Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00183
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: September 11, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00183
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text



SERVICES FBANCAIS
D'INFORMATION
(MINIsTARE D. LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETRHS)

Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (8").


LA DOCUMENTATION FRANIAISE


AWINHSTE1"
DES AFFAIRES ETRANGERES
SERVICE D'INPORMATION
UT DR PEBSSB


BULLETIN


DE


PRESS


II septembre 1947.


QUOTIDI



ETRAN(


SOMMAIRE'

I. PRESS BRITANNIQUE.
a) Vers in nouvel 6quilibre du commerce interna-
tional (Times, 10/9).
b) La formation du gouvernement Sophoulis (Man-
chester Guardian, 9/9).
II. PRESS AMEARICAINE.
L'aide amdricaine A PEurope (New York Herald Tri-
bune, 9/9).
III. PRESSE SOVIETIQUE.
IV. PRESS BELGE.
a) Le probl6me palestinien (Le Peuple, 10/9).
b) Avant i'Assembl6e g6n6rale de 1'O.N.U. (Le Dra-
peau Rouge, 9/9). .
V. PRESS SUISSE.
L'ai.de ,ambricaine A l'Europe (Journal de Genive,
10/9).


I. PRESS BRITANNIQUE


Remue de la press britanniqlue du 10 septembre 1947.
La plupart des journaux mettent en vedette les incidents
qui se sont ddroules hier an course du d6barquement des
immigrants de 1'Exodus a Hambourg et la dcouverte d'une
bombe h retardement dans la cale d'un des bateaux. Les
autres questions qui continent a prdoccuper la press sont
la gr6ve des miners du Yorkshire les troubles dans les In-
des, et en outre la plupart ides journaux, notamment le Daily
Telegraph, accordent une place important aux conversa-
tions anglo-an~r'caines sur administration de la bi-zone
qui doivent avoir lieu proohainement.
1. Exodus.
Toute la press public de longs reportages et de nom-
breuses photographies assez contradictoires sur le id6bar-
quement des immigrants de 1'Exodus. La) plupart des jour-
naux font retomber sur les immigrants la responsabilit6 des
incidents qui ont eu lieu notamment lors du d6barquement
des juifs qui se trouvaient a bord du dernier bateau.


2. Grv& des miners.
La press announce la reprise du travail dans la totalit,
des mines du Yorkshire I la suite des appeals qui ont 6dt
lances au grevistes par les soins des syndicats et des mem-
bres du Parlement. Toutefois d'autres mineurs menaceraient
de se mettre en gr6ve et d.jha la plupart des journaux dres-
sent le bilan des pertes subies par l'industrie au course du
dernier mois en raison de la diminution de la production
de carbon, diminution qui s'.61ve A 327.000 tonnes.
Le News Chronicle announce en manchette de nouvelles res-
trictions, notamment sur les textiles.
3. Allemaghe.
Plusieurs journaux, don't le Times.et le Daily Telegraph,
accordent une grande importance aux conversations qui vont
avoir lieu an d6but d-u mois prochain entire les experts am6-
r cains et britanniques sur les aspects financiers de l'ad-
ministration de la bi-zone.
La Grande-Bretagne aurait demand la revision de l'ad-
ministration actuelle en raison de ses difficulties iconomi-
ques.
D'apres le Daily Telegraph, on a, au minister de la
Guerre h Washington, pleinement conscience des difticult6s
de la Grande-Bretagne et l'on *espere que ces conversations
permettront de proc6der A une revision de la politique anglo-
am6ricaine dans le monde.
II existerait, ccrit le journal, un d&s6quilibre entire les
resources et les responsabilitds actuelles de la Grande-Bre-
tagne et l'immense puissance -des Etats-Unis et leur refus
de prendre des engagements h l'etranger. D'autre part, estime
ce correspondent, ,la Grande-Bretagne ne pouvant plus sup-
jorter les frais .de son occupation en Allemagne, les Etats-
Unis se trouveraie.t devant le dilemme suivant : ou bien
assurer seule administration de 1'Allemagne occidentale ou
bien abandonner cette region, et en fait toute l'Europe, a
l'Union sovidtique.
D'apres le correspondent du Times, les Etats-Unis envi-
sageraient d'envoyer .de nouvelles troupes en Allemagne, cc
qui choquerait moins l'opinion amdricalne que l'envoi de
troupes sur de nouveaux territoires.
G'est pourquoi il pensd que le but de I'Amerique en allM-
geant le fardeau que fait peser sur la Grande-Bretagne l'occu-
pation de l'Allemagne, est de la persuader ,de maintenir ses
troupes en GrEce.
4. Aide amdricaine & l'Europe.
Le correspondent du Daily Telegraph h Washington fait
Rtat d'un rapport du DIpartement d'Etat americain expri-
mant les vues du gouvernement de Washing:on sur ce que
l'urope doit fair pour permettrc la ridalisation du Plan
Marshall.


Nouvelle Serie -


" ---- -- -- --







2 itBLLETIN QUOTIDIEN DE PRISSE ATRANGkBE
f.I-, .


Ces conditions sera;ent la cooperation 6conomique des
pays europeens, l'augmentation de la production de charbon
et de ,denr6es alimentaires qui devrait d4passer le niveau
d'avant guerre. Enfin l'utilisation total et immediate des
moyens dejh existants avant toute mise en execution d'un
plan general B long terme
Pluseurs journaux font 6tat des declarations de M. Stas-
sen, candidate r6publicain i la presidence des Etats-Unis,
avertissant la Grande-Bretagne que l'aide amdricaine 6tait
subordonnde a la suspension des nationalisations soit en
Grande-Bretagne msme, soit dans le reste de 1'Europe.
5. Indes.
Les journaux font etat des troubles aux Indes et signa-
lent une certain detente i New Delhi, grace A l'intervention
de la troupe. Les correspondents font 4tat du pessimisme
des observateurs neutres qui se trouvent a Delhi et qui
verrqient mal commenton pourrait emp&cher los troubles
de s'etendre dans toutes les Indes.
Calcutta, par example, serait c une barrique de poudre que
la moindre etincelle pourrait faire exploser t.
Les journaux mettent en relief les declarations du pandit
Nehru et r'appel au came qu'il a lance i la population.

6. France.
Une dep6che du Times 4nnonce Ic depart de AI. Schuman
pour Londres afin d'obtenir un deuxieme emprunt de
250 millions de livres de la Banqu'e mondiale.
Le correspondent du Manchester Guardian et celui du
Daily Telegraph s:gnalent la/creation d'une commission mi-
nistdrielle pour le sauvetage du franc et expliquent les rai-
sons qui ont pouss, le gouvernemept a prendre cette dA-
cision.
Le Daily Telegraph, de son c6t6, signal en outre la sup-
pression de 'allocation d'essence et l'interdiction de roUler
aux voitures de plus de *15 chevaux.

/ 1 7. Hongrie.
Le Daily Telegraph publle aujourdhtii le,premier des trois
articles de M. Nagy, decrivant la situation politiquc de son
pays au moment de sa admission et les conditions dans le,-
quelles les communists ont pris le pouvoir.
Le correspondent special du Manchester Guardian announce
que le, parti socialiste hopgrois et celni des petits propri6-
taires ont decide de rester danS la coalition gouvernemen-
tale.
8. Iran.
Le correspondent du Daily Telegraph h Teh6ran fait 6tat
des rumeurs qui circulent dans la capital irancenne d'apr&s
lesquelles les Russes concentreraient des forces importantes
h la frontiere de l'Azerbeidjan. D'apr&s ae ocommentateur, le
gouvernement de Teheran serait desireux de s'assurer .'appui
des Etats-Unis au cas oft son refus de ceder aux revendica-
tions russes sur les p6troles aurait des consequences graves
Mais de tells garanties ne lui auraient pas 6td donnees
jusqu'h maintenant et l'Iran serait soumise a une veritable
guerre des nerfs.

9. Espagne.
M. Richard, du Msanchester Guardian, rapport comment
se pont d6roulds les proc6s politiques de*Madrid et souligne
le caract6re particulierement scandaleux du jugement.

10. Japon.
J. Parceval decrit dans un article du News Chronicle com-
ment les magnats japonais ont dt46 6duits h l'impuissauce
par le gouvernement militaire am aricain.

11. Albanie.

Patrick Goldring dresse dans le Daily Worker un tableau
trds favorable a la nouvelle Albanie.

12. Flotte amdrieaine. .
Quclques journaux, don't le Daily Herald et ce Daily Wor.-
ker, annoncent que la flotte amiricaine restcrait on MBdi-


terrane et qu'elle copp6rerait avec' les forces navales bri-
tanniques.
D'aprds le Dairy Worker, l'Amdrique chercherait a utili-
ser les bases navales italiennes.

a) VERS UN NOUVEL IQUILIBRE DU COMMERCE INTERNATIO-
NAL (Times, 10/9) :
S...La demand de marchandises amiricaines, 'et par
consequent de dollars, diminuera progressivement lors-
que la production mondiale se rapprochera de son
niveau d'avant-guerre. En ce seis, on peut dire que la
crise'du .dollar est un probleme transitoire et, pour y
pallier, il faut avoir recourse A des measures et a des
expedients temporaires...
II existe cependant d'autres' ajustements d'un carac-
tere plus permanent, que la Grahde-Bretagne,. en com-
pagnie d'aitres pays, devra faire...
II faut fair un effort pour augmenter les exporta-
tions en d6pit de l'accroissement de la puissance d'au-
tres exportateurs, et de I'ihdustrialisation progressive
d'un grand nombre de pays don't le d6veloppement in-
dustriel est dfi a une protection douaniere ou a'.des
plans nationaux rigoureux. Non seulement la Grande-
Bretagne doit fire face A ces difficulties pour placer
ses'produits d'exportation, mais encore elle doit comp-
ter avec les nouvelles diificult6s qu'elle rencontre pour
Sassurer ses importations, car, pour diverse raisons, les
quantities de matieres premieres qu'elle peut importer
sont loin d'atteihdre leur niveau d'avant-guerre. Un ni-
veau de vie plus 61ev6 daps certain pays, et une aug-
mentation de la population dans d'autres, ont provoquE
une diminution de quantity des surplus exportables, et
obligent mime ces pays A augmenter leurs demands de
products d'importatiop. MWme aux Etats-Unis, l'exc6-
dent des stocks de denr6es alimentaires, sur la produc-
tion d'avant-guerre, est en grande parties consomme
dans le pays...
De plus, certain, pays exportateurs avant la guerre
les Indes, par example ne semblent pas devoir
reprendre leurs exportations, car la consommation int6-
rieure continuera probablement .d'augmenter. Ainsi,
meme lorsque le monde sera. compl6temient remis des
suites de la guerre, il y aura encore un vide A corn-
bler...
Il est important, de toute evidence, que la politique
suivie pour surmonter la crise actuelle du dollar ne re-
tarde pas l'accomplissement des modifications que ni-
cessite 1'6volution profonde de la situation &conomique.
Pour satisfaire ces deux exigences, Aa Grande-Bretagnu
doit augmenter son pouvoir d'exportation... On deman-
dera des livres sterling dans la measure of l'on pourra
s'en servir pour acheter des marchandises disponibles.
C'est une erreur d'insister, comme M. Marquand 1'a
fait samedi, sur le fait que c nos principals difficult6s
economiques actuelles sont dues A des causes exte-
rieures >.
Ce serait 6galement -une erreur d'affirmer que le re-
tour a 1'inconvertibilit6 de la livre sterling implique
un changement de la politique A long term de la
Grande-Bretagne en ce qui concern l'organisation du
commerce international...
Les perspectives de la politique future dependent en-
core dans une large measure de la bonne volont6 que
montreront les Etats-Unis pour contribuer de facon
substantielle A son succes, A la fois en abaissant les ta-
rifs douaniers et en garantissant que les accords seront
durables. Le progrs etf la s6curit sont intimement li6s;.
Mais il serait insens, de supposed que les ajustements
a long lorme, concernant la position de la Grande-Bre-








HULlJSIIN QUOTIDIEN DE PRZSSE AThANGERE 3


tagne dans l'ensemble du commerce international, nc-
cessitent une politique entierement nouvelle...
Les disordres actuels n6cessitent une action rapide,
que I'on pourra entreprendre plus facilement si l'on
&vite, dans les questions en jeu, .de proposer une modi-
fication des bases de la politique britannique. II est pos-
sible'et il est n6cessaire de conclure des accords com-
merciaux reciproques avec les pays du Commonwealth
et de f'Europe, des.accords qui puissent entrer dans le
cadre permanent *du commerce britannique, mais la
note dominant doit etre l'expansion, et non l'exclu-
sion. >

b) LA FORMATION DU CABINET SOPHOULIS (Manchester
Guardian, 9/9, liberal) :
< ...I1 strait hardi de conclure que la nouvelle coa:i-
tion dirig6e par MM. Sophoulis et Tsa!daris implique
que toute lutte entre les libiraux et !es populistes, ou
plus exactement les r6publicains et les rbyalistes, a de-
finitivement c-ss6. Mais sous la pression des BvBne-
ments, et grace A la persuasion americaine, ils se sont
mis d'accord pour ie moment et c'est .deja quelque
chose...
Cet arrangement offre du moins une chance de met-
tre A 1'preuve la politiqle' d'amnistie, et de voir queile
sera la reaction des rebelles. M. Sophoulis a toujours
soutenu qu les rebel:es reagiraient favorablement s'ii
6tait A la tate du gouver.-ement, mais ii a abandon&
son attitude conciliatrice a l'Ngard de I'E.A.M. il y a
quelque temps, et a ouvertement renonc6 a son disir
.anterieur de les voir figure dans un government de
coalition. Les communists vont certainement tirer
parti de ce faith dans :a champagne qu'ils lancent pour
faire passer la nouvelle politique du government
pour une absurdity. Du r6sultat de cette lutie qui se
livre entire M. Sophoulis et les communists depend
1'orientation future de la po:itique grecque; -el I'erm-
prise qu'exercera M. Sophoulis sur les esprits des re-
belles dependra de la facon don't les deux lib6raux et
les deux populistes travai:leront ensemble au sein du
Cabinet restreint charge d'elaborer la polilique :. si
M. Sophoulis l'emporte, il est possible de sortir de 1'im-
passe .actuelle en ramenant dans l'arene politique tbus
les rebelles, a 1'exception des plus intransigeants. La
seule alternative serait une guerre civil ouverte. >>


II. PRESS AMERICAINE


Revue de la press amdricaine du 9 septembre 1947
1. Reconstruction europeenne
Les declarations faites par M. Bonnet a son arrive, jointes
aux pricisions donn6es par les representants a Paris et de
la prcsidence du Conseil et du ministire des Finances, ont
remis les choses au point concernant la demand de la
France pour "'obtention de la second tranche de 250 mil-
lions de dollars de 1'emprunt a la Banque Internationale.
Les correspondents continent a donner, de Paris, des
indications sur le rapport de la Conference des Seize.
Callender rapporte les' declarations de M. Alphand selon
lesquelles les Seize se sont mis d'accord pour reviser leur
programme de production. Le correspondent marque que le
deficit de la Grande-Bretagne et de la zone d'occupation
anglaise entire, pour une large part, dans le deficit total de
la balance des paiements europ6enne et que certain pays
inclinent A ouvrir des negotiations bilaterales avec les Etats-
Unis pour r6gler leur propre problem de reconstruction.
Ce serait particulibrement le point de vue de, pays scandi-
naves qui, en consequence, ne souhaitent pas qu'un Comit6
special commun se rende a Washington pour presenter un
rapport de conference.


Selon Kuhn, le deficit total pour les quatre annies a venir
a etA dinalement ramen6 h 19 milliards 700 millions de
dollars.
Une d6peche A.P. reproduite dan le alatzmnore Snn donne
les chiffres dUtaill6s des besoins de l'Europe occidental en
products alimentaires.
UTn certain nombre de journaux se preoccupent du pro-
blume que pose pour le programme d'aide a l'Europe la
hausse des prix am6ricains.
Le New York Post, dans son editorial. va jusqu'k acclamer
le r6tablissement du contrAle des prix. Ce point de vue est
:galement difendu par le s6nateur Kilgoie dans une decla-
ration h la press.
Le Journal oif Commere, tnotant l'acrontuation du mouve-
ment qui se dessine en faveur de ce r6tablissement, met en
garden l'opinion centre ce qu'il qualified d'offensive dUguisde
des partisans de l'economie dirig6e.
Le New York World Telegram, de son c6te, estime qu'll
est indispensable de mettre au point un plan plus strict
d'allocation des surplus pour les products essentiels i la
reconstruction.
Revenant sur les propositions de M. Bevin, Kuhn, dans le
Washington Post, 6crit que ces propositions ont 6t mal
interpr6tces et que, dans 1'esprit du ministry des Affaires
.lrangbres britannique, il s'agissait d'utilis pour aider les pays enuopeens A se constituir no, fonds de
stabilisation permettant d'assainir leur situation monetaire
et, par suite, en redonnant confiance, d'obtenir la remise en
circulation des devises et du metal jaune d4tenus par les
particuliers.
II estime qu'en France seulement les particuliers d6tien-
nent des stocks d'or d'une valour supbricure a Irois mil-
liards de dollars.
La question d'une session spEciale du Congres est de nou-
veau abordee. Le sinateur Taft a declare L la veille d'une
tournee dans l'ouest des E'ats-Unis qu'il ne voyait aucune
raison de convoquer uoe telle session.
Le New York Herald Tribune, dans un editorial intitul6
q Calme et crise , s'etonne qualors que la situation ico-
nomique est grave et qur M. Lovett a fait h cet regard. la
semaine dernicre, des declarations non equivoques, le Pre-
sident Truman revienne sans hate de Rio, prolonge sa croi-
siere et n'ait, jusqu'ici, donned aucune nouvelle indication
sur son sentiment concernant le problem d'une aide pro-
visoire aux pays europeens et la convocation anticipee du
Congres.
Les journaux, dans des depeches de Rome, signalent ,'a
gravity de la situation en Italie que confrme la convocation
par M. de Gasperi du Comit6 directeur de son parti. Gian-
farra cable an New York Times que 1'Italie s'est engage
a la Conference de Paris a 6quilibrer(sa balance de paiements
en 1952 & condition de recevoir d'ici 1t une aide americaine
se montant A deux milliards 500 millions de dollars.
Les journaux donnent une importance au rapport de la
F.A.O. et soulignent que I'U.R.S.S. disposera au course de la
champagne qui s'ouvre d'un surplus de 70 millions de bois-
seaux de'bl6 exportable.
M. Thomas Mann, ecrivain allemand maintenant devenu
Americain, rentrant d'Europe, a ddclarn que la restauration
de la liberty .d'entrcprise et du systime capitalist qui exis-
tait au xlx* siecle est devenue d6sormais impossible en
Europe.

2. La Ruhr
Une" dep&che de Delbert Clark au New York Times con-
firme les indications donnees hier par son collogue Raymond
sur le fait que les conversations de Berlin se limiteront a
des discussions de caractere technique.

3. Grace

Tous les journaux publient en premiere page des d6peches
sur !a formation du nouveau cabinet grec. Les editoriaux la
commentent avec un optimism d'nne certain prudence et
rendent homage A l'action de M. Henderson auquel on







BULLETIN TIN TIDIEN DE PRESSE ATRANOGRE
I


accord g6niralement le credit de la constitution du cabinet
Sophoulis.

4. Extreme-Orient
Le Ned York Herald Tribune, dans son editorial, ecrit
que les Russes pensent sans aucun doute que le temps tra-
vaille pour eux en Asie. II souligne que I'U.R.S.S., en Corde
comme en Chine, a su habilement exploiter le vceu des popu-
lations pour une r6forme agraire.
Uhl, dans P. M., dcrit que le general Wedemeyer, qui doit
revenir incessamment, recommandera probablement que le
gouvernement augment son aide i Tchang Kai Cheik. Ce
journalist estime que les declarations sCv6res faites par le
general le 24 aoft ne coustitualent qu'une manaeuvre tech-
nique destinde A convaincre Tchang Kai Clhik de la naces-
sitd d'apporter certaines rdformes dans son gouvernement.
Elles he seraient, en revanche, nullecmcnt une indication que
Ie gouvernemcnt des Etats-Unis ait l'intention de ne plus
soutenir les autorits de Nankin.

5. -- Nouelles diverse

L'affairg des rdftugiis de l'Exodus continue h tenir. a ve-
dette dans la majority des journaux qui relatent en detail
les circonstances de leur d6barqucment i Hambourg..Le Phi.
fadelphia Inquirer et P. M. y consacrent des 6ditoriaux se-
vdres pour l'attitude de la Grainde-Bfetagne tout au long de
cette affaire.
L'arrestation du rabbin Korff fait l'objet de nombreuses
d&peches et plusieurs, journaux, notamment le New York
.Herald Tribune, publient le recit de l'affaire fait par Regi-
nald GILBERT qui en fut l'un des principaux protagonists.
Les nouvelles de 1'Inde continuent A retenir l'attention.
Les journaux publient en premiere page la nouw4lle que,
pour la premiere fois, un V2 a 6td lance du pont d'un
navire, le porte-avion Midway.

L'AIDE AMERICAINE A L'EUROPE (New York Herald Tri-
bmne, 9/9) :

< ...II est evident que loute la question de l'aide A
1'Europe qu'elle soit accordee A la suite de l'adop-
lion de measures d'urgence ou dans le cadre du plan
Marshall devra Utre examine et eclaircie dis le
retour du Pr6sident Truman.
L'ensemble du pays est divis& sur les faits. Les avis
sont partag&s. Sur la r6alite de la crise europeenne, son
imminence cl ses cons6qfences pour les Etals-Unis. On
a tendance a ne pas tenir compete ;des rapports en pro-
venance de 1'Europe et des appeals qu'elle lance, of l'on
ne veut voirque de la < propaganda >>; et le conlraste qui
existe entire l'indiffirence que l'on constate dan.; le
Missouri et la fiUvre qui rdgne a Washington n'esl pas
fait pour meltre un frein is cette tendance.
S'il s'avere unecessaire d'agir, il ne sera pas 'ftcile
dans ces circonstances de dIcider rapidenint cetto ac-
tion, mmne en ayant recours i une procedure d'ur-
gence. On a rappel6 qu'il avait fall 61 jours pour
promulguer le fameux project de loi sur le prEt-bail lors
de la cruise de 1941, on plus exactement 81 jours A (later
de la premiere proposition du Prisident Roosevelt rela-
tive a une telle measure. II.a fallu 64 jours pour obtenir
la promulgation .du project de loi d'aide A la Grbce et
A la Turquie'(A computer du jour of le Pr6sident Tru-
man a adress6 son message special), et mi&me en ayant
recours A une procedure d'urgence toute action impor-
tante A '1'gard de 1'Europe *n6cessitera plus de temps
encore si l'opinion publique ne devient pts plus favo-
rable. Et il ne faut pas oublier la declaration de M. Lo,
vett qui souligne qu'il est d ej plus tard que nous le
pensions. >>


III. PRESS SOVIETIQUE


Revue de la press sovigtique du 9 septembre 1947
Tous les journaux paraissant publient des rubriques etron-
gbres d'un peu plus d'une page. La plupart des ddphches
lass inidites so trouvent dans la Pravda.
La premiere place est donn6e A la politique ambricaine
et aux contradictions anglo-amdricaines. Trois ddpeches
autour du plan Marshall annoncent que le plan Marshall est
actuellemcnt mort et qu'un autre plan y a et6 substitu6 qui
donne A l'Amerique ]a direction du relovement europeen.
Ces d6p6ches font etat, dgalement, de la demand d'emprunt
italien et du prochain retour aux Etats-Unis d'Henry Bonnet.
De nombreuses d6p6ches soot consacries aux contradic-
tions de la politique anglo-amiricaine .: des extraits de la
Tribunal Popular de Rio de Janeiro commentant le voyage
du President Truman prssente comme un dchec en raison
de la pression britannique exeree sur le Brisil sont repro-
duits dans la press sovidtique.
Un certain nombre d'hebdomadaires publient les critiques
adressces l'accord anglo-am6ricain visant au relovement
de l'industrie allemande par le Comitl ex6cutif du parti
communist anglais.
Plusieurs ,telegrammes concernent les pays sons influence
americaine. Ils critiquent la situation economique en Chine
qui va s'aggravant et la situation en Grice oh les < efforts
pacifiques des Am6ricains sont tournes en derision.
Par contre, la vie politique dans les pays de < nouvelle
d6mocratie est commented favorablement. Notamment dans
les Izvestia. Shatilov public, A 1'occasion du 3, anniversaire
de l'arrivle au pouvoir du Front patriotiquc bulgare, un
article don't la conclusion souligne la transformation inte-
ricure de la Bulgarie don't 1'autorit6 international s'est con-
siddrablement accrue et qui est devenue uf s6rieux facteur
de paix dans les Balkans. Ce pays, comme les autres pays
ddmocratiques, a ddjoud les plans implrlalistes des < nou-
veaux fauteurs de guerre ,.
Les journaux publient un communique annongant I'arrivde
de la delegation frangaise pour la troisidme session du
Comit6 syndical franco-soviltique.


IV. PRESS BELGE


a) LE PROBLEM PALESTINIEN (Le People, 10/9, socia-
liste) :

o ...L'opinion publique britannique est pr&te *A renon-
cer au mandate palestinien. C'est le gouvernement- ra-
vailliste luimme, d'ailleurs, qui a demanded a 1'O.N.U.
de lui faire des suggestions.
Les dirigeaonts arabes et certain sionistes protestent
contre les conclusions de la commission. C'est. regret-
a;ble, mais il y a longlemps qu'on sait qu'une solution
donnant satisfaction complete aux deux parties est im-
possible a trouver. 11 appartient done a I'ensemble des
Nations Unies d'imnposer la solution qui leur parait la
moins injuste et la plus susceptible de ramener la paix
dans cc coin trouble.
Que ce soit la une besogne urgent, les 6v6nements
de-ces derniers mois le prouvent...
Jusqu'A present, ceux qui n'ont pas de responsabi-
litis directed en Palestine se sont bornis A donner des
lemons faciles et aux Anglais et aux Juils. Maintenant.
la question est porle dlevant 1'O.N.U. II s'agira, pour
lous, de contribuer A la solution d'un des probl6mes
les plus complexes d'apres.guerre.
II faut esp6rer que. les Nations Unies, dans leur en-
semble, r6ussiront lI oft la puissance mandataire a
6chou6. Leur t4che ne sera pas facile, mais elle est ur-
gente, si l'on veut que la paix revienne en M6diterra-
nec oriental. .
(G. KOULISCHER.)








3U~ilET1N QUOTIDIEN DE PRESSE TRANGBRk


b) AVANT L'ASSEMBLIE ONEkRALE DE L'O.N.U. (Le Dra-
peau Rouge, 9/9, commutiste) :
< Le 16 septembre se r6unit pour la troisi6me fois
l'Assembl6e g6n:rale de 1'O.N.U. On vient d'annoncer
que son ordre du jour comprendrait plus de quarante
points. II est done extremement charge.
Ce n'est cependant qu'un c6te secondaire de la ques-
tion. C'est la quality de certain points ,de cet ordre du
Jour.qui donne A la session A venir sa grande impor-
tance. On peut dire sans exag6ration qu'il en est qui
metktnt en jeu 1'existence m6me de l'Organisation des
Nations Unies.
Les diff6rends qui se firent jour au Conseil de Sc-u-
rile, la tendance manifest6e par les Etats-Unis de faire
prendre par 1'Assembl6e g6neralp des decisions,; sans
qu'au pr6alable les grades puissances aboutissent a un
accord, comme l'exige la Charte, tout cela promet non
seulement des d6bats orageux, mais comporte 'des ris-
ques s6rieux de voir I'O.N.U. se disloquer.
Ce n'est un secret pour personnel que certain milieux
voient cette perspective d'un ceil favorable. Ils ont m6me
6mis '1hypothese de la sortie de 1'U. R.. S. S. de I'O.N.U.
Autnt ,dire que ces milieux souhaitent la division d6fi-
nitlve du monde en deux blocs antagonistes, avec tout
le danger que cette situation compbrterait pour la
paix. ,
(J. LONCIN.)


V. PRESS SUISSE


L'AIDE AMERICAINE'A L'EUROPE (Journal de Genee,
10/9) :
< ...Ce qui est important dans la r6ponse commune
de I'Europe A la suggestion du secr6taire d'Etat Mars-
hall, c'est moins le chiffre total de la requ6te europ6enne
que le fait qu'un tel chiffre a pu 6tre formula C'est aussi
que seize nations europeennes et il est .dommage


qu'elles ne fussent pas plus nombreuses ont eu le
courage de vaincre leur inertie, leurs pr6jug6s, leurs
peurs, pour s'asseoir ensemble autour d'une m6me table
et dresser un bilan commun. Que le total so chiffre par
5 milliards ou 22 milliards ou 50 milliards n'a qu'une
importance relative. Ce qui' forcera la g6n6rosit0 am6ri-
caine, ce n'est pas tel ou tel chiffre, mais bien l'affir-
mation d'une volont6 europ6enne d'entr'aide.
On peut d'ailleurs se'demander si l'Europe a suffisamr
ment con'sid6r6 1'aspect psychologique de la question.
Le gouvernement am6ricain repose enti6rement sur
l'opinion publique. Aucun s6nateur, aucun ,d6put6 ne
peut prendre une decision, ou m6me formuler une opi-
nion, s'il ne se sent pas appuy6 par la majority de ses
6lecteurs...
Pour assurer le succ6s decisif de 1'aide ambricaine
& 1'Europe, celle-ci 'devrait, d6s maintenant, organiser
une champagne psychologique.' II serait, par example,
extr6mement utile d'inviter deux douzaines des journa-
listes et commentateurs radiophoniques am6ricains les.
plus influents, et deux douzaines d'hommes politiques
tries sur le volet en raison des positions-cl6s qu'ils oc-
cupent au sein des plus importantes commission du
Senat ou de la Chambre des Repr6sentants, A venir vi-
siter 1'Europe...
Ce n'est pas tant les ruines des villes d6truites qu'ils
devraient visitor, que la simple mis6re des mieux lotis;
la misere grise, la misere de inflation, de 1.500 a 2;000
calories par jour, des chaussures trouees, des vetements
elim6s.
*Telle devrait 6tre la vraie r6ponse de 1'Europe au
g6n6ral Marshall. Ei le succ6s du < Plan de reconstruc-
tion > serait assure. >
(PAULA. LADAME.)


ERRATUM
au Bulletin Quotidien de Presse Etrangere, n 764
Page 2, colonne 2, ligne 54, lire : a ...Am6ricains pour
fare fonctiopner la Commission mixte... >.


S. P. I. Imp., 27, rue Nioolo, Paris 31.3009












































































Prix : 6 fuss.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs