Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10550
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: November 14, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10550
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


LE CHEF DE L'ETAT

DONE L 'INVESTITURE

AUX MEMBRES DU NOUVEAU CABINET

MINISTERIEL


Mt v-0,icllr: hle, MN mllbres ((1
( .l u T'l M llilsii irli.


1111lil l i dk t VO u it [ i .;-
;.,I till (USCtiiri (C' I'l' Ud ,I,
.'I l iit sni it'll eii VO'Io s (fou
11.m il 1 lil ':,n i[ire, Iit (),is'
II |t ) I t lilt IvI I ', l VO l i-




Irii lr Il lo ;>: !' "'"onvi
i i9 t l c i' tilt 11 llt' l) ,ln i'L0



it' i i lI'our lt'|, lcC PiitlJ
l iiill ie n ;i i, l. r, pluiifi
' lilonre 's- o, h-zAimcs ;aS



OitC' J .it 1 loti i tules dtans
Me discoulrs Mi messa.S-s
pliu e partl" Jll' 1enent dausp
ic ttl du '22 Sl jt, ni brC 1079
on J disals cr- '.re I[ Itres.

Lo il'menif' lt. 1 'Al 6iiloration
(cI iadirde vi" n; i Pteupl"
FI ntien, cen tsomiru l'asnect,
stial deno tnolt" (ivie'loppe
met'nt sero lo! t,n' de MI9s
p|roccup).t!U ; purvmieL'CS

L'Ucf'iot ccotuI'i-,tcitlu I'ot
lot, dinv a'sli.cuntri et l de
prodcittlloi devia'e atllr cde
)lir a nilt l i t)'I. r 1e aill
bli l pop llia 1i i 1 ln l lSite ton
billlsHi 'u cir /I .ocict6e Men


vii,' de crder cette ferveur
nallot6ile capable de c'atalt
sIr Tencore mnieux ses aspirin
tionls vcrs IlI Palx. le Pro-
oi'es INt le Mlcux-Etre.<,
C'vt'!, pouirqtunt Jr Me fals
1(, devoir de VOun remettre
i11 docul-tneict U est traci
ilt plan d'action don't Vous
VitUIs inspirerez dans Vos
dclmliarc'hos.
Pittrtailt los but s que
poiIrsi1Lt Mon l Gouverna'-
ienti n pourront fitre at-
ieints qucio daips la rmesure
it ch;aci i de Vouts, mu par
unp volonte inebranlable
"de bien servir la Commu-
nauiit Nationnie et. assu-
mant pleineme'nt Fes respon
sabillIes, aura a coeur de
contacrer toultes les ressour
ces de son intelligence pour
concrrtiser dans les faits
les grades lignes de la poc
litique de Mon Gouverne-
ment.

Convainciu U1iic' dans 1'a
complissoment CGe Votre di
1 cate mission, Vous veille-
rez A pas jamais demdri-
tei de Ma haute confian-.:e
il Me plait de Vous renou
veler Mes compliments et
Cie Vous ;ouhlaiter: BONNE
ET FRUCTUELSE BESO-
GNE.
Jand Claude DUVALIEPR
President d Vie .e la Re-
IublWlque.


ARRETE
VuE les articlr.- 90, 93.
105 et 10E-; de la Constitu-
tion:
Vu la cmli,.tn du Cabi
net Mlnis eriel,
Considirnnt ui it y a liei'
110 I-cont ,i trc- I Co Ie!.
deo, Seerotaires d Etat :

ARRETE

Article h r Cl utcd( RAYMOND est norii-
me Ser,'5' ,itre d tat do'
1 Intarieut' et (,d la Defeir-
sc Natlionalu;

Le Citoyen Geoa ges SALO
MION et nomnsin Secrtaire
(I El.at des Aflae'rs Etran-
i'res 0e cl es CulicS;

[,r' ('' vcn 1r:( Boy"_
1.1', In 15 SI 'l'l iiairc d E-
t;t, dits Fil ilt,',' I t i. c's A
fialiies Ei'conioniiq i ;(s

I,e C;oy no Ti'(idorit if






re i EI it 1 iii n
'ti '' bc t l' it '' r it ,l 't i l


Alt( ('iS tI' ,
Ir' 'd y E w d '! i 1 J'u d -
AU :X, S e , llf l',lir y"(.;:,


Ic (it o, n A;,(i' e Di vIi]".s
1 r its CintmlIt i i t' l ; I-,'
(I IIi Coln", tIL t rt,i rio




crotal' t dii' C IE t (ii ravail
1)(,1" ic t, e COm llit h tiOns;


L~e Cil I O v]] l-1fbcrI (Ile

cL des A;vfairic. ocitales;

Le CI1 .... Dot ctr WVil-
ly VERWSit It p,' iiomm Se
icl ta ireo dELat le la Sanct,
Publaique e1, di 1. Lt 'opula


i'e tUI J'i Wp Itt ih C BER
NAED est nin,' SrtaI-
-r, d EIta de 1 Education
National,;

Le Citovein it 'I l BER-
REF est imm ni Secretttc
d Eiat dui Plan

Le Cniotun ,igrornome
Paul SAINT CL\IR( J cst
I m1111 eLL Se,( cr1 ilE dc Elati
d' 1 A ti l tilt,', i's 54e>-
soitirce' N:t iturelle eti dut Di
vulopnmlicl;t tur: 1
Le Cilt onlllt''tt 'u- e


Lolts ct nom1,- Scierre -i
r LdEtit dis Mines et des
P,'oot o' 0 s1". StEerp tiqules;

Article 2-- 1 i Cit oy,
Daniel SIpplit es.t no
111m Sous-Si(rc'.,Ailt d Ett
de 1'lit ltoieutr iJ o l' a Det
lense 'i .

Le Citoye'n ,,n RIooSrt
ESTIME (st no11 ll Souts-
SecrcEaire, d 'lIt ts fill-t is
ceos et idos Aftfati'.s Ecmio -
tmiquos.

Le Citoyen 'j ,anR-Michel

LIGONDE' est ntnicmi Sous
Secretaire d E ht du Com-
merce et de Ii Idustrie;


Le Citoyen Docteur Jean
not CADET est nommi
Sous-Secretaire d Etat de
la Sante Publitaoue et de la
Poputla-ion;

Le Citoyen I Agronome
Nicot JU IEN cst nommr e
Sous-Secrotaire d Etat de
1 Agriculture, da s Ressour
ces Naturelles et du D6e-
veloppement Rural;

La Citoycnrgo Andree ST
LOT ettJ nommae Sous-Se-
cretairc d Etat de 1 Educa-
tion Nationales; I

Le Citoyen Ti hery REMY
esL nomme doas-Secretaire
d Etat a la Jcunesse et
aux Sports.

DoitnnI au Pala's Natio-
nal, a Port-au-Prince, le
13 Novermnre 1979. An 176>.
cle 1 Independance.

Jean-Claude DUVALIER
Prcsid;ent a Vie do la Repa

x x ,<

ARRETE

Vu les Articles 93, 94 et
136 de IL Con-tt,iltiot,:

Vu la Lot du 27 Juillet
lu);l sul les CCminunes :
Cotnsidrant I it'il y a
lii.t, dans 1 intrett dune
nm.ill irel Admninstrationt
cl Iormer une inouvelle
('ommissi', ( Communnnale
pou: ;;'er r les int6erts de
1;i Conmncune de Port-au-
Prin cc;

Sur 1,' Rapnorr au Se-
critairr d Etlat do 1 Intd-
licur c, de la Defense Na
tionale;
EL do 1'Avis d,' Conseil
dcs Secretaires d Etat;

ARRETE

Article ler. Une Com -
mnission compose-" des Cito
yons : Grard HEARD, A
lonce DELIMON, Antoine
L. JEAN, respectivement
PrtsidenL et Mi.embres est
frimcee pour gpittr les inUe
6is de la Commune de
Po- tL-au-Prince, jusqu aux
prochaincs el(tionps.

Article 2.- Le present
Arr,'t6 sra p'nltbl et exi-
cut la ldil,;e; o(e du Se-
c' taire l',.:at de 1 Int6 -
rioeuC et de la I 'fense Na
lionale.

Donne aun Palais Natio-
nal. a PortL-er Prince, le
13 Nc'vemore 1)979, An 17(le.
de IInd "pnc'd since.

Par le Prdsidcnr t
Jt.an-Cl-.ude 1 LUVALIER
L" SecrdAir'e l1 Lal de 1 in
t",i'eur e. de la Dttfen'se

Bertholand EDOUARD
x x x

ARRETE
Vu les articless 93, 94 et
149 de lo, Constitution;
Vu ila I.i du 29 Juin 1961
creant 1 Tnstiltut de Ddve -
loppement Agritole et In
dustriel, modieid par les
Decrets du 12 Novembre
1964 et du 20 Janvier 1967;
Vu la Loti du 30 Mai 1973,
reorganisa.nt 1 Institut de


IERCREDI 14 NOV. 1979


No. 31.2i comB
f -D4 eAme DA e









FOND ZN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIAN D.aiTI M 3R D L'ASBSOCIATION INTERAMER1CAINE DE PREELE


DIREOTEUR : UCIEN MUONAS T16phone : 2-2114 Boite Ptle : e 131
ADMINISTATEUR : Mme. Max OHAUVET Rude u Centre N 213



CARTER DECDE DE GELER TOUS LES

A VOIRS IRANIENS AUX ETA TS UNIS


Washington (AFP)
Le President Carter a de-
cide mercredi de geler tous
les avoirs iraniens aux E-
tats Unis, en particulier les
depots effectues par les au-
torites iraniennes dans les
banques amdricaines et e-
trangeres aux Etats Unis, a
announce la MaisonBlanche.
Cette decision a et6 prise
quelques heures heures k
peine apr6s que le regime
de Teheran eut annonce
son intention de retire 12
milliards de dollars de de-
pot effect s dans des eta-
blissements bancaires ameri
cains.
Le montant des biens ain
si gelds n'a pu encore dtre
estime avec precision, prdci
se-t-on par ailleurs a Wa-
shington. I1 n'y a cepen-


dant aucune raL-on pour un
disordre sur les marches des
changes et autresa spuligne
le communique de la Mai
son Blanche.
De fait, la valeur du dol
lar a baiss6 substantielle-
ment aussitot connue la dd
cision iraflienne d'effectuer
un retrait de ses biens "de's
banques americaines.
M. Carter a pris cette d&t
cision en ayant recours 5?
ses spouvoirs de choix en
matidre d'economie interna-
tionales, qui lul octrolent
rautorite de faire face t
toute atteinte inhabituelle
et extraordinaire a la secu-
rite national, i la politique
etrangere ou a 1'economie
des Etats Uniss.
Depuis la praise en otage
du personnel diplomatique
ambricain & reheran il y a
one jours, M. Carter a re-
plique graduelDement, ordon
nant d'abord expulsion des
Etats Unis des 6tudiants ira
niens en situation irrigulie
re, puts l'arret des importa-
tions de pdtrote iranien.

xxxx


terdire son space adriea-
et' ses ea!usv tcrritoriales
avions et navires ambri
cains.
Enifin, asxe: .Eats-Unis, la
O hanbre des reprisentants
a vote a I unanimitd la sus
mansion de toute aide eco
nomique (a 1 exclusion des
ventes' de cdrdales) et mi
litaire & 1 Iran
Qe durcissement de la
sittuationintervient au mo
ment oh u ntournant sem-
blait se negocie dans la
cruise trano-amtriuaine. Mon
sleur Banisadi enait de
saisir ie conseil do security
d'une demadne tendant I
dissiper le sclimat de guer


ret entire les .ieux pays. I1
avait annoned quil se ren
drait i 1 ONU pour y .x-
pliquer dles justes reven i
cations du people iranien,.
Au course dune conferen
ce de press Mereredi ma-
tin, le responsible de la
Diplomatie iramenne a
d autre part reconnu que
droit d exiger I a fin de 1 oc
cupation de 1 Ambassade
et la libratiton des otages
americainst>, maits, ajoutait
il, part le droit de demander
1 extradition du Chah. Si
nous pouvions parler sur
les droits respectifs de nos


Ddveloppement Agricole et
Industrie l;
Considirant qu il y a liea
de combler la vacance
epree a la Direction Gini
rale de 1 Institut de Deive
loppement Agricole et In
dustriel par ls Depart de
Monsieur Georges Louis;
Sur le Rapport des Secr6i
taires d Etat de 1 Agricul-
ture, des Ressources Na-
turelles et du Developpe-
ment Rural, des Finances
et des Affaires Eccnomiques
du Commerce et de 1 In -
dustrie;

Article ler Le CitoyA l
Guy BAUDUY est nommn
Directeur General de 1 Ins
'titut de Ddvelopi'ement A
gricole et Industriel
(IDAI) pour une piriode
de trois i3) ans

Article 2.- Une Amplia
tion du present Arretl se
ra remise au beneficiaire
Article 3.- L" present Ar
ritt sera public cet exicute
6t la diligence tics Secre-
taires d Etat inttresses.

Donne a1 Palais Natio -
nal, i Port-au-sFrince, le
13 Novembre 1979, An 176i6
de l'Inddpendance.

Par le President
Jean-Claude DV'VALIER

Le Secretaire d'Etast de
1 Agriculture des Ressour-
ces Naturelles et du De-
veloppement Rural;

Ecouard BERROUET
Le Scretair3 d Etat des
Finances et aes Affaires
Economiques .

Emmanu'l BROS
Le Secretiar3 d Etat du
Commerce et de I Indus -
trie :


x

Par les p
sieur Georges
nomm6 Direc
ce National
des Investisse
PI).
x

Par les prbsa
Monsieur 1
DORSAINVIL
nomme Diret
du Service
tion et oe 1
Departement
et de la De
le.
x

Liberty Eg
te -Rdpubli
Port-au-Princ
vembre 1979,
1 Independan
de Duvalier
Vie de la R1

Par les pr
sieur Wdbert
nommi Secr
du Conseil
d'Eta' en rei
Monsieur Pie
LOMON

Monsieur
Colonel Jean
laume, FAD'
Chef de la (
Vehicules.


.uy GAUDUY Cite du Vatican (AFP)
Le Pape Jean Paul II a
x x de nouveau denounce avec
force mercredi la violence,
resentes Mon particulierement lorsqu'elle.
s DABBAS est se manifesto sous Ja forme
:tfeur de 1 Offi d'enlevement de personnes
de Promotion spar revendication politi-
enients (ONA- que->.
Lors de i'audience hebdo
x x madaire qui avait attire

teplus de 15.000 Rpelerins, il
eiteior Carl e;t revenue dueux reprises
SFAD'H esat source iiujet, les pelerins a-
cteur Gen6ral yant du etre partages en
de I Immigra- deux groups, lun dans la
Emigration au Bas'lique Saint Pierre, I'au
de 1 Interieur tre dans la grande salle d'au
fense Nationa- dience, it cause d'une pluie
diluvienne a l'extlrieur.
x Danis la Basilique, en ita-
lien d'abord, puls en espa-
alite, Fraterni gnol, 11i a lance un premier
ique d Haiti appel << en faveur des per
ce le 13 No sonnes qui, en ce moment,
An i6iewt d.e victims d'enlvements et
ce Jean Clau revenues par la f or ce
President a s o n t r par es de
6pubiique Jcurs families angoissies,.
Il n'a pas fait allusion di
rd'enles Mon- rectement aux otages de
Guerrier est
taire G6neral I'Ambassade des Etats Unis
de. Secr6taires a Tdheran en demandant
mpla-ement de aux fideles de prier avec
rre-Louis SA- lui pour la liberation tdes
victims de ces criminelss,
mais il a fait une mention
le Lieutenant special pour le jeune cala
n-Claude GLil brais de 13 ans enleve il y
H est nomm6 a 3 jours et pour le Diputd
Circulation des espagnol Xavier Ruperez.
Dans la sales d'audience,


CEUX QUI PARENT


c'est en francais qu'il a lan
c6 un second appel en s'a-
dressapt a un group de 23
personnel dirigd par le Pe-
re Jean Berger responsible
de la mission catholique du
Cambodge et qui compare
nait notammient tries memr
bres de la communautd Boud
dhique Khmere en France,
ainsi qu'une dizaine de re-
fugies.

(Voir suite page 8)1


PROCI


INA UGUI
DE LECOLE DE MUSIQ

Le 22 Novenibre pro -
chain, jour de la Thanks
giving day et de la Sainte
Cicile, sera inaugurfe 1 E
cole de Musique Ste Trini
te, sise t la rue Monsei -
gneur Guilloux au-dessus
de l'Ecole pr-fessionnelle
prdvocationnelle du me-
me nom. Ce local de con-
ception modern.' est 1 oei,
vie de 1 ingdnieur Gdrartr
DUBOIS, assist de 1 archi
teete Fred CRIbT-ENSEN 11
comprend une salle de con
cert de cinq ent places,
un studio d'enregistrement,
trois sales de course, une
dizaine de. studios d 6tudes,


CEUX QUI LES
REMPLACENT


TEHERAN, (AFP) VM Ulysse Pierre-Louis M.
Entre Washington et Td- M Edouard Be.'rouet M P
hiran, 1'escalade des mesu M Emmanuel Eros M 1
res de retorsion se poursuilt -M Bertholand Edouard M i
Mercredi apres-midi, le pre. :M Gerard DorcCly -
sident Carter a decide de 'M Gerard Rouzier A--- M
sgeler tous les avoirs Ira- M Guy Bauduy M
niens aux Etats Unis y coT M Pierre St-Come M
pnis bous les depots bancl I
res. Ceci quelques heures ? i
peine apres que le respop rstaionlS de
sable, iranien des Affalr serment des 6
Etrangires, M. Abolhassa Mnuveaux Ediles D I
Banisadr, eui annonc6 qu Enilandiene sol elle
avait ordonne le transfer et politque de cet apres- M
des depots iraniens aux pr otidde par le DOYENs
tats UnIs tenviroan d oi
l~rds d' "doll-,+ t 'di,'i"' g J.... ,A1YIONf.1UJ. I..1
lardes banqu depys qu pr66encesede M, d V Ferd1nd
des' banquet de payss ui Antoine, Substitut du Gou M
iatlonss ave d te iene vernement prds Ni Tribunal
Dlautre ons avec le sien. pon Civil de Port-au-Prince, M
dre a ra dDisi on amp icai MM. GERARD THEARD,
dre i la decision am c ALONCE DELIMON et AN M
ne de suspendre ses impor TOINE L JEAN ont res-
tations de petrole iranien, TOINE L. Je.AN ont ies
le gouvernement de Tdh6 pectivement et chacun M
eran a demand T l'organi deux prte le Serment urn

satio des pays exportateurs vu par la li comme Com-
de pdtrole (OPEP), de < viser sa politique pdtrolia mune de Port-au-Prince,
re vis-a-vis des Etas tatsUnis. nommles le 13 Novembre en
S"lon 1'Ayatollah Moha- cours par Son Lxcellence S(
med Behechti, Secrltairee President d Vie de la D'
niral du Conseil de la nr Rtpublique.
evolution, le petrole prdce Le Doy0n et le Commis-
demment livri aux amiri- saire du Gouvr:n-.ement ont
cains pourrait itre fourni i adressi aux inouveaux Edi- M
d&s acheteurs frantais et les leurs felicitations et
japonais, leur ont fait les recom- M
Toujours dan.i le cadre mandations nece.saires aux
des measures de retorston, fins de parvenir a 1'rnmbl M
dint lr'nieu rest la libi lissement de la ville de
ration de la soixantaine d'a Port-au-I rice, auiquels c.s M
mericains d atenus t Tihe- course le president de la (E
ran par des itudiants isla Commune Monsieur Gdrard
miques, on rclive que 1I Thdard a .-pondu par un
ran a decide mercredi d'in discours circonstancid.


2
D

M

M
(


Jean ';arc;'soc
Paul St Clair
Herv6 Boyrr
Claude Raymorund
Theodore Achille
Georges Salomon
Andri Dumesh'e
Alix Cin6as"

X X X

SECRETAIRES
ETAT RECI)NDUITS

Edwald Alexis
(Justice)
Hubert ,de- Ranceray
(Affaires So"iales)
Willy Vcrriez
(Sante)
Joseph C Bernard
(Education
Raoul Berret
(Plan)
Fritz Pierre-Louis
(Mines)

xx x

NOUVEAUX
OUS -SECRETAIRES
ETAT

M Daniel Sunplice
(Interieur)
A Jean-Robert, iLtimn6
(Finances)
A Jean-Michel Ligonde
(Commerce )
I Nicot Julien
(Agriculturoe
.me Aindree dt-l.t,
Education Nationale)

x x x

SOUS SECRETAIRES
ETAT RECOI UNITSS

i Jeannot Cade'
(Sante)
A Henry Reiny
Jeunesse eL Sports)


.-I I


deux pays, nous pourrions
aboutir 2 une solutions.
provoqu6e par la decision
des Etats-Unis d accueillii
le Chah. 11 faut que cet at.
pect soit aussi tpamine pai
le conseil de security pqur'
resoudre la crises.
Dans sa conference de
press Monsieur Banisadc
avait indique que son gou-
versement tentait de fire
liberer par les ttudiants is
lamiques les stages d6ca-
ies (innocents,. Les 6tu -
diants ont fait savoir un
peu plus tard quil n en
dtait pas questionn.

A New York eL tA Was -
hington, certaties rumenra
laissaientb prdvoir mercrc
di apres-midi un 1dpart prA
cipite de 1 ex -Juverain Ira
nien, des Eta~s-Unis. Le
te des sources lucches des
mIndecins, du Chan, croit sa
voir que ce dejiier sera ri
tabli de son operation de
la visicule biliaore d ici *n
viron une semaine, et qu'il
pourrat alors vi;tter 1 ho-
pital. Le M eique enfin
s est ddclare ptr t a 1 az-
cueillir it nouveau.

XX < X

IRAN PETROLE "
L'IRAN DEMANDED L'APPUX
DE L'OPEP
TEHERAN, 13 NOv. (AFP) -
La soc1it6 natio.nale ira-
nienne des petroles (SNIP)
a demanded aux autres pays
membres de L'OPEP organst
station des pays exportateurs
de petrole) d'appuyer l'ac-
tion iranienne a la suite di-
la decision de Teheran d'in-

(Voir suite page 3)


VAGUE
d'assassinats au
Nicaragua

Managua (AFP)

Une 'vague d'atfentats vi--\
sant des membres du gou-
vernement sandiniste vient
de diferler sur Managua, -et
personnel mardi ne doutalt
dans la capital nicaragua-
yenne qu'elle soit le fait d'e
elements lids au reime den
chu du general Anastasio
Somoza.

Le dernier en date est la
mort d'un officer de la se
curite national M. Manuel
Pernudi, disparu depuis plu
sieurs jours, don't le corps
vient d'etre retrouve crible
de balles A la morgue de Ma
nagua.

Un autre responsible san
diniste, M. Jorg2 Vogel, a-
vait etd assassin la semai-
ne dernidre par des indivi-
dus non identifies venus I'a
battre a la porte meme de
son domicile.
A ces deux meurtres 11
faut joindre celui de M. Jo
se Guillermo Wheelock, on-
cle de l'actuel directeur de
1 Institute National de la rd
forme agraire, tue lundi
dans sa villa.
Pour ajouter a ce climate
tendu, on a appris dans la
journee de mardi qu'une
patrouille de larmie sandi-
niste avait nt6 attaqude par
des elements contre-revolu-
tionnaires a30 km au Nord
Quest s Managua.


PAUL CLAUDE

GARDERE,

UNE DECOUVERTE

POUR LES AMATEURS D'ART

Une grande piece de mai cela que Y'on retrouve, trai-
son resicentielle pinceaux, te avec precision et lise--e
crayons ect croquis pele-me- par Paul Clai-dle Gardere. I
le sur. une tuiile aux murs, arrive ai donrtr L une tce-
aes toile>, ses oeuvres recent ne de rue. de march, de
tLs que le peintre Paul Clau tap tap, un, serenite, la
de Gardere, modestement et meme que I on retrouve
pre.que tmidement, propo- dans ce tableau represen-
se a l'observat.on, aux com (ant une jeune fille lisant.
mintairts eL appreciations La serenity est une autre ca
ae :-es am's. racterisiuque des oeuvres de
L'observatior de ces ta- Paul Claude Gardere. Une
bltaux est facile, parce- serenite si grande, qu'elle
quo'ls nyus para.ssent fami- se communique i .'observa-
liers. Familiers oni ce sens teur qui conquis, s'eternise,
que l'ar(IsLe peint notre tenu par les moindres dc
quotid-en haitien. Une for- tails. Tantot nombreux, tan
me de vie qui contrast a- lot rares, ces details ne sont
v.c le rythme acc6lrde des jamais laisses i la l6gere, et
t.mps modernes. Une vie toujours assembles daps le
plongee dans des couleurs sens de l'equilibre parfait.
trop'cales, de peaux brunes, L'equilihre des couleurs est
de flours vives, de femmes aussi important et celles-ci,
a la Gaug.n,de nature, c'est meme dans les tons les plus


vifs, ne troubhnt en rien
le epaisible> des tableaux.
Imp -' :st Symposium a New D lhi On se surprend alors ten-
te de fare un choix, .de
Le Ci(nre du Commerce pour obiet d'iceroitre les manifester sa preference
Internaonil! organise un possibilities, er matiere de pour l'un ou lautre. On ie-
Sympos um sur le Program- promotion commercial, des change des commentaircs
me d. Cocperatlon Techni- Chambres de Commerce des et on reste-toujours au m0
que avec 1-s Chambres de pays on Ddveloppement. me point; lIac6 devant un
Comm tee Nationales A Celte combien important choix difficile. II faudrait
Ne' Delhi (Iide) du 19 au demarche des Organismes les regarder plus longue-
21 1iovembre en course. Internationaux d'apporter ment, peut-etre cette fois
Le but' de cette rencon- une aide technique efficace sans avoir a subir l'influen
tre, l'ccibelle mondiale, est au secteur prive represented ce des propos des autres pes
de meltre in derniare main par les Chambres de Corn- sonnes. II faudrait peut e-
a un Prol -line de Coopd- merce Nationales, marque tre etre seul, face A ces toi
ration Ti : nique ayant un nouveau tournant pour los pour rendre total" J
le enforcement de la pIoc- communion entire 1homme
trine de la libre entreprise et l'oeuvre.
SA NT tbasee sur les efforts cons- Les avis 6taitnt unanimes
MIL NEt s tants des homes libres a k confirmed le talent de
' A T 'ti- o,. '- er sans contrainte A Paul Claude Gardere. Plus
RA Ty I V Nleur bonheur et au develop que talentueux, il est origi-
pement de la communaute. nnl et sa persnnnalitd trans
UE SAINTE TRINI'TE La representation haitien pire fort au travers de ,ies
hIse a ce grand colloque de oeuvres. Cctte personnalite
un atelier de reparatio- New Delhi sera assure par et ce talent sont rests hai-
d inst-uments une biblio- n1trp confrere et ami, Me tiens et ont su fair surfa-
theoue discotheqiue etc... Julien Lauture, Secrdtairk ce, pergant les enseigne-
Rdsal'sation unique dans ",.-I de in Chambre de ments des academies New.
son gerre enus fut evife Commerce d'Haiti qu; joint York-':ses A 1'ombre desquel
1coe de musique u chantlre, a une forte preparation unl les Paul Claude a si long-

par la Rvtrende Mere An versitaire (Eco e Centrale t-mps vdcu. Par les techni-
ne Marfie avant cu'elle ne d'Agrnculture (Dnmlen). IT1i ques apprised expirimen-
devienne Sup6rleure g6n;i. versite de Colombia (New tees, avec assurance, il A
rale des Soeiu's 0u Coni- York), Ecole Libre de Droi peint on pays dans cette
vent de Ste. Margaret avec (Cap-Haitien). etc., uie Ion beauty qu'il redicouvre, 'de
sieute i Boston. Confiante gue experience tant danY' le puiar son retour II y a esivi
en 1'avenir, soucieuse de secteur'-public que dans 1 ron un an. Ses chemins de
1 dclosion et du dveloppe secteur privet. Croe, offers A I'tglise St-
"ment des jeunes 'talents Notre Journal souhaite ht N'cdlasde Kenscoff, of lls
qui lui itaient ccnfi6s, elle Mes Lauture, ses meilleurs sont 4xoosts. situent la Pas


/vr se page 2)
(voir suite page 2)


voeux de frilctueuse beso-
gne.


(Voir suite page 8)


Les Arretes




Presidentielles d'hier


LE NOUVEAU CABINET

MINISTERIEL

14 Secretaires d'Etnt

7 Sous Sec 'taire* d'Etat

HUIT NOUVEAUX SECRETAIRE D'ETAT


LE PAPE DENONCE

LES" ENLEVEMENTS "

a caractere politique


~L;i~-l-.-irr~L;. _~Wi*l~ .I.-- I--~-^-^---- ----I---I -~--^_~ -_.C


[


d'Adm lstration
au Nouveau
, b, Monde <


La nomination. de 1 an',-
len Directeur du Nou'-'
veatl-Monde, Monsieur Jn
Narcisse en quality, de s'e-
cr6taire d Etat a 1a COdordi
nation et A I Ihformatlfo
a provoqu6 un changemelnt
dans 1 organisation de 'a
direction du quotidieg de
1'Avenue Marie- Jeanne
E seffet, depuls ce ma -
tin, ie quotidien est gmr6
par un conseil d'AdminrI-
tration compose de Mo6ar
sleur Jean Narcisse, 'Prera
dent, M Ernst Joiirdain,' Dl
recteur Administfratif, Mem
lire et M Carl La .';
bossilre, grant' responsat7
ble. membre.






PAB M I


, -
- - ,v 4 V,


A L'HOTEL CHRISTOPHER


CLOTURE DES TRA VA UX DU ler.COLLOQUE

INTERNATIONAL SUR LE ,DE VEL OPPEMENT RURAL
Par W6bert LAf *NS


QCtte reception qui eut
lieu dans le cadre typique
et soupptueux de CABANE
CHOUCOUNE a ut[ blen ap
prec'6e par ls nombreux
convives qui s'y trouvalenl.
La soiree devrait ftre clo
turec, par une magnif que rr


Le- Jeudoi Nov, mbre en
courIS' le Secretaire d'Etat
d/uI Cuonmer'e ti .'? 1 'Inids
it.,i el, Maid:ini BAUDUY
rI'CP iei li 1 it's D re1 g'ui s .
la Trosnit.ime Runion' de
l d-iurite dis Mioistres de
I 'Industirce


^rr






V"


v1 -




-i
vi.-






P ,


Le S t o2m est indique poUr

lei',maux de tCte,
S s n migraines .
S" les-Taes-de'den't, -
i est bles menstrue s,
S- e ralgies, ;.
i c L d ieurs post- .' '


re ntrv ttions; dentairesA s



.i , ,i : , -m e ^ v e t * e * r < .- _ . '

,. *. ,- -.-. .-, .



-i'-: 1 -
-4
,. ,B *I te '.,,'. ..,'.',:"l ",


vue folklor:que ha'tienne
Au champagne et sur un ton
empreint de cordlal'ti un
exchange de -discours eut
lieu entire le SEcritaire
d'Elat BAUDUY et Monsleur
Washington OKUMO; repro
santant des Delegu6s invites


Bilan rt Perspectives

Apris deux semaints (du
29 octobre -10 novembr,-)
deT durs mais ti utueux la-
beurs, les travaux du ler.
Colloqlie Internat'onal sur
le D6veloppcment ,rural en
Haiti avcc La participation
re respopnabos .dor-ga:sn.sme
(O.G)ONG) ou de projects et
de slcnples intercsses aux
ouest'nns de ds-veloppemaet
ont pris fin sur une note en
courageante. Ce Snminaire a
6td 'un leu de rencontre de
confrontation; de reflexionn;
de partage; en un mot de
donnant. II .i lt la pc sous
la prisidence des Ministres
de 1'Education; du Plan; de
1'Agriculture et sous le pa-
tronnage du Secr6taire g6no
ral de i'Agence de Coopira
tion Culturelle et Techni-
que. 'I -1 "'IM

II s'avere difficile de dress
ser un bilan et d'envesager
des perspectives apres la clo
ture des travaux du collo-
que sur le d6velcppement
rural parce qu'il serait pri


mature de le fair; et cela
,0our pIualcurs rafsokts. (opn
tentons-nous; pour le mo-
ment; df donnrar une Ide
de cc 0'onti it les travaux
en c2mmsslon.
LES TRAVAUX EN COMMIS
S10N

Apris deux journes ide
discuss-ons et d6bats autour
des communicate ons prssp-
tW6s par Ics ditffrents ora
turs insect ts nu colloque
(du 29 octobre 8 novembre),
il a e&d form troy's Comm's
sons thdmatiques devant pri
parer les resolutions f'nales
dea ce s6minaire internatlo
niAt sur le Dbveloppement
Riral.
La premiere Commission
composer de Madame Clau
dette Werleigh, Christian
Fauliau, Soeu Irene, qoeui
Baptiste, Emel1ne Dassert,
Richard Chalandes h laquel
lease sont adjoints d'autr's
participants, avait pour the
me: Encadrement du Milieu
Rural au point de vue d'E
cation formelle et non for-
melle. Elle a mis 6gale-
menrit 1'accent sur la quality
dc la vie, en milieu rural.


n'dtait agtr.e qu'4n. s6minai la Fgcult# d'SthnoDogle et
re 4se rFpcontpe, 4'anatyse et du Doctgur J. B. Roman de
de r6flcxlo. pronencar son discours de
cloture. II rn a profit povr
BANQUET DE CLOTURE re,-rarcior lea ministres de
1'Edcpa.ion Nationale, du
Ap-.s les prn-,os de M. Plan, de l'Agr culture, du
Prats, les trots rapporteurs Secrittaire Gendral d4 1:A-
* oat prisenti, devant J 'As genc' ultPrillae et tPchni
s mblee plenidre, les con- ,que ansi que l'Ambassa-
plus ons de leurs travaux denr de France pour leur
ep c:n'sion. Puls, c'6talt g6n6reuse contribution mo
le banquet qui a su rdslster rale ct fnanclire en vue
aux assauls ripitas des Invi do 'lmplantatlon de ce nou
tis tent i1 n'avalt de quoi veau d partament des
se re7alcr. A la fin d dl Sciences du Divelopn--
n:r, il r.evenax.t a4 dqy p de-,ment au sein de la Faculti


PROCAINE

INA UGURA TION


(Suite de la lIre page)

sut trouver et convaincre
les donnateurs g6nureux,
des micnnes intellIgents
qui dpaulerent son mer -
veilleux project et assure -
rent sa rdalisa;ion

Un festival de musique
comprenant trois soirdes
musicals exceptlnonnelles,
marquera ce rand vene-


ment, dans la alle du e Con
probant: 42 communications cert de cette Ecole de Mu
rrviron, une moyenne de 80 sique, dinommes Salle Ste
personnes par jour, 13 jour Ccile. Le public \pourra
nees de travail pour on assisted le 23 No-embre a
salt combien d'heures etc. un recital de piano offeart
Au po'nt de vue qualificatif ar Frederick MOYER.
l'exprien et atait concluan
t si 1'on se refere au rap- par Friddrick MOYER.
port final des trois Commis Ce jeune Amincain Qut en
sons. 1974 faisait se; premiers
u nie rin music


D'un auttre cdt6, M. Prats
parlant du DSD, a laiss6 en
tendre que cntte noulelle
section de la Faculte d'Eth
nologie dipasse le cadre uni
versitaire malgre son carac-
tire. ,edagogique, car il pri
vilee la recherche et la
confrontation, d'ailleurs un
des axes de ce siminaire qui



. ;














douleur
i". .
-. ,
P 4 .. .:1
















''Fi V


pas dans la carrinere mu
cale avec 1 Orchestre Phil
haimonique Ste Trinit6,
fut respectivement hour -
sier du
de Philadelphie et de 1U
niversitl d Indiana (Bloo
mington) Ses nmaires sont
des pianistes de r nom :
Thkodore LET2VIN, Andr6
WATTS, Lion FLEISHER,
Menahem PRE&,L)R. II a
joud come solistt des Or
chesres de Sprnngfield, de


CONFERENCE IAO :

Les Etats Unis
'Uti!fseront pas
marine dt ble
ROME 13 NOV. IAFP) -
Les Eta's-Unis n'itulise-
ront pas 'arms e al;mentai
re en indexanst e prix dai
bin sui celui du p6trole n!
en mettant en place .un sys
semio dembasgo slnectif, a
dtclari mardi a Rome le
sec etaire americain t 1'agri
culture, M. Bob Bergland.
An cooUrs d'un confiren
cc de press tcnue apres
son discos devaLnt les d6
liguis de la vivgieflme con
fprenee de la FAO organici
station des Nations Unies
pour l'alimentaion. et i'a-
griculture), M. Beigland a
expllqude quune ielle poli
tique fiapperait, en premier
'eu, lesi pays les plus ne
cessiteux et qu'un embar-
go serait Cirs dilncile ia
mettre en pratique.
Evoquant la question *ll
Cambodge, M. Be.gland a
indiluc que son pays avait
alioau 20 millions de dol
.la's en aide animentaire
d urgence au Cambodge,
mais que le problime se
snuait au niveau de la dis
tribution d"' s.ecours.


Dans son d'scours, le ml
n'str" am& icain avait an-
nonc6 que les Etats-Un's
contr.bueraient. nour 4,47
millions de tornes de ce-
reales par an ao x 10 mil
i .ons de tonnen d'a'de ali
mentai:e, f xes comme ob
jectif par la conference
mond:ale de i'allmenta-
lion en 1974.
Par a'lleurs, les Etats
Unis ne reviendrontt a la
confe" ence in,.ernationale
de Genove sur le bl que
s'.ls ont assurance de par
ven!r a des resultats con-
crts. a-t-il ajoute
D'autre part,, le ministry
s'est montre trn-s critique
a 1'6gard du conseil mon
d al de 1'.alientation
(crmi apris la conference
mondiale dela '1limentation
et qut devalt constituer une
sorte d'executif internatio-
nal pour l'almen'tation ct
agriculture.
Selon lui, lo conseil faft
a v e c ies responsables
organisms come la FAO,
qu devralt itre un instra
ment de control et non an
organisme ayan: sa propre
potlltque, a-t-1i dlt.
Enfin, dans son djscours
M. Bergland s'est declare
favorable a oun systime
de reserves naieotloales, g6
ri au .niveau ytt-anattonal
afn ide Mialtanur la gta5t
-)d .-4gcs prfx altpneptalr~s


Brockhon, fe Newton, de
Philadelph i et ae Bos
ton pops Orchesr-a. L an
dernier, il dt'at h6te de
'Orchestre Philiarmoni -
que de Japon ou ll accom
pagna dans une touirnee a
travers ce pays C es, done
un artiste en pl.ine posses
ston de ses moyens qui ou-
vrira ce festival.
Puis, le 24 ce sera le con
cert de Gala de 1 Orches-
tre Philarmonique Ste Trt
nit6, sous la direction de
Monsieur Julio FACINE re.
cerement renr (fl rcours
de perfectlonnennnt et du
festival ditd du Berkshire
Center h Tanglewood En -
fin le 25, une plitade d ar
tistes groupant 9es profe.a-
seurs de musalUe' i 1 Ecole
S.e Trinit6, les meilleurs
d61ves, les artistes invites
tant glaltiens qu'etrangers,
offrira un concert de Musi
que de chambre cui cloture
ra ce festival dinaugura-
tion de 1 Ecole de Musionue
Ste Trinit6

En assistant a res con -
certs, le public: les ama-
teurs, les musiciens, tojS
ceux qui s mtercssent a 1
jeunesse 'et a la promotion
de la musique en haiti ooir
ront porter eix aussi leur


d'Ethnolog'e. II a 6gale-
m"nt remerc!e les prof
Pratts, Rahinero et Hdno-
rat ainsi que tous ceux sans
qui ce Agollo-ue Internatio
nal sur le daveloppement
n'aura't pas 6t6 ce qu'll 6-
tait: un asuces to 1l: Apris
quol. il a d6eang6 les grands
themes dui e'iUor-ce: instrue
ton. alphabetisation, coop
ra 've alricole, erc it, tech-
noloug'e et ses cnd:tions de
trensfert. nlanifica"'n fanii
lsole, promotion fim!nine,
s lnti rplie-fnn aec Pour ca
rEctir'ser i'e--"-' (n colio
an, il s',st r6ftere a uri de
nog articles suir 1" seminal
r- dens lenmel nous avions
tent de d.g r"er retesprit
Au term du colloque,. notre
observation garde toute sa
force, on peut ajouter m:
me que les participants, a
coti de leur sens de respon
sabtlitt, Se dicouvrent un
certain sens de solidarit.'

Ils aura'ent voi-lu, d'apri.s
ce que nous avons puoapter,
que ce s6minaire- les resul
tats ne se percent pas alors
ils se prc.osalent de former
un secretariat de liaison en-
tr" les divers organisms de
divelonDement oeuvrant sur
le territoire.
Pour revenir A 1'allocu
tion de cloture du doyen
Romaine, on peout dire qu'el
le a dte un catalyseur dans
lequel tous coux qui ont
pris part au colloque onut
sii trouiver nuelque chose
pouvant I'intere&ser cat le
doyrn Romain y a fait un
tour d'horizon vraimen6t iep
quent en concluant par
cette idae.: Le developpe-
moit denasse 1' developpe
meant 6conomique auquel
toute une cole tendait a le
reduire.

Apres ces props du Doc
teur Romain, l'Ambassa-
deur de France, M. Louis
Deble invite a prendre la
parole, a. entr'autres, assure
les resoonsables do mainte
nir 1'aLde de la France
modest soit-elle.


pierre a 1 achevcment (a
cet immeuble qu il fait On pnut dire que ce collo -
maintenant meabler e- que sur 1 Divelopnement
quper. Cest a c:ila qne o Rural. sur leonel niois au- "
ra affect len bcieoficia "Ae 'ons i -xevenit a martue d6 "
CLS trois concerts. ,fVnitim-lnt un tournant de
cnsif dans le nrocessus irri
Avec la creaCinon de cette v-rebl dui dv-lonna-nent
Ecole ,l enselgnemRn m.w- li'hat'onn T iTn d6Iv'lopne
s'cal atteindra une aulr- ment oui doilt tn:r omte
dimens-on dans inotre nml- i a
lsieunim'" -nnt""'7 me.inn


velle .la Mp.siue en H lii l
ti.


Webcrt LAHENS


II
ci
'A



ii
F

p
I


B
4 - a. '-,~U


Haiti


Prix tactu


EN VENTE DANS
GASOLINE, DANS
ET CHEZ LES
DES PRODUCTS Di
A PORT-

QUE PANS LES V


Distribute


CURACAO


, -. *







Metal



iel $ 17.50


S LES STATIONS DE
LES SUPER MARKETS
DISTRIBUTEURS
E HAITI-METAL TANT
-AU-PRINCE

ILLLES DE PROVINCE


ur FJxclusif


TRADING


.: _._ s_ .


BUFFET DINER A CABANE CHOUCOUNE


ea-


,, .



un comP'rirn e.fait disparaitre la
,j. i_. ,. .


Haitiennes


Epaulzz la program pour

combattre le deboissment et

roSio0en em utilisant Yes


Richauds a Kerosene


6 '"-1 1


yy-,~r,~,l,,,,-,l,~,~,,r-l-----L-r-~--~ -- ------l~----Yl~~i.ur,-y~~~~_~i_~_l_~~_ --~II-Y-.Y--LII~C~-(~bl*PIIL*~L-*


MERC1%EDI 14 NOV 1 9


I





MERCREDI 14 NOV. 1979


PAGE 3i


CAR ER DECIDE DE GELER TOUS LES

A VOIRS IRAMENS AUX ETATS UNIS
(Sv'Lt do ina I r page) ETATS-UNIS : FETROLE IRAN-AMBASSADE IRAN : ,E aTE
IRANIEN < REACTION DU CERTAIN OTAGES RUSSELb PROPC
( srisolllpre ses livrn sons dp VENEZUELA POURRAIENT ETRE FAIRE LE PRO
pifrol e nux Elts Ui Is, a dc CAI'ACAS, 13 NOV. (AFP) LIBERES DANS 2 OT 3 LEX-CHAH
lar r inII ril olh 1 I porte- Le VcpdziutiTi ne pourra JOURS
pliti ol (it lI NIP pas rcmplacer l'Iran pour BELGRADE, (A


l,e porLe-parole n a cepen des livralsons cia p6trole
iint pus prdc.cid di quelle supplcmentaires auix Etats-
muinilr> ce soultleti devrail Unus, onL annoncd mardi
,N, expriiier. II n'a 1has nIt les ministfres v6ndzuellens
luiinii( un boycollilge des dc l'dnr.rgle et des mines ai
Elinls-Unts par 1'ensemble la suite de la decision am6
de 1'OPEP. rcaine

On iindliqualt inarol soir
it Tchlin qus le iulnlstre
ininlen des petrolel, M. All
Akbar Molnfa:, connerait
mercredi martin une conf6-
rcnce de press.



IRAN AMBAS3ADE : LES
ETUDIANTS IRANIENS
AUX ETATS UNIS

WASHINGTON 13 NOV
(AFPI -
ILAttorney General (Mi-
nistre de la justice), M. Ben
jamin Civiletti, a notified of
ficiellement mardi aux quel
que 50.000 6budiants iraniens
sejournant aux Etats-Unims
qu'lls avaient uli mois pour
se presenter aux services
d'immigrationi et prouver
qu'ils sont en rigle avec
la loi amfricaine.
Le President Carter avait
riposte samedi a l'occupa-
tion de l'ambassade des 7-
tats-Unis a Teheran- en an
nonqant qu'une procedure
d'expulsion serait engage
contre tous les etudiants
iraniens qui ne se confor-
maient pas aux lois sur
immigration.
-_s etudiants iraniens olpt
trente ours se presenter
aux services immigration
et prouver qu'lls mtudient A
plein tenips dans une uni
versite et quils n'ont pas
de travail remunere comme
le stipule leur visa. Ils doi
vent en outre prouver qu'ils
ont paye la totality de
leurs frais de scolaritf ou
qu'une remise de dettes
leur a ete officiellement
octroyee par leur universi-
t.
Les iraniens qii ne satis
font pas A ces conditions
pourront tre expulsas,
mais la procedure une flois
engage pourrai., prendre
plusieurs semaines. De nom
breux etudiants iraniens ont
du accepter un tiavail sala
ric a la suite de la suspen
sion par le nouveau regime
en place au Teheean de cer
tafhes bourses d'6etudes.




PROGRAMME DI



LAi



Night



MERCREDI 141
SSIIOOGAR COMBO ET J
Pour la premiere fois

JEUDI 15 NOV.


les Importations de p6trole
iranien.
Selon des poite-parole,
cites par le journal de Ca
racas, la prodrltion ven6zue
lienne de pettole repr6sen
l4e actuellemnt 95 pour cent
de la Icapacitd potentielle
du pays et il 'est technique
ment et tconomiquement
impossible d'augmenter la
production



LE PDT CARTER A
INFORMED LA CEE
DE SES
DECISIONS
CONCERNANT
L'IRAN

BRUXELLES (CEE 14 NOV
(AFP) .-
Le President Amtricain
Jimmy Carter a informed la
communaute europdenne
d3 la decision des Etats-
Unis d'arreter les import
tions de petrole iranien; a
prend-on mercredi de sour
ce communautaire a Bruxel
les.

Le chef de 1'executif Ame
r;cain a en effect transmis
.un message au President de
la commission de la CEE
M. Roy Jenkins oil il rap
pelle notamment 1.es ac -
cords i.ntervenus entire les
grands pays industrialists
occedentaux; au sommet de
Toklo au mois de juin der
nier; et les consultations aen
course entire les a en
vue de r6duire la consom-
mation et les importations
de petrole brut
Par ailleurs; le porte -
parole du mirfstre Beige
des Affaires (Etrangfres a
declare mercredi A Bruxel-
les que le Presilent Carter
avait adressa un message
au premier ministry Belge
M Willfred Maartens; pro
posant une consultation de
tous les pays occidentaux
consommateurs de petrole




E LA SEMAINE



YIBI



Club


D. P. EXPRESS $ 2,00

VENDREDI 16 NOV.
SHOOGAR COMBO ET TOTO Necessit6 $ 2.00

SAMEDI 17 NOV.
A PARTIR DE 3h30 e 7h30 P.M
COCKTAIL JEUNES a
AVEC LA Fi(LIE DU JOUR SHOOGAR COMBO -
FILI4E CARTE D'INVITATION -
HOMME $ 1-00


SAMEDi 17 NOV. (SOIR)


LA FOLIE


DIMANCHE 18 NOV
A PARTIR DE 1 HEURES AM d 7 HEURES P.M
AVEC SIIOOGAR
JOiJRNEE DA SANTE AU LAMBI RENDEZ VOUS
DE TOUT P AU P FILLE CARTE D'INVITATION
HOMME $ 1,00


DIMANCHE SOIR
AMBASSADEURS $ 1-00



Par ailleurs, le Grand chanteur Dominicain
CUCO VALOY et son group Los Virtuosos donneront
3 grandes soirnes de Gala en Haiti le 7 8 et 9 De-
cembre prochain. Priere de surveiller les annonces
dfe ces Festivites

4 a a a a 3


TEHERAN; 14 NOV (AFP)-
Le gouvernement iranien
cherche a savoir ceux qui;
parm' les prisonniers de
l'ambassade des Etats-Unis
i Tehdran; sont 4'nnocsnts)
(c'est itdire; ceux qui ne
sont pas dmpliques avec
les amfricains. sayons de las fire liberer
a annonce mercredi M. Ba
nisadr; et il pourratt y a-
voir un rtsultat dans deux
ou trois jours>>

Au rours d'une conf6ren
de Presse M. Ban'sadr
a d6clar6 onus a -
tion des Nations-Unies avec
vons suggder aux itudiants
qu'ils liberent ceux parmi
le prasonniers qui ne sont
pas impliques avec les am6
rains C'est 5 eux de d6ci
der> ;';. 1ie


IRAN L'OCCUPATION DE
L'AMBASSADE S'ETEND A
UN PUARTIER
TEHERAN, (AFP)
De jour come de nuit
la foule a pris possession de
tout le quarter, de ses rues
et de ses murs, des trottoirs
et des vitrines, de 1'asphal
te et des pas-de-porte, des
immeubles en construction
et de quelques terrains va
gues: au dixifme jour de
t'action, l;occupation de
1'Ambassade s'etend et ses
abords sont .
Ce sont au]ourd'hui des
banderoles dciploytes par
milliters d'"arbre en arbre
sur 1'avenue principal, a
perte de vue, sur tous les
balons face a a mission
Sdiplomatique, qui pendent
de chaque fen8atre oft sont
tires a travers le boule-
vard, de poteau A poteau.
Chacun appbrte son tribute
et placard un portrait de
plus du >guides sur un pan
de mur reste inexplicable
meant inoccupt. Les murs de
d'un kilomttre, entourent
l'ambassade n'tant plus
guere utilisable, des ham-
pes improvisees ont ete blo
quees entire les fissures anu ,
bout desquelles sont ftxs
d'autres affiches reprdsen-
tant 1'Iman cependant
qu'un immense portrait du
chef religieux masque deux
stages de la chaccellerie
C'est maintenant sur la
chaussee mfme que les ma
nifestants militants ou ba
dauds, l crivent les mrmes
slogans-- deux ou trois rep6
tis qui exigent le Chah in
suite Carter ou dcnonce
l'impfrialisme


aIls ne sont pas seuls et
il faut qu'ils le sachent.
Les visages sont graves et
determines. On vicnt en fa
mille, 1 hommnnie ouvent
pauvremcnt vetu. un enfant
d'une main, un portrait du
guide dans 1'autre. la fern
me totalement' recouverte
du Tchador Noir, un enfant
sur les bras.
aes cellies surgisscni sju
dain, avancent lentement,
psalmodiant les I mmes slo
gans sans que cesse la dif
fusion par haut-parleurs
do musique revolutionnaire.
La rue Be noircit une fois
encore cependant qu'a cinq
metres de la d'autres ban
deroles apparaissent annon
qant qu'une manifestation
va succeder A celle-ci.

Le crepuset-e venant, un
feu de camp s'allume qui
sera le premier de dizainms
d'autres autour desquels se
formeront des groups qui
vont parler une parties de
la nuit avant de s'endor-
mir par centaines, enroulds
dans des couvertures quand
avec l'aubc se disperseront
enfn les derniers manifest
tants.
Le petit main les surpren
dra recroquevilles de froid
., icas i s uns contre les au
tres, prfs des braises fuman
a s nU stir des pas-de-porte
et clans des couloirs d'im
m-bles.
Mercredi matin, ils ont
une fo!s de plus replied
leurs couvertures et tale
vendent A meme le trottoir
pour la dixieme foas les
centaines de lives qu'ils
Les vendpurs ca posters
brandissant Icure affiches
rvanlutionnaires se frayant
difficilement urn passage
a travers tes tents mon-
tes sur la chaussie et quel
sea et quelques camions-am
balance.
Un etudiant a repiquf
conscieusement sur le trone
d'un platane des photos
d'un Vietnam sous le Na-
palm et d'un Cambodge as-
sassin6 avant d'aller briser
que1ques caisses qui s'amon
cellent dans les sous sols
d'un immeuble en construe
tion: II prepare djAt les
feux de la soir6e.


L-hlstorlen
Vladimir Dediye
en exercise du
Russela, a prop
vernement Irani
vocation de cel
afin de cjuger


PlBUNAL
OSE" DE
CES DE


FP)
Yougoslave
r, President
cTribunal
o.Nt au gou
ien la con-
b organisme
I ex-Chah


d'Iranv, apprend-on ae Don
ne source, Mercredl a Bel-
grade.
Monsieur Dedijer, prdci-
se-t-on, a adresse mardi,
jet au sein mfme du sTri
sade d Iran A Belgrade, une
lettre en ce sens au nou-
veau Ministre iranien des
Affairs Etrangfaes, Mon
sieur Abol Rassan Bani -
sadr. ,,
Dans eette lettre, Mon-
sieur Dedijer se declare,
en substance, pret a. convo
quer le KTribunal Russels,
don't' le si6e est A Lon-
dres, afin dei juger 1 ex-sou
verain iranien pour (viola
tion des droits de 1hom-
me en Iran>. Un tel ces> ne pourra cependant
itre envisage que si un con
sensus est realise A ce sa
jet au ein mmiae duc bunal Russelt. aioute-t-il.
Si les membrds cu nal Russel,> ne parvien -
nent pas A an tel consen-
sus, Monsieur Dedijer est
dispose, declar.-t-il enco-
re, a participer aux tra -
vaux ((dun Tribunal Inter
national quel quil soits,
qui se chargerai de <
1'ex-Monarque.


A X X X .
IRAN AMBASSADE
CONDAMNATION

MADRID 14 NOV (AFP) -
Le President du comitke
pour les relations amtrica
no-arabes; M. Mohamed
Mihd!; de passage a Madrid
a envoy un message a
l'Ayatollah pour condam-
ner la prise d'otages h 1'ambas
sade. des Etats-Unis de Tf
heran
aComme Musulman; ile-
vt dans la mfme tradition
chi'te que vous; affirmed le
message; je protest tnergi
juement centre la violation
de la lettre et de 1'esprit .L
de 1'Islam par les etudiants
iraniens qui ont agi. avec
votre encouragement)>.
geanee. Le Chah est un
homme politgquement mort
et Islam est oppose a la
dissection des morts que vos
etudiants sont' en train de
tenter de roaliser sur le
Chahb; ajoute le message.
,eS vous demand done
au nom de 1 Islam de rela
cher les otages incondition
nellement); conclut le mes
sage.
M. Mihdi a ass'st6 a Lis
bonne a la conference de
solidarity avec le people
Arabe et la Palestine qui
s st tenue recemment en
presence de M. Arafat

x x z X


La decision
americaine
avait et0 pr6paree

WASHINGTON, (AFP)
L,e gouvernement amear-
cain attendai'; et ftait
pret depuis plusi,eurs jours
A riposter ac t-ute decision.
des autorites 'raniennes le
retire leurs avoirs des ban
ques amfricaines, souligyle-
t-on de source sure 'a Was-
hington.
De fait, 'intention de,,
l'Iran d'agir eu ce sens a
la trisorerie amtricaine peu
avant 5 heures 10 hieures
GMT). M. Miller, Secrdtai
re au Trcsor, a dte aussitot
averti et un 4nitrole serre
des transaction; e Europe,
et banques talent ouver-
tes, aussitot enttepr's.
Le president Carter, con
suite a 5 here quarante
cinq, prcnait i:nmtdiate-
ment la decision de geler
les avoirs goueer-nementaux
iraniens. Tous les docu-
ments recuts par la loi
pour enter en vigueur une
tell measure fs"ient deja
rfdigts au minister de la
Justice.
Come aucun mouve-
ment de fonds normal n'd
tait enregistre, t-. president
et son Secr6taire de fonds
normal n'etai6 enregisar
le president ot son Secr6tai
re .au Trtsor ont pris le
temps de contacted person-
allits ou amis, notamment
l'Arable Sandudlte, pour les
avertir de cetto nieislon et
leur en exprimer le motif.
A 8 heures M. Carter signait
les documents ndeessaires
aprfs avoir eu le blanc-
seing des dirigeants du con
gres.


75 ans et (oujour. june ,.



quand on salt se rajeunir


C tut que so preseite pour son

C'estm unVsaae to e unf...Sin clebre oil des giee

\ e annfvers le d es ciadeaux de ef

Srationse o 0 Ct e tete circoStc heurese de

.enoetesaison e -

la vie. e luxe et l. rao"te "

ux -Cent M ille Art Cles, e ..i.. iet Irgentert e,
t dats la bijouterie, a lise le bon deurde

19 parfumerie et tout ce uell,.d.
la paF' equl syboelbo
e.e mettre

ed lui.mme s'est fat eci'' pour miex



valell les e m ervelis" qlui Vo s sont ojetes .
Le decor at ons son


e l ce j:eudi 15 oebre, e-



\t':osisitger dans1h ce cd e lirenPrude
o, ato sommes fesde OuS acCe

aux fetes de Noel et de rAn nouveU.


V`


'AUX ,




CENT MILLE ARTICLES |


leo


NOV
1O JACK
au Lambi $ 2.00


A Partir de 9 heurcs P.M.
SOIREE MERVEILLEUSE AVEC
JOUR : SHOOGAR COMBO.
Adm. $ 2,00


-----------------


I


`"`






PPw4 4


FRANCE DIAMANTS DE BOKASSA
ASSIGNED EN DIFFAMATION


LE MONTH MOISE RENDU JEUDI A L'EGYPTE


De l'eavwoyd spdcHlq


de


PARIS l1I NOV. AFl) 6et ans on cause le 10 oeto .taing; Pr6sldent-DVrecteur lAir aere #VWUviJt.
MM I F'rmi;ols (1 scared I 'FI bre dtrn' ,r par 1'hebdoma Ginlrual do la Banque Fran Mont Sinai (AFP)
inti. *t .h'ijqut's a 1(l ii .ra Sni-.lkl-qute Fran alas qui a..se cdu Commerce ext,-
dli t; mi. is :is du I'u( i sous I' (,lire (nil i ,l., I. liiubliqui Fran wateri'atte lranqas pourquol D'Esta'ng; d'recteur finacn uat les &tix pmwandepWnts6
'I :t I' d i'fl ,G ed it organ's le casse cicr au Comminssailat ,d ,de DIEU, sera Je cascre de
m:it nn -in\ii l Tribit lTmal dc.s arch-ves de Boka.sswa; 1'6nergle atomi-que; ont r6 deux c6r6monies, ]eudi et
dl grmild i';talito: (I P II-' vit lat dtie remirn.s? cllaml chacun deux cent lundi prochain, marquant
r's It dirrtlir it l 'htebdo- I it- personnel aux deux nm.lic francs de dommages offlc!ellemcnt le d6but an-
nt.idat- .s:at ii t L Ca- tc.iitsns cdu Prs'dent de diver int"rets t'cipe de la normalisation
u1111 uichnlit ': M. RI)ger s'es q-uantit6s de diamants des relations centre l'Egypte
Fressiz. tl M (1Cl;itlCi Anl par 1'ex-iempereur Bokassa. Dans leur assignation ils et Israel.
p.ll: Jpurnalt sie an Canardu M. Valry Giscard D'Estahng demandent en outre la pu
iatprindl-on m tr-rrmdi umi Pa ava't egalement 6t6 mis -en blcat:on du jugement dans L'Erm'te qut sest retire
lais dc, Julstiir cause -Le Canard Enchaitn> et dans une des surprenantes
Le. coisits cdit rasdent dans dix journaux ou revues clapelles cachees dans les
dct la lrptblicirt" avalent M. Franqois' G;scard D'Es Frangais ou 6trangerS ,rochers, le, s-ul A puivre


SOrags asverissas te
D OragOes ami r-tO A


Maigrir sans peine avec t-ugoa aepot i

Sest maintenant si facile d'avoir une ligne SI voire gourmandise esl plus tone que
parfaite si vous 6tes a un age ou l'emr vwns bonnes resoiUtions, ,
bonooint menace..? -
si voire activity sedentaire favorite les Fugoa depol
bourrelets de graisse En vente dans toutes les pharmacies \
e at e epUtblique federate d Allemagne E ScheuaCs Pharmwerk GmbH Appenweserat Bden


Afnl


Aux 3 Lalue Super Market



"LES SUPERMARCIHES AU PRIX CHOC "

1 2 3

LAUE ^ DELMAS DIQUINI_

136, AVE. JOHN DELMAS 27 ROUTE DE

BROWN CARREFOUR

2-0628 6-0417 4.0817

WEEK END SALE

JEUDI 15 VENDREDI 16 ET SAMEDI 17 NOV

Poulets 95 c 79 c la lb

Oeufs $ 1.39 Au Prix Choc !! die 99 c la Dz

Cafe Amistoso 1.19 le paquet

Eau Spa Minerale non gazeuse $ 1.20 99 c

Vinaigre imports 1/2 litre 60 c 49 c

CATSUP ASDEM 70 c 59 c


Moutarde S ozs

Pur Jus Raisins 32 ozs


90 c

$ 1.19


Jeux de bols een Plastic avec couvercte $ 2.99


CLEANSER 14 OZS.

.Mop Complets

Sirop de Grenadine

Deodorant ,Dial. Asst.

Grand Ermpereur Napoleon Brandy

Liqueur Grand Marnier


Whisky Teacher's

Biere Stella Artois


69 c


$1.99

59 c


69 c

3.99

$1.20

2.40


7.99

9.50


9.50

caisse de 24 bouteilles


3 pour 1.99

99 c



2 nour 99 c

2.99

99 c


1.79 3 pour 4.99


5.99

7.99

7.99

13.50


6.99


LE Rhum ,Citqdelle,, Blanc $ 1.99 la bouteille prfx ~c Introduction


,,Camelia,,

Ventilat r 10"

Ventilateur 12"

Ventilateur 16"

Ventilateur 16" a pied

Kleenex Facial Tissue (100)


89 c le ag.Irc(

$ 35.00

40.00

54.00

70.00

89 c -- 59 c


3 pr $ 2.49

26.00

29,00

48.00

54.99

3 pour 1.70


une tradition seoa#,a(re, ain
si que les douze pMones
grecs-orthodoxes du Monas-
tere forteresse de Sainte-
Ca~therine sa, pled de la
montage, appr6hendent d6
jh le bruit des fanfares
dans leur Monde de solitu
de.

La tres breve clrlmonie
mllitWirg au .cnurs ide laquel
le Israel rendra jeudi ma-
tin 4 L'Egypte cette parties
situae dans le Sud du Sinai,
aura lieu A dJi k-ilom6tres
du Monastlre. sur le modes-
te aerodrome con'tru't de-
puls s'occupation israblien-
ne en 167. En revanche, il
y aura beaucoup de faouve-
ment lundl. aux abords du
Pr6s'.dent Sidate y fltera le


I


4 quant au g4nie biol-o
gique, apres avoir soulign6
la faiblesse d'information
et de commercialization
dans le domain de la tech.
nologie et de la logistique
machines)et propose la crea
tion d'un comite consulta.;if
taiif sur la technologies
pour la biologic de base et
appliquee, les trots savants
se f6licitent, en revanche,
de la cbonne place< occu-
pee par la France dans le
domaine des manipulations
gtnctiao-s.
Ils estiment que les pers
peotivrs y sont les plus
spectaculaires avec la ado-
mestication microbiennes,
pour la r6pollution, le trai
tement des minrals, la bio
conversion & partir de la
cellulose qui permettra de
fabriquer line parties des
products (le tiers au moins)
provenant de la pltrochi-
mie.


Par Serge BERG
PARIS, (AFP)
SLe rapport la vie et societY, remis
lundi au president frangais
Monsieur Valery Giscard
d'Estaing, par ses trois au
teurs, les professeurs Fran-
gois GROS, Frangois Jacob
et Pierre Royer, constitute
un panorama saisissant de
ice que la biologic et ses
applications vont apporter
S1'humanite.
>C'est de la biologie qu'on
peut attendre les b6n6fices
les plus important pour
une soclete comme la Potre
6crivent, les trois 6minents
savants.
Avant d'6numlrer touted
les possibilities prlvijibles
dans les 20 prochaines an-
nees dans les differents do
marines d'activitls scientific
ques, de la santr et de sug
glrer une srlie de measures
les professeurs Gros, Jacob
et Royer soulignent 1'effort
qu'il rest A faire, .dans
Vl'ensemuble, pour que la bio
logie franBaise soit la lhau
teur dle ce qu'on en attend.
SL'une des premieres mesu
r que proposent les con
cerne la creation d'une a-
gence de employi scientific
que ou seraient centralises
tous lPs renspigeanements sur
les possibilities d'emploi
dans les domaines des s cen
cts de la vie. la recherche
les applications, l'industrie
Actuellement, il ;y a en
France quelqup 1.000 cher-
cheurs en microbioloteia
dans 200 lIboratoires diffM
ren,ts. .
estiment MM. Gros, Jacob et
Royer.
Les principals provisions
et prpositlons qui figurent
duns le rapport sont les sui
v antes:
1-- dans le domain mdil
cal, < nombreuses d6couvertcs en
immunologie fondamentale
des explications et des ml
thodes plus affinles contre
les maladies transmissiles
bactlriennes, virales et para
sitaires, une meilleure toll
rance aux transplantations
des grelfeS, une meilleure
comnaissasce des mecanis-
mps du vie'llissement.
Il (aut enforcer les nro-
grammes cooplratifs inter-
disciplinaires .au nveau ds
lnbnratoires en ertnnt des
groupements d'intlrft scien
t'fique sur des sujets pr6
cis.
Dans le domaine des m6
dicaments, les principals
dlcouvertes port ront sin
les neurodrogues, les immu
nomodulateurs et les anti-
cellula'irs (antibiotiques
antlparasitaires, antitumu
raux). Dans les 20 ans h
venir, .une pharmacologic
plus subtile perdra une par
t'e de son caracterp aggres
sif par son Hybridation aves
la biologic de bases, estime
S le rapport.
Ifl faudrait mettre en nle
ce une to3'colonie medics
menteuse de valeur int-rna
tionnle en creant en Fran
ce, des entire es u sns
ciallses et stimuler la nals
sance d'une pharmacologie
cl'nique moderne, inar IP
bh''s. solelirno le raannrt
d'une planification sur dix
S-- clans le domalne aeri
enl". les decouvrrtes de l1
biolon-i' snnt anneles <(A
modifier de facon nrofon-
dp la recherbch na'ricole p
1'nr"ganisatinn sercola reet
'le. nof.lnnal p nonduqle
d'ici 1'n 2.000l Tl ffnt, nerr
flr en nMae cnr Inrstitut r'E
f.ieip nrrnannnte nnir la
cnns rvation du onnentitl
p'6nrtmin" d res ap' eas vi-
agoc a t la Tnlin+" e!'nr
suillbrul" entire le vegetal et
f]'namsl.
3-__,o IP rl-nrs3 ro ^ e F
I t'-," ii f" t rlev lr'""'nei- l
rploprlr'ht- pen fnv;nolorre
Itt cia-c. rp donra6pqs inefnrrm
das seliments 1"r trnnsfor
nts.Ann Dt f tralta.'ten in-
farild, .. e stookage au
frold, etc.


(plus taxe locale)
IMATIONS VOIR VOTRJE AGENT Df VOYAjES$
IAITI AIR INWTE L'AGEWT GENERAL --P(ONNE

hATS A SANTIAGO VOUS ECONOMISEZ DU
'NT '


LA BIOLBGIE. PANACEE DE LA
FIN DU SIECLE


HORAIRE DE LA AEROLINAS

DOMINICANAS


DEPUIS LE 27 OCTOBRE DERNIER LA VILLE COMMERCIAL DE
SANTIAGO DE LOS CABALLEROS DE LA REPUBLIQUE DOMINICAINE
EST RELIEVE A PORT Al PRINCE PAR DEUX VOLS HEBDOMADAIRE
DE LA AEROLINAS DOMINICANAS SELON L'HORAIRE SUIVANT:

.VENDREDI
LAISSE SANTIAGO A 7.30 (hre SANTIAGO) ARRIVE PORT AU PRINCE
71l5 LAISSE PORT AU PRINCE 8/ 15 (hre. PAP) ARiVE SANTIAGO 10:00

DIMAMCHE
LAISSE SANTIAGO A 16.00 hres P.M SANTIAGO ARRIVE P-AU-P 15:45
LAISSE PORT AU PRINCE 16.30 ARRIVE SANTIAGO 18.15

TARIF


ET PLUS D'UNE CENTAINE D'ARTICES AUX FRWX RABATTUS

POUR TOUT ACHAT CASH MINIMUM $ 20.- ON VOUS DONNE

UNE BOUTEILLE DE FLORALIN -GRATIS- GRATIS-

-GRATIS ,CRATIS-


~ .. 1 -?r


---- -c~----,a


MERCREDI 14 NOIV. 11979


I 1 I r -


- ---- --- - -- -- I- -- -- - - -- -- -- -- -- -- -


!


Aller $ 27.50
POUR TOUTES INFORM
OU TELEPHONE A 1
23-926 ou 6-2014
EN FAISANT VOS AC
TEMPS ET DE LARGE


J1


"~


deuxieme asiversaire dle
sa v.site A Jritsalem, ceUe
qui a ouvert 1-., vole aux sac
cords de Camp Davidb, au
TraltI de Pai'x Egypto-Is-
raellen et aux n6goclations
pour une autonomic palesti
nienne en Cisjordanie et a
Gaza.

La rals a invite le Pre-
mier Ministre israllien Me
nahem Begin, don't la part
cipation n'est pas encore
certai.ne, ains' que des
hauts fonetionnaires amrnrl-
cains et d'autres personnalli
.te internatio-.,ales A une
priere en commun et peu
Atre h la pose de la premi]
re pirre d'un complex r
lig'eux comprenant une Igli
se, une mosque et une syRa
gogue, symbol de rlconci-


liation *,estee crdtiens, .pu- v
aulmans at laradiltes.
A 'origine des rumeurs
sur l'ivlitation du president
Carter et du Pape' avalent
circule. Un gala gigantesque
duvait s'y dlrouler et. une
montagne voisine deVait" f-
tre pe'nte en bleu. Ces 2
ev6nements artist!ques ont
6t6 report: 6 une date ul
tlrieure.,

En ait, .4eaucoup de iytri-
teurs 6tra.cgers et ,pa seUle
ment les moines de Ste -
Catherine, -disLwnt rOuf. De
parees ises ilewur para s-
,ent sacrileges .eu lgatzd non
s ulement a h'erliage spii
tuel loeal maj$ ausEl A la
beauty sauvage d'un dsert
granitlque tourmentd. Le
Mont -oreb de la B.ble ou
Mont Mo'se, appell en Is-
rael Mont Sinai, car pour
les juifs 'emplacement bi-
blique n'est pas certain, at
tire encore A cette epoque
de lVannde .des amoureux de
la nature A 2:250 m. d'altitu
de.

Une march d'approche A
trois heures du martin, par
une temperatiLe glac-ale, a
pres une escalade relative-
mrnt facile, em'pruntant 3.
750 marches t:racees dans le
roc par des moines meri-
tants, vaUn bi-n le specta-
cle prodigieux d'un lever de
solell Fr 1'Arable Saoud!te,
If Golfe d'Akaba et la Mer
Rouge.

La chapelle &dile a la
Ste Trinit.e en haut du
sommet, ne lalkse gulre de
place A l'edifice religieux
prlvu par M. adate. 11 est
done probable que lemplace
ment definitiv.cment retenu
se situera dans une valley


vaisije, face a tnassif sa-
cre ; sfutod plus facile
d'accs.

Depuis duuzCe .s- Israel
s',takt astacea stu d1yeloppe
mson t de pette uglon puls-
que la piste d'atterIs-age
de ,W f pl at p ie route A
peine carros'-,ble amL-nent
maintena 1t 120.000 tourists
par an contre 3.000 avant
1967. C'est aonc par le. tou-.
risme international en ,prp-
venance d'Isracl que la nor
malisation egvpto-israellen-
ne va se ea'leir. Elle cde-
va't ccommencer le 26 fe-
vr'er 1980 avec l'cAhange
d'Ambassadeurs centre les 2
pays. Mals puisque le Mont
Sinai est restituo deux mols
et demi plus tot que' prevu,
1'Egypte a accept une pre
m'ere .tape de normalisa-
tion a cet endroit.. .
Alors que la frontilre est
close dans les parcelles du
Sinai deja restitules, les exa
cursions de groups par au
tobus ou par avions de tou-
risme seront autorisees des
la semaire p-ochaine. Les
voitures personnelles s'arr6-
teront A une frontire sur
la plate et leurs passages
ut.liseront des autobus egyp
ticns.
Quant au centre israllien
d'etude de la nature, instal
le dans un village bedouin
prls de Ste-Cather'ne, 11 se
ra place csous I rc.sponsabili
t6 d'une uidverpit6 egyptien
ne de Suez ea des cher-
cheurs israelhens pourrront
y sejournar comme aupara-
vant.

Des commissions egypto -
isra6liennes mettront jeudi
la dernilre main aux ac-
cords de detail




PAGE 5


MERCREDI 14 NOV. 1979


Les Nouvelles Hebrides au

sauil de I'Ind6pendance
PAin. l(AFPI t-6 consti,utionnel covlir -
I", 1 ,Nvelh" he brAh:. inaiml 1 iiptproba Ion de la
(uIl v ovi-it d upiils trol consUltIut.I on le 5 Octobre
(iiiiiri.s d- s h('ile Mis 1 v :"' 1979). 'A eetie Ii -ic dai.e
sili- diu 'onidurninlhlim i xei I'AssenmblOe representative
" p):Ilr i'. I 'ate eti lhi Miue en 1917 eall. dissoute
CI]iutl>h-d".(6t iit., .iro lIIt. par un r'gVlenmenit conjoint
I' 14 Nov-nLr.,. lilne As des 1co0i0ll".t.(S -- rcsl -
stihiilii representl:l,Jve et den.s frnai.ats et Britanni
liliiS.ItiurIs cnsIlls lInd( quio. Ceux-ci rece';alen' la
rjIxK. ie liil ( c.1ape uvant demn'ssi)n du pouverne -
li ur access on a t in(iepe I ment et. le chargeaient
dtla.ier prlvue pou le pro d'expddler les affaires con
Il.r 'l im ines.re ,!,0 ranites jusqu a la nomlna-
ion, par la future assem
Quii( ], 0.-0.. (.-ac cteo.u's," bile, d un nouveau pre -
soli pris de la niolti d1cs mier Mlin.: lte.
112000 lhabitain.s le(ens561
daiis 1 Arclupel. FIron.t al I1 a,)nsrtlend. i cnfLn a
piles a paltic)r' -au vole un ,coUll pe di-'coral corn
organise aiu solfrage imlver ?.'se des memb--Cs .de I As-
scl se-on les inudl.tes du semblde et les Presidents
se:utin il nomnial n i un des consils repionauix d a
tmir, en pr6sonuce d ulne ni's lire le Pres-dent de la Re
slon d obset:va.uoin des N.t publiquc.
tions-IUnies coranos e- dis
quat;s members des-gnos -
par Mons.etur Kunt Wal -
dheim. RHODESIE :
1 Solxante dowze candidates L'adotion du
riguient les '39 q- 1 Assemblee : 34 pour Ic les CommunIlS
Vanua Ak, Paitt 1VAP), 29
pour le ,arti federal et 12 L ONDRES, (tAF,'
non inscrits. L'idontion maidi par la
Sous le noni initial de chambre des communes
sNational Parlt,., le 'VAP, d'un proiet d2 moi gouver-
crec en 1971 potr aninorcer nemental sur le Rhod6sie
pu:s acelcrer le proces- permettra is Londres de
sus d'accession ia lind6epn- nrendre directiroent ons
dance, represent la popu- charge 1 administration de
nation sous infi-cnce reli la 'solonie reb-ile>>. des
g;euse presoiriinnq ,'t 1 conclusion d tun accord
: I,, .' I I'- .. Briinnilque. a la conference de Lancas
Quant au paril F6deral, ter House, sur 1 avenir du
cree en Feviier dcrnier, il ,Zimbabwe-RhodisiLei
es.. a doninanto franco Ce project de Ioi, qui a
phone et regroupe les par t:e approuv6 par 291 voix
tis modudrs comno-sant le centre 229,' mats oui doit
Tan union et divers parties rnaintenant -tre adopted par
appartenant a !a federa -- i chambre des iLords, por
tion des indepentdants. t6 sur l entree in vigueur
Sd'une nouvelle constitution
Les elections dui 14 No- en Rhod6'sie et deficit les
vembre sin-scriven dais pouvoirs du gouverneur Bri
un processes .1mis au point tannique, don't la nomina
le 3 Juillet 1t17 a Londres tion sera faite dis 1 issue
entire les Mini-tres de in de la cor.ffrence de Lancas
tell francais et Britanni to- House
que, avec 1 accord du g'Ou
vernement local d'Union Une fo;s ba S-lisbury, le
National, en vue de con- nouveau gouverneur rem
duire l nouvelles I placera 1 actuel premier
brides ma 1 Independance. Ministre, 1 Eveque Abel Ma
La premiere tape a d6t zorewa, pendar.n 1 organi-
franchie le 19,Septembre station d elections sous sur
1979 i .ort Vila. capital veillance Britan -ique. 11
de 1Archipel, avec lap sera egalement charged de
probation du uroiet de cons su; ve'ller 12 cessez-Le-
titution par In j.ouverne Feu entr- les MIaquisards
ment d Union *,'.itionale et du' front patrlctiqja (FP)
les Ministres 1-raneais et et les forces rl-oeds'ennis.
3ritann;que, MM Pa'il Di L'arrivde en RLoddsie du
wud et Peter Placker. Ce gouverneur mnrquera dga-
projet avait e;,e mis :ut element le retour la la lga
point par un conseil cous iii I du pays apsois plus de
tilutionnel compose d' res 14 ans de rebellion con-
ponsables reprdsentant les tre la couronne Britanni-
diveses ltendarices de la que.
vie politlquic n'o.-Hebrldai-
se qui a fail onsflite 1 ob- Le project de lot cuii a et6
jet doune campane din- critique p r 1 opiositson tra
Iormatlion et rd consilta- vaillste, a die :,. ,oplt rapi
0Lon aiiprts dcr- pipul dement pour munecr les
iIons de 1 At:hilp"'-l. chefs du FP. MM Joshua
A 1 i'.:siuc dec caii rmpa Nkomo ct Robers- Mugabe,
Vi.ne, unie declatlrlion so a accept.er le plan de ri'
nlinnll'l des lit mbres cdii rli-ent Britannirue, esti
goiiVlsrI-lmue-t e-L tIn comi- meint les observateulis.



LE BISTROT

I Restaur3nt -- Bar .- Grill

Pizzeria Cr6pere

LE RENDEZ VOUS DE L'AM5ANCF

SCHAQUE JOUIR


Menu special Lunch
\ ***CHAQUE oU 1


Ia 396,0

CHAQUE S0IR

DINER DANSANT.

AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo" k

Mardi Soir -.Vendredi soir


1 >

4 Z TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT (Ti4-
QUE SEMAINE

Dans I, Jardins du Bistrot

Une/ouvelle Attraction


|
GOLF MINIATURE
UN'DIVERTISSEMENT POUR TOUS CLUB hOUl. !
JEUX BAR CLIMATISE


BISTROT
Tous les iours de

midi a 1 h du matin

Le Manoir 146 Lalue Tel.: 2-1809 I
-----------aw wa we eifaa aaaa


ITALIE :

LE CHRIST S'EST

RENDU EN SICILE


PALERNE iAFP)
Un monde de detrease en
pie ne liurope: e deba.r-
quant en Scl'-, le President
de la Ittpublique Ital.enne,
M. Biantro Pe-tini, a eid
accue.llj par les families
dLs 60 dCin L:es victims de
la mfia et pp.r les 42.000 si
iifitr s toujours sans abri
- d'un ,remibent de terre
v~euxs .ie... ul.-se ns.
'La SL.le, it fauts. y gller
pour y 'ro'i.e Ainsi M. Pa;
t n est r'cyenr iboulevers.eAle
sa vhite ofi'c eUle .du Au
11 Nevfianbte. A sa deac nsLe
d-av"r.en, ia SBcle s..est pre-
Eentee loul, so.us fald. i un
cote soixante veuvis, states
de nour vitues: Lturs ma-
rs sont tombl's sous les bal
le-. de la mat a depuis le
debut de 'ansec. Ils talent
magistrats, policies ou syn
dcalistes. 60 cadavres en
mains d un arn. et les meur
triers sont rests impunis.
De i'autre cote, les famil-
ies snistrees du tremble-
ment de terre du Belice, a,


347 m llards
Mials parvenl
,C'L ',st de la i
h personnel ,e
cuse ie Curd
trults. le P6re
Douze ans ap
sonnes vivent
des bidon'vAle
leurs anciel
sont tolujouss
Qu.e l'herbe a
ages fantOme
Officiellemel
tion est rd.gi(gi
.tat a d&,pensn
41 1 res p3r'
Affaire chas-&
gements a
Tant pis sl le
se moyenne
,mo'ns d'arg'
v v r e
du Nord. Tan
quitter sa ter
r.r les siens:'
blen souvent,
vent gagner
Non, le pr.6
n'a pas deco'


1'Ouest de .s Sicile. Depuns Depuis des as
1968, elles attendent tout siecles, on pa
s implement un toit. poir ,de cette
Au deux:cme jour de sa nalistes ont
visit, Sandro Pertini, le so des larmes s
c'aliste de la premiere heu oubllde, s C'oc
re, a touche du doigt la visit prdsid
plale s cl'lenne. Sur lauto- les envoyees
route Palerme Catane, des revenues a Ro
tuLurs de la mafia out sur- Le prdsiden
gi de la nuit le 10 novem- sondages, inc
re pour liberer leur chef, lie propres>,
Angelo Pavone, que trois ca combattu la
"abin ers accompagnaient denoncd la b
sur le continent.L'adminlstra apparu comm
tion avait eu pitie du chef sauv.eur aux
mafiosi qui allait enterrer pulation deco
..on free 6 Bologne. La cile ou tout,
mafia, elle, n'a pas la me- 1'eau potable,
me sensibil-te. Les trois ca mafia, a ecou
rabiniers ont. df abattus et de rdconfort:
le bandit Angeso Pavone a ressait & tou
pr:s le maquis avec ses com non croyants
prices. Comme on
Dans les rues grouillantes beaucoup en
de Palerme, S'ndro Pcrtini, me s'intdress,
le senti i'exasperation de la bien un mira
Sicile: mandei>, proclamaient ame- rer les injusti
rement les banderoles. Et si Seulement
Pon a applaud Pertini, elu les pouvoirs
en 1978, done stranger aux sont lin't6s.
malvorsat ons don't souffre
I le depuis e'es decenn'e-,
on a cr.e oaux voleurs>> au
passage d-'s aatorites loca-
les.
Le President ne s'e-t pas
derobe. 11 a lui aus i crime au
scandal: ici. j'ai appris que 600 mil-
liards de lires destinds a .la
S'cile re talent bloqu es
Rome. J'ai demand sla rai
Son de cet impardonnable
re'ards, a-t-'I ri't.
L'argent qui n'arrive ja-
maio, on conn: at en Sicile.
Une )et-te fill- a explique
au President, zans souci du
protocole: ils les ont mangoes, 6videm-
ment>.
II en a ste ansi des 347
milliards dc lires (2 mil-
l ards d' F.F) de subven-
tions yotdes A Rome au len
domain dn scIsme de 1968
pour reloger es sinistres.

FRANCE :
Policimrs
aeresseurs d'une
TA"AIi


PARIS, (AFP)I
Trocs polielers frangais
accuses d'avo"ir giessd une
famine de 91 uns pour lui
voler ses decoaomies, vont
ftre traduits eun Justice.
Les faits remontent a No
vemb'e 1977 : un garden
de a.,paix conc' a un ie
ses collCgues ses probl6 -
mes financiers Celui-ci lui
propose taller sn'occupe'i,
dune <(plAte vieilie qui a
un magot.
Le soir mimes, 1 inven-
iteur du coups est de ser
v'ce, sous les crires dun
sous brigadier. Le Poli-
cier cnecessiteuxo, de re -
pos, les rejoin oiscrete -
ment et les trois hommes,
dans un car de police, s,
rendent chez la retraltte.
Tandis que le sous-bri-
gadier rest au vclant, ses
adjoints plnotrent chez la
vieille Dame. L un la bail
lonne, 1 autre fouille la
mason. La victim Se d6 -
bat, crie. Un iolsin, aler-
te, court vers le Car de
Police qu'il a aiorcu plus
tot, gare a r.o)nxmit&. Le
sous-b.-.gardier, qui attend
le retour de ses amis dcou
te impassible les ddclara-
tions du temoin, et s en va
sous prdtexte miller cher
cher du renfort
Ne voyant r.1s arriver
ces renforts, le voisin tI-
lephone au commissariat.
Le chef le posted, qui n'est
pas dans la confidence,
envoie en patrolille les
policies de service, les cou
pables mimes ae 1 agres -
sion..
Enfin d6masqu63 apres en
qufte, les trois hommes se
front jug6s Jeudi et Vendre
di pres de Paris


gqui ne sont .4
ius en Sitle :
non-assistance
en danger, ;:
dies ivlage di
Vito Nardlni.
'ses, 42.uu pctu
encore danis
us, alors que
neles maisons
reventrdes et
:-vabh les V-I

2ti, la ques-
e puiuque 1E-
S347 m lliards
les s ,nistres.
e. Et tanrt s
. construite.
e scilen dispo
de 3 fo.s
ent p o P r
que 'ital'.en
t p's s'il dolt
rre pour nour-
D'ailleurs ici.
Ir-s enfants dc-
leur pain.
sident Pertini
uvert la S'.cile.
nndes, od des
,rle du ddses-
ile. Les jour-
encore verse
ur cette terre
occasion de la
lentielle. Puis
speciaux sont
rnme...
at qui, selon les
arne' une lita-
cui a toujours
corruption et
ureaucratie, est
aE un ultime
yeux de la po-
iuragle. La Si-
du travail a
dpend de la
iut ses paroles
eChrist s'int6
1s, mIme aux

ne croLt plus
Rome ici, Reo-
era peut-.tre
Car il faudrait
cle pour rattra
perdu et rdpa-
cesF.


--"'-tO~rE -,3-o i


WASHINGTON, 13 NOV
(AFP) _
Le aecretale krm, ica'i a
an trksor, M. Wil'liaw M I
ler, effectuer#s Wie v site'
ofilcelell du ;22 au -29 no
vembre en Ara0ibe Saoudl-
tc, 6. Ko.velt e: ,uns 1'tat
des jEmirats Arabes Un.a,
murdi i a Washington.
ic .bz-, _-e Sc a,yage, pi-r
cse tin communique du d6
parterent du -,resor, est de
permLettre a M. Miller
ad'dtablir et de renforcer
des relations personnellcs
ae'c les rcsponsables
econaniques et financIers
de ues pays et de idiscueir
de problimes c .menamlquqs
et financiers et des ques-
,Lons relatives IL lenergles
Lg vs-te de M. Miller
dans ces tro-s payE -parmi
I .e Ps plus moder&s dc
1OPEP avait et6 envisa
gre des la mi-octobre, peu
de temps apres 1'annonce
des piesures prises par les
Etats-Unis pour redresser
10 dollar et combattre
1 nflat.on

La tions amdricano-iraniennes
et notamment la suspen
sion, par le PrOs.dent Car
ter, des importations pdtro
liores en provenance d'Iran
donnent, estime-t.-on dans
les milieux spdcialisds,
plus de relief encore au
ddplaccment du grand ar
gentler> americain.
A l'origine, le voyage de
M. Miller, indique t -on
dans les m1mes milieux,
avait essentiellcment pour
but de plaider en favour
dun lelevemenss aussi li-
mitd que possible du prix
du pdtrole attend lors de
la prochaine reunion, a la
mi- decembre, des pays d0
I'OPEP.
On faith en efft valoir
du cot6 amdrieain, quc
tout relevement marque de
ce prix ira a 1'encontre de
la nouvelle poliique mris
en place par la rdseve ft
derale pour letter centre
Finflat'on et maintenir la
stability du dollar, mon -
naie de. pavement du petro
le.
Malgre les hausses sde
prixldecrmtes depuis lors
unilateralement par les
princepaux pays de 1'OPEP,
cet appel a la moderation


N-r .., ft Tv 6tetuftrruamrw- ceiin-w s


t


reste toujours valable, ajou suite de la pinurle mondia ehnr
te-t-on le provoquee par la revo- pose
A la ite dg Lia satse titten lrgjneiinnm! .aait sc- 1e'2
lrano-amer.c*ne,. ta 's- cepti 4'accj.Dtre dun roil- I1
son de M. Mal l w .ura Ign de lgrikt pvr rpJw z. f'9
en outre pour but principal taux de prod jctlon d ci la tems
eat'me-t-on da-ne les milleux ftn de 4'annee en
Iniws, e- dp Aa E .Qutre, Ai, ) UJW r Vu 'Ag.I
ble OadWte; dou ICowi-t t ra aes vajllr quel ee goue d4
d 1'eiat de: Emrrats Arabes vernement amdrlca'n pour- Ce de
Unis l'assurance d'approvi- su'.,t Fes efforts pour rdduire *.'por
sionperents n,-troller, regu sa aopendance du p~trole trois
fliers et, si ptss'ble, plus stranger et qre le congress sige
abondants en cas d'urgence a d'ores et dA&a adopted une du
L'Arab'e Saoudite, 6, la pa4tie important du plan che.


L EPA VILLON



335 Blvd. J.J Dessalines i


Phone: 2-2318 4




Chaine Stereophoiuque complete partir de $ 250.- -

Toutes dimensions et Wattages de Haut Parleurs,

Amplificateurs -- Tatner -- Cassette Deck et Reel to

p eel 4e laqmarque AKAI

Headphoies -- Antennt~ pour Teltvision et Voiture

Radios et Tapes pour Voiture

Pieces de rechange et Aceissoires Electroniques


tels gue : Circuit Integre ** Transistors -

Tubes -- Resistances etc.



Bieyclettes de la marque EASTERN

Pieces de rechange et accessoires pour Bicyclettes

Le meilleur pneu de la marque

SILVER STAR -- EXTRA-FINE.

i~- .. ___ __ ____ ...


S-BA TTERIE JUPITER





100% GARANTIE






20% MOINS HERE

TOUTES CAPACITES TOUS USAGES


# Camions W Autos Bateaux I' G6n6rateurs


w


SEMSA distributeur exclusjf des batteries JUPITER:

105 rue Pav6e(b c6t6 Amprosa)* 139 rue Magasin del'Etat


--I


I


.


--


I


~________ _____ ______~____________,,,._,,_,,,__ ~ L- CL- C- - - - - -- --- --- - - -- - - --------4---- -- ---- -~--- ----------- -I~-----l_~_i.---~ _II-~ - Il~blllYiilYVYUle~C.L_-- Yli~rr-I~L~khLI1


getltue de dix ans pro
en juillet dernier par.
Pr64dent. Carter .
eat vra'eiol ible en-
ter aux Leader p ms deric
cn+--jIlt o'aes, ddbordain
principe la mission Ide
Wili r, n(- seront- abor
que de fa..on marginal
'rnier pourra't toutefois
*ter aux Leaders de'ss
s psys v.sitds des mes
s aux moins verbaux,
che de la Maison Blan


,


r





PAGE 0
----*- -.-.-.- ,--- I,- 1-.-- -


MICHELE SCOTCH CLUB


VENDREDI 16 NOVEMBRE

ENFIN EN HAITI, LES PREMIERES VI) a'irsS

de


THE INTERNATIONAL STARS REVUE


Grande soiree spectacle


SAvec


LA GRANDE CHANTEUSE DE JAZZ

Zabethe Wilde
b i

et '



LES RAVISSANTES CLAQUETTES ETOILES


The Toesters

plus

Un presentateur restidigitateur


UN SPECTACLE A NE PAS MANQUER



SAMEDI 17 NO VEMBRE




Saturday NightExpress


AVEC



D. e. EXPRESS


C.MT~OCOW~Y' I-LYLaocaccikYI


Produits dei Boucherie


et7de i Charcuterie


HAMBURGER


GRILLADES


S4L


JARRET


FILET


SCISSE






SAUCISSES"


MORTADELLE
















SPOULET








ROGNON \


COTELET TES DE PORCH


les meilleurs' -en-venitep'-aritouf,
Place vos commander au. 2-1841

ABC Meat Processing Co


A LA MEMOIRE DE
RAYMONDE
SICLAIT
Le samedl 17 Nevembre
prochain; a 5 heures de 1'a
pros midi sera chantde en
lEgllse Saint Plerre de Pi
tlon ville la nesse de prise
de deull la m6moire de la
regretted Mademoiselle Ray
monde SICLAIT didcd6e le
lundi 5 novembre dernier.
Ses soeurs; Madame veuve
Lucien Volmar, nde Myrtha
SICLAIT Melle; Yolande SI
CLAIT; sa tante Mlle. Al-
ceste Albert prient les amnis
allies et parents de bien vou
loir consider cet avis corn
me une pleuse inv~tatila a
cette messe de prise de deuil
Pition Ville le 12 novem-
bre 1979.
XX X X

Remerciement
M et Mme Raymond Pier
re Louis, M. et Mme Marc
Pierre Louis, Melle. Paule
Pierre-Louis, M. et Mine Jo
seph Craan, nde Andr6e
Pierre-Louis, M. Raymond
Bourelly et Mine, nere Anne
Marie Pierre Louis remer-
cient bien sincerement les
parents, allies et amis de
1 Port-au-Prince, de Jacmel
et de J a c m e 1
ger qui leur ont temoigni
leurs sympathies a 1'occa-
sion de la mort de leur re-
grettie mere et belle-mere,
Mine Vve Delabarre Pierre-
Louis nee Mariette Michel,
enlevde i leur affection le,
lundi 5 novembre 1979 et
les prient de croire en leur
profonde gratitude. Ils pro
fitent de 'occasion pour
leur annoncer qu'une mes-
se de Requiem sera chantde
le Vendredi 16 Ndvembre,
1979 i 7 heures. A.M en I'E
glise Christ-Roi pour le re
pos de 1'ime de la regrettde
Mme Vve. Delabarre Pierre
Louis.

La prisente announce tient
lieu d(invitation.

x x X x

DECES DE Mine
Vve NERVA
DAUTRUCHE
NEE NOEMIE BEAUVAIS
Pax Villa annnuce le dd
cis survenu k New York
dans la nuit duo Samedi 10
Novembre 79 de Veuve Nor
va Dautruche, nide No6mie
Beauvais.

En cette pinible circons
tance Pax Villa ef Le Nou
velliste presentent leurs
sympathies a sea enfants
Jean, Fernand, Patrick, Fer
nande et Claire Dautruche
actuellement aux Etats -
Unis, a ses fr&res Georges
et Chenier Beauvais, a sa
sour Utima Beauvais, h
ses neveux et nieces Mon
sieur Fildhon Beauvais, Ma
dame Andre Joseph nee
Fernande, Ema Beauvais et
Leonie Beauvais, a ses cou
sins et cousins Monsieur
Rousseau Beauvons et en-
fants, Madame Tiobert Sim


AVIS AUX ABONNES
DE LEDH
La Direction re 1 i ecrl-
cite d'Hait: informed ses a-
bonnes en general qu'il
leur est 4 fai obligation
d'installer un fil de terre
it leurs installations ilec-
triques, ce, pour les protd-
ger contre tout danger de
survoltage eventuel i pa-
raltre sur le rdseau. Cette
prise de dterr a pour but
de neutralisen tout ddsiqui
libre d'une provenance quel
conque surveiu sur le sys-
time en cas oae dfauts ou
d'accidents.
En consequence, la Direc
tion de l'Elecftricit6 d'Hai-
ti decline d ores et dijiA tou
te responsabilit6 si apres
enquete 11 eat prouvd que
les installations trouvees
en defaut n'auraient pas
(td rigulitrement protdgdes
selon le voeu de 1'ED'H.


PARIS 14 NOV. (AFP) -
V'ctor Kortchnoi; vice-
champion. du monde d'6checs
don't le fils Igor a dtd arrn
td Moscou; a d6clard mer
credit A 1'AFP au course d'u
ns conversation t6l6phoni-
que depuis Paris; qu'il al-
lait s'adresser caux plus
hautes personnalit6s du mon
de pour exiger la libdra-


bet nsee V61umnie Beau -
vais, k Madame Andr6 GA-
ddon n6e Ldonie Beauvais
et enfants. a. M Idame Veu
ve Paul Emile Pierre n&e
Cdsine Beauvais, a Clair-
ma Beauvais, a Monsieur
Ludovic, Antoine, Idalie et
Anne Marie Benjamin, a
ses belles soeurs Madame
Veuve Luec Joachin, nde
Laurvelia Dautruche, Ma
dame Veuve Ddius Des -
sources et enfants, Mada -
me Azard Beauvais, Mada
me veuve Justin Dautru-
che et enfants, h ses neveux
et nieces Colbert Dautru-
che et enfants. Aux epoux
Lucien Dumont et enfants,
aux epoux Christian Du-
mont, Madame et enfants.
Aux familiess : Beauvais,
Dautruche, Dessources, Ben
jamin, Dumont Gdddon, Jo
seph, Lambert, Joachin, et
a tous les autres parents
et allies eprouves par ce
deuil.
Les fundrailles de Mada
me Veuve Nerva Dautruche
nde Nomile Beauvais se-
ront chantdes le Vendredi
16 Novembre 7Q A 4 heu-
res P M en 1 Eglise du Sa
crd-Coeur de Turgeau.
Le convoi partira de Pa)
Villa Sacr6-Coeur ofU 1s
ddpouille mortelle sera e)
pose des 2 heures.
141;
z x z x

Avis Matrimonial
Je, soussignd Morsieur Ed
mond Louis demeurant et
domicilie a Bizoton avise le
public en gne&ral et 1i
commerce en particulie
je ne suis plus iesponsabli
les actes et aabions de moi
spouse Mmine. Louis Edmon(
Daniize Calixte demeurani
et domicilide A Bizoton poui
avoir abandonn6 mon toi
matrimonial depuis une du-
rde de 9 mois en attendant
qu;une action en divorce(
lui soit intentde.
Bort-au-Prince, 1A 13 no-
vembre 1979
Monsieur Edmond LOUI!
1411
x x x x

Remerciements
Mlle. Am6lie Jourdan
Madame Andrd Riobd niee
Laurette Jourdan, I adame
HMline Coupet et famille
Monsieur et Madams Leor
DIcatrel et famille, Mon-
sieur Georges Coupet et fa
mi-le, Mlles. Monique e
Solanges Coupet, Monsieui
et Madame Joseph Rodri.
guez, Monsieur et Madan
victor St. Louis et family
le. Monsieur Raymond Cai
pt. Monsieur et Madams
Henri Jourdan ct familli

Profond6ment to ches des
marques de sympathies re-
unes des parents et des a-
mis a 1'occasion de la mor
de leur regrett frere et o01
cle Leon Jourdan Ing. epl
ve a, leur affection le 30 o(
tobre 1979. les prient dE
'trouver ici 1'rxpression 6
leur proronde gratitude.
Port-au-Prince, le 14 Nc
vembre 1979
141:


Rene JOLICOEUR, Ing.
.Directeur Technique
Port-au-Prince, le 20 Octo-
bre 1979
x xc x
AVIS
Dans le cadre du pro -
gramme d'amlioratlon oLis
titutionnelle du SNEP, la
Direction Gene6tal du Snep
porte i la connaissance
des intdressies qu'elle dd-
sire recruiter des ingenieurs
civils diplomas yant au
moins trois annoes d'expi-
rience dans le domain d
tudes et de construction de
reseaux hydrauliques. Les
Candidates non qualified
sont prids de s abstenir,
ceux qui se croeint quali
fies pourront s'adresser a
1 Administration du SNEP
pour les tormalit6s n6ces -
saires. 1611 4


Paul H ROUX, Inginieur
Directeur G6ndral


tiona de colul ci
cJ'a' demand une com-
munication tidIphonique a-
vec ma femme; mais les au
toritds Sovietiques ne me la
toritis Sov'ti.ques me la
donnwnt pas. Cela fait plus
d'une heure que j'attends
et on me dit que la rdpon
se ne vient pas standard so
vittiques; a-t-il ajout6


Mason de commerce desire
employer un demarcheur
medical r6pondant aux con
dlt!ons stilvantes :
Etre pharmacien diplo-
m6
Parler une langue 4tran
gftre, de prfdrence ranglais
Etre dynamique
Avoir une voiture
Prifre dresser curriculum
v'tae ainsi qu'une photo a
bolte postal 1311 Port-au-
Prinde, Haiti.
1611
x x x x

Avis professional
M. onsieur 1 Agronome Jn
Moihpoint; Diplome de 1 U
university d Etat de New -
York, est revenue au pays,
et entend mettre ses con-
naissances au service de son
pays. II s est specialist,
dans la conservation du
,SoL
1411
x x x x

OFFRE D'EMPLOI
Organisation de Develop
pement cherche gestionnai
re de production pour le
a Project Artlsanal CANO. Con
x naissance de l'anglais obli
gatoire. Les interessds sont
1 prids d;envoyer leur curri
culum vitfe a CANO P.B
773 Port-au-Prince, avant
le 26 Novembre 1979.
1611

t Hall a vendre


Usine. d'assemblage; en
pleine expansion; ayant plus
de cinq anndes d'existence
desire employer:
Deux SUPERVISEURS DE
PRODUCTION capable de
programmer le travail sui-
vant schedule; de preparer
les expeditions; fournir des
rapport& de production; con
troller la production en course
etc.
Experience et eonnaissances
classiques prdfdrables.
Un COMPTABLE respon-
sable du control de cout,
du budget; de linventaire
et de requisition de maetii
res premieres; de la tenue
des lives; des travaux g6ne
raux de Comptabilitd.
Experience nicessaire.
Un MLCANICIEN pour 1'en
tretien et le depannage des
machines; devant etre ca-
pable de. dresser un tableau
d'entretien et de fabriquer
certaines pieces. Connalssan
ces de la m6canique g6n6ra-
le et de l'lectriciti indispen
sables.
Les Intdressis sont prids
d'envoyer leur resume et le
numdro de leur tldiphone '.
Madame J. Pierre; _O Box
2081; Port-au-Prince, Haiti
1411
X X X X

MAISON A LOUER
A DIQUINI
4 Chamrtres a vaicher -
4 Sables de B;in -- Ddpen-
dances Vue magnifique.
Sonnez le 5-1302 entire
1 hre. P.M. et 6 hres P.M.


A 'Avenue Jean Jacques
Dessallnes au No. 396, cons
trulte sur propri te de 189
pieds de profound or entire HOUSE TO RENT
ment cl6turae en mur.
Grand dcpl t 1& lintdrleur AT DIQUINI
C1i en main.
Pour Rendez-Vous, son- 4 Bedroom 4 Bathroom
nez le 2-3849 de 8 heures Maid's quarers.
30 a.m. h 1 heure 30 p.m. Call 5-1302 between 1 h.
Courtier s'abstenir. X P.M. .i)d 6 hra P.M

NOUVELLES DIVERSE


DANS LE FOOT BALL
Il y a quelque temps, on
parla beaucoup de 1'attri
bution de trois bourses de
perfectionnement dans des
centres avancs aux trois
premiers laucieats de notre
dernitre promotion d'entrai
neurs. II s'agit de MM.
Philippe Vorbe du Violette,
Claude Ba helemy du Ri
cing et Ver us Grand Pierre
de la Ligue des Gonaives.
Rdcemment, la Prcsse Spor
tive a annoncd le prochain
depart des deu: m6tropoli
tains sans meIne un mot
d'espoir pour M. Grand
Pierre. Evidenmmient, en Pro
vince et particilirement
aux Gonaives, on est un pe
tit peu anxieuse. Uen sim
ple note de reconfort fe-


rait bien plaisir a ceux qui
s'interessent au sport dans
nos autres Dipartements.
x x :;. x

TELE HAITI
Beaucoup de clients de
T616 Haiti considC:rent leur
dimanche comme decevant
quand, contrai ement 1
l'accoutumie, il ne leur est
pas offers, de uivre une
bonne parties de foot ball
sur le petit dcran II y a
tant et tant de matches
qu'on voudrait voir et revoir
ceux du Championnat an-
glais, allemand, Coupe Pra
del, Inter-Ligues, Concacaf
Coupe du Mon-le... Pourquoi
TELE HAITI cause-t-elle
tant de decep ions aux A-
mants du Ballon round?


MESSIEURS'

AIMEZ VOTE FEMME !

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALF I.

} f


AUTOROUTE DE DELMAS TEL: u-2180

TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR OBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE.4E SPECIALISTS
,JFFICACE GARANT1 PAfI UNE
HAUTE TECHNICIT
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M : P.M.
'._ r crorer
i~aoit'B'^~aa

CARNET SOCIAL


AVIS DIVERS


DECLARATION DE VICTOR

KORTCHNOI


'.-^OeOOOCOOCOCCOCGSOOOCOGOu


tI


i C1 '


----------------------______________________ _,,____-Y---____ -_-i------- _______ ------------IM~liIL


MERCREDL 14 NOV. 1979


PETITES ANNONCES,

Offre d'Emploi Offre d'Emploi l


i


Ao






MERCREDI 14 NOV. 1979 P .
-r ,- ,PAGEI

ETATS INIS :ADE M. REAGAN
DR M. REAG DANS NAOSCINEMAS DANOS N EMA;
LA CANDIDATURE M. R e,,,c iue an- .
\ iall1'N(-ui, 14, NU13 V ,e L L t moil s celebre,
,rnLICy a ls. Q4tli st tolU-
Iiald WI l I'11A I iliagl n, ,ou a, I ii in c 6 11,11 Lr LitiiS CAPITOL 1 IMPERIAL 1I
S i ill i lit' I l c devarlL nille tell p iu '
.. '.III... mll ,ll' tl ri i( 1 o' nulll1e tuill dull clu 0 nuilia MERCREDI 14 NOVEMBRE MERCREDI 14 T.OVEMBRE -
,l tI 1 i n l i ar ln l l tl'm l m ntl iv r ll e li l l i l l i l t I u il g D L L
Sii lI Ir (ill i n S lhtls, di 'i liI mp, Pres.uil1L uu yl.YI .I A,.v:mt 5h i 0 5 00 12h 2h 4h G b;p0
S vi, dnt, Il ',lls ;ii l i pre tc -Aurs. nt-A Rh C ir 'O lh 9h O 8;00
. I.n',' des E'nlt Un s. uv'e 4 CHAMPIONS DE JESUS DE NAZARETHI
l liiii> l. i ..ice., d e delv.' Ronald Reavaen vint & la SHAOLIN 26me partle
Ir 1' .. nt d.,t it l' ppi- politL.CueC par ia tccv s Li. CAPITO 2 IMPERIAL 2V S PROPOS
,r II p .c:tilne v-i Sellaour, on 1904, l PROPOS
".... d tn mal-.ilal.c l p' ILronne111ia ME3CREDI 14 LOVEMBRE MERCREDI 14 NOVEMBRE,
h', t el d1L minjor.,c con p.ir la sjc-.f1t iGenc'ral i
I.rll i du paril. LLnald Eecitcl ,. .1 tlat pJuF la PRIX UNIQUEI 19, 2h 4h 0 ; 0P I0 1r 2--- C7- r r0w -
a ii. bi n U111n f i o o~ inii 0ie to3ir I 1- 11%w t n -on 1 /


SI 'ld il,. rI.putbllic n
Ii Jii n n11m C:arltr i t
It 'ii It n .i1 it cor."ncejde
I e '\.;' Ci p tir I ill
l, C-rald Ford que
iI .I' GO LI X

Aujourd hui. i est le d -
x.tln, r"puil'ca n a- annlo
rr sa c;'nd.dat ure. M ls
Is le, on' altlg -; s aecordt in,
v'I I mettre netemenot n
loin aiveant John Con
11ly. anciin gouvernc-ur
du Texas. Howard Bak-'r:
ch'lef de l'oppos'tion rfpubll
r tLe a', s'n-''. (at George
Hliuh. ancient dir. c: iur de
la C.I.A

Le pluts gro- i.ani.cap ce
Ronald Ri.t'.it e'.,t son age
11 porte encore beau, m-iis
il sera tout mr'O d'avoir 70
tills, lorsque It Pro ident elu
,-tn novembre 1980 prel3dra
,.s functions b la Mp i"n
lBlanrtihe en Ianviler 1981.
Lies ampercans ne se souvlen
n.i it pas d avoir jamais eu
un President de cel age-li
Orig'naire de 1'illinois,
il s? dist ngue au college
par so-, promos es sportives
looball ?t natattonli et par
Yp voix de -'entor. C'est
C'ic tout qpaturellement
qu'sl se lance dans la v:e
c'lmme reporter .portif d'u
ni rad'o locale.
La chance do sa vie vient
on 1937 lor -qit t su't 1'equi
po de Baseba'l de Chicago
qui va s'rntrn'ner on Cali
fnrnie. II en prof'te pour
1aire un essai a Hollvwood
et rfcolte immfdiatement
Im concert de 200 dollars
I sepmalne.
Ronald Reagan deviant
i rs ViIte nonola,'roe lan" r'P
roles ,Macho, qui font de
li' 1''miile de John Wayne
el d'Errol F1',n. rn 1938.
ii (".-inip JlnP Wyman don't
il divorce" npif anS' plus


ROME, IAFP)
En 1959, iI,:a I'olcc Viti'
(Il F (drico Fllinl symbol
lht 11 1w un i'pqlil' : celle de
1 ;insouctl;inct'. idu blen-6tre
In L'l,, ;Ins taprei, un autre
'lnIea:LPt, ilt li'O Litore SSro
l.I, s uppritr t ni roiposer, a
\e' tla Terra-ise la L'Pi1
(', Vlta,>. des ann6es 1980,
I l'tl d ame!luine de re-
1(1ts it (1.'r r:ilncOnir, un ta
Ilttii ia h'ttllqu dc tla rca
liLt i soriiale it:l,'inne.
Fellinl et Scola ont un
:;eol point conuir uli : un1
t.ialent clatLi nt',. Cr6ateur
itliliLictlq a 1 Ilagina
r-!t llU ,' l M.it. riepl;
vinl i arils sia le V ri ma do
.on pl.iys Le .-coiid, cam-
msi.rilTI., jhumn-lt rigou -
it ux mais tolerant, est nti
nmnci u'cabile tlit'Ihl de stil
l.,ntps El';o, me.11lcr. f 1Iml :
dil aire ie l-i jalousiea
il')70), Npqus nous sonmm's
I int anmv ;- t1'7. et u1w0
journle p itrt;cAllereo 11973)
A 48 ills, il ( st a l.i
'o s 1"'0 emaslt di pre-
sent ct de 1 aventr. Dans
un cinema oll 1 ennui remn
police dv.iormai 1. humour,
-u li's nmtteull con scene
Qiu! i co-llpLelt t ut pl s de
,i ti:, eL sU (IL eV US1111 d s;
n( mo'ns impuW.ia,L.its d une
;cLt lit ). hIl.nite, 11 est;
in' seul a duonrcer sans
condam eer, ft f.re rfflf -
CI r s'ts l i.,:s" 't o '4 f"
ter que 1 art de fare rre
les italiens de leurs pro-
pres defi ts n a plus de
ralson d etre.
iLa terrasso et, un film
amb.ieux, une 1,escque me
lancolique et aniLere, bril-
lante et grotesque, la
society gressistei Ital enite Une r.i
diographil imp.toydble d '
ne generation er. qcise. iUn
flm qui, d ores et ideja, in
quifce les milieux politi-
ques et les intille tuels.
Car Ettore Scaola va tris
loin dans sa ,'a ,e sociale.
I1 met en scene un doputd
communist I(Vitorlo Gas-
sman), un journaliste IMar
cello Mast oialini un pro
ducteur de cinerna lUgo
Tognazzi), un scenariste
(Jean-Louis Trintignant)
et un fonetionraire de la
T616v'slon (Serge 7eggla -
ni). Autant d'humn es don't
la profession, en Ialle, est
synonyme de pouvoir, done
de puissance et d alsance


iLce' Cle propuLaille en l '1l
cyur te la l ber&e dcntte
p:' . n rop ait pi'at cle-
rIt Il IL iv.-n (dl; Jlurl. p.n
dannt ibut ano trawvrs
Lut le pays.
San mnumeiroi conserve -
louU c L iLIII.Lun anI liiU IL
quil .1le r'.lait eli 1964 pour
le compt ltlU Senateur Bar
15 tuaiuwaltr, cuanLIsOi re-
publicain centre le Pres -
,it iyndoun Johnl on. L elec
L.on est un dosastre pour
Goodwater, ma's le parti
republic .n s'est dvcouv.rt
une nouvelle vede te.
Deux ans plus tard Rea-
gan ,u:pprend tout le m..n
de en arrachant le siLg,'
cle gouverlitur de Californ e
SEldmtiund Brown; le plre
de i'actuel gouverneur; Jer
ry B r o w n qut s'est
p o r t e la semai -
ne' dernitre candidate ta 'in
veSt lture democratic pour la
presence. Eln 1958 il faith,
fans beaucoup de convict -
tLons un petit galop d'essai
pour les elect'one presiden-
tielle-. En 1970 il est fact
1 mpnt reelu gouveireur de
Ciy fo-'e.
11 dvv'ent. a ce poste en
vue. Ie porte drapeau des
rpuiibl caine conservateurs
onpo.ss comme lui au < gouvernement aux program
mps sociaux excessivement
lihcrnaix et couteux, et aux
impo's trop lourds qui en-
travent l'espri, d'entreprise
C'e t avec ce programme
qu'il remporte de grands
success dan. les 61lectlons prl
magre,- rip 19'7 et arrive at
dcnux dogts dr bfittre Ge
rnId Ford t la convention
republicaine.
C'"t evec 1" mlnje pro-
oramme.rip e 'ii en plus popu
]-re "i';1 P-nprp fn'rp n-lhlinr
son ve, et se fire 1ire en
nnvrmbre nroeche'n.


flianaclre.
Il s'empre,-s pourtant de
repousser tolute comparal
son avOc die's l'e-sonnages
existants : tAe deputy coin
munilse de moin Ilm, dit-
11. n a rien a voir avec En
rico BellngtU'r (le Secre-
taire du PC ILP.ilen), comr
me d auilms I affliment dle
ji. "La terrassei, oui neP
s appule sur aucun faith pre
cs est 1 histoir- dves fta:s
d'imcs d hommcs progres-
s stes qui, ;iu seull de leurs
50 ans, dressent on bilan
d- le- vie. Ua C 'it.an moro
so. M i's i snimple bilaln,
Stills prospective, sails homes
silli' potr 1 'ivs 'i ..-.
L.e 1lec de r'nricontre dve
s fs personrages csi, la te-
ra ,s- d un apartment o.i,
1 (- 6, comme h1- veut la
traditon tromtint. des ami-'
so let ouvent, 1 jIr., p n rt
pirt-ger un rcpas fiiugnl
Un 1 eu jl 1 atlil 'inhere in
c'te f la cii clinch, oft
chaque indiv du es,' e0
d exorc':;i-r la ctl, aeu: 1 inc
cable.
' m.nsc 'lnO; du iLlm, d t ell
core Et o.:e Scli. se res ,
semblent. Longtenmps ha-
b'i tls a pu!der I1op'non
publilqu, ils ,;e 1 ouvent, iA
1 inprov .slie. a tllt a"' o()l
1 insp:roioon d .iarait, ol
un seni'mentc d nu il te -ta
gne. Lpairr avei rr s ... la 'e
L a;I.e car ils s!, vnt qu'ils
in ont plus 1 I',.Ip:; de
changer ritol lque ce so I.
D'oi une certalt-.- lancocur
face aux chose qu ils v.)u
laient mais non', p-s re'-
llsees, par 1,,ir faute oih
en ra son des icrconstan-
cesT.
Pour le cinliaste Italien.
parfait trait union en-
t-e le neo-realisTne de Ro
berto Rossellhii et le cnod
ma poliJ.ique. la seule no-
te optmliste du f m vientd
des femmes (Stefania ioqn
drelli, Carla Gravina, Om
bretta Colli. .-ti ) pous?s
ou mattresses d's protago-
n stes de ila Terrassea.
aElles sont 1.53 scules h-
ne pas triche'. Files res-
pectent leurs maris oul
leurs amis, Elles montrent
la vltalitd qui tait dvfaut
aux hommes.
Le film, qul sere project
a la fin de 1 annbe en Its
lie, fera vraisemiblable -
menit partle da la setectipn
Itallenne pour le prochain
festival de Cannes.


$ 1 -u0
12 h 2 h 4 hres
f6 h R h li hr:.4
EN VOITURE SIMONE


San n8b 10h G T O. ;
SENATE D'AUTOMNE

IMPERIAL 3


METRCREDI 14 NOVENI3RE
M~I7EI11 IsOVEM3S2E


UN TUEUL'
CAPITOL 4
MERCREDI 14 NOVEMBRE

PRIX UNIQUE
$ -00o
llhb5 1hI5 3n45 5h45
.1t)45 9O45
TRINITA VA TOUT

I x A X iI

ETOILE CItE
tercredi M 6h30 et 8h30
LA e'MME ViPERE
Entree G. 2.00 et 3.00
Mardi 6h30 8h30 G 2;50 3,50
LA FEMME VIPERE


IRANIENS :
CAPITAUX
AfFLnmerf
passauer dans
res milieux
financiers Ouest -
ailtlInands
Frarincfort (AFPi
La panique a regn6 pen-
dant une heurep morcredi ia
Francfort a L1 suite des in
formations d2 Teheran se-
lon lesquelles les organi!-
mes d'Etat iraniten retire-
laient quelque 12 m-lliards
de dollars placsce en depots
ba-nearcs aux Etats Un s.
Le dollar qui avait ouvert
entire banques elttre. 1,7940
DM et 1,7950 DM dans ,. w-.
marche came, a faith une
chute record, attlignant 25
pfenn'gs. La f- evre retom-
Doe, la dev're am6ricaine a
remonte au course offic'el ab
1.7823 DM
Selon l.s m'tleux cambls-
tes ouest-attemands, cette
information s gnfie so:t un
simple tran'ferlt de dollars
dans les banqu s des pays
ams, so]t une ventLe de dol
lars centre miollnaiei for-
tes -'mark et franc su'se-
dans lesqu les le.s iraniens
reconvertira.lent leurs de-
pots tout en li, conservant
aun, Ettts Unit.
En toll etai de cause, re
1,ve-t-on a Franrfort de
-nme source, 11 nie pnurrait
s'a l r. 1 la nomuelle est of-
f ci rl m-n' c-infirmec. de
douz" mln'ird- de dnollrs,
mni.s d'un montant trus in-
ireur.
Ii est impos'..ble pour les
ranoens. ajoute-t-on, de fai
r- r1 s transicliotins -uIr 1en
-rmble de leurs- fonds places
e'x Ftats Un'. une pearle
important 6tant invested
Fous form" de depots a ter
me rapportant intaret.


,.Rs 20 ANS DE
,MADAME ET
w" tEMOISELLE>
II y a 20 ans Clifford
Abrahams et sa nistinguce
epouse, Marcelc rftsolu -
epnt d 'iblir all bas de la
Rue Pavse un Iy-uetux .ma
"'sln so's la denomina -
ton drie "aMadam.i et Made-
mo'sellea
C" ne fut pas tans grand
effort que ce i ouple a su
tenir le rcnoin de cette
minrson qil ret 1 une d's
pills nchilandeo.; du Cien-
tre Ville.
Marcelle, la directrice
par ses belles inanifres tou
jours countumiree, son ha-
biletf et a coiirtisie a pu
on Air n r Ir i n 4q-


12h 2h hb G0 00
611 R t Iei e O R'te
JESUS DE NAZARETH
li&re parties


AX xx

CINE TRIOMPHE
SALLE 1

HAIR

, Kntre 1 1.50 et 2.00


LE SAUVAGE

rmtr1e : $ 1.50 et 2.00
Ia.LE III

Dr. FRANCHISE
GAILLARD

Entre: $ 2 00

SALLi IV


L'HOMME EN COLERE

S K A X


PARAMOUNT

K XX X

CINE LIDO

x x x x

MAGIC CINE
Mercredi a 6h e1tR.h. a..
:IA rE I'ITE
Entr6e G.' 5.00 et 6,00
Jeudi a 6h et 8h
L ESPION sUI M'AIMAIT
Entree (k 5 00 ct 4.00
Vendredi L. 130

Seance unique
GRAND GALA
A-lTISTIQUE
1lre part.e: StETCIIS spec
tacle var'e, M.LLEO LE
GOURMAND, VFRTULI
EARTHELEMY vedette de
la chanson, et guitar ste.
2cme partie:NEUF SKETCHS
COMIQUES SUR LA VIE
DE MAITRE VICTOR ZA-
BELBOQUE d'aprs les t -
moggnages de deux octoge-
naires.

Entree G. 5,00
Samidi f 5h et 8h
ORPHEO NEGRO
Toute la feere du carnava
de RIO
Entree G. 3.00 et 4.001


Xxxx

RANCHO iNE
Mercred 1 Nov
PAPILJION
Mard' 13 Novembre 1979
PAPILLON




Mercred i L 2i 21i 4i
t.i.ltI'e G. 1 5(
6h30 et h1130 G 200
7 IIOMMES 'Ai ABE
Mardi 12h 2h 4h 6h30 8h30
G 1;50
ASSAULT SUR LA VILLE

x .- x x

ACTIVITIES
CULTURELLES
DE L'INSTITUT
FRANCAIS
D'IHAITI


coniqurlr lT)oU r" ,,a *s '
une grande clientele. A Mercredl 11
loccason vp ce 20enie aii 16h30
niversaire les clients arri-
vent en grand ncmbre pour CINEMA: G--uverneur
s enquerir des aeiniers ar- la rosfee
rivages, profiter de la ven Entrelbre
te spfciale 20me anniver EnLrae 1bre
saire et t6moigner sympa- (cartes A ret'rer au S
thie a ces courageux comn rat de ''lnil'uit fran.
merqants don't l entregens x x x x
na d gal qae leur savor
fire. REX THEM TR


Le Nouvell'str prlsente
a 1un et a lau .re et a
leurs collaborateurs ses
vives flitcitations et ses
voeux de success continue.


ccrfta
ails).


IE


s jours au fIIiA lUE



DU 1 AU 8 DECEMBRE 1979




au prix incroyuble de


$699.00


CE PRIX COMPREND:





S.. Le billet alter- retour P1ort- au -Prince



Miami Mexico Actapulco kfiami



Port au -Prince



S.. L'hebergement %au Mexique, en chambre



double, dans des hotels de luxe [3 nuits


a Mexico a I'Hotel Maria Isabel, 1 nuit


a Taxco a '.Hotel Holiday Inn, 3 nuits a


Acapako a l'.Hotel Hyatt Rigiehy]



... Les transfers aeroport hotel le eroport



... La visit de Ia ville de Mexico



.. La visit des fameusee Pyrfamides



de Teotihuacean et de La Basilique



de Guadalupe


... Une excursion a Cuernavaca et Tav-o



.Une miniweroiwiere dans la Blaie



dAcapulco


... Le port de 2 bagages; IMs taxes et



Sor es oa l'hotel
k


... Un Guideaieompagpateur



Un arret facultatif a Miami au retour





Le nombre de places Bt Ii1t I Cetsttet sUs asu lus vilte pear



T ,' i




AGENCE CITADELLE


35 PLACE DU MAARR(

TEL : 25900
l


INCONNUJ5


-'I


((La Terrasx',, I( film trtt e


Mercredl & 12h 2h 41b
8h 10h
DAMIEN OU LA
MALEDICTION No. 2
Avant 5h G 2,50


I





77- ,o-----o- -55


M NOUVEiMNYM


,AfW 4


MERCREDI 14 NOV. 1979


$ 1.50 et 2.00


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures i en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30


CE SOIR


Salle II


$ 1.50 et 2.00


Le Sauvage


Salle III $ 2.00

Dr. Francoise Gailland


Salle IV $ 1.50

L'Homme en coltre


Arrivee prochaine de Damistes
surinamiens


Nouvelles de l'Amerique Latine


BOLIVIE -LA REPUBLIQUE
A DEUX TETES


AU FIL DES
RENCONTRES


Suir IIa foi in formations
quei nouis a a nalblernemitt
co(uinulnl quees le comiLe
lespon.sable dLu 'nu de da-
ines en Haiti, lious sommes
en inestre d iannoncer
qu'une delegattI.' de dai
mistes suranaicni'ois sejou:-
nera dans le pays du 20 au
30 November en cqurs.
Durant Ieur iejour, Us
auront a affronter cinq da
ilistes hailiens.
A cet eflet, 1 on a dui pro
ceder a uine s.-I(.lion. Pt
les joueurs sti./ants ont
etL retenus : Pernard RD

Manoeuvres
navales anglo -
americain2s dans
la Mer d'Oman

WASHINGTON 13 NOV
(AFP) -
Le porle-avions amiri-
cMidwayc a q'itel mardi
le port de Mombassa, au
Kenya, pour pai tciper ha
des manoeuvres navales
Anglo-Aimericaiiie' dans la
mer d'Oman, a. annonc6 le.
Pentagon
M. Thomas Lamcbert, por
te-parole du Pe'itagone, a
toutefois indiquo que ces
manoeuvres avaien; ete "de
cidees avant l occupation
de 1'ambassade cies Etats-
Unis a- Toheran et qu ell"s
n'avaient pas de rapport
avec la crise (ntre 1'Iran
eL les Etats-Unis.
Le gouvernement ameri-
cain a souligne a plusieurs
reprises qu' 1 n'envisagrait
pas de recourir a la force
pour liberer la soixantaine
d'americains retenus en o-
tages a Tihi6'ian depuis
maintenant di. -,ours.
Le porte-pircle 'Mid -
way; qiii est accompagne
de sept batimcnts manoeu
vres auxquelalcs prennent
part dix navirps ce la "Rn
yal Navy,, ailtsi que des
avions de 1'Aero-Navale
australienne.
Depuis un mois, les Etats
Unis ont renforce leur pre
sence, militair? dans 10 -
cman Indlien of cinq bati-
mnnts de la nTillne ameri
caine patrouiIlent, en per-
manence dans la.ligion du
golf.


BII,LARD, Muise PROPHE-
TE, 1'Ingenieur Franklin
PIERRE, Nixon lMICHAUD,
et Arsene BER.NADEL. 11
a ete faith ap)el. a Wilfrid
PIVERGER, COLSE FRAN-
a. COIS, Jacques OLIVIER,
Frantz MOMPRVTMIER poor
suppleel darts l eentua!1-
',e ou un selec,.ionne serait
indisponible ourant les
rencontres prevues.
En ce qui ,oncerrne Is
joueurs slectionnis, ceux-
ci' peuvent se passer de to1
te presentation, tant il est
vrai qu ils sont avantagea
sementt connus dans le mon
de des damistes.
A la derniiire Reunion te
nue par les Responsables,
il nous :; ati donn6 d ap-
piendre qu une rencontre
est prevue entree le Matre
Figaro et les mcnibres de
la Federation dr: Jeu de da
mes. Il s agira pour eux de
prendre touted ers disposi
lions relatives au tropnte
a remebtre, au nocal qui se
ra retenu comme siege de
cette grande competition .
II sera aussi question poere
eux de la prise er charge
des joueurs.
II ne faith pas 1 ombre
d un doute que cc tournoi
connaitra le plus grand
success.
D'ores et deja, nous sou
haitons la plus cordial
bienvenue a la delegation
visiteuse et nous lormulons
des voeux de succes pour
les damistes hai'iens.

Gerard DELICE



M. Banisadr jeudi
a New York

TEHERAN; 14 OV (AFP)-
M. Abolhassan Banisadr;
risponsable :ranien des af-
la.Tes etrangeres; < Teheran pour 6tre jeudi 5.
New York> a announce la
radio iran'enne
M. Banisadir; a ajoutd la
radio; pryndra immediatee
ment contact 1'organisa-
tion des Nations Unius avec
les represent ans des pays
qui slegent au conseil de
securtei


CUBA ETATS UNIS :
RETRAIT DES t.ENFORTS
AMERICAINS DE
GUANTANAMO

WASHINGTON 12 NOV
(AFP) -
Les 2000 le President Carter avalt
envoys le mois dernier a6
la base americaine de Guan
tanamo, 5 Cuba, pour pro
tester contre le presence
d'une brigade de combat
Soyiptique sur t'Ile, vont
rentrer aux Etats-Unis, a
annonce mardi le Pentago
ne.
Ces 2000 soldats qui ap
partiennent a. la e6me uni
te amphibie ak corps des
sMarines>, ont commence
mardi a s'embarquer u board
de trois iiavires de guerre.
Leur arrive aux Etat-Unis
est privue pour le 17 novem
bre.
Appuyes par des helicop-
teres, les avaient
participe le 17 octobre a un
excercice le debarquement
sur les plages de Guanta
namo, la seule base mili'tai
re que les Etats-Unis posSi
dent dans un pays commu
niste.
En vertu d'un traits si
gne en 1903, les Etats-Unis
se sont en effet assures l'u
sage a perpetuitd de cette
base situde a la pointe
Sud-est de Cubi.
En ordonnant ecs manoeu
vres, le President Carter a-
va t voulu dimontrer la
volont6 americaine de ne
' pas se laisser intomider par
la presence a Cuba d'envi
ron 2.600 soldats Sovietiques
Posste avanc6 de 1'armee
americaine dans les Carai-
bes, Guantanamo off re une
base de ravitaillement ex-
ceptionnelle pour la Marine
americaine.

LE DERNIER
OUVRAGE DI
MARTIAL DAY
suovi de L'Ar
riviste>, ie dernier ouvrage
du talentucux auteur Mar-
tial Day est actuellement
en vente dars toutes les
bonnes libraries tde la Ca
pitale eti de la Province.
X


Notre opinion claire et simple : seul ce traitement a (3)

temps ,,SASSOONING, peut rendre vos cheveux vraiment

resulendissants .


D O C.


1i'inirsui Raise
Lwt-r. 1-haohirdok liue


J.


I I o ogj


:: .


Les products VIDALSASSOON sont en vente dans tous

Miles Grands Mo et Supermarchis


L'ATTENTAT DE
BUENOS AIRES

BUENOS AIRES, 13 NOV
Un audacieux atltentat a
6t1 perpetre mardi martin
au coeur de Buenos Aires
falsant cinq m'.uts, don't
Francisco Soldati, ancient
President de la compagnie
d'Electricit nay eit ex-dlrecteur de la
Banque de Credit Argentin
L'attentat s'est produit
sur la principal avenue
de Buenos Aires. Au mo-
ment ohf la voiture de Sol
dati descendant cette ave-
nue, une camionnette est
venue lui bloquer le pass
ge, tandis que ses occu -
pans ouvraient un fen
nourri,a lai mitraillette
et A la grenade.

La police est r.arvenue
rapidement sur les lieux,
ripostant au feu des assail
lants. Le bilan de la fusil-
lade s'6tablit cinq morts
Ffancisco Soldati et son
chauffeur, et trois gueril-
leros. Leurs quatre com-
pagnons qui avaient partici
p6 a operation ont riussi
A prendre la fiite
Cet attentat est le troi-
sieme son un mois dirige
contre une personnalit6 du
monde iconomique Argen-
tin. Le 27 septembre der-
nier le secretaire a la pro


C'EST FETE
A CAZEAU

Le Grand Seminaire vous
invite tous, le" dmanche
18 Novembre 5. 7 hres 3
du martin a. la Grande Mes
se traditionnelle d anni -
versaire en plein air.
Vous ltes tous invites
membres actuels e-, futurs
de la Fraternite du Grand
Seminaire. Et aussi, les
nombreux amis.
N'oubliez pas le rendez-
vous du 18 a Cazeau
L autel de Dieu vous ac-
cueillera; vous y d6pose-
rez vos problems.
Vos actions de graces se
rnt les bienvc'nites.
N oubliez pas la date :
18 Novembre a 1 hras 30 diu
martin


L entr6e est avant le
Pos-'e de Cazeau bur la Na
tionale No 1.


Le Pape denonce
les (Suite de la lere page)
mon coeur, leur a dit le Pa
pe, 5. vous et a tous vos fre
res combodgicno: entraidez-
vous et demeurez courageux
et dignes, fraternels et soli-
daires dans l'esperance. A
toutes les nations et a tous
hommes de bonne volonte,
je ne cra ns pas de renou-
veller mon appel pour que
les cambodglenr soient effi
caccment seccurus et que
leur terre natale retrouve
la paixe.
Le Chef de ]a delegation
avait remis au Souverain
Pontife une auppl:que signee
par p,'us de 15.000 person-
nies pour qu'il intervlenne
de nouveau en faveur du
Cambodge.
Jean Paul II a pris enfin
dans ses bras !e plus jeune
des m mbres de la delega-
t'on cambodg:cnne, un bebe
de 8 mo.s, nr premature-
merit alors que son pere i-
tait a sa sine, et amene en
France par sa mere.

A propos due
Tourisme Lapois
Le mouvem nt touristique
du Cap-HAitien pourrait con
naitre un "alentissement
dans les procL.ains jours, es
t'ne-t-on dans les milieux
int,',c sas du Cap ct de la
Capital.
Ce ralentisoement sera
provoquf- par 1'tat cultural
du port de cette ville, don't
les travaux de reparation,
dit-on, ont ele suspendus.
D'une source digne de foi
on fait 6tat que la firm
exicutante La HAMAREX
n'entend aucurem-nt sus-
prendre les travaux, et qu'el
le a demand0 aux response
bles locaux un delai de 6
Frma'nes, durant lequel les
bateaux de cro'siere doivent
rester au large pour term
ner la derniire phase des
travnux de reparation.
Selon une autre source, i
semble qu'un conflict existed
entire les responsables 10-
caux ot les dirigeants de lI
fire HAMAREX


grammation et A la coor-
dination 4conomique, M.
Walter Klein, avait 6chap
pe au dynamitage de sa
maison. Le 9 novembre,
le secretaire aux finances
'M. Juan Aleman, sortait in
demne d'une fus'llade con
tre sa voiture Les deux at
tentats avaient ite reven
diquis par 1'organisation
Monteros1 (Peronistes de
gauche), qui annoui ait de
nouvelles atLaqiiues centre
des personnalitis du mon-
'de des affaires.

x x x x

NICARAGUA-HONDURAS
UN GESTE
D'OUVERTURE DE IA
PART DU
HONDURAS
Managua (AFP)
Le Gouvernement du Hon
duras a propose de remet-
tre au Ncaragua les an-
ciens gardts oomozistes re-
fugies sur son territoire, a
condition qu'il soit prouve
qu' ls ont commis des actes
criminals, a announce, mar-
di, a Managua, le Vice-Mi-
nistre nicaragueyen des f-
faires Etrangeres, M. Alv
ro Ramirez.
M. Ram.rez a precise que
cette offre avait ete faite
par le Chef de la Junte mi
iitaire au pouvoir au Hondu
ras, le General Policardo
Paz. Selon les observateurs
a Managua, il s'agit d'un
geste d'ouverture de la part
du Honduras pour tenter
d'amellorer les relations en-
tre les deux pays.
lLe Nicaragua avail accu-
se jeudi dernier, d'anciens
gardes somozistes d'avoir pe
netr6 en territoire nicara-
guayen a parlir du Hondu
ras. Une semaine plus tot,
le Honduras avait accuse
des soldats sardinistes d'a-
voir pinitri en territolre
hondurien L la recherche
de bases somozistes.
On estime que quelque 6
m'lle anciens gardes somo-
zistes se sont refugiis au
Honduras, apre: la victoire
sandiniste du mois de juil-
let dernier.

CONSEIL DE SLCURITE :
Washington
s'opposera a la
demand
iranienne

WASHINGTON, AFP)
Les Etats-Unis .-oppose -
ront a la deniande ira -
nienne de reuanon du Con
seil de s6curite ae 1 ONU,
tant que leuir otages n aii
ront pas eie libdcrs, a an
nonce Mercreili le Porte -
Parole du Departument d'E
tat, Monsieur Hudding Car
ter.
Le Secretaire dEtalt, Mon
sieur Cyrus Vance. qui se
trouve actuellement a
New York, a. engage des
consultations informelless
avec les autrez membres
du conseil de Securite pour
repousser la demand ira
nienne fondee asi' des editions prialabips inaccep
tables>, a indijulo Mon -
sieur Carter
Le Porte-Parnole na pas
voulu enrettle de pronostic
sur les chances di success
de la demarche amcrical-
ne.


(Par Eduardo erez
IRIBARNE) '

LA PAZ, {AFP)
Le dinouemrent de la
crise bolivienne ne pourra
6tre qu un Salomon> impiiquant la
renonciation du Presldent
constitutionnel dechu, Wal
ter Guevara Arce, et du
chef dEtat Putchiste, le
'Colonel Alberto Natusch,
1 un 5 ses droils constitu-
tionnels, 1 autre a son
on mardci la Poaz.

Il y a donc touiours deux
tete en Bolivie. Monsieur
Guevara refuse toujours ie
renoncer a ses functions de
President constitutionnel
par interim de la Ripubli
que. Le Colone I Natusch a
requ 1 appui offnihel du
commandant en chel des
Forces Armees et se trouve
ainsi renlorci en tant que
President de la Republi-
que.

Monsieur Guevara agit
dans la clandestinit6 mais
paiticipe k des nmanitesta-
tions en nlein iour, et joue
.a cache-cache avec la Po
lice politique qui essaye de
l arreter prati4uement tous
les jours a chacene de ses
apparitions publioues tries
applaudies. ,Celui qui na
pas suivi Guevara pendant
ses 74 jours de prisidence,
le suit maintenant 12
juors seulement apris sa
deposition par le Colonel
Natusch, dit un journalis
te de la radio de la Paz.
Les deux leaders boli -
viens les plus important,
les ex-presidents Victor Paz
Estenssoro et liernan Si-
les Zuazo on' chacun de
leur cote exprric leur vo
lonte que le Colonel Na
tusch renonce a ]a pr6si -



EXPOSITIONI
Jean Bernard
Etienne a Gamel
Galerie
(du 2U au 30
NOVEMBRE)

Des sa premiere appari-
tion en public exposition
collective), Jean Bernard
Etienne avait itttire 1 at-
Lention des connoisseurs.
On lui reconna'ssait un
style personnel axi sur la
quotidien et dout il tire dtes
sujets touchants.
C est, ce nmie' artiste
quil, depuis, acquis du me-
tier que la Garnme Galerie
de notre ami lean Claude
Legagneur off'-e pour sa
premiere grande cuverture.
Jean B Etienne ( 27 ans)
est un passionne de peintu
le et du dessin dies son jau
ne age ofi il ecaulait son
enfance heureuse aux Go-
rlaives, sa viilt natale.
Maintenan', on ne pent
s empecher de ieconnaitre
un certain sens du nature
dans son travail, oil 1 ar-
tiste cherche a rendre avec
simplicity, mais une sim-
plicitd toichan'e, ses preoc
ctipations interiemes...
Rappelons que le vernis
saget des oeuvres de J B E
tienne atira lieu le 20 No
vembre prochain a Gamel
Galerie (Haut de Del -
mas).


dence. JEAN MICHEL
Une chose est certain: QUATRE POINT
dans tous les milieux boji ET SA FEMME
viens on estime que ' tusch n arrivera pae a. faire JOURNALISTES
oublier les 303 morts et FRANCAIS
les 250 blseses du coup Nous avons rencontre mar
d Etat. di soir au Grand Hotel 0-
La tenonciation des deux loffson ohi il etaient ve-
spresidents ouvrirait la nus pour un pot Jean-M-
porte a 'in etroistime hom nus pour on pot Jean-Mi- ,
pomert, v q n triiumvirat chel Quatrepoint et sa cap
n apparait gurcn envisage a tivante femme Danielle Ar
ble sans 1 assentiment de naud, Quatrepoint, tout les
la puissante .entrale ou-.deux journalists A Paris.
vripre bolivienne (COB). Or Jean-Michel qoui tait a-
celle-ci vient de reaffir vec AUX ECHOS, journal'
mer mardi son opposition economique 5- Paris est- ac
cat6gorique a une tell i tuellement avec LE MON-
ventualite. DE.
Danielle est avc ,LE NOU-
De toutes faqons, la si-VEL ESCONOMISTE.
tuation actuell" ne pent it
qu'affaiblir le gouverne Jean Michel Quatrepoint
ment Natusch qul ne peat et Danielle, arrives diman-
prendre aucune ciecision 1o che logcnt al'Habitation
litique ou nconorique ima- Leclere. Ils repartent jeudi.
portanteet definir une po Ils ont visit c martin la
litique structure et cohe collection de cermeturesp.
rente. d'Arbelin Jolicocur.
Sur le terrain, la situa-
tion est calme. On ne note x x xx
que quelques courts gre-
ves centre le iaZime Na- M. Albano BOCHATAY,
tusch et beaucoup d usines grand m ineur d'affaires de
et dimmeublI de la Paz Genive, 1Su:,se est arrive
arborent un drapeau Boli-jeudi dernier avec sa ravis-
vien barre dun ciepe noirsante femme Annik.
eni signed tde tlulos.
Albano est dans la coln--
tilucLion et possede une com
pagnie aerienue de < Au VIe Conhres de Jet, faisant le taxi en Suib-
Presse touristique se.
de CLAPTUR a ce beau couple loge a lila
Vina del Mar bitation Leclec oh nous l'a-
ICiitlIt) vons apercu pour la prcmicre
fois vendredi soir lors du
II nous a '.e- donned de formidable spectacle de la
savor que le Cumit nOrga Troupe Bacoulou de Minme
nisateur du Vicire Congr"'s Odette Laor Wiener.
de Presse Tourislique de Odee Lao ur Wiener.
CLAPTUR, e te6 des in x x
stations lancees aux vint x x
pays membres atfilics de
cette dite association don't Bernie Wichl Chef Cus
Haitti, recevra, .l, titre d in- toms Supervisor, a 1 aero-
vites d honneur, plusieurs port John F. Kennedy New
hautes personnalitis du fork et sa jeune -2t jolie
monde politique et touris- femme Barbara marines le
tique. vendredi 9 novembre sont
Parmi celles-ci, nous re venu passer leur lune de
tenions les nrnns de Mon- miel a Port-au-Prince, plus
sieur Alejandro Orfila, Sa precisement a l'Habitation
critaire General de 1 OEA, Leclerc siur let conseils de
Monsieur Miguel Castro John D. K rsch, President
cheverria, Directeur de Co de 'Sphere Travel 12 W. 55
'tal, 1Ex President Mexi- th Street, N.Y.C, don't la
cain Miguel Aleman, Presi capacity de travail le fait
dent dii Ccnsaeil National considered conime une < de Tourijme du Mexique ce de la nature
etc.
Rappelons ci.e eette irm- Bernie Wiehl est tin vo
portante rencontre de pro f .
fessionnels aura lieu du 2o sin de J.D Kirseh a Long
Novembre au 2 Decembre Island, New York.
prochain a Viha del Mar
(Chili) Nous fai o des vocux
Haiti comptl pif rendr compilts de parfait bonheur
Haiti compete y prendro pour BERNIE et Bar
une part active. bara Wlehl qui passent une
semaine on Haiti.


PAUL CLAUDE
(Su-te do la lire page)

sion du Chrit au centre de
realilts Haitiennes : Borlct-
tres, charinos tie Frescos.
On se souv'cnit des ta
bleaux de Paul Claude Gar
dire, comme on retient l'air
d'une chanson qui nous
plait. II exposcra ses ta-
bleaux en Janvier et quand
vous aurez cu 1 occasion de
les vo r, ce seraa pour vous
ausi un-' decouverte.


X X X :-

Arlette Von Almen,
pet'llanle, csLat a r r i -
vse 5. P o r t -aii-Priiice
avec son frerc Jean-Pierre.
AlV'rte Von Alnm est
<.loursekecper.

au Plaza Hotel Ho yrlay-Inn
Arlett pr ne aut-ere Un i
taniit.nct myster:euse veut
voir tout lcs.Ic bcautis de
la Suisse de la Caraile. Ar-
ictte ct Jean- crre .oni de
Nauchatel, Sui-se.

A.J


SEISME IRAN TOUT POUg LA MUSIQUE


MCTS

TEHERAN AFP) TOUTE LA MUSIQUE
Plus de cinquante person
nes ont et6 tuees par le
tremblcment de terre de
mcrcredi ma in dans da pro
vce du Khoraes, an, dans le
Nord-Est de ]Iran, a-t-on
apprt s de source nrocho He
l'Hopital de Machad, chef-
lieu du Khorassan.
L'epicentre ciu se-sme a
Dt6 localism dans la region
de la local.te d' Gonabad, O u vous- Ouverez les disques que vous desire
150 km au Sud-Ouest de
Machad len bordure due ameux insr s e s
grand d-eert Sale). Les d6i- a ue U-ameux ins umets
gats causes dans cette ville
sont con- id6rahles, pricise- et les chains hi-fi s ri o
t-on de m6mo source.
D'autres localitis de la
province ont ;t6 touchees,
mi nfais superfciellement, par
s le sis me. urvenu cinq
beures du martin (heure lo
t cale 1h30 Gmt). La secous
e Fe 1 & ressentie Ma-
chad, mais aucumie victim
a ni aucun ddgat ne sont si /
glnales.


Salle i


Hair


L


---Yl -IY


y)~a ~~vw--- --u-----y----- a aMT-UrY U',CcL cemo mmam- ~ IC-~~~tMmu~~~I-rz" ~ ~ i~u-Ar


L


'I


------- ----




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs