• TABLE OF CONTENTS
HIDE
 Front Cover
 Preface
 Chapitre premier
 Le nouveau president d'Haiti






Group Title: Faits contemporaines : sur le vif
Title: Faits contemporaines
CITATION PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00074043/00001
 Material Information
Title: Faits contemporaines sur le vif
Physical Description: 24 p. : ; 20 cm.
Language: French
Creator: Chancy, Emmanuel
Edition: 4. ser. l'evolution nouvelle.
 Subjects
Subject: History -- Haiti -- 1844-1915   ( lcsh )
Genre: non-fiction   ( marcgt )
 Record Information
Bibliographic ID: UF00074043
Volume ID: VID00001
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000143657
oclc - 23302792
notis - AAQ9845

Table of Contents
    Front Cover
        Page 3
        Page 4
        Page 5
        Page 6
    Preface
        Page 7
        Page 8
        Page 9
        Page 10
    Chapitre premier
        Page 11
        Les événements et leur fin
            Page 11
        Les actes
            Page 12
            Page 13
            Page 14
            Page 15
            Page 16
        Historique des evenements
            Page 17
            Page 18
            Page 19
            Page 20
        Le souffle
            Page 21
            Page 22
    Le nouveau president d'Haiti
        Page 23
        Page 24
Full Text


BIBLIOTHEQUE HAITIENNE


Ropublique d'Hai:ti



FAITS CONTEMPORAINS: SUt LE VIf
AD uSU1M CUJLCrIUMQU.,.



QUATmRIt SUlIE


L' EVOLUTION

NOUYELLE
PA
EMMANUEL CF4IkCNCY
--- --_ -r^.-_------

Imprimnerie de I'ABEtLLE,
116, Rue du Magasin de I''tat. 116.
PORT-A I-PR ICE
1905































EMMANUEL PHANCY.









AVANT-PROPOS


Ad usum.
Cette edition, exclusivement populaire, est une
stric de nos Fails Conlemporains: Sur le Vif. en
course de publication.
C'est un Memento aux modestes proportions.
Nous nous y appliquons A exposer avec au-
tant de brievete que de sinc6rit6 les faits dans
toute leur exactitude et a recueillir simplement.
comme ii est d'usage chez nous, les actes et
documents officials des annees 1902, 1903 et 1901,
puisque, aussi bien, les matieres formant la base
des prsentes annales constituent, en quclque
sorte, l'ossature d'un travail plus etendu, voire
doctrinal ( L'Evoution Nicessaire ) qui, deja en pr6-
paration, doit paraitre en temps voulu de facon A
mettre en lumiere des coins encore obscurs des
Cvenements contemporains, tant passionnants.
La tache est assur6ment ardue: elle n est pas in-
surmontable, comme d'excellents esprits incline-
raient a le croire. ( L'histoire, ) a-t-on dit judi-
cieusement, a est I'admirable reservoir des 6ner-
a gies dpens6es, des forces en suspens, elle est
a la vie, elle est la conscience d'un people. Elle
, s'6critjour a jour; elle se fait avec chaque au-
Sbe qui se 16ve. La connaltre, c'est so connaitre
< mieux soi- m6me, sentir plus profound, voir plus-
< large. Apprenons-la tous it nos enfants ,.
aimable prdfacier de I'Inddpendance Nationale d'BHaii..
(Paris: Marpon, Flammarion, 1884,) ,donnons-nous
la main dans ce livre of la passion n'entre pas.
EMM. CHANCY.










PROPHITIES


.... "Je ne puis m'arr6ter sans fair.3 une querelle a
M. Loehard (1), Je trouve admirable l'insistance qu'il
met B prtcher la-paix; son accent patriotique m'-
meut. quand il montrc les desastres et la misere qui
sont les fruits de nos luttes intestines, quand il nous
rappelle qu'en nous entretuant, au nom du droit, de
la lutmire et du progris. nouw nous faisons.moquer.
v Mais ii me semble qu'il ne se preoccupe pas assez
deoL'ducation morale du people, qui ne se fait serieu-
sement que dans les luttes de la liberty. Sans doute,
je ne conseilerais pas aux ihatiens de prendre bend-
volement la devise altiere de 'ancienne Pologne:
MAlo libertatem periculosam quam servitutem tutam ;
toutefois, il est bon de leur rappeler souvent que,
sans la liberate de conscience ct la liberty politique.
c'est-a-dire la liberty de dire ce que 'on pense et de
voter pour celui que I'on pr6fere, la paix est un vain
simulacre de bonheur et de scurite pour une nation.
car ii n'ya de vraie paix que lao ( la liberty, toute la
liberty est garantie par le scul regime de la loi.
N'oublions jamais le mot d3 Ci-eron -
Pax est tranquilla liberlas, ( Paris, 10 Mai 1901.)
Et aiileurs (in loco citato).
t Quand, evoquant le deuil et les gbmis.ements, qui
sont le cortege funebre de la guerre, ii (Lochard) ccrit
ce vers:
Pauvrea meres, pleurez! criez, vos is sont morts!
no vient-iU pas immddiatement a la m6moire ces vcr-
sets de Jkr*pmie-ou de saint-Mathieu. que e n'ai ja-
mais lus sans un profound tressaillement:
Vox in Rama audita est,
Ploratus et ululatus multus :
Rachel plorans lilies suos
Et nolutt eonsolari, quia non subt!

(l M. A. Fmri t(pirfac des-FEzuis deICine, Par*iAT2tPLIsa saT ,

~~~~,~ ~ wm#r-:~i11!

















CHAPIT4FE PREMIER



I


LES EVENEMENTS ET LEUR FIN.

.... Abattu par la chute, au 8 Ao(u 19U2, de la.
ville du Petit-Goave situee, on le sait, sur la c6te
mnridionale d'Haiti, qui avait. elle aussi, em-
brass6 sans success la cause de l'insoumission au
Gouvernement provisoire ctabli A Port-au-Prince
capital de la R6publique, par -decret du 20 Mai
precedent au contraire d'autres points des depar-
tements de l'Ouest, du Nord et du Sud gardant le
silence sinon foncierement indifferent vis-a-vis
de la lev6e de boucliers faite aux Gonaives, chef-
lieu de I'Artibonite, A la suite des ve6nements des
28 et 29 Juin au Cap-Haitien (1); peniblement im-
pressionne par la prompted organisation des vol6n-
taires de l'Ouest, de Nippes et de JBrdmie organisms
en hAte centre les lieux en armes, etsurtout par la
defection de Saint-Marc, une des villes impor-
tantes du d6partement de I'Artibonite, defection
prdcedee de la retraite pr6cipithe de I'armee assib-
geante rdvolutionnaire conduite par le Gen6ral
(i) Yoir aus nnes-tla relation diversement apprTci>a 4e cej..-ements,


4'.

















CHAPIT4FE PREMIER



I


LES EVENEMENTS ET LEUR FIN.

.... Abattu par la chute, au 8 Ao(u 19U2, de la.
ville du Petit-Goave situee, on le sait, sur la c6te
mnridionale d'Haiti, qui avait. elle aussi, em-
brass6 sans success la cause de l'insoumission au
Gouvernement provisoire ctabli A Port-au-Prince
capital de la R6publique, par -decret du 20 Mai
precedent au contraire d'autres points des depar-
tements de l'Ouest, du Nord et du Sud gardant le
silence sinon foncierement indifferent vis-a-vis
de la lev6e de boucliers faite aux Gonaives, chef-
lieu de I'Artibonite, A la suite des ve6nements des
28 et 29 Juin au Cap-Haitien (1); peniblement im-
pressionne par la prompted organisation des vol6n-
taires de l'Ouest, de Nippes et de JBrdmie organisms
en hAte centre les lieux en armes, etsurtout par la
defection de Saint-Marc, une des villes impor-
tantes du d6partement de I'Artibonite, defection
prdcedee de la retraite pr6cipithe de I'armee assib-
geante rdvolutionnaire conduite par le Gen6ral
(i) Yoir aus nnes-tla relation diversement apprTci>a 4e cej..-ements,


4'.






1: L'~VOLUTION NOUVELLE

JEAN-JUMEAU, Chef sup(rienr, jusqu'aux portes de
la Capital; decourag6 enfln, au spectacle de la
triste destruction en rade m6me des Gonaives de
la CrWte-a-liierrot, navire de 1'Etat. entrainant ]a
mort de I'insoumis et peu inquidtCamiral KILLICK,
- Monsieur ANTENOR FIRMIN, Chefdu Conseil Exe-
culif siegeant aux Gonaives, abandonna inopib-
ment la dangereuse parties engage centre I'ordre
de choses cre6-par la r6voltion du 12 Mai til se
hAta vers la mi-Octobre de qjitter le pays ensan-
glantd avec nombre de compagnons-devou6s,
surprise, le mot y est, de sa decision extreme.




II

LES ACTES

Le Monileur. journal official de la R.publique
(No collectifdes 8, 11 Septembre, 15 Octobre 1902)
rassurait, quoique tardivement, les amis du Gou-
vernement provisoire de Port-au-Prince sur. lis-
?suee de a lutte engagee depuis tant6t troiso mois.
L'ordre du jour sulvant leva les doutes sur Ifoccu-
pation finale, diverse fois announce, du Limtt,,
important place de I'arrondissement de ce ornm,
( Departement du Nord ), limitrophe de celui des
Gonaives; et aussi, le morceau de resistance de
'insurrection :
LE GOUVERNEMENT PROVISOIRE
CoNCITOYENS,,
Le Limbe ott les rebelles de Gonalves s:ataient
rempardes pour barrer le, passage :. la valeqreuse








L'EVOLLuTION NOUVELLE.


Armee du Nord, est occupO, depuis hier, par le Mi
nistre de laGuerre et de la Marine, le brave Gfinrali
NOBD ALEXIS.
ToUtes les prCcautions sont prises pour que nous
puissiins profiter de cette victoire et pr&cipiter la
march fie nos troupes sui- Plaisance et les Gonalves.
11 est temps d'en finir avec cette guerre injuste,
condamnec par le Peuple don't elle i augment les
souffrances dja t si grades.
Bient6t, nous aurons definitivement soumis les re-
belles; nous nous ferons alors un devoir do tendrela
main i tous les inconscients, A~ tous les rrWres 6gards
par l'Ambition qui se sont insurges pour fair une
lutte fratricide qui d&sole depuis si longtemps le D,-
partement de I'Artibonite.
ConcitoyeHn, ayez confance dans ceux qui ont pour
mission de veiller au salut public et rendons klopreur
au valcureux General Nord Alexis !
Honneur aux vaillants soldats do I'Armde du Nord
et aux offciers qui la dirigent !
Donne en :l'H6tel du Gouvernement Provisoire. le
9 Octobre 190?, an 99" de I'lndependance.
Le President du Gouvernement Provisoire,
BOISROND-CANAL.
Le Membie charge du DBpartement de I'lntdrieur. etc.
J. ST FORT COLI,
Le Metnbreclarg6 du Departement des Finances. etc.
CH. DENNERY.

LejoBirnal official public dgalement les ordres du
iour des g4nn6riux H. Monplaisir, Buteau, Justin
Carried, ddltgu6s du Gouvernement& I'armee op-
rant a la fois centre FArtibonite, par Williamson,
( Acatnie) etle Mirebalais, aces qui acheverent
de.fortfier la conflatice g6nrale et de fixer 'at-
tention publique qu'inquiitait profondtmeno la
-ituation nngotssanlede ces-i.g ments de troupe.
Lordre dj jour suivarnt part simultann#mein'








L EVOLUTION NOUVELLE


NOIRD ALEXIS
Gnidral de Division, aux Armtds de la Rdpublique,
Deldgud Extraordinaire dans les Departements du
Nord et du. Nord-Ouest, Membre du Gouvernement
Provisoire, charge dut D:partement de la Guerre at
de la Marine.

ORDRII I)UD JOUR.
CoNCrroYEN-.
Ceux-lit qui sans pititf pour le ;,ays ont pris les ar-
mes contre le Gouvernement Provisoire pour salisfai-
re leur ambition effr'nde d'e.calader le pouvoir en
depit de nos institutions. viennent de renoncer, en
I'uyant, it la tentative milhiourcuse qu'ils avaient en-
treprise.
Monsieur Firmin vientd.o s'embarquer avee les mem-
bres de son crimineo et antipatriotique conseil.
Honneur aux vqleureux gandraux et soldats!
L'heure de la pacification a done sonne, les popula-
tions disperses par la igerre peuvent regagner leurs
foyers; oiles trouveront touted protection de la part
du Gouvernement Provisoire.
Populations des Gonalves et de F'Artihonite que I'as-
tuice et la mauvaise foi avaient induites: n crreur,
soyez sans crainte.
Donna au Quarlier-Gt'nerai de Limbe, i la Secrd-
tairerie d'Etat de la Guerre. Ie jetdi 16 Qctobre 1902,
an 990 de I'lnd(peindance.
NORD ALEXIS.

Une note parue dans la partie offlcielle-du Mo-
niletr (25 Oct. N 86i,) portait :

.Le Gouvernement Provisoire, respectueux des pre-
rogatives des Pouvoirs publics, ne patronne aueene
candidature. Aussi recommande-t-il anx autoriths
places sous ses ordres de suivre 1'exemple qu'i leur
trace en laissant auk Mandataires du Piuple. souls la
haute mi-sion denehoisir le Chef deI'Etat.








L*.VOILUTION- -NOUVELLE


I.e Gouvernement Provisoire ayant retabli la. pair
dansle p:ay. faitun appel patriotiqueaux Dputrs
dli.Peuple pour se r6unir dans le plus brer delai -i;
Capital, aux fins de continue i exercer t mainafdat
iu'ils ont regu de Ia Nation.
II flut noterquece pressant appel ,tait nece.-
saire, s'imposait meme ( salus populi en presence
des travaux negatifs, tr6s solvent interrompu,-
frapp6s d'obstruction en bien des relunions, pres-
que toujours agites sinon passionncs de na Cham-
bre des D6put& don't tant de merhbres. englob&s
dans la lutte generale et Apre des parties, s trou-
vaient retenus eloignus de la Capitate, siege cons-
titutionnel de ce Grand Corps, complete, d'ailleurs.
par la validation des retardataires. Bien plus.
il fallait eliee les Senateurs pour former le Corps
LIgislatif.
Du c6t6 tlu gn-dral Nord Alexis, du d61egu6
extraordinaire du Gouvernement provisoire au
dbpartement de la Guerre, guerrier infatigable et
pecrsv6rant, rien n'etait n6glig; la- m:rche en
avant s'offrit pour lui dans la second quinzaine
d'Octobre, sans autre entrave. Fidele A I'lonneur
militaire, A la foi donn6e, le g6enral Nord Alexis
traverse en triomphe, et, partout acclamb, Ic d&-
partement de I'Artibonite ramene da'ns I'ob6i--
sance i. I'autorito central, non sans avoir pa-
ciflI les esprits et rdorganis6 les-choses de I'ad-
mislatration fauss&e par la h.tte intestine de plu-
sieurs mois. L'arm~ddoat il Mtait le chef v6ndre,
i'artn&- obissante fit solennellement son entree
a Port-au-Prince, le dix-sept D6cembre .au milieu
fuane population enthousiaste a force, sans doute.
d'avoir 6tnervee, d'avoir v6cti dans I'inquietu-
de, dana le vague et dans une fatal indecision;
a la grande sa~tsfaction des amisde l'ordrc ( 1 ) et
() Parem leksat niwel .n ity is pa tis de Pat-atl Prlacdalnt A ia .atron-
irea din Ganral 4Non Alexis, o a remanrqd Mt. C. FoueHako 9. N PIRin.








L'1PV(I.UTION NOlUVEI.LE


d u Gounvernemnent provisoire rIdu it hui-m~rnedes
(di mois in fin de Juillet aux quatre membres:
BoISKOND CANAL, NoRD ALEXIS, SAINT-FORT COLIN
et CH. DENNETY, h- Ia suite de Ia retraite -des cito-
vens D. C "-ARIONS, [,A- ANE-et JIBntlE divergents
Wiloinion sur hit marclhe et [a direction de 1"i po-
lifiiiie prompte ii suivre. Pour rairie Sitte A l'acte
rkles~zwz. q 1p3oclamation m tivante fiAt iou-e.




LE GOUVE'EBNEMIENT PROVISOIRE.
A'U l'EUPI.E. LT A L.AIMPE
CI-IOVENs.
La ville des Gonalves-aarat fait' sa soumziwion Au
Gouvernament Provisoire, la Rtvolulion de l'Artibjo-
nite a cessd d'existell. En porlant cette heureusw *nou-
velle lia connaiM.ance (L. pays, Ic Gouvernement
i end g-IrAce i- la divine Providence d'avoir nut novs
armes (,n mettant (in A unt i uerre civile qui Mena-
cait de dktruire, avee Ia rieliesse national, tr~o de
vies preeirlu~ese sur IosqueItes etait. en droit de- comp-
ter une Pi trie wj;i ~i Cprouveev.
GrAce au concours de. tons les vrais patriotes, grAce
aux gCrkerenx eTnirts des gencraux,-des officers. des
soldats et des volontaires qui se sont prodtguei sur
les champs de bataille, in paix publique a t&t re'tablie
et la dignit,6 national sauvie d'un grand peril. -
HAITIENS,
Le Gouvernemert vous invite h: conserver. Cette
belle Union qui a assur& I triomphe de' 14 raisoti et
de la justice. En continuantA vou% mettro_ A 1a hau-
teur des devoirs patriotiques uiu inoimlewnt A- this
les citoye us, vous prlparterez IDotre pays. apr les
,-tre asites cbe&a do denz impodantts pRatlo polftawes et phts eto-
didatt al a pihidee d'Halti.








SL'flVi.TlTON .N'O'VELLE


aluvai* jour. q1ue nous enous de traverser, Ime
Ore de paix feconde, de fio.sperit* et de coicorde.
En attendant la reconstitution dos pIovoirCs publies
elions: .
Vive TUnion !
Vive l. Paix !
Donni e'n !'H6tel du Gonveraement Provi.soiro. le
17 Octobre 190J, an 1).P de I'Jildpendanie.
Le President du Gouvernement Priwisoire.
Bo:s-oOND CANAL.
Le nembre du Gouvrucemenlt Provisoire, charge
des Ddparlementv des Finances el du Commerre,
CH. DENNERY.
Lt membre du Gouvernernent Provisire, charge diu
Dlepartemeni de PFnltFrieIr el de lr Police genirale,
J. Sr-PFovr COLIN.





;111

-HiFrTORiQUE DES EVEXFM.ENTS.

Des son arrive it Pr't-au-Prince, le dclfing-;
Extraordinaire s'empressa de fire et d'ndres~er
;a Gouvernenment provisoire et au Pays la rela-
tion des 6v6nements survenus depuis 1'echauiffou-
rIc du Cap-Hariieii;point de dlpart des dits 6v&-
neraents, el lerecit particulier et succinct de la
champagne ayatt nbouti ntx success doe ss arms.











Arcaliaie, le 12 Decembre 1902.
an 9 r de I'lndependanoe.
No 1(7
NORD ALEXIS
;ieidral dr decision autx alwmues de la Rdpublique.
Ddedkii exlraordinaire dans les Deparlementl du
Nord et di Nord-Ouest, Membnre du Gourernenent
* Pro:isoire, charge diu Dmpartemen de la Guerre
et ,I, l4t Marije.

.4u.r .Wuembres dii Gouvernement Provisoire de la Re-
publiqie, Po t-au-Prince.
MES CHEERS COLLEGES.

Au moment de rentrer a Port-au-Prince, je crois
nocecssaire de vous dire I'dtat dos populations rela-
tivoment ih la paix.
Hieu ne remne plus au Cap, et depui. longlemps.
Les officers militaires quej'ai places au Trou y main-
tiendront I'ordre ot assurcront la tranquillity. La ten-
tative de Dutreville Lamour ne s'pa pas recommencee
ii Grand-Bassin. Aprts los 28 et 29 Juin, les arron-
dissements du Cap et du Trou sont rests en paix et
malgr(e les machinations de Dutreville Lamour,' tes
arrotndissements de Fort Libert;,, de Valliere, de la
Grande-RlviOte out kt6 inehranlables dans ieur foi au
Goiuvernement provisoire, et fideles aux Institutions
nationiales.
Au Borguc, on pout computer ceux-la.qui ont suivi
l1I lIicle et infl'me Mocombe.--
I.e Limbe surprise et livri n'avait fait que serdsigner
an sorit malleureux qui lWi etait faith, et a sulbi les
forces des rebelles. II maudira pendant longtemps
ceux-lit qui, parties du Cap ou d'aillej-s sont venus
altacl'er I'incendie i- ses murs et ruiner ses liabitaLts.
Le Plaisance, i cau-e de sa proximity avcei'Arti-
bonite. a etto, dans le Nord, le centre le plus actifde la
propavgado firministe, etle premier arr(indissement
qui s'est rendu it I'appel perturhateur de M. Fmasx.


I.'LEVOI.UTION NOI-VEL.LE







'EVOLUTio-N NOuVELLE


Deix de ses commandants, a moins de quinze jours
d'intervalle, ont forfait a leur lionneur militaire.
Quant au Departcmentdu Nord-Ouest o j'ai depuis
assure un etat de chose convenable,il ne pourra
jamais que suivre un movement et se remu'er sur
place.
Dans le DIpartement de I'Artibonite, j'ai placed a la
t6te de I'arrondissement do la Marmelade, le general
Helvetius Menard ; Hincle. ie general Oreste Zamor
qui avalt contribute avec le general Azenoff Jean-Gilles
a fire rentrer cet arrondissement au giron du Gon-
vernement provisoire; a Dessalines, j'ai du conserve
le general Felix Cantave nomm. par vos d&16gues, et
a Saint-Mare j'ai plac6 Ic general Bienne Bastien.
L'arrondissement des Gonaives est confit au ge-
n.ral Augustin Mondesir.
Autantqu'il m'a te possible, j'ai desarmi I'Artibonite
Sur tout mon parcours, en votre nom, j'ai parlhaux
populations; j'ai raffermi les uns, et encourage les
autres; et le Gouvernement Provisoire a ete bdni
d'avoir sauv6 la Republique du danger du firminisme.
Comme je vous I'ai dBja dit, la RCpublique est en
paix. Les Clambres peuvent et doivent travailler
conscienciedscment a donner un Cher d'Etat, et nous
pourrons nous ftliciter d'avoir assure la paix i la
Nation.
Je veux rappeler a votre attention le commandant
Leben, du Mancel ), qui m'a aide i la prise du Port-
Margot, en y debarqnant la division Piquion. GrAce
a son activitej'ai tired du bateau tout ie concours ne-
cessaire a l'investissement du Borgne.
En attendant de nous revoir, je vous envoie, mes
cliers coilegues, mes salutations distinguees.
NORD ALEXIS

Vivpient f6licilt par ses col1egues, le D616gu6
prit r"indence au Palais National du Port-au-
Ptie,,sesiourgeusement gard6. en ddpit de me-
nacef et*romesses de bien des c6tas, par le g6-
ne6rl AI tAfs HYPPOuLTE, chef des corps de la Gar-







l.' F:VOl.TION NOUVEILLE


,dh dii Gouivernenent, oflicier ,I'lionneur et du
plus grand mrn'ite.

I.e Monileur du 13 Decembre 1902, No 100, ins6-
r la Inoute suivante:
l. e (ouvernement Provisoire avant retabli la paix
da.-.k le pays, fait un appal patriotique aux ddputes
idu people pour se i iuir dans le plus bref ddlai la
Capital, aux fins de continue a exercer le manlat
qu'ils ont re;u de la nation.

L'ordre du jour qui suit parut de mi.iec:

Port-au-Prince, le 12 Decembre 1902
an 90( de l'Independance.
J. ST FORT COLIN
Commandant de eel Arrondissement

ORDRE DU JOUR
A la population de Port-au-Prince
CONCITOYENS,
Depuis cc matin, des lbruits alarmants circulent en
ville par le faitd'individus insenses et interest .', a
propos de i'arrivCe do nos troupes. sous la conduite
de I'honorable G6neral NORD ALEXIS, qui, apresavoir
contribute 1i pacifier le DUpartement d I'Artibonite,
vient aider le Gouvernement Provisoire t aeeomplir
-sa thclhe en donnant toutes garanties au Pays pour
le maintien de la paix.
Perturbateurs ne continue pas!
N'oubliez pas non plu< quo le Geteral Nord Alexis
est membre du fiouvernement provisoire charge du
Ddpartement de la Guerre.
Families inquietes, rassurez-vc~6 '. L'aitorlit pi-
litaire veille. Elle 'ne faillira point ct Rn rcuti'Wrf de-
vaht aucun sacrifice pourle maintain de 'ordre et de
la s6cuit.







L'EvoIUTION NOUVELLE 21

PopulUton de la Capitale. soyez calm et paisible :
Si. depfi sept mois 'autoritt militaire n'a point man-
que a son devoir, ce n'est pas aujourd'lmi, alors que
la mission du Gouvernement Provisoire est a la veille
de prepdre fin ot que I'Assembl6e N-itionale va bientct
proceder i 1'dlection pacifique du Chef do 1'Etat, ce
n'est'pas aujourd'hui, lisons-nous, qu'elle viendrait
deuinriter de la confance qu'elle a place en elle.
Vive l'Ordre !
Vive la Paix!
Vive la SociBet haltionne
Vive le Gouvernement Provisoire
Do ine en I'H6tcl du Bureau do cet Arrondissement.
les joar, mois et an que dessus.
J. ST FORT COLIN.





IV


LE SOUFFLE.

Des ce moment. les families se sentiment ferme-
ment protdgees i la Capitale tant de fois caress6e
de nuit et de jour par les effluves 6nivrantes et
mortif.res 6manant des d6tonartions vagabondes
de laa redoutable foudre de guerre A I action si
malfaisante, tant folle et foudmryante. Dans tout
Ic reste du Pays cc fut a I'ayenant, car pai-tout sur
le territoire-national, legs prtcieux et, sans doute,
imnprissable. on vivait dans une inquietude irri-
tainte du present et dans la 4i4se.4prance de I'ave-
nir fuyant d'une nation divTs6e et ensanglant6e :
lea esprits done se retrouverent, apaises, les pui-







I 'EVOLUTION NOUVELLE


Irines, moins oppresses; P'espoir dans le r6ta-
blissement normal de la paix purblique et social
reviviflait tous et devait tout fire renaitre.......
On pensa, non sans reason A la reconstitution
d un ordre stable, durable et solide...


Dans ces circonstances, of tout se ranimait.
et le sentiment public quelque pen atrophi6 et la
vie prive6 du citoyen et des families. il Mtait na-
lurel, logique que la grande majority de la Na-
tion assoiffie d'ordro et de 16galitM se manifesitt-
sans 6quivoque, de mime que le ,'6sir d'un pays
tenu durant quatre mois prt's dans l'dnervement
produit par la plus bete on 1'a dit dcs
guerrs civiles. L'opinion gOndrale anemide, pour
ainsi parler, par une politique multicolored, A la
fois impalpable. reciproquement trompeuse; di-
luce dans Ic vague, hesitante jusque-lh chez les
chefs et les groups divises et subdivis&s, Iopi-
nion se reprit. II etait encore fatal que les aspi-
rations vraiesou spontannes desuns, que les ins-
pirations des autres se portassent sur la person-
ne iclatante de l'homme d'Etat que 1'age ni les
les obstacles n'avaient paralys6. L'irresolution
et les calculs tardifs et desormais inoperants s':-
vanouirent... Et la raison d'Etat 1'emporta.
Dans la nuit du nmercredi 17 Dlcembre au jeudi
18, I'arme impatient et reconnaissance et le po-
pulaire franc et d6termin6 rdsolurent : a la nou-
velle situation doit etre raffermie: elle doit abou-
tir: I'ancien Membre du Gouvernement provi-
soire ddelgu6 Extraordinaire dans les d6parte-
ments du Nord et du Nord-Ouest, charge du de-
partement de la Guerre et de la Marine, le guer-
rier hardi et incomIpressible qui fut sans con-
tste At la peine, a la plus grande peine, sera A








I.'!Oi.UTION NOi.VEI.LE


Thonneur Et le G6niral NonI AI.lxis eCst uni-
nimoment acClamn)' et place ,ou I'onor'mo pres-
sion, nu fthite dv I'Ett :



CHAPITI'IF 11


I

I.E NoIE.A" PIsF.DENI D'IAVTI'

General Noti Ah.i.XIs est done piruchmam,.
on cette memorable nuit, Prisident d'tlI.ti sans
opposition ni manife.ste proteslationl dle hn part
du people revernn ;n sens exact dIe (. besoins,
actuels, Imais sons la re.rate (I la ratillaetion
constitutionnelle dont il va r-e; parli.
Le nouveau (:lif (di I'Etl laIt Ina ie 111 m1-
itn la Proclnamaltirl sllivalt :

L.IBERTr, 1l\1f.lIT" Fit\Il1Mr


!' j'-iln mnallo in
NORD ALEXIS
Pr.ildpnt d" la II/pblnuiter
Au Peuple et i I'Anrml.
CONCITOYENS, OFFICERS ET SOLD.1TS.
La manifestation imposante et unanime dl<' j'ai
tto I'oijet liver r oi a la Capitale. l, .-entImaent dtIl
exprim' I\wr les di'partctnents duNo t l, d Nrd l-tu-:.
de I'Artilonite et dei I'Ounet. le eoncmit










tiI dtpartltitlen t du Su1,. rm'appellent I la Premi/re
Mag.istratuie de I'Etat.
Jc n'ambitionnai, pas le pouvoir, mais j'appartions
it mon pays, at Iorsqu'il m'impooe Jo devoir de meltre
11 terme a I'anarchic. do r0tablir I'ordre, de reliever
It credit. do r;organiser le travail, le commerce et I'a-
grienlture, de potnvoir on n1 1 mot au hietn-6tre inte-
in'lr et do satlvergardor la sturete inlteritoure l(nue talt
d( dtileordres -sint i la veille-de compromettre; quel-
(queI louirdo qlu soit hi responsabilite don't la Patrie
m;' demanded de me charger, .j ne puis que m'incUner
ldvanlt sOa volonti'.
aJ',celpt done la prisidence quo vou-s me d6fdrez.
Vo.s mandlataires offiicils viendront ratiffer co qu(
vous, aviz fait.
Citoyens. ufticiers ct soldats, votre confiant ent..
ne sera point trumpi ; toute uno I )ngue carribre de
pr'lioitO, ld'iuiunoinr. dti.' vonement it la ac.se publi-
llc e voms garantit (u'avoc I'aide do Dicie et le con-
co*ns de touite los Ic. onnes volontis,' je no failliirai
pas it la lathe ; et grAice i. cotte protection, divine qui
uins a deji sanv(is do tant. do pi rils, grAce it la sa-
g.ss- populairfe l qi. reniant del'ant moi toutes riva-
litls do parti. rmunit aujourd'lii la gtenralit( des
citoyens dans le sontimtnt common du salut 1e la
Patrie, la llp1i)bliiiie entrera hientAt dans unc iir
noiuvolle (do paix ot de prosperity.

Vive i'Union de la fam eino!
Vive la Paix'

Donne at Palais National de Port-au-Prince, le 18
) cmlbre 190-2, an 99'" do I'lnddpend'ance dHalti.
NORD .LENIS


(A. Suicw.)


I.'i\OI.rITION NorVFEi.i.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs