Group Title: Nouvelliste
Title: Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/19502
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Publication Date: January 4, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subject: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Additional Physical Form: Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available.
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID19502
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: notis - ACN6482
oclc - 0012544054
alephbibnum - 000471641
oclc - 12544054

Full Text




**


t L
,i


ke.-.-No


t6 i4


Potau Prnce (Mait)


Sai~'edi, 4 Janvier fl**


-~~~~ ..r-.-.-e


'or


(t


4


Journal Quotidien, Commercial et d'Annonces





tOURS 0E BOURSE r

i'RI:U ........ ..G 1 0 0t,
sur ) escompte r 1/2


St Pr ..'; ",

(S,,,us)


prime
9 /2z-9
10


. .. . .s...... *****
E 2 0I..' escpt. or
dr s 6 /o
BL*U*..... .. .. * *

IP~ire..............


3/4 cts
r/2-cts.
4 i/z


ousp rions nos abonn'rst de'l
adviser de la moindritr-
aritg dans la remise quo-

IIt



M ERCURIALE
Port-:m Prince, le Janvier1902,
Nous ciliii'mons nos avis du 27 D-
ambre. Dopuis, en raisoi des joirs
Sis, Ies tdres out t presque

Suivant les prd.visions do noire der-
aier Iullelin, le Change, que nous
hloes iiaEul. en fermeture a f114 O/o,
t de nouveau descend 412 et
-11ZN, dernier taux fait pour Ie camp-
.t .-- En livrable et payable, des af-
es o;,t it ngocies sur"Janvier et
lner a 110 et 108 /,, -- Les Titres
bi.at que nous avinions .pts- ferme,
eumaine dermnire, ;omntcaserv leurs
pittions rspectives
t ous pouvons signaler :.
h Al AirAlN, -- p. 1.000 l3o,
ffienviroai i1 et ,i l -10.000
*py. anvier et Fvrier: 10 et
S- ---- -

E Su NEW-YORK. -- P. 3.000
S ]o, --- 2.00 p;iy.-liv. ciL.

rTES SUR IFRANCE. --- Frs. "15.000
E! h12 0, - 15.000 au 15 cou-
11 ju -- Co Cntre or, frs. .000
r1 w 15,Qo00t i j//ol faveur or.
es~o ,( bleu).--- 1'. 10.000
S-i. ''Juin 38 o/0, iirage et cou-
La O "l]



.0 -


COMPAGNIE FRANAISE


DES CABLES TeLEllAPIIQUES
MONOPOLE du NOUVELLISTE
(REPRODUCTION INTERDITE,)

Nous sommes heureux de pouvoir
aujourd'hui offrir d nos lecteurs les
dpches trangres de la semaine.
C'est par le courier du Cap qu.e la
Compagnie des cables idlraphiqaes
sous-marins le eesa ues, ce manti, et
n s cr'oyoin bien fire en- publiant
celles qi sonRi d' une certain impor-
tance.et qui n'ont rien perdu de; leur
aclualit. .
-PRus. La compag'ie du canal de
Pnam. a dcid d'envoyer aux Etats-
.Unis une mission compose de cinq des
nouveaux .idrniuntr.teurs, don't le prsi-
tt re-tr t vc i *pri; nt, 'pour traitr de<
to, du caprI a1' "t.uverncmee i it'r-


Ie aiTemp di ru''inc folec ,t'.t "c
a rpondu l'appel du comit des boers.
qui donnait une conference au bnice
des femines et des enfants boers. M.Sondd-
berg, aide-dE-camp du gnral Louis I o-
tha, a racont a l'auditoire les horreurc
de la guerre de l'Afrique dpi sud, et ses
paroles ont fait unet grande impression :
le public maintc> reprises a nm.inlt'es
sa dsapprobaition sur la faon don't l'An-
Jleterre se conduisait dans I'Afriquc dl i
ud.
LONDKES.-- On announce que le Ts.ar a
accept l'invitation d'Edouard Vi1 et :is-
sistera Ai son couronnement, ;: condition
toutefois que l'impratrice soit cin b m! n
sant cette poque.--- Le roi Edu'ard a
reu-la visit du marquis Ito, andii~en p-
sident du conseil et home d'Et dIu
Japon,
SCOPENHAGUE.- Uiie petition couve, e
de-la signature d'un mii er de perst'..A-
Iges influents a t envoye au ri, au
Sgouvernement et aux meimbrcs dpu ',k-
Iment pour protester contre la vente des
Antilles danoises aux Etats-Unis.--es si-
; gnataires demandent ce que le people
[soit appel donner son avis sur la qu!s
Stion d&un plbisite, LJpititi conticnt
les noms de personnel appartena:t a d(i-
frents parties politiques, de marchands.
de banq uiers, d'hommes de letires et *ci
4docteurs. .
d LoNDRES. Le War Office affichequ 'u

sCrieux combat encre Les troupes du cl o-
nel Firman etr es boers du gnral Dwzct
t z rnre.rPnntpin es npetes


fnenait prdominer dans les esprits con
cernant les pror rei cl i ampagne de
Kitchener. Le n inistre de la guerre a
adopted come .glue de diminuer autant
que povsibc l impoir'. nce de ces c.ila i-
ts en ne-publiant que des bribes d'infor-
I nations: m.ii le public sest habitu ,
lire centre les lines des dpches offi-
cielk.s, et la nmu' iiion des fits rels ne
fait qu'augmenter .son inquitude. La
guerre se cofLhniuile Cvcc sou cortiee de
ruines et de micres et l'eni ousiasme
qui a disparu, a fait p. ce mnaintenati t
une triste conviction qu'elle doit itre
maintenue tout prix pour le salut de
I'empire anglais.
LONDREs. -Une dpche de Kieff
adresse au Times dit qu'un -mouve-
inent insurrectionnel du-pl+us dangere.ux
caractre vient d'ue dcouvert par la po-
lice d'Odessa. Les thtres ont t ferms
par ordre .du aous-ouverneur 'de4 nom-
brcuse, patrouiles de puli,-' parcoutcnt
Lt rues e .vill. -
S.LOc;"a Le .rtp,' n IIT 1.1J 'DU.
ly express Shatnghai, a. 6xgraphi
qu'un missionnaire et un grand nombre
de catchumnes ont 6lt massacre;. a
Ni ng-Sha-Fu darns la province de K.e ,n
Soy, ou resident le prince Tfiian et le i.e
ndral T'lunl Fui Siant.
O)n .iftniic que c oups dtu inr.i
I uni' f'.ih Siaung siint r.SpM) isal'ls de ci, s

LosNDR.s.--Le corresponiant du ,1.,i-
ly Mail a 3crin di't que le police de
Galles a accept l'ivitation que ltii vai
faite I'cilpereur (Guillaumnc de se rendre
lcriin pour v reIce. l'ordre dc l'Aigle Noir.
Une dCpche de crh lii iu < Centrai
NeVws. ;iniilnonce qu u un ltil;i:'m serai
adress d'ici trois ours pr le gouvesrne-
ment alleman:d a prcsideii C:istro ,; si la
trponse est dEfiavour;ible, lattaiq c sur l.i
G u lV-r- ct Ma r.'ic'bi seU coln'encc
i c'rdixI rcm.r2r'is: C-inr= croi eur-s ai-
ltiands se ru'iront4t h \: Guiyra ei Ma-
rac.ibo dans le courant de la sem:line. La
dpche amnnnce galement qu'unc en-
tente entire les Etats-Unis et l'AllemagTe
ai t conclue<
Le gral Dewet a libr 246 prison-
niers ainglais.
PAtus.-- Li cour d a;ppl gemeut du tribunal de commerce en date
du 7-aout rendu en fiveur de M. Pri-
vier, administrareur, et de M de Rodays,
rdacteur n cbchef'du 'Figaro a. TC juge-
ment s'appuytnt sur te que la decision
prise p.ir 'Assemble gnraie des action-


M. Prestat, pidedcnt du conseil d'admi-
nistr.u ion.
LONDRuS. (: commence maintenant
"a se rendre compta dde la dtf.ite inflige
par De\ect aux Anglais \ Zeefuntein du-
rant la nuit de Noci ; les li tes rectifies
des prtes anlaiss oit iiiontrr qu'clles
s' levaient a 6 Itus, 54 blesscs et 245
prisonniers C'est avouer u ne la colonne
iirman qui comprenait 4 companies de
yeon:anry fI>::mant un eflectif de 400
homes. a t ann ihle. L.es journiaux
appellent Zeefontein un autre Majuba et
certainement ce ran id ds.istre ne pict-r
S.re mieux comre qlita celui essuy par
le'. troupes de sir Georges Colley en f-
vrer 1 88 .
PAlS. --- Le sculpteur Hamard vient
de termiiner le module de lastatue du g-
nrai'Rochamnbeau qui scra ofterte lai
ville de Washiington pour fire pendant
.a celle de Lafayette. Le coulage du bronze
sera commence cette semaine, et on es-
pre que la statue sera prte tre exp-
die aux Etats Umis au mois cdavrii pro-'
chain. 7-
COPE NHAG\u,. La dcrnire agitation
sot.leve par la nouvelle qu+e les Antilles t
danoiseS tiillaient r e vendue Unis a plac Ic. ,o'lvcrni mc>nt danois dans
une fauiss position. ()i clierche savoir
jusqu'l quel point le sentient public est
sinc're dans son opposiition la vei)te et
jusqu>'o ~~sm i lies le<, inriuecs des sp-
culaters est tis divi e et le ministry des ai'aires
t r:ngires justcment impression par
ceite divergence dans les vues du public,
s'cSt dcid d idenindcr Iau secrtaire Hay
de pt'rtlcttre que la question touchant
les Antills anl;oises f tranche par un
plebiscite. ,La discussion et le rglement
de ceitte affaire auralent donc lieu Copen-
rhgue et non par In voie du ministry d:i-
nois, M. C Brun, Wishington.


*FFAIRE SNAI-VIX
D TV


Porlt-au- Pfiiice, le ;I Janvier 1902:.
Mont cher Sinai,


.D4frant votro dsir, nous nons
sommes prsents' Mll Vi\, emrploy
au cable souis-'nrin franlais, pour lui
demui io propose qu'il ;t terni oi. vote p.r-
sence ;tu Restl;ura it Iaisser un caril, oluis le c ls O' is ex-
plications le nicessiturI;ient.
Dans le course (di ces explihctiins )t


e
.s
n





r:,
ser
i-


s


Si .CAQUI T,_DI RECTE R-PR OIT TRE
n r- **-.. ,. t*
**-tat-.% .. h )l t


bureaux au journal l'angle des rues Americaine et du Fort-Per.


-~ - ~ tt~aI~.,r >~ ~ t ~ ~ ~*


L

i




^
t

---
.
t~ ~


* -


.qLL_


*

2:

1


'?




I.
i


s
"' !













l+
rf-
r-.


^_ ^^ _^_ '-1_111---


Stoutes. .
*."* i^


I


^_^ .' ," jA -- |,


I
j





- I.' '----' -. --


LI s ,t i .' nol r i' .i l','tiin avic M r
Vix cI" de ceitl qlit n :itvons eus
avec-u'erts'moinis est 's iiit e ;danis le
procs-verbta q 'e lois vous r'nett 'i-t
Soiis ce covert Ci-jilt galcenneitt l'ex-
trait tde votre easier jidiiciir'e que vous
nous aviez remis piur le ;is o,'i, selon
vos instructions, vot'rp ie tion express. Iitis aniuion.is eu r-
clamer dfe Mr Vix l'exhibition du sien.
Nous croyons, miCn -Cci mi, avoir
rempli not'c mission colliLii il. c-I, i e-
nait (te le fire i tl; i a ; i -, 'i', lt..irlce.
Veuillez ;ag er, mon ciir .inrn,
l'expression. de note bien sincre d-
vonemnent.
r\ F. S'-;+i LL uI.-G. ROGER

--ULan mil neuf cent deux, le trois jan-
vier, nous, soupsigns, et comptemment
..riunis chez Monsieur St-Graud letter
de rgler un .litr-v-Jni ivnu eis sMM.
P. Sina et C,'. \ t2titi ledig lepr-
-ent pro:s-verbal :
A la suite d'un props tenu publique-
ment par I' Vix, Ml Sinai, present, s'st
cru offense, et a charn MM. St-Graud et
Roger, ses amis, d'aller de sa part lui de-
mander des explications 1 ce sujet, avec-
mission de lui laisser ciarel dans le cs
o les explications le nice&siteraient.
Mr Vix, mis en presence des tioiins
de MrSina.i, spontanment reconnu avoir
tenu. le propose incrimin, mais, d'un au-
tre ct, a dcar n'avoir eu l'intention
ni de viser, ni d'offenser Mr Sin.i.
Pourtant, a-t-il ajout;-si Mr Sina
veut encore se croire offense malgr ces
explicitions, je declare me tenir sa dis-
position ; mais aupiravant je demand
voir son easier jud:ciaire ,,.
C'est ce min ent que les tmoins de
Mr Sini ont deman-d a Mr Vix de les
mettre et )xpport avec deux de ses amis.
MM. Villain et E. Robelin ont t|im-
> m n statement constitus commue tmoins.
Au course des pourparlers en usage en-
Stre tmoins en pareille circonstance,Mes
sieurs Saint-Graud et Roger ont dclar
demander rtractation "d' susdit propose ou
rparation par les armes.
Les tmoins de Mr Vix? aprs en avoir
confr avec lui,ant rpo.fl'du en smon nom
qu'ils acquiesaient :i la rtractation,puis-
qu'en rtractant le propose, Mr Vix dit ne
fire en soimme que confirmer sa premi-
re declaration
D'autre part,Mr Vix dclare n'avoir eu
aucune intention i.lveill.pte en distant
que,le cas o il pourrait a1 oir une afflire
avec Mr'Sina, il demand-rait auparavant
voir-le easier judiciair'de ce dernier.
Et pour appuyerson dire, MrVixajoute
qu'il a parl du easier judiciaire de Mr
SSSina come il reconnait absoluhment que
dans la circonstance Mr Sina aurait pu
parler de celui de son> adversaire.
En presence de ce. dclaration-, les t-
mins su'sitgns reconnaiss% qq' i i,'
cident est clos.
'Tour Mr P. Sinar
F. ,ST-G.KAUt>, --'. RoUGE,
'Pour Mr Ch. Vix:
SH. VLLt.IN E. Routi '


STIUBUNE lPUBLIQllI

Il se peut que le Conseil Communai
de Port de-Paix, pour ,u .i' e qu
pourrait l"intresser, ne se justified pas
rpondant ' l'article e Le Magistra
Commurnal le Port-de-P'iix, paru l.iti
le numro du 28 Dcembre dernier di
Nouvelliste. Pour ma part, et pour c er
taite ditiictilin,' il m'est absolb de re
prendre ma plume qui est oxid'e pou
n'.ivoir pas plu dans I temps cer
trains esprits rlrcgn'rl s puiir qui l'
paul tlle justitie les v.ilciierises cuii


duites. --- \ mon fiit le %ue, et
c'est ce!ui de la loi, e permits accord
at Magistrat Commn nal doit subir deux
consqnences : il peut valoir si c'est
vraiment_pour caiise de maladie qu'il
, tS oi:, tvyi.et le Mai istrat Communal
repren'iira son service afl'piration du
dlai accord. il e .ul et oblige le
sieur Alexandrthe Ilrults de irepre'ndre
son service si colui-4i- tait cailidat
aux lections lgislalites.
Or pui-s t' hI '. i, .s il Comnaaii ;il,
la coiifectirtiti e ,I1 lI; i e t nre;le id'iis
criptioni, iin';\:nI rIt'e ucunl e coinnu-i-
riication de la part Ld'il Magistrut reli
tive sa c:;ii:li.ituiir, p iisqu'il n'a ac-
corn tA peurmiu: ,iie riiir' cause de
sant, puisquie ril puis JOs ub baphyt
31 Dcembre les cares sont signes
par le supplant charge du service, ce'
qui qst un faux, car son pouvoir n'a eu
de valeur v relative qu' partir du 2 de
l'coul; puisqu'enfin les jlecteurs por-
teurs de ces cartes ne petventaccorder
leurs libres sfifrages qu' ceux don't le
mandate un devra tre souill d'aiclnile
coltra'veition, il v va dle il'ho .neur qui
accomr'p;gi'e lic;aractre/ de mon aru-i
Alexanidre lrlitis pour savoir quel chie-
-inin prendre devant une ventuatit si
gri.e i.dis son genre. --- naintenanit,
pour ce qui ;i trait au drtnier par:igr.a-
plie de l'article du 28 Dcembre, je r-
pondraii a sotn aiiuteur que, informne
temps dle la c'onivrsioli de la dIlrnission
rlu M;:gislrat come candiidat a i.i le-
mande de permis combine malade, et
imnbui d la lettre de la loi du 20 Octo-
bre 1881,je nie m'tais:pas sonstr:it aun
vole contre.
Et j'estime que le.prsident de l'As-
semble priinaire, a;tYnt li,"'ieploii
des bulletins des lecteurs, doiv... 'il
est competent et libre de toutes iii-
chinatioqns abjectes, les instr 'ire -sur
Scette loi qu'on-sembje irainsfessr ..11
b,ittice dtl je.e e 'tis. quecl" .;uiniglt-,.
ment.
S T. AUGUSTE,/rpelle,/ r,
t" Ciiixseiller CCotiit ii,,'.
Port-de-Iu|ix, te lIe' f;ivier i19)2.

POUR NOS AII:'\


quoi n'eu sera-t-il pas consacr rd ';ssi
belles nux fils, qui seront les prodiges
du sicle future ?
ler Janvier 1902 Josu: BLAIN.


NOUVELLE- DIVERSE

Change
Il 1 lieu de signaler aniioid hlii en-
core'une leire baisse dii aun\ de l'or.
Le marcli s'est ou.vert ce imaCiti en (e, a i , mais plus tard, on fiis itc des
transations .\'r 1 /o.
- Audience Plt-attlUe '-
Demain marin dirsanclie, l'issue d'u-
ne grande revue mirit.ire aui aura lieu
sur l'esplaiiide du ChInmp-de-Mars, S. E.
le Prs.dent de 1.1 Rpublique dAnner.a au
Pal.is Niiiuinal une audience publique.
Il va. sins dire que le public y est con-
Sie.
Au4Palais de la Prsidence
iit.-,'lthnii dcntinde. :
L'.abndiInce des mniires avait em-
pchi de publier les dtails rel.uit'sau ma-
gnifique Album d'Honneur otrerr le 31 d-
cembre coul, S. Ex. le Prsident T.
A. S. S.in par Mr Eniile Dominique.
Une colonne d'or monte sur un socle
Iinit.0ii un m arbre moir soutient la Ivre
qui forme la parties aritstique du magnifi-
que cihe.ilet. L'Albun qui est en ve-
lurts couleurs n.auili.iles, surmont des
Armes de la Rpublique, est des plus ad-
nir.ible'. Il est plac sur les boulets deci-
nouis du chevalet. -Ce trav.nl dlicatin-
rite de vritables flicitations.
Mr E\nile Dominique, introduit pir le
G' B. Laroche dans II salle de receptions.
diplomanques fit, la rinise officielle de
I Album au Pr.ident, un pailitiquedis-
cours qui produisit bqaucoup d'ynpres-
,ions sur I'Auditoire nombreux qui rest
suspend se lvres. Ce discourse a
tellement mu S. Ex. le Prsident Saim,
que n,..us vines tomber de ses ye'ix des
larmes de joie et d'admiration.
Il rpondit Mr Dominique par ces
symp.l iquies piroles qui reurent les ap-
plaudissement de ious Mon cher con-
, i


Encore uni pas voi'r lei (Ctiteii 'ii' e, .-1 ti telv,-Jl t net J.aLu envoiis
Eicore nL pas vers I:l.li, po(e'l s- couta.i qute ien'iipas d'epitrssionspout
blime, miajestlmutse! rpondre vos belle., p.iroles. Je ne vous
Ils sont l, r,:1.-1,l toutes les miiiitu-s, dJs que' merci. Et croyez que dans ce
ces fils d' ;Ge.,ts Ils sont li calu- mierci, tuiire non nie a ps L'i-
lant, comlin:ltiut tout pour gloriliar la bumn rest expos dans 1. Salle de rcep-
rnuimo*i (ce cux-l qui otnntr relli -ic- tiou" diplomatiqiies.
Limes lu duevoit le plus sacr. Ob ue Nos souhts les plus inches accom-
leur rve est beau que leur r e est p.'gnent M.Enile Doiiiiique -Les eeiim-
noble Ils ne l'auront pas littral'mnt pl.'res de l'albium qui tconnent le inagi-
ralis : ils auront la satifactioiu 'v 1l a1 dJcours sont telleneit ach.lindis
avoir peuns et de n'avoit' ien ni.li ; que Mr Dominique se voit oblig de fire
p',. 1 atteiitulreice but. une 2' Udir;on pour donner satiffction
Ni Touliuiut Louverture, c ci -u au ahcivrs. _- ( Un -Ami).
du Juta; .,'i-iDessalines. ci.l utI j'l...ii- eprsentation populaire
cier ; tiPtion, ni C.ipois i ni s,,'t.i La grande reprsentaiioii populaire qui
pieusement s i)iitis dans leur p:aiili.ii ii'-ivai p.i pu .,oir lieu leudi dernier.
que l'A venir we cbha ge de leur dressr. cause de lenicobre.nci. du tumulte et
Maistous, ils suirgiroilt plus gi.uiiils 11 don- d sordre de cette-oire de fte, a t
coree d leur tdiiibe >u. Ipour rrveiller le do,,ne hier uoir, pir l'association du
patriotism erllornii cliez (quelquies Cemten et'e., la p popiul.tui por-.au-prin-
uos et solidari.er 1,1 infamilthc h.uileivnir cienne. -,
El cetlte jeliuisse l'oit Iiplell: les I O;I- C'et d lis le v.iste aarchl de la place
mies de dlii,,.in, celcl L i'i.l, .t, '- V.illirie atiin.uig pour l. circuuosrnic ,que
ligente u,' p.i i pys llu .>,leY s p'd- le grand d'i.ne en 3 acesi er in vers de
randces les plu i Uiil,-.et les I.-.i Mr V. Dca.,sse, Noirs it In', ,r. a t re-
ltimnes. ii:.s.,mil ,, ..: L<' l'.- lii I ., mi pfe enutF .,1 milieu Je l'.u c nii tion gli-
g'u l -t ,I uiliu ,''tte S. ,,t rl.'l, ralc M .is mi ullie reusein), c le dfiut d'.i-
deminetii er.i c.~r muii iii ,e ,t ii 'i, ir.i uti cousu.ile di m nig fi.lue hi.mn r, reid.uir
soi l'iuspir. ,li e ,,s hl iun, adfn ile l'audition des beaux p s.u.es du
c,-ptionuels, 'le ce.s .T p 'ew. 1i Douji in" dramne historique pour ceux qui se rrou-
fo mr-t icu-l.,s ll '.ntsyrologe, de la valent une certain distance du thlre
grande cause ,I.- s Noirs I ulprovis. Beaucoup d'asisi.tnts out souf-
Si ces can.ons qui fout Ir'ililr I'I i f'crt d et maiilencontreux tat de choses;
'p:ipellenit iie l.ilie loiquente. I.i lin a.ir la pice de Mr V. Ducasse est d'un
(d'une poque nl'ste duti i l, 'liihrte imitiE puisstii et l'a Ia.ntage de ne pas
Inortin ; et ui ,ia; pres, il e c Co s.icr- li er le spe.:.ateur.


Il y avait tt e t
monde cette fre p e ire e't
remarqu diffrentes notable
qu'un grand nombre de nos
Aprs~ .aftk-Uf e gra dios
tion a o qSi~ W6e etii h'lnne
sociation j&Oniten ire. -.-*
de complimentr le corpl de I
sous l'intelligente direction dad
Cameau, a aid la russite
Bal des Ecrivains h
Ainsi que nous l';ivins
programme de la premiire'
f&te a t conu assez cour l
mettre une tro;> longue M
tience des danseuses et desd

' nmusique de la Garde; -
posie d'Etzer Vilaire, dire
Midouin; Bouricq ac i chie
le interprie par Mr Louis
osie de M. Georges Sylvai
'auteur; intermde de msi
sie d'O.wald Durand. dite
---Allocuion par un iiemb
Bureau de l'oeuvre;---.valse
Nous aisons des vtuxs
beau temps favorite l'clat'dd
don't les prp.raiifs permiettentc
tout le bien possible et qui
veloppement d'une oeuvre i
nient belle et utile.
Quatrain duJo 3
Les intellectuals, ce soir, ,
Des fetes ouvrent la srie; ,
Quand c'est le Bel Esprit
Mondains, faites votre de
Exposition de la Ma
Nous rappelons que 'lemai
di. il v .ura lte l'Orplielina
deleine. --- KErrtiesse de 2
musique : entre libre.
Rippelons aussi que le prix
l'Exposition demure a j,
les grades personnel, m.i-i'T
20 centimes pour lei eniiS'
Grande attraction de 6 1
soir, illumination l'lectrici
Prire aux Damues pat
aux Coinmisaires de venir r
tant des cirtes vendues.
-Domi aiqa
Un Airt du prsi Jnt
da.is la C Gacela Offici.l s,
Henriquet, minisire de Il
porrefeuille des postes et t:
M Eliseo Grillon rest
aix relations extrieures, et
repris le portefeuille de l'int
Dr Henriquez y Carv.j.il, d"
vient d'tre nomm reprsetc
vernemeut dominicain au
amricain du Mexique. -
Despr;ncl, minister des tiav
at appel au post de gouve
Retifflationf
Nous nous empiressons de
erreur de repor;age-qui noi
quce-'est Mr LELAiDIER;-'
des cbls sousminarins fra
ville, Mr Paul Sina a.
tmoins.
Come on a pu la con
blication du ipr, r s-verbal'
cident c'est. Mr Cl. Vaxi
CAb es sous-arins, qui ai
NMr Smna.
Rixe *
Hier, vers les.2 heures d&
u1n marin don't le 11ou1 'nlaui
tant pojrsuivi, par un
du ct de tt PIAce Gefraid'
dans le Bar du Conlnerce
M..Peralta, de'niandant asile]
Mais nialheureusement,
pitation, il renverta deux
pltrede I'tablissement, et
appel immindiatement pouff
dgt ,s'empressa de livrer
m.illheuieux nirin,




S- -." --r- -] ...._ -
--~-CI--CI-~II -~~III~ C-. ..- - . I__ FIl n. y


SInle de aire que cette scne ivit
1~r prsde la Banque utc fouled extrior-
ia ire -C U. .
Bulletin Mortuaire
..ju 3 Janvier'
4nst{-Louis 3 ans
.idorExenodotct / 3 ans
elPiahedt Bro illton 75 ans
IHorese9C Hospice
ifre Jeanilus Indigente
|a Agents demands
. i:aisse Francakse de prvoyance ( fon-
e en 18a86 po. r veite .. credit d oblh-
iosVii'e de Parts, Crdit Foncier,
i. ii. Scurit complte.. ---
oafies renii-C et gr: tications$.--- 5,rue
,Lia.S. t C er o ' "

-Ligne Cameron


S':Leste ier1i< F UTO partira cet
>prS mitii 3 heures pour les
yes et Port-Antonio (Jamaqui ).
La correspondanrce, pour New-


ork ~ sera; transbot
Mrier port sur
:Mount-Vernon >.


'de


dans


le. steamer


Port-au-Prince, 4 Janvier 1902


F. HEIIRMANN


& C* Age/-s.


J'ai EhoEnse'r (T donner avis que
i, ce jour. conti A mi n hisJ u isVta
i procuratiot de lt i ;' iure- de mn
WtWson de commerce
Jcmel, 1er Janvier 19022
3. 13. VITAL


Sitarn (at Cionavertie ai d

NSit ietricurt Convertie & Consolide


i.Messieuis Ee
Skla DeUe. i
Ssolide > r/i
les deux idute


pe rsenter
p Nationtde
Smontant lavier 1902.


s porteurs c'Obligatitors
ntrieure Convertie et
,, de Bous fr;ctioi;tirces
s ci-dessuis, sont ivits
duiX gn ichoiS dtr t 1.i-
d'lali. pour y touch,"'


!e *icv


Les sommes serlu payes, p;artir
h ce jour, sur a pr'setiatiol des coL-
a accompaguis d'um bordeveau si-
.pc le porter et ittdiqu;utt Ies nu-
ros des coupons classes pas' ordre
umrlnqoe.
Pour )es Bous fructionnm 'ea, sur h
ti des ions& accompag\es
ru. a cqu eU wit le tAul ire.


Poi;-au Pr: y, .it vic se 190-2.
t ~ - ..4..skAa IY a


A


VI


s.


Jfosa soUsKrs, il4sel .ilkq h $i
,es ue 'u toio p'U pS&, slt l pi-
, .,* ",s s:;,Y ,t tusta Ct.EX- qon
.ickui Csxi. uat(, et d

gi'<^ se. i .i ,os.

t f S, 'e iit ds r i, i.ri>rM (.1
, ,stvs~f>r >1e e<1 o rt i, :,.


HAMBURG AMEMRCAN LINE
Atlas-4-Lne Service
Le steamer ADIROND~ACK ,-
est attend ici Lundi 6.anvierdi-
rectement de New-Y rk.- Il-par-
tira le mme jour, pou r le- Caves,
Jacmelet la Jamaque, penantfrt
et passagers. -
Pour plus amples enuseigne-
ments s'adresser aux breat x de-
la Compagnie, 32,-4ue Roux (dite
Bonne-Foi:) .
s ~G. W PIETERSZ,



Kola Champagne

LIMOAI)DES (IZEUSES

Eau de-Seltz
Auparaiant en vente chez
II. PAPE & Cie
Se vend
21 Rue Miracles, 21
SER face de Djardii Th. Luders & Cie.
AU Bar Fin de Sicle
i i Nouveau Sicle
Gde-Rle ct61 e li IPhcic Ceintrale
lu strand Caf Rue du Quai
I l'Htel Central.


Maison


louer


A louer a LAL'. >, s.lass le voisimn-
ge des Seurs, un mason otige.
S'adresser Mu 1Fquibre.
Il III ll ll
SOYEZ AVERT.
tL: chance la plus grande qui puisse vous
arriver est de rencontrer des zamis utiles
paTfmi le gens quo vous connaiss'z., 1i lais do dire que vous ne faites aurn ac.; tlo
est qcu l1 autres f'::t et p:.xtsenti doe ous:
parceque)vous p):?uvYO avir >lUSUiii i'i;(Ut(i
unstauIt d'uo ridde ou d'iu ui vis et on isuivan t
ce priuncpo vous I>ouviz V, Ot.(\tic uho c'c:n-
naodite or, uti ronoeu> o t iir 'av: ;i ll l t
bien plus agridlN d' on prnuit/ ii, bI>u>ilt>t situi (i c lit que do frott.tir une aiilhnnetlo et aittvc, tro
Iu\ le gaz s'ialLum. rius 'vtrn chnifc de
salt oTI cas c ta mde alioat impirvvue. C'ost
l'rignorance de ce que ritenorment ces liguese
qui vous induit oti perto de temps, d'argent
et de sant "' Oh I si 'avais su cela A temps'."
Teo est le triste <'et t' pi t cingi i dq < h
foule do rniux qui se troivcntll aux pY'js'u
avec quelque malanij don't un puissLN(t
romd de I aurait dlivrs. Maii;~ito nt les
arsi vous sautent aux yoxr cet itX orn>3Ms.
Il est alors r:tsQlnlnabo o c irow. que co que
nous allows vous dire relativomint la
PREpARATION WAMP 'L-
e'C c:1." oe la pus ut ilo et Ja plus i:nltei$ enter
qi so ts Io inErxac' d&s un $urial.
EIea ejt as ;i agr'a:l au goct que leino l et
reneP ret toutes les propri vt;s ntrives et
curatives 3a Pure 1Lulle do Foie dE Morue
qU(e non cxtrayo 3ous.m>D g e des oies do
i3Orucs etf e0ches ccmine u sr( Com-
ps> d,5 ypo>1ospheltts &'ExtraXts d a et
4 Corloa Sawa' e XI n'y a rten.a pra
I crs.zO des ivalidea e4gs ?Qtt zIt&.
f:)3 tn:n ke as dQ F.vres, d'Ai>Aw6 d
Dm3'ti thZrco'usa, dt RBhui titsmes, d eo
.o et eo IFtkksse. ctt., it pet itrO vpiw-
itc:..t etmpS9y&. LesN dieia$ progresstes
la prcolase:lt et hs prescrivent. L 1i -
r.-.3 :zl-,'rs et put -e3 reg Ut cstra9t~ en
Ss:>tt t dIos %res nouwees. Un ma a
ti:me:nt s-n p:,id ds vingt lires ave un
ClV Leat&,B. St h s en ave besoin zan-
tl' :Zt pvn,^ -ED de suite. Si vous n'ea 4vea
gzs bee, ptCz-b5 conf&issafc"& et shez


Lo
lence
C'est
sionn


ExerlleM -et tBos tMach Ie !...
rsqtu'on pe t t l}er (ans sIes ac: ts-:l him marh et f'tcel-
de la In.arici isc. s voi):l qui in'iest ioint \I lw\ pour l'achiteur.
ce qu(iL pin r' dnemoiitr' to s ceiux (ii vit! iin t s'ap rovi-
Chez S. M. Pi{ ERbX

34, ruie Bonne- Foi .et 9't, -. s du Qai.


, On v


trouve toni jours
lua/tls


('Xq/uis l4 tos LN s'.,


D elicieuses liqn.u's s t Io'n s s j<_i_ _
Anisette, Kirsch, (Geni.vre, \Va niT8~ ..o
Sya'u, Abricothne f BerPaKt(e, ( h:a <,l'' V

sons

profit I'rS


1nh ,u /;'


>1;\*j i y-!i;.. _


* i('- .4 I


,1'-I s'


*'i N o-
** XTS


, s , ( :.'t ;


--T- - --- -- -- "t tt .


Staii
e Standard


r-
t d*'.~

FANDAIR


I d i ssin.
. t,


ItompaI jie I'I ass 'aie res ;s lra i n


Sige Social
EDIMnoui:


;:TA BI, lI


I i *.\ n ns.


.4 alliess


Ie'nonhtestable ScrIltC-.-- Pri iins iNModlres

i IlP.'aieis cieni tionst
Prts consentis sIrIIeSvib des I>olices


Ces advantages sont ollerts p'r I/'
elementt l'une des pris larIges et rance de la Grande -Biretagne.


Le Revenue annual e.ccdce
Les Fonds places exclent,
A4ssi unces en e.r steltnc
Bonus declar's
Hembourserne ni par dcs


Stanan/I i
ins I icIIhS


qnrest


0.020.00O
25.572.50);
7.0u/O.00c
90.000.000


iIcoI testa-
nies d 'assu-


i uals Sterli


Stability universellement reconnue


N. B.---Le bonus d<
.Novembre 1900
nier ratqport de l'and
H3ureu' : 'I 2 r 5u


S |l'i' prin i il


'claret pour la iern ire p' oe V uin iuen nn
e.e de 25 o o au dessus ue ce n i e 18
dU .l idn', ouf VUs inforfn;usioss sosi fouj'i,"


>a sOuSssg',


e ti,
Der-

s par


A,, i,i,'


.I arrlIiirrm (eiI


T'. m


ri xuirr (:%ET (1'


C US i"l l< (1 Jtil


x lypogra])hi


ti S Cil ()llo S


Irus


rztsrwtt.xrr c.;a .:..-tra .-z am. -3^


1s
at -


Varices, iHmorrhoides, Yaricoeie,
chroniques, Aidmts du Retour


*s ., A .

o. .,. .. .
^ "t-: /
z* *- *


4% &
t*' t'' i
,^; . *fY


<2 D v aW S --' .A .....Ay-
PM ik w a re"^


A


'- - - -- - - - iii


'*r=prnlmirr isiiasa^in.a^^~ ^


gi .....-...........lll


',%


I L


. . .. 7 __ --


\ i


t ,! ;


_.~~~ c-- u


L


chtait


I





I
ri


Piae mni ITIlE JI TWN I jrl\Rl


COi'rI(ts (de fleurs, A la firade Fabrique d'Eanx de Seltz
-a -bur a!t0u u is 0rlc i"mo',ades Gaeleses
leurs, ouque, u oreiles l nlondi -
A Vendre 41, rue des Fr.nots- Poris,
Sct du titazar ile MNr Sylv;in,--- pro-
Chez 1!i,' i trniF iri i piri;',ia Si- A i(' Gousse,-- on i uii.i'r
> nU Bois-l rtia w '- ilhiir is, t. ' i i.u h.ll' ,i'dina aaifres i :
ii i I ) r i < )- /' l" ]a,,;,' ', 'l, c". lJ "la /r 'l''.,
( > i i, ia( t ', I ';, '-t77 ', i rff ?,.70 ceali-
I 'jli ,i t' or/ a ti ri i t' ce 'et de tl mes la douzaine.
l ti' < ris, Kola-Chfim"ll,'.;sic $ l la doszaiine
I ', i ti, c ('ii'er-A*:' .1 e I la dotzu me
Mdocine, (Chir gie, Ac h..l.' -its, oda- W tel .0.040 la dor' ma.-,i'
Ma;ladies des femmes. N. h .- Ute ti0 i A. I.20 est l
15, Aveiue I le Tiligeau. Ti.Lt,'HONE exige po r i les I utii lles :. Ii" ila'ih-
Caini etf di. Consultations res; et la 'nrlnise des boutieiltes. vi-
S, s t ri. des, la valeur ile $. .1 i20 dfpose serta
leer47. r i cembourse.
(ti "2 a il es _La I.-'.mt 1.'1 s csliircg gdlernent lde
remplir let's 'o))itLlies ou recipients pourt
co iptoir.s, ;i siio ) il i c reli.iqiie.
[louIru lns liq lueturs' -, An (iselie, cr'-
MnC de 'c-to, ''t'lde va i4e, cr e
d(e rose,'' (If' d ,,re,'..d ,,t, i amouro ,
7, 'I-I i, '7'. ortu.fii', -- les prix -varient, suivrant
17, 1it .Ioi- 17,'. la (ualiti

AUX ARMES DE PARIS d:';!,


ii [l u ir .- .!r, 4 '. le l it / 'i t ('i < v' t u lle
t,.; ', i ,- ,. Poi _ncts i c> i ii' .- m p eue c. i
,.. ....., ... ,. i . '. ii- f i [ /' ,'. I .: qui lui per'ie de


eLLes. \'i..i .i ,'. ',u.'r ', /."*'', '.000 .'yphons p r niai re-Taletr trs connu dans
annes, Eu. F !'. ,; u ii s '.' -- dl t et a e .. ,:.v vilit l'arriver de son vo-
Dou> dessini T I |. i tfltiure, l'i- ... .. ..... 'EL'atilg o il s'est i iti-
r'e, l>eat du t N> il>u i-1 (u) r t
rdbne, ,lse io t> 1 ineI < iI .... .. a aux derniers pr.ogrs Jans la cou-
\r nt.-.* ie,C^ti , ,' u s nea.'irs, pe el l'art dl tallleur.
om,.i- Edi, '* ", S r'..'s. Lustrine, L'eu m>inrate n'teuaelle tr"To- arsa..i- -- ,i -vL .son lnouvel ailel
AHi'cNs miuii.iiirs: eoants: No l.;, li e foinne-Foi, entire la
Livri.s ('i.;-iliin's, d;us (o i utes les ;(idies (qi i.Ss hasent P :ie' u' i-' Kinl b rts lt In isO1
".. '' 1iitr nii aiitif'a'rrm ( itioudr(i s >i : ,( >i t,'V ,'t ,)[]'< i.' :I ill U iS' tU i
>(; h'' i b h ,i NI ,t'>- 'i'fln< *'.' > K i' --lit p fl i t
is.strn mi' d l itusi i. d<[< p a a i .s N <>;,i; d< fih 'es i ie>'- clu-' 'ltllu ':,. iil'll ',oign>is
.'\,iic!<'- i.ilr { ,iliSt.s. 1 /,'n l l n ', *ria ; <:n s N'i ut:i;t<{dies par I'0. i lt l l'li '.s ll n I' l-' .
'.... ...... ". .. ftn u > hi, s ) s les Pr;l- r Pri s s pt i, rri n ri err
i l u s i s'; ....; \ jt ii c'., tte, et .
I POT : &ou, N 8 C o '
la in a is o n t G c i jn i id wI pE .!in d i ie r '.
de A'cah >';t'j. '-;
F(. Y.'. ', r s/ '. f> li > .. M it i t lnii<[ f :' mut pu lit ,l'
Vient "'. i.. 'i; Pilch- ar>}ointe ses ii >lur'iis t'l ients qu'il s iM.,i r 1 il- .,es ,'-'u n ri-T'ul i.'pre>.i,
pm1ct aS p sf''' s: mi ison pri Ci],. ,'' .l' l '( 'dlit l'f i-' >tu. 'lii'lSti' i l
Assortin'w l <- -=- f-l-'- -- -'-- -1- "',>r mr n ttiu.s il a 1i. ,{.,.it de tit t nt i'i l, ri' i set'' ices.
;__ is>rl' ; 3 sur 4 ; c to u'i t i' v-nir sp(ci:'i m t llt,..,i 5 et .til' l'inepLce .n;i-
Gartelage.: 3 sur 7> 3 sur ; iEro,er qo
C'actelages J n', 5v i t 3 a!'f> d'Eut' s c ci> ','qn' g .aa gir 'nlit a :i ;:un l ti Jutty M.:'.dt l Cei>r.i dee la R-
sur 9t-- J sut' coUp"t- to s les int- itn ne les opin' p t i qc!i S
4.Iur 5sur ,{lillici(.s. Gr.,.l ...ssaurtaim m t. d'ttlles On le t','ivera 'i toutes les heures
t SiirS oi taI.it.set nI o' tit'! t e le i it iiLt.
Pla hes pit'ch-pin. ,Pi .' cot-l'ifoltt'.c's n' ilis;oi .'.ie i Co,'ntl tio,' 0lti ttes aux lndigens.
Planches pr phluicher i I;'i str i g -,
a a r l,'si sur 8 Pa(i!k ln/ ( Gourde.- Pd 1ro,, ,e h, e i *R
tt a clitUs sit 8 Comp.fel' t.r.."i ta .9 gilet 8 i 1 -LA AIltLEURe-
p palissades, loisons 1 sutr 12 t'e' ': t a ,il lg3 i1 ll El B;iaE TiL ElBllAilll.
PI.cl: i Isur 5 l'oui les cotmplets 'ed,.,i,.l~~ate, ciitt PURGATIVE*-
S t su' St 8 Ie, ilbt mnit utrt'e io'mtitm n le, it Ils prie -
Planches piich-pie rules I -i>r 12 hle bie \i > -iit volni' le t les .is-%i L'EA u uL. ALCALINE, FE.RUuIoNEUSE.
S & e 4 1 1/4 .sur 12 I 't al'v. :nc,- qu' ils s'.r'nt saisuriis. ST rTUANTE DE
t '1/2 sur 42 'eu'f l it :fplcr e'd eouwceseasqe>e' '
-, 2 2sur 12 et lc pt.. ix moldt. On trouve des POUlG u S S-LiElJEI
S,'-. lfMNt's -1 sur '12 clitisises $ s2 re et a cale d,
bruises J sur 12 JOaS E[t LtE Ze. Tst'aleufeneinc et tan ff e le dan aie
I a t I sur 1.3 Tdilleur trs connu i'n Haiti, aitnonice a i dqest ves, du Foai
. t sutr 16 ses Stombrelis clients qu'il a outert so ois ur iwe e, a '
J>lt 'avec alc;iuwe au aniheti -Maircou, Grandl'Hue Na 12:2eti!st liiit Quatre sicles de suco sa
PELOUX & c. leur ilisposition. Vente on rachet iI. PAPE t Co.


I


Pour vulgarisair
tlaise aujiourd'hui


i












A'


*"
,


- --- -- -r
aux lettrs, aux dTp1
comruerganis et au-
Mr J. J.JSCE, profl
glais au Lyce Nati
ville, se met la
tous ceux. qui dsil
" re de&,leor0s soit q
chez lui e 138, R


Bon vin ed

Galls P. 1.40 l
12 gallon < 0.70

Bar de la
1J-
J- ste es lfate a
N. B..-- Ventai
par barrique et iy


I


Paul Cesvet,
- i, Rue Amricaine, 8.
Chocolate la Vanille
i 80 centimes la lire.
Grios et DCtail

Lsi,e Scrirc ie ie Caradetx
Suire tlrbiunl I r grqs et detail


BDpt: au coin des rue, s du
Cenitrc i Bonne-foi.

., Souto & Co
161 l'iron Sirrel.- New-York,
l:;iiiiit,lt iiiia'rsi'l C i.lnii 's e i M iil-
b I,,_.- ab I n,, ,l. ', ,.in Iis
I l llS ,l i Il'lli s'

1 ,iii ,' i, l/ill eml- Si' I IltOtL l it'il r
M!.M1. il ,I ti IIt'll 'I :".l' -iil-P- 'e.
(] i l 1 ,i ll. ll"..s t' iu ll ', t "- I_'tlllll l;t l-
dI, -. ,ii lil, 'l il .I t' rl\' ,V( (ii f,;ir
ii ii I 'I'l Li.i iit t sL S I i tl' i ia ll .

Nestor Feliu


...-- _.


~C I ____i _


i


!


iranecoi gas un

de Henry qStarl

La-Iaiso qui se iteco:lm
pour les nii(nbreuses Spci!
cles qu'elle dibile u ses d
prix erc'p/ionaiellehci.mal
de recevoir uit ns.~bO'irl'iit,
Meilda,-qWelle ofre ;' i Solla
tousceaN demeures. Mir

La Miiilr1ii futl ii|i>l' :iii."|
et des Glnces du Ioule
ou sans eiiciitriments,
la rparalion die Glaces
ches.
Cerciiueli
La Maison don't la
plus fire pour la fabriati
caa'ils, raise le piillic queu
recevoir tiii cls oi#tii/ei'
varied de ddcorationi la in
ne, plus que j:tni;an, det
cercueils en iCiijoiti ii miiis
l'extrieur et eaptilnnoi ,
il;' c grifiide Jrdi, >tui de
trouvteri toaujours i'i lp:iilir
1'. S.- Li Nti-T ai 1.s ljofi
SS'ADREssER pOliir i' COB
cercueils :
Clhez.A l'.E STA n K,Hued
()i clioe M. lS.H:rtt.. H- i
le% Ces;irs, N 125, irs
Rsertoir.

DISTILLERIE MTIA
BLAS VIE
ntslillleaur-Liquq




Stomachipue, Dipaesif et a
GBENi\'lll: NT
BAY-l111 1, '[
( l'ar Triple' /littil
A.nlsso ( p: listtil
A liali.iatiualt, blatirhiissoant
simple contati
Venez Voir &

Langue An4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs