Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10558
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: November 23, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10558
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





Choses et Gens
Pl r Me itend CHALMERS

Petit ictionnaire creole

pour les gens ages


Tout comnmie Vol tair,
dauns s i itneists lttre ;'
Madame Denis, sa parcn-
le, proposal ;:tin Ptit dic-
thIililre A 1 usage des rois,
ne conviendra -il pas d en
niettre un, pair ll n f des pro
grc.s et ides al('ri'ations lie
Ia LanguI, 1it service des
ereoloplhones aiylant dllaj-
S lit ciinquantaine ?
Un glomssaire plut'ot, c est
A-dirc un le.iitue presen-
tant 1 equivalent des mats
vicillis, ou dorit le sens aiu
rait evolue, sgn.ilant ans
si les ncologisnies.
Le vieillissement ides ter-
mnes d une langue. 1 evoliu
tion du sens des niots cons
tituent d ailleurs un pheno
mene d ordre general, nul
element particular i notre
creole Une langue et ses
terms sont conime des or
\ ganismes vivants, qui nais
sent, se developpeni, eprou
vent des mutations et corn
me toutes choses en ce has
monde, finissent par mou
rir Tres souvent, en effet,
se vo;ent dans les diction
naires, ia cote d un mot, les
abreviations vx:, term
vieilli ou encore par ext.,
par extension
Me reviennent j la mrsi-
moire, en 1 occourence, les
course que nous dispensait
sur le sujet, nmtre savant
professeur de irancais en
classes de Seconde, feu Me
Ulrick Duvivier. a un mn',-'
ment donned, directeur de
notre vicux Lycee C etait
un home midceste II a
vait fait ses etudcs en Fran
ce mais ne s en prevala't
pas et n etait pas, non plus,
docteur ej quelquc chose
comme le tres eminent et
tris aimed Lucien Hibbert,
notre professeur de math.,
es sciences en la matiere
qu il enseigna t
S agissant du vieillisse-
ment, des changements de
sens des terms d une Ian
gue, le francais en 1 occur
rence, il choisisia't tou -
Jours ses examples dans
les grands clam;iques.
(Dans 1 Orient desert,
nous citait-il, quel devint
mon ennui) Et de nous ex-
plquer que le terme ennui
s etait afffadi au course des
siecles De gros cbaogrin, it
"tait devenu synonyme de
contrarieti legere, ne prei
sentant aucun caractere de
gravity.

Autre exemple qu il nous
proposait, t'rc cette fois de
Moliire sAh, sollicitude di
mon oreille est rude 11
pue etangement son an-
ciennete) Voils un term,
nous disait-il, s ,il;citude,
vieilli auix yeux des gens
du XVHlene st.le, qui, tu
cours des temps, avait re-
trouv tiioute s, j#eunesse.
Par la gr.tce saris doute de.
(I'elque grand ccrivawn et
exprimant une affectiont
nuancee d attendrisse -
ment, d un certain! desir de
protectso'i, que les gens eni
.ploient volontiers.
Et les citatos d abon -
der sur ses levres disertes
Tout ceci en parties, pour ex
pliquer que je n entenis
*nullemenit fire ce pro -
cns dintenton i la jeunes
se, par qui, e*, a travers
qui don't se liiur',ilivre _-
abstraction iaitce de toute
grossie'rt de la gage, --
I evolution .le n tre creo-
le Les jeunes (I mneurent,


en fait, maitrcs du choix
des terms it employer, dtt
sens it leur donner.
EIt mai;ntenant quelques
exemnples
A 1 epoque lointaine de
ma jeunesse, le terme c flit
neur) avait l acception, un
soupcon pejorative, de ce-
lui qui flAne, va a et Ita,
sans but determine, bien die
cide a ne pas se fouler la
rate Pour le mofnent, le
flatneur est plot6t le jeu-
ne home, vetu a la m;o-
de du jour, el6gamment,
"Vo're me ne avec dans sa
mise un brin d exotispne de
bon aloi. Que de fois, au
course de leurs discussions,
n ai-je pas entendu des jeua
nes affiromer :
Ah mon cher, je suIs
Wen plus flu.neur que tor).
Ou 'encore, en presence de
quelques incroyable s ex -
clamer : (gads. flaneur ia
nons)
A moins que, plus a la
page, ils n emoloient le
terme (ZINs. A la vue d un
des leurs ou d une jeune
fille vetue avec iecherche,
il n est pas rare qu ils ne
s ecrient, admirat'fs : i A
la .zin ti mademoiselle
zinc C est a dire : a(Com -
me la demoiselle, est 6le
gante.s
Terme don't, je I avoue,
'j ignore totalemrnt 1 ety-L
mologic et don't je m etonL-
ne encore Le nouveau La-
rousse un'versel comporte
bien le terme za'n avec 1.
sens de coursier a la robe
noire sans un poil blanc
Les usagers du terme enten
draient-ils s assimiler a ce
noble animal?
On conna;t bien une au
tre acception du mot szin),


VENDREDI 23 NOVEMBRE


No R. 31213


DIRECTEUIL LUCMN I ONTAS
ADMINISTRATEUR Mmne. Max CHAUVE'!


T616phone : Z-2114 Boite Pke.tle : 1311
Ra sfo Centre aN 23


IRAN* I

LE NOUVEL A VERTISSEMENT DUI PRESIDENT CARTER


WASHINGTON (AFP)
Avec l'appel a la guerre
same lance au monde mu-
sulman par l'Ayatollah
Knomemy et le nouvel aver
tissement sedvre du Presi-
dent Jimmy Carter contre
toute atteinte i la vie des
otages, la guerre psychology
que entire Wasnington et Te
heran s'est encore accrue
de quelques degrees, notent
vendredi les observateurs.
Pour mieux souligner sa
volont6 de punir l'Iran au
cas ofi les diplomats ameri
cains seraient executes, le
Chef de la Maison Blanche,
qui a tenu pend:int plus de
deux heures un veritable
Conseil de guerre avec ses
principaux collaborateurs,
vendredi matin is Camp Da
vid, a exceptionnellement
ouvert pour occasion l'ac-
ces de sa retrrite des Monts
Catoctins aux photographs.
Le President Carter en-
tend faire savoir que touted
atteinte a la vie d'un seul
otage entraincrp des con-
sequences extrpmement gra
ves>. tif est aussi important que
cell du premier), a decla-
re le porte parole de la


Powell i 1'issue de cette reu
nion. -.
Pour d6montrer que les
Etats Unis entendalent voir
leurs menaces prises au se-'
rieux, il a ajout6 fait la
encore inhabituel que
les Chefs d'Etat Major des
trois armes conf6'reaalet
samedi pour etudier la situa
tion.
Des sources suivant de
pros les evenements de Te
heran ont cependant indi-
que, vendredi, que la mise
en jugement d-s otages n'en
trainerait pas un recours is
la force des ELats Unis. La
liberation de tous les Diplo
mates captifs demeure la
preoccupation du Gouverne
ment, ont-elles ajoute.
Analysant Idvolution de
la situation au course des
hult derniers jyurs, les me
mes sources ont reconnu
que l'atmosphere s'etait ag-
grave et quc ia nrise de la
grande mosque e la Mec
que fasait ciuritr de se-
rieux dangers pour les E-
tats Unis dane le monde A-
rabe, come 1'ont demnon-
tre les emeutes au Pakistan
Meme si les incidents de
la Mecque n'ent pas ete ini


(Voir suite page 7) Maison Blanche, M. Jody tialement declenches sur



LA LUTTE CONTRE LA DROGUE

EN HAITI

LE LT COLONEL MAXIME ANTOINE FAIT UN EXPOSE A
L'INTENTION DES MEMBRES DE L'OID


Hier, les membres de For
ganisation Interaniericaine
de D.Ofense ont visit le
Camp des Leopards, oia un
programme copieux de ma-
nifestations militaires et
sportives avait ete organism.
A auditorium du Camp,
le Lieutenant Colonel Maxi
me Antoine fit l'inten-
tion des memories de I'OID,
un expose sur la lutte con
Ire la drogue en Haiti. II a
declare:

aspect de cette appreciation
j'eprouve un grand plaisir
A vous entretenir ce matin
sur les ellorts deploys pour
hitter contre cc fle ft mon
dial: la drogue.

Dans le tenps I'haitien vo
yagcait pcu; en plus, il e-
prouvait une fierte a se te-
nir eloigne des choses et
mocturs venant d'outre mer.
On pourra't mime dire qu'il
nourtis a t iune crainte voi-
le une pcur p.troce de se
vo r a;,inimsler par des civi-
l oatiosns trangcres. Son
souci miajcur eons'stait .L
acquerir une formation ca-
pable de contribuer a 1'evo
lution de son pays.


S LAS VEGAS

A POR'r -AU- PRINCE?


I Sans "lout-, 1. ao encore...
mais a Poat-au-Pimnce, 1-
*vant hier soir sn evene-
ment qui m6ril (o tre so-
gnalc et qui sest passed au
Roof-Garden du :'ichble -
Restaurant.
Si 1on a'-lest p s un peu
,poate on le devilnt for -
'cement "ivec ce ciel etoi-
1e au-des';us de los tetes,
ce vent idu soir et cette
vie mero:-illpuese. De quoi
r6ver dej !I Qu:snd en
plus. le confort 'allie es
gofit et a la be lute, 1 on
comprend que 1 11 vient
de decoui'rir c1 uni ('de plus
beaux bar-restauIs ts de
Port-au-Prince /
Apres la mud et ses di
files, les dausea folklori
ques, les vedeltti;o isoldes
de passage, voi (i f nouo -
veau .: une vrale Revue. A
Paris, c est le Cabaret A
New York c esd Broad -
-way A Port-au-Prince, ee
sera le Roof Garden du Mi
chele Restaurant
Hier soir, ceLait le magl
clen dejk connu de tous,
Bob Friedhoifer, qui en
'chanta' son public. Puis un
spectacle de claquettes exd
cute par 2 charmantes dan
seuses Et encore Zabeth
Wilde, tigresse noire ame-
ricaine is la voix profonde,
au corps plein de souples-
se et de rythme, qui inter-


preta de grands success avee
une originality, et un ta -
lent surprenant.,
Beaucoupil 1 dpplaudis -
sements hier soir sous le
c'el de Bourdon. Un grand
success qui entrrarcra beau
coup d ail.res En fait, il v
a tant d atouts dans ce oar
din sur le toil qu on peut
en oublier un qui n est pas
des moindres le Buffet.
Nouveai aussi, ces gril -
lades faites ,n plein air,
au vu, au gofit et a sati6-
t.A du client Nouveau
niais surtout excellent, ain
si que le buffet, lui-mime
Las desserts eux n avaient
rien a envier an reste 11
faut ajouier a .out ceci les
vins fins de la carte.
Pour ce spectacle de
choix, avec des artistes 6
rangers et uni buffet aus
si copieux, le prix, qui est
de $ 15.00 pour le buffet
et le spectacle, parait tries
correct
Une belle soiree, assured
ment. Une nouveautd, cer-
tainement Un ronjet am-
bitieux sans aucun doute
mais devant leqael nous
restons optimists car 11
est a la measure de ceux
qui 1 ont. entrepris, et, dans
tous les cas, un objectif
qui mdrite d'etre encoura-
ge
TS


De nos jours les choses des trafiquants arretes. Con
ont change.En premier lieu, sequemment le march hat
l'arriv6e des moyens rapi-, tien en patitt Dis lors, usa-


des de common cations,_ e
developpement fantastique
des transports maritime et
aeriens, pour ne citer que
ces deux facteurs, ont con-
tribue a rapprecher les peu
pies. Pris dans ce tourbil-
lon, l'haiten sort de ses re
serves, se meL ti voyager
comme les autres et arri-
ve mame vivre i 1'etran-
ger, loin de chez lui.
Rien d'eLonnant done que
les maux qui ont frappe les
societies dites developpees
n'atteignent a son tour le
milieu haitiei.. Nos jeunes
se revelerent plus vulnera-
bles que les aines. Pris par
le cosmopolitisme contempt
rain, fasc'ne par les expe
riences vicues sur les cam
pus strangers le jeune hali
tien do retour au pays na-
tal n'hesita pas a exhiberc
la cigarette de marijuana.
A la manere .-1 un cancer le
movement mcn.oia do se
general s r. Lc Departemcnt
Militaire de IP. Police de
Port-au-Pr nce dut se decu
p.er pour le contrecarrer.
Encore une fois, 'H store
se rapeta. Le besoin etait
cree, le march se develop-
pa. Des epusl ,rs,> se present
terent pour v'ndrc de la
marijuana en provenance
de la Jamaiqiou. Des arres-
tations ope-re.s amenerent
L decouvr r qu'un resicau
de trafquants ha tlcns et
6t.rangcrs utlisaient Port-au
Prince comme plaque tour-
nant, pour le transfer maria
t me et aerien de la mari-
juana aux Etats Unts d'Ame
rique du Nord tout en ali-
mcntant le secteur haitien.
Le r6seau fuL demantld Cet

PENSIONS
SPECIALS
DECREE
Article ler- II est alloue
une pension special aux
c toyens odnt les noms su,-
vent :
Maur ce Brutus G. 1.500.00
Victor B Mirambeau 1.250.00
Abh1 Anglade 1.000.00
Gabriel Dieioie 1.000.00
Emmanuel Danhnis 800.00
Roger L.F Mortes 750,00
Mme Fernand Dupuy 500,00
Brice Ddcatus 500.00
Vve Stephen Archer, fils
500.00
Aubert Philogene 500.00
Lucien Adh6mar Auguste
500.00
Mme Christian Nau 500.00
Vve Labiou Coimin 500.00
Evil Ligonde 500.00
Mme Joseph B. Pierre 450.00
Mme Marcel Duthiers. n6e
Olga Selxac 400.00
Vve Absalon Hyppolite
375.00


gers- et trafiquants essay6-
rent de la cultiver a Port-

(Voir suite page 3)


i'ordre de TLhdran, 11 est
ElXanifeste que l'Ayatollah
Ihomeiny cherche mainte-
piant i ies exploiter, en par
tie sans doute pour detour
ner attention du monde Is
lamique de 1'affaire des ota
ge,; cnt' explique les memes
sources.

C'est pour cette ralson, a
joutent-elles, qn'au course
des dernieres 24 heures les
Etats Unis one entrepris des
efforts considerables dans
cette parties du monde pour



Vocation d'u
nouveau Centre
de Transfusion
Sanguine
Fonctionnant selon le
concept de la gratuitM du
sang donn6 et requ le nou
veau Centre Croix Rouge n
Transfusion Sanguine auraX
pour vocation

1-De fournir le sang nd
cessaire au traitement des
maladies quels que soient
leur Age leur condition so
dale.
2-D'utiliser au maximum
le sang offert par les don
neurs volontaires en vue
d'en faire beneficier le plus
grand nombre de nations.
3 -D'assurer la protection'
au&si bien des donneurs que
des receveurs.
4-D'assurer la preparation
et la conservation du plans
ma et d'autres drives plans
matiques.
La Croix Rouge Haitienne
compete 5ur le g6nereux con
S,31U' de tout lee--secteurs
de la col'er:tiife pour la
realisation de ce project ap
pel a rendre d'inestima-
bles services.


assurer la security de leurs
repr6sentatiors diplomati-
ques et de leurs personnel.
Le danger existed encore
indeniablemenrt, estiment
ces sources. Mais elles ju-
gent que la response de nom
breux Gouvernements de la
reg.on a ete positive et que
1'appel a la guerre sainte
de 1 Ayatollah Khomeiny ne
devrait pas avoir d'inciden
ce serieuse sur leurs rela-
tions avec les Etats Unis,
Alors que les otages de
Teheran entarneront bien
tit leur 4dme sema.ne d'e-
preuve, les memes sources
ont reconnu que l'issue de
cette crise apparaissait tou
jours aussi lointaine.
Il est possible que les au
toritds iraniernes saisissent


Occasion du referendum
sur la nouvelle Constitution,
le 2 Decembre prochain, qui
coincidera avec la tin des
fites du Mouharam (le pre
mier mois du calendrier isla
mique) pour liberer les cap
tifs. Mais les Etats Unis i'y
competent pas beaucoup, de(
clare-t-on.
On fait valoir, en outre,
que la situation des otages
depend d'un pouvoir trice-
phal les ietudiants> isla
miques qui les garden, le
conseil de la Revolution et
1'Ayatollah Khomeiny -
dont les relations ambigues
et le control complex
qu'ils exercent les uns sur
les autres, ne facilitent pas
1'emergencA d'un compro-
mis


POUR COMMEMORER UNE

EXTRA ORDINA4IRI REALISATION
SPar Georges DUPLESSIS


Le 22 Novemore, les mul
siciens a1, p, patfout is
travers le monde feent la
Sainte Cicile, patronne des
musicians C-s sonuveniers
nous ramenent b.on loin on
arriere qlanc.d, g.arcons
et, sous la direction du Rd
vdrend Pere Coinauche,
nous allions chanter et
jouer a <'La Madeleinee
pour celitbrer cet anniver-
saire

La direction du Comiit
des amis de 1 Orchestre ct
les Sisters ont choisi cet-
te date pour mnaugurer leur
novel auditorium : 409
-places assises et pour no00is
Aofftr,.4 ioars do festivities
musicales aninies par des
solistes amis ct 1 orches -
tre de Sainte Irinite


LES CONSEQUENCES DE LA

SITUATION EN IRAN SUR LA

RA TIFICA TIONDU TRAITE "SALT "


Washington (AFP)

La fievre doe patriotism
belliqueux provoquie aux E
tats Unis par les 6vene-
ments d'Iran rend encore
plus incertaine la ratifica-
tion du Traite eSalt 2>> sur
la limitation dcs armements
strategiques signed avec l'U-
nion Soviitique, admet-on
vendredi dins les milieux
gouvernementaux.
L'atmosphsrc actuelle est
tellemnnt con'raire a (out
ee qui peut res enibler i
de lFapaist'ment que le gou
vernement Carter a ete o-
blige d'aifirmer publique-
ment cette semionc que 1'U
nion Sovi4tique n'avait rien
faith pour attiser la vague
d'anti americsnisme qui
vient de s'emparer du mona
de musulman
Le president Caiter avait
deji perdu l'espoir de voir
le Traite Salt 2 ratifi6 par
le Sinat avant la reunion
ministerielle ao 1'OTAN
qui doit decider clans trois
semaines la nodirnisatio i
des arms nuci.Laiires ba-
sees en Europe II serait
main tenant rdesivne, 1dit-on
au Senut, a ce Woie le vote
n'intervienne pus avant
1 annee prochaine
Tous les observateurs po
lltiques leconnaissisnt en
offer, que si ie volei de rail
f.cation intervenait aujour
d hui le trait serait reje-
te. Un pointage realsis il
y a quelques ours aupres
des 100 senateurs par une
agence de press americai
ne trouvadt 31 si.nateurs ri
solus a voter contre et 21
seulement decides a voter
pour.
La majority des indecis pen
chait vers un sote nidgatif
I n'ya pas de doute qsue
la frustration populaire de-
vant 1'apparente impuissan
ce des Etats Unis i se fairs
rsspecter dans le monde
n'est pas propice h de nou
veaux progr s dens la dn-
tente avec 1,Union Sovieti
que.
Les perspectives de ratifl
cation du trait strat6gique
souffraient diia de la m6-
fiance r oandue dans 1'o
pinion publiaue africaine
sur la sincirit6 des diti-
geants sovidtiques en n atia


re de desarmement nuclear
re. Les politicians conserve
teurs affirment que SALT 2
va encore accroitre la supe
riorite militaire de 1'URSS
Les evenements dramati-
ques de Proche Orient nont
pas arrange les choses. Aus
sitot aprs s occupation de
1'ambassade americaine a
Teheran le Departement d'E
tat avait protested contre les
emissions en FARSI (PER
SAN) d'une radio sovi6tique
qui jetalant de 1'huile sur
le feu.
Mais reprs 1'attaque de
l'ambassade ambricnine a Is
lamabad mercredi le Denar
tement d'Etat a jugei neces
saire de couper court aux
in6vitables rumeurs selon
lesquelles l<(I main de Mos
cous aurait 6td derriere ce
nouveau drame et de dire
que les emissions anti-ame
ricainrs en FARSI avaient
cessi.
Qsiplle que snit 1'attitude
de 1'Union Sovidtinue dans
les v6nToments actuels au
Proch- Orient le iiouvprne-
mpnt Carter aura du mal s
Pmnrcher nre la poursuite
do la nnlitique di difente
v-r 9Mnron1 onuffre et
.^T,T ) ris"eip fln'sllment
d'en 5tre la victim.
Theoriquement le Sinat
pourrait commencer des
maintenant son depart sur
le Ttaitd stratdeique Pt se
prononcer sur la ratifica
tion avant la fin de la Ses
sion pnrlementaire a la mi
decembre.

T1. commn'sionr des Affaires
Etrangercs a en effect adop-



LE DENOUEMENT
DE L'AFFAIRE
CAMPORA

Buenos Aires (AFP)
La Junte militaire Argenti
ne a mis fin ia une contro-
verse. Qui a pris ces dernli
res semaines unr- caractere
dramatioue, en accordant
vendredi, a-t-rn appris do
bonne source. un sauf con-
duit a 1'ancien president Hec
tor Camnora, 0ul avait de-
mand6 a s'exiler au Mexl-
, Que.


te la sema'ne dern.ere, et
transmis au SInat, un rap
port favorable a la ratifica
tion.
Mais le Snsateur Robert
Byrd, Chet de la majority
dep'ocrate, a pratlquemeant
exclu que cela puisse se fii
re en reason des aulres char
ges du Senal, et en particu
lier du difficle. debate sur
les taxes aupplementaires
que le gouveri,' ment veut
imposer aux companies pe
trol ere apr'. la iiberat.on
du pr'x du peLrole product
anx E''s Unis.s.
Le retard prior dans le
vote de ratifical "on de Salt
2 est d'autant plus grave
que le monde politique ame
ricain sera ddfinitivement
engage, des la rentree par
lementaire de Janvier, dans
la campagng' pour les elec-
tions prs.di .ntielles et le-
gislatives de Novembre pro-
chain.

VIF SUCCESS DE
YOLANDE
MONTHS AU
BISTROT
Mercredi 21 Novembre dans
le cadre du Bistrot et en
overture de la saison d'hi
ver' Yolande Montas prd-
sentait le premier violet de
sa collection 1980. Cinq ra-
vissants mannequins ont de
filM devant un nombreux
public qui a chaleureuse-
ment applaud aux mervell
leuses creations de Yolan
de Montas la grande coutu
rire d'Haiti.
Robes du so-o et te -
nues de ville, vetements
spoils et d'apres midi ne
succteorent A un rythme
raplde. Les colors mode 80
(viole., bordeaux' aubergi
ne' ecru) etaicnt a 1hon
neur- les maquillages J.
Gatimeau de Yolande Volel
rehaussent la beauty des
creations et des mannequins
En prelude au ddfile' 1'en
sembl- Bistrot Combo ren
force de W6ber Sicot' un
spectacle dpe 'hntqo fnlkao
riaues et ces faceties de Bog
Tonton avaient pnchqg te les
spectateurs- une tombola

(Voir suite page 8)


De fait leas tuns musi-
ciens haitiens ont tt lis>) par un preA'tigieux pro
fesseur, rien moins que le
Boston Symphony Orches -
tra une des 3 ou 4 plus
grades formations des
Etats-Unies d Amerique et
un des orchestras les plus
prestigieux du monde Avoli
dirig6 le Boston Sympho -
ny orchestra on com.ime con
ducteur permanent ou sim
plement come un conductors est un titre de
gloire
Le professeur p-:end 1 t-
live tres au serieux Pour
c6lebrer cetdvtnemient le
BSO nous a renvoy6 uue
tries imposante delegation,
nous les citons sans ordre
de prtsdance ;

Mrs Todd Perry :
executive Director of the
BSO
Monsieur Todd Ferry :
violoniste;
Monsieur Lesly Martin
contrebassiste;
Monsieur Williuam Moyer
personal manager of the
BSD, dgalement composi-
teur et trombon'stc
Mrs Betsy Moyer, pianist,
soprano, professeur. au All
Newton Music School;
Fred Mo/er, l ianiste, gra-
duate student a I universi-
td d Indiaina, Asnie Moyer:
etudiante;
Mr Fred Christensen, archi
tecte, trombonisce de Min-
neapolis et responsible des
la rdalisation acoustique
de auditorium;

Mrs Clara Bensen vioir.
nis:.e, professeur de violoi3
dans la zone o.. b,,A
ponsable de 1 entrainement
des mnenmobres u boson
Pops orchestra

Mrs Dorothy Kitchen, vio-
lonisre, Direc rice du
strings school of Duke Uni
versi;:y et associate con -
certmaster dut Durham
Youth Symphony

Orchestra Nickv Kitchen
violoniste, concertmaster
du Durham Youtn Orchestra
Almunm Burian. Altiste, du
staff du Duke University


A Taiwan !a rorte densi-
l dcmnographiique sur uhe
surface de t~rre tris limi-
tee a determine un pheno
mame agr cole interessant :
l exploitation maximale de
la moindre parcelle cultiva-
ble. Hor'zontalement et ver
ticalement .Un fosse d'irriga
r'on ct de drainage ou pous
se le riz portr au-dessus de
l'eau, sur les flancs de la
r:gole creusee. des plants de
concombre. Des l gumes
poussent sous les branches
de jeunes arbres fruitiers.
Les grappes de raisin s'ac-
crochent A .profusion sur
des treillis haut places au-
dessus desquels sbpanouis-
sent des tomatoes et -.es
choux.

Deux rdcoltes de riz A Ian
nie sont des standards nor
mau iA Taiwan, l'une de
mars A dlutoo, jpillg, l'iire
d'aoft a Novembre. Entre
les Lemps de culture, une


string school, Mrs Fran
Clark, Public relations Je
presented ores et ddja n'es
excuses si j ai oublie quel
ques noms
L information ,'nericai -
ne s est egalement fait re
nrdes'ntr massivement :
la CBS; Associated Press,
'J inme Magazine, New York
times, UPI


Dans le domaine musical
nous avdns recu pas mal
de visiteurs strangers de
grand renom, miais je ma
demand si dan,3 les ana-
les de la Musique Haitien-
ne nous avpis jarnais recu
une aussi massive et impo
sante d6l6gation de person
nalitis musicals

Nous avons revu avs-c
plaisir la Revdrende Mere
Anne-Marie Elle est de -
puis quelque temps a Bos
top car elle Est la super
rieure general de la con
gregation It luL fla-lait Etre
present cetite reremonie
est la consderOtlons dei son
Oeuvre, la reconnaissance,
de ses annees de durs La
beurs, de nults de veille de
othte chareeQ6 d une imagi
nation et d une tenacite ja
mais en deraut

Nos compliments aussi a
la Rieverende cueur Lesle
Anne, la direccrcee actuel-
le du Couvent Ste Margue-
rite ey. parfaite continue -
trice de cette Oeuvre :
Longue vie aux Orches -
tres de 5ainte Trinit6 et
aux Cloclhes de St Vincent


Pour entretonir q c'oen-
vrea, les handicape-s ie -is
ter Joan et les Orchestre,
il faut de 1 arrent, encore
ce 1 argent et toujours de
1 argent II faut cependant
puor que les cordons des
bourses souvrent avec en
thousiasme, donner quel-
que chose en detour Le mer
credit 21 Novembre e 1 Ho
el Splendid, golce au,
almable suggestion et col
laboraton -- de Wolfgang

(Voir suite page 5)


piriode de 40 jours en ete
ct de 90 jours cn hiver.Mais
les champs ne se vident pas
et se couvrent de plants
legumieres.
II faut au jute 120 jours
pour matlirer. II semblait
impossible de le faire pous-
ser au course des 40 jolirs
d'interricolte d'itt du riz.
Les fermiers de Taiwan ont
contourni l'"nmpossibles.Pen
dant les premiers 40 jours
de sa vie le je la tereste en
pdpinhire. Plant dans le
champ de riz, il y passe 40
autres jours en attente. Les
derniers 40 ours, apres
donc la ricolte de riz, 11i oc
cupe seul le terrain, se de-
veloppe, se r6colte, libere la
placl' pour les, prochaines ri
zieres
Taiean product plus de
ricolte Jr acre que n'im-
Portpg tle autre r6ggBi .4
monde. L'ile prqduit' actuel

(Voir suite page 8)


,COIN DU JARDINIER

Une experience de Cultures Associees


~~-- LI~-----------~k~ ic~ I~ -~__P--- ~QIII-~-~si-~B~PI-~-C~


_ _


- - - - - ........ - - - - - - - -~-u- L--_. __ ~ r-- -- -- -- -- -- -- -~- -~- --~-~- -~-Y-e ~-~~CYCdYl~~Ll~d


LALOI "
AUTORISANT
L'USAGE DU
CREOLE DANS
LES ECOLES
Article ler- L'usage dil
Creole. en tant que league
commune parloe par leos 90
pour cent de la population
haltienne, est permis dans
les icoles comme langue -
instrument et objet d'Ensel-
gnenrtnt.
Article 2- Le crdole, en
tant que langue parlde et
Lcrite est conslitui de. sops,
de signs corresponant a
des consonne., des voyelles.
des semi-consonnes et des
semi-voyelles.

Article 3- Le Departe-
ment de l'Education Nale
fera parvenir aux Ecoles,
des circulaires ministeriel-
les relatives A l'alphabet,
lorthographe, les signs 3pd
ciaux devant unir des mots,
des articles, ou modifier cer
tains sons, enfin tout signed
que les specialists de ce Mi
nistere jugeront le plus r6"
pandu, et le plus convena-
ble A la fixation de 1ecri
ture creole et 1l'enseigne-
ment de cette langue.

Le D6partementiintfressd
veillera a leur application
dans l'enseignement diffuse
en vue de la consecration
definitive de la Graphie du
Creole: ce, apres une exBe
rimentation concluante de
auatre anndes






PAG "2'" .


LA PROCLAMATIONDE L'ETAT D'ALERTE

DES FORCES ARMEES IRANIENNES


(k alI I sicaxi',ii'iltplis lid-
I, i, omit f 111 v (ittll I n'ii
tivr i~lls mu ItI huii: c ise


J .ci soi.r 'AFP 1'Amil-
rial MIdillnl ,o(inmindant, en
tCliI ili' I Mnriseo ranli'nne
i (il ,ii',''iiiirI t la Provln
('e pilriil'iire du Khouzlstan
'*Sud l di Jr I n'J1 .
L' Clcl' di L nlIarine Tra


n.enne a (.outcfois afflrm6i
qu'll no croyalt pas A une
attaque amerlcainc centre
lIran. Selon lul, la dec dlon
du President C.rtdr d'ordfon
ner a dos navlres de guer-
re amdrlca'ns do fat're rou-
te vers le GoleC nest quun


c' /Wc :o= x:y 3cotocc>-ncoa~s c cool Les forces naval s iran'en
YbR K lnes ont Ote ranforcees dans
VISITEZ NEW YORK, SAN la zone du Dttro't d'Or-
muz, qui control le Gofle,
SFRANCISCO,' MEXCO. et la surveillance du passa-
ge des navires en cet en-
GUATEMALA, MIAMI roit strat6g'que, a et6 ac-
crue, a ajoute 1'Amiral Ma
"'a a de dani. 11 a soullgnt tdite-
-a arnfs de fois que lIran ri'avait pas
1'intention 'de bloquer le De
Sttroit pas plus que d'en in
$299 -plus taxe- terdire le franchissement
aux patrollers americains.
Selon lui, ]a protection
Renseighzi-VouS SUur Ce tariff des gisements petroliers,
tant en mer qu'au Khouzis-
, cte.

Southerland Tounr Le Chef de ]a marine a
limit6 la portee d'une Oven
tuelle operation militaire a-
oil voUS voeu procurerez aussi mer caine.Si les americainsse

vos, che_ es de voyages ii dit, us no le feraient
osce pas pour detruire lIran ni
-- E eme me ses gisements petro-
S EXPRESS. Bters mais se livreraient plu
tot A des operations limi-
t es d'intimidation, notam-
SJL aent contre dies avions ou
Ss navires mit.taires ou en
contre de petites loca
-. lites iranienne3>,.

plus le gendarme du Golfe
30 AVENUE MARIE-JEANNE mais elle ect le gendarme
Ldu people, 'qu'elle dtfendra
TEL. : 2-1600 jusqu'au bout. Nous som-
L'AGENCE 4QUI NE PERD JAMAIS mes prets a nous defendres,
DE VUE L'INTERET DE SES CLIENTS a-t-il ajout.ffirm
De plus, a affirm l'Ami-
ral, livrent h une ouelconque in


-It I


a Mme Joseph V.LACOMBL \



Lincoln Plaza Delmas


PIONk 6-2369




LA VIE EN ROSE

Vous propose:

POUR VOUS MESDAMES

LA FINE LINGERIE FRANCHISE ET AMERICAINE
LES TISSUS FRANCAIS ET SUISSES
LES MAILLOTS DE BAIN ET ROBES DF PLAGE
SACS A MAIN CEINTURES BIJOUTERIE FANTAISIE
PULLS BLOUSES FLEURS FOULARDS BAS
ORNEMENTS POUR CHEVEUX ETC...
ET TOUT POUR LA DANSE

POUR VOS ENFANTS
PULLS SHORTS ET CHAUSSETTES
MAILLOTS DE BAINS ET LINGERIE FILLETTES

UNE VISITE S'IMPOSE

A LA VIE EM ROSE

OU VOUS ATTEND UN ACCUEIL CHALEUREUX


OUVERT: 9.30 a.m. a 7h.p.m.

TOUS LES JOURS


Suspension des
confiscativons
de biens
Managua (AFP)
Le Gouverne'ment Sandi-
niste a suspend jeudi, a la
surprise gener(.le et pour
une duree ind6term:nne, tou
tes confiscations de blens,
a announce A Managua For-
gane off'cicl sandiniste
.

Les dtcrets' 'utorisant les
confiscations t saities a-
vaient to td'dctts par la
June apres sa prise de pou
voir, le 22 aout dernier, "'
visa'ent les biens de la fa-
mnle Somoza, le dictateur
dechu, et ceux de ses parti
sans. Ils avaient entraint,
prc'ss < breux abus et une baisse no
table de la production.
Selon des sources Infor-
mdes, six millions d'hecta-
res de terre arable et 200
entrepr'ses ou usines ont
et Oconfsqutcs au Nicara-
gua


Maigrir sans peine avec Fugoa depot,

I est naintenant si facile d'avoirune ligme $1 yore goutmadise est plus fefte que -
parfaute si vous ties A un age ou0 erri. vna boneS resolutions \
bonpoilt menace..
si voIre activity stdentaire favorise tles Fugoa depotl
bourrelets do gaisse., En vienle dans routes tes pharmacies \
.oaque eo Republique 1dfrale d Atnemagne i E Scheurinc Pharmwer' iq iili ir/lt'e


~-amaignasafltes


I


demanderdns falix pays de
I'OPEP (Orgabtdtitn 'des
Pays Exportatetirs le P6tro
le) do ne 'plus livrer de ie-
trole tfux E'tats Unles 'et eh
cas de refus, les tutorltes
Irarnlennes pourrale'nt d6cl-
der la suspension dcs rela-
tions dlplomatlques avec
les pays n'accddant pas at
cette demand.
L'Amiral a encore affir-
me que malgrd l'arrtt des
livraisons de pieces d6ta-
chees militaires, I'Iran n'e-
tait pas gent car d'sposant
de stocks 'difftrents.
Par ailldftrs, '1V btit&ea1 'de
1'Ayatollah Khomelny a lan
ce jeudi soir une m'se en
garde Contre cun nouveau
complot am irainin se tra-
mant actuellement a TTeh-
rans,

Des tracts ont 6tt diffu-
ses jeudi, demandant l'occu
pation de F'ambassade sovid
tique, a pricis6 le bureau de
l'Imam qui a lanco un ap-
pel pour qu'une tell ac-
tion contre-revolutionnaire
ne solt pas entreprise.
Enfin, l'Ayatollah Khomei
ny a fait 6tat d'une guerre
de faith entre Islam et les
paiens> et a rendu un vi-
brant hommage A& union sa
cree o liard de mususlmans>, qui
n'ont, selon lui, apas be-
soin des autres,>.
Evoquant ensulte prkcise-
ment la menace militaire a
miricaine 1'Ayatollah Kho-
meiny a poursuivi :
vions, ne nous font pas
peur. Nous recherchons la
mort car mourir est un hon
neur pour nous. Seuls eux
craignent la mort ou
ne c r o i e n t pas en
1'au dell>. que, nos jeuncs se battront
avec leurs griffes et leurs
dents. Ceux lt. momes qui
ont annoned qu'ils feraient
sauter lambassade et les a-
mtricains avec, ces jeunes,
nous ne les controlons pas
nous ne pouvons les control
ler. Ils ont poidu leurs cfr
res, leurs ptres Nous an6an
tirons 1'cnnetni et nous
nous ferons tucrr>.

, q:t-il..,,cQn-
clu, 41ites a vos freres que
1'armee du Pikistan s'insur
ge et se dressed centre t'Ami
rique. La d6faite de l'Iran
serait celle de tout l'Orient
et de tous les ddshdrites>>.


La Division d sHylette Fa
tnlllale "(DHF), dahss le ca
dre de sr's uctl',.'ls de Prn
tedtion Wlatefire-litaritl -
le et de Planiticatlon h 'Pa
miliale (PMIL'FP), aDrts
avoir lnlilt9 1 etablisse -
ment de deux clnlques a
Port-au-Pfince : Hopltal
de 1Universite dFi at dHait
ti et Maternit6 de Chanea
relies et envisage 1 exten-
slon urbaine avec I implan
station de cliniques dans tou
tes les Vilies 'et 'tous les
'e' lfs--le'tIx "multrtanrits, a
rdsolument eainae sa trol
sitme phase d action : la
couverture sanita'ip en Pro
section Materno.-Infanti -
le et en P'lriitilcatlon F.
miliakle (P'Mt/LPF)

Ce t une tRape, conve -
nons-en, trts diffitile exi
geaht la mobilisation de
beaucoup d energies tant
humaines que mi 'rtielle's,
mats qui, seules ne se -
raieit d'un grand apport
(un apport total, sans ine
integration social, i e dune
participation collective
car, combine disalt Antoine
de Saint Exunory dans , lote de Guerre > suis-je .si je ne participe;
j ai besoin pour Otre de
PARTICIPER,>
QUEL GENRE DE
PARTICIPATION ?


Certain rddui.ent sciem
ment ou inconsciemment la
Planification Familiale C est important parce
(planing familial, comme tUe la rRussifte ru 1 check
on dit souvent) aux md dans cette troisicme phase
thodes contraceptives com- aura des consequences et
me si, contrl6ant les bas- des consequences Si la cam
instincts de 1 Homme, l on pagne ecloue par la fau-
croit maitriser tout 1 horn- te des uns ou la ntgligesi
me. D aprs nous, la con ne des autros. cela nous
ception de PF est beau menerait or 1 an 2.00, si
coup plus exigeante I1 ne nous faisons une projection
s agit pas d lune imple ques t long term, a une pop'i
tion de .-mach-ins' a s in- lation d environ 9 000000
gurgiter. Ce serait alors d habitants 3 1I y a reussi-
unoe participation passive te, au con-raire, osi peut a
ofa les gens, oblissant con-I voir en 1 an 2 (O0 une po
me dts n outn de Paronu pulation de 6000.000 d hab
ge, Iront se fare steriliser ouI a 1 extreme, 000 000...
sans demander leur reste Alors quoi fire ?
Cette former de particp.ipa -
tion ne peut conduire qu'A La question n est pas
la ddsintlgration, voile a l avilissement de 1 horn un tournant decisif d les
me. Mais, il sa aira dune problimes de SanIc et ses
. consciente participation o.j 'corollaires : Education Sa;
les gens, connaissant la'rai nitaire, Prote,'ti-n Mater-
son et les consequences de no-Infantile, Planing Fa
leur engagement, et les ac miltial etc. ont un r61e ca
cptant comme telles, s a pital t ouer dans notre
donnertit aux mdthodes de Avenir de peupl.t Imaginer
planing familial en toti.e le taux de natalite attain
liberty en sachant que ). i dre, en 1 an 2.000, ps t d iin
premier btncflciaire V milliard dhaitiens sur le
peut Otre que so l mme at oternoet territot -


COMMENT PARTICIPER 7

II ne pout &lre question,
cdnmthe noul 1 vons v11
que d une participation
conscicnte pour envisaeo
s6rieusement le pioblirne
de la protect n Materun-
Infantile et de Planifica
tion Familiale; mals, nmal



Un BatarA
americain et
sojt nlaze
.laces &sas
seauesttr- a Cuba
MIAMI (AFP)
Un port- parole dui Dpsar
tement d'Etat a annonc6
qu'un bateau amiricain et
son 6quipage d'au moins six
personnel ont 6te places
Fous sdquestre par le gouver
nement cubains.
L'embarcation de 11 mt-
tres, le j/iss Suzys, avat
quittd le rivage amiricain
le 10 novembre.. Le porte
parole a indique que le ba
teau et son 6quipage au-
raient 6te places sous se-
questre le 16 ou 17 no-
vembre. 11 n'a pas reveld
les raisons de cetta measure
ni les identities des mem-
bres de 1'6quipage.
Le Dtpartement d'Etat a
Washington a 6td alert par
les gardes Cotes de Miami
h qui un' parent d'mi des
membres de 1'qutiage avait
t6tlphon6.


Nouveau gisement
d~couvert au

CARACAS (AFF-P
IUn nouvrau glsement de
p6trole, recelant au moins
100 millions de barils, a 6t6
dccouver par la commagnie
pftrolit're d'Etat dans la region du Lac de
Maracaibo (ouest du Vend
zuela) a-t-on appris jeudl
h CaTacas.

Ce nouveau gisement vien
dra renforCer las reserves
p'trolitres %prouv.eEb din
V6 tnzuelu, estimates a 13
mil-liards de barlls avant
cett. nouvelre dtcotverte
et exploitdes an rythme oait
tidlen de 2.34 millions de
barils.


Mais, ce quil convent a6P
retelilr ft cette phase de no
tre 'Intervention, c'est qu en
pregnant ou en he pregnant
p a s :partts, quelque
soit notre position sur .1
ciiqifier social. nous sor--
mes oenses etre concerniAs
par les r6sultats, disons.,
par la r6ussite de cet'.P
champagne parce que touta
surpopulation injustifiee if.i
peut pas &re prnfitable
aux uns come r.ux autres
Nantis ou necessiteux

11 s a it maintenant de
se Yendte a I tivlderice que
la planiflcation familiale.
telle qu cnvisagoe par li
IHF 'ne peu't. re ou une po
litlqte inatonale oft tout
un chacun a iiTt6rat daD-
porter sa 'pierce
Certains diront que ,ee
problem ne les concern
pas. Ils ont peuti tre ra:-


son ou tune ralson Mats, 11
seralt bon 'd lmaglner comn
Tnent leront-ila -pour vivre
en un temps o' 1 lespace- vt
tal dtant r6diit .& sa plus
simple expression, 1 on est
compreA6 par la multiple
presence ? Comment vivre
alors dans une ttile soci6

Pourtant, on toute lotI-
que, si a hatin. assuonant
sa responsabiliti, ,commen-
ce, dos maintenant. a pla-
nifier sa propro vie i e A.
a integrer, en integrant son
propre entourage, in un pro
cessus os rien n st laissls
au ,pftit bonheur, 1 on au-
ra Une bonn,. chance de
reussite, car tels que nous
sommes et quoique 'aous fat
sons, nous deiendotis "des
autres., conmme its dpen -
dent aussi de nous
Webert L IHENS.


grd tout, 1 on nn arrlvera't
aux fins sjuhaittes si. lab a
Base, '11 nsy a dlie bonnai
tducatibn sanitaire C est
une bxigence et une ncc:a,
sit6 Au fait, a qudi sert dO
participer moeme avec ov-
namisme si, a son tour, 1 on
ne peut, dans la pratique
quotidlenne, devenir, pour
son milieu environnant, uao
agent san:taire. Un dduca-
teur sanitaire Ceet coe oui.
le plus souven't i notre a
vis, fit 'difatut 'car, domitse
ait le provebse, un poisonn
ne pourrit que par la tete
VERS LA TROJSTEME -
PHASE

C est la phase la plus dif
ficile, inais anisil la "plus
Impdr'tante de la vaSte cam
pagne Tarnc6e par la Divi-
sion d 'Hygitne Fanfiliale
(DHF) : la couverture sOa
nitaire en -Protection MaIL
terno-Infantila et Planifo-
Cation Familiale sous lg ei
de du D6nartement de la
Santd Publiqu? et de La Po
pulation (D,'3PP)

C est difficile parce quon
s adresse a la ma.orit6 ,de
la population et que celle-
ci, dans sa quasi-totalite.
croit encore on cette magi
que formule qui a daily -
leurs fait son temps : Pitite
ce riches. (Nous y review
drons)


* .7


v//;r-//r------------~ 'I


31


DIMAPCHE 25 NOV


A PARTIR DE 11 HEURES AM
JOURNEE DANSANTE AU LAMBI AVEC S


-_


re de 27 000 Em2 avec Jl H
mmrne et petite quantity doe
terres cultivoes comme
maintenant. Dans ce cas.
1 echec de la >lanification
Familiale (nus v rev len-
dronis aussi sor ce terme R
entrainerait un rehe.e ( d- 6
ndral Tandis (mie. dans
1 autre possibility1. Dourn e
viron 6 000.000 d hah en
1 an 2 000. il v Iura- unjoj
chance


ET CHANNEL No. 10

DIMANCHE 25 NOV (SQmRm


AMBASSADEURS


$ 2.00


LUNDI 26 NOV.
TOTO NECESSITE

MARDI 28 NOV.
AMBASSADEURS $ 1-00

MERCREDI 28 NOV
ET CE TOUS LES MERCREDIS SOIRS AU
SHOOGAR COMBO ET JO JACQUES


;HOOGAR








$ 1.00







U LAMBI:
AD. $ 2.00 -

'J^tJ2w2.t_*


NOTTVEA U N6JUVEA U NOUVEAU



Pour vous faciliter la tache


Mesdames des Hamburgers


/ Patties deja appretes












wx. "
















DE VOTRE FREEXERJAUFOUR

CUISSON RAPIDE5


E' V.NtE DANS 'O0 1'ES SOPER UA)tURMES


svelte
DragOes amagrissantIs
Oragees arnaigrissanfes X^ ^l


~ ~----- -----.~ ~ ~II la~F~ I ~w~ ~ I ~_Bw A! B~n~ I I k~ba III


___ i______ ___~______~__________~~_,,_,_,_________, ___,,,__ ---,_,_~_________I--~------ -----1--,~----~---- ,~r~--c- --~--i--,---_, -- r -~------~----~-UL--U~ILC---U


VENDREDI 23 NOVEMBRE.

6CIETE ET SANTE - ..

LA DIVISION DWYGIENE FAMLIlALE (Diff)
ENTIRE I)ANS 0bbetne PHASE : LA COUVERTURE HANITAIRE NATIONAL AU POINT DE VUE DE. PMI/PF '.
Par W6bdrt LAIiENS


PROGRAMME DU WEEKEND END


LAMBI



Night Club


VENDREDI 23 NOV.
TOTO NECESSITE $ 2.00

SAMEDI\24 NOV.

A PARTIR DE 4 H PM
COCKTAIL JEUNES AVEC SHOOGAR COMBO

SAMEDI 24 NOV. (SOIR)
'SHOOGAR COMBO POURT UNE SOIREE MERVEIL-
LEUSE
LA FOLIE DU JOUR ADMISSION $ 2.00


tervention militaire nous,






VENDREDI 23 NOVEMBRH


-


11 MARS AU 19 AVRIU 23 OCTOBRE" A 21 NOV.
(BELIER) (SCORPION)

Vote. (t'ls iOclii' Hsoudiain Du tact dalnI li pr6senta
Mr ilne (|lqulestion d'argenit.. lions des idet.'F nouvelles.
N imtelitiges pus un tra- Des visiteurs miattendus bou
vail suipplimnit aliir \ la Ileversent vote routine quo
tlt.on tvCt des sortles. (idr!nilne Nc recovez quo si
('Choiissez les priolrit's. vous cdes en forme

22 NOV. AU Zl I)-ccEMBRE
20 tx RIL AUT r 1".w (SAGITAIRE)
(TAUREAU)
Perceptions soudaines pos
Decision inipr'eviue dans siblcs au sujet d'une rela-
tll' aIs.sociation. VOus ieCs lion Vous change; d'avis A
dlri, stir Ie plan du senti- propos d'une proposition
ment. Separez Ics affaires prp4essionllelle Envisagez
des moundanites. tous les angles,

21 MAI AT Zi Ji-IN 22 DEC. AU 19 JANVIER
(GE1MEAUKr, (CAPKICORNE

De proches allies eleven Si vous voyagez, vous se-
-,des objections au sujet d'un rez tented de trop depenser
voyage. Commencez les nou Nouvelles improvues d'un
clles entreprises profession ami Urie personnel eloignee
lies. Un membre de la fa parait vous battre A froid.
lle critique vos senti-
niment. 20 JANVIER AU 18 FE?.
(VERSEAU)
21 JUIN AU "-2 -UILLET
tCANCER) Une relations nest pas in
5 teressee par vos avances
Visites locales conduisant sentimentales. Questions d'in
A une affaire de coeur. Un timite essentielles. De nou-
changement de rythme sti- veaux developpements pour
mule les perceptions. Ce la carrier et les affairs.
nest pas le moment de con
clure des accords financiers. 19 FEVRIElt AU ZO MARS
(POISSON)

23 JUILLET AUD a AOUT Des proches allies eprou-
(LION ) vent votre des'r de vie pri-
vuee. Si vous voulez etre
Que Ie souci de l'argent vous-meme, ne soyez pas
ne vous empeche pas de grossier. Projets de voyage
vous distraire. Suivez votre sujets A des changements.
intuition dan? les affairs
domestiques. Ecoutez le par
tenaire expose, ses idees. SI'VOUS ETES NE
'AUJOURD'HUI
23 AOUT AU 22 SEPT
(VIERGE) Vous avez le don de corn
mercialiser vos faculties ar-
Attention ,Aw decisions tistiques. Votre plus grand
hatives. Vues nouvelles sur succs viendrt quand vous
votre travail mais vous etes developperez vcy ambitions.
nerveux dans leur utilisa- Vous avez le goft du sensa
tion. Donnez la priority a tionnel et reu-siriez en lit-
votre regime de sante. terature, a la scene et dans
les affairs publiques. Vous
23 SEPT. A'M 22 OCt. Rates & Ia fcis artiste et pra
(BMA!ANCE) tique. La banquet, l'immobi-
lier et la direction vous ap
Une rencontre romanes- porteraient le 'ucces finan-
que ne tie nt ais ses promes cier aussi bien que la music
sos. MfIez-vous de ce qui que,. la sculpture eO P'art.
est clandestine. Des nouvelles Vous etes aunsi attire par
concernant les finances de- la philosophic et otes un
mandent une r6ponse rapid bon observateir de la con-
de. edition humane.



LE NOUVELLESTE
PROPRIETAIRES : PIERRE CHAUVET

RTEUR MAX CHAUVET
DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS

ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET

Ia as I


VOTRE HOROSCOPE LES SI
SAMLEDI 24 NOV 1979 L


LE VOLLEY BALL
REPREND SES
DRO1TS

Les vollyceurs et vol -
leyeuses de Ia l'.'re division
mdtropolltaine do Port-au-
Prince rentreront en lice
dds domain apres midi au
College St Pierre
La Fdddration Ilaitien -
ne de Volley Iall nous a
d ailleurs conirminique le
programme de la journ&e
inuaugurale :
Vendredi 23 Novembre a
paitir de 3 hros 30 P M



Discours prononce
par Me Dieudonne
Bazile
en date du 4
Novembre 1979
A 'OCCA
SION D'ANNIVERSAIRE
MARIE EMMANUELLA
GEFFRARD
Mesdemoiselles'
Mesdames'
Mesaleurs

Traverse d'une folle gaie
te les mots n'auront pas
assez de vertu significative
pour traduire clairement
1'emotion qui m'etreint
mais je ne puts m'empecher
d'obeir au jeu de la tradi
tion. Je fouette ma non-cha
lance pour remercier cha-
eureusement cette assistant
e qui m'entoure. Tout d'a-
bord je dois fair ressortir
le role du parrain il a pour
mission de surveiller au
bonheur de 1'enfant qu'il a
nommA par devant le Saint
Hotel qui plus est il est
un frere en miniature. Aus
si Madame Foch Moise et
moi nous avons le privilA
ge de computer de plus un
enfant dans la lignde de
nos families respective. Je
suis certain que Marie Em
rnanuella jodira du bon-
heur d'6tre l'orgueil de sa
famille. Aussi que je vou
drais les former les voeux
en ce sens. La tradition ro
maine rapport que le jour
ofi est ne un enfant doit
etre maraue d'une pierre
blanche il se doeage de ce
procede un mysticisme pro
fond. II remote et puisA
aux sources antiques. Quand
je me sens heureux de vous
partager mon avis sur. le
cnmpte un 6gard psvcholo
gique pour etre sur que nos
proDos ont accueilli les suf
frames de votre appui. En-
tendu n'emp che non nius
oto la beauty du cdremo-
nial me fasse oublier le
sins I la c6r6moTie. Et ie
vou- invite A vider avec mni
le toast A 1'honneur de Ma'
dme Gracia Geffrard ot
Mnrlame Fock M iso et au
bonheur de l'enfant.
Me. Dieudonne Bazile
Praticien en droit
Employed au Dpt de la
Coordination et de
S 1'Information.


'ORTS
a) Defil6 des 6qulpel
parbtlcipantes
b) Demonstration de ju-
do par les 61dves du profes
seur de Marlo Alvarez
c) Les rencontres .
1) Charit6 de St Louis -
Atlanta filese)
2) Atomic St Louis idu
Centre (Garconss
3) Estudientes Grena -
diers (Garcons)
Les 6preuves se poursul-
vront samedi apris-midi a
vec les matches:
1) Ste Rose de Lima -
Blue Bird (F'lles)
2) Atlanta Radar (Gar
qons)
3) St Louis Atomic (Gar
cons)

x x x x

BASKET BALL .
UN TOURNOI QUI PREND
DE L AMPLEUR

Deux rencontres non
moins importantes au Gym )
nasium Jean Claude Duva-
lier (Ruelle Romain),
dans le cadre du tournoi
de basket organism par la
FHB

Le leader de la competi
tion s opoosera A 1 equipe
de 1Eclair Vendredi apres
midi tandis Qae Acra Estu-
dientes devra faire valoir
ses pretentions samedi soir
face aux joupurs de la s9
election juvenile qui se pre
pare actuellement pour des
Apreuves epreuves interns-
tionales

x x x x

LE FOOT BALI.
FEMININ AU CAP

Le passage de l quipe
port-au-pcincienne qt Les
Tigresses) au Cap Haitlen
a non seulemen; suscite la
motivation au sein de la
population locale mais de
vait encore engendrer une
certain divergence parmi
les dirigeants do la com-
mission de foot ball f6mi-
nin capois
La cruise semble heureuse
ment se dissiper avec la
formation d un nouveau co
mite chargA de aCrer les af
faires du foot feminin dans
la mdtropole du Nord
On nous Dannonce d ail-
leurs que le cornitd execu-
tif est ainsi ceropos6;

a) Monsieur Maurice Lin -
dor president

h) M Wilfrid Zeohyrin --
Secretaire

c) Monsieur Rony Pierre -
Tresorier

d) MM Kail1 Bitar, Luco Jas
min, Emmanuel Pierre et
Philippe Bastten conseil
lers
Les sAmazones- de Port
au-Prince ont Ate invites
A se produire au Cap Hal
Lien au ours cl u mois do
decembre par les nouveaux
elus

xxxx

Information
Sportives

L'equipe de la Republi-
Que domin'ca ne qui partici
pera dimanche a la Course
au Soleil est arrive ce ma
tin vendredi A Port-au-Prin
ce et est descendue A Park
Hotel.
Ele est condlitoe par son
(ntraineur Fr. ,cisco Biller
ct par la ded.dme de la Fede
raton Cycl'ste dominicainP
M. Daniel Bridge.

Domain arrivera le Presi-
dent de la Fnedratlon Cy-
cNste dcmmicaine, Monsieur
Nelly Done


-~Me Edner Pierfe Paul vv.
2311


rale do PANAMA une loi du
16 aofit 1979 a reinforce l'a
mende A prononcer centre
les traf.quantc.

Le problem de ia -rogue
laissa les parents surprs -Lt
desappointes. Confronts it
cette situation' ils sentircnt
que le control des activi-
iLs des jeu-es avalt p-rdu
sa rigueur. DR plus, les ex
genes de ta vie moderne
contraigntnct eonta. n en-
tre eux a alie'ner tour pt r-
sonnalite, a. e( prost;Ltuer.
Ils sont tenaioles par ie
souci du gain rap'de et n'he
sitent plus A prendre tous
les r'sques pour realiser de
l'argent.

La prdveut-on est dirigee
et appliouce p'.r oute Com-
mission de trols membres
sous 1'egide du Min'stere de
la Sante Pubique et de la
Population: un mocjclsn hy
gidenste, un tuxicologue et
le chef du s-ervicp de con-
trole des Pharnacles.
Le developpement econo-
niique en cotui:s., intensifi-
cation des changes com-


PAGB


measures Anerg'ques prises
D'un eutre cote, les trafi
quants decourages par les
contre eux abandonnerent
le traffic de la marijuana
pour celui de ia cocaine en
s'associant A certais etran
gers (haitiens vivant A Mia
ml, Floruda). Quelques hai
tiens furemn arretes, avec de
la cocaine ach. tee en Co-
lombie et aux Antilles Neer
landaises. Ne disposant pas
de chiens dresses pour con
troler les avions en transit
A Pprt-au-Prirce particuliA-
lemont ceux tenant dAme-
rique du Sud des procedu-
res drastiques d'inspection
furent Institupes Indubita-
blement, elle-. s'averent irri
tantes pour 1ls pilotes qui
se sentent d,.conuragds.

Un hallucinogone puissant
le (Datura Stiamonium>> et
les substances psychotro-
pes sont utilises sur petite
echelle A Port-au-Prince.
Deffrant au voeu d'une
resolution de 1INTERPOL A
la 47eme .kssemblee Gne--


(Suite de la lere. page)

au-Prince pour la consom-
mation locale et au Cap-
Haitien (Nord d'Haiti) pour
1'exterieur (les semences ve
naient des Bahamas). Ces
champs furent repercs et
detrfts dans le Nord. II en
fut de meme A Port-au--
Prince.

Face A cette situation et
voulant combattre la ten-
dance des jeunes A s'adon-
noera un .vice aussi minalfai
sant et destructeur. Son E'X-'
cellence Monsieur le Presi-
dent A. Vie de la Republi-
que d'Haiti ordonna au Mi
nistere de la Just'ce de pre
parer une lmoi rglementant
le commerce et 1'emploi des
stupefiants. Elle fut publiee
en Janvier 1976.

Les usagers comprirent
des lors qu'ils coura'ent de
grands risque. Seul un pe-
tit tgroupe s'enteta et s'ente
te A enfreindre cette regle
mentation.


Le convoi partira du Sa-
lon Fundraire de 1'Entrepri
se a la rue du Centre.
2311

0 -

DECES
DECES Dr LA CHIERI
SOEUR MARIE
NATHALTE
NPE. ANNE MARIE
SIMON
LES FILES DE
MARIE PAJXDAENS

de la maison du Bel Air
rrcommandent i vos ch-ari
tables prieres et Saints
Sacrifices 1 ame de leur
chore soeur Mari- Natha -
lie nde Anne MaOrie Simon
rappel6e a la mason du
Pere, le 22 Novembre 1979
dans la 92eme onnee de
son Age et la 6beme ann6e
de sa Professioni religieuso.
munie des Sacrentents de
notre Mere la Sanamie Egli-
se.
Fun6railles a la Chapelle
du Perpetuel Secours le
Samedi 24 Novenibre 191it
a 3 hres 30 p m

xxxx

Avis de Divorce
Le public est inform que
par jugement en date du
sept Julllet mil neuf cenitL
soixante dix neuf le Tribu
nal Civil de Port-au-Pr-n
ce a admis et prononce le
divorce des dpoux Jean Jo-
seph Fritz Duprzil la fern
mo n- e Nicole Valenttn et
l'Offcier dp l'Etat Civil dp
la section Nord-Est dePrt
au Prince a transcrit dinns
les registrps A ce rdo't;ns,
le dispositif do ce d't niuep
ment conforms ment A la lol
Port-au-Prtnce, le 22 no-
vumbre 1979 ,


.air w t S -Jfaftls2 -a- ;r


Remerciements

Les famille- Lataillade,
Dupuy, Mallebranche, Hol-
lant Brierre tres touches
des marques de svmnatsbe
que leur ont t 6 m o 1-
gnees les nombreux parents
et amis de la capitale, de
la province et doe 'etran-
ger A occasion du dece.
de leur regretir Roland La
taillade enlevA & leur affect
t.on le 30 Octobre 1979 les
prient d'agret expression
do leur profonde gratitude.
2311
-o
O -

DECES DE Mnme
LUCIA FELONY

Les Pompes Funebres Pa
ret Pierre Louis vous an-
noncent le deces de Mada
me LUCIA BELONY surve-
nu le 21 novembre.
A ses enfants: Monsipur et
Madame Aldo BELONY, Ker
lin Rodrigue et Ousmids
BELONY.

A scs freres soeur et beau
frere: Lt Bernadel y6yd Jo
nathas Y6yA Monsieur SA-
natus SOnat et Mme. nee Ju-
liana BELONY.
A ses neveux it nlces
Marie Anne BELONY Mon
sieur R6al Delaplante et
Madame nee Fleurette R1-
oaudon Monsieur Claude
Bruno et Madame nde Me-
rie Francoise Rigaudon.
Aux famillps BELONY.
YWvA Sriet Rigaudon Dela
plante Bruno.

A fnus P1 autnres parents
et allies MM Pierre Louis
adrossent leurs vives sympa
this.
Les obs6ques seront c6l-
bpees ce samedl <24 novem-
be Ah 4 heures PM la Ca,
t Adrar"f'e -'r"SainteTFflT
te, 1


Le team d "-l!nica'n se
comnose d .:s c carcurs sui-
vants :

Cesar Rafael Azar

Carloa Domingo Charles

Elines Satclie St-cven

Carlos An'oni. Cadeno

To coureur Etmos Satel'es
Steven, qui c,,t de Marigot
d, scendance hait'cnne par
Fa trand-mere parole creole
et fait office d':nterprete.

DERNIERE HERE

De Aqu;n: le Docteur Jn-
Marie Valcin, .ui s'intfres-
se au sport cycliste, est ar-
rivA avec un coureur, le jeu
ne Lanout Barbicn.

Lanout Baibien qui part
cipera A la course et y re
prcsentera la ville d'AQuin.

B'envenue I tous ceux. cy
elistes et supporters qui
apportent leur concourse au
developpement du cyclisme
en HaitiL


MICHELE SCOTCH CLUB



VENDREDI 23



SPECTACLE DE DANSES ET DE CHANTS



AVEC



LES VEDETTES DE



THE INTERNATIONAL STARS REVUE



SAMEDI 24




Saturday Night Express



AVEC


merciaux et i tour smi2 -_
quierent u.: contrio' bi- .tu-
coup p.n0s Cccu dc 1)
ce. A,is rv. '
t x g' i ,; h ., \" .
li io i t ; r.n s
01 IJ tt. S, _" (le t. "
r.te de : A' t coi ,u t I'r i "i
1 euvalicr i3 AiJsrFIo ,p 1
n:" c nlmribu '' I, i'

s on du lial c dci c- iip:'-
.Lain's. D"pUlti; il i 1979 des
d spos t(.,ns; out tt pr",-'s
pour I irt6graa-tios de 1 Adltnt
n-s iralionl Gofi'(',r' drs D- ui
anes ct (de '."diin s r;sit'-n
Portuaijrr dans le procet:sus
de la lutie. A cet effect, le
D''partement M.1itaire de la
Police est charge de coor-
donner Ic sactivitds de tou
tes leo; organizations parti-
cipnt a un titre ou A un
autre au conlrole du traffic.
En cdonsquenc, des dimar
ches ont AtL entreprises au
pros d'institutions Atrango-
res till".- que la DEA, le US,
CUSTOMS SERVICE, le US
COAST GUARD en vue d'ar
river a bndlnic'er d'une ai-
de technique adequate pour
la formation tde nos Agents.


Le Bistrot

OUVERTURE SAISON 1980
L'dveisment dans

la mode ha.tienne


M ERCREBI 28 NOVEMBRE

DEFILE DE MODE

COLLECTION

YOLANDE MONTHS 1980

30 MODELS INEDITS DU SOIR ET VILLE
ET DE SPORT
PRESENTS PAR 5 RAVISSANTS MANNEQUINS


Une Soiree cxcepionnell!

avec Saxo, Weber Sicot


ATTRACTIONS TOMBOLA -

CADEAUX
AVEC LE CONCOUS DE LA BRASSERIE NATIONAL

EXPOSITION DES POTERIES ORIGINALES DE
L'ATELIER POTO MITAN




Le Bistrot

SLE MANOIR

VOTRE ENDEZ-VOUS

RESERVATION TEL 2-1809

146LAifU L -


- - - - - - - - - - - - --- -


TI


D.P. Express


EN SUPERJORME


LA LUTTE CENTRE LA DR GUE EN HVAI


"Coca-Cola" et "Coke" sont marques d6pos6es de The Coca-Cola Comoany.


/ -
Sup'

60ar.


CARNET SOCIAL


I


't






PAiF .4-- ...- -





IL 4 DEUX FACONS


DE FIRE PLAISIR A


UX/E7 PERSONNE SPECIALE...


SLA 2eme. C'ESTDELUIOFFRIR V


Ui NE "KODAK"


CHOISISSEZ

LA EKTRALITE 30


Instamatic .avec flash
p votant incorpore.
accepted des films de
100 et 400 ASA.

$ s5.oo






LA TELE- EI:rRALITE 40

'22-44 nin t photo lens.
Count rule (I exposition.
(-I] FOCLIs. Coulhu a partir de A f
5 Pled Ar e e ,s Ishs ,3
1011 e' el40 ASA








LA EKTRALTTE 10
Instamal c avec
flash electronique
incorpore. La plus simple
de ra serI e...


1 $ 49.00


LA TELE EK'IRALITE 20


Instamatic; la Ire camera
KODAK a' 'ombiner un
flash ,, .- "'I,- aS une
selection automat que ie
I'expositio n L'.ippnreil qui
offro le plus o, prompts( s.


LA *THE HANDLE>


Cam;'ra 1in.sta -aline avoc
tL1. ,a laton ];i m no ii

mn iv- ell( t- I -cu ull, Ins
Kodak : |


$ 41.o00


L.A COLORt BURST 250



_








.f.: o ---'_ -z .- ..


(


LA COLOR BURST 50


La camunra instantance
la plus ,mple :

V'sez- Shootez-- Adm'rez '


$ 52.50


Camera inhtantanee
Un advantage de plus !
Le flash clectronique
iuco.pore


$ 77,50


hA:t






















,*r


14 A L'EFOQUE DES CADEAUX, PATRICK'S COLOCR

LAB DONNE DES CADEAUX A CEUX QUI OFFRELT

4 DES CADEAUX ...

VENEZ AVEC CETTE PAGE AUX 3 PATRIK'S COLOR LAB; /RUE LAMARRE
4 RUE DES MIRACLES ET PETION-VTLLE ET SI VOUS ETES PARMI LES 10
PREMIERES PERSONIES A ACHETER UNE DE CES CAMERAS, ON VOUS
A REMETTKA UN CADE AU DIGNE D'UNE ... PERSONNEL SPECIAL ET
.UN ROULEAU ,DE FILM INSTANTANE.


SVEyDIREDI 23 NOVEMBRE


IRAN:
MOTION DE DEPUTIES
BRITANNIQUES

Londres (AFP)
Des parlementalres britan
niques ont ddpos6 jeudl une
motion demandant au gou
vernement d'mtervenir au
pros du ConseAl de SScurlte
des Nations Unies pour qu'il
se prononce en favour de 1
fermeture de toutes les mis
sions diplomat iques strange
res en Iran.
Les parlemeuntaires, qui
representent 1t-s trois prin
cipaux parties britanniques,
ont 6galement reclame I'or-
ganisation d'un debat sur
la question de' limmunite
diplomatique.

La motion deposee par
les deputies est destine A
tee en Giande-Bretag-ne
par la violation de 1'immuni
te diplomatique en Iran>.

0 -

L'EX-CHAH D'IRAII QUIT
TERAIT TREES PROCHAI-
NEMENT LES ETATS UNIS

WASHINGTON, (AFP)
L'ex Chah d'Iran serait
en 6tat de quitter los Etats
Unis d6s vendredi, a decla
r4 jeudi le Sunateur Richard
Schweiker (rnpublicain-pen
nsylvanie), citant -de nes sources sans vouloir
les nommer.
Le Senateur a pricise que
selon ces sources 1'ancien
souverain hospitalise a New
York depuis le 22 octobre
dernier subira vendredi une
intervention chirurgicale
pour eliminer ses derniers
problems biliaires consecu
tifs a 1'ablation de la vesi
cule pratiquee le 24 octo
bre. Aprns cette interven-
tion a precis6 M. Schwei-
ker l'ex Chah n'aura plus
besoin que de soins de routi
n- susceptibles d'etre prati
ques dans n'importe quel
pays divelopp6.

Le S4nateur a ajout6 qu'il
espire que l'ancien souve-
rain quiltera les Etats U-
nis. afin que les 49 otages
americains d6tenus b T4h6-
ran puissent tre lib6res.

O-

IRAN AMBASSADE: DE
NONCIATION D'UN NOU-
VEAU COMPLOT


TEHERAN, (AFP)
Le bureau de 1'Ayatollah
Khomeiny a lance jeudi
soir une mise en garden con
tre >>un nouveau complot
amiricain qui se trame ac-
tuellement a T6heran.a

Des tracts ont 4t6 diffu
ids jeudi, demandant 1'occu
nation de 1'ambassade sovi6
tinue, precise lo Bureau de
I'Tmam qui lance Un apnoel
ponu qu'une tell action
cnntre rvnolutlonnaire ne
.lit pas entreDrise.
0 -

IRAN KHOMEINY: IL Y A
GUERRE ENTIRE L'ISLAM
ET LES PAIENS

TEHERAN (AFP)
L'Ayatollah Khomeiny a
annonce jeoudi soir 1'exis-
tence d'une entire 1'Islam et les paiens
dans un vibrant hommage
rendu h 1'Union sacree de
plus d'un million de mu-
sulmans>.

sTout' le Pakistan s'est
insurge centre l'Amrique
ot c'est une bonne nouvelle
une preuve que notre peu
ple nest pas seul. Gardons
nos frontinres siparnes mais
nos coeurs unis car enols
avons beaucnup de richessps
en common s.1 nous restons
unisex, a-tl-il dit dans une
d6eirration transmise par
la tel1visioni f
tNous sommes plus d'uon
milliard et n'avons pas he
soin des autres mais les
autres, par centre, ont DIes
que benoin de nous a pour
suivi 1'Imam Khomeiny. La
propaganda exerc6e centre
0nus voulait nous persu-
der de leur invincibilit.
Nous l'avons vu: ce nest
pas vrai.e

L'Ayatollah Khomeiny a
ensuite lance un vibrant n,
p-l aux autre- peuplps pour
qu'ils s- joignent h Liran3
les tambours qui battent h
vide et les Etats Unis ni
peuvent rien centre l'Is-
mam. Le monde entier ent
vigilant Pt, A 1'intirieur mi
me des frontinres amnrica
nes, les noirs pelvent de-
main s'insurger. Tous les
musulmans neuvent s'insu
ger: l'Indonisie le Pakistan
s'lnsurgent centre cet hom
me (Carter) qui prortge Ce
lui qui ensenglante nos pa
vis tue 'os gens pille nos
richesses.


NOUVELLES DE L'IRAK
IRAN: IL lN'Y A US D'IN de leurs inti6rts 6conomlni-
GERENCE SOVIETIQUE ques ou politl.uls mon -
SELON LES IZVESTIA diaux (des gouivernements
europ6ens) ne peut que met
MOSCOU (AFP) tre en danger re qui cons-
Les Izvestia ont rejete titue la trame de la coor-
categoriquement et avec ration int.irnauonale et de
force Jeudl soir les accusa la paix.
tons concernant une ing4
rencee de l'Union, Swviti- L'Assemblie Parlepien -
que dans les affairs ira- taire des <21, a lance 4ga
niennes. element un appel aux auto!

Les inventions sur une rts iranienne our quel-
ingerence sovetique en Iran les libirent sans tardero
ng rce viqu~epar enIron les otages et se declare so
sont fabriques par leas en lidaire de ceux qui rasis-
nemis do people inanie tnt t e e os ts d
6crit l'Organe du gouverne tent ment Sovietimue. cElles ont chantage international
pour but de detourner at MonsieurBHans'de Koes-
tention des masses des dan ter (Pays-Bas), Prdsident
gers reels qui menacent 'I de 1 Assemrbl6e du conbeil
ran>. Ces dangers selon les de 1 Europe qi avait en-
Izvestia sont repursent.s voy le 15 Dcemore un't
par ( vaisseaux de guerre dans Khomeiny, a precise que
le 'Golfe et les tentatives cette recommendation a
pour isoler 1'Iran 6conomi vait t14 rise a 1 unanimi
quement et politiquement. te par les menmbres de la
tion iranienne a le plus du
recent francais esaient -
d'utiliser la complexity du
processus de renovation en IRAN-AMBASSADE
Iran et ntntent d'entrainer M VANCE A CONVOQUE
la Republion iranieniie LE CHARGE
dans une luttte sur deux D AFFAIRES
fronts noursuit le Journal. IRANIEN
C'est nourouoi aioutp-t-il
on fait ciruAler' des thdses WASHINGTON, (AFP)
que 1'on siit faeisscs rondant Le Secretaire d Etat Cy-
les deux siuerntle-A.nci rus Vance a convoque mer
bqalemert resnonsablps de credit soir le charge d Ar-
1'oeorRovninn de la situsa- faires iranien La VJashinS.
tion en Iran. a ton. Monsieur All Agah, au
quel it a exprime ses tin-
e quirtudese quant a la situa
tion des 49 st'ages \ameri-
RA chains dntenus a Teheran,
IRAN AMBASSAI.U ont rev6l. Jeudi des sour-
LA RISE DOTAGES ee du Dpartement d-
STRASBOURat
S s l c Malgr4 la trove du
De son cote, la commis- eThanksgivings,>, fte com-
sion permanent de 1 Assem mnmorant 1 arrive des pre
bl@e parlemerrairp de 1 or miers colons anglais sur 1t
ganisation des ,21,i a adop ol am6ricain en 1620, les
te une recomnandation principaux responsatles dri
don't le texte rondamne en gouvernement se sont r,.
core beaucoup plus severe nis Jeudi comme chaque
meant 1 Iran jour depuis deux semaines
Cette recommendation, pcur examiner la situation
qui doit OlreTe transmise au Le Porte Parole du Dipar
comitI des Ministres, rilte- tement d Eta,, Monsieur
re non seulement sa con- Hodding Carter, a r4pelt
damnation de tous les ac- Jeudi que les Etats-Unis n
tes d\ terroristne mais en- fuseront decouler les
courage encore etous les griefs de 1 Iran ou de le
gouvernements europens>> voir exposer dans n impor
d manifesler leur condam te quel forum internatio -
nation sans reserve de tel nal tant que los otage,
les m6thodes Le texte es n auront pas ete lij.r4s
time < garder le silence en raison a par ailleurs rIsfusi di


commenter les nivers'es c
clarations souvent con-
tradictoires de membres duo
Conseil Oe la Rivolution
ou de renprsentants' de (
SIrani '
Officieusement on sovil-
ane que le principal DroblI
me reste toujours de savoir
de Quelle autoriti rielle
sont investies ces person-
nalites et jusqu a quel point
elles reflstent Ia .position
de 1 Ayatpllah Kbomeiny
Malgrd les" tmnenaces .vol-
les du Prisident Carter
sur un 6ventue l iecours; -
la force, 1 option milital-
re. demeure une ultine so
lution, qui ne serait saus
doute prise que si les ota-
ges comunenQqiernt 6 tre
executes, Lstiment les corn
pientateurs

A Waslingtoi on note a
vec intrri',t q.?e le Porte Pa
role du Miinlsitre des At-'
faires Etrangirea Libyen d.
selon 1 agesece otiicielle .,.-
na, affirm *que les otages
dewvalent. tre libirnse Ce-
ci reprisentes un revire -
ment presque total de 11
positioni'adptoe par le gou
vernement, de Trir.oli de-
puls ulne dizaine de ours
Dans re codhtexte on rn-
marque aussi lue plo
siours daligations Arabes
au sornmet de Tunis (Alt
rio, Libye, Syrie OLP) ont
eu des entetiens Mercredi
avec des representants ira
niens La Syrip seynble main
tenant 1 un. dos trs araes
pays Araoues appi tant un
soutien ambigaii a 1 action
de 1 Iran. font remarQuer
les. milieux inforgids


* IRAN AMBASSA*E: DE
CLARATION DE M. GRO
MYKO

BONN (AFP)
* Le ministre sovietique des
Affaires Etrangeres, M. An


drel Gromyko, a, dmnand6..
aux deqx parties dont les
Etats Uniso impliquis dans e
los 4venements de Teh6raA
de faire preuve de retenue.,
R6poncant an sours d'n P
ne conference de press ia
Bonn a une question sur lt .
position de 1'Union Sovieti i
rue a propos de 1'Iran, M '1
Gromylk, a d6clar6 'que
1'URSS se prononcait pour
le reppect des conventions
internationales et de 'lm i

munit6.diplonatique.s I1 a 'i
exprim l'esnoir qu'une so
lution satistaisante pour
les deux parties pourrait
tre >rouve. ,,

xxxx

IRAN ETATS UNIS
LES PILOTS
IRANIENS ENTRAINES
DANS LES BA3ES
A :ERICAINES
IMATNTENUS AU SOL P
SAN ANTONIO
(TEXAS), (AFF)
Les Pilotes iraniens en-
trainis dans les bases mill
taires amdricaines ont 6t6
maintenus au sol, Itundi, a
annonct le commahde -
ment des centi -e d entrai
nement de lam6ie de 1 air
amoricaine, sains priciser
combien de temps durerait
cette decision

< continue, a pincnst le Co-.
lonel Tom Maple. Sous-Di
recteur du coinmandement,
T San Antonio (Texas),
1 ordre n affected que les
vols>

273 membres des forces
Armies iraniennes sontL ac
tuellement 2n stage dans
13 bases deI 1 arrnee de
1 air et doe la Marine amni
ricaine Plus dte la moitid
d entire ,ux so trouvent a0
Texas


MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEIEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALF
*y mpay- ae74iasoeecacsost


UN NOUVEAU STANDARD


DANS LE CONFORT


















o.




























TOYOTACNA


LES NOUVEAUX PROPRIETAIRES DES CORONA
ADORENT LEURS VOITURES. ILS DISENT QU'EL
LES LEUR VONT COMME UN GANT PARCE QUE
CE MODELE A ETE SPECIALEMENT CONCU POUR
LE PLUS GRAND CONFORT.
LA NOUVELLE CORONA A PLUS D'ESPACE INTE-
RIEUR, ET POUR LES PASSAGERS ET POUR LES


Essayez la CORONA aujourdhuiV



HINOTO. S. A.'Rue Pavee Tel.: 2-0658
- - % - -- - - -


I- - --ooooa g -; -L-


I
I


I


RAGAGES. DES FAUTEUILS REDESSINES, !JE NOU
VELLES SUSPENSIONS, UNE MEILLEURE PROTECT
TION CONTRE LA POUSSIERE ET LA ROUILLE,
UNE CONDUIT PLUS SILENCIEUSE ET UN NOU
VEAU MOTEUR REPRESENTENT QUELQUES UNES
DES NOMBREUSES INNOVATIONS DE LA NOU-
VELJLE CORONA.


~


P=,Dvopo*T


t
i
l

r
n
e

s






__ __ PAGE 5


L










I A
p


tMecid Ill :if11 fl dlpI

1:11t Itont oi) II11118i
1I IY' 18IIN 'I' 111


S te m Ild lo trois "rns birult s
Ic J rs rnl' lnS cr x doilux o
d dill ninov s p ktikis .mnl s 1 t cr-iii
,-mti nia t, I I trpl-ntl1vc-s drI ns
pales- r i...,i Ai v-1 I 30 n; nnrt
ti -l "k t ,r O a n 1 111 (I
':'ns son an ln:rtpm.lnt.

Soulagement rapide c
pendant
ces jours critiques



contre toute douleur .


B1 J V'iJ tir
ADELAID'
LE ThERC

SASIEflI t-1 NOVFDAI3RE
S 1, NT A \,'I APT,)
RUE DU CUENTRlE

Pr'PiON "II LE


TUNISIE : BILAN DE LA L'UsiSS enaa

CONFERENCE ARABE Par Edouard Dillon
MOSCOU AFP)
TUNItS iAl''i', En lait. pler.onne i 1 Tunis Le Kremlin s;est abstenu
L.o inil)lth an[t'c ; ,n ur ,i- n, so. lalsit b 'aucoup d''il14 jUsquicl de donner aucune
qIrl ine.llt i1 ullm;ll Jljiicll11 : 1 Minls 1 sill'" 1 e.s risulltas con- indication sur la mantlrec
(poil)qu-(|i :Ini it r l111'nns Ir crers tie ce sm om t qui a don't 1,URSS rdagiralt eon
iL1 lilt l .1 1i1tr'l b *rl'1h. M la.', pourlt:1i1t c.A u uilI record en.s d,intervention m llitaire
11 ni pi ', n,' lll-t Iii. )l"ro- d1 affluien (e d1 chefs d'Elat amii rlcaine en Iran.
pII OV. d lli d'i l' ti rcade ili i cI tlt.li lr Dplus Yasser Ara La pressed Sovictiquo qui a
r1' 1)11111 .liv1 I11 i 1or" (I-r l; i TuI' s : s pays araiars ralt abondamment etat vii
: 1h11 lns I I' I ), p 1i ) I.kle.lnt da ll, rs repr en- 1dredi de la Ontice a irnmei-
\ I 1 1,'I,,, le p: il A ;i 'J.e. n l t Y I'E- calne' est rest6e absolum ent
I.qi ,1' i l,,i. 11 I1 i n p :) 11 'dem n lt r sillencli usp sur ce point.
1 1 l e c I*'III a 11 y a un in avant la chu
.illlll'' i l' tll', I lo (I" li ,1111 te o in Chah M. Brejnev a-
pirlt(q1 l' 11\1 ir oht t i u l. intl 1, .8 iwrvt l t rS nJ valt proclame que touted in
1* 11)tl f lll;1 I.filt uil q su ifrap)pantl de tervontinin nr Irin serait
collstal(r quc la dip omate considdree par I'URSS comr
Tclh (li I rsI iir,,son del ;iii, t;>v tc lout p01 mip po n Lne menace pour sa se
i)i.se t1rv1il 'Iis. Ili tIicre1 du tctl LcoIloi i'q1,1 1 pati it tfrap curit6.
i.,xtrmnh sutminm1t arabwt tquit i l4 pIjruly'.; e, dans cot-
1 (t:l deroillc I"nd ult, trp1ls tI p.nlode d'instabilltt. Selon les ob-ervateurs, il
jo.lrs Tiun s nlivlui vl .'t- est assez plausible que le
"ge de lat Ligui Arabe. ,te- Politburo ait juge necessai
puits I exclu.siln del' Fri re d'attendre le retour de,
Cela etant. j:tmais les E- PAKISTAN: M. Andrei Gromyko pour
:its ar:ib .s n' ivalient faire le point. Le ministry
itussi preets ldai. leurs tta L'Ambassade des Affaires Etrangeres, qui
J1'Us cnltre II.. EatsI Ui8s e, reiltre de Bonn samedi exer
sq:lis ltIlti c. 'mpI i i-t des -Etats Unis ce une influence d'autant
lent dans comm nit- a gc plus grande dans son do-
lii:i de ce sominetcle d maine cue le chef du part
r ,couri; it lni.m dui p 'tro Par Jcan Francois le Mou et de l'etat, M. Leonid Brej
le. inier. nev est devenu moins actif
ISLAMABAD (AFP) et que le chef du gouverne
Ce texte a'-ure que la Lambassade des Etats U ment. M. Alexei Kossygui
toursuint de al iiot.iu a nI.s 1A Islamabad a citi sacca ne eqt-malade.
Ineiti, a elle L gura ge et incendiec de fond en 11 est 6galement pos:'ble
ml1rl cnsequ^ 1 nit' LPra comble, lors des incidents que le Kremlin estime 01'il
dt-.s ollJsti ntl'rs atle- doe mercredi. cnt pu consta t'est s dans8s son i tte
l. pour les mrets aFe- t.r vendredi les premiers d' divoilpr son jeu danl,
lcains dns la r"ion. I journalists. don't le cores 'me situation aosi danger
Par contri-. le sonmet pnipdutl de I'AFP admis a ruse et impr6visible.
s'est bWen gar:., de poIu r y p6nbtrer.
il jimrinp(.1 -uIr le coiillit L'Union SovlC-Cique pro-
'ppost' 'actu llrment I '[ran Dlns les ruins encore clame hautement son sou-
L1 les E'.ja U1'.S. fI'umantes 1a personnel ame t*n a la ritvolution iralteIn
ri:tin s'affairnit t tenter nV, mais elle ne peut pas
En cC qri; cencOrne" le d, rtcuplrer les papers ou approuver les prises d'ota-
tid Liban. i'OLP so .1 rait los equi.pements secrets de Pes elle n'aime guere le de
-ngare dans un accord se- 1'ambassade. Les coffres sordre quand il se product
ro at g5hl( r -e opera .ons forlts ont det perches pour tsi pres de es frontieres et
1nilitlares ,e-pus cli Ite re- 'voir si letur contenu avait memem si css cvenements lui
lion verse Ir,,-l Mais Ie resisted aux ravages de l'in sonit favorable rile ne les
;omnm t lai,se officielal-ent cendie. control pas.
En prive les officials so
le so n aux dl,u parts de Sr les quinze hectares vi6tiques admettent que les
iegler leurs roblnmes en-
tre cltes. e 1I ide llninto diplomatique 616ments qui controlent
e e es un e soixartaine de v6hicu- l'ambasstide amfricaine
En fait, sur Reaj)oint rian les. don't des camions ont sent des inoonnus pour env.
te paral verbitablemen ac- etc brulis. Le batiment de La crainte quite la pas-ion
luis. Le Prtfident libnals. 18 chlancelerie' 1,s immpu 1ntir-amler'cine qai anima
M. El'as Sark'.. n'a p s ob bi0 s dps personnel pakis erT18 llmr-nt als extreme's
enu le retrait des cloreents tana's, ,rois bat'iments abri l-s mtlsttlmnps pulisse s'
irmis palestio.ns au Nord tIant huit appartpments ,ratnformer pour une rat-
lu Fleuve Icitani, comme 11 les garaPes.. le restaurant son o unO alutre en passion
e demandait. Une scule sa 1 Club sportil ont ete in anti-sovl6tique s'st refle-
isfaction c.pendant: Le cendids. tee dans les articles do la
iomm- a accord a8 son lTre7se soviettinue Les Izves
lays une a'de f nancicte tde Seuls les murs ]ont en- t:a jeudi rnt denonc6 la
00 lions d dollar par core el place. To's les p- th'so fallqciei nei d'une
in. pour 1 n0 p1riode 0v p q muipcm Onts ont ete reduits ro.snorsablit6 ermale dts
eafin notoilecntie re en en drcs. t ieux s tupor-pilinanecs dln-
arsln Imm e re I eI est encoretro trot, af 1. rlaintnnt irln;nne. et
IltS'ru;rl ceeie rtegrion asi frmrnt 15s diplomats am6 1, iPRAVn3, vnnrtredi n 111-
itri par liens bomb ricains, pour savor ce nqu'll hli 11n editorial 0614brart
Ienls israliens. iadviendra des ruines de 1 ferrime SOltionl r
1'ambassade.. i"TIRSS ri ll1n avr)mn't de
Un ,oond documlrmlt so- PReconstruira-t-on sur ola m nls anti-imntriolista
ret prvrarit la a mise .ta C ce ou ailleurs? II spmble
dilit din e sti)iegie arabe exclu c pendant qtle lcs ,-
ommun ,iltl:;::lt. notam mericains, qui ont ouvert. Pha' .a es
lent Ic pteIrole e des I...-4trd 111ie ambassade telnnornirI
lit cques, en vupe de fire dans les batimonts de l'UR assurant le
ression .sur r Etats qui AID, A Islamabad' ferment serv^Ce CItte RuIlt
llun.innent Iwsrelo. 1ur rrprsntll.ation dipl-i
En[in. (!i:, tdci'L'r oi.:)ons vont mtiqu niti Pak;stan. VNDREDI 23 IOVEMBRE
tIre 11nvoy(.c; lnn;i tol lo Ie La s diplomates o0.t confer 1979


du quintet en nlt' bemol ma
jeur opus 44 dE.' chumann
I.e dernier movement du
triple conceerto en Re mi
neur de Viva.-'i
Un canon ie P chelbel
1 mflodie dtie Brhms,
Green, green, grass of
home du compoasitur Cut--
ly Putman
La chanson de Lara de
Maurice Jarre. cxtrait d:i
film Dr Jivago
La Danse ctspagnole de
Lehmeier
xx x
E, maintenan- ,----.P. 1'
group Les Cloches de St
Vincent don't it plupait
sont aveun'les iDes clocies
de routes timenstons a la
main, ils nous out lexdcl-
tes 3 cha its de Noel, le
second avec accompagne-
men't de contrebasse a cor
des (
Et comme I1orus, le gra
tis etant toujoiurs forti -
flant, come ml- 1 avait
lance. il y a bien des an-"
nees de cela une auditrice
reclamant un bis. l or01 hes
tre et 1.-s 'loches de Rtt
Vincent nou:; ont gratifle
dun arrangem-nrt de Ch)u
coune '
Merve'1ieux nesi ce pa.;!
tous nos compliments a .Ju
lio Racine, le their d or -


x % x
Une collec-e ftu, organi-
sie et nous pensons que 1 as
sistance compose d ail -
leurs a pres de FO pour
cent d strangers dans 1 6 -
tat d euphorie -du moment
a du se montrer tris genS-
reux
L Hotel nous a offer le
diner, les boisscns.
Lorcheitre it le groune
des cloches nous a offer
le Concert ;
L assistance '-avin a ou -
vort les cordons de la
Bourse, car elle a pu ap-
pr6cier le r&sultat de tant
d ann6es d efforts Onikcl()
Aueus- in, pour nous fair
Drendre patience .u debut,
au piano nous a fait revi-
vre quelques unes de ces anr
ciennes oelle miedringues
haitiennes Elles avaient un
texte poetique, elles a
vaient de belles melodies.
elles avaient un rythme
captivant
Apres- e concert. pour a
grementer le d(ner, la din
de traditionneile du
Thanksgiving day formanta
le lat dtie resistance, Ja-
mes Smith an piano, avsc
un pot pourri t'Ses applanu-
di a amorce une bonne di
gestion dans 1 luphorie g.i
nerale i LE
Georges F DUPLESSY


AIR FRANCE


VOUS INFORMED



Qu'a partir du 26 Novembre 1979





SON AGENCY ET SES BUREA UX



SERONT TRANSFERS AU CHAMP DE MARS


Entre l'Hotel Plaza et tl Triomphe


79


VFNDREDI 23 'OVEMBIBP.7
GALLIEN
IRue Estirn.'
AA M ED 21 NOVEMBRE 79
STE. THE'IFSE
RUE VILLATE


TEL0.2


MORAME, D790UJVERTURE


SAMEDI


-1 700


8 -- 12 F 9 30- 14 H 16 1I.


81H-- 12H


ii'"


Une Vague


de


Fra che ti




fill

~a'
,/I
^i^ '. '


POUR COMMEMORER
UNE EXTRAORDINAIRE ROBERT
REALISATION
Wagner, membre du Con- chestre; a James Smith, di
seil de Direction de 1 lnsti tect'eur de la chorale, pia
tuLlon, des meml,'rs de 1 Icr nls'.e, organist et 1homme
chestre ct le ,roupe des musical a tout fair de'
cloches de Saitlt Vincent 1 o.-ganisal.ion;
se sont, i'lit enr.endre dans A Onikll Augul.inm, di -
le programme sutiant : recteur (du groale de '.t '
Le 'dernier rnouvemenlt Vincent


LA QUALITE SUEDOISE

SERVICES APRES VENTE GktANTIE -

31, RUE BONNE FOI, P-AU-Pa. TEL 2-117 2.2417


H CARLSTROEM

Present


vj


~7'


VFDEI13 GEBI


~~~~~~~~~---- --1--I- ~--;-1--~ cc ,


I ~ ~-~L _____ Yb~r;~Yi-~Lla-i


11,9^P.71r-,-]


!


7/1")




.. .. o ... .R... 23 N EMBII


Hall a venCre
A i Avenue Jrc n J.,cques
DessaIllin's all No. 396, cons
Irulle si r proprli't ( de 189
pclods dc' proflondeur cltilre
mnilt clit tur(' en mutil.
Oraimn d6p6t A l'intlirleur
Cl( i ei ni iln.
Pl'ir Rendez-Vois, son-
nli" le 2-3849 de 8 heures
30) a.na. a 1 hetlre 30 p m.
Coinitier s'ibstenir. X


Rafled


renvoyc


La IRaflc Ie 2 prik don't
le tirage etait bas4 sur
celiui du !5 Novenibte 7!)
tie la Loterie de St Dom:n
gue est renvoyee Cl|Diman
hie 2 Decembre
Gabriel BRLt NETi'Jr
2311


OFFRE D'EMPLOI
Maison de Commelce .cher
che un demarchcur mecanl
que possedant les qualifica
Lions suivanltes:
-Avoir la connaiss ai.ce de
pieces vehieules, d'iquipe-
ments roulants. et du gara-
ge.
-Parler anglahl.,
-Etre dynarmiquc.
-Avoir ull C vulture
Salaire, frais commissions.
Priere adresser C.V avec one
photo a Capital Caraibeen,
B P 164, Port-au-Prince.
X


Indices d'existe ce
d'hvdrocarbure a,
FI'le a Vache
Des indices d existence
d hydrocarbures se sont r
veles 1 Ile 'a VIche ODeS
partement dn Sud), au
cours des travauxY de pros-
pection qui se )poursui -
vent dans la rdeion, infor-
me-t-on de bonne source
On apprend ce matin que
le Secretaire d Etat aux Mi
nes et aux Ressources
Energetiques Monsieur Fritz
Pierre Louis es: arrive dans
la nuit dhier 8 lIle a Va
che Tres probablement, no
te-t-on, le Secretaire dE-
tat Fritz Pierie Lpuis es-
saiera de verifier ces der-
niores informatii:'n con-
cernant les indice- demis-
I nece d hyd-oi.a-'bure is
1 Ile a Vache, il,' ura par
aillOu 6ia hs pet: her, dit-
on, sur leo sabilr.- basalti-
quces de I IIi' V. che sup-
poses riches fn cl ronite
SIon1 los inf'irmations
rcl 'illieis t:c in,;' in dans
l;i capital,.e, i Sccretaire
d Et,;il ;i:ix Mili,; Monsio ur
FIi ilz Pierir Loi;iis 'tendr.i
s; visit cd lin peOcton au
giisemi'nt de lii,nite de
Cum"11 Perrin ('- 'i.semen
rst i-x l) ')lte, ,l',. l) ii qu11 l -
(fii' tt'ml)s pi r c( n Minis-
tl' )poii'r fabiquri .- un coin
iuislibll' dit s'lb.situlion au
carbon tie boi;
iaissant Camp oerrin, 10
g6ologue Fritz P;i rre Loulis
si dirirgoa ver:; to massif
de la Hi)te oi ii dirigera
lI's tliaviaux dc' lecherehlo
]);I1 c. v' i'y ii' ret ro'iiVer
le proloniieim-ni. du gise -
m ntl d ;iplialit;' qui a 'i6
r'epIre d Ins la 1 .u;on de
Masstnii;u, au Sti'Est .de
Jcremie


A VENDRE
BMW 2200 Modile 74 type
SDN Excellent Etat Prix
Intcregsant
TUllphoncr au 2-3118
Monsieur MUFFAT
2711
X x X X X

House for rbnt
Delmas
House for rent Delmas two
bedrooms, twa bathrooms
house never occupied Hot
and Cold Wat'r. screens
Asking $ 300 nvinth Call
6-2794 ask for(' Mrs Im-
perial 2411


Cherche uon
Correspondent
June africain de 18 ans
aimant les lettres, la music
que cherche correspondent
parlant anglais en Haiti.
*Les intlressds peuvent ecri-
re 8: Jonas N.A Miller -
PO Box 1020 -
Mamprobi Ghana West
Africa.


x x x x

A VENDRE
1' Volvo Bleu 4 portes
244 DL air cond
1 Chevrolet Monte Carlo
2 portes air cond
TEL: 24332 de 8h AM a 4hj
SPM V
TEL: 7114' de 6h PM a 9h
PM
8 2311
x x x

A LOUER
POUR LOCATION
IMMEDIATE
1) Deux belles VILLAS
dans les riauteurs de P-
tion-Ville ENTIEREMENT
MEUBLEES, comprenant :
3 chambres a voucher, 3
sales de bain. meubles et
tableaux de valeur, tele-
phone, bar, terrasses, pa:-
king pour plusieurs voitu-
res, eau en abundance, pis
cine filtre, vaste court,
beaux jardins, i./ccls tres ai
se, pas de bruit TIres con-
venable pour DIPLOMA -
TE ou member' O|RGANISA
TION INTERNATIONAL
Conditions de location ex
cellente
2) Dans les hauteurs de
Pltion-Ville 'ires belle
VILLA SANS MEUBLES 5
chambres a coucher, 4 zal
les de brain, gralci salon,
living, office, terrasses,
beaux jardins c, [,azon, vue
sur la bale, parking plu -
sieurs voltures, telephone,
ean epl abondance, pas de
bi uit, aces aisi. Con -
vient a DIPLOMAT Bon-
nes conditions

APPELEZ -
2-2326 matin
2.1107 apres midi
x


A vendre pour
cause de depart
A veiider (2) climatiseurs
in parfait elat.,
Un miorque FGM 1'autre
marque E-QM
Sonnez le 5-5tt34
S on 1


DES AFFICHES

PERS



Au H



Nigi


LE GRAN)

DOI
UE TOUS LE

CU CO VALO]

orchestra L

DONNERONT TRO:

AL

LE VENDRI

LE SAMED]

-LE DIMAN


IMPERIAL


IMPERIAL.
VENDREDI 23 NOVEMBRE
12 h 2 h 4 hres
Entrde Gdes 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 8-00
UN JUGE EN DANGER
IMPERIAL 2
VENDREDI 23 NOVEMBRE
12 h, 2 hres :20 5 hres
Entrde Gdes 5-00
7 hres 30, 10 bres
Entrde Gdes 8-00
LE CHOO DES ETOILES
IMPERIAL 3
VENDREDI 23 NOVEMBRE
Mercredi 12 h, 2 I 30 5 hres
Entrde Odes t-03
7 h 30, 10 hres
Entree Gdes 8-00
L'ARGENT DE LA BANQUE

RANCHO CINE


JEUDI 22 Novembre 1979
LES CANONS DE
NAVARONNE
FUNNY LADY
Vendredi 23 Novembre 1979
POUDRE
D ESCAMPETE
Samedi 24 Novcmbre 1979
SLEDGE
UN NOMME
x x x x

CINE LIDO
X x x

CAPITOL
CAPITOL 1
VENDREDI 23 NOVEMBRE
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
LA FOLLE CAVALE
CAPITOL 2
VENDREDI 23 NOVEMBRE
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 hres 10e Les
PRIX UNIQUE $ 1-00
UNE NUIT TRES MORALE
CAPITOL 3
VENDREDI 23 NOVEMBRE
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 15, 2 h 15 4 hres 15
6 h 15, 8 h 15 10 hres 15
SENATE D'AUTOMNE
CAPITOL 4
VENDREDI 23 NOVEMBRE
11 h 45, 1 h 45. 3 b 45
PRIX UNIQUE $ 1-00
5 h 45 7 h 45. 9 hies 45
LE CAVALIER, LE TUEUR
LE BANDIT


SDE MARQUE

PECTIVE


Lambi



it Club


D CHANITEUR

IINICAIN
ES HAITIENS AIMENT

Y et son forni


VIRTUOSOS "


IS (3) GRANDES SOIREES

J LAMBI

EDI 7 DECEMBRE

1 8 DECEMBRE

CHE 9 DECEMBRE
M= P-- _r


OS


EN


idable


CINE TRIOMPHE
SALLE 1
L'ENFANT DE NUIT
Entree $ 1.60 et 2.00
q4LLe t
HAIR
antre : $ 1.50 t 2.00
SALLE InM
ATTENTION LES
ENFANTS REGARDENT
gntre : $ 2.00
SALLE IV
ADIEU POULET


CINE OLYMPIA
Vendredi 23 Novembre 79
12 heures 2 here?
4 heures
6 hres 30 et 8 bIes 30
Entree Gde 1-50
LE TELEPHONE
PLEURE
x x x x

ACTIVITIES
CULTURELLES
DE L'INSTITUT
FRANCAIS
D'HAITI
18 heures
Vendredi 23
VENTE SIGNATURE du
livre de
Pauris JEAN-B A.TISTE
THEATRE : <1804>, sDecta
cle present le ler Jiin
1979 au Palais Sans Souci
Seance au profit des Al-
liances francaises de pro-
vince
Entrde Scolaires :
5 Gourdes
Adultes : 15 Gourdes


PARAMOUNT
Jeudi 12 h 2 i 4 hres
Entree Gde 1 F
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00
7 HOMMES A IAUBE
LES DENTS DU DRAGON
SAMEDI a 6 hres et 8 hres
LE RACE DES SEIGNEURS
ENTREE Odes. 3.00 et 4:00
x x x x

ETOILE CtNI~E
Vendredi 23 Novembre 79
6 hres 30 et 8 hres 30
LES DEUX GRANDS
CAVALIERS
Entree Gdes 1-50 et 2-50
x x x x

REX THEATRE
Vendredi 12 hres 2 hres
4 hres 6 hres
8 hres 10 hres
Avant 5 heures
Entree Gdes 2- 0
Apres 5 achures
Entree Gdes
4-00 et 5-00
x x x x

MAGIC CINE
Vendredi 8 6h et 811
ADIEU MON AMOUR
Entree G. '3 ( et 4.00
Samedi A 6h et 8h
ItA iACE DES
uLiNlbhURae
Entree G. 3,00 et 4.00
MAGIC CINE
Siniilche bh 7h 9h
JE VOUS FERAI AIMER
LA VIE
avec : MAitl DUBOIS, JU
LIEN GUILLOMAR
Un pathetique drame d a
mour mnerprete avec des
acteurs ce ca.e C'est 1 his
toire merveilleuse d'un cele
bre chirurgien, esclave de
son hopsial, admire de ses
emn.nts collecues et d'une
mere c61.bataife. assumant
avec courage ct dignite son
devoir, leurs dostinces dc-
meuri nt d ssem'n abies mais
un jour. ell' s vont se croi
ser: le chirurg.en et la di-
gne mere vont prouver &
la vie que toule Sime est
so' ur, d une autre ame.
Letr dcstin. esi de so ren-
conirer. MARIE et JULIEN
vent done connaitre les pie
nitudes du bonheur ac
course d'un immense amour
partage. Leurs vies vont se
souder pour le meilleur et
le pire. Le chirurgien aban
donnera-t-il son hospital,
ses grands oplrls pour au
trant que aimer c'est s'abdi-
quer? Et la femme s'acrifie
ra aussi sa liberty?
Vousi vivrez cette histoire
inoubliable avec um interlt
soutenu:
Drame d'amour, drame de ,


la vie tragddie du destiny.
Je vous ferai aimer la
vie un spectacle a ne pas
manquer- un spectacle pas-
sionnant, un regal aux at-
iraits des plus purs.
Entree G. 5,00 et 6,00


-A


i&A ENCE
CITADELLE




VOUS PROPOSE



8 Jours au MEXIQUE



DU 1 AU 8 DECEMBRE 1979



au prix incroyable de




$699.00



CE PRIX COMPREND:




... Le billet aller- retour Port-au-.


Miarhi Mexico -Acpulco Miami


SPort -um -Prince


S.. L'hebergement au Mexique, en


_\ _. y I -T


a Mexico a

a Taxco a 1l


fotel Holiday Inn,


Acapulco a I'Hotel


S.. Les transfers aeroport hotel-aeroport


... La visite de l ville de Mexico


.. La visit


des,


de Teotihuacla


de Guadalupe


S Une excursion


a CuernavaUca


S.. Une mini-croisiere dans


la Blaie


d'Acapulco


.'.. Le port de 2 bagages; les taxes et


services a


I'hotel


... Un Guide-accompagnateur


Un arret facultatif a Miami wau retoi




Le nombre de places est limited Contactez nous au plus vite

inscription et reservation.-




AGENCE CITADELLE


35PLACE DU MARR(


TEL : 25900


'~: .5 ~' -


PETITES ANNONCES DANS NOS CINEMAS


'rc







we


Print


double, dans des hotels de luxe [ ut
a3n t


chambre


I'Hotel Maria Isabel, 1 nuit


3 nuits a


Hyatt Regency]


fameusee Pyramides


n et de La Biasilique


et Tarvo


ur


pour


INCQNNU 35


--


I


PAGE 0


VENDRED12 NVEBR


r- a-











Pour I'hygwiene, la fraicheur



et la s,'aveur, re'lam- ez toujours



les preduits cotrunne.


43im




6tv

7er


Choses et Gens


1,91ite Cir 1:1 lire pa f
rentorce le 111 -, siiux-.it
Il MI adC *et f Vi~s;s ros
n))i si-nif ant imneur 1aiu1s
o~ere trjiidisc(sn i
11 pst dlii I -cle 4o,
alj[gip enlre l ea,
sin ftraiins dO tifrmei. .1
minot- de vo r. ('ils uflC
J~pliilne ,,Zifls, qui'lqLi iii
tie groste importance, 1 t -
cue de figure O.ins Ln
e broniquc nosnd ,tine Ie
(pie peu tire I.iP ics iI2
% ci a

Autre exeniplo I Patt %
tre vc ans., rI a,'e de sep' v
me, revenanit 0.- 1 &eiiA


('oi, I air tve-t, : sTu tes
ene'ire lbatu, Monsieuir le
l:aratr. ka. Cette f'iis, tit in
a- cu poir tolln ompte)i Le
p'.ivre en fut tort 6rio -
tionne S imag ni t-il ne
pis ne -lrnoulver a la u li-
)n eL i' mpain .--1 ;gardlr
del >e I s.;er voir p la lu-
'lnlps dl I.I ai son ria
sin bhob ? (.aird Pe, me
ri:,n.l t-'I, en vriole, '-,
Ii Iieen ion ; t .l rules l'-l,
qui tap -'nm, i.;in obli
gei bata:l'e ai'vc li

,eI so' s,'l I avit elmplo
yv Il vir'se lblatlier Dans
] trenlns noi's :,riors Ii t
i(agouiniIi.> Terme s.ivoire'/xY
it je pens,' dou 'enir cle


ve's les deux hrii:es p mi, 1 an:en iran:-i; : .onurme:,
I1 (il droit poci'h, io'ge et sa hatt e A wo ns nie lu'n
a demi fernim, je deman s tdur Gerard .oiibi s, mai-


LES NUMEJ


DU SUP



KEN



FR D



11 PRI1


POUR NE VALE


tre incontesti6 aus ce do-
r -aine, nrios detromniie et
donne la vraie eitymolo.eCc
nmot, qui (pue re.ia strange
ment sans ancieninetc)
On pourra t citrT p.s rfal
d itre -s as diose dans
1 ace pt'cn de qvintite apo
nrrc::'ble : , jcmui ia, muon gain gnou
<.3oi>> slr.e nmlathemati -
i.es sou moins ,; s-tup'de si
gn f ant non pas sot oKI
idol, mvis diseur de mots
indrcents, blen grillees
come abriv'ation de pis-
taches b en grilles, tenue
d.ns 1 acceptniii cxclusi:v
de manc re drie -~ v6tir;
ptlinger dan. Ie sens de se
r-c.ure rap denmint a
ril; n one (ciole est en
pl ne (-volution, poor np
pa. d're en pleine ebull'-
ton II enrichit constant


VOICI


7OS GAGNANTS


7ER TIRAGE



TUCKY


CHICKEN


MES A GAGNER


UR TOTAL DE PRES DE






'500


ne PV!X S :iJo uarz, LC Ko. 04.949

ne PRIX 3-iko uartz LC No. 76.226

H2 PRHX SeikeO uaert CLrc-r..ctL No. 37.548

ine P RIX 1K :ie Quariz Ext&a plate Ne. 33.246

re PRIX 2&oa7- ScE:o No. 89.442

na PrXE M~ate & Seeio No. 57.348

me PIKM Mwtra Seiko ITO. 27 4

me P,,X :!oA,:.2 EekSo o. 25.127

eme .-:'2 Mo !s'e eiiko No. 09.216

Eme PFIX M natre Sciko No. 6.X108
LES GAGNANTS SONT PRIES DE SE PRESENTER AU PLUS VITE AVEC
LEUR BILLET NUMEROTE AU KENTUCKY FRIED CHICKEN DE DELMAS
ET CE AU PLUS TARD LE 15 (QUINZE) DECEMBRE 1979 11 HEURES AM


PTEGQCIATION$ RHOrlUipVla~~d f~~~1O


ment des terms nouveIux
Termes techniques em -
pruntes de i ammricain
clutch, shaft, morfIeutr
sans lesquels, i1 seraAt in.ip
te 1 exrcssisti die cer-
t'nes idWes d (rdre techni
que; terms tirns du voca-
balaire sportif, comme
adribbler') dans le sens do
duper : dribbler quel -
qu un, marquer et demar -
quer, ce dernner mot dans
lc stn's de eseinern quel -
qu un, oil-sid2, .loriejae-
ment consacr6 l ar un de
nos chansonniers, vocables
pris de L espaniolt come
ch'co, petit, que certain
prononcent iticoii, zafra,
'coupe de la canne, cabes
s; gn fant tlte, tjii a pent
etre dispiru du ireole d i
Nord, lie dans moon eir;t
h des souvenirs terrible
car tout jeune, je 1 enten-
da's des cacos, gens des zo
nes frontalieres, Ouanamin
the, Mont-Organi-s : i:Ma
coupe la cabis ou)i

De ces ncol6gisines, cer
tamns, je pense, tiennent de
1 argot et ne dureront qiue
1 space d une saison coln
me i(Zins dans 1 acception
d elegant, (ila I'.aiclcur,) 'nns Ie sens
de personlie asux i;J)eurs la
c'les, que I on n entend press
que plus, arona qui a en-
registre on certain recul
au profit d un L t' ; mot
plus ancven, a:(utel un
pole, mais un grand poc-
te peut tout se permettre,
avait donni ses lettres de
credit, sinon e noblesse

-. -D atres resteront certain
nement car ils plongent
le.urs racines (dans le tre-
fonds de la Lanui c com-
me batailler, fiSneur dans
le sens d(I elegant et les ter
mes techniques provenant
de 1 amiricain
Peut-etre avons nous I a
vantage, mais on connait
rarement son bonheur, d as
sister a la na s:,ince, com-
me 1 a suggerer un chroni-
que'ur d cine lanasie nou -
velle, 1 hait ;ei, 'ne lan-
gue neo-franca'se, aicdi -
ble aux fran( opbones,
mais se distinguant de la
langue mbre par des cons-
truct'ons nouvelles et en
pai tic par son (oicabula:re


Mais non, grand pere,
je suis zin En creole, corn
me en anglais, I adjectif
est invarialble Exemples :
ii la gnou ne laide, qtqm
lais gaeon soite ca, a la
ti fi vicieuxs)
Je me tus. El Is prit plalt
ce dans ma vo:lure pour al
ler au tVeu indiquc Pres -
qu'arrive au but, le remar-
quai une june i'lDineure a
chetant son billet d en -
tree
sTu vois ce dit la fillete, ,e voudrals
le idemnarquei'> Depose -
moi un pea plus loin
Volontie:s, ma fille>
Pour la que' tin de 1 )n
variablite de ladectif en
creole, j aurals pu ergoter
avec elle et opposer exem
pie a exemple On dit b-en
agnou fan'm lo10e. gnon
nom'fou) et auissi, parfois
8. la et' fi vic:else>
Ma's s agirait i! lI d ex
ceptions a la r -ale genera
le oi dlu 'parley de creolo
phones vaguement teintes
de culture frangaise ?
J aurais pu biecter av;-
si que zin est de cette fa-
mille d adjectis. c.ui, coin
me chic en franca's, sont
inva:tables quant au gen-
re f
Juvsirais pu encore ob-
jec Ma's pourquoi discuter
7vec line jeune ierson'ne.
fire de sa science toute
ncave ? Le pltisir de lais
ser croir*Lrqtiea *J-a"iiJo~
ni rle 1 avoir effective -
ment !


LONDRES, (AFP) i
La decioration soudahie
des relations anglo-zamblenI
ne-, illustree jeudi a Lusa
kac par d'importantes mani
festations anti-britamianiues
inquifte vivement les auto
ritIs de Londres. indique-t-
on dpi's les milieux gouver
nementaux britannique,
De sources diplomatiques
on reconnalt que la tension
survenue au course drs der-
nilres 48 heures entire Lon
dres et Lusaka pourrait etre,
lourde de consequences pour
la conference sur 1'avenir
da la Rhod6s'p, oui sa del
ronie dipuis le 10 septeMt'
br. dernier a Lancaster Hou
s,, dans le Centre de la
Capital Britanniqite.
Pour la reconde fois en
doux jours, le premier mi-
nistre britannique Madame
Martaret Thatcher a\adres
se un mesage personn-l
au President Kenneth Kaui
X de Zamb.e. Ce me-sage
c~lt la teneur n'a pas 6t6
diculg'up a ete cnvoy6 peti
anprs les declarations du
president Kaunda selon le-
quel les relations anglo-
zambiennes resteront ten-
dues tant que le conflict
rhodesien ne sera pas regl6
D- son cote le Secr6taire
an Fnreien Office Lord Car
rington organisateur de la
conferPnc" de Lincaster
House a di"lar f la vhnm
bri d-s Communes qu'il
avait dcidri dp < P'x nun rites rhndlsipnnes
de mettrp f:n i liur- inncur
s-bOs en tcrritoire zambien.
lord rarrington n aiontI,
nn'il c-mptaitt galement
demander aux dirigeants du
mouvemnt ripe Guprillp 'dul
F-ontf natr;otinue (FP) MM
Joshua Nkomo et Robert


Mugabe c'arreter le retocir
'-en Rhpdstie de l\taquitards
Uda fi bases en Zamble.
II semble ti .u:,-ois que
les operatito.s '.e cinman-
do lancees ceintre laa Ram-
ble par S A L I K B U R Y
aiunt non eaulenent )ur
but de m itre un termne a
l':nt ltrci on de du IP macs aussi d- fair
pess o sur le president
Kaunda pour le pou, ser A
abandonner le role de m6
diateur ou'Il .Iualt entire
1.1 n-'iu'i i,-tagne et I1
Front Patriotique.
Les discussions de Lancas
t-r House sont entrees dan:


une phase critique ce'lle
a un cessez-itle ttu apres 7
ans de guerre sanglante
'dorit 'depend l negdcaionu
't:iname ii y a nize scmal
1t-S.
L2 burcissement de la po
l.irin de la delegation rho
(es-onne s'est manifesto jeu
di par son rejet de la de-
mande du FP en vue de 1'or
gai station d'eniitretlens en-
ire les chefs des doux 'ar-
noees In presence: le gmn'
ral Pdter WallI, comman-
d-int en chef des forceh'rho
* dls:ennes, et le OGneral Jo
siah Tongogara, qui dirige
1 s 70.000 Maquisards du
FP.


Afrique du Sud
PROJECT DE .BLOC MILITAIRE EF ECONOMIQU!.
EN AFRIQUE AUSTRALE


Johannesbourg (AFP)
Le Premier M'nstre Sui
afr cain P'eter Botli, a reu
1ni jeudi a jTohannesbourg
250 hommes d'affaires par-
mi les plus puissants du
pays, afin d'obten'.r leur
soutien a sotr project de
constellUtion d'Etats-C est
A dire la criat'on d'un
bloc lconomtiqt et milltat-
re en Afrique Australe.
M. Both- a declare, au
course d',vns' minference de
press, que la grande majo
r- t des homm s d'affaires
:sud-africa'ns ela'it d rr'ere
lui pour mettre en aplica-
tion ce nouvete;. concept.
M. Botha na pas' vOulb'rt
v6ler A lai -rcsse les' n'iomsi'
des Etats Joit il envisage


la partic'paticn 8. son pro-
jet de cconste'latoni), mais
a soulIgne 1'lmportance
pour tI ute la z6gion d'avoir
un e< quest At Salsbu.y. II a de
nouveau branch la menace
d une Intervention militaire
au Zimbabwe-Rhodlsle st
ile chaos Itait cr6e dans
ce pays.
La strat6gie de M. Peter
Botha consmste, a l'exte-
rieur, a cr~er cc bloc ton-
de sur 'a p'issance economy
ni, sud al' rvn'. et f .'in-
terieur des frontieres, a fa
voriser la creation d'une pe
tite bourgeoisie noire, con-
sideree eomme une garan-
lie contee, 4e nouvelles e-
meutes anti-apartheid.


lt pour f nir ine anecdo
te Dimanchc, it ,, a quinze
jours de cila, ,ie m apprS-
tai.,, vers les trois theures
p in, a me rendre en ville
quand s .itienl (!iez moi
une june pauente Elle vnu
lait, c t'-i t !e plus cla r
de ses intentions, me tirer
des carottes pour se rendre
ani cincm.t
(iGrand ps, commenca-f-
el'e, common it us zin 'it
vas me deposer aui Colv-
sie o I on passe up beau
ftlm et mni payer entree
Et to. ma ('iere, rI-
pond s-je, est-to zine. za'
ne ou zin.ue, icar lu porte
une belle steiu(ei


Region d'a Comite
biseucu.ie vou
V''lid sepkcia Res
26 et 2 NAovem re
VIENNE (AFP)
Le comite directeur du
Fonds Special de 1'OPE?
(OrpanlisaLton des pay, PX
portateur de pdtrole) se reu
nira les 26 et 27 novembre
af Vinnie, annonce-t-on jeu
di au s:.eg'( de lOrganlsa
tlon.
A 1'ordre du jour de la
12.'me. s ,asion dui Fond, Spe
c al serpnt notarmmenL ins
crtA 1'examie du program
me d'aide aux pays de d6
v lenpcme"t pour 1'ann;e
1980 et 1'nlpnrobt'nn de
prits accord's a diff6rents
pi ys.
Li Fonds S6c' al a accor
d0 ieudi un credit d'un mil
lion de dollars at la Rlpu-
bl.u!i dp la Gu'nue Equa
torilne pour r6tablir l'6nui
libr' de sa balance de paie
mints Le nrlt est exemunt
d'intlrft et A une chance
de 15 ans avec un moratoi
re de 5 ans.


IXRX 1 B 4 t tl: c


MERCI


d'avoir participe si nombreux




I Kentucky


Fried Chicken.


I r4" r ~ml--~s~rr~~a~t~na


-3-~-t~S~(


---------------------- -- ------------------------ -------- ----Lu- __ --------- - -~hf.-Ir~ICdi;


I


I


HO. 32,217






PAGE 8. BE NOUVI MST, VENDMDI 23 NOVEMBER




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT
Midi 2 heures 4 heures (-n permanence) 6 heures 30 et 8 hqures 30

CE SOIR
Salle 1 $ 1.50 et 2.00 Salle I $ 1.50 et 2.00 Salle III $ 2.00 Sane IV $1.50
L'ENFANT DE NUIT HAIR LES ENFANTS ATTENTION REGARDENT ADIEU POULET

l 1ic UC aim .A uw .


ISuite dte la 1cre. p
'llement, du surplus de
des legumes d'hiver exj
bles. Les petits. frmier
tendent la gaman de t
productions: chlimpign
bananes, citrus, lnanas
yave, poissons dlsau do
Les fermiers ide Tai
sont considers omme
experts en mtiare de
tures associate. iSur la
me terre, tros, L uatre,
recoltes au lieu d'une
deux, profitent des ava
ges du climate t .opical,
1'6nergie solaire et de I'


Coin du Jardin

age) rc'ment des dcize mois de
l'annce.
rlz, Cependant .I'ction du so-
porta leil des tropiques, si elle
rs e- est indispensable, ne suffit
leurs pas pour autant. Les Asiati
nons, ques ont pratique _pendant
, go des centaines d'ann6es le
ouce. system des cultures asso-
iwan ciees. Sans les resultats ex
des traordinaires que lon cons-
cul- tate aujourd'hui. L'aide d'u
Sme ne nouvelle teclinologie a
cinq aopporte des chances excep-
ou tionnelles de reussite. Le
.nta- miracle des cinq recoltes
de par an repose sur plusieurs
eclai facteurs: les variftes hiti-


LA DARBOUCO
POUR PRODUIRE PLUS
POUR PkbWIRE MIEUX
POUR PO UIRE MOINS CHER

A la Darbouco
LES MEILLEURES SEMENCES
LES MEILLEURS ENGRAIS
LES PESTICIDES EES PLUS EFFICACES
* DARBOUCO, S.A. RUE DU QUAI






FESTIVAL D'INAUGURATION

DE L'ECOLE DE MUSIQUE

STE TRINITE



Samedi 24 Novembre a 7 ho30 U.m.


CONCERT DE GALA DE

L'ORCHESTRE PHILHAKMONIQUE

STE TRINITE
DIRECTION: JULIO RACINE

OEUVRES DE: C.W. BLUCK L VAN BEETHOVEN-
F. SCHUBERT AARON COPLAND ETC


Salle Ste Cecile hue Mer Guilloux

ENTREE: ADULTE: $ 2.00

ENFANT $1.00


aer

ves, le choix des especes A
associer, solt que les ele-
ments nourric'ers s averent
complementaire, que les ra
cines s'installent en cou-
ches superficmiles ou pro-
fondes, que le temps de de
veloppement se revele rapi
de ou lent, soit encore qu il
faille aux uns et aux au-
tres telle intensity d'eclaira
ge, tel degree de temperate
re, soit que la sensibilitM a
un insect ou a un autre
rende vulnerable ou non
aux m~mes maladies.Il faut
encore fertilizer a bon es-
cient, rendre 5 la terre
qui product les elements
qu'elle a donais. II faut
choisir les traitements pesti
cides quli conviennent.
Mais la cle de toute reus
site se trouve dans lel'ment
human que lepresente le
petit fermier. Ignore, exploit
te, isol6, abanslonn6 sans
ecoles ni services sociaux, if
cst volontlers mefiant en
faceede nouveaux procedes
apportes par de nouveaux
venus dans son monde ru-
ral.
C'est par une approche
psychology que, adroite qu'il
sera convaincu et persuade.
La ferme-demonstration, Fin
formation sous plusieurs for
mes sont aussi des moyens
de l'atte:ndre.
On ne peut oublier les
possibilities de credit a long
term, 1 a'de technique d'en
cadreurs l'acces aux semen
cas seleclionnnF's, aux en-
grais, aux pesticides, la
construction de silos et de
routes.
Augmenter la produetine i
agricole est un pas de geant
sur le chemin du developpe
mont. Cette action ne s'isole
pas de l'ensemble des pro-
blemnes' qui assaillent une
communaute: control d tmo
graphique, education, cho-
mage et sons umploi. Cepen
dant, dans un monde ofu les
tro:s quarts dc la popula-
tion dependent de t 'agricul
I re directemant ou indirect
tement, 1lamelioration des
methods et procedes de cul
ture pour une production
plus abondante est une
question vital

Courtoisie de la DARBOU
CO
N.B- Les informations ci-
dessus soot extraites de :
Rock,'feller Foundation)),
present par Carroll P. Stree
tlr Mars 1975.


BEAUBRUN
A L'EONNEUR
THE BIG DRUM DANCE
NATION A INVITE
Apres deliberation du Co
mite de eThe Big Drum Na
tionm pour le choix des meil
leurs acteurs de 1'Annee
pour les Caraibes, il a et6i
faith choix de notre grand
artiste Theodore Beaubrun
pour HAITI. La ceremonie
de remise des trophies au-
ra lieu au Lincoln Center
le 24 Novembre prochain.
Plusieurs celbrites artist
tiques de la Caraibe rece-
vant un trophde ce soir-lI
Bob Marley, Sidney Poitiers
Harry Bellafonte etc.
Beaubrun est part (le 22
novembre pour New York


IN MEMORIAL
Le 7 Septembre 1979, corn
me chaq ueannee, une mes
se de Requiem, recomman-
dee par M et Mme Marcel
Salnave pour leurs parents
dtfunts: M et Mme Etheart
Archer, Madame nee Clotil-
de Chenet; M et Mme Felix
Salnave, Mime. nee Julia De
pestre; Mlle Caslle Nicolas,
1 e u r s o e u r a -
doptive: Mademoiselle Tells
mane Jean. lerr intendante,
a ete c6l6brkc en la Cha-
pelle de l'Immaculee Con-
ception sise L Amsterdam
Avenue, Manhattan, New -
York .Malgre le mauvais
temps nombrevx ont eti les
amis A se joindre a la fa-
mille, pour leur accorder
une pensee emue.


Commantdos
americains sur
une base d'Arabie
Saoudite
melon Tass
MOSCOU (AFP)
L'Agence Tass faith etat ven
dredi d'un envoi de mandos> amtricains sur la
base aerienne de Dahran' en
Arabie Saoudite.
Ces membres des < specials heliportees>s ha
bills en civil' ont ete trans
portes a bord de avions de transport des
forces atrlennes des Etats
Unise' tcrit l'Agence Sovit
tique. La presence de ces
forces est soigneusement ca
ch6' ses membres ttant of
ficiellpment presents corn
me etant des civil au ser
vice de 1'Aramco (Compa-
gniu saoud;enne de p6trole
precise TASS.




- S-



7


COURSE AU SOLELY

LISTE DES PARTANTS


EQUIPE PORT-AU-PRINCE

Maillot jaune, manches marron
(6 coureurs) 1


1-Louis Ilas
2-Nicolas Louis
3-Andr6 Sajous


4-Rudy Wutrich
5-Oblas Bauvais
6-Roger St Fort


EQUIPE JAMAIQUE (D.C.)

Maillot beige, manches marron
(6 coureurs)


10-Lesly Gleen
11-Francklin Taylor
12-Macky Fowlin


EQUIPE CAYES,Departement Sud.

Maillot bleu clair, manches bleu
clair, manches bleu once (5 coureprs


15-Gr6goire G6deon
16-Saint Vil Lysieux
17-Elifaite Berlus


18-Septimus Dorismopd
19-William Eliscar


EQUIPE GONAIES ARTIBONITE.

Maillot vert (5 coureurs)


21--Wilhem Joseph
22--Morange Loisvl
23-Felix Joffre


24 Elifaite Saint-Victor
25-Jeannot Altidor


EQUIPE CAP HAITIEN, DEPART. NORD.

Maillot rouge (5 coureurs)
31-Max Sajous 34-Jean Marie Gargon
S32-Anthony Catman Isidor 35-Henri Augustin
\3-Augustin Germinal

EQUIPE SAINT MARC.

Maillot bleu roy (4 coureurs)
41-Lionel Philippe Auguste 43-Emmanuel Benjamin
42-Alix Cinus 44--Gerard Thelusmond

INDIVIDUAL AQUIN.

Maillot bleu marine inscription rouge
65 Lanout Barb.en

EQUIPE DEPARTMENT DE L'OUEST

Maillot blanc, inscriptions rouge.
(6 coureurs)


50-Ernst Sicot
51-Dieudonne Lamothe
52-Fritz Fortilus


53-Jean-Guy Domingue
54-Claude Dored
55-Charles Michelet


EQUIPE REPUBLIQUE DOMINICAINE.

Maillot cercle vert, rouge, blanc
(4 coureurs)
81-Cesar Rafael Aza 83-Elmes Steven
82-Carlos Dominda 84-Carlos Antonio Cadeno
Entraineur Frainci',co Billar D"16gu6 national
Daniel Bridge

EQUIPE NLE. JUNIOR JAMAIQUE

Maillot Jauwi et vert.
91-Peter Aldridge 93-Cl3vcrt Gordon
92-Ian Stanley 91-Lorenzo Murdock
(Entraineur des 2 equipes jamaicaincs Ted Gray)

Depart de la course212 h 'o. Saint -
Marc. place o'Arries.

Arrives route de l'aeroport

Port-au-Prince, carrefour Cine Parl


SPRINTS D'ANIMATION
EN COURSE DE ROUTE:
MONTROUIS (HOTEL XA
RAGUA CARREFOUR ME
DA.RD CIMENT D'HAITI
- BON REPOS.


Reportage radio-tele: FRa
dio Nationn1- Radio M6tro
pole Radio Creole (Nord
Radio Artibonite Radio
diffusion cayenne (Sud) -


POSTES RAVITAILLEMENT
DES COUREURS TROU BA
GUETTE ET MANEGUE
REMISE DES COUPES ET
DES PRIMES A PORT-AU
PRINCE, PARK HOTEL
(CHAMP DE MARS)

T616 National- Stations
radio en Jamaique et en
R4publique dominicaine.
par relals)


LA COURSE AU SOLEIL

premiere competition cycliste
international en Haiti a ete
organisde par la

Federation Haitienne

de Cyclisme,

Amateur (FHACA)
ET DOTEE DE PRIX EN ESPECES ET DE TROPHEEI
PAR LE

LAIT CARNATION


vir iaw ucc b
'okanae momtas
hUiLSe lU a eaie page)
richement dotee recompen
sa les cnanceux. En parallel
le a la presentation le mai
tre potter Trlao Casimur
exposait dans le cadre du
Manoir les poteries 'artisa
nales de 1'atelier Poto Mi-
tan. Cette exposition qui se
pursuit tous les jours met
en valeur un aspect peu
connu de lart et de l'artl
sanat haitien. La poterie
-une mtirte une visite enl
raison de 'sa quality et de
son originality.
Mercredi 28 Novembre
Yolande Montas presente-
ra au Bistrot la second
sarie de sa collection 30
nouveaux modules inddits
seront revelds au public qui
pourra assister k un avant
programme de variites ani
mi par le grand Saxopho
niste Weber SICOT et partly
ciper k une nouvelle torn-
bale ddtee de merveilleux
) cadeaux. Une soiree qui faith
honneur A la creativitYde
Yolande Montas ce qu'il
ne faudra pas manquer.

ELIE DUIOIS
A la chapwi'li de 1 Ec
le EL-'e-Dubois. une Messe
de Souvenir sera celebre
le Dimanchh 25 Novembri
courant k 10\hres a m pou
le repos de lamne des An.
ciennes Elives dticed6s, di
leurs parents et des Amil
de 1 oeuvre
Lecm .einie. .s e


Le comAte invite tous le
interesses, les I abtues
cette Messe dominicale
241


une grande
kermesse
oreanisee par
le Club (Atlanta)
Dimanche 25 Novembre
1979' venez en foule vous
amuser sainement chez leS
Soeurs du Sacre Coeur de
Turgeau des 9 heures du ma
tin et jusqu'a 5 heures pm.

Une grande kermesse or
ganis1e par le Club Sportif
de Volley-Ball '!ALTLAN-
TAz en effect le 25 Novembre
1979 chez les Soeurs du- Sa
crt Coeur de Turgeau poor
les enfants avec tin grand
nombre d'attractions;

PECHE A LA LIGNE )
TELEPHONE
ANNEAUX A LANCER
COURSE EN S7IC
LOTERIE
CADEAUX SURPRISE
MARIONNETTES: Plus de
100 Marionnettes en scene
pour divertir les petits,:
MUSIQUE par une fanfare
JEUX DIVERS ETC ETC
Enfant amenez vos pa-
rents. frtres et soeurs A
cette fete d'enfants: La Ker
Smesse au Sacri Coeur de
STurgeau' le 25 Novembre
e 1979 rdans le cadre de l'An
e nte Inta'rnationale de 1'En
r fant.
e Les cartes au prix de 3
s Gourdes peuvent etre ache
ties a 1'avance au Magasin
s Le Manchot' A Lalue No.
i 214 ou le jour de la Ker-
messe' a la barriere du Sa-
1 cre Coeur..


GRANDE SOIREE

DE GALA

Au profit de la ((NOEL) des
Orphelins>
C'EST LE SAMEDI 8 DECEMBRE PRQjAIN DE
0:30 PM A 3:30 AM QUE PHELINE D'HAITI REPREND SON (
ANNUEL A CABANE CHOUCOUNE AVEC LE SU-
PER ORCHESTRA BOSSA COMBO.
A MINUIT IL VOUS SERA PRESENT UN SPEC-
TACLE SANS PRECEDENT ET RICHE EN COU
LEURS PREPARE UNIQUEMENT A CETTE OCCA-
SION DE PLUS IL VOUS SERA OFFERT PLU-
SIEURS SURPRISES AGREABLES DE LA PART DE
NOS GRANDES ENTREPRISES COMMERCIALS.
ICHETEZ VOS CARTES DES MAINTENANT AU
LOCAL DE:
L,A E.OH ou chez J.J HOGARTH
17 P lace du Marron 167 Rue du Centre
Inconnu
Phone: 2-3026 Phone: 2-4249

AU PRIX DE $ 12.00




0 Profe.is,onnels. amateurs ou melomanes avers%
Pour tout ma' riel electro-acoustique
Vo 'ez Aux Ondee Sonore.
iour toot apparel de haute fid3lite
Voye/, Aux Ondes Sonorna
1'urr tutI i-.cricl electronique
Vuyez Aux Unies Sunores
I'ourL tout ma4criel electroque courant
Voyez Aux Ondes Senore.a
Pour tout en matiere de Television .
D l'antanne au recepteur
Voyez Aux Ondes Suncres
Pour enrichir votre culture musical.
voth discotheque et assurer
I'entretien de vos disques

Vu'ez Aux 6ndes Sonores
Pour choisir /otre g5yitare classiriuc on ileetrique
Voyez Aux O.J'es Sonores
V'olonisles. ,A.istes, Violoncrlli'ites
pour vos cordlps profesionnelles
')ovez Aux Ondes Sonores
A Pour vo. rndios et cneser's ou-icr voiture
S'nvez Aux Onres Sonares
Pour vos enregistrements : tape on ruban magntifqop
cassettes, cartridges sont necessaires
VoveT, Any Ondes Sonorei
Vous avez besoin de cables
4 ectroniques ou slectriques
v vniT. lr ant es Sonnnepq


Aux Ondes

Tout... dans tous les domalCes
41 Rue Micajoux Tl66phone
49g Service du message son
iB~so^gM>rn


Sonores


No. 2-3824
6rei

*s^~ cit y- lI


r.W a 5rX' ~-


ENFIN LE DESSIN ANKIMe DE LONG METRAGE


GOLDOIAK C'est une veritable fievre, une epidemic qui atteint tous

les einfants du monde entier.

Chers parents, nous vous girantissons que Vos petits seront mala-

des Ce joie quand ils verront le super AGoldorak,, leur hdros favo-

ri, GhIdorak c'est le film qui passe en special a la Salle I du Triom-

phe Le vendredi 2] et le Samedi 24 Novembre a Midi 2 hres 4 hres

et 6 30
___ ^_ ^ ___ .


---------------------- -------------rr


I


7-Horace Rodriguez
8-Andrew Harris
9-Devon Medwinter




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs