Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00153
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: July 31, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00153
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text



SERVICES FRAN(AIS
D'INFORMATION
(MINIST*RE DE LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETTBES)

Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (8')


I LA DOCUMENTATION FRANAISE


MINISTER
DES AFFAIRES ETRANGERES
SERVICE D'INFORMATION
BT DB PRESSED


BULLETIN



DE PRESS


31 juillet 1947.


QUOTI



ETRA


Nouvelle


SOMMAIRE


I. PRESS BRITANNIQUE.
ia) La situation economiique et politique en Grande-
Bretagne.
1. Times (30/7).
2. Daily Mail (30/7).
3. Daily TelegLrph (30/).
4. News Chroraicle (30/).
b) La situation en Coree (Ti rnes, 30/7).
II. PRESS AMlRICAINE.
a) La situation en Indonesie (New York Herald
Tlbunie, 29/7).
b) L'isolationnis-me aux Etats-Unis (New York He-
iald Trilbune, 30/7, edit. europ.).
III. PRESS SOVIITIQUE.
La Conference de Paris, prelude A la formation
d'un bloc occidental (Palvida. 29/7).
IV. PRESS SUISSE. /
Apr6s 1'6chec des n6gociations commercials an-
glo-sovi6tiques (Gazlete Ide Lausanne, 30/7).


I. PRESS BRITANNIQUE


ReLze de la Presse britannique du 30 juillef 1947
,Ce matin, toute la press, A "exception du seul Daily Wor-
ker, fait passer au premier plan les nouvelles relatives & la
crise de politique int6ricure que dolt r6soudre le Gouver-
nement travailliste.
MM. Attlee et Dalton doivent s'expiiquer ce matin devant le
group parlementaire du, part travailliste sur les measures
que le Cabinet compete prendre pour carter l'6ventualit6 de
plus en plus menacante d'une crise dconomique grave.
La plupart des journaux font prevoir une redistribution
de la main-d'oeuvre indispensable et une' reduction sensible
des forces armies : cette derniere semble 6tre confirmed. de
l'avis de Leaucoup de commentators, par/ le retour inopine
du marchal Montgomery.
Une parties de la press se demand aussi si M. Attlee ne
sera pas oblige, dans les quelques semaines qui vont suivre,
de proc6der h un remaniement profcnd du Cabinet actuel.
Sur le plan exterieur ce sont encore les affaires de Pales-
tine et d'Indon6sie qui retiennent surtout l'attention de la
press.


- N 731


1. Palestine

L'ex6cution de trois terrorists juifs en Palestine et l'arri-
vee a Port-de-Bouc des emigrants du President Warfield sont
les deux principaux evenements exterieurs qui font I'objet
des d6peches et des commentaires des journaux de ce matin.
Toute la press souligne le fait que les migrants ont
refuse cat6goriqu'ement de d6barquer sur le sol frangais,
repoussant ainmi l'offre .qui leur 6tait faite au nom des auto-
rites frangaises par la prefecture des Bouches-du-Rh6ne.
Elle signal l'animation ,qui r6gne A Port-de-Bouc et rend
compete des declarations faites aux journaux par M. Colla-
very.
Le correspondent du Times & Paris, qui n'avait pas .ignale
bier la d6marche faite lundi an Quai d'Orsay par M. Duff
Cooper, y fait allusion en 6crivant que l'ambassadeur a fait
valoir a nouveau le point de vue du Gouvernement britan-
nique sur l'affaire du Prdsident Warfield, point de Vue qui
semble ne recevoir ici, de la part de la press, qu'infinment
peu d'attention et auquel elle ne donne que tres peu de
publicity.
Le correspondent du Manchester Guardian, qui cite parti-
culierement article de Paris-Presse, se plaint I nouveau
de l'attitude hostile de la press frangaise. Rappelant, lui
aussi, la d6marche de M. Duff Cooper, il ecrit qu'il est peut-
6tre d6raisonnable d'espdrer qu'un gouvernement intcrvienne
aupres de sa press pour attirer attention sur sa propre
carence administrative au moment du depart du President
Warfield, ct il ajoute que les fuites d'information confi-
dentielles qui ont permis aux organizations sionistes d'op6rer
un rassemblement massif autour de Port-de-Bouc sont toute-
fois d'une auttre nature.
Le correspondent du Daily Telegraph A Paris ecrit de
son bote que par 6gard pour les sentiments des Frangais on
n'a pas encore r6evel que lorsque M. Bevin se trouvait en
France pour la Conference de Paris il regut en tres haut
lieu des processes formelles que l'ExOdus-47, ex Prdsident-
Warfield, n'aurait pas l'autorisation de quitter la France.
Le Daily Mail estime que le probBme ne pourra Atre r6solu
que par le Cabinet.
A Paris, le Gouvernement frangais a decide de prfter A
ces measures sa cooperation la plus complete.
D'apres le correspondent du Daily Express, les fonc-
tionnaires britanniques auraient protests contre le faith que
les autorites francaises n'aient pas interrogd les emigrants
individuellement, car ils pensent que si l'on proc6dait &
cette enqu6te la moitie demanderaient a descendre a terre.
D'aprBs le correspondent du News Chronicle, les autorites
britanniques n'iront pas le faire, en tout cas.
,Ce correspondent se plaint du fait que le Foreign Office
a empech6, d'accord avec les autorit6s frangaises, les journa-
listes de se rendre a bord des trois transports. I1 se plaint
bgalement des declarations faites A son retour par M. Andre
Blumel, *qui repiesentait le minister de 1'Interieur dans le
group de fonctionnaires qui se rendit A bord.


--







2 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ]TRANGCRE


Le correspondent du Daily Herald croit savoir que l'on
envisagerait maintenant de transporter les emigrants a Ham-
bourg.
2. Indondsie.
Des d6peches en provenance de Java signalent surtout que
des avions de chasse hollandais ont abattu un Dakota qui
transportait des m6dicaments pour les Indonesiens. Quatre
sergents britanniques qui se trouvaient a bord de cet avion
ont 6te tues. Cette affaire fournit sa manchette au Daily
Worker, le journal communist announce d'autre part que
les dockers de Southampton auraient essay vainement d'em-
pecher le depart d'une cargaison de materiel de guerre a
destination de l'Indon6sie.
Le Times et le Alanchester Guardian publient une d6peche
de leur correspondent commun relative' aux destruction
opdrdes dans la parties occidental de Java par les elements
republicans.
3. Italie.
Toute la press fait allusion A la visit rendue dimanche
an comte Sforza par l'ambassadeur des Soviets.
D'aprBs le correspondent du Times i Rome, l'ambassadeur
aurait assure que la Russie ne saurait plus attendre bien
longlemps la ratification du traite de paix.
D'apres une d6p^che Reuter, reproduite parplusieurs jour-
naux, il aurait d'autre part demand au ministry d'envoyer
A Moscou une mission dconomique.
Le Daily Mail public de son c6t6 une depeche E Exchange
Telegraph ,, d'apres laquelle la Russie ne ratifierait le
trait italien qu,'apres sa ratification par la Yougoslavie et
par 1'Albanie.
4. Balkans.
Plusieurs journaux rendent compete de la stance du Conseil
de Security au course de laquelle le d6elgue sovi6tique k
oppose son veto I la resolution relative a la situation dans
les Balkans.
D'aprBs le correspondent du Times, ce veto aurait choqu6
plut6t que surprise les autres dilegues.
Le point de vue g6enral est que le veto sovi6tioj fait
disparaitre tout espoir d'une intervention efficace des Na-
tions Unies dans les Balkans.
Le correspondent du Daily Telegraph a Athines signal
les dissensions qui divisent actuellement tous les membres
du Gouvernement grec et il entrevoit la possibility de la
admission du general Zervas.
Une information ahalogue est donn6e par le Daily Worker.

6. Hongrie.
Plusieurs journaux analysent 1a note adressee aux Soviets
par le Gouvernement britannique pour leur demander de
surseoir A la confiscation, par les autorites sovietiques, des
biens allemands et italiens en Hongrie, et d'attendre que les
signataires des traits hongrois ct italiens v6rifient si ces
biens sont rdellement allemands on italiens.
Le correspondent diplomatique du News Chronicle qua-
lifie oette note de t nettement glacial D.
.6. France.
La catastrophe de Brest fait 1'objet de plusieurs d6paches.
Quelques journaux mentionnent les messages de sympathie
adresses A M. Ramadier et M. Bidault par MM. Attlee et
Bevin.
Le correspondent politique du Manchester Guardian fait
allusion aux conversations franco-britanniques qui viennent
de commencer A Paris pour etudier la possibility d'une
cooperation en matisre d'assistance social.
Le correspondent diplomatique du Manchester Guardian
s'6tonne des r6ticences des autoritds britanniques et ame-
ricaines en ce qui concern les prochaines conversations de
-Washington sur la production charbonniere de la Ruhr. II
pense que ces conversations ont Ut6 retardees par des diver-
gences de vues entire les ministres amdricains. II Bcrit notam-
ment que le Gouvernement britannique a fait des proposi-
tions en ce qui concern le programme des conversations,
mais aucune rdponse n'a encore 4td regue de Washington a
ce sujet et aucune date n'a 0t6 proposed.


D'aprBs le correspondent diplomatique du Daily Telegraph,
le Departement d'Etat aurait fait prevoir un nouvel ajour-
nement des conversations.
Le correspondent a Washington du m8me journal resume
les declarations du President de la Banque mondialc, sui-
vant lesquelles cette banque serait prete i envisager un
emprnunt destine it la reconstruction do la Ruhr.
Le Daily Worker signal un rapport de la Commission
d'enquite designee par le Conseil de contr8le allis pour
6tudier le d6manttlement des usines de guerre. Ses projects
seraient tout A fait insuffisants dans la zone occidental et
pratiquement nuls dans la zone am6ricaine.
8. 0. N. U.
Qufelques journaux rendent compete diu d6bat qui s'est
engage au Conseil economique et social de 1'O.N.U. sur le
rapport de la commission Bconomique europ6enne.
Le Manchester Guardian et le Daily Herald mettent notam-
ment en evidence l'appel adress6 t la Russie par le delegu6
frangais pour qu'elle prenne part t la discussion du plan
Marshall.
9. Confarence de Paris.
Le correspondent du Times A Paris announce que le Comitd
de coordination a approuv6 l'envoi du questionnaire g6enral
aux quatre commandants en chef allies en Allemagne.
10. Autriche.
Le correspondent du Manchester Guardian considered la
response faite par le mardechal Staline au parti communist
autrichien pour lui annoncer le rapatriement des prisonniers
se trouvant en Russie comme un nouvel example des moyens
par lesquels le Gouvernement sovidtique cherche A accroitre le
prestige du parti communist local dans les pays qui ne
sont pas dominos par les communists.

a) LA SITUATION ECONOMIQUE ET POLITIQUE EN GRANDE-
BRETAGNE.

1. Times (30/7) :

< ...Beaucoup de deputes travaillistes sont loin d'etre
satisfaits de la fagon don't le gouvernement fait face A
la situation et ils ont l'intention d'avoir une franche ex-
plication avec les ministres avant 1d d6bat qui 'doit
se derouler la semaine prochaine aux Communes, a
la veille des vacances parlementaires. Si M. Attlee est
pret a subir l'influence de certain membres de son
part, il est possible qu'il decide de modifier la com-
position de son cabinet tians un proche '.avernr... >
(Du ridacteur parlementaire du Times.)

2. Daily Mgil (30/7, conservateur) :

c ...On a reparle sirieusement de faire appel A M. Be-
vin pour exercer un contr6le plus direct et plus actif
stir la politique Bconomique et industrielle du gouver-
nement. Cela n'implique pas ntcessairement qu'il se-
rait choisi comme Premier Ministre, bien que certain
socialists dtclarent franchement qu'ils aimeraient voir
cela se produire maintenant.
M. Bevin cependant a fait savoir qu'il 'desire con-
centrer son activity, au course des 'prochains mois, suv
la mise au point du plan d'aide a 1'Europe propose
par M. Marshall... )
(WILSON BROADBENT.)

3. Dally Telegraph (30/7, *conservateur) :

x ...Le parti travailliste r clame des directives, et
M. Attlee dolt lui repondre aujourd'hui. Il est tout a
fait exact que, m&me du point 'de vue socialist, les
directives ont &th insuffisantes...
L'incomp6tence du gouvernement a encore augment
le tort caus6 par une legislation hors de apropos. On a







BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGARE 3


permis aux theories poliHques de prendre le pas sur
toutes les autres consid6rations...
On ne peut se r6jouir de la crise qui a enfin r6veill6
le parti socialist et jet6 l'alarme dans ses rangs, et il
serait insens6 d'essayer d'en tirer parti sur le plan
politique. Mais il y a crise et les socialists eux-memes
se 'demandent ce que vont faire leurs dirigeants pour
en venir A bout. Les dirigeants ne le savent pas... 3

4. News Clhrvoicie (30/7, liberal) :

< On dit que les membres du Iparti travailliste qui
doivent assister aujourd'hui A la conference du group
parlementaire socialist ont recu l'ordre de ne rien
laisser transpirer des d6bats. II n'y a aucune raison.
pour que le group parlementaire travailliste n'adopte
pas les r&gles qui lui plaisent, mais le Premier Ministre
'devrait pouvoir dire au Parlement et au people tout ce
qu'il a l'intention de dire aux d6putes travaillistes.
Si nous luttions contre un ennemi exterieur, des ses-
sions secretes pourraient se justifier. Mais il n'y a pas
de guerre en course. Le seul ennemi actual est l'indo-
lence...
Pourquoi, dans ces conditions, les dirigeants travail-
listes ne parlent-ils pas franchement A tout le people
britannique ? Nous ne voulons pas qu'un rideau de fer
partage en 'deux la Grande-Bretagne. '

b) LA SITUATION EN CORE (Times, 30/7) :

I1 est heureux que le general Wede'meyer, qui en-
quote actuellement en Chine pour 6tablir un rapport
pour le president Truman, soit 6galement charge de
fire un rapport sur la situation en Cor6e. En depit
du recent accord conc'u entire M. Marshall et M. Molo-
tov, la commission mixte americano-sovi6ticue pour la
Cnrbe s'est heurt6e A de nouvelles diffl-ult6s. A l'ori-
gine. cette commission 6tait charge de former un gou-
vernement provisoire coreen avec I'aide des parties
q 'd6mocrtiaues 2 cor6ens, mais elle n'a realism aucun
proerbs. etant donn6 oue les repr6sentants russes et
ambricains n'dnt pas r6ussi A se mettre d'accord sur
le sens dn mot demowratique...
I1 sembhe one les iRsses essalent d'applianer en Co-
r6e leur doctrine traditionnelle selon laauelle le com-
munisme est la seule forme veritable de la d6mocra-
tie...
Si les Enats-TTnis et Ia Russfe ne se mettent inas d'ac-
cnr'd nour s'ashtenir de faire de la Coree le champ de
batail'e ri Tenrs doctrines nolitiques onnosoes. re navs
sern rlb-hirA pn deux centre le are de ses habitants.
Les NationS TTnies devrnient reviser maintenant tout le
probl6me de l'occupation de ce pays. >


TI. PRESSE AI4IUCAINE


Revnue e la presse amidricaine dd 29 juillet 1947
1. Indes nderlandalseo
Le' d4veloppement des ondrations minlitai-es en Inidondsie
est suivi avec beaucoup d'int#rt par la press americaine.
EBle met en valeur le fait quce les U. S.A. ont ar'iesse oune
note an grouvernoment r I'ouverture 'dres hostilits Tui enjo'ignant d'aissurer la pro-
tection des installations p6trolibres des compagn.ies amdri-
caines.
De New Delhi. elle annonce que 1'Tnidle souumettra demain
a I'O.N.U. le ras indonsien et rapporte A ce sniet les dpcla-
rations f.u Pandit Nehru qui annoncait que I'Inde interdirait
le survol de son teritoire aux wfvions des lignes hol.landaise1 .


Cette intervention de l'Inide A 1'O.NAJ. est bien accueillie par
1'dditorial du New York Times qui critique I'attitude du
gouvernement des U. S. A. et des gouvernements des dmio-
'craties occidentales, pour ileur inertie.
Par a-illeurs, les idip&ches de Washington annoncent que
la Banque Internationale accordera prochainement un credit
estimd entire 150' et 200 millions de dollars an government
hollandais pour son programme ae reconstruction. Ce der-
nier avait prdsenti une demand de 535 millions de dollars.

2. Ruhr

Une dep6che U:P. de Washington announce que le nouveau
secretaire d'Etat a la Guerre, M. Forrestal, partira aujour-,
d'hui pour l'Allemagne afin de s'entretenir avec le general
Clay dant le but d'aplanir La vieille rivalit6 entire le 'g6ndral
Clay et le Departeiment di'Etat. Par ailleuns, les correspon-
dants rapportent que le D6,partement id'Etat esp6re toujours
que les conversations, anglo-am6ricaines sur la Ruhr se dd-
rouleront A Washington h partir de, la fin de la semaine.
Une depieh'e' A.P. d'Essen rapport la declaration faite
par Le president du synidicat tdes mineurs de la Ruhr ofi ce
dernier reclamait que les mines ne soient pas rendues A leurs
anciens propri'dtaires et prdconisant qu'elles soient c sociali-
sdes > avec participation gale pour tous les travailleurs.

3. Conseil alhd de Berlid

Une (ddpche A. P. de Berlin signal que les representants
am-'ricains soe sont leves centre la declaration des ministries
presidents dle la zone russe accusant les puissances occiden-
tales de fascism et qu'ils ont fait connaitre an ddleg1'u
rupse que ces Allemands ne pourront pas' etre admis a parti-
oiper a une agency central allemande queleonque en raison
de leur attitude inadmissible A I'egard des puissances occu-
pantes.
Une 'dlIpohe de Berlin au New York Times rapporte qu'au
course de la reunion du Conseil de contr6le, la delegation
francaise aurait indiqud qu'elte 'dtait prtte A accepted la
revision des niveaux de la production indusltrielle allemande,
,, si certaines lois prohibant des industries 6taient renfor-
odes ,. Notre ddelgation aurait 6galement fait ressortir que
l'inter&t primordial de la France ,6tait ide rdduire au mini-
mum les possibilities d',une reconstruction du potential de
guerre allemand. L'auteur, de cette d6p&che declare qu'un
a,pport quadripartite suer la id6militarisation et la destruc-
tion des usines de guerre altemandes fait ressortir que c'est
dans la zone frangaise que ces operations ont fait le moins
de progr6s.
4. Crise anglaise

Tous leis, jolirnaux annoncent en premiere page l'ouverture
dd'une crise en Angleterre ou M. Attlee serait le centre des
critiques du parti travailliste. Son replacement serait re-
clamd et les correspondents amrlicains ide Londres se deman-
dent si la cruise n'aboutira pas A la formation d'un gouverne-
ment d'union semblable aux gouvernements nationaux que
l'Angleterre a connus avant guerre.

5. France

L'explosion du navire norv6gien dans le port 'de Brest est
longuement rapportee par les d6p6ches d'agences, qui souli-
gnent routes que intervention rapide dle la marine fran-
gaise a dvitd A 'la ville de Brest des consequences tragiques
qu'a connues Texas City.
Sumner Wellee, dans son article d'arjourd'hui, tout enter
consacrd a la security franqaiisle, defend la th6se de l'inter-
nationalisation de la Ruhr et rdpundiant l'idke que la Ruhr
est le centre de la reconstruction ieurop6enne, il ,6crit notam-
ment que la France est le centre de la reconstruction euro-
p6enne. L'histoire a montr6 que la France avait raison quand
elle demandait des garanties adequate centre la resurrection
de la puissance allemande et que les puissances, de la langue
anglaise ont .6td aveuglees malgr6 leurs propres intdrets vi-
ta u quand elles out refut de o u d onr de telles awratd.







BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGARE


II estime qu'il .est a peine croyable que les directives donne
an g&ndral Clay aient Wdt envoyaes sans accord praalable
aveo la France et avant que le gouveirnement des U. S. A. ait
connu les besoins eoonoomiques. de 1'EUrope, occidental.
L'dditorial diu Philadltphia Evening Bulletin est consacre
a la proposition faite par jM. Blidault d'une union douaniere
eiuropeenne. JUne tell .union pourrait aller loin dans la
vole de expansion des changes qui sont aujoundfhui limi-
fts par les baTriTres donuan'ires et les contingentements...
L'Europe ne pent pas, trouver an moyen, plus efficace pour
s'entr'aider qu'une union. conomique .
Calbender earit au New York Herald que la recolte de bld
frangaise sera, oette anane, la plus faible depmis, 1815 et
qu'en cons64ulence la France sera oblige d'importer cntre
2.500.0,00 tonnes et 3 millions id'e tonnes de bLe qui lui coft-
teront environ 300 millions de dollars. En consequence, il lui
apparait nAoessaire quie Ja France reqcive de nouveaiux cre-
dits avant mkmie que le programme Marshall entire en
vigneur.

p) LA SITUATION EN INDONESIE (New York Henkld TiN-
baue, 29/7)
a ...I1 est dommage qu'on ait prMta si peu d'atten-
lion au point 'de vue des Hollandais. Les dirigeants hol-
landais, habituellement pacifiques, pensaient qu'ils
avaient de bonnes raisong poar agir comme ils I'ont
fait A Java. Ces raisons 6taient suffisamment bonnes
pour que le people hollandais, A exception des com-
munistes, appcrte son apput total A son gouverne-
ment...
SII ,semble que les Hollandais exerceront bient6t,.de
nouveau, leur contrl6e sur Java. C'est alors que la
bonne foi des HolMndais sera mise A l'6preuve. L'af-
firmation des Hollandais qui pretendent que leurs mo-
biles sont excellent et qu'ils s'en tiennent toujours A
l'accord de Linggadjati s'av6rera vraie ou fausse. Ils
seront n'atureilement tents d'agir come l'ont fait les
Europdens dans presque toutes les 'guerres coloniales
en Asie. Dans la plupart de ces guerres, les Europ6ens
ont dCclare que leurs actions 6taient dictdes par les
mobiles les plus purs, mais leurs actions ont presque
toujours dementi leurs paroles. Si les Hollandais aban-
donnent leurs mitrailleuses apres avoir repris le con-
trBle de Java et s'en tiennent A leur promesse d'accor-
der 1'autonomie a la population 'de 1'ile, ils m~riteront
les plus grands eloges. ,

Ib) L'ISALOTIONNISME AUX ETATS-UNIS (New-York HefAilv
Trilbuie, 30/7, edition europ6enne) :

o Les partisans de I'isolationnisme &conomique ne
d6coleraient pas la semaine dernidre, et si j'&tais Eu-
rop6en, je ne compterais pas trop sur une aide am6-
ricaine suffisante pour reconstruire completement I'Eu-
rope. De nombreux Amiricains d6sirent empecher par
tous les moyens 1'octroi d'une aide efficace A I'Europe.
Les autres se tor'dent les mains et grincent des dents.
Les premiers n'obtiendront pas l'indiff6rence complete
qu'ils desirent, les seconds n'obtiendront pas la g6ne-
rosit6 et l'intelligence sans lesquelles cette immense
tAche ne peut 8tre accomplie. Une aide fragmentaire
peut *etre meilleure qu'aucune aide, mais il semble tra-
gique de penser que le monde pourrait 6tre remis
d'aiplomb si seulement les Americains 6faient aussi unis
qu'ils 1'6taient pendant la guerre...
L'isolationnisme economique est si puissant au Con-
gras q1.e le gouvernement Truman n'ose pas le convo-
quer en session sp6ciale, meme pour 6tu'dier le plan
Marshall, de peur que le CongrBs ne le d6sapprouve... i
(M. R. WERNER.)


111. PRESS SUVIETIQUE


Revue de la press sovidtique l1u 29 luillet 1947
1. Questions de politique etrang&re
Comme tous les amardis, la rubrique etrangere est aissez
rduite. Les idiverses nouvelles sont groupies autour de deux
centres d'intert : la lutte des peouples pour la dmocratie,
d'ane part, et le plan Marshall et l'aide amnricaine, d'autre
part.
2. Lutte des peuples pour la ddmocratie
Lei group le plus; important de tdldgraimmes, a trait a la
guerre ean Indion-6sie. Les journaux publient le texte des com-
muniquis relatifs aux operations, les protestations hollan-
daiises centre la guerre, le manifeste des Indonesiens vivant
en Hollande, les accusations portees centre l'Angleterre, qui
hivre des aTrmes aux Hollandais. Le journal Trud public un
article d'Eldine consacr6 h ia lutte hWroique du people inido-
nesiem.
Deux autres nouvelles sont umises en vedette dans tous les
journaux. II s'agit de deux t6lMgrammes de Budapest siur
l'ouverture de ila campagne l.ectorale en Hongrie et de deux
autres tieldgranmmn de, Bucarest demandant la dissolution
du parti du' Maniu et le chAtiment des traitres la: patrie.
En deuxime .plan, les journaux publient le comipte rendu
dlun meeting antifranquiste qui a eu lieu A Trafalgar Square,
A Londres, et une d peche de Tokio relative aux plans de
losida, le cr6ateur d'un nouveau parti conservateur.

3. Le: plan Marshall e l'aide amdricalne
Les journaux publient troiis tdldgramimnes se rapportant
indirectement a ces questions :
De Washington, mune dpdche ayant trait aux efforts de
Tsaldiaris pour obtenir l'intervention armne amdricaine ;
Des extraits du journal chinois Chiou-Ven sur les buts de
la mission Wedemeyer ;
Enfin, une longue d,6peche de Berlin sur la stance di
Comitd de coordination consacr6e a l'examen de la liquida-
tion diu potential de guerrei allemand dans les diverse zones
d'oooulpation.
La Pravda public 'an long article de Marinine sur la Con-
fdrence de Paris et le bloc occidental. (Voir 'article plus
loin.)
On trouve dans l'Etoile Rouge un long article de Verchi-
nine sur 1'aide amricaine h la Turquie

4. Les relations dconomiques sovidto-yougoslaves
Tous les journaux publient en deuximne page iun commau-
niqud isur les relations Aconnomiques entire I'U. R. S.S. et la
Yougo-slavie.
Un accord a ietA sign, le 25 juillet, entire le government
de I'U. R. S. S. et celui de Ila Rdipublique feddrative de Yougo-
slavie.
Aux termes de cet accord, l'Union Sovi6tique livrera a la
Yougoslavie de oIequipement pour l'industrie siderurg'ique et
la mdtalliurgie ides n mtaux non ferreux, pour les industries
pktrolidre, chimique et foresbtire dans lesi quantities neces-
islaires pour la r6alisation du plan quinquennal de d6veloppe-
ment de l'oonomnie national de la Yougoslavie.
D'autre part, 1'Union Sovietique assurera Ah a Yougoslavie
l'aide technique n6oessaire pour Papplication des plans, de
montage de l'Aquinpement et I'assimilation ides entreprises
mentionnces.
L'accord a tB6 sign, du 8c6td soviitique, par M. Mikoyan,
aninistre du Commerce extdrieur de lU. R. S. S., et, du cobt
yougoslave, par le mindistre du Coanimerce extdrieur, M. Po:po-
vitch.
De plus, un accord sur le roulement des amarchandises et
les paie'ments entire l'Union Sovietique et la Yougoslavie a
At6 t galement conclu pour une idure de deux ans aved une
prolongation Aventuelle de sa validity. Cet accord fixe les
modalitds des Bchanges de maarchandises quAi auront lieu
entire le 1*o juin 1947-et; le-31 mai 1948.








BULLETIN QUOTIDIAN DE PRESS ATRANGARE 5


Aux terms dudit accord, I'Union Soviitique livrera A la
Yougosilavie idi cotton, idu paper, de la cellulose, du carbon,
,du coke, de la fonte, de l'aci.er, des mi6taux non ferrem.x,
des machines automobiles, des tracteurs et d'autre materiel
d'dquipement, les engines agricoLes, ainsi que diverse, autres
amarchandises. De son c6t6, la Yougoslavie ;livrera A I'U.R.S.S.
id-a plomb, des minerals, concentrIs .de plomb, du zinc, des
pyrites de cuivire, du tabac, du chanvre, du contre-plaqu6 et
des products agricoles.
La conclusion des. accords ci-dessus mentionnes doit servir
au ddveloppement ult6rieur et A I'affermissement de la colla-
boration economique ainsi qu'h extension des changes
entire les deux pays, ice qui rdpond leiurs intirbts communs.

5. Nouvelles diverse
Les journaux publient deux tdlgrammes se rapportant a
la politique anglaise : 1'am signalant la viisite de, navires
angla'isi aI Sbas'topol,; ,l'autre rapportant les critiques for-
unulies par le journal syriei Baradac centre, La politique an-
glaise an Soudan.
Les lzvestia publient une lettre de Mme Kollontai, ex-am-
.bassadrice dde I'U.R.S.S. en, Sued'e. Cette lettre pr4ond aux
articles parus dans la revue ambricaine Liberty et signies
Schwartz- et Richardson. Ces articles accusaient la Russie
d'avoir, en' 1943, tentk de conclure une paix sdp-ar6e avec
I'Ahlemagne par 1 intenm6diaire. de Mme Kollontai qui se
trouvait alors a Stockholm.

LA CONFERENCE DE PARIS, PRELUDE A LA FORMATION D'UN
BLOC OCCIDENTAL (Prladta, 29/7) :
< Personne ne peut plus douter maintenant que, sous
le nom de < plan Marshall >, le plan Dulles a et6 res-
servi a 1'Europe... On ne peut 6galement mettre en
doute le fait qu'A la Conference de Paris un certain
group de pays europ6ens d6sirait former le fameux
< bloc occidental >. C'est justement pour cette raison
que la diplomatic anglo-ambricaine tout d'abord, la di-
plomatie frangaise ensuite adoptfrent une position ren-
dant impossible la participation a la Conference de
Paris de l'Union Sovi6tique et de certain Etats de
1'Europe central et orienTale... Les journaux anglais
et am6ricains reconnaissent eux-memes que la Conf6-
rence 'de Paris constitute l'6tape decisive d'une poli-
tique de longue haleine devant conduire la formation
d'un bloc occidental...
Mais cela n'implique-t-il pas qu'une politique de
rupture avec 1'U. R. S. S. et la formation de blocs hos-
tiles a l'Union Sovi6tique politique don'tt on parlait
d6ja au temps de Munich succede dor6navant A une
politique d'entente et de collaboration avec la Russie ?
Les declarations hautaines de MM. Bevin et Bidault
s'ayvrent impuissantes devant I'6vidence 'des faits. Ces


faits d6voilent nettement I'orientation de la politique
britannique et am6ricaine et, depuis un certain temps,
de la politique frangaise...
S'inspirant de la < strat6gie >> des organisateurs de
l'entente de Munich, la strategic des a'dmirables conti-
nuateurs de cette politique a pour but, maintenant, de
faire de l'Allemagne occidentale la base du fameux
< bloc occidental >...
Que sont devenus les divers projects francais destines
A r6sou'dre le problime allemand ?... Pourquoi n'en-
tend-on plus parler, dans ce pays, des int6r6ts vitaux
et de la s6curit6 de la France ?... La politique ext6-
rieure adopt6e depuis un certain temps par les diri-
geants frangais fait fi de tout cela...
La Conference de Paris marque une nouvelle tape.
de la soumission 'de la politique ext6rieure de la
Grande-Bretagne et de la France aux decisions am6ri-
caines... >
(MARININE.)

IV. PRESS SUISSE


APR s L'CHEC DES NEGOCIATIONS COMMERCIALS ANGLO-
SOVIETIQUES (Gfizteltte idie Leuisa ple, 30/7) :
< La rupture des pourparlers commerciaux anglo-
russes, parait 6tre iune consequence directed de 1'impasse
A laiquehe a about la conference tripartite de juillet.
Au debut du mois 'de juillet, les n6gociations semblaient
etre en bonne voie et les deux parties avaient pu se
mettre d'accord sur certain princines et sur certaines
questions commercials fondamentaies. L'Union SoviB-
tique, qui pent computer cette annie sur une excellent
recolte, se montrait dispose a fournir des cr6eales au
Royaume-Uni. Le g6neralissime Staline proposal mmme
'de liver 1.600.000 tonnes de ble, presque le double de
ce que M. Mikovan avait offert. Mais depuis 1'6chec de
la reunion de Paris, la delegation sovietique part faire
trainer les choses en longueur et multiplier les diffi-
cultes.
II important, en effect, ,que la r6colte excdentaire ffut
mise A la disposition des pays de 1'Europe orientale
que Moscou avait engages a ne point prendre part a la
conference pour la cooperation economique euro-
peenne. Ces pays, la Roumanie et la Tch6coslovaquie
notamment, ne se suffisant pas encore a eux-m.mes aa
point de vue agricole, 'doivent Utre les premiers ben6-
ficiaires des exportations de edreales russes. Aussi les
n6gociations commercials anglo-russes 6taient-elles
voubes a l'insucc6s des le lendemain de la Conf6rence
de Paris.


k. I. mug, 27, rue xitolo, Parix 31.9009





























































































Prix : 6 francs.





e




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs