Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10567
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: December 4, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10567
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





CLOTURE

DE LA CONFERENCE

SUR LA CARAIBE


Miin -- USICA)
Lit rIo,sluniCl ConlelreneL
Aiinieiir sitir lea Clraibe qui
La eI lieu l Minaii se st CLd
Lilice, le 30 Novetlbre 11)79,
Siur la iteL)c oJIllnilste qLU -
lit Iniellcure colprehension
el.-Ine plhis grande coopcra
tlion itiderolnt, a resoudre
tlucquLes-iins des problenmes
econoinlques et soclaux ies
pius' pressaists ide la rdgiot
Dans son discouri92 final, le
Vice-President, Domsnicane,
M. Jacobo Majlula, a de-
crlt ]a conference comme
ar,mplis.sant uO.e mission si
gnificative da. s l'avenir e-
conomique des Caraibesv en
facilitant unc meilteurecomn
prehension dLi problems
tde toutes les parties interest
s'es. Lcs volonites exprimees
liar les participants 5a cette
conference, a-t-il ajoute,
pevenut a elles seules augu
rer des resultals tres impor
tants pour les pays carai-
bes.M. Majluta etailt 'une
des 300 pe-aounalites des
secteurs privd; et publiques
de Ia Caralbect ides Etats-
Unis qui ont assisted il cette
conference de trois jours.
Ami debut de la reunion,
i'Ambassadeur des Etats-U-
nis, M. Philip Ricid, a rei
t&e la polit;quea ces Etats-
Unis qui accord/ une place
prioritaire s l'aide pour le
developpement dte la region.
M. Michael Manley, Prd-
mier Ministre de la Jamai-
que, dans un discourse pro-
noncd le eudi 29 novembre,
a signal que la conference
elle-meme eat Ia preuve d'u
ne reconnaissance croissan-
tc de importance de la
Caraibe. ,Nous avons et1 en
courages) a-t-il dit signes que les Etats Unis
adoptent j.ne nouvelle ap-
proche face aux problems
de la Caraioe.


LES POINFIS SUR LES I


AU cours de la conf6ren-
ce, I'arciCit a 'td mis sur le
role des investlssemepts 6-
tiranigers danis le processes
de developpcment. La major
rite des dle6gues ont admis
quc les investlsscments e-
trangers sont necessaires
mals dans ice cadre de con-
di.ions clairement defines.
Le. representant ameri-
ca'n, M Dante Fascell, a dit
que la conference a about
i une ieilleure apprscia-
tion du r6le yilal que dolt
assurer le secteur prive
dans ie developpement de
la Caraibe, compete tenu des
reglements raisoInables pro
tegeant les pay concerns.

Le Vice Presluent\de la
RepuDlique Dominicaine, a
a3oute que son pays recon.-
nait sl'importance de 1 .ni-
tiative privee comme fac-
teur de developpements. Cet
te initiative represent une
parole fondamentale dans
la lutte eternelle pour la
conquete et la sauvegarde
des droits et des prerogati-
ves de la dignity humaines.
II a indiqu6 que le gouver
nement de la Rdpublique
Dominicaine consider les
investissements strangers
comme une source de capi
tal et de technologies. Les in
vestisseurs btrangersa, a-t-il
ajoute, tien important et deter r-
ne pour garantir leurs
droits et stimuler leurs acti
vites.

Le Premier Ministre Man
ley a exprimn des idees sem
blables dans ses remarques.
se>, cherche des investisse-
ments eiraegers pour le d6
veloppement en general,

(voir suite page 3) ,


. . . .. ....i


'EARDI 4 DECEMBER 19.79 '1 ,
No, 31.222 '

S : 1 84.me ANN=









FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIENT QUOTIDEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESS


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme Max CHAUVET


LA CRISE IRANN NNE

ET LA POLITIQUE INTERIEURE

AMERICAINE


Washington (AFP)

Carter en forte hausse,
Kennedy sur la defensive :
La cruise iranienne a brus-
quement bouscul6 mardi les
donnees de la politique ip-
terieure americaine au mo
ment mime ou le President
annongait officiellement sa
candidature aux elections
de 1980.

Rien ne pouvait mieux
tomber pour Jimmy Carter
que la publication, just a-
vant sa d6claration-de can-
didature, d'un sondage d'o
pinion qui le mettait prati
quement i6 Lgalitd avec le
Sdnateur Kennedy dans les
intentions de voe vote des lec
teurs americains. II y a
trois mols. Kenneny etait
favori k plus de deux con-
tre un.
Au m nme moment Ted
Kennedy 4tait attaqud de
toutes parts pour avoir rom
pu mainte-
nue jusqu'lci par les politi
ciens sur le drame iranien
en reprochant au Gouverne
ment de soutcnir le Chah
qui, a-t-il indique, avait ins
taurd en Iran

LES SUGGESTIONS D'UN IUMORISTE


POUR LIBERER LES

,OTA GES DE KHOMENY
Par Ernest BENNETT


Cette aifaire d'otages a.
mericains 1l'ambassade
de Tiheran miintiresse ia
un' point tel que si, pour
me libdrer de Imcs miseres
ici-bas, le bon Dieu devait
m'appcler pror oturdment
a lui, je cross qti-'utre lcs
iiisoni tfl'fctiv s -. je demand
cierais ai a1, Csamarde un re
Jr- niou un a,ursis, just
le temps de vosr 1'issue de
i((tte e ,prs-ve s 'e orcres ens
tre Carter uet Khoine;'ny.
En effect, c': l, tour lai
p-ren'lire loiis qt.'n Clir f
de l pl' s p|i in1i 11 national
du mond ;)li.; Ipliisisan'e
psarccqll. plus :;i (nocrati -
s(i _(, ;t 1)n to U grippe
par tillun tde n'l, t ili ;tg Ue
ai sl t Il- 1 I.-, i -los del
sa- folls (.1 l1i ,,, i sll ,
dcks lilcolmpromn:s c'' la poli
li i'ti des ; 1 prls a !a

iiiiisnii,- sisa in peie
Lhistairo, d t on perpl
tuel r c' lml r'r"'E'o n 1 il
y a eu, tilt-onl, li precedent
Un certain Th, oioiros, sCM
pereur d'ELhiole qui luil,
garda pendanL quatre as-
neeus, ties otailes 'llAemands
franqais et anglais L'empe
ri-cilr Me.asi< Ah Dieu que
de crimes on comrmet in-
ton nom '- se .uic:da nran
lnoins dunle ballet dans vi
bouiche aorls une bone cnr
reaction des angles qui, eux
lie plis;:ntent Ilas avers
les fous, qu'il s'apellerct
Jeanne D'are, N -poleon,
*Theodoros ou Hitler
Mais, cette fuis, il s'agit
cl'americains et de' deux


Poemes d'Haiti
Un disque de
Francois Latour
Sous le titre < alson des
Hommi ah, vient de paraitre
un disque de Francows La-
tour qui presented des poe-
Ines de Luciten Lemosne,
Carlo Resil, Gerard V. E-
tienne, Luc Grim rd, Daver
lige, Jacques Ronaint Syto
Cave, Rene D-8 stre, Antho
ny Lespes, Wiistam Savain,
Rene Philocte'Le, Jean Brier
re, Anthony Pnelps.
Latour est, accompainc
is la gu'tare per Claude Hes
ley et i la flute par Oswald
Durand.

Roger Gaillard a present
ce floritege. tend're sans faiblesse,. ccrit-
il, passionne sans violence.
Ce disque, oft Haiti protes-
te et change, est celui de 1A
sincdrit6d>.

On pourra trouver le dis
que de Francoi. Latour ia
la Boite a Musique, a J.J.
Hogarth et a la Pldade.


deux Chefs .ayai,,ua-n point
common: leur aveugle con
fianoce en Dieu Et, dans
un pays comme les Etats
Unis oil les psychiatres
font fortune dans la profes
ticn, tous doivent se frat-
ter les mains i 1 idee quils
vonL soigner Rhomeny

Nignorant point cette
particularity, Khomeny ne
ci-dera pas sur 1'essentiel
pareeque la correction a
laquelle il s'attend se bor
nera a un se.jour Oans uncd
cl'nique psyehittriqcue ..
Le probljmep vu de Car-
ter:
La premiere iseetion d'un
Chef d'Etat de la tremnt,
d'un Truman ou d'un Gold
water aurait dtt de donner


un ultimatlzm t. en c.as
de refus, de rtediter 16
coup d'Entebbe ou de nro
cdder a une invasion
Mais Carter, apitre in-
conteste de. droits de 1'hom
me, n'a-t-il pas des scru
pules a servir centre un
people qui s'arroge le
droit de garder ces. amerl
cains en otaaes dans une
ambassador ?

En outre, d:ian tous le,;
pays du monde et surtout
aux Etats-Unis les louis
jouissent d'un statute spe -
cial S'ils ne sont pas iin-
ternes dans des asiles d'.i-
lidnes Bicetrc. Salpetrid
re ou Beudet tous les ar

(voir suite page 2)


mes les plus violent de
violent de l'llistoire d'
lhumanit&a.
Le sondage effectud pal
la firme Harris ponr ,16
compete de la Chaine de 'e
levision ABC place pour',,
premiere fois le Prbsldhiils
Carter devant le S6nateur
Kennedy par 48 centre 40
pour cent dans les inten-
tions de vote combinees des
6lecteurs democrats et in
dependants. Parmi les lec-
teurs democrats seuls Ken
nedy garde toutefois une a-
vance de 51 centre 44 pour
cent.

II n'ya aucun doute que
la maitrise dont le Presi-
dent Carter a fait preuve
depuis le ddbut de la cruise
iranienne a contribute a cdt
te rtmontee spectaculaire.
Mais ses partisans e'ux-mi-.
mes pensent que c'est pres-
que trop beau pour 6tre
vrai. Un de ses collabora-
teurs a prevent mardi que
les choses risquaient de
changer apres la liber-tien
des otages de Tdhdran.

Depuis lundi le Senateur
Kennedy passe son temps
ia esquiver la volee de bois
vert qu'il s'est attire par
ses props sur 'attitude des
Etats Unis en-ers le Chah.
Le Senateur Robert Byrd,
Chel de la majority demo-
crate, a 6te i un des moins
severes lorsqu'i a fait're-
marquer que ce n'etait pas
le moment de donner a 1'A
yatollah Khoamei.y- impresss
EtoIn que la piopagande .Fha
nienne taisait de 1 effet et
que les amdricains 6taient
divis6s sur le reglement de
la cruise.

Le ,
qui est gendralement plut t
favorable A Kennedy, pu-
blde mardi un editorial ac
compagne d'ure photo mon
trant le Senateur du Mas
sachussetts requ cordiale-
ment par le Chah i Tdehe-
ran en 1975. <,Le Senateur
Kennedy affirmed comme ve
ritd premiere les proclama
tions de I'Ayatollah. Dans
cette situation tendue, ce
n'est pas bien, ce nest pas
responsible, et ce nest pas
malins.


TOURNOI OT.YMPIQUE

SUR LA ROUTE DE MOSCOL


Tous les qualify's seront
designs dans un aven r
assez,. n vue du tournoi o-
lympique de foot ball, a
'occasion d s Jeux de Mos
cou don't l'inauguration est
Ifxee au ler Juillet de lan-
nce procha'ne.

La selection olympique
iatis nne ne voulant etre
en rest est en train de
frapper fort la grosse cais-
se; tant p's pour la grande
masse des pratiquants. L'es
sentiel semble etre de con-
verger tous les efforts pour
assurer la participation du
bicolore noir et rouge h cet
te passionnante joute sports
ve qui devrae 6unir les ath
Ictes des d':fferentes nations


Conference du Dr
Gerardo Marin

Le Docteur Gerardo Ma-
, rin Secretaire G6neral de
la Society Inter-Amiricai-
nc de Psychologie et Pro-
fesseur au Centers>> de l'Universite de
Californie a Los Angeles,
prononcera en anglais, le
jeudi 6 dicembre a 7h30
pm i 1'auditorium de l'Ins
titut Haitiano Amiricain,
uns ennf6rence intitulee:
. chologique dans 1'Am6rique
Lalines
Cette conference sera ira
Sduilte en Frangais par Mada
me Madeleine Bourellyr La
roche. Dirpctrice de la see
tion de Psychologle re la
FacultS des Sciences Humal
nps -t. R-nrdsentants de la
Socidtd Inter-Amdricaine de
Psychologie en Haiti.


Par Alix CARE
du monde enter. L equipe
national qui. reprend du
poll de la bete apres sa bel
le performance au course du
tournoi des nations de la
Caraibe a intensified ces der
nfers jours le rythme des
entrainm ments en atten-
dant les nouveaux caps &i
franchir.
-La iutte sera d'ailleurs
reprise das vendredi soir au
Stade Sylvio Cator. Nos a-
mateurs du ballon round re
cevront leur homologue su-
rinamien qui sera dans nos
murs remain apres midi.
La replique protocolaire au
ra lieu a Paramaribo le 12
decembre. La nouvelle sor-
tie de notre selection de
foot ball prendra cette fois-
ci une toute autre allure :
nos futures adversaires au-
ront la penible obligation
de relever un defi assez pro
blematique depuis leur d6-
faite lors de la rdcente fi-
nale des dpreuves de la Ca
union. Elle revet encore un
intiret assez capital: le
vainqueur sera admis a
prendre part i la ronde fi-
nale des eliminatoires, A



A 1'Ambassade
de France

Un nouveau conseiller cul
turel et de cooperation tech
nlque a ete nomme A 1'Am
bassade de France. II s'agit
de M. Gilbert Faulques.
Par ailleurs. M. Jacques
Molard a dti nomm6 Ad-
joint au Chef de la Mission
frangalise de cooperation.


coLe de la formation olympi
que costa r'cane et proba-
blem nt, de ellae des Etats-
Unis d'Amerique qui devra
confirmer ses pretentions de
main so'r is ort Lauderda-
le.
L'optimisme -emble vouloir
regner dans les rangs hai-
tiens. Mais ili este encore
man'feste qu, entire Haiti
et I'Un'on Sovidtique la d:s
stance a parcour!r est lo:n
d' tre tout a fait aisee.


Retour du Doyen
J. B. Remain
de France

Le Doyen J. B. Remain a
ete a Paris, voill deux se-
maines environ, reprdsenter
le CRESHS (Centre de Re-
cherches en Sciences Humaj
nes et Sociales) is la Confd
rence des Conseils Interna
tionaux des Sciences Socia-
les.
Ii a present ai cett confit
rence international une
communication sur (La Coo
p6ration Internationale en
Matilre de Sciences Sociales
Rappclons que cette rdu-
nion place sous les auspi
cps du Conseil Internatio-
nal des Sciences Sociales
groupait, au stige re 1.U-
NESCO a Pyaris (du 19 Nov-
25 Nov) tous les Consells
Mondiaux de Sciences So-
ciales, environ une cinluan
taine.
Il a nrofitd de sa pr6sen
es dans la Ville Lumi6rn
prur revoir dPs amis ot pnrn
dre de nouveau contacts.
II est retournd dimanche
derrnier satisfait de son sA-
jour i Paris.


Les politicians de 1'opposi
tion R6publicaine ont evi-
demrment profit d'une aus
sA beaUe occasion pour tom
bear a bras raccourcis sur
Teddy Kennedy, en qui
beaucoup d'entre eux voient
djis un candidate d6mocra-
te :4 la presidence qui serait
plus facile ,battre que Jim-
my Carter eni raison de ses
imprudences et de son ex-
treme libdralisme.
Je suis stir que 1'Ayatol-
lah Khomeiny eat heureux
d'entendre'les remarques du
Senateur Kennedys, a de-
clar6 l'ancien gouverneur
John Connally, candidate
l'investiture du part rdpu-
blicaan pour les elections
prisidentielles. Un autre
candidat re p u b 1 i -
cain, M. George Bush, a
estim6 que toute cette alfti
re confirmait ies doutes 'r
la capacity du Sdnateir
Kennedy a etre president
des Etats Unis dans des cir
constances difficiles.
Pendant ce temps-1h Jim
my Carter continuait k
marquer des points en
jouant le role du President
qui laisse de cot la politi-
que consacrer aux affaires de
l'Etat.
Contraircment ia ce qui
e ait prdvu, il a decide de
ne pas assister mardi soir.
dans un grand Hotel de
Washington, au diner de ga

(Voir Suite Page 6)


Telephone : 2-2114 Boite Postale': 1316
Rue du Centre No 212


, Prochalne visit
du Chancelier
Dominicain

Le Ministre domi'lcain
des Affaires Etrangt-es, le
contre-Amlral Emile Jime
nez arrivera en notre Ca-
pitale le 12 decembre en
course. II signcra des. accords-
avec le Gouvernement Hai-
tien sur la cooperation cim
'nerciale, economique et
baucaire et sur les trans-
ports.


PETROLE: LA LIBYE VOUDRAIT

RECUPERER

LES PRODUITS DES COMPANIES


Koweit (AFP)
Le Ministre libyen du Pe
trole a estim6 mardi que le
march pouvait supporter
une forte hausse> du prix.
du petrole brat et que 1'O
pep devrait recuperer les
compagn'es p6trolibres.
A moins que deux semat
nes de la conference des
pays exportateurs de pdtro-
le a Caracas, M. Ezzedine
El Mabbrouk a dcdelard A
la press que 1'OPEP de-
vrait efaire quelque chose
pour absorber les profits
realises actuellement par
les companies pitrolisres
en revendant le petrole
brut A 42 et msme 44 dol-
lars le barib.
Le prix le plus 61ev4 au-
quel les pays de 1'OPEP
vendent le petrole dans les
contracts officials se site
ia 26,27 dollars le baril.
C'est le cas de la Libye, de
l'Algdrie et du Nigeria.

M. El Mabrouk qui part
cipe a la reunion minist6-
rielle des p.3 a5, b '-xpor
tateurs desd Lrole (OPEP)
a refuse de donner une indi
cation chiffree sur l'aug-
mentation du prix du p6tro
le qu'il souhit-. Il a nre
cis que 1'OPrP disposal
de plusieurs propositions
pour recuperer les profits
realists sur le p6trole brut
par les companies. Le mi
nistre libyen a dealement
ajouts que le dollar pou-
vait etre maintenu par 1'O


PEP come moyen de paie
ment du p6trole.
Le ministre saoudien du
petrole,, le Cheikh Kaliq Ya
mani, a seulement ifndiqu6
n la press qu'il esperait
une uniformisation des prix
du p6trole lors de la confd
rence de Caracas le 17 dd-
cembre. Le ministry saou-
dien, qui a quitt6 la reunion
ministerielle de 1'OPEP
des la fin de la matinde
pour rentrer A Ryad, s'est
refuse A repondre sur le
niveau de production ia ve
nir de 1'Arabie Saoudite et
sur la position de son pays
concernment les prix du pe-
trole.
Depuis la conference de
Gendve, i la fin du mois de
juin, l'OPEP dispose d'un
prix plancher de 18 dollars
par baril seulement respect
te par 1'Ara le Saoudite, et
d'un plafond-de 23,50 dol-
lars, d'ailleurs d6pa-s6 par
la Libye, 1'A'lg6rie et le Ni
geria.
Actuellempt, 1'Arabie
Saoudite product un million
de barils par jour de petro
lp de plus oue le niveau
plafonr qu'elle s'est fixes
soit 9 5 centre 8.5 million-
de barils par jour, pour rd
pondre a la demand des
pays Occidentaux. ,
Le ministry du Qatar qui
reprasente le clan des mo
derds au sein de 1'OPEP aux
cotes de 1'Arabie Saoudite
et des Emirats Arabes Unis
s'est declared partisan d'une
augmentation es1gere et gra
duelle des prik qui ne mena


RE4ARQUES SUR LA DERNIERE

CONFERENCE

DU Dr. CAROL IN FOWLER

a I'nstitut Haitiano Amtricain

Par Laurore St IJUSTE

LA LITERATURE NOIRE FORME T ELLE UNE TRA EDITION DTFFERENTE DE
LA TRADITION BLANCHE AMERICAINE 'f


Tel fut le titre de la coia
firence du Dr. C. Fowler
socialists en Littdrature.
Attrayant suiet en v6rit6,
mais cavalierement 'traitS.
eDe la page des mots, quil
peut pr6tendre '.voir efte-c
tivement retenu le grain
des ideess, : Depuis le ,
Black Manhattan de Jamrs
Weldon Jhnnson (1930). en
passant nar the poetry ot
the Negro d Arna Bontemps
et Langston Hughes, sans
oublier le ,Be-ond the
Blues>a de Rosey E Pool
the Blac Poets de Dud-
ley Randall, jusqucau
4Dark symphony ou negro
literature in Americas de
James A Emmianael. at
Thdodore L Gross, ile na
fait 1 ombre d un douta
Qu il sexiste une littdrata
re noire distincte, diffl.re-a
te. de la litttsroture blan-
che 1amiricaine

Que Madame Fowler alt
parle d ambivalence ct
pris h dessein, lto Dr W ,
Dubois, de sthe Souls of
Black folks, nous doutons
fort que 1 example soit des
mieux choisi. vu que, des
la preface de ce livre pa-
ru en 1903, le Docteur Dua
bois, 1 un des plus grand
remueurs de conscience des
gens de s. race. sparle de
1 range sensation quon A
orouve d itre noir, i l'arde
du 20me siemlea duclara-
non sans emphase. aue 1 af


faire de o:outeur. allalt
etre la grande question du
20eme siecle. Et c est le In6
me homm- oui. entire ai
veis au'-I'es cuvraaes des-
Uinds a fortifie' la prise ae
consciencee chez seis fr6r=
de race. 6crita <1.1ack Rt-
constructuions e cst cet ho,:
me Quon failt Ipasser, dune
facon plltot -'"L! range Dourr
un amb'valem,. Lt.xpose du
Docteur Carolyn Fow!,-r
eut ete autrernent comDre
hensible. si l'auteu avait
d aboard m.s en limiene les
themes dominaisi de la lit.
t6ratuie blanc! a;nericai-
ne, li- tratuie as tres ten
dre pour 1 deciment nigru
objet de crsi ie, de railla
rie, litterature ou le negre


est ignore come &tre pen
sant doun de raison de -
monstration cenmprihensi
ble si 1 auteur nous, fai
salt voir la formation su.
le meme sol americain.
de cet autae littdrature
doqt Langston Hughes.
1 un de s-s plus brillants
repicsentants aura affirme
l existence dans un vers ed
liobre : Moi auss1, Je suls
1 Amerique. J. sius le ted
re noir qu on envoie man-
geri la cuisine, mnoi aussl.
Je suis l'Amerique la d6 -
couverte de soi du negre, di
sa valour, de ses potential
lites encore que Carolyr
Ibowler at; souligne le r'
le du Doceur Alainm Lock'e
(Voir suite page 5)


ce 1'6conomie ni de 1'occi
dent ni du Tiers Mondea.-
Le Qatar, a ajout6 le Chelkh
Abdul Azziz Al Thani, ne,
relevera pas ses prix du pe
tKole d'ci la confer rence de
Caracas. Le minister du (ka
tar a indiqud que le dollar
demeurait la monnaie la
plus adequate pour la fixa
tion et le pavement du p5
trole a L'OPEP. II a enfin "
d6clard que le Qatar n'avait
pas l'intention'ede rtduire
ou d'augmenter sa produc-
tion de p6trole qui se site
actuellement L 500.000 b.-.,
rils par jour.

La conference des prix A
rabes exportateurs de pdtro
le, qui se tient chaque se-
mestre, doit s'achever mar-
di soir i Koweit et le Secrd
taire Gendral M. Ali Attiga
a reaffirm t que le role de
l'organisation n'etait pas
de discuter des prix et de
la production de petrole.
Ces objectifs sont du res-
sort de l'Organisation des
pays exportateurs de petro
le, qui comprend des pays
non Arsabs a-t-il ajout.-
Notre obhiet;f n'est pas de'
cinder l'OPEP.>



Le prix interallie a
Francois Cavanna

PARIS, (AFPI
Le Prix interallie a
6te attribue mardi a Paris
a Monsieur Francois Ca -
vanna pour son livre inti
tul6 o Les Russkoffs, pu-
blid chez Belfond, au
deuxisme tour de scrutiny

Frangois Cavanna, 54
ans, pere de cinq enfants,
tditorialiste des journaux
satiriques et Hara-Kiri s eat, fait la
reputation dun tendre tou
jours pret a fulminer

Le premier Tome de sion
autobiographic, ,.les rital.s;
est le recin d une enface
passe dans la rue av-'c
sdes copains en pagailles
et un pere qauil adore et
qui lui donnera le gofit du
travail bien fat Sorti tie
la, Francois Cavanna ne
peut dechappe'" a ]a guer-
re et, Oris au service du
T r a v a i 1 o b 1 i-
gatolDe iSTOi arrive au
contact des <.Russko[fs>,
titre de son deuxismne li -
vre. I1 est do ceux qui, en
Mai 1945, iunL aappia la fin
de la guerr. ave hbuit jours
de retard Apres avoir de-
blay6 les -uines ce Ber -
lin, perdu la ferime quil
aime, il 6crir, seulement :
eJe ne men reni&.rai ja-
mais La guene ,er*. tou -
jours en ,no!, comme la
faim, la minisre, la betise.et
la cruautn des hommnes>


-RETRAIT D'UNE DIVISION

SO VIETIQUE DE RDA


WASHINGTON (AFP)
L'UvSS renirera mercredi
une a.v.scin blindee d'Alle
magns dts l'Est en appli-
caption partielle des pro-
messes faites par M. Brej
nev le 6 octobre dernier A
Berlin-Est, apprend-on mar
ri officiell ment a Washing
ton. V-t
Au De. I ment d'Etat,


T a zs~mve -


--e -Ltin isIL e uS
Akiaires Sociales

Le nouveau visage emece


i* la -~-brairie
Nouvelle-

Dans notre dlton d'hei,
nous avons parld du nou-
veau local, beau et moder-
ne, de la Librairie Nouvel
le a 1'Avenue Jean-Jacques
Dessalines. .
La librairle Rend Max
Auguste, vleille de 46 ans,
malntient sa grande tradi-
tion tout en restant A lsa-
vant garden est dirig6e par
Mme R"nd Max Auguste A
qui nous adreeons nos f6li-
citations pour cet effort re
marqu'able de 'modernisa- .
tion et d'embellissement.


Le Ministcre des Affaires
Sociales prend plaisir f6
liciter et a remercier la
commerce, 1'induotrie, la
monde syndical et toute la
population de Port au Prin
ce et des environs pour 1'a
potheose r6serv6e au Prisi-
dent i Vie de la Rupubli-
que Son Excellence Mon-
sieur Jean Claude DUVA.
LIER a occasion de son re
tour d1e 1'hstorique rencon
ire des P6dtrnales le 30
novwmbre 1979. Cette Secrd
tairerie d'Etat saisit cptto
occasion pour leur renouve
ler l'as-uranct de sa Darfai
te consi.d6rafein.
Docteur Hubert de
Ronceray .Secrdtaire r'Etat


un porte parole a declared
que cette initiative 6tait
considered come positive
par les Etats Unis, et qu'el
le corintitue une tape vers
ld6tabLissement de 1'equili
bre det forces en Europe cen
trale.

Mais il a soulignd que ce
retrait n'6limineralt pas la
disparity actuelle deA for
ces conventionnelles entire
l'OTAN et le Pacte de Var
soviet, et qutil ne constituait
pas un' sb.t;tut aux nego
citations MBFR de Vienne.
Officiellpment A Washing
ton. on estim t que l'initiati
Ve soviitique represente sur
tout un novel effort de
nropagendt ponr accrnitre
la pression eur les membres



DERNIERE HEURE

LE CONSEIL DE SECURITY
UNANIME
NATIONS UNItS YN Y)

Le Conseil .-le Sei rit6s
des Nations Unies a de
mand6 mardi a 1'unanimi
t6 augouvernencnt ira -
nten de tlibirer immidia-
tementi le personnel D-i-
plomatique smudricn dste
nu A Tehran


de 1'OTAN et tenter de tor
piller la decision formelle
que les ministres des Affai
res Etrangers de 1'Organisa
tion ,doivent prendre la
semaine prochaine a Bru

(Voir suite page 6) 1



,LE CANARD
ENCHAINE,
PUBLIC UN NOUVEAU
DOCUMENT SUR
LES vDIAMANTS DE
BOKASSAx

PARIS (AFP)
Un ncuveau document re
latif aux ediamants de Bo-
kassa' 6td pLbl'e pr l'heb
domadaire satirique fran-
qa's, le dans son dernier numero
dato du 5 dde2mbre.

II s'agit du fac-slm'le d'u
ne instruction, en date du
11 juillet 1974. du epr'si-
dept de la Republique c'n
trafrica'ne (1'empire central
frqain n'existait pas encore
fridair n'exista't pas enco-
re) prescrivant i un Minls-
tre d'Etat, deligud A 1 pr

(Voir ulite page 6) .


.,4


,,,,,,,,,,,,,,,- -~~ I- ~,--~-,--,. .~........,_~~ ~.--;~-.---~~~-,,L*--------- -_-~.-.-----l~~iYIIIII---Y-L-YUi..U


i


~-'~'-'- - ^ I-...........-~L .~~~~-~





PAGE 2 MARDI 4 DECEMBRE 1979


(ult, le dI l 1re page)
I s p st"s ipar h li (' 'rai al s
titl tr v:ii ,i Ol exci' s
par In iotoclnih E't In JurtlS
pitdnvie mimnt Ite protUie.
tnits (In s lers 0iomirnl s Ill.,
trllll lllil. liffal.es.; 91ulll -
(lle (' ,C
l';r u Khoint v., le nro
|in ltl Idt'e % l illr e a.tss se sin r
l tt r i t es ra l' n lt e lt
les I)'n i ,s, 1i a sit ntmobili
o'r l .1ti prtpl' et tn's
pUlls de p -l.role pietivelVt.
s t iruii.l'ormn r i fo nUs ItO
in:it s en ut n liiiuieiiste- brma
Shtr ..
Pourquoi, pense-t-on alors
que le temnip.i r.p-ille pour
Carter '.
Enll, isunt t.ri.iter les
chooses, le Prnsident atmbrir
c:tini intelid sans aoute do'-i
iler une leqon -t I 'Iran qui
it deboulonne de son trone
uits apil des USA pour wt'i
vre aveuglement un ayatol
iah scxagi'naire 11 s'agit
.tonc de ritsgouui:r l'Iran
celtt vieillie ):trbe qui
Ievient aa '. tin adan en
ircscrlvant itLtt jours de
e'ine. punt les lemmes a-
dultLres et lr itnvertis de
toius sexes
Entre tempc ,5nent car
lalns "Iil ens, 1 'mbnbssacsde
dp Teheran 'st eiimee v t
u'a nns i detIvrer de vis:-l'
a destinat iol m 'tn Ol Js ont
les visii.eirs sont m nor -
d'hti trios stir le v let et
drivenl rpcourir h des sub
terfuges pour y -enetrer
A quoi bon, coit aussi
so dire C nrter. et quel md
rto tirer d'unt ierre fai
te a des 4'ois o.Iti i jurent
ote par M.hInmet ? Le pro
phIte, en efirt fit dater
1'ore mnustilmrn. de l'an-
,6e oi,. ntendntt une guer
're souteniten, conrte les in
Iideles, il prit 3es jambes
son counr ht",'e ou fuite)
A vaincre san pfril!...
Le temps ruuo pour C;ar
oer? Les -nlusullT-!ins encore
divises s'.ir la chlipitre de


la succession d! Mal chomet testations qu lid on ca es t u1et e ,nUs . ..-
finiront par scntlredfvorrg se le rfve lde fidre lIslar l Je vous excuse' monsieur,
ehites, suillinlte.t, fatimis une nouvelle tpl)er-pul!A dit alors lei inail Pr6si -
tes, ismnaellens etc... La pri sauce ? den
"se dotages dats ia graplde Que derrailt d9nc fare
nosqu6e t dlq 1 Mecaue nan Les dous ont toutefols Carter en l'occurence. ?
nonce-t-elel pal la gra- des, Vou rclaies e Shahs leur,
d_ btatalile qut se prepare? cerveaux cnt6nftbres. Vous rfdeltunez le Shah I
Evldeilnti Cuarter tout Ainsl s'e.t-il aperuo D'accord nous vous le i1 -
en cdelnl ct ct phagocy- qu'Allah ne partage pas vrons et parole o'honneurw
tosre ieligicuste pour les ol les persecutions centre le Deux. avions a.tterrissent 1,
seaux du moe plumage, Shah parce qu'll reste m6me jour suTr an aerodro
-'etend pas non ulus d6- sourd aux implorations des me neutre: l'un venant
clincher une guei're .qui 01 raniens ql Ie' supplialent de Thfrain et tranporte:rt
niralt par d6gLn(rer en Uune de fare mourlr le Shah str tous les otagee atinricains
guerre de .religions oppo la table d'oporation l'autre ayant f son board
sant les mnususmanis aux le Shah efer e r. i. doublee
citrftiens occidentaux Les D'autre part, en lui re- tour dans le cockpit de 1.
dernl6res guerres de rell- mettant le Shah 11 sa't vion pour eviter toute ten
gion durfienr bi(tn 36 ans fort blen qu'il n'aurait d'aii tative de fuite Les avia -
(15U2 a 159 8 Pet malgef tre alternative que de le teurs changent d'appareil
1*Edit de Nantes eundti par nettre a mort, se privant et atterrissent run anx
.Henri IV en faveur des pro ainsi de l'unique a6tona Etats Unis avoc les otages
testants, ces aernlers se teur qui lui resteiait pour et l'autre ha Thuran avec
virent contrainti de s'exD2. rallier ha sa cause otoaus le Shah Et lorsque s'ouvri
trier les exclus de liopulence, ra la porte de l'appareil/
les victims du aaspillagesn contenanit le Shah- Surpri
Au surplus, dans toute qui representen: 90% des se! 11 en sort un bel ani
guerre il y a toujours un iraniens Or tout son pro- mal de 3a race feline, un
vainqueur et un vainci gramme de gouvernement gros chat persau faisant ie
L'Amdrique sortirait sans ne repose-r-il pus ,ur le 4u gros dos ou des chatteries

doute victorieuse de cette gement idu Shah et son A tous les forcends iraniens
guerre mats il est fa craindre execution? Khomtiuy ne pot:rra que
que ce soit une victoire rire dans sa 1a-hbe qu'il
a la Pyrnhus parceQue le II s'est aperqu en outre pourra toijours 1isser saus
people americain aurait que les autres Duissances y la gratter prceque la
toutes les pines du mon compris sa voisine 1'Union CIA n'aura pas eun locca-
de a dict.er ses lois a. un Sovi4tique, out uris le par sion en guise de repr6sail
autre people moyenftgeu<. ti des Etats-.Unis... que les, de lui-coller au visage
I Le pioblhme vu d- KI-n 1'opipion publique americai dans un baiser de judas,
meny: ne, fortement sensibilisee, un bataillon de ces pous
finira par vaincre les hesi du pubis vulgairemnent ap-
Pour le patriarch de Qom stations de Caiter Faire ma pel6s umorpions.u pour lui
les timericains ne reagiront chine arriore? I! n'en est apprendre A restnecter les
.i.. r..... .. nnn h a-pa iQestinn nrs S,6en honnttes am~ricx.ns...


bitus f a ces prist-s d'otages
En 1973, une prise d'otageps
a 1'am'bassade d'Arab.'
8aoudite t Khartoum se
solda par 1'assassinat de
l'ambassaaeur des Etats
Unis En 1976, un autre
perdit la vie t Beyrouth
er en 1979, un ambassadeur
am ricain fut aussi tu6 A
Karboul
* Bien que les circonstan
ces ne fussen: pas les mI-
mes, Khomeny rctint qu'l
n'y efit que des protesta-
tions h la haine Et pups
recule-t-on devanut les pr


MESSIEURS

, AIMEZ VOTRE FEMME! f

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALF
P$. 'r,.J.' f.'.f 1 '...V'4 .O


L 'HYPPOJ




DISCO


ecrit dans son discours du
20 Novembre: oe croyez
I as que nous ferons un
seul pas en arritre, tant
que le Shah ne nous sera
pas rendlu>...
Et alors ?


Apres le voe unanime
des Nations-Unies, j'ai en
Carter Dimancne 2 D6cern-
b r e a u t#l6phane
-- Monsieur le President,
que comptez-vous fare si
Khomeiny reste sourd hs.


Alors 11 a laissi une por- resolution des Nations -
t(, ouverte. Unies ?
Avez-vois ren arqu eno
effect que Khomeny n'a ja Donner suite A mon ul
mais reclame 1'extraditiont timatum du Mcrcredi 6 No
- du 'Rheza Palavi mais du vembre
I Shah? Or, deputi la procla
- nation de la Ripublique Ne pensez-"ous pas
s Islamique, ce mnot person qu'il serait ptii6rable de
3 quit signilie <.souvcrain de lui remettre un <
la Perse> n'a plus sa rai oui assonnre et rime aussi
son d'etre pui3que le Shah bien avec <
a abandonut6 le pouvoir
Pt gagnu lY'xil Pourquoi Sans doutr, mon cher
reclame-t-il alors le Beunett, mais a quelques
< qui n'existe plus? mois des elections, j au -
C'est parce qu'il c-oit raise contre snot utne bonne
Oue le President amtricamn parties de 1 loectorat amd6i
est assez intelligent pour cain tous meimbres do e :a
sor'ir de cette impasse a < la maniere de cc President animaux>, plus puissante
d'Haiti a qui les allemands aux Etats-Unis que 1 AFL
avaient d m and de", .se "'' 6 "r . . .
ter de s exusesiet 'quis g iet'^ *TT






PO TAMUS




CLUB


LA CRISE IRANIENNE ET LA POLITIQUE

INTERIEURE AMERICALVE


Washington (AFP)
L unanmitni das milieux
polit.ques amir!calns derrl6.
re. Ie President Carter dans
la cruise Iranienne comment
ce a s'effriter, constate-t-
on P Washington,
Apres les candidates presi
dentlels r6publicains John
Connally et Ronald Reagan
qui avaient lance quelques
spiques>, contre le Chef de
la Maison Blanche, Edward
Kennedy est a son tour en-
tre en lies.
Tout en declarant appu-
yer les efforts- du Presidenit
Carter pour fire liberer le
otages, il a eu des mots bru
taux pour le Chah qu'il a
accuse d'avoir dirige l'un
des regimes les plus vic-
lents de l'histoire et d'avoir
empoche des milliards de
dollars appartenant a son
pays.

Comment, a-t-il ajoute,
peutgon justifier que les E-
tats Unis d'un cote accepted
cet individu (...) et de I'au
tre cot6 demandent aux in
migrants ill6gaux hispani-
ques d'attendre 9 ans pour
faire admeltre leurs en-
fants chez nous>.
L'inrerveiitlon du Sne--
teur du Massachussets a dt
strieusement critique lund
au Departement d'Etat
don le porte-parole, M. Hot


La Grande r<
un reimient separ6e
LONDRES (AFP)
La Grande Bretagne a jouo
un coup de poker sur 1'ave
nir du Zimbabwe Rhoresie
en imposant lundi un rtgle
mentf s6part avec le reg'-
me de Salisbury, estiment
les observateurs h la confn
rence de Lancaster Houte.
Jouant l'effet de surprise
leoplus total, le cabinet de
Ma ame Margaret Thatcher
lorg d'une reunion special
a adopt une procedure par
lementa're automatique ap
pel6e accordant les pleins oou
voir aft un gouverneur bri
tannique non encore dusi
nLt tt la e o i de


ding Carter a declared qtit
les propose de MI kerueay
6taient n:i'alheureux et mnu
tllese.
-Le Seer6taire d'Btat Cy-
rus Vance regretted ds tells
declarations qui 61olgnent
1'attentlon de nos inquietu-
des pour les stages et qui
peuvent gener de delicates
n6goelatlonse, a d6clare le
porte-parole .
Pour tous les candidates
aux leetions pr6sidentlel-
les, A 1excepti.on notable
du President Carter, la cri-
se iranienne est une mau-
vaise affaire


ben6fices electoraux en re-
dressant son imagf de dmar
que. Ronald Reagan, le fa-
vori che- les I.?public4Ins, a
6vite publUquement d'afiron
ter Carter. !al'. 11 a est m6
11 y a quelques ours. que le
Chah devrait se voir offrir
l'asile. defiit'l aux Etats -
UnIs. Pour Edward Kenne-
dy qui affrorte le Chef de
la Maison Blanche sur- son
propre' terrain darns les
rangs democrats le diileii-
me est encore plus srielot.
Ma's quels aue solent !et
problimes des canaldats a


la pr6sldence, deux constata
Elle a rejett 0 1'arritre tions s'imponent quand la
plan de l'actualite leurs cruise tranienne sera termi-
campagnes qui entralent'nde: La pbllt'que de M. Car
pourtant dans un. rythms ter envers Teh6ran depuis
de croisiere. De precleuses la chute du Chh -subira un
semaines sont ainsi perdues assault en rtg.e' et.le prtsi


dans la course aux voix
pour les elections primaires. b4M
En outre, le Chef de la
Maison Blanche a cla're-
ment laisse entendre 0u'll
attcndait de ses adversai-
res qu'ils n'utilisent pas la
crise iranienne dans leurs
attadues centre lui. du
moins, tant que les otages
ne seralent pas lib6rts. M.
John Connally s'est d6jA
plaint de cettlele du
jeu;> juee exorbltante
quand le president, en tant
que Chef de lEx6cutif. neo
manque pas d'en t'rer des



eta.ne impose i
avec Salisbury
vrons r6gler les details pra
tiquts de leur entree en vi
gueur d'ici la fin de la rse-
maine au plus tard>
sJ'espere fortement a pour
suivi Loid Carrmgton, que
le efP va reconsiderer sa de
cision afin que le confit
qui a reja apport6 tant de
souffrance au people rhode
sien et aux payz voisms
prenne fin tros rapidement
C'est cette ultime decision
du Front Patriotique qui en
trainera la paix et le retour
ft la lsgalite en Zimbabwe
Rhodusie ou intensifiera la
lutte armoe entire les Maqui
sards et le nouveau regime


ird,-.n,n--rdcire du Zimbab*6 "*' FP s'est content lundi
R-hdtiedt P.. _.d')ninliquer cqu'il -poursui-
rvai le processes de nogo-
Le Front Patriotique, qul ciationss avant de donner
faisait trainer en longueur rations> avant de donner
les negociations sur les mo reaction lapressemar
dalites d'un cessez le f u,
dernier point de cette con Paral1lement, le texte
ference qui dure depuis plus e la constitutior r'un Zim
de douze semaines, tout en babwt-Rhodtnle indtpen-
prevoyant un accord imml dant prtvoyant la tenue
nents est done exclu du re d'lection au suffrage uni
glement temporairement ou versel sous 1'autorit6 d'un
dtfinitvement selon sa vo gouverneur britannique se-
butt, nra soumis mardi aux deux
La decision britannique dlgations du FP et du gou
La design bnrtannique vernement de Salisbury. La
come r a un effet precise Grande Bretagne enverra
Lord Carrengtono Secrtar ce diouvorneur cquand elle
au Foreign Office et prusi le dosirera.n
dent de la conferenc sclais
se ouverte la participation
du Front Patriotique au rn -o
glements.
Cette dernitre mention e-
quivaut a un ultimatum fi-
nal lanc6 aux co-prntidents
du FP MM Joshua Nkomo k
et Robert Mugabe S'ils ac
ceptent les propositions sur
le cessez-le-feu a prtcisn
Lord Corrington nous de-


Irah Etats-Unis
Les autorites
iraniennes vont
reclamer des
dommn ees et
inttrets
TEHERAN (AFP)
L'Iran va demander des
dommages et interets aux
filiales europeennes des ban
ques americaines qui ont ge
16 les avoirs ianiens qu'el-
les avatent en depot a decla
re lundi, M. Esfandiar Ra-
chidzadeh, un responsible
de la Banque Centrale ira-
nienne.
Interrog6 par 1'AFP, M.
Rachidzadeh a ajoute que
Action judicia're intcntee,
lundi, f Londres par les au
torites bancaires iraniennes SOYEZ
centre les filiales britanni- EASTERN AI
ques de cinq banqucs ameri
canes otait la premiere d'u San Juan et P
ne seriese de demands qui Miami peuvenv
seraient formul]es dans les Etats Unis; au
prochains jours en France, Mas stout;
en Republique FidtraleMa urtot;
d'Allemagne et en Italie. service personnt
Des missions ont 6t6 en- ger avec EASTi
voytes en France, en Repu-P Pour plus di
blique FPddrale Allemande
et en Italie, notamment voyage on la E
pour tvaluer le montant
des dommages subis par 'I-
ran du fait du blocage de
ses aVo!rs par les filiales a-
m6ricaines a-t-il ajoute, in 1 '
diquant qu'il ignoriait enco-
re le tho-ntant des domma- /
ges qui serait exigt. _-- a-


I








t


dint aura fort a, faire-.
pour mainmema r son noU-
veau, leaderships.
Eni outre, la pollt!.que -
tranogre quil et en- g6ngral
largemnent secondaire dans'
les preoccupations immedia-
tes de 'el1ectorat, fera une
rentree en force dans la
campagag. Les consequences:
psychologiques de l'.affaire
des otages qont profondes
-sur 1'op'nion publique am6-,
ricaine qui nest pas prtte
A latiser passer une tell
humiliation.
Le csyndrom.e du Viet-
name appartient ma'nte-
nant presqu'au passF et la
reaffirmation ne la puissan
ce ambricaine dans le mon-
de sera sans doute un leit-
motiv pour tous les candid
dats t la Ma'son Blanche.


PRETS
RLINES est ld pour vous conduire a
Miami. Et les services de Eastern d
ous amener a plus de 75 villes aux
u Canada et an Mexique
vous avez avec nous 1'assurance d'un

alise qui vous donnera envie de voya-
ERN encore et encore.
information; contacted votre agent de
EASTERN AIRLINES an 6-2730





-~ .L,, .-*7-n$7 -
-- - -_ '
1w- Mmp^ y-xf wmmqp ss -N*X - -' *


_________----Lr- ---1.----~--- .,- ." -_~ L,-- -~-- L-I~-..--I ~~~lL~Ui~-l~il~d


POUR LIBERER LES OTAGES DE KHOMENY


SE JOINT AUX


BALLETS




BACOULOU D'HAITI







Pour feter l'heureux





, evenement de leur 22 ans





d'activites culturelles




LE SAMEDI 8 DECEMBRE




Pour la premiere fois la troupe se lancera




dans une evolution nouvelle : LE DISCO




Un spectacle a vous conper le souffle.


l~o~c~ccoosa~qeaeaaBao ~ W eassemeneCa~alaos^>Ftirco^inPe^ enewkn o co


f~~ n iuai .m oaut


___^_


LE BISTROT

Restaurant -- Bar.- Grnil.

Pizzeria CreperFe

LE RENDEZ VOUS DE L'AMBIANCE

CHAQUE JOUR \


Menu special Lunch i

a $3,60

4CHAQUE SOIR

DINER DANSANT.

AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo"

Mardi Soir -,Vendtrdl soir

:)

Z TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CHA-
QUE SEMAINE

Dans let Jardins dU Blstrot

Une nouvelle Attractio

<
GOLF MINIATURE
UN DIVERTISSEMENT POUR TOUS CLUB hOUSE
JEUX BAR CLIMATISE


BISTROT
Tous les ours de

midi A 1 h du matin

Le Manoir 146 Lalue Tel. : 2-1809
foaaT~oeoope'"r^^*oy*3esacLK>:W!cy G





MARDI 4 DECEMBRE .1979


'PAC


139


DANS NOS CINEMAS


(MPEBIAL
IMPERIAL 1

Mardi 4 D6cenmbro 1079

12 h 2 ih .1 hr's
Eiit.rd Odes 5-00
6( h 8 h 10 hreo.
Enrr'e Odes 8-00
ILE TEMPS DES3
VACANCES

X X X x

IMPERIAL 2

Mardi 4 Decembre 1979

12 h 2 h 4 hres
Entree Odes 5-09
6 h 8 hres 10 heurep
Entree Gourdes 6-00
VERTIGES

IMPERIAL 3

Mardi 4 Ddcelhbre 79

12 hres 2 hres 15 4 hres 30
Entrde Gourdes 5-00
6 heures 45, 9 heures
Entrdesuo Or -.DBmP1-,
Entrde Gdes 8-00
UN JUGE EN DANGER



RANCHO CINE

xxxx

ETOILE C1E
d/ardi A 6h30 et 8h30
,A MALEDICTION No 2
Damien)
intree G. 3,00

Mardi 6 h 30 et F n 30
LA MALEDICTION No 2
( Damien )
Entree Gdes 3-03
Mercredi 6 h 30 et 8 h 30
LA MALEDICTION No 2
(Damien)
Jeudi 6 hr~a3 30 et b hres 30
NOSTRADAIJUS
OU LA FIN DE 1, AN 2000
Entree Gdes 1-50 et 2-50



CINE LIDO
Mardi 12 h 2 n 4 hres
Entrees Gourdes 2-0t
6 h 8 hres, 10 hrcs
Entrde Gdes 3-00
LES 4 CHAMPIONS
DU SHAOLIN

x x x x

PARAMOUNT

Mardi 12 hi 2 h 4 hres
Entree Gde-; 2-Cf
6 h 8 h 10 hrc:t
Entree GOdes 3 00
LHEROINE DACIER

X Xxx

MAGIC CINE

Mardi 6 h et 8 hres
QUI
Entrde Odes 3 no et 4-00
Mercredi G h et 8 hours
LE ROI D1S TITANS
Entrdc Gdes 5-00 6-00
Jcuditi 6 n et, h sPregs
LE ROI DES GITANS
Entree Gdes 00i 6-00



Pharmacies
assurant le
service cette nuit

MARDI 4 DECwMBRE 1979

VITAL HERNE
Rue Pav5e

FRATERNiTE
B JJ Dessalinese

DE DELMAS
Delmas

MERCREDI 5 DECEMBRE

CHEVALIER
Lalue

DU SOURIRE
Ruelle Alerte

TURQUOISE
Rue St HonorS

JEUDI 6 DECEMBRE 19739

CASTERA
B JJ Dessalineo

ZEMBLA
Rue Lamarre
COTE PLAGE /
Carrefour

x x x

PETION VILE

MARDI 4 DECEMBRE 1979

HAITIENNE
Pan American

MERCREDI 5 DECEMBRE

PETION ILLE
Rue Flambert

JEUDI 6 DECEMBRE 79


ST JEAN LEVANGELISTE
Delmas Potion-Ville


REX THEATRE
Mard 4 1 21 2h 4h Oh 8h
lOht
SOS CONCORDE
Attention: Avant 5h 0 2,50
Aprs 5h G'. 4.00 et 5,00

Mercredi F Dcemabre 1979
12 h 2 h 4 h. 6 h 8 h 10 h
Avant 5hres
Entree Odes "2 ',
Apres 5 hres
Entree Gdes 4-00 et 5-00
S O S. CONCORDE

Jeudi 12 2 4 3 3 10 heures
Avant 5 nres ,
Entr6e GrIes 2-50
Apres 5 hres

Entre Gdes 4.-00 et 5-00
MOEURS CACHES DE LA
BOURGEOISIE
Interdit aux moans de
18 ans

x x x x

CINE TRIOMPHE
SALLE 1

MAMITO
Entrde '$ 1.60 et 2.00
SALLte t
TOUTE LA VILLE DANSE
Entree : $ 1.50 ez 2.00

SALLF. II
SCORPIO
Entire : $ 2.00

SALLE IV
LES MAFFIOSI
x x x x

CAPITOL
CAPITOL 1

Mardi 4 Decembre 79

PRIX UNIQUE
$ 1-00
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres

L ARGENT DE LA
BANQUE

CAPITOL 2

Mardi 4 Decembre 79

PRIX UNIQUE/
$ 1-00
12 h 2 hres 4 hres
6 h 8 hres 10 bred
SERGENT PEPPERS

CAPITOL 3

Mardi 4 Uecembre 1979

PRIX UNIQUE
$ 1-00
12 h 15, 2 h 15 1 n 15
G h 15 8 h 15, 10 hres 15
LA GRAND CASE

CAPITOL 4

Mardi 4 Decembre 1979

PRIX UNIQUE
$ 1-00
llh 45, 1 h 30 3 h 15.
5 hres 6 hres 45. 8 hres 30
10 hres 15

ATTAQUE ECLAIR.
12 h 15, 2 h 15 4 i 15
6 h 15, 8 h 15, 10 tres 15
LA GRANDE CASSE
ATTAQUE ECLAIR

X X X X

CIIE OLYMPIA
Mardi 12 hres 2 hres 4 h
Mercredi 5 Dkfermbre 79
Entree Gdes 2-r01
6 hres 30 et 8 hires 30

Entrde Gdes 3 00
LA REVANCHE DU
DRAGON

Jeudi 12 hi 2 h 4 bres 6 h
Entrde Gde 1-50
LES 2 INVINCI3BLES
8 heures 30
Entree Gdes 2-00
JE SUIS QICFEUSE


x x x x

ACTIVITIES
CULTURELLES
DE L'INSTITUT
FRANCAIS
D'HAITI

Jeudi 6 17 b-es 30

CINEMA : de la rose:>

Entrde libre
(cartes A reti-er au Secrd-
tariat de 1 Insi.itut fran -
cais)


L 'ATTENTAT DE PORTO RICO


San Juan (Porto Rico)
(AFP)
L'embuscade tendue lun-
dl martin a Porto Rico i
un autobus transportant
des membres du personnel
de la marine des Etats U-
nis, est le premier attentat
mortel commis depuls dix
ans centre de. militaires a-
m6ricains h Porto Rico.

Le bilan office s'dtablis-
sait lundi en ddbut d'apres
midi A deux morts et dix
(bien dix) blessds, don't 3
femmes. Le dernler attentat
out a coute la vie A un sol,
dat americain a eu lieu en
Mars 1970. Un militaire a-
vait Wte abattu A San Juan,
la capital de Porto Rico,
en reprdsaililes apres la
mort d'un etudiant au
course d'&meutes a 1'univer-
sit6 de la ville.
Selon Ia police de Porto-
Rico, les auteurs de o'em-
buscade de lundi, au nom-
bre de quatre, ont ouvert
le feu avec des fusils de
chasse et des revolvers sur
l'autobus, immobilis6 par
une camionette placee en
travers de la route.
Le vehicule transportait
des membres du personnel
de la marine americaine de
la base de communications
navales de Toa Baja, A une
quinzaine de kilometres A
1'Ouest de San Juan, A une


station radar, A deux kilo-
metres de cette base.

Le conaucteur, et un pas
sager ont et6 tuds immedia
tement, a ajoutd la police.
L'un des passagers s'est a-



Declarations de M.
Lopez Portillo sur
le dollar, le petrole
et l'a religion
MEXICO (AFP)
Le President du Mexique,
M. Jose Lopez Portillo, a
declared lundi que les pays
exportateurs de petrole
don't le Mexique, vont refl6
chir A deux fois avant d'ex
traire des matibres premie-
res pour les convertir en u-
ne valeur devaluable com-
me le dollar.
(Pourquoi extraire du pe
trole si c'est pour le trans-
former en quelque chose
d'aussi precaile que le dol
lar?,;, a demand le Prdsi-
dent Portillo au course d'une
conference de press.

Le Chef d'Etat mexicain'
a estimd que le gel des a-
voirs iraniens deposes dans
des banques americaines ( valt ete preciuited, et avait
ddteriord le systv me mond-
taire mondial.


longueur

-c%


nauteur


T
13"



i


9"


45 inches 40 livres


aergeur
longueur
I u -En registrement


55 inches 50 livres


lors mis au volant et a fait
demi tour.
Plus de quarante impacts
de projectiles ont et6 rele-
vds sur l'autobus, et les au
teurs de l'attentat, qui n'a
toujours pas 6td revendlque,
ont pris la fulte A bord d'u-
ne deuxieme camlonnette, a
conclu la police. Les premier
res informations indiquaient
qu'lls avaient fui a, pied.

Le cunore-Amiral Arthur
Knoizen, t'un des responsa-
bles de la marine americal-
ne dans les Caraibes, a qua
lifie pour sa part 1'attentat
cd'acte haineux et intoldra-
ble>>. et a affirmS que 1'em-
buscade avait etd tbien or-
ganisne et executee. Ce n'e
tait pas une cibie prise au
Hasard>,. a-t-il ajoute.
Une vaste chasse A 1'hom
me A laquelle participent
des agents du FBI (Sfirete
Feddrale) a etd commis
pour venger la mort il y a
trois semaines dans une pri
son de Flcride d'Angel Ro
driguez Cristoba, militant
inddpendantistc arrttd pour
avoir odndtr6 sur un champ
de tir de la marine, et re-
trouvd pendu dans sa cellu
le.

Des patrouilles de soldats
en tenue de combat, et ar-
mes de fusils automatiques
M-16 ont ete organisees
dans la region de l'attentat.


(Suite de la 16re page)
tout en poursuivant la stra
t6gle d'etendre les activi-
tds qui tendent A. contribuer
au enforcement Interne de
'ecotnomie. Nous avons be
soin et nous acceptons des
investissements Strangers et
la technologies pour rdaliser
ces deUx objectifss.

II a soulign6, cependant,
que le capital stranger doit
8tre invited dans des condi-
tions claires. La Jamaique,
a.-t-il expl'qud, a deja prd-
pare que les investisseurs
strangers ont le devoir de
former la main-d'oeuvre lo
cale, de chercher des ta-
lents locaux et de demeurer
A 1'dcart des questions poll
tiques internes du pays.
Le Premier Minlstre a
reaffirmed les liens tradition
nels d'amitij qul unissent
la Jamaique A ses prnnci-
paux partenaires commer-
ciaux: les Etats Unis, le Ca
nada At la Grande Breta-
gne. q* ous vuulons, renfor-
cer ces liens, nous voulons
plus d'investissement de ces
sources traaitionnelles et
nous voulons plus d'&chan-
gess. Mais, a-t-il ajout6, la
Jamaique veut aussi divers
fier et explorer de nou-
veaux debouchds, et con-


tacts avec d'autres pays du
monde.
Au lujet de questions po-
litiques M. Manley a dit
equil est absolument fauxs
que la Jama'que soit anti-
occidentale et anti-amdrical
ne. miration pour ces peuples
et les rdalisations des gran-
des puissances occidentales
d'Europe et de 1'Amerique
du Nordi.
En ddpit de cette admira
tion, a-t-il explique, la Ja-
maique s'identife avec les
deux tiers du monde oif les
peuples vivent dans la pau-
vret6. Il a affirmS le droit
de son pays de se prohon-
cer sur des questions de
principles quand il s'avere
necessaire. Nous luttons
pour affirmer les droits
qu'ont les pettites nations de
se faire entendre et respect
terms, a-t-i1 indiqud.
Comme example, le jamal
cain a explique que son gou
vernement a d6nonc6 la pri
se de 1'Ambassade 'des Etats
Unis en Iran et a demanded
la liberation des otages.
du movement non aligned
nest pas important,, a-t-il
dit, ce sont les principles de
droit et d morality internal
tionaux et la base des rela


tons, Internationales qui
sont en Jeu>.
Les participants aux ses-
sions pl6nlaires du 30 no-,
vembre ont" discute des pro
blames energetiques de la
Caraibe. La gravity de la si
tuation a 6te illustrle par
des Mlatistique-, de la. Repu
blique Domlnicaine:En, 1967,
le pays imporcait 12.4 mil-
lions de dollar de products ,
p6troliftres soit 7 pour
cent des importations tota-
les. En 1977, ces memes
chiffres dtaient. 199 millions
de dollars soit 35 pour cent
des importations totales.

Tandis que te Premier Mi
nistre Manley prononqait
son discours le 29 noVembre
une centaine de personnel
manifestalent devant 'hotel
centre les relations qu'entre
tient son gouvern iment a..
vecs Cuba et le '6gime comx,
muniste de Fdel Castro.
Les man'fest'i,.s etaient sul
veilles par la police et se
sont dispersds dons l'ordre
aprds quelques -.eures.
La conference sur la Ca-
raibe a ete organ'tsee pai
I'Institut d'Entreprise Ameri
caine, le Conseil des Ameri
ques et le Comite pour la
Caraibe en cocp6ration a-
vec le Ddpartement d'Etat
des Etats Unis.
AmU


hauteur








larger


62 inches 70 lives


CLOTURE DE LA CONFERENCE

SUR LA CARAIBE


.1


57
sh


11
















2


















0.

'5


p.
p.


des Etats-Unis vers Haiti, la Republique Dominicaine, ou la Jamaique.


Du ler D6cembre 1979 au 13 Chaque passage r6gulier sera accept avec deux (2),coji....,
Janvier 1980, aucun exc6dant de enregistres et un (1) a la main de dimensions suivantes: ,
bagage' ne sera accepted sur les
vols d'American Airlines au depart En registrement-Un colis don't la En registrement-Un colis don't la
des Etats-Unis vers la Republique some de la longueur exterieure, some de la longueur exterieure,
Dominicaine, Haiti, ou la Jamaique. la larger et la hauteur ne d6passe la larger et la hauteur ne depasse
pas 1,57m (62 inches). Aucun pas 1,40m (55 inches). Aucun
colis ne doit exceder 70 livres. colis ne doit exceder 50 lives.


A la main-Un colis don't la some
de la longueur exterieure, la
larger et la hauteur ne depasse
pas 1,14m (45 inches). La larger
et la hauteur ne doivent pas
depasser 58cm (23 inches)x23cm
(9 inches)x33cm (13 inches),
approximativement. Aucun colis ne
doit exceder 40 livres.



TOUS LES BAGAGES DOIVENT
ETRE IDENTIFIES AVEC VOTRE
NOM, VOTRE ADRESSE ET
VOTRE NUMERO DE
TELEPHONE


8A AmericanAirlines


J


23" -- ---_L I







MARDI 4 DECEMBREC 1979


Carnet Social


JtEMERCIEMENTS
MadamU NicolI Auiguas -.'
lhiiiornit i, enl'RunLs, Doctour
; 'r K. Aiugustln. Madamt,
el. ufiinntis Madanme Denlse
A igilisLI Phlillppc .l, en-
liInts l.Il's touclices des nouin
briiUX t,6moignages di syinpa
Ilie qui leuir on t 6tL aidris
ses lor i' hi dc&'s cr le'ur v6
indrde mire et grand m6re
VeuVe Rodolphe Augustin
lie Rosita Rodriguez pr6sei
tent let, avec leur reconnais
sauce, leurs sinc6res remcr
ciements.
Port au Prince le 4 dbcem
bre 1979
412

xx x X

DeNes de Mme
Guillaume PAUL
-NEE CLAIRE AZOR

Pax Villa annonce le e
survenu le ler. D6cem
. 79 h la rue des Fronts
rts de Madame Guillaume
Paul eie Claire Azor,
En ctlte p6nible circons
stance Pax Villa et Le Nou
velliste prscontent leur sym
pathle S son Spoux Mon-
sieur Guillaume Paul. o ses
enfants Jean Mari Fran-
tois Xavier Paul, Lou s Jac
ques Xavier Paul Mayie Gra
zlella Xavier Paul. Marie
Helone Paul, S ses fllleuls
Dinette Ladouceur. Osmin
Bonhomme Madame veuve
Vadlus Marc noe Graziella
Azor. Claude Azor, Denis A-
zor Madame Arnold Josenh
xpa Nikks Azor Finette Azor
Mme. Veuve Rachel Paul,
Eugene Miche1 Madame Pr6
cius Francois. Marquirite A
znr, Altina Azor Madame T-
dia Bonhnmme. Francine
Brnsno Landa Brusnn. Ar-
nnus Brusno. yVesta Brvio,
Fleprinotte Azor, Mirielle
Azor. Mnnsiper Pt Madame
Orel- Fore-t. a Lauriaps'-
Lexandre arsinlloment it N
Y Agnls of Frit7 Deans. Man
slonir Pt Ms don northold
-'homas actuellmpan+ 'aT
Y. *

Aux families Azor. Forest
Thomas Tevandre, M5'hepl,
Dpi's Ron'hnmme. Bnri'-no.
T.adoiin"ir. Frnnoisn;t sof '
,s-q a'tr e nrepntqot nt 1116s
6prouves par ce deuil.

Les fndrailles dc Mndn-
me Guiilaume Pnul noe
ClaP;r Aner '-pront clhniqdos
le jeudi 6 rdcembre a 4 heu


ros PM en 1'Eglise du Sacr,
Cocur d, Turgeau.
Le convoi partira dc Pa:
Villa SacreiCoeur oh la di
poulile inortell' scra expo.
s6c d&s 2 heoures.
41:

xxx x
Dices de Mme
Marie-Kose
-Jean- BAPTISTE
Les Pompes Funebres Pa
ret Pierre Louis vous an-
noncent le d6cds de Mada-
me Marie-Rose ,Romellse
Jean Bavtiste survenu di-
manche.
A ses enfants Andr6 Ear
fait et Madame n6e Alta-
grace Frangois, Veuve Antol
ne Parfait nde Angeliqu@
R6my;
Ses petlts enfants: Max
David et Madame nea M-
reille Parfait; Pierre Salnt
Armand et Madame nde
Ghislaine Parfait Jean
Claude, Frantz Guy, Andrb
jr, Homdre, Lyonel Camilla
Guerda. Marie Lourdes. Ya
nick et Maryse Parfait. Jo
siane. Frantz et Frisner
Pierre;

Aux families Parfait, Fran
qois R6my David St A-
mand, Pierre Duval Jean-
Pierre,
SA tous les autres parents
et allies, MM. Pierre Louis
et Le Nouvelliste adressent
leurs sincdres sympathies.
Les obseques seront chan
Sites jeudi 6 D6cembre 5A 4
heures PM en la Cathddra
le de Port au Prince.
Le convoi partira du Sa-
lon Fundraire de 1'Entrepri
so, & la Rue du Centre.
412



Avis Matrimonial
Je soussign6, Etzer Mi-
chel demeurant et domici
lii a Port au Prince ddcla
re au public en general et
au commerce en particuliei
n'etre plus responsible des
actes et actions de mon 4
pouse Madame Etzer Mi-
chel, nre Jocelypre Doris.
mond pour abandon du toil
marital -Jusqu'S ce nu'une
action an divorce lui soit ir
tentle
Etzer Michel
Port'in Prince ce 4 ddcenr
bre 1379
412


LA V7E CULTURELLE


ANTHOLOGIES DE LA
POESIE HA1TIFNNI-
d D EXPRESSION CREOLE
DE CHRISTOPIIE
x CHARLES
S (EDITIONS
- CHOUCOUNE, T'OME 1)
2 Cest avwc pixlsir que nos
lectaurs aporendront la
purution Drochaiue (au
course de cette semaine ide
I cAnthiologie de la Podsie
Haitienne d Exoiression Crdo
le) de Christophe Charles
iEditions Choucoune. tome
* 1)

C est un choix des meil -
leurs poStes baltiens d ex
Dression creole Le premier
tome comprend unp vina-
taine de poktes Ce sont :
Donald Assall, PyA Bam-
bou, Dominique Batravil.
Robert Bauduy Jean Brier
re. Christophe Charles
(lui-meme). Oswald Du -
rand. Ra.ssou Labuchin.
Pyd Legba, Jacques Lenoir.
Jean Mapou, Raymond Moi
se. Fdlix Morisseau Le -
roy, Rudolf Muller. Pierre
Richard. Charles, Charles
F Pressoir, Jean Albert Rd
jouis, Emile Roumer. Mi-
chel St Louis, Carlos St
Louis et Lionel Vilfort

Parm les atextes choisls.
On reticent avec olaisir :
Saint Midi de Vilfort. Md.si
Papa Dessalines de Moris-
seau Leroy, Simbi Maltres
se de Labuchin. Ayiti de
Bambou. Pou Morisso d&
Brierre, Sept Potmes Ma -
kssa de Ch Charles. Chou
cbune de Durand, Voyaj
Sin Valentin de R Baud iv
etc Autant de podmes' out
a. eux seuls, valent une
anthopologie

A notre connaissance,
c est la premiere tentative
d'une anthologie d expres-
sion creole apris 1'essai dk
Pyd Bambou sur lr. theme
de la mIre Une anthologie
varide, ayant m mc un as
pect histerique : on y re -
trouve le premier texte con
nu en creole : isette...

Ce choix ne se limitera
s pas A ce seul tome DdjA le
deuxidme est pret On y d6
couvrlra des po6tes d un,
notoriety incontestee Par-
t mi lesquels, nous retien -
drons pour votr, Idifica -
tion : Georges Sylvain. D
Fardin. E C Mdgie, Paul La
raque, Tiga, Cnarles Alexan
dre Abellard, Othclio Ba-
yard, Massilon Colcou, Lio
nel Truoillot etc


ANNOUNCES GROUPEES


--.- -


I-


Cette Anthologle 'de Chris
tophe Charlei rdpondait,
peut-on dire, h une n6ces
sit6 : 9 1 heure ou le cr6o
le se codifle, a 1 heure ot
le crdole se l6gifle, 11 talt
tant que des essa'., des dtu
des sdrieuses vienhent ren
forcer la dose et mon -
trer aux uns et" aux autres
que le crdole, notre lan-
gue, peut, come' nimpore
quelle autre langue, ser-
vir a 1Education ou dans
1 Education de tout un
people a ceht puur cent Tra
de crtolouhones 0. Bo
TEL.


Ted Kennedy
accuse Carter de i ....
,passiv!tte ,f
BONN (AFP) !SERGES. GAILLARD"
Le SenaeAur Kenned-y ad AGENT GENERAL,
versaird de Jimmy Carter 38, RueduMontalas. .T6t 231311
pour les elections president Port-au-Prince.Haiti'
tielles, a accuse l'actuel pre -
sident des Etats Unis de L'Europe on I'Amerique du
opassivit6>. Sud Via Santo Domingo et
Dans une interview au ban Juan.
quotidien <>, Ted
Kennedy a reproch en ou CONTROL
tre au president de cne pas INSECTERAT
comprendre is v6vitable ca-
ractdre du people amdri- Exterminar rapidement
cain )>. leg insects et les rougnrs
< a declar6 Kennedy, suis pas d'avis que les amd .
ricains se trouvent dans u-
ne crises spirituelle, et je
suis convaincu qu'ils sont
parfaitemeilt prdts "A repli-
quer A une provocationn>.
Le Senateur amricain a
soulign6 a ce propos qu'il
6talt en epntr.ct permanent AU PETIT
avec Carter au sujet des o- BATEAU
stages de Tdh6ran afin de
discuter des measures suscep D positaire (te tampons hy
tibles de permtUre ]a libe- gi6niques'- Vetements -
ration dls membres de l'Am Sous-vetements Petit Ba
bassade des Etats Unis. eJ'ap teau articles pour B6b6.
porte mon soutien au pr6si- ,_Electro managers Prests
dent dans les circonstances r
actuelles parce que j'estime
que l'Am6rique dolt r6pon-
dre d'une seule et meme
voix & la provocations, a-t- HAITI
II ajoute. COLOR LAB
Ted Kennedy a renouvel6
ses critiques i 1'dgard de PouK de mellleures Pho,
1ancien souverain iranien. tog Service Garanti z4
s'est toulours int6ressd qu'S teur et le profess'onxel 1.P
une seule unique personnel, Rue da Centre : T&I. : 2-094
a savoir lul-m-mem>, a ddcla
re Kennedy an journal al-
lemand. si son depart (des Etats U- Reexamen des
ni devra!?t, ,t re p,cti~pn relations des
duolleu of 11 pourralt se relations des
rendre>. Etats-Unis avec
la Libye

WASHINGTON, (AFP)
II Les Etats-Unis ont en
trepris le re-'samen 1
leurs relations; ,eve I
Libye, a annouc6 i undi 1
Porte-Parole .du Departc-
ment d Etat, Monsieur Ho
ding Carter
Ce nest pas taent 1 atta
que centre 1 Ambassadfc
mdricainc a Tripoli que 1 i
suffisance des r grets ex
primds par le roaverne -
ment Libyen et : absence
de toute offre de repara -
tion financitre .our le3
dommages causes ,ui a am
n6 les Etats-Uais .t pren -
dre cette ddcisi nm, a exp
quo le Porte Parole
II a rappel, a ce suie
que les autorit6s Paklsta-
naises avaient, c.les. an -
noneS quelles iprendraien
a leurs frais la reconstru
tion de 1 Ambassade ameri
caine a Islamabad ddtruit
il y a 12 jours par Les 6min
tiers

Le Gouvernement amdricaiy
soupqonne firtement 1
regime da colonel Kaah
fi d avoir encourage sinoi
autoris6 tacitement la mis
iS sac de Aimbassade arn

Selon le P-srte-P role
le Ministre Libyen des A
fairies Etranglres. Monsieu
All Taraeki, cxprimd se
regrets ai cihargd d Affai
res amdricain a Tripoli e
assure qiue les dcpendan-
ces et le personnel Diplo
matique americai's sP
raient desormais protege
messe sera tenure. a dit :.
Carter II a cependant r
connu que Policiers (a
lieu d un' seul moment d
1 attaque) gardalent maint
nant 1 Ambassade don't le
portes ont te arraclies
par les lrneutiers
SAu DIpartement d Eta
aon se refuse ak dnumdrer Ie
posslbilit6s de represallle
contre la Libye II sembli
peu probable cpabenaant
estlment les c.Esrvateuris.
Irue les EtatE-Unis aillen
f jusqu la rupture pure ae
- '/" ft simple de leurs ,'elation
que 2 Diplomati0ues
Leur c'rpendance enveri
le pdtrole Libyenn nest pa
marginale Elle reprdsanti
environ 10 P C de leura ix
portations (6 milliards, dc
Dollars cexae annde, et uea
\ que 2 500 & 3 000 technl -
ciens aindricains travail -
^ lent sur les chasps pdtrc
llferes Ltbyens,


-I


Joliet
Salon de,
156, Rue des
(Entre des Ru
et Getfrard)


General E
Agency
ROUTE DE DI
EN FACE DE I
Box 13145 Del
Section de lar
Avise le pu
clients qae les
glais de fra
creole, commea
tir du I undi 8


-- CouCOille
LL La collection rialtienne
S C111qui vous propos- de, livres
A- sur la linguistique, la Stoeo
oglie, la Psychologice, I'An-
thropologle etc... Actnelle-
s KID POWER ment en Librairie : la 2eme
sse ABSOUBA. Edition de eSirolinx et le
Beauti Sous-Vctements Maillots precis de grammxaireb cr6oj
I SPENCERS comparee, et consideration
Miracles, 156 LAYETTES Ethno-P~ychanalytlques suN
es MontalalU KANTWET le Carnaval Haitien*.
LITS PARCS .
CHAISES POUR ENFANTS -

Services


ELMAS l


DELMAS II
lmas Haiti -
ngues .
public et les
s course d'an-
ingais et de
ncerOnt a par
Octobre 1979.


HOSPITAL ET
MEDICAL
SUPPLIES


S u a



Grand Rue en face BATA.





Ltt Gondoh


Rue des Miracles, No. 84
Location et Vente Tout ce qui fait la diffi-
Lits d'H6pitaux Chat- rence entire une femme nor
ses Roulantes 6quilles male et une femme o61gan
et Civires. ^te -- 39 Rue les Miracles

CENTRE DE
METAPHYSIQUE mi T! T
MIIUJL.UvULIE UI';


Unit6 Universelle en As-
sociation avec la SIRD. So
ci6t6 Internationale de Rda
lisation Divine. Rue La-
marre No. 12 Port-au-Prin
ce.
S.La SIRD est fondee' par
u grand Ma'tre de l'Inde
Spirituelle. le Swani Guru
Devand Sarasvati Ji Maha-
raj. plus connu sous le nom
de Swami.
Pour tous renselgnements
compl6mentaires adressez-
vous) a India Palace. (Bl.-
r.entenaire).
N.B.- Le MYM ou Man-
tra Yoga meditation ne de
made aucune preparation
au pr6alable pour passer a
la phase pratique.

4. TOYOTA

c La marque viable, robuste
5 i1gante, la Mariup que
ehoisissent les gens senses.
HINOTO S. A. Rue "avee
Tel. : 2-03.:-





S Le Magasin qu -tansfor-
me vos efifants en aPetits
Bijoux avec ses pret-S-
ne -ter 39 Rbe des Mira-
dees
lo
)d


a
n


Ke



BATIMAT
Achat -Vente LocatUor
at ATIMA T DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue di iunai 77
it
e AVIS AUX
; INGENIEURS
Tous types de Fermeturet
roulantes m6talliques de sfa
n retS TURIN, ITALIE -
S Grilles articuleas extensi
Sbles
S- .'1 ;eaux m6talliques avec
e o' sans martV lle Epals-
Sseur : 13-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes metalll.
ques etc...
Ddlai de livralson CIF
U Haiti Franco Douane : 60
jr jou'-s
S dresser au Magasin
s VirIELLO FREREs 303
- Blvd J.J. Dessalines, Phone
t 2-3741.
)-


A UN COURSE
e INTERESSANT

e Vous qul vous trouvez en
e gages dans une profession
s oui votre plus ou moins
grande habilit6d vous ex-
primer correctement contri
bue a votre advancement a-
t vez intdrt a vous inscrire
s aux course de Diction de Ma
s dame Robert Denis.
- Adresse : lere Impasse
Lavaud No. 13 23497 Del
mas 19 No. 12 6-1349.
S Beaucoup ont experimen-
St6 ce course avec success. A-
lors pourquoi pas vous.



Io iNDIA PALACE

a Le Bazar des cadeaux exo
Stliques Tcut l'Orient et
1 ses mystdres pour pla-re et
charmer.
Bicentenaire dVx cote de
o la Douane. grandes facili-
tes de Parking.


LA QUALITY EST AU SEN
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recurh ge de ra
quettes.
73, -*Lalue T61. : 2 4991


Qualitex


LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au- Prine, T6I. : 2-3132
Peton-Ville T61. : 7-0082.















Exactement ce qu'Ul vo a
haut pour tancher nature
element votre soif


Nutrament

Les sportifs, etualants, homr
mes actifs boivent NUTRA
MENT, la bofsson de Sant6
VAN POIN GRO NEG SAN
Nb-TRAMENT


A recu de tries beaux
tissues pour les robes de fin'
d'annee, de jolis dessins
pour enfants.
Rue du magasin de 1'Etat
89 \


PHARMACIES
SANTA MARIA

JEAN PARDO
Rue du Odentre race an
Nouvelliste -'Execution d'oa
dlonnances, soins, conscieln
ce professionnelle


Ir


81 vous souhalte:, avoir le
-lable au corps. Faltes
vite de sauter jusqu'A Mini-
Records








CENTER
Si vous payez omnq ffollars
le Disque Haitien clest que
vous ne I'avez pas achet6 A
la Rosenthal
126 Rue Pavi,


ROLACO
A g e n c e immobiliere
No 102 Lalue
S- Bail Estimation etc...
elp;Snone : 2-5795


.5\




For sheer delight...
Toblerone Switzerland's
world famous chocolate
with milk,
almonds and honey








C/ocolai Fobler

-nwDw the world over
. ^ f --


A


-bj~-~~ ~ ..i~-;;.-.~hi--~,~,5.ULaa~ha;~~~*libu4


PAGE 4I


nl


sports G06nranx P.
ox 73. Port-an-Prince
: 2-0853


Lunettes de haute qualit6
optiques at solaires on ex
clusivitd cuez J. M. Maxime
Celestin opteiien diploma 98,
Chemin deri Dalles
T61. : 2-5615


PRACTICAL
ENGLISH SCHOOL
Gagnsz d'avantage; appre
nez rapidement 1'Anglais
sans effort; sans fatigue.
Professeurs Haiticns et Am6
ricains. Cours 1ous les jours
du lundi au vendred,, ae
6h30 a.m. a 7h.30 am et de
3 heures pm a 8 heures pm.
PRACTICAL ENGLISH
SCHOOL
Me. Jacques Andrd; Av.
Directeur
18 Avenue du Chili
Tel. 2-2462

ECOLE PRATIQUE
DE COMMERCE
Cours de Dactylographie,-
Secretariat, Stnographie et
Comptabilite.
18 Avenue du Chili.
(IDEC) INSTITUTE D'ETU-
DES COMMERCIALS.
Tel: 2-2462










Danse bien
en appgenant








jes damses mondaines: Salsa,
Disco. Tango. meringue etc...
valier No. 16
llcraire dhxstique
Appelez Harry POLICARD
au 2-1389.
Rue du Dr Auda'n on Ave
Jean Claude Duvalier N9
16





'IWARDT 4 DECEMBRE 1979


AVIS DIVERS Prouramme de
la visite de Miss
Avis de la Societe Avis -. Univers en Haiti
AiKonvme en AComsmutnatdt 3 .5 i cembre 79
Formation Saitite -Marie,, -
- iA;f m., ,. ,LUNDI 3 DECEMBRE 1979


uliiriEiiEiUi -
.SO('(IETE 0 I UIPI'EMEN I'
I.r I)i: sII.'ie :'IU
S l I) IRV: S

En enll'orm'!' e ti 1 Al----
't,, .j tlni Oec5' ti dii 28 Aofit
19)(6, ori.i ilsanl' la form;-
t.loill c s Soc1ctO; Atn ony -
mId 'S, 11 : (i.ee dipos laui De-
paih't enle t ciA i Colmmierce It
dil1 1indus tric l, en 1 lEI 1-
I'd e (cl Notaii'C tLItl KF,-
NOL iins conle des Statuts
de la Socipet AneonyVle enl
forni:i(lon deinonimee : dO
CIETE DFQUIPEMENT ET
DE SERVICES IS 0 D ;.
S A) don't le I.!ac esta A
Port-aiiu-P'lne, Haiti
La Soci,!d a pour obi"c
d rntreprendre en Haiti ou
a illeurs l achint des vehici
lie's. de maehti., ai motelnr;,
utitlis. plet-s d(- rechan-
c et accessotrca. t arti -
. es et de ii-od.ils qlue1-
Fobdiqties pour lIs revendre'
alis louI r. 1 ilacha pour
la reOvrnl" la location ou
I exploitation cdi matr. '
agricole. d. r-' sVaUx puliblir
oni autres, d entrip'u end'"
lout ce qui conic6r;n la '1.r
do. 1 ent rein ct ies rp'i-
rations d autornobileF et an
tries vehirules: la vente
rI essence et 'iutren pro -
dults p&I;oliers, ,L repre-
speintstlo commerce:
Folidee Dalt los si eurs
Raymond CHIAlCY, Geo:
ges ELIE Fil,u Wesner LA
HENS, C',liin PAUI.EMON,
Alix THEARDL (1 Andre
VILLEJOINT La Soci'.te a
un Capi' .a dIc VINGT
MILLE DOLLARS, ($ 20.noi
00), divist en dciu cnts
(200l aevions de Cent dol
eirs I($ 101)00) c'' lliln
Elles seront rmaiss en cir-
culation anpr' jtour su s .
miption interiale et au -
ront la forn dt un titre no
minatif oi an porter don't
la cessio, s a"fiectuera s'ti
vant le moe m ethbli par
les Statuits d- la Socni-t
Port-au-P'irice. le 30 No-
vembre 1979
Andrd VILLEOINT, Av


CEE:
Convention sur
la prevention du
terrorism
DUBLIN IAFP)
Unre onvi'ntion sur la prO-
vention du terrorism a 6t6
signde mardi A Dublin par
les neui pays membres de
la communauto europeciine
Cit accord, signed par les
n'iuf ministries de la Jiustice
stipule cnue chaque pays de
la CEE doit nmiintenanit soit
.igePr, sait ixtrader toute
pcrsonne r'chereh6e pour
:iclo dci terrorism dans
d'aiires pays de la commu
na i.e.
Sips le terme d'acti, de
lirrorlsein, Ct-rit conC nation
comprend If' dtourloiene nnt
d'avion 1'enl'vemciie, l1'tt:
cu(, la bombe oi a main
'rmee.
COt. accord est un signed
ividcen, qcil' nous sommes
: ur In vsie d'Ocliminer 1,
;tiifgs pour l)i l rroristes
:, ddcl'ar I mitisar(, irlan
(iais dep li Justtie. M. JTerry
(' collins nt l),I president du
crmsnils cldes ministre-, euro

Dans un omrnmuniqui corn
nun, les niut ministrPs es
i)6rer ni rlet clte convention
:era ratified rapidemenj par
r.s pays mpmbres, par in-
corporation dans leur l6gis
lationi intcriiire. Cette con
venlton romnolaee une eon
v1ntin dii Conseil de 1'Eu
rope porf ant til inOlipmeri sllr
l'exterdr;'on ds terrcristos
et ratiriee spAlprnpet par
trois pays de la CEE.


AIJTOROU II


En pinanflart votre pro-
gramme d'Ann6e 1980, pen-
siz a retenir votre date de
retralte, en ifrunaias,, au
Foyer de Charito. Commu-
nauite Salnte Marie, situe
au Canape-Verl. n
Precdlioateur Rdvbrend
Pore Gilber.t Pourchet.
1 Semaine de 30 PM
aqr7 au 13 janviler, 2h p.m
Retraite Fondamentale
1 semaine de 4 heures et de
mie PM.
du 14 at' z5 Janvibr
2h pm Retr'ite d'Appro-
fondissement
Cofit 30.30 Jo:lnrs
Week-end de 4h et dumi
p.m
Vendredi 4 ar dimariche 6
janvier a 5res p.m.
Couit: $ 2000
Inscription-.s: 7 Haut ae
Turgeau, P,-rt- au-Prince.
Merci.
612

x. x x x

ORDRE DES AVOCATS
DU BARREAU DE PORT AU
PRINCE

AVIS
Le Btitonnler ce 1'Ordre
des Avocats du Barreau da
Port au Prince invite les a-
vocats stagiaires et les JeU-
nes avocats qui ont pr'te
serment dans le courant des

deux dernitres annees 0 en
trer en contact avec lui &
bref delai au Cabinet Coll
mon Etage Clinique Rigaud
Champ de Mars ou au siega
du Conseil au Palais de Jus
tOce on vue de leur partici
pation aux Assises Criml-
nell(s qui debuteront a Port
au Prince le 7 decembre pro
chain

Dantts P COLIMON
BATONNIER


La rsSponsabilite
de 'attentat de
de Porto Rico
revendiquae
SAN JUAN (PORIDO-
RICO. (AFP
Tro.s oclrani.ationd ind6-
Dendantistes oa-i revendl -
que conjointement LundL
]a tesponsabilit die 1 attend
tat qui i colite la vie a
deux personnel eL en a
blessed dix autees. dans i1L
mtainep. a San Jian

Dans int cormmunilque
commune, 'les forces Ar
m6es de resis'Lance poDi
laire>, l arme.e p).pulaire
porto'Teaknei et tlore"anlsa
tion des volonifuires pour
la revolution ortoricaine,
cqalifient ce eattcnta. do
ptrnatlon mllitbiire centre
irne base de renseri;nemenits
dp In marine amer.cralucto
Lat,'oi',t, i&J, peronit:'
enit ccii autobus Qui trnins
porlait du personnel de la
marine americaine

It s ait. af:'irmn-'nt les
uOuteurI du coimmuniqut.
d une riposte a la mort. il
v a iun an. de dpux eunies
nationalists nortoriraiins
tueis par la Police et La is
mort. le ,ois dernter. dans
une prison de Floride dun
troisieme nationallste
vaient deiit revendioue des
Ces trois organizations a
attentats a la blumbe cora
mis en Octobre contre des
immeubles du gauverne -
ment fiedral
Le Porte-Parole de la
Mason Blasnche, Monsieur
Jody Powell, o. cuant A
lui, qualifi5 1 attentat de
<<'meurtre meprisaoleF


iE DELMAS TEL : 0-218


TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-.


iL




01



JAZZ -


3 hres 21 P M


9


Arrive de Miss UniverTs,
Mademoiselle Maritza Sa-
yalero et de sa chaperon-
ne Madame Barbara John
son
Miss Sayalcro de natio-
nalit. v6ndzuillenne est ac
cuoillie par le Lieutenant
Henri-Robert Marc-Char -
les de la Garde Preslden-
tielle et par des membres
du comited organisation du
concourse Miss Haiti
Miss Univers et sa chapel
ronne prennent place dans
une voltiure du Palais Na
tonal en compagnie du
Lieutenant Henri Robert
Marc-Charles La voiture
du Palais est precepdne d u
ne escorted de nuoto cy
clistes
Le cort'ge entreprend une
tournde dans la ville et
dIpose une gerbe de Fleurs
au Marron Inconnu et se
dirige vers 1 Hotel El Ran
cho oi rdsidera Miss Uni -
vers pendant son sajour en
Haiti
6 hres 15 P M
I, escorted militaire de
Miss Univers et de sa cha
peronne se pr6sente li'Ho
tel pour lea accompagner
h 1 Ambassade du Vendzus-
]a oi oune rdccpdon est of
ferte en leur honneur de
7 A 9 hres P M

SARDI 4 DFCEMBRE 1979
hres 30 A M

I, escorted de Miss Univers
Pt de sa chaperonne part
de 1 Hotel El Rancho pour
se rendre au Palais Natio.-
nal
10 hres A M
Les memnbres du comir0
d organisation du concourse
de Miss Haiti don't les noms
suivent prdsentent Miss
Universe a Son Excellence
Jean Claud" Duvalier, Pcf
sidfenta hVie de la ReDU-
blique
Madame Marie Denisa Du
valier Th Jean E 10aurel et Madame,
Madame Regirnc tIlontro -
sier Trouillot, Madanme
Carole Pasquet. Monsieur
Raymond Joel Elie, Mon-
sieur Paul Cambrv
Vin rd honneur

AU SORTItIZ DU PALAIS
NATIONAL

Visite au Musee dArt Hal-
tien, a BoutilJiers, a ]a
Rhumerie JneJane Barban -
court
10 hres P M
Di.jeuner au Recstaurant La
Lanterne

Apr1s-Midi Libre
7 hres '15 P M
L escorted de Miss Univers
et de sa claperolne, se
pr6sente a 1 Hotel El Ran
cho pour les aecompagner
0 1 Hotel Royal Haytian
pour le Gala de couronna
ment de Miss Haiti 1979-80

MERCREDI 5 DECEMBRE
11 hres 15 A M

L eseorte de Miss Unt -
vers et de sa chaperonns
arrive a A Hotel El Ranchna
pour les onduire a 1 Aer3
port International Fran
cois Duvalier _.

12 hres 35 P M
Depart de Mlss Univers
et de sa chapcronne par le
vol 966 dc la Eastern Air
lines

IRAN;
Commentaire
du Wall Street
Journal.

NEW YORK tAFP)
Le Will Street Journal>
souligne mardi dans un adi
tonal le court 0-lave pour
les Etats Unis notamment
en Ce qui concern le dol
lar et le system mondtaire
international de la decision
du president Carter de ge
ler. les avoirs officials ira
niens.
&I1 est probable, declare
t-il que le gouvernement
amdricain n'a pas dtudid 0
fond le cout total de cette
decision, la rapidity avec la
quelle il a agi, a renforee
l'opinion gdndrale dans le
monde qu'li nest pas aussi
sdrieux qu'il devrait l'etre
0 propos du dollar et du
caractere sacrd de la pro
pridtd privde.s
Sans remettre pour au-
tant en question la decision
du president Carter, le quo
tidien du monde des affair
res n'en soullgne pas mains
que celle-ci a efaibli le
dollars Elle a en outre a-
joute-t-il, faith comprendre
aux ditenteurs rangersr)
de dollars Les risques ac-
cruss qu'ils encouraient du
faith aue le gouvernement a-
mdricain estime qu'il texis
te res circonstances autres
Clue la guerre qui peuvent
justifier le blocage d'avoirs
rangers.


ECHOS ET
INFORMATIONS
D'apres le-a renslgne -
ments qui nous sont parv'
nus, le D6partement de la
police de Port..-u-Prlnce
auralt pr's des dispositions
o u c o m me d e
ml e ux a r n tir
la s6curit6 des foyers pen
dant la nult La recrudes-
cence des vols, ces dernie's
mois, dars do nombretx
quarters de la vile Rtalt
devenue inqulftante

Depuis quelques temptu
la nult, de nornbreuses pa
troullles de la 4le Compa-
gnie sillonnent la apitaie
et ses faubourga, d l'affbt
des gang et des voleurs
isolds Les premiers fruits
de ces measures comment -
cent dej9 a tre r6coltds
C'est ain,;i que dans la
nuit du ler au 2e c1)cenbre
un vol a ete peraitrd a I
domicile de Madame La.,
Mackenzie, au CanaD6
Vert vers les 3 heures du
martin Quelques eures a-
pres. 'es voleurs talent
ari'rts 0 la cuetle Nazon
par une patrouille cde a
46 Compagile, elt hier ma-
tin vers midi, ae capitaine
Gambetta Hypjiolite Com-
mandant de cette compa -
ni PnttqitMm Mae


(Suite ce la premiere page separatisme et ia solidanr
tO racial


kensie en possession de dans les anns 3 (Hr -
ses articles velds i lem Renaissance), nous n a Discrimination dans 1em
vons pas I impression qu'el plo discrimination dansa
est one insr excel- le ait insists sur ente diea polie ure xcelt new Negro a et the Music faits qui portaient. plus
P e of the Negro deux voli dun i douter des Dossbilli
au-Princelaudssonaqu clleureus mes de lcke d'une imDor- ts de jamais &ttfindre tine
applau d'sson Dclaleureuse- tne capital; pour 1 po- politique integrationista
4ann1e en coa le Comted que par contre. lorateur Nombreux caux uii se an
a e en cors e Comite a parld i plusieurs repri- cerent dans I nationalis-
de D a v e o p p e ses dei: le Rile du Negre me racist de Maircus Gar
ment et de planification dens la Culture des Ame- vey, et dautres plus mod4
du Concile cdes glises evan riques, ensemble de confe- res optaient pour une cul
giliques d'HaiLi organise fences jadis prononc6es\ ture autonomy, authentic
une sries de seminalres par le meme auteur la quement negre. C talt un
dans sa sphere d'actio. Faculty de Droit de Port movement quasi gndral,I
sous le thbme: Planifica- au-Prince nrettant 1ac- A tous les niveautu- il etair
tion du dcveloppements cent sur l impact du negre de mode d exalter la tier
sur 1 art du Nouveau Mon t 6 racial et la solidarite
x x x ,-de, sur celui dos Etats Un a de group Artistes et rcc:-
Dmanche a n particulier. vamins saccordaient A deve
Dimanche oa rh4 cnl1brt lopper un natfonalisme cul
le jubil: du i Re pasteur Parmi d autres faits avan turel aener lnis le flis
Ruben Marc qui compete ces par Carolyn Fowler dis fond de 1 Lme populaire.
50 annTescamins traLes eutables pour la plus partl. la Renaissance artistique ne
manifestations de ce jubl- nous relr v os 5 section 0 litteraire des anjieas 120
16 avaient co.immencc de -a savor quaux environs do mit 1 accent sur Ie- contri
puis le 25 nnvmbre 19201 il y eut chez bon no buttons des noirs, la jeuno
x x x x bre ecnivains nuirs u ne, gn6ration se reliella con-
tendance a 1 assimila tre les ailes, fiddles mit;
Le jeudi 6 de ambre, le tio. A en croire Allan H teurs des blanc. Ils part
Di Gerardo Marin, secrtati Spear dans la israce ale rent A la recherche dc au
re general de la socinte 1 edition de 1968 de Black t es sources J inspirations
interiationaloe 76ricaine Manhattaa, c est le con que leur propre experience;'
de psyChlongie rnc donnbt traire qui aurait td plu et leur pas Cidemment,
ra une conIfeence dibat i, i...


sur la em6thode et proce
dute de Rechorchei goieuUi4
fiques en psychrologie ap-
pliqudee, Cette conference,
prasentes en Anglais, senr
traduite par Madame Re -
nee Bour11ly Laioche



Retour de Mmte
Eddy Handal

Au course do. lu semaine
est revenue des Etats-Unis,
ofi elle a si.iourno' pen -
dant huit jonus Madamo
Eddy Handal. -epr6sentan
te en Hati des Produits
de beauty Lander
A son arrive a 1 Aro -
port, elle a tti e!alude par
son 6poux et par aes norn-
parents et amis


tot vral
Confines dans les Ghet- =0100=020
tos dli Noid et pliant soi. i .
1 oppression) tandis qu il seo
trouvait dans le Sud viclr
me de constant intimida-
tion, eUn negreg nouveau a
cependant a ernerge dit
Spear, fier et un militant'
des revenlica lions raciales
inaugurant 'is inoveanent '
des droits civiques destine
A libdrer le negre de 1,
position infdriaure0 Quil or
cupait dans la socidte ame
ricaine Mouvement qui ,an CI
ra dcfinitivement pris corps
entire 1915 at 1'20, epoquI 3 MENT
de la grande migration ar ASSOI
menant vers le Nord, dep
milliers de noirs venus de I DES
centres ruraux: du Sud. le PLUS
Noirs d alors poursult
Spear Otafent stti rs Dai
les philosophie.u i,rpnant ls t


A f'occasion des fetes de fin

LA LIBRARIES

L'ACTION SOCIA

(IRue B0nne Foi et du Cei


n ait soulign6 0 1 atten -
tion de l'auditoire qae .Roa
main, Guillen et Langston
Hughes allan1 au delA de
leur negritude, rurent em-
brasser la cause de 1 hom
me en general c2 qui expli
que leur presarce ,. Ma -
drid en 37 A en croire Rene
Piquion, les armes ", la
main, luttant aux cotes du
people esoagnol, Monsieur
Robert Bauduy a cit6 sea
element Rountaln, mais
Melvin Drymmee si je re
me trompe, daies History,, aurait affirnim
qu entire les criva:ns noirs
americains, ec les africaims
de langue franchise, c e -
taient les haitieni qui par
la traduction cles oeuvres
des premiers, servaient de
trait d union ou e pont, a
l'6poque d'HARLEM RE -
En resume, is-us dirois
de la conference de Mada,
me Carolyn Fowler, d'une
belle faciure cerf 3. et dire
que malgri tout, les fruits
n'ont pas tenu la promnes
n'ont pas tenu li' promes-
se des flours.,.


Laurore St JUSTE



d'annee




ILE

ntre


HORAIRE D'OUVERTURE



SAMEDi


8 H -- 12 H


I-.-


VOUS OFFRE
ARCHES, PERSONNAGES POUR CRECHES, ARBRES DE NOEL, ORNE-
rATION POUR ARBRES DE NOEL, LIVRES DE PRIERES, LE PLUS BEL
RTIMENT DE CARTES DE SOUHAITS POUR NOEL ET LE NOUVEL AN,
CALENDRIERS, DES AGENDAS, DES ARTICLES POUR CADEAUX LES
DELICATS.


s~oi'.>aoosootcco~co~oooooeos^'^o //-

AIR FRANCE




VOUS INFORMED




Qu 'a partir du 26 Novembre 1979






SON AGENCE ET SES B UREA UX




SERONT TRANSFERS AU CHAMP DE MARS



Entre l'Hotel Plaza et le Triomphe



TEL.: 2-1700


SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
EFFICACE GARANTI PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M. 5 : P.M.


.-c~P-~7


PAGE 5 "







MICHELE SCOTCH CL UB



VENDREDI 7 DECEMBRE '




Les extraordina re



Fall Frett



No. 1 DU JAZZ ET DE LA MUSIQUE


ANTILIAISE





SREMARQUES SUR LA DERNIERE ,CONFERENCE


_csOQG090BCO -rrx30awaaiaciriaaaaagaBQ-


~c v ~W--U^~C~^~CU"U~N


~N~.Li~TV~ICJ~~)~)C~MnZ~-CT/~Y1!


DU Dr. CAROL YN FOWLER


se dirigeront aussi bien
dans les ptofoundeurs de la
vie rurale du Sud que
dans les Antilles, les Indies> Ainsi, fcit bieA pla
cde avait 6et la 3udicleuse
remarque dg Robtrt Bau-
duy, pariant de 1 nfluen-
ce qu aurait exercee Jac -
ques Romain sur les princi
paux acteurs ,d'Harlem ile
naissance>.

Comme si rienne bon ne
pouvait venir de la Sama
rne, dune maniire ambu-
gue, Mrs Fowler nulait par
1e d'une uniqueN ettre di
Roumain a Alain LocKe
trouvee a Howard Universi-
ty, sans pour autant, avant,
de terminer sur un ton
presque negatif, avoir prou
v6, quell a i loute la
coriespondanca de Locke,
et celle de Langston
Hughes conserve sOus for-
me de vertical files A l1s
Librairie Schomburg 0 New
York, et d'autres librairies
connues. Elle aurait admis
une certain s'militude
dans les p-coccupations
poetiques de 21ughes, Nico
las Guillen e-, Jacques Roa
main, dommage qu'elle


s
c


8 H- 1 ft30...14 -16 H.






rAGE 6 <


AU FIL DES RENCONTRES


DES MBANQUIER .
PARMI NOUS

Vti'trtld dlirnl'r" stn, ar
rhv'0s i' 4or-a-.-:ii Pt)nsi', M
James A Brezhit et dcieix
thtitnniitros I),in Is, ShellLs
I) THIFARI el Sally A
WARREN

MlonstPtir Jairms A Bere-
Zli), d(oritgine Rtl."sst est M,/a
uingr, iiltcrillri'.,onal Fin:tIn
cr .de la social vInforlma -
tint Handlin services don't
le sitge sw trouvpe Inver-
ness Business Pa'k, 15 f


verncss Way East. Engle -
wood, Colorado
Shella D Trilarl est, nt'or Vicy-Prdsident and Ge
neral- Manager internatlo-
nal Division de la Sou -
hbeast, First National Bank
of Miami (100 Souath Bis -
cayne Boulevard Miami,
Fla)

Sally A Warren est < rector Internatlonal De -
partnment de talcnion Bro
others Metmbers of the New
York StocK Exchange, Inc
(1 New York Plaza)


LE NOUVELLISTE
PROPRIETAIRES : PIERRE CHAUVET

ET MAX CHAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS

ADMINISTRATEUR : Mmine. MAX CHAUVET







PROGRAMME DE LA SEMAINE



LAMBI




Night Club





MARDI 4 DEC.


SHOOGAR COMBO


$ 2.00


MERCREDI 5 DEC.
A PARTIR DE MIDI BOOM KERMESSE AVEC
SHOOGAR COMBO JUSQU'A 8 HEURES DU SOIR
ADMISSION $ 1.00

MERCREDI SOIR .


JO JACK-DEUTZ


JEUDI 6 DEC.


ADMISSION $ 2.00


AMBASSADEUR ET TOTO NECESSITE
ADMISSION $ 200


Ces dlstingu6s
logent au Grand
Oloffson


MARDI 4 DEC. B A
MARDI 4 DECEMBRE 1979 -"
r ... u .. .. . . . .m-, gr


PETITES ANNOUNCES


HoteolS Changemelt
d'Adresse
n- ..nafnbnounrvsil


James ct Shella repartent
remain pour les Etslts-Unis,
Sally se rendra a Santo -
Domingo pour invenir a
Port-au-Prince pour le res
te de ses vacancies

AVEC STEVE ET KAY
THOMAS

Nous avons fatt d6cou -
vrir notre collection hier
soir a Kay et Steve Thomas
de Rochester, New York
ainsi qu h Nancy Bragan -
ti, danseuse celfibre de Mar
blehead Mass.' amie de Ma
ry-Jo Me Connell: Edythe
Shedden, Directeur et pro-
priftaire de Oxford Galle-
ry Ta Rochester New York,
une artiste de senom don't
les peintures et collages
sont dans las collections
permanentes de Xerox Cor
portion, Eastman Kodak,
The Rochester Memorial
Art Gallery, etc; elle est
ici pour faire 1 acquisition
de peintures pour une expo
sitlon dart ooulaire dans
sa galerie; Rose Wassers -
trom, peintre, ceramiste, an
cien professeur Je Cframi-
que au Cazenovia College
de Cazenovia, New York ve
nue pour icheter des oeu-
vres pour Everson Museum
of Syracuse New 'ork

Ces visiteurs iogent au
Grand Hotel Oloffson

xxx

MURIEL MARTIN
PROPRIETAIRE DE
KYONA BEACH
CLUB

Notre chere amie Muriel
MARTIN, prcprietaire des
KYONA BEACH CLUB, mon
tre les beauties d Haiti a
trois gracieuses amies Pa-
tricia Simkins, propri6tai -
t re de GROG Restaurant de
Newburyport, Mass, Clau-
dia Harris, propriuaire de
Elephant Trunk Boutique
A Newburyport et Kate Fag
ley, propriftaire de Har-
bor Realtors h Newbury -
port

Ces trois charmantes vi-
siteuses arrivees vendredi
etaient, accompagnfes Lun
di soir aa Grar.d Hotel
Oloffson par Muriel Mar-
tin qui a, depuis 20 ans a
doptf Haiti.
4:: ~- -.=:= I


ur s ene aw-i w-v
Le Docteur Rend Duper-
val porte a la connaissan
ce du public en g6n6ral et
ses patients en particullei
que sa cllniqu. m6dicale
est transffrde ectuelle -
ment A 1 Angle de lAve -
nue Lamartiniere (Bols Ve.
na) et 1 impasse Jeantv
No. 2 en face du Coll6ge Le
M6tropolitanm.
412

X x x X

ASSOCIATION DES
ANCIENNES DE LA
SAGESSE ET
LINSTITUT MONFORT
POUR SOURDS-MUETS

INVITATION
Dans le cadre de I'annee
international de 1'Efant et
sous le theme dans la vie haitienne>> un
group d'artistes du foyer
des Arts plastiques vous in
vite a une exposition d'oeu
vre dart qui aura lieu le
dimanche 9 Decembre a 9h
hres A.M au local de 1'Ins
titut Monfort situf pres de
I'Asile Communal.

Cette manifestation cuitu
relle, promue par les mem
bres de 1'Association des An
ciennes de la Sagesse, dans
le but d'aider l'Oeuvre,debu
tera par une messe animee
par les infants handicapis,
suivie d'une causerie.
Des comptoirs varies se-
ront offers aux visiteurs,
le tout au profit de l'Oeu-
vre.

Nous comptons sur votre
aimable presence A pette
matinee consacree a venir
en aide aux Sourds Muets
de notre milieu.
Merci

x X 7

Hall a venfre
A i Avenue Jean Jacques
Dessalines au No. 396, cons
truite sur propriete de 189
pieds 0e profondeur entire
ment cl.6tur6e en mur.
Grand ddp6t a l'intirieur
Cl6 en main.

Pour Rendez-Vous, son-
neo le 2-3849 de 8 heures
30 a.m. a 1 here 30 psm.
Courtier s'abstenir, X


CU CO VALOY et son formidable


orchestra "LOS VIRTUOSOS "

vous proposent

Un week-end extraordinaire



Au Lambi Night Club


VENDREDI 7 DECEMBRE 79


9h P.M. --3h A.M.


Soiree au Lambi Night Club avec D. P. Exp.
DISTRIBUTION DE CADEAUX SOUVENIRS
ADMISSION $ 5.00
SOIREE PATRONNEE PAR VERSAILLES ET RHUM BARBANCOURT

SAMEDI 8 DECEMBRE 79

Soiree au Lambi 9 h P.M. -- 3 h 30 P.M,

1re pertie SEPTEN

Son premier bal de retour apris so tournee aux U., S.

2eme Partie CUCA VALOY Adm. $ 6,00
SOIREE PATRONNEE PAR ((VERSAILLES BIGIO FRERES LE No. 1 P-AU-P
DISTRIBUTION CADEAUX SOUVENIR

CE MEME SAMEDI 8 DECEMBRE 79

A CABANE CHOUCOUNE
CUCO VALOY ET SHOOGAR COMBO ANIMERONT LA GRANDE SOIREE DE
GALA A CABANE CHOUCOUNE AU PROFIT DE LA NOEL DES ORPHELINS
D'HAITI


lere Partie CUCO VALOY

2emc Partie Shoogar Combo
SOIRE D'ANNIVERSAIRE DU SHOOGAR COMBO

DIKANCHE 9 DECEMBRE 79 9 h P.M. -- 3 h AM.

Soiree au Lambi (Bal d'Adiau Cuco Valoy

Avec Shoogar Combo

Scorpio
SOIREE D'ANNIVERSAIRE SHOOGAR COMBO DISTRIBUTION DE
CADEAUX SOUVENIRS
SOIREE PATRONNEE PAR LE RHUM BARBANCOUTR LE MEILLEUR DU
SMONDE


Cuco Valov


Adm. $ 5.0_0


A LOUER
POUR LOCATION
IMMEDIATE
.1) Deux belles VILLAS
dans les hauteurs de Pd-
'tion-Ville ENTIEREMENT
MEUBLEES, comprenant
3 chambres -a voucher, 3
salles de bain, meubles et
tableaux de valeur, t6ld-
phone, bar, terrasses, par-
king pour plusieurs voltu-
res, eau en abondance, pis
cine filtrfe, vaste court,
beaux jardins, acc&s tres ai
s6, pas de bruit Tres con
enable pour DIPLOMA -
TE ou membre ORGANISA
TION INTERNATIONAL
Conditions de location ex
cellente
2) Dans les auteurs de
IPeftion-Vllle Tres belle
VILLA SANS MEUBLES 5
ochambres b coucher, 4 sal
les de bain, grana salon,
living, office, terrasses,
,beaux jardins c 8azon, vue
'sur la bale, parking plu -
sieurs voitures, tdl6phone,
'eau en abondance, pas de
bruit, accis aiss. -- Con -
vient A DIPLOMAT Bon
nes conditions
3) On cherche i LOUER
h l'annfe, a un prix raison
nable, un petit chalet sur
la plage colt Nord -
.comprenane une () cham-
bre a coucher cntirernmnt
meuble, salle de bain, Et

APPELEZ -
2-2326 matin
2.1107 apres midi
xxxx

Grande maison &e
2 atoartements
a venfdre a Delmas
Chaqu appartement com
prend : 3 chambres a coi
cher, 2 1/2 Tnilettes, un
bureau, un salon, unr sal-
le a manger, un office -
dinette, I balcons et les
dependances Comprend aus
si une ligne tflephonique,
cable de T 'I et grand et
\joli jardir a 1 avant LE
tout desservi par r6ser -
voir de 15000 gallons Pour
informations .onrez le '.-
4712 (matin) et 6-211l
(soir)


Iran Commentaire
sur la crise
economique

TEHERAN IAFP)
En 1 absence de measures
urgentcs pour endiguer la
arise iconomique qu'affron-
te l'Iran, cells-ci se trans-
formera en une crise poli-
tique aux consequences im
previsibles. Te! est le cri
d'alarme lane6 lundi par
1'iditorial du Journal crevo
lution islamiqve>s que dir ge
M. Abolhassan Banisadr, Mi
nistre iraniern de i'Econo-
mie et des Finances.

Le journal, veritable pepi
n'ere de responsables econo
miques de 'Iran revolution
haire. estime, sans toute-
fo s citer de chIffres, que le
chomage a pris des propor-
tions importantes. tandi'
que les prix enregistrent u
ne forte hausse. que la pr(
duction stage et que les
banques nWont aucune activi
td economique.
La photographic sans comr
plaisance de ia situation e-
conomique iranienne que
prdsente revolutionn islami-
quex souligne egalemcnt la
place trop important occu
pde par le people. Le jour
nal appelie de s5es voeux u-
ne reduction de la edepen-
dance de l'Iran a 1'gard du
petroles.
En ce qut uoncerne le sys
theme bancaire national, le
journal don't le ridactour
(n Chef etait il y a quel-
que temps encore M. All
Reza Nowbari, 1'actuel gou-
verneur de la Banque Cen-
trale, convient onue sa reor-
ganisatioi s'impose, dans
un sens islamique bien en-
tendu, mais que cela se tra
duira par la suppression de
vingt mille employs dans le
secteur.
e consdre enfin que deux
grandes decisions s'impo-
sent pour que !'Oconomie i-
ranqennn" sorte de I'ornilre.
I tfaut d'abord. dit-il, aug-
menter la production agri-
cole en ajouttPnt deux mel-
lions c;nq mille hectares de
cultures aux superficies de-
ja emblav6es. 11 taut ensui
te limiter les ddpenses de
fonctionnement de 1'Etat.


RETRAIT D'UNE DIVISION

SOVIETIQUE DE RDA


(Suite dd la 16re page)
xelles sur la modernisation
des forces tactiques nucldai
res de 1'OTAN.
On ne pense pas cepen
dant au D6partement d'E
tat que le retrait de la Gi
vision sovidtlque affectera
les decisions de Bruxelles.
M. Gromyko est arrive
mardi a Berlin Est et assis
tera a ce retrait auquel ont
6td convids fgalement des
journalists de la press oc
cidentale.
Selon des sources official
les amfricaines, l'unit6 que
les Sovidtiques ont choisi
de retire d'Allemagne de
1'Est est leur 66me. divi-
sion blind6e (10.000, horn
Mes et environ 300 tanks).
Elle est considdrde come
1'une des moins bien prfpa
r4es au combat et estn qui
pee d'un materiel dfpass6
t .54 et T-55- pratiquement


Mals elle n'a pas entam6
la determination des mem
brts de l'OTAN except la
Hollande a moderniser le
paraplufe nucldaire tacti-
que amdricaln.
Les experts soulignent que
le retrait unilateral annon
cd par M. Brejnev n'affecte
que 5 pour cent des effec-
tifs militaires sovi6tiques
en RDA et que I'URSS a de
toute maniere la capacity
d'acheminer vers ce pays
20.000 hommes en 48 heu-
res

On fait aussi remarquer
que sur le plan convention
nel les Sovietiques ont en
tame une serieuse modern
station de leur pare blind
-et que leurs derniers tanks
les P-14, ne nfcessitent que
des equipages de 3 horpmes
au lieu de 4 pour les P-54


et'P-62. Le nombre des ser
vants sur les dernlers mo
dales de canons sovietiques
autoportis a dgalemerit tW
rdduti.
Ces modernisations se tra
duisent donc, ajoute-t-on
par des economies de .per-
sohnel se chiffrant a des
-milliers d'hommes,,ce qui
permet 6 1'URSS de rdduire
ses troupes de RDA, sans
pour autant affected -la c4
pacit6 offensive des forces
du Pacte de VarsoVie.


MAISON A LOUER
A DIQUINI
4 Chambres a ,vucher -
4 Sales de Blin Depen-
dancee Vue magnifique.
Sunnez le 5-1302 entree
1 hre. P.M. et 6 hres P.M.


deia retired de 1'inventaire I
militaire sovidtique.
C'est une raison suppl4-.
mentaire pour consildrer ce HANGEMENT DADRESSE
retrait come surtout sym,
bolique, ajoutent les mImes (OFATMA)
sources
20 divisions sovidtiques LA DIRECTION DE L'OFFICE D'ASSURANWE-ACCI

sont diploy6es en RDA 5 DENTS DU TRAVAIL, MALADIE ET MATERNITE
en Tch6coslovaquie 4 en DEATMA) RENOUVELLE SES CONSIDERATIONS A
Hongrie et 2 en Pologne IOUS LES EMPLOYERS, AUX CHEFS D'ENTREPRI
selon l'Institut Internatio-
nal pour les ftudes state SES- I4DUSTRIELLES AGRICOLES ET COMMERCIAL
giques de Londres LES A TOUS LES SALARIES OUVRIERS ET ARTI
Dans son discours de Ber SANS ET LEUR FAIT SAVOIR UNE FOIS DE PLUS
lin Est, le 4 octobre dernier QUE LE SIEGE DE L'INSTRUCTION A ETE TRANS
M Leonid Brijnev avait prd pERE DEPUIS LE 1ER. OCTOBRE 1979 A L'IMMEU
des armements en Europe BLE SIS EXTRE LE SEPRRN ET LE DEPOT DE RIZ

II avait annonef d'une part SUR LA ROUTE MENANT A LA CITE MILITAIRE
le retrait unilateral en
RDA de 23.000 soldats so 512
viitiques et 1.000 tanks au \
course des 12 mois suivants
et declare que 1'URSS 6tait
prete k gerer ses forces nu o
cldaires tactiques en Euro-
pe Central si les pays de
I'OTAN renongaient a mo-
derniser les leurs. I
La proposition de M. Brej
nev, assortie de menaces
contre les pays de 1'OTAN
prfvoyant le d6ploiement
sur leur territoire de missi
les de croisiere et 2> amdricains, avait suscit6
des reactions mitigdes au
sein du Pacte Atlantique.


ALE CANARD ENCHAINE.


(Suite de la 16re page)

sidence de la Republique
comptoir nati_'oal du dia-
mant de U 'Etat d'avance-
ment de la preparation des
plquettes destinees S M.
Giscard d'Estaing, President
dc la Republique Frantaisc.
et de rendre compete de cet
te mission dans les meilleur,
ddlais>. Ce document est
signed de < sa, Marechal de la Republi
que centrafricaine.
Llpibddmada re satirique
note qu'il ne s'agit pas d(
remettre a M Giscard d Es-
taing une simple plaqu.tte,
come les deux anuies pre
cedentes de 1972 et 1973>>,
mais s'eurs>.' II precise que ces
plaquettes de damants ont
ete premises au president
Giscard d'EstAing en sep-
tembre 1974 lors d'une visi-
te en France du Marechal
Bokassa.

Le < pu
blie en outre ce qu'il appel
le une misee a jour> de la
liste des cadcoux deja in-
ventories par lui depuis 2
mois. II signal qu'il men-
tionnt mants,, inegligcants d'au-
tres cadeaux.

II cite les annde 1970,
1972, avril 1973 (la plaquet
te de 30 carats don't il a
parIl le 10 octobre dern'er),
septembre 1974, mars 1975,
lors do la premiere visit en
Afrique de M. Valtry Gis-
card d'Estaing come prsit
dent de la Republique, et
s'interroge sur ]a valeur to
tale des plaquettes.



La crises iranienne
et la politique
interieure
americains

(Suite de la 16re page)

la qui marquait lannonce
officielle de se candidature.
C'est sombrement, devant
secs collaborateurs r6unis
dans un salon de la Matson
Blanche, que le Prdsident
devait prononcer en ddbut
d'apres-mlidi la trs breve
allocution confirmant qu'i
avait decid Udc solliciter ur
second mandat de quatre
ans. A onze mois de ces 6-
lections, la course est enco-
re tres ouverte et I'Iran p6
sera lourd dans la balance.


Enfin, le ne6> evoque auxquelles Gisi I a 6chap
po> lors de l'int, view tele-'
vinoe du 'chef de l'Etat le
27 novembre dernier: ouiJ
ou non, Giscard d'Estaing
a-t-il recu < prises des diamants de Bo-
kassa?>. Les a-t-il a la douanet lors de sonf
retour en France? Que sont
devenus ces diamants? Les
a-t-il conserves ?

D'autre part, 1'hebdoma-
dai souligne que journalstes tr.niais ct e-
trangers ont as.siste, a Bano
gui, a un domenagement
d'archives part hlcoptere
entire le palais de Bokassa
ct un terra:n proche de
J'Ambassade de France>>.
<,Des dplomates, des fonc-
tionnaores ctivit ou militai
res franga's ont-ils partict-
pe 1 ce transfert?, interro
ge I'hebdomadaire.


ARGENTINE: LA PROPOSI
TION POLITIQUE DES FOR
CES ARMEES
(Par Y Van Chemla)
BUENOS AIRES (AFP
Les forces armees argenti
nes normaliseront lactivi
ti politique dans le pays
au course du second semestre
de 1980, ouvrant la voje a
1'instauration d'un representatif, rdpublicain et.
federal, indique un docua
ment de la Junte Militaire'
don't 1'AFP a eu connaissan
Ce lundi.
Ce document, connu sou.,
le nom re proposition pc
litique et qui devrait etrf
officiellement rendu public 1
d'ici A la fin de l'annde n'
fait pas mention, cepcndant
de la date a laquelle le,-
militaires qui ont pris lc
pouvoir aux civil. I1 prec }
se en revanche quo ces armies interviendront
de noanlire institutionnell1
dons le gouvernement na-
tional et auront compiten
ce pour prendre les deci-
sions affirentes S la eon-
duite de la stratfgie nation
nale. a. la security nations
le et A la d6fen-' de la cons
titution nationals.
Les-princir-s dp halss di
< incline le document -, fnrt
derornnt sur sles principles
fntur dnmt'tn+-t de ln 1 tcnfit
sutinn Ntfinnnlo UI. 18R5,

tout pn msirrTlpnan- 1eq dn
c'imonts ie basso rli nroe-s
sui de rnorkanisation natin
nntsl comm Se s rdfinit le
regime irilitaire actuel.


10, Rue Theodule

Face a l'HOtel Clhristophi

Bourdon -- Port-au-Princ


Phone 2-2987




MIDI

A PARTiR DE 11 H 30


- -SPECIAL DE JOUR: $ 400
-- SPECIAL DIET: $ 4.00 3
-LA CARTE




SOIR

LE RESTAURANT

-BAR APERITIF ET QUARTEL DE JAZZ
-CUISINE FRANCHISE ET HAITIENNE
-FRUITS DE MER



LE ROOF GARDEN


UN JARDIN SUR LE TOIT CHIC ET ROMA

S; AVEC

MEJCRED! --VENMDREDI -- SA


UN BUFFET DE TOUTES SOR 4ES DE GRILLADES
ET DE SALADE AU VU AU GOUI'ET A SATIETE
DU CLIENT

. .m-so >a- -.a -v~ _,.:KX


-' 'Ia
)r
*ijo


'*id

ati
*no.
' '1.


.NTIQUE




MEDI


re rr~ r I I r I Lklb3 1 111 1 I I ~1 111 111 1 ~I ~ art~ I ~ a~rr aaa~g~r~ r


I ---L-~l


r__ JLZ: Z


.I 1.. .... .~ --.1. ,,- )i. I~:Cidi;r-L-~L-.il-~. -i- ~ i~d. -~i~L-b~~Obl~b-~L4~PLIEi~Ll~il~-I~


epr

eT






MARDI 4 DECEMBRE 1979


A-1 'T 71 VI"WN-4- W/


11 s'en va, 1 aile batlanme
Au gre du vent,
tuininme ilun caeaut f6(rique
LDuiine par la nature
-.ei e, Dlanlc cuIlnun
I Ineirma ie
Le ,;ent:l o.seau des
Pedcrnales
O i le regarded on 1ob tive
Un voudrait ne point croire
que c est un oisau,
.allure came. dLieachee it
fire
Ii s'en va au gre de la brise,
c sympathiqcle oiseau blanc
d(s Pedi rna.is
Minoir- simple et souriant
Ailes fragile. non doubles
On dirait un 6ventail overt
ITuo aureole sur fond blel
.de nature
Omnbre v:vanle d'exaltation
de Via
Damour, cct oisauii blanc deci
Pedernales
An dessus de l'eniu claire
Bouillante ct fraiche-
Il suarvrtle n Reinee. ,
Chomin de conquitc
PeitLs Pt rannds dvlour-
Note gale de 1'infini
FEst cct oiseau bland dec
Pedernales
A son apparition
it m'a semble voir une
messagere
Do Bonheur, d'entente,
Ailes grand'ouvertes
Tout soni souffle ltalt jet6
8 1'infint
Sa vie en extase
Pour plant de conquetp. da
gloire
1 rolrn ;t tonut au lonn
'as dcleix canons dretsess
Pour lcs (i stivit6l dp CP
grand jour


SAMEDI ler ET DIMANCMIE QE '7


OVNI :
"
RE TOUR SUR TERRE DU DRAPEAU


CERGY-PONTOISE -- (AFP)
l'.xtrni-lIerslre ois lu Canill-
ir ),,,l iii Ic 'I I Novcoi-
blre dli' l r I'I Cel'y- -'iiiii
: i borid i1 .l OVNI, se-
]ln ,;v0i dhux Ittntradt, le
J'niie 'Irnilk Fol' in llne, 190
lils. n r i 11 ii; tliultl i i -

Inlt rI'ogi' p.ar les ? ndar-
lil' :;. It i ilii ine c(unI r1
iil' (n IL-U p UiIlls les dee'a
latlio s d('t si detux inm1' i,
J aIn Plrice P'lcrva'st eOL i1-
lmiiion N Dic, Itolls daix 'it
I's cde 25 an.-. Mas il aflir
lilt toiut itnor('r rne co- qui
n lnI lul arrivr dipu.s I.'
jour de sa dispartlicn. Dans
la soirOe de lundi, il ,tal
' iilours ent'nau par *ie
l.irquet de P. nt.o ,e.

Le ,retour bur iteme> d,,
rank Fontaile s'-st piJo-
-it. i quatr,- hours trentli
cli. s on I". declare' )ins
q a fait.es aux p:.-iia'-
n Le jeun heomme aff r
Ss tle re:rouv del-ot
i xactLrm1.t A i'endro ( r"'r
II se Iroilvait ovec Fa vml
re lors de saci dspar lton
II a alors cru quie s;w voil
ture lui avait et6 'irlee ct
s'est prec'pit6 chez son a"im
Prvoast. Trouvant porte cln


s", 11 s'(t albrs rendu chez
soilln a1 L.N daiye ,Qu est-ce
qlic tiu l: s en pyjanlar, lii
iuir'lt-11 a!o.i Iuinc& iavant.
de lIui inaionc'i'r le vol do stu
vo ture. L Ivune N'daye lui
ay:iinL expl Oc., qu'on le re-
rchlirei:t1 deptils 'hu.lt inirs,,
l's 'deix j'iLune' s ns e Montit
ensu It' renduL chez JeLn-l-
Pi rr. Provost, oe ils e-
Inai'ni b.enitsLt rtejo n's nar
l 1m: de Frank Fonta'ne
M'lnini., 21 an., et li m r "-'
de-e d rnier.
L"., s:mble-t-:', tout le
niint.e sest rcpanau en pa
lae c; scur ce q- it cmnv.nai.
c' fLa re. Quailn aux gencar
mncs, sid' n ont ete prevcnu.;
qu ft sept heures d.' la crea.p
p,.rit on,, de Frank Fonta'-
ne. soil avec deux heures Pt
d nmi de retard. lorsqu une
radio peripherique qui a-
vaAt recil un coup de tile-
phone anonyr'e s'est info:'-
nice aup-"s d'eux.
Aux genrdarmos. Frank
Fon'a n" a exp'ique qu il sP
souvenait itrs b en des cr-
consl ances d- sa dispar'-
t'on. II so" tr'uva't au vo-
-lnt de sa vo' ure a larrit.
Inr-qi'il a vu appara'tre sur
sal ciro '0 uni boule hlum ne
sc. Cete bouie auralt gros'i


Iran-Amtbassade
WaEhinqten exclut
ce9 lA Chah
o-t2 aux Etats


WASHINGTON (AFP)
L0s Etats Un-s recherchent
se faion active un litu de
residence hors des Etats U-
n.s pour 1 ex Chah d'Iran,
a 4t1uei 11 n'est pus question
d''cord'r un atsle perma-
nent a dLclard lunri M Jo
dy Powell poate parole de
la Maison Blanch-.
M Powell a refu 6 de don
n r plus de details sur cos
r,'chtrches et nie que le
t-ans-f rt drmanche de 1'an-
c'.en souveraen de New York
au Texas s'gnifie un quolcon
clue chan'emrnt dL politi-
Que de Wa hington.
que ., Chuh avaitl 6t admis
aux Etats Un's pour ra'sons
humanity res, a pour uivi M
Powell et le PDT Carter
a la d.Lmande de l'ancien
Souverain, a dLcide de lui
fournir un lieu de convales
ccnce sLir> M. Powell a in-
siste sur les deux\ critbres
'qui ont fa't cho's'r le Texas
la security et les installa-
tions mddicalps d'sponibles
L. la base militaire de Wil-
forr Hall, pres de San Anto
nio.


D'autre part, M Powell
s'est refuse a commenter les
declarations du Senateur Ed
ward Kennedy, qui avait de
clare dimanche en Califor-
nie que le regime du Chah
avait ete sl'un des plus vio
lents de 1'histoire de l"huma
nit6d et que les E. U avaient
faith une erreur en ne se
rapprochant pas du people
iranien savoir clairement qu'il ne
lui semblait pas approprid
d'etre Impllqu6 en ce mo-
ment dans un d6bat politi
que, a declare M Powell
et nous ne comm!nteerons
pDs les analyses de 3I. Ken
nedys. "- I


2


de plus en plus, jusqu'8 en
veloppiur compeet. mount la
vulture, et provoqualst de
forts p quotemnritls auX yeux
du jeune home. A partir
de ce moment, le jeune
horomme afflirme plus se
souvenir de non. ,
Les gendarmes, qui ne
croant pas b oucoup aux
OVNi resent L'ieanmo.ns
perplexes. Ils soulignent cer
tes q'ie la jeune homme a
largeinent eu le temps de
se conccrtrr .vec ses deux
arm's cntre 4h30 et 71h30 du
mat n el de mettre au
roo:nt av c cux un scenario.
Ma's force lor est de re-
conna'tre, d'sent-Ils, que
!Pe jiun s ge,'s ont tons
I '-ir fa'nire. Surtout, ils
ont pe'ne A cro re que 1 s
ieunei g ni alnti monster
in c''numir dns le seul but
d'catirer l'a'enttion sur clix:
Crla n plUr(v't all? leur
apporter des d6bo'res, et ils


I) Hal,ien aux Domrn ca-ns
o,: i ea t qu un pas
iL 11 s.' La.sia.t auminrer
iNL. I II s.ul a a prmiiere vu?
cL qu] ci ptiL uaseau bianc
a... ou nous d-re;
TI'oI L I mond.-, ebahi
d admiration
Ne s';:reLait de 1 adn-rer
Au vol des canons, il prcnait
tout cela pour de la
poussiere
Il v nn't. s'en allait.
retournait
Et, a, blancheur immaculie
J"tait au cAidre tin, note de
magnif cence;
Poete ou peintre:
11 y a des emotions oui ne
se contend po'nt;
II y a dic tableaux qi ne se
,peignefit point;
Jaloiusimcnt, il faut les
garder au trofonds de on
6tre
Les yeux miroirs de 1'Ime
Ont pu voir. cautPr et retenir
qu'. ..v.- adee episodes
historiques
nut merioant d'Stre v6kcis
Et de quel language a kt6
pour nous
L'Inoubl'able oisroo des
PMdmrnales
T1 s'en vn In tte haute
I." coeur 16ger -
Dans l'atmosnh,',-"' d'eau
To bno; d, flnrmsn
Ii a bien d6l1vr a tis e
s"' message
De conqufte. de glii""
acnmour
cntll osh-' h)'"ic


erHife I eEa mique d' eiH e..


COLLE EN UN CLIN D'OEIL





CHAQUE GOUTTE




PEUT SOUTENIR UNE TONNE




POUR TOUS MATERIAUX SOLIDES


UTILISEZ KRAZY GLUE


AMPRQsAP


Angle des. Rues Pavee 6tdu Peuple


ne interview realisoe nar
la station de Til1vision
(Kron) de San Francisco
Le Candidate A la Maison'
Blanche, lutis na aucune-
ment critique; le Pr6sident
Carter, son rival pour 1 6-
lection de 1980, a apropos de
1 affaire des otages de Td
h6ran, a conoente la po
lltque dtranonre' des Etats
Unis

II affirmed que 10e gouver-
nement du C:ai a'ait ftalt
regncr la 16 les dioits 1,urnains>n fon
damentaux do sonu propre
neuple, tances les plus cruelless,
sComment pouvons-nous
justifier, a poursu vi le So
nateur Kennedy d une part
d h6berger cet individu t, I
ce qu il aimerait ester ici
avec les irnombrablos mli
liards de Dollars qu i1i
volds h son pays, et en mI
me temps declarer aux his
pano-americaifs en situa -
tion irrig'ilidre mix Etats-
Unis, qu lls dolvent atten-
dre neuf ans pour y faire
venir leur feammec et en.
tantsi :

Evoquant le problem des
relations irano-americai -
nes, le Stnlteur Kennedy a
precise qu il pensuait les intfrit.s des TI,.tat, Un'.
6taient lids au peunle Ira-
neln cC est aller ]a Dan
queroute, a-t-il aioutd., ua
de lier Ils riqhessc? amcrl
calnes que ce u.it 1 cncr
gie necessaire ac chauffa
ge des citoyen.s ou elle oul
sert aux usinem de ce pas's
8 un liomme plitot qua
une nation Et cetait preci
sament notre politique
vant le renversement du
Chaha
sJe ne pense pas que ce
serait une bonne politi
que que de cuntinuer h
nous associer avec des re-
gimes de dictateurs, qu il
s agisse de l ex-Prdsident
Somoza (Nicaragua), di
Chah ou de tout autrev, a
estim6 Ted Kennedy

Interrog6 sur les liens
qui existalent entre Moham
med Reza Pahlevi et les
Etats-Unis, le Sdnateur
Kennedy a dit quil ne con
siddrai't pas I ex-Chah corn
me un ami, mais comme
quelqu un ene s occupant
que d une personnel, lui-m5
me
ple ou sacilee, a-t-il de-
clard 8 propose de la cruise
iranlenne, -smais je ne dis
pas que nous ne savons pas
que fairer


Madame And
Momplaisir F


r'ci Pider-nalos
An 'ovembre 79
r6e
Pierre


F',


L IWSEAU

DES PEDERNALES
Par Madame Andrde ,mplasr P e:re


Les

calculatrices elctroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire


et... les resultats


at bout de vos doigts.


K>


En vente
et service a



L. Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne fok


1


~--L~.~~.~~~I~Y-L~;-;U-*~YLa~*g~hlls~j


scmblent en CLre parfaltc-
ment consclents, estime le
commandant Courcous, qui
a mcne l'enqucte.
Int.rrogatoire par les spe
c.aiiss au Gppan groupe
cl elude specalise des phe-
nuomines para normaux),
pr-se cle sang, passage des
vetem.nts et oes lieux de la
ereapparitlons au compteur
Geiger n'ont apportl aucu-
ne information supplemen-
taire aux gendarmes. Quant
au jeune Frank, 11 para's-
sa.t tn bonne sante, n etait
ni affamb uti assoiff6, por-
tait les memes vftemcnts
que le jour de sa dispart-
t on et avait sur lui la mi-
mes vitements qua le jour
de sa disparition et ava't
sur lui la m6me some d'ar
gtnt: 1000 F. enfin, ses ve-
tern nts n'6taent pas frip
pes et ne portaient pas de
traces de boue, non plus
que ses chaussures.
Enf n, le; tros jeunnes
gens ont etd prdsentds au
Parquet de Poitoise, may's
on 'gnorait encore en f n
d'npres-nt.di le risultat de
c"s auditions. et notam-
ment s' le Praeuet decide-
rait on non de l s inculper
pour outrage a agents de
la force publioue.
Lundi soir le mvstdre res
t.qt ent er, sauf soor Une
perscnrp' on iecnne homme
blond FI1X y'ux bleus. v5t.i
de cu.r noir. arrive devant
la 'sendnrmneri- 4 board. d'u-
ne voitlre o1 i'on nDoi"'it,
l-p noT; rnfs pelnts en let-
treg hlnncehese: < ^ o Ifn-o!lr 1to petrq-terres
tre-s. < vii. ce n'oet r.s on conn-
19" n-t-11 il ,8 o,& n,,v s,,r
- 'o"VcA sceptiques mais h'-
- rrc. "rn



IRAN :
'7 d -enaedy

,"'utallt, dui
r'kpne de 1'ex-

SAN rclsi'LO. (AITi
Te Spnl'peur FEnward Ken
inedy (Dmoe-ate Mcssc -
chusetts'i a dtbclar Dimuan
che que Chah 6tait l un des plus
brutaux de 1 histoire de
1 humnnitc a l cours d u-


w


I I


.. . / .. .











CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT
Midi 2 heures 4 heures (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

CE SOIR .


$ 1.50 et 2.00
MAMITO


Salle I


$ 1.5 et 2.00


TOUTE LA VILLE DANSE


Salle 11 $ S2.00
LES MAFFIOSI


Sane IV $ 1.50
SCORPIO


Une soiree de gala

unique!

Un 'evenement'

sensationnel!
A l'occasion de la
,,GRANDE DEUXIEME, au
profit de la < Avec nous le Grand ct Incomparable chanteur Do-
minicain CUCU VALOY et son formidable orchestra
:LOS VIRTUOSOS>.
Ce Samedi 8 Decembre 1979 a Cabane Choucoune
des 9h30 du soir
A Minuit 30 un spectacle sans precedent de chants
et de danses haitiennes, riche en couleurs prepare
uniquement a cette occasion.
Et en deuxieme" parties Super Orchestre du jour le
SUGAR COMBOs
Plus de 20 p de valeur seront distributes avec la
participation de /uclques Grandes Maisons de Com-
merce de la Pla e.


BOGOTA, (AFP?)
La Colombia maintlendra
sa candidature au slige a
pourvoir au conseil de s6
aurit6 des Nations Unies,
siege qui selon le Ministre
des Affaires Etrangeres,
Monsieur Diego Lribe Var
gas, revient an group des
pays Latino-ambricains Cu
ba revendique egalemen:
ce siege laisse vacant par
la Bolivie Aucun des deux
pays n a jusqua present re
cueilli la majority des
deux tiers pour 6tre l61u,
comme le pr4voit le re-
glement de 10.N.U

xxX x

MANAGUA
Le Ministre Nicaraguayen
de 1 Interieur, le command
dant Tomas Borge, a accu
sd Lundi le charge des Re
lations mubliques de la Jun
te de government, Mon
sieur Alfonso Robelo, d a
voir t6 un espion de 1 an
cien regime d'u Prosident
.Alnastasio Sonr,.na Cet-te nou


Reserve vos ticket des aujourd'hui au local de: velle a provoqul un certain
Rttrouble dans le pays Le Mi
L'AEOH ou chez J J HOGART H nistre a ajout qUe les r
17 Place du Marron Inconnu 167 Rue du Centre chives du bureau de securi
Phone 2-3026 Phone: 2-4249 te de 1 ancien rgimne Somo
ziste cnt 4t6 fpargn4es par
S- les combats, ce qui, a-t-il






Deratisation



BOCF Kioatiop

PEST WONT; A
Extermination



Protegez votre mason


centre ies termites et chauve souris

Delmas 48, B:3ding Curacao Trading Tel 6-043



Notre opinion claire et simple : stul ce traitement a (3)

temps



,, *
[


~o.
2.
FOo-lc'iou,~Oeio~C'iszwc
Osoca C~,arsdict et yjOi'Itdh


4i j
S cc 'c


I



V-


.L gr
U


If you don't look good,




Swe don't ok ,


adults VIDAL SASSOON sont en vente dans tous
es Grands &lagasias et SupermarchM6s


n avait subi aucune pres-
sion des ,Ltats- bnis
Mexique) availt ti une de
cision du gouvernement
mexicain et ne pas 1 ac -
cueillir est une decision
personnelle du President
.de la Republiqce-, a ajou
te Monsieur Lope Portillo
a.u course d une conference
de piesse ,
Justifiant son refuse ide
visa, le Chef dli lEtat a
soulign6 que .mexicain ne pourrait pas
repondre si, oh que ce soit
dans le monde, un mexi-
cain itait toucihe,
Le President a enfin con
damno 1 occupation de 1 Am
bassade des Etats Unis a

LES SPORTS
VOLLEY BALT.

Les preuves de Volley
Ball vont bon train au Col
lige St Pierre ot les result
tats suivants out dt6 enre
gistrds samedi soir :
lo) Atlanta Stc Rose de
Lima 2 se-ts A (1 15-12,13,-15,
et 15-10) 2eme categories
filles)


Tdhdran. cMeime en temps
de guerre on n a jamais en
registry de cas similaire,>,
a-t-il ajouti6
x x x x

SALVADOR :
ENLtVEMENT D UN '
INDUSTRIAL \


Cancer Confirmation des progres de la.


Chimiotherapie au congress de Nice ,
a


NICE (AFP)
Le cinqui6me congrds inter
national de la Societe de Me
decline interne cancerologi-
que s'est achev6 lundi a Nice
(Cote d'Azur) apris avoir
enregistri de nouveaux pro
gres danz la chimiotherapie
de certain cancers


dit, permettra de rev6lec
les noms de personnel
ayant collaborl avec 1 an-
cien dictateur
X XX X
SAN SALVADOR
. Le gouvernement Salva-
dorien n a pas 1 intention
de rompre ses relations di
plomatiques avec Israel et
le Chili, en revanche il 6
tudie la possibility de re-
connaitre 1 organisation
pour la liberation de la
Palestine (OL?), a dclare
Lundi le Ministre des Af -
faires Etrangeres, Monsieur
Hector Dada Ces deux exi
gences avaient Ite form
lees par les ravisseurs de
1 Ambassadeur Sud-Afri -
cain, Monsieur Archibald
Dunn, retenu en otage de
puis cinq jouris 1 intd -
rieur de son Ambassade La
famille de 1 Ambassadeur
continue de se taire sur
1 6tat des negotiations avec
les ravisseurs
x xx x

BUENOS AIRES
SAN SALVADOR
La Junte nie vouverne -
ment Saivadorienne a or-
donne Lundi I ouverture
d une enqu6ta conlre les
ex-Presidents de la Rdpu-
blique, le Colonel Arturo
Molina aet le gnral Car-
los Humoert0 Romero, a
fin de dc.terminer leurs
responsabilites dans la dig"
partition de nombreux pri-
sonniers politiqies
x x x

BOGOTA
La r6colte de cafe de
Colombie pour la campa-
gne 1979-30 enregistrera une
chute de 20 pour cent par
rapport a la prdc6deste r6
colte (11,5 millions de sacs
de 60 kgi, estiane mardi le
congress national des pro-
ducteurs E lon oon presi-
dent, cette oaiss6 Importan
te rdsulte d un manque
d'incitations cconomiquesa
de la part du 0ouverne -
ment.
X X :i

SANTIAGO DU CHILI
Selon une ruode de I-a
commission tconomique
pour 1 Amirique Latine (CE
PAL). 65 Dour cent des to
years honduriens ount con
sidders comme pauvres et
45 PC commr- indigents
Viennnt ensoite le Peroa
avec respectivement 50 et
25 P.C, le Bresil avec 49
et 25 PC, la Colombie avec
45 et 18 P.C, le Mexique a
vec 34 et 12 P. C, et le C li
li avec 17 et 5 P C
X X X X
MEXICO
Tiois franqais ont et6 arr8
tes 9 1 Ae"opor' ci deMexico
alors quits s appr-taient d
faire sortir du pays des
pieces archbole',iques ra -
res dune -aleur estimee a
plus de :leux lelions de
dollars, a-t-on appris Lun
di dans la capicale mexi.
caine

MANAGUA (NICARIAGUA )
La June 'le gouverne -
ment nicaraguayenne a de
cide de tenir prochaine -
ment une series de reunion
porCant sur la situation e
conomique acnuelle du
pays, et sur se1 perspecti-
ves pour la p'oclaine de-
cennie L un des probl6mes
est le reglement de la det
te exterieure ]alssee par le
regime Somoziste actuelle-
ment dvalude a. 1.3 milliard
de Dollars

BOGOTA, (AFF)
Une trentaina dCe mill -
tants Mao!stes de Colomble
ont occupy lcr cer et 2
Decembre 1P chantier d un
barrage hyd', ulique doe
URRA (700 kilometres au
Nord-Ouest de Bogota), fi
nance par des ranitaux bo
vidtiques, a-tc-on appris of
flciellement Lundl dans
la capital Colcmbiennne
Une cinquataine d ouvriers,
ont d6t6 reterus en otage
pendant 24 hucares, avant
d'etre liberdes, a t-on ap-
pris de rilce source
xx x x
IRAN : LE PRESiDENT
MEXICAIN A DE LUI-
MEME REFUSE A
L EX CHAH SON VISA
MEXICO, (AFP,
Le President Mexsicain A
Jose Lopez Porillo a re,-
1e Lundi avoir de lui-me.
me refuse al ex Chah d I-
ran son visa di entree ai
Mexique, aftirmarst qu il


Les participants ont gale
ment ont mis 1'accent stir la
strat6gie th6rapeutique don't
le but est d'obtenir le meil
leur traitement avec un mi
nimum de toxicity pour 1'or
ganisme. Des resultats ju-
gis considirables ont 6t6 en

registers dans ce domaine
essential pour les maladies
des cellules sanguines.


2a) St Louis de DelJmas -
St Louis du Centre 3-0 15-- ___ .....a_
2, 15-9 et 15-12 2eme ca
tegorie garcons

s adar Atomic 3 L 'EVENEMENT DE
xxx
LE FOOT BALL FEMINra CETTE FIN D'ANNEE
A LIMONADE

Un clu do isoo, ball
mining a pris inaissance t R IOH
Limonade, 26me circons -
cr option ddpendant du Cap
Hal'ten 11 est anime oar
Mon -eur Michael Louis, Di L EDS
recteur do 1Eeole Nation LE ONE MAN SHOW DE
le mixte de cette commu-
ne du Nord

FOOT BALL SCOLAIRE Gilbert
Une reunion se tlencra
Jeudi soir a i Institut P6
dagogique National entre
la Commission Nationale
des Sports Scolaires eot Uni
velsitaires et ies direct -
teurs et I,,_ ;.c... d c i
de la capital, ct vue de
jeter les las-s de 1 orgai
sation des coep1etiions In
terscolairces de foot ball
saisucs 79. do
On announce pour Jan -
vcer pfuoclc I tu1Iuvertulre
ds tournois


Le 22eme

be AriuL i aXr e
bs i4akre ue
at martin
-Puui L.ic le 22eme. anni
versaire ae l'ecole minte
Scnte Ulaire ae bami
bleniaasance du Presidrnt a
Vie Docteur Frangois DU-
VAL1ER pourm-uivies par son
fils, le 9e. Presid. nt a Vie
d'Haiti et sa veneree mere.
le presid- nt fondateur et,
le comitd directeur du Con
seil dAction communautai
se du JeanClaudisme la
nmimn dans la mnam avec lIs
gens do la zone, organise-
ront une grande aprks midi
de pri6re suivie d'une fite
thiatrale avec la participa
tion res elrevs de 1'6iablis
sement.ill y aura aussi des
piccettcs de danse folklori
que suivie de la reconnais
sance qui sera place sous
le haut Datronage du Presi
dent A Vie, Son Excellencee
Monsieur Jean Claude DU-
VALIER et de sa v6enree
more.
En crtte fin d'annie 79.
pour demander au tres haut
r'envoyer touted sa b!nendic-
tion sur le jeune Chef d'E
tat et sur Sa mere cotte
fete aura lieu dimanche
16 d6cembre 1979 a 4 heu
res 30 PM au No. 182 de la
Rue Saint Martin, au local
de l'etablisspment.
Il y aura des distributions
do iouetsf t de carideaux au
6l1ves suovies d'un grand
bouillon populaire dans la
soir6e au lncal mrnem du
Bureau Politioue Dtmocra-
tique Duvalidriste. La Fete
sere animep pr 1,o n ri-Pen
ce rid ,,ns le- fnivali'iristac
p+ T-t'landistes o'ns di.
tinction. 1
Pour le Comit4
Sc-,;,es DURAND
prp.,irIPn,t fnndateur Orga.
-,.nrn, l LEONARD
T.o'';c T4 '1TtT 0NT)
T'r-- F" ; "MTW M
SA-sisfant Elrocei-ur Ceonseil
I- premier onsei1Oer

1 premier Consetller


Salle 1


NOUVELLES D'AMERIQUE LATINE


VENDREDI. 7 DECEMBRE

8 tHEURES 30 .

Orchestrations du grand pianist r ax Piquion et d2

ses musicians

ENTREE $ 5.00

POINTS DE VENTE: TRIOTPIIHE R1DIO 1METROPOLE LE SABOT D'OR ET
MARKET ST PIERRE DE PETION VILLE

YOUS BECOUCVRI&EZ GILBERT FOMBRUN SOUS

UN NOUVEAU JOUR SUR LA SCENE DU TRIOMPHE


Une soiree de Gala

avec le precieux contours

D'OMNI- SUPPLIES

(Representant SEARS eA,lHaiti)
_o r ,a ^- s ss4rvs- -- -y w ~ - _ ^ -xsss ss -x l- --- -- e -7- ~'


ci-l~-~~~s~ ----~- .~.`_ -. -- I I: ~----II


V~b~ramum- u~nuu~p~~---------^---. m~k--r~mrr--vm~o -.f ~ `-r~- - - - - -~rYZII


-- --------~ `~'~-T-CT~T~'~:'~~r`r~~-''--------J_,_,_ _1____ _~~ ~~__--------~--I---- ~il-.rl-.--~--rr-r--- -.--r --..I-- '~-~r-ln~..rb~~~r- J~.r~.~-)~-3-2~~~3~~~1ill~~llL~-3~


ba WOUTlRUbb


MIARDI 4 DECEMBRE 19'19,. % N,


PAGE


SAN SALVADOR, (AFP)
Un industrial du cafe Sal Les 500 sp6cialistes ont e-
vadorien, Mousiour Adolfo xamine des techniques enca
Ernesto Mcent.ie a ete en re indites qui permettronle
lev6 Lundi a Santa Ana, se de privoir en laboratoire les
conde ville du Salvador, a- reactions des tumeurs aur:
t-on appris a San Salva- traitements chimiques. Ces
dor techniques sont actuelle-
Un group armu a blo- ment itudiues par le PR Sal
qu6 la voitur. de 1bom mon dans 1'ARIZONA au
me d affaire dans un quar centre LACASSA GNE
tier pourtant tres frequented Nice ainsi que par
et 1 ont fore0 t monster plusieurs autres equipes fran
dans leur veh'eule raises.
Cet enlivement n a pas Parmi les products nou-
encore et6 rvewndique veaux utilisis en chimiothe
C est le quatrilme enli rapie, les derives du platine
vement en 1 space de quel ont notamment permis d'en
ques jours au Salvador a register detr6sultats spectf
prus ceuX de deux autres in culaires dans le traitement
dustriels et celun Mercredi de quelques cancers En c"
dernier de 1 Ambassadeur qui concern les metastases
d Afrique du bud. Monsieur l'assoeiation dans le tempo
Archibal Dunn. "par les la Chimioth6rapie et de
ration Farabundo riaartis confirmed son effLcacit6.


(


.. L -_i~-Y--~r -1_-_II-- I . i.--.-.l~~rD




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs