Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10527
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 18, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10527
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




HOMMA GE

A LEON LALEAU


Sniivirii c'stl ill po('nme
iust srl it iric i ctsrlisor 1'oeu
ivr d un lilete'. C'estl, sinsi
(IMI' Hi I y Prludhonmme Ilut
lppleh' Iv' po()i. cliid Vilse
bri.ss. Liimarl.h.li, l poMte
dui l.in. Vigilny. lsv polte de
l-: MorI du Iloup., Baid.,-
l rii', cei ul de 'Albatlros.
IEll blitll. Li"is Lili (sl |silt(
-'I al 11|)|)ele I:, lio l.' d,c
Vftlonhv (h's Iosts.
Parinl I tllnt de beaux vers
di l,4l l si l. ptllul'qluii est-i's
(' I 1irll' i Qll cd ralt a ser-
v' n '.u l.ra'lterls'i r stills O( u-
Vri *' o illo' sasis ours
s st 5 (pit' ipersolillil c -
m< i5 I I I l'Oiiv i b s ou 'l
(Iht'llca Ill rliNsoll 1n1 lle
(it sim boll, i'i e dolt il cst
linireglie (C'ar Laleau a up
ii temi a -outs's lis Eco-
I's poeiiqu's I1 flit par -
lnassiel, symbolisie et in-
Sdicleni-st II ni'y avait pas
(lisInsp liII potlr mnanier
I'alexandrin ave cret art
Lonsonine du pocte coil -
Ialssanllt a ftind la proso-
die. et Possed.I-nt h1 culte
d la forme et du mLot mis
a sl plnce .
PourIlant cette sAgoniec
des Roses, qui me parait
indiquce pour caractiris.'r
I oeivri, de Laleau, ne re-
) ilid pas tout-a-fait aux
clcel'res formiels d?' 1alexan
drain classiqute, avec des


c6sures r6gull'res .et fixes
N'empOche qu'ellc soilt
I un des .plus beaux po6-
nea sorts de la plume,' O
'stiLesur La dcerni6re stro-
Phl suirltoilt Inme parall un
encllia ntment t
sSongeant alors que tout
(st Inelnsonger t,i vain
Au cocir sde' t'homnne alnsl

(Voir suite- page 6)


BUENOS AIRES IAFP)
LAiguntmine le Chili, le
Paiaguay ut 1'Uruguay ont
decide de fair cause, com-
mune pour rgepondre aux at
taques extericures don't ils
sont 1 'ob'et. apprend-on
mercredi de source diploma
tique argentine
On indique de meme sour
ce que les Ministres des Af
faires Etrangeres des quatre
pays se reunciaient le mois
por'iian a Punta Del Este.
en Uruouay, pour mcttre au
point ce que o1'O a apple
Sun mecanismi geopoliti-
qu(e et geostrategiques de de
fens-. L'icde serat nee au
cou s d'lune i'union discre-
ie tenor e le mois, dernier
dans crtte station balnai-
r Urii2p"l',-yeens par :1s
chrels m litai.'s des ilsa tre
'nvs qllui o0nl v vorio la ,n)s
.sihilil '.dr insl itutionnal -
S I i1 ] fc i n ilnl m re de
'nlr,, .ml llh l nw" ni6s" I 'ver
-. ,Irs ld Illi o'1 'ltli 'i ] ls
l s ilci errs El l 0 cn- ns


New York o0i 1 nrciIvl
rcunis 0e1s chl l's dle cl i- -
Nil it' X'wi l'i des i':- il ''l '1"" a
li'rnsin (',o I'A '1rmlhie-
11sIsnisC ciit' o5 l 5 ,t




|i ('c s l n i'crlss ];.' s"i 'or-
i. ll-io s. p '-lr Di, l fllv r -














I s' A si a lon d(' i s Arch vis-
t B.b'eit cc :'(.s Docurnon
ta~lstc';,Pq Fmrniirop'v)nes d(, la
C.inribi' 'AATiCF i i S(:cjon
's-il, 110 au:ia h ii l' s nmc'di
,)I rinl c( i" l I I nstitut
Francais d'Haiti.
x x "I x x


OSLO AFP)
La laureate du Prix
bul 1979 de la Paix,
Theresa (Rpt. Theresa
ee le 27 aoft 1910 &
je 'yougoslavie). A
d'entrer dans les o.
elle s'appelait Agnes
ha Bojaxhiu (Rpt Go
,Bojaxhiu). et sa far
etailt d'ascendance all
seo
se l'5ge de 12 ans.
sentit, selon ses proper
clarations,. devoir aider les pau
et elle decide de se cc
crer a cette tache.
Elle quite sa fami:


ment de Buenos Aires,
pas etrangel'e si li
croit le quotidien cions a la recrude
ce de la champagne
argentine>> en France.
cependant notoire qui
quatre pays cites sont
le Contnent latino-a
cain, la cible principal
administration du
dent Carter, de nom
parts politiques euro
'et des organizations isn
tionales de defense
droits de 1'homme.
Selon les l nforma
qui on' f Itredidu min
argentin des Affaires
geres. les quatre pay
rdsses n'ont guere 1'
tion de constltiler for
noent un Frontt co
"', a de se mettre
cord sur un certain no
de dispositions, d'ap
tion couple, ,pour se
d' mu in u-llem' nt fa
dc'-'vei' uc l 's continli


IT" mtr'anismn- en
poiur-ait inse'r non
inynt fa l'esard des
Unis et de I'E'eo.ne Os
tale, miaits rg(al'men
s lln m"ce de 1'Or'
tion d',' E tits Amsre
riii. l 22 ocrobre ii 1
secral saisi d'un rappi
la situation des dro

(Voir suite page


DIRECTEUII LUCIEN MOINTAZS
ADMINIqSTRATEUR Mmne. Max CHIAUVXT


A MERE TERESA

'1 ge de 18 ans et rejoint active
x No- l'Oldre des Mere iettee. une organisation ir- dans
), est landaise de soeurs qui dis Skopl pose d'une mission a Cal- ses a
vant cutta, oa elle entire dans la P
rdres, les Ordres en 1928 a l'issue entire
Gonx de quelques mois de prepa
inxha ration 5, Dublin. NEW
mille Entre 1929 et 1948, Mere MS
banal Theresa enseigne a 1'ecole bel
superieure de Calcutta,
elle mais elle resent si inten- (
es de sement la misere qui 1'en-
in de toure qu'elle demand et
vres>. obtient de quitter 1'Or-
onsa- dre pour se consacrer exclu Jj
sivement a assistance aux
lie a misereux dans les bas-fonds
de Calcutta.
Sans le moindre appui fi
nancier, elle ouvre une eco A
leo en plein air"*aour en- Unis
fans dlaisiscs. Rapide- part.
E ment, son action es admi- ne dS
E ree et imitfe par d'autres, leurs
Set 1'aide matrielle cormn mitte
mence peu at peu0 affluer ou <0
de la part des autoritfs mu hosc.
snicpales et de plusieurs or BUTS
ganisations ecclosiastiques. Le
n'est L'Ordre des <,missionnai- tion
ienen res de la Charite> qu'elle fit) e
Na- a ete autorisee a cr6er, l 1". e-
scen- 7 octobre 1950, comprend ac velol
anti- tuellement un mi.llier de Antil
Il est soeurs -t de freres en Inde, suiva
e les essentiellement des indiens 10o)
t, sur qui ont beneficie d'une for ptive
imeri- nation de medecins, d'infir ses I
le de 'miers et d'assistantes social prnme
Presi- les. Leur activite essential 2o)
breux le consiste en I 'administra publ
peens tion d'une aide d'urgence
iterna en cas d' pid6mies, d'inon-
des nations, de famines ou de PET]
grands movements de refu
nations gi6s. Cet Ordre a pris le
niste"e tnom de , Etran t Fcale, le ler. fevricr 1965,
7s inte selon la volonte personnel
inten- le de Paul VI.
melle Le nombre de projets d'as Tokv
mmin, distance deo A6r- Theresea '.y
d'ac- en Indo a deja depass6 la
ombre cinquan'n "ie. notammn int ba.
plica- nina c' nations d5 sardins Emdrn
dfen d'enfants, de crpchies, des s'den
ace a cliniques et une leproserie. pays
'ences L'Ordre fondI par la re- le (C
liieuse euiopp-nne est e- contr
palement acltf dans d'au- re p
visasse tries parties du monde. en cheC
sule- Afrique, en Asi1 et on Ame les I
E'ats- rinui Latine. avcc plusieurs ris a
ceiden r.n,'.6sent nations on G'ande naisc
t au Brelagne pn Irl:inde et aux IIT
an' a- E'q's Uns tent
'cas'rs. .-i l orealpe du Prix No
o Paa. bel a d6it eiU nombre d'au eche
srt sur tries distinctions, dontl I ce r
its de Prix de li Paix du Pane brer
Jean XXIII en 1971, le
3) Prix Nehru 1972 pour ses


CONCENTRE

LA GRAMMAIRE CREOLE DE JEAN TARGET

par Pierre BAMBOU


lls s' d.,enl .., cur1ltives.
Parce qs lls 1ou0ronlt sVUL.
paiil ri do Byzanice, cle hl
CIic'lnchist-ie. die l'Alaska. de
Cde,. de Valery, du grand
oi du petit lever du Rot.
uls se diascnt cultivs5. Quand
ils ignorent tout de leut
p ops, pavs. Ils trimbalentl
111 nd asblue d'Ha'tien. Au
fond, leur coeur bat pour
cc que -nous anporte letran
ecr. Leir ancien (oui ac-
S..1. i TInIl"r'. Psu' t-fre ails


Le treizieme numero de si icur pere souroi UUVs-
la1 rvui snp-'.:l]seci PRE- in-it, de xcpophobse misn l
V NTION dr 1 OFATMA P-" 1 ilss iunorent olu fe
vnl de pi' r:itl re et un gues d'ignorer qule Iur
e'nemol1,.re noi.- a o6 a- pellple a forgo une langtse
uiroeso. nat onale, le Cr0ole. Ils
Nu parour so-nt trs mal informs et
Nous avollis parcouru a- s'clairentt a aide d'un
U, l p pl:i' c ,' 0'C ci c"' flambeau fullneux. T s nro sn
t publication coa-crue ai vent as que le C'col ai
Mouvem'niot dr aI Sccurite c'tre d'une gprnmma're im-
Sociale SnPrale chiez nsous pnicine pral -,15P nar lso 10
et a In Pr6vention des Rs ciiteurs pr6sentente plu-
ques de Travail ,n particu- s-rs n .-amma"es expl'ci-
lier. t o,1-"" ... 11 1 ,. 1-,1
Nous reiere-ons I'OFAT- g,cs. L'in'" do e cs rnmmal
MA pour l'attetio. r-; a pa"uii en Anclais. E11e



UNE DAME M'A DIT
par Andre JUSTE


A propos de mon ar.ticle
.arliu dans l's C 'hion 's de
ce quotidimin le vendredi doii
ze Oc'obr,o et dans lequcel
j'ai .uggere que qui dc d;oit
i1 ent diffetIrnls horaires
dc, travail aux divois griou-
pes sociaux utilisant les
transports. motorises a la
Capital, une charmante da
mi. CI' tce r6e uli-Se du
Nssvelliste. m'a dit : ,CPe
strait lres bien, les diffe-
rents horaires. Mais quei
vont fai'e entire sept heu-
riu 45 A.M. et ncuf hours


tous les parent's qui condui
sent eux-mcmemes leurs en-
fanis a 1'ecole et qui, eux,
ne commencercnt a travail
1''r ('11. nciif hoei'es A M..
conmme vous le suggferz ?,
Je lui ai aimablement rIe-
pondu qu ls sons plus qu'u
2e trbs petite minority les
cloves don't les parents
sint des employes sup6rieu
res tnsssdant voiture. Et
que, de routes faqons, touted
une collectivite ne saurait

(voir suite page 2)


a 6eL redigoes par lun coina
patriots et un ainS, Jean
Target. Elle a pour titre :
Con lLiramniar oaf laii
tian Creoles.

<,Advanced Grammar of
Haitian Creole, a connu unl1
grand succes de librairie.
Car elle vient d'etre reedi-
tces aux Ateliers Fardin en
janvier 1979.

/\ t 1 ntr -rlictlnn, la
grammaile creole de M.
Jean Targete comprend
neuf sections rdparties en

(Voir suite page 5)


Le
Peda
am,'
voul
U n
catil

i'An
Lt
rota
demi

les
frai
gogi
sen
don]
syst
d'en
men
qui
N
l'att


sites en faveur de la
et la comprehension
le monde et le Prix
zans, cette annee. pour
activites en faveur de
aix et de l.,fraternite
les natiorW

DELHI, (AFP)
re Theresa, Prix No-
de la Paix 1979 a d6-

Voir sutie page 3)


T616phons 2-2114 B61te Possle 11
Rue du OVntre Mr 21U


LA "PRA VDA DENOUNCEE LA

CHAMPAGNE AMERICAINE EN EUROPE


MOSCOU (AFP)
La cPRAVDA) denonce
jeudi les psychologiquesz auxquelles
les Etats Unis soumettent
les pays europsens pour
qu'ils accueillent sur leur
territoire les fusees nuclear
res Pershing II .
SDans un article que signed
Youri Joukov, observateur
de politique etrangere dU


journal, la >, rap-
p-lant les < quess prises a Berlin par
M. Brejnev, souligne ,qu'il
ne se passe pas un jour
sans qu'une personnalite
d'outre atlantique n'adresse
aux pays europeens uil a-
vertissement menagant et
parfois meme hysterique,
don't l1 sens est celui-ci:


rEUNION ENHAITI DU COMITE

POUR LES CARAIBES


ete fonde aux Etats-
d'Amfrique, avec la
cipation d'une centai-
e firmes, leaders dans
branches, Athe Com-
;e for the Caribbean-
Comite pour les Carai

S DE CE COMITE
but de cette organisa
dSsinteressee (non-pro
et ion gouvernementa-
st de collaborer au de
Ipement de toutes les
lles. Par les moyens
nts :
En incitant le secteur
des EUA a appliquer
ressources au develop-
'nt des Caraibes;
En sensibilisant le
ic ct le gouvernement


americains a l'egard des be
sins et des priorities des
Antilles et de leur impor-
tance pour les EUA;.
3 o) En suscitant de bon-
nes volontes i collaborer
avec les entreprises privees
des Caraibes:
4o) En renforcant les re
. latons entire les EUA ,
Sales societies des Caraibeo
uDiigo par quatre indus-
tr.els, le Comite pour les
Caraibes comporte un Bu-
reau d'administrateurs, reu
nissant les noms les plus
proeminents de 1'industrie
nord-amenrcaine et un bhu-
reau de Conseillers, os fi-
gurent entire autres, un an
cien Secretaire d'Etat all
Transport des EUA. des De


ROLE :
DANGER DE GUERE AU
PROCHE ORIENT

ENTIRE L'URSS ET LES ETATS UNIS
SULON LE PRESIDENT DE L'OPEP


o IAFP)
Mana Seedr Al Otai-
linistre dsl Petrolc des
ats Arabes Unis et Pre
t de I'Oran'sation des
Exportaleurs de Petro
)PEPi), a mis en garde
r? io dnni'rr d'une guer
our le petrole au Pro-
Orient entire l'URSS et
Etals Un's. a-t-on ap-
Tokyo do source japo-
e.
est possible que I'URSS
o une pe"-ce a grande
lle miu Preche Orient,
tui poulrr"!s dc's6quili-
la balance des forces


Publication
le 'IPN

Directeur de l'Institut
agogique National; notre
Victor Bastion a bien
u nous fare parvenir
exemplaire de ]a publi-
on intitule : <,Bilan des
vi' -s de .-i.'IPN durant
nre Scola re 1978-1979.
a publication intorme
inment des rosultats des
[arches cetrrpries au
rs de cette annie par
tcchn ciens haitiens et
upas de I'Institut Peda
ique National dans le
s de la comnpilat'on de
'nes de base sur notre
tene d'cducation a l'effet
itreprendre les change-
its 0et les ameliorations
s'a ereraient nfcessaires
lus remercions pour
mention.


entire 1'URSS et les Etats U
nis et mener r un nouveau
conflit dans la regions, a-t-
1i declare selon cette sour-
ce.

M. Otaiba (,s en visit au
Jtp'srn depu:s manrdl. 11i a
fail cette mise c-n garde tn
evoquant la situation pebto
licrc de i'URSS et ses possi
i'ss mppcatlions' au Proche
Orient, lors d'n cntreilenl
de une hiure avec i'an'ns
Premier M.nistrc ]apoas's'
Takeo Fukuda a-t-on preci
se de mem- source. M Olail
ba a declared ne pas savor
exactement le chiffre de
production acted rlle de 1'U-
RSS. Mais il a assure que la
production sovietique dimi-
nuait au vu de ses exporta-
t-ons aux pays d'Europe de
1'Est, a ajoute cette source.


putes noid-americains, des
Maires de Miami et de la
NouV elle-0: l'ans, dLS fi-
nanciers re.presentant la
Jamaique, li Barbade, la
R. Dominicaine. la Guyane,
Trsnidad-Tobago, la Domi-
nique.

SEANCE DE TRAVAIL
EN HAITII

Le Cc.:"- C:i : bes a
voulu l (.1 .1 ss acts
avec nutrc Pa.rie. Dans ce
but, il a srl^"oue on Haiti
une impo ' d' I" -tionl
de six m'cmb : :duites
par son D- c' 'u E "culitif,
M. Peter B .T m-o.
Une interessante stance
de travail. prepare avec
maitrise par le renr$esentant
du C mile en Haitt M. An
dre Apaid. a reuni mardi nma
tin. unei trentaine d''ndus-
triels r o d'offct'r'ic haitens
et amr'cains l 0'ou- d's do
legues du Comite poe: 'les
Caraibos.

La seance do trava 1 ct
le dejeuner q:' suivit s,.' d
loulercnt a hl -,Lantf-rn -.
L's 1;.esnn-inal ;.s ,)resen''"s
eta:ent Son Lx. 1'Anibas.sa-
deur des EUA en ai i-a. M.
W l1'am B'.wdo-n Jonnes, a.
compagne d' son Cons' 1-
ler Economique, M. John
C alt, MM Gerard C. Aler
tI. C. nsultant du M'n'sitre
du Commerce et d" 1 ndus
trie, repiesentant le M'n-ks-
t', MM. Ra1-mond L Roy,
Pr6esd' n' de'' la Chnamb-e
de Coennvrc. Antoniio D.
Mellon, sonis-Diln n cerll d
la Blnqtip Natirnalr de Crc
d''. Jul Hi a l -''. ecr6-c
taire Gen6ral d"i la Chi-i
bre de Coinllme c. Mlle
MauId I, Drnitolr chef de
In division iC" I'Inrid strie
au DpI. diiu omi'rrce, iM.
Dw"-,ht Stephln, Dl.i,-cteui

(Vjir suite pare 8)


LA SEMA IVE

INTERNA TIONA )"f

DES BANQUET D J P~ ,,E


Du 15 au 20 Octobre nous
c6l6brons la semaine d' s
Caisses populaires.
L's Caisse populaircs.
vous 1I savw'z dejd neut-
ctre, ce sont des cooperate
Vms d'epargne ct de cr6-
dit. Ellrs ont ete fondf?,
pour recevoir les economies
drs gens le.s plus d6munis
et pour Icur faire des prfts
utiles selon leurs besoing
Unt cooperative d'epargne


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE

CHAMPAGNE ANTI - TUBERCULOSE (CAT) A PETITE RIVIERE
Par Roger MILCENT


Plusieurs technicians re
levant du Departement de
la Sante Publique et de la
Population (DSPP) sont ac
tuellement S Petit" Ri-
viere de 1 Artibonite.
Ils ont pour mission de
inoner une grande campa-
gne centre la Tuberculose
a Petite Riviere et dans
touts les 6 sections rura
les. D'apres Monsi"ur Cas
seus, l'equipe mobile corn
mence par une champagne
d, motivation le lundi 15
Octobre avant de passer a
1'action
Cette croisade profitera
aux jeuns gens des deux
sexes de zero a vingt ans,
nous informed Monsieur Cas
seus. Le concours moral de
tout le monde est dfiment
sollicite pour que ee tra
vail snit realise dans ]'or
dre et la discipline


LA CONSOEUR
GONA1VIENNEF
EN LIESSEF

Radio Trans-Artiboniite
se prepare deja a fetSr en
1ran550 pompe sa oeme anll
n1e d'anrenne, l 5 DfcCm
b0e prochain en mettant
sur pld un champion -
nat cic foot ball pour 1'OD
tention de la Coupe RTA.

,e championnat groupe-
ra nlusieurs qui'ps de
Foot-ball repartips rn plu
sieurs groups. Notre con-
sosiur a imite en ce sens
1'exomnle trace par Radio
Citadell? au Cap-Haitien.
Nos compliments done S
la hrillante equipe de R a
dio Trans-Artibonite aux
Gonaives formie de Jessv.
de Jacques Elie, de Micme
let. Olaudy. Volny. Marc-
Henry Auguste etc Les slo


gains se multiplient a 1 an
ltenl de li joie, dc la f'
te. Nous souhaitions qu/
notre consoeur s'mvertue
loujours a ameliorer la Qua
lite de ses missions pour
la plus parfait dolecta-
tion auditive et pour la
complete promotion dS 1 In
formation A travers le dS-
partement d,2 1'Artibonito

LES SILOS
REMPLIS DE MAIS

Drpuis environ deux SP
main-s les planters de
l1Artibonite proc&dent a la
cueillette du mais don't
ils empliss''nt leurs silos
On se rappelle que les plan
stations de mais avaient ftO
ravages par les inonda
tions ce. Juin, Dar les chf

(Voir suite page 7)


ci d" credit ', it tin group
de persona's : qui, voulant
resoudre s problems
d argent. sont groups
pour n-'' I I T les course
unis, n, 'in dans la
main c.: :n.'itant ensemble
Itur i 11 ; 'lice, nous di-
rons ",'"' 'nsemblei, pour
nu' p' -" 1 usser ruiner i)ar
les uv' s ;
Les s populaires. ce
soAnt )1 'quts du peu -
pI ".. : int etc crceeFe
pour 1"s a- s'-irp. .5.1 Cmeu

(Voi. ute page 4 )


I'URSS va vous attaquer el
il n'y aura pas de salut
pour vous a moins que vous
n'acceptiez raptdement d'ins
taller sur votre territoire
quelques centaines de fusees
nucleaires, non pas des mis
siles tactiques mais des en
gins capable d'atteindre
1URSS >.
Tout en relevant ile ,u
d'enthousiasme' manifesto
par les interesses envers ce
project, l'organe du parti a-
dresse une mise en garde
aux europeens en soulignant
que schaque Etat doit corn
prendre qu'en deployant
sur son territcire les fusees
americaines. il s'expose au
danger d* riposte au cas
oi sil viendrait l'idce du
professeur de ces missiles
de les lancers.

Pour ia sPRAVDA', argue u
n mentation devrlopple par
les 'stratges anmericains>
et notamment le General
Haig et Henri Kissinger est
absurde et langereuses :
,Le General H-ig reconnait
cn reality que si une guer-
re nucleaire eclatait en Eu-
rope, ce serait un grand ma
Iheur pour les peuples euro
peens)>.

Le journal contest enfin
la theories d'Henry Kissinger
selon laquelle les Etats U-
nis doivent pr',--eder un po
tentiel pour les conflicts stra
tegiques global':- aussi bien
oue pour les 1,ctites guerres
nucleaires,. 'F ,'me-t-il qule
I'Europe est un endroit con
venable pour une guerre nucleaie?>, s'interro
gRe a minde oil rin t, pour M
K':0siniger la petite guerre'>
et oi commence la gran-
de.


JEUDI 18 OCTOBRE 1979
No 31.187

84eme ANNEE









FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRE&M


LA SIT[

AU SAl

SAN SALVADOR, IAFP)

T;'s nte morts au moins,
des vills's occu'pes, un dur
ciss '-n' nt d' 1'npposition re
voltilionnaire ridicale : le
e,'is) d EIat d Lundi md
nci nar d's m'litaires mode
1es n'a pas encore appor-
t: l'apaisrmint tant at -
tendu dans la p-ite repu
bliqil'e du'N Salvador.
M rcr di, des command -
dos du groups Marxiste ali
noce revolutionnaire du p-u
plae,. (ERP). avai. 't pris
la ville de San Marcos pro
chId de la capital. L'ar -
nmee avait d6pfche d's vS
hicules blind-s et vingt
guerilleros au mosns ont
ce tues. Quatre d'entre
?ux gdsaient dans une ma
re dc sang a cota d'une
barricade derisoire for -
mie de quliqums briqueo
rouges
La ville, une douzaine
d au-:s gurirlleros rnvo-
lulicnnmaires avaient et6
tues alo@-s lquils occu -
pai',nt Mexicano et Cusca
tancingo, egalrment pro -
ci :s de la capital.
S'ir le plan politique. et
malgre le programme rfso
lument revolutionnaire an
nonce mardi par la JunL1.
du gouvbrnement, la quasi-
totalite de opposition ra-


/


AP rne a Cg S ir




Au oud6hi a am







0 0 0ut Eol

I 091/


3 MERU D TAVIL o2


LE PRIX NOBEL DE LA PAIX


AMERIQUE LATINE

QUATRE PAYS

VEULENT REPONDR

ENSEMBLE
AUX ATTAQUES EXTERIEURES


Iia~~ras~--r-s-- ------ ~- 1 I~~-~~I-- _l-~ - -~l


-------------------- ----------,_,_,, __,,,_ ,_ _,_,, _-_--~-~---- I ---------------------- --------~ L -- L--------- ------~---------- 1 h~aa


LE DIRECTEUR
DE L'AGENCE
CARAIBEENNE
DE NOUVELLES-
.NOUS VISIT
Npus avons regu ce ma-
-in en notre redactlon ia
'islte du journalist barba
lien Harry Mayes qui nous-
a entretenu de son project
itendre les services de Son
Agnce de Presse aux pays
rancophones et espagnols
le la- Caralbe.
JAsqua. 15 la CANA n'em
brassat,t dans sas clientele
que les pays d'expression
anglaise de la Carai'be., E1
les competent dejk quatre
ans d'existence et diffuse
quotidienne un minimum
de douze mille mots sur les
6vbnements de la region ca
raibdenne.
II noils a dit qu'i.l a dt6
favorablement impression-
n6 pa" les contacts qu'il a
deja faits en faveur de son
project pour Haiti. 11 consa
crera les journees d'aujour
d'huT, et de demain 5 des
entretlens avec les respon-
sables des principaux media
de la Cap tale.
Son agncee nous a-t-if'
expliqu6. repond aux ctrit&
res experiences depuis la
Conference de 1'Unesco en
faveur d'une liberation de
1'informatiop par 1'elargisg
segment des champs de dif
fusion.
Nous souhaitons plein
success a cette demarche de
la Carribean News Agency
(CANA) en notre milieu.

Dans le monde
travailleur
aux Caves
Selon des in ormatious
el piov"nnnee de la metro
pole dua Sld. toutl ne va
pas bien entire l syndicat
des Travailleurs et 'Admi
nistration de la central
sucrikre des ,e'es. Un dif
friend Irs (ppo)s" depuis
le d6but de l isemaiinc e-
coIlee J1 n,'irait pris nais-
sance a na'-tr du refus d S
di"-iwants d" 1'Ui.ne de pa
yer inteeralcmient lo boni
special Jn Claude Duvalier
Pour m a r q u e r
1 e u r mecontentement
les nuvrier. avaien! organic
se le mard' 16 du coranut
sin' mani'estat'on hostile a
l'Usine. Et n11' 1it 1 inte"-
vention des FP,)ces de 1'or-
dre on n ui'al 11 a1 ,repa1 1-
trer d(-s incidents regrtta
bles. a-t-on appris de me-
ma source.
Par aillPlirs ce meme
mn'lrrli jp.syndicat avait a-
d,-eS P ai- Pr6-dent a Vir
de la Ri nubhl'lue Ai tel6-
pramm, das-s len'"'l il ex
pliquail son problem.


A TION

,VADOR
dicale a condamni Pl emitp
d'Etat qui n 'st, s' lnn elle,
0u un ,no1uv alI sursait, de
limperialisml Yankcc t(t

(voir suite page 6)



HALTE DU JEUDI

de Mme Marcel CARDUCCI

APRES LA PLUIE2

GouLte at goutte
Tombe l'cau,
Sur des leulles
Apies la pluie.
Toc. toe.., silence
Etl ca recommence.
La beauty de reau
Tombant goutte a goutte
Sur de s feuilles.
Troublant le silence
De la nullt...
Qui s'en rend compete ?
-0--
On a tant de besoins,
On est si occupy,
On n'a pas le temps
De penser
A lai beau(i6
A la grandeur,
De gouttes d'eau
Tombant sur des feuilles,
Ap.es la pluie,
Dlins le silence
De la nuit...
Mine Marcel CARDUCC3


'







PAUE E


Londres (AFP)' px-sept
ans les accords de Nassau
(Bahamas) )- qui permi-
r'nt la Grande-Bretagne
d'acheter aux Etats Unis
des fusees "Polaris,, pour sa
Lotte de sous-mar'ns nu-
cliaires le gouvernement,
de Londrt's est sur le point
de prendre une decision en
vile de la modernisation de
;a 'force de frappes.

Ctlle-cl se compose ac-
1 iuellment, d'une c:nrquantai
n, de bombard ers subsonl-
(ques a' miyen dal'cton "viul
c(uiii; roncus dans les an-
i 5 :'s 50: e, de qui:trep sub-
mer.sihles. Pour les experts
inllitaires; setils ces der%
niurs sont, encore credibles;
les Villcan, 6 t.':l.t trop
lots at nO d sposant pas
d'rune autonomie SUtf sant e
Admis en service actif en

tre 1967 et 1969: les IIMSD
'*Resolutlori) ,'renown,>; -Re
pulse,, et ,Revenpge jau-
gent enviroli 7500 tonnes
tellen surface) et embarquept
chacuin 16 ,Polarisb Wutne
port maximum de 2.500
m, lles mar ns; soil quelque
4.500 kilometre's.

Ces missil-s balistiques;
concus et contstruits aux E-
tats Inis; sont 6quipes de
titess br'tanniques.
De 1'avis meme de la

<,Royal Navy:; la credtbilitU'
de cette force ne pourra e-
ti-e assure ati-dela de 1995.
A cette date en effet; cer-


UNE DAME M'A BIT
dommerciale. Et cette der- le). puis par la rue
nl.ere amelioration peut frard (Petit S6minaire
etre facilement obtenue lIge St. Martial), puis
par le Service competent devant le Lyce Petic
si ce dernier veut bien d6- par devant l'esplanad
cider, parmi d'autres possi.- la Cathedrale pour
bles solutions. celle qui stationner a la rue
conssterait a fixer de nou- teur Aubry, facade Es
veaux terminus et d'autres la Place de la Cath6e
trajets dans cette zone aux ou a la rue du Peupl
cam inettes P6tionville qadc Sud de cette
BouIdon et aux minibus de Place. Quant aux cam
Carrefour Feuilles aux alen tes de Carrefour Feu
tours de la Place de la Ca elles continueraient d(
thedrale. cendre par la premier


En effet, les camionettes
venant de Petionville bifur
que'a'ent par la rue La-
marre, puis par le haul de
la rue Pavee (cind Capito-

_ ^


Ifrnes pieces maitresses de
la coque des sous-marins
devront etre remplacees;
a uns que leu'rs systems de
propulsion et de navigation
Les specialists affirment
au'il faudra une diza ne
d'annees aux br.tanniques
pour constituer une novel
le flotte de submersibles
strategiques; si ceux-ci sont
ent erement <,Made in B'ri-
tain, a Gr'inde Bretagne
do.t done Drendre une dd-
eision rapidement si ell-
venit eviter un sa premiere et sa deuxidme
g6nerat on do moyens de
dissuas on

Sur ce point; l'arrivie
des conservateurs au pou-
voir; en mai dernier; a le
v6 plisicurs hypotheques
Dechir' entire les appeals
pressants de l'Etat Major et
son a le gauche; vscera lo-
ment oppose au principle
mnme dp i'nrme niucl6aire;
le Pouver-ement travaillis-
te cherchait a gagner dui
temps; retareant Ie m-
ment du choix. Les mil.tal
res confient volontiers ma n
tenant qu'une victoire du
labour" aurait s'gnifi6 a
term; 1'abandon pur et
simple d'une force de frap-
pe national.


Les cToriesz solidement
au pouvoir; la question est.
plus prosaiquement do
savo r ouel systm-" d'armes
succidera au couple sous -
mar ns-ePolaris


Signature vendredi de



des eaux dui Parbfta


BUENOS 8AIRES; FP) 9
L'Argentine; le Bresit et
le Paraguay sigsejont ven-
dredi matin un record sur
1'exploitat'on conjugu6e des
eaux du Rio Parana; met-
tnt .fin a un conflit qui
dure depuls pros de dix ans.
C'est un accord excel-
'lent; tant du polnl de vue
6nergdt'que oque du point de
:vue politique; dit-on dans
ies milieux autorists argen-
;tins. La valeur de cet ac-
"cord' reside dans la norma-
'ltsat'on et l'am61ioratlon des
relations entire lArgentine;
*:'une part; le Brisll et le
'Paraguay de l'aurte."

Les barrages d'Itarpir et
-de Corpus autott & nla fihf
de la d&cennie 80 ure

cit6 de production de plus
de 16 millions de kilowalls;
ils; so:t hult fols celle de
1'ouvrage d'Assouan.

Construftes aU confluenl
des tro s pays sur I'un des
plus grands fleuves du mOn
de; le Rio Parana (4000
km) les deux usines fonc-
tionneront dans une d6pen-
dance relative qui leur per-
mettra d'assurer le mellleur
rendement; la maltrise des
eaux du fleuve el la sauve-
garde de la navigation.

OOL'accord; qui paraissalt
encore Improbabte au debut
de I'annte; a sans tuceui
dotste el d6bldqub par la
nouveilt adir'nltratftin brd-
nft`snnf. 00


Gef-
Col
par
in et
e de
aller
Doc-
ist de
drale
e. fa
mneme
ionct
illes,
e des
e A-


venue de Bolosse. bifurque-
r'ient par la rue Chareron
et prendrdient la rue de
1'Enterrement pour s'en al
ler stationner aussi a la
Place de la Cath6drale sur
rue des Front Forts.


De tells dispositions dU
r ..... u [ ,-,.r ,. !n enorm e -
ment le coeur de la zone
commeiciale de Port-au-
Prince. Et eliminerait du
meme coup du moins
dans cette zone Ie r a
vrant spectacle quot-i.Ten
des agents invitant les
chauffeurs a passer sous
les feux rouges ou a stop-
per leurs vehicles en face


des feux verts. D'autre
part, aucun passage vrai-
ment pas feneant venant
de Pdtionville ou de Carre
four Feulles ne se plain-
dra d'avoir a marcher deux
ou trols blocs1 pour attein
dre le Boulevard Jean Jac
ques Dessalines ou un peu
plus bas.

Je ,,uis tout a fait cer-
tain qu'aucun de mes lec-
tours ne verra, dans mes
per odiques suggestions, un
e'ernel besoin de nuire aux
responsables de la cite ou
de chatouiller leur orguell
au lieu d'y voir un s ncere
sauci nettement desnt res-
se d'aidcr c's derniers dans
1-'urs ttaches respec'ives. Et.
a't, avers eux. d'aioer ma
ville natale. Et parfois mon
pays tout enter. jours besoin d'un plus pe-
tit quin soi. N'est-ce pas ?
Et, meme quand on ne le
pense *pas.
'' r,' Andrd JUSTE
P. S. Je n'ai jamais la
prevention que mnes suggest
tions so'ent les meilleurCs
et doivent e.re adoptees.
A. J.


ANNONCES GROUPEES


AU PETIT
BATEAU

Angle rues de la Reunion
et Pavee, D6positaire de la
marque de tampons Tam -
Pax lits en fer Mate
las Importes vktemnents -
sous-vetements lingerie de
quality -









PHOTO
CHIAPPINI

142 Dccteur Aubry; Port-
au-Prince, Haiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Mariages
Receptions N"ir Ae Blanct
ou Couleurs


TOte d'indlen sup6ereur
blanc et bduleur, toile de
fi.l .60" de large, serviettes
de bain, plastique en 72"
de large et nappe.
Rue du Magasin de I'E-
tat No. 89.


ROLACO
A g e n c e eImtndbill&rt
No 102 Lalue
-- Bail Estimation etc...
6l.a;aone : 2-57%


General ,ervites
Agency

ROUTE DE DELMIAS
EN FACE DE DELMAS II,
Box 13145 Delmas Hati --
Section de langues
Avise le public et les
clients que les course n'an-
glais de franqais et de
creole, commenceront a par
tir du Lundi 8 Octobre 1979.
Pour information sonnez
le 6-1154.


CENTRE DE HOSPITAL ET
METAPHYSIQUE MEDICAL

Unite Universele en As- SUPPLIES
sociaton avec la SIRD. So
ci6t6 Internationale de- R6a Rue des Miracles, N
lisation Divine. Rue La- Locatan et Vente
marre No. 12 Port-au-Prin Li.ts d'H6ptaux\,,-
ce. ses Roulantes Biq
La SIRD est fond6e par et Civieres.
un grand Ma'tre de l'Ind-
Spirituelle. le Swani Gur UN COURS
Devand Sarasvati Ji Maha- U" COUR
raj. plus connu sous le nom INTERESSANT
dp Sw.mi..
Pour tIus renseignements Vous qui vous troui
coml6ementaircs adresse7.- gags dans one pro)
vous) a India Palace. (Bi.- of votre plus ou
centenaire). grande habilite d vou
N.B.- Le MYM ou Man- primer correctement
tra Yoga midi action ne de hue a votre avanceme
m.intde aucune preparation vez interest a vous ii
au prialable p,iur passer a aux course de Diction
la phase pratique, dame Robert Denis.
Adresse : lere Ir


\







Joliesse
Salgn de Beaute

156, Rue des Miracles, 156
IEntre des Rues Montalali
et CGeffrard)


o. 84
Chai-
uillcs





vez en
session
moins
us ex-
contri
ent a-
nscrire
de Ma

impasse


Lnvaud No. 13 23497 Del
mas 19 No. 12 6-1349.
Beaucoup ont exp6rimen-
t6 ce course avec succ6s. A-
lors nourouoi pas vous.


INDIA FAIACE

Le Bazar des cadeaux exo
tiques Tout 1'Orient et
ses mysteres pour pla're et
charmer.
Bicentenaire du cot6 de
la Douane. grandes facili-
t6s de Parking.


1KbD POWER
AB8 ORIS.
Sous-Vitetrents Maillots
SPENCElRS
LA-E TES
.KANTWET
LITS PARUS
CHAISES POUR ENFA NTS










Gra a RUte 6n face BATA




Lft nd.tia


CuCoeAuiUe
Lm, collection,- ;;.ttlrnnf ,',
qui yous propos- des Uires
Rur la linguistique, Ia Soeto
logie l]a Psychologie, 1An-
thropologlie etc... Atttuelle-
ment en Librair'e : la 2tine
Edition de sSirolina et e
preliskde grammaire creole
compare, et consideratio'a
Ethno-Psychanalytiques sus -'
le Carnaval llaitien.




CQLORC




Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti A i;
heures Tout poor l'ama. :
teur et Ie profess'onrel I1i .
Rue du Centre : T4i. : 2-0945 ,
'*"'**" ' i, .


Spading Speedo. Maresub,
Fred Pergy, Recordage tie ra
quettes.
73, ,alue Tel. : 2 4991



Qualitex

LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, T61. : 2-3132
Ptonn-Ville T61. : 7-0082.


50HATRA


Transports Generaux IF
0 .,uy .1, 9ort-au-Prince
FEL. : 2-0r53 Ras danses mondaines aalsa,
Disco. Tango. meringue ce...
valier No. 16
Hcraire elastique
Appelez Harry POLICARD
^-J SSV A u a 2-1389.


SERGE S. GAILLARD
38 Rue duMo ~la,- Ttt 23131W
[ Pu url-tm-P e. Halti


I,'Furopc ou I'Amerique du
Sud V a Santo Domingo et
man Juan.

TOYOTA
La marqje viable, robuste
l66gante, la. Marnu que
choisissent les gens senses.
HIiNOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-033.






Le Magasin qu transfor-
me vos enfants en (Petits
Bijouxa avec ses nrkt-i-
porter 39 Rue des Mira-


SBATIM
Achat Vente
BATIMAT DIST
OE cMA MARQUE
Bue du Qual 77


L'Aeuaile Maaique
125, Re, du Centre
125


Tout pour :a Couture
La Coutuie nour Tous


f PRARMACIE
IA ia A MARIA


cOcoo cl

Exactement ce qu'il vo
haut pour etancher natural
letnent votre soit


Nutrament

Les sportifs, etualants, hom
men actifs boivent NUTRA
MENT, la boisson de Sant6
VAN POIN GRO NEG SAN
N'UTRAMENT


SANTA Ma.
JEAN PARDO
Rue da Centre race ano
Nouvell te Ex-cution d'or
donnances, sons, conscit t
re nrofessionnellt

; "CONTROL
INSECTERAT
Exterminr rapidement
les insects et les rougenrs
rnez vous contacted cop
trol Insecterat 2-4991










Danse bien
en apprenant


SI vous souhalte- avoir les;
dlable au corps. Faltes
vatc de sauter jusqu'a Mlni-'
Ktecoras
-, ,


CENTER

S1 vous pave omq rollarSI
le Disque Hait en c'est qne:
vous ne I'avez oas achet6 4'
la Rosenthal
126 Rue Pavr


AVIS AUX
INGENIEURS
fTous types ae rermctureTl
roulantes mftalleq ts de soi
ret( TURIN, ITALIE ,
Grilles articuldes extenst'
bles
Rideaux m6talliques ave'
on sans marivelle Epals-'
seur : 10-10; 12-10; 15-10
'\' -Portge glissantes mdtall-.
&CA,' quest etc...
D61li de llvralson CIP
HaltiFranco Douane 60'
AT jours .
- Locatfor S'adresser 'au Magasin
riBUTeUR VITIELLO FRERES 309:
i FORMIOA Blvd J.J. Dessallnes, Pljas'
2-3741.


(Suite de la lore page)

cointiiuer a subir des en-
nuis quotidien', dc transport
iCmt que pour plaire a quel
cities individuis qu'une ame-
liora'ion d';:ne tell situa-
Sion derangerat quelquei
pen. -Je vous avoue que je
ny avais pas pens6,me re-
pondit-elle, sincere. Vous
ovez parfaitment raison.
M. Juste.

Bref. Le de'ongestionne-
m6'nt du transport motorist
a la capital peut rtre a-
vantageusement accompa-
uen du decongestionnement
de la circulation des, v6hi
(tiles pu coeur do la zone


Tonut ce qoi fait la diffe- (
rence entire une femme nor
male et une femme 6elgan
te -- 39 1R- 4es Miracles -
Lunettes de haute qualit6b

I Ti TiL optiques et solaires on ex
clusivitE c ez J. M. Maxime
S-- Celestin opt cien diploma 98,
Chemin de', Dal'es
LA QUALITY EST AU SE3 Ie le n : 2-5C15
vICE DU SPORT -- Patna


PANORAMA (
La Grande Bretagss prepare la 2e

generation de sa forc2 de dissuasion


v __cCash $165o J



Quarti& tirritees- Ne manquez ps cos Occasions


MlMtezvous taller en profiter!..! /
I I I I l I I II I 1 I I


I ----~-;Ba~ Ilre~a rat a I-~--~Bl~~_s~B. ~-.~.~E~--------~- *LW aar~ ---- s3lr~--i~8~---~ --L1I-----~ C--~-~.~-a~-~


JEU;DI 18 OCTOBRE 1979


I







JEUDI 18 OCTOBRE 1979


REKIERCIEMENTS
Mnomiiilcur el Madncame S,.
Vovls R. PASCAL et, ](;ur
lnille, Veive Colbert, PAS-
('Al. cl sit famille remer-
Sent, dv fl;ion splidtule 1'ln
..l4llc r (IIt Cliel des Travaux
I'iblics Tralusports et Coln
nl llltlliti'otis, Monsiletur Fritz
M. TIENNE, les employees
d1es '1'Travaux Publics; les
ainl.s de Port-iill-Prince; dto
.Jainel et de Marlgot; et
i tllill toui s ceix qui d'unle
innilCer' oi d'une autre lecur
OIti procligue des marques
dc symN- tlile it occasionn
ie ii perte de .son frere;
bau-ifrcre et mari; Mon-
siiur Colbert PASCAL dece-
de le 30 Septembre 1979.
11s profitent de l'occasionl
pour leur announcer qu'une
mllesat' de Requiem sera
chantic le 22 OCTOBRE
1979 ;1 6 heures A.M. en
I Eclise Paroissiale de Sainte
Annc pour le repos de l'ame
du regretted Colbert PASCAL.
La present announce tient
lieu d'invitation.
xx x x

Deces de M. Joseph
Eveillard

Pax Villa announce le di
cis survenu le 16 Octobre
1979 a Hopital Militaire de
Monsieur Joseph Eveillard
En cette penible circons
stance Pax Villa et Lc Nou
velliste presentent leure
sympathies a Madame
Emrnie Laurore, a ses enfants
Nadine, Jean Raymond et
Gina Eveillard, it ses soeurs
e, freres Madame Michel-
le Eveillard, et enfints, M
Mondesir Rene et Madame
nee Emeline Eveillard, Ma
dame Jeaeina Eveillard et
enfants, Madame Paulette
Eveillard et infants. Mon


sleur Aristobulo EVeillard,
cl, famlll. Maianle Andr6
For'mond (t famnllle. Made
mnlserlle Fernande Evell-
lard, Messieurs Kenel.
Wilfranck et Claudel Evell
Inrd, A1 ses Onrles ct Taun
tes Monsieur Anglade 'Evell
aIrd el Maclame. Veuve Cor
nellie Mangon6s n6ce Ju -
liallie Loubeaul. Monsieur
Iderique Cliinent ct Mada-
in e n' 6 e Janne E -
villard, Madame Clellia
Eveillard et famille, ia
ses cousins Monsieur cl Ma
dame Antoine Georges, M
enfants, Monsieur et Mada
men Girard Eveillard et en
fants. Monsieur L6once
Viaud et Madame n6e
Ghislaine Eveillard et en-
fants, Monsieur le Docteur
Max Romulus, et Madame
nee Annette Eviellard, Ma
dame Antonine Geroge's, M
Raymond Gauvin et Mada
mny nee Marie LuCle Eveil-
lard et enfants, Monsieur
) Fritzbert Lundi et Mada-
me nee Gladys Eveillard,
Monsieur Antonio Andr6 et
Madame n6e Marie Taver-
ne et enfants. Monsieur et
Madame Jules Taverne et
enfants, Monsieur et Mada
me Clarel Marescot, Mon-
sieur Edmond Larrieux et
Madame nde Jeanie Eveil-
lard, Mesdemoiselles Jo-
sette et Simone Eveillard,
Mademoiselle Therese Gour
det, Monsieur l'Ingenieur
et Madame John Gourdet,
Monsieur Fresnel Eviel -
lard. Aux families : Eveil
lard, Ren6, Taverne, Ma -
rescot, Andre, Loubeau,
Cassion, Georges, Clement,
Romulus Gauvin, Lundi,
Larrieux, Formond, et a
tuos les autres parents et
allies eprouves par ce
deuil.
Les funerailles de Mon-
sieur Joseph Eveillard se
ront chan 6tse Da v
ront chanties le Vendredi
19 Octobre L 4 heures P M


General Services

SAgency /

Route delmas en face de Detmas II
BOX 13145 DELMAS HAITI

Tout ce qui a trait a la residence aux Etats Unis
Bureau de placement travail en Haiti et I 1'c-
tranger.
Service de Secretariat et de Traduction Transport
d'enfants location de voiture renouvellement
de licence de conduire, de plaque d'immatricula-
Lion etc.

Payment de bordereau de tout genre.

Cours de langues vivantes
Anqlais -- francais -. creole
TILEi'IIONI'Z LE 6-1154


A ,VE1DRE
1.- HIALL,.w ue 2 ct.its ltU pieus carries en ple-n
centre vlte. lecz dte cnautasee loge important nia-
gasin. 2 eLaes occupies par factories.
2.- I MONlAGNE NOIKE (Petionville). Vaste ter-
ra n 11.231,5 metres car.res plante en arbres fruitiers,
pa.lmites, acajous. Sous-sul en carrier de galet.
Vue sur I'etionville. P-au-P, montagne, mer. Eau
courante 21 x 21. telephone etc. Route asphaltee
Convient a un project commercial ou lotissement.
Plan dtsponible.
3.-. GRAND HOTEL MODERNE de 50 chambres
dopt 30 climatis6es ayant salles de bain individuel-
les situe dans quarter grande classes. Avec tout le
mobilier. Construction recent sur un (1) carreau.
Bonne clientele. Acheteurs non-scrieux, non-deter-
mines et plaisantins sont pries de bien vouloir s'en
abstenir.
4.- MAISON EN MUR constrvite sur grand ter-
ra'n au CIIEMIN DES DALLES tout pries des CLINI-
QUES MEDICALES. 4 chambres a coucher (8 pieces
au total). Peut convenir a une POLY-CLINIQUE ou
maison de residence.
5.- PACOT'. Mason it tage 3 chambres 2. 2 sal-
les de bain, 3 galleries. grand salon, etc. Vaste cour.
Vue sur la ville, la hale. Arbres. fruitiers, jardins,
plants. Suoerf'cie' : 135 x 150.
6.- DELMAS. iur 'autoroute de Delmas. Terrain
indlustriel mesu nt app. 75 x 175. Hauteur De Luxe
Cin6.

Pour location important, vente ou achat de votre
mason ou terrain, lotissement ou tout project immo
biller, il est dans vos int6rets de nous consulter d'a-
hord.

1rOUR RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTATRES.
PRIERE S'ADRESSER A :

GUSTAVE VALME
Real Estate Av-nt
147 Rue Dr. Aubry
2-2326 martin 2-1107 apres-midi


en 1'Eglise du Sacr6-Coeur
de TUl'rgau.i
Le convol partlra de Pax
Villa Sacri-Cocur oil la d6
poullle mortelle sera ex-
posie did's 2 heures 1810

x x x x

Deces de Mile
Elizabeth Arthus
Pax Villa announce le do
ces survenu le 17 Octobre
79 a 11 heures p.m. h 1'HIO
pital Franqais L la suite
d'une court maladie, de
Mile Elizabeth Arthus.

En cette penible circons
Lance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leur
sympathie a sa soeur Mrro
Vve Charles Jn-Baptiste
nee Antonia Arthus, a son
frere Emmanuel Arthus et
famille, a ses cousins Dr.
Reindal Assad et famille.
Marcel Assad ef famille, a
ses neveux et nieces M.
Marceau Jn-Baptiste'et fa-
mille. Mme Yvana Jn-Bap
tiste et famille, Mme Wil
ly Gutt et famille, nee
Yvette Jn-Baptiste, et fa-
mille. Mme Evelyne Jn-
Baptiste et famille, Mnme
Girard Moise n0e Myrlande
Jn-Baptiste et famille, M.
Franck Arthus et famille,
Mme Charles Barthelemy
nee Josette Lat tue Isa-
belle Arthus. M. 6erard In
nocent, Mme Vve Charles
Bordenave nee Solange In
nocent, et famille, Mmes
Immacula, Rosalie. Zulmie
Marie Th6rese Innocent et
famille. Mme Nazile Meta
yer et famille. Mme Lully
Bertin et famille.

Aux families : Arthus,
Jean-Baptiste. Innocent, Mie
layer. Assad, Moise, Borde-
nave, Gutt. Moise, Barthe-
lemy et i tous les autres
parents et alli,6s ip;'ouves
par ce deuil.

Les funerailles de Mile
Elizabeth Arthus seront
chanteos le Samedi 20 Oc-
tobre a 8 heures a.m. en
l'E-lise du Sacrt-Coeur de
Turgeau. Le convoi partira
de Pax Villa Sacri-Coeur
ofi la d6iouille mortelle
sera exoosee des 6 heures
30 a.m.
N. B. L'Inhumation aura
lieu s Anse Rouge.
1810

x x x x


ges Hdrard, Gislalne Hd-
rard, Benolt HBrard, Miahe
line He6rard. Bernadin Bois,
Margareth Bois, Carlo Bols,
M. et Mine Junot Jaboin,
Marie Rose Richard, M. et
Mme Denis Richard. Enithe
Richard, Olivard Richard,
Jean Deltor, Franklin Jean,
Andre Louis Jean. Frantz
Sivtre, Jerome Faugas.
Aux families : Coquil-
lon, Joseph, Herard. Bar-
ron. Racine, Coulange et ib
tous les autres parents et
allies prouv6s par ce
deuil.
Les fun6railles de M. Jo
nas Coquillon seront chan
tees le Vendredi 19 Octobre
h 4 heures p.m. en 1'Eglise
du Sacr6-Coeur de Turgean.
Le convoi partira de la
Salle Paroissiale oit la de
pouille mortelle sera exto
see d&s 2 heures.
1810
XXX XX

AVIS
Un rite func-raire sera ce
lebre au temple de la re,-
pectable Loge l'Etoile d'Hai
ti No 5 sise ah la rue Mgr
Guilloux No 296 le vendredi
19 Octobre en ours 0a 6 heu
res 30 p.m.
La ce6rmonie sera r6alis6e
h la mimoire des illustres
fondateurs de ,a loge et par
ticulircmenit a celle du
tres illustre frere Felix He-
rard pass reccmment it 10
rient Eternel.
Cet avis tient lieu d'Invi-
tation i tous les parents et
amis du defunt : le venera
ble Felix Heratd.

X X X x

COIN DU NOEL

QUE FERONS NOUS LES
1 2 3 4 Novembre
prochains ?
Nous irons nous distrai
re, nous choisirons nos ca
deaux dc fin d'annee ia la
grande Vente Exposition
du MOVEMENT NOELIS-
TE HAITIEN, au local du
Noel situE au terminus de'
la ruelle Cheriez.
Comptoirs varies at -
tractions diverses...
Comme d'habitude, le pro-
fit sera consacri aux oeu-
vru social2s du Mouve -
ment Noiliste haitien
Venons tous en foul"
Mtrci 3010


Deces de M. Jonas Le Prix Nobel de
Coquillon la Paix a Mere


Pax Villa announce le de
ccs survenu le 13 Ocit)br
79 ai l'sge de 24 ans de M.
Jonas Cotuillon.
En cette penible circons
stance Pax Villa et Le Nou
velliste pties'lncent leur
sympathie a ses Pere et Me
re M. Kornisan Coqn, Ilon,
Mnlme Vlla Joseph, a s's
lrer r's lt soeurs M. Willa i'
Coquillon. M. Kemaster
Coquillon, Jean-Marie Co-
quillon, Jacqueline Coquil
lon. Marie Coquiillon. Clai
re Coquillon. a ses Oncles
et Tantes M. Arnol Coulan
ge, M. Fernand Coquiillon,
M. Joynnel Coquillon, M.
Duoplairoy Racine. Jeanne
Coquillon. Minem Castra Se-
jour, Mme Destine Ostane,
a ses coulsins etc roilsiiins
famille Basile, Jacquotin,
Moise. Joseph, Jolicoeur,
Paul, Vaeiri, h sa Mbre a-
doptive Mme Michel, a ses
amis M. Ewald Ba.rron, M.
e. Mm- Luicien Itrard.II Mile
Annc-Ma"ie HJrard, Geor-


MORT DU DERNIER FILS
DE THEODORE
ROOSEVELT

STUART (AFPi
Le dernter f.1s survivant,
de l'anc en Preoidnit ambri
can Theodore Roosevelt,
Archibald Bulloch Roose-
velt. est mort sam(idi soir
a I age de 85 ans, a announce
d manchc tune cliniqu o de
Stuart i(Floridei oft il a pas
se ses derniers mo's.
Archibald Roo:sevelt ,t ait
ne du second mar d! tie
Theodor" Roo. ,wvclt. hi "os
dc la preil;.re piiu rrc Iin )ii-
diale en France avec I'
corps expeditlionnltire atniri
catn, il avait i'e decor dcle
la Cro'x dp Gi''rre aipres
avo r cie bi-ssi trois lois.
Pendant la scroilde ptuer
re mondiale, .1 s',tait l'us-
tre notamcnt cn Nouvelle
Guinee.


(Suite de la 1ire page)

clear, Mercrdi soir, a Cal
cutta. qu'('lle acceptera de
recevoir le Prix Nobel I- plus grande Gloire de
Dieu c't le bien de notre
people, le plus pauvre par
nmi les pauvrs>>
More Therisa, a precise,
cin repon.se ah une question
du correspondent de l'agsn
cec (Press Trust Of India,
iqu'clle utilisera' probable-
m 'nt le montant diu prix
a. construire des mai -
sons).
x Ix x x

PRIX NOBEL DE LA
PAIX : REACTION DE
JEAN PAUL II
CITE DU VATICAN, (AFP)
Le 6 Janvicr 1971, en lui
remettant le prix d? la
paix de Jean XXIII,, dans
la salle clementine au Va
tican, Paul VI rendit un
hcmmage cclatant n la cha
ite heroique de 1'humble
relitlicusd, vetue d2 1'habit
qu'elle avail elle moms d
choisi pour son ordre : un
Sari do cotton blanc, border
dc deux bands bleu vif.
<,Vous Rtes une splendide
nit'.isa gcre d? charity, un
apotre de la paix,>, lui d6
clara 1 Pape dans son dis
course.
Ent 1975, la FAO dicer -
nail i la mere Theresa la
medaill? Cercs,,? trap -
p6 au profile de la religieu
set etn remerciemtnnt de son
action. En Avril 1976, Ma-
da:ime Indira Gandhi, alors
pr'-in er Mtinistrli. la rccc-
vilt Dciour Ilionoris Cau
s;i, en Inda.
Doai, le Sinatlcur Ed -
ward Kenntdy, la grande
ioni(ltmniy" anglaise Bar-
bara Ward, le conseil idtc'
culiss de Finland2 et de
tmtliplts pl rsonnalitrs la
piesenta:ent pour le Prix
Nobel d? la Paix. Les ap-
piels (n sa fav,'ur n'ont
fal, que se multiplier de-
puis.
11 "st evident que ce nou
vcl honneur ne fera pas
plus turner la tite de la
mere There T sa qu- les au-
tres, qui continuera son
oeuvre charltabldf, que ce
soit dans <<1 l bidnovillee
Remain qu'elle visit prio
diquemct'nit ot dans f'an -
citn Temple d2 Kali. qui
lui sert d Hospice a Cal -
cutta. Mais Mire Tharesa
semble d6jit vouse a une
gloire gale a cell d'un
autre Prix Nobel, Albert


PAGE 3


CITADELLE




VOUS PROPOSE




8 Jours au MEXIQUE




DU 1 AU 8 DECEMBRE 1979





au prix incroyable de






$699.00


5.,


CE PRIX COMPREND:


... Le billet aller- retour Port au -Prince



Miami Mexico Aciapulco Miami



Port -au -Prince




... L 'hebergement au Mexique, en chambre



double, dans des hotels de luxe [3 nuits


a Mexico a l'Hotel Maria Isabel,


1 nuit


a Texco a l'Hotel Holiday Inn, 3 nuits a


Acapulco a l'Hotel Hyatt Regency]


Les transferts aeroport hotel-nueroport



La visit de Ia ville de Mexico



... La visit des fameusee Pyrsamides



de Teotihuacan et de La Bausilique



de Guadalupe


... Une excursion a Cuernavtaca et Ta.o



Une mini-croisiere dans la Blaie



d'Acapulco


... Le port de 2 bagages; les taxes et



services a l'hotel



Un Guide-accompagnateur



Un arret facultatif a Miami au rctour





Le nombre da places est limits Contactez nous au plus vite pour

inscription et reservation.-





A GELVCE CC TAlELLE


35 PLACE DU MARRON INCONNUJ35

TEL : 25900
- -I


CARNET SOCIAL


-- ~----C~~I ~


... .


--------- ---_________ ______~ _~_______ ________,,,_, __ __, ,,,^,,- :,~-..~ uLik-L~~uuu,~~





PAGE 4


I MCHELE SCOTCH CLUB |



WEEK END CHOC


| VENDREDI


Disco Frenesie


AVEC


UN D. J. DE NEW- YOkK



SAMEDI




Saturday NightExpress


AVEC



D. P. EXPRESS




Week End M. S. C.



LA SEMAIIVE INTERNATION!ALE DES BA4NQUES


,Sit'e de la lore page)

que les grandes banques ne
pc.ut':ut pas accueillir par
c.' que 1. rs depots sont.
trvp mininme Ceux a qul
les banques ne peuvent pas
fare dc prets parce qu elles
ignoCent', I-; garanties
qu ils peuvnt presenter.
Ces banqucs populaires ac-
c;'ptent aussi ceux qui ne
sav2nt pas signer., chose
quo miles grandes banques re
furpt. Les Caisses popu -
laires, c'est done, come
le disait le cardinal Villef
neuve : aune. oeuvre de r6
dc'mption sociale>

Elles ont pris naissanc
an d6budt ae ce siecle, '-n
ddcembre 1900A. a Lvis. une
ptite ville du Canada si-
tu6e en face dP Qulbec, au
bord, du fleuve St Laurent
Le ler Janvlwr 1901, la
mess csolennlille de la pa
rotlsse Notre Dame de L6-
vis. le cur6 proph6tisait en
a]nongant quo cette oeuvre
fondc' par Alphonse Des-
j ardins s'6tendralt au oson
de enlier pour le plus
grand bidn d( la collecti-
viti, En (flt, Alphonse Des
jardins, ;p)reis avoir im -
plan11t eIrs C;aisses popul -
latires dans la Province de
Quobec, a e1,6 apple par
le pr.esid:nit dc's Etats -
Unls, luli-mcme, pour ve-
ir latlltt,r c menouvement


dans son pays. Les caisses
popular s y ont pris le
nom de >,
Elles existent sous ce nom.
dans le Canada anglai.s,
dans les Antilles anglaises
come la Jamaique.
CTes Caisses populaires,
Drsjardins se ont repan -
dues dans le monde en-
tier comme le presidait le
curd dc la paroisse de L6
v's. II en existe dans pres-
que toutes les Republi -
ques de l'Aperique Lati-
ne Nous en s vons en Repa
blique Doitnicaine en
Haiti. Elles existent aussi
su Japo. .t .Jaxp plusieurs
I':i.,s Ai ri4u Son fonda
teur, Alphonse Desjar -.
dins, avait donc bien mdri
t6 d'ctre fait Comman -
deur de l'Ordre de St Gre
goirli par le Saint Sipge
Dants la seule province
du Qudbec, au Canada, le
mouvemnct des Caisses po
pulaires Desjardins possc-
de un actif de plus de 9
milliards de dollars ap -
partenant aux 1250 Caisses
.populaires de cette provin
cc et aux cooperatives qui
y sont allfliiees.
La Republique Domini -
etlne possede au moins 125
Caissrs populaires crotl -
p( en une federal ion bien
organis6e, bien structure.
Co movement est si bien
developp6 que. la Caiss? po


pulaire des professeurs corn dans les autres pays Mai
prend 1200 membres et que nos Caisses populaires n
son grant gagne $ 900.00 posent sur des bases soli
par mois Le grant de la des et la plupart d'enti
Federation des Caisses po- elles se maintiennent e
pulairts de la Republique durent depuis leur Ionda
Dominicaine gagne lui-me tion, soit depuis 33 ans, c
meme $ 1200,00 par mois puis 25 ans, depuis 15 an
Cest grace a l'Abb6 Citong pomme exemp:
Steel. un prltre canadian, la premiere d'entre ell.
qui a faith don de tous ses en date. la Calss popul
biens, Ivaluts a plus d'un re de la Valle de Jacme
million de dollars a la f& puis celle de Camp-Per
duration dominicaine des rin, celle des Cayes, cel
Caisses populaires que ce de Ste Anne, celle de Sai:
mouvcmcnit a pu se deve- Gerard, celle du Sacre
lopper si bien dans ce Coeur, celle de St Charl
pays, de Carrefour. celle de I
minique Savio a Petion V
En Haiti, nous poss6dons le, c clle de Ste Bernadet
a peine 50 Cais:sg- os itons .. p
laires qui se mai i tt''i L, Rt,,'_ dle P
nitnt tant bien que al sident est le Pasteur Fo
leurs dirigants n'etant pas de 1'Eglise Mthodis
employes h plein temps d'Haiti, cell qu e dirige
puisqu'on ne peut pas les Pasteur Nerette de 1'Egli
payer. Ce sont des volon- adventiste sise non le
taires, des apotres qui de St Gerard, la Caiss
donnentd genreusement la FONDENFAS.e Noublior
temps qu'ils devraient con pas les Caisses popular:
sacrer a des lo!sirs et au res de Petit-Goove. d

repos, a ces cooperatives Cap-Haitien, de Mireba
quIils ont fondles et qu'ils lais, et nous en passions
aiment comme la prunelle
dj leurs yeux. Toutes ces Caisses po


Des gens mal rensei -
gnes ont dit du mal dc
nos Caiss s populaires.
Nous rn crai1nons ipas d a-
voeur qu'il y a cu quel -
qlue rares escroquirics, ici
Ct 16, ce qui se passe en-
core au Canada come


( Les

calculatrices electroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire

et... les rFsultats

as bout de vos doigts.


'sej

JE

En vente
et service a .


Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne foik

.. "- .. ....jI I


LISTE
PROVISOIRE ET
LIMITATIVE

PRQOQAI-IS DINERS -
DEBATS QUI AURON.-
LIEU A L'HOTEL \
CHIISTOPHER, A
PARTII, DU JEUDI 18
OCTOBRE 1979
C .ST PRINCIPALEMENT
PAR LA TABLE QUE L'ON
GOUVERNE
Cpulaincourt (elit par Jean
SERRES, manual pratique
du Protocole)

THEME GENERAL .
EDUCATION SCIENCE -
CULTUR)E POUR LE
DE VELOPPEMENT
1pr JEUDI : Relations Hal
tianb-Dbiitnicaines : La
question deS Frontilres -
cette question est-elle liee
~ L l'actuelle situation dcs
H' Htiens en Rpublique Do
minicaine ? Monsieur Ar
thur DE MATTEIS, auteur
d'un intlressant ouvrage
Ssur la matilre.
2eme JEUDI : Pour une E
education Fonctionnelle en
Haiti par Monsieur Rosny
DESROCHES, Directeur du
SCollge BIRD Comment
peut-on envisager un sys-
tlme d'education intLgre
dans notre milieu, fait par
et pour les Haitians

3eme JEUDI : Les technolc
gies appropriles aux soint
de sant6 primaires en Ha:
ti Docteur Josu6 RO -
SMAIN, Secretaire Exlcuti:
de la Commission Medicalh
Chrtienne Le dlvelop-
pement est-il possible s
les forces productive ,n
jouissent pas en permanai
s, ce d'une bonnet sante ? Que
re les technologies sont ap
- propriles a cette fin ?
re
t 4lme JEUDI : La situation:
- du Commerce et de 1'In
de dustrie en Haiti Que
ns faut-il faire pour accelre
le le demarrage et la crois -
es sance industrielle d'Haiti
ai par Monsieur Raymond
1, ROY, Industrial, ancie
- Maire de Port-au-Prince.
le ueme JEUDI : Esthltiqu
nt Industrielle Dlvelopp?
- ment Commercial et Tou
es ristique d'Haiti -- L'Esthe
Do que industrillle peut-ell
/il favoriser le daveloppemer
tte touristique, par l'epanoRTis
pu semant de la vie nocturr
)r6 Port-au-Prince et dar
rd les principles villes c
ste province ? par Toussain
le DESROSIERS.- Ou los 5
ise laUions Inter-Industrielle
iin par Monsieur Fresnel Ge
se main. Economist, Statist
is cicn, Assistant 5. la Ban
i- que Interamericaine de [
.u veloppement


pu


laires aident leurs mem-
bres quand ils ont besolni
d'argent, soit pour des pro
blames familiaux : maria
ge, deces, achat des four-
nitures classiques a 1'ou -
verture des classes ou pour
des probllmes de travail :
pret pour la creation, pour
le developpement d'un cornm
merc?, pour les besoins
des artisans, des cultiva -
teurs, tous des prets pro-
ductifs.
Avec ces banques du peu
pi? c'est la mort des usu-
riers. des ,donneurs de
coup de poignarde. Souvent
ces intlresses les dcnon -
cent comma des move -
ments communists, mals
c'?st ce qu'll y a de plus
absurd, de plus aberrant.
Nos Caisses populaires
sont appel6es 6 promou -
voir le dlveloppement lco
nomique de notre pays.
Pour cela elles doivent tra
vailler non pas iso16 -
ment, mais en se groupant
en onionss regionales et en
fldedation. C'est 1'union
qui alt la force et nous re
petons encore notre slo-
gan,a 1'lintention de nos
cooperatives : ou S'UNIR
OU PERIR. o
Edouard A TARDIEU
President de 1'UCPO,

A 1'occasion de la semal
ne International, des Cols
ses Populaires, Radio So -
leil offre chaque aprls-ml
di 6 3 heures une mission
sp6ciale sur les Banques
du People.


PV
rv
;UD


BAS


66me. JEUDI : L'imag?
d'Haiti dans le roman am6
ricain Professeur L6on
Franqois Hoffmann. Tous
les Haitiens, surtout ceux
sui voyagent aux Etats -
Unis, n'ont-ils pas lnteret
a savoir ce que pensent on
o;t pens6 d'eux les Amdri-
cains qui ont v6cu lei on
qui ont appris a connaltre
a leur fagon le people
haitien ?
7eme JEUDI :

La Science et la Techni
que au Service du Develop
pement par Max Antoine
Junior, Economiste, Technl
cien, attach au Bureau de
Technologies et au Minist&
re du Plan
86me JEUDI :
Administration et Develop
pement par Jacques LOR .
THE. Membre de la Com ~
mission do Rlforme Admi
nistrative Et toute une
serie d'autres conf6rehees
seront bientdt annoncees.
N B Nous considerons a
vec sympathis toute de -
mande de tribune produlte
dans un d6lai suffisam -
ment raisonnable pour per
mettre 1'integration du
Confrenciar dans notre
programmation Cette listed
n'est pas limitative.
Pour le Comite
Toussaint DESROSIERS
Secretaire G6neral.-


LE PRESIDENT
CHINOIS HUA GUO
FENG
INDISPOSE
PARIS (AFP)
Le President Hua Guo


feng, en voyage official en
Mhar naCies France depuis lundi der-
*ce cette nait nler souffre d'une leglre in
disposition qui 1'a oblige a
)I 18 OCTOBRE 1979 annuler une conference de
press qu'il devait faire jeu
LAVOISIER di matin, apprend-on de
Lalue source chinoilse.
PEU DE CHOSE Les journalists convoques
Ruelle Cameau pour la conference de pres-
BIPOTON se ont 6t6 requs par le MI-
Bizoton nistre des Aftaires Etrange
res Huang Hun. Ce dernier
K x x x x a fait savoir aue le presi-
dent Hua Guofene esperait
PETION VILLE ndanmolns se. rendre en
Bretagne (Ouest de la Fran
STE THERESE ce) comme prIvu dans le
Rle villate cohrant de 'lapirts-mildi.


DANS N0S CINEMAS


CAPITOL
CAiTOtL 1
MARDI i 6 bTOBRE 1979
Avnt 5h 'b 5;0
Apres 5h G 8;00
LES MOEURS bACHlEES
DAMIEN OU LA
MALEDICTION No. 2

CAPITOL 2

MARDI f6 OCTOBRE 1979
PRIX UNIQUE
$ -O0
12, h 2 h 4 hres
6 h 8,h 1,0 hlra
JA MALEDICTION No 1

CAPITOL 3
'MARDI 16 OCTOBRE-1979
PRIX UNIQUE
12 h 15, 2 hl5 4 h 15
6 h 15 8 h15, 10 h 12
$ 1-00
LES MOEURS CACHEES
DE LA BOURGEOISIE

CAPITOL 4


Soulagement rapid c
pendant
ces jours critiques




centre toute douleur ,


Entree 1.50 et 2.00 Z O ,-Og/ .7seS, & SALLh t HAYTIAN AMERICAN SUGAR

L'OURAGAN COMPANY S. A
intrde : $ 1.50 et 2.00 U A A
SALLE III ISUCRE MI RAFFINE ePOPILAIRsF.
PORT AU PRINCF, H'ITI
L'HOMME' QUI AIMAIT
LES FEMMES USINE HASCO
Entr6e: $ 2,00
S: $ ,00 SOCIETY ANONYME HAITIENNE
SALLE IVT
LES PIRATES DU METRO (Plantecrs et Fabvicaflts


itu ree s s -.i


,TR.S -05.


S'4.;> @ tLyeen-*<

10 P.OPIG NE



ia o RUE PAVEE TEL.: 2-3936, 2-0341
ip


MP$*ItAL EirdALk l


IMPERIAL 1
M4RDI 10 OCTOBRE 19
12h 2h 4h P b;00
Gh 9h 0 8;00
0 MADIANA
IMPERIAL 2
MARDI 16 OCTOBRE 19
12h 2h 4b G 1;0
6h;-8h lOh G-G8;00
i*LuiLUDIs PUt OI.Muc
TUEUR

IMPERIAL 3
MARDI 16 OCTOBRE 19
X2h 2h 4h G 5:00
6h 8h 10h G G 8;00
SOS CONCORDE

CIHiE OLYMPIA
Mercredi 6& 12h 2h 4h
Entree G. 1.50
& 6h et 8h30 G 2.00
LES 7 CITES DE
L ATLANTIS
Vendredi a 12h 2h 4h
6h30 et 8h30
LES COLTS DE LA
VIOLENCE
Entrde G. 1.50


MARDI 16 OCTOBRE
PRIX UNIQUE
$ 1-00
llh45 lh45 3h45 5h45
7h45 9h45
ZEN KWANDO

xxxx


CINE TRIOMP
SALLE I
LE MYSTERY DE
-TRIANGLE DES
BERMUDES


Jeddi & 6h30 et 8h30
979 LE GENDARME ET
LES EXTRA
TERRESTRES
Entire G 1.50 et 2.00
Vendredi 5 6h30 et 8h30
LA STATUETTE DE JADE
979 Entre G. 1,50 et 2,50

REX THEATRE
Jeudi & 12h 2h 4h 6h Shoi0h
LA TRAPPE A NANAS
Avant 5h Entre G. 2.00
A partir de 5h G 3.00 et
979 5.00
Vendredi a 12h 2h 4h, 6h
8h lOh
LES CANONS DE
NAVARONNE
Avant 5h G. 2,00
A partir de 5h 3.00 5,00

MAGIC CINE
Jeudi a 6h et 8h
L'AGRESSION
Entree G 5.00 ct 6.00
Vendredi b 6h et 8h
A MAIN ARMEE
Entree G 3.00 et 4.00
Samedi f 6h et 8h
SON DERNIER CONCERT.
Entree G 3.00 et 4.00


rr


HEI !1IRKiit


I wip


,&goo


mmft


--------------------- ------ --------------------~-------~-- I1-----_----____-------- --UI-~- -ii---- -- --L1 ~-- i- -


-- 1_: _I ___..~ -L ( -i~i-l~i.___;;;;1___T__JE~ii 18 OdCc-?RR'E` 979i~


I






ThtJbl lB bCTdBRE 1iI'~9


;DEBUT DES
NI:COOC(ATrONS Dni
('IYMHIER. AVEC LFES
SYNiDICATS

I I'TROIT., (AI'T)
Cihrysi r Cori trolm1t'n i
collstr 'ctlvur n11 llnmobill 11
i11t1'lr lr 'll s ritull ti s (illI-
'lc rllllts ll iit'rlo ', a con('0111
lIelreti Imullld ls (disius -
.illms lier let tsynldicnts lid
vAlt du rP'IIDIImV *it ll vell, dul
Ioll r l ds r I v;ill (Ir 1'i l-
I rvpriso
Moinsl'tir Lee Inoora, IPrO
sidl il it e lai society, ta ; '"
IIiuv\ le sor appeal auix Ira
viill lurs poulr qti'lls ac -
c llt .lit ill pel des salai-
r ns p'tlndait, dtilix ans. mals
a essuety Ii refius pour la
dvtllxllin-, lols. l

Le rdglement du contract
do travail risque d'etre
cotiltux. Les contracts qui
v'lernstt d'itre conclus a
voc Genrral Molors el
Ford sa sont tnidults, so-
lont dt's informations non
dinoitties par 1's cons -
ti'litetirFs. Ipar des hausses
do sailair s d' environ 10
pour cent, par anl si 1 on
lient c(omilte cles avanta-
gr's sociaux.
Une ti 11? augmentation
du coit, de la main d'oet
vre corterait a Chrysler
267 millions de Dollars
lors dC' la premiere annee
du contract, alors que la
firme est deja conf'rontt,
A une perto d'cnviron un
milliard de Dollars c-tte
annt6e

Ls dirignants de Chrys -.
ler continent, a se battr?
pour obtenir tiune aide gou
ve-rn'mentale sous forme
de garanties federales de
prets Lt's debate, se pour'-
suivnt UL pour hater le
processus, la firm essaye
maintenant, avec ss ap -
puls au copgres., de faire
voter la creation d'une
commission au nivcau mi-
nistoricil qui aurait autori
se pour decider cette aide.

Y x Xx -
LE PAPE JEAN PAUL II
ET LES THEOLOGIENS

Vat'can (AFP) Jean
Paul II a mis Wn garde;
lutdi soir les theologiens
centre toute (rupture radi-
cale> ita 'occasion de 1'inau
duration le 1'anniee acad'-
mique 79-80 des 17 uncversi
tes et plus de 100 colleges
ecclesiastiques de Rome.

Le 'Pape a conc'lebre une
messe dans la Basilique
Saint Pierre avec le Cardi-
nal Gabriel-Mar e Garrone:
Prefet du Dycastere pour
l'oduciation; avec tous les
rectlurs et un 6ievo de cha
que etiablissement; et en
presence de quelque 20.000
6tuidiants.
Dans iIu homflle: le Sou
verain Ponltife :t recomman


(u nutx I nolioglCns a.1t 7num-
It; diln1s leurs rechert'hes
et ails prl're assidueD.
Un eningik'ment, thologl
que .autlithi.lque no pout
un'e 'ommlncer et se terml'
ielr I' cR'-,nos1xa; a-t-l s urill
gC16 11 n itlo006 qle Its
thf'ologhlonse do)lvent rerfuser
sloulte propos'lion de ruptl
rt' rIdicale avee co qll1 a
0t0i: politI' i nyth e fascl-
natit d'ctnr notivoau dcbutt
et 6tre al l'6coute constan-
to de la voix Ct(anit s'int AugusLt ; le
Souvsrain Pontlfe a rappe-
16 qu'll ne fallall pas cessa
yer de comprtndre pour
croire ma's de croire afin
do comprendred. ,I1 y a au
conntraire aujourd'hlui le ris
Oqe toulr les theorogiens
d'appartenIr a la cohorte
des raisonneurs bavards*:
a-t-'.1 conclu.

xx x

,VENTES VOITURE

DETROIT (AP) Les ven-
oes de voitures amdricalnes
aux Etats Unis 'ot diminue
de 33 pour cent au debut
du mois d'octobre par rap
port a la meme 6poqueF lan
dernier; ind'quent les sta-
tistiques publi6es undi a
Detioit.

bans les milieux de l'au-
tomobile; on souhgne nean-
mo:ns que cette forte baisse
est due au retard de intro
(Ilction des nouveaux modd
les cette annue et n'est pas
par consequent significative
de la s tuatVon du march.
Au ours des dix pre-
mers jours d'ortobre; les
constructecrs de Detroit
ont livre 199 289 voitures
centre 272.689 a la meme
Cpoque de 1'an dernier. Les
ventes de Chrysler ont dim'
inu de 33 pour cenit: cells
de General Motors de o 34
pour cent; cells de Ford
de 40 pour cent landis que
les venites d'Amrican Mo-
tors ont enregitre uine ba:s
so de 25 pour cent.
X X X X

21.000 NAVIRES/
TRANSITENT (
ANNUELLEMENT PAR LE
CANAL DE SUEZ

LE CARE, (AFP)
Monsieur Machnour Ah-
med Machhour, President
d? 1'organisme du Canal
de Suez. a declare samedi
qu'<,environ 21.000 navires
jaugeant 200 millions de
tonncs transitL'nt annuel -
lI ment par le Canal de
Suez,>
Monseur Machhlour, cite
par l'agenc? information
du Moyin-Orient Men)
dans une depeche datee
d Ismailia, a ajout" que
ces navires -rapportent fA
l'Egyptt environ 500 mil -


CONCENTRE


lions de iOollar'St par an.
Monsieur Machhour a
aussi d6clar6 qut' le nom-
bre des navires transitant
par lc tcnal adolt s'61e -
vcr t 22.000 ai, ours de
ctte annes, I1 a annonc6
qu'sau milieu de 1'anniel
1080, au term de la pre-
mitsr phase d'approfondis
soment de la vole d'Easu,
le Canal pourra rece'voir
des navires jaugeant 150.000
tonnesb

La Men indique. par all-
le.urs, que <61 navircs ap-
partenant d 26 pays ont
transat6 par 1? Canal, Sa-
medi, portant a 81.183 le
nombre de batiments
ayant transit par la vole
d'eau, daspis sa rrouvertu-
re a la navigation le 5
Juin 1975,. L'agernce pr -
else que c's bateaux are-
prtsentent une jauge de
875,5 millions de tonnes>.

x xxx x

POLOGNE:
CONDEMNATION D'UN
PRETRE POUR AVOIR
EDIFIE UNE
CHAPELLE

Varsovie (AFP)
Un pretre-batisseur de
Przemysl (Sud-Est de la
Pologne; a la frontier so
vietCque a ate condamn6
vendredi A un an de prison
avec sursis; cenq ats de mi
se a 1l'preuve et 230.000
zlotys l32.000 FF) d'amen-
dle: pour l'infraction au
code de la construction; a-
t-on appris de source dissi-
dente" lundi a Varsovie.
L'Ecclesiastique; Adam Mi-
chalski; ava:t faith recons-
truire en 1'espace de quel
ques .ours une chapelle en
bois dans un nouveau quar
tier d'hab'tation de Prze-
mysl (60 000 habitants) du
rant la visit du Pape en
Pologne; au mois de juin
dernier.

Un < deusz Radochowski; accuse
d'avo'r achete des mat6-
riaux de construction au
march noir: a et srdam-
ne de son cot6 & une men
de de 80.000 zoltys (1j "u0
FF).
Le process s'est derouie
en l'absence des prevenus.
Laisses en liberty; ils a-
va ent refuse d'entrer dans
la salle du tribunal par la
porte de derriere; l'entree
principal etant bloquee
par une foule d'environ mil
le personnel.
Le verdict a eta public
sans commentaire dans la
press locale.

xxx x

HONGRIE :
NOUVELLES
DECOUVERTES DE
PETROLE
BUDAPEST. IAFP) D2
nouvelles decouvertes de
petrole ont et, faites dans
le Sud de la Hongrie. reved
lent plusieurs organs de
press Hongrois
Le journal reka (les nouvelles du Lun
di), public un reportage
sur la decouverte de petro
lee e long d? la Riviere'
Drava, press du village de
Ezentmiklos.
De son cote, la Tdlevi -
slon Hongrnis' a fait etat,
dans son programme de Di-
manche soir, d'une nouvel-
le dacouverte pras de la
ville de Szeged.
Aucune indication n'a et
fournie sur l'importance de
ces dacouvertes.
Interrog& par la talevi-
sion Hongroise, un expert
a indique que 1t debit
des puits etait bon et qu'il
existe des perspectivess)
de forage dans la region.


NOUVELLES DE L STRANGERR


bdid n client

D UNE ORlGANISATiON .
INTEGRISTE MUSULMANE
EN EGYPTE
LE CARE, (AFF)
Les forces do 1'ordro (gyp
ticonnps ont ddmanstel tineo
organisation d'extrmits -
tes intcgrlstes Musulmans
indlqu? Jeudi le Quolt -
dien Cairote eA1 Goum -
hourlaa.

Le journal qui ne done
aucune precision sur la da
te ou le nombre des per
sonnes arretees indlque que
le parquet d2 la sacurite
de 1'etat a ouvert une en
quote a ce sujet.


(Sulte de la lere page)
vingt-hult chapitres qui tral
tcn, d, ne parties du dis

tr troia 'appendices. ,Le pre
miPr pr6sante des r 8fren-
c's ibllographiquea. Le deou
xLeme doitne le vocabulaire
de l'ouvrage, chapi.tre par
hapitre, Le dernier est une
collection de texts creoles
allant de la pariode colo-
niale a nos jours.

A la fin de son introduce
t;-ou M. Jean Targate nous
confie le but qu'il pursuit
dins cet ouvrage. Avec sa
grammaire avanc6e 11 se
propose de corriger une mau
vaise c c e tion Cd's lare


LE BISTROT

Restaurant -- Bar- Grill.

Pizzeria Creperie

LE RENDEZ VOUS DE L'AMBTANCF I

CHAQUE JOUR


Menu special Lunch

a $ 3,6O

CHAQUE SOIR

U DINER DANSANT.

AMBIANCE MUSICAL


ii


Avec "Bistrot Combo" Procamation de
Prolamation de
Mardi Soir -,Vendredi soir I'tat de si&ve an
Salvador

:> AN SALVADOR -AFP)
La June Militaire qui a
Spris le pouvoir lundi au
2 TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CIA- Salvador, a decrte l6'6tat
QUE SEMAINE de siege et la suspension
des droits constitutionnels.
Cette decision a 6te pri-
Dans le Jardins dtu Bistrot se, declare la Junte, pour
Srtablir la tranquilli.td
Une uvelle Attraction dans le pays. qui est secou6
Spar la violence depuis de
iton ol longs mois.
BIStrOt M ini 'Of^ Peu auparavant, l'un des
princlpaux groups revolu-
tionnaires arm6 du Salva-
GOLF MINIATURE dor, el'Armee Revolution-
naire du Peuples (ERP) sa
UN DIVERTISSEMENT POUR TOUS CLUB HiOUt; tait empara de quatre amet
JEUX, BAR CLIMATTSE ceurs de radio de la capl~ta
JEUX- BAR CLIMATISE pour proclamer son op
position & la Junte mili-
SIT ROTJ n'I taire qui a pris le Douvoir
L'ERP a ensulte lance ssur
TO66 leIs jigr de les ones un appel A .la
Serevolution populaire, et a
midi a 1 h du matin 1'Union de ztous les group
pes clandestins pour la lut
Le Ma noir 46 Latue Tel. : 2-1809 te insurrectionnelles. Les
Le Manoir 146 La e Tel. : 2-1809 commandos ont ensulte
--.--. a= y;ywyy quitt6 les stations de radio.


Jean Targate veut montrer
que le Crbolp est une lan
gue bleor i 61tabor6e taqu i dis-
pose d'une grarmaire syst d
matlqbe et loglque. d'une
ribhe vocabulaire, d'un sys
tbame phonique malodieux
T d'une litt rature qui no
cesse de s'accroltre.

Avec 1'entree officlelle
du Creole dans l'Enseigne-
ment Haltien comme lan-
gde cible et langue instru
ment, la grammaire avan ,
c6e de M. Jean Targate ap
parait comme un llvre cl
de reference. II ne doit pas
manquer aux b'bliothaques
des travatlleurs de 1'Ensei-
gnement en Haiti. On le
trouvera aventuellement a


C'est la prenmire action ent rpadue chez om- la librrle : directe enterprise par les bre d'Haitiens et d'&tran- velles, Rue Bonne Foi, .26. .
autorits cenohtre les Int6 gers concernant le Creole Port-au-Prince Haiti. ._
gristes depuis F6vrier 1978, Haitien. L'ouvrage de M. P. B.
data 6 laquelle des meh- ...
bres de l'orgdnisation 1 Guihada (la lutte Sainte)
lourdes peint ondamns de prison de CHAQUE SOIR, LE RENDEZ-VOUS EST A L'HABITATION LECLERC
Malgr6 les nombrouses
mises en garde du Presi- ,
dent Sadate centre les in
tegristes et notamment les
efreres musulmansa les ar
restations ont surtout eu
lieu au sEin des milieux
gauchlstes et communls I C
tes, rappelle-t-on.

x xxx

CHINE OE AUX Du lundi ah jeudi, de 9 h a 11 h p.m.4 WELCOME DRINK
CHINE : FOIRE AUX
LIVRES A PEKIN

HONG KONG IAFP)
Plusde d750.000 ouvrages, friday friday
don't certans autours ch- Thank God it is friday every friday
nois ont 6te 6rhabilites de-
pu:s seulement deux ans,
ont 6te vendus a une foire tAoBA
aux lives, qui sest ouverte
samedi L Pekn a announce
dimanche 1'Agende Chine N
Nouvelle rescue a Hong AVEC
Kong. S

Plusieurs ecrnvains, parmi CARIBBEAN SEXTET
lesquels Ding Ling, Xie
Bingz~n, He Jinzhi et Zhang \
Kejia, onutrr u une ovation L nd1 an jeudu et samedi Vendred,
en visitant cette f ire instal Lad i e di et S tedi Vendred
lie pour dix josrs au Palatre81
de la Culture des travail- No cover care Entre : 3.00
leurs de Pekin. Zhang Ke- 8
jia a rappele que ses poe- All Ditik $ 1.50
sies avaient etc bradees au
prix du vieux paper, a 14
Fen (10 crnt." americains .p a^... s-. ..
ou 0.42 FF) le Kg, pendant 0 -
la Revoluption Culturelle -
(1966 69).

Selon 1'Agence, les etu-
dants se sont surtout inte
dresses aux dictionnaires pre
sentes parmi 6.000 diffe- PRESENTED LES PEINTURES DE TRES HAUTE QUALITY,

omprenant notamment des QU'ELLE FAERIQUE SUIVANT LES TECHNIQUES LES
oeuvres de nlusleurs auteurs PLUS MODERNES ET A DES PRIX DES PLUS ABOR-
classiques europfens, tels P i que Balzac, Maupassant, Mo DABLES.
liere, Tchekhov, D'ckens,
Dumas, Hugo, ainsi que des
livres de Gorki et d'ecri-
vains americalns contempo-
rains.



Coneres dentaire
International
a Paris --- '- -
PARIS; (AFP)
Plusleurs millers de den-
tistes participeront du 21 aun
26 octobre & Paris au 67eme.
congress dentaire mondiat. .
9 A occasion de 1 annee< H
mondiale de 1'enfanse; une
gramme sera consacreo a la
prevention et aux soins
dentaires chez l'enfant.

pour le diagnostic et une
surveillance du traitement;
sera o gilement abord6e.
Enfin; les participants au
congress front le point sur
tous les acquis rfcents de
ta recherche notamment en
ce qui concern les matd-
raux utilis6a sdans les tral-
temes tdes dents aetles ma- .,.. .. e .
nifestat-ons dentaires et bu
aenes des maladies g26nra-
lres. p t

Xesure Xi e X-cInoare cianorique Durab-le
GUADELOUPE P i :F[

Greve nit6e I I I
dans 14 function
publiqui am partire
du 23 ctobre.
POINTE A PITRE (AFP) une formul.e usage
Le cartel des syndicate o une ormule SOGA
des fonctionnaires de la pour cheque ouO
Guadelouje, r6uni mercretl un product SOG A
A Pointe A Pitre. a apoel6 .....pour chaque bourse
F la greve illmnlmAe A comp
ter du mardi 23 Octobre PEINTURE EN P A RE
pour protester contre les sa" EasN I
measures fiscales envisages cASEum ECONOM IE
guard des fonctionnalres des DURAB ILITE
Ddpartements d'outre-mer. INTERIEUR.EXTERIEUJR
SQGA Peinture el Vernis Indi-
Un prfavis de grlve a 4t8 . LEES. 'ne SA Rue du Magasin de
dapose sur le bureau de M. 'Etal (Prs~le i'uslneelecfrliue)
Guy Maillard, Prafet de la ,,..,, ...... ,.
region Guadeloupe. En sont ................. ,P.O. BOX 856 TEL: 2- 06
signataires : la OFDT, I'UD O X8 E -
FO. la FEN-Ouae1.loupe le
Comite de Coordlnation des .r. e.
Fonctionmlires COT, I'UR_
CFTC, la Sipag et la SNC- ,


lII~ II~B~I lII 1 41111 1111 1 I -~-~- -~-- --- ----------0


A&i


PAGE 5





Al .

IMPORTANT SOCIETY INDUST IELLE ETABLIE
PANfS CA ZONE INDUSTRIELLE DE PORT-AU-PRIN
CE REq1IERCIHE :
1 SECRETAIRE AYANT :
3 ANS 'EXPERIENCE
POUVANT DACTYLOGRAPHIER
45 MOTS A LA MINUTE 1
STENOGRAPHIE (100 WPM)
FILING
ANGLAIS FRANCAIS
LES CANDIDATES INTERESSEES SONT PRICES '
D'ENVOYER LEUR CURRICULUM VITAE AVEC RE-
MUNERATION SOUHATTEE A : P. 0. BOX ZM93,
PORT-AU-PRINCE, HAITI. -


~


?c


~ ~- ~rz~~~i;L Y YL ,,--,,,-~-----1--------- ---;---;--- --i---`irl-li----;ii-~-F-iiii-;;-Yii






PAGE -
S_ JEFUDI 18 OCTOBRE 197.9


(Suite de In ibre p:~.rel

il'el1 e flilt 1', a I I tlliuine,

o u tll t liis ills i I u. )III ilrs.


A illi',i rs I' ivs in t lt v'ls .
d ill I occ il Iiili i d I tl'sw
1 il'l i c iiisl( v ii' llr1 i i -'
1) 1 h l i I Ii l'i ll S, 'w 111 tie
Ih i]iiii i i'' I. I I Ii I".'si IU P it.
:V t 1,11 :11p rn Ilodre les
vI I aI 1 iiili' h th Ri i t tie
,i s s I' I it\ titit'. i t'l ress"
tie :is cllt' pa ;I c. I aopos, 1

)'a itltli I l ll oli s m ir de l -
H ll,-1., !I l tles t;ill aussi

it' ci l's aiinros 't etn Cde
llisi' c utsbe. i 1u re-
|ill lill 1:1 l llbc. ,ie 1:' re-
ild 'hi' clill s utrande at-
tenii oin .

J'aI vralm *nf regrette
dCie aVOlr pas 61i lC. aIl
ltonwn'lt de ni i ort de La
lio0. pour ms ler ma fa!-
ble vnix I ce conc-rt de
loit. i di i ii stll IIli oil it Mii
di iodIs ii';' ,' s 't r'rndrt all
di.lt.ienum e Hardei. un liom- r
Sina: merle Ji e is eP n va
caine'.s a 1 diiratier, au -
i1'".s dln n fits (I i ltd l-mlti-
Ih s uttilln 'riiid adm1ira
Ieur du ci )o ,''. 1'l il nous
ar atill 6mvvnt, lilt course
de n1,s t 'a-'rle, d c 1om1
mlU't r "usI'Itmbl cOs vurs
d 1 A'iome des Roses' de
Iparller a' i ss d' rains au
ilr' c ''\t ns dS Ic i r Toir, et
de re'lr l(i r lnsmIl ble clue
lr I oinvrres HV soui'lnt pas
Pllu;s 'onu1l s cP S .'z nous Et
lhti rul DUS%"l conmImiE
oin est p.;:fus i.,old 1E-
ltranllgor 1 -- ct n':st qua
]inll rdl anu Pays. la
fil de S!'lltembre. que al
appris av .c la surprise
qu onil devint. la dispari -


tion de L6on Laleau. cc
pto 't ac omplj, ee. char -.
1ii iir i1' la ii co vli 'rsa ioniI alI
IJe,, i' i ell' l ti i l de verve
lt lunimiour int tlligenl, ..

Lo1n ldolt reildre lhamnlma.
|r ; lo tli MaSlin Deschlamps
d'avmir pnse iA pUbJJer,
potiur dtit(;itIon desis iamas
teur's di bon goii t., 'oeiivra
poltique de Lalhau, ertlti
(icuvre si dense eft si riche
('11 rm ilfiiiii1s l savaills Pour
ses dolt, le charme M'a tou
jours fraj~pe, d'autres po10
Lines di R' Cltu il merltint
d'telrp sigialds, els Vit r V'. 1 Viside,; ,,Le trains
Stc. 'te Mais ii me semble
(mI'tl ftlille reserve une
1pliCe ae part, a co e de 1 A
9g0n- dis Roses, a Ivois au
tires poemes de Laleau.
L'un, le Rendez-vous Fa-
tal. a etL dedi6d Richard
Constant. La derniere stro
pthe est remarquable d'eli
ganie :

.,, Mais un soir, nous
nIoUs sommines revus. Seuls
ds pleurs
Ont ete le rIcit sincere de
noa vies.
Malgr6 la dissemblance
des routes suivies,
Nous nous rencontrions auc
pled de la Douleur.,
Le deuxiime est : tre Familiere>. dedie A Tho
mas H Lechaud. Je choisis
encore la derniere strophe,
bicn que toutlts soient bel-
les d'tun egale beauty
S TTu meprises la Gloir2
et te ris du Pouvoir,

Uni d6dain qui s'aimuse aP
replace tes haines
Miss quand tu ls entends"
disserter du Devoir,
Tu ne crois qu'un peu plus
a la sortie humaine,.


MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEfEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAL


i, /


Le trolsleine poneme a pour
tllire : Le Lonui des

Oqnlils
t...Soninol[ensts. lS vol-
li'rs dtsss'snt le lott des

Aux caprices du vent qu'h6
1h I' e leur voillure...


l, l pllts un ,jour, on parle-
ra d'un grand nail ftrae
Qiul d'ierl'e eilx t s01tm -
bre ? Ciroyance. Le Rcvcll
Olu Dieu-Prottge ? On se
demnandc *
- Et, 1 Equipage ?
Mais la Mer est inleutlte
of se pli1e au Solell...>
Leon Lal2au ne recsp'-
rnit que par la po6sie. So
rose meme n'a jamais pu
'affranchir du vers. Son
livre < se surtout de portraits


des fascists capitalistes
salvadoricnis que sont la
classes possedante>m.
Parmi cette opposition se
trouvent notamment 3lel
"bloc populaire revolu -
tionnaires (BPR), 1'ERP et
les ligues populaires du
28 Fevrier.

En revanche, le parti
communist Salvadorien
(PCS), tout aussi illegal
que les autres, a announce
au milieu de la*surprise
general son soutieh au pro
gramme de la Junte Mi
litaire. , cord avnyc la Junte de gou
v,'rnement dans la measure
oft celle-ci appliquera a
la lttre les decisions an-
noncees dans son program
mne. c'est a dire le retablis
segment de l'ordre, la libe-
ration de tous tes pri -
sonniers politiques, et i'ac
cptation de tous les par
tis. quelle que soil leur idc o
logie,, a declare un lea -
der du comite central du
PCS, Roberto Cartellano
Calvo.
Celui-ci avait finale -
ment accepted de recon -
naitre qu? son part ne
comprlnait que quelques
contains. de membres ins-
crits et

et'hommps d'Etat et d dcri-
"ilns remnarquables, en aest
i'i I[(tollg age cloqientl
I1 ,sl, de ces haltiens m d
'llIants qui dolvent tbeau -
couip it la langue fran -
qaisv, imals qui ont dlau -
tanil, hoiore ci'e Innguie.
Soln rev'e l plus chier
qiil communiqualt soli -
vent aux amis, 6tait de
pouvoir coulrOnnter sa car-
riee piublique come Anm
bas.sadcuiir de son Pays a
Patris. Mals Diuu ne 1 a pas
voulu...

11 est mort tranquille,
1 iissant, I souvenir d un
parfait homm" dc bien dou
hie d un intellectual de
grande classes.
Antoine BERNARDIN
18 Octobre 1979


nes de milliers de sym-
pathisantsli.
Seul signed positif enre -
gistre dans ces 48 premie-
res heures de revolution,
les parties politiques d'op -
position moderee' comme le
part Democrate Chretien
(PDC), le movement na-
tional revolutionnaire
(MNR) et enfin 1'Union De
mocratique nationalist
(UDN). ont exprime leur
soutien a la 'Junte
L'Eglise quant a elle,
par la voie de l'Archeve-
quel de San Salvador, Mgr
Oscar Areiulfo, qualified
d' Ayatollah du Salvador))
par s2s opposants, a r6af-
firme Mercredi son soutien
conditionnel a la Jimtnfe,
dmins la mesur? ob celle-ci
saura retablir les droits dei
1'homme et resoudre les
problcmcs de la misre du
pays.
Enfin, la Juntt revolu-
tionnaire militaire a annu
le a trois reprises la pre-
mierc confer 'nee de presse
qu'elle devait lenir ,invo -
quant la surechage de tra-
vail I L auueii' nouvelle in
dicalion counernanu s.s itn-
tentions n'a et6 doniinc de
puis la publication de la.
proclamation sur s( N o' -
. jctifs democratiques.


AVIS DIVERS


UNIVERSITY D'ETAT
D'HAITI FACULTE f
D'ETHNOLOOTE c
DEPARTMENT DES s
SCIENCES ,DU j
DEVELOPPEMEiNT
-D. S. D,-

AVIS

11 est port h la connais-
sance des interesses qu' p
partir de l'annie acad6mi- i
que 1979 1980 commence- p
ra i fonctionner a Port-au
Prince, un Departement des
Sciences de D&veloppement d
iD.S.D) dans le cadre de la
Faculte d'Ethnologie de I'U
niversite d'Etat d'Haiti I
Le DSD comporte sept sec i
tions d'enseignement qui c
s'appuient sur les discipli-
nes de base servant a ap-
prehender le concept de cde
veloppement integree, sa-
voir :

SECTION 1, Mathdmatiques
sociales, methods et techni
ques applicables au develop
pement;

SECTION 2, Anthropologle
et philosophic du develop c
ment;
SECTION 3, Sociologle et
developpement:
SECTION 4 Theorie econo-
mique et socio-economique
du developpement;
SECTION 5, Economie secto
rielle et deveaoppement; E-
valuation de PRojets;
SECTION 6, Facteurs extra-
economiqucs i't de maitrise
du developpemrnt
SECTION 7, Pratiques inter
nationals du develop
nient.

Le DSD delivrera trols ca
tIgori's de dipl6mes :
a) le Certificat de special
white a la fin d'une (1) an-
nrie d'etudes;
b) la Maitrise es Sciencer,
de Developpement au term
de deux (2) annoes d'ltu-
des;
c) le Doctorat es Scien-
ces de Developpement apres
un minimum dp quatre (4)
annes d'etudest
Pour dtre aamis a pren-






-i




}


'* '


Deja un comprime fait disparaitre la douleur


LA SITUATION AU SALVADOR


recteur et pr6cisant les .
:lasses ol Uils enfeignsnt.
La Section de l'Enseigne-
ment Secondaire.


dre inscription au DSD, 11
'aut etre titulaire d'une 11.
cence ou d'un dipl6me con
idere equivalent, ou etre d6 so
a autoris6 a. soutenir un sit
rmmoire de licence : 1'exa d'
men du dossier dtant alors d&
determlnant. PL
le:
En outre, fiddle A sa mis pe
sion de recycsage et de for- u
nation, le D6partement So
pourra admettre, aprds exa
men de la candidature, tout
postulant dejh engaged dans hi
des functions de response de
bilit relevant d dudomalne p
de developpement. p5

Le DSD acceptera, par al pe
'lurs, des auditeurs libres, w
c'est a dire ne preparant r i
certificate de specialitde, n I
maitrisq, ni doctorate, ui M
pourraient Stre autorisis a cl
s'inscrire dans parties ou to c
talit6 des sections, selon des
ni,'mes fixes par la Direc a'
tion. a
Le DSD commencera n re
cevoir ses Etudiants A par- g6
tir du mois de novembre
prochain. Les inscription,
sont recevables des la paru
tion du present avis au lo- R
cal de l'Institution sis au l :
No 202 Lalue, Port-au-Prin
ce.
Ce 3 Octcbre 1979.
LA DIRECTION b
T


AVIS t
r
La TELECO advise ses t
clients qu'il n'existe aucun
commis de recouvrement a
son service et rappelle que
les paiements doivent conti
nuer p se fire en ses lo-
caux de Port-au-Prince, p
Petion-Ville, Delmas. Care s
four et Rue Capois. a
La TELECO met en gar- e
de ses abonnes centre tou- c
te personnel qui se present e
rait en son nom pour recla d
mer 1'acquittement de bor- se
dereaux non pays.
Comme toujours, la TE-
LECO compete sur la coop
ration et la comprehension
de tous.
Port-au-Prince, le 16 Oc
tobre 1979
La Direction
2010



Institute National
d'Administration
de Gestion et des
Hautes Etud"'s
InternationalIs

La Direction de 1'Insti -
tut National d'Administra-
tion, de Gestion et des Hau
tes Etudes Inbtrnationa -
les fait savoir qu'elle n'a
autorisc personnel rk ela-
mrr ds fonds pour la bi-
blioth6que dudit etablisse-
mint ou a toutes autres
fins.
Eli consequence, elle d-
cline toute responsabilite
envers des personnel qui
a.urai'nit verse des valeurs
` dees inconnus au profit de
institute
Port-au-Prince. le 16 Oc-
tobre 1979
Lt I'i lrtECTiON



AVIS

II cst porter ,. connaissan
cc du public (-n general et
ies chasseurs en particulier
uec tout chass-ur doit se
iL6sentcr p'-r-sornellement
u Service de Coriservation
lu Sol, des Forets et de la
Protection de la Faune du
Departemcnt de l'Agricultu-
c, des Re:sources Naturel-
rs ct du DDveloppement
lural avec deux (2) recent
es photos d'identite et sa
icence valide pour port
arme a feu delivre par
,s Forces Armaes d'Haitii
n vue d'obtonir le PER-
VIIS DE CHASSE I'haltili-
ant n pratiqer ce sport
u cours de exercisee 1979-
980, Ies samedi, dimanehe
t jours fries.

DARNDR
Ce ,11 Octobre 1979

xx'xx '

AVIS

Le D partement de 1Edit
atLon Nationale a l'avan
age dinform"r 1? public
hn general et plus particu
ibrement les orof "s ers de
Mathematiques des Ly -
ep:-k Ft Colleg?s. que lea
ours de recyclage sont ra
iris le 15 Octobre 1979 au
locall d l'Instltut Pida-
goiqoc National I1PN o

I ,s inscriptions pour cet
Le nouvelle session sont re
us s a 1 IPN L's profes -
.,,'Ul-s sont pries de se prc
:enter, munis d'une attesta
ion d'emploi dc leur di-


ASHINUTON
La Banque Mondiale a
uligne mercredi la neces
te de la zmise sur pied
une strategic visant is un
&veloppement raplde de la
reduction de carbon dana
s pays en vole de develop
ement en harmonic avec
n accroissement de la con
ommation.
Dans uns dtude sur le
potential et les perspectives
ouilleres des pays en vole
e developpement> qu'elle
ublie, la banque note que
M pays en vote de develop
cement possedent des reser
es connues de carbon
tais que 30 seulement d'en
re eux les exploitent de
sanieres variables. Elle esti
ne que la production de
harbon des pays en vole
e developperlent devrait
ugmenter de plus de 7 PC
nnuellement, compete tenu
otamment de la cruise ener
etique mondiale.
SSi cet acre.,sement doit



REACTION DF JEAN
PAUL II

VATICAN (AFP)
L'attribution du prix No-
tel de la Paix la mere
Theresa de Calcutta a eta
.ccueilliea avec joie au Va
ican.
Jean-Pauli II, immediate
nent informed, a laisse ecld
er 1'immense plaislr qu'i
:prouvait.
Mere Theresi a regu li
premier prix de la Pait
'ean XXIII et en 1972 li
prix Nehru venus recompen
ser une oeuvre censacrei
su prochain. ..dre Theresa
ast une des g andes figures
le I'Eglise cintemporaine
et, selon certo.ns, une car
lidate vivante a la canoni-
ation. jte,


PROGRAMME DU WEEK-END



LAMBI




Night Club



JEUDI 18 OCTOBRE

COUPE CLOURE ET SON ENSEMBLE SELECT ADM.
2.00 DOLLARS


VENDUEDI 19 OCTOBRE

UN BON DEBUT DE WEEK-END AU LAMBI AVEC
LE D.P. EXPRESS L'EXPRESSION MOTEUR DE
TOUJOURS ET LE SHOOGAR COMBO EN SUPERBE
FORME ADM. 2.00 DOLLARS

SAMEDI 20 OCTOBRE

A PARTIR DE 311 P.M AVEC LE SHOOGAR COMBO FILLE LIBRE -
HOMtME 1.00 DOLLAR


SA"EDI (SOIR)

SOIREE MERVEILLEUSE AVEC COUPE CLOSURE _T
SON ENSEMBLE SELECT EN EXCELLENT FORMi
9 h P.M -- 3h A.M
ADM. 3.00 DOLLARS. SOIREE PATRONNEE PAR
(

DIMANCHE DIMANCHE 21 OCT.

A PART DE llh A.M ET CE CHAQUE DIMANCHE
JOURNEE DANSANTE AVEC SHOOGAR COMBO
ET LES AMBASSADEURS JUSQU'A 8h DU SOIR :
FILLE INVITATION IIOMME 1.00 DOLLAR 0


DIMANCHE SOIR

BOSSA COMBO EN SUPERBE FORME 2.00 DOLLARS
x x x x

La direction du ,ambi Night Club vous announce
1'arrivee at Port-au-Pronce du Fameux Groupe mu-
sical L'OPERATION 78 de Simon JURAD le 29 Octo
bre prochain. Dans cet orchestra figure deux ex-
cellents musicians haitiens qui etaient daIns les
rangs de Nemours et Sioot : Charanant et Gervais a
la fois trompetiste et tromboniste. Pri6re de surveil
ler nos annonces des Festivit6s.
/
Nous vous annonCons egalement l'arrivee a Port-
au-Prince du grand orchestre Dominicain sous la
Direction de Cuco Valoy 1'homme tres connu en
Haiti pour ses tubes (Juliana Nacio Varon La
muerte do Don Marco Las oraciones etc...) Oui
cet acteur dominicain donnera 3 festivit6s en Haiti
le 7 8 et 9 dbfembre prochains.

Nous signalons enfin le paAsage a Port-au-Prince
du group aLes Frres Dejean) (eie excellente for-
me avec leur dernier disque) le '16" ecembre pro-
chain. L'orchestre y passera deux sermaines.


HOMMA GE M LEON LALEA U


SLa Banque Mondiale incite

les pays en vole de Ddveloppement


avoir lieu, precise 1'etude,
la banquet devra jouer un
role actif : d'une part dans
la mise sur pied de nouvel
les institutions et de compa
gnies techniquement et fi-
lancierement viables necessai
res pour tous les states du
divelopement de la produc-
tion 4e charbon- d'autre
part dans la mqbilisation,
6 des conditions valables,
des capitaux niecssaires,

L'etude rappelle que la
banque mondiale envisage,
pour la period 1979-83, de
consacrer annuellement 100
6L 200 millions de dollars
sous form de prets pour le
developpement de la produce
tion de carbon dans le
tiers monde. Elle ajoute que
st ce rythme est maintenu
jusqu'en 1990, dla banquet
partic.perait h des projects
de developments houillers
et annexes representant des
investissementa, globaux de"
3,3 is 6,6 milliards de dol-
lbrs, soit 17 35 PC du to-
tal des investissements at-
tendus dans,ces domaines>.

ration du developemnent de
la production de carbon
- dans les pays en vole
e de d e v e I o p p e -
m ment, sou!igne toutefois I'e-
a tude, ne pourra, par elle me
me, atteindre le resultat re .
- cherche- le success dependra
a largement des decisions po
l liliques des p)v, developpes.
En mettant d vantage l'ac-
e cent sur l'ulilisation du
x carbon, les pays industrial
e ses pourraient en effet ac-
n croitre la demand de char
e bon product tdans les pays
a du tiers none et stimuler
s (pour leur profit) Iles recher
ches technologiques relati
i ves t i'exploreation, l'explol-
- station, le transport etc de
I la houillet.


------- ----------


.___----- -.~--;~Ll~rL.L-rC---~----U-------- ---~--- ------ ---LL-I-I--Vlr--~-L__L-- -_-LL--____~~_________ IILCICL-_I--- ~ .j~~.~-i- _-------- -~ -- --IU_~_i~C~*_~I--I_~~)*_~~~.C-~h~- UC--L-L-~II?--~I


-:- -- -:: ~- Ig;i.e~m-


II


-i


I






JEUDI 18 OCTOBRE 1979 --, PA.EL.--
__ -~~ ~ -,. .


(Sull d IeI la re page)
nill is li-s pires t. pure
rIilis I.:1 r ltolt i 'it (10c l-
11t 1, IIteVtittl It lttlltt tltN
H it5l. prtltt s t i mtt l> s
,oickvr lI It albl) c1 1itll O
ri'Coll ir Iln ln vlslhnl do (ou '"lln-
lItl ninrch6 noir Imupossf-

Lit m:arml1i de mnils t-1
itll s;im vttnd anl motnenl
itnltue d In n eitelletle .-
'1 gdc s :i Dolt ', A pinrltlr
(Ill moil die F1pvrler, Mars.
Avrll 1980. 1,' prix de nla
nmar-mite du meals moullu de
vi' ndra quasl-inaborda -
l)le pour toutts les famil-
les haltitnnes aux bas et
mnoyens revenues.
Le consommateur h Port
ati-Prince qui n'st 1l1
Planieur. nl agriculteur.
nl fermirr, ni proprietai-
re foncier fn provlnc, alnu
\ ra ai se lamenter piteus'-
cunpnt d 1. l hausst verli-
glnetis ci di prix de cetie
d r Il'' illmenntair? Une 6
ventuelle i1htisset de prix
du ilz nt i st p;s aI carter,
vers li mnem epoqule. a1
prts la grande recolt" de
IDeceimbre proiha;n puis -
qite ItPs iitondations de -
vlaslatricts ont saccag6 ter
Iiblemi nt les champs de
riz dans la Vallee de 1'Ar
tibonit?, cette annie.

Le march noir, d'all -
1i1ts Insouhaltable, se se
ra avtre inevitable. T.a
soius-production est tron
criatent-.
Fll r aura la vertu de
mofttrr en braille tout son
cnrtbe- traditionnel, de
problbmes. d? mcsbre. de
-ouffrance, de la faim cor
rosiv? h tendance nette
pment irreversible en Haiti
La sous-probuction trop
,rnioncee dans 1'Artiboni-
tt doit engendrer une im-
portation massive de vivres
al mentaires Et m6me la,
encore. ce ne sera pas I--t
solution ideal', car d'a-
pres le slogan L la mooe:
r,'1 faut encourage la pro
duction locale en consdm
mant haitin, Dans ce con
text, les anneFs se sua-
cdqnt ?t se ressemblent
Lai soits-prdouction nlocal
a pour corollaire l'impor.
-,tion en masse... Or. les
eonsommat'urs haitiens
serolt contraints a consom
mor stranger et non 'htl -
I 'n.
Qui dit mieux ?
UN SUPPLEANT ...
JUGE SOUS LES
VERROUS
I.e suppleant-Juge de P3
titte-Riviere de l'Artibonltt
rin 'occurenct Me Joseph
Raphael St Louis, s'etait


rendu stir 1 habit a'ton
Ci(l-de-Sac. sllude dsns la
'4min -sctcloin riural d', Po
tille lvt'r en neompiunnie
(it soil gref fl.r Monen
1u1l1 0 tlilllautni(, pour 1.rna
chItr 1nl lllUge v Itre p111-
sit Ilrs Iproprl tairets d' io-
pins de terre.
La presence de 1'appa.-
roll Judieldai? a et6 soil!-
cittee par rtqu6te collecd!-
ve I

tis deux. homes dut T.'m
pie de Thdmls ont blilti, l
pitd., plusieurs kllonlttres
dcie rout-t, d6vale les pen -
t'es monntlagtleuses soats SP
faire arcompagner d'aucun
soldat des FADH d4t sou.s-
district de Potite-Rivi6re.
Quelle imprudenoe gra -
ve ! !
Suivant une letter? oluver
t, b nous. exptdiet, le sup
plain-juiee laisse croir,
que te Cbhe de Stction a
v it tproc6d ennergiqui?
nlent a son arrestation, f-i
e-nant ne pas le reconna--
tee. etant impliqut dans
1i process, indirecttmient.
II1 y eut uric invasion
dthommes en bleu trbs in
disciplines... Ce conflict en
tr-e I Juge et les autorites
chamletres alnsi que les
,atbeilles en bleuw vivant
,n champagne, prove que
la sons-education a des
griffes .. tris pointues.
Le remade nest autre
qu:. la prudence...
VERRETTES :
,L'ATTENTE SERA
COMBLEE
Notre reportage integral
sutr Verrettes est est main
I nant a point. Nous avions
redige des notes en vrac
sur notre calepin depu's
la fete de la Nativit6 ?t m6
me avant, soit en 1978 II
nous a fall pres de 3 se-
maines pour nous rendr-
compte si nos sources sont
vrairs ou fausses avant de
Dublier c- copieux report
ge sur Verrettes Reportage
tant attend d'aill'urs.
Nous informons les Verret
tiens que le text? paraitra
tres probabliment au course
de la remain 2
ST MARC /

Quant a notre reportage
sur la ville de St-Marc.
nous avons mis plus de 4
mot it compiler ft t corn
.s c",:l:, notes avec pa -
tience. Nous n'avons pas Fn
c6r;- atteint tous les tu -
yaux d'information. lest
vrais tuyaux
Certaines notes sont tres
controversies et c est ce qui
explique le retard de plus
de quatre (4) mois. II nous
faudra consulter Maitre Hd
brt Guillaume, tres versO
dans 1'histoire de la Cite


0


de N'ssage Sagf t Et, d'au- tontl d,i 1'dcole en compa
ires figures de vil.tur A gnli des socurs COline et
St, Mitre Fellclt.
CONAIVES D'ESDIiTNE. NOUVEL OFFICER
SANITAIRE


Not re rt-portage Integral
sur Gonalves tUalt dcj h
pret depuls 1 ann6o dernib-
re. 1 n'a pas 61,t pubil6
A notre avis, ce sol nest.
pas s-ulemnt sald, 11 est
mouvant Nous y revlon -
drons
Desdunis peut attend '.
Toutes i-s notes sont lh
An)rs cett? dernlbre locn
it6. ce sera le tour de St
Michel. de Gros-Morne. dta
Anse-roug- et de Terre -
Neuve... dans le cadre d?
notre serie de reportagKs
sur --s villes de l'Artiboni
te pour compt2 du grand
quotidien -<,Lc Nouvellistes
A L'ECOLE DES
SOEURS DE PETITE -
RIVIERE ET DES
VERRETTES
La direction de I'Ecole
d-s Soeurs de Petite-Rivie-
rp est assure6 par Soeur
Nelly Backer, aide des
trois autr's soeurs : Yve
line Marcellus, Fania Lu-
cas et Marie-Marcelie La
bady de la communautt de
St Louis.
La r6vdr2nde sour Ma-
rte Marcelle dirlge le Cen
tre d'Arts Mdnagerde? cet
important etablissement
scolaire
Tand's que aux Verrettis,
c'est la soEur Francesca
qui est charge d2 la direct


Monsieur Hobert Jean -
Charils est nommd off -
cl-r sanitaire auxillhtilr
Petlite Rivibre. Cest le vetl
ran GOrard Drsine qul con
tribe it parachever la for
nation du neophyte.
MONSIEUR ARCHANGE
AZAEL INFORMED
Monsieur Archange Azael
av.s, -1 publ'.c n general'
et le commerce en partitcu
lier, dc n'itre plus res-
ponsable des actes et ac-
tions de sa femme nes Ami
cie Alexandre pour cause
d'adultree flagrant?, en
attendant qu'une action
en divorce soit intentee con
tr,. elle. Fait h Petite-Ri-
viere de 1'Artibonite ce 20
Octobrc. 1979.
LE COMITE DE
RELEVEMENT EN
ACTION
Le comity de reldvement
de la Petite Riviere de l'Ar
tibonite a organism un
grand mr2ting sur la pla-
ce publique e i vue d'infor
mer le public local des ef
forts deji tcntis et des de
marches A entreprendre ati
profit de la locality, la Di
manche 14 Octobre en
ours.
Roger MILCENT


PETITES ANNONCES


GRANDE MAISON
A LOUER
Grande Maison a Carre-
four B-ochette, 4 cham-
b's ai couclser, grand LI-
v ng-Room. un vaste salon
et salle a. manger, ever,
grande salle de ba'n, tot
letter, une vaste galerie fer
mee derriere pouvant servr
de sejour. 2 grandes depen
dances pout bones et gar
cons. Grande court.

Pour renseignements ti-
elphonez 1: e martin de 8
heures i midi,, l'apres-midi
de 4 heures a 6 heures p.m.
,it No .2-0816. -. ,-.
X Xx x X
A LOUER OU
A VENDRE
STUDIO DE BEAUTE
TEL. : 6-0247
1810
xxxx
ITAGE A LOUER
Etage de 25iy2 pouvant
servir de bue,.u Phone
2-0788 de 2 heures a 4
heures P M 2010


A VENDRE
3 Maisons pre.t de Vallie
du Silence 2 Ch. 1 toi-
lette $ 35.000 -
1 Maison AL Fontamara 7
Ch. 3 toilettes $ 125.000-
1 Mason a Musseau Del-
mas 60 t' t
7 ch -- 4 toilettes : $ 70000
1 Toyota Land Cruiser Sta-
tion Wagon en bon tat
$ 4.500.00
1 Avenger Station Wagon
$ 1.800.00
T416phone 2-0713
Entre 8hr2s A.M. a Ihre PM
X X K X
DEMAND
D'EMPLOI
Jleune fi.lle d'plsmde en
Management et Administra
tion de tl'Inslttute of Manae
gement Studiest, Kinston
Jamaica, cherche emploi
d-ns 1'industrie, le commer
ce et les bureaux publiques
OU nriveis.
Elle peut tIre cnntact.e
par telephone au No. 23982.
2510
xxx x
AVIS


Hall a vendre
A l'Avenue Jean Jacques
Dessalines au No. 396, cons
truite sur propriete de 189
pieds ae profondeur entire
ment cl6turee en mur.
Grand depot A l'int6recu:'
C1i en main.
Pour Rendez-Vous, son-
nez le 2-3849 de 3 heures
30 a.m. a 1 houre 30 p.m.
Courtier s'abstentr. X
X X X X

MAISON A LOUER
A DIQUINI
A 1-- N --


4 Cha/liim res coul :herLT -
4 Salles de Bain Depen-
dances Vue magnifique.
Sonnez le 5-1302 entire
1 hre. P.M. et 6 hrey P.M.


HOUSE TO RENT
AT DIQUINI
4 Bedroom -- 4 B3athroom
- Maias quaitrs.
Call 5-1102 between 1 h.
P.M. -.id 6 11: -s P.M.


A VENDRE
Une VOLVO bleue, mcao
le 264, annte 1977 Power
steering, air condit'onni
radio Appelez le 2-1900 ou
le 6-2545 pour tout ren-
seipnement. 2010
x x x xx

CHANGEMENT
B'ABRESSE
L- Docteur Joseph Jean
Baiptiste. P6diatre avise son
almable clientele que sa
clinique a ete transfer? au
Centre Therapeutique de la
Ru" Capois au No 115: bloc
comprise entire la rue du
22 Septembre ci-devant
Ruellr Roy et la Fleur
Duchens.
Les heures de consulta-
tion demrurcnt inchan -
gees 2010
ARRIESTATION DANS
L ILE DE LA GRENADE
GRENADE (AFP)
Vingt personneso impli-
quces dans ure conspira-
tion cn vue d'assassiner des
d'rid eants de lIIe de la Gre


La TROPIGAS S A Infor- nade ont et arreOees et se
me tous les lnteressds et le ront degrees d< vant la jus
Public en etnural que ice, a announce lundi soir
nommt WILNER FELIX, a Radio L bre Gorenadet (gou
partir de cette date, ne Raio L be Grenades
fault plus parties de son per vernementale)
sonnel; en consituence, l Ceos personnes; dccouvertes
nest plus autorist a6 fal-eti Poss. ss.on darmes et de
re au nom de la comna- mun tons, avairnt linten-
gnie aucune reparation d'ap tion d'attenter a la vie des
parell i gaz dirigeants du sJewels (mou
Port-au-Prince, le 15 Octo venient pour le bitn itre so
br-' 1970 c al, education et la libe-
TROPIGAS S A 2010 ration), formation polltique
x x x x qui a pris le pouvoir hA St-
Chanem ient George en Mars dernler, ,a
d'Adresse precise la radio.
e octese Wagner LE Par ailleurs, les autorites
COIN scteurlistagner O ont ordonna au course du
trique Gynscologle -- U1 week-end la ferm-ture d'un
trasons -- La Paroscopte bi-hebdomadalre,cThe Torch
avise son aimable clnen- light". pour avolr diffuse
tile que sa cllnlque a 6t6 l'intervlew d'opposants au
transf6ris au CENTRE Gouvwrnrment de St Geor-
THERAPIUTIQUE de la re. LAgence de press des
R'ue Capois, slse h i- Rue Caraibses ( Capois No 115 entire le Car Radio Ant'lless, 6mettant
refour de la Revolution et de Montserrat, avalent dif-
la Fleur du Chtne 2010 fust la mtme intervieW.


WEEK END SALE


Aux 3 lalue Super Market


Jeudi 18 -Vendredi >19 et Samedi 20 Octobre


Poulets

0 ufs

Lalt efn tadre
Hot Do. Chicken imported


ANCIENT PliX


Pm Cfl8c,

If c le lb


$ 1.394w Prix Choe !! & 29 c Ia Dz


$ 6.00

$ 1.49 $ 1.19


S4r 2.99


Caf6 Amistoso $ 1.89 achetez 2 paquets on vons doanem a attre Gratis.


Eau Javel (clorox) 32 ozs

Jus Delicia Peches Poires

Mixed Vegetable 16 ozs

Cut Green Beans 16 ozs

Mustard 8 ozs recipient en plastic-

Mops Complets

Kotex serviettee hyvie6niq0U)

Pur Jus Raisins

Sirop de Grenadina

Savons Jercens Iath size


30 c 69 c a pr"c


2S t


6-01. L19)


- 75C 59 c Iur $ 1-70


75 c 9 c
90 c 6) C

$ 3.99
$1.19

$ 1.19
$ 1.i ,

$ 1.20

60 c 49 c


Jeux de bols -n Plastic avec couvercle $ 2.99


Eau Spa MlindraINUnon gazeuse

Pali Deatifrice Listerine

Vinaigre imports 112 litre

Bier2 Stella Artois


$ 1.20


4 pr $ 360 4 tubes pr $ 2.99


65 c


49 c


/ 6.99 la caisse de 24 bouteilles


Whisky White Label Exceptionnel $ 7.99 prit chOc !!!


Whisky Red Label Exceptionael


$ 7.99 prix choc !!!


Pour Tout Achat Cash de $ 20 on Vous Donne

4 Savons de Toilette Gratis,

- GRAND EMPEREUR NAPOLEON BRAND Y-

$ 5.99 LA BOUTEILLE


1 BOUTEILLE GRATIS POUR 3 BOUTEILLES ACHITEES
________________________usa ^ ;^ c.i& e


N\


- -. -- -^---C-- iI )L~~~~)CP~I~~~1.- C --~_- -~~ri P~~j^~-iC*~. L~ihi~ r


CHRONIQUE DE L 'ARTIBONITE


3 Pt $ 1.70

3 pr $ 1.99

$ 299 -

89 c prix choc

99 C

99 c

3 pr $ 1.15
$1.99

99c


Haitiennes:

Epaulez le programme pour

combattre le deboisement et

I'erosion en utilisant res


R&ehauds a Kerosene


de la


Haiti Metal



Prix nituel $ 17.5

EN VENTE DANS LES STATIONS DE
GASOLINE, DANS LES SUPER MARKETS
ET CHEZ LES DISTRIBUTEURS
DES PRODUCTS DE HAITI-METAL TANT
A PORT-AU-PRINCE

QUE DANS LES VILLES DE PROVINCE


Distributeur Exclusif


CURACAO TRADING


. a:* -^Mf -w'x-araew-rjaw .-


A .-al.


I


A


/'


S~SK:


I






9S-^







I E. JEUDI 18 OCTOBRE 1979


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures ten permanence) 6 heures 30 et 8 heares 30

CE SOIR


Salle 1


$ 1.50 et 2.00


LE MYSTERE DE TRIANGLE DES BERMUDES


Salle II


$ 1.50 et 2.00


L'OURAGAN


Salle III $ 2.00

LES PIRATES DU METRO


Sane IV $ 1.50

L'HOMME QUI AIMAIT LES FEMMES


______________ -Csoe ^^


Les tortures d'enfants,

selon Amnesty International
LONDRES, IAFP) trn dc plus de 5.000 en-
fants et adol,'scents en
Do nombr"ux enfl nts Ethiopie i tire Dci:embre
sont tortures dans d norm 1977 et Ffvrier 1978
breux pays a cause des con Enfin l'organisation sou-
victions de lllcrs parents, lign_- que de fomnbreux tL
selon un rapport public lants la plupart dans
par Amnesty Internatio dis camps indonesicls -
nal. Dimanche a Londres out passe plus d'une dou -
Le rapport. qui detaille zalme d'annde's en prison
notamment le cas de' 35 sails inculpation, ni juge-
enfants dans 21 pays,. eta- meyt
bill que des contains d'en
rants ont en outre 6t& con- -
sideres comme des prison-
niers politiques oil massa- Anniversaire de
eres au course des dernioA- "^ "^
res trols annoes Me A. Marius
Apres avoir cite plusieurs.
cas soit au Chili, soit en Aujourd'hui 18 Octibre
Argntine, d'enfants tortu- ralnene 'heureux anniver-
res devant leur mere et de saire de note cher ami Me.
femmes enc 'intes suppli Alsone Marius. Parents el
ciees, souvent en presence, amis s'associent en ce jour
de modecins veillant au d6 cnur dire bonne fete a Ar-
roulemrnt. d"s operations, senet
eAmznesty International.c 1 re N u 1s jOlg lOn1 s nos voeux
tient le massacre d'une con luX lIeirs. Nuis disons Ad
tale d'enfants en I Empire 1nMulto3 Annos a cct amni cs
Crntrc Africain sous lrer 'tin"u1 16 symoaihlque..
gne de Bokassa et le meur ru'est Me. Arsine Marius.



Prix Speciaux d'inauguratin a

"L'LE "

Au coin dart

Samedi 20 Oct a 6h P.M

MAGNIFIQUES ROBES D'HOTESSE ET ROBES D'iN
TERIEUR POUR LES SOIREES FRAICHES DE FIN
D'ANNEE. ROBE DE PLAGE EN ( JEANS, MAILLOTS, PANTALONS DISCOS, aSAS-
SON) DANS UNE VARIETE DE COULEUR A LA MO
DE. UNE COLLECTION PRIVEE DE TABLEAUX ET
SCULPTURES AERA MISEE AUX ENCHERE .

97, RUE PANAMERICAINE P.V
\


Magnitude 4,1
pour A seisme de
Los Angeles
LOS ANGELEi, (AFP)
L lnistitut de Tcichnoiog e
de Californ.e a indique mer
credit apres-m *i que le seis
me qLui avail affecte quel-
qus lieuri's plus tot les 5
districts dc Los Angeles e-
tail de magnitude 4,1 (Rich
t. r et non pas 3,5 comme
anonce precedemment.
LInstitut a egalement in
diqu que 1 cp.centre de la
secousse cavait ret localise
h 13 km au large de Malibu
INord-Los Angeles) dans le
Pacifique et qu'elle avait
ete ressentie jusqu'h 110 km
a 1 Est dc Los Angeles
De son cote la police ca
Pforn enne a diclare que
quelques glissements de ter
ran a'etait prn duits Malli
bu le long de la route du
Pacifique qui vait du etre
f, rmee.

Cuatre P9YS
veulent repondre
(Suite de la lire page)
i'hiomme au Chili, au Pars
guay et en Uruguay.
.La Nacion,>, qui public
une lettre adressie par
l'Ambassadeur d'Argentine
en Fiance. M. Tomas de An
chorena, Mgr Danier Pe-
zer1.l, Eveque auxiliaire de
Paris, pour protester centre
les propos de ce dernier sur
re problem des disparus,
affirmed que le gouverne-
ment argentin pourrait pren
d'e des measures de retor-
sion a 1'erard de la France
edes la fin de ce mois>.
eCes measures. ecril le jour
nal. ne sernient pas de ca
ractere exclusivement poli-
tiqoe. Elles s'inscrirai'int
inns lS is pt .enutuires
pon)nrps niux rlaiioni bila
terales,>.


TI MANNO NATURALISE :
VRAI OU FAUX ?

Ung nouvelle de plus en
plus persistante circle ces
Jaurs-ci au sein de nos corn
patriots a. New York et d'a
pues laquelle notre c6lebre
footballeur Emmanuel Sa-
non serait deja naturalist
belge et ne pourrait par
consequent apporter son
concourse a la selection hai
tienne de football l'occa
sion de la Coupe du Monde
de 1982.
Cotte information non
controlee n'a pas ete toute
fois confi.rmee par un des
pioches de l'athlite au
couns d'un bref entretien en
debut de semaine.
-0 -

UNE CRISE
QUI DURE TROP

Une odeur de torchon bru
lf de plus en plus marquan
te se dfgage dans les cou-
loirs de la Federation Hai
tienne de Football. La plu
part des d.rigeants des clubs
de la capital ne sont pas
du tout favorables aux re
centes decisions du Bureau
Federal sfrieusement bran
l1 dans le manche pour le
moment.

La reaction obstinee du
Conseil Federal devai.t plu
tot contribuer a rallumer le
feu aux etoupes, ce qui com
plique davantage la situa-
tion assez troublante entire
c- dernier et les clubs mf
tropolt.ains qui. auparav ,nt
avaient sollicite la reunion
du Conseil National avaint
l'ouverture des compe1;i-
I fns comme 1'exigent les
relements.
Pour eviter la chronicitd
di'i etp cruise inutile. 1" B1u
tedu Federal et les clubs


LE CINE THEATRE



TRIOMPHE


PIRESENTE



LE LUNDI 23 OCTOBRE A 8 HEURES 30


LE SEUL ET UNIQUE



Ballet Spectaculaire


thii


Au proevamme de la soiree:


Le ac des Cygnes acte II


Le sacre du printemps

SMisa Crio~a


Un spectacle d2 rkve avec 20 etoiBDs internationales

SBillets numerotes : $ 8.00 et 10.00 disponibles tous les ours aux guichets duS

Tripnophe de midi a 9 heares P.M.

lrn=DDCTtiCF v


in' resses auraeent plutot
interest a jouer la bonne car
le en faisant pruuve d'une
plus grande perspicacite.
-O-

HAITI JAMAIQUE
REPORTE

Sur demand des diri-
geants de la Fdd'-at,;n ja
maicaine de Football et a-
pres accord de Bureau Fd-
deral local, la rencontre
Haiti Jamaique qui de-
vrait se dispute ce samedi
au Stade Sylvio Cator a ete
leportde au 27 du present
mois. La '2. parties du tour
not se jouera le dimanche
4 Novembre au Stade Syl
vio Cator.
Ce report de date a det
provoqut par l'impossibili-
te pour la Air Jamaica de
satisfaire dans 1'immediat
la demand de reservations
f,"te nar la delegation vi-
siteuse.
-0-
<'.TIGRESSES>>
AU CAP HAITIEN
La nouvelle que nous a-
vons apprise le week-end
deinier au Cap Haitien sem
ble de plus en plus se con
firmer. L'6quipe de football
feminin < rendra dans la metropole
du Nord probablement au
debut du mois de Novembre
en vue de dispute 2 ren-
contres amicales face a une
selection feminine capoise.

S 0-O-

ANSE A VEAU ATTEND....

Une Li.gue de Football re
gionale qui se reorganise
un peu dans la clandesti-
nite en vue de se mettre'
au diapason.
Les dir ecants sportifs de
l'Ansc a Veau ont mieame d
j. solliciti ilur affiliation
a la Federation de Foot-
ball d'apris note i.nforma-
tell".
uls ottenden' imps tiem-
mn'nt ne reooonse rnmm"
provisoire du Comite Fede-
A. CARRE


URSS : LES MOTS
Les mots d'ordre
OEfficels pour le 62
anniversaire de
la levoiluatn
MOSCOU (AFP'
L'Union sov'etiquc invite
les peuples d'Europe, des E-
tats Unis et diu Canada ai
dans la lutte contre lis
pans imperialistes de de-
ploiem et en Europe de nou
veaux typ s de fusees et
d'armes nucle-ires.s
Cet appel, cile samedi soir
par I'Agence Tass, fait par-
tie d(es mots d ordrc trad'-
tionnels au nombre de 73
cette annee lances par le
Comite Centr-] du PC de
I'URSS l 'oc' sion du 6d2e
anniversaire de la Revolu-
tion d'Octobre (7 Novem-n
bre).
Le document lance aussi
un autre appe. pressant aux
peuples d'Eurrpe et d'Ame-
r que du Nord .-n faveur
de Ia m.se en oeuvre into
grale de i acte finall de la con
r nc Pall El-ropeenne, de
la iranslormatten do 1Euro
pe en un continent de paix,
de secucit6, de cooporat'on
et de progress -ocial.>)
Pour ce qui est des pecu-
ples du monde le PC Sovie
licnie Icur demnlnd' d s'fier la lutte pour arrcter
]a course aux armaments,
pour le desarmnment, i1'61.-
minnatoi e ,ca menace d'u
-ne nouvelle P.u.rrp m)-nldii
le ct I'apprcfondissemenit
de la detentI internal ona-
le.>
Toujours d'ap-s s ces mot00
d'nrdre. le Soeialisme mon
dial, le proletariat interna-
tional et le movement de
liberation national sont
les virots pruncpales forces
rcvolutionnaires do note
epoqgie.
Le Comnt Central du PCUS
exalte encore unitedte et la
cohision des Partis Fr-rcs
et des elupces des pays de
la Communauti Socialistec.
II coniure enlon tes commu
nistes de resserrer 'leur uni
te et coheesion, s'ur las base
immuable do Marxisme -
SLn';nisme et Ide I'Internatic
nalisme pr sdtarien.>


Les Sports


REUNION EN HAITIi


(Suite de la lIre page)


rents secteurs de lindus-
tile hastienne, se meLtre


Un plan de -
radressement
plus modest
pour Chrysler
plus modest pour
Etats Unis
DETROIT, (AFP)

Chrysler va a nouveau
tenter sa chance auprds de
1 administration Carter en
prcsentant un nouveau
plan de redressement rela
tivement plus modest La
fire a en effet ddcidd
Mercredi de ne plus reque
rir 1.2 milliards de Dol-
lars de Washington, mais
seulement 750 millions.

Troisieme construe -
teur automobile taimricain
et employer de 140.000 ou
vriers, Chrysler s attend a
une perte de I milliard de
Dollars la fin de cette
annee. Ses dirigeants af-
firment que sans une aide
feddrale, la firmie ne pour
ra pas s en sortirc Mais cet-
.te demand, qui dolt dtre
approuv6e par le Congres,
pose des problems dans
un pays qui nest gdnira-
lemant pas favorable b. une
aide de 1'Etat a une socid-
td en difficulties financie-
res.

Une premiere demand
de 1,2 milliards de garan-
ties de prets bancaires a
vait ete rejetee le mois der
nier par le Secretaire au
Tresor, Monsieur William
Miller. qui craignait que
son approbation soit refu-
see par les Parlementaires
americains.

La reduction de la dean
de de Chryiser, a tid ren-
due possible, Indique-t-on
Mercredi soir a Detroit, par
d importantes revisions
comptables de la society.
L une de ses revisions con
cerne les fonds qui sont af
fectds au fond de retraite
des ouvriers Le syndicate de
I automobile IUAW), ac. -
tuellemEnt en negotiation
avcc Chrysler pour le re-
nouvellemsnt de la conven
tion salariale, a e n efft
announce Mercredi qu il au-
Lorisait la constructeur au
tomobile a dant un an 200 millions de
Dollars dcstines au Fonds
de ritraite.

LUAW a daillurs tou -
jours soutenu les efforts
dc Chrysler en vue d obte-
nir uni aide federal Mer
credit soira nouve-au en
aiinouacant le :gcll des ver
semants de Chrysler ,auL
fonds de retraite, Monsieur
Douglas Fraser, Prdsident
d'Uaw, a soulignd 1 urgence
de 1 octroi de la garantie
federal re d agir rapidement a-t-
il declare.

Depuis S"ptembrc et le
reject ide leur plan, les di-
rigeants de la fire font
et refont rapports et docu
ments financiers pour le
Departmien,a du Tresor qui
v-ut s assurer que le plan
de redresscment est sufti -
samment efficace nour ga-
rantir la rentabilit .de la
Firme a long term.
De leur coLt, les Ban -
oues americaines, se sont
d-puis le debut ranges
sans hesitatl'on derriere le
No 3 de 1i'automobile ame-
ricain, dan' srs demands
a 1 Administration Carter.
Le seul leger rivers enre-
gistre par Chrysler a Wtd
1:a decision ds Banques Ja
penaises de reduire le cre
dit a 1 exportation accor -
d" a la firm pour ses mG
dules qui sont fabriques au
Japon par .


une demi-journee- ont ete
domines par la rivalite ou
verte qui oppose desormats
Ces discours 999 ...... ...
Dans la soiree; le Chef
de la Maison Blanche a ten
ti de s'attacher le soutlen
de la puissante machinene
politique>> de Ch cago et de
son maire; Mme Jane Byr-
ne. Celle-c); apres avoir la
semaine dern ere promise
d'apnuver la candidature
ce M. Carter; aff rme main
tenant qu'clle 6te ma.l
comprise. Et lundi soir: a-
lors qu'elle etait aux cotes
du pres dent; elle a requ un
telegramnre du Sinateur
Tn,-nerlv liii distant: < bliez pas que je vous con-
L. ,, so vous a'me; voutl
et Chin-'0n depuis plus
longtemps>. \


J.B.S.LABORA TOIRE


JESSIE BOUCARD SUPPLICE

BIOLOGIST
DIPLOMEE DE L'UNIVERSITE DE MIAMI.


Ouvert du Lundi au Sant'2di

7 hres A.M. hre P.M.

2 hres P.M. a 6 hres P.M.

ADRESSE

Centre therapeptique

dei la Rue Capois e 1* i


-I


tons.
La Chiambre de Ctomer-
ce don't le role est de servir
vos invites et est, heurouse
que ceux-ci so'ent des figu-
res do marque; connus poir
leur sens des affa'rcs el
leur agressivte dan' i la
production. Elle est encore
hctreuse que cos invites
sojent en meme temn ts Mem
bres lde son Organ'sation.
9 La Chambre de Commer-
re don't le role esl ie servir
d'nacont de lia'son; vous
ronfirme son dOsir; s'il le
]ui est demand: dc vous
aninore'r son concoirs le
aplus devouid et sa collabora-
tion la plus entire.
File 'peut; en outre: vous
donner toute l'ade techni-
que ndcessaire l'clabora-
tion de vos projects et toutes
les iiiformait ,ons nucessaires
sinr les homes avec les-
quels vous devez trailer. La
Chambre de Commerce
d'Ha ti tout en souhaitant
vous accucAi.ir Darmi ses
Membres.
EFlle peut affirmer qu'Hai-
ti offre noreiseiuement une
!oi saine et avantaa-euse;
capable d'attirer les inves-
tisseurs; un bon ddbut d'in
frastructure permettant de
trouver des cadres assez
blen prepares pour les atti-
rer et ,4pecialement le ali-
nat de paix et de sdcurit6
n6cessa'rea leur ddveloppe
mrent4- Si ces Industriels
comnl6tent 'les cadres par
un aponort technologique;
tout devlendrait iddat. La
Chambye'de Commerce vous
souhaite d'heureux rcsul-
tats dans vos d marcdes.
Raymond ROY


General de la Banque de au courant de leurs besoins,
Boston en Haiti. de leuis priorities, itre bien
Ltes nebaus ont eu lieu renseignes sur 1'obsedante
dans un climate de franche question &es quotas mis en
coiuialite. Les hommes d'af face des industries des E.
fairies nord-amdricains du U.A.. les industries hai-
Comite des Caraibes. qui dd tiens ont patriotiquement
sirent promouvoir 1'emploi fait valor les necessies, les
dans les Antilles, ont pu possibilities et les carences
voir se ddrouler sous leurs de la. jeune industrie hai-
yeux un panorama fid&le tienne de transformation,
de la situation des diffe- de finissage ou d'articles
-----------artisanaux. Ces inddstriels.\
ETATS UNIS-ELECTIONS etaient les suivants, par or
M. Carter ne dre alphabetique :
M. Carter, MM. Roland Acra, Schil--
craint pas la ler Ambroise. Andy Ander-
bataille politique sen, Andre Apaid fils, Jean-
M. Carter ne cra'nt pas Edouard Baker, John 0:
la bataille politique B' andt, Cleve Bryan. Ro-
Chicago -'(AFP) b'rt, Robert Burgess, Ren6
Le President Jimmy Car Chauvet, Roger Gaveau.
ter a hauss le ton de Jean Lon Liautaud, Alfred
cat pagne haus6lectorale; lundis Vieux Roy, Roger Savain
champagne alectorale; lundi Ph Alain Turnier. Francis
soir a Clicago; pour aver- Vante.
tr qu'il n'escomptait pas Ont et6 tres goutees les
itre vaincu et ne craignait d'fttrentes interventions de
pas une dilfficile bataille o MM. Andre Apaid. Peter B.
litique en vue d'obtenir un Johnson, G6:rard Alerte et
second mandate a la Maison de Mile Maud Dupiton au
Blanche, nom du Gouvernement de
Requinqu6 par une symbo l'Ambassadeur Jones. qui. k
lique mini-victoire sans pa la fin du dejeuner, a levi
nache sur le Sdnateur Ed- son verre aux Prdsidents
ward casion des cordites I1ecto- lier ainsiqu'5a la prosperity
raux (caucuses) de Floride; de la Republique d'Haiti.
M. Carter a ddfendu; dans LE DISCOURS E M.
le Midwest; sa presidence RAYMOND ROY
avec une passion peu corn- "Messieurs les Membres du
mune. Workshop Program:
eJe preserve le role dirt- Messieurs les Participants,
geant de 1'Amdrique; (...) Permettez-moi de remer-
ce nest pas facile mais je cier le Groupe du Wortshop
ne faillirai pas); a-t-il d6- Program d'avoir pensa h
clarde a Chicago. qu'il arrive; a-t-il poursui- ce et la Chambre de Commer
vi; je veux ressentir la sa ce d'Haiti a leur premiere
tisfactfon personnelle de reunion: qui en ra'son de
n'avo r pas elud6 les gran'ds sa presentation est presque
problems; ni opted pour des un Seminaire. Je ne peux
demi-solutions". M. Carter rien dire apres la magistra
s'est alors compared a Harry le presentation de Mtte. Du
Trt.man en soulignant qu'una pton; une des personnel
qu'un homme politique qui ies mieux qualifies dans
est paralyse par les sonda- cet.te branch d'activite.
ges d'opinion oul des edito- II est important de cons
riaux critiques n'est pas di tater t'esprit qui domcne
gne de d'riger le pays. dens cptlei rtunon: Des
Industries independents de
Depuis six mois; la cote bh-anches dfinies d'activit6
dle popular.te de M. Carter des'rent rencontrer sur pla-
bat tous les, records de fai ce des producteurs loc;aux
blesse et le premier grand produisant des articles s mi
debat electoral se concentre laires a ceux de leurs lines;
sur des capacites a gouver- ceci demontre un esprit par-
ner et a faire valor et a- ticulier de ce qui so presen-
dopter sa politique. te nujord'dui: des tetes-
.M- Carter a de nouveau as a-tetes entire individus do
sure que les Etats Unis meme appartenance. capa-
ccont.nueront a brandir bles d'apprendre it se con-
hautl l banniere des droits nsilre" a se parler; discu-
de I homee> et restent
termnnc.s a enrayer la disse- o'es et de trailer lIbrement
mination des armes nucle- Mais ce doit ce qui don't itre
aires,,.' I a decrit son pro- soulignd; c'est que vous a-
gramme energetique com vez voulu qu'a titre mide-
me etant lie plus amb.- pendants; le Dpt. du Com-
tieuxj project entrcpris en mercc et de l'Industrie et la
temps de pax" et, rappele Charnbre de Commerce part
sa triser l'inflations>. et consultants a. cette rcu-
c;s d scours -quatre en nion nous vous en felici-


~-sasras~iipr"a~8~- a~FSe~iaP~- ---~------~------r~--~ arra~e~ a~ ~s~


nuoa _~____~ ____ _;I_


~----- - ---- ----------~II--------- c*ac~rruruAlur~uu~c~.`


.1


(( ----


_~______________~_.. ~ -... ._ ..--L,-,-~--,--------^^^- ~- ^-t-.-_l__-__ ~__ ---- -- -__ __ _______y~iL~------- -~.~dPLd_T~ilI~~e---~- -- ------ -~---L--~~P~--4LYIIall -.r.-l;--~--- ~s-lr rL-i~_;.L~:,:r.-rYII~_ii;iilir~lYIP~XW


LE NOUVELLISTE


PAnB A


ri


(




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs