Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10549
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: November 13, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10549
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



CONFERENCE FAO:


LA SITUATION

ALIMENTAIRE

EST EFFRAYANTE "
SELON M. SAOUMA


I I t ilitI: 1 iiIIIill I rIri H' ci-
1 l I iU I.l oI lul e't fiifr ilsray -:
Ir ade( lre n nurdt. M. E-

I [ia kit. la l i n\ ve ali iSt -
tlln d (o',s Natillon Unlies pour
1.llinm ti tilon et l'Agricultu


11. i..1inl qui parl t dec
\ t 'i It" dclegii'f"- la 20emne
olltllrt li'ce dc 1O llaill kt oili
a ruppel'e qu ';nI :1 Iurs deC
(ii Ix ceirn leres aiinees, une
adit' alimncItItiirC d'Ul rcnce
a etc lournie i1 27 millions
deI' er: onlins menoacices de
:lamine. .Un effort massif
I c'a encore n(ecessaire au
Canibodge a-t-il precisle.

Le Dircticir do la FAO a
tlii lrtint at'it ique 1les putIS
mact s, dce I (inIbrt) e de la
rritllon i illl '.tmpoisolnelnt')
Ii-c relation i- tlernatlionales.
La \ le ecolnomnique internal
toinale re ti une jungle oft
les fort el t n parteculier
lrs, fIauve- du transnationa-
li inc. de orei t Ic failbles,
ou les loirrter s iOes l.II I I '
et du pruotitionniim'e nlie
onill eclalrcl itct'u par cn-
droit.s. 'En Europe mueme et
entire 1'Europe et dalutre,
con linnts developpcs. c cs
phenomces ('xi tcnt et de-
clench-nt, d. nlc'ues d, fice
vre, vowr d hy.olne. ilntre al
lies "t ami.s
Antaly.sait la ttuation alt-


mcinti'alre acucttelle, M. Saou-
Inia a imditcljuie quc los recol-
.t s ,aiiniOncenlt mal dans
2'2 pays. sLa production de
bic L d te cereals eccondai
res va dinintiur de quelque
62 inillions de tonnes en
1979 l lies importations ce-
realieres des pays en deve-
loppelielit ie cessent' de
croti'r. Or t'aide alimentai
Sr est p roportioninetllement
ins fl'eure a cc qu'elle 6tait
dans les'annees 60. .


-Et la feti :c ,'r belle,, le
deriiner upper 'tiut de Rassoul
LabuIchi]. Cc 11'' pus tiln
romn-1 i a proprPlnlt parlor.
C'CSt 1Inc prevsi!onl du type
mlerveill ux qui sc place
pourtaint dans le contcxte
actual.

Les rioiant c ';tlujourd'hui,
a l'instar de ceux dic Guy
dles Cars, c placent dans
unii atmosphere situationnel
le qui exploit a priori la
sons bilitc du lucteur et son
environnemenL: stilns cher-
cher 6 explicaiter curtains
faits illicltes on ertaines
resultanites cl'ui-ne situation.
Cctte souvelle ot iquec du
romnin va niu'raleiment at
I encontre du ricit romancs
.qtue d'autriefo : ou le mer-
veilleux constitue une eva-
sion- si relative qu'elle soit


- face aux pusillanimites
dune existence
Et pourtant, Rassoul Labu
chlln va exploiter a fond ce
couc merve lleux en le pla-
.iant dans une position bien
det,'rminte, le dirigeant lui
meme suivant une schematic
que et une thcmatique con
ceptuelle unilaterale. C'est
common dans une mise en
iccne d rigee faconnee de
',Ltat brut, subiectif a 1'e-
tat objectif. De cette mise
en scene au drame-recit vi
sualise, il en resort une
communication informati-
ve comportant a la fois un
aspect prevent f et finaliste.
De ce fait. l'idee generatri
ce et social ne se laisse
pas merger par n'importe
quoi dans son champ de vi

(Voir suite page r5


DLREOTEUB LUCWIEN 3IONTAS
ALDMINISTBATEUR Mine. Max CEHAUVNZ


MARDI 13 rOVEMBRE 1979


T616phone : 2-211 Bolte Pats^le : 13S1
Rue dui Centre Nr 21


IRAN- AMBASSADE: L UEUR D'ESPOIR


Washington (AFP)
Eni ,'adressant au Conseil
de Security des Nations U-
sies pour evoquer la srise


Evoquant l'etude de la entire Washington et Tehe-
FAO: (,Agriculture hozizon ran,M. Abolha'san Banisadr,
2000,,. .oumise a la conferen le Charge des Affaires E-
ce, le directeur de la FAO trangeres iraniennes, a fait
a indique que les importa- renaitre une ueur d'espoir,
tionis.cerealieres- des pays estime-t-on mardi dans les
ec deveioppement devraient milieux gouvernementaux a
passer de 50 millions de ton mdricains.
-ne, au milieu des annees 70 On note que pour la pre-
a- 115 millions en l'an 2000>. miere fois, 'Iran n'exige
Dans la meilleure des hypo plus l'extradition du Chah
theses, 250 millions de per mais simplement l'ouverture
sonnes soufiriront encore de d'une enquet' par une corn
malnutrition en i'an 2000. mission international, pour
M. Saouma a souligne la se prononcer sur la culpabi
necessity d'une et genereuse> cooperation tion des biens de celui-ci et
international. ouhlaitable que le tiers nien.
monde cherche a imiter sous
tou- ses aspects la technolo Quant aux dangers de
gie du monde industrial, guerre, on fait remarquer
inais il n'est pas question que les Etats Unis, depuis
'non plus de repasser au occupation de leur ambas-
tir- monide, une technolo- sade a Teheran il y a neuf
gie au rabais fate des re- jours, ont constamment e-
buts des pays plus avan- carte Phypothese d'un re-
ces- a-t-il dit. course a la force.


,


SLE PRESIDENT GUZMAN RECOIT

LA DELEGA TION DU COMITE D 'AIDE

A U SINISTRES DE LA R. D


Do Santo Dominuo, notlre
confrire et ami Dumayr'.c
Charlier members de la da
legation du .i Ciite dO'i-
ed aux rinisti-r n dc la Rd
publique Don::ncaiiite >
noi a id:'.s:: line lettre
nouIr noust rplftr 1 accuoil
cordial rcs.cilvc ux inmom-
bres de la dl'iiation piar
1o Prosidcint Cu/mlan
Ch;trlier nous ccrit on
effect I


Je voiws el-ii'(lb ic tcxtie
le 1 ail 1 li( till l Iln I. lononcll
' I. lndi i a 1 i,.' i- ure p m
n)ur Mlldame EIlias Cassis
ivnit dcl rretm!"tl're 1 cho'-
(|il dces 'co it ribt'llit ns ( dL
I'c vr I DCi V' I cl, du D niI
(Il PrI- id(-Inl, DI;vi ,ll r el tlide


In ei ll, m(A ri ,(IL uC -

nirllr plve i 'ti s ( li'.s till si r
, iI I r prm -i "' (: II; IL ;)r( 1 '
m im (, til l itu. 'll

Le PrLsidtnit C 1.mn1 sni

rnit de.s 5 me'n,.icls th ],t
ni.ssion S 1 i ltu pr(cs1 it 1
doi 1'Albl uts-ht"cu- Ct de M.c
daumc Cinlca.s
IinmidisdatInlct, ; luprLs I


voir repondu acu discourse
de Madimne Cassi,- president
te de la delegation Mon -
sieur Antonio Gu:-man sou
ligna a haute voix le role
joue par Charltr dans 1
tat satisfaisant(des rela -
tions enre les 2 nations et
les 2 Gouvernermi.nts et
dans le success oe 1 opera-
tion au benefi:. oaes sinis-
tres de la RD.
Je vous envoe le texte
du discourse de Georget'.e
Ca.sis et le ceixte espagnol
de la reponse, di President
Guzman que vous tradui-
rez sans doutc. Par ail -
leurs M dame r'uceie Guz
man retlint 1-t delegation
pendant unle here en sa
i6sidencr, plilee immedia-
Itmnet lores la demise dul
chlique au Paais -- Un e0l
trCluin cordial au course
duiquel elle le combla d'at
trntiolns.
Peu aprbs Charlier, Ma -
damem Cassis, Marie Car -
mnl Laf'intanti flruent con-
vics a vi.sier Bi naco. La
Vega puis Santiai'o oil la
im-(re de Madamei Guzma i
Vituve CliIrles Kflang les
letilt sols le cinaime de
sa conversations instruct -
ve. Le msagnat de i indus -
trie Jose A Beimnuoez les
re.uigsnit ensuilt au resota
rant ofu la delegation di-


nait avec Docteur W Nel-
son Mendez.
x t [Y x
LE DISCOURS DE Mme
ELIAS CASSIS
Monsieur le Preslient,

Le caractere plutot doe
loureux de la .presence enl
terre dominicaine de cette
delegation du Comite d'Ai
de aux Sinistres de la RP
nuiblioue Dominicaine, cons
titud le 18 septembre en
Haiti, n a ni dintiinue ni af
faibli a nos yu:ux et dans
nos pensees le cote exal-
tant qui on forme la Lra-
me.
Toutefois, nous aime -
rions etre ici a nous padres
ser a Votre Excellence nons
pour lui apporter cette mo
deste contribution repro -
sentant 1 aide du secteur
plive au soula4uinent de
tellement de d'etresses, die
penuries et d angoisse
laissees narmi un people
si cordial et si sympathi-
que par le cyclone David
et la tempdee tiopicale Fr6
deric. Nous aimerions etre
ce matin en Votre compare -
gnie pour un motil moins
penible tant it est vfai que
la toile de fond de cette
rencontre est tissue de dome
images materielh; inimagina
bles et de peineso morales
irremissibles.

Quoiqu'il en soi', les mer
bres de cette delegation
o'en sont paet pour autant
tros malheurereui car is
ont faith avec bonne grsce
ce voyage par,-'. que tout
aussi bien il signifie une
pierre de plus dans le ren
forcement et l eibellisse-
ment du nouvwu climate
dans les relations entri
nos deux peoples. Cette
mission que, ce mnatin, aa
norm do COMITE et des
donateurs de Pou t-au-Prin
ce nous accomplissons res
te ennoblissante car nous
nous felicitons de ses final
litcs aussi bien que de 1 ac
cueil souriant du Prsi -
dent et de Madamne Guz -
man EL combien les mem-
bres de cette delegation se
raient combl s si cette mo
deste some pouvait servir
a attenuer un pu i les soclf
frances et h odsninuer les
besoins essentials et pri -
maires de ceux de Voa ad-
ministras qui aotcndent en
core une main secourable

C est 16 notre voeu. Nous
ne doutons nullement
qu il sera realis6 car votre
Excellence mettra, comme


Elle le fait dcpuis la ca-
tastrophe du 31 aofit, Sonil
coeur, Sa sensibility et son
sens de a, compassion pour
la rendre valaole a des si
nistres surtout aux en -
fants du patronage de Soil
Excellence la Premiere Da
me de la Republique.
Je ne terminerlai pas ces
propos de prsentriLation sas
au nom de la delegation re
mercer Votre Excellence
pour la celerite par Elle
mine a recevoir ces cinq
niembres du CGMITE D'AI
DE AUX VICTIMS de Vo
tre toujours beau Pays.
Merci Excellence. Et vive
1 Amitie Domluicano Hai
tienne 1
Madame Elias CASSIS
President dc ia delegation

X X X Y

Allocution de Madame
Elias Cassis, Presidente du
Comite d'Aide aux Sinis -
ties de la Republique Do-
minicaine prononcic le lun
di 12 No/embre 1979 au Pa
lais National de Santo Do
mingo a 1 occasion de la re
naise a Son excellence le
President Antonio Guzman
du cheque reprdsentant le
montant des fotuds recueil
lis a Port-au-Prince.


x x x x

TELEGRAMME DE
CHARLIER AU DIINISTRE
DE L'INTERIEURL

Par ailleurs, notre con-
frere Dumayr.c Charlier
nous ecrit :
< de cet important telegram
me que j'avais adresse sa-
medi au Dvmnistre B3,
Edouard quelques heures
avant mon depart pour
Santo Domingo
Ministre Interieur
En Ville
Au nom du Comit6 Di-
recteur de Association des
Journalistes Haftiens vous
demand mencr enquete au
tour circonstances des mau
vals traioements infliges
au confr-.re Georges Michel
de <,Radio Metropolea .uo
course des bagarres de ven-
dredi soir, de rechercher
les coupables de l agres -
sion en vue de leur juge
ment.

ComiLt aimerait suite
heureuse a sa lequete
Consideration
Dumayric CHARLIER
Secre.aire Genfral de
L'AJH


rappel 5. 'Iran des regles les
plus 61mentaires du drolt
international et de 1'immu-
nit6 diplomatique.
Il reste a savoir dte quels
pouvoirs une commission
A'enquote, don't les travaux
prendraient n6cessairement


C'EST UNE DE


SCOUM LBUS MEMORIAL .
LI RARY-(


No. 31.205

S84me ANNEE B









FONDS EN 1890 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DR PRE.3B


DE GUERRE ECONOMIQUE

DECLARE M. BANI SADR, MINISTRY IRANIEN DES
AFFAIRES ETRANGERES


Paris (AFP)


D'autre part, le
ranien ense qlllu'uneo


La demarche iranienne,
ajoute-t-on, parait consti-
tuer un ballon d'essai pour
entamer des nfgociations et
mettre un terme & la crise
actuelle.
Officieflement a WaW ing -
ton, on fait encore prEiive
de la plus grande prudence.
Un porte-parole du Ddpar-
tement d'Etat, M. Jack Tuo
hey a implement declare
que le gouvernement exami
nait soigneusement les de-
clarations de M. Banisadr
et que toute ouvertore se-
rait bien accueillie.

C'est aussi la premiere
fois depuis la pripe d'otages
que l'Iran,/ jusqu'ici soumns
aux pressions internationa-
les, fait appel a son tour
aux Nations Unies pour ten
ter de sortir de l'impasse.
On ignore queile sera la
position du Conseil de Secu
rite of los Etats Unis detien
nent un droit de veto, mais
il est probable que, quelles
solent ses decisions, elles
soient assortie., d'un ferme


am
bl
n
iut
no1

lit


ag
ra
los


aq
le
er
uta
16t
tat


Ministry Mme Chris Godek, porte-
xintel parole du souverain dechi.i-.
nericat- a soulign6 mardi' que la.
es, mais position du Chah navalt
exclure pas change au sujet de son,
e qu'en depart eventuel du Cornel"
nciation Medical Center de New .
novem- York, oh 11 se remet des sui
e irano tes de l'abiation de la veal
L'URSS cule billaire. I
neutre Le Chah est parfaitemena'
tression au courant des 6vknemefits
in. Quel de Tdheran qu II suit k la
s rela- television, a la radio "et,
dais les journaux, a ajoute
Mme Godek. Toutefois, a-
souligne le purte-parole, se;:
medecins estirrent toujours
qu'il risquerait sa vie s'll-
'I^'i partait immediatement.
Selon Mme Godek, 1'ex-
Chah devra subir des trai-
main- tements aux radiations pen
de jeu- dant trois ou quatre semail
uelle il nes pour combattre le can4
as Etats cer du system lymphatiqueo
la libe don't il est atteint. II devra:
mine d'o egalement etre opere une!
tenus k nouvelle fois pour un calculus
ts Unic dan ole canal de la vasicule;
Sbiliaire.


du temps, serait investie. La decision du Prdsident mention militaire
Quant 6 la restitution des Carter de boycotter le pe- nes est peu roba
biens du Chah, on fait va- role iranien constitute iune qu'il ne peut erie:
loir h Washington qu'une declaration do g erre econo desormais>. II ajo0
telle demand est oirrealis miques a declare a lenvo- depit de la den
te>, qu'ils sont repartis ye special a Teseran du parTeheran, le 10
Quot:dien pari-len (Voir suite page 6) de>, M. Abolhassan Bani- sovietioue (1921),
sadr. nouveau Munistre Ira- ne resterait pas
nien des Affaires Etrangi- cans te cas d ne
res. militaire centre I
LE 3e CONGRES sti les americains veulentqueisoit I'Etat de
NATIONAL cette guerre, a-t-il ajoute. tionss.
NATIONAL eh bien ils lauront. Nous en
DU TRAVAIL profiterons pour regler des. x x x
comptes a l'imperialisme a-
Les assises du 3e. Congress mericamn. LA POSITION DU
National du Travail se de- .M. Sadr a exprme 1'espoir CHAHt
rouleront entire le 10 et 18 que 1'Europe ne s'associe-
decembre prochain, a an- rait pa- a ce qu'ii.a appela' New York (AFP)
nonce le Secretaire d'Etat ala folie de M. Carters, car L'ex chah dIran
aux Affaires Sociales M. Hu aelle provoquerait ainsi une tient sa declarakor
bert de Ronceray dans un cruise international majeure di dernier selon li
interview accordee a Radio don't les consequences sont est pret L quitter
National. prfvisibles (...) nouc demand Unis afin de fa ilit
Le congress scra abrite par deron" le cas ccheant aux ration d'une so'kan
la Chambre Legislative; I1 pays musu-mans produc- tages americains
sera dirigee par un Presi- teurs de petr-le d'imposer l'Ambassade des E
dent assisted d'un Vice-Pro- un embar-e general sur a Tehgran .
sident et d'un Secretaire ge leurs livrai!oe ns,.
neral, precise le Ministre Apr avoir ouligne que NOUVEAU
qui ajoute que sept corn- l'Iran ales mo- e UN NOUVEAU C
missions de travail ont 6te passer ds revenuspetroliers TB I
formpes: pour au moins un an,, le E B J
- la Commission pour la nouveau rerponsaie de la
sit nation de iomploi diri- diDlomatie iranienne a esti- DANS
gee'par M. Isaac Salvant, me que la decision du pre
Chef de la Section de for sident Carter avait en reali
nation professionnelle, te pour hut do sprendre de o1
- la commis-ion pour la vitesse> 1'Iran qui avait en V,
politique salariale dirigee visage un embargo sur le Par
par M. Elie Jean, Chef de Detrole livre oux Etats Unis.
Service t l'inspection gene- cela rale. ral de 1'opinion amdrictal- QUI MONTE 6-
- La commission pour la ne. On diraif lque
Security Sociale, dirigee par tion tardive et e
M. Luc Bonnet, directeur Apris avoir affirmed que te (rosette au co
de 'OFATMA < - La Commission pour le mericains nous intsrdit, chou du Stade,
Role de 1'Eglise dirigee par Dour le moment, toute vPI- Leger paraissait
le Rev. Pere Voled. leite de concislation). M. tairement apporte
- La Commi sion pour 'In B-n air a ajoute: eSi nous velle dimension a
formatique, diigee par M. devious a-cepter un tel mar bats rageurs miail
Emile St Lot Jr. Chef de che INDLR: QC-it le Chah la ordinaires et
Service i 1'Unite d'informa- oeeide ou noni de rester aux fructueux. Des
tique (Affaires Sociales). Etats Uni),i no- u aurions ppresents ont prolf
- La Commission pour le lair de cedei au chanlage, ge opposanit l1 %
role de la Femme, dirigse de donner le beau rnle au Berschoot d'Anve
par Marie Michtle Gaillard, Chah, aii dans utin geste .oi
sociologue, con:ultante t"ch distant magnainme sauverait
nique aiproes du Ministere tes otages en slant s'in-tal Hie
des Affaires Sociales. ler dans un Lutre opavs.


mettre en evidence la non
chalance du Bureau F6d4-
ral eo, 4 mauviise gestion
des affairs administration -
ves de notre foot ball. D an
cuns opinent que les dos-
siers fed&raux tiennent tou
jours et que la continuity
n'existe pas au niyeau des
anciens et nouveaux dirt -'
giants de la FHF La r6pli
que opportune de Jean-
Claude Sanon, reprcsen -
tant de la Commission fe

(Voir suite page 5) -'


r, Aujourd'hui


ST VINCENT SURINAM 3: et Peut- tre Remain
UN RESULTATPar Carlo A. DESINOR
UN RESULTAT FAVORABLE A HAITI


La surprenante victoire
par 3 buts a 2 de la petite
formation de St Vincent
aux depends der surinamiens


hier soir au Stadium Natio
nal de Paramaribo devra
augmenter cor'iderablement
les chances de notre cqui-
pe national dans le cham
pionnat senio- des Nations
de la Caraibe.
Une nouvelle victoire de
la siledtion haitienne, vain


queur d:s trinildadiens di-
manche sotr que par 1-0
confirmora 1-, ambitions
dans la course pour la 2e.
edition de la Coupe Jn.
Claude Duvalier de I'U.C.F.

Haiti renacoir ra Idemain
soir le tombeur de la selec-
tion surinamueaine qui celle
mme l'affrcr -'.ra dimanche
apres-midi pour cloturer al
competition.


Dans les pays pauvres S
structures o c c i d e n
t aji1 e s et tiaditionnel
Sls, le d6veloppcrnent est-
il toujours possible, sans
la Revolution Cdlturelle.
C'est a cette interrogation
que se heurte souvent 1'ob
servateur, qaand il essaie
de suivre les demarches
entreprises' dans le sens du
daveloppement el. qu'l ana
lyse le rapport centre les
options, les mayens et lea
resultats.


INQUIETUDE DANS LE MONDE

POUR L 'APPROVISIONNEMENT

PETROLIER


PARIS, tAFP)
L'horizon petroller mon
dial s'assombrit o un mois
de la conference des 13
membres de 1 OPEP a Ca
racas : L'Arabe Saoudite,
chef de file des envisage de auivre le mou
vement de rench-rissement
du brut, les livraisons de
1 Iran aux Etats Unis sont
arretdes et, cote consom -
mateurs, les engagements
de reduction des importa-
tions pris a Tokyo sonic
loin d tre tenus globale-
ment.

L'information Ja plus in


quietantic pour les Occiden
taux concemne le probably
relevemcnt des prix du
brut Saotsdien, rested jus
qu a present au iiveau plan
cher de 1:; Dollars par Ba
ril fix6 I1 1 OPEP fin
Juin. Ccote icisio-n du pl'is
important p ,oducteur de
1'OPEP 9,5 millions de
baiils-jour suI 31 mil -
1iops intervien:arait a
vait la conference de Ca-
racas du 17 Decembre, es-
time ( mic Survey,. ihebdomadairo
specialement bien infor .
md sur le petrole Saou -.
dien.


Le Royaume Saoudien m'j
tiverait asa decision de se
rapprocher du niveau mo-
yen de prix du brut des au
tres pays de 1 organisa -
tion actuellement aux
environs de 23 Eollars le
baril par une desillu"-
sions certain, fir les ci
sultats de sa politilque mc
deree. Contrairement 2b see
espoirs, ce sont les granr
des compagnie3 petrolid
res americaines qui, dispC
sant du ontrole bon mar.
ch6 Saoudien, oat realisa
des products supelieurs enr

(voir suite page 2)


La quality de la recolte
dependra de la semence
qu'on- aura utilitce, du ter
rain a labourer et des soins
a produire en vue de ren-
dre 1'oeuvre de 1'homme
irreversible.
Reussir suppose un com-
portement condition par
line trame culturellk vata
ble.
Nous sommes une civlli
station occidentale, ceitas.
Mats nous ne sommes ps
encore une civil.'sation, 4u
gaspillage. Nous n'avons
pas non plus le droitde



Don du Gvt
Britaaq nique
Deux Pcoles de fort-au-
Prince ont reul des articles
de sport, offers par le Gou
vernement Britannique. Le
12 Novembre des ballons.'de
football, volle1-hall et bas-
ket-ball ont et6 remis par
M. Tony Stevens, Deuxiime
Secretaire de i'Ambassadte
Britannique en Haiti, a M.
Estin, Prefet du Collge St.
Martial.
Le 13 novembre, c'etait le
tour de l'Eole Jean XXIII,
au Bi-Centenaire.
M. Stevens a cte heureux
de remettre des ballons de
football A Me. Roger Catl-
nat, Directeur dudit ctabits
segment.


/ En vente chezles bijoutiersde la rue Bonnefoi PORT au PRINCE

BIJ T et aux Ga BERNARDIEN. Exigez laOUXmarque


MUjRT et aux Caleries.BERNARDIN CAP HAITIEN. Exigez Ia marque


pI T


.URA


. I L-1


RASSOUL LABUCHINV

OU LA TRANSPARENCE

DU MER VEILLEUUX
Pur Frebnel LINDOR


~~~~~- ----~~~-~~~~-~~~~ ~~-~~~~ -~-~ ~CC-T~.~-. -- --- 1 ------ ~__~ __ ___~ ~ __~ T~---- ~-~~ ~Ccr----~-----r- ---- -----~ -- -r-- -- ~-- -- I ---;--~s -^


I


I


_ _


.11


OMITE A LA FHF

MEAU FEDERAL

; SES PETITS

OULIERS
oir le numero d'hier
Alix CARRE


1 astparl
-xtravagan
u, carta-
iotre chou
Villard
involon -
r une nol
oux de -
as jusque
ties peu
del6gu6s
ite du liti
FHF au
rs pour


Communiqlo de ia
S.crdtairrie
d'lEtat de la
Coordination et de
information

Le Government de la
R6publique deplore les Inci-
dents survenus dans la soi-
ree du 9 Novembre 1979 au
local de l'Ecole des Peres
Salislets, a l'occasion d'unw
Conference du Professeur
Gerar4, Gourgue sur le tAl-
me des Droits Humains. |
Les premiers rdsultats -:
(Voir suite page O&) -..,


CLARATION


A


%d WO WA M64 %0 %P A V A AAA







PA.IF I


IlVQJIETUDE DANS LE MONDE

IPOUR L 'APPR OVISIONNAEMENT


1111.IIi (h1 IOU YC :il
il l I : I IPi: i 1 i TI
ii r Ih N I
1i r. I i'1 ( hI s : i porl ioll l i
it loll ll. tl 0criN 'l t

lI I ti odollii .. 1,i -P lear
u> l 1 l 'i ll l i' :u] r' ;l -











i 1 i ci,,,i wwo t colisce
1)v TiiNTAr
MAP11 AS \)1': i

S',i MM, Nl loCur I pou
iSl AELtI i'N

reI 1.USAI.M. s i .," 1 i -

l ; riu ., Uh c..r i tnrln Ir Oe
o l\ti pA u ioii t tunda'.l

tiy 1 ala i pl y ,, md ur




[,ili, ;','i !nm l (\\ a Mont-
r s.s. os 1 nc r..s (an ,'clan .
r rs a Il .:ln ll o U p o ll -
r Ft d Il'ol slr '. Ltbon't '
i,."ilx diu ul'n *i int r(ntablis;:c

IMrarl. note 10 commune,
(ii' c 'roe lu`1 le gotIr,'et
i uin(lt ,In Po:tict 'l met-
L.1 Ir,; rn OCe 'vro pour re

1 'l' ]'s aimlel.us dC cct at.
n'1l:1t. a co tiniu[ern d'as
*l;i r la h security de 1Am-
i) ,~,alde dl;;ral conform,-
I' it aux usa e's interna -
nl aolux.


PC (de lai v iconomnat.lonl
lilleist1iill(| h cdnstirtie
1 nil i i l. I ldon d r i lor
inllvolliinun, arle poltUl-
fql. Ma'.s c est, la prolmier-
lois ique I liltl tive est prl
o v pa.r UlI i) [v'; o isoiiiiiii-
i u (lt, )C riol'e, soiLs I
p1 e,sshi)l 1i1 i '. i rail au inl
o(lnoIU poIub liIlqu exeltec
par la praised 0- to-s JLo
Teieran.
Le VetO nmeril'aln si- [,ra
dil parr in llib'altion pour
ls autros achctLitrs oe
b'ut de quelque 700.060 ha.
ril.t-jour (35 n lions 110
tonnes-an). Leb observa -
toti's estirnent que 1 Ira'n
va encore uccroitrc ses vr n
tes stir le marceic libre --
qui repesentent (jiL de 30
1 15 PC do scs fxportations
uf les prix he siltuent
itux uilentour; de 40 Dal
lurs Rar -baril. rTc Japon
aurait -im2ne I.USC des con
trala a 45 DollIrs, selon
lrs milieix pt.roliers In -
trnationauox.

L inqui6tudie acs occlien
taux est encore alimentee
par la situation unstable
de 1 Iran, qui po.arait se
triduire par 1in' reciuIctioA
do la production Detroli5--
re. actuellemenc dc 3,5 mn.l
1'oins do, barila ,our, selon
lePs cxerpts intrnationaux.
De surcruit. lujeurs pays
de 1 OPIP rooweit. .I.
bye, Alg'rie ont annon
cC: leur iiiten in de limi-
ter 1 an nroehat. leurs v-n
tc(s do netrole aux compa
glnius et.r;Ianerea pour cnm--
niercialiser ci ectement
Icur ,or nor>.


Sur la sehne ntrollere.
1 attitude des (onomrima -
t'urs n Incite pu.ia l1 optl-
misme. Monslear Raymond
Barre, Premier Mlnistre
Franqals c'es. 'arls quil
avalt prls 1 Initiative des
reductions d imuortations
de pftrole par 1 Occident
en Juin a -1firmS Mar
di que ucertalnes negl!
genes constates du co',t
des consommate.irie ne sont
pas moins inquiitantes que
certaines outrances cote pro
ducteurss.
Cette declaration visa
vralsemblableminnt la RFA
mrme si ce pays d a
pas et6 cit&. Selon les der
nimres statistiques officlel-
les de Bonn, la RFA a ac
cru de 3 PC sesimporta-
tions de brut an course des
neuf premiers mois de
1979 par rapport a la perio
de corespondante de 1978,
ce qui rend improbable le
respect de I engagementt
de 5 PC de reduction pris
au sein de 1 agrnce Inter-
nationale de 1energie d6.
but Avril.
Pour 1 hiver, les respon-
sables Occidentaux ne
nourrissent pas dinquidtu-
de pavriculiFre pour les ap
provisionnements en hy -
drocarbures : les stocks cou
v:et en France tinis mois
de consommation Aux Etats
Unis, ils sont ne,'Lement su
peieurs a ceux de 1 an pas
seotant pour le brut que
pour les produita raffin s.
LArabie Saoudiie elle -
meme n'exclut Das un ex26
dent de petrole pour le
printemps 1980.


II






























SOYEZ PRETS
EI:ASTEIRN AIRLINES est ld pour vous conduire a
San Juan et Miami. Et lIs services de Eastern d
Miami peuvcruvous amener a plos de 75 villes aux
lt::ts Un's; au Canada et asu Mexique
Mais surtoun; vous avez avwc nous l'ass trance d'un
service lpersonnalisc qui vous donnera envie de voya-
ger avec EASTIERN encore ea encore.
Pour plus d'information; contacted votre agent de
voyaie on la EASTERN AIRLINES au 6-270






.:


A VENDRE

Haiut Turgeau. Bonne
malsdn 3 chamibres. 2 bains,
office, galerie, plus une
deuxime (2Mme) petite mal
son tout en betoh, l toit
compris. Terrain Approx.
45 x 105.
Delmas. Terrain 75 x
175 sur la route hauteur
Peggyvllle. Terrain me
surant 100 x 100 $ 10.000
Desprez. Terrain 2000
m2 cl6turd. Vue sur la vll-
le et la bale $ 36.000.

-- Haut Delmas. Terrain
45 x 120 excellent quarter.
Eau. Tdlev. T416phone $
6.800.
Delmas. Bien situ6e.
Maison en grande parties
achevde. 22 chambres. 17
bans, 3 livings, 3 terrasses
immense, (56 pieces en
tout). Terrain 60 y 200 Con
vent pour Hotel. Eau 24 x
24.

Rue de la Rdunion.
(zone commercial) terrain
comportant 2 malsons. $ 45
000 Un autre terrain avec
2 petites maisons $ 30.000
Haut Turgeau. Maison
& 6tage. 2 V/' cHI. 1 bain. of
feie, etc. $ 24.000.
Kenscoff. Mason block
3 chs. 1 bain. Galerie, grand
salon, citerne. route asphal
tee $ 15.000
Rue Cheriez. Grande
et belle mason 3 chs. "1
baln. Terrain 75 x 135.
Grands salon et galerle,
$ 70.UOO
Peggyville. Mason 2
chs. 2 bains, salon etc. $
30.000
Chemin des Dalles. 3
chs. 1 bain. grande galerie,
grand salon. En block. Ter
rain 35 x 105. $ 38 000. Con
vlent h Clinique de Mede-
cins
Delmas. Plusieurs ex-
cellcntes maisons a 25, 35,
45, 55 et $ 75.000
Station Wagon Datsun
120 Y 1974 en parfait 6-
tat. 4 pneils neufs. Moteur.
autres parties mecaniques,
carrosserie en parfait 6tat.
$ 2.300.00
--Montagne Noire. On d6
sire acheter plusieurs ter-
rahIns Montagne Noire.
Musseau (Delmas 60).
Maison moderne inache-
vee. 3 chs. 2 bains. A Sta-
ge Grands salons, office,
etc Terrain 50 x 100 clsturt
saiques. appareils sanitai-
res. Instal. slectrique faite
portes installees. Depen-
dance et citerne $ 30.000



A LOUER
P6tionville. Tres bel-
le Villa. 4 chs. 4 bains, plu
sieurs grandes terrasses,
plusieurs grands salons et
vivoirs, 2 tmlephones, bu-
reau climatis6 et meubl&.
vaste salle a manger men
blee avec gout pour 12 pla
ces, eau abondance, citer-
ne 60.000 gals. garage 5
voitures $ 1.400.00
Carrd (Route Labou-
le) 4 mmin. de Petionville.
3 chs, 2 bains, citerne 75.
000 gas, compl6tement meu
bl6e. Telephone $ 600.00
Laboule. Richement
meublfe 3 chs. 2 bains,
beaucoup de meubles et ap
pareils 6lectriques. Carpet
from que chambre. Chaude -froi
bre. Eau 24 h. $ 600.00
de. Telephone chaque cham


4NNONCES GROUPED
Pctl.onvIIII elle et
grande mason 4 chs, 3 1/2 --- -
balris, vaEls. office, tetrasse r Il J IL 'I TllI
et court. piscine fiftrdie, t6 U *
l6phone $ 1.000 --- q


Delmns. 6 chs, 4 bains,
grand salon, piscine fil-
tr6e. bar, salle d'attente,
grande court, eau chaude -
frolde, non-meubl6e $ 500,
meublee $ 600. Avec tl66
phone.

Delmas. Grande et bel
le mason. 4 chs. 3 bans,
2 terrasses, h tage, par-
quet en terrazzo, pompe.
beaucoup d'eau, puts $ 350.
00
On cherche apparte-
ments de $ 200.00 et $ 250.00
Delmas 3 chs, 2 bains.
(14 pi-ces en tout), chau-
de-frolde, telephone. meu-
blWe $ 400.00
Petionville. 3 chs. 2
bains, 3 telephones, chau-
de-froide. quaTrtier select et
paisible $ 450.00
Musseau (Delmas). Ty
pe Chalet. Neuve. N'a ja-
mais tW occupee anterieu-
rement. 3 chs, 2 bains,
grand living. Belle mason
a etage $ 400.00
Peggyville (P6tionvil-
le). Tres belle Villa. 5 chs.
4 bains, grands salons, li-
ving, office, court. Tel6pho-
ne. Plantes et gazon. Vue
panoramique $ 700.00
Zone St. Louis Roi de
FrancP. 6 chs, 2 bains, bu-
reau. vastes galleries et ter
rasses. Cour peut recevoir
10 voitures, 4 t6l6phones.
Chaude froide. Pour resi-
dence ou bureau $ 400.00

Avenue Christophe.
Convient a Guest house.
Completement meubl6e a
cette fin. 5 chs, 5 bains,
grands salons et salle h
manger. grande cour et ga
lerie,. etc $ 800.00

P6tionville. Four (4)
apartments for rent in
cool Petionville in brand
new building on Rue Gre-
goire. Tko (2) bedrooms, 2
baths, completely et luxu-
ry furnished from a to z
- fully air-conditioned with
filtered swimming pool on
top of building, balcony.


BATEAU
Deposaaire ae tampons hy
gieniques Vtements -
Sous-vutements Petit Ba
teau articles pour Beb6.
Electro managers Prests




^tf,4


A requ de tres beaux
tissues pour les robes de fin
d'annoe, de jolis dessins
pour enfants.
Rue du magasia de 1'Etat
89



UN COURSE
INTERESSANT
Vous qut vous trouvez en
gags dans une profession
ofa votre plus ou molns
grande habilit a vous ex-
primer correctement contri
bue a votre avancemeht a-
vez interet A vous inscrire
aux cours de Diction de Ma
d\ e Robert Denis.
A resse : l1re Impasse
Lavaud No. 13 -- 23497 Del
mas 19 No. 12 6-1349.
Beaucoup ont experi.men-
t6 ce course avec success. A-
lors Dourauoi pas vous.



INDIA FALACE
Le Bazar des cadeaux exo
tiqnes Tcot 1'Orie'nt et
ses mysteres pour platre et
charmer.
Bicentenaire du cot6 de
la Douane grande facili-
t(s de Parklng.


One year contract. Rent- a
$ 500.00
Petionville. Plusieu.s
grinds spaces disponibles
pour bureaux et magasins -
d l'imbneuble neuf au coin
de la Rue Gregoire. Toilet
tes individuelles. Loyer a- JoC&eSs-
bordable. Salon de Beautt
Petionville. 2 bedrooms,
1 bath, no pool, linen et 156, Rue des Miracles, 116
maid service. $ 350.00 et (Entte des Rues Montalalt
$ 400.00 et Geffrard)
Christ-Roi (Bourdon). -
3 chs. 1 V/2 bains, salon, plu
sieurs galeries, grande court Gener e
$ 300.00 General Services

Pacot. 3 chs, 2 bains, Agency
sa19ns. terrasses, bonne ROUTE DE DELMAS
court $ 450.00 EN FACE DE DELMAS II
Laboule. Tres belle Box 13145 Delmas Haiti -
maison neuve. N'a jamais Section de langues
6t6 habitue. 3 chs, 2 bains. Avise le public et les
grand salon, etc Type Cha clients q'e les course d'an-
let. $ 400.00 glais de frangais et de
Laboule. Tres bonne creole, commencerent i par
mason. 3 chs. 2 bains, sa. tir du und! 8 Octobre 1979.
lon, etc $ 250.00 Pouy information sonnez

Delmas (haut) belle
maison. 6 chs, 5 bains,
grand salon,. vivoir, telenho
ne, piscine, belle court, HOSPITAL ET
grands jardins. garage pr. MEDICAL
7 votures $ 90000 U P I
Montana (Bourdon) 4 SUPPLIES
chs 4 bains. chaude-froide,
meublee. telephone, eau a- Rue des Miracles, No. 84
bondance, terrasses $ 650.00 Location et Vente
sits d'Hopltaux Chai-
Bas P6tionville. 3 chs ses Roulantes Ptquilles
1 bain, 6le6phone, etc. $ et Civiares.
350.00 4

Sonnez Gustave CENTRE PE
So istave METAPHYSIQUE
Real Estate Agent UnitS Universelle en As-


Martin : 2-2326
Apres mifi : 2-1107


PRACTICAL
ENGLISH SCHOOL
Gagnz d'avantage; appre
nez rapidement 1iAnglais
sans effort; sans fatigue.
Professeurs Haitians et AmS.
ricains. Cours tous les ours
du lundi au vendredi. de
6h30 a.m. a 7h.30 am et da
3 heures pm A 8 heures pm.
PRACTICAL ENGLISH
SCHOOL
Me. Jacques Andrd; Av.
Directeur
18 Avenue du Chili
Tel. 2-24V2

ECOLE PRATIQUE
DE COMMERCE

Course de Dactylographle:
Secretariat; St1nographie et
Comptabitit6.
18 Avenue dti Chilt
(IDEC) InSTr$Ytr' D'ETU-
DES COMMERCIALS.
Tel. 2-2462


social on avec la tSIRD. So
ciete Internationalet de Rea
lisation Divine. Rue La-
marre No. 12 Port-au-Prin
ce.
La SIRD est fonde par
un grand Ma tre de 1'IndO
Spirituelle. le Swani Guru
Devand Sarasvati Ji Maha-
raj. plus connu sous le nom
de Swa-mi.
Pour tous renseignements
compl6mentaires adresse.-
vous) a India Palace. (BI.-
centenaire).
N.B.- Le MYM ou Man-
tra Yoga meditation ne de
made aucune preparation
au prealable pour passer a
la phase pratique.


ROLACO
A g e n c e immobiliere
No 102 Lalue
- iBail Estimation etc...
l;fa:.none : 2-5753


INSECTERAT
Externinar rapidement
les insects et/les rongeurs
chez vouq contacted cop
trol Insectervt 2-4991


KID POWER ,
ABSOEtBA
Sous-Viteweniq -Maillots
SPENS ERS
LAYtTTES
IkANWtET
LITS -- PARCS
CHAISES POUR ENFA NTS










Grand Rine n face BATA






Tosut ce qui faith la diffi-
rence entire une femme not
mate et une femme elegai
te -- 3Y 1,,K 4es Miracles


NIGHT


LE CARIBBEAN SEXTET


Land au jeudi et Samedi

No cover charge


VeftdPedl

Entree: $ 3.00


All Drink $ 1.50
" ^
-10.1 O O Rt P-,OOOC ooa tm- -!FOyr


~(~ I II j I


iM ijTItflf T Chemin dea, Danles
IIIU L I a I- 'U l / "y I' : 2-5f,15
LA QUALITY BST AU SE3
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub, L'Aiguille Maiique
Fred Perry, Recordage de ra 1259 Ruw gu Centre
quettes.
73, -alue 61. : 2 4991 125


Qualitex

LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : Z-3132
Petion-Ville T61. : 7-0082.













Exactement ce qu'il vo ;!
haut pour etancher nature
element votre soif


Nutram ent

Les sportifs, etualants, hom
me.N actifs boivent NUTRA
MENT, la boisson de Sant6
MiAN POINT GRO NEG SAN
NUTRAMENT















Transports Generaux V
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0953


Tout pour ia Couture
La Coutvie nour Tous



PHARMACIF
SANTA MARIA

JEAN PARDO
Rue do Centre face an
Piuvelsate Execution d'or
donnances, soins, consciett
ce pirofessionnelle










Danse bien
eh apprenant










les danses mondaines: Salsa,
Disco. Tango. meringue etc...
valier No. 16
IIcraire Slastique
Appelez Harry POLICARD
au 2-1389.

Rue du Dr Auda'n on Ave
Jean Claude Duvalier No
16


SERIES. GAILLARD
AGENT GENERAL, I
38. Rue du MontalasF T6i 2 3131
Port-au-Prnce. Haiti


L'Furopc o I'Amirique du
Sud V a Santo Domingo et
aan Juan.


TOYOTA
La marque viable, robust
ilegante, V Maroup que
ehoisissent les gens senses
HINOTO S. A. Rue "avee
TO'. : 2-03.3






Le Magasin quo transfor-
me vos enfants en Petits
Bijouxs avec ses prkt-b-
porter 39 Rue des Mira-


etes












BATIMAT
Achbt ., ente L
BATIMAT DISTRIB
DE LA MARQUE FO
Rue du Quai 77


it vous souhatte- avoir le
diable au corps. Faites
vite de sauter jusqu'a Mfni-
Records








CENTER

Si vous payes ormq Rollars,
le Disque Hait en c'est que,
vous ne l'avez uas achet6 A
fa Rosenthal
126 Rue Pavey


AVIS AUX
INGENIEURS
Tous types de Fcrmeturel
roulantes metallclUs de s t
retS TURIN, ITALTE -
Grille. articles extent
bles
Rideaux m6talliques ivea
oil sans rmtar'eile Epals-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes gli.gantes motalll.
A l] ques.e'tc...
S DIlat de IrvrAIson CIP y.
Halti Franco Douane : 60 (
Jo1ur
ocatfoT S'adreaser au Magiasin
AUTEUR VITf'LLO FRERES 303
IRMICA Blvd J.J. Dessllines, PhJne
2-3741.
'- '* - W .\a^-i. '


CHAQUE SOIR, LE RENDEZ-VOUS EST A L'HABITATION LECLERC



HYPPOPOTAMUS



DISCO CLUB

Du lundi au jeudi, de 9 h a 11 h p.m. : WELCOME DRINK




hank God it is friday every friday


CAR IBBEAN


_1_


MARDI 13 NOVEMBRE 1979







L a collectiop l;,tttenne 'I
Whfal pFMOi<* deO W'* .4.
f 11 Itiftlst que. Iftt4#1#
logie, Ian Psychologle, I'An- !;
thropologie etc... Actuelle- .
meant en Librair'e : a 2m ,,
Edition de aSirolins et, e .
,precis de grammaire cr6ole
compareSi, -t consZd6rationmi
Ethno-Psycd1nalyet qucs suB
Ie Carnival Haitieti.




COLOR LAB

Pour de meIHeures Po-.
tos -- Service Garanti 4
heures Tout pour I'afka-.
teur et le profess'onrel 151
Rue du Centre : T61. : 2-0945


C~S~=~,C


-- '. I -' -.---1--1-___ __ ., WO MON6__ --_-_ -~L-~^~~~1hllLI-LWC*~~


-
r
n


Lunettes ae haute quality
opIiques et solaires a ex
clusivit6 cwez J. M.' Mafme
CAeqi nn.,p ft.-A0










ROME. (AFPI
Un an et, semi aprns I'a
r.slinutl d'Aido Moro, ancleli
prefilter llllll ttro Iltai elln, t 111
p11r l i l*Jrl(i de.s Rol nge,'.'i,
1 Ame d(I crimllie t ,Mi' Iden
lfire vcer certitludei. C'.st le, I
prli'elr rlemnunt conicrret d'u
in' eenquite qui t s'enils lt. t'st
lueunl eIs. obse'rvaiteurs.
C'est Ulne t11111raillete de
1.)e' a4)Korplon,, Ifabriqtiet
ell Tclitcos lovaquIne, quli 1a t
Aldo Moi'o, It 9 mai 197B8. Let
expertise., balistiques 'ont
detnionltfe ts:I'nIS risque d'er-
l' I'lr scion Iv!, special istes
qilu ot4 110 lnop.pnnenit relevc
I emllpreinte du percutelur de
c4,tte arme sur les bIalles qui
unt touche Aldo Moro.
Cette mitradlette avail
ere trouvee le 30 mai der-
nier par les policies italiens
dans un appartemcnt, A Ro
me on deux cterroristess se
rachaieint Madame Adriana
Faranda, tine june fenmme
\,appartenant auix cautonomes



La mere et la fille
de Mesrine
deposent plainte
pour assassinate
PARIS. >AFP,
La mere .et la fille du
criminal franca.s Jacques
Mesrine abattu par les Do
liciers le 2 Novcmbre, ont
depos6 plainte tour aasaiss
nat mardi
Fernande Mesre, la meo
de de <1 ennemi public nu
mro UN) et sa fille Sa
brina estiment qu un guet-
apens a ete orgamnse ponr
donner la mord sans sonni
nation, avec des armes par
ticulierement daisgereuses
Jacques ; Mesrne avait
6te tue par plusieurs poli
ciers a. Paris, ali 1I qu'il se
trouvait dans sa voiture, a6
1 Issue d'une lo01,ue fila-
ture.



Mme Thatcher -
L'Europe, I'OTAN
ET LE ZIMBABWE-
RHODESIE
LONDRES, (AFP)
Le premier ministry britan
nique, Madame Margaret
Thatcher, a declared lundi.
que des solutions devront
ftre trouvbes avant la fin
de l'annee i trois probl1-
nmes concernant 1'Europe
des Neu.>, 1'OT'AN et le
Zimbabwe-Rhooesie.
Voici. les points princi-
paux de 1'allocution de
Madame Thatcher, qui pre-
n1aii la parole a !'issue (lda
banquet traditionnel offert
par le Lord-Muir, de Lon-
dres.

Ellrop4): 'Ccrlain es des
politicians de la CEE doi-
vent ('114 chareses et, eels
OUs1 pcu1 nous nt pouvons
continue plus longtemps h
I,tre le plus important bien
faiteur de lI'Erope,>. !Le
survive meme 44'( la CEE,
csL en jeu, a encore indiquE
le chef du gouvernement bri
tannique, en 6voiu(tant la
demand de Londres d'une
reduction de sa contribution
au budget de la CEE.
--OTAN: Le premier mi-
nistre a dvoque les decisions
qui doivent, -etrc prises
tres prochainement par les
membres de 'OTAN pour
repondre au r enforcement
de l'armement sovietique>
<.Les decisions a prendre
sont dures pour des demo"
crates. Nous avons trop ten
dance a croire que notre
attaci~ement a la paix est
universe.
II faut voir CEUX qui
peuvent nous menacer tels
qu'ils sont et non pas tels
que nous les souhaiterions.
Faisant allusion aux atta-
ques de la press soviet
ique qui 1'avait accuse d'a-
voir Churchill; elle a declare
prendre cette comparison
comme sun grand complex
ment.4
Ztmbabwc-Rhodesic: Les
prochains jours s'annon-
cent decisifsa pour l'ave-
nir de la colonies britanni
que, a-t-elle dit. < la supreme habileth de nc
gociateur de Lord7Carring-
ton, nous sommeA plus pro
ches d'un success quc beath-
coup ne 1'imaginaient. Un
success ou un echec de la
conference aura des consf-
quences immenses pour 1'A
frique du Sud et le monde
en general.s


I'taliens, l'extrime gauche
s hostile aux parties tradition
nels eL M Valedlo Moruccl,
liil I.USial rmllii,t a aulono
Sme. '
L'expertise balistique seln
ble done confitnler 1'orien
tiit lon prise par loenquete
.isur le rapt I el'issassinalt
d'Aldo Moro. les MagisLrats
Itlllens avalent en el'fet ar
S'rlte le 7 avri.1 dernier une
L dizaine de militants auto
l) linlles, alors que jusqu'S
* present la relation navalt
t jamais, el dtablle entire ce
S"moilvement compose essen-
S liellenen t d'intellectuels,
et les <,Brigades1 Rougesa
Sclandestines parfaitement
mysterieuses.
La police a encore rfv6ld
lundi que des documents 6-
t crits par Valero Morucci
avaient etl retrouves dans
un repair des Rougess alors qu'Aldo Mo-
ro etait encore aux mains
des terrorists. L'identifica-
tipon de l'arme du crime,
premiere piece a conviction
concrete, devrait permettre
utine accl6ration de 1'enqu6
te, estiment les observa-
teurs a Rome.
Aldo Moro avait 6t6 enle
v6 par les eBrigades Rouges
le 16 Mars 1978 a Rome et
ses cinq gardes du corps a-
;vaient ete abattus sur place
Ce debouche sur une nouvelle
solidarity entire' les parties,
les communists apportant
d6mocrates-chretiens. Le 9
n'otamment leur appui aux,
mai 1978 le corns crible deo
'balles d'Aldo Moro, prdei.-
dent de la democratie-chre
tienne, ancient premier mi-
nistre avait 6te retrouv6 au
Centre de Rome.



Controversy
autour des
,OVNIS, DE
VALENCE
Valence(Espagne) (AFP)
La majority des passagers
de lavion , qui
selon e'quipagde aurait ete
poursuivi lundi par des ob
jets volants non identifies
(OVNI) au-dessui de Valen-
ce ont affirm (n'avoir r:en
vu. Iis accusent le pilote
d'avoir masque upe defail-
lance technique qfi l'obli-
geait A atterrir derriere des
Ion des temoignages recueil
lib mardi par ia prebse espa
gnole.
58 des 109 passages alle
mands ou autrichiens ont
sign un document allant
dans ce sens et ont prote-Lte
aupres de leur ambassade
)pour cc qu'ils estiment etre
une de la part
de la compagnie propre'tai
re de l'avion. sTrabajos Ai'
reos y enlacess I(TAE).
Selon la version du pilot
et copilote, confirmed mar-
di f t'AFP par le sous-direc
teur de la TAE, l'appareil
avail ete suivi par des Ovnis
alors qu':l volait de Palma
de Majorque It Tenerife
Les Ovni0 degageaient une
forte luminosity qui pli la cabine de pilotage
d'une strange lueur rouge
tre,. Scion ce'te version, les
etranges eng'ns montaient
et descenda:eat et le p lo-
Le a pris la decision de chan
ger de route nour eviter la
colli,'ion.

Toujours selon les memes
sources, les Ovnis auraient
Wte detectes par le radar de
l'aeroport de Valence et un
radar militaire. Un avion
de chase aura't dfcolle de
la base militaire de Los
Llanos (province d'Albace-
te) et les ovni; auraient a-
lors disparu.
Le Sous-Directeur de la
'1AE a affirm^ que les auto
rites de l'aeroport de Valen
ce n'avaient decei6 aucune
defaillance technique apres
une inspection de la Cara-
vllee et que le pilot n'avait
pris la ,tres bonne deci-
sion d'atterrir que pour
preserver la e,;curitf des
pa saugelrs.
Le Sous-Secretariat a l'a-
v'ation civil du gouverne-
ment espapnol s'ct refuse
a tout commentaire, alors
que lc M n'sl^re de la De-
fense a indiqug qu'il s'agis-
sait d'un spujet .
Certain minliex de l'avia-
lion c&vile on': ind'qu ce-
pendant 0ue !4' mvstfrieux
ovnis pouvaient etre des ap
pareils de la sixidme flotte
amfrcaine.


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME ?

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAILF !

flae^ e^ stca V/Jacc^^ e co< r dertar> s^<^


'-1--' -~~--------- --- 7


MARDI 13 NOVEMBRE 1979

L'ARME DU CRIME MORO -


CAPITOL
CAPITOL 1


IMPERIAL
iMPERIAL 1


MARDI 13 NOVEMBRE 1970 MARDI 13 NOVEMBRE 1979


Avant 5h G 5;00
Apres 5h G 8;00
4 CHAMPIONS DE
SHAOLIN
CAPITOL 2


12h 2h 4h G b;00
6h 9h G 8;00
JESUS DE NAZARETH
26me parties
IMPERIAL 2


MARDI 13 NOVEMBRE 1979 MARDI 13 NOVEMBRE 1979


PRIX UNIQUE
$ .-oo
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
EN VOITURE SIMONE
CAPITOL 3

MARDI 13 NOVEMBRE 1979
PRIX UNIQUE
12 h 15, 2 h154 h 15
6 h 15 8 h15, 10 h 1.3
$ 1-00
MELODIE POUR
UN TUEUR
CAPITOL 4


12i 2h 4b G ;0
6h 8h 10h G G 8;00
SENATE D'AUTOMNE
IMPERIAL 3

MARDI 13 NOVEMBRE 1979
12h 2h 4h G 5:00
6h 8h lOh G G 8;:01
JESUS DE NAZARETH
lere parties
x x x x

CINE TRIOMPHE


MARDI 13 NOVEMBER 1979 SALLE 1


PRIX UNIQUE
$ 1-00
11h45 lh45 3h45 5h45
7h45 9h45
TRINITA VA TOUT
CASSER
XX L. 1x

ETOILE CtNE
Mardi a 6h30 et 8h30
LA FEMME VIPERE
Entree G. 2.50 et 3,50
Mercredi a 6h30 et 8h30
LA FEMME ViPERE
Entrfe G. 2.00 et 3.00
Mardi. 6h30 8h30 G 2;50 3,5C
LA FEMME VIPERE
x x x x

REX THEATRE


HAIR

Entre $ 1.50 et 2.00
SALLE -
LE SAUVAGE

Entr6e : $ 1.50 et 2.00
SALLE III
Dr. FRANCHISE
GAILLARD

Entree : $ 2.00

0 SALLE IV
L'HOMME EN COLERE


Mardi 12h 2h 4h 6h 8h lOh PARA!
IYAMIEN OU LA
MALEDICTION No 2 Mardi 12h 2
Avant 5h G 2;50 6h 8h 10h G
Apres 5h G 4,00 5,00 LES 18 PINI
Mercredi A 121- 2h 4b 6h SHAOLIN
8h1 1Oh
DAMIEN OU LA x
MALEDICTION No. 2
Avant 5h G .50 CINI
Mardi 12h 2
IRAN AMBASSADE : 6h 8h 10h C
Reactions apres LES MOEUR
la decision du BOURGEOIS
President Carter x
(Par >atrice COILEN)
WASHINGTON, AFP) MAGIC
La decision du President Mardi
Jimmy Carter de boycotter Mardi 6hc
le petiote irantlen en re ADIOS CAL
polnse la prise dotages Entree G. 3.
de lAmbassade des Etats-
Unis m Tehsran est gnerLa Mereredi (6
element accueillie avec une LA PETITE
satisfaction in'ele d imoul. Entree G. 5.1
tude par 1 option publi- Jeudi A 6h e
que americaine. L'ESPION ,Z1
Les premieres reactions Entree i I
de 1 homine de la rue, don't Vendredi &t
se font 1 echo mardi les
quotidiens, son't positives. Seance unique
Les amaricains pensent ge GRAND GAL
neralement qcie les mesu- ARTISTIQUE
res annoncees par le Ch.ef 1re parties:
de la Maison B.'.,nche, ie tackle varie,
debloqueront pas la situa GOURMAND,
tion a 1 Ambassade, mais BARTHELEIM
constituent neanmoins une la chanson,
premiere riposte o 1 intran 2eme parties .
sigeance de 1 Ayatollan COMIQUES
Khomeiny.DE MAITRE
Toutefois. les idclara DE MAITRE
tions rassurantes des ex- BELBOQUE
perts selon lesiuelles 1 ar moignages de
ret des importati'ms de le. naires.
role iranien aulait peli
ou pas impacti, est accueil Entroe G. 5,1
lie avec sceptic.ame. Dor3.s Samedi b 5h
et deja, le gouverneur ue ORPHEO NE
Californe, Minsieur Ed Toute la fee:
mund Brown, a dccide de de RIO
leintrod lire le system C;e Entree G. 3.(
rationnement en0 vigueur
1 ete dernier, LItorisant
les automobilistes a ne lai
re le plain qu ui lourr sur RANCH
deux eni lone.ion cu nume
ro d immatriculalion de Mardi 13 No
leur voiture. PAPILLON
Le sentiment, prevaut Mercredi 1
que ces measures vont etre PAPILLON
etendues a d'au;res eats et Mardi 13 No
que les longues files d at- Mardi 13 No
tente devant Is stations ser PAPILLON
vice vont fair leur rfappa
rtlion. Mils les amfricains x
sont prets Ifa:r-e le sa-
crifice. ,Sil 12 iaut, ie CINE O'
prendrai uin travail oh jo
n ai pas beson d essence-. Mercredil 1
confie un chauiffcur de Entree G. 1.
Taxi New Yorka.is, < absolument quei nous sor- 7 HOMMES
tions nos gens ue 1.>. Mardi 12h 21
Geste symbolquc, le Pr G 1;50
sidcnt de la. Scieti pro- ASSAUT SUI
prietaire du celeh.re circuit
automobile de Daytona, en x
Floride, Monsieur Bill
F ance, a decide de rtdui- ACTI'
re de 10 pour rent la dis- A T
tance des comnoetition .s qi CULTI
se droiileront la semaine DE L'1
prochaine h 1'uceasion de F AI
de la f te du Thanksgi- FRAN
ving5. D HAIj
Dans l'immediat, les a-
mdricains conlinuent de Mercredl 14
suivre here par lieure les 16h30
demrniers ddveloppments' de
la situation a eheran, oh CINEMA: <(
une faible luieur d'espoir la roseel
semble poindre' .devant 1'ns Eftree libre
semblde de la 110sition ira (cartes A ret
nienne. riat de 1'Inst


MOUNT
h 4h G 2;00
G 3;00
CES DU


xxx

E LIDO
h 4h G 1;50
G 2;00
RS DE LA
IE
X X X

CINE
et 8h
IFOHNIA
00 et 4,00

6h et 81

00 et 6,00
et 8h
UJI M'AIMAIT
00 ct 4.00
6n30

.e
LA
E :
SKETCH spec
lMisLEO LE
VERTULI
AY vedette de
et guitarist.
NEUF SKETCH
SUR LA VIE
VICTOR ZA-
d'apres les te-
e deux octoge-

10
iet 8gh
GRO
rie du carnaval

10 et 4.00
xxxx

0 CINE
v

Nov.

vemrre 1979



LYMPIA
h 22h 4h
50
SG. 2.00
'l L'AUBE
h 4h 6h30 8h30

I LA VILLE

:x x

VITES
LJURELLES
INSTITUTE
ICAIS
ri



'hvuverneur de


tlrer au Secr6ta
titut frangais).


PAGE 3

- -j *


CITADELLE



VOUS PROPOSE




8 Jours au MEXIQUE


DU 1 AU 8 DECEMBRE 1979




au prix incroyable de


$699.00



'go



CE PRIX COMPREND:





0 ... Le billet aller- retour Port-au -Prince



Miami Mexico A capulcoMiami


SPort- au -Prince




... L' hebergement au Mexique, en chambre



double, dans des hotels de luxe [3 nuits


a Mexico a l'Iotel Maria Isabel, 1 nuit


a Taxco a 1'Hotel Holiday Inn; -T-nuits a


Acapulco a l'Hotel Hyatt Regency] \


... Les transferts aeroport hotel faeroport


... La visite de la ville de Mexico



.. La visite des fameusee Pyrfamides



de Teotihuacian et de La Bifsilique



de Guadalupe


Une excursion a Cuernavcaca et Tax-,o



.. Une mini-croisiere dans la B'aie



d'Acapulco


... Le port de 2 bagages; les taxes et



services a V'hotel



. Un Guide-accompagnateur


.. Un arret facultatif a Miami au retour





Le nombre de places est limited Contactez nous au plus vite pour

inscription et reservation.-





AGENCE CITA ELLE


35 PLACE DU MARR( INCONNU 35

TEL : 25900
-~~ -~ -~~--. ~ ,4__ _ _ _ _


DANS NOS CINEMAS


-~-~---~N~~~ i~-- ~ ~C -C~


_ -~h~YYCYIWI~~LI1~LIC~LFY~


-- ---------- -


i


a







PAGE 4


ATTANTAT

CONTRE L 'A MBASSADE UR

D'ISRAEL A LISBONNE


I-khi.nn (sAIl'P)
l. Amllis a.ss.iis-sur dlsra's l nil
ortiil.it M Ell isrslin s El-
di ',1 !)- nil ., i t I' lh'o e r' -
lllnilt bhi.ss!e mis srdi nil ltin
dllns. uii itl telni l l ors s (q1 lsl
.sIilpprstili i ,nitrer dans
(1 iibisislde slltuee dains
Irt por:lpherie de LIbonnie.
SLattniitsal, qt n'avait pa,'
pis (teI rsvolullqu6e it 121
Olnt, is elhime'nti fall iln
inmort ei trois aultres blesses,
don't le chauffeur, un garden
du corps de I'Ambassadeur
et un policler portugais ein
faction devant l'Ambassa-
de t
Selon 1'Hopital Santa Ma
rsu of les blesses ont ete
Sconduits, l'ambassadeur ne
souffrlrait que de legeres
b bss.ures ats bras dromt, tan
-dis que les autires blesses au
ralcnt requ des eclats de
grenade ia la face et ta lab
donen.l

-Cela confirm les informa
tdlon, saion lesquellos les
tssalllaiits dunt le nombre
it les mobiles sont encore
inconnus auralent attaque
t' aide d'armes automati-
ques et de grenades. Le
Chef de la police de L'sbon
no a declare qu'il s'agis-
sai d'un attentat t 1lespa
gnoul n.
C'ast la premiere fois
dians son histoire oue le Por


tugal est le thletre d'u


ill lttnll,. Les observateurs
loteilnt, d'tutre part qu'll y
ia ilul smailne .' est itnue
danls la capital portugalsc
islie granllde conllirl'oncc de
sol hdrite avec le monde a-
r abe t la Pnlestine, a la-
quella a part.c'pe M. Yas-
ser Araful president de
'OLP.

Immedlatcm-nit qprds que
lattentat alt etle connu,
-l'associatllon des amis des
amis des pays arabes, l'a
condamne < ce,, ajoutant que cet cacte
condamnable est .fait pour
denigrer l'mage des person


Lisbonne (AFP)
L'attentat cumm s mardi
martin contre l'Ambas:;adeur
d'Israel a Lisbonne a 6te
comnmis par dssix personnel
circulant, A Bord d'une voi-
ture blanche, onL affirmed
des t6moins.
Solon eux l'un desi assail
lanLs, blond et vetu d'une
gabardine, serait descend
de volture avec une mitrail
lette h la ma n et auralt
fait feu au moment oit l'am
basadcur, M. Ephraim, El-
dar, allait penetrer dans
1',mmeuble abritant 1'Ambas
sade.


nes moderees et senses qui Celle-ci, sit:.ee au troisid
defendant la cause arabe>. me etage, n'enploie que 4
Israel a une Ambassade a personnel a statut diploma
tisbdnne depuis le mois de tique. L'ausre agresseur, res
mai 1977. Mais au moment tant au volant de la voiture,
de 1'teablissemnt des rela- a lance selon ces temons
lions diplomatiques entire une seule grenade, bles'ant
les deux pays, le Portugal tro's personse-, le chauffeur
n'a pas envoy de represen de I'Ambasadeur, un poli-
tant en Israel. cier en faction et une pas-
I1 existed au Portugal un sante, gribvement blessde ia
consensus entire les dffd- l'oeil.
rents parties pour 1'etablisse- Le garde du corps de l'am
ment de relations amicales bassadeur a ltd tue par bal
ausji bien aveo Israel qu'a les, et 'ambastadeur bless
vec le monde arabe. En ve- au bras et is la cuisse, 1'a
nant a Lisbonne la semaine egalement 6te par balls.
clernaire, notamment pour Toutes lea polices portu-
negocler l'ouverture d'un bu gaines ont eat mobilises pour
reau de I'OLP. M. Arafat4' retrouver les agreaseurs, et
n'a pa demand au Portu la surveillance a ltd renfor
gal de romore ses relations cee aux fronltees du pays


MARlTI 13 ,NOVEM I E 19 79 -


IRAN-AMBASSADE: LA DECISION DU PRESIDENT CARTER


Washington (AFP)
Le President Jimmy Car-
ter, en ordonnant lundi l 'ar
rot immddiat des Importa-
tions amdrica'nes de pdtro-
le iranien, a prudemment
pousse d'un c''an la riposte
gradude des Elats Unis au
regime de l'Ayatollah Kho
melny qui dei.ent depuls
hult jours uns- soixanta'sne
d'otages americains a Teh6
ran.
,Personne ne doit sous -
estimer la determination des
Etats Unis de ne pas per-
mettre le recours au terro-
risme et b la prise d'ota-
ges pour ip.poser des exi-
gences po.tiqiiess, a averti
le president amiericain.
Impuissant Ince aux sou-
bresauts de cftte nouvelle
phase de la iianienne, le
gouvernement americain a-
vait ces dernirrs jours deci
de de ne plus livrer a ItI-
ran des pieces d6tachdes
pour son matdr'el militai-
re et d'expulser de son ter
ritoire les etudliants iraniens
en situation irreguliere.

Cet arrft des importa-
tions de prtrole d'Iran ne
devrait pas sisctter i Tehh
ran de mesurep 'de reprlsail
les centre les otages dete-
nus a I'Ambaorade des E-
tats Unis, estime-t-on dans
l'entourage do M. Carter.
On concede (ependant ai
Washington ne pas voir non
plus comment cette deci-
son pourrait ficiliter leur
liberation,


un tel avec 'Etat hebreu. et I'arroport de L sbonne. En fa't, M. Carter, face e r e a

Es30Booeceoeoeoeoos//////o//B//!0 oo7. i o ! io


ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS








VERSAILLES BIGIO FRERES







vous propose






SORIS la montre suisse de confiance!



ORIS la premiere montre de sa categorie!




ORIS vous donne toujours l'heure exacte!




ORIS super etanche anti-choc antimagnetique!





eJ



































SORIS en vente a Versailles Bigio Freres qui vous garantit



votre montre a 100o/o



Versailles Bigio Freres pour ceux qui ne veulent que le meilleur!




ORISORS ORISen vente Versailles Bi OFrres quORIS ORIS garantit


les consulta-





























O

























9
aeo











0



















bq



5i







ce







^\

Q


la pressios crolssante d'une
opinion publique en prole 4
une colere sourde, se devait
de faire queique chose pour
tenter de satisfaire les acti
vistes. Du mime coup, .a
Malson Blanche esp&re que
le rega n actual de patilo-
tisme se traduira par une
reliance des efforts volontal
res d'6conomes, d'energie.

Psychologiquoment, cette
rebuffade americaine pour-
rait etre plus important
qu'il n'y parait de prime a-
bord: c'est en e I f e t
la p r e mi 6 r e fois
qu'un pays industnalisd ra-
broue un p.ys producteur
de pdtrole. Le; Etats Unis
achetaient 700.000 B-J comp
tant A 1lIran, sot environ 4
pour cent de la consomma
tion americaine. Mime au
cas oft 1'affaire des otages
de Tehdran trouvait une is
sue satisfa sante, cette in-
terruption ues chats de
brut iranien scra mainte-
nue, indique-t-on de bonne
source a Was.h'ngton.

Les Etats Unis nont pris
aucune mesur", affirme-t-
on par ailleurs pour aug-
menter leurs achats de p6-
trole a d'autres pays et
n'ont pas l'intenton de le
faire pour ne pas etre sou
mis a des augmentations de
prix.

Le gouvernement amdri-
cain, par centre, parait n'd
tre pas dispose iA instaurer


son de cerdalee amdrica'nes
h i' lIran (un delih milliard
de dollars par an).
Mais au-delh de ce coup
de semonce sans grande con
sequence pour 'Ir7ta, les E-
tats Unis ne disposent tou
jours d'aucune prise sur les
autorites iraniennes avec les
quelles les contacts sont en
core extrdmement difflc'les.
Un haut fonctionnaire ame
ricain a reconnu lundi que
la situation en 6tait pratl-
quement au m me point
qu'il y a une sefma'ne, c'est
a dire dans une impasse to
tale.
x x x x

L'ARRET DES
IMPORTATIONS DE
PETROLE IRANIEN
AUX ETAS iUN.IS
WASHINGTON. 12 NOV
(AFP) -
Le President Jimmy
Carter a annoncd, lundi,
l'arr&t total des importa-
tions de pdtrole iranien
aux Etals-Unis Dour faire
face a la situation gu'il a
qual'fiae de gravee> crde
par la prise de plus soixan
te otages ameticains h
l'ambassade des Etats-Unis
i Tehdran.

Au course o'une allocu-
tion radio tdldvisfe, le PrI
sident amdricain a souli-
lignd avec fermet, que les
Etats-Unis .recours au terrorism pour
imposer des exitences poll
tiquess.
M. Carter a. d'Eutre part.


WASHINGTON 12 NOV M. Brown a de son cot6
WASHINGTON i2 NOV ddcdI; par aolidaritd avec
(AFP) dcsion d Prsident le President Cartar; de rm
Carter de suspendre les im tablir le rattonnement de
porteraton de upendles ira-m essence en California.
nien poourrat ne pas avoir Quant au Sdnateur Kenne
de consequence pour les dy; le principal 'adversaire
consommateurs anidricains, J;mmy Carter pour l'in
a dcdelar6 lundi M. Albert vestiture du parti democrA
Gord Id6mocrate du Ten- te; 11 a declared: fessde), membre influent a peu prds fait la meme
de la sous commission de 1'6 chose que le President dans
nergle de la Chambre des cette affatare.


reprdsentants.
Pour M. Gore en effet,
on peut s'attendre que les
approvisionnements mon-
diaux en pltrole demeure-
ront 'inchangds et que l'on
assistera, apres la decision
americaine, a une modifica
tion, du partage actuel de
ces approvisionnements. Le
pdttole iranien rue les E-
tats-Unis n'aclieteront plus
Ira aux autres nations.
Consommatrices qui, a
leur tour, achdteront molns
ade pltrole d'autres sources,
libdrant ainsi certaines
quantitds qui pourraient
ltre achetres par lea Etats
Unis.

D'autre part, un porte
parole de la compagnie
eExxons s'est refused a for
muler le moindre comment
taire sur la adeision Ju
President Carter. Il a re-
grett6 toutefois t uc cette
decision du ait lte prise
sans qu'aucune riesure alt
6td pr6alablement prlvue
pour faire face aux consa
quences luil pou raient on
rdsulter. -iNous ne sommes
pas plus prlts qu'll y a un
an, pour faire face it un ar
rmt des approvisionnements
iranlens, a-t-il cfit>.


L'IRAN ANNOUNCE AUSSI
UN ARRET DES VENTES
DE PETROLE nUX
ETATS-UNIS

F TEHERAN, 12 NOV (AFP)
Le conseil de la rdvolu
tion iranien a ordonn6 1'ar
ret des livraisons de petro
le atx Etiats-Unis. a decla
rd lundi soir M. Sadegh
Chobzadeh, directeur de la
t6l6vision iranienne.

M. Ghobzadeb a ajoutL
au 1'oreane su nkm '! a


pays qui gouveine colle-
gialement le pays, avft
donno l'ordre A M. All Ak
S bar Moinfar. nufnlst du du
Sp6trole, d'applhquer- immi-
f dialtement cette measure
Le directeur de la t6ldvi
0 Slion a anponcI cette ddcl
lon peun apr6s que le Pr6
sident Jimmy Carter out or
y donnA un arrlt des Impor


kS


L? Se6nateur Frank Church
(democrate de 1'Ohio); Prd
silent de' la commission s6
natoriale des affaires Itran
geres; a estim6 pour sa part
que las Etats-Unis ne de -
sa'ent pas acheter tune seu
le goutte de petrole iraniens
tant que le personnel de
1'ambassade dcs Ltats-Unis
a Tlhdran serait retenu en
otage.
x x x x

Plusleurs parlementaires
radoutent cependant que
cette decision provoque une
vague de panlque chez les
automobllstes amlricains et
recommandent des measures
de rationnoment de 1'essence
eCette measure n'aura pas
beaucoup de consequences
pour 1'Iran. C'est icl; aux
Etats-Unis; qu'elle en au-
rae a declarT M. Henry Jack
son; Prdsident de la Commis
sion Sdnatoriale de 1'ner-
gie. breux automobiliste vont se
ruer a la pompe a essence
pour faire le pleins; a-t-il 1
ajout&.
,La ddc'sion du President
Carter d'arreter les impor-
tations de p6trole iranien
a le soutien de chaque ci
toyen amdricain en cette
plriode difficiles; a ddcla
rl de son cotd Mme Ella
Grasso; gouverneur du Con
necticut.



Pharmacies
assurant le
service cette nuit

MARDI 13 NOVEMBRE 1979

PERPETUEL SECOURS
Rue du Gentre
iHRnIST ROI
CHR ST ROI
ST ANTOINE
Blv J, J Dessallnes

A x x xx

PETION VILLE

DU SIECLE
Rue DarquinA I


. . . . . .


tlons talent en course awv e
les allies des EtdttsUnls
a prqpos d'autrt, moyens
pour fire pression sur 1'V-
ran en yve de nsettre fin
a .la prise d'otages.
Leas mportatims; de p6tro
le Iraniaen ciq cent mil
le barils : jotus reprd.
seatben.t environ trois pour
cent de la cosmmation
amlricaine.
Le chef de la Maison
Blanche a indqud titue' des
etudes talent en couis pour
voir .comment la reduction
des approvisionnements pou
vait -bre compensle. II a
appel. les americains it :.
miter -leur consommation
dnergique.
Le President a confirmed
cue les Etats Unis conti-
nualent t utillaser routess
les voles diplomoulques pos
sibles pour obtenir la libi
ration des otages deterias
t 1l'ambassade pat des etu
diants Islamiques deDuls
le 4 novembre
Il appelle les amdricalns
A continUer de faire preuve
de revenue pour ne pas
mettre en danger la via
des prisonniers.

M. Carter a r6affirmd que
l'extradition du Chah; con
edition impose par les etu
diasnts iraniens qui se south
saisis de e'ambassade, Itait
ainaccep tablet.
La suspension des impor
stations est la premiere me
sure concrete prsie par lt
gouvernement amdricatn
pour repondre & l'occupa-
tion de l'amba.sade.
Les Etats Uni ont,; toute.
fois, Igalement asecidd di-
manche, d'appliquer strls-
tement les lob sur l'immi
gratin. Des \ procedures
d'expulsion visant environ
quatre mille .tadiiants Ira
niens sdjournant illIgals-
ment aux Etats-Unis ont
ete mises' en route
La decistos praise par
Washington en ce qui con
cerne le petrole possible
d'un embargo du gouverne
ment iranien intervient a
lors quei des rumeurs persis
tantes dvoquent la possibi-
lit6 d'un emba:-go du gou-
vernement iraniaen sur les
exportations de pdtrole Ia
destination de hLats-Unis
x .a x

A LA DECISION DE
CARTER


tattons aux Btata-Unis de
petrdle en provenance d'l-
ran.
La decision dou conseill
de 'la revolutionn irafiesr de
.cesser toute lilvaison de p6
trolp aux Etats-Unis, a
poursulvi M. Sadegh Ghob-
zadeh, a 6t& pris-e ll y a
deux.PL ttols jours,.
Le directeur de la t61-s
vision, qui a annonc6 la 'd6
cislon a 23 H 50 heree ,l6
cale), 20 H GMT. a estim6
que V'arrit des expectations
de petrole iranien 'aux
Etats-Unis seralent plus
dommageable pour les
Etats-Unis que pour lA Iran
qui a, a-t-il expliquo

Evoquant le blocus dco-
nomique don't Washington
a, selon lui, menace 1'Iran
M. Ghobzadeh a qualified
cette smenace>a ed'illusoi-
re> et sd'insigtifiante., 11
a rappel6 que les, -amdri-
cain ont, en vain, soumis
Cuba ai un blocus similaire
a conclu M. Ghobzadeh, ne
.changera pas la ddtermi-
nation du people, iranien
6 letter centre 'l perialis
me. ,L'objectif ou people
iranien est clair: 11 est do
se libdrer du joug lconomi
que et iddologique de l'Amd
rique)>, a-t-il conclu.

x x x x
REACTIONS IRAN
WASHINGTON 13 NOV.
(APP) -I
La decision du Prdsident
Carter d'arrtter immddiate-
:a ament les importations amd
ricaines de pdtrole irani'en
a 6td tris ben accueillis
lundi soir dans les milieux
politiques americains.
Plus'eurs candidates i la
Mason Blanche; don't le
Senateur Edward Kennedy;
le gouverneur de Califor-
nia Edmund Brown; et deux
rdpublicains; l'ancien gnu-
verneur du Texas; John
Connally et le Senateur
Howard Baker; ont rendu
bommage a la fermetd
don't a fait preuve le Pre
sident Carter i1
a ddclard M. Baker qui fal
salt champagne en Pennsyl-
vanris; landis que M. Con
nally dlclarait : Je sou-
tiens totalement l'action
Sdu Pres'dent Carters.







MARDI Il NQVEMvBFIE 1979


PAdE B


iSult dte la lr'e page)

.olll. (1il (d nniI re nviIalll.
()Ill l iii no ild Ilordle 1 et le
.vil ri 'pi'i'ltirt e possible. El-
l' esl liIe dlo c holx, des
cinlira ii Il'l trlbulalrei d<'
'erlt niinl ", options o(r lim1l6pr o
viU. Invisible ill.t Lou ljours
lI c nii re pli ed 1111 palpable,
llil InnriI ble Dan', le llvre
dit sItilsi l Labii chil, lout,
:.llp llrl I s' s c, ai-te on sO r1 -
rhisanl .nl nvix mum pollu"
I nesor voir la trans 3arencet
dV itV l ioin ptiturrial, appe-
I ir on11 niestit', con nmilInca
llf., ipidt qiclii:- ,

De cc lax-. les titr s me-
mies de ehiique vole du li-
vre forment A eux s uls des
giboulees mervellleuies ofi
l'ldee force va s'atomiser
d'Aube na'ssante, de Cory-
phee. de S-vt viviflante et
d'Amour durable crIstalises
ln stalactites.

SL'on comproad blen que
e souffle romanbtque quii
esq present doiue- l'ouvrage
dr ia sotil v:. s'efforcer os
tensiblemen, pour faire pla
ce a une certa.ne consc en-
titation de l';,e qui est ap
pole a voutinir le dialogue
constructif et dir!ge -par le
bials des protpponlstes. Et
Ie d alogue est al pour em-
pecher ju terry. nt le diborde
ment du romanesque pou-
vant augmetri r le niveau
d'litopie capable d'entraver
la march de l'idee force.
C'est ce qui crxe catte ten-
s!on dialect-que de 1'oeuvre
qui s'expl'que par 1'omnipre
sence du raticnnel et de Fir
rat onnel: du b'en et du
mal; de la fuite du temps"
et du desire de vivre des cho
sos et des etres.
Une illustration brfilante
de ce conflict 'He lirrationnel
et du rationnel qui soutient
cette tension d alectique est
donnee par Rassoul a tra-
vers la personnel de Char-
mant Pelletier et cell de
Ti Jerome -.urnommie jus
te titre Monsleur-Le-Pisto-
let. Le brave Pelletier lut-
talt de routes ses forces
pour son pays; 11 aimait
ce people heroique qui a-
va t pousse bien loin son au
dace jusquI conserver mal
gre vent et marees deliran
les, son heritage sacred: sa
culture et -on originalites.
,Constetataire, il l'etait plu
lot dans les actes.,Bon origi
no venait du fait qu'l a-
vait heroiquement tourney le
dos aux hommec de sa class
se qui A catie de leur al-
Jiance avec I'Emp!re du
Grand Nord; ce,, hommes
qui pronent un me farouche. cL n'hesitant
pas a vendre le pays au ra
bas It des eltroinger, de tout
pc0 l;:..
Quant., Ti Jerome, c'est
un aigri; un sous-,develop-
pi' qUi va crotfiterj de '.a


frustutIon pour faire in-
conscienllnent plus del mal
xuii' hcl blenl, lI sera I'a'me
rbvie des t,oul pulssants. TI
J roi'ii' tidemcurna'L torture
palr 1'nconclllable conflit op
posant stsc rves illusolres
I\ son vi'el -veixu quotidlen.
-Bourc Ofiissalre 11 li'tait;
mau s sceia ne 'empichalt
'pas d'dvoluer dans ses voles
ocllouses mnenant aux crimes
,et, aux laches assass nats.

De ses propres mains, il a-
* valt mis fin ft plus d une
vie cltoyenn-. Un sous
developpement ,iumain ani
miant ,es fac.iites d'Hom-
mei.


Nous voyons par l-. que sulvre une
l'etsence meme des choses le devenli
n'est Jamais perdue dans 'i gender d
nertie ou la nu t du temps; I'h'stoire;
elle est just obscurcie ou qu'on ne
recouverte de bouffees ex- diriger sa
crcementielles des marginaux ble, ration
pmmne Ti Je.ome. Cepen- conflict, ci
dast, cet embfiches ne font dialectiqui
que renforcer, fortifier da- forces, de
vantage l'idee force et ses luttes inc
corollaires qui deviennent L'etre e
du coup des signes avant- doit lutte
coureurs d'une ineluctable
transformation social qui
se verra materoalis6e, tout
d'abord timidement dans IRAN I
eLe Loup-Garou-Blanc>>; en A
suite d'une fagon plus fer-
ma nuis trancnhante dans


<,Le Fic'usx; et linalement
de tout son poids, cinglan-
te, ayant l'odeut d'une trom
be dans la mort du prophete....

Nous voyons qu'a l'aide
du merveilleux, a travers sa
schemat que constructive, 1'i
dee de Rast oul Labuchin a
fini par immerger dans l'air
pour s'incarner et se reali-
ser dans l'evolution de son
universe. Un univers concrete
et uniform. Un monde qui
devrait etre Funvers lui-
meme. D'un cote comme de
l'autre, malgre les enclumes
qui apparaissent comme des
accrocs naturels. c'est tou-
jours la meme confiance, la
meme fol au progrfs. Que
ce soit avec la mort de
Charmant Pelletier; que ce
soit avec le deParras du
Loup-Garou-Bla(c, baptisee
Elena, symbole de domina-
tion et de sciv'lisation)
blanche; (La sensililite est
negre, (mais 1i culture est
Helene! disait piteusement
Senghor): qve ce soit la
mort du figuier qui permet
tra la naissance de nouvel-
les pousses. de nouvelles ti-
ge' h. travers une seve peter
sellement vivifiante :

nouvelles
Et de nouvelles flours
Peupleront la nature et
tu seras toulours
Geant de la Forets.

Icl dans Ficus, il faut si-
gnaler la poes.e qui se de-
. .. ... -


LE BISTROT


Restaur~t -- Bar .. Grill,

Pizzeria Creperie


gage d'une
suave, met
et dans le
bys',al's di
nesque se
cetlt voloa
s'accrochel
un avenir

s-Tue-m
-Je he
-Tu m'a
-Pour 1
-Qu'atve
-La mar

Que ce
Grenad ne
a sasslin,
meure la
tout arrlv


press la decision americaine


TEHERAN, (AFP)
Mesure , epri-
tentions, fian.e>, ont eti les pre -
mirers comment.tires ira -
niens a 1 anncnce Lundi
par le President Carter de
la suspension des impor -
tations aux Etats-Unis de
Petrole iranien et d au'Ires
measures iventuelles, et re
presailles a la suite de la
prise d otages A 1 Ambassa
de amiricaine f Tehiran
Le conseil de la r -volu-
tion avait d'ailleurs ordon
ne, avant mine la deci -
sion du President Carter,
I arrest des livraisons de pe
t-ole iranien aux Etats -
Unis, a declare immediate
ment apros qte 1ut annon
cee la decision de Was -
hington, Monsieur Sadegh
Ghobzadeh, Directeur de
la radio Tdlevision iranien
ne.

Deplus, a-t -il ajoute, cet
te decision du conseil de
la revolution avnit 6te ori
se joursr>.
De sn coLt, 1. Ministre
iranien du petrole Mon -
sieurAli Akbar Moinfar, a
estime que 1 arret des li-
vraisons de pe;role aux
Etats-Unis pe-inettrait fi
nalement a 1 Iran de fai.


LES CONDITIONS
D'UNE ISSUE
SELON M. SADEGH
GHOB3DADEH

TEHERAN 13 NOV. (AFP)-
La liberation des otages
de l'ambassade amn6ricaine
ditenus par sles itudiants
Islamiques,> depuis neuf
jours pourra etre erivisagee
si les Etats-Unis acceptent
e principle qu'il ont pu ac
ciueillir un criminal; s' ls
acceptent la formation d'un.?
commission d'enquete anter-
natlonale charge de prou-
ver i1s crimes du Chah et
se plient ensuite aux dsci
sons de cmtte commission
pour liver a l'Iran.

M. Saxcigh Ghobdzadeh;
alrecteur de la television
iranienne; au course d'une
conference de prasse mardi
mat'n a Tihiran; ainsi
pose le problime d? la pri
se d'otages ,t de l'occupa
tlion de a'ambassade ameri
caine en declarant que o'I-
ran attendait de Washington
qu'il fass, <
vers le riglement nqgocie
en acceptant celtt seul2 so
lutlon.

ter n'accept.'ra pas; nous
garderons les otages; a-t-il
affirm. S 1i annonce claore
ment qu'll a pu accueillir
un criminal et s'il accepted en
suite qu'une commission
international enquete. Une
for's les crimes prouv6s;
11 faudra ensuite quil extra
de le Chah et rende les
biens du Chah a 1'Iran.
Nous croyons de toute faqon
qua cela arrivera ainsi tot
ou tarda.

Apris avoir rappel6 que
le blocus economique que
pouvaient envisager les E-
tats-Unis contre 1 Iran n'au
rait pas plus d'effets que ce
lui centre Cuba; M. Ghob
zadeh a voqui la decision
amiricaine de nS plus im-
porter de p6trole Iranien.
A ce propos; il s esst fM
licit tdu soul point d'ac
cord ainsi rialisi entire l'-
ran et les Etats-Unis; 1'un
ayant decide de ne plus ven
dre; l'autxi de ne plus a-
cheter de p6trole iranien>.


RASSOLUL LABUCJIN :OU LA TRANSPARENCE


re des b4nefices suppl4men
tires, 4tant donned que les
quelque cinq c( nt mille ba
rils jour pre.':demment
destinds aux amiricains
pourraient itre, selon lui,
vendus sur le march li-
bre, done a des prix sup- S
rieurs a ceux fix6s par 10
PEP ( organisation des
pays exportateurs de petro
le).

Monsieur Ghobradeh a
quant lui aftfirmn mardi
martin que la production rie
petrole serait vraisembla-r
blement diminiui6 en Iran
dans les quinze jours. Sur
le plan politique, Mon -
sieur Ghobzadeh v? declar n
que la liberation des ota-
ges amiricains, prisonniers
d'cltudiants islamiques xa
qui disent n'on,'ir qu'anx
ordres de 1 Imam Khomei-
ny, pourrait e'tre envisage
si les Etats-Unvs accep -
taient d'admettre qu'ils
ont acueilli, en la person
ne de l'ex-Chah. un cri-
minel et s lls acceptaient
la formation d une commis
sion d enquete internatio- .I
nale charge de prouver
les crimes du Cliah et se
pliaient ensulte aux d6ci-
sions de cette commission
pour le liver a 1 Iran.

La determinatcr des diants islamiques, qui oc-
cupenyt l'Ambassade amori
caine depuis neuf jours n e
tait pas entanmle mardi.
Ils sont toujourl aussi d6
cides t ne rel5eher leurs
soixante otages amiricains
que centre 1 ex-Chah
Les manifestations de sou
tien A ces cittidlants isla-
miques ase sont poursui -
vies, et, mardi martin, e
sont les a Bex ets Verts>
(troupes d 61ite de 1 ar -
mee iranienne) qui sont ve
nus offrir leurs services
pour assurer la epotectione
de l'Ambassade amoricaine


LES SUITES DE
L'AFFAI'RE
SHAKAA

Jerusalem (AFP)
Un climat fait de tension,
de confusion et de perplexi-
te regne en Cisjordanie a -
la suite de l'arrestation, di-
manche, de M. Bassam Sha
kaa, Maire de Naplouse.
Mardi, une gr6ve general
du commerce a itk suivie-
dans cette /ville. A Ramal-
lah, des, lyceens ont lanc -v
des pierres centre des vihi-
cules de l'armie israilienne.
D'autre part, si un certain
nombre de maires du Dis-
trict de Ramallalf ont effect ,
tivement pr6sent6 mardi
leur dimission au gouverne
meant mil taire, d'autres ont
indique qu'ils ne le front
qu'apris l'entrevue, atten-
due avec intirnt, que doit
avoir le Ministre de la D6-
fense Ezer Weizman avec
les grands notables de Cis-
jordanie. En tout etat de
cause, des rumeurs persis-
tantes indiquent qu'aussi
bien le regime jordanien
que la direction du eFatahc
A Beyrouth s'opposent f ces
emissions collectives.

Enfin l'affalre, Shakaa
semble avoir raviv6 des ri-
valitis de personnes entire
les notables du Nord et du
BSud de la Cisjordanle.
Haaretzi> indique pour
sa part qu'en pladant de-
vant la Cour Supreme la ne
cessltx de l'exculsion de M
Shakaa, le gouvernement
soutiendra quo celui-ci est
le rcoordonnateur des active
tus de 1'OLP, dans les ter
ritoires. occupis.


I u7 s A A x -cs5 -i- -


moment dtalt v-raiment fa
vorable pour revenir a !a
r6gulatl&6, remxclier 4e co-
mite tntawloir-. qui aE trop
dur6 et illre.de ,nouveaux
dirlgeants h la tite Ade la
FHF.


mes des majeurs, des adul
tes et le Mlnistere 1'a corn
pris et nous a olfert une
opportunoiL Puurquol done
reiuser de nous *ulss.(r clii'
sir nos propres cirlgean.s,
L'election d un Bureau
Federal par le Cunseil Na


problimes de no.re foot -
ball, est-11 touijors facll6
de nener a oalan les destl-
nees de la FHF
La -r6union du 25 Novem
bre Bera-telle vtahkent 'd6
cisive pour l'avenir de no-
tre sport-rol ?


e faqon tamlsoe,
ulee otu maximum
as profondeurs a-
e ce souffle roma
degage titanesque
ite do lulter, -de
r et de vivre pour
me.ilcur.

nol.
puls.
almes?
Iternite.
nds-tu?
ree basse>s.

.oll enfin dans
ou le mythe est
l'idi e force de-
lnmee: c'est que
e, tout passe pour
e evolution dans
r pr&tent et s'en-
dans Ia totallte de
de cette histoire
saurait expl quer,
ns un motif vala-
nnel, travers ce
e dialogue, cette
e des forces, des
s tens-ons et des
essantes...
an tant que etre
er pour son deve-


n r libertalre, en combat-
lant les mytlmes jonchant
son allbc et 1 homme, com-
me dans Grenadine, s'impo
se, so depasse pour donner
libre course at sa vie a son
histolre qui esx celle de l'hu
manite; qui est cette *suite
logique de forces qul se corn
battent pour en fa re sur-
gir de plus grandest.

Rassoul Labachin a fon-
c6 tite balssee dans le mer
veilleux pour donner son up
percut. C'est peut-btre pas
assez percutant mats son
livre n'a rien du conforms
me et s'emanelpe aisiment
d'une frustration vic'euse
certain et- d'une certain
claustration irritante. Sa
conception, sa mise en sce-
ne laisse parfois A desirer;
certa ns procedes schemati-
ques pichent trop par fact-
liti et n'arrivent pas a ega
ler les fouldes dimoniaques
de ces ecrivains latino-ame
ricains. Toutefcis, te sera beLe>> se lit avec une
joie mal contenue...

Frespel LINDOR


LE BUREAU FEDERAL SANS SES PETITS


LE RENDE VOUS DE L'AMBIANCE

CHAQUE JOUR


Menu special Lunch

S$3,60

CHAQUE SOIR

D NER DANSANT.

AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo" o

Mardi Soir .-Vendredi solr


:
Z TROUPES 0 SPECTACLES DIFFERENT CRiA-
QUE SEMAINE

Dans 6iJardins du Bmstrot

Une nouvelle Attraction




GOLF MINIATURE
UN DIVERTISSEMENT POUR TOUS CLUB liOUS.
JEUX BAR CLIMATISE


BISTROT

Tons les ours de

midi a I h du martin

Le Manoir 146 Lalue Tel. : 2-1809
->.>>ls>>>>>>>>> *


COLLE EN UN CLIN D'OEIL





CHAQUE GOUTTE




PEUT SOUTENIR UNE TONNE_



POUR TOUS MATERIAUX SOLIDES


UTILISEZ KRAZY GLUE,


AMPROSA



Angle des Rues Pavee et du Peuplke


o- - I I -- -1'. 1- 11 -1 1 1 -1 11 me w


I-


Cc~--^;i;~-~3=3=~=1`Lccl-~vrz~- _------------_


wviBiacxx^^'a'-syaaxxa'xsxaoafyaaafaaa'zw^^au'^m^uiif.ii^c' u


- n


V ob


............ ....~.......,._ ..~. .


Fc
to
nc
Sa
cl
le
d
pa
se
d'

si
g
tl
s"
si
i'
c
r
t

r

Sc
s

f
1
t
r
s

t

t


f
1


(Suite de la 1&re page)

aot Ballt1 mltiin, rassu-
It les espl its cinfus La
iuvelle affaire IiManno
non edjha rela'ix-e par
Le Nouvelliste, t e6te fina
ment soumise f 1 etude
un triumvirat approve
ar 1Assembl63 et compo
du Trdsorier de la FHF
Monsieur Ancdre Josaphat,'
'un membre de la Com-
tission des Svatuts (Mon-
eur Berraud et d un diri
eant du Don Bosco de P6
ion Ville qui lui meme
'y trouve intetess. Ce
ous comitie nonmm6 fera
ncessamment certaines re
ommandations au Bu -
eau F6deral pour les sul-
es necessaires.

Apris la pr6.rcntation du
rapport financier des res
ponsables federaux et des
lemandes d explication as
ez justes de quelques deli
gues sur 1 utilisation par-
aois abusive des fonds de
la FHF, une solid al-terca
,ion nourrie par le temp6
lament susceptible du tr6
sorier f6d6ral, faillit ag -
graver une situation ndceji
tendue mais qui finira par
se re'Lablir a I issue de 1 in
tervention assez modrdee
de Me Chalmers du Vio -
lette et un vote de cop -
fiance fait a Monsieur An
dri Josaphat.

UN E REUNION QUI
FAIT PEAU NECUtVE

Elle ne dev-ait 6tre cex
tainement pas comme le,
autres, cette since aui
sommet de dimanche dern
nier au Stade Sylvio Cato
La position nettement ht-,
tile des clubs de Port-au-
Prince et les r-clamation;
interminable des Liguc;
le faisaisnet u ressmntir.

Le point fort de cetti
rencontre dit-on extraord
naire restera indiscutable.
ment le probleme de la r(
fonte des Statuts et R6gl(
ments et notam-r.ent Ite
attributions liniim.ees des d
rikants actuols de It
F.HA qui n'ont ete en prior
cipe que provisoires. La.
porte a 6t6 ouverte voila.
deja huit mois par le Mi-.
niistere de la Jeunesse at
des Sports. Les ieleguds
presents avant h er matll
au Stade pensent que le


Pout le commit exc.utit tonal va-t-elle pour au- Uil vivra, vera
de la FHF aucune object tant rdsoudre les cilisants Alix CARRE
tion, sauf la manlire de
franchir la .porte d6ja ou-
v'rte. Monsieur Daniel
Beauvoir, president du Bui
reau, sopposa apnst promp I T
tement b la deniande d un R B-
reprisentant d tin club tie
la Coupe Prgdel ; tributions son-t cc terminer
avec ies chamnploinats na
. tionaux, resDecter les obli Presente
nations internationales de
la FHF, preparer un pro-
jet de Statuts &elon ,les-1:'0
tires definis par le Minis-
tire des -sports, convoquer /
le Conseil Naticnal en vuex. S im p lex
de sanctionner 1'6bauche
des Statuts .3t enfin passer
a 1 election d un comit6
executif regutier de la
FHF. Nous aaons 6t6 d ail
leurs nommn par 'le gouver --_ ... -
nement, poursuivit-l, et .
sera mal venap de notrq ..
part de remettre prdcisie- F
ment, notre dimission au0
Conseil National. Nous de
vons aftendre... I nest paos .
question pour le moment
de fire des elctlornst,
Une riponse tout A faith
bouleversante quin a pu
que mettre le feu aux Loe o
pes. Comme le t6moignT
1 intervention ragemrent im
pitoyable du deol-gui dx
1 Hatuey Bacardi\ : reau Fd6dral -ius a x6t
propos xet nous avons soas
crit volontairement a la .. .
demand du mninistere da
la Jeunesse et aes Sports.
... Notre foot ball est me
nao ; le Bureau Fideral
doit se sentir tris unstable
devant la situation actuel- Pour le contr6le du Temps.
le : prcaite des moyens,
indisponibili, et le, e sta -

soire lemp&ehe mN me de
prendre toute disposition Time Recorder
pouvant affected definitive
ment 1 avenir de inotre foot Watchman Clock
i ball Aujourdhui le temis
est venu. Une chance nouls
a it6 donnie. Pour la pre Service apres vente ar ie -
milre lois notre foot ball
va avoir 1 opportunity de 3] Rue Bonne Fol Port-au-Prince
choisir ses propres dir -
geants, des gens ft mime
de donner une structure va Tel 22117 -- 22417
able At la FHF. Nous sorn
mes des .noyen ----






I 13 R 97


CARNET SOCIAL


MICHELE SCOTCH CLUB


VENDREDI 16 NOVEMBRE

ENFIN EN HAITI, LES PREMIERES VEDETTES

de

TJIE INTERNATIONAL STARS REVUE

Grande soiree spectacle

Avec

-LA GRANDE CHANTEUSE DE JAZZ

Za bethe Wilde

et

LES RAVISSANTES CLAQUETTES ETOILES

The Toesters

plus


Un presentateur prestidigitateur

UN SPECTACLE A NE PAS MANQUER


SAMEDI


17 NO VEMBRE


Sa turday Nigh tExpress

AVEC


D. P. EXPRESS

>Qecoooaoc"ocoBC 'Ossc<,oi50oeosoo!BOg D~r PJ'. PJce-o r'


*ugioren 3.6


Nattonate No.1 ChanceIles
Port-au-Prince
Haiti (W.I.)


B.P. 636
T61.: 2-2811


CARREAUX POUR


PARQUET



EN TERRE CUITE


30cmsX 30cms


POUR PATIOS


&EXTERIEURS


$ 7.50


ILE METRE CARE.





DISPONILEB AUSSI ATRAVERS LAFABRIQU DE MOSAIQUES EMILE GARDERE


DECES DE M.
SMITH VOLCY


Mary, B
Thomas,
autres pa
faer.ts nE


Nous annonsons le deces adressons
de M o n s i e u r Smith doldancee
Volcy surven le Vendredi Lea sf
9 Novembre h ia suite dun t6 Smith
grave accident. tdes en
A sa femme Madame de la Pe
Smith Volcy ncc Julienne tibonite
Edouard; a ses infants bre 1979
Musset, Russell, Ginette,
Marc-Hubert, Suze, Evens,
Jacques Volcy et, sa fernm- A
me, Monsieur Julien Saget A LA
et sa femme; ,3oeur Yolal- RAYMI
ne; a son frere Prudent SIC.A
Volcy; a ses neveux et nie SCLA
ces : Claude, Roger, Wil- Le sa
son, Edrice, Richard, Kern, prochain;
Carl Volcy, Monsieur et pras mid
Madame Mondieu Bdlizat- l'Eglise
re nde Jacqueline Volcy: tion ville
Monsieur et Madame Ber de deuil
nard Jn Marie nde Floren re deue
ce Volcy, Marie Jos6, Cl monregrde
mence, Marie,Prude, Marga lundi 5
reth, Marcine, Vignaude lundi 5
Volcy; I ses beaux-frares Ses soe
et belles soeurs Monsieur Lucien V
Ferdinand Edouard et sa SICLAIT
femme; Monsieur 't Mad'a CLAIT;
me Viau Excellent; Mon .-' ceste All:
sieur et Madame Lynch Vic allies et
tor, Monsieur et Madame loir cons
Faubert Thomas, Madame me une
Veuve Durano Volcy; h ses cette mes
cousins et cousins; Aux fa Petion
miles: Volcy, *Edouard, Jn bre 1979.


Bdlizaire, Victor


Saget a rous les
parents et allide at
ar ce deull nous
s nos sinc6res con
s. r
nerallles du regret
Volcy seront chan
1 Eglise St Jerome
titeRivitre de 1 Ar
le Jeudi 15 Novem
1'11
X X X X
MEMOIRE DE
ONDE
IT
medi 17 Novembre
a 5 heures de l'a
i sera change 'en
Saint Pierre de P6
e la messe de prise
a la m6moire de la
Mademoiselle Ray
ICLAIT decedde le
novembre dernier.
urs; Madame veuve
Volmar, nde Myrtha
Melle; Yolande SI
sa tante Mile. Al-
aert print les amis
parents de bien you
id6rer cet avis corn
pieuse invitation h
sse de prise de deuil
Ville le 12 novem-


PETITES ANNONCES


GRANDE MAISON
A LOUER
Grande Maison a Carre-
four Brochette, 4 chaN-
bres I coucher, grand LiA
ving-Room. un vaste salon
et salle a manger, evier,
grande salle de bain, toi.
letter, une vaste galerie few
mae derriere pouvant server
de sejour. 2 grades d6pen
dances pout bonnes et gar
cons. Grande cour.
Pour renseignements td-
ldphonez : le martin de 8
heures I midi, l'apras-midi
de 4 heures a 6 heures o.m.
o No 2-0216. X

A VENDRE
Voiture CHEVROLET IM-
PALA en bon Ltat
Annde 1970 8 cylindres
Pr!x : 3000 dollars
i.Contacter Gdrald Merce
ron, au num6ro de t6ldpho
ie 2-0993 La voiture peut
&'re .xaminea chaque ma-
tin, entire 6 et 8 heures au
numero 25 de 1 Avenue Hen
ri Christophe, Port-au-Prin
ce 1211
xx xx
Offre d'Emploi
Maison de commerce desire
employer un demarcheur
medical rdpor dant aux con
dit'ens suivantes :
Etre pharmacien diplo-
me
Parler une langue 6tran
gere, de preference l'anglais
Etre dynamique
Avolr une voiture
Pridre adresscr curriculum
v tae ainsi qu'une photo a
boite postal 1311 Port-au-
Prince, Haiti.
1611


Hall a vendre
A i'Avenue Jean Jacques
Dessalines au No. 396, cons
truite sur propridta de 189
pieds de profondeur entire
ment cl6tur6e en mur.
Grand depot a 'iintdrieur
Cl6 en main.
Pour Rendez-Vous, son-
nez le 2-3849 de 8 heures
30 a.m. a 1 heure 30 p.m.
Cotirtier s'abstenir. X
X X X X
Offre d'Emploi
Usine d'assemblags; en
pleine expansion; ayant plus
de cinq anndes d'existence
desire employer:
Deux SUPERVISEURS DE
PRODUCTION capable de
programmer le travail sui-
vant schedule; de preparer
les expeditions; fournir des
rapports de production; con
troller la production en course
etc.
Experience et connn issances
classiques prdfdrabl s.
Un COMPTABLE respon-
sable du control de cout,
du budget; de 'inventalre
et de requ'sitlon de matia
res premieres; de la tenus
des livres; des travaux gdnd
raux de Comptabilitd.
Experience n6cessaire.
Un MLCANICIEN pour Pen
tretien et le depannage des
machines; devant etre ca-
pable de dresser un tableau
d'entretien et de fabriquer
certaines pieces. Connaissan
ces de la macanique g6ndra-
le et de 1'l1ectricit6 indispen
sables.
Les Intiress6s sont prods
d'envoyer leur rdsumd et le
numero de leur t6dlphone &
Madame J. Pierre; PO Box
2081; Port-au-Prince; Haiti
1411


AVIS DIVERS


AVIS
Dans le cadre du pro -
gramme d'amdlioration ily
titutionnelle du SNEP, la.
Direction G6ne:al du Snep
porte la connaissance
des intdresses qu'elle dd-
sire regruter des ingenieurs
-civils diplomas yant au
moins trois ann es d'expd-
rience dans le domain d
tudes et de construction de
rlseaux hydrau.ques. Les
Candida'ts non qualifi6.-
sont prids de s abstenir,
ceux qui se croiant quali
fids pourront s'adresser a
1 Administration du SNEP
pour les formalitis neces -
saires. 1611
Paul H ROUX, Ingtnieur
Directeur General
xx x x x
AVIS AUX ABONNES
DE L'EDH
La Direction re I Eiecnri-
citd d'Hait informed ses a-
bonnes en general qu'll
leur est fail obligation
d'installer un fil de terre
a leurs installations dlec-
ger centre tout danger de
survoltage eventuel a pa-
raltre sur le rdseau. Cette
prise de terre a pour but
de neutral-ser tout ddsaqui
libre d'une provenance quell
conque survenu sur le sys-
tame en cas de ddfauts ou
d'accidents.
En consequence, la Direc
tion de l'Electricitd d'Hai-
ti decline d ores et daeja tou
I te responsabilite si aprfs


enqute i1 scat prouv d que
les installations trouvaes
en defaut n'auralent pas
etd rdgulierement prot6gdes
selon le voeu de 1'ED'H.
Rend JOLICOEUR, Ing.
Directeur --echnique
Port-au-Prince, le 20 Octo-
bre 1979


IRAN AMBASSADE:
LUEUR D'ESPOIR


(Suite de la 16re page)
dans plusieurs pays et bien-
protdgds par diverses posi-
tions ldgales.
Offlclellement. a Washing
ton on continue a exclure
toute possibility d'extradi-
tion du Chah, ou mame son
depart force des Etats Unis.
De toutes manieres. affir-
ment ses medecins, 'ex-
souverain est actuellement
intransportable et son dtat
de sant6 demeure prdoccu-
pant. II devra dans quel-
ques jours etre raopder d'un
calcul du canal biliaire.
Quant a son cancer du sys-
tame lymphatique, 11 conti-
nue a s'aggraver malgre les
traitements
Mardi. le Prdsident Car-
ter a annuld la visit qu'il
devait faire le mame jour
en Pennsylvanie pour pou-
voir continue a sulvre au
plus pres les dv6nements d'Il
Tan.


L'ensemble des milieux po
litiques amdricairqs a o blen
reagi & larr't immdalat
des importations, de p6trole
iranien lance lundl par Ie
Chef de la Maison Blanche.
I1 a ainsi coupd 'herbe sous
les ,leds aux autorites de
Teheran, et demontre .que
les Etats Unis ne se prate-
raient pas plus au chantage
dconomique qu'au chantage
diplomatique.
Les contacts qul seront
pris sous peu avec les occi-
dentaux au sein de ,'orga
nisation de cooperation et
de ddvelopement economi-
que (OCDE) et de l'Agence
International de 1'Energie-
indique-t-on officie'llement
a Washington, porteront u-
niquement sur un enforce
ment .des measures, de con
servation pitrolilres,' sujet
aul avait ddj. domine le
sommet des princiDaux pays
Industries en juln dernier
4 Tokyd.


PROGRAMME DE LA SEMAINE


LAMBI


Night Club \


MARDI .13 NOV.
AMBASSADEJRS $ 1.00

MERCREDI 14 NOV
SHOOGAR COMBO ET JO JACK
Pour la premiere fois au Lamlbi $ 2.00

JEUDI 15 NOV.
D. P. EXPRESS $ 2,00

VENDREDI 16 NOV.
SHOOGAR COMBO ET TOTO Nacessite $ 2.00

SAMEDI 17 NOV.
A PARTIR DE 3h30 d 7h30 P.M
COCKTAIL JEUNES a
AVEC LA FOLIE DU JOUR SHOOGAR COMBO -
FILLE CARTE D'INVITATION -
HOMME $ 1-00

SAMEDI 17 NOV. .(SOIR)
A Partir de 9 heures P.M.
SOIREE MERVEILLEUSE AVEC LA FOLIE DU
JOUR : SHOOGAR COMBO.


DIMANCHE 18 NOV
A PARTIR DE 11 HEURES AM d 7 HEURES P.M
AVEC SHOOGAR
. JCJRNEE DANSANTE AU LAMBI RENDEZ VOUS
DE TOUT P AU P FILLE CARTE D'INVITATION
HOMME $ 1,00

DIMANCHE SOIR
AMBASSADEURS $ 1-00


Par ailleurs, le Grand chanteur Dominicain
CUCO VALOY et son group Los Virtuosos donneront
3 grandes soinees de Gala en Haiti le 7 8 et 9 De-
cembre prochain. Priere de surveiller les annonces
de ces Festivites


HORAIRE DE LA AEROLINAS

DOJIINICANAS

DEPUIS LE 27 OCTOBRE DERNIER LA VILLE COMMERCIAL DE
SANTIAGO DE LOS CABALLEROS DE LA REPUBLIQUE DOMINICAINE
EST RELIEVE A PORT AU PRINCE PAR DEU3 VOLS HEBDOMADAIRE
DE LA AEROLINAS DOMINICANAS SELON L'HORAIRE SUIVANT:

VENDREDI
LAISSE SANTIAGO A 7.30 (hre SANTIAGO) ARRIVE PORT AU PRINCE
7h15 LAISSE PORT AU PRINCE 8/15 (hre. PAP) ARRIVE SANTIAGO 10:00

DIMANCHE
LAISSE SANTIAGO A 16.00 hres P.M SANTIAGO ARRIVE P-AU-P 15:45
LAISSE PORT AU PRINCE 16.30 ARRIVE SANTIAGO 18.15

TARIF
Aller $ 27.50 (plus taxe locale)
POUR TOUTES INFORMATIONS VOIR VOTikE' AGENy DE VOYAGES
OU TELEPHONE A HAITI AIR INTER L'AGENT GENERAL --PHONE
23-926 ou 6-2014
EN FAISANT VOS ACHATS A SANTIAGO VOUS ECW(IMISEZ DU
TEMPS /ET DE L'ARGENT

= T~'W..1 ? E .Tt csr55Z .w+t Js x 3


MARDI 1.3 NOVEMBRE 197i


P~)3ZE JOWM;I-MMU4 k-ow-OW- j_


I


_~_.~~___~_,,__I__. ...~-~--..-~ --------- ----- --------- ------------------ --------------- --------------- ----------------------------------------


PAGEI 6-





MARDI 13 NOVEPE:L E 1179


WAHIIINilT()N. 'AFI'I') c Mullltor nil debut
1.1 ti i'I 'r ,' : '( ni nl, e do, 1s mipil'llp .
I :.I l ITi p l 0(' I {" ilnri' ili r l i' l eI' p usst'i c'.sl, (Ili
I', pii l iVdw;:lt'il Kelnniedy minlll. nV11.nl tloulI, 1
ponl rI'e il)ict-r .- n'ly Ca;r (t" Chi ippaquid(dhlk
(r II II pr'sld lir'de don: d nllt de voltIure de
I` :lk J ll 1 ; 11 I'll i C' 1!I(1). dans lequel u
(ii ',"I, )irI ;:Ills cerall lie fille avail pf-ri
'nii' li piu, le rn: Dix nns plus Lar. 1
Ito l l II vie nI vp\' d il S naulix et, les chailoin
:01-1" 1 d(, Ma ,sicliusett. revisionn reprelinntnt
sont h. niioup plus stir li sAblement 1 enqiiu'e
,ll tii. i'le siu-s oplilans po de dcterniinor sat Te
l.:l Itri t nidy n'a pas coinlilli
nuit-h utine fate
MtI'me ,I 1i'inonrep offl- d.squal.f.e'alt. *Iourt
ctille it' la ciulcaid.iiure cd nier la plus htutte,
Teddly eot sa pronii're to' r do 1 Etaql, et 'po'ut-6t
i, ', electoirale o'lt i ecl i-sonlde Occldential
i,,os par la cri.,r Iranion-
ine. ellI's onlt provoui dans Apr6s une de ccs
li press et d.ius 1 onion' pies em'ssiornt de t6l
.mllrricaine un i eexamn so'n. au cousa de la
etitiqiue do sep. ft(es et d," Edward Kennedy "'ex
ses filblisse.. L impression quin lul ui'em" lione f
do ninan:i' est que, pour I' plus, le Wall Stieel
1I oentil. ce stint surtourT, nal ecrivait cela
i'es faibltsseso quti rt''lrn tr'oubl rifnep is \orc
nit 1t nte' nttiin. i accident donnde par
"( M *Mthlniterl;a: qu ii 11 st. of na.L'ur soil Si dilfic
,'clill tfei nt i Cl dans la colur croT e... Les 6elcteturs
'e. 11 s t'.i ji'ig; d \anta'ngc v 'Out se itemaiider s il
si on o passe qclue stir iun' vint crolre a sp vers'
sihmile aur>l( ch. 6erivault 1i plus grntilt' c'ise
i Austere Chir;';i:n Ec'.n vte, et s ils pourraien


Iran Ambassadt M. Banisadr

demande la reaniondid idhSige de
^ecurite

TEHERAN, IAFP) transfer aux MLats
-L' gouveriement Ide la souellt reslatues a 1
lepubliquei islamiqtje d'i- C;ci, precise par ailleu
riin, assure que les Ltats-U Banisadr, snon par Vsi
in.; achmrnint l1hionde ce iersonnclle maLs c(
vOrs la guerre et quc lt paix lA icacLtui normnale
1' securtte du pays, de la -uple ueoheritoe.
legon et dui monde s50t en M. Banisadr rejett
danger, a demand mardi le& Etats Unis la respo
liN rlunllion dci Collolue de ite de lii crise dan
seciritte des Nations Unies relations entire ls
Dans une lettre aircss.oe pays et regretted que sc
i M. Kurt WulIdhe m. M. tetntes de routes sortes
Abolhassan Ban;sadr char- portees aux consulate e
ec des affairs etr.nglres e'ssortissants iraniens
iranitnnes, espere quc le Se Etats Un's,. II accuse
cretaire Gineral de I'ONU ment los autoritls am
prendra les mesureo. neces n's airsrs pour la rualisation coitare 8O0 elles atti
de cctte requett'). Ii re- mais au contraire de 1
prend en outre ,el"s oroposi eouragers.
tons simple eptopratiques>> II cite notnmment (
nsur ahoutir A 1ine solution vision du president I
dc, problems de l'occupa- de ne plus acheoer de
lir;. de I'Ambassad? des F- le iraoilen et l'encou
i'!.s Unis et dc'la p ise d'o ment faith aux autres
uiae. d'agir dans le m&rr e
M. Banisadr rrmarci
No4&s souhaitons a-t-il fi' Ba-n. Aurt ', I h',-
dit. cque l's Etats Unls accep sa proposition de ven
ltn7 au mins 1'p vertIre Ir rio mats orcerPttpe
clInlo .onrquite qui snelait me alt appuy6 la r6solutic
nr par line -commis.sion in poser par le govern.
li rlnioniali',. Sisu la cilpa amlricain au Conseil
bliti, de l'.x-Chah et gale curlt6 de I'ONU et reje
mlt q, i' les bins dqule lit proposition iranienne
,:i rfnmill, eit irs diriigeants nnnt 1'extradition d.
di' l'ancien ro!,me, ont Chahl .
*,P .- -f.r.- ... ...


T



'I'







L


AUT



Otus


i de It re ce qu'il let i(ralL sur
n Imported quielle cruise de
cden a sa pr6sidence'>.
ii fl'air" Plusilcurs c't,iinmenta -
1 aunil- roul'sa politiqucs n'h6s.tentt
Jutillit pas h t ecrlre que Kenndy
in'e olu a menuti sur lei circonstan
noy6e. ces de 1 tcciduit et a elu
es Joiirercours ia 1 6normne Influeni
de I,e- ce de S.a fanOlli sur les
inlays- autorit6s locales du Mas-
afiiu sachusetts poul" conclude
d Ken- 1 enquIte le moins defavo
s .cette rablement possible. Le New
qui le York Times, qul soupcpin-
assu- ne que e es le cas, ecrIt
charge que ce seralt 'uon cas de
re cdu corruption du g'en:e Water-
gate>.
Un antre point faible
mnulti- d EtdVaik Kenriedy est sa
evi situation conjugate. Sa fern
quell me Joan, qui conhait de-
Xpli puls des annees ties crises
'o.s d- de dprersalon ncruveuse et
t Jour d'alcool'sme, vit sdpar6e
1noc s de lui et de le"rs trois en
on I- fan'ts. Elle 6talt n6anmoins
le S9 aulprms de lui lorsqu'il a
ile a annoihc sa candidature et
s de- elle a assure qluelle mene
Is poll "ait la campaign, electoral
on de le avec lui
de sa Ma's des dizaines de mcil
t c oi lions de tllespectateurs
ont pu voir ce jour-la 1 ima
ge d'une femmne hagarde,
don't les paroles sortalent
difficilement d une gorge
6videmment serrce. On sen
ta:t derrccre clle la formi
able pression du clan Ken
nedy et sa vol'. st de tou-
Un1a jours donner ":ux lecteurs
Ihian. ~liuoi qu'1l arrive, limage
rs M. ideale de la fan,.ille unie.
ig.an Le role de Joa'n devien
Ofnlum dlra encore pil-; enmbaras-


e sur
insabi
s l's
deux
les at
S soit
et aux
s aux
egaiile
ericai
rvenir
eintes


la d6

urage-
pavs
sens.

oir en
qu'il
in pro
ement
de s6
ette la
concer
e 1'ex
| -


'OROUTE DE DELMAS TEL: l-21i80

TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCChS LATIRSS
LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ


SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPEGIALISTES
EFFICACE GARANTI PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M. 5 : P.M.


IRAN : AMBAUSADE
Aores la' decision
te Ntro!s

Par Pierre LESOURD
WASHINGTON, 12 NOV
(AFP) -
,Le Pres'dent Cot:er, quni
a dc'mde lundi d interdire
les importations de pptrlo
le iranien aum LEtats-Unis
a voulu ainsi montr.3r que
les Eta s-Unts ne se laisse
front pas uin eventuel chianlage eco--
nomique, sou ignc-t-on fA
la Malson Blanche.
Le President Carter a AT
firm. au cours d uone brev/e
allocation radio tileviade,
qu'il eait snceessaire d e-
liminer toute idle selon
laquelle des presbions co-
nomiques poutraient assou-
plir les positions amlricat-
nes sur des questions de
principle Un haut function
naire americain a declare
pour sa part que (les cho-
ses sont desormiais claires
pour quiconque penisait poil
voir exercer des pressions
6conomiques ;usc les Etatl-
Unise>.

Un des process; collabora
tours du Prisldcnt Cart-r
a d'autre parr (.stimrie que
la decision .o-r.-ricaine. on
visagee depuis plusieurs
jours, ne devras', pas met-
tre en peril le sort des per
sonnes retenue; cn otages
a I'ambarsade de Teheran
Des hauts moxctlionn.ir'os
amnricains on' touaefois re
connu ne pas ,avoir si cet
te decision farilierait !a;
liberation des otages. Selonn
1 un de ces fujnctioTnnaires
1'affaire de Teheran ne semi
blai'_ pas plus proche rio
denouement, fundi, qu'n i
lendemain de l'occupat:on
de 1'ambassade, ii y a dix
jours.
X x X X

Les Etats-Un's ovchetaient
jusqu'a present, 700.000 ha-
rils de p6trole par jour .t
l'Iran don't la prodiict'oii
quotidienne etait recem -
ment d'onviron 3 millio.is
de barils.
Selon les observateurs
ii est, a 1lheure actlelle,
impossible de prcvoir les
consequences economiques


L 'Ambassade du Canfada desire


inviter l'ensemble du public haitien


;a visiter l'exposition


de photographies de scenes de


l'hiver Canadien intitule:


"KALEIDOSCOPE D HIVERR "


AU MUSEE D'ART HAiTIEN DU COLLEGE ST PIERRE

DU 13 AU 27 NOVEMBRE 1979


sant sl la champagne 61ectoe 1
rale, cdrfill c'cst bt clta tt
dre, fult ressurgir d autres
efrasques, du dernier dls
f:tres IKennedy. Dc milit.l
ples hlst'olres courent de-
pu's longtemps les sales
do i6daction et les couloirs
du congris sur les lial -
sons fdminines.
ME'm'e s'il es'; vraisembla
ble qi'll s eSt calm avec
1 Age, et1 1 approche des
elections prdeidtOntlelles,
todit le mdo'ide peis uifil
y a assez de rdinge dans
le placard, pour fournir
des mpnitions salaces a des
adversaires pen regardants
sur les arguments 6lecto -
raux.
L'ironie, c esr que Ed -
wa-d Kennedy a lul-mlme
provoque cette irruption de
la press et dcu public dans
sa vie privee. Peu die di-ver
gences politiques lo sepa -
rent de Jimmy Carter puis
qu'ils appartiennont, en
gros, a la meme tendance
du mome part. 11 a done
decide de batir son defi au
President sur la question
du re sur la capactir d inspi
rer confiance au people a
mdricain et a ses politi -
c'ens pour exercer 1 auto-
rite.

mal applique, peut Ltre dl-
sastreuxi, ecrivalt cette se
maine le Washifiston Star
dans un editorial qui ca -
chait a pefne son doute pro
fond sur la ')er.cnnallt6
d'Edward Kennedy.



americaine sur

Iranien
pour les Etats-Un's; de 'in5
terruption des 'iri". ii I'i't'-
de pitiole i'anien. Ell3-
ne seront sans doilte perceD
tiblens que d'ici six a sept
semaines. ;

D'ici l e, gouvernemeuit
amdricaln, qui dispose ac-
tuellement a importanrs
reserves de products petro- 9
liers, espere qut les cito-
yens amiricains dont le o
patriotism a ft6 savivd par
la crises front de nou --
veaux efforts do conserva-
tiop d'energie. Si chaque ,
au ,om obiliste :..'nLri'. u-
parcoura't 4,5 Km de moiss ,
par jour, cela ocompenseraitt
le deficit pltrol'er du la
diminution des importa-
tions, a note ut hut fonlc
Lionnaire.

Les Etats-Unis n'ont pris
aucune mesur' i)our s'assu
rer de nouvel'-s sources
d'approvisionnenent en pe
trole, a-t-il eLe uprcise de
source sire. On note enfin
que la decision dc Washing
ton ne concern qcue les li
vraisons de pl'role Iranien
aux Etats-Unis et que 1s
companies petrnlidres ame
r.caines pourront continue
de p'endre livraison de
petrole iranien si celui-ei
est destined des pays tiers,
europ6ens par example.
L'Iran. a-t-on rnfin ap-
pris, a etc informed de la
decision americaine, un
quart d'heure avacnt son an
nonce offic ellt a Washing
ton, a 19 H GMT.

Les Etats-Unis important
actuellement un pcu moins
de 8,5 millions de barils
jour de pltrole et products
petroliers. Sir cc total.
leurs importations directed
de petrole brut iran.'en se
sont levies, au ours des
deniers mois, a environ
400.000 a 500.000 barils
jour auxquels 11 convent
d'ajouter quelque 200.0100
a 300.000 barils Iour de pra
duits raffinds par des ral
fineries etrangeres i6 partir
de brut iranieni

Le President Carter n'a
toutefois pas precise si sa
duc sion d a-r1ter 1es impor
stations d'Iran touche unt-
quement les livracsons di.
recites de b-ut iranien ou
Igalement les produits rat
fines.

M Carter a nloint Ile del
partement de 1 unergie, I0
congress et 1industrie do
prendre toues l's mesures
nlcessoiros pour veiller a
ce que 1'arret des 'mporta-
tions iraniennes ne gene pas
la vie conomiqiip du pays

Dans l'immddiat, on esti
me dans les milieux com-
petents; que la distribution
d'essence aux pompes va
de nouveau ptochalneisirit
devoir Itre f'ssleiniertle se
Ion le syst in 'pair im-
pairs qui avaflt tc applique
en juin dernier lors de la
plnurie de Carburatit. Avlc
ce systlme ies automobtlibs
tes ne peuvltit fagire le
plein qu'un iour sur dlux
en function du ntimnro
d'immatriculation de leitr
voiture


LE CARACTERE ET LA VIE PRIVEE

D'ED WARD KENNEDY SUR LA SELLETTE


A UX


CENT MILLE ARTICLES


---. ~-`~~-`~.~ ~.~~~I~` ~-~I.~---- ----;-~ --.-~-~~-~r ~---- --- ------- ------ ----;--- ~-~-7 ~-~V----~ _~~~_


__


"~lr;r~3~3~3r/r5rrh-~ms~aurrrrr~-A~-~>~ r_ 310


I


W-^


'/XOcrcos///o//.oorotar*:cccainerco'^nn


---------------- --------------------- --------------~-__ -.;r____1; _____;_- i-) : L-r. -?l-~.L---` rB~~UI~ ~~dtadr~i~~~


75 ans et toujours jeune...



quand on salt Se rajeunir


4-









7509 -d Ol e -. e igir 'es cadeeux de n-



dt\ en oOte saisont n tme N ce 1iure e







tao arflSme8e e t "u cc40 '



vivre. ei 5f-tr'n
Le decor luim tme qs e ,t offeS.te



en vle0 les me'vel'es Olv oUS S rO"et c

S les bieiVenult ides ce jeudi 15 no y' ye-

S u ter dans ce ir ell prourdr-


oi nous sommnes fiers deV o ue d
Satx ftes de Noel et de I'An nouvea







PAGE I BE NOUTVEMISTE- MARDI 13 NOVEMBRE 1979)'




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midl 2 heures 4 heures it n permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30


I .CE SOIR

Salle I $ 1.50 et 2.00 Salle I $ 1.50 et 2.00 Salle III $ 2.00 Salle IV $ 1.50 ,

Hair Le Sauvage Dr. Francoise Gailland L'Homme en colere

'iryd rnrrir-OO^T~f~inn^irYn nor -n'"WinM'ii>-~C'i-nrii -- ____* _T_-_~_s_____sn___e~' -*waf*clf*p~*w~lll'3*o10 Baa~w-*" w '

LIMA, IAI'PP)
Quatire pays membres du
'tiCtle Andinl s sunL dotes
a Llina d tin novel organe
polltiquei, de *,Con iell An-
din,., au sein duquel siege-
rot Its minlstlri des Altai
res Etrangeres des pays du
Group don't la mnision de
f.irnuler une politique exte
rieure commune, a-t-on ap
pris do source officiel1.
Le text consttutif de cot
Organe a ete signed par les
ninistres des Affaires Etran
gores de la Colombie, de
leEquateur, du Perou et du
Venezuela. Le cinquieme
membre du Pacte, la Bolivie
doit le signer did's qu une si
tuauon normal aura ele re
table sur son territoire.
L'organisme, don't *le nomr
officiel conmplet sera: <,con
seil des minisLres des rela
tions cxterieures du group
Andin,, sera integre au Par-
lement Andin. cree a La
Paz 11 y a dix jours.J
x x x x
200.000 ENSEIGNANTS EN
GREVE AU VENEZUELA
CARACAS, (AFP)
Deux cent mille ensei-
gnants n'ont pas faith classes
lundi au Vezuela, privanrt
ainsi de course quelque cinq
millions d'eleves
Maitres 4tel professeurs
sont en lotte ouvertes avcc
le gouvcrnerient sotia-chri
tien de M Luis Herrera Com
pins et la puissante CTV
(confederation des ravail-
leurs du Vdnezuela) Ils re
clement un nouveau contract
collectif de travail ainsi
qu'une amelioration substan
tielle de leurs traitements
Leur movement de greve
a debuted en fatf mercredi
dernier et le surlendemain
vendredi la CTV-avait ordon
ne lia reprise du travail, ce
que les enseignants avaient
qualified de trahison De me
me avaient-ils ijugde snsuffi
sint-s et mnnquant de since
rited les offres du ministry
de 1'Education RRafael Fer-

x x x x

ISOLEMENT INTERNATIO-
NAL DU NOUVEAU REGI-
ME BOLIVIEN
LA PAZ (AFP)
Le gouverncietnt bolivien
du Colonel Natush Busch,
arrivo6 aUn p uvoir par luti
coup d'Etat le ler. novem-
bre, rest isole international
leinent', landis que lai siIua
lion est toujours bloqucie a-
1lintericlir avec la reaffir
nation llundi du soulilen de
1'a1rmeet au Colonel Buisch
et le refuse des autr's.; for-
ces politiques duii pays de
partlciper au pouvoir.

Seule cd'EgyptI a recolnnu
IP nloivini t )'.ivern meli0t Ie)
livien, estimant qu'll s''|,L
..d'une altlu r !ti rne.i ; li
Bolivie. L gouvecrrnmen t
.b')livii'n pour si p) rt ai v!(
lcl0'icnt critique' :r part
naires nu soin du PaelI" An-
din (Venezuela, Colombie,


Equateur et Perou)., leur de
mandail olficit lleni-nt dc
eiie pas intervehir dans les
Aflaires i1iterleurcs de la
,Polivi- '. Les mniiistrcs des
Affairs Etrangores de ces
quatre pays, r&unis a" Lima
avaient condamno plus tot
dans la journ-e ldes viola
tion.s cids droits de l'homme
et l'interruption du process
sus democratique en Bolivie.
M. Victor Paz Estenssoro,
qui a ete trois fois presi-
dent de la Bolivie et qui
s' st ddclard centre le Colo
1el Natush Busch, a de son
cote affirmed lundi que le
Secretaire d'Etat Americain
Cyrus Vance l'avait informed
du coup d'Etat militaire'
>cinq jours avant qu'il ne se
produisce, lors de la rdu-
nion fin octobre a la Paz de
1'Organisation des Etats a-
mericains.
0 -
SALVADOR
*RECONNAISSANCES
SAN SALVADOR 13 NOV
(AFP) -
Les governments de
France; de Colombie; du
Pdrou ?t dLs Philippines ont
reconnu la junte revolution
naore de gouvernement du
Salvador qu' a pris le pou
voir le 15 octobre clrnier:
annonce-t -on officielle
meant mardi A San Salvador
'Ai total; 3'9 pays ont ain
si reconnu la junte salvado
rienne qui avait renvers6
le regi e do' general Hum
berto Romero
0-
ARGENTINE : ATTENTAT
CONTRE LE DIRECTEUR;
DE LA BANQUE CENTRAL
BUENOS AIRES 13 NOV..
(AFP) /
Un d;'s dire teurs de la
banquet central d'Argentine
M. Francisco Soldatti a ete
tue au course d'ul' attentat
ma;rli en plein centre d'?
Buenos A'res; apprend-on
m;irdi Trois ailtres person
iTs out trouvo la mort;
doni un,' femme
Solon dos tnioliiis; les
occupants d' une camionnet-
te ont lance des grenades
sur la voiture qui transport
ta ( M. Soldati. Un echan-
pg de coups do feu a sulvi
x x x x
LOPFZ PEGA SE
TROUVFRAIT A MALAGA
MALAGA. 13 NOV (AFP)
M Lopez Rega; qui fuli
secritaire prive de Maria
F1lcli Peron et M'nistre lu
itin-l tr', eSocial d'Argentine
so ironvi rait a Malaga: se
lon i le Ircoiginage de plu-
tiours' a'llentl 1ns qu' affir-
nient 1 avoir recoilnnul dclan
n resitauraint de ci tte ville
do la Costa Del Sol esna
,tuole; rapport,2 mardi M.
Jor;e Cesarski.
M. Ceuarski; qu' a purgd
dleux anls d' prison; apres
avoir et.e impil 'iln dans 1':is
st,tss.iat d'un etudiant A
Madrid l1 23 jinvitr 1977
a affirm au journal <,El


Sol de Espana qu'il se
tiouvawt a Malaga pour sui
v"e la trace de M. Lopez
Rega. t ns ont jure de retrouver
ee assassin en fuite de
quelque fagon que ce soit>;
a ajoute M. GOsarski
M. Lopez Rega avait dis
paru de son pays apres l2
coup d'dtat m'litaire centre
la veuve de Peron; qui a
porter au pouvoir le g6ndral
Jorge Videla.
x "- x x

FUSILLADE BUENOS
AIRES : CONFUSION SUR
L'IDENTITE DE LA
PERSONNALITE VISEE
BUENOS AIRES; 13 NOV.
(AFP) -
L'attentat qui a eu lieu
mardi en plein centre de
Busnos Aires a could la vie
a M. Francisco Soldatti pe-
re; avocat et entrepreneur
de 71 ans; ex-prds'dent
de la compagniie Italo Ar
gent ne d'electricite et non
son fils comme on 1'avait
cru tout d'abord; apprend
on mardi de sources proches
de la famille de M. Soldat
ti

La confusion qui a regn&
a Buenos Aires apres 1'at
tentat; et qu. a notamment
fait croire a 1'explosion
d'une bombe; avait perm'is
de penser tout d'abord que
la v'ctime etait le fils de
IM. Soldatti,; qui, porte le
meme nom que son pere et
qu est effectivement un des
directeurs de la banque
Central d'Argentine
Solon la police; la voitu
re de M. Soldatti. a 6td in
terceptee mardi matin par
une camionnette et entire
ment detruitU, par une gre
nade lancee a l'interieur par
des inconnus M. Soldatti
n'a pas pu sortir a -'"Ms
du vehicle; et a peri dans
1'explosi-on. Tros autres
personnes; don't une femme
ont et6 tuees.
x x x X
Mexico (AFP)
Le Gouvernement mexi-
cain a decide lundi de fer-
mer son Ambassade a Tehe
ran, a annonce un commu
n que du Minustere des Af-
faIre:, Etrangeres.
On assure toutefois, do
source officielle. que cette
measure a ltu pri:e a titre
provisoire et upiquimenit en
relation avec la situation in
t6r eure on Iran
Le Charge d'Affaire mexi
cain it Teheran et le person
ncl de I'Amba .ade ont de-
jh abandonnd ic pays, a pre
cise le communique.
L'Ambassade iranien -
n e a M exico re-
cevra touts les garantics
et facilities prdvues par la
convent on do Genove sur
les relations d'plomatiques.>,
a indique le M nhtere mexi
cain des Affolres Etrange-
res.


-Dratisation




. BOU(C^R Fuwifatiov
PEST



PEST extermination




i Protgez votre maison


contrejes termites et chauve souris


Delmas 48, Buildine Curacao Trading Tel 6-0431

----------oG< s 6B S B B


Echos et Informations


Du 18 au 23 novembre
prochain, se tieudra a Port
au Prince, un sentinaire in
international sur 1 education
special, sous le patronna
ge du ministers des Affai
res Sociales et de l'Institut
interamdricain de 1'Enfant
Le theme de ce sdminai-
re est la formation de mo
niteurs pour aEducation
Speciale en H.iti
Voici le Comite d'infor
nation de ce seminaire.
-Prdsident d'houneur: le
ministre Hubert de Ronce
ray
x x x X


-President Monsieur le
Docteur Buffon Mondestin.
delegue d'Haiti u Conseil
directeur de l'Institut inter
amricain de !'Enfant.
-Coordonateur
-M L. Fouchard, Secr6tai
re General au minister
des Affaires Sociales.
M. le Docteur Legrand
Bijoux, president a.i. de las
sociation Caraib. pour l'o-
rientation mental
-Monsieur le Docteur Gd
rard Ldon president de l'as
sociation haiteiine pour la
rehabilitation Coo handicap.
pds.


(Suite de la premiere page)

I'enquete qui 0e pourbuit au
tour de cette malheureuse
affaire, permettent d'etablir
qu'une rixe a eclate entire
des assistants e t mes A en
viros 500 (cing cents) A la
suite d'opinions emises dans
les propos d'introduction et
que ne partageaient pas des
mcmbres de l'auditoire. 11
s'en est suiv des actes de
violence qui lirent quelques
blesses et desdegats mate-
riels.
Les quelques agents de la
Police presents aux abords
du locai de l'Ecole des Pe-
res Salesiens, sont interve-
nus pour eviter le pire. Au
tant qu'ils le parent etant
donne qu'il s'agissent d'une
bagarre entire gens surexc -
tes A l'intericur d'une salle
archicomble ils accords
rent -toute la protection no
cessaire au Conftrencier, ai
son epouse et aux autres
membres de assistance. Au
course de l'action en vue
ft ramener 1'ordre, mime
des policies en uniform
ont reu des coups a la fa-
veur de la confusion genera
le.
Le Gouvernement deplore

Pro iet
d'Assainissement
au Cap et aux
Caves
Un project Idasainisse -
ment de terrain prealable
A des travaux de construe
tion d unites de logemcnt
a bas prix sera execute bien
tot dans les regions rlu
Cap-Haitien et des Cayes
Ce project initial, don't le
cofut nest tpas encore rele
ve, sera realize par une
fire haitienne, la TE -
CINA don't 1O oidge social
se trouve a la capital -
A ce suiet, un contract est
intervene Lundi 12 Novemn
bre, au Ministere du Platn,
entire cette firme et la Ban
que Mondiale qui patron-
ne le project.
D apres ce qu'on a ap -
pris de source dnedrale -
ment bien inforrmee, le pro
jet denomme <'ro.let Sites
et Services du Cpan et des
Cayes vise, en premier lieu,
a assainir 8 on 10 carreaux
de terrain, dsatines a rece
voir des unites de loge -
ment dans ces deux regions
L'ensemble des unites de
logement s'dl1vera au to-
tal a 2.)00, proeeti-t-on de
mrme source.
Le contract a tdA signs
par 1 ingdnieur Gerard
Oriol, president de la TE
CINA et M Donald Strom
bon, Chef de Division du
Department dfcs projects ur
bains pour 1 AmniAique La-
tine. Plusieurs personnali-
tes officielles assistaient a
la ceremonie a" signature
don't le Mlinistre du Plan,
Docteur Raoul Iserret, le
Ministre des Affaires Socia
les Docteur Hubert de Ron
ceray, le Chef du Cabinet
du Ministre du Plan M Mi
chel Bonnet, l! Directeur
de 1 ONL M Auguste Main
grette, ainsi que le Repre
sentant Rdsident des Na-
tions Unies on Baiti M An
drd Wilmots


de tels fa tP e donne l'assu
rance qu'il s'O.socie a tous
ceux qu dans le cadre de
son programme dc liberal,
station et de democratisa-
t:on, veuient effectivement
rcaliser pour le b.en clu
people haiticn, la promo-
ticn des Droitt Humains et
maintiendra le climate act 1
de Paix et de Securite ind\
pensable au success de la Re
evolution Economique en
course.
Le qouvernement de la
Republiquo regretue que des
m:embres du personnel diplo
matique des Ambassades di
Canada, des Etats Unis d'A
merique du Nord, de la
Republidue Foderale d'Alle-
magne, de France ainsi que
des journalistes aient ete
v time, durant cette e-
ch -uffouree qui a eu lieu
dans la confusion d'un
movement de foule et pre
senate ses viv,'s sympathies
aux victimres.
Uli'-se PTERRE-LOUIS
Servetaire d'Etat


Le Professeur Gerard
BRUN, Directe ir de CLU -
FIT-UNESCO. de Bogota.
Colombie nous a fait le
sir de n-ius senvoyer un rx
emplaire de 1 Edition Spe
ciale de la Revue de se
Club ami de 1 UNESCO.
Cette edition sp.ciale 1979
est consasree & 1 Annoe lin
ternationale Je 1 Enfant.
Le Professeur Gerard
BRUN a ete ninoru 1 an-
nee dernicre pour son "Ac
tividad desarrollaaas corn
me Directeur de CLUFIT-
UNESCO par Le Ministere
de 1 Education Nationale
de Colombie (.tNEM Santia
go Perez)

A la page 27 de cette R"
vue, nous lisons LE CHE
VALIER ERRANT
Dans le Journal LE
NOUVEAU MONDEj > de
Port-au-Prince, apparalt,
un article de i important
editorialiste Anhelin Joli-
coeur, sous le titr'e LE CHE
VALIER ERRANT, concern -
nant le voyage de Gerardo
BRUN en Haiti.

Le Directeur de CLUFIT
UNESCO, dit le journal,
souhai se voir 1 iiplanta -
tion des Clubs UNESCO
dans les etablissements
d enseignements Secondai-
re et Universititre d'Haiti.
Ces Clubs amis de 1U
NESCO, etablis dans prts
que tous les pays du mon
desont devenus ciis agents
d expansion des iddaux de
1 UNESCO par des activity
socio-cultuirelles se basant
sur le programme de 1 Or
ganisation des Nationi-
Unies pour 1 Education, la
Science, la Culture, 1 in-
formation ect la Commnuni-
cation.

Bientot. vu l nombre
croissant des Cubs UNES-
CO dans le monde (cnvir, ss
2500) et leur importance
pour 1 Organisaior,, i1 se-
ra fond6 une Feddration
Mondiale des Clubs UNE,3


CO. initiative de la FAed
ration Jaoonaise. et un pro
mier congress iondial tI3
nu au siege de 1 Organisa
tion a Paris, a ,te organi-
sa par les fonctionnaires
de la Division cde la Pro-
motion et de La Diffusion
de 1 Informati,;l~ de 1 UNES
CO don't le inef est Mon -
sieur Jean-Baitiste de
WECK.

Nous pensions Clue la Corn
mission Haitienni pour 1 U
NESCO saisira celte int-
ressaniTe suggestion du Pro
fesseur Grardo Brun. seo-
lon Le Nouveaui Monde
d'Haiti.a
Nous douton-s fort que
cette suggestion ait 6t6 en
tendue. C est uie fatalite
Haiti laisse pa-ser tant
d occasions de profiter de
1 aice d-stribuee dans le
monde. 'Les resrionsables di
sent souvent Ah Qu'est
ce que ga peut faire po-or
Haiti oubliant Deut-etre
que 1 or qui bill, dans
les bijoux a d,1 passer de
1 etat de pepite a celui de.
lingot. A.J.

Le Directeur Gal
de 'UNESCO
denounce
I'organisation
actuelle du monde

PARIS. 12 NOV. (AFP)
M. Amadou Mahtar M'Bow.
directeur general de 1'Un's
co, a vigoureusemnent denon
c6, lundi a Pais, l'Organi
station actuelle du monde
Prononqant un discouis
au siege de 1'Unesco, A 1'ou
overture d'uns coloque in
international sur le thdmie
de la paix. M. M'Bow a dA
clare:
sL'iniorddpendance s'est.
aftfirmde sans quo s'instaui
r6 en'tre les peuples des rap
ports fondss sur a a justice
et le respect mnutuel,.
< L iin ,'- .,.i du monde,
a ajoute M. M'Bow, s'est
real iee; ,lon une logique
inegalitaire, privilegiant
quelques etats au adtriment
de la plupart des a.utres
Le directeur r-enral de
l'Unesco a enfin souhaitd
qu'un nouvel ,rdre mon-
d'al soil Alaborc qui fonde
la permanence de la paix
sur le respect de 1'identitl
et de la dignity de chaque
i people en inscrivant ses es
perances spdcifiques dan;
un destin collectivement
assume. /
Le colloque s'achevera ven
dredi


PORT DE PA.IX
Monsieur Fritz Philippe
a ete nomm6 directeur re-
gional du Departement de
la Jeunesse e-6 des Sports
(region du Nord Ouest). 11
a 6ti install dans ses nou
velles fonctions le 9 novem
bre par le Secr6taire g6nd
ral du minister de la Jeu
nesse et des Sports. Mon-
sieur Jean Claude Francois
D'autre par-, Monslieur
Alcide Nicolas a det6 nom
me inspecteur g6nral A ai
bureau regional.

XX X X S ~"

GONAIVES "'"
Le Dpeteur I'rantz Jeanj
Charles a ete nomme direct
teur regional du Dpaorte
ment de la Jeunesse et de
Sports. II a Ate install 1
9 novembre.

X X x x x
CAP-HAITIEN
Voici la llste des emplo
ves du bureau nu ministc
'e de la Jeunecsse et des
Sports du Cap Haitien
-Me Josud LAmour: direct
teur
-Me. Joseph Diead: inspee
tour a 1'ducation sportive
-Me. Louis Nchange Ba-
zile: inspeeteur f. la see-
tion socio-Aducative.
Mme. Louis Lamour, dacts
lographe
X x x x


HAUTE-FEUILLE

A Haute-tFeuille, 26me.
Section Rurale ac Dessali
nes, la dame Marie Philip
pb a et& retrouvee more
dans sa demeure (dans la
nuit de samedi a dimanche
Elle aurait lte assassinee
a coup de iiuachette. On
ignore le mooile du crime.

x x : r x

CAYES

Une dl66gation du minis
tre du Plan s'est rendue
le samedi 11 dans la ville
des Cayes dans le cadre du
project d'habitat dans la
metropole du Su. La dele
nation etait comnposee du
ministry Raoul Berret, Do
nald Fonsonal, A.iguste
Maingrette et Gerard Hyp
polite.

x xxxx

ESPER (ROUTE NATIONAL
LE No. 1)

Guy Gasy a eLt. pendant
le week-end heurtd par une
voiture Peugeo,. II est mort
sur le champ.


-La c6rdmonie inaligurale
aura lieu le 18 novembre
a 4 heures PM, A 1 Institut
Pddagogique National.
x x x :11 x
On signal, que le prix du
beurre et de la margarine
a augment da-is ceraitins
Supermarchds de la Capita
le et de ses environs,

Nous attiroues encore
une fois attention des ser
vices interesses sur 1'etat
deplorabe de certaines rues
de la Capitale. Eiles sont
truffles de nids ce poules.
Ce sont les chocs absor-
beurs des vehicles qui en
patient les consequences, A
une epoque oU les prix des
pieces d'autonobiles sont
inabordables.

xxx x x x
L'etat de la route de la
Communaute Sainte Marie
est deplorable (
C'est une route aban-
lonnde par les services res
ponsables.
0
SP 22 Noveinbre, se tier
dra a la Catlibdrale Sainte
'irinite, dos 8h AM, le Servi
c de THANKSGIVING
DAY.
0 -
Un assassinate a etd peru A
tre C la la nuit du 11 No-
vembre Hasue Feuille, Pe
tite locality do I'Estere (De-
partement Artibonite. En ef
fet, Marie PLhilippe, alors
qu'elle dormait en sa r ci-
dence, a dtd mortellement
blessee A coups de machette.
O -
TIhe ouinzaine de domini-
cains, don't cinq femmes,
ont ete arretds' Ilet locali-
te de Port Margot (Dept ti.
Nord), au moment qu'ila,
s'embarquaient A bord d'un
voilier devant se rendre
clandestinement A Miami.


L'unique camion du corps BJAL V L I
des Pompiers de la ville suivi de du Cap est en pan 3 rivsritag>>, ie deuiier ouvrage
s'agirait du mauvais fone- ivustcs, ie dcenuer ouvrag
Itionnement de la pompe a du talentueux auteur Mar-
essence. Un comtul a et6 foz tial Day esn actuellement
mA en vue de rccueillir lEs en vente dair toutes le.
fonds ndcessairps nour lr bones libraries de la Ca
reparation du Camion. pitale et de la Province.
x xx x X
1166 tourists environ ont
v'sit6 la ville ci'u Cap auo
debut de la vemaine. Ils
ont ddbarqud des navires de POUR LA
croisiere Skyward et Europa RENTREE

4 moteurs flambants DE CLASSE
neuf ont et envoys a Faies une vse
sine 61ectriqu2 du Cap-HaiFates une sit AU
tien don't la capacity avui trouverez le plastique
sine maintenanr, : ;nega- trouverez le plastique
wasine intga- pour recouvrir les li-

S x yres dacron et cham-
ILET bray, tete d'indien supd
15 domineas (0 ho rieur en lanc -qt cou-
S0 leur, toile de fil en 60)
mes et 15 femmres) ont i" de large, pyjamas pour
airftds dans la idgion du, enfants et gdes person
Nord-East et achemins ;'a nes, draps pour tou-
Port-au-Prince. Is essa-j tes dimensions de lit,
yaient de s'embarquer claal plastique superieur pour
destinement a destination Otable et rideaux, serviet
de Miami,, via Nssau.n tes de bain etc.
xx x x x x

PASSE CANNOT pOUr les bebes
Le cadavre d'un homm iobes, brassires, chemi
age 'a ete retrouv dan ses et draps brodes, ain
1'Artibonite. L'enquete au si que ledraps drops four-
rait conclu au : ltiOe reaux pour grands ber
S- ceaux, brassieres et ban
Communique des en- tricot, couchet
de PlInstitut tes, moustiquaires etc.
francais P a pd"au
Vendredi 16 Novembrea POUr Ea peau
Novemb e 197, Le savo Duvex ur
1979, a 18 heures. le Cen u Le savon Duvex us r s
tre dramatique franco-hairos peaux et cocombre, le savon
tienprdsentera A 1 audito-8 rose et cocombre, et le
rium de 1 Institut ran savon Cologne
qais ; ,1804), Une visite s'impese a
gals : 1 1804 vant d'aller ailleurs
spectacle de inanonnettes aer aiers
offert le ler Juin 1979 auo nde Chic
Palsis Sans souci AU M nde Chic
Entree Scolairrs : 5 GdesA
Adults : 15 Gdes a Rue du Magasin Ce 1'E
Cartes en venue a 1 Institut. tat 89
franqais d'HaiLi. -.cooa .osso Jco -.c. .


INSTITUTE FRANCAIS D'HAITI



1804


NOUVELLE VERSION DE )

ENTIEREMENT REMANIEE, PRESENTED LE ler

JUIN 79 AU PALAIS SANS-SOUCI




L'histoire du Combat d'un peuple

pour sa LIBERTE


Vendredi 16 novembre a 6 h p.m.


AU PROFIT AES ALLIANCES FRANCHISES D'HAITI
V.

Cartes en vente A 1'INSTITUT FRANCAIS; d 1'IPN

tet A La Boite a Musique; Rue Pdvfe


Nouvelles de 1'Amerique Latine


QUELQUES NOUVELLES

DE LA PROVINCE


Communique de la Secretairerie
d'Etat de la Coordination et de
i'Information


En lisant l'Edition s pciale

de Clult UNESCO


fz."Y",V Af7 ozazOtamit k/LeCiabn


- -- I -~-- : --_ ~------~ --- ------ ----~ --~ I- -- ~-Cp-~


... . "r


__ ~___________ _~ ~ ___~ ~~_~ ____ _,~ -----,,------------------- ----------o---~. .~----------- ---------------------------- -' -~--'--- YSi-~.3iZ~xPLde~SM~hM~SII~IQ~I4QBPE


-


LE DERNIER
OUVRAGE DE
MARTIAL DtAV




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs