• TABLE OF CONTENTS
HIDE
 Principal
 Principal: Editorial
 Principal continued
 Principal: Echos d'Haiti
 Principal: Varietes-Unite
 Principal continued
 Principal: Journal De Washingt...
 Principal: Nouvelles Internati...
 Principal: English Section
 Principal: Seccion En Español
 Principal continued






Group Title: Unite
Title: Unité
ALL VOLUMES CITATION ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00072338/00007
 Material Information
Title: Unité
Uniform Title: Unité (Brooklyn, N.Y.)
Physical Description: v. : ill. ; 28-38 cm.
Language: French
Creator: Haitian Unity Council
Publisher: Haitian Unity Council
Place of Publication: B'klyn N.Y
Publication Date: 1975-1979
Frequency: biweekly
regular
 Subjects
Subject: Haitian Americans -- Periodicals   ( lcsh )
Genre: periodical   ( marcgt )
 Notes
Additional Physical Form: Available on microfilm from the State Historical Society of Wisconsin.
Language: Text in French, English and Spanish.
Dates or Sequential Designation: Vol. 1, no. 1 (May 1975)-v. 4, no. 10 (Jan. 15, 1979).
General Note: Aug. 1975-, published in: New York.
 Record Information
Bibliographic ID: UF00072338
Volume ID: VID00007
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 10253459

Table of Contents
    Principal
        Page 1
        Page 2
    Principal: Editorial
        Page 3
    Principal continued
        Page 4
    Principal: Echos d'Haiti
        Page 5
        Page 6
    Principal: Varietes-Unite
        Page 7
    Principal continued
        Page 8
    Principal: Journal De Washington
        Page 9
        Page 10
    Principal: Nouvelles Internationales
        Page 11
    Principal: English Section
        Page 12
        Page 13
        Page 14
    Principal: Seccion En Español
        Page 15
    Principal continued
        Page 16
Full Text


,-SEA N~~~~RCH INST-TUTE- D
'n: R THE STUDY OF MAN ...::.:::
l'-2 EAST 78 STREET .'-:::.-::
-W YORK 2...... ."...
9sx1: FRENCH
... ....,.....;.....,,...i.* ... ..::.,',:.:... ..:: .. .**_'- ** .

ENGLISH
SPANISH


VOLUME 2 le numro
NUMERO 5
OCTOBER 15, 1976 250
UN POUR TOU TOUS POUR UN 25

THE HAITIAN-AMERICAN NEWSPAPER WITH THE MOST COMPREHENSIVE
COVERAGE OF DEVELOPMENTS IN OUR COMMUNITY AND IN HAITI.
Published by THE HAITIAN UNITY COUNCIL, INC.






DEBAT NUMERO DEUX:


Carter I'emporte
voir notre ditorial page 3

LE GABON, UN EXEMPLE POUR



Par Laurore St. Juste vaste chantier;: les constructions se
multiplient, elles montent un rythme
vertigineux. On aimerait que tout fit
S'il s'est montr emball par la point avant I't prochain, Libreville
Rvolution chinoise, du moins dans ses ayant t choisie comme sige de la
rsultats dans le domaine agricole et du prochaine runion de I'organisation de
dveloppement rural, Ren Dumont se I'Unit Africaine. Des Edifices en
montrait plut6t rticent propos des construction serviront pour la plupart,
_pays africains nouvellement parvenus loger des Ministres comme les Affaires
I'indpendance. Son livre, "I'Afrique est trangres, le nouveau Palais National,
mal partie", dfraie encore la chronique. des banques, le muse National des Arts,
On souligne gnralement le passage qu'il de grands hotels, des cits rsidentielles.
extrait du volume de Frantz Fanon, o Ces travaux d'urbanisme sont le rsultat
l'auteur des "Damns de la Terre", du boum conomique caus par la
parlant de I'Afrique, dit: "que la- dcouverte de richesses minrales. La
bourgeoisie nationale qui prend le pouvoir balance des payements accuse un relicat
;: la fin du rgime colonial est une de $50 millions de dollars, les
bourgeoisie sous-dveloppe, de exportations ont dpass les
S. puissance conomique presque nulle, pas importations. Dans le vaste programme
......... oriente vers la production, I'invention, de dveloppement du Gabon, I'accent est
la construction, le travail. Elle s'enfonce, mis sur les routes, les chemins de fer,
a~ : me en paix dans la voix horrible pour relier les centres d'intrt.
..antinationale d'une bourgeoisie L'agriculture n'est pas pour autant
platement, btement, cyniquement nglige. Pour une periode de cinq ans,
bourgeoise. Nationalisation pour elle $400 millions de dollars sont investis
: signifie transfert aux autochtones des dans le domaine agricole. On tend
Spasse-droits hrits de la priode rpondre aux besoins lmentaires de la
coloniale. Ses normes bnfices ne sont population, on s'vertue tre moins
pas rinvestis, elle les confie des tributaire de I'tranger, notamment de la
Banques trangres. Des sommes France. On favorise I'investissement de
importantes sont utilises en dpenses capitaux trangers. Le Prsident Bongo
d'apparat, en voitures, en villas, etc. se m ble prfrer une dmocratie
progressiste une politique simplement
iiII est heureux que depuis que ce librale. Le Prsident Bongo reconnait
jugement a t mis, beaucoup d'tats pour le Gabon I'utilit d'un rseau de
ont rectife l'alignement. On citait le chemins de fer pour le transport, de
Nigria, le Ghana pour I'Afrique matires premires, de produitsagricoles,
anglophone, la cte d'lvoire pour d'unification du pays. L'exemple
I'Afrique francophone, et voici que les Gabonnais est suivre. Le Gabon,
observateurs viennent de braquer leur fonctionnant dans le cadre d'une
JIMMY CARTER A WARM SPRINGS camra sur ce qui se passe actuellement planification, on peut dire que cette fois
SUR LES PAS DE F. D. ROOSEVELT. au Gabon. Libreville, la capitale, est un "il est bien parti".








INDEX TOUT LE MONDE DEVRAIT SAVOIR QUE

Le Gabon Un exemple suivre .......1 R B T R V E L
Editorial Frangais ... ............ 3 de Robert Brutus
Propos d'Education ...................3
LamortduChairman..................4 I'agence de voyage Haitienne
Echos d'Haiti....................... la plus exprimente
Le Pays bodlge Routes et Developpement .5
Obituaire ............................6 SE TIENT AU SERVICE DE LA
Varits Unit ........7 COMMUNAUTE HAITIENNE
Journal de Washington .............. ...9
Nouvelles Internationales .............. 1 A U

ENGLISH SECTION
Editorial .........................12 60 East 42nd Street (Room 1366)
Lincoln Building
The Haitians Profile of a Community ...12 (Juste a cote du CONSULAT D'HAITI)
Comments on a new style of
Indentured servants .................. 13 DE 9 HEURES A.M. A 6 HIEURES P.M.

SECCION EN ESPAOL ................15 TELEPHONE (212) 490-1890
1.-TICKETS AU MEME PRIX QUE LA AMERICAN AIRLINES
2.- SERVICES GRATUITS
Bulletin d'Abonnement 3.- SERVICE DE VISA ET PASSEPORT
: 4.- C ARTES DE CREDIT ACCEPTEES
Adresse, UN SEtUL OUP DE TELEPHONE A

Ville, Etat et Zip code. R.M.B. TRAVEL
Pour six mois: $ 6.00 (Affranchissement lre.classe)
Pour un an: $10.00(Affranchissement lre.classe) ET VOYAGEZ SANS PROBLEMES
Etranger, tous pays:
Six mois: $10.00 (Affranchissement lre. classe) BONUS SPECIAL
Un an: $18.00 (Affranchissement lre.classe)
R.M.B. Travel offre a tous ses clients une soiree gratuite a Cabane
Abonnement payable d'avance par cheque Choucoune en Haiti.
ou mandat bancaire a l'ordre de UNIT.


ABONNEZ
POUR PLACER UNE ANNONCE,
APPELEZ LE NUMERO: y USA NIT
(212)343-8195 V A N ITE
Notre journal avise ses lecteurs que tous
ceux qui dsirent placer une annonce so-
ciale telle naissance, baptme, mariage, d- LES SERVICES
cs, "graduation", etc. peuvent nous l'en- U N IT
voyer pour tre publie sans frais. Pour les HAITIENS
annonces commerciales, nous vous don-
nons ci-apres notre tarifd'insertion: 2067BROADWAY (Suite 52) The Haitian-American newspaper publish-
trois dlignes une insertion$..... .00t NEW Y OR K, N.Y. 10023 ed by the HAITIAN UNITY COUNCIL,
plus de 3 lignes une insertion$1.00 aditio-
nel par ligne. ^C Louis A. BRUN
quart de page. ...... une insertion$ 40.00 NOUS FAISONS TOUT EN Haiti: Editor
demie page .........une insertion$ 75.00
Page entire........une insertion$150.00 RECHERCHES DE DOCUMENTS Staff: Rose L. Michel
Un tarif spcial, a discuter, est applicable Arleigh Magny
pour_les _annoncesrep_ tes ________ DIVORCES Staff photographer: Jacques Dupont.
AFFAIRES IMMOBILIAIRES, ETC.
2 NITE, OCTOBER 15, 1976









EDITORIAL PROPOS

D'EDUCATION
C'tait mercredi dernier, 6 octobre, que,
comme annonc, eut lieu a San Francisco, LA NECESSITE DE L'ECOLE
Californie, le deuxime dbat sur la politique
extrieure et la dfense des Etats-Unis, entre Par: Rose L. iichel
les candidats a la prsidence Ford et Carter.
Nous avions dans notre numro 4 du 30
septembre coul, exprim notre point de vue L'cole occupe une grande place dans breton, le provencal et les dialectes des
au sujet du premier de ces dbats qui avait la vie d'un peuple. Elle rentre en contact pays francophones. En Haiti il est parl
roul sur les problemes domestiques avec des ralits sociales. Elle sert la avec aisance dans les petites localitis.
amricains. II eut lieu le 23 septembre de collectivit. Par son action ducatrice elle Bien avant la multiplication des lyces et
cette anne Philadelphie, en Pensylvanie. A aide les parents dans les donnes collges, les gens aiss des provinces
cette occasion, nous avons eu dire que les psychologiques des enfants, elle les envoyaient leurs enfants en pension au
deux aspirants la Maison Blanche s'taient renseigne sur I:hygine a entretenir. C'est Sminaire Collge St. Martial, St. Louis
galement acquits de leur rcitation des I'cole que se fait la formation de de Gonzague, chez lessoeurs de Lalue, a la
legons pralablement bien apprises. Nous I'enfant de 'adulte. Celui qui sait lire, Sagesse, a I'lnstitution Vve. Auguste Paret
avions aussi signal que nous n'avions pas crire et calculer qui possde les lements ou encore en correspondance chez des
trouv chez eux la formulation d'une de connaissances indispensables, peut parentsetamis pourle Lyce Ption.
philosophie dynamiquequi saurait provoquer toujours etre tromp, mais difficilement,
une relle mobilisation des forces et pour un temps. Son jugement volue, il Un grand nombre de campagnards ont
populaires derrire I'un d'eux et qui laisserait est moins crdule que I'ignorant. Un pays trouv la possibilit de faire partie des
percevoir une victoire certaine de celui-ci aux o I'ducation reste I'apanage d'un petit cours primaires desvillesenvironnantes et
Sprochaines lections du 2 novembre prochain. groupe, le dveloppement et la civilisation ont escalad avec facilit les degrs
tendent pitiner; par contre l o se secondaires et universitaires des grands
Aujourd'hui, nous exprimons notre trouve une majorit claire et eduque il centres. Nous avons eu, de par le pays, de
opinion qu' I'issue de ce deuxime dbat, le y a des possibilities de dveloppement. grands mdecins, avocats, crivains etc.
candidat Jimmy Carter en est sorti le gagnant. qui sont sortis de la classe paysanne.
Nous le pensons non pas dans un esprit de Beaucoup accusent la petite minorit
partisannerie mais plutt aprs un examen pourvue et en charge de chez nous, de Un auteur aurait dit: "L o s'ouvre
lucide de la position des candidats vis--vis des cette carence d'instruction populaire une cole, se ferme une prison". C'est
problmes internationaux auxquels les qu'ils disent voulue par I'inexistence et montrer I'importance de I'cole pour
Etats-Unis doivent cnstamment faire face. I'insuffisance de. maisons d'cole et de combattre la criminalit car il est bien
Si, d'une faco.n gnrale, les deux personnel enseignant en certains points entendu que cette cole remplira sa
candidats n'offrent pas de divergeances du pays, plus particulirement dans les fonction de formateur. Ne pas faire des
fondamentales sur les questions qui affectent, campagnes et les faubourgs. lls assurent petits tres qui lui sont confis, des
Spar example, la souverainet de a Rpublique quec'est pour garder les privilges, pour enfants et des adolescents bouffis
/L: de Panama sur le Canal du mme nom, les dominer et mieux exploiter la masse. Cela d'orgeuil par leur connaissances qui,
engagements contracts envers l'Etat d'lsrael -sem.b it vra rfiblable dans les croiront-ils, les mettent au dessus de leurs
ou -enfir sur la ncessit d'un accord quartiers populeuxet les milieux ruraux, copattes ignornts, crer en eux
international visant au contrle ~de l ~1'dcole'est guer~~die. Jai ne pense plutt cet esprit d'humilit, teur donner
prolifration des engins nuclaires, nous avons cependa t~pas que nos concitoyens aient e sens de I'honntet et -de la justice
nanmoins dcel chez le candidat Carter une I'me si noire pt r miconnaitre, a~ce sociale. Ces principes dvelopperont en
position plus humanitaire quant aux point, une justice lmentaire. Je crois euxla personnalit, ladignit,Iamourdu
problmes affectant la qualit de la vie des plutt la ngligence des responsables et prochain qui *commencera par la
citoyens amricains et celle des ressortissants Ilindiffrence de ceux qui pourraient camaraderie. En mime temps elle
des autres pays de notre plante et que nous rclamer. enseigne l'hygiene dans la prpret du
avons, en vain, cherch chez Mr. Ford. corps qui insuffle I'ame une certaine
La langue officielle tant le francais, la nettet, de la fiert, qui rien de bas, de
Nous avons, en outre, t renverss par la constitution, les" lois, actes, rglements, vulgaire, de douteux ne puisse ternir,
dclaration, deux fois repete d'une manire avis administratifs et de police, les aucun mauvais exemple de proches on
non quivoque de Mr. Ford qui a dit: "... journaux revues, livres, rclames etc. tout d'amis ne puisse influencer, qui, avant
qu'il n'existe pas de domination Sovitique de est rdig en francais. toute opinion d'autrui, ne considere que
I'Europe de I'Est et qu' une pareille domination I'approbation de sa conscience.
ne saurait exister durant u ne Un article de la loi prvoit que nul
administrtion prside par Mr. Ford ...". n'est cens ignorer la loi. II faut tre
Quand on pense que Mr. Ford est capable de la lire pour comprendre et L'cole, tant une institution pour
actuellement le prsident des Etats-Unis qui obir ses prescriptions et viter ainsi des rpondre ses fins doit comprendre des
se rclamme d'tre le bastion de la infractions et contraventions. II n'existe degrs. La loi prvoit que I'instruction
dmocratie, dfenseur du monde libre, de la pas dImpossibilit pour apprendre le publique est graduit tous les degrs.
souverainet des peuples et de leur droit au francais quoi qu'en pense un petit C'est ainsi qu'il est prvu des catgories
choix de leur gouvernement, nous arrivons nombre qui se croit I'exception. Tous d'coles: maternelles, primaires, primaires
Suite page 8 ceux qui ont eu la chance d'accder une mi-temps, superieures, secondaires,
cole I'ont acquis, pas toujours la professionnelles, universitaires, coles
TOURS DE MADAME perfection naturellement. Le francais est pour les dficients et anormaux mentaux
Sbeaucoup plus prs du crole que le et pour des moniteurs aux sports.
MICREL
St.Aoi one. Fermeture TRANSPOR INTER-MODAL CORPORATION T

D c 31 o r Transports rguliers vers Transport priodique vers tout autre
Dimanche 31 octobre Haiti, Martinique et Guadeloupe pays du monde par mer ou par air.
Dpart: 6h.30 AM. Retour: le soir
Spcialistes en embarquement de bagages Emballage dans caisses en bois a claire-voie
Donation: $8.00 effets personnels, et dans des containers en acier.
..................................... mobilier de maison, automnbiles.
Notre service est de porte a porte.
Pour tous renseignements supplmettaires, N e e d p a p
A NEW YORK 2460 Lemoine Avenue NEW JERSEY
adressez vous 921 Ft.LEE, N.J. 07024 201
a8ressez vous *964-4541 461-2913
5 Beekman St.
TOURS DE MADAME MICHEL. New York, N.Y. 10038

tlphone: (212) 771-7689 A Membre de la Chambre de Commerce francaise
UNTE, OCTOBERaux Etats-Unis
UNITE, OCTOBER 15,1976 3
..\f ,1*01 .).. i. J .S -l i3








LA MORT DU "CHAIRMAN"

N.D.L.R. Dr. Jean Durc
Mao reprsente une perte colossale ne peut manquer de susciter des extraordinaire, il fut la Chine, c'est-a-dire collaborateur, Dr. Jean Durc de retracer
non seulement pour la Chine rouge mais inquitudes tant l'intrieur de la Chine un phnomne historique, mritant par pour nos lecteurs l'itinraire politique de
aussi pour le monde communiste en que dans les milieux internationaux, car consquent notre attention. ce Titan qui fut pendant plus d'un quart
gnral. La disparition d'un tel homme Mao ne fut pas seulement un homme Nous avons demand a notre de sicle le leader absolu et vnr de pr&s
de 900 millions d'hommes, presque le quart de l'humanit. L'article qui suit est le premier d'une srie.
Suite de notre numro du 30 Septembre 1976
Le parti officiel n'adopte cependant dans la rvolution chinoise. A cet gard, communistes, la fameuse Longue Marche, de rsistance au Japon, vitent les excs
pas encore la thse de Mao. Ch'en Tu-hsiu ii n'entend recevoir de legon de pendant laquelle les communistes rvolutionnaires, parvenant ainsi a
restera la tete du parti jusqu'en personne. Rvolutionnaire dans I'ame et traversent la Chine d'Est en Ouest puis du s'attacher les comptences et les talents
novembre 1927. Peu aprs, le 6e congrs rebel permanent il se trouve davantage du Sud au Nord, en tout prs de 12.000 km. des intellectuels et des classes moyennes
du parti qui n compte plus que 40.000 cot de Staline. Lui aussi veut acclrer la en un an. de plus en plus allergiques aux tendances
membres, se runit en exil a Moscou en rvolution socialiste dans son pays plutot La I ongue marche permet au militaristes de Chiang.
juillet 1928. Mao, absent est maintenu que d'aider la rvolution mondiale; lui communisme de se faire connaitre dans
comme membre du comit central tandis aussi se prononce en faveur de la cration I'arrire-pays et parmi les minorits Aussi Mao et ses troupes
que Ch'u Chin-pai et Li Li-san assument de Soviets, mai la diffrence essentielle nationales de Chine: sur son chemin, apparaissent-ils plus rformateurs que
la direction du parti. Quant a Ch'en qu'il faut souligner entre la pense de l'arme rouge dissmine des petits rvolutionnaires: on ne confisque plus les
Tu-hsiu, devenu le bouc missaire des Mao et celle de Trotsky (le thoricien de groupes de militants, destins a organiser terres; on propose de diminuer les rentes
checs de 1927, il organise une tentative la rvolution permanente) est que Mao des il ts de rsistance et et les-taxes, on encourage la formation de
d'opposition troskyste (des 1923, Trosky considere la classe des paysans pauvres en d'endoctrinement. coopratives et I'activit ducative dans
s'tait lev contre I'alliance du Chine et non le proltariat urbain comme les villages; on organise la population
Kuomintang avec le parti communiste. le point d'application de la rvolution. MAO, LE FONDATEUR DE LA pour la gurilla. Sans sonner le clairon, le
Selon lui, la reconnaissance du C'est la raison fondamentale de son CHINE ROUGE parti communiste gagne sa cause
gouvernement nationaliste comme insistance pour une politique agraire I'immense majorit de la population, et,
gouvernement national signifiait radicale de la part du parti communiste, la fin des hostilits, I'arme de Mao
'ignorance de la lutte des classes). portant sur la redistribution des terres et III comptera plus d'un millon de soldats ainsi
la formation de groupes de paysans arms que d'importantes milices populaires.
Le parti communiste chinois, sous la contre I'aristocratie foncire.
direction de Li Li-shan, cherche-- La longue marche s'arrite a Yenan o Des 1939, cependant, Mao et Chiang
promouvoir la rvolution proltarienne Foncirement radical, mais aussi Mao, aid par Lin Shao-Shi, secrtaire sont a couteaux tirs. Peut-tre est-ce
immdiate. Li Li-shan critique minemment pragmatique, Mao Tse-Tung despuis 1940, installe son gouvernement voulu par Mao qui, enhardi par les succs
I'importance accorde par Mao aux voit les asprits de la route etaccepte la et rorganise le parti. de ses troupes et fort du soutien
paysans et ne voit que I'intrt de succs ncessit imprieuse de raliser la populaire (les paysans surtout) peut
-dans les villes, lis la rvolution rvolution par tapes successives. 11 Le 7 juillet 1937, leJapon envahit la maintenant revemliquer pour lui la
mondiale qu'il croit imminent. II choue montrera une attitude conciliante et Chine. Mao Ts-Tung comprend vite direction du mouvement de rsistance et
et, en 1931, se fait rappeler Moscou. modr lorsque I'unit du parti est -une I'enormit dudanger et dcide de faire la de rvolutiondmocratique.: A intrieur
c .ondition du succs sur un ennemi paix avec le Gralissime Chian Kai-Shek :du rparti on s'vrtue.rganiser et
En automne 1931, finalement, la extrieur. 11 sera galement implacable, en vue de prsenter un front uni contre renforcer les cadres. De 1942 A 1944,
majorit du comit central devra lorsque 1'tat des forces en prsence le i'envahisseur pon. Ts-Tung instaure dasle
Srejoindre la base rurale cree par Mao. permet. mouvement '-les principeet la pratiqueq
Juichin au Kiangsi. Dcembre 1931, Mao En 1928 et 1929, se constitue La dcaration du'22 septembre 1937, des manipulations de masse et decontrole
Tse-Tung est le chef effectif du parti, autour de Mao et deChu Teh (ce dernier qui scelle 'union des deux 'artis chinois sur tous les domaines et notamment sur la
chinois. Dsormais, les seuls succs du est mort l n'y a pas longtemps), devenu face a la crise natinale, marque une pense et la culture.
communisme en Chine sont ceuxqu'il commandant en chef de I'arme rouge tape'dcisive dans la monte des forces
remporte. En 1927, il commence a chinoise, une arme de quelques milliers communistes, nominalement reintgres Le 24 avril 1945, Mao dfinit dans "A
organiser des rvoltes paysannes dans le de combattants, compose de paysans et dans le gouvernement nationaliste. Les propos du gouvernement de coalition" le
centre sud du pays et il y dveloppe une de transfuges du Kuomintang. Le 11 troupes rouges mnent la gurilla derrire systme de gouvernement qu'il espere
arme capable de controler certaines dcembre 1931, le premier congrs des les lignes japonaises, enrolent voirtablir aprs la dfaite japonaise: une
rgions montagneuses. Aprs I'crasement Soviets y proclame I'tablissement de la I'enthousiasme des masses par leur esprit Suite page 8
des communistes par les troupes de "Rpublique Sovitique chinoise" dont le
Chiang, Mao dirige la seule force effective Prsident est Mao et dont la souverainet
du communisme chinois contre les s'exerce sur une douzaine de bases rurales
objections de son parti, de ses allis aux limites mouvantes d'ailleurs,
sovitiques et de I'lnternationale groupant environ 30 millions d'abitants.
communiste. Ce qu'il poursuit dans La rforme agraire s'opre selon la
I'immdiat, c'est le renversement de dimension des familles. Une partie des
I'imprialisme et de ses suppots (les terres est garde pour Il'arme qui la cultive A:\
compradores), I'limination de la pourses besoins.
fodalit et des seigneurs de la guerre et
une rforme agraire; ce qui implique De telles reformes invitent des
I'appui sur une grande partie de la ractions de la part du gouvernement
bourgeoisie, agace par I'intolrance du central de Nankin. Le Kuomintang lance
rgime de Chiang et surtout sur la une srie de grandes offensives contre la
paysannerie estime fort justement "Rpublique sovitique chinoise", et
comme la classe essentielle en Chine. oblige I'arme rouge chinoise, forte de
80.000 hommes, abandonner toutes ses
N paysan et ayant vcu parmi les positions en octobre 1934. C'est alors que
paysans du hunan, Mao Tse-Tung connait commence, sous la protection de paysans
le rOle et la signification de la paysannerie et de partisans nantis de terres par les

AVIS

LES EMISSIONS LA UNICOPUBLISHING
OU TROUVER UNITE COMPANY
AVISE LES ECRIVAINS
A MAN HATTAN "PITITE- CAILLE ET PUBLICISTES HAITIENS
QU'ELLE SE TIENT A
LEUR DISPOSITION
POUR TOUS TRAVAUX
Stand de la 96eme rue, Broadway D'IMPRESSIONS.
Stand de la 104eme rue, Broadway Chaque vendredi soir de 8h a 9h sur les ondes de WBNX POUR TOUS
Chez Clanges, the French Dry Cleaning, (1380 KHs A.M.). Soyez donc a l'ecoute pour des RESEIGNEMENTS
2766 Broadway (entre la 106me et la 107me rue) progranmes de c SADRESSER AU JOURNAL
UNITE

4 UNITE, OCTOBER 15, 1976











i EHUOS d HAIil i














L J

LES TRIBUNES DU CHAMPS DE MARS LE PAYS BOUGE
ROUTE ET DEVELOPPEMENT D'HAITI
Des journaux de Port-au-Prince ont les trois jours de carnaval, elles taient Energie Port-au-Prince
annonc la dmolition ventuelle des pleines craquer, il fallait mime pour y Energie 100.331.823 Sept. 20,19
tribunes du Champs-de-Mars. Elles ne accder une carte de I'dilit. Transport 222.358.750e
seront bientot qu'un souvenir pour ceux communication 36.750.000 Par Frantz Michel
qui les ont connues. Pour la jeune Cette dmolition me rappelle la Agriculture 122.492.864
gnration en pays trangers, ce sera un disparition, au portail St. Joseph, de I'Arc Mines 11.540.000 Dans un prcdent article, nous avons
fait divers insignifiant se noyant parmi de Triomphe, pendant I'occupation industries 36.651.000 soulign qu'Haiti a amorc sa rvolution
tant d'autres. amricaine, pour I'agrandissement de la Tourisme 910.000. conomique. En I'crivant, nous n'avons
....- C'.-s ue route-de a Plaine-du-Cul-de-Sac qui aurait Sant et environnement cd aucune propension la
C'erst- unce caqractiistique de bien pu passer sous l'Arcio u a Co6t, 41.145.450 phrasologie sonore et creuse. C'est une-
Port-au-Prince qui disparait, une ieille. mme 'est le as pour la Pote: St. Eaupotale : : 000.000 a q toutabservatur is peut
figure intressante et familire. En Denis, vestige antique, Paris qui se Education 228.782.200 sais. iI ya des :faitsqi accirchent
beaucoup de circonstances les tribunos trouve au beau milieu de la rue du mme Dveloppement communautaire I'attention malgr si. Les prospections et
ont servi de halte aux petits et aux .nom et qui ne gne en rien la circulation 40.452.675 exploitations -minires, les centaines
grands. Pour beaucoup_ d'haitiens, intense en cet endroit. De la fontaine Developpement urbain et logement d'usines et d'ateliers installs dans I'aire
particulirement les port-au-princiens, Colo la rue du Peuple, il ne reste que la 1.761.000 de Port-au-Prince, I'extension du rseau
I'espace que cet difice a occup leur colonne surmonte de la statue de Mme. Rinvestissement et planification lectrique, I'implantation de plus d'une
semblera longtemps vivant. II faudrait un Colo, le bassin circulaire ayant disparu. 20.543.00. dizaine de Banques ne sont pas les seuls
autre de taille, utile aussi au public, pour Comme on le devine le secteur qui indices de la mutation que subit le pays.
en effacer le souvenir en le remplacant. Le calvaire pittoresque du Bel-Air nous-intresse spcialement dans de
Elles avaient servi la communaut en datait de la colonie. Les choses durent tableau c'est le transport. II occupe aprs
maintes circonstances pour le dfil plus que les personnes, monuments I'ducation la 2e position quant la Le nouveau budget, celui de I'exercie
carnavalesque, les parades scolaires et historiques ou artistiques, leur role est de valeur qui lui est alloue. Soit: 76 77 reflte suffisamment le grand
militaires, les assises de jury de fte de rappeler aux gnrations venir des faits 222.358.750. Gdes. Et la majeure partie bond que la nation entend poursuivre.
nouvel an, pour le choix des laurats et la mmorables et tout un pass de grandeur. de cette somme sera affecte Les chiffres sont franchement significatifs
remise de prix des jeux: curses en sac, I'amlioration des routes. Nos dirigeants et prometteurs. Le montant global
"mt suif", feux d'atifices, etc. Pendant R.L.M. ont donc fini par comprendre approche le milliard, soit: Gdes
I'importance nvralgique d'un bon rseau 986.404.262,00, ainsi rparties:
routier dans le dveloppement d'un pays.
LE CAS DES QUID DU SERVICE Cela permettra I'interpntation humaine, A) Budget de Dveloppement:
I'expansion technologique, le 674.718.762,00 Gdes.
dveloppement industriel, le transport B) Budget de fonctionnement:
PHARM ACIES D'ENTRETIEN facile des gens et des produits agricoles, 311.685.500,00 Gdes.
artisanaux et autres. La dcentralisation
E LA CAPITAL S ROUT ? au bnfice des zones les plus recules Le budget de Dveloppement excde
DE LA CAPI L ROUTES? modifiera avantageusement le visage du de 155.220.728,00 celui de I'exercice 75-
pays. Port-au-Prince cessera d'tre la 76 et celui de fonctionnement enregistre
Grave problme semble-t-il est celui En dpit des efforts dploys ces ville tentaculaire", selon I'heureuse une haussede95.085.500,00.
d'une population de plus de 600.000 derniers temps dans le domaine des expression du pote belge Emile
habitants, celle de Port-au-Prince, pour routes, il parait que 'autoroute de VERHAEREN. Si I'on se rappelle I'poque
trouver une pharmacie ouverte aprs 9 carrefour, particulirement la jonction du. relativement rcent ou le pays tait
heures du soir. A peine si deux boulevard de I'Exposition Bizoton et L'arrire-pays attirera les investisseurs incapable de se batir un budget de
pharmacies, des fois inaccessibles vue la Thor, est transforme en ocan la nationaux et trangers tres intresss par dv.eloppement et ao celui de
distance, ont un service de nuit. La Sant moindre averse. Un simple mouvement ce que les spcialistes appellent fonctionnement atteignait a peine
publique est une obligation de I'Etat, de du Service d'entretien des Travaux les"conomies d'chelle", c'est-dire 200.000.000 de Gourdes, I'on se fera une
la Commune. A plus forte raison, aussi, Publics no pourrait-il "mettre un frein 4 'existence d'infrastructures appropries juste ide de I'ampleur du bond qui
dans le cadre des activits d'une Edilit la fureur des flots" (route, lectricit, parc industriel etc...), s'opre.
consciente de ses devoirs et obligations, ce qui rduira leurs dpenses
outre des entreprises comme le transport d'installation. Le tourisme national et Certains chuchottent peut tre que
en commun, les parcs, etc., ce ne serait FR D T LE FRIED tranger profitera ncessairement de nous sommes en dehors du sujetannonc.
pas une mauvaise ide que d'ouvrir cinq DRI UE Dl I'amlioration continue de notre rseau Au contraire, les prcdentes
grandes pharmacies places cinq points routier. considrations nous permettent d'y
stratgiques de la capitale, devant arriver de pied ferme. La ventilation du
fonctionner seulement la nuit. Autant de Le branle est dj donn: De grands budget de dveloppement claire
dbouchs pour des pharmaciens .""".......... ..... travaux s'effectuent fivreusement sur les davantage la voie:
diploms sans emploi. routes d'Haiti. Dans toutes les directions, Suite page 6
les vrombissements des tracteurs, des
UNITE, OCTOBER 15, 1976 5







ECHOS D'HAITI A QUAND A CONSTRUCTION DE LA
SCITE UNIVERSITAIRE?
Suite de lapage LE PAYS BOUGE
Sutedelapage Route et Dveloppement d'Hait
buldozers, les grincements des puissants asphaltes. Citons quelques unes: les Le Doyen de la Facult de Droit et moment plus que jamais de poser dans
camions bascule, les centaines avenues de Bolosse, les ruelles Vaillant, des Sciences Economiques, le Dr. Vilver son ensemble le problme de l'Universit,
d'ingnieurs, oprateurs et journaliers Piquant, le prolongement de larue du Celestin, au cours d'une interview notre de la construction d'une vraie cit
travaillent courageusement sour un Christ Roi Bourdon et qui dbouche sur confr- le "Nouvelliste", aurait fait tat Universitaire, reve cher au feu Prsident
soleil de plomb, tout cela introduit une I'auto-route de Delmas,' I'avenue d'une situation alarmante et qui mrite Estim. De pair avec I'agriculture,
note d'optimisme chez les plus sceptiques Fouchard et d'autres voies d'etre prise en srieuse considration. Le s'attaquer au problme de construction
q ui n o urrissa ient beaucoup perpendiculaires dans I'aire de btiment de la facult de Droit construit de la cit Universitaire, les plans existant.
d'apprhension concernant I'avenir de ce Carrefour-Feuille, toutes les rues sous Lescot s'effondre sous le poids du deja, c'est une entreprise digne, par le
pays qu'ils portent dans leur coeur adjacentes Lalue... prsentent un nombre chaque jour croissant nombre d'ouvriers, d'ingnieurs, de
nouveau visage. Vraiment, il est d'tudiants. Plus de400 l'heure actuelle travailleurs qu'elle occupera, la
Le temps des illusions s'vanouit peu impossible de relever dans cet article les -c'est dire combien I'on est a I'troit circulation montaire qu'elle provoquera,
peu, car la lumire vive de la vrita dj nombreuses rues, ruelles et impasses qui dans des salles mal eclaires, manquant si surtout on utilise les matriaux locaux
franchi la ligne des horizons. En effet, la troquent leur robe chiffonne et troue de ventilation, sans une bibliotque (briques, biocks, ciment, mosaiques,
route du Nord s'tirant du portail St de terre battue contre celle lisse et disposant de livres jour, des professeurs pierres tailles), tout ce qu'on peut
Joseph (Port-au-Prince) la ville bitume. La mime opration s'effectue touchant des salaires de famine. C'est le trouver sur place.
historique du Cap Haitien et passant par actuellement Ption-ville, Logane, au
St Marc, Gonaives, Ennery, Plaisance, Cap-Haitien dont, selon un projet, toutes OB ITUAIRE
Limb... reprsente dji un joli tapis se les rues seront asphaltes. .. O BITUA IR
droulant agrablement sous les pneus des
vhicules qui semblent chapper la Un fait important souligner: C'est la Caporal Jacques Auristel MIme Phiteas Jean
pesanteur. Les compagnies contractantes participation des paysans et des villageois 10 sept. nee Eline Maurice
DUMEZetCOLAS n'aurontpas rougir dans le cadre des conse.i s 23sept.
de leur prestation. Des travaux d'art sont communautaires. lis n'attendent pas Louisma Pierreun
a signaler comme la reconstruction du toujours I'action du gouvernement pour 18 sept. Mme eanty Jeune
Pont Sond jet, peu aprs St Marc, sur le se mettre a la tache. Trs souvent leurs M. PierreEduard Sarhu 23 oise pt. sep
fleuve Artibonite. Le Dpartement des propres initiatives entrainent leserredouar arthou sep.
Travaux Publics charg de I'largissement responsables politiques dans le jeu. 18 sept.le Lil Sora
et du revtement du troncon allant du ri F 25se
Pont Rouge Damien rivalise d'efficacit D'ailleurs ces paysans ou villageois Mrville Frre 25 sept.
et de rapidit avec les dites compagnies. sont intresss au plus haut chef 18 sept. Brun Pal
Les conducteurs de vhicules peuvent I'amlioration de notre rseau routier. Car Buny Pau
dja tirer la rvrence. ce n'est pas gai pour eux de voir pourrir MmeBerthonyMallette 3sept.
sur place les produits de leur rcolte par- nee Mercedes-Comice Olga onsanto
Le mme climat rgne dans la insuffisance ou mauvais tat des voies 19sept. 24 Msnt
direction Sud. Le troncon asphalt a dja d'accs. Donc au-sein des conseils: .: '. ; :i: ::
atteint Vialet, aprs Petit. Goave. Et le communautaires, ils travaillent ; Mme Vi ctoMilien : ,: Ermus Ade1phin
terrassement est ralis jusq', Carrefour fivreusemment a Ilargissement, na s8 .se
D.esruisseau, n'attendant que le l'amilioration et mime au percement-de 18si
revtement bitume. -voies de communication en 4s'appuyant .m Laf.
Guant l]a route de l'amiti fferte par d'abord sur leurs propres forces, Vve HoradusPlacd Me relie nde NIca (1e
l:. gouvrneeintfrancaisnt rlendreia Seraphi:n: no- ::i ee- icheineIs nd ichaud (a New
le gouvernement francais et qui relie York)
Port-au-Prince acmel partie de C'est hier encore qu' Port-Au-Prince, 1 8 it. .
Carrefour Dufort, elle est pratiquement nous avons t en contact avec une1 oc
acheve. C'est un plaisir de voir s'y dlgation de la Fdration des conseils Vve Francois Doisil Joseph
engager, en weekend et les jours-fris, communautaires de Petit-Goave. Ces nee Ersule Jocelyn Vve Sduly St. Amand
des centaines de voitures transportant des paysans conduits par le coordonnateur de 19 sept. nee Adrienne Berthaud
grappes joyeuses d'haitiens et d'trangers I'ONAAC sont venus des sections rurales Mm Hilr3 oct.
veis les plages resplendissantes du de Lozier, Lebrun, Jacinthe, Arnoux... lis ie st a New York) Emilus Ridor
Dpartement du Sud-Ouest. Ce cadeau de possdent actuellement $2.000,00 en 16 sept. 1 oct.
notre ancienne mtropole au 2 tat caisse... Emmanuel Flippe
indpendant des Amriques est sans manuel FilippeUrsul Glaude 3ct.
doute I'une des premires et importantes But de leur mission: contacter des 21 sept. G
compensations de la lourde dette de organismes publics et internationaux Go N sept.
I'lndpendance qui nous a t impose envue d'obtenir de I'aide pour ler le Rlande Leroy Georges Ney ierre
par Charles X. Ne rveillons pas le pass... permettre de poursuivre les travaux de la 21 eoc
route devant relier Petit Gqave Lozier.Estrom Edouar
Donc, dans quelques semaines, cette lis ont dja touch I'ACDI (Agence Antine St. Firmin 3 ocouard
route de I'amiti sera librement ouverte Canadienne de Dveloppement 21sept.
au public. Le pont de 200 m.environ, International), Ja Fondation Care, Mlle Andre Rose Germain
celui de La Gosseline, le plus long du I'ONAAC... Gr'gory-Watson 2 oct.
pays, est en voie d'achvement. Li GregorWatson 2 oct.
encore, ce sont les compagnies DUMEZ et lis vous abordent, sans complexe, tout et Mercdes Pierre
COLAS qui dirigent les oprations la en vous regardant droit dans les yeux Louise Dubourg 2oct.
satisfaction detous. pour vous signifier qu'ils ont pris 20 sept.
conscience de leur statut d'haitien Jacques Mc Guffie (a New York)
Mais il n'y a pas que ca. On semble intgral. Mme Clmence Louis 8 oct.
oublier la route en construction en
direction de Jrmie et passant par Vraiment, une nouvelle mentalit 24sept. Nicolas Marra
iliragoane, Anse Veau, Barradre... rgne dans nos campagnes. Le temps du Mme Georges Le brun 5 oct.
Bon Dieu Bon estdfinitivement rvolu. nee Claire Gaetjens
Avec les moyens dont il dispose, notre L'arrirepays prend des initiatives. C'est e aetje Jacques Jean-Jacques
Dpartemnt des Travaux Publics 4u la hautement positif, car le Dveloppement, 24 sept. 2 oct.
SPPREN fait marcher les travaux. 11 a en fin de compte, doit sortir de l.
entrepris galement I'amnagement di, rigoureuse mthode avec laquelle les souciaient davantage de rivalits de classe
troncon Cayes-Jrmie. Ce changement d'attitude est I'un des problmes nationaux sont abords. ou de caste que des mesures a prendre
impacts de I'ducation tant formelle qu' pour le dveloppement du pays. Les
D'autre part, le rseau secondaire et informelle que recoit ce peuple parles Nanmoins, pour rattraper notre temps ont heureusement chang. Le
celui de certaines villes s'amliore divers agents d'encadrement du retard, il faudra de nombreux bonds peuple et le gouvernement haitiens ne se
progressivement grce un lot important gouvernement. Ce qui fait ressortir que gigantesques, le foss a combler restant laissent pas effrayer par I'ampleur de la
de matriel dont les T.P. disposent. tout programme de dveloppement doit tres profond en dpit des grands efforts tche a accomplir et s'engagent
s'appuyer sur la prparation de I'lment consentis. fermement sur la voie qui permettra a la
A Port-au-Prince, des dizaines de rues humain. Le Gouvernement I'a bien nation de raliser son destin de grandeur
jusque la de vritables casse-cou pour compris; la premire position qu'occupe C'est que depuis notre accession auquel I'a convi la fulgurante pope de
conducteurs et pitons ont t le secteur Education dans le budget de I'indpendance en 1804, la plupart des notre indipendance politique, vieille de
entirement reconditionnes et Dveloppement laisse percevoir la gouvernements qui se sont succds se 172ans.
6 I ITE, OCTOBER 15, 1976






F ___ T MORT A NEW YORK

VARIETES UNITE DE
DE JACQUES JEAN-JACQUES
Sympathique, odIvert tous, connu de
LE HUITIEME CONGRES INTERNATIONAL miliux capois, tel fut Jacques
Jean-Jacques qui est mort rcemment
ARCHIVES DE WASHINGTON ew York des suites d'une opration. Le
dfunt tait connu pour sa droiture et son
A ETE UN SUCCES honntet. Entrant assez tt dans
Dans le cadre du bicentenaire de dans la .cience administrative des I'administration gnrale des
I'lndpendance des Etats-Unis et du Archives, aux perfectionnements Contributions, il gravit tous les chelons,
quarantieme anniversaire de la socit des techniques dans le domaine de la laissant aux diffrents postes occups, le
Archivistes amricains, aucun autre conservation, a la Rvolution mondiale souvenir d'un fonctionnaire modle,
thme n'eut t mieux choisi par le en matire d'archives, particulirement respectueux des lois et des rglements.
conseil International des Archives pour dans les pays en voie de dveloppement. Dans la vie prive, Jacques Jean-Jacques
son huitieme congrs de Washington, que Des discours, de grandioses rceptions la fut un bon pre de famille. Lui survivent,
celui de: "la Rvolution Archivistiqu de libraire du congrs, I'union outre sa veuve, ne Denise Sterling,deux
notre Temps". C'est autour de ce thme Panamricaine, la National Archives, filles du premier lit, Gladys et Mona. Pour
qu'ont gravite, durant toute une semaine, ont marqu cet vnement unique dans ses amis, et Dieu Seul sait s'ils sont
des sances, les unes plus orageuses que les annales de la capitale americaine: la nombreux tant Port-auPrince qu'en
d'autres, sass que la diffrence de langues reunion de ceux qui tiennent en main les provinc e, Jacques Jean-Jacques
en constituat le moindre obstacle. Que ce archives du monde. A la sance de demeurera le capois fier de son Nord
fut en russe, ou en allemand, en francais, cl6ture, soit le vendredi ler octobre, le hrorque rvant des splendeurs d'antan,
en anglais ou en espagnol, les plus de cinq bureau du conseil international a t du Cap colonial, de la vie de cour Milot
cents archivistes venus de tous les renouvel. L'Assemble gnrale a lu au temps du Roi Christophe aussi bien
continents qui ont particip aux runions I'unanimit 1'Archiviste des Etats-Unis, que des heures glorieuses de la Citadelle.
plnires du "Presidential Ballroom" du Mr. James B. Rhoades comme nouveau Paix I'me de ce compatriote entrant
Statler Hilton, ont pu suivre I'volution Prsident du Conseil international des dans la nuit ternelle. Condolances
des dbats provoqus par des archives pour une priode de quatre ans. mues sa femme et ses enfants,
communications touchant la rvolution Aprs le vote des rsolutions on se fit des douloureuse sympathie aux nombreux
du pr-archivage, la gestion des adieux mouvants de la fin des congrs, parents et amis affects par sa brusque
documents comme fonction des archives, mais avec I'espoir de se retrouver tous disparition.
au Dpot de pr-archivage, a la- Londres, o doivent se tenir les
Rvolution Technologique, au Progrs prochaines assises, dans quatre ans.



UN HOPITAL POUR MORT DE NICOLAS MARRA

S-I PET VI Aumoment de mettra sus presse, de
UN -D RTOI IL-,,:E; .*.* Port-auPrince nous est parvenue la triste,. '
nouveil, de .la. lmrt du commercant
M UNICIPAL A C'est du moins une suggestion de italien bien connu au ap et au Trou dui
notre confrre "Panorama" que nous Nord: Nicolas Marra. Des trois frres
P RT AU PRINCE appuyons ivement. Ce peut tre une Marra, natifs de la rgion de Rome et
U initiative de la commune de Ptionville tablis des leurjeune age en Haiti, Nicolas
q ui pour le faire, eut besoin de tait celui qui s'intgrait le plusau milieu
Excellente initiative que celle des I'autonomie financire I'habilitant a haitien, vivant de la vie du peuple,
nouveaux Ediles de vouloir construire a employer le produit des taxes d'autres participant ses jeux et sesplaisirs. II a
Port-au-Prince, un dortoirmunicipal. II en entreprises utilitaires. En dehors de laiss une longue progniture: Jeanine;
tait plus que temps, lorsqu'on se I'hipital en effet, il faudrait pour Marlne, Yolande, Gary Raphael, Thony,
souvient du spectacle de I'ncienne Ptionville un "building" logeant un Franco, Michel, deux frres: Alphonse et
tribune du champ de Mars, des galeries du bureau de Poste, une bibliothque Jean Marra, une longue ligne de neveux
bord de mer, des marches de nos glises, et des Archives municipales, un Muse et nices. Aux familles Alphonse et Jean
bo les "gueux" mourant de soif et de municipal. A propos, la bibliothque Marra, Comte, Pradel, Prophte, Db, St.
faim, vivant dans les "Rues sans pains" Mangons, si riche, eut dt tre la Juste, a tous les allis, Unit offre
couchaient la belle toile" sans pour proprit de la ville de Ptionville, suivant l'expression de sa sympathie.
autant trouver le bonheur, comme dit le des accommodements avec la famille.
pote. Le dortoir municipal rpond une Ptionville s'agrandit, se dveloppe, exige
ncessit et nous sommes certains que des centres d'intrt, rclame que la
bientot viendra le tour du March de la commission communale soit assiste d'un
Croix des Bossales, ce dfi I'urbanisme, conseil de citoyens qui ne demanderaient
surtout a I'heure o I'on parle de qu' aider de leurs lumires la
tourisme. communaut o ils vivent.
Faudrait-il ajouter que, pour trouver
LE TRANSPORT I'argent ncessaire aux projets numrs,
L N O outre les taxes communales, la cotisation
des rsidents de Ptionville et des environs,-
EN HAITI il y aurait moyen d'organiser, chaque
EN HAITI anne la St. Pierre, une grande foire, la
Foire de "Ptionville".
C'est le Nouveau Monde qui en parle
et ce n'est pas trop tot. Puisque des 1976
routes sortant de terre, rejoignent les i
,principaux points du pays, c'est le Bicentenaire de \
moment de penser a la modernisation des i
moyens de transport. L'organisation de \ -
pareil service, le Terminus voyageur au I'l d en d n
Canada, le Port Authority New York, la \ n en ance
France avec son P.T.T. sont des exemples >\ ,'. v"V 25
imiter. Ce sont des entreprises beaucoup des E ta ios pu
plus rentables et plus utiles au pays que des EUn \ o .
les coteuses rsidences, juches sur les n -.PE.C. O
collines.Haitiens du secteur priv, pour le ." .. o, *... l----'Z-
pays, en Avant! d'Amrique.
UNITE, OCTOBER 15, 1976 7
<)~T-i j,07-0 7 ^ '







EDITORIAL INAUGURATION A BROOKLYN DU NOUVEAU

Suite de la page 3 LOCAL DU CONSEIL DE L'UNITE HAITIENNE
difficilement rconcilier cette admission
avec le fait que tout le reste du monde libre
reconnait que I'Union Sovitique communiste C'est le dimanche 10 octobre qu'au franchies par i'organisation non sans
exerce indiscutablement une influence cours d'une gentille reception, a t souligner les difficultes surmontes et
prpondrante visible sur la plupart des pays officiellement inaugur au No. 365 de fixer les objectifs qu'il reste atteindre.
de I'Europe de I'Est tels la Roumanie, la Eastern Parkway, Brooklyn, le nouveau La surprise de la soire devait tre un
Hongrie, la Pologne, la Czcoslovaquie ou local du Conseil de I'Union Haitienne, certificat delivrer notre collaboratrice
I'Allemagne de I'Est. Les ressortissants de ces dont UNITE est I'organe officiel, et qui Madama Rose Lherisson Michel, en
pays n'ont donc pas attendu longtemps pour est galement plac sous la presidence de temoignage de gratitude pour son
exprimer avec fracas leur complet dsaccord Monsieur Louis A. Brun. devouement inlassable la cause de la
avec la dclaration du prsident Ford qui s'est communaut, sa foi, en la survivance
ainsi alin la sympathie et le support d'un Aprs la bnediction la fois du Rev. d:Haiti, dans I'Union qui fait la force. Et
grand nombre de ces derniers qui taient dj Pasteur Mathieu Bermingham et du Rev. la fete se poursuivait a la grande joie des
dcids lui accorder leurs suffrages. C'est Pre Rollin Darbouze, M. Brun retraca invits, jusqu'aux premieres heures de la
donc pourquoi nous croyons que ce deuxime pour I'assistance les diverses tapes nuit. (Voir les photos).
dbat a t I'avantage de M..Carter qui a
pous une position tout a fait oppose
celle de M. Ford.

En tout tat de cause, il est toujours
prmatur pour augurer de I'issue de cette
campagne lectorale qui est toujours tres
serre.

La prochaine et dernire rencontre des
candidats qui est fixe au 22 octobre
prochain couvrira un grand nombre de sujets
d'intrt gnral saura, peut-tre, influencer
d'une manire dfinitive le choix du peuple
amricain.

Ci-dessus, on voit a gauche, les Revrends Darbouze etiBermingham donnant la bndiction. A
droite, Mr. Louis A. Brun remettant Mme. Rose L. Michel le certificat mentionn plus haut.

LA MORT DU CHAIRMAN...

Suite de la page 4
coalition dirige par le parti communiste -,appiiquer: "dictature et: rducation,
et dont le Kuomintang (le parti de Chiang mobilisation de la population entire ': i
Kai-Shek)est exclu: la nouvelle pou reconstruire p etlutte contre
dmocratie" est ne. les ennemis du communisme; bref, la
"dictature :democratique" c'est--dire
Du 24 avril au II juin 1945 se tient dmocratie pour le peuple et dictature
venan le 7 -Congrs du parti communiste pour les ractionnaires, sangsues du
groupant 1.200.00 membres reprsents peuple. C'est sur cette base qu'est fonde
par 44 dlgus et 200 supplants. A la Rpublique populaire de Chine, 'la
I'ordre du jour: le programme en vue de Chine rouge, le ler octobre 1949.
battre les Japonais et d'difier une Chine
nouvelle dans le travail et la discipline. La victoire du communisme en Chine
Trois hommes dominent le Crongrs: Mao est un phnomne historique d'une
Ts-Tung, Chu Teh et Lin Shao-Shi. porte exceptionnelle. C.est elle qui a fait
apparaitre le poids de la Chine dans la
Ds la capitulation japonaise, la guerre politique internationale. Un minent Expression dtendue des invits autour de l'artiste Fritz E. Joseph 3me. a
civile reprend entre les communistes et les sinologue crit ce sujet: "elle (la victoire partir de la gauche.
nationalistes, en dpit de la mdiation du communisme) a fourni I'exprience
amricaine (la mission du gnral unique d'une transformation rapide d'un
Marshall); elle continue jusqu' pays de vieille civilisation, statique en un
I'crasement des Nationalistes en 1949. leune Etat dont le dynamisme ne peut pas
Fin 1947, Mao analyse la force du ne pas retenir l'attention.
communisme et exprime la confiance Sur le plan du marxisme, cette victoire
dans la victoire finale, malge I'appui est des plus intressantes car la rvolution
amricain Chian Kai-Shek et communiste chinoise n'a pas t base
I'indiffrence que lui tmoige I'Union exclusivement sur le proltariat ni mme 5
Sovietique (Chiang est invit Yalta et principalement sur la lutte des classes. Le
non Mao. plan d'action qui a t appliqu a vis, et
russi, a amener tous les groupes sociaux
Au mileu de 1949, la Chine disponibles s'unir dans'un mouvement
continentale est entirement communiste; inspir par des communistes, en
le gnralissime Chiang et son s'appuyant sur les sentiments
gouvernement se rfugient a Formose. Le nationalistes et xnophobes de la
parti communiste intensifie son offensive population mcontente de la situation qui
de propagande contre les Etats-Unis et lui tait faite par les puissances
acclre la rforme agraire. Mao proclame industrielles et par I'organization instable,
les lignes de la politique qu'il compte oligarchique et inefficace du pouvoir.

Toute correspondance au journal devra
etre adresse comme suit:
Louis A. Brun, editor Vue de l'assistance montrant de g-a-d. M. Herman Laroche, M. Fritz Joseph,
UNITE l'artiste amricaine Abike Jotay, M. Andr E. Letellier, l'artiste Spencer
Dpas, Mme. Josette Brun et M. Louis A. Brun.
P.O. Box 707
Canal Street Station
New York. N.Y. 10013

8UNITE, OCTOBER 15, 1976






f SUR

LES RIVES JOURNAL DE


POM AC WASHINGTON
POTOMAC
Frantz Lubin


L'EGLISE METHODISTE ET LE LES IMMUNITES DIPLOMATIQUES

DEVELOPPEMENT D'HAITI MENACEES

L'Eglise centre commurnautaire de la mission A la suite d'une vague immunits, la victime n'aucui recours".
mthodiste d'Haiti participe de facon mthodiste a Carrefour. (Faubourg de d'accidents de la circulation plutot grave
appreciable et non quivoque aux Port-au-Prince) Anterieurement, certains et dont les conducteurs sont couverts par Pour remdier a cette situation, le
programmes de dveloppement ayant missionaires appartenant a I'une des les immunites diplomatiques, un groupe se'nateur Hathaway a present trois
pour objectif I'lvation du standard de quatre equipes sus-mentionnes avaient de parlementaires font la mine au vieux projets de loi.
vie de la classe majoritaire haitienne. A la financirement concouru la ralisation statut qui dispense, les reprsentants de
Citee Saint-Martin, essaims de bidonvilles de I'Eglise de Dondon prs du nations trangres de payer dommages. Parmi les cas d'accidents srieux de la
situes a la porte nord-est de Cap-Haitien. Depuis 1790 une loi amricaine protge circulation, l'on se souvient de ceux dans
Port-au-Prince (Capitale d'Haiti) un bel les diplomates de toute pousuite en lesquels sont impliquees les ambassades
chantillon de ses oeuvres s'impose aux A son actif, I'Eglise Me'hodiste d'Haiti justice pour destructions matrielles de Zambi et du Sngal. Le second se
regards. Je veux parler de la construction compte un nombre considrable de accidentelles et meme de vies humaines solda par un mort.
d'un duplex de trois etages, en mur projets que I'on retrouve dans des rgions quand ils se trouvent dans le pays de
ferme, qui servira de lieu de prire et aussi eloignes que Jrmie et La Gonave: rsidence. LE MAIRE WASHINTON SUR LA
d'cole aux habitants de la zone. Ces adduction et reserve d'eau potable, SELLETTE.- M. Walter Washington
types de batiment que les mthodistes cooperatives communautaires, Au cours de la prsente session du premier maire lu de la capitale
ont galement edifis dans plusieurs villes reboisement, formation de cadres ruraux, Congris, un nombre de snateurs et de americaine obtemprait, le vendredi 15
de province tiennent lieu de centres travaux agricoles, cliniques medicaletsdeputs, pour la premiere fois depuis septembre, la demande du snateur
communaitaires dans le cadre d'un cantines populaires etc... Au cours de ces 1790 entreprennent d'aroer de Lawton Chiles, de produire des
nombre de projets decoope'ration. deux dernires annees, elle a complet modifier la loi bicentenaire qui, malversxplications au sufonet d'une apparentle
une serie de programmes ayant trait a virtuellement met les Washingtoniens la Dpartement des Ressources raux par le
Les travaux en cours a la Cite I'amlioration des soins mdicaux, du Dpartement des Ressources Humaines se
Saint-Martin sont reprsentatifs d'une bien-tre familial et I'alphabetisation de merci de 20.000 tra-gers retranches trouvant sous sa juridiction. Dans sa lettre
gamme de projects soutenus par des gens milliers de nationaux. derriere les immunites diplomatiques. au maire Washington, M. Chiles avertit
d'glise en ccllaboration avec la Unite "L'immunite en soi n'est pas un problme que" la presomption de corruption
Methodist Committee on Relief L'impression qui s'est accrditee ces pense le senateur William D. Hathaway de commmence e a roder la crdibilite de
(U.M.C.O.R.) dont le sieie est New dernies temps est que 'les ;mthodistes l'Etat du Maine, I'un des lgislateurs votre administration dela cit ce qui,
York. Respectivemient aux mssins americains soit enitraind'exprimer -u intrsss la question. l ya complication j'en suis sfrvoustient a coeur".
finances Itranger, une glise, ou un .regain d'intr et visa-vis dele lieurs. quand, un citoyen est victime de la.
groupe d'egliss des Etats-Unis pourvoient coreligionaires de la eille Bpupblique negligence dun diplomate et que celui-ci A esa deposition au Congres, M.
des fonds et des volontaires un project Caraibe, ce, en raison des besoins et des refuse de payer les dommages qu'l a Washingto tait acomag un
en progression en Haiti. Une equipe de 18 projets bien concus qui-constituent le lot causs. Derriere le paravent des groupe decollaborateurs immdiats .
methodistes habitant la Virginie du Nord de ceux-ci. Ce regain d'intrt se
ont fourni une valeur de $5.000 dollars manifeste par l'augmentation annuelle de
pour I'achat ides.matriaux de I'assistance conomique et technique
constuction. Du 6 au 20 juillet de cette Haiti. Le nombre de volontaires et le
anne, I'quipe sjourna Port-au-Prince volume de I'allocation terme grossissent
o, etroitement avec un corps de macons, chaque anne.
de charpentiers et d.autres ouvriers 1 Toute correspondance au journal devra
haitiens la journe qui se trouvaient sur A la fin du mois d'aout, I'Eglise etre adressee comme suit:
le chantier, ils effecturent le travail de Methodiste de la ville d'alexandria fit sa Louis A. Brun, editor
I'dification des murs extrieurs du collecte au profit de deux orphelins de la
premier et du second tage de Cite de Saint-Martin. C'etait qui UNITE
I'immueble. Nul doute qu'en travaillant pouvait faire le plus gros don. Une P.O. Box 707
cote cote, Amricains et Haitiens en jeune dame remit une valeur de $65,00 Canal Street Station
viennent se mieux connaitre et se I'intention des petits dshrites en New York, N.Y. 10013
comprendre. attendant de pouvoir voyager a
S. Port-au-Prince pour faire sa part de travail
II m'a tdonn d'apprendre que manuel Car, me dit Mme Linda
quatre (4) autres quipes de volontaires Gibbons, ceux d'entre nous qui ont
amricains s'taient precedemment travaill en Haiti, regagnent I'Amrique
produits sur le chantier de la Cit., dont avec, dans leur coeur un nouvel amour et
quelques-uns, en juillet 1975, prirent part un nouveau respect pour la sympathique IMPORTANT
la construction de la nouvelle ecole du population haitienne.

PLUIES D'AUTOMNE Nos rdacteurs, mme quand ils sont
PL S membres de notre organisation, ont la facult de
pouvoir exprimer leurs opinions qui demeurent
Le jeudi 16 d'placs et des mes res d'urgence strictementpersonelles etn'engagent en aucune
septembre, en trois reprises, prs de six gnrales ont t renforcees par les strictementpersonelles et n'engaent en aucune
uis a fagon le jburnal proprement dit. Seuls les.
pouces de pluies sont tombs sur la autorites. u .
mtropole washingtonienne. Depuis le Comme consquence du mauvais ditoraux de UNITE et qul son intituls
passage, I'annee dernire de I'ouragan temps, on a signale galement la comme tels reprsentent la position idologique
Eloise qui, dans un espace de cinq jours fermeture de trois tablissements et politique du journal. Cette attitude de notre
avait "verse" neuf p'ouces d'eau sur le lmentaires du Cont de Montgomery part reflete le caractre dmocratique que nous
District of Columbia, les pluies de dbut (Md.), et I'mpraticabilit de certaines entendonf maintenir tant au sein du Conseil de
d'automne sont jusqu' prsentle record autoroutes et arteres de la mtropole. n on aien an a in du Coneil de
de I'anne 1976. I'Union Haitienne que dans la ligne de conduite
Toutefois, on n'a pas eu dplorer de du journal. Les auteurs qui devront toujours
La ville d'Alexandria bordant le flanc dgats humains. Et le vendredi 17, aux signer leurs articles seront les seuls responsables
sud-est du D.C. a vite t mise en tat environs de la treizieme heure, I'Astre de leurs opinions.
d'exception. La 500 rsidents ont t Lumineux rapparaissait.
UNITE, OCTOBER 15, 1976
.. 9







JOURNAL DE WASHINGTON
A LA
A> m LA cinaste Horace Jankins cultive le genre de ces-denres se produira au dbut de
CONFERENCE primitif de la peinture. I'anne prochaine. Dja dans les etats
sillonns par les immenses fermes, tels
INTERNATIO NALE Prs de 800 admirateurs ont dfil que le Dakota du Sud, le Minnesota, le
SO A devant les oeuvres dont Mrs Ruth Adams, Nebraska et certaines parties de I'Ohio, la
SUR LE SOYA professeur I'Universit Howard a dit scheresse est telle que les prix de mais et
Une confrence internationale sur e soya qu'elles etaient fascinantes. de soya ont deja accus une hausse
a te tenue le mardi 21 septembre la considrable ces jours derniers, laquelle
Salle du tucus au Congres des Tous nos compliments Mme'Monard hausse se traduira par la monte parallfle
Etats-Unis. Elle a te prside par le Renaud. du prix de la viande dans les
Speaker Carl Albert. -A PRO POS DU supermarchs.
Sur I'invitation de I'organisateur Paul CARIBBEAN Une source gouvernementale a declar
Findey, mme membre du Cngres, que selon les calculs officiels le volume
Findley, luime membre du Csalongres, AM ERICAN des grains prpos I'alimentation de
I'ambassadeur d'Haiti Georges Salomon etqu' cause
le conseiller commercial Orcna Gervais INTERCULTURAL btail sera limss. Elle ontnuelle qui f'a cause
ont assist a la conference au cours de de la scheresse continuelle qui frappe
ont assis la confet t mis au courant de ORGA NIZATION plusieurs rgions du Midwest, I'tat des
derniers progrs dans le processus de La CAlO est une rcoltes a empir depuis le lerseptembre.
transformation de la farine de soya en organisation rgionale fondee le 25 juin
aliments plus habituels, tels que le lait, la 1958 par M.Blair Bishop, en vue A eux Seuls les Etats-Unis donnent la
farine, le beurre, le chocolat etc... de"promouvoir, encourager et maintenir moiti de la production mondiale de
des relations culturelles entre-d'une part, mais.
Les diplomates haitiens ont pu les ressortissants des pays de la Caraibe, et LA SA JTA pA A
observer des chantillons de farine de d'autre part entre les Antillaiset le Peuple A SANTA M ARIA
mais, de bldu riz, dont la valeur nutritive Americain En 1962 CAIO fut rorganise
a t augmente par I'addition protine et incorpore et ses buts furent plus DE COLOM B
du soya. amplement dfinis.
.- II
Le concept le plus intressant qui s'est Ici Washington le Club fait figure de parait que le Dpartement des Sciences
dgag de la petite exposition de produits vedette. Son existence s'affirme de plus maritimes de I'Universite de Pensylvanie
tirs du soya est que les dcouvreurs en. plus. Pour I'panouissement de ses poursuit des travaux sous-marins en vue
essayent de trouver des produits membres, CAIO offre des expositions de de repecher "La Santa Maria" I'une des
alimentaires de haute valeur nutritive peinture, de livres et d'objets d'art en trois caravelles de la flotte exploratrice de
des prix trs rduits. La runion tait provenance des diffrentes colonies Christophe Colomb. La nouvelle nous a
place sous la noble devise, aisavoir que reprsentes. Ses table-rondes et ses. tconfirme l'autre semaine par une
1'Amrique veut nourrir le monde avec techniques audio-visuelles d'enseignement source ordinairement digne de foi.
des produits alimentaires hautement sont tres prises. i
nutritifs et ascessibles aux bourses les plus On se rappelle que La Santa Maria,
nauvres c C A 0 est ap o iitiq u e et don de la reine de Castille Isabelle La,
Sphilanthropique. 'atholique Christophe Colomb pour
L'attention des epresentants haitiens ;voyag .xr:~ atin de ce qu'il
a la runion a ete surtout attire par un ,Au cours d'un entretien avec M. i tre es des, fitnaufrage non
aliment particulieIement nutritif pour Leopold Edwards, le Secrtaire Gnral Iom. des plages actuelles du Cap-Haitien.
bb, qui se prsentersous la meme forme de I'Organisation nous faisait part de son Colomb venait de dcouvrir Haiti. Avec
que le lait en poudre Cerelao, mais quatre voeu de voir les Haitiens habitant la les dbris du vaisseau, le navigateur ginois
fois plus nutritif et quatre fois moins metropole se joindre lui pour une plus devait construire le fortin La Nativit
cher. complete universalit de CAIO "Mon avant de rentrer en Europe pour y faire
La boite de ce lait pour bebe impression est que les Haitiens quivivent connaitre sa gniale dcouverte. Les deux
pourrait revenir en Haiti l 2 gourdes 50. Washington sont profondment diviss. autres navires avaient pour noms La
Tel groupe se dit plus reprsentatif que Pinta et La Nina.
LE "W ASHINGTON tel autre. II y a peut-tre le facteur de
classe, ou mme de couleur qui entre en -
STAR" FAIT L'ELOGE ligne de compte. On me I'a toujours dit.
Cela est-il vrai?
D'UNE HA ITIENNE M. Edwards qui nous a tenu ces
Elle propos est lui-meme de nationalite
s'appelle Monard Renaud. Originaire de jamaicaine.
Saint-Marc. Durant la grande exposition
de tableaux haitiens qu'elle vient de HAU E DES PRI
raliser Bridge Gallery, le journaliste AUSSE DES PRIX
Farl Byrd a pu la contacter et dcouvrir L'pe et le fourreau de Ption.
ses talents. Ceux-ci ont t largement (Coll. Muse National.)
Ious dans un remarquable article publie Le Departement
rcemment dans les colonnes du de I'Agriculture des Etats-Unis a fait
"Washington Star" deuxieme grand savoir qu'une scheresse marque a OBTENEZ SANS PROBLEME LA RESIDENCE AUX U.S.A.
quotidien de la capitale des Etats-Unis. srieusement affect les rcoltes de mais
et de soya de cette annee, et qu'en OBTENEZ LA PROLONGATION DE VOTRE VISA DE TOURISTE
Mme Renaud qui est marie au consquence une lgre lvation des prix
OU D'ETUDIANT

LISEZ LE JOURNAL DE WASHINGTON MARIAGE*DIVORCE*NOTES SOCIALES DANS LES JOURNAUX
BUREAU HAITIEN DE PRESSE
BUREAUHATIENDEPRESSE D'HAITI CARTE DE SECURITE SOCIALE
1032 NATIONAL PRESS BUILDING
1032NATIONAL PRESS BUILDNG APPELZ DES MAINTENANT LE (202) 347-8266
WASHINGTON D.C. 20004 (703)549-2764
TEL. (202) 347-8266 ECRIVEZ AU: LES ENTREPRISES CONTINENTALES
(703) 549-2764 1032 NATIONAL PRESS BUILDING
WASHINGTON D.C. 20004 USA



10 UNITE, OCTOBER 15 1976
..',~~~ ^x ^KT?3 ^






appele Eglise de Jsus des Saints du
dernier jour et qui n'admet pas des
prtres noirs dans son sein. L'ordre raciste
des Mormons prtend que les
N O U V ELL enseignements de Dieu interdisent
I'homme noir de devenir un pritre, ayant
Ases propres rvlations recues sur le
sommet de quelque montagne inconnue.
Moise qui pousa la fille du grand prtre
noir Jethro n'y avait pas encore pens
SNTERNATIONA LESr aprs avoir recu les Tables de la Loi, sur le
Mont Sinai.
Selon I'Agence AFP informant de Des Sources autorises de toutes catgories, Muhammad Ali, II se pourrait que les Mormons,
Theran, le 21 septembre 1976, le passage N'djamena informent, selon I'Agence ci-devant Cassius Clay, a annonc le ler toujours nourris de vieilles superstitions,
d'un object volant non identifi, le 18 AFP, que le Marchal Jean Bedel Bokassa, octobre a Istambul qu'il mettait persistent croire que le diable est noir et
septembre, dans le ciel de Thran, a Prsident a vie de la Rpublique dfinitivement un terme a sa carrire que I'homme noir doit etre le fils du
donn lieu plusieurs phnomnes Centrafricaine et Prsident du Conseil de sportiva. diable. Ce serait sans doute cet
troublants. la Rvolution, vient d'avoir son "De toute ma vie, dclara Muhammad enseignement de Dieuqui les empechrait
vingt-neuvime enfant Igitime au dbut Ali, j'ai voulu deux choses: tre un grand d'ordonner pritre un homme noir.
Cet objet apercu dans la nuit de du mois de septembre 1976. boxeur et servir la cause de 'lslam. Je suis
samedi par les controleurs de I'aroport devenu un grand boxeur. Certaines gens Le monde a connu tant d'histories
civil de Mehrabad, projetait des lueurs Le Marchal Bokassa, qui deviendrait voudraient que j'abandonne la boxe, tranges. Commes les indiens du Prou
bleues, rouges et vertes. II a t pris en bientot, d'aprs des rumeurs circulant d'autres pensent que je devrais faire qui ont une Vierge Bleue, les Mormons
chasse par deux "Phantoms" de l'arme dans les sphres internationales, un encore quelques matches. Je voudrais d'Amrique ont aussi un Dieu Blanc.
de I'air iranienne, d'aprs la dclaration nouvel empereur du Centre Afrique, et abandonner un moment o je gagne
des autorits. qui avec les rois du Souaziland et du toujours. Ensuite. je voudrais ddier ma Wallace, le Miormon, a t radi de la
Lesotho, rtablirait dans sa splendeur, vie I'lIslam en aidant mon leader, secte pour avoir voulu croire un Dieu
Le rapport des pilotes, cit par la I're des grands empires noirs africains, a Wallace Muhammad." sans couleur.
Presse de Thran, affirme que I'objet qui dcid de nommer I'enfant qui est de .
avait une forme ronde et volait a une sexe femelle: Anne, Princesse de Berengo. A ce moment, le leader des "Black
altitude de 1.800 mtres, s'est loign Muslims" d'Amrique, le Prophte
une vitesse plusieurs fois suprieure a L'enfant, d'aprs les mmes sources Wallace Muhammad se trouvait cote
celle du son quand les chasseurs I'ont est ne le 6 septembre dernier. Le d'Ali le Magnifique, h6te d'honneur de
approch. Les pilotes auraient alors tent Marchal Bokassa avait dja 17 filles et 11 Monsieur Hasan Aksay Ministre d'Etat de
de tirer sur I'objet et en auraient t garcons lgitimes. Turquie.Wallace Muhammad prit la parole -
empechs par une soudaine "paralysie" et demanda Ali de faire ses adieux au
de tout leur systeme lectronique et de ring et de venir I'assister dans son
euscm nct rd. apostolat sous le signe du croissant et
I'tendard d'Allah le Tout Puissant. Ali,
Selon le journal"Etelaat" de Thran, alors se levant de son sige, rpondit
un lement circulaire de 4,5 mtres de c'en est fait maintenant, j'abandonne la
diamtre se serait dtach un moment- boxe et c'est ici, dans ce pays frre:
Sde la "Soucoupe", pourse poser au sol 'musulman que je I'annonce au monde".
dans le Sud de Thran avant de remonter
lvers 'lment-mre. :Les deuxx pilotes :du Aprs e dclaration historique,
"Phantom" ont dcrit l'objet volant, : faite dans cette ville historique, Ali a fait
comme une soucoupe aussi grosse qu'une un promenade en bateau sur le Bsphore.
moiti de lune vue de la terre, mais trois %Mais fatigu d'avoir veill toute la nuit
fois plus brillante que notre satellite. dans I'avion au lendemain de sa rencontre
avec Norton, ii a dormi tout le long du
Des recherches auraient t effectues trajet. DE ATION D I A
pour essayer de retrouver ce morceau de 3 DELEGATION D'HAITI A LA
Soucoupe volante qui se serait pos sur Les responsables turcs ont t quelque 31e SESSION DE L'ASSEMBLEE
le sol iranien, mais les resultats ne sont peu dcus de la dcision d'Ali. lis GENERALE DES NATIONS UNIES
pas encore connus. voulaient convaincre le champion faire
Ssn dernier "Match du sicle" enTurquie. A la courante session de I'Assemble
gnrale de I'ONU oi se trouvent runis
Selon les informations venant de 145 Etats de notre plante, Haiti est
Mexico le 2 octobre 1976, deux cents L'Agence AP informe le 4 octobre reprsente par une dlgation compose
morts et environ quarante mille sinistrs 1976 de Salt Lake City, qu'un ancien du Secretaire d'Etat des Affaires
seraient le premier bilan du passage du prtre Mormon, qui avait t Etrangres, Monsieur Edner Brutus,
cyclone "Liza" sur la ville de la Paz, au excommuni pour avoir ordonn prtre Prsident, de Monsieur Alexandre Verret,
Mexique, dans la pninsule de la Basse un homme de race noire, a t chass de Ambassadeur, Vice-Prsident, de
Californie. la dernire session de la confrence de Monsieur Herv Michel, Ministre
I'Eglise. Conseiler, de Monsieur Serge Elie Charles,
Monsieur Enrique Nava Moreno, Des informations venant d'lstambul, Ministre Conseiller, de Monsieur Alix
directeur de 1'Action Sociale de la Basse le 2 octobre 1976, laissent entendre Ce prtre dnomm Douglas Wallace Charlmers, Premier Secrtaire et de
Californie-Sud, a dclar que le cyclone a qu'aprs une carrire professionnelle de est ag de 47 ans. II avait enfreint les lois Monsieur Jean Claude Bordes, Consul
pratiquement ras deux quartiers 16 ans, le champion du monde de boxe 'canoniques de I'Eglise des Mormons d'Haiti Chicago.
populaires de la Paz, ville situe 1.400
kilmetres au nord-ouest de Mexico City.
La ville, a-t-il ajout, a souffert
d'importants dgats et se trouve moiti
isole. Le Gouvernement a
immdiatement organis un pont arien
afin de faire parvenir d'urgence des
aliments, des vtements et des
nmdicaments.

Aprs le passage du cyclone "Liza" le
ler octobre 1976, tous lesvilages de la
pninsule se sont trouvs isols et sans
lectricit, le vent ayant atteint une
vitesse de 200 kilometres heure et des V UN IT E
trombes d'eau s'tant abattues sur toute
la rgion.
Des patrouilles de secours ont t
envoyes pour chercher d'autres victimes
dans les zones urbaines les plus touches.
UNITE, OCTOBER 15, 1976 11









ENGLISH SECTION



EDITORIAL THE HAITIANS
PROFILE OF A COMMUNITY

Last Wednesday October 6th, in San by Louis A. BRUN
Francisco, California took place the second
debate between the presidential candidates We continue our publication of cxcerpts from the book "THE HAITIANS -
Ford and Carter. The topic: American Profile of a Commiunity" hy our editor, Louis A. Brun, which we began with our
Foreign Policy and Defense. issue of.luly 31 st, 1976.

In our previous issue of September 30th, HAITIAN IM M IG RATION
we had stated our opinion on the first of
these debates which covered the domestic TO THE UNITED STATES
problems of the United States. It was held in
Philadelphia, Pennsylvania. On this occasion TIHE THIRD PERIOD
we said that the two contenders for the White 1961 Present
House had well delivered the recitation of
their homeworks which they had, both, The third period emcompasses the mass of Haitians who came after 1961 and
carefully prepared in advance. We also said continue to arrive in America. The records of the U.S.Department of
that we did not find any new proposal or Immigration and Naturalization Service show that about 51,000 Haitians entered
philosophy that would have the effect of \ the United States as immigrants since 1961. About 254,000 others entered with
mobilizing a majority of the American people various visas tourists, business, students and.diplomatic.
behind any one of the candidates and that
would permit us to forcast a possible victory If we add the numbers together, we find that in the first period 5,000
at the polls on November 2nd. Haitians entered the United States: 15,000 in the second period, and in the third
305,000; totaling about 325,000 Haitians who legally entered the United States
Today, at the conclusion of this second to date.
Today, at the conclusion of this second The current estimate of 250,000 Haitians living in the Unites States, assumes
debate, we are of the opinion that Jimmy that as many as 30o/o are so-called "illegal aliens". In this group are all those
Carter carne out the winner. We do not who entered the U.S. as "non-residents" and decided to remain in America in
express this opinion in a partisan manner but violation of U.S. immigration laws. We are speaking of approximately 75,000
at the light cast on the position of the Haitians who are in this category.
candidates vis--vis the problems that
constandidates vis--visconfront the prUnited States. that These "non-status" residents ive in constant fear of being apprehended and
deported by the authorities. In order to avoid being found by the immigration
f, g n c h agents, they do not maintain a known residence. They wander from one place to
If, in general, neither candidate has shown another using many aliases, obtaining several social security cards and payirig
any fundamental disagreement on problems exhorbitant fees to unscrupulous lawyers who promise ,them legal status. They
Ssuch as the sovereignty of the. Republic of work in jobs that nobody else wants. They do not-qualify fr legitimate welfare
Panama over the Canal, our committments to assistance or unemployment insurance and are the prey of shady operators,
the State of Israel or the necessityto arrive .at in,. cudng some of their own countrymen. Nevertheless;,thy pay their share of
an international agreement for the stop of -taxes which are legally withheld by their employers,,but not always legally
proliferation of nuclear weapons, we have, reported by the same employers. Meanwhile, they cannot expect anything in
nevertheless, detected a more humanitarian return for their hard-earned tax monies because, before the law, they simply do
approach of the problems affecting the not exist.
quality of life not only for the American
quality oflife ot only for the American t Under such circumstances the psychological condition of these so-called
people but, as well, for the people of the "illegal aliens" is one of constant frustraction and alienation. Their frustration,
nations of our world, on the part of Governor therefore, becomes the source of the worst emotional feelings experienced by
Carter. We have, in vain, looked for a similar any human being. These fellings are translated in terms of extreme irritability,
sensitivity in Mr. Ford's statements during agressiveness, hatred and depression.
this debate. Most specifically, we admit that
we were rather stunned by Mr. Ford's Recently, these "illegals" were the concerned of Federal Authoritics.
declaratior, twice reiterated unequivocably, Representative Peter Rodino, Chairman of the Congressional Sub-Committee on
that: "there is no Soviet domination of lmmigration, held several hearings and proposed legislation that is now before
Eastern Europe and there never will be under Congress for consideration.
a Ford administration."
Mass deportation being practically impossible, the harassment of some
individuals by the authorities is grossly unjustified. It does not make much sense
When one knows that Mr. Ford is the to single out a few and make them the victims of the law while the larger
incumbent president of the United States of number of people in all nationalities belonging to the same category go about
America, a country that is supposed to be the their business without this kind of pressure. Knowing very well that the
bulkhead of Democracy, the defender of the "illegals" will never return to their homeland, as demostrated by their
Free World, of the right of nations to their determination to remain in America in violation of the law and at the price of
sovereignty and self-determination, we find it constant extreme anxiety, we look forward to the day when all illegal aliens will
extremely hard to understand Mr. Ford's be offered the opportunity to legalize their status and live peacefully.
statement and reconcile it with the
general realization by most other free What caused Haitians to leave their country in such large numbers? Political
gcountries that communist Soviet nin, pressures? Social conflicts or lack of employment and opportunities? The
countries that communist Soviet Union, reason most commonly advanced by the earlier arrivals among which there were
unequivocably, exercise tremendous control numerous so-called "illegals" seeking refugee status, is: alleged political
over the governement of countries in Eastern pressures. Those who say that they are political refugees also claim that, as soon
Europe sucht as Roumania, Hungary, Poland, as there is a change in the political climate of Haiti through which their old
Continued on page 14 protectors and cronies would return to power, they would go back to their
homeland.
LES ANNONCES Our evaluation, based on numerous interviews withHaitians from a
mLES m I u cross-section of the community, leads to believe that the most valid reason for
COMMERC ALE tle emigration of Haitians to the United States or elsewhere, is the lack of
employment and economic opportunities in Haiti as well the lure of economic
affluence in an industrial and developed society like the United States. In fact,
there are only a very limited.number of Haitians abroad because of direct
TOUS CEUX QUI DESIRENT PLACER UNE political pressures.
ANNONCE PEUVENT LE FAIRE EN APPELANT We must remember that only a relatively small percentage of the population
LE N UMER 0 (212) 343-8195 0 U ECRIRE of Haiti is employed by the government and the private sector of business and
IRECTE NT A L'E ITEUR DE UTE industry at an average yearly wage of $1,200. The millions of others who are not
DIRECTEMENT A LEDITEUR DE UNITE. employed or who are not entrepreneurs engaged in their own small businesses
constitute the overwhelming mass of the peasants, representing 80 o/o of the
Continued on page 13

12 UNITE, OCTOBER 15, 1976








ENGLISH SECTION


THE HAITIANS PROFILEOF A COMMUNITY COMMENTS ON A NEW STYLE
Continued from page 12
population. (*), who live off their small pieces of land. Haiti being twice as O F IN DENTURED SERVA NTS
heavily populated as any other country of Latin America, with a density of
about 400 people per square mile, always had a chronic problem of by Gerard Astree
unemployment. The latest available estimate establishes the per capita income of
Haitians in their home-land at about $75. It is not difficult to understand why
Haitians are leaving their country in such large numbers to look for better
opportunities elsehwere. In the final analysis, it is simply a question of survival. I Continuation of an article by our correspondant
At this point, we cannot ignore the situation of the refugees who continually Gerard Astree, which began in our
arrive in small groups, by sail boats, at different landing points on the coast of
Florida. Many of them are being processed for deportation by the Immigration issue of September 15, 1976.
authorities. They have asked for political asylum and the Immigration.
authorities have consistently denied them this status. Although the total number continued from September 30, 76 issue
of these refugees is relatively small, their cause is important.
What is the attitude of the Haitian-American community to this matter? We THREAT TO AMERICA that: "Man rose asa distinct lineage very
have found that two separate positions prevail. On one side are those few SOCIOLOGISTSWARNNGSong go and was independent frl m any
persons who are engaged in opposition activities with the objective of long ago and was dependent from any
overthrowing the present government of Jean Claude Duvalier. On the other side near man". (15).
are those who wish to continue the cnjoy the privilege of going back and forth to
Haiti at their discretion and without fear. The latter group representing the over Concerning the threat to America A false theory of the facial angle tried
is whelming majority feelsitsinaptitude to participate in an issue which can only from our Third World immigrants, we to make believe that the caucasian race
be resolved at a government level. Meanwhile the opposition activists have tried would like to know how such a group can was superior to any other races. This was
to take advantage of the situation and have exercised considerable pressures on. really jeopardize this country and make it discarded by more advances researches.
the refugees to insist on requesting political asylum as the only possible way by become poorer and weeker in 50 years.
which they can be granted legal status in the United States. Simultaneously, in The Test was very often misused
order to dramatize the refugees situation, demonstrations have been organized at EThe w t stws very ten misused
sensitive points in the United States such asthe offices of the Immigration and Even though such predictions were to by racist psychologists t try to make a
Naturalization Services and St. Patrick'sCathedral in New York City; the Capitol be made by sociologists, we are to be rule that non White kids were always
Building and the White House in Washington, D.C. aware that the tool used by such social behind their White counterparts -by
scientists might have been easily tuned in several points.
The group who wishes to enjoy the freedom of visiting Haiti continues to such a way as to predict ableak future to
ignore the refugees' situation. In this group are a few politicians who are afraid America, The unique goal is to alarm the Nowadays, another fallacy is to try to
to take a public stand on this sensitive issue for fear that, if they do, their :public and to raise hostile. and angry- convince people that our Third World
positionwouldibe misinterpretedaandputin jeopardy. feelings againstour immigrants from the immigrants-,are -increasing the American
It is our opimion thiat the majorityOf Hittians abroad are: no longer seriouslvY ThirdWorld. : ghetto problem0 Did an sound research
interested in participating in any kind of political. activities implying a direct t proe
involvement in the affairs- of thie-goverment of Haiti. Mor than fifteen study ever prove how many of these
consecutive years of fruitless attempts to.-attain that objective have left themany seous cientificfindin immigrant groups have ever stared in
with sd memories and little hope of success:; is based on sound research. However, such an e'nvirtonment unless any
S bbeing myself a socialresearc consumer, neighbiorl iid where they:: le is
As one of the Florida refugees pblicly stated, the main reason for their flight it is imIportant to warn the public against purposely baptised a ghetto? However,
is that "in Haiti there is no money and no food".(**) This confirms our opinion some of these pseudo-researches which any change in a:neighborhood does not
that the major reason for Haitian immigration is economics and survival. In fact, have no reliability and no validity at al necessarily imply the creation of.a new
to public-knowledge, the refugees are people who have not participated in any (13). Many of these inacurate studies are ghetto, whatever- the olor of the new
significant political activities and therefore cannot contend that the are very often aimed at influencing people in occupants. In many cases, it has been
political activists or victims of political repression. Instead, they were driven out a certain pre-determined direction. proved the contrary as many of these
of the country by their own realization that a climate of economic drought has environments have been considerably
prevailed and that they should look elsewhere for greener pastures. These In such cases a series of data are improved at leve been consderably
refugees, therefore, were motivated by the powerful instincts of their human select t cthe excusin of arove ata leves
nature. selected at the exclusion of a th
undesirable ones in order to prove the Hopefully, so much progress has been
Although there have been several preccdents in cases such as the Cubans, the already expected results. made in the field of social research that
Hungarians, and most recently the Asians from the African Republic of Uganda these obsolete trends have been
in which the United States has given special consideration to refugees from these Such negations impede any chance of condemned by any honest scientist really
finding a true answer to any question. dedicated to the search for the truth.
countries, these were clear-cut situations where it was established that the
government of the countries in question left the refugees no other alternative. By the same token, such biased Any how, such lies as professed by
In the case of the Haitians there is no such obvious evidence. While deserving conclusions can be easily contradicted by those pseudo-scientists, are still harmful
serious legal consideration, their plight would be better served by making it a other data whic prve exactly the to the searcher as well as to his followers.
moral issue. These refugees are human beings in desperated need of food and opposite. With these aberrations, we will be
shelter and, if they were retured to Haiti, it would be forcing them into a new repeating in this civilized country the
trauma which could possibly destroy them as mere human beigns. Without Very often, some social researchers same pattern of behavior which has
specifically qualifying for legal status as political refugees, these Haitians must be being conditioned by their own proved itself out-of-date in present day
given the chance legally remain in the United States if this country is to maintain environmental influences (14) -may be so South Africa and the whole dying
its tradition of liberty, freedom and economic opportunities for all. heavily prejudiced against a certain ethnic colonial world. In other wods, this is
group that they may feel jeopardized by what will really contribute to make
(*) World Population Year (WPY) Bulletin of the United Nations for any group member walking close to them. America an under-developed country.
Population Activities. -No. 3, July e In order to justify such fears, they may
(**) Grard Latortue Daily News, N.Y. Sunday July 8, 1973. be inclined to generalize their one-sided To play its important leading role in
views. After building their own biased our civilized world, this nation can no
To be continued data they will easily draw their dreamed longer depend on such charlatanism. We
conclusion that the Third World owe ourselves to start teaching the truth
immigrant will change America into a to all children of all races, all creeds, in
SUBSCRIPTION COUPON wild land in the near future or whatever order for them to discard these false
1 their own hateful feelings will dictate. illusions on which a great many members
Name:----------------------------- of our adult world are still linving. This is
In the past, many of these prejudices a sine qua non for each one to better
Addresse:-~-------------------------- had temporarily invaded the scientific fulfill his or her own role in life as citizen
world and tried to impose their own and human being. (17).
City:--------State--------Zip-------- fallacies. The misinterpretation of the
Enclosed is c k or m y o r fr $- evolution theory tried to establish that 10 MILLION ILLEGAL PER YEAR?
Enclosed is check or money order for $ --------- th negro was the direct descendant of ILLI ILL L R
for One year/Six months subscription to UNITE. n w t
(One Year: $10.00 Six months: $6.00). the ape and was inferior. However, such If such an inflated figure were to be
an assertion was definitively rejected as true, where these people should come
--------- ------ recent researches have clearly established Continued on page 14
UNITE, OCTOBER 15, 1976
13







ENGLISH SECTION

COMMENTS ON A NEW STYLE OF INDENTURED SERVANTS LETTER TO THE EDITOR
Continued from page 13 -
from? The whole Carribean islands when they are not maintained in bondage September 28,1976 creating, in the form of painting and
S. sculpture. His foundation of truth was
would have been eptied since by the same system. Louis A.Brun, Editor clearly felt by me: so were his wish to
Moreover, in 10 years, on the basis of the UNITE move people in a positive manner.
zero growth, the American population This is the way the system works for P.O.Box 707
would be composed of 50 o/o illegal. This our own and we have to face its reality. Canal Street Station Personally, I experienced a very strong
would be a real invasion. More than ever, it is urgentthat we work New York, N.Y. 10013 feeling of encouragement when Jef
toward finding ways to help these expressed bis appreciation for my work,
We are amazed by the fact that such a so-called illegal stay in their homelands To the readers of UNITE: s apprciation suggested o me that m
figure does not have any referring source and prevent them to be entrapped in this poetry is bringing me closer to my
and we are saddened to see how such infernal game. For sure, everyone would I would like to share with you some of literary goals. Not only would 1 like to
numbers are used withoutany respect for be so happy to stay home if conditions my good fortune. On August 7, 1976, I master imagery and natural rhythmn, I
theinformed ;^^^^^^my good fortune. On August 7.1976, 1 master imagery and natural rhythmn. 1
the informed public. were favorable. met with artist Fritz Edouard Joseph. also wish to communicate to the world,
Our meeting occured at Alethia those persons who can sincerely
We understand how many people However, such an aspect of the Robertson's needle craft studio. 1 -was appreciate whatl am saying.
write history or preferably tieir own problem;to be meaningfully dealt with invited to give a poetry reading for the
story about the immigrants from the is beyond an immigration officer's one friends who were gathered at Mrs.
Third World. In order to stop such a responsibility. We have to involve more Robertson's. found this meeting to be By me being aMne to communicate
desastrous trend, it becomes more and responsible groups and promote their very warm and rewarding, in more ways with another artist, who was bor outside
more important for the communities willingness to work together with than one. ofthis country, a nly telis me that the
involved to reply to such lies and to make qualified representatives of these of this country, oy tels me that
their voices heard immirant ous on was and means togeographical gap is being shortened by the
i igrant groups n waymeaians t One waythat was most prominent was attributes of artistic expression. Jef really
We hve establis that such a velopmeaninful programs in these the spontaneous bridge that was built, assisted me in my understanding of other
s purey thve esult of tablis he that such a figur host natons in order t stbilize these between a Haitian artist an African dialects and how to extend myself to
its writer Menwhile there isaat f unwanted people at hoe. American artist. To be specfic, there was others.
a meeting of the minds on a cultural and
which cannot be denied and with which Such programs should involve
we have to deal he d tniodeal with which Such proagras heould involve artistic level. lmmediately our inner My dear friend Jef can never begin to
we have to deal or help to deal with -but demographic studies of the populations feelings were exchanged verbally and a understand what his friendship has done
not at this superficial and childish level. which have been displaced during these new world was created. was for me. One final word, Jef, may our
We need to go deeper in order to discuss two or three decades and their mamn overwheled by our agreed thoughts, friendship surpass te limits of silnce
some serious aspects of an undesirable causes whether physical, economic, which suggested that the visual arts and and h lt ourcreas tspeak to te world.e
immigrant problem in this country. industrial or else. the written arts should be as one, l
whenever it is possible. 1 perceived Jef's Your brothe,
First of all, it has to be admitted that To sol ve such problems, artistic intererest t be very moving, Jef Your brother,:
the so-called illegal alien problem is an considerations should be given to these expressed his functionable reasons for -
invention of the system and its own populations needs and waysto help them ..Ron L na
responsibility. One of the main reasons fulfill emthem through education, relevant
for its. being maintained is the need for job training nd the provision for and
the Iow paid manpower in order:to:ceatin of jbs with a idee salary ED ITO I
S -increase some powerful entrepareneurs enbling themto live in their ow:
profit while reducing their production country with dignity. Other aspects of Continu=ed fom page 12
cost. ln such Casesuch iilegal will never .
cos. a hance th be grsnted aipleg a nent these problems at home should be .Czechoslovakia or East Germany. The people-
visa hin this cuntry A resident or considered as helath conditions, of America who have their rootstraced back
immigat stats courd be esilgnte communication factor and any possible to these countriesdid not wait long to voice
them throuan h gsular channels, work reasons whether social, economic, their total disagreement and disapproval of
contract, affidavit of support from their psychologial, which would contribute to Mr. Fod's position which, consequently,
prospective employers. ut, this would make life unbearable at home for these alienated a large number of voters of these
ei e ep oyers. Bt, thispepl involved ethnic backgrounds who were previously
mean the granting to these poor people of e comitted to cast their ballot for him in the
theend of these ll gal empl alnd When such a step is reached, then, forthcoming elections. That is why, therefore,
profits. In conlusion, the best solution these populations will have an incentive that we say, today, that Mr. Carter was the
for the one interested is to maintain the to stay home and not to unconditionnally winner of this second round of debates.
status quo and to keep in bondage the emigrate.
us e te n bon o t In any circumstances, however, even after
illegal from their own creation. .
Once again, we will have to face the this second debate, it is still premature to
urrenty, the p sct, the cold objection that indiustrial forcast the winner of November 2nd. The two
Currently, the power structure, the
lawmakers are well aware of such and corporations are for profit and not for candidates, as far as we are concerned, are
abnormality (as well stated by Mrs Van socialjustice or the like. still running a tight race. The last and next
a ait s we sttd by Mrs Van debate which will take place on October 22nd
Horn) 1). In another word, the whole We agree that nvestmentin developed and cover a wide range of general subjects
sstem is accomplice of the status quo. countries do have their advantages (ideal may well be the decisive one that will give the
people, security, sure profit, etc.). American people the opportunity to choose
the candidate that will be the winner of these
To support our point, let us briefly Meanwhile, due to the lack of raw presidential elections.
recall that in August, 1976, it was materials in these developed countries,
reported that 10.000 social security cards the Thid World and its underdeveloped
were issued in their homelands to South
.countries do still have their share in the
East Asian refugees, while 70.000 other life of our developed world. This is why
from Vietnam, Cambodia, Laos, were RESTAURANTLA CITADELLE
corporations do still invest in these
expecting the same blessing at home, so-designated poor countries and develop Coin de la 219e. Rue & Linden Boulevard
before being duly admitted tothe U.S. Cambria Heights, Queens, N.Y.
and found jobs (18). Such privilege was from marginal to moreimportant ambraHeightsQueens,
recently granted to hundred thousand industes in order to exploit theirrich
refugees from Eastern Europe, which natural resources.
proves how great is the system, when its W t c
interests dictates such a generous attitude While these corporatons want the
toward these above mentioned groups. profits to be only on their side without SUPERBE CUIINE HAITIENNE
any other considerations, then start:. the
Unfortunately, during the same problem of increasing and deep poverty, SERVICE COURTOIS ET EMPRESSE.
period, the oppressed, the victims of social upheaval and other iniquities CADRE ATTRAYANT.
social upheaveals, of lack of opportunity conducive to the last option for the PRIX RAISONABLES.
from our own continents are being deprived and unfortunate victims: LE RENDEZ-VOUS DES GOURMETS HAITIENS ET ETRANGERS
thrown in jail as criminal or kicked out emigration! !
back to their countries as undesirable, To be continued
14 UNITE, OCTOBER 15, 1976










SECCION EN ESPANOL


EL BILINGUISMO trario, el lenguaje literario no hace referencia N.Y., 10001. Contacto; Carmen Finnegan, WA 9-
Y LA TRADUCCION a hechos concretos, sino que crea estructuras 2t;00.
simblicas distintas y separadas de esos INTAR: 508 West 53 Street, New York, N.Y.
Es posible que se logren desarrollar en hechos. Podran considerarse como realidades 10019. Contacto: Max Ferra, 247-6776.
Puerto Rico algunas tcnicas de orden cuyo singnificado es indirecto, por lo que La Unin Hispnica: 163 West Main Street,
Puerto algunas Patchoque, N.Y. 11722. Presidente: Tony Catto,
prctico en la traduccin mutua de los permiten un campo de accin mucho ms (fli) -17
idiomas espaol e ingls, propiciadas por las amplio. La traduccin literal significa I. owr Eastside Community Corporation: 23l
estrechas relaciones polticas como estado exactamente lo que se dice en el original. East 7th Street, New York, N. ., Itiuo9. Director
libre asociado con los Estados Unidos de mientras que la traduccin literaria, adems. Ejecutivo: Johnny Mazannet, 674-9050.
Amrica. puede significar lo que no se dice direc- Nobilization for Youth (MFY): 271 East 4th
Se han publicado un buen nmero de tamente en el original. Street, New York, N. Y. 10009. Contacto:' Robert
obras, y existe una extensa bibliografa sobre Es un trabajo en extremo difcil traducir Weber y Nstor Llamas, 254-1456.
la tcnica de la traduccin, escritas en el con fidelidad de una lengua a otra debido a National Association for P.R. Civil Rights,
idioma ingls, pero aparentemente no es as los detalles lxicos inefables que son parte Inc.: 175 West 116 Street, New York, N.Y., 10029.
en cuanto a las existentes sobre dicho tema en integrante de las estructuras de los lenguajes y Director de Operaciones: Antonio Rivas, 348-3973.
la lengua espaola, en cuyo idioma no hemos de sus innatos puntos de vista, los que son National Conference of Puerto Rican Women,
podido localizar fuentes bibliogrficas muy difciles de comprender por los hablantes de c/New York Telephone Company: 1411 Broad-
abundantes que traten extensamente sobre una lengua distinta de otra. way, 35thfloor, New York, N.Y., 10018. Presiden-
los problemas relacionados con la traduccin. An dentro de un mismo idioma se en- te: Gladys E. Rivera, 394-2247.
Los traductores profesionales tienen que cuentran dificultades en la comunicacin de National Maritime Union: 346 West 17 Street,
poseer un sentido especial instintivo para las ideas debido a las distintas modalidades New York, N.Y., 10019. Administrador Mdico:
poder transferir el significado preciso de los regionales. lo que no determina que se trate lalph Fuentes.
pensamientos de un idioma a otro. de bilingifismo. sino de puntos de vista o National Puerto Rican Forum: 450 Park Ave-
Si las lenguas tienen un origen comn, y su niveles sociales distintos dentro de un mismo nue South, New York, N.Y. 10011. Director
desarrollo histrico y cultural es anlogo. las lenguaje.
dificultades en la traduccin no son muy Ha opinado un escritor de la talla de Alejo NEDA; 19 West 44 Street, New York, N.Y.,
profundas. Aun cuando los idiomas espaol e Carpentier: "Aunque la afirmacin puede 10036. Contacto: Ed Jorge.
ingles han tenido un desarrollo cronolgico parecer osada, el latinoamericano habla, por N.Yew Jbero Club: 675 Water St. New York,
paralclo, y aunque sus bases lingsticas y sus lo general. un castellano mejor que el que se P.Y.C.I)P.: 210 West 50 StreetV New York
niveles histricos y culturales son distintos. en habla en Espaa". Ha debido referirse el N.Y., 10009. Director Ejecutivo: Carlos Nobles:
el caso de Puerto Rico ambas lenguas renombrado escritor al espaol hablado, que 765-9800.
coexisten en una misma regin. lo que crea tiene tantas ligeras variaciones como regiones o
problemas especiales. No se trata de diglosia existen, an dentro de una misma ciudad, y P.R.I.C.E., In : 720 Fh Aene, Brooklyn,
Sen este caso. sino de dos lenguas con un nivel no al lenguaje literario o escrito, ya que el N.Y. 112. Contacto: An04 Shl Street, 7 5len Cove
P.R.I.M..E., lnc.: 104 School Street, (;len Cave,
cultural comparable de igual a igual. idioma espaol es extraordinariamente N.Y. 11542. Presidente: Jos Maeso, (516) 487-
SCuando se traduce en forma literal, el unitario. Es evidente que se.trata, de una 8153.
resultado generalmente constituye un reflejo generalizacin y de un punto de vista personal Puerto Rican Dance Theatre: 215 West 72
fiel del significado, tal como se expresa por o regional. ya que la manera de hablar de Street, New York, N.Y., 10023. Director: Julio
medio de los signos y smbolos empleados. cada regin casi identifica la estructura social Torres, 724-1195.
pero no es as en cuanto al significado intrin- y cultural a la cual pertenece el hablante, que United Bronx Parents: 810 East 152 Street,
seco del lenguaje en si. En contrario, si se tambin determina la diferencia que tiene en Bronx, N.Y. 10451.
traduce en forma literaria, suelen subtituirse cuanto a otras lenguas afines, aunque Puert Rican Family Institute: 116 West 14
tanto- las palabras como la sintaxis sin ligeramente distintas. Debe tratarse do una Street, New York, N.Y., 10011. Contacto: Agustn
menoscabo del significado, y en beneficio de observacin con referencia a casos aislados de Gonzlez, 924-6320.
las normas usuales del idioma. Esto puede' hablantesj cultivados hispanoamericanos, ya A ue to Rica Legal Defense Fund: 95Madison
resultarien uri aumento considerable en la que estos :no se diferencian mucho ade los Gau New Riv York, -NY. 510016. Cntcto: Oscar
extensin del texto traducido como resultado espaoles cultos. Tal como lo ha expresado el ive .
de su transferencia de una lengua a otra, ya literato Carpentier. podra describirse el caso. Services for Education andRehabilitation In
que tiene que explicarse en la otra lengua con como de cierto bilingismo dentro del propio A Sdicton (Hispanie Assciaion por a Drug Fre
cuidado el significado, la mayora de las lenguaje espaol, consistente de una lengua N.Y., 10453. Director Ejecutivo: Robert Muoz,
veces. En otras palabras, al traducirse el cultay otra popular, o de un idioma escrito y 583-9813.
pensamiento expresado en la lengua de otro hablado, lo que se ha llamado diglosia. State Division of Human Rights: 1029 East 163
origen, tiene que justificarse o explicarse No puede tratarse de la extraa confusin Street, Bronx; N.Y. 10459. Director: Tony Sirvent,
cuando no se encuentran palabras y frases popular que prevalece en cuanto a lo que es 328-6900.
exactamente iguales en el idioma al cual se bilingismo y extranjerismo. La diglosia
traduce, y se ha calculado que resulta en un puede convertir dos o ms lenguas en una
aumento que flucta en la extensin del texto amalgama, atenundose y debilitndose las
en el nuevo lenguaje entre un 10 hasta un 20 lenguas envueltas, como ocurre en cuanto al
por ciento. papiamento. el lunfardo. el espanglish, el
En las traducciones literales, se trata en chicano o el culapa, mientras que el Oill hace le TlleeS
todo lo posible de obtener el significado de lilingiiismo enriquece las lenguas, cobrando u c de Tl
una lengua al trasladarlo a la otra en forma estas ms vigor, ya que ambas permanecen
tan inequvoca como sea posible, o sea. con toda su pureza. GrFlics Panamericanol
tratando de evitar los cambios estructurales. Ha quedado demostrado que es dificil que
Las traducciones literarias son ms tal ;imalgiama o jerga ocurra en cuanto al -
difciles y complicadas, debido a que como se idioma sspaol. pues todas las veces que han la Ias COImleta la S illerPRillS
trata de ideas y situaciones concretas que surgido miovimiicntos nacionalistas con
existen en la imaginacin, y son in- marcado chauvinismo cultural. que han h
dependientes del lenguaje en s, se permite intentado crear dialectos dcentro de la lengua hispanos en los Estados Unids ?
que se varien los vocablos y la sintaxis con el espaola. stos han estado condenados a su
fin de mantener la fidelidad del pensamiento fracaso y desaparicin "ab initio" expresado. Mientras el lenguaje literal se del 'firme apoyo popular esponttneo.
refiere a hechos concretos y reales. en con- Contina Pgina 16 NUESTVE
SSERVICIOS DE:
EN LAS SIGUIENTES ORGANIZACIONES PUEDEN INSCRIBIRSE PARA AFor.,, TE
VOTAR EL PROXIMO MARTES 2 DE NOVIEMBRE, DE 6AM A 9PM. CMARA
MONTAJE
Aspira de New York: 22 East 54 Street, New Federaciones LatinAmericanos de Queens: PRENSAS
York, N.Y. 10022. Contacto: Ernesto Loprena, 85-12 Roosevelt Avenue, Jackson Heights, N.Y. CORTEYPLEGADO
688-7414. 11372. Contacto: Manny Saleta, 335-6412. ,
Association of Hispanic Arts: 1141 Park Ave- Greater New York New Vender in the Subway NOS ESPECIALIZAMOS EN: ...
mite, New York, N.Y. o0028. Contacto: Martha System, Inc.: 175 East 116 Street, New York, N.Y. -, c,... c .,
Vega, 369-7054. (Coalicin de 11 organizaciones). 10029. Contacto: William Iigo. SS .
Commission por Housing Relocation: 100 Gold Ridic Bltie Sb'r'"
SStreet, New York, N.Y. 10038. Contacto: Arams Hispanic Democratic Caucus of Washington Foll.ot M.n, Etiqu,,..t T
Gmez, 566-6456. Heights-Inwood: 715 West 179 Street, New York, Altmnqu.,. Tr.,iCt, ciiui,, a
N.Y., 10023. Presidente: Victor Espinal, 481-9400 P,....., Librol C.ti.loo
Community Service Center of the Lower East- 75-1587.
side: 152 Avenue D New York, N.Y. 10009. Direc- Children's Television Workshop: One Lincoln
tor Asociado: Jes LaViera. 533-.2410. Plaza, New York, N.Y., 10023. Contacto: Joseph
District 1199, Hispanic Division: 310 West 43 Aguayo.
Street, New York, N.Y., 10036. Contacto: Marshal I L G. W. U.: 275 7th Avenue, New York,
Dubin, 582-1890.



SUSCRIBASE A UNITE


UNITE, OCTOBER 15, 1976 15





EL BILINGUISMO'--* F'l traductor debe tener una preparacin Santayana, como perfectas, as como las de plicaciones al contenido del texto; por lo que
hasada en una amplio conocimiento de la Ezra Pound, de varios idiomas al ingls, entre la extensin de su versin es mayor que la del
sicologia de los hablantes ,de las lenguas los cuales est el chino, el que conoca slo original en algunos pasajes, lo que com-
Si envucltas para poder trasladar los pen- superficialmente. Quiz el xito de esas prueba. al compararlos con la versin ms
samientos con precisin de una a otra, en lo traducciones poticas estriba en el profundo literal del diario segn la escribi Fernando
c que es de hecho una transculturacin. conocimiento de su propia lengua por el Coln, de quien Las Casas copi partes
E n ningn gnero literario resulta mayor traductor, y en la facilidad de poder in- considerables.
Stal requisito que en la traduccin potica, dentificarse con el pensamiento del autor El lenguaje arcaico contiene ideas
debido a la ambigedad de la poesa permite ntimamente, hasta el extremo de poder rebasantes de vida y datos muy reveladores,
distintas interpretaciones, y provoca un efecto representar al autor como lo hara un actor. siempre que el intrprete aprecie su
Semocional en el que el lector participa. El Tan es as que Pound titul, "Personae" sus significacin en la poca que se emple, ideas
lenguaje de un poema es flexible. indefinido y traducciones de "Los Cantos", siendo que luego de releerlas, suelen brotar de
Sambiguo. por lo que su mensaje afecta a cada "Persona" la mscara que se pona el actor ocasin con extraordinaria claridad. Tam-
lector en otrma distinta, la que puede variar romano en representacin de su personaje, y bin. la consulta de textos traducidos a otros
an en una misma persona, de acuerdo con su por tanto equivala al personaje en s, en una idiomas ayuda a comprender ciertos trminos
estado de nimo, cuando lo lee o escucha. La identificacin casi perfecta. oscuros en el propio lenguaje original, por
traduccin potica debe resultar fiel al Otro problema dificil es el relativo a la surgir de puntos de vista distintos que ayudan
original en cuanto a su significacin, lo que traduccin, ms propiamente, el descifre, del a aclarar las ideas y pensamientos expresados
resulta difcil debido a su ambigedad mismo lenguaje, segn se hablaba hace con parecidos smbolos y seales.
:natural, y por lo tanto no puede ser literal. De muchos siglos, el que parece a veces como una
Sno resultar una traduccin fiel al originalel lengua extraa. El que estudia los Aurelio TIO
traductor de hecho crea un poema nuevo, o lo documentos espaoles de principios del siglo
altera de tal suerte que lo deforma. XVI a veces le parece que est leyendo otra De laAcademia Puertorriquea de laLengua
S/ La mayor dificultad en la traduccin lengua, y tiene que tratar de trasladarse con el
S: potica consiste en que el ritmo es parte pensamiento a aquella remota poca para
esencial del poema, y el traductor debe darle poder interpretar los pensamientos de los que
S. .S r tanta atencin a la retrica potica como al los escribieron. El diario de navegacin de
Sritmo y al significado. Los valores sonoros de Cristbal Coln, escrito por el almirante en el
cada lengua son distintos, y como el ritmo lenguaje de hace casi quinientos aos es un
Spotico es casi musical, tal combinacin problema muy dificil de interpretacin, al
resulta en algo verdaderamente inefable, lo considerar adicionalmente que su lengua
que significa que no es susceptible de su verncula era un dialecto no escrito, el'
: traduccin en forma literal. Un poema genial genovs. Su contemporneo. Fray Bartolom
es aquel que se entiende por la mayora del de Las Casas. quien copi de su diario, hizo
,- pueblo, tanto por los cultos como por los constar que "como en Castilla no haba
incultos, pudiendo comunicarles sus efectos nacido... y ser natural de otra lengua.... rio
cmnotivos al excitar los sentidos y al fuese su lengua materna del almirante...
estremccerlos. Casi constituye un milagro la nuestro lenguaje castellano, el cual no sabia
traduccin impecable de un poema lrico, ya bien". (Libro I. captulo 42 y 48). La
p que an cuando el pensamiento se expresa traduccin es difcil de una lengua con-
con inmgenes o smbolos, slo puede per- tempornea a otra, pero es an ms difcil
cibirse con los sentidos. Los smbolos pueden cuando no son contemporneas, y una de ellas
|: traducirse, pero la msica de sus palabras, el contiene extranjerismos, como en dicho caso.
Iitmo y la emocin, son imposibles de traducir El texto del diario de Coln por el padre
adecuadamente. Se han sealado las Las Casas demuestra que ste sola in-
Monumento a Cristbal Coln traducciones poticas hechas del francs al terpretar ciertos pasajes oscuros de acuerdo-
en San Juan de Puerto Rico. ingls por el escritor hispanoamericano Jorge con su mejor criterio, aadindoles ex-



ABONNEZVO-US-A



UNITE



CAPTEZ TOUS LES SAMEDIS SOIRS

DE 8 HEURES PM. A 10 HEURES PM.


EDDY PUBLICITE


sur les ondes de la W.H.B.I. F.M. 105.9


From: UNITE BULK RATE
THE LAW SAYS NW.. N ..PAID
Canal Street Station NEW YORK N.Y.
New York, N.Y. 10013 PRIRMIT No.: 3779

9? m

Sd w:kCELEBRATE
AMERICA


TIME VALUE MATERIAL

S16 UNITE, OCTOBER 15, 1976




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs