Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00176
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: September 3, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00176
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text




SERVICES FRANCAIS
D'INFORMATION
(MINISTARE DE LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETTRES)

Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (81).


LA DOCUMENTATION FRANCAIS


IONISTERE
DES AFFAIRES ETRANGERES
SERVICE D'INFORMATION
BT DR PRaBBS


BULLETIN



DE PRESS


3 septembre 1947.


QUOTIDIEN



ETRANe fE




Nouvelle S6rie N 758


SOMMAIRE


I. -- PRESS BRITANNIQUE.
a) Apres la ratification des lraites de paix par I'U.R.
S.S. (Times, 2/9).
b) Les elections en Hongrie (News Chronicle, 2/9).
c) L'O.N.U. et ]a Palestine:
1. Times (2/9),;
2. Daily Telegraph (2/9);
3. Ne'uLs Chronicle (2/9).
II. PRESS AMERIGAINE.
a) La conference panamericalne dc Rio (New York
Herald Tribune, 1/9).
b) Les Elats-Unis ct la crise Cconomique britanni-
que (New York Herald Tribune, 2/9, edition cu-
ropeenne).

III. PRESSED SOVIETIQUE.
IV. PRESS SUISSE.
a) Apres la ratification des traits de paix par 1'U.R.
S.S. (Tribune de Genlve, 1/9).
b) Le niveau doe industriese allemande (Gazelle de
Lau.ssanne, 2/9).


1. PRESS BRITANNIQUE

Revue de lu press britannique iru 2 septembre 1947

La presse de ce matin consacre ses manchettes i la grieve
des mineurs du Yorshire du Sud (qui se poursuit malgie
les exhortations gouvernementales au travail) et plus g6nd-
ralement A la question ide la main-d'aouvre miniire. La
press rapport les declarations du chef du Syndicat des
Mineurs devant le Congris des Trade Unions d'apres les-
quelles la main-d'oruvre miniire scrait insuffisante et le re-
crutement de volontaires n6cessaire. La press signal iga-
lement que des reductions importantis devront 6tre impo-
s&es a la consommation intirieure et qu'il faudra s'atten-
dre a un conltrle de la niain-d'ceuvre.


1. Hongrie

La plupart des journaux annoncent la victoire des com-
munistes aux elections hongroises, le d6clin du parti des pe-
tits proprietaires et la naissance du nouveau parti d'opposi-
tion : le parti d6mocratique du people. Le Times qui, jus-
qu'A maintenant avait reserve son jugement sur la regula-
rit6 de ces elections affirmed que des 6quipes volantes d'6lec-
teurs ont fait plusieurs fois usage de leur droit de vote dans
diffdrents endroits et que de l'avis mime du ministry de
l'Intirieur 20.000 personnel au moins auraient vote avec
de faux papers.
Le correspondent du Daily Herald i Budapest s'attend a
une cruise politique en Hongrie, au cas oih les socitlistes et
t leur suite les autres parties non communists de la coali-
tion so d'dsolidariseraicnt des communists pour protester
centre les frauds dlectorales.
Chri.stlhopher Buckley, du Daily Telegraph, remarque que
Ics les conmunistes n'ont nas obtenu un\succes dicisit et
il tire plusicurs enseignements de ces elections : augmen-
tation du centre droit et pas de diplacement de l'opinion
vers la gauche, mais diplacement du centre de gravity du
pays vers le parti social democrat. II fait tlat aussi de la
position plans laqunlle se trouve le parti socialist pris centre
le d6sir de satisfaire ses Blecteurs indignts des metholdes
dlectorales et la crainte d'un putsch communist.
Le Daily Worker voit en revanche dans le succs du part
communists une surprise disagrcable pour les i61ments rd-
;tctionnaires hongrois ct aussi pour les Britanniques et Ame-
ricains qui out ddu mal a catcher lCur diceptio.n.
Peter Smollet, du Daily Express, announce que les trols
ministries social-d6mocrates se sont mis en gr6ve et ont re-
fus6 d'assister A un Conseil de cabinet pour protester centre
les fraudes electorales.
2. Pdtrole mexicain.

Toute la press accord une place important a I'accord
sur les pdtroles mexicains aux tcrmes duquel le Mexique
paiera aux Compagnies Petrolifbres britanniques et hollan-
daises qui ont 6td expropries en 1938 une indemnite6 de
81 millions 250.000 dollars, plus un intr6&t annual de 3 %
it partir de la date d'expropriation.
Tous les journaux signalent une hausse des valeurs de
la Mexican Eagle Ltd Cy. D'apres le Daily Mail, le Mexique
strait ddsireux de reprendre contact avec les experts britan-
niques et ce serait lit la raison principal de A'accord qui
vient d'etre sigut.


- -






2 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESSE ATRANG RE


3, Grace.
La plupart des journaux soulignent que Ie Ddp;trtemcent
d'Etat a demandC au Gouvernement ,britannique c: rctam-
der indefinimcnt le retrait dis troupes britanniqus dce Grlce.
D'apri6 certain. Washington n'estimerait pas que lc, raisons
6conomiques soient suffisantes pour justifier ce ritrnit et
le gouvernement americain ne voudrait pas risquer d',tre
accuse d'intervenir directeinent en Grkce en y envoyant sec
propres troupes.
D'apr&s Robert Waithmann du Newvs Chronicle, une telle
measure strait impopulaire aux Elats-Unis.
Le Daily Mail announce (quO touts les Ilroupes lrit:onniqucs
seront 'ctirces de Grice le mois pro-chain, A moins qu'un
accord de dernierc heu,'e n'intervicnne centre Ics Etats\Jnis
et la Grande-Bretagn"

4. -- Palestine.
Le Times, le Manchester Guardian et le Daily Telegraph
font &tat de ]'hostilitit des Arahes de Palesline ih FI'ard des
decisions dte la Commission des Nations Unies.
D'autre part, le Daily Telegraph announce que .ks Juirs
de Palestine scraient prets it n6gocier avce les Arabes sau
la question de la frontiBre judeo-arabe.

5. Inde.
De nombrcux journaux publient des ph'Tog"raphi.e el ides
competes rendus sur les troubles des hides. La lerrour rdgric-
cait maintenant aussi dans la 'population hindouc et sihk
qui fuiraicnt la vengeance des Musulmans. Plus d'lin mil-
lion .d'holnmmes, de femmes et d'enfants quitteraieut lcurq
cites divastdes.
5. France.
Plusicurs journaux annoncent la suspension td l'allo-
cation d'esscnce en France.
Le Daily Telegraph et lc Daily WVorlker slgralfnt que
des grevei s ont iclatd it Rouen et a Lyon pour protester coa-
Ire la diminution de la ration de pain ct i'insuflis;,nce du
ravitaillement. Plusicurs journaux ( ctnt Ic Mlancliester Gaar-
dian annonccnt, d'autre part, (qu le Gouverneientt a decide
de transfircr 12 milliards d'ur de la Banque dc Fr'nce au
funds de stabilisation des changes international.

a) AI'HES LA IIATIFICATION DES TRAITS DE PAXI P-\i
L:U.R.S.S. (Times, 2/9) :

c Apres la ,decision prise par le gouiverneiiiLnt sovi6-
tique de ratifier Jes traits de paix conc.us avcc 'Italie,
la lHouma-nie, la Hongrie, la Bulgarie et la Finlande, la
fiche quo constitute le relour A la paix avec les anciens
.atelliles de I'Ailemagne hillbrienne est en voie te rEa-
fisation... La decision sovietique sera d'a'utant inicux
accucillie q(u'lle contribucra A l'amilioraliono si ndces.
saire des relations existant entire les puissanc s qui
cherchent a ritablir in paix. Le relard apport ai la rali-
fication cominencait A eintravcr de faconi maliearcuse
les efforts (Iployrs par les ex-satellites pour reorgani-
ser leur vie national et preparer leur entire dans la
grande fanille des nations. En general, ils ont accept.
les clauses de traits coimme une partic de la rancon
d'une.mauvaise administration; il n'y a gu6rec qu'en
Italie qu'on a enregistr6 de fortes reclamations un vue
d'une revision. Cependant, mnLme en Italic, oh il est
bien connu que des amis sud-ambricains pourraient
essayer de faire r6viser le traits, on reconnait gencra-
lement la necessity d'accepter les consequences du passe
et ,de se turner avec r6sol-ution et espoir vers I'avenir.
On peut se demander si. une tentative pour faire r6viser
le trait pourrait faire davantage que de rappe er de
mauvais souvenirs de part et d'autre, el it est encore
plus douteux que les puissances victorieuses acci.ptent
de bonne .grace une intervention de la part de nations
non belligerantes en faveur d'"n pays vaincu. Par rap-


port aux pric6dents de 1919, les traits n'imposent pas
de charges trop .lourdes et n'expriment aucune haine,
et ils repr6sentent les r'sultats heureux d'un compro-
mis raisonnable entire beaucoup de pays. >

b) LES ELECTIONS EN HONGRIE (News Chronicre, 2/9, li-
eiral)
<< Les cinq ministries sociaux d6mocrates au gouvei-
nenent de coalition hongrois out d6missionne avant de
connaitre le r6sultal des elections. 11 n'est pas douteux
par consequent que les chiffres d6finitifs seront idans
une certain mesnure artificiels. II est inutile de se
demander qui en est responsible, depuis que le part
communisle est le soul t 'contr6ler les 6lections...
Les communisles ont remport6 leur veritable victoire
il y a trois Inois, lorsque le parti des Petitn Propri6tai-
res a 1,6c purg6 de ses elements de droite. Aujourd'hui,
cc part n'est plus que 1'ombre de lui-meme.
Bien qu'a la suite de cela le parti communiste soit
devenu le plus important, peut-etre le faith le plus signi-
ficatif des elections est-il qu'il n'ait obtenu que 20 %
de I'ensemble des suffrages. Ce qu'il va faire mainte-
nant, la measure dans laquelle il pernetttra a ses parte-
naires .de la coalition de dire leur mot dans les affairs
hongroises, et la question de savoir si la v6rllable oppo-
silion ne sera pas molestie voilh autant de problimes
don't le monde entier suivra l'6volution avec inquie-
tude. >

c) L'O.N.U. E LA PALESTINE.

1. Times (2/9) :
< La Commission .d'enqu6te sur ha Palestine dolt sou.
retire a la prochaine assemblite generale de I'O.N.U,
Irois documents qui constituent les resullals de ses tra.
vaux... Les plans l1aborts par la majoritC et la minority
ie la Commission d'enquete sont cenlr.s sur le thbme
gi6niral de I'union cconomique et la sipuration poli-
tique. Le plan pr6conis6 par la majority recommande
la division du pays en deux Etats arabe et juif polifi-
quement ind6pendants, mais unis au point de vue .6co-
nomique, ct pouvant demander une participation dis-
lincte h I'O.N.U. Lc scclcur de Jerusalem et de ses en-
virons inummdials serait dnmilitaris6 ct administer sois
la direction du Conseil ,de tutelle. Le plan delabord par
la minority preconise un gotivernement 1f6dral pour
les deux pays. siegeant a JJrusalem, gouvernant les deux
Etats, don't I'autorit- serait limitHe en consequeice aux
affairs locales...
Les deux plans complete sur I'aulorite moraei de
I'O.N.U. pour rdaliser cclle transformation. Mais uucun
des plans ne reconnail franchement que l'imposition
des nouvelles measures peut exiger un recours A la force,
et A une force considerable. Les d6ligu6s tde .a mino-
rit6 fonfieraient la responsabilili de l'operation a une
nulorile qui serait designee par l'Assembl6e g6nerale;
ies signataires du plan adopt& par la majority dUslre-
raient que la Grande-Brctagne prenne la-responsabilit6
d'appliquer ce plan avec I'aide d'une ou de .deux na-
lions membres de I'O.N.U., < si on le desire >. Le peu-
ple de la Grande-Bretagne ne so montrera pas dispose
A supporter ces charges sans etre aide, pas plus qu'A
encourlr seul la reprobation qui naitra in6vitablement
de I'imposition a la Palestine d'un plan que la majo-
rite ,des habitants de ce pays, d'accord avec le reste du
monde arabe, pourraient refuser de facon intransi-
geante.
La situation int&rieure de la Grande-Bretagne de-
mandc umaintenant, dans Ta measure oh I'honneur et In






hULLtTIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGCRE 3


s6curit le permettront, une reduction et non pas une
extension des engagements de la Grande-Bretagne a
l'6tranger ; trop ,de vies britanniques ont d6jA Wte sa-
crifices au course ,de tentatives infructueuses pour pro-
teger les antagonistes en Palestine des consequences
de leur propre intransigeance. L'opinion publique en
Grande-Bretagne se rksignera mal a approuver le renou-
velement de ces sacrifices au course d'une p6riode dt
transition qui peut etre ind6finie. II faut esp.6rer que
1'Assembl6e g6nrale garantira que la responsabilit6 de
l'imposition des deux plans flnalement approuv&s sera
partagee par plusleurs puissances, parml lesquels la
Grande-Bretagne pourrait consentir A se voir com-
prise... II est nocessaire d'agir en cooperation, si les
Nations Unies veulent resoudre le probleme palestl-
nen. :,

2. Daily Telegraph (2/9, conservateur):

< ...Rien ne permet A la Commission de tenir pour
certain que la Grande-Bretagne continuera d'assumer
un r6le qui ne lui a rapport que de lourdes pertes en
vies humaines et en argent, ainsi que toutes sortes de
maux. On parvient plus facilement A prendre des d6ci-
sions si l'on sait que quelqu'un .d'autre aura A les appli-
quer. II serait dommage que la Commission arrive a
cette conclusion, sans considerer que d'autres pays que
la Grande-Bretagne pourraient s'occuper de leur execu-
tion. La Grande-Bretagne portera sa part du fardeau
commun, mais elle n'a plus la force physique d'un
Atlas. L'espoir que l'on pouvait fonder de voir les Juifs
et les Arabes r4concili6s dans une Palestine prospire
qui aimait I'Angleterre au debut de son mandate, s'est
6vanoui depuis iongtemps. Le seul espoir qui nous sou-
tienne maintenant, c'est que notre tutelle sera br6ve. Un
nouveau d6lai de deux ans est trop'long. >

3. News Chronicle (2/9, liberal):

c ...La position future de la Grande-Bretagne en Pa-
lestine est une question qui pr6sente un inter&t imm&-
diat pour ce pays. Sur ce point, le rapport de la Com-
mission est trop vague. On invite, semble-t-i, la
Grande-Bretagne A continue d'administrer la Pales-
tine pendant une p,6riode transitoire de deux ou trols
ans, jusqu'A ce que ce pays parvienne A une forme quel-
conque d'ind6pendance.
On propose que la Grande-Bretagne soit aide dans
cette tAche, < si on le desire . Mais on ignore qui en
manifestera le dksir et qui apportera son aide. Et le
rapport ne precise pas qui supporters les d6penses.
Ce rapport est 6videmment peu satisfaisant. Nous ne
pouvons nous permettre de continue d'administrer la
Palestine. Et 6tant donn6 les 6v6nements de ces quel-
ques derni6res ann6es, nous ne sommes pas les plus
qualifies pour jouer le r6le principal dans la pr6para-
tion de son ind,6pendance.
C'est 1'O.N.U. qui devrait s'occuper directement de
cette question. L'autorit. central devrait 6tre d6tenue
par une Commission de l'O.N.U. ou un gouverneur, et
l'ex6cutif devrait 6tre represents par une force de po-
lice international.
En vertu de l'experience qu'elle a acquise, la Grande-
Bretagne a encore un r6le important A jouer dans le
r6glement du probleme palestinien, mais seulement en
cooperation avec les autres puissances qui, faisant elles
aussi parties de la 'communaut6 des nations, doivent nor-
ter 6galement leur part du fardeau. ,


II. PRESS AMERICAINE


Revue de la press ambricaine du l septembre 1947
En raison des fetes du u Labour Day ,, la press s'intd-
resse surtout aux nouvelles domestiqnes, aux competitions
sportives et aux manifestations de 1'American Legion A New-
York. Sur le plan extdrieur, ce sont les Elections hongroises,
le rapport de 1'O.N.U. sur la Palestine et le pacte de Palliance
panamericaine de Rio qui ont la vedette.

1. Hongfre
La press americanie, qui avait depuis longtemps denoncd
les machinations politiques du gouvernement hongrois en
vue de s'assurer lan majoritN aux elections, s'est montrde
surprise de la decision prise par ce gouvernement, In ei-
tremis, de rendre le droit de vote A un grand nombre d'ad-
versaires, mats oette surprise a it6 de court duree car toui
les correspondents de Budapest signalent que les elections
ont Wti frauduleuses et que les listes prdsent6es par les com-
munistes furent souvent falsiflles.
Le correspondent du New York ,Times n'hesite pas & d&-
clarer que I'election de dimanche en Itongrie fut a election
la plus malhonnete de 'Histoire hongroise. Les oorres-
pondants de la radio annoncent en dernidre here que le
parti communist est en tete et que l'opposition accuse ce
parti d'avoir truqud entire 500.000 ef un nfllion de votes.

2. Palestine

Les grands journanx de New-York reproduisent en enter
le rapport du Comite de t'O.N.U. sur la Palestine qui prdvdit
le partage de ce pays et son inddpendance, mais deja les
correspondents de Londres signalent opposition du gouver-
nement britannique aux conclusions de ce Comit6 et ceux
de Jerusalem relevent le "inconteniemenf product parmi les
Arabes ct les Juifs qui, pour des raisons diffdrentes. s'on-
posent dgalexment i ces conclusions.

3. Conference de Rio
AprBs un s6rieux conflict avec 1'Argentine, la d6elgation
americaine de Rio a reussi flnalement a faire approuver a
I'unanimitd par la conference le texte di trait de defense
panamdricaine don't Particle 3 precise t que les hautes par-
ties contractanteg s'accordent A reconnaltre qu'une attqiue
arnee par des Etats quelconques centre un Etat am6ricaln
sera oonsiddr4c comme une attaque centre tous les Etats
amnricains et, par consequent, chacune des dites parties
contractantes s'engage a apporter son assistance pour failt
face & I'attaque exeroant ainsi ses droits de legitime defense
individuelle .ou collective reconnus par Particle 51 de la
Charte des Nations Unies. Sur la demand du ou des Etats
attaquds directement et jusqu'a ce qu'une decision soit prise
par I'organe consultatif du system interam6ricain, cha-
cune des parties contractantes peut determiner les measures
immddiates qu'elle peut prendre individuellement en vertu
de l'obligation continue dans le paragraphe precedent 2.
L'American Legion, dans son CongrBs de New-York, a vole
la motion concernant les relations ext6rieures et la defense
national des U.S.A. Cette Association denonce le commu-
nisme et 1'U.R.S.. come une menace a la paix et demanle
au President de prendre toutes measures necessaires vodr
arreter l'envoi de nourriture, de machines et autres matirres
pouvant scrvir h la guerre a toute nation qui menace la
paix du mon'e et d'arreter de meme facon tout transfer
direct ou indirect dTargenT ou de credits A une telle nation.
Cette resolution ajoute que la seule fagon d'eviter la guerre
dans la situation critique qui existe dans l'Europe aujour-
d'hui, a c'est d'agir fermement, promptement et efficace-
ment, sans esbrouffe mais en se tenant extrdmemeni prdt
pour la guerre si on nous oblie i lan faire. Dn ne dolt pas
faire d'apaisement s.

4. ConfErence economique de Paris
Tous les correspondents de Paris signalent qu'apr&s leur
entretien avec les delegues amnricains, les membres de la





4 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESSE ATRANG-RE


Conference de Paris reduisirent le montant de l'aide amdrl-
caine'que I'Europe doit recevoir suivant le plan Marshall.
Kuh, correspondent de P. M., declare que le chiffre fut
ramen6 de 29 milliards 200 millions de dollars I 22 mil-
liards 400 millions. Dans l'ense'mble, ces articles indiquent
qu'unc meilleure atmosphere 'existe .A Paris et que les
changes de vues avec les de'lguis americains en sont
cause. Ces derniers auraient fait pression sur la Conf6rence:
pour obtenir une nouvelle estimation des besoins plus en
rapport avec les possibilities ammricaines et avec l'attitude
conservatTioe du Congres.
Une depeche de Paris an New York Times signal que lo
gouvernement frangais et la press: parisienne consid6rent
le plan du niveau de l'industrie de la bizone come une
rebuffade donnee a la France, ce qui ne fera qu'ajouter ft
l'embarras oih se trouvent les fonctionnaires fransais au
moment ott Us font face A des probltmes economiques deses-
p6rts. S'etant mise mal avec Moscou, la France consider
qu'elle vient d'etre repoussee par les Etats-Unis et qu'ainsl
elle est isolde A la fois de l'Union Sovi6tique et des puis-
sances occidentales. L'imporfance attache par les ddl6gues
am6ricains lors de la Conf6rence de Londres i opinion
publique allemande pluf6t qu'a I'opinion publique frangalse
nurait product une trEs mauvalse impression dans les ml-
lieux frangais.
-. Angleterre
La press announce de Londres que te gouvernement brs-
tannique a donned l'ordre de lesser tout achat de products
alimentaires aux U.S.A. par suite du manque de dollars.
Certains correspondents rapportent des declarations offi-
cielles anglaises critiquant sdvdrement la politique tle pro-
tection tarifaire du gouvernement des Etats-Unis qui em-
p&che les d6biteurs europbens de vendre leurs products sur
le seul march oft 1'on pourrait trouver les dollars don't on
a besoln.
De Washington, une dipeche A.P. signal que cet arrdt
des achats anglais de denries alimentaires n'aura probable-
ment pas de repercussion sur les course en Grande-Brtagne,
ces products d'exportation am6ricains ne repr6sentant Ilu'une
faible proportion.
6. Nouvelles de France
tne ddp8che de Paris au New York Times announce que
M. Ramadier fera aujourd'h-ui une declaration important
devant 1'Assembl6e Nationale sur la situation economique
de la France.

a) LA CONFERENCE PANAMERICAINE DE Rio (New York' He-
rald Tribune, 1/9) :
< Le trait' d6fensif 6labor6 h Petropolis est I'aboulls-
sement logique de deux politiques parallbles, qui troti-
vent ceur expression dans la doctrine de Monroe et
I'Union panam6ricaine. La doctrine de Monroe consis-
tait en une declaration unilat6rale de la part des Etats-
Unis ; celte doctrine a maintenant Rt6 .reprise et arflr-
mte de facon multilat6rale par presque toutes Its na-
tions Ides deux continents. L'esprit de cooperationn qul
dtait A la base de I'Union panam6ricaine et des diff6-
rents traits et accords panam6ricains s'est d6velopp,6
en une veritable cooperation fructueuse au course de la
derni6re guerre. Mais cette cooperation 6tait enti6re-
ment volontaire, et les efforts tents pour r6aliser V'una-
nimite de vue avaient rarement eu les r6sultats esp6res...
Le trait d,6fensif actuel nel r6soudra pas A lui seul
!es probl6mes qui se posent aux deux Am6riques... 1I
restera a r6gler, au course de ,discussions ulterieures, des
questions economiques urgentes et pleines de difficul-
tis. Le trait, si parfait soit-il, demandera dans son
application un esprit de cooperation vWritable, si 1'on
veut qu'il serve effectivement A maintenir ]a paix dans
le monde occidental. Et le plan de defense ide l'h6mi-
sph6re occidental ne constitute qu'une parties de la
tfche mondiale qui consist A fair sortir la stability
et l'ordre du chaos actual.


N6anmoins, la bonne volont6 manifesti6e A Petropolis,
ta possibility oh l'on se trouvait de demander et d'ac-
corder des concessions raisonnables, sont de bon au-
gure pour les deux Amnriques 'et pour le monde. Le
trait d6fensif, qui s'applique dans 'le cadre de la
Charte ides Nations Unies, qui respect les principles su-
perieurs de I'O.N.U., constitute un example du genre
d'accords r6gionaux qui peuvent donner plus de corps
et de prestige A une organisation mondiale, tout en ren-
forgant la security pendant les debuts difficiles de cette
organisation. Si 1'exemple qui est donn6 a Petropolis
est suivi dans les aulres manifestations de I'activit6
< himisphirique >, s'il est imit6 dans.le monde enter,
cette conference pourra 6tre consid.6r6e alors comme
une tape marquante de la diplomatic d'apris-guerre et
un example des plus profitable des r6isultats que l'on
peut obtenir en faisant appel a la raison dans les affai-
res internationales. >

b) LES ETATS-UNIS ET LA CRISE ACONOMIQUE BRITANNIQUE
(New York Her alfd Tribune, 2 sept., 6d. europ.):
< ...Les quelques semaines au course desquelles la con-
vertibilit6 de la livre sterling a 6t6 possible ont 6tt im-
mens6ment cofiteuses. La ruie que I'application de cette
clause a provoquee vers le Tr6sor britannique a cofitb
aux contribuables am6ricains de 800 millions A un mil-
lard de dollars am6ricains, pr6lev6s sur le pr6t consent
a la Grande-Bretagne et utilisis pour payer l'achat de
manteaux de vison aux spouses des millionaires ar-
gentins et de voitures aux pachas 6gyptiens.
< Le r6sultat, c'est que le people britannique est
oblige d'abaisser consid6rablement son niveau de vie.
Et la consequence de.cet 6tat de choses pour la Grande-
Bretagne et l'Amerique tout A la fois sera un affaiblis-
sement marquant de la cooperation politique anglo-
americaine, que notre prit h la Grande-Bretagne 6tait
destiny A renforcer. Tout cela ne r6pondait vraiment A
aucune necessit&. Tout ce qu'il fallait, c'6tait suspendre
la clause de convertibilitB de I'accord financier anglo-
ambricain avant meme que cette clause prenne effet
A la date du 15 juillet.
Tout psychologue d'une competence moyenne, com-
prenant le caractere extreme des difficulties britanni-
ques se serait attend A des experience timides et mala-
droites. Les autorit6s americaines pouvaient voir 6ga-
lement les dangers qui menacaienl. C'est & elles qu'il
apparlenait de pousser les Anglais A agir en les encou-
rageant A se rendre A Washington pour demander des
conseils. C'6tait aux Am6ricains, pleins dte confiance,
i prendre l'initiative. Pour nous autres Am6ricains, c'est
lI la veritable lecon A lirer de ]a crise britannique.
)ans d'aulres capitals plus encore qu'A Londres, le
manque de security et l'aggravation de la situation 6co-
nomique ont entrain6 une sorte de paralysis gcnrrale
de la volont6 en matiire de politique.
< Mais Washington poss6de la force n6cessaire. Les
Etats-Unis sont seuls A pouvoir prendre la tkte, et, en
cette quality, ils doivent la prendre effectivement. >

(Joseph et Stewart ALSOP.)


III. PRESS SOVIETIQUE


Revue de la press sovidtfque du 30 aofut 1947
1. Ratification des traits de paix
rous les journaux de Moscou publient en premiere page
les cinq ,decrets du Praemsidilum du Svitet- Supreme de
]'U.R.S.S. signs le 29 aoflt et ratiflant les traits de paix








BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ETRANGERE 5
JO >' -- -- --- --- _. _._ ---- _______ 1 1.T ^ ^ ________________ W _______ __ __________ ._________________________________- ________________ _________________.- _______.^


avec Ies cinq anciens allies de 1'Allemagne : Italic, Rou-
manie, Hongrie, Bulgaric et Finlande.
C'cst h cet ve6nement quo tous les journaux consacrent
leu-r editorial.

2. Les traoaux de rO.N.U.
Tous les jiornaux reproduisent en vedette dcux tCie-
grammes de New-York rendant compete des seances du Con-
seil de SBcuritB du 28 et le text de I'intervention de M. Grt)-
myko A propos de la resolution br6silienne. Un autre tele-
gramme de New-York rend compete de Ia premiere stance au
Comite de l'AssemblCe Gdndrale pour l'examen des infor-
mations sur les pays defendants. Enfin, un long t6ligramme
lie Belgrade rend compete de la conference de press au cher
du service d'information du ministere des Affaires etran-
g6res yougoslave annoncant on particulier la demarche faile
1'O.N.U. concernant la livraison des criminals de guerre

3. La Confirence de Londres
Dans tous les journaux, divers t61dgrammes de Londres,
de New-York et de Paris sur la Conf6rence de Londres; Uls
sunt publiis dans la Pravda sous le titre a Echec des convei--
sations tripartites i Londres ,. Les nouvelles& de Londrce
et de New-York soulignent le role de parent pauvre qui a
ete lalssd a la France au course de ces conversations.

4. Nouvelles aiverses
La plupart d'entre ellcs concernent les U.S.A. Longuc dt-
peche sur la diminution de la production industrielle.
Extrails de 1'hebdomadaire People iofce critiquant la revue
en langue russe ambricaine a propos d'un article 'su' les
noirs en Am6rique. Extraits d'une nouvelle do l'Unit'ed PreSs
sur les conversations militaires anglo-saxopnes concernant
le control strattgique de Ia Mtiditcrranec. Do France, les
d hats a 1'Assembl&c Nationale sur Ie statut de-l'Alg6rie et
sur le vote du status.



IV. PRESS SUISSE



a) APRES LA RATIFICATIONi LED TRAITIES DE PAIX PAR
L'U.R.S.S. (La Tiibune de Genvue, 1" scplclnbre) :
< ...Le retrait dcs forces d'occupaiion no d(ploicra
son plein effet qu'en Bulgarie. Mais a Sofia, il y a Dimi-
trov, ancien secrulaire general du Konintern, qui vault
bien quelques divisions A lui lout seil. En revanche,
les lrait6s permetllent A 1'Union sovi6iique de mainte-
nir en terriloires hongrois et roumain < les forces ai-
mes qui pourront lui .1re necessaires pour le maintien
des lignes de communications de I'armie sovi6tique
avec la zone sovi6tique d'occupalion en Autriche o.
C'est dire que, taut que la paix ne sera pas faite (vetc
Vienne, et elle ne scmble pas pros de l'Ftre, les
soldats A I'ltoi!e rouge fouleront le sol de ces deux
pays.
< Si le cas des vaincus de l'Europc orientale se pro -
sente ainsi de manire asset claire, si la ratification n'en-
traine pour la Finlande aucun changement dans son
p6nible tete-A-tete avec I'U.R.S.S., la position interna-
lionale de 1'Italie risque de s'en trouver modifiee. Trois
smois apres la ratification par Rome, les forces allies
devront, aux terms du trail, avoir quilt la penin
sule. Ce qui revient A dire que les renforts americains


devront faire demi-tour, et que l'ILalie se Irouvera librL
d'occupants, mais avec, A sa porle, une Yougoslavie ac-
quise A Moscou. La situation strategique, a ce moment,
sera renversee au profit de 1'Union sovi6tique, et les
communists italiens ne manqueront pas de redouble
d'efforts pour prendre le pouvoir et faire entrer leur
pays dans le camp des < r6publiques populaires,. It
n'est d'ailleurs pas exclu que cette consideration, joinle
a la determination avec laquelle les Etats-Unis se cram-
ponnent A l'Ilalie, ait 06t pour beaucoup dans la d6ci-
sion que le Kremlin a prise si brusquement.
< M. de Gasperi aura done forl A faire pour assurer
une independence veritable A son pays. Du moins, ce-
lui-ci se trouve-t-il dans des conditions initiales que
peuvent lui envier encore les autres anciens satellites de
l'Allemagne, qui n'ont fait que change d'orbite.
(Jean-Jacques CHOUET.)

b) LiE NIVEAU DE L'INDUSTRIE ALLEMANDE (Gazette de Lau-
sannlie, 2 septembre) :

<< ...Alors que le plafond acucel de la production sid6-
rurgique de la c bi-zone >> lait de 5.800.000 tonnes an-
nuelles chiffre pr6vu par l'accord quadripartile tae
1946 qui n'a d'ailleurs inme pas et6 atteint les
Anglo-Saxons porient ce plafond A 10.700.000 tonnes.
Le maximum serait m6me port, dit-on, A 11 millions
et dcmi de tonnes. La capacity de production de 1'Alle-
inagne occidentale t6ant fixee A 19.200.000 tonnes d'au-
ire part, ce sont 7 millions de tonnes d'acier qui resle-
raient done disponibles pour les reparations.
( D'une fagon g6ndrale, la production dans la < bl-
zone >> sera porlte A 90 ou 95 % de celle de 1936. Or
1936 6tait une annee prospere, sinon une p6riode de
< boom ), alors que l'accord A quatre donnait pratique-
ment A l'ancien Reich le standard de vie qui 6lait le
sien dans la periode de depression de 1932.
< Les Anglo-Am6ricains sont particulierement gene-
reux pour I'industrie chimiquc : ses products seront
cxporlhs en plus grande quantity encore qu'avant
guerre...
On sail I'int6r&t qu'ont les occupants A ces exporta-
tions : elles doivent les dclrayer et fair payer aux Allc-
mands eux-mimes le prix des denrees alimentaires
qu'on leur fournit.
< On estilme ainsi qu'avec les leux milliards de dol-
lars annuels environ que vaudront les exportations
allemandes, en tenant compete de la hausse des prix
mondiaux et de 1'accroissement de la population de
I'Allcniagne de I'ouest, c'est une ration de 2.000 calories
par jour qui pourra 6tre assure aux habitanls. Mais,
d'aprbs le programme Clay-Donuglas, pour se suffire v6ri-
tablement A elle-meme, en raison de l'inflation gen6-
ale,. c'est 15 % de plus qu'avant la guerre que l'Alle-
magne devra exporter dor6navant. Autrement dit, elle
consommera relativement moins de ses produits.
Sera-t-elle capable, par lI mrme, d'apporter une con-
tribution positive au relbvement de I'Europe? Et les
chiffres fix6s pourront-ils tre alteints? Travailler pour
manger, c'est tres bien; mais il faut tout de m6me com-
mcncer par manger. Aussi, 6tant donned la situation 6co-
nomique dans les territoires occup6s, les chiffres de Ia
production industrielle ne monteront certainement pas
en fleche dans la < bi-zone t... a


S. P. I. Imp., 27, rue Nicolo, Paris 31.3009















































































Prix : 6 francs.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs