Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10536
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 29, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10536
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



DO MZ1 RAIRQFY


L'O

ET LES E7


Al, PAZ, (AFPi
L.aLttItude (cri'ovniijl i di s
lil.s Ull.s i l l'6 rr de I'A-
nuirlquiise est vonsldorc it
I'Asarsnbi'bl'c GOn1rale d(I
I' OA; quil trminnera ses tra
vulx le 31 octobre A La Paz
coniiUne in obstacle miajeur
iu dvItlopptilenlt'l 6coiopsll
(qllu de lII r'"gioii.

L importance du process in
telitu niux EaLts Unis par les
representations latiiio anieri
califs a tce i'nilmlsee en Tai
son dlu cote specLactilaire des
Igrilnds degas concernant
i ,' d. )it.- dci 1 LiOlniiU ; ILI reor
(;ilitmlil isi de TOEA. Elle
nl'eii eat pas n-oins reElle.
l, pouiverneinent Carter
Mt a taqtie sur cinq points
ess( ntiCls: ses niesures de
protection sme douanier;
son project dc vente de ses
i serves strategiques d'etain;
l'augmenlation du droit de
page sur le canal de Pana-
ma: sa decision de fire
passer de ;6 a 62 pour cent
sa quote part dans le bud-
get de I'OEA e(; d'une ma-
niere general; les actes
,d'ogression econom;ques
commis par les groups du
cain; come les prpducLeurs
grand capital nord amdri-
de produit en provenance
d'Amerique Latine.
Un spec'aliste peryvien a
estlme que le protectionnis
me douanier des Etats Unis.
avait coute 20 millions de


I A


XYDI POCTOBRE 1979


A L No. 31.195

rATS-UNIS
dollars aux pays latino-am6
ricahns au course des dernl&
seA; auntIXes.
Unu ntude du comitd dco
nomiiqu lnteramdricaln Indi
que que I'augmentation du
droit de peage sur le canal
de Panama provoquera une
dimiinulton de 15 pour cent FONDB EN 1890 : L PLUS ANCIEN QUOTIDIAN P'BAITI MERE DB L'ASBSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRE&3B
des exportations iatino-am6
ruD EUin a LUCIEN MONTAS T4a16ti 5 : 2-*2114 Bolte PLSle 1316

(Voir suite page 8) ADMINISTRATEUR : Mme Max CRAIUV Be l Centre N r213

SALVADOR


Semaine crucial coitumence pour la Junto


SAN JOSE; (AFP) "
Une semaine crucial corn
mence lundi pour la Junte
de gouvernement revolution
naire du Salvador don't l'au
tor te est gravement ddfife
par les groups extrdmistes
de gauche.
C'Ps derniers occupent im
pundment depuis six jours
tout, le centre de la capital:
paralyssant toute activity
commercial et le oulaire revolutionnaires B-
,PR) ddtient en outre; depuis
mercredi dernier; 25 ota-
ges dans les ministries du
travail et de l'economie:
sans au'aucun comDromiiF
soit semble-t-il en vue.
Face a cette impasse:; au
milieu d'une tension crois
sante et du mecontente-


ment de diffdrents secteurs
de la vie fconomique; la Jun
qui avait renversd le regime
du general Romero voicd
voici 2 semaines; se devra de
prendre rapidement une de
cis'on: estiment les observa
teurs.
Elle a fait preuve jusqu'ici
d'une moderation et d'une
patience pratiquement incon
nues au Salv or: allant jus
ou't qualifier Philosophique
ment occupation des minis
teres de cconsfauence de
la vie ddmocratfques,
Toutes les forces de l'or
dre sont rest6es cantonnfes
ces derniers jours dans leurs
garnisons; la Junte soucieu
se d'dviter un bain de sang;
ayant repWtd qu'elle souhai
tait le dialogue.


COMMUNIQUE DE PRESS

SEJOUR EN HAITI

DU Dr. ABD-EL RAHMAN KHANE
DIRECTEUR EXECUTIF DE L'ONUDI


Du 5 au' 9 novembre 1979, publique d'Haiti, sera inau-
Ha'ti sera le Sige de la guree par le Dr. Abd-El Rah
Runion de Solidarite des man Khane, Diirecteur exe-
M nistres de l'Industrie, en cutif de cette Agence spe-
vue de cooperer au develop cialisee de I'ONU.
pement industrial d'HI'ti. S.E M. Guy Bauduy, Se-
Cette Reunion, organisfe cretaire d'Etat au Commet
par lOrganisation des Na- ce et 6 1'Industrie accueille
tions Unies pour le Deve- ra. au nom du Gouverne-
loppement Indstriel (ONU- ment d'Ha-ti, les ministres
DI) avec la collaborat on et hauts fonct onnaires de
du Gouvernen4nt de la Re Findustrie di plus d'une






































M. Abdel-El Rahman Khane

LES RECOMMENDATIONSS DU COLLOQUE
INTERNATIONAL DE BORDEAUX


quinzaine de pays, ainsi que
les representants des Insti
tutions internationals, au
nombre desquels celui de la
'Banque Mond'ale.
Un comite d'accueil com-
pose de hauts fonctionnai-
res du Gouvernement, du
Representant Resident du
PNUD et des experts de
I'ONUDI oeuvrant en Haiti
recevra les em-nents visi-
teurs.

Ces personnialtes vien-
nent discuter des probldmes
de la cooperation economi-
que et technique entire les
pays en vole de developpe-
ment et, en particulier les
possib'lits de cooperation
avec la Repub:ique d'Haiti.
D'apres les consultations
effectuees par Ie Gouverne-
ment aupres dec different
secteurs de l'industrie, on a
enregastre une trentaine de
projects ndustriels suscepti-
bles d'etre coniideres com-
me une orientation pour le
enforcement de la cooper
t.on d'Haiti avec les pays
participants. Ces projects fe-
ront l'objet de negociations
b laterales ent'e les delega-
tions des pays participants
d'une part, et ies personna-
lites hai0iennes des institu-
tions publ'ques et de l'indus
trie d'autre part.
Outre les discussions et de
monstrations techniques, les
par'ticpants auront 1'occa-
s'on de jou'r des charges
du pays et d'apprecier la
culture haitienne.
C'est dans ie cadre du
;e drouilera la Ri union de
Solidarity.
29 Octobre 1979


LE MARRIAGE DE


NOS JEUNES AMIS
"SUR LE ROLE DE LA CAROL DELPE
ET IONEL
PRESS DAN$ LE GUILLAUME


DE VEL OPPEMEN T

DU SPORT"


Du 14 au 21 Octobre s est
tenu a 1'ecole .nternationa
le de Bordeaux (France) un
colloque international ssir
le role de la press dans
le developpocment du sport
Ce colloque, organize par
la conference des minis -
tles de la jeunesse et des
sports des pays d' xpres -
sion francaise s'sit derou-,
le autour des Itsmes sui-
vants

- Th6me No 1 : Importan-
ce impfantation et inser
tion du journalism sn'r'if
dans la pressed internali'" '
le '","
hnme- N's I : Rplation
des ilo.iurtali-' avec les
joieurs dlirigFants 1" 'q "i
vw-'s publics et la Publi-
cite
- Thinme No 3 : La respon
sabililt d6i journalist spor
tif
- Them No 4 : Le role du
joiirnaliste dans la lutte
contre la violence'
- Thfme No 5 : La forma-
tion du journalist.
A la fin du colloque, les
33 participants provenant


de 10 pays out elabore les
Strecomnlnandations)> suivna
tes aux Ministres de la jeu
nesse et des sports des pays
d expression franqaise, memn
bres de la CONFEJES.

RECOMMENDATIONSNS

- Considrant que ie jour-
l.lis sle sporlif cst intime-
ment lie au movement
sportif en general
- Consideiant que le jour-
naliste sportif, journalist
a part entire, doit etre re
connu comme un interlocu
teur valuable par le mou-
ment sportif,
- Considerant que le d6-
v"lonnfment de la press
sportive pose a la fois un
problem de formation des
journalists et de renfor-
cerent des structures de la
press 6crite et audio-vi -
suelle
- Considfrant que le jour-
naliste a le droit a 1'ac-
cs aux sources d'informa-
tionns
- Consid6rant que le jour

(Voir suite page 8)


C'est samedi soir qu'eut
lieu en I'Egl se du Sacre-
Coeur de Turgrcau la cere-
monie du marriage de nos
jeunes amis Caroll Delpe et
Lionel Guillaume.
Une trds nombrclise asis
tance se pressait dans l'en-
ceinte religieuse pour pren-
dre part au ritucl d'une in
tenssit peu commune et en-
tourer les heureux fiaenes
de la chaleur, de I'affecion
ct de l'ramit 6. L'liomclie du
celdbrant, remorquatie par
sa density, eut la vertu d'in
viter tout un chicun a cet
te commun-on d'intentions
et de "souhaits que la foule
ne manoqua pas de prodi-
guer aux jeunes marines a la
fin de la ceremonie.
Une grandios" reception
fit offerte ensuite i Villa
Mo;ra (Petion-V.lle) au
grand plaisir des nombreux
inrvtis.
Nous prdser.tons encore
une: fois nos felicitations
aux parents des heureux
conjoints. M. et Mme Fran-
co:s Delve, M. et Mme Ro-
chel Guillaume.
A Caroll et Lionel, nous
formulons nos meilleurs
voeux de bonheur, de san
td et de fdconditud.


Mais lintranslgeance des pOur tous les travaqlleurs;
groups revolutionnaires -- Bont peu r6alisables. Pour
qui occupent 6galement la' preaiqe tout le reste; la Jun
cathndrale et deux EgQses te-asaia coupd 1'herbe sous
de San Salvador- est aosMI. Jes pieds des extr6mistes en
grande que leur d6termina annonqmi't son attachment
tion: ainsi deux tremble- au respect des droits de
ments de terre samedi n'a- P'homme; la liberation de
vaient pas calm leurs ap- tous les prisoners politi
pels A la evraie r6volutionm. ques: son acceptation de tous
Les revendications du BPR; les courants iddologiques et
telles les augmentations de la distribution equitable de
salaire de cent pour cent la richesse.


L'Archevtque de San Sal
vador; Monseigneur Oscar
Arnulfo Romero; qui fut 1un
des critiques les plus acerbes
de 1'ancien regime; s'en est
d'ailleurs pris dimanche ii
ces organizations: aqu'ils ne
parent plus au nom du peu
ple. Le people c'est nous
tous et tous ne las soutien-
nent pas; a-t-il declare en
proposant sa, mediation pour
obtenir la liberation des ota


LA FRANCE ET LA SITUATION

DANS LA CARAIBE


KINGSTON; (ST. VINCENT
(AFP)
La France veut 6viter que
la guerre froide s'installe
dans la Caraibe et elle s'emn
reserves strat6giques d'dtain
moddrateur; a df'lard M.
Oli'vier S,',n; secrdtas.s d'-
tat aux Affaires Etiangeres
franqais; samredi scir. peu
avant son retour a Palis.

M. Stirn; qui vient d'assis
ter a la celebration de lin
dependance de I'Ile antillai
se de Saint Vincent; a mini
mis6 cependant le role desta
bilisateur prete A Cuba; no
tamment aux Etats Unis.
cNous ne croyons pas que
Cuba command les rfvolu
tions; a-t-il dit dans une
interview accordi.e a 1'AFP
Ce nest pas son interest.
Elle n'a rien a y gagner ct
elle y perdrait ses mnergirs
et ce nest certainement; ni
l'intdrbt des Sovietiques; de
creer un nouveau point
chaud dans *la Taraibe; ni
des Etats Unis d'aggraver
ses tensions avec Cubas.
Cependant; la Caraibe con
na t de serieux problems
economiques (Ressources na
turelles tres limitees; dispa
rite dans les niveaux de vie
chomage); creant un cliinat
qui peut faciliter 'l'aventure
par quelques UNS>; a-t-il
ajoute.
eDang la measure oif il y a
des reVolutionnaires; a pour
suivi M. Stirn- faisant allu
s'on a la grenade et aux re
cents remous politiques a
la Dominique ett a Sainte
Lucie- elles se tournent na-
turellement vers la Havane
ce qui pourrait fair court r
le risque d'une guerre troide
dans cette zone; avec affron
tement dos deux blocs> .
eLa France a d6ja faith
connaitre a Cuba; et elle s'y


emplolera a nouveau en ter
mes 6nerg6tiques s'll le faut;
son point de vue sur cette
questions.
cNous essaierons; a dit le
Secrdtaire d'Etat francais;
de jouer un role moderate'
dans cette region; en rencoir
trant tout le monde; y com
pris les cubains. Nous es-
saierons de faire en sorte
que cette zqne; qui a de
gros problmes de develop
percent; puisse consacrer
toutes ses energies a la solu
tion de ses problems; et
non pas a s'armer les uns
centre les autres; ce qui se-
rait r'diculev
4Transposer une division
du\monde en deux blocs en
Afrique; c'est ddj6 absurde
at 3ol ee serait presque scan
daleux>; a dit M. Stirn.
A. ses yeux; la cause pro
fohde de la destabilisation
de "1a Caraibe est son sous
defvloppement. Quant aux
a rdt'I efeisg i-Jdolooiques;
dils n'ont pas leur place icl.d
M. Stirn a fait tat de la
volontd du president de la
Republique d'accroitre la pr6
sence; et l'effort de coope-
ration franga's dans la Ca-
raibe.
avec l'ensemble des pays de
la zone; sans distinction po
litique; par souci d'fquilibre
et de paixa a-t-il dit. y sommes de plus en plus
presents et notre coopera-
tion grandit. Dans les pro
chains mois; notre effort
sera particulierement en fa
v-ur des Iles les plus pau-
vres; et 6galemnent les plus
proches de notre D6parte-
ment de la Guadeloupe et
de la Martinique: la Domini
que d'abord; Sainte-Lucie
ensuites>.
seront tro'tement associees


a cet effort; a ajout6 M.
Stirn. Elles doivent 6tre la
vitrine de la France dans la
Caraibe. II ne fat pas qu'el
les soient couples du reste
de cette zone.
M. Stirn a annonc6 enfin
que; sur instruction du pre
rsdent ne la RIpublique; il
projetait de visiter tous les
Etats de la Caraib- en deux
voyages; don't le premier se
situera au debut de 1980


ges.
En fait; les prlnclpaux mou
vements de gauche; comme
le BPR; le Front d'Action
Populaire Unifies (PPU) et
les Ligues Populaires du 28
fdvriers LT-28) n'nont ja-
mats su mener un front com
mun; comme le firent les
diff rentes tendances du
Front Sandiniste au Nicara
gua; ni mime mobiliser les
grandes masses.

Mais leurs actions actuel
les; face justement i la vas
te ouverture ddmocratique-
qui est peut-6tre celle de la
derni6rea hance pour le Sal
vador- risque justement de
fare perdre h ces mouve-
ments bon nombrel de sym
pathisants et leur attire la
rancoeur de la population

A moins; estiment les ob
servateurs!; qu'un coup de
force des nouvelles autori
tvs; suivi d'urdurcissement
Inevitable au milieu de la
tourmente politique; ne leur
apporte quelque nouveau
martyr.


,ECHOSET
INFORMATIONS


Le movement des paisa- E
gers, relev6 b l'A6ropor Ina
ternational, Frangois Duva-
er pour la pour a riode allant
de Janvier septembre
1979, a accuse une augmise
tatlon de 9,4 pour cent pa
rapport b la periode. cor e
pondante de l'annee 1978.
Cette augmentation, com-
mehte-t-on lile a l'arriv6e rfcente sur
le march de nouvelles .11,
gnes adriennes telles' quIe.'lf
Eastern, la Air Canada '6t
la Air Jamaica. -

Par ailleurs 8295, mouve-
ments d'avions ont ft en-
reglstrds, au course de 'la me
me periode. En ce qui coi-
cerne le fret, il a progresge
de plus de 25 pour cent. Cet
te amelioration est attribuee
par 1'exportation massive de
fruits, de mungues par le
rapport fmis par I'Adminis
tration de 'Aeroport.
O -0-


Les membres du Cablifet
particulier du Secrdtaire d'E

(Voir suite page 8)


ARIRETE UE
CHOMAGE
ARTICLE ler. Les Services
Publics et les Ecoles chome
ront le Vendredi 2 Novembre
prochain; a l'occasion du
Jour des Morts.

ARTICLE 2.- Le present
Arrfte sera public et execu
te a la diligence du Secrd-
taire d'Etat de lInt6reur et
de la Defense Nationale.,'
Jean Claude DUVALIER
Par le president
Le Secretaire dEtat de flri
tdr'eur et de la Defense
National:
Me. BSrtholand EDOUARD


LA JAMAIQUE N'A


PAS FAIT LE POIDS
Par Jn Claude SANON
HAITI JAMAIQUE 3-0


La Selection national
de Football a pris une op
tion sur sa participation au
totirnoi final de la Caraibe
en battant la Jamaique par
3:V sanedl soir au Sgade
Sylvlo Cator-

Je n'ai jamlais vu une 6
quipe haitienne fvoluer a
vec autant daisance. A mon
av s, aucune selection de la
Caraibe ne peut atteindre
ce volume de jeu,
Se referant ainsi au pre-
mier quart d'heure fourni
par le onze haitien, l'en -
traineur jama:cain Bell
n'a pas cachi son admira-
tion

Son equipe a 6te bal
lotee, dominee et a du con
ceder trois buts en vingt
cinq minutes.

Dis le coup d'envoi 1 6
quipe haitienne avait pris
en effect la direction des
op',-at'ons. reduisant le po
tentiel offensif des iamai-
csin.q h lq d'r'mers'on d'6
pisodiquris percfes de con-
tre-attaque


Tres a 1'aise au milieu
du terrain, Romulus me -
nait le jeu A sa guise creant
des overtures tres promet-
Mathelier.

teuses vers Velimi ou
Haiti prit i'avantage at
la huitieme minute de jeu
Apr6s un travai.l initial de
Carmin Velima, l'avant cen
tre Fritz Bobo servit Mathe
lier sur sa gauche.

L'ailier international ef
fectua un 16ger sprint et
devanca la sortie du gar
dien Dacosta
La machine ftait lance
et les visiteurs allaient en
faire les frais

En tre me minutes (20Lme
et 33eme) l'dquipe haitien
ne allait creuser 1'dcart.
Le tandem Velimat Bo
bo donnait le vertige a 1'ai
le gauche de la defense ja
maican'n.
A In 20,Cmrn minute FlPu
rizgrd et Velima combing-
rent une action sur l'alle
drolte.


0


Situation de crise'en Israel,,-


JERUSALEM, (AFP)

Le Gouvernement Israf-
lien situation fort complexes :
C'est ainsi que le premier
Ministre Menahem Begin a
rfsumf Lund; le malaise de
plus en plus aigu que con
nait son gouvernement de-
puis plus d'une semaine.
Deux problemes doivent
etrp resnlus dans les plus
brpfs d'lais par Monsieur
Begin. D'sbord la confront
station enfre adtersai-es et
partisans de l'implantation


a outrance, que la decision
de ddmantelement du point
de peuplement d'Eilon -
Moreh, la semaine derni.ere
par la Cour Supreme a dte
exacerlee. Ensuite le re-
maniefment du cabinet, df-
sormais indispensable de -
puis que Monsieur Moshe
Dayan a laisse vacant le
portefeuille des Affaires
Etrangdres.

L'exasperation de 1'opi -
-ion. traduite par les ddito
riaux de la press qui riva
lispnt en reproches vio -


CONCENTRE


uLA PROBLEMATIQUE HAITIENNE ET L'INTERVENTION
DES MASS MEDIA)> DE M. EDOUARD C. PAUL
Par Pierre RAMBOU

Sans faire de trop de ta- tienne, et l'inlervention des
page, M. Edouard C. Paul mass media, Vol IDI.
Lst en passe de devenir l'es Comme 1ont peut le re-
say ste le plus prolifique du marquer chez M. Edouard
tant le d rnier tiers du ving C. Paul qui est un educa-
titcme siecle en Haiti. M. E teur de formation la plu-
douard C. Paul en effet, de part des titres concernent
1963 a 1978 a dejk public education formelle ou in-
neuf etudes: 1. < p rsp.ectives politiques, 2. s'e de me faire parvenir a
o hi, 4. IID, 5. en Haiti (approche function mil eu.
nelle)., 6. Jolibois sur lP graphie du tes 11 m'a ete permits de re-
Creoles, 7. oAu gr6 des re- lever un certain tic stylist
flexions III, 1 P. mat'que haltlenne et h'inter sion frarieaise. C'est une ten,


vention des mass-media, vol
Is, 9. La probldmatique hai


(Voir-suite page 8)


lents et sarcasnis a 1 regardd
du gouvernem- ut, donne a
cette ttche un caractere par
ticuliereminct urgent. Le
Premier M.n stre ne peut
ignoier niin plus les son-
dages m-n ic par les trois
grandis i '.its d'opinion
publique du pays : Depuis
plusieurs mo s dja i.ls sont
unanim's a constater qu'en
cas dc nouvelles dlec -
tions. 1-; parties de la coa-
lition -'a nt balayfs et
les tra' all' tes review
draient au pouvoir

Les obacrvateurs souli -
gnent qt 'est cette cons-
tataJon : incite proba-
bl,.ment 1i arts de la
cdal tion iccrocher au
pouvoir, pl que d'envi-
sager des 61 actions Aussi
bien au Likou,1 qu'au sein
de la formation Yadin. on
sai.t qu'elles entraineraient
leur dffaite

Le malaise ilu gouverne-
ment transparait aussi bien
dans la difficult a trouver
une solution au transfer
des colons d'Eilon-Moreh
suscep:tble de satisfaire
touted, Irs pari'es, que dans
s's rfforls en vie de rema
nier le gouv'rn'ment.

Monsieur Diyan. qui avait
explique sa admission .-n af
firmnnt ome la direction
des nfnoc'atonns sur l'auto-
norn'p confine au Ministre
de l'interieur Yossef Burg,
erpleig'e le Mipistre des Af
fares Etrangdfes 6 det fone
tlons secn'rdmirPss. a d6cni-
ragf d'autrae candidates. En
tout cas c'est du mfme ar


sieur Yigael Yadin pour de
liner Lund; l'offre d'assu-
mer ce portefeuille

Les titres des journaux Is
rafliens Iundi refletent la
gravity dd la situation. Ain
si le < titre : . une cruise gouvernementale
en proposant les Affaires
Etrangdres au President de
la Knesseth Yitzhak Sha-
mire. 4TMaariv titre de son
cotf : t'ltime tentative
pour sauver le cabinet, qui
se heurte 6 1l'cueil de la
politique d'implantation,.

FN MARGE DU COLLOQ JE
DEVELOPPEMENT RUR AL


Battu de vitesse par une
acceleration de Velimat, le
d6fenseur jamaicain Wellch
ne put empkcher notre al
Hler de center lg6remerit
en Ittratt stir BobO. Celul-
df'D"lM'Da Costa sans rd-
mission pour le deuxieme
but.,
Le match tourna alors a"
la demonstration. Faisant
la loi dans tous les com.-
partiments du jeu, la selee
tton haltienne marqua son:.
trolsieme but cen souples
sea.
Lanc6 par un service de Bo.
bo, le raplde V61imat fon-
Ca encore une fois -ur son,
aile droite
S'inflltrant dans les li-
gnes defensives de 1 equips:
jamaicaine, 11 evita une ten.
tative d'intervention de Da
Costa et d'une vicieuse pi-
chenette porta le score a
trols a zdro
Des lors le match dtait
joud.
N'ayant plus rien a crais.
dre, le onze national se.
mit 6 jouer au chat et '
la souris avec son adverse
re... et 6 manquer des buto
fac'les.
Au d6compte de =,es oc-
casions perdues on atein-
drait blen vite la demi
douzaine.
Tour a tour, Bobo, Romun
lus, manquerent le coche.'
Les Jamaicalns firent d'.
leur mieux et parvinrerit
(avec 1'aide des maladres-
ses haitiennes) a limiter
les dfgAts.
Ma:s epn d6pit de tout la
qualification d'Haiti pour
le tournoi final de 1'Union
de la Caraibe parait assu-
rae.

Le match du 3 Novembre
6 Kingston parait ne pas
devoir remettre en cause,
1'option prise samedi soir
par les hommes de 1'entral
'neur Renf Vertus

INTERNATIONAL SUR LE
F" HAITI ET DANS LA
AIBE.


HAITI A L HEREE

DE LA CARAIBE
Par Wabert Lahens
I


C'est pas d'aujourd hui
Qu;Haiti a une efenftre ou-
vertes sur la Caraibe; mais
c'eat ces jours-ci que cette
overture se fait de plus en
plus grande; et surtout de
nlus en plus ndecessaire: Hai
tl ne peut plus ignore la
Caraibe. Que delle-ci solt
anglaise; espagnole; fhIA-
caise ouocrdole. Et cela; dans
tous les domaines: sport;
mags-mfd'a: technologle;
d6veloppement etc.

D'allleurs; dans tons ces
ordres d'iddes; et dans bien
d'autres encore; d'un cote


comme de I'autre: il y a prd
sentement changes conte-
nus et diversifies..

SPORTS I

On ne peut passer sous siten
ce le role jouer par I'Union
Caraibdenne de football crd6e
il n'y a pas longtemps dans
le processes fvolutif de la
Caraibe en tant qu'ent!td
dans le Sport; particuli6re
ment, se football. A 1'heure
actuelle; apres avoir tgagno
une place de plus partil.,i(@s

(Voir suite page 6


--------------U ~~YY__~y~_^ ~I ---LWl:_j_ Lm~YI ~ __-;I~L ~ L~i~-~fd~~L~bL~-CM;


I


'
est servi Mon


RWR rVo m .






LLUNDI 29 OCTOBRE 1979 .


It


,4 VIS PROFESSIONNEI.

Le Docteur Franck Thomas
F.R.C.S. (c) CSPQ

DI)LOIIME D)()CTEIUR EKN MIE:I)E(!INE DE LA FA-
(C'LTE 0DE MEDICINE D): STRASBOURG
- II.RHTIFIIE SPECIALIST DE LA PROVINCE DE


- I :ILO.(W OF THE ROYAL COLLEGE OF SUR -
(I:.ONS CANADA

- '111 ItGII GI:NERALE TIIORACJQUE ET
ViS(ILAIRE ENDOSCOPIE DIGESTIVE

1. )ORMtE LA POPULATION DE LA TENUE DE SES
CONSULTATIONS

le matin de 8 h 30 a 11 h

l'apres mIdi sur rendez-vous

AU No 39 DU CIIEMIN ES DALLES
TELEPHONES :
CLINIQUE 2-3328 RESIDENCE 2-3066


L'Ecole de Commerce Julien CRAAN

s1pucieuse de satisfaire les nambreux Etudiants qui n'At pu suvre les ours
l'Octobre. inaugure au debut de Novembre prochain Cours suivants :

1.- COMPTABILITE AMERICAINE (Cours trs
Intensif)

ler cycle de Novembre A F6vrier
S2 cycle de Mars a Juillet

2.- BUSINESS MANAGEMENT AND ORGANIZA-
TION (Gestion d'Entreprise.

3.- APPLIED BUSINESS MATHEMATICS (Arith-
metique Commerciale.

4.- INTERMEDIATE ACCOUNTING.

5.- DACTYLOGRAPHIE BILINGUE TRAVAUX D'AP
PLICATION ET DE CORRESPONDENCE COMMER
CIALE. (3 10 mois).

XNeCRIPTIONS : tous les jours sauf le Samedi et le Dimanche a 1'ECOLE
DE COIMM REE JULIEN CRAlN, venue Christophe et Rue 6, de 8 heures du '
martin a midi et tie 2 heurei a 6 heures 30 du soir, les jours f6ri6s excepts.

^^OCOCOCCOOOBOSO~dOSOCCOOCO/tiSCOS! /z/////// S3SOS3C3SOCQOSC r

ANNONCES GROUPIES


it YEIDRE saiqtues.appare6ls santtai-


SAINT VINCENT:

L'ILE NE REJOINDRA

PAS LES NON ALIGNES

Kingstown (AFP)
L'ile de Sa'nt V ncent, der
nidrc noe des nations dn
monde, n'a pas lVintention
de rejbindre les rangs des
non alig-es.
Dans une declaration fai
It samedi a K ngstown, M.
Milton Cato, Premier Minis
tre de cette petite nation
des Caraibes, a souligne
que, pour son gouverne-
ment, appartcn'r au move
ment des non alignes equ--
valait A... un alignement.
Saint Vincent. qui comp-.e
quelque cent mille habi-
tants, deimandera toutefois
A entrer aux Nations Un'es
et a appartenir a l'Organisa
tion des Etats Americains
(OEA). Elle a d'ores et de
jh 6te agree au nombre des
Nations m'mhres du Com-
menwealth.

L'lle de Sa:r.t Vnecent,
sous souverain. i br'tanni-
oue. a acceddd 'diredi a i'In
dependance.


*ergUcrem a s.


Haut Turgeau. Bonne
mason 3 chambres. 2 bans,
office, galerie, plus une
deuxidme (26me) petite mal
son tout en burton, le tolt
comprls. Terrain Approx.
45 x 105.
Delmas. Terrain 75 x
175 sur la route hauteur

Peggyville. Terrain me
surant 100 x 100 $ 10.000
Desprez. Terrain 2000
m2 cl6turb. Vue sur la vil-
le et la bale $ 36.000.
Haut Delmas. Terrain
45 x 120 excellent quarter.
Eau. Tdlev. Tel6phone $
6.800.
Delmas. Bien situ6e.
Maison en grande parties
achev6e. 22 chambres. 17
bains, 3 livings, 3 terrasses
imnlnses, (56 pieces en
tout). Terrain 6Q x 200 Con
vient pour Hotel. Eau 24 x
24.
Rue le la Reunion.
(zone commercial) terrain
comportant 2 masons. $ 45
000 Un autre terrain avet
2 petites maisons $ 30.000.
Haut Turgeau. Maison
A 6tage. 2 V/ chs. 1 bain. of
fice, etc. $ 24.000.
Kenscoff. Maison block
3 chs. 1 bain. Galerie, grand
salon, citerne. route asphal
te $ 15.000
Rue Cherlez. Grande
et belle maison 3 chs. 1
bain. Terrain 75 x 135.
Grands salon et galerle.
$ 70.UOO
Peggyville. Maison 2
chs. 2 bains, salon etc. $
30.000
Chemin des Dalles. 3
chs. 1 bain. grande galer'e,
grand salon. En block. Ter
ralpn 35 x 105. $ 38 000. Con
v'ent a Clinique de Mede-
cins

Delmas. Plusieurs ex-
cellentes maisons a 25, 35,
45, 55 et $ 75.000
Station Wagon Datsun
120 Y 1974 en parfait 6-
tat. 4 pneus neufs. Moteur.
autres parties mecaniques,
carross-rie en parfait etat.
$ 2.300.00
Montagne Noire. On de
sive acheter plusieurs ter-
rains a Montagne Noire.
Musseau (Delmas 60).
MaisnPn',amoderne inach'-
S cs. 2 bains. A ia-
ge Grands salons, off ce,
P 5c Terrain 50 x 100 el6turd
Block. Reste h mettre mo-


AU PETIT
2lATEAU

DWpositaire de tampons hy
gleniques VWtements -
Sous-vetements Petit Ba
teau articles pour Bdb6.
Electro managers Prests


dance et citerne $ 30.090
xxx

A LOUER
P6tionville. Tres bel-
le Villa. 4 chs. 4 bains, plu
sieurs grandes terrasses,
plusieurs grads salons et
vl.voirs, 2 telephones, bu-
reau, climatia6 et meublu.
vaste salle a manger meu
bl6e avec gofit pour 12 pla
ses, eau abondance, citer-
ne 60.000 gals, garage 5
youires $ 1.400.00
Carr6 (Route Labou-
le) 4 min. de Pdtionville.
3 chs, 2 bains, citerne 75.
000 gas, compl6tement meu
blde. Telephone $ 6o00.0
Ialaoule. Rickhement
mebAhle 3. chs. 2 bains,
beaucoup de meubles et ap
parekils lecriques. Carpet
from awall-to-wall, cha-
que chambre. Chaude -froi
de. T6dlphone chaque chamin
bre. Eau 24 h. $ 600.00
Petionville Belle et
grande maison 4 chs, 3 1/2
bains, vast office, terrasse
et court. piscine filtree, t6
liphone $ 1.000

Delmas. 6 chs, 4 bains,
grand salon, piscine fil-
trde. bar, salle d'attente,
grande cour, eau chaude -
froide, non-meublee $ 500,
meubl6e $ 600. Avec t6ld
phone.
Delmas. Grande et bel
le maison. 4 chs. 3 bains.
2 terrasses, a dtage, pal'
quet en terrazzo, pomue.
beaucoup d'eau, puts $ 350.
00

On cherche apparte-
ments de $ 200.00 et $ 250.00
Delmas 3 chs. 2 bains.
(14 pieces en tout), chau-
de-froide, telephone. meu-
bl6e $ 400.00

Pdtionvllle. 3 chs. 4
bains, 3 t6ldphones. chau-
dk-froide. quarter select et
palsible $ 450.00
Musseau (Delmas). T3
pe Chalet. Neuve. N'a ja-
mais 6te occupae anterieu-
rement. 3 chs. 2 bans
grand living. Belle maisor
a atage $ 400.00
Peggyville (Petionvil-
le). Tres belle Villa. 5 chs
4 bains. grands salons, li.
S ving, office, cour. Telepho-
ne. Plantes et gazon. VuE
panoramique $ 700.00
Zone St. Louis Roi de
Franc-. 6 chs, 2 bains, bu-
reau. vastes galleries et ter
rasses. Cour peat 'ecevoir
10 vultures 4 telephones.
Chaude fro'.de. Pour resi-
dence ou bureau $ 400.00

Avenue Christophe.
Convent a Guest house.
Completement meubl6e a
cette fin. 5 chs, 5 bains,
grands salons et salle a
manger. grande cour et ga
lerie, etc $ 800.00
Pktionvill'. Four (4)
a.partements for rent in
cool Petionville in band
new buildinri on Rue Gre-
goire. Two (2) bedrooms. 2
baths. completely et luxu-
rv furnished frnm a to z
full air-conditioned with
filtered swimming ponl nno
top of building. balcony.
One year contract. Rent
$ 500.00

Pdtionville. Plusieurs
grands spaces disponibles
pour bureaux et magasins
k 1'immeuble neuf au coin
de la Rue Gr6goire. Toilet
tesa ndividuelles. Loyer a-
bordable.
Pdtionville. 2 bedrooms,
1 bath, rAo pool, linen et
maid service. $ 350.00 et
$ 400.00
Christ-Roi (Bourdon).
3 chs. 1 1/2 bains, salon, plu
sieurs galeries, grande cour
$ 300.00

Pacot. 3 chs, 2 bains,
salons. terrasses, bonne
cour $ 450.00
Laboule. Tres belle
enaison neuve. Na jamais
ete habitee. 3 chs. 2 bains,
grand salon, etc Type Cha
let. $ 400.00
Laboule. Tres bnnne
mason. 3 chs. 2 bains, sa-
lon, etc $ 250.00

Delmas (haut) belle
maison. 6 chs. 5 bqins
grand salon, vivoir. telChoh
ns, piscine, belle cour,
grand jardins. garage pr.
7 voi. res $ 90000
Montana (Bourdon) 4
chs 4 bains. chaude-frolde.
meublee. telephone, enu a-
bondance, terrasses $ 650.0C

Bas Pdtionville. 3 chs
1 bamn, telephone, etc.
350.00

SonneZ Gustave
Valm6n
Real Estate Agent

S Matin : 2-2326
As ouS m!i: 2-1107


-Sd


T6te d'indlen supdr
blanc et couleur, toile
fil 60" de large, service
de bain, plastique en
de large et nappe.
Rue du Magasin de
tat No. 89.


UN COURSE
INTERESSANT
Vous qui vous trouve
gags dans une profe
oi votre plus ou r
grande habilit6 a vous
primer correctement c
bue a votre avancemer
vez intdr6t a vous ins
aux course de Diction d
dame Robert Denis.
Adresse : 16re Im
Lavaud No. 13 23497
mas 19 No. 12 6-1349.
Beaucoup ont exp6dr
t6 ce course avec succr
lors pourauoi pas vou


INDIA FALACE

Le Bazar des cadvau
tiques Tcut l'Orie
ses mys'.res pour pla
charmer.
Bicentenaire du c6
la Douane. grandes f
tds de Parking.






.JolIesse
Salon de Beau


SOUR-Vote'weatp Msrllloto

XANTWE'I
Ulf1 PARS
ChAISES POUR U-NFANTS


Coucoiuille
La collection raitienuf
qul vous propos. Eur IlkP Ungulsatque. sa Suola
tegn, lI Psyhologie, 'At -
thrcFopzgie etc... ActqelA-
ment en Libraie : la 2bme
Edition de XSFWHnt et 1t
prec&de gramsMaire cr(ole
comp ree,' t cons rationo,
Ethno-Psychanal.ytiques suN
le Carnaval Illitien.


COLOR



Pour de mneilleures Po- .
Stops Service Garanti at -
Grand Rue e0 face BATA heures Tout pour I'ama-
teur et le profess'onrel! ii
Rue du Centre : Tel. : 2-0945
ort-

gen-
lane of
Toet ce qui tait la dfff-
reqq, entire .une femme nor '
maq eat aune femme elegant
Ste 9 ., !es MLracles unettessGe haute qnallt.
optiques et solaires en ex
clusivite cuez J. M. Maxime
riOTr CIS lestin optsien diploma 98,
eur Chemin der, Dalles
de 'lei : 2-51.15
ettes
72" LA QUALITE EST AU SE:
VICE DU SPOkfT Puma
1'E- Spaliung Sped Maresub,
Fred Perry, Recordage Ie ra Aiajile Maeique
quettes. 125, Rue du Centre
73, Lalue T761. : 2 4991



SenQu1aitex (


ssion
noins
s ex-
oontri
nt a-
scrire,
Ie Ma

passe
- Del

imen-
is. A-
s.




ix exo
nt et
re et

t6 de
acili-








te


156, Rue des Miracles, 1I0
(Entre des Rues Montalais
et Geffrard)


General services
Agency
ROUTE DE DELMAS
EN FACE DE DELMAS II
Box 13145 Delmas Haiti -
Section de langues
Avise le public et les
clients que les course d'an-
glais de frangals et de
crdole, commencerant a par
tir du I undl 8 Octobre 1979.
PouT Information sonnea
le 6-1154.


HOSPITAL ET
MEDICAL
SUPPLIES

Rue des Miracles, No. 84
Location et Vente
Lits d'Hop'taux Chai-
ses Roulantes Pqullles
et Civl6res.


CENTRE RE
METAPHYSIQUE
Unlt6 Unlverselie en As-
sociaton avec la SIRD. So
clet6 Internationale de R6a
lisation Divine. Rue La-
marre No. 12 Port-au-Prin
ce.
La SIRD est fondue par
un grand Ma'tre de 1'Indd
Spirituelle. le Swani Guru
Devand Sarasvati Jl Maha-
raj. plus connu sous le nom
de Swim.i.
Pour tous renseignements
compl6mentaires adressez-
vous) ?. India Palace. (Bi-
centenaire).
N.B.- Le MYM ou Man-
tra Yoga mediPation ne de
made aucune preparation
au pr6alable pour passer a
la phase pratique.


ROLACO
A g e n c e lmmoubllere
No 102 Lalue /
.-ai.n Estliatio, (o.i
^eifnone : ^-5.7-5


LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Pet'on-Ville Tel. : 7-0082.


Tout pour .a Couture
La Couture nour Tous


"'.* ---

PHARMACIE
SANTA MARIA


Exactement ce 'qu'U .vo .4
haut pour etaneher nature'
lemeAt votre soeti


Nutrament

Les sportifs, etpyaints, hom
men actifs bol vert NUTriA
MENT, la bcidapn de Sante
VAN POINT OrtO NEO SAN
N-UTRAMENT





urnf


JEAN PARDO
Rue du Centre face an
Nouvelliste Ex6cution d'or
donnances, soins, conscienv
e. professinbnellr

CONTROL
INSECTERAT
,xtermxin.r raptdement
les knsectes et les roageurs
chez vous contacted cop'
trol Insecterat 2-4991








Danse bien
en apprenant


rfs danses mondaines: Salsa,
Transports Generaux t Disco. Tango. meringue etc...
0. Box 73, Port-au-Prince valker No. 16
TEL. : 2-085,3 1craire lastique
Appelez Harry POI ARD
au 2-1389-
Vh Rue du Dr Auda:n ou Ave
A F S S m r Jean Claude Duvalier No

SERGE S. GAILLARD
AGENT GENERAL '
38, Sue duMontsala Ti 2 3131
Purl-su Pr:ce. (pitjut

LEuropc u I'Amsrique du
Sud V'a Santo Domingo et
-an Juan. P4 vous souhaltel avoir le
all-cor ns. Fales


TOYOTA
La marque viable, robuste
l#6gante, Ita Marqu. qun
ehoisissent les gens senses.
HINOTO S. A. Rut avee
Tel. : 2-031o.






Le Magasia qu7 ransfor-
me vos enfants en gPetits
Bijoux* avec ses prit-b-
porter 39 Rue des Mira-


BATImAT
AchAt Vente -I
SATOU4T DISTRIM
DE LA ~ARTJE IN


vitc de sauter jusqu'a Mini-
Kecords






CENTER
Sl vous paves omq dollars
le Disque Halt en c'est que
vour ne ['avez Das aclieti I
la Rosenthal
126 Rue PavAy


AVIS AUX
INGENIEURS
Tous types de Fermeturet
roulantes m6talliquws de sO
retd TURIN, ITALTE -
Grilles articul6es extensi
bles
Rideaux m6tal*ques avec
ou sans mar'velle Epals-
seur : 10-10: 12-10; 15-10
-Portes glissantes m6talU.
I ques ftc...
e Dlai de llvralson CIr
Haiti Franco Douane : 60
jours
Locat7ox S'adrqsder au Magasin
IUTEUR VITIELLO FRERES 303
)RMICA Blvd J.J. Dessalines, Phjne
2-3741.


__


I~llli


Uft-


------ ---------- -- ------ ---- -- ------;;-- ------ ---------- ------


PAGE I


PHOTO
CHIAPPINI
142 Docteur Aubry; P
au-Prince, Haiti.
Photographies en tous
res Reportages Maria
Receptions Ntr et B
ou Couleurs.







LUNDI 29 OCTOB'RE 1979


MORT PARK :LES


ETA TS- UNIS ONT


PRIS DES CONTACTS A VEC LA CHINE


WASIIINGTON; (AlPP)
(Los Etta-s Unms oinl pris
contact iivec lII Chine tA lI
suite d la morlt violinl e;
vendiredil soir; d pr.-ildeint
siud-corLen; la ndiqu6; sia-
lmdit; i Washington un
hiaut, fonctionnaire du Ddpar
tenlent d'EtaL.
Le uhait fonetionnalre; qui
a liemande a conserver"
nymatl; a indlque; a ce pro
pos; que Washington a eu;
I ce sujet; des contacts a-
vec pl usa urs -autres pays
dunlt le Japon.
II n'a pus appori' de )pr
cisions sur ces contacts;.
Aussitot apres la mort du
president Park; tue daus des
conditions qui paraissent
encore confuses; par le di-
recteur des services de ren-
seignenients sud-coreens; M'
Kim Jai Kvu: le Departe-


(nietrprel' ,e par les observe
teiirg eommle une mise en
itsrde aIdress6e A la Corde
du Nord doni, la. Chine est
I'on des orinclpaux allies.
(A Pdkin; les observateurs
e.stienItcle la Chine sou-
halle avant tout le mailn-
'ient .Ide li stablllt6 en Co-
ree; et n'h6siterait pas ja
calmer d'eventuelles inten-
tions belligirantes de la part
de Pyong Yang).
La mort brutale du pr6si
dent Park Chung Hee ne
peut pas &tre; pour l'instant
interpret comme un coup
d'itat; a indique le haut fone
tionnaire amerEcain. Selon
lui; rien n'indque que la
mort du leader sud-corien
ait et6 due at in complot fn-
mente par la Cor e du Nord:
par opposition sud-coreen
ne; ou par l'armec.


s(eur'to pr6sidentlelle a. la
suite d'une altercationn;
Lttait cc dernier; quatre gar
des du corps; et spar accl
dentsa; le chef de 1'Etat.
On souligne; d'autre part:
au Departemnent d'Etat que
la lot martial ne s'applique
pus sur l'ensemble du terri
tore et que de ce fait; les
Institutions politiques classJ
ques continent a fonction-
ier sur une base temporaire.
La lot martial ne s'appli
que pas a File de Chegudo;
au Sud de la p6ninsule co-
reenne.


11 6talt natural; a indlqud
en substance ce haut fonc-
tionnaire; que nous redou-
tions une destablilsation
dans cette region oft la situa
tion est tendue. C'est pour-
quoi les Etats Unis ont aussi
et tot mis en garde la Corde
du Nord centre toute tenta
tive pour profiter de la situa
tion.
Les sud- cordens eux-me
mes; a-t-il precise; nous ont
demand en nous informant
de 1'incident de rdaffirmer
notre attachment au main
tien de la s6curit6 et de I'o
dre dans le pays.


AVIS DIVERS


AVIS


ment d'Etat avait immedia A l'occasion du 18 Novem
tement souligne qu'il s'agis Selon la version officielle bre 1979 KJOUR DES FOR
salt d'une affaire interieure sud-coreenne; le directeur CES ARMEE D'HAITI; le
a la Corde du sud. de la CIA coreenne: M. Kim public est cor'ialement invi
Jai Kyu a degaine son re te a des Compititions sporti-
Cette declaration avait eti volver centre le chef de la yes qui debuteront le Lundi
29 Octobre 1979 a 1500 au
0 0 W- 0-5'o: W M Stade Sylvio Cator. Ces com
petitions comprendront: 1'A
LE NOUVELLU STE thiitisme; Ie Basket-Ball; le
Football et le Volley-Ball.
PROPRIETAIRES : PIERRE CHAUVET Les rencontres d'Athletis
me se ddrouleront au terrain
ET MAX CAUVETdes FAD'H. (Ex-Parc St.
Louis) et les competitions
DIRECTEUR : LCIEN MONTHS de Foot-Ball; a Stade Syl
DIRECTEUR LUCIEN MONTHS io Cator. La cdrfmonie de
cloture et la derniere ran
ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET centre de Foot-Ball auront
lieu au Stade Sylvio Cator;
c0V cco- w le 16 Novembre 1979 al 1500.
Les rencontres de Basket-
g-.gs e Ball et de Volley-Ball se
front sur le terrain de jeux
|MESSIEU R S du Departement Militaire de
M ESSIEU R la Poce de Port-au-Prince;
les 30; 31 Octobre 1979 et
AIMEZ VOTRE FEMME les lor. 3; 4- 5; 7; 9 12; 13
Set 14 Novembre 1979 a partir
de 1500.
PROTEGEZ LA FAITES LA S Ces competitions sont pla
I des sous le Haut Patronna
PLANIFICATION FAMILIALF e de Son Excellence Mon-
gsieur Jean Claude DUVA-
LIER; President 5 Vie de la
6


Rdpublique; Chef Supreme
et Effectif des Forces Ar-
mies d'Haiti; Grand Protec
teur des Sports.
D'ORDRE DU LIEUTENANT
GENERAL ST. ALBIN
Pierrea Hyppolite
Assistant Chef d'Etat Major
General
0 -

AVIS AUX ABONNES
DE L'EDH
La Direction re 1'Electri-
cite d'Haiti informed ses a-
bonnes en general qu'il
leur est faith obligation
d'installer un fil de terre
h leurs installations elec-
triques, ce, pour les protd-
ger contre tout danger de
survoltage eventuel a pa-
raitre sur le riseau. Cette
prise de terre a pour but
de neutraliser tout desequi
libre d'une provenance quel
conque survenu sur le sys-
time en, cas de defauts ou
d'accidents.
En consequence, la Direc
tion de 1'Electricitt d'Hai-
ti decline d'ores et dejf tou
te responsabilite si apres
enquete il est prouv6 que
les installations trouvees
en defaut n'auraient pas
ete regulirement protegees
selon le voeu de 1'ED'H.
Rene JOLICOEUR, Ing.
Directeur Technique
Port-au-Prince, le 20 Octo-
bre 1979


xx x x
| AVIS
La Direction Generate du
SNEP porte la connais -
sance des firmes prdquali
tiees pour l'ex6cution des
travaux de genie civil dans
le cadre du project de cons
truction des reseaux hy -
drauliques de dix villes de
province que la date limited
de remise des offres fixee
au 6 Novembrc 1979 est re
port6e au Lundi 7 Janvier
1980 a midi. La date limi
te pour la remise des offres
pour la furniture des ma
teriaux dans It cadre du
mem- prnjet fixee au 5 No
vembre 1979 est reported
au Mardi 18 Docembre 1979
a midi.
Ingenieur Paul H ROUX
Directeur General du SNEP
x x x x

AVIS
L'Institut National de
iFrmation Professionnelle
informed les interesses que
de nouvelles inscriptions
sont ouvertes pour un, course
de formation de repara -
teurs de Machines fa coudre
industrielles.
Cette possibilife est o.
ferte aux jeuics gens ages
de moins de 30 ans, deten
teurs d'un diplome de Me
canique General (d'ajusta
ge mecanique), d'Electro -
Mecanique ou de Mecani -
que-Auto ayant un niveau
d'6tude correspondent a la
classes de 3eme secondaire.
Les inscriptions se
font a Port-au-Prince, au
s:ege de l'INFP a Chance-
r lies Varreux a partir
;du 25 Octobre 1979 de 8 heu
res A M a 12 hres A M.
Les candidates devront
eLre munis aa moment ae
1 inscription ides pieces
suivante:; :
Le diplom" ou certifi-
cat d'apt;tude profession -
nelle dans l'une des spe
clalites cl-dessus enume -
rees
attestant que le candidate
a suivi la clause de 3eme
secondaire
Deux photos d'identitd
de date rdcenre
L'acte de naissance
La carte d'identltt
Port-au-Prince, le 22 Octo-
bre 1979
LA DIRECTION 3110


atN CE^*"^^-*t-r- -


CITADELLE



VOUS PROPOSE


8 Jours au MEXIQUE



DU 1 AU 8 DECEMBRE 1979



au prix incroyable de




$699.00



CE PRIX COMPREND :




... Le billet aller- retour Port-au-Prince


Miami Mexico Acapulc'o Miami


Port-au -Princc


... L'hebergement au Mexique, en chambre


double, dans des hotels de luxe [3 nui


a Mexico


a l'Hotel Maria Isab


a Taxca a l'IHotel Holiday Inn,


ts


el, 1 nuit

3 nuits a


Acapulco a l'Hotel Hyatt Regency]


Les transfers aeroport hotel -neroport


... La visit de la ville de Mexico


.. La visit des fameusee Pyrfamides


de Teotihuactan et de La Basilique


de Guadalupe


Une excursion a Cuern


Une mini-croisiere dans


c


tviaca et Ta,,o e


la Biaie


d'Acapulco


... Le port de 2 ,bagages; les


taxes et


services a I'hotel


Un Guide-accompagnateur


Un arrest facultatif a Miami au


retour


Le nombre de places est limited Contactez nous au plus vite^pour r

inscription et reservation.-




AGENCE CITADELLE

35 PLACE DU MARR( INCONNU 35

TEL: 25900
j


I,


'1----^" ----


TROPIBaS,












YTU


TROPEIGS
SRUE PAVEE TEL.: 2-3936, 2-0341 *
Bk ~- -


K


------ ~-- --- --- E---------r -- -Ir-L-----~l------l-`C.1-.. ~ '-~--~--. -- -7 ----L---~--ll.l-~


-- ----; -- ..~-- II.. ~. ~ci


; _, PCIE`::PAG


~_~,..:, .-~,~~~~~___1_...~.._~,,~l~~r-~..,.l. . . .-~-~-X


::


1
1








PCOF 4


MICHELE SCOTCH CLUB


MERCREDI 31



SUPER SOIREE D'ADIEU




De Bossa Corn mbo



A VANT SON DEPART A L STRANGERR



VENDREDI 2



SUPER SEXY SHOW



Banda- Guede etc...


DE ELLA APPOLON..




SAMEDI 3




Saturday NightExpress


AVEC



D. P. EXPRESS


DEPART D'OCTOBRE
Par Madame Andree Momplaisir Pierre
/


Octobre s'en va;
Comme il eta't venu...
Avec son manteau gris
Son c;puchon rose..
Octobre s' st vite ecoule..
D'un pas furthf
II jetlte un dernior. regar..
Sur tout Ie monde
N'est-il pas le mois cher
A tous; en Haiti:
Parent,s;; diiucateurs;
HIommes f lfommes

D11 Biarreaqu;
Enl'ants; liens de maison
Aux neis ide mason d's-je
Fautl, biln; q(ii)n parole d'eux
Its oll sillr Ie dos
Tnnl, dc responsabilitds..
' IeiIl'alitL l mange pas a
1I6cole
C('stI dci leur inertie;
I'c'-nt inlt arrive in retard
C'st, dte sur raute;
I 'en l'fai maitur't
C'est leur maniue d'attention
L'pefranIit pleire ou ne sourit
Encore leuir charRg..e
Cin (ens de mmtisoln
Ont requ avec les parents


Le coup de fouet de la rentr6e I
A continue tout au long
De l'annee scolaire.
Les voila; ces bonnes femmes
grassettes ou maigres
Ces gargons de cour
A oe' vague ou trop ouvert
A riveiller lenfant;

A se soucier du gouter
Dii sac d'6cole
A conduire l'enfant en classes;
A preparer le repas; et
A lapporter a 1'cole;
Dechirant dans les rues
A force de courses
Fabnac; Bata; Cariocas;
Bohio
Se remuiant avec difficult
Dins des robes tabliers;
Beauco.ip trop serrees
Les voila sur nos routes
T,e nez et le coeur
En lair ;
A courir a quatre heuret:
Ramasser lenfant
Pour qu'il nc pleure;
'rableau; des anges giants
on nains --
Que nous avons encore


La chance d'avoir I
A Haiti;
Et que la hbas
Au Days des neiges
Au coeur des Ameriques;
L'on ne connait point;
pEetournelle de, venir; aitri
D'Aller et de revenir
Dignes chez nous

Aux gens de mason
oui ne mesurent point
Ni age; ri force
Ni fatigue; ni pieds
Tout comme des
marionnettes
Ils nous offrent
Ailnsi qu'a nos enfants
Leur sang; leur vie
Leur devouement; leur
amour t i
Et ceci
Rien que pour des sous..
Octobre s'en va
Habille de gris et de rose
Nos enfants; nos tout petits
Nc pleurent plus;
Ils se font des am'ties
Et commencent a sourire
Aux profeaseurs;


Les plus grands
Sont deja dans les n
Da carnets a recevoir
Quant a nos educate
Nouveaux et anciens
Penichs sur toousa;Jes
p .O.blem e.,s *' "
T)e classes; d'enseigne
De programmes;
D'adaptation
Uls s'en vont
ph losophiquement.
Le coeur leger
Prets aux difficulties
C'est la carriere;
Rien ne la changer
Devoir; devouement
Sacrifices.

11s s'en vont mes cc
Jetant leur sang
A traver les feni'
Des repdtitions
d'enseignement
Rudes d'exigences '
De mil eux et de con
Les hommes et fer
Du Barreau
Sourient et; j'en pa
Avec le temps;
Les affaires it ddb
Sont rudes et vaste,
D'un carr6 brodd
II faut blen trouve
Le fil i tirer
Pour ouvrir et fern
Le process

Ddfendre la veuve
Secourir l'orphelin
Digne Mission
qui r6clame tant dE
Et tant de conviction
quant aux 6ternels s
Les parents
Un souci au front
Un autre aux yeux
Ils s'offrent avec gi
Pour le bien-6tre;
Et L'Instruction
De leurs enfants:
A devenir de lfurs

Hommes valables:
Citoyens honorable
De dlmalin;
c'est ainsi
que le tem!s passe
De demain;
Et cet Octobre s'en
Tout comme les aut
Ddji, passes;
Avec son manteau
Son capuchon rose
Etendard de ddpar
De tout un monde
Tourb'llonnant
Autour du roi enfa
Rayon de lumidre
Espoir d'avenir
Gage assure
Du patrimoine soc
que 1lenfant d'Hait
Et du monde Inte
Vers qui; tout s'ob
Et converge
S'dpanouisse dans I
le
Le bien et 1'Effort

22 Octobre 19'
Madame Andrde M
Pierre


otes
ra
urs3



meni







S..


ollegu


q
I

!


tres



aceptions
nmes

asse;

attre


r

ner




e fol
on:


S- LUNDI 29 OCTOBRE 1979-


CARNET SOCIAL


gemerctdeme4 ,

MmIg Vye Artiur Donlii-
quo et SOS entants, d4a
I'lmp.oAbulltl0 dg r6epnre t
aux Inno alies maIrques
de syrmpathti qui leut sont e
parvenues & l'occgsion du
deces de leur marl et pere
M. Arthur Domnique survey
nu le 13 octobre 1979, prient
tous le amis de la capital,
qe la province et de 1'etran
ger de recevoir 1'expression
de leurs vifs et sinceres re
merciements ansi que leurs
profonds sent ments de re-
connaissance.
Ils profitent de 1'occasion
pout leur announcer que la
pnesse de prise, de deu# l se-
ra chantde le 13 novembre
197.9 kf 6 lbgVres A..M1 & 1E-
glise paroissiate de Jacmel.
le 25 Octobre 1979
2910
xxx x

DECES DF' Mine
JULIEN DEPESTRE
NEE ANAIS MENARD
Pax Villa announce le dd
ces survenu le 29 Octpbre
79 a 1 hospital Frangais i
h'11ge de 81 ans de Mme.
Julien D6pestre, nee Anais
Mdnard
En cette p6nible circons -
tance Pax Villa et Le Nou
velliste prdsentent leurs
sympathies ses enfants M
et Madame Guy Hdrard noe
Marie Th6r6se Ddpestre, M
Set Madame Joseph Ddpes -
tre, Monsieur et Madame
SMenan Pierre-Louis noe eo
lande Dipestre, a sea
souers Madame Arthur Ca
det ode Fernande Mdnard,
Madame Emile Dorsainvil
nde Indiana M6nard, a ses
petits enfants Docteur Yo
line Pierre Louis, Mon -
sieur et Madame Francois
Sdverin, Monsieur et Mada-
me Michel Eric Azor, Made
moiselle Solange Pierre-
Louis, Messieurs Jean Ro-
bert et Patrick Pierre -
V ouis. Monsieur et Madame
lix Hdrard. Monsieur Jean
Lionnel Thibaud, Messieurs
Richard, Keller Joseph
Junior, Lionel et Alex Di
pestre, h ses neveux et nie
ces Madame Rita Th6baud
et famille. Monsieur et Ma
dame Osmin Roche et fa -
mille. Monsieur et Mada-
me Ldoncp Edouard et fa-
lille, Madame Fernand
Prosper et famille, Mon -
t sieur et Madame Hervd
Carrdnard. Monsieur et Ma
dame Jean Bernadotte. M
et Madame Georges Brier-
re, Mpssieurs Andre et
Louls Npntune. ,Messieurs
Piprrp et Paul Dorsainvil.
Monieur et M9adame Victor
radet Pt fasmille, lui en-
fnnfts dp Madame Arthur
Cdef t Solon Cadet. Auxn
femilles onpestre Pierro
es I.,nuils M6nnrd et i. tous


Madame Veuve -Frdddrick
Gudry, Monsieur et Mada-
me Maurice Lahens, Mada
me Veuve Luc Coutard, Ma
dame Mirzile Arnoux Comn-
pere, Monsieur Eugene Ar-

Guery, Monsieur et Mada-
me Fritz Gudry, Monsieur
et Madame Joseph Gudry,
Madame Elza Guery Mon
sieur et Madame Philippe
Prud'homme Madame Mi k
reille Guery --Monsieur et
Madame Serge Guery M
Charles Gudry Monsieur
et Madame Jean Gudry -
Monsieur et Madame Ernst
Gudry Monsieur Ulrick
Gudry Monsieur et Ma-
dame Thomas Vilmenay -
Monsieur et Madame Alain
Baulieu, Monsieur et Mada
me Marcel Anglade Mon
sieur 1'Agronome Yves QGue
ry Madame Fprnande
Philinne, Youri, Chella -
Gudry, Monsieur Marc
Gudry Monsieur et Ma-
dame Robert Gudry Mon
sieur et Mme Fredy Gud
ry Madame Ghislaine
Coutard Monsieur et Ma
dame Maseime Dufanal -
Monsieur et Modame Geor
ges Coutard Monsieur et
Madame Lionel Coutard -
Madame Nicole Arnoux -
Monsieur et Madmae G6 -
raid Bertrand. Monsieur et
Madame Charles Bastien -
Mornseur Erick Arnonx M
et Madame Franclllon -


.es autres parents et al
.lia dpronyveB par oe deull
Les fupnrailles de Mada
me Julien D pestre n6e
Anais M6nard' seront chan
t6es le Mercredl, 31 Octo-
bre a 8 heupes du main
en 1'Eglise du Sacr6-Coeur
Le convoy partira de Pax
Villa Sacri-Coeur oti la di
pou1,le mortelle sera expo
see dus 6 hseures 3D A M

N B L'iphumation se fe-
ra au pimetitre de Jacmel
2910



Reme6riement$
Madame Charles Riboul
et ses enfants, les famil-
les Riboml, Togeraux Sa
liba Apaid Germain Be
llard Hyppolite remer-
ctent sincirement tous les
parents et amis de la capi-
tale, de la province et de
l'Etranger qui leur ont t6
moignd des marques de sym
pathie l'occasion du d6-
c6s de leur tris regrett6
Charles V Riboul et les
prient de croire a leur pro-
fonde gratitude 2910
xx x x

Remerciements
Madame Veuve FMltx
Gudry Monsieur et Mada
me Eddy Gudry Monsieur
Max Guery Madame Veu
ve Paul Guery Monsieur
et Madame Ernest Guery,


1'Etpanger qui leur ant td
molgnd ieu&ksympathies a
l'o castin dp la mort de
leur regrett6 F6lix Gu6ry
enlevi a leur affection le
21 Septembre 1979 et les
prient de crotre en eur pro
fonde gratitude 2910
x x x

DECES DE M.
Et-IIL ST JOY
Nous annonqons avec in
finiment de pine le deces
de Monsieur Renel St Joy
survenu le 25 Octobre
apDsls une court maladie.
Ep cette pdnible circons-
tance, noug prdsentons nos
condoldancs ah son spouse
Madame PRnel St Joy, n60
Gisette Merilan et ses, en-
fants, a sa mire Madame
Napoldon, node Bonelise
Hyppolite, A son pdre An-
nuel St Joy, h son frhre Hec
tor St Joy et famille h son
Oncle Vicot Fdnolon et fa-
mille, a ses tantes Mada-
me Boneil France, nee So
nia Fdndlon et Ursule Fe
nolon, a Madame Jos6phi-
ne L.uis-Charles, at Mada-
me Immacula Toussaint, a
sa tante Ciha-irtse. St Joy,
A son cousin Miprmont
Joy. at sa cnusinp, Madame
Hector Vales A Madame


Port-au-Prince; ce
bre 1979


- PORT-AU PRINCE / SAN


21



X)


aller retour

78 plus taxes

- PORT-AU- PRINCE /
LUXEMBOURG :
aller retour a partir de


$ 481. plus taxes


3 octo-

$910

9009


I'h


TRANSIT A NASSAU SANS VISA
Renseignez-vous sur ces tariffs a


Southerland Tours


o o vous Vous precureez

aussi evos cheques de voyages

AMERICAN EXPRESS.








SI -

30 AVENUE MARIE-JEANNE
TEL. : 2-1600


BOKASSA : Madame Charles Jean 'Giu L'AiEi i ul Ni rCKU JA6VIAIS
Un home ry Monsieur Claude Gue- DE VUE L'INTERET DE SES CLIENTS
d'atfaires .v.. Remproient sinnprempnt et
ta krai es leq parents, IPq Pl ii6 leq ,
francais aurait amis, tant d'Haiti, que de oa, e-aggeo..r-s-seosoeo sr/o-
achet les _- ___---- __
proprietes de
Ilex.empereur.
New York -(AFP TNOITTVEA U NOUVEA U NOUVEA U

Un home n'affaires fran
qais, M. Bernard Tapie a( t
affirmed, dans une interview our vous cfaclter la tache
au cNew York Times>), qu'll
avait achete les proprietes
que l'ex-empereur centrafri Mede Ha b rge
cain Bokassa possedait en5S0rmesd sH mbur rs
France, et qu'il se propo-
salt de faire cadeau du pro P
duit de leur revente I'U- Patties deja appretes
n cefh. apprend-Gn samedi


sacrifices New York.
M. Tapie a indique avoir
rencontr6 au, tours de la
semaine a New York le di-
o6nrosite recteur executif du Fonds
des Nations Unies pour 1'en
fance, M. Henry Labou sse,
auquel il a transmis sa pro
position. Toutefois, celle-ci,
desseins a precise 1'homme d'affai-
res, a itd accueill'e avec
prudence par 1'Organisa-
tion, qui a announce de son
cote qu'elle allait enqueter
sur la situation juridique
des propr:etes de 1'empereur
va dechu.
tres Les proprietts de l'empe-
reur sont estimdes a 12 mil
gris lions de dollars environ. El
les comprennent notam-
rt ment quatre chateaux dans
la region parisienne et quin
ze fermes,
ant:
SALVADOR :
ROMBES CONTRE
IDEUX JOURNAUX
al San sal-ator (AFP)
i Des bombes ont dtd lan-
rnational cdes dlmanche soir centre
Jlique les deux prncipaux quoti-
diens de San Salvador, le
la pri6re; Diario de Hoys et la e Pren
respect, sa Grafica, ne provoquant
que des d6gatW materiels ex
terieurs.
79 Aucun group extremiste
iomplaisir n'a encore revendique ces
S attentats.


DE VOTRE FREEZER AU FOUR

CUISSON RAPIPE.

Eg VETC M ANjt TOUS US SUPEt lIARCHIES

--- L a .. -. s-s- -


__ __


" "t"""" Pi)oIpaD


"


~._~;:..~..~.-~.n-l~--I uuii-l-- --L-~-*-l --II---ILXILiXI..i~ll*;lll~-il U~i---l~


qarmen Desbouquets, a Ma
0ar.e Aorien, Aubpurg et fa
mille, ai Monsieur Andr6 :
Mazile et famille ab Ma
dame St Phiram Th6ronler
Aux families : St Joy -.
Bonne-Annde Bou-jolly .
Merilan Vales HyppplL
t-. Fd6nlon, Mpaile -
L ils-Charles, Desbouquets,
Thdronler, Aubourg, Tous
saint nous renopvelolms
nos condoldances 6mhes -
Les fundrailles du re -
grett6 Renel St Joy seront
chantdes t 1'Eglise St Char
les de Carrefour le Mardi
30 Octobre courant h 4 heu
res P A os le Cadav're sera
exposee dbs 2 heures 2910
xi x x

Remercieme.ts

Me. Chassagne Saint-Louis
Madame et famille remer-
cient bien stincirement les
Amis et Collaborateurs lu%
leur ont tdmolend leur sym
nathie l'occasion 'du dtcts
de leur tries regrett6e Scyn-
cva Saint Louis enlev6e ib
1eur affection le Jeudi 11-
Octobre 1979 d.ould et les
prient de croire en leur pro-
fonde reconnaissance.


a


SI




~X-ai i~anr-cp-aq-sol -_ -I -WI --,,1 -~s l-)! P2 ~~-iW ~ II --^


LUNDI 29 OCTOBRE 1979

LA COLLABORATION RFA SERVICES SECRETS ISRAE

LIENS OONTrRE L'QLP CONFIRMED


PAGE 5


LA CHINE ET LA SITUATION


B3)NN, (AFP)

Le p)ortQ-parole offlicel du
Houvcernement RFA; M. KlIus
Boelling, a conf.rmn' lundt
deivan li. prese( A B'onn que
led's srvicdes secrets ouirsl-
Shllmiilndls (BND) avalCntl
hlli'ii einiivoyi d"ilx experts
israillpens h l'office criminal
rev oitil (Lkn) tie Bavire
pIour conscllelar les pollclers
llavarols dans Ilur lutte coi
fIr lb terrorlsnie Internatio
mul.,

Caitc explication fai t sui
It aux rav&lations de 1'heb
domadairec Der Splegel;
quil s fault l'echo dans son
dernier num6ro de protest
lions de l'organ'sation de
liberation de la Palestine
|OLP) selon lesquelles qua-
tre palestinens emprisonnes
k Straubing (Bavlre) au-
ratent 4te Interroges par des
Agents Isradliens a 'lint-
rieur de leurs cellules. Les
(lltenus avaient ete condam
nes ein avr'l dernier pour
avoir tent de faire p6ne- -
trer des explosifs en RFA;
dans I? but d'y commattre
des attentats.

L'un d'entre eux; Moham
med Youssef; condamne a
quatre mois de prison; au-
rait ete selon I'OLP drogue
et contraint- par dcts me-
naces sur sa famille v'vant
en Cisjordanie- d'accepter.
de tuer aprds sa liberation
lc Chef des services de ren


slilyglnmept ,i, I.ll'Iels, M. I
About lynd; au plus tard le
15, octobre.

Apris son rotour au Liban
Mohammed Youss.f seralt
all6 trouver Abou lyad pouP
lul r6valer toute l'affa.re et;
Se sentant dans une situna
lion Impossible; auralt choi
sle de soe sulcider dans ful
timatum; le 19 octobre.

M. Belling a justifid aen
vol des ileux raellens en Bavlire. par la
sn-cessite de combattre le
terrorisme internationals. 11
na spas exclus que l'arres
station des quatre palesti-
n'ens; au d but de l'annes;
alt 6te econslclitlve a des
renselgnearents provenant
de services secrets etran-
g-rsv.
Le Mlinistre Bavarois de
1lIntlrieur; M. Gerald Tand
ler; a pour sa part declare
lundi ac Munich qu'il s'agis
salt d'un enorme scandalei).
11 en a rejete al'entiere res
ponsabilites sur les services
federaux de renseignement
(BND); cet; partant; sur la
.chancellerle federale>

M. Tandler a affirms n'a
vo'r ete informed par le Mi
n,istre federal de l'Intdrieur;
MV Garhard Baum; que jeu
di dernier. Ce dernier lui
aurait parole a. ce sujet d'u
ne affaire trds ennuyeukt
ct grave>. V


OANS LA PENINSULA INDOCIINOISE


PEKIN, (AFP)

La Chine semble avo~r en
tamd une opdratlon d'inti-
midatilon aux frontlires
quil la separent du Laos et
du Vietnam, estiment Lun
dl les observateurs millital
rps a P61cn, aprds la nise
en dtat d'alerte des trou-
pes Laotlennes et bien
qu'on carte le danger d u
ne second Alegona chinot
se au Vietnam.
De bonne source d Pd -
kin, no a anpris Lundi que
des activities militaires a
normales avalent Mtl role-
vees cps derniers jours a
Kunming, capital du Yun
nan. province frontaliere
du Vietnam et du Laos, nar
des etranaers revenant de
cette region.
Cependant ces activities
sont bien plus modestes
ipe cells enregistrees en
Flvrier. nuand la Chine
s'qnnrlait a lancer son o
pirnlion au Vietnam
D'autre part, les forces


armees chinoises, selon des
infomniations Diplomlatlques
pulses a des sources cin-
Ioises, s'appretent i, oi ont
dejh cntam&, de grand-s
manoeuvres inter-armes -
qui devralent durer 'une
quinzaine de jours en Chi
ne Merldlonale, notam -
mernt dans la region de
1'Ile de Hainan, face au
Vietnam et des Xlsha (Pa
races)

Alors que s'accentue la
pression vietnamienne sur
les khmers rouges alli s
de la Chine, les observa -
teurs militaires a Pdkin es
timent que la Chine de -.
vrait, cette semaine, mani
fester clairement sa prdsen
ce aux forces vietnamien
nes
Ils n'cartent nullement
la nossibilit6 d'une augmen
station des incidents fron-
taliers, destinds a obliger
a tine mobilisation accrue,
S la frontidre chinoise, des
forces Vietnamiennes en -


HAYTIAN AMERICAN SUGAR

COMPANY S. A,

SUCREE MI RAFFINE ePOPTTLAIRVe.
PORT AU PRINCF, H'ITI

USINE HASCO
SOCIETY ANONYME HAITIENNE

(Plantears et Fabricants


gaides au Cambodge
Pa; allleurs, Ie Vice-ere
m.er Minlstre DeAg Xlap-
ping, 1'homme de la pre-
miere 'leaons au Vietnam,
s't 'fait presque mena -
qant Dimanche, en ddcla -
rant que l Chine ase ran
gera du cote des pays de
1'Asean (Association des
pays de 1'Asie du Sud. Est)
s;. Hanoi les attaquea et
utillsera atous les moyens
approprliss pour soutenir
la lutte des khmers rou -
ges centree les agresseurs
Vietnamiensa)
Toutefois, on ecarte g6-
neralenient dans les mi -
lieux D.plomar.qu., que
PeK:n depasse le stade d'u
ne demonstration de force
destine e engendrer une
tension suffisante pour fai-
re baisser sensiblement la
press'on vietnamienne sur
les khmers rouges
On souligne que le fait
que la pression chinoise
s'exerce principalement a
la frontiere du Laos fa est
pas un hasard : une parties
de la population de ce
pays, selon de nombreux
temoignages, support de
plus en plus difficilement
la presence vietnamienne
et accueillerait mlme avec
svmpathie une intervention
chi.noise

C est le cas d'ethnies corn
munes h la Chine et au
Laos., coup stir trds tra-
vaillees par la propaganda
chinoise La mise en 6tat
d alert des troupes Lao -
tiennes traduit ains- un cli
mat politique ddteriord au
Loos.estime-t-on dans le
memes milieux


LE PA VILLON
.<


335 BlVd. J.J DessaiWes


rMe I 2-3318




Chaine Stredpionique complIte partir de $ 250.-

Toutes dimefmt ni et WattnQs d:a Hat Parleurs.

Amplficateurw -- TV. uer -. Cassette Qeck et Reel to

Reel de la marque AKAI 0

Headphoie **. Antennes pour Television et Volture


Radios et Tapes pour Voiture


Pieces de rechange et Aceassoires Electroniques

tels que : Circuit Integre -- Transistors .

Tubes -- Resistances etc. ,


Bicyclettes de la marque EASTERN

Pieces de rechange et accessoires pour Bicyclettes

Le meilleur pneu de la marque

SILVER -i STAR -- EXTRA-FINE.

I__ ,_______


For sheer delight...
'ioblerone Switzerland's
world famous chocolate
with milk,
almonds and honey







Chocolat Jobler

Know- the world over







VOTRE HOROSCOPE
MARDI 30 OCTOBRE 1979


21 MARS AU 19 AVBIL
(WII W R)
V o u s v o u driez
vou-, retire dil monde. Pro
tegez votre sante. Ne soyez
pas o sll. Activez-vous dans
votre passe-temps favor.
20 AVRIL AU 20 MAI
(TAUItEAU)
Faites de votre mieux pour
ruagir. Quoique votre vie
socialC contienne des ple-
ges, vous rencontrerez nean
moins quelqu'un sur lequel
vous puiss ez fare bonne
impression.

21 MAI a 24 J UIN
(OEIEMEAU.,.
Vous gaspillerez du temps
precieux avant de vous ren
dre compete qu ] la clef de
votre carrier est dans un
travail acharne et dans la
discipline p2rsonnelle.

21 JUIN AU 12 -iUILLET
CANCERR)
Soyez plus loyal dans vos
jugements ct mo!ns 'ndlf-
ferent dans vctre pens6e ofi
vous le regretterJez. Appre-
ciez les distractions de l'a-
pres-midi.

23 JUILLET AU ,e ABOUT
(LION)
Vous serez facilement ten
t6 par extravagant. Ou-
bliez les gastes spectaculai-
res et concentrez-vous pour
ambliorer la s6cur'te. Sur-
tout sur le plan du foyer.

23 AOUT AU Z7 SEPT
(VIER-E)
Petits agaceamnts possi-
bles dans le;s associations
et la vie en society. Oubliez
les critiques ct ayez une
bonne conversation cord'a-
le.

23 SEPT. AU 22 OCT.
(T ALA.NCE)
Attention a votre travail,
sinon -vous la!tserez passer
la chance d'amdliorer votre
revenue. Vous serez tentl
aussi de ndgliger votre for-
me physique.

23 OCTOBRE VT 21 NOV.
(SCORPION)
Sorties et belles heures


probables, qioique n'allez
pas trop lo n. Une attitude
insouciante ne doit pas
vous mener a un comporte-
ment t. mp6tueux ou arro-
gant.
22 NOV. AU 21 IJECEMBRE
(SAGITAIRE)
Vous n'y voyez pas clair
dans une question domesti-
que. Reposez-vous pour
prendre la bonne decision
et rassemblez un faisceau
de falis convaincants.

22 DEC, AU 19 JANVIER
(CAPRICORNE
Vous tes sensible et fa-
clAement trouble par les ma
nieres desinvoltes d'autrui.
Conversation vec les bons
amis sous un bon influx.

20 JANVIEIK AU 18 FEY.
(VERSEAU)
Ne soyez pas negligent
pour vos biens et vos inte
rets linanc.ers. Une idee
d un superleur ou d'un con
jo nt vaut la peine d'etre
suivie pour fire progresser
votre carrier.

19 FEVRIEh AU 20 MARS
(POISSON)
Ayant des c nceptions
personnelles vous 'squez de
ndgliger autru'. ', tre Inte
ret est d'avoir de: discus-
scons avec vos con ',illers.

SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI
Vous avez le gof -Ie l'ex
pression dcrtc c, parlee
mais serez parfoi tltu.
Vous avez d'intense, con-
vict ons et series pai' s do
minateur. Cettc in- n.ite
assoclde avec votre ,t 'rait
du sensationnea peut urien
ter votre carrier vei la
scene ou la literature )mns
les affaires, vous cter se-
duit par la banque et ; di
reaction d'une society, ,,oi-
que vous soyez mieux "lit
pour les professions lit "i-
les. L'enseignement, le c IAt
et la mldec'ne vo- con" n
draient a merveille. V, .
avez aussi de- quality
chef et rlussiriez dans a i
vie. publique.


Paris


6 vols par semaine



ovec un seul chongement


6 Pointe-&-Pitre ou Fort-de-France


(transit direct sons formalities de police)





AIR FRANCE v //.
Le meilleur de la France vers le monde. /


*1


o w


- - - - - -


3







PAGE 0


S LUNDI 29 OQTOBRE


IL


HAMBURGER




O


oc















F LE

















SAUCISSES'



les rr

ETC' Place


Produits de., Boucherie


et de Charcuterie


GRILLADES


MORTADELLE




4


SCALA


JARRET


POULE T








ROGNONi


COTELETTES -DEV PORC


ieilleurs ,"en vente~partout

z vos commander au 2-1841

\BC Meat Processing Co


CINE OLYMPIA
x x x x

CINE LIDO

CAPITOL
CAPITOL 1
LUNDI 29 OCT. 79
Avant 5h G 5;00
Apr0s 5h G 8;00
LES 18 PRINCES
DE SHAOLIN

CAPITOL 2

LUNDI 29 OCT. 79
PRIX UNIQUE
$ 1-00o
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
LES MOEURS CACHEES
DE LA BOURGEOISIE
CAPITOL 3
LUNDI 29 OCT. 79 ,
PRIX UNIQUE
12 h 15, 2 hl5 4 h 15
6 h 15 8 h15, 10 h 3-,
$ 1-00
BLACK JOY
CAPITOL 4
LUNDI 29 OCT. 79
PRIX UNIQUE
$ 1-00
11h45 lh45 3h45 5h45
7h45 9h45
LA BATAILLE
DE MIDWAY

x x Ax K x

ETOILE CINE
Lundi 6h30 8h30
LE TIGRE JAUNE \
Entree G 1;50 2; 50
XX X

REX THEATRE
Lundi 12h 2h 4h 6h 8h 10h
Apris 5h G 3;00 5;00
Avant 5h G 2;00
LA VICTOIRE DES AIGLES
x x x x
MAGIC CINE
Lundi a 6h et 8h
LE ROI DU RAKET
Entree G. 3.00 et 4.00
Mardi a 6h et 8h
LES COLLINE9
DE LA TERRFUR
Entree G. 3.00 et 4.00

ISRAEL-OLP:
POSSIBILITY
D'UN CHANGEMENT
D'ATTITUDE
DE LA PART
D'ISRAEL, SELON M.
BURG
TEL AVIV (AFP)
Le M n stre de l'Interieur
israelien, le D' Yossef Burg,
a ind que, samedi, qu'Israel
pourrait modifier son attitu
de vis-a-v's de I'OLP csous
certaines conditions)).
Selon la television isra6-
lienne, le Dr Burg, qui d ri-
ge la delegation de son
pays aux negations sur l'au
tonomie palestlnienne, a de
clare, a Londre, que si la
central dirigee par M. Yas
ser Arafat rennnqait a 1'arti
cle de sa charter prevoyant
l'andantissement de l'Etat
ju'f et renonq-tt a tout ac
te de terror'sme> il y aurait
la un changement rdel au-
quel devrait correspondre un
changement de la part d'Is
J raeb.


Le M nstre a fait ces de
clarations au cours d'un en
tretien avec ,es journalis-
tes israel.ens qui lont ac-
compagru dans la capital
britann.que oft le Dr Burg
a participe a des discus-
sions avec le piem.er Minis
tre egypt en, M. Mustapha
Khal'l, ct l'envoye special
du President J'mmy Carter
pour le Proche-Orient, M.
' Robert Straus,.
Toujours selon la Televi-
s'on israel enne. M. Burg a
ajoute, en ce qui concern,
S1s actes do terrorism, qu'il
faudrait quo 'OLP y renon
qait ependant deux ou trois
ans.
Bien que le Dr Burg Wnait
pas precise s' un tel chan-
gement d'ati.itude de la
part d'Israel peurrait about
tir a une r-connaissance
de FOLP ou a des negocla-
tions avoc la central pales
tinmenne, les observateurs
soulignent que 'cest la pre-
miere fo's qu'un membre
du Gouvernement du Pre-
mier Minlstre Menahem Be
g'n s'exprime a'nsi.
Le Gouvernement Begin
a. jusqu'a present, toujours
affirmed que quelles que
soient les c rconstances, il
ne considererait jamais
Y'OLP come un interlocu-
teur. Les autor'tfs israelien
nes qualifient., du rest, gO-
neralement I'OLP ed'organi
station terroristes.


(MPE'RIAL
iMPERIAL 1
LUNDI 29 OCT. 79
12h 2h 4h G b;00
6h 9h G 8-00
LE GRAND SOMMEIL
UN MARRIAGE
IMPERIAL 2
LUNDI 29 OCT. 79
12h 2h 4b G 5;00
6h 8h 10h G G 8;00
SENATE D'AUTOMNE
IMPERIAL 3
LUNDI 29 OCT. 79
12h 2h 4h G 5:00 "
6h 8h 10h G G 8;00
EN VOITURE SIMONE
Axxx

CINE TRIOMPHE
SALLE 1
CASSE GUEULE
Entree $ 1.50 et 2.00
SALLE h
FLEUR DE CACTUS
antr6e : $ 1.50 et a.00
SALLE III
BREVE RENCONTRE
A PARIS

Eatrea : $ 200,
SALLE IV
LE MYSTERE DU
TRIANGLE DES
BERMUDES
.ntree 1x )
x x x x

RANCHO CINE
LUNDf 29
TUNUE HUMAC

ANNIVERSAIRE DU KRACHI
DE 1929
NEW YORK; (AFP)
Les Etats Unis clefbrent
lundi le cinquantieme ann
versaire du Krach boursier
de 1929 qui marqua la fin
brutale d'une Ore de prosp6
rite 6tourdie et' |e dbut
de la grande depression qui
devalt jeter 12 m'llionis d(
personnes au choir.ige dans
ie pays.
Editoriaux de journaux;
rad et televisions rappel-
lent aux amfricains les trite
tes consequences de la folle
politique d'expanion du crn
dit et de la speculation; qu
conduisirent au Krach dt
smardi Noirs 29 octobre
1929.

A Wall Street; des centa
nes de militaires anti-nu-
cleair-s ont profit de cet
anniversa!rie pour essayer
sans succes; d'empicher l'o.
overture de la bourse; refll
tant les prfoccupat.ons tres
different-s des amfricains
d'aujourd'hui.
Economists; finance iers;
courtiers; personnat'ts du
gouvernement; s'accordent h
pens.r qu'un effondrement
boursier de la meme envoi
gurs nest plus a craindre
et quo le du titre d'un livre k succfs
n'est qu'une vue de 1;esprit
M. Paul Volck-r; president
de la reserve federal et res
ponsable pax la meme poli
tique du dcr6dit; a soul'gnu
qu'il existalt maintnant des
remparts suffisamment soli
des dans les systems econo
miques et financiers du mon
de occidental pour empfchel
une repetition des Ovfne-
ments: en depit des sfrieu
ses difficulties actuellas.
La plupart des 6ditor'alis
tes soulignent que la verlta
ble menace pour les Etats
Unis est la grande infla-
tions et; comme l'afflrme
le sKal]i Street Joutsals.
L'hypersensibilit ne d0
mfricaens a tout danger de
recession qui provoque une
mffiance viscfrale v's a vis
des politlques d'austfritf
necessaires a combattre 1 n
flation.
Lc smardi noirs 29 octc
bre 1929 fut le jour le plus
terrible de histoira de Wail
Street oui tout march au
monde. Ce jour la; 16 mil-
lions d'actions; un volum-
qui ne serait pas dfpassf
pendant luarante ans; 0-
talent braddes a des prix dO-
truisant les reves de leurs
detonteurs qul perdaient;
horr:fies; leurs maisons; leur
voiture; leurs bijoux; leur
reputation. Les gains fantasy
tiques des seize mois prfcf
dents otaient balay/s d'un
seul coup et de/ nombreux


speculateurs se donnaient la
mort. %


(Suite de la l1re. page

24 pour I'Espagne 82; elle se
permet le luxe d'organiser
son propre cmundialito>.
Mais; ce qui importait sur-
tout de noter; c'est qu'A tra
vers cette discipline -le
Sport (le football)- les peu
pies de la region Caraibe
apprennent a se connaitre
1t c'est tant mieux.

MASS MEDIA

II ndus a Wte donned per-
sopnellement l'occasion de
cdnstater; au course d'un Se
mlnaire organise par 1'OEA
a Bridgetown (Barbados) a
l'intention des journalists
de la Caraibe et de 1'Ameri
que Latine et auquel nous
avions pris part grace L une
aimable invitation a nous
faite par le Bureau de l'OEA
en Haiti; que la Caraibe no
tamment s'ignorait k plus
d'un point de vue: alors
qu'au fond; elle est une en-
tite.
TECHNOLOGIES
Ia a ete tenu chez nous
il y a pas longtemps; la reu
nion du Comit6 Caraibeen
pour la Cooperation Scienti
fique et Technologique au
course de laquelle il a ete envi
sag6 xl'utilisation- optimal
des resources disponibles
pour le developpement; l'a-
daptation et le transfer de
technologies et de l'orienta-
tion des capacities scientific
ques et technologiques vers
des probeme communs>.
COLLOQUE SUR LE DEVE
LOPPEMENT RURAL
(HAITI-CARAIBE)
A cotd de tous ces dlements
de rapprochement entire les
pays de la Caraibe et le no-
tre; une nouvelle occasion
s'offre encore et dans- un
domaine des plus important
le developpement. II s'agit
du prochain collogue inter
national sur le developpe-
ment rural en Haiti et dans
t la Caratbe qui se tiendra du
i 29 Octobre au 10 Novembre
r a Port-au-Prince dans la
salle de conference de 1'Ho-
6 tel Christopher.
Pour l'observateur perspi
e cace; ce colloque revet une


Sou


ces




l con


, 11


importance capltale; car 11
va permettre aux peuples
de la Caraibe don't notre
pays de poser les probl6mes
inherents au ddveloppement

rural; et des solutions propo
sees ddpendra lavenir mdme
dt, ces peuples. Persohne ne
peut nier; en effet; le role
et 'importance du milieu
rural (son evolution)' dans
tout processus de developpe
ment.
Rappelons que ce premier
colloque international sur le
developpement rural debute
ra ce lindi 29 a 1'hot'el Cdris
topher avec les discours du
Docteur J.B: Romaikn.; du
Ministre de l'Education Na-
t.onale; M. Joseph C. Ber
nard; du Ministre de 1'Agri
culture; 1'agronome Edouard
Berrouet; du Ministre du
Plan; Docteur Raoul Berret;
du Repr6sentant de la F4O
en Haiti et d'un Represent
tant de la DSD.


A L'HEURE DE LA CARA1-
BE J
II y a; nous 1'avons cons'
tate; plusieurs bWcasions s'of
frant a la Caraibe pour se
rencontrer; se d6couvrir et
se connaitre; mais 11 y a ega
element plusieurs ralsons pour,
elle de se connaitre car elle i
a; au'on le veuille ou non;
parties life. Toute mfconnals
sance ou ignorance de l'au
tre; d'une region a une au-
tre ne peut etre que fatale
pour les uns et les autres. I
Les donnees du problem res
tent en entier la Caraibe doit
coute que coute s'unir; Dans
ces conditions la: notre
pays a tout L gagner en prO
chant d'exemple..
Webert LAHENS


A VENDRE
3 Maisons pros de Vallfe
du Silence 2 Ch. 1 toi-
lette $ 35.000 -
1 Maison a Fontamara 1
Ch. 3 toilettes $ 125.000-
1 Maison a. Musseau Del-
mas 60
7 ch 4 toilettes : $ 70 000
1 Toyota Land Cruiser Sta-
tion Wagon en bon i tat
$ 4.500.00
1 Avenger Station Wagon
$ 1.800.00
Telephone 2-0713
Entre 8hres A.M. a lhre PMI


lagement rapide c
dant
jours critiques




tre toute douleur e


LE BISTROT

Restaurant -- Bar.- Grill.

Pizzeria Creperie

LE RENDEZ VOUS DE L'AMBIANCF

CHAQUE JOUR uuc

Menu special Lunch

S a $3,60

CHAQUE SOIR
DINER DANSANT.

AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo" |

Mardi Soir -.Vendredi soir

S>

3 2 TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CHA-
QUE SEMAINE

Dans lei Jardins du Bistrot

Une nouvwlle Attraction

<
r GOLF MINIATURE
UN DIVERTISSEMENT POUR TOUS CLUB iOUSE
S- JEUX BAR CLIMATISE


BISTRO
Tous les iaurs de

midi 1 h du matin

Le Manoir 146 Lalue Tel.: 2-18o9


DANS NOS CINEMAS


HAITI A L'HEURE

DE LA CARAIBE


L79 *


I


Uf -


"Nom ms


-- ~Y --- ~L


._. ..._~~...





_ PAGE 7


Pour l'hygiene, la fraicheur



et la saveur, reclamez toujours



les preduits couronne.


OEA ;


LA PAZ 2? f''.Tr. AFPi -
Les rut n iti1.- las.i n i t 'lli
de menaces d it. COup d E atl
ell Bol.V e o11t troiluite sa
aimed: t a1i P.i la seCren i
d ,s tIraaux tc l 'as;enblh't
e'inerali' de 1EA, qui de-
battait d 'itdependance
du territoire dp eBu-ze (aI-
caten Honduras Britannique
t'1 des problems des droits
de I'homme.
Saniedi mi't, l presse
de la Paz : esf hat I echo
do r..squts de coup d'Etat
ninacait,i. selosn c rt a tnes
rillnit'urs, leI pr cOSSLI dStMJ-
eratilque dce oum rn n ni,
eng'ige depu's ofiut dern r.
Ie president oaliv en. Wal-
ler Gu,'vara ava t evo(Ii
'Ii: mentc cus l'itltes en par
lantI vldreii dae inm ien-
Ieindusi entr-e m litoir s i-t
r'V Is po''van, conduire -a
iisn plroc'us re gresi-f.i De
isn cote, s.t a d6menti tou
Ito dee ide conin d'Etqt' -1""1
a's rangs di '.armde, Ie Ge-
inrq.l en Clite Rtamon Ave-
ro Sanzetenea a quand me-
m" estSme qu'n moins d'une
prompted definition pol'ti-
oi-i 1i pays "'lurait 'les ris
q(|i"s gcneralement attaches
a ce type do rr'se,. Pour les
obsorvatscu'rs boliviens, la
m nace est 6evdcnte
Dans une ttcll atmosphe-i
re troubiee pttr ceS rumeurs,


B"I1 wD BE


i Asst mble (.asnecrale de
1'OEA a debaf.u san di mi u
piuobkitm e I indiepeniaanoe
uu pet t Lte:'ri.)- rep ei Bcti
' tL c. S U : ;, i0 ; i. .

SuI c..te d n: r." qu";-
-t ol trli.s p-a'.3 olit in s
sur tla se citi par Ic rap-
port d. la Cs C' AnM ss on i
teramerica.'ti des droits cie
lhommI' .ICDJI)i: L'Uru-
guay, te Cn li Ci le Para-
gaiy. Tous tro's se sesnl,
en eliet reprocher pour
1978 de numbreux cas de
v.olattont d. s d'eo ts It's plus
indamientatux, de tortures
a ri- st't t. : arb trai-
r s ,

IFIn ,' IT'!i Ci' rnele le pro
;!, me d,' B 'z, territo re
c i, I' 1T L' i ,~ i jurid c-
1i-n b." inn tqpe et revendi
quifi par le Cluatimala, ie
rapport annu, du com ta
1U1- c- qu i a s',ilpl1com"nt sou
liait e o I ,, .Te, coicluits ons
que LonIdr"s cimme Guate-
mala tiemnent compete des
interets de la population du
territoire d cn's leurs ndigocia
tions. Les aFu.ts Caralbes
sculiaitent euc: que I'OEA
se prononc-e "- taveur d'u-
ne ind6prnua.": 'mmed ate.
cep nidttIt ll; t p os It
l-oam-re'ci'ns sot1a111i' nt
qu'on parole a no ns d'auito
determ nation.


BU P1,1ESIDENT
SUD-COREEN
iviOSCOU, 29 )CT. (AFPP
1, Preai.den Park Clhung
IIle a 6Le ass-sine sur 1'or
a e cies E .,, n itt .e
undic la prcset, sov.etique.

,Park Ciu:ii -- a a Cue
(,-- 'Il pI..c oi .i ne poau
va I plust ass-iner I fCrei'.e
men' lt' s mn de la reach
tlt uitdi -coriennc et de ses
O 1'eeCt. lrs i OU :-e-mner>, ecri
vwnt lundi su'' les ' ment S etu'qtLi' 'iCe n'cst
p..I 3 la I? m (et Ir o's oi"
Ce's l-'y' ns semblables sont
1t liss 'nr la CIA Ameri
n",. poul.ttnt le journal,
qui rappelle 'assas-.n'At 1c
Trujillo a Sannt Domingue
de Ngo Dinh Diem au Suid-
rl, t ,nm t;( ants".
De sOn cooI I'.pagence Tas-,
dens un' dp,' -r e tde Tokyo
PC: t L: L t .iioeur P]ri
Chti g l{fee. i V' a tv 1' Ili'F
iO'i0 l0e ri mme ;tr Wa's-,h nc1
,n a n i1)1'] la su te
des dcerniren' mnr fi(sta-s
tions populai'ez qcui mena-
cai nt nlion 1 .l0Op'it Ie re
me de P'ik. m's 'i
les i ii'' itfr c'tiias
pn Co c l: o ( n rl' n1 n -
m;;i e l' Extri'mn -Orient
Pp alit' ed ''ic c'eot ce
lii' a cdc!,' du sor de Park
Cmii' 11"o"' 'oln'1ut 1 'agen
ce office elle -ovitique


Le 29 oct. (AFP)
Wash ngton Dans les
heures qui ont suivi l'assas
s i nat du president de la Co
le du Sud, les Etats Un s
ont envoye deux avions por
teurs de systomes d'alerte
avanc6e (Awacs) pour pre-
venir une eventuelle atta-
que par surprise de la Co-
rde du Nord, .i reveled diman
che le Secrdtaire amerrca'n
a iIt Ideln:, M. Harold
Brown.
X X X X

Lcndr s Le President chi
nois Hua Guofeng est arrl-
va d manche't "oir a Londres,
t:.ois t ma etap" de sa tour-
nie eimaopeennc. Au term
do sa visite de s'x jours en
Grande-Bretat.-iP, M. Hua
s: rendra (n talie.
x i x

Pnk'n -- la Chine soutlen-
dria la Thailande en cas
d attaque vietnam'enne, a
declare le V ce-Premier Mi-
n sire ctinois.T. Deng Xiao
p' ng, en recevant le Presi-
Inl de I'Assemblee Nationa
!e lhha landaise M. Har:n
IIf.nskula, dimanche a Pe-
k n.
X x : X

Sao Paulo Un accord pour
ra t etre sgn" cntre le Bre
sil et 1'Argentine pour la
fabrication en common de
bombs atcmiques, selon le
quioid en br6eslion cd Sao Paulo-. (Iberal), qu


attribuait dixnanche cette
information & des sources
diplomatiquees br6s'liennea.
x x x x
LE CAIRE Le present
Anouar El Sadate est sat s-
fait de 1'accord intervene
entire PEgypte, Israel et les
Etats Unis suo les modaiutes
des elections palestiennes en
C;sjordanie et 1 Gaza, a In
dique d:manche le Prem-er
Ministre egyptin, M. Mou4-
tapha Khalil, A l'isaue d'un
entretlen avec le Chel de
IEtat egyptien.

T6htran -' Le MAinistre ;ra
nii.n de la sar td, M. Kazem
a bien sa tsche..
Sami, a presenim sa dem's-
sion au Prem:er Min'strza
Mehdi Bazargan, a-t-on ap
pris d manche A Teheran
de M. Sanml, le movement
islamique du people Iranien
de source proche du pa.i
(Djama-religieux progressis
te). II a explique sa dec'-
slon par ilmpo'slbilite dans
laquelle ii sera't de mener


Ban Salvador (AFP) -
Un anijen chef de la Poli
ce salvadorenne. le Lieute-
nant fcse Antonio Castillo
(52 ansa, a Wt4 tu6 au course
d'un attcnat, dimanche, &
S nta Ara (60 km a l'Ou-
es cde Jan Salvador). L'at-
tentat a 6t6 revendtqud par
l armde rdvolutionnaire du
1 people (ERP).


SEMSA distributeur exclusif des batteries JUPITER:
105 rue Pav6e(a c6t6 Amprosa)* 139 rue Magasindel'Etat


AVIS


PETITES ANNONCES

CRAMBRE POUR BUREAU A LOUER
. BUREAU -


i*e uep-* teMVA,u y U Com-
merce .t de indlstrie av se
lea Boulangers; Pltihsters:
et Comamele ntt D6ta'llantia
dfmenti patent6a et dent -
fies; quta partir du samedl
27 octobre courant; la ivral
son 4O far'ne, se feta au
comptolr des. Magasins de
I'Etat; & Port-au-PrIfie aet
dans les villes de provinces.
Guy BAUDLUr.
Secretare d'Etat


29193
Xx, X .

A VENIRE
Dodge Van 1976 6 cyl PB
PS Conditions excellentea
Liquidation pour\raisonis de
ddpart 8'ac~reer 4 ;-
3 Ruelle Mavcelln 2910
x x x x

MAISON A J10UIR
A DVUINI
4 Charm' re$ a qaher -
4 Smiles de li:in --..Dpen-
dance) Vue magniflque.
Sunnez le -5-1303 entre
1 tire. P.M.' t. three P.M.


HOLY T'RNT

4 Bedroom -, 4 iathroozp
-- Mid (L eni Ter
Call 5-IH02 between 1 h.
P.M. -td 6 hii P,M,
SX X x


C01OIt4DU U01M
QUB FFRONS IOVER t-98
I 2 -. 3 4 oveMbre
prochaine I?
Noos Irons nous distral
re, oulo choisjron~s nos cai
d~au~x de fin idI'Lnn~e IA is
grand,- Vente 1twoos'tion
do MOUVEME'NT NOELIS-:
TE HAITIEN, so local do
17o~el sitod ,6o Ar rnlinus cda
is roelle 0hirigI.
Comptoib'e varies at
tractions dlversaE...
Comcnq d'habItude, le pro-
lit sara consacr6, avx oju
vres sochaiss du Mauve -
Veno Z01tq La et Foo
XM3,Al 301

A VJitA4Di

TL ANA *(XQdI. 19r*


8'86aeu~rew o u 146 Avesaue
SMr Lm W.~KAsz 4iaj MA-
TUWE,








4 Ws t wdurof son, v6bi


P. Q R~x 714 kw4-1As-PginCw

112118


Gesa1uqtA"SIX No. Y3II4**


44 *v04Mpo443 do 18 0-




2A~s O Q peaIadar vi.

rwkt0AB 0 k *R
kwo44$x 1AW* e


VLLERAW, 114't


.Chambres trds coniorta -
bles & louer pour Bureaux
Lde profess'onntels, d'H-m-
Imes d'affaires ou R6sid n-
ces
Adresae : Ruelle Rivibre
No 16
'T41 : 5-5038


A Lalue 550 p'eds carries
b'on plac6 Parking 2 bu-
reaux reception toi-
lette- Cofe Room possibill,
ti cl matisation
Prix avantageux


no aco


2-5735
2910


I IMPORTANT SOCIETY INDUSTRIELLE ETABLIE
DANS LA ZONE INDUSTRILLLE DE PORT-AU-PRIN
CE RECHERCHE :
1 SECRETAIRE AYANT :
3 ANS D'EXPERIENCE
S- POUVANT DACTYLOGRAPHIER
1 45 MOTS A LA MINUTE
STENOGRAPHIE (100 WPM)
FILING
ANGLAIS FRANCAIS
LES CANDIDATES INTERESSEES SONT PRICES
D'ENVOYER LEUR CURRICULUM VITAE AVEC RE-
MUNERATION SOUHATTEE A : P. 0. BOX 2493,
PORT-AU-PRINCE, HAITI.

- - -




I
<
<
I











1



!


$ 1-00



$ 2-00


I















I


TOTO NECESSITY


MARDI 30 OCT.
BOSSA COMBO


MERCREDI 1 OCT.


COUPE CLOURE BAL D ADIEU $ 2-00
EN EFFET, COUPE CLOSURE VA FFFECTUER
UNE LONOUE TOURNEE QUI SE TERMINERA EN
AFRIQUE. D'AILLEURS. IL EST LE PREMIER OR
CHESTRE D'HAITI A POUVOIR TOUCHER LE SOL
'DI L'AFRIQUE NOUS LUi SOUHiAIqONS UNE
HEUREUSE TRAVERSEE.


JEUDI le" NOV
GRANDE KERMESSE DANS LA MATINEE -
AVEC D P EXPRESS $ 1-00

JSEUDI (SOIR)
TOTO NECESSITE ET AMBASS. $ 2-00

VENDREDI 2 MtV
RESTAURANT OUVERT 24 SUR 24

SAMEDI 3 NOV.
A PARTIR DE 3 H P M
a < COCKTAIL JEUNES .
AVE0 "LA FOtIE DU JOUR SHOOGAR COMBO -
FILLE CARTE D INVITATION -
HOMME $ 1-00

SAMEDI (SOIR)

SOIREE MERVEILLEUSE
AVEC LA NOUVELLE ETOILE
DE LA MUSIQUE HAITIENNE
LE SHOOGAR COMBO $ 2-00

OIMANCHE 4 NOV.
A PARTIR DE 10 H DU MATIN
JOURNEY DANSANTE
AV1O SHOOGAR COMBO ET DEUTZ -
FILLE CARTE DINVITATION -
HOMME $ 1-00

DINANCHE SORl

AMBASSADEURS $ 1-00


- - - -


COUP D'ETAT EN EOLIVIE -


LE MONDE EN BREF


S-BBATTERIE JUPITER,






100% GARANTIE



20% MOINS CHERE


"TOUTES CAPACITES TOUS USAGES


Camio "ions p Autos 6 Bateaux G^nrateurs


,PiOGRAMME DE LA SEMAIKE



LAMBI



Night Club



LUND. 29 OCT.


=~C-


LUNDI 29 OCT013RE 1979


III '~LU~\UI~M1IAi~;C~);I~I~CL3~ld~M~_B







-PAGE ___-Ei GNOUVEILISTRI LUNDI 29 OCTOBRE 197,9




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

SMid 2 heures 4 henres (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

/ CE SOIR

Salle I $1.50 et 2.0 Salle I $ 1.50 et 2.00 Salle III 2.00 Sane IV C 1.50
CASSE GUEULE FLEUR DE CACTUS BREVE RENCONTRE DU TRIANGLE DES BERMUDES


',v/s I s 1r V 'l ill.' I ,/ n ir'm Tr vUAC OR 1 19 A T --


tbuc Ua la le e -agy>)

naliste a lne responsabili-
le vis-a-via de son em -
JlJuiur, (AI publc teL du
sport
Consideranl. que la mis-
sion du jounialismne cst
d'infoimer et d'eduquer les
masses t
- Considerant que la vio-
lence est un fleau qui mena
ce dangereusement 1'avenir
du sport,
- Considerant l'utilite du
colloque de Bordeaux et la
necessity d emultiplier ces
rencontres
Les participants au col-
loque sur le role de la
press dans le developpe-
ment du sport, tenu a I'E
cole Internationale de
Bordeaux du 14 au 21 Octo
bre 1979. recomm'andent :
- qu'une action systemati -
que de sensibilisation, d in
formation et d'education
pour Ina promotion du
snort, soit men6e a tous
1eS niveenK naver le eon -
c'urs de '1 nsomblp des m6
dia en rollhnorniion tfroi
tI avec les dirigeants spor
tifs
- on 1 indonendnnce idu
inurnaliste sportif soit ga-
rnnt ", ,--' 3e 1'6thinue
do sa profession
- n,11 l', in rn li.sfes snor
tifs bpn;fiviPnt d'1ne former
finn npm ''qronitp rIans les
(iorio ; no .nrofocinnnelP et
,nonr'f ienr 1 'nrpaninsntinr
de colloques, de stares. dp


sessions d'etudes et de semii
naires.
- Au noin de la liberty de
I ilnoinal en et de 1'egali
te duvaii, l'LnlorniaLion lUC
lesCi dii,aiiis sports re-
connaissent ce 'droit et fa
cilitelni 1acccs auiK sources
information
- Une amelioration des mo
yens et conditions de tra-
vail
- Aux responsables a tous
les niveaux de tout mettre
en oeuvre pour a-corder
aux journalists sportifs
les facilities indispensa -
bles a 1'exercice de sa pro
fession.
- Aux pouvoirs publics,
aux dirigeants sportifs et
aux journalists sportifs
d'oeuvrer a la radiation de
la violence qui sfvit avee
constance sur tous les sta-
des.
- La constitution d'une
,Amicale des journalists
sportifs des pays membres
die la ('ONFETES et la cr6a
tinn d un organe de liai
soiln
BOiDEAUX, le 20 Octolte

LE PRESIDENT
Fmmnnwn"l YAMEOCOO
(Haute Volta)
TI7 Pf PPORTFTTR
Cpnrlo A DETNOR (HTiti)
A ce collooiie notre nnvs
6fnt rPnrisentf c-- Mon-
sieur Georeps Valcin. chro
onicpolr snortif i la P'rlio
Nations le et intrp redac-
teur rarlo A D6sinn'-


(Suite de la lere page)

dance aa career des neolog 3-
mes. LautLur semule d ail
leurs s'en rendre compete. A
la page 45 de tique haltienne et linturvcn
lion des mass-media, vol
II>, n'a t-il pas souligne
dans une nole au bas de
la page: < je force ce neologisme). li
s'ag ssait justement de la
phrase: se heurtent les etymologis-
tes dans une premiere ana
lyse est constitute par le
fait .

Ce detail d. la mise en
forme n'infirme pourtant
en rien la v gueur du pen-
seur. Chez lui se retrouve
imperturbable la plume du
militant engage avec ardeur
dans la lutte pour ia promo
tion des masses haitiennes.
Bien d'autres ont enrit, di-
rez-vous aa ncm des mas-
ses ha-tiennes. Et puis...? II
ny a eu rie.i de change !
Malgre lout, je vous repon
drai que 1'HI'toire nest
point uue affaire de jours,
ni de semaines, ni de
mois... Nous ne devons lais
ser aucune place dans nos
espr ts et dais nos actes a
la decision. Alors pourrez-
vous rencheriir:T'ap tann...>)

Je m'en voudrais alors de
ne pas surenchirir que les
, merenaires et les reaction-
naires d'un nouveau genre
ont deja frappb a nos por
tes et invest la place. Ils
s'elevent arrogants, fou-
gueux, intrepides et decides
dans leur travail de sape
en profondeur centre toute
entreprise d emancipation
du people et d-s masses pay
sannes d'Haiti au nom de
< et d'une scivi
lisalions qui ne conna't
po.nt de limites...

II faut done bien des plu
mes trempees a l'encre du
militant Edouard C. Paul
pour intervene r dans la
defense d(s valours nat o-
nales ei haitiennes telles
que la langue le telediol et
le theatre.

Nous y revicndrons.
P.B


NEW YORK 2,. OCT IAFPl-
La pu ssa .L- explosion
qui s'est produite vendredi
soir A5 New York en face
du batimont abritant la
liass.on cobalie a 1 ONU
a et6 reveln i quee par un
group anti-cairstae, < ga Sept,I, dans une commu
nication telephonique 5 l'a
gence de presce americaine
La police a fait evacuer
le quarter de la mission
situee au coin de la 38eme
rue et de Lex:gton Avenue
et a indiqu avoir recu d-s
informant on: m,]on lesquel-
les un second eng'n explo
sif avait ci6e pose dans ce
quarter ot allait explos:r
sous peu. ie porte parole de
la police New Yorkaise a
refuse de reveler la source
de ees informations. Des
e6qu'pes de spec. alistes sont
actuellement ar travel, a-
t-il ajoute. I1 a qualified
les dommage., provoques par
le premier ergiti ed'assez
etelduso).
/Drins sa communication
tel1phon que a g 'Agence
aff-'rmant parlecr au nom du
group (IOm :gi Sept> a pre
cs6d upi la bombe vtait a
l'or gin' dest i e h M. Fi-
del Casirn. qul avait reside
il y a deux nmanes a la
mission cuhnine lors de sa
v site aux Ni,.ons Unies.
Il a ajout6 que le group
n'ava t pu commettre d'at-
tentat anu cou-s de las v ste
du chef de i'Etat Cubain
en raison des measures de
secur'te tries strictes prises
par les autoritbs de New
York.
L'organisaton anti-castr's
te vendiqug la resposabilltd de
plusi'urs autres attentais
commis sur la cotp es( des
Etats Un's et 5 New York.
notamment au i Souare Gardens et au coln Center,. & l'occasun
de visits dans la mnutropo
]a nmnricaine d'athletes et
d'artistes Cubains.


ky IL itL JLd .Ld1: .Ll U. m ULM I Ab


Mercredi Medical
Conference du mercredi 31
Octobre 1978 a 8h P.M
< le context haitiien, par le
Dr. Lamarque Douon


LA CONJONCTU RE
SUCRIERE EN 1980
SELON DES PAYS
PRODUCTEURS
LATINO-
AMIRICAINS
Cocoyoc (Mex-que), (AFP)
L asncee iUou puorrait con
naitre une penurie ie 3,4
millions de tonins de sucre,
oIil allume simnedi a Coco-
yoc iMix que), les membres
du group de pays latino-
amer camls et ldes caraibes


INFORMATIONS

(Suite de la 16re. page

tat du Commc'ce et de I'In
duslne ont eLe cesgnes, ap
prend-on de source proche
de cette Secretairerie d'Etat.
En effet, M Gerard Aler
te a ete nomme Chef
du Cabinet. Il sera suivi de
MM. Philippe Lahens, Henri
Desmangles et Reynold Desi
nor.
O -

La Peat Mawick M tchell
et Co, une compagnie ame-
ricaine de verification comp
table et de consultation en
geston, vient d'etablir une
filiale en Haiti don't le sie-
ge se trouve a Delmas (Port
au-Prince).
La direction de cetle fi-
liale est confie 5. Mme Y-
vrose Pierre.
-0-

Un 7 a 9 sera ofrert le
vendredi 9 novembre 5. la
Villa Moira (Petion-Ville)
par M. Antonio L. Vidal,
Partenaire re-ginal pour l'A
merique Latine de la P. Ma
w ck Mitchell et Co,et Mme
Mireille Merove Pierre, re
presentante de la filiale de
cette compagnie en Haiti.
Cette recepion marquera
inauguration d'un bureau
regional de cette compagnie
en Haiti.
-0 -

Une enquete auralt 6t6 ou
verte par la police pour 6-
claircir les ci:onstances de
la mort do M et Mme Ju-
lio, Penor trouves morts, la
semaine dernibre, dans une
Jeep. stationnc l'entree de
la route de Jacmel.
M. et Mme Julio Penor
ont laisse trois enfants,
croit-on savoir dans les mi-
1'eux proches de la famille
Sjlorde.

Un congrs esur le Develop
pement s'est ouvwrt ce ma-
tin, a 1'Hotel Christopher,
sous les auspices des Mi-
nistres de 1'Agriculture, du
Plan pt de 1'Education Na-
tionale.


SAN SALVADOR :
L'eERP> REVENDIQUE
L ASSASSINAT DE
L'ANCIEN CHEF DE
LA POLICE

SAN SALVADOR (AFP)
L'Organ salmon clandesti-
ne de 1 armce revolutionnai
re du Peuple IERP) a re-
vendique i'assass nat de lan
c-en Chef de la 'Police sal-
vador.enne, le Lieutenant
Jose Antonio Castillo (52
ans), tue d;manche au
course d'un attentat a San-
ta Ana (60 km a l'Ouest
de San Salvador).



L 'OEA
(Svite de la lere page)

;uour cent de plus qu,' le
court acuel.
Des spec'alistes lboivivesi
ont calcule que ia vents par
les Etats Unis des 35.000
toiW.'S .ui coLStituent n 1 is
reserves stratcegques d'etzin
peut representer une Irte
de 58 millions de dollars er
an pour la Boliv.e; gros pro
ducteur de ce metal; et don't
les excedents qui etaient fde
8.000; 3'3 1979.
Cette situation globaie a
fait dire a I'un des premiers
orateurs du d 3bat general
de I'OEA a La Paz; le M'ois
tre venezuelien des Affa.res
Etrangeres; M. Jose Alberto
Zambrano; que y'OEA ne re
& iesentoit plus une sa ule
gion mais bien deux: 1'A
m-rique Latine et les Etats
Unis.
Pour se d6fendre; I'Ameri
que Latine qui fait bloc con
tre les Etats Unis; a prevu
de r6clamer au gouverne-
ment norde armericain l'appli
cation d'un system de con
sultations prealables a toi te
measure pouvant avoir des
repercussions sur les econo
mies des pays du Sud.
Ce voeu fait parties dr' ca
que l'on ddsigne desorma's
a 1'OEA sous Ie nom dc d po
litique pour un novel ordre
economiqueg>.
La resolution redigee a
cet effet a 6te adoptee a icne
trees forte majority par les
Etats latino-anmricains mais
les Etats Unis ont refuse de
la voter.


MISSION CUBAINE
ONU;
L'EXPLOSION
REVENDIQUEI PAR UN
GROUP ANTI
CASTRISTE


I.B.S.LABORA TOIRE


JESSIE BOUCARD SUPPLICE

BIOLOGIST /

DIPLOMEE DE L'UINIVERSITE DE MIAMI.


Ouvert du Lundi au Samndi

7 hres A.M. i hre P.M.

2 hres P.M. d 6 hres P.M.

ADRESSE

Centre therapeutique

de la Rue Capois No 115


ti


Notre opinion claire et simple :saul ce traitement a (3)
temps ,,SASSOONING,, peut rendre vos cheveux raiment


i p a t' ,T


2. P41q iwq.

D-a dli,'W.rullile fl vilmtlr


Deanrw-% toSu t t3iselisr


Ret.mr m hu ash l pr. ml
n uqfluir. iiceho m


i '1


L'oERPa a fa't savoir
qu'elle avait proceed & cet-
te execution pour ime-el
fin a la vie d'un personna-
ge qu'elle consid6rait corn
me < Le Lieutenant Castlllo
-qui avait exerce ses respon
sabilites sous les sous les
gouvernements du General
F del Sanchez Hernandez,
puls du Colonel Arturo Ar-
mando Molina et enfin du
General Carlos Humberto-
avait ete declare vennemi
public> par les movements
de guerilla. Crux-ci lui re-
procha'ent notammest d'a-
voir ete a l'origine de nom
breuses detentions et dispa
ritions.
x x x x

ATTENT A SAN
SALVADOR

San Salvador (AFP)
Des commandos du grou-
pe clandestine forces popu-
laires de liberation>> ont dy
namite dans la nult de sa-
medi a Dimanche une suc-
cursale de la < rica> non lo'n du centre de
San Salvador.
L'attentat i-'a cause que des
degats materials et a souf-
fl1 les vitres des masons a-
voisinantes.

Dans un tract laissa sur
les lieux. les commandos du
FPL qui est considered corn
me le bras armn de l'Orga-
nisation marx'ste a Bloc po
pulaire revolut'ionnaire>- de
clarent que culte pour but de soutenir les re-
vendicat'ons du bloc>>.

Le BPR qui occupe deux
ministers detient depuis
mercredi dernier 250 otages
don't les ministries du Tra-
va 1, de 1'Economie et du
Plan. Le bloc, qui avait con
damne la Junte de Gouver
nement revolutionnalre, re-
vendique notamment, pour
la liberation des otages, des
augmentations de 100 pour
100 des salaires de tous les
travailleurs et la d solution
de tous les corps de securi-
le.
Les forces de l'ordre e-
taient toujours cantonnees
dans leurs ga-nisons diman
che matin dans l'attente
d'instruceions de la Junte
de gouvenement.

x xx x

OEA:
VETO NORD-AMERICAIN
A UN PROJECT DE
CONSULTATIONS
ECONOMIQUES

LA PAZ IAFP)
Lhs Etats Unis ont oppo-
c l ur veto a une petit-on,
presented a l'Assembee ge-
nerale de l'Organisat'on des
Etats Amercains (OEAI, vi
sant a elabl r des consulta-
tions prealable- sur les me-
sures economiques pr se
par des Etats membres dv
'OEA qui pourra'ent avoli
un impact" ,ur les autres
mecmbres.
Cette resolution prcvoyai
d'instaurer des consultation
prealables avant que so't


proaucteurs de sucre Gepa
ce).
Les 22 pays membres du
Gepace, qui produisent 55 TO U T PO I R
pour cent du sucre dmoin- TO U T PJ tJ L
dial, ont Cstion' que la pro
duction mondiale s'eleverait
cn 1980'5a 90 m ll.ons de TO TE I
tonnes et nc cluvrirait pas TOU TE L A
la demanded. Us prevo enct
egalemeni des difficulties de
commercialization.
Les productrurs, reunis a
a Cocoyoc depu s le 25 oc
tobre, out d'autre part souli
gne que 1979 ava t cte une
annee diflfc le pour l:'s pro
ducteurs et les consomma- -
teurs. Ils ont explique cet-
te mauvaise conjoneture
par 1alttitude negative dms
Elats Unis et des pays mem Ou VOUS trouverez les dis1
bres de la Communaute E-
conomique Europeenne con- ainsi que Ies fameux in!
cerncnt l'Accord internatlo-
nal sur le sucre, et la penu n t chains
r e mond'ale due a une bais et les chains
se de ]a Drodiicion.
Selcn len s d e&gu6s. les E-
tats Unis. princ;paux impor
tateurs de smcre dins 1-
monde, ne rolulent pas nor-
ticiper ple:nement au fnan
cement dps stocks du fonids
mondial du sucre. estimes S
29.000.000 de tonnes. ce qu'
fqit rnrinde 1-" 'Aduction i
force de ces stocks. ,3-eceg' '9w a y e


appliquee ac'importe quelle
measure qui contrarierait le
developpement economique
et social des pays d'Ameri-
que Latine et des Caraibes>.

Douze pays avaient vote
pour le texte, 5 s'eta.ent
abstenus et lea Etats Unis
ont pose leur veto, lors du
vote de la commission eco-
nomique de l'OEA, don't i'as
semblee est reunie a la Paz
depuis le 22 octobre.

Le project, presented par la
Bolivie, I'Equateur et le Pe-
rou, exprimait notamment
l'inqu'etude des pays latino
americains devant al'impact
ncgatif sur 1'economie des
pays membres de 1'OEA
d'une augmentation de 29.
41 pour cent du droit de
passage*dans le Canal de
Panama au lcr octobrev>.

x x x x

REUNION D'UN SEMINAI-
RE SUR LE
FINANCEMENT DE
PROJECTS EN
AMERIQUE LATINE

Quito (AF)
Des banquiers et experts
financiers venus de seize
pays d'Amerique et d'Euro-
pe se reuniront a. partir de
dimanche a Quto pour exa
miner les modalites de fi-
nancement de programmes
de developpement en Ame-
r'que Latine.
Les participants a ce se-
minaire doivent explorer les
systemes qui permettront
d'obtenir les r-ssources indis
pensable au In.ncem~nt de
projects dans les domaines a
gricole, indust.'iel, miner,
a'nsi que dans la peche et
les industries d'infrastructu
re, a-t-or. qppris a Quito.
Ce sam'nair- est organism
par la foundation ouest-alle-


GUY SAINT- CLAM,

GRAND CONFERENCIER -

CRNEASTE DE LANGUE FRANCAISE

present
un tries beau film en couleurs :


,,VISA POUR HONG KONGM

Auditorium de l'Insfitut Francais

20 heures Mardi 30 Octobre 1379 -

Adilltes : 15 Gdes

1, h 30 Mercredi 31 Octobre -

Scolaires : 5 Gourdes

Pendant 1'entr'acte, GUY SAINT CLAIR
dedicacera son ouvrage :

et pour une Chine millionaire >


A MUSIQUE


MUSIQUE


:ues que vous dc3;rez

strum~ent. de miusiqe~c

hi-fi stereo






4A~HA6I


made pour le developpe-
ment international, I'Asso-
c action Latino-Amer caine
des institutions financieres
pour le develcppement tAli
de) et la corporation finan
c ere national de. l'Equa-
teur.



OEA:
PREMIER BILAN, ,
APRES SIX JOURS DE'
TRAVAUX

LA PAZ (AFP)
L'assemblee general *de.,
l'Organisation des Etats A-
cains (OEA), refn e a la
(Bolivie) depuio; lundi der-
nier, est quasiment venue a
bout, dimanche, de son pro
gramme, alor, que ses tra-
vaux doivent se poursuivre
jusqu'a mercredi procha'n.
L'assemblee, reunie en
seance plenimer, doit etudier
lundi les textes qui lui se-
ront proposes par les com-
misssions specialsees.
Cette premiere semaine de
travail a ete notamment
marquee par la reelection
de largentin Alejandro Or-
fila au poste de Secretaire
General de 'OEA et par la
prise de position en faveur
de l'ouverture de negocia-
tions entire le Chili et la Bo
live pour rr le conflict
territorial qui !es oppose.

Elle a, d'au;e part, et6
marquee par tl61aboration-
par les pays du Pacte An-
din (Bolivie, Perou, Equa-
teur, Vendzuela et Colom-
bie) de la declaration
de la Paz> candamnant la
course aux armements et
pronant le plural sme poii-
tique, I'6ial-tssement de re
]lat'ons nouvelles entire les
Etats Unis et l'Amerique La
t ne et le reg'ement de tout
conflil bilateres. par la vo:e
- pacifique.


NOHVelleS de lAmitique Latine


.If l- we don't lookgood.


VidalSassoom



1-v1Fr" ,/'$=^ VIAL SASs50iw


Les products VIDAL SASSOON sont en vente dans tous

Its Grands lnagasins et Supermarches


,---------------------


,.Ara.aw.r.rr.rar-r. w.ww.r.wwwwww.a.wwww.e-as


IZ_ _-;--= L m27 'n 1--b-- rr----R--- 71 __'_ ____ -Zl -M-


(




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs