Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10575
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: December 13, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10575
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




PETROLE:

LE RELE VEMENT

DES PRIX DES PA YS

"MODERES "


P'At'IS AFP)
Hilsis ttlendre louIvertture
lundi i\ Caracas de l coui
fisrence de 1'OPEP Lea 3
pays .Arikbes les plus ,modC
res., 1'Aruable Suoudlto, tes
EnsirLts Arabes Unis et iq
Qnitiar out decide de reliever
de 6 noltiar' te priLx du bik
ril de pctrole, qui atteindra
ismsi 24 dollars minimum
pour la reference Arabe le
genr
On estimait 6galement
jcudi dans les milieux petro
fliers que le Venezuela sui-
vralt. ce movement qui por
teralt effect retroactif au ler
novembre.
11 s'agit en fait d'un all
gnemeni de cos pays sutr If'S
hausse, en chaines decidees
K ,putis le ler octobre par la
plIupart des pnvs membres
de i'organisation des pays
1, xportateurs de p6trole de fa
qon individuelle. Cette deci
,ion peut ctre considirie corn
me un souci de ser, les dibats de Caracas
et comme l pr6alable indis
pensable At on 6ventuel re-
tour a l'Tenitie des prix au
spin de 1 OPEP.
L'Arabie Snoudiie le nre-
mier exnort t r mondo-l
di nitrol4 et "e S as-ure nres
rde 30 nour eo,nt/d la produci
tinn dp 1'OPEP (95 sur 31
millions d- barils nar inur
etnit IP p1cl np'-q dp 1 nreIs
nisfatinol q 'rn tlpnir s i nrix
de 18 donll-rs 1- har; nui


constitualt le plancher ide
It fourchette ide prix (24,5
dollars pour le plafond),
arretdc lors de la derniere
reunion de L'OPEP le ler
juillet.


La decision de 1'Arabie Saou 1
ditch emit attendue depuls DIREC
pres d'un mols car les autori
tes de Ryad s'ataient dicla
rees deques de voir que leur
moderation ne profitait pas
aux consommatedrs. mais aux
companies pdtr61ieres memr
bres du consortium qui enle
ve 80 pour cent de son petro
le, l'Aramco. Au Vu dea bend Le 13 Dec (AFP)
fices des 3 premiers trimes-
tres de ces companies (Ex- Les otages amirica
xon), mobil social qui 6taient Teheran en sont jei
en progression de 50 a 100 leur quarantieme jo'
pour.cent, les saoudiens ont detention, sans que la
acquis la conviction qu'elles dre solution n'app
revendaient le pitrole saou sur une iventuelle
dien en rdalisant des marges tion, alors que pour l
substantielles. geants iraniens, la qi
Les prix de 1'Arabie Saou- des revendications nat
dite, des Emirats et du Qa- listed des kurdes et de
tar, malgre cette hauss6 de baidjanais rested prior
plus de 30 pour cent n'en
restent pas moins mnfoderis A peine crolt-un sav
en comparison de ceux pra Tihdran que des dip
tiouds par des nays comme tes etrangeres ont pr
l'Algerie. la Libye ou le Ni contacts pour organs
geria qui se situent actuelle visit aux otages. 0
meant au niveau moyen de element, il a itte a.
26.7 dollars le baril. que des obsvateurs
En outre, ils sont sans com u des bselvateurs
paraison avec ceux des mar tress allaient ouvoir
chis libres qui atteignent dre visit aux detenu
*crtains jours et pour cer-_,un delaii etrs courts>
ta;nps cargaisons jusqu'i' 40 aucune date n'a lt6
dollars. pas plus que pour I


M Lucien Montas, Directeur
LE NOUV LLISTE

Cher M MONTHS
Je vous renercie de Iaf
consideration accordiee a
ma conference eLilttratu-
re noire su contribution not
re?> professes le 28 Novemt
bre a 1'Institut Haitiano-
Americain ( la derniere connfrence du
Docteur Carolyn Fowler',
par Laurore St Juste, Le
Nouvelliste IVmardi -4 De -
cembre, 1979). C'est, isj
crois, encore une dSmons-
tration de 1'inter&t que por'
te le public tinitien. en ge.
ncral et votrc journall en
particulier aux questions
et a proclamer son entrl2-
litteiaires.
Malhcureusemenl, 'l arti-
cle de Monsieur Et Juste
content des.; imnpricisions
dans les faitl., parmi les-
luelles je n iecleve quest
les suivanc.es :
Monsieur St Juste dit que'
j'ai avouc "qu'aux envirolls
de 1920, il y cult (hez bono
nombre d'ec.risva.inn:' noirs
line lend iec' ;t l'asimila-
lion., 11 n'en <,st ricn; j'ai
dit, par conitle. Qiu'L0x an-
ines 1920 eL 13i;i le noir
se consid'craitl un pcuple
distinct au see, de la corn
muanut am fricainsc.a
Monsjiur St Justc fatla
croire qu- j'a i .i e de l'ou
vrage d'Altn Locrke, (le -o
le du Ngire dtla, ila cilt's
re des Amerijuo,-" 119431.
J'ai pluttoL ceI( d'un ari
cle, derit en anglais et pu
blie en 1J27 usous le itre
Culture.- don't j'ai traduit
le titre ',LLe Negre dans la
culture americalne) et uln
assez long extras oat Locke
etudie en deta i'l les tapes
par lesquelles avait pass&
la poesie noire t mericaine
jusqu'alors. J'avals, choisi
cet article, or, non gre nouveau, part que ce

Communique de
J'Administration
Communale de
Port-au-Prince

L'ADMINISTRATION COM-
MUNALE DE PORT AU-
PRINCE a notL avec satisfac
tion que des commercants
et industries prennent des
dispositions pour embellir
leurs entreprises et fire
fonctionner leurs enseignes
lumineuses.
Elle rappelle aun retarda
tires l'urgence/qu'il y a
pour eux de conribuer it ce
beau movement don't 1,ob
jectif est de career une am-
biance f6rtique dans la zone
commercial a 1.occasion des
fetes de fin d.annde.
L'Administration Commu-
nale de Port au Prince re-
mercie les commercanis t ein
dustriels et compete sur leur
esprit de collaboration pour
que la zone commercial], soit
paree de ses plus beaux a-
tours i 1'occasion des festivi
its de fin d.annde.
Port au Prince le 12 dicem
brp 1979
Gerard THEARD
President de la Commission
Communal de Port au Prin

Aloncp DELTMON Mpmbre
Antoine L. Jean Membre


Pour M. Laurore ST. JUSTE
lui-ci parole plut6t de la
situation sociale, non de
l'esthntiquc afro-amiri -
caine, et parce cue celui-
la done les londements
theoriques d'un aspect du
sujet don't je -ais trailer
- mais en partarnt des poe
mes memes lors de ma
piochaine conference.
J'ai par'-e d6 Langston
Hughes, Jacque!/ Roumaia
et Nicolas Gui1!en en rc
pondant A une question po
see par Rober: Bauduy. 11
voulait savoir dans quelle
measure des ravports au -
ralent exist e antre les cnri
vain afro amerli ainl et hai
tiens. J'avais justement
fait des recherches sur les
rapports entire ces trois
hommes parce que chacun
avait, en meme temps
qu'une consr'ienec noire
ties developpe', ihle over
ture aux movements d'i-
dees b travers le monde,
possedait en effect une cul
lure humanisr,-. Monsieur
St Juste dit : edommage
qu'elle n'ait ouligne a
attention de l'auditoi -
re que Roumain, Guilln
et Langston Hughes allant
au dela d-- leir negritude
surent embrasser la cause
de I'homnie "n geiidral...,>


J'ai dit essenrislleme
la.
J'ai parl6 de mes e
MENTATION DANS
FORME DE LETTRES
vais trouv6 dans la (
tion Alain Locke it H
University (nu)n au S
berg, comme alffirn
St Juste) deux ;ettres
pas une oeule lettre
me le dit M. St Juste
dit 6galement qu'on n
classes tous les paper
Locke; il est done ir
ble d'avctr pirteapou
voirt tpus fou;.liles (c
le dit M St Juste).
J'offre ces prec
dans le seul miitnrit
justesse des faits. J'i
justesse des' fits. J'i
pour votre consid6rat
cell de vos lecteuro
tetee de la ccnlerenc
il est quedion
Je vous remercie de
genereuse considerati
je vous prie d'accepte
salutations les plus
les.

Carolyn FOWLER
Associate Professor
Black Literatutoe
Fulbright Senior Res
Fellow, 1979 COt


AU PALAIS LEGISLATIF

2eme. JOURNEE DU .

NATIONAL DU


Pour cette 2eme Journee, de ces
c est la Commission te Sociale, qui sigeait, la que su:
quelle etait ainsi composer: if. D'a
President: M. Luc Bonnet, par M(
vice-President: M. Emile Le Sociale
gros, Rapporteur: M. Domi- confone
unique Joseph, Coordonna- Sociale
tcur: M..Luc Bonnet, Dele- fonctio
gue Patronal: M. Louis Des bien p
rouleaux, DelIgue Ouvrier : sur de
LI Marcel Valbrune et Se- pit des
cretaire Gen:eral: M. Max res ren
L. Fouchard. march
Celui-ci, apres avoir in- nistrat
troduit les conferenciers du -ae
jour: MM Gerson Alexis, Ge service
rard Jolhbols et 1'Ingenieur Malgru
Victor Craan, a passe la pa marquo
role au president de seance matien
M. Luc Bonnet qui a alors mis en
prononed un discourse intro r-le d
ductif avant de donner la r1 Plus
parole it Me Gerson Alexis, ide b
Chef du Service de la Pre sur le
vention Sociale it 1'OFAT-
MA qui devait d6finir le r6
le et l'action de I'OFATMA IRAN
dans l'Assuraiice Sociale.
II a commence par cir- Was
conscrire son sujet en se
proposant d'acrorder un di Pper
veloppement beaucoup plus
large i la part'e traitant
de l'assurance accident du Le gou
travail qu'aux' parties con- a dems
cernant I'assu-ance maladie g6 d'as
et l'assurance maternity. A hingto:
pres voir ainsi pose et d6li duire
mite son sujei il a Svoqui sonnel
la loi du 28 Aofit 1967 at celui
creant 1'OFATMA pour d6fi lats i
nir 1'un des but de cet or- New
ganisme qui est de travail- Chicag
ler au developpement de
1'Assurance Sociale dans le Selotat, 57
pays. Ensilite, et selon les element
voeux du Congres, 11 a, Ie- sade d
Ion des recherches faites, differed
dressed un bilan du r61e et Cette
de l'action de 1'Ofatma dans a prdci
lAssurance Sociale au course Depart


dix dernieresE
ur le plan pe
r le plan admit
apres le bilan
e Alexis, l'Ass
qu'il ne faut
idre avec la S
qui a plutit
n dconomique,
recieux et se
bonnes voies
s difficulties fii
ncontrles pou
er la iven, du moin
fonctionner c
s juges indispen
tout, a-t-il fa
er, I'Ofatma
dans l'ere de
e... Cet expose
lumiere 1'actic
e l'Ofatma a p
d'un de se fa
eaucoup plus ;
sens et 'a port


TEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme Max Ci


HAUVET


T6ldphone : 2-2114 Boite Postale : 1316
Rue du Centre No'212


ran : La situation des ota
tuel procis des otages re- probl6me des otages n'etait actions hostile centre os
connus ins de nager,. de jours. Les Etats Unis lais interits vitauxn I-t-il dit.
udi a Un abundant courier pour sent toujours planer la me Toujours est-il que l'opi-
ur de les otages est en instance, nace de reprisailles econo- union amiricaine semble de
a moin Pour la seule journee de', miques e 'depuis quelques moins en moins toldrer que
araisse mardidernier, plus de 20 jours celle de embargo laffaire des otagesotag rest
libesra- 000 letres, paquets et car,' fcomercia.. dans 1'impasse. Jimmy Car
e din ns adressie s aux otages ont Dans cette atmosphere de ter a tired de nets avantages
question Dt tries A New York. Le nfrvosit6, le President Car de son attitude depus le de
tiona- Departement d'Etat a lance ter a pris prdtexte de la cri but de la crise. Mais comme
es azer mereredi un appel aux auto se irano-ami ricaine pou 'a dit M. Tim Kraft, Direc
itaire. rites iraniennes pour qu'el-'. Justifier un accroissement teur politique de la campa-
o es facihtent i'acheminement des d6penses militaires de, gne pour la retlEction de
vorma- de ce ccurrier ouni s'accumu Etats Unis. ioma- le depuis plusieurs semai- tre prits &t resoudre it des oeufs>.
ris des nes.
er une A Washington on en est
fficiel- arrive it un stade d'exasp6- COREE DU SUD:
nnonce ration proche de la rupture.
cneu- On laisse entendre que la '"
r ren- patience de Jimmy Carter a L elimin aton des vieux
s ians disormais des limits.
, mals g n ra-
fix, Pour les as.trites ameri- ge raux \
l'even- caines, le < dure. Sans adresser d'ultima TOKYO (AFP) stationndes en province,, sont
tum aux dirigeants de Tehe L'dlimination des vieux g des vieux gendraux de la
ran, des haut-fonctionnaires ndraux issLS de la guerre des generation du cheft d'Etat
du Department d'Etat ont Corde semble etre pour 1'ins major de l'armee hainte-
indiqud que l'irriparable tant 1,objectif essential des nant accuse de complicity
pourraient se produore si le chefs de movements diclen dans l'a sassinat du prisi-
chi depuis mercredi soir a dent Park Chung HEE, fin
Sioul. C'est ce que semblent octobre. las d sposent encore
ent ce indiquer des i informations de de forces assez importantes

efforts Le Depute Raphael la Capital, sud cortenne re On pense c'pcndant a Seoul
CU Leon Leon au 1 ~ues jeudi a Tokyo. que l'opdra'es n k- r'-n action
CU LA n Leo a u lldes cadres menee depuis mer

J'a- COnres du Les jeunes gintraux qui ont credit soir r-...he. rvosr nde
c Travail arrete i'admiieistrateur de la grande chances da si pour
Collect Traval loi martiale et chef d'Etat suivre. Le gouvern5ement du
owardm- Le Dput n maor de 1,arme, le gnd rsidnt Choi n'a pu faire
hom RaphaLe Dput vu ezut rri ralthung Seung Hwa, ainsi autrement que de s,incliner

S(none v, tvoilit deux journ chz que plusieurs autres de ses' devant \e fait accompli Le
corn nous, a d hi r martin ia pairs semblent, pour 1,ins- nouveau chef d'Etat major
). J'a Chambre Lftislative, assis- taut du moins, surtout ddsi dp 1 armie le g6ndral LEE
'aps lt aux travaix du lllime reux de resoudre le problI HI-SUNG qui a regu en mi
s Cngraux Nationrav al du Trm me de 1'avancement, me temps ses quatre 6toiles
rs de Congrs National du Tra est le beau free du gdndral
mpossi vail. S'lls avaient au dibut de Chon Doo-Hwan qui a arrtdt
les a Salud tant par le Secr- inprauton des Ambitionss g itdnial Chung son prddd-
goume t parre gndral du cobr. litqes, semblent que lea. gesnur.
que par Monsieur Jollbois, avertissementsn americarnss
isions qui lui ont souhaite la bien de ne pas 3e mler des affai "
de la venue au congrcs, il a I res du gouvernement civil
incline ensuite invite a prendre du prdsideit Choi Kyu- Hah E qo -it Jh
inclus, contact avec le public,. les en aient dissuade Le mou
Lion et Dans sa declaration, iI a vement s'est done poursuivi
s, Je faith ressortir qu'il etait tries sur le plan strictement mill Pedro Dilero et Rafael Frias
e don't content d'assistsr a cette tare et avec un obitctif n-S deux dominicains qui ont corn
phase du congrs_ oil 1'on cis: le emplacement des paru hier devant les Assises
voIre parlait de Securitc Socia:- vieux par ls jeunes, indi- Criminelles pour circulation
on, et le, car, a la Chembre ve quent ces informations. de faux billets americains
er mes nizuilienne, i slait parties sur le territoire haitien ris-
cordia de la Commission des Affai Les jeures Itgen raux ont quent d,etre condamnes aux
res Sociales. reported in succes complete travaux forces a perpetuity.
Il a souhaite q'.on deve- mercerdi :oir en occupant C,est la peine qui a ete rd-
loppe davantag3 cette no- Sdoul avec leurs troupes et clamee conire eux par le
of '.on en Haiti et a termind des units de Tanks, prnIant Ministere public.
en encourageant les con les 616meits fiddles ti g6n1
search gressistes dans lours tra ral Chung par surot se. Les deux dominicains avasent
vaux. plaid non coupables alle-
Le chef d'Etat major de guant qu'ils n.avaient pds
1'armee E ete arrtle' apres 1,intention d'ecouler de faux
une breve escarmouche par billets de boonciip -a-icains
S e g6enral Chon Doo-Hwan sur le territoire haitlen.
?emne. Vj4f\1 GIJJ r qui etait techniquement son
3em e. sbrduonr t. Suivant ces in- x x x x
TRA VAIL T" Aforifhations, le general cqm
?.A VAI Lf omandant les forces spiciales U n e F e m m ei en
dites b6rets noirs aurait 6td c e i n t e a ele arre6ee
annees cet organisme de Securite grievement blessed d'un coup ce martin par la police pour
olitique Sociale. de pistolet par son adjoint pratique illicite de la profes
inistra- Apres M. Alexis, il reve- le gindra Chung Gyong-Joo sion de technician de labor
etabli nait i M. Gerard Jolibois, qui a ens ite pris la tete de tore.
surance Directeuc General de 1'ONA ces troup s et invest Seoul. E I 1 e t e n a i t cli-
pas de parler des idcurite Ans de l'Assurance -Vieilles Cepend nt, indique-t-on la attenante a -e veritable
S une se en Haitih. Dans son ex- lutte n'e t peut etre pas ter clinique du l]boratoire m6di
est un pose alors. apris avoir fait minee ca les chefs des pre cal, a la r-" Mgr Guilloux
trouve un historique de 1'Office Na miire et troisitme armies (Port au Pr nce). La marron
en de- tionale d'Assurance-Vieilles


nancie-
r fire
admi-
is pour
certain
nsables.
ait re-
entrera
l'Infor
Squi a
)n et le
permits
ire une
precise
tee de


se crmi
vembre
enume
cette

les ris
l'invali
vailleu
par un
develo'
mie no
2o)
famille


shington demand la

'sonnel diplomatique
Etats Unis


uvernement amtricain
andd mercredi au char
ffaires iranien a Was
n M. Ali Agah de rd
6S 15 personnel le per
de son ambassade et
i de chacun des consu
raniens aux Etats Unis
York San Francisco,
o et Houston.

n le Departement d'E
personnel sont actuel
t accrdditdes it 1Ambas
'Iran et 161 dans les
nts consulate.
e mesureI a dt6 prise
is un porte parole du
cement d'Etat M Res-


ton p
se des
de am
ainsi
consul
briz et
Cette
i M. A
taire d
politiq
Ii app
de choir
il veut
devron
statut
procha
precise
mde, d
tatd.


ges


nA tout moment la situa-
tion peut se retourner con
re le president americain.
Une action s'impose et les
Etats Unis ont b-en cons-
cience que leur tentative d'i
soler l'Iran se heurte a 1op
position des pays euro-
pdens, ce qui a particulitre-
ment irrit6 de nombreux res
ponsables americains.
Tout en condam ant la
prise d'otages, les p ys euro
peens font plus que rechi-
gner pour suvwre les Etats-
Unis sur le terrain des cre
presailles>. Le Secretaire
d'Etat Cyrus Vance 'a tired de
bien maigres profits de "sa
tournee dans einq capita-
les europeennes. Jeudi les
pays de 1'OTAN, selon un
communique public t Bru-
xelles ont soulignd_ qu'ils n'a
vaient nullement le desir
d'intervenir deaf les affai-
res interieures de l'Iran>.
En Iran, le Gouvernement
parait vouloir jouer la car-
te de I'apaisem nt pour de
samorcer les manifestations
de dissidence apparues dans
la province dei l'Azerbaid-
jan Oriental. Pour la pre-
miere fois, il a ite avancr
officiellement que l'Iran
pourrait adopter un system
de gouvernement fidiral
saussitot que possiblen. A
Tabriz, les ndgociations se
poursuivent entire la delega
tion gouvernementale de
M. Banisadr et des represent
tants locaux.
Les problimes du Kurdis-
tan ont eti abordes mercre
di soir au course d'une ren-
contre entire l'ImamKhomei
iy et I'Ayatollah Chariat-
Madari ia Qom.


formations


ne s'amusait a declarer n6ga
/tif tout examen qui lui etait
-earfie, et pratlquait un sys
te e de prix tres bas.

La quatrieme journey du
Congres National du Travail
don't les assists se tiennent
au Palais Legislatif (Port au
Prince, a l6t consacrde au-
jourd'hui i 1,analyse de la
situation de 1'emploi, et iA
la question salariale en
HAITI.
x x xx

Les travaux de construction
de Ija route Cayes-Vieux
Bourg d'Aquin qui ont St6 con
fies i la Sangamo Barter,
sont terminit. Aucune prdci
sion nest encore donnee sur
1'inauguration de cette route
S xx x x
Selon les statistiques de
1'Hopital de 1,Universitd d,E
tat d,Haiti, les accidents de
circulation enregistrds au
course di mois de novembre
dans la Capitale et ses envi
rons ont accuse un bilan de
242 victims.


I par la loi du 8 No

1parbeobdu8No PRRQPRIETAIRES DE PARIS MA TCHI
, 1965 M. Jolibois aP )P TAIRES DE PARIS TCH
re les nobles buts de

insLa protection centre et de quartorze aiutr2s revues francaises,
ques dc I'ige et de LES] PUBLICATIONS FILIPACCHI CHOISISSENT GERALD MERCERON
idit des vieux tra-
rs qui ont contribute Pour la reaction de 1'ar sujet du Free Jazz a dtid trd en o l1emagne en Octo-
se v'e deAlabeur au ticle sur la BOSSA NOVA crit par Gerald Merceron bre '1970, sous la supervi -
pp-ment de 1'icono- destined a leur future livre en Mai 1965. En 1970, Mer- sion de Merceron le pre-
ationale. intitul6 LE GUIDE DE LA ceron pa-venait a convain mier disque microsillon e'
La protection de la GUITARE, LES PUBLICA- cre la Compagnim Alle ropten de Glsmnonti, intit
, base fondamentale TIONS FILIPACCHI, de Pa made MPS Records (Vil- 1- ORFEO NOVO, etalt lan
ris, ont fait appel h un hai lingen, Ilemagnc ds c6 au dhbut, de 1'ann6b 1i71
(Suite Pige 7) tien : notre ccllabbrateur 1'Ouest) rl register la et marq:niut le debut de is
Girald Merceron. qui s'6tait musique di. h-dsilien EG fulgurante carrier de ce
signaled il y a dix ans, BERTO G1SMONTI que +rs grand mucicien brdsi-
dans la capital frangaise, presque persoinne ne con-
par ses articles sur la nou naissait t 1'epoque. Enregis (voir suite page 8)
reduction du velle i asique brhsilienne.
Merceron qui a ddjia ridigi
iranien aux l'article sollicitd 'que nous Les executions sont .la oreuve
publierons tres prochaine-
ment), seat ddelare surprise de la misericorde de Dieu., selon
our repondre la pri e choix, malgr les Khomeinv
50 otages it 'ambassa hommages rendus periodi-
5ntriaine si Tihran, quement par certain con
ericaine de Teheran, frres parisiens. qui ont TEHERAN. (AFP' tudes mettra fin la pros
qu'a. occupation des mis en relief son role en Les exncation3 cn Islam titutionm, 1'Imam Khomei
ats amiricains de Ta- tant que critique et music sont la priuve de la mis6 ny a de nouveau critique
Chiraz. logue, dans le lancement ricorde e Dieu envers la notion des edroits de
decision a td notifide ou la diffusion de nouvel 1'homme, a declared Mercre 1'homme.
Igah par le sous Secr6 les forms d musique en di soir A Qom t'Aya'tollah Il s'est eleven oiotre ceux
'Etat pour les affaires France Khomein en ecevant un qui se sont emb i es extcu
ues, M. David Newson group de religieux tions d'Hoveyda (qui '8ft,
artiendra a M. Agah pendant treize ans, Premier
isir les personnel, don't Ainsi, % la page 337 de Apris avoir cxpliqud, se- I\tnistre du Cihah) et de
Sse s6parer. Celles-ci leur 1ihre ntituld FREE lon le journal sTehdran Ti Nassiri (chef 'de la Sa -
t 6tre privdes de leur JAZZ/BLACK POWER, les mess qui reprend Jeudi ses vak,), sans savoir cc qui s'S
diplomatique dans les auteurs frangais PHILIPPE propose qlue dcoucer les tatt fait dan le pays. tins jours, c'est a dire CARLES et JEAN LOUIS mains de quat-e soleurs dl executions 'et Ntin dr&At -
-t-on de source infor- COMOLLI signalent que livrera la spc.;t( de tous tres, a-t-il ajeiAtd, onlt st:
ans cinq jours au plus le prengler texte d'ensem- les voleurs et que foueter- -n faith. la preuve den la mi
bie pu Iie en France au en public qupt7e pris esricorde de DIBuo


Le Secr6taire d'Etat aIxt
Affairs ELrangeres, Mo14-
sieur Georges Salomon rece
vait ce mid it a dejeuner it
La Lanterne Le Secrdtaire
d'Etat dominicain aux Affai
re Etrangeres, Monsieur
Efilio Ramon Jimenez.

On notait la presence des
Secrtaires d'Etat a 1,Infor-
mation, Monsieur Jean Nar-
cisse, aux Affaires Sociales
Monsieur Hubert De R-nceray
de 1'Ambassadcur d Haiti en
R6publique Dominicaine, M
Fritz Cinias, de 1'Ambassa-
deur de la R6publique Do-
minicaine en Haiti, Monsieur
Guerrero Pou, cu Secrdtaire
Gsndral de la Chancellerie,
M. Yires Francois du Chef
de Protocole, l'Ambassadeur
fleg j Hypollir. de 1'intro-
dutteur dds Ambassadeurs M.
Yves Massillon, du Directeur
des Affaires Culturelles M.
Rdmy Mathieu, du Directeur
du Matin, Monsieur Franck
Magloire et du Directeur du
Nouvelliste. M. Lucien Mon-
tas. Le Capitaine Colin. Atta
ch6 & la delegation domini-
caine, participant au dejeu-
ner auquel pris nart quelaues
membres de la delegation do
minicaine.

Au champagne. les deux
Chanceliers portbrent le
toast a la sant6 au bonheur
des Repritentants des deux
pays et h 1'amiti6 haitiano-
dominicaine.

x x x x

A LA CHANCELLERIE

Les deux Chancellers, M.
Georges Salomon et Emilio
Ramon Jimenez devaient se
retrouver, vers les 4 heures
ai la Chancellerie oil eut
lieu la c6remonie e; sign
ture a) d'un accord- corn
merce b) d'un accord sur
!es transports terrestres. Fut
done aussi lecture d'une
declaration d'lntention des
Banques Centrales de la Re
"p blique, D( minicaine et
d'ii sur l'ouverture d'une
ligne de credit', de 1 million
de dollars. D'importants dis
course furent ensuite pronon
ces par les Chanceliers Geor
ges Salmon met Emilio Ra-
mon Jimenez hijo.



HALTE DU, JEUDI,
DE Mme MARCEL
CARDUCCI

Billet a Larra
II te faudra Larra
Beaucoup d'encrgie.
II en faut A tous :
A toutes les femmes
qui Slivent des enfants,
Encouragent des maris,
A 1'esseul e qui m doit
Assurer toute initiative...
0 -

II en faut auss!
Pour se donner it Deu,
Renoncer it toutes les joies,
Et se vouer
D'un seul coup.
Par un geste eloquent,
A un Id6al unique...
O -'

Garde en toi une reserve,
Une rjrve denthousiasme,
que trtiliseras
Dans les jours difficiles,
Comme un baln froid
Par un jout d'dt'6,

(Voir sulti pdge 8)


FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI EMBRI DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESS


\

A PROPOSE DUUNE CONFERENCE


Carolyn Fowler precise


__ __


"


- - - I I" I I- - I - 7 - I - !-7 -, -


Le s6jour du
Chanceler
dominicain

Arrive hier matin l'Airo
port Frangols Duvaltr e
regu par le Secr6taire UTh-
tat aux Affaires Etrangtres,
M. Georges Salomon le Secr6
taire d'Etat dominicain aux
Affaires Etrangitres le Vice-
Amiral Ramon Emilio Jime
nez levait etre regu en au
dienc privee vers midi par
S.E le President a Vie de la
Rtpubllque, M Jean-Claude
Duvalier.

Dans la soirde le Chancelier
Georges Salomon offralt u-
ne grande reception & Chou
coune en 'honneur de son
homologue dominicain.

Ce martin, devait signed a.
la Chancellerie la signature
de nouveaux accords interve
nus entire 2 gouvernements
La press avajt ete invitee
a cette' cer6monie de signa-
ture, mais, arrives it la
Chancellerie les represen-
tants de la presse devaient
apprendre que la edrdmonie
etait reported it cet apres-
midi.

Ce midi, le Vice-Amiral
Ramon Emilio Jis~enez 6-
tait, A La Lanterne, i'h6te a
dejeuner du Chancelier Geor
ge Salomon.

Ce soir, le Chancelier Ra
mon Emilio Jimenez offre
une reception lI'H6tel Vil
la Creole.

0 -

DEJEUNER A LA LANTERNE


-


I ___II___~___


1

1


{
1




PAGE 2 .




MICHELE SCOTCH CLUB


VENDREDI 14 DECEMBRE



super soiree, des super soirees


The,U.S.Senior Class of 1980

PRESENT


LE PLUS GRAND DEFILE DE L'ANAEE

AVEC

10 MERVEILLEUX MANNEQUINS ET LA PARTICIPATION


de Jeaffa

Biba

Me and my Man
Caprice

Le renier Royal

Lady Louise

Frivolite

Ti caille Banda

Pierre Richard Pratt


Distribution


Soiree animee par:



LES FRERES


DEJEAN


Pour son ler Bal


de cadeaux de r


la soiree par les U- S. Sen


SAMEDI 15 DECEM!


Saturday Nig\

i AVEC

D. P. Express en





FRANCS CA VA


GRACIEUSES CA V

ET VOUS TOUS, GEN,

HUMEUR ET DE BONNA


Vous serez la Samedi proc


POUR LA REOUVERTURE E



DJUMBA

AVEC


LELSAMBASS


Un DJUMBALA renove, amenag6 pour

confortablement installed, avec toutes -faci

de danse a la table, avec des loges spaciet

grouoes. Tout est pret, le cadre est Ia, IPO

rAmbiance sera extraordin


jESERVEZ VOS TABLES ? A


Pour catte soiree d~ouverture, seulemn

immediatement rembours6e pai

tickets de consom


UN SENSATIONNEL COUP D'ENVI


Samedi prochain


15


Deca


JEUDI 13 DECEMBRE. 1979-


SITUATION EN IRAN


LA CONTRGVERSE SUR
LES CHATS JABONAIS
,DE IETROLE
Washington (AFP)
Un haut fanctionnaire' ja
pona's est arrive t Washing
ton ,pour seartretenlr' avec
des rqpresen1 antEs de l'Admi
.iastra.rtton ,CMtAer proRqs
des achats japonals de pe-
trole iranien, a-t-on appris
mercredi, dans la cap'tale
'fdddrale.
Un porte-parcle de- 1Am-
bassade du Japon a declare
iqlue M. Naoh ru Amaya, Vi-
ice-7Ministre Acdjoint ,du :iVi-
.ti. ie :1inisterc Japonais .de
l'Industrie et du Commerce
Extlrieur, e'it arrive, mar
di, A Wa9?&ngton pour une
visit dqe trois jours, pen-
dant laqoelief i dolt rencon-
trer notarmnent MM. Char-
leS-Duncan, Secretaire
1'Energle, et Henry Owen,
cdnsielller 6eonomique du
President Ca ter.
La question des achats
par les comrnagnies petrolie
res niponnes du surplus de
brut iranien cree par Far-
rtt des impo nationss amfri-
caines continue de soul'ever
de vives controverses aux
Etats Uris.
D'autre part, le Premier
Minustre japonais, M. Masa
yoshi Ohira, a exprnme mer
credit & Tokyo le voeu que
les sentiments anti-japonais
nes aux Etats Unis apres les
achats de petrole iranien
du Japon, n' streraient pa.
la confiance tii marque les
relations am ricano-japonai


lettre authentique
\ Ce qui suppreuar le plus
A Washington, c est que les
responsables irantens puts
sent mconiaitrc, A ce
point les anmcricains pour
s'etre imagines un seul 'ns
tayt que le S('nateur Ken
nedy ait pu rueilJnient eo.i
re une lettre dci ce genre.
L'affaire est tout de me
me mauvaise pou, Mon -
sieur K:einedy, cqui st
main tenant lance a fond
dans sa campag.e pour sue
planter le Pi s.ent Jimmy
Carter c)mm candida-,


IRAN : L'AFFA TE DE LA
aLETTREs DU SENATELi-
KENNEDY, Vi'F Tik
WASHING TON
WASHINGTON
(AFP)
(Par Cla'ide MOISY)
L'affalre de La <'Lettre OP I
Ted rennerdy. a introdult,
Mercredi, un clement clt
farce inattendu dcins la
rise iranlenne qui mobillso
attention de !'Amlrique
depuls 39 ;ouro.
Personne aux Itatst Unis
pas meme les pires enne
,mis du *.Enateur iu Massa
ahuset~s, pe pouvait slrieu-
sement croire qu'il sit Icnr
a l'Ayatollah Ruhollah
Khomeiny pou: lui dit-e,
qu'il dtait prit a verser soi
sang pour a cause de La
revolution Ilaminque.
Il y a .u a ua sc besomrl
des ddmentis rDeOtds des
collaborateurs de Monsieur
Kernedy pour que tous le,
amfricalns soient immectai;
tement persuades que la
lettre lue a la ladio de
Tehdran rait ur. faux gras
sier ,perpetrs par ur ma-1
vais plaisandclii
Aucune lettr- nsa lt6 eC
voyde et ii s'agit evidem-
ment d'une ,sipercheriea>, a
r6p6td Monsieur 'om South
wick, Porte-Parcl- du Sena
teur apres que 1. Ministry
iranien des Aff,,ires Etrani
geres, Monsiaur Sadegh
Lrhotdzadeh, et li fils de
!'Ayatollah, MoPsiteur Ah
mad Khomei-j, C:, main-
tenu qu'il s'ais;3:.t d'une


du pari ,Dfmoearate aux ,.g
elections .residfntial'les de de
November proclsaln. c
Les ;6centes declaratlops
du S6nateur du Massachu
setts contre le 1'ek-Chath
et l'accuel-qui lui a &td fait
aux Etats Unis ont eu ua i
pellet d6saatreox sur sa ,o'
pularite. WMme, ceux qui
partagent son avis sur 1'ao
clen rdglmas iranl an ot t4
unajiles a dire qflue ce n'
taitPjsa l Ic mr,.n ,rit de do.l
ner a I Aatajilan Khomny
ny limpres ion q'il poi-
vait .r$ussir a diviser les
amdricains afin d'obtenir
le\tiraditii du souverains
dechu.
Depsls dsx jQurs ed ,Ken-
nedy s'est dvertu .a parler
le moins ,possible de .'IIrat
et a proclamer son enter
appui aux efforts entrepris.
par le Gsa\-rr.erent Car
ter pour ubtenr iar libra
tion .des qu otafeL rtenus
prisonniers ,par, des dtu -
diants islamiques dans
1'Ambassade americaine aCL
The-ran.
Le tort faith au S6nateur
du .Massachusetts .par ses
declarations sur l'Iran est
d'autant plus sensible que
la crises actuelLt a comply
tement r:enverso. la situa
tion dlectorale et que le
President Carter est devenii
en un mois le favori des
electeurs 2emocrates dans
les .sndages d'opgnion.


IRAN-ETATS UNIS :
POSSIBLE RECOVRS AU
CHAP-TRE 7 DE'LA
CHARiE DE I'ONU
Bruxellet, (OTAN) (AFP)
Les Etats Unisdana leur
d ffdrend aver liran, se
raient tents d'invoquer 1ap
phlcatton du Chapitre 7 de
la Charte des Nations Unies
sanctionnant tout pays don't
le comportement menace la
pais 4t la securite interna-
tionales, apprond-on jeud.
a Bruxelles de source into
rome.
Ils auraient fait valoir
leurs allies qu'ils ont Ipu'se
1 arsenal des measures jurldi


[ues tradttiovneaes ,y ,aot- ij
)ris la Cour *Tnternationale '
de Justice el giue ds mesu-
aes .exeptionuneles sont en
vjsageas.
aLe .S c.retalre amerilcapin
a la DUsfeasa. *M. Iiarpld
3Brown nravait ini .exclu ni
prdvu sgn bleous .naval, de
l'Iracr ,mexcurdi au coursd'u
ne conference ,de press a
'OTAN. II avait 6galement
est'm quecdes mesures-con
crtcs, economiques et di-
plomatiques et enfin milital
res pour ramener' le contre-
venant dans le respect du
droit international.
X X XX
IRAN,- DEMANDEi DE
RESTITUTION D'AVOIRS
DU CHAH
TEHERAN, (AFP)
L'Iran va exiger la rest
tution de Dollars exports rar le
Chah dans differents pays, :
a declard Mercredi a la
radio iranienne, Moonsieur
Ali Reza Nobari, gouver -
neur de la Banqce Centra
le iranienne. Ls.s dimarches
pour la restitution des a
voirs placs s e 1 &ranger
par rle souverain dlchu, sa
famille et son entourage;>
apr5s odes aeto'nnements
de fonds publics> se nour-
suivent, i indique le Direc
teur' de la Banque eMarka
zis.
Les aut.ritls iranlenn.s
ount edjA tltouve dans I
Banques' natlonales des d
cuments prouvant l'exporta
tion de" 00 millions de
Dollars, -i-t-il encore indi
que, evoquant des cinptestsi
segments immobilier:, nolamn
meant en France, en Suisse.
en Espagne 2t aux Eats
Unis>.
Par ailleirs solon la irps
se iranitisna, Monsieur No
bar a inmiqua cue le ral
qui lie le lival iranien ai
qui lie le Rial i snien an
Dollar .llait itre prochat
nement nmodifie at profit
d'un spannier dpe rmonnaies,
duqiiel la devise americal
ne serait exclue.


.'EW" .-MnjL / W ,gses. II a eg element annon-,'
ce qu'il avait ordonn6 uneo
series de mes res adm'nistra
tives coucLt- pour mettre
valeur iu course de fin aux cricsauer nees aux
valeur tau course de Etats Unis.
*P ar ailleur le Ministlre
ior class of 1980 japona's do industrie et
du Commerce Exterieur (Mi
ENTREE $ 6.00 ti) a annonce mercredi qu'il
avait demands aux societes
petrolieres d reduire leurs
achats de pltrole iranien A
BRE des prix exhirbitants sur le
marcIe libreI
\ x xx
VOLUMINEU4 POUR LES
OTAGES AMEPRICAINS
th Express WASHINGTO N (AFP)
M. Tom Re ton porte paro
le du d6partement d'Etat a-
mericain a lanc mercredi
S ., .i,-,aautorites ira-
ue -A ennes pd ptr qu'elles facili
l f Vtent l'achemnement des di
su zaines de miliers de lettres
cartes de vceux et paquets
adresss asux 50 otages de Te
hetgn.
Selon le; poses ameri-
caines, prs He 4 000 lettres
ou paquets orrivent chaque
LIERS jour A l'Am assade d'Iran A
SWasEhington. Ce flot de let.
tres fait suit A un Sugges
tion du Presi ent Jimmy Car
4 f 1T PThV ter, prfconisasit. 1'envoi de
LIERES ... messages de outen aux ota
ges, en deriv nt a laAmbas
TS DE LPour iPor la sele journey e
mardi 25.000 ettres pen ets
et cartes deotinds h Iran
COMPAGNIE .... dot plus de 80 p cent
S- : .talent sdres 6g aux otages
ont 6tl trips h New York.
IRAN DES f DAYIN
hain 15 Decembre PALESTINTF S A
L'AMBASSAD DES
ETATS UNIS
WASHINGTOT, (AFP)
SFANFA E Ul Des Fedayin Palestiniens
N FANFAIE DU se seraienet jints aux gar
diens des ola ~s amnricains
de lIAmb.)ss ide de Tlh6 -
L A A ran, a affirm Mercredi sor
A Bla station de Tel6vision a
mfricaine CSi. citant sans
precision des experts am6
ricains du retseignemente.
Selon la CBS., les Pales
tniens four ralent leur
aux
vA j]6tf[e- tudiants raioens, et ce
AP EL'. 'K sont eux qui auraient mind
I'Ambassade. IIs auraient
rejoint les ga diens des ota
r que chacun y soit a l'aise, ges aprbs que le Prsident
Carter eut 64oqul a possi
bilit ,d'une i tervention mi
litB s pour circuler de la piste 1ttaire en Ira Les Pales
tinlens, qui o0t tout d'a -
uses pour les families et les" rle d'sntrmddares serm
blent A present jouer sur
rchestre est chauffi a blanc, les deux tableaux, a affair
La chain de television
airement folle a indiqud d'a ~re. part que
les 6tudiants out ltd re-
joints A l'Anbassade por
des fanatique Musulmans,
kPPELEZ LE 7-1961 les des members d'un group
d'extrfme gat chef iranien,
."les Fedayin du peuplen.
enlt $ 5 aums$si l, some Les exepcts a nricains, a
conclu la CB3., sont inter
r la centre valer en loques par xl. discipline
r la centre vleur en continue et co:Ilu ]a CBS,
continue et 'oreionisation
nationn. sans faillle de 200 Maqui-
sards arms> qii garden
les otages.
Interroge le D6partement
O. POUR LES E~T S d'Etat s'est rf.usd A tout
commentaire ur ces infor
>l nations. Un orte- Parole
s'est born a soulign6 que
Ulr b le qualificatif employs par
embre a DjurW le Dpartement d'Etat
pour les gardens des ota-
ges 6talt apretendus ftu -
...________r_____ _.._,._ dlantsi.
0.' i- ... . .


_ ________.... ._..._~__~.__~_..~. ._~ .I_ ._ ..._.~~~~.~~....~.L~_. .I~~-------~~~~~~-. ---.-L...-~...;LL~:J~is*6-~~i*


c. -cc~L*cl~------3r~1~~~


. . . . .







JEUDI 13 DECEMBRE 197W


A4AA4AA4AA A4A4A AA A4A4lA4 *iAAA&AI^


VOTRE HOROSCOPE
VENDREDI 14 DEC 1979


21 MARS AU 19 AVRIB
(BELIER)
Vous almez tralvailler en
consmun muls n'etes pas
toujours d'accord avec les
coiceptions les partenal -
res. Soyez souple et le tra
vail en sera lacilitf

2P AVREI AU Ce mnw/
(TAUREAU)
Inttert sentimental pour
quelqu'un qui est au loin
Ne prenez pas trop de tra
vail actuallement Faites
a fond tout ce que vous
faites
21El MAI Ar 2'J'1blN
(GE1WEAUX,
Ne n6gligez pas les o-
bligations donestiques dans
la poursuite du bon temps
L'acent est sur la tendres
se dans les relations pro-
ches Sachez r6pondre A vo
tre partenaire,

21 JUIN AU 1t 1 UILLET
CANCERR)
Pas d'impulshit6 dans
les decisions au sujet d'un
probl6me donestique. Pe -
sez le pour et le contre.
Ne mtprisez pas 1'opinion
d'autrui. Ecoutez

23 JUILLET a A0U OOT
(L1N )
Ecoutez obin. Evitez les
malentendus a propos d'ar
gent. Erreurs possibles si'
vous etes, negligent dans
les details. Accepted 1'in-
vitation d'un college

23 AOUT AU Si S'EP
(VIERGE)
Tentation de dtpenser
sans r6flechir. Gardez vo
tre argent pour 1'indispen
sable. Une reception la'
mason a une coloration
sentimental Tenez compete
d'autrui \

23 SEPT. AU 22 OUCT.
(UA'ANCE)
Esquiver les problems
n'est pas bon. Trouvez ce
qui vous inqui6te Incluez
les membres de la family
le dans vos plans Ayez du
respect pour les aincs

23 OCTOBRE Alr 21 NOV,
(SCORPION)
Vous ltes faehe a l'egard
d'un ami. N'attendez pas
davantage Exprimez vos
griefs et la solution favo
rable ne manquera pas d'e
tre trouvde

22 NOV. AU zn DECEMBRE
(SAGITAIRE)
Ne vous etendez pas Trop
d'engagements mondains
dans votre programme cart
seraient des :etaids dans
vos rendez-vous on un re
grettable surmenage

22 DEC. AU 19 JaNVIEK
(CAPRICORNE
Un appol de vous recon
fortera le moral de quel-
qu'un qui ost seul Progres




Khomeiny accuse
les Etats Unis de
fomenter des
troubles en Iran
TEHERAN (AFP)
L'Inlam Ruholla Khomei-
ny a accuse les Etats Unis
de fomenter des troubles en
Iran pour empecher l'organi
station de'un process qui
dolt, selon lui, denoncer plu
sieurs annees de crimes ame
ricains centre la nation ira
nienne>>.

L'Ayatollah, don't les dl-
clarations ont tl diffusess
A la radio iranienne mercre
di, a indiqu6 que le process ,
don't 11 tl'a pas precise la
--date de la convocation, se
dtroulerait een presence de
representants du monde en-
tiers>.
Faisants allusion aux inci
dents recents qui ont ecla-
te notamment en Azerbaid-
jan Oriental, 1'Ayatollah
Khomeiny a estime que contestataires sont des en-
nemis de la rdvolutiona.Des
personalities nationalists
et islamiques ont a prouvI
la constitution firm 1'Imam Kh meiny.


sion de carribre mats dvi-
tez les di:'putes avec les
assoclds ou- les conseillers

20 JANVIER AU 18 FET.
(VERSEAU)
Un dlplacement prevu
devr. ltre modified s'll se
revIle trop couteux. Sous
influence d'un ami, vous
risquez de vous garer
19 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSON)
Les disputes,-au sujet d'af
fires communes trouve -
ront leur solution en fin
de journte Une reunion
mondaine fera de Tous le
benlficlaire de compliments
SI VOUS ETES NZ
AUJOURD'HUI
Vous ltes aventureux et
aimez prerdre des risques
Pourtant. souvent votre tra
vail ne vous percent pas
expression intdgrale de
ces qualitts. Votre plus
grand success v:ent quand
vous cultivez votre ambi -
tion et visez les sommets
Vous serez heureux en af
faires, notam nent come
courtier a la Bourse. Le
droit et la scene vous pro
cureraiens les changements
et le stimulant don't vous
avez besoln. Votre curiosity
qui s'etend sau plan intel-
lectuel vous qualtfie pour
enseigner ou et-ire


IRAN
Precisions sur
la Mission
europeenne 6t
M. Vance
BONN 12 DEC (APP) -
Les Eta s-Unis souhal -
tent maintenant mettre
en oeuvre des inesures col
lectives de nature essen -
tiellement financiere a 1'en
contre de l'Iran, pour obte
nir la liberation des ota-
ges amlricains de Tthtran
a-t-on appris mercredi
soir de sources sures A
Bonn.
Selon ces sources, qut se
r6ferent aux sntretiens de
mardi A Bonn entire M. Cy
res Vance et les dirigeants
Ouest-Allemands,) Washing
ton ne song a nullemen;,
dans l Etat actuel des cho
ses, A demander 1'utilisa-
tion collective de 1'arme
du pltrole ou de celle des
livraisons alimentaires, ni
A obtenir un embargo corn
mercial partial ou total
Le secretaire d'Etat a
fait preuve de lisme,, indique-t-on, sur
la portie d'actiof's college
lives, que la mission inter
ministtrielle qui l'avait pre
cedI la semaine dernilr"
en Europe.
Les actions conimmunes a
l'etude ont ete maintenaoit
rtduites a deux, selon ces
sources : i'ilargissement
du gel des avoirs iraniens
et un embargo formal suo
routes les livraisons d'ar-
mes et de pieces detachles
A Ttheran. Un nouveau re
course au ,onsall de securi
t6 de 1'ONU preconisant
une application rigoureuse
de l'article 41 du chapitre
7 de la cnarte ou0 la
Cour international 'de jus-
tice, pourrait etre tentl, en
vue d'obtenir un feu vertbs
juridique pour ces measures
collectives
L'aspect financier est pa-
ticulilrement dtlicat: tou
te publicity intempestive,
souligne-t-on, risquerait de
provoquer de nouveaux trout
bles sur le march finan-
cier international. Quant
A la position de Ie Suisse
au cas ou un des avoirs Lranrens dtait
dLcidt, on se refuse de m8
mes sources a tout com -
mentaire.
Des caoitales visittes
par M. Vince, Londres, Pa
ris, Rome et Boon, c'est
probablement cans cette
dernilre que le secrltaire
d'Etat a Irouvl ie plus
de comprehension, selon
1 l'une des source' Ouest-Ax
Smandes. Mals le chance -
Slier Helmut Sichnidt a in
Ssiste aussi pour que ce's
Smesures, s~i elles devaient
Itre prises, solent reelle -
Sment apol.iques par tous
les grands pays industries


SIR WILL'S TAILOR
115, Lalue, 115

aviec le public que ses ateliers resteront ouverts, tous
les jours, de 7 heures AM. A 10 heures 30 PM.

11 profit de 1'occasion pour leur annoncer qu'lls
trouveront des Jeans, complete de dernier, ort k des
prix defiant toute concurrence.

Sir Will's Tailor prend plaisir aussi j souhaiter
d'ores et, djaT ses voeux de joyeux Noel et de bonne
Annie A ses fiddles clients.
"ar...s- .7


EUROMISS


BRUXELLES,
OTAN, (AFP)

eLes Ministres ont Cle
d6 de proc6der i une moder
nisation des eLRTNF' de
1'OTAN (forces nucl6aires
de thb&tre A longue port6e)
en d6ployant en Europe des
systlmes amlrica;ns lances
du sol comprenant 108 lan
ceurs Pershing-2 qui rem -
placeront les Pershing-1 a
mdricalns existants, et 464
missiles de croisiere lan-
ets du sol, tous do'ts de
charges unique, declare
le communique final de la
session conjointe cles Minis
tres des Affaires Etrangt-
res et de la defense de 1'O
TAN.

sTous les pays qui font ac
tuellement parties de la
structure de defense int6 -
gr6e participeront A. la rca
lisation du programme. Les
Missiles seront stationnds
sur le territo!re de pays de
terminus et la couverture
de certain frals de soutien
sera assuree selon les dispo
sitions existartes do finan
cement en communs, indi-
que le document public
Mercredi soir a Bruxelles
le communique, sont conve
nus que 1.00o ogives nuel6ai
res amtricaines, seront reti
races d'Europe des oue possi
ble dans le cadre du pro
gramme de modernisation
des forces nucldaires de
theatre. Les Ministres ont
en outre decide que cette re
duction de niveau r.e de-
vrait pas avoir d'incidence
sur la mise en place des 572
ogives des LRTNF, ce qui im
plique ndcessairement un
changement d'accent numsd
rique au detriment des ogi
ves de vecteurs d'autres tv
pes a plus court port6es.
etiatives, declare encore le


M. Joseph Luns, secr6taire
general de 1'Otan, a 1'issue
de la session, epourralent
a. une date ultirieure ac
cepter le sationnement sur
(leurs territolres des nouvel
les armess, si les n6gocla
tions avec Moscou dans le
cadre du Salt-3 <,evoluent
favorablements selon les
vues des gouvernements
de Bruxelles et de la Haye
Les Pays-Bas ont done im
plicitement obtenu un mo
ratoire de deux ans sur la
decision de deploiement
sur leur sol de 48 missiles
de crositre, comme ils le
souhaitaient. Les Belges un
moratore de six mois
L'Otan a d'autre part, re
pris initiative diplomati-
que sur le plan des nogo
caitions avec Moscou sur la
induction des armements
atomiques en Europe et la
detente apres le oiscours
du President Brejpev de'
Berlin-Est le 6 octobre

GC'est dans cet esprit ce
lui de la ddtente, note la
communique final, qu'une
large game d'initiatives
est actuellemient examine
au sein de alliance en
vue. de favoriser a poursui
te de la limitatlen, des ar
moments :L de la, detente
dans les annees li780.(...)
Les ministres, souligne par
ailleurs le communique,
sont convenus que 100 ogi-
v6s nucleaires americaines
seront retirees d'Euiope des
que possible. Ils approu -
vent sans reserve ia desl-
sion prise par les Etats-U
nis apres consultation de
leurs allies, de negocier
les limitations d'arme -
ments portant' sur les .;ys
themes nucilaires ae portee
interm6diaire iLRTNF) et
de proposer 1'aURSS d'e.
gager des que possible des
n6gociations sur les bases
suivantes: Toute limit
tion des systems amtri -


communique, est actuelle cains doit s'accompagner
ment examine au sein de de limitations appropriees
alliance en vue ce favori des esystemes de theatres
ser la poursuite de la limi sovietiques. Et ces negocia
station des armements et de tions doivent se fire par
la detents dans les annues tapes dans le cadre de
1980. Les Minisures consider Salt-3.
tent que la limitation des Les limitations conve --
armements faith parties intd nues doivent, respecer le
granted des efforts deplo -
Y6s par alliance pour as
surer a se:; membres le
maintien dun mime niveau
de security et rendre la si
tuation stratdgique entree
1Est et I'Ouest plus sta-1
ble. plus prlvisible et plus
controlable a des niveaux
d'armement reduits dans1
les deux camps. A cet 1
guard, ils se felicitent de la
contribution que la signatu
re du trait SALT II rap
porte dan3 la pouusuite du,-
ces objectif -. ce
sEtant donno important
ce partlc'uliere de ces ntgo
cNations pour la security g6
nlrale de alliance, u'i
organe consultatif special
de haut niveau sera consti
toU au sein de alliance
pour appuyer les efforts de
nlgociations des Etats -
Unis. Cet organe Fiivra en
permanence le dtroule -
ment des negotiations et fe
ra rapport aux Ministres
des Affaires Etrangeres et
de la defense qu i n exa-
mineront l'volution, de ml
me que celle d'autres ne
gociations sur la limitation
des armements, ;:u course
de leurs reunions semes -
trielless.
xxxx

EUROMISSILES: UNE
NEGOTIATION
LABORIEUSE
(Par Elie MARCUSE)
BRUXELLES (OTAN)) 12 .
DEC (AFP)-
L'Otan a labcrieusement
pris position mercredi ABru
xelles pour un plan de mo
dernisation amrricain de
son arsenal nucltaire fa-
ce aux SS-20 Sovietiques.
Telle est la principal con
clusion d'une session histo
rique de pres ctnq heures
reunissant les ministres des
affaires etrangrres et c e
la defense de 1 Alliance,
et marque par les reticen
ces des petits nays: Pays-
Bas, Danemark et Belgi -
que
Le plan d1 "'alliance
sort intact de la session
malgr6 opposition de la
Haye, Copenhague et Bru-
xelles: Mais les epetits
pays nouenw les observe -
teurs, s'ils n'ont pas obte
nu rtductloin du chiffre de
572 nouvelles fusees atomic A
ques, ont obt-nu des com-
pensations notables: LO'
communique final ne men .-
tionne pas les pays oft sta
tionneront les cvouvelles
armes, il ne cite que vague
ment des ce qui n'engage pas les
Pays-Bas et la Belgique .
Le financement sera assu
re en common. AUcun en -
gin n'dtait prtvu pour ie
Danemark et la Norvtge. 01 0
Les Pays-Bas .at la Bel 105
gique, a souligne a cet egard


principle do
les camps.
tion agr66e
faire 1'obje
tions adqui
ne special
haut nivea
au sein de
appuyer les
gociations d
Toutefois,
servateurs,
final de la
firme que
'tion de I'A.
est n6cessa
sion ainsi
te de negoc
avec Moscoa
ments Niuc
tegiques, rec
a 1'efficacit
1'ampleur .
ments parvii
,1'accroissemen
militaire so
le p e u
cer la sec
lianca not
que qui con
pent:. (Armes El
de 1'Otan
en function
concrete obt
gociation ar

Xx
EUROMISSI
REPARTITI

BRUXELLES
12 DEC. (A]

Les fusd
et les Mis,
re retenusi
adopted mer
les par 1'C
piece aux ft
SS-20 ont
ques suivan


PAGES -





ILES: COMMUNIQUE-|

l'6galit6 entire mions a, raison ne quatre MOSCOU (AFP) Danemark, les Pays Bas la
Toute limita- par rampe, d'une portie Norvege et la Belgique.
dolt pouvoir de 2.400 km. Il vole a des La decision de moderniser Ces 6tats affirme 1'Agence .
t. de verifica vitesses comprises entire 1'arrnement nucldaire de. 1'O ont 6t soum-is'- 'aux 'mtho .
tates.- Un orga 700 et 850 km/h a tres bas TAN est edangereuse pour la des les plus diverse de press
consultatif de se altItude (I0 My, Ivitant cause de la paix et de la sion politique et 6conomique
Ssera constitute ainsi la defense Radar en detente international et a visant a b briser la resistan -
1'alliande pour nemie. Le plan de 1'Otan ete prise s efforts de nd (d'un court de einq mil brutale de Washingtona en part'.de Washington ainisi
des Etats-Unis. 1iards de dollars) prdvoit depit de protestations ade que de Londres et de Bonn
notent les ob en principle la rtpartition large couches de 1'opinion, qui ont >adoptt'la meme atti
le communique suivante des nouvelles ar- a affirmed mercredl 1'Agence tude.,
session, s'il af mes eurostrategiques: TASS.
la modernisa Dans un premier comment L'Agence Tass es-ime 6ga
sena; Nucl6aire -RFA : 108 Pershing-2 et taire des rtsultats de la ses element que ehous la pr6tex
re a la dissua 96 Missiles de croisiere sion extraordinaire a Bruxel te d'une prdtendue seandar
qu'a la poursul lea, des ministres des Affal disation et modernisation de
nations strieuses -Grands-Bretagne : 160 res 6trangeres et de la dtfen la technique militaire, les
i s-ur les arme Missiles de crofsiere se des pays de 'OTAN, 1'A gros bonnets de 1'OTAN envi
daires Eurostra gence Sovidtique a ajoute que agent, en faith, un rtarme-
tie vague quant -Italie : 112 Missiles -,de T'es decisions prises par 1'al ment de ce blocs.
6 et mema e a croisibre lance de l'intensification de la court etre r ,alise, selon 1'Agence
Spaion des armdop -Belgique : 48 Missiles de se aux armements, d6trui- au moyen de introduction
nt cont des arnir croisiere sant la base mIme de n6go sur le continent europlen,
nt du potential citations ultdrieutres>. d'armemnents qualitativement
potique ntel -Pays-Bas : 48 Missiles TASS souligne que Was- nouveaux, parall6lerment a
viti renforfoue el de croisitre hington et ales nartisons les une augmentation quantita-
t renforfor -
curite de 'a (Ces deux derniers pays plus effrents de la course tive de moyens nucl6aires a-
le commun.- se reservent le droit d'6- aux armements narmi les mericaing en Europe occiden
sclut prudem ventuellemet annuler militaristes de l'OTAN> ont tale.>>
besoins en TN- leurs commander i a les n5 pris le dessus au course de. L'Agence souligne en con-
ourostrategiques gociations sur le dsarme- 'nha reuniol de Bruxelles qui delusion qge la seront examines meant avec le pacte de Var s'est d6roule. splon l'Agpnce imposee par l'OTAN a 1'Euro
des rt esultats mntsovie progress dune ardans ne atmosnhere mar- pe> est < des par ultats sovieprogresseignif t dca ne ma e d'une <
vec Moscou cedents notamment sur le ritt sur le continent euro-

xx
LES
ON Ufli DODINI
S (OTAN),
FP' un CIA5 II

s oPershing-2,>
iles de croiS
dans le plaN
rcdi A Bruxel
tan pour fire
ses aiovidtiques
les earacteristi
;es: #


-Pershing 2: Missile Ba a *.IA5
listique; de .800 km de por
tde (10,2 M de long et 1,6
tonnes au decollage), dIx
fois plus pel'cis, selon les
experts, qug la lusee sovi
tique SS-20AO TRADING

Missile 0 e croisicre URA A TRADING
(Ground La nched Cruise u
Missiles) : Missile tire de Rue Payde et Deli
rampes de lancement ter
restres nIantocas ur ca -


BATWERIE JUPITER


"l





N


1% GARANTIE





JMOINS HERE


ROUTES CAPACITES TOUS USAGES


SCamio Autos Bateaux a G6ndrateurs


:fkS A .W S ots.:.


EMSA diStributeur exclusif des batteries, JUPITER:
rue Pavte(a cbt6e Amprose) 139 rue Magasin del'Etat
4


~I B~eAas I ~W II I r I I I la a I I ~ ~BCIIBP I1I1 ~P ILI ~lllll~~eknr II ~a a ~aar!


- r


0




__________________________________ ,-,-


PA0E 4

IRAN-ETA1S UNIS :


L epreuve de force est me


Wa.;hlpgton (AFPX *i.l


ward Kennedy -par 48 con-
'tre 40, pour cent dans les


lsoprouvu A. force centre lntentlons de voLe ues eoec-
Ils tats Lunis et l'Iran t- teurs d6mocrates et davan,
)prs it prison d'olages do TO cc le mineux plac6 des cantli
h1611n estC parvcLnue & une dats republ-cains par 60 con.
phase trts delicate, estlme-
t-on msrcredl a Washing- M. Tim Kraft, directeur
ton oti I'on laisse entendre politique de a champagne
do source officlefle que la pour la reflection' du prdsi-
patience du president Car- lent Carter.a soulignu dans
ter n'cest pas sans limites. one Interview publ'6e mer-
Sans adresser d'ultima- credit que l'opinion publique
turm aux dlrlgeants de Tehe americaine ne tolererait pas
ran. des hauts fonctionnal- que l'affaires des otages res
res du Depart-ment d'Etat, te encore tries longtemps
ont indiqu6 que le maintlen dans l'impasse. L'avantage
de relations selementalress> politique retiri par le presi
avec I'Iran pourralt ne pas- dent de son attitude face 4,
6tre definitivement compro la crise est trs pr6paire, a
mis sl le problem des ota- dit M. Kraft, et peut a, tout
oes ita t r6gli d'ici une di moment se retourner contre


kainlue de jours. Autrement,
t-on 4e meme source, l'ii
l parable pourrait se pro-
dulre.

Ces commentaires alarms
tes de sources diplomatiques
coincident a~ec 1'analyse
que 1'Etat-Major potilique
du President Carter fait ac
tuellement de sa spectacu-
laire remontee rig popularl-
t6 entrainbe par la crise Ira
nienne. Un sond ge Gallup
public mercredii indlque que
le President Carter mene ac
tuellement le Senateur Ed-


a dit M. Kraft. Et cela pour
rait A tout momeg t se re-
tourner contre nous si 1'au
tre cote entreprenait une
action pr6clpitee et si la si-
tuation tendue pourrait S la
violence. .Jj!' I-

Le peu de rdsultats con-
crets 'de la tournee euro-
peenne du Secretaire d'Etat
Cyrus Vance semble avoir e
galement exacerb6 les senti
ments de nombreux respon


AVIS
LA CAMEP AVISE LES ABONNES QUI ONT UN
COMPETE ARRIERE DE BIEN VOULOIR SE BIEN
VOULOIR SE METTRE EN REGLE, SINON ELLE SE
VERRAIT DANS L'OBLIGATION DE SUPPRIMER
LEUR ABONNEMENT.


. -- .- .. ... .. JEUDI 13 DECEMBRE 1979




a une ph ANONCES GROUPEES
.- ,oP


sables am6ricains. Au-delI
des protestations de solldarl
td et des pronmesses d'ac-
tlon diplomatique 11 est ap
paru clairement A Washing
ton que les europ6ens ne
souhaitaient pas s'assocler
pour le moment a des mesu
res de boycottage dconomi-
que de l'Iran destinies a
acroitre les pressions inter-
nationales pour la liberation
des otages.
Les dir1geanrts amaericalns
ont conscience qup. la pro-
longation de la crise iranlen
se risque de mettre & rude
6preuve les relations des E-
tats Unis avec leurs allies
et leurs prinsolpaux partqe-
naires economiques.
Les frictions talent dejA
sensibles depuis deux jours
avec le Japon. Mercredi ce
sont les relations toujours
difficlles avec le Mexique
qui ont paru sur le point


EUROMISSILES :
Reaction Est -
Allemande
BERLIN -' (AFP)
L'Agence officielle de pres
se Est-allemande CADN) a
tLualif6 mercredi soir de
nourde de consequences>> la
decision de la sessidh specia
le de 1'OTAN sur la moder
nisation des armel nucl6ai-
res de l'alliancp.
La decision de Bruxelles,
a affirm l'agence, a 6t6
prise des
Etats Unis et de la RFA et
elle va a 1'encontre positions constrructives de
desarmement faites par 1'U-
nion Sovietique et d autres
Eta1s socialistss.


Fermee pour i ventaire

LA HAYTIAN TRACTOR PORTEA LA LA CONNAISSANCE

DE SES AIMABLES CLIENTS QUE SES PORTES SERONT

FERMEES DU 17 AU 22 DECEMBRE INCLUSIVEMENT

POWR INVENTAIRE


d'etre affeqtqs par les con "5 "
sequences coponriques de la lAls
crise iranienne. Jlss
Le Gouyernemient ameri- o.,a!. Beauty
cain ava.t Wt. tres m6con- ~ Ru" des M,
tent au rq us des autorites 15 Rue des esracles,I
mexicalnes de laisaer 1'ex- (Eptre des Rues Montah
Cnah d.'lra.n reenir au Me e ro)
xique apres spn tralement Transports Generaux P
dans un hqp'.tl cl e New O, Bo '73k iortnau-Prinqi,
York. Le Mexique avait par TEL. : 2-0853 General ~ ervic
1a suite fait savoir qu'l i'a A
valt pas 1 intention d'aug- .....
meter ses. livraisons df p ROUTE DR DE DELMAS
trole qun Etats,t Unis ppvr RN FACE'DE DELMASI
compenser ltinterruption. dos Box 13145 Delmas Hait
achats de p6trole irailen. Section de langues
Ipans. cette atmosphere de. SERGE S.- AILLARD Avise le public et
nervosite, le P.rsldent Car ; ,AG.4NT GENERAL, clients que les course d
ter a pris prdtexte mercredk. 38.Rue.aui.ppaff.e,t 23,31 glais de frangais e
de. la crise irantesne pour. P rt su Pige Ha.i crole, comniencerant a
justifier un accroissement tir du I undi 8Octobre
des depenses militaires des ,'WrBp qop 1 Amirique dp
Etats Unis. tre prets A repondre & des ban Joan. OSPITAL ET
actions host'les coptre nos MEDICA
coicitoyens ou contre nos ,- i l
intdsrts vitauxi>, a-t-ll dit., CONTROL SUPPLIES.
INSECTERAT Rue des Miracles, No
Location et Vente -
RHODESIE GRANDE Est rmanr, ra idement Lits d'Hbpitaux C]
BRIETAGIE : es iuotes et les rongiurs ses Roulantes P6qu
Levke des chez voui contact, cop et Civires.
Leve des trol Insecterat 2-4991
dernieres -
eeeMSihMRl, r'TlI


*conomioi es
LONDRES. (AFP)
Les dernieres sanctions 6
conomiques prises par la
Grande Bretagne centre la
Rhodesie seront levies mer
credit soir a minauit GMT, a
annonc6 le Ministere Bri-
tannique du Commerce.
La levde de ces sanctions.
imposes aprrs nla dtclara
tion unilaterale d'indepen
dance de la Rhodesie, en
1965, coincide avec 1'arri-
vee h Salisbury du nouveau
gouverneur Btitannique
Lord Soames, qui restaure
l'autorit6. de Londres sur
cette colonie.

Toutefois lexportation
vers la Rhodesie par des
Britanrnqdes r'avions et de
pieces d6tach6es pour a
vions reste soumise a l'o(
roit de lioences par le Mi
nistre Britanniqne du Cor
merce. La levee ces sanc-
tioss par la, Grande Breta
tns complrmentaikes di
cr6ties entire 1963 et 196!
par l'ONU.


MET PHYSIQ


AU PETIT
BATEAU


Depositaire
gieniques -
Sous-vutemer
teau articles
Electro mn


(te tamp
VMtem
ts -P i
pour I
managers


OLOi LAI


Paou de
tos Seivl
heures T
teur eC 1 l
Rue du Cent


neilleu
e Ga


- i Unito Universelle en As-
sociat'on avec la SIRD. So
scite Internationale de Rda
Sisation Divine. Rue La-
S marre No. 12 Port-au-Prin
ce.
La SIRD est fondue par
pons hy un grand Ma tre de l'Inde
cents -B Spirituelle. le Swani Guru
Petit Ba Devand Sarasvati Ji Maha-
ib&i. raj. plus connu sous le nomn
Prests d Sws.mi.
Pour tous renseignements
compldmentaires adresse7.
vous) A India Palace. (Bi-
r'entenaire). %
N.B.- 'Le MYM on Man-
tra Yoga meditation ne de
made aucune preparation
au prealable pour passer a
res Ple- la phase pratique.
ranti Z4


out pour l'amPa-
re :T. : 2-0945


TOYOTA
Ca marque viable. robust
flieante, la Marnue que
ehoiissient les ens senses.
IHTNOTO S. A'. Ru "avee
T6. : 2-03.13


Le, Magass qu transfor-
me vos enf Ints en Petits
Bijoux - vec ses pret-h-
porter 39 Rue des Mira-
cles


BA'
Achat Ve
LATIMAT I
DE LA MAl
Rue du Qua


RMICAJ


CIMAT
ste Locatlor
ISTRIBUTEUR
QUE FORMICA
77


AVJI AUX
INGE.IEURS


Tous types
roulantes me
ref6 TURI
- Grilles ar
bleas


de Fermeturel
;talliques de si
S, ITALIE -
;iculees extent


-- 71 deaux r*talliques avec
o0' sans nj'aivelle Epals-
seur : 10-10;',12-10; 15-10
-Portes glisiantes mdtalli.
ques etc...
D61ai de yIvralson CIP
Haiti Franco Douane : 80

Sb' dresser au Magasin
ViTIELLO FREES 303
Blvd J.J. Dessalines, Phone
2-3741.


UN COURSE
INTEP.ESS&NT


Vous qui v
gages dans
ofe votre p
grande habit.
primer corrn
bue a votre
vez intdret
aux course di
dame Robern
Adresse :
Lavaud No. 1
mas 19 No.
, Beaucoup
ti ce course
lors Ipourquc


ous trouvez en
ue profession
Ius ou moins
it6 a vous ex-
ctement contri
advancement a-
e vous inscrire
Diction de Ma
Denis.
1re Impasse
- 23497 Del
.2 6-1349.
ant exprl.men-
avec succs. A-
Spas vous.


INDIA PLACE
Le Bazar es cadeaux exo
tClues T ut l'Orderit et
ses mysteries pour platre et
charmer. ]
Blecntenalie du c6te de
la Douane. grandes facili-
tes de Parirng.


A requ de tres beaux
tissus pour les robes de fin
d'annee, de jolis dessins
pour enfants.
Rue du magasia de 1'Etat
89

PHARMACIES
SANTA MARIA
JEAN PARDO
Rue du Centre face an
Nouvellste Execution d'o.
donnances, soins, consclens
"e professionnelle

ECOLE PRATIQUE
DE COMMERCE
Cours de Dactylographie,
Secretariat, Stonographie et
Comptabilite.
18 Avenue du Chili.
(IDEC) INSTITUTE D'ETU-
DES COMMERCIALES.
Tel: 2-2462







81 vous souhalter- avoir le
diable au corps. Faites
vitc de sauter jusqu'a Mini-
Records.



$* -- -J^
)s/ sent3a

CENTER
Si Vons payez omrq Rollars
le Disque Haitien c'est que
vous ne Pavez pas achetq i
ia Rosenthal
126 Rue Pavee


ROLACO
A g e n c e immobilibre
No 102' Lalue
-- Bail Estimatibn etc...
telaone : 2-57U


La .usL pr cQpegit dflatter
aS *... -..ZI,----- --V-Z..'^/ n4ul vous propos' des Ii


zuou, r la uaiglrntique, ka 8


AaSOUBA
e Sous-Vzteren ts Maillots
S PENCERS
LAYETTES
10 KRANTWET
LITS PAROS
CHAISES PQO!R ENFA NTS
t -



US L


les
d'an-
t de
par Grand Rue en face BATA
1979.

1l11 U LT!5 P_jllHTS)

LA QUALITY EST &U SERC
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
. 84 Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
Chai- 73, maie Tl1. : 2 4991
lilles


PRACTICAL
UE ENGLISH SCHOOL


Gagnez d'avantage; appre
nez rapidement l'Anglais
sans effort; sals fatigue.
Professeurs Haitlens et Ame
ricains. Cours tous les jours
du lundi au vendredi. de
6h30 a.m. a 7h.30\am et do
3 heures pm b 8 heures pm.
PRACTICAL ENGLISH
SCHOOL
Me. Jacques Andr6; Av.
Directeur
18 Avenue du Chili
Tel. 2-24V2

* ~ ~


Exactement ce qu'il vouls
hait pour etancher nature
element votre soil


Nutramient
Les sportifs, etualants, hom
men actifs boivent NUTRA
MENT, la boisson de Sant6
%VAN POIN GRO NEG SAN
NUTRAMENT


nnm
Tie
W9I


Wogie, la Psyoekls tP IAn.
tlropologie. etc... Actueale-
ment "o Liha-iri; : la 2 mq
Ediliop de ,Sirolux eIt lta
precis de. grammaire creole
comparee, et consideration?
Ethno-Psychanalytiques sui
(e Carnaval Haitiens.


Lunettes de haute quality
optiques. et solaires on ex
clusivite ciLez J. M. Maxime
Celestin optieien diploma 98,
Chemin de6, Dalles
let : 2-5,01





Qualitex


LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au- Prince, TeL : 2-313
Pet'on-Ville Tel. : 7-0082.





V


Danse bien
en apprenant








jes dances mondaines: Salsa,
Disco. Tango. meringue etc...
valier No. 16
llcraire elistique
Appelez fl array PFOLICARD
au 2-1389R I
Rue du Dr AnJd-u n Ave
'Jean Claude Biivalier No
16


Tout ce qui fait la diffi-
rence entre une femme nor
male et une femme 61egan
te -- 39 Rue les Miracles


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME!

RwrOTEEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAL :




Mercredi 12 Decembre


Le Bistrot



3eme. defile de mode

Yolande Montas 1980


PRESENTATION FINALE

des derniers e \plus beaux

models de la Collection.


Danse et ambiance avec

WEBER SICOT

et son Saxo


ATTRACTIONS

GRANDE TOMBOLA

dot6e de nombreux Lots

| e mpanquez as cette apotheose
_J# tina, '




Le Bistrot

VOTRE RANDEZ VOUS

RESERVATIONS TEL.-2-1808


-. . .


1


r~ 'ct--- ----


k.


I


wyn wllwvii


'^


e


tres d~ficate







JEUDI 13 DECEMBRE 1979-


Le President Carter annonee


en terms rel1s du budi


WIasslshnlto. (AFP.)
l.e PrI's'dclent Jimmy Carter
fti iiiun1 M mOI n,''crcdil i Wi-
*dlilnlstoln sne :;linehhlhnllon
Iell -rni : ; I v s Ai mln pili
plus Ie 3 pour cent. du bud
pet ni litairn ci-- Eis Unis
pouli 1t 1. et I I aioLl l sl tal
I 'ii niumirelle Ic:ylnnie do
1.5 po;lr Ceni poiro les c'int
'ut -I is vt I r.
II a dautre part lance
un appel au. Senate pour une
ratifictton raplde 1it I'Ac-
cord S lt.- ct:i, 'a-t-il dit,
autant que les depenses mili
tl:.res, rcnrorccra la securl-
t6 des Et.ats r: Is.
La plupart des nouvelles
depcnses nmil:.:toires, a-t-it
Sdit ii la Ma'se.i Blanche de
i van une association d'hom
sris d affaireo., le 'Bsiness
oiCluncl-,, seront consacrees
l lacqu itioi par 1 armce
rimsricaine doi oyerss de
itransports m.rstlmos eLt ae-
riens qui m permcttront
d'ltervenir r..u dement dans


les rdglons l-, plus rncu-
lees du nionde.
sLes rcconts OvOnements
Irntii ns nous ont rappejd
Sde faqon vivace la necessi-
be pour l's Etats Unis de la
lorce et de 'unilth,, a decla
tre le- prisldent Carter. Cl-
tant d'autros defis possibles
pour los Elat2 Unis dans les
onnees A venir, tels que Ls
problems rd'i;pprovisibnne-
ment en enrerg'e et I'instabi
1:t politique dans les pays
en vote de developpement,
le president a affirmed que
les Etats Unis edevalent e-
tre prets a se joindre a
leurs am's et leurs allies
pour resister sux menaces
centre ia stulabitO et ia
raix,;
sLe renfnrr.uroent perma-
nent de l1'Inion Sovietique
et son inclinaion grandis-
sante e until ser la force mi
litaire pour exploiter les si
tuations instablea, appelle
une response amoricaine cal-


me, rlflso1' et izrmec,
ajouto M. Carter.
Le President a mis 1'ac
cent sur les des6quibres er
tre les efforts deployds pa
I'Unlon Sovidilque au court
des dix Bernleres anndes el
inatire d'arnlements strat
g ques et conventionnels, e
ceux des Etats Unis.
oNous avons appris Per-
reur que copstitue une in
tervention militaire dans
les affaires intlrieures d'un
autre pays, a poursuivi M
Carter. M7,iIs -o.us devon
compren-lra que 1'utilisatios
du pouvoir n'aboutit pas
forcement A un potent el
Vietname.
Nous devons, au course de
prochaines annles, a-t-l
dit, renforcer tous les as
pects de notre defense: foi
ces stratgqs .us,, prlsenci
militaire auples des allied
de 1'OTAN et du Paciflque,
forces navalel, mobility deo
armoes et formation milita
re.
Les forces strat6giques a-
mericaines reposent sur ce
que M. Carter a appeld ils
triade>s> (missiles de croisie-
re, missiles intercontinen
taux zMX> et les sous-ma-
r'ns ,Tridentss) qui, a-t-il
dit, est deji en voie de mi
dernisation.
Le President a annonci
egalement la creation d'unE
nouvelle flotte qiu transpo:
tera l'quipement lourd di
trois brigades de marines
et sera stationnee regions lointaines, ou les
forces amerticatnes pour-


L'Ecole de Commerce Julien CRAAN
AVENUE CHRTSTOPHE ET RUE 6

Inaugure a la rentree de Janvier les Cours suivants
.- - COMPTABILITE AMERICAINE:

,- a) Cours Intensif
(ler et 2e. CYCLE DE JANVIER A SEPTEMBRE).

b) COURSE SEMI-INTENSIF
(ler. CYCLE D1 JANVIER A JUILLET).
2e. CYCLE D'AOUT A DECEMBRE OU D'OCT. 80
a FEVRIER 81).

2.- AUDITING.
3.- DACTYLOGIAPHIE BILINGUE (Cours de 3-6-10i mois)
4.- STENOGRAPHIE FRANCHISE GREGG de Janv C Aout
5.- SECRETARIAT COMMERCIAL (Franqais).
6.- ANGLAIS USUEL ET' COMMERCIAL
7.- IBM KEY-PUNCH

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS: TOUS LES JOURS SAUF LE SA-
MEIDI ET LES JOURS SERIES A L'ECOLE DE COMMERCE JULIEN CRAAN,
AVENUE CHRISTOPHE ET RUE 6, DE 8:00 DU MATIN A MIDI ET DE 209
d (:0i DU SOIR

: .i.i . .


PAGE 5


une augmentationA AAAAAAAAAA


yet mi1 tire IL Y A DEUX FALCONS

a ralent &tra neceBsAqtoeI. Lqs lilmpr.ttiucq ne 4 -W 4 1 FAW T n Ar
troupes elles-msnes, so- tion des armcments strategi l r FA IREtS LIA I /A

- ralent transpprtees par air ques. Le d6cat sur la raifft
n le nmment venu, a-t-il dlt. cation diu Traltf .Salt-2>,
tr I a igalemn:nt annonc6 la nous permebt-t, a-t-'1 dit, E A
s mise en production d'avlons de cmontrer lirement que ** A L
I gros porteurs qui pourront ce double 'tort, le controleP S J'L
6 transporter notamment des des aRxres et la defense, est
t chars de -cont nent a conti vital pour noe s6curitd. LA 2e C EST DE LUI OFFRIR
nent. cLe m illeur izvostiss-.
M. Carter a precise Que ce ment en matiere de defense
- programme n'augmenteralt est i'invesstsser .ent dans NE 4 '
pas le pourceragge du pro- des armes qui ,'auront poas ".
n duit national trut consacre ? 6 tre utilities, a-t-i' con- W
. par les Eta, Unis a la de- clu. (...) 1Mais la paix don't
s fense, qui restera d'environ nous jo.uissons est le fruit .
n 5 pr-ur cent. de notre foreq et de notr' V
Enfil, le Pr4sident am6- volont, de 'utlisqr 1 nou TRA
ricain a mirs 'accent sur le devops>. LA EKBRAnITE 30
s HOSU :Instamatic avec flash
q RHODESIE DU SUD :, phvotant incorpore.
accepedetd00 mA.Ade
Le Gouvernment Brapp kue umise 100oetodos400tSA. de

suP la dvnamiaiqb de la Paix $ 5.0
s Par Michel CA BiU t quo qu'il voulait pr6serverq-,
i LONDRES, (AlFP la dynam'que de la paix .
Le gouvernement Britan et faire pressIon sur le10i .
nique a misi sur la dynami- front pair otique pour qull
e que de la paix en envo- accepted rapidement les der
a yant en Rhodcsie un gou. nieres proposetons de C:Ad .
verneur .vanu m 1me. i'en sez-le-feun ^ LA TELE- EKTRALITE 40
trfe en vigucur dus oessez00
S ele-fu qui dolt meitre fin Le front q'x r'epr6sente l#se pivotant inrorpor.
S sept ans de guerre racka les quelque 50000 maeql'j 22-44 mm te'Ophoto lens.
0 le dans ce nays. sards qui usnt meno la lut- IA 9pntrole d'expositlon.
S Linstallatior mercredi te contre la 'nuiorit6 blan EFoguse .ontinu & partir de
,e Salisbury de Lord Soa che de R dsie, n' que 5 s. Accept des films
S mes, qui sara chsrg6 de me mollemais; protest contr 100 et 400 AA
e nr la dernif'e colony n mie en place acc6irte
r Britannique d'Afrique 5 I in du dispowitif Britannique,-.
e dependance, pour redevcuir tout en rtaffirmant que la $ 99.50
> provisoirement le domi- guerre co itinuait Laut qu'i, $9-
Snion de <,, n'aurait ras dor.ne son oc
ce qun i tait avant la dca cord. Cel- i-ci deviait inter
ration unilatorale d'ind- venir dars quelques ours.
pendance de 1965, compor selpn Lord Cares ngton.
te des risques certain qui Londres avalt au moins LA EKTRALITE 10
ont 6t6 cu"Tisens per lee une bonnet ralsos d'envoyeriT floor oLro niqu
trava0iistugs r Lord Soar-es Mercredi a Sa flash lectroniclue
traiu'rie r.:' d fom li.l eincorporB:. La plus simple
Lord Soames arrive C Sc gouvernement rhodosien e la serie...
lisbury alors que les dis- set esabordt> mardi soir



par tous la semaism dermie t fal i-tcom ces t cutt t
re, continuecni a Londres et ants
que la Rhodoeseu est ou-
jours en etat de guerrel. h roArLE2
Le Secrdtaire au Foreign AFGHANLA TELE EIRALITE 2
Office, Lord Carrjngton, a AFGHANI TAN.
reconnu mardi qu'il y avait Wa oshl ton Insta- at c;1m a 0 re camera
des risque que la guerilla, eoclp Pa KODA a combinlr un '
actucioement en vcilloeueeri ep flash ectrcique une
ne reprenne avant la conr ref oIr ementC c election automatque de
clusion definitive d'un ces la pres fE o 'expositior. L'appareil q.ul
aez-le-feu Une o tele even sov ll offre e processes.
tualgtn Jetterali ta Grande Washingt ns- (AFP)
Bretagn das un gupier Le s Etas Unis sont pretocn
et annulerait 3 mois de pa- cupes par 'augmentation re$ 75.00
tients efforts diplomatic c e -t conslante- dos
ues troupes so ietiques en At-
Les travaillistes. ont t ghanistanj a declare mercreoj
jusqu'a rvoquer le risque di un porte-parole du De-IM"
d'un ( eble que ces craintes R 1 -' LA sTHE HANDLES LA COLOR BURST 50
soient e xagiue cs qu'ellts Selon 1 Departement d'Eal
solente o partly ealimit e tat, de 400 a 808 soldats so C
Par le depit uesetravaillis vietiques ont arrives rcem. -
tes de voir rigler un con ment dan7 la agion de Ka .
lit que plusurs de lanursbou t s'ajoutant aux 3. 500
gouvernements n ont pu 4.000 conseillers militairesM
ddbrouiller. qui sclon es Etats Unis se
I1 rest que le gouver- trouvent ddjL en Aghanis- 1
nement Britantr.ue a pris tan.
que1que risqua en accep Le Secrbtaire d'Etat Ad-
tant de reprendre dis s ette jo nt, M Warren Christo-
semaine en charge sa lonie rebelle- asot mime cupation mafdi au char-
que toutes les prices ds t ge d'Affaires Sovi tique A
Puzzle patlemw n nt assem Washington, M. Vladilen 2 -
bleOs depuis 3 moeis T Ian Vassev, lors d'un entretien
caster House aient ee au D6parte ont d'Etat, a Ckmdra instantaeoe avec
mises en lace ajoutM.Reston. tui. La fagoa la moins La camera instantan1ee B
Lord Carrington a expli pLe Daprtement d'Etat chre oir ls laplusmple
Le Dlpartoml t d'Etat a& chSre V-voir ls I s
ne relief toutefois pas cette merveilleus s couleurs
arrive de troupes sovieti- Kodak : visez- Shootez- Adm'rez
Condamntation ques a la situation en Iran,-.
americaine d'un pays frontalier de l'Afghanis.mq
tanKaboul ste trouvant plus $ 4.0 $ 5250
article de I'A ence de 700 kmI de la frontiere.
sovietique Tass Le Oouvernement americamin .

ment condanen mercredi, pluto[ lie C 1lt situation in'lij
un article de o 'Agence Sovie dnrieure troublfc en Afg a-
tique Toss comparant la pri nistan, a iefdn indiquor M. C-
se d'otages Tonranavec Reston. i L Cam ra tInStantane LO
l'attentat, de mardi -soir, Un advantage de plus !
oprOs des locaux de la mis- -- t Le flash lectronique
aupris des Nations Unies C DANEMA K c
New York. Restricte ions la
amlricains avanent mis an -OmO aphie - 0 -
si peu d'empressement C COPENHA UE, 'AFP)
protelger l'Ambassade amri Pour la premise tois de
caine de Tehdran. puis que le Danemark ena
sUn tel article ne peut O- 1969 liblr lisa et c'etatt
tre considdrl que come u- le premiot pays ais monde
ne base tentative pour jus C le fair totalement la
tifier les actions du gouver vented de ratlriel pornogra
cement iraniens, a dlclard phique (1 ttdrature, illus "
le porte-parole du Departe- trations, photos, images,.
ment d'Etat, M. Tom Res- brochures, films et tous ac A !.'EPOflUE DES CAIWAUX PATftWK'S COLOR

M. Reston a qualifil rart z ns, dce payi vwo mai- D'ONNE DES CADEAVX A CE [ QUI OFFRENT

'et mauvass> et a esilml trictive dsns de domaine..'m7
qu'il ne pouvait que eddrio- Le Po orer Ministre Bo S CADEAUXB.
rer encores les relations en
tre los Etats Unis et l'Union gen dia o'ilr seoumetar VEioZ AVEC CETTEPAGF AMIX 3 PATRIK'S COLOR LAB; RUE LAMARRE
Msceli~ ametit E~


Dansun ca, le gouverne Fo ng Pa ), RUE DEE MIRACLE PETION-VILLE ET SI VOUS ETES PARMI LES 10
meant iranien a volontaire- p t de loi viCant a ren _A ? 9S
ment et de faon flagrant dre passib le d'vne amende. PREMIEES FERSONES A ACHETER UNE DE CF CAMERAS, ON VOUS
viold les rlgles eldmentalres toute prod ctipon et divulge. "
de la bonne cnndulte diplo- tion a des fins gomerca RE ,METTRLKA UN CADEAU DIGNE-D'UNE ... PERSONNE SPECIALE ET
matique. Dans h'autre toutes les d'imag s, photos, films E L
les measures nlcessaires a- ou autre tatrell pgrn a UN BUOLEAU DE FILM INTANTANE.
vaient ete prises par les E- graphique montrant dess
tats Uni5 pour garantir Ia enf ants d moens de qunze aA- A A
socurlint le pore-parsion,l. caracns re euel. -it"ns A A
soulign6 le pporte-pspole. caractlre exuol-.


PENSEZ-VOUS AUX CADEAUX

DE NOEL !

Pensez fronc a offrir lcs meilleurs

Cigares
LA BOUTIQUE DU GRAND HOTEL OLOFFSON EST
A VOTRE DISPOSITION POUR LE MEILLEUR
CHOIX DE CIGARS
TEL: 2-0139 PROPRIETAIRE MADAME SUE SEITZ


~Tb~-7


------------Y---.-:- . l~i~t~Y;SLy~;il~l~~~




SI
PAGEoJEUDI 8- DECEMBRB 1979 -




e DANS NOS CINEMAS


AVIS nonce par Nous Thdophile CINE TRIOMPHE MAGIC CINE CAPITOL
AVIS Jeanranqois juge en au- bALLE I

DE SIGNIFICATION cJane vl ecie eb HLK JEUDI 13 DECEMBRE 1979 JEUDI 13 DECEMBRE 1979
Par. ordonnance du Do- mil ne f cent soixante dix tntr4e $ 1.50 et 2.00 SARAH CAPITOL 1
yen du Tribunal Civil de neuf. tc. 12h, 2h30 5h
SPort-au-Prince en date du Me ntolne P LECONTE, hLL a Vendredi a 6h et 8h 7h30, 10h
u l pe du jugemnent cl-apres esat pu 1212 Zaitre : $ 1.50 e z.00 Entrde G. 5.00 et 6.00 intr6e G. 5.00 ET 8.00 "
du november 1979 1s Et Av TOUT UL E V IE PAT R DU CIE JS BE NAZART H
I *- I - -A t m A bite comma suit: X xxx S Lle'. If ................s


Entre : lo) La dame Fe-
ndlon D6mosthene, nee Ma-
rie' Lourdes Victor, proprif-
taire, demcurant et domici
lide a Port-au-Prince, iden
tifife au No 8991-BT, ayant
pour avocats Mes Antoine
P. Leconte, du barreau du
Cap Haitien, militant actuel
element a Port-au-Prince,
et Daniel A. Loroy, de celui
de Anse-a-Veav. respective-
ment identifies, patents et
imposes aux Nos 4340-BP,
13414-L, 17273-J, 42-0 30760
I, 92757-E, avoc election de
domicile au Cabinet du pre
mier, sis h Port-au-Prince,
Av. Paul VI, No 101, deman
deresse, d'unep art.
2o) Le sileur Fenlon Dfmos
thfne, propriedtire, de meu
rant et domiciiie a Port-au
Prince, d6fendeur defaillari
d'autre part.

Par ces motifs, le Tribu-
nal, apr-s examen, main-
tier-; le defaut prononce
centre le drefendeur a la sus
dite audiens;e: pour le pro-
fit, decl re fondfe la dite
action; En consequence, ad
met le divorce de la dame
Marie Lourdes Victor d'avec
le sieur Ffnelon Demosthe-
ne pour injures graves et pu
bliques; prononce la dissolu
t'on des liens matrimoniaux
ayant existed entire les dits
epoux; Oldonne a l'Officier
de l'Etat Civil de la Sec-
tion Sud-Est de Port-au-
Prince de transcrire sur les
les reglstres % ce destines,
gement don't n Extrait se
ra insfr6 dans l'un des quo
tidiens s'ditant a la Capi
tale, sous pine de domma
ge-int6rets envers les tiers,
s'il y echet Commet 1'Huis
sier Maurice Prevost pour
la signification du present
jugement; in-i juge et pro
nonce par Nous Theophile
Jean-Franqois, Juge en au-
dience civil et publique


L'AFFAIRE MA
Remi rclements entr6e: $ 2.00

Profcnd6ment touches de SALLE IV
tqules les marques de sympa MISTER MAJE
t reues a l'occasion du
d6cfs ce leur regrettee Mada x x x x
me Veuve Lebrun Cuvilly
nfe Francesca Dougd enlevee IMPER
a leur affection le dimanche
25 Novembre could, les fa IMERIAL, 1
miles Cuvilly, Chandler, IE1 IA, 4h
Doug& | Valcin Villate Mal 12h, 2h 4h
let D4lencourt prfsentent 6h, 8h, 10h
leurs stnceres remerciements w1, 8h, 10h
speciall ement a Monsieur le JEUDI 13 DEC
Secr6taire d'Etat des Affaires LE CONVOI
Sociales, a Monsieur le Secr6
taire G6nfral au Ministfre x x x
du Plan, 1'Association des
Ancien-es Elnves d'Elie Du-
bois des Dames de Saint JEUDI 13 DEC
Franco s de Sales, des Guides IMPERIAL II
d'Haiti, a la Direction et au 12h 2h 4h
Personnel de la Croix Rpuge
Haitienne, a la Direction et 6h, 8h, 10h
au Personnel de la Shell, A ALLEZ LES FA]
la Direction, personnel et e 12h 2h 4h
lfves de o 'Ecole Normale
d'Institutrices, au Club des 6h, 8h, 10h
Anciens Scouts et Guides LE TEMPS DE
ti, au Club des Femmes de
Carrifres, au College Inter JEUDI 13 DECE
national, aux nombreux pa- 12h 2h 4h 6h 8
rents e- amis qui leur ont Gdes. 1.50
apport6 le rfconfort de leur. LA MALEDICT
presence S occasion de cette
perte cruelle.
Elles vous print de croir
en leur plus profonde, grati-
tude. A
Port ai Prince le 12 d6cem
bre 1979


DECES DE T communic
NOV4RY JOSEPH 1)Qu'ileest
Scun de ses abor
Pax Villa rappelle que les ro dappel qui
funerailles de M Novary Jo 1,objet d'aucun
sqph se-ont chantfes le ven avec les tiers.
d di 14 Decembre a 4 h. 2) Qu'aucune
P.M- en l'Eglise de Dieu sise commercial, ir
a la Rue du Centre. Le con financiere ne p(
voi part ra de Pax Villa Sa du tarif rfsider
cre Coer oa la d6pouille 3) Qu'il est
mortelle sera expose des raccorder au ci
2 h. P. extension ou a
1312 ment, sans son
proceder a des


'ETITE ANNOUNCE


AVIS A LOUER
NNULEE POUR LOCATION
IMMEDIATE
afle de la voiture
gens, proprletaire 1) Deux belles VILLAS
ORTE JEAN MAR- dans les hauteurs de PP-
levait avoir lieu le tion-Ville 7NTIEREMENT
14 decembre 1979 MEUBLEES, Icomprenant
l1e. 3 chambres a voucher, 3
oeteurs qui ont de- sales dbe bai. meubles et
event passer pren tableaux de valeur, t616-
argent a Delmas phone, bar, terrasses, par-
king pour plusieurs voitu-
?rince le 12 dfcem res, eau en abundance, pis
cine filtrde. caste court,
TE JEAN MARCEL beaux jardins, accas trAs ai
sd, pas de bruit Tres con
x x x x enable pour DiPLOMA -
TE ou mmenbre ORGANISM
ENL AE TION INTERNATIONAL
Conditions de location ex
-.. _- ..... .... cellente


1 une voiture Ciryslera
LE BARON 1974 8 cycle
Offre minimum 2.000.00 dol
lars.
II Une voiture Plymouth
Fury Sedan, 1975 8 cycle Of-
fre minimum 1250 dollars
Ces voitures psuvent etre
inspcctees a t'Ambassade a-
mericaine.
Les offres ouss pli cache
tf portant la mention offre
pour voiture seront request
jusqu'au vendredi 14 decem-
bre d 4 heures PM l,Am-
bassade amfricaine Citf de
1'Exposition
Les droits de douane et au
tries frais seroit Shla charge
de l'acheteur.
1312
xxx xa
it
Apartment a
louer a Delmas
Coquet Appartement a louer
L Delmas zone Delmas 67
comprenant 3 chambres h
coucher, 3 toilettes salon
salle L manger, office cuisi
ne bureau. Dfpendances
Telephone cable de TV Eau
pour. Pour information son
nez 2-4712 martin )
(soir) 6-2131


A VENDRE
2 Haut Parleur
Compris Marque
XP65 10 pouces 1
Telephone: 21-568
xxx xx

A VENDRE

CAMIONETTE PEUGE
504 MODELE 1976
S'adre'ser au num
CHEMIN DES DALLI


2) Dans les auteurs de
Petion-Ville Iras belle
VILLA SANS ME.UBLES 5
chambres S coucher, 4 aul
les de brain, granac salon,
living, office, terrassds,
beaux jardins ne fazon, vue
sur la baie, prki:ng plu -
sieurs voitures, tdelphone,
eau er abondance, pas de
bruit, acc;is aise. -- Con -
vient a DIPLOMATE Bon
nes conditions
3) On chercne 6 LOUER
& 1'anhfe, a un pjrix raison
unable, un petit chalet our
la plage cbt6 Nord -
comprenant une eI) cham-
bre a coucher cntifremoit
meublee, salle de bain, Et

APPELEZ -
2-2326 martin
2.1107 apres midi


A VENDRE

Une Volkz'et n Tros
atat $ 2.000 100
nue Lamastiniere Bois


1512 na 1512
x x x x

Occasion oour
Cabinet cause de depart
FISHER
13x23x10 Une Volture Granada
(ford) 76 NOVA
Une Camionnette Carrier
Ford 78 -- un apparel
de cinema de famille -
de cinema de famille 18x20
EOT Un apparel de Tflfvi -
sion 18x20 une voiture
idro 38 Chevrolet Vegas 76 un
!ES Kodac
1312 4 Tdldphonez 2-2952 1312


ITTEOTTI


JSTIC


i .UkVJBLJl U .L 'b,-,JMta. r- nM E 79 CAPITOL IIJ -
A 6h ET 8h PRIX Unique $ 1'.00
Gdes. 3.00 ET 4.00 12h, 2h 4h 6h 8h 10h
L'AGONIE D'UNE MERE LACHEZ LES BOLIDES
DRAME MEXICAIN 12h15, 2h15, 4h15 6hl5
8h15 10hl5
x X x x DERNIER AMOUR
Prix Unique 1 dollar


UAL REX THEATRE
12h 2h 4h 6h 8h 10h1
AVANT 5 HEURES
Gdes. 5.00 Gdes. 2.50
Gdes. 8 00 APRES 5 -HEURES
Gdes. 4.00 ET 5.00
EMBRE 1979 MELODIE POUR UN TUEUR


XXXX


EMBRE 1979


Gdes. 5.00
Gdes. 8.00
RCEURS

Gdes. 5.00
Gdes. 8.00
VACANCES

MBRE 1979
h, lOh
ET 3.00
ION I


CAPITOL 4
llh45 lh45 3hl5 5h 6h45 8h30
10hl5
BOXEUR BRUTAL
PRIX Unique $ 1.00



ETOILE CINE


A 6h30 ET 8h30
CINE LIDO Gdes. 1.50 ET 2.50
LA TOILE D'ARAIGNEE
-EtI1 EEVBE17


JEUDI 13 DECEMBRE 1979
12h 2h 4h O Gde. 1.50 xxxx
6h 8h 10h Gdes. 2.00
LES OIES SAUVAGES ACTIVITIES

x x xx CULTURELLES
DE L'INSTITUT
CINS OLYMPIA FRANCAIS
JEUDI 13 DECEMBRE 1979 D'HAITI
12h 2h 4h 6h
Gde 1.50 JEUDI 13 DECEMBRE
LE RETOUR DU HEROS 20 HEURES
8h3O RECITAL LIONEL
PARTOUZE SIgDOISES BENJAMIN: .-.


VIS DIVERS


nations d'Hai-
le:
assigned A cha
mnes un num&
ne peut faire
e transaction

entreprise
ndustrielle ou
eut b6ndficier
ntiel.
interdit de
.rcuit aucune
outre equipe-
accord ou de
connections


clandestines.
It est demand i tout con
trevenant de venir igner au
Bureau de la Tflec une nou
velle demand de s-.rvice en
rapport, avec ses besoins a-
vast le ler Janvier 1980.
Pass ce dflai, la TELECO
aprfs verification proceddra
a 1.interruption du service
de tout abonne fautif.
En outre, la TELECO tient
a preciser:
1Que seuls les inspecteurs
et employes munis d'une car
te d'identification sont auto
riass A penetrer chez ses
clients. ij

2) Qu'aucun interm6diai-
re ambulant ou0 bnfvole
n'est charge de s'occuper de
ce qui rentre strictement
dans les attributions de 1'En
treprise.

3) Quo toute demand d'a
bonnement ou de modilca-
tion de service doit nfcessai
recent passer par la TELE
CO.
La TELECO compete sur la
collaboration et la comprd-
hension de Tous.
Port au Prince le 12 dfcem
bre 1972

x S' xxx


H6pital Dr Jean *
Claude Joseph
Cycle de
conferences
Proeramme du
mois de Decembre
Vendredi 30 Novembre :
-Le p.r.h (schema de la
personnalit6) par l'abbd An
drf Sylvestre)
- Les problems de 'en-
seignement en Haiti) par
Madame Raynonde Cons -
tant Baez, Diiectice de 1 e
cole national Daauesseau
Lespinasse


Vendredi 7 Decembre : I
-L'enfant et sa situation
dans le pays
Par Luce Thflusma, Atu-
diante en Nursing
- L'usage des contraceptifs
par Miss Chantal Marcel
- La vie oonjugale. par
Miss Vivianne Domingue

Vendredi 44 Decembre :
-Le Vodou Hailien
par 1'abb6 Thulci Benoit

Vendredi 21 Ddcembre :
- eAntropologia biblical
Mfthode de traitemena des
maladies mentales' base -
sur les Evangiles- er exp6ri
mentation par /e Psychia
tre Colombien Docteur Her
nan Vergara la clinique


1979,


LA NOEL AVEIC nLiONEL
BENJAMIN ET SES INVITES
ENTREE Gdes. 25.00
JEUDI 13 DECEMBRE 1979


Santo Tomas de fBogota EXPULSIONS IRANIENS:
par le Dr Jean Claude Jo EXPULSIONS IRANIENS:
seph
Vendredi 28 Decembre : Declaration du
Deoartement de
Le proolfec de la dro- la Justice
gue
par Kathelen Douyon, psy WASHINGTON (AFP)
chologue Le Departement americain
x x x x de la Justice a demand mer
x x x x credit que la decision du juge
fcfdral d6clarant anti cons
AVIS titutionnelles les measures
d'expulsion prises a 1'encon
Le Sous-Comit6de Releve tre des 6tudiants iraniens en
ment de la Petite-Riviere situation irr6gulifre, soit sus
de l'Artibonite a Port-au- pendue.
Prince se fait le plaisir d'in
viter les rivartibonitiens resi Cette demand, dfposfe
dant h P rt-au-Prince a devant une Cour d'Appel de
une reun a qui se tiendra Washington, sera suivie d'un
h l'H6tel Palace, au Champ appel en bonne et due forme
de Mars, le dnianche 16 de orfcise-t-on au Ddpartement
cembre 1979 a l0h AM. en de la Justice.
vue d'un change de fruc- D o oire dfposf
tueuses suggestions pour le meD Sdievant la Coir do Ap
relevment d la Petite-Ri- pel, 16s avocats du Dfparte
viere de l'Artibonite. ment de la Justice argument
que la decision prise mardi
Port-au-Prince, 8 Decem- par le juge ffddral empi6te
bre 1979. sfrieusement et re mani6re in
PourleSos-Comit justifife sur l'autoritf consti
1 Pour le Sous-Comit : tutionnelle des branches po
Me P. Clemenceau THOMAS litiques du gouvernements.
Av.


15-12-79


Ynarmacles
assurant le
sesryve cette nuit

JEUDI 13 DECEMBRE 1979
LUMIERE
AVENUE POUPLARD

ST JOSEPH
RUE DES REMPARTS

ST CHARLES
CARREFOUR

xxx

JEUDI. 13 DECEMBRE 1979

HAITIENNE
PAN AMERICAN


Le Secretaire d'Etat adjoint
M. Warren Christopher a af
firm de son cotd que la sus
pension du programme d'ex
pulsions ordonnees par le ju
ge Green priverait par le ju
dent des Etats Unis d'un el6
rnent important dans les
efforts entrepris pour assu
rer la liberation des otages
d, l'ambassade de Tfhfran.
La decision du juge Green
rappelle-t-on avait 6t6 prise
h la suite de plaintefdljtu-
diants iraniens (apparteTiant
au c alistess d'ob6dience commu
niste). et de l'union ameri
caine des libertls civiquess.
Lundi les services amdri-
caii, do l'Immigration a-
valent dfjS interroof 50.000
6tudiants et dfcid l1'expul
sion de 6 042 d'entre eux. Sur
ce nombre. 9 ont ftf expul-
ss et, 778 ontacceptf de quit
tPr les Ftats Unis de leur
plein gr6.


LE NOU LLS6TE


PROPRIETAIRES \ PIERRE CHAUVET


AT MAX CHAUVET

DIRECTEUR LUCIEN MONTAS

ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET


AVIS

Les actionnaires de la HATCHERY NATIONAL S.A.
(HANASA) sont nvitdsM 1'inauguratlon de leur local
le dimanclie 16 ddcembr-e1979 a 1V:00 A.M-. Cazeau.
Les dleaeurs de volailles et les clients de la Miami
International Hatcheries seront ussi les bienvenus.
HATCHERY NATIONAL S.A.

->:>M>>~ > jia&A


P



RAFLE A]

La RE
Volks-wap
Docteur F
CEL qui d
vendredi
est annul
Los ach
jh paye p
dre leur
32.
Port au P
bre 1979.
Dr. FORI



A V


I ---------------------------------------- ,----------------------------- ------~,,,,,,-----r, ----------------------------------------- -


I





]]


----`






CAGE 7.


JEUDI 13 DECEMBRE .1979


dcip .rvii!hsl les t)r.or'tes-
dco .a poliiqut ('trangi'?
qtli devra, lui Dit mettr2,
dc contrilliee davantage ali
dcveloppui)elnle7 d:Is pay.j3
uIpauvrSs. ii.] lIT m:iet ceux
('Am6riqute C i,:ale et dote
Carnibcs.
,*Nous f.itnn.: pai tie du
mlitl 'lm e hi'a 'isrt)5it,-e t ils ona
besoin d' tni- inipo:-iante 0ai
', econoinique lque nous
tiou1vois Iler foutrn'r, a re
marque Madame Mac Do-


lts voles, en direction d'une nen>>, a d6clar6 M. HossE
plus g-ande c-ooeration e
vec les pays vr.timent paa i'Ambassade. <'Un telegra
v: es, me a ete adrezse 1 IImn
Evoquant la question de l: Khomeiny au nom du S&
fa'ncopho lie, Madame Mac teur Kennedy, ma's not
Donaid na soUl;ine 1'impo' pensions que c'est un fat
tance ,de la con lfence de Nous pensions que cela a
l'agence central de coop- fait pour d seroditer le I
ration culturelle e:. techni-' nateur Kennedy>.
que qui se deroule cette so- M. Ava a precise que
maine a Lome r Togo). Gouvernement de Tehera
Le Ministre Caniadien des allait fair une m se a
Affaires Exter-i.,ucse a ega- poInt en ce sens.


A I'occasion des fetes de fin d'annee

LA LIBRAIRIE

L 'ACTION SOCIAL

(iue Bonne Foi et du Centre

VOUS OFFRE
C(llRCHEIS, PERSONNAGES POUR CRECIIES, ARBRES DL NOEL, ORNE-
MENTATION POUR ARBRES DE NOEL, LIVRES DE PRIERES, LE PLUS BEL
ASSORTMENT DE CARTES DE SOUHAITS POUR NOEL ET LE NOUVEL AN,


en population ouvriere nest
de pas encore touche par cet
m- te forme d'assurance, cela
am est du prindipalement tlao
.na rdt cence de certain pa-
us trons et d'un petit nombre
ux. d'ouvriers qui ne sont pas
ete encore imbus des buts et
Se- objctifs de 1'Office. A ce
jour fait-il r6marquer a-
le lors, il y a 79.055 inscrits re
in parts en 2257 entreprises in
.u dustrielles, commercials et
agricoles parpillees en 9
department gdographiques.
De plus, il faut souligner, a
t-il ajout, I'ONA accord
des pretos un taux appre-
c;able A ses assures: 9 pour
cent l'an et depuis la crea
t'on du Comptoir d'Epar-
gne et de Prits les prdts aux
Assures ont totalis6 37.599
gdes pour une valeur global
le de 23.536.685.80 gdes. Si
l'on jette un coup d'oell sur
la comptabil te de l'ONA en
ces huit ans, on verra que
la situation ne fait que s',
mdliorer.
Ce qui est important de
souligner maintenant, ce
sont les debate qui ont. sui-
vi l'exppse de M. Jolibois.
Des questions qui ont per-
mis de jeter beaucoup plus
'd' lum'&re sur les ac'ivites
de cet important organism
de s6curite social. D'abord,
c'est M. Max Fouchard qui
a emis le voeu que 'ONA
reinforce son service de sAcu
rite social en s'occupant
de la protection de vieux
r travailleurs comme par ex
de constru're des maisons
de retralte pour eux. M. Jo-
libois, directeu'- general de
I'Ona depuis cr lundi, a d t
qu'il n a pas encorn dtabli
avec son adjo'nt de projects
midiats ou immediats, ma's
toutefos qu'il reconnait
qu'une maison de retraite
ost. necessanre pour cette ca
tegorie de travailloeurs et
queo mnme on compete met-
tre sur nied un a'sile lupens
proletariat) et une maison
de retra te... M Malngret'e,
Directeur de 1 ONL lu' a a-
lors demand qtuelle -oera la
participation cau 'ONA dans


f----x Sdisme Celombie
._ Bilan 8 provisoir2
BOGOTA (AFP)
Le seisme, qui a secou la
cote pacifique colombienne,
a fa't au moins 300 morts
chitffres offcieux et tou-
jours provisoires parvenus,
mercredi soir, a Bogota.
Dans la region de Narino,
frontal ere avec 1'Equateur,
une vingta'ne de localities
et des centalnes d hab'ta-
tions ont ee a6dtru tes.Vingt
six cadavres ont Cte decou
verts dens le port de Tuma
0co t 56 autres a El Charco.
Quelque deux cents travail-
leurs d'une entreprise forces
tire sont menac6s de mort,
s la suite ,du ddbordement
du fleuve Pati, s'ils ne re-
qo vent pas des secours ae-
__ ri ns rap'des.
Un comltd de secours a
S det6 constitud a Bogota oft
le seisme n'a pos dt ressen
ti pour coonilonner Venvol
d'aide d urgence et un pont
u r aer'en a dej 6te mis en
place h partir de Call (Co
lorpbie de 'Ouest) S desti-
nation des d6partements voi
l*t | sins de Narino et Cauca.
Selon les experts, la Co-
lomb'e n'avait pas connu de
S tremblem'nt de terre aussi
-grave depll!s 1006. Un tiers
environ du port de Tumaco
avait alors td6 dftru't.
ILe sd'.smc du 23 novembre
.0. dernier, ressenti dans plu-
sleurs regions de Colombie,
avgit fait plur de 80 'morts
et des centa'i.ns de blesses.


les deux hommes...
Apres M. Jolibois, c'etait
le tour, apres line pause, de
lIng Victor 0. Craan de pre
senter 1'ONL (Office Nat o-
nal du Logement). Pour lu,
c est le logemrent a carac}L
re social qui 1'ntdresse et
qu'il deficit ainsi: Selon le
concept du logement social
il s'ag t de fcornir un espa
ce habitable a tous ceux,
qui par leur seule force de
travail ne cont pas capable
de se procurer un terrain
ou un logis d cent. On en
a trois' types: lo) Habita-
tion h loyer modern dest'-
nees aux mlenages au revc-
nu moyen. 2,) Logement
pour groups it has revenue.
3o) Logement pour catego-
ries demunips. Ensunte, a-
pres avoir etabli le cadre
conceptual de son expose, il
a f It etat de Faction du
goukrnemcnt dans le do-
maine: un bilan postif et
qui se pountsuit actuellement
avec exter.:;ion de plus (it
plus aux differences villes
de nos rrov'rces. Les rnali-


RHODBBB : ,

Avertissement du
'Front patriotique
a Lord Soames
SALISBURY, (-FP)
Un haut rasponsabl" ini
Front patriotique a lanc6
Merc:edi anic sovie atta-
clue Concre I'- politiqie bri
tannique a l'tia'd de lIt
Rhoddsie, don& ant au nou
veau gouvirncur Britan -
nique, Lord Soanmes, quel-
ques heuren apres son arri
vne a Salisbury, ione idds
les difficulties qui 1 at.'in-
dent.
Monsieur 'Cephas Msipa.
principal Po: te-Parole h
l'interleur cte la Rhod6se
de l'Aile du front diripei
par Monsiet:- Joshua NkIo
mo (1'un des deuy dir -
geants gusrillero du front
patriotique) a pn eftet aceni
se les Britanniques de vou
loir career un clLmat fava
table a n'insLarllaliop dlii
goulvernement' f;.i:tcO]l'
cians ce pays>
A une cantaine d'hom -
rmes d'affaire. n .rs invite i
A upe rdinaou mi front M .
Ms'pa a notanimeot ddcla-
r : N'es, e pas de chan
gements our It momen;
Lord Soames o 1)pe, ts'atteni
drpe a des troubless drs d-p
main. m o!ins qiu'il ne 31i
ve l'interdiction qui pseo
sur le front pitra'otinue. n'a
bqlisse lhs lois d'excention'
et ne libbre le 's d(lenus pa
litiques. a averti Mons eurnr
Msipa.
Lord Soames. tar:v' re SOi
g'ande pompe mereredi
pour rdtablir l'auloritd Brl
tannique sur l'anlienn c0
lonie rebelled a prononca
Merc-edi soir un dscour'
radioltdlivisd atteridul. mai.
n'a pas annonce de mesu-
res concretes, idecevant am
si de nombreux rhoddsiens.
Les observaours estiment
que Lord Soames ine pren-
dra aucune decision specta
culaire aano la conclu -
sion d'un accord final 5A la.
conference de Londres sur
le Zimbabwe-Rlhoddsie, ob
le gouvernemen., Britanni-
que et 'le front patriotiqu
'opposent sur Is disposi
tions du cessez-le-feu
L'arriv6e du gouverneur.
qui marque la tin de 14
ans de crdbdll.oi r.'a don-
ne lieu a l'Aeoport qu'A
quelques manifestations de
bienvenue d'africains et de
150 blancs conduits par le
dernier gouverne*r colo -
nial en Rhud6sie, Sir Hum
phrey.


COLEMAN



vous propose




I'eclairage total





1) Eclairage a la kerosene


LE PLUS ECONOMIQUE ET LE PLUS COURANT EN

HAITI ACTUELLEMENT EN STOCK UN NOUVEAU

MODELE UTILISANT AUSSI LA KEROSENE POUR

LE PRECIIAUFFAGE RAPIDE


dib


2)Eclairage au propan


(Nouveau)
POUR CEUX QUI VEULENT UN ECLAIRAGE INS-
TANTANE. LES LAMPES PROPANE COLEMAN ONT
UN CONTROL EFFICACE DE L'INTENSITE LUMI-
NEUSE, DONNANT AINSI .JUSQU'A 30 HRE D'E.
CLAIRAGE PAR BOUTEILLE, UNE AIGUILLE DE
NETTOYAGE INCORPOREE ET SONT PORTATIVES.
CES QUITLITES PARMI TANT D'AUTRES LES PLA-,
CENT BIEN AU DESFUS DES AUTRES MARQUES.


; -- -_ n ,


S*7
3) Triple eclai"ge

"Charger SP i
Ce nauv.aas Mode1e iMevolutionnaire

de Coleman fEonctionna de 3 falcons
SUBR-110 VOLTS PRISESS MURALES AC)
SUR 12 VOLTS PRISESS ALUMES-CIGARES-DC)
SUR SiAPROPRE BATTERIE INCORPOREE ET
RECHARGEABLE SUR 110 V OU 12 V O-g

LE COUT D'OPERATION A LONG-,TERME DE (E MO CHARGERS SP 53506710
DELE EST 10 POIS MEILLEUR MARCHE QUE LES
LAMPES A PILES...



ColemaN



ECLAIRE SELON VOTRE BESOIN


VOYEZ VOTRE REVENDEUR


L;;;34 -


Agent Distributeur Ets Mine W. Bondel

143 Rue du Centre Pho 2-4727

'Une Lampe Coleman

fait un beau cadeou ..'
^ .- l"


Iw .


DES C.ALENDRIERS,
PLUS DELICATS.


DES AGENDAS, DES ARTICLES POUR CADEAUX LES


ANCIENINE MAISON CHARLES DE LAN


- I1- " 'l I I 1 T I I I I -


'/C~=rC~Clrrrur~Hn_?mrrr~w~lrr~rr~,


Le Canada et le dialogue Nord Sud :Ieme. JOURNEE DU eeme.mMCONGRE ,,


Interviewde Mine. Mac Donald NATIONAL DU TRAVAIL OFFRE D'EMPLOIJ
(Snlite de la 16re page le financement de maisons stations de I'ONL ne se comp 9
'ari Vitalrie, MUILNICKT naild, oil-lepant q(lu'll n'6- Icment expriroe 1'espol: lui a tfat cetee revelation tent plus dans les construe Societ6 cherche Employd qualifle
I'AliSI. iAFPi t.ait ,pas question quo 1p que le somee, des chefs de la socidet, de ia fernme, que\le Prdsident lui a de- tons a bon marche: a la C
1. Cnidi. I.i n'n pi. C.anad'. asso 'sse cclle-cl d'ELat fra.cophones, propo de 'enfant, du veiellard et made de m -ttre h, sa dispo t6 Simone. a Brooklyn, a nour Po$ition importarAe d
i p)iisem. Im nrl':1 si, ;, so de cond L.onni pol.iqlue. se par le Preeldent Seneg's de l'inirme. s tion 5 millions de -dollars Boston et L.ians la zone de -
it'itic':'. b"n'flkr sir Tonlteros, Madaimn Ma lois L6onild Sedar Sen-e 3o) L octroi aux travail- pour construire des malsons Vareux of avec'I"aide du pre erenc2 ave e'ience v
h, pla'n D1-ionstique, d' L Donld-a rapp.'l5 qu'elle ghor, pu s.e avoir lieu 'ro leurs qui ant atteint 'age a ban march. M. Jolibols, Plan dtie Parrainago et le- P
sorere *it, virtinlid qui ri.t-taiL ,v:gilante l'egad chainement. et le nombre d'ann6es re- a moyen modern dans cer- Soeurs de la Charite de S
T1 li d t', un rl ? du Iesppct des droits do .qus, une pension de retrai taines villes de province itel 'Vincent de iPaul. on a erig- laS 2.
d. O, orSna, dans e dialo la persomane.. t te leur permettant de vivre les que Petit-Goave, St an Centre S-c al avec un
M Nordi. M-S da F1 r, Madare pt soulig ori IRAN : dans d: s conditions ddcen- Marc, Jacmel, Cap, Cayes space disposi pour 6tudes AGE 5 A 35 ANS
MacDoniald, Mimn.lie cano- qh'nalitdo da ,Cr da dons tes. etc et qu'il sera pris une lot et ,bili.o.thque aux rayons AE 25 A 35 AN
dien des Alfaires E.xtener les lacine, s; a\ 11a i ps La lettirn atilibu e 4o) Une rente reversible career des bons devant serve r biens garnies. Actuellement,
's 'igll.phonen, et francopho- aU Sn a aux enfants neurs, aux au remboursent de l'ar- on salt que l'ONL est lancc CONNAISSANCE DE L'ANGLAIS
ne.. o1lenient important de u eSean asurs dcdes, gent... C'est alors le tour dans la Gomplexe Jn-Claude
Au rni- ui .lln. iiteifrv., sa cooper:-..o:a avec les Ca ienned est 50o) Le remboursemnent des de I. Jacques St .Lot, presi Duvaller a .De'mas, ,Drouil ENVOYEZ CURRICTLUM VITAE
ancorde 1 'AFP, t arlnri-, raibes et -Alriquc> ll X *x cotisations accumulees au dent de syndicate et ancies )nrd (Construct ons de 1000 ENVOYEZ CURRICULUM VITAE
MacDonald qui a terming Pal aillours, 1- chef de compete dles asslres atteints president du Conseil de o10 s tes) et 5t St Martin (Rha' i
Mardi un -'i.;t off.clelle la Diplomatic canadien Wash'ngton (AFP) par I'incapaclte de travail NA de soulever la question b litation de la zone). Comr- REFERENCES '
dp trois jour., a Pais., a cd' ne a estim-i qi'un dialogue L'Ambassade d Iran A sans .reuir le nombre d an b savoir pourqaoo les travail me on le constate, L'ONL
clard notamientcl oue 1.' Nord-Sud serait plus fruc Washington a reconnu mer nees requis pour bdndficier leurs assures a I'ONA doi 'prend to-lies les disposi- 1 PHOTO IDENTITE
Canada, -nartennire par Ilueux sur des bases moins crede que la communcatlon dune pension. vent obtenir 'Pautorisation toss necessa res, mais e'est'
iicullorem.nl cr dtblpe plobales et, noil.mmen, attribute par la Radio de 60) Le consentement de de leurs patrons pour fire souvelat le fond ul nimanque
pouivait 'nerv.r de noT,)i e, dans le cadre du Common- Teheran au Senateur Ed- prdts aux assures en fonc- un retrait sur leur propre le plus...
It-p les grande.,: p 'stancets wealth et, de i- trIancopho ward Kenn.dy etait ul tion des 'dotirations salaria d6pot I'ONA. M. Jolibois A L QU RESSE SUVANTE ;
o't les pans, n voe d n ie. Le Canada eL la Far. faux. les et patronalcs deji ver- "hi tournit alors les explica Les travaux du t r~on
veloppenment,,. e. a ind:que M'.(dame Mac s s. lons necessaires et lui si- CoaIjrs -se iOt poursuivis P. a. Box 3 t au Prince
Dbuald, olltd a'adil.l:s ;d. < A 'e propo ei 'ind de di'en ncpr desa e par u n r r Ken Enfasuitpase, si lda tol ditn e pa s n s d lat uloia 1 se s cial soons do ScurSa
net canatnien ava.' ditd0 et <

i-SC;iSCOCOCCCL7saSOBG~Caa








PAGE NOMTl JEUDI 13 DECEMRRE 197,




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

MIdI 2 iheures 4 heures (en permanence) 6 heores 30 et 8 heures 30


aa 1aCE SOIR
Salle I $ 1.50 et 2.00 Salle I $ 1.50 et 2.40 Salle III S $2.00 Sane IV $1.50
S HULKR rOUTE UNE VIE LAFFAIRE MATTEOTTI MISTER MAJESTIC
? J' ->> ,--3,= .^^ >^,^-<^=ao oyt > -'. >y^ ^-, --=. == -- --=- ... -=- rt---o o-i-------ai .. .. .y "T ---o--* :---= = .-- =aoo"-7"aa oq i^'-


SLES SPORTS
IlAITI-MALMOE DE
b UEDE?

La selection haitiiinne de
fool ball pourra renconLrer
vers ]a fin cli'mois de jan
v cr le Club Malmoe de Sue
de vice champing1 d'Europe.
Dans les a-ingS (1U cetie
b,rillanlte forniato'sti dbUduc-e
s, delacihent 8 i ci'ntllt, 0o-
naux qut ont pairtc pe ia a
d.rniere Coupe du Monde
de Foot Ball on Argentine.
La FHF a profile de la pro
chain tournct du blub en
question aux Elats Un s d'A
merique et dans certa:ns
pays de l'Amorique Centra-
et de l Amenque du Sud
pour entamer des pourpar-
1 rs avect les dirigeants sue
dois au sijet d'un tournoi
eventuel entire Halti et la
Suede.
xxx x
LES GONA1IENS A LA
JAMAIQUEI
Invited pir le Clarendon
College do Chapelton oai-
maique l Ia s-lection de
foot ball des Gonaives pren
Jra l'avion domain apres
midi en d.rection do Kings
ton. ,I
Les gonaivienl joueront duo
14 au ler Dec line series de
3 matches centre le Claren
don College qui en Jan-
vier dernier avait requ le
Club St Louis de Gonzague.
x x x x

BASKET BALL :
HAITI-ST
DOMINGUE
On announce un tournoi
probable entrp les selections
haitienni s de Basket Ball
Juvenile (masculine et f6-
m;nineo et le club San La-
zaro de la Domin'canie.
Les rencontres pourront
se dirouler les 27, 28 et 29
du present mors, en altcn-
dant confirmFtion de la
part dc la Federation Hai-
haitienne de Basket Ball.



OMNIA
SERVICES
Louis AUGUSTIN
CompiaUhle
125 Rue du Centre 125
Phone 2 1548
O -
LICENCES
VIGNETI'ES
ASSURANCE
VEHICUIES
RAPIDiTE
ET SE.,EUX
ETC.


ACCT

La reform des
structures
LOME, (AFP)

La question de la refo:-
me des structures- de 1'a-
Kence de cooperatioGn uliu
relle et technique (ACCT)
qui regroupc 2o pays fran
conho es. roastitue la prinl
cipale' difficult 6 riso'i
dre pour la conference gi
n6rale de 1'ACCT reunle
pour trois pours a Lome

Le Secretaire general de
1'ACCT, Monsieur.: Dan DO"
Io avait, d'efficacitti, supprimd a 1i,
fin de l'annee 1978 la qua
si-totalit6 des pouvoirs des
quatre Secretaires gene -
raux adjnonts (canadien's,
franqais, beige et tunisien).
II a propose a la confdren
6e general de ne prevoir
qu'un post de Secr6tairc
general adjoint.

Le Canada qul pari
pe pour '35 pour cent au
budget de I'ACCT s'est op.-
pose a ceLte izforme, affir
mant que les Secretaires ge
neraux adjoints, elus en
Decembre 1977 ii Abidjan
pour quatle ans. doivent
terminer cleur mandate. Le
Quebec, membi-e de la con
ference en Ltat one gouver
nement participant, estime
qu'un larae consensus dolt
se degager sur ceLte affaire

La France, 'ndique-t-on
dans les couloirs ae la coni
( ference, penche en faveur
de la reform proposee par
'le Secretaire gtntral et il
semble qu'une i'majorite se
dessine en faveur de cette
position. /
-t



de I'EDH

Nous signals a 1 attendn
tion de 'Elect-icite d'Haiti
que, depad3 dicianche vers
Ils tros heures P'. M, un
court circuit -'iet product
au Canape Vert (Rue Jean
Baptiste) a 1'in 6e,- po -
teaux conduisant les fits
electriquej e, quoe cela a
saute. line lamp au mercuii
re, ploigeant la zone
dans les tenebies.

Nous attirons ia plus sA
rieuse attention ce 1'ED'TI
pour qu'au moins 1t lamioe
soit remplacee. Car le quar
icr est plonge dcns le
noir. c qua 'I n i snii, nu' les
chevaliers de nuit profit -
t, nt de l'obscurite pour a.
gi:.


Susan Rafferty et
Anne Hershon
RENCONTRENT HEATHER
Mc GUIRE ET TONI
BIGGS .DE PENTHOUSE
A L HIPPO
Nous a ions revu avsc
plaisir Susan RAFFERTY,
jeune et charmants, dans
la fabrication des celebres
costitmes de bain PEACHES
OF KEY WEST INC, di"
Key West Fla arrive da9 o
1 apres-midi eln fe g w
gnie de sa jeiun et gan
lle mie me AInnI HERS -
HON distributcleg -'30i1
i&ngeles ari.klesi puLir
femmes conteccionnos en
Asie.

Susan Rafferty vent en
Haiti depuis 1'age de huit ans
A y a n t connu Anne
Hershon en Californie,
quand elle a appris qu elle
se rendait en Haiti, elle a
saut sur 1'occasion pour et
fectuer sa Qiiuatrleme visit

ic.
Anne Hershon qui t' di-
couvert qu'un magnifique
sac a mains en dcorce de
banane achet iA Holly -
wood, C a 1 i f oar n i e
oti elle es originiare etait
fabrique par Jean L. Liau-
taud en He. ti, elle a
decide de venir en placer
une command. Susan Raf
ferty en a pris pretexts
' pour l'accompagnei et ve
nir fair la presentation
de ses eswimining suits
dans les Boutiques d'Ici.
Hier soir, aprs diner au
Grand Hotel 0loffson, nous
les avons accompagnees
dans leur excursion Arri-
v6s a 1'HIPIOPOTAMUS oa
nous avons ,te chaleureuse
ment accueillis par des per
sonnalites en reserve de k-
Ripublique, au moiffint oM
nous pensions que le pays
n'ivolue pnas asstz pace
que les gens qui en ont les
moyens ine sorlecnt pas, ne
font pas circuler 1'argent
dans le peuDni, engonces
qu'ils sont dais leur plotted importance> ou leur
importance fact ce, au point
de ne guore vqir la misere
qui s'etale souo leurs yeux
pour faire de la pitide la
Vertu qui eieye les hum-
bles jusqu'a doi nous avons
rencontrT en cnmpagnie lui
dynamiflue Ma Lagcr Lionel
LAVE1LANET, ceux blondes
pulpeuses Hea her Me Gui
re et Toni Bigs venues le
jour meme de Los Ange-
les qui nous revblent apres
certaines hesitations qu'el
les sont de PENTHOUSE
(The Internat:'nal Maga-


zine for Men) qui rejoin
PLAYBOY dans 1'6rotisme
pour partager avec lui le
succis qu'apporte la porno
graphic sophistiqude. H'u
reusement aussi pour
ces deux Magazines, its
n'ont pas que eet dtalage
de nus fdminins, Uis ont aus
si pour collaborateurs les
plus grands ecrivains. C'est
ainsi que dans la dernibre
edition de PENTHOUSE (De
cembre 1979) nous avons 1.1
grhce h uone copie que nous
a laissde un ami, La vie se
cr6te d'Adolf Hitler, sous
la plume combien fine de
Glenn B Infield, et Com-
ment combattre lnfla -
tion, par GIne Marine, etc.
PENTHOUSE itant avec
PLAYBOY deux des Maga-
zines les plus lus actuelle
ment aux Etati-Unis, le toa
risme haitien gagnerait A
un bon reportage sur le
pays
x x x x

JOURNALISTS INVITES
PAR L'ONTRP
Hier apris-midi. la s6dui
sante Ty CAPEN oP. R. Of
ficers de 1ONfRP a accom
pagn6 au Grand Hotel Olof
fson pour le de.euner les
journalists Joseph LIBER
MAN don't le, ;rticles pa-
raissent dans Poston Glo-
be, Toronta Star. Quincy
Patriot Ledger du Massa-
chusetts, et Lnry SEA -
DER, de Washington Post.
Larry est accompagp6 aus
si de H Rosenburg Editor> de Washington
Post.
Apris le dije.,:aer, Ty Ca
pen, Joseph Lieberman et
Larry Seader ont. fait un
saut A Claire's Gallery
pour visitor et plictogra --
phier notre collection de
peintures. Ces journalis -
@ sent les invites de 1'Of
fice National du Tourisme
et des Relations Fubliques.
xxxx

Phil Bloom montre
Haiti a des amis

Hier soTr, le sympathique
homme d'affaires ameri -
cain Phil Bloomn a dinie au
Grand Hotel O01tfson avec
ses invites Dr Ad'lh Still-
man psychologue de Hol
lywood, Fla, u:ne femnie
charmante, Miss Pamela
ALLBRIGHT dre Californie,
jeupne et belle, Steve
Quintos et Guy Lingley
Ces sympauhir, lies visi -
teurs passent une iemaine
en Haiti.


La FHVA et la
Croix Rouge
Haitienne
COMMUNIQUE
La Federation Haitienne
de Volley Ball prend plai
s r &. vous informer qu'elle
organise, au profit de la
Croix Rouge Haitienne, des
r.son-lo s .' "- ,S 1 Vi -
dredi 14 ddcembre 1979, lk
p-.r ue iu au a viini
Stadium du College Saint
Pierrej
Au !ragramme sont inscri
tes les manifestations spor
t.ves ruivantes':
-Demonstration de Judo
par les dlcvcs de Mario Al
varez.
Match de Volley Ball de
2eme, Division F6minine en-
tre les Clubs Atlanta et Cha
rit6 de Saint Louis Arbitres:
ARMAND YAMINTHE -
SURPRIS.
-Matches de Volley Ball
lire Division Maicullne:
Estudientes Club Sportif
Saint Louis: Arbitres:
Doctepir BRISSON GUIL-
LAUME CAUVIN.
-Echo Union: Arbitres:
ARMAND RODRIGUE -
GUILLAUDE.
Au course de cette soir6e
sportive. 1'Unit6 Mobile de
Transfusion Sanguine recueil
lpra des volontaires, du sang
pour sauver des vies humai-
nes.
Venez done en foule au
Mini Stadium du Colliee
Saint Pierre assister a de bel
lIS manifestations sportives
tout en enrourageant cette
institution humanitaire qu'
est la Croix Rouse Haitien
ne. votre Croix Rouge.
Votre particination mini-
mnm est fixee a 2 Gourdes
Lo product sera verse pal
la Fd6rdation Haitienne di
Volley Ball as la Croix Ros
go -aittinne.
TOTrS AU COT.Tr.F-. HAINT
pT -irg grENiRlBDT 14
DW.EMBRE DES 4 HEURE1
PM.


Millie Mc Coo
recoit l'artiste
Alonso Davis
Alonso DAVIS, brillant
artiste americain. est arri
ve au term c.Se sa second
visit en Hai'A. Alonso est
un peintie de grand talent,
originaire d'Alabama, mais
il vit en Calitornie.
Il etait venu en Haiti
pour la premiere- ois ai
occasion du festival de
la Diaspora qui s'est deroai
le ici du 5 au 15 Aofit 1979
Le pays 1'avait tellement
emerveille par sa floral-
son artistique qu'il est re
venu pour en absorber les
charms et beautes.

Hier soir, Millie Me Coo,
1'epatante (the Stunningt)
Directrice de 1 Institut Hal
tiano Amsricain avait r6u-
ni autour d'Alonso en sa.
splendid villa s 1'entree
de Musseau, des membres
du Service culture de 1 Am
bassade americaine don't le
Chef de Mission Monsieur
Charles Dawson eu sa cji
vante fille Barl.ara, la 1W
vissante Lee, e0, les autres,
ainsi que des n donor Mon
sieur Pierre Muniosiet, Direc
teur du Musec dArt du
College S&unt Pierre, Made
moiselle Fran e ic n Murat,
Directrice du Centre d Art,
la grande artiste m ericai-
ne Lois Malou Jones Pierre
Noel et son maria l'artiste
Vergniaud Pierre -Noel, 1 ar
,tiste Claude Da-o-breville
t sa femme, etc.
\es invites de Millie Me
Coo passerent des heures
exquises en sa compagni,
et en celle de 1 Artiste A
lonso Davis.
A.J.


BOLIVIE

Elections
g6enerales le ler
Juin 1980
LA P~AZ, AFP)
La Presidaiit,' Bolivienne
par interim, Madcame Lidia
Gueiler a convoqud des 6-
lections generales pour le
ler Juin 190.
Les Bolivian., seront ap-
peles a cutt> date a elire
leur Prciident, Vice-Presi-
dent, et leurs reprisentants
au congress (Sfi:ateurs et
Deputies) et a 1'echelon mua
nicipal, a indique la presi
dente, pr6usant quo la coiD
vocation a \,es elections gi
nerales devait ere ratifiie
par le zongreis.
Des elections prEsidentiel
les et legislative avalent
eu lieu en 197_:c et 1979 en
Bolivie,mais c'est la pre -
miere fois depuis 1947 que
les Boliviens voteront pour
elire leurs represcntants
municipaiux. /


TENNIS


RHODESIE:


Au Fil des Rencontres


PROPRIETAIRES

DE PARIS MA TCH


Immence d'un
Accord final

(Par Michel CAMUS)
LONDRES (AFP)
Un accord final sur le ces
sez le feu en Rhodesie.sem
blait imminent jeudi soir a-
pris 1'acceptation par le re
gime de Salisbury des der
nieres propositions britanni-
ques.

II ne manquait plus que
1'accord de 1'autre parties rho
d6sienne, le Front, Patrioti
que sur ces propositions pour
que le cessez le feu accept
en princ;pe la semaine der-
niere, puisse enter en vigueur
dans un delai d'une dizaine
de jours.
Le porte parole britanni
que de la conference de Lan
caster House sur la Rhod6sie
a indiqu6 jeudi qu'il !envisa
geait avec confiance un ac-
cord final (de toutes les
parties) a la fin de cette se-
maineo>. Le porte parole a
fait cette declaration i t'is
sue dune riunion- d'une heu
re entire la delegation britan
nique et les deux d6l1gations
rhodesiennes.
Au course de cette stance
les britanniques ont soumis
aux rhodesiens le document
final de la conference, corn
pregnant la nouvelle constitu
tion rhoddsienne, la listed des
accords acquis au conrs de
la conference et les proposi
tions ditaillies pour un ces-
sez le feu.
M. Sillas Mundawarara,
chef de la delegation de Sa
lisbury a announce qu'il etait
pr6t a parapher ce document
< re). Il a ajoutl que sa d416
nation avait requ les assuran
ces exigees des britanniques
sur deux points: le franchise
segment de la frontiire rho-
desienne par les maquisards
au Front s'arritera apris
entree en vigueur du cessez
le feu.

Les forces du FP accepte-
ront de se rassembler dans
des camps designs a 1'avan
ce pendant la duree du ces
sez le feu.

Le porte parole du Front
Patriotique, M. Edison Zvob
go, a declare de son ,cote
que si les britanniques you
latent un accord final jeudi
doir ils devaient repondre
aux objections soulevees par
le FP il y a quelques jours
Le Front e-time notamment
que le nombre de points de
rassemblement qui lui sont
assigns pour ses forces 14 au
total- ne reflute pas 1'im-
portance de son armee, et
Salisbury.
Les negociations continuaient
sur ce point jeudi soir entire
experts militaires britksni-
ques et ceux du Front, et les
observateurs estimaient qu'un
compromise pourrait 6tre trou
vc vendredi ou samedi. L'au
tre point qui devra otre riso
lu avant tout accord final
du Front Patriotique est celui
de la date du cessez le feu.


ete designi c)mme le meil
leur de l'annoe 1978 dans.
la cat6gorie Best Conti -
nuous Jazz Comeback (Voir
page 113).
Lee Konitz a toujours ei6t
mon saxophonis.te alto pr.
fere et c'est lui qui joue
du saxophone ans mes
deux disques (L'energie mys
terieuse et MODERN JAZZ
COMPOSITION FROM HAI
TI) .



HALTE DU JEUDI

(Suite de laQjcrc page)

Comme une lampe
surgissant
Par une nuit obscure...

0 -

La vie n'est pas
Une matinee recreative,
Une kermesse dansante...
II existed tu le sais.
Des matins exaltants,
et aussi des jours peasants,
Oil 'on se train
Sou e poids du fardeau...
- O -
En ces jours la.
Regarded en haut;
Et souviens toi que,
Pour le sauvetgge human,
II a fall au Christ,
Des anndes de labeur
Et un jour sanglant,
Au sommet d'une
montagne...


CAROLE HOLLANT
VOUS PRESENT SES COMPLIMENTS

ET

VOUS ANNOUNCE

Le TransEert de son Jardin

de Plantes a Petion Ville,

a l'angle des rues Faubert et

Louverture.

VOUS TROUVEREZ UN GRAND CHOIX
DE PLANTS NOUVELLES

ENTRE 8h ET 18h30
SCHAQUE JOUR EXCEPT LE DIMANCHE

Eqayez votre vie race aux plants

aue vous propose


CAROLE
_/


Au profit de la Croix
Rouge Haitienne, le Cercie
Bellevue avec la participa-
tion de la Federation Hai-
tienne de Tennis organise
une exhibition de tennis.
Les matches commence-
ront le mardi 18 Decembre
a partir de 6h P.M.
A l'affiche
Jodtienne Ji.
Miguelito Reimbold LES MEILLEURS WVNS DE CA FORNIE !
Hilton Louis
Ruben Lamothe

Bertrand Lacombe Dix Neaf Prix, don't trois Medailles d' r d la Foire de-
Entree : Adulte 2.00 dol-
lars
Enfant 1.00 dol- Los A eles
lar Los Angeles I
Joe Etienne et Co
Promoter


PETROLE :

Augmentation
du brut
venezuelien
CARACAS (AFP)
Le Venezucla a decide
d'augmenter en moyenne de
6 dollars par baril le prix
de son p'trole, apprend-on
jeudi de source officielle 6L
Caracas. :
L'Arabie Saoudite, les ,-
mirats Arabes Unis et le Qa
tar ont galement annonc6
une augnMentation similaire,g
quatre joirs a^hnt la tenue
de ,a -copfirence de l'Orga-
nisat'on des Pays Exporta-
Lears de Pdtrc!e (OEPi.


(Suite de la lere page)

lien. Dans son numero de
Janvier 1979, la Revue ainsl
ricaine' HIGH FIDELITY,
en ddsignant un nouveau

.disque de Gismonti comme
le meilleur de l'anne 1978
dans la catdgorie BEST FU
SION/LATIN ALBUM, 'voir
page 112 de cette Revue,
consastrait definltivemen'i
le compositeur bresillen.

.clard Merceron, i'ai la sa
tisfaction d'avoir eu raison
huit ans avant let autres
Iritiques, \ americains ou
pas. Quand'j-'ai dit ls Pa-
ris, en 1.370. que Gismon ;i
ltait le meilleur dans sa
categories, persnnne ne m's
cru et *a Compagnie MPS
ne m'a accord& un contract
que d'extrenie justesse.
Quelle belle revanche de
1'Histoire sur 1 ltroitesse de
jugement et le manque de
deceptivit6. Je profit de
occasion jaur signaler
qu'un musicien don't je me
suis egalemeut fait le de-
fenseur depuis 1967, LEE
KONITZ, qu n tendait a
oublier alors qu'en 1958, la
Revue Amcricaine Down
Beat le designait comnme
le meilleur saxophonist
alto du monde, oonnait de
nouveau les faveurs de la
critique et du public, puis-
qe dans cc leme numero
de Janvier 1979 de HIGH
FIDELITY, Lee Konitz a


,UN JEAN NATE ,

UN CADEAU QUI FAIT PLAISIR


Six Medailles d'Or d la Foire Internationale de



Dequstation tenue a Ljubljana, Youqoslavie !




Classes au meme rana que les meilleurs vins europeens


Vins SEBASTIAN/: Du tres bon



vin a meilleurs prix'b



._ -. -' - ~ ... xx1


----~ ~I----- ----~---csr-----~- ---4-rra ra--~r~


I -------- --


~_______I I Ad- _. _-.... - - ---. _,-_____1,,,_ - .L-l....


Ij


I


. .I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs