Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10545
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: November 8, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10545
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
LIEDRA I'(


VERS UNE SOLUTION

DE LA CRISE

BOLIVIENNE


l,a Pa AFPT)
Une' olitilon l pouirralt 6-
Irr rapitIdrlill'n troiilvi e iA I
.ris'l. bollvihlinte, estilnent
V V r I, I1 1 N obse'rva -
it 'll pres I'Ar'noIne, mer-
cdi tsoilr \ la Paz par le' Co
loinl Alberto Natusch
i illsh. du retablilssement des
lilerles idelmniocriltiqules dalunss
le pays, pre.sqcii naussit,ot siul
v et par la dtcis on de la
Centi alc ouvrlcre -bolivien-
ni' COl i de lever son mot
d ordre oe greve gencrale.

Visiblement A la concilia-
on i et it l'apI-:semLnt, le
d scours du president Na-
tosch visit a rasaurer une
population aussi bien eprou
veec par la ponurie entrai-
nee par la give general
c.ais le pays. en dehors du
iqu'a declenchc jeudi der-
nier la COBti oue par les
iff'rontements violonts entire
nlthitaires et evils ayafit
fait depuis une scma'neI
pres de cent morts et plus
de 350 blesses, estiment les
observate1Irs.
Le Colonrl Nitusch a te-
nu h affirmer que- le renver
secntint du President Gueva
ra n'talt pua:; in coup d'E
tat mai tune revolution ins


t'tutlonnelle visant ft ren-
dre possible une solution de
mocratique des graves pro-
blnmes soclo-polltiques que
traverse le pays.
Regretuant, en substance,
qu'on neo lait pas comprise,
et qu'unc defiance gendrall
see all conduit a des affron
tenlcnts regrettables, 11 a
squhaite une union des ci-
vils et mil taires, et a invi
to a cet effect la president
du Congres, Mine L'dla Gei
hLr A part'ciper avec les
forces armies A sun gouver
nem'.nt garantissant verita-
bi1ment la democratic en
Boliviei.

Selon ses observateurs,
iks measures decidees par le
President Natusch (levde de
la loi martiale, suppression
de la censure, promesse d'e
lect'ons generales en Mai
1980, liberation de toute per
sonne arret6e en raison des
derniers evenements, rdou-
verture du Congres) reprc-
sentent un incontestable re
cule des militires au pou
voir et une indiniable vic
toire de l'opposition interieu
re au coup d'Etat, et no-

(Voir suite page 3)


LE JOUR MONDIAL

DE L 'URBANISME


H'er, nous avons announce
la commemoration du 8 -No
vembre, Jour Mondial de
1'Urbanisme
En effet, i la Television,
le Presid(et .i Comite Per
manent Haittin du Jour
Mondial dc 1'Urbanisme
l'Ingenieur Harry Tippen-
hauer a presented les Archi-
tectes Max Evald, Raoul
Jacques aet 1 Ingenieur Jo
seph Salgado
Les deux pr-m ers ont
faith des communications sur
l'Urbanisme NOUs prenons
plafsir a pubhler aujour -
dl'huti le tcxte ei-oessous,
pr.sente pat l'Architecte
Max Ewald.
x x x x

COMMUNICA' IFON DU
JOUR MONDIAL DE
L'URBANISME 1

Aujourd'hu,F P Novembre,
jour mondial de 1'Urbanis
me itn.slituc i' 8 Noveln-
onr 1928, par is grand Ur
tIjtis.shet Ari''-, t-nt, Carlos
M;trit Della P;iolera; I'
j;)ir qui rilppl)'l It au Mon
de enliier lta i'gn licotion
piotlondce et role impera
t t, incindreTi,:surtible de
I Urhl'isint.;mni ip illr hli sittu *e
airdt-r clh l tami liorattion des
onnlrionts dc r de 1'Ilom-
IeM, (laIns toHL r'oupcmennl
ls iii tll sit r la plnit lte
N11' -, ivonsis et I 'c-castion
d(r dl'llln.r 1'Ui'ani mi'- ciin
I111. stoSt 1hks ti(" titce 0 s
I'Arl dt int, i hut c",t l'arne
ll [(I r e 1 .s (- i o !L I ons de lat
Vit UrIbhii', -i or({ganisat it
cls riffl(ri nls ti'spects rde la
V dCe i ils-ison sit fone-
ltti n dea ,t s Is soise -t en re
pilcl;inl d'utinr sticon ration
nlle et humtl1 e. a la sia-
tiIsfailtion qtu'il doilt oprou -
Vi r diii siin (ttidrel de vie,
C'-st in(l qi'oi 'Urbani s-
me nti se lim;te pas f la
vjlle,, come le la sserait
romprendre l'nrigine du
mob (Urbe egale Ville), maia


,ejoint ia plarification de
la Region qu; demeure la
prolongtaion de la Ville et
qui en deperd essentielle-
ment, pour s'itendre a la
Planification du Territoire
d'une Nat on. 11 s'agit, a
vant tout, d'amaliorer les
conditions de vie de 1'hom-
me de cette Nation de

(Voir suite page 5)



8EUDI 8 NOVEMBRE 197

No. 31.201
f emANNEE Di i









fONDE MN 1890 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIAN D'AITI MEMBRE DB L'ABOCIATION INTERAMERICAINB DE PRE3N


DIRtEEUR LUCIJI &OANTAS
ADMINISTIATEIJR Mme. Max CEHAUVWI


T616phone : -2116 Bolte PI ae : 116
RBe d Centre Nr 212


L'OCCUPATION DE L'AMBASSADE AMERICAINE EN IRAN

LE CfARGE D'AFFAIRES AMERICAIN DENONCE COMA

'*,ESPION"


TEHERAN (AFP)

Les dtudlants islamiques
qui occupent 1'Ambassade
americaine & T6heran ont,
une fois de plus, ddtie les
autorints iraniennes en exi-
geant du Ministare des Af-
Iaires Etrangeres de rom-
pre avec les usages diplo
matiques et de livrer al'es
pion Bruce Laingen, Charge
d'Affaires americain, refu-
gie depuis mercredi au Mi
nistire.
Le Conseil de la Revolu-
tion, consult, avait donn6
son accord au Ministere des
Affaires Etrangeres pour
qu'il accord 1'dsilq a M.
Laingen Charge d'Affaires relevant
de la responsabiliti ligale
et religieuse du gouverne-
ments precisant que vles
forces armies et les comic
tes Khomeiny avaient ete
mobilises pour assurer la
protection du Ministere>.
La decision d e s 6-
tudiants is 1 am iq u e s
intervient au lendemain
d'un appel du Conseil de
la Revolution pour ne soit pas porter ateinte
aux ressortissants strangers
en Iran de faqon a ne pas
donner de pr et e x t e
A 1'etranger d'agir con-
tre la revolution>.


Les 6tudiants i-lamiques, re. Enfin, le Conseil de la
qui avaient eux mensies de l-volurion cesserait d'etre
made A la population de une entity secrete et 1'iden
ne pas s'attaquer aux am6r,-.,tt4t de ses membres serait
ricains, ont a.lftme jeudl renda li publique.
dans un communique q uy 11 est pratiquement ac-
< les documents decouverts a ,,eau Conseil diparaissent
I'Ambassade que Bruce Lan deux personnalitds cons!de
gen etait espion de longue r6es.encore hier comme tres
dates, sous-entendant ainsi proches de 1'Imam : Sadegh
qu'il nest pas un simple Gobzadeh, actuellement Di
citoyen amdricair. recteur de la radio teluvi-
sailloe centre les iranens.
Ce nouveau ddfi lanced slon et Ibrahim Yazdi, Mi-
aux autorites et notamment nistre des Affaires Etrange
au Conseil de la Revolu-
tion prove combien, apras M TA T
la emission du premier Mi IMPORTANT
nistre Bazargan, les circons COMMUNIOUE


tances exigent que soit ra-
pidement prises des deci-
sions afin de' rtablir une
autorite legale pour repren
dre le control du mouve-
ment rivolutionnaire.
L'Ayatollah Khomeiny a
ordonne que soit proc6de a
un profound remaniement
de 1'instance supreme char
g6e du gouvernement. Ce
remaniement devrait per-
mettre aux civil d'itre d6
sormais majoritair's au
se:.n du college : plusieurs
dignitaires religieux et
deux civils pourraient
etre ecartas et remplacis
par certain Ministres du
gouvernement demissionnai


HISTORIQUE DES RENCONTRES

j PRESIDENTIELLES

HAITIANO- DOMINICAINES

L- P I. E E E- - A

LA POSITION DOMINICAINE EN CETTE MEDIATION


Au Gouvernement de ]a
Repul1biqueC Dominicaine,
preside par le General Ra-
imon Caceres y Vasquez, a,
incombd la responsabilite
d'avoir declenche en jan-
vier 1911, le grave conflict
do's Pedcrnales et suscit6
loiffrc de mediation de la
part du Prdsident des Etats
Unis d'Amerique, William
Howard Taft et de son eomn
niscir'nt) Secretaire d'Etat,
Pihllander C. Knox.

Plusieurs raisins, it mon
aivis ont pui incilter ah ctte
attitude aoparemment me-
natanto Ie Pres'dent. Cace-
ras et son Gouvec-n-ment.

HOSTILITE A L'FGARD
DIr PRESqIDENT
ANTOINE SIMON

Le President Caceres pon
vat, par sa position, et ses
redevances politiques. ftre
consider comme un enne-
mi du President d'Haiti, An
tone Simon, qui avait ren
verse du pouvoir le Gen6-


TONGUE ET DIFFICIL
par Gerard JOLIBOIS

ral Nord Alexis.
En etfet avai.ent eu par
tie liee avec Nord Alexis
tant le Gal. Horacio Vas-
quez, Presient de la Repu
blique Dominicaine du 18
Aout 1899 au 15 Novembre
1899, vice-Presid6nt de la
R.D., cantonne lors dans le
Cibao (Nord de la R.D.) du
15 Novembre 1899 au 2 Mai
1902, Pdt. du 20 Avril 1902
au 23 Avril 1903 que son
cousin genmain, et membre
eminent du Parti Horaciste
ou < icoludo,>, le Gsniral Ra
men Caceres y Vasquez -
d'abord vice-Prisident de
1903 ai 1905, puis President
de la R.D. du 29 Decem-
bre 1905 au 19 Nov. 1911

REDEVANCES ENVERS
NORD ALEXIS

Etaient bien connues les
causes de cette grande fra-
ternite d'armes centre ccs
deux hommes d'Etat domi-
nicains et Nord Alexis.

lo) Apres l'assassinat d'U


LA St. CH4ARLES AUX GONAIVES
Par Roger MILCENT


LE 3 NOVEMBRE

La veille de )a St. Charles
aux Gonaives .i tie ponctuee
de pomptus-s et diverse
man:festations. En effet, des
3h30 p.m. un public nom-
breux a assisitr un match
de foot-ball a' Pare Vincent
entrt Gonaivs et L'equipc
du Cap-Haitien. L'unique but,
du match a e,' 1'oeuvre du
brilliant avant-centre Rober
to Montas. Rappelons que la
lincontre sportive ,a ite ra
dio-diffusee paar Ra io Trans
Artibonite.
Subsequemmn t A ce
match de foot-ball, un grand
concert a ete organism vers
les 7h30 par la fanfare des
Forces Armers d'Haiti sur


la Place d'Armes des Gonai
i .s suivi de meeting popu
laire.
L'echo de cite fete patrol
nale se repercute magistra
Itment au Sug-ir Night Club
oii le fameux Orchestre Tro
picana du Can a attire la
grande foule dee melomanes
en dclire. De I autre c6te, au
Golden Disco, 1 Orchestre de
Webert Sicot menait la dan-
se dans une amb'anse indes
criptible. On a travaille it
guichets forms parce que
Gonaives na pas ferme les
yeux cette nuit-la..

LE 4 NOVEMHRE

Vers (8) huit heures du
martin, devant les Casernes


Toussaint Louverture, le ba-
ta.llon mixte (fanfare en te
te) commander par le sous-
lieutenant des FAD'H, Mon-
sieur Renauld C. Simbert, ac
tuel adjudant du Departe-
ment militaire de 1'Artiboni
te, s'est dir:ge vers lesplana-
de de la Cathedrale du Sou
venir pour rendre les hon-
neurs militaires it Monsieur
Alix Jean Bart, le Represen
tant de leurs Excellences
Jean Claude DUVALIER et
sa Mere.
Le cane du Major etait
confie au Sergent des FADH
Mons' eur Simeon W. Geor-
ges qui par son habilete coutu
miere, son allure aguichante,

(Vair suite page 7)


lises Heureaux, le 26 juil-
let 1899, par le General Ra
mon Caccres et le jeune
Jacobo de Lara, c'est le Ge
neral Nord Alexis qui, lu
Cap Haitien, avalt permits
une puissante action de di
version centre les forces du
Pres dent provisoire Wences
lao Figuereo ex vice-Prosi-
dent de Lilis Heureaux: ce
.qu availt empeche la capture
mtnminente de H. Vasquez
et R. Caceres;
2o) Dllegu t du Gouverne
ment de Tiresias Simon
Sam dans le Nord, le GC
n1ral Nord Alexis rivait per
mis dbs 1898 le fonctionne
ment au Cap, d'une impor
tante filiale de la Junte
Revolutionnaire Dominicai-
ne (2) des jeunes.

3o) Dans les premiers
jours d'Aouit 1899, c'est du

(Voir suite page 2)


Raymond Thomas
Un citoyen de
valeur
Ce martin, en arrivant ia
la Royale Banque du Cana
da de Delmas, les cl ents
ont eu lagreable surprise
de trouver les guichets et
les bureaux charges de
f leurs.
En effet le Directeur de
cette institution notre ami
Raymond compete aujour-
d hul trente annees, de ser-
vice au course desquelles, 11
sest distingue par sa com-
petence at son honnetete.
Haitien, integral, Ray-
mond qui a parcouru tous
les echelons de l'adm'ration
bancacre, a su meriter le res
pect de ses superieurs, la
sympathie et l'admiration
tant de ses amis que des
nombreux clients de la
RBC.
Raymond Thomas fait hon
neur a son pays et a la Ro
yale Banque du Canada.


Reunis mardi soir 6 No -
vembre en seance pliniire
h Rchard'S Art Gallery its
membres du Comite d'aide
aux Sinistres de la RRpu -
bl que Dominicaine ont for
me la delegation qui de
remettre au Gouvernemarft
dominicain le cheque des
contributions ies citoyens
et societies du secteur pr.-
ve de Port-au-Prince et du
Don de Son Excellence le
President Duvalier et de la
Premiere Dame de la Re-

(Voir suite page 8)


res. Cependant que M. Abo-
Hassan Banisadr, Conseil-
ler tries ecoute de 1'Ayatol
lah et expert dans les ques
tions economi-ques se ver-
rait confier de tres large
responsabilitis couvrant plu
sieurs Ministeres et notam-
ment ccux des Affaires E-
trangeres et de 1'dconomie.
C'est d'ailleurs Bani Sadr,
l'un des proches Conseil-
lers de Khomeiny, qui pour
rait prendre une initiative


pour sortir de 1'i
tuelle que consti
d'otages de l'Amb
m~ i-n nrf


D61lmation
prsidentlielle
a Jermie
Le mereredi 7 novembr.e
vdrs les 9 h.30 du matin
uine, dldgatlon presidesi-
tielle compose du Secrn-
taire d'Etat des Atfaires So
ciales Son Excellence le
Dr. Hubert de Ronceray, du
Sous-Secretaire d'Etat da
l'Intdrieur et de la Dferi
saeNationale Son Excelleni
ce M. W6ber Guerrier, de
1'Ambassadeur Fritz Day.
de Mme Max Adolphe, Comr
). mandant des Volontaires
de la SScurit6 Nationale
s'est rendue ai Jrimle pour
exposer aux autorites et &
la population de cette viJ
Irv, le les instructions du Chef
'ELi de 1'Etat relatives it la bon
ne march de certaines ins
titutlons et l1'exicution
m du project de logement so-
mpasse ac d ial annonci dans le mo- .
tue le gra numental discours du 22
bassade A- Septembre 1979.


di de bonne source dans la
capital iranienne.
Ii pourralt, jeudi soir se
rendre aupres de l'Iman
Khomeiny afin de tenter de
le faire revenir sur sa dd
cision de ne pas negocier,
sous aucun pr6texte, avec
les amiricains.
(Votr suite page) 4


La D616gation a. ete ac-
cueillie a son arriv6ee par
les autorites civiles, mill-
taires et religieuses de la
ville. Apris un bref entra
tien avec le Commandanpt
des Casernes, elle so divisa

(Voir suite lpage 4)


PARUTIONDE "RECHERCHE


Recherches Haitiennes i-
naugure sa parution avec
une itudea socr-hlstorique
de Pierre Pluchon sous le
titre tUn negociant juif et
deux esclaves nigres a Pa
ris. Aspects du racism au
siecle des lumi.res. Ce tra
vail passionnant de recher
ches, de 75 pages. objectif,
clair est 'n fait un essai
sur les 0 h iuges, a 'ravers
une anecdote jud ciaire et
historique, le procis inten-
te en Fra-' orr deix es
claves noirs de '-t. Domin
gue, lea denonmm6r Pnmpy
et Julienne, centre leur


HAITIENNE "

maitre juif Isaac Mendes
France, colon de Petit Go&
ve de retour en metropole
frangaise. Ce procis, surpre
nant pour des non-spicia-
listes de l'hItoire domin-
guoise, eclaires, pour Pier
re Pluchon, le grouille-
ment confus des mentali-
tis et de l'idAologie au mo
ment ot1 le siecle des lu
mieres prepare sa muta-
tion revolutionnaires.
Pierre Pluchon, qui icrit
actuellement un ouvrage
sur Toussaint Louverture,
met ici. en opposition les
discours et les faits. En ce


RECUEIL DE
EMES DE Hier, Aujourd'hui
LYONEL
IDESMARATTES et Peut- tre Demain


En Ha ti et 1'etranger,
MvESk, le recueil de poemes
6j 'Lydnei -De-nMarattes,
lit avec plaisr, come an
temo'gneht les lettres que
1'auteur regoit d'ici et d'ail-
leurs.
Aujourd'hui nous en pu-
blions 2- don't la premiere
est du Ministie Edouard, en
attendant d'accorder hosp -
talite plusitf urs autres.
Monsieur Jean Lyonel
Desmarattes
Speaker a Radio Nationale
Monsieur,
J'accuse reception de vo
tre lettre en date du 12
Juillet ecoul', accompa--
gnanth lis cinq (51 exemplai
res de votre rtcutil de poe
mes (MON COEUR ET MA
PLUME>.
Je tens egalement
vous presenttr mes compli-
ments pour let belles idees
expr.mees dans vos diffe-
rents poemes.
Recevez, Monsieur, avec
mes voeux de succis conti-
iu,. 'assurance de ma con-
s deration dist'nguee.
Me Bertholand EDOUARD
Secritaire d'Etatl de l'Inte-
rieur et de la Defense Na-
ttonale

OTTAWA, CANADA 13 sep-
tembre 1979
Monsieur Lyonel Desmarat-
tes
a/s Monsieur Guy Claveau
Institute National
D Administrat on et de Ges
tion
University d'Etat
47 Avenue Christophe
Port-au-Prince Haiti
Cher Mons.eur Desmarrat-
tes,
De retour au Canada, quel
ques mots pour vous remer
cier de Iamahi!ite que vous
avez eue de m'offrir votre
volume de poesie, don't la
lecture m'a fail plaisir.
Je vous souhaite tout le
success poss ble dans votre
carriere et dant vos autres
activities.
A nouveau, s'nceres remer
ciements et au plaisir de se
revoir en Hail" et au Cana-
da.
Paul B. DELAGE
Secretaire de 1'Institut de
Cooperation Internationale


Par Carlo A.DESINOR


Le cblloque sur Ie develop
pement rural est marque
par un fait, a notre sens,
extremement remarquable :
des paysans ont ete invites
a partic'per aux discussions.
Et c'est la premiere fols
(si nous nous trompons,
c'st de bone foi ou par
Ignorance) que des cultiva-
teurs haitiens partcipent ia
des colloques d'intellectuels,
tranchant brutalement sur
lacadem'nme confr-tablh
qui a souvent marque ce
genre d'activites :

C'est la prem ore o. s que
des paysans acctdcnt io la
table dc eonftrence pour
tra ter dc sujets qui les con
cemrnent, quils accident au
micro non povr taire etala-
ge de leurs apprehensions
et de leurs pioblemes, mais
aussi pour d scuter de pro-
cedes, de techn ques agricoc
les don't Is sont experts et
que les exp r's eux-memes
haitiens et etranoetrst n'arri
vent pas 5otvsout i a com-
prendrce et a ; -" ,grer dans
une reality cuO'urelle et e-
conomique.


qui lui sled!
Puisse-t-if encore condui-
re naturellement i la dyna
mique de reali-ation et de
transformation.


18e. sidcle de la Kguerre de
tolirance>e, des droits de
homem, des ides de liber
t6 et d'egalite, on condam
ne la traite des noirs et
l'opprobre discr"minatoire
qui pise sur les adeptes du
judaisme mais ces idees s'6
panouissent dans un context
te paradoxal de prijugis
ancres, et d'interets econo
miques contradietnires
Les prejuggs mis sur la
sellette dans 1 etude que
public aujourd'hui ,Recher
ches Haitiennese sont d'un
cot6 1'image pejorative que
le frangais du siecie dit
cdes lumieres se fait du
noir don't on souligne outre
mer la ladeur physique et
l'in.ntelligence, carence
qui permit seule d'expli-
quer innocence de ce bon
sauvages et d'autre part, la
mefiance scuilaire centre
les juifs don't les ecri.ts de
1'6poque denoncent lP fana
timee rel-gieux et l'tprete
au n gP.
'at, r eussi. de 1'6tude de
Pierre Pluchon cui se can-

(Voir suite page 6)


GALA DE GALERIE

et le nouveau livre de Gerard Laurent


Cette semalne, at l'emis-
s'on de Gala de Galer e
qu'anime notre ami Gerald
Alexis, un bel hommage a
ete rendu t 1'historien Ge
rard Laurent a l'occasion de
la parution de son nouvel
ouvragc qui, deja, susc te
un grand Interet parmi
ceulx qui ont eu l'opportuni
te de le Ie lire.
Le Nouvelliste prend plain
sir '% publ'er ci-dessous les
propos tenus a Gala de Ga-
lerie.
X x x x
Gerard Laurent cons'dCre
a just titre comme 1 un de
nos meilleurs historians
vient de fire paratre t1:4
nouvel ouvrage intitulh
1- ...tnlee siat


<,Quand les chains vuoi
Pcui se ce c 'oque debou- en clats .
cher sur une prise de cons Ouvrage important qui
science piusc-tncrete des pro apporte sans nul doute aux
blemes dti minde rural hai historians, aux chercheurs
ten et du d-veloppement et A tous ceux qun sinteres



CONCENTRE

EN DIAGONALE...

Par Pierre BAMBOU j


Nous avons requ la der-
niere publication de notre
colligue a la Faculte des
Sciences Illumaines, le pro
fesseur Lucien Bernard.
Nous le iircmirclons, au di
part, pour its nmots aima-
bles quil a tis ia notre eon
droit en nous dediant ces
outrage qui a pour titre :
tion et des Mloyens de Corn
munication collective en
Am6rique Latinue Une mi
se au point sur la techno-
logie educative7.
Le dernier ouvrage du Pro


fesseur Lucien Bernard a
paru aux Editions Fardin
et a iet preface dans un
style enflamme par un a
mi common Maitre Eddy
Leandre M Lucien Bernard
expert en communication
educativea a traite en tech
nicien les differents points
developpis dans 1 ouvra -
ge Nous nous faisons de-
ja un plaisir d le lire Troi
piochainement nous part
gerons avec le public les
joles de notre lecture par

(Voir suite page 6)


sent a notre Histoire, un
nouveau dossier, de nouvel-
1:s lum'eres, de nouveaux
points de vue.-
Ce qul a le plus frappi
fes profanes que nous
sommes en la matiere, c'est
'approchie profondcment hu
maine et clairvoyante des
faits, approche que l'auteur,
connu pour son souct de ne
janais s'ccarter de la stric
te vir te et de la logique, ar
rive merveilleusement ai ju-
meler avec sa rigueur d'his
torten.
Plus qu'intcressant, pas-
sionnant est cc ,
(Voir suite page 6)



HALTE DU JEUDI

DE MME MARCEL
CARDUCCI


Chantier

Le chantier est ouvert
Et les homes s'en vont,
gaiement sous la bru'ne.
Dans un sac, des outils,
En mains, un casse crofite,
D'aucuns portent aussi .
Une bouteille uu une
thermos
Contenant de l'eau ou du
tafia.

0 -


NiL-tete, trop benu vetus,
Les pieds mouillfs
Dans des chaussures
abimaes
Ils s'en vont 'ous la bruine;
Heureux, )rop heureux, .
D'avo r un gag'ae pain,

(Voir suite page 8)


En vente chez les bijoutiers de la rue Bonnefoi PORT au PRINCE

B et aux Gaeries.BERNARDN CAP HATIEN. Exgez a OUX


RIURAT et aux Galeries.BERNARDIN CAP HAITIEN. Exigez la marque


BQTUX


IURAT


N


,


(


\






PAiE .


IIISTORIQUE DES RENCONTRES ANN

PRI/SIDENTIELLES JIALTIANO DOMINICAINES AN
I--PRACTICAL


(,iHu il t l o ire lin; I.E JEUNE
'ET PRES'OMPTUEUX


C ip Itlthiin l't des villtes
I 1 I 1i l c.i tll titlent iri ; (111
Noi il (It'ii it plirt.a t veIt
I ;i-,l. (iI Dolhic ue Nord-Ale
l, l lirlll lhle m oI v -
l revil o l lUn iia l re. bl'n

I c'lt 1 I Iri' inpllh i dhs troln
pc, (III ((Im V'I'Iern llim i Pro-




Ah' I)K.h Ay:Z

AIDE J)I' 'E VAS Q UIEZ
F.: I' CACERES
A NOtHD-ALEXIS

-1i Otc leur cote. Vasqutz
pt CaOer., avalent fermn6 la
Sii] til ice halitlano-domini-
'li aiix flr istics eln
102 Ci. alin de l's mpelnp
\tr" :d( courlr au i.s course
iitednor Firmini assi6ge
y ss partisans au Lim-
b ipar les troupes de Nord
Alixis. Ministre de la Guer
re di Go'lvcIr l nl'nei t 'rovi-
s )iInr di B isreind Canal.

5i En Ortobre 1902, le Pre
a lilni Vasutilez et son D61e
pij' dimns le Cibao, le Gal.
H CAccn s avaient fali d"s
tit tir le Gal. Antonio Na
V:imiO, ouveioiimri dce la Pro
vieiii dr' Monte-Cristi. par
ii' ( tu'll anpui v:it les ndver
saires de Nurd-Alexis 14)


AIDE DE NORD ALEXIS
-i En Mars 1903, 1i Prc
sident Nord Alex's avait
fait renforcer les troupes
haitit'nnes de la frontLire
pourm empocher 1 invasionu
di t.errit.ore de la R. D.
par les re6volitionnaires do
minicains refut"ids en Haiti..
C-tie action avait permis
au President Vasquez de de
f,-. rnir la frontier pour
lnticr aveoc sueCde centre
(i'autres foyers d', rebel-
lion 15):

"n) A l'AtscmnsrIn a1 l DO l
-, 1 29 Decembre 1905,
dul vice-President Ramon
Cneeres -car suite de la dt-
mi.sslon force du P]esident
Morailes. 1- Prcs'dent Nord
Alex's :ivat inltensifid onn
iac'siance birdoerp a 1'i
R.D' 0 ni. le G-ndral Ca-
c r ,.i 1 fac'lepm t'nl e
;.,n' p. -" v, -r nr t 1
trie sP ddroute los faIrees Int
r' d I-ns les provinces'
(I Morllic Crisli r", i-t Tnorio
P'- 7I-i ciir chef le GO116
ril Dem'etrio Rondrigaz
t iniva 1', mort dans lgs
e-inl at.s iii

fmm Fa:t:l plus grave en Oc
li!)l'( 1906 i : '; s irvolte coni
tri Ie 1 'Prcs!idri i dominicain
I union Cacerres p rsistailt
L.;s la plr()vincll ae Monte
Ciill- I(, Presid' nt d'Haiti,
Ncrd Al" I aiiltisa lors
lI (;il Cam;m ich(:!o, 1'in des
iillal tiori iin ir.i m illiltires
dc (n('r( a ( (litter (en
I riti tir' liu t.ilen. A -I d
:i'lmi'i-r nclire. f s atl.tacluit lt
leveI's .1 aVrc ses trollpes, les
i'l'r .'s r' lv l lil lrInn i r : can
li in c((s ;'I D :ijahl))l.

D eltlei maniire- le Pr6
:; (linlt C -icr's a put c(onc-n-
trm-r .l1 d'allires villes la
popull;t iln de t .1t, 1provin
(- c 'oisltalnlTOnt, rebelled, y
ci ;.lrieii le b6iatil i t im po
r 1: pacifincatlon de lat
lii .-no nord-o u(est, (7. Les
chelis du narti ii .... du
ren.t s'enfuir en Haiti.


MENACES D'ASSASSINAT
DE CACERES

La politique Iconomique
di Cacerccs favorabl aul
Ip'ipri's-lo la R.D., ne plut
pa h tous.

eCrux qui antsreiurement
nlitonas nt leurs moyens
d'iexistence de la fraud
mgrcantilc, de la contre-
htand" maritime et de tou
teo les irreiilaritfs doua-
ni rTes ne .oirent toldrer ce
r-vieait rcg'mt Ils durint
s'eloigner des cites nour
nouivoir subs'ster. .en s'adan
Sit 8, d'auttres moyens


.Dds le second semestre
dl 1910. avait vu Il ,jlor
'in projeot d'aassssmnat du
P1fs dent Caiceres. Co ne-
hbeux dessa'n circula' par
vil ls exilds domi icains
(,i Haiti A la Jam tte, a
Cuba, a New York. a Porto
-ico, aux Iles Bahamas.

I.e Prdsident Nord Ale-xis
rpf-l.al pl11.s at notivoir en
I-ltli pour eontr6ier et bor
ripc- IlS rlfuiti'fs de la R.D.
I cx-Pres'tlent Vasquez au
cenurant d nrojet, avait re
fiisl de ni-ter son concurs
!il meurtre de son cousin
rcrmain et principal asso-
cl- politniou -rnui malnte-
rcit en position les ,shora
elitess.

'tDes membrets du Gouver
rjment dominicain etale'nl
'lIdemment au courant dui
lrojet d'assassinat du chel
de 1'Etat, .


GENEIHAL VICTORIA

L.e Plrsident Morales a-
v:ill r-coreanidse 1'Armde, for
me ulne O;rlde Rpublilcalne
sur Ie mnnidle cubaln de
1' opoque il9). De jeunes of
fielcrs, dtesormails profession
nols. avalentt ftc applels ft
lai dhiler. Afin de soustrai
re les soldals de 'linfluen
ce des *.caudillost, creil-
quircs ou0 satrapes politi-
quiIs. Ce nouveau syslinie
militaire avait Let ,Eentorc6
par le President daceres :
en instituant les gouver-
neurs elvlls et politiques h
lia *tte des provinces -

Le nouveau Commandant
dt la place de Santo-Do-
nmineo. le fringant Colonel
Alfr'-do Mariap Victoria, fut
niionel i.oar it Prbsident Ca
ceres a .la tlte de la nou
vell force armee (10).

I,e jeune Gtndral n'an-
rnit-il nas pousse le Pre-
sident Cacerps a des potes
p- faire des Pldernales : le
orsomnni neix et recent of
f'ier snuArieur no s'empres
so-t-il pas de nrendre la
direction des on6ratlons. a-
fin de connuerlr une onu
laritl sur le dos des han-
tiens.
Le General Alfredo M.
Victoria aurait-il joue un
role dans le meurtre aCu
President Caceres. L'histoi-
re mondiale enseigne qu'au
cun assassinat de Chef d'E
tat qu'ils se nomment
Brutus at Rome, Dessalines
ou Leconte en Haiti Madeiro
au Mexique, Castillo Armas
au Guatemala, John Kenne
dy aux EUA, Park en Co-
ree du Sud ne peut se rdali
scr sans la complicity de
ses collaborateurs imme-
diats
Comment le President Ca
ceres a t.-il pu n'otre accom
p-agie que d'un seul offi-
c' r pour se rendre stur le
Peiu choisi du crime ? Corn
m"nt ePt officer a t-il pris
la fuite sans couvrir le
Chef d- 1'Etat? Ne tirant
drs eiups de feu / centre
les eleurt,'-rs inue dans une
position eloignee dut pre-
mier Magistrat de la Nation
Dominica'no ?

Pourluoi le Genfral Alfre
rdo Victnria a t-il fait im
mrdliatement fus'ller le
GtOnral Luis Tejcrit. ch'f


du complot ct fils d'un
, da' mnlasires de Cacreds ?
Pourquol, le OGnfral Victo
rla a-t-11 postulI son flec
Lion i la Prdsldence de la
Rdpublique ? N'a t 11
pas flt, devant 1'opposl-
tion g6nerale f\ sa candida
l.ure 11ire son oncle, le falt
ble et lirrsolu Senateur
Eladio Victoria ? Alfredo
Victoria ne devalt-11 pas de
venir en levrier 1912 minis
tre de 1'Intereiur et de la
Police, de la Guerre et de
la Marine de cet on-
cle, et le lout p u i s-
sant animateur de ce gou-
vernement

Pour quelle raison, la
Commission de Paclficateurs
delegude par le Prdsident
Taft des EUA et son Se-
cretaire d'Etat Philander
Knox, a-t-elle exige, en Oc
tobre 1912 la demission du
Gal Alfredo M. Victoria
comme ministre et Chef de
I'Arm6e.

Evidemment, ie presomp-
tueux general venait de
susciter le second incident
de Pitaubert en juillet 1912
don't nous avons narle
dans le chapitre XIX de
cet Historique des Rencon-
tres Presldentielles Haitia
no-Domini-cainOs.
Glrard JOLIBOIS
x x x Y
PROCHAIN ARTICLE


XXI -

LA POSITION HAITIENNE
EN CETTE MEDIATION
LONGUE ET DIFFICILE

x xx x

NOTES DE L'AUTEUR

1) Le precedentt chapitre,
le No XX, a paru en 1'edi
tion du jeudi 25 Octobre
1979 de ce quotidien.
2)' Cette Junte s'6tait
constitute depuis 1894-95 af
St. Thomas, dans les Iles
Vierges (Virgin Islands) a-
lors Danoises. En 1896, s1-
gnale Sumner Welles (p.
495 ler volume de Naboth's
Vineyard, second edition
en langue espagncle, 1973.
Editor Taller Santo-Do-
mingo. R.D.); cette Junte
ava t choisi un franca's du
Cap Haitien, Laur -nsto iou
Laurencin i comme son a-
s:ent en Europe.
3) Confer la note du tra
iuctr-ur Manfrcdo A. Moore


au bas du second volume


ENGLISH ICeIPGL


~


p. 11, rd6dltun loco citato
do iNaboth's Vineyard.

4) 2e. volume, rd6ditlon loco
citito p. 55
51 Naboth's Vineyards,
loen citato 4. 62
6) *Naboth's Vineyard,.
loco citato p. 104
7) loco citato p. 132

a tria> par Bernardo Pichar-
do, 56. addition, 1969, p. 324
minicana> par Frank Moya
Pons, 46. edition 1978, p.
448 449
8i DominI.canaa, loco citato
p. 454
9) Resumen de .Historia
Patria>, loco citato p. 331
10) Dominicana, loco citato, p.
45G. J0.
G. J.


TIT
AU
Stampons hy
edtements -
- Petit Ba
our Beb6.
agers Prests


------------- .......


SKID ,POWER
Sous-Veterents .Maillota
SPENCERS
LAXIrTTES
KA1NTWET
LiTS PARCS
CHAISES POUR ENFA NTS


Gagn z d'avantage; apore
nez rapidement 1 Angla..,
sans effort; sans falls-uie
Professeurs Haltiens et Amt AU lPE
ricains. Cours tous les jours 'BA
du lu.pdi au vendred. U Dp potre de
6h30 a.m. f 7h.30 am et d glques taire de
3 heures pm f 8 heures pm. Sous-v tements
PRACTICAL ENGLISH teau articles pc
SCHOOL Electro menu
Me. Jacques Andre; Av.
Directeur
18 Avenue du Chill
Tel. 2-24-,2


ECOLE PRATIQUE -
DE COMMERCE

Cours de Dactylographle:
Secretariat; Stinographie et
, Comptabilit6. 2
18 Avenu t du Chil _
(IDEC) INSTITUTE D'ETU-
DES COMMERCIALS. TIte d'indie
Tel. 2-2462 blanc et couple


n supdrieur
eur, toile de


fil 60" de large, serviettes
de bain, plastique en 72"
de large et nappe.
Rue du Magasin de 1'E-
tat No. 89.



UN COURSE
INTERESSANT
Vous qui vous trouvez en
gages dans une profession
oft votre plus ou molns
grande habilit a vous ex-
primer correctement centri
bue a votre advancement a-
vez interest a vous inscrire
a course de Diction de Ma
daoe Robert Denis.
Adresse : lere Impasse
Lavaud No 13 -- 23497 Del
mas 19 No. 12 6-1349.
Beaucoup ont experimen-
t6 ce course avec success. A-
lors pourcuoi pas vous.



INDIA FALACE

Le Bazar des cadeauk exo
tiques Tcut 1'Orient et
ses mystres pour plaire et
charmer.
Bicentenaire du ct61 de
la Douane. grande faci.li-
tes de Parking.


A auemune
'La collection I;attenne
qlul vous propos -des ,livres
sur la linguist'que, la and-a
"'gie, la Psychologle, 'An-
thropologle etc... Actuelle-
ment en t-Libralrle : la -2me
Edition lde (Sirollns et" le
precis de grammalre Creole
compare, .-t considlrationp.
Ethno-Psychanalytiques sus
le Carnaval Haitieni.


Pour de meilleures Pho.
tos Service Garanti Z4
heures Tout pour h'ama.
teur et le profess onrel 14i
Rue du Centre : TOl. : 2-0945


Tout ce qui fait la diffi-
rence entire une femme nor
male et une femme elegant
te 39 It- dles Miracles
Lunettes ae haute quality
optiques et solaires on ex
um itI n nnT. clusivit ciez J. M. Maxima
I _-1 "' Celestin opt;cien diploma 98,
Chemin de!, Dalles
tel : 2-5,15
LA QUALITY EST AU SER


VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, -alue T.761 : 2 41



Qualitex

IA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince. Tel. : 2-3133
Petin-Ville Tel. : 7-0082.


v ~'


. ^SSi


Exactement ce qu'il vo
haut pour etancher raturL


JoPesse
Salon 4de Beaute

156, Rue des Miracles, IFl
I'ritre des Rues Montalaki
eI Getfrard)


General Eervices
Azancy

ROUTE DE DELMAS
EN FACE DE DELMAS II
Box 13145 Drlmis Ha ti -
StL'tin de langucs
Av se Ie public et les
clients q*.ie lhs course d'an-
gla:s de f-ancais et de
crdole, commencerint a par
il.r du i rmd 8 Oct,-tbre 1979.
Poin information sonnrz
lc 6-1154.


HOSPITAL ET
MDMCAL
SUPPLIES

Ru- des Miracles, No. 84
Locat'in et Vente
Lits d'H-p'taux Chat-
ses Roilantes "edquilles
et Civic es.


CEKTI E RE
METAPHYSIQUE

Unite Un vwrs.lle en As-
sorial/on avre la SIRD. So
e'it6 Internationale de Rpa
Psation Divine. Rue Ia-
marre No. 12 Port-au-Prin
ce
L: SIRD est fondle par
un qrand Ma'tre de l'Ind4
Fp'riti,- lPl. le Sweni Guru
Devand Sirasvati Ji Maha-
rai. nl'ts connu sous le nomr
dp Sw-mi.
Poiu- tonl; renseignements
comerelm-ntqires adress.P-
vons)i A India Palace. (BL.-
centenairel.
NB- Le MVT I ou Man-
tra Yoga mldilation np de
made aucune preparation
au pr.alabil nnur passer at
la uhase pratique.


RotLACO

A g e n c e- immobiliere
No 102 Lalue
.- ril Estimation etc ..
I'-V-cnon! 2-57ft

CONTROL
INtECTERAT

Extermin,.r raiidement
les insectes et les fougenurs
chez vous contacted cor
trol Insecterat 2Z4991


il


Nutrament

Les sportif-, etualants, horn
men actifs boivent NUTit.A
MENT, la boisson de Sante
MAN POIN GRO NEG SAN
NbTRAMENT












A


Transports Generaux P.
f) Box 73. Port-au-Prince
-';L : 2-0853


L'AiEuefl Magique
125, Rue g uCentre
125








Tout pour .a Couture
La Coutuie nour Tous


PIARMACIE
SANTA MARIA

JEAN PARDO
Rue du Centre race an
Nrurvlst le Executimn d'or
dlonnances, sons, ciinsieun











Danse bien
en apprenant










Prs danses mondaines: Salsa,
Visc. Tango. meringue etc...
valier No. 16
ilcraire lastique
Appelez Harry POLICARD
au 2-1389.

Rue du Dr Auda n ou Ave
Jean Claude Duvaler No
16


SERGE S. GAILLARD
AGENT GENERAL
38 Rue duMontmlaF Te, 2 3131
fPrur-u-Pr,.a e. Hait
1 vouIIn snouhalte-. voir Ji


L/Furopc on I'Amerique du
S,,d V a Santo Domingo et
,an Juan.


TOYOTA
La marque tjahle, robust
eiebgante. la Marnue erie
fholpissent les gens senses
ITINOTO S. A. Ruo "avee
Tel. : 2-0.1J






Ibe Magasin qu7 transfor-
m- vos enfamnts en (Petits
Riiouxr nvee ses orlt-b-
porter 39 Rue dec Mira-
cles


diable au corps. Faltes
vOtc de sauter jusqu'a Mini-
Records
-- -i -







M CElTER
Si Vous pave 7 5n, millars
le Disnue ITaiten o'est clue
vous ne I'avezr nas achet
in Rosenthal
126 Rue Pavse



AVIS MIX


INGENIEURS
Touils types de clermeturet
n rnlantes mtallmuas' de sO ,
rete TURIN. ITALIE -
GrIlleq articles extensi


BAT(MAT
Aehat -' Vente LocatPor
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue di Qua 77


bles
Rideaux mndtalliques --ivec
on sans mArIvelle Fnals-
seur 10-10: 12-10: 1]-10
'-NPortes pssantes m6talll.
quvs 'etc...
Delai d.e livralsor. CTP
Haiti Frajico Douane : 60
jours ,
S'adresser au Magasin
VITIELLO FRIERES 303
Blvd J.J. Dessallnes, PhLne
2-3741. .


~-.-'~----.-). `"--~.-".^-~~~.~.I-~~-~F-------------- ~------- -.*T~-7*------------------~- -~----r.-------I~-1---I r-~I~ . ~~----~-- 1-~---.- __CC-~II--rl----I--*~---- ~ *------ ~-rll~\ .~--- -7-


------~


- - - - - - - - - -~----- - L~ - - - - - - - - - - - --~ -~- ~ .L~h.~~~~~rL~Z.~-_iL~L~~


R :-OPT- z9


JEUDI 8 NOVEMBRE 1979




)NCES GROUPEES
--- -


e


Grand Re en face BATA

Grand Rue en face BATA






JEUDI 8 NOVEMBRE 1970


FOOT-BALL : COUPE
1)EUROPE DES
CIUBE CHAMPIONS
PAIIs --AF'P)
Vohl les r itllt tais enre-
IlstI ri'i, it'rer dl en 1/8ii.
>de f ilnIIsI s IIIit tel Is-re -
tor) de Ia (tCoupe d'Euri ope
des Clubs Cllmni iollis :
llnmiboulrg (HFA) bat
l)ynamno Tbtlisi l URS) 3-2
03-1) I lnibuI,-rg Quial:
tDunidalk I'C (EIR) Pt
S('lite Glasgow ECO) 0-0
12-:3 lasgow Quial.
Real Madrid (ESP)
bat FC Portorico (POR.) 1-0
1-21 Madrid qcalitf
V'ilh BK fDan)
2-1 (0-3) Hajduk Split qual.
Omnia Nicosic IGRE)
bat Ajax Anisterdam (PIB)
4-0 (0-10 Ajax qual.
servette FC (SUI) et
Dynamo Berlin. (RDA) 2-2
(1-2) Berlin qual.
R.C. Strasbourg (FRA)
bat Dukla Prague (TCH)
2-0 apres Prol. (0-1) Stras-
bourg qual.
Nottingham Forest (G-
Bi bat Arges Pitesti (ROU)
2-1 (2-0) Nottingham qual.
x x x X

FOOT-BALL : COUPE
DES VAINNQUEURS
DE COUPE
PARIS (AFP)
Voici les r6sultats enre-
gistre.s, mercredi, au course,
des 1/8e. de finale (mat-
ches-retour) de la Coupe
des Vainqueurs de Coupe :
FC Magdebourg (RDA)
et Arsenal (ANG) 2-2 (4-2)
Arsenal equal.
Barcelone FC (ESP)
bat Aris Bonnevoie (LUX)
7-1 (4-1) Barcelone equal.
Ifk Goeteborg ('SUE)
bat Panionios Athines GRE
2-0 (0-1) Ifk Goeteborg
qual. 4
NK Rijeka (YOU3 bat
Lokomotive Kosice (TCH)
3-0 (0-2) Rijeka equal.
FC Nantes (FRA) bat
Bucarest (Rou) 2-1 (3-2)
Nantes equal.
Boavista Porto (POR)
et Dynamo Moscou (URS)
1-1 (0-0) Dynamo Moscou
qual.
Juven tus Turin (ITA)
bat, Beroe Stora Zagora
(BUL) 3-0 apris Rol. (0-1)
Juventus qual.
Valence FC (ESP) bat
Glasuow Rangers (ECO)
3-1 (1-11 Valence Qual.


Entrepr

pie
RE'CIIERCIII E
A) COMPTABLE


PAGE 3 '


DECES DE
GEORGES LU
SPax Villa rappel
I'un Iratlles de M. Ge
bill strolnt ohantdesa
dredi I) Noveimbre I
hleures p.m. en l'E
Saicr-Coeur de Tur
Le eonvol partira
Villa Sarl' Coeus 0
pouillie mortelle ser
see des 2 heures D

v x xx

DECES DE Mi
TOLLY RICH
Pax Villa rappel
funerailles de Mailt
Richard seront cha
vendredi 9 Nover
coirs a 8 heures a.i
Basilique Notre Dai
Le convoi partira
la's de Justice oft
pouille mortelle s
tosee des 6 heures



Vers unp solu
de la crise
bolivienne
(Sv'te de la l re
tamment de la Cer
vriere (COB).
Certes, remarquel
servateurs, les part
ques, la press, cer
teurs de 'armee, 1'
jusqu'au vien, avaient manif
nettement leur rep
devant le reverse
l'ancien president I
Mais les pa-tis F
ont marque a eel
sion une certa'ne i
a s'unir et il semi
que ce soit pour i'
la COB, qui par sc
ait contraint les
autorites a reculer,
un mot d'ordre de
nerale ayant rallied,
medecins bolivions.

Par cette vletoir(
que, notentt les
teurs, la CUB vient
montrer qu'elle rest
cipal centre de
dans le pays, 'en d
gouverneament.


ise Industrielle en

ine expansion


Au moins 5 Ans d'Experiences Ayant Connais
Payroll Industriel. Comprendre et s'Exprimer ey
glais est Indispensable. Bonne opportunity d'z
cement.
B) RECEI'PTIONISTE BILINGUE,
Possedant Notions de Comptabilite et apte a s
grer dans les Traveaux du Personnel.
Pour Information Sonnez Mr. Green au 6-17
I.invoyer Curriculum Vitae 8 Casier Postal de
mais No. 1;3108.


CARNET SOCIAL

Avis de divorce Ches
Je, soussigni Carl Papil p6 Ver
que les on, lproprictaire, demeu En c
ortgcs LiL ranit et domicllLe i Port- constar
le ven iut-Prince, avise le public cls cL
1979 a 4 en general et tout particu tent It
glise du lierement les cominer lane(
geau. ants, les institutions de s t e
de Pax credit, les hommes d affair Frider
i ILa d6- res, les notaires tA les ar- wis; I
a, expo- enteurs que le tribunal Iva S.
.m. civil de Port-au-Prince, ji Lew's;
a11 geant en ses attributions ci Ses F
viles a rendu un jugement Madam
h la date du 16 Aout mil nee Ha
neuf cent soixante dix neuf me Cl
entire mol et la dame Myr- Ses i
e tho Heraux sieur e
ARD Satherl
Le dit tribunal a pronoun dame
que les e6 la dissolution du maria Monsie
re Tolly ge qui a exist entire moi et ton Ki
nties le la dame Myrtho Heraux
mbre en Aux
m. en la En execution de cette de cevitcl
me. cision passee en force de therla
du Pa- chose juge 1 Ofhicier de wis .
t la dO- 1 Etat Civil de la Section Les
sera ex- -Est de Port-au-Prince, a me Lo
45 a.m. press 1 accomplishment des brought
formalities legules a proce la Cal
de a la late du dix neuf Sainte
octobre de cett anne a hla novem
transcription du dispositif tin.
ition du jugement de divorce con L'in
formement a la l0, En con caveat:
sequence, il n existe aucun do:; O
lien juridique entire moi et
la dame Myrtho Heraux
ntrale ou Cet avis est done aux
fins de drolt DECl
it les ob Port-au-Prince, ce 8 Novem HEN
iesn oliti bre 1979 SEV

Etainsee Signe : Carl PAPILLON MAGE
Eglise et 811
A> bolt-
este tries x x x P Pax
probation res su
mernt de Da 1age
Guevara.DECESDE Mile meH
olitiques LEONIE ETHEART gella
tte occa- ITI NINE POUR LES
ncapaciti INTIMES) En
ale blen tanee
essential Les Pompes Fun'bres Pa vellistl
on action ret-Pierre Louis vous an pathie
nouvel es noncent le deces de Made Dorvil
face A moiselle Leonie Etheart sieur I
ace Ti Ninie pour les intimes) soeurs
greve ga survenu le maidi 6 Novem ton el
jusqu'aux bre g 3 beures P M en ',a veuve
residence de ('lletin, route Fernar
de Laboule Madar
e poltt- Alida
observa- A ses soeur et beau-fri're a sei
de de- Madame Denyse Etheart Monsi
,e le prin Massa et son epoux Mon sa Ta
pouvoir sieur Adrien Ms-sa, aux fa Agnati
ehors du miles Eth6art, Massa as tous,
les autres parents et allies Nicola
MM Pierre Lotis ct Le' N3udes
rvelliste pr~esntnt ileurs des so
bien vives sympathies. siesur
sieur
Les obsques selront chan riel et
tees le samedi 10 Novem- cula E
bre a 4 heures p m en 1 E- Baron
glise St Pierre de Pelion- Gerald
Ville of la dipouille mo r Ax fi
telle sera exposed dcs 2 Baron
ssance hres L entree au cimetibre A tou
n An de Port-au-Prince se fera (t all
avan- p 1ar la Rue Monseigneur cleuil.
Guilloux 811
l.s
S x x x in(u He
pella
s'inte- ECES DE Mme the's le
Louis Cates a 4 he
NEE ETHEL CHESBROUGH que N,
34 ou Le c
Del- I'Entreprise Celcis ct Le Villad
i-;ouvelliste aniiontit cint avec la dii
1011 ovpine le diecs ide Madame expose
Louis CATES; nee Ethel i F


DECI
JOS1
NEE L


rough survenu le 7
bre 5a I'Hoplial Cana
rt.
ette douloureuse cir-
tee; 'Entreprlse Cel
Lo Nouvelliste prisen
aurs sinceres condo-
is a ses files Mon-
u r et Madame
rick Gardner; nde Le
Ionsieur et Madame
V. Patedvitch: nie
aetits fils Monsieur et
.e William Rayner;
all; Monsieur et Mada
harles Minot Amory;
neveux et nieces Mon
et Madame William
land; Monsieur et Ma
Peter Kirschmaier:
ur et Madame HamD
rschmaier;
families Gardner: Pat
h; Rayner; Amory Su
and; Kirschmaier; Le-
funirailles de Mada-
uis Cates; nee Ches-
* seront changes en
thedrale Epicospale
Trinite le samedi 10
bre a 9 heures du ma-

humat'on aura lieu au
de la. famille h Tole
hio.
811

x x x x

ES DE Mnme
ERVE
RIN
LLA BARON

Villa announce le d6-
rvenu le 4 Novembre
Sdec 55 ans de Mada-
enerve Sevrin nie Ma
Baron


cette panible clrcons-
Pax Villa et Le Nou-
e presentent leur sym
, sa fille Mile. Judy
; a son epoux Mon-
Henerve Sdvrin: a ses
Madame Ermite Ba-
t enfants; Madame
Maurice Lapiarre nieei
nde Baron et enfants
me Cesar Dufort nde f
Baron; son epoux et
infants; son Oncle
C-Ur Felix Bordes: ia
nte Madame Titufort
ut nde Luea Bordes -
usine Madame Ernst
s nee Germaine Bor
n epoux et ses infants
neveux et nices Mon
et Madame Joseph Mau
enfants: MIle, Imma
laron: Monsieur Erold
; Monsieur -t Madame
Lapierre et enfants:
amilles Sivrin: Dorvil I
; Bordes: Mauril: elt
s les autres parents
es iprouves par ce

funirailles de Mada-
nerve Sevrin nie Ma-
Baron seront chanr- i
vendredi 9 Novembre
ures P M. en la Basil)
otre Dame.
convoi partira de Pax
Champs de Mars oi
loutlle mortelle sera
; des 2 heures.

S x -x< x

ES DE Mine
EPH CESAR
OUISE LAROCHE


Pax Villa announce le dd-
cs survenu le 2 Novembre
79 de Madame Jeoseph Ci-
sar nee Louise Laioche
En cette penible circons-
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leurs
sympathies a .ton 6poux M
Joseph Cesar, -. sa Mere VPi
ve Joseph Laroche, nee Al-
cina Desvarieux, *- ses en-
fants Monsieur et Madame
Frederic Yves Morisset, Ma-
dame n6e Marie Mich6le C6
sar et leurs infants M et
Mme Fritz Lherisson, n"e
Immacula Cisar et leurs
e n f a n t s s es
freres et socurs, Joseph La-
rorhe Junior, Monsieur An-
dre Laroche. Madame Veu-
vc Felix Paillant, nee Ger-
maine Laroche, et ses en-
fants, Monsieur et Madame
Prosper Leconte. Madam'
nic Lamercie Laroche, ct
cluis enfants, Madame Ali
ce Laroche et ses enfants,
Madame Victoire Laroche
Aux families Cesar, Laro-
che, Desvalieux. Morisset,
Lherisson, Paillant, Lecon
te, Remy, Colas, L6onard,
Franklin, Momplaisir, Jn
Baptiste, Voyard, Pierre
Louis, Pradieux, Auguste,
et a tous les autres parents
et allies eprouves par ce
deuil

Les funerailles de Mada-
me Joseph Cesar nee Louise
Laroche seront chanties le
Vendredi 9 Novembre as 4
heures P M n 1'Eglise du
Sacre-Coeur de Turgeau Le
convoi oartira de la salle
Paroissiale oft la d6pouil-
le mortelle sera expose
des 2 heurts 811


WAGENCE
CITADELLE


VOUS PROPOSE


8 Jours au MEXIQUE



0 \
DU 1 AU 8NDECEMBRE 1979




au prix incroyable de





$699.00




CE PRIX COMPREND :





.. Le billet aller- retour Port-au -Prince



Miami Mexico Acapuklo Miami


SPort -au -Prince


... L'hebergement au Mexique, en cham


bre


double, dans des hotels de luxe [3 nuits


a Mexico a l'Hotel Maria Isabel, 1 nuit


a Taxco a l'Hotel Holiday Inn, 3 nuits a


Acapulco \a l'Hotel Hyatt Regency]


... Les transferts aeroport hotel ideroport


... La visit de la ville de Mexico


.. La visit des fameusee Pyramides



de Teotihuaclan et de La Basilique



de Guadalupe


... Une excursion a Cuernavtaca et



... Une mini-croisiere dans la Buaie



S-d'Acapulco


... Le port de 2 bagages;


services


Tax.,--


les taxes et


a l'hotel
10


Un Guide-accompagnateur


.. Un arret facultatif a Miami au rctour





Le nombre de places est limited Contactez nous au plus vite pour

inscription et reservation.-





A GENCE CITADELLE


35 PLACE DU MARR( INCONNJ 35


TEL : 25900 ***'


?.


,M-r-


2---~-


~________________~____ _____ ------------- ------------- -------------- ------------------ _._ -~I~,,-,,-,,--,,,,,,,,-----------.


I





PAG 4 _____


BOLIVIE; LA SITUATION TEND A SE NiOMALISER


la Paz A-- AFP)
Unr "e,< a lini :iprets I coup
di iI've, (liil v port' 1111 p)on
vi)|o il (.'iiln l Allicrlo Na-
l l h ll' ,h i. II siti.li tiii



ill ll p Ilviir ; i i provl qu 'v



I ltn it -.1 d (I r111111 4 iotiti'
(uit, 1 h a centc ra, e oiI viidl'
ilti tI I i ll i lr C cI In Vd 'll ,




I I ni0 fii ii Iv ii.iiti'vrl Lno ine
ii'" IrV i l' dr ii Congre s etI
l 'ensinl ehl do, lpart s politl-
(1ines, (1 hil eviltlrale oUvril're
i)ohi\'|nrm i COB) et do I'E
ullse, it lii1 provl'o cd r 4t In
'volUyertlil'( dI Cungrns et
A t4 liberallin de routes
lhs .cpers)innes arr Ltdes de
puix I, ler nivembre. La
ce'nItire a et :;upprimne et
l's 'i1bertes democrat ques rI'
inablies.

Do son cot6. le COB, poui
repondre any measures pri-
ses par eas nouvelles autori
ies. a levcr I mot d'ordre de
I eve gi nerake qui paraly-
Iait I actiVitc economiacue

I pays depin' une semai-
La COB qui avait refuse
debut de s, maine de par
ticiper a la creation d'un
Tripmvirat, a sociant in de
ses"meinbres 'l un Chef mi
litafrc ct un membre duii
Con res National, parait sUr
tir'r.enforcue de cctte rise
pa', l'image qi'elle donne de
scul inlerlocutuur du non-
veoau regime, lfs parts Doll
tiqffes ayant marque A C efr-
Ie occasion uno certain In
capocite A s'iilir.
La Nouvelle politique du
Colonel Natusch Busch tend
cgalement a rassurer une
population qui n'avait pas
hesiti ha affronter directed
meit la troupe. Huit sol-
dats ont etd tues mercreda
a la Paz dans des heurts a
vey plusieurs centaines de
mqSaifestants arms de ba-
tons et de pierres.
Au total, salon un bilan
off!iceux. 87 personnes ont
trouve la molit et plus de
300 ont 6te bl'9saes depuis
i'arrivee ar poovoir du Co-
lonel Natusch Busch.
La vie redevient normal
C la Paz. Les transports poi
blies fonctioPent et les eco
les ont rouveit. Les commu
nications terfationales
orit 6tc retahlies. Cepen-


dant Fetat de siege ctait
toilouors nmilhenut jeudi ct.
iin group de 50 offltclers a-
yant In 1n11est06 iii" ao'qppQsil-
lo all iu iioiiveili l' l6gil l i-
.I llt, eleore sous slL'.villn
ce mnlllitaire

Un probinmle instilutionneli
resl lt r'eusoudre, aprt\s iap
lii ilne' par ,e Colonel Na
ti.sci) Busch I )a praslden-
t" du cungris, Mme Lydia
Geller, a participer avec les
forces armies a. sun gouver
nement gaiantissant verita-
blement, la dmrocratle en
Bol vie,. En effet le pouvoir
d uColonel Natusch Busch,
president a la suite d'un
spronunciamento,, s'appuie
sur un congr's elu au suf-
frage universe. II reste aL
savor, pour les observa-
teurs, sl Ie congress don't la
majority est constltu6e par
le parti nat'onialiste revolu
tlonnaire (MNR) cofflcialise
ra Ie cpup d'Etat en con-
firmant le Colonel Natusch
Bu s.h idans les fonctions de
president ofi s'l pref6rera
proceder h sa dissolution.

WASHINGTON -

Mals selon la radio Ira
nieine captee jeud id Was
hington; le comity itudiani
qui occupe l'ambassade a-
mericaine a rejete l'offre
de mediation de l'OLP.

A Washington; of la ner
vosit6 i tait jeudi de plus
an piusl oercentiblP dans
les milieux offtciels; on
se refusait L confirmed que
1'OLP ait mis des (condi-
t'nns prialables)s A son inl
tiative.

Neanmoins; le Porte-Pa
role du D6partPment d'Etat
M. Hodding Carter est sor
ti de sa reserve Dour ddcla
rer oue 1'OLP ferait pr u
ve ment rosnnnsabli,: si elle
aidalt a liberer les ressor
issants americains.

En cas de rkussite de l'inl
tiative de M. Arafat. 1'OLP
ne manquerait pas d'en ti
rer des dividends politi-
ques substantiels no seralt
ce qu'en modifiant son irna
go de marnue ainres du
grand public amqricain; es
timent les obserpiateurs.


Salon un sondage Npu -
bile Jeudi par le sNew -
York Timesh; presque la
mo011iq6 9s am6rlcalns sont
ihaintenent en naveur de
'oivili'ir'e du dialogue a-
v.ec l'organlsalion de M.
Arafat.
AWashington; on conti-
nue A Lespdreri qua MM.
Ramsey Clark el William
Miller pourront se rendre
en definitive & Teheran.
On indlqu- quepour 'lins-
tnnt la situation des ota-
gas n'a pas evoluse Mais
les images des televisions
omdrlcaines montrant un
otage parade devant la fou
le A Tihdran; les yeux
bands et les mains llues;
jeudi matin; ont clOnr"-
ment alarmed et semblent
prouver une fois de plus
que 1'on peut craindre le
pire.

L'association dgs function
naires du department d'E-
tat a public. jeudi un corn
muniqfiqe "invttant tous les
americains a fire preuve
de la plus grande revenue
dans leurs actions et leurs
commentaries pour ne pas
envenimer la situation .



Pharmacies
assurant le
service cette nuit

JEUDI 8 NOVEMBRE 1979

BLEUE
Blv Jn J. Dessalines
ADELAIDE
March Salomon
COTE PLAGE
Carrefour zzz

VENDREDI 9 NOVEMBRE

CASTERA
B JJ Dessalines
ZEMBLA
Rue Lamarre
DES DALLES
Ave Fouchard


PETION VILLE

HAITIENNE
Pan American

VENDREDI 9 NOVEMBRE

PETION VILLE
Rue Flambert


JEUDI 8 NOVEMBRE 1979


MORT DE MADAME 'DE GAULLE DANS NOS CINEMAS


PARIS, (AFP)
Madame de Gaulle; qui
avait 6td hospitalls6e au Val
ie Grace (Hopital Mlltaltro
de Paris) le 14 octobre der
nier est mortle dans la nult
die mercredl A jeudi: vellle
Oll euvleime aiiivcrsatrL
de la mort du Gnd6ral De
Gaulle,
Elle avalt ett hosDltalisea
anu Val de Orace une pre-
miere fols le 4 juillet. Le
surlendemain: elle sub!ssait
une premiere intervention
chlrurgicale. La second a-
vait eu lieu le 19 octobre
dernler.
Selon les dern'tres volon
te.s de Madame de Gaulle:
la d6pouille doit etre trains
nortee directement a l"Egli
ae de Colombey-Les-Egllses
(est de la France): ofu au-

DeleIation
pOre^^tielle
a nmueme


(Suite de la premiere page)

en deux groups de tra-
vail don't 1'un s'occupant
des problems de Sdcuri.td
et 1'autre de ceux du logs
ment. Accompagne du Pr6
fet, le Dr Pierre Mayar, la
Mairesse Mme Roger Lega
gneur, du Directeur du Bu
reau Regional des Affaires
Sociales M. Lestage, Dorl-
main, le Ministre de Ron-
ceray a visit tour a tour
les cites de la Source. Mac
kandal. la Pointe, Ste. H6
l'ne et a tenu trois imDor
tantes seances de travail
II a souligne la volont6 du
Chef de 1'Etat de Dromou
voir le logement social aL
Jertmie dans le cadre de
l1action communautaire a-
vec un support technique
et financier dont le Prsi-
dent a Vie de la Republi-
oup d6terminera personnel
lament la quantity et la
qui'lite.
C'est avec une satisfac-
tion tres compnrhensible
oUP la ponulation d JT.rL
mie a necpeilli la deltea-
tion nrtrsidentielle nar la-
Srillllle ll" a transmit all
Chef do 1'Etat son nnnul
t-nil ot inconrditionnel. Ia
DA1criation Atni rido rptour
8 T-t->-rin" i s 5 1 nc i
ioMii'ntro des affaires
SRociales.


ront lieu ses obstaues. Elle
sera inhumde dans le ca-
venu da famille dou cm eti6re
d(1 Colombey; aux cote.s du
G.Ineral de Gaulle et de
leur flille Anne.

PARIS; (AFP)
Ma femme sans Qui rien
de ce qut a 6t6 faith n'aurait
pu1 l'tre.: a 6crit le General
De Gaulle. Un tel homma-
ge exprime blen tout ce que
fut Mme. De Gaulle pour le
General: Pendant 49 ans de
vie commune. Aujousd'hui
Madams Da Gaulle meurt;
neuf ans a un jour pros
-apris le GAn6ral: dans In
simple chambre d'un hospital
militaire; apres avoir nass6
les derniers rmois de sa vie
dans une mason de retrain
te parisienner
La discretion; voilC bien


lemoindre signs d'&motion;
son premier mot fut. xMes
poulets n'ont rien eu 0 Les
pollclers de l'escote furent
interloqus d;entendre Ma
dame De Gaulle s'inquieter
d;eux; en des terms qui lui
talent peu hab'Ltuels. En
fait; elle ne pensait qu'aux
poulets en gelee qu'elle avait
achetas le martin meme.
Courageuse et digne dans
sa vie publilque; Madame De
Gaulle le fut aussi dans sa
famille. Elle sut assumer--
comma tant d'autres il est
vrai- la plus grande epreu-
ve que puisse cormaitre une
Mere; cell d'avoir donnd le
jour a un enfant handicap
sa fille Anne; more ah 20
ans; qui depuis le 6 fdvrier
1948; repose dans le cime-
titre de Colombey.


C





I


le trait essentlel d'Yvonne 'Toute sa vie; Madame De
De Gaulls; simnre teponse Gaulle fut a'de par sa foi
d'un off'.cier de carriiere; en Dieu; le secours d'une
allant de garnison en gatni religion pratiquee av.ec fer-
son et brutalemant; le 18 veur; devotion et meme
juin 1940; jet6e dans 1'his- scrupule. Ella etaet trms m.
toire. L"un des plus illustres cheval sur les principles d'au
hommes de catte histopre; trefois rigoureuse et entitra
vivant une prodtgleuse dno dans ses jugements, mais
que; de Carlton Gardens a cette rigidite morale ne l'em
!'El.ysee. La Franc libre pechait pas d'etre gaie; en-
ltraversae du desert>; les joule; joyeuse; curieuse da
heures de gloire et de trage tout; ayant son franc-parler
die de la Ve. Republlque. n'hasitant pas rire et L
Dans l'ombre certes; mais fair rire.
toujours aupres du Gentral Qui pourra jama's parler
ne le quittant jamais jus- de influence que Madame
qu'au soir de ce 9 novembre De Gaulle exerca sur le Gd
1979 ot il s'effondra a ses nital. I est probable qu'il
cotes dans le salon de la1 l'coutait; souvent lui de-
Boisserie. mandant conseil. II est sfir
qu'il ne pouvait; L la Ilttre;
Elle dispasut alors aux se passer d'elle. Le 'General
yeux du monde. Dans sa re et Madame De Gaull don-
traite de Colombey; elle no ntrent aux frangais l'image
voulut recevoir personnel; a''un m snage uni. aCe sera
'exception bien sur de sa ili ou p2rsonne>>: avait-elle
propre famille;., pas meme oit; jeune fille; apres leur
les anciens collaborateurs ou second rencontre, h un bal
m'nistses du General. di- Saint-Cyr (Ecols d'Offi
Ellae refusal toutes les invi cler) a la fin de 1'annee
tations. Cells de Mao en 1920.
1971 l visitor la Chine; cell Quelques mois apres ils
de la reine d'Angleterre a 6taient marines. Jusqu'o sa
cdejeuner a 1'Ambassade de mort; Madame D- Gaulle
Grande Bretagne. Elle n'au- vecut dans le souvenir du
ra ouitte Colombay aue pour General avec le mIme amour
quelques sejours chez ses qu'elle lu! porta toune sa vie.
Pnfapts dans le midi ou en
Bretgne, onf de brefs voya
es en province avec son AR
frere Jacques Vendronx.
Elle n'est apparue en public
ti comme a regret- fuvant D `
toujours Journal.stes et Pho
tographes- qu'en les saules (Suite de la page)
circonstances des marriages IRAN:
He ses petits-anfants: le der COLERE AUX ETATS
nier ayant 6te; en dtcem UNIS
hre 1978; le marriage d? sa Washington -- (AFP)
Detite fille Anne de Boissieu Un nombre cro ssant
La prodigieuse destinde de d'americains, don't des mem
Madame De Gaulle n'aura; bres du Congres, estiment
a aucun moment de sa vieo que les Etats Unis devraient
altered sa nature profonde renvoyer en Iran les etu-
faite d'une simplicity: d'une diants iran ens qui manifes-
modestie; d'une d'gniteexem tent publiquement leur sou
plaires. C'est surement gra tien a action dessotudiants
ce a cette discretion que les islamiques, centre l'Ambas-
francais ont aimed Madame sade america no de Tehe-
De Gaulle; qus beaucouu ran, note-t-on jeudi C Wa-
I'appelaiant stante Yvonne, shington.
Ella Incarnalt cour eux P Les Senateurs Howard
typ parfait de la franialse: Cannon iDemccrate -Neva-
de 1'ipouse; de la mere et da) et Barry Goldwater (Re
de la grand-mere accom- publicain -Arizona) ont ain
plies. Et sans doute 12 Dlus si reclame mercredi so'r au
remarquable dans Madame Capitole le d6nart, <,par le
De Gaulle est qu'elle nura premier bateau,, de tout '-
si tout naturellement: et tudiant iranien. mil Ca une
admirablem'nt; tenfr son ,manifestator- violantea. Le
role aupras du G6neral De Representant Tom Evans
Gaulle dans les palais et les (Rep-Delawarr-) a fait la
residences officials- au course meme demaree des repre-
des voyages a travers le sentants.
monde enter. Mais la v'2 Mais la colere est encore
officielle lui pesait Quelque- plus grande chez les itu-
fols. Madame DP Gaulle ne
s'est jamais sentie chez ella

Elle n'ta't heureuse ou'a GAIMARITOIT
Colombey oi ella pouvait vi Une vraie punliclte corn
vre come elle 1'entendait me le viai uxe nest ja
recevoir ses enfants; fair, mais tap6-a-l'oeil Les
ses courses ak Chaumont ou deux parfois-se eachent ien
A Bar-Sur-Aube (Est de la silence dans la present
France) sans s.encontrer de tion d'une impasante entire
photographers; s'occuper des prise commercial, comme
fleurs et des fruits de son dans le choix judicieux
jardin; aider a la pr6para- d un article de pirix. Une
tion des repas, tricoter au telle publicity reside pour
coin du feu; tenir a jour une autant dans. le raffinement
tnorme correspondence (elle d une harmonic come
recavait des flots de lettres dans la sir6nite d une am
A chaque annlversaire. 18 biance de classes Elle ne
juin, 9 Novembre. Saint peut des lors que procu-
Charles. 3 rer au grand public, satis
Colombey fut pour elle un faction et plenitudes.
Havre; la retraite privie- Ainsi, il est de jeunes et
familial, o0i aucun tranger dynamiques masons de la
n'avait le droit d'entres jus place qui operent avec bon
qu'au jour ofu elle dut; en heur, sans bruitage aucun
raison de son tat de sant., I1 s agira done d'une en
prendre la decision de s'ins treprise d'une competence
taller k Par's; en septembre eprouvee. Mais, cest alors
1978; dans une simple mal- le Son de retraite. installation unique, sise A
La modestie de Madame 1 angle de l'Avenue John
D3 Gaulle done. Mais peut Brown t de GAIMARITOe GeIT.-
ftre encore plus son coura ard. 1 e se tent hureusemnith 1 in
ge. Un courage physique d'a disposition du public et en
bord; 6tonnant. Son pre- particulier des futrs mea-
mier mot; quelques instants ris pour tot qui concern
apris I'attentat du Petit ne Mariage, Receptions lo
Clama; au course duquel cation de Robes, impression
elle echappa ka la mort par de carts d'invitation,
miracle; est connu. La vol fleurs, corbeilles gerbe de
ture; pneus creves; criblte marine et pour files d Hon
de balles; venait de s'arreter neur : le GAIMlARITOIT
a t'a6roport mlltaire de Vil demeure done la maison de
hacoublay (pres de Paris), confiance qui conerttise ,la
devant l'avton qui alla't em pinitude de vos reves, corn
mener le Gennral et Mada- ble votre attente. repond
me De Gaulle a Qolomnbey. a tous desirs le <(GAIMA-
mpassible; comme si/ de RITOITa; desormnis, votre
rien n'etait ne montrant pas illa Bonheur 811


CAPITOL

CAPITOL 1

VENDREDI 9 NOV. 1979

Avapt 5h G 5:00
Aprls 5h 0 8:00
LES 4 CHAMPIONS
DE SHAOLIN

CAPITOL 2

JEUDI 8 NOVEMBRE 1979

PRIX UNIQUE
$ I-00
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hrea
L'HOMME
D'HOLLYWOOD

CAPITOL 3

VENDREDI 9 NOV. 1979
PRIX UNIQUE
12 h 15, 2 hl5 4 h 15
6 h 15 8 hl5, 10 h 2i
$ 1-00
MELODIE POUR UN
TUEUR

CAPITOL 4
VENDREDI 9 NOV. 1979

PRIX UNIQUE
$ 1-00
11h45 lh45 3h45 5h45
7h45 9h45 a
TRINITA VA TOUT
CASSER
rxax *x

ETOILS Cf~RE

Jeudi 6h30 8h30 G 1;50 2;51
LES 12 SALOPARDS

S x x x x


MAGIC CINE

MAGIC CINE
Jeudi Nh 6h et 8h
LE CONTINENT \
DES HOMMES POISSONS
Entree G. 5.00 et 6.00
Vendredi C 6h et 8hu
LES NOCES DE CENDRE
Entree G. 3.00 et 4.00
Samedi a 6h et 8h
MIDNIGHT EXPRESS
Entree G. 4.00 et 5.00
NNNGsazuiX. ........


tree : $ 1.50 et 2.00

SALLE III


Entrte : $ 2.00

SALLE IV

a

PARAMOUNT

Jeudi 12h 2h 4h G 1;50
6h 8h 10h G 3;00
LA STATUETTE DE JADE
Vendredi 12h 2h 4h 'G 1.50
6h 8h 10h G 3;00
LA DURE LOI
DU KARATE
X X X X

ACTIVITIES
CULTURELLES
DE L'INSTITUT
FRANCAIS
'WHAITI

Vendredi 9 19 11 30
CONFERENCE : 'Le thea-
tre du soleil1. Liapositives
sur la troupe et les specta
cles montes par Ariane
Mnouchkinf. co.'mmentoes
par Jean-Paul Micouleau
Entree libre
Pharmacies
Port-au Prince
x -x xx
CINE LIDO

Jeudi 12h 2h 4h G 1,50
6h 8h 10h G 2;00
JUSQU'A CE QUE MORT
S'ENSUIVE
Vendredl 12h 2h 4h G 1;50
6h 8h 10h G 2.50
LES 7 CITES
D'ATLANTIS

REX THEATRE

Jeudi 8 Novembre 1979
ILS SONT FOUS
CES SORCIERS
Avant 5h G. 2.50
Apres 5h U 4;00 5"00


Le Sdnateur
Kennedy multi1fje
ses attaaues


LES OTAGES DE Ot..-e Jm-y-
LAMBASSADE centre Jimmy
AMERICAINE Carter
MALTRAITES CONFIRMED
WASHINGTON CHICAGO: (AFPP
WASHINGTON (AF'I Le Senateur Edouard Ker
Mme Anita Stockman. nedy; qui a annonce office
porte-parole de 1'Etat-Ma element mercredi sa candi-
jor de crise brganise au D6 nature L l'investiture dimc
partement d'Etat depuis le crate pour les elections pr
debut de la prise d'otages sidentiAlles de 1980; a mu
de 1'Ambassade Americal.- tnlid au course' de ses pre
ne d'li'aal, a confirm mer mieres reunions electorales
credit avoir regu des infor ass attaques centre 1P man
nations sur les mauvali que d'autorit6 du Dprdsdent
traltements don't ces otages Jarter.
font l'obie#. Mme Stockman a precias Carter et il n'a pas fait son
ceoendanta n'tre en posses travails;' a dclard Edward
sion d'aucinre preuve per- Kerinedy au cours d'uns r
mttant d'affirmer quoe cnT caption C Chicago mercredi
trains doentra eux oni(t6 \ sonr. Le Sinateur du Massa
blesses. et a declare n'a- so rLe S nteuduMa
voir aucun detail a ce pro chusetts; tant a Ch'cago
pos u'allu course de, meetings
Un resnonsable gouverne dans le Maine le New Hamps
mental amiricain, oui a dpe ire; a d6velopp6 inlassable
mnandt I rester anonyme. ment 1 meme theme, le pre
avait indittm A n1p des ar- sident Carter n'a pas le
rmes avaienpt t6 introdiltes leadership ndcessaire pour
dans les bAtiments dp 1'Am affronter les problemes que
hassade p.msricaine ep Ts- ennnaissent le; Etats Unis
heran tout en snulimnant, aujourd'hui.
Onhi rien ne permettrait Apres le Maine: le New
d'affirmer que des ota-as Hampshire et l'Illinols,; f
avafent Itt s hattus, poi- Senateur Kennedy dolt nour
gnrrdds nii abattusa. suivre sa champagne jeudi
Cps dtevlonnements in- daps l'Oklahoma et Pl Ten-
tprviennena alorsm n, les nesse; puis vendredl en Flo
d' r cmo'.isst'-s, ainlrlealns ride et en Caroline du Sud.
pnvs si 5 mh.r anClar le Un collaborateur d'Edward
PrsilrAni Jimnv / Caotor. Kennedy a soulign qu e le
SnM. P ,opm v lalrk e+ v ,S6enate+r comptalt mainte-
rnm Miller. qnn tniiinrdrs
z"f'l,'i" "Tav isu oi ~nant mettre en sourdine ses
httpn" plon 'la, )narte critlqueo centre le chef 4e
SdRO ed' l Ia Maish Blanche et mettre
mnt sur la position ira- 1'accent sdjnrdes propositions
rlene,. positives.


bdkdkdbdkdkikl&- - - - - - - -- - - - - 4- -- --- - - - - - . . . ..... : I I '," '-


J.60)1 tex


'3'


SE


AFFAIRESS
diants des universtes name-
ricaines oti se trouvent des
raniens. Le ton semble etre
done par une afflche ap-
posee m'rcredi sur un bati
ment de l'uni'crsite de Brid
geport (Connesticut) sur la
quelle on pauvait lire: n ens, retournez chez votre
dictateur fasc'ste'.
Un peu partout, comme
dans les univer-ites de Char
leston (Caroline du Sud.,
Seattle (Washington). Hous
ton (Texas) et Oklahoma
City, des incidents entire e-
tud ants americains et ira
niens out eclate apres que
les dernlers so furent decla
re solidaires de leurs cama
rades de Tehr-an.

Les eludian's americains
ont manifesto clur desapro-
batlon et parfos les explica
tVons se sunt transformees
en bagarre. Des drapeaux
iraniens ont etc rules Main
tenant les organizations es
tudiantines cri'gnent que
cette tension ne degenere
et que les 6tudiants ameri-
cains ne dtcident des repre
XX X


'n




Lil


n
Lt

y
n
cl


n
a



e
C,

e
r
t
e
a
e

s

t
L
n
ri
n


IMPERI.tAL

IMPERIAL 1

VENDREDI 9 NOV. 1979

12h 2h 4h G b;00 <
6h 9h G 8;00
JESUS DE NAZARETH
26me part:.e

IMPERIAL 2
JEUDI 8" NOVEMBRE 1979

12h 2h 4b G 'r;00
6h 8h 10h G G 8;00

SENATE D'AUTOMNE

IMPERIAL 3

VENDREDI 9 NOV. 1979

12h2h 4h G 5:00
6h 8h lOh G G 8;On
JESUS DE NAZARETH
lere parties

CINE TRIOMPHE

SALLE 1

CLAUDE PINOTEAU
PRESENT

Entree $ 3.50 et 2.00

SALLE st

<(LONDYs







JrE.VDI .11 NOVEM-BRE 1979


PETWTES ANNONCES

M Aj %Kjd UER ~tOFFIE D'EMPLOI Hall t vmndve


4 Chanml res a aioz'her -
4 SItlies do 13:.hn Dipeni-
diuncej Vuei mngnl'lqiiue.
LiiIiIez le I 5-1302 entre
1 hie. P.M. et 0 irej P.M.



HOUSE TO RENT
AT DIOUINi
4 Bedroom 4 i3athroofal
Maids qunirers,
Call 5-1302 between I h,
P.M. 'nl hii,6 PM
x x .x

Salon de Beaute
a v dre
Salo fde 13caiute Comple,
i vendre
Tel phone 7-2741 apres
5 hoiires 911



OFFRE D'EMPLOI

IIAITEX APPAREL cherche
dres prcsseurs exp6rimnent6s
pour presser Blue Denim.
J 'ans


lion VI lle recherche tine
phirmiaelnne diplomnie
lniVOyer curriculum vJ -
tne rii fronces et photo a
P 0 Box 2083 Port-au-
Prince, Haiti 811
x x x x

M sion Fran.ei-se do Coo
perat on IFAC) cherche a
louer do faqon durable,
pour computer du 31 dcceom
bre 1979, villa d'acces facile
comportant,itrois chambres
t1 couchcr, un bureau, par-
lie reception spacieuse, de-
pendances permettant longer
deux domestiques,-jardin ou
pisc'ne, park n1i ou possible
tes de stationnement pro-
ches.
Telephone indispensable.
Ameublcment partiel souhal
te. Telephone au 2-3925 re
8h a 14h et au 7-2652

xxxx

A VENDREZ

A vendre RENAULT 6 en
ti-6rement refa.t 1650 $


TEL 6-0038 nPhones : 2-3322 le soir
6-0453 X
Sx O -
A VENDRE
A Vendre FIAT Coupe
rs de Sport 850 1300 $
(hie Phones : 2-3322 le soir
V .....


Deux course de photo -
graphie assures par Eme x
line Desert diplom6e de
France ont lieu le Samedi Voiture
A partir du 3 Novemore a
la Rue du Centre t a 1'Eco- DOUr C
le Elie Dubois. MWcanisme depart
de 1 apparel photo-t-chni
que de prise de vue Tr o (at neuf)
vaux de Laboratoire, tel
est en ros le contend du M'irO.Ie
course. Modele -


Pour tous renneigne -
ments, appelez le 2-0,555
aux heures de classes Vous
pouvez vous inscrire a Elit
Dubois
Emeline Desert. Riuelle
Vaillant, a i 1 e gau
che No 76 a l'interieur
1011


to frilm lyfimlli I pliql-ninvin ,,Itll6p ,'I W. -


i PAGE


LE JOUR MONDIAL


A I'Avenue Jean Jacques
Dessalines au No. 396, cons
trultL sur proprletb de 189
pleds de profondeur entlitre
ment cloture en mur.
Grand d6p6t h l'intrirteu:
Cle en main.
Pour Rendez-Vous, son-
nez le 2-3849 de 8 heures
30 a.m. a 1 here 30 p ai.
Courtier s';bstentr. X

x x x x

GRANDE MAISON
A LOUER
Grande Maison a Carre-
four Brochette, 4 cham-
bres a coucher, grand Li-
ving-Rogin. un vaste salon
et salle a manger, ever,
grande salle de ba'n, toi.
letter, une vast galerie fer
nice derrire pouvant server
de sdjour. 2 grande ddpen
dances pout bones et gar
gons. Grande cour.
Pour renseignements te-
l6phonez : Ie martin de 8
heures 9 midi, 1'aprks-midi
de 4 hcures a 6 heures p.m.
':i No 2-V116. X


VOTRE HOROSCOPE
VENDREDT 9 NO\VEMBRE
1979


x 21 MARS ATT 19 AVRIL
(BELIER)
x x x Ne jetez pas au vent v~
t-e pnridence sur le plan
a vendre du retime et de la fori o
Ise de nhysIquP. surtmot si vou9
vpoyguez. La Patience pour
les problime- domestiqueo
a-por',era une solution


Mazda
323 (13a0)


Ainee -- 1978
Couleur Grl!.s
Quatre (4) portes Air ron
diffinnne avwc Radio 18.006
Kms.
Frais de douane 9 la char
ge de l'acheteur
Pour tn-it rense gnement
sonnez au 7-1331
911


20 AVRIL A I -o
(TAUREAU)
No donned pas votrc
COOur an nremier venni Sa
chez d'scriminpr Liaprno
midi voil trouvera de bon
no humpur nm-is un peu ni
gligent.

21 MAr 4r -., rlTN
(C-E'MEATT7.
Le plus tot vols mettre3
'un point final a vos do -


TROPIGME-


TROPIGi S

RUE PAVEE TEL.: 2-3936, 2- 341


6-U053


(Suite de la lre page)

lui crter up cadre pour le
inieux-ctre qui'1 recherche,
ct son develolppement har-
monteux dans son space de
vie, dans son env'ronne -
ment, dens sa Region
En cela 1'Urbanisme re-
clame la corvergence, la
cooperation, 1 2nterpenetrai
tion de routes les discipli-
nes Urbaines qui visent
I 1 amelioration de 1 Espa
ce Urban ou Rlgional, des
nombreux dornaines de la
Technique Uibane a routes
lee Sc'ences Humaines, So
ciales et Economriques, qui
fofit de 1 Urbanisme, la
Science la plus vaste et la
plus complete, pour etre
1 Art le plus human de
tous les Arts, auquel les
planifcateurs par 1.ur in
telligence, leuri capacities,
et leur constance dans 1 ac
tion, do&vent s .donner avec
la volont6 que le pays at-
tend d ux, pour 1 ameliora
tion de la vie de 1 homme
Ne 1 oublions pas, 1 Urbanis
me elt une Sc'nce de Ion
gue haleine, qui projettes


Anss ce ln c' rr 'r1i No
vcmbre. le Comti P(-rma -
nont clit Jour Mond -l de
I'UrbC nimil.r e ioin h a o'is
1 . . . .


nutic C l.,v( cye" .r .- .-. de ~


Penses Ie mieux ce sern
Ne considErez pas les rno
ches come acquis Lheo"-
be ne sera nas plus verte
ailleurs.

21 JUIN AU :- UI-LLET
I CANCER)
Vos norfs onr besoin de
repos Cherebf"z ctes ds
tractions nounelles Quand
vous pr6sentez vos idees,
montrez vote serieu"

23 JUILLET AID a AOUT
(LION )

Remicher vos vieux pro
blames cleviendra fatigant
a moins d'aflronter l1s
fits La poursuite du nlail
sir risque de vous rendre
insouciant des questions
d argent.

23 AOUT AU 32 SEPT
(VIERGE)
E:saye7 queloue chose
de neuf avec des amis In
viter peut causer des pro
blames a la mason Ayes
de la consideration pour
ccux avec qui vous vives

23 SEPT. AJ 22 OCT.
( A, ANCE)
L'imprudence clans vos vpa
roles travaillera centre
voiis dans vote m6tier et
aux heumes de loisir Ne di
tes pas tout ce qui vols
vient a 1 esprit.

23 OCTOBRE All 21 NOV,
(SCORPION)
Depenses inattendues, sur-
tnut pour les voyageure
Ceux qui iront i des rocep
tions devront aussi etre at
tentifs N'empruntez pas A
tort et i travels
22 NOV. AU Zt I c-EMBRE
(SAGITAIRE)
Faites bonne impression
slir nutrui mais n'allez pas
trop loin Vous 6tes trop
concern9 personnelle -
ment pour etre vraiment
intime.

22 DEC. AU 1 aNVIER
(CAPA.ICORNE
Oubliez ce qui peut al
ler mal et goutez la reu-
nion Ayez davanltage con
fiance en vous mneme corn
me en autrui Admettez les
faiblesses hurraines.

20 JANVIEB AU 18 FE7.
(VERSEAU)
Vous etes tent& de jouer
le jeu Ne cherchez pas 1 ap
probation d'autrui a moins
d etre sincerement inte -
ress6 Votre travail souffri
ra de toute distraction

19 1'EVRIErt AU 20 MARS
(POISSON)
Ne perdez pes votre
temps. N essayez pas de fai
re impression sur autrul a
vec des methodes perimees
Soyez vous-meme

SI VOUS ETE'S NE
AUJOURD'HUI

Vous etes naturellement
attire vers le service pu-
blic. Votre interft port
aux problems du monde
vous pousse fers la politi-
que et la philanthropie La
p.sychologle, la recherche,
1 enseignement, la prtdica
10on et la medeeine sont
quelques uns des autres
secteurs of0 vous trouveriez
le bonheur Quoique vous
n aimiez pas que 1 on vous
dice votre conduit, votre
plus grand succes viendra
quand vous developpez un
esprit de cooperation. Trks
artiste, vous .xcelleriez
come ,crivain. acteur .iu
peintre. Le Idrwit, 1 lition,
le voyage sort d'autres pro
sessions qui vous convitn-
nent.


waiter le plus grand suc-
ces aux Popvoirs Publics,
pour les nouvolles disposi-
tions prises actuellement,
concernant la planil cation
Regional qug ritiod, l'Ur-
banisme, dans le concept
global du Developpemen.
db notr.. psys.

Max E YALD
Archltecte )D.8.S.A.


LE N91~VJ4~
PK')PRIJET41RES PIERRE CIIAUV~i

PIT MAX CIIAUVET

DIRECTE-Ult LUCIEN MONTHS

#*DMINISTR4TEJR : MM$hMAX CHUuvTE


vers 1 aciilr, qui reclame
patience etl, I severance,
pour la conc6r1isation des
programmers Urbains et R -
gloy x.' prcletes par les
Resonseablcs de la v e Ja
1 onale.


Certes, c. s programmes
de planification doivent
Otre pris en -noins par les
Organi'mes Nationaux, con
dit on essent'rlle et primor'
diale pour leur m'se en
train, mais nc pardons pas
de vue la rke.ptivtt de4
1'homme d'un pays, qui est
un factcur de motivation 'n
dcscutable, qui encourage
et facility l'effort National
dans le proce.sus de toute
planification v sant au
b en-stre de 1'Homme du
pays.

Dans cette optique, l'Ur-
ban'sme est 1 'oeuvre de
tous. Chacun dans sa sphe
re d'action et dans ses disci
lines respect ves, doit pou
voir apporter, transmettre
autour de lu:, le message
qui doit aider 9a eclairer
ceux de son entourage, sur
la significat on et la portoe,
combien importantes, de
l'Urbanisme, apportant ain-
si sa pierre p rsonnelle au
sein de notre Collect:vite.
Ne souffrons-nous pas au
jourd'huii d'un example fla
grant de con,'e'tion Urbai-
nF aue nous Tivons tous; les
different asp'ets de cette
agglome action urbaine ne
sont autre-, arle ceux engen
dr6es par 1- nmnque deor6
vovance des Generations
procedenes, d unoe lanif -
catlon Urbai'p et Regiona
IP elles n -nt pas reaij-
se l'importani(p croissante
qnl ce Irol'lomol urban re-
vct auijurdi'hui : la migra
t'on intensive vers la copi-
tale.


Cet exemp' rnonus ouvre
lrs ye-ux et onus fait reali
,r. phis oue jr:mni's, le con
ixte urba'on dans lequ01l
nous vivons


Deux court
photograph


Lqs

caleulatricgs idectroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,


laprocision, la memoir


et.... les rsultats

"a" bout de vos doigts.


En vente Nf

et service a



L8. Electronics

LA BFI I F CREOLE rue bonne foit


~ X*9 ~ ~e~9s ~ 1---~---, 111181 -ana~Flrj~sas-ra~ane~~, ---------- ~BI~Wb~ aaaarrr~-srClh~


----------- -,,,-----_,,___ ___________ ___,______;_,___,___,____ ------ ------ ----,-,_______,__ ' ~~" ~-' --YI~-,~UIUp~*IC~..~3~LLilYi--iii~n


'1i
*(


N VEUX AUSSI


S/1


t





Jl.
.JEU"DI 8 NOVEMBRE 1979 -


PAGE 6


th < BAR-APPERITIF A VEC


UN QUARTET DE JAZZ


HAITIEN




SPECIALITES



SHAITIENNES




SSEA-FOOD



n \ CUISINE FRANCHISE




BOURDON-- PHONE 2-2987


Gala de Galerie et
le nouveau livre de
Gerard Laurent

(Suitt de I lore pIageo

rullei ioll coi11'a( I 'auteut r
souS-ltl'e ot n i ovagte.Notus
autr unIs plutot dit cc ,Moaui
mentt dc r lit x.on a 1m Inous
n avions crliina d( froistser
la provct'bltl, modestie de
Gerard Laurent... i

L'introduca on C,. iivre
constt.lue a elic seule Lun ma
g.stral panorama de cette
period tumultucust, de no-
tre hiito:re quest lInSurr'sc
Lion diLs esclaves et ses co
roll res. Aires avoir ILI cet
te introduction et en accom
pagniiant I auteur tout aui
hing dic I ouvr,'ge dans sis
n iltxions ct sie, analyses.
in lhsant cclt,, documtenta-
tion abondaim), cllu'l nous
ofire, nous avsons limpres-
: 1o) d( miO i ux ir. enlin
c s c ia' q i la ni en
tclals,t de mi'tNux comprern-
dtir ccs (.sclav".-; 't lcurs me
tiurt ,qmui pair'islsalent si
)o 11 e niot ils, dc mieux api-
I)oy(r sur lt s :ainc e.Otres. ces
!llCMii ] '/1, qci olif pourl' lnt
1i)1'111(ic t i ( ( i ndf'p ndan-
cc ( ont notl s .s',(jn nes si


t (1t pourrI



cii'.'s lri'mini.i; s 'I devicnl
(]r;i a Ial1, l pIrr it'treux.
is y tromuverrnt'i I' !i.signt -
Ill I t la ]:1 prohtle (F'n Maii
Int rt. il.s tppr'(ndro tll, gra
c(, l'l1 W i, (, Ia'1 1% ritl', titan
1t ilt )d( (I nl (f I1 1 Set re,
1 r11.1 dc 1:1 ;" 'hf-; ( [111 leur
.,s m l)l *i diffic (':acquI 'r r'.

Ui l lvrll po'i t |I'' ra ,dip,' par
I11 e(1Cc ivi n I ''t!.icul] ux.,
(li 1111 i tyl a e. pro eell

dlanllismit, I li Ovre qul hono
I( lit' qul I t ctr't ( t, qli
'nriclit lotl, re pa;lt rimno lie
II lI ittt'IP. I1( it' 11 0 a parl
e(,l It nol verll', n blitcal'uon
dt Gerard Laaurent.

CG:la dci Gil' r, r'rmnr:e'
1:'aule1ur de sn flaltpuse dc(6-'
cace et (S ulin I i I s cinn 1'-
vr(, It 5 n U I' CCl i Ott
Vq il,'' C'a droit.p '' .s c':i
tIlItul l. a droi.


CONCENTRE

(Suite de la lere page

un compete rendu critique
plus detatlle eo plus foil
le.
x x Y x

Aplis que1qutes longs
mois de vacandes la Direc
tion de 1 ILA de Port-aiu-
Prince prend pluisir a an-
noncer que 1.; alrliers le
recherche en phie Creole t commence -
eint, a travaille" cette se
maine Les memlvres se reu
.niront au Collge Gerard
Armand Joseph sis a La-
lue, le s'amedi 10 novem-
bre prochain a 8 heures lu
martin. Les intfresses qui
voudraient s inscrire com
me membres die 1 quipe de
reche rche a ICA pourront
toujours se lipresenter dis
samedi nrochain au local
indiqu6. I
La direction de 1 ILA de
Por t-au-Prince estl fiber
d'annoncer galemcnt qtu'el
le comp'en travai'ler cette
annee a la sauvegarde Pt
a la promotion de nos va
leurs c ultulelles orales
Duans ee(l' lignc d id e elle
va; ps:iyepr de les:.rendre et
d contlinluer la tradition
rits rhoeurs Michel Dejeani
t1 Simidor Ellh va monster
u e thorilt d au moins
(iiii':it m minbresr I.a Di-
o''fita de 1 IL/\ d' Port-a:n u
P''-il t'e rs,'. a |' hrul reuse
d, reuevoir m tol ; crcix cii
vnuldr-tirlt dveniair iem -
I-"es dp' rette dite chorale
En dehors des .'inmnles chin
fet'ws 1 ILA Je Port-a-
Princt' ilvile d' t pe on spa6-
lilp les plTs,(cieps Ona mu
s'r lnpi' Q)i voidrpienf
l: -r, lp c'i lt r',onseil tech
1lle de u1 chnor e
P B


sage de Mendes France de
son statut d'armateur a Bor
deaux a celui d'exploitant
de 5 habitations cafteires &A
Petit Goave puis a son re
tour en mearcpole francai
se- avec ses esclaves domes
tiques et sa reinsertion
dans la classes dirigeante
de la capital aquitaine.

La deuxieme pare s:tuei
le process dans un context
plus general, en mettant
face a face deux groups
sociaux et raciaux souruis
par les lois du royaume at
un regime discriminatoire :
les noirs des colonies vi-
vant sous le joug d'un es
clavage qu! nsr sera ,bSli
nar la Conventin que sousn
in conirainte doe lcur re-
lion,' t les israilites vi-
vInt d'aitr" part aiasnu'a
l'emaneinatinn nrnmuleuee
par Loua;s XVI en 1701 dans
II1 rnimee do liberrt srf-
vpill5e. Pour les iuifs
common nour les nor'rs. e -
Crit l' tleut "' s, 1i deS
Lamier"'s tdborde d'uln mro
I'-s na 11turl null caelne
nilIs oat mnins sons 1" man
tea Ii re la enmrassion et
de l'indisnationt.
En trt--,-ime pari'" Pier
rI' Pluchon analyst le pro
ces : Pamay et Julienne
s'rnt ddelards libres et Men
d("; France est condaamnd
au ntlemenuii d'une amend
et Jeo paes aux deux noirs
at son service. Le mobile do
crtt," decision, selnn Pierre
Pluthon est polilinue pt
s'anro dans le desir des
inlles d o mPtfI e s on I( o
lo drolr positif tmani du
Dl9onrmP. ro mnuvemPrt
0 s Pnsill' t ion d' s i iv lTeS
r.-, .rt..-.tntiiri> d rern 1111n n
v' f (ir r ''! -r iPn' r pi r
S T: 'I" l i-lr do nt
ri ,- 1 -, n .... A1h in df







ut,'l l reht n-tao tot

ri'lc'n e',"e ipe 1-',N
Ar 'ee 10; ,-e e!

^ 7" 7"n a03nnon "


(Suite de la premiers page)

tonne volontairement a
une epoque, est 1'actualite
de ca texte et du process
lui meme de par son ar-
riere plan a'hypocrisie -
le mot est de Pluchon.
L'etude se divise en trois
parties, un expose des faits
et de leur context histo-
rique, une analyse sociolo-
gique de la situation des
deux groups marginauxi
qui sont les protagonists
de ce process : les juits por
"tugais de France et les
noirs vivants Sl-bas sous
1'ancien regime, et enfin
une critique objective des
plaidoyers, de la sentence
des juges et des suites de
ce process exemplaire.
Les faits historiques
1'arrivee en France en juin
1775, venant de Leogane,
des deux enclaves, Pampy
ef. Juliennp, accompagnant
leur maitre, le colon ju.f,
Isaac Mendes France. 7
mois apres, les deux escla
ves reclament leur liberty
devant une court de justice.
Dans son premier chapitre,
Pierre Plichon publ'e la
niece maitren'-e du process
le mdmnire ds navocn-ts d
Paumnv et Julienne. Un an
ti semit sme virulent s'on
cidoeanr. Les bommes rio loi
rlior'lhent letars ar qoments
iuridinuies. 1urs pisrr'e a
convie :ron, en opnosanit 1-
nurnitiidls des tuift ti la
ihnte morale de;: noirs, ar
gument qti sembil, avoir
prosiance sutr 1'anli sfli,
vn mt'. nreI's"rnl n 'nointil
16 dt'1ns lP memoirhe.


isorrnrr sipo ri-rot r ni.
hito'q Pr-iq' dirln i1t r" a
hlstoriqrue assez nO i'tf Iin


RAVITIAN AMERICAN SUGAR

COMPANY S. A.

uSUCTRE MI RAFFINE cPOPPILAIRt
PORT AU PRINCF. H',ITJ

USINE HASCO
SOCIETE ANONYME HAITIENNE

(Flantevrs et Fabrican.ts


- ------,-=--??-4-------------------


dans les loaux des Minis-
teres du Travail et de l'Eco
nomie.


La Junte, composee de
deux militaires et de trois
civil, n a pas cede a cer
taines revendications du
BPR qui demandait, no -
tamment, une augmenta -
tion de cent pour cent des
salaires de tous ese travail
leurs

La tenue meme de nego
ciations entire la Junte et
le BPR constitute une . mitire>> au Salvador, remar
quent les observateurs. Ja-
mais, le regime du gene -
ral Humberto Romero. d6-
pose en Octobre, n'avait ac
cepte le moindre contact
avec les ,1iltants de Gau
che qu'il cualifiat de veisifs>> et de <.
Poursuivant la fealisa -
tion des promesses faites au
lendemain du coup d Etat
du 15 Octobre, la Junte a
dissout 1 organisation poara
militaiae d'Exlreme-Droi.*-
te <,ordre;>. Celle ci, qu .
comptait quelque cent mit
le membres, cTalt vivement
crainte par la population
de ce petit pay;. de 4,5 mil
lions d'habitants qui attri
buait a bilite de nombreux assassin
nats politiques

Le gouvern-moent a, en-
fin, obtenu, Merrredi, le
soutien de < munale Salvado'rienne>, As
si-iation de cert mille oui
vr'.eis agricole,;, qui lui de
mande de metre en oeu-
vre une ,veritable', reor-
me agraire.
Malgie les efforts de la
Junte, plus de cent person
ales ont doja ;.,e tudes lors
d'affrontemenls entire les
forces de 1 ordre el des gue
rilleros d exienie-Gau -
che depiuri le renverse -
ment du regime Romero.


MANAGUA, (AFP)
Une troupe fortement ar
mie d'anciens gardens So -
mozistes ayant ptcntre du
Honduras en territoire 'Ni
caraguayen, a ete prati -
quement mise hors de comr
bat par 1 arm6e Sandiniste
a affirmed Mercredi a Ma-
nagua le Ministre de 1 Tn
terieur, Monsieur Tomas
Borge.
Monsieur Borge. qui n a
revele aucun detail supple
mentaire, a par ailleurs an
nonce 1 expulsion immedia
te du Nicaragua de 1 atta-
che militaire Hondurien,
sans le citer nommement.
Le Ministre a accuse 1 atta
che militaire d agir en liai
son directed avec des mouve
ments centre revolution -
naires, et a notamment d&
clara que des membres de
l'ancienine Garde Nationa-
le s etaient infiltres dans
l'armee du Honduras. L ar-
mee Sandiniste 'est en etat
dalerte et s attend a une
< gardes, a poursuivi Mon -
sieur Borge.

Cett annonce d une vasion repoussee> et de 1 e-
pulsion de 1 attach milli -
taire hondureen s ajoute au
rappel, Mercredi a Mana-
atia, de 1 Ambassadeur du
Nicaragua au Honduras, M
Ricard WheelociK, et vient
deteriorer un peu plus les
relations entire les deux
pays. %

La tension s tait accrue
la semaine derriere, lor;
de la capture en territoire
Hondureen de soldats Sar
dinistes cherchant a loca-
liser des bases Somozistes
Enfin, rappelle-t-on. le
CDT Daniel Ortega avai
vendredi dernier danonc-
un plan de la <(CIAa>, diri
ge centre li revolution
Sandiniste depuis me basic
situee au Hondun ,


AVIS DIVERS


E


AVIS


SALVADOR :

LA PACIFICATION DU PAYS PROGRESS
(COSTA 1* A), (AFP) L extreme-Gauche n a,
La Junlie dc gcuverne du reste, nuliement renon
ment rvolutlonnaire du ce a une guerre popular
Salvado a connu dans les re prolongee, et declare
dernles jours une sarie de qu elle ne sera satisfaite
success dans ses difficiles que alorsque le prol6ta -
effort de pacification dun riat sera au pouvoirz
pays otu l nLransiggance et
la violence politique n'ont
cesse de 6gner.
Ainsi, d 1 Issue de patient Invasion
tes negotiations, Ml1e a ob Invasion ,
tenu, mardi. de l organisa d'ex-eardes
tion Marxiste bloc popu somozistes
laire revolulionnaire o
(BPR) qu'elle, reolche les reOUSseeg
neul dtrnierb otages deteu selon Managua
nus depuis quinze jours


SERVICE NATIONAL
D;EAU POTABLE
CONCOURS D;APPEL
D;OFFRES
REF. CREDIT 757-HA
PROJECT BANQUE MONDIA
LE
PROJECT D;AMELIORATION
DES RESEAUX HYDRAULI
QUES
DANS DIX VILLES DE PRO
VINCES D;HAITI

Le Service National d;Eau
POTABLE (SNEP) in-
forme les firms de genie
civil prequalifiaes et les mai
sons de commerce special
sees dans la vente de
materials de pompage et d;e
quipement de traitement que
les documents d;appel d;of
fres pour la furniture de
pompes; d,equipement et .de
materiels de TRAITEMENT
sont P R E T S. II est
requis la furniture de qua
tre pompes a turbines verti
cales et des 6quipements de
chloration pour dix villes.
Les documents d;appel d;of
fres peuvent etre r,ecueillis
dans les Bureaux de la Sec-
tion des Projets et des cons
tructions du Service National
i1,eau Potable situes a Del
mas 45 No. 1 Port-au-Prince
moyennant le pavement de
la sommet de 500.00 gourdes
ou au moyen d;un cheque
certified en faveur du Servi
ce National d,Eau Potable

Les propos'tlons relatives I
cet appel d;ofres devron-:
etre presentees selon la for
me etablie par les par les
documents d;appel d;offres



Christina Onassis
ne divorce pas
t ATHENEzo, AFP)
s Christina Onass's ne di-
vorce pas de son epoux Sc
vietique Serguei Kaouzov.
a declare Jeudt a Athencs
e 1 avocat de liheiitiere de
s 1 Empire Onassis. Me Ste -
e lios Papadimitricu

Dans urc declaration
* la press, 1 avocat affirmed
e avoir Wti charge par Mada
t me Christina Onassis de
S dementir les romeurs con-
- cernant 1 intention des
poux de se separer et dd e
e tamer unrc proiLdure de d
vorce


Orags aaigrissasvelte

Dragees amaigrn'santUs


Maigrir sans peine avec Fugoa depot V iH
0l1 tmming tablets'
1 est maintenantsi facile d'avoiruneligne Si OVCre gourmandise est plus tenre que iDragtes amargnssanles
parfaite si vous etes a un age o6 r em vna brOnes resolutions, )
bonDoint menace..: ,
si vore activity sedentaire favorite les Fugoa depol
tbourrelets de graisse, -A4 En vente dans toutes les pharmacies '
oaue e. emepublQue iedsrale .d Allemagne' E Sch.eurc .Pharmwerk GbH AppIenw.er.l oden


logines et, nolitiplt-


UNE VOITURE TOUT ADVANTAGE, LA CARINA!? VOYEZ PLUTOT!
UNE MECANIQUE PLUS FIABLE QUE JAMAIS, EXCELLENT MA-
NOEUVRABILITE, SECURITY, FAIBLE LOUT D'OPERATION COM-
ME D'ENTRETIEN ET ENFIN LA FAMEUSE QUALITY SUPERIEURE
TOYOTA. AJOUTONS A CELA QUE LA CARINAPOSSEDE UNE STA-
BILITE REMARQUABLE ET QU'ELLE EST SPACIEUSE COMME UNE
LIMOUSINE. SES MOINDRES AVANTAGES: UN INTERIEUR HA-
BILLE PRINCIEREMENT; RIEN QUE DE HAUTE QUALITY ET UN
EQUIPMENT GRAND LUXE TELS: UNE MONTRE A QUARTZ DE
GRANDE PRECISION ET DES ELEMENTS EN BOIS SUR TOUS
LES MODELS GL.


CARINA:


UNE VOITURE TOUT ADVANTAGE


Hinoto. S.A. Rue Pavee TOl: 2-0652 ,


PAR UTION


5 I


)


dans les BureaT'x inentionnes
plus, haut avant midi le jeu
dl; 20 dfcembre 1979. Imm6
diatement apres 1,9cheance
du delal pour la premise; le
comitd d;appel d;offres du
SNEP pcoctdera a la con-
naissance des propositions
dans les Bureaux du SNEP.

Port-au-Prince; le 5 Novem
bre 1979.

Ing. Paul H. ROUX
Directeur General
Service National d;Eau Po
table
811

'X x xx

AVIS AUX ABONNES
DE L'EDH
La Direction re 1'Electri-
cite d-Hait: informed ses a-
bonnes en general qu'll
leur est tait obligation
d'installer un fil de terre
a leurs installations elec-
triques, ce, pour les "prote-
ger centre tout danger de
survoltage eventuel at pa-
raitre sur le ruseau. Cette
prise de terre a @your but
de neutraliser tout desequl
libre d'une provenance quel
conque survenu sur le sys-
teme en cas ae defauts ou
d'accidents.
En consequence, la Direc
tion de 1'Ele*Ltricite d'Hal-
ti decline d ores et dej& tou
te responsabilite si apres
enquete il cat prouvd que
les installations trouvees
en defaut n'auraient pas
eta regulierenent protegees
selon le voeu de 1'ED'H.

Rene JOLICOEUR, Ing.
Directeur Technique
Port-au-Prince, le 20 Octo-
bre 1979



COMMUNIQUE
s Ii est port a la connais
sance du public qu'ad l'oc
casion du 61ome anniver-
saire de l'Armistice du 11
novembre 1918. une messe
sera dite a la memoire des
morts tombes au champ
d'honneur, le dimanche 11
novembre 1979, a 8 h 30
en la Chapelle de l'Insti
tuition Saint Louis de Gon
Szague, a la rue du Centre
Louis DEBLE
Ambassadeur de France


- _II __


I - --F


-_--,-,---~~r~-,~~ ~-~----------- -------- -- ------------ ------------- ------------- -------- ---------------------------- ----------LLb-






JEUDI 8 NOVFMBRE 1919


ISule de Ia htre page)

'i'1 pin-', et glesteis glilgnts, it
SII:,cll I tloI ilkra' t lo aI a ti c
I t I tI'i 'Is

I ,, or la it'; dt'l ClOi lve lrnl
illil. ti" iotaibles dte l C tl
(I 1 ll ld )lwilc eli] l!s r.dri'es
it, I'l: ill.,e C it h hli lli .. 0-
;I ( lit Ill i'rii ui'z-vouls...

A IA CATHIIIRALE DU
SOUVENIR


PACE 7


nir des Gonaives, la masse
solennelle sulvi de Te Deum
a (.e c616brf6 princlpalement
par Munselgnlur Emnnmanauel
Constispt, as,,iste de 12 coneii
l.Aroy, C lills Pellssier, MIL
Ion, Lt,evque B en-Ainse, De
lniers, R:che, Mlath.tlier, Pin
chilnat, Alix, Paul-Antoine
Bwun AimA aet Pre Gouasdon
Anlotir de "'a ellt, Monset
gneur Const' anti e Lenait au
mlt.eu, et six coincilebrants


A la Catlheidrle du Souve de chaquec v t6.

*OOq7.qu- -


PROGRAMME DE LA SEMAINE



LAMB!



Night Club




JEUDI 8 NOV

D. P. EXPRESS $ 2,00


L-I


VENDREDI 9 NOV

UN BON DEBUT DE WEEK-END
AVEC LES AMBASSADEURS ET TOTO $ 2,00


SAMEDI 10 NOV.'

A PARTIR DE 3 H P M
< COCKTAIL JEUNES >
AVEC LA FOLIE DU JOUR SHOOGAR COMBO
FILLE CARTE D'INVITATION -
HOMME $ 1-00


SAMEDI (SOIR)


SOIREE MERVEILLEUSE AVEC LA
JOUR : SHOOGAR COMBO. SOIREE
PAR i(VERSAILLES BIJIO FRERES)>


FOLIE DU
PATRONNEE


Adm. $ 2 00

DIMANCHE 11 NOV
A PARTIR DE 11 H A. M.
JOURNEE DANSANTE AU LAMBI RENDEZ VOUS
DE TOUT P AU P FILLE CARTE D'INVITATIdN
HIOMME $ 1,00


DIMANCHE SOIR
AMBASSADEURS $ 1-00

x x x x
Par ailleurs, le Grand chanteur Dominicain
C'UCO VALOY et son group Los Virtuosos donneront
3 grandes soirees de Gala en Haiti le 7 8 et 9 De-
c die ces Festivlt6s





LE BISTROT

Restaurant -- Bar.- Grill.

Pizzeria Creperie

LE RENDEZ YOUS DE L'AMBIANCF

CIAQUE JOUR


Menu special Lunch

S$ 3,60


CHA UE s501

DINER DAWSANT.

AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo"

Mardi oilr -Vendredi solr


)

2 TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CnA-
OUE SEMAINE

Dans gis Jardins du Bistrot

ne .jo7tt e Attractlon


<>

GOLF MWIUTURE
'UN DIVERTISSEMENT 01UR TOUS CLUB hOUSE
JEUX,- BAR CLIMANLISE


BISTROT

TO$s laS i GPurs die


uaid I2h oumatin


LA St. CH.ARLES AUX aGONAIVES


Monsieur Jean Latortue et
le reverend P re Castelli co-
d r gealnt, la chorale ani-
mde par les notes harmonleu
ses et mdlodicuses des orgues
tennis Imperacablcmint par
Anna Maria Elvers et Mon-
s;eur Martin I' erre Lou s.

L'IIOMELIE

L'homelle a ket prononci,
par Ie reverend Pere Leve-
que Biin-Aime, vica're A
Thomass que, pretre ordonne
en aout 1979, du dioc6s2 de
Itnclhe.
LL message du jeune pre
tre nous Inv to A meditor
sur notre faqon do nous cornm
porter en tant que diciple
du Chr st.

Pfre Leveque s'est servi de
1 example de Chnarles Boro-
mee pour nous exhorter A la
ph lanthrop.e.h 'la Char te,au
zel,. d'amour. Charles Boro
mee fut un homme comme
tous les autres, un human
un pechcur repentant. Hom-
me dEglise. Homme du peu
pL. Ses pretentions recerdo
tales eta tnt legit mes. En
1576, Charles s est signal
par dh nombreuses oeuvres
philanthropiques accompli s
A 1' ndroit de s:s semblables.
Se pnehant sur les problem
mes humans, Charles Boro
mee, dvdque a 22 ans, par-
vint A erad qrer une epide-
mie de peste qui sevit dans
son pays vers In Irme epo-
re.

Le jeune eveque, cite par
Pere Levequo, aemrure iun
modele mi ner pour sa foi
qui soulsve la montagne,
pour ses oeuv,'es charitable.
II ne suffit pas de se dire
pretre, .1 :-- it travailler dans
une un te et utine fraternity
exempla res. Dans 1'humilite
It 1 amour.

Ce qui nous desunit, c'est
le peche, I 'go smi, la jalou
sme l'envie, ttu.

Les passages b bllques t'-
res de 1 Cormnthiens 1:13, de
Jean 17:23, de Ephes ens 4:
1 A 6 ont servi de textes de
base pour illustrer cLtte ex
ihortat on a l'in:te en paro-
les et en act Crns concretes.
Christ est-11 devise? Non!
Done 1 unit favor se le pro
gres, le travacL.. Dssal ns set
Petion trava llalent dans un
mnme esprit pour raltser'
independencee en 1804. No-
tre pays- poursu t Pere
B en-A'me- connaAt son lot
de contradictions. En cons'
quonce, il faut toijours letter
pour une frat-rnite humai-
ne.


Pere Leveque B en-Aim
term ne son homel'e en ces
ttrmes: aDemnndons A Saint
Charles de fa iP de nous un
people uni! Que le Christ
nous guide dans nos efforts!
Amen.>

Puls tous le f delts se
metttnt debut pour rcv t, r
avec Monsc:gneur Emm'inuiel
Constant le -Je crois Lni
D'tu;. et pour la prior. atiLr
le pain et le vin aulour (te
la Sa nte Table.

Ensulte, P6rr C n-aus s'tes
present? aux as astants pou,
1 s paroles de cloture. Les
dates et I cux des pro-
chaines reun'nt s furent an-
nonc( s.

Pere Cneus apprend A 1au
d to re qu un chequ de 20
m le dollars a ,te octroye
par le Chef de l'Etat. Cet
earg. nt servira A. f cancer le
parachc-.em'na: d s travaux
de construction de la Cathe
drale du Souven r des Gonai
ves. La leLtre de r merci-
ms nt de Mons gneur Emma
nuel Constant adressee auc
President DUVALIER a tie
tue auss par I," Irs revwreud
Pere C'n6us. Ite Mlssa e-t.

A TA MAIRIE DES
GONAIVES

Apres la masse tradition
nelle, la delegat.on s est ren
due A la Mair e des Gona,-
ves, plus prec sement A 1 e-
tage ce'nture d'un bacon,
af n d assister A 1 inaugural
tiGn it A la ben6d ction de
ce coquet local flambant
neuf, v tre.

Encoae une for's. l'equ pe
m'bI le de Rir;o Trans-Arti
hnn t- r0n '-1- pl ice pour
la retran. m ssion.

Avec une fac 1 te prover-
biale, le Maire Edouard Be
douet a pris la parole pour
rappeler A 1'ass.stance que
la 1ere pierre du bat'ment
fut posse par le Magistr't
Martin August'n, le 4 No-
vembre 1976.


du Maltc, celui des Asses-
seurs, du reecveur, du Secre
talre et une grande salle
d atlente en equerre.

A l'etage, 11 y a : a gran
do salle des ad les, line sal-
le pour lts archives, le no-
yar municipal ct la grande
salle de dellb ration, m's h
part deux sallis de confort
separees.
,L'tloquent jra-:ur c'te,
dans son speech, le nom des
art.stes ayant part'cipe. A
l exposition de pelnture; ,ter.
m ne brievement son allocu
tion avant de trinquer: < vons nos verrte et, A m.eux
pour demain"!

Vo ci les noms des art's-
tes primitivistes et moder-
nistes qui ont part cipe A
cette expositle'i de pe nture
A la mairle :
Pierre-Roland Achille,
Jean Bloncourt, Gabriel, Pa
tr ck, Ali'ed et Jean Ber-
nard Etienne, Gracia Ver-
net, Arald Jn-Charles, Ma-
dame Anthon ne Sajous,
Marceau Dup.ton, Nicole Jn
Bapt'ste, Ralph Chapoteau,
Dan'ella Mtheiicr et 3 pho-
tographes de classes: Mar-
tial, Jeannc; Lamy et
Frantz Jn Charles.

De l'avas des critiques
d'art, le me'lleur tableau
expose, est celui du pe:ntre
gonaivien, Jean Bloncourt.
Ce tableau a pour titre :
< dance d'Ha ti aux Gonalves>
c'est une proprit6t de Mr.
Paul Latortue actuellement
A Porto Rico. La toile de
Bloncourt a etW vendue 5
mille dollars. Le pE'ntre a
mis plus do six (6) mois
pour real'ser ace chef d'oeu
vre p ctural. .
A la malrie ies Gonaivet
une gen' lie .etc option a ete
offerte par l-s ddles qui
ont usil's6, a souha t, les
services des Madam-s Mi-
chel, Galriel ct Carmen Mit
ton, de Luc'evine et Ritha
Latortu", de veritables fem
mos savantes dans I'art cu
1 navre.


A TROU-COULEUVRE ET
A .LHOPITAL LA
PROVIDENCE

La d6ldgation s'est diri-
g6c en direction de Trou-
Couleuvre (zone Jubile)
pour la pose do la premiere
p'erre d'une C.tA Ouvr re
par le Secretaire d'Etat lives
Travaux Publics, l'Inglnleur
Pierre St, Cne; puts A l'H6
pital la Providence au bloc
operato're, un don de S.E
Jn-Claude Duvnl er. Note de
remerclement, etc.

A SAVANE CiRIST


7


d'lndffcdtbite attachem'ent
A ieurs Exce.Illencs Jn-Clau
de Duva.'er c; c ha Vineree

MWte.
En rdponse a l'allocutlon
de 2'Honorable Dipute, M.
Al'.x Jean-Bart a pris la. pa
role pour retraeer, en des
terms chose s, l'atmosph6re
de conflance mutuelle,, le
trait-d'unlon la paix... qui
onit toujours exist entr la
ville des Gon ivives e.t ie Gou
verhement des Duvaller, a-
veant de lever les,'.veurqs A.
Ia sant6 de Jean-.ClaVde Du
val'er et de sa Mere Maie
S mon O. Duvaller.


COMPETITIONN DE
CYCLI3TES
Dans ,l cadre des festlvi-
tds comm6mnorant la St -
Charlec 'sux 'Gonalves un
concour -pdiur les cyclistes
a 6td prganlstd Oar lps mai-
sons cie commerce Sanyo
Center et le Flam'ngo des
frarcs Zlsralgh. Cette compy-
t tlon 6ta't arime p.r RE
did 'Trarn-ANrtlbon'ie. iou-
'ours sur la'balle. Gon-,iii v
It Ennarvy on+ 6 te lea polants
d recDere et darrv4-e,
SC'est"M., Gego'r.- Gedc.an
des Cayes .gpi a remporte
,cette cornpat tion tn Ln45


?aPq);n O@O@y-,,Oi ~ @OQOD@'~~la


minutes 465 ae"n*-s .ArAvo!
cycliste cayeen.

SUR LA PLACE D'AltMES

Sur la place d'armei dos
Gonalves; la- fanfare a grati
fie le public d'un grand con
cert en plel, air.
De joll; tngrmeaux clasai-
ques Itflrti executes sous
la bagvt ma.g'que du ca
porar iIrd J Edouard

. Celt% qn4, la St-Charles
a cor.ni tin sources des plus

e ,'J ger MILCENT'
'.' ;. :


6 .etyage, lelavagelstr dev vtre





.VINIL TOP CLEANJ.e spray; en tage





POduLa plur large ttoyage du mcitonagde de pld presses.

d netoyage pne lavag e lbleau de b otrevtc ture


CPOUR UNAGE VOIen pte en reC en Rqud
MPROSAND e iuide paven p

VINIL TOP CLEAEDF, effo spray; .en.tirage

Product pour e ,nettoyagu du crpitonnage dew *kousses .

de, a pl eu$ l u tableau de bopd etc ** /




N- PC N ,=a en t



AMPROSA Eue payee 4 {
' 's "g r qso' oeoceceq 1Bgoos3^


M .




." .- .. '. t ' l . .










6 Deja ur comprime fait ds itre lad<

-, CA'.. _. ..- / ',
v. -., . ", -", '





s-.z. ALe i l loiln-est indique poi r -'. .
S.''es maux de tte, ,

----'les--migraines,
les rages de dents, '
.,;,"JI, les'troubles menstrupis

es douieurs post- i '






.Al.
op ratoires et les' ,a . A *" '" "
D^^^ interyhtmons dentairesi r d Lntre l










.'" 7
U ; :: .. .. : ,, .. ',4- ,1


Ce local est mun' d'un re
servoir de 16 mille gallons,
d'une pompe 61actrique A
eau dejh installe.,comprend
4 carries separ6s: le bureau


* ^) .., ,


~c


II


Ir We er~s~ I ga~C I11I 1 ~- I II II 1 1111 1 IIIIIC1~ a II ~ II a~aa~4Aar II e ~ aSIA~ II IIA ~s~~ --~ ----- ~ -





iaoaoo9^'L~aiAM~k*Mn~naaa^


1 (


A Savane-Chr:st, on a 6te
visitor 12 sales de classes
d'une ecole vocationnelle.
Speech de bienvenue de la-
Dircctrice, Melle. Paule Soeu
rette Barthelus. 'Improvisa-
t'on magn flque. Il etait 12h
50.
CHEZ LE DEPUTE LUC
LEG BENOIT

Le cortege s'ebranle en di
reaction de la residence pri-
vee du Depute Gonaivien,
M. Luc Leo Benoit oft un
tres grand diner a ete of-
fert.

Ma.s avant le d.ner, un
v n d'honneuv Et d'abord
les discours devant une as-
s.stance selected. On notait
la presence de M. Line An
nibal Barolette, ancien Di-
recteur du Lycde Louis D.a
nuo's, de M. Jean-Claude
Boy, etc.

Le Depute Luc Leo B-
no t, dans sa brillante allo
cution improvise, rappelle
a ses auditeurs que le 4 No
vembre 1957, le President
Fmanqo's Duvalier eut A visit
ter la ville des Gonaeves, et
14 ans plus tard, soit le 4
Novembre 1971, son digne
f'ls repeta le meme geste.

Cette annee en ra'son des
circonstances independantes
de sa volonte, il a pense aA
sF fa re reprisenter. A cet
effet, ioute lc vllle des Go
navesp nrr mon organe,
renouvelle ses sentiments Loc


- - - - - - I - - - - - -


_ 1. I ;*








PAGE I LsENOUVEMBT8


Salle 1 $ 1.50 et 2.00
CLAUDE PINOTEAU PRESENT


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midl 2 heures, 4 heures ie n permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30


CE SOIR


Salle II


$ 1.50 et 2.00
,,BLONDY),


Salle III $ 2.00
,

Sane IV 1.50



-brnOlQC-X 3I twD o,


Monsieur
ndral,


le Directeur G6-


La Cour 5uperleure des
Comptes a 6td salsie d'une
requdte du sieur Denis Bal
thazar qui en appelle F
notre jurldictiop pour tran
cher le lltlge qui l1'oppose
a 1 IDAI concernant un
contract hypothecaire avec
clauses de voie pare, pas
sd entire le susnommd et
vobre Institution.
Une 6tude irnutieuse dd
dossier a permis, de consta
ter que le project d inves-
tissement, compete tenu
des clauses speciales con
ditionnant les avances, n 6
talt pas realisable. C'est
ainsi que la premiere clau
se pdciale qui prevoyalt,
entr'autres points : preu-
ves que des dispositions
ont 6te prises par le debit
teur pour tenir une comp
tabilite strict des opera-
tions de 1'entreprise, .ne
touvaft pas dtre satisfait
car la premiere advance de
Sept Mille Cinq Cents
Gourdes (G 7.500) etait jus
te -suffisante pour couvrir
lee frals d'actes et les ho
noralires du notaire. Aussi,
des la premiere. tape, le
d.blteur se trouvalt danx
1 ImIpossibilite materielle
de r6ppndre a cette premid
re clause


Insertion demanded
De plus, Sept Mois ( 7
mois) plus tard, 1 Institu -
tion a Jfgf oon de dfbln
quer une nouvelle advance
de fonds de Dix Neuf Mil
le Soixante Quimze Gour
des (G 19.075) et qui n a
pas respect non plus TP
plan de Ilnancement
Certes, il est normal coeo
1'IDAI prenne le maxi
mum de garanties quant AL
I utilisation des prets qu 11
consent., rals considdrant
que le but Dremier ce 1 Ins
titution. un feablissement
de developpement agricolp
et Industriel et non la
qugte du profit maximum
meme dans le cadre de la
legality des conventions
librement passes, il est
aussi normal de laisser
une marge de manoeuvre
au debiteur de bonne 101
et desireux de reallser son
project

Il resort done de 1 6tude
du dossier qu il y a e d u
ne part erreur d'appiecia-
tion et dans le chef du
debiteur et dans le chef
du crdancier et que d'au-
tre part, les ceu:- avances
faltes A Sept Mois ( 7
mois) d intervalle et tota-
lisant la some de Vingt
Six Mille Cinq Cent Soixan
te Quinze Gourdes (G
26.575) n'ont pas atteint


Echos et Informations'


Plusieurs cas d'6boule -
ment ont ete enregistres
sur la route de Pftion-V lie,
preclsI ment a la hauteur
de Gros Mqone Bourdon.

0 -

Le Gouvernemen- haltien
asoumis a la trols dme Reu
pion de Solidarlte des Mi-
"ilitrcs de lri'dustrle luD eh
semble de proposIt ons de
projects qui necessiteraient
fine couverture financiere
ae plus de 30 millions de
dollars.
Ces projects sont rdpartis
en tro's cl-oalre-r:

- re administrative et techni-
que.
- ,Adaptation de nouvelles
techniques.
- Investissements sccto-
r'els.
-- -

Une marbrerle a did instal
16e A Gonaives. C'est la pre
mere entreprise constitute
en Haiti pour 1'exploltat'o
du marbre. La capacity a,
de produce t i o n nest
pas encore connue Toute-


1


fois, on envisage d'atteindre
une capacity de 10.000 m2
par an.
_0-

Dans les in lieux c-en in-
formes, oni(agite la question
de la constriction d'un
Pare industrial de la Solida
rite Internationale.
Ce pare pourrait s'dtabl'r
au Cap-Haiticu sur une su
perficie de 10 ha et offrirait
31.200 m2 de surface cons-
truite, ind que-t-on de bon
ne source.

Le Par Industriel C, Soli
darite Internationale qu'on
envisage de construire au
Cap Hait'en nourrait cofter
pres de 3 millions de dol-
lars.
-0-

Une expos!tinn d'oeuvrca
artisanales haitiennes a
its inauguree hier au
Musee d'Art Haitten d6 Col
lege St P erre. Organisee
par le Dept. du Coimmerce
A !'intention des part ci-
pants A la 3e. Reunion de
Solldaritd des Ministres de
l'Industr'e, elih devait tre
prfecdee d'une conference.
Dan'ella Mathelier et 3 pho


ELECTIONS DE
un montant significatif qui MISS IAkM l-
auraft pu permettre h Mon LA COUTiLE i EST
sieur Denis Balthazar ce OUVERTE
realiser son project
Aussi, la sour Superieu La grande course au
re des Comptes estime tre de Miss Haiti est ou
qu'il est de 1 iantfrft des te depuis le 25 Octol
deux parties d'arriver A Ddjh, des beautis haiti
un arrangement a 1 amia- nes commencent par s'i
-ble dans 1 une ou 1 autre crire &, 1'Office National
des perspectives suivantes: Tourisme, convaincues
soit de rendre le d6biteur climnat de confiance
solvable en poursuivant leur inspire l'organisit
le financement de son pro de 1'dlectlon.
jet jug6 rentable par le
Service competent de 1 I- Au momen de son insi
DAI, soit en lui accordant tion, la candidate a un
de rembourser la dette se change de vues trds cord
lon des modalites qui tien avec des organisateurs
draient compete de ses Dos- sont trds connus pour l
sibilitfs honndtet6 et leur moral
La Cour Supdrieure des Toutes les garanties
Comptes serait dispose a sont offertes, en matidre
servir eventuellement d'ar security morale.
bitre pour cet arrangement Les inscriptions, qui s
a l'amiable., tendues a toutes les j
Dans 1 attente de la no nes filles haitiennes
tification de votre decision, Pays, prendront fin le
veuillez agreer, Monsieur Novembre prochain.
le Directeur Gdunral. 1 as- candidates seront soum
surance de notre meilleure A ine presflection qui
collaboration, dfroulera le 17 Novem
dds 10 heures A.M. a 11'
Jules BLANCHET tel Beau Rivage. Parmi
Premier Conseiller candidates, environ vi
seront revenues et ser
Monsieur Georges LOUIS ainst habilitfes a partic.
Directeur Gendral de 11- A 1'1lection qui aura
DAI le 5 Decembre, dans la
En Ses Bureaux- "- re, a Royal Haytian Ho
Ce sera la date du cou
nement de Miss Haiti,
sera assistfe de deux
ENLEVEMENT vantes (la premiere et
SALVADOR deuxidme finaliste.
Ces trois beautis de
nfe seront proposees
Liberation de grands contours qui se:
2 americains organisms a 1'6chelle
Monde ou du Contin
LOS ANGELES, (AFP) Miss Haiti, participera
Deux americains enle cpncours de Mill T
v6s il y a plus d'un mois vers 80. La p r e m
par un group d Extreme re finalist ou prem
Gauche au Salvador ont suivante pretendra au t
ete liberes Mercredi, a an de Miss Monde. Et la
nonc6 a Los Angeles un xi.eme au titre de Miss
Porte-Parole de la Societe risme.
qui les emploie. Par ailleurs, les vi
Dennis Mc Donald, Direc candidates qui auront
teur-Genfral d une filiale s6lectionndes auront a
de tciper F des tournages
au Salvador, et Fausto Bu films que ralisera l'Of
cheli techncien, avaient du Tourisme, dans les V
ef6 enleves le 21 Septm paux stes tou, chastiques
bre par le part revolu festation culturellc de
t:onnair dAmriue Cen la, e ur accs, e p
trale. Beckman Instru ra ouir d'une certain
ments, s etait conformee s iance.
aux exigences des revolu- ens esprit des or.g
tionnaires en faisant pu sateurs, la beaus e femin
blier au tarif p-blicitaire est en honneur. II faut
un communique des gueril lever celle de l'haitiei
leros dans le .New York au rng qui l est d
Times>, le eLos Angeles i lors, jeunes filles, si v
mes,> et plusieurs journai:x Ites ndes de nere et de
europeens Aucuiie autre exi ro haitions. si votre age
gence n a 6tI formulee pu sie entre 18 ans au m
bliquement par les auteurs Pt 23 ,- so a 1ls, si v
de l'enlivemen.t tes cAlibqtaires. si v
Les deax homrnms, a indi narlez los lan1iues de v<
uli le Po-te-Paole ont pays lp eriolh et IP f
etl reaches Meicredi soir ui), lnceez-vnus a la i
a San Salvador et sont en inIto r s"o ftitre bonne sante jesta Miss Haitlc.


ti-
iver
bre.
en-
his-
du
du
que
, i'a


Important
Comtmunique
(Suite de la premiere page)

publique Madame Simone
0 Duvalier
Madame Elias CAbbiS
Melle Marie Carmel LA -
FONTANT
MM Georges ASSAD
Jacobo LAMA
Dumayr c CHARLIER
chois.s pour etre presiden-
te et membres de cette de
legation partiront le same


erip di 10i Novembrri 7 hres 15
S- par le vol 43L de la PA-
dial NAM.
qui La ceremonie de remise
eur. est fixde au Landi 12 No -
.itd. vembre A 12 fires lorsque
lui Son Excellence le Presi -
tde dent Antonio Gnuzman rece
vra les 5 meb.rtes en son
sont bureau au P'tlais National
Jeu- de Santo Domingo
du Port-au-Prince, 7 Novembre
15
Les 1979
isces POUR LE COMITE :
se Georges P Ak3SAD, coordo -
obre nateur-secretaire 711
IG6
les
ngt CHANTIER \
front
iper (Suite de la lere page)
lieu
soi De travailler, de vivre,
tel- De leurs propres forces.
ron O -
qui Is forment 1s. chain,
sui- Leurs seaux remplis
la D un beau mortier.

San Dans 'air s'elevent
aux Des cris, d r nres
rent Et des chant; joyeux...
du 0 -
ent. Qui so souviendra
au "e ces homme- mal vetus,
Uni- Mouilles par ia pluie,
i e- Melant leur suour
iere A du beton armed
titre Pour edifier celte lemeure?
deu O --
Tou Ils thantent! '. les
cantiques
ingt Se mi!ent fu folklore.
dte Qu'importe! s 1! sont
par Le temoignag du courage
dice Et de effortrt;
ri S'ils sonlt un merci
tin A celu i qui s-ii peut
_ni- Donnei et other.
ga Si de touoe itcon,
our Ils rendent gloire F Dieu!
pr6 Mme Marcel CARDUCCI

ni-, ---
inns




ise



tre

mcn
ia-


DANS LE
SCOUTISME
Le Chef Scout d'Raiti. M
Gerard Marie Tardieu, nous
announce que 8 chefs du
movement ont requ l in-
signe de Ia Badge -de Bois
Cet insigne est d6cerne agux
Chefs qui apres une pdrio
de de formation font preu
ve de competence dans la
pedagogie scout

Messieurs Os6 Domond.
Emmanuel Dauphin, Jean-
Claude Acloque, Gabriel
Blot, Rend Francois Jo-
seph, Jean Hugues Henrys,
Flavien Exinor. Frantz Gil
les sont les nouveaux re
ciDiendaires de la Bad
ge de Bois Ceci porte a une
quinzaine seulement le
nombre de chefs actifs re-
connus officiellement comn
patents et pouvant porter
cet insigse.

Nous protons pour ran-
peler que, le 14 Novembre
d cette annde, l'Associa
tion des Scouts d Haiti fI-
tera ses 40 ans Nous lul
souhaitons, a cette occa
sion, de voir dans l annde
qui vient un plus grand
nombre de chefs atteindre
cette competence pddagogi
que scoute reconnue par
la Badge de Bois... et ce
pour le plus grand bien
dpe notre jeunesse Haitien-
ne.



Bilan des% Cyclones
,,David) et
- 1.200 morts,
600.000 sans abri

MIAMI
(FLORIDE ETATS
UNIS), (AFP)
Les cyclones eDavid> et
les Caraibes et touch le
Sud de la Cote Atlantique
des Etats Unis d6but sep-
tembre, ont faith au total
1.200 morts, 600 00G sans
abri et cause 3 milliards
de Dollars do degats. a. in
diqud mercredi le service
metereologique mericain

Le cyclone .LDavid>, le
plus meurtrier, a tue 1.000
personnel dans la seule Rd
publique Domimcaine. Aux
Etats-Unis, les cyclones
onit cause lai mort de 11
personnel et provoqud 2
milliards de Dollars de de
gats.

Les experts d service mi
terdologique ont souligne
qu il est tries rare que deux
tempetes d'une tell force
se suivent dans une meme
saison


CA BOUGE A L'HIPPO

Si la luxueuse HABITA-
TION LECLERC, depuis le
ddpart du Mariager Chris-
tian Guichard est acdpha
le. ce qui oblige le grand
Patron Monsieur Olivier
Coquelin, a abandonner mo
mentandment ses nombreu
ses occupations a New York
pour en venir prendie la
direction jusqu'k la nomit
nation d un nouveau Ma
nager, par centre la Dis -
cothdque Hippopotamus,
une copie conform d'hippo
potamus Restaurant Dis-
cotheque de New York, a
un Manager depuis le 15
Septembre en la personnel
du sympathique Lionel La
velasiet, revenue de New -
York avec son experience
des boites de nuit a success
de la Grands Ville.
Dimanche soir, au course
d une visit effectude k I'Ha
bitation Leclerc avec la
gentllle Itatherinc Miller,
de Malcolm Travel Agen-
cy de Baton Rouge, Loui-
siane qu'accomnagnaient
sa jolle alie Marvis Ander
son. 4Landscape Contrac -
tors de Louisiane. de Tony,
Mintz, et de Karin Burk -
lein, tous les ceux du Del
ta Queen qui fail des croi-
sieres sur le Mississippi.
nous avons constate les
nouvelles dispositions que
prend Monsieur Coquelin
pour donner un visage plus
a t t r a y a n-t e n -
core a cet hotel con-
sid6re comme 1 tiun des 50
meilleurs du monde
Le Directeur de CACHA
CA boite de nuit a la
bresilienne tres course F
New York, une outre en-
treprise de Monsieur Co-
quelin et soeur cadette de
1 Hippo, met la main a la
pate pour les remanie -
ments necessaires.
Une captivante jeune fil-
le blonde au regard sou-
riant, Caryl Peters de Oma
ha, Nebraska venue en Hal
ti recemment a etd conqul
se par le pays et 1 Habita-
tion Leclerc. Elle est de.-
puis quelques jours la Dl-
rectrice des Relations Pu
bliques de 1'Hotel
Mardi soir, nous avons
eie dindr a 1'Habitation
Leclerc tout specialement
pour voir a 1 oeuvre le nou
veau Manager de 1 Hippo,
Lionel Lavelanet.

La oelle Ann Kubish, 6
conomiste amsricaine, fil-
le de 1'x Assistant Se-
cetre d'Etat Jack Ku -
bish (qui a travaille sous
kissinger et qui a ete Am
bassadeur dans des pays
tels qu la Grece, le Brf-
sil, etc) aureolait noire
compagnie de sa grace ai
lde.
Lionel Lavelanet met sd
rieusement en marche cet-
te belle machine qui refu
fuse depuiis si lcngtemps
de marcher. II y avaiL plu
sieurs couples aont des ita
liens, des haitiens. des fran
gais et des allemands Ca
bouge deja Nous avons 1 im
pressioa que la personna
lite charmante de Lionel
Lavelanet fera de plus en
plus bouger 1'Hippo

x x X x

M CHARLES DAWSON
MONTJRE HAITI A DES
AMIS DU SERVICE
CULTURAL AMERICAIN
kICA)

Nous avons rencontr6
lundl. soir au Grand kotel
Oluffson notre estimable
ami, Monsieur Charles
eChucki) Dawson. Direc -
teur du Service cultural a
m6ricain h 1lAmbassade
US a Port-au-Prince. 11 fai
sait un tour aver Madame
Berenice E Jones, nal Library Consultants
de la ICA avec szige A San
to Domingo, et Monsieur
Nathan Rospnfeld, (Per -
sonnel Officero ae la ICA
F Washington, D C
Madame Bfrdnice E Jo-
nes est une charniante con
genre. Arrivee samedi. elle
report samedi prcchain
Monsieur Nathan Rosen
feld qui est arrivf--lsndi
eat reparti ce martin.



LE' STUDIO DE BEAUTE
GISEMEHU, AVENUE
MARTIN LUt fl-ER


KING

Une v site L'ectude au


StudioW de Beante GISEME
HU, sis au 71 de l'Avenue
Martin Luther King nous a
permis de rencontrer la
charmante Directrice- Fon-
datrice, Madame Gise Me-
hu,
Cette dernm re r ious a 4
fa t voir en presence \des
jeunes filles qci composend
son personnel sa conforta-
ble installation et toute la
game des products de qua
lit qui entrent dans le ma
quillage de sa clientele.'
Le Studio IMSEMEHU a
ete 'naugure le samedi 3
Novembre a Thl du soir. Ce
qui a done liou a une bril
lante reception ,

Nous adressuna nos plus
vifs compliments a Mada-
me Gibe Mehu tout en fai-
sant des voeuy pour le suc-
ces de son Studio.

x x X X

LINGENIEUR ET Mine
ROGER LAFON
MONTRENT HAITI A DES
HOTESSES DE
LA SABENA

Mardi soir, Monsieur Ro-
ger Lafon. expert gophyst
cien de 1'OTC apportant de
puis neuf mois sa cooper
tion au Ministeie des Mi-
nes, dont le titulaire est
le Docteur Fritz Pierre -
Louis, et sa captivante fern
me beige Suzanie, ex-Ho-
tesse de la Sabtna, mon
traient le Grand Hotel
Oloffson a Mesdemoisellos
Gretel Joostens, Chef ie
Cabine de la Sabena et Ma
rie Claire de Clerco, Hotes
so navigante de la mome
ligne aerienne bilge.

Gretel Joosteps, jeinne
frmme epatante, semble
prete a conqueiii le mon
de, si elle ne I a pas enco
re fait.

Marie-Claire dr Clere.,
" jolie avec son regard de bi
che, effrayec. pulpeuse ca-
che sa timidity sous un
sourire facile. Gretel et Ma
rie Claire explor'-ont le
Cap-Haitien et Jarmel avec
Roger et Suzanne Lafon
Roger a qui nous avons
pose des questions sur 1',s
activities de son service
nous dit que les travaux
de recherches sent en course
Elles s'onnteint vers
1 or, le pdtrole, (tc

Commne nous 11i avonis
parle de notre intfret pour
les carrie:es do inarbre de
Jacmel, il nous dit que
des dispositions sent dejt
prises pour une exploit -
tion pilot des carridres
des eaviions de Port-au-
Prince AJ
A.J, <



ANNIVERSAIKE

Le calendricr dans sa
course nous ramene, ce 8
novembre 1979, l'anniversal-
re de naissanec d'un fiddle
ami de notre ma son, Mar-
cel Isaac.

Direcleur-Proprietaire des
< le' d'Ha:ti>, .vture genereu
se, home de bon commer-
ce, serviable, Marcel Isaac
ne manque pas de mettre,
ses conna'ssances au service
de l'humanite souffrante.

Nous joignant a ses pa-
rents, ses nombreux amis
et admiraleurs, nous lui di
sons: ad multoe annos et
excelsior.











* I


AU EIL

DES RENCONTRES


le passe-partout












it















la voiture economique


pour leconomie d aujourd'hui






41V SUBARU



automeca, route de laeroport ,


WON"I


-- --~...~.. ....-: EUDI 8 NOVEM19RE-'ig7g


onr~rr -~wrrr~rmm~~~r~ r~~~~~-- c4Aa~~


~_________________ _~ ___~. --- -------- ---- ------------------------,-~,,---


/




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs