• TABLE OF CONTENTS
HIDE
 Front Cover
 Front Matter
 Title Page
 Liste des membres de la societ...
 Membres correspondants
 Societes correspondantes
 Societes etrangeres
 Inscriptions Chretiennes de Damous-el-Karita...
 Vestiges antiques de la commune...
 Seriana
 Supplement
 La synonymie de Seriana
 Numituriana
 Note sur deux proconsuls d'Afr...
 Travaux inedits de M. le commandant...
 Inscriptions lybiques relevees...
 Mosaiques des Ouled-Agla et de...
 Nouvelles inscriptions d'Annou...
 Inscriptions inedites
 Chronique de l'annee 1892
 Necrologie
 Table of Contents
 Back Matter
 Back Cover














Group Title: Recueil des notices et memoires de la Societe archeologique du departement de Constantine ...
Title: Recueil des notices et mâemoires de la Sociâetâe archâeologique du dâepartement de Constantine
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00072668/00017
 Material Information
Title: Recueil des notices et mâemoires de la Sociâetâe archâeologique du dâepartement de Constantine
Physical Description: v. : ill. ; 23 cm.
Language: French
Creator: Sociâetâe archâeologique du dâepartement de Constantine
Publisher: L. Arnolet,
L. Arnolet
Place of Publication: Constantine
Publication Date: 1876-1920
 Subjects
Subject: Antiquities -- Africa, North   ( lcsh )
History -- Africa, North   ( lcsh )
Antiquities -- Constantine (Algeria : Wilåayah)   ( lcsh )
History -- Constantine (Algeria : Wilåayah)   ( lcsh )
 Notes
Dates or Sequential Designation: 2. sâer., 7. vol. (1875)-2. sâer., 11. vol. (1881); 3. sâer., 1. vol. (1882)- 5 sâer., 9. vol. (1919-1920)
Dates or Sequential Designation: Ceased in 1921.
Numbering Peculiarities: Vols. for 1875-<1895/96> called also: 17.-<52.> volume de la collection.
 Record Information
Bibliographic ID: UF00072668
Volume ID: VID00017
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 08100549
lccn - sn 85022118
 Related Items
Preceded by: Recueil des notices et mâemoires de la Sociâetâe archâeologique de la province de Constantine
Succeeded by: Recueil des notices et mâemoires de la Sociâetâe archâeologique, historique et gâeographique de la wilaya de Constantine

Downloads

This item has the following downloads:

recueildesnotice27cons ( PDF )


Table of Contents
    Front Cover
        Front Cover 1
        Front Cover 2
    Front Matter
        Front Matter 1
        Front Matter 2
    Title Page
        Page i
        Page ii
    Liste des membres de la societe
        Page iii
        Page iv
        Page v
        Page vi
    Membres correspondants
        Page vii
        Page viii
        Page ix
        Page x
    Societes correspondantes
        Page xi
        Page xii
        Page xiii
    Societes etrangeres
        Page xiv
        Page xv
        Page xvi
    Inscriptions Chretiennes de Damous-el-Karita a Carthage
        Page 1
        Page 2
        Page 3
        Page 4
        Page 5
        Page 6
        Page 7
        Page 8
        Page 9
        Page 10
        Page 11
        Page 12
        Page 13
        Page 14
        Page 15
        Page 16
        Page 17
        Page 18
        Page 19
        Page 20
        Page 21
        Page 22
        Page 23
        Page 24
        Page 25
        Page 26
        Page 27
        Page 28
        Page 29
        Page 30
        Page 31
        Page 32
        Page 33
        Page 34
        Page 35
        Page 36
        Page 37
        Page 38
        Page 39
        Page 40
        Page 41
        Page 42
        Page 43
        Page 44
        Page 45
        Page 46
        Page 47
        Page 48
        Page 49
        Page 50
        Page 51
        Page 52
        Page 53
    Vestiges antiques de la commune mixte de l'Oued-Cherf
        Page 54
        Page 55
        Page 56
        Page 57
        Page 58
        Page 59
        Page 60
        Page 61
        Page 62
        Page 62a
        Page 63
        Page 64
        Page 65
        Page 66
        Page 67
        Page 68
        Page 69
        Page 70
        Page 71
        Page 72
        Page 73
        Page 74
        Page 74a
        Page 75
        Page 76
        Page 77
        Page 78
        Page 79
        Page 80
        Page 81
        Page 82
        Page 83
        Page 84
        Page 85
        Page 86
        Page 87
        Page 88
        Page 89
        Page 90
        Page 91
        Page 92
        Page 92a
        Page 93
        Page 94
        Page 95
        Page 96
        Page 97
        Page 98
        Page 98a
        Page 99
        Page 100
        Page 100a
        Page 101
        Page 102
        Page 103
        Page 104
        Page 104a
        Page 105
        Page 106
        Page 107
        Page 108
        Page 109
        Page 110
        Page 111
        Page 112
        Page 112a
        Page 113
    Seriana
        Page 114
        Page 115
        Page 116
        Page 116a
        Page 117
        Page 118
        Page 119
        Page 120
        Page 121
        Page 122
        Page 123
        Page 124
        Page 125
        Page 126
        Page 127
        Page 128
        Page 129
        Page 130
        Page 131
        Page 132
        Page 133
        Page 134
        Page 135
        Page 136
        Page 137
        Page 138
        Page 139
        Page 140
        Page 141
        Page 142
        Page 143
        Page 144
        Page 145
        Page 146
        Page 147
        Page 148
        Page 149
        Page 150
        Page 151
        Page 152
        Page 153
        Page 154
        Page 155
        Page 156
        Page 157
        Page 158
        Page 159
        Page 160
        Page 161
        Page 162
        Page 163
        Page 164
        Page 165
        Page 166
        Page 167
    Supplement
        Page 168
        Page 169
        Page 170
        Page 171
        Page 172
        Page 173
        Page 174
        Page 175
        Page 176
        Page 177
        Page 178
    La synonymie de Seriana
        Page 179
        Page 180
        Page 181
    Numituriana
        Page 182
        Page 183
        Page 184
        Page 185
        Page 186
        Page 187
    Note sur deux proconsuls d'Afrique
        Page 188
        Page 189
        Page 190
        Page 191
        Page 192
        Page 193
        Page 194
        Page 195
        Page 196
        Page 197
        Page 198
        Page 199
    Travaux inedits de M. le commandant Payen
        Page 200
        Page 201
        Page 202
        Page 203
        Page 204
        Page 205
        Page 206
        Page 207
        Page 208
        Page 209
        Page 210
        Page 211
        Page 212
        Page 213
        Page 214
        Page 215
        Page 216
        Page 217
        Page 218
        Page 219
        Page 220
        Page 221
        Page 222
    Inscriptions lybiques relevees dans la commune mixte de La Calle et dans les environ de Mila
        Page 223
        Page 224
        Page 225
        Page 226
        Page 226a
        Page 226b
        Page 227
        Page 228
        Page 228a
        Page 228b
        Page 228c
        Page 228d
        Page 228e
        Page 228f
        Page 229
    Mosaiques des Ouled-Agla et de Bougie
        Page 230
        Page 230a
        Page 231
        Page 232
        Page 233
        Page 234
        Page 235
        Page 236
        Page 237
        Page 238
        Page 239
        Page 240
        Page 241
        Page 242
        Page 243
        Page 244
        Page 244a
        Page 245
        Page 246
        Page 247
        Page 248
        Page 249
    Nouvelles inscriptions d'Announa
        Page 250
        Page 251
        Page 252
        Page 253
        Page 254
        Page 255
        Page 256
        Page 257
        Page 258
        Page 259
        Page 260
        Page 261
        Page 262
        Page 263
        Page 264
        Page 265
        Page 266
        Page 267
        Page 268
        Page 269
        Page 270
        Page 271
        Page 272
        Page 273
        Page 274
        Page 275
        Page 276
    Inscriptions inedites
        Page 277
        Page 278
        Page 279
        Page 280
        Page 281
        Page 282
        Page 283
        Page 284
        Page 285
        Page 286
        Page 287
        Page 288
        Page 289
        Page 290
        Page 291
        Page 292
        Page 293
        Page 294
        Page 295
        Page 296
        Page 297
        Page 298
        Page 299
        Page 300
        Page 301
        Page 302
        Page 303
        Page 304
        Page 305
        Page 306
        Page 307
        Page 308
        Page 309
        Page 310
        Page 311
        Page 312
        Page 313
        Page 314
        Page 315
        Page 316
        Page 317
        Page 318
        Page 319
        Page 320
        Page 321
        Page 322
        Page 323
        Page 324
        Page 325
        Page 326
        Page 327
        Page 328
        Page 329
        Page 330
        Page 331
        Page 332
        Page 333
        Page 334
        Page 335
        Page 336
        Page 337
    Chronique de l'annee 1892
        Page 338
        Page 339
        Page 340
        Page 341
        Page 342
        Page 343
        Page 344
        Page 344a
        Page 345
        Page 346
        Page 346a
        Page 346b
        Page 347
        Page 348
        Page 348a
        Page 348b
        Page 349
        Page 350
        Page 351
        Page 352
        Page 352a
        Page 353
        Page 354
    Necrologie
        Page 355
        Page 356
        Page 357
        Page 358
        Page 359
        Page 360
        Page 361
        Page 362
    Table of Contents
        Page 363
        Page 364
    Back Matter
        Page 365
        Page 366
    Back Cover
        Page 367
        Page 368
Full Text






















































































































































I il


















UNIVERSITY
OF FLORIDA
LIBRARIES


~Zs'3IN









RECUEIL
IDES

NOTICES ET MEMOIRES
DE LA
SOCITIr-j ARCHIOLOGIQUE
Du
DPARTEMENT DE CONSTANTINE

VOLUXE DE LA TROISIME SRIE

VISGT-SEPTIEME VOLUME DE LA COLLECTION
1892










COINSTA NTINE12
IC ADOLrPHE [MAHA2M, RUE-l DU fPfALAS-
plit PARIS
A. FAIVRE et Ci,
("t 'jEvanoFrn Librairie africaifi4 et colonialo
WYf cull7 et 31, Ruc, Bo04alort
1893*, Lit"*













LISTE DES MEMBRES DE LA SOCIETY





PIll FN% .sNT S OO1 i-:


1MM. DE LA ROQUE, C it;unral Ld Dic )\i s i oliinainn ilaid t la
Division.
1MENGARDUQUE, I, lPrLfet t i D[)parlenmenl.
CASANO\'x i, A i, MIjie dl. (:uisaiI line.
POULLE, 7?, A , [lirccIi'i r (des L)o oinines, eil reiraile.




Composition du Bureau pour 1893


Prsidenltl
fer Vice-Prsidilen
) Vic-. Prsib'II,'
Secrlaire :
Trsorier :
Iibliothl'ai'rc :


Il ER CIEiR.
JOFFRIE.
i .AGUI.LONI "



PnUDIIOM3.M E.


Commission des Manuscrits

MM. Mlrncriin.
PIUDUIIOMMIE:.
VA.ns.
D)o3i -r.GUE.












MiEMNBIR"ES JIO--NOB.'AIRES'


18066 M1 CIIABOUILLET, O 1. ', coinervaleur honoraire
du dlparlement dis Mdailles et Antiques la
[ibliothqute national, vice-prsident du Comit
des travaux hi-toriques, section d'archologie,
rue Colberl, in' 12, Paris.
1885 IiRON DE VILLEFOSSI:, -, A ~ membre de l'ins-
litut, conservaleur des Antiquits grecques et
romaines au muse du Louvre, niembre titulaire
du Comit des travaux historiquies, section d'ar-
cliologie, rue de Grenelle, 80, Paris.
1881 LE DLANT (Edmondi, O I, i, membre de l'ns-
tittii, president du Comit des travaux histori-
riques, section d'archologie, rue Leroux, 7,
Paris.




hEMIBRES TITULAIRES



1890 MM. ALrM, docteur-mdecin, Biaritz.
1892 Annrir, sous-chef de Bureau la Prlecture de
Constantine.
1892 AurnBv, docteur, maire de Stif.
1890 AUDE, pharmacies, Constantine.
1886 BOESWILLWALD, C ,, inspecteur gnral des mo-
numents historiques, rue IHautefeuille, 19, Paris.
.1879 Ba miA, , imprinmeur-libraire, Constantine.
1876 CARBONNEL, propritaire, Coistantine.
1875 CECCALDI, notaire, Constantine.






I










18590 M CIiAL ,LA. .I., (A.), libraire-i liter, Paris.

1883 C3mi i:1; (IL.), A , commis-principal la Pr-
fecture tle Consiamtine.
1 ?77 COULANGES (,I-.), inspecteur d1u Crtili foncier ide
Franc,,e, ci leltrait', rue Guistave Courbet, 11,
l'a is.
1890 DO.Mi;riGU-:, gomilre principal. en retraikl, cor-
irespoiiilani du Ministlru e e l'insructiuln publi.
que, a Coiistmiiti e.
1875 Dosrc[t, O a, ancient colonel de la Lgion ltan-
gere.
1888 UurPiAT, A receveur Jes Donaiies, Tlbessa.
1892 Escu ini:, A dirulii-cler de l'Ecole primaire sup-
rieure, i .oiislainline.
I891 FI:ri:,Ii, employ an Miiisire des Finances, Paris.
1877 FOlIClOLI, dput du dpairliement de Conslaitiiiie.
1811 GLOItlEUX, pi'fuessei r au Lyce le :Coiistlanline.
1874 COVT, gonii re i, riiicilal tlu service topographique,
Constantlilne.
1891 GSELL, prolesseur I'iCole siplrietire les letires
l'Alg Ior.
1881 GCUEFLPA, tldocleilr en ,11i1-,lecinC, Stif.
180-9 JEAN, A d ilirecteur ile l'Eco le Ie la rue naiio-
miiile, Cunstanilitie.
185 ; JorriiE, ancient magistral, Constnitiiice
1870 .JULLIE., 8, chef tie bataillon au 52r: d'infanlterie,
Gap.
187-i 1 ,UDn, alacli aiux archives nationals ile France,
l'aris.
1877 I \AUi itFc.:ssi.: consi valeur ldes hlypothlliques en
retraite, Montigiac.
1801 I.L CI:n:e lief du service ides D1ouiines, Coons-
t;iii ic.
1881 I.:sr*:un (l, siateuir tlii tl'iarltenent dleCons-
lantliin a l'aris.
18S2 l.I.TOurNLAI.\ sciuliteoir, d l'aris.










1878 MM. LuCIaN sous-clef de Burean au Gouvernement
gnral, Alger.
1802 MAGULtLONNE, sous-inspecleur des Domaines,
C liSl an ili e.
1878 MARTINi, archiilece, Cunsianline.
1874 MnEISTEri, archilecle diucsain, Oran.
1891 IlrFJ[oI'I KuLArAT, pirofesseur d'arabe au Lyce de
I.ooisla hlltue.
18i7 NMElCIFIl ,E ), A '~~ ii lerpri e-h t lic leur as-
sermen'iltl, iiinelnbre,assoui de l'Ecole suprieure
des letires, d'Alger, laural de '1inslilul, Cons-
I;auiii e.
1880 MLLur.T ,Clarles), propMrilaire, Jertlliapes.
1881 MloNTx.uno, ,, clhef d'escadrons au 50 Draguins,
a Co('i iii g
18 '.ii Ml i'NAltii, p iljlicisle, coiseiller gniral, Cons-
laii mue.
187t i',\iPirtr, 4 thef du sei\ice des Irbacs, en relraite,
l'rtsidtie det l'Acalinie d'lliipp ie, U6ne.
187-i. Mount..A\, 0 Q,, gnral comniiandant la 36 bri-
gaile d'liifiiiierle, Angers.
1878 l'LnYrain ( Sir II. Lan blert lieulcnant-colinel,
cu id l g'iin ral e S. NM. .Llilanique, a A lg r.
I5li l'Issor, '., iavO al, rue Nicole, 7, Paris.
18607 l'o.NT, 0 4 lieuteuawnl--coloicil, commandant sujp-
rieul 1 isklira.
18i'2 i'ouL A '., dlirecieur des DoUI aiunes, en re-
Ir:ille, 'urre'slptn ii il dlu Minisire ic l'Ilnsiic-
liin puibliqiue, memiCbre non rdainiit du Conil l
des travauxu IIslIo liluLs, :'i Moniauroux (Vain.
189 1 l'iil.v ST, A %' iprofesseur nu i,3L te ile Constantinie.
1881 i'IL'DIIOMME, A i, ci)iltaine en reltraile, con-
setrvIlt.r du Muse de la ville, corresjl)niidant du
Mliinsi're de l'lisiru licnli piiblui ue, Cioliislniiiii e.
1,8.1 P vui,'r\', 'rof'sseuir an Ly e le Coista ,iiiiie.
18 l I,.\y.mIu: r, C), A. cuil

IS.ri









18709 IEBATTU, ., ljopritaire, avenue W\igrain, 84,
Paris.
1884 M M. IECLUS (Oiinsiiie), gographe, Paris.
1887 HOULT (. ), receveur (les Postes et 'lligra pies,
Chiaudo (Cochiiiclhine).
1897 STPI.\Is['po.I, conservateur des hypothilues
Orlansville.
1877 Tl'IiLv, O ., chef du Gnie, a Nimes.
1890 \VAS, professeur au Lyce de Constantine.
1892 VI-SSEEAU, i)rofesseir au Lyce de Consiilutine.
1891 VILLA, avocat, a Constantine.



IMEMNBRES CORRESPONDENTS


1885 MM. ALLOTE DE LA FiiYEi,, ch, ef de bataillon du Gnie,
Greioble.
1880 Anrcos (Firmin d'), ancient magistrate, Paris.
1891 AInlIPE, adiniistrateur le la commune mixie de
Fcdj- M'Vala.
1875 IAUDOT, .., chef d'escadron l'Eltt-Major de la
place de Lyon.
1882 BE:EIAMNI, Kimbnollon (Angleterre).
1888 Bil:nc,:n (Pli.), sous-bibliothli'caire de l'Institut.
1889 lhi:N.\inr, architect, 23, rue Cordeliers, Compingne.
1890 CIB-iNELLu:, administrateur de la commune mni.xt de
l'Oued- ihlerf.
1891 BERTnANi, A Q4, conservateur du Muse de l'hilip-
peville.
1890 liGO.o xi.:r, conseiller gnral, a Ilordj-b>ou-Arrridj.
1817.1 iBouIGOGN: ( I;E S.IN DE), lieutenant-colonel an
'. Chasseurs, i P'ontivy.
i880 CAGNAT, 4, docteur s-lettres, professeur au Col-
lge de France, Paris.








VIII

1864 MM. CAIIEN, .e, grand rabbin, Paris.
1883 CIID, O 4, chef de bataillon de Zouaves, en re-
Iraite, Aix.
1877 DAEMERS DE CACIHAD, professeur, Bruxelles.
1892 DAMICHEL huissier Mahda (Tunisie).
1888 DELATTRE (le B P.), prire iissionnaire d'Alger,
membre correspondent de l'Instilul, conserva-
leur du Miuse archologique de Saint-Louis de
Cari hage.
1860 DELOCHE, O 4, membre de l'Institut.
188- DEIFrZI, ancient magistral, Marvejols.
1806 DLWLULF, O 4E, gnral de brigade, commandant le
Gnie, Marseille.
18'82 DROUiN, avocat, rue Moncey, 15, Paris.
1862 DLI)uAi (\l.), (, secrtaire de la Socit de go-
graphie de l'Pris.
1880 DunAND L'E LAiun, ancient professeur, rue Nicole, 7,
Paris.
1892 EMPEnAL'GEn, 4E, chl f de Balaillon, commandant
.uprieur de Tbessa.
1890 Es['r-".ANDIEU, I ',, capitaine au 6ie rgiment d'ln-
Iiiiierie, coirespondant du Minis're de l'ns-
iruction publique, Ajaccio.
1878 FAnGES, 4E, capitaine, chef du Bureau arabe de
I;iskra, correspondant dui Ministre de l'Instruc-
lion publique.
1892 I(-'LTC', 4, chef de Bataillon, commandant sup-
rieur de Gafsa tTunisie).
1892 GoNSoN, A ', propritaire, a Lambse.

1891 GAnnoT, agr iprs le Tribunal de lre instance de
Phlli ppeville.
18;9 GASNAIULT, home de lettres, au diateau de Luy-
Iles, liI s 'T'OUiS.
1891 GulN, sous-plrel, Sif.







:I










1892 MM. IIANNrrzo, lieutenant au 4e Rgiment de Tirailleurs
Indignes, Sousse (Tunisie).
1855 liAREMnBOURE (DE), ., inspecteur gnral des pri-
sons, en retraite, Nice.
1886 llOFFrrANN, secrtaire de la Socit d'anhirol'o!ogie,
Washington.
1890 JACQUOT, juge Oran.
1873 LAC DE BOSREDON, ., commandant de recrute-
ment, Agen.
1875 LAICIA (F.), duc de Brolo, Palerme.
1882 LARuE, O j, colonel commandant le 850 d'Infan-
lerie, Lusne.
1861 LECLERC IL.), #, mdecin-major, en retraile,
Ville-sur-llion (Vosges).
1881 Lu'BAwsKI CComte de), Viazna tRussie).
1857 MAC-CAnTiY, conservateur de la Bibliothlque
et du Miuse d'Alger, en retraite.
1862 MARCIIAL, *, commandant du Gnie, en retraite,
Versailles.
1879 MARICOURT (DE), proprilaire, Vendme.
1898 MAnTY, mdecin-major, Auxerre.
1878 MASQUEnAY, , directeur de l'Ecole suprieure
des lettres d'Alger, correspondent du Ministire
de l'instruction publique.
1882 MAunY, mailre de conferences la Facult des
Lettres, Aix.
18600 .LIX, e, capitaine en retraite, a Bne.
1892 MNTREr, administrateur, El-Milia.
1879 MRITI'E (DE), ancient administrateur de coinmune
ini te.
1870 MEULEMANS, homes de lettres, Bruxelles.
1888 MILV'O, architect, rue des Trois Cailloux, 3,
Amiens.


MOUGEL, cur de Duvivier.


1882-










1899- MM. MOLNiEH-VIOLLE. A ', secrlaire de la soUs-pr-
fecture, Baina.
1888 PALLU IDE LESSERT, avocat, rue de Grenelle, Paris.
1880 PEVIOT (le docteur), rue Laflle, 18, Paris.
1875 PI ILIPPE, administraleur de comnmniie mixte, Oran.
1892 PONT, diecieur de l'Ecule communale, \lila.
1885 HEIN, Ai, ancient lve de l'Ecole d'Athnes, rue de
Berlin, 31, Paris.
1853 Rl oni, architecie du Service des Bliments civil,
en retraite, Marseille.
1891 RIBAUCOUT. inginieur en chef des Ponts et
Chau.sses, Pliilippeville.
1891 RoBEnT, administrateur de BDeiraghouia.
1800 omiu'GU'nE, hommnie de lettres, Toulouse.
1875 lioy, &, secrtaire de l'Ouzara, Tunis.
1856 SAcoHT (0.), avocat, secrtaire de la rdaction
de la Reciie ritilnnique, rue du Dragon, 17,
Paris.
1875 SAINTE-IMARIE (PnRcOT DE), consul de France, Syra.
1885) SALALIN, architecle, ruee e Bellechasse, Paris.
1880 Soussy, interprte judiciaire.
1892 TouTAIN, professeur, charge de mission, en Tunisie.
1862 VAYSSETTES ancient iinterlile-tlraducteur asser-
ment,, Espalion.
189 3 \'V : iC ;, jiige de paix supplant, Mila.
1878 \\'VEILL, grand rabbin, Tlemcen.
1 1086 ZOTENBEiG, B bililiotlcaire, a la IBill0iolh que
nationale, Pl'aris.













SOCIETIES COIB HESPONDANTES




Aci:.N. Socit il'agriciiulir'e, sciences et aris.
AIX. Arcadilie Iles sciences, agriculture arts et belles-
lu lies.
ALAIS. Sucil scitCiililique et lillir ire.
ALGEI,. Socilt de cliinmaolitgiCu algriennie.
lil. Ecole supricure des Leiires.
Il. Sociit liistlrique algE rieni e.
AMIENS. Socit des ;itiliqtuaiirc de PiCardie.
.\AcEns. Socil aadiliiiquii c e .el.Liiie- -Luire.
AS\GOuL'ti.t Soucit ircliloliiiqiie et liistorique die lai Cii-
rii IIle.
AL'TUN. Soci dueiiciiiin.
AVALLON. SoCil'I Itil'lilds.
A\'Vrsi:. SociL'I arthIulo inl e dL. l'arirni li.ssenient.
Av\IG.0N Acadmie di Vaucluse.
Auxi MniE. Socii miles sciilnces liistiiriques et nalircilles de
l'Yunlle.
I!.1A-I.E-DLic. Sucilt des letlres, sciences et arts.
Ill|-:Au,.:. St'cil il'arclhiolo'giu d'histoire el de liellrature.
iJ.AI\;VAIS. Socil acainiliiiiiiine 'a iirholo, gie, sjencuii et arts
ilu diipi lit' iCie ut de l'Oise.
I;:zii-:Iit. Sociel arlii Ll logiqiiu scientiliiiue et litl'naire.

IluimL:eALtx S',l'iiL' arrlulOhilgiui e.
Id. S,' ilt ,le giug.raIii,. ro io erci;le.
lOU lGi.:s. Socil liisiurique, littraire et arlislique dil Cher.
l!lil-:sT. Suci'ti i aild liqiilue.
LIIA.ii.IIVty. Socit savoisienne d'histoire ut l'archiulogic.
lil. \ ad.ii ie holes sri iieces, luttrus et arts 'le Savoie.
Il,\. SuciCl de lurila.
nJ\GUG.cuCA.x. Sucitl ,d'tiudes sLieitifljue et archiologiques.










EPINAL. Socit d'mulation des Vosges.
GAP. Socit d'tudes des lautes-Alpes.
GRENOBLE. Acadmie delphinale.
(;UhET. Socit les sciences nalurelles et archologiques de
la Creuse.
LANGREs. Socit historique et archologique.
LAON. Socit acadmique.
LIMOGES. Socit archologique et historique du Limousin.
LYON. Socit littraire, historique et archologique.
Acadmie des sciences, belles-lettres et arts.
LE MANS. Socit historique et archologique du Maine.
MAISEILLE. Socit de statistique.
MOrTAi BAN. Socit archulogique du Tarn-et-Garonne.
MONTBLIARD. Socit d'mulation.
NANcy. Acadmie de Stanislas.
Socit d'archologie lorraine et du muse hislorique
lorrain.
Socit de gographie de l'Est.
NANTES. Socit d'archologie.
NARBONNE. Commission archologique.
NICE. -- Socit de littrature, sciences el arts des Alpes-Ma-
ritimes.
NiMES. Acadmie du Gard.
Orn Socit de g~ograihie et d'archologie.
OnLANS. Socit archologique de l'Orlanais.
PARIS. Institut de France.
Socit des antiquair es de France.
Socit d'ethnograpihie.
Socit de gographie.
Socit d'anthropologie.
Association pour l'encourageient des ludes grecques.
Socit des tudes hislou iqlues.
eviiue gographique inlernatioiiale.
Muse Guimet.
Socit acadmique indo-chinoise de France.
neviic des Colonies et des Protectorats.










IEnr cGNAN. Socit agricole, scientifique et littraire.
PoITIELn. Socit>Cdesantiquaires dle l'Ouest.
IIAMIOUILLET. Socit archologique.
Ir-lMs. Acadmie national.
RENNES. Socit arcliologique d ddparteient d'llle-et-
Vi\laine.
IOCiiLCiiIouJ.nT. Socil ldes amis (es sciences et des aris.
IHODLz. Socit des lettres, sciences et arts de I'Aveyron.
RouEN. Commission des antiquits de la Seine-Infrieure.
SAi';T-Bi ivEUC Socit l d'mulation dles Ctes-dii-Nord
S..\iT-DI. Socit phliloinathique.
SA..TI -:;. Socit des archives historiques de la Saintoiige et
de l'A nnis.
SAINT-O.MEn. Socii dles antiquaires de la Moriiiie.
SAINT-QU -NTIN. Socit acadmique des sciences, arts et
belles-lettres.
SE.MUR. Socii -les sciences historiques et naturelles.
SENS. Socit arclihologique.
Soissoss. Socit archologique, historique et scientifique.
'OULON. Acadmie du Var.
ToULO'SE. Acadmie des sciences, inscriptions et belles-
lettres.
Socit d'archologie du Midi de la France.
Touns. Socit d'archologie de la Touraine.
Sociit d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres
du dpartemene d'Indre-et-Loire.
Socit (le gographie.
VALENCE. Billetin d'histoire ecclsiastique et d'archologic
religieuse du diocese de Valence.
\VALEsCIENNES. Socit d'agriculture, sciences et arts.
VAN SES. Socit polymathique du Morbihan.
VEnVINS. Socit archologique.














SOCIETIES ETRANGERES





ALSACC-LonnR AINE. Socit d'archliologie et d'listl ire (le 1.i
Moselle, a Meiz.
Socit pour la conservation des monn-
ments histloiques dle l'Alsace, Stras-
bourg.
ANGLETEFnnE. Socil des antiquaires de Londres.
-Socit des antiquaires de Cambridge.
Institut Canadien de Toronto (Canada).
AUTRICHE. -- Socit impriale de gographie de Vienne.
CBSIL. Museu national dle Ilio Janeiro.
EGYPTE. -- Instilut gyptien, au Caire.
Socit khdivale de gographie, au Caire.
TATS-UNIS D'AtiMIlQUE. Muse Paebody d'archologie et
d'ethnograllie amricaine de
Cam bridge.
Insliltu Smiihsonien, de \Washing-
ton.
Coniiiszsion d'inspection gologi-
que des Etais-Unis (Dparlement
de l'inlrieur,, Washington.
Socit d'anthropologie, Washing-
toin.
Acadmie des sciences naturelles
de Davenport, lowa.
Association amricaine pour l'a-
vancement des sciences, Wa-
shington.
Socit historique du Kansas
Topeka.
ITALIE. Institut archologique d'Allemagne, IBome.
Archologie chrtienne du commander de Rossi,
Rome.









.XV

ITALIE. SocilC africaine d'ltalie, in Naples.
- Florence.
cole franaise de Iomre.
Nowic':GE. Universit royale, Christiana.
RUSSIE. Commiission impriale archologique, a Saiii-l'ters-
bourg.
SutI-E. Acadnmie royale archologique de Stoclkholii.
SUISSE. Socit d'histoire et d'rclihologie de Genve.
Socit de gographie de Berne.














INSCRIPTIONS CHRTIENNES



DE LA BASILIQUE DE DAMOUS-EL-KARITA
A CARTH AGE
1800 ET iS8 t
------ -- 3--'



La continuation des fouilles dns la grande Ioasili-
ilue de Damous-el-Korita, i Carthlage, a encore
'ourni depuis deux ans beaucoup d'plitaph s chlr-
tienneis.
Le 1nombre des inscriptlions et. iorceaux d'iInscrip-
lions (lui, au commenLcemenlt de 1890, dlaissaiit d.jIt
le clhiffre de douc-e muille, alltignait et delpssail, i la
lin de 1891, celui de quatorze mille.
La lprsente listed est un choix de textes pris pri ini
ceux que les fouilles de 1890 et 1891 oiit fait d(e nou-
veau sortir des ruines de cette vastc basiliIlue.

Sur deux morceaux de dalle de Ilailel. 1 reverse
lisse, paisse (le 0,"'5 :
ft. i,.

l/////NcrTISSlls//// // v i M V/ /.,

Hlaut. des lettres, 0"'OS. D)nis le Ifragmient lai









premiere ne se reconnoit Lque par le sommeL et. pour-
rait, itre un c ou un G.

Sur une drille de I,'adel, c revers lisse, paisse cde
f('O Ib :__
vs PRes 1,iter .

l;iul. des letires, On'OG5.

Sur une dalle e de sao'ian, (i revers lisse, poisse le
I)"l)3.

S PRES !ttD.r,.,




ni.
Sur une anndce de pierre tendre rouigeti-tre, i i-evers
brut, paisse de O'O3 et large de Om2.5 :
/,,',// ])rESBYTeR IN PACE
Hout. des lettres, 0"'O0S.
745.
Sur une dalle de saoan, de couleur gris fonc,
revers lisse, paisse de Om045 :

/////pres BYTERI











I laui des lettres, 0,"'1,S. La
i ne permel pas de complter
par IN PAC:.
7 ij.


Sur un
lICLues, ji i


laciune qui existed apl)i';.
d'une monijre cerlaille


angle de l tablette d(le iarbre bla n i series
*evers lisse, dpoaisse de 1n'023

i/ // i i//. //i '/'i" CONVS
in pc'e I.[l'il Inlus'' /'i XV .\ KALIANS


l-Iaul. des lettres, 1,107.


47.
Sur une plaque de marbre blanc, il revers lisse,
dlpisse de 0'"0 :
/l,,/ //'sVBDI A coNV// //
Il ut. des lettres, 0"'07.


Suru nic illaque de saoian, p.aissc de Oc"'-7
I'iCTou l.EclOr/////
llout. des lettres, 0'"00. La dernliroe so reco illnil1
par uno C mllorce.


Sur une pierre Lendre, refers lisse, "cpalisse de
0"'03S :
/////.\ \'IGco Fieli.....
Ilaut. des lettres, Om105.

750.
Sur un morceau le dalle de kudel, i levers lisse,
paissce de 0"'06 :
/////IRGO SC IN IarlC
IIautl. des letlres n0"0S2. ,'lrgo sac(ra in pace.


- :1








-4-


751.
Au revers d'un dbris de pilastre de marbre blanc
m11 dle gris et de noir, cannelures concaves cle
0"'-) de corde et i 0"'015 de I nguelte :

PA /', ''//.R C 0

/i /ila CE
Ill il. de. lettres, 0"'OS.
752.
Sur un morceau de plaque de moi -irre llanc, i
revers I rut, paisse de 0"'03 :
,/ ,/ / P VELLA SACR/ /// /
// ;.' dp /.'// IDVFEB
I-laut. des lettres, 0C '03.
753.
Sur un morceau de dalle de kadel, i reverse birut,
lpiss e de "ni7
,'.,'/. 'PVELLA IN pIre

Ilaut. des lettres, 0n113.
D'upres le AIissalc gcIlliCcaunu velus qui date du
VII" siecle, I'\L:LIque en imposant le voile la vierge
rqui se consacrait Dieu, employait pour cette cr-
monie une Iformule spciale don't. voici les premiers
nmots( ':
Accipc, PUELLA, pall'wuI quod(l per/lras sine INa-
cula anie tribunal Domini nosiri Jesu Christi, etc.
7"f,1.
Sur une tablette de marbre blanc, il revers lisse,
paisse de 0'O25 :

(I) Abi<'- DuchcI ne, Ori't'i, '. lu Culte r'.:t,','.n, p. 411.








- 5 -


///./.I TO.Ni//,///
HIout. des Icttres, 0'"105.
Autre fragment :
,'//// '.IN.s '////
751 f
Sur unie t;ablette (le maubre Iluc. iu re\cr. li.-e,.
paiisse dc 0"'021


Ilaut. des lettres, 0"'1"2. Ce dclbris doit aipplarteiir ii
LnIt texte qui renfcermiit le nom d'un Proconsul de la
Province d'Afrique.
7511.
Sur unit morceau de tal.lette lde l.beau marbire blu i,
, revers lisse, lpaisse l 0"'025 :
I/////,/.A////
Ilout. des lettres, (ill3.


Sur un imnaIrbrce biluic, pais de 0111031 :
/i/// i 0 l/////
I loult. des letires, O'" 1 i n'est peut tre que l'a-
morce d'une autre lettre. Au dessous des deux.\ bar-
res liorizoiltales, amorces de (luntre lettres. Ce frlag-
ment d'iiiscriltitiio est ii raipprocher des n 26 et 10-i.
75ti.
Sur un morbre bilac, i\ revers lisse, pais de
O"'025 :
//y//AI////
Haut. des lettres, O"'nl. i est piul--tre l'imorce
d'une autre lettre.






- C, -


Ce fragment. porte ou revers les lettres 1' aip)arle-
nan l ti uin texte plus ancien et la forimule tronque
Inoc.Ns in pacfi g'rav'e sur deux lines en .ens
i ii verse.


Li r iinle plaqu e mati rbre gris, it rc\ers lilse,
lpiiss e 0d O'"03:

I'RTHuo ?
Letire- peintes en rouge, hlbutes de i0'1G.
75S.
Sur une dulle dc saoii i rivers lisse, clpisse de
('"0o5 :

/////S-PATE/////
CourciL'res lgannt., liauls de 0"'17. Les trois l're-
iniers nle se reccniiisseni q:ue I'par leur moiti sup-
'ieure.

Sur ulle plkique de marbri.re i;lane, large de 0',n3'

////PROC -PL A S I+BA////
Lceites large et peu pr'oondes, haules de 0"'25.
Traces de peinture rouge.
Cet important fragment. appartien.t i un texte mo-
IlLumental, se 'rapportanit saons doute ti cles travaux
cx'cul s doans la basiliquee ar le proconsul au niio
de l'em pereur : Proconsul l-'ro ciae A fricac 'ice
.,_',cra u 'dicas i (silicamn ? ....








- I-


Au revers de la plaque prcde dite, se lit Lune dou-
ble pitaphie:

VICTORIA 'IIDIEL.IS IN PACE VIXIT AN LX DP
C-. ClDi VNu
PLACIDVS FIDELIS IN PACE VIXI'I AN LXXX DI'
V lALFEBRu

lHlut. des lettres, O'"O55. Les BollondisLes men-
lioinlent on mnie jour (2S seltemilbre) paroini les













CIouIximic, On' -:. Lf form1ul DI:CLz5Ssr CS[ rare 0 Car-
tsuinie oilAie iC u1C s v'TroA l tj juu'1 ACe jUS. q









quelql(uefois I lssi GII iuCEsSITc). l xpe nSai AU1UStill
paoirlalt dce la mort (le Noire Scigneur JSLuS-Cilist

a carlite d is(s) et cette session se lit nutis>i
///2) Aug. Tract. / in Joa IN. .
(I lC des letters, la lircli,-1re ligne, O' 07; i lu
"deuxime, "O0m;6. L:i obrnuile D-C.SSIT est rare Car-
thuge o elle ne s'CsL rl'ecotrde *jus([[LI' ce .lour que
irois ou qu| tre lois. L'.l*|igral|liei cllrctienie fournit
lIe|l]([uceois l'ex)ression ltci.sst'r(). Saint Augusiin
1urln it rie la mort (le Notre Seigneur .Jtsus-ClrisL
emploie le niol isci:ssL'r Dom,,inu s, qucnudo :o/utl,
f cau'ne, ,lsc.1s.,U[- et celle expression sO lit nus.-i
su r des pila plies africaines avec la formule NO.
PiWn:cEssl'.<, Malis jusji'a ce ljour, nous n'uvons

(I) Voir plus loii IY'pitlajiihe ,I',eMu',iv et celle d,: I/'' iitn.
(< ) A.U,.. "l''i ic. XX. Vi[ in Joan,. il. '.
(<') C. I. I.. VIII. 975I1 ,'tl 975..









Imrou\vc Crtiliage que les deux e.xpressioil DECESSIT
CL R1ECESSIT. C'est do. c tries probailemeeiit. l'une ou
l'utre lqui convienil i la prsente pilaphe.
762.
Sur uiie llouie e inarbrie Iblainc, Li reverse lisse,
lpais.se de 0"'03:
IIIC.IAC ,.1/ c f /

Ilatul. de. lettres, 0"-1 2. Anmorces d'u ne secon de
ligile.
C'est la premibiire fois -Iue se re'ncointre Cartilaoge
la ;ornule IliCI.\CET, ra 'e, d'ailleurs, dans l'pigra-
phliie :hrli tienni e d'Afriique, du loins dans les inscrili-
lions lines, Coil nos textes funiraires grecs de Da-
mious-el-lKoriot lia iu, i.iset pilusieurs fois.


SuI une duille de .soiui 'i refers lisse, lpa is.se de
;"'O( 5 :

A.1 VST.\ Fidelis in ,pace
ANAST. / / / ', ,/'

Haul. des lettres, Oi'00. .A4usia pour .ugusita.
Un:c 1r11111ic di'l:'i clius 11 Cuiinskt lij et cd'-lrei-
cloiiis (.-J), (I. (j~lu ilOis aV\oii s lroIve il Cartilage,
jI'ctC ('gs.lc incit. u reverse \SAlSTI )ourl' AVGV.STI.
Le second i l Ioi esl.1 Aitsttius ou A iistasu.

'.ur une dalle de saoan, )ui sse de 0"'U- :

ALOC ,// / /
NA / /// / ,/








- 9 --


lHaut. des letrecs, 0"'OS. C'est la troisinme fois iue
nous trouvons un inomi chrliel coimclmeli A icLC... Sur une des pitaplhes de DaLnous-el-Ia('i(t,
nous lisons : A.LOCIO... s;lns pouvoir dire si le lnom
est complete.
7i'-5.
.SuIr Lille pilaIque d sa 1ua il rvCr' s I'ti, t e|iritC
dle O'"03 :
AMA. 1/ 1 /,i/// //

La derniiOre leltre )ic ut-l- rlrc uni T. iUni c nno ili dlji ,
ci Afrique, les noims chi'liins de A nmantus et A mun-
(tits. Une Opiloplie clihrllicnne trouv\eo i Plhilippievillo,
el Alg]rie, Inomime une A manda, Inom q11 coii\ion-
draiil loD!cimeii dons le cas oi la dernire lettre se-
rail un ri.


Sur Lili plaque de sluil i rlevers bri'il, 'uli. e
d(le 0'05 :
.IdeODATAli//, '//
Hout. des lettres, 0ni00. Les dccu dernliioes d'unii
lecture doulcusce orimneiit videmment Ii premiere
syllabe de /ideelis ou do in puce.

767.
Sur ulln lrolld dille e stouir ii oir :



.AI.13OI1A FIDI'lIS IN l',ACE: Vi\NIT i

NNIS EN I-s 1.V\'CI1'.1 F C1T / ///

I.._.o .lz -. ,.- ,, o 2 '~o. oz ',0 Z.








- 10 -


768
Sur une plalque de saoudn, i revers brut, paisse
de 0"'04 :
Al4I-1LIA POT///'/
Wr.ii l ( .ls///xix
Haut. des lettres, O'n07.
7 U9.
Sur un marbre blanc, i revers lisse, lapois de
0'032 :


\,, ,' ,, /

Haut. des lettres, 0"'15.


Sur une pl'laque de suouiiti, 1 revers lisse, 'aisse
(le 0-'03:
ABETDEV / ,'
H-aut. des lettres, 0"'065. Pour H-abcuieus ou Ha-
betdeum, car on trouve !'un et l'autre en Afriique,
mais toujours sans in.


Sur ulle plaque de saoidn,, don't la face s'effeuille
en lamelles qui emportent l'inscription :

ABIARICA ET VI /,.'/ '
FIDELES IN pace

Le sommet dlu premier i aaiint disparu, cette lettre
pourrait i re un T.


E1 runissanot selit morceaux d'une ploa(ue de








- Il -


saouin, ia revers brut, j'obltiens cette double ilta-
pie :
[ICTOlruA fidCl/s in1 pace
)AIIBVS Fi:deLIS IN PACE

laut. des leltres : 1'"- line, 0"'09 ; 2' line, 0"'OS.
Le 11 lvrier, l'Eglise d'Afrique clbre la mnmoire
de delux illustres martyrs, DArTI'VS et VICTORIA (ui
confessrent la foi, i Cardiage, en 30-i, durant la
persecution lde Diocltien et dce Nl ximini. D'aprs
les actes des ii rtyrs d'Abitiiia, Dati t s itit siu-
teur et Victoria est uppel' e sanctissinia f/iinal'rut,
llos ucirginm cdecusaset dnits col{fessor'um, ho-
nesta it nalibuls, moril'ibus tem)pc'ata, in qu/a lnat l'tCae
bonum candida ptiliciait relucebat, respondebat
fiue pulcritudini corporis /ldes pulclior mentis et
ilntegri'tas sanctitati s ad secundantd pculmact recsti-
ttain se in Doiii ima'rtyrio laL'cebatur.
Il est au moins curieux de lire sur un income muir-
bre ces deux noms, d'autant pl us que la plupnrt des
noms de leurs conipagnons de mnrtyrc se lisent Cgu-
lemeCnt dans la listed les piLillices sorties dle Dumous-
cl-Kl ritu.


Sur Lunie Ilaque e de sou idi noir, il revers b'rut,
Ul' issue (le 0"'035 :
AVilEILIA FIDELIS i' I'.\CC
///IOIIINA.VS 1--DEI.IS IN P'(ce
Ilaut. des lettres: 1 line, O"OS5; l lig-e, (J,'075.
Ce lqui rc.te du secon(l nom e0 t d'une lecture IIIcer-
Lainle.








- 12 -


Sur mie pla(uie e ld marbre gris e noir :
HALERIA
DELISS ii
pace


Sur uiie plaque de marbre blanc, i revers brut,
paisse de "'n02:

13ACCOCnIClJ:: I- .O r,.
c ic a.' ','/.i '..' ',/// /,'.'/
liaHl. des lettres, Om095.


Sur iun mairbre hi revers lisse, plais de O'111'0
BENENATA fidlelis
"I3V(/ t// l]in a
IN IACE 1-'.i'It at
riui\Y
d3,i, un circle
.1'l', A cl i i eI
deu\ liIurs ilui
il'ui .''iient ilu i 'd C. .iinhe.
Jc la tluix.
1111 / Y / /s/ ^
IIaul. des lettres renveruies, 0'"'1 ; hauteur des
autres, 0")' 25 O,,US.

177.

Au revers de la mome plaque, on lit encore trois
graindes lettres, rest d'une inscription monumental:


///ICI///
Caractres peu profonds, mais large de 0"'03.









- 13 -


77S.
Sur uno grande dalle de x.omrnin, don't on n'a Irouv
ricl des ilorceaux :L
/// / NATV\'S /DELiS IN PA ce

///'////,i'I/ / /,I / i I
// // / / v.''T AN LXX DiPIIIIIUD DEICE.M
,. / viril 1N.1, DP XIII KAL SEPT
La hauleur ldes lettres est de 0" 115 i la premiere
line et de 'OnO eGnviron aux autres. A la troisi:me
line, R parail suivi de x come i la second. Le
nom du dfunt t doit lre Bcencnalus ou Fortm atus.
779.
Sur une grande dolle de kadel, i revers brul.
iplaiss e dOnO-iS :
t

Iliclo RIANVS F[DELIS IN PACE VIN AN NLV

5

Slaut. des leltres, O"'065. L'glise de Carthiage
com|lte deux saints du nom de l"Vicor'ianus (11 f'-
vrier tcl 23 mars).
780.
Sur un morceau de plaque de kadel, i revers lisse,
pais de 0"1i019 :




llant. des lettres, O"'07. Ceo angle de dalle me pa-
rait apparteni, i l'dpitaplic q(ui prcede. Le revers a
t dress pour recevoir nlle inscription en asscez








- 1I- -


grarnds caractres don't il n ree 're ue qe l dbut (le la
dernire line
LDC // '/
Un autre morceau de kadel, i revers lisse, pais
de O"'05, doiL piovenir du mme texte
/ '/ DOMI .'" ,'
Haut. des lettres, On'OS. Amorces l'une second
line.

Sur une plaiue de saoman, a revers lisse, paisse de
"0035 :
BO /' /
Hauteur des lettres, O"'OG.
782.
Sur une pierre tendre, i revers lisse, paisse de
"'o033 :
Ilon i TIA FIDe ls in pace
Haut. des lettres, 0"'07.
783.
Sur une plaque de kadel, sore de marbre rougeti-
Ire, revers lisse, paisse de O0-4i

BONIFATI /


Haut. des lettres, 0'O5.


Sur une dalle de saoudn, revers lisse, paisse de
BmOG : _

BoNIN/ / /,' ,';











liau[ des lettres, 0'"17 1 \ O"n'1. La d rnire est
peut-.tre ul M.
785.
Sur ine plaque de inmrbre gris, i, reverse lisse,
panisse le )0"'o3S :

li 1ul. des lettres, 0"'09. La dernire est peut-i'.tr
un o. On r-ontnail, ii Afriqiue, le inom de Bucco.
780.
Sur une plaque rie mar)re gris, -paisse d&e O'O3, :


CAECIL1A A///
RONA ,'///'
/,,
//ORS.c///
/ / /os.,c / / /
/ //SANCTI!/ //
Inluteur des lettres, 0"065. Apr'-s de la 2- line,
amorces de trois lettres don't lui',').mi're pa raiLt tre
uni T ou un F. Apr's i du fragment b, amorce d'un
caractre qui est peut-tre un s.
Ces deux portions d'inscription portent encore
d'autres lettres au revers :


//I RON 0 A M
/ /IS IN PAGE
/'/ / / / o ,* O1s
I; .
/// VilllN///
Ilauteur des lettres, i la 1" ligne et i la 3', don't
semble fire parties le fragment bi O"075. Dans la li-
gne du milieu, elles sont plus petites.


-- 1. -








- I1i -


L'ensemble de ces deux fragments opistographles
fait songer une fois encore aux martyrs d'Abitiine
qui confessrent la foi Carthoge en 304 et doit
l'l-glise clbre la fte le 11 fvrier. Dans les actes
de leur nmartyre, publis pri' Dom RuinaLrt, le nom
de Caecilia est inmmdiatemeint prcd de celui de
Matron qui revient une second fois a la suite
a;prs trois autres noms.
Or, la prsente inscription nomme Caecilia et ce
qui rest du double nom tronqu grave sur la face
et sur le revers de ce marbre convent irs bien i
celui de lMatrona. D'ailleurs, aprs le mot Caecilia,
on aperoit l'amorce d'un M ou d'un N. Dans le pre-
mier cas, cette lettre peut tre la premiere du mot
:Iatlrona, et dans le second, je suis port lire :
Caecilitans, nom lqui se trouve galement dans la
listed des martyrs d'Abiline.
N'y a-t-il donc lieu (le conjecture que nouis
avons trouv la pierre tonmbale de plusieurs de ces
martyrs ?
Le fragment b de la premiere inscription semble
confirmer ou u mu noins appuyer notre conjecture, car
on y lit en routes lettres le mot sANCTI et peut-tre
aussi l'expression abrge de corpora sanctorum,
quoique cette lecture soit bien loin d'tre certain.

788.
Sur une plaque e e saouirn

CANDIDA IN PACe
BONIFATI\VS IN PACE
CYPRIANA FIDE/i fl at








- 17 -


Les noms de Candida et de Boni/atius ont t
ports par des saints de Carthage : le premicr par
une vierge-martyre (20 septembre) ; le second par un
diacre (17 aot).
Quant au nom de Cypriana, il est vident qu'il a
t pris ou donn in l'honneur de saint Cyprien, l'il-
lustre v\que-marlyr de CarilDage.


Sur une plaque de kadel, i revers grossirement,
dress, pais de 'O65 O 0"'07

co/////
I N /," ///

Haut. (les lettres : l".' line, 0,l105 ; 2- line, Om 125.

700.
Sur une plaque de kadcl, i1 revers lisse, paisse de
0"'055 :
co \' uIls/'" C / /' /


Haut. des lettres, 0"'0G. La dernire lettre n'est pas
complete et pourrait tre un G ou un o. Au revers
de cette plaque, se lit le mot PACE. Quani au nom de
Cobultdcus pour Quoidouldeus, on peut citer encore
les varianites: CODBVL, COUVLDIE.VS, ,VO V\LV. (1). Il
y a peu de noms qui ont subi iutalut d'altrations.
Le diocese de Palerme c clbirec chaque anne la fte
de deux saints du nom de Quodoul/dieus sous la
forme Conouldius (2) et Golbodaeus (3) ou mieux

(1) Morcelli, Af'ica ,/ ris liana, t. i, p. 113.
(2) '2 fvrier.
(3) 9 dcewbre.








- '18 -


Golbodeus, ainsi que ce nom est grav sur la chAsse
renfermant ses reliques. On lit mme sur une brique
du muse de Palerme cette marque de potier : VD-
DEVSVLT pOIUr QuoddeusVulit, comm0e, semble-t-il,
sur le fragment suivant.

791.
Sur une plaque de marbre blanc, il revers lisse,
paisse de 0"'04 h On"'i5 :
QuO ? DDEVStill ? '/ /
/////GA,/ /////// /
Haut. des lettres, 0"'10 la premiere line el O"0'65
la second. La dernire lettre n'est peut-tre pas
complete.


Sur une plaque de saoum, a revers brut, paisse de
On"032 en haut et de 0"'015 seulement en bas :
COL ////
IN P ce
VI x il

793.
Sur une plaque de marble blanc, a revers lisse,
paisse de m03 :
l I I/////////////D///
SN iocens i pacer i.rit AN
COLO/ / / / "/ / / /IN PACE

I-Iaut. des lettres, O0m075 et OmOm5.

79-1.
Sur une dalle de kadel, revers lisse, paisse de
O'048 :










- 19 -


Conce ? SSA FIDELIS il pace
///// IIDI/ i.I IN pace
/ / / / ///vs In elis ilI puce
IHaut. des lettres, O.'"..7 la premii're line et CiOm()
i la second. Le premier tnom ipourr ailt tre aussi
complt par Processa ou Successa. lMais Coice.ssa
tant un nom connu - Cartilage, je le prfre.


Sur une grande


7 .lle d el
dalle de I'a

5t v O S



picli I


MS XN(\II


Le nom grave dans un circle ou p ilutlt da ns une
couronne, come l'indiquetit les deux appendices,
rappelle la rcompense promise l'uine idle, selon
le text de l'Apocalypse (1) : Eslo fide!is u:qne ad mor-
tem et dabo tibi corona vitae.

"7)6.


Sur une
paisse de


plaque de marbre blanc, A revers lisse,
01035 :


CONSTANT
TIVS IN

Lettres de forme et de dimension irr:guli"ecs.

(1) u, 10.


\TIXIT AN





M fi










- 20 -


797.
Sur un marbre gris, a revers brut, pais dle On'021

CR ////


798.
Sur une plaque de saoudin, revers lisse, paisse
de 0'1055 :

CHESCONIVS FIDELIS IN lpace





Haut. des lettres, O1n065. Jusqu' ce jour, le nom
de Cresconiu.s s'est, rencontr rarement grav sur le
marbre ou la pierre en dehors de Carthage. Il paruit
exclusivement chrtien, car nous ne l'avons jamais
trouv dans les cimetires paens de Carthuge, tan-
dis qu'il se lit plusieurs fois sur nos pitaphes chr-
tiennes. Il fut port, surtout en Numidie, par un
grand nombre de donatistes. L'glise d'Afrique
compete deux ou trois martyrs du nom de Cresco-
nius, et M\lorcelli, dans son Africa ch'istiana, ne
cite pas moins de trente-six vques de ce mme

7'l9.
Sur une plaque de kadel, f revers brut, paisse de
0"'035 :
CRI"., /
800.
Sur une pla(Lue de saodln, a revers lisse, paisse
de 0"'037:

CVPID// //

Haut. des lettres, 0"'06.







- 21 -


801.
Sur iiu moriceau le dll dle saounhi, .i reverse brut,
cpaisse (le O"'O :
cvi////'//
LARA ///, .
lHaut. des lettres. Omr11 -5.

KM2.
Sur une plaque le aremarbre Ilnc, i ever' lisse,
paiss e de OnO29 :

C I I /Y R "
CYRI / //'

Haut. des lettres, O"'00. La dernicre est peut-tre
Iiu c.
Csn3.
Sur une i laque de saounib, (i revers lisse, lpisse
de Om033:
CATI / / / /idelis in pace
DON AT.US? lidelis i/Ii ace
nR EST VT vi :del,s ih pacc'

Iout. des lettres : ux cieux premiires liglce,
n005; i la troisime, Om05. Dons cA'ri, la troisiLnm
lettre n'est pas certain.
On connait trois mn rtyrs de Carthiag du nom de
Donacits (25 janvier, 1"' mars, I.i murs) et unie mar-
tyre du nom de Doncat (17 juillet).


Sur un plaque de sao?,in, i revers brut, paisse
le "O-i 5 :
I)COGIA\TIAS f[lcUs lDli IacE DP / /
Haut. des lettres, 0"'075. Dans l'ubrvi\ation de
DEPosrrvs, les deux lettres sonl blarres obliquement.







22 -

S15.
Sur une dalle de pierre tendre, il revers lisse,
laiss de i "'03S :

[DEOGRATIA FIDELISIN p/fac



5O6.
Sur une iIL-uejl tu e de saouin, revers lisse :

DE IOGHATIAS. FIDEILIS

IN PACE

IHaou. des letlres, "mO0.

., 7.
Sur un morceou de tablette (le marbre blanc, a re-
vers lisse, paisse de 0"'019:
DI)eoc Ra .ia.s / ,' ,'
H1-ut. des lettres, 0n05.

808.
Sur une plaque (le marbre blanc i mnouclhelures
bleultres, revers brut, lpaisse dle r'O"35:
1eoy R A -Ft .Sa ? .'' i /. "
HI-iut. des lettres. Ommi.5. Ces trois letlres foiit aussi
singer Li'bcratis eL Libhr,'ta, riais Carthage, le
noin de Deo'gral{as tlail boaucoup plus rpindu. Il
parait nmi'me jusqu' irsenl particulier a celte ville
don't Il'1lise fut gouvern:e de .5-i i 457 par un saint
\',li uec de ce iioin. nii ne I 'a pas encore trouv en
dehors de Cartihage ou nos fouilles en fournissent une
dizaine d'exemples.








- 23 -


e09.
Sur une plaque do marbre blanc, large de O11205:

DONATE FIDELIS il ]lCZCe

l~iXIT ANNIS Xl X

Ilaut. des lettres : 1" line, On1075 ; 2" line, 01n07.

SIo.
Sur une plaque de marbre nuimidi(quie, ii revers
lisse, paiss e de Om0-i :
DONATVS FIDEILIS IN PACC VIIT ANNOS \XXCII
laut. des lettres, On'OGS. Le nom de DONATVS tail
trs rpandu en Afrique. Parmi ses martyrs, prs de
qcuarantl I'ont poiL et plusieurs d'entre eux onl souf-
fert il Carthage mInme. Nlorcelli ne cite pas moins de
soixante-seplt viues africains du nom de DONATVS.
Mlais presque la moiti de ces v\ue\ s furent des
donatistes.
811.

0'05_ :

DVI.CITIVS



Il lut. des lettres, 0'"055.


Sur une dalle de saoufn,, ii reverse brI-ii, paisse de
O05 :
/ /, / / TACIS I hiclis in (ace
/ / / '/ /A FIDELIS ili pace








- 24 -


Haut. des lettres: (OnIS la premiere line; 0"'07
i la second. Amorces d'une troisime line.

813.
Sur une plaqu e de saouai, i revers lisse, paisse
de On'03:
EXITIOSA / /

e1.
Sur un morceau de dalle de pierre tendre, grise,
revers lisse, poisse de On'055:


FR////

Haut. des leltres, On 13. La premiere est peut-tre
unl E.
815.
Sur une dalle de kadcl, revers brut:

FAVSTVS FIDEI.S IN pace
MVSTVLA FIDLLIS IN PACE DPX KAI
ANASTASIVS FIDELl- IN P.\Ce

Le nomn de Faustus se lit dans la liste des mar-
tvrs qui souffrirent, C;: rtlihge, le 11 fvrier 30- Il
v avait aussi Carthage une Basilica Fausti.

816.
Sur une e (ll (le marbre blanc, paisse de 0'"055:

FORT /
IN Pace
Haut. des lettres, variant de 0'04-i O0m06.







- 25 -


817.
Suir une pierre grise, paisse de 0m023, rivers
lisse

FORT\',' ////
mcroT / / / / /
BICTO ////

Haul. des lettres, n0'06.

818.
Sur une dalle de marbre blanc, 1i revers lisse,
paisse de On06:

FELi, /// / .//
IN PAce/ ////

Ilaut. des lettres : Om"G i la premiere line et
Om055 la second.

819.
Sur une brique rouge, pmisse (de 00- :


FELICIANI

Toutes les lettres sont couples par le milieu et ne
se reconnaissent que par leur moiti suprieure,
mais la lecture est certain.
Le martyrologe do Carthage fait mention d'un
saint du nom du o e FELICIANVS le -. des calendes de no-
vembre avec les martyrs de Vaga.

820.
Sur une dalle funraire en mosaque :


UnfVerS1f of Floridi Libr2rie,








- 26 -


FELICITAS FIDELIS IN PACE VIX, a
SXXX DP X(q KAL OClolires




S21.
Sur un moinrcenu de )laciqe Ce marbre blanc, : re-
vers lisse, paisse de On'O19:
/ '/in paCE
Fel iciT s '


Sur une plauiie de saoud, i reverse Ibrut, poaisse
de 0"'05 :

FELICITAS FIDELITY IN PACE


Haut. des lettres, O'O09.

823.
Sur une plaque de satiiu tendre, revers brui,
paisse de n0"03 :

F'elicITAS


Le nom de FELICITAS., Iport d'abord par des fem-
mes paennes, fut illustr Ci Carthage, ou dbut du
ii sicle (le notre re, par le glorieux mort.re de la
compil.agne-de sainte Perp;tuc, eL l'Eglise d'Afrique
eut, ir l suite, l enregistrer plusieurs autres mar-
tLres du nom de Flicit.
Le nom de FELICITAS se lit, en effect, sur les pita-









plies des cimetires paens de Carthiag. Mais nous le
relncontrons hbeaucoup pllus sou\veolt dans nos cimne-
lires chrtiens. Sur unie des pierres ( ) sorties, come
la prsente srie, des ruines de la Basilique de Damous-
cl-liarita, j'ai cru rcl onniiiltr e l noIni e FELICITAS
gra'v i cLt de celui do irvocATvs, son lompagnlon
d'esclaage, conmme au d(iebut des actes autlientiques
de leur martyre .: A.pirin iensi sant (idlolestcenltes ('ae u-
Iienli REVOCATVS Cl FEI.ICITAS (coNser'a lIus, etc....
-21.
Sur la parties central de !a face d'un sarcophage de
kadel, orne d'un mdaillon renferman t un beau mono-
gramme du Clhrist sous la forme constantinienne,
c'est-(-dlire composed de x et de P. A gauche, 'alpha
ct i droite, l'om ca, ainsi figure ~, al)solument
cominme un B couchl sLur le plein.
Au-dessous de ce mdaillon, onl lit dans un car-
louche ornement une inscription en grande parties
efface in ten ionnellemeni :

IFLORI/// I,-/A-
C I A/..'///////
cis ///////:/ /..


Iaut. des lettres, 0n'035. La lecture (le cette pita-
plie, ;i travers leescoups serrs de l'instrumenit qui
l'a effaedo, uTffre ieu de gnarantie, il part la proini'orc
lettrc de clih lue line (2). L'inscripltion conmlptlc de-.
vait a'voir c(uatrc lignes.
S25.
Sui. un morceau d(e plaque de maribre gris, il re-
vers lisse, paisse de 0"'0-.i

(1D Voir le no 26? .
(2') A la secontle ligne, un autre essai de lecture port: ci vsv.


- 27 -







- 28 -


FL ',' / / / /

Haut. des lettres, C'0O6.

8.0.
Sur une plaque de saou?n, i revers brut, paisse
de On033:

F LAB /////////
I Nc / ./// .,'/
Hoaut. des lettres : 1 line, OnO8; " line, Om07.
Le c est peut-ltre un G.

827.
Sur un morceau de tablette de maribre blanc, re-
vers lisse, paisse de 0m017

IFE/i/ ,' '

Haut. des lettres, i07. Un second fragment. por-
tl-int la lettre T permet de croire que le nom tait,
FELICITAS.

-S8.
Sur une plaque de nmarbre blanc encastre au cen-
tre d'une dulle funiraire en m'.'saque

GAIVS



Haut. des lettres, 0m06. On connail un des mar-
tvrs de Carthlage du nom de Caius (11 mars).









- 29 -

829.


Sur une plcque de saoun,
de Om0-i O" 0"05 :

GAVDIOSA FIlelis in
xxx/////////


i revers lisse, Lpaisse


pace oi.rit annos


Iaut. des lettres, Om0O5.

830.
Sur une plaque de marbre bleutre, il revers lisse,
paisse de 0"03 :

//// //VS FIDELS I/ pace
GAV)ENf/tS FIDELIS in pace
/ /// PID /I//// ////// /'
Haut. des lettres, O`1'0.


S31.


Sur une pli'ique de marbre gris, 'paisse d(e 0'"0-5,
inscription inscrite dans un cercle:
GA
DIOSIS
FIDELIS
in pace
Haut. des lettres, 0"'04.

832.


Sur une dalle de
0'O0G5 :


kadel, i revers brut, paisse de


GE/ / / //
BONIFa!i///

Haut. des lettres, 0"'0. Apros R, amorce d'une
lettre, M ?








- 30 -


833.
Sur une plaque de saoudn, i\ revers lisse, paisse
(le 0m037 :
Gr'lTIOSS /fi
dtelS iN PACE Colombe
Haut. des lettres, 0m065. On a dj trouv Car-
thage l'pitaphe d'un chrtien du nom de Graliosus
(C. I. L., vi\l, -10S5).

831.
Sur une plaque de saoun, i revers lisse, paisse
de n0'027 :

GULOSA

Lettres mal graves, hautes d.e 0n'03 et 0 'Oi. Nous
avons dj trouv ce nom Carthage (no0 106).


Sur une belle dalle de kadel fin, revers lisse,
paisse de 04O-i5 :

HIERENNIVS ALVINVS FIDELIS IN pace
VIXIT ANNIS LX-ET MENSES III.XII KAL AP,'ileS

Haut. des lettres : 0"'12 la premiere line et
O"'OG5 la second. Le lapicide a omis D P avant la
date de l'inhumation.

836.
Sur une plaque de saouii, il revers lisse, paisse
de 0"'038:

IANVrl /V / /'

Haut. des lettres, Om075.








- 31


837.
Sur une plaque de marbre gris, poisse dce 0"'0 :


IHut. des lettres,
seul est certain.
Cette plaque port
tre inscription.


Sur une plaque de
paisse de 0"'035 :


i'T / / / / I/


O"'04S. A la second line, x

aiU revers des traces d'une au-


838.
marbre blaic, i revers lisse,


IOIaNNES Fid7elis it pace

Haut. des lettres, 01"075.

839.
Sur une dalle de kadel, l revers presque brut,
paisse de 0"'06 :

IVSTA FIDEliS i1 a(CC Vit'i a)1N
NIII DIi, ID AV\'l

Haut. des lettres, 0'"05. A la deuxime line, le
lapicide semble s'tre tronmp en gravant DI jOUL DP :
deposit tertio idus Augusti, 'i moins qu'il faille
lire : deposit quarto idus, ou encore : dics qua-
tuor, avec omission complete de DP, come dans
l'pitaple donne plus haut de Hcrennius A loins.
Cartiiage compete dans ses annales une martyre du
nom de Justa (15 juillet). D'aprs le martyrologe ro-
main, son corps reposait dans la Basilica Fausti.









- 32 -


840.
Sur une plaque de saoud~t, 1 revers brut, paisse
de 0"'04

LVCIL L I S FI
DELIS 111 PACE
VIXIT ANIOS XXXI

811I.
841. .
Sur une plaque de saoiu, a revers brut, paisse
de 0'035 :
JIAIOR / //


Haut. des lettres, Onm045. Aprs N, amorce de s
1OU O.

842.
Sur une plaque de saoudn rougeitre, i revers lisse,
paisse de O"'O37
MIL/ // /'/
Haut. des lettres, 0O'07.

813.
Sur une plaque de saoidl, revers lisse, paisse
de 0"'033 :
M ON ICA
iN PACe
RECESSIT

Haut. des lettres, 0"'055. C'est la premiere fois que
l'on troupe a Carthage le nom de Moonica, rendu si
clbre par la sainte mre d'Augustin. C'est aussi la
premiere fois que j'ai noter l'expression : RECESSIT,
qui se reprsentera bientt dans _l'pitaphe de Re-
demita.








3 3 -

bhll.
Sur une plaque de saouti, i revers lisse, paisse
de "n'0i2:

NARCISSUS/I //

-Haut. des lettres, O0'OG. Ces six lettres ne peuvent
gure appartenir qu'I NA.ICISSVS. L'glise d'Alrique
compete un martV l de ce Cnom.

S.15.
Sur une dalle de marbre blanc entire :

SNATALIVS FIDELIS
c_
S N PACE

Lettres en parties effaces et cd'une lecture trs dif-
ficile, hautes de 0'"125 i la premiere line et de Om10
a la second.
S-.6.
Sur unlee dalle dc saoui entire:


Si NEBEA FEDELIS IN PACE




Haut. des lettres, 0n'07. FEDELIS pourLI FIDELIS.
S47.
Sur une plaque de saoudn, revers brut, paisse
de Om04 :

NON/ / /////
DA, 1, ,// ////

Haut. des lettres, 0"'055 i la premiere line et
0"n07 l la deuxime.







- 34 -


8-4s.
Sur une plaque le d adel, i revers lisse, paisse (le


NOVEl// ///'

aulnt. d.es lettres, 0"O3. La derni'.re est sans
double un i. et le inoi celui de NOVELLA que IOLIS avons
dje ins Lcrit dans celle lisle (I'" 21).
-8 9.
Sur une ltabllelte de cipolin, paiss e de '02:

P.,scA.S / / / '

H:I1ut. des lettres, On'055.

850.
Sur une pllaqu e de saoudi, revers lisse, paisse
de (n"<3S :
',ASC.-S ,,' / .,'/
llaul. des lettres, environ 0'"07.

551.
Sur une ploque de sanomua, i revers lisse, paisse
de 0"'03 : :
". i, N IIN / ./ / ,' ,'
PASCASIA Fidelis in IpacC
HESP'ECTVS/ ,' / / //
lHuLt. des lettres, 0'"07.
52.
Sur une plaque de saoaiin mouclhet, revers lisse,
paisse de 0"1033 :
G/ /. / / /./ / /'
PASCASIA FIDEliS ill I(CCL
Haut. des lettres, (0n06.






- 35:> -


133.
Sur une pierre blanchl tenidre, i revers lisse,
paiss e de O03 :
PATLI R / / /
D/,, / !.'//1

Haut. des lettres. n'O07. Cette plaque porter au re-
vers la lettro .M, rest d'une antre inscrilptiol.


Sur une ploquee de saoilan, ia reverse brut, cp'iisse
de 0'-03:
/ ,l'I..SV' i,/ /,/
Hoaut. (les lettres, 0i'"OG. Peut-tre : Paulosus
fidelis in prce.

Sur un morceau de dalle de mnrire jaune (iiuni-
dique) ii refers brut, paiss e dle 0L :
IeltEGRIN / /
-oaut. des lettres, On'07.
856.
Sur une plaque de saoulfn, i revers lisse, paisse
de "038 :


PlI. PA~ ~
JIONO///


lHut. des lettres, OmO ii la prIl'mire line et 0"',0(.
a la douxinome.
857.
Sur une pierre tendre, i revers Irut, paisse de
Om03:

PRE//// //


Ha-t. des lettres, '0107.







- 36 -


858.
SuLr uile dalle en mosaique


PROC V LA.-
-- VICTORIA
..- NVIXIT AN XX
'_ l ,' l/// ,; '1t '//I r-



859.
Sur une p1lanqe de saou revers lisse, paisse


PV/////

IIiaut. des leLtres, 0"'S5.

y60.
Sulr un maribre lla nc, i revers brut, pais de


QV,////
-Halat. des leLtres, Onm3OS.

861.
Sur une dalle de kadel, i revers lisse:
R., //"' ; 1"fidelis IN PaCe DPIID oco10b
M / ' ,' /fl. s i~~L 1 i ;(ICE
,' /,' .'/ .'/ li IN Pa E DP///,/SeP
IHaut. des lettres, 0'OS5 ;i la premiere line et
O'"005 i\ la deuxime.
Deux dLris pnlplrteiiant ntu premier nom portent,
l'ui NCc ou NO, et l'auire A.i Ce nom (levit done
l're RENOVATVS OU RENOVATE.








- 37 -


862.
Sur une dalle de rmarbre blanc, i series bleuilires,
revers lisse, paisse de O'075 :

R.B:c// ////

-aut. des lettres, ('O1033. ?Rccocatus ou Rccocalta
avec l'ernploi de B pour v.

SG63.
Sur une dalle encastre dans une Irosa'lue :


IEDEITA FIEI LIS IN
= '= PA CE VIXI \' I lN OSI///,/,/// /; -E

S CI- SSIT V IKAL MAI


SLa dalle inesure O"9:' sur O,50. Les lettres qui
sont graves dilirent (le hauteur, selon les lines,
entire 0m09 et OmJ .
8J4.
Sur une plaque de saoioin, i re\ers brut, lpaisse
de 0"04:

m:s////////

-Haut. des lettres, 'OnG.
865.
Au reverse d'une moulure de marbre blanc, laissc
de Om035 :
m-'.s////
laul. des lettres, ()"'0(. L'angle de la face qui piotle
l'inscription est rnun i l'une entaille pour scellement.








- 38 -


St,0.
Sur un marbre gris, e revers lisse, pais le 0'"07:

REST /,' / /

Haut. des lettres, 0n--7-.
867.


Sur une p laque de lmarbre
pais (le 0n'O25 :


gris, revers brut,


REST ,/ .,'

Haut. des lettres, O"'125.

868.
Sur une dalle de kalel, paisse de OOS :

RESTITII./ '/
VITVL//,/// ,"

Haut. des lettres, Oom55.

S69.
Sur une deplaque ie saou4ni, i revers brut,
de O'035 :


RESTITVI//. /

I-aut. des lettres, '10O.
870.


Sur une plaque de saouiin,
de nc0 :


RESTITVTA SATVLLA
DIT FIDELES IN P.AC

-haut. des lettres, O"'055.


C; revers lisse, paisse


ET DE\'Sd e


paisse








- 39 -


871.
Sur une plaque de saoutin, revers lisse, paisse
de 0'"03.) :
eCST'VTVS I'ID-Ls i) V CI',
/ / A\NVS\ Flneli in pace
Haut. des lettres, 0110uO ii la premiere ligne et On'075
ci la second.
S7- 2.
Sur un maribre bialcl, pais de (.'o021 :
li EST V
A IN PACt

Haut. des lettres, 0'0:3.


Au revers de l'inscription qui lprIccde :
// /(vl v,//v
// //CE / //
-Iaut. des lettres, Cn"'O-5.

374.
Sur ni marbre gris, i revers piiuel, pais de
0"'035 :
// //,I/ VTvS l'A // //,
/ // i, PCACI. CVN/ / //
Lettres mal graves, hautes dc rO'0r. I. dernl',re
est doulte se. stI'.il ts ou Iclstltus.

875.
Sur Lune plaque( de cipolin, i refers lisse, paisso
de 0"'025 :
// //. r ,/- '/ /
ILaut. des lettree, 01,108. Un autre fragment porter
NC ou ON.








- 40 -


87 6.
Sur un marbre gris, i stories paralleles, i revers
bouchard, piais de 0"'0.35:

SERVILI /

Haut. des lettres, O'nO6.

'87 .
Sur tun marbre blanc opistogralhe :
SINs / ,/ / / / fide
LIS IN i0Ce / ,
Haut. des lettres, Cn'05. La dernire de la premiere
ligne est -eut-tre un D. On connait cependant le
nom de siNSIV\S.
Au revers, vestiges de grandes lettres de 0"'12 a
On'15 de hauteur.
878.
Sur 1un marbre blanc, i revers brut, pais de 0-04,
trouv\ i l'angle sud du chantier de fouilles:
'/ /LL ./ /
SPERA IN PACe
Haut. des lettres, O)m0T.

S79.
Sur une iosaicque tomblale


STFHEFANVS PETRVS BASSVS
/, / .' BANA



L'encadrement de l'inscription se compose de car-
rs reinfermant des losanges. A la deuxime line, i
est peul-tre l'amorce d'une autre lettre.








- 41 -


880.
Sur une pierre tendre de couleur grise, a reverse
lisse, paisse de On04 :
TZIDDIN FIDELIS il pace
Haut. des letires, O"l l. La premiere ne se recon-
nait que par une amorce.
881.
Au revers d'une moulure:



ETA ////


Haut. des lettres, On'025.
8yS2.
Sur une plaque de saouin, ii revers brut, paisse
de OmO5 :

ViCT I ////

Haut. des lettres, Om7.
883.
Sur une plaque de marbre blanc, revers lisse,
paisse de 0m03 :
VIcrTO / / / / fi
DELIS IlI pa(ce
Haut. des leltres, Om065.
881.
Sur une plaque de saound, 'i refers brut, poisse
de O0o04

1 iC TO R/

u,

Haut. des letlitres, 0"07.










85.
Sur une plaque (le marbre blauc, stories blues,
revers brut, paiss e e 0"'036 :

1 i'lOR FIDELIS IN l(OCC

Haut. des lettres, 0"065.
8,6.
Sur un marbre blanc, revers brut, pais de
O'0O25 :
I'iCTOR ////
Haut. des lettres, 0"'0G5.

887.
Sur une dalle de saoui, i reverse lisse, paisse de

I'ICIORIA / T / .
/ / /TIPV / ,/ /
Haut. des lettres, (n'OS5.
sss.
Sur une plarque de kidel, revers lisse, paisse de
("n'033 :
1ICENTI / // ////
CO IST..\NTIVS IN.' '
I laut. des letires, 0"OS. A la deuxime line, les
T se devinent !plutit qu'ils ne se lisent.


Sur une grosse daille (le .aowuii, revers presqlue
brut, paisse de 0'07

SVITa. d /let' /O /
e I//, / //, ,////,'
Ilaut. des lettres, 0'05.


---'2 --










890.
Sur une plaque (le marbre blanc, dpaissc de
0m035 :
VITALIS FELIX///
Haut. des lettres, 01'07. Les Bollandistes donnent
trois fois ensemble ces deux noms parmi les mar-
tyrs d'Afrique (9 et 19 janvier et Il fIvrier).

891.
Sur un marbre blanc, ii stories bleui'tres, i revers
lisse, pais de 0'05 :


Haut. (les lettres, 0'065.

892.
Su'r une dalle de saoudn, a revers lisse, paisse de
O"m05 :
///RABV///
Haut. des lettres, 0"OS5.


893.
Sur une dalle longue de m1SS et large

// //RV FIDELIS IN PACE
viJ'l ANN XVIII[ DEPO
SilU'S.... ON S OCTOBRES


(je O"'5


Haut. des lettres, Om075. Le dbut des lines pa-
rait avoir l martel il dessein.
9 1.
Au revers d'une plque pla e ln arbre gris, orne (le
strigiles et provenant (le la face d'un sarcophage :
/ / / ATE -'.~IT / / /
////// ////T
Haut. des lettres, 011" On a galement trouv
cinq autres debris de cette plaque.


- -i3 -








-44 -


Sur une tablette de marbre, revers lisse, paisse
de O'OJ7 7

////OBV



Un autre fragment, pais (de 0'0SJ, me larait ap-
partenir - la mme inscription :
S/'///D/!,' ///
/ /v+++ EP/ /
HIaut. des lettres, 0"'055. La premiere est precede
et suivie d'amorces d'rutres lettres. Les trois croix
praissent tre des I barrs.

Sur un nmrceou le tablette de marbre gris, re-
vers lisse, paisse de 0m,017

/ / SI'M / / /

CHaut. des
Haut. des letters, 03OS.
898.
Sur une grande dalle de saomin :

I /// fileCs IN PACE VIXIT ANNIS LXXX, / /




Au revers de la mme dalle:

L/ // NLIVS FIDELIS IN PACE 'XIT AN /I/



La deuxime lettre n'est pas tout faith certain.








- 45 -


900.


Sur une plaque (le marbre blanc,
/// / DR ONIA FIDE
LIS IN lpacC vul an
NOS/ ////////!

IIau. (les letires, 0<'O35 ii O"'l5.
un i) ou O.


ia revers brut :





La premier est


901.
Sur uni morceau de saoudn, ai revers lisse, pais de
(J'nO.3 :
/ / / PORIESSA I///
Haut. des lettres, O"'O9. Le P et les deux i sont
d'une lecture douteuse; P est peut-tre un R, le pre-
mier i un -r et le second lamorce d'un N. Toutes,
d'ailleurs, soni mal gral'.es.

902.


Sur une plaque
de 0'o05 :


de sao~rin, i\ revers brul, paisse


VNA
l
Il 0 IR A.

Hlaut. des lettres, 0'0505.

9 0 11.


Sur plusieurs morceaux de Imorbre r'unis, au re-
vers dCS(uIICI se lisent les vestiges d'une piaplie
chll'ltinne : E:LIS IN PACe :










/ / / / ROPA / ///,/
// ,/ FECTVMPA//
/,'."1/////I /, I
Haut. des lettres, 0"'075 i la premiere ligne et
0"n065 i la seconce. A la troisime line, amorces de
lettres trs espacees.
/ / //E.SIFOM, /l
/' VCINDVLGEN i ,"
Haut. des lettres, Om07 i la premiere line. Celles
de la second, beaucoup plus serres, ne se recon-
naissent que par leur extreme sommet. La lecture
n'en est donc pas absolumient certain.
A la premiere line, i est peut-ttre tun T et F un E.
Ce texte ne devait pas tre funraire. En tout cas,
il tait monumental. Faut-il lire : vir clarissunus
indu lgefiassinus .

Sur une pierre tendre, revers lisse, paisse de
0"028, inscription en caractre Ls tr peu lisibles, en
parties effacs :
/ / / NRV REGNI / / /
INS /' ,'
Haut. des lettres, 0,o065. Voici une variant de lec-
ture pour la premiere line:
N / / / IEG iII
On voit par l combien cette inscription est diffi-
cile i, dclhiffrer. Un (le mies confrres \ lit : REC
(essit) iii i (dus).... lMais la lettre G me parait cer-
taine.
905.
Sur une dalle de saonan, i revers lisse, paisse de
Om05:

/ /, / fidelis IN PACE VINIT ANNIS XXXV
/ / //' / / /DELIS IN PACE


- 46 -








1- -


Sur une plaque de saoani, revers lisse, lpisse
de 0n'03 :

/ .// iN PAC(l VIXIT ANNIS LXXXV
/// / i PACE VIVIT ANNI.S XXX\V
/// // ,/'/.////' // 11 I I / // //
Ilaut. des lettres, O'"10 il la preemire line et
0"'OS5 'i la second.
907.
Sui une plaque de saouifi, il refers brut, paisse
de 0"'035 :
'',I'/ ( N LX / / /
l:i[' a.(N c/ / ,,' /
IIaul. des lettres, On"'O.

guS.
Sur une plaque de saoi hi, i revers lisse, inisse
de 0"'0-ii :
///hl,'v.il AN XC VDPCi[ lD/////

IIaut. des lettres, On'07.

909.
Sur une plaque de kadel, i revers lisse, palisse de
0'"0i :

C Itil (atlOS XL(;DD SE'T

-laut. des lettres, 0"'075. Le D est bIarre olliqluec-
mciil.

Sur une plaque de marbre blanc, rovers lisse,
paisse de 0de "'023 :
///// IN PACE
vixil an NIS xv
1-laut. des lettres, O0'035.







- 48 -


911.
Sur une dalle de saoan, il revers brut, p'aisse de
0"055 :

//////A FIDELIS
in pace VIXIT ANOS
/ ,'/DPSIII N IVNIAS

Haut. des lettres, variant entire Oml et OmOS.

912.
Sur une dalle de kadel, a revers lisse, paisse de
O"'055 :
Aci ? LLEIA FIDlC/S in pace
Aurel? IAN'S fidelis in pacc
Haut. des lettres, OmOS 8 la premiere line et
0"'095 la second. Le deuxime L n'est p'as tout
fait certain.

913.
Sur une plaque de saoiun blanc et tendre, i revers
lisse, paisse de m025 :

///,'PARA////
b
/ ,,//B,8 co, / / /
Haut. des lettres, 0"'085.
914.
Sur une tablette de marbre gris, i revers lisse,
paisse de "'02 :
/ / ,'/ VODONV////
Haut. des lettres, 0m05. Traces d'une line sup-
rieure.
915.
Sur un marbre blanc, n revers lisse, pais de
O'04 :







- 49 -


////oviA
/ //' ixIT 0
Haut. des lettres, (JmOi la
la second.


AN x///
premiere ligne etl OnO0


Sur un marbre blanc, il revers lisse, pais de
0m023 :
////GN OC /////
/ / / de'poSITA 111 / / /
/ / Ui.lil (NNOS / / / /
/ // / Finelis in pace
Hoau. des lettres, j"'024-. Interlignement, O"'0I.


Voici encore unl
la mme pitaphe,
paisseur de Om'Oi
bleu :


fragment, (iqui paroit, appartle ir e i
Iluoique le irc\ei s soiL brut, l'-
et la face n lpeu mouchtie de


/////Ac ////
/iITl / NOS.X / ,
/// in PACE///

Inlerlignement, O'"042.

917.
Sur une dalle de pierre grise, tendre, ( revers
lisse, paisse de 0"'035:
/Il /I / /All //
// / .' / o / / I
/ / //N IS / / /
////N ONI ///
Haut. des lettres : OmOS, O'"07, O'nO55 de la deuxi-
me i la quatrimie line. Le sommet des deux pre-
miers i manque. 11 fIut sans doute lire : ridelis......







- 50 -


918.
Sur uLle tablelte d' cil in, a revers lisse, paisse
,.le ( tj 1 7
de On'Uol :
///,"/N IPAGE /,' //
H:.it. dles lettres, (.i0.',. l est sais Joute la lor-
inu1le IN r,.AcF, le Ilapicide :1 at. I)Eir erreur, g~'\ e '11






/RZ' / / |

Il aut. des let tres, 0"075; : est b)I'r ; jamoes
:d'iune tr:isiime ligi-ie.


Sur un marbre blanc, il revers ipres,:jue brut, pais
de '"'03 :


/ .,'I 'T AN iOS '
Haut. des leltires, Oni'0j5.


Sur un imarbre bilanc, i revers lisse, d'une pnis-
seul miyelne ce UuO"S :
PANA

Haut. des lettres, OnO05.



Sur une dalle de i;aiel, revers brut, paisse de
"'05 :
i it' es ICENEIN. / / /
I-lut. 'les lettres, 0"'n05.









- 51 -


923.
Au reverse d'une rise del marbre bl1nnc, 1paisse de



F I D I.: I I: in pace








Haut. des lettres, OP"05).

92 1.
Sur une sore .le granit -ris :


Hlaut. des lettres, "nS018.

q25.
Suri un mari)re Ilanc, plais de "0 :

L A




Haut. des lettres, 0"'075. Elles doivent 1 a|parle-
nir ci la fin du texte.



Siir un mLarl)re jIln aoi e ()"'n rivers
lisse :
/ / cI .\ / /
Haul. des lettres, "'0i32.-







- 52 -


927.
Sur unmie imosa-que brise, trouv'e dans iune dies
salles voisines du Durnous :

iLS i l /c/ fl'de
LIS IN pace,! / / /


Lj e i






S1i. 11 NO-;-: LXV '3


1-iLit. des lPn0t7e5, !>ini75
omc ''I( i l e

la ilriir:i est


lisse, paisse


i la piremire
d'une troisime


line et
line.


9:9.


Sdr une plaque de saouiu,
de ur,03 :


ii revers lisse, paisse


/ / /Nosn/ //
HI-ut. des lettres, O"'9.

930.


Sur une pllaque de saun,
de On032 :


i\ revers lisse, paisse


// / AC YTECEVrn////
/WoNAoYrIn / / ,' / / /

Haut. des lettres, un'075. A la fin de la preimire
line, il y a peut-tre aprs n un w. Amorces d'une
line suprieure et d'une line infrieure.

931.
Sur une pierre tendre, blanche, ' revers brut,
paisse de UIj03 :







- 53 -


il. // / ,'


Haut. des lettres, (Or,,j,.

932.
Sur une d.ille q .i devait mesurer environ deiux
mtres de longuei p ierrI'i i revers lisse, paiisse dle
OmO.io :
ENGAKEI'FEBAC / / /
/ / /,' / n "s / /

l-aut. :les lettres, l0"''7T. A la premire ligne, -
et C oit la former rectanliulire : A la ii-
sielme, amorces d(e pI:t.sieurs i.iltres lettres.

9.3.
Sur une pierre d'un gris foine i.i reve's ipr'esie
brut, ar'iaint d'plaisseur entire Om(I-i0 et 01,',''1 :


/ /' /," / / ,/ P:,l,,l ..
llout. des lettres, Onu.S. La premib're est peult-tro
un T.


Sur une plaque de saodiI lhine et tendre, i revers
lisse, plissc de len'0:35 :
; / / ZI C.-\CiT ,' /
Haut. des lettres, 0"'':.S.

Sainut-Louis dl' C( rlli' .te, :i li'Ve lirt' IS S9
A.-IL. 1 ) -ELATTR, -,
Pn'"-ire, Misioniaire l'.\lier.














VESTIGES ANTIQUES

DE LA COMMUNE MIXTE DE L'OUED CHERF

PA R

Ni. R BER.NEI.LE, ,len,.rc '-orr ,ndtc/,ni






Le territoire comprise entire (3uelma, I'Oued-Zenl;ti
et. Ahin-Bei'da-Sedrata, d.-ins lequel est comprise la
common mie ite cl1 l'Oued-Cherf, est uln cle ceux o
I'on rencontre le plus grand noinmbre de vestiges de
la do:niilation rom-,:ire, tels que h1ri.e:_iux et exploito-
tio'-ns rurales, diont quel.u.ies-uns ne sonLt Oas snns
une certain importance et sans olIrir quel(ue in-
trt.
Il renferie galement u in grn(d tiniloire de monu-
ments mgalithiques et des trces io:,rnireuses de la
Po|.iiilaticnn indigne do, nt on retrouve des inscrip-
tions et dles cimetires.
Sillonne par plusieurs voices romnines don't les
vestiges sont encore visibles ein mints endrriits,
cumlpos d'excellentes terres de culture propres
I'levage du htoail et du chevall, ce territoire a dn l
Sonltenir uunle population agri'ole considrab)le, cla1
une situatolln prospre.








- 55 -


La inigneiilatiiiinin seihlle Il uL (i9i

cotril>c, au (]'eopne lde l:a culc:'iisatine

la i 'i1JCSSC' cela : C'nlllr'6eC. :i~i 'llu':I sa S;CUi'jlI.
I. -I de: Ic i; iii i i..1:11 i qu' i ;i1li iI 'L
.es (le 1:1 tciil t peu
'SiteSz, :-Ij' leuri siiiLi> i. irs un11e c'ire 'lic, actuellernet, dle vies de l~~miuiaiie ner
i,-et, pas (le Nous les ccv is d-dic trslieu conn ius dans leur
eI1!ernbl.'e. C'est oette :iiigrlonynntsac-
Il d-aer'en donnier ici unIL (esItiJ aussi
crnlliplite qi e 11 C) I- le eii-ie t i i ri ( le 'e i d e c 1 1l-
teilnce en cette inarili re.



i111i~ 11pc.1111. d m it, II 1111 PLI I, -Iii
C t nC t.i c 1i LI i l'
tance dlevait 3r se csd2'i ,Ie si1,c en juge,
Vi,1 ce flui l'est' lde cet aite Inten miiufi et dL3ui
jp:rtaieit. CIu;ure v v~ r-: 'hcir'u e:C 'Cgs
-ILI fuir et. il mesure q;ue IIoLI.- les euciteui -i
clua-cLilie (le ces v1'ies.z, :iIisi ilt, suil', leurs embri-
ciuen'uie its








f. 11 De sur l i .l


Juitre les v<-if-nti:eie des 1i t iiraires. le Iv
tnit, s"11ii i2>u'~ pal. illi Lr lh ini-ibuire veliant entire eu es (.\,.-ivc'i-eS (rcl,.ni~i le pr<-
ilallationI et suriI iesqi1eis .;e tro.iuvaienit cdes exploita-
Liris rurleiIs.






- 56 -.


Cette petite vicinaliti se composait de chemins plu-
tt muletiers, don't le trace tait direct, sans Lenir
compete des difficulls de lerrain, et qui taient les
suivants :
10 De Tiil)ilis i Gadiaufala, par Henchir-Loulou
(Civi tas Nattabutum) et Oum-Gu Lerigueie ;
2I D'I-enchi i-Loi ulou i Ti[)uza ;
3 D'lHenchir-el-Har-amn ii olari.




1.

ROUTE DE THIBILIS SUR TIPASA
PAR CAPRARIA

A sa sortie de la ville, tournanl' t brusquement dans
la direction Sud-Est, la voie contournait les pentes
Est du Djelel-Sada, passait au point o a t cons-
truit le bordj Ben Zerguin, et, aprs un (prcours de
cinq kilomitres ej iron sur lequel t :on rencontre des
vestiges d'halbitations, attc eignait les ruines d'un pose
militaire dorinant un dfil dit El-Klheng >, tra-
vers par l'Oued-bou-el-Fries. Des blocs dessinent
des alignements. Au-dessous galement des vesti-
ges d'habitations. De ce poini, par l'Est, uni escarlpe-
ment don't l'extrmit forme un ressault A pic d'une
trentaine dle mtres, couronn par uin fort i de quinze
mtres de ct, construiti en grosses pierres de taille,
et qui commandoait les valles de l'Oued-bou-Deb et
de l'Oued-bou-el-Fris. Les faces Nord et Ouest sont,
en grande parties, bien conserves.
Au-dessous de ce fort, de gros rochers levs







- 57 -


(Oumli-Cletol) liii tnient. relief s, ninsi il entiree eux,
pur iie e0iceinl en ilm laeonierie ordilaire, aujour-
d'hui d'tiruite, i'ais doiit les r o son it Ltrs :,ppn-
vents.
C'eLtiL une position remirqualle pour M in poste-
v-igie, cnr les mlpproches en sont difliciles et na \'ue
s'toeid 1lri loin sur nl cointre eInvirominnile.
A l'eitrle cu dfile (l-Klieig n), sur ln rive riroite
do l'Ou >nl-bou-l-Fri s, se t Irouve 1.1i ros rochler
(1-ladjar-el-lKIengnr) covert d:l scullptu rce I/izanres el
primitives, re-prseitalit des Ionimnes, de- clio ns, des
bulfles, une ouiruclhe et cl'aiires animaux iqu'il n'est
pas tr s nis l de reconlu iltre, eiitre aoutres un l-
phan t sur In croulpe duruel est Lr :i le c;iaroclt're li-
blyque X el qui ldoiven t noir a lt gra\ies i\ une l ,-|
que anltcrieure In domiiiial1ion rorlaile (1).


G o.r'!,i-S' 'dou /.

A trois klilomrtes Est de la ruinle ir',ci.len t, eo
dehors clu trac cie la voice ro'mine, su li: rive\ grnu-
clie de l'Uued-Clert', se trouvclt dles ruinles qui, par
ta lage ide et le m s.L,,re qui les etiLo.relil, :.i ra isseint
iliressaontes ; ,tudier.
.llcs oull 11 I :ir. ctIl de li e l eu sncI 'o)lllur les i li-
gllies dte la coiitire.
I.u cet ed(lroit, .te trou'e lui tIrt eSc.';rpene|icl ro-
cIeux 1IsuiploinlbanL d'une ciln lit de la rivire et ne tenant, au ()jebel-leilou que
Pi1i' U1e ctroicl.e iindede e terre. Cet es'arpenemelt n'est

\1i 1 )De \'iginer l a reprod iit ce ,,illns i'p. .12>) Voir, ,o:n ni Iire, ilai.
le eri.'iil de la Socit e ar' cl'oloi iie 'e Con taiuine. I8'., p. 31, le.
micnoire du dJociIte r Ie'boiil sur cle locailin. (.\r 10 il Comriti
(les manuserits).







- 58 -


rtL un aimoncellemenl giganlesque rie rochers super-
poss dsons un vritni.le clinos, it1lecnu-lp de ip'rofoln-
dles cre'vasses et reimlli ,lde c:. vii.s eIlnns lesqiuelles il
's i difficile 'le plnltrer. Sur le somtmeat (le cet esctr-
peitentn se truetL qluellqu'e suir.'.ces un )eu j l nies, Ciu vertles le I rouss illes, :u11 imilieiri dlesquelles
on reIr'conire lde v'estiges de cosiL rucliotSi i lienllleS
iU sosiigiies, anilnsi 1.lue ceux d'une muliilcli (.l'en-
ceinlte.
Les colitis l s:ouzlerrlines. dliilis rquelquesii-tnes des-
quelles nous 'v Zs i i:u ielti'irer, olit (l cdi iir d'im-
biltati ons. Un y tr oule des moi'ceaux dle poterie., les
Smiles, des os- eneil t.'s i' inatlx. U ne I'endeI loca le
ri'Conlte ,lu'l ut ile t|,i:le tI'rls loig ie, iun ll rinic du
ays iLl-Serdou, ,oursulivi par les Hou nis, vint
Sv r-lfii iei' a\ec sa tain ille, .ses. S irviteLrs t ses
treso,:rs, s v tiL c-enli peli nt ullqe nl .. ue lemil., maris
tut ol.,lig. d'en sortir pl'r suite d ie itninie et se rendit
;i ses ennemis. L.a tradition naijoute qu'il \ i :uiait
il issue ses trsors, encore renifer'ns idn s des chlani-
bres sociterl'roinles d l ii. l'e tri est dlelitdue pr' des
,,'nies.
tlnni. do 1i;,' cette lo gendlle et la silu ilion L tuute |Iol'-
ticuLiliti'e de ces ru' iies, n11 est ineln ;ll 'i ien.~'er i.ue
l'0:i est peut-tre lil en ,l'rs.ence du point, dont. la po-
sition exact e-1 et- 'c re ilnconuile et t;iil distlscute, oini
se serail r'flgi G liimer, le dlernier roi \ i'ildi. e,
]Iur.s.ui'.'i I'r les Bvzl tilis, np'rs sa :d.1f:-iite i Trica-
111nr'ir Le Nadorl', cettelt. ll,.itgive oin a t.'.. dacou elite
p:,nr M1. Papier, le sav.iiant i'sidentl dI l'Aca.l'mie
d'ilijppone, l'iIscri'lti,:or ln:.-auiit c'olil.liitre s.i o1scor-
drii'e avecons 1':-iiu;-s des aiicienls, et hi
.aliihoua, dans laquelle snit situes ces ruines, ne








- 5 -


sI(>I eii r:lit<;, quue Seil'' chiniie r(e i'IIcitiln.i ies
(lii I '';'t I! Ii'cuii ie i' )i (2111 dans h Ii i 1111, 1111Il I W <(l il

I .l1ii-tojiin dle VinV-~ lV.iLileJ grec l>rc,-
'-w e, f- Il. quH t I e le lie 12 il ret 1de1 it u 1lilicp
\ 1i dale- 1 2t a i t t 11 ,11,i I ledUl de I ili i i j il (-i 1 mWin I-
me'. \ldenics.
:\ ujlr I;l-inlt`? dles lmeres eytt's doe ln I;lhoulri, -lu !iei (lit

le, \~e,-i* Fn.
P-'tI thcin:mes et qui cuntenet .-les trcs(le i<~lru
ses pis-cinecs.
S CS Jii Ci ueSi .;111" J.Ililll(l 1 1ill Ii:, -lli c
Ou1 peuit <~rein er que la coti r la

adroit ltiWj In-wii dU': dles l;I tiui t- fl L ni 121 - W2 s'e:-.t r''I<~9 le

~%>IS ;'*<-~iilS(r\(i I2flei)Cit je le i


- iIii( dans J:1 i -t;iiil'2
nos cle N u it Iil d i q fille V il lie Cii

I ie 11 t 1 N i Vii i 1 ( iC 11'- 1* 11 I I ti Sii ii -.

1 N1<11pi.-il ;'.1.i 11 -4( leu uit"


I'itiri ii. il i



qu*ie niI-

i.grec-t CSai la
eP'c -'~n


ilC-I';1.-a i lil:mi t 'ii i 'i i I Il I:1 Ili:tIIl eiCI.-
S niiiilit': ijli it \qcuiiiiL :- l iiiti .
Le2 respect fquet le., iuiiu's<~i ('ii'K1IP C><1c:-.
liniies, le peu -1le (I- lOii- (I l'ils oi de 1.,.s taire, vi:iter
pI' 'Jdes -, liniiiis, '' iHfltindichlL-ilS pias lealenient le







- 60 -


souvenir conser par la populatio n locale d'un chef
aim, et respect, doiil les malhleurs onlL lt amens
par dos lRumis, les aeux des dominuileurs actuels
du pays (1) ?


Dj'enat'-Nador

A l'Est de la voie romaine e, en face d'Onm-Chetol:,
sur les linnes du Dbel-Belibou, o existent de noml-
breux veliges d'habitations ncienne-s, on rieconi
.a .nlemi(?lnt une n ro lle nI. g;t .ilhi, ll|uo i rl .liritan te a u
lieu dit i Dijerli;o-Nolor oa.u col du PFdj-el-Azereg.
Les dcollnei s, dol:nt -uelI|les-usils -uti dres l)ro[por-
ti -IS ColSid!dClile.S, sont, ei ,-1,iir.''il, ,ri'in.(s de iqua-
tre Ijlocs ,erii,'-aux, Iaiisant dcins leur intervalle une
chnmblre rectangul:ir,. La Inrgeur des dalles qui les
recol.'ivr'entr vorie de l'".3'i li 2 mtres, et un o)u plu-
sieurs cercles de plierres les entoliu'rent. La ,l.crcopole
ni'a; lpns t touille.
A l>r.-s avoir tra;vers, le d ',fil (El-KI-henga', In voie
romaine alleigi(iiil. le vaste t l.ll.len iu ,: d'Aioucni-I.jemi el n,
couvert, de ruin.es o'le ter-mes, d'o, elle descendait en
droite line sur l'Oued-Cherf ,-u'elle frnnchissuit nu
llediez-l-ei-Argoul. l)ies vestiges n omlreux, oeuitro.
autres ceux d'ui O ortili, existent sur ce point. Gir:.-
\ iss:nt ensuite les dernieres pentes de la INIlioLuia
en remontant l'Oued-Sel.t, li voie atteignait les roi-
nes de Ksar'-Ol.miiainll (Capraria ')


(1) No> i lN I..ias ons nlo T're confine ioute la re nou 'velle liyplith-e si Je lieu ( lc-fu e (.le Goluner, cen i .e'isani ie-
mnariuer ,1|1,- Ito l- ],.', p'i' s iiioi ,'ailneiM. -lepu['l l1a _l.ierdla l'Oued-
.Sabel,.se pr'tenlt : .le ielle idenliiicaiois,e e que Ml. Papier n'a rnul-
lement rsolu la question du Pappua. (Note (lu Comit).








- 61 -


IKe
Au-:de-sus de l'iued-Feredn, -e viient .sur un es-
carpement rocheux d'une cinquantainie de iniLres dle
lh uteur les vestiges d'unie position o n militaire remnr-
(quall.le, autour de laquelle s'tS il. ( r', llIUl centre agri-
cole.
La olrtere-.e, ld nt la li; ce Nord est etncore Itr,.s
Iette enl minillts el'roits et cSimple cii ll ssises en
gros lIloc. nase-.ernlsl s is iilfel, oci t, occuji e tout u
nlniieloln. L'intrieur ltait di\i eOn no ilreux coin-
p'irtimente s clonl les nligineniiieis se di.-tiiigiient en-
core fori lbie n.
Dl s citerne.-, ci.cuV es. i sur !e fll: nc Nord< d.u m a-
melon et ddiies le.~ i elles les enu x devanient i3 Ae amie-
nces par des conduits souterra ins d'une source si-
tude un peu plus liaut, assuruient, en cas dle besoin,
l'alimentationl en eau notable de la population ou de
la garn iso i renfern e dans ce Iortin.
Aucun aucun vestige important, ne se
rencontre sur In surface de ces ruines, aloslunment.
d. anst,3es, d'ailleurs, pinr la continuity des Iahours.
Nous cro,\ons pouv'oir idetnilier ces ruines avec la
station indiqutie sur les ltinraires sous le nom de
Cap r-'ria.
Sa distance (le Thibilis |lui est la m, me que celle
indique pour Canprarit sur In ::rte (ldePeutinger, la
vnaleur (le In isition n ilitnire et la. ailure illenie (Idu
pns, sont autant de nuolifs qui nuus nmenent ;i ad-
mettre cette identilienLion. Ln coint.re montagneuse
et sausage o, encore actuelelemient, la race calrilne
est fort unombreuse et seule peut prosprer, explique-







- 62 -


rait la denomination particulire donne h ce point,
donii le cnractre devait 'tre essentiellernent. mili-
taire.
Henc/lih-M'g /otl
Un peu au-dessus de lsar-Ot.nnn, sr le sCom-
met du versants occidental de la u Iahna, se voienL
les vestiges encore tries nets d'uin fortin, annexe de
celIi dcrit prcdemment.
Presique toute la construlciol est encore indique
l)ar des aligLnemens rguliers.
Ce ortit tait, cerlailement destin la surveil-
lance des i:pplations sauvages de la monlagne. On
rencontre, en effect, dans ss environs, de nomlreux
vestiges d'l:i-ibitationls, ainsi que quelques inscriptions
lybiques. CetLe situation expliquerait touL cet ensem-
ble d'ou rages de'ensifs que I'on rencontre dans cette
region el indiquerait que les populations n'Ctaient
rien moins que soumises h la domination romaine.
La region environna nie esl galement rice en
dolmens don't le plus important est l'II adjar-lIer-
kouba (la pierre dresse), nom quiii lui )prIien dte sa
situation toute particulire, place qu'elle est lres-
que en qiduilibre sur une artm~ te rclieuse.
De lisar-COtinian, la voie s'eingageaiit dans la val-
le de I'Oued-Fereda, passait par les iiiiies d'Oum-
Choulkh, puis, traversant le pays actuel des Atuta,
si rice en cropoles mgalithiques, laissait sur sa
gauche l'IIenchir- [Matua. Aprs avoir Ira vers
l'Oued-el-A r, elle atteignait le fort du Guela -Sidi-
Yah ya.
H en clt 'r-ila in u Va
Ces ruines d'un centre agricole important couvrent









xN 0u




Fs. 2

I 1 0t


Ji
"a-----





Fi g.
1 D1 /
)CI r a

~6rlDId








- G3 -


une superficiee d'' iC d]zi lc dechnres, sur un e.s-
c~iliremelt Nurd-Lst dle la .\lallouna, l;, aissa.nce
de l'lued-b4.i.u-Sorra et une altitude de mille mi-
Ires.
Uno granite ilualtit dle i.ierres de taillo jonchent
le sol et de.ls-iienit des anlig' eneine ts de rues. Deux
sources abol .iii Onte et qui out co(liser de.-- traces
d'ainnngelieiilet jail!issent dans leur lid'rinitre.
Un le relcuiitre an.iLl linI l ineii de.lell l el l iiIusi
,' y ivons tl oUv' li.ue l'i.scri|)tioai liliby' ue relroduite
i In ,planclie conitleui nt le. ilscriptions l lib(g. 1).
L'aspect des r lies., leur situation tolj.gria hiqi(ue
don s un pa\ o .-nua vg:, d'acc- diflicile, le manqii(lue
comillet d'inscriltion- s en cenrictlres latins, la piroxi-
miite des l'i.'t d'lle ichir-.M li ott ct de Ki nr-Ul'~ an
nlous font supp (uio-r centre ;pricuile Ieup'l d'une I)oaiul:ition c.-.sentielle-
ment indigne qute l'on eait pia.irvenu fixer en cet
endroit loige d(es grades villes.


G ue!a --Sid/- Y'a/!/q

Sur un iunaineln escarp, situ ;i inaissance de
l'nedl-el-A rv, se dlressent, encore en assez lion i tat
(le consreu\nioii, nmalgret les actes de ddlvnstntion don't
elles ont td l'ol.ijet I'our la construction de la route
de Guelma d Sc,.lrati, liassant plus as, les ruines
d'une lorteresse romaine. DIeux tours flan.lu:ient 1:]
face Uuest et quatre cell de l'Est, les seules neces-
silles. La porte d'entre C,'ouvrait, sur In face Est.
L'intrieur (le cette forteresse tait divis en com-
lprtirmeults. Au-dessous, sous un dallage dans lequel
sont creuse. des ouvertures, existe unl systme de







- 64 -


chambres rectangulaires, au nombre de six, avec re-
vtement en ciment et qui doivent avoir t des ci-
ternes.
Un ne reicontre, autour de ce bitiment, aucune
trace d'habitations : on n'y a cdcouvert aucune ins-
crip)t ion.
Situe dans une contre montagneuse, couple de
raviins profonds, qui devait ,tre habite pnr une po-
pulation sausage, cette lorteresse gardait le point de
joncti.on des voies de Cirta fi Tipaza par Thibilis et
d'Hilippone ii Tipaza par Zattara (Kef-Bezioun), et as-
suir-lit la scurit des communication.-.
Le cadre dee ote notice ne nous permit pas de
suivre cette voie dans la direction de Tipazo, qui est
en dehors du territoire de la communi o mixte.




Il.

VOIE DE THIBILIS SUR CIRTA

A sa sortie de Thibilis, la voie gravissait les pen-
tes Nord du Djebel-Sada et arrivait 'i Rs-el-Akba,
sur la line ae partage des eaux de l'Oued-Cherl et
de l'Oued-Zenati.
Le territoire pircouru partir de e e point par cette
voie etant. en delhors de la commune mixte, nous ne
la suivrons pas au-del du point rappel plus haut.










III.

VOIE DE THIBILIS SUR HIPPONE
PAR LES AI\ U.I TIIIBILITAN.I-
Sa direction jusqu'i Ras-el-Akba est la mme que
celle de la voice prcdente ; puis, lournant brusque-
ment dans la direction Nord-Uuest, elle rejoint bien-
tt la voie de Cirtua ii lippone.
Descendant les pentes douces situes au Sud du
Djebel-Sotha, elle pnssail au-dessus des hameaux
d'An-Amara et de Saint-Charles, auipris du premier
desquels a t trou\de une borne milliaire.
Prenant ensuite la direction plein Nord, elle attei-
gnait, aprs un parcours enter d'une quinzaine de
kilomtres, les Aqu;e 'Thibilitnn-a (Hammam-Mes-
koutine).
Voici cette borne milliaire :
N OBI I. ISSIMIS
C A E' S A R i B V S
FLAVIOVALI-:RIO
(fc)NSTA NTIO ET
(fia)L\.:RIO VAL.1.
(rio)MA XIMIA.\N
A VG G
I P. M. T. (I

A quii, TIt /bilit'an e

A S1 kilomtres de Guelma, sur la line ferre de
Bone au Khroub, se trouvent les mugnifiques sour-
ces thermales des Aqlune Thibililtanii, aujourd'hlui
Hammam-Ilcskloutine (BaiIns des Maudits).
Les nombreuses ruines pari'ses autour des sour-
ces et parmi lesquelles on troupe encore, malgr

(1) C. 1. L., n1o 10,159; lRcuc il de la Soc. arclihol. de Constantine,
187i6-i1 7, ni 537 (N. d. C.)


- 05 -







- i"lG -


leur destruction malheureuse, des restes de murail-
les, d'normes blocs de pierres de taille, des debris
de colonies, des chapiteaux, des morceaux de mo-
saques, de vastes piscines don't quelques-unes sont
encore ulilises, tous resales soigneusement conser-
vs par l'intelligente sollicitude des propritaires de
ce domain (1), attestent par leur presence que les
Remains v avaient cr une station balnaire d'une
certain importance et qu'ils attribuaient ces eaux
une action des plus salutaires. Cependant, on ne
trouve dans les documents crits de l'antiquit que
fort peu d'indications sur l'existence de ce centre de
population. 11 est supposed que, come presque


toutes les villes d'eaux, sa
tre trs restreinte.
//// V LI A
//N V C 1 A
///ON 1V CARP
//,/A MIHI MVL
5- ///DEFECTA
/ // R ANNOS
/ /l/ic- BYSI
////TAN SQ
/ / // SOLVMN
10. / //EDDERE PO
/// /SM HANV
///t Bi FVNES
,' /AM SOLID
////DENIA R'i
15. /// HEFECITOV
/// D NOMIEN
////HOCCASTE
/*'PARITER CVM
//CORPORES ET
O. ,'/RVES VAXXXI
H. S. E. (2)


populations


stable devait


DMS SEVIVS
O. VEN JDI
VS LI BV LLI
VS SIBI ET CO
NIVGIS7 / /
HARISSI // /
Et N C O'///
P A R A B L
M E M O 1
MI FECt
M QV OS
VILLO DEL]
TO A h V
LViIII
ET IPS/ // /
V//I A///7
OY FYQ


(1) Voir la notice dle NIM. Marty et. Rouyer daus le xxvii volume
de la Socit archologique de Constantine (N. (d. C.)
(2) Comptes rendus de l'Acadmie d'Hippoun (1S91), p. LX.








6,1 -

Nous ne dcriron ps a 1; voice romaine (.lans sonl
parcours, -i partir des A U;U T iilital;u jusqu'
Hiilppone, eln passant pr Ad Villam Servilana m et
Ascurus, le cadre (le notre notice lie nous le per-
meltta i pas.


IV.

VOIE DE THIBILIS SUR CALAMA
Descendant au-dessous du plaenau central des rui-
nes, au pied Nord de i'escarpCment, travers les
jardins actuels du village, la voie coupait l'Oued-
Announa au-dessous du 87' kilomitreede la route
de B3ne i Constantine, et ttlleigni it le petit plateau
situ au bias du liaineu d'An-Amnara. ConiinuanL
vers l'Est, elle descendait en droite line sur l'Oued-
Clierf en passuii sur l'emlnlaceinen tl du village actuel
de Clauzel. A An-Amara, o a l' trouve la borne
milliaire don't nous donnons ci-dessous la copie,
ainsi qu' Clauzel, les pierres et d;alles de la chaus-
se (le la route ont servi ;i la construction de mai-
soll :
1 M P C A E S M .
AVRELIO CA O (in)
(0)ICTO PIO FE: ( Ci)
A VG IE:T (mt)AV'(rel)
Io(oprino ET .Caae.)
Rn E i O N V 1 l. C) (a)
(no)NOIuLIsSi(inlis Ca')
(saril)\'s. s. s. (1)
Elle coupait l'Oued-CI erf environ deux kilom-
tres au-dessus de alMedjez-Amar, i la hauteur de la
proprit Clavel.

(1) lccu'il de la Soc. archlol. de Constantinc (1876-1877>), p. 538;
C. 1. L., n* 10,157. (NV. d. C.)






- 68 -


JMIc(ji-A iiar,

A la junction du Bou-IHamdan et cde l'Oued-Cherf,
sur un plateau, se trouvaient quelques vestiges d'hla-
bitations anciennes. Aujourd'hui, elles ont disparu,
avant servi la construction d'une ferme. Ces subs-
tructions sont. trs probablement celles d'un fortin
destiny i garder le passage de la rivire et le che-
minides Aquec Thibilitanci a Guelma ; un temple
Neptune don't nouss ns retrouv l'inscription y
avait galement t difi :
T E Mi P L V M
N E P T V NI
FECERVNT CVLTOR
ES IPSIVS PECVNIA
SVA CV.,,',//ORIBVS
l/,','NIO AFRO/ i //,',','ETONORBANO1 ')
L'importance de cette i)osition, au point de vue
militaire, avait t reconnue au dbut de la conqute
franaise. Ce point, fut., en effet, choisi en 1835 pour
l'tablissement d'un grand camp retranch o les
gnraux Clauzel et Damimont organisrent n
183G et 1837 les armes expditionnaires diriges sur
Constantine.
De la rivire, escaladant les pentes du versant oc-
cidental de la Mahounai, elle passait i l'Henchir-
Moua, sorte de petit poste, a l'Henchincr-ou-Jar, ves-
tiges d'une ferme, et. Hofra-el-Bir, ncropole ly-
bique.
Ho/)'a-el-Bir
Cette ncropole se trouve dans un grand cirque
form par la colline et des blocs nombreux descen-

(1) Comptes rendus de l'Acadmie d'H;ippone (1890), page XLIII.
(A'. d. C.)








- o9 --


dus du I iut de la mopntagne. Sept pierres ii ijiicrip-
tions, d'une dinciisioni niormie, gsiisent lu milieu d'un
nombllcre considerable de leurs pareilles ne portant
aucune pigraphe, mais certainement recou\vrant des
tombes. Ces inscriptions ouit. t publies ; des fouil-
les ci feraient dcouvrir lbinuLcotiup d'autres (1).
A sa sortic du Hofra-el-Bir n, la voie romaine
continuait il gravir les pcenes un peu raiders du ver-
sant occidental de la \llahouna ; puis, aprs avoir
aLteint un plateau qu'elle traversait dans toute sa
longueur, redescendail le versaiLt oriental Ipour at-
teindre bicntl le vicus ronmain, don't les ruines l'or-
lent actuellemen le nom d'Aii-Neclima.


A i~-Nec/w ma

Dans une cuvette forme par des collins peu le-
ves, t raverse p:,;i l'Oued-Skl ouin qlui roule ses eaux
au fond d'un ravin trs encaiss, on rencoitre des
ruines assez tendues d'un bourg ronmain. Elles sont
g(i~ralement Iris enterres et dles constructions
nouvelles ont t leves sur des anciennes qui leur
servent de foundations.
La ruine princiille s'dtend au Nord du bordj arabe
dit H-ouc l-bou-Nar ,,, cotnstruit au milieu (le ces
vestiges avec (les matri ux Cii ro'enlalt, parmi les-
quels quelques pierres i i inscriptions.
Prs dc ce bcordi, enttoure le pierres de taille, se
trouve uce citerne dails lalqulle on peut descendre.
A l'Est, les ruines se continuentL 1 long (e l'es-
cairpmlelit surpllomI n cc nt la rivire.

(1) Voir flr'u.il ,le la S,'ci e'l' ;iciui-.l., 18.S3, p. i, le Iravm l dlu
dloceiur icl'oud sur ceitt rgloio (Noie -lu Comiti).







- ii -


Des aligde emeis lI gros Iblos dterminent des
enicintes ; des roslte do niurs sonl encore Irs op-
Iparent~s.
Il no s'y troupe ['as de monurnelnt debut.
Lna i cropole oisinlo des ruines ,occupoit le iaonc
d'lunle collie Ui l'iOues. On y aii d5j_ recueilli,
avnllt Unos rclierlies, FIueli1iIes inscriiltions luinulai-
res latines et i.ie jiuiiijue.
Les slles, en pierre r'oigeire, soni de ifotes di-
meoiniolns, Ornlemenltees -l'altril'buJts ci de personages
scull. s.
Nous doilnnons, ci-pli's, les illnsrilions releves
dials n1os rlecileclles
/" NEBVAEA
POMPONOSEV ER "

G SAC IFELMAVG "2)

I'l.V' TO NI1 DOAi / /
'S A C l1 M MAC/ '/
SOB\V' AR S 'VBI FE
CI-. 1 ;j FIL NI' AMOI)
IM1-'E.SIS P 1'13 /F,,/IT(3)

G ENI- C 1 \I TA T 1 S
SlSOSA /' 11 1 A 1 i A l 1 '//
IAN VAllVS V1'NDIC /.'//
DISPET IIA M ANNV',/
.;,',; A RI: V N T (4

(1) Conpipes rSi'-iJLu .le l'Acaileminc ''Hii'ponec, .OI p. \i\.
2. .// IN.
i:,' (-CIi)n I s r ien uit ,le I 'A.\, -J''i>i .i1 IIipponie, it Il, p. i-xil. No is
1e po iloi ncc(.pleIr qIu li:ctir'_ jiui y ,s i lh ti' cielle i111cripiioln et
ili re:5 s 1 e lil ;l li :I i .ellc *liii -i .oi t I'll m A ialil iiell eniii il dtil icxi
i.l-d tes us 1'li-i'l lri ICl lr oes lOllliC n ,_lL tc Ivig liire4. i,'. i/. C.)
l'ii' .crijilloll i i I.'l.jlol il,., il'.iill.CI f (1l'lune I n 11 lic' e Sells5 1 11C011
,lilTr(in: e. ,'.\ d. C,)









-- .7


I1L.\SIl.l\' 1; V
1\'SNNI MII.i-:s
cii 11 n 1 .II
I) ORI VM ) 0
I ITI VA///

r:iST (I)


D MI S

VS SAT
VRVS V\
ODIAS
O [1 A SX
VALXXXX
siI 2)


D NIM S
1 0 N N I
CA AVGG
V E R N A
VIXIT AN
NIS XXXX
OPTATVS
VXOR E0
r'OSVIT (3)


SMNI S
T OPTATV
S VIN AM
NIS C
II.S. i (4)


PHNIVS FLOtAS
FIl. VIXIT AN
IS XXX (5)


D M S
). IVL IVS FELIX
>IVS EQ 11ONM
VIX I AN X X V
II. s. i (i7


TITVI.IA BAR
ICIS F. VA Il (r')



D M S
SP E S I N ,'///
AVCCV //////
\' AXX
II. S. E. (8>


D M s
Q. MES A VIELI \
VS. TIF IIONORA
(I)NTIVS TA VA XL
VA 11 S E1
MI ESSIVS MENMOR
IVS VA XVI (
.M-SIVS FEI.IX VA XXII


(1| Coiiipllc renilus lie lI'Acra'nmic d'llipponle (ISlI!, p .\.
12, 3, .1) Ibid, 1i. .\N i Ce xV ii.
5, 6, 7, 8, 9) Ibid., i. x\i.










/ ,' /TIS INVICTISS /' / / / / / / /
/,/BE VICTORIBVS/// .'// // /
/ / LENTINIANO VALENTIET /' / / /
/ ,'AVGGG PORTICVM NOVAM / 1 /
/ CIO / / / /, / MNMVM FASTIG 3 / /
/ DIOQCVM .'/,,' /'DORE Q. POLL.EI
/ IDIDIT / /,.'ANTIVS vC..' /' //,/
1/ [VDEX SACR. / NITIONV.I ,' "
NTO'N:IO PAVLO. SV\ONVMIDI/ /
/ ERNANE H:/. ILICAEl. IIONORA
/RATORE REII'VBLIC. IT INSISTI/
S// .' IVLIO ANVARO/, /'/ / ,
,' ,',/ / / VF ,DIO IN / // / (0

1 v RDA M A
SERATISVA
XXV. H.S.E. ('-)
Au Nord des ruines, dbns la direction de Guelma,
sur un1 mamnelon au-d]essus d'Ali-Nechnmn, se trouve
une petite ncroplole lii.byque. Nous v avons relev
]'inscripic:n ci-aprs, ainsi ~ ue luel'lues pierres
funIraires ornes de figures et d'attributs. Voir plan-
che des inscripltiLons lybiiques i(ig. 2-i :
I)es fouilles ininernieint cerlaitnemrent la dcou-
verte (le nouvelles i.nscrili.ions latines, puniques et
libyques.
La situation de ces ruines, lanns les environs de
Calluma, a fait sulpose r i fluel lues personnel qu'el-
les pouvaient L.re cells de Sutliul, celle forteresse
o se rct'ugia JugrilIthn et ol les Romlai ns, sous la
conduite du proconsul Aulus, subirent un si clatant
chec. Cependant, rien danis leur topography ne r-
pond la description do:ne par Sallustee de la situa-
tio n de la bfo'rteesse n Inumide.

(1) Acad m-nie d'llippone, 1:-91, p. i .
(2) Ibid. p. L..


- -2 -









'-I


I.t -


- k
' y.

I
r
L >'. 2.1


. -J -. . , -. -

"' IA D A 'L D . .







IA DJAR-TSELDJ


--S.D.t

.&CPIID L









moins 3,000 lilres d'eau, et don't les dimensions sont
1'-O d- le longueur sur 1''20 de Inrgeur et environ 3
mtres de profondLeur. Les eaux piluviales y sont
amenes au moyen cle rigoles encore trs nettes.
De la p:remire p:late-foirme, d'autres degrs per-
mettent de mo ter jusqu'en Iaut du rocher, d'o
I'on a un Ipnonrama adCmirable et ou se troupe une
autre petite iplate-lorme, ovec des traces de scelle-
mient, Iraces que l'on relCve en grand nombre sur
toute lu surface du rocher.
Au pied de la face Ouest, sort du rochler une pe-
tite source.
Nous avons relev auprs de ces vestiges les deux
inscriptions suivantes :

D M S D M 1 S
L1. E,- 1- L i: A N 1
V S B A \V S F L 0
1 N V S V, R V\'S VA
LXXX i0) C III C1

De ce rocker, continue iut a se d.iployer sur le pl-
teau Nord-Ouest, la voie romaine atteignoit, aprs
un paorcours de deux kiilomtres, le lbrt don't les rui-
nes sont diinolimmies Ksaor-TIekouk (le fort d(e la
chouette' (2).
(VoiI pianche 21


Ks .w- Te/'ou/I,

Sur uine colline, ou-dessus de l'entve de l'Oued-
Zeniati dons les gorges du Taya et sur la rive droite

(I et 1 Coni ,lc ,en i'is del l\'AcalkuniLe ,l'hllil'i iie. Ili), p. X lcX.
.') l'iakkoukl est le noi donni l ar les iindieniies A la liUlh e et
qu.i:lquefois au coucou. ('A'. ,J. C.)


- U -















1-r-- -


L~- ~ -


KSAR-TEKOUK










de la rivire, on voit les vestiges d'un castellum
don't quelques pa.rlies, qui paraissent avoir t des
citernes, sont encore en assez bon tat de conserva-
lion. C'tait une position miilitaire remrnrqunble, do-
milin ni tout le pays environna nt. La vue embrasse
toute la va lle de l'Oued-Zenati, s'tend jusqu'nux
monitagees de Const n line et, passamt par dessus les
collins d'Ain-TraI, va fouiller la plane (le Tem-
louka (RoltriO ?) (1).
Les conistrucliolis et dpenCidaces du castellum
s' tendent sur une superficie d'un hectare environ et
sont situes sur le board Ouest de l'arlte rocheuse
du Djleel-Soth-a.
Elles consistent en un rectangle en maonnerie de
20 inlmres de longueur sur S mtres de largeur-
Leur hauteuri, ct Ouest,es, st de 8 mtres, et vers le
Nord, elles sont i ras du sol. O n y pntrait par
une l'orte orecade situe au Sud, d'ot le nom arabe
de Bordj-Snbalth , donna egalemneni t i cette cons-
trullction.
Elle renlerme encore trois grandes piccs voites
don't le sol est cii terre batltue.
Les mrurs sirntl ciiments. Les habilutions de la gar-
nison devaient tre au-dessus et ci amrriLre de ces
pieces qui semb lent avoir t (les citernes.
A In limited Est du primtre des constructions, au
fond d'une petite conque, couple une source qui tait
dfendue par un outrage presque intact.
Aucune inscription n'a encore t trouve sur ces
ruinles.

(1) Voir lI wl'il i!'i lia .'. 1lt a;icl;'olo iii lec (le Coii. iisO incli Ltme
xi, p. 2.11. iN.e .Iu Co'i t .











A son dpart de ce cistellum, la voie romaine des-
cendait les pentes cle la montagne et venait couper la
rivire (l'O Lued-Zenati) l'endroil oi a t construct
le caravalsii rail dit de EBordj-Sabath ,, puis, tra-
versant l'Ouied, gravissait les pentes raiders situes
au Nord du Ihbo j et ratteignait un grand plateau
o se trouvail un p agus don't. les rulines sont con-
nues sous le nom de El-Isar, ,, (le fortin).


Hen ce 'r-el-cs-Kar

Sur un petit mamelon, escarp sur sa face Nord,
se voient les ruines d'un grand bc'timen, don't une
tour (?,) haule de cinq mtres et situe la parties
suprieure du mamelon est encore presque intact.
Sur le f-inc Est et clans la:i plane, au bas, on dis-
tingue des alignments de maisons assez v;.stes.
Nous pensions que ces vestiges sont ceux d'une
grande exploitation agricole, co:nstruiie en mnaire
de rduit dfen sif. Au lied des gros rochers de la
face Nord, sort de l'un de ceux-ci une belle source
lqui devait tre protge Ipr un ouvrage maonn.
Notre exploration de celle petite ruine nous a per-
mis de dcouvrir les inscriptions que nous transcri-
vons ci-aprs, dans une petite ncropole situe au
pied de la tour :
INVI CTI
I \ V i C T I
A V G V S T I
1' RO SA L/
CLA VDI A NI N
PA L ':N DIO10
SL: O FI:C (I

;1) Coimptes rendus dle l'.\cailniie d'llippone, 1891,'pag .c \xii.


- "; -










A N I C 1 A E I 1. I .
V'RBANA VIX C A S T.
ANN LIII II S E FECIT //'//
A EM1llI\'S DA //M ATIl I
T (S CONIVC VI .\I -
13 NI 1l']
/ /// i / F.\
/ / //// EXPA
/ / /'/ / / HISSI
////// LPRO
I/ / ,/ // IEPOL
NV/ / / /VTVM
IlC / / / / 1' TA
SMITVS EST
IH. S. E
Continuant dans la direction plein Nord, la voie
longeait la fort, des Beni-Kletit (le Bou-Arbi:id, et,
gravissant les pentes de la montagne, iassait non
loin de R'ar-ez-Zeinmo (la grotte aux inscriptions).

Rar-ez-Zcinana
Sur le flanc Nord de l'inmmense rocher du Ttivat, ,
une altitude e de 1,000 mtres, s'ouvre une grotte spa-
cieuse donnant occs dans des cavits profondes
existant dans les flancs de cet immense amas de ro-
chers.
Les parois de cette grotte sont couvertes d'inscrip-
tions romaines votives indiquant l'existence en cet
endroit d'un sanctuaire ddi au dieu Bacax, et oi
les habitants de Colama ci de Thibilis venaient fair
des sacrifices ern l'honneur de cette divinit numide.
Nous no transcrirons pas ces inscriptions ; elles ont
t publies depuis longtemps (3..
(l et 2) Comptes rendus de l'Acadmie d'llippone, 1891, pge .xxII.
(3) Voir dans le Recuicil de la Socili archiologilque dle Constantinlle,
1875. p. 7, la description, par le docteur lieboud, de la c.lebre grotte
du Taya. (Note du Comit).










Sur le versant Sud de la montgne, on rencontre,
autour d'une belle source dite An-Taya, des ves-
tiges d'un petit hameau et, aux environs, ceux de
quelques habitations particulires. Ils sont, en g-
nral, enterrs dans des jardins d:e iguiers de Bar-
barie.
Nous y avons relev les inscriptions suivantes:
)D M S
D M S M ISV
CIVLIVS S M.A XI
OVADRA MVS V
TVS VXI A C
ANIS (1)

Q. AN
T 1 S T 1
V S A S
CLE PI
A D E S
AIDES
VA XXXI ()




VI.

VOIE D'HIPPONE A TIPAZA
PAR Z.ATTARA

Le trac de cette voie est, sur la plus grande par-
tie de son parcours, en dehors du territoire don't
nous nous occupons dans cette notice. Nous la pren-
drons donc seulement a partir du point o elle y p-
ntre, c'est--dire l'Henchir-ben-Ayed.


(1) Comptes rendus de l'Acadmiic d'Hippono, IS90, p. xvil.
(2) lbid, 1890, p. xviil.


- 78 -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs