Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10531
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 23, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10531
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





IMPORTANT REUNION A LA

CHAMBRE DE

COMMERCE D'HAITI


ll coniivocat.lon du Bu -
ic.an liro'' lc llur dc( I Chi nl
ble de Clonullrcc d'Haiti,
le Contii. I Cl d lAdlnlnsirta -
lollnn Itii l U linportantLe
.il rC (i. travail lc Mardi
1i Octobrie en coursb an lo
cil i de 1'Assoclattion la 1
Cill d( c i' 'po tlon.ll.
lc bilt Iprmctipl dc ld a reu
iP11 ooiclir d 'ncuallser les
Pl'.srilplIOlls de I 'Article 2


gl.c avec la Trcsorerle de
la Chambre de Commerce
d'Halll, (Ref. Art 90 et 10
des Slatuts; DCcrct du 18
Juln 1964 Art 11).
Notre Journal apprecle
blen les activies de la Cham
bre de Commerce d'Halti
fondees ep 19C7 et qui a tra
vers Ils ans a bien servi la
codlilluna u e.


dc's s ltuls alineas I, g, 4h,
compic ( lenu de evolution
(it lii conjoncturc soco-ecuo
ltioitlquc du piys CO cc der
iieCr iquar du 20eme sil. L e s
AprIes d :ileressaants echan
g<',, dci vues efltre i-s par M. Georges '
ticipnts la proposition de
creer au scin de l'Associa- Comme chaque
t:on des Comites d'action, Octobre, l'Assemb
charges d etudier les problem rale de la Socidt
mles specifiques relatifs aux mericaine de Pree
cifferentes ac:vites com se reunit en vue
mercialcs et industrielles der h un examen
et de prepared une Docu ) tuation de la Pre
mentalion a la lfois solide l'H1misphere Occi
et condensee sur ces dits
Une reunion sen
problems aver suggestions- preliminaire de la
ct recommendations prati sion de la liberty
ques ful adoptee. de la SIP se tien
A partir de cette novel blement, en vue
le orientation la Chambre 'les bases du val
de Commerce d'Halin sera sera soumis a 1'A
en meillcure position pour Generale.
remplir sa mission confor -
moment aux prescriptions Cette annee. T(
de l'Article lcr de ses Sta tait le siige de I
tuts qui dispose comme suit: reunion de la SIP
Article ler eLa Chambre organism les aS
dc Commerce d'Haiti est grand Hotel a(F
une Association de Commer sons)).
qants et d'Indu.triels qui a Les assises de T
pour but d aider au Deve sont tenues a un
lopp.'ment econorique du assez crucial de
pays en general, de prote- litique continental'
pays en gnrl, de pro e- debats oft vite r
ger et de defendre les irite dba to ie de fondr
rets de ses Membres en par bresauts qui agit
ticulier. Elle a son siege sleurs pays de 1'
social a Port-au-Prince. Sa Centrale et de 1'
durce est ilimitee. du Sud, que la SI
La demarche du Bureau vait a un v6rital
D'recteur rencontre pleine- nant et devait, fa
ment les econsiderants, sui situation dramatic
vants du Decret du 18 Juin tentiellement da
1964 sur la Chambre de proceder a un ree
Commerce d'Haiti. rieux de sa politic
Considerant que la Cham son action. pour 1
bre de Commerce d'Haiti, de la liberty d'exp
par sa structure et son role
et pour la bonne execution Si les dfbats o
des teaches qui lui sont de nu las diffnents a
volucs, doit fournir des avis ladlice dansl'H
techniques, des consult Occidental, on ne
tons au Gouvernement en dire pour autant
vue de la codification des hates instances'
usages du Commerce. so silent, dilaissa
sConsiderant qu'elle doit, dre des gendrasitt
conjointement avec les pou tes it proceder a
voirs publics, veiller au lyse approfondie
prestige do notre commer
ce, rechercher de nouveaux
debouchis pour nos pro SPORT POUR TC
dluits, assurer Cll commerce
eC ii I llidiisl r line pro!res
sion t' I unc extension inches
santes;

Passant a 1'action sans
retard, le Con'eil d'Admi -
lirlilatiolli a deniandi aul Bu1
rciau DirectCiur de prendre Une initiative pe
conltacl :;ao, dlai avec scs core tmide comp
Membres dwvant faire par- la conjoncture
tic di.s diver', cmniites d'ac mais vraisembl
Iioi, hrs chsix porteroni, ur prioritaire et bieu
(i une parl. des hilnionmes ('ex et( adoptce plar n
pelr ,lie e, dc competence pairti'e l n lll mist
-f' d' aililtr Iart, sur de .in- la Jcune.s e et d
iwi, lionmc:; :l'Alfaires dy- ct tend aujourd'
llii;iin ui's et, 'liuiix. crre r iiun champ
11 diil ur, f rpIcndant on tion en vue de la
tIidou gq(i le. contacts se- de participation
ront limnitces 'iix Commer the juvenile aux
qants etL ndu.,lricls en re loisirs procures pi


MARDI 23 OCTOBRE 1979

No. 31.191
S|*4me AmNEE









fONDS EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAlTI MEMBRE DE ASSOCIATION LNiERAMERICAINE DE PREE3B


IDIREOTEIJR LUCIENM OIUNTAb
ADMINISTIIATEUR Miii. Max CHA1JVWX


Communique de
PNUD

La Reprsentation du PrV'o
gramme des Nations Unlea
pour le D.veloppement bi,
Haiti a 1'honneur de rappe-'
ler aux Autorites.nationales;.
a Messieurs les Chefs f.t
Missions diplomatiques 6d-
consulaires: ainsi qu'aux Re.
prtsentants desi Organisa-
tions Internationales acce6
ditlks en Haiti; que le Siege
du PNUD a pride les ReD 6
senta'nts Rdsidents de ne pas
organiser; come les anstes
(Voir suite page 8)


Iebats de la S.I.P. sur la situation de la Presse.

BIede nouveau President de la SIP nous promet une important aide, technique pour la formation des journalists haitienne.


annee. en
lee Gene
t Intera-
sse (SIP)
de proc6
de la si-
sse, dans
dental.

mestrielle
i Commis
de Presse
t preala-
de jeter
pport qui
Assemble


oronto e-
.a grande
qui avait
sises au
our, Sea-

oronto se
moment
la vie po
le et les
6vele, sur
des sou-
tent plu-
Amenique
Amerique
P se trou
ble tour-
ace a une
que et po
ngereuse.
xatnen s6
que at de
a defense
pression.

nt mis at
aspects de
ncture po
isoisphere
peut pas
que les
Ide la SIP
ant le ca
ts. astrein
une anas-
de la si-


)US


tuation en vue d'adopter
ses methods de lutte pour
la liberty d'expression aux
nouvelles realities continen
tales.

Elles se sont contentees
de noter que la poussee du
terrorism, la resurgence de
la lutte armee et les press
sions exercees sur les orga
nes de press par les mou
vements extremists de gau
che et de droite consti-
tuaient une nouvelle et me
nazante donnee dans le
panorama general de la si
tuation, rendant extr6me-
ment difficile et encore
plus parilleux ',l'exercice
normal de la profession
journalistique.

Face a ces menaces de
tous ordres. de nombreux
gouvernements ont tendan-
ce a adopter et de fait ont
adopt de nouvelles legis-
lations sur la Presse.

Le rapport final de la
SIP ne souligne-t-il pas a
cet regard qu'aux Etats-Unis
et au Canada qui sdemeu-
rent pqobablement les pays
ofi existe la plus grande
liberty de press, le danger
le plus serieux reside dans
la tendance de l'adminis-
tration politique et aussi
judiciaire a LEGIFERER
SUR LE DROIT A L'INFOR
MATION, TOUT EN CONSI
DERANT LA POSSIBILITY
DE REGLEMENTER L'E-
XERCICE DE LA PROFES-
SION DE JOURNALISTE

Le rapport sur Costa-Ri-
ca ou reconnait la SIP, il
y a la liberty de press,
indique qu'une lei regle-
mente 1'exercice du journal,
lisme et limited les activi-


tls des correspondents 6-
tranjaert.

S Un representant d'El
Pais de Medellin souligna
que bien qu'il y ait la Ii-.
ber.t de press en Colorn-
bie, quelques collegue en
profitent pour faire ce
qu'on pourrait appeler du
libertinages.

Un representant du Vne6
zuela. Martin de Armas par
le de la liberate dont jouit
la press de son pays, bien
qu'une measure restrictive
vzenne d'etre prise a 1'en
centre de la television na
tionale.
Le Salvador. Panama et
tout recemmerit le Nicara-
gua ount promulgue de nou
velles lois sur la Presse.
Les lots nicaraguayennes,
prises par le nouveau gou
vernement de ce pays et
adoptant une charte des
droits et un statut de la
press, stipule que el'Etat
devra gamantir qu'il n'existe
pas de possibility objective
de soumettre la liberty de
1'information direttement
ou indirectement au pou-
voir economique de quel-
que group social que ce
soit... Le statut consacre 6-
galement le droit du peu
ple : informer, opiner et a
etre pleinement informed.
DANS LE CADRE D'UN
EXERCISE REEL DE LA
RESPONSABILITE SO -
CIALEs. Une autre disposi-
tion de la loi nicaragua
yenne LIMITED L'EXERCI-
CE DU JOURNALISME AUX
MEMBRES DE L'UNION
DES JOURNALISTS DU NI
CARAGITA ET DTT SYNDI-
CAT DES JOURNALISTS
DE RADIO DE MANAGUA).


DE L SPACEE LIBRE

POUR LES JEUNES
Par Alix CARPRE


tut Itre en
le tenu de
actuelle
lablement
avenue a
uotre de -
eriel de
es Sports
hut a se
d'applica
plus gran
de la cou
different
ar le sport


LA CONFERENCE DE

PRESS DE M. DA YAN


JERUSALEM; IAFP)
M. Moshe Dayan; don't la
admission du poste de m nis
tre des Affaires Etrangeres
es7 devenue effective mardi
matin; a done aussitot a-
prss a .Jerusalem une confit
rence de presse ofu il a con
f'rmne tque sa decision avait
6t0 fondee sur sos divergen
ces de viues avec le gouver
nement sur les negotiations
sur t'iultonom'e.
II a souligni qu'il s:ltait
oppose a plusieurs decisions
fondamentales prises a ce
stijet par le gouvernement;
toiut en s'excusant de ne
pouvo'r en reveler la teneur.
II a cnisuite loneuement ex
pose la facon don't; person
nellemint; il voit'l a condui
to des nhociatious actuelles
et futures.

DR part '


Hlir ne mi- p, t.q or
ti a d' st'n t ii rlo T,a Pn7,
Bolivie.' IP l co re l'F,-
tnt, niux Affai-es Ftran-6-es
M GeIra,'d Dnreelv Tl( re
',;d 1l d'SCI ',tlcrn hnsi o ne -
n o 1 Asembniili Guneralc
de 1'OnA.
ptt" dAlurot,-~ en rnm-
n-pocl M. Ppil N Cnnsn'nt.
n'rerctoji des Affair"s Pnll
Itiue AI la lh'onc PIerie.
M. Rvamond Mathiou. char
g d'affaires d'Haltih La
Paz. M. Carl Mevs Di-ec-
tpur des Affaires Interna-
tionales.


L'essentiel pour M. Dayan;
est dc ne pas s'cater du
cadre fourth par les accords
de Camp David. II faut ega-
lement; pour preserver les
intl(rets vitaux d'Israel; pour
su.vre les implantations; de
telle.sorte que les residents
de ces points de peuplement
n 'alitt pas de statute etran
i-cr dans ces territoires.
Mais .'estime; a-t-il ajout6;
que nous disposons de suffi
samment de terres domania
les dans ces territoires pour
viter de fair appel at des
terres privees.
Par contre; M. Dayan' ne
partage pas les vues des tra
vaillistes qui; dans le Plan
Allon' notamment; voula ent
cviltr (oute implantation
dans une rlg'on peuplde d'A
rabes. II a notb a ce sujet
qu'en fait; dans le territoire
de Gaza; les gouvernements
trava llistes avaient cr1e des
implantat'ons dans des r6-
poons peupl6es.
M. Dayan a rappel 6que
rien dans les accords de
Camp David n'interdisait la
pouisu'te des implantations.
1 fautlviter a tout prix;
a dit M. Dayan; de parler
actucllement de la souverai
net6 sur les territoires. C;est
tine question qui ne devra
ftre d6battue que dans cinq
ans; et avec la Jordanie.
Le ministry dlmissionnal
re a insist sur le faith que
les negotiations sur l'autono

(Voir auite page 5)


L'un des obiectifs primor
diaux des premiers respond
sables de la jeunesse et du
Sport local .cmble de
plus en plus retrouve sa de
ln.ition dans la mise en
place d'un dippositif future

assez bien chaiprnte dans le
but de faciliter1 revolution
facultative en plein air de
nos jeunes et moins jeu-
nes compatriots.

L'essentiel c'est d'encou-
rager tout le monde sans
exception auci ne a la pra-
tique sportive, d'enrayer la
morosite de crtalans mo -
ments dechari es de nos es
poirs C'est done encore
d'ouvrir dans la measure de
nos moycns un nombrc res
pectable de centres de re-
creations, accresibles a la
grande masse des prati -
quants, en depit des cases
tetrs qui jonehent malheu
reusement le chemin du de
voir, en vue de faqonner
chez ccs derniers lesprit de
sacrifice. de perseverance
et d'espoir; en vue surtout
de leur incitor 5- endureir
sainement et jovialement
les muscles corporels pour
une production national
de plus en plus accrue
dans la grand combite so
cio-economique a laquelle
tout citoyen integre et re
flechi doit participer.
11 serait in:ntelligent ct
inique d'une institution na



BEAU GESTE DE LA 0
TEXACO

Nous avons appris que la
Texaco Caribbean Inc. v ent
de faire don au Lycee des
Jeaines F.lles et au Lycee'
Alexandre Pltion d'un lot
d'ouvrages d;auteurs hai-
tiens et strangers destines
a la b bliotheque de ces 6ta
blissements.
Nous flFcitons la Texaco
pour ce beau geste a LFen-
droit de deux de nos ecoles
publiques; geste qui t6moi-
gne de son souci de contri
buyer i. une meilleure form
t'on inlellectuelle de la jeu
nesse hait'enne.
889 0188000 man monam m


tionale don't la competen-
ce est de veiller Ai la sau-
vegarde morale et au rayon
nement pertetuel de l'a -
malgame juvenile, axe plu
tot sa politique sur la seu
le conquete des lauriers
d'une elite parfois retive
qui ne represent en real:
te qu'une infirme minority
au sein de ce secteur nation
nal ou regional assez con
sidlrable. De meme, il se-
rait futile et extravagant
d'implanter daris un pays
ou territoire, un organism(
officiel favorable aux mos
vemcnts des jlunes sans ii
ventorier les besoi;ns urgent,
et tangiables suscepti -
bles d'exhorter cette mare
vivante ct ascensionnelle
qui passe pour etre la jet
nesse. Faut-il de ce fail
que des demarches impI -
rieuses et sootenues soien
entreprises afin de comble

ivoir suite page 6)


Campaone de

masse centre la
rougeole

La Societd Haitienne di
Pediatrie organise avec 1'a
cord du Minislre de la Sai
te Publique et du Pr6fe
d- 1lArrondissenment de P
at-Pc- le dimanche 28 0
t"b"e 1979. une ncamrag
dc masse con're la Roll
geoIo eii faveuir de 16.00
onfnn!s i5,6s de 1 s)t 6 an
do Ia Canitale et de cer
taine localitM de province
t, hll de cltte camua
gne est de redui.re le nor
b nits entfants 'suscpti
bilps la rougeol- et isa
cr.so lenpnt la dimpnlso
des ,n'ochaines 5nid6mie
nui fsaneDent rvrlcluCeniT
'I Cnfince haitienne tou
les deux ans.

iTTn rmninlqn- similqtr
mrnee oiI Octob'o 197I n
vailt prml qs d'imlmunisc
contre la Rnuepolp 25.0C
Pnf-nts a Port-an-Princ
et dnns les provinces.

II va sans dire que 1
champagne actuelle vir
les enfants nbn touchN
par celle de 1'annee der
niere.


Le Statut'nicaragueen de
'la Presse condamne aussi
ales ecrivains qui incident
a' detruire la devotion au
travail, la passivity, a 1'oisi
. yete on qui attentent a la
nationalite nicaragueenne,
& la langue. aux valeurs
historiques et culturelles)s.
L'Assemblee general de
de la SIP s'est contentee
d'exprimer son inquietude
guant a 1'avenir de la li-
berte d'expression au Nica
ragua et de faire la remar
que suivante dans un des
derniers bulletins de 1'or-
ganisation : pendra' de la facon don't
le gouvernement revolu-
tionnaire nicaragueen in-
terpr6tera les dispositions
des lois provisaires mises
en vigueur>.
On sentit une certain re
ticence des membres de la
Commission de la liberty
de press a interroreal
fond les representants de
(La Prensa)i Mme Sonia Xa
vier Chamoro qui venait de
lire un expos sur la situa
tion de la presse dans son
pays et M. Pedro Joaquim
Chamorro. Les r6ponses de
celui-ci aux deux ou trris
trois questions qui lui fu-
rent possees furent assez
braves pour ne oas dire
vagues.

La SIP manifest egale-
(nt sort inquietude au su
jet d'autres pays de l'Ame
rique o0i} s'est .-manifest6e
la tendance a reglementer
1'exercice de la profession
de journalist. Mais passa
bien vite la-dessus.

'-)-x) x x

On s'arrete plus longue-
ment a la situation de la
Presse en Haiti et notam-
men i la nouvelle loi sur
la press qui vient d'8tre
promulguee.

Un premier faith sign'fi-
catif : c'est le propre Pre
sident de la Commission
de la Liberte de Presse qui
donna lecture d'un memoi
re critique prasent6 par no
ire confrere Eduoard Bel-
lande, Directeur du journal
iLa Nouvelle Haiti Tribu
ne), editee a New-York.
Bellande se trouvait au sie
ge de 1'Assemblee de la
SIP pen avant la seance
mais n'y prit pas part Lee
i ture de son document inti
S ule : iUne loi aggressive
o du regime Haitien enco-
re plus de restriction con
Ire la liberty de Presses)
fut donnee par le President
de l-i Commission de la li
e berte de press.

Notre collaborateur Au-
belin Jolicoeur nui parle
s an-la's. se fit ensuite le
porte-parolc de ses 2 colle
gues. Aucun journaliste,
dit-il, ne saurait tolerer
des atteintes a la liberty
t d'expression. Ma's, ajoute-
t-il. la liberate nest iamais
i un don. Elle se conquiert-
r Elle iest un combat inches
sant.

On do;t reconnaitre, pour
suit- 1, qu'en Haiti la si-
tuation eta;t d'autant plus
difficile que la profession
mfme du journalist n'6-
tait pas dafinie, voire orga
niste. On est en presence
e actuellement d'une loi-
c cadre : la profession de
n journalist est define. le
t r 6 1 e de l'Associatlon
- des journalises. determine.
c C'est a 1'Association it se
e vriclturerC pour mncux do-
- fenrire les intitas de ses
0 membres. noor er" uo'ne ar
s me eff'ace dans sl drfen
- s- de la liberty d'exnres-
T. ion.
a-
m Les infractions et delits
sont prevus. II y aura des
ar chances de contrecarrer
n I'arbil-aire et de donner la
es parole a la justice oui con
it naitra des infractions corn
us me anv Etats-Unis. en Fran
ce. Cette loi, ajoute Joli-
coeur. est inspiree de la
ae 1" f'anqa'se sur la Presse :
Peut-on affrm"r, declare-
r -il ou'u1 n'y ait pas de
IC liberty de press en Fran-
e ce ?s

Ft vo'ci. continue-t-il
a nu'au Nicaragua la Junte
Pe de oonuvennement. a laauel
is le fit parties la veuve du
grand paladin de la liber
t tp 4"lress., Joaquims Cha


morro. mort pour, la defen
se de la liberty d'expres-
sion, vient d'adopter des
lois reglementant 1'exerci-
ce de la profession de jour
naliste. Peut-on affirmer
qu'en raison de cette 16gis
lation La Prensa) de Joa-
quim Chamorro va cesser
de letter pour les ideaux
i la defense desquels est
mort son ancien Directeur.



(Cet argument de notre
cellaborateur devait provo
quer 1'ire du representant
du journal dominicain (E1l
Car'be), M. German Ornes
Coiscou qui, avec animosity
pour ne pas dire colire. d6
peignit a 1'encre noire la si
t u a t i o n haitienne .
Notre confrere FraTntz
Lub'n deva't. i 1 a
suite de 1'intervention d'Or
nes, sopligner que celui-ci
manifestait une ignorance
total de la situation en
Haiti et invater le contradic
teur ai veni,- wvr d- -es pro
press ve e- (-ui se passe
chez nous.
11 est i reliever que la
(sortie)) defines prenait le
contre-pied ldu rnon-t pre
sent par Aliv Maldonado
du journal iiF1 :'ntir.am sur
la situation de ,la Presse
en Haiti. Un rapport 6oui-
libr6 prasentant et les as-
pects negatifs et les as-
pects positifs, tout en con
damnant la nouvelle loi
sur la presse-
Dans la crainte que le
debat ne deencere entire un
affrontementenntrere nre-
sentant haitien et reprlsen
tant dominica'n des al
lesions ayant kte faites Sor
l'experience r'Ornes en fait
de dictature I1 Presi-
dent de la Commission de
la Liberty de Presse decla
ra close 1'examen de la si-
tuation en Haiti,
reu avant, note confra
re Guy Cesar, de 1'hebdo-
madaire aRegards avait
faith une intervention pour
demander ila SIP d'essa
yer d'obtenir des modifica
tions it la loi sur la Pres
se, don't il dunna lecture
de quelques articles les
plus signficatifs au point
de vue des res'rict:ons it la
liberty d'expression et au
libre exercice de la pro-
fession de journaliste.

x x x x

Rcprcnons l'expcse de no
tre cul laiiorteur Aubelin
Jolicocur. 11 dclarait e
conclusion :

qu'elle avait une chance
unique d a der Ia press
baitienne a n luer. Elle
n'a pas encec agi en ce
sens. E11e -, :t avoir des
contacts plus etroits ave<
une Assec alion Haitienni
de journ -l"-es reorganise
et aider icile-ci dans sor
oeuvre 'asnt h favorisei
la fnore-i n des journalis-
tes, it 1:" e-eation d'une vi
ritable ecole de journalis
tes etc. La SIP pett aussi
par une a;de technique, con
tribiber a doter la pressed
haitienne de 1'6quipemen
nace ';re. Car celle-c
doit Oc eelle-mame forte
bien aquipe. elle doit d'f
board sortir de son sous-di
veloppinement pour deveni


vraiment une force ind6pen
dante, au service de la li-
berte d'expression. C'est
une attitude plus positive
de la SIP que nous deman
dons. Elle peut condamner
Haiti de faVon rituelle. corn
me tous les ans. C'est a la
Presse haitienne d'abord de
letter pour la liberty. Elle
est une press de plus en
plus forte, de mieux en
mieux equipee. ce sont des
journalists professionnels
bien forms qui peuvent tra
vailler a 1'essor de la Pres
se. de la liberty dans le ca
dre des conditions objecti-
ves d'Hati.

La SIP doit nous aider a



Television
National d'Haiti

,La Television Nationale
d'Haiti prend plaisir it an-
noncer au pukic qu'une E-
mission sp6ciale aura lieu le
Mercredi 24 Oct. 1979 a locca
sion du Jour des Nations
Unies.
Cette emission debutera ai
3 heures P.M. et se prolon
gera jusqu'a 11 heures 30 pm
La Television Nationale d'Hai
ti souhaite A tous une bonne
reception et attend comme
toujours les suggestions et
commentaires du public.
LA DIRECTION




Un Cycle d'Etudes
au Developetenttt
tural
a lAcademie
Militaire

On vient d'enregistrer une
innovation notable dans le
Curriculum des itudes it I'A
cademie Mhlitaire de Frares.
A cote des matieres se rap
portant ia lart militaire les
Cadets recevront la forma-
tion adequate qui fera d'eux
des Agents Soc'aux Polyva
]ints.

L'inovation s'inscrit bien:
on le comprend; dans le ca-
dre du Developpement Eco
nomique General du pays
qu il faut acclerer en ren
danl poss ble la partic.pa
tion de routes les 1 ites de
tous les secteurs,
Iendant deux annees en
effect les Cadets de i'Acade-
mie Militaire de Freres se-
ront astreints a un cycle
d'etudes et d'entra'nemente
dans les Sciences Humaines
plus particuliErement: l'An-
thropologie Culturellp; lEth
e nographique; la ,L'nguisti-
s que; le Cooperativlsme; le
c Developpement communau-
e taire; I'Education des Adul-
e tes.
n C'est en collaboration avea
r 'ONAAC que ce programme
- sera coltdu't de tell sort
que le Cadet ih la fin de ses
etudes militaires recevra ega
' element un parchemin qui
fera de lui un Agent social
t de Developpement.
i Le programme a ddbute
b hier A l'Acadamie Militaire
S de Frues et elle donnera
S sur deux ans pour chaque
r promotion.


sortir la Presse Haitienne
de son sous-developpement,
Elle doit, aussi, soutenir.
le combat des journalists
haitiens en faveur de la
libeate. c'est ce quj serait
a notre avis positifs a coA
clu Aubelin Jolicoeur.

x x x x

ENTRETIEN
ENCOURAGEANT
V -
Dans 1'apres-mrdi Ge mer
credit, le surlendemain des
debats sur la liberty do,
Presse en Amerique, Aube-
lir, Jolicoeur et moi avions
eu un interessant entretien
avec 1'un des journalistea.
les plus marquants de la
Society Interamericaine de
Presse : M. Georges Beebe.
Vice-President de la SIP. il
devait etre deux jours plus
tard elu President de la
Sccite Interamericaine de
Presse.

Beebe qui connait bien
notre pays a evoque avec
nous le souvenir de notre
regretted Directeur Max
Chauvet qui fut un des
membres les plus sympa-
thio.ues de la SIP et prit
part i plusieurs reunions
de 1'organisation. L'histoire
de nos rapports avec la SIP
ne date pas seulement
de ces dernires annees,
comme le craient certain.

L'entietien devait se d6-
rouler sur la situation de
la Presse en Haiti et sur
1'expose que nous avions
fait a. la premiere union
de la Commission de la Li
bert6 de Presse. Beebe a
deplore comme nombre
d'autres colleagues la forme
pleine d'animosite utilisle
par le representant d'El Ca
ribe M. Germon Ornes Cois
cou.

A la lumidre de 1'expose
que nous lui fimes sur la
situation dc la Presse Hai-
tienne et it la suite des de
mandes que nous avons for
mulees, Georges Beebe nous
a promise le concours de
la SIP. 11 a promise de cpiA
tribuer a la formation des
jonrnalistes haitiens. 11 en
visage la tenue chez nous
de s6emnaires sur des as-
pects precis de la profes-
sion et l'envoi de spbcia-
listes. pauvant s'exprimer
en fnancais. pour trava;l-
JPr it 1'volution de la pro
fession journalistique en
Haiti.

Nous avons etc encoura-
ges par 1'aspect positif de
cet important entretien et
la pnomesse d'aide a la
Presse Haitiennecz u nou-
veau President ae Socil
t6 Interameri iM-ne de Pres
se, un veteran estime de
l'organisation.


Au term de huit heurps
de debate sur la situation
de la Presse en Amerigle,
les membres de la Conmlis
sion de la L berte de Presse
et information ont pu con
firmen ce qui etait prevu,
souligne Guillermo Marti-
nez Marquez, le fait que la
situation de la Liberte de
Presse dans Il'IlmisphIre
est LA PLUS DRAIIATE.-
QUE ET LA PLUS PEREL-
LEUSE DE SON HISTOIRE.


A,ppenza Ca. 0 i0











AuTjou3rd'hni9ui i :evTnBTin
PAgu aut Eol







eoclEnlihSchol0
,J




I I


T16phone : 2-2116 Bolte Prsale : 1316
Rue du Centre Nl 3212


ill..~-= ra~aap~ ~ ~ ~~s6TBgC g ~ra~ n~ ~T*X--~~ldi~l6dB( ~SP~P~-b~ ~ ~ .aagL a~i- -IX~ 4. 1 -ar a ~a" ~ Ll~a~EEWWr-K--4sl~BB- ~a~= ~ B I~


I .


I


- - - - - - - - - - - -~~ ----1-~11-~ _L___~ ~__


-.










130NN (AFP)
Iifie preniers dntretircOs
dui Prisldent chtinols HuBa
tlo-ii-'vn lundi A Bonn a-
v c le Chanerlier Helmut
-h'ibnildt. bWn qte oOniSa-
ties A tin 6venlail de knu-
rits, i(ii, port.it aur la quts
i'on de lit runiflca.tlon de
'All tilligni'.

Ci premier Vtte fi LIte, n
,iltli'cr' i' porte-parole
ouivelr iinviental M. Klaus
i,wlllng, a 6t utin ,dlalo-
glie tr'eS vivant tenu dans
iiI' atirniosplbere agr6able.
M. Lt ,illling a rdveld que
lr dirigrant chinols avalt
i\ niOiiviau souligne qu'une
'lliemagne forte au sein
It iine Europe utinle contrl-
iuerait au maintien de la
paix mondiale*. Hut OGuo-
vLeng a afflime qu'll res-
Doctait le desir du people
allemand de recrouvrer sou
unite.

Dans la conference de
presse qu'il avalt accorded
a Pek'n au ddbut du mo!s,
lt president ch'nols, tout
ii :ipprouvanlt le s-Ici al-
lemand de reunification de
la patrie. avait indiqud que
,ee'tte question devait 6tre
reigle nIr 1..s peuples des
deux allemagnes.
Selon M. Boelling, lers
relations sino sovidtiques
inont pas Lte aborddes 'par
les deux homes d'Etat.
De son cote. le Chance
lier Schmidt.a mis en re-
lief l'importance de l'equl
libre des forces militaires
en presence comme fonde-
ment d-'uihe politique de de
t(nle Inspirde par la con
t in ilte.
Apres avoir remercli son
hote pour sa comordhen-
sion des snois allemands.
le ChancelJer a qualified
de ves de cooperation dans
tous les secteurs et a insis
I6 sur evolution jrofita-
ble que reprisentait 1'en-
trde de la COin- dans le
concert des nations.
Dans une allusion apa,
rente au desequilibre du
d6veloppement entire le
Tiers Monde et les pays in
rnsrialis s. M. Schmidt a
declard que la RFA availt
in interest fondamential au
maintien d'un bon ftne-
tipnement d el'ordre 6cono
nmique mondial. /'
Au moment oft s'entreao-
na'1nt le Chancelier Hel-
mnitt Schmidt et le Prdsi-
dgiat Hua Guo-Feng. le vi
ce-Ministre chinoigide "Ya
Sicurit6. M. Lin' YuTn et
1e Secretaire d'Etat aiU Mi
nistire Federal de l'Int6-


PAJE 2


rieur, M. Siegfried Froeh-
!tch onL cLu une entrevue
loin des journallstes. A opt
te occasion leE deux Inter
loiititurs ot decide d'un
rtilfoiTlnentl de la eoo6d-
Sil.toi dtins le dwnalne de
la mscurltri', apprend-on de
source 1a lemande infor-

Apris coe lte-a-tlte lI
President Huna Guo-Feng et
jes princlpaux membres de
sa suite ont et6 requs par
le President ( de la Rdpu-
bllqua M. Karl Carstens,
4ontn ls sort les h6tes A
un ddjeuner en circle res-
"treint.


Tarifs aeriensM.
Declaration de M.
Hammarskjold,
WASHINGTON (AFP)
sToute tentative ameri-
caine de suppression des re
elements a6riens interna-
tionaux crderait des dislo-
cations importantes.t, a d6
cla'de lundil Washington
M. Knut Hammarskjold, Di
re-'eur de 1'Association In
teaationale du Transport
Aerien (IATA).
M. Haimarskjold a fait
ces declarations a 1'ouver-
ture des audiences organi-
sees cette semaine par le
Conseil amdricain de l'Ad
ronautique Civile (CAB .
Celui-ci dolt ddcider s'il
continuera a reconnaitre le
role 'de fixation des tariffs
adriens dans 1'IATA.

Le CAB, ddfenseur achar
nd de la libre concurrence
dans le secteur adrien. con
teste en particulier le droit
de 1'IATA de fixer les ta-
rifs des vols au depart et
a destination des Etats-
Unis. II doit prendre une
decision A ce propose au dd
but de l'annde prochaine.
Quarante sept pays ont
exprime a 1'Administration
Carter leur opposition a la
politique de concurrence il-
limite que le CAB voudrait
instaurer au niveau inter-
national.
Le Conseil a un allied en
la personnel de M. Freddie
Lakr, Prdsident de la cornm
paenie britannique Airways>, venu t6moigner
a Washington. Le champion
des tariffs bon march avec
son ejtre Lon-
dres et New York a d6clar6
que bien a 1'Aviation Ciivlle. ni
sur le plan de la construe
tion. ni sur celui du trans
port. ni sur celui du tou-
rismes.


LES ENTRETIENS HUA SCHMIDT


Le mystere
Oswald

NEW YORK; (APP)
M. J. Edgar Hoover; direc
teur- du FMI; soupqonna t
tro s ans avant 'assasinUitS ,
do president John Kennedy
qu'un Imposteur pourrait uti
liser liaent.t6 cle Lee Har
vey Oswald; selon on docu
ment official publ.d samedi
par le New York Post.
Le quot dien cite une note
de M. Hoover au Departe-
ment d'Etat.; datee du 6
juin 1960; dans laquelle le
d.recteur de la suret6 f6de
rale Acrivalt: 'comme 11 exis
te une poss bilite qu'un im
posteur utilise le certificate
de na:ssasce d'Oswald; toute
information a ce sujet en
votre possession serait la
bienvenue'. A 1'dpoque; Lee
Ha.rvey Oswald; qui sera re-
connu par la commission
Warren comme 6tant le seul
meurtrier du president Ken
nedy; le 23 novembre 1963;
6tait en URSS. Le New York
Post precise avoir obtenu le
document des archives na-
tionales amdricaines.
Le 'Mystere Oswald' a re
bond cette semaine aux E-
tats Unis; apres la public
tion en Grande Bretagne
d'un livre intitul6 'Le Dos-
sier Oswald'. Son auteur; M.
Michael Eddowes; aff rme
en effet que celui qui por-
tait l'identid d'Oswald et qui
a dte enterr6 a Fort Worth
(Texas) eta'-t en faian A-
gent Sovidtique; Alex James
Hidel. 9
Les affirmations de 1'cri
vain britannique ont soulev6
I'hypothese d'une exhuma-
tion du corps de Lee Harvey
Oswald.
Vendredi; les mddecins 16
igstes du comtd de Dallas
ont rdclamd le droit de pra
tiquer une nouvelle autops'e
du cadavre. '11 serait tries
facile d'identif-er a cent
pour cent le corps'; a d6cla
re l'un d'eux; Madame Lin-
da Norton. Madame Norton
a aff'rmd que la comparal
son entire les rdsultats de
l'autopsie pratiquer sur Os-
wald apres sa mort et ses
dossiers medicaux antdrieurs
montrait un certain nombre
de d'ffdrences; portant no-
tamment sur la couleur des
yeux; des cheveux et sur la
lace de c'catrices.
Les autorites judiciaires
du Texas ont cependant seu-
les le pouvo-r de d6cider de
cette exhumation et ne se
sont pas encore prononcees.


i VEK DE


.MARDI 23 OCTOBRE 1979





ANNONCES GRO UPEES


-- faut Turgeau. Bonn,
mason 3 chambres. 2 balms
office, galerie, plus unt
deuxilme (26me) petite ma
son tout en b6ton, le tolt
compris. Terrain Approx
45 x 105.

Delmas. Terrain 75 x
175 sur la route hauteur
De Luxe Cind.

Peggyville. Terrain mi
surant l00 x 100. $ 10.000
Desprez. Terrain 2000
m2 cl6tuaie. Vue stax la vil-
le e, la bale $ 36.00.
Haut Delmas. Terrain
45 x 120 excellent quarter
Eau. Tl1ev. T1ldphone
6.800.

Delmas. Bien situae
Matson en grande partly
achev6e. 22 chambres. 1'
bains, 3 livings, 3 terrasses
immense, (56 places en
tout). Terrain 60 x 200 Con
vient pour Hotel. Eau 24 x
24.
Rue de la R6union
(zone commercial) terrain
comportant 2 masons. $ 45
000 Un autre terrain avec
2 petites masons $ 30.000.
Haut Turgeau. Maison
A 6tage. 2 1/2 chs. 1 bain. of
fice, etc. $ 24.000.

Kenscoff. Maison bloci
3 chs. 1 bain. Galerie,.grand
salon, citerne. route asphalt
tde $ 15.000
Rue Cheriez. Grand
et belle maison 3 chs.
ba'.n. Terrain 75 x 135
Grands salon et galerie
$ 70.00O
Peggyville. Mason
chs. 2 bains, salon etc.
30.000
Chemln des Dalles.
chs. 1 bain. grande galer'
grand salon. En block. Te
ra'.n 35 x 105. $ 38 000. Co
v'ent a Clinique de Mdde
cins

Delmas. Plusieurs ex
cellentes maisons a 25, 3
45, 55 et $ 75.000
Station Wagon Datsu
120 Y 1974 en parfait
tat. 4 pneus neufs. Moteu
autres parties mdcanique
carrosserie en parfait Ata
$ 2.300.00
Montagne Noire. On
sire acheter plusieurs te
rains a Montagne Noire.
Musseau (Delmas 60
Mason moderne inachi
vde. 3 chs. 2 bans. A eta
ge Grands salons, office
etc Terrain 50 x 100 cldtur


block. Reste mettre mo-
salques. appareils sanitai-
res. Instal. 6lectrique falte
- portes Installdes. Dipen-
dance et citerne $ 30S10o


WO i'lndin e supni


e

3,
e
t

x

r


e

0
[1

.
$I


e
7
s
1

x
1.
n
5.
c


f


k
d


e
1
5.
e.
2
$

3
e,


er On cherche apparte-
n ments de $ 200.00 et $ 250.00
a- Delmas 3 chs, 2 blins.
(14 pieces en tout), chau-
de-froide, telephone. meu-
K- bl6e $ 400,00
5,
P6t!.onville. 3 chs. 2
an bains, 3 t6dlphones. chau-
6- de-froide. quarter select et
ir. pais le $ 450.00
as, Musseau (Delmas). Ty
it. pe Chalet. Neuve. N'a ja-
mats 6td occuvde antdrieu-
d6 rement. 3 chs, 2 bai.ns.
r- grand living. Belle mason
A 6tage $ 400.00
).
e- Peggyville (Pdtionvl1-
a- le). Tres belle Villa. 5 chs.
,e. 4 bains, grands salons, li-
r6 ving, office, court. Telepho-
ne. Plantes et gazon. Vue
panoramique $ 700.00
Zone St. Louis Roi de
France. 6 chs, 2 bains, bu-
reau. vastes galleries et ter
rasses. Cour peut recevoir
10 voitures. 4 telephones.
Chaude froide. Pour rdsi-
dence ou bureau $ 400.00

Avenue Christophe.
Convi.ent A Guest house.
Completement meubl6e a
cette fin. 5 chs. 5 bains,
grands salons et salle a
manger. grande court et ga
lerie, etc $ 800.00
-, P6tionville. Four t4)
apartments for rent in
cool Pdtionville in brand
new building on Rue Gre-
goire. Two (2) bedrooms, 2
baths, comnletelv et luxu-
ry furnished from a to z
full air-conditioned with
filtered swimming pool oni
top of building. balconnvy.
One year contract. Rent
$ 500.00
Petionville. Plusieurs
grands spaces dUsponibles
pour bureaux et magasins
a limmeuble neuf au coin
de la Rue Gr6goire. Toilet
tes individuelles. Loyer a-
bordable.
Pdtionville. 2 bedrooms,
1 bath, no pool, linen et
maid service. $ 350.00 et
$ 400.00
Christ-Roi (Bourdon).
3 chs. 1 1/2 bains, salon, plu
sieurs galleries, grande court
$ 300.00

Pacot. 3 chs, 2 bains.
salons. terrasses, bonne
court $ 450.00
Laboule. TrNs belle
mason neuve. N'a jamais
At6 habit6e. 3 chs, 2 bains,
grand salon, etc Type Cha
let. $ 400.00
Laboule. Trts bonne
matson. 3 chs. 2 bains, sa-
lon, etc $ 250.00

Delmas (haut) belle
mason. 6 chs, 5 balns,
grand salon., vivoir, telepho
ne, piscine, belle court,
grands jardins. garage pr.
7 voi-tures $ 900.00
Montana (Bourdon) 4
chs 4 bans. chaude-frolde,
meublde. telephone, eau a-
bondance, terrasses $ 650.00

Bas Petionville. 3 chs
1 baln, tdl6phone, etc. $
350.00


6rletr .- KID IPOMXR

dettes Sous-Vgteu'ezist Majletp~
ri72" SPENOI5S
"I% VFTTES
15- KANTWET
LflS pAltOB
CHISE~~ii S nfREiNPPI


x x bland et -eouleur, toll
fil 0O" de large, servi
A LOUER de bain, plastlque en
de large et nappe.
Pdtionville, Tres bel- Rue du Magasin de
le Villa. 4 chs. 4 bans, plu tat No. 89.
sieurs grandes terrasses,
plusieurs grands salons .et
vivoirs, 2 t6l6phones, bu- ROLACO
reau. climatW et meuble. g e n ce mmob
vaste salle j manger ineu A6 02 0Lalue
ble avec gofet pour 12 pla - il Estmation etc
ces, eau abon sanOe, cAter- none : 2-57
ne 60.000 gals, garage 5 EA --;,nonB -57-*
voitures $ 1.400.00
Carrd (Route Labou- General erVi
le) 4 mrt. de P6tlonville.
3 chs, 2 bans, citerne 75. AgaMcy
000 gas, complement meu TE DE D A
bl6e. T61phone $ 600.00 ROE TE DE DELMAS
EN FACE DE DELMAS
Laboule. Richement Box 13145 Delmas Ha
meubl6e 3 chs. 2 bains, Sectdon de langues
beaucoup de meubles et ap Avise le public e
pareils 6lectriques. Carpet clients que les course
from awall-to-walls cha- glais de frangais
que chambre. Chaude -frol crdole, commencerant
de. Telephone chaque cham tir du Lundl 8 Octabre
bre. Eau 24 h. $ 600.00 Pour information s
P6ttonvllle Belle et le 6-1154.
grande mason 4 chs, 3 V2
bains, vaste office, terrasse
et court. piscine filtrde, te HOSPITAL ET
1dphone $ 1.000 MEDICAL

Delmas. 6 chs, 4 bains, SUPPLIES
grand salon, piscine fil-
tr6e. bar, salle d'attente, Rue des Mir
grande court, eau chaude ocatuen et Vacles, n
frolde, non-meubl6e $ 500, Locats d'Htauxnte
m eubl6e $ 600. Avec t6ld "es dRo t spta ux B q
ses Roulantes -- B de
phone. et Civibres.
Delmas. Grande et bel et Civires.
le mason. 4 chs. 3 bains,
2 terrasses, A 6tage, par-
quet en terrazzo, pompe. J.N COURS
hbaucoup d'eau, puits $ 350. tNTERESSANT
00


Vous qui vous trouvez en
gagds dans une profession
ofi votre plus ou moins
grande habilitd a vous ex-
primer correctement contri
bue A votre advancement a-
vez Int6rdt A vous inscrire
aux course de Diction de Ma
dame Robert Denis.
Adresse : l1re %Impasse
Lavaud No. 13 23497 Del
mas 19 No. 12 6-1349.
Beaucoup out exp6rlmen-
t6 ce cours avec succ6s. A-
lors pourauoi pas vous.


INDIA FALACE

Le, Bazar des cadeaux exo
tiques Tout 1'Orient et
ses mystdres pour pla're et
charmer.
Bicentenaire du c6t6 de
la Douane. grandes facili-
tes de Parking.






AU PETIT
BATEAU

Depositaire de tampons hy
gidniques Vdtements -
Sous-vetements Petit Ba
teau articles pour Beb6.
Electro managers Prests


PHOTO


La collectionL IlAtlenna
qul vous propos- des lIvres
wur Ia linguistique. Ina Socio
",gle, ra Psychologie, PAn-
thropolojle etc... Actuelle-
ment en Librair e : la 2eme
Edition de KSirilins etI h eI
precis *e grammalre cr6ele
compare at congd4ration*
Ethno-P charialyttflues Sil.
le Catnaval AHAtiienv.


|,COLOR
LAB

^^ **^ Ponr-de meilleures leho-

tos Service Garanti s
Grand Rue en face BATA heures Tout pour I'ama.
-.. teur et le profess-onrel 1,IP
"Ie idn Centre-: Tel. : 2-0945
wII w m


Tout co qui fait la diff-
rence entire une femme nor
male et une femme alegan
te 3a R. *les Miacles Lunee
uLunettes a e haute%4ualitg
optiques Pt solaires en ex
" r n ml I I '0n fl[ c5usivite ci.ez J. M.
11 CI I 3elstin ostcien diploma 98,
. Chemin des Dalles
'el. : 2-5615
LA QUALITY EST AU SE2


tlere

C..



ces



i II
Eti -

et les
d'an-
et de
A par
1979.
onnez








ao. 84

Chal-
quilles


L'Aiuille Matique
125, Rue d f Centre

125


Tout pour :a Couture
La Couture nour Tous


PHARMACY
SANTA MARIA

JEAN PARDO
Rue dn Centre face an
Nouvwlliste Exdcution d'ow G.
donnances, sons, conselen"
re professionnelle

-V CO TRO L--
INSECTERAT

Exterminur rapidement
lea insects et les rougeaurS
ctiez -tops contacted cop
trol Insecterat 2-4991 1








Danse bien
en apprenant









ps danses mondaines: Salsa,
Disco. Tango. meringue etc...
valer No. 16
IHcraire elastique
Appelez Harry POLICARD
au 2-1389.
Rue du Dr Auda-n ou ve
Jean Claude Duvalier No;
16







fi vous souhaite- avoir leI
-iable au corps. Faltesc
vitc de sauter jusqu'a Mini-


TOYOTA tecurds
La marque viable, robust
elegante, la Mar.up que
choisissent bes gens senses.
HINOTO S. A. Rue Payve ] ) i
Tel. :2-03,. 1yO3) f


(i.h ^ CENTER
Sl vous payez mrnq ollars
le Disque Hait'en e'est qu6
Le Magaslib qn transfor- vous ne PIavez oas achet6
mD vos enfants en aPetits la Rosenthal
Bijouxa avec ses pret-b- 126 Rue Pave
porter 39 Rue des Mira-
015 AVIS AUX

INGENIEURS
TTous types Ce PermetUre ,
roulantes mtalllques de 8
ret6 TURIN, ITALIE -

bles
Rideaux m6talllques aved
on sans mapr'elle Epals-
seur : 10-10: 12-10; 15-10
-Portes glissantes m6talll
ques etc...
D61 -, de llvralson CI1a
HaLiti Franco Douane : 6
BATIMAT jours
AcbhI Vente Locat'oc S'ad sser au Magasin <
BATIIAT btfTRIBUTEUR VITIElaO FRERES 30:3
DE LA MARQUE FORMICA Blvd J.J. Dessallnes, Phjne
Re di Qisi 77 2-3741. -


United Universelle en As-
sociat on avec la SIRD. So
cidte Internationale de Rea
lisatton Divine. Rue La-
marre No. 12 Port-au-Prin
ce.
La SIRD est fondue par
un grand Ma'tre de l'Inde
Spirituelle. le Swani Guru
Devand Sarasvati Ji Maha-
raj. plus connu sous le nom
dp SwaL.mi
Pour tous renseignements
compl6mentaires adressez-
vous) A India Palace. (Bi-
centenaire).
N.B.- Le MYM ou Man-
tra Yoga meditation ne de
made aucune preparation
au prdalable pour passer A
la phase pratique.


S- 4


Sonaez Gustave
Valm Jollesse
Real Eitate Anent Salon de Beaute
Mata 2-26 156,. Rue des Mraces, 158 6
Mati 2-2326 (Entre Rues/Montal
Apr&s midl : 2-1107 et (eftrard) ..


VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes. '
73, Lalue Tel. : 2 4991


Qualitex


LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, T6e. : 2-3133
Petnn-Ville T61e. : 7-0082.














Exactement ce qu'il vota
haut pour 6tancher nature
element votrel solf


Nutrament

Les sportifs, etualants, horn
mes actifs bolvent NUTrA
MRNT, la bolsson de Sant6
VAN POIN GRO NEG SAN
a'lTRAMENT















Transports Generaux I
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853


CHIAPPINI A I
142 Dccteur Aubry; Port- a, (.J n
au-Prince, Haiti.
Photographies en tous gen- SERGE SGAILLARQ
res Reportages Mariages AGENT GENERAL
Receptions N^ r et Blanc 38, RuI du Monialas TLi 23131
on Couleurs Po'urta-Prtac. Haiti
L'Furope ou I'Amirique du
CENT E E Sd Via Santo Domingo et
METAPHYan Juan.
METAPHYSIQUE


;-~I --);-I i-;--I


---,,,,,,,,-,,-,,,,,,-,,1----1--1--- ------~~~""-'-- -----------------------Y---U,,,,,___.~~, -L---Yy_______~_LI~~CI~IJLIU~iijllCib


%Jflt%401r,,4,,rUUK UNFANTS






PAGE 3


Deces de Mme
Lenette XAVIER
l'Entreprie Celcis et Le
Nutiiv(' Ill.l,.e vtuis ani noinc llL
avic piellIe I dets de Ma-
diliii, lienl. Ie Xavivr survey
nil I 22 Octob"e vers 2 hres
3l) A M
Elln cette dculourcuse cir
icoistiialne, 'Ent reprise Cel
c's It Le Nouvelliste pre -
sifIelf l Icurs n 'inleres con -


COURSE DE CUISINE PRATIQUE
Devenez des cordons bleus, jeunes gens, jea >es
files et vous aussi mesdames en suivant les course
reguliers de (CUISINE PRATIQUEs au 31 Ruelle
Carlstroem tous les samedis a partir de 3h p.m

Les course debateront le samedi 3 Novembre. Un
diplome sera decerne aux etudiants qui participe-
ront aux examens organisms par le Service de For-
mation Professionnelle de la Direction Generale du
Travail.

Pour tous renseignements complfmentaires, son-
nez le 5-2992 on passed' au 31 Ruelle Carlstroem,
tous lea jours de 8h a.m ai 6h p.m.

Sur demand de plusieurs 6tudiants un aCOURS
AVANCE sera assured tous les vendredis apres-midi
des 5h 15 pour ceux ou celles qui ont ddja une
bonne notion de la Cuisine et de la Patisserie.



I













AUTOROUTE DE DELMAS TEL : 0-2180

TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JLZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPEGIALISTES
EFFICACE GARANTI PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M. 5 : P.M.


dolcances A sis fll.e8 Mada
me Buoivert Claude nee MI
cle-line Xavier et Monsieur
Bonivert Claude, Madame
Pierre Marie Olivier nee
Rose Marie Xavier et Mon
sleur Pierre Marle-Olivier,
Madame Lou..;ette Xavier,
Madeumolselle MargareLh
Xavier, ses fils Monsieur
Guy Xavier et Madame nee
Florence Just', Monsieur
ANx Xavier; ses petits-en-
fants Clivens Claude, Re-
ginald Claude Jenny Elie,
Edwin Olivier, Clive Oli -
vier, Philippe Olivier, Cin-
thia Olivier;i,'ses beaux-pa-
rents Monsieur Claude Les
stage et Madame, Monsieur
Antoine Mathelier et Mada
me nee Delia Lestage, Mon
sieur Harry Lestage et Ma-
dame, Monsieur Dalberg
Claude, Monsieur Sommere
Claude; aux families : Xa
vier, Claude, Olivier, Juste,
Lestage et a tous les autres
parents et allies aftectes


ROBERT H. CARLSTROEM


Present


LA QUALITY SUEDOISE


par ce deull.
Les funerailles de la re
gretlee Madame Lenette
Xavier seront chantees en
l'Eglise du Sacre-Coeur de
Turgeau Jeudi 25 Octobre
79 Le convoi partira du sa
lon Ange Bler de 1'Entre-
prise Celcis oi 1'exposition
aura lieu d6s 2 hres p m
L'entree au cinetiere se fe
ra par la rue Monseigneur
Guilloux. La famille re -
goit au Salon Ange Bleu de
1'Entreprise Celcis Mercre-
di 24 Octobre de 6 hres a
8 hres du soir 2310
XXXX

Deces de Mr
Clairfond
Semexant
Nous avons appris avec
peine le D6c:_ de Mon -
sieur Clairfond Semexant
survenu le Samedi 20 Octo
bre 1979 i 1'age de 84 ans
au Jewish Hospital de Broo
klyn
Nous presentors nos since -
res condoleances 1 ses en
fants : Elie Semexant Ma-
dame et enfants, Monsieur
et Madame Jean Paul Bap
tiste, Madame nee There-
se Semexant et enfants, M
et Madame Wilfrid Casi -
mir Madame nee enee Se
mexant et enfants, Madame
Viola Semexant et enfants,
Madame Lily Antoine, nee
Semexant et enfants, Mon
sieur et Madame Edner Se
mexant et enfants, Mon -
sieur et Madame Borel Se
meant, Monsieur et Mada-
me Bid Semexant et en -
fants, Monsieur et Madame
Carl Semerant, Monsieur
Pierre Fanel Semexant.
Aux families Scmexant, Lam
bert, Leonce Mith, Chery
ainsi qu'a toui autres pa-
rents et allied. affliges par
ce deuil
I Les funerailles auront
lieu le Mercrodi 24 Oct 79
en I'Eglise St Mathieu de
Brooklyn New York 2310
XXXX

Deces de Mime
Tertulien
FRANCOIS
Pax Villa rappeile que les
funerailles de Veuve Tertu
lien Francois, nee Lorette
Guirand, seront chantees 1e
Jeudi 25 Octobre a 4 heu-
res P M en l'Eglise du Sa-
crc-Coeur de Turgeau. Le
convoi partira de Pax Vil-
la Sacre-Coeur ou la dc-
pouille mortelle sera expo
sae des 2 hres P M 2310
XXXX

Deces de Mme
Aline DUPUY
Nous avon, alppris avec in
linimnent de pine le deces
de Madame Aline Dupuy,
surveni le mardi 23 Octo-
bre Lt 8 hres A M, en sa re
sideline i Pacct (Rue 5).
En celtt douloureuse cir
con uance, not s presentons
noss sincere cundoleances a
Sas enfaint
Monsieur eL Madame Ro
land Lataillade, Madame


S e du Sacre-Coeur de
Turgeau.
Le convoi partira de Pax
Villa Sacre Coeur ofu la d6-
pouille mortelle sera expo-
Sse6e des 2 heures.


nee Gistle Dupuy A ses
petits enfants Monsieur et
Madame Henry Dupuy et,
Lamille, Mademoiselle All
ce Dupuy, Mademoiselle Fa
nes Dupuy, Monsieur et Ma
dame Paul Dupuy et family
le, Monsieur et Madame Ja
nus Kossowsky, Madame
nee Gisele Dupuy et famil-
le, Monsieur Rend Dupuy,
Monsieur et Madame Ro-
land Dupuy et famille, a
Isa belle soeur Madame
Veuve William Dupuy, a
ses neveux et nieces Mon-
sieur et Madame Serge Al
len nee Dupuy. Monsieur et
Madame Jean a Etienne
nee Dupuy et fam)lle, Ma
dame Veuve Marc Bauduy.
Monsieur et Madame Alix
Charlier nee Dupuy, Mon -
sieur Georges Dupuy, Ma
dame Yvonne Dupuy et en
fant, Monsieur et Madame
Roger Martin nee Thies -
field, Monsieur et Madame
Ricaido Vi.ncenti et fmail-
le, Madame nte Thiesfield,
Melle Franceska Thiesfield
Monsieur et Madame Th6re
se Pinzo. Ainsi qu'aux fa-
milles Dupuy, Hodgson, Tu
rian, Etienne, Thiesfield,
Bauduy Vicenti, Martin,
Pinzo, et a tous les autres
parents et allies affects
par ce deuil.
Les funtrailles e le. re
grettee Madame Aline Du
puy seront chantees, le Ven
dredi 26 Octobre s 8 heures
A M, en 1'Eglise Baptiste
de la Rue Reunion oii la
depouille mortelle sera ex
posee des 7 hres A M
N. B.- La famille rece-
vra les condoleances le
Jeudi 25 Oct de 6 h 8 hres
P M a 1'Entreprise Paret-
Pierre Louis
XXXX

Deces de
Monsieur Mombrun
Zephirin
Pax Villa announce le de-
ces survenu le 22 Octobre
79 a i'Hopital de l'Universit
d'Etat d;Haiti de Monsieur
Mombrun Z6phirin.
En cette penible circons
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leur sym
pathie a sa Vve. nee Elisa-
beth Theolus; i ses enfants
M. et Mine. Jean Robert Ze-
phirin actuellement au Cana
da; M. Gerald Z6phirin ac-
tuellement a Washington;
M. L'onel Z6phirin- M. Alix
Zephirin; Melle. Rachel
Zephirin; M. Harry Zephirin
Mile. Elisabeth Zephirin; a
sa belle Mere Madame Elis
mene Dorcelus; i ses freres
et soeurs M. Lucien Zihpi-
rin et famille actuellement
a Washington; Madame Em
manuel Joach'n; Madame
Irmene Zephirin; acuelle-
ment a Washington; ia ses
beaux-frrsre et belles soeurs
M. Fredo Dorcelus et famille
M. Ernest Lain6 actuelle-
ment aux USA; Madame Lu
cienne Bernard actuellement
au Canada; M. et Madame
Roger Pierre; ia ses Oncles
ct Tantes M. et Madame
Rodolphe Franqo's; Mada-
me Helene Dorc1lus et family
le actuellement au Canada;
Madame Merelas Fleurancin
actueliement au Canada; a
ses cousins et cousins Ma-
dame veuve Luckner Augus
tin; M Antoine Augustin et
famille M. Jules Laurent et
famille actuellement au Ca-
nada; M. Fernand Lemaire
Canada; M. Fernand Lemai
re et famille actuellement
aux USA; M. Roger Guelce
et famille; Madame Paulette
Dorceus; M. Necker Auguste
M. Justin Jeanty; M. Luxa-
ma Louis Jean et famille;
M. Jean Paul Napol6on et
famille; a ses neveux et nie
Ccc-i M. et Madame Erick
Joachin et famillh; Evelyne
Zephirin; Nad'a Ziphirin:
Ghislene Zephirin; Margue
rite Zephir'n actuellement
a Washington Florence Dor
conlus Margelie Dorcelus;
Pierette Dorcolus; Lyvenie
Dorciius; Eustache Dorcelus
Danielle Dorcelus; Fritz Ge
rald Dorcelus; M. Wytz Em
manuel; M. Wilner Pierre:
M. Willio Pierre; M. Chantal
Pierre; Melle. Margareth
Augustin: Luckner Augustin
Melle. Ernande Augustin;
Gi raid Augustin; aux family
lea. Z~phtrin; Theolus; Doe
enlus; Joachin; Fleurancin;
Lema're: Augustin; et ai tous
les autres parents et allies
eprouves par ce deuil.
T no finerailes de Monsieur
Mombrun Z6phirin seront
eu, tdes le vendred 26 Oc
tobre 5. 4 heures P.M. en


a Taxco a 'llotel Holiday Inn,


Acapulco a l'Hotel


3 nuits a


Hyatt Regency]


... Les transferts aeroport hotel neroport


La visit de la ville de Mexico



S.. La visit des fameusee Pyrfamides


de Teotihuacan et, de La Basilique


de Guadalupe


... Une excursion a Cuernartca et Taawo



Une mini-croisiere dans la Bnaie


d'Acapulco


... Le port de 2 bagages; les taxes et


services a


I 'hotel


... Un Guide-accompagnateur
\

... Un arret facultatif a Miami au rctour




Le nombre de places est limited Contact nous au plus vite pour

inscription et reservation.-





A GEWCE CITADDELLE


35 PLACE DU MARRONINCONNU 5

TEL : 25900 00


' ^ ^N


CARNET SOCIAL


IACENCE
CITADELLE

\-


VOUS PROPOSE




8 Jours au MEXIQUE



DU 1 AU 8 DECEMBRE 1979



au prix incroyable de





$699.00




CE PRIX COMPREND : .





.. Le billet aller- retour Port-au -Prince



Miami Mexico Acapulco Miami



*Port-iau -Prince



. .. L'hebergement au Mexique, en chambre



double, dans des hotels de luxe [3 nuits


a Mexico a l'Hotel Maria Isabel, 1 nuit


_ ~~.~-_.---_--------- ------- -- --- -----------1-1-"1--. 1 ~C- 7- 1


MARPI 23 OCTODRE 1979


-----~


urrrrr~rrrrrrrrr~m*rr~rrrrrc~~z~i*rcr~~r




'- I---- -~__ .--------


.I-' MSAIEM, i APTI -

urisfe Dihlllche--, Moinalt
in n [hnyall, V hlra'll
I n :' ol* ii lle i (I'lsrir l .
ll lll I v i ( i IsIrvn
lU r'll I ,it n 1 1s m e l t l
lllli",, I i rnnr I n i' I ,
ulllln rl neim' de Moinl n sll isilisni

MFiilll' HU, ll i t anh s (ii
nii iiam 'siiiiii.s i I1 cours s
1 llii lloinll, r(I s palestl,
ii'lns ('11 CIsJoi-dt ile et
Gliiza.

Monsieur Diian,. 64 an
till s xpillqil ni mardl da
iie c(Itll -i'r'ielce de press
:ivnll dof f;:i1 part, de so
1m0col0tentielnl ii Monsle
lir]in dc.ans line lettre du
Octobre. ren-due publiqi
Dimanche ri invoqua
deux raisons nrincipales.
Le MInlst,'- des Affair.
Etrantteres 'etrr'ettait d'a
iird de ne jouer qir'un r
Ie de fivrins'ul[ dani les i
goriai.on.s sur 1'autonomi
11 1 'a re'Dt'l Dinmanlchi
darns une h-,vee dreclaratic
raux ojnurnlalisltes : Jo n
partageais pa,, los viles d(
noitIris nigociatreiurs israc
liens et. de foultes facon
la direction dc ces nicE


clations nie i'avalt pas det
sill' C ioll leeI.
our Le principal chtapitre do
de li ,I)olltiquic 1trangdre IsraO
Ia lhoilnic echappall ian talt de
- p)is cinq ilols all chel' do
S la diploi anlti1- lsniillen. i
l L.s niiegociil.lons soni, Dl'a
do ltiielnI-IILt co-prIsidets du
iur cotle Israclle par MM Yos
ies sof Hturg, Ministre de 1'In-
fir lerieur -,t chef de file des
rellglieux. It Ariel Sharon,
a MIlistre de 1'Agriculture et
chaud partisan du colonial
lismo.
ins.
lis La second raison princi
se, pale est que 'Monsieur Da-
on yan n'etat pas d'accord a
ur vec 1 'expropriation de ter
2 res privees Arabes en Cis-
ie jordanie et avec la crea -
ilt tion de certaines colonies a.
proximlle des zones Ara -
es beS habitues, c'est le cas
- d'Eilon Moteh, prds de Na
o plouse. Bref, il s'oppogait i
te ine polltique qui choquc
e. l'opinion mondiale et qui
e decourage les principaux in
n tresses, les pa-lestiniens et
-e les jordaniens, a. venir un
es jour A la table des nego-
ciations.
is, D'apr '- ses proclhes colla
o- borateurz, Monsieur Dayan


condanmalt la formula do
Monsileur BLgin qili preconi
soe un regime d'autonomie
administrative aux r.sit -
dents Arabes de Cisjorda -
nie eL de Gaza, mais qill
reclameo pour Israel la sou
verainetii sur (l .s territol-
res, niotaLmmient le contro-
le de l'oau. 11 reclamait
plus de flexibllite et, A la
television, 11 suggerait ven
dredl des ,gestes unilate -
raux> comme rle retralt des
commandemens mlilitai -
res hors des villes Ara -
bes,
De ces deux causes prin
cipales deu mcontentement,
il est difficile de savoir
laquelle a ete dttermihan
te dans sa dernisslon. Mais
les consequences de son ges
te se front prochainement
sentir.
Sur le plan extdrieur, 'E
gypte et les Etats-Unis ont
perdu, an sein du gouverne
ment Isradlien, celui qu'lls
appreciaient lo plus pour
son sens du r alisme. Son
depart rend encore plus im
prAbable, selon les obser
vateurs, la conclusion des
ntgociations su- l'autono -
mte pour la dQte limited pre'
vue, soit le 2b Mai 1980.
La rencontre ce Londres,
Jeudi et Vendredi pro -
chains, cntre les negocia -
teurs en chef, de(rait souli
gner le fosse qui tepare la
position d'israel de cells
de 1'Egypte ei des Etats -
Unis.

Sur le pla i inLerieur, le
gouvernement Israelien, qui
subira un leger remanie -
ment, accuse un mauvais
coup. La demission de Mon
sieur Dayan pourrait, a la
limited, announcer celle du
gouvernement tout entier,
vu la deterioration de lima
ge d'Israel et surtout 1'ag-
gravation aou climat econo-
mique et social.
Enfin, sur un plan per-
sonnel, Monsieur Dayan a
bandonne son poste trois
mois apres avoir ete opere
d'un cancer intestinal. Mais
ses collaborateurs preten-
dent que son etat de san
to n'y est pour rien. De
plus, habitue des coups d'e
clat, le Soliste) Dayan,
qui rest a la knesset com-
me Deputy sans etiquette,
ne donne pas aux observa-
teurs 1'impression d'avoir
commis un suicide politi -
que.


PArFR 4




Isra&l Les lecons de la demission de M. Dayan


TONDRES; (AFP)

La Grande Bretagne a of
flc'ellement conflrm6 lundil
son intention de prendre
dircctoment en charge 1ad
ministration rhod6s'enne et
de d signer un gouverneur
britannique Jusqu'd I;acces-
sion de l'Ind6pendance de
la Colonies rebelle.

Le nouveau plan britanni
que; qui doit 6tre etudi6; au
course des procha-ins jours
par les ddilgations de l'EvI
que Abel Muzorewa (reg'mne-
de Salisbury) et de MM. Jos
huai Nkhomo et Robert Mi-
gabe (Front Patriotique FP
prevolt egalement la conclu
sion d'un accord de cessez
le feu entire les forces rho
d ns!ennes et les quelques
65.000 mabqu!sards du FP.--.

Sur le chapitre controver
se du control des force&
pendant la p6riode pr-tilee
torale; que Londres souhaite
limiter A 2 ou 3 mois; le do-
cument britannique ne se
pronounce pas clairement: II
se borne a indiquer que le
gouvernement assumera la
responsibility de la police
civil et que 'les comman-
dants des forces de security
rendront colmpte au gouver
neur.

D'autre par en soulignant
que le 'pro-consul britanni
que jouira de plains pouvoirs
xt.cutifs et legislatifs; le
plan semble indiquer que
Londres envisage la dissolu-
tion du parlement de Salis
bury et la admission du pro
mier ministre pendant la p6
riode transitoire.

Si tel itait le cas; les pro
nositons fates par Lord Car
rinton pourraient etre con
testes par les delegations
africaines a Lancaster House

L'6poque Muzorewa; qui a
accept le ptincipe de nou-
velles t elections sous surveil
lance britannique et en pr6
sence d'observateurs du Corn
monwealth: a rdcemment
fait savor qu'il ne quitte-
rait en aucurn cas le pouvoir
avant l'issue de la consult
tion.

De son cote:'IT FP r6cla'
me Ia surveillance des eler-
tons par les Nat'ons Unies
et la creation d'un conseil
executif pl]nipotentiaire corn


posd de 4 reprdserntafts des
Gler!lleros; de 2 mtembres
de l'actuel regime de Salts
bury et de 2 britarnniques.
Lord Carrinaton a soulignd
au course d'une br6ve seance
pl6nl&re Que Londres seralt
vprt a assurer 'le retour ak
la 16galite de la Rhod6sle de
faqon a ce qu'elle fasse a
nouveau parties des territol-
res de sa gracieuse majesty;
des la fin de la pdriode transit
tore. La dur6e de cette p4-
riode est elle aussi contested
par le FP; qui estime qu'il
faudra au moins 6 mois pour
parvenir I un cessez le feu
durable et pour organiser
les elections.

Enfin; le porter parole br)
tannique a indlqud que les
d'stussiohs de lundi s'ftalent
d6roulres dans use atmos-
phere tenue.


LONDRES, (AFP)
L'hebdomadaire Britanni-
que ( ral) fait etat, Dimanche,
de manoeuvres secretes ef-
fectuees par les Etats -
Unis pour debloquer les nego
citations de Londres sur l'a
venir du zimbabwe Rhode
sie.
Selon L' sident Carter serait inter-
venu personnellement a la
demand du President Tan
zanien, Monsieur JUous
General du Commonweaft
Nyerere, et du Secretaire
Monsieur Shridath Ram -
phal. Par l'intermddiaire de
1'Ambassadeur des Etats -
Unis Londres, Monsieur
Ramphal a demand au
gouvernement americain de
contribuer au fonds d indem
nisation 'des terres Is expro
prier en Rhod6sie. Une re-
ponse positive lui a ete don
ne indiqu2 1'-Observer>s, a
les que Monsieur Carter
teurs I Washington le week
eut consulted ses collabora-
end et Lundi derniers. Lord
Carrington. Secretaire au
Foreign Office, a recu un
memorandum de Monsieur
Cyrus Vance, Secretaire d-'E
tat americain, lui tonfir -
mant la volont6 des Etals-
Unis de contribuer au fond
d'indemnisation.


MARDM 23 OCf'OBRiE 100


LA CONFERENCE DE

PRESS DE M. DA YAN


(Site de la l)1e page)

rote devalt se fare avec lea
interess6s; savoir les Ara
bes de Cisjordanie et de Ga-
za. II est faux qu'lls ne puts
sent n6gocier parce que
1'OLP ne le veut pas; C;est
une mauvaise excuse. Les
Arabes des territories doi-
vent se souvenir qu'aussitot
aprts 1967; I'OLP leur avait
interdit de travailler en Is
rael. Les premiers trava'l-
leurs furent certes la cible
d'attentats terrorlstes. Mats
ils sont maintenant quelque
cent mille a travailler en Is-
rael; parce que c'est leur in
tiret. Ils doivent sUtirmiitter
leur terreur de l'OLP;. car
en r6alit 11is tiennent dans
leurs mains la cl de leur
aven5r.


Ndannotins; au cas oft les
Arabqe des territoires ne se
d6clderaient pas; M. Dayan
estime qu'un premier accord;
s'.gh6 entire l;Egypte; Israel
et les Etats-Unis; ne dolt
pas etre sous-estim6: il
aurait; en fait; autant de
valour que la resolution 242
par exemiple; et serait tout
aussl contraignant.


M. Dayan est partisan;
;Slt l;on ne parvient pas a
un accord sur l;autonomie
de dohner quand mfme aux
Arabes des territories des
pduvoirs administratifs beau
coUtp plus grand; et de sortir
le a-'ivernemeht militaire


des grands centres urbains.

Mals 11 a soullgnI que ac-
cold ou pas; 1;OLp 6u touted
autre organisation terroriste
tenterait de prendre .notre
place dans le cothtrdle dei
t( rrtoires; et d;en fair une
based:; operations terrorists
contre Israel; l:armde israd
I ehne et le gouvernement
militaire puissent reverilr;
peut-ftre meIme en force.

Cela do'ct -tre clairement d6
fini; et accepted d'avah,-e par
tous nos interlocuteurs' La
C'sjordanre et Gaza ne' do1-
vent pas devenir un auttre
Sud-Ltban. a conclu M. Da
yan


General Services

Agency

Route delmas en face de Delmas II
BOX 13145 DELMAS HAITI
Tout cp qui a trait h la residence aux Etats Unis
Bureau de placement travail en Haiti et A 1'e-
tranger.

Service de Secretarist et de Traduction Transport
d'enfants location de voiture renouvellement
de licence de conduire, de plaque d'immatricula-
tlion etc.

Payement de bordereau de tout genre.

Cours de langues vivantes

Anqlais -** francs -- creole

TELEPHONE LE 6-1154


RAYTIAN AMERICAN SUGAR

R COMPANY S. A

SUCREE MI RAFFINE l PORT AU PRINCF, H'ITI

SUSINE HASCO
SOCIETY .AONYJME HAITIENNE


(PlanteWrs et Fabricants
8 14V


11 s agit, souligne le jour
nial du Dimanche, de la
premiere intervention ame-
ricaine dans les discussions
spr la Rhodesle depuis que
Madame Thatcher est au
pouvoir.

Alors que les negocia -
tions a Lancaster House e
talent au bord de 1 echec,
Lundi dernier, 5s la suite de
la decision de Lord Car-
ringtn d'exclure le front
patriotique, s'il n'acceptait
pas les propositions consti
tutionnelles Britanniques,
les leaders du movement
de guerilla du < triotiqueo, MM Joshua N'ko
mo et Robert Mugabe, ont
tenu une reunion secrete
mardi dernier b Londres a
vec 1'attache de l'Ambassa
de americaine aux Affaires
Africaines.

Toujours selon 1'hebdonma
daire Britannique, cette reu
nion a permits aux diri-
geants du -
d'annoncer jeudi A Lord
Carrington qu'ils avalent
requ 1'assurance que, en
cas de success de la confe-
rence, les Etats-Unis e
d'autres pays participe-
raient a 1'aide au develop
pement du Zimbabwe-Rhi
desie


Conference Ih ddsie. Les
propositions Britanniques.


Conference Rhodesie Man@euvres

secretes des Etats-Unis, slon
l(ObserVer.


AIR CANADA




Nouvel Horaire de la Compagtie


AIR CANADA


effectif au 3 Novembre 1979 :

Le Samedi: arrive 16 h 15

depart 18 h 15




N.B. : A partir du 17 Decembre 1979,

AIR CANADA mettra en service


un vol additionnel, chaque landi. a

Meme horaire.


t


P
t

o


- ---------------------------- ---------- 0







MARDI 23 OCTOBIRE 1979 PAGE 5,

Israel Uit ouvernement en sursis PETITES AN ONCES
PieIrr LEMOINE dmnissl.onnahre #est conteor


. IKl'? .SALEM': (APP)
I., (hi.mISl do cI M. Moslrc
D nnll. uill i cO .'S,' 1offljc llo
ln1l1 Imurdil 4O-s hl clhlhnIs de
miii 1lstil' di'S Afflfairs EI,ran
l ires (I lai el;c it I llis Oil tvi
(d'i4ce (d'vanill 'o l on U pu-
blliqic man01dlile la 'lignu.
,liJIr (Id ii, i vrOIV nieln de
M Mllinnllhilin uegin dluns lOes
iiign i' l li CIs de p)ulx au
Prttollt it Orient.
l vlitttts; avoir deux conse-
Oniiil('es On bien renforcer
l gotlvernlriemnt Begin dans
ine hlntrans'peance qui i'lso
Iorn int ernational0ment et
qii finitra par pi'ovoquer sa
chute; ou blen forcer Israel
a fare de large concessions
i I Egyptp et aux Etats Unis
On vue de rendre acceptable
nux palestinlens de Cisjor
dan e et dle Gaza un regime
transitoire d'autonomie ad
minist.rative 11 e/t probable
qu'amel rains e"' 6gyptiens
aniront a 1'ecarl d'Israel de
tell sort que la deuxiume
hypotheses se raliseL
La rencontre de jeudi et
vendredi a Londres entire les
ncgociateurs en chef de l'au
tollnomie palestinienne va
const.tuer le premier test.
M. Yossef Burg; min'stre
de l'Interieur; quf repr6sen
tora Israel: devrait selon les
milieux informs de Jdrusa
lem y apporter des !does
nouvelles sans avoir etd in-
fluence par le geste de M.
Daynn.

Le mlnistre des Affaires
Etrangeres a demiss'onnd
alors que ces negociations
sont a mi-parcours; parce
qut'l consider t que la posi
tion israelienne offic'elte les
rendant futiles. Dans une
tries longue conference de
press: ofi les observateurs
attendaient que M. Dayan
'vide son sac; le ministry


tc inaril de remarques gene
rites ,sur les n ugoclatlons.
It' cons'dere que les prin
clpes directeurs 6tablis par
la coalition gouverneollenla-
)e -sOnt 'mauvals dds le dd-
part. COs prlnclpes n'ayant
pas tous 6t.6 publi6s; M. Da
yin in'a pas voulu approfon
dir les raisons de son desac
cord: done de sa ddmission.

L'un de ces princ'pes por
to toutefo's sur la vision fi-
nale de la presence d'Israel
dans les territo'res' de Cis
jordanie et de Gaza. M. Da-
yan estimp que M. Begin a
eu tort d'annoncer qu;il r6
clamera a souverairiptd is
raelienne sur ces territoires.
II prdconise la recherche
d'une voie quie; tout en col
lant aux accords de Camp
David;' Avitera la creation
d'un 6tat palestlnien.

' M. Dayan n'a donn6 aucu
ne expl cation sur le mo-
ment choisi pour rendre
snn portefeuille; mals 11 s'est
d&fendu diavoir laisse le ba
teau gotvernemental avant
que colui-ci ne cn utle.




Phar-macies
assurant le
service cette nuit
MARDI 23 OCTOBRE 1979

PORT-AU-PRINCE
B JJ De salines
ADELAIDE
Rue M Coicou
TURQUOISE
Rue St Honore


x x x x

PETTON VILLE

IrEGINA
Place du Marchd
i0&y-rc.-..^^. .,..u


LE BISTROT

Restaurant -- Bar -O Grilli

Pizzeria Creperie

LE RENDEZ YOUS DE L'AMBIANCF

CHAQUE JOUR


Menu special Lunch

a $ 3,60

CHAQUE SOIR

DINER DANSANT.

AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo"

Mardi Soir -,Vendredi soir


S)

2 TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CBA-
QUE SEMAINE


Dans le Jardins du Bisttot

Une nouvelle Attraction


GOLF MINIATURE
UN DIVERTISSEMENT POUR TOUS CLUB hOUSE
JEUX BAR CLIMATISE


BISTROT
Tous les iours de

midi a 1 h du martin

Le Manoir 146 Lalue Tel. : 2 1809
- -aaaaaaoaaaiwaar C(>=s oa


A VENDRE
3 Malsons pros de Vallde
du Silence 2 Ch. 1 toi-
lette $ 36:AD -
1 Mason A Fontatnara 7
Ch. 3 toillettes $ 125.000-
1 Malison A Musseau Del-
mas 60
7 ch 4 toilettes : $ 70000
1 Toyota Land Cruiser Sta-
tion Wagon en bon 6tat
$ 4.500.00
1 Avenger Station Wagon
$ 1.800.00
Tdldphone 2-0713
Entre 8hres A.M. A lhre PMV-
XX \ X

DEMANDED
D'EMPLOI
June hfl1 d!pl6Ome en
Management et AdnItistra
tion de el'Institute of Mana
gement Studiess, Kinston
Jamaica, cherche employ
dans 1'industrie, le commer
ce et les bureaux publiques
ou privecs.
Elle peut Atre contacted
par t6elphone au No. 23982.
2510



fail a viadre
A l'Avenue Jean Jacques
Dessalines au No.496, cons
truite sur proprietel de 189
pieds ne profondeur entire
ment clOturde en mur.
Grand ddpot A l'intdrieur
ClI en main.
Pour Rendez-Vous, son-
nez le 2-3849 de 8 heures
30 a.m. A 1 here 30 p.m.
Courtier s'abstenir. X
xxxx

A VENDRE


Sous pli cachet au plus
offrant.
2 Jeeps Wagoneer module
1975 immatriculds aux Nos.
1054 1459
OFFRE MINIMUM $ 1.000
Les vehicles peuvent atre
Svus tous les jours ouvrables
B de 8 heures a 4 heures PM
au parking de la DIVISION
D'HYGIENE FAMILIALE:
s'sc a Turgeau: 3 Beb6s: No.
f 65: Ave. Jean Claude DUVA-,
LIER.0 Les vehicules seront
I vendus dans 1'6tat ofi 11s
sont et tous les drolts de
douune sont a la charge de
l acheteur.
Les offres sous pli cache-
tAs seront rescues jusqu'au
31 Octobre 1979-
Les plis seront ouverts le
5 Novembre 1979 A 11 heures
AM.


x x xx

GRANDE MASON
A LOUER
Grande Maison A Carre-
four Brochette, 4 cham-
bres A coucher, grand Li-
ving-Room. un vaste salon
et salle a manger, evier,
grande salle de ba-n, tol.
lette, une vaste galerie fer
mee derridre pouvant servIr
de sejour. 2 grandes ddpen
dances poui bonnes et gar
gons. Grande cour.
Pour renseignements tA-
l6phonez : le matin de 8
heures A midi, l'aprds-mldi
de 4 heures a 6 heures p.m.
mu No 2-1tl16. X
x x x x

Offre d'emploi
BEAC recherche conduc-
teur Engins de chantier pour
travail en province.


T6ltphonez 2-3614 e
7 heures et 14 heures
rendez-vous.
X-2


Une Volvo blue, module
264, afn6e 1D77, PoWer stee
ring, air- btditibtlnd radio
Appelez le 2-1900 ou le
6-2545 pour tout renseigne-
ment 2710

x :: xx

COIN DU .OEL

QUi, FERON ~OtS tfES
1 2 3 4 Novembre
prochains ?
Nous Irons tbous distral
re, nous choisirons nos ca
dcaux de' fin d'annde A la
grand Vente Exposition
du MOVEMENT NOELIS-
TE HAITIEN, au local du
Noel -situd au terminus de
la ruelle Chdries.
Comptoirs vaifis at -
tractions diverses...
Comme d'habitude, le pro-
fit sersa tonsacre aux oeu-
vres socialss du Mouve -
ment No6liste haitirn
Vendns tous en fouled
Merei 3010
xxxx

MAISON A LOUER
A DIQUINI
4 Chaml res a -.ai.her -
4 Salles de Bain Depen-
dancej Vue magnifique.
Sunnez le 5-1302 entire
1 hre. P.M. et 6 hre: P.M.

HOUSE TO RENT
AT DIQUINI
4 Bedroom -- 4 iathroomn
- Maid's quarers.
Call 5-1302 between 1 h.
P.M. -:.d 6 hrF" P.M.
x xxx

Les papillions
legers
AVIS
PARENTS, INSCRIVEZ
VOS ENFANTS DE 2 A 5
ANS AU KINDERGARTEN
LES PAPILLONS
LEGEiRS
RUE PETION No. 14
dirig6 par M3dame Nicole
Martinez diplomne du cen-
tre d'Etudes pour 1'Educa
tion Pr6-Scolaire. Au K'n-
dergarten les Papillons 16-
gers, des jard:nieres diplo
mees consciencieuses et de
vouees donneront A vos en
fants la meilleure prdpara i.
tion A la vie social. -
- Grande cour; nombreux
jeux educatits, mnobilier
fonctionnel.
De plus la cuisine offre
une cantine saine aux me
nus bien balances.
Renseignements Inscrip -
tions 8 hres a 12 h et 2
A 4 hres
Au Kindergaten Les Pa-
pillons Legerse 14 Rue Pe-
tion 2510
XXXX
Raffle renvoyee
La Voiture Subaru FFI im
matriculee au No A-5367
don't le tirage devrait avoir
lieu au 2eme tirage de la
Loterie de 1'Itat Haitien
du mois d'Octc.bre 1979 est
renvoyee au 2tme tirage du
mols de Ddcetmbre 79
Merci
Roger SYLVAIN
ou Jean R MATHIEU
2310

Offre c emploi


ntre Manufacture c':ablie dans
pour la zone induntrielle de
Port-au-Prince recherche :
27 Une Secretaire Bilingue An
glais-Frangais Ayant une
connaissance en Comptabi-

\ Les Candidates interest -
S ses sont prl6es d'envoyer
leur Curricunim Vitae, avec
remundration souhailte A,
SP 0 BOX 2271 -
Port-au-Prince, Haiti
i I2610

Centrafrique .
Expulsion de
l'envoye special
du < BANGUI; (AFP)99
Un arrdtA d'expulsidh et
d'interdiction de s6jour en
Rdpublique Centrafricaine a
6t6 remis A 1'envoyd special
de 1'hebdomadaire francals
Le Point en RCA; M. Jean
Lesieur.
Ce dernier a indiqu6 que
1'arrft6; sans plus de prdcl
sion; lndiquait pour motif:
t6l6ment inddsirablev. I est
s'gne du ministry de 1'Int6
rieur; M. Michel Alexis Gal
lin-Douathe.
M. Lesieur avait Wtd inter
pellet pendant plus de deux

S alors qu'il s'6talt entretenu
avec M. Ange Patasse; chef
du movement de liberation
du people centrafricain; qui
fait l'objet d'une measure d;as

veillde.
M. Patasse avait donnd
peu apres upe conference
de press.


-..4....... .1.


A VENDItE


sell!# a Wiwac I.4s


va.r.,a.,zazz ..ewmarwartr


..... .~~.. .~~


P'lr


f


I








PAGEO 6

S- ---oao-----------oo o q ao




MI CHELE SCOTCH CLUB


VENDREDI 26



Le Roi Coupe



A CHOISI LE (M. S. C)


POUR INTERPRETER SES GRANDS SUCCESS

AVANT SON DEPART POUR UNE TOURNEE AUX ANTILLES. EN EUROPE ET EN AFRIQUE


Juqe Rate la Plein Caille St. Antoine Map dit Coloquinte -


International Cole Cole Yeye Saucisse


etc etc etc




SAMEDI 27




Saturday NightExpress


AVEC



D. P. EXPRESS





DE L SPACEE LIBRE POUR LES JEUNES


(Sv'te de la lere page)
les lacunes et de donner 11
bre course a cette puissante
vague social qui incarne
l'avenir tout. au moins ras
surant d'une contree.
-ous ne reculerons de -
vant aucun sacrifice pour
poutrvoir le pays d'infras-
truclure.s sportives et re -
cr'atives adequa, les... Ces
propose a.,se;t prometteurs
que n tous livrait une sour
ce digne de fol de la Secre
Laircrie d'Etat A la Jeunes


se et au Sport auraient de
ja commence A se frayer
le dentier d'upe certain
justification. Des centaines
d'adolescents, en effet, de
Delmas, du Bel-Air et des
cites St Martin viennent
par exempNle presque tous
les apres-midis, notam -
ment le week-end, prendre
leurs Obats ou se ddfouler
a coeur joie sur le corn -
plexe sportif de la 2eme
cite recemment reactive par
nos premiers dirigeants
sportifs et sur le land St


For sheer delight...
Toblerone Switzerland's
world famous chocolate
with milk,
almonds and honey



j. .c2 b., '



Chocolate obler
Know. the world over


Martin qui jadis apparte -
nait A l'Institution St
Louis de Gonzague avant de
passer sous la tutelle du
Ministere de la Jeunesse.
Ces 2 proprietes ont ete rou
vertes voilk dejA quelques
semaines A la libre disposi
tion du public sportif as-
soife d'emancipation et qui
ne demandait pas momts.
Cette heureuse measure,
quand elle rentrera inte-
gralement en application,
permettra sans aucun dou-
te, 1'eclosion permanent de
certain talents. de dega -
ger les plus distingues pour
la haute competition sans
pour autant porter prejudi-
ce A la totalite des pra-
tiquants volontaires en que
te de surface disponible.
Naturellement, la beso -
gne A abattre brille par
son immensite et tout ne
saurait so concretiser du
jour au lendemain, a la ma
n.cre du prestigidigateur.
II est tout auswi evident que
acquisition des terrains a
amenager pour la pleine ex
pension, juvenile s'avere
particuli6rcment dans les
aires metropol'taines com
me un crucial defi aux obli
gations des ga-ants qui ne
savent probablement A
quel saint se vouer. Nous
ne voulons fai'e allusion
quant A present A toute con
frontation 6vcntuelle d'a-
vec la division commercia-
le locale en cas de tentati


ve officielle nour la red
tion indispensable des p
des materials sportifs.
encore faudra-t-il une
tion conjuguee, une col
boration A tout prix des
durations Sportives Natio
les A, reorganiser des g
bonnets ou sddentaires
gionaux et la bonne vol
te de tout un chacun po
rancher le noeud de ce
question assez delicate
ensuite atteindre meme
ci quelques annees l'au
bout du tunnel


En attendant la creation
prochaine de centres socio-
culturels et educatifs A
cote de la formation des
cadres sportifs qui epouse-
ra, souhaitons-le, une al-
lure perenne avec 1'inau-
guralion future de l'Institut
National des Sports et avec
des etudes regulicres de
plus haut niveau, a l 1'exte
reur, a l'int'ntion de nos
specialists, un pas peremp
toire, on le dirait, tente
d'etre franchi.

C'est que tout comme une
solid educat:i'u scolaire et
A un degree moindre, univer
sitaire lui est imperative,
aussi la jeunesse A vive -
mnt e hsnin de 1'espce li


bre pour s'exclar
prendre comprend
fair l'esprit de g
Alix CAR:


ner
.re
gro

RE

I -_


AYEC


LE CARIBBEAN SEXTET


Vendredi

Entree : $


3s.0


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER)
E3cellente journee pour
une activity de plein air
0n un exercise physique.
Les skieurs devront retrou-
ver leur form. Faittes con
I fiance A votre intuition..

20 AVRIL AU 20 MAI
(TAUREAU)
Acceptez une aide finan-
clere pour des projects do-
mestiques. Attention aux im
p6ts, aux empiunts ,A la sor
tie du capital, Un ami a un
int6ressant >.

21 MAI Al, 2I JUIN
(GEMEAUX.
Envisagez serieusement
vos tAches. Exprimez vos
idees a vos proches allies
qui seront touches par vo-
tre pensee creatrice. Vous
etes particulitrement con-
vaincant maintenant.
21 JUIN AU 22 ERUILLET
CANCER)
Un membre de la famil-
le n'6coute pas vos raisons
Le travail doit vous plaire
et aussi eire remunerateur
Creusez pour affermir vo-
tre sdcurit.

23 JUILLET AU ea AOUT
(LION )
Vous impressionnerez au
trui par votre dynamisme
et pouvez sdduire quell.
qu'un d'un peu mysterieua
Le sentiment jouera certai-
nement son role.




APPEL D'OFFRE
41 Le Departement des Tra
vaux Publics, Transports et
Communications de la R6-
plblique d'Haiti desire ache
te\ pour le Projet de Rou
due les Secondaires Agricoles,
rix finance par l'Agence de De
Et veloppement International
ac- (AID) des Etats Unis d'A-
la- merique, conformement au
Fe Bret 521 T 007, 1'equipe
,q ment suivant :


ma
ros
re- No REQUIS
Ion
our 7 Tractes
et cole)
di 3 Camion
tre pacite
13 Trailer


4 Motocy
2 Roulea


DESCRIPTION

I's (type agri-

as pick-up (ca-
3/4 T)
rs
clettes
ux


Les fournisseurs interes-
ses A soumettre leurs of -
fres peuvent obtenir les do
cuments relatifs A cet Ap-
pel d'Offre au Bureau du
Project TPTC TAMS sis a
1'angle de la Place Ste An
ne Rue St Honore, No 26 eta
ge Boulangeric Maguy Port
au-Prince, Hait'.
La date linmte de soumis
sion de ces offres est fixes
au 5 Novembre 1979 a 12 h
mndi iheure Ircale).

XXXX

AVIS


..ap. L'Inst'tut National de
r, ap -. *FnrmaCion Prnfessionnelle
et se informed les nteresses que
upe. de nouvelles inscriptions
sont ouvertes pour un course
de formation de repara -
teurs de Machines A coudre
Sgar. industrielles.

Cette possiblliCe est of
Icrte aux jeunes gens ages
de moins de 30 ans, deten
teurs d'un diploma de Me
canique Generale (d'ajusta
ge mdcanique), d'Electro -
Mecanique ou de Mdcant -
que-Auto ayant un niveau
d'etude correspondent A la
classes de 3eme secondaire.
S Les inscriptions se
font a Port-au-Pr;nce, au
sifge de l'INFP A Chance-
relles Varreux A partir
du 25 Oclobre 1979 de 8 heu
res A M A 12 hres A M.

Les eandrats devront
etre munis au moment de
1'inscriptiP1n des pieces
suivante
Le diplom"- ou certifi-
cat d'apttude profession -
nelle dans l'une des spe
cialites ci-dessus enumd -
rees

Un certificate scolaire
attestant que le candidate
a suivi la classes de 3eme
secondaire
Deux photos d'identitd
00 de date rdcente
L'acte de naisance
La carte d'identite
Port-au-Prince, le 22 Octo-
bre 1979
OC LA DIRECTION 3110


23 AOUT AU Z SEPT
(VIERGE)
Attention a votre juge -
ment pour les finances. Ac
complissez ce qui doit etre
fait pour la mason. De-
mandez A un ami de vous
aider.
23 SEPT. AU 22 OCT.
(BiALANCE)
Dans vos projects profes-
sionnels sulvez votre intui-
tion. Ayez le courage de vos
convictions et ddvouez, vous
a l'intdrdt commun. Ac -
centuez la compassion^,
23 OCTOBRE &U 21 NOV.
(CAPRICORNE
Bonne affaire au comp
tant mais ne faites pas con
fiance aux amis par votre
argent. De nouveaux pro -
jets de carrier doivent etre
lances en vue d'ameliorer
le revenue.
22 NOV. AU 21 DECEMBRE
(SCORPION)
Sentiment privd et inti-
me Trouvez le bon moyen
de montrer votre individual
lite. Vous etes inspired tout
en ne manguant pas de
sens pratique.

22 DEC. AU 19 JANVIER
(SAGITAIRE)

Que l'intuitior soit vo -
tre guide pendant le temps
de la meditation et de l'a
chdvement des tAches comr
mencees Montrez de la
compassion A votre prochain
20 JANVIER AU 18 FEV.
(VERSEAU)
Une occasion mondaine
des colorations profession
nelles mais m6ler les af-
faires au plaisir compli-
querait la situation. Appr6
ciez la reception pour elle-
t meme.
19 FEVRIEhF AU 20 MARW
S (POISSON)
Commencez de nouveau:
travaux. Votre personnalit
est un atout dans les af -
faires. Pour le voyage e
les negociations profession
nelles, ayez un second avi

SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI
Vous ferez des experien
ces avant de vous etabli
dans une carrirn Prati
que et imaginatif, vous reu
siriez dans le, a-ts comm
dans les affaires. La ban
que, l'immobilier, 1'editio:
sont parmi les secteurs qu
vous assureralent le suc
ces financier. Tres human
taire, vous vous interesse
aux affairs publiques et
au travail qui vous met eu
rapport avec !la communal
te, comme la medicine e
les problems de society.
Votre plus grand attrai
est pour le monde des art:
ofu vous rdusslriez commit
ecrivain, acteur, journalis-
te, musicien ou sculpteur.


(1




' *i






,


MERCREDI 24 OCTOBRE 79


Les


IMPERIAL
IMPERIAL 1
LUNDI 22 OCTOBRE
12h 2h 4h G b;00
6h 9h G 8;00
UN MARRIAGE

IMPERIAL 2


79


Ii


MAGIC CINE
Lund lA 6h e+ 8h
LE SILLAGE DE LA
MORT
Entree G. 3.00 et 4.00
Mardi A 6h et 8h
LA GOUVERNANTE
Un grand drame
Entree G. 3.00 et 4.00
Mercredl A 6h et 8h
MORTS SUSPECTED
Entrde G. 5.00 et 6.00

x x x x

CINE OLYMPIA
Lundi a 12h 2h 4h G. 1.50
6h30 et 8h30
GUN LA GACHETTE
Entrde G. 1.50

Mardi A 12h 2h 4h G. 2.00
A 6h30 et 8h30 G. 3.00
LA STATUETTE DE JADE
x x x x

CINE LIDO
Mardi A 12h 2h 4h G. 2.00
6h 8h lOh G. 3.00
LA FEMME VIPERE


CAPITOL
CAPITOL 1

LUNDI 22 OCTOBRE
Avant 5h G 5;00
SAprEs 5h G 8;00
DAMIEN

CAPITOL 2
LUNDI 22 OC"OBRE
PRIX UNIQUE
S$ l.-00
3 12 h 2 h 4 hres
S6 h 8 h 10 hres
IA MALEDICTION No 1
6
- CAPITOL 3

LUNDI 22 OCTOBRE
PRIX UNIQUE
x 12 h 15, 2 h15 4 h 15
e 6 h 15 8 hl5, 10 h 15
$ 1-00
t LBS MOEURS CACHEES
DE LA BOURGEOISIE
s CAPITOL 4

LUNDI 22 OCTOBRE
PRIX UNIQUE
" $ 1-00
r llh45 lh45 3h45 5h45
7h45 9h45
s
e LA DURE LOI DU
- KARATE
n
i xxA a x

' ETOILE CtNE

n Mardi 6h30 et, 8h30
u LE CIIANTEUR DE
t MEXICO
Entree G. 1.50 et 2.50
s Mercredi A 6h30 et 8h30
e LHOMME DE HONG
- KONG
Entree G. 2 00 et 3.00


->


/


En vente
et service a


g.i g Electronics .

LA BELLE CREOLE rue bonne foi

< ------N


MARDI 23 OCTOBRE 1Tl


VOTRE HOROSCOPE DANS NOS CINEMAS


LUNDI 22 OCTOBRE
121t 2h 4h O r;;00
6h 8h 10h G G 8;00
MARCH PAS SUR
MES LACETS
IMPERIAL 3 A
LUNDI 22 OCTOBRE
1h2h 24h G 5:00" I
6h 8h 10h G G 8;0 i
L'HOMME D'HOLLYWOOD
XXXx

PARAMOUNT
Mardi a 12h 2h 4h G. 1.50
a 6h 8h 10h G. 2,00
ZEN KWUNDO

xxXx

REX THEATRE
Mardi a 12h 2h" 4h 6h 8h
lOh
DE LA NEIGE SUR LES
TULIPES
Avant 5h G. 2.00
A partir de 5h G. 3.00

x x x x

RANCHO CINE
Lundi 22
CAMPUS

Mardi 23
FUNNY GIRL

Mercredi 24
FUNN' GIRL

x xx x

CINE TRIOMPHE
SALLE 1
CASSE GUEULE
Entree $ 3.50 et 2.00
SALLe z
FLEUR DE CACTUS
=ntree : $ 1.50 es k.o0
SALLE II
BREVE RENCONTRE
A PARIS

Entr6e : $ 2.00
SALLE IV
LE MYSTERE DU
TRIANGLE DES
BERMUDES
Entrde s s.!A


CHAQUE SOIR, LE RENDEZ-VOUS EST A L'HABITATION LECLERC




HYPPOPO TAMUS



DISCO CLUB


Du lurndi au jeudi, de 9 h a 11 h p.m.: WELCOME DaINK




hllank God it is friday every friday



CARIBBEAN NIGHT


calculatrices 4elctroniques


Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire

et... les resultats

au bout de vos doigts.


LUndi au jeudi et Samedi

No riover charge

All Drink $ 1.50


I


vr~s~/%;r~Sr~-s//Ep~rrlrrrr~iY3~,r'~-'m r~-~Y~c~svr~


--BCOwWWBFl~


~,,~,, ,,--i-~u~uru~MMC~N~HYmLllur~i


- - - - -


.1


I


a -


\


----------


~, ,.


kv




MARDI 23 0C1'0~R 1979 P!QE '7~b~. CL ~---~ i--


Nouvelles de l'Etrangers


L.E (OtOUVEINEMENT
t1,ANt'Aia MIH I'.N
j.t di-C PAlR h, 3
i L tU. ll I' 1 ,'.1
I'A Kl (A I AF'
l 1 in t uillmsle.i dui ri'sscin-
bilmntllt |)iill" :l IKopublique
nll 1i1.ni 1ii vcJe'c lundl it
(i hllirmenllt frininllK, en
:, abslniant lOis (ii voeL( de
I A 'i.s i lilhe utllonale suir
It pIrlit're puartik' du pro-
Jet de budget' pour 1980.
Le trIxt. q(l| concerncalt
Is rec'ittes diu prochuln
lu'dgRci n en (c l t fte re-*
pmilsse par 19!8 do!x, cells
del deputies sacIalistes et
uorntitinittes, centre 128.
Le president d' group
I'RPR. M. Claude Labre, a
expiilique celte decision par
Il' fall que son part n'a-
vailt pas obtenu satlsfac-
t on sur les 2 milliards de
IF d economies qu'il propo I
sail de fair sur le train
de vie de I'Ett'.. Ce point
(lill I line di' deix *ques-
lions de prncpe, don't le
IPR` navat If'dt dipendri
son approbation dii budget.
Un anmendemenit en ce sens
availl en e'fft' etc repausse
par l'oipptio"' les deputies
r scardiens .s'abstinant.

En revanche, peu aupara
Vant,. Iis gau'.ites avaient
obteni satisfaction sur leur
deuxiinle ex gence: le vote
d'un anmndi ment permet-
lant at parloement de se
prononcer stir evolution
des depenses sociales de la
nation.

Depuis I'ouvorture du de-
bat budgetairt, mercredi, le
RPR a adopted une attitude
de fermete face au qouveC
nement. A deux reprises, il
a mele ses vo x it cells de
S[opposition piur repousser
les projects gouvernetmen-
LaUX.



GRENADE: ELECTIONS RE
TARDEES.

ST. GEORGES (GRENADE;
I(AFP)
II n'y aura pas d'61ect.ons
generals a la Grenade;
theatre en mars dernier du
prem er COUD d'Etat de i'his
tore des Antilles Anglaises;
tant qu'une nouvelle consti
tut.oii n'aura pas ete r6dig6e
C'est ce qu'a affirm d man
rhe soir un Porte parole du
souvernement r volutionnai
re on place depuig 13 mars;
date' de la chute de l'ex
premier min'stre Sir Eric-
Gairy don't le successeur;
M, Maurice Bishop; avait
pourtaint promis; peu apres
sonl access on au pouvoir: des
selections 'promptes et llbres.
Le eouvernement estime
a ircsent inopportun l'orga
nlsation de telles leetions
plans le cadre d'une constotu
tlon don't il affirme qu'elle
;a ('L. redigee par Sir Eric
Galry et oul date de 1974:
annre de Faccession b l'lnd6"
pendance de la Grenade.


PAPE: PREMIER ANNIVER
SAIRE DU PUNTIFICAT DE
JEAN-PAUL II
CITE DU VATICAN; (AFPF
Le Pape 'Jean-Paul II a
offert lundi une journ6e f6-
rit'e ses collaborateurs &,
I ocC.s on du premier anni
versaire de 'son pontificat
que na marqud aucune c6r6
monie particullere.
Un dejeuner timee a reu
ni a la table de Jean-Paul
II Mgr. Andre Marie Deskur;
son compatriote de la Curie;
Rrcemment sorti d'une clint
aue zuricholse; le Cardinal
Agostno Casarol'; secretaire
d'Etat; et quelques amis;
ainsl que les deux secretal
res particul ers du Pape.
Contrairement a la tradi-
tion; il n';y a pas eu de
rhapelle papale a la Basil',
que St. Pierre. Toutefols; les
"-d fices du Vatican ont ete
navo ses et des millers de
t^legrammes de flicitations
venus du monde enter ont
"nvahi le bureau du chef de
1'Egl se qui travalle comme
al'ordinaire.
De son cote; la vaticane a
diffuse un commentaire at-
tr'buant la populariteddu sou
verain Pontife a sa Ofense
intransigeante de a dienitd
de homem; face la fahlilte
des ideologles qui 'huomilient
et au matdr'allsme de la so-
riet6 de consommation.'


SALT: DECLARATION DE
LA COMMISSION DES A.E.
DU SENAT AMERICAIN

WASHINGTON; (AFPl
La commission des Affaires
Etrangeres du S6nat am~ri
can a Inclus dans le traite
SALT .II qui sera soum's
la ratification des sdnateurs
une declagtio,. unllatdrale


aff rmant qui'aucuine d.sposi
du doctun'ienti n' niDeche leh
Eltlls Unis. de conlltinler ii'
partlcller it l'effirl, de do'-
f'ense des piiys did I'eOTAN
L,ii Commission a igale-
mnien dic d6 nonttreirenin.
aix propositions de certaiuns
dce ses membres de no nas
rionm idnlqpuer formillement
tot e position i l'Unon Soyv 6
tlque ni d'en cemander I:as
proaItion Moscoiu.

Selon les representants duii
convPrnementi: tine telle de
march auralt puii provoquer
ds d fficultes diplomatioues
en permettant 'h 'URSS de
poser a nouveau la question
du transfer d'armes amdri
ralnes autx pays de l'OTAN.
Le principal negoclateur
amOrcin, n pour le controle
des armements; l'amnbassa-
deur Ralnh Earle: a soulltan
qup les Etats Unis avalent
r, ussi h ev.ter au'une clause
iterd sant ce tranqfert sit.
nrcluse dans le document
signiie a Vienne.

Solon l'art'c!e XII du tral-
ie; les Etats Unis et 1'Un '
Sovletique promettent sim-
plement 'de ne pas turner
lets dispositions de ce tra't-:
avec l'aide d:un ou plu-
sleurs autres Etats

x x x x

HUA-RFA: LE PRESIDENT
nll PC CHINOIS DENONCE
<
BONN; (AFP)
Sanss cier nommement
I'URSS; le president HUA
Guofeng a st.gmatise lundl
soir P'hegemonisme (synony
me de la pol.Lique de Moscou
pour les chinois;) coupable
selon lui d'entrepr.sses et
din tiatives qul creent dans
le monde une tension cro.s
sante.
Parlant au course du ban-
quet offer en son honneur
par le chancelier Helmut
Schmidt au Chateau de
Bruil (a une aulnzaine de
km de Bonn); le president
du PC chinois a choisi pour
la prrmiere fos depus son
arrive en Allenagne Fede-
rale de briser la consigne
dii silence concernant les
relations est-ouest.
'Nos deux pays; )at-il dit
souhaitent la Daix; mais
'une activitO visant ab 5tabl'r
une h6Og6ronie mondiale est
constamment intenslflee.
Nous ne voulons pas crier au
loup mais nous ddsirons at-
tirer 1'atterition sans retour
sur les realtds auxquelles
nous sommes confrontees.
Comme 1'avait fait a Pa-
ris le ministry chinois des
Affatres Etranvires Huang
Hua; le Dprsident Hua Guo
feng a renouveld lundi soir
la thOse chinoise sur 'lindvi
tabillit de la guerre.
Selon lui; en effect; la
Chine en companies d'autres
Nations; entend letter pour
le maintien de la paix mon-
d'alde qut; espere-t-elle pour
ra 'tre prolongee pendant
une assez longue dur6e.
Le d'rigeant chinols s'est
fe6lelt(Y pa t atllieurs; des
efforts entrepr's dans diff6-
rentes regions du monde sur
]a vole de l'unification.
Nous constatons avec joie;
a-t-11 observe; que des pays
d'Europe occdentiale progress
sent vers 1;union et que les
communautes europdennes
jouent dans le monde un ro
le de plus en plus important.
Le president Hua; apris
avo'r d6clare que le people
chinois soutenatt les sou-
ha'ts du people allemand en
mati're de r6unlf'cation;
car 11 est normal que l'Alle
macne soit divlsde en, deux
parties;: s'est rejoul des
efforts de la CEE en ce qui
concern l'ouverture d-un dia
Intone conomique avec le
tiers monde.


PROCHAINE VISIT DE
SENATEURS AMERICAINS
AU CAMBODGE

HANOI, (AFP)
Trols senateurs amdrl-
calns se rendront en vislte
au Cambodge afin de s'y
informer sur les problems
de 1'aide alimentaire a ce
pays, annonce-l-on mardi
Is Hanoi de source offdciel
l1e vietnamienne.

Les trols hommes sont
James MM. Sasser, John
Danforth et Max Baucus.
L'accord des iutoritds de
Phnom Penh leur a ete
transmis mardi a Bangkok
par le secretaire d'Etat Viet
namlen, M. Nguyen Co-
thach actuellement er
mission dans la capitals
thaillandaise -- qui les B
requ en compagn e du secret
taire d'Etat adjoint ames
caln, M. Richard Holbroc


ke it' I'umbassade du Viet
l,.,llAl It aug.a k..
li nienle soutlrce, on ajou
l' que eote enLreviru a ieu
1.ul *il la 5 i, n le (A dul co
1,V Imntrl'aiil I qut L pi, f l1
cOtC v etinmhni i de benl
vouluir iransmneltre ft
Phniom Penli la demnande
Uae bLros enatlurs Ce Visl
tsr le CaTribodge.
MM. HoCbrooit e et Thach
ont egaemenent en a cetLe
occasion un ecjsange de
vstes portant sur hLS moda
lit6s ua .,s'on aux Etats
Un s des VWetnamlens de -
sircux d y em:grer.

La rencontre s et derou
lie dan iune atmosphere
ode franch'.se et de com -
prehension miutuellev, a
conclu cette '"..urce ofti -
cie-Ile.



ENERGIES :
DIALOGUE
OPEP AGENCY
INTERNATIONAL
DE L'ENERGIE

AMSTERDAM (AFP)
L'Agence Internationale
de l'Energle (AIE) et 1'Or
gansation des Pays Expor-
tateurs de Pdtrole (OPEP)
ont souhait6 lundl, au
course d'un symposium or-
gan'sA a Amsterdam par
l'4ebdomadaire n*erlan -
dais cElsevterss), que les
deux organisations coopi-
rent & la solution des pro


blem.s 6ne:g6tiques mon-
al.a.ux.
Le President de 1'AIE. M.
N.els; Erboell avalt preco
IISL' IoLverture d'ln dialo
gile v.sanlt noltanment &
tlnl lllformatUon reci!p ;oique
Isur lie's repercussions 6ouno
miqurs des clitngements de
prix dui pitrole et sur les
b sonss d'approvislonne -
ment, des pays consomma-
teu's.
L2 D'-cteur do Recher-
che de 1'OPEP, M. A. Said,
a est!im qu'h 1'orlgne 1'A
g nee Inlernationale de 1'E
nrg'e i ll groilpe l's 20
,n"nc paux pays consnmm's
tpu-s. h l'exccpticn de la
Frnnce avait paru avoir
pour tbict,'f de contrecar
Srer I'OPEP rn rpf-ant rl'n.e
c"Dter comme irrdvers'bles
lts iil".t.ments de prix.
oEn revxinche st cette A-
Fgenc' dvient tin fnr,,m
iont l, s mpmb"es tentent
d l'sO qp dlsC ]'i-pr 1., l' 1s

1Vp 1-,- ti ts- iT". 1'OhTEP


tb clans la recherche de so
luta01Os aux enormns pro-
blcm-s futuss', a iL M.
Sa.d.
Le li presenlant do 10
PEP a rlter6i lIt s aplels d,'
coi le onirgai'.satjons in 11 t-
vyuir des ceonomles d'6ner
pie, rtippelasit notamninten t
uei' la demand mondiale
rls'lia. d 'a lmeti Ier jus-
qt'h 38 A 40 mIll!ons de ba
r'l /jour en 1985. et peut
et-e 45 m'llons en 1990.
Le President de-la com-
pi'trie p,'roliere Shell, M.
D"k de Bruvne a de son
cote soullpn& la crmisance
de la demand. dans les
vin,.t prochaines ,nne&s.
Ces to'.s evnosis inl'q-
tnntf sur l'll"Pl'nce de .noli-
tiques 6nerz'tlnues aetivs
ont et erombatt.-s nor in
e-ne-t ni'erland''s le nro
fessen-t P R. Oriell. P'-oc
totur'r"i 1-'Inst;t't de Gso-
granhie econom'iupe Oe RPt
tp-dpm. oui ePors'drc l
rA"'n"i'o nctuell" ernmmn r
tif'i-'llo pt idnn'. -'use i
court termro pour lrecona-
o mie mlondiale


AIE OPEP : DECLARATION DE M ERSBOELL


AM$TERDA.MX, OAFP) le
Le president de 1'agence Ab
Intirnat.onale de l'Energ e qu
(AIE), Mons.eur Niels Era- ho
bo'll, a critique. Lundl le sib
Laxismne des pays consom- de
mroeurs de petrole et it de
les a inv.Lts a cooperer avec d'li
I'OPEP. ec
en
Mons'eur Ersboell, Secre re
taire d'Etat Danois & 1'6ner
g'e, participalt & un sym-
poslum sur 1'6netgie orga le
nis6 b Amsterdam par 1'heb te
domadaire Neerlanda's Etl tr
seviersm. d

Tand's qup les prix de
I'QPEP decllntient en ter-.
mes reels ces cunq ou "'ix
dernieres annees, les pays
industrialises ont peu fait
pour redu're leur consomma
tion, ddvelopp r des sour -
ces ifouvelles ou cooporer
avec les pusys producteurs.
Les difflcultls de 1979 ont
monir6 que nous ne sorm-


iiirii, c- a L,,r illu. am. me$ pos prots ,' compt ra
oi.y",wy ---r' -y., / -- vec une pprturhotion nme
n TRT mi..rnindure,. dpn fux de ptro
M le de 1OPEP. a declare
M7IS~R Mon.icur Ersbocll.


AIMEZ VOTE VEMME r Slon 10 Pr'c.ent d e
S1 AIE. 1'OEP..t declare Mor

PROTEGFEZ LA FAITES LA s 'ur Er-.bouell
S Slon le Pris'dent de
PLANIFICATION FAMILIALF I U A,. 'OPEP est conscien
t de dommages que cau-
do ,o'-cs:-rw t-Ca-v r-.P! -., -.2 ,-.v-..f.,:f .,-,-. sent r 1 economic mondia-


ORIS ORIS ORIS


VERSAIL


I


ORIS la montre sui


ORIS la pren


09













0
0


ORIS vo


ORIS en vente a


SVersailles Bigio Frere




ORIS ORIS ORIS


des changements de prix
erupts. Meme sl sa politi
e ded prix d,'meure en de
rs de toute d scuss.on pos
ble, l'lnt6r6t mutual des
ux parties est d'&changer
s Informatlwins sur les can
Lions et' les consequences
onom.qucs des deo;sions
Smature do prix a decla
Mons cur' Ersbiell.

II a soullgr.'l qu une tel
cooperation pourrait nor
r notamment sur le con-
ole des marches libres
ont les abuse ont ete de-


nonces par 1'OPEP mats
que certanls pays apparte-
nant a cette nrgai.!sation a
limentent occasionnelle -
ment.

Pour M' is'eur Ersboell,
la cooperaiLon pourralt pur
ter e6g.leaaent sur les volu
mes de production et de con
scmmation, le developpe-
mient de sources alternati-
ves, la couverture des be -
soins des pays en vole' de
d6veloppement, le stockage
bt le transfer de technolo


IMPORTANT SOCIETY INDU3TRIELLE ETABLIE
PANS LA ZONE INDUSTRIELLE DE PORT-AU-PRIN
CE RECUi,'E'HE :
1 SECRETAIRE AYANT :
3 ANS D'EXPERIENCE
POUVANT DACTYLOGRAPHIER
45 MOTS A LA MINUTE
STENOGRAPHIE (100 WPM)
FILING
ANGLAIS FRANCAIS
LES CANDIDATES INTERESSEES SONT PRICES
IDENVOYER LFUR CURRICULUM VITAE AVEC RE-
MUNERITION SOUHAITEE A : P. 0. BOX 2193,
PORT-AU-PRINCE HAITI.


v - -- - -


ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS ORIS








LES BIGIO FRERES :







vous propose






sse de confiance!



niere montre de sa catbegorie !




)us donne toujours l'heure exacte! 2




ORIS super etanche anti-choc antimagnetique!




































votre monte a o/o
,































i Versailles Bigio Fr res qui vous garantit /



votre montre 100ol/o


)

s pour ceux qui ne veulent que le neilleur!




ORIS OR1I ORIS ORIS ORIS ORIS


---2--rr-~-J-n-~as- '"---;U5%%~,T~/~;~'/XW~EEC/~l~C~%YPC~E~ ~I~F/E~


P


MARDI 23 OCTOBRE 1079


P!,GE 7







PAGE I LE aNOUVELISTEs MARDI 23 OCTOBRE 1979'




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 hcures en permanence) 6 heures 30 et 8 heires 30

CE SOIR
Salle 1 $ 1.50 et 2.00 Salle II $ 1.50 et 2.00 Salle III $ 2.00 Sale IV $ 1.50
CASSE GUEULE FLEUR DE CACTUS BREVE RENCONTRE DU TRIANGLE DES BERMUDES
>,I-L,'' 'TT-w 3G~' P.' j*Wo "r -nr D~fiW 11 > 111.1---- r-------- ------, i G1 1 e-w pric --'w a, ,, g', rr 'rf/., ,\ -mi -wir w -P- -M n r n


NOMINATION DL NOUVEATJ
GOUVERNEMENT SALVA-
DORIEN

SAN SALVADOR (AFP)
La Junte revolutionnaire
du Salvador a fait connaitre
lundi les noms des nouveaux
membres du gouvernement
salvndor'en.
Tons les nouveaux mrnis
tres sont des civils; six sont
d 'affiliation democrat chre
t enne et 1'un d;entre eux;
colui du travail: M. Gabril
Galleros; est consider corn.
nie appartenant a. la gauche
.dorien;. Seal Ic nouveau res
ponsable de agriculture n:;a
pas encore ete design. Ce
cabinet: dans lequel ava'ent
6te nommes precedemment.
M. Hector Dada aux affai
res ftrangeres et le Colonel
Guillermo Garcia a a dtfen
se; ne comprend done qu'un
mllitalre.

x x X x

SALVADOR: CINQ MILI-
TANTS DE GAUCHE TUES
PAR L'ARMEE

SAN SALVADOR; (AFF)
Cinq manifestants du Front
d'action populaire unifie


I,'APUI; groimpe exordmlsle
de gauche) ont ete lues lun
di par l'armec .Salvador enne
alors qu'ils partic.paient a
uiie march centre le i nou-
veau regime mil.taire; dans
les fauLbourgs nord de San
Salvador.
Les c reonstances exactes
de la fusillade ne sont pas
iencore connues; mais seloin
certaines informations plu
sieurs des manifestants; qui
ltaient au nombre de 300;
auraient et6 arms.

Uls avaent en outre place
des barrages sur la route
qqi mne de leur point de
depart au centre de la capi-
tale et avaient interrompu
la circulation.

Le march constltuait un
defi a la junte qui avait
uris le pouvoir lundi dernier
et instaure le lendemain le'
tat de sicae interdisant tout
riisssemblement de plus de
tro s personnel.
Le FAPU est la branch
politique des Forces Arm6es
de la resistance nat.onale
tFARN): l'un des groups
clandestins arms les plus
radieaux idt Salvador.
Vendredi dernier; les Farn
s'ataient emparfes de deux


J.B.S.LABORATOIRE


JESSIE BOUCARD SUPPLICE

BIOLOGIST
DIPLOMEE DE L'UNIVERSITE DE MIAMI.
it /

Ouvert du Lundi au Samedi

7 bres A. **- hre P.M.

2 bres P.M. a 6 hres P.M.

ADRESSE

Centre therapeutique

de la Rue Capois No 115


stations radio de la capital
pour condamner la Junte et
lancer un appel a 1'insurrec
t on.
La march du FAPU s'est
deroulde A un moment ou
les nouvelles autoritds mul
tiplient a la radio leurs ap-
pels au came et a la mode
rat on; et of1 le Salvador a
connu un des week-ends les
plus calmes depuis des mois.
Enfin; une vingtalne de
membres du BLOC populaire
revolutionnaire (BPR( occu
patient toujours lundi la Ca-
thedrale de San Salvador
don't ils s'6taient empares
dimanche,

xxxx

ARGENTINE: MISE EN GAR
DE CENTRE LA RENAIS-
SANCE DE LA GUERILLA

BUENOS AIRES; NFP)
Le commandant en chef
de l'armee argentine; le gd
neral Roberto Viola; a land
lundi a Buenos Aires une
m'se en garden centre la re-
naissance de la Guerilla en
Argentine.

II a affirmed dans une con
fereeice de press que des
guerilleros Montoneros (pe-
ronistes de gauche) talent
responsables de t'attentat
perpetre le 27 septembre der
nier centre M. Walter Klein
secretaire d'Etat argentin A
1leconomie. M. Klein et plu
s eurs personnel; don't son
fils age de dix ans; avaient
ete blesses lors de 1'explo-
sion d'une bombe centre son
domicile.
Les Montoneros; a precisd
le Gdn6ral; ont fait part de
ler idasir 'de lancer ce
qu;ils ofit appeld la contre
offensive populaire; consis-
tant notamment A se olir
a des actes terrorists pone
tuels afn d'ebranler le pro
cessus de :-*.,,rc .ii ..o na-
tionale.
Le General Viola a indiqu6
en conclusion que la lutte
cositre ces elements subver-
s'fs sera menle avec la fer
meto ndcessaire a leur p-si-
mination de la vie du pays.


Notre opinion claire et simple : scul ce traitement a (3)


temps ,SASSOONING,, peut rendre vos cheveux vraiment

resfledssanlt 4I

-.



..ii!4''


ctii,,- od.o iigus tC ramel~


Elgo te-hifiuc,-


."... .









I tf ycv don't look good,
S we don't ook good.




VIDALA "S.00



Les ppo4dgts VIDAL SASSQQN sent en vente dans tous

les Grands Na4asins et 5gpermarchais


nmpmI' 'r


LA VIE CULTURELLE DLambi Ni sr aub


DE MARIE LAURETTE

Les Editions Choucoune
nous ont fourni, personnel-
lenient occasion de decou
vrir, cette fois-ci, une poe-
tesse. Marie Laurette Destin
qui a retenu notre atten-
tion avec sa premiere ger-
mination : (Le Sang dte
l'Aurore.

Chez elle, il y a, en cop
centre, une dose d'images.
deux onces de sensibility
trols cuiller6es de emini-
tu, le toutjmelangd, potasse
pour donner une trentaine
de poemes don't certain
sont d'une profondeur ton
nante pour une jeune pod
tesse.

Dans < rev, il y a beaucoup plus
que des poemes. Ce sont des
morceaux memes du coeur
de Marie Laurette qui en-
tend donner aux parias du
bord de mer, aux enfants
de la Saline qui, ont faim
son coeur nour en faire la marinade> :

(Mon coeur demain
je te le donnerai
tu en feras
de la marinades.

Sa poesie recele une sor-
te de symbolisme a double
volet. D'un cote. elle laisse
saigner son coeur devant la



,Veau EBrouvette,
au Venezuela
CARACAS (AFP)
La Faculty des Sciences
Vterinalres de l'Universi-
te de Caracas a fait venir-
au monde un aveau-eprou .
vette>, a-t-on annoncd di
manche soir a Caracas.

Selon le communique pu
blie par l'Institut de Re-
production animal de cet
te faculty. i s'agit de la
premiere reussite au Veno
zuela d'une experience de
maturation d'un embryon
de veau en laboratoire.
Le communique ajoute
que la technique utilisee
sera prochainement opdra-
tionnelle et servira a ame
liorer le cheptel national.


GreEEfe de la
mncelle epiniere
Deces d'un jeune
australieg
LONDRES (AFP)
Anthony Nolan, un jeune
austi alien de sept ans, qui
luttait depuis quatre ans
centre la mort dans 1'at-
tente d'une greffe de la
moelle epiniore, qui seule
apra t pu le sauver. est de
cede dimanche a Londres
d'un arret cardiaque.
L'pnfant, hospitals de-
puis janvier a 1' lhpital de
Wcstmlnster, souffrait d'u-
ne maladie rare, le syndro
m-r dte Wiscott Aldrich>>.
une dtficience de-la moel
le doiniere, don't la pro-
duec'*n de globules san-
guins ost vitale pour 1'or-
gan'smc. La seule maniere
de guidir line telle mala
die rsta I1 t1ansniantation
dp la 01o-lle 'i,'n onneur.
Mn's la prohibilite de non-
reet de In lrroffo n'est. so
Inn 1l mriecic nl pe d'unre
n"1 50.000 donneurs poesi
bles.

Pendant quatre ans. pour
sauver Anthony, de nom-
breux donneurs qui s,&-
talent proposes s'etalent re
veles incompatible : un
jeune neo-z41andiss, un
nderlandals, diffcrnits mem
bres de sa famillo.
La maladie d'Anthonv a-
vait etd ma'-quce par 1'ar-
ret do sa croissance. par les
places sur tout son corps,
la chut" di ses chevesux,
l'nffa'blissment des arti-
cuoltons tie srs genoux.
D.sormais. in seil en-
fant. niii s'-vit dans une
ttnfp ie plastinuei ausx E-
tnts-Unas, a. dnassa l'ie
-i" 'n i ans sans t'ansplan
taifn.
iTn ann- pde fonrds 1innr
Dnr In r, ri-' 1'enfnnot.
Mine hi'nlpy Nolan. ni-r
promnrnvoir I rpcheochp
s1 Pp m-" qri' P "I i,

In creation r'un laboratol-
ri nnur l'enaP"'strornnt,
desa ionneura!. (rArp i r t
sonel. 20 infant. sonuff-ant
dii svndromp ont nu rpo--
voir les era"-%s addquatep
et etre squvdp.


souffiance de ses frlres de
sang; c'est alors le c6tA nd
gritude chez elle, lequel
prend sa source dans les
< de Despes
tre. De l'autre, elle laisse
parl e r son coeur
qui me t au grand
jour son amour, sa propre
L'AURORE>
DES'iIN

souffrance, avcc toutcfois
une tell discretion. une
telle pudeur qui ne peut
etre lue qu'a travers li-
gnes :

ton amour ,

si fou si penetrant
Fa's-moi rever
mon amour
fals-moi savourer
ta douceur
si forte si penetrantea.
Sensibiite, pudeur, fdmi-
nite, ce sont les marques
propres de sa poesie qui
fait parfois pleuvoir sur
nous un flot d'images :
sur les nuees
II olcut des gangsters
d'images
IT pleut de sages folies)>
Marie Laurette Destin n'a
rien a envier a ses devan-
cilres dans la galerie de
nos po6tesses. car elle pos-
sbde des aualitns qui font
d'ell p d'emblae une poetes
se de talent Pour notre part
nous la considerons come
une poftesse valuable et qui
aura sa place dans toute
an ologie de la poesie f6
min.ie.

Signalons, pour terminer.
que son recueil de poemes
illustre par le grand artist
te-portraltiste Frank Louis-
i la fin de ce


mois aux Editions
lie. Nous le recom
d'nres et deji A
teurs.




A l'Intention
T.P.T.C.

Ces jours-ci, avec
but de la sai;on p
il y a beaucoiuo d';
la capital qui of
aspect dtvastr et
dangereux pour la
tion.
Entre mile xemn
pout citer le as
nue Marie Je.-nnc
naire), plus proc'se
cote de 1'' l ce di
me. Il y a non si
des nids de poulc
plus f lim, ma;s 'al
scnte de ver".ablps
ses et qui meritera
reparations urgent
tout 1'ONTRP s
dans une zone to
et, par surcrolt. est
principal du Touris
Nous attirons la
reuse attention di
responsible car
etat de fail ne p
persister.



CHAH Etat d
sante ,critiqi
selon ,ABC,,
WASHINGTON 23
(AFP) -
L'Etat de sante
Chah d'Iran, qui v
river aux Etats-Un
y etre soigne, -'es
ment deteriore cim
mo's a, a affirmne
chaine de radin ai
<
Selon . c'i
quc 1'Etat dt e snt
souvera n iran'cn
ge critiquee> par
c'ns et que le tr
auquel il do:t tri
n'cst possible qu'a
Unis qu-N Io dcp
d'Etat l'a autoris6
dre A New York.


Hier peu aprds 6 heures
P.M. arnrivaient A la Captale
cans un autobus de la Ma-
rine de guerre des Forces
Armees Dominicaines 1'or-
chestre envoy par le presi
dent Guzman au- Corhiti
D AIDE AUX SINISTRES de
ce pays pour dgayer deux
grands bals de charity qu'il
offre.
Ils sont 21 musicians et
accompagnds de 3 off'.ciers.
Leur commandant le Ma-
jor Menoscal Santiago Val-
dez chef de la fanfare de la
Marine Militaire a dit sa
joie d'apporter le concourse
de ses artistes aux 15 per-
sonnalitls du Comitd qui ont
pris leur charge la louable
mission de soulager la d.-
tresse en pays voisin.
C'est de toute evidence un
ensemble fort apprec d a
Santo Domingo ofi les corps
de musiques des FA sont r6-
put6es pour leurs repertoires
de danses.
Ce soir ils animneront le
bal au LAMBI NIGHT CLUB
mis g6ndreusement a la dis'
position du Comit t(en ma-
niere de contribution) par
M. Gerard CHERY.
aLe bal commence A 9
heures avec aussi le concourse
de 'Shoogar Combo et Shieu
Sheleu. L'entrde est fixee AL
la modique some de 5
dollars.
Nous souhaitons du succs
a cet Avlnement mondain.
On s'amusera tout en ren-
dant service A det victims
des cyclones DAVID et FRE-
DERIC.

Communique de
PNUD
(Suite de la lore page)


Choucou prdcedentes; la reception tra
mandons ditionnelle qu'ils offraient A
nos lec- occasion de la Journ6e des
Nations Unies.
W. L. La Commemoration du
XXXIVeme. Anniversa-re de
I- 'ONU Fote Legale Hai-
tienne- sera n anmoins 'ob
des jet de ceremonies organisees
par les divcrses Autoritds
nationals. Vous ltes aussi
Sle tdi- invites a prendre part a
cluvieuse 1'hommage qui sera rendu
arteres devanit le monument du
rent un Marron Inconnu le mercre
parfois di 24 Octobre 1979; a 10h30
ciparois a.m.; par le Reprdsentant
Resident accompagnd des
fonctionnaires de I'bNU en
iples, on Haiti et d'un Fonctionnaire
de l'Ave du Service du Protocole du
kBicente Min stere des Affaires Etran
ment tV geres
u Tour's La Reprdsentation du Pro
eulement gramme des Nations Unics
Sa n'en pour le Developpement en
rtere pre Haiti sa'sit cette occasion
cs revas- pour renouveler aux Autori
sient des tes nationals; a Messieurs
s, sur les Chefs de Missions diplo
o trouve matiqueb et consulaires; ain
iuristique st qu'aux Representants des
Sl'Office Organisat ons Internationa-
.me. les accrdlitces en Haiti; les
plus se assurances de sa tries haute
u service consideration..
un tel Port-au-Prince; le 1 Octo
eut plus bre 1979

Le dernier ouvrage
t.e Martial DAY

de P), riviste,, le dernier ouvrage
du talcntiiuux auleur Mar
trial Day est actuellement
OCT n vnt dans touts les
OCT bnnnes lib-airies de Port-
au-Prince et de la Provin-
de 1'ex- ce.


ient d'ar
is pour
t rapide-
derniers
mardi la
mearicaine


est parce
6 de 1'ex
a et" ju-
ses mede
raitemont
re sovmis
oux Et'ats
apartment
A se ren


Le porte parole du de-
partement d'REtat. M. Dav;d
Passage, avait soulignd lun
di les ,motifs humanitairesi,
de l'autor'sat'on accorded
au somt rain 'depose et a
sa family" de sc rendre A
New Yo,'k. II avait insisted
sur le fait que l'intention
d" Mohamed Reza Pahlevi
n'etait pas de s'instaler aux
Etats-Unis.


L'Ofice National du Tou
risme et des Relations Pu-
bliques announce au public
en general et aux interes-
sees en particulier qu'il a
fait choix de la date du z
Decembre 1979 pour 1'eleu-
t.on de xMISS HAITI>>
L'objectif de cette elec-
tion est de career une acti
vite culturelle et mondai-
n A A caracte-e artistique,
destinee A promouvoir 1 e-
panouissement de la fem
me haitienne et le move
ment touristique.


En consequence, 1'ONTRP
invite les candidates au ti
tre de crire au siege dudit Orga -
nisme A 1'Avenue Marie -
Jeanne, Cite no l'Expos -
tion, du 25 Octobre au 15
Ngvembre 1979 inclusive -
ment.
Les participnntes doivent
etre de nationality haitien
ne (de pere, de mere et de
naissarice) et etre agrees de
18 a 23 ans.
Port-au-Prince, le 22 Octo-
bre 1379.-


G~~AD9rO~DC3LC O~a3rrr0 ~g33y~~


Professionnels, amateurs ou melomanes avertis
Pour tout ma' triel electro-acoustique
VoJez Aux Ondeg Sonore-
Pour topt apparel de haute fidslit6
Voyez Aux Ondes Sonores
PoPr tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De l'antenne au r.cepteur
Voyez Aux Ondes Soan es
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
I'entretien de vos d:sques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou Alectrique
Voyez Aux OhJes Sonores
VWolonistes, Altistes, Violoncellijstes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos radios et cassettes pour voiture
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos enregistrements : tape ou ruban magnkti
cassettes, cartridges sont necessaires


ique


Voyez Aux Ondes Sonores
Vons aveT. hesoin de cables
f ectroniques nu electriones
Vovez Aux Ondes Sonores


Aux Ondes Sonores

Tout... dans tous les domaines
4 Rue Micajoux Tllephone No. 2-3824


Au Service du message sonore


RECITAL DE PIANO

Josette Morata

ler Prix du Conservatoire de

Marseille

ler Prix du Conservatoire

National

Sup ricur da Musique de Paris'\

AU PROGRAMME : BACH SCARLATTI, SCHUBERT,
CHOPIN

Auditorium de l'Institut francais

d'Haiti

Vendredi 26 octobre 1979, a

20 heures

Entree. 2; gourdes

_ ______


SDeratisation







SPEST ( T'l IiExtermination


Protegez vote mason


centre les termites et chauv' souris


Delmas 49, Buildjin Curacao T rdina


rel 6-0431


-, i-
40V


Nouvvlles de 1'Amerique Latine


Pour I'election de Miss Haiti





F7- Z--.


a ----------- I 11 - -- -- - k h


0010--




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs