• TABLE OF CONTENTS
HIDE
 Front Cover
 Title Page
 Preface
 Introduction
 Introduction






Group Title: Diagnostic, mise en point et analyse de la recherche-vulgarisation en systemes de production
Title: Diagnostic, mise en point et analyse de la recherche-vulgarisation en systèmes de production
CITATION PAGE IMAGE ZOOMABLE PAGE TEXT
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00066213/00001
 Material Information
Title: Diagnostic, mise en point et analyse de la recherche-vulgarisation en systèmes de production
Alternate Title: Manuels de formation en FSRE, I & II Manuel de l'instructeur
Manuel de l'instructeur
Physical Description: v. (various pagings) : ill. ; 28 cm.
Language: French
Creator: Farming Systems Support Project
Caldwell, John
Frankenberger, Timothy R
Walecka, Lisette
Publisher: Farming Systems Support Project, International Programs, Institute of Food and Agricultural Sciences, University of Florida
Place of Publication: Gainesville Fla
Publication Date: 1987
 Subjects
Subject: Agricultural extension work -- Research -- Developing countries   ( lcsh )
Agricultural systems -- Research -- Developing countries   ( lcsh )
Genre: non-fiction   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti
 Notes
Statement of Responsibility: préparé par: Farming Systems Support Project ... rédaction technique: John Caldwell, TIm Frankenberger; rédaction coordination: Lisette Walecka.
General Note: "Octobre 1987."
General Note: Spiral bound.
Funding: Electronic resources created as part of a prototype UF Institutional Repository and Faculty Papers project by the University of Florida.
 Record Information
Bibliographic ID: UF00066213
Volume ID: VID00001
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 71042283

Table of Contents
    Front Cover
        Front Cover
    Title Page
        Title Page
    Preface
        Page 1
        ii
        iii
        iv
    Introduction
        Page 1a
        Disciplines et responsabilites
            Page 1
            Page 2
            Page 3
            Page 4
            Page 5
            Page 6
            Page 7
            Page 8
            Page 9
        Mise au point e'un modele structural d'un systeme de production
            Page 10
            Page 11
            Page 12
            Page 13
        Analyse des institucions et de la direction locales
            Page 14
            Page 15
        Limitations des recommandations
            Page 16
            Page 17
            Page 18
            Page 19
            Page 20
            Page 21
            Page 22
            Page 23
            Page 24
            Page 25
            Page 26
            Page 27
            Page 28
            Page 29
            Page 30
            Page 31
        D'informations aupres des informateurs-cles
            Page 32
            Page 33
            Page 34
            Page 35
            Page 36
            Page 37
            Page 38
            Page 39
            Page 40
            Page 41
        L'information existante pour demarrer l'fsr/e
            Page 42
            Page 43
            Page 44
            Page 45
            Page 46
            Page 47
            Page 48
            Page 49
            Page 50
            Page 51
        Sketches d'interview
            Page 52
            Page 53
            Page 54
            Page 55
            Page 56
            Page 57
            Page 58
            Page 59
            Page 60
            Page 61
            Page 62
            Page 63
            Page 64
            Page 65
            Page 66
            Page 67
            Page 68
            Page 69
            Page 70
            Page 71
        Choisir l'enquete formelle (I): Le pour et el contre
            Page 72
            Page 73
            Page 74
            Page 75
            Page 76
            Page 77
        Identifier les causes des problems
            Page 78
            Page 79
            Page 80
            Page 81
            Page 82
            Page 83
            Page 84
            Page 85
    Introduction
        Page 86
        Perspectives du chercheur et du paysan face a l'identificación des criteres d'evaluation pertinents
            Page 87
            Page 88
            Page 89
            Page 90
            Page 91
        Formulation des objectifs des traitements
            Page 92
            Page 93
            Page 94
            Page 95
            Page 96
            Page 97
            Page 98
            Page 99
            Page 100
            Page 101
            Page 102
            Page 103
            Page 104
            Page 105
            Page 106
            Page 107
            Page 108
            Page 109
            Page 110
            Page 111
        Comparaison du MBCR et du MCR
            Page 112
            Page 113
            Page 114
            Page 115
            Page 116
            Page 117
            Page 118
            Page 119
            Page 120
            Page 121
            Page 122
            Page 123
            Page 124
            Page 125
            Page 126
            Page 127
        Dilemmes typiques de l'amenagement et de l'administratión
            Page 129
            Page 130
            Page 131
            Page 132
            Page 133
            Page 134
            Page 135
            Page 136
            Page 137
            Page 138
            Page 139
            Page 140
            Page 141
            Page 142
            Page 143
            Page 144
            Page 145
            Page 146
            Page 147
            Page 148
Full Text
C 2. o //


DIAGNOSTIC ET
MISE AU POINT








VOLUME I ET II
MANUEL DE L'INSTRUCTEUR


FORMATION EN


FSR/E


PREPARE PAR:
FWUOWING SYSTEMS SUPPORT PRO-JECT
INTERNATIONAL PROGRAMS
INSTITUTE OF FD AGRICULTURAL SCIENCES
UNIVERSITY CF FIOMRIDA
GAINES VILLE, FL 32
















DIAGNOSTIC, MISE AU POINT ET ANALYSE
DE LA RECHERCHE-VULGARISATION
EN SYSTEMS DE PRODUCTION


MANUELS DE FORMATION EN FSR/E: I et II
MANUEL DE L'INSTRUCTEUR










Prepare par:

Farming Systems Support Project
International Programs
Institute of Food and Agricultural Sciences
University of Florida
Gainesville, Florida 32611









Redaction technique:
John Caldwell, Virginia Polytechnic Institute
Tim Frankenberger, University of Arizona

Redaction coordination:
Lisette Walecka, University of Florida
Octobre 1987


Le Farming Systems Support Project (FSSP) r4sulte d'un accord cooperatif entire
1'Universite de la Floride et 1'Agence americaine pour le Developpement
International, accord no. DAN-4099-A-00-2083-000, project no. 936-4099










VOLUME I ET II: MANUEL DE L'INSTRUCTEUR


PREFACE

Cette serie de materiel se compose d'une collection de volumes de
formation en FSR/E assemblee par 1'FSSP pour fournir le soutien au programme
de formation en m6thodologie FSR/E. Comme les partisans des Systemes de
Production le savent, la premiere tape du processus FSR/E est le diagnostic;
ainsi en est-il pour le programme de formation. Il s'agit d'abord de decouvrir
ce don't les stagiaires ont besoin, demarche n6cessaire avant de commencer
l'atelier ou le course de formation car c'est sur cette evaluation que sera
bas6 l'enseignement de la m4thodologie FSR/E. Les besoins en formation
varient selon les participants, le site, les connaissances dejA acquises en
FSR/E, et une multitude de facteurs. L'FSSP se rend compete que, dQ A la
variability des besoins d'un course A l'autre, la mise au point d'un course
"standard" ne serait pas la meilleure approche au soutien. Nous avons plut6t
tented de developper des resources qui s'6tendent sur tout un horizon de
competences n4cessaires A la mise en oeuvre de l'FSR/E.

Les manuels de formation furent elabores dans le but de fournir une
certain flexibility de plan d'etude. En choisissant soigneusement les
chapitres don't les sujets correspondent aux besoins de connaissances des
clients, le moniteur a le choix d'une vaste vari4et de course ou ateliers A
offrir aux stagiaires. Cette collection comprend une large quantity
d'informations sur 1'FSR/E, du diagnostic jusqu'A l'analyse des essais
effectu6s en milieu paysan, A partir desquelles l'instructeur peut tirer les
sections necessaires pour former des course abreges ou des ateliers sur une
vari4et d'aspects de 1'FSR/E. Ce n'est pas present en tant que plan de
course. Chaque course ou atelier de formation sera different selon les
objectifs, le contenu, les stagiaires, les moniteurs et d'autres elements
varies.

Les moniteurs devraient se familiariser avec les terms du glossaire.
Plusieurs sont employs de facon tres specifiques dans ce volume. Ce qui
n'exclut pas les autres sens possibles d'un terme dans la conversation
ordinaire. Les terms sont expliquks pour eviter la confusion. Ainsi, les
moniteurs et les stagiaires entendent la meme signification de certain
concepts et certaines methodes auxquels le texte fait reference.

Dans la conversation quotidienne, par example, le mot "intervention" peut
avoir plusieurs sens; ce peut 4tre un nouveau programme de diffusion, ou un
changement dans les prix des engrais. Toutefois, ce volume s'occupe de la
mise au point et de l'analyse des essais en milieu paysan. Pour cette raison,
le terme "intervention" signifie un type de traitement, un changement en
technologies ou en administration modifiant la pratiques paysanne "moyenne"
dans un domaine donn6, changement visant A r6soudre un problem de production.

Cet example montre plusieurs raisons pour lesquelles les definitions sont
trAs specifiques. Premierement, les mots "traitements" et "changements en
technologies ou en administration" indiquent que les terms appartiennent
specifiquement aux essais de production en milieu paysan. Deuxiemement, les
mots "mis au point en vue de resoudre un problem de production" indiquent que











l'intervention fait parties de 1'FSR/E, que le changement en question doit 6tre
fond6 sur le diagnostic puisque les probl4mes de production sont identifies au
course de l'4tape diagnostique. Troisiemement, la definition est liee a
d'autres definitions. Les mots "traitement", "pratique paysanne moyenne",
"domaine" et probleme de production" ont egalement des definitions tres
sp6cifiques dans le context des essais agronomiques en milieu paysan.

En plus de la flexibilitY, un autre principle sur lequel est fond4 le
developpement de ces manuels de formation est le besoin d'exercices pratiques
ou activities auxquelles les stagiaires peuvent participer activement. Pour
repondre A ce besoin, nous avons inclus de nombreux exercices de travaux
pratiques aux chapitres de tous les volumes de la serie. Il en faudrait
encore beaucoup plus et nous vous encourageons A suggerer les activities qui se
sont av6eres fructueuses et que nous pourrions inclure dans les editions
futures des manuels de formation en FSR/E. Veuillez envoyer vos commentaires
A:

FSSP (Training Units)
International Programs
3028 McCarty Hall
University of Florida
Gainesville, Florida 32611

Pour bien comprendre le fondement du processus de developpement de ces
ouvrages en methodologie, et l'usage propose, nous avons 4tabli les criteres
suivants.

1. Objectifs ce sont les habiletes ou competences que nous cherchons A
developper chez les partisans de 1'FSR/E qui travaillent sur le terrain.

2. Contenu de nature technique, le contenu s'adresse aux outils
specifiques employes par les partisans de I'FSR/E.

3. Proc6d6 de nature vari6e et basee sur l'experience, permettant la
participation maximale des stagiaires.

4. Stagiaires sont les praticiens qui travaillent sur le terrain,
poss6dant id4alement un certificate d'6ducation et ayant moins de deux ans
d'experience pratique au champ. Bien que les manuels de formation visent des
lecteurs sp4cifiques, nous encourageons les moniteurs A adapter les matieres A
d'autres niveaux come ils en jugeront necessaire. Les connaissances
prerequis aux chapitres ou sections sont clairement indiquees au debut de
chaque chapitre.

5. Instructeurs les manuels furent elabores avec 1'idee que deux
moniteurs se partagent la tAche d'enseigner les course (1'un expert en
methodologie FSR/E et l'autre expert en pedagogie). Ces moniteurs devraient
parler couramment la langue principal des 6elves, posseder un dipl6me et
l'experience dans le domaine FSR/E (tout au moins avoir participer A des course
de formation dans ce domaine).











Essentiellement, les manuels de formation sont concus en vue de la
participation des stagiaires. Ils sont accompagnes de notes pour l'usage de
l'instructeur dans la measure du possible. Nous vous encourageons de
photocopier le manuel autant que vous le desirez. La seule parties que nous ne
pouvons vous autorisez A photocopier est l'ouvrage de Peter Hildebrand et
Frederico Poey, "On-farm Agronomic Trials in Farming Research and Extension",
1985, public par Lynne Rienner Publishers, Inc., Boulder, Colorado. Cette
publication peut 6tre commandee en vous adressant A Lynne Rienner Publishers,
Inc., 948 North Street, Boulder, Colorado 80302. Elle est distribute
ailleurs qu'en Amerique du Nord et du Sud et qu'au Japon par Frances Pinter
(Publishers) Ltd., 25 Floral Street, London WC2E 9DS, Angleterre.

Comme nous l'avons dejA dit, vos commentaires sont essentiels A
l'amelioration des futures manuels de formation. Un formulaire est inclus
pour vous en donner l'occasion. Soyez libre d'ajouter toutes suggestions.
Nous vous remercions de votre soutien A nos efforts.











EVALUATION INSTRUCTEUR

Nous vous encourageons A exprimer librement vos remarques et opinions, et de
nous les faire parvenir A l'adresse inscrite A l'endos de ce formulaire. En
sp4cifiant les chapitres et sections don't vous parlez, nous pourrons plus
facilement en faire la correction et produire un materiel de meilleure
quality.

NOM (facultatif) DATE:

LOCALITE:

1. Quels aspects de la matiere, d'aprAs vous, sont les plus/moins utiles?

plus:

moins:

2. Comment le contenu 6tait-il ...

utile?

pertinent?

3. Le niveau de presentation etait-il approprie?

4. L'organisation du volume 4tait-elle convenable?

5. Dans les futures editions, que voudriez qu soit ...

ajoute?

labor?

abrge4?

omis?

6. Jusqu'A quel point les exercices 4taient-ils pratiques?

N'HESITEZ PAS A AJOUTER TOUS COMMENTAIRES, OU SUGGESTIONS.
MERCI!










VOLUME I: INTRODUCTION

Chaque chapitre de ce volume a plusieurs activities qui aideront les
membres de 1'4quipe FSR/E A acqu6rir la competence necessaire pour ex4cuter
l'etape diagnostique. Les chapitres sont organisms de faCon A presenter la
matiere en sequence cumulative. Dans les cas oa ils sont essentiels, les
prerequis sont indiques au d6but de chaque chapitre ou souschapitre, assurant
ainsi que les stagiaires auront les connaissances n4cessaires pour comprendre
le chapitre en question.

Il n'est pas essential que tous les exercices soient completes au course
d'un atelier; le manuel n'a d'ailleurs pas et6 concu dans cette optique. Le
moniteur peut choisir les activities qui conviennent le mieux au course ou il
peut s'inspirer des exercices proposes pour former ses propres exercices a
l'aide des donnees concernant la region m6me. Plusieurs de ces activities ont
dejA 4et mises en pratique au course d'ateliers precedents, et avec succ6s.
Leur objectif est d'offrir aux instructeurs les options et les idees qui
stimuleront l'apprentissage dans le cadre des ateliers formateurs.











Volume I: I NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1:
FSR/E: DISCIPLINES ET RESPONSABILITES

Description sommaire: Cette discussion en groups encourage les participants
venant de diverse disciplines A discuter leur propre r6le aussi bien que
celui des autres sp6cialistes dans le processus diagnostique de l'FRS/E. Cet
exercise s'avere plus efficace alors que les stagiaires auront presque acheve
cet atelier puisque ils auront une meilleure idee de la contribution de chaque
discipline au programme FSR/E.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cette activity, les stagiaires seront en measure de:

Evaluer le r6le de chaque discipline A chaque tape du processus de
1'FSR/E.

TEMPS REQUIS: Une heure

MATERIALS:

1. Feuillet d'instructions 11 intitul6 "FSR/E: Disciplines et
Responsabilites"

INSTRUCTIONS:

1. Separez les participants en petits groups multidisciplinaires de six
personnel au maximum. Il vaut mieux former des groups
multidisciplinaires car cela permet l'interaction des specialistes et
reduit au minimum la possibility qu'un sp6cialiste monopolise la
conversation. Si les groups sont forms par discipline, il y a peu
d'occasion de converser avec les autres participants pour decouvrir de
nouvelles perspectives.

2. Expliquez que chaque group a la tAche de decider quel est le r6le de
chaque discipline A une tape particuliere de 1'FSR/E et de completer le
tableau intitule "FSR/E ; Disciplines et Responsabilites en y ajoutant
toute l'information qui leur est possible. Au course de leur discussion,
ils doivent examiner l'apport de l'interaction multidisciplinaire dans
leur propre group. (30 minutes)

PROCEDE:

1. Le tableau ci-joint a six rangees horizontales. S'il y a moins de six
groups, combine les rangees de sorte que le nombre de rangees soit legal
au nombre de groups.

2. Demandez aux groups d'echanger les r6sultats A le seance pleniere.
Chaque representant devrait copier sur le tableau une range complete par
son group jusqu'a ce que le tableau soit achev4. Vous devriez reviser
les inscriptions ajoutees et demander si les stagiaires sont d'accord ou


Volume I: I


Page T 1











s'ils ont d'autres suggestions A taire. Un tableau complete est joint A ce
chapitre pour faciliter la tache.

3. Si le temps le permet, vous devriez encourager une discussion sur
l'interaction multidisciplinaire des groups. Voici quelques questions
que vous pouvez poser pour demarrer la discussion:

"Est-ce la premiere fois que vous participez A un travail
interdisciplinaire? Auriez-vous pu determiner le r61e de chaque
discipline sans avoir eu la presence d'un representant dans votre group?
Quelle est votre opinion personnelle sur votre presence au sein de
l'interaction de plusieurs autres perspectives disciplinaires?"


Volume I: I


Page T 2


































































Volume I: I


Page T 3











FSR/E: DISCIPLINES ET RESPONSIBILITIES


ACTIVITE FSR/E TAHES BEONCISTE AGRIODE AGFIC E

Examiner les Definir les groups de Evaluer les differ- Evaluer les differ-
dcnndes existantes paysans dans un rdgiao ences en resources ences physiques et
et definir donnte avec (1) don- exmnoiques entire les biologiques de 1'en-
provisoirement les nees secodaires: rap- groups et parmi les vironnment et des
groups de paysans ports, enquetes, regions. systnees culturaux A
pedologiques, climato- l'interieur et entire
logiques, sociolo- les regions agricoles.
giques, etc. (2) son-
dage informel et mone
former aupres des vul-
garisateurs, et autres
inforaateurs.

REDIGER UN RAPPORT

Sondage informel Dialogue informal, Mthode d'ediantillon- Dcrire les pratiques
semi-dirig6 entire nage. M6thode d'in- culturales. Sugger
4quipe et paysan. De- terview. Prioritds, les ameliorations po-
scription et diagnos- resources, con- tentielles pour aug-
tique des problems et traintes, gestion et center la productivity.
contraintes, identifi- strategies des pay- Observer 1'incidence
cation des opportuni- sans. Evaluer les et les effects des
tes de recherche. In- possibilities de raali- ravageurs sur la pro-
clure d'autres enqu- satin des solutions duction v4gdtale.
teurs si ncessaire. proposees.
Plan detaille de 1'ex- REDIGER UN RAPPORT
p4rimentation dans le REDIGER UN RAPPORT
rapport final.



Enquete fornelle Redacticn du question- Rcdiger questionnaire, Mise au point des
naire. Formuler mn- methodes d'chantil- questionnaires. For-
thode d'4khantillon- lonnage, organisation mer les dencnbreurs
nage. Former dmnm- du travail au champ. aux tAches agrono-
breurs. Protester Former enqueteurs. miques. Proposer les
questionnaire. Super- Tester le question- analyses agronomiques.
viser l'analyse des naire. Supervisor
donnees. l'analyse des dcnnees.

REDIGER UN RAPPORT


Volume I: I


Page T 4














SPECIALIST EN
SOCIOLOE SPECIALISTE EN ELEVAGE VUWARISATICN INFORMATR-CLE

Ccprendre le d6- Evaluer les diff6- Evaluer les diffe- Donner l'opinion lo-
veloppment his- rences physiques et rences des programmes cale et les sources
torque des biologiques dans 1'en- de vulgarisation & d'information. Cn-
groupes ethniques. virnnement et les l'interieur et entire firmer les resultats
Evaluer les diff6- systemes d'elevage A les groups de paysans des rapports secon-
rences culturelles l'interieur et entire et les regions. daires
et historiques A les groups d'eleveurs
l'interieur de la et les regions.
region & 1'etude.






Tracer les grande Decrire les pratiques Planifier les assem- Fournir les idees sur
lignes de la m6- d'elevage. Suggerer blades et les inter- les hypotheses et les
thode d'dchantil- les ameliorations pour views avec les agents tests. Fournir le
lonage. Proposer augmenter la produc- bases au village. system des measures et
les methodes d'in- tivit6. Analyser les Evaluer le paquet les ternes rfe4ren-
terview pour 1'a- interactions des cul- technique pour les tiels locaux.
nalysse des prio- tures et de 1'elevage. paysans. Proposer les
rites, stragegies, changenmets.
et contraintes des REDIGER UN RAPPORT
paysans. Trier REDIGER UN RAPPORT
les propositions
acceptable so-
cialement.

REDIGE UN RAPPORT

Identique au r61e Mise au point du ques- Organiser les inter- Organiser les inter-
de 1'4coaniste, tionnaire. Former les views aupres des pay- views. Faire les
plus, identifier dn&nbreurs pour les sans avec les agents. presentations.
les problems po- t&dces oncernant Mise au point des
tentiels et canen- l'elevage. Proposer questionnaires et
cer A rassembler les analyses des organisation des ex-
les donnaes sur donn6es portant sur cursions aux champs.
des problmaes sp6- l'elevage.
cifiques.


Volume I: I


Page T 5














ACIIVrIE FSR/E TAMHES AGROMCN ISE AGRIODLE AGIOCME

Planification de Protester hypotheses, Ddmontrer la viability S6lection du site.
l'experimentation selection du site, aconmique des solu- Niveaux des variables
dispositif experimen- tions proposees. As- fixes et experimen-
tal, niveau des vari- surer que les variables tales du dispositif
ables fixes et exptri- non experimentales experimental. Numero
mentales. Enoncer les sent les pratiques de sites. Evaluer la
responsabilites du paysannes. Evaluer partage dees responsa-
chercheur et du paysan responsabilit4s entire biliites entire cher-
dans 1'excution de paysan et chercheur. cheur et paysan.
1'essaii. Prkciser Quelles donnes rcn- Planifier la surveil-
quelles donnees A etre miques sent neces- lance. Preparer
recueillies. Organi- saires A l'experimen- l'excursion au champ.
ser l'excursion. station. Associer les
variables experimen-
tales aux resources
du paysan.

Mise en oeuvre de Vulgarisateurs. Surveiller la collect Supervision de 1'exp-
l'expbrimentation Equipe d'exprrimenta- des donnees eoo- rimentation. Discus-
teurs. Supervision miques au course de sion du progres avec
des essais. Evalua- 1'essai. le paysan.
tion periodique par le
paysan.

Evaluation du Resultats de l'analyse Planifier l'analyse Analyse statistique.
programme exp6rimentale. Plani- e4oxmique et en in- Ccnparaison des r -sul-
fier prochaine tape. terpr6ter les resul- tats aux donneees ras-
Reactions face aux tats. semblees. Interpr4ta-
r6sultats. tion des resultats de
la recherche. Plani-
fication de 1'4tape
suivante du processes
de recherche.


Volume I: I


Page T 6













SPEIALISIE EN
SOOCIOLUE SPECIALISIE EN EEVAGE VULARISATICN IORMATEUR-OIE

Analyser 1'accep- Identique A l'agroncne D&crire le r61e de Suggerer les priorit6s
tabilit4 des pro- mais portant sur 1'agent vulgarisateur locales. Conseiller
positions sur le l'elevage. Proposer dans le contr6le des sur la nature de l'en-
plan social. Eva- des experiences aux experimentations. tente requise entire
luer le partage chercheurs de la sta- les paysans et
des responsabilites tion. l'6quipe.
entire chercheur,
vulgarisateur et
paysan.








Evaluation pay- Supervision des Former les agents A Evaluer et faire part
same au ~ours de expirimentations sur mettre au point et A de ses opinions au
la campagne. In- 1'6levage. ontr6ler les experi- oours du processus.
vestiguer les mentations.
problenes A measure
qu'ils surgissent.

Evaluer l'impact Analyser et interpr6- Evaluer les possibi-
sur le plan so- ter les rsultats des lites d'introduire les
cial. Analyser experimentations. resultats dans le pro-
les cmposants so- grame de vulgarisa-
ciaux des resul- tion.
tats.


Volume I: I


Page T 7











VOLUME I: I NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 2:
RECONNAITRE LES CONTRIBUTIONS DISCIPLINAIRES A L'FSR/E

Description sommaire: Cette activity faite en petits groups est concue pour
permettre aux participants de discuter les solutions possibles A un problem
pos6 s'inspirant des perspectives des diverse disciplines.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les participants seront en measure de:

Avoir une meilleure id6e de la contribution des diverse disciplines au
processus de 1'FSR/E.

TEMPS REQUIS: 45 minutes

MATERIALS:

1. Feuillet 11 de l'Activite 2 intitul6 "Etude d'un cas particulier:
District de Murewa au Zimbabwe"

2. Papier grand format et crayons-feutres, ou tableau et craies.

INSTRUCTIONS:

1. Demandez aux participants de former de petits groups multidisciplinaires
de cinq personnel au maximum, de lire le resume du cas particulier sur la
production agricole au Zimbabwe. L'etude est jointe sur le Feuillet 1l de
l'Activite 2 du stagiaire.

2. Demandez aux participants de lire l'4tude du cas particulier tout en
reflechissant aux solutions possibles A partir des diverse perspectives
disciplinaires. Lorsqu'ils auront termin4 la lecture, demandez-leur
d'6noncer toutes leurs idees rapidement et sans les discuter. Acceptez
toutes les suggestions sans en juger la valeur et sans rejeter les
reponses fausses. Il s'agit ici autant de stimuler l'interaction
multidisciplinaire que d'arriver aux r4ponses justes. (20 minutes)

PROCEDE:

Apr6s que les participants aient termin4 cette activity "remue-meninges",
vous deviez (1) demander A l'assemblee generale de suggerer plusieurs
solutions et d'en dresser une liste sur le tableau, (2) discuter le
procdde, leurs reactions et leurs opinions. Voici quelques questions qui
peuvent vous aider:

Quels sont vos sentiments concernant votre participation au travail
pluridisciplinaire?

Croyez-vous qu'une discipline dominant le group?


Volume I: I


Page T 8












Croyez-vous que les perspectives des autres disciplines peuvent vous
aider A mieux comprendre le problem?

Croyez-vous que les perspectives des autres disciplines peuvent vous
aider A mieux comprendre les solutions proposees?

Croyez-vous que les solutions proposees 4taient plus appropriees aux
circonstances des paysans que cells auxquelles vous avez vous-meme
pensez dans les confins de votre propre discipline?


Volume I: I


Page T 9











VOLUME I: II NOTES DE LL'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
MISE AU POINT E'UN MODELE STRUCTURAL D'UN SYSTEM DE PRODUCTION

Description sommaire: Cet exercise est particulierement interessant lorsqu'il
est fait dans le cadre d'un atelier region oi les representants sont venus de
different pays. Pour un atelier don't les participants sont tous de la meme
region, l'instructeur peut organiser cette activity de facon A ce que chaque
group s'occupe d'un domaine de recommendation ou d'un group de paysans
different.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

Mettre sur pied un module structural d'un system de production.

TEMPS REQUIS: Deux heures

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

3. Transparents ou diapositifs d'un module structural (utiles mais non
obligatoires) montrant comment il est construit, A partir des simples
composants, en y ajoutant les param4tres les superposant les uns sur les
autres pour d6montrer graduellement la complexity de la structure.

INSTRUCTIONS:

1. Nous presumons que vous avez dejA present aux stagiaires le concept du
module structural.

2. Separez les participants en petits groups multidisciplinaires de 3 A 6
personnel.

3. Expliquez-leur le but de cet exercise et r6capitulez-en les procedures.

4. Demandez aux groups d'interviewer un des membres de chaque group sur
l'agriculture de sa region. La premiere question devrait 6tre: Comment
est l'agriculture dans votre region?". Et la conversation devrait se
continue naturellement des lors pendant une dizaine de minutes.

PROCEDE:

1. Un repr6sentant de chaque group present en trois minutes un resume des
resultats de l'interview.

2. Intervenez A ce moment-ci pour expliquer qu'ils viennent d'entendre des
descriptions verbales d'un system de production particulier faites par


Page T 10


VOLUME I: II












chaque group. Ensuite, dites-leur que vous allez tenter d'utiliser cette
information et d'autres renseignements suppl4mentaires pour eriger le
module structural du system de production qui vient d'etre decrit.

3. Les participants reforment les memes petits groups et chaque group
prepare le module structural d'une exploitation typique representative de
leur propre region. Le module est presented sur le tableau ou sur paper
grand format.

4. Chaque group presente alors son module structural A l'assembl6e genbrale,
soulignant les interactions des differences entreprises et de
l'environnement (le march, les organismes de soutien, etc.) et la
concurrence qui existe entire ces entreprises pour les resources don't
dispose la famille paysanne. (Presentation de 5 minutes par group)


VOLUME I: II


Page T 11











VOLUME I: II NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 2
MISE AU POINT D'UN MODELE DE PROCESSUS POUR COMPRENDRE LES CIRCONSTANCES DE
L'AGRICULTURE PAYSANNE

OBJECTIF:

Apres avoir complete cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

Analyser les strategies gestionnaires des paysans du point de vue du
paysan pour comprendre le raisonnement menant aux pratiques actuelles et
aux pratiques alternatives.

TEMPS REQUIS: Une heure et 30 minutes

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Tableau et craies ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Separer les stagiaires en groups pluridisciplinaires. Cet exercise se
fait encore mieux lorsque les participants connaissent bien l'agriculture
d'une meme region. Si tous les participants viennent de la msme region,
demandez que chaque group se concentre sur une pratique cultural
different.

2. Demandez aux participants de preparer un module de processes de la
strat6gie gestionnaire paysanne portant sur une pratique choisie. Les
Tableaux II.1 et 11.2 de la section discussion de ce chapitre peuvent
aider. Le Tableau II.1 d6crit les cat6goriea des renseignements et la
Tableau 11.2 offre un example du module. Les participants devraient:

a. Identifier une recommendation ou pratique qui eat connue pour sa
capacity d'accroftre le rendement mais qui n'est pas applique par
tous les agriculteurs de la region. Par example, la plupart des
paysans s6ment le sorgho A la volee bien qu'il soit recommand6 de
semer en bandes.

b. Refl4chir aux principaux objectifs, aux aspects de l'environnement,
aux resources et aux contraintes qui peuvent influence la decision
du paysan dans le choix d'une pratique. Par example, le manque de
main-d'oeuvre au semis et l'accessibilit6 limit6e d'un animal de
traction rendent difficile de semer en bandes.

c. Expliquer la strat4gie gestionnaire du paysan concernant les
pratiques alternatives disponibles.

d. Examiner les possibilities d'ameliorer toute option et/ou d'en
introduire de nouvelles.

VOLUME I: II Page T 12













PROCEDE:


1. Demandez que chaque group fasse une presentation. Soulignez les points
mentionn6s ci-haut.


VOLUME I: II


Page T 13











VOLUME I: III NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
DISCUSSION SUR LE TEXTE: ANALYSE DES INSTITUTIONS ET DE LA DIRECTION LOCALES

OBJECTIFS:

Apres avoir compl4et cette activity, les participants seront en measure de:

1. Comprendre le r61e des institutions et de la direction locales dans
1'FSR/E.

2. Decrire les organismes et les leaders de leur propre region.

3. Analyser comment ces organismes et leurs leaders peuvent appuyer le
programme FSR/E.

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres.

TEMPS REQUIS: Une heure

INSTRUCTIONS:

1. Demandez aux participants de lire le texte du chapitre avant la seance de
formation.

2. Demandez qu'en petits groups les participants ex4cutent les teaches
suivantes: (ces dernieres sont inscrites sur la feuille d'instructions du
stagiaire).

Sujets A discussion:

a. Nommez les institutions et les leaders locaux de votre propre region.

b. Nommez quelques leaders officieux de la region que vous connaissez le
mieux.

c. Discutez, si tel est le cas, les institutions ou centres de pouvoir avec
lesquels l'FSR/E ne devrait pas 6tre publiquement associ4.

d. Toujours concernant la region que vous connaissez le mieux, examine quels
organismes ou leaders risqueraient d'entraver les methodes FSR/E et les
technologies appropriees.

e. Quels organismes et leaders pourraient promouvoir les m4thodes et les
technologies dans ces regions?


VOLUME I: III


Page T 14











f. Comment le personnel FSR/E devrait-il s'adresser A chacun des organismes
et leaders pour obtenir et maintenir l'approbation et le soutien
n4cessaire?

PROCEDE:

1. Centrez la discussion sur les sujets mentionn4s ci-haut en etant prudent
car certaines des institutions faisant l'objet de la discussion peuvent
avoir des representants parmi les participants. Surtout, gardez-vous bien
de suggerer ces institutions ou directions qui pourraient 6tre ainsi
representees.

2. Vous avez le choix de faire ces discussions en seance pleniere ou en
petits groups. Si tous les stagiaires viennent de la meme region,
l'assemblee pleniere est plus favorable. S'il n'y a pas d'experience
commune, vous pouvez former les groups selon les diverse regions. Un
representant de chaque group present un compete rendu A l'assembl6e
general, ou la discussion peut se continue. Il est aussi possible de
former les groups selon les disciplines, les affiliations
institutionnelles, ou au hasard, m6me s'ils ont tous l'experience
regionale en commun.


VOLUME I: III


Page T 15











VOLUME I: IV
ACTIVITY 1
LIMITATIONS DES RECOMMENDATIONS


Description sommaire:
discussion en group;
les differences entire
facteurs physiques ou


NOTES DE L'INSTRUCTEUR


Cette lecture se fait individuellement suivie d'une
elle donne aux participants l'occasion de r6flechir sur
les paysans relatives aux aspects autres que les
gdographiques.


OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cette activity, les stagiaires seront en measure de:

Expliquer pourquoi les facteurs geographiques ou physiques seuls ne
suffisent pas A la formation des groups.

TEMPS REQUIS: 30 minutes

MATERIALS:

1. Lecture du chapitre IV

2. Crayons et paper

3. Tableau et craies ou tablette grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Distribuez les feuilles d'instructions aux stagiaires et demandez A chaque
personnel de lire le texte et d'examiner les questions pendant environ
quinze minutes.

2. Voici quelques recommendations offertes aux paysans:

-- Une vari6t4 de mais r6sistante A la secheresse cultivable en bas-fond
repondant positivement A N

-- Une vari6et d'orge A court paille et haut rendement

Examinez les questions suivantes un vue de les discuter:

-- Quels paysans trouveraient ces recommendations appropriees?

-- Quels types de paysans jugeraient que ces recommendations ne satisfont
pas leurs besoins

PROCEDE:

1. Quand les quinze minutes se sont ecoulbes, demandez au group quels
paysans b4enficieraient de cette technologies et lesquels n'en
profiteraient aucunement. Nous sugg4rons que vous posiez une question A
la fois pour eviter la confusion et optimiser l'interaction. Essayez


VOLUME I: IV


Page T 16











d'obtenir plusieurs reponse justifiant leur selection avant de proceder A
la question suivante pour permettre la verbalisation et la discussion de
tout un eventail d'idees.

2. II est important que les participants rlfl6chissent aux circonstances qui
ne sont pas directement associees A la zone agroecologique. II serait bon
de remplacer les deux recommendations mentionn6es dans cet exercise par
des examples de technologies couramment diffusees par le service de
vulgarisation de la region oi le stage de formation a lieu, ou tout au
moins des recommendations auxquelles les participants sont familiarises.
Au Sierra Leone, par example, l'on pourrait employer les examples relatifs
A la riziculture ou A la traction animal, et au Zaire, celui relatif A la
culture de manioc.

Voici des examples de r6ponses offertes en tant qu'aide A la discussion:

-- Une varie6t de mais resistante A la s6cheresse cultivable en bas-fond
et repondant positivement au N

Les paysans qui en b6enficieraient sont:

1. Ceux qui pratiquent l'irrigation du sol sableux

2. Ceux qui emploient le fumier

3. Ceux qui ont acces aux engrais et au capital pour se les procurer.

Les paysans qui n'en beneficieraient aucunement sont:

1. Ceux qui habitent dans les zones de pluviosit6 suffisante A l'entiere
champagne ou qui cultivent un sol A haute retention d'humidite.

2. Ceux qui n'ont pas l'argent pour acheter les engrais.

3. Ceux qui habitent dans les zones de haute altitude.

-- Une vari4et d'orge A court paille et haut rendement

Les paysans qui en ben6ficieraient sont:

1. Ceux qui ont acc6s aux circuits de commercialization

Les paysans qui n'en beneficieraient aucunement:

1. Ceux qui emploient la paille pour la litiere et l'alimentation des
animaux.


VOLUME I: IV


Page T 17











VOLUME I: III NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 2
CARACTERISTIQUES DES PROBLEMS DE PRODUCTION

Description sommaire: Cette discussion en group encourage les participants A
tirer de leurs propres connaissances et experiences en agriculture paysanne
pour definir les caracteristiques des problems de production importantes A la
formation des groups de paysans.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cette activity, les participants seront en measure de:

Definir les caracteristiques variees de l'agriculture paysanne portant sur
les problems de production.

TEMPS REQUIS: Une heure

MATERIALS:

1. Feuillet d'instructions t 1 intitule "Variables utiles au groupement des
paysans"

2. Crayons et paper

INSTRUCTIONS:

1. Divisez les participants en petits groups d'un maximum de six personnel.

2. Expliquez la tAche en leur demandant de penser aux paysans qu'ils
connaissent dans la region. Comment est-ce que ces paysans, leur famille
et leur exploitation varient? Demandez-leur de dresser une liste, sur le
tableau ou autre, les informations n6cessaires au project FSR/E au sujet
des paysans, leur famille et leur exploitation pour comprendre clairement
comment leurs problems different les uns des autres. Demandez-leur
ensuite de grouper les caracteristiques en circonstances naturelles et en
circonstances socio-4conomiques.

PROCEDE:

1. Consolider les listes pour n'en former qu'une seule, la liste maitresse,
au tableau ou sur paper grand format. La discussion qui s'ensuit ne
devrait pas durer plus de quinze minutes, se concentrant surtout A
compiler les idees des stagiaires.

2. Distribuez le feuillet d'instructions 1 1 intitule "Variables utiles au
groupement des paysans". Demandez aux participants de passer en revue et
d'6purer leur liste apres avoir lu le feuillet d'instructions. Donnez-
leur cinq minutes pour compare leur liste A celle du feuillet pour
ensuite y ajouter ou soustraire leurs propres variables.


VOLUME I: IV


Page T 18











3. Examinez plusieurs variables de chaque serie paraissant sur la liste des
stagiaires et sur le feuillet et demandez aux stagiaires d'expliquer leurs
choix relativement A ce qui influence le probl4me ou la solution. (10
minutes)

4. Se rtefrant aux variables portant l'asterisque (*), posez les questions
suivantes pour inciter la discussion:

"Qu'est-ce que nous indique au sujet des
circonstances et des problems qu'un paysan doit affronter dans cette
region?"

"Quelles sont les solutions possibles A ce problem? Quels r6sultats un
menage agricole peut-il esperer pour resoudre des probl6mes?" (10 minutes)

5. R4ponses possibles aux variables sous l'asterisque:

Solutions Ressources
*Variables Problemes Possibles Possibles Requises

Pluies Fin hAtive Vari6et A cycle Main-d'oeuvre
regularity/ precoce disponible
quantity

Pente Erosion Creuser des Main-d'oeuvre
rigoles

Elevage des Alimentation en Ensilage du Provision de
animaux saison seche fourrage fourrage pour
stockage ou
vente

Regime Credit inaccesible Cr6dit en group Cohesion social
foncier ou cheptel en ou cheptel
nantissement

AccAs au Manque de fonds Technologies Terre et main-
credit pour acheter les n'exigeant aucune d'oeuvre ne
intrants d6pense demandant pas de
depense pour
employer la
technologies


VOLUME I: IV


Page T 19











VOLUME I: IV NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 3
TAILLE DE L'EXPLOITATION

Description sommaire: Cette discussion aide les participants A lier la
variable qui difference les paysans aux autres variables importantes A la
definition et A la solution des probl4mes. II vaut mieux que les membres de
chaque group viennent de regions geographiques semblables. S'ils sont de
regions differentes, demandez-leur de faire l'exercice individuellement et que
des volontaires presentent leur information.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les participants seront en measure de:

Lier la variable qui difference les paysans aux autres variables
importantes A la definition et A la solution des problems.

TEMPS REQUIS: Une heure

MATERIALS:

1. Feuillet du stagiaire 1 1 intitul6 "Taille de l'exploitation a Pichincha,
en Equateur"

2. Crayons et paper

3. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Separez les participants en petits groups et demandez que chaque group
choisisse un repr4sentant-reporteur. Ces groups sont forms selon des
critbres g4ographiques (si les participants viennent de different pays,
selon les pays; si tous les participants viennent du meme pays, selon les
regions).

2. Distribuez le feuillet d'instructions 1 1 intitul4 "Taille de
l'exploitation A Pichincha,en Equateur". Demandez que les participants
lisent le court paragraphe et examinent le tableau qui l'accompagne.

a. Dites-leur de discuter la portee de la taille d'une exploitation dans
leur propre pays.

b. Demandez-leur de dresser une liste des principles caracteristiques de
la trait d'une exploitation telles qu'elles s'appliquent A leur region
et de r6pondre aux questions suivantes:

Est-ce que la dimension de l'exploitation est un critere adequat pour
grouper les paysans dans votre region? Pourquoi? Pourquoi pas?

Avez-vous une recommendation A faire?


VOLUME I: IV


Page T 20












PROCEDE:


1. Apres avoir accord trentes minutes A la discution, rassemblez A nouveau
les participants en une assemble general et demandez qu'un reporter de
chaque group present un aperqu des resultats de son group.

2. Encouragez l'usage des aides audio-visuelles. Chaque group doit preparer
un tableau semblable A celui qui a 4et distribute montrant les differences
et les similitudes des fermes de tailles differentes dans leur propre
region.

3. Voici quelques reponses possibles A la question 2 :

Dans la region Gnalia, en Guinee, les petits agriculteurs aussi bien que
les grands fermiers cultivent la meme vari4et de riz. Les grands fermiers
pr6efrent preparer la terre A l'aide de tracteurs, en raison du temps.
Les petits agriculteurs, eux, pr6efrent le labeur manuel ou avec
6quipement attel6, car ils obtiennent un meilleur lit de semences et ont
moins de desherbage A faire et produisent de meilleurs rendements.


VOLUME I: IV


Page T 21











VOLUME I: IV
ACTIVITY 4
IDENTIFICATION DES PROBLEMS ET LES GROUPS DE PAYSANS


NOTES DE L'INSTRUCTEUR


Description sommaire: Cette discussion en petits groups aident les
participants A identifier les problems et A faire le point entire les
problemes et les solutions. Cet exercise peut aussi 6tre faire
individuellement; l'avantage de la discussion en groups tient du fait que les
autres membres peuvent clarifier le point entire le problem et la solution au
moment oh la question est posee.

OBJECTIF:

Apres avoir compl6et cette activity, les stagiaires seront en measure de:

1. Identifier les problems de facon A les distinguer des solutions.

2. Identifier les types gne6raux de probl6mes auxquels doivent faire face les
paysans et qui influencent le groupement des paysans.

MATERIALS:

1. Feuillet d'instructions t 3 intitule "Definition des probl4mes"

2. Crayons et paper

3. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

TEMPS REQUIS: Une heure

INSTRUCTIONS:

1. Separer les participants en petits groups multidisciplinaires.

2. Distribuez le feuillet d'instruction I 3 intitule "Definition des
problems" et demandez aux participants de le lire. Demandez-leur de
discuter les questions presentees sur le feuillet, et de faire une liste
des r6ponses, accompagnees de leur justification, sur le tableau ou sur le
paper grand format. Avisez-les d'en preparer la presentation A la seance
pleniere.

PROCEDE:

1. Apres ces quinze minutes de presentation, rassembler les participants et
demandez qu'on present les reponses obtenues dans un group. Faites une
revision des r4ponses en demandant A chaque example si un autre group est
arrive A des reponses differentes. Cette facon facility la discussion et
clarifie les differences entire le probl4me et la solution.

2. Vous pouvez poser les questions individuellement au course de l'assemblee
general. N'oubliez pas de demander si quelqu'un d'autre dans


VOLUME I: IV


Page T 22











l'assistance A des reponses differences pour stimuler la discussion et
clarifier la difference entire le problem et la solution.

3. Quelques reponses possibles aux questions discutdes:

1. Non Pratique paysanne, done une solution A un problem ou contrainte

2. B Mauvais usage des terres et capitaux puisque les grosses quantit6s
d'engrais applique n'accroissent pas les rendements de facon
significative

3. A Probleme qui limited la production

4. Non Rien n'indique que les mauvaises herbes limitent la production et
les capitaux peuvent 6tre employs A meilleur escient

5. A Probl6me qui limited la production

6. Non Solution A un probl4me

7. B Mauvais usage des terres et de la main-d'oeuvre, sous-exploitation
des resources

8. Non Les paysans sement tard: solution Manque de tracteurs: probl6me

4. II n'est pas necessaire de mener cet exercise en petits groups. Si le
temps manque, l'instructeur peut diriger 1'exercice en session pl4nidre,
en demandant qu'un volontaire r6ponde A chaque question. Cela devrait
prendre environ vingt minutes.


VOLUME I: IV


Page T 23











VOLUME I: IV NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACIVITE 5
IDENTIFICATION DES SOLUTIONS POSSIBLES ET LES GROUPS DE PAYSANS

Description sommaire: Cet exercise fait en petits groups expose les
participants A l'analyse des caracteristiques de l'agriculture paysanne dans
l'4tude comparative de deux groups de paysans et permet d'examiner les
implications de chacune de ces caracteristiques en vue de resoudre le problem
pose: carence en azote dans le mais.

OBJECTIF:

Apres avoir complete cet exercise, les participants seront en measure de:

Demontrer qu'un m4me problem peut avoir differentes solutions
experimentales appliquees selon les caractdristiques de chaque paysan.

TEMPS REQUIS: Une heure

MATERIALS:

1. Feuillet suppl4mentaire 1 4 intitule "Etude d'un cas particulier et sujets
A discussion"

2. Crayons et paper

3. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Separez les participants en petits groups.

2. Demandez aux participants de lire la court description et les questions
qui l'accompagne sur le feuillet 1 4 intitule "Identifier les solutions
aux problems des paysans". Demandez-leur de repondre aux questions qui
suivent la description.

Quelles sont les implications presentees par chacune des differences en ce
qui concern les solutions potentielles a la carence en azote?

3. Les groups devraient etre avisds qu'ils auront A changer les resultats
avec les autres groups au course de la stance pl4niere. Les r4ponses
devraient Atre 6crites sur paper grand format ou sur le tableau pour
faciliter la discussion.

PROCEDE:

1. Dirigez l'assembl4e general en comparant les r6ponses de chaque group.
Vous deviez encourager la discussion dans les domaines ou l'opinion des
groups differe.


VOLUME I: IV


Page T 24












2. Il n'est pas n6cessaire de s6parer les stagiaires en groups, si le temps
se fait court. Vous pouvez faire cet exercise en seance pleniere en
demandant qu'un nouveau volontaire reponde A chaque caracteristique. Tout
cela devrait prendre environ 20 minutes.

3. Il faut encourager les participants A examiner au delA de ce qui semble la
solution unique, la meilleure et la plus evidente au premier abord. Ce
peut etre le cas du point de vue technologique, et non peut 4tre
unacceptable au group que d'autres m6thodes ou solutions.

4. Vous pouvez annoncer A l'avance qu'une des caracteristiques peut ne pas
avoir d'implications sur le choix de la solution potentielle.

5. Voici quelques suggestions:

Groupe A Groupe B


Credit Ayant acc6s N'ayant pas acces

Les engrais sont plus appropries au group A puisqu'ils peuvent obtenir
les pr6ts qui permettent de les acheter. La rotation des cultures et la
future semblent plus appropriees au group B car elles ne demandent aucune
depense d'argent.

Transport Pr6s du chemin Loin du chemin

Les engrais sont recommandables au group A puisqu'il est situ6 pres du
chemin et que le transport est par consequent possible. La rotation des
cultures et la fumure sont plus appropriees au group B car elles ne demandent
pas de transporter les engrais de l'exterieur.

Betail Quelques-uns Plusieurs

La fumure est plus appropriate au group B puisqu'ils ont plusieurs
animaux. Au point oi le fumier peut fournir les fertilisants n6cessaires, le
group B n'a pas A se procurer d'engrais chimiques. La rotation des cultures
peut etre utile aux deux groups, plus particulierement au group A qui n'a
pas de fumier A sa disposition.

Ouvriers Plusieurs Tres peu
travaillant
en ville

Si le travail de la main-d'oeuvre en ville signifie un revenue
suppl6mentaire au fonctionnement de l'exploitation, les engrais sont alors
plus appropries au group A. Comme la main-d'oeuvre est probablement peu
nombreuse au group A, l'application du fumier n'est peut-6tre pas possible.


VOLUME I: IV


Page T 25











Group A


Pluviometrie


1200 mm


500 mm


Les engrais sont probablement plus appropries au group A puisque le
risque de perdre l'argent invest dans les engrais est moindre en cas de
secheresse. Le fumier est plus approprie au group B pour ameliorer la
structure du sol et la retention d'humidite. La rotation peut etre utile aux
deux groups.

Texture du sol Fine Grossiere

Les engrais appliques au sol de texture grossiere risquent d'etre
lessives, par consequent, ils ne sont pas recommandes au group B.


Culture de rente


Caf6


Coton


Il n'y a pas d'implications evidentes si les terres cultivees pour la
culture de rente ne font pas parties de la sequence cultural comprenant celle
du mais. Toutes les caracteristiques n'ont pas necessairement d'implications!

Principaux culti- Femmes Hommes
vateurs de mais

Les implications ne sont pas evidentes mais il y en aura probablement!
Les agricultrices du group A ont-elles acc6s A l'argent n6cessaire pour
acheter les engrais? Qui a droit au fumier venant du betail?

Usage du fumier Combustible Aucun

Le fumier est plus approprie au group B. Aucune implication n'est
6vidente concernant les engrais et la rotation des cultures.

Pente 10 30 % 0 5%

La solution offerte au group A doit tenir compete du risque d'erosion.


Residus des
haricots


Laisses sur le sol


Alimentation du b4tail


L'emploi de produit chimique peut augmenter la production animal ayant
une plus grande quantity de r4sidus.


Preparation
du sol


Manuelle


Boeufs


Si les animaux sont plus nombreux au group B qu'au group A, la fumure
est done plus appropriee au group B.


VOLUME I: IV


Groupe B


Page T 26











VOLUME I: IV
ACTIVITY 6
DEFINITION DES GROUPS DE PAYSANS


NOTES DE L'INSTRUCTEUR


OBJECTIFS:

Apres avoir complete cette activitY, les participants seront en measure de:

1. Definir les groups de paysans dans les regions qu'ils connaissent bien.

2. Formuler les questions portant sur le processus de definition des groups
de paysans.

3. Associer les divers problems aux differences caracteristiques de
l'agriculture paysanne d'une maniere holistique.

TEMPS REQUIS: Une heure et 30 minutes

MATERIALS:

1. Feuillet 1 5 intitul4 "liste de questions servant as groupement des
paysans"

2. Crayons et paper

3. Tableau et crazies, ou tablette grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Separer les participants en petits groups et demandez-leur de nommer un
representant choisi parmi les membres de leur group.

2. Demandez aux groups de r6flechir au groupement possible des paysans dans
une region choisie. Donnez-leur environ trente minutes pour repondre aux
questions posees sur le feuillet 1 5 "Liste de questions servant au
groupement des paysans", qui suggere un plan d'allocation du temps comme
suit:

Partie A: Faire la liste des principles caracteristiques des
exploitations de la region (10 minutes)


Partie B:


Partie C:


Grouper les paysans d'apres les caracteristiques, les problems
et les opportunities de recherche (15 minutes)

Changer les groupements A measure que l'on s'eloigne dans une
certain direction (10 minutes)


PROCEDE:


1. Lors de la stance pl6niere, chaque group prepare un resume de ses
resultats pour une presentation de cinq minutes. Le representant doit


VOLUME I: IV


Page T 27











s'assurer d'y inclure le resume des trois parties. II ou elle doit aussi
s'assurer de:

a. Inclure les variables-cles don't le group s'est servi pour grouper les
paysans

b. Associer ces variables aux specifiques probl4mes qu'affrontent les
paysans.

2. Cet exercise est les plus difficile de routes les activities present4es
dans ce chapitre. Il faut le preceder d'une longue et claire explication
des concepts accompagnes d'exemples de definition des groupements des
paysans. Le problem le plus eminent pour les participants est de decider
quelles variables sont les plus cruciales A la differenciation des cas.
II vous faudra surveiller de pres le progress de chaque group durant la
session de travail.

3. Id6alement, les membres d'un group devrait tous 6tre informs sur une
region donn6e pour pouvoir discuter ensemble les groupements de cette
region. Si cela n'est pas possible, deux approaches alternatives se
proposent. Dans la premiere, vous pouvez demander A un membre de chaque
group d'etre l'informateur a qui le group pose les questions en vue de
d6finir les groups d'une region que cet individu connait tr4s bien. Dans
la second, vous pouvez remettre cet exercise au point de facon A
assembler l'autre, et vice versa. Au course de la session pl6niere, vous
demandez que des volontaires s'avancent et donnent leur presentation.

4. Lors d'un recent atelier, les stagiaires formerent les groups au hasard
et firent quelques changements pour assurer que les groups avaient un bon
equilibre en matiere de disciplines. Cependant, ils ont omis de s'assurer
de 1'6quilibre en matiere d'experiences chez les participants, et une
concentration de participants ayant tous beaucoup d'experiences s'est
accumul6e dans deux groups. Evidemment, ces deux groups donnerent
d'excellents comptes rendus, alors que les autres groups ont bach6
peniblement et ont produit de mediocres rapports. Cela montre qu'il vaut
la peine de former les groups pour obtenir cet 6quilibre en matiere
d'experiences aussi bien qu'en matiere de disciplines.

5. Suggerez que chaque group trace une petite carte en vue d'illustrer le
changement qui s'opere A measure que l'on s'l6oigne de la region dans la
parties C.

6. Exemple d'une solution A cet exercise:

A. Principales caracteristiques des paysans au Middle Kirinyage, Kenya

1. Cultures de base: mais et haricots, de rente et d'autoconsommation
2. Sol: limon rougeAtre
3. Topographie: assez plat, quelques collins
4. Pluviometrie: deux saisons: 600 mm A la premiere, 400 mm A la
second
5. Altitude: 1200 m

VOLUME I: IV Page T 28











6. Regime foncier: droit de propriety, la plupart sont titulaires
7. Acces au circuit de commercialization: tres bon, routes
praticables
8. Preparation du sol: quelques-uns poss6dent des boeufs, d'autres
les empruntent ou les louent
9. Taille de l'exploitation: 2 a 5 hectares
10. Type de famille: nucl4aire, moyenne de 8 personnel
11. Temps le plus occupy de l'annee: le desherbage en avril et mai.

B. Definition des groups de paysans A l'interieur d'une region

Les revenues sont la variable marquant les differences les plus
profondes dans les groups et leurs probl4mes. Les paysans A basses
recettes plantent tard ou avant les pluies ainsi risquant d'avantage de
ne pas r6ussir leurs cultures. Les paysans A revenues elev6s ont
probablement des boeufs ou l'argent liquid pour les louer au debut des
pluies. Ces derniers ont tendance aussi A utiliser des facteurs de
production ameliores (semences, engrais).

C. LA oh les groups changent

Se dirigeant vers le nord, l'altitude augmente, les pentes sont plus
escarp6es, les pr4cipitations et la duree des saisons pluvieuses
augmentent et la density de la population diminue. Le cafe devient la
culture de rente, le mais et les haricots sont cultives pour
l'autoconsommation. La preparation entire du sol est faite
manuellement A la houe. L'acces au march, le type de sol et de
famille sont les memes que dans la region plus basse.

Une meilleure preparation du sol en vue de conserver l'humidit6 s'avere
important en tant que priority de recherche dans la region basse, et
non pas dans la region A haute altitude oi les pluies sont abondantes.
Les vari4ets A cycle plus court seraient n4cessaires dans la region
basse pour 6viter les ravages de la secheresse, alors que dans la
region levee, ce sont les vari4t6s A long cycle don't ils ont besoin
pour profiter de la longue saison des pluies.

Methode alternative:

1. Demandez aux stagiaires de r6fl4chir individuellement aux domaines de
recommendations de leur region de provenance ou d'une region qu'ils
connaissent bien. Ensuite, demandez-leur de:

a. 6numerer les principles caracteristiques de leur village.

b. sp4cifier, A measure qu'ils progressent dans une certain direction
allant du village au domaine de recommendation, les changements et d'en
expliquer les raisons.

c. investiguer les possibilities d'avoir plus d'un domaine de
recommendation dans leur village respectif. Lorsqu'ils d6terminent une
limited, demandez aux participants d'expliquer pourquoi la difference


Page T 29


VOLUME I: IV










est important et jusqu'A quel point cette difference affectera les
agriculteurs participant aux programmes de recherche. (45 minutes)

2. Demandez aux stagiaires de former des groups de deux et que chacun donne
une breve description de l'analyse de son domaine de recommendation A
son/sa camarade. (15 minutes)

PROCEDE:

1. Rassembler A nouveau tous les stagiaires et demandez A plusieurs de
presenter leur propre analyse au group entier. (15 minutes)


VOLUME I: IV


Page T 30











VOLUME I: IV NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 7
IDENTIFIER LES DOMAINES DE RECOMMANDATIONS

Description sommaire: Cet exercise permet aux stagiaires de travailler
individuellement et en groups de deux pour determiner les domaines de
recommendations d'une region qui leur est bien connue. Ils ont ainsi la
chance de formuler les questions sur le sujet apres avoir analyst eux-memes le
concept du domaine de recommendation. Cet exercise permet aussi A
l'instructeur de verifier si les stagiaires ont bien saisi le concept.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les participants seront en measure de:

1. Identifier les domaines de recommendations des regions qui sont familieres
aux participants.

2. Formuler les questions apres avoir eux-memes analyser le concept du
domaine de recommendation.

INSTRUCTIONS:

1. Demandez aux participants de reflechir individuellement sur les domaines
de recommendation de leur propre region ou toute autre region au'ils
connaissent bien. Dites-leur de:

a. Faire une liste des caracteristiques principles de leur village.

b. Identifier, A measure qu'ils s'eloignent de leur village dans une
certain direction, A quel point le domaine de recommendation commence
A changer et en discuter les raisons.

c. Examiner la possibility au'il exist plus d'un domaine de recommendation
dans le village. LA oh une demarcation du domaine de recommendation
existe, demandez aux stagiaires d'expliquer pourquoi la difference est
si important et comment la difference entire les domaines mene
probablement A different programmes de recherche pour les deux
domaines. (45 minutes)

2. Demandez aux participants de former des groups de deux et que chacun
decrive prievement l'analyse de son propre domain de recommendation A son
college. (15 minutes)

PROCEDE:

1. Rassembler A nouveau les stagiaires en stance pleniere et demandez que
plusieurs volontaires presentent leur description du domaine de
recommendation au'ils ont pu identifier. (15 minutes)


VOLUME I: IV


Page T 31











VOLUME I: V NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
COLLECT D'INFORMATIONS AUPRES DES INFORMATEURS-CLES

OBJECTIFS:

Apres avoir compl6et cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

Identifier les locaux informs qui peuvent fournir information
necessaire au succes du programme FSR/E.

TEMPS REQUIS: 30 minutes

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Separez les stagiaires en petits groups. Demandez-leur de discuter les
questions suivantes:

Qui sont les gens de votre region qui peuvent vous donner des
renseignements utiles et precis au sujet des paysans locaux et de leurs
circonstances?

Nommez certain renseignements important que les informateurs-cl4s
peuvent savoir. Et certain faits don't ils sont au courant mais qu'ils
peuvent ne pas vouloir devoiler.

Demandez aux groups de dresser une liste des personnages, par leur r6le
et non par leur nom, de l'information que chacun peut fournir et les
questions delicates qu'ils h6siteraient A discuter.

Demandez-leur de sp6cifier ce qui fait que ces personnages, dans leur
r61e, sont bien informs.

PROCEDE:

1. Demandez qu'un representant de chaque group present leurs r4ponses.

2. Assurez-vous que les informateurs-cles n'ont pas ete nommes, seulement
identifies par leur rl6e dans la communaute.

3. Si un stagiaire suggere de questionner M. Untel, cherchez A savoir qui est
ce M. Untel et comment il se fait qu'il connaisse bien 1'agriculture
paysanne de cette region-la. Encouragez-les A penser en terms g6ndraux
au sujet des r6les et des connaissances qui en decoulent.


VOLUME I: V


Page T 32












Solutions possibles:


INFORMATEUR-CLE CONNAISSANCES POSSIBLES SUJETS DELICATS

Marchand Pbriodes de fluctuation Coft, revenues, marges des
des prix prix, contrebandes

Contraintes au march Prix

Fournisseur Numbro de paysans qui Profits
d'intrants emploient chaque intrant,
d'o6 ils proviennent,
types d'acheteurs,
tendances dans l'usage
des intrants, contraintes

Instructeur Debut et fin de la saison
d'ecole maigree," problems de
sant6, periode la plus
occupbe du calendrier des
cultures

Agriculteurs males Leurs activities Les activities des femmes



4. Au lieu de diviser les participants en petits groups, vous pouvez
demander qu'ils suggerent les genres d'informateurs-cles pour les inscrire
au tableau ou sur paper grand format.


VOLUME I: V


Page T 33











VOLUME I: V NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 2:
COMMENT DETERMINER LES METHODS DE COLLECT DES DONNEES

OBJECTIFS:

Apres avoir compl6et cette activity, les stagiaires seront en measure de:

Choisir les m6thodes de collect appropriees en vue d'obtenir les divers
types d'informations.

TEMPS REQUIS: Une here

MATERIALS:

Les feuilles d'instructions du stagiaire indiquant les types de m6thodes
de collection et des hypotheses.

INSTRUCTIONS:

1. Separez les participants en groups pluridisciplinaires de 3 A 5
personnel.

2. Donnez-leur les instructions suivantes:

A chacune des hypotheses qui suivent, choisissez le type de collect le
plus approprie A verifier la proposition. Soyez pret A expliquer votre
choix.

3. Il existe generalement plus d'une facon d'obtenir un type particulier de
renseignements. Les chercheurs doivent se poser le question A savoir
quelle est la meilleure m6thode qui leur permettra d'arriver A
l'information don't ils ont besoin selon certaines circonstances. Ce choix
peut varier d'apres la perspective subjective de l'individu, et pour cette
raison, il y a rarement d'unique r6ponse qui soit "exacte". Les
stagiaires doivent done expliquer les raisons pour lesquelles ils ont
choisi une certain m6thode et decrire la nature de l'information
recherche. Ces points doivent 4tre presents clairement aux participants
avant m4me de commencer l'exercice.

PROCEDE:

1. Demandez aux participants d'6crire leurs r6ponses sur le tableau.

2. Passez-les en revue avec l'assemblee pl4nikre.

Voici quelques reponses possibles:

Dans la measure du possible, il faut examiner les sources de donn4es
secondaires de toutes les hypotheses, meme les donn6es concernant les
pratiques agricoles des paysans et leurs traits caracteristiques aupres
des informateurs-clbs.


VOLUME I: V


Page T 34












1. Le sondage "informel" peut suffire si les pourcentages precis ne sont
pas requis.

2. Les donnees secondaires, surtout celles de la pluviometrie. Si
celles-ci ne sont pas accessible, il faut mettre en oeuvre une etude
special pour rassembler ces donnees.

3. L'experimentation peut fournir des renseignements precis.

4. L'experimentation.

5. L'enquete "formelle" produit de meilleurs r6sultats lorsque les
donnees sont examinees en contre-croise (la variable A centre la
variable B dans ce cas-ci, la superficie contre la culture de coton).

6. Une etude sp6ciale dans laquelle le chercheur questionne un group de
preteurs, un group d'emprunteurs et un autre group de personnel qui
ne sont ni l'un ni l'autre mais sont au courant du system de prets.

7. L'experimentation.

8. L'enquete "formelle" est preferable lorsque les donnees quantitatives
pr4cises sont requises.

9. Une sondage rapide est recommand6, sans 6liminer la possibility d'une
enqu6te "formelle", mais le sondage est probablement moins cofteux,
plus rapide et plus fiable.

10. Les donnees secondaires, si non disponibles, peuvent etre remplacees
par une estimation approximative de la population relative purtant sur
les vingt dernieres annees.

11. Les donnees secondaires peuvent repondre A la question sur l'effet de
nourrir les moutons de pailles d'orge. Si les renseignements ne sont
pas disponibles, il faut faire l'experience.

12. Le sondage "informel" s'avere pr6efrable lorsque les raisons sont
compliquees et/ou delicates.

METHOD ALTERNATIVE:

Cet exercise peut aussi etre fait individuellement en suscitant les
reponses de l'assistance en seance pleniere.


VOLUME I: V


Page T 35











VOLUMEI: V NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 3:
COLLECT DES DONNEES D'OBSERVATION

Description sommaire: cette activity aide les participants A percevoir
l'importance des donn6es d'observation pour pouvoir d6crire clairement les
systems de production agricole d'une region.

OBJECTIFS:

Apres avoir compl6et cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

1. Tirer des inferences sur les aspects culturels, sociaux, economiques,
biologiques et physiques des syst6mes de production d'une region en se basant
sur leurs observations.

2. Formuler des hypotheses sur les systems de production d'une region bashes
sur les observations.

TEMPS REQUIS: une here et 30 minutes

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Cinq ou six diapositives illustrant des syst4mes de production et des
scenes de villages d'une region particuliere. Essayez autant que possible
d'obtenir des dispos concernant un project qui vous est familiar. (Elles
devraient montrer des examples d'assolement et cultures, des types d'animaux
et des m6thodes d'elevage, des habitations, des products alimentaires locaux,
des traits culturels important, des modes de transport, et les conditions du
sol et des plantss)

3. Pages grand format sur lesquelles paraissent certaines suggestions de
donnees d'observation.

4. Feuillet 11: Collecte d'observations.

INSTRUCTIONS:

1. Annoncez aux stagiaires la presentation de diapositives sur les systems
de production et les scenes d'un village de la region choisie. A l'aide
des pages grand format, soulignez aux participants les sujets sur lesquels
ils devront rassembler les donn6es d'observation.

2. Presentez les dispos (environ 10 seconds chacune).

3. Distribuez les feuillets en suggerant quelques sujets sur lesquels ils
peuvent rassembler les donn6es d'observation.

4. Assistez les stagiaires dans la formulation de leurs reponses sur chaque
sujet propose.


VOLUME I: V


Page T 36












5. Presentez les dispos une deuxieme fois (environ 10 seconds chacune).

6. Demandez aux stagiaires d'4crire les observations qu'ils ont pu faire A la
deuxieme presentation et qu'ils avaient omis la premiere fois.

7. Discutez avec eux les reponses concernant les nouvelles informations
obtenues a la deuxieme presentation.

8. Demandez aux participants de formuler des hypotheses sur les systems de
production en se basant sur leurs observations.

PROCEDE:

1. Soulignez les differences parmi les r6ponses entire ce que les stagiaires
ont vu et l'interpr6tation qu'ils en ont fait au course de la stance
pleniere apres la premiere projection.

2. Demandez-leur de discuter l'information additionnelle qu'ils ont observer
apr4s la deuxi4me projection. Soulignez que les observations subs6quentes
devraient leur permettre de confirmer les observations ant4ecdentes en
plus de pouvoir en tirer de nouveau renseignements.

3. Dirigez la conversation concernant les hypotheses faites sur les systems
de production au course d'une seance pleniere et inscrivez les r6ponses au
tableau ou sur les pages grand format. Demandez aux stagiaires d'indiquer
les donn6es additionnelles requises pour verifier ces hypotheses.

4. Si l'instructeur connait la region en question, il devrait souligner si
les hypotheses s'agencent bien aux informations dejA obtenues des enqudtes
menees au course du project reel.

METHOD ALTERNATIVE:

L'Universite de Hawai a Manoa a mis au point un exercise semblable pour
leur course de formation en system de production; il est intitule: "A
Walk through Sitiung", ou une promenade A travers Sitiung. II parait dans
l'ouvrage suivant:

McArthur, H., Philipp, Wilson et Yost, 1985. A Training Package Simulating
FSR and D Site Survey, Sondeo, and Research Design Activities. College of
Tropical Agricultural and Human Resources, University of Hawaii at Manoa
(Module I).









VOLUME I: V Page T 37











VOLUME I: V NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 4:
LES DONNEES SOMMAIRES DANS LE SONDAGE INFORMAL

Description sommaire: Cet exercise facility la mise au point du materiel
aidant sur le plan de la description et de l'observation dans les activities de
l'FSR/E.

OBJECTIFS:

Apres avoir compl4et cette activity, les participants seront en measure de:

Faire usage du materiel sommaire pour completer la description d'un
systeme de production:
a. cadastre ou parcellaire
b. calendrier de l'entreprise
c. calendrier des products alimentaires
d. calendrier de l'alimentation animal
c. repartition sexuelle des tAches

TEMPS REQUIS: Une heure

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

3. Diapositives montrant un example de chacun des cinq types de materiel
enumeres ci-haut.

4. Feuillet 11 intitul6 "Carte composite d'une exploitation typique A 1
carreau (1,29 ha) dans la region Jacmel, en Haiti".

5. Feuillet 12 intitule "Calendrier des cultures pour le district de Kilosa
du Nord, en Tanzanie".

6. Feuillet #3 intitul6 "Calendrier des products alimentaires A Middle
Kirinyagea, au Kenya, 1981".

7. Feuillet 14 intitule "Calendrier de l'alimentation du cheptel A Vihiga, au
Kenya".

8. Feuillet #5 intitul4 "R4partition sexuelle des teaches, A Gnalia, en
Guinee".

INSTRUCTIONS:

1. Avant de commencer cet exercise, presentez un example de chacun des types
de materiel suggeres pour faciliter la description d'une entreprise
agricole sous forme de diapositive ou de trace sur paper grand format.
Distribuez des exemplaires. Passez de trois A cinq minutes sur chacun A

VOLUME I: V Page T 38











expliquer sa mise au point et son utility dans la comprehension d'une
entreprise agricole. Les paragraphes suivants vous aideront A en faire la
presentation.

a. Parcellaire: cette carte sur laquelle sont tracees les forme et
dimension d'une exploitation s'avere utile pendant et apres
l'interview. En tracant la carte pendant l'interview, le chercheur
peut center ses questions sur chacun des champs, car les agriculteurs
emploient souvent differences pratiques et cultivent differentes
cultures sur different champs. La representation visuelle devient
encore plus claire lorsqu'on y inscrit les details relatifs aux
pratiques agronomiques et les caracteristiques de chaque champ.

b. Calendrier de l'entreprise: ce calendrier montre le courant des
activities, 1'emploi de la main-d'oeuvre, des intrants, les temps des
semailles et de la recolte relatifs A chacune des cultures pendant
une ann4e entire. L'elevage et les entreprises non agricoles
(exterieures A l'exploitation) devraient egalement paraitre si elles
sont saisonnieres ou si elles ont des periodes de pointe et des
periodes creuses. Ce calendrier illustre la concurrence entire les
diverse cultures et entreprises pour les resources rares don't
dispose la famille rurale. Par example, la calendrier de Kilosa,
Tanzanie, qui accompagne ce texte montre une periode de pointe dans
la main-d'oeuvre qui s'etend d'prdparation du sol, de semailles et de
desherbage dans les cultures de mais et de coton, et alors que le riz
est plante et sarcle.

c. Calendrier des products alimentaires disponibles: ce tableau est
specialement utile dans les regions oh les carences alimentaires
posent un problem important A l'agriculture paysanne. Le calendrier
montre quels products sont disponibles A quels moments, les periodes
de l'ann6e o6 les p4nuries sont les plus probables, et les aliments
que choisissent les paysans pour remplacer ceux qui manquent. Le
calendrier du Middle Kirinyaga, Kenya, montre ce qui replace les
denrees principles, mais et haricots.

d. Calendrier de l'alimentation animal: ce tableau est semblable A
celui que nous venons de decrire, sauf que c'est en rapport A
l'alimentation des animaux et non des humans. Le feuillet 14 montre
le nombre de paysans qui emploient dix types different d'aliments et
de supplements ainsi que les mois durant lesquels ils sont
disponibles. Ce tableau est utile en ce qu'il illustre la
possibility d'augmenter l'apport de nourriture durant les periodes oh
le broutage est pauvre, de f6vrier A avril.

e. Repartition sexuelle des t&ches: ce tableau demontre la repartition
des teaches d'apres le sexe des travailleurs, dans la region Gnalia,
en Guinee. Dans plusieurs parties, comme dans celle-ci, on associe
certaines cultures et certaines operations agricoles A l'un ou
l'autre sexe. II est important de consulter le group affect par
tout changement propose, et que, si celui-ce s'avere approprie, les
efforts de developpement soient concentres sur ce group. Ainsi, la


VOLUME I: V


Page T 39











recherche et le developpement sur les arachides A Gnalia devraient
viser les agricultrices en particulier.

2. S6parez les participants en cinq groups multidisciplinaires, donnant a
chaque group un des cinq tableaux. Assurez-vous qu'un specialiste en
elevage fait parties du group qui a recu le calendrier de l'alimentation
animal. Les participants auront l'occasion de construire des modules A
partir de l'information obtenue des interviews faits dans le cadre de
l'exercice du sondage informel du chapitre VII. De 3 A 5 personnel
forment un group ideal. Chaque group nomme un representant. Assignez
au hasard une technique diff6rente A chaque group.

3. Demandez aux groups de faire les deux teaches suivantes:

a. Demandez aux participants d'employer le tableau pour decrire une
exploitation avec laquelle un des membres du group est familiarise.
Si tous les membres viennent de la meme region, qu'ils choisissent
une personnel qui fournira les renseignements sur sa region pendant
que les autres tracent le diagramme. Le group reproduit ses
resultats sur une feuille de paper grand format. (Environ 20
minutes)

b. Demandez aux participants d'employer le tableau pour dresser une
liste des points-cl6s tels qu'indiques sur le diagramme, et une liste
des hypotheses sur les problems des paysans. Tout cela doit
4galement 6tre inscrit sur la feuille grand format. (Environ 10
minutes)

PROCEDE:

1. Demandez que le repr4sentant de chaque group fasse une presentation de
cinq minutes A la seance pleniere pour montrer le diagramme et son
utility A determiner les points important d'une exploitation et A former
les hypotheses des probl4mes que cet exploitant doit envisager. Il est
difficile de predire quels seront les points directeurs et les hypotheses
suggerees, mais les faits suivants sont mentionnes fr6quemment:

Parcellaire: trop peu de jachere, rotations qui risquent de diminuer la
fertility du sol, terres fragmentees, cultures intercalaires qui se font
concurrence pour la lumiere, l'humidite, ou les nutriments.

Calendrier des cultures: goulets d'etranglement de la main-d'oeuvre aux
periodes de point, periodes de restriction mon6taire, de carence
alimentaire, periodes creuses, possibility d'introduire des vari4ets A
cycle vegetatif plus long ou plus court.

Calendrier des denr6es disponibles: periodes de carence alimentaire,
malnutrition, problems de vente au march.

Calendrier de 1'alimentation animal: periodes de p6nurie alimentaire,
malnutrition, concurrence des r6sidus vegetaux pour l'amelioration du sol
et l'alimentation des animaux.


VOLUME I: V


Page T 40












Repartition sexuelle des teaches: cultures et activities strictement
reservees aux homes, cultures et activities strictement reservees aux
femmes.


VOLUME I: V


Page T 41











VOLUME I: VI NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
INFORMATION EXISTANTE POUR DEMARRER L'FSR/E

OBJECTIF:

Apres avoir complete cet exercise, les participants seront en measure de:

Passer en revue les sources de donnees disponibles utiles au processus de
l'FSR/E.

TEMPS REQUIS: Une heure

MATERIALS:

1. Papier grand format et crayons-feutres

2. Feuillet suppl6mentaire 11 intitul4 "Types d'informations existantes"

INSTRUCTIONS:

1. S4parez les participants en petits groups multidisciplinaires.

2. Demandez aux participants de discuter les divers types de donnees qui
sont disponibles dans leur pays. Demandez-leur d'6crire sur le tableau
une liste des sources don't ils sont au courant.

3. Distribuez le feuillet 11 intitule "Types d'informations existantes" et
demandez-leur de compare leur liste A celle du feuillet.

4. Demandez aux participants de discuter les questions suivantes en petits
groups. Ces questions sont repetees sur leur feuille d'instructions.

Jusqu'A quel point ces donn6es doivent-elles etre d4tailles pour etre
utiles?

Qu'est-ce que de telles donn6es secondaires suggerent au sujet des
agriculteurs et de leurs problems?

De quelle information suppl6mentaire un programme FSR/E a-t-il besoin qui
n'est pas fournie par les donn6es secondaires?

PROCEDE:

1. Apres avoir regrouper les participants, vous pouvez faire une liste des
types d'informations sugg&rees par eux en demandant A l'assemblee entire
qu'ils vous donnent des examples plut6t qu'en 4coutant les rapports de
chaque group, ce qui prendrait beaucoup de temps. Comme leur liste aura
deja 4tW compare A celle du feuillet, il peut suffire de demander s'il y
a d'autres types d'information que ceux qui paraissent sur la liste et
que les groups ont ajout6s.


VOLUME I: VI


Page T 42










2. Vous devriez ensuite discuter les sources de cette information, c'est-A-
dire oi l'information peut etre localisee. Ceci aurait aussi pu etre
fait en un premier temps en ajoutant la source parallelement A la liste
des types d'information. Nous suggerons l'organisation suivante:


Type d'Information Source

Carte Topographique Institut G4ographique

Au course de la discussion, encourage l'usage des sources et des types
nouveau d'informations. Si, par example, les photos aeriennes et les
cartes topographiques ne sont pas disponibles, peut-6tre est-il possible
de louer un petit avion et de'examiner A vol d'oiseau pour ainsi dire et
compare la carte g4ographique pour avoir une meilleure idee du paysage.
La camera video utilisee au course de survol de la region produit
d'excellentes photographies detaillees et en peu de temps, des plus
utiles A la designation des villages echantillons (Hutchinson et al.,
1986). Si les donn6es sur la pluviom4trie obtenues de la station
expdrimentale ne couvrent pas la region qui vous interesse, peut-etre
qu'une mission de la region a fait sa propre collect de donnees sur les
precipitations. Vous ne devriez pas passer beaucoup de temps la-dessus.

3. Discutez les questions offertes sur le feuillet, notamment importantes
sont les questions portant sur la quantity de donnees et ce qu'elles
peuvent nous apprendre. La tendance general est de s'eterniser sur les
details.

Soulignons que:

a. Toute information peut etre interessante, mais seulement une certain
parties sera vraiment utile. Les equipes FSR/E doivent pouvoir
justifier l'utilit6 des donnees secondaires A rassembler. Si elles
ne sont pas utilisees, elles ne sont pas pertinents.

b. Comme le but du diagnostic est de decrire les systems de production
et identifier les contraintes A l'agriculture, l'information
quantitative tres d6taillee n'est pas aussi d'ensemble de la region
du project.

c. II est possible que les donnees secondaires ne fournissent pas de
renseignements sur les objectifs des paysans et leur facon de prendre
les decisions. C'est possible aussi qu'elles ne fournissent pas
d'information sur l'agriculture de subsistence, le system d'elevage,
sur les tAches menageres et les entreprises associees qui serait tres
utile A l'equipe FSR/E.

d. Les 6quipes devraient decider A l'avance de la priority des donnees A
rassembler et s'organiser pour localiser promptement l'information
pertinente.


VOLUME I: VI


Page T 43











VOLUME I: VI
ACTIVITY 2
RENDRE LES DONNEES PLUVIOMETRIQUES UTILISABLES


NOTES DE L'INSTRUCTEUR


Description sommaire: Cet exercise pratique donne aux stagiaires l'occasion
d'exercer la conversion des donnees pluviom6triques originales en une forme
propice A l'analyse et A l'interpr6tation. Si les donn6es sont accessible,
il serait interessant de depouiller les donn6es de la region ou a lieu
l'atelier.

OBJECTIF:

Apres avoir compl6et cet exercise, les participants seront en measure de:

Analyser les donnees pluviometriques et tracer les graphiques utiles A
leur interpretation.

TEMPS REQUIS: Une heure:

MATERIALS:

1. Donn6es pluviometriques mensuelles pour une periode de 10 A 15 ans. Le
feuillet 17 de ce chapitre intitule "Precipitations mensuelles A San
Pablo" vous les fournit, toutefois, si vous avez aces aux donn6es de la
region ol se donne ce course, il serait preferable d'utiliser les donn6es
locales.

Le format des donnees pluviometriques devrait se presented ainsi:

Mois

Annees J F M A M J J A S O N D Pr6cipitations
Totales

1960
1961
1962
1963
1964


2. Le feuillet 12 intitule "Processus d'analyse des donnees pluviometriques
explique les equations et procedures.

3. Papier A graphiques et crayons

INSTRUCTIONS:

1. Expliquez les procedures d'analyse statistique et demandez que les
stagiaires 6tudient le feuillet 12 avant de commencer l'exercice
proprement dit. (20 minutes)


VOLUME I: VI


Page T 44











2. Distribuez aux stagiaires les feuilles des statistiques pluviometriques
don't vous vous servirez dans cet exercise. Le feuillet 17 donne les
donnees obtenues A San Pablo, cependant, come nous l'avons dejA
mentionne, vous pouvez tres bien employer les donn6es obtenues
localement.

3. Demandez aux participants d'employer les donn6es qu'ils ont en main pour
determiner la m6diane mensuelle, A 0,25 et 0,75 de precipitations.
Rappelez-leur que le feuillet #2 explique la m6thode de calcul.

4. Demandez aux participants de tracer le graphique des m6dianes, A 0,25 et
A 0,75. Le feuillet 15 intitule "Pluviometrie a San Pablo" en donne un
example et vous pouvez vous en servir pour expliquer le processus.

5. Apres avoir tracer le graphique, demandez aux stagiaires de l'examiner
brievement et de determiner quelles informations peuvent 6tre tirees de
ce type de representation graphique. Qu'est-ce qu on peut apprendre au
sujet des circonstances et des probl4mes des paysans?

Methodes alternatives: Si les donn6es couvrent une periode de plus de quinze
ans, le processus prend beaucoup trop de temps. Voici quelques suggestions
alternatives:

a. calculez vous-meme l'ensemble des donn6es et demandez aux
participants de ne faire le calcul que d'un mois ou deux A titre
d'exercice pratique.

b. demandez qu'une "6quipe" se porte volontaire A le faire pour tous et
qu'ils presentent leurs resultats A l'assemblee alors que vous
focalisez la discussion sur l'utilit4 des statistiques
pluviometriques.

c. faites cet exercise vous servant de l'Activite 3 ou 4 et eliminant
tout simplement cet exercice-ci.

PROCEDE:

1. Demandez aux stagiaires de discuter les questions soulev6es au numero 5
ci-haut. Rappelez-vous ces renseignements lorsque vous discutez les
questions suivantes:

a. Cette m6thode d'analyse est plut6t rudimentaire. Elle donne une idee
du risque que courent les agriculteurs particulierement lorsqu'elle
est combinee aux donnees sur l'evapotranspiration.

b. Vous ne pouvez prononcer que sur les annees pour lesquelles vous avez
des donn6es. Par example, il est possible de dire que "A San Pablo,
de 1963 A 1981, les trois quarts des ans recurent moins de 34 mm de
pluie aux mois d'aoit".


VOLUME I: VI


Page T 45











c. Elle donne aussi une id6e de la rdpartition des pluies tout au course
de 1'ann6e et plus d'annees sont couvertes par les donn6es, mieux
c'est.

2. Voici quelques idees A border au course de la discussion:

a. Ce genre de diagramme donne certaines indications de la variability
des precipitations sur une periode de temps et il est possible de
conclure si les agriculteurs doivent ou non adapter certaines
pratiques qui les protegent contre les risques provoques pas la
variation climatique. Par example, si la saison des pluies est
retard6e un an sur quatre ou plus, les agriculteurs peuvent
6chelonner les dates de semis plut6t que d'attendre les grosses
pluies.

b. Le temps de l'ann6e et la duree des periodes seches affectent le
choix des cultures de la second saison vegetative et meme le choix
des cultures r6sistantes A la s6cheresse de la premiere champagne
agricole.

c. La variation et les conditions climatiques affectent egalement les
technologies de transformation et de stockage des products agricoles
ainsi que le choix que les paysans en font. Dans certaines regions
oh les chemins sont en mauvais 6tat, la commercialization y est
grandement affected.


VOLUME I: VI


Page T 46












VOLUME I: VI NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 3
ETUDE D'UN CAS PARTICULIER DE PRODUCTION DE MAIS, A IMBABURA, EN EQUATEUR

Description sommaire: Cet exercise fait en petits groups a 4te concu pour
donner aux stagiaires l'occasion de mettre en pratique leur savoir et, A
l'aide des donn6es pluviometriques, de predire les possibilities de succes
d'une nouvelle variety.

OBJECTIF:

Apres avoir complete cet exercise, les participants seront en measure de:

Employer les donn6es pluviom6triques pour prevoir les possibilities de
succ6s d'une nouvelle variety.

TEMPS REQUIS: Une heure:

MATERIALS:

1. Feuillet 13 "Etude d'un cas particulier et les donn6es pluviometriques,
dans la Province d'Imbabura, en Equateur"
2. Feuillet 14 "Pluviometrie a Ibarra"
3. Feuillet 15 "Pluviometrie A San Pablo"
4. Feuillet 16 "Precipitations mensuelles A Ibarra
5. Feuillet 17 "Precipitations mensuelles A San Pablo
6. Crayons et paper
7. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Separez les stagiaires en petits groups.

2. Distribuez les feuillets 13 "Etude d'un cas particulier et les donn6es
pluviometriques dans la Province d'Imbabura, en Equateur", 14
"Pluviom6trie A Ibarra", 15 "Pluviometrie A San Pablo", 16
"Precipitations mensuelles A Ibarra", et 17 "Pr4cipitations mensuelles A
San Pablo" A tous les participants et demandez-leur d'en 6tudier les
renseignements.

3. Demandez aux 6elves de discuter entire eux dans chaque petit group les
possibilities et les problems qui se presentent face A l'introduction
d'une nouvelle vari4et de mais A maturation hative, la "INIAP 101", dans
cette region.

4. Demandez-leur de faire une liste des possibilities et des probl6mes -
sur le tableau ou sur le paper grand format.

5. Demandez-leur de discuter et d'inscrire les autres donn6es secondaires
qui aideraient A prendre la decision.


VOLUME I: VI


Page T 47











6. Demandez-leur de discuter et d'inscrire tout autre type d'information -

enqudtes et sondages rapides ou autres qui pourraient contribuer au
processus de prise de decision.

7. Avisez-les qu'ils auront A presenter les recommendations sugg6rees par
leur group et de discuter leurs conclusions avec leurs collogues au
course d'une stance pl6niere.

PROCEDE:

1. Rassembler A nouveau les participants et demandez aux groups de
presenter leurs recommendations et conclusions. Essayez de stimuler la
conversation en ce qui concern les autres types de donn6es secondaires.


VOLUME I: VI


Page T 48











VOLUME I: VI NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 4
UTILISER L'INFORMATION EXISTANTE POUR FORMER LES HYPOTHESE SUR L'AGRICULTURE
PAYSANNE

Description sommaire: Cet exercise pr4sente les donn6es sur la pluviometrie,
les prix du march, les dates de semis et de r4colte, puis, demand aux
stagiaires de former des hypotheses sur les problems des agriculteurs a
partir de ces donn6es. Fonctionnant en groups, les participants doivent
tenir compete de plusieurs facteurs en formant leurs hypotheses. Si le temps
manque, il est possible de faire cet exercise sans diviser les stagiaires en
petits groups et l'instructeur dirige l'assembl4e entire.

L'instructeur doit etre inform que les dates de semis et de r6colte inscrites
sur le tableau des prix representent les bases sur lesquelles le calendrier
des cultures est fonde. Des calendriers son pr6sentes au Volume I, Chapitre
7, Activity 1.

OBJECTIF:

Apr6s avoir complete cette activity, les stagiaires seront en measure de:

Mettre en usage sciemment l'information existante pour former les
hypotheses conclusions provisoires aptes A 4tre mises a le'essai -
concernant les probl6mes des paysans.

TEMPS REQUIS: 45 minutes (possible en 20 minutes de maniere abr4g6e)

MATERIALS:

1. Feuillet d'instructions 18, intitul6 "Pluviometrie moyenne mensuelle au
Middle Kirinyaga"

2. Feuillet d'instructions 19, intitul6 "Prix du Mais et du Haricot, Marche
de Kagio, 1979 81"

3. Crayons et paper

4. Tableau et crazies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

Les donn6es sur la pluviometrie et les prix du march6e numbrees dans cet
exercise proviennent de rapports sur le District Kirinyaga, au Kenya. La
region est situee A une altitude de 1200 metres, la topographie varie du
terrain plat aux collins arrondies, et les sols sont limoneux en profondeur.
Les habitants de la region sont des agriculteurs pourvus de resources
limitees et chaque menage cultive entire 2 et 5 hectares. Les cultures
principles sont le mais et les haricots 6tant aussi leurs denrees de base.
Ceux qui possedent des boeufs les utilisent pour le labeur, les autres les
louent.


VOLUME I: VI


Page T 49











1. Divisez les participants en groups et demandez-leur d'examiner les
feuillets d'instructions 18 et 19 qui indiquent les donn6es
pluviometriques mensuelles et les prix du mais et du haricot
respectivement. Remarquez que le tableau des prix indique aussi les
dates de semis et de recolte.

2. Demandez aux participants de preparer une liste de leur propres
hypotheses concernant les problems des paysans. Soulignez que la liste
de questions pr6sentee sur leur feuille pourra aider A former les
hypotheses. Les instructeurs peuvent choisir de ne distribuer les
feuillets que lorsque les participants auront prepare leurs propre
listes.

3. Demandez A chacun des groups de dresser une listed de toutes les
hypotheses sur le tableau ou sur la page grand format et de preparer une
presentation qui sera faite plus tard A l'assembl6e.

Les stagiaires devraient avoir 20 minutes A leur disposition pour
compl4ter ces trois tapes.

PROCEDE:

1. Chaque group doit donner un compete rendu des hypotheses A l'assemblee
general en cinq minutes.

2. Voici quelques hypotheses form6es A partir des donnees:

a. Risques d'une s4cheresse et regularity des pluies:

La s6cheresse s'avere plus grave au course de la saison des pluies
octobre-novembre; trois ans sur dix, la pluviom6trie est moindre que
50 mm en octobre et que 40 mm en decembre. La court periode des
pluies des deux campagnes souligne l'importance de semer t6t en vue
de profiter de l'humidit6 au maximum. Une fin precoce de la saison
des pluies peut egalement etre un problem important.

b. Carences alimentaires:

En general, les prix A la r6colte sont bas et se haussent
graduellement jusqu'a la recolte suivante. Les prix exorbitants
avant les moissons indiquent une carence de products alimentaires.
Par example, entire la r4colte de janvier-mars 1980 et celle de juin-
juillet de la meme annee, les prix du mais et des haricots ont
augment de 200 A 300%. Cette montee massive peut etre une reflexion
d'une carence d'aliments chez les manages locaux. Ces insuffisances
paraissent plus severes au course du mois precedant la r4colte.

c. Manque de semences:

Au course de plusieurs campagnes, les prix sont A leur course le plus
haut au semis, A savoir les haricots en avril 1981, le mais en avril


VOLUME I: VI


Page T 50











1980. Cela peut etre dQ au fait que les paysans ach6tent les
semences sur le march au semis, poussant les prix A monter.

d. Importance des aliments products A la ferme:

Vu les fluctuations des prix,les paysans concentrent probablement
leurs efforts A cultiver les products alimentaires plut6t que de les
acheter sur le march.

e. Il semble qu'il serait rentable de stocker le mais et les haricots a
la r6colte pour les vendre just avant la recolte suivante alors que
les prix sont elev4s. Si les paysans ne le font pas, c'est peut-etre
qu'ils manquent d'argent, ou de moyens de stocker les recoltes ou
qu'ils sont forces de vendre A la r6colte pour les revenues immediats
don't ils ont besoin meme s'ils savent tres bien que les aliments
seront 4puises avant la prochaine r6colte.

f. L'horaire le plus charge des paysans est celui ou se font la
preparation du sol et le semis en mars et en novembre. Puis le
desherbage peut aussi etre une contrainte mais aucune information
n'est disponible a ce sujet. II arrive egalement que les
proprietaires des animaux de trait et certain cultivateurs
locataires sont en concurrence, cr6ant une carence aux temps les plus
critiques.

Proced4 alternatif: l'instructeur peut inciter l'assembl6e A suggerer les
hypotheses.


VOLUME I: VI


Page T 51










VOLUME I: VII NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
SKETCHES D'INTERVIEW

Description sommaire: Cet exercise qui encourage le developpement des
techniques d'interview peut 6tre tres comique et servir A alleger l'atmosphere
serieuse de l'atelier. Vous pouvez l'organiser A l'horaire d'un apres-midi oi
les sessions ont tendance A s'alourdir. Faites usage de costumes et de decors
pour recreer l'ambiance ou pour ridiculiser les mauvaises techniques. Par
example, un interviewer avait caricature une mauvaise approche en se
costumant de couleurs vives et ridicules et portant un appareil radio-baladeur
'walkman' aux oreilles.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les participants seront en measure de:

1. Identifier les erreurs commises A l'interview et de les corriger.

2. Identifier les m6thodes appropriees a interview.

TEMPS REQUIS: 30 A 45 minutes


MATERIALS:

1. Papier grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Annoncez aux participants que les instructeurs ont mis en sc6ne une
saynette d'une interview aupres d'un paysan. Demandez-leur de prendre des
notes sur les points forts ainsi que les erreurs commises au course de
l'interview et de suggerer des favons de l'ameliorer. Vous pouvez
demander qu'un des participants joue le r61e du paysan.

2. Pr6sentez la parodie.

3. Apres la "tomb4e du rideau", demandez aux spectateurs d'6noncer leurs
remarques et leur suggestions. Dressez une liste des problems et des
propositions sur le tableau ou paper grand format.

4. Demandez-leur d'observer le sketch suivant et de noter encore une fois les
aspects positifs et n6gatifs des methodes d'interview.

5. M6me procedure, qu'au numero 3.

PROCEDE:

1. Discutez les points inscrits sur la liste. Des commentaires ont ete
inclus pour faciliter la tAche.


VOLUME I: VII


Page T 52











2. Lisez attentivement les scenarios et les commentaires qui les
accompagnent. Les numeros des commentaires correspondent aux numeros des
lines du scenario. Assurez-vous que chaque commentaire est trait au
course de la discussion qui suit chaque sketch. Ces commentaires servent
de guide mais ne doivent surtout pas limiter la critique de l'interview.


VOLUME I: VII


Page T 53










SKETCH PARODIANT UNE MAUVAISE INTERVIEW


1. Intervieweur:

Je viens au nom du gouvernement, le Ministere de 1'Agriculture, et je
viens de (nom de ville) pour parler A quelques petits agricul-
teurs. Etes-vous un petit agriculteur? Combien d'argent est-ce que vous
gagnez par an?

2. Paysan:

Vous dites que vous venez d'ou? Le Ministere de 1'Agriculture de
(nom de ville)? J'ai un cousin qui travaille IA, il s'appelle
(nom du cousin), le connaissez vous?

3. Intervieweur:

Non, connais pas. Est-ce que vous cultivez les tomatoes?

4. Paysan:

Oui.

5. Intervieveur:

Est-ce que vous appliquez des insecticides sur vos tomatoes?

6. Paysan:

Bien, heu, c'est que, oui. C'est que, vous savez, nous avons des
difficulties la-bas au programme de credit. Nous avons rempli des
formulaires, il y a environ trois mois de ca et

7. Intervieweur:

Je n'suis pas la pour discuter des programmes de credit. Dites done,
vous auriez bien dQ semer ces pois en ligne droit au lien de n'importe
comment, vous auriez un bien meilleur rendement.

8. College:

Bien tu sais, il y a plusieurs raisons pour semer les haricots comme
ca. C'est pour une meilleure couverture du sol et pour contr6ler
erosion et puis aussi, il y a moins de mauvaises herbes.

9. Intervieveur:

Ouais, peut-6tre bien, mais le rendement serait meilleur si les
rangees dtaient droites. La recherche l'a demontr6. Et puis d'ailleurs,
quand on s6me en ligne droite, on a pas besoin d'autant de graines.


VOLUME I: VII


Page T 54












10. Coll6gue:

Cette recherche 6tait faite sur les cultivars "Merveille Canadienne."
Les resultats ne sont peut-etre pas applicables A cette variety et dans
ces conditions.

11. Intervieveur:

Peut-etre bien, enfin, on va verifier A la station. Dites, quelle
sorte d'engrais employez-vous?

12. Paysan:

Bien, je n'suis pas trop sQr du nom, je l'ai achet6 en ville.

13. College:

Et les pommes de terre, vous cultivez les pommes de terre?

14. Paysan:

Autrefois, oui, mais plus maintenant.

15. Interviewer:

Avez-vous cesser A cause de problems de vente au marched?

16. Paysan:

Ouais, c'est ca.

17. Intervieveur:

Quel systeme de rotation pratiquez-vous?

18. Paysan:

D'abord, je commence par les pommes de terre, puis ensuite je seme le
ble ou l'orge, ca depend au march. Et aussi, des semences que je peux
trouver. La troisieme annee, je seme les haricots, parfois j'arrive A
faire deux recoltes si je seme assez t6t la premiere fois.

19. Intervieweur:

Mais, pas si vite, j'suis pas une machine, moi!


VOLUME I: VII


Page T 55











COMMENTAIRES SUR LE SKETCH PARODIANT UNE MAUVAISE INTERVIEW


INTERVIEWER PAYSAN COMMENTAIRES

1. S'assied sans offrir Reste debout, repond Soyez poli et respec-
de siege au paysan; ne aux questions. tueux envers le pay-
lui offre pas de ciga- san. Presentez-vous
rette; impoli, ne se poliment et expliquez
pr4sente pas. le but de votre visit.

1. Debute en demandant Mal A l'aise; tente Ne commencez pas par
le montant des revenues d'6viter les questions. les questions deli-
(delicat). cates.

1. Pose des questions Soyez sp6cifique au
sur les engrais sans sujet des cultures,
diviser les questions. quantities, champs,
Ii faut specifier quoi ann6es, etc.
et quand. Vous em-
ployez des engrais?
Sur quelles cultures?
Quel engrais appliquez-
vous sur le mais cette
ann6e? Combien?

2-5. Fait du coq A Repond aux questions de Allez jusqu'au bout
l'Ane sautant d'un son mieux, mais il est d'un sujet. Si en
sujet A l'autre, sans confus. group, aidez la per-
poursuivre jusqu'A la sonne A expliquer
fin. avant de lancer votre
propre question.

5. Emploie un language "Bien, heu, c'est N'employez pas de
technique, que..." il balbutie, terms techniques
car il ne comprend pas. comme insecticide,
sans 6tre sQr que le
paysan comprenne le
terme.

7. Fait des reproches Le paysan 4coute poli- Ce n'est pas le bon
au paysan. ment. moment de faire des
recommendations; votre
but est de vous ren-
seigner.


VOLUME I: VII


Page T 56












INTERVIEWER PAYSAN COMMENTAIRES

7. Interrompt son N'interrompez pas
interlocuteur. votre interlocuteur.
Intdressez-vous A ce
qu'il dit meme si son
commentaire n'est pas
tout A fait pertinent.

7-11. Chercheurs discu- D'abord le paysan pa- Gardez vos discussions
tent entire eux. rait s'ennuyer, puis il professionnelles pour
est nettement offense. plus tard.

9. La secheresse est- Oui. Quand elle arrive Poursuivez le sujet
elle un problem? (Ca t6t, je dois resemer le entame par le paysan.
ne l'interesse pas!) et mais et changer la den- Ne soyez pas restreint
il interrompt. site. Puis ii faut par une serie de ques-
semer d'autres cultures tions pr44tablies.
(avec details). 11 est Soyez interess4 A son
interrompu en plein opinion.
milieu d'un sujet
d'intre4t. Doit re-
pondre A differentes
questions A la fois.

12. Demande le nom du II est frustr4. Avant d'entamer le
fertilisant; n'insistez sondage, informez-vous
pas quand il ne peut des products tels que
pas r4pondre. 1'engrais. Par exem-
ple, le sulfate d'am-
monium est celui qui
resemblee A du sucre".
Soyez debrouillard.
Le paysan peut avoir
toujours la boite sur
laquelle parait le nom
et la quantity de
1'engrais.

17-19. Pose des ques- II r4pond aux questions Parfois il convient
tions detaillees (au puis devient impatient d'6crire devant le
sujet du desherbage); en attendant que tout paysan, et d'autres
6crit les r6ponses au soit 4crit. fois, non. Prenez des
complete. notes breves. Parta-
gez les responsabili-
tes. Revisez immedia-
ment apres l'inter-
view.


VOLUME I: VII


Page T 57











SKETCH D'UNE INTERVIEW BIEN MENEE


1. Intervieweur:

Bonjour, M. Untel. Je m'appelle et je represente le Centre de
Recherche Agronomique Je parlais hier A M. Gens, votre agent de
vulgarisation et il me disait que vous alliez r4colter vos pommes de
terre aujourd'hui. II croit que vous pouvez m'aider dans mon travail
d'6tude sur la rotation des cultures comprenant celle des pommes de terre.

2. Paysan:

Bien, je dois termin6 cette rangee d'abord...

3. Intervieveur:

Bien sur, je vous donne un coup de main puis apres nous ferons une
petite pause pour converser. Ca vous convient?

4. Paysan:

Certainement!

(Cinq minutes plus tard)

5. Paysan:

Vous ktes ici pourquoi dejA?

6. Intervieveur:

Je viens de commencer A travailler au Centre de Recherche Agronomique.
Y 6tes-vous jamais alld?

7. Paysan:

J'suis pass par la, mais j'ai jamais eu le temps de m'arr6ter.

8. Intervieveur:

Et bien, le Centre fait des recherches depuis longtemps sur les
niveaux d'engrais employees a la culture des pommes de terre, puis on a
remarque que les cultivateurs emploient beaucoup moins d'engrais que la
quantity recommandee et que plusieurs pratiquent different rotations.
Alors on aimerait compare les resultats. Quelle sorte de culture est-ce
que vous faites en rotation avec la pomme de terre?


VOLUME I: VII


Page T 58













9. Paysan:

Parfois, je s6me les haricots, tout depend du champ. Ici, sur le
bas-fond oh la terre est riche, je fais une deuxieme culture de pomme de
terre avant de faire pousser les haricots. Mais sur mon champ situ6 14-
haut, je n'ai qu'une recolte de pommes de terre puis je seme les haricots.

10. Intervieveur:

Est-ce parce que le champ est moins fertile sur la colline?

11. Paysan:

Oui, c'est ca.

12. Intervieveur:

Tiens, c'est interessant. Ca ne vous gene pas que je prenne des notes
pour ne pas oublier?

13. Paysan:

Pas du tout, allez-y.

14. Intervieveur:

Est-ce que vous plantez toujours deux cultures de pommes de terre dans
ce champ-ci?

15. Paysan:

Bien, pas toujours. Vous savez, nous avons un problem de stockage
des semenceaux ici. Parfois mes pommes de terre de semence pourrissent
et si y'a pas l'argent pour en acheter, je s6me les haricots...

(30 minutes se sont ecoulees)

16. Intervieveur:

J'ai dejA pris assez de votre temps ce matin. M. Gens m'a dit que
votre voisine, Madame Quelqu'une cultive aussi les pommes de terre.
Pouvez-vous m'indiquer comment je peux me rendre chez elle?

17. Paysan:

Certainement, j'vais vous emmener moi-meme.

18. Intervieweur:

Ca me rendrait service, merci bien. (Sortie)


VOLUME I: VII Page T 59











COMMENTAIRES SUR LE SKETCH DE L'INTERVIEW BIEN MENEE


INTERVIEWER PAYSAN COMMENTAIRES

1. Se present au Se prdsente poliment
paysan. en serrant la main du
paysan. Explique le
but de sa visit.

3. Aide le paysan A Le paysan hesite N'ayez pas peur de
recolter ses pommes de d'abord, puis devient vous salir les mains.
terre. de plus en plus A
1'aise.

3-10. Ecoute attentive- Poursuivez le sujet
ment et respectueuse- entame par le paysan.
ment s'interesse A ce
que dit le paysan.

10. Fait suite A une L'interdt du paysan Il est important de
reponse en demandant augmente avec celui du comprendre le raison-
pourquoi. chercheur. nement du paysan.

10-12. Pose des ques- Faites des remarques
tions pour confirmer pour montrer au paysan
qu'il a bien compris et que vous Ates int6-
ajoute des commentaires ress6 A ce qu'il dit
A ce que dit le paysan. et que vous comprenez.

12. Demande la permis- Demandez toujours la
sion de prendre des permission avant de
notes par 4crit. prendre des notes.
Contentez-vous d'un
minimum de notes.

14. Pose des questions Le paysan r4pond en re- Les questions rela-
specifiquement sur le gardant le champ duquel tives aux pratiques
champ od ils se il parole. culturales doivent
trouvent. 6tre sp4cifiques au
champ, car elles
peuvent varier d'un
champ A 1'autre. Il
vaut mieux poser les
questions sp6cifiques
au champ 1A oA a lieu
la conversation.


VOLUME I: VII


Page T 60











VOLUME I: VII NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 2
GUIDE PRATIQUE DE L'INTERVIEW

Description sommaire: Cet exercise est prerequis aux Activites 4 et 5 et sert
A formuler les questions en guise de pratique au course d'une journ6e consacree
au sondage informel pendant l'atelier de diagnostic qui dure une semaine. Si
toutefois cet exercise a pour but de preparer un sondage informel de grande
envergure, il faudra y mettre plus de temps A formuler les lignes de conduite.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

Formuler le guide qui servira A mener un sondage informel.

TEMPS REQUIS: 45 minutes:

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Cet exercise est prerequis A 1'Activite 4 "interview des agents de
vulgarisation jouant le r61e de paysans", et l'Activit6 5 "Enquete
informelle aupres des paysans". Avant de commencer, il faut presenter le
concept du guide pratique d'une interview aux participants. C'est une
liste de sujets passablement d6tailles don't se sert le chercheur pour
l'aider A mener le sondage informel. Ce n'est pas une liste de questions
que pose l'intervieweur. Les questions surviennent plut6t A measure que se
deroule le processus de l'entrevue en r6ponse aux commentaires du paysan
et aux observations du chercheur. Il faut aussi souligner que les sujets
tels culture, elevage ou syst6me de production sont trop vagues pour 6tre
utiles en tant que guide d'une entrevue.

Vous trouverez des examples de guides pratiques A l'interview dans
Collinson, 1980 et dans Frankenberger and Lichte, 1985. Ce n'est
probablement pas une tres bonne idee de distribuer les exemplaires de ces
guides aux stagiaires jusqu'A ce que cet exercise soit fait; laissez-les
plut6t essayer de formuler leur propre guide A partir de leur experience
personnelle plut6t que de sources secondaires. Avant de commencer, il
peut 4tre utile de leur donner un example d'un guide detaille sur un sujet
sp6cifique tel que la phytoselection du mais ou le calendrier des
cultures. La formulation des directives A suivre au course d'un interview
permet aux stagiaires de se rendre compete de la complexity des systems de
production.

2. Separez les participants en groups multidisciplinaires de quatre A six
personnel.


VOLUME I: VII


Page T 61












3. Demandez aux groups de formuler la liste des sujets qui serviront de
guide A l'interview dans le cadre d'un sondage informel. Elle doit 6tre
breve, ne contenir pas plus de cinq sujets passablement detaill6s, chaque
sujet 4tant subdivise en quatre ou cinq points. Demandez qu'un
representant de chaque group inscrive leur liste sur le tableau ou paper
grand format pour la presenter A la seance pleniere.

PROCEDE:

1. Avisez les participants qu'ils auront A presenter leur guide A la session
pl4niere.

2. Peut-etre desirez-vous que 1'exercice de sondage informel comprenne aussi
d'autres sujets qui ne paraissent pas sur les listes preparees par les
groups de participants. Lors d'un atelier od tous les participants
6taient des homes, aucun group n'a pens6 A 6tudier la question des
activities feminines ou des activities intra-familiales. L'instructeur peut
tres bien suggerer A un des groups de formuler un guide portant sur ce
genre de sujet.

3. Vous voulez peut-etre que l'exercice de sondage informel contienne tous
les aspects important d'un syst6me de production. Si tel est le cas,
demandez, lors de la stance pl6niere, de compare les sujets choisis par
les groups aux sujets d'une liste maitresse. Si plus d'un group a
choisi le m6me sujet, proposed qu'un des groups choisisse un autre sujet
qui n'a pas encore Wet pris. L'avantage de cette approche reside dans le
fait que les comptes rendus presents apres 1'exercice couvriront tous les
aspects important d'un system de production agricole. Elle s'avAre
d'autant plus important lorsque les exercices durent plus d'une journ4e ou
dans le cas oi les organisateurs de l'atelier veulent r4diger un rapport
sur les resultats de 1'exercice de sondage informel.


VOLUME I: VII


Page T 62











VOLUME I: VII NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 3
EXERCISE POUR PRATIQUER LES INTERVIEWS: INTERROGEANT LES AGENTS
VULGARISATEURS JOUANT LE ROLE DE PAYSANS

Description sommaire: Cette activity vise A developper la competence des
stagiaires A faire les interviews en simulant la situation. L'FSSP est en
train d'achever l'4tude d'un cas particulier A Las Cuevas, en R4publique
Dominicaine. Cette 6tude fournira l'information de base qui permettra de
simuler un sondeo et sera jointe A cette activity des qu'elle sera compl6tee.

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les participants seront en measure de:

Mener efficacement les entrevues de sondage "informel" de 1'FSR/E aupres
des paysans.

TEMPS REQUIS: Deux heures:

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Des vulgarisateurs pour jouer le r6le de paysans.

INSTRUCTIONS:

1. Les instructeurs devraient pr6ciser A l'avance le temps de l'exercice et
donner certaines instructions aux agents sur le r6le qu'ils seront appel6s
A jouer. On leur demand de jouer le r6le d'un des paysans qu'ils
connaissent et qui represente assez bien le group de la region A l'6tude,
dans la measure du possible. De cette facon, les stagiaires se
familiarisent non seulement avec les methodes de l'interview mais aussi
avec les traits caracteristiques de la region.

Six agents devraient suffire A un group de vingt-quatre participants.
S'il 6tait possible d'en avoir plus de six, evidemment ce serait
preferable pour donner la chance A chacun(e) de pratiquer. Tout cela,
demand beaucoup plus de temps pour la preparation, l'organisation et la
redaction du compete rendu. II peut en effet etre difficile de recruter un
nombre suffisant d'individus pour jouer les r6les des paysans.

Il est essential de donner les instructions aux agents, pour leur rappeler
que pour les besoins de l'exercice, ils sont agriculteurs, et non agents
su service de vulgarisation. Ils doivent comprendre que l'objectif de
l'exercice est de developper la competence des stagiaires A mener les
interviews et qu'ils ne devraient pas h6siter A montrer leur d6sobligeance
lorsque'une question inconvenante ou vague leur est posee. Ils devraient
6galement retenir mentalement les grandes lignes de l'entretien pour en
faire une presentation et souligner les erreurs commises par le stagiaire
interviewer.


VOLUME I: VII


Page T 63












Suggestions d'activit6s:


a. Les groups se r4unissent pour discuter leur m4thode d'entretien, A
savoir qui va presenter l'6quipe au 'paysan', comment lui expliquer la
situation, comment proceder aux questions et qui se charge de poser
quelles questions, etc. A l'aide de la liste dressbe au prealable,
ils d6cident de suivre un plan d'attaque. Recommandez que la premiere
interview soit assez g6enrale, de tenter d'obtenir une vue d'ensemble
du system de production. Au course du second entretien, ils devraient
se concentrer sur les sujets choisis et les problems d'intdret
specifique. (10 minutes)

b. Premiere interview. Peut avoir lieu n'importe o6, en plein air, dans
des pieces s4parees, etc. Les stagiaires peuvent pr6tendre qu'elle a
lieu chez le paysan. (20 minutes)

c. Les participants discutent leurs interviews au sein des groups,
passent en revue la forme aussi bien que le fond de l'interview. Ils
projettent quels sujets front l'objet de la second interview qui
aura lieu aupres du meme 'paysan'. Ainsi, ils pratiquent A focaliser
sur un domaine de problems qui n'a pas 4et 6clairci au course du
premier entretien. Entre temps, les 'paysans' se rencontrent pour
discuter et dresser une liste des points forts et des points faibles
des techniques d'interview des stagiaires. (15 minutes)

d. Second interview. Assurez-vous que chaque group interview le m6me
agent A deux reprises, de sorte que le group utilise information
obtenue A la premiere entrevue pour explorer les sujets en plus de
profondeur au course de la second interview. (20 minutes)

Chaque group discute sa propre entrevue, nomme le reporter, prepare
un court r6sum6 du contenu de 1'entretien et critique ses propres
techniques. Les agents de vulgarisation se r6unissent egalement pour
nommer un repr6sentant et preparer une critique des m4thodes
d'interview auxquelles ils se sont pretes en jouant le r6le de
paysans. Ils evaluent la technique en d4clarant s'ils 6taient
confortables, s'ils avaient ete A l'aise comme un paysan cible
l'aurait et6 dans l'entrevue. (15 minutes)

Chaque group donne un compete rendu de dix minutes sur le contenu et
la technique de leur entretien. (50 minutes)

Un repr6sentant du group d'agents 'paysans' pr6sente egalement son
compete rendu. (10 minutes)

Dans les pays oa les liens entire le service de recherche et celui de
vulgarisation sont faibles, cet exercise peut servir A renforcer ces
rapports. Dans la majority des cas, les chercheurs jouissent d'un
statut plus elev6 que les vulgarisateurs; dans cet exercise, les r6les
sont renvers6s les chercheurs deviennent les apprentis et les


VOLUME I: VII


Page T 64











vulgarisateurs fournissent les renseignements et en fait deviennent
4valuateurs.

METHODS ALTERNATIVES:

1. Dans le cas od les vulgarisateurs ne sont pas disponibles A participer A
cet exercise, toute autre personnel bien informee sur l'agriculture
paysanne de la region peut les remplacer.

2. Une autre alternative, d6cid6ment inferieure aux m4thodes dejA
mentionn6es, est celle oi les participants pratiquent entire eux en
s'interviewant l'un l'autre. Certain probl4mes surgissent:

a. Les participants peuvent ne pas prendre l'exercice au skrieux.

b. Les participants n'apprennent rien de neuf sur la region qui fera
l'objet de leur enquete "informelle".

c. La plupart des participants n'ont probablement pas l'experience
necessaire pour inventer la situation, et seront forces de forger une
exploration, un manage agricole, une serie de decision, les donn6es
sur la production, le march, etc. A measure que l'interview progress.
Ce qui pose des problemes evidents.

3. Une troisi4me alternative est l'exercice du sondeo simul6 mis au point par
l'Universit6 de Hawai A Manoa. Cet exercise est semblable au premier
d4crit A l'Activit6 3. Les Participants jouent les rl6es d'intervieweurs
et d'agriculteurs. Pour plus d'information, voir H. McArthur, Philipp,
Wilson et Yost, 1985. A Training Package Simulating FSR and D Site
Survey, sondeo and Research and Design Activities. College of Tropical
Agriculture and Human Resources, University of Hawaii at Manoa. Module
II.

4. Une quatrieme alternative est d'envoyer un ou deux membres de chaque
group jouant le rl6e d'un paysan aupres s'un agent different. Lorsque
l'equipe se r4unit apres les interviews, ils font le resume de
l'information obtenue des diverse interviews, combinaison qui resemble
beaucoup a la r4alit6 d'une enquete informelle.


VOLUME I: VII


Page T 65











VOLUME I: VII NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 4
ENQUETES INFORMELLES AUPRES DES PAYSANS

Description sommaire: Cet exercise est le plus important du chapitre VII et
exige beaucoup de preparation. D'abord, les directives sont pr6sentees dans
cette section-ci, puis dans la suivante, sont offers quelques examples
d'enquetes organisees dans le cadre d'ateliers compl6ets. L'instructeur peut
se servir de ces examples pour decider comment organiser une excursion ou
exercise sur le terrain dans sa propre region.

OBJECTIF:

Apr6s avoir compl6et cet exercise, les participants seront en measure de:

1. Mener une enquete informelle efficacement.

2. Faire usage des modules, des observations et des techniques d'interview
appris dans les exercices precedents pour les appliquer A une veritable
situation.

TEMPS REQUIS: Au moins un jour et demi

MATERIALS:

1. Crayons et paper
2. Bloc-notes
3. Impermeable
4. Nourriture
5. Moyen de transport
6. Papier grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. La veille de 1'excursion, un instructeur (ou de preference, un des
participants qui a aide A organiser l'exercice) donne une presentation
recapitulant les objectifs et l'organisation de l'exercice pratique. Les
groups prennent ensuite trente minutes pour planifier leur visit chez
les paysans, d'apres leur experience acquise au course de l'exercice
precedent oh ils ont interview les agents vulgarisateurs qui jouaient le
r61e de paysans. Ils discutent la forme aussi bien que le fond de leurs
interviews, y compris le guide ou liste de sujets, tout en decidant qui
parmi eux fera les presentations, qui posera quelles questions, etc.

2. Chaque group form de 2 a 4 stagiaires questionne deux agriculteurs, un
durant la matinee et l'autre l'apres-midi. Entre les deux visits, le
group discute bri6vement la forme de la premiere entrevue, A savoir quels
problems ont surgi et comment les 6viter A l'avenir, puis sur le plan du
fond, A savoir les renseignements et les sujets A approfondir durant la
prochaine entrevue.


VOLUME I: VII


Page T 66











3. Le lendemain matin, le group passe environ une heure et demie A preparer
le compete rendu de l'enquete informelle qui sera presentee A 1'assembl4e
genbrale. Nous joignons, A titre d'exemple, les grandes lignes de
rapports decrivant le processus et le contenu d'interviews. Vous devriez
encourager les stagiaires A employer les aides audio-visuelles dans la
prBsentation de leur rapport; celle-ci ne doit pas durer plus de 10
minutes par group suivie e'une discussion de 5 minutes environ.

Quelques commentaires suppl4mentaires:

1. Deux interviews par group suffisent pour une journbe et peuvent mime 6tre
considerees un maximum. II vaut mieux mettre 1'emphase sur la quality des
entrevues plutot que sur la quantity. La visit au course de laquelle
1'enquete a Wte prevue dure A peu pres une heure et demie.

2. Assurez-vous que les stagiaires ont suffisamment de temps entire les
interviews pour se reposer et discuter.

3. Faites le n6cessaire pour remplacer un agriculteur qui, pour quelle que
raison que ce soit, maladie, absence, ou autre, ne peut participer A
1'entrevue. Demandez peut-6tre que la personnel qui sert de contact avec
les paysans vous accompagne et suggere un autre agriculteur si le cas se
pr6sente ou il faut trouver un remplacant.

4. En gn4eral, les paysans qui ont Wete lus A prendre part A l'exercice
devraient etre representatifs de l'agriculture paysanne de la region et
pour s'en assurer, les organisateurs voudront les choisir de sorte qu'ils
correspondent aux objectifs de formation. Parmi ceux qui devraient etre
represents se trouvent les agricultrices, les innovateurs, et
particulibrement, les petits ou les agriculteurs A large exploitation.

5. Il est recommande de choisir des sujets qui sont reconnus pour etre
receptifs A l'id6e de l'entrevue experimentale etant donned que les
interviewers sont des novices.

6. Si vous prbvoyez passer plus de deux jours A faire des interviews au course
d'un atelier, assurez-vous de laisser suffisamment de temps entire ces
jours pour proceder au d6pouillement de l'information, A la critique des
m6thodes d'interview et A la revision des guides.

7. Si vous dirigez un exercise d'enqu4te informelle d'un jour ou deux, vous
devez sans cesse rappeler aux stagiaires qu'une enquete informelle
requiert beaucoup plus de temps, et que cet exercise est limit A un ou
deux jours dO au temps restreint de l'atelier. Les examples de cas
d'autres sessions de formation aux m6thodes d'interview qui suivent
peuvent vous etre utiles.


VOLUME I: VII


Page T 67











Exemple 1


Exercice d'interview dans une region o4 une enqu6te
sur les systems de production a dei te menee

Dans la region de Kirinyage au Kenya, des stagiaires menerent leur
exercise d'interview lA ou, la saison pr6ecdente, des enquites formelles et
informelles avaient 6t6 effectuees. Les organisateurs reussirent A obtenir le
consentement des memes paysans qui avaient pris part au sondage precedent. De
cette facon, ils s'assuraient que les elus seraient representatifs des
agriculteurs de la region et r6ceptifs A 1'idee d'etre interviews, sachant A
quoi s'attendre. Avec l'assistance des d6nombreurs residant dans la region,
des administrateurs officials locaux et des agents du service de vulgarisation
de la region, les responsables purent organiser les interviews A 1'avance.
Soulignons un autre advantage A effectuer cet exercise dans la meme region oi
1'enqu6te formelle a eu lieu, c'est que les stagiaires ont la possibility de
compare leurs conclusions A celles de l'4quipe officielle.

Plusieurs semaines avant 1'atelier, un des d4nombreurs rendit visit aux
agriculteurs, accompagn4, dans certain cas, de l'individu charge d'organiser
l'exercice, leur expliquant que le but de l'atelier est de former les
chercheurs A interviewer les paysans pour ainsi arriver A mieux comprendre
les problems qui les accablent.

De plus, les chercheurs venaient de l'exterieur et s'interessaient
beaucoup aux exploitations agricoles du Kenya. L,on demand A chaque paysan
s'il 4tait possible qu'un group de stagiaires viennent visiter leur
exploitation un jour pr6cis A une heure precise. Chacun fut avise aussi de ne
pas preparer de nourriture ou de rafraichissement pour les visiteurs puisque
tout cela leur serait fourni.

L'on choisit des exploitations rapprochees l'une de l'autre pour eviter de
passer beaucoup de temps A se d4placer. Les interviewers se reunirent A un
lieu de rencontre, se separdrent en quatre groups de 5 A 7 personnel, et
chaque group rendit visit A un seul agriculteur. Les interviews durerent
d'une heure et demie A deux heures. Apres le d6jeuner, les stagiaires furent
conduits A un autre point de rencontre pour se regrouper et aller visiter une
autre exploitation. Il aurait 4et preferable que les membres des groups
soient moins nombreux pour donner occasion A chacun de communiquer avec le
paysan et probablement aussi de moins l'intimider.


VOLUME I: VII


Page T 68











Exemple 2


Exercice dans une r6eion oh une enquete sur les systems
de production est en progress

Ce qui suit est un extrait tire d'un article paru dans le Bulletin de
1'FSSP, Volume 2 No. 2, 1984, intitul6 "Points saillants de l'atelier de la
Gambie".

TROISIEME JOUR. Cette journ6e etait consacr6e aux techniques et methodes du
"sondeo" ou sondage de base interdisciplinaire. Susan Poats a amorce la
discussion en enoncant le concept interdisciplinaire, ses instruments
methodologiques et les different types de sondage. John Caldwell, A son
tour, a mene la conversation sur le sujet des "sondeos". Douze recenseurs du
Project des Cultures Associees (MFP) sont par la suite venus de Jenoi pour
'jouer' le r6le de paysans gambiens. Chaque 6quipe d6terminait le genre
d'information voulue en deux interviews aupres d'un meme 'paysan gambien',
reparties dans une periode de temps fictive. Chaque 6quipe comprenant A peu
pros six personnel, on les a subdivisees pour pouvoir interviewer quatre
exploitants. Une 4quipe de trois femmes a et form6e pour interviewer une
agricultrice afin de pouvoir specifier les activities propres A la fermiere
gambienne. Les formateurs ont suggere que les 6quipes tentent d'evaluer de
facon general le system d'exploitation des la premiere interview pour
ensuite se concentrer sur les probl6mes specifiques au course de la deuxieme
entrevue. On se regroupait apres chaque interview pour faire une auto-
critique et 6valuer les resultats. Apres cet exercise de sondage, les equipes
proposaient leurs r6sultats A l'assemblee. Les recenseurs evaluaient la
methodes de chaque 6quipe et suggeraient certaines amelioration. Durant
l'apres-midi, on pr4parait un sondage r6el qui aurait lieu le lendemain dans
le village de Madina Umfally, pres de la station experimentale de Sapu, A
1'est de Jenoi.

QUATRIEME JOUR. En partant t6t pour Madina Umfally, on a pu commencer le
sondeo A dix heures du matin. Les participants etaient accueillis par les
chefs du village et pr6sentes aux villageois b6envoles. Les recenseurs de
1'MFP, en collaboration avec les chefs du village et John Caldwell, avaient
planifi6 le proc4d6 et donnaient A chaque equipe une carte de la region sur
laquelle paraissaient les points de rencontre. Quand il le fallait, les
recenseurs de 1'MFP accompagnaient les 4quipes pour traduire car plusieurs des
villageois parlaient Serahule. Alhaji Doro Sillah et d'autres leaders ont
offert un dejeuner appreci6. De retour A Jenoi, chaque 6quipe a confer sur
les r6sultats du sondage pour preparer la presentation du lendemain. La
journ6e s'est termin6e par une seance de diapositives et de discussion sur la
module de 1'FSSP intitulee "Mise au point et Analyse des Essais Agronomiques
en milieu paysan".

CINQUIEME JOUR. Au course de la matinee, chaque equipe present les resultats
de leur sondeo effectu6 la veille et indique les points accumules dans les
activities FSR/E. Ces derniers avaient ete enregistres dans le but de preparer
un rapport complete du sondeo pour les chercheurs travaillant dans la region.
Chaque sous-unit6 d'6quipe a egalement presented un compete rendu de leurs notes
A partir de chaque interview menee aupres des manages.


VOLUME I: VII


Page T 69










Exemple 3


Exercice dans une region oi aucune enquete n'a ete menee

Dans une region pr6s de Nairobi, au Kenya, la oi aucune enquete n'avait
jamais 6et effectuee, les responsables d'un atelier organiserent un sondage
informel. Les agents du service de vulgarisation choisirent les paysans qui
allaient y prendre part. Les agents ont fait un travail efficace et
l'exercice s'est bien deroule A l'exception d'un problem. Peu imported
comment et combien de fois l'on demand aux vulgarisateurs de choisir des
agriculteurs repr6sentatifs, la liste ne comprenait que individus comptant
parmi les 5 % des proprietaires des plus grandes exploitations, des plus
instruits, et qui faisaient usage des intrants ameliores.


VOLUME I: VII


Page T 70












VOLUME 1: VII NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 5:
CRITIQUE DE L'ORGANISATION D'UNE ENQUETE INFORMELLE

OBJECTIFS:

Apres avoir complete cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

1. Identifier les facteurs important A l'organisation d'une enqudte
informelle.

2. Comprendre comment ces facteurs devraient 6tre organisms de sorte que
l'enquete soit menee efficacement.

TEMPS REQUIS: deux heures:

MATERIALS:

1. Feuillet 16: "liste des caracteristiques et prerequis important A
l'evaluation de l'enquete informelle.

2. Crayons et paper

3. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Divisez les stagiaires en 4quipes d'interview.

2. Demandez-leur de preparer une esquisse et un rapport oral que le
representant de l'6quipe devra presenter A la stance pleniere.

3. Dites-leur de considerer 1'exercice de l'enquete informelle come venant
de se terminer, et qu'ils devraient se concentrer sur les questions du
Feuillet 16 (Ils auront une heure pour se preparer).

4. Annoncez que la presentation devrait se limiter A 10 minutes, suivies de 5
minutes de discussion.


VOLUME I: VII


Page T 71











VOLUME I: VIII NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
CHOISIR L'ENQUETE FORMELLE (I): LE POUR ET LE CONTRE

OBJECTIF:

Apres avoir complete cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

Analyser les points forts et les points faibles des enquetes formelles et
de savoir quand ils sont les plus utiles A 1'FSR/E.

TEMPS REQUIS: Une heure:

MATERIALS:

1. Feuillet 11 intitule "Comment se renseignent les chercheurs"

2. Tableau VIII.2 "Le pour et le centre les enquetes formelles"

3. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Demandez aux participants de lire et de discuter en petits groups
l'information du feuillet 11 portant sur les m4thodes de l'enquete
formelle.

2. A partir de leur propre experience, et de celle des membres du group, les
stagiaires doivent dresser une liste des arguments pour et centre les
enquetes formelles qui pourraient s'appliquer A leur region.

3. Demandez A un membre de chaque group de presenter, lors de la seance
pleniere, un rapport de la liste dress4e par son group.

4. Demandez-leur de discuter les points suivants:

a. Le pour et le centre des enquetes formelles A partir de leur propre
experience.

b. Dresser une liste des aspects positifs et negatifs de la methode de
l'enquete formelle.

c. Suggestions pour mettre en valeur les aspects positifs de l'enquete
formelle.

d. Suggestions pour r6duire au minimum les points n4gatifs de l'enquete
formelle.

e. De facon sp4cifique, comment les enquetes formelles peuvent-elles 6tre
moins cofteuses et plus rapides tout en conservant le plus d'aspects
positifs possible?


VOLUME I: VIII


Page T 72











PROCEDE:


1. Les rapports pr6sentes par les groups seront probablement repetitifs du
fait que tous les participants auront en main le Tableau VIII.2. Vous
pouvez suggerer qu'un group fasse sa presentation et que les autres
posent des questions, ajoutent leurs commentaires ou emettent leur accord.


2. Ce qui semble un point positif pour un
A une autre. Concentrez la discussion
seront plus utiles aux participants le
enquete formelle.


group peut paraitre une faiblesse
sur les questions c, d et e qui
jour oi ils auront A mener une


VOLUME I: VIII


Page T 73











VOLUME I: VIII NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 2
CHOISIR L'ENQUETE FORMELLE (II): QUAND EST-ELLE APPROPRIEE?

Description sommaire: Cet exercise est ideal faisant suite, ou combine, A
celui portant sur l'enquete informelle. LA oa c'est possible de la realiser,
l'enquete informelle fournit les parametres, les hypotheses et le context
propices A la mise en oeuvre de l'enquete formelle. Les notes de formation et
les exercices de mise au point du chapitre VII portant sur les enqu6tes
informelles sont tres utiles A la preparation et A la mise en pratique de cet
exercise.

Si toutefois cet exercise n'est ni suivi ni combine au chapitre precedent,
il est desirable que les stagiaires aient quelque experience dans la mise
A effet des enqu6tes ou soient informs, si meme de facon rudimentaire, au
sujet de enquetes qui ont et6 effectuees dans leurs regions respective.
Si cela est aussi hors de question, il faut lire le materiel
suppl6mentaire du manuel redig6 par le CIMMYT, cit6 dans la bibliographie
de ce chapitre, en vue d'obtenir les connaissances fondamentales.

OBJECTIF:

Apres avoir complete cet exercise, les participants seront en measure de:

Determiner quand il est approprie d'effectuer 1'enqu6te formelle.

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Separer les participants en petits groups.

Si l'assembl4e est plus nombreuse que 6 10 personnel, vous pouvez
subdiviser en groups de 4 6 individus pour discuter les questions.
Chaque group rapporte ses resultats aux autres lors d'une seance
pl4niere.

2. Demandez aux groups de performer les teaches suivantes et d'inscrire leurs
reponses sur le tableau ou la tablette grand format.

TEACHES DES STAGIAIRES:

1. Demandez A chaque personnel de votre troupe de decrire une situation A
partir de son experience personnelle ol une enquete formelle ou informelle
fut effectuee.

2. Dressez une liste des suivants:


VOLUME I: VIII


Page T 74











a. Enquete formelle ou informelle

b. Objectifs directeurs

c. Estimation la plus just du temps et du coat de l'enquete

d. Les r6sultats concrets suivant l'enquete en terme de politique ou
procedure nouvelle ou amelioree.

3. Discutez si au lieu d'une enquete formelle il aurait mieux valu effectuer
une enquete informelle en terme des:

a. Depenses de temps et d'argent

b. R6sultats obtenus

c. Objectifs relatifs au choix de l'enquete formelle ou de l'enqu6te
informelle.

4. Examinez les situations ou l'enquete formelle etait nettement n4cessaire.
Quels 4taient les objectifs?

5. Comment les objectifs aident-ils A determiner si l'approche de l'enquete
formelle ou informelle est la plus appropriee?

6. Quels criteres votre group etablirait-il comme 6tant essentiels A la mise
A effet de l'enquete formelle? Dressez une liste de ces criteres A measure
que vous les discuter.

PROCEDE:

1. Demandez A un membre de chaque group de r6capituler les discussions
devant l'assembl4e.

2. Referez au tableau du "pour et centre de l'enquete formelle" de 1'exercice
precedent. Le chapitre precedent informed sur l'enquete informelle et en
decrit l'approche.


VOLUME I: VIII


Page T 75











VOLUME I: VIII NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 3
MISE EN OEUVRE DE L'ENQUETE FORMELLE

OBJECTIF:

Apres avoir complete cet exercise, les participants seront en measure de:

1. Identifier les caracteristiques d'une enquete r6ussie.

2. Developper les stratagemes qui permettent de vaincre les difficulties
communes aux enquetes formelles.

TEMPS REQUIS: 45 minutes:

MATERIALS:

1. Feuillet 12 intitule "Execution d'une enquete"
2. Sujets A discussion
3. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres
4. Crayons et paper, bloc-notes
5. Moyen de transport
6. Nourriture

INSTRUCTIONS:

1. Demandez aux participants de lire et dicter l'6tude du cas particulier de
l'enquite formelle presented sur le feuillet 12.

2. Separer les participants en petits groups et demandez-leur de repondre
aux questions suivantes:

Sujets A discussion:

1. Quels sont les 6lements-cl6s du success d'une enquete?

2. Decrivez une enquete qui vous est familiere et au course de laquelle
surgirent certain probl4mes. (Employer la technique "remue-meninges" oi
chaque personnel du group donne un example de problems sans en discuter
les raisons ou les solutions. Enumerez simplement les examples de
problems don't vous avez ete t6moin ou don't vous avez entendu parler.)

3. Categorisez ces probl6mes d'apres leurs similitudes. Les categories
suivantes peuvent vous Atre utiles, mais essayez tout de meme de formuler
les categories pertinentes A votre propre liste:

Intervieweurs: nombre, selection, formation

Cooperation des paysans: manque de confiance, mauvaise introduction au
village, mauvaise presentation aupres des agriculteurs,mauvais moment


VOLUME I: VIII


Page T 76











Interview: questioned la mauvaise personnel (l'homme alors que la femme
est responsible des cultures, ou vice versa), questionn4 par la mauvaise
personnel (un homme interview une femme alors que ce n'est pas de mise ou
que la discussion n'4tait probablement pas ouverte), mauvaise attitude de
1'enqueteur presss, impoli, trop formel, etc.), questions ambiguds ou mal
comprises par l'enqueteur ou l'enquete, manque d'attention aux reponses
trop vagues, impr4cises, irregulieres ou improbables, sans sonder la oi il
aurait fallu, questionnaire non complete ou questions omises

Supervision: supervision inadequate ou non existante, chercheur absent de
la collect ou de la revision du questionnaire, aucune verification que
1'entrevue a eu lieu au bon endroit et aupres du manage d6signe.

PROCEDE:

Cet exercise est particulibrement utile lorsqu'il est fait conjointement aux
exercices portant sur la formulation du questionnaire d'enquete et sur le
sondage sur le terrain. Il est important que les participants se concentrent
sur ces probl6mes potentiels de facon A 6tre mieux preparer et A reussir
l'enquete formelle. Lors de la discussion pl6niere mentionnez autant que
possible les experiences v6cues des participants qui ont personnellement
menees des enqudtes.


VOLUME I: VIII


Page T 77











VOLUME I: IX NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
IDENTIFIER LES CAUSES DES PROBLEMS

OBJECTIF:

Apres avoir compl6et cette activity exercise, les participants seront en
measure de:

Identifier les causes du problemes dans le cadre du milieu agricole.

TEMPS REQUIS: 20 minutes:

MATERIALS:

1. Les feuilles d'instructions du stagiaire intitulees: "Culture du mais,
Province de Loja, Equateur".

2. Crayons et paper.

INSTRUCTIONS:

1. Divisez les participants en groups pluridisciplinaires de 3 A 6
personnel.

2. Demandez aux participants de lire la description ci-jointe d'un systeme de
production de la Province de Loja, en Equateur.

3. Demandez aux participants qu'ils 6crivent les raisons pour lesquelles la
courante lutte les mauvaises herbes est telle et qu'ils donnent au moins
deux raisons possibles qui expliquent pourquoi les paysans l'ont adoptee.

4. Ils doivent dresser une liste d'au moins trois causes probables des bas
rendements de mais.

5. Discutez les reponses en seance pleniere.

PROCEDE:

1. Il n'est pas conseille que chaque group present un compete rendu
separement, car ils seront probablement similaires.

2. Voici quelques r4ponses suggerees:

Raisons possibles pour lesquelles les paysans de la Province de Loja
pratique cette forme de lutte contre les adventices:

a. Main-d'oeuvre: non disponible

b. Nourriture des animaux: les paysans les nourrissent de mauvaises
herbes


VOLUME I: IX


Page T 78











c. Antierosion: les mauvaises herbes garden le sol des pentes en place

Causes probables des bas rendements de mais:

a. Les mauvaises herbes font concurrence au mais pour les nutriments,
1'eau et la lumiere

b. Le labourage 6tant presque absent sur la majority des champs, la
croissance radiculaire est deficiente due au manque de porosity et de
permbabilit6 du sol

c. L'incidence de parasites est forte

d. La fertility du sol est faible en raison de l'6rosion sur les pentes
des collins

METHOD ALTERNATIVE:

Cet exercise peut aussi se faire individuellement, sans former de petits
groups.


VOLUME I: IX


Page T 79










VOLUME I: IX NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 2
OBTENIR L'INFORMATION QUI DETERMINE LES CAUSES DES PROBLEMS

OBJECTIF:

Apres avoir complete cet exercise, les participants seront en measure de:

Decider comment rassembler les informations qui permettent de determiner
les causes des problems et les raisons qui justifient les choix des
pratiques agronomiques paysannes.

TEMPS REQUIS: 30 minutes:

MATERIALS:

1. Crayons et paper

2. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Separez les participants en petits groups pluridisciplinaires de 3 A 6
personnel.

2. Demandez-leur de lire l'information sur la culture du mais en Indon6sie
trouv4e sur le feuillet 11.

3. A chaque cause possible, demandez aux stagiaires de determiner si (a) un
sondage aupres des agriculteurs, (b) l'experimentation, (c) les
observations sur le terrain, ou (d) autres m6thodes, aideraient A
identifier clairement la cause la plus important des problemes ou la
raison justifiant la pratique. (20 minutes)

4. Passez les reponses en revue l'une apres l'autre avec l'assembl6e. (10
minutes)

PROCEDE:

1. Il n'est pas efficace de demander que des rapports soient rediges car ils
risquent de se r6epter.

2. Reponses sugg4eres:

la Sondage pour determiner si oui ou non les agriculteurs sont au courant
de la fumure de base.

lb Sondage pour determiner si le credit leur parvient tard. Interviews
aupres du personnel de l'agence de credit pourraient etre r6v4lateurs.

Ic Experimentations pour determiner les effects de l'application pr4coce
de l'azote sur le rendement.


VOLUME I: IX


Page T 80












Id Sondage pour determiner si les agriculteurs retardent l'application de
l'engrais pour s'assurer que la pluviosit6 est suffisante pour obtenir
l'effet adequat des engrais. Verification des donn6es pluviometriques
pour justifier le souci des paysans.

2a Sondage pour apprendre l'opinion des paysans. Observation des
dommages causes par le moucheron des pousses dans les champs semes A
des temps differents.

3a Sondage pour determiner si les cultivateurs veulent consciemment
sursemer pour compenser les ravages des insects. Experimentations
pour determiner la density optimale des plants.

3b Sondage pour determiner si les cultivateurs veulent consciemment
sursemer en vue d'obtenir le fourrage pour nourrir les animaux.
Experimentations pour determiner la density optimale des plants en vue
de satisfaire les besoin en fourrage et en denree.

METHODS ALTERNATIVES:

Cet exercise peut aussi 6tre fait individuellement. Le travail en group,
bien qu'il prenne plus de temps, est plus agr6able et plus efficace A
atteindre les fins de l'exercice.


VOLUME I: IX


Page T 81











VOLUME I: IX NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 3
TRACER LE DIAGRAMME DES PROBLEMS ET PROPOSER LES SUJETS PROPICES A LA
RECHERCHE

OBJECTIFS:

Apres avoir compl6et cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

1. Identifier les probl6mes.

2. Determiner les causes d'un problem.

3. Proposer les sujets propices A la recherche pour resoudre les problems.

TEMPS REQUIS: deux heures:

MATERIALS:

1. Le feuillet 12 intitul6 "Production de mais dans le District Kabwe, en
Zambie"

2. Crayons et paper

3. Tableau et craies, ou paper grand format et crayons-feutres

INSTRUCTIONS:

1. Demandez aux participants de lire la section discussion de ce chapitre
bas4 sur l'ouvrage de Robert Tripp intitul6 "Outline for Planning
Experiments". Discutez ce que vous avez lu. Pr4parez des examples de
problems qu'affrontent les paysans locaux.

2. Demandez aux participants de lire le feuillet 12 sur lequel parait une
breve description d'un system de production de mais dans le District
Kabwe, en Zambie.

3. Separez les participants en groups multidisciplinaires de 3 a 5 personnel
et demandez-leur de:

a. Identifier cinq problems et d'en faire une liste.

b. Faire une liste des causes de chaque problem et tracer un diagramme
des interactions de chaque probl4me et de ses causes, s'inspirant de
la procedure decrite sur le feuillet.

c. Suggerer quel type d'experimentation serait approprie A cette region.

d. Presenter en cinq minutes leurs resultats et leurs diagrammes A la
seance pl4niere.


VOLUME I: IX


Page T 82











PROCEDE:

Voici les reponses possibles et le diagramme representant les problems, les
causes et les opportunities de recherche.

1. a. Carence en azote dans le mais
b. Concurrence des mauvaises herbes
c. Virose A stories su mais
d. Perte due A la s4cheresse tardive
e. Manque de temps pour semer les haricots et torunesols


Concurrence des
Mauvaises Herbes


Manque d'Equipement
pour Preparer et Semer


Manque de Temps
Pour Semer le Haricot
et le Tournesol


3. Des experimentations qui explorent des fagons de semer le mais t6t
seraient en premier rang d'importance.


VOLUME I: IX


Page T 83











VOLUME I: IX NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 4
ETABLIR LES PRIORITIES DE RECHERCHE

OBJECTIFS:

Apr6s avoir compl4et cet exercise, les participants seront en measure de:

1. Analyser les renseignements sur les conditions de production et les
solutions alternatives aux problemes.

2. Evaluer et 6tablir la priority de chacune des solutions alternatives selon
les criteres appropriees.

TEMPS REQUIS: Une heure 15 minutes:

MATERIALS:

1. Feuillet 13 intitul6 "Opportunites de recherche A Calpulpan, Mexique"

2. Crayons et paper

INSTRUCTIONS:

1. S4parez les participants en groups pluridisciplinaires de 3 A 5
personnel.

2. Demandez-leur de lire le feuillet 13 intitul6 "Opportunit6s de recherche A
Calpulpan, Mexique".

3. Demandez-leur d'6tudier l'information sur les conditions de production
existantes affectant les cultures d'orge et de mais dans cette region et
ensuite de passer en revue les tableaux qui l'accompagnent.

4. Demandez-leur de r6pondre aux questions posees sur leur feuille
d'instructions. (45 minutes de 1. A 4.)

PROCEDE:

1. Demandez A chaque group de presenter en cinq minutes un sommaire de leurs
resultats ou passer en revue les resultats presents A la seance pleni4re.

R4ponses suggerees:

1. Selon la perspective des paysans, l'orge devrait 6tre la culture-cible
parce que:

a. l'orge est leur plus important culture.
b. l'orge offre une plus forte rentabilit6 que le mais.
c. les agriculteurs ne veulent produire le mais que pour
l'autoconsommation.


VOLUME I: IX Page T 84











Les chercheurs doivent presenter ces faits aux responsables de la
politique agricole et decider conjointement quelle sera la culture-cible.

2. Composants de plus haute importance:

a. Usage/temps propice d'herbicide (orge)
b. Usage/temps propice d'herbicide (mais)
c. M6thode de semis (orge)

Ces composants representent les plus fortes probabilit6s d'augmenter la
rentabilite des cultures et les coqts de recherche les plus bas.

3. Syst6me intercalaire: moyen de reduire les risques.

4. Diverses possibilities s'offrent:

a. Les chercheurs pr6sentent les faits et demandent aux dirigeants de
reviser leurs priorities pour cette region.

b. Peut-6tre un compromise est-il possible, oi les deux cultures recoivent
l'attention de la recherche.

c. Il est possible d'adresser les contraintes politiques A l'amelioration
de la rentabilit6 du mais, en haussant le prix du mais, ou bien, en
ameliorant la commercialization.

d. Les chercheurs peuvent baisser le coQt de production du mais, en
introduisant des herbicides qui rendent le mais plus competitif par
rapport A l'orge.


VOLUME I: IX


Page T 85









VOLUME II: INTRODUCTION


Ce deuxi6me volume comprend une collection de notes sur les techniques et
les choix, et se propose deux buts:

1. L'acquisition de competence: permettant aux membres de l'equipe FSR/E
d'employer une variety de techniques.

2. La prise de decision: permettant aux membres de l'6quipe FSR/E de
faire de meilleurs choix parmi les diverse techniques.

Les deux objectifs sont important. Ii est inconceivable de pouvoir
choisir les techniques sans d'abord savoir comment les utiliser.
L'acquisition de la competence A manipuler les techniques permet done de faire
de meilleurs choix, autre aspect tout aussi essential, car la mauvaise
technique risque d'entraver le progres de l'experimentation agronomique.

Les sections de ce volume sont organis6es suivant 1'ordre des tapes de
l'experimentation. Ii n'est pas necessaire de presenter toute la matiere en
un meme temps, cependant la sequence logique implique parfois qu'un chapitre
depend des connaissances d6jA acquises dans une section precedente. Et quand
c'est le cas, les pr6requis sont indiques au debut du chapitre.

Certaines techniques sont moins communes que d'autres; elles sont
indiqu6es "optionnelles" et offrent un choix plus vaste. Par definition,
elles ne sont pas essentielles et les stagiaires peuvent tr6s bien reussir les
experimentations agronomiques en milieu paysan sans les avoir apprises. Les
moniteurs d6cideront selon les besoins des participants.

Plusieurs sections presentent des exercices qui demandent la participation
active des stagiaires. Ils peuvent servir tel quel selon que l'instructeur
juge bon de les utiliser, ou en tant que modules pour en construire d'autres
plus appropries A la situation particulibre de 1'atelier.










VOLUME II: I,C NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
PERSPECTIVES DU CHERCHEUR ET DU PAYSAN FACE A IDENTIFICATION DES CRITERES
DEVALUATION PERTINENTS

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

Reconnaitre l'importance de bien comprendre les perspectives et les
circonstances de l'agriculture paysanne au moment d'identifier les
criteres d'6valuation n4cessaires A l'analyse de la recherche effectu6e en
milieu paysan.

TEMPS REQUIS: Variable

MATERIALS:

1. Feuillet II: I Activite 1 11 "Conversation avec un cultivateur de pomme
de terre dans la vall6e Mantaro"
2. Feuillet II: I Activit6 1 #2 "Equipe de chercheurs FSR/E: Resum6 des
activities de la premiere ann6e dans la Vall6e Mantaro"
3. Tableau et craies ou paper grand format et crayons-feutre

INSTRUCTIONS:

1. Il s'agit ici de jouer des r61es. Vous assignez les r6les de "paysan
cultivateur de pomme de terre" et de "chercheur en systems de production"
repartis 4galement parmi les stagiaires. Distribuez les feuillets
correspondent A chaque group d' "acteurs", et donnez-leur le temps de
lire les directives. Le feuillet intitul6 Conversation avec un
cultivateur de pomme de terre dans la Vallee Mantaro" ira au group de
"paysans", et l'autre feuillet intitule "Equipe de chercheurs FSR/E:
Resume des activities de la premiere annee dans la Vall6e Mantaro" ira au
group jouant les r6les de chercheurs.

2. Si vous en jugez bon, les stagiaires peuvent se r6ferer A la section 5 du
chapitre V pour obtenir des details plus specifiques sur les traitements
experimentaux mentionn6s dans les instructions du stagiaire.

Les instructions du stagiaire se lisent comme suit:

1. L'instructeur distribuera l'un des deux feuillets A chaque group. Si
votre group recoit le feuillet 11 intitul6 "Conversation avec un
cultivateur de pomme de terre de la Vallee Mantaro", vous 6tes census
jouer le r6le des paysans. Si, par centre, vous avec reQu le feuillet 12
intitule "Equipe de chercheurs FSR/E: R4sume des activities de la premiere
ann4e dans la Vallee Mantaro", vous allez jouer les r6les des membres de
l'equipe FSR/E locale. Lisez attentivement le feuillet reQu, quel qu'il
soit, et discutez le cas entire vous.


VOLUME II: I


Page T 87











2. En jouant le r6le qui vous a 6et assigned, identified les criteres
d'6valuation important A l'analyse des essais sur la culture de pomme de
terre de facon A les compare aux pratiques paysannes existantes
concernant la fertilisation et la lutte centre les insects. Dressez une
liste des criteres possibles sur lesquels votre group s'est entendu.
Referez A la figure II: I.1 montrant une liste partielle des criteres
d'6valuation.

3. Dans le context de votre r6le en tant que chercheur ou cultivateur,
expliquez brievement aux autres groups les raisons pour lesquelles vous
avez choisis chacun des criteres. Inscrivez la liste des criteres de
facon A ce que les autres puissent la voir.

PROCEDE:

Apres que les groups soient pass en revue les resultats, guidez la
discussion de facon A relier les different resultats. Encouragez les
stagiaires A poser des questions don't voici quelques examples:

1. Quels sont les differences entire les criteres choisis par les
"chercheurs" et ceux choisis par les "cultivateurs"?

2. Croyez-vous que ce soit possible pour les chercheurs de bien choisir
les criteres d'6valuation sans avoir une bonne connaissance de la
perspective paysanne?

3. Comment est-il possible d'obtenir les renseignements n6cessaires pour
chaque critere?

4. Quelles sortes de donn6es et de mensurations doit-on rassembler pour
chaque critere?

5. Est-il egalement facile de mesurer tous les criteres choisis?

6. D'apres cette discussion, de quels criteres proposes allez-vous vous
servir pour faire l'analyse des essais? Pourquoi?


VOLUME II: I


Page T 88











VOLUME II: I,C NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 2
PERSPECTIVES DES DEPOSITAIRES CONCERNS FACE A L'IDENTIFICATION DES CRITERES
DEVALUATION

OBJECTIF:

Apres avoir compl4et cet exercise, les stagiaires seront en measure de:

Choisir les criteres economiques necessaires A l'analyse de la recherche
effectuee en milieu paysan et pertinents aux divers depositaire et aux
differentes situations de l'agriculture paysanne.

MATERIALS:

1. Feuillet II: I,C Activit6 11 "Conversation avec un cultivateur de pomme
de terre dans la vallee Mantaro"

2. Tableau et craies ou paper grand format et crayons-feutre

INSTRUCTIONS:

Les directives donnees aux stagiaires se lisent comme suit:

1. Lisez le feuillet intitul6 "Conversation avec un cultivateur de pomme de
terre dans la Vallee Mantaro".

2. L'instructeur demand A votre group de jouer les r6les suivants dans les
situations de production de pomme de terre dans la Vallee Mantaro:

a. Chef de famille qui part, apres avoir plant les pommes de terre, pour
aller travailler dans les mines pendant plusieurs mois afin de gagner
l'argent n4cessaire pour pourvoir aux besoin de sa famille et pour
acheter l'engrais et t'insecticide pour la production de pomme de
terre.

b. Epouse et mAre de famille pratiquant l'agriculture de subsistence
charge de cultiver les pommes de terre apres le semis car son mari
est alley travailler dans les mines.

c. Epouse et mere de famille agricole qui ne s'occupe pas de la
production mais qui fait la transformation et la cuisson d'une parties
de la recolte de pomme de terre pour la consommation domestique.

d. Jeune agriculteur qui ne possede pas de terre, qui fait la culture
commercial de pomme de terre sur des lopins loues et qui loue une
6quipe attelee pour turner le sol.

e. Agriculteur cultivant 25 hectares de varieties hybrides de pommes de
terre pour la vente au march.


VOLUME II: I


Page T 89











f. Membres d'une famille qui obtiennent des revenues de la culture et du
stockage de semenceaux de pomme de terre pour les vendre A d'autres
cultivateurs au temps du semis.

3. D'apres la perspective du r6le qui vous a 6et assign, identified les
criteres d'evaluation important en vue de l'analyse des experimentations
sur la pomme de terre. Dressez une liste des criteres possibles sur
lesquels votre group a pu se mettre d'accord.

a. Prenez quelques minutes pour expliquer aux autres groups vos raisons
pour avoir choisi chaque critere 6tant donn6 le r6le que vous jouez et
la situation qui l'entoure.

b. L'instructeur guidera la discussion.

c. Notez que le temps et les resources disponibles aux equipes FSR/E
sont tres limits. Il est 6videmment impossible d'analyser tous les
criteres imaginables. II vous faut done choisir les criteres les plus
important pour en faire les essais en milieu paysan visant A compare
les pratiques existantes de fertilisation et de lutte contre les
insects aux pratiques recommandees.

4. Si vous en jugez bon, vous pouvez recommander aux stagiaires de lire la
section 5 du chapitre V, pour plus d'information sur les traitements
experimentaux mis en oeuvre en milieu paysan.

5. Votre propre jugement decidera de la longueur des presentations, mais
rappelez-vous que cet exercise est crucial pour apprendre l'importance de
bien comprendre comment les perspectives et les situations affectent le
choix des criteres d'evaluation.

PROCEDE:

1. Quand tous les groups auront pass en revue leurs r6sultats, guidez la
conversation en tentant de relier les divers points de discussion.
Encouragez les stagiaires A poser librement des questions telles que les
examples que voici:

a. Jusqu'a quel point les criteres choisis par les depositaires
variaient? Pourquoi?
b. Comment les chercheur FSR/E peuvent-ils obtenir les informations
necessaires pour 6valuer les criteres proposes?
c. Quelles sortes de donn6es et de mensurations sont n6cessaires A chaque
critere? Tous les criteres offrent-ils la mime facility de
mensuration?

2. Notez que le temps et les resources disponibles aux equipes FSR/E sont
tr6s limits. Il est 4videmment impossible d'analyser tours les criteres
imaginables. Etant donn6 les limitations, posez quelques questions aux
stagiaires en suivant cette ligne de pens6e:


VOLUME II: I


Page T 90











a. D'apres vous, lequel de ces criteres est suffisamment important pour
faire parties de l'experimentation? Pourquoi?

b. Est-ce que le changement de traitements dans les essais en milieu
paysan causerait un changement dans les criteres choisis par les
depositaires? Pourquoi ou pourquoi pas?

c. Est-ce possible que le fait d'inclure un nombre limit de criteres
puisse causer d'omettre les effects des changements dans l'amenagement
de la culture des pommes de terre ou dans les situations paysannes?
Expliquez votre r6ponse.

d. Comment l'4quipe peut-elle minimiser ce probleme?


VOLUME II: I


Page T 91











VOLUME II: I,C,I NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY 1
FORMULATION DES OBJECTIFS DES TRAITEMENTS

OBJECTIF:

Apres avoir compl6et cette activitY, le participant sera en measure de:

Formuler les objectifs des traitements pour la mise en oeuvre d'une
experience exploratoire.

TEMPS REQUIS: 20 minutes

MATERIALS:

Feuillet d'instructions pour les participants comprise dans leur manuel

INSTRUCTIONS:

Demandez aux participants de lire les renseignements antecedents ci-
dessous (ces renseignements paraissent sur leur propre feuille
d'instructions)et d'4crire une court formulation des objectifs des
traitements sugg4r6s.

Renseignements ant4ecdents: La plupart des exploitants cultivent l'igname
sur buttes, d'une hauteur allant jusqu'A 1 metre, d'une distance entire 1 x
1 A 1,75 x 1,75 metres entire elles. La pratique actuelle est d'appliquer
une petite quantity d'engrais compose, environ 30 60 grammes, soit au
moment du semis soit A peu pros un mois apres la lev4e de la vigne. Si
l'application est faite apres la levee, l'engrais est repandu sur la
surface de la butte, et les pluies abondantes risquent de causer un
lessivage. Les resultats des unites experimentales au champ ont sugger6
que les rendements accroissent de facon lineaire avec application d'une
quantity d'engrais allant jusqu'A 180 grammes par vigne. Il existed un
march d'exportation potential pour toute augmentation de production.

PROCEDE:

Demandez aux participants de discuter leurs formulations. Cet enonc6 doit
souligner les effects des fertilisants, dans le but d'4valuer le taux
optimum d'efficacite economique (extrant/intrant) recommandable A
1'agriculture paysanne.


VOLUME II: II


Page T 92











VOLUME II: II,C,2 NOTES DE L'INSTRUCTEUR
ACTIVITY UN
DRESSER UNE LISTE COMPLETE DES OPTIONS DE TRAITEMENTS

Description sommaire: cet exercise utilise le meme example deja presented dans
II,C,1. Le but 6tait simplement de r6diger une declaration des objectifs des
traitements. Maintenant, il s'agit de dresser une liste complete des options
de traitements et ensuite de choisir le meilleur sous-groupe.

OBJECTIF:

Apres avoir compl6et cette activity, le participant sera en measure de:

1. Dresser une liste complete d'options de traitements.
2. Choisir un sous-groupe approprie.

TEMPS REQUIS: 20 minutes

MATERIALS:

La feuillet d'instructions fournie dans le manuel

INSTRUCTIONS:

1. Demandez aux participants de lire les renseignements antecedents donnees
sur la feuille d'instruction. Nous avons repet6 cette information pour
faciliter la tache.

Renseignements antecedents: La plupart des exploitants cultivent l'igname
sur buttes, d'une hauteur allant jusqu'A 1 metre, d'une distance entire 1 x
1 A 1,75 x 1,75 m6tres entire elles. La pratique actuelle est d'appliquer
une petite quantity d'engrais compose, environ 30 60 grammes, soit au
moment du semis soit A peu pres un mois apres la lev4e de la vigne. Si
l'application est faite apres la lev6e, l'engrais est repandu sur la
surface de la butte, et les pluies abondantes risquent de causer un
lessivage. Les r6sultats des unites experimentales au champ ont suggere
que les rendements accroissent de facon lineaire avec application d'une
quantity d'engrais allant jusqu'A 180 grammes par vigne. Il existe un
march d'exportation potential pour toute augmentation de production.

2. Demandez aux participants de dresser une liste complete des options de
traitements, et de choisir un sous-groupe approprie.

PROCEDE:

1. Vous allez discuter les r6ponses avec le group, voici quelques r4ponses
don't le nombre peut monter jusqu'A 36:

a. 3 espacements entire buttes (3 x 3, 4 x 4, 5 x 5)
b. 3 taux d'engrais (60, 120, 180 grammes par butte)
c. 2 applications (au semis et plus tard)
d. 2 m6thodes d'application (de surface et couverte)


VOLUME II: II


Page T 93




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs