• TABLE OF CONTENTS
HIDE
 Décembre 1826
 Mai 1827
 Juillet 1826






Title: Code d'instruction criminelle d'Haiti
CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00076620/00001
 Material Information
Title: Code d'instruction criminelle d'Haiti
Physical Description: 117 p. : ; 8vo.
Language: French
Publisher: Imprimerie du Gouvernement
Place of Publication: Por-au-Prince sic
Publication Date: 1826
 Subjects
Subject: Criminal law, Haiti
Genre: non-fiction   ( marcgt )
 Record Information
Bibliographic ID: UF00076620
Volume ID: VID00001
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 38031428

Table of Contents
    Décembre 1826
        Page i
        Loi sur les dispositions préliminaires
            Page a-1
            Page a-2
        Loi sur la police judiciaire, et les officiers de police qui l'exercent
            Page a-3
            Page a-4
            Page a-5
            Page a-6
            Page a-7
            Page a-8
            Page a-9
            Page a-10
            Page a-11
            Page a-12
            Page a-13
            Page a-14
            Page a-15
            Page a-16
            Page a-17
            Page a-18
            Page a-19
            Page a-20
            Page a-21
            Page a-22
            Page a-23
            Page a-24
            Page a-25
            Page a-26
            Page a-27
            Page a-28
            Page a-29
            Page a-30
        Loi sur les tribunaux de police
            Page a-31
            Page a-32
            Page a-33
            Page a-34
            Page a-35
            Page a-36
            Page a-37
            Page a-38
            Page a-39
            Page a-40
        Loi sur les tribunaux criminels et le jury
            Page a-41
            Page a-42
            Page a-43
            Page a-44
            Page a-45
            Page a-46
            Page a-47
            Page a-48
            Page a-49
            Page a-50
            Page a-51
            Page a-52
            Page a-53
            Page a-54
            Page a-55
            Page a-56
            Page a-57
            Page a-58
            Page a-59
            Page a-60
            Page a-61
            Page a-62
            Page a-63
            Page a-64
            Page a-65
            Page a-66
            Page a-67
            Page a-68
            Page a-69
            Page a-70
            Page a-71
            Page a-72
        Loi sur les manières de se pourvoir contre les jugemens
            Page a-73
            Page a-74
            Page a-75
            Page a-76
            Page a-77
            Page a-78
            Page a-79
            Page a-80
            Page a-81
            Page a-82
            Page a-83
        Loi sur quelques procédures particulières
            Page a-84
            Page a-85
            Page a-86
            Page a-87
            Page a-88
            Page a-89
            Page a-90
            Page a-91
            Page a-92
            Page a-93
            Page a-94
            Page a-95
            Page a-96
            Page a-97
            Page a-98
            Page a-99
            Page a-100
            Page a-101
        Loi sur les règlemens de juges, et les renvois d'un tribunal à un autre
            Page a-102
            Page a-103
            Page a-104
            Page a-105
            Page a-106
            Page a-107
        Loi sur quelques objets d'intèrêt public et de sûreté généale
            Page a-108
            Page a-109
            Page a-110
            Page a-111
            Page a-112
        Table des huit lois contenues dans la code d'instruction criminelle
            Page a-113
    Mai 1827
        Page b
        Loi sur le commerce en général
            Page b-1
            Page b-2
            Page b-3
            Page b-4
            Page b-5
            Page b-6
            Page b-7
            Page b-8
            Page b-9
            Page b-10
            Page b-11
            Page b-12
            Page b-13
            Page b-14
            Page b-15
            Page b-16
            Page b-17
            Page b-18
            Page b-19
            Page b-20
            Page b-21
            Page b-22
            Page b-23
            Page b-24
            Page b-25
            Page b-26
            Page b-27
            Page b-28
            Page b-29
            Page b-30
            Page b-31
            Page b-32
            Page b-33
            Page b-34
            Page b-35
        Loi sur le commerce maritime
            Page b-36
            Page b-37
            Page b-38
            Page b-39
            Page b-40
            Page b-41
            Page b-42
            Page b-43
            Page b-44
            Page b-45
            Page b-46
            Page b-47
            Page b-48
            Page b-49
            Page b-50
            Page b-51
            Page b-52
            Page b-53
            Page b-54
            Page b-55
            Page b-56
            Page b-57
            Page b-58
            Page b-59
            Page b-60
            Page b-61
            Page b-62
            Page b-63
            Page b-64
            Page b-65
            Page b-66
            Page b-67
            Page b-68
            Page b-69
            Page b-70
            Page b-71
            Page b-72
            Page b-73
            Page b-74
            Page b-75
            Page b-76
            Page b-77
            Page b-78
            Page b-79
            Page b-80
            Page b-81
            Page b-82
            Page b-83
            Page b-84
            Page b-85
            Page b-86
            Page b-87
            Page b-88
        Loi sur les faillites et les banqueroutes
            Page b-89
            Page b-90
            Page b-91
            Page b-92
            Page b-93
            Page b-94
            Page b-95
            Page b-96
            Page b-97
            Page b-98
            Page b-99
            Page b-100
            Page b-101
            Page b-102
            Page b-103
            Page b-104
            Page b-105
            Page b-106
            Page b-107
            Page b-108
            Page b-109
            Page b-110
            Page b-111
            Page b-112
            Page b-113
            Page b-114
            Page b-115
            Page b-116
            Page b-117
            Page b-118
            Page b-119
            Page b-120
            Page b-121
            Page b-122
            Page b-123
            Page b-124
            Page b-125
        Loi sur la juridiction commerciale
            Page b-126
            Page b-127
            Page b-128
            Page b-129
            Page b-130
            Page b-131
            Page b-132
            Page b-133
            Page b-134
        Table des quatre lois contenues dans le code de commerce d'Haïti
            Page b-135
    Juillet 1826
        Page c
        Loi sur les dispositions générales relatives à l'agricullure
            Page c-1
            Page c-2
            Page c-3
            Page c-4
        Loi sur l'Administration in général des divers etablissemens d'agriculture
            Page c-5
            Page c-6
            Page c-7
            Page c-8
            Page c-9
            Page c-10
        Loi sur les contrats synallagmatiques entre les propriétaires ou fermiers principaux et les agriculteurs, cultivateurs, ou travailleurs, et sur les obligations réciproques des uns envers les autres
            Page c-11
            Page c-12
            Page c-13
            Page c-14
            Page c-15
            Page c-16
            Page c-17
            Page c-18
            Page c-19
            Page c-20
            Page c-21
            Page c-22
        Loi sur les Hattes
            Page c-23
            Page c-24
        Loi sur la garde et la conduite des animaux, et sur les dégâts quils commetient dans les champs
            Page c-25
            Page c-26
            Page c-27
            Page c-28
        Loi sur la police rurale
            Page c-29
            Page c-30
            Page c-31
            Page c-32
            Page c-33
            Page c-34
            Page c-35
            Page c-36
            Page c-37
            Page c-38
            Page c-39
            Page c-40
            Page c-41
            Page c-42
            Page c-43
            Page c-44
            Page c-45
            Page c-46
            Page c-47
            Page c-48
Full Text

CODE
.:-: O1 h -. *,

D'INSTRUCTION CIRIMINELLE

D'HAiTIT


POR-AU-PRINCE ,
DE l'flIEL'DMPR IE I GOU ENEME T.
SDcembre 13 2~. )






RtEPUDL QjTE D'DJAiVf.'





YINSTRUUC TION. (RBILELLE&



iii~f&4S sti~ Ibc pi'op6Sit im d~uIF-rcz"Oeiti, t d'a~ti
et oui* le'ra-pport de sa section de 1egridtion.
a. keiidul it: Lois sui viantes 1 forriaunt loe
C6de dInstr uction crirnizeiefle d'. &f ti.



Sui les, dAspsitions Fr'Th.~iuioc j

ARTICtE PREMIEf
Action -fou Farjiii it idiiin des peinesg n'arpqpar-
eiit (u'I.luuiictux r ai cqcl dite est cowiii
L'actio-f Cn i kh _pamribh du dcmn-iage caus.4, p-m
un chnie, &s r m hd it, 6bi pat inuwe 4cwraventiuhl l
peut Vt c l qrvc- par to ceu. 4i oiaolat-uflft.
diu ce dWi urng;
AA. 2. L'ac4.ch puibhiop0 VsolurIlapl p ieaticn -0
Pei' 'i'i itil't 6 I-a joi-q- t d4 pr~Sj:~l~f vlelm4 -

I1


Liberthe'


Ewlilt_.





*g D *isiToifbS PkikifAIREuik.
SL'atiori civile, pour la reparation du dommag6 i
peut tfre exercee contre le prevenu et centre?
ges repr.senanrs.
L'une et Fiaitre actions s'eteignent par la press=
cription ainsi qu'il est re6gl6 n la Loi, JVXo 8,
chapitre 5 de la Prescription.
Art. 3. L'action civil peut ~tre potirsuivie ea
mrnihe teams et devant les 'mares:jge' q-e l'ace
lion publique.
Elle petit aussi 1'etre s6par6ment; dans ce ea;
I'exercice en est suspend, tant qu'il n'a pas At6
prononee d6finitivement sur l'action publique -in
tentee avant ou pendant la poursuite de 'ractioi
eivile;
Art. 4. La renonciation A i'actio:n civile n peut
arr~eer ni suspendre 1'exercied de Paction pu-
.bliqne,
Art. 5, Tout .ha'itien qui se s'ra rendu coupa:-
ble, horse du territoire d'Haiti, d'un crime atteil-
fatoive a la sfirete de I'EfAt, de contrefactiori da
aceau de 1'Etat 'de nonnaies nationales ayant.
pours, de papers natioiatix de billets de ban-
que autorisks par la loi, pourra etre poursuivi
jug6 et puri n Haiti, d'apris les dispositions
des lois haitienr'es.-
Art. 6. Cette disposition pouirra etre itendue'
aux cFlra'gers qui auteurs oi cornllices des in&-
mes crimes, betr.';, inl arrktes' eni aiti, on dorit
lie goumiernenient obtien drait l'extraditioi.
Art. 7.. Toul httien qui .se sera reridt :oupa-
ble_, hors dui t rritoire de- la IepiTbllicjue d'ui
crime centre i Jiartiea pourta, son retour
.en Haiti y tre'- poursuivi et. j lg6, s'it n'a pa
4et poarsiuvi ei. jug en pays.kterarger, et si
tia'tlei offeas6 read l plaintW centre lIa




bt LA POLICEE JVDICiLIRl.


N.o 2
u ir la Foli-e .j1:.ic a et les QGfciers de
A,. ..c qui i'exercenl.

C' H iI T FE PRE iE.E:.

De- a Police jvdiciaire.
Art. 8. La police judiciaire rr-'.ci,:rche les
crimes, les delits et los contraventions en ras-
sermble les prouves, et en livre les auteurs aux
tribuilaux charges de les punir.
Art.:9. La police judiciaire sera ei.:-.(-- sous
lautoiit4 des tribunaux tii;., et, suiv.rit les dis-
ti,:ti, :s qui vont 6tre <. li.. par Ie minister
. 'iiOaic par les juges de poix, par les officers
de gendawmerie et. ,d corps de police,, et par
les juges d'iiistruc'iol: .

CHAPITRE II.
D.es Jiges de Pair.
SArt. 1. Les juges de paix ou leurs -i;ppi1'ai;s
Aans I' t : i-.n Id-. de leurs communes, reclhe'r'l.eroiit
les crimes les dglits 'et contravent;'dio. ; iis rece-
vront les r;pports d ii.:Cciatlios et plaintes qui
y sent relatifs.
uIls consigneront d:--s les proces-verbaux qu'ils
ridigerci-a A cet effect la nature et le-, circonrs-
tances des -d6lits et des crimes, le temps et le
lieu oi -ils auront Wt S commis; les preuves et


S .r





SGEKXNMMKitER ET .OR7SQ. Dt POLICE.
indices la charge de ceux qui en seront pr-.
sumns coupables.
Art. 11. Les juges: de paix ou leurs ,;,;l:.,;
remettront a Pothcier lpa- qui seront replies les
foections da- miniistere public pres le tribunal ci-
vil j ugeant- correctionnellement, routes les pieces
et renseignemens, dans les trois jours au plus
tard, y compris celui. _ou ils ont reconuu le fait
sur lequel ils ont procedW.

CHAPITRE II.
De la Gendarmerie et du Corps de' Police:
Art. 12. La gcnd:;:.r:l-rie et le corps de police'
tont ci:irgs de: rh:-tr:-:ei les crimes les dilit'f
et les contraventi~hi qui auront porte- atteinte?
tUX' per-sornnes or' aifx- l.:-opnri. i..
- fis dfresseront des, ptoeds ver1:, :; ~ Plffet dea
con-tatl r lh i :!ti.ure les. circ.Ohstanees ie ftenmip
et Ie litu- des: c iinie ds d eli:, e't es contir:a-
ve-ntlins ,.-altiSi qae; }.h- preumes it le's iidice
qu'ils auront pu en recue;iir. \
Ils suivront les chases eniev6es, dans s lieux
oui elies auront 6 tIanrIporthi-s. et les mettront
en s -".q rl- ; ils ne pourronut nea.nmoiis s'intro-
duire ilans les maisons ateliers et' batimens,
course. adjacepntes .e~ enclos 9i ce r-n'et en, p'i-
gence soit: d'u-j'uge de'- p i, oit de -son-' -up-
pliant et 1e p'o's-ve-ri,.i qu'i dvr en ftfe
dre'ss&6, sera 4i- pafl &elii efn ptsence. d1Iquel1
il aura 6.t faith.
r i; arrVti~ont, et cor.,Iliro;nt dIair e- jouge de
pair, -tout- ii: _- qu -auro:t sfirpris en ,fla-
grant dfelit: ou qiii kera dnoi.c t- pdTt cl rnmeu-r
yetbli-q* -





06M~tiysAttliaf-'lir eivWE I T. 9
Art. 13: La gendarmerie et le corps dA police
sent sous la surveillance du ministare public,
* ans Ir:..;<.lJ de: leur subordinationa a P'g-ard d'
leurs superieurs-, comrmei'militaires.
ABt. 14-. Les procS-:...rb;... dress6s par la gen-
diir.iiri, et par le corps de .-ice:. seront imm6-
diatement envoys an ji~..- d'e paix de la corn-
mune, qui se conformrera, ;ux dispositions:de Parti-
cle I.
CHAFI'TF E IV.
Des Commi.ssaires du Gouverniimnt.

SECTION PREMIERE.
De la Comptence des' Cormm/issares du Gouvernement,
reldtiivement ci la Police jdi.; iti,e.
Art. 15. Le eol:imihi~lfiri di'f goive5hement sont
ca!.,'-- de la reeherchei et de la: ''ourguite de
tous les crimes, delits 6u c'i 1onravnj1,:ii: ,--. doIt la"
connaissance appartieit aux tribunaux- civil jugeant
corrctio.IiI eI-it et aax tribu-naux criminels.
Art. 16. ,Sont Lgalement ei ;-p: 's pour rem-
plir les fonrtions d.iLg u. .es par 'artide pr6c6-
dent e ,eommissaire du gouvernement dur lieu
du erime, ,du. dlit ou de la contravention, celuil
de la residence du prevent, et celui du lieu oi!
le- prevenu pourra etre trouv&.
Art. 1. Ces. functions Idrsqu'll s'agira d~i
crimes u d d6 dlits -commis hours dil territoire
haitien dans les cas 6nonces aux articles 5, 6
et 7, seront remplies par le commissaire du gou-
vernement du lieu ou r6sidera le pr&venu, ou
par celui dhi lieu ou il pourra ktre trouvY ou
par celui de sa residence connue.





6 MODE DB PROCEDER DES eOpMtISSAilRIS DU GOVVi
Art. 18. Les commissaires dn gouvernement.et
tous les autres officersr, de police judiciaire aum
front, dans .Pexercice de leurs fonctions, le droit
de requBrir directement la force publique.
Art. 19. ,Le ministry. public sera, en cas d'em-
pechement., reraplace par un juge commis a cet
efiet par le doyen du tribunal.
Art. 20. Les commissaires .du gouvernement
pourvoiront a Penvoi a la notification et a
Execution des ordonnances qui seront rendues
par le juge d'instruction, d'aprds les regles qui
seront ci-apres 6tablies .au chapitre, des Jugcs
d'Instruction.

SECTION II.
Mdee de procider des Commissaires du Gouvernmnent
dans 1'exercice de leurs fonm'iuns.
Art. 21. Toute autorite- constitute, tout fone-
tionnaire ou office public qui, Ti[l, Pexercice
de ses functions, acquerra la connaissance d un
dtlit, sera tenu d'en- d't.itner avis sur-le-champ au
-comnmissaire du (:,i,0 erivC-ineiii dans le r-.._-a.,_rt du-
quel ce crime o01 d.1,- .1., 1 ., t6 comn1is, ou dans
lequel le prevenu pburrait etre l.o- et de
transmettre a ce j-.-. ija.t i :.,s tous Ies ;i':-::ei' i,. ,
proces-verbaux et actes qui y sont rl'l,-iit.
Art. 22. Toute personae qui aura 6et tmroin
d'un attentat ,oit contre la s6ret6 publique, soit
con:tre la vie, ou la propritei d .in individu, sera
parcillement tiiiiee dei :donner avis au co:nfmlni-
sairte du go:nim, emeint soit du lieu du c line ou
.dlit ,. it it du lieu od le prevent pourra etre
trouv.





li hb E DB iCQEDEJ-.JlES, CCOMJI- Ai;3 irEq OU 'o UJ'.
Art. 23. Les d&nonciations Ieront redigie6 par
les dEnonciatetlrs bu par leurs. fbrdcs de fpi'rocra-
tion sp6cinle ou par le comui gi-aie du gouv.erne-
ment, s:il en est reqbis; elies, seroht tioujour4
signBes par le conmmissaire du gouvernemciit,. (
chaque feuillet i et par les dpnonciateirs oi par
leurs fond6,s de pouvoir.
Si les d6nonciateurs ou Ieurs foiids de: poii
voir ne savetit ou ne veilerit pas gigner il cr
sera fait n, ntiwii.
La procuratiori demeiirera {oujoirs hhnex6e a
la. denonciation ,. et. le deniociatedr pbuira sd
fire delivrer, mais a ses frais, ine copies de st
d~fonciationi..
Art. 24. Dans totus les dasg de lragiant d(litC
lorsque i faith sera de iatie A entraiheik 6ine
peine afflictive ou infamante, Ie c:miiii-.aire dd
gouvernement se tr.i-?l:',',- rir sur le lieti, sand
aucun retard, pouD y ,!d- ,- les, picrdcverbafun
nbeessaires a Peffet de constatei le corps dti d-
lit, son 6tat PEtat des lieux et pour i-e uii les'
declarations des persbnnes qui aiuraient Wt6 prr',1-'
tes, ou tqui' auraient des renseignemenk~ t dt~.i;ir.
Le commissaire du gouiierneineht doiifibir davi9
de son transport aji jage d'ii .lUuctitio sans etre
tcutefois tenu de lattendre poor procCedk;, aiu.i
<,h'il est .dit ati fiprersent ehapitie,;
Art. 25. Le commissaire di gon ernement
pourra aussi, ddias ie cas de article pri'Ctldent
appeler a son proces-verbal les p'aiens, noisinsP
:ou S(on.e.,iKuifs. presurmen in (tat de dinner dea
Aclaircissemens- sur je fait; il, I,.-c ra 'leuis de
clarations q'f,;Is igteiK:i: les d'elarationse r,-
gues en. <.oin.iquence dii pi:r t 'artile". 'ef de'
l'rticle pit- ecde-titt, .sert signe pjar" les .-fVP





g MODE 'D I-Rorr,>cRb Dsi coMianMIN 9 AI ~G DIaV.
ties:, ou en cas de refuii illen sera' fdit nientibna
Art. 2.; II purra dBferidie: qui eq qui qae ce'
soi sorte de lamaison, ou's'6loigi'e' du lieu, jus-
qu'apres la culture de son proces-% erba'tl,
.Tout contrevenant a cette dBfenise sera" s'ilt
peut -tre saisi depos6 datis la nai'on i d'arrt'
la peine encourue pour la coltraveritibn, se'ra
prononcee par le juge .d'instructiori, suti le con-
clusions du 'ommissaire du gotive i neutent aprve
que le contrevenant aura t6 cit6' et etitndu ,-
ou par d6faut s'i n'e coimpanrit ps-, sains ahure
formalift ni d1lai, et sans opposition ii' atppel.
La peine ne pourra exceder dix jour's d'emi-
prisonnement et quatre-vingts gourdes d'afiende.
Art. 27. Le commissaire du gouvernemeiit se
gaisira des armes et de tout ce qui' pairatrt
avoir servi ou avoir 6te destine a coinriettre le
crime ou le delit ainsi qI' .tout ce qui pa-
raitra en avoir k6t le prodiit,: enfin de tout ce
qui pourra servir a la manifestation de la ve-
rit : il -interpellera le preveinu de s'expTiquer sri
les choses saisies qui ,ui seroint represettees; it
dresser du tout un. proces-verbtl ,qui sera sigri'
par le prevenu ou qui piortea li jueutionl de
son refus.
Art. 28. Si la litiire dri crime o d. dd -lit rst
telle, que la preuve e puisse traiseiblable>eit etre
acquise par les .p piers ou auitres pieces et effects
en la posession du pr~i'enu,, le conne;siiiaire d
gouvernement se trans porter df uite dians 1e do-
mincile du prieenu ,;pour y faire la perqutiiltioi des
oliets qi'iljii'gera utilesila manuiesatior id' 1 veritB
S. Art., i'I xisle, d'ai; ei doiiicile 'di pre-
venu aiesi piplers ou etfert qui p iiisst ferini d.
convictiboa. ou dcare le comasai d





.I DE D Z.PROCE1DER *tES CO MXSAIaRES DU aoQUV. y
gouvernement e'n dresser proc"s-verbal, et se
saisira desdits effects cu papers.
Art. 30. Les objets saisis seront close et ca-
chetes si fire se peut; ou s'ils ie sdnt pas
susceptible de .recevoir des caracteres d'6cri-
ture, ils seront mis dans up vase ou dans un
sjic sur lequel le c&nmmissaire du gouverne nent
attachera une bande de paper qu'il scelk a de
son sceau.
Art. 31. Les operations prescrites par les ar-
ticles pr&cedens seront faites en presence da
pr&venu sWil a W6t arrWt; et s'il i:e veut cu ne
peut y assister, en presence d'un fonda de pcu-
voir qu'il pourra nommer. Les objets lui seront
presents, A Peffet de les reconnaitre et de lus
parapher, s'il y a' lieu ; et, au cas de refuse, il
en sera fait mention au proces-verhal.
Art. 32. Le commissaire du gouvernemetit au-
dit cas de flagrant ddlit et Iorsque le fidt, sera
de nature a eitrainer peine afflictive ou irifamane ,
fera saisir les prveinus prcsens contre lesquels
il existeiait des indices graves.
Si le pr&venu n'est pas p',:-en' le commissai-
re du gouvernement rendra une i:.i1,:.t ar.c .:- a 'efet
de le fire comparattre; cette ordonnance s'appel-
le .landat d'amener.
La denoiciation seule ne constitute pas une
pr6somption suffisante pour dicerner cette ordon-:
nance centre un individu, ayant dor.i.lie.
Le commissaire du gouvernement interrogera
sur-le-chamr p le prvenu amen6 devant lui.
Art. 33. Le d6lit qui se commpet. nacii'.-'t-
ou qui viet de se e comimettre est un flagrant d6lit.
Ser6ntt aussi reputes igr:ian dlit le cas oil
le pravenu est poursuivi par. la clamieur .publiquc
2





.0 NO-EO DE PROCEDBR IES CArix S4SAIPES.1Tb. GOOtIV
et celui. ou le preve nu est. tov6I .saisi d&efCdifs
armes, instrument ou papers faisant prIsauner qu'il
est. auteur on complice pourvu que ce soit dans
tin teams voisin du d6lit, .
Art. 34. Les proecs-verbaux du commrissaire du
gouvernement eh execution des articles pr'c'e
dens', serbnt faitset d ig, .-en p-rsence et r6v6tus
de la signature du juge de p-.i-: de la commune
dans laquelle le crime ou le d6lit aura 'e' commit
ou de son :.,ipp,'ant, oua de deuxw citoyens do"mi-
cili6s dans ]a mnme commune,
PoNurra neanmoins -le commissaire du gcnver;
nement dressed les proces-verla.ux sa~Ena i -t
ce, de temoins lors~uq.u n'y aura p0.. possibility&
de, s'en procurer tout de -.*.ih-.
Chaque feuillet du proces-verbat sera signed par
les personnel qui y anuont assist ; ; n cast d-e refuii
on d'in,~pi ibiii& de signer de la part de t-tie-
i., il en sera fait mention.
Art. 35. Le contmissaire du guoiperrrnle'l t sg
fcra accompagner, au' besoin d'une ou de dei.
personnel I presum6es par le'ur art ou professionj-
capables d'apjrci'eri la nature: et les circons-
tances du. crimne on di d6dit.
Art. 36. $'il s'agit d'ine imort violrirte oti
d'une mort don't la cause suit inconnue et suE
pecte, le coimmissaire dui gouver-nem int se fera
assisted d'un ou de -deux oticier- de- s.inr, q
'ero:nt leur rapport stir les ca-ises d-de la mort e
sur lPEtat du cadavre.
Les peitsomnne appel6es, dans le cat du pr-sen
article et 'de l'article prbefderi preteront, d(lo6rrt
1e comnmissaire di- gioui-ereiiLtnr'i-t le ,.eri;i-ent s
fire. elur rapport et do doedenrJ learJ ari- tin t1ur
oInnefur et consexeae:e.




o0rrCSas. P ?0Cs...AUXILIuIRBS .
Art. 37, Le cominissaire du gonvernement trans-
meti'fi, sans delai, -au juge .d'instruction, les pro-
ces-veraux, actes., pieces et instru'merns dresses.
ou saisis en consequence des articles -precedens,
pour &tre proc d ainsi qu'il sera dit au- chapitre
des j.:ges d'instruction; et c, pendant le prevenu res,
tera sous la main de justice, en 6tat de nandat
d'amener.
Art. 38. Les attributions faites ci-dessus au com-
missaire du g-ouvernemente pour les cas de flagrant
delit, auront lieu anssi toutes lea fois que, s'agis-
sant d'un crime ou delit, rmmee non flagrant,
commis dans 1 ii;!i !.iur d'une mason, le chef de
cette maison requerra le commissaire du gouver-
nement de le constater.
Art. 39. Hors les cas ".nnc.s drns les articles
24 et 38, le commissaire du gouvernement, iins-
truit, soit par unin dnonciation,'soit par toute
antre voie, qu'il a 4t6 comrmis dans son resort
un crime ou un dlit, on qu'une personnel qui e:.
est prevenue se trove dans son resort, sera tenu
dp requerir le juge. diiStructi';ri d'ordonner, qu'il
en soit inform, m8me' d e se tranporter, s'il est
besoin, sur les lieux, afin d'y dresser tous. les
procee- verbaux n.cessaires, ainsi qu'il sera dit
au ehapitre des Juges dlinstruclion.

CHAPITRE V.
Des Of/fciers de Police oi.-.,',','cs des Co r i:.i,'rs,
du Gouverneznent.
Art. 40. Les juges de paix, les officers de gen-
darmerie, et les officers du cops de police, re-
cevront les dinonciations de critnes ou d6lits com-
mis dans les lieux oa ils exercenti-Iurs ibnctiona
habituelles.





12 OPFICIER! DE PLI1~ AUXILl IRES.
Art. 41. Dans le cas de flagrant ddlit, ou daria
le cas de requisition de la part d'un chefde mai-
son, ils dresseront les proces-verbaux, recevront
les declarations des t6moins, front les visits et
les autres actes qui sont, auxdits cas, de la com-
p-tence des commissaires du gouvernement, le
tout dans les former, et suivant les regles -tablies
au chapitre des Commissaires du gouvernement.
Art. 42. Dans les cas de concurrence entire le
commissaire da government et les olficiers de
police. Anonc6s aux articles precedens, le com-
missaire du gouvernement fera les actes attribu6s
a la police judiciaire: s'il a 6te prevenu, il pour.
ra continue la procedure ou autoriser I'officier
qui 'aura commence a la suivre.
Art. 43. Le commnisaire du gouvernement, exer-
cant son min:ist-re dans les cas des articles 24 et
38, pourra, s'il le juge utile et necessaiie, char-
ger un officer de police auxiliaire de parties des
e.ctes de sa competence.
Art. 44. Les officers de police auxiliaires ren-
verront, sans d6lai, les d6nonciations, proces-ver-
baux et autres actes par eux faits dans les cas
de lear competence, au commissaire du gouver-
nement, qui sera tenu d'examiner sans retard les
procedures et de les transmettre avec les r6quisi-
tions qu'i! jugera convenables, au juge d'instruction.
Art. 45. Dans les cas de d6nonciation de crimes
ou d6lits autres que ceux qu'ils sont:directement
charges de constater, les officers de police judiciaire
transmettront aussi sans dBlai, au commissaire du
gouverhement, les d6nonciations qui leur auront
6t-W fait), ,et le commissaire dti gouvernement les
remettra au juge d'instruction avec son r6quisi-
toire,




JUGES DZI NSTRUCTION.


CHIAPITRE VI.
Des Juges d'!i ": i'.'cto.
SECTION PREMIERE.
Dua Juge d'Instruction.
Art. 46. II y aura pour le resort de chaque
tribunal civil un juge d'instruction. 11 sera choisi
par le Pr6sident d'Haiti, parmi les juges du tribunal
civil, pour trois ans: il pourra etre continue plus
longtemps; et il conservera seance au jugement
des affaires civiles., suivant le rang de sa reception.
11 pourra concourir aujugement des affaires correc-
tionnelles qu'il auria instruites.
Art. 47. II sera etabli un second juge d'instruc-
tion dans les tribunaux oi il pourrait etre nkces-
saire; ce juge sera membre du. tribunal civil.
Art. 48. Dans ls villes ou il n'y a qu'un- j~ge
d'instruction, s'il est absent, malade ou autre-
ment emp6ch6, le tribunal civil d6esignera 1'an
ies juges de ce tribunal pour le remplacer.

SECTION II.
Fonctions cd Juge d'Instruction.
DISTINCTION PRE3IIERE.
Des cas de Flagrant Dlft.
Art. 49. Le juge di;-I,-'i,: dans tons les
cas reput6s flagrant- d6lit, peat fire directement
et par Inii-inin'. tous les actes attributes au com-
miss.aire du gouvernement, en se .conformaint aux
rIgles tabless au chapitc .des Commissaires du
government. Le j e d'i'.:: :. pout requ.rir




1D LI-Tat'; TtC.
la presence du fominnis'-iire du gouvernenment
sans aucun retard n6anmoins des operations prescri-
tes dans ledit d< pi;,'r. .
Art. 50. Lorsque le flagrant dilit aura.deja
6t- constat& et que e i commissaire du gouver-
nement transmettra les ictes et pieces au juge
d'instruction celui-ci sera tenu de faire, sans
dd-lai, I'csaraes de-la procedure.
B 1 pet refaire les acit :s ou ceux des actes qui
ne iuji 'arairiifi'it pas comtniplet,.



PAAGRAGaHE P$UREMnIER.!


Art. S1. Horn le cas de flagrant dlit, le juge
i"i'.;itrucltion na fera aucun aete dirinstruction et
de pourguite, qu'il ,'aiit donn6 communication de'
la procedure au conm!is!ie.ir di gouvernement<': it
la lui co4inmi0niniU ?ra p ar' ilemcnt lorsqu'elle sera
termin@e; et le commissaire du gouvernement fera
les requisitions qu'il juicera convenables sans
pouvoir retenir la procedure plus de troisjours.
N6anmoins, le jtge dCinstruction dilirera, s'il
y a lieu, le mandate d'amener, et mIme le mandate de
d6pst, sans que ces mandt4ts doivent 6tre pr6cedes
des conclusions du commissaire du gouvernement.
Art. 62. Loirsque le juge d'instruction se.trans-
portera ss leg lies il sera ti, u;'s accompa,
g16 Cn e cmmissaire'du gouvernemennt et du gre'-
tier du tribunal.
IT.
Des Ptaintes.
Art. 53. Toute personnel qui se prIern3ra l6-





OMs. P.LINTTES. l'
st-f n Par ruhi &iine ou dIt, ponrI-a *t>: rendre
plainte et sg -coustituer paitie' cii'i!z devant Ie.
juage cFstriictcion* soitt dIulieun da crime- ou dC-
fit soit dir lieu de la residence di prvenu
woit du lieu bd ii pourra ktre trouv(E
Art. 61'. Le8. -pla-h-te,, qui, duraipnt,. t6'1 adres-
sees au, commisslaire d-u gouver-nemeiit, sc'ronr par
lui. trartsiMisjac aa judge d'iins'truction avee son rL-
qu -isitoire ; cellos qfli aurailent 616 pr&8ent-6es aux
o~uih~ies :;i;iia~ii~ (le policies croit par. eux en-
o ~uC co4mmissair.ye du gouvecriioeiflt Ct
tvansfmise ,'-par juiii 'au jge- dsinsruetion &Usai
avee son vrquiSitoire;
Dan&s les rnat;ieves du resort dfe hia. plic cor-
rectionnelle la partie lMs1e pourra s'a&dssebr di'
i-ectexiieint au'- s;ta correC uiOmliel dOaiAs: la
formb qwi Ser a ci-ap-)ras rEglke.
Arti .5j L,88s diz de* I'arLicle 3 con-
coruant les 'ddntoinciations ser,'Ont comrmunes ;u
plaintos.
Art. 56; 6Ls plaignains ne seront r~putkss par-
tie' civil sijs ne-. Ic. *1clarnt fbrrnah neiA, soit
par la plainte soit par un ade subs~qpoiint, ou
s'iIs. ne .prenrent par Pun ou par. Iautro, des
concidsions en (1''lmTr..'"-iiIlC~t; us potirrOnt se
d&partii dinas lea virnit-quatre heurs;* dais 1e
(c-A db dksistririen't ils no sant p' terius do'e
%i~au' deipuijs qt~il t itria-' Lit~ sign~i-Th saris i<~nA.4'~i:
nfannoins des doinmap~es- .aIAILA des pi jvelCtLU
sed y a Iie-u.
.A i;i. 57'. L se 4plaigrnns p oo ru se orf~r' nwr,
tie cvitue- emjon~tunB &tat die y-tjisqnA Ia c1(lute
de' d(.bat5-: mai. er gacun. ca-s-, leir: dae istevnent
a' --le- jtrgegi-inti hie pett Itre :da Jble qbdqiI'il
&it ~t( *donnr dana 'vingt -vq 1tz asqatr'eo :h tf6





6 AVDITIOf DES TIflIONS.
leur declaration qu'ils se portent. parties civil.
Art. 58. Touite parties civil qui ne demneurera
pas dans la commune oft se fait l'instructiongsera
terme d'y 61ire domicile par acte pass au greffe
du tribunal.
.A dlfaut d'lection de domicile par la parties
civil elle ne pourra opposer le d6faut de signi-
fication contre les actes qui auraicnt daf lui trie
signifiBs aux terms de la loi.
Art. 59. Dans le cas od le juge d'instructior
ne serait ni celui du lieu du crime ou ddlit, ni
celui de la residence du pr6venu, ni celui dor
lieu o4 il pourra etre trouv6 il renverra la
plainte devant le juge d'instruction qui pourrait
en connaitre.
Art. 60. Le ,juge d'instruction competent pour
connaitre de 'la plainte, efn ordonner a a commu-
nicati9n au commissaire du gouvernement, pour
*tre par lui re s ce qu'il appartiendra.

u m.
De l' udition des Tfmoins.
Art. 61. Le juge d'instruction fera citer devant
lui les personnel qui auront Wte indiquies par
la d6norciarion. pir la plainte, par le commis-
saire dL gouvernemenrt .ou autrement, come
ayant connfaissance, soit du crime ou dilit, soit
de ses circonstarices.
Art. 62. Les temoins seront -cits par un huis-
sier, on par un agent de Ja force publique, a
la requete du eommissaire d.i gouvernement.
Art.. i. 'lT seront, enteDdu. saeparement, hours
"de la presence d~i pr6venu, 9p-r lee ju-e 'instruc-
tion, assist,.de. son greffier.




ATDITIOff P1S9 TEMOINS. I'
Art. 64. Ils repr6senteront, avant d'etre enten-
dus, la citaioin qui 'eur aura Cte donn6e pour
dcposer; et it en sera fiit mention dans le proces-
verbkl.
Art. 65.. Les temoins-preteront serment de dire
toute la v6rit6, rien que la v6rit6; le juge d&'is-
truction leur demandera leurs noms prrnoms,
ege, ttat, profession, demeure, s:ils sont domes-
tiques parents ou, aiihes des parties et a qucl
degr6: il sera fait mention de la demaide et des
reponses des t6moins.
Art. 66. Les depositions seront signees. du juge
du greifier, et du t6rmoin, apres que. lecture lui
en aura 6ti faite et qu'il aura d&clar6 y persis-
ter: si le t6moin ne veut ou ne pout signer,- il
en sera fait ineition.
Chaque page du cahier d'information sera si-
g!'(:e par le juge et par Ie grei?,tir.
Art. 67. Les iormalites I1-P:-',' l. par les- trois
articles prIcedens .seront reimpies a peine de
quarante gourdes d'amende centre le grefiier,
nCme, s'il. y a lieu, de prise a parties coiitre le
juge d'instruction.
Art. 68. Aucune interligne ne, pourra ktre faite:
les ,ratures et les renvois seront -approuvcs ct
signs par le juge diiistruction, par le grefieer,
et par le tamoin, sous les peines portees en
'article pt-LcCdent.
Les interlignes, ratures et renvois non approu-
vs seront reput&s non avenues.
Art. 69. Les enfans de F'u'let de l'autre sexe,
aia-dessous de P6ge de quinze ans, pourront &tre
entendus, par forme de declaration et sans pIres-
tatiq. de serment.
Art 70. Toute personnel cite pour. tre entei-
S- --3





"8 AUDITION DES "EfaOriS.
due en tmobignage, sera tenue ,de comparaitre #,i
dte satisfaire a la citation: sinon elle pourra y 6tre
contraintie par. le juge d'instruction, qui a cet efiet
ur les conclusionis du commissaire du .-,Uk t-iu:.l i. It n
sans autre bfrmalit6 ni d(lai, et sans. appel, pro,
poncera une aamende qui n'excedera pas quatre-
vingrs gourdes, et pourra ordoyiner que la per-
:o;!..:: cite sera contrainte par corps a ,venir
donner son lti-li,.-.,
Art. 71. Le temoin, ainsi condamn4 PL'amende
sir' le premier d6faut, et qui, sur la' seonde
citation, produira dI ,.:it le juge d'iiastruction des
excuses legitirnes pourra, sur les conclusions d
ministire public ietre d'charg6 de Pamende.
Art. 72. ('ie:.qe temoin qui demandera une in-
demnit6e sera tax6 par le juge d'instruction.
Art. 73. -Lorsqu'il sera constatW, par le certi-
ficat d'in oilicier de sant6., que des t6moins se
tibu''.:it dans Pimpossibilite de comparaltre sur
la citation qui leur aura ete dbnn6e, lejuge d'ins-
truction se transportera en leur :demeure, q.iad
ils habiteront dans la commune: du domicile ld'
jugs d'instruction.
Si les t6moins habitert hors de la .co'lwanuie ,
le- juge d'instruction pourra commettre le j.uge
de pai' de leur h1ai.Jui;Oa Pefiet de. recevoir
leur deposition, et il enverra au j-ug e de pax
des notes et instructions qui front connaitre les,
faits sur lesquels les .te6moihs devront d(poser,
Art. 74, Si les tumoi., resident hours dui. resort
du. tribu-nal, o juge instruction requerra .e juge
d'instpuction, du resort dans lequel les ti moiis
sont r6sidans, de se transporter auprui d'9g4,-;
p 'i.ir reeevoir leurs depositions.
Dans. le cas 'ou lee teomins n'habiteraient -pas





.?R.,BIE$ PAR EGRIT ET PIECES ZI. CONVICTrON. 9
ta. ,commune du juge d'instruction ainsi requis, i
pourra coinmettre le juge de paix de leur demure,
a 1 't.:-t de recevoir leurs dipu-liti. ainsi qu'il est
dit dans fIarticli. pr6cdent.
Art. 7-5:. Le judge qui aura. reu les depositions
en cornsoquence des articles 73. et 74 :ci-dessus,
les em:rra' cle 'et cahet hettes au juge d;instruc-
tion idu tribunal saisi del'affaire.
Art. 76. Si le t6moin auprfs duquel lejuge se sera
transport, dans les cas prFvus par les trois ar-
ticks pr6c.dens, n'6tait pas dans l'impossibilit6
ide comiparaitre sur la citation qui lui avait t6
donn6e, le juge d'instruction d6cernera un man-
dat de de pt.contre le tmoinm et Potlicier de sante
qui aura d livr6 le fceiifical ci-dessus m:enition i'..
SLa p i:in, portee en pareil cas sera prononcee
par le juge d'instruction du Ime lieu et sur
I requisition du commissaire du gouvernement ,
en la forme prescrite par Particle 70.

-. iv.
Des P,, r.:' pcar ecrit- et des Pieces de conviction.
Art. 77; Le juge d'instruction se' transporter,
e'il en est requis, et pourra mieme se transpor-
ter d'tcre dans le domicile du. pr6venu, pour y
fire la perquisition des -i p'lh effects et g6n&-
ralement de tous, les- objets qui seront jug6s.
utiles a la manifestation de la v6rit6.
Art. 78. Le juge d'instruction pourra p-ireIilii-
ment se .transporter dans les autres lieux o0f it
pre6sumerait qu'on aurait coach .les objets don't il
&st par6 dans Particle prc.dent.
Art. 79. Les ,i-,.pOilitn.s, des articles 27 28,
29, 33 et 31 concerant la saisic des objets dout





20 MiANDATS DE COMPA!RUTION ET D'AMENER.
la perquisition peut ktre faite par le cimm;nP ire
du gouvernement dans le cas de flagrant delit
sont communes au juge d'instruction.
Art. 80. Si les papers ou les effects don't il y
aura, lieu de fire la perquisition sont hors du
resort de son tribunal le judge instructions
requerra le juge d'instruction du lieu ou l'on peut
les trouver, de prockder aux operations prescrites
par les articles prec6dens.

CHAPITRE VII.
Des ~]VIandats de Comparution d'dAmener, de D.ep6t et
d'.iur !.
Art. 81. Lorsque linculpe sera domicilie, et que
le fait sera de nature, a ne donner lieu qu't
une peine cforrectionnelle, le juge d'instruction
pourra, s'il le juge convenable, ne d6cerner
contre l'irculpc qu'un mandate de cumparution,
sauf, apirs l'avoir, interrog6 a convertir le man-
dat en tel autre mandate qu'il appartiendra.
Si linculp6 fait dfaut, le judge d'instruction
d6cernera contre -lui un mandate d'amener.
II d6cernera pareillerient mandate d'amener contre
toute personnel, de quelque qltalit6 qu'elle soit,
inculp6e d'un -fait emiportant peine afflictive 'ou
infamante.
Art. 82. II peut aussi donner des mandates d'r-
mener centre les temoins qui refusent de compe-
rattre sur la citation i eux doninee, conformnment
Sl'article 70, et saris prejudice de Pamende por-
tee en cet article. .
Art.: 83. Dans le cas de mandat de comparu-
tion i interrogera de suite ;'dans le cas de man-





4ANDAT DP DEPOT FT DpARErT, 21
dat d'amener-, dans les vingt quatre heures au
plus tard.
Art. 84. 11 pourra, apres avoir entendu les pr6-
venus et le commissaire du gouveriementt decer-
ne lorsque le fait emportera peine afflictive ou0
infafiante on emprisonnement correctionnel un
mandate d'arrat dans Ia forme qui sera prescrite

. Art. 85. Les mandates de coraparution. d'amener
et de dept, seront signs par celui qhui les aura
d~cernes, et revetus du sceau du tribunal civil.
Le prorvenu y sera riornm6 'ou dsign6 le plus
Ohairement qu'il sera possible.
A -t. 86. Les minmes fonbalitss seront observes
dans le mandate d'arrt ; ce mandat contiendra de
plus l'noiciation du fait pour lequel ii est de-
ceron, et la citation de .la loi qui declare que
ce fait est un crime ou-un d6lit.
SArt. 87. Les mandates de -.-p-rution d'a-
mener, de d6pst ou d'arret, seront notifi6s par un
huissier, ou par uq agent de la force publique,
lequel en fera Lexhibilion au pervenua, et il lui
en sera dblivr6 co,;i-.
Art. S. Les maidats d'amener, de comparution,
de .dpot et d'arr't, seront executoires dans touted
P'tendudede la R6pubiique.
Si le pr6venu .est trouve hours du resort de.
I'oTicier qui aura d"livr6 le. mandate de d(pt ou
d'arrt il sera conduit devant le juge de paix
ou son supplant; lequnel is.ra le mandate, sans
pouvoir en empecher Pexecution.
Ait. 89. Le prevent qui refusera d'obtir au,
man lat d'amener, ou qui apres avoir declare
qu'i, est pri't a oblir te.tera de s'evader, divra
Ltre contraint.





22 la"Xdir *f4,AwXk int aftlef.
Le pir'eor dti mandate d'amener enr'lo6iera, an
besoi, ;la force publique du lieu le plus voiin
tele sera tenue de marcher, stir' la requiisition
conteniue dais' le maridat d'ainener.
Art. 90. N:anmnoins, lorisqIUp us plus d eux
jours depuis la date du 'maidat d'uimeiper, le
..prvenf aura Wt' tiro-l hors du resort de IP-fTi-
cier qui a d6livr6 ce mandate, et a une di-t!.r-
ce de .plus de dix-lieues du domicile de cet oi-
cier, ce p'r :eii pouirra n'-tre pas contraint de
Se erendre an I.inLd.:t: mais alors le commissaire
d(., gou.r,'ITem-nit du resort od il aura At trouv' ,
et devant lequel ii sera conduit, d:;cerri-ra Urn
milidat de d'pAt en vertu durnel il sera retenu
dans Ia. mais-on d'arre't.
Le mandate' d'amener defVa Atre pIleirenient
exicut6 6i le pr6yenu a e6f trouve nmui d'er-ls,
de papers ou d'innstruens qui ferofit pr;'inimer
qu'il est auteovr ou coinipice, dii fit pour raisoa
duquel il est rechierchie qupil- que soient le dila,
et'la distance dans -lesqii:--l il aura 4t6 trouve.
Art. 91. Darns les i!ingt-quat'e heures de I'ex'-
cution du mandate de dpuot, le dcmmissaire da
gouverpnemerit qui 'aiura delivre en donneha avis,
ec tranltmettra les proctLs--verbami, s'il en a et&
dressed, a oici :ier qui a d&cernr le mandate d'a-
mener.
Art. 92. L'officier qui a dllivi6 .e mandat..d'a."
merger, et auquel les pieces sort ainsi-transmises;
comnmuniquera le tout, dans aun part'il d6lai at
juge d'instriucion prds di-quel il exerce; ce juge
se conf.rirmfera Aux di [,p-,iltion, de I'article 80.
Art. 93. Le juge d'instiuetion saisi de Iaf'hire
firectement oti par renvi., en execufioi, de !.ar'
ticli 80, transmetta sous cachet ,au juge d'ins





i.ANDATI D'Ar ET.' .
truction du lieu.ol le prL :iu a CtE trouve, les
pieces., notes' et .reaseigpemens .jilntiG au dlliti
aliii de faire subir .inteirogatoire a ce prevenu.
Toutes les pieces seront ensuite 6galement reni-.
vo v es, avec l' niittrruLT a tire au juge'saisi de Faffaire.
Art. 9.4. Si- .dji.- le course de i l.inuction le
juge saisi de Paff ire decerne man mandate d'rI,'[-t
il pourra ordonner par ce maadat, qcue le pre-
venu seraa, transf6re dans la maisofn d'arr&t du
lieu oti se fait instruction.
S'il n'est pas exprimr dans le nmaindat d'arrit
que le prlvenu sera ainsi transfl6r, il restera,
en la maison d'aWrrt de la commune dans la1
,qu;elle il aura 6Wt trQu.ve6 jusq.ua ce qu'il ait ete
statue par la chambre du eoinseil, coniormrnment
aux dispositions d.t chapitre 9. de la pr6sente lo.i
Art. .95. Si le prevenu contre lequel il a 6t6
decern6 un mandate d'amenr ine peut ti.e
trouv ce mandatet sera exhib6 au juge de paix
de la residence du. pr6venu qui plettra son visa
sur l'o igii,.l de la notification.
Art. 95. Tout d6positaire de la, force publique,
et mRnm e toute persorne sera tenu de saisir le
prfvenu surprise en flagrant d lit ou poursuivi,
soit par la clameur publkiue soit dans les cas
assimila, au flagrant d.lit, et de Ie conduire de-
v %,t le comamissarire -du. gon .iric:." t sans- quiil
soit besoin de mandate dt. :--i si*. le fait: einporte
peine afflictive bu infamante.
Art. 97. Sur Pexhibition du mairdat de dpiut,
le pr'ev.eu K:era regu et garden dans la maison!
d'arrkt .6tablie pres le tribunal correctionnrel; et
Ie garden remettra 'a Iagent de la force pu-
I:lique charge, de Pexecution du mandate, une re-
conritisaance de la remise du prevenu.




24 MANDATS DI DEPOT ET D'ARRET.
Art. 98. L'officier cl11rr., de 1'ex6cution d'un
mandat de d6pot ou d'arret, se fera accompa-
gner d'une force suffisante pour que le prevena
ne puisse se soustraire a la loi.
Cette force sera prise dans le lieu le plus a
portee de celui oui Ie mandate d'arret ou de d&-
pSt devra s'ex6cuter; et elle est tenue de mar-
icher, sur la requisition airectement faite au'com-r
mandant et continue dans le mandate.
Art. 99. Si le pr6venu ne peut etre saisi, le
inandat d'arrat sera notifibe a sa derniire de-
ineurd; et il seraa dressB proces-verbal de per-
quisitionI
Ce proces-verbal sera dressea en presence des
deux plus proches voisins du prevenu que le
porteur du mandate d'arret pourra trouver; ils le
signeront o, s'ils ne savent ou ne veulent pas
signer il en sera fait mention ainsi que de Yinter-
pellation qui en aura Wte faite.
Le porter du mandate d'arret fera ensuite
viser son proces-verbal par le juge de paix ou
son supplant, et lui en laissera copie.
Le mandate d'arret et le proces-verbal seront
enstiite remis au greffe du- tribunal.
Art. 100. Le prevenu saisi en vertu d'un man-
dat d'arret ou-de d6p6t, sera conduit, sans d(-
]ai, dans la mason d'arret indiqute par lenmaidAt..
Art: 101. L'officier charge de execution du man-
dat d'arret ou de dbpbt, remettra le prevenu au gai -
dicn de la maison d'arr&t ,qui lui en donnera d clhi,;* -
go; lee tout dans la former prescrite par Particle 97.
II porter ensuite au greffe du tribun l, les
pieces relatives a l'arrestation, et en pirendra
une reconnaissance.
It exhibera .ces charge et reconnaissance





_ litvERrEi PROVISOIsTL ET CAUTiONNEM.ENT. p
dians les i: I-uliatre ILeurc- au ji'-i d'instruction:
celui-ci ieitr.- sur Pune et l'adftre son vu qu'il
datera et sii,.I. .i .
Art. io02. Li ncerVatiron des formalities pres-
Scrlis pour les i-ni1iduts die- co:,ip ruiiI, ,, aie-
nerr de d.li .'et 'arrtt; sera t u.ijoi.irs punie
Sd'urCe. amne dee de quarante gourde- au moins
contre Ie 1rfier, et, s'il ya lieu, d'injuiqiicioil
au juge vernement, iunec de prise a parties, s'il y ichiet.

CHAPI. TRE t .I

jDe ia Li pr'ovisoie et .a Cio :mal.
Art. 103..La, liberty prois)ire ne pI-.iiurr ja
mais *Itre accordt'e au preveliii lorypeo i, titre
de 'accisatioln eiiporteria une pine afflictive on
infarinante.
Art lOJ. Si le fait ; c-niporte p:i une peirie
afflic.ie oat ihlniu-aoite nais c. ul-a in t ulne peine
(Correctionl:lelI, la chlinbre du cow,:eil pourra
sir la deiandde du priveniu ct isir les. conclu
sionl dii coommll--ir du- gibllvnerinment ordonner
Sque I' pr-'venui sva niis provisoirement en liberty ,
i ,iOenianit caution sclv anle de se re)prsenter A :
Iou-, li-, actes dr- La procedure -I pour Plexbcu-
tion. diu jiug mpi ni t atiiitt qi.iil en sera ri.-q uiis.
La miise en liberty provi-oire avec caution
pourra etre demandie et accord6e en tout etat
de c aule.
Art. 105. Neanmoins k-s vagabonds et les re-
pris d le itiie ie pourronit, en aucuni cas, dtre
Wis en liber1 prov:i. ,'re.
Art 106. L-a demnarndc en liberty provisoire sera





26 LiMElT'E PI ROvr OIRE ET' C..l Ti'Nr:rTettN'T.
natifiee a la parties civile a son domicile ou a
celui qu'elle aura Clu.
Art. 107. La solvalbilit6 de la caution offlrte sera
discutte pa'r le comnuniMsatr du g ,ilvernement, et
par la parties ci ile d.iment appei. e.
Elle devra etrejuitititcC par des i!meuile:hs lilre,
pour le monrtant du cautioinement et ui.ie lloiti6
en si.9l si tin iel.l 'aime la C llaioi d:.lpcr!r Ci,.tre
les main5 du grellicr le moiitant du cautionniement
en especei,.
Art. 108. Le privenu sern adTi;s a etre La
propre caution, soit en dlcpo',ant le mountain du
caultioin emenit, oit eiiju s il iant t'ilmeiine iblet lii :res
lour le motll it l .t U CI Uttioni fii ( ei t IInPe mo l!ti
eni siu et etn l'ai iPt, dIanmi- un ou Iautre ca,, la
souimis-,ion doHt il sera pa-rl- ci-apr,-.
Art. 109. Le cautiohnneimeli't e pouirra ,ltre aUll
de-.sous, de quatre cents gl.irlle-.
Si la p"inie coi'rectionrlelle '-tait a la foi-i I'em-
priso1ri0eientl et une amended don't le dou-ble ex.c -
4 it qu.-ltre cents gou'les le catilit neimr'nt tie
poiu-Fdt; pa, Etlle eCxig d'une if omiue plus forle que
le double de cette nimende.
S'il ttait r' uIltu, d(u d, lit un dc'm! nnge c iil
app; i ciable en argent le caution elenet sera triple
de la v.-le.ur d donunage?, airs i qiu'il -era arbit c ,
po(uir c t cii.'t seleme?!it par le jue.: dti ir'tic-
ioni ..nS ,iiLanin:,ins qu ., dats 1ce cai le cariuti-n-
:ii'nuel puise e alie an deaotIos tie qultre cents

Art. I 1). LA caution odmiiee fera SO cSin.t m:.S3n
Soil ani r lle du tribune al soil d'41-va't notaires ,
'e pai er etil re le'- i inil-i diu 2rcli,-r le montarit
d I C-i'it';ol.1emeine"t elin "a q(i u I-:: pr1 Ieliu soit
c,! ;: en Ci ,llut d i e 5 l r spr': enter.




iBERTTE PR"VSOIR E ET CAUTIONNEMENT. 27
Cette s.':riiisiJ;in enitraflnera la coitrainte par
corps contre la _caution: une exp&dition,en forme
ex .cu iWrc (in era premise A Bi partie ci'ile, avant
jque I prc .ienu soil mis en liberty provisoire.
Art. 111. Les esp-ces depo-4es et les immeu-
bles servant de caulioniineuenit seiont affects par
pri'il':ge I.) au patiime l le t dJ rIp:t-latior!s civiles
et dc-s fris a ancic- par la parties civil; 2.o aux
amrnde.le ; le tcut ni&nmloini;s sans prtijudice du
pr, illge du tr-r :, a raiu-on des frakis faits par
---4la parties publiique.
Le colnmissaire du gmouvernement et la parties
ci-ile pourrort prendre? inr.criplton ,-pootlihcaire
arin atlirldre le jug nment d .li.itil: L'in..cription
prite 6 la I reqjlte de I'un ou de I'auti'e profi-
tera touS le- deux.
Art. 1i2. Le jouge d'itstrucltion rehdra ,l e cas
arrivant, -ur les coiclu-.ioiis du ministere public
ou sur la dtemainde de a3 parlie cihile, une or-
doiinnce pi.or le paiemenrt de la somme caultionie.
Ce p'-ieiinent -era pour'suiii a: la requ8te du
mlnistlre public et a la diligence du tri'sor. Les
Ssonimfsi- recouvri es -erliit ver'sec- c entire les mlinus
Sdu gredier, s-ns pri judice des poursiites et des
dioiis de la parties civile.
Art. 113. Le jiuge d'iintruction dIlivrera dans
la ln Wu e Iorme et uo r le-, mfi-sne- r'iuii-itioi:s,. une
dodonnatce de coaite co;tre la caution ou les
cautio-ns d'un individiiu misi sous la" surveillance
sp-,ianle du goiuverinemrent lorsque celiii-ci aura
mtr coiidainui par un juigemeunt devenu irrivoca-
ble pour un criIIe o,u pour uin d6lit co,-iBi- dans
I interval!e d terr, ini par I'acte de c:uitioonneiment.
Art. 11-. LEi p:;r~veii ne ieramis eii liblrtAprovi-
'.'' .ni., ca ioul o. C ii.r. i Iv- oir l oinric ie d;ii.n
le lieu c'i .if oe ie 1 tribunal correctionnel, par un
acte regu .au grtdIe de ce tribunal.




28 RAPPORT DES JUGES D'INSTRITCTION.
Art. 115. Outre les poursuites centre la cau-
tion, s'il y a-lieu, Ie prevenu sera saisi .et
edrou6 dans la maison d'arr&t, en execution d'une
ordonnance du juge d'irtiruciuion.
Art. 116. Le prevenu qui aurait laiss6 con-
traindre sa c,iiulon au paiemenrt, ne sera plus,
a Pavenir, rc.:~'.hile en aucun cas a demand'er
'de'nouveau' sa liberty provisoire ,moyennant cau-
tion.
CHAFIITRE IX.
Du Rapport des Juges d'Instruction, 9'1.r'i. la procP-
..due. est. -(om tj'l i :.
Art. 117. Le juge d'instruction sera tenut de
rendre c.imiptl au morns une fois par semaine -
des affiires don't l'instruction lui est d&volue.
Le compete sera rendu a la chl:uambre du con-
seil, compose du juge d'instruction et de deux
autres judges, ou d'un autre juge et d'u.n suppl6-
ant; communication ir alablleimeiit donn6e au. con-
missaire du gouvernement pour etre par lui requis
ce qu'il appartiendra.
Art. 118. Le commissaire du gouvernement ,
apres avoir depose sur le bureau sa deposition
6crite, se retirera ainsi que le greffier.
Art. 119. Les ju.Ces dc-libereront entire eux sans
d.(i..,r."'er et sans coimiiinriqijiier a %ec personnel.
Art. 120. La c:,.nlrec du' conseil statuera par
une seule et raeme dclcM.on sur les d.tli, con-
nexcs don't les. pieces se trouveront, en mime
tnmips produites devant elle.
Art. 1... Les d.lit sont connexes, soit lors-
qu'ils ont cte cm.,ii, en meme temps par plu-
sieurs perso.mes rauriies soit lor-qui!' ont 6te
commis/ par I..ii.e-i teb personnel, meme en diffi-




RAPPORT DES JUGES *D'r(N rRUCTION. 29
rena teams et en divers lieix mais par suite d'un
concert formn enir'elites soit lorsque les cou.pa-
bles out commis les .un pQour, -e procure J:es
I!ivLit.e de commettre les autres, pour, en faci-,
liter, pour en Cll Oiilier r .fctutionl, QU pour;
en assurer 1'inpuiii'-.
SArt. 122. Les juges pourront ordorner, s'il y
echet des informations niiouvelles qui se feroipt
dats le plus court dMlai.
Art. 123. Si les juges sont d'avis4 que le fait
ne pr6sente ni crime, ni d6lit, ni contravention,
ou qu'il n'existe aucune charge centre I'inulpe,
it sera d6clar6 qu'il n'y a pas lieu 4 poursuivre ; et
si Pinculpe, avait et6 arrkt6 il sera mis en liberty.
Art. 124.. S'ils sont d'avis que le fait n'est
qu'une simple contravention, I'inculp- sera. ren-
voy6 au tribunal de police et i- sera re is en.
lihert6 s'il est arrmte.
Art. 125. Si le delit est reconnu de nature a
etr- puni par des peines correctionnelles, le pre-
venu sera renvoyy au tribunal correctionimel.
Si dans ce cas le .dlit peut entrainer la
peine d'emprisonnement., le -pr6venu, s'il e-t en
arrestation, y demeurera provisoirement.
SSi le d6lit n'est pas de nature a eutrainer la
p;,ine d'ei.iir-oziniienntf le prevenu ser. mis en
liberty a las c!;rge dee se r-eriLeier, jotur
fixe, devant le tribunal competent.
Art. 126. Dans- tous les cas de renvoi, soit au
tribunal de police, soit.au iriur, l correctionnel,
le commissaire du gouvei'rement est tenu d'envoyer,
dans les vingt-quatre heures au greffe du tribunal
qui doit prouo.ncer, toutes les pieces, apris les
)avoir cotes.
Art. 127. Si:,' sur le rapport fait a la chambre





30 RAPPORTT DES JUGES l'i N TRUC TIONS.
du conseil par le juge d'instruction, les juges es-
timent que le lie i est de nature A 'tre pfiai de
pines afflictives ou infamantes, ct que la plct'en-,
tion centre Pinculp5 est suffisamment atablie, les
pieces seront premises sans dblai, au commissaire
du gouvCr enient pour Wtre proced6 ainsi qu'il
sera dit au cIiapitre des .i..sf en' Accustion.
Art. 128. La clambre d conseil d&cernera dans
ce cas, centre le pri 'I:ii u, une orltloniiLnce de
prise de corps, qui sera remise avec les autres
li'c-s nau commissaire du gonluver IF Iiit.
SCette ordonnance cont ierdra le nom du pr-eeni,t
son signalrintei.t son domicile s'ils: sont connus,
1'expose du fait et la nature du dlit.
Art.. 129. Le pr6venu, a l'gard du!qid la cTim::nre
du' conseil aurait decide qu'il n'y a pas lieu. au
renvoi devant le Iribuii.il: criminal, ne pourra plus
y etre dtidirit a raison du mrnme faith, a mioiiis
qu'il ne survienne de nouvelles charges.
Art. 130. Soit con~Isid rs C-o. eime nouvelles chlir-
gos, les declarations des ;:;.oi-, pieces et pro-
s-vcerLau\ qui, n'ayant pu etre soumis a 1'examen
de la chambre du coui-il sont cependant de
nature, soit a, fortifier les preuves qu'elle aurait
trouv6es trop foibles, soit A dilon'-r aux fiits de
nouveaux d6veloppemens utiles a. la :ni:ctilstationi
de la vbrit.
Art. L;1.' L'officier dr p:.lice ou Ie juge d'ins-
truction qtui anu&a recu-.ilii le. clhargis nio, elles,
adressera sans d.lai copie des p'! c',. au cnrn-
missaire du goluvern'umen; sur la r-quisiliohi da-
qu,.:l la chambre du conseil .puiTira iio:nlmer mu
juge devant lequel il sera proctd6 au supplmeiit
~~u





TRIBUINAITX DE SIMPLE 'PO ,ICE.


N.0 LOI -

iSa' les Tribtna.wx de FoiCPe.

CCIAPIT RE PREMIER.
\ DtS Ti,r,:urium de ,simple Police.
Arl. 132. Sont cobnsidBr6s come coi raviertiorin
le police les fais qui d':i :-,'? les di,,:itious
diu ('de penal, pi-' etI donner lieu, soit a quinze
g:,iil'.- d'inL lridci- ou a ell .-ol.i1/, s'oit '; cinn jour
Yd', ii;~;r! o .ii-iii:-it c i.i a'.i-d.'i-'i.ius qu'il y ait ou
iInon coili;eatiori de(s c'i.moses s-i-iH-es, et quelle qu'ehi
aoit la valeuiif.
Art, 133. La con'nas;ialce de? coil' ven r.i de
police est attribute, atu juige de paix qui jugera
seul come tribunal de policei
Art. 134. Les functions du miistiiFlreu public seC
ront remplies press le triibutal de police par lof-
ficier de police qui aura arritt ou poursuiri 1e
conrite% ellui!t.
At, 135. Les cilations. pour coitraveitioi tde
police beroil. lliite, a la reqlui- de l'oficier de
police, ou de la parties qui .reclame.
Elles seroni lnotiices par P un gendarine ou touite
auttre ordornnarice ; il en sera laiissi copie au
preveinu oiu a la peionrie civilement response
sable 6 1'il sont- absens, U I'autorit6 de police
du lieu. 11 sera done regu de la citaic.n.
Art. 1.36. La citation ne pourira tre donneie a
un dilai moindre que< vingt-q-itre i!eures outre
Un joiu par einq lieUes-, a peine de nuliitL tant






31 Trt YiAntx bk' sripLE ILIr'P[1 .
ie la citaation qui. dii jiigemeiet qui sc-rait reirdu
par dl ibu. Nannmoins cc-ttPe nullit ne polirra
etre proposed q 6u'a la premiere audience avatl
toute exccpiion de l.feiihe. .
Dans les i-as .urgei-s, leg d2lis pouri~ont etre
Sabrges et les parties cities a comparatre
,mmee dans le jour et a' here idii ..ie, en verta
d'une c(1dule dIlivree par le juge de paix.
Art. 137. Le parties pourronli comparaan tre vo-
lontairement et sur uin simple al r(isiemeiit sans
q,_'il soit besoin de citation..
Art. 138. Avant le jour de I'audielnce .le j'ge
de paix pourra s-ir la rC'quiition de' la partie
publique ou de la partie ch ii'e es(iiMifr ou faire
estimer lPs domIunage dre-,er ou fire doreier
des procl-verbaux fair ou ordonrer tous actes
requerant c6l4ritU.
Art. 139.1 Si la personie citee ne cornpnraint
pas -au jO.ur et a I'h1ire lii\ elle sera jugee par d"aiu.;t.
. Art. 140. La personne c'oiidamnirde par dlit'-lit
ne sera plus recevable a "oppose:r A I'ex'cutiio
du jugeimet tsi el1e ne se present a P'au-
dieince in diqiuic par articlee suivant; sauf ce qui
seCra ci-apres rgI'v sur., 'appel et le recourse en
carsatilon.
Art. 141. Loplposition au, j7up-ment par default
pouirria tre faite par declaration eti r,'.oils au bas
de l'acte de sig6nifi: ati,:n'. oU par acte i ntifi dane
les trois jours de la -igiiftication ouire un jour
par cinq lieues.
SL'oppo.ition emportera de droit ciia'in a iA
premiere audience, ap~ri- Pexpiralion dS dl:ais,
et sera. rC putee r non avenue, si luo posant ne
counparait pas.





RtBORAtI1X DE SIMPLE POLICE. 33
Art. 142. La personnel cite comparaTtra par
elle-mrme ou pai" ua fond6 de procuration sp6-
ciale.
Art. 143. L'instruction de chaque affaire sera
publique, a peine de nullit6.
Elle se fera dans Pordre suivant:
Les procds-verbaux, s'il y en a,seront lus par
le greflier;
Les t6moins, s'il en a t6 a:ppel.'- par la par-
tie publique ou la parties civil seront enterdus,
t'il y a lieu; la parties civil prendra ses con-
clusions ;
La personnel cite proposera sa defense, et
fera entendre ses timoins, si elle en a amene
ou fait citer et si, aux terms de Particle sui-
vant elle est recevable a les produire;
SLa parties publique r6sumera I'affaire et donnera
ses conclusions: la parties citee pourra proposer
ses observations.
Le tribunal de police-prononcera le jugement
dans audience oil Finstruction aura 6t6 termine ,
et, au plus tard, dans 1'audience suivante.
Art. 144. Les contraventions seront prouvees
soit par proces-verbaux ou rapports, soit par t"-
moins a d6faut de rapports ou de proces-verbaux
a leur appui.
Nul ne sera admis, a peine de nullite, a faire
preuve par temoins outre ou centre le contenu
aux proces-verbaux ou. rapports des officers de
police ayant regu de la loi le pouvoir de, costater
les ddlits ou les contraventions, jusqu'. inscrip-
tion de faux. Quant aux proces-verbaux et rap-
ports faits par des ages preposts ou officers
auxquels la loi n'a pas accord le droit d'en etre
crus jusqu'a inscription de faux, ils pourront etre





34 TIBUNAUX V~ E SIMPLE POtLdEj
d6battus par des preuveQ conl'aireh?, soit ecrite,
soit testimonials, si le triijbunil jnge a propos de
les admettre.
Art, 145. Les term'oins front Pl'audience sous
peine de nullit le serment de dire toute la v&e
rit rien que la v6rite; et le greffier en tiendra
note, ainsi que de leurs noms, prenoms ge ,
profession et demeure, et de leurs principals
declarations.
Art. 146. Les ascendans et descendant 4e la
personnel prevenue, ses frdres et sceurs ou allies
en pareil degr la .femme ou son maria, meme
apres le divorce proonnce, ne seront ii appelks
ni regus en tmpoignage; sans n6anmoirs que l'Pau
edition des personnel .ci-dessus d&signecs puisse
operer une nullite lorsque soit la parties publi-
que, soit la parties civil, soit le prevenu, ne
se sont pas opposes A ce qu'elles soient entendues,
Art. 147. Les t6moins qui ne satisferont pas A
la. citation, pourront y 6tre contrainis par le tri-
bunal qui a cet efft et sur la requisition de
1M., parties publique ,:prononcera dans la mrme
audience, sur le premier d6faut, amendede et,
en cas d'un second dfaut la contrainte par
corps.
Art. 148. Le timoin ainsi condamnn a 1'amende
sur le premier d(faut, et qui, sur la second
citation, produira, devant le tribunal, des excuses
legitimes, pourra sur les conclusions de la par-
tic puiblique, etre charge de lPamende.
Si le t6moin nest pas cite de nouveau il
pourra volontairement comparaitre par lui on par
un fonda de procuration special a Paudience
suiyante pour presenter ses excuses et obtenir,
s'il y a lieu, d6charge de lamenude.





RIBLUNAUX DE SIMPLE POLICE. 35
Art. 149. Si le fait ne pr6sente ni delit, ni
contravention de pi'l~, le tribunal annullera la
citation et tout ce qui aura suivi, et statuera, par
le meme jugement, sur les demands en dom-
mages-int&rtts.
Art. 150. Si -le fait est un delit, qui emporte
une peine correctionnelle ou plus grave, le tri-
bunal renverra les parties devant le commissaire
Sdu gouvernement.
Art. 151. Si le prbvenu est convaincu de con-
travention- de police, le tribunal prononcera la
peine et statuera par le m8ime jugement sur
les demands en restitution eten dommages-inthrets.
-Art. 152. La parties qui succombera, sera con-
damnee aux frais, meme envers la parties pu-
blique. '
Les d6pens seront liquids par le jugement.
Art. 1-53. Tout jugement de condemnation d6fi-
nitif sera motive et les terhes de la loi applique
y seront inskrBs a peine de nullit6.
I1 y sera fait mention s'il est rendu en dernier
resort ou en premiere instance.
Art. 154. La minute du jugement sera sign6e
par le -juge qui aura tenu l'audience dans les
vingt quatre heures au plus tard, a peine de
vingt gourdes d'amende, centre le greffer et de
prise partie, s'il y a lieu, tant centre le gref-
fier que centre le juge.
S Art. 155. La parties publique et la parties civil
poursuivront l'execution du jugement, chacune en
c ce qui la concern.
S Art. 156. Les jugemens en matiere de police,
pourront 8tre attaques par la voie de l'appel,
lorsqu'ils prononceront un, emprisonnement, ou
lorsque les amendes, restitutions et autres repara-





36 APPEL. DES JUFfExNS oErOttel.
ti'ons civiles excederont la some de cinq gouNr
des, outre les depends. .
Art. 157. L'appel sera suspensif.
Art. 158. L'appel des jugemens rendus par le
tribunal de police sera port au tribunal correc-
tionnel : cet' appel sera interjet6 dans les dix
jours de la signification de la sentence a per-
sonne ou domicile; il sera suivi et juge dans la
mrnme forine que les appeals des sentences des
justices de paix.
Art. 159. Lorsque, sur 1'appel-,le minister pu-
blic ou Pune des parties le requerra, les trmoins
pourront etre entendus de nouveau, et il pourra
mreme en etre entendu d'autres.
Art. 160. Les dispositions des articles iprcidetrns
sur la solerinit6 de l'instruction, la nature dea-
preuves la forme, Pauthenticit6 et la signature du,
jugement d6finitif ,. la condemnation aux frais,
amsi que les pines que ces art: c!' prononcentj
seront communes aux jugemens rendus, sur Pappel,
par les tribunaux correctionnels.
Art. 161. La parties publique et les parties
pourront sil y a lieu, se pourvoir en cassation
centre ClesB u iicris rendus en dernier resort
par le tribunal de police ou centre les juge-
mens rendus par le tribunal correctionnel, sur
P1appel des jiig-.i-iiiis de police.
Le recours aura lieu, dans la forme et danf
les d6lais qui seront prescrits.
Art. 162. Au commencement de chaque trimes-
tre les juges de paix transmettront au commis-
saire du gouvernement 1'extrait des jugemens. de
police qui auront Wte rendus dans le trimestre
precedent, et qui auront prononc6 la peine de
Plepris.onnement. Cet extrait s.era delivr6 sans
frais, par le greffier.





ThRIBUsAUX CORRECTIONKELS. 37
Le corhunissaire du gouvernement .le 'deposera
au greffe du tribunal correctionnel, et en reAdra
Un. compete sommnunre au grand-juge.

CHAPLTRE I.
Des Tribunaux en .JItatiere Correctionnelle:
Art. 163. Les tribunaux civils connaitront, sous
le titre de tribunaux correctionnels, de tous les
dylits don't la peine excxde cinq jours. d'empri"
sonnement et quinze gourdes d'amende.
Art. 164. Ces tribunaux pourront, en raatiere
correctionnelle prononcer au nombre de trois

Art. 165. S'il se comment un delit correctionnel
dans 1'enceinte et pendant la dur:e de 1'audien-
ce le doyen dressera pi,'.,cs- verbal du fait, en-
tendra le pr6venu et les t6moins et le tribunal
appliquera,. sans disemparer les pines pronon-
cees par la loi.
Art, 166. Le tribunal sera saisi en matidre
correctionnelle, de la connaissance des d6lits de
sa competence, soit par le renvoi qui lui en sera
fait d'apres leg articles 125 et 150, soit: par
la citation donn6e directement au pr6venu et aux
personnel civilement responsables du dBlit par
la parties civil ou par le commissaire da gouver-
nement.
Art. 167. Ia, parties civil fera, par Pacte de
citation, election de domicile dans la ville od
sik.ge le tribunal : la citation 6noncera les faits,
et tiendra lieu de plainte.
Art. 168. I1 y aura au moins un delai de trois
jours.,, outre un jour par cinq lieues, entire la
citation et le jugement, a peine de nullite de





38I TriBUNAUX .CO.RRECTIONNELS.
I1 condarmnation qui serait prononc6e par defaut
contre la personne- cite.
N6anmoins cette. nullit, ne p-ourra etre propo-
,s6e qu'A la premiere audience et avant toute
exception ou defense.
Art. 169. Dans les affaires relatives A des d~lits
qui n'entraineront pas la,peine d'emprisonnement,
le prevenu pourra se faire representer par un.d6-
fenseur. Le tribunal pourra neanmoins, ordonner
sa comparution en personne.-
Art. 170. Si le pr6venu ne comparait pas, il sera
juge par d6faut.
Art. 171. La-condamnation par d6faut sera comme
non avenue, si, dans les cinq jours de la signi-
fication qui en aura W6t faite au prevenu ou a
son domicile, outre un jour par cinq lieues ,
celui-ci forme opposition a lex6cution du'jugement,
et notified son opposition tant au ministyxe public
qu'a' la parties civil. ,
Napnmoins, les frals de 1'exp6dition .de la signi-
cation du jugement par defaut, et de Popposition,
demeureront A la charge du prevenu.
'Art. 172. L'opposition emportera de droif cita-
tion A la premiere audience: elle sera non avenue,
si l'opposant n'y yor parait pas; et le jugement
que le tribunal aura rendu sur Popposition, ne
pourra etre attaqu6 par la parties qui l'aura for-
mne si ce n'est par voice de cassation.
Le tribunal pourra si 'le cas y echet accorder
une provision, et cette disposition sera executoire
nonobstant le pourvoi.
Art. 173. La preuve des dl6its correctionnels
ge fera de la manidre prescrite par les articles
144, 14 5, et 146 ci-dessus concernant les con-
traventions de police. Les dispositions, des art.





ITRITULAUX CORRECTIONNELM' -


147 148 149 150 et 151 sont communes aux
tibunaux en matidre correctionnelie.
Art, 174, L'instruction sera publique peine
de ni.lli -. -.
Le minister re public, la parties civil ou son.
d~fenseutr exposeront Faffaire: les proces-verbaux
ou rapports, s'il en a Wte dress, seront lus, par
le greifier; les tSmoins pour et contre seront
entendus, W'il y a lieu, et les reproches- proposes
et jugs; les pieces pouvant servir a conviction
ou A decharge seront repr6sentees aux temoins,et
aux parties; le pr6venu sera interroge; le pr6venu
et les !iri .I-::i.;:- .ivilement responsables, propo-
seront l A:-..._ -!: '.:--, le commissaire du gouverne-
ment r6sumeia tI :-.'i'e et donnera ses conclusions;
le prevenu et les personnel civilement r- p::I.-, 1..a
du dtlit pourront repliquer.
Le jugement sera prononc6'de suite, ou au plus
tard, a audience qui s.uivra celle ou instruction
aura 4t6 termin/e.
Art. 175. Si le fait n'est re'put ni. dlit, ni
contravention de police, le tribunal annullera PIins-
truction la citation et tout ce qui aura suivi, ren-
verra le pre' c.i et statuera sur les deiImindles en
dommages-intrkts.
Art'. 176. Si le fait nest qu'une contravention
de police, et si la parties civil ou la parties pu-
blique n'a pas demand le renvoi, le tribunal
appliquera la peine, -et statuera, s'il y a lieu,
sur les dommages-interets.
Art. 177. Si le fait est de nature a m6riter une
peine afflictive ou infamante le tribunal pourra
dkcerner de suite le mandate de d6ptt ou le mandate
d'arret, et il renverra le prevenu devant le juge
d'instructiori competent.
Art. 178. Tout jugement de condemnation rendu


39 '





j^O 3-BIBBKAUX (b.EeT'6NSSEl';.
contre Ic prevenu et contre les personnel civile-
ment responsables du dlit, ou contre la parties
civil, les condamnera aux frais, meme envers
la parties publique.
Les frais seront liquids par le meme jugement.
Art. 179. Dans le dispositif de tout jugement
de condemnation seront 6nonces les faits don't les
personnel cities seront jug6es coupables ou res-
ponsables, la peine et les condemnations civiles.
Le texte de la loi don't on fera Papplication,
sera- lu a audience par le doyen; ii sera fait
mention de cette lecture dans le jugement, et le
texte de la loi y sera ins6r6 sous peine de qua-
rante gourdes d'amende contre- le greffier.
Art. 180. La minute du jugement sera i.j-e au
plus tard dans les vingt-quatre heures, par les
juges qui Pauront rendu.
Les greffiers qui delivreront expedition duri ju-
gement avant qu'il ait 06t sign seront pour-
suivis comme. faussaires.,
Les commissaires du gouvernement se feront-re-
presenter, tous les mois, les minutes des juge,
mens; et, en cas de contravention au present ar-
ticle, ils en dresseront procds-verbal, pour Atre
procede ainsi qu'il appartiendra.
Art. 181. Le jugement sera executed la requete
du minister public et de la parties c *:1:, chacun
en cc qui le concern.
Nt:,!iuin des amendes et confiscations, seront faites au nora
du minister 'public par le greffier.
Art. 182. Le commissaire du gouvernement sera
tenu, dans les quinze jours qui. suivront la pro-
nonciation du jugement, d'ea envoyer un extrait
au grand-juge.





bS Mas9 A 'ccviAirO. 4-'
Art. 183. La parties civil, le prtenlt, It parties
publique et les personneS civilemint rc- poiiabl:..>s
du delit, pdurront se pourvoir en casiatioa.i Cntre
le jugement.


. .4. LOI

Sur les Tribunaux criminets et le Jury.


CTHAPITRE PREMIER.
Dhs Mlises .en .a :,.,.,,.
Art. 184. Dans thus les cas ou le prevenu zc'".
Srenin o,' au tribunal crimnhel, le consmissaire dd
gouvernement sera tehu de' .l:' :r ua acte d'ac-
cusation.
.L'acte d'accusation exn,:r-.:-r, 1.o la nature dui
dblit qui forme la base de P'accusation; 2.o le faith
et toutes les circonstances qui peuvent ,-:..;r. r
ou diminuer la peine; le pr'- enu y sera denomm6
et cl,:-ihemeht d,-i.ne..
L'acte d'iaccuiti;n sera termin6 par le r6sume
suivant : Efn consyquence N"........... est accused d'avoir
commris td Ineurtre tel. v'l, du tel autre crime, aved
tell ou telle circonstance.
Art. 185. L'arret de refivoi et lacte d'accusa-
lion seront signifies a l'accus et il lui sera' laiss~
Scope .di" tout.
Art. 186. Dans les virigt-quatre heures. qui sui-
Svront eette signification, 1'-.Cus4 sera transfer ,
sWil n'y est djA ,1 dans l'hi aison de justice etablie
pres le" tribunalS oil il deit are j'ug6.




42 rRMATIOlT BES TRIB1NTAUX CRtlIlNEtSS
SArt. 187. Si 1'accus* ne peut 6tre saisi, ou ne
*se prrsente point, on proccdera contre luil par
rcontuinace ainsi qu'il sera r&glc ci-apris au cha-
pitre des Contumnaces.
Art. 188. Le commnissaire-du gouvernement don-
nera avis de P'ordonnance de renvoi au tribunal
criainel, tant au juge de paix du domicile de
PaccusS ,' s'il est coinu qu'a celui du lieu oa le
drlit a W&t commis.

CHAPITRE II.
De la Formation des Tribunaux crimiines.
Art. 189. 11 sera tenu des tribunaux criminals
dans toutes les villes oa il y aura d'es tribluaux
civil.
Art. 190. Le tribunal criminal sera compose,
1.o Du doyen _du tribunal civil qui le dirigera;
ou dun juge de'igut a cot effet par le doyen;
2.0 De deuxjuges, o.u d'un juge et d'un snppldant;
3.0 Du minister public;
4.0 Du greffier du tribunal.
Art. 191. Les juges du tribunal civil qui ont-
vote sur la mise en accusation ne pourront,
dans la mtnae affaire ni diriger le tribunal ciimi-
nel ni assisted le doyen, a peine de nullit,. It
'en seraa -de snmee a l'egard -du juge d'instruc-
-tion..
,Art. 192. La tenue des tribunaux criminals aura
lieu toutes les. fois. qu'il y aura neces3ite.
Arft. 193. Le jour oa le tribunal criminal doit
"s'du-rir-, sera fixede par le doyen dulit tribunal.
Le tribunal criminal ne sera clos qu'apras que
toutes les affiires qui 6taient en ktat lors de
son ouverture y auront 6t6 portces.




FONCTIONS bU DOYEN DU TRIB. CRIVINEL. 43
Art. 194. Les accuses qui ne seront arrives
dm~s la mason de justice qu'aprs l'ouverture du
tribunal criminal ne pourront y tre jug&s que
lorsque -le ministIre public I'aura fequis., lorsque
les accuses y auront consent, et lorsque le doyen
du tribunal crininel l'aura ordonn6.
En ce cas, Ie minister public et les accuses
seront considi rs coinme ayant renonc6 a.la faculty
de. se epnl'r ir' en nullit6 centre Fordonnance de
renvoi au tribunal criminal,
Art. 195. Les arr'ts du tribunal criminal ne
pourront etre attnques que par la voie de la
cassation et dans les formes d6terminees par la
loi.
Art. 196., Si, depuis la notification faite aux
juries_ en- execution de article 300 du present
Code, le doyen du tribunal criminal se trouv
dans l'impossibilit6 de remplir ses fonitions, il
sera rernplafc par le plus ancien des juges du
tribunal civil.

PARAGRAPH PREMIER.

Fontions du Doyen du. Tribunal criminal.

SArt. 197. Le doyen du tribunal crimninel et
charge,
1.o D'enteridre Paccu.s lors de son arrive
dans la maison de justice;
2.o De convoquer les jurts, et de les tirer au
sort.
Art.- 198. I1 sera de plus charge personnelle-
ment de diriger les jures dauns P'exercice -de
leurs' functions;' de leur exposer l'affaire, sur la-
quelle ils auront a dLiiberer; meme de leur rap-





4 4


peler leur devoir; de diriger toute 'instruction;
et de'd&terminer Fordre entre ceux qui demande-
,ont a parler.
II aura la police de ii.1dince.
Art. 199. Le doyen pst investi ,d'unr pouvoir
i&crGtluiornn;)re, en vertu (duqtl-1i il punr.. prendre
slir lui tout ce qn'il croira utile pQur fV_ u' ir
la vWrit ; et la loi cliiaig son neur et sa
conscience d'en.,! .yr- tons ses efforts pljur en
favoriser la rimaifes.atutios.
Art. 2 11 pourra dans le. ours.de s dIla.-lit,
tlpp-ler imnime p.Iar ImnAltIA, d'amener, et entendre
toutes personnel ou se faire- apporter touted
nouvelles pieces, qIi nui paraitraient,, d' i'pr-' lem
nouveaux developperwens d&mn i l'A audience;
~oit par les accfu-s, soit par les timpins po4-
voir re-pandre un jour utile suar le fait contestD,
Leteioiain ii.ci appeals ne pll Lero!i p.,iint ser-
mrent et leurs declarations ne seronjt cuonsilrCi-e
que come renseignenens.
Art. 201. Le doyen da tribhntal criminef devra
rejeter tout'ce qui tendrait a prolonger lesd i.' a4
sans de'wio er livy l'epfrer plus e certitule dane
les resultats.
IT .

Functions eju ;.7,id.h r Publie.
Art. 202. Le mi.nisti e public opersuivra toute
personnel mise en accusation suivant les f or.es
prescrites an elapiire premier de'la pr6sete loi.
11 ne pourra porter as tribo~nal crimir-nl aucupe
autre ccusation, A peine de nullite, et, .sil y a
lieu, de prisee a parties.


"~NCTIONS. nu mngfsfrRr_ MILIC..





.ROCZDVRaaeSr& BEAE IB THP. :AifTMs 4A
Art. 20. Aussitt que le mipi-t're public aura
recu les pieces il. apportera tops ses soiujs
ce que les actes preliminairo soient faits, et que
tout soit en 6tat, pour que les dkbats puissent
commeneer a lpo:,que die l'ouvertyre du tribunal
criminal.
Art. 204. Il assistera aux dkats; iI requcrra
'P,.'ic, 6'li, ion de la p.: inc; il jera prf!eiit J qa
proinonciati&n de arrat:.
Art. 205. II fait, au nom de la loi, totes leg
requisitions qu'il juge utilese; le do, en du tri-
bunal cQiminel est tenvi de lui eo donner acte et
d'en d64ibPrer.
Art ..'6. Les requisitions .di riiii-.tere piublc
doiPveLt 6tre de lui sigices; cellos qu'jl fera- dans
le course d'un d&bat, seront rcleniues par le greffier
sur le procds-verbal et elles eeront aussi siIbes
par lenministare public. To.uWs les d,(irionri- aux-
quelles aui ont donn6 lieu ces rquisitions geront
signees par le doyen .du rib uinal cri~.iael., et par
le greffier.
Art. *07. Lorsque Ie tribunal csiminel n.e dfrera
pas a Ia ir,: qu:itim du mini-,tre public l'instrp-
lion ni le jugement ne seront E r'ct'. ni suspeadus;
saif, apres le jugement, Ie ~Lcoups en as.satipn
par le ministedTe public.

CHIAPITRE III.
D)e la Pro.cidure devant le Tribunal criminal.
Art. 208. Vingt quatre heures au plus tard ,
apres la translation de, l'accut? dans la mrai&on
de justice il sera iiiterrog~, par le doyen d:.
tribunal eniminel, ou par le juge qui l'aura rem-
plac..






46 ?ROCEnURE DtVANT LE TRI8. CRTMINEL.
Art., 209. L'accus6 sera interpell6 de declarer
le choix qu'il aura fait d'un conseil pour laider
dans sa d6fuhse.; sinon, le juge. lui en d&sig era
un sur-le-champ, a pine de nulitl de tout ce
qui suivra. Celte .designation sera come n6n-
avenue, et la nullit6 ne sera p.. prolnoijce, si
Taccus6 choisit un conseil.
Art. 210. Le conseil de 'accuse ne pourra etre
d6sign6 par le juge que parmi les d6fenseurs _du
ressort
L'accus?. pourra choisir son conseil dans le res-
sort et hours du' resort. 11 pourra Lgalement, avec
la permission du doyen, prendre pour son con-
seil un de ses -parens ou amis.
Art. 211. Le juge avertira de plus accused,
que, dans leeas oi il se croirait fonde a former
une demand en nuHlit6 ,-il doit fire sa. d6clara-
tion dans les cinq jours suivans, et 4-i';ipres Pexpi-.
ration de ce ,'i .ii, il n'y sera plus recevable.
SL'execution du present article et des deux pr6c6-
dens sera constat6e par un proces-verbal, que signe-
ront Paccuse, le judge et le .',:_lh:i": si l'accuse ne sait
ou ne vent signer le proces-verbal en fera mention.
Art. 212. Si l':.cct.-- n'a point 6te averti, con-
formiment au pr6cedent article, la nullit6 ne sera
pas couverte par son silence:. ses droits seropit
conserves, sauf A les faire- valoir, apres le juge-
ment dffinitif
AArt. 213. Le minister public est tean de fire
sa declaration dans le mnme d&lai A computer de
Pinterrogatoire, et sous la mnie peine de, dech6-
ance :po 'j.'- en 'article 211.
Art. 214. La declaration de l'iacXt:i, et celle
( dciniande en alud& -.




PROCEDtRnE BtYANT LE tRiB. CIMuImEtt. 47
Cette detnande ne peut ,tre formie que contra
l'or'd.:, s-,,'- de. renvoi au tribunal crininel, et
dais les trois cas suivans:
1.c Si le fait n'est pas qualifi6 crime par la
loi;
2 o Si le ninimst;re public n'a pas et8 entendu;
3.o Si lPrdo'.i:-.-a n'a pas kt6 rendue par le
nombre de ju,- fs i par la loi.
Art, 215, La declaration doit etre fate au
greffe,
Aussitt qu'elle -aura 6t& reuie par le greffier,
1'exp6dition de Fordonnance scra transmise pAr le.
minist're public pris le tribunal criminel, au minis-
tare public pres le tribunal de cassation; le tribu-
inal de cassation sera tenu de pronioncer, touted
aflaires cessantes.,
Art. 216. Noi:,.bist.uit la demand en nullit ,
instruction sera continu;ee -jusqu'aux dcbats ex-
,clusivement.
Art. 27, Le conseil pourrth c'i.-l.il t1iI.:. avce
lI'accusi6.arars son interrogatoire. Il pourra aussi
prendre communication de toutes cs pieces, sans
*d6placement et sans retarder Finstruction.
Art. 218, S'il y a de nouveaux t-moiiis A en-
tendre et qu'ils resident hors dii iieu oi se
*tient le tribunal criminal, le d.... dudit tribunal
pourra commettre pour recevoir leurs dcposi-
tions, le juge de paix d'une autre commune ou le
juge d'i~i t'uction d'un.adtre resort : celu ci,
Saprds les avoir recnes les enverra closes et ca-
chetes au greffier qui doit exercer ses functions
au tribunal criminal.
Art. 219. Les tmmoins qui n'auront pFs compare
sur la citation du doyen du tribunal criminal, ou
du juge commit par lui et qui n'auront pas





4 bideitif- DfirVAINT Lf TRIED; CRiMINEL.
justifl6 qu'ils eii, itnieiit 1. -gitimemernt emit,(-I,.t i
ou qui refuseront de faird leuIr depositions' se-
ront jug6s par 1e tribttfial criminelj et punis
conform(rment P'article 70.
Art. 221. LLes coi-eilb des acctise poufront
prendte ou fair preiidre a Ileirs ftrmsi copies de
telles pieces du proces qa'ils jui'eror utiles
leur defense.
11 fie sera d6livr6 .gratuitement aux accuses
en quelque nombi6 qiu l.s puidsent 6tre, et dans
tous les cas qulune seule copie des procds-vet-
baux constatant- Ie d6lit, et des d6clhari.a I.s
ecrites des timoins.
Le doyen du tribunal c'ritnnel, les juges, et le
minister public sont tenus de veiller a Pexecutiio
du present article.
Art. 221. Si le miiiste e public ou Paceise orit
des motifs pour demander que Paffaire ie soit pam
portte a la premiiire assemrblke dti jry',, its pr!sen-
teront au doyen dii tribunal ctimine mine rnequfte
en prorogation de dlai. Le doyeri du tribunal
criminel- dl.:-ider'a .i cette proragation doit etre
accord ; il pouirra aussi, d'office, proroger le d6lai.
Art. 223. 2 Lotsqu'il aura 6t& forinr a r-nson
du meme ddlit, p'tsieunrs ac'fe d'inccou's-iio;n contre-
differens accuses, le miri ;iKi.r-e public poiorra en r'e-
qunrir la junction et le doyen da tribunal erimiiel
pourra l'ordonner mine d'office.
Art. 223. Lorsque 1'icte d'accusation contiei-
dra plusieurs dJii.- nfil connexes le' mii-tfre
public pourra requLrir que les -ccuse' he. soiett
mis en jugemefit, quant a presfint, que ue Puan
ouquelques -ui4 de ces dMlits, et le d,-yti du
(ribi.u,,.dl cr .ii,;'l pourta Ford. .n:o! r : d'! c 1 d ci ,: .




DE L'EXAMEN.
Art. 224. Au jour fix6 pour l'ouverture du tri-
bunal criminal le trili.n.;- ayant piis seance,
douze juries se placeront dans l'ordre d&sign6 par
le sort, sur des siges s6par6s du .;:; ;'-, des
parties-et des t6moins, en face de ceiui qui-est
d i--tii a Paccuse.

"CHAPITRE IV.
De I'Examen, du ~.aj1.:,it et de l'Exicution.

SECTION PREMIERE.
De PlExamen.
Art. 225. L'accuse comparaitra libre, et seule-
ment accompagn6 de gardens pour 1'empecher de
s'6vadcr. Le doyen du tribunal criminal lui de-
mandera son nom, ses prenoms, son age, sa pro-
fession, sa demeure et le lieu de sa. naissaice.
Art. 226. Le doyen du tribunal criminal aver-
tira le conseil d seaccus6 'u il ne peut rien
dire contre sa conscience ou contre le respect
-di aux lois, et qu'il doit s'exprimer avec decence
et moAeration.
Art. 227., Le doyen du tribunal criminal adres-
sera aux jures debout et deouverts, le discourse
suivant :
Vous jurez et promettez devant. Dieu et de-
" vant les hommes d'examiner avec attention -la
" plus scrupuleuse les cl, rg .- qui seront port1es,
" contre N.... ; de ne trahir ni les interets de
" 'accuse, ni ceux de la society qui lPaccuse;
' de ne communique avec personnel jusqu'aprds
" votre declaration; de n'ecouter ni la haine ou la
" m6chancet6, -ni la crainte ou 'affection; de
' vous dicidei., d'apris leg chargeB et les miuyerb





SO i) AtEfjMEis,
" de defense, suivant votre conscience et votre
" inimne conviction, avec 1'impartialit6 et la fer-
" met6 qui conviennent a un hommie probe et
" libre. ,,
Chacun des juiirs, appel6 individuellement par
le doyen r6pondra, en levant la main, Je le
jure; L peine de nullit6.
Art. 228. Imm6diatement apres, le doyen du
tribunal. criminal avertira accuse6 d'Stre attentif
a ce qu'il va entendre.
I1 ordonnera au greffier de-lire l'ordonrance de
renvoi au tribunal criminal, et l'acte d'accusation.
Le greffier fera.cette lecture A haute voix.
-Art. 229. Aprcs cette lecture, le doyen du tri-
bunal criminal rappellera Paccus6 ce qui est
contenu dans Pacte d'accusation et lui dira :
oila de quoi vous ktes accuse ; vous allez- en-
tendre les charges qui seront produites centre
Svous.
Art. 230. Le commissaire du gouvernement 'ex-
posera le sujet de l'accusation ; il p:r,:' -!..- en-
tBuite la listed des t~6oins qui devront 6tre enten-
dus, soit a sa requite, soit a la requete de la
parties civil soit a celle de Paccus6.
Cette liste sera lue a haute voix par-le greffier.
Elle ne pourra contenir que les t6moins don't
les norns, profession et residence auront Wt, no-
tifis vingt-quatre heures au moins avant Pexa-
inen de ces t6moins Paccuse, par le commis-
saire du gouvernemnent ou la parties civil, et au
commissaire du gouvernement par laccus6; sans
prejudice de la -facult6 accordBe au doyen du
tribunal criminal par l'article 200,
L'a.ccus6 et le commissaire du gouvernement.
p url.iu:,t, en consequence s'opposer a Paudition




BE L'EXAMEn.': 51
d'un t6moin qui n'aurait pas et6 indiqu6 ou qui
in'aurait pas ete clairement d6signh dans l'acte de
no,.ification.
Le tribunal criminal statuera de suite sur cette
opposition. --
Art, 231. Le doyen du tribunal criminal or-
doAnera aux temoins de se retire dans la cham-
bre qui leur sera destince.Ils n'en sortiront que
pour d&poser. Le doyen prendra des pr6cautioins,
s'il en est besoin pour einpecher les t6imoins de
conf6rer entr'eux du dclit et de l'accuse, avant
leur d(podition.
Art. 232. Les temoins diposeront s9parement
Fun de 'autre, dans Pordre 6tabli par le com-
missaire.du gouvernement. Avant de d6poser, ils
preteront, a peine de nuliite le serment de par-
ler sans haia'e et sans crainte de dire tout- la
verit6 et rien que la v6rite.
Le doyen du 'tribunal criminal leur demanderd
tlurs nois prenoms age profession leur. do-
micile ou residence s'ils connaissaient 'accus.
avant le fait menlionn6 dans Pacte d'accusation,
s'ils sont parents on allies, soit de Paccus6 soiL
de la parte civil et' quel degri il leur de-
mandera encore s'ils ne sont pas attaches an
service de flun ou de lautre: cela fait, les tu-
moiis d6poseront oralement..
Art. 233. Le doyen du tribunal eriminel fet-a
tenir note par le greffier, des additions, change-
nieis ou variations qui pourraient exister entre
la deposition d'un t6moin et ses preccdentes de-
ciarations.
Le commi-ssire du gouvernement et Paccuse
pourront rcqu.rir le doyen du tribunal criminal
de fire tenir les notes de ces changemens ad-
ditions et variations.,




52DE LXAMEf.
Art. 23.4. A. 's .chaque deposition, le doyen da
tribunal c-linil.l demandera au temoin si c'est de
Paccuse present qu'il a entendu parler; ii deman-
dera ensuite a Paccus6 s'1iL vent- rI'-,.i'dre a ce
qui vienit d'etre dit centre lui.
Le timoin ne pourra, etre interrompu: 1'accuse
ga son conseil pourront le questioner par lorgane
du doyen du tribunal criminel-, aprds sa depo-
sition, et dire, tant centre lui que centre son te-
noignage, tout ce qui pourra etre utile A la dB-
fense de Paccus.
Le doyen du tribunal criminal pourra ggalement
demander au timoin et & Placcus t'ous les (clair-
cissemens. qu'il croira neeessaires la manifesta-,
tion de la v6rit".
Les juges., le commissaire du gouvernement ,
et les.jures auront la mime faculty en demandart
la parole an doyen du tribunal criminal. La iartie
civil ne pourra fire de questions, soit au tinmoin,
soit Paccuse, que par l'organe du doyen -da
tribunal criminal.
Art.-235. Chaque tmnoin, apres sa deposition,
restera dans l'auditoire, si le doyen du tribunal
criminal n'en a ordonn6 autrement jusqu'a ce
que les jur6s se soient retires pour donner leur
declaration.
Art. 236. Aprds Paudition des t6moins products
par le commnissaire du. gouvernement et par la
parties civil, Paccus6 fera entendre ceux don't iI
aura notified la listed, soit' sur les faits mentionn6s
ans- I'acte d'.:erIu.Lit.':,. soit pour attester qu'il
est honome d'honneur, de probity et d'une con-
dui-i, irrIprochable.
Les citations faites a la requte des accuses
eront a leurs frais, aiusi que, les salaires des




E LEXAMEt. 563
tlmoinos cites, s'ils en requierent; sauf au corn-
missaire du gouvernement a fire citer a sa requete
les t&moins qui iui seront indiques par accuse6,
dans le cas od il jugerait que leur declaration
pft etre utile pour la ddcouverte de la virit6.
Art. 237. Ne pourront etre revues les depositions,
1.o Du pre de la mere, de l'aieul, de l'aieule,
ou de tout autre ascendant de Paccus6 ou de
1'ua des accuses pr6sens et soumis au mrme d6bat;
2.0 Du fils, petit-ils fille, petite-fille, ou de
tout autre descendant ;
3.0 Des frdres et sceurs;
40 Des allies, aux memes degr s;
F.0 Du mari ou de la femme, meme aprds Ie
divorce prononce;
6 o Des ddnonciateurs dont la dinonciation est
recompensee pdcuniairement par la-loi;
Sans nranmoius que l'audition- des personnel
ci-dessus dL-ig:'!: s pusse op6rer une nullit6,
lorsque le commissaire du government, la parties
civil, ou Paccus6 ne se seront pas opposes 1. ce
qu'elles fussent entendues.
Art. 238. Les denonciateurs autres que -ceux.
que la loi recompense pcuniairement, pourront
&tre entendus en t;:,ii ..;a. averti de leur quality de denonciateurs.
Art. 239. Les t6moins products par le commis-
saire du gouvernenent ou par l'accus6 seront en-
tendus dans le dibat, meme lorsqu'ils n'auraient
pas pr6alablement d&posC par 6crit qu'ils n'au-
raient requ aucune assignation,pourvu, dans tous
les cas que ces t6moins soient ports siir la
liste mentionnie dans Farticle 230.
Art. 240. Les t6moins, par quelque parties qu'ils
soient products, ne pourront jamais s'interpeller
entr'eux.





54 DE L'EXAMEI.
Art. 241. L'accus6 pourra demander apres
qu'ils auront dcpose, que ceux qu'il dcsignera se
retirent de Pauditoire, et qu'un ou plusieurs d'en-
tr'eux soient iutroduits et entendus de nouveau,
soit stpar6ment soit en pr&,sence les uns des
autres.
Le commissaire du gouvernement aura la meme
faculty.
Le doyen du tribunal criminal pourra aussi
Fordonner d'office.
Art. '-:-. Le doyen du tribunal criminal pourra,
avant pendant ou aprcs Faudition d'un tnmoin,
fare retire un ou plusieurs accuses, et les exa-
miner s pariiment sur iqu li.i,.s circonstances du
procds; mais il aura soin de ne reprendre la suite
des o..l -.; genfraux qu'aprcs aroir instruit
chaque accuse de ce qui se sera fait pendant son
absence et de ce. qui en sera r6sulf6.
Art, 243. Pendant lexamein, les jurs le cornm-
miissaire du gouwernement et les juges pourront
'- -. e note de ce qui leur parai'tra important,
soit dais les depositions des tLimoins, soit ,dang
la d~Afese de l'accus6 pourvu que la discussion
n'en soit pas interrompue.
Dans le course on A la suite des depositions,
le doyen dn tribunal criminal fera representer a
Faccuse toutes les pidees relatives au dvlit, et
pouvant servir a conviction; il I'interpellera de
rcpondre personnellement s'ils les reconnaf t : le
doyea du tribunal criminei les fera aussi repr6-
seuter aux t6moins, s'il y a lieu.
Art. 244. Si, d'apr<'s les d&bats la dSposition
d'un tcu.oin parait fausse,_ le doyen du tribunal
crillnel pourra ,, sur la requisition soit du com-
idLsI.icre du gouvrnemment, soit de la parties civil,




PS L'EXAMEI. 55
solt de I'accnu et mime d'ofice fire sur le-
champ, metire le temoin en 6tat d'arrestation. Le
counmissaire du gouvernement et le, doyen du
tribunal criinei, ou Fun de, j:iges par lui commis,
rempliront a son 6gard le pi: auiier, les ibnctiois8
d'oificier de police judliciaire; le second, les, ionce
tions attributes aux j.,,-s dcinstruction dats les
hutres cas.
Les- pieces d'instruction seront -ensuite trans-
mises a, la chaRmbre du conseil, pour y ,tre statue
aur la mise en accusation.
Art. 245. Dans le cas de Particle precCdent,
le commissaire du gouvernement la partic civil
ou Paccust pourront immidiatement requierir et
le tribunal crimninel ordouner m me I!odicc ,le
renvoi de I'affire a la prochaine session.
Ari. 246. Dans Ie cas oi Placcus les t6moins
ou Pun d'eux ne p u'li .r ;:.nt pas ia m -i-me langiue
ou le meme idimne, le doyen du tribunal criminal
nonmmera -d'office, a peine de nuilite, un inter-prete
.ag6 de vingt et un ans au moins, et lui iura,
sous la mme peine pr&ter serment de traduire
fiddlement les discours A transinettre entire ceux
qui parent des languages diffIreus.
L'accuse et le commissaire du gouvernement
pourront recuser linterprete en motivant lcu r6-
cusation.
Le tribunal prononcera.
L'nterprete ne pourra, a peine de nullit ,
m nie du consentement de I'accus6 ni du con -
missaire du gouvernement, 6tre pris parmi les
t6moins les juges et les jurBs.'
Art. 247. Si Paccuse est sourd-muet, et ne sait
pas 6crire, le doyen du tribunal criminal norm-
mera d'ofiice pour son interprete la personnel qui




56 DFE L EXAMEN.
aura le plus d'habitude de converser avec 'ac-
cus6 sourd-ruet.
J1 en sera de meme a l'6gard du t6moin sourd-
muet.
Le surplus des dispositions du precedent article
sera execut6.
Dans le cas od le sourd-muet saurait rcrire,
le gredfier dcrira les questions et observations
qui lui seront faites: elles seront remises ag ac-
cus6 ou au t6moin, qui donneront par, 6crit Icurs
r'-poiiiss ou declarations. 11 sera- fit lecture du
tout par le grefier.
Art. 248, Le doyen du tribunal criminal d6ter-
minera celui des accuses qui devra &tre soumis
le premier aux d&bats en commencant par le
principal accuse s'il y eh a un.
11 se fera ensuite un debat particulier sur cha-
cun des autres accuses.
Art. 249. A la suite des depositions des t6-
moins, et des dires respectifs auxquels elles au-
ront donned lieu, la parties civil ou son conseil,
ct le commissaire du gouvernement seront enten-
dus, et d6velopperont les rnoyens qui. appuient
Accusation.
L'accus6 et son conseil pourront leur r6pondre.
La replique sera permise au minister public
et a la partie-civile; mais l'accuse ou son con-
seil auront toujours la parole les derniers.
Le doyen du tribunal criminel declarera ensuite,
que les d6bats son't .'ri:i,!-.
Art. 250. Le doyen du tribunal criminal resu-
mera l'affaire.
II fera, remarquer aux- jur6s les principles
preuves pour ou centre l'accusB.
11 leur ri.ppe!!ra Les functions qu'ils auront i
remplir.





"r L'EXAI es -'t ,- 57
"11 posera les questions, ainsi qu'il ia dit ci-
apres.
Art. 251.. La question resultant de Pacte .d'ac-
vausation sera p.--._ en ces termes:
* -" L'accus6 est-il coupabie d'avoir comr-i, i\
Srhneiurtre,,.tei vol, ou Tei autre crime, avec t,-.ijt
les circonstances comprises dans le r6sumr deY.
l'acte d'accusation? ,,
Art. 252. S'il result des debats une ou plusieur:
rirconstances aggravantes, non mentiortiines dass'
P'acte d'accusation, le doyen du tribunal _--in;i-
Mel ajoutera la question sxivante:
L'accus6 a-t-il commis le crime avec 'telle or
telle circonstance ?
Art. 253. Lorsque 1'accus6 aura ; r;.- pour
excuse .un fait admis comrnme tel par' la 0oi, la
question sera ainsi posee :
,, Tel fait est-il constant ? .,
Art. 254. Si Iac6us6 a moins de seize ans, !.
doyen du tsibunil criminal posera cotte question:
L'accus.e a-t-il agi avec discernennt ? ,,
Art. 255. Le doyen du tribunal criminal, apres
avoir pos6 les questions, les remettra aux jury's,
dans la personne du chef du jury; il leur remettra
en meme terns Pacte d'accu;sation, les proces-ver-
L-..i qui constatentle dBlit, et les pieces du pro-
c's, autres que les declarations critics des t6mioins.
II fera retire Paccus6 de Pauditoire.
Art. 256. Les questions etant posses et remises
oqux juries, ils se rendront dans leur chambre pour
y d l'ib('rer.
Leur chef sera le premier jur" sorti par le
sort, ou celui qui sera design~ par eu du
consentement de ce dernier.





38 DE L EXAMIEN.
Avant de commencer la d6libtration e clief
vante, qui sera, en outre, affich6e en gros ca-
racteres dans le lieu le plus apparent de l.ur
chambre :
," La oIi ne demand pos compete aux jurs ,
des moyens p:sr !i -i 1 ils se se sont convain-
" cs; lle ne leur prescrit point de regles des-
Squelles ils doivent fire particuiiArement dcpendre
" la plnitude et la suffisance d'une, preuve : elle
Sleur prescrit de s'interroger eux-mimes dans le
" sileinc et dans le recueillement, et de cher-
". ch r, dans la sinccrit6 de leur conscience, quelle
" impression out faite sur leur raison, les preuves
" rapportCes centre Iaccus6 et les moyenis-Ode sa
" dense. La ioi ne Ieur dit point : Vous tiendre
" pour vrai tout fl / aiet. par td ou tcl nihire de
" tfoi- ns; cle e Icur dit pas non plus: :Vous ne
'" r*,farders pas con me r '"?-. *,, ., ct biie ioule prenve
S91 ne sera pas forme de til procs-vil, d tcl:
" ,"C' ,ces, de tant do tImoiLs ou de tant d'indices ; eile
" ne leur fhit que cete scul, question, qni ren-
" ferme toute la mesuree de lrs devoirs : Ace-
" vous une it .time conviction ? ,,
".Ce qu'il est bien eesentiel de ne pas perdre
" de vue, c'est que touted la dl1ibAration du jury
" port sur Pacte d'accusation; c'est aux faiis
" qui le constituent et qui en d'" 1 .;, qu'ils
Sdobivernt uniquement s'attacher; .t ils manquent
a leur premier devoir, lcr1squ', pensant aux dis-
Spositions des lois ptBalks its consildrent les
": suites que pourra avoir, par rapport a 'accnsu ,
la declaration qoils ont a 1. i Le r. mission
n'a pas pour objet la pour.sit'-e ni. la .punifion
des d&lits; ils ne sont appelcs que pour declarer





DE L'EXAMEN. 9
" si Laccus6 est, ou non, coupaLle di crime qtuon
"-Iui" impute.,,
Art. ....-7. Los jurts ne pourront sortir de lcur
chambre qu'apris avoir iorm6 lIur declaration.
S L'eitr6e ne pourra en etre periise pendant leur
d&liberation, pour quelque cause que ce soit, que
par le.doyen du tribunal criminal, et par 6crit.
Le doyen du ti ;.iiU ld criminal est tenu de don-
ner au chef de la gendarmerie de service, l'or-
dre special et par 6crit do fire garder les issues
de leur chambre: ce chef sera denommb.et qua-
lifiE: dans Pordre.
Le tribunal pourra punir Ie jure contrevenant ,
d'une amrende de quatre cents gourdes au plus.
Tout autre qui aura enfrcint 'ordre, on qui no
P'aura pas fait ex6cuter, pourra c tre pun- d'an
emprisonnement de qu..ii.i. --L:ui. heures.
Art. 258. Los jurus dulibereront sur le f.it prin-
cipal et ensuite- sur chacune des circonstances.
Art. 259. Le chef du jury les interrogera d'a-
,pr<'- les questions posess, et chacun d'eix ; e:;.-
dra ainsi qu'il suit:
1.0 Si le jure pense que le faith n'est pas cons-
tant ou que l'accus6 n'en est pas convaincu il
dira, .'rn I'accusi n'est pas coupabk.
En ce cas le jur6 n'aura rien de plus a r6-
pondrc.
2.0 S'il pense que le fait est constant et que
l'accus6 en est convaincu, il. dira Oui I'accus. est
coupable d'avoir_ commis. le crime avec toutes les cir-
constances comprises dans la position des questions.
3.o S'il pense que le fait est constant, que I'ac-
cus6 en est convainc mais que Ia preuve
n'e:dste qu'al P-gard de qucelqus unes des circons-
tances il dira : Oui, toaccvs' est coip ail dctavoir





CDr D L JEXAIIFN,
commis le crimn avec telle circonstance ; mais [i n'es-
pas constant qu'il lait fait 'avec tell aulre.
4.0 S'il pcnse que le fait est constant, que
l'accus6 en cst convaincu, mais qu'aucune des
circonstanees n'cst prouv6e, ii dira ::,Oui .laccust o
est'coupable, mais sans aucune des C:ri.:i:..- .l.s.
Art. 260. Le jure fera de plus, .s'l* y a lieu,
une r6pons? partieulidre pour les ,cas privus par
los articles 2:53 et 254.
Art. 261. La decision du jury'se formcra .pour
et contre Paccus,6, a la majority, a pcine de nuIJt'C.
En cas I'.g- ,i2 de voix, Favis favorable'
)',, ( ,,. prLvaudra,.
Art. 262. Les jur6s rentreront ensuite dans- 'au-
ditoire et reprendront leur place.
Le doyen du tribunal criminal leur demandera
quel est la resultat de Icur d6libhration.
Le chef di jary se levera, ct -I main ipac,'e
sur son creur, ii dira, Sur- man honneur et ma cons-
eience, '.,, -.' Dieu et .1 ,.7:i les homnmes, la d6elara-
tion du jury est: Oui, 1'accusg, etc. Jon, I'accuse tc.
Art. 233. La declaration du jury sera sign6e par
le chef et remiiss par lii au doyen du tribunal,
crinminel, le tout en presence des jurbs.
Le doyen du tribunal criminal la signera et la
fera signer p;r le geeffier.
Art. 264. La declaration du jury ne pourrajamais
atre saonise a aucun recours.
Art. 265. Si n6anrnoins le tribunal criminal est
convaincu que les jur6s, tout en ob-e,:-' nat' les
fir'nk s-,; se sot tronapis au fond itl &clarera
qu'il est sursis au jugement, et renverra Paffaire
a Li session sufrante pour 6tre soumise a un nou-
veau jury dott ne pourra faire parties aucun des
premiers jurs.






SE I'EXAWEN. .Q
Nul n'aura le droit de provoquer cette me-
sure ; le tribunal ne pourra Iordcnner que d'of-
fice immidiatement apres que la declaration
du jury aura et, prononc6e pbbliquement, et
Sedans le cas o't Faccus6 aura 6t16 convaincu ja'
mais lorsqu'il n'aura pas Wt- d6clare coupable.
Le tribunal sera tenu de prononcer immediate-
ment apres la declaration du second jury, mxme
quand elle serait conibrme a la premiere.
Art. 266. L'examen et les d6bats, une fbis enta-
m&s, devront etre continues sans interruption, et
sans aucune espece, de communication au dehors,
jusqu'apres la declaration du jury inclusivement.
Le doyen du tribunal criminal ne pourra les sus-
' peridre que pendant les intervalles nucessaires pour
le repos des jiges, des juries, des temoins et des
accuses.
Art. 267. Lorsqu'un timoin qui aura ete cit6 ,
ne comparaitra pas, le tribunal pourra, sur la
6,quisition du minist6re public et avant que les
debats soient ouverts par la d&positionr du pre-
mier -tmoin inscrit sur la listed renvoyer 'affaire
a la prochaine session.
Art. 268. Si, a raison de la non comparution
du t6moin, l'ffaire est renvoyee A la session sui-
vante, tous les frais de citation-, actes voyages
de tmoiRrs, et autres ayant pour objet de fire
juger 'afarire seront A ia charge de ce tcmoin;
ct ii sera decerne centre lui contrainte mime par
corps, sur la requisition du ninistere public, par le
jugement qui'renverra les d6bats a la session suivante.
Le mtma jugement ordonnera de plus, que
ce 16moin sera amneo par la force publique devant
le tribuiil pour y etre entendu.
Et n. nmains dans tous les cas le tnmoin






62 bU JUGEMENT ET .DE L'EXECUITION.
qui ne comparaitra pas ou qui refusera soit de
preter segment soit de fire sa deposition sera
condamn6 la peine pprtee en Particle 70.
Art. 269. La voie de Popposition sera ouverte
centre ces condemnations, dans ls dix jours des
la signification. qui en aura ft6 faite au -t moin;
condamnf ou son domicile outre un jour par
cinq lieues ; et -_Fopposition sera rescue s'il
prouve qu'i a ,t_ 1gitimement empCpch6, ou que
F'aminede centre lui pirouon(cte doit .Ltre miodrGe.

SECTION I, I.
Du Jugement et de I'Excution.
Art. 270. Le doyen du tribunal criminal .fra
comparattrc l'aecus et le greffier lira, en sa pre-
sence la declaration du jury.
-Art. 271. Lorsque Faccus6 aura'i6t declare non
coupable, le doyen prononcera qu'il-est acquitt6 do
Accusation, et ordonuera qu'il soit mis en liberty,
s'il 1'est retenu por autre cause.
Le. tribunal statuera ensuite sur les dommages-
iiit6rits respectivement prgtendds aprds que les
parties auront propose leurs fins de non-recevoir
on leurs defenses, et que le ministtre public aura
t6 entendu.
L'accuse acquitted pourra aussi obtenir des
domnmag;s-int6r&ts contre ses denonciateurs, pour
faith de calomiie; sans n-anmoins que les mem-
bres des autoritLs constitu-es puissent ktre ainsi
poursuivis a raison des avis quils sont teius de
donner concernant l s d lits don't ils ont cru ac-
qu'rir connaissance dans Pexercice de leurs fonc-
tioln, et sauf contre eux la demand en prise a
pairie s'il y a lieu.





DU-- JGCEF.T ET BE L IXECUTIOIN. 33"'
Le commsissaire du gouvernement sera tenu,
sur la requisition de I'accus6, de lui fire con-
naltre seas d&iionciateurs.
Art. 272. Les demands en dommages ii.rlt.':5r
* forwmes-soit par 'accuse contre ses d6nonciatcurs
ou la parties civil, soit par la parties civile con-
tre laccus5 ou le coniidaiU;n- aeront portces au
tribunal ciriminel.
La p r..i>' civil est tenue de former sa de-
tnande en dommages-iiit..:'ii avant Ic jugement;
plus tard, elle sera non recevable.
II en est de inme de I'accus6, s'il a connu
son d6nonciateur.
Dans le cas ou .1'accuse n'aurait connu son d6-
nonciatear que depuis eI jugement, mais avant
la fin de la session, il sera. tenu, sous peine de
dche6ance, de porter sa demand au tribunal cii-
minel: s'il ne l'a connu qu'aprIs la clutur e de a
session, sa demand sera portle au tribunal civiL
A P'gard des tiers qui i'auraienit pas 6t-6 parties
au proc's ils s'adresseront au- triui;al civil.
Art. 273. Toute personae acquittee t'gaiement
ne pourra plus &tre reprise ni accuse, a raison
du. mime fait.
Art. 274. Lorsque, dans le conrs des d,:bats,
Yaccus6 aura &t' i.,.',:u'.' sur un autre fait, soit
par des pieces, soit par les depositions des t6-
moins, 1e dovan du tribunal crimniuei, apres avoir
prononcc qu'il est aequitti de i'accusation, ordon-
nera qIu'il soit poursuivi a raison du nouveau fait:-
cn consequence, il le renverra en ,tat de man-
dat de co;mp:rutioa on d'amener, suivant les dis-
tinctions ktablies par Particle 8, -et mreme en
(tat de mansnlt d'arr3t, s'il y echet, devant le
juge d'instruction du resort, pour .te prpc6d6
a une nouvelle instruction,





64 BRU JUTGEIaENT ET DE L'EXECUTIN.
-Cette disposition ne sera toutefois execute
que dans le cas oui, avant la cloture des d6bats,.a
le ministire public aurait fait des reserves a fin
de pQursuite.
Art. 275. Lorsque l'accus6 aura W6t dLclare cou-
pable, le commissaire du gouver-nement fera sa
requisition au tribunal pour Papplication de la
loi.
La parties civil fera la sienne pour restitution.
et dommages-int6r6ts.
Art. 276. Le doven du tribunal criminal deman*.
dera a t'accuse s'il n'a rien a dire pour sa d--
fense.
L'accusi ni son conseil ne pourront plus plaider
que le fait est .faux, raais seulement qu'il nest
pas d6fendu ou qualified llit par la loi, ou qu'il
ne mreite pas la peine don't le minister public a
requis application, ou qu'il n'empoite pas de
dommages-int6rkts au profit de la parties civil,
ou enfin que celle-ci 1aeve trop haut les- dom-
mages-intir&ts .qu i sont dus.
Art. 277. Le tribunal prononcera I'absolution
de laccus6, si le fait don't il est d6clar6 cou-
p~,I-Ile n'est pas d6fendu par une loi penale.
Art. 278. Since fait-est dffendu, le tribunal pro-
noncera la pine etablie par'la loi, mrme dans
le cas oi d'apres les d&bats, il se tr6uverait
;',.i'e plus de la coqmp6tence du tribunal crimi-
nel.
En cas de conviction de i1:i ', crimes ou
d461its, la peine la plus forte sera seule prononcee.
Art. 279. Dans le cas d'absolution commune
dans celui d'acquittement ou- de condemnation,
le t_'iinilC.i statuera sir.les dommages-;.:- its pr&-




iy J lTi!LNr TT DE L 'EXECUTION. 6
tbndui par la parties civil ou par Paccuse ; il les
liquidera par ie minme jugement.
Le tribunal ordonnera aussi que les effects pris
seront restitug6 au propri&taire.
NManmoins, s'il y a eu condamnation, cette res-
*titution ne sera faite qu"en justifiant par le pro-
pri6taire, que le icondamn6 a laisse passer les delais
sans se pourvoir en -cassation, ou s'il s'est pour-
vu, que lPaffire est definitivement termine.,
Art. 280. Lorsque P'accuse aura t6 .declare
excusable le tribunal prononcera conform6ment
au Code penal.
Art. 281. L'accuse, ou la parties c.ki', qui suc-
coimbera, sera condamn6 aux frais envers Eta-t
et envers Pautre parties.
Art, 282. Le jugement sera prononc' a hiaute
voqix par le doyen du tribunal criminal, en pre-
sence iu public et de laccusi.
Avant de le prononcer, le doyen du tribunal
criminal est tenu de lire le texte de la loi sur
laquelle il est fond6.
Le greffier 6crira le jugement; il y inserera
le texte'de la loi appliquee, sous peine de quatre-
vingts gourdes d'amende.
Art. -283. La minute du jugement sera signee
par les juges qui l'auront rendu A peine de
quatl,.-vigin- gourdes d'amende centre le greflier,
et, s'il y alieu,de prise A parties, tant centre
le greffier que centre les juges.
Elle sera signee dans les vingt quatre heures
de la prononciation du jugemelt.
Art. 284. Apres avoir prononce le jugement, le
doyen du tribunal criminal pourra, seion les cir-
constances, exhorter laccus6 a la fermet&, A la
resignation ou A reformer sa conduite.





66 BU JUGIEMENT ET BE L'EXECUTIOT.
1 l'avertira de la faculty qui lui est accordee de se
pourvoir en cassation, et du terme dans lequel
Fexercice dc cette faculty est circonscrit.
Art. 285. Le greifier dresser un proces-verbal
dea a s6ance, a Peffit de constater que les for- o
malites prescrites out et, observe es.
I1i ne sera fait mention au proces-verbal, ni des
r6ponses des accuss ni du conteau aux deposi-
tions; sans prejudice toutefois de 1'ex6cution de
Particle 233; concernant les chang,emens, varia-
tions et contradictions dans les declarations des
t6moins.
Le proces-verbal sera sign par le doyen du
tribunal criminal et par le grefier.
Le d6faut de procis-verbal sera puni de quaLre
cents' gourdes d'amende contre le greffier.
Art. 2d,3i. Le condamn6 aura trois jours francs,
apris celui od son arret lui aura .6t6 prononc6,
pour dclarer au greffe qu'il se po.,. ::.'. en cassation.
Le commissaire du gouvernement pourra, danis
le Inmme dAtai, declarer -au grefb qu'il demand
la cassation de P'arret.
La parties civil aura aussi le meme delai; mais
elle ne pourra se pourvoir que qua-t aux dispo-
sitions relatives a ses i:.' ', civil.
Pendant ces troisjours et s'il y a en recours
ei cassation, ,,"li,- .;J la reception de l'arrot du
tribunal de cassation, ilsera sursis a l'extcution
du jigement. du tribunal crimiinel.
Art.' 237. Dans les cas prevus par les articles
' et 323, du prSsent Code, le -:ommnissaire du
gouvernement ou la parties civil n'auront que
vingt-quatre heures pour se pourvoir.
Art. 288. La condemnation sera ex6cut-e dans
les vingt-quatre heures qui suivront les dClais men-





BD JVGEMENT ET DE L'WXECUTION. PfI
tionnT~R en P" irti::Te 286, s'il n'y a point de recourse
en cassation; ou en cas de recours, dans les vingt-
quatre heures de la reception de Parrkt du tri-
bunal de cassation qui aura rejet6 la demand.
S Art. 289. La condemnation sera ex6cutte par
les ordres du comnissaire du gouverfnement; ii
aura le droit de requerir directement, pour cet
elfet, Iassistanee de ta force publique.
Art. .. Si le- (.:. ..,lit'; veut taire une d6-
claration, elle sera re;ue par un des juges du
lieu de executionn assist du greflier.
Art. 29. Le proces=verbal d'execution sera,
tous peine de quatre-vingts gourdes d'amende,
dress par le greffier, -et transcrit par lui dans
les vingt-quatre figures, au pied de la minute de
larrat. La transcription sera signee par lui; et il
fera mention du'tout, sous la minme peine, en
marge du proces-verbal. Cette mention -sera ega!
element sigri6e, et la transcription fera preuve com-
me le proces-verbal meie.
Art. 292. Lo;sque, pendant les debats qui au-
ront prec&d6 le jugement de condemnation, l'ac-
cus6 aura -tW incuip6, soit. par dps pieces, soit
par des depositions de t6m-oins, sui d'autres cri-
mnes que ceux-dont il 6tait accuse; si ces crimes
nouvellemenit manifest&i m6ritent une peine plus
grave que les premiers ou si laccus, a des com-
-plices en 6tat d'arrestation, le tribunal ordonnera
qu'il soit poursuivi-, l raison de ces nouveaux faits,
suivant les forces prescrites par le present Code.
Dans ces deux cas, le comnnissaire du gouver-
inement surseoira a Pexecution dujugement qui a
prononce la premiere condamriation, jusqu'& ce
qu'il ait 6tW status sur le second procds:
Art. 293.. Toutes les mi.,',i-s. des jugemens ren-





68, U JURY.
dus au criminal seront r6unies et diposves aa
greffe du tribunaL

CHAPITRE V.
Du Jury et de la ..J ',.r' de le former.
SECTION PREMIERE.
.Du Jury.
Art. 294. Nul ne peut remplir les fonetions dejure,
sil n'a vingt-cinq ans accoanplis, et s'il ne jouit'
des droits politiques et civil, A peine de nuilite.
Art. 295. Les jiur s seront pris,
L.o Parmi les ca'ii.,v; non rilitaires d:.ir i,-;i :s
dans le resort;
2.0 Parmi les fonctionnaires et employs de For-
dre administratif;
3.0 Parmi les officers de sante, notaires, dkfen-
seurs publics, instituteurs et tous autres comnis-
sionn6s du gouvernement dans 1'ordre civil;
.4.0 Parmi les negocians, marchands et artisans
patents.
Aucun jure ne pourra etre pris que parmi les
citoyens susdesign6s, sauf toutefois ce qui est
dit, article ._9.
Art. 296. Nul ne peut etre jure dans la meme
affaire oa il aura Wte officer de police judiciaire,
t6moin interpreted, expert ou parties, a peine
de nullite.
Art.'297. Les fonctions de jure sont incompatible
avec celles des grands fonctionnaires publics,
des juges, et d s commissaires du gouvernement.
Elles sont .'gldement incompatible avec cells
de ministre d',un culte quelconque.
Les sexaganaires en seront di peira.'s, s'ils le
requidrent.





DU JURY.


Art. 298. QFiconque, ne se trouvant dans, au-
cune dce classes desiganes en article 295, d&si-
rerait d etre -admis 1 ihonneur de remplir les fonc-
tions de jure pourra ktre compris dans la liste,
s',il le demnande au gouvernement, et si le gouver-
nement apres avoir oblenu des renseignemens
'avantageux sur le compete du r. atil.t'aL lui ac-
corde une autlorisation A cet 6gard..
Art. 299. Le conseii des notables de chaque com-
mune du resort former, sous sa responsabilit; ,
une liste de jurSs, toutes les fois qu'il en sera
requis par le doyen du iribu:;i.,l,'i:ii.i.l. Ces r6qui-
siions seront :Il, s quinze jours au moins avant
Fouverture,.du.it tribunal, et devront determiner,
d'apres la rKpartition la plus gale possible le
hombre de citoyens A fournir par chaque commune,
pour en- comnpoer un tableau de treate- six jur6s.
Les diffirentes listes seront envoybes par triples
copies, au grand-juge au doyen du tribunal crimi-
nel et au comanissaire du gouvernement pros ledit
tribunal.
Art. 300. Le conseil des notables n'enverra pas
la liste entire A cbaciin' dus citoyens qui la compo-
sent; mais il notifiera A chacun d'eux 1'extrait
de la liste qui constate que. son nom y est port.
Cette notification leur sera faite huit jours au
moitis' avant celui ou la liste doit servir.
Ce jour sera mentionn6 dans la notification qui
contieudra, en outre, la somination de se trouver
au jour indiquB, sous les peines port6es par le
present Code.
A d.faut de notification a la personnel, elle
sera faite a -son domicile, ainsi qu'a cclui du
juge de p.iix de la coimnune; celui-ci e.st tenu
de lui en donner connaissance.





"70 ss J.Ui-
Art 301. Laliste desj-ur6s sera c-unmm non ave-
nue, apres le service pour lequel elie aura 6t4
IormBe.
Art. 302. Le jur6 qui aura 6te port sur une
liste, et aura satisfait aux requisitions A lui taites, o
xe pourra, tre comprise sur les listes des quatre
sessions suivantes a moins toutefois qu'ii n'y
consent.
En adressant- les nouvelles listes de jur6s au
grand-juge, les conseils des notables y joindront
Ja note de ceux qui, portes sur la liste procudente,
Wn'auraient pas s ati,.i( aux r6quisitiois: Le r.-t:d-
juiji fera, tous les ans au, President d' Huti, un
rapport sur la. manire don't les citoyens inscrits
rur les listes auront renipli leurs functions.
Si quelque fonctionnaire appeal conine jura
in'a point repondu a I' ptl le rapport lPindi
quera particulierement.
Art. 303. Nul citoyen ag6 de plus de vingt-
einq ans, ne pourra Ctre admis aux places ad-
ministratives etjudiciaires sil est coinvincu d'a-
veir refuses obstin6ment de remplir Poilice de jur6.

SECTION I1.
De kla .Ii, re de former et de convoquer le Jury.
Art. 304. Le nombre de douze jur6s est neces-
haire pour former un jury.
Art. 305. La liste des jur6s sera notifine par
le commissaire du gouvernement a chaque accuse
la veille dujour determine pour la formation du
tableau: cette notification sera nulle, ainsi que
tout ce qui aura suivi, si elle est faite plus t6t
ou plus tard.
Act. 306. Dans. tous les cas, s'il y a, au jour





1tr tURY. 71
indique, moingde trente juries present non. excuses
--u non,'dipenses, le nombre de trente juries sera
complete par ie d e'-ii du tribunal criminal: ilb.
seront pris, publiqucement et par la voie du sort,
* entire les ciitoyi-s ies s classes d&si'gnies en Parti-
cle 2.:; et residaint dans la commune; a Peffet
de quoi, le conseii des notables adressera, tous
les ans a ce un u:..1iti un tableau des dites
personnel.
Art. ;: Tout jure qui ne se sera pas rendu
Sson poste sur la citation qui lui aura Wte noti-
fibe, sera condamnn par le tribunal criminal, i
une ainende, laquelle sera,
Pour la premiere bfis, de quatre cents gourdes;
Pour la second de huit cents gourdes;
Et pour la troisidme -fois, de douze cents gourdes.
Cette derniere fois, il sera de plus declare in-
capable d'exercer l'avenir les functions de jur&.
L'arret sera imprim6 et .lti.lI, ses frais.
Dans tous les cas, le noin du jur" condamnc sera
envwoy6 au conseil des notables pour ktre compris
dans la note prescrite par Particle 3C2.
Art. 308. Seront excepts ceux qui justifieront
qu'ils 6taient dans Pimpossibilit6 de se rendre au
jour indique.
Le tribunal prononcera sur la validity de Plecuse.
Art. 309. Les pines porttes en Particle 307 ,
sont applicables a tout jure qui, meme s'tilant
rendu a son poste, se retirerait avant l'expiration
de ses functions, saris une excuse valuable qui sera
6galement jugee par le tribunal.
Art, 310. Au jour indiqul et pour chaque
afi'.ire, lappel desjur.s. non excuses et non dis*
penses sera fait avant l'ouverture de laudienoe,
en leur presence, et en presence de l'accus6 et
du minister public.




72 RU Sunt.
Le nom de chaque jur6 repondant a I'appel scra
depos6 dans une urne. f
L'accus6 premidrement et le commissaire du
gouvernemeirt recuseront teh juries qu'ils jugeront
a propos, a measure que leurs nomts sortiront de
'urne, sauf la limitation expritn6e ci-apres. )
L'accus6 ni le commissaire du gouvernement ne
pourront exposer lcurs motifs de recusation.
Le jury de jugement sera fbrme a Finstant oi ii
sera sorti de P'urne douze noms de jurs non
r6cuses.
Art. 311. Les recusations que pourront fire
1'accus6 et le commissaire du gouvernement, s'ar-
riteront, lorsqu'il ne restera que d ouze juries.
Art. 312. L'accus6 et le commissaire du gouver-
nement pourront exercer un nombre 6gal de r&-
cusations;,et Cependant, si les jur6s sont en .nom-
bre impair, I'accus6 pourra exercer une rcusation
de plus que le commissaire du gouvernement.
Art., 313. S'il y a plusieurs accuses, its pourront
se concerter pour exercer leurs recusations; ils
pourront les exercer separhment.
Dans Iun et- 'autrt cas, ils ne pourront exc6der
le nombre de r6cusations determine pour un seul
accuse par les articles pr6ecdens.
Art. 314. Si les accuses ne se concertent pas
pour reccser, le sort. rgfera entire eux le rang
dans lequel ils front les r6cusations. Dans ce cas,
les jurts recus6s par un seul, et dans cet ordre,
le serout pour tous jusqu'a ce que le nombre
des recusations soit puis.
Art. 315. Less accuses pourront se concerter
pour exercer une parties des recusations sauf a
exercer le surplus suivant le rang ,fix6 par le
sort.




MA'NIERkS bt St tOuhv.. -ONT T Rto- .LES .JCUG5 l Tr
I Art. 316. L'examen de accuse6 commencera im-
.6diatement ,!.'-, la formation du tableau.
Art. 317. i p,.r quelque ev6nement, Pexamen
des accuses sur les d6lits ou sur quelques-uns
dles dflits compris- dans I'acte ou dans les actes
Sd'ncea-li.inir ., est renvoy6 a la session suivante,
il sera fait une'autre listed; il sera procede a de
nouvelles recusations, et A la formation d'un nou-
veau tableau de douze juries, d'apris les regles
prescribes ci-dessus, a peine de nullit6

Mo 5. L-O

S",, les 3l.atif ,ts de se pourvoir centre les Ju-
gemensu,


CHAPITERE PREMIE',:,r_.
Des zullitis de I'1nstruction el du Jir .',inf.
Art. 318. Les jugemens rendus en dernier res-
sort en matiere criminelle, correctionnelle ou
de police, ainsi' que Pinstruction et les poursui-
tes qui les auront prc6d6s pourront tre an-
nnul& dans les cas suivans, et sur des recourp
dircig&s d'apres les distinctions suivantes.
PARAGRAPHE PREMIER.
/Matieres Criminelles.
Art. 319. Lorsque l'accuse aura subi une con-
dimnaltion, et que, soit dans l'ordonnance de ren-
voi devant le tribunal crimihell soit dans lins-
tiuctiLo et la procedure qui auront Wt, faites de-




7 fUtlTES ~E MATTER CRIMIIN t Li,
vant ce tribunal, soit dans le jugement meme ide
condemnation, il y aura eu violatiKn ou omission
de quelques unes des formalit6s que le present
Code prescrit, sous: peine de nullite, eette omis-
sion ou violation donnera lieu, sur la poursuite
de la parties condamnee oundu ministare- public, O
a 1'annullation du jugement de co'damnation, et
de ce qui a -precd, a partir du plus ancient
acte nul.
1I en sera de meme, tant dans les cas d'in-
comp6tence que lorsqu'il aura t6 ,omis ou refuse
de prononcer, soit sur une ou plusieurs deman-
des de l'accus soit sur une ou plusieurs re-
quisitions du minister public, tendant a user
d*une faculty ou d'un droit aceorde par la loi,
bien que la peine de nullit6 ne fft pas textuel-
lement attache a l'absence de la formality don't
l'execution aura kt6 demandee ou require.
Art. 320. Dans le cas d'acquittemeht de 1'accu-
A l'annullation de P'ordonnance qui l'aura pro-
nonde, et de ce qui l'aura prbcedee, ne pourra
Atre poursuivie par le miiistere public que dans
l'interet de la loit et sans pr6judicier a la par-
tie acquitted.
Art. 321. Lorsque la nullite procirdera de ce
que le jugement aura prononee une peine autre
que celle applique par la loi a la nature du
crime, lannullation du jugement pourra 6tre pour-
suivie tant par le- minister public que par la
parties condamn6e.
La m~me action appartiendra au minister, pu-
blic contre les jugemens dTabsolution mentionn6s
en Particle 217, si l'absolution a ete motive sur
la non-existence d'une- loi penale, qui pourtant
aurait exist.




HUTLLITES EN MATIERES CORRECT. ET DE POLICE. 75
Art. 322. Lorsque la peine prononcee sera la
Ineme que celb porthe par la loi' qui s'applique
au erime, nul ne pourra demander l'annullation
du jugement, sous le pretexte qu'il y aurait er-
reur' dans la citation du texte de la loi.
* Art. 323. Dans aucun cas la parties civil -ne
pourra poursuivre l'anuullation d'une ordonnance
d'acquittement ou d'un jugement d'absolution:
mais si le jugement a prononc6 centre elle des
condamnations civiles, sup6rieures aux demanded
de la parties acquitt6e ou absolute, cette dispo-_
sition du jugement pourra etre annullee sur la
demand de la parties civil.

II.
.7atihres Correctionnelles et de .Police.
Art. 324. L.es voies d'annullation exprimees en
Particle 319, sQnt, en matiere correctionnelle ou
de police, respectivement ouvertes a la parties
poursuivie pour ui. ddlit ou une contravention,
au minister public, et A la parties civil, s'il y-
en a une, cpintre tous jugemens en dernier res-
sort, sans distinction de ceux qui ont prononc6
le renvoi de la parties au sa condemnation.
Neanmoins, loraque le renvoi de cette parties
aura 6t6 prononc6, nul ne pourra se pr6valoir.
centre, elle de la violation ou omission des for-
ipes prescrites pour assurer sa defense.
Art. 325. La disposition de article 322 est ap.,,
plicable aux jugemens en dernier resort rendus
en matiere correctionnelle ou de police.




7t DE-S DEMANDS EN CASSATION.,
M. II .
Disposition commune aux deux .Prcli--:..,iv prTdcdens.
Art. 326. Dans le cas od, soit le tribunal de
cassation, soit un tribunal civil, aunullera une ins-
truction, il pourra ordonner que les frais de la 0
procedure a recommencer seront a la charge de
1'oficier ou juge instructeur qui aura conmis la
nuliite.
N1anmoins la prcsehte disposition n'aura lieu
que pour des fautes tres graves.
CHAPITRE II.
Des Demandes en Cassation.
Art. 327. Le recourse en cassation centre les
jugemens preparatoires et d'instruction, ou les.
j.i.,'ni.ns en dernier' resort de cette quality, ne
sera ouvert i '.jii" s le jugement d6fliitif: l'ex6-
eution volontaire de tels jugemens prBparatoires
ne pourra, en aucun cas, &tre' oppose come
fin de non-recevoir.
La prfsente disposition ne s'fapplii'ie point aux
jagemens .:-reli u sur la competence.
Art., 328. La declaration de recours sera faite
au greffier par la parties condamnee, et sign6e del-
le et dau y-f' r; et si le d6claraat ne peut ot
ne -veut signer, le greffier en fera mention,.
Cette dclta-ration pourra etre faite, dans la
nil:e forne, pi' e le d6fenseurde Ia parties con-
dam-nne ou par un fonda de pouvoir spociali dans
ce dernier e.as, le- pOuveoir dem-eurera annex a
la declaration.
Elle sera inscrite sur un registry a ce destine;
ce registre sera public, et toute personnel aura
le droit de s'en faire ddlivrer des extraits.




BES DEMANDES EN CASSATION. f77
Art. 329. Lorsque le recours en cassation con-
tre un jufemqit en dernier resort, rendu en ma-
tiere c; ,.ii;,1,-:-, correctionnelle, ou de police,
sera exerce soit par la parties civil, s'il y en a
une, soit par' le minister public, ce recours, ou-
0 tre Pipiseription c6nonc6e en Particle precdent ,
sera notify 6 la parties cointre laquelle il sera di-
rig6, dans le d.L,I; de trois jours.
Lorsque cette.partie '. !"u,- n-ii.lii!t. d6tenue,
'acte co ntenant la declaration de recours lui se-
ra lu par le greilicr: elle le signera, et si elle
ne le peut ou ne le veut, le greffier en fera mention.
". Llr- [i sera en liberty, le demandeur en
cassation lui. notifiera son recourse par le minis-
taee d'un huissier, soit a personnel soit au
domicile par elle 1lu : le d;lai sera en ce cas,
augmentP d'un jour par cinq lieues.
Art. ..;?. La partie civil qui se sera pourvue en
cassation, est tenue de joindre aux pieces une
E:.'.'diiion authentique du j-:.-~.,:ii:t.
Elie est tenue, a peine de dlch6ance, de con-
signer une amende de cent-Vingt gourdes, ou. de.
la moitid de cette some, si Parret est rendu
par contumace ou par d6fiut,
Art. 331. Soat dispenses de Pamende, L.o les
condamn6s en matiere criminelle ; 2.o les agents
publics pour afitires qui -concernent directemenit
administration.
A Pl'gard de toutes aut'res p'-'roies l'amen-
de sera encourue-par cells qui succomiberont dans
icur recour ; seroiit neanmonis dispensees de la
consigner celles- qui j.'ii', ..1 leur demand
en cassation un certificate d'iidigence a lles d6-
livr6 par Ie juge de paix de leur commune et
vise par. Poiici r administration.




78 D DDEMAKDES NI CASSATION.
Art. 332. Les .condamn6s, mIme en ,matiere
correctionnelle ou de police, a9 urt peine empor.
tant privation de la liberty ne -ei.cloit pas ad.
mis a se pourvpir en causation, lpraqu'ils ne se
ront pas actuellement en 6tat, -pu locrS(u'ils n'au.
ront pas 6t6 mis on liberty sous caution.
L'acte de leur ecrou, ou de le4r mise en liber,
t6 sous caution, sera annex6 a P!acte de recourse
en cassation.
N6anrminis, larsque le recourp en cassation se-
ra motive suy Pincompbtencc., il suffira a- de-
mandeur, pour que son recourse soit recu, det
ju-iif,-r qu'il s'est actuellement conatitu6 dans la
maison de justice diu lieu ou .i;*,e le tri1inal
de cassation: le garden de cette .maisonr pourra
l'y recevoir, sur la repr6sentatipo de sa demand
adressbe au commissaiie' du gouvernement pres le
tribunal, et viase par ee magistrate.
Art. 333. Le condamnn ou la parties civil, soit
en faiSant sa declaration, soit dans les dix jours
suivans, pourra deposer au greffe du tribunal
qui aura rendu le jqgement attaqqe, pne requete
contenant ses moyens de cassation. Le greffier lui en
donnera reconnaissance, et remettra sur-le-champ
cette reqiil'e au magistrate charge duministere public.
Art. 334. Ap'es les dix jours qui suivront la
declaration, ce magistrate fera passer au grand,
juge les pieces du procds et les requetes des.
parties, si elles en ont d6pose.
Le greffier du tribunal qui aura rendu le ju-
gemeit attaqu6, r6digera sans- frais et joindra un
inventaire des pieces, sous peine de quatre-vingts
gourdes d'amende, laquelle sera prononcee par
i. tribunal de cassation.
Art, 335. Dans les vingt-quatre heures de la




IBES BEMANDES EN CASSATION. 79:
reception de ces pieces, le grand-jtge les r'dre -
sera au Iribiuo !i de cassation,-et il en donnera
avis au magistrate qui les lui aura transmises.
Les condamnns pourront aussi transmettre di-
rectement au greffe du tribunal de cassation, soit
* leurs requktes, soit les expeditions ou copies si-
gnifi6es tant du jugement que de leurs deman-
des en cassation.
SArt, 336. Le tribunall de cassation en touted
affaire criminelleI correctionnelle ou de police b
pourra statuer sur le recours en cassation aus-
sitOt apris expiration des dMlais port s au pr6-
sent chapitrei et devra y statuer, dans le mois
au plus tard 'a coimpter du jour oii ces ddlais
seront expires. -
Art. 337; Le tribunal de cassation rejettera la
demailde ou annullera le jugement, sRansi qu'il soit
besoin d'un arrgt prealabid d'admission.
Art. 338. Lorsque l- tribunal de cassation a.n-
iiullera un jugement rendu soit eh rnatidre cor-
rectionnelle, .soit en mati're de Ti'i' il ren-'
verra le process et les parties dcv-nt un tribunal
de meme quality que celui qui aura rendt ie ju-
gement annule.
Art. 339. Lorsquee e procds aura e~t renvoy6
devant un tribunal crimiiiel, et q:;il y aura des
complices qui ne seront pas en 6tat d'accusation,
ce tribunal renverra devant le juge d'instruction
pour fire concurremment avec le rninistere. pu-
blic, instruction don't les pieces seront ensuite
soumises A ]a chambre du conseil, qui pronon-
cera s'il y a lieu ou non Ai la mise en accusation.
Art. 340. Si Ie jugement a at u annual pour
avoir, prononc6 une peine autre que celle que
la loi applique a la nature du crime, le tribunal




80 D ES .DiEMEIADES )SN CASSATION.
criminal a qui le pro.cs sera renvoy6, rendra soa
jugement sur la declaration dcja f1. pIer le jury;.,a
Si le jugement a etW annual pour autre
cause, il sera procade a de nouveau d6bats de-
vant- le tribunal criminal auquel le 'i'.:-'s sera
renvoye.
Le' tribunal de Cassation *n'annullera qu'une
parties du jugement, lorsque la nallit6 ne viciera
qu'une ou quelques-unes de ses dispositions.
Art. 341.. Laccus6 don't la condamnation aura
Uth annule et qui devra subir un nouveau ju-
gement au criminal, sera tr'iluiit soit en 6tat
d'arrestation, soit en execution de 1'ordonnance
de prise de corps, devant le tribunal a qui son
process sera renvoye.
Art. .'.. La parties civil qui succombera dans
son recours, soit en maticre criminelle, soit en
matfiire correctionnelle ou de police, sera con-
damnee A une indemnity de cent-vingt gourdes,
et aux frais envers la' parties acquitt6e, absoute
ou renvoyee: la parties civil sera de plus- con
damage envers 1'Etat une amended de cent-
yingt gourdess, ou de soixante gourdes seulement
si le jugement a ete rendu par contumace ou
-par d6faut.
Art. 343. Lorsque le jugement aura ete annual,
'anmende consignee sera rendue sans aucun delai,
en qu(.1' ,'i ._ terms que soit coneu i'::r c: t qui,
aura statue sur le recourse et quand mrme ii.
aurait omis d'en ordonner la restitution.
Art. 344. Lorsqu'une demand en cassation aura-
tre rejet'e, la parties qui Pavait former ne pourra
plus se pourvoir -eri cassation centre le mmee
jugement, sous quelque pretexte et par quelque
mroyen que ce soit.





btSp DEMANDS EN REVISiZo. $1
a Art, 345; L lrt qui aura rejet6 la demand,
.era d1livrk dans les trois jours au commissaire
du gouvernem-nit pris le tribunal de .cassation,
par simple extrait sign du greffier, lekquel sera
* adress6 au grand-juge et envoy par celui-ci
au magistrat charge du minister public pres le
tribunal qui aura rendu le jugeeiimnt attaqu6.
Art. 346. Lorsque, sur exhibition d'un ordre
formel a lui donned par le grand-juge le conmmis-
saire du gouvernement pres kle tribunal de cas-
sation dnhoncera au tribunalde cassation des acts
judiciaires ou j~gemens contraires a la loi, ces actes
on jugemens pourront etre annules et les officers
de police ou les juges poursuivis, 'il y a lieu, de
la maniere exprimbe au chapitre 3 de la loi No 6,
Art. 347. Lorsqu'il aura Wt irendu, par un tribunal
triminel, ou par un tribunal correetionnel ou de
police, tn jugement en dernier resort, sujet a
cassation et contre lequel n6anmoins aucune des
parties ne se sera pourvue dans le delai d6-
termivin le commissaire du gouvernement pres
ie lribuinal de cassation pourra aussi d'office, et
bionobstant l'expiration du d6lai, en donner con-
imis;ance ai tribunal-de cassation le jugement
sera cass6e sans que les parties .puissent s'en prg-
valoir pour s'opposer a son execution.

CHAPITRE III.
Des Demandes en revision.
r Art. 348. I-orqu'un accuse aura Wte condamne
pbur tin crime ,et qli'un autre acous6 aura aussi
6tk coridamn6 par un autre jugement come auteur
du mnme crime; si les deux jugemens ne penvent
se concilier, et sent. la preuve de innocence de
S11





82 DS DnMANtlS Etl PFr | i.-N
*Pun ou de Pautre condamn6, rf.:tioiin des dJf;'iv
jugemens sera suspendue, quand rnmfe la denmani
de en cassation de lun ou de Pautre j.!',i!:ilt
aurait iet r.j.-._ 0.
Le grLn I.i.-jiige, soit d'offce, soit sur la rclaa- ,
nation des corndamnCs ou de Fun d'eux, ou du
minist;re public chargers le co.u in--;ii-: dd
gouvernement pres le tribunal de cassation de
ljinonci'r les deux jugemens a ce tribunal qui,
apreg avoir *vrifib que les deux condamnatioTc
ne peuvert se concilier, cassera les deux jugea
mens, et renverra les accuses, pour Oinre pr..c' 1e
sur les actes d'accusation subsistaris, devant un
tribunal autre :que ceux qui auront rendu les
dlcux juiin-emns.
Art: 3-9. Loi'q-.i'oApr' une condamnation pour
homicide, il sera, de lordre exprds du grand;-
juge adress6 au tribunal de cassation des pieces
repr6sent6es post6rieurement .a la condemnation,
et propres a faire naitre, de suffisans indices sur
existence de la personnel don't la mort suppose
aurait donn' lieu A la condemnation, ce tril.iual
pourl i prt parz-iri.-bIt dsionrcjr un tribunal
pour reconnattre Pexistence et l', ._-titt. de la
personim pl' t-i!rie homicide, et les constater
par 1i:tllm:.rigatoire de cette personnel par audi-
tiorn.de t6moins. et par tous les moyens propres
a mettre eri evidence le fait destructif de la cqn-
" d iln itioii. "
L'execution de-la condemnation sera de plein
iroit suspendue par 'ordre du grand-juge ,juscu'a
ce i! y a lieu cisuite par Tarrt pr paratoire de
Ie tribunal d. par l de cassa
Le tribunal d l-ignir par, le tribunal de cassa-





BES DEMANDES EN REVISION, 83
w4oIin prono.)sita simplement sur. identitye ou la
nion-ideiitit& de la personnel ; et apres que son
juirmennt auca te avec la procedure, transinis
nuLI t'riu!:r.ii de cassation," ceiui-ci pourra' casser
*le jugement de coadamnilaon, et meme renyoyer,
s'il y a lieu, Paff~ire-, un .tribunal criminal
autre que ceux qui en auraient primitiverent,
conuu.
Art. 350. Lorsque april s une condemnation
bontre un accuse., Pun ou plusieurs des t6moins
qui avaient d6pos8 a, charge, contre lui, serorit
poursuivis pour avoir l: pr un. faux tmnoignage.
dans le process, et si I'accusation en faux temoi-
gnage. est admise contre eux, ou minme s'ii est.
decerne centre eux des mandates d'arrit, il sera.
s,ursis A. execution du jigement de condamnaz
tion, quand meme le tribunal de cassation aurait
rejete la requyte du condamne .
Si les teipoins sont ensuite condamnes pour faux
temoignage a charge le grand-juge, soit d'offiee,
soit sur la r l-,iLn.-!io, de Pinidividu condamn6
par le premier jugement, ou du comiuis,:iire du
gouvernenient, chargers le commissaire dii gou-
vernement pros le tribunal de cassation, de d6-
:,:,''er le fait ce, tribunal.
Le tribunal de ca .n _i,- :, apres avoir v6rifie la
declaration du jury, sur laquelle le second juge-
iw:.nt aura et6e .rendu annuleraleral premiri juge-
mernt, si,- par cette declaration les t6moins sont
convaincus de faux txmoignot Q a charge centre'
le premier condamne; et, pour etre proc6de centre
l'accus6 sur Pacte d'accusation suibsistant,.i le ren-
verra devant, un tribunal criminal aqtre que ceux qui
auront rendu soitie premier,, soit lk second jugement.
.Si les accuses de faux tqmoignages sont a-.





84 E ~UeL4.UES PRffItrM.ARWAViLHi8t
quittes e sursis sera lev6 de /jit et le ju--'"
gement de condamnation sera execute.
Art. 351. Les t6moins condamnes pour faux
t6moignage ne pourront pas Wtre entendus dans
les nouveaux d6bats.
Art. 352. Lorsqu'il y aura lieu de reviser une
condamnation pour la cause exprimBe en 'article
348, et que cette condemnation' aura ete por-
t6e contre un ihdividu mort depuis le tribunal
de cassation creera un curateur a sa m6nioire,
avec lequel se fera l'instructiori, et qui exercera
tous les droits du condamnn.
Si, par le r6sultat de la nouvelle procedure,
la premiere condemnation se trouve avoir : et
port6e injustement, le nouveau jugement dechar-
gera la memoire du condamne de l'accusation
qui avait 6te port6e centre lui.


N" 6. LOI

-Su qiueSg Podes Proci ures particuli'res

CHAPITRE PREMIER.
Du Fa.v..-
Art. 353. Dans tous les process pour faux en ecritu-
re, la, pice argue de faux, aussit6t qui'elle aura ete
.produite, sera d lpos6e au greffe sign6e et pa-
raph6e toutes- les pages par le greffier, qui
dressera un proces-verbal detaill de 1'etat mate-
riel de la piece, et par la personnel qui 'aura
depose, si elle sait signer 4 ce don't il sera fait
mention; le tout a peine de quarante gourdes





DFE QTELQUES PR CEDURES P.IRTICULICrI:. 85
fid'aamende col-, le greffier qui faownia rescue sans
que. cette formality ait et remplie.
Art. 354. Si la pice argue de fau' est tire
dlun depot public le fonctionnaire qui s'en des-
saisira, la signera aussi et la paraphera, come
il vient d'etre dit, sous peie d'uine pareille
3a i ide. de
Art. 35-.. La piece arguee de faux sera de
phis signq6e par l'officier de police judiciaire, et
par la parties civil ou son defenseur, si ceux-ei
se pr6sentent:
Elle le sera 6galement par -e 'pr.venu, au mo-
pMent de -sa 'comparutfon,
Si les comparans, ou quelques-uns d'entre eux,
he peuvent pas ou ne veulent pas signer, le proces-
verbal en fera mention,
En cas de negligence ou d'omi.:.ion, le greffier
sera puni de quarante gourdes d'amende.
Art. 356. Les plaintes et denunciations en fauk
pourront toujours 6tre uivies, o, mlors me que les
pieces qui en sont l'objet auraient servi de fon-,
dement a des actes judiciaires ou civils.
Art. 357. Tout depositaire public ou particulier
de pieces arguees, de faux est tenu, sous peine
d'y etre contraint par corps, 'de les remettre, sur
l'ordonnance donn6e par Pofficier du ministdre pu-
blic ou par le juge d'instruction.
Cette ordonnance et P'acte de dep6t lui servi-
ront de d6charge ever, tous ceux qui auront in-
terat a la piece.
Art. 358. Les pieces qui seront, fournies pour,
servir de comparison seront sigiaes et para,
ph6es, comme if est dit aux trois premiers arti-
dles du present chapitre pour la piece arguee' d
faux, et sous les mnmeas peines~






. Art. 359. Tous;d&positaires puhlib p .urrn! t;e (e
constraints, mame par corps, A fournir les pieces
de comparison qui seronit en leur possession :
lordonnance par 6crit et Pacte de dep6t leur ser-
viront de dchIlirge envers ceux qui pourraient,-
avoir intrrtI a ces ,pieces.
Art. 360. S'il est necessaire de dt piTac r one;
piece authentique, il en sera laiss& au dBpositaire
une. copie collationnee, laquelle sera v6rifiee sur
la minute ou 'original. par le doyen du Iribuijl .
civil dans le resort duquel le d6positaire sera?
domicili6: le doyen ein r. -.era proces-verbal; et
si le d6positaire est une p,-i-oirlIe publique, cette
copie sera par lui mise au rang de ses minutes,
pour en tenir. lieu ji.uqi:u renvoi de la upi-'', et
il pourra en d6livrer des grosses ou e p:diti.ins,
en faisant mention du proces-verbal.
N6anmoins si la piece se trouve, faire parties.
d'un registry, de iimani.refn ne p-uvoir en etre
1i_:.imi:;!.v~.!nit., t tdi~ir;iite, le. tribunal pourra, en
orl,.ion:, nnt I'Ip)port du registry dil p-i..s 1- de la
formrnJlit: tal-ie par le present article.
Art: :;I1. Les i' .'itue"-'s privies peuvent aussi
etre produites pour pi.ci-s de comparison, et etre
anl'.;-'-. a ce titre, si les piaties interessees les
reconnaissent.
N anmoins, les p:lrtilc'liirs .qui, m~nme de leur
aveu, en. sont pl.'r-.-sers, ne peuvent etre im-
m,-iklieM,._,t contraints ~, le' remettre; mais si
onr's avoir et6 cites devant le tribunal saisi pcur
aire c( le remise, ou deduire les nm-ti!f de leur
refuse, ils succombent,.le.jugeiimeit pourra ordon-
ner jqu'ik y seront contraints par corps. .
.Art. 362. Lorsque l-s tMioi.ius ,s'expliqueront sur
nne piece du poz-s ils la.. paraphieront et -la





87

S .rWieront; "el-'1its te peuvent signer, le procas-
verbal en fera mention*
Aii. 363. Si-, dans lecours dilune instruction
oa .'tifire pri'c:dur' une piee pe roduite est ar-
gc de l",,, par lune des parties, e1-. sommera
'autre -de declarer si elle itii'dcl se servir de la

Art. 364 La price sera rejetee du proci-., si
!--t parties d6clare qiI -I':l ne vent pas s'en servir,
ou si, dans Ie d46ai de huit jours, elle ne- fait
mucune declaration; et- il sera passe outre A Pins-
tni'u:.ii, m on an jIjgonieiit.
Si la parties d6clare qu'elle entend se servir
de ia piece, T'ii-litl tioSi suri le.faux sera suivie
incidemment devant le tribunal saisi de laffiire
priucipale.
Art. 365. Si la parties qui a argue de faux la
piece, coilieit que celui qui V'a produite est
auteurr ou le complice du faux, on s'il result,
de la pr'oc'-duie que Pauteur ou le complice du
-faux soit vivant, et la poursuite du crime non 'e
teinte par la prescription, Paccusation -sera suivie
-criminellement dans les fbrmes ci-dessus prescrites.
Si le procds est engage au civil, il sera sur-
sis au jugement, jusqu'a ce qu'il ait ,6t( pronon-
c6 su'r le kt!x.
S' il s'agit de crimes, delits, ou cor.tra' ontinr,
le tribunal-saisi est tenu de d6cider prealablement,
et apres avoir eenriendu 'oticier chairg .du minis-,
tdre puillic, s'il y a lieu on non a surseoir.
Art. 366. Le prcvenu ou Paccus6 pourra etre
requis de produire et de former -un corps d'6cri-
ture; en cas de refus ou de silence, le pro-
ces-verbal en fera mention.
Art. 367. Si un tribunal trouve dars la visit






d'an pr'dcs inaee civil, des lices sttiir ris
faux et sur la pe'r-olne qui Pa. commis ,i' 'otlicier
charge di minist(re public- due Ie doyen trans-
inettra les pieces au co!rinissnire du goii. er bement
pris le jiiu:e d'instruction, soit du lieu od le d6- 4
lit parii'lia avoir ete commiss soit du lieu od le
pri-eI Iu pourra etre saisi .et il pourra bmei
dli cirer le imandat d amniicler.
Ati 368. Lorsque de- actes aulie!iliquies airobft
6te d6claf6s faix, en tout ou. er parties, le tri-
bunal qui aura conini du faux ordori:era qti'ils-
soient retablis, rays : on reforms ~ et du tout
11 sera dress procds-verbal.
Les pieces de oeomparaison seront ienvoyes,
dalns les dp',:P.A d'd ealles: auront .Rte tire, on
Aeront .iemises aux personnel qui les auront coin-
jnuniqu.iies; le tout dai s le d6lai de qui.izadie ,
A computer du jour du jugement, a peine d'iie
amended de 'quarante gourdes centre le greftier. ,
Art. 369. Le surplus. de I'irn'trui ie fera comnme sur les autres delitsp sauf l'ex-cep
tion stiivante.
Les doveii,. des tribiinaux criminels, ,le miniis-
tere public les jiiges d'ilIstruction et les juges
de paix, pourront coiiioier, hors de leur resort,
les visits nce-ssaires chez les per i-inles ouptlou-il-
ilaeg d'avoir iabrique, iitrcoduit, di-;tribuii de faux
papers nntionaux, de faux biliets de caisie-, ofi
ie faux billets de baItqii n.
*La pri elnt"' dilpo.ition aura. .lieu (galement
pcm~r e crime de fliue motiiaaie ou de coiitre-
laol.ibt di ceeau de IEt'^k





E COvN'rUACE. B

CHAPITRE 1L
L D Conliunaees.
SArit.--70. Lorqu'apris une ordonnance d mni-
se en accusaiion l'accus6 n'aura pu etre saisi,
oti ne se prcseitera pas dans les'dix jburs de la
notification qui en aura 6&t file a -son domicile;
Ou lorsqu'apres 'stre pr present ou avoir 6et sai-
si, il 'se sera ead .;
Le Joven du tribiual criminal, ou, a son dtfau,
Ie- plui anicien jige de ce tribunal, rendra une or-
donnance portant que I'accus6 sera tenu de se
r:rprsev-nti-,r dans un nouveau dJai de dix jours;
sinon qu'il sera declare rebelle a la loi qu'il
s'Grd siuspendu de l'exercice des droits de citoyen ,
que ses bieni seront squesiilrs pendant I'instruc-.
tion de la contumace, que toute action en jus-
tice ui -sera interdite pendarit le meme teams,
qu'il. mera proce-d d centre hii, et que toute ;per-
sonie est tenure d:indiquer le lieu ou il se trouve.:
SCette ordoriniiance fera de plus mention du crime,
et de l'ordonr--nce de pri~e de corp. .
S.rt. 371. Cette ordoiniance sera publite a son
de trompe ou de caisse, le dimanche suivant ,
et atlichie A la porte du domicile de 1'accuse, i
celle du jlige de paix et a-celle de Pauditoire du
tribunal qui I'a rendue. ;. ,
Le comnuissaire du gouvernement Radrcs.;era
fui-.i cetle ordoonniance au directeur, des domaines
du domicile du Pcortumrax. '
Art. 372. Apres un dMlai de dix. jours c sera
procde au jugement de la contumace.
Art. 373. Aucun conseil ne poudrra se presenter
pour d6fendre I'accus6 contumax. : -.: -






~i 6'aeeui6 itabsent dti terrifj3efOM t O
W'il est dang I'irnpQsbilit6 qbloplue de se rendre,
Aes, parens- o ,es amis pburr.6nt prMenteir son
excuse et en plaider !a Ik6gitLmi1t.
Art.* 371- Si:v.w til)Urja tSrpnvc PcIlr;KCu. ex 1gifin~ieA,
jI ord6oiknera, quil 4eru. sui'siie m juden e fa d
vus& c0 ai ;questr e atl Ps bipnf, pellani 41
teins qui emr:A _fi44 ,- ei g'c"rd h W tI~ire, d
fvxcuso ft aB distamie _es lies'I
-Art. '375; 7Hrs i-e cas, il era .roct6d4 dc ujtR
- ia ec6ure- 00- 1 prdolanwe de renv6i au t(r'ibtt-
nlIcrindiiel, Ale Pap-te dg.notificalion de"h Prdon
lagnee ayant po r oi.jet Ia reprcrer'itation du port
wnmax, Jte d6s poc'-wrbnii ere-~i:s pour eq
ti.6nitafer Ia. p.Lbfication 0t 1"affich~e.
'I c'te kctwe 1& fribiunal. s "' I -
4dusifou$ du' xniui4rt~r public pyrtifncera. sgr, Ia
Si 1'instrncfiitb iuest pal confcrme A la. mi ,) ir 6vj
turio" hi dJiclarc(ra nulie 6t ordcinnienj 90elle qrCH
recomiL iune a partir du plu~. ancwn acted ill.ga
Si 1'iuslrnction est r-gulihre, 161 tri-iflW pronpnr
Cera sur 'accusafion elt- -tqtuera Sur lc: 5nte rite cia
tiJle k tout 6anc, asitance iU n eriveutioi- do
jures.
Aft. 376. Si- le onfttmn &n t com 4larnn'ne, Sjq
bpivn e in a' partir'de I'ej~cutioa doi jiigcnont'i
considires et regi. CoILtue eieid bd'ileiit ; t 4it
vouapte lu sqtia'are sief reandt' 4 qui' j appgf-
fiendxm a. aprL'-eq',. 1e In rodauirotion *6ra devpTntj
Jrr~rvocable par I'expirailon 61 bwai jip popf
PUSgeiiL'r a oijt~uxacv.'
dt. :3i7. E.~rait du jaigewanitn ck r Pid4an.R~j~r
sera. dans les tr oi *aou. -4 (I Ia prwlozwie'ti9 q I j
4-ilipla", 40 W"_wrg vurrgjrwjgtj j 1-taiv ili apiic a."~ yap-~'~






:ds Iribwijif Nx et sur les plsacei pumlique4 dia
b~e o i l e c nr i e au u r A 6 t c 0 1 1 1 11t 1 1 -.
-ar/il eixrai[i`6a1 dans le nl~inh d lai,, airess6
au diirecteum des-domainaes d4 domicile du eon
9tu ma a.
Aft. 378. Le rveotirs en cas-atioh n: serh out
Yert cofitre les jlugeimnes de c'do ii njllice qu'abu m3i
a pure public, et 'Ia. partie eil.,e e-el ce
I~a regarr-t e.~
31- Frin79 auc-Uri cas, la cnu ~dn c
-rt ontu) itC~ltihaee d~lun -i c
Cu96 ne suspendra ni .ne: reitradi a de d lein dmiit
'Inrstr-ctiond I P.' e, s~es ezcovi 44 pr6 ; e!ri
*Le tribunal por linia brd-nfier apr~sle' ju'elllefie
e- Ceibi-cii. la Pbremn' des- effets dtpoit'-, l uif grefi
colyiiiie p h'e seiei-wit r-?1 lrs i~ !i~l~ll Ie
clams par, lesipr1rt-ires -od ayant droi. 11
poiirra aulz iare Ie. Oi-uri'tier qu'k change de repf64
senter, s'il y nalieu
Cettt remise sera pv.:'C,flee d'un pi~ct-,-i eirbal
ie- de~cr1ip i;oi I dre--. par le grieffier, ii pojine de
.quat'ribvingts gourdes d a ve
Art. 80. Dorant le stquestre,, ii:pegitt btie a
cord dessecours a la fenm me, aux enfans, 'au
et-e, ou la mOrefde &bI'5ccu4 ,s'ils sont danq
te- besoin. ;!
Ces se'COuLrS erorit r~g)l!.s ,ar lufoI-iht adm11it.

Art. 381., Si.1 ]'Paccusu se constitpe prisonnier, ou,
8'il est ar~rCI avant que Ia, peine soit. 6teinte, par
]a Orcscriltion le ug-iijeni .en(u par olilIuinacb
bt I.-eq priwidure; l'oi-~o-li~ 14~ill~igI'ildol-l-
nanceQ de prise' de corps Qu de ser'eprret5eter, 1rf
;erit hnkitis d, d plein droita ^tilsera proct 6
ison eapid dans la formm o6diinaire,.
ceperidaut lb. 6ind,91iiation paa coctwnace i





I s'Pt CraM mC C oUm s PVIA XwS Jl rS.
tait de naltu1re emporler ]a priarki(' des droif'; ;i 40?1
vils, et si I'accus' n'a 6te' arrdet ou ne s est rt-pr,-ren-
ie qu apirk les- cinq ans qui ont: suivi le jour f\vB
pour I execution du jugenltent de -counlumace, ce'
jugement conse rvera, 'pour le pass6,-tles'effiets-E'
que ]a privation des di-oits civils aurait .produits
da~s: I'inter alle t c-'iih5 depuis 1e-piration e.i q-,q
a-s jusqu'lau- joUr de la- contpl;auiion -de 1'accus .
en justice.
',Art.-;jd2. Danks le, cas prt`*vFu par ]Yarticle pro-
@Bdent, SI, poUr CiI'elque caoueeue ce z.,oit de-,
1I6n1oin:. ne peuvent Wtre pioltiits aiis dchati
leurs dupo'irioiij c-crites It lps r;.pouise; ~ ibrite
des autrei accuse du we-lue dvlit sero'nt 1ue. a
IFaudience ii en 'sera de6 ininijr de to'itcs-leg
autres )i'cecS (ji.i serorit Jing~CS parr le, di~ycr di
tribunal criwinriI etre de nature r r.parndre "a Lu-
nm)re i Or s le (ilelit et les coult)lb-4.
Art. 383. Le coiturax --qui, apri. s'etre rc-
prisenitit, obliendrait son reiivoi de I'accusauion
ssera toujours, condatnirl= aux' frais oceasionans par
sa, coIItumace.

CHAPITRE 1111.
,es, Crini~s com mis par dc-.TaJi.m hors leC leUrs
foctiions ,'e rci lO; t'exei ice dle klurs fonctionls.
ft~SECTION PREMIERE.
De Ia Pouria(e 1, Insiriulion contie le., poris
Crinu's c Dilds. par tax coiilds hours' de Ictr$

Art. 3-1. L orsqfu n juge de pai' : a n menibre
di] 1, trlibiinAl civil ou eorrcctioinnel, ou ui officer
slharg,! du ministcrc public pros l'un de ces P riu-





POYTRStrTTE FT TNSTPtC. eON TrIE DES JPUGES.,
1112".]l s :,i cpi117 isM hord e ses
-wiU-Iu it f.iii- k3it Ulle.' peine soPt c 6r-
iicitboirncIle, -!u.1 affl Wt ive onii ik&tnii,1 O I 4-.1ficiv. r
(l1i1i tk 'I t I Tl lU I les3 qit' fltuciat ion A o, 011 e i-( p i fties
*Stera teraIi d%'ei t-i:vou r de vuite des cup!e5au
grarind-jugle ,8 iPi ja. La copie des piccbs.
krL. 313j. Le Iaeiit gP lraiisnwA i.. les pikc-e
all i1, un!Ide c r;' t.aiti%) n, .qjui renver ra
ya lieu ,13uiioj un tribunal correcth'iiriol autre
y-ie ccelui auiQel apparti etnt.- fe. einbie iiiculpr
suit A un ji.uye d'iatriueCIioit pPriS galeient.:i -ddni
un nutre tribunal.
LeA. :3v.Le orind- j uIge -pou'ra d.olfie, donner
corjnai.,;aince au tribuilal de c.-Iss-ition. Dan' es'
C.as, le tribunal &diigneera le ragistrat qui rem-
plira, les forictiong de juge dc'iriirucion ei ctlui ee i
exercera les Ibrlclions -d'ofticier Lie police jud~i
c"iAre. saufa'.procider p suite cohitrj uL'nenL Mix
airicles pirti detii, 384 et 385.

-PEC'I0N- IT .
S I ricot aire des .Jtgn.g -et
1Twlj.t. uIIIItv que les .1Iembibri i du Tri6'unai de
Ca-aWito., pouvr Forfi"iture et 'autres Gim~es ov
hDdls 'Yhfi1fc s 'a'. leurs fonctions.
"Art; 387. ,Lorsqu'unjugp .de, paix ou -de police,
ou un juge fiiaitrt partie d'un tribunal ciViL ou CO
rectiotnnel, un ofiicier de police_ Judicinire ou
ofrnci, r charge dui ministtre, public pr'. l'un de ces
juges ou tribunatixi, sera prevenu d'avoir commis,
d-is I'exercice de ses fonIciions. utn d'4it, empor-
tant une peirle correctionnelle la peiite de forfai-
ture ou autre plus gra-ve. cc delit sera pouriui\ i etf
jug6 coinne il ekIt. dt aux arlicks .38I, 385,et 386.





4 y i 4Vll' f ?tlT a A .S*Tifi lA 5Rib.
Art. 308. Lori.tji l1 criidue com#i' di i T 'ieferlY
i fe di Ifonliouli et einportanit a pile, de Ior-
itiIture bu autfe pls' grave r cera inpute A uli
I'ribunal enter, il scra perdced ainshi, qu'il t.uit.
.Ad'. i89. Le crime libra dL-nonce au granid-juge
qui idurinii6i 'il ', i: li~e, brdre au Connuims
saire : dil goiverieinent pr es 1i tribunal de cas-
aifiur; d tI le poursuiire sur Tla dtholiciation.
Le ?crime poui-ra aussi Utre danoii-ce dir-ctlize6nt
lu tribunal de caa-ation pair les personiihe qit
1Ip pl-tendront I;i-cea, mais eeulehient locrsqu'elle&
dejnarit.droilt 6 pren Ire le tribinii: ': pairtie j oc
lbr iri Ia diinoicitirin islt incident ue A uniffai-
e penidilatec au tribiulnl d-i cassIAtioIi.
Art. 290. Si le couuis.qaire d4h igoUiernhiiint
prCbs 1e' trib;inal de i'.s atioh ri oui'tr e pa9 daitf
Ift pAi2es a liu tiraisinise par le yrandi-juge, -e,
~i6'luitre par leI parties., toius le- renseig-erieena
qu'l lugera nccessauies, ii sera sur son requi.-
sitoire-, designed par le .doyen de ce tribunal i
un de ses inemires, pour 1'adit;on des tminoins,
4l toqs autresactes ('i Istruction qu'il peut avopir
lieu de fare:.dans la ville oc't ( kgie ledit tribu-
nal' de cassation.,
Art. D1. Lorsquil y ai dek- tY loirin sa aen-.,
tcndre on de& actes d'inslruction a faire -hof de
1ia 6ie ou4 esi-lge 1I tribunal de cajsatioa, leI
efi i 'de ice tribunal fera a ie ,ttjtj, touies dt6-
ri.trn O s lisces'sairs a La.juge d'instruclton 1 mnlle
d'ln u'ttre ire'-'cnl't q'i Llui du (ribmual pvenilb.
Ar't. 392. Apr' aioivr enrendo lei temioin't et.
-it i' ii' i 'ii'Mti"r ulioi qli lui 1 urn C tir- "dil'e.uie, i
juige d'in-ktru'ctiot nenllionn en n 'artirl'e 6prx3tdent
itren\t'eir Ir-s I ,rbciCrs-t erbEtiTa a et ?,, 'ai tresa'ctes,
clOr et Cacheti, au tI'Ven dtl tibiunal de cassation.





Potc1,iUi5TP rT f-!T!!Tc. cpM n4 Q i; b Bj'
M Art. A 3. d~r le P~ ; !9 -ce pi's qui 'au-
ir 't e'~ t ra n n uii 1,s;: 5 pal' I e rn' (I o .ii. pro.w
tes par '1V pAi1ties, soid es t
rIeurs qI Iil so sera procur6s, le6 doyn Wdceriieka,
iI y a ,lieu, je- I-andat' d d&p,*A.
ie mandat 'dirrut air
1411'ulele6 pr-venei devir ktre d p1-io
A'rt. 394. LO dotyen lorldotiiera de Aiiie' ti S-bw-
anun~i-atjon e la procedure au comryirsair dV i

pre ira an tribunal dpe catqltfi son rqjuiwoier
)p~ntenanrt La di' aucia~ion dii pjeye1uf
Jrkt. 195; Soif que pa dt' I i iKlld'.aiir'Lu ait t b u
ndri pr(6 d6&- d'ir mr.aidat 41. dtrL~. teq trjbuta:1
st.a40uera tbute6 a ffaireS ceg aiiri.
La ddlibi~ritiori a ib a lieu ep ~ac: noi pubi.4
pis: 1Isluges serqnt en- nomb fe :iur.
"Si ra nnjo-.ric des queL cstime que Ia nilise en-
Acdcusalton ne doit.pas 'avoir lieu i Ik dLnonciation
@erg rjfetqte- par uipI arret, et le commisspaire, di
gout ('Irnerine it fPft Illc ttre le p' -uvenn e I'1 -ll~c-ri
Art. 396. Si Ia rnjoj it d 04le est pour ki
4pie eii aecu-datucn i cette njsfe cn accu:Itl4fu sErfv
prwonorcie pip qIf itrvu quj portera, oemmin~j m e t
oronr parice, dei pi e 0coIp~.
En ~ ution de -6et au'rct, levtribtunal -lccru
setra transrIi66 daii Ii maison de justice du tribuTt
n~4 riuui~~iJ uu ei~ ialt~3ghi pnr le tr dpun~la dg,
C ~ ~ ~ aI p iv I'it4 nuleine.
An.r3ti'.f Ltunstrqetinh a'i~i fife de'afnt le tri-
JiipbI 0 iiq, onpIe pqurra v j .ttaqute' quant
~ i~ Cgrme. -
Ellflk~B Cr-,T da tril'!!r-n6-
pil mer4 ciji-nmu aU,,. C,,Imrjc dntru rn
jbopp8IivA le tlil. 1Iit? e oil A r. ': i1





E9 LITS COT.Tr.AIR ES At RESP. DITl Al'TX tOtES.
Art. 398. Seront au surplus obse ies les autrea -
ldispositions du present Code qui ne sont pas con-
traires aux former de proceder prescrites: par le
present chapitre.'
Art. 399. Le pourvoi dirig6 centre le jugement
du tribunal criminel auquel 1'aflaire aura ete ren-
voyee, pourra etre porter dleaant lc s memes ,ji es
qui aurb :t stntui6 sur la mise en accursItio::.
Art. 400. Lorsque dans 'exaren d'une 4.faire
et sans qu'il y ait de diioniciiAtioin le tribunal
de cassation appercevra qucilqie dCl -it "de nature
ai fire po.ur-;uivre criminlellemicnit un tribunal ou
un mnaistrat, il pourra d'office ord'ojncrr le ren-
voi, uolilobrmnimei-t 'atx articles prlctdei-.

.CHAPITRE IV.
Dcs Delits toii t,1' res Cau respect d t aux i:riti's cons-
s' '" **". ...*+* '., r 0 '.
Art. 401. Lorl:jii l'audience. ou eti tout autre
lieu oil -se fait -publilieiment ui 1iitiru,:lion judi-
ciiir' un ou pli.l- r i vs .i-. u otn !iero it
des signs publics soit d'approbi"-i.l soit d'inm
probation ou exciteroit du (umuilte'. de qu6lque
imarit'!re que ce soit, le doyen. ou le juige lesfe-'
rai expS'i'er ; s'ils r,'iitent a:ses ordres, ou 'ils
i'eritre t le dil;:,-; i ou le juge .r irdoiiner de, les
arrilcr cif conduire dans la maison d'arrt: il* se-
ra Iait imnrtion de cot ordre danis le: pjti'ce.-ver-
I'!,; et, stir P\ex!,il.itiorn qli en sera ltitte au gar-
difn .de la- mn:i ,o arre.t e- petuibateiurs y- se.
ront r.ecus et rel.'nuis pendant vingl-(ulutre heudres-
Art. 402. Lor;.-que le tuInlte au-ra elf' accomipa--
gnc l'inii.ues oun de voies de fail domnnit lieu a
l'application ult6rleure de pcine-. cu'rrectiouiiiellc






SiEiB T bLr]S CcG NXlE? AU't ltESt. Dt AUd AliTOiItES. 9
tu de police ce pein es pou rnit 'tre, seance
teiiantle, et ilmnn.Idiateiiiern apris que les faits au-
ri"t .ite C-constl, iti 1, 1 proin1c1nc.ees f bihs app .le;
SArit 403. S'il s'agit..d'un crime commis l' Pau.
(li nce d'un ju-e s:'ul,. ou d'un ..ribuial 'sujet a
appel le juge ou le tribunal, apres avoir faith, a-rre-
ter le Id.li:inq:ant et dressede prcc.s-verClIA1 ded faits,
ienverra les pikce et le prevenu dieanIl j triblu-
nal- competent.
Art 404. A A'gard des voles d'e faith qui. au-
riki t Iris i1,L a e ,s et commis a I'audiei:c du iriLurirl
de c'-?satioin, ou d'un tribunal criminel, le tri
nbunal pi.cdera an juiei;cit de suite et sans. d-
set por', r. "i .
el.tetndrn les teiroirns, le dfliinqua;,t et le coniseil
tqu'il ira celoisi, ou qui lui aura e n designed par
le iovyi :- et t pi avrr co!istlai les 'falts et
ui' le min istrre public,' le iui pIlliu.r.mr.l il
i pp'liquera. Ia lpeile par Un jgii meiii qui sera motiv6.
Anr. PA. Don le L i-I de article precedent
sl les luuges prsens. a 1'audience sont. au nombre
de cinq ou six, i thudra qiatre voix pour ope-
rer la condamination.
.S'ils sont enh maoindre jirei e, il faudra ftui nani-

Artci. .; Les offici,;-r p, 'olic adi ri (r.-tive
tu jiliciiire loriqu'iis rempliront publique-
lieonit (llci'jiu 's actes 1 de Iur Iriiiisxti re, exerceront
qs-i .-- t- actionss de police rgi'e-ps par. l'a-icle
401 ; et n' pri'S av.i: fait suii ir Ies perturbateurs ils
dresscroit .prciK'.-t erbal du dAlit, et envefirorice
proc..--i i-?rl, 's 'i y a lieu, ai.i, que les.pr'Iveaq,
dcIva.t les juges competens.





D. EPOSITIONS ME CERTAIN FONCTIONNAiEU'; .

C'HAPITRE. V.
De lAt .aiJIti.,c don't seront re;ues, ei .'lJr:V1re rirf,;nd
&. I correctionnelle et de police, les D~cojiou j de*
eertains Foict/ioair e s do MEtat.
Art. 407; Les iid-'s fniciionr;aires de '.Etai
ne poiiriC)it 'jainais tre citC* coiimie (irioirgi,9
jtine pour le. d4ilat.- qui o:! lie -en pric-enc?
du jury si ce .i'ect dani le cas itc le Pre-,
saident d'Haiti s.r le dema;ide d'iuie parlie ei le
rapport dat gidratd-jige, nurait, par une or'domian-,
e c -sp6:iale, nutori-e cette couii-larutiori.
Ai-r. -108. Les depoitions des perlonnes de cet-
te qualit' sero;t, st -au' l'xepfio'n ci-desus pre
vrue r.dig&e- -par, ecrit et reuies. par le doien
d1i tni ru. ia! ci. i. les peroiinnes dd.signiLes eii
.1r!ic.le pr'-cdent I i t O i se'o.'trouvent dru:
IJa le ou i,. lr'!iital ; ~iin6n; p~r-ir Juie jde
:9 de la cSui:nrmie dan' laiquele lies auraient,
teuri'J 'i-,ile 1t se !trouie aient acciderntcIle

11 sera, a cet etcet adres-L: ainre tribiuual ou
SlejugeL d'iritructiop, -aii de n'aiaire, au doyen
ou juge de paix .i-deeu.-is dti-ignr un .tat des
aSit. deiaintides b"t que-tioli', sur ICqueli Ie tL-
Anoignage c r it quis. ,
Ce )nagitraLt e traniportera aui denieurs de
per.onrie- dont i s,.agit, pour rceiopit leur' dT4-
At. -409. LpC dc.po.itious ainsi recues seront im-
..'inat:enent rIer. eis ai gr-iete, ou eiivoyc es cldo-
e t ti cte' i elul .d& tri urial o0 du ju", rt-





w i Fe nTTTo ; i c:MT.r -? ,iur> rroN!i F. 11 r s9
u ethm.f, el r uni;;.' sans dEai : 'oicie
m-- arg, d& 'nir'nitre i-i. .ii. .
Dans I:exa.ern devanti le-jury, elles sei'ont lucs
publiqueroent aux juries et soumises aux debats
, oi3 peine de niuliiif. .
Art. 410. Dans le cas op le Pr&i-ie i' t d'Haiti
aturait ordonne o. rV ': *:-,i; la comnparufioh de gql
ques-uies des 'personnes ci-cessus d- rI'C- de--
rant Ie jury 1'-ordonnanice Uterminern: e :.cr;-ruo-
iijal a observer. leur d -.d
.Art. 411! A ':,"'i es ge,9eru .c; i,' i mcif
-en seri~e~e' ,:ds c,:.,.-.. :aro' m "n
on service des c._'*. '.: -. 'd'arroDdissement-
des employs en mn~isin, des agents accredift`e
par le Presidei-t d'Haiti, press les p'issaices etran-
eres, 11 sera p':oc'-. come l suit-:
Si leurdeposifion est requise evant 1e tribunal
rimminel, ou devajit le juge ili;.! n .i.lo du lied
de leur residence ou de -celui oi ils se trouveraient
accidentellement, ils devront la fournir dans les
formes ordinaires ; .'
$'il s'agit d'une deposition relative ~une" nf-hr
poursuivie hours' du.lieu ou ils resident pou P'exer-
cice de leurs functions et de celui od ils se trin.-
veraieiit accidenlteild'nt et si cette position.
n'est pas requise devant le jury', le doyen ou le
u;ge d'instructionr saisi de l'aflfaire adressera i
celui du lieu ou' resident ces fonctionnaires a rai-
son de leurs fonOtions, un t at dei- li its; 'deman-
des et questions sur I-s qielbt leur tneoignage e-t
requis.. .- .. .
S'il s'agit du tmo;ignge d'un agent risidant-au,
pres d'un gouverhement- stranger ; cet tat sera
adress6 au. grand-juge, qui en fera le renvoi sur
les lieux et dCignieraa a personnel. qui recerra h
deposition. -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs