Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00084
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: May 2, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00084
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text



SERVICES FRANGAIS
D'INFORMATION
Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron. Paris (8')
(MINISTRBE DE LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETTRES)


BULLETIN



DE PRESS


2 mai 1947.


QUOTIDIEN



ETRANGe RE

Nouvelle S6rie No 658


SOMMAIRE

1. PRESS BRIT.ANIQUE.
a) La situation polilique en France (Times, 2/5).
b) Le probleimc allemand (Daily Worker, 1/5).
c) Les rapports anglo-tchi6coslovaqties :
1. News Chronicle (1/5) ;
2. ~Daily Telegraph (1/5).
11. PRESS AMERICAINE.
a) Le rapport de M. Dulles .sur la Colnfrence dc
Moscou (New York Herald Tribune, 30/4).
b) Le vote de la Chambre des Reprtsentants sur le
programme d'aide aux pays strangers (New
York Herald Tribune, 1/5).
c) La situation dans l'Inde (New York Herald Tri-
biunie, 30/4).
III. PRESS SOVIETIQUI:.
IV. PRESS SUISSE.
a) La rentree parlementaire en France (Journal de
Genbve, 2/5).
b) Le probl6me palestiniin ie I'O.N.U. (Journal de
Geneve, 2/5).


I. PRESS BRITANNIQUE


Revue de la press brilannique du 1e mnui 1947
La rubrique de politiquc 'extirieure cst peu fournie. 11
West pas sans intre6t de noler que ];a-Franc-e occipe inle
place de premier plan.

1. -- France
La plupart des journaux annoncent 1'extension de la grive
des usines Renault et la possibility d'uno crises minist6riclle
prochaine.
Le correspondent du Times, s'dtendant sur le profound
cffet de la grBve sur la politique economique du pays, cerit
que cette grdve est d'autant plus important qu'relle marque
tin acte d'indiscipline lt 1'gard de la C.G.T. et des parties
communists. Comme celle des employes de banquet, cette
gr&ve constitute une rdvolte centre la politique actuelle des
r salaircs ct centre les chefs des syndicate ouvricrs. Ceux.ci


y voient un defi i leir autorit6 et une manoeuvre destine
a discrditer leur moderation aux yeux de la masse des
syndiqu6s.
Le correspondent du Manchester Guardian estime que cette
greve qui menace de s'6tendre A d'autres branches de I'in-
dustric m6tallurgique, et qui a provoqu6 de graves dissen-
sions au sein du gouvernement, menace egalement toute
]a politique Bconomique et financiere actuelle, et a notam-
ment celle de deflation instaurbe par le Prdsident Blum ..
I1 icrit que les citadins frangais ont une vie difficile 'a
'lheure actuelle, et il est probable que' la p6nurie de pain
ct de viande a hit6 le m6contentement g6enral et a donn6
I'occasion aux dirlgeants des syndicate ouvriers de tenter
clur chance. Mais si l'on augment les salaires, il sera
c.tremement difficile d'emp6cher une nouvelle hausse des
prix, cstime-t-il.
Tous les journaux, sauf le Daily Express, laissent prdvoir
une imminent crise gouvernementale. Ils soulignent l'atti-
tude des ministries communists ct, en g6enral, les rendent
responsables des difficultis que traverse le gouvernement
Ramadier.
Le correspondent du Manchester Guardian estime que les
declarations faites le 1~" mai par M. Thorez auront une
grande importance et une profonde repercussion sur le plan
gouvernemental et pour le parti socialist. II n'est pas abso-
lument exclu que les diff6rends entire les parties soient une
fois de plus aplanis. Mais l'espoir est faible : si les commu-
nistes quittent le gouvernement, le parti socialist se trou-
vcra en face d'une crise graie. DBjh, la plupart dcs socia-
listes sont fort m6contents des measures adopt6es dans
I'espoir de conserve l'empire colonial. Aux terms de la
derniere resolution du Congres socialist, adtten socialist
u'a le droit d'accepter un portefeuille d'un gouvernement
qui ne comprendrait pas 4galement des communists.
Le correspondent du Daily Mail ecrit de son c6t6 quo
attitude des communists A la veille du gigantesque ras-
sembiement du 1" mai a Wet interpreted come le pr6ludo
d'une vague de grive dans tout le pays.
Selon le Daily Worker; l'on se demandait a Paris hier bi
min gouvernemcnt socialist no succ6derlit pas au gouver-
ncinent Ramadier.
D. Kartun, dans le Daily Worker, faith Rtat de la presence
i Paris de M. Bullit et croit savoir que l'ancien ambassa-
deur des Etats-Unis A Moscou et a Paris a eu un long entro-
tien avee le general de Gaulle; toutefois, le D6partement
d'Etat n'accqrdcrait pas au general une aide incondition-
nelle, mais attcndrait de savoir quelles sont sto chances
de success.
2. Magagascar
cne court d6peche du currespondant parision du Daily
H. rald announce un regain' d'activite de la part des rebelles
mnalgaches; mais elle precise que les Francais sont de plus
..n plus mattres de la situation.


SLA DOCUMENTATION FRANCAISE j


I







2 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGARE
..


4. Atlemagner
Le Daily Telegraph, le News Chronicle, le Daily Graphic
rapportent' les paroles d'un chef d'etat-major britannique
selon lesquelles les Allemands seraient les premiers respon-
sables de la situation alimentaire actuelle. D'autre part. le
correspondent special du Manchester Guardian laisse pre-
voir un remaniement du conseil consultatif allerland on
zone britannique, a la lumire des decisions de Moscon sur
la creation progressive d'un gouvernement central allemand.
Le Manchester Guardian et le Daily Telegraph reproduisent
une dp8che Reuter annongant que le gouvernenment fran-
gais aurait protest officiellement aupris du gouvcrnement
britanniqu'e conire la decision prise par celui-ci de remettre
I'administration des mines de la Ruhr centre les mains'des
autorites allemandes. Une autre depeche Reuter. publide
dans le Daily Mail, announce l'ouverture prochaine des nego-
ciations commercials centre la France et la zone anglaise
ct amdricaine.

4. Aide amdricaine a t'Europe
Plusicurs journaux, don't le Times, annoncent que la
Chambre des Repr6sentants a vote le pret d'aide ih 'Au-
triche, A l'Italie, A la Grcce, a la Hongrie, A la Pologne et
A la Chine, ansi qu'a la France, mais que la some votCe
est de 200 millions de dollars et non de 310 millions, comme
Pavait demanded le Pr6sident.

5. Palestine

Le Manchester Guardian rend compete avec plus di details
que les autres journaux des debats A la session de I'O.N.U.
Selon le correspondent de ce journal A Flushing Meadows,
l'htmosplere serait extremement tendue et les delegces intd-
ress6s donneraient des signs frequents d'impatience.

6. Relations commercials anglo-sovidtiques

Le Daily Telegraph donne de nouveaux details sur les
conversations Staline-Bevin, relatives h la revision du pacte
anglo-sovietique. Selon ce journal, le g6neralissime Staline
aurait manifesto un manque total de comprehension h
1'6gard de la port6e du pacte A quatre.
Au point de vue commercial, la Russie offrirait Inl
Grande-Bretagne du ble et du bois dd construction.

Revue de la press britannique du 2 mai 194,'

Ce sont des questions Bconomiques qui interessent surtout
la press de ce martin. Elle met en, vedette les declarations
de M. Morrisson sur la necessity d'une augmentation de la
production et d'un enforcement de la discipline syndicate.
Elle accord egalement un relief important A cells de
M. Shinwell relatives i la semaine de cinq jours chez les
anineurs. Enfig, elle announce en premiere place que les
.dockers de Londres ont decide de reprendre le travail A
l'inverse de.ceux de Glasgow.
La chronique exterieure est assez mince. Certain, jour-
naux, comme le Daily Worker, donnent d'abondants details
sur les manifestations qui ont en lieu dans les diverse
capitals A l'occasion du 1o' mai. Il signal qu'un grand
d6file militaire a eu lieu A Moscou, auquel ont pris part
des chars de 80 tonnes d'un type noUveau.
La situation frangaise semble intrresser plus vivement
opinion. Il est-remarquable que le Times lui reserve un
article extremement d6taille et que plusieurs journaux tels
que le Manchester Guardian, le Daily Telegraph, le Daily
Mail et le Daily Worker reproduisent en bonne place des
ddp8ches soit des agencies, aoit de leurs correspondants pari-
aiens.
Les autres questions n'occupent, dans la press de cc
matin, qu'une place A peu pres n6gligeable.

1. -*rance

Le correspondent du Times done une breve description
des manifestations qui ont eu lieu hier place de la Con-
corde et analyse la situation politique frangaise a Is lumiere


des rerentes dissensions qui se sont produites au sein du
gouvernement sur la politique imperial, extdrieure et intc-
rioure du Cabinet. (Voir cet article plus loin.)
Le correspondent do Manchester Guardian pense que le
gouvernement Ramadier survivra peut-ctre A cette crises,
etant donned la moderation du discours pronone hier par
M. Thorez. On ne pense pas, 6crit-il, que les communists
venillent provoquer une cruise gouvernementale car leur but
essential est de renforcer leur emprise sur les syndicats et
ccux-ci pourraient fort bien se montrer plus exigeants si le
goouvernement venait i ,tre renvers6.
Le correspondent du Daily Telegraph volt mal cependant
comment les ministres communists pourraient rester au
gouvcrnement apris avoir adopt une telle attitude sur la
question des salaires et des prix.
Le correspondent du Daily Mail pense que si l'Assemblte
rccorde sa confiance A un ministry non communist du gou-
vernement, M. Ramadier demandera peut-8tre aux ministries
communists de ddmissionner ct il les remplacera par des
ministres d'autres parties.
Toutofois, si les communists entraient dans I'opposition,
une vast greve pourrait fort' bien balayer la France et de
s6rioux conflicts pourraient se produire.

2. Trieste
Le Times, le Manchester Guardian, le Daily Telegraph
annoncent que les nationalists italiens ont lance des bombers
au course des manifestations du 1r mai et. qu'ils se sont
livrds A des manifestations hostile A l'6gard des membres
de la police allie.
Selon le correspondent du Times, le gros de 1t popu-
lation italienne de Trieste aurait manifesto trIs penu din-
ter6t A 1'egard de cos rassemblements,

3. Carinthie

Le correspondent du Daily Telegraph & Klagenfurth a
envoy une dep&che d'aprfs laquelle la population slov6ne
de Carinthie craindralt d'etre rAttachee & la Yougoslavic.
La grande majority des Slovbnes, Ccrit ce correspondent,
dans la Carinthie du Soid, ne serait pas mecontente de soil
sort. Une minority qui essaie de son mieux d'exciter les
sentiments irr6dentistes est soutenue sans aucun doute par
les agents et do materiel de propaganda yougoslave.

4. -- Allemagnc

Les correspondents du Daily Telegraph et du News Chro.
nicle annoneent I'ouverture de discussions economiques
anglo-ambricaines destinies A resserrer la collaboration
entire les deux pays sur le plan politique et conomique de
leur zone d'occupation. Le but de ces conversations serait
d'dlever le niveau de la production industrielle allemande,
de renforcer progressivement la fusion economique en vue
d'une fusion politique et d'all6ger le fardeau financier de
la Grande-Bretagne.
D'autre part, selon ce correspondent, la participation de
la zone frangaise ne serait pas envisage pour I'instant.
Par ailleurs, une d6peche Reuter, reproduite par le Neius
Chronicle, annqnce que la remise de l'adminlstration des
mines de la Ruhr A des Autorit6s allemandes a Wt6 retarded
en raison des discussions qui ont lieu actuellement entire
les Autoritds britanniques et le Conseil d'administration
allemand.
Enfin, plusieurs journaux font 6tat des braves d6clara-
tions que M. Bevin a fAites hier dans sa circonscription sur
la Conference de Moscou.

5. Palestine

La press announce que I'Assembln e de l'O.N.U. a adopt
I'agenda britannique prdvoyant la creation d'un Comitt
d'enqutte sur la Palestine.
Le correspondent du Daily Mail a Jdru'salem derit & son
journal que le commandement de la marine britannique en
Mediterranee met au point un plan destiny A emp&eher







BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGARE 3
iitn Ivso imidtd aTrr-aae a


a une invasion immine'nte de la Terre Sainte par upne
armada de bateaux d'immigrants ,.

6. Inde

Andrew Mellor, dens le raily Mail. signal que le Comit6
du CongrBs discute en stance secrete de I'attitude que 1g
CongrBs adoptera sur la question du partage de 1'Inde. Si
ce Comitd, precise le correspondent, accepted l'idde d'un
Pakistan, comme cela semble probable, sa decision reprd-
sentera un renversenient complete de la politique du Con-
gres. ,

-a) L.k SITUATION INTRIIEUrEi EN ]RANCE (Times, 2/5) :
<< La chute de M. Rainadier 6tait devenue vraisem-
blable.il y a qhelques semaines d6ja, lorsqu'on vit les
communists s'opposer a la politique suivie par M. Mou-
let a propos de Madagascar, come ils s'6laient oppo-
ses h sa-politique A propos do l'Indochine. Depuis lors,
d'autres questions ont 6largi le foss6 qui spare les
communists des trois autres parties de la coalition gou-
vernementale, c'est-A-dire socialists, M.R.P. et Rassem-
blement des Gauches. Hier soir, il semblait impossible
que MI. Ramadier fit en measure de maintenir plus long-
temps la cohesion de son Cabinet.
Les problimes qui peuvent se reveler trop difficiles
a r6soudre, i6me pour 1'habile6 parlementaire et la
t6nacit* de M. Ramadier, sont fondamentaux. Tout
d'abord, il s'agit de choisir entire l'l6imination politique
et militaire des movements d'ind6pendance en Indo-
chine et a Madagascar, et l'oclroi d'une autonomie im-
portante dans le cadre de l'Union frangaise. Dans ces
deux colonies, le probl6me veritable a 6t6 masqu6 par
la violence armee. Tous les parties de l'Assembl@e, a
exception des communists et des d6put6s d'outre-mer,
sont partisans du maintien actuel de la supr6matie
franqaise au sens strict du mot. Les communists, bien
qu'ils n'adoptent pas de gaite de coeur une position qui
semble contraire aux int6erts nationaux frannais, ne
peuvent plus s'abstenir de manifester une opposition
ouverte A l'6gard de cette politique.
Les communists, en oulre, sont manifestement m6-
contents du fait que M. Bidault soit revenue de Moscou
avec des idees favorables aux Anglo-Ameticains plut6t
qu'aux Russes. Ils voient dans 1'accord tripartite sur le
carbon, I'6bauche d'un bloc base sur la fusion des
trois zones occidentales de 1'Allemagne. Ils in'erprb-
tent les n6gociations commercials qui vont se derouler
cn'tre la France et la zone anglo-amiricaine (nfgocia-
lions don't 1'ouverture prochaine a 6t6 annonc6e offi-
ciellement aujourd'hui), comme une indication de plus
que la politique 6trang6re franchise se tournefa davan-
tage encore vers l'Ouest. Au course des derniers jours,
la press commtniste a montr6 qu'elle souhaitait avoir
la liberty de critiquer celte attitude.
Au course des derniers jours, sont venues s'ajouter
aux diff6rcnds de politique etrangbre, des difficulties
d'ordre int6rieur. L'opinion publiquc fait retomber la
responsabilitt de la penurie de pain don't souffrent les
grades villas sur tons les partis repr6sentds au gouver-
nement, et parmi ceux-ei, les communisles, qui se pro-
clament les d6fonseurs des.interets du people, sont les
moins bien places pour supporter cela. Enfin, la greve
lon reconnue qui a 6t6 d6clench6e cette semaine dan.
les usines Renault, par les 616nments socialists et anti
communists, au m6pris de la direction communist di
movement syndicaliste, a provoqu6 un conflict sur li
politique des salaires.
11 y a lh visiblement beaucoup plus de probl6me:
qu'il n'en faut pour faire tomber un gouvernement d&


coalition, qu'un certain nombre de personnel ne pen-
saient gurre voir au pouvoir pendant plus de quelques
iliois.

b) LE PROBLEM AILEMAND (Daily Worker, 1/5):
< On admet gdneralement maintenant que la fusion
6conomique des zones d'occupation brilannique et am6-
ricaine, a laquelle on a donned tant de publicity, n'a
abouti-pr6cisement A aucun resultat.
Le coat, pour la Grande-Bretagne, de ce gachis .eo-
nomique et politique, est de 119 millions de livres pour
cette ann6e. Quelles sont les measures qu'entend prendre
le go'uvernement a ce sujet ? A la Conf6rence de Mos-
cou, la Grande-Bretagne et I'Am6rique se sont vu offrir
une occasion magnifique de sortir de cet'e situation A
.l'Ouest et de reduire leurs pertes. Mais les propositions
dte M. Molotov pour la r6alisation de 1'unit6 Bconomique
de 1'Allemagne elt l'laboration d'une nouvelle structure
politique qui aurait reconfort& les Allemands d6mocra-
tiques, out 6t6 noy6es sons un flot de paroles.
Les propositions sovi6tiques relatives A 1'Allemagne
out 0t6 repouss6es sous pr6texte que le contribuable bri-
tannique aurait dh payer les reparations demand6es
par le Gouverneme t sovietique, conform6ment aux
accords de Yalta 'et de Po'sdam.
C'est Il uhe raison hypocrite, car le contribuable bri-
tannique paie actuellement beaucoup plus pour notre
zone en Allemagne qu'il ne le faisait avant la fusion
avec la zone am6ricaine, et la perspective qui s'offre
A nous, c'est que ces dApenses 6normes, au'lieu de dimi-
nuer, continueront a augmenter.
En repoussant les propositions sovi6'iques, M. Bevin
n'a pas 6conoInls6 un son pour le contribuable britan-
nique. Les d6penses de ce pauvre homme ne cesseront
d'augmenter et la menace dur dsastre qui nvait Mt1 pr6-
dit par l'Economist no fera que se pr6ciser. >

-c) LES \IAPPORTS ANGLO-TCHICOSLOVAQUES.
1. News Chronicle (1/5, liberal) :
<< A 1'heure actuelle, les' relations de la Grande-Bre-
tagne avec la Tch6coslovaquie ont une grande impor-
tance. Si nous voulons jamais atteindre no:re but, qui
consist A r6aliser une union virilable de 1'Europe, ce
people vaillant et d6mocralique jouera un rBle essen-
tiel dons 1'limination des divergences qui existent
entire l'Est et i'Ouest.
Sur le plan politique, il est natural que les Teh6ques
se rapprochent de leur grande voisine russe bien
que cette amiti6 ne spit pas du tout exclusive. Mais sur
le plan 6conomique, et surtout sur le plan cultural, ils
ont une affinity traditionnelle avec 1'Europe-occiden-
tale. La presence d'un si grand nombre de Tch.ques,
a P'heure actuelle, a Londres, nous rappelle heureuse-
ment que la Tchcooslovaquie n'est apres toul pas telle-
ment 6loign6e. >

2. Daily Telegraph (1/5, cbnservateur):
S < Sur le plan politique, it est natural que les Tch&-
-ques recherchent l'amiti6 de la grande voisine russe,
avec laquelle ils ont pour la premiere fois une fron-
tiere commune. Cependant, I'Histoire et la religion leur
s out loujours donn6 un caractrre essentiellement occiden-
tal, cc qui ieur permet.de constituer le lien entire 'Est
Set I'Ouest. Dans les circonstances actuelles, c'est un role
plus important que jamais, et un rOle qui devrait inci-
ter nos deux peuples f se rapprocher davantage. ;







4 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESSE ATRANG*RE
--, -


II. PHESSE AM1MIAINE


Revue de la press amdricaine 'du 30 avril 19147
1. AApres la Confdrence de Moscon

La press reproduit les declarations du sinateur Vanden-
berg et de 'M. Foster Dulles, tous deux membres *cu part
rdpubh'iain, qui ont apport6 leur appui a la politique que
le secrdtaire d'Etat avait soutenue t Moscou. Le discourse de
M. Dulles provoque de nombreux commentaires favorable
dans la plupart des grands journaux. Le New York Times
et le New York Herald Tribune sont d'accord pour recon-
naltre que, n'occupant pas une position officielle. 11. Dulles
a pu donner a son expos de la Conference de Moscou unc
tournure plus prci.se et plus directed que celle employee par
le gndiral Marshall.
0 : Le New York Times kcrit que M. Dulles a declared franche-
ment que la Russie cherche I contr6ler A la fois 1'Al!emagne
et I'Autriche et que ce plan fait parties de sa strat6 die d'ex-
pansion mondiale. (Voir i'article .du New York Herald Tri-
bane nlus loin.)
Le New York Times souligne que M. Dulles envisage des,
relations plus 6troites entire la France, les U. S. A. et la
Grande-Bretagne, et indique que, dans ce sens, la Confdrence
de-Moscou n'a pas 6t6 sans resu'tat. Ce journal ajoute que
le but de la politique amdriCaine, dans I'esprit de M. Dulles,
devrait dtre d'insufflcr de la vitalitC en Europe occidental,
et que M. Dulles se rend parfaitement compete que lcs
Russes ont tui le trait quadripartite par leurs imende-
ments pour la simple raison qu'ils ne voulaient pas que
nous assumions des obligations en Europe, car ils ririfercnt
que nous leur abandonni.ons 1'Europe. II ajoute qu'il appar-
tient aux U. S.A. de montrer i la Russic one, quoi, qu'il
arrive, ils ne sc se ddsintdresseront jamais plus de I'Europe
et qu'ils n'essaieront jamaiN plus ,de se tenir t I'cart de
situations qui, par .deux fois, les out entrainds lan-s de.
grades guerres. Si la Russic peut sc convaincre de cela,
nous avons de bones chances d'hrriver i un accord avec elle.
Le Philadelphia Inqnifrer, le Times Herqld et le Baltimore
Sun anpuient dans leurs iditoriaux 1'opinion exprinmde par
le gn6nral Marshall quc les U. S. A. ne peuvent pas toldrcr
plus longtemns le chaos dconomioue en Europe et [ls con-
cluent i la nucessitit de renforcer la collaboration centre les
puissanres de 1'Ouest europnen et les U.S.A..
La tendance egndrale des Mditoriaux est favorable. at une
nonvelle aide ameT;carinr 1'Enroae. mais l'oninion conse--
vatrice des membres de la Chambre' des Repr6sentant.s ne va
pas aussi loin. C'est ainsi oue la press s:o'nale e e la
Chambre a abaisse de .50 'millions h 200 millions de dollars
ia some nui serait mire I la disinosition du gouve 'ncment
pour venir en ai7e A certa:iles nations eurondenines doont
la Pnloene la Honarie 1n G-cee. 1'Italie ct nl Chine. Ce vote
n'est epnen.ant pas ddrinitif et un autre vote doit avoir
_lien .,ni'nrd'hui sur I'ensemb'e du project prdsentd par l'ad-
ministration.
2. Palestine
Let iournnnv annancent. en nremibre pnare aue lc (dlidue
sonv'timle A I'O N IT. a annuve la thP-b arahe an course du
dBbit Fur In Palestine. alors aon le deldeud nmericain y a
fait onnnsition. Ce fait ept snuligno r'ans ninsipnr. articles
ali sont consacrds aux ddbats de I'Assemblde Gndnrale de
'O. N. U

Revue de la pressed amtricaine du e1 .mai 1947
1. Apres la Confdrence de Moscou,
Les cnorr(pondl nts dip r'ashblnr tn nt prd entet comaTne unec
d6faite rip in nolitns p trnn.re .ee 'nrlniinistration le vote
do la Chanmb"e rldp Ren-soentais oili. hier a ddecl; nar
225 voix centre 165. ,e rPd oniP 4p 150 millions de dollars
les sommes rem'ses a la disposition dii eouvernement am&-
rieain pour venir en Ride nux navs eurondens et' 1i Ch'ne,
oui ner hdndficient n'lni dps seenurs de I'U. N. R. R. A. Les
6rditoriaun di Nmw York TiNi.es. dn Nepw York Herald TifV:
bune et dn Eneninnil Star de Wnshington protesteni centre
cette attitude des membcps .du CnnerBs. Tls rifrett.ent au'au
lendemnin mgme des disrours du aineral Marshall ct de
M. Dulles,'une telle rebuffade du Congrbs ait itd d.nnue ,i


'la politique itrangre des deux parts. Ils notent qu'elle ne
manquera pas d'etre interpr6tee A l'dlranger comme o un
signe de disunion suivant les terms employs par 1'6di-
torialiste du Evening Star.
L'edirorial du New York Times erit notamment que la
Chambre n'a non sculement pas tenu compete des vues du
)iDpartement d'Etat, mais elle a pass, outre ht 'avis de sa
fropre commission des Affaires itrangbr.es. Le New York
Times espbre quo le SInat rdtablira une partic des credits
qui out i6ti supprimes ct qu'il oltera res credits avant
qu'il soit trop lard et devienncnt inutiles.
Sous le titre a Mauvaise mithode >, 10. New York Herald
Tribune publieigun editorial d6claranL que cette decision de
la Chambre constitute a un tris mauvais d6but pour la nou-
\ el'c politique tirang&re que nous sommeis maintenant
obliges de suirre >>. (Voir 'article plus loin.)
Le Philadelphia Inquirer, dans sbn editorial, r6clame que
le Gongrbs ne marchande pas le secours aux pays europdens,
mais il justifie 1'atlitude. de la Chambre qui insisted pour
que des contrblcs stricts soient imposes h touted aide nme
ricaine apportde a ces pays.
Dans son article d'aujourd'hui, Lippmann revient sur In
question de l'aide a apporter h l'Europe occidentale, en par-
-ticulier a la Grande-Bretagne et n l'France, ah 'Italie et
A I'Allemagnc, et il suggire que 'Amerique fournisse une
nouvelle aide du genre prdt-bail A la condition, toutefois,
que les pays euro:piens se groupent pour etablir leur pro-
grammnne de production et d'dchanges commerciaux, de favon
que leurs deficits soicnt rdduits au minimum et que l'aide
americaine n'apparaisse plus comme nne aide a des ,gon-
vernements s6par6s, mais it 1'enscmblc de, 1'Europe. I1 estime
que cctte solution indiqucrait que 1'Amdrique vise a relexer
1'Europe et non pas t entreprendre une croisade anticommu-
nistc. Lippmann conclut : < Mdme i Moscou, nos e6ritablcs
intentions apparaitraient srerement d'unc faqon beaucoup
plus claire. n
Toute la prcsse reprend des cxtraits du rapport Porter.
sur la situation .en Grbce. Elle souligne que ]'aide extdrieure
a la Grice devrait s'dlevcr h pres de 300 millions de dollars
pour la premiere annde d'uoi programme de cinq ans, don't
le montant total attcindrait 335 millions de dollars. Porter
aurait recommandc que 180 millions de dollars soient affec-
tds dts la premiere annde i l'aide militaire it donner h In
Grcce.
2. -- Trait italien
Le correspondents au Capitole signlcnt qu'avant de
ratifier Ic trait italien, le Sinat a diemand6 h entendre Ic
giniral Marshall. La Commission des Affaires 6trangires
du Sonat a cntendu hlier M. Tarle, anclen secretaire d'Etat
adjoint aux Affaires 6trani.gres, qui s'est oppose une rati-
fication immediate du traits, rappelant que oelui-ci n'avait
&t6 signC qu'A condition quc les traits avec i'Allemagne ct
1'Autriche soient conclu:; rapidenment. Les chances d'accord
sur ccs deux traits dtant h i'hcure aetuclie actu sscz loignes,
il s'est oppose i' cc quc le traitSt italien entire en vigueur, en
soulignant que l'Italie strait alors obligee de ddmanteler
ses fortifications, a'ors que la protection des forces allies
lui serai, retire. .. I'oletti, anclcn gouverneur militaire
americaiiie',n Italic, representant des organizations am6ri-
cano italicnnes, s'est opposed .galemcnt h la ratification du
trait italien sons pretexte que la nouvelle doctrine Truman
devra't.dgalcment s'appliquer a l'Ita'ie et que la ratification
immediate strait c3utraire aux intdrdts amdricains. 'Une
irgumentation semblahle a ite divcloppde par le professeur
Legrasso, du college Bryn iMawr, qui d6clara que cc trait
6tait cadue a n lumire de la nouvcl'e doctrine Truman et
des declarations faites par le general Marshall a son retour
de Moscou.
3. Palestine
Les journaux soulignent le fait que les reprdsentants
arabes h 1'O. N. U. seront probab'ement battus h l'Assembl6e
gndmralc s'ils insistent pour obtenir un dIbat immdediat sur
la question palestinieunn. La pres;e souligne que la Ididga-
lin anmricaine s'oppose B cc ddbat, et elle' relbev qu'un
(di7gu6 syricn a accus, les U.S.A. d'inlervenir plans les
affairs intiricures du Moyen-Oricnt.
4. Nouivees tde France
1.es ddpciches d'agences envoyees de Paris portent princi-
palemuen sur Ila crises gouveirnmentale provoqnue par la








BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS tTRANG&RE
. .. . J _


grbve des ouvriers des usines Renault et par l'appui donnn
par le part comnuniste i leur dcmande d'augmentation
de salnires.
Ces ddp6ches, ainsi que cells d.cs correspondents du Newt
Yor Times el du New York HeraMd Tribune seo bornent i
]pr6sente leis fits et a souligner la situation difficile que
cotte situation crie an sein du gouvernemcnt.
Une deplchc Heller an New York Herald Tribune rend
compete d'une declaration d'un porte-parole du Quai-d'Orsay
annonqant I'ouverture, la semaine prochaine, de nigociation<.
en vue de la conclusion do curtains accords commerciaux
entire la France et les zones. d'occupation anglo-amiricaines
en Allemagne. II ne serait pas question, pour le moment,
d'une fusion de la zone francaisc avec les zones anglo-
americaincs, tc cos nigncintions pourraient s'clondre a In
zone rusnce.
Une autre dip&che de Paris au -ime journal announce quc
.i France a protest aupris du Foreign Office conlte Ic
transfer 0- administration des mines de la Ruhr aux
Allemands, transfer qui scral fait prochainement an dire
do nombreux journaux britanniques. Un porte-parole fran'.
* ais a fail remarquer qu'une mauvaise administration alle-
mande pourrait avoir de facheuses repercussions sur l'.oo-
nomie frangaise, et il a souligne, en outre, que la France
tonseovait des int'6rts directs dans ces mines, puisque, par
e recent accord de Moscou, elle doit recrvnir nn percentage
:ccri dul carbon dl la Ruhr.

a) IxE .APPORT hE AM. DULLES Sunt i.. CONFEIENCI'1: )E'
Moscou (New York Herai' Tribune. 30/4) :
o M. Dulles (lit franchement que la politique 6tran-
gere sovi6lique < ne compete guere obtenir de resultats
par des n6gociations diplomatiques >, mais qu'elle
conmpte n obtenir beaucoup plus < en s'infiltrant dans
lcs parties politiques et les organizations ouvribres des
anures pays >. Les Soviets < utilisent actuellement ces
nimthodes pour que I'Allemagne ait le regime qu'ils de-
sirent a.
M. Dulles aioui, ce quli est i.iquiil(ant, que les So-
viets out r''ussi dans Line large measure, non seulcment
dans leur propre zone, mais aussi dans la zone fran-
gaise, et qu'ils tlendent rapidelment leur influence duans
les zones britanuique et am6ricaine.
Si c'eit bimn la le principle directeur de l'aclion so-
vi'tique, ou mime si 'I'nioni Sovietique continue ii agir
dt facon A convaincre nos hoinnes d'Elat que c'cst li
sa politique, toutes les bases antirieures sur lesqtelles
rcpdsaient les n6gocialions sont dttruites Si les llus-es
cloicnt que le mainlien dte 'instabilile en Europe occi-
dcntale els do nature i' faire lumber i'Allemagne entire
olurs mains, il est manifesto alors qu'ils ne peuvent
avoir aucun inter6t A hater la r6alisation d'un accord
international qui meltrait un termie A cette instabili.6.
Tout ceci signifie que, disormais, la r6alisation d'un
accord ne peut Otre que le r6sultat d'unt lutte non
d'une lutte militaire, come M. Dulles prend soin de
le pr6ciser, car pour le moment il n'en est nullement
question mais une lutte qui oppose le d6sir de pen6-
tration communist a la volonte de reconstruction et
de redressement maniifeste par ]es puissances occiden-
tales. Ce n'est certainement pas un genre de lulte dans
laquelle il semble quoe 'Occident puisse s'engager do
gaieti de coeur ou sans risque. Mais si 1'Union Sovi6-
tique ne nous laisse pas d'autre possibility que de par-
ticiper a cette lutte pour arriver h un accord, alors
nous devons en accepter les frais et les risques. >

b) LE VOTE DE LA CHAMBREI DES REPHESENTANTS SUR LE
PROGRAMME D'AIDE AUX PAYS ETIIANGEHRS (VNew York
Herald Tribune. 1/5) :

La (ha:nl)br d(s licpr6,e:iar.Ls a r lions A 200 millions de dollars les sonimes deslindes it
I'aide aux pays strangers ct a refuse d'accorder aucun


scours it ceux des pays don't les gouvernements sonl
sons In d(pendnnce de I'U.R.S.S. ,. Voili qui nous sem-
hie conslituer uon fi'cheux depart pour na nouvelle poli-
tique Mtrangcre que nous sommes dans l'obligation de
poursuivre.
Le refus d'accorder une aide aux pays satellites de
I'U.R.S.S. constitute simplement un aveu de faiblesse
plutot qu'une demonstration de force, dans la lutte
rielle dans laque!le nous nous engageons. Ce refus s'a:p-
parencle au genre de faiblesse que nous manifesterions
si nous censurions les d6peches des correspondents
soviCtiques el si nous expulsions ces derniers simple-
ment pare que la Russie utilise de semblables m6tho-
dces coilre nos propres corrospondants on Union S,-
vi6liqu:. Le refuse d'acccrder quelque 200 millions de
dollars aux satellites de I'T.R.S.S. n'est pas de nature
a modifier la politique du Kremlin. Ces sommes rela-
livement faibles ne sent certainement pas de nature a
augmenter sensiblement Lc potential militaire et 6cono-
mique de l'ensemble de 1'Union Sovietique. Mais si ces
sonmmns etaient d6pens6es dans les Etats satellites, meme
en tenant compile des dissimulations que les autoritbs
sovibliques pourraient chercher A imposer, elles cons-
litueraient de puissants arguments dans ces zones, oi
precis6nient nous dbsirons le plus ardemment plaider
novie cause. Si nous voulons r6ellement que l'Europe
occidental continue a jouir des avantages et des liber-
16s de la d6mocratie, la seule voie praticable se Irouve
dans une polilique de g6n6reuse hardiesse.
.La Chambre des Repr6sentants s'y prend mal dis Ic
commencement et ne connait gurre les instruments
qu'elle cherebe a manier. >

c) LA SITUATION DANS L'INDE (~IcI York Herald Tri-
hune, 30/4).
< La separation de 1'Inde en Etats.hindou et musul-
man serait un acte presque aussi absude, pour diver-
ses raisons et en particulier ,pour .des motifs 6cono-
miques, que la division de la ville de New-York en mu-
nicipalit6s protestante, catholique et juive. Quelle que
.soit la mani&re don't on pourrait proc6der a ce partake.
d'importantes minorities musulmanes demeureraient
dans les regions hindoues. 11 y aurait aussi beaucoup
d'Hindous dans les regions musulmanes. Si les Hindous
devaient former des gouvernements dans toutes les re-
gions importantes de 1'Inde oi ils d6tiennent une majo-
ritc -comnme par example a Cailcultta et dans une
parlie du rest du Bengale, ils .contr6leraient le com -
merce et I'industrie de la p6ninsule. Les Musulmans
seraient oblig6s.de gouverner des regions agricoles oft
il y a peu de richesses et de commerce. Si los Musul-
mans, d'autre part, recevaient des villas comme Cal-
cutta pour complete 1'4conomie de leur Etat, ils exer-
ceraient leur autorit6 sur un grand nombre d'Hir-
dous >.


III. PRESS SOVIETIQUE

Renei de t la ptrssie so:Citique du 30 antil 1947

1. Les incidences de at polilique amdricaine
Trois sujets retiennent particulibrement 1'attention :
a) Questions chinoises :
Trois depeches Tass sont reproduitcs dans tous les jour-
nuux : un cAble de Changhai sur les suites du remaniement
cu gouvernement chinois ; un cable de New-York annongant
,d'apris l'Associated Press la transmission a confidentielle >
& la Chine d'un d6p6t de munitions par l'itfanterie d4 ma-
rine amrieaine ; un cAble de Ghanghai a'nnonqant la fer-







6 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGBRE


meture du port de Tsin-Tao, reserve A la septi6rne escadre
ambricaine,- et 'expulsion de citoyens sovietiques habitant
fa region du port.
b) La Grece :
Trois courts dipcehes Tass dans la plupart .des journaux:
!'une sur I'arrestation du general Mandakas, ( heros du
mouvemcnt d'indtpendance ,. L'agence sovietique relive qce
cct tevncment, vcnant s'ajouter h l'arrestation du cornit6
crftois de 1'E.A..M., < peut entrainer des incidents s6rieux ,.
La deuxibmc, sur les questions aux Communes. propos de
l'affaire grecque. La troisieme 1snr le depart de Grei*, de
l'ambassadeur des U. S.A.. Sous le titre << Qui menace la
paix dans les Balkans ? ,, bref feuilleton d'Alexandrova
dans l'Etoile Rouge sur les travaux de la Commission idu.
Conseil de Stcuriti, qui estime que Faction unilaterale des
I. S. A. est contraire aux principles de la Charle de 1'O. N U..
e) I.e Japon :
Dans les Izvestia, une etude de Koudriavtsev .surle rdsultat
des elections japonaiss. ; l'auteur souligne ]a d6faite du
parti de Josida et les obstacles opposes au parti communist
japonais. II s'inscrit ea faux t celte occasion enntre les
informations ambricaines.

2. --.Le movement dcmnocratique ldaml le mnonde
a) Une series d'informations Tass dans plusieurs' journaux:
la crl.se gouvernementale en Finlande, la session de 1'As, em-
blte constituante hinlouc, les declarations faites A Chicago
par deux membres de la F. S. M. revenant de Corde, etc...
b) Trud reproduit les declarations que les dirigeants *;yn-
dicalistes r'oumains et tchicoslovaques out t6dlphondes i son
correspondent t l'occasion du Is mai, ainsi que les tI e-.
grammes regus A cette occasion par le Conseil central des
syndicate sovidtiques en provenance de Sofia et de. Tir;ina.
C'est 6galement l'approche *du 1"' mai qui inspire h Li-
nietsky les rdflexions qn'il public dais le Moskovsky Biol-
t-hcuik sur la situation ouvribre aux U. S. A. et Ia situation
politique int6rieure tenduc t, dans laquelle 'ils vont cleiirer
,, la revue des forces ide combat des travaillcurs de tons les
pays n, en raison de la volont6 des capitalists amdricsiins
dre leur fair payer par advance le prix de l'immin'nte
stipression t.
c) Enfin, Trud, en guise de feuilleton de politique 6tran-
,gire, reproduit les impressions que rapport de son voyage
en Tchcoslovaquie le chef de ]a dcl6g'ation syndicale so, ii-
litqu revenue ces jours derniers e PIrague.

3. Thlme's reconlcdaire"s
a)Apris la Confdrcn'cr de Moscou :
Dc tres courts dfpeches dans tons les Junrnaux : arrivde6
SI Londires de M. Revip cL, h Paris, de M. Bidault ; Broadcast
du general Ma'shal! sur le hilan de la Conference ,'ix
lignes).
1) L:s relations c.rlPricures de I'U. R.S.S. :
Dans tous les journaux, des communiques Tass annoncent
les arrives a Moscou d'une dtjllgation commercial 1h(n-
groise ct du directeur de 'U. N.R.11.A.. Plusieurs journmlux
annoncent le rctour en U. R. S.S. de la d6ligation syndicate
sovietique envoyde au Congres des syndicats allemanids, et
de large extraits des declarations faites A 1'adrodrome dde
Kiev par le directeur general de 'U.N. R.R.A., consacroes
pour le troisiime. jour consecutif aux questions exteriemurs.
La rubrlquc de la Pravda < pour aider les agitateurs et Jes
propagandists >> public aujourd'hui une copieuse addition
ile Rubinstein sur e les amis de I'U. R. S. S. i Il'tranger n
commentant la phrase de Leniuc : i La sincdriti en poli-
tique, c"est-Ah-ire dans cc domain des rapports humans
oih 'on a affaire, non a des unites, mais a des~ millions,
la '.ineritc en politique, dis-je, est une correspondence des
actes aux paroles integralement contr6lables >, l'auteur ap-
porte une shrie 'de faits simple demontrant < l'cxistecnce
parmi les braves gens ) do tons les pays, de millions
d'amis de 'U. R. S. S.; ii y volt la preuve que quelles que
soient les calomnies antisovidtiques des obscurantistes de
la reaction, les travailleurs strangers se sent convaincus par


les faits de la sinedritd et de la consequence de la politique
de 1'U. R. S. S. dans -sa lutte pour une paix solide et d6mo-
cratique.


IV. PRESS SUISSE


,a) LA ENTREE PARI.EMENTAIRE EN FA.NCE (Journal de
Geni"ve, 2/5).

o I1 seraa curietix de voir la r6perbussion qu'aura
I'chec de la Conference de Moscou sur les relations
entire des Allies occidentaux.' I1 est probable que leur
cooperation deviendra plus 6troite et qu'ils chercheront
a hiarmoniser leur politique a 1'6gard de 1'Allemagne.
Les Francais, come les Anglo-Saxons, d6sirent pour
des raisons diff6rentes, que s'accroisse la production l!e
la Ruhr: tout en Drenant les measures indispensable
dans le domaine de la sucuriti, ils ont un int6rkt com-
inun i ce que la situation s'assainisse dans ile bassin
du Rhin, afin que les Allemands puissent travailler.
Ces questions seront sans doute 6voqu6es A l'Assem-
bl6e national qui vient de rentrer en session.
A c!te des affaires ext6rieures, deux problmies re-
tiendront son attention. Le gouvernement a dfi prendre
la decision de rdduire la ration de pain, et cette measure
impopulaire a rev616 l'insuffisance du ravitaillement.
Mais I'on ne pense pas que ces nouvellses difficulties ali-
mentaires puissent susciter une crise. Si elle devait
eclateir, ce serait plut6t h propos des affaires coloniales,
car les communists, 'qui avaient dBji exprim6 leur
disapprobation de la politique A 1'6gard du Vietnam,
n'approuvent pas les poursuites que le cabinet veut
engager centre les parlementaires malgaches don't Ia
responsabilit6 est engage dans les troubles qui ont
cnsanglantB P'ile. Toutefois, la question de 1'Indochine a
inontrc que des accommodements sont possibles, mnme
s'ils no satisfont point la raison,
L'initiative prise par le general de Gaulle ipcitera
phut6t les grands parties qui constituent la majority A
6viter une brouille. Si socialists et r6publicains popu-
laires n'ont pas voulu adherer aux comites dits de vigi-
lance cr66s par les communists, ils ont, en revanche,
interdit A leurs membres d'adh6rer au Rassemblement
fran.ais. Ies parties savent qu'une cruise ministerielle
ne pourrait que favoriser les desseins du g6n6ral et
paraitre justifier les critiques qu'il 6met centre le fdnc-
lioninement du regime actue. Aussi, ne semble-t-il pas
que, pour l'instant, des 6v6nements important se pro-
duisent sur le plan parlementaire.
A moins que les communists, que l.e conflict des sa-
laires a mnis dans une position difficile, se d6cident i
ronmpr les ponis >.
(RENI1 PAYOT).

b) LE PIOBLEME PAILESTINIEN ET L'O.N.IT. (Journal (eC
(Genive, 2/5).

< Il est difficile de savoir quelle decision prendront
les d616gubs h la session sp6ciale de I'O.N.U., car l'atti-
tude des grandes puissances i l'A gard du probl6me
palcstinien sera dCtenninc, cn premier lieu, par les
n6cessiis de deur propre politique. La position de la
Grande-Bretagne est claire. Elle cherchera A conserver
son mandal ainsi que le contr6le de la Palestine. tout
en se montrant pr6te A appliquer les measures que lui
recommandera 1'O.N.U., A condition que ces measures
solent compatibles avec les lermes du mandate. Aussi
souhailerait-on A Londres quc la commission fit com-
pos6e de repr6sentants d'Etats qui n'ont pas d'int6r6ts,







BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS BTRANGERE I


directs ou indirects, dans le Moyen-Orient, ce qui
reviendrait a exclure les Quatre Grands.
Ceux-ci, en effet, ont des interets qui ne se recou-
vrent pas avec ceux de la Grande-Bretagne. Les Etats-
Unis sont, en raison'de la forte proportion d'Israelites
americains, favoranles aux revendications juives. On se
souvient que le president Truman avait demand, au
debut de l'ann6e, que 100.000 Juifs fussent autoris6s A
entrer en Palestine, proposition qui indisposa. vivement
M. Bevin. Cependant, il est probable que les Etats-Unis,
en raison de la politiique d6finie recemment par M. Tru-
man, et en raison de letirs interets pDtrolicrs dans le
Moyen-Orient, appuyeront 1'Angleterre.
Ii est moins ais6 de savoir quelle sera l'attitude des
Soviets. N'atant pas favorable au sionisme ct ne vou-
lant pas, d'autre part, defendre la cause des chefs arabes,
il est probable que les dirigeants sovi6tiques, sans pren-
dre position ni pour les Arabes, ni pour les Juifs, de-
mandent que les Anglais 6vacuent la Palestine et qu'un
systeme de tritseeship on de contr6le international soit
applique A ce pays. La maniere don't le deligu6 sovid-


tique a soutenu intervention des reprbsentants Indien
et 6gyptien montre dans quel sens Moscou compete agir.
Toutefois, les difflcult6s int6rieures et l'actuel isolement
politique de l'U.R.S.S. contraindront le Kremlin A fair
des concessions, d'autant plus que les 616ments pro-
sovi6tiques sur lesquels pourrait s'appuyer la Russie, ne
sent pas tres nombreux dans les pays du Moyen-Orient.
Aussi, pour empecher les Etats-Unis de se substituer
completement A la Grande-Bretagne et d'assumer le con-
tr6le de tout le bassin oriental de la MWditerranee, les
Soviets adopteront-ils vraisemblablement une ligne de
conduite souple 6vitant de heurter de front l'Angleterre,
au moment oh se poursuivent les negociations en vue
de la revision du trait d'alliance anglo-russe.
Quoi qu'il en soit, la commission qui sera design&e A
Lake Success aura pour seule tAche de soumettre des
propositions A 1'assemMbe generale ordinaire des Na-
tions Unies, qui se r6unira au mois de septembre. D'ici
la, il-pourra se produire bien des changements dans la
situation international >>.
(S. STELLING-MICHAUD).


S. P. I. Imp., 27, rue Nicolo, Paris 31.3009




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs