Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10560
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: November 26, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10560
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text













T'HIEiAi r, iAFPP
tilln toll ai'lr 0le iTman
ti s eK so 'dbibirolsscr do lia
I l',lis U als. I esi''lls M ota
siatr Abolhi .vin Banisadr,
responstiDlie tie;s Ahl'aires E
1ra ug t. Iranintsens et' Mi
iltsire de 1 Economic el, des
Fillnances
Dnals 4*:itic dla'iatlon v
I AFP, Monsieur Bantsadr
a declare qu' ie tpuoment
ci"lt vei, pour les P'tvs
du tiers itottd e ci d ELI:'o
ple d ftre saves Cie la do-
iniilationl di dol are <,No-
ire exemple dotc (tre sui-
vi, a-t-tl ajoute, pour par-
vcnir a un,' reto-int du sys
time Monetaire In:terna -
tional>1
suir, ne peuven, accepter
a\une tell chas';,, a ajoute
> responsabli irtniien, q'li
considered Tue les dirt -
geants de Waslington, a
press avoir g 'le es avoirs
de son pays, 6eaient sur le
point de sounme.tre t I 1 Iran
5. un blocus rconomique.
sCela sera uni cauince pour
le people iran'on, don't la
mobilisation era enforce
devant une Leli.2 epr&Ue.,
a-t-il estime (

Monsieur Banisadr a te-
nsu 5 raffirme' qa il n a -
valt pas declare rue la det
te extjrieure de Iran, ne
serait pas lionoiee. les emprunts coinractes
par les direcLeuirs' Oe Ban
ques Privees sra-iieinaes au
pres de leurs colltgues a'
mericains soas ite regime
du Chah ne aeconit pas rein
boursesa, a-t-il cit I
Interroge our le moon -
tant de ces encourg, le res
ponsable de I economic ira
nienne s est iarm-fr evasif,
affirmant uue sie tirecteur
de la Banque Cent [ale ira
mienne lui avat ;ndiique que
ces dettes s de-vent a 800
millions de Dollars mais
qu apres enquse', A ien avait
recense pour quatre mil -
liards de Dolla'; 'r Toute-


La sale semble tide ce
sotr. La CBS etc... ane sont
plus lh : ils out execute leur
travail dans i'apres-m.di
"''arrangement de Mme Si-
mone Montas 6clatc dans
toute sa bcault. sur le fond
blanc et nu du mur.
Mme Suzap Maiewsky -
Malevilch un des plus fer-
mes -supportir', die or-
chestre Sain'e Trmitid cL
Je pourrais dire du mnouve-
menjit tn general, avail re-
marque lor.s dc son dernier
passage itn arrn'gemcnt t'flo
ral bfit par Mme Mont s,
lir'A d'un conrssrt de Nico-
SSaiiint-Victor. Et lc signal
taire d.s prd,'ispts fut som
mn dec trouver Mme Mon
tas, de la corva'nere qu'il
Jui fallait fair ce travail
et de l'amener a pied d'ocu
vre. Le travail fut fait de
tries bonne grace et coux
qui ont assisted f ces con-
certs ont pu, admirer le re


Dans la nouveile de Mo
na Guerin 5 la cuillere, pAiue dans
le numidro de samedi
Un affreax maiae a defi-
gurf la me olonnec e (lre
Page) de 1 intirrs,,ante nou
velle de Mona Guerin pa-
rue dans notre edition do
samedi. Nous leprodui -
sons tout .le passage en
Question.
xxx

Aussi, avanL det rermer la
boutique vers ,ix 1eures. ol
le fit ce quelle n avait en
core jamiis fait : elle prit
des provisions sur les dla
gfres et en r'r.plit un
grand sachet I e geste lui
cofitait et au fur et a mesu
re que le sachet se rem-
plissat,. elle lanoit des
ea la tracas,' de plus en
plus convaincais/.

Aurelia arrive chez elle
les bras chargu.ii Boss Luc
et le fumet d un hareng
el 1 accueilliretnt des son
arrivee. Sans mume sen
'rendre compete, r res ta-at
d annees e solitude, e11e
apprfciait d et' attendup
| obscurity emnimenvQit
Quand elle fit de la lu
midre, .elle reiut un choc
au coeur La chemise et le
Dantalon de oin pere a
vaient fort belle allure sur
Boss 'lue Elle -4illit pleu-
rer mais se ress irit et lui
tendit le gran'.l sachet
Boss Luc deball4 les pro-
visions avec precaution


lois, a-t-11 poirsulvi, '1
est possible q ie le total
soil de 1 ordre do 15 mil -
lnirds de Dollars>
l Revenant stir le mode
de fixation du prix du D6-
trole iranien Monsieur Ba-
nisadr a affirinn que les
autoritfs linancicres talent
en train do metlro' au point
d in cocktail d1 cinq sept
devises dans lquel les
Francs francais eL Suisse.
lS Deutschmark et le Yen
seraient fortemient reprf-
sentes. Un tel syst&me. a-
t-tl precise, nous garanti-
ra centre les fluctuations
des course des ciiferentes
monnaies Pour 1 heure, a
indique Monsieur Banisadr,
les factures petrolieres ne
sont plus libelfeou en Dol
lars, il en est de mmea
pour les impo:tations de
biens que 1 Iran lait a 1 6-
tranger

I1 a ensuite indiqu6 Que
1 Iran proposerait a la pro
chaine reunion de 1 OPEP
(organisation ds pays ex-
portateurs de l etiole), en
Decembre a Caracas. el Sta
blissement de deux prix
pour le petrole, I un pour
les pays riches et 1 autre
pour' les pays pauvress
Monsieur Banlsadr a en
core revel 'qiue les reve-
nus petroliers dc 1 Iran at
teindraient en 179 1 equi-
valent de 24 billiards de
Dollars, alors qu-e le ni -
veau actuel de la produce -
tion se situalt en moyenne
a ,rois millions cinq cent
mi-lle baiils jort
tention de ralsnfir ce ryth
meo, a-t-il dit. Enfin, apres
avoir confie qp1 i n eta:t
pas en measure de fournir
de chiffr's sur les autres
aspects de 1 econiimie ira-
nienne, il s es excuse qu an
dispose d aucune statistic -
que sur von pays La faute
en income, s est-il empros
se d ajou' r, au regime du
Chaha


PIANIST :


Par Georges F. DUPLESSY

sultat du travail de Mme
Montas et de la determina-
tion de Mme Suzan.
Nous avons toujours ten-
dance, a aller applaudir u-
ne reputation. S il s'agit
c un grand nom on s'ecra-
se. Un comportement pa-
reil nous prive de grande
joies, d'abord cette attitu-
de n assure pas la relive et
ensu le noius perdons 'effet
de surprise et le plaisir de
voir grandir t la surete de
notre gout et une nouvelle
isdividualite, den saisir les
ditlfdrntes facettes sans i-
dAes preconqueRs sans etre
influence par ce que d'au-
Ires otot ceu A rus dire.Nous
ferons certainement des er
reurs au debut mais finale
ment le gout s'affine. Comn
me disait un des plus
grands pedagowue du violon
Ottokar Sevcik, responsible
en grande parties de l'ecole
J' violon moderne

tout en lui demandant des
nouvelles du capitaine Au
relia lui raconts S entre-
vue makes, mstinctivement,
Oile omit de ypriser que.
le militaire n avait eas
dit puil poursuivait ses re
churches Elle ncta av-ee
une certain satisfaction
que ce point n avalt nas
' air de Ic preoccuper ou-
tre mesure...


-e --


LA POLITIQUE

ECONOMIQUE

IRANIENNE

selon M. Banisad'r


DIREOTELEU : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : MmN Max CHAUVEZ


La cruise


Tandis que Iman Kho
meiny dans un appel < guerre Saintev mobilise
tout le peuDle iranten>
centre les E-tats-Unis, Mon
sieur Kurt Waldheim, pre-
nant le relais dun Pr6si-
dent amiricain a la recher
che d un second souffle,
convoque d urgence le con-
sell de sucuriti de 10NU
pour tenter d enrayer <1 es
calade de la tensions entire
Tfhbran et Washington
L antimonie des deux dd
marches est tell quelle
n autorise aucun optimism
sur 1 ouverture d un dialo
gue Irano-americ[in. Le Pr6
sident Carter a dfclarf-
qu il n etait "pas particu -
lierement optimist stiur
les rfsultats d un novel
appel des Natinn Unies et
qu il ne pensait pas Que ce
la conduise akla liberation
Ses 49 t staes amfricains
de 1 Ambassadeo

Un haut foncuoninaire du
Department '1 Etat a estl
mf que la i6turion du con
seil. don't la date nest Das
encore fixee, aboutira a
une resolution exigeant for
mellement i liberation
des otages, mais on souli-
gne a Washington que ce vo
te ne suftira pas a persua
der 1 Iran de :elacher les
otages
'Le Gouvernement amfri-
cain s etair oppose il y a
une semaine 5a une reunion
du conseil de security,
pour examiner a la demand
de de 1 Iran les griefs du


gouvernemeno
gard des E
gnant que c
ralt Inaccep
les otgaes
libfr64

En fit, lS
Monsieur W
reunion urgi
de security
the par cert
plomatiques
me une vol
du temps
dheim estimr
sursis pourr
porairement
iug6e de pl
gereuse Le
pourrait eg
tre un ajoi
Tfheran du
nonc6 des o
considraitior
ton de. I op
mettre en o
sitif de repri
Certains-
vancer que
Conseil pou
au dialogue
Etats Uni
on, ne done
pression d e
renoncer au
la liberation:
De son co
ble devoir r
temps sous
passions
peu propice


T16phone : 2-2111 Bolte P" tle : U131
Bue du Centre Nr 113


Iran enne
it i-anlen 114 -.compte des textes juridi -
stats-Unis. soul ques internationaux. Com-
cette reunion se hie 1mLdiquent les observe
)table .tant quo teurs a TAhfran, 1 Iman
ne seraient pas A 'omelny rend impossi -
ble le ejeus traditionnel
des relations Diplomati -
a demand de ques et des usages commu
saldheim d une n6ment admis entire les
ente du conseil itats : son appel A la
est interprf eguerre Sainte. illustre 1's
sains milieux Di difflcultfs aun eventuel
Be 1 ONU com dialogue entire 1 Iran d au
onte de gagner jourdhui at le Monde Oc-
Monsieur Wal- cidental
terait quun tel Toutes nos energies, a a
alt (gelers tern joutn le chef .pirituel ira
uue situation nien, dolvent eft-" dirig6es
us en plus dan centre nos ennemis, a la
temps gagn6 tite desquels les Etats -
alement permit Uniss Les armes de Kho-
urnement par meiny : jugement an seuls>... En y ajoutant une
'tages et une re arme en 6tat d alert
n par Washing Dans la base ac Bandar
iportunite de Abbas. principal base na
oeuvre un dispo vale iranienne Eur le Gal
resailes fe, une quinzaine de navi
vont jusqu 5 a res) (en plus cu moins bon
la reunion du ltait) et de dix a. douze mil


urrait turner
de sourds Les
is, souligne-t-
nent guere 1 m
ire Ctsposas a.
u prealable de
n des otages
ite Iran sem-
rester pour long
1 Empire d une
revolutionnaire
a la prise en


LE POINT DE LA
CRISP AVrCr


WASHINGTON, (AFP)


Les Etats-Unis contl -
nuaient, Dimanche, A faire
la sourde oreille aux pro
pos enflammes venus d- A
ran, tout en poursuivant
une intense offensive Di-
plomatique pour obtenir
la liberation des otages de
Tfhfran
Aucune reaction official
le n a suivi le d6scours vio
lemment anti amiricain de
1 Ayatollah Kho.neiny nit
les menaces craissarntes des
ftudiants Islamiques qui
garden les 4e stages de
1 Ambassade biamedi, la
reunion du Presicdent Jim
my Carter avec les princi
paux responsables de la D
fense des Etai; unis,- la
deuxidme en Quarante-huit
heures, n avaiY donnfe lieu
5a aucun communique.
Aprds I annorirce Tehp-
ran de la procha'ne arri -
vee a New York ou respon
sable iranien des Affaires
Etrangeres, Monsieur Abol
hassan Banisadr, on s at-
tendait que le Secrftaire
General des Nations .
Unies, Monsieur Kurt Wal-
dheim, demanded la convo-
cation du conseil dp secu-
ritf pour discuter de la.

(Voir suite page 6)


SELON SOFIA
Le r61e des agents
diplomatiques
amenricains

SOFIA, (AFP
ODans le conflict Etats -
Unis Iran qui suscite tant
d appreciations contradic -
toires, un element est ne
gligf : 11 sagitodes agisse
ments des missions Diplo-
matiques americaines dans
divers pays, lit-on dans le
Journal organe du Mmistfre Bulga
re de la Defense Nationa-
le.
Il suffirait de rappeler,
pouisuit S1 journal, les r6
violations faites apres le
coup d Etat au Chili sur
le role des Diplomates a
miricains qui dans ce pays
ont contribu dans une
grande measure a 1 av6ne -
ment de la dictature fascis
te sanglante de Pinochets)
Quant a '1 ii tention du
President Carter de se mon
trer rf, dans le r6gleTnent de
la crise avec 1 Iran, le
journal Sofiote aimerait
voir appliquer cette Intran
sigeance a 1 regard des Di-
plomates amfricains qui
se servent de lenr immune
td pour < tivitf d espionnage et de
subversions


WASR
I Li Is
la sc
meur
londs
gie di
pour


cipe il n'y a pas de mauvals
concert. Quand 'artiste est
excellent, je dis A mes ele-
ves: voici l'id6ql vers lequel
il faut tendre Et quand far
tiste est mediocre j'expli-
que a mes eleves le pour-
quoi et les 6: 'ueils quill
faut evitero.
Le curriculum vitae de
Frederick Moyer, 21 ans est
impressionnant. II commen-
ce 1'etude du piano A 7 ans.
A 14 ans it decide de deve
nir professionnel et il tra-
vaille avec Theodore Lett-
vin.
Il obtient une bourse du
fameux Curt's Institute. Du
rant P'td 1974 il suit le
post graduate course de An
dre Watts a Tanglewood et
A Baltimore cclui de Leon
Fleisher. Solitte, il joue a-
vec le Boston Symphony
youth orchestra. II joue a
Port-au-Prince en Ffvrier
1974 puis de retour aux E-
tats il se fait entendre a-
vec les orchestras de Spring
field, de Brockton, de New
ton et le Boston Pops Or-
chestra. Suit une tournfe
au Japon. c'est la rfussite
mais malgre tout A Bloo-
mington il parachfve sa
formation avec Menahem
Pressler

Son programme est ambi
tieux ce soir-
D'abord les vingt cina
variations et fugue sur un

(Voir suite page 5)


DEUX NOUVEA UX

POEMES DE PIERRE

RICHARD NARCISSE
Par Gfrald MERCERON


Le lecteur se souvient
peut-tre dAune lcttre ou-
verte que j ai adressfe a
Pierre Richard Narcisse il
y a quelques inois a pro -
pos de son premier recueil
de poemes POUA;

De nombreuses fautes
d impression avaient rendu
1llisible une parties de mon
texte, mais la parties in-
tacte mettait en evidence
1 interet temperd de rfser'
ves que minspirait ce re-
cueil, don't le. cualit6s cer
taines ne parvenaient pas
a occulter les d fauts is-
sez visible P.E emment,
Pierre Richard Narcisse est
venu me presenter deux


nouveaux poemes, destines
a un second recuril qui dolt
paraitre bient6t.

a Chant Day va > Pet
Chant peAhes (Chant du
Pfcheur)
J ai etf immrdiatement
frappd par 1s progrfs con
sidtrable rdalise par le jeu
ne poete en un temps aus-
si court Tout ce qul cou-
vait dans les premiers 'tex
tes, brides par 1 inexpf -
rience du jeune homme
fraichement dchappf de 1 a
adolescence, se manifesto
maintenant avec force -t
lyrisme dans ces deux nou
veaux pofmes que je n hA-

(Voir suite page 3)


LUNDI 26 NOVEMBRE 1.979

No. 31 215
D N Q e AINNEE









PONDS IN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIAN DXAJTI MERE DE L'ASOCIATION INTERAMRICAINE DI P


IRAN : LA STRA TEGIE

DIPLOMA TIQUE AMERICAINE
HlINGTUN (AFP) Unies pourra s'exprimer a 1'Ayatollah Khom
solement de I'Iran sur la tribune du consoil mais mener sa guerre sai
scene menrnationale de, les jeux Isont faits d'ores tre les Etats Unis. I
0e 'un oes elements et deja. Aeme 1'URSS a le pourralt Atre un
amentaux de la ssrate laisse entendre discrftement element dans cette
iplomatique americame qu'elle appuerait une reso L"elargissement d
arracher la'liberation lution condamnant 1'Iran. re au cadre des Nal


aes otages de Teheran qui
entament maintenant leur
quatrieme semaine de capti
vite soulignent lundi les ml
lieux offciels americains.
Convaincus que la reunion
du conseil de security des
Nations Unies aboutira A u-
ne resolution condamnant
l'Iran et reclamant la libe
ration immediate des ota-
ges les Etats Unis ont dfci
dd d'appuyer totalement la
requete du Secretaire genf
ral de 1'ONU Kurt Wal-
dheim qui n'a eu qu'un seul
precedent dans l'histoire de
1'Organisation.
.Juqu'ici le government
americainm s'tait oppose feor
moment aux efforts'de Teh6
ran pour porter 1'affaire de
vnt lp mnil n ritp


le hommes sons mobilises., '"" ".. .'* ." p
our faire fa a une interNu'elle ne soit utiisefe par
pour faire face a a e t -'Iran pour fire passer au
mention militair'e amri premier plit es griefs con
caine, jugee cependant tre Washinton et S'exChah
otres improbable> par leats nis runt
commandant en chef de la d esxtrader
marine, 1 Amiral Ahmad En endo"-" ", ronuate
Madani. En toua etat d o e M. Waldheim le gouver
cause, la Mann' Iranien nement am6rimeil a done
ne control les allies et chang tatiue. I.e rnre
venues danas le Dtroit d01 sentant Iranien aux Nations
muz
Au mime moment on s ef
force a Washingron de d6 BILLET A
rouaager toute speculation
sur ne intervention mili- CARLO A. DESINOR
taireo mdricain-' en Iran Le
Dfpartement d Etat a qua Le 26 Novembre 1979
life de lantes des informations Le Nouvelliste
sur l6ventuelle utilisa Cher Docteur
tion pour une tele inter- Jo me permets de vous a-
eontion de. base en Grbc i dresser mes felicitations
et au Portugal blen sinefres pour le bel
aril.. ou cscn


La Maison Blanche s est
Agalement declarLe oppo-
sde Lundi 5a la mission per
sonnelle entretrise par le
Parlementaire George Han
sen, en estimiant qugelle
risquait de prolonger la df
tention des otages Rejetant
les initiatives iaidividuel-
les, les t-tatS-Untis auraient
un plan a 1 titde, elabor6
par MM Vance et Wal -
dheim dans an t, nct cadre
diplomatique


article que vous avez con-
sacrf r6cemment a la jeu-
nesse haitienne.
Voilk un travail objectif
ofh vous avez soigneusement
fvite tous les pieges ofi tom
b-nt la plupart des journal
lstos travaillant dans ce
domain. C'est si rare de
trouver dans notre pays un
home ddpourvu de preju
ges que ie n'ai pu r6'ister
Sl'envic de vous 1'ecrire.
Salutations diningufes.
Gerald Merceron


C'est sans doute une des
raisons pour lesquelles le
responsab ~e iranien des al-
faires E rangeres M. Abol
hassan B nisadr a renonc
a se reridre a New Yorkl
comme il en avait exprime
l'intention estime-t-on A.
Washington. Cette volte-fa
ce ajoute-t-on souligne ega
element les limits de sa
marge de manoeuvre au sein
du conseal de la revolution
Les milieux officials ame
ricains :oednnaissent qu'u-
ne resol tion du conseil de
security n'aura sans doute
pas d'effAts immfdiatement
notables sur le sdrt des ota
ges et la determination de


oeiny a
nte con
Mai& el-
a nouvel
cruise.
e l'affai
tions U,
- -. -'X


nies pourrait cependant pro
pare r le terrain pour une
action international plus
radical conte l'Iran par .le
biais de sanctions economi-
ques voire militaires ou en
tout cas pour donner des
bases legales a un recourse
5 la force des Etats Unis
font remarquer certain a-
nalystes.
Pour 1'instant un tel re-
cours meme entrepris unila
tfralement par les E.U.
rest du domain de la spA
culation soulignent des res
ponsables du Dfpartement
d'Etat qui continent a es
pfrer qu'une solution diplo
matique sera trouvfe a la
crise.


LA COURSE AU SOLEIL
RESUL4ATS CrMPLETS (46 COUREURS AU DEPART)


ler Peter Aldridge. no91 E-
quipe nptionale junior Ja-
maique |les 100 kilometres
en 3h 1 minute

2 Lesly leen no 10
Equipe amaiquer lurale
meme t'mps
3h 2' 15(

3 Franklin Tatlor no 11
id

4 Ian S*.anley no 92
Equipe rationale junior Ja
maique
3h 3'

5 Loreneo Murdeck no 94
S:id
3h. 3' 115" '

6 Andr4w Hatris no 8
Equipe 4amaiqu3 lurale
meme =mps

7 Macky Fowling no 12
id
momem tmenps

8 Horace Rodriguez no. 7

3h 3' 30"


CYCLISME

LES JAMAICAINS DOMINANT

LA COURSE AU SOLEIL
Par Jean Claude SANON


Suivis d une meute de voi
tures et de motos qui du-
rant la majeur parties du
parcours les mit a l abri
d une remontee de leurs
poursuivnts, les Jamai -
cains Peter Aldridge et
Lesly Gleen unt franchi en
vainqueurs la line d arri-
vfe de la Course au So -
lell


La deuxiema edition de
cette epreuve organisee par
la Feddralion Haitienne de
cyclisme a connu un Anor-


me succis populaire Len
thousiasme debordant du
public a mallaeureuse -
ment bal.ye t.es tables pre
cautions prises par les or-
ganisateurs D., nombreux
coureurs places dans le sil
large des learners n ont pu
tenter leu. chance au
sprint

Devant eux et falsant A
cran le ot de voitures
et de moo- sestcoulait len
tement, 2mpechiit touts
velleite oilnsive et toute
tentative L echappee


Depart pour Mo ntreal


Demain matin prendra 1'a
vion A destination de Mont-
rbal notre ami et collabora
teur Alix Boucard. I1 va y
assisted a une reunion offi
cieuse de criminologues in
ternationaux tenue pour


IRAN-AMBASSADE :

APPEL DE L'OEA

WASHINGTON (AFP)
L'Organisation des Etats
Americans (OEA) a charge
lundi un group de cinq
pays de la redaction d'un
appel aux autoritfs iranien
nes pour obtenir la libera-
tion des otages detenus 5
I'Ambassade des Etats Unis
a Tehdran.
Selon la majority des
membres de I'OEA, le texte,
qui dolt 6tre soumis dans
la soir6e de lundi au Con-
sell permanent de 1'organi-
sation, devra etre a la fois
assez convaincant pour at-
teindre son but bt suffisam
entI prudent pour ne pas
le compromettre.


fouiller tous les aspects du
phenomene criminal d'otages, 5 l'occasion de 1'o
vanement h:storique d'Iran
oil actuell.ment sont dA-
tenus une c niquantaine d'a
mericains a v:satut diploma
tique sont sous sgquestre.
Vu que no.-e ami Alix
Boucard oeuvce au sein de
plusieurs fedfrations d'ac-
tion communautaire d'Haiti
11 profitera de son doplace
ment pour se rendre a Ot-
tawa et Washington en vue
de poursuivre les dfmar-
ches entreprises auprfs de
auelques unites de l'Assocla
tion Quebfcoise des Organis
mes non-1gouvernementaux
de cooperation Internationa
le' du Centre de Recherches
Dour le develonnement In-
ternational d'Ottawa et du
Group- Projecto Internatio-
nal dirlg6 psr 1'ex-pr6si-
dent de 1'ACDI Monsieur
Paul OGrin Laioie' d4mar-
th-' nul ont nour objectif
d'aider les consplls d'action
communautaire 5. dtveloo-
Der socio-4conomiquement
lp" -na' re"-oclive
Nous lul souAaitons und
fructueuse besogne.


Ce dtsordre ne detruit ce
pendant aucunement la
valeur de la ueiformance
de 1 4quipe 3amaicaine Las
hommgs de 1 entrainetur
Ted Gray ont pris les hult
piemile-es places au classes
mont general et gagn6 tot
tes lesi epreuves de sprint
A ce compete knL-hony Cal
man Isidore, Je meilleur
haitienj (il taerinma en 104
position) peut se console
Le jeu d aquipes des Ja-
maicaips rendalt tres dif-
ficile tout) exploit indivi -
duel

Les I cyclists haitien;
ont beounoup a appren -
dre dans la technique de cotr
se Rouo dans roua, Gleer
et Aldridge out mend 1a
course tgnbous battant
En tere du peloton deputy
Montrouis avec leur coe -
quipier Ian Stanley en so.
tien ils elargireni leur
vance a u fil des kilomftrt

Avec Ades poinles attei -
gnant plus de 40 kilomd -
tres heures, ils parcou-
rurent a distance St Mait
Port-au Prince en 3 hres I
minute .i LA

Les deux homes frar
chirent en effect presquen-
semble la ligne J arrive
A deu ou trois coups de
pdales de la ligne, Gleen
s effaga pour laisser la
premier place a Aldridge


J CS


9 Carlos Antonio Cardeno
no 84
Equipe domin.can,.'n
3h 4' 21"

10 Anthony Catman Isidore
no 32
Equipe Cap Haitten
3h 4' 45"

11 Rudy Wutrich no 4
Equipe Port-au-Prince
3h 6' 20"

12 Ernst Sicot no 50
Equipe department Quest
3h 7' 30"

13 Elmee Satelies Sterven
no 83
Equipe Domil.icaine
3h 10,

14 Jean Guy Domingue
no 53
Equipe Department Ouest
3h 13'

15 Augustin Germinal no 33
Equipe Cap Haitien
3h 20' 3"

16 Charles Michelet no 55
Equipe Deparlement Ouest
3h 23' 35"

17 Andre Sajous no 3
Equipe Port-au-Prince
3h 26' 30"

18 Gregoire Gedeon no 15
Equipe Cayes
3h 27'

19 Louis lias no 1
Equipe Port-au-Prince
3h 30' 45"

s 20 Henry Augustin no 17
r Equipe Cap Haltien
t 3h 34' 55"
c


Ont egalement termine le
parcours: 21 ,lifaite Belus
(Cayes) 22 St Vil Lisyeux
(Cayes)

23 Roger St F)re (Gonaiws
24. Ernst Sylveus (St Marc)

;h suivre)



Depart pour la RD.
REP UBLIQUE
DOMINICAINE

Notre aml Carnot Adrien
avocat' ancien Grand Mai-, I
Ire du, Grand Orient d'Halti
a pris l'avion vendredi a
destination de la /6publi
que Dominicaine/ I1 'tait
salu 5 l'adroport par son
spouse' son fils et des amis.
Interrogd sur le but
de son voyage' il a dit qu'il
en profitera pour souhaiter
ses condol6ances aux mem
bres du Grand Orient Do-
minicain don't la plupart
sont ses amis personnel.

On sait que la Rdpubli-
que Dominicaine' Porto Ri-
co Cuba Haiti constituent
la zone de la Confederation
Magonnique Interamericai-
ne don't HAITI est le Pr6si
dent.


PAGUP AUTO ECOLE

NOUVELLE AIERESSE

AngI RuesRe Dufort eftBois Verna


NOMINATIONS '"
AU TRIBUNAL
DU ThAVAIL
Par commissLon de 8.E
le President 5t Vie de la 16-
publique, le Tribunal du
Travail a et6 ainssi former '
President Gerard .Charles
Alerte Juges : Gilbert Ga-
beaud Anto.ne Innocent
Commissaire du Gvt: Lf-
cien Trichet Substituts: .E-
mile Auguste Justin Fou-
S gere.
II preteront probablement
sermen'tle 28 Novembre. a
llh a.m.


L'IRAN
CONCERT FREDERICK MOYER, ETATS u.NS-


ERRA TUM


I --- ------- ---------------------- ---------- IV-MR--.LLL L~~IL y _/_tlliLil-- i~;iir.;_, ; __ ;L;'; ~L I ------ -;----;_ __ ---


Lt



L-




is

ir
!n





PAGE 2,..


DU OUVEA U EN, HAITI:

UNE ECOLE DES BEAUX- ARTS


Vient d'etre cree a POORT-AU-. PRINCE la

Premiere ecoe ou I'ensemble des Arts Plastiques

est enseigne de A a Z. Ainsi que la Ceramique, la

Tapisserie et ie Tissage

INSCRIVEZ-VOUS AUJOURD'HUI MEME A



L 'Ecole des




Beaux-Arts


: 56, Ru Micolas, 56. (Ancienne Avnue Bouzon,

s Peu de Chose). Et apprenez vous Aussi, les principles

elementaires du dessin, de la penture et de la sculpture

2 CLASSES TOUS LES JOURS OUVSABLES

Matin de 9 keires a midi; Sair da 4 heures a ? heures

COURSE SPECEIAX POUR ENFANT ET ADOLESCENTS

LES VENDRODIS APRES MIDI ET SAMEDIS MATIN


NO I EA U NOUVEA U NOUVEA



Potr vous faciliter la tache


Mesdames des Hamburgers


Patties deja appretes


DE VOTRE FREEZER AU FOUR


CUISSON RAPID

EN VENTE DANS TOUS LES SUPER MARCHES


L'ISLAM ET LES AUTRES VOTE t.EHOROSCOPE C
L'ISLAM-l


LE CARE -- (AFP) c
D Islamabad a la Mec-
que, en passant par Tehe-
ran, une vagu c de fond a
d6ferl6 au course de ces trols
derslcres semalnes, mobill-
sant des millions de manl-
festants et suscitant par-
tout des plicnomenmi s de vio
lence don't' les consequences,
a Teheran, resent encore
imprevislbles.
Au dela de Jeurs mou:va-
tions respective, un deno-
minateLir comilun relle en-
tre eux les evenements d'I
ran, du Pakistan et d'Ara-
bie Saoudite: 'Islam. Un
Islam militant qui s'appuie
sur le texte sacr6 du Coran,
psalmodie dans une langue
unique, l'arabc, a 1'Islama-
bad comme i Ankara, a Pe
k'n comme t Tachkent, a
Teheran comme au Caire.
Alors que l'Occient est
en prole aux incertitudes,
sept cent millions de musul
mans, aujourd'hui corrme
aux premieres ann6es de
1'Hgir, ont l'absolue con-
viction que seals ils detien-
rent la religionn de v6rite>.
<,ll a envoy la religion de
v6rite pour la faire preva-
loir sur toute.i les religions
et ce, en d6not ide la reac-
tion des paiens>. (Coran,
Sourate 9, verset 33).

Lorsque l'Ayatollah Kho
meiny declare que ale com-
bat est disormais engage
entire 'Islam et les paiens>),
il ne fait que reproduire les
incitations du Coran a la
lutte centre les merchants>> .
Combattez creux qui ne


Londres -
L a guerre
tre i Oran
le Mouveme
Front Patri(
itens fiee
le reject par
matum brit
ceptation a'
des proposil
pour un ce
Rhodesle.
I.es chefs
shua Nkom
gabe, ont d
d unr: 4,
%A S%-Jigne (Za
Angola, Bot
bique) A
que l'ultimar
Secretaire a
ce Lors Ca
qu'un < Nkomo et
vent regagn
di matin, c
cipaux po'n
tann:que ment Inacc
vront etre
II s'agit
demands i
en vue du
du regroup
quasards du
avant 1'ent
de cessez-le
control Qu
r lleros, don
trouvent ac
Zambje et
exiga un st
S ces -gale h
S du regme
tre part, M
Mugabe on
n'acceptera
Lord Carrir
que le gou
Londres ast
torites sud


Conferefne AXhodesie -

Guarre des nerfs
(AFP) pacte de non-intervention
des nerfs an- cn Rhodesie.
do Bretagne et La regime de Pretoria a
in guernia du clairement hasse entendre
otique (FP) s'est qu'il etalt prlt & intervene r
dimanche avec militairemont on Rhodesie
le FP de l'ulti- au cas oa il jugeait sa secu
ann-que sur l ac rit6 ou ses intcrets menaces
vant lundi soir par la situation dans la sc
;ions de Londrns ions e belle;.
ssez-le-feu en Par ableurs, il semble que
les chefs du FP aient reussi
d,' FP, MM. Jo L conva'ncre les pays do
o et Robert Mu premiere line. qui ont jus-
ieclare, a 1l'ssue qu'a present pc',sse MM.
CL111- a Nkomo et Mugabe a adoper
p.:C,. ae pc-si.'. ,.1une postbon concsliante do
ambie, Tanzanie, bicn-fond6 de leurs argu-
swana et Mozam ments a la conference de
Dar-Es-Salaam, Londres sur l'avenir de la
itum fixed par le Rhodesie.
au Foreign Offi- Le Prem'er Ministre. Mme
rrington neta't Margaret Thatcher. a elle-
[t. Pour MM. r eme souligne la gravity de
Mugabe, qui doi- la situation vendredi snar
Der Londres lun- dans un coramunique diffi
certalns des prin sa par Downvng Street.Mmn
its du plan bri- Thatcher a ind que que la
dermeurent total conference dc Lancaster
eptables et de- House avalt attelnt un
negocies>. ,point crit;qu,-t et elle a ;-
notamm2nt des dressed aux pavs de premric
faits par Londres re line une miise en gardv
desarmement et centre toute action ou dec]
ement des ma- sion efondee sur de mmu-
FP en Rhodesie vals jugement., qui pour-
r6e en vigueur rait retarder dangerenci-
e-feu. Le FP, qui ment la phase finale de la
aelque 70.000 gue confirencer>.
nt la plunart se II semble cependant peo
ctuellement en probable que Lord Carring-
au Mozambaque, ton, qui souhatte mener E
atut Dour ses for b'en les negotiations de Las
celt" des forces caster House avant vendre-
rhoddsien. D'au di prochain au plus tard. ac
AM. Nkomo et cepte de modifier sensibi"-
t reaffirmed 6 u'ils ment son plan pour le ci -
ient le plan de sez-le-feu, en depit du dui
ngtcn, qu'aDres cissement dt 1- pos tion du
uvernement de i FP et du ,,'.tien accord6a
t obtenu des aun MM. Mugabe et Nkomo pai
t-africaines unri les pays de premiere line.


En revanche cette ques-
tion ne suscite aucune dlf
ficulti en Grande Breta-
gne et en Italie.


crolent ni en Dieu nl au
jour dernier, ceux qui ne
respectent pas les interd.c-
tions de Deu et de son
prophete (Sourate 9 ver-
set 29) -notamm.nt linter-
diction des boissons alcooll-
sees, notent les commenta-
tours du livre acre.
Si l'Islam se defend d'8-
tre une religion ed'agres-
s'on", le Coran en revanche
prone la riposte: tez dans le chem'n de Dicu
ceux qui vous combattent...
Tuez-les partout oa vous les
atteindrez>.
Preceptes politiqucs, con
seils milita res aussi bien
que r6gles quotidiennes de
vie, le Coran ne laisse, pour
un musulman, aucune ques
tion sans response. Lorsqu'il
entend par example cet ap
pel du Coran : aExpulsez-
les d'o 'ils vOiS ont expul-
sls>, comment ne ferait-il
pas sienne la cause des pa
lestiniens?

Le sacrilege perp6trL cet
te semaine pat des shtreti-
quess dans le saint des
saints dce 1Islam posait aux
rasponsables saoudiens un
grave problem: devaient-
ils faire usage des armes
dans la grana.e Mosquee de
la Mecque? Le Coran leur a
fourni 1'616ment de deci-
sion: eNe les combattez pas
dans la Mosquee sacree a-
vant qu'ils ne vous aient
eux-mames combattus. S'lls
vous combattent, tuez-les,
tell est la re+ribution des
mecranits (Souirate 2, ver-
sets 186 i 189)>


L'Islam reserve sa toleran
ce aux egens ao lives (cnsre
tikns et juits). Alora, cans
le confli. qui .oppose llran
aux Ecats tUnis, I'Ayptollaht
Khome.ny peut-l considered
comme un ,ncroyant le Pre n
silent" Carter, don't les con- G
v,ctions religieuscs sont evi ri
dentes? Peut-il qualifier de d
spaiens> les americains,chre rc
tiess dans leur majority? Le
Coran repond.. Combattez
ceux qui ne professent pas
la vraie religion tant qu'.ls
ne se seront pas faits tout pe
tits I(Sourate 9, verset 29). f
c

Peut-ltre raut-:. cssercher
dans ce v.erset du livre sa-
cre la raison des humilia-
tions infligees par l'Ayatol-
lah Khomeiny aux Etats U
nis dans un pays oa les pou
voirs politiques et religieux I
sent desorma:; confondus
come aux premiers temps
de l'Islam. Cette confusion
des pouvoirs est precisement
l'objectif que se proposent
les intsgrites, i quelque
pays d'Islam qu'ils appar-
tiennent, pour redonner is
la te de ses origins dans une
ccmmunaute musulmane(ou
<> de sept cent mil
lions de croyants.

Ces integritis sont les al-
lies objectifs de la revolu-
tion islamique. Ils sont sa
force, mais aussi sa faibles
se car les dir-geants laics
arabes redouLant chez eux
sl'effet Khonieiny> ne sont
guarI disposes, pour le mo-
ment, A entendre les ap-
pels ia la guerre sainte que
i'Ayatollah leur lance, de-
pls Teheran, contre petialisme amiricain .


L'OTAN et les
declarations de
MK Gromyko a Bonn

BRUXELLES, (AFF)
iL.'avertissemenrt anergi -
que de Mvonsieur Andrei
Gromyko a Bonn est une
dernitre tentative de 1U-
nion Sovietiquc pour em-
pecher les pays de 1 OTAN
de decider 1 rnplantation
en Europe de fusees nucl6ai
res a movenne port6e, esti
ment les milieux Atlanti
ques Sam'di a Bruxelles.

A 1 issue de ses entire -
ticns poli'iques dans la ca
pitale fiedrale, le chef de
la Diplomatic Sovitique a
affihme tres caithgorique -
ment qu il n y aura pas dei
negotiations sur les armes
,> dans
le cas of 1 OTAN mettrait
a execution ses projects do
: dans le do -
maine des armes nucleai-
res a moyenne 1.aortee

Le discours de Monsieur
Gromyko s inscrit dns une
vaste champagne Sovieti -
Sque pour tenter d empe -
cher 1 Europe de se doter
d armes dites de <.Thefitres,
estiment les observateurs
S de 1 OTAN a Bruxelles De
ja debut Octobre, Moscou
avait declare que 1 Union
Sovietique n utillserait pas
1 arme nuclaire centre
S les pays qui acideraient
Sde ne pas en accepter sur
leur territoire.

Pour 1 OTAN le deploie-
-r meant en Europe Occidenta-
le d armes nucieaires de
portee intermediaire n est
qu une measure destine a
rc -ablir un equilibre rom-
pu en favour d" 1 inio nSo
viltique L'OTAN considered
di ailleurs que 1 aceptation
de nouvelles armes < de
theatre > n1 1 luti pas des
negotiations avec I. Union
Sovietique
Le project de 1 OTAN se
heurte encore en Europe a
de vives reticences surtout
aux pays-Bas et en Belgi-
que. Dans ce dernier pays,
le parti socisliste Fla -
mand, membre de la coali
tion gouvernementale de M
Wilfried Martens, s est of-
fic:ellement oppose au sta
tionnement d crimes nu -
clsaires en Belgique

Enfin les milieux Atlan
tiques a Bruxelles esti -
ment que la declaration
de Monsieur Gromyko tend
i intimider las pays euro-
peens et a isoler 1 Allema.
gne Fedurale. Monsieur Hel
mut Schmidt avait fait sa
voir i plusseurs reprises
qu il ne souhaitait pas ltre
la cible privillgile des Sn
viltiques en acceptant seul
la presence de fusees nu -
cldaires en Republique Fl
derale Allemande Le MI
nistre Allemand de la de
fense Monsi.eur Hans Apel
1 a rappel avee force la
semaine derniere lors de
la reunion du egroupe des
plans nuclairess de 1 O-
TAN a la Haye


%r 2J 3-lIN
ffessionnel con-
gain dargent.
otre opinion.
-cis et conva'n
Oi'tie aprbs le
era inopportu-


U %S fUILLET
ANCFR)
autez, telepho-
oi des nouvel
.e loin vous sti
echerches cde
affairs de coeur
i bon influx.


23 JUILLET AlD Z ABOUT
(LION )
Parlez avec les membres
de la famille de vos ques-
tions d'argent Vous aurez
une perspective nouvelle. E
vitez tout b uff dans I'apres
midl. N aye pas d'idees fi-
xes.





Phar a6
assurant le
service cette nuit

LUNDI 26 NO)VaMBRE t9

MODERNE
Rue Pavee

ST ANDRE
Ruelle Allx Roy

COTE PLAGE
Carrefour

MARDI 27 NOVEMBRE 1979
LUMWERE
AVENUE POUPLARD

ST. JOSEPH
RUE DES REMPARTS

ST CHARLES
CARREFOUR,



PETION VILLE

LUNDI 26 NOVEMBRE

HAITIENNE
Pan Amdrican

MARDI 27 NOVEMBRE 1979
RUE FLAMBERT


M RDI 27 NOV 19


21 MARS AU 19 AVRIL
(BEII ER)
Conversations profession-
elles priv.es favorisees. cl
ain inattenduc possible." Pe vc
ode d'actiosn associee a la ti
iscrdtion. Un partena're pa v
Lit circonspecp. p
d
20 AVRIL AD U1 !
(TAUBIEAU)
Vous ne save quoi attend
re d'une sortie mais une
ois que vous vous serez de p
ide vous trcuverez la con r
ersation st'n ulante et l'am 1
iance vivante. l


Le Bistrot

6 OUVERTURE SAISON 1980
L'eventement dans

la mode haftienne


MERCREDI 28 NOVEMBRE

DEFILE, DE MODE

COLLECTION

YOLANDE MONTHS 1980

30 MlIODELES INEDITs DU SOIR ET VILLE
ET DE SPORT
PRESENTS PAR 5 RAVISSANTS MANNEQUINS


Une Soiree exceptionniIlc

avec Saxo"Wber Sicot


AfTRACTIONS TOMBOLA -

CADEAUX

AVEC LE CONCOUS DE LA BRASSERIE NATIONAL

EXPOSITION DES POTERIES ORIGINALES DE
L'ATELIER POTO MITAN




Le Bistrot

LE MANOIR

VOTE MENDEZ-VOUS

RESERVATION TEF 2-1809

146 LALUE _


- -- tL-tn.t l itt1 W


* I ~~~ _~ ~.T~'--- ~.~-~------- ----- ---------- ---- _crC. -------.- ----- -------- ~__~~___~ ____________~____________~_______


I 4 T a


979


23 ABOUT AU Z' SEPT :.
VERGEG)
Conversations avec les pro 'jn
hes condu.sait a de JIou-
elles Idees de carrier. Fai :
es-vous alder par ceux que
ous aimez. Bonse perode .
pour 4claircir les malenten
us. Soyez s8uple.

23 SEP'I- Au 22 OCt''.
IrPA' .ACE)
Ga:n d'arg-ni inattendau
par votre, travail. Change-' t
ment, d'object,fs se revelant
ucratif. Au b,:reau, fermez
es oreilles aux rumeurs et
col-z aux fait'.

23 OCTOBRE Alfl 1 NOV,
(SCORPION)
Passe-temps conduisant ,
une nouvelle activity senti-
mentale. Pour gagner, soyez
direct et exprimez votre o-'
p-nion. Evitez ie mettre- au
trui i l'epre'uve. ,;

22 NOV. AU zi DCEEMBRE
(SAGITAIRE)
Conversations privees reus
sies avec des etres chers. E-
pargnez-vous du. temps pour
vous-emme et vous vous en .
f6liciterez. Re'.ardez les visit ,..
tes d'etrangers.

22 DEC. AU 19 JANVtER
'C APRICORNE
Nouvelles imprevues d'un
ami vous mettant en dis-
pos tion d'ecrire quelques
lettres. Vous recevrez une
invitation a une reception
interessante.

20 JANVIER AU 18 FE7.
(VERSFAU)
Soyez invent. Une nou-
velle approach de questions
professionnellcs donnera un
gain d'argent. Bonne pero- .
de pour demander une aug
mentation ou appuyer un
project .

19 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSON)
Discutez avec des proches
un project de voyage. Vous
prdsenterez maintenant vo-
ire point de vue avec effica
c:te. On vous comprendra.
Saehez aussi ecouter

SI VOUS ETE'S NE
AUJOURD'HUI

Vous avez une forte vo-
lonte et ne pouvez etre con
tra'nt h faire ce que vous
ne voulez pas Vous avez des
qual tes de chef et feriez
un bon directnur. Quoique
interesse par les problems
mondiaux. vouch, serez par-
fois introverti' et distant.Ap
pl;qu .z vous a gommer
.ces d'spositions. Vous feriez
un bon piofcsseur et reussi
riez comme etrivain, artis-
te, ou sculptci;:. Dans les af
fires, vous avez des affini
tes pour le droit et fercez
aussi un remarquabie bour- :
sier. Vous reussissez a corn
merc!alser vws dons artist
ques et l.ttera res.


21 MAX 0

Progres pro
iuisant i an
A'ffirmez vs
Vous etes pr
cant. Une s(
travail semb
ne.

21 JUIN A

Si vous d
nez. Un am
les request c
muleront. R
creation et -
sont sous ur





LUNDI 26 NOVEMBRL 1979


DEUX NOUVEAX TITEC
POEMES DE PETITES.
'Nile de In n 1re pag-) Hall a vendr
lili ps 1 siflir piarinl les A i Avenue Jean J
plUiis beauI)('Ix ailln p'lilsesO -Dessaliues au No. 39(
tirolver rln ls ause c C01oe. trulite sur proprlt6e i
.h, iirs il d.lmjii ils IsOils delui pleds ao pol'ondeur i
>in imsusique 1' dIuxiline menl cel6turdle n mul
elln pIurilleler tii i (nltrail Granui depft a 1'in'
Ir sIar des clhminls1s indlo C16 en main.
(llillis'S, ryl liniqul s etl lnr-
illonluiu'es comiileleLnt, Pjur Rendez-Vous
inisu\ii'IIX, qui mi oaffre sit le new l 2-3849 de 8
eliofx It' pl:; tolide clue 30 a.e. a 1 heifre 30 p
j ait' troutV J0epuls lmislt tr Courtier sabstenir.
Vaiux siir le roiilan I 6za-
il, de Frinketinne I x'x x x
Voict c-nfn ui.ii poo oe in A VENDRE
ainilatoire o0l Ill rap 'ti -
Lion11 i assL nulinenr mo BMW 2200 Module' 74
notone et Se rdvele mce SDN Excellent Etat P
unc force motllice une interessant
giande puissanc' T6llphoner au 2-3118
L extreme beautLd d ecs Monsieur MUFFAT
images pourtanit simp es te
nmoignent de la nai1 sane O -
dun autlh'entique 1poee hai
lien Qu :1 est bon de cons- A VENDRE
111ater qu le venr de les- V D
(jrit, alimante par uni e-ner
,le venue du coeu, souf- Une Jeep Wagonee
tropicale parfait det. annce 1
I' me rsie p1 s qua ois de service, c
m effacer deviant ce super- beige, 6 cyindres,
be lvriinw steering air condition
6 lanmedi
16 lanm5 Appelez le 2-1900 poa
mar dz-1 f renseignement
ak de fey
lakansiel xx x x
vag kontre vac
kontr6 van
akt solev Chaneement
16 lanmo d'Adresse
mare zO- Dr Rene Duper
ak dl fey
lakansiel Le Docteur Rend I
16 2)lanm val porte a la con
marl zoa 1 ce du public en g6n
mare zd-1 ses patients en par
lak d fey que sa cliniquo m
lakansiel est transflrce ectue
vanlan trinbah -M ment 1 gle de 1
trinbale voa- ue Lamartinicre (B
trinbald ke-m na) et 1 Impasse
16 lanm No 2
mare zo-l
ak dd fey x x
lakansiel Of fre
loanm exceptionnel
16 lanmis
mare zo- L Voiture
16 lanme
dechinnin ENTIEREMENT NEl
imaj mouin
chavire Ford Mustang -
lonbraj mouin blanche, 4 cylindre'
fann de bout rieur rouge Po e
moso-chantl rieur roger Powe
moso-soley climatise Radio
16o lanme FM Cassette.l(---
mard zo-1 fies 60 watts Es
16 lanm-P pneumatiques F
dechinnin Phone : 6-1923


ANNONCES Dees de Madame
ANNONU CE Drisna Belizaire


re
acques
I, cons
de 189
entlbre
ur.
t6rieur

i, son-
heures
X




4 type
Prix


AVIS
L Ambassnade Amrical -
no organise le 28 Novem -
bre 1979 au dde;6t sis a La
Rochelle a MartlssantI une
vented au plus offrant d ar
tiles divers comprenana
des s6choirs a linge dlectri
ques, des Freezers, des
Fours, des machines A la-
ver, des clHnlal.iseurs, des
g6nlraitrices, etC
Les articles scront expo.
sls au depot Ie 23 Novem-
bre 1979 A parLir de 9 hres
A M et los oflfres seront re
gues de 9 hres a midi
2711
x x x x

Offre d'Emploi
Cherchons secrdtaire (an-
glais/frangais) cdynami -
que, esprit d initiative
Envoyer curriculum vitae
B P 476 112
x x x x


er en
978,"Rafle Renvoyee


nne, ra

ur tout
-312





rval


Duper-
naissan
dcral et
ticuliel
edicalo
elle -
Ave -
ois Vea
Jeantv



le

IVE 7ki
Turbo
s Inti
er Ste-
er Stee-
AM
Ampli-
qualizer
Fadiales
2711


PROGRAMME DE LA SEMAINE


LAMBI



Night Club


LUNDI 26 NOV.
TOTO NECESSITE


MARDI 28 NOV.
AMBASSADEURS $ 1-00

MERCREDI 28 NOV
ET CE TOUS LES MERCREDIS SOIRS AU LAMBI:
SIIOOGAR COMBO ET JO JACQUES AD. $ 2.00

JEUDI 29 NOV.
DEUTZ ET COMBO DODOF


ADMISSION $ 2.00


VENDREDI 30 NOV


SHOOGAR COMBO ET D.P. EXPRESS UNE BELLE
FUSION POUR UN BON DEBUT DE WEEK END
ADMISSION $ 2.00

SAMEDI ler DECEMBRE
A PARTIR DE 3H30 PM
AVEC SHOOGAR COMBO
FILLE CARTE INVITATION -- HOMME
HOMME $ 1.00

SAMEDI SOIR
SHOOGAR COMBO EN EXCELLENT FORME
ADMISSION $ 2.00

DIMANCI 2 DEC
A PARTIR DE 11H30 AM
JOURNEE DANSANTE JUSQU'A 8 HEURES DU
SOIR AVEC LA FOLIE DU JOUR LE SHOOGAR COM
BO
HOMME $ 1.00
FILLE CARTE D'INVITATION EXIGIBLE

DIMANCHE SOIR


:BASSADEURS ET CHANEL 10
ADMISSION $ 2.00


AM


SIGNALONS LES 3 GRANDES SOIREES DE CUCOVA
LOY AU LAMBI NIGHT CLUB LE VENDREDI 7 SA-
MEDI 8 ET DIMANCHE D DECEMBRE PROCHAIN


$ 1.00


La rafle de la voiture
FIAT model 1975 don't le
tirage etait base sur le der
nier tirage du mois novem
bre 1979 est renvoyee au der
nier tirage de la loterie
d'HAITI du mois d6cembre
1979. 3
Philippe D. LAMBERT
2611


Managua et
Siextradition
de Somoza
MANAGUA (AFP)
je gouvernement nicara
guayen a rempli les rorma
Lion de 1'ex-uicmtaeur Ainas
tasio aomoza aes qui re-
viendrait samedi a Managua
le procureur general M. Er
nesto Castillo.
Le general Somoza qui
s'etait rendu aux Etats Unis
immediatement apres sa dd
position par les sandinistes
se 'trouverait actuellement
au Paraguay.
La demanded d'extradition
vise egalement hormis 1'ex
dictateur son amie intime
Dinorah Sampson et son
fils Anastasio Somoza Por
tocarrero. M. Castillo a par
ailleurs annonxe que des
procedures d'extradition
immediate ntaient engaglee
contre trente fonctionnaires
somozistes refugies aux E-
tats Unis.
Un cabinet d'avocats de
Washington s'occupe en ou
tre dec rclamer 1'extradi-
tion du Colonel Alesio Gu
tierrez et du g6nral Gonza
lo Evertz deux des plus im
portents chefs militaires
de 1'ancien regime ainsi
que celle des ex-ministres
Fausto Zelaya et Carlos Du
bo a Igalement indiquo M.
Castillo.

ue rDribais u
guerre sainte


PARIS (AFP)
L'Imam Khomeiny a lan-
ce lundi un appel au D1 i-
had (Guerre Salnte). II a
bien martele ses mots : Cet
te guerre doit etre engage
sur le plan religieux, sur le
t plan linanc'er et sur le
plan militaire.
Le Coran et surtout la
eSunna> (tradition orale du
Prophete) sont explicites a
propos de ce devoir solidal-
re de tout Musulman : la
4 guerre sainte doit etre diri
gee centre les peuples infi-
Sdeles voisins du territoire
de l'Islam, >.
La legislation concernan'
le > est abondante
mais souvent theorique et 11
existed une masse de textes
Sauxquels touo musulman
peat faire apl el en cas de
beso'n, tant sa communaun
te a ete marquee depuis ses
debuts par la guerre.
Selon certain juristes, il
s'agit d'une offensive diri-
gee centre un people qui re
luse de rapondre a l'appel
de conversion. Pour dau-
tres, elle est defensive pour
riposter a une attaque, re
cup6rer des droits spolies
Sprotegcr la pr-pagande rel
gieuse ou les Droits dcs M'
norites opprnmees. La guer
re sante doit aboutir a e-
tendre le regne de la loi mt
sulmane.
Dans un ouvrage public
en France .ous le titre
sPrincipes politiques, philc
sophiques, soc'aux et reii-
gieuxs>, l'Iman Khomeiny la
dalinit ainsi : la guerre
sainte signifle la conquete
des territoires non musul-
mans. II se pcui qu'elle soit
declare apred la formation
d'un Gouvernement Islami-
que digne de ce nom sous la
direction de 1'imnan ou sir
ses ordres. II sera alors du
devoir de tout home ma-
ieur et valid de se porter
volontaire dans cette gue
re de conqui tes dont le
but est de faire, regner 1I
1oi coranique d'un bout '.
1'autre ae la terre,.


Nous annongqns avec in-
finiment de peine la triste
nouvelle de la mort de Ma
dame Drisna Bl1izaire sur-
venue en sa residence a .la
Rue Joseph Janvier b 1'age
de 94 ans.
En cette douloureuse cir
consLance 1'Entreprise Ste.
Rose de Lima et Le Nouvel
liste prdsentent ses sympa
this:
A ses enfants: Montdor
Baptiste et Chariot Baptis
te; a ses parents Monsieur
Andre et Madame Andru
Kaggs nie Hermance Duvi-
vier; a ses neveux et nie-
ces Marcel Belizaire Mon-
sieur et Madame Simon Du
vivier Madame Veuve Clo-
taire Duvivier actuellement
a Norw York ; Monsieur et
Madame Maurice M6nard
nde Luce Douyon.
Nous presentons nos since
res condol6ances aux fa-
milies: Baptiste Knaggs B6
lizaire Duvivier Douyon.
Les fundrailles de la
regrettle Drisna B6lizaire
seront chant&es en 1'Eglise
Sainte Anne le mardi 27 no
vembre a 4 heures PM.
Le convoy partira du Sa
Ion Fundraire de 1'Entrepri
se Sainte Rose de Limae o
la dexouille mortelle sera
expose d&s 2 heures.


xxx

DECES DI
RODOLPf
AUGUSTI

TA RODRIGUEZ


x

E Vve
IE
N
NEE ROSI


3 Pax Villa announce le dd
ces survenu dans la paix du
bcigneur le 24 Novembre de
Madame Rodolphe Augustin
nee iosita Rodriguez.
En cette penible circons
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leur sym
pathie a ses enfants Mada
me Jean Jacques Honorat
nee Nicole Augustin et son
epoux Monsieur le Docteur
Serge Augustin et son epou
se nde Gislene Georges Ma
dame Monod Philippe nee
Denise Augustin et son e-
poux Madame Jacques La-
pierre nee Maryse Augustin
et son epoux a ses petits en
fants Jean Patrice et Pasca
le Hohorat Patrick et Gene
vieve Augustin Elizabeth Ra
chel Muriel Patricia Sabine
et Charles Philippe Johan-
ne et Jn. Richard Lapierre a
ses soeurs Veuve Emile Ma
nuel nae Rodriguez Melle.
Clara Rodriguez Madame
Vilbrun Dur6 nee Rodriguez
et son 6poux Madame Jean
ne Rodriguez a ses belles
soeurs Veuve Joseph Rodri
guez Veuve Leonce Basquiat
nde Titine Augustin a ses
neveux et nieces cousins et
cousins.
Aux families: Augustin'
Honorat Philippe Lapierre
Rodriguez Manuel Dure Bas
quiat et a tous les autres
parents et allies eprouvds
par ce deuil.
Les fundrailles de Mada
me Vve. R. Augustin nee Ro
sita Rodriguez seront chan
tees le mardi 27 novembre
A 4 heures de 1'aprls midi
en 1'Eglise du Sacre Coeur
de Turgeau.
3Le convoi partira de Pax
Villa Sacrd Coeur oui la dd
pouille mortelle sera expo
sde des 2 heures.
33Entree au Cimetidre: Bar
riere nrincipale du Service
des DBecs.
2611
xxxx

Funerailles de
Madeleine
Bessirard
A PARIS DEMAIN
FUNERAILLE8 DE MADE
LEINE BESSIRARD
Demain 27 Novembre on
l'Eglise ST. ETIENNE DU
MANS seront cel6brdes les
funerailles religieuses de
Madame Veuve Madeleine
Edmond BESSIRAF.D.
Cette personnalitl fran-
qaise est dece'de la semaine
derniere cn la residence a
Petionville de ses enfants de
dentist Michel JEAN MA-
RIE et son spouse nde De-
nife BESSIRAC.
Samedi M. Jean Marie et
les 2 enfanls partaient a
destination de Paris accom
pagnant la dlpouille mor-
telle et rejoignant Madame
Jean Marie L Paris depuls
jeudi.
Immediatement apres le
-'vice relgiix dans eptte
dglise de la Capitale fran-
caise le cercueil setra d6posd
dans un fourgon i destina
lion de Saint Calais Dlpar
iment do la Sarthe) pour
6i'- cnnfi a i 1n ftrre natale.
En cette p6nible circons
stance nous prions le Docteur
of IP profe-seur Denise Jean
Manrip lelrs enfants' M et
Madamp Rnouil J-an M'-ar
15o mnsmhres de la famille
CTTAR.T.T.O? a+ IPs t.ifres 0a
rents et allies de I'(tranngPr
d'qrdepr nns sympathies et
nos condollances.


(


LE ONE- TEP



DE BELLES PHOTOS A (X COULEURS


NETTES EN QUELQUES MINUTES ? UN JE17


D' NFANTS, A VEC OE TEP DE


POLAROID,.



L 'agent POLAROID pour Haciti la maison

MAX THEOPHIJLE batted botre visit


pour vous en faire la demonstration


Tous les apparels et films POLAROID en vente i Little Europe Jefer.s6n

\ dStore Benediks


films Polaroid en vente a I'Express Supermrket, Lsiue Supermia ,c


Caraibes Supermarket, .. Epicerie Riqaud
TI . -.'.. ---0"- ---. - 2j:- &- '5 o'-. -. -


_uar ~ 1imi Ne s Ne nquez pastes Occasions

Hksez-vou. craler en0 prpfiter !!!q /-


I

























'I


I


~p"p-~ ~_ ~~i~---~---l~-~-~ --1- - ---- ------------as~----T--- ~-- ii~x------ii ----


N 2* PAGE 3-


WOWL7 m j-,~mr Cc c .- r3 ,~~ C_


POLAROID !





L 'inventeur de la photo



instantanee present la



vedette de sa Samme


d-


----U~--~-UULIUU


aij =


r~l~y~Y-~-------U ~_I


L


i


'


t





PAGE__ LU4 2 OE~~l~


AVIS
LA BANQUE NATIONA-
I, DE CRl'l)If' plorlte i t I
o'laluli nl'ui 'f inlT'lrmwS
qiu le It- 8 nil it 1 t1 dv'e ilibr'
11)71W' dux condors sn' i1t
4'is tllili'lm ii I ve' dt' NIV U1I151 iA
sit Hucc rn't:. l( Lit' M i'r: oa0 It'
1110' pourli obl.tiilJr I 'arrl'stN
t, stil) Atl Urntc d'Aquii ll til"
'I I' I oy d6S.

Polr (0tre adnils a y part
ciptr' 11 a1utl:
lo-Etrc lng6 de molns de
trenlte ains
2o E(tre muni du certlficat
de Baccalauroat (2e. puirtle)
3o--Etre de bones vhls et
moeurs
Un reglstre d'inscription
est ouvert' k partir de cette
date' aux sl6ges sus-mention
nbs.
Port-au-Prince' le 22 No
Svembre 1979
LA DIRECTION

4 -O -

AVIS
La Secr6taireli ia Etat du
Commerce ct de I Indus -
trle advise le Publi n 96
n 1ral pt le Commerce en
parblculler quie la Commis
slon Consul atati insti -
tu6e par lPS T7,6rets-Lols
des 13 Mars 191i3 et 8
bre 1969 sur le.; Industrl4s
Nouvelles a areer une dri,
made produitile 16 Ju1ll
let 1979 par Mons.ieur Pier
re COLES FILS pour une
entreprise de confection de
chemises a hlrmme desti -
nes a 1 exoortalio:, et, dans
son Rapport di 18 Octobre
1979 a recommanc', que cet
te entreprise bnftficie des
avantages prevus par les
dits Decrets-Lo',?
En conseqtience, la fran
chise doiianir rEst accor-
dee h eel e ntreorise sur
les articles slivants :
4 Machines a t'ouner et ac
cessoires
200 Machines Af coudre et ac
cessoires
2 0 Ciseaux de routes sor-
tes
200 Ciseaux de toutes soc-
tes
100 Chariots
ML.


8 jentiUfllt6T.j iffdlusrfte1s
36 Fers It r6l's:r (61ec'rt
(que et. A Vwl'euf,
1 Comnrolese'.r of li1
I Veniil ou
1 Chiudit'e, ht 9:Iapeift
2 Miichilnes h nettoyer le1

1 Gtntratricl de 0(1 FT P
4 Pendlhl,'1s :IVCc ystimne dro
son1'rlie
1 Syslime d' convoyvur
pbur dlpot Ct expedition
4 Water cooler
3 Machic'nes a ccrcler et sa--
cessoires,
S~l machines a gommer et
aceessolres
2 Grandes oatlnces
6 Tableaux d2 dis'jributlon
Clamps tendeu:s p tons
Clamps t'n metal et en
plastictfue
Cercles
Papier gomm64
Alguilles
Couteaux pour machine A
couper
Boutons, Fils aI coudre, Eti
quetites,. Agrafes, Oeillets
Tissus coupes
Un dd6lai ci"i 12 mois est
accorde a 1 intfresse pour
debuter ss op'ralions
Par ailleurs, cette entre-
Drise devra se conformer
strictement aitx nisposi -
tions des articles 24, 25, 2G
et 27 du Decrel,-,ci du 13
Mars 1963
Port-ad-P rince, 1e 18 Octo
bre 1979
,ORIGINAL SIGNEs
GUY BAUDUY
Secrftaikerie I Etat du Corn
merce et de 1In ustrie
2611

x xx


VENTE DE BIENS
DE MINEUR$

II sera proc6dd le vendre
di qui sera sept d6cemfinre
mil neuf cent soixante di-
neuf fa dix heures du matin
en 1'Etude et par le Minis,
there du Notaire Ernst AVIN
t Port alu l Prince' Rue du
Centre le dit Notaire ex-
pressement commis fA cet
effect a la vente publique au
plus offrant et dernier en
chlrisseur des droits' ac-
tions et prdtentions des mi-


RW' s'i Franriolse et
9RidSSON' tonslshalt
dlfib 6'ee de 1ft vnleut d
t'eth sqies sulaS' ItdOaP
Mitel les suivants:

lo. Unc proprdto'
eL bfttisse sise f Pori
Prince' Avenue Pan A
caine' ci-devant John I
portant le No. 236-Bis
rant trols metres 92 o
ze pleds hluit lignes
mnitre 26 ou trois plei
pouches six llgnes. 1'i
l'Ouest et 1'autre ht 1'
facade au cotd Nord s
venue Pan Amerlcalne
vant John Brown;
neuf metres 59 ou i
vingt onze pieds six
en ligne brisde au c6t
form6o de trols ligne
premiere de huilt mftri
ou vingt sept pleds la
xi6me de quatre metr
ou quinze. pleds un
reliee a la premiere pa
droite du Sud au No
sept mftres 50 ou ving
pieds un pouce' et la t
me de quinze metres
quarante huit pieds
pouces trois lignes; su
profondeur don't le c6
measure trente neuft
39 centimetres 50 ou
vingt et un pieds troi
ces en ligne brisle f
de trois droltes' la pre
en partarit de la fa
seize metres vingt ou
rante neuf pieds di'x
ces la deuxitme en p
du' et6 obpos6: ving
metres 22 ou soixante
leds quatre pouces h
es' relies f la pre
ar une troisitme dro
blique de quatre ving
sept centimetres 50 ou
pieds et quarante del
tres 43 ou cent trente
six pouces huit lign
ligne bris6e' compos
quatre segments de c
savoir: le prerierenr
plant deo la facade seiz
tres 36 ou cnoqunnte
quatre nouces trois 1
1l deuxibme onze mitl
mo trente liatre pieds
lnes'rPS' relis per un
si;me droite do 1'
1'Ouest do ix mktres
dix neuf nipris onatre
cpS: 1 trois;bmi do po
trees 50 ou vingt troits


Rn6 ih p'6uce' reli6 au second
6n utf li r i6de droite de i'Ouest hs
deles 1 l 'Est; quinze m6tres 91 ou
FI IA qtuacaille hult pieds onzs
pouies trols llgnes et enfln
le qditirltme de sept metres
rfonds 50 ou vlngt trols pieds
rL au- un potce relied au trol-
k.meri- st6me par une troisltme
Brown droite de l'Ouest A 1'Est:
mesu quatre m6tres 91 ou quinze
)U dou pleds un pouce.
et un
ds dix p'airl61eement- avec la rue
une A Jiermie No. 1: vingt quatre
Est de metres 40 vers le Sud-Ouest
ur P'A en : separativement avec
ci-de ia ptop'lit6t de Madame Veu
vingt es Lorlmer bENIS et suivant
quatre les murs de sa proprifte:
lines huit metres 53 vers OQuest en
td Sud V; VX vers le Sud-Ouest:
es' la deux mftres 92 et vers Ouest
res 77 trols nilfr's& 57 de Y de
deu- telie sorte que cette proprif6
res 91 td ainsi mesurde borne et
pouce' lev6e' modifiee d'apris les,
ir une plan et procrs-verbal du dix
)rd de neuf novembre mil neuf
t trols Cent soixante deux' enregis
troisi& tfd' renfermee entire les let
91' ou ifis DTUVXYFF content
onze dix m&tres 79 ou trentre
ir une trois pieds deux pouces trois
t6 Est lines de facade au c6it
mntres Nord sur l'Avenue Pan Amd
Scent ricane;u doze man mon m
s pou caine; douze metres 10 ou
ormfe trente sept pieds trois pou
emitre ces en lines bris6e au co't
iagade: opopos.; form6ee d doux
qua- droites la premiere en par
pou tant de la RUE JEREMIE
artant No. 1: hult metres 53 et la
deuxn deuxitme 'trois metres 57
e hult relies entire' Plls par une
ouit li troisitmo du Nord au Sud:
'miere deuy m6tres 92; sur une pro
)ite o- fonder de vinet ouatrp me
t dix- tro s 40 ou soixante quinze
u trots piode un 00micp en line
ux m A droit nns cot6 Est sur la
pieds Rio JE'REMIF No 1 et vingt
es en huit metres 9950 ou quatre
96e de vingt neuf pleds deux nou
droites ces fc demi en line brisde
i par- an ct nuest. Elle est bot
e m- nele: au Nord oar l'Av-nue
pieds P-, Amfricaine; au Sud par
lignes: Madame Veuve Lorimer DE
res 07 NT' ? l'Esf oar la Ruile TE
s huit REMI. No I pt encore Ma
p trol r ovp Lnrimnor nD N'T
T'st h et 1'Onupt, nar Maitre Em-
2A oi manuel'BRIT-SON. Suivant
nonl- plan oft rocts verbal d'a "
pt m. nrntaec de Francois AVIDT
pieds du vinet frois avril minl n0ul
cent soixante ouatre Sur
In misp 5 nrix nonir les dits
rlrotis' actions Pt ,nr'tointionsq
r1n 1 anrnmT l -TTTTreW TffTT,
T rTOOTC 'r'T TRENTE
QUATPR DOLLARS.
20 Une propri6te fonds et
bfitisses sise- f Port au Prin
ce' Avenue Pan Amdricaine
ci-devant John Brown por-
tant le No 236 mesurant:
six m6tres quinze ou dix
huit pieds onze pouces de
facades au cote Nord sur
1'Avenue Pan Am6ricalne
ci-devant John Brown; sept
metres soixante neuf ou
vingt trois pileds huit pouces
au rot6 oppose sur une pro
fondeur de seize mitres cin
quante ou cinquante pieds
nenf nouces t chdicnn des
c6its Est et Ouest. Elle est
borne: au Nord bat 1'Ave
nne Pen Ambricalno ei-de-
vant John Brown au Rind et
a l'Ouiost par in trdlstime
pror'itf6 op f 1' Est nar T,vn
rc PPTTON: silivent nolan
pt prroe5s verbal d'srnohtz
rn ri lFrn-irnic AWVTN doi
virnt trnis avril mil nont
pn-if sc^Ifaoe r0n1teo' sli 1'%

n-'rTTv /rTT t rv TTrrT' r NT
"'"~TTE QUATRE DOL-
LARS.
Les dites portions d'iri-
meubles sus designdes' ap
partlennent aux mineurs
Frangoise et Rend BRISSON
pour les avoir recueillies
de la successions de leur
grand-mete Madame Emmria
nuel BRISSON' d6c6dOe.

Aux requetes' poursuite et
diligence' de la dame Jac-
queline VOLEL BRISSON'
propridtalre' identlfite au
No. 32815' demeurant et do
et domicili6 a Port au-PrIn
tutrice 16gale de ses enfants
miners assist du sieur Ge
rard KERBY' subrogt tu-
leur proprittaire dediedrant
et domlcitli ft Pert ad-Prin
ce ayant pour Avocat Me.
Georges BAUSSAN fils iden
tifie patent. et irhIJose aux
Nos: 8228-A 5487-B 5084;
avec election de domicile
en son Cabinet a Port ad-
Prince au No. 99 de la rile
des Miracles.

En vertu lo. de la d6llb6
ration du Oonsell de Fasill
le des miners sus niomtri6s
tenue sous la prdsidehce du
Juge de Palx de la Capitale
Section Est le vingt neuf
octobre mil netif teit sdi-
xante dix-neuf; 2o- du JUge
meant du Tribunal Civil de
Port au Prince du trente et
un octobre mil neuf cent
soixante dix neuf homoto-
guant la dire deliberation.

Pour plus anriplts rensei
gnements s'adreMser & 1'avo


* cat poursuivant ou au Notai
te sils design' d6positaire
dti lled des Charges.

Georges Baussan' fils


A L'INSTITUT FRANCAIS D'HAITI


A VIS DIVERS


dr
ega
m
Je
et
clh
de
vr
n(
ce
PE


La vente-sigiinture, ven-
edl soir I'lnstitut Fran
is d'Halti, des deux ro-
ans en crdole de Paurls
an Baptiste: Peyl Zoulout
Sogo nan Kwazman gran
aimin, ctali accompagnee
e l'exposition de deux oeu
es picturales: l'Uiie de Ma
is: bDISCO'US, I'autre, re
-nte, de Valcin 2 : BOAT
PEOPLE .


peinture et roman se ren-
contrent, se compl6tent mi
tie. La lecture de 1'un Pt
la vision de 1'autre Ipeuvent
facilement fire sentir Ilin
mense danger couru par
ceux qui ont ftit ou qui ont
l'lntentlon de tenter, com-


me on dit en an po6tlq',e
creole, un Pour le deuxitme roman:
Sogo nan Kwazman Gran-
chimn, c'est le tableau DIS
COURS deo Manes qui y cor
respond. En elfet, le ro-
man raconte I'hlstoire de
deux femmes de condition
soc'ale different qui se
sont s6parees avec poine,
l'une pour aller vivre aux
USA, l'autre ristant en Hai


a rencontr6 les deux artti-
tes. Et, 'pour 'observateur
perspicare, clra a ajoulte I- .
ne note .oilgiigle a cette
vente-signsituie.

Co qui denote qfe la lltt6
nature et la peinture, on he
-es spare pas, on les al'e
ensemble, car, tres souvent,
'un parolee > pour 1'autre,
I un cor'plete 1'autre. C'est .
alors tais mieux pour le


Delx peintures et0 eux ro \ ti. A partir de cette trame, lecteur u V'amateur d'art..
mans ayant Entre eux des l'auteur a routes Rappelons que cette ven
points communs: Pour < yi Zoulout>> de Pauris Jn ans le DISCOURS de Ma mans de Pasteur Paurls JsA
Baptiste dont l'histoie re- y nes, il y a, tant soit peu, ce Baptiste a 6t6 organisee
trace les prip'tfes od'uor Ammeme seritimtnt de stpara sous 1'6gide du Centre de
group de parents et d'amis t on avec toutefots quelque Diffusion de la Collectid
sur un bateau A la d6tive chose en plus. Mais, com- Coucouille du Dr. Ernst Mir
qui s'en va echouer A la co me nous le disions, sur un ville.
te d'une 11e dtserte (Zou- ,,point donned, le romancier W.L
lout>> il y a, traduit en
peintlre dans la recent ."'"
oeuvre de Valcin 2: BOAT
PEOPLE, les mnimes senti-
ments, les memes p6rip6ties.
Avec la difference que Far- A
tiste a privilegi6 un inmo-
ment de cette mauvaise pas LE P P M.VILL j
se. Pour lui, 1 a pr6sente
son ela peyi zoulout > en
jleine mare. Ce qui rend
encore beaucoup plus attri 335 Blvd. J.J Dessalines
tant et ptnible ce genre de si .
tuation ofl le risque de mort z
est quasi inevitable. Tandis Phone 2-218
que chez le romancier, il Phone 2-218
nous decrit les differences
tapes jusqu'o faire choir
son equipage-les rescapes,
sur une ile desert que ces
derniers ont nommt, en sou Chaine Ster6ophonique complete 6 partir de $ 250.- {
venir de leur patriarehe,

ZouotndreCompte 1esPeu t Toutes dimensions et Wattages de Haut Parleurs.

Amplificateurs -- Tunnsr -- cassette Deck et Reel to !

Peel de la marque AKAI
IRAN: INTERDICTION DE
TOUTES LES EMISSIONS Headphones -- Antennes poui Teldvision et Voiture
EN DIRECT A LA RADIO 2
ET A LA TELEVISION Radios et Tapes pour Voiture

TEHERAN (AFP) Pieces de rechange et Accessoires Electroniques 1

Toutes les missions en di
rect tant lta radio qu a tels que : Circuit Int6grr -- Transistors --
la television rationales sur
l'ensemble du territoire ira Tubes R distances etc.
nienlsont dtsormais inter ubes R sistances etc.
dites\ur 1'ordre de M. Sa-
degh Ghotbzadeh directeur
de la radio television et
membre du Conseil de la Bicyclettes de la marque EASTERN
revolution. E T

M. Ghotbzadeh a justified Pices de rechange et acoessoires pour Bicyclettes
sa decision en evoquant >la.,
situation actuelles en Iran s Le meilleur pneu de la marque
ainsi que >>a lutte que m6ne
le people centre satan et SILVER -- STAR -- EXTRA-FINE.
pour la sauvegarde de la s SILVER -STAR EXTRA-FINE.
curit6 et de 1'unit6 du p-sU-
ple ... ..-- _,_ ^ ^^_ _ ^ ^ _


144 4I 4 - -- 11


LITTER TURE ET PEINTUREI


AVIS DIVERS


TROPIGMST


rnROP IS

SRUE PAVEE TEL.: 2-3936, 2-0341 -
. ~ .- .


Chaque fois que vous viendrez prendre livraisonr d'un rouleau de film Kodak
d6velopp6 aux 3 Patrick Color Lab vous trouverez dans le sachet -ne "p6pite d'or"
Grace 6 cette "pdpite" vous choisirez dans le "coffre au tresor" l'un des milliers
de cadeau que PACO le petit lapin vous a r6servd. II y a des : \


VALItSSt I ntK1uer |s

SERviETTEs KodAk

dEs chOSES, dEs chOSES,

dEs chosES ETC... PRICH3
JCO OR


I ,


___


LUDT2.MKFBE -9g


I


I


____






LUNDI 26 NOVEMBRE 1979

URS8:

CONCERT FREDERICK MOYER PIANIST : IA
(Suln de la inre itjge) doe (a nrisltqie atirfc tflt'na hs, cAti ne ttlt dti'dot'id- L6 2'rie irofhveifient par Pa Pierre LEGr
it reptohbe d( trdii.ldof# t J fiter Ids lftte6itisd(nd6s Ayrrn- bodritr'te edt attaque trh3 MOSCOU (AFP)
tlli (d llI-tri-r'l par Jo- orchl strale mids les diffl- phonlques dle l'oeuvre. Mal- calmement, pour marquer Une impotirtan
Ilinnii's llrnlin1 -culti s' 'chntlques abondent gr6 son jeune ftge le plants le contrast avec l'agitation politique s'ouvre
Piiur Chtiud' Rostald l'Art blend que Btahdis alt ton- tt ti fiit fWlbtdk 64tilb- ittinlire. Puts 11 gl'sse dans Moscou. Ellb
die iraitlhm., ptit se caraicteli jours re.jot lid lrtdb.itd rthent tfchfilqitl, bdettidcb i kondt d'diitd dti dotli- rIilrqude notamn
,ci nsil t l.'inrm, class'que, trcihn!que pour cite finme do fo i'd, '6 it'll It ti i t i 'fite cbfthridf Ah 'itbahdddh art d6finitif
in,) ration rimlinl ql v ct sans iiga'rcd pour le but mu la p 6d, A1h 1m#8'd tA ff i iN 1 b '6ifdb mtf PN.itf 'b-- pI'lltlque du ni
i cmriliti (i'ihi z ( l11 v"es'c slcnl. tL'oruLvrc est haendo- de feu et naturellement l'en tuation des contrasts. de I'tlRSS M. A
IIlljoillrs It prit! qiil1 panre lMelne par la grandeur, sa thousiasme juv6nil contras- guine 75 ans gra


Imem I 'Iy qI. cII mne, puis.s;ance, son 6clat, sa fral tant dans les moments lyri
t1:111, 1'lb va:rlinl:onl de r('- cheuir. son cynnmisme irrd- ques avec un came et un
:,ioudilr civs pronbi-imnt's trtl-I C'ist un admirable mor- lyrisme contbfu. It se pern-


tBrahints ,i' il tr dition

ce delrnier il pense d'abord
Orclihetrc. 11 rrec des effects
d orcl'iestre. Cit variations
appartiennent au' premier
troupe des oeuvres pour pia
no du compos 'eir. Ce sont
Ies plus ant;bltleusrs en pro
portion et in dcemande tech
niqule surntout les ronal es.
le i cp, iipendnt le chlatige-
im ent vrrs la second perio
c'le iomin nce samoteer :
n uahlm est pliis sensible an
ianeo per so. La contexture


1'EXPERT



{z&


LE RUST-PROO
LEUX POUR LA
TERIEUR ET LE
VOITURE LES Pit
UNDERCOATING
CENTRE LA RO1
QU'UN SCELLAN'
TION DE L'HUM
A I'AVANTAGE IV


ceau de concern' mais cette
.impression' de symphonic et
s.ni difficuit(s techniques
on! fnl fiuir bren des plants
tes et 'oeiivre ,a disparu
progressivwment des sales
de concert.
DWs les premtieres ndies
on sent tque la small est-efi-
core inachevpo acoustique-
ment, le piano sonne trfis
(ccrstaillises et poThs grand
que nature. S 11 v avalt un
public plus ncmbrtux les
vetemennts auraient corrtge
cet effect. Mais si curieux
que cela puisse paraitre
cotte impression ne gene


UNDERCOATING


FING EST UN MOYEN MERVEIL-
PROTECTION COMPLETE DE L'IN
DESSOUS DE CHASSIS DE VOTRE
ODUITS UTILISES PAR L'EXPERT
CONTIENNENT DES PREVENTIFS
JILLE ET LA CORROSION AINSI
' POSITIF CONTRE LA PENETRA
[DITE. CET ETONNANT PRODUIT
EME D'ARRETER ET DE GUERIR


LES ENDROitS DE.IA ATTAQUES. LES TECIINI-
CIENS DE L'EXPERT UNDERCOATING VOUS GA-
RANTISSENT UN TRAVAIL DE PREMIERE QUA-
LITHE.
EXPECT UNDERCOATING

Route de 'Aerpoprt Tel. 6-2476


cne sur ,h piano qui com-
me on le salt e ls diffe-
rence des listrum nts *L
cordes nest pas chan -
tant naturellement, comme
a'll voulait encore plus in--
cruster ses sentiments, son
InterDretation. son ame
instrument. J'a; vu autre-
tots des vIdlOOWiitjlltes sd
pencher jusqil't ce Clue leur
oreille totiche 1. table du
violoncelle nodur le fire
chanter tin Oieti tlus avec


Que Frederick Moyer ait
rtussi A fatire chanter son
piano, h communiquer son
interprtatif6h, sdoi ame a
son public a dti prouv6 par
4 rappels successifs.


Apres les varla-ions vollti
Waldstein de Beethoven.
La senate en ut majeur
opus 63 date de 1804. Elle a
ete publi6e 8 Vienne par le
Bureati des Arts et de I'In-
4ustrie. Elle est d6dile au
Co, et Von Wa'dste'n grand
ami de Beethntlh. Eh Ftan
on l'appelle a'aurore bien
que 1 on ne sache pas trop
_pourquoil PouI bien corn
Drendre cette donate il faut
se rappeler qve Beethoven
ltait un pianiste virtuoso et
come Waldst'-in eta't aui-
sl un Dianiste virtuoso et
un excellent improvisateur

Cette senate a 6t6 compo
see A un moment relative-
ment heureux de la vie da
Beethoven; 1i est amoureux
et' il pense a la belle natu
re. La grande difficulty d'p-
xecution de ctte senate pra
pare et announce le Beetho
ven de la troislmeo pdrlodo
Sa liberty d'ecriture scanda
lisa d'allleurs les biens pen
saints des theo-iciens d'alors
tAlors le piano est 1 un o0
chestre! Et alors et les mos'
vements class.ques de la so
nate!

Mais en faith comblenr do
movements oomporte cettt
senate: seuleMent deux
Un allegro con brio
Un adagio molto trds court
8t pe!ne 30 measures servant
simplment d'introductionr
au rondo : Allegro modera
to.

Le pianist attaque avec
fougue. Son 'ythme rapide
nous faith oublier les form
dables difficulties techni-
ques de l'oeuvre.

11 met bien 1'action sur la
tension interne bien que
ia senate soit heureuse
rC'e t drin hbmmre iqui, nbus
dit Alfred Corict, cherche at
s'enfermer dans son art
come dans un monde illu:
soires.


Obtenez une protection complete

de votre automobile avec

le nouveau procede Rust Proofing

Qou vous propose


lade epi s rit,
et demi.


MPORTANTE SEMAINE POLITE


ALL

Ate semaine
ce lundi A
aoUrralt 6tre
nent par le
de la scene
iumdro deux
lexel Kossy
ivelment ma
s d'un mois

'f W a


gier sans trop attendre le
probldme de la succession
du secrdtaire, j #U il M.
Brejnev peut etre en cr6ant
uh poste de Secr6taire g6n6
ril adjoint pour M. Kons
tdntfih Tchernlenko qui est
ittuellement surttout son
ethef de cabinets blen que
sl6geant ltd aussi au Pollt
litro.

Deux autres series deL pro
blames vonb sans doute
aussi dbminer les reunions
de cette semaine. L'cOnpbmli
tout 'dabord avec le bilan
des rdsultats de l'annee qui


ne t bht as satisfaisants
notamment aprts une mau-
valse rdcoltb (lsfi-s dutite 180
millions de tones de grain
au lieu ales 237 de 1'an der
nier).
Les responsables notent
aufst come 1'a rcenmment
soulign6 la PRAVDA les
difficulties persistantes dans
le domaine de 1'onergle. En
fin lea inquietudes provo-
qudes par la situation Inter
national devralent se tra-
duire d'une maniere ou d'u
ne autre dans les discourse.
La menace de conflict a la
frontlire meme de I'URSS


I'


Le public r6ag t avec en-
d'enthousiasme: le pianist
pouvalt a peme quitter la
scene.

Toccata de Prokofieff
La dernidre p'kce est la
toccata de Sergel Protofieff
opus 11 datant de 1912.
Quand i11 1'ecvit il avait
done I'age de notre pian's-
te, 21 ans. La musique corn
me les mathematiques sont
des dens precoces.
Une Toccata est une oeu
vre sans grandes preten-
tions destine a ddmontrer
le doigt6, le style et la tech
nique, de artiste. Les no-
tes sont presque toujours
d'6gale duree et 1'interpreta
t on n'est pas aussi astrei-
gnante. C'est comme on di-
rait maintenar-t un show
piece blen que la forme da-
te deja du 17eme siecle. La
Toccata n'a pas un sujet
bien precis, ii la'sse cepen
dant un taux ai' d'imirovi
station.

Inutile d'ajouter que cet-
te piece fut enlev e avec
brio. Qui peut le plus peut
le moins, mais 1e planists
semblait infatigable.

Comme bonus Moyer nous
gratifia de oeu-
vre pianistique de Justin E-
lie. Notre barde national
qui mourut aux Etats Un's
au moment ott il commen-
cait a atteindre la reputa-
tion international.

Georges F. DUPLESSY


EdWard Kennedy
critique ie manage
d'AUitorit dau
Pigidleutt Carter

WASHINGTON (AFP)
Le Sinateur Edward Ken-
nedy a critique dimanche le
nianque d'autorit6 du presi
dent Carter a la fois dahs
sa politique etrangere et
dlans sa politique dconomi
que au course d'une inter
view shr la chain de tl61
vision amiricaine ABC.

'Le Senateur du Massachu
setts candidate favori des d4
mocrates pour 1'investiture
du part en vue des 6lec-
tions prdsidentielles de 1980
a d'autre part soulign6 que
le pays devait parler d'une
seule voix> dans la crise i
ranienne et qu'il continualt
A soutenir los initiatives pr6
sidentielles pour obtenir la
liberation des otages amdri
cains de T4heran.
Comme example du man
que d'autorite du gouverne
ment Carter le S4nateur a
cite 1'ambivalence> de la
politique americaine a 16
gard de 1'organisation de 11
b6ration de la Palestine rap
plant que 1'ambassadeur
des Etats Unis aux Nations
Unies M. Andrew Young
avait du ddmissionner pour
avoir rencontr6 un repr6sen .
tant de l'organisation alors
que le conseiller du presi-
dent pour los affaires de s6
curit6 M Zbigeniew Brzezin
ski avait rencontre a Aier
le Leader de L'OLP M. Yas
ser Arafat sans 8tre inquieti



Emprunts
invendables sur
le march Outtest -
Allemand
FRANCFORT, AFP'
Les emprunts Iranlens
sont devenus invendabl-2s
sur le march des capitaux
Ouest-Allemiand rPprs 1 an
nonce pat 1 Ayatollah Kho
meiny que le rembourse-
ment des deltes iraniennes
a 1 stranger eontractdes
par le gouvernempnt de
1 antien regime serait
stopp6
On inditquatt Lundi dans
les milieux spcrialis6s de
Francfort qu e-n larttcu -
lier les deux emprunts lan
crs en 1973 (80 millions
DM) et en 1977 (120 mil-
lions DM) pa: la rIndus-
trial Mining DIevelopment
Corpdtiation de 1 Iran n i-
talent plus demands, a
prts avoir chutl respective
ment a 77,50 DM et 66b0
DM Les deux emprunts a
vaient eu une valeud dC -
mission de 9900 DM
Selori les mimes milieux,
les Banques Ouest-Alle -
mandes dtudient actuelle-
ment les possibliltds de
"ompenser les pertes d ar-
gent attendueA apIos les dd
claratlons de Khiomeiny par
des prdlvements sur des
avoirs iraniens.


Coca Cola,<



c'est faitpour a...



... pour etre ensemble

COURTOISIE DE: VbThE tMiBUTEILLEUtR DE "COCA-COLA".


.La session ae f n rannee
du Soviet supreme de
iURSS qui s'ouivre rp.rcre
di va etre prdcede dt Pie
num du comit6 central du
parti. Ses iefinbres p'euvent
se r6unir lundi et mardi
mais plus probablemnent
seulement le second jout.
Depuis lont8nrrips eri effect
la dure 0 ees rtenions
pldnidres a 6td rddulte pour
menacer les principaux dirl
giants en mauvaise sntd et
nontmmont le numdro un
M. Leonid Brejnev.
Il est certain que les con
versations des 300 membres
du comite central arrives
des ditnanche de tdutes les
provinces portent d'abord
sur Kossygiline et qu'lls se
demandent: dire qu'il dtbatidonne son
post de memnbre du Politbu
buro apres l'hbmorragie ce
rebrale qui 1'a frappe?a. I1
y a exactement un an le
depart au Politburo pour
raison de saht6 et a sa de
mandeo de M. Kirtl Mazou
rov adjoint de M. Kossygui
ne et consider comnie son
ce au Pinum.

S'il en 4talt ainsi le So
viet Supreme enterinerait aiN
son tour 1'abandon par M.
Kossyguine de ses functions
de president du Conseil. On
ne peut pas exclure cepen
dant qu'il rest membre du
Polithuro l'Organe supreme
du pouvoir en ccssant d'oc
cuper son poste gouverne-
mehtal. Eh effect estime-t-
on a Moscou la situation
de M. Mazourov dtait differ
rented: il semble bien que
sa-santd n'ait t qu'un pro
texte et qu'il ait en fait t60

Autre question important
te qui pourrait @tre A .'or-
dre du dii jour du mont du parties la convoca
tion de son congrbs en 1980
et non 1'ann6e suivante
-ommp nrdvu. sL'idde est
dins lair. Ce changement
de date permettrait de rid


31, RUE BONNE FOI, P-AU-P TEL 2-117 2.2417



"COCA-COLA" ET "COKE" SONT MARQUES OE'POSEES DE THE COCA-COLA COMPANY.


-- -- --- ~--~- -.--- -i---T~-- ~---I -------- ---------------- -~-------- -1-~--- __~ _


AGE 5



FQUE
en Iran; serae certainement
6voqudtb. On pel'tt, asidgsi tp.
ser quie M. Andrei Grorriykd
revenue de Boift jist& 8.
temps pour le Plernum lx-
formerd ses colleagues des
resultats pour le moment
plutot Itndlocres de son vo
yage.

Il ya ainsi suffisamment
de raiaons pour que cette
reunion du comit6 central-
et cell du soviet supreme
soilent parmi les plus im-, ,
portantes depuls l'arriv6e '
au pouvoir en 1964 de M.
Brejnev.


I oj%=-r


'L--t~~~-"-- ---------------- ---------r------I ------- ------------____ _ _~L _~_,_ ,,,_,~I_ _-






PAGE G6


IRAN:

Interview de la
Shabanou IMp
P'A1IS AlI'T) IMPERIAL 1
(at Sh iilli li f d .d I'l I Fi' -
rill it xprimllle s11 e )IViC-
llon (i1le le (Clhih 11 'S ent Novembre 19'
i;s livr it sa', i'nt enl's. MARDI 27 Nc
litl. ullt ti llervliw iIt Jour 12 h 2 h 4
inal lranqli.s IFig'luro Maga Entrde Gdces
.6 h 8 bres 1
Entre GOdes
L'e.' limperatrict d'Il'un in UN JUGE EN
Stlogei, -,it New York affi H
Ic ,,I mIi, Irati inimp(ssible IMPERIAL 2
t(i ol l ut l sos llyrer [i 1101l n
Im ell. t tur, l 'ii1a s l miu is _
.ll a toutehl.ois ajotit t uti'il Novembre 19'
n' .S airit qute cIune inti- MARDI 27 N(
lilt, ci VlI' ill parte qle 12 h 2 h 4 1
c lie n, r 1(, I' lc5 1ii assut Entree Gdes
Iranc de liii (Ilie cC soit b 6 h 8 hres
t'e sujet Entree Gdes
Farah Dibah aC t ERNIirir D NER
,,1 ac reproche al Cl ib des IMPERIAL 3
cliescs qull n ealie it pas
vrales commle par exemplei
lt.s pretendus cent, mille Novembre 197
prisonniers politiques<,. El- MARI 27 No
it a aioute domainn dans 12 h 2 h 4
\uni an dnIs deux an. dans Entree Gdes
.ix ;ns dans vinfit ns la E h 8 h 10 h
1V 0 ilo oli-,ra. Cettic Vye Entrhe Gdes
t' pour I'ex imn6rotIicrt- est LE CHOC DE
Out' 1i Chah uin sejsavait x x
nalatdit dtc 1974 ,a Vou
in bti r r 'iidempn tiln Irnn LE llEl3
mndtrn' lUn Crsiistv lP Lundi 6 h 30
b:nlailt disnnraitrel avnnt LE SOLEIL I
-'lvoir :>rhi"v on o ni vrc. Entr6e Gdes
Fi. n vir-im ti'nt6 'VOiviP A 6h30 ET 81
, lItrn 't'stora inde'ind/ nt LA MALEDIC
Cch, riiist.,,crp T i' p En
civilisation je veux u'il le


C'est animce deo et es-
p11ir de cette conviction que
lu Shsibnnoc faith fjce "x
clifficulits don't clip soull
nI'C qt'ellhs ne sont pas
d'ordre materiel eti finan-
cier., Je velx dit ile res'
Cer dcbout .i lie ptux pas
me permUCttre de tomber
je no veux qu'on diso un
jour olle na pai tenu
elle a craque.


'EBIAL


Lundl 20
79
ovemnbre 79
bres
b-00
0 lres
8-1100
N DANGER



Lundl 26
79
ovembre 79
hres'
5-00
10 hres
8-00
tIOUR



Lundi 26
79
ovembre 79
hreg
5-00
ras
3-00
ES ETOILES
x x

et G r 30
BRULANT
1-50 et 2-50
h30
tTION No. 1
tree Gdes. 3.00


REX THEATRE
,MARDI
12h 2h 4h
AVANT 5 HEURES
Odes. 2.50
A PARTIR DE 5 HEURES
Odes. A.0O ET 5.00
BLACK JOY
xxxx
CINE TRIOMPHE
SALLE 1

S'ENFANT' DE NUIT
Entrde $ 1.60 et 2.00

HAIR
antr6e : $ 1.50 e 2.00

SALLE I I
ATTENTION LES
ENFANTS REVCARDENT
Entree : $ 2.00

SALLE IV /
ADIEU POULET


CAPITOL .i.
CAPITOL 1
Lundl 26
November 1979
MARDI 27 Novembre 79
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2 h 4 hres
6 hres, 8 hres 10 hres
LES FLICS AUX
TROUSSES

CAPITOL 2
Lundl 26
Novembre 1979
MARDI 27 Novembre 79
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2 h 4 hres
6 hres 8 hres l bhres
LES FILLES DU
REGIMENT
CAPITOL 3
Lundi 26
MARDI 27 Novembre 79
Novembre 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hl5, 2 h 15, 1 h 15
6 b 15 8 h 15, 10 h 15
SENATE DAUiUMNE

CAPITOL 4
MARDI 27 Novembre 79
PRIX UNIQUE $ 1-00
LE CAVALIER, LE
TUEUR ET LE BANDIT

I x X

REX THEATRE

Lundi 12 2 4 5 8 10 hres
Avant 5 hrea
Entree Gdes 2-50
IkADrls 5 iro-a
trade Gdes 4-00 et 5-00
BLCK JOY




RANCHO CINE

Lundi 26 Novembre 1979
FUNNY GIRL

MARDI 27 Novembre 79
HORIZONS PERDUS

xxx x x


CINE LIDO

Lundi 12 h 2 h A hrea
Entree Gde 1'-50
6 h 8 h 10 hrea
Entree Gdes :l 00
S OS CONCORDU


cmF, OLYMPIA
Lundi 12 h 2 Ih 4 hres
Entrde Gde 1-53
6 h 30 ot 8 hres 30
LE TRESOR
DE BOX CANYON
LA FEMME VIPERE
12h 2h 4h Gde. 1.50
6h30 ET 8h30
Gdes. 2.00

MAGIC CINE
Lundi b 6h et 8h
CORSAIRE DES
CARAIBES
Entree G. 3,00 et 4.00
Mardi 6b et 8h
TON FILS DOlt
NAITRE
Entr6e G. 3,00 et 4.00
Mercredi a 6h et 8h
JE VOUS FERAI AIMER
LA VIE 1 #1
Entree G. 5,00 et 6,00
K X X X

PARAMOUNT


Lundt 6 h 8 ires 10 hres L'Europe on lAm rique du
Erntrde Gdes It Sud Via Santo Domingo et
LES 4 CHAMPIIONS an Juan.
DU SHAOLIN
x x x I
ACTIVITIES r
CULTURELLES
DE L'INSTITUT Le point de la cruise
FRANCAIS avec PIran
mixU A IT'I


Lundl 26
17 heures 30
CINEMA : KLa minute de
verit&> Un filing de Jean, De
lanoy, avec Michele Mor-
gan, Jean Gabin, Daniel
Gelin
(Un couple s ,ipuiete as f'
ter leur lOine rnniversai
re de mariaa'e. Le maria d6
couvre que sa femme le
Itrompe Le premier bon -
heur, les premiers dlsac -
cords, les premieres tents
tives Le temps passe...)

Entree : 2 Gouidi s
(1 gde sur presentation de
la carte d' la hiblzothequel
Mardi 27 19 heures
Dans le cadre de sa quin-
zaine d exposition sur la
vie et 1 oeuvre de Jean Ra
cine :. audition d extraisS
de pieces et scQuences fil-
mees
Entree libre.


ANNONCES GROUPEES


~%lig

a KAD POWERA


Jollesse
Salon de Beaute

156, Rue des Miracles, 1506
(Entre des Rues Montalaia
et Geffrard)


General Lervices
Agency
ROUTE DE DELMAS
EN FACE D DELMAS II
Box 13145 Delmas Haiti -
Section de langues
Avise le public et les
clients q'ie les course d'an-
glais de frangais et de
creole, commencermnt s par
tir du I undi 8 Octobre 1979.



HOSPITAL ET
MEDICAL
SUPPLIES

Rue des Miracles, No. 84
Location et Vente
Lits d'Hopitaux Chai-
ses- Roulantes -- Tquilles
et Civieres.


Transports Generaux V.
0. Box 13, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853






ISERGES. GAILLARD.
AGENT GENERAL
38. Ruddu Montala T6 2 3131
Poft-j-Pn.'rce, Haiti "


ABSORBSA.
Sous-VEtemnents Maillots
SPENCERS
LAYETTES
KANTWET
LITS PARCS
CHAISES POUR ENFANTS


Coucouille
La collection tlittenne
qui vous propose des livres
sur la linguistique, la Socio
logie, la Psychologle, I'Ain-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 24m
Edition de Sirolina et le
precis de grammaire creole
compare e, et consideration.
Ethno -P ychanalytiques sup
le Carnaval Haitien.


HAITI
f COLOR LAB

Pour de meilleures Ph,
tos Service Garanti z
heures Tout pour I'ami
teur et le professional 0D
Sc Rue du Centre : T61. 2-0

Grand Rue en face BATA r f .


IA- (Nofa
6ctiuet JW..


Tout ce qui fait la diffi-
rence entire une femme nor
male et ne femme femmerlesgan
te -- 39 iuB des Miracles


Lunettes de haute quality
optiques et solaires en ex
clusivite cuez 3. M. Maxima
Ceiestin opticien diploma 98,
Chemin d6e Dalles
161. : 2-56/15


"flLTISPIOTSI PRACTICAL
LA QG T LISH SCHOOL


LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, Aalue Tel. : 2 4991



Qual tex

LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Pt.ion-Ville T61. : 7-0082.


v i 1%


Gagnsz d'avantage; appre
nez rapidement l'Anglais
sans effort; sans fatigue.
Professeurs Haitiens et Amre
ricains. Cours tous les jours
du lundi au vendredi. de
6h30 a.m. a 7h,30 am et de
3 heures pm a 8 heures pm.
PRACTICAL ENGLISH
SCHOOL
Me. Jacques Andr6; Av.
Directeur
18 Avenue du Chili
Tel. 2-2402


PHARMAC1E


SANTA MARIA
JEAN PCARDO
" Rue du Centre race


cocoo c$


Exactementane quri l tvo-,s
haupt pourtancher nature
element v(ile soil


Nutranment

Les sportifs, etualants, horn
mea actifs boivent NUTiLA
MENT, la boisson de Sante
MAN POIN GRO NEG SAN
NUTRAMENT


beaux
de fin
dessins

1'Etat


Danse bien
en apprenant










jes dances mondaines: Salsa,
Disco. Tango. meringue etc...
valier No. 16
Hcraire eIastiqae
Appelez Harry POLICARD
au 2-1389.

Rue du Dr Auda;n ou Ave
Jean Claude Duvalier No
16









Si vous souhalte: avoir le
doable au corps. Faites
vite de sauter jusqu' MInl-
Records.








CENTER

SI vous payez ownq aollara
le Disque Hait/ien c'est qua
vous ne l'avez vas achet6 a
la Rosenthal
126 Rue Pavee

ROLACO
A g e n c e immobilere
No 102 Lalue
; Rail Estimation etc...
fle.unone : 2-57o5


crise iranienne, Cette con
vocation rdsulterait dune CENTRE DE
ddmarche amricane pour METAPHYSIUE
obtenir une condamnatio-n ,)MBA BHYSIQUE
international ee 1loccup Unit6 Universelle en As-
tion et de la pli'se dotages sociat on avec la SIlD. So
de 1AmbnbassaJe amricai oiaton avec la ID. So
ne de T e mra cai ceite Internationale de Rea
ne de T rao isation Divine. Rue La-
marreTe1u.)Is or-au-rrln


Le government amier!-
cain serait pratiquement asa
sure, estiment les observa-
teurs, d avoir La majority
sur ce point, compete tenii
de 1 isolement de 1 lran sur
la scene internationaie Les
Etats-Unis avaien7 d all -
leurs obtenu que le conseil
de security ne se reunisse
pas pour examiner les griefs
irapiens a 1 regard de Was-
hinkton

Dans les milieux offi -
clels, on ne attend pas a
une issue rapide oe la cri
se crede par la rise d a .a
ges mais on pienFs que la
temps joue en faveur des
Etats-Unis
Les fonctionnaires Infor -
mes du Departement dEtat
font observer qje la perto
de, sacr6e dsns la religion'
musulmane. du ram>, dolt se proltnger ccn
core une semaine Enll outre,
un referendum sur les fuiun
res institutions iraniennes
est prevu Dour le 2 Decev.n
bre Enfin, 1. Chah se pro
pose de quitter les Etats-
Unis si sa sa'te le li eil p
met, dans une ou deux so-
maines

Le Gouvernemen amerl -
cain a recu, d autre part, ID
directement.' DUimanche, de
bones niouvello ; sur Il.
sant6 des otg'ges de 1 ..ni
bassade. )elon le represci
tant rlpublicaiii George
Hansen, premier americai
autorise a rePccntrer cer
tains d entire .-ux depuis I1
dtbut de leur detention iil
y a trois semanes Uis vont
bien et son1 simplementS
s Aussi s efforce-t-on a
Washington, dans les mi-
lieux gouverne"mntaux. de
decourager toute specula-
tion sur li possibility dune
intervention miilitaire des
Etats-Unis en Iran Le De-
partement d Etat a notam
ment qualifil de efausses
et malveillantcs,> des in-
formaioAls de presse en
Grece et au Portugal sur
1 6ventuelle u',.lisation de
bases daris ecs deux pays
pour faciliter un coup de
foice amfricain centre 1 1-
ran

Des fonctiontaires ameri
cains ont, d autrc part, de
plore les infsrmations se-
lon lesquelles les Etats -
Unis poLurraient revchercher
la collaboration d Israel
pour essayer de lib6rer les
otages par la lorce, en si u
lignant que ce tenre d'n
formations risquait de nui-
re a la seculite Fdes d6te-
nus.

En revanche, 3a crise ira
nienne, pensenL les plus
optimistes 1 Washington,
Deut-vtre rsAolUie' dans le
cadre d une solution Di -
plomatique que le Secretai
re d ELat, Monsieur Cyrus
Vance, et le Secr6taire G6
nmral des Nations-Unis, M
Kurt Waldheim, ont 4tu-
dile ensemble
Ce plan comprendrait la
lib6rdtion des otages, une
reunion du conseil de secu
rit stir les accusations du
gouvernement, ranien con-
tre les Etats-Uni F et la
constitution d uns organ in
ternational pour entendre
les griefs de 1t ran contre
le Chah


marre No. iz Port-au-Pirm
ce.
La SIRD est fondue par
un grand Maitre de 1'Indd
Spirituelle, le Swani Guru
Devand Sarasvati Ji Malha-
raj. plus connu sous le nom
de Swami.
Pour tous renseignements
complementaires adressez-
vous) a India Palace. (BI.-
centenairel.
N.B.- Le MYM ou Man-
tra Yoga meditation ne de
made aucune preparation
au prealable pour passer a
la phase pratique.


TOYOTA
cLa marque viable, robust
elegainite, la Marm-' que
choisissent les gen senses.
HINOTO S. A. Ru "avee
Tel. : 2-033






Le Magasin quo transfor-
me vos enfants en aPetits
Bijoux)) avec ses prEt-5-
porter 39 Rue des Mira-
cles




A


A reu de tries
IFORAICA tissus po0r les robes
d'annee, de jolis (
BATIMAT pour enfants.
Achat Vente Locator 89ue du magi d
sATIM 4T DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
fiue ds Q)uai 77 UN COURS
UN OURS
INTERESSANT


AVIS AUX
INGEMIEURS
Tous types de Fermeturei
roulantes metallcques de st
rete TURIN, ITALIE -
- G-illes articles extensi
bles
k dJeaux mltalliques aivec
o'i sans marnvelle Epals-
seur : 1 J-10; 12-10; 15-10
-Portes gllssantes -mltezlll-
ques etc...
Delai de llvralson CIP
Haiti Franco Douane : 60
jou s ,
S dresser au Magasin
VIrIELLO FRERES 303
Blvd J.J. Dessalines, PhLne
2-3741


CONTROL
INSECTERAT
Fxtermin,r rapidement
les insects et les rougeurs
chez vous contacte- cop
trol Insecterat 2-4991


Dep
gidniq
Sous-
teau
Ele


Vous qui vous trouvez en
gages dans une profession
oil votre plus ou moins
grande hablitl a vous ex-
primer correctement contri
bue a votre advancement a-
vez intlrlt h vous inscrire
aux course de Diction de Ma
dame Robert Denis:
Adresse : 16re Impasse
Lavaud No. 13 23497 Del
mas 19 N* 12 6-1349.
Beaucoup ont experimen-
tI ce course avec succk eA-
lors pourquol pas vous.

_-----_---- ^

INDIA FALACE
Le Bazar des cadeaux exo
tiques Tout 1'Orient et
ses mysteres pour pla.re et
charmer.
Bicentenaire du c6t de
la Douane. grades facili-
tIs de Packing.


%f


AU PETIT
BATEAU,
positaire (de tampons hy
ques Vltements -
vetements Petit Ba
articles pour Bdbd.
ctro managers Prests


DANS NOS CINEMAS


o-
s4
a-
mm,


an


Nouvefliste Execution d'or
Jonnances, sons, consclen
ce professionnelle


I t ga


7 o'a,1


HAYTIAN AMERICAN SUGAR

COMPANY S. A,

SUCREE MI RAFFINE POPlTLAIRJ*.
POIF AU PRINCF, H'WITI

USINE" HASCO
SOCIETY ANONYME H ITIENNE

(Planteors et Fabicants
unm v aw^,warnywy>w a .P~~iiaJwW3c^^.


0


LUNDI 26 ;OV-EBRE i9799


~_i____~~~________


u -n& *


d l 16t age)


Waim LIAXII %On vj





LUNDI 26 NOVEMBRE 1979


Petillant


Rafraichissant


Agreable a toutes les Occasions


l'ar Pietre LLUtAILL


tqueis de Kazakhstan et -d1
s u Central 'Kirghizle


MOSCOU. (AFP OLuzb'.klsuin, Tadjikis.an (.t
Lcs mnitlv'utmeints qui atii Til kmin stani ainsi quo
tent 1 Islam an Proch-' dans le Caucase (Azerbaid
o)rl'ent se develoupncilt aux tin p irt:Cullir'erinnt) ma s
Snt icres m nes ces rI' aussi en plein coeur de I
toniu)s iimuisiiliIiant]sa i Ruid s e "-(T.tlares d.- la re -
itRSS sin y re ccr ir- pion d' i-Kazan)
11 n ltll it d lml lilenc l)' I
rip iblc Les pirenmier; Iesaltats d'l
L'iinpoltcane.' i0l' I ficteo'" ltuensemsent publ es ce(.
islminiquc in I'RSS n ,'i te annee oii. (ionltime la
i-'n pas ;)o)ir aal'ant imou.ls lo101e powissee dumograph:
ina; de. Environ 3&' dens 2;,!' g1''1 niitilmane,> : ltoues
millos die Sc i ltiquet son' '; le 10 .' on oil la majori-
Miusulnlmajtis Lc ,lltt 'ia tc de la pOpul atiionl eCt G o
rigiine mil. uilIain'C. grouij, s rig 'ie IslaniiqLW connais -
sul tout dalls 1L"; 'i'iu Sent title pro.'oess.an netLe


PEINTURE HAITIENVNE

A MONTREAL
Apres Is USA. It Cusa- d Ar, voila dcux arts al
dL est le pin cl t rtid 0 lnu.,is, n :t pas perdu cle soiln
ipu-, Lrand i nir l ;' '' n3sp ra. onl social Gii lI!


t ns. et c, st l1 si le p: vs
i la vie ciil' 11 : e r c!,ue'
i 1l l'.rn ucr t i'nt cuto',ct hlia
irne est io.n di-re ncglil
aslt. I

A tit re cl'cycm"nio on
;)u'tl C.ter lin 'e x::in ox1o.
ic li de p'in'ilnir 'a 1t iInn
dce iOio jeunli' colnnati Ae
(0c:iidy Pt -val P :a R'' -
ta'e. Sa pei-, uie a provn-
qie un choc i';.nz it' rnilt ii
in ce sens cQil 'artiste en
xpouant. dpes utiet-L d':nsO -
,:il.on halt enne: dcts src-
nells de v,.iudo't. des Irescsueis
Iiutles en co'uitelir, ces sio-
](t- t)itul a fr;'t d, u < nouss, a provw-que dL l'emo
c on: Out - j -


Ict cna.t ltre inrepratlon
ol I uno.tc:dtitner dans sec
a prcus les plis toucihants.
troui.e une place de clin.x.
et pn ce s nu- ii rappelle
V-inen 2.
On prut e6u ement noter
lUI ur-' corta nri maltr.'se du
nit.- r de p -'nz'e.

April's cete. exposition de
Guerdy Prevul organ.se par
le promotteur Yvon Val-
cn. les caniad'ens manifes-
tent le dL"'r de pconnatre
davantage la Peont ure Hat-
tionne. C'est ainsi-qu'il est
projete d'organiser une ex-
positieon Montreal avec la
part'c:pati'n rie plusieurs
-ER'trcs. peirtrce venus d'HI-ai


Gue:dy Prcv'.l que, nous ti. Cette exposition est fi-
vnns ddcouvert al court' xee pour luet prochain.
d une expos:tioi-, au centre W.L


EN UNION SOVIET TIQUEE


, men', plus forte que le?
,utres, Ceci a nature element
contribue a donner do
po ds aux analyses des S-n
v etoluogue3s qu'. usident
,l! 6clatements de 1 empi-
re Sovietiquei


La situation est, en rait
beaucoup plus complete
Pour apprecier 1 influence
potentielle du facteur Is-
1-,mlque,' et en particulier
de 1 echo que peuvent trou
vct en URSS les appeals de
1 Ayatollah KI-omeiny et
de ses disciples, on doi-t no
ter d aboard que le chiisme
est tout a fait rninoritaire
r.hep. les lAusulmans
d JRSS.

Certes 1 Azerbaidjan Chil
t a une ironiti-ie commu -
e avec 1 Irana Ma:s ces
tChiitest Sovil.iques ne
sont que 2 millions et de
mi environ et 1 Icrasante
majoiiti des Musulmans
L URSS appartuent a 1 Is -
lar Sunnitet de rite Ha
ncf, e

Les risques de conuta -
g-on sont surtout limits a
I hure actuellr- par pro -
cessus continue d.e misation> Alorsi cue chez
les Russes ec nolamment
chez les intriclecLuels in
constate un regain din
fluence du Christianismne
orchodoxe il scmble bien
que 1 on ass s'e a un mnui
vement contraire chez lsea
sMusulmans>t Le develoio-
pement de 1 enscignement
y est pour beaucoup La o0o
graphic de plusie.rs des dii
rigeants dorigire musul
mane tel' Monsieur Mukha
mad Nadzar Gapourov, an-
cien instituteur devenu pre
mier Secretaire de la Turk
menie, est a cot cgard exern
Diaire


Ma's la raison principi
le de la De-Islanisationa
accompagnee d une trus.i-
fication> de faith -Ft la pro
motion social-c ue le regi
me Sovi6tique a permit
aux cadres musulmans d ai
qudrir Enfin il est incon ..
testable que les idgions M;i
sulmanes sont celles qui
ou; le plus beiif!cie sur lt.
plan economique cles soixau
te deux ans de Lnanu.:r
Soviitique.

II n emapche que la pDl
distance de 1 ;nfluenc-e c- d
I Islam preoccupe les diri
giants Ricemmen; Mon -
sleur Gapoarov dont la R6
publique a une frontirea.
commune la fois avpe 1 T
ran et 1 Afghanistan d6non
cait la propaga.ncd'e Panis
1-"miouec menle par de.
centres de proaagandes 6
rangerss> a destination de
sa region. I1 diplorait 1s
maintien smrane chez leS
j ecmues commur,.stes da
pratiques comme la circon
c'.son, l e manage relay -
gleirx Dlus i1 mIoins elar
destin. le pavement du ks
lvm (achat de la fiancee,
ou les pillrinagcs E des
lieux Saints

Pourtant sa caritale aconi
plus de lia rauoiti der
300000 habtaitats ent. M.
sulmans n a ultiu; de Mos-
qu6e depuis la dostructiorn
dpe la dernir,e Dar un tretn
blement de terre en 1943,
alors qu unep elise orth -
doxe exislte et qu'une foule
impressionnance de fidI -
les sy rnssemtnle parfois
comme il a 6et possible da
le constater a Itaques cet-
te annke
Ii est difficile dans ces
conditions d cvaluer le rnm
le que jouera 1 long term
1 Islam en URSS


A L IPN


CLOTURE DES TRA VAUX DU SEMINAIRE

INTERNATIONAL SUR L'EDUC4 TION SPECIAL


Du 18 au 23 Novembra
dernier, il s est tenu 5 1 Ins
titut P6dagogique Natio -
nal, un seminaire interna-
Lional de for:nation de mo
niteurs pour I Education
Speciale en Haiti plac,'
socs la pr6sidenc3 d hon -
neur du Docteur Hubert De
Ronceray, Secretaire d Etat
aux Affaires Sociales, sous
la pr6sidence du Docteur
Buffon Monde;t.n, D616 -
gue d Haiti au Consell d.-
recteur de 1 Institut Intera



Le Championnat
ae flrance de
lere Division
PARIS (AFP'
La 18eme journee du charn
pionnat de France de lera
Division a donn6 ce week-
end les rdsultats suivants:
Monaco bat Lyon 1-P
Saint Etienne bat N'ce 4-2
Angers bat Strasbourg 1-P
Valenciennes bat Nimes 4-:
Lille bat Par:s S.G 4-2
Lns bat, Bastia 2-1
Le Match a 1' report
cause du brouillarr a ls
45tme rm'nite sur le score
de 0U
Sochabx bat Nantes i-o
Laval bal Marseille 2-0

Vo ci le classem:nt (tou
les equipcs ont dispute ia
matches)
1- Monaco 29 pt-
2- Nantes, 25
3- St. Etienna 23"
4- Sochaux 24
5- Strasbourg 21


KISSINGER:
Demenli de M.
Le Duc Tho


Stockholm (AFP)
Les revelations de M.
Itcnry Kissingur sur ses ine
goc ateons secretes sur le
V etnam ont i6t formelle-
ment dement'ces sur plu-
sdieurs points par son pranci
pal mterlocuteur, M. Le Dua
Tho, membre diu bureau po
itique idu parti commun.s-
te v etnam en

Dans une interview que
public dmmanche h Stockholm
le quotidien lbberal eDagens
Nyhnter,, M. The aff rme
notamment no jamais a-
vo.r suggere aux americains
de se debarrasser du pres--
dent sud-vietnamlen Ngu-
yen Van Thieu en l'assassi-
nant. < faux. Je n ai jamals dit,
n; pcnse cela. Nous n'avons
jamais ex ge i...) que Thieu
d sparaisse. II aurait simple
ment ete replace par une
copie de lu -mem-. Nous re
clamions lai m se en place
dun nouveau r6g'me f Sal
gon, a-t-il dec!ard.
M. Le Due Tho a egale-
m nt dement' en la quali-
f ant de opu"i m nsonge>
l'aff rmation de lanc'en Se
creta re d'Etat americain
aux terms de laquelle il au
rait d6dlari que a!a voca-
t'on de mon uays nest pas
cd s'mplemmnt prendre le
pouvo'r au Sud-Vietnam
sans dom ner igalement 1'In
doch'ne toute sntieres: vCet
te contre-verilt fait parties
de la campaign amnricaine
et ch'noise d rig6e centre le
V etnam', a-t-il estim6.

Le negociateotr du Viet-
nam a par aillours estime
qug a les Etats Un's, mais
aussi ]a Chine nnt essave
de proteger le regime de
Sa'gon, apris la signature
des accords de Paris, le 23
janvier 1973, e(Washington
en lui accordant unpe m-
portance aide mllitaire' ei
Pek'n en arrltant tout sn-=
tien pour nousa.
L'interview de M. Tho a
6td recue'llie a Ho-Cbi-
Minh-Ville au moment ou
seules les bonnes feuilless
des mmmo!~)es de M. Kissin
ger ita'ent publi'es, dans la
press occidentale, Indiaue
aDagens 1yE-ter*


mdricain de 1 rItant avet?
comme'coordonateurs Mon
sieur Max Fouchard, Se -
cretaire GUndral aux Affai
res Sociales, Docteur Le
grand Bijoux, Prisident a 1
de 1 Association Caraibe
pour 1 arrieratiori merntale
at Docteur GrTrdt Leo'i,
President de 1 AssociationI
Haitienne pour la Ribabi-
litation des landicapes


d6quats; la formation des
moniteurs po -r coles- et
classes speie les etc An -
Lant de pro blenes Imuor-
tants qui n ont lias man-
qu6 de suiciter de vives dis
cusslons et d irnmcr les dO-
bats au course des tables
rondes...

Rappelons que la sean-
ce de cloture a pris filt a
vec les allocuti inms de Mon


recteur 'duo Faeau. da
10EA en Haliti et du Doc
teur Buffon Mondestin. Pre
asdent de la Commission
Nationale pour 1 Annie .In
ternationale de 1 Enfant '
Pour termine,. cisons qua
nous comptons revenir sur
ce s6minaire en approfon-
dissant les ctinneesV avec
1 un des coordonnateurs sur
la formation de moniteurs


Ce srmlnaire ievetai" une sieur Ragnar A rnsen, in- en Education peciale.
grande importance aux
yeux des organisAteurs I11
a penrm's de fat nle intl ,,PL" TO
et d envlsager les cond POST-AU PRINCE / SAN
tlons ds dan t laquelle se don
ne 1 Education spfcciale 'l
Hieti Une sltuat.on m et des aler retour
conditions qui ne sont as
des plus enviables puis P LUS TAX E


tries exo giant ne reqarnien -e LUXEMBOURG :
presquetrieon Oputd6parte
meant inress et se con aler retour a partir de
tentent de don renus: dani
tre part, la forn.atlon $d 0 O PLUS AE
personnel (lea nniteurA L A
laissait souvent i dslrenr
C est ce qui e, piqueLo, en
Strautres, ce s6minaire a- TRANSIT A NASSAU SANS VISA
quel a prits Dar plusleurs .
personnalit6s interssies a % RenSeigneZ-VOUS SUr CCS tarifs A
la question 0 a peut etller
Monsieur Mar c Gold
Soorua 6stoorinviteo Southerland Tours
pour la prese:ntation au
th(me de cen seminaire.
Martha Brown (Jamaiou).
Monsieur Alain Beaudouin lO vous vous procurerez
(Canada), Docteur Fau
s drv Pierre Loui-, Canada,- aussi vos cMheques de voyages


Mondestin, Bijou Leon, Ma
dame Marip T C Hall. A
(OMEP) Madame Denise jI_= .
Fouchard ('en.re deduc o o's
tion Sp6ciale) Madame Ben A ,
j_ .cy.. .. ,II A f_ a


jamIn (psychonujgue), MAon
sieur J6rome Beldorin (Ar
che Haiti). Docteur Ch Dot
yon, 0l f'oeur RK Andri Fi6 I
vre (Institut Monfortl. 4 i-"r
Soeur S.s.er John (Ecole St
Vincent) etc.

Plus...urs po'ts mpor L 30 AVENUE MARIE-JEANNE
tants ont et ,bor tls au TEL. : 2-1000
cours de ce serminaire tels L'AGENCE QUI NE PERD JAMAIS
que la dltectiln- e' la sti- DE VUE L'INTERET DE SES CLIENTS
mutation p'icocoe avec unec
exposition de moatciiels a rcGC OOOCOO o







LH7


BLOCS E. R.F.


ETS.RAM FLAMBERT

Materiauz dConstruCtkH'


- --------- 'I,....A'~~ I


LES MUSULMA 4/S


ersueer

ergile I eeremiquc dhuli a.t


............. 11 111 1


___I


i


S,-PAGE 7






rt n


w r-r


I a I rrr -~ --1 r=a ,, ---- --- ~ LVr


mmmmmmmmmm.


L


I


I


I






rAGE I. ,IB OUVIJBIST I LUNDI 26 1OVEMBRE 1979
---------- . .... ...v .* *>*- mm - m


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT ]

Midl 2 heures 4 heures ?an permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30


CE SOIR
Salle $ 1.50 et 2.00 Salle 11 $ 1.50 et 2.00 Salle III 2.00 SaHe IV 4 1.50
DOCTEUR ZHIVAGO COMME UN BOUMERANG HAIR LES MAFFIOSIS
t o - ---- ----------o o t w .-. o y.--Q--or--~oi ao -- . -- - --- -- ~~ '= ... .a vrJ --------- -- --- --


Avec Marie Claude,
,Tiphaine
Le Moigne pour
son heureux
anniversaire
Jeudi so.", Marime Cliaida
u'riplhaine, Le Moi",'ie, Zala
clhe de Presse pres 1 'Alsbas
sadc de France, charninte,
4pirituelle, prrtque timide,
surmontant sa modsstie. s e
tail entouree pour son heu-
.reux anniversaire de quel-
ques amis, la pensie qu'u
te jole pour sire plus gran
de dolt dtre partagee.

II y avait autour d'elle, en
sa coquette residence ju-
chede dans un bosquet de
*ourdon Park, d'ofi le soir
Viort-au-Prlnct s'of re corn
me un joyau rcsplcelissant,
O'e sympathiques memnbres
de la Mission diplomatique
vt de la Cooperation fran-


cases donit iv. Gerard Tu i
rollle, Professicr d'Histoire
et de Geographie au Lycte
Alexandre Dumlas, sa jolie
f: mme Claudie, professeur,
la ravissante spoer de cctte
dernicre. Mile Christlne Re.'
vel vcnuti en vacances de
Loitrdts, M. B,,trand Wiede
m a is pp G o i r a n
A d j o i n t a l'Attache
Culturel de France, M. Gil
bert Faulques, M. Christian
Ogler, Attacher Commercial
Adjoint et nous. Et plus
tard I'Ingenieur Lionel Esti
me et son piartenaire au
Tennis. Une sympathie mu-
tuelle s'dlabli:;eait vite en-
tre les invites de Tiphaine
qui avec le edtachement
d'un catalyscur facilitait la
reaction.

C'dtait un piaisir 0e cons
titer chez ce: jeunes gens
car ils sor. r,)us tres jeu-
nes, cette d;spon!bilitd d'u-


Professionnels, amateurs ou melomanes avertis
Pour tout ma'sriel electro-acoustique
Vofez Aux Ondes Sonore
'our tout appareil de haute fidsliti
IVoyez Aux Ondes Sonores
Popr tout m..erncl elecLronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour toqu materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Scnors
S our tout en matiere de Television
Dt l'antenne au recepteur
Voyez Aux Ondes Soeures
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
I'entretien de vps disques /

Voyez Aux Ondes Sonores
I. *a ehoisir votre guitar classique ou electriue
k Vyes Aux Oi.Jes Sonores
Vlolonistes, Altistes, Violoncellistes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos radins et cassettes poir voiture
Vovez Aux Ondes Sonores
.A Poor vos enregistrements : tape on ruban magnetique
cassettes. carirldges sont ncessaires
IV VoveP. Aux Ondes Sonores
Von.i PvP hebeoin ne cables
Sectroniques o 1letriques
SVovez Aun Ondec Sonores


SAux Pndes Sonores

I Tout... dans tdus les domaines
4i Rue Macdjoux Telephone No. 2-3821
Au Service du message sonore


ne intelligence ouverLe a.
.toute' la probldmatique de'
la conjoncture mond.ale ac
auelle. Chacun dentre eux
se trouve de plain-pied a-
vec n importe lequel des
grands sujets du moment.
Les plats savoureux prdpa
rds par la cuiriniere de Ti
phaine ajoutlai,.nt aux deli-
ces de la soirte, toute ed'al
legresse permanent, de bon
ne humeur, de joie de corn
prendre et de faire comoren
dre)) comme dirait Thierry
Maulnier.

M ROBERT BUDIN
EMINENT AVOCAT
AMERICAIN
ARRIVE AVEC
SA FAMELLE

Vendredi soir, 1 habitat -
tion Leclerc a ma-qu6 1 ou
verture de la s.saon en pre
sentant sur la Crande ter
rasse pres de la piscine son
Buffet agrdmentd du spec
tacle de la Troupe Bacoa
lou de Madame Odette La-
tour Wiener
Tous ls tourists don't
regorge 1 Hotel rtaient Dr6
rents dans ce cadre enchan
teur. Monsieur Olivier Co
quelin, aussi, proprietaire
de 1 Hotel, arrive chaque
week-end pour y apporter
loeil du Maitre qui en -
graisse
II etait entoure dce lai
charmante P R Carvl Pe-
ters, de Claude venu de'
Cachaca et de nombreux
' haitiens.
Dans cette tmosprnere
de joie de vivre se remar-
quaient ea:tre autres, 1 6mi
nent avocat a:nericain, M.,
Robert BUDIN. du fameux
Cabinet BUDIN. BUDIN, et
BUDIN de New York. sa gra
cieuse femme b.tleen de
Travel Sales ct Service (T
SS Travel dei Broadway.
QuPe nous avons counue il
y a sent ans lors d'luW'E vi
site en Haiti, sa :avissante
fille Jodi Budin, diplo -
mee en special education>>
de 1 Universite de MiamL
institutrice a la Kelsv L
Pharr Elementary' School
de Floride
M Robert L Budin est 1 heu
reux pere de deux au
tres enfa;its, Harlan. I .l-
ne dtudiant en dioit laa
South West Uniwv-sity La,
School de Lo; Angeles Ca
lifornie et Jessica. la ben-
jamine, 12 ans
Monsieur Robert Budin.
sa belle lemma Eileen ea
sa ravissante fille Jodri.
sont de ces gens nul par
leur exquise amabeilitu don
rnent une nouvelle dimen-
sion a la vie atour d eux


Anne PIVAR, charmanriT
pianiste est arrlvee au


Mme. Joseph V.LACOMB



Lincoln Plaza Delmas


PHONE 6-2369




LA VIE EN ROSE


Vous propose:

POUR VOUS MESDAMES

LA FINE LINGERIE FRANCHISE ET AMERICAINE
LES TISSUS FRANCAIS ET SUISSES
LES MAILLOTS DE BAIN ET ROBES DF PLAGE
SACS A MAIN CEINTURES BIJOUTERIE FANTAISIE
PULLS BLOUSES FLEURS FOULARDS BAS
ORNEMENTS POUR CHEVEUX ETC...
ET TOUT POUR LA DANSE

POUR VOS ENFANTS,

PULLS SHORTS ET CHAUSSETTES
MAILLOTS DE 1AINS ET LINGERIE FILLETTES

UNE VISIT S'IMPOSE

A LA VIE EN ROSE

OU VOUS ATTEND UN ACCUEIL CHALEUREUX


OUVERT: 9.30 a.m. a 7h.p.m.


TOUS LES JOURS

'Ww --*M 'r "f* "* a ar-- ~- ^ccsway- "x_ ^L_- -*- ,ji fa .a -.. "- *-


course de la semaine ve -
nant de New York Annet
var est p a n1 s t e
elle est une amie de lon-
gue date. Elle 6tait ici ta
derniere fois, il y a hiir,
ans Elle loge au Grand Ho
tel Oloffson
Jay DURANTE et Carol
Mc Hale, avec un sens ad-
mirable de la oie de v.vre,
sont en train de peindre
leurs vacances en Ha.ti dcs
sept couleurs de l'arc-es-
ciel.
Jay Durante est rAdverti
sing Executivpe de la Socie
te d'annonces publicitaires
DOYLE. DANE BERNBACH
de New York.
Carol McHaie, jeune et
belle, comme un mannequin
ou une actrice. est avec A-
nesh Viseltear Gumbinner
(AUG) Advertising Agency
de New York
Au Grand Oloffson de-
puis quatre jours, ils e-
taient rejoints dimanche
soir A cet hotel par Ar-
mand Morisset jeune cana-
dien, A Peligre depuis quel
ques mois et sa ravissante
amie Anne-Marie Gagn&
Armand parole dejk le creo-
le.
x x x x

Bchzad FATiMI, trial Engineers americain, o
rig naire de Teheran, Iran
est arrive au course du
week-end avec sa jeune et
belle femme Donna travail-
lant dans 1'exportation .h
San Francisco, Californie.
Ce jeune couple loge A i'Ho
tel LE REGENT, Petionville.

Nous et'ons samedi soir
au PAPYRUS ofi la joie
fleuri'ssait comme dans un
jardin de printemps. L'emi-
nent avocat americain Ro-
bert L. Budin, sa captivan-
P@ femme E'leen Dudin, de
Ia TSS Travel, et sa ravis-
sante fille Jodi Budin, et
nous y etions allies voir le
feu deo joie qu v mettait un
ensemble musical entrai-
nant don't les cadences met
talent la fourmi dans les
pieds des clients de Chez
Gerard, quana nous rencon
trFames avec notre cher a-
mi Eric Nicolas, Joyce Pa-
n'tz, de Prinrcton, New Jer
sey qui vend des biens im-
mobliers pour la Firesto-
ne Real Estate a Princeton
et travaille pior la Kurtz
et Tarlow Advertising L
New York, et Diana Lo-
wey, voyageart en compa-
gnie de Rozlyn Paws. pro-
ductrice de films industries
A la Suntree Productions de
New York. Dimanche soir,
Joyce et Ro7 talentt 8. 1'O-
loffson, Ce matin alors que
Diana s'est rendue au Cap
HIaitien, Joyce et Roz ont
vis te notre c(Ilection de
perntures. Ces trois char-
mantes visiteajes Iogent au
Christopher Hiotel. Elles
sont du group de 20 de
Matterhorn blort Club de
N.Y arrives par Jeudi.
x xx x
G'nette Harvey et Colette
Marien 2 ipeies et gentil-
les canadierinnes ners venues du Quebec il y
a dix jours 0ot trouvd en
Robert Coster, diploma de
la Sorbonne de John Hop-


NOTE D'INFORMi/TION

A la Colonle
Francaise
Vaisseau LE HENAFF, et
Patrouilleur 5ACTURIUS,
front escale a Port-au-Prin
ce du lundi 10 decembre au
vendredi 14 decembre 1979.
A cette occasion les Corn
mandants des deux bdti-
ments ont exprimb le sou-
halt que des officers offi-
ciers mariners et membres
de 1'equipage soient requs
pendant une journde ou une
soiree par des families de
la colonies franchise.
Nos compatriotes disposes a
offrir gracieusement un
tel accuell sont pries de se
fair connaltre 8 l'Ambas-
sade (chancellerie en prdci-
sant comblen de personnel
ils serarint, avnos.s a. invl
ter et quel jour. -,
Par ailleurs ie vous infor
me sue la visite des batl-
menss sera permise au pu-
bUle du mardi 11 au vendre
di 14 dtcembre de 14 heures
8. 17 heures.
Port-enl Prince le 21 Novem
bra 10T9
Louis DEBLE
amOrosadeur de France en
HAITI


A U FIL DES RENCONTRES


ichos et Informations


Le Secretaire d': at et ie
Sous Secretaire d'Etat a 1'In tique haitienne etablie
terieur et 8. la Defense Na Washington.x
tionale MM. Claude Ray- X x x


mond et Daniel Supplice
ont effectue en fin de semai
ne une visited d'inspection
Pedernalos, ou un barrage
consLru.l conjointement par
la R6pubPque Dominicaine
et celle d'Haiti est en course
d achievement.

x x x x


Plus de 40 personnes ont
ete arretees a Jeremie sous
lP'culpation d'organisation
de voyage clandestine.


Une delegation haitienne
participera au prochain con
gres que tilnera dans la Ca
pitale Chilenne la Confdde


kins University de Bologne
un guide prestigieux. Ro-
bert, fils cadet de l'illustre
photograph ameri c a i n
Ro ge r C o stf r deve
nu industrial, ct oe sa cap-
tivante femme Laura, est
n6 h Paris, mais a comment
c a vivre ici depuis 1 gp
de 6 ans.
Robert qui est haltien ai
me Haiti avec intelligence,
c'est-k-dire avee lucidity et
objectivity.
G:nette Harvey et Colet-
te Marien logent au Chris-
topher Hotel.
Elles ont td accompa-
gnres par Robert pour visi-
ter notre collection de pein
tures.


David et Mikki Goldbecl
arrives de New Yoik samedi
ont pris logement au Grand
Hotel Oloffson.
David et Mikki sont tous
les deux ecrivains a Woods
tock, New York.
Ils sont < Ils forment unn diligen-
te dquipe ecrivant sur la
nourriture David et Md.ki
passent une semai.pe 3
Haiti.
x x x x

Karine Monguillot
et la Collection
1980 de Yolande
Montas
Avec Yolande Montas, no
tre belle et talentueuse ( liste> le plais.r ne finit
pls. Elle va au devant de
ceAte voracitd chartnme des
gens de gout qui veulent, a-
pres avoir goute aux deli-
ces qu'elle lui done, enco-
re, encore et encore plus.
A i n s i, e 1 1 e prd
s e n t e t o u ours ses
creations en plusieurs vo-
lets pour epuiser la voraci-
te de ses admirateurs et ad
miratrices apres avoir epui-
se son propre talent pen-
dant toute un, annee de la
beur, pour sa collection
1980. En effet career 80 mo-
deles de robes de sport, de'
cocktail et du soir pour la
joie et la rierie des jeunes fil
les et jeunes temmes qu'el-
le veut habiller, sans ou-
blier le plaisir de ceux qui
les regardent ,t les admi-
rent, constitute un labeur
d'amour auquel Yolande s'y
met avec le mame soin que
Paul Valdry a un podme. Et
l'on romprend le plaisir e-
merveilld qu'elle a donnd
Met'eredi dernier au BIS-
TROT avec le premier vo-
let de Ia presentation de
ses creations et celui qu'elle
donnera mercredi prochain
au meme endroit avec le se
cond volet qu! aera precede
d'une exposition de ses dei
niers tableaux et de ses ba
tiks au POTO MITAN car
Yolande est aussi un pein
tre dpatant.
Yolande Montas, accompa
gne de Pierre Claude, mon-
trait vendredi soir 1'Habita
tion Ldclerc a M. Jean
Monguillot, pilote moyen
courrier d'AIR FRANCE (Eu
rope et Afrique du Nord) et
sa captyvante femme Kari-
ne, (stylistee comme Yo-
lande, installe a la Rue
de Grenelle, Paris, arrives
mardi dernier. Karine Mon
guillot qui a travaill com-
me mannequin avant de de
venir stylist pour les gran
des Maisons de Paris, trout
ve dpatant ce que fait Yo-
lande Montas. Elle sera par
mi les mannequins Mercre-
di soir au Bietrnt.


Centre Medical 27
Chemin des Dalles
CENTRE MEDICAL 27
Chemin des Dalles
Conference du Mercredi 28
Novembre 1979
Par le Dr. Franck Thomas

MAISON A LOUER
A DIQUINI

4 Chami res a rnac-her --
4 Sales de B:.inr Dpen-
danceS Vue macnifique.
Sonnez le 5-1302 entire
1 hre. P.M. et 6 hree P.M

HOUSE TO RENT
AT DIQUIN1
4 Bedroom '4 3sathroom
Maid's quarers.
Caol t-1502 between 1 h
P.M -nC 6 lir zs P.M .


Iran, au course de la reunion
que tient des aujourd'hui la1
Commission des Affaires E-
trangeres de 1'OEA.
Cette revelation a ete fai
te par une source diploma-


2eme Conference
du Dr Carolyn
Fowler a
'lnstitut
Haitiano -
Americain
Le Docteur Carolyn Fow
ler presentera a. l'Institut
Haitiano- Americain le mer
credit 28 novembre A 19h30
la deuxieme d'une serie de
quatre conferences pronon-
cees autour du theme sla
prise de conscience noire et
la literature: le Cas Afro-
Americaln.
Au course de cette deuxli
me conference intitulee LIAt
terature ou Contribution noi
res (La litterature noire
fome-t-elle une tradition
different de la tradition
blanche Amdrlcalne?) le
Docteur Fowler tachera d'O
tablir la diffdrerce qui e-
xiste entire la litterature
noire et blanche 6manant.
des Etats Unis.

Diplom6e de 1'Universitl
de Pensylvania oa elle a
regu son Doctorat en lltt1
rature en 1972' le Docteur
Fowler s'est adonnde depuis
a des recherches littdraires
et l'enseignement. Elle
occupe actuellement la chal
re de Professeur de litt ratu
re noire h l'UniversitO d'A
tlania ofi elle travaille en
collaboration avec le Pro-
feLseur Richard Long per-
sonnaae bien connu dans
les milieu intellectuals du
pays.
Le Docteur Fowler se trou
ve actuellement en HAITI
en quality de nior Reseacth Fellowe et el
fectue des recherches sur la
philosophic litt6raire Hai-
tienne. Son livre base sur la
vie et les oeuvres de Jacaues
Roumain sera public trls
prochainement aux Etats-
Unis.


xxxx


Le dernier naumro du Bul
letting Agricole du D6parte
ment de 1'Agriculture et des
Ressources Naturelles vient
de paraltre. Au sommaire:
de 1'impact du Mouvement
Coop6ratif sur la vie Natio
nale par Docteur Louis Tho
mas.
aLa question forestiere
haitienne par 1'Agr. Lucien
BRISSON.
aL'Application de la, MO
thodologie de investigation
Action porte ouverte sur le
Ddveloppemient en Haiti
par Yves Banate.

xxx

Le compositeur Gerald
Merceron a compose une
march en l'honneur de
Miss HAITI. Cette march
sera execute a occasion
du couronnement de MISS
HAITI' don't la ceremonie


se deroulera le 4 Decembre
au Royal Haytian HOTEL
xxxx
Les exportations cafeieres
d'HAITI ont accused une basis
se au course de 1'exercice
78-79. Cette baisse a ete eva
luee a 25' 28 pour cent en
quantity et de 31 42 pour
cent en valeur informed le
Bulletin de 1'IHPCADE qui
precise que le volume des
deportations pour ce m~me
exercise s'6leve a 316.589
sacs de 60 kilos.
La plus belle fille du mon
de M. SAYALERS (Vnenzue
la) sdjournera en HAITI' au
debut du mois de Ddcembre
D'aprs ce qu'on croit sa-.'
voir' elle aura 8. procdder
au couronnement-tSe MISS
HAITI' qui aura lieu dans
la nuit du 4 au 5 D6cembre'
au Royal Haytian HOTEL.



Communique
commun Irano -
Libyen
PARIS (AFP)
La Jamahiriya libyenne
et 1'Iran ont lance diman
che un appel solennel a
tous les pays Arabes pour
qu'ils rompent toutes leurs
relations politiques diplo-
matiques et economiques a-
vec les Etats Unis a annon
ce un communique commun
irano-libyen public diman
che par 1'Agence Officielle
libyenne Jana.

Le communique irano-ly
byen public au term de la
visit 8 Tripoli d'une del&
gation du minister iranien
ne des affaires dtrangeres
demand 8a tous les pays A
rabes d'arrdter la livraison
de leur petrole aux Etats
Unis et de ne plus avoir re
course au dollar come mon
naie d'echange international
le.
Le communique appelle en
outre les pays Arabes no-
tamment les < triotiques ai retirer leurs a-
voirs des Banques americai
nes.


GRANDE SOIREE

DE GALA

Au profit de la (NOEL), des
Orphelins,
C'EST LE SAMEDI 8 DECEMBRE PROCHAIN DE
9:30 PM A 3:30 AM QUE PHELINE D'HAITIv REPREND SON GREAT EVEN>
ANNUEL A CABANE CHOUCOUNE AVEC LE SU-
PER ORCHESTRA BOSSA COMBO.
A MINUIT IL VOUS SERA PRESENT UN SPEC-
TACLE SANS PRECEDENT ET RICHE EN COU
LEURS PREPARE UNIQUEMENT A CETTE OCCA-
1 SION DE PLUS IL VOUS SERA OFFERT PLU-
SIEURS SURPRISES AGREABLES DE LA PAR# E
NOS GRANDES ENTREPRISES COMMERCIALS.
ICHETEZ VOS CARTES DES MAINTENANT AU
LOCAL DE:


L,A E.OH
17 P lace du Marron
nconinu
Phone: : 2-3026


ou chez J.J HOGARTH
167 Rue du Centre

Phone: 2-4249

AU PRIX-DE $ 12.00


reclamez le votre!!



TIRAGE : HAMI COLOR LAB
1 DcM M9l SPECIAL EN D'ANNEE
ler Prix : 1 Camera 35 mm Lentille interchangeable
Flash Electronique et 1 F-lm gratuit
26me Prix : 1 Camera 35 mm Flash lectrnique incorpor6
et 1 Film gratuit
Msme Prix : 1 Camera Instamatic 110 Flash 6lectronique
incorpor6 et un film gratuit
S4 Prix de consolation : 4 Cameras Instamatic avec Film gratuit
Autant de diveloppements...... autant de chances vous aurez de
S gagner ces primes all4chantes.
ler IABORATOIRE PHOTO COMUX EN HAITI
HAm COLOR LAB 157 RUE DU CENTIM TEL. 2-0945
LAB

)N9


bonne chaIce .


et meilleurs V oux

'^sKt ssecswW~^w ^-ys-.^K^^-^i. s^ ^


Par ailleurs, on confirm ration Lati ao Americaine
de source autoris e que le de press aouristique (Clap
barrage des Pddernales sera tur).
maugurd le ?0 Novembre A ce Corsgras, il sera envi
prochain. Le protocole de sagg la question d'affilla-
la cerdmonie d'inauguration tion d'Haitt h la Claptur.
serait en couls d'tlabora- On sail qu'au course d'Et6
tion. une Associatirn Haitienne
Le barrage des Pddernales de Presse Touristique a etd
d(vra servir a l'irrigation creee.
des terres qui 3e touvent x x x
des deux cotes de la frontle
re. Quelque 400 haitiess qui
x x x x re trouvent en situation ir
reguliere 8.: Miami (Floride)
La Repuphlque d'Haiti se sont menaces de deporta-
reserve de conuamner l'occu tion. Leur sort sera decide
nation de l'Ambassade des par un tributl qui a elt
Etats Unis d'Amerique en saisl de celte question.


.-----,---L-~ .-. ~~ -- --~i~______~_____ -iiz;-----,---r,,,,,----,,,,;-.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs