<%BANNER%>
Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00031
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Physical Description: dl. : ; 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publisher: s.n.
Place of Publication: Paris
Creation Date: 1947
Publication Date: 19XX-
Frequency: regular
 Subjects
Genre: periodical   ( marcgt )
serial   ( sobekcm )
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063
System ID: UF00077027:00031
 Related Items
Succeeded by: Articles et documents

Full Text



SERVICES FRANCAIS
INFORMATION -
(MINISTARE DE LA JEUNESSE
TE'S ARTS Erl DES LlTTRES';

nirirctlio de ti DOcuniii'tulion
141-16, rue Lord-Byron. Paris 1,')


LA OOCUMENTIATION FlANQAlSfe
... .. .. .. .. .. .. .. .


MINISTER
DES AFFAIRS ETRANGERES


BULLETIN


PRESS


7 f6vrier 1947.


QUOTID


ETRANGERE

Nouvelle S6rie NO 588


1. PRESS BRITANNIQUE


Revue de la presse btioannique du 7 fdurier 1947
Tons les journaux, sans exception, annoncent sous une
manchette important les measures d'urgence qui viennent
d'etre prises par le gouvernement britannique en vue de
remdier i la pinurie actuelle de charbon. Ces measures
concernent 10 l'arr&t imm6diat de toutes les expo'tations
do carbon ; 2 l'embargo mis par les companies de che-
rnin de fer sur le fret non prioritaire afin d'&viter le retard
de l'acheminement du carbon aux grands centres. Ces me-
sures entraineront probablement une diminution de la pro-
duction des denrees alimentaires ct des matilres premieres,
etant donnr qu'un grand number( de bateaux strangers se
trouveront, faute de clnarbon de soute, immobilises dans les
ports anglais. Elles entraineront aussi une diminution des
exportations de products manufactures. En raison de la
continuation du mauvais temps, des measures d'urgence pour-
ront 4tre prises. Aujourd'hui, le gouvernement fera une de-
claration i ]a Chambre des Communes sur la situation du
carbon. La press conservatrice s'attend A ce que le cabinet
so" L'objet de diffdrentcs attaques do la part de ses adver-
saires qui l'accusent d'imprivoyance,
Dans le domain de la poliiique extdrieure, il semble que
ce soient les relations centre la Russie. d'une part, et Jes
Anglo-Saxons, de 1'autre, que la iprese cherche mnettre en
relief. En ce qui concern la France, la press consacre quel-
ques articles A l'attitude du part communist devant Io
project d'alliance franco-anglais. Le plan Monnet est resumn
dans le Daily Mail.
La situation en Indochine fournit matirre h plusieurs
articles et a un editorial et deux d6epchcs dans le Times,
un court article dans le Daily Worker. Notons 6galement un
article de fond dans le Timets sur I'origine du conflict franco-
vietnamien et, dans le Manchester Guardian, un autre long
article sur 1'Alg6rie.

I. ALLEMAGNE
Le correspondent particulier du Times, ainsi que S. L. So-
lon, dans le News Chronicle, et Ewer. dans le Daily HeraMd,
signalent que les autoritis britanniques en Allemagne ont
public le texte d'une declaration faite hier par le gouver-
neur militaire adjoint de la zone britannique relatif aux
accusations poriecs recemment par le marichal Sokolovsky
conrtre administration britannique en Allemagne. Le gnde-
ral Robertson a insist sur le fait que les puissances d'occu-
pation s'6taient mises d'accord depuis longtemps pour nea
communique a la press aucun renseignemenl sur les fra-
vmux dIn ComiP' nalli de Berlin.


c De tels proced6s de la part des autoritds ruspes,
estime-t-il, peuvent avoir une influence n6faste sur
'es prochaines nugociations de Moscou. D'autre part,
si la Grande-Bretagne continue a -tre l'objet de nou-
-elles attaques, i! saurait se difendre et ne so laisse-
rait pas intimidae par une champagne de calomnies. V

Cet incident est reproduit en bonne place par la press qui
le public sous des titres tels quo < Sir Brian Robertson
avertit les Russes > (Daily Herald), et La Grande-Bretagne
ne so laissera pas matraquer > (DaZlpq Express et News Chro-
nicle).
Cette vive controversy fournit egalement 1'occasion A ln
press de souligner l'emprise exercee par les Russes sur lr
press allemande.
Le correspondent special du Manchester Guardian intitule
son article : < La press berlinoise est irresponsable et il
ciic 1'exemplr die la Bertiner Zeieiing qui a public un compete
rendu de la fa.no dovnt les autorit s britaniques out enrolt
des soldatL allemands pour les envoyer se battle en Indo-
nesie.
Le Daily Telegraph public un court dimenti de la nou-
v:lle annonceoe hier (et reproduite dans la revue de presse,
-elon Inquelle les Etats-Unis et la Grando-Bretagne envisa-
geraient la creation d'un Etat occidental allemand en cas
d'lchec des nugociations de Moscou.

2. ALLIANCE FRANCO-ANGLAISE
Le Times, le News Chronicle, Ic Daily Worker signalent
que les communists fcrauais ne s'opposent pas A la signa-
ture d'une alliance franco-anglaise, A condition que les de-
mandes frangaists de carbon aient kti satisfaites et que
ia sdcuritd de la France ait &tt assur&c.

3. CARBON FR ANAIS ET PLAN MONNET

Bert Wyer, dans le Daily Hlerr3d, announce que la produc-
tion du carbon 'en France a atteint 4.621.000 tonnes pour le
mois de janvier, soit 110 % de la production de 1938, mais
que la France a encore besoin de 850.000 tonnes pour ce
mois-ci.
De son c6te, Walter Farr, dans ii Ioidly Mail, fail unrn
tris br6ve analyse du plan Monnci

4. N GOCIATIONS AIMRIEINNES
Le Daily Telegraph announce que de prochaines discussions
vont avoir ,lieu entire des experts britanniques et frangais
? In suite de I'accident du Dakota


DE


___ i~ _II_ ~ _~I~__ ILI I II
___mC__W__J___Y__9_1_I________VI______







BLLU-IIN QUUVIDIElN DE PeESSE tTRANGtRE


6. INnDOoHIiM
Le correspondent parisien du Times announce le ra rpel en
France de l'amiral Thierry d'Argenlieu. (Voir l'artic(e plus
loin.)
De son cote, le Daily Worker, sans indication de date n.
d origine de son information, announce que le gouvernement
francais aurait repouss6 les conditions de paix du Vi( t-Nan.
Le Times public le premier de deux articles de son corres-
pondant sp,6cial en Indochine dans lequel celui-ci retrace
I'historique de la question indochinoise jusqu'aux incidents
du 19 decembre.
6. ALGIRIE
Le Mandhester Guardian public le quatrieme article de
son correspondent en Algirie relatif a la politique de colo-
nisation franqaise dans les trois d6partements de 1' frique
du Nord.
7. PALESTINE
La press announce la reunion sp6ciale du cabinet britan-
nique afin d'6tudier le nouveau plan pour la Palestine, inter-
m6diaire entire le project Morrisson et le plan arabe. La situa-
tion en Palestine meme fait l'objet d'un article de John
Wallis dans le Daily Telegraph. Ce correspondent insist'e ur
le caracttre irreconciliable des theses extr6mistes juives et
arabes, bien que, de chaque c6ti, les 6elments modsirs se
montrent favorables A un compromise.

8. ESPIONNAGE
La pressed donne une importance secondaire a l affaire
Eisner. Celui-ci est accused par le Comit6 de la Chambre des
Repr6sentants d'activit6s anti-americaines et d'espionnage.
Eisner est le communist le plus en vue aux Etals-Unis.

a) LA SITUATION EN INDOCIIINE.
1. Vers ure politique d'entente (Times, 7/2):
e M. Ho Chi Minh, une fois de plus, se trouve oblige
de roclamer la r6alisation des aspirations annamites
grAce t un accord amical .avec la France. Si ses der-
nitres avances peuvent fournir la base d'un r6gl ment,
les extr6mistes seront discr6ditds et les influences mo-
d6rees se trouveront confirm6es dans le contrble de la
Republique du Vie&-Nam.
A 1'heure actuelle, le parti du Viet-Minh, qui ne
cache pas son inspiration communist, exerce une dic-
tature sur un movement nationalist de large cnver-
gure, du type que l'on rencontre maintenant dans toute
1'Asie du Sud-Est. Si des 6elments plus reprbsentatifs
du sentiment reel des populations sont appel6s A d6ter-
miner la march du nationalism indochinois, les
leaders aciuels du Viet-Minh ne doivent plus 6tre au-
toris6s A se- servir du pr6texted'une guerre r6volution-
naire d'ind6pendance pour fortifier leur domination en
supprimant leurs rivaux. Le contr6le communist du
movement nationalist en Indochine est, pour une
large part, accidenlel ; il est la consequence d'une
application habile et violence de la technique qul con-
siste A saisir le pouvoir, plut6t que le r6sultat d'un pen-
chant vers les doctrines communists de la part de la
population elle-m6me.
La diotature communist ne peut plus se presenter
comme la seule alternative A la domination 6trangbre.
II y a de nombreux partisans de la R6publique du Viet-
Nam qui d6testent les hommes actuellement a la t6te
du Viet-Minh, mais ils se gard.eront d'exprimer leurs
vues avant qu'ils ne se sentent proteges centre toute
menace de violence. Ils ne d6sirent pas la restauration
de 1'autorit6 francaise dans le vieux sens du .erme.
Mais beaucoup pensent que 1'6volution du nationalism
indochinois sur des bases saines sera difficile sans l'as-
sistance et la bonne volonte des Francais, et ils reser-
veraient un accueil favorable h la conclusion d'un
trait centre la France et la R6publique du Vie:-Nam


qui, en l'occurrence, comprendrait ia Cochinchine.
Un tel traits devrait reconnaitre le droit du people
annamite a son ind6pendance politique dans le cadre
d'une feddration indochinoise. L'idee d'association qui
joue un si grand r6le dans la structure de 1'Union
francaise actuellement en course d'6volution, pent aussi
tournir une r6ponse a beaucoup des questions qui se
posent d'une facon urgente en Indochine. >

2. L'omiral d'Argeuilieu sera-t-it rappele ? (Time.s.
7/2) :
< Le changement de Haut-Commissaire marquerait
un changement de politique d6cisif. L'amiral d'Argen
lieu a soutenu qtue le movement d'independance anna-
mite le Viet-Minh pouvait 6tre acras6, ou du
moins ameni6 a l'6tat de soumission ; on espere que
son successeur s'attaquera A la tache delicate et diffi-
cile qui consist A ouvrir des n6gocia ions avec le Viet
Minh. Les observateurs francais sont impressionnbs par
Action des Britanniques en Birmanie et consacrent des
commentaires au succes de la politique de collabora-
tion de la Grande-Bretagne avec les parties birmans. .
(Du correspondent du Times a Paris.)

b) LETTRE AU DIRECTEUlR DU Times (Times, 6/2):
< Monsieur,
< Je rends hommage A l'objectivit6 de votre corres-
pondant a Saigon et je suis d'accord avec lui pour
penser que. des fautes ont Wte commises par les Viet-
namiens aussi bien que par les Frangais. On doit re-
connaltre en faveur du gouvernement du Viet-Nam qu'il
a sign en mars 1946 un accord preliminaire avec la
France, en d6pit d'une forte opposition de la part d'un
grand nombre de ses partisans. Parmi les decisions
successive prises par les autorites frangaises et qui
ont aggrav6 la situation, figurent l'occupation, sans avis
pr6alable, de la residence du gouverncur general A Ha-
no1i n mai 1946; la proclamation d'une Republique
provisoire cochinchinoise (ce qui avait caus6 l'6chec
de la Conf6rence de Fontainebleau) ; la creation, le
9 novembre, d'un service de douane con.tr6lant les im-
portations et 1.es exportations du Viet-Nam A Haiphong
(avant qu'une Commission mixte prevue dans le modus
vivendi sign entire le President Ho Chi Minh e:t M. Mou-
tet ait ibtW nommee pour r6soudre les details techniques
concernant la mise en vigueur d'une union douaniere
acceptle par les deux parties), et I'envoi de renforts
aux troupes d'occupation au point stratlgique que re-
pr6sente Langson.
< L'opposition rencontree par le gouvernement du
Viet-Nam parmi les intellectuals, les classes possedantes
et les indigenes converlis an catholicisme, ne s'exerce
qu'A propos du statut du Viet-Nam dans ses rappbrts
avec la France. Ces c mod6res > d6sirent simplement
l'independance total a 1'egard de la France, tandis que
les e extr6mistes > ont conclu un accord avec les re-
pr6sentants de la France en Indochine. Certains mem-
bres de opposition sont rests a Hanoi, mais ont de-
cline l'offre faite par les Frangais de constituer un
gouvernement avec lequel I'amipal d'Argenlieu 6tait
prIt A n6gocier. Le chef des intellectuals et des catho-
liques convertis, M. Nguyen Manh Ha, avec qui les
autorites francaises se sont mises en rapport dans ce
but, a declare dans une conference de press qu'il sou-
lenait le people et le gouvernement du Viet-Nam et
qu'il desirait que les Frangais reprennent les n6gocia-
tions avec son gouvernement.
c Nous pensions que si la France a l'intention de re-
,oitdrec la question indochinoise d'une facon pacifique.
La seule chose i faire est de renouer les n6gociations
avec le gouvernement qui reprIsente -vritablement les










BULLETIN QUOTIDIEN


sentiments du people du Viet-Nam. II est peu douteux
que l'actuel gouvernement repr6sente ces sentiments et
votre correspondent lui-mnme a 6crit qu'une a forte
unite a r6gne parmi le people du Viet-Nam. Si l'on
persist A ignorer les tentatives de n6gociations d'Ho-
Chi Minh, le people n'en ressentira que plus d'amer-
tume.
a Veuillez agr6er, Monsieur, expression de ma con-
sid6ration distinguee. 7
(DANG CHAN LIEU, Attache de press du Viet-
Nam a Londres.)

c) UN PLAN ANGLO-AMERICAIN POUR L'ALLEMAGNE ? (News
Chronicle, 7/2, liberal) :

t On announce que les autoritis britanniques et am&-
ricaines auraient un plan en reserve ; ce plan consis-
terait A diviser l'Allemagne en deux parties : un Etat
oriental place sous l'influence sovibtique. et un Etat
occidental sous le contr6le anglo-am6ricain. Cette de-
claration est vraiment inopportune a tous points de
vue.
Bien que les cr6ateurs de ce plan soulignent que cette
solution ne serait adopt6e que si les Trois Grands ne
r6ussissaient pas A se mettre d'accord sur l'unit6 de
SI'Allemagne A Moscou, sa publication un mois avant la
Conference de Moscou ne peut causer que du mal. C'est
1A un example typique de la confusion qui r6gne dans
les esprits an sujet de 1'Allemagne. %


II. PRESS AMERICAINE


Revue de la press amr'icaine dnr 6 ftnrier 1947
1. ALLEMAGCN

n) DWelaration du Sdnateur Pepper.
Les attaques landces hier au Snnat par le S6nateur Pep-
per centre la politique a l'egard de 1'Allemagne preconisee
par M. Dulles et le Senateur Vandenberg, sont signaldes
dans le Neiw York Herald Tribune qui ne les met pas nar-
ticulierement en valeur et dans le liberal P. M. qui leur
consacre, an contraire, une grande place et les rapport
presque integralement.
Le New York Times resume les declarations de Pepper
en disant qu'elles accusent

<< le leader du parti republican d'abandonner l
politique 6trang6re bipartisan et de chercher h de-
truire 1'accord de Potsdam don't le but 6tait de met-
tre l'Allemagne dans l'impossibilit6 de faire de nou-
veaur la guerre. ,
eolon P. M., M. Pepper declare notamment
< II est evident que M. Dulles propose d'annuler
1'esprit et la lettre de l'accord de Potsdam. Ses propo-
sitions redonneraient 1' Allemagne le pouvoir de
faire la guerre aux U.S.A. et au rest du monde et
de dominer les economies de l'Ouest At de 1'Est de
l'Europe...
On so trouve ici en face de la repetition de l'aveu-
gle et criminelle folie commise apris la grande
guerre lorsque l'Allemagne fut rearm6e soi-disant
centre l'Europe orientale.
Je declare que M. Dulles, en proposant de rearmer
I'Allemagne pour quelque ralson qu e soit, fait
peser la menace de la guerre sur son propre pays et
sur ses propres compatriotes. II ouvre de nouveau la
porte honteuse a un autre Munich qui dolt conduire
a la pire des guerres mondiales. ,
b) Le plan francais concernant la Ruhr.
L'int&rUt soulev6 par les propositions fran;aises concer-.
nant la Ruhr se manifest de nouveau aujourd'hui par la


DE PRESSE ATKA.NUARE 3


publication dans l'Evntng Star d'un long editorial consacr
h ces propositions. Le jouTnal se contente d'expoaer darts
ses grandes lignes la these frangalse. n se demanded, en ter-
minant, dans quelle measure elle pourralt s'accorder avec les
idees americaines, britanniques et sovietiques. Pour lui le
memorandum a le merite de constituer
e un plan coneret qui presente une certain dimi-
nution des demands originales de la France pour
le d6tachement complete de la Ruhr. ,

c) Zones ambricaine et sovidtique en Allemagne.
Sulzberger, dans un cAble de Londres au New York Times,
declare avoir appris de source sfre que le D6partement d'Etat
et le d6partement de guerre A Washington aurnient approuve,
en principle, les- nonvelles directives qui donneraient au
Commandant en Chef americain en Allemagne des pouvoirs
heaucoup plus etendus. notamment en ce qui concern la
conclusion d'accords 6conomiques avec les trois autres zones.
Le New York Times public une assez longue dep&che de
son correspondent A Berlin, Clark, signalant un article du
numdro de janvier de la revue WirtZchaft. publiee dans le
secteur russe de Berlin, delarant que les Russes ont etabli
dans leur zone un immense cartel combinant 691 dtablisse-
ments industries repr6sentant 41 % de toute l'industrie de
cette zone. Co cartel emploierait au total 55.000 personnel.

2. DEICLA.RATIONS DE M. BIDAULT

Los declarations faiths par M. Bidault devant la Commis-
sion des Affaires dtrang6res de 1'Assembl6e sur la possibility
que l'Alliance franco-britannique soit conclue avant la rbu-
nion de la Conference de ,Moscou sont rapportees dans une
court depeche de Paris an New York Times. Elle relive en
particulier que, selon le Ministre des Affaires Etrang6rcs,
l'Alliance poprrait aussi inclure 1'U.R.S.S.

3. ETATS BALTES

Un article de' 'Economist de Londres sur la situation dans
les Etats baltes fait l'objet d'un editorial du New York Ti-
mes, qui declare one cet article < conflrme les accusations
portees centre le regime soviftique dans ces Etats .

4. BASES DU PACIFIQUE

Selon une depeche de Washington au New York Times,
l'U.R.S.S. et ]a Grande-Bretagne refusent d'approuver le pro-
jet amdricain public le 7 novembre dernier. sur 1'6tablisse-
ment d'une tutelle confine aux U.S.A. dans les tles du Pact-
flque anciennement sou's mandate japonais. Adoptant une po-
sition similaire a celle de 1'Australie, la Grande-Bretagne et
I'U.R.S.S. estiment que 1'examen de la question de tutelle
dans le Pacifique doit suivre et non preceder la conclusion
du trai!' de paix avec le Japon.

5.- YOUGgSLAVIE

Une dp&6che de Rome au New York Times signal un arti-
cle du journal communist Unita, accusant les U.S.A. et la
Grande-Bretagne de fomenter des sentiments anti-yougosla-
ves chez les habitants de Pola, ville d'Istrie, edede A la You-
goslavie dans le trait de paix avec 1'Italie. Le journal aecu-
serait en outre les autorites militaires allies de favoriser
I'enl6vement de machines appartenant aux industries de Pola
et de faire de la propaganda aupr6s des habitants de la
ville pour qu'ils quittent cellc-ci. La depeche, qni est signee
de Cianfarra, ajoute toutefois que, selon des observateurs
neutres, le gouvernement militaire allied a ordonne, au course
de la premiere semaine de janvier, de cesser I'enlkvement
des machines se trouvant h PoTa et destinies A Trieste,
r violent ainsi une clause de l'accord parce que Pola et
Trieste sont toutes deux en zone A >>.

6. AROENTINE
Selon une d6piehe A. P. de Buenos-Aires, Messersmith a
conf6re hier avec le Ministre argentin des Affaires 6trange-
res, Bramuglia, 4 sur les measures destinies a ameliorer les
relations entire les U.S.A. et I'Argentine et notamment sur










4 BULLETIN QUOTIDIEN DE PIWSSE ATRA.'N'GBIU


ies nouvelles deportations d'agents nazis v. La ddp4che
ajoute qu'avant cette conference le Ministere des Affaires
etrangeres argentin avait annonc6 la deportation de vingt
personnel accuses d'espionnage pour le compete de 1'Axe,

7. -- PutSIDENCE DES U.S.A.
Le New York Times announce de Washington que hl. Tru-
man vient de renouveler ses recommendations av Congrds en
faveur d'une 1,gislation qui ferait du speaker de la Cham-
bre le successeur au deuxieme rang du Pr6sident des U.S.A.

8. PALESTINE
Le Washington Post consacre un editorial i la question de
Palestine. II declare qu'en presence de 1'echee des conf6ren-
ces anglo-arabe et anglo-isra6litc, c'est A la Grande-Bretagne
qu'il appartient maintenant de decider seule de la politiqu
A l'6gard de la Palestine. Le journal exprime 1'e'spoir que
la decision britannique sera en faveur de la creation d'un
Etat juif ind6pendant et viable. II preconise I ce sujet de
suivre les recommendations de la Commission Peel.

9. QUESTIONS FRANAAISES
Une d6pdche de Pars au New York Herald Tribune declare
que, selon un sondage de 1'opinion publique, 52 % des
Francais sont convaincus que la champagne inaugurbe par
M3. Blum pour faire baisser los prix, sera finalement courou-
n6e de succes.
Le Chicago Tribune public une d6peche de son bureau de
Paris, signalant un article de r Tel Quel >, accusant la Rius
sie de conserver encore comme prisonniers de guerre 15.000
Alsaciens-Lorrains. Selon une ddpeche A. P. de Paris, le Ca-
binet Ramadier est fnenac6 d'une nouvelle crise, les commu-
nistes demandant la nationalisation de la Marine marchande
et M. Schumann ayant declare qu'il ddmissionnerait si cette
demand 6tait accepted.
L'Evening Star public un nouvel article de Constantine
Brown, tenant A jeter le discredit sur le parti cornmuniste et
sur ses chef.

a) Auto'ur du projel de FId6ration europdenne (Ne'w
York Herald Tribune, 7/2, edit. europ6enne) :
SIi y a deux conditions indispensable a la creation
d'une Europe unie. Dans la situation actuelle du monde,
aucune F6d6ration europ6enne ne peut 6tre cr6ee -
sauf A titre de measure militaire temporaire -- sans que
1'U.R.S.S. contribute A son 6tablissement et A son fonc-
tionnement. La deuxi6me condition est que les clauses
du prochain trait6 avec l'Allemagne rendent possible
une Federation europkenne.
Si le trait avec 1'Allemagne rend obligatoire l.i de-
centralisation politique de ce pays et exige de la part
des nombreux Etats allemands qui seront cr66s un de-
gr6 d'economie suffisant pour leur pernnettre d'int6grer
d'une maniere intime leurs economies avec les 6cono-
mies de leurs voisins non-allemands, 1'Europe pourra
alors r6aliser son unification 6conomique. Sans cette
base. aucune f6d6ration politique de l'Europe n'est
possible.
On pretend naturellement que la participation active
de l'Union Sovi6tique dans une Feddration europeenne
,faciliterait simplement le enforcement de l'influence
russe sur l'Europe central et occid.entale.
C'est pour 1'Europe une n6cessit6 urgente de trouver
ine formule effective de f6d6ration politique et 6eono-
mique. Mais un tel resultat ne peut etre obtenu que si
le trait avec l'Allemagne en facility la creation. Et sa
r6alisation ne peut faire de progrbs tant que la sus-
picion que montre actuellement le Gouvernement so-
vi6tique ne sera pas dissipee ; il faudrait aussi qu'on
puisse convaincre le Gouvernement sovi6tique que ses
intb6rts seraient mieux servis par l'ldification d'un sys-
t6me europ6en bas6 sur une f6d.,ration politique et eco-
nomique plut&t que sur une agglomeration anarchique,


d'Etats souverains se heurtant les uns les.autres'; c'es'
de cet 6tat de chose qu'ont d6coul6 bien des maun
don't les peuples de l'Europe ont souffert durant un
mill6naire. ,
(SUMNER WELLES.)

b) La politique elrang&re des Etats-Unis (New York
Herald Tribune, 6/2) :
< La politique 6trangBre < bipartite a apparait sous
un jour entierement nouveau, A la suite de la decision
des senateurs Vandenberg et Connally de ne pas ac-
compagner le secr6taire d'Eiat Marshall lors de son
prochain voyage A Moscou. C'est lh un reflet de la
modification dans la majority du Congres et dans les
nouveaux probl6mes qui se posent pour la conduit"
bipartite des affairs ext6rieures.
En d'autres terms, avec le changement de majority
qui s'est produit au Congr6s, le centre de gravity de la
politique 6trang6re est pass de I'ext6rieur a Wash-
ington meme. C'Btait l un 6v6nement inevitable. Mais
le changement s'est effectu6 6galement dans une autre
direction. Dans son expose, le senateur Vandenberg a
expliqu6 qu'il devrait rester a Washington jusqu'A ce
que, entire aulres choses, < la politique du Congrbs h
1'Cgard du commerce international et des secours a
apporter A l'Europe soit fix6e >.
Le s6nateur a montr6 qu'il n'ignorait pas que, pour
atteindre nos huts poliliques dans le domaine exte-
rieur, ceux-ci, devraient etre soutenus par une politique
6trangbre 6conomiqu.e consislanle. Pour r6ussir main-
tenant, une politique 6trang6re bipartile doll elre ins-
tauree en matiere de tarifs douaniers, de prets et des
questions commercials en g6ndral, qui, traditionnelle-
ment, relevent du domaine -de la politique int6rieure.
Le s6nateur Vandenberg a djiA eu bien du mal a sau-
ver des difficulties qui le m-nacait le programme d'ac-
cords commerciaux, en d1abora'nt une tentative de com-
promis pour faire face aux objections les plus 16giti-
mes, sans d6truire le programme lui-m6me.
La politique 6trang6re bipartite doit Atre aujourd'hui
economique aussi bien que politique. >


III. PRESS SOVIETIQUE


Reone de la press soviiique du 6 ferirr 1947
Dans la plupart des journaux. la rubrique de politique
dtrangere est aujourd'hui limited i une seule page. La poli-
tique anglo-amdricaine reste toujours au centre des preoccu-
pations des journalists sovidtiques. On peut reliever les
themes suivants :

1. LA POLITIQUE INTERIEUnE DES U.S.A.
Des t6l6grammes publi6s dans tons les journaux signalent.
P'un. le project de creation d'une direction de la mobilisation
de l'industrie afin de faciliter le passage des diffdrentes
usines h la production militaire en cas de situation extra-
ordinaire ; 'autre, l'achevement de la mise au point dn
project d'installation te bases militaires et navales des U.S.A.
aux Philippines. Dans les lzIeglta, un article du professeur
Rytrov est consacr6 aux indices avant-coureurs de la cris'e
economique aux U.S.A. Chiffres h 1'appui. I'auteur relieve
i'augmentation des prix. la diminution des salaires depuis
la fin de la guerre, Ia chute du course des actions, 1'echec des
plans de reconversion. II achbve en notant Pinqui6tude qui
se manifeste ddjh dans Ja press amdricaine.

2. LA POLITIQUE ANGLO-AMBRICAINE EN ALLE.MAGNF
En vedette, un telegramme de New-York signal la ddecla-
ration du general Clark sur le ddveloppement possible des








BULLETIN QUOTIDIEN DE PHESSE ET1ANGkRE 5


mouvemeuts elandestins de resistance allemande en zone
americaine, qui constitute un terrain favorable. Deux braves
dp6clhes notent la remise en 6tat d'arrestation de von Papen
par le tribunal de d6nazification de Nuremberg et le trans-
fert de 130 criminals de guerre de la zone americaine alu
autoritds polonaises. Deux tdlegrammes de Berlin signalent.
I'un, la gr ve de protestation des ouvrlers et employes de
Nuremberg contre les manifestations nazies et l'indulgence
don't on fait preuve a leur igard ; I'autre, un article du
Neues Deu1schlatd,, don't it donne quelques extraits, sur le
parti national-dimocrate allemand de la zone americaine
itoccupation qui vise h la creation d'une union des Etats de
i'Europe occidentale sous lo contr6le de l'Angleterre.

3. -- LES HAPPORTS ANGLO-YOUGOSLAVES

Un long teldgramme de Belgrade fait 6tat de l'utilisation
par les Anglais en Italic de criminals de guerre yougoslaves.
D'apres un article du journal yougoslave Barba, le bref
compete rendu du process de l'organisation clandestine fasciste
de Skoplje est accompagn6 d'une analyse des echos de cc
proces dans la press albanaise, dans laquelle les jouruaux
sovi4tiques notent en particulier la publication de deux let-
tres montrant la collusion d'un des criminals de guerre avec
les reprdsentants anglo-am6ricains en 1945 pour renverser
tI government .d6mocratique albanais.

4. -- L'INGARENCE AMERICAINE DANS LA POLYFIQUE
DES AUTRES PAYS

Sous le titre < Le r6le indigne de certain rcprdsentants
amiricains en Iran ,, tous les journaux publient un dptclhe
du correspondent special de l'agence Tass signalant 1'action
de certain rcpr6sentants des U.S.A., en particulier d'un col-
laborateur do la mission militaire, ancient Russe blanc, qni
eterelient h dresser In population iranienne contre t'I.R.S.S.

5 -- LE MOUVlEMENT DEMOCRATIQUE
La Pravda public en vedette un long tleigramme de son
correspondent i Varsovie consacr hi 1'dlection de Bierut a
la Presidence de la Rdpublique polonaise. Une courte d6epche
announce, par ailleurs, la demand de admission de Miko-
iajezyk. Un til6gramme important d'Athn'es donne des
ichos du procs d'un rIdacteur d'un journal gree qui a public
un article sur les exactions des bands monarchistes. Tous
les journaux reproduisent un teligramme donnant le compete
rendu du congress du parti socialiste-dimocrate hongrois.
Au second plan, on relieve diverse depeches sur I'arresta-
tion massive de ddmocrates en Irak, la vague de terreur qui
regne en Transjordanie .depuis le rotour d'Ankara d'Abdulah,
le proces de Tisso et des traitres slovaques, les poursuites
des communists dans l'Union Sud-Africaine.


IV. PRESS SUISSE:


LE PLAN FHANgAC S POUIl LA IR'HH.

I. Journal de Geneve (7/2) :

,< Ce que vent, au fond, le Gouvernement Trancais,
,'est accroitre la production du carbon et reduire
cell de l'acier ; jusqu'A present, les minerals et le fer
de la Lorraine 6taient traits dans la Ruhr ; d'apres
le plan, ils n'y seraient plus exp6dies ; mais les usines
frani(aises. heiges ei luxembourgenises. alimnenfites plus


ahondainlent par les houilleres de la Ruhr, pren-
draient la place de l'industrie lourde allemande. On
aboutirait ainsi un remaniement Bconomique de ces
grandes regions industrielles, la France et les petits
Etats occidentaux remplagant l'Allemagne dans ce do-
maine et devenant les fournisseurs principaux pour la
fonte et l'acier. 11 n'est pas besoin d'insister sur les
consequences g6nerales qu'aurait ce transfer. Sur le
plan militaire, il offrirait une plus forte garantie pour
ia security que tous les plans stratlgiques. >

'(RENA PAYOT.)


3. La Tribune de Geneve (6/2) :

< Ce project a le grand m6rite de la logique et de la
clart6. II n'en soul6ve pas moins des probl6mes d'une
extreme gravity. Les experiences faites par la S.D.N.
ont montr6, en effet, le grave inconvenient qu'il y an
rait a associer 1'organisation charge de veiller au ra
justement pacifique des relations internationales A la
defense de < Diktats > allan.t A l'encontre des idWes de
liberty et d'6galit6 don't elle entend d'autre part assurer
le triomphe. D'autre part, le plan francais laisse pru-
demnment dans l'ombre la question de la participation
du Gouvernement sovietique A l'administration du future
flef international. Or, en vertu de celte participation,
I'U.R.S.S., qui s'est deji reserve le conlr6le exclusif des
richesses naturelles de la moiti6 de l'Europe, tiendrait
en some a sa merci 1'6conomie du continent tout en-
tier. Enfin, on ne peut pas non plus ne pas tenir
compile 6ternellement des reactions de la population
allemande.
Dans son unanimint celle-ci eslime que la separa-
tion de la Ruhr consacierait l'andantissement de 1'Alle-
magne en tant qu'Elat national. Ce serait, aux yeux de
ces 70 millions d'homnies, Ia plus 6crasante justifica-
lion du nouveau slogan : < Au fond, Hitler avait tout
de ineme raison > Puis, a moins d'appliquer les nue-
thodes de coercition brutale en honneur dans les pays
de dictature, les democralies occidentales seraient bien
empruntees pour tenir en respect l'immense armne des
mineurs et des ouvriers indispensable au bon fonction-
nement des exploitationss. En derniere analyse, le suc-
ces final depend done de la fagon don't les Allibs par-
viendront i int6resser la nation allemande elle-meme i"
la miise en valeur de son ancien patrimoine et a la con-
vaincre de mettre son g6nie invenlif au service d'une
politique de s6curit6 collective, fondue sur l'ilnterd&-
pendance 6conomique de tous les peuples, petits e'
grands. a,
(PAUL DU BOCHET.'



F1D RATA

Bulletin Quotidien n' 587, page 3, colonne 3: s Le
mnamorandum francais sur la Ruhr > (New York Herald
Tribune, 5/2), 3" line, lire: des hauls fourneaux d<-
!a lRihr.


S. 5' I. bu-p., 27, rus Maank Pasrts 31.30of4