Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10563
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: November 29, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10563
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




LE BILAN DE LA

20eme. CONFERENCE

DE LA (FAO)
KOME: IAlT'I d!x ant dans 99 pays en
Il':n liRIO 2)0 i 's popuII- developpcmcnl, (Chine ex
I llls nI,(lii, (Ii (cers-mon clue), la FAO esAlme que,
cII lonliniiieronl (e souffrir at les tendances actuelles se
diI la 1111 La minuhlntri- poursulvent, 390 millions de
( i tlli, ( l fl''eclr anet ielle-' personnel souff'riront de la
i illi pries C'Uin denloi-mil- lainm en 'an 2000.
liad d hliniii's- saera sans MWme si les 'efforts consi
dolsue redullte nais non ell dcrables sont fails pour
1iii11C ctorr ger l- s desequillbres,
es mnal nourris seront en-
Ruls pIniiani tlou's be-''ore au nombre de 240 mil
Ina nres -i Oinc pour la 20e. Lions.
ni coniiercncr e Organi- Pour de nombreuses del6
actionn des ELal:s Uni.s pour nations, les projections de
I agriculture ct I'alinentca- io FAO sont ingees copti-
l.on 1FAOQ, l's 147 pays mistes,, car elles supposent
membnbes de l organisaton uine refonte des structures
n out pu qu'e',terinor cette du commerce international
inalyse des experLs. et un accroissement consider
Apres le Pap *, qui esL in rable de la production
tervenu au debut de la con dans les pays en d6veloppe
Slerence, le directeur gene- mont (augmentation de
ral de la FAO, M. Edouard 28 pour cent des terres cul
Saouma, a rcconnu la gra tivees et accroissement du
it vide la situation. ,Qui ne rendement de 72 pour
ressent comme un echec le cent).
Slait, qu'apres plus de tren-
te ans de cooperation inter L'ftablissemernt d'un system
national, le nombre des af mne de security alimentaire
fames n'ailt ce.ssi de croi- mondial efficace est egale-
tre?,, a-t-il dit ment difficile a envisager.
Mais une victoire deiniti La FAO a propose ses
ve sur la fainm semble enco membres un plan d'action
re lointaine. Dons un docu demandant aux gouverne-
ment intituole Horizon 2000>, resultft d'u-
ne enquete menee pendant tVoir suite page 2)


En cette' mediation lon-
gue et difficile sollicitee
cn- Mai 1911al au 'reiueiL'L
aes EtaLs Unis d'Anerique,
William Howard 'att sur
la suggestion de la Lega-
tion Nord Amdricaine 8, Port
au Prince, la position hai
tienne etait apparemment
ferme, la plus 1pgique.

NOTRE PAYS N'AVAIT
PAS EU L'INITIATIVE
Dans ce conflict ouvert au
sujet des PFdernales, la Re
publique d'Haiti navait ete
ni la provocatrice ni l'ini
tiatrice des regrettables in-
cidelnts de 1910-1911.
C'et la Republique Do-
mnilcainc qui seule en sup-
portaiti la complete et en-
tiere responsabil'it6:
lo) par initiativee du Prc
sidenit dominiieain Cacerds
de visitor ien 1910 l'Ante a
Pilrt el terriloir, hailion
in ni-itelsli t, inttonlelbt'Ile
sans (n inlformer al'avqn-
c,, le ri'idn(t d'Haili An-
tiiej ,imon et isoI Gouver
nplmeint.


WASHINGTON, AFP)
Le Gouvern-iai'it ameri
cain a sHspentdi nomenta-
nement 1 octrol de plu -
sieurs licnces d export -
tion de materiel informa-
tique destine a. I usine de
constrtlctions 'utLmobi -
les Sovioiique de Kama, t-i
prend-on Jeudi ce sources
autorisee

Cette uspea-iiti precise-
t-on, faith suite a 1 utilisa
tion Dar 1 Armee Sovieti -
que de caminns; products
par cette usine La question


ficile


2o) en tracant une route doptant une attitude corci
fronL.aliere, cans en donner liatrice, le Presioenlit e .ia
avis official aux autorites acepuun.que dUxiaiLs le Lene
haitienines, ahini qu'il au- Tai Ainululne aInon, son s,
rait du en decouler des dis binet Ministeriel, ses gene
positions de l'Accord synal raux prouvaient bien quils
lagmatique haitiano-domini n'etaient nullement dispo-
cain de 1874; ses a se laisser exciter ar
les rodomontables du u a-
3o) par l'attitude et l'ini- tamore Alfredo Victoria. Ni
tiative irritants insultan- a entrainer la population
tes, irreprehensales du jeu d'Haiti en de nouvelles ,.x
ne et presomptueux Genel petitions militaires vers
ral Alfredo Victoria (2) de I'Est; expedition suspenidu-
sireux de gagner uoe, popular iors depuis CINQUANIn,
rite sur le dos d'Haiti afin CINQ LONGUES ANNEES
de pouvoir mener a bisn /toute une gdn6ration.
tentative prosterieure d'a
teindre par escalade le po LE BAHORUCO OU
voir supreme dans la R u MANIEL
blique soeur et voisin, .
L-i0 Oi-n SpU ril OC v


4) par le ddplacement
d-,s li tes frontalidres re-
connues,. Boutican Patate.
Tete l 1'Eatu Bois Tombe
Ancienne Garde Haitienne
et oi foenctionnaient des pos
tes militaires haitiens En
solliiitant I1, silence sur la
nrleslion do touib la Presse
haitiinnie de 1'poque' en a


uepu i t'pupoee uu ,yacl
que Enr1quillo, au XVIe.
siecle, on0 etd pratique-
ment libres et indepen-
dans le Bahoruco et la par
tie de Cl. Chaine de la SeO le
qui touxte le Bahorudo.

De 1783 8 1785, signal
Moreau de Saint MERY
dans sa parties Franqaise de Saint
St. Domingue :a la suite
d'affrontements avec lee
Negres Marrons, le gouver
cement de la parties fran-
paise de Saint Domingue de
Bellecombe et le President
de la Partie Espagnole Don
Isidoro de Pdralta. avaient
du reconnaitre I'Ind6pen-
dance des Negres Marrons
du Bahoruco ou Maniel.

LA ENCYCLOPEDIAA DO-
MINICANA mentionne at
chapitre BAHORUCO (tra-
duit de 1'espagnol par le
soussigne) Durant 1'6poque
colonial les montagnes du
Bahoruco consttituaient un
bastion de la liberty i-f vi
vaient de grandes rernions
(Voir suite page 1)


se pose en coni?,quence, a
joute-L-on, de avoir si la
furniture dle mat6riels
complementaices pour cette
usine ne iavoviscrait pas
I effort militair de 1 URSS

Cette qlesflin est actuel
lament etudide d vne mat
niire approfondte par les
Departements oe la defend
se et du Commerce dans le
cadre de la politique goa
vcr-pmentale de imita -
tion -strategique> des trans
crts de ',,echnologie aux
pays communities


MON SEJOUR A PATZCUARO


Celui qui a v-s,,e Mexicca
et qui ne .s'esa pas extasie
devant les mervoi-lles in
soupqonndes des pe.tites vil
les d'intdricur oil 1'archi-
tecture a :t peioe change
depuis Hernan Cortes, ne
peut pas pretend:e connal-
ire ce pays de deux mil-
lions de kilomnttes carries
Toutes ces petires villes
exercent une sortq de fas-
cination sur tou' ]ceux qui
ont eu le privil e de s'a-
briter .dans leu a murs; te
vert limpide idlu paysage
les eaux glauques des lacs
le soleil vivifiant qui 6cliot
re les valleys s'allienti
pour produire 1 onie des
plus belles temperatures
qui .existent etl s j'avais
L. m'etablir au! Mdxique, je
ne m'dtablirails point a
Nayarit bien qn il soit le
berceau de moit poate favo
ri: Amado Nervo; je ne
m'6tablirais point b. Mord-
lia,. la Citd Tniversitaire
par excellence: i'liraesn
domicile a Patecuaro

Patzcuaro poss6de trois
grands biens La CREFAI
Centre d'Cduca'i, o de basr(
oft les latimo-americai;is


(MEXIQUE)
Par le Dr Louis G LAMOTHE

se reunissent pour poser
le problem du devenir do
la masse indigene du Nou
veau-Monde; le Lac oft des
milliers de visiteurs pas-
sent la matjeur.i parties de
la jouranee a voguer sur
l' au houleuse et froide et
le vif Souvenir du Gendral
Lazaro Cardenas, president
du Mdxique de 1934 6. 1940
L'honntetea proverbiale de
cc president, son sens pous
se du devoir bien accom
pli, son attachment inout
a la ponulatiosn indigne.i.
son attitude ferme face
aux Compagnies Multinatio
nales lors de IL main-mise
gouvernementale sur le pi6
trole en 1938 font de lui
le president ie plus chdri
du Mexique rdvolutionnaire
Sa hmaison sitjee a Erendi
ra et qui porte encore le
nom d'une hrolnee de 1'an
cienne tribu des tarascans,
perchee sur un monticule
est visitde journellement
par des centaines de tourism
tes qui y von5 a la recher
che du oeau et du vrai;
ces visiteurs fuient le mo-
dernisme de M6xico pour
fraterniser avec ce people
courageux et fiber de conser


ver intacces le, tralitions
ancestrales
Patzcuaro f.st urn petitp
ville joviale, l.ante, per-
due dans un. gorge d'eme
raude du Michoacan. Ses
rues silncieusr.s, pavees
de briques d'argile enchan
tent Sa petite place, delai
rde le soir pa: des bees de
gaz en forme de grappes
de raisins, ot grouille par
fois une population bigar-
ree, ceintuo e ca et la de
petits magasins d'objets ar
tisanaux artistiquement ame
nagds, constitute l'6pine dorsa
.le de la vie dC la region.
C'est la que les tourists
qui reviennent d.o 1'lun des
Marchs les plus voyants
du Mexique vont savourer
le fameux chicbarron, ou
le schilaquiles (mais bouil
li) point d'une sauce pimen
tIe a 1'igave et mdditer
sur la grandeur d'antan
des taraacans tout en d6-
gustant a loisir le pulqueo
une boison alconisde trds
exquise

Malgr6 sa petitesse et
son eloignement de la ca

t\ oir suite page 3)


WUT2I 29 NOVEMBRE 19


Commmuniuae i


SN031:213 18. U CCLU, 7U C
*'kme ANN=|f








Jd lirnvclisf
ONDE EJN 1890 : LB PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'H M BRE DR ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESB

DIREOTEUR :;LUCE MONTAS T616phne : 2-2114 Bolte PFb*le : 1116
ADMINISTRATEUR : Mm- Max CHAUIVET Res du Cent" Ne 212


IRAN-ETATS UNIS:


Un nouveau rebondissement


ger auquel ils sont exDo se connaitre la reaction ira
ssement ses ou pour le, traduire en nienne Vendrepj Par a:s1-
o-amdri- Justices leuoE on nexcluait pas tnu
Unis ont Pour Washington eette d44- .Secrdtariat de 1.lnan Khn
r inter- march constitue une nou-' meiny b Qom que T'e leader
e de la velle tape dans les efforts religieux fasse isie ddcla-
d otagss Diplomatiques your con- ration des Jeudi
ericaine damner les actions de) 11 En ddpit des incertitudes
ran sur la presence a New
ndricaine D autre part, ipvos 1 dloi.- Y r1 k Samedi de Monsieur
dune gnement de Monsieur Pa Ghotbzadch. la Drochalne
e d Etat nisadr, il est de plus en seance du Conseil de Seca
demand plus irpri'..able qu un haut rit reste toujours fixec a
Cour responsible iramnen sa ren samiedi ler Ddcemrbra Ca
itement de Samedi aux Nations pendant on n ccartait aas
verne Unies. o doit tCuoi ors ss s la possibtlitd que le con-
;une ii- tenir la reunion du conseil sei sidge plus tot si TThd
e pour e sdcuritd; convoqud a 1i rai2 annulait ou retardait
in pu- hitiative personnelle de M la venue du Ministre ira -
otages, Kurt Waldheim .. nn
le dan "our sa part, M. Wal-
Monsieur Sadeeb OGhotb% dheim a declare equ'll es
deh, nomm6 Mercredl No* pdrait bea-icoups que le nou
S nistre des Aff-a.res Etran veou ministry iranien se
Is g'ores de 1 Iran, a ddja fatt rendrait A New York. A Wsa
.Favoir quil trds chauds pnur ce voya- niptistre A Teheran faith
ge Sa nominaAon est inter crlitndre un chcc naes initial
venue au lendemain de la C t s er ours aux Natiols
deolaration de 1 Iman Kho N
meinv oui driia ""f t ntfu :


competence) au conseil de
sacurite
Jeudi cest une foule de
plusieurs centaines (iA. mil
liers de p:rsonnts, c-aunies
pour celebrer la TAl'SOUA
(aneuvieme> jour OJ Moe-
harram, veille de la
. dans une resolution prepa
rde,par les religieux a damned par avance> toute
decision du conseil de sd-
curit6 an aura pas le moin
drr effet sur la xolontd du
people iranien si elle est
contraire a nas intdrdts"
Les declarations du Prd
tident Carter sur la crise
irano-amdricaine faites mer
credit an course d'une confe-
rende de Pressa n avaient
toujours pas dtd comm'in-
tees officiellemenc Jeudi
Tdhdran
Rejetant li perspective
d une solution par la force
dans 1 immediate,. Jimmy
Carter a de nouveau ass3u
r6 qu it. urait recours 8
toutes les voies Diplomati
ques et pactf'Iqes avant
d opter pour .<: autres re-
merdese Il est possible Que
Monsieur Ghoubzadeh fas-


LE SYNDICATE DE
L'USINE SUCRIERE DES
CAYES APPUIE LA
DECLARATION DES
S'NDICATS DE
PORT-AU-PRINCE

REPROUVANT LE
SENSATIONNALISME.
Son Excellence Dr.
H bert de Ronceray
Strdfaire d'Eta. du
Tratall et des Affaires
Sdciales
En son Office

Port-au-Princ2

Excellence,
t ,L SotOed vnlicat dtps
ouvriers -avallleurs t -nI
ployds de la. Cxntrale Des-
salimes appuie iortement 1r
ddeclaation des Syndicats
associds de la Capitale, ce
pour le dPveloppement et
le progrds du pays
Pour le Comitt
Joseph ZAMOR
Secrwta're
Adotlnhe JUMIEN
Vice-President
Nerva DiLVA
President


Unies


PARIS, (AFP)P
Nouveau rebondis
dans la crise irano
caine : Les Etats-1
sa.isi Jeudi la Cour
national de Justice
Haye de la prise
a 1 Ambassade ti mi
a Tdhdran
La demand aE
a et6 accompagn(ee
lettre du Secretaire
Cyrus Vance qui
au Prdsk nt de la
ed exiger immedia
1 assurance du gouv
ment d Iran qu auc
tiative ne s&. pris
enflammer 1 'pini<
blique co.tre les
ni pour augmenter


moment de 1'ouverture de la


"';r- IJ


Les aaltorites amdricak4es seance du conceilde security Ddveloppement, les deux
rndoutent egalement qu'un Son depart avant la fin Peuples, qui se partagent
depart de 1'ey-Chah pour des Iftes du Moharram la Souverainetd de 1'11e, en-
le Mexique n'.ttenue pas (deuil chiiteo risquerait ce treprennent, dans un cou-
l'intransigeance de Khomei pendant, pense-t-on Was- de a coude- fraternel et sous
ny. LImam et les edtu hington, d'exacerber les fou le Lealership dclaird de
diants islamiquesas ont trop les iraniennes. A Tdhdran leur Chef respectif,. des oeu
souvent proclame que 'ex- des centaines de milliers vres de paix de progress et,
-tradition de 1'ex-Chah taitl de croyants ont deferle de civilisations
la condition de la libdratiori jeudi dans les rues pour ce
des otages pour se laisser lebrer la eTassohaz, veille de B6ndficiaire privlftgid de,
fl ehir par son depart aes la grande c,maom moration la politique d ouverture du
Etats-Unis de la mort d'Htossein, fils Frdsidernt Vie de la Repu
La presence d'un quadri- 'd'Ali Des mitl'ers de mani blique, 'Son Excellence Jean
motEur mdx;cain dans une festants se sont succedd de Claude Duvalier, % Peuple
zone ret:rde de t'adroport vant l'ambassade des Etats Haltien ne manquera pas,
Kennedy a ranimd les ru Unis, don't les murs itaient en cette Journee du 30 No-
meurs d'un depart rapid gardes par des gardenss de vembre 1979, de Lui mani-
du Chah Selon certaines la revolutions en armes et fester son attachment in-
sources a 1'hopital on il est proteges par des barbells
admis. le Chah partirait ar tendus d'arbre en arbre (Voir suite page 6)

IRAN ETATS UNIS

APRES LES DECLARATIONS

DU PRESIDENT CARTER


WASHINGTON (AFP)
Les dernier-s declarations
du presid nti Carter sur l'I
ran ont renforc6 1'Unit6 et
la determination du people
amiricain dn.ns rogt- grave
crise qui n:o s-mbl-it toute
fois pas s'orientpr i-udi vers
une solution "prochatne.
Les autoriues ameurUaines
redoutent en etiet que le
changement de MI istre des
Affaires Etrangeres a Tdh6
ran farse dchouer les initial
tives en course aux Nations
Unies et que le depart con
sidere comme imminent iau
Chah Mohammed Reza Pah
levi pour le Mexique n'atte
nue pas l'intransigeance de
l',Al tollih Khomeiny.
SLa'+ tounifrehLe de pre&se
donn6e mercredi toir par
Jimmy Carter, et suivie par
des dizaines de millions ae
telespectateurs, a dtd sa-
luee jeudi par tous les comn
mentateurs politiques com
me un tour de force surpre
Inani de la part d'un presi
dent que peu d'amdrlcains
consideraicnt jusqLu5ci corn
me un homnec d'Etat.
En apparaissant aussi cal
me et r6solu M. Carter you


SAMEDI ler OLCEMBRE A CABANE CHOUCOUNE

BIBA OU LA FOLLE GAITE

DE LA MODE LONDONIENNE
Par Beatrice DUPRAT


Chez BIBA, cettc an -
nee, a Bagatelle Plaza, la
mode est folle, folle, fol-
le :-disco(, (punk:,..., tell
qu on la porte en Angleter
re cet hiver Que les outran
ces anglo-saxonnes ne vous
choquent pas Marlene MOt
ZAC et Martiie GABRIEL
ont su auss; selectionner
des models plus classic -
ques faciles A porter a
tous les ages Mais dans les
couleurs de I annee, et
dans les forces de 1 an-
nde, qui marquent un net
retour a la silhouette des
an.ees 50, aux epaules lar
ges et aux longues jam -
bes


eCertains owdeles sont
trop avances pour Haiti,
dit M MUZAC; s.ous ne voai
Ions pas *-hoquer, mais bou
leverser los idees que les
haitienis ont sur la mode et
qu. sont trop souvent de-
pagsees...s>

Bien sftr, les jeunes ont
accueilli cette nouvelle li
gne avec enthlousiasme,
mais les femmes qui s ha-
billent de fae;on plus sa-
ge, tout en voulant rester
a la mode, sont rlles aussi
combldes AElles en ont as
sez deo vctements ameri -
ca'ns qui, en aucui cas, De
constituent une mode, mais


sont vraiment odes vete -
ments), avec twit ce que
cela comporte d utilitaire
J ai aussi peese,- dit Mon
sieur Muzac aux femmes
qui. voyagent et j al rap -
portd quelques rubes-pulls,
chaudes et piatiques, 6pau
lees elles aussi, come
tout ce que 1 on fait cette
annee

DU. PLUS FOU AU
PLUS SAGE

On trouur des tenues pour
toutes les occasions chez
BIBA : du jean's 8. la robe

(Voir suite page 2)


BIBA, c est aussi, et d a -
bord, la marque de cosmo-
tiques du trs e chief quar- Le e r ar
tier londonien de Bond's Secretaire
Street don't on trouve tou-
te la game chcz Marle,e S'efforce de rassur
Muzac et Martilne Gabriel:
elles sen serviront pour ma Londres (AFP) Comme
quiller Iturs 10 iolis man Le Secretaire amiricain marquer
nequins qui defileront sa- au Tresor s'est effort jeu- voirs ire
medi ler Decear-bre 8. Caba di de rassurer les milieux un dang
ne Cholucourne bancales intetliationaux 8 ceptible
Avec les coiffures de Jo a suite du gel des avoirs fiance
AMBROISE, qui wvent d'ou raniens e r dollars. dans le
vrir son salon a. Pettron- Au cours d'une c _afren- M. Mile:
ville, ce sera une ftede de u ursdne one e-MM
couleurs et de ;aiete don't ce de press donnee a Lon tes brta
equivalent v est pas fr6- dres a son retour d'une vi jk geled
quent en H'aiti Qui n a be site de trois pays du Gol- siens c
soin d une cure de jouven- fe, M. Miller a affirmed que et que p
ce ? ces measures n'avalent ete trouve ri


LE STYLE BIBA
C est pour introduire la
mode anglaise en Ha-'ti que
BIBA s est ouvert 8. Petion
ville, il y a maintenant
presque deux ans A partir
des products de beaiut don't
la game de teintes si ori
ginale, avait revolution-
he la conception do ma-
quillage a. 1 epoque de sa
creation, BIBA s est lan-
ce dans la confection avec
un but : crier la mode L a
vant-garde en Europe avec
tout ce que cela comporte
d excessif, de ch'c, d extra
vagant...


prises eque sur ]a base de
circonstances exceptionnel-
nellesa noes de la prise d'o
tages americains a Tdh6ran,
et de intention affichee
par les iraniens de edesta-
bilisers le dollar. .
M. Miller, qui s'est entire
tn',i successivement jeudi
Matin avec le chancelier de
'echiquier, Sir Georffrey Ho
we, et des banquiers britan
niques, a estime que les me
Sure amsricaines talent
destinies a emr'pcher que
les .iraniers -antilisent les
Inarches danz des buts de
t. rrorismes.


lait convaincre ses concito
yens que leurtnite et leur
patience etaient les meilleu
res armes des Etats Unis
pour obtenir la liberation
des otages, et que les press
sions pour un recours a 1'ac
tion militaire ne pouvaient
qu'aggraver la sluation.
Tout indique qu'il y est par
venu
En response applee du
president les cloches des
Eglises protestantes et Ca
tholiques ont commence 6a
sonner jeudi pour procla-
mer la solidarity du pays
avec les otages de Teheran.
De nombreuses radios loca
les lancent des camoagnes
pour que chaque mason
sWrne de- la; bannidre toi
lee. Enfin les maigres ma
nifestations pro-iraniennes
ddja rares ont encore plus
de mal A se d6rouler.
II est moins certain que
le president des Etats Unis
a;t aussit bicn atteint son
autre objectif ouit tait d'ac
crnitr l'isolement de l'Aya
tollah Khomeiny par ran
port a 1'ensemble du monde
Islamique.
Les observateurs ont eLe
fiappeb par le contrasie eni
tre 1'aggressivite don't M.
Carter a fait preuve envers
le vieil lian uie Qom eo les
propos louangeurs qu'il ;,
tens sur l,Islam et sur los
aulres dirigeants au monie
mu5,ulman D une part il a
accuse lAyatollah d,avoir
viole les preceptes de 1'Is
lam en approuvant la prise
d,otages de Tdheran d'autre
padi il a remercie les gou
vernements des autres pays
musulmans qui soutiennent
les Etats Unis dans la cri
se
Depuis l'attaque dC 1'Am
bassade &. Teheran le 4 no
vembre 1'isolement de 1'Aya
tollah et do son regime is
lamique rdvolutionnaire est
l'une des voies recherchees
par la diplomatic amdricai
ne pour obtenir la lib6ra
tion des otages par la mul
tiplication des pressions in
ternatinn)les. Le vote d'une
resolution en ce sens par
le conseil de security est


HISTORIQUE DES RENCONTRE

PRESIDENTIELLES

HAITIANO DOMINICAINES
XXI

La position Haitienne en cette mediation longue et difi
Par Gerard JOLIBOIS


e on lui faisait re
que le gel des a-
i, ipt constituait
eri u precedent sus
de ; oer la con-
des nvestisseurs
marc, : americain,
r a rer'rque que
nniques avaient de
les avoirs rhode-
n Grande-Bretagne
personne n'y avait
en a redire.


nous avons agi pour decou-
rager de teis actes de ter-
rorisme>s, a-t-il ajoute.

\
Il a indique qu'n avait ex
plique ce point de vue aux
investisseus arabes du Gol-
fe equi comprennent mieux
maintenant les raisons qui
ont pousse les Etats Un s
A repondre ainsi. a-t-il
joute qu'il n'avait pas 1'im
pression que les produc-
te,.q d etrole du Moven


A props des filiales a Orient seralent amenes a
1'dtrang r des banques ame rdduire eurs fournitures
ricaines, a qu, il a dte de- aux Etats Uia si ceux-ci a
made de geler les competes vairnt recaurs 8. a force
vaicnt recourse e la forces
irmnins MA~ilpr nP~ni-


1arnens, ,m. i .,ner a e pour faire lbrer les ota-
que qu'on ne pouvait nier ge Mme. Marcel CARDUCCI
le droit dcs Etats Unis de ges.
controler les filiales de
leurs banques. a competition entire deux N,
legislation, c'est 8 la lot PAGUY AU ECOLE
international dr'arbitrer les
divergences, a d't Miller. NOUVELLE AD ESSE

4,Ce sont tI itrnients qti Dl D rt et Bo Verna,
.ont d savoue routes leurs o- I Angle Buel Duort et Bos Vera,
libations internation-ales et


consider come une impor
tante tape de ceite strate
gie diplomatique americai-
ne.

La situation personnelle
de I'ancien empereur d'Iran
enjeu passifl de cette epreu
ve de force entire Wasning
ton et Tehdran, est appa-
remment sur le point "e
changer. Aprds 1'ablation
mardi d'un calcul dans le
canal biliaire, ses mede-
cins ont declare qu'il potir
rait repartir dds qu'il le
voudrait pour aller faire
traitor son cancer ailleurs
Un avion mexicain 6tati
jeudi en attente 1l'adroport
Kennedy a New York.

Mais personnel ne croit
beaucoup a Washington que
le depart du Chah facility
maintenant la liberation
des otages de Tdhdran. L'A
yatollah Khomeiny et les
oetudiants>> qui occupent
l'Ambassade amdricaine ont
tlop souvent proclamd que
extradition de l'ex Chah
et son retour en Iran 8-
taient les conditions de la
liberation des otages pour
si laisser flechir oar son
depart des Etats Unis.



Halte du Jeudi
DE MME MARCEL
CARDUCCI

GLANURES

Que te dirai-je
que tu ne saches deja?
Nos routes sont differentes,
Notre but identique...
0 -

Le temps qui c'enf&rr
Ne peut revenir;
Chaque jour a son lot
De peines et de foies...
0 -

Sous le poids rdu fardeau
S-ton ame flechit,
qu'elle se redresse
Plus forte qu'auparavant...
O -

Le pire es .en nous,
Mais aussi le neilleur.
L'ame rencontrant le bien,
Sent le besoin immense,
De monster, de planer,
De gravir les sommets
Oft resplendit la Lumidre...I
0 -

Que les autres en te -
rencontrant
Se sentent aims;
Et comme enveloppes
D'amour...
O -
0

Le meilleur est en toi,
Fais le fructifier.
Sache faire silence
Pour clouter les voix,
Les voix profondes
qui ne parent,
Que quand tout se tait.
Si le bien en toi, dchoue,
Ce sera par ta faute...


Les Etats-Unis sulesimndent Il'ctroi
de Iicen'ces d'expc-rtations verr I'IJRSS


mericain au tresor

er les milieux bancqires


---- ~ ----- ----r- --- ~1 -- ------ ----- - -- ~- --- ,..- --- -." :*~l- --- -- -- - -- ---w-


-rs-- w-a- x,.
-
-., x e---
*
ver-a- r .


~~,__~~Nl_~l_~l__j___~~~-~~~~-1 n~l-j~-~1-----~--------u-r ------- ---~-------I~-~ ___~~ ~___~____CI.L---rr-._I~--_-~-~illUY~Lj


i


Dllgt ll I l


ePIa


La Secr6talrerie d'Etat
de la Coordination et .,,4e
1'Information porte a la
connaissance du Pepple
Haitien que le Vendredi, 30
Noveinbre 1979, le Leader
Bien, Aline de la Nation,
Son Excellence Jean Claude.
Duvalier, et le Prdsident' de
la Republlque Domirncaine,-
Son Excellence Antonio Guz
man Fernandez, procede-
ront l'inauguration du
Barrage Repartiteur des Pe
dernales.

Cette rencontre des aeux *
Chefs d'Etat prolonge 'his
torique entrevue Jainani -
Malpasse du 31 Mai 1979 et
constitute un eloquent temod
gnage de t'ariftid haltiano-
dominicamine Engages tous
deux dans la Bataille du





PAOG ,.,,, "


BIl A OU LA FOLLE GAITE DE LA MO


(Suot di Ini 1iri'pge

(fit stifir r, pwi'suiil ii' 1(-';
nitdi ow I's iulic'i (I api.','; '
ti~iiic Ma t *1 l o ut ceui dci~si
I-es cottl iII'S (CC I111t.I :
I 1111)Iuhennr Ic 1oilet. Ic
ii's o,' pit hi~ IV il
gi' tf~ I' ip etd" titIlei 1 s:.o
uiluion n.'Iduli'c dt tiir~plii
se et Ce' tizsci'lt. Is leti$ -


sis '? Des cloiius.du satin
broilu-, l in 'inec de sole,
Ui poiir les robes sages oil
iiprii nit fiiurs pour de
largest ,jirpes (sJ'retemeirlnt
ll bill rs ie
I.e pl)lUs ',)i, c (-t le adis
c- le lvie i porter powlr
sortir en ii oie, o rinlnd on
st. tric m; ulle (el, ill (on :i
un pelt al ;ii on tiun mari
lcomnllrehrlnsif) grandss


MESSIEURS

AIMEZ VOTE FEMME !

PROTEGEZ 1 LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAUF .





LE NOUVELLUSTE
PROPRIETAIRES : PIERRE CHAUVET

ET MAX CHAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS

ADMINISTRATOR : Mme. MAX CHAUVET

:j;;wryz c* ,// \*/


t-shirts de coulturs vives
scint.illants de hirex, a&
porter stir des cllants la
mns assortis, on hien des
(dalnslinsi), nmii -jstaucorps,
mni-ma'llotsi de lbln, accoms
pagn6s (ou Oii) d une jupes
fendue qui voius permit -
tront de ta're admirer vos
longues jumbe,
Nettement pl us sares,
nlais tout maiosi ((sexy)), les
robes; bustiers ;uvre armal
res incorporees (style ((Ma
rilyn), le s 'oirrcaux dra-
pes sur le cis t. t haut fen
dus, bordls de strass et
souvest ;iacompagnes d un')
petite veste hoblro
Ma's le cloun e 1 annie,
c est sans aucun doute ce
que Ion appellc le (aump
suit) en Aisleterre (et
dans uo style un peu dif-
ferent le asarouebl en Fran
ce) une sorta-de combi-
naison-pantalo,, resser -
re dans le bas et tres con
portable, qui, slion les ma
tires et les accessoires,
peut etre nabiltle ou sport
Elie est particulierement
pratique en ioir et ne se de
modern pas avant long -
temps tant s.t conception
correspond au mode de vie
actuel
Les pantalo.;j sont fron
ces i la taillc et trIs ser
ris en bas; 2 noter, le re-
tour en force du pantalon


D


ton come e n satin, a ia
miers noir et blaniic on fi
nes rayures ert'cales Les
jupes sont ou tris 'droites
et fendues ou trip's large :
pas de demi-mtesi.re !

Dans le genre classique,
des ensembles ?n cr6pe de
soie raffines on en toile fle
lin i petit cout officer et
boutonnage a.ymneirque en
bia's sur la clavcule; m
me matilre pour une robe
casaque du m rne genre et
unie, tres epaule o un r6e-
gal d illgance et de sobric
t6 J ai remarqu 1es bou -
tons en plastique tres sty
lisds, un peu cArt Ddcos
Plus que janais, 1 acces-

so're done un air de fets:
les cedintures sowt large,
corselets, or et argent;
beaucoup de broches, main-
ves et violettes, en forme
d 6clairs; et si Aous ne crai
gnez pas de vous faire re-
marquer, mettez de petites
lunettes en forme de coeur
assorties a vote tenue, le
success est assure Le re-
tour au style ties anodes
50, c est aussi Ie ret.lir aa
clha1ea.u Il sera romantic -
-qe 'en pct'te capeline Ai
fleurs, on mutin : bdguini
pose sur le cotl, plant
de plumes de couleurs on
pudiquement grement6 dit
le voilette paiiletee N,
poussez pas les 1'auts crs
c'est tres flatleur (


DE ILONDONI
UN MAQIUILLAGE
BONNENE /INEs
Du dor dii brilliant 6ga
lement siur le visage : pen
dant les fetes, tout est per
mis), ial aut en profiter !
Chez BIB on met des pail
lettes oriet argl>nt sur les
pommetts', come un
blush, e.i remontant vers
les tempos, lpar dessus le
rouge a i joues, I.e lard a
paupicred se porte m8l6 de
rose et Idj mauve, en har-
monie ave ]les couleurs
des vetejnents, mats, par-
dessus, on trace un trait
d eye-linpr qui souligne
'oe01 bleu marine 1 e
jour, dorp le soir Ouant auxc
rouges 4i 1vres. Us sent
Saciduls come les fards
a paupidres
Pas d6 doute c'en est fi-
ni des teints blafards con
trates de nmarron. on re -
vient aux tons pastels et
tendres : vzve le maquillA
ge abonre im'nc e

COIFFURE LA
TECHNIpUIE .iO
AMBROTSE

JO AMBROISE a tenu sL
bien s imnpregner e l es -
prit de ix collection BIBA
avant de choisir les coiffiu
res des diff6rents manne -
quins Le .cheveux courts se
ront tres courts, a coupe
sculptee et geometrique
Les cheveux longs ne se-
rout jama's pendants, mais


'ENNE


remont6s de fatbhi asym6-
trique
Apres mise nh ils, Its se
ront' 11sss et liIs e n rou
leaux (on V, sut th ihu -
que ou sur Ie d6vant de
la t6te) nu eleirv en tou
pets de houcles de faron a
y adapter facilemnot cha-
peaux et \ollettl. *Mes coif
fures d6gageront le visa-
ge, d't JO AMBIROlSE, corn
me c est la tendance en Eu
rope cette annke, mais j ai
aussi voulu des coiffures
simplifiees pa. rapport L
1 extravagance dep vite -
ments : une (.iffpr" excen
trique ne va pas avec une
robe excentrique; 1 un don't
mettre 1 autre en valeur
J al done choisi ces coiffu-
res sobres et nettes tres
structures
JO AMBROISE qui a tra
vaill pendant 15 ans dans
des salons de haute coiffu
re en France et cqi, deptuis
3 ans, exerce en Ha'ti, est
rompue i toutes les techui
ques comme a totes les
textures de cheveux, afri-
camis ou europlens, maseu
lines onu fminns lg-'e la santd clu cheveu,
dit-elles
Si la rigueur de Jo AM-'
BROISE contraste avec la
folle goiete In style BI-
BA, sans aucun 0oute, elle
ne peut que la servir

Beatrice DUPRAT


des Etats-Unis vers Haiti, la R6publique Dominicaine, ou la Jamaique.


Du ler D6cembre 1979 au 13 Chaque passage regular, srp pceptj,avec deux (2)colis ,
1 Janvi~y 1980, ucun excedant de enregistres eLun (1) a main deidi mesiehs sulirites: .
v bagagi ne So accept sur es
vo d. bagag^mne. ^ Are^ u ar l En registrement-Un colis don't la En registrement-Un colis don't la
des EtatUnT vesTiea pu b eiqa some de la longueur exterieure, some de la longueur exterieure,

SDomiicaine, Haiti, ou la Jamaique. Ia larger et la hauteur ne depasse la larger et la hauteur ne depasse
pas 1 ,57m (62 inches). Aucun pas 1,40m (55 inches). Aucun
colis ne doit exceder 70 livres. colis ne doit exceder 50 livres.


A la main-Un colis don't la some
Sde la longueur extbrieure, la
larger et la hauteur ne depasse
pas 1,14m (45 inches). La larger
et la hauteur ne doivent pas
depasser 58cm (23 inches)x23cm
(9 inches)x33cm (13 inches),
approximativement. Aucun colis ne
dolt exceder 40 livres.



TOUS LES BAGAGES DOIVENT
ETRE IDENTIFIES AVEC VOTRE
NOM, VOTRE ADRESSE ET
VOTRE NUMERO DE
TELEPHONE


longueur

A ,


23-


nauteur


13"


k'


hauteur








larger


A la main
45 inches 40 lives


. largeur
longueur '
En registrement


55 inches 50 livres


62 inches 70 lives


21 MARS AU 1 AVmA
Les resonsabilltes de clear
rtIre aont 'p us Iortes ,que
les besolns d ott es L'aresa
midl pt.dsentO ut e possibl-
llt6 flnanctik& Faites con-
fiance- L vbtre lpuituon
mats 6vitez de. ever

20 AVRIWai AC wz
(TAPIKPAIJ)
Trap d'lntrosinectmon dCq-
slcheralt Les conversations
avec des conselllkr- alou-
tdes aux eflro.s postlt's
pour appr6cier Ia vie, vous
renouveleraleri" vntre con-
fi lance

21 MAI AU 2x 4-"i(
(GBMEAUJA.
Amis et famil-ls ne se mpi
lent 'pas maintenant Les
partenaires Voua aident
Dans un pro3dt domestique
agissez par intuition Voius
y verrez plus cltir au si
jet d'un membre de la ta
mille

21 JUIN AU O 1UILLET
(CAN( f;t)
Retards dans v0tre ca":-
ribre Ne lMches ypas le tra
vail en course Plus Tard,
la vie mondaine'a donn-ra
un antidote bisnvenu A une
journde remplie par le tra
vail

23 JUILLET p 92 ABOUT
ItON )
Un conseil donnd sur une
rdalisatlon complique I.e
processus de la decision
Une action positive' appor
te une progression dans la
carri6re et un goair d'ar -
gent Sociabilitd bienfalsan
te

23 AOUT AU i 2\SPT
(VIER<"E)
Vous sctez ambivalent
dans une questiqp, price
Prenez contact ,,vec la fa
mille qui st au loin et
elaborez des projects de vo
yage Agisuez ieJon vos prin
cipes
23 SEPT, Au 22 OC'-.
i0 AANCE)
Peser sur les limltes d'au
trui ne pout ineneT qu'A
une friction Dffepdez vos
liens les plus lrorits A_-
surez vote crddit pour une
amelioration materielle


(SCORPION)
Que les distractions. ne
gatent pas refficacit6 de
votre travail De4 conversa
tions avec les troches don.
peront de I'harmonie et ac
croitront la conflance

22 NOV. AU T ncEMtBRE
1(SAGITAIRE)
Ceux qui. sont dCsireux
d'appprter du travail h la
maison, seront en thte dans
la compkittlonu aprc-s un
depart lert, Vou; piogressoz

22 DEC. AU Is jAIf.Eu
'C4APRIUORNE
Les memnbres de la family
le demandent voti.e atten-
tion R6assurez-les avant
de partir su' votre route
personnelle Le sentiment
aura une coloration Dartl-
culidre

20 JANVIEI AU 18 FE .,
(VERSFAU)
Retards ou othtplications
possibles dans le voyage
La soirde favorite une re-
ception a la mason Les
amis vous a deno dans vo
tre carriere Accentuez l'har
monte %

19 FEVftrIE AIT 20 xMAS
(POISSON)

Soucl financier assombris
sant 1'amblainc matinale
Plus tard, uun, pconversa-
tion avec un prochc vous
remonte Ie moral Visites
locales favorisies

81 VOUS ETIM NE
AUJOURD'HUI

Vous avez des dons de
creation et rdussiriez com-
me 6crivain, peintoe, conf6
render ou professeur Votre
talent de parol fait de
vous un d6fenseur efficace
des causes qu. vous soute
nez Parfois, vois pouvez a-
voir des iddes fixes et Ltre
tyrannique Temperez votre
jugement par les r6sultats
de votre experience sur la
nature humaino Vous reus
siriez daas la drollt et pour
rlez etre seduit par une
carriere politique Que votre
connaissance des falbles.ies
bumaines ne vous pousse
pas g 6tre souaponneux k
1'6gard de votre prochain


WASHINGTON (AFP)
wafme mats '6terninde,
le president Arter a p6ur
la premiere f'ils critique io
tamment nmercredl *soJr vtr
un ton combattif L'Ayatol
lah Khomeihy qu'll a aceu
se de faillir adx prkeeptes
de l'Irlam.

Jamais au course. des. 25
premiers jours de la cruise
iraniennet, le chef de la
Maison Blanche n'avait en
core ddnoncd avec une tell
vigueur sl'lrresponosbllitd
rf.ans bors de dirlgeants Ira
niens('. Au coUrs d'une con
fdrence de pressO, il les
places .u ped du tour L'a
vertisselient ne pquvait 6
ire plus clair: Ler. diri7
giants de TVhfran sont en
tVrement resppnsables dac
circonstances -et de-., tr6t
graves conilqupnces O1i
nourralent s'eri uivtr sl les
4( otagps americails dp' T6
hfran n'etaienit 1 as b 6re'
saln.s Pt saufs rn r iplai.
M Carter, le bNhtlstPe nr
fnrndmepnt crnvarit n d6It-
Pr6 i'nctinn de.s .ilrisenits
i".nnito.s riont KhboM invl
rnrnr' fstgn ite snp hn"ltp
pmir 1-q n n\teur iet lenr
fri repleuses1.
Rarement Ie chef de la
Maisun ilancne n6 tait ap
paru aussi resolu et sur cle
lul. Le memeo president qui
en juillet s'inquletalt ouver
ttment du malaisee ameri
L.on que le stang froid et la
cain., a expos avec convic
patience de l'Amerique en
cette period de 'tension 5-
talt un signe sans 6quivoque
de sa puissance et du renou
veau de sa force morale.
Cctte nation ne 'cadera ja
m-ais au chantage*, a rdith
rd M Carter acceptant l',n
1ce' r.sponsiblllt de l ac
cuell du thah le souverain
ddchu, aux Etats Unis pour
des raisoris humaniltaires.


nergetique il a en particu-
lier nabilement pose les
jalons'de la justification de
son asGlon pour les debates
et rlglements de compete
electoraux de l alrIs cruise
L'occupatlon d,une.ambassa
de avec l'aval du gouverne
ment local es, un fait sans
precedent, a-t-il nsist6:
elle Stalt imprdvlslble et 1
ndvitable. cJe n'al aucune
excuse bL donners a dit M.
Carter estimant avoir fait
pour le mieux.
Au'deli de la fermet6 et
1'esprit de decision c'est la
confiance que 1' chef de 1.6
xdcutif a ausli tentd de
transmettre alors que routes
lea changes de t66 vision
diffusalent en direct see pro
pos. cNoils rur6sironis a-t-il
11 noti refusant toutefols
de fixer la moindre dechdan
ce. s
Malgrd les circonstances,
l'humour n'a pas non plus
ete absent de a tribune pre
sidentkielle: A une journa-
liste s'inuuidtant des condl
tons d'entrEe aux Etats U-
nis jdes- tudiants iranlens
M. Carter a sinplement no
td que ces derniers seralent
bien ene pelne d'obtenir
mainntenant un visa l'Am
ba'sade des Erats Unis L Td
hdqran.


Dicld6menit cette cruise 1
ranienne fait dCcouvrlr atux
amsricAins qui S'e preoccu
patent en ddbut de pdrlode j
dlectorale, qu'apres tout ils
ont un JPrsident L la MalI
son Blanche.




aEI rac9 t le


-EUDI 29 SOVE.MERE 1979 ;


METROP


Repoussant les appeals de Rue ir A
ceux qui prlcohisepnt la for
ce et inaction immediate, le r)Ti
president a die nouveau assu B jj Dessalir
r qOf'i$ feralt tecours a tou
tes les votes diplomatiques DES DA]
et Daclfiqlis avanti d'opter Ave Fe
pour d'AltmTs rendedod sur
de ufrinner i1 smoindre indl
c a fj o h Iben P x V x
lesquilS 11 s'est blen guard PETION V fIIl


OLE
Auda'n

iUD
nes--

LLES
chard i

x


AA AmericanAirlines


M martr -1I.. poiltict fn a
refast snirftc au hiSart des
qeustoi-a: outr'.- un novel
aniel ,an sngrhs pour Fa
deption d'Un progrirnme ,-


MERCEDI 28 NOVEMBRE

Dv QUe.rTLIER
Rue Og6


IRN: CONFERENCE CARTER

Le Preident nmericain cabne
et determine


I- -- ~ ~


i


,.~_~~1~~_,,,____ ~_i_-_______ ,,~,,,,~-~,-~---'rl- -r--~------ru- -~~~.~~-r---i -i--,,,,r, ------~Y__~ -L----~L------- -~----------------- ----l_---~~l-i--~- ---i:-- --Ll_______~._~_i~_i~LII-~LL ~~l------i-


JEUDI 29 NOVEMLRE 1979


VOTR HOROSCOPE
V',IvboEtI )0 NOV I9 7


*I







JEUDI 29 NOVEMBRE 1979


AVIS DIVERS


Avis Important
L 1 i'erdla'lreria, d'Etait .
lit .vlii(vsse et. iax SpIori,
2i l itil lrliiln ll"u linr oilo c
ii. I irtci'ser ll'ri des om tlc
2Ih22212ii2it innlt ia Ii Ctipital

i22.2 'ii ,ir di O l itn e oumO ln sloi
Niill iiiti dii Sp~ort, Scola

|,t sii]p'rviscr li's coO'ill)ti
I lons ilt.er.scolaires qui se
ri'altserinnt daus pltlsliurg
dlislplinl'es le Foot Ball
le Volley Ball le Basquiel
Ball l'Atllletisnise tc
Cet organismie e.t. compi
le de:
Ruiwick Jean
PRESIDENT
Fr're ERNEST
Secrdtaire G6ner;1l
Lueleni BAROSY Secretaire
General Adjoint reprsein-
tant du Ministere A la Jeu
\\tnsse et aux Sports
ageer ANGLADE Tr6-orier
,.2 arc LAMARRE Reprdsen-
aint, de 1'Education Natio-
nale.
Marc ALBERT Conseille1
Antonio OCCIL Conseiller
Sr Anne MARIE CoGiseille
re
En attendant que silent
convoques les Directe prs des
different dtablis fents
scolaires il leur est 11eman
di de constituer 013 assc
ciation sportive qui rendra
le nom de 1'cole et de comr
mencer a mcttre s r pied
les 6quipes rdparties en ca
tegories: ,
a) Benjamins
b) Minimes
c) Cadets
d) Juniors
e) Open Seniors
Comprenant uniquement
des d61ves
ANTOINE TASSY
Directeur GSndral de 1'E
education Physique e des
Sports.



Ameliorat-ion de la
route Fonds
Parisien
Thiotte
Dans le but d'entrepren
dre certain travaux urgent
d' el a r g i s se m e n
et de consolidation de la
route Foods Parisien--Thio
te, les Departements de l'Ii
tdrieutr et de la Defense Nt
tionale des Travaux Public
Transports et Communica
tions avisent les chauffeur
dc camions et de, vdhiculc'
,poids lourds en gdenra
lue la circulation est inte
dite stir la route sus diet
Cette measure prise dan
'lnderet meme des usager
o ('cettievoi permettra en o
ire. au Dpi des TPTC d'e
fe'l ter les (rav;Itux prdvu
dans Un minimum de tempt
Cel, t m(,.ure respective pre
dra fin au lcr Decembre i
clus

Les Deparlemelnt di Il'I
terteur (t de la Ddfense N
tionale des Travaux Publi2
Tr.insports et Communica
tiuns comptont stir la bonr
comnprehension de tous ii
usat'rs de la roule.
Port at Prince le 27 No
vembre 1979
ALIX N CINEAS
Secrdtaire d'Etat des Trn
vaux Publics Transports
Communications,
Claude Raymond Secritaii
d'Etat de l'Interieur et (
la Defense Nationale


AVIS
1 LA BANQUE NATIONA-
S LE D4 CREDIT ports A la
r coninaissanco- des intdrebsds
s que lc Sldhiedi 8 ddcembre
1)719' deux concourse seront
organises' respectlvement' i.
s11 SUCCUrsale 'de Miragoane
llle.s pour obtenir 1'arrestai
ft son Agence d'Aquin' pour
i le rcrutlment de Icur deux
r Cmploy s.

e Pour etre admis k y part
ciper' il faut:'
b u-Etre age de moins de
t trente ans
2o-Et re muni du, certificate
a de Baccalaurdat 2e. parties)
3o-Etre de bonnes vies et
moeurs
Un registre d'Inscription
est ouvert' a partir de cette
S date' aux sieges sus-mention
nes.
Port-au-Prince' le 22 No
vembre 1P79
LA DIRECTION

x xxx

COMMUNIQUE
La Secrdtairerie d'Etat des
r Affairs Socialesi b la de-
mands formulde par les syn
dicats ouvriers a l'avanta
t ge d'inviter les ouvriers et
S employs des Entreprises
Industrielles et Commercia
les v se grouper le long de
S1'Avenue HAILE SELASSIE,
Sli vendredi 30 Novembre
pm pour rdserver un accueil
triomphal k Son Excellen
ce le President a Vie de la
Rdpublique Monsieur Jean
Claude DUVALIER a son re
tour de 1'inauguration du
s barrage des Pddernales.
Docteur Hubert De Ronceray
Secretaire d'Etat
Sx x x x

Avis-
Sainte Marie->
En planifiart votre pro-
gramme d'Annee 1980, pen-
Ssez t retenir votre date de
retraite, en 1 ancais, au
Foyer de Charitd, Commu-
naute Sainte Marie, situe
au Canapd-Vert./
Prddicateur .: RIvdrenc
n Pere Gilbert Pourchet.
s Semaine de 30 PM
t au 7 au 13 janvier' 2h p.r
a Retraite Fondamentale
t 1 semaine de 4 heures et dc
1 mie PM.

s du 14 av 25 Janvierr
- 211 p.m Retri.te d'Appro-
s fondissement
,s Coutt 30.00 Jo lurs
1 Week-end de 4h et dem
p.m
n Vendredi 4 at, dimanche
s janvier i 5re7 p.m.
s Cout: $ 20 00
u Inscription-,: 1'7 Haut d
f Turgeau, P.,rt-au-Prince.
is Merci.
1 612

n x x x x

In AVIS
s La Direction C6n6rale d
Service National dEau Po
table avise ses aimable'
e clients de Kenr.off Fer
es malhe Thomcssin La
boule, 1 ouverturo de son
0- bureau de ner"ception
3 Ddcemore prochain, sit
a- Thomassin a cotd de 1
2- 3MK
et Heures de fun'tionne
ment : du Lucidi tu Vendi
re di de 7 lres am ia 12 hre:
ld pm
La Direction 301


COMMUNIQUE
La Secrdtaircrie d'Etat des
Affairs Soclales faisant sui
te aux doldances formuldes
par plusleurs membres de
1'Association des Chauffeurs
Guides et en vue de sauve-
garder 'harmonle ndcessal
res au sein de ce syndicate
ce en conformity des dispo
sitlons ldgales, a l'avantage
d'lnviter les membres du Co
mitd Directeur de 1'ACGH as
se presenter en son Office
le jeudi 29 Novembre 1979
b 12 heures.

Docteur Hubert De Ronce-
ray Secrdtaire d'Etat
x x x x

Avis Orgtnisme de
Developpement
du Nord ODN
La Direction de 1'ODN avi
se les fournisseurs interest
sIs qu'ils peuvent passer en
ses bureau sis rue 16-B Cap
Haitioen pour retire centre
paiement d'une valeur de
$ 30.00 dollars des livrets
d'appel d'Offre relatifs is du
materiel de GOdnie Civil
constitud de:

Lot unique: Un charger
stir chenille dauipl d'un
Ripper:
Ces livrets seront mis h
disposition h partir du lundi
3 Dlcembre 1979 tous les
ourss ouvrables entire 8 heu
Ires et 13 heures.
Le present avis faith l'ob
Jet d'une concurrence loca
le.
DIRECTION GENERAL
3011

x x X X

Vente aux
Encheres
Publiques
On faith savor a tous ceux
* a qui il apparuiendra quil
sera proce'i lte mrercredi
qui sera dix neuf Ddcembrp
- mi nneuf cent soixante di
S nef S onzese hers du ma
tin, ou, en cas d cmpEche
Sent idgitims, le premier
jour ouvrable suivartt, a me
me here. en 1 Fude et
par le Ministdre riu Notair
Andrd Giordani a la rdsl-
dence de Port au-Prince 'L
la vente au plus offrant
et dernier cnchdrisseuir,
d une propriita.. fonds et
b5otisses sise nn la Section
rurale du Trou-Bordet. d6
pendant de 1 Habitation
Thor ou Volant le Thor
Sdune superficie de Quaran
te Six Mille Six Cent Tren
6 te Six Metres carries Qua-
rante deux ou Guatre Henr
tares Soiante et Un areas
e Trente Six Centiares Qua-
rante Deux. soat trois car
reaux cinquante sept cen
times de terre, borne all
Nord par ia rout2 de Maho
tire ci-d'vant Fends Fer-
rier, au Sud par le Doe-
teur Louis Viigr -in et Ma
dame Rend Martin nde Gau
]u thier, d I Est par its con
o_ sorts Louis Je in Lafleur
5 et le Docteur Louis Vil -
r- grain et 1 Quest, par le
Docteur Vital H orne, con-
n formement au titre d ac -
, e quisition on date du dix fe
se vrier 1939 au rapport le
la feu Jean Jos'pi Dieudon
ne Charl2s et t a proces-
veibal d arpentagie de 1 ae
re penteur Etmanutel Gdrard
s Dessaint en date du 27
Mars 1978, le tout, en vcr
.1 tu dun juemfn un de part
ge endae ate du 3 Mai 1979,
d un rapport d expert en
date du 3 Ocobre 1979;
dun jug(inment en date du
15 Octobre mms' anns e en
tdrinant Lidit eapport, aux
requdte, poursiites et dili
S gences de Ma,'I me Veuve
Sl.dlio Petion nia Chimdne
Michel, Lorine PFtion, A
Oiien Petion, Juostph, Ni-
colas, Edith Perion, Serge
Petin, R'jger Pitioat; Da-
niella Petion, Joseph Max
Petton identilils respecti-
vemcnt ;tux N'ts 4822-F,
3310-GW, 1805-E, 3312-BW,
3310-BW 1805-E 3312 B W
I 2333-BQ. pour le present
exercice, ayani pour avocat
Me Jean Vandal le tout, en
vertu d'un testament au
thentique en 'is*e du 11
Septembre 19SJ ittu par Me
Keyter Cadet, Noit.ire at la
rdsidence de la Croix-des-
Bouquets et dtsignant, le
sieur William Vincent corn
me exdcuteur restamentai-
re, ce, sur la tn':e at prix
de TREENTE M.-ILLE DOL-
LARS OU CEN.? CINQUAN
TE MILLE GOURDES, con-
formdment a 1 estimation
de 1 expert c~mmis et .)'ii
vant las clauses et condi-
tions inserdes aa (ahier des
charges ddpos5 en 1 Etude
du Notairo Andre Giordani
it la residence de Port-au-
Prince, le dix neuf novem
bre de cutte annie-

Port-au-Prince, le 29 No-


vembre 1979
Jean VANDAL, Av 2911


PETITES ANNONCES

Hall A vendre Ofre d'Em lol
A i'Avenue Jean Jacques 'Qhere ons seqrdtalre (an-
Dessalinbs au No. 396, cons glals/trangais) dynamic -
trulte sur proprlit sde 189 que, sprlt d initiative
pleds de profondeur entire Envoyar curriculum vitae
ment cl.6tur6e en mur. B P t 11
'nirsnI dnt ?L'in 1't,.. iT 11


Cld en main.

Paur Rendez-Vous, son-
new le 2-3849 de 8 heures
30 a.m. 5 1 heure 30 p.m.


Could


XXXX

A VENDRE
A venire au plus offrant


rtier s'abstenir. X une vpiture Peugeot. 504-
1974, Berline, bleue
x x x x appartenant au Programme,
des Nation Unles pour le
A VENDRE Developpement.
Ce vdhic-" e sera vendu a9


Une Jeep Wagoneer en
parfait dtat. annee 1978, 14
mois de service, couleur
beige, 6 cylindres, powel
steering air condltionnd, ra
dio

Appelez le 2-1900 pour tout
renseignemen t 312

x x x

Changement
d'Adressep
Dr Rene Duperval
Le Docteur Rend Duper-
val port a la connaissan
ce du public en general et
ses patients en particulate
que sa cliniquo medical
est transfrde e ctuelle -
ment h 1 Angle de 1 Ave -
nue Lamartiniere (Bois Ve.
na) et 1 Impa'se Jeantv
No. 2 en face du College Le
Mdtropolitain.
413
x x x x

MAISON A LOUER
A DIQUINI
4 ChamLres a ..richer -
4 Sales de B:in D6pen-
dance lVue m gnifique.
Sonnez le 5-1302 entire
1 hie. P.M. et 6 hres P.M.


HOUSE TO RENT
AT DIQUINI
4 Bedroom -- 4 Bathro7om
- Maid's quarers.
Call -5-1302 between 1 h
P.M. 'ic, 6 hres P.M.

xxxx

OFFRE D'EMPLOI

Industrie cherche jeune
comptable ayant minimum
2 ans d cxpdrience
Secretaire bilingue (fran
cais-anglais) ayant au
moins 2 ans d experience
Doit dtre bonne dactylogra
phe et avoir bonne educa-
tion
POSTER : Curriculum
Vitae
1 photo didentitd
1 copie ripl6mes et recom
mandations
A LADRESSE :
Service d Emplol
P 0 Box 1204
Port-au-Prince
(Pieces non retournables
Veuillez ious iaire tenir
la note et recevez, Mes -
sieurs, nos salatations dis
tinguddes
FABRIQUE NATIONAL
DE CHAUSSURES. S A
Mmine Pierre Richard
LEBRUN
ML/Jb 1lU



TOURNOI DE TENNIS
AMERICAN AIRLINES
Resultats des rencontres
discutees le Mercredi 28
Novembre
Hilton LOUIS Bat Philip
pe Holsey 6-0 6-0
Lesly Bogat Bat Jacques
Fombrun 0-6; 6-1; 6 0
Jean Claude Armand bat
Patrick Schomberg 6-0; 6-4
Miguel Reinbold bat Syl
vio Joseph 6-0: 6-4;
Marc Myrthil bat Raymond
Etienne 6-3; 6-1;
Edouard Delphin bat M.
Mc. Laney 6-0; 6-1;


IRAN-AMBASSADE : LES
ETATS UNIS
SAISISSENT LA COUR
INTERNATIONAL
DE JUSTICE
WASHINGTON, (AFP1
Les EtaT.s-Unis ont saisi
la Cour Internationale de
Justice a la Haye pour ten
ter de contraindr: 1 Iran a
libdrer les 4:) Diplomates
amdricains retenus en ota-
ges dans ieur Ambassade a
Tdhdran depuis 26 jours, ap
prend-on de source autori
see as Washington

Cette demarche constitute
uine nouvelle (tape dans
les efforts Diplomatiques
amdricains sur la scene
mondlale pour condamner
les actions de 1 Iran qui
violent les rdgles du droit
international, Eloute-t-
on

Une declaration officielle
a ce sujet sera falte- a 17
heures GMT par le Ddparte
ment d Etat


1'endroit e- duns l'6tat on
1l -. itroure


I


e 1-rue Le communique accu
II peut etrc inspect au les Etats nis de tenter
Bureau des Nations Un'es, justifer par le sauvet
20 Aye Ducoste Port-au- des otages eles objectifs
Prince. litaires et politiquess.
II' reSte aioute le texte irak
L'olverture des plis cache qe certaens milieu :
tUs et address e au Bureau niens efacilitent la v
des Natlohi Uries, atra aux plans amdricains
lieu Ie 10 ddcembre 1979.' leur menagent des just
Tous les drllts de Douane .; tion .5 une escalade d
sont iA la chaiga de l'ache- intervention militaire
teur.
Le Bureau du dPNUD se re
serve le droit de, reieter j.1L'Ecole de
n'importe quelle offre. LC C
2911

xA x xx Inauaure a la r

A LOUER
POUR LOCATION t ... "-
IMMEDIATEi

1) Deux belles VILLAS ;
dans' les hauteur, de P-.
tion4Ville ENTIEREMENT
MEUBLEES, comprenaht
3 chanlbres & co',cher, 3
sales de bain, meubles e<
tableaux de valeur, t6le-
phone, bar, terrasses, par-
king pour plusleurs voltu-
res, ieau en abondance, pis,
cinema filtrde, vaste court,
beaux jardins, aces tres at
s6, pas de bruit Tr6s con
venable pour DIPLOMA -
TE ou membre OROANISA
TION INTERNATIONAL '
Conditions de location ex'
celltnte


2) Dans les r4uteurs de
Pdtion-Ville Tres belle
VIL* SANS MEUBLES d 8
chambres a coucher, 4 3alui
les de bain, grane salon,4
living, office, terrasses,].
beaux jardins et gazon, vue
sur la baie, parking plu -
sieurs voitures, tdldphone,
eau en abondance, pas d I
bruit, acibs' aise. - Con -
vient a DIPLOMAT Bon '
nes! conditions
3) On cherche 6. LOUER
a 1'anndee, un prix raison
nable, un petit chalet nur
la plage -u cot Nord -
comprenant une '() cham- 1
bre h coucher cntidrement
meublde, salle de bain, Etc

APPELEZ.
2-2326 matin
2.1107 apres midi x
xxxyx
Grande mason de
2 apoartements
a vendre a Delmas
Chaque appartement cornm
prend : 3 chambres cou
cher, 2 1/2 Tnllette;, un
bureau, un ialon, una sal-
le i manger, ur Oflice -
dinette, 1 balcony et les
dependances Comprend aus,'
si une ligne tdldphonique,
cable de T 'I et grand etA
joll jardip A I aevant Le
tout desservi par rdser -
voir de 15000 gallons Pour1
informations Aonnez le 'i2-I
4712 (matin) et 6-211
(soir)

x x x x

GRAND GALA


ARTISTIQUE
Le Mardi 4 Decembre dds
7h30 pm, vous pourrez as
sister A un Grand Gala Ar
tstique qui aura lieu a
lAuditonum de St Louis
dt Gonzague, Rue du Cen
tie. Ce Gala comprendra
le Ballet Lynn William
Rouzler, l'Orchestre Sainte
Trinlt6 quelques virtuoses
de l'orgue, du piano et du
violon qui sauront vous di
vertir. Nous comptons sur
votre presence.
URUGUAY: 4
LES PARTIES POLITIQUES
A NOUVEAU AUTORISES
FIN 1980.
MONTEVIDEO (AFP)
,Les parts politiques se-
ront a nouveau autorises
fin 1980 en Uruguay. aprs
le; rdfdrendnm sur la nou-
vllp constitution' a annon
ced jeudi A la presse le gnd L
ral Jullo Rapella, chef de
la deuxidm, division d.
Cptte constitution devrait
dfre sounmis a rfdrepndurn
fin nnvpmbre 1980. Des 0
i'armie dp terre
leetio'.s devrsneint d'ntrp (
r'2-t 5t*' orqranis6. en 1R081
T Tn militeires sont actuel
1l4mnfn, ni nouvoir .a Mon
tviAn, (blon rtip 1 cipef I
fOp TI'Wa'+ ct fn civill !f
lesn -, se t .-+s polltn-
ques est interdlta.


R

A
d


--


PAGE -3 -

Patzcuaro (Mexique Mon sdjour A


MISE GN QARDE IRA
KI*liE: A L'AmN
PARIS (AFP)
SLIrak a mis en.gard ile
gouvernement Iranien dlui
- demandant de respecter
les lois et usages internal
* toaux qui prottgent les
Missions* a indlqud jeudi
un" respborsable ,'dans .un
Scommuniqu6. diffuse par
. l'Ambassade de Baehdad k
Paris.
S'.Baghdad observe d'autre
part cavec la'plus grande
preoccupation 'les menaces
amdricalnes de caractere mi
lltaire en reaction centre
ces *aglssements (iranlens
et exploltant la dMtention
des otages a prcis6 le res
L ponsable dans un communi
Lue.


rasses des restaurants que
pour commenter, les 4vne,'..
ments Internailnnaux c iu
jour, discuter de la tbeo-'
rie du'Quantum ot du Mo ..I)
dernisme de Rubt n Dafio ;;
J'al eu l'occarion de vlsi .,,n
ter des lieux tnchanteufs. ..,
au course de mncs pdriples &.. 't.
travers i'Am&rique Latlne,::., I
mais j'avoue qua cette pe ..11
tite ville m'a beaucoup im i i
pressioind et sl j'avais 4 -...>
changer de domicile un :' ,
jour pour m'dtabl:r au .Me
xique, je n'hlsit'erais pas
choisir Patzcuraro 5 ~


Soulagement rapid c
pendant
ces jours critiques


o ariAtdo

centre touted douleur .


Commerce Juliei CRAAN
AVENUE CHRISTOPHE ET RUE 6 %f

entree de Janvier les Cours suivants
1.- COMPTABILITE AMERICAINE:

a) Cours Intensif
(ler et 2e. CYCLE DE JANVIER A SEPTEMBRE).

b) COURSE SEMI-INTENSIF


(ler. CYCLE IE JANVIER A JUILLET).
Ze. CYCLE D'AOUT A DECEMBRE OU D'OCT. 80
a FEVRIER 81).

2.- AUDITING. \
3.- DACTYLOGRAPHIE BILINGUE (Cours de 3-6-10 mo.s)
4.- STENOGRAPHIE FRANCHISE GREGG de Janv ah Aout
5.- SECRETARIAT COMMERCIAL (Frannais).
6.- ANGLAIS USUEL ET COMMERCIAL
7.- IBM KEY-PUNCH


;ENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS: TOUS LES JOURS SAUF LE SA-
VEDI ET LES JOURS FERIES A L'ECOLE DE COMMERCE JULIEN CRAAN,
VENUE CHRISTOPHE ET RUE 6, DE 8:00 DU MATIN A MIDI ET DE 200
6:00 DU SOIR

'r -~-ac g.^ ~asis m cs ~~-*- ^^


Tournee en Haiti



CU CO VALOY et son formidable


orchestra "LOS VIRTUOSOS "

Us arriveront dans la matinee du Jeudi 6 Decembre 79

par le vol 436 de la Panam.


PROGRAMMA TIONS


VENDREDI 7 DECEMBRE 79


Soiree au Lambi iNight Club avec D. P. Exp.
DISTRIBUTION DE CADEAUX SOUVENIRS
ADMISSION $ 5.00
SOIREE PATRONNEE PAR VERSAILLES ET RHUM BARBANCOURT

SAMEDI 8 DECEMBRE 79

Soiree au Lambi 9 h P.M. -- 3 h 30 P.M,

lere parties SEPTEN

Son premier bal de retour apres sa tournie aux U. S.


2eme Partie CUCA VALOY


9 h P.M. -- 3 h A.M.


Adm. $ 6,00


SOIREE PATRONNEE PAR (
CE MEME SAMEDI 8 DECEMEBE 79

A CABANA CHOUCOUNE
CUCO VALOY ET SHOOGAR COMBO ANIMERONT LA GRANDE SOIREE DE
GALA A CABANE CHOUCOUNE AU PROFIT DE LA NOEL DES ORPHELINS
D'HAITI


lere Partie CUCO VALOY

2eme Partie Shoogar Combo
SOIREE D'ANNIVERSAIRE DU SHOOGAR COMBO


DIMANCHE 9 DECEMBRE 79


9hP.M. -- 3 h AM.


Soiree au Lambi (Bal d'Adieu Cuco Valoy

Avec Shoogar Combo

Scorpio


Cuco Valov


Adm. $ 5.00


SOIREE D'ANNIVERSAIRE SHOOGAR COMBO -DITRIBUTION DE
CADEAUX SOUVENIRS t. .-
SOIREE PATRONNEE PAR LE RHUM BARBANCOUTR LE5MEILLEUR DU
MONDE
/
t Z--' .3. -- = -


I


0 M-l- off-


--------- -- --------- ------


(Suite de la premiere page
pitale mexicatne Patzcua-
ro- possdede des hotels, des
restaurants, de nmoyens de
locomotion, des Centras
d'&tudes on harmonie avee
son. andennet e ft on note
dans sa population faible
meht md6tissde un dlsir de
se surpasser remarQuable
Les dtudiints de Patzcuaro
qui 6tudient b Mor6lia, Ci

t. Unlversltair?, a une dis
stance d'une here de lear
vllle ne se retrouvent dans
les bistrots ou uir les ter





PA-OF 4 r- ,
-- -- I JEUDI 29 NOVEMBRE 1979
,, -^--^-A^ --- x^^A^ ..^^/^ ^^^ aaL-^a A~w ^x -^^ ^."fc.A ^ ,'_^ ,^^,* IA


.


Here:


20 HEURES


INVITED SSUEC --E I MISS UNMANQ talb


MAMITZA
AWI1S~TES; IAR1IOIPAR2s TI CORNt


I SAYALERO


RBALLET BACOULOU D'HAITI

SANSY DESROSE

CARRIBEAN SEXTET

SALFRET
avec la participation de Ralph Tannar


Mise en scene: lRegine Mont Rosier Trouillot


CETTE SOIREE UNIQUE SENA AfIMEE PAR LE CARRI'BEAN

SEXTET ET LES SALFRET


POINTS DE VENTE DES TICKETS


H6oJl Royal Haitian

CrOquenbouche

Plhce Vendome

Radio Metropole


Qualitex (P. V., et en Vilte)

Patrick Color Lab (2)

Kentucky Fried Chicken

Bte a Musique Raoul Denis


Studio de beauty kichaelle Forbin

Joe Etienne (Delma Rile Carlstroem)

Eureka Dec4ralys Jeaffa


PRIX $10


Imnderial


POLAROID !





L 'inventeur de la photo



instantaneepresente la




vedette de sa game



LE ONE-STEP



DE BELLES PHOTOS A UX COULEURS


NETTES, EN QUELQUES MINUTES ? UN JEU


D'ENFANTS, AVEC ONE STEP "


POLAROID.



L 'ag,'nt POLAROID pour Haiti la mason

MAX THEOPHILE attend votre visit


pour vous en faire la demonstration



Tous les oppareils et films POLAROID en vent a4 Little EutdO Jefferson

Store Benediks

films Polaroid en vente a I'Express Suvermarktt, Lthie Supermathet,

Caraibes Supermarket, -- Epicerine JMaud


- -- -


~IJ1 -t 4LLL k31Jd 11LZ. i f


Programme Couronnement




Miss Haiti 1979-1980


Lieu: ROYAL HAITIA N HOTEL


D te: .MARDI 4 DECEMBRE


curit6 a dId aiournde jus-
qu'a samedi A Yl heures .
(Heure de New York)

A Tahdran, sans atten-
dre le jour de 1 Achoura,
point culminaut du deuil
Chiite Vendredi, ncs Ira -
niens ont commence A en
vahir par petits groups
les rues de la capital et
notamment les abords de
1 AmAassade des Etats Udis
S aux cis de eAllah 0 Ak-
bare (Dieu est Grand) les
croyants se fiagellent 1,s
dpaules et le dons de fals -
ceaux de chalneds, tandis
que d autres se frappenr,
la poitrine
La vigilance est cepea :'
dant de mise Les dtudiants
Islamiques ont annoned
qu ils avaient aonne 1 or-
dre aux gardiens de 1 Am-
bassade de s opposer par
tous les moyers er toutp
personnel qui "enterait de
p ondtrer dans la Mission
Diplomatique


x xx x
IRAN AMBASSADE' :
PROdHAINE
EVACUATION DES
AMERICAINS
DE ONZE PAYS
ISLAMIQUES
Washington (AFP)
Plusieurs centaines de di-
ploehates amdricains et
leurs families evacueront
temporairement leurs pos-
tes dans 11 pays islamliques
comme 'a recomnmanda il
y a 48 heures le Departe-
mdift d'Etat, estime-t-on of
ficiellement mercredi d Wa
shington.
Contrairement a ce qu'il
avait indique la veille, le
porte parole du Ddparte-
ment d'Etat, M. Hodding
Carter, a precise que les
candidates a cette dvacua-
tion volontair seraient ra-
patrids aux Etats Unis aux
fra's du Gouvcrnement a-
pres avoj d6td rassembl6s
en Etrope.
La Commu.eaut6 diploma-
t:que americatne dans ces
11 pays -- Bahrein, Bangla-
desh, Ermirats Arabes Unis,
Irak, Kowe't, Liban, Libye,
Oman, Qatar, Nord-Yemen
et Syrie -- compete au ota
quelque 1200 personnel y
coutiirs les metbtes des fa
miles, a-t-il ajdutd.
C'est pour eviter la rdpeti
tion des dvdnemhnts d'Isla-
mabad a l'approche des fd-
tes chiites du cMoharramc>
que le gouveinement amndr
cain a recommsnde ces me
sures d'dvacuat'on temporal
res et volonlaires.
Celles-ci devraient egale-
mxnt faciliter la tfiche de
protection envers les diplo-
mates restant a leurs pos-
tes, protecsior qil income
aux gouvernenents hotes,
fail-on valor.
On souligne encore que
cds dvacuatione n'ridiqefit
en rieh under retidene dIs au
toritds de ces pays a se
soustraire aux rdgles de
l'immunit6 diplomat'que.
Le Departerri-nt d'Etat a
par aillours ddconseilld aux
ressortistants amnrlicains de
voyager pour, le moment
datns Ies 11 pays islitmiques'
mentionnds.


x x x x
IRAN: LES RELA
VEC LES ETATS
Par Jean Jacque
TEHERAN (AFP)
L'ancien respond
nicri des Affaires
res. M. Abolhass
sadr, et le nouve
degh Ghotlbzadeh
pris jeUdi, alors.
valent les mani
de mas1e niarqlbii
le de l'Athoura 1
lourd dossier des
iratio Amlricaines
Entreterhps la
religieuse, en fat
ter publiquement
centalnes de m
perspnnes, sur. la
la llbertas a Tha
resolution des
semblait v'udoir
prendre que 1'IIa
rail aucuh re
pour assister skm
York, A la r6unio
Ecil de s6curit6
< seil de s6curit6 s
se irano amderica


3 :


IRAN AMBASSAiE :
ANGELUS POUR LES
OTAGES


* IRAN : L AMORCE I,'E IRAN-ETATS UtII
DIALOGUE ACCIDENT D UN
TbUJO tRS EN SUSPENSE' AVION DU PORkTE
AVIONS
Le p emier contact di-
rect en re 1 Iran et les E N KITTY HAW.5-
tits-Un s, depuls le debut Oak Harbor (Wash
de la rise dotages amnri (AFP)
cains a, Teheran le 4 No- Quatre officers
cains b Teheran. le 4 No- a v i o n s a
vemnbre dernier, aura lieu Htty Hawks don't
probablemeat samedi pro- ,sestt Haw Ln, me
chain alux Nations Unies, a s'est crash en m
1 occasion de la reunlon du portes, dlta rus
Conselli de Secaurite les de lIran, a
Probablemeu,. car des mercredi, a Oak
doutes subsistent encore (Washington), la i
Mercredi sur la tenhe de mdricaine.
ce debat, qui pourrait cons
tituer l amoed d uri dialb Le Lieutenant dle
gue en4fe Tehetan dt Was Richard Chandler,
hingitoi, apres' cidattr se- role de la base
mairies de tdfis6si Certes, 4dOak Harbor,
Monsie'ir lanisidr, resdjfl que l'avion A. bord
sable Iranien des Affaires se trouvalini i1
Etrangbres, a annoncd quil officers, un appal
se rendrait bleni 1 ONU sa connaissance medi, !mats las etLdiants Is 6B>>, avait cased
lamiaqes occupant 1 Ambas au course dune mis
sade ont fait savor qu-il n nDans le context
tait < envoie in reprrssentant au confrontation opp
conseil de security Mon ran aux Etats U1
'sieur Banisadr ava't du an l'Ambassade pa T
nuler !son voyage A New- dt envahie par
York brdvu Dour Diman giants islamiques
che dernier. A la suite d a nent prisonniers
ne decision clu conseil de amdricains, le por
la reVolution g6ant td, la seimaine der
La radio iranienne a ce- l'ordre du Pr6side
Dendaht annor:cd aue Mon Carter, les Philipp
sieur Banisadr se rendra sa se diriger vers- la
medi a New York. alors que Arabiqoe.
le Ministre Iranilen des Af-
faires, Etrang res precisait Les recherches
Mercrpdi que cette infor pour retrouver 1'
matton ,me pourra 8tre con est 6quip6 d'instul
fermee ou infitm6e que measures electron
dans la ,soirdee haute precision, s
Apr&s un quar d here ent, a ajoutd
Sde sedance Mardi soir, la ent de vaisseau
reunion du consell de S6-


ae la resolution den uuze
points, est d'ores et ddil
condamnae par le people
iranien une dctision doi
conseil de sedcurlt6 ou de
tout autre organisme (in-
ternational) n'aura, en
tout 6tat dd cause aucun
effect sur la vnlonft des
citovene de la Rdpublique
Islamique.
M. Sadegh Ghotbzadeh,
le nouveau ministry des At
faires Etrangares, ne s'est
pas prononce lui sur 1 op
portunitl de fire ou non
le voyage se conteantant de
pr6ciser que erten n'a enco
re et6 decide.
Le conseil de la rdvolu
tion, qUi se praoccupe main
tenant de preparer le r6df
rendum des 2 et 3 d6cem
bre sur la constitution a
de son cot6' dacida de se
raunir en plus de T6heran
tous les sept ou dix jours
mamis Qom confirmant
la ndUvelle reprise en
mains ddi pouvoir pkr le
guide de la revolution et
son entourage.
Les nquvellles fonctions de
celui apparait depuis tou-
jours comme un des plus
proches confident de l'I-
mam aideront notamment
l'Imam estiment lls obser
vateurs l reprendre direc
tement le control du spc
teur le plu.s important re
Ia vi Dolitione ac+uelle
udilui des Affaires Etdang&
res.
M. Sadegh Ghotbzadeh
qui avail dtd place dIs a-
prs la revolutiboin L la t8
te de la radio .tldvision
iranienne exergant ainsi uri
control direct surt 1'opi-
nlon publique cumule en
outre ces functions qu'il
conserve et celloes de reprd
ssntant official de la poll
tique 6trangfre de l'Iranl rd
volutionnaldie.
M. GhotbzaLdeh sra uri
fit lb ex6cutarit. Ii 'a d6
JA afflrmi6 dans Sa prerhie
re declaration Sa nonilna
tiot nI ? algirli pas n4cas
sairemahte uni c t eitedtlent
dana sla politlque dtraneL
rO dou' 6a. 10w ranHs i
gnes seront. celldse dfinTleos
Par 1'Ima ia lHonidflny.


Aoa)shingtor ,- (APP)
La Malson. Blanche a de
ington) mand& merrtdli que routes
lea cloic des0d ea- aliss- Im-dl-
du porte- r .unes soincnrt dtsoriiihi
mdricain cheque ]our t mttldi, en ges
t l'avlon tq'. de' pfOta'ettibh svmboFi-
er, sent que centre la prise d'otkgees
1.500 mi atn6ricains & T.hdran.
annoncc, 'D'ans uria lltfre envoyde A,
Harbdrd Ttheran.
marine a- Dans une lettre envoyee
a 1500 stations de radio et
de'tdW1fsion et prs' de
Saieati 6e000o jburittiau et revues
porte-pa aux Etats Unis, M. Jodly
nivale Powell, porte parole de la
a indique Mglsofi lAincae, deriailde
Sdittiqel iealemnent. au rioi di pri6
es quatre s dent Carter, que les anm-
rei de re ricains ecrivet en masse lb
vler EA- la 1'ission de l'Iran I'1O-
d'dmettre NU ioUr demander le re-
ssion. tour sain et sauf de" ota-
e de la ges.
lsant 'I
is dont I eVotre appui a ces deux
nis don't
hran a suggestions, crit M. Powell,
hdes etua aldera A prevenir toute er
dui retien reur de jiiiglidelt en ce qui
qu9 retaen d6ncerrie la positiooi des a-
49 otages nidricins en cette pdrlode
rte-avions ,d cruise. II st' extrmhet
k> a quit- est extrmet
ihiqre, sur important que les auttoritds
nt Jitil y iraniennes coniprennent que
)ines pour les ambricains sont unis
peilhsule dans leur determination de
ne pas cedeIrau chantage
et dans leurs demands
organis6es pour le retour sans heurts
avion, qui des otagies.
me ts de
iques de x x x x
ae poursui IRAN
le dleute L'ETAT DE SANTE
DU CHAH ET SON
V EVENTUAL DEPART
DES ETATS UNITS\
TNS A- New York (AFP) -
L'etat de sante dui Chalh
es Cazaux dechu d'Iran est esatisfai-
salnt> apres l'mtervention
disable ira qu il a subtle mardi a l'ho-
s Etrango pital Cornell de New York,
an Blbni- a indiqua, mercredt martin,
teat M. Sa son porte-parole,Mme Chrih
ont eritr Oodek.
que s'ache Mine Godek a, d'autre
ifestatibnn part, demetit qu'une date
nt la veil ait dt6 fixde pour le depart
relations du Chah, qui se reproche
* actuellement depend unt-
quement db son etat de sin
hidrarchie td, et la d6cisibn sera pri-
sant adop se par ses medeclns a-t-elle
Spar des prdcisd.
illiers de Cependarit, a Cuern-avaca
place de (Mexique), le .porte-parole
hlran une du Chah au Mexicque, M.
fire comn Marc Morse, a declard que
n n'enver les rdsultats ade c6rtaines
sponsable analyses et de certain
edi A New tests devraient 6tre atteri-
)i du cop dus avant qu'une decision
de i'ONUt fut prise quant a un dven-
tuel retour du souverain de
idu cbn troh au Mexique.
sur la dri oJe n'ai encore requ au-
ain preci- cune instruction & ce pro-


Obtenez une protection complete

dfe vote automobile avec

le nouveau procede Rust Proofinq

one vous propose

l'EXPERT UMJDERCOATING


N


LE BUST-PROOFING EST UN MOYEN MERVEIL-
LEUX POUR LA PROTECTION COMPLETE DE LIN
TERIEUR ET LE DESSOUS DE CHASSIS DE VOTRE
V6ITTURE LES PRODUCTS UTILISES PAR L'EXPERT
UINDERCOATING CONTIENNENT DES PREVENTIFS
CONTRE A ROUILLE ET LA CORROSION AINSI
QU'UN SCELLANT POSITIF CONTRE LA PENETRA
TION DE L'HUMIDITE. GET ETONNANT PRODUIT
A 1'AVANTAGE MEME D'ARREITER ET DE GUERIR
LES ENDRdIfS IiEJA ATTAQUES. LES TECHNI-
CIENS DE I'EXPERT UNDERCOATING VOUS GA-
RANTISSkNT JN TRAVAIL DE PREMIERE QUA-
LITE.xP T U D .
S '-EXERT UNDERIOAtING
Roote tf t A6vrpqprt TO, 6-2476
gwsaessajw '.i ag ^- g fx*$


Le Recif


rOWS~OX13~36~3=rXI~'. ~Z~YAW--y'-~AI'-- ---i---


~--~~---~--1)- y~-Y---l---------ic ------~-)-----~-----~--~~-------~------ ~--__~_~~~__~~~1-----------------~Yf 4 hl . _ ~ CC~-~;C


f flW41IM Mf ITT


- -


U4v/t;horXz~u~,~l-~r- -------- ---~-----I


pos, a ajgtite- M aortse,
mais je doute que Moham-
med eiea Pdhl(i liLffs re
venir Id aaf"f dit' jt i's tfr
deux seifiiaffi9s',.
M. Mbrse a d6metiti que
des pfreVrhtis talent ac-
tuelleminit ri course pour
accuelllir le Chah n Cuar-
navaca oi l'ancien souve-
rain av.aitsdjournd avant
son hospltalisation aux E'-
tats Unis.
Le Gouvernement mexi-,
cain a deja fait savoir que
l'ancien souve-ain iranien
serait sirait reven:r au Mexique.
Un nouveau visa de touris-
me valuable p';ur six mo's
lui a dejk ete accord ainsi
dnu'ux membrfs de sa fa-
mille.
Le Mex,.que, rappeilent
les observateurs, a ferme,
il y a trois semaines, <(pour
ra'song. de sdcurltld son
ampassade a Teheran, rap.
plant tous les membres de
son personnel pour dviter
une situation semblable L
celle qui exisoz en ce mo-
ment entire l'Iran et les E-
tats Unis.
Des etudiants islapiques
rhclamnant 1'extradition du
Chah occupent depuis le 14
Novemnbre l'Arnbassade amd
ricaine a Tehdran oft ils d
tiennent 49 otages.
xx x
ETATS UNIS IRAN: MESU
RES DE SECURITY AU-
TOUR D'UN QUADRIMO- 8
TEUR MEXICAIN
NEW YORK (AFP)
Un quaanrmoteur portant
un drapeau mexicain sur
son tutelage fault 1 objet de
puis la nuit de mercredi a
jeudi 0l importantes measures
de securte dans une zone
retiree de l'adroport John
Kennedy ce qui ranime les
rumeurs circulant A New
York selon lesquqlles 1'ex-
Chah pourrait tr6s bientot
quitter les Etats Unis.
Des sources proches de l'a6
report ont cependant souli
gn6 que 1'appareil un Lock
heed Electra Turboprop
mettrait 18 heures pour re
joiridre Mexico et que d'au
tre part l'aroport de la
Guardia off 1'ex Chah atter
ri le 22 octobre convenait
mieux A ce depart que l'ae
report John Kennedy sou-
vent encombr6.
Les mhdecins de 1'ex Chah
1'avaient informed mercredl
que I.extraction d'un calcul
bliaire avait rhussi et qu'il
pouvait partir quand il le
voudralt Selon certaines
sources L 1'hopital Cornell
de New York il quitterait
les Etatq Unis au moment
d I.l'nnvdrfurP de la smance
dii Consil dp skcuritd sur
la crise iranlenne.






JEUDI 29 NO 'EMBRE 1979

Le commerce Est.-est t la puissance DANS NOR CINEMAS 7Nou

minlitaire Sovidtique d a-EflAL x, ?miPBKAR, N' OUV
WASHlN(ITO-N :'It NOV it' rappol t)lt liv, d'au-
IAil' itr tart "lhilw(' t 1s points IMPERIAL 1 Jeudi 12h 2h 4h Gh i8h 10h l
li>t T,'l''hlttit't.t' Ot 1 o Is n,'i'., ts ('.,t ,..As en ro LA MALEDICVION No 1 L" ei u t s ,- Is G
lfill tti Io u FSI :, ,ti )[ I,:s, 1, ,otwe: JeudI 29 Novemore 1979 Avant 5 h G. 2.50 iediie Ktimme
litlr i 1rt., .(1 (M lim ortit ,,Lhe 0; -orts d(ployds 12 h 2 h 4 bres AprOs ?h G. 400 et 5,00 di^
Sttin d pwoillus i i rvsl. a; p:tr i's -;it..;-i;lFFs pour U- Entr6c Odes 5-t!0 Vendredl 12h 2h 411 Oh 9 Rh *l r i gi GA
nri t'.. ,m l .. ut ~.srr I.s litrohlt's l'sur 6 h 8 hres 10 Ires 10h Frlet
n tl t :t t ltlt; l .-:ttre i'tltrs vont 's a; 1 URSS dans Entr6o Odes 8-110 F co]
I fll t. t'lfit un I(n l bIt, ot imlnrtnt' cits mortl UN JUOE EN DANGER LA MALEDICTION No 1 PARIS ,- (AFP) sic
cpred Nt. ( ri. p Im f ifr:)lier,' ot |iteisre So- IMPERIAL 2 Avarit Sb 0: 250 L enqu te sur la disparl- eT
Ftinde tt,01 ( F r tIt 'le- ',i rit'.tiq oi lnt tfries re Sol IMPERIAL 2 Apres Sri G. -,00 et 5,00 lion d'1n jeune frangals tio
cltlltt f'tltt r ''t. t't strtttns so Mercredl t28 tundi d nSla region park- tt
1 f'' s '(titi ttts ht, t'to t denee, 6te couronods do i tc Jeudi 29 Novernmbre 1979 Merredl 28 lund dn la rgn parl- tdon
nt:tles d' 1:i c'mlbrb dis re Cb- 12 h 2 h 4 hree 181' slenne 4pres que deux de an
ri senfnu; -,Toute utltation de no Entrde Odes 5-00 ses amis eurentsconstat6 la
tre'spoliti(tue coimnnerclaie 6 h 8 hres 10 hres CINEMA : SAlee rOdrtati- presence d'un ph6nomne to
DPe tlole f:rt It. ponl'stltt vis:lnt a tmanipuler la riv. Entr6e Odes 8-00 ve sddialemTolt ortaniSee lt rapport, t's .;tatts-Unjis lite sino-soviAiLttue consti- DERNIER AMOUR Dour les jeTlnes : fed>, n'avait pas permits g
niuralent pa-, pu faire tuerait une rn-Feprise ha- eLes petites hourers du ter- mercred d'dclaircir ce niys ce
grand chose :potr cump cher saideuse et atlicafe1 > IMPERIAL 3 raIn vertb there. na
'URSS .I'obt'nir de l-I. (coutt mitrage sur le footr Les poll ers ont en on
T1chnoloZle C1tilP de la -,Ti 'tnnlitiwlt- fli' vrf Jeudi 29 Novembre 1979 ball) van. s'lloritId flelve le de
part dcs pal ; t'ccideuttt.' semblablement Fermettrait 12 h 2 h 4 hres dlont tele peut so servir a d'aecroitre le plus les ven Entr6e Odes 5.00 pays des chAteaux de la those (Nord de la capitale, de
des fins mrlitairre tes amdr:tainea aux pays in 0 h 8 h 10 hras %oire) lieu de la disparition, et n
Le rnppo't isftme, lifo 1Est coinsaste -n loctril Entrde Gdes 3-00 &Le ballon iouane (Fantai- passe nea pe fig n arit s- io
les onn'roles cdites paI de crdd"ts a long term LE CHOC DES' sle) tes ci les environs pa
A Etat- Unis pour tottefois, une expansion ETOILES Entre librees d
Os transferts d' Technto naieure- du volume des sx x x x ("artes b rettrer au Secre- du dranie go
e d'lmprta Itae taire changes Edt-Osn s ddpen ariat de Ir itut fran- mi
URSS stt efficaes d's dEcis ins po iitues s RANCHO DINE ans la nult de dman- tet
mmed 1 Est qul permettralent Raiti. che h lundi, rappeile-t-on, mi
PC l -s m tiScX a a 1, a ces dermnier c'exporlr Jeudi 29 trois jeunes gens chat-
cade du r roup- .Coo1 davantadu vets 1 cceiden< LA MEPRISE geatent une oiture dans sh
poair les oqulpen lst Le commerce Est-Ouest Vendredi 30 une rue de C7,-rgy-Pontoise, du
air es cupen-ens, mtu a tou.or's etr6 plus impnr UN NOMME CINE TRIOMPHE quahild ils vircnt une lueur du
airEst vend e int' por l uope d SLEDGE SoLEI bizarre.' Deux d'entre eux C
d outefi nt-: pour les Etats-'jnlis Le Jxxxx IENFANT DZ INUIT rel photo. A 1hur retour, le da
des s(ditergensces id vttes poon, la iFA. It France et x itn e $ 1.50 et 2.00 vhicule tat se
apparaissent, at.sSi bi"t la G'ande-Br'eta,5ne cont-- a
aux Etats-Unit eumme dans r ilur la ven TOIL CNE mi s'etat volatise.
les autres pay. otitdo a de Technoloelo (ssentiellp HAIR Lenqufite s'est aussi orien cr
en ce qu onieene l tech m-ien' comme uine operation Jeudi h 6h30 et 8h30 atirt : $S 1.50t 100 tOe vers les habitudes du
notogies 'a double tplo et-u; commeretile et d'une ma- MARINELLA jeune hcmme. Frank Fon- le
civil et milittire, car il es* nibre Rentlt'. r'utilisen-o EntrOe G. 1,50 et 2,50 SABLE TM tamne -un garcon dquilibrd co
parfois difficil ne doterml p:tis 'les controle; 1 'expor Vjndredi 6h et 8h30 ATTENTION LES et decontract>,, selon la po- tr
nor 1 usage m.i iJre q9ui tutiton a des des fins poli ZTNKWUNDO ENFANTS RE,.'ARDENT lice- et son entourage. nt
Spourraic ell -1 lan tioms Entftt G 1 i. at 25 t50 R-.A S 2At0 Qu-nt aux deux t6monins ni


HAYTIAN AMERMCAN SUGAR

COMPANY S. A,

SUCREE MI RAFFINE PORT AU PRINCF, H',ITI


X .X X X


MAGIC CINE
Jeudi A 6h et Ch
JE VOUS FEtAI AIMER
LA VIE
Entree G. 5.91) et 6.00


NE HASCO Vendredi a c- et 8h
LHOMME AU lISTOLET
ANONYME HAITIENNE L NMME AL t4-STOLET
Entree G. 3,0t et 4.00
et Fabricants Shmedi a 6a et 8h
SAID Se R FNTEBBE
fraeasC.rcerrrccf~sWCBS Sactrce G. 3.0U et 4.00





TROPIGBlAS



















poum. j

mucn J


SALLE TV
ADIEU POULET
Sk x x

CAPITOL
CAPITOL 1

Jeudi 29 Novembie 1979
PRIX UNIQUE S 1-00
12 h 2 h 4 hres
6 hres, 8 Hres 10 hres
LES FLICS AUX
TROJUSSES
CAPITOL 2
Jeudi 29 Novenibre 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2 h 4 hres ,
6 hres 8 hres 1) hres
LES NOUVEAUX
MONSTRES

' CAPITOL 3
Jeudi 29 Novembre 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h15, 2 h 15, i h 15
6 b 15 8 h 15, 10 h 15
SENATE D AUTOMNE

CAPITOL 4
Jeudi 29 Novedibre 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
ATTAQUE ECLAIR

X X -T X

ACTIVITEa
CULTURELLES
DE L'MINSTITUT
FRANCAIS
D'HAITI
Vendredi 30
16 Heures 30
20 heures /
Jean CORNET, Grand Con
fdrencier Cineaoe de lan
gue ifranaitse Iesente
(TAHITI, Les Iles de lP
Polynosie
Entree Scolaires 5 Gdes
Adultes : 15 Cries
x x x '/.
Du 19 au 30) Novembre
Exposition sur Jean Ra
cine Sa vie Son ceuvre
La bibliothtque de 1 Ins
titut frangais est ouverte au
public du Lundi au Samedi,
de 8 hres 30 a 12 hres 3
et de 16 hres 30 3. 19 hres
Les course de fih/ ais de
1 Institute frarieais ohat Hlie
les Lundis, merc-edis it
vendredis, de 8 hes & 10 l
et de 17 hres a 19 hres
Les activitts de 1 Insti-
tut Franqais sont d6sor
mais annoncees dans le
grilles de spieciacles -1
Nouvellista et d Nou -
veau Monlje

x X X r

CINE LIDO

Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entrde Gde 1-l,0
6 h 8 h 10 lires
Entree Gdes 2-'0
LES SUPER GIRLS
DU KARATIx
x *x x

CIHM O-YMPIA
Jeudl A 12h 2h 4h 6h
LE VENGEUh AUX
POIGNETS D'ACIER
Entr0 G. 1,56
L 8h30
CORPS A C6 FS
Entr6e G 2.00
Vendredi a 121A 2h 4h
NANON FILS :Ot LA
JUNGLE
EntrOe 0 1.50 '
a 6h30 et 8h30
Entrde 0 1,50


ils ma'ntiennent leurs dd-
c'arations.
L's enqulteurs ne repous
sent autune hypothise: am
nes'e brutal, accident de
la rout (un au n automobst
auraet pu empor+er s i victi
me) ni mmm? celle de 'as-
sass'nat.
X X X X

France PEainte
centre A eLtat
pro0enete,
STRA BOURG
FRANCE, (AFF)
CISA la Sqcdinses, une
p6ripatiticienne de Sttas -
bourg, dans 1 Est de la
France. a depos, Mercr-edi
une plainte centre 1 Etat
Francais pour proxenftis-
me
En mauvais termes avec
le FISC, qui l]u reclame
plus de 410 000 Francs por
tant Sar huit ans dactivit6,
ISA a dtO condarinne, en
Octobre', par le coaiseil dE
tat, A payer effectivement
cette some Lat jetlne feti
me,qui se dit incapable de
verser un tel mottant, es-
time, dans -a plainte, quc
1 Etat se substitute, par son
exigence, ux souteneurs
La plaignante, Porte-
Parole des prostitutes de
Strasbourg protest ega
element centre 1.' mode i 6
valuation de ses recettea
par le FISC Solon elle, ce
dernier a estim' qu elle re
cevait uned moyenne de cinq
clients par jour, a 100
Francs par visit ct ce 200
jours par an ISA juge cet
te moyenne a la fois exa-
g'lre et arbitraire
Enfin, [SA, qui dit ne pas
connaitre de loi reguliere-
ment vote taxant les bU
nefices des prostitutes, sug
gere que celles-ci versent
une quote-part de leurs le
cettes A des bannes oeiivres
au lieu d asimenter le
FISC ISA a recemment 11
lustr6 sa proposition en col
lectant, aupres de ses legues>, une some impor
State pour ies refagls du
Vietnam, premise a ia Croix
Rouge Internationale


d
1

n

n


C
L
T
a


C
R(


-I I


dlles d


ln.o Mound
NEVE, (APP)
L'Assembl6e annuelle du
A.TT accordd general sur
s tarifs douanlers et le
mmerce) a pris Mercredi
GerOive ine s6rie de drci
5ns concernantI 1 apr.s
okyo Rounds, n6goela -
tns commercials multila1
rales qui ont durd Jl:
-s
Les 84 paitlepants ont
ut d aboard approuvO par
nsensus les resultats de
ociations commercials
nt acte de ce que les n6
.t about la la condidsibn
plusieurs accords t
A propog de la question
s sauvegardea, .probl .
e cqui ria pas dt r6solit
rs du Tokyo Rotiid, les
ys rioembtes du Gatt ont
cid6 de poursdivre les nO
citations au sein dun co
itO ad hoc, lequel ptrsen
ra un rapport dici sept
sis le 30 Juin 1980
Les n6gociations sur ce
jet avalent e-hou6 lors
u Tokyo Round en raison
un diffirend Antre la
EE qui voulait introduire
ne certain s6lectivit6
ins 1 application des clau
s de sauvegardes et les
Lys en ddveloppement at
chss au carantire non dis
iminatoire du GATT
Les participants ont Oga
ement d6cid6 toujours par
nsensus de cr6er un au-
e comity charge d exami
er' les measures protection
istes que pourralent pre,
re les pays developpes a
6gard des pays du Tiers
[onde Cette ddc'sion fait
lite a. un accord interve-
u cdans ce sens a la, confd
snre de Maninle sur )e
commerce 1et le ddveloppe
nent (CNUCED >i
X x x x

commerce
es resultats du
'okyo Round
doptes par 1fGatt
GENEVE 28 NOV (AFPT-
Les r6sultats nu Tdkyn
ound -_ nfio' eiatins cnm


merceales mult.latdrales qui
ont durt -ix ans -- ont Wti
adopts par consensus mer
credit a Genevo -lors de 1'as
semblee annuelle du Gatt
(accord gne6rai sut les
tariffs douanie's3 et 1e corn
merce) Le Gatt comote ao
tuellement 85 parties con
tractantes don't les exDor-
tations mondiales
Les accords du Tokyoi
Round avaie'hi t thdiso-
ph6s en avril dernier par
les principaux pavs indus
trialises mais ph's par l1s
pays en developtpement Les
pays du tiers monde. tout
en exprimnant leur deceo-
tioti devant les rdsultars
des negociationm se sont
toutefols joints au consent
sus qui permeL d int6grer
les resultats du Tokyo
Round dans 1 Gatt
Deux pays suulement,
ltAustralie et Singanour
ont Omis des tlserves sans
s'opposer cepcndant au con
sensuA
xxxx
IRAN : PLAINTE
CENTRE L'EX (lANI
N Y. (APP)
Le gouvernement a d6po
sO Mercredi matin une
plainte contrs 1 ex-Chah
d Iran et 1 impdratrice Fa I
rah. devant un Tribunal
de 1 Etat de New York. afln
de r6cup6rer 20 milliards
de Dollars qui auraient
dtd ddtournds e.ar les an.
clens souverains iraniens
La plainte,-'eoquc par la
Cour Suprmfbe de 1 Etat do
New York, affirme que cett


.l Etranger
te some a etc- evolees
grAce a' des virements i1116 ile a rsuisti a l
naux faitp as la.; iFonda- et a-pintc te' daiS)
tlon Pahlcvel.., oreanlsa Ion attenaint ad i
tion Irantenne ondeo en derriter des Ir6;:0i
1958-et dodit la tiee est a a Richard Burktt.
New' York tant du Stnatdter.
Le Gouvernement la qu6 quti 1 ihldd
la ROpublique Islamlique premier dntre
iranlenne reclaim' en ot- KennedV A t.
tre 61 milliards ,d Dol quelqties ihStitilts
lars de dommages et intI- Sdnateur n en av
rets au couple imperial verti que-plus tar
Interrog6e it ce sujet, Ma Susan Osgood,
dame COlirs CtJu-R, Porte- s uri des agent
Parole 1 ex:-Clhah cret Services du
New Yorf, a refused de com x x x x
menter cette plainte, sou- Accident I
lignant qu it3 egissait du mnul
ne affaire jur'idque et Que
les conseillers Juridlques amtrleain
de Mohammed Reza Pahle
vl attenduient den connal (AFP)
tre toils 'les diemdents Des experts
N xxxX devalent quittec
KenMev Washington pc
Pre.,*ers church, en nouv
r S de, puis gagner
te OMi gtnaes sUr 1'accident.du DC
incident F NEW ZEALAND>
'WASHINGTON, (AFP) tarctique, a an
La Yemme qui s est prcm porte-parole d
pitce Mercredi matin dans National pour 1
les bureau de Monsieur des transports
Edward' Kennedy au con -
grCs, hurlait des mots ".n Cette dqu;pF
compr6henaibles et brands teurs est compo1
sait un poignard ce chass, sentant d e 1 aviet
ont indiqu de- 3 collabora- rale de uaveaton
teurs du Senateur constructeur ac


Selon les premiers temoi
gnages, Susart Osgued, 38
ans. origlnairo ric Boston, a
surprise les agents du cret Services charges ;te
la protection du Senateur
D6mocrata du Massachu -
setts et candidal t la M:ai
son Blanche. vers 10 hres
du martin (15 hrcs GMT)


Mcdonnell Doug
General Eltctcic,
seur des reaccet
Le lieu ofl a
. 'pave du DC-I
diqu6 par trots
de Bretagne, A
Chili mais 1,
nis considbreitt
comme stant u
international


os taift' dir
ltennedy"
Uti assts
a itdi-
nt le
Mohsieur
dtlr .Que-
:1 dque la
'alt dtd a .
d
a bles -
s du cSe-
Capitole

DC 10



amdricaina
mercredi
our Christ-
elle Zleah
le lieu de
3-10 deAIR
dans 1'An
nonce .an
u bureau '
a stcurite

d'enque-
.; de reprO
gence ftd6-
(FAW, ddu
1'apparell
tlas et de
le fournts-
urs
et reper6
0' est reven
pays -Gran
rgentine et
'e Etats-U-
cette zone
n territoire


LE, BISTROT

Restaurant -. Bar.. Grill

Pizzeria Criperie

LE RENDEZ VOUS OE L'AMBIANCE

CHAQUE JOUR

Menu special Lunch

a $ 3,60

CHAQUE SOIR

DINER DANSANT.

AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo"

Mardi Soir Vendredi soir


S>

2 TgROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CHA-
QUE SEMAINE

Dans let Jardins du Bistrot

Une nouvelle Attraction

SBistrot Mini Golf

GOLF MINIATURE
UN DIVERTIOSEMENT POUR TOUS CLUB hOUSE
JEUX BAR CLIMATISE


SBISTROT

; Tons les ijours de

midi a 1 h du matin

Le Manoir 146 Lalue-Tel. : 2-18o9
yn'rng ^^ igi o ,,op,


bragees amaigrissamnt


Maigrirsans peinr avec Pugoadeot; ,

i est maintenanTsifacleo fr e e $v rMrmandest eot We V!sa a mna es
parfaite si vous etes A Un tw */ St lion ,
si vbof activi esentaw favotise B1 Fugos depot
bourrelets de graisse,5 ,r En vente dans tomes les pharmacies \
i ao, aSI ren mubnque i lOralrb d Allnmagstr E Scheur.d Pharmwri GmbH Appenwe.er'Bdn a "
-i I / .,


PAGE 5


SUSI
SOCIETY A

(Plante&rs


RUE PAVEE TEL.: 2-3936,. 2 34- 1


I 11 1111 1


I


32


--- - -~~--.-- I -,- - - :


w Lj4A


i


1


- /


;




I I -- - -- -,TJD1 29 NOVEMBRE 1 9 r- -t-


Blocage de la participation dans le troupe Krup


N Y. (AFP)
La UnnqIue New York'lsoe
Migtrgain ODiiinrliny TrIuslS
;I ll I de I t ,'l li ce Al
Ii iivnItIi IIp I tc blot 1n t de 'l
li Hll ll on ll) ll in 'Iil o'i.llk' d l n
\ lt-n 25 PC daillr ; lit S- IC-i
Ii II 'It i h II'IC slut i tlt s ite;

I it l'risd(l : pIh Krppil
(iM1111, itidlut-1-on Jou-
tilt umi sit':o do lit BuiOque
New YMul
Un ltl"o c -I'irol"- c l I >i

( tlltiih tal d ii' ll n( il llltt ih
dii Nord'-\Vt:' -hailite) t or-
dinne iusi I -le locai le d"s;
;I ttll ls ii ill iiilnue, dl is
li Firm,, A lelrm;tidg' de
construction et d ingenie-
iit Deuitischl" Baebcock ,
qul reircseinc I Cratentl, envi-
Irni 25 Dour cent Ctu capt-
tal
Le representlant ce la Mor


gan a notl qu i1 s agit d I
in mIeIsure "rdillininaire et
(ounserviloire en trUendantn
o(lr 1v T rbiil i. i pronon
. e sur 1o fonl de la qite-
tion
l.;a Msr,.n i Guaranty
Trust I ., (ItnqiLlli t il s 1 grn'll
di 1liate Bn n mrlcine, cher
cii- t sail. ":; i voirs ira
nillns dans em..; ,ocde6,s i\
'(ontlurriIec drO 40 millions
c,, Dol Ila.s1 C montlant re
It es lItc nI a 'arLicilpatiot;
dO laL Morgan ad tun prlt
syndique (Ie 500 millions
de Dollars. a'ceorde au gou
yrrnoement de Tihfran en
Janvier 1977 et i(.clai- er l
dceaut de paiomentii, par le
chef de :ile J,.i ionsortiumn,
la a Chase 'Manhatt:lan
Bank-
La participation de 1 I-
ran dans Krupp avait _teu


acquise, selon certaines
sources bancaireas, pour 200
millions do MarkA, soil; en
viron 111 millions de Dol
htrs anu laux do change ac
luel On ignore la valeur
en Dollars des t ctlons d6
Lenues uar 1 jIrmi dans 1,n
Deutsche Bnabcock
Le represent.-pt de la
Morgan a aeclarn qu il
elail difficile de prdvoir
combien de Ltenps prendrait
le Tribunal pour se pronuon
cer sur 1c fond



Communique
(suite de la 1ore page)

conditionnel et sa profonde
reconnaissance, i
Aussi cette Secrdtairerie
d'Etat a-t-elle l'avantage
d'iomr ouh Sovn rtu


Carnet Social


REMER

Les f
Wainrighi
les parent
touches
blen voul
deuil Lei
Jean-Cla
sident h
que; et M
valier; I
la Rbput
sion du
grettU C
ne; Epou
re, frere
cousin, e
tion le
les en r
meant
Leurs re
igalemei


atini"rm-r-q-'-"bon reour nlest Cosa
,PESE ,V4r AHUX CADEAUX des Pedernales, le Chef de ere Cir,
PENSEZV-OUS AUX CADEAUX l'Etat sera accueilli tour a quitn a M
Sour sous quatre (4) Arcs chet, Pre
OJE NOEL de Triomphe erigbs : la Cour
le premier, par I'Edili Comptes;
Penscz donct a offrir les meilleurs to, a lint-rsection de la Na Blanchet
tionale No 1 et de la route cole d Aj
du Parc Industriel; gregatior
Cigar le second, par- le Corn Charite

LA BOUTIQUE DU GRAND HOTEL OLOFFSON EST merce t l'Industrie, en fa Classes d
ce de la Brasserie Nationa blissemci
A VOTE DISP SITION POUR LE MEILLEUR le; i Canapti
CHOIX DE CIGARSCanado-
CHOIX DE CIGARS -le troisieme, par les naux Le
TEL: 2-0139 PROPRIETAIRE MADAME SUE SEITZ Syndicals, e: lace des Eta- Nouveau
bilssements --Bermahn; aux stat
-s r s_ -- le quatriume, par la sion Car
Jeunesse, a l'intersection MBC; N
I de I'Avenue Hail Selasst et d MM L
ae Deimas pes Fun
CHANGEMENT D'ADRESSE aux nOra
A N ALa Secretalrerie dEtat Capitale,
"OFATMA) Dde ia Coordinationet de de la i
OAflS'tM I Information convie les Jeu ment d A

LA DIRECTION E L'OVFICE D'ASSURANCE-ACCI nesses Scolaire3, les Fone assists
P tionnaires et Employes de Constance
DENTS DU TRA AIL, MALADIE ET MATERNITE Administration Publique, Ils. les
DFATMA) RENO VELLE SES CONSIDERATIONS A les Organizations Patrona- eur pro
I'OUS LES EMPL YEURS, AUX CHEFS D'ENTREPRI les et Syndicales, leos Vail-
SES INDUSTRIELLES AGRICOLES ET COMMERCIAL Pinoplace et de ionses Envi- DEC
LES A TOUS LE: SALARIES OUVRIERS ET ARTI rons a reserve un accueil GER
SANS ET hEUR FAIT SAVOIR UNE FOIS DE PLUS delirant au Leader de la Re
QUE LE SIEGE E L'INSTRUCTION A ETE TRANS solution au Pouvoir, Son Les Po
SExcellence Jan Claude ret-Pierre
FERE DEPUIS LE 1ER. OCTOBRE 1979 A L'IMMEU Divalier, en faisant de Son noncent
BLE SIS ENTIRE E SEPRRN ET LE DEPOT DE RIZ retour la Capital dans A saGe
SUR LA ROUTE 4ENANT A LA CITE MILITAIRE l'apres midi du Vendredi 30 Chantal
512 Novembre 1979, une vetta- et soeur,
blues apotheose, belles-sc
Jean NARCISSE Madame
_ __ i Secretaire d'Etat sieur Ge



-BBATTERIE JUPITER


CIEMENTS

families Lalanne;
t alisi oue tous
its et alliis; tries
de la'part quoant
lu premdre ft leur
urs Excellences M
ude Duvalier Pre-
Vie de la REpubli"
ladam_; Simone Du
Premiere Dame de
oblique, a l occa, -
deces de leur re-
Jhalemagne Lalan
ix; pere; grand pe
, oncle, beau-frere
nievie leur affect
24 Octobre dernier,
emercient sincere -

merci-ments vont
nt a Monsieur Char
ar; Ddputi de la
conscriplion dA -
laitre Jules Blanr
emier Conseiller a
SupArieure des
Monsieur Louis
-, Dirpcteur de 1 E-
gronomie A la Co-i
des Soeurs de 1-
de St Louis; A la
e Philo de Eta -
at; an Collige -u
Vert; .u College
Haitien, aux jour
Nouvelliste, Le
Monde' Le Matin,
ions de radicr-diffu
rillon, Metropole,
tational-, Caraibes,
oubeau et aux Porn
ebres Pax Villa;
nbreux ami's de la
, de 1 stranger et
provinc; rotam -
Aquin qui les oat
en ceOlc: penible cir

print de croire a
fonde gratitude
X X x

ES DE M.
ALD SABA

mpes F. nmbres Pa-
e -Louis, vous an -
le debds de Mon-
rald Saba
fille Mademoiselle
Saba, ;t tes freres
s, besux ei.-es ct
ocurs Monsieur et
Issa Saba. Mon -
brald Ambroise et


Madame nde Jean Saba,
Monsieur Raymond Elie
Pierre et Madame nde Eve-
lyne Saba, Veuve Tharr
Barff nnee Eleonore Saba
Veuve! "Andrew Saba, a ses
neveux et nieces, a ses on
cles dt tantes Monsieur
et Mgdame Issa Mourra,
Monsieur et Madame Al -
fred Mourra, Madame Afi
fe Mourra, Monsieur et Mt
dame Amador Mourra, a
ses cousins ec cousins
Monsieur et Madame Foua;
Mourra, Monsieur ct Mada
me Georges Jenn Mourra
Monsieur et Madame Nes
sim Mourra, Monsieur et
Madame Zeki Mourra, Moi
sieur et Madame Alexan -
dre Mourra, Monsieur e
Madame Georges Mourra
Monsieur et Madame Bich
ra Maurra, Monsieur et M
dame' Chafic Mourra Au
families Saba, AmbroisE
Elie-Pierre, Barff, Mourr:
Deverson, Curtiss, Lava -
che, iHandal, Lemaire, St
phen, Thezan, Pasquis
tous !les autres parents e
allies, MM Pierre-Louis et
Le Nouvelliste adresser
leurs! vives sympathies '
Les obsaques de Monsieu
Gerald Saba ,,eront cha
tees 'le Samedi ler Decen
bre a 4 heures P M en 1E
gliseo St Pierre de Petion
Ville ofi la ddpouille mor
telle sera exposes dis
hres L entrbe at cimetiere
de Port-au-PrJa ce se fer
par la Rue Monseigneur
Guilloux 291
X X X X

Deces de Minme
Gaston Mdnard
NEE FRANCINE
ZAMOR

Les Pompes Funibres Pa
ret Pierre Louis vous anno
cent le deces de Madam
Gaston Menard nee Franci
ne Zamor apres de longue
maladies courageusement
supporters, survenue le ma
di 27 novembre 1979 a i'H
pital St Francois de Sale.
A ses enfants, Mme Ge
rard\Bazile nee Marie An
dree amor, a son fils Jea
Robert Menard, a ses pe


Carnet Social


tits fils:Gracia, Michel A- D ces a M.-
laamn, Jacques Miphel Ala-J hF '
d.n, Monsieur Gaston Me- Joseph Fritzner
nard. Maurice
A ses soeurs: Mme Gau
s thier Delalue et enfants nee Pax Villa innonce le de
I Lina Zamor, Madame Sam c6s survenu le 22 Novem -
Pierre Louis ne eRosita Za- bre 1979. de Monsieur Jo -
mor, Corndlie Zamor, et en seph Fritzner Maurice
rants, Alice Zamor. En cette pbnkble eircons-
A ses rres: M et Mme tance Pax Villa et Le Nou
A Stphen Augufres Min Zamor et velliste prooentent leurs
Stphen Augustin Zamor et sympathies a son Pere Mon
Senants, Monsieur Dorival sieur Ramil Mpurice a sa
j Zamor et enfadts, Mons.eur Grand'Mbre Madame Aria-
- Tants Zamor et enfants. nise Etienne, a ses soeurs
a, A sa belle soeur Madame Madame Ernst Julien at
- Veuve Duclas Zamnor nee A- son dpoux, Mignonne Mad
tela Lacoste et famille. rice, Chantale, Ellie, Na -
n A son neveu Monsieur et. dia, a ses freres Michelet
Madame Claude Zamor et Maurice, Denis, I-lansy, La
at enfants actuellement au ses Oncles et Tanles Ma-
a, Canada, Madame Lucces Z'a dame Georges oNcolas et
a mor et enfants. son 6poux, Monsieur An-
a Ses neveux: Raoul et Pier dre Eyienne, Madame El-
x re D6lalue actuellement v ina, Mariane Joseph, ii
e, ses cousins et coucines Nis
a, New York. tor St6ril, Raymonde, Mi-
S A ses cousins et cousins: chlet Julio Aux families
6 Monsieur Eddy Pierre Char Maurice, Elienne, Julien,
A les et families, Mme Rose- Nicolas Steril, Joseph, et a
at Marie Pierre Charles, He- tous les autres parents et
, bert Pierre Charles Smith, allies eprouveab par ce deuil
it Huguette Mireille Bien-Ai-
mr. Baret Louis, Madame Les funerattles do Mon -
'r Anivin Louis nee Imenie ae sieur Joseph Fritzner Mau
n roy. rice seroat chaniles le Vean
n Aux families: Dieugrand, dredi 30 Nuvemire 79 a 4
- Zamor, Menard, Bazile, Ala heures P M en 1 Eglise Ste
- din, D61alue, Augustin Pier- Anne oa la udpouille mor.
r- re Charles, Lacoste, Leroy, telle sera expose des 2
2 Bien Aimme, Louis. heures 291l
Los funerailles de la tris
a regrettee Mme Gaston Md- xx x
nard nbe Francine Zamor
1 seront chants s l'Eglise duDeCCS de Mnme
Sacre Coeur de Thrgeau leAndre GUILLOUX
,Vendredi 30 Novembre 1979
4heures p.m L'entree au NEE LEANTE PLACIDE
\cimetiire se fera par la bar
rire principle L Entrenrise Celcis et LE
2911er prNouvelliste annoncent a-
xx xx 2 vec peine le decV; de Ma-
dame Andre Guilloux nie
Soutenance de Lbante Placide .arvenu IS


ie
i-
es

ar
lo
s.
i-
1-
n


SEMSA distributeur exclusif des batteries JUPITER:

105 rue Pavee(a c.t6 Amprosa)* 139 rue Magasin de I'Etat


Memoire


2E
p


MONSIEUR c(
NATHANAEL MESADIEU an
INSPECTEUR DU
TRAVAIL
PROFESSEUR DE c(
LETTRES,
JOURNALIST ds
Monsieur Nathanael se d
fait le plaisir de vous invi L
ter a la Cer6rnonie de Sou T
tenance de son Memoire a.. 1
Local de la Faculte de Droit c
et des Sciences Economiqufs e
Sle Sept Decembre 1979 a 6h d
p m. sur le Suo'et: :La Revi- If
sion ConstitutionI" le, Se.
Incidences Politic ?s et Ju
ridiques en Haiti en vue
de 1'obtention du grade de
L'cenc'e es-Sciences Juridi-
ques.
Votre presence sera pour
lui un reconfcrt moral.
Remerciements anticipes.
2911
x x '. X

Deces de M. Risler
Glezil

Pax Villa announce le dt-
ces survenut a New York
le Samedi 21 Nevembre '
de Monsieur dpisler Gle -
zil a 1 Sage de 24 ans
En cette pinible circons-
tance Pax Villa ct Le Noe
vellistes presentedt leurs
sympathies a ses Pere et MB
re Monsieur et Madame
Elisma Glezil, Madame nee
Ismela Mayas, a tes frnres
et soeurs Monsieur et Ma-
dame Jean Daniel Joseph,
Madame ne Marcelle Gle
zil, Monsieur et Madame
Louis Guy Joseph Madame
nee Eunide G]0zil, Mon -
sieur et Madame Jean Fran
cois Madame ne Violetta
Olezil, Monsieur Eddy G16
zil, Monsieur Mario Gld-
zil, Monsieuo Anthony G1l
zil, a ses Oncles et Tantes
Monsieur et Madame Elie
Bourdeau et enfants, Mos
sieur et Madame Fritz Bour
deau et enfants. Monsieur
et Madame Renauld Bour-
deau et enfants, Madame
Fernande Bourdeau et en-
fants Monsieur et Madame
Dumas i3ourdeau et en -
fants, Madame Vcuve HE -
roique Joseph et enfants.
Madame Veuve Louis Numa
et enfants, Monsieur et Ma
dame Pierre Andre Henry,
Monsieur et Madame Pierre
Legagneur et cniants, Moa
sieur et Madame Jean Ma
rie Charles cc cnfants, Ma
dame Lunie Exav'er et en
fanlts, Monsieur et Madame
Merley Philizaire et en -
fants, Monsieur et Madame
Jean Marie Thaus, Aux fa
miles : Glezil, Joseph L
Bourdeau, Franqois, Numa,
Henry, Noel, Exav:er, Riche
mond, Philizaire, Theus, et
a tous les au tresprean
a tous ies autres parents
et allies eprouves par ce
deuil
Les funbrailles de Mon-
sieur Risler Glezil seront
chantbes le Santedi ler Di
cembre a! 4 heures P M en
1 Eglise du Sacre- Coeur cew
Turgeau Le convoi partira
de Pax Villa Saer6-Coeur
oa la dipouitll mortelle
sera exposEe des 2 heuros
/ 2911


2 Novembre a heures
m a 1Hopital St Fran-
ois de Sales & I fge de i6
ins

En cette doulou' use cir-
anstance, 1 Entreprise Ccl
is et Le Nouvelliste pr.i-
entent leurs ,'inceres con-
oleances a sea infants .
monsieur Charmant Jean
aouis et Madame nee Marine
hereise Placide, Monsieur
Ingenieur Rodolphe Pi,
ide et Madame, ses frer
t soeurs Monsieur et Ma-
ame Leverne I acide et en
ants, Madiame Veuve Ge-


lin Vagery et enfant, Ma-
dame Veuve Tandr&de Lol-
seau et 'enfants, actuelle
ment en California, Mada-
me Veuve Andrea Duprate
et enfants, Monsieur et Ma
dame Max Salomon et,e n
fants, actuellement aux
Etats Unis, Monsieur et
Madame Albart jGibbs et
enfantsk, ses belles-soeurs
Madame Veuve Clement La
bissiere et enfants, Mada-
me Veuve Jeanne Nicolas
et enfants et Madame Jean
ne Guilloux; ses petits-en
fants : Fernande, Gabfiel-
le, Nicole, Herve, Renauld,
Cailine, Mireille, Christine
et Maryse Jean Louis, Jba-
nine, Ralph, Alain, Mil -
dred Placide; ses neveux et
nieces, cousins et cousins;
Aux families Placide, Jean
Louis, Giulloux, Labissiere,
Vagery, Loiseau, Duprate,
Salomon, Gibbs, Aurblien
Jean-Louis, Tesaier, Cou-
tard, Jean Franqois; et :A
tous les autres parents; al.
1-es et amis affects par
ce deuil


Les fundraille.; ae Mada-
me Veuve Andre Guilloux,
nbe Liante Planide seront
chantoes en T Eglase du Sa
cre-Coeur de Turge le
samedi ler DDecmbre 79 a
8 heures du martin Le con
voi partira du calon Ange
Bleu de : Entleprise Celcis
oa 1 exposition vura lieu
des 6 heures 30 du martin
L inhumation aura lieu au
cimetiere de Petit-Goive a
Vialet 2911

X Xxx

Remerciements et
Messe de Prise
de Deuil

Madame Veuve Beause -
jour Apollon et enfants re
mercient lous les parents,
allies et amis qui leur ont
manifesto des marques de
sympathie h 1 occasion du
dicis de leur tegretti 6
poux et pire Beausejour A
pollon Et ies print de trou
ver ici 1 expression de leur
Ipur profonde gratitude
Une Messe de prise de
Iteuil sera chanted pour le
repos de son &me le Vea
dredi 30 Novembre a 6 hres
30 A M a la ChaDelle du
Petit Seminaire-
Cet avis tient lieu d invi-
tation 2911


I 0-----I----- -- -- ----- --- -~------ ---* - -~'"-''' ""-"' "- ^ ur-t~ '11---l"~ ~ -


K;


PAGE 6


k;


JEUDI 29 NOVEMBRE


---





JEUDI 29 NOVEMBRE 979


- t. LPACE37


JIST( :. )UE DES RENCONTRES PRESIDENTWLLEr


ISuill( dic II l re n gt)t 1 .... ..


do N tiris': d lr I t et d
1 Outist
t, I', ts'e' slit itt' s' A)lAl I-
1,i' dlr vll Ijes, (1111 ulrvpi' l
el, JUtin.it l i 1 daN N l'. ;ri.s
Iavaii r ll ll slte]t XIX. I
I.1 S INDiHll'I.NIL)AN 1- )U
1 l\lit)l(LiU(
[) :.on rlte., le monull h1 en
l .11 D INt l Kii .I1 r'e I ,'-.- ,, .' 1Il
quie ti A idnililstratifi, de
imI'vlxj IHouijer indlqu,' I ill
mt l BHAIIORUCO: Durlinlt
Ia reIevolvIiiio d", 1789 l'
unmlbre dr ce's ind6p'nid: tis;
Lull Bohoruco) grossltL t'-
,ic rnabl'mI nt (i ) En 1711.9
Lamniiour Di'ranie G,,erreier
Slaitzt, 'i Indomptable' comn
mie ses dtivanciers. orcup"
aissi anvc res bandes IP

eii n s I r n ^ r r i

dLIe Pr "' tut
610 roiteslt r.i. sde'' r



ef n0ul t v" p
pt lliqUil ic rr-f "


'-. '. it n exis s-
t,, I.. t. LII LLLI
1 .. i 5 o ni tii

1 p .al I'i l h1.1' i

t.'t< iii Iit. oIIs is dl

,'h i n. action Ingo out
alrdtreil pas a nsol
r.r L, chngrin, malgae Wous
I.- soils q i'oil ell prit,
u<- .':ir i' F ,- I l urs am s
: 1 i lt i *, n' led's
vlt uas reven!r allatent
S ti noImbrc /)pouss 'r
d: "i A en Rgsticulnnt :tur
un promontoire en fuce de
ii pliine, a"itant d-"s bran
ches de feulllage on man%-
rp de sirn"l Le d:'l tr J
P ri' oux rdHnit-Itnl t n
conference a Paris en 1P883
ir tee n,'rr ', mprrors-
d"- n UpAns-nio rio la So
ciote d'Anlhropolog.ies
,Rien ini prnsv" nli'"1 '"
y'St' ln's t it;'i, nel'i 5
nt f131l-',en on les arpnel
In d's Vi"n -Viens.>


Notons de notre part, le
fat suI.vant.


Loes do la construction
dc la route de Fonds Ver
rettes A Saltrou par 1" Bou
can Comiml'saire (dit impro
pr., m..nt Morne de s Comn-
in' saltes) l. Collins Fan-
ciaonI la outce disi Ntgres
Marrons, Thlolle et Bodary
1-' Prt dent Vincent (1930-
1941 reccommanda en 1937 et
en 1938 aux ing6nicurs hal
tens le maximum 'i'atten-
tions i 1'6gard dp la. popular
,tint: Dentiis nlis tde 150)
ans ei cettp .noone) cett,"
pnn"i'nton t'vi't n'f ds" un,
r-mnl6e tp i 'n ,nndone.
1--- ouligna l' chef do
I'Etat.


LE3 PEDERNALES
Tusqu'en 1911 nos compa
triotes sont lives au corn
me,'cee 1'agriculture. i la
lias e. h In" pachp sur une
yvnie ktpnrii l A 1Est de laI
P'v'erp d 's PAdp1urll's
r 'e tnerf~iel t.erretoriql
Oiit n, o'tr1"i6 nr In ponli
ce rural" hait'ene, lIs Fol


LE RENDEZ VOUS DE TOUS


N LES SOIRS




HIYPPOPO TAMUS




DISCO CLUB



MERCREDI SOIRl





Bacoulou Disco Night



AVEC LEj



Ballets Baconlou d'Haiti


VENDREDI SOIR


Caribbean Night


AVEC LE


Caribbean Sextet


SA MEDIA SOIR


SisCO


IA PL US TARD !


dats et les g4ndraux de no
ire Armee (i)
En janvier 1870, le coura
geux Pvresident Balnaye, ren
versd du pouvoir en. Decem
bre 1819 f'ut poursuivi avec
ase valeureux partisans sur
les cotes du Bahoruco, a
plus de 30 kms a 1'Est do
t'embouchure de la Riv:&re
des Pddernales. Les troupes
rtvolutionnalres haltiennes


Iran La '6isiulitio
conire toute
dicdsion du conseil

MISEE A JOUR)
TEHERAN -(AFP)
Toute decision du Conse'l
de Secur t6 sur la cruise Ira-
no-amtricatne a 6t6 damnbe par advance par
une resolution adoptte mer
credit, a l'issue de la man'-
f-stat'on qui a perm's a des
centaines de m Iliers de per
sonnes de d6filer dans les
rues de Teheran pour cel6-
brer la >.
La resolution en douze
po nts, qui a ett lue place
de la liberty, a l'exterieur
de la capital sur la roule
do l'aeroport. affirme no-
lamment que "dans tous les
cas>, une d6cis on du Con
sell de Scur.te et organisms du mime gen-
re', en'aura pea le moindre
effect sur la volontt du peu
ple iranlen, si e'le est con-
traire a nos inttrets>.

Le Conseli de security
n'est qu'un sjouet entire les
ma'ns des super-puissan-
ces:>, affirme la resolution
qui ajoute que 1e people ira
n'en cs nre'an;smes qui puosse
aller dans le i5ns des intO-
rn:s des peuples ,desher'ltas..
ne et dugout les menaces
militaires et economy ques
de l'Ahierique>', poursu t le
oOocumen t ui soul.gne que
si les forces aniericalncs
mettent leur menace at exe
cut'on, ( face d'clles-un champ de ba
taille aussi vaste que I'Tran
et le monde iQ;amque qui
sera plus dur i combattre
que e Vienam.

'l Apres avoir prelam6 ela
toute-puissance de 1'Imam
Khome.ny quil itte sub tous
les fronts, la declaration
sapprouve l'action rdVolu-
tionnare des jcunes et des
S:ud ants qui oit occupe
l'Ambassade americainei>,
tandis qu'e ile r6itere la de
made d'extraaltion de 1'ex
Chah.

Par ailleurs la resolution
demand que ie Conseil de
la revolution, organe d'ri-
geant de la Republlque isla
m'que, trataon les 6temenus n'a-
yant pas asse, do foi dans
la ligne de l'Imam>> e' ren
force egalement les 'institu
tons revolutiorna r s au
service des b.--so ns des de-
sherltes>>.

La r6solut'on demand en
core 'approbation de Is
constitution. soumise au re-
ferendum dans les pro-
chasns jours, tandis qu'plle
declare soutenir feps dro;ts
leg:limes de nrs freres kur-
des et des autres peuplcs
Oppr'mes d'Irans.


L.r.,. ..I.


nion Sovlit'que et la Repti
blique democratique alld-
mande ihe solit. toujours pat
membres. /


commianddes pgr es gdn6-
rauux Moncmurlncy b ,nja-
znin 8) L Louts Alemcai4're
tBenjamitn (U) comprenaient
plus de allie horrnmes alua
auoique apris tntre deux
ftux, les apnis de Salnave
parent contenir les forces
hatliennep poursulv.antes et
triompher des trolipes rfvo
lutionnaires dominicalnes
de Cabral, en forMant le
passage a Maniel Viejo (le
Vteux Mantel ensulte t El
Bejucal. Le lundi 10 japvier
1870 4 lie 'di1 Lao 1Naran
jos 4Lei's oakes, lesf color
nes de Cabral et de Salna
ve ee livrrenst un c)3mpat
rans merci. Mais .orts devxi
heurps de combats, de 11
heires ami a 1 here pues Sal
nave et aes sons fprent a o
turts Cent vinet deg leurs
y avient nerdu las vie cnn
tre trente de 1'autre group
xxxx

CELUI QUI LES AVAIT EN
CEROLES.

Le Gentrat dominicano
hait'en Vidal Guiteau dit
Chocho lieutenant de Ca-
bral regut les trente der-
niers> des g6ndraux haitlens
(11) Cinq mille gourdes fu
rent verses au g6ndral do
minicain Pedro Nolasco qui
remit les Drisonniers aux
forces haitiennes aorts les
avoir fait comDaraitre d"-
vqnt 1'implaca.ble Cabral.
Une nartie de l'aruent d p la
trahison fut rtnsrtie entr.
les troupes dominicaines (12
xxxx
LES BORNE DES PEDER
NALES

En sa' De cription de la
Partie Frangaise de Saint
Domingue (13) Moreau de
Sa.nt, ,Mery indique:
a) La vaste paroisse des
Cayes de Jacmel, avec ses
dix cantons pour frontiere
re < Pitre (ou de-. Pddernales, se
lon. les Epagnols).
b) Aux sources de cette
riv'ero borncs avec le No. 219 jus
qu'f son embouchure oit est
la double pyram de No.
221, qoi 'est la dernitre de
la liEn de demarcation en-
tre les neux colonies.
eLa rsv'ere des Anses a
Pitre disparait plusieurs
foi dans' son course et c'est
a un noint de cette nature
que l'on a .rav6 sur un ro
cher a: milieu de son lit,
1- No 220.
31Au chanitro XXXII Pa
raise d In9 Croix des Boll
,,nf. (14) Moapau de RSaintt
Miery signal" 1in nassnae ri
ls line frontali6Te sur la
nlii esrasndpi bnatpir die Ia
mnntasme de Nvhab d- Ba
varia rindp (Grarnd,.ro -q-
rno) 'd. l" mnn+nero Mta
i"nt'fl npi r ies 1\hn's )ai

n-nr. Ts (ioi 1\nrrn qo r rel ,fn-
,l."1 10 reen-P-,n tl let
f I-s ruisspaii nrofond.

GERARD JOLIBOIS

PROCHAIN APTTCLE
XXII

T I'- )nT'.PfTTT 'a'47sNTT T pi
rTTTrT Ovn"'T TTflSJ LON
,UE ErT' rT- TLE
XXXXX

NOTES DE L'AUTEUR
lo) Voir le ciapitre XIX de
cette 6tude, is sLe :Touvel
listed du vendreql 12 octo-
bre 1979.
2o) Le general Alfredo Vic
toria y Guzman, a la mous
tache conquirante, e t mort
at Gouayaquil, Equateur en
1957, a 75 ans environ.


30o) Volumn II r6SdlIln d&

114, didb. ,JJJ
Tonm 1, 1 e s e iti1h 1978
cEnciciopecuca JbminiCana
SA,
i-uu caciones Remmldas S.A
Badalopa (Barcelona)
io) e I'itt c'est a dire
de la parties Espagnole de
l'Ouest e'est a dire de la
Parte Frai,.ise de Saint'
Domlngue aplele e ^ e-
mr en 1804 par 1as votes .
4e 14 Providencp I'l'it IIbre
Souveraln eit ni pndant
d Haiti.
(6) 1 .cr, v lume pp
65-65 au Imot B13AHORUCO
Le ler volume du iDlc-
tionnaire G6ographique et',
administratif unlversel
d'Haiti oil Quide gndral
en Haiti a 6tt ei4lt4t Paris
Imnrimerie de Charles Blot
1R92 :
(7) Avant 1910 nos offl-
ciers superieurs faIsaient, ac
, commoner leur sIgInture
du titre tuivent: Qe6nArnl
di Brietde '(1u dp' fvlitne)
an Arm6es di a R6puubi-
qus.
8) Le Gdndfral Moritmoreh
cy Benjamin 'fut Ministre
de la Guerre et 4e la Marl
ne du Gouvernement Provl
sore apres 1'executlon, de
Salnave commandant 1'Ar
rondlssement des Gonalvps
a deux reprises. A 6t0 dtpu
ta Stnateur de la R6publl
que Est mort en cette fonc
tion en 1891.
9o) Le G6neral Louis Alexan
dre Benjamin 'a te0 constl-
tuant DknutI & plusleurs
reprises reprdsentant soit
de Mirebalais soit ie la
Croix des Bouquets Uine'fois
11 a 6t6 dlu sitnulnattment
pu ces 2 circonscriptlohs.
Du' onter pour 'l'une d'en
tre el1lps.
A etW Adminsetrateur a6-
ndral de, Domaines de !'E-
tat Admnint-trateur G6ndral
des Finances fonTction nut S
quivaut h c-lle d'Adminle-
trateur O6n6irl des Coantrl
bit'-"e I's'a't'neflit6'.
10) Bernardo Pichyrdo in
Patria pages 210 211 et 212
d- la (cinouimei oulirKa E
diclon Colecaoui PeAnamien
to Dominlntio Santo Donlin
i'o L D 1969
11 et 12-- R.lMttons dp Rfr
nardra Pichardo do Sam"
xrnt RoU-er an mot tAnse
fh Plirpe rti nremrs r volurim
Ri" sRn Dirctf-'-nir- tl 811
Monntl-"'- haitien de Jari-
vepr 1870
(1)l rn -1o7-ns i- i'llu
1i) n on nsR se. Volume
n58 Ch XXXII




I.E BILAN DE
LA 20me
'ONFERFNICE,
DE LA FAO
(Suite de la premiere page

abjectif, la constitution de
reserves cerda!eros pour af
t onter d tventuetes penu-
r es ou de trop fortes aug-
men.a.icna fe prix, uunit
lea plim.ets vctnies se-
ralent ILs pouplaLioIs au'

Ma.s, dei I av s pmCme des
d0l1gues, ce plan eat itop
peu contra gnant pour 6.eo
L-fficace. De nomireux x-
portateurs, notamitent le
Canada, ne veulent pus sen
gager, sur des objectifs pr6
cis concernant le niveau de
leurs stocks b6r&allers.
En matiere d'aid allimen
ta're, les d6l6gusa ont du
constater que les objectitf
arrbtts & la conference mon
diale sur 1allmeptatfon de
1974 n'avaient pas Wti res-
pectes.
Au course de leurs tra-
vaux, Las dlftgues ont adop
te une resolution concer-
nant la lute centre la try
panosom ase animal (maia
die du somnme) 4Qul sfvit
sans 36 pays afrlcra ns. Its
ont Sgalemntu adopde une
autre resolution visant h at
der ts pays on developpe-
ment A m'eux exploiter eti
gerer leurs zones de p'che.
M:ais pays diteloppes it
ptys en d6veloppement se
sont oppoisds sur Ia quest on
du budget. Leb premiers
ont estnmn due l'accralsse.-
ment des fond' de l'organl-
sat'on qti passent de 210
millions .our 1978-79 a 278
millions pour 1980-81 p-salt
trop lourdement aur leers
budgets natlonaux: lea t-
tats Un's, le Canada, i'Alle
, magne Fedtrale, la Grande
Bretagne et le Japdni se
sont abstenuli La France,
en revanche, auprouva
1'aecroissftnieit dtl budget.
Tro's flouvehtu Etats ont
6tt adm's durai4, cette 20e.
conference" La Domtnnlque.
Samoa et Sante Luide, L'U


ques, pourrait egaiement si
gn.Iter un nouveau durcisse
ment de la position iranit
ne sur la scene international.
le, est.ment les observa-
teurs.

M. Ghotbzadeh s'est en
effect prononce recemment
pour un jugement des ota-
ges agkPrica'ns et a affir-
md que les sentences se-
raeknt rendues en function
du degr6 de culpabllite
dans l'activite d espionage
de chacun d'eux, esans ex-
clure ia pe'ne cap'tale>.
nie 13 noveminbr., M. Ghotb
.aneli ava t detfni claire-
InelL sa position quant a
i polique A nm.ntr vis a
v-s aes tats un.s: beration des otages, avait-
.1 caeclaie, ne peat etre. en
visagde que sl les Etats -
Unis accepLenI le principe
quils ont pu accuedl.r un
cr.minel l ex -chah), s'ils
accept nt la formation d'u
ne commission d enquote in
ternationale charge de
prouver les cr.'nes du chah
et se plient ensuite aux de
cisions de cette commission
pour le livrer, lui et sa for
tune, a l'Irana.
cAussi longtemps' que Car
ter n'acceptera pas une tel-
le proposition, nous garde-
rons les otages, avait-.l af
firm&. toute faeon persuades que
cela arrlvera tot ou tard>.
"'iavait etin rappel6 qu'un
blocus tconomique lpar le
Etats Unit 'plus d'effet que celul qui
avait 'tW tt qf centre Cu
baa.


- - - I ---d


~~S-~R~a~. ~ i~SI~1 ~ CI~B~P~llsll ~ --~ saar 1P ~ ~ 88 ~--L~illrs4~8~ ~QIB B~BsB Bk ---"- ~ 848f~lc--


Cl


-ICr


10, Run Theodule

S Face a 1'i6tel Christopher

Bourdon -- Port-au-Princ2


Phone 2-2987




YMIDI

A PARTAil DE 11 H 30


- -SPECIAL DE JOUR: $ 4 00
SPECIAL DIET: $ 4.00 3
-LA CARTE




SOIR

LE RESTAURANT


-BAR APERITIF ET QUARTEL DE JAZZ
-CUISINE FRANCHISE ET HAITIENNE
-FRUITS DE MER



LE ROOF GARDEN


UN JARDIN SUR LE TOIT CHIC ET ROMANTIQUE

AVEC

MERCREDI -- VENDREDI -- SAMEDI
UN BUFFET DE TOUTES SORTES DE GRILLADES
ET DE SALADE AU VU AU GOUT ET A SATIETE
DU CLIENT



Le raiolacement du M. Ba3i-Sadr
par M. Sadegh GCobdzaoh


"Tth6ran (AFP)
ce emplacement mercre'-
di '-n Iran at la tele ces At'
la.res Ecrangeres de M. A-
bolhassan Ban sadr par M.
Sadeh Ghobdzadeh 43 ans),
ddeid6 it Qom par 1 AyaLbi-
lah Khomemy, intervlient au
lendemain de la declaiat.on
de lImam irejetant tout:
competence du -Conseil de
Security de l'ONUs au su-
jet de I'affa!re \ des otages
amtrica'ns.

l M. Banisadi qul, d puis
le dtbut de la prise d'otages
et l'occupat-on de 1 Ambas-
Sade amerlca'ne A Tdhdran,
tentait de fare admettre A
l'opnion publ' i. tlranienne
le bcen fond de la poursu'-
te des ndgoc'atJons avec les
Etats Un's, avalt declare le
14 novembre qu'il Ira't a
1'ONU eexpl'quer les just s
revrnd'cit'ons du peip'e 1-
ranven qui exige le Chahe.
11 st'Lalt pronounce contie
une tuptur. aces relations 01
piomatLqictes avec Washing-
ton, rupture nx.gee notam-
ment par lit Secr6taire au
Conse.l de la revolution, I A
yaLoilah, Mohanmad Hose.n
B.hechti. M. Bfanisadr ex-
pliqualt que le dialogue 6talt
encore possible tat condl-
t.on de respecter les droits
de chacun.

Le chp'x de M Ohotbza-
%h common Min'stre des At
fares Etrangtres /outre
qu'l qu'il Cons tittle un dO
save de la pelitique Inter-
nationale elSglistse qu'espt
rait fair tronpher M. Ba
nlsadr face .A la d6termina-
tion des m tUdiants islami-


?




Illlllll~ba~l II]IL111I ~ ~llkll I I ~a(II! IglllI I ll~~bV


mu ~ouvnwrzm IEUDI 29 NONVEMBRE 199'79


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT .

Mlidi 2 heures 4 heures i n' permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30 .

CE SOIR .

Salle 1 $ 1.50 et 2.00 Salle II $ 1.50 et 2.00 Salle III $ 2.00 Salle IV $ 1.50
DOCTEUR ZHIVAGO COMME UN BOUMERANG HAIR LES MAFFIOSIS
an nn o- ---kT m. ._ .. r -"k' Grd Y _-- b 7------- --- -g-e o., r . ---_---_-- -Z ----'_Y n- -ew ---_--_--- ------ _-


La procaine election de Miss Nouvelles
Larope Nue 80 N vll

PARIS (AFP I ce Satuzcile, M s France SAN SALVADOR :
Mis.s Europe nu(e 80 scr'1IIuLI 19 LIUC au ltuis dauLIL L ENLEVEMENT DE
clue Ic 11 decemnre dants ociT er a baart-Max.nme. L'AMBASSADEUR
n1111 club proche d; laero- D'AFRIQUF DU SUD
port lnternatLonal d Orly, La gagnante'' elue par un
dans la region par.siniice, Juiy comnpos de pesuiinna Sanl Salvador (AFP)
rp Dprd-on rncrcrcdi 8 Pa hltes du ncoide du specta- L Ambassaaeur u ij..u
ris. cl ', rcpresentera lEvopu du'8ua au aivaanur i ...
Une dizaine de candida- I il'cLii,n de Miss monde chibald Garauneir aiim, .
tos venues de divers pays nue 30. qu:, pour sa onzic- ete enieve mercredi a 1i4i,
riuropeens disputeriant le ti- me annie d'ex:etence, aura IUcaL par ine quiczaime
tre. Parmi eles, la France l:uo au Canaaa, en juillet a tommes armsb auniuniiLc
sera represented pkr Floren prochain. oil quitai ics locaux uc
S'Ambassade dans la capital
le, a annonct )a puolce de
ban Salvador.
ORCHEST RE PHILHARMONIQUE aSons la menace de leurs
armes les ravisseurs ont o-
TE TRINITE blige le diploinate a les sui
vre au moment oei ce der-
R cital de Jazz iner s appretait A garner sa
voiture officielle et il au-
rait ete violeimment malmne
a I'Audi 'orium de Ste Trinite n selon les polclers.
S La voiture 8 bord duquel
RUE MO1EIGNEUR GUILLOUX 1'Ambassadeur a ete con-
traint de prendre place a
aussitot dema-re pour une
Steffen Kaye Pianiste destination ineonnue. On i-
gnore jusqu'L present les
Samedi ler Decembre 1979 :montfs de l'enlevement et
aucun movement clandes-
7 hres 30 P.M. tIn ou group revolutionnai
re ne l'a revendique.

Au profit de I'Ecole de Musiq e IdeI Afr im an S d Ambana
Salvador avail fait l'objet
Ste TriWte d'une attaque a mani ar-
mfe et un poi'cier parmi
ENTREE ADULTE $ 2;00 les dix membres du service
EN ANT $1;00 de security surv-illant l'am
bassade avait ete tue.
x xx
SALVADOR


Jacques Cornet, Gtand

Conferencder Cineaste d

langue francaise

PRESENT


un tres tbau film en couleurs -

"TAHITI
LES ILES DE LA POLYNESIE

20 heures Vendredi 30 novembrci

Adultes 15 gdes

16 h 30 Vendredi 30 novembre -,

Scolaires 5 gdes

PENDANT L'ENTR'ACTE JACQUES CORNET A SELEC
TIONNE POUR VOUS ET DEDICACERA UN MAGNI
FIQUE ALBUM:

tTAHIT ET LA POLYNESIE


REACTION
SUD-AFRICAINE
APRES LENLEVEMENT
DE L'AMBASSADEUR

Johannesbourg (AFP)
Le Ministre sud-africa n
des Affairec Etrangdres, M.
P'k Botha, a demand,
mercredi, au gnouvert ment,
salvadorjen dep faire tout
son possible> pour obtenir
la liberation dp 1'Ambassa-
dcur sud-africain au Salva
dor. M. Archl'.-ld Gardener
Diin, sans mpotlre sa vie
en danger.
MAl. Dunn 60 ans), qui I-
ta t en pose i aSa lva-
dor depuis six ans, a ete
enleve, mercred:, par une
quinza ne d homes armes,
alors qu'il quittait 1 s lo-
caux de v'Ambnssade.
M. Botha, qui a exprime
Icmrno de son gouverne-
mentl pour ceilte affa're. a
precise qu'il avail demand
l'aide des gouv, rnements a-
mcric~ain. britannlque et
francais pnur obten'r la
lFberation de M Dunn.
IJ a enfin, announce, dans


de l'Amerique Latine


une interview accordee A
I Agence sud-airxcaai aee
puese SAPA.., quit avail
auoinnie l'prdre i. toutes les
ambassades sud-afr-caines,
8 1'etranger de renfoicer
liurs measures de securte.
Selon les autortes sud-a-
fica.nes, it s'agit du prg-
m'er cas d'enlfvement ( d
ambassadeur d'Afrique du
Sud, 1 l'etra:nger. Le-. me-
mes autoritls affirment i-
gnorer l'ident't6 oi lea uroti
nations des personnel qui
ont enlee-d M. Dunn.

x x x x

SALVADOR :
APRES L'ENLEVEMENT
DE L'AMBASSADEUR
D'AFRIQUE DU SUD

San Salvador (AFP)
L'enlevement mercredi a
San Salvador de 1'Ambassa
deur d'Afrique du Sud, M.
Aichibald Dunn, pourrait
s'inscrire dans un plan de
l'extrema gauche salvado-
ricnne v:sant 8 obtenir des
autorites l'extraditlon de
l'ancien prsisdent Carlos
Humberto Romeo, actuelle-
meut r6fug'e aux Etats-
Unis, est'ment certain ob-
servateurs politiques.
Cet enllvement du d'plo-
mate par une quinzaine
d'inconnus armes, relieve



Les relations
sexuelles pendant
la grossesse
Boston -- (AFP)
L'opinion ve.on laquelle
des relations sexuelles pen
dant la grossesse ne sont
pas dangeureuses pour le
foetus est rem:se en qugs
tibn par un m6decin ameri
cain, le Dr Richard Naeye.

Selon une coude du Dr.
Naeye, publice dans le der
ner nrumro du ,New En-
gland Journal of Medecinet,
les risques d'infectlion du
foetus, condutisqnt a des
na:ssances prematurees ct
8 des malformations, sent
deux a trois plus eleves
lorsque la mere a des rela-
tions sexuelles dans le 3".
trimester de sa grossesse
que chez un foetus dent
la mere a fa:t preuve d'abi
tinence.

L'etude du Dr Naeye se
base sutir des rninnorls da-
tnnt de 1959 h 1966 et, il re
connait que les chiffres d'in
fecton onunrrnient etre infe
rieurs maintenant.


ies observateurs, survient
au lendemain de la tenue
,uu congress de' trois pr nci
pales formations de 1 extre
me gauche salvador enne -
bloc populaire revolution-
naire (BPRI, front d action
populaire unified (FAPU)
et ligues populaires du 28
Fevrier qui se sont sepa-
rees apres avoir convenu
de nation la lutte> centre le
regime actuel. D'autre part,
il fait suite a la decision de
la commission d'enquetesur
les disparus et onsonniers
politiques recommandant
1ouverture d'une procedure
judiciaire centre les an-
ciens presidents Romeo et
Molina. A Son Salvador,
quelque cihq mille ouvriers
ont defile mercredi afin de
rlclamer la mise en juge-
ment des deux rx-presi-
dents.
Enfin, les observateurs no
tent, que Rs forces popular
res de Liberation (FPL) a-
va'ent deja tented, mais sans
success, de s'emparer voidc
un an de 1'Amnassade d'A-
frique du Si d a Bogotb
Ces memes FPL ont revenv,\
diq ue mercredi l'assassinat
d'un ancient dtirigeant d'ex-
trlme droite. I


AU FIL DES RENC(


Wiiliam B. Carey
ARRiVE AVEC SA
Px.NC.SSE DONNA
SCHANLEY
L'6mment avocat amerl-
cain William B. Carey, de
Berkeley Springs West Vir-
ginia qui nous avait erTit
d e Washington le 20
M a r s dernier p o u r
nous inviter a diner avec la
Pnrncesse Sonna et lui dans
la so'ree du mtrcredi 28 no
vembre est de retour par-
mi nous, accompagne de la
Princesse qui. nest autre
que Donna Schanley, jeu-
ne et charmante, sa Secre
taire.

Bill B. Carey et Donna
Schanley sont arrives mer
credit au Grand Hotel Oloff
son en compagnie de Dee
Mollenkope une jeune fem-
me captivante et son Jeff ery Witte/,Antiques Dea,
lersa, propri;taires d'un
ve, Pennsylvanie

Dee Mollenkopf est dessi
natrice de bijoux, de profes
sion.

Richard Singer et sa ra-
vissante femme Lory sont
arrives mercredi au Grand


Une soiree de gala

unique !

Un evenement

\ sensationnel

A l'occasion de la

,GRANDE BEUXIEME, au

profit de la (NOFLJ DES ORPHELINS:

Avec nous le Grand et Incomparable chanteur Do-
minicain CUCO VALOY et son formidable orchestra
(,LOS VIRTUOSOS>>.
Ce Samedi 8 Decembre 1979 a Cabane Choucoune
des 9h30 du soir
A Minuit 30 un spectacle sans precedent de chants
et de dan-es haitiennes, riche en couleurs prepare
uniquement a cette occasion.
Et en deuxieme parties Super Orchestre du jour le

Plus de 20 prix de valeur seront distributes avec la
participation de quelques Grandes Maisons de Com-
merce de la Place.
Reservez vos tickets des aujourd'hui au local de:
L'AEOH ou chez J J HOGARTH
17 Place du Marron Inconnu 167 Rue du Centre
Phone: 2-3026 Phone: 2-4249


Hotel Oloffson. Richard pos
sede une entreprise ae ven
tes de biens immobiatcrs
(Real Estate) consistent en
ventes d'appartements 8 O0-
regon, Washington et Cali-
fornie dans la parties occ-
dentale des Etats Unis. Lu
ry Singer remplit la fonc-
tlon de Manager de 1'entre
prise. Richard n'ont ete re-
commandd par Suzan et
X X X X I
Jeff Buhai.
Chaque jour nous enten-
dons des gens dire: Oh!
Comme le monde est petit!
4Mais le monde est grand
pour ceux qui ne bougent
pas et petit pour ceux qui
bougent pour rapprocher les
extremes comme lcs gens
qui les habitent, en cet a-
ge des voyages qu'anime le
Jet.
Nous avions rencontr6 au
debut de Ja semaine a 1'O-
loffsoh, Peter Desmond jolie compagne Frances Mc

Echos et
Information
Une dtlngatqn de i'Assc(
ciation Haitienire de Pres-
se Touristique (AHPRATUR)
participera au 6e Congres
que tiendra da s la Capita
le Chilienne lI confeddra-
lion Latino-amlricaine de
Presse Toelistique (Clap-
tur), du 30 Noyembre au
5 Ddcembre.

Presidee par le premier
personnage de 1'AHPRA-
TUR,, M. Pie-re C. Alexan
dre, cette delegation est
'compose de MM. Franck
Morpeau, Serge Rochemond
Weber Lahens. Joubert Ri-
chardson, Michel Ange Du-
cheine. Deux membres de
cette delegation ont laisae
la Cap.tale, hif-r martin. Ce
sont MM. Perre C. Alexan-
dre et Franck Morpeau
Au tours de ce 6. Congress
de la Claptur, il sera discu
te l'appl'catior d'Haiti

Ont ete nommes 8 la Se
crelairerie d Etat du Plan:
M Louis Jadotte, Con-
seltler au Cabinet particu-
lier.
M Emile Macajou Direc
teur Adm.nis'rateur.
M Gilbert Duperval, di-
recteur de la Promotion des
projects.
M Ludovic Pierre Direc
teur du Controle et de I'E-
valuation des projects :
M. Henri Sylvain, DireL
teur de l'Amenagement au
Tcrritoire.

Carnet Social
Auiqurd'hui 29 Novembr
ramlnie le joyeux anniver-
e ,r. do nai:ance de la


)NTRES
Cormack. Nuns' les avons
perdus de vue pendant 2
tours. EntreLerps nous a-
vons rencontre iundi soir
au Royal Haitian Club avec
notre belle arnie Drina Rea
ganrr une fille epatante He
len Shootall qui nous dit
etre Cordova, Alaska. 'Et hier
soir, comme ncus etions u-
ne nouvelle f.is avec Peter
Desmond et Frances, nous
leur affirmes que nous a-
vions avec nous mardi a de
jeuner a 1'Hotel uhe jeunen
femme venue de l'Alaska
Helen Shortall. Peter sur-
sauta. Ce n'ert pas possible,,
dit-il. Helen Shorball est
la girlfriends de mon asso
cid. Nous travaillyns en-
semble. Ce n'etAit pas diffi
cile de les mettre en con
tact. Nous nous content8-
mes de telephone au Ro-
yal Haitian Club et le tour
etait joue.
A.J



Avis du Batonnier
de 1'ordre des
Avocats
En vue cde Is. preparation
definitive du Tableau de
l'Ordre des Avocats du Bar-
reau de Port-au-Prince, le
Batonnier invite tous les A
vocats inscrits et les stagiai
res de la jurisdiction 8 con
sulter la liste generale mise
a jour, qui ser-. tenue a leur
disposition au siege du Con
seil, au Palais de Justice,
du mercredi 28 novembre
au mercredi 12 dlcembre
de cette ann@e, ce, tous lea
jours, de 9 hcures AM. a5 1
here P.M

Les avocats voudront bien
ind'quer a la Sccetaire l'a
.dresse de leur Cabinet, cell
de leur residence, ainsi que
leurs numerous de telephone.
Port-au-Prince, le 27 No-
vembre 1979
Dantes P. COLIMON
Batonnier



OMNIA

SERVICES

Louis AUGUSTIN
Compiable
125, Rue du Centre 125
Phone 2 1548
-0-
LICENCES
VIGNET ES-
ASSURANCE
VEHICLES
ETC.
RAPIDITE
ET SEH.EUX


charmante Marline Satine
lectricP assidue de notrL
journal. Chers Clients
Nous prenons plaisir a lui
formuler des voeux since- A L'APPROCHE D Q
res de sante. de bonheur et, FETES DE FIN D AN-
de longue ie NEE
Bonne fete Marle-,e !
Aut Monde Chic

Carburants vient de rceevoir no
,_-tr-and as.ortiment de
syn ICletques tissues pour dames et en
BocaRato\ fants, broderie Suisse
Boca Raton (Floride) (AFP) t fantasies, ]es fu
M. C1uon -darvin, pIesI- atures marines trouve
dent de la compagnie petr ront la roec du grand
here Exxon Cuip., a declare jour, ainsi que cells
mercredi qu Ile developpe- de leurs suivantes.
ment d'une industrie d( Et nour retidre la
caluuranll synthet-ques aux maison plu.n attrayan -
Etats Un sk est le mellleur te : tissues pour rideaux
moyen pour' resoudre a tcr nlastique en 54" et
me ics pitoiemes energeti- v 72" qe large, nappes
guys dcc Elai5 Unis. serviettes. draps, ore.l-
Aqu coos dune reunion lers et moustiqualres-
d'industnrels Boca Raton\ soan e ds pyjamas
(Floride le patron de la infant
plus gross compagnie petro
liere du monde a nean- OUr leS bebis
mo.ns souligne les difficult robes brasieres et
tes enormes que present le draps brodes, drains
developpement dune tell 6 dr br1 ,-',. 1,r 0


industries don't le cofit pour
rait atteindre, selon lui, 700
milliards de dollars, et qui
a beso n d'6normes quanti
tIs d'eau, sans computer les
problems d'env'ronnement.
Le programme Inerg6ti-
que du President Carter pre
voit l'affectation de quelque
88 milliards de dollars au
course des dix prochaines
annees pour parvnir en
1990 a une production 'd,
deux millions de barils-jour
de carburants synthetiques.
Une premiere 20 milalids do dollars pour
trois ans a &.e aepprouvde
par le Sdnet.


grands berceaux, ser
) viettes moustiQuaires
ainsi que la Jayette de
baoteme

Pour la peau

S Le savon de rose a
i cocombre, sle savon de
Cologne., t le savon
'Duvex pour peaux sit
ches.
Fait s une visit AU .
'MONDE CHIC oU, le m 0
me pccueii vous est rd /
sere.
Rue d pzMagasin de 1E
tat No. 89
.....i.. i :j


rAUI I


-- --; --- -- - - :--' - ~ ---_ ---r-9--


~1


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs