Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10520
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 10, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10520
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







DISCOURS BRUNJK
DIl, l. ill'tU I Us I U CLIANCELIEIUt HELMUT SCHiMIDT


BONN. T AlP)

Lv Chliu'cel r Olie.sl-Al-
Icuiiarul iih'iu lt rhiliidt cs
Il llll .ll i I t ', d I :, l iii, i' M MI
L 'oi llld iE.t1 v e l /'Erich 11h

Ier p i[' llllid I a soulli e,
til dclti lll

ncV~tlil Ir ,,' ~i'llpe parl'iC -
ll tii'i, i (ir ., lln par tIBe n-SD,
Soci.Il I ) vIIIl ii-: i M oll -

SMiia l gtlr i i tini. quer le
v'vt dv 1 El~tl S IvlericIIIe a
valLIliiAIll 5ii st clairelnelit,
,, >itll d l'lni r -I` Bcrllul-
Essl, hl vololi dc 1'UniOn
So\ V t'Iqti cli' de )'rtIcip r ft
(Ie iiL outiIlls negotiations
I-r le control des arme -
infliS tl suir le, nlesUires Vi
"aiiltI a renlorcer la confianl
c,' iltre les 'deux blocs.

Le discoI't. de Monsieur
BreJn' v. i 0io1ll uivi le chan
cie'lr. I sIt lle initiative
,,iiui td un cote loit etre con
sidi'lre conimm positive mais
.quo ni dolt rependant pas
detourner l';t 'ntilon des
questions diffiieles cancer -


mint, le ienrf-iccment des
t r 1ipets I in modernisa -
lion ie l'arseiil nucleaire
Siviil (luc'.

Les deelirations de Mon
sicur I llonecker, chef du par
Ii uommnuniuslt Est-Alle -


Il a toutefois indiquo qu'il
?ne desirait pas non plus
u mic de l'Union Sovietiques.
sL'interet de la RFAs, a-
t-il declare en conclusion,
est d'aider les Chinois 5a
iouer un role normal dans
le concert des Nations>>.


MERCREDI 10 OCTOBE 79 LI' a M-.-i

No. 31.181











t)ONDB EN 1890 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN DI'AITI MEMBRE DE L'ASBOCIATION INTERAMERICAINE DE PREEJB


616pho
a


mand, ont, slon Monsieur
Scrhmdt. sigiPalc la volon DIRECTEUR : LUCIEN IONTAS Td
ie de prilncpe de la RDA
de poursuivree a politique ADMINISTBIATEUR : Mne. Max CHAUVE T
die defente dans le domal- -
ne e la Icooperationu entire ETATS-UNIS :
les deux Ltats Allemands

imt etde visRAti Prs LA STRATEGICE DE LA BALANCE"
dent chi nieurHu SELON LE NEW- YORK TIMES "

uesio in pour le gouverne- N Y, (AFP) vietique le long de la fron nos allies asiatiques de nos
meant dc Bonn n de prendre Depuis 25 ans, les Etats- tiere chinoise, 1'accroisse intentions de deplacer nos
pos.ti,,,n centre 1'Union So- Unis avalent prevu de trans ment de la presence Nava forces nourraient diminuer
viet nue, ferer, dans lea meilleurs de le Soviltique aans le Pacifi la credibility de nos enga
-v.ie- 1 1 A -1f .ue5 f A. .


ne : 2-2114 Bolte Pole : 1316
ue du Centre Nr 212

A L'OCCASION DE LA FETE NATIONAL


Le Dr. Sun Yat-Sen, le
pere fondateur de la Repu
blique de Chine. disait que
son but etait un gouverne-
ment du people par le
people et pour le people.
Cela 6ta't encore le but
de la Chine Libre quand
M. Chiang Chirng-Kuo i-
nau'gurait la deuxieme an
nee de son mandate presi-
dent:el le 20 mai.

Le President Chiang a
et6 elu par 1'Assemblee na
tionale sur un programme
de enforcement de la phi
losophie de gouvernement
du Dr. Sun et de ses trois
principes du Peuple.
Le San M'n Chi I, ou
les Trois Principes 'du Peu
ple, sont le Nationalisme,
la Democratic et le Bien
Etre Social. Tous ces pr'n
cipes etaient incorpores
dans le system don't le
Dr. Sun se faisai.t l'avocat
pour la Republique de Chi
ne, des sa fondat.on le ler
janvier 1912. jusqu'h la
mort du Dr. Sun en 1925.
Le Dr. Sun avait f ,it ses
etudes a Hawai Hong -
Kong, et en Chine. Il etait



ADMINISTRATION
COMMUNAL .D\h
PORT-AU-PRINCE

COMMUNIQUE

L'Administrat ion Commu-
nale de Port-aci-Prince rap
pelle a tous, particul.ere-
ment aux Agenecs de Publi
cite et aux proprietaires de
Sales de Spectacles, qu'j
e5 i ot.millAtif.r.t ..tnterdit,
Conform6ment a la Loi, d'ap
poser des afficne's, placards
pancartes, panncaux papil-
Ions imprimes ou manus -
crits sur leo monuments his
(Voir suite page 6)


lais, la majeure
leurs forces
Orient et du Pai
il'Europe en cas
Sovietique centre
crit Mardi le Ne
mess citant un
cret don't il a pu
pie.
Selon le journ
forcement du p


parties de
d'Extrme-
clifique ver,
s d'attaquo
1'OTAN,
*w YorkT T
rapport s(
i obtenir co

nal, le rer
lotentiel S(


DES TINA TION A THENES
par Maurice DEPESTRE

Congress International d'Apiculture Apimondia

14-20 Septembre 1979 -- Brillante participation d'Haiti

q ATHENES, JADIS CITE DES SAGESQ, NE S'HONORE AUJOURD'HUI
Tn'TT A TLUS QTUE PAR SES APICULTEURS>>


SYNESIOS. philosophy grec vers 1'an 400 apres Jesus-Chrit


Tout au courses de cette
journfe du 14 Septembre,
le grand hall de l'Hotel
llilton, a Athene., se trans
formal t peu a peu en ine
ruche bourdonnante et tu-
.multueuse. La fraternity
'sntre des gens de nationa-


(Suite. voir le No. d'hier)

lite et de race diff6rentes,
6tait evidence. Entre cha-
que poignee de mains. nais
sait une amitie prometteu-
se. Ici, un Uruguayen avec
sa soeur, symbol de la
beauty urugueyenne; la, la
Grece, la beauty grecque.


M MAURICE DEPESTRE S'ADRESSANT AU CONGRESS
D'AGRICULTURE D'ATHENES



FIDEL CASTRO A N.Y : LES

TERMS ONT CHANGE


iP'r Claiud MOISY
N Y., i All''i Fdul Caitro
r-,vs ,nL, a New York, auois
Ii, itculps outi change de-
puits la ftin 'iii assemtiblee
de 1'ONU de 1960 ot u i1 dis
phittL hriyitini]' t lii vcdcLt-
t e' a I io inttn Nikta Kroucdht
chlev.
La Police di N'W York a
pris ses pr(u' il lions, may's
elle nie 'attli d pas a de
votri mi)iliiser ,,x000 homlnles
au prix dc 3 ii lonss dce Dol
lars, uonmmeu c il e avait du
1 faiire 11 y a 19 ans, pour
surveiller ut proteger le
liiadtr ciiNliti ct son com-
per(' Sovil ique pendant
qu'ls lai.salnt, Ic ur ,numo
irls. vliix quiatlre coins de
Ila ville.
P o u r commenceir,


n'a plus 34 a',.s I en a 53
ct il est Pres.e1nt du group
pe des Pays non-alignis, ce
qui 1loblige tout de meme a
se comporter en home d'E
tat. Ensuite, Nkita Kaou-
chtchiev, qui s'etait distitn -
gue en 1960 ei frappant son
bureau avec i a chaussure
pour manitesitr son mecon
tenitcment devant le derou-
lement de l'assemblee Gen6
rale, nest plu s a. Les mai
tres du Kremiin qui l'ont
rcmplace n'encouragent
plus cc genre de ric'
La Police a un souci de
moins qu'en 1960. Castro
n est pas a la recherche
d'un hotel p Manhattan. II
doit, en priucipe, passer
ivoir suite page 6)


AFGHANISTAN :
,,LE MONDE, APRES L'ANNONCE
EVOLUE OFFICIELLE
,,L'AFFAIRE DES DE LA
DIAM ANTS, MORT DE
DE BOKASSA L'EX-PRESIDENT
TARAKI


PARIS -- (AFP)
Le journal Le Monides> a
counsecre mcrcredi tI'e lar
go place aux ass i'ons de
lihebdomadaire /atiriquce
1,le Canard Enchaine,> con
cernanti ls diamants que
li x-Pri6. d, nt B Lka:ssn tu-
ruit ot ferls lt M. Valry Gis
c;rd d'-t'ttajing.
Lt' quolidirn litre en pre
ni'l'o re )iai : <,L(s Retnm-
bees de la Crise de BanHgui'
eli en iae's hin'ricures et
sur iioluf colonines : ,Le
Canard Enchainei meit en
cause M. ValVry Giseard
td'Estains 9. propos de ca-
deaux de M. Bokassaa.
Dans Uii editorial de pre
mi'br pac intitut ri'6 et l'Honneurss, It Direc
teur du 'Mondeo. M. Joc-
nies Fauvet, ecrit notam-
ment : cLe document lie

(Voir suite page 6)


ISLAMABAD. IAFPT
L'annonce Mardi soir do
la mort le eme jour de
l'ancien President Afghans
Nur Mohammed Taraki n'u
guiere surprise les observa -
tOcu' A Islamabad don't un
certa n nombre le tenaient
pour mort depuis plusieurs
so ma nes.

De nombreuses sources
.,iiiiordant-s 9. Kaboul on
avait laisse entendre que
l'; icicn dirigeaut avaitl t
mo,'tpllenmeint blessed lors
du co-up de force de la mi-
Septemrbre qu, a permits a
Mons'eur Hafizullah Amin
de prcndre le pouvo r.
L'ex President Taraki
avait paru -in excellent

(Voir suite page 3)


e que, la diminutiUon de 9 aO 6
- du nombre des porte-Avions
s americalns dans cette re -
e gion depuls la fin de las
e guerre du Vietnam, ont ame
i ne les strategies americalns
e a reetudier la valeur de
o cette l strategic de la balan
ce>.
n Celle-ci avail regu 1'aval
o de tous les membres de 1'O-
TAN sur lesquels elle avait
eu sdes effects politiques po
sitifs>, souligne un rap -
port redige au dbut de 1'an
nee a la demand du Secre
taire americain S la defen
se, M Harold Brown, par des
experts du Pentagone
Par centre, tion ou la notification a

NICARAGUA :


gements en Asie et aevenir
uns probieme dans nos rela
tions avec le Japon>, soul]
gne ce rapport.
Ai Pentagon, on precise
t')utefois que ce rapport ne
constitute qu'un element d'e
tude et qu'aucune decision
quant a une eventuelle mo
dification de la strategic a
m6ricaine n'a encore ete pri
se.
Toutefois, une decision a,
ce sujet devrait stre prise
d'ici la Ln de l'annee, ajou
te le , qui
souligne qu'il est probable
que cette question sera l'un
des sujets qui sera aborde
lors du voyage que Monsieur
Brown doit effectuer au Ja
pon le mois prochain t
qu'elle figure sans doute
galement au sein desi preoccu


st, s'adressant a son free CONFISCATION pations chincises depuis
D'ARIES AUPRES quelques temps. Si une mo
DE LA dification de la strategic a
l'Argentine, le Mexique, le POPULATION mercaine a cot egard de-
Chili, la Colombie. le P- MANAGUA, AFP vat gaement es r elle auracussions
rou, l'Angleterre, l'Afrque, Les autorites nicaraguayen s galtitud ies mpe russons
l'Italie. 1'Espagne, les USA, sur a ue memres
la France, la Russie, l'Alle nes ont confisque6 environ six de 1'OTAN, ecrit le journal.
magne, la Coree, la Yougos cents arms detenues illega
lavie. la Roumanie, jen element par de nombreuses <,LE PROCES DE
passe... personnel, a anonce mardi -L O E D
Que de chaiudes et enri- a5 Managua Humberto Orte C NSOLIDATION
chissantes rencontres g! a, commandant des forces REEDITE PAR LES
Sandnistes. EDITIONS FARDIN
Dans tout ca, ofi sont mes Selon le commandant Or EDITIONS FARDIN
deux compatriotes don't la tpga, ces arms ont et6 sai Les Editions Fardin vien
participation etait prevue ? sies lors d'une operation de nent de reproduire les do-
Des invites des Nations-U- control de vehicles reali cuments et pieces judiciaT'>-
nies; Je guettais leur pre- (Voir suite page 6) res parus saus le tiltre
sence dans cette foule con ( fuse. Assis dans un coin aux L" A fUEKALL ti us
cts-dnune fraiche miti6e-... L E AILLES e i .Con d
.- eG.I IONAiLS est une reproduction de
suff-attoricaine, soudin, u- ATIONA1 3 edtfon faitepar par l'Im
ne voix me r6veilla au reel. DE GERARD primerie. Verrollot, en
Une voix peu commune. I rOT 1906, a Port-au-Prince.
Car c'6tait1la premiere fois LESCOT 1906, ort vlume -Prince.
que le creole allait se me- Le Gouvernement de la Re Un fort volume de press
ler a ce concert de toutes publique a decide de faire tie 600 pages.
les langues de la terre. des funfraillles nationals L'initiative des Editions
les lang-ues de la terre. ds funerarril1esr naonales Fardin est heureuse, etant
Depestre, cote ou te-y. a M. Gerard Lescot, anc'en ardin est heureuse, tant
n'ap cherche-ou cancou Secretaire d'Etat des Affai donn que es documents
moun-fous. res t Etrangtres, dfcfd6 le du Pros de la Consolida
Moin-mntou. Allons. 7 Octobre en course. tion, touours trs u deman-
Quelle rigolade Echan- Les funfrailles seront des. sont pratiquement in-
ges de prepos fraternels. chantees vendredi en I'E- trouvables.
Lionel Dfsir Pierre Mi- glise St Pierre de POtion- Maintenant, tous ceux qui
chel Elysfe Ville. sintlressent aux grands
Nous renouvelons nos con fails de l'histoire de notre

Tres heureux de vous con dolances a Mme Gerard pays puissent possfder cet-
naitre... Et nous formons la Lescot. a ses enfants, a sa te ed'tin de 1906, reprodui
Delegation haitienne au Con more ses ftrres et soeurs te par les Editions Fardin.
et a tous les allies affee C'est une noble initiati.-
(voir suite page 2) tes par co deui.l. vp.


CENTRAFRIQUE DIAMANTS:

UNE MISE AU POINT DE L'ELYSEE


PARIS -- IAFP)
La prs!'dence de la Re-
publique Franqaise s'est re
fusee, mercredi, .a comment
ter les affirmations du
< lesquelles le Chef de 1'E-
tat. M. Valery Giscard
d'Estaing, aura t requ en
cadcau des diamanis de
Jean Bedel Bokassa, lEm-
pereur centrafricain renver
se le mois dernier par M.
David Dacko.


Cependant, un porte paro
le de la presidency, en re
pose a une question con-
cernant < cadeaux diplomatiques>>. a
indiqu6 que (les changes
de cadeaux de caractere
tradi.tionnel, notamment
lors devistes de mem-
bres du gouvernement dais
les Etats strangers, n'ont,
en aucun cas. ni le carac
there ni la valeur qui ont
ete mentionnes par cer


CARTER: CONTENIR

L 'EXPANTIONISME"

DE L'URSS ET

L 'A VENTURISME"

CUBAIN


WASHINGTON -- (AFP)
Le president J'mmy Car-
ter a affirm mardi sans
ambiguity sa volonte de
contentr l'expansi.onnis-
mes sovuetique en Europe
et sl<'aventurismes cubain
dans les Caraibes et dans
le monde.
Les propositions avanc6es
par M Leonid Brejnev en
vue de reduire le poten-
tiel m'litaire sovietique en
RDA uone sont nas a.lssi
c nstructlves qu'll pourrait
paraitre de prime abords.
a souline ile prfs'dent
amnrieain au course d'une
conference de press. I1
ne s'agit pas d'un si grand
nas on avant), a-t-il dit.
Les Etats Unis et leurs al
1'6s. a ajouto M. Carter,
adoivent examiner avec
un- tr-s grande erudences
les decisions condiltionnel-
les annoncees a Berlin-Est


par le Chef d ie tEat Sovid
t!que.
M. Carter a par aillcurs
estime qu'il avait idesamor
ce d'une faqon adequate
1*affaire de la brigade de
combat s)vietique a Cuba.
sl,e danger qu'elle repre-
senta't a ete circonscrits.
a-t-il dit avant d'affirmer
sa conviction que le tra!te
des armements stratdgi-
oues setrai atfifi par le
Sfnat amiricain avant la
f n de cette annee.

La presence militaire so
viftique 'a Cuba est cune
affaire sfrieuse, a toute-
fois reaff'rm6 le Chef de
la Maison Blanche en
soulignant que les Etats
Unis front faudra pour contenir l'a-

(Voir suite page 4)


tains organs de press a
propos de Centrafrique.
Cette affaire a ete evo-
quee par plus:.eurs quoti-
diens parisiens, don't (Le
Monde>s lindependant), et
a suscite diverse reactions
dans les milieux parlemen
taires.
C'est ainsi que M. Paul
Quiles, D6put6 Socialiste
de Paris, a declare que 1'ho
norab!lit6 du president
franqais4ftant mise en cau
se. il ne fallait pas pren-
dre cette question a la le
gere et qu'il fallait < tout prouver 1'irrefutabilite
des faits).
De son cote, M. Robert
Ballanger. president du
group communist a l'as-
semblee Nationale, a expri
me le voeu que s dans 'in
tve'dt de la <,Francec les as
sections de 1'hebdomadaire
satirique soient < tiess. Il a regrett6 que la
mise au point souha.table
ctarde a venir>, car un si
lence de I'Elysde serait.
a-t-il dit, .

M. Jacques Chaban-Del
rms, pls.s'dent de l'Assem-
blee Nationale et ancient
Premier Ministre du nredi-
cesseur de M. Giscard d'Es
taking, M. Georges Pomp'-
dou, a dit qu'il s la calomnie une expdrien
ce consomme pour en a-
vo'r ete lui meme 1'ob-
jetv.

L'ancien Premier Minis-
trp faisait allusion h la pu
blicat'on par le EnchainD de sa declara-
tion de revenues alors qu'il
etait Chef du gouverne-
ment, en 1972. prendrez oar consequent, a
t-il a.joutd, que je sois ex-
traordina'rement r6servf
sur ce que-je lis dans les
joumrnaux...>.


A L'0CCASION DE
L'ANNIVERSAIRE
DE LA REPUBLIQUE
DE CHINE
Aujourd'hul, i Octobre,
ramane las Fte Nationale
de la Republique de Chi-
ne.
A cette occasion, le sym
pathique Ambassade.uir de -
ce pays ami, S.E M. Lee
Nan Hsing qui travaille si
hed-eusement et si efftcace
ment au resserrement des
liens d'amiti6 entire son
pays et le notre, a offert
ce midi, une grande r6cep-
(Voir suite page 6C
SDE LA REPUBLIQUE DE CHINE


LA REPUBLIPUE DE CHINE A UN GOUVEBNEMENT

DU PEOPLE PAR LE PEULE ET POUR LE PEOPLE
N\


devait mener a 1'abolition
des traits inegaux avait
commence. La Chine etait
sur lra voie de 1'ident'fica-
tion national qui frustra
les ambitions colonialisteg,
du Japon entire 1931 et
1945.
L'application de la demco
cratie et du bien-etre so-
cial sont encore en tours
dans la province insulaire
de la R6publiqu& de Chi-
ne. De grands progre$ ont
ete faits dans les deux do
marines.
Les dirigeants sont libre

(Voir suite page 5)


docteur en mddecine, un
philosophy politique et so
cial, et un homme d'Etat.
II combattit les mand-
chous de la dynasties Ching
pendant deux decennies
jusqu'au succfs de la Revo
lution Nationale en 1911.
Il devint le president Pro
visoire de la Republique de
Chine et mena le combat
centre les seigneurs. de
la guerre et pour la mo-
dernisation du pays.
Mfme avant sa mort. le
Dr. Sun avalt marque la
Republique de Chine du
sceau indelebile du natio-
nalisme.Le processus qui


LA FETE NATIONAL DE LA REPUBLIQUE DE CHINE

L'ILE MERVEILLEUSE

A ATTIRE 1.3 MILLIONS

DE TOURISTS EN 1979


1,3 million de tourists
japonais, chinois d'outre
mer et americains. ont visi-
t6 la Republique de Chine
cette annee.

Selon leur temoignage,-
la plupart sont venus par-
ce qu'ils considerent que
Taiwan est une stres belle
ile> et un endroit interes-
sant a visiter.

Le tourism est devenu
une industries majeure il n'y
a que 30 ans, sans aucune
public'te ou promotion. Les
visiteurs rentrent chez eux
en disant que Taiwan est
une bonne experience. L'an
nee suivante, il y a deux
for's plus de touriltes.

Au milieu des annfes 70,
le manque de chambre d'h6
tel a mis fin )b cette si-
tuation. L e s hote l s
de classes international -
le ont des chambres dispo


POUR LES BASIS DES 23 ET 24 OCTOBRE

L'ORCHESTRE DOMINICAIN
ARRIVERA LUNDI 22 OCTOBRE
PAR LA FRONTIER

Hier soir le Coiite d'A'de viao et de Frdderic et a sou
aux Sinistres de la R.D. a line l'.mportance dans le
travaille avcc le quorum de milieu des 15 personnalites
10 membres presents sur 15 qui en font parties.
et sous la presidency de Le tresorier Armand Klang
Mme Elias Cass;s. assisted a remi au course des debates
du vice-President. M. Jaco le lot de cartes d'entree a
bo Lama. ce bal. une courto'sie de la
us oilt entendu le rap- maluspn Henri Deschamps
port verbal du Ministre qui, souligna Klang, a don
Conseiller a l'Ambassade ne un conours precieux au
Domini-ca ne en Haiti reve-
nu d'un sejour d'une semal (v suite page 4)


ne environ a. Santo Dom'n
go.
M. Paez Piantini, a reelle
meant ms au po'nlt, avec le
President GuzFn n et le Mi
nistre des F)rces Armdes,
le General V:.ldez Hilario.
le problem de la presence
et du concoui s d'un excel-
lent orch-sLiu dominicain
pour les 2 bals projects
don't le p's- er a Cabane-
Choucoiu i' 1 mardi 23 Oo
tobre a 9 h.ures p.m.
Les mnus.;ens arriveront
ici le isndi 22 Octobre dans
un transport mis a leurt dis
position par la haute auto
rite mrliiairc.
Pian' ni a aussi announce
que la presse dominicaine
s'est felicite de la forma-
tion de ce comitf haitien
d'aide auix victims de Da-


nibles en toute saison. bien
qull soit plus prudent de
faire ses reservations a 1'a
vance.

Le p-ix dcs chanibres ct
des repas sonL plus bas
qu'a Tokyo et Honu'-Kong,
et comparable aux prix des
autres villes d'Asie. II y a
de nombreux hotels et pen
sions do fam'lle.

Aller 9 Taiwan est faci-
le. La plipart des visiteurs
arrive par avion au nou-
vel aeroport international
Chiang Kai-chek. Des auto
bus;, des taxis ou les linmou
sines des hotels permettent
de se rendre au centre ville
en 45 minutes.

Kaohsi.ung sur la cote
sud-ouest a dgalement un
aeroport international, mais
les vols ne t lient qu'a
Hong-Kong. .,es visiteurs
qui arrivent par bateau ar
riv'ent a Keelung, le port
de Taipei, ou a Kaohsiung.
Un port international vient
6galement d'6tre conslruit
a Ta'chung, au centre 'de
'ile, et a Hualien, sur la
cote est.

En moyenne les tourists
restont une semaine ce qui
est suffisant pour voir Tai
pe' et quelques sites tou-
ristiques du reste de lile.
o 1'on peut se rendre par
avion, par bateau ou par
autobus.

Parmi les endroits qu'il
faut absolument visiter, il
y a le Musee National, dans
(Voir suite page 5)


AU SYMPOSIUM SUR LES SCIENCES

FORESTIERES A COSTA RICA


Mardi martin, sont parts
a San Jose de Costa Rica
via Miami, les Agronomes
Yves Guery, expert national
DARNDR, Conseiller au
Service de Conservation de
Sols et Forets et Jn-Baptis
te Jn-Franqois. Coordonna-
teur de la section techni-
que a ce inmme service, a-
fin de participer au sympo
sium International sur cles
Sciences torestitres et leurs
contributions au dfveloppe
ment de i'Amerique tropi-
cale3. yps -
Ce Symposium qui se dd-


roulera du 11 au 17 Octobre
prochain, reunira les ex-
perts et speci.al'stes d'en-
viron 25 pays du Continent
americain interesses )a dis
cuter et a trouver des solu
tions 9 leurs problems fo
rest.ers locaux.

Nous souhaitons une fruc
tueuse participation aux d6
leagues haitiens et esperons
qu' leur retour ils met-
tront en pratique certaines
de ces resolutions prises
aux course de ce colloaue
etL applicable 6 notre pays


\\Agulyauto gco

A 316 /





36S RU 0D TAVILM02




Loa Egis cho


""


A T









MERCREDI 1l OCTOBE 79


DANS NOS CINEMAS


", iAl lithits. Mseir

e'oigf 'rMlll;, au tiresa

NA il (.ii UWAI ()N
t.NNi.I.I DU)1

1. i-suons le~ itsut patro
IN "e do ir tent die ia Itit
klii I~tleI


cot I nititi erfle ait Issa lent
(iiltt114:,11 ties siltl- tititiltitn-


lie it tItI v oit 1) tie suijets tint
f't :1 'ott et des si's tces p16t
i iiIt rc. iDteiuis Iliittiboglo~
:ivov l itI tlrC mellIifi-ire,
Ja PlliIinatliot n el ill"aiat
Iit~r lait'aliiilugte tie i'A-
lieu I .


Sl cilent Son Excel lence
onslantinos 'lTs.ss 10 SFI"PTEIMBE :
.e faith rei-rcsnterlc par son "LA CHANCEI
enter Ministre) INESPIIREFI DE HAITI


(;. Sel lianaks ( Grc, e),
risidetil duii Congrs. Dis-
iours dI (irc'iollnslice. Mes
age iiaressi aoux Apicul-
ciirs du niondle.
Ite F easte e i la (ermonic
-t indcser'ptlilc.

I.e programme journalier
st poncu is l'avance. Les
atinces de travail se sure
rent d lheires en iheures.

ns les moments creuix.
cs i-changes cotisista;ent
In discussion par groupes
lipares't; All sr n (hi Con-
rrs, d'import not'ss affairs
C brassaient. I's s'ant.s e
isants, pri-sentaient, tan-
'it des priduits d'aheilies,.
Ies IivreS de docuimenta-
;'n relies en ensei.ne-
"enlts; t:lnti)t (es anI:1-
I 's unirtols., le uns plus l
.ihistlioiucs qiie les autres.
!.e prne-'s est iartoi't. dolns
(tois les domaines. Les in-


La vecle au soir. mon a-
mi le Dr. Bunimond, avec
son plus large seurire, m'an
nonca que j'allais avoir 1'in
signed honneur d'intervenir
dans les debts, en seance
pliniene. au sein de la Corn
mission Independante d'Api
therapies don't il est le Pr6
sident. (Je rappelle que
1'AFitbherapie est la Thera-
neutique par les products
de 'abe'lle. Lt commun;ca
tVon scientifique don't j'e-
tais porteu-, etait unanime-
mient agree, au course des
dieussi;ons prbliminaires.
File fui done polvcopice et
distribute aux traductrices
simultanies.

Je fus chliaudement flici
tb nar plus'eurs sommi'tee
muediuales franchises pour
l'allocut'on nue je venasis
d'erire Athnes., ile flit
(dposce au seun de cette


iCommission. Le Dr. Marc-
Edouard Cri'n, M6dadille de
Bronze I'NVT. Directeuir -
Adjoint du Laboiratoire Nitn-
tional de Pathlogie ties
Abelles tie Nice, s'apprpche
de moi en me tapant 1'tpau
le, je vouls f6lcite M. De-
pestre pour votre belle pa
g'e qui pouirrait etre incluse
parm les discourse de 1'inau
guration solennelle dIu Con
grs d'Athlienes. EL le Dr.
Vves Donadieu d'acquiescer,
Dr Yves Donadieu, membre
du Groutement des Ecri-
vains Midecins et de la So
ce6te des Gens de Lettres
de France.

Pour la premiere fois, j'6
ta:s fier de ma petite per-
srnne. J'6tlis done r6com-
pens de nma tres longue
persev6nancg. II faut se fi-
xer un but dans la v'e.

2000 SPECTATEURS
DANS LA SALLE
Done. le 19 Septembre,
seance plenieire d'Apithera
pie. President Dr. Jean-Pier
re Bon mond, (France); J.
Cizmarik (Tchecoslova -
quie); Maria Pilar Fernan-
dez Arroyo (Espagne); T.
Jachimovicz (Autriche); Ch.
Kalman (Israel); Elena Pa
los. (Rouman-e); D. Popes-
kovic (Yougoslavie); X. Tho
maides (Grece); P. Tsivani
dis (Grece), Secretairo,
Rapport : 11 heure.~ 30,
Maurice Depestre. Delegu6
de Haiti.
Le Dr. Benimond initial.
si je ne me trompe, en ces
terms :

AEt maintenant, mesda-
mes et messieurs, je vais
avoir le grand plaisir de
vous fire entendre la voix
de Haiti. en la personnel de
M. Maurice Depestre. 11 e.t
porteur d'une communica-
tion fort interessante. B en
que Haiti ne soit pas inscri
te au progran'ne offic':el,
e'est avee joie que nous de-
mandons r M. D pestre de
gagner la tribune. 11 va
vous dinner lecture d'une
communication du Meder n
Iii!tien M. M'chel Ange
Momplais;r. N'a-t-il pas un
ioli prinom, il s'apnelle
Michel-Ange. L'exper'ence
pnoursiv'e en clinique avec
un extrait de Propels ptr,
pare par nor- ami D'ipes-
tre a donn6 des rcsultats
pos'tifs, dans different cas
traits. M. Mau"-ce D(nes-
tre, vous avec la naroles.

LA PROPOLIS'
rN NEUROLOGIC
POUR CIIRONIQUESt)

Apres la lecture de cette
communication : (Vifs Ap-
plaudissements). De 1'avis
g6ner.al : IL.e meilleur tra
vail scientifique pr.sent6
an XXVI'-. Congress Inter-
national d'Athenesa.
Commentaires devant cet
auditoire : Le Dr. Jean-Pier
re Bonimond, avec chaleur,
souhaite que le prochain
Symposium In'ernational
d'Apitherapie, a't pour se-
ge : Port-au-Prince Haiti.
(Anplaudssements prolon-
ges).

A I'unanimit6, le Mexi-
que. Acapulco. dans deux
:,ns, sii'te du XXVIII-. Con
,'ris International d'Apicul
Otre Apimondia.

Nous avons done la chan
ce quie Haiti so:t visit d'ici
un an pa- 200 i 250 savants
du monde.

LF, BANQUET D'ADIEU

L.a musique grecque lan-
goureuse comme one d6-
marebe, mettalt notre sen-
shilit&en ttat de concevo;r
l'absolu d'une tres gr.inde
jo(e, en meme temps imprp
gn>e d'une insiunportable et
profonde tristesse. De dou-
ceF larmis imnr'gnerent
pns paunitinPs. Ties souve-
Dirs s- d"Aolorent s'ils ne
servant plusi.

Minqir;ee DEPFSTRE
PO'innville, 10 Octobre 1971


IMPERIAL

IMPERIAL 1
MERCREDI 10 OCTOBRE 79
12h 2h 4h G b;00
6 Oh G 8;:00
SOS CONCORDE
IMPERIAL 2
MERCRFDI 10 OCTOBRE 79
12h 2h 4h G 5;00
6h 8h 10h G G 8; 00
UNE FEMME
DANGEREUSE

IMPERIAL 3

MERCREDI 10 OCTOBRE 79
12h 2h 4h G 5:00
6h 8h 10h G G 8;00
LES NOUVEAUX
MONSTRES
XX X KX

PARAMP "T

Mercredi 12 h1 n 4 hres
Entree Gde 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entr6e Odes 3-00
LES 2 GRANDS
CAVALIERS
xx X X

MAGIC CINE
Mercredi 6 h et 8 hres
FLIC OU VOYOU
Entree Gdes 5-00 6-00
J FLIC OU VOYOU
Vendredi 6h 8h G 3;00 4;00
AU NOM PAPE ROI
G 3;00 et 4:00
Samedl 6h 8h G 3;00 4;00
L'AMOUR EN QUESTION

CINE LIDO
Mercredi 12 h 2 -n 4 hres
Entree Gde 1-i0
6 h 8 h 10 nres
Entree Gdes 2-00
LE TIGRE JATJNE
xxx x
ETOILE CiNE
Mercredi 6 h 30 et 8 hres 30
LES 7 CITES D-
L ATLANTIS
Entree Gdes 2-90 e' 3-00
Jeuidi Gh30 8h30
EntrSe G 1;50 2;50
ASSAULT
Vend'*Tdi 6h30 8h30
LES TUEURS CHINOS
En rcc G 1:50 2:50
Samed' 6h30 8h30
I E RECIDIVISTE
En r6e G 1:50 2:50
D mana'he 6h0 Sh30
LA GRANDE BATAILLE
Entri e G 2:50 3:50
x x x x

REX THEATRE

Mercredi 12 2 4 6 8 10 hres
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entrie G 3-00 et 5-93
LE TOUqNANT
DE LA VIE
Jeiud 12h 2h 4h 6h
8h 10h
Av.ini 5h G 2:00
A partir de 5h 3:00 5;00
LACHEZ-MOI LES
BASKETS
Vendredi 12h 2h 4h 6h
8h 10h
LE TRESOR DE BOX
CANYON
Avm. 5h G 2;00
A partir de 5h G 3:00 5;C
Sanmedi 121 21 4h 6h
8h 101h
CINDY LA
JUSTICIERE
Avant s51 G 2:00
A partir de 5h 0 3:00 5:0
Dimnnche 12h 2h 4h 6h
8h 10h
DE LA NEIGE SUR
LFES TULIPES '
Avant 2h G. 2.00
A partir de 5h G 3:00 5:

RANCHO ClINE

Mercredi 10 Octobre 1979
MALDOUNE POUR
UN ESPION
Joudi 11
CAMPUS
VCMdrped 12
LA MEGERE APPRIVOISI
Samedi 13
LA MEGERE APPRIVOISI


Pharmacies
assurant le'
service cette nuit

MERCREDI 10 OCTOBRE

LUMIERE
Avenue Pouplard

ST JOSEPH
Rue des. Remparls

DES DALLES
Avenue Fouchnrd

JEUDI 11 OCTOBRE 1979

TOTAL
Rue Fronts Fort
ST AUGUSTIN
Ruelle Alerte
LECLERC
Martissant


PETTON VILLE

MERCREDI 10 OCTOBRE


HAMBURGER





V0&
. iAO


CINE TRMOMPHE
RAI.IEI 1
L'OURAGAN \
IIntrde $f 1.50 et 2.00


LE ROI DES GITANS
I itrde : $ 1.50 e .00

SALLE ITl
UNE FILLE COUSUE
DE FIL BLANC
Entr6e : $ 2,00
SALLE IV
OPERATION
CLANDESTINE
Entr6e $ i.-j



CMIE OLYMPIA

Mercredi 12 h 2 I4 4 hres
Entre GOdes 2-00
6 h 30 et 8 hres 30
Entree Gdes 3-00
LES SERIES
DE L'AIGLE
Jeudi 12h 2h 4h 6h G 1;50
SALOPARDS EN ENFER
8ht30 G 2;00
LE BOUCHE TROU
Vendredi 12h 2h 4h G 1;50
6h30 8h30 G 1;50
LE GENDARME ET LES
EXTRA-TERRESTRES
Samedi 12h 2h 4h
6h30 8h30 G 1:50
LE HEROS TATOUE
x xx X X

CAPITOL

CAPITOL 1
MERCREDI 10 OCTOBRE 79
Avant 5h G 5:00
Aprss 5h G 8:00
LES MOEURS CACHEES
DE LA BOURGEOISIE

CAPITOL 2

MERCREDI 10 OCTOBRE 79
PRIX UNIQUE
$ 1-00
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hi-,
LA MALEDICTFON No 1

CAPITOL 3

MERC FDI 10 OCTOBRE 79
PRIX UNIQUEE
12 h 15. 2 hl5 4 t1 15
6 h 15 8 h15, 10 Ih -?.i
$ 1-00
7 IHOMMES A L'AUL'Ei

CAPITOL 4
MERCREDI 10 OCTOBRE 79
PRIX UNIQUE
$ 1-00
1145 lh45 3h45 5h45
71h40 9h45
ZEN KWANDO


SALT :
WASHINGTON (AFP)
Le Secretaire d'Etat Ame
ricain Cyrus Vance et le So
cretaire a la Defense, M.
Harold Brown, ont lance
mercredt un dernler appel &
huis close deviant leso Sna-
teurs de la Crmmlsslon des
Affarcs Etrengeres pour
qu'ils soumelrent rapide-
ment au Senat, avec leur
approbation, 1. Traite Ame
ricano Soviet'que de limi-
tation des armements stra-
tegiques Salt IT.
Commenceea !c 19 Juillet
dernier avec les depositions
de MM. Vance et Brown, les
auditions de Ia Commis-
s'on s'achevent trols mnoisN
plus ltaird par uh plaidoyer
des m mes reprbsentants du
Gouvernement, les Sena-
teurs ayant entendu fans
l'intervalle des centaines de
specialists et d'experts par
ler pour ou centre le docu-
ment.
Les membres de la Com-
mission ont egalement regu

LE COUT DE LA
VISIT DU IPAPE
AUX ETATS UNIS
WASHINGTON (AFP)
Le p6riple du Pape Jean-
Paul II, qui a visit la se-
maine dern'.ere s'x villas
des Etats-Unis coutera. se-
lon une estimation orficille,
plus de 7 mill ons de dol
lars aux contnrbuables amh
ricains. Mals deja )At Phila
delphie sl'Associat on des
Liberties Citviles>> amricai-
Sconteste en justice cer-
tines defenses qui violent
selon elle, lP principle cons
titutionnel de la s@para-
Lion de 1'Eglise et de 1'Etat.
Les archidioceses des re-
g'ons visitecs ainsi que des
contributions privies ont
rPirrmburse 1'essentiel des
d6penses tlos que los au-
tels 6rig6s en plein air
pour les messes publiques.
<,L'Assocation des I 4bprte6s
C.viles, reproche it celui
de Phl'laddlphie qui s'61e-
vait a 8 mneres du sol. d'i
vor corfite 200.000 dollars.
L'Arclh diocese do New York
n'a pas revele ca que la v!
sile du Pipnel 1i a co'f'e
on p:)rte-pprolo a p'"ais-
t1e Papp 6tnt sonm nvyt6
Les Fonds Puiblics des F-
ta's et dps v'lles serviront
n npavwr le gros de la note
de fraois : heures supp!6men
taies des Services de Skei
rite, contr6le du traffic. etc.


I


HAITIENNE
Pan American

JEUDI 11 OCTOBRE 1979
PETION VILLE
Rue Flambert


SAUCISSES'


un rapport de la Commis-
sion' des Services de renselI
gncmen? sur les moyens
don't d'sposent les Etats U-
nis pour surve.ller le, res-
pect du Trait6 par l'URSS.
Selon la version publique
du rapport, )a ratification
du Traite rendra plus faci
le la surveillance des actvi
tes militaires de l'Union So
vietique

A la suite de son Pr6si.
dent, le Senateur Democra
te Frank Chuich, 11 Com-
m ssion 4enatoriale s'etait
d'abord irontree relative-
ment favorable au Traite,
ma.s la decouverte d'une
Sbrigade de combat sovie-
tique iA Cuba avail durci
l'opposition des Senateurs
les plus ret'cents

Dans les mlieux de la
Commission, on indique que
le Senateur Church consa-
crera ensure une semaine A
partir du 15 Octobre a la re
lecture du Traite, pendant
laquelle ies man-bres de la,
Commission paurront .ap.
porter au document toutej
l's modification, qu'ils ju-
gent hecessairea apres trois
mois de consultations.
Pour le Gouve-nement, i


faut eviter que les mpdlifica
tons apporteeo, par lis Se--
nateus altrent le Traiue de
fagon telle qu'une renego -
ciatiof du "Pacte avec 1UR
SS devienne nocessalre.
SI le calnariter envfsag6
est respect, le document It
nal pourra alor itre soumis
des le ler Noa..mbre aux Se
nateurs pour un debate g6n6
ral qui doit durer plus.eurd
semaines eL s'annonce corn
me 'un d.s pmt' important
de cette legislature. Le St-
nateur Robert Byrd, leader
de la majority Democrate,
envisage pour la premiere
fois dans I histoire des Etats
Unis d'autoris'r la retrans-
mssipon des debats i la Te
revision.

Cependant, plusieurs Se-
nateurs, niotammen't parmi
les adversaries du Traite, re
fusent d'ouvrir la discus-
sion beneralc tant qu'ils
n'auront pas requ du Gou-
vernement des paranties
sur une important augmen
station du budget militaire
pour les c nq ann(es aL ve-
nir. La Maistn Blatche a
laissc entit'dre qu'elle don-
nerait tres rapiilement des
indications sur ses inten-
tions dans ce doma ne.


hA PROFESSIONAL SCkOOL

LA PROFESSIONAL SCHOOL, Ecole de Comptabi-
lit6 et d'Administration commercial, prend plaisir
a annoncer 1'ouverture de ses course de comptabilite
a lPartir du 15 octobre 1979 a 4 heures de 1'apres-
midi. Outre les course reguliers prevus au program-
me official, in course d'initiation bancaire sera ega-
lement dispense.

Elle profit de cette occasion pour aviser les comp
tables diplomas que des course specialists donnant
droit au diplome administration commercial se-
ront dispenss ita leur intention ia partr du 5 Nevem
bre prochain. Au programme sont prevus les course
de gestion comptable. principle of marketing, 1e-
gislation donanile., Taxation Ha.'ti/lTSA, Financ al
Management, comptab lite d'entrepr'ses i f'ns non
lucratives, comptabilitl de gruvernement, cost ac-
counting, comptabilite des societ6s etc..

Pour toutes informations cemplemen*taires, sonnez
le 2-0213 onu passed au local de la P-ofessional
School, Extension College St. PWerre. Chem'n des
Dalles, No. 72.


MORTADE LLE



















POULET


COTELETTES DE PORC
\ I


les meilleurs ,-en vente -partout

Placez vos commander au 2-1841

ABC Meot Processing Co


$5


lit BRI'i'j( I .,iI, i.i .-t... r


DES TINA TION A THENES


Fin des auditions de L-0 des' AVaVltJ
SEtrangeres dU niat


Produits de o Boucherie


et fde Charcuterie


GRILLADES


(S4


JARRET


F LET











Fl LET >


RQGNON


Co


i


- I gr


1


-yLRf1I"Ps~~ _


P AGE 2'











MESSED DU i.OUT
DE L'AN
II famillhe de Mille E-
( o i U it r ( Ol.IVIEIR fe-
r (I i t e Ii t 1 e r t ll
la C('huli l 1' l d Iw. .1,11ll Bos
e(i i\ I'. V.. le miercredl 17
(Itlnhl i aI 0 hlui'rs A M .
liMPll ir.'^r do Nequ(]llle .l':>ll
n iv i l''S l' ai V I 'l l ',1 ii i i l
misr srumi'l" L r Mir' eli
S urii ii
C' ir .scillt avii.s I 'il li m
lies tl tai ls di la fam il li
1510

x x x x X

DECES DE Mme
GALIEN LAUDE

NEE AMENIE GUIRAND

Pax Villa atinonce lo de-
cos suirvenu le 7 Octobre 79
i en a r0e dence ipr"'e" de
- Madame Galin LaudO nee
AAmenic Guirand.
SEn coie penible circons-
alance Pax Vill. et Le Nou-
velliste presen'na t letur sym
pathlie i ses enfants M. et
Mine Ernst Coupet, Mmec
miee Eunide Laude et an-
fants, M. ct Mme Witny Bi
iaud. Mmine ne Marie Yolai
ne Laudc et enfants, M. et


Lundi au jeudi

No cover charge


Mme Jean LiiilhO et len-
lanls. M. et, Mine Pierre Gui
rand i t nfi'nti;, M. e't Mnei
IHermnnill 1 itilraild et on-
lunls, a mx ffalnllles e: Gui-
riiil. 131gauti, CuipeLt, Lau-
ui ,. Lorl.ili el, i tolus Ites all
in'.s parlti i e' allies i'l)rou
v.s ),par cc deuil!.

I's linllerailic' de Mmne
'G.;illiii Laltide nee Anllni'
tC .ii: d ii mront cllanltees le
Jlildi 11 Oclibrle A 8 heures
cdu lii nmin, en Eglise du Sa
ere Coeutc de Turgeau. Le
-convol partira de Pax Villa
Sacre-Cotlr Iol ila depouil-
le mortelle sr'a expose des

6 heures 30 dn martin.


*1







C


Haitiennes:


Epaulez le programme pour

combattre le deboisemert et

I'erosion en utilisant les


Rechauds a Krosene


de la


Haiti Metal



Prix tactuel $ 17.50


EN VENTE DANS LES STATIONS DE
GASOLINE, D)ANS LES SUPER MARKETS
ET CI1EZ LIES iDISTRIBUTEURS
I)DES PRODIUITS DE IIAITI-METAL TANT
A PORT-AU-PRINCE

QUE DANS LES VILLAS DE PROVINCE


Distributeur Exclusif


CURACAO TRADING


NB.-- L'Inhunmalion aura
lieu 4 Fond des Blancs
1010



DECES DE Mm
CLOTTDE
COLINON

Nous annonqons evec pel
lie 1v deces survenu cc ma
tin a St. Marc de Mme Clo
tdde *Collmon 1h 1'ge de 96i
anrs, munie des SacremenLs
de 1 Egl'se.
La defunte qui fut une
personnalit6 de sa ville fut
la mere de Mme Salnave C.
Zamor nee Liliane Montas
et la mere adoptive de Ma
dame Olga Kenol.
Nous prDsentons nos con-
dol6ances A sa fille Mmo
Lil'ane Zamor, it ses soeurs
et belle-soeur Anna Coli-
mon, Mme Clement Coicou,
Mmc Dantes Destinobles
Add et Mme Andr6 Coli-
mon et f son beau-frere Mo
leus Jean: a ses petits en
fants : M. le Dr Ernest Dou
you et Mme nee Denise Za
mor, M. Roger Pauld et
Mme nee Ghtsla'ne Zamor.
M. Jacques Montas et Mme
nee Marie-Josee Zamor, M.
Sam Campanale et Mme
nee Andree Zamnor, M-. G6-
rard Kerby et Mme nee E
lianp Zamor: a ses arrieres
petits enfants, neveux et
nieces, cousins et cousins,
et a toutes les fam' 1cs af-
t'ectees par ce deuil spC-
cialement les families : Co
limon. Montas. Z:imnr, Ale
xis, Ado, Kenol. Kerby, Vol
cy. Dosinor, et Grand-Pier-
re. Douyon. Pauld.
Les fundrailles seront
chanties en l'Eglse parois
sale de St Marc .ieudi ma
tin 11 Octobre a 7 heures
du martin.

xx x x

DECES DE M,
GERARD LESCOT
A sa veuve, Mme Gerard
L..ucot nee Fcrnanide clie;
ses enlfanits M. Thomas Za-
char as, Mne nee Colettoe
Lcscot, Mine Ghislane Les-
cot, M. Geraro L;:icot tils,
Mmne nee Fran.coise Pean;
ses pitits enfants Nathalie
Marc Alexanoer, Kr'stina
Zacharias et Cerald L ,scot,
sa mere : Mmn Eiie Lescot;
s.s freres et soeurs : M. et
Mm.L Maurice Franco.s, M.
et Minme Roger Lexcot, M et
Mine Henri Lescot, Mme E-
liane Lescol. M. et Mme
Max Lescot. M Roger Muciar
no et Mme nee Anree Les-
cot, M. et Mme Elie Lescot;
ses neveux et nieces; ses
beaux freres et belles-
soeurs M. Alfredo Russo et
Mine nee Adeline Elic, M,
et Mme Jean H. Elie, M et
Mme Max H. Elie: ses tan-
tes et once : Mile Jeanne St
Aude, M. et Mine Georges
El e, Mme Renee Elie.
Aux lam'lies Lescot, Elie,
Zacharias. St-Aude, Penn,
Francois., Bon "lte. St-A-
mand. Florvil, Mathurin,
Bonnefli. Cobs. Soray Cas-
Sagno] Favarcld l toll les a
Ires p:rent.s et allies, M.
Pierre Lolls s, Le Nouvellis
tle ,ldressont lers sinccres
sympathies.
Los luneraill-s nationals
de M. Gerard E, Lescot se
ront colebroes le vendredi
12 Octobre i 8 heures du
martin en l'Eglse St Pierre
de Petlon-Ville oil la depouil
le mortelle sera exposee des
6 hres 30.
L'inhumation soe fera au
cimetiere de Pt-au-Pce.
1010


Vendredi

Entree: $ 3100


-, N


PAGE 3


MERPREDI 10 OCTOBE 79



CARNET SOCIAL


UNIVERSITY D'ETAT
D-IAITI EF'AULTE
D'ETI-INp~LpTE -
DEPARTEMENT DES
SCIENCES DU
DEVEQ0PPEMENT
-D. s. D,-

AVIS

11 est porter aL la connals-
sance des interesses qui'd
partir de l'annee academi-
que 1979 1980 commence-
ra A lonctionner 5, Port-au
Prince, un Departement des
Sciences de Doveloppement
(D.S.D) dans le cadre de la
Faculty d'Ethnologie de l'U
university d'Etat d'Haiti.
Le DSD comporte sept sec

CARTER:
LES ETAT$S IS
PRETS A A41E4
LE CAMBODGE
WASHINGTON' (AFP)
Le President Jmmy Car-
ter a dechIre mardi dans u-
ne conference de press que
les Etats Unis talent deci-
des et prits i. a der les cam
bodgiens victims de la fa-
mine, mais n'a annonce au
cune action specifique & ce
sujet.
Les observateirs s'atten-
daient que le President an-
nonce une ailoe au Cambod
ge et lance un appel a la
cooperation d'autres pays.
En response is une ques-
tion, le President Carter
s'est borne A indiquer que
les Etats Unis essayaient de
mettre au poirt un system
d'aide aux Cambodgiens
par l'intermediaire des Na-
tions Unies ou de I'UNICEF
Le President Carter a en
outre soulign6 la difficulty
de determiner les veritables
rofugies dans un pays ou
une incertitude regne sur le
regime detenant effective-
ment le pouvoir.

.Le Gouvernemnent pro -
vietnaminien de Hcng Sam-
r'n et le regime Khmer Rou
go pretendent chacun etre
1-. represent.lnts liegtimes
du Cambodge.
Les .ii, ., I i i dii D
partement d'.tat estiment
aue la situation au Cambod
eo e.L di;'esrpire Ils ev -,
iueni A trio's millions If
nomb're des cambodgiens
menaids de mourir de faim.
Des organisat'ons de secours
internationals prDOarent
111 plan destine a fournir
en priority du riz de I'hui-
le et des caminns. Ce plan.
value a 100 millions de dol
lars. sera etalc 'ur six mois
c x x x
Patricia W.
Clement
ET LES PERLES DE
' LAMBI DE TI-BOSS

Patricia Washington Cle-
ment. jeuneo et belle ame-
iicine de couleur est arri
vee a Port-au-Prince mardi,
al)res-midi avec sa ravissan
te lille Anika Patrice Cle-
ment.
Palri.cia Washington Cle-
nicist 'sl de Atlanta, Geor
gie. Elle touche a plu-
SIe1urs affairs don't los bi-
ioux. Dotns ce domain. elle
tra'te ici avec Alix Ti-Bosi)
Beaulieu. assoeie de Louise
Scott a Bagatelle, lequel
drveloppe une ndustrie de
perles de lambi.
Patricia etait en Haiti au
debut d'Aouft occasionn
dlu Festival de la DIASPO
RA. Elle avalt vu alors lou
tes los nossibilitcs as mener
des affaires en ce pays.
Patricia et Anika logent
a El Rancho.


tons d'enseignement qui
s'appujent sur les discipli-
nes d, base servant ea ap-
prehender le concept de velopppment lntegre, sas-
voir :
SECTION 1, Mathetmatiques
sociales, .eeorjodes q t tecspit
ques appilcablec au develop
pemcnt;
SECTION 2, Anthropologle
eL philosophic du developpc
ment;
SECTION 3, Sociologie et
aeveloppement
SECTION 4, Theorie econo-
mique et socio-economique
du developpement;
SECTION 5, Ecnnomie secto
rielle vt deveoppement; E-
valuat'on de P:-ojets;
SECTION 6, Faeteurs extra-
economiques et d'ie maitrise
du developpemrnt
SECTION 7, Pratiques inter
nationals du developpe-
ment.

Le DSD delivrera trois ca
tegori's de diplomes :
a) le Certificat de special
lite ,a la fin d'une (1) an-
nee d'etudes;
b) la Maitrise es Sciences

de Doveloppement au terme
de deux (2) annees d'etu-
des;
c) le Doctorat es Scien-
ces de Developpement apres
un minimum de quatre (4)
annees d'etudes.
Pour etre admis a pren-
dre inscription au DSD, it
faut 6tre titulaire d'une li-
cence ou d'un diplome con
sidere equivalent, ou etre de
jmA autorise ls soutenir un
memoir de licence : 1'exa
men du dossier etant alors
determinant.
En outre, fideile a sa mis
sion de recyclage et de for-
mation, le Departement
pourra admettre, apres exa
men de la candidature, tout
postulant dejo, engage dans
des functions de responsa-
b lite relevant du domain
de develeppement.
Le DSD accoptera, par ail
lours, des and teurs libres,
c'est f dire ne preparant ni
certificate de speciality, ni
maitrise, ni doctorate, qui
pourr ient etre autorises t
s'inscri'e dans partle ou to-
tallle des sections, selon des
norms fixces par la Direc
tion.


versit6, 35, Rue Bonne Fol,
35, tous les ours ouvrables
de 10 hres A M a 2 bres
P. M. pour supplements.
d'lnformatipns;
LINONQE VIAQUD
Recteur 11l0

X x X X



DISRPOITI, DU ,
JUGEMENT RENDU PAR
LE TRIBUNAL CIVIL DE
PORT AU PRINCE
J.UGEAST EN SFB ATTRIBU3
TIONS COMME.ECiL.A.ES

Le 17 Juillet 1979
ENTRE : Le sieur Robert
Sgott, conrrmerqant, dire -
teur-procurateur de 1'ensei-
gne commercial eChez YT\
vetted. proprietaire, demeu
rant et domici.iil v Port-
au-Prince, ident'.fi et pa-
tentS aux Nos. 503-B et
85792-A, ayant pour avocat
constitute Me. Chantal Hu-
dicourt Ewald du barreat
de Port-au-Prince, identi-
fit pa'ent6 et impose aux
Nos 1311-B, 63236-A et 88
294-J. avec election de do
micile en son Cabinet sis
ia la rue du Centre (etage
building Hotpo'nt), de-
mandeur en pavement d'un
cheque de quatre cen's dol
lars tire en sa faveur' par
le sieur Hugues Jacaman
restS sans provision, d'une
part; et le s'eur Hugues
Jacaman, proprtetaire, de-
moiirant et domicile ai
Port-au-Prince. defenseur
defaillant, d'autre part:
Par ces causes et, motifs,
dit que les conclusions du
demandeur sont justes et
fondees: en consequence,
'condamne le s'eur Hugues
sacaman a payer au sieur
Robert Scott lai some de
Quatre Cents Dollars en
nrinci.pal, montant du che
que sans provision qu'il a
6mis en sa faveur; le con
damne a lui payer la som-
me Quatre V'ngt Dollars is
itre d'hono"a"es de l'avo
cat poursuivant; le con-
damn6 a deux mois deC
c'intrphinte par corps vli
que la dette est commer-
ciale. co en cas de non
paiement du princ'pal-
alix f-ais et dop'ns: corn
met 1'h'ssie"- Ren6 Pierre
du Tribunal Civ'1 de PQXt
an-Prince nour li sienifiet


Le DSD commencera & res t oni du present jiueement.
cevoir ses Etudiants a par-"'e oui sera execute.
tir du mois de novembrpe..... A'nsi jUrg etc ..
prochain. Les inscriptions 11 est ordonn6 etc...
sont rccevables dis la paru En foi de oioi etc...
tion du present avis au lo- Pour ea dt'.tLon conforme
cal de l'Instilu lion sis au eollationnee
catNdo 20 astme 55 Jan Claude ALFERIS (S)
No 202 Lalhie, Port-au-Prin Pour Conic Coniorm "


ce.
Ce 3 Octobre 1979.
LA DIRECTION
x x x x x

AVIS
Les Membres de l'Asso-
ciation M6dicale Haitienne
sont convoqugs a la premier
re reunion en assemble or
dinaire pour l'Annee acade
m!que 1979 1980, le Mer
credit 10 Octobre 79 a 7 heu
res 30 P.M., au local de
1'Association. 6 Bab'ole.
ORDRE DU J6UR
1) Rapport annuel du Se
crotatire
2) Rapport annuel du Trn
sorter
3) Lecture de la corres-
pondance
41 Questions d'Inttert Ge
neral
Port-au-Prince le ler Oc
tobre 1979.
Dr. Roger VALME
President
Dr. Isaac DESIR
Secretaire
XXX Xr -

AVIS
PROFESSIONNEL
Le Dr. Serge Eveillard. re
venu de l'Autriche oU i.l a
eLe maitriser les toutes der
nicres disciplines relatives
a 1'Obstitrtque Gynacolo
gie telles que Ultrasono-
graphic Combuter Tomo
graphic, Chirurgie 6lectri-
que dans les cas de stdr'li
te etc... avise sa clientele
et le public en' general,
l'o'verture prochaine de la
Polyclinique St. Louis de
Carrefour, en face du Cen
tre d'Accueil, et se tient
d'ores et dcj 1e leur dis-
position h la mime adresse
de 8 heures h 10 heures A.
M. et de 4 heures aL 6 heu-
res P.M.
Dr. S. EVEILLARD
OBS. GYN Dpl. Univer
site de Vienne.
x xx x
AVIS

LE RECTORAT DE L'U-
NIVERSITE D'ETAT D HAI
TI porte a la connaissan-
ce des intiressis que 1'Uni
versiti d'Alberta en ex6cu
tion des dernieres volontis
de feu Izaak Walton Kil-
lam met a leur disposition
des bourses d 6tudes au ni-
veau Predoctoral et Post -
doctoral dans tous les do
maines enseignes a la dite
University.
Ils sont invites en cons&e
quence, a contacter le Se-
cr6tariat G6ndral de 1'Uni-


Chantal Hudicou


xx x x


urt Ewald

910
x


DISPOSITIF DU
JUGEMENT RENDU PAR
LE TRIBUNAL DE PAIX
DE LA SECTION EST DE
PORT-AU-PRINCE
JUGEANT EN SES
ATTRIBUTIONS
COMMERCIALS
LE LUNDI QUATOHZE
AOUT 1978

Entre: 1) Monsieur Fritz
Maximnlien commercant,
propri.,airc. demeuranmt et
dom cilie a Port-au-Prince.
identify et pltente aux
nos 6222-E et 85792-A, pro
prictaire de C'Enseigne
Commercial toe ayant ponr avocat coans
titue avec clect'on de domi
c; e etn son Cabinet sis au
No 123 de la Rue du Cen-
Ire. Me Chantlal Hildicourt
Ewald du Barreau de Port
au-Prince, identify 6 paten-
te et impose aux Nos. 1311-
B, 63235-A et 88294-J, de
mandeur en pavement d'u-
ne part;
Et: 2i Monsieur Paul Du
chatelier, jr. propriftaire,
demeurant et domicilit h
Port au Prince, defender
d6faillant, d'autre part:
Par ces motifs. le tr'bu-
nal apres en avoir dlibe-
re conformement is la loi
maintient le defaut requis
et octroy6 centre le sieur
Paul Duchatel'er jr.. pour
le profit, le condamne a
payer a son cr6ancier la
some de deux cent soi-
xante trois dollars dix
centimes en principal, eel
le de deux cent so'xante
trois gourdes ai titre de
dommages int rits. Ac
corde sur le chef de la
condemnation principal
1'exfcution proviso're sans
caution fixe a un mois la
contrainte par corps con-
tre le dbiteur en cas de
non pavement, comment
'hu'ssier Hinock Gervais
de ce siege pour la signify
cation avec commandp-
ment d'icelui condamne
le cit6 aux frais et dinonse
'aouid6s la some de...
Donn6 de nnoa etc...
Il est ordonu etc. .
En foi. d p quoi...
Pour expedition conforms
Collationnte
Le Greffier Ebele CHAR-
LES (S)
Pour Copie Conforme
Chantal Hudieour-- 1AWALD
Av.
910


VOTRE HOROSCOPE


JEUDI 11.OCTOBRE 1979


21 MARS AU 19, AVRIL '
(BELAER)
NPgo~i?z des eanprunats
pour l'amelopation du fo- s
yer. Suggirez b un proche c
up voyage a deux vers un
an0roy e6loigne. Recevez s
chez vous

20 AVRIL AU 20 MAI
.(TAUiEAU)
Bonne period pour une
activate creatrice et des
communicatio-r.; avec ceux
que vous a'mez. Faites con-
fiance a votre inspiration
pour le travail et ls affair
roes

21 MAI a tI 2. J3UIN
(1C-EivEAUT..
Dies soubi a une offre
d'aide fiianciere. Nouvellcs
idees pour la carriere. Le
coeur fait des reves et les
celibataires etvuisageront le'
marriage.

21 JUIN AU 12 JUILLET
tCfANCFR)
Une attitude gaie est la
clef de votre success profes
sionnel. La literature, les
projects de creation ct les
activities des enfants sont
favorablemcnt oriented.

23 JUILLET AU 22 AOUT
(LION )
Conversation privces fami
liales benef:ques Appuyez-
vous sur de nouvelles inspi
rations creatrices. Les visits
locales conduiront a des in
productions seit mentales.

23 AOUT AU 22 SEPT
(VIERGE)
Ecrivez des tlItres aux a-
mis et accepted les invita-
tions. Votre vie social est
en asccnson .Faites conflan
ce i vote 1lit-r financier.
Envisagez la maison de vos
reves

23 SEPT. AU 22 OCT.
IT'\., 2INCE)
Cot nvcra-ilon prv ecs ap-
portant des advantages de
carrier. De nouivel es (ntre
pr s(-.s pour m e gn"','it' do tar
g met peuvent 'ire ilanc:'s.
L'apres-m:d, 'I inspiration
aura des r. sultats creatures

23 OCTOBRE 4A 21 NOV
S (CAPRICORNE
Accepted ds i ,.' ,
venrant de loin. Success dans
le voyage, la public'te et
l'e11nsigncmen' Des conver-
sations iavec les conseillers
apportent des vucs nouvelles


U




?I




lub




















IL SPECIAL JEU
OMME $ 1.00. FIL



:TOBRE)

UPE CLOURE ET
00




OOM COCKTAIL






--- -


AVIS DIVERS


20 JANVIER AlU '8, FEV.
(VERSEAU) \
Ecoutez les idees dc vos
superleurs pour ce qui tou
lhe votre travail Preeez
contact avec des amis qul
uont au loin Aidez ceux, que
vous amez dans leurs tl.-
chies
19 FEVRIEE AU 20 MARS
POISONO)
Ass'stez a ,in evenement
culturel avec quelqu'un que
vdus almez. Loisirs agrea-
les Vous vous detendez.
'I VOUS ETES NE
AUJOULRD'HUI
Vous etes nerveux et idea
lisle. Attire6' n:r le devant
de la scene et des occupa-
tions d'avant-parde, vous
innoverez dans le secteur
que vous aurnz choisi. Ex-
tremement efficace dans la
defense des grades causes
vous vous inter'essez passion
nement au bi-n-&tre de vo
tre prochain. Vous choisirez ,
souvent 1'art rcmme moyen
d'exprimer votro ideal. Vous
r,issriez come auteur dra
matique, musiLicn, composi
teur, auteur, conftrencier, ar
chitecte, art'isl au acteur.
Que votre besein d securi
te financiere ne vous pousse
pas is abandonner voire
ideal.

AFGHANISTAN
APRES L'ANNONCE
OFFICIELLE FE LA MORT
DE L'EX-PRESIDENT
TARAKI

SSuite de la Icrc page

sante tant au sommet ldes
non-alignes cde la Havane
que lors de son recent pasi
sage ia Moscou ;au debut Sep
tembre. Les I iplomntes ac
credites i. Kaboul 1'avait
troluve ein- pi r. fornmo lors
Ce son ret lor drans la capi-
t le le 11 S 1;elnbre.
L"inno1ci'o de dui s c-
sic,i po '.r lpli-,ll dI i;'lltI

sc',pit'lc e i. Kitboul t au
tail aptits (.'l ci ,'ln sa -
s'at qui'i; at' i" ut. mane t ';e
tai i ieultlle ai s'y du con
so' 1 revolt o naire central
liint la niort eCt pluicu rs
diza.;r.s Ctl par uiin '
F ult" dt ponvo r connai-
tre de facon not tan.e la ','
1it6, ls1 iournal I t. aval.nt
du se coi itpnt dr la decia
ration do P'-identl Am n
aff'rmant qi i 0a nprdeces
seuri 'tt l 'Vivant maist 'in-
curablement nl ado A
1 'iU d'eux. qii ili deman-
dait la ntnoure de la mala
dle de Taraki. Monmsour A
mill s'ta it bot:1i6 a riepon-
dre : 'Jo e li's's pa' Doc-
teur.
Scion del, rmpiours. diffici
element cIsntoralabl es, qui
cournieno' :i KI'ol ull. ] corrs
d, Monsieur T:raki se troii
vi t ('e'iiu iq .l 01qul I empias
ift a n ore lie. 1(' a utor,ets
attendnnl une M p(riode favo
rable pour nliloncer sa dis
paritren


22 NOV. AU 21 UIECEMBRE
(SCORPION)
Appuyez-vous 'ur une pos
sibilite de carniere. Gardcz
vos negocialtons confidential
les Voycz cc qui vous lie
is un ami.,

22 DEC. AU 19 JANVIER
(SAGITAIRE)
Presenitez it vos amis coux
que vous aimfz. Une harmo
miOusC associa ion conduira
ai une heureu'-e decision a
propose de problmes com-
muns.


CHAQUE SOIR, LE RENDEZ-VOUS EST A




HYPPOPOTAMUS



DISCO CLUB


Du lundi au jeudi, de 5 i a 11 h p.m.: WELCOME DRINK




VENDREI T 12 OCTOBRE



CARIBBEAN NIGHT


AVEC



LE CARIBIEAN SEXTET


PROGRAMME D




LAMI




Night C



MERCREDI 10 OCT.
COUPE CLOURE Adm. $ 2.00


JEUDI 11 OCT.

SCORPIO Adm. $ 2.00


VENDREDI 12

i D. P. EXP Adm $ 2.00


SAMEDI 13--

A PARTIR DE 3 II. P.M. <(COCKTA
NESs AVEC SHOOGAR COMBO. HII
LES CARTE D'INVITATION


SAMEDI SOIR (13 OC

SOIREE MERVEILLEUSE AVEC COl
SON ENSEMBLE SELECT Adm $ 2.


DIMANCHE 14 OCT

A PARTIR IE H. P.M: B
AMBASSADEURS $ 1.00 "/'


DIMIANCHE SOIR

BOSSA COMBO Adm $ 2,.00- -.


r~y/-///,-'//t///(/~P~3C~%~3g3C~O~C/~'E/


-~==~=5~,------------~Uc~cwcc~N--~-


- - - -_V/ krI~tC~V


~-m~


-------------"'""- -' -------------- -------- ------------- -- ---------------------- ------------- --------- --- --- ------------------- ---------------- -----





LE (NOUVELLISTE


,MT. LrnI1 nrT fin n orPW. O .


PETITES ANNONCES


LES ETATS UNIS ET L'OR ConferenG sur la Rhodesie:


WASHINGTON, 9 OCT

La's dcit'eiara tions relatives
i or, ir it n-ardi par le
l i',~s lta i Caritr lors de sa
euol rcsLeec di' press, con-
1:lsit'liit quI pour les Etats m
Lii t or lit' ptut plus pre
it'lidl'r a i:n role monetaire
a;i(eoonique etL dolt etre con
idiere commie uLne matter
l)i ClllieC!' colnfe usne autre,
a ilnme-t-Oll dans les mi-
lie'ix financiers.

II nt s,mble pas, d'autre
part, indique-t-on dans les
mnemes milieux a la lumie
ii des declarations president
Li, les. que le; Etats-Unis
s approtent au moins pour
1' -nstant, a modifier leur po
lisque relative au4 ventes
d'or menuellces du trcsor.
A l'appui de cette opinion
on rclcve en particulier
I fliriiatilonl dut chef de
I Etal silon laquelle, la re-
(, il et fortm hauss'oT TM
( mD.I'S,,i m ii(dlau. de Ior ne
('iistliit, nnull imenit une me
irice pour le Buaen-otre dess


On sOhlign ('r core dans
s", iss'aim is 1 mis'iII xi que les
li.:iArCs isiS( imedi par
I;> rc arvs t'l a cirale de-
vI'iciitI, puir I' biais du rl
( i7'11ln(1 l as ( si a credI, e'dtslllCe
i aspeci l I i l (I', al ei ri-
(; is ', i I or Ci ll'e-ci avails
i)is. iII I 'oir.i's d .'s d. rniiore s
:M ;aM IllI",, des proportions


importantes.
M. Paul Volcker, le Presi
dent de la < et promo
tlur d'une politique de l'ar
gent cher et rare, a d'ail-
leurs enjoint vigoureuse-
ment les banques mardi ,
'ne plus finance la specu-
lation sur les marches des
changes et des matieres pre
mieres.
On n'en attend pas moinms
avec un vif interest dans les
milieux financiers les result
tats de la vente mensuelle
d'or aux encheres a laquel
ie le fonds monetaire inter
national procedera demain
mercredi.

Le programme actuel du
fonds monetaire, qui pren-
dra fin en mai 198p, prevoit
rappelle-t-on, la 7ente de
440.000 cnces de metal pre
cieux par mosl L'essentiel
du product de cesa ventes
d'or est destiny A aider les
pays en voiee d developpe-
mont.

Programme du departe-
ment du tresor, modifiable
a tout moment, prevoit de
son cotl des ventes men-
suelles aux encheres de
750.000 ounces de metal fVn.
Ces ventes. don't la pro-
chaine est prevue pour le
16 octobre, s'inscrivent dans
le cadre du plan de save
stage du dollar lance par
le President Carter le ler
novembre 1978.


LE BISTROT


Restaurant -- Bar- Grill.

1 Pizzeria Crperie

LE RENDEZ VOUS DE L'AMBIANCE

CHAQUE JOUR


SMenu sp cial Lunch 4

a $ 3,60

CHAQUE SOIR

DINER DANSANT.

AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo"

Mardi Soir -.Vendredi soir


:)

I 2 TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CHA-
QUE SEMAINE

Dans le ,lardins du Bistrot

Une auvpele Attraction


< Bistrot Mini Golf> >

GOLF MINIATURE

UN DIVERTISSEMENT POUR TOUS CLUB HOUSE 0
-- JhUX BAR CLIMATISE


BISTROT

Tous les ours de

Smidi a I h du matin

Le Manoir 146 Lalue Tel. : 2-1809


p~---i-~no-~1Y~


Lents
LONDRES -- (AFP)
La Conference de Lon-
dres sur la Rhodesie s'ache
mine lentement vers un
accord sur une nouvelle
constitution pour la <,colo
nie rebelled, en d6pit de
1'dchange d'ultimatums et
de barouds'd'honneur qui.
ont marqud les discussions
au course des dernitres 48
heures. estiment mardi les


progress
Salisbury diri.ge par 1'Eve
que Abel Muzorewa.
Lord Carrington recon-
nait cependant qu'une tel
le decision pourrait avo'r
un effet catastrophique sur
la conference de Lancaster
House et pousserait le FP
a renouveler la lutte ar-
mae centre le regime de
Salisbury.


observateurs a Lancaster 11 semole en consequen-
House. ce probable que les par-
ties britannique et du FP
Les delegations du mou- parviendront jeudi a une
vements de guerilla du formula de compromise' qui
Front Patriotique (FP) et leur permettra de sauver
de Brande Bretagne, diri- la face et de discuter des
gees par MM. Robert Muga arrangements pour la pe-
be et Joshua Nkomo et par riode transitoire.
Lord Carrington manent L'hypothbse revenue par
depuis dimanche un &pre Ia plupart des observa-
combat d'arribre garde 3lur teurs est que Lord Carring
des questions de procedure. ton et les chefs du Front
Les britanniques ont don Patriotique mettront de co
na au FP jusqu'S jeudi ma t6 provisoirement les pro-
tin pour se prononcer PouB-'-'Mi-tmes constitut'onnels
ou centre leur plan consti sur lesquels ils ne sont
tutionnel. Les chefs du pas tombs d'accord. de
Front Patriotique ont de faqon a pouvoir embrayer
leur cote maintenu leur re le plus tot possible dans
fus cat6gorique de se pro- le vif du sujet.
noncer sur le plan britan- Ni le Front Patriotionue
nique avant la fin de la n' le gouvernement bri
conference, soit apres tannioue ne souhaitent en
qu'ait ete r6gle le delicat effet etre considered comme
problem du control de tant responsible de 1'e
1'armee et de 1'admin'stra chee des nourparlers di
tion rhodesiennes. Lancaster House.
-t r i' I r i


Toutefo s, de nombreux
observateurs attrlbuent la
llgne dure adoptee par
Lord Carrington envers le
FP au faith qu'll risque
d'avoir a defenare sa poli
tique rhodesienne centre
les attaques de l'aile droi
te du parti conservateur.
Plus'eurs tenors de la
droite des , don't
le Congras annual s'est ou
vert mardi a Blackpool.
ont annonca leur intention
de reclamer la levee des
sanctions centre la Rhode-
sie et la reconnaissance
par Londres du regime de


(Suite de la lere page)

venturisme cubain dans le
monde qui constitue une
grave menace>).
M. Carter, en evoquant
1'equilibre militaire preva
lant en Europe, a souligne
que la parite des forces de
vaient etre la' priority.
L'alliance atlantique doit
done aller de l'avant a-
vec ses projects de modern
station avant de negocier
une reduction significative
des potentiels militaires
en presence
Le president americain a
notamment m's en avant
le fait que si 1'URSS a re
duit le nombre de ses vec
tours nucleaires points
sur I'Europe, elle a en
faith accru son potential a-
tomique en remplaqant les
< sees porteuses armies d'u-
ine seule bombe- par des
missiles eSS-20) porteurs
de trois tetes nucleaires
trc;i precise et pouvant at
teindre tous les points de
l'Europe.
Dr" nmmeme. a souliane M.
Carter. l'Union Sovidt'nue,
nour cnuvrir cette region,
a replace des avions an-
ciens oir des bombardliprs
-"B'ckfires ultra-modernes.
Ces d'ffdrents armements
n- snt asa inclus, done
ps lmi.tes par le Traitd
<.
LOTAN va dPvoir sP nro
noncer a la mi-d6cermbre
Bruxelles sur le deploie


OFFRE D'EMPLOI
Malson de Commerce
clierche un2 .icrd airen dl -
plomce pouVant coinpren-
dre 1'anglals et ay'tl.t de
I'aptitude pour comprcn -
dre c.?rtains dd6ttlls con -
cernant la omtabibllltd.
Pour Lout 'rnOiselgnenifestb u6
lephonez au 2-2848
1110
xxx

GRANDE MASON
A LOUER
Grande Maison a Carre-
four Brochette, 4 cham-
bres a coucher, grand Li-
ving-Room. un vaste salon
et salle a panger, ever,
gsanue salle de bain, toi-
lette, une vaste galerie fer
mee derriere pouvant servir
de sejour. 2 grandes d6pen
dances pour bonnes et gar
cons. Grande cour.
Pour renseignements te-


LES BONNES IMMIOBILIER -
,,OCCASIONS. DE Vente
LA SONAVRSA


Vega (Saumon)
Lancia marron 2000
Subaru rouge t V/Wagon
(pour well drts)
BMW begie 525
BMW jaune t.ourin; 2002
BMW blanche 316
Simca matra blanche
Mazda bronze SiL Wagon,
Datsun jaund 2400
BMW marron 320
Simca Horizon rouge
Merced6s beige 190
Simca Horizon mnIrron
1110
x x x x

OFFRE EMPLOYI
MAISON DE
COMMERCE


lephonez : le matin de 8 Cherche employee bonne
heures a midi, 1'aprls-midi vendeuse pour 1'electro m6
de 4 heures a 6 heures p.m. nager honnete et iesponsa-
au No 2-0816. X ble ayant des connaissan -
ce en dactylographie ecri-
x x x x re avec curriculum Vitae et
Photo a Service emploi Box
ENCHA AVISE 2-348 Port-au-Prince 1
Debutante s'aosbenir
ENCHA avise Ees amnables IE tAJ-.. 1010
clients que pour mieux les X x x K
servir a partir du ler Octo
bre, le Magasin restera ou- OFFRE
vert toute la jcumee de D'EMPLOI
heures A.M. a 4 heures P.M.
du lundi au vendredi et le Les Editions CARAIBES,
samedi de 8 heures a midi. 73 Lalue, recherchent une
Ce nouvel haraire restera adjointe de Direction.
en vigueur jusqu'au 30 avril. CARACTERISTIQUES DE
Pour un meilleur service LA FONCTION '
aux meilleurs prix, arrltez- 1) Bonne cornaissance de
vous b ENCI-_ ak la Place Secretariat et de comptabi-
Geffrard on sonnez le 2-2330 lite
ou le 2-L423. N ) Sens des rcsponsabilites
1610 3) Gout des contacts avec
x x x x le Public
4) Esprit Commercial
Hall a vendre Se presenter avec curri-
culum vitae. Niveau des Etu
A 1'Avenue Jean Jacques des : BACCALAUREAT.
Dessalines au No. 396, cons Bons Salaires. Debutante
truite sur propriety de 189 E'abstenir 111i
pi"ds de profondeur entire x x x x
ment culture en mur. A
(-'Ir^qn r16At^..- 4 1),,f+rii-,ir A V IS


Cl en main.
Pour Rendez-Vous, son-
nez l 2-3849 de 3 heures
30 a.m. t 1 here 30 p.m.
Courtier s'abstenir. X


ETAGE A LOUER -
Etage do 250 m2 pouvant
servir de bureau Phone
2-0788 do 2 heures 2 4
heures P M 2010


NOUVEL HORAIRE
AUTOVALSA i n former
s o n a i m a b e
clientele en particulier et
le public en general qu'S
partir du lundi 8 Octobre,
son horaire est ainsi modi
--,fi6:
Lundi au Vendredi 7h30 AM
4h00 PM (Sans arret)
Samedi 7h30 AM lhOO PM
AUTOVALSA
1310


Pour les Bals des
23 et 24 Octobre

(Suite de a lete page) '


a) Terrains ae t-ro m2 -
1000 m2 2000 m2 10.000
m2 dans 3 zones rdsidentiel
les avec vue sur la plane,
la bale de Port-au-Prince
at une parties de la Ville.
b) Plusleurs terrains S
Furcy (16 CRX) avec source
d'eau et plants en pins
$ 5000.00 CRX.
Tel. : 2-0713 entire 8 heu
res a.m. et 1 here p.m.
X X X '

Hall a louer
Grande Hall a Louer sis
b la Rue du Peuple en f:
ce du Journal Panorama
Por renseignements Tele-
phonez le martin a part
de 7 hres Le soir a part
de 7 hres au No 7-2046
151

A LOUER OU
A VENDRE
STUDIO DE BEAUTE
TEL. : 6-0247
1810

DEMAND
D'EMPLOI

Jeune fille dipl6ome e
Management et Administr
tion de el'Institute of Man
gement Studies>, Kinsto
Jamaica, cterche empl
dans 1'industrie, le comm,
ce et les bureaux publiqu
ou privees.
Elle peut 6tre contact
par telephone au No. 2398
2510


I AVIS

IL EST DEMAND AUX ACTIONNAIRES DE LA
BANQUE DE L'UNION HAITIENNE, S.A. QUI N'AU
RAIENT PAS RECU, PAR LE COURIER ORDINAL
RE, LEURS AVIS DE CONVOCATION A L'ASSEM-
BLEE GENERAL ORDINAIRE ANNUELLE QUI SE
TIENDRA A L'AUDITORIUM DES FRERES DU SA-
CRE-COEUR A L'IMPASSE LAVAUX LE SAMEDI 13
OCTOBRE 1979 A 9 H. DU MATIN'DE PASSER LES
RECLAMER EN NOTRE LOCAL DE LA RUE DU
QUAI.
LES ACTIONNAIRES QUI, AU COURSE DE L'AN-
NEE, AURAIENT CHANGE D'ADRESSE SONT PRIES
D'EN NOTIFIER LA BANQUE DE L'UNION HAITIEN
NE, S.A. DANS LE MEILLEUR DELAI POSSIBLE,
PORT-AU-PRINCE, LE 4 OCTOBRE 1979
L__________ "I


MAISON A L UER
A DIQUINI

4 Chambres a coucher -
4 Salles de Bain Depen-
dances Vue magnifique.
Sonnez le 5-1302 entire
1 hre. P.M. et 6 hres P.M.

HOUSE TO RENT
AT DI4UINI
4 Bedroom 4 Bathroom
- Maid's quarters.
Call 5-1302 between 1 h.
P.M. -.ad 6 hres P.M.


ment eventuel. en Europe
de 1'Ouest, des 1983, de
572 fusees
et im'ssiles de croisiares,
bases terre pour contreba,
lancer la presence de quel
que 120 a dans les
regions occidentales de
1'URSS.
Ces propos tenus mardi
par M. Carter confirment
la volonte des Etats Unis
de poursuivre la modernisa
tion de 1'OTAN eft de de-
ployer en Europe des m'ssi
les nucleaires, malgrd les
avertissements dispenses
par les dirigeants du
Kremlin.
Les projects actuels ta-
blent sur la mise en place
de ces missiles dans quatre
pays -- en Grande Breta-
gne, aux Pays Bas. en Bel
gique et en Republique Fe
d6rale d'Allemagne. Une
tell decision devra toute-
fois etre rat .fie lar les
parlements locaux et r0s-
que de se heurter a do se-
rieuses r6ticences politi-
ques.
Le president am/ricain a
d'autre reaffirmn son enga
cement a accro;tre annual
element le budget amiri-
cain dp la dehense de
trois pour cent. en terms
reels. II n'a Das par con-
tre c6dd a l'ins5'tance de
nomrnbreux parlementaires
amiricains, qui condition-
nent leur vote en favour
des ment de 5 pour cent des
ddpenses du Pentagone.


PAGE 4


* I/
7-,-


CAR TER : C ONTENIR


~~Y+~V"YYI


__. .--------------------- ---~~~~~--"---~ `~~--- ----c~' ~ --~' ~-~~~---- ~ '--------~'----'-"'""'--"-~~~'


comitlt6 avec son imprime-
Srie. MM. Frtsch et Jacquy
Deschamps ont en outre
fault tenir a'u comltM un chb
que Important...
S Les cares ont t6 distrt-
budes a tous les membres
pour la ventg.

s On en trouvera a Ri-
chard's Art Gallery (Bicha
Sra Mourra) Petionville, i'
Radio Metropole, aux Gal-
leries Nouvelles. magazih
de M. Georges Assad (Bou
levard), au magasin de M
e et Mme Jacques Guillouc,
a IRue des Fronts Fort), au
magasin de 'Mme Elias Cas
sis (Rue des Cesars). a la
i Cie. des Tabacs Comme 11
I Faut, en face de la BNRH
a u journal 0 tin). Et le soir de la feto
au guichet de Cabane Chou
coune.

Le comitd s'est aussi fell-
cite de la courtoisie et de
la genarosite de M. Rodol
phe Russo, de M. Serge Sa
lomon, industrial, des res-
ponsables de la ENCHA.
de la maison Phipps, ae M.
Gerard Dumont, de oa mal
son C. Flquifre, de la Mi-
n noterie d'Haiti, de MM. An-
ra dre Alfred. Nicolas Michel,
la Raymond Munier, Simone
)n Canez, Rosita Francillo,
oi Nessim Mourra, J. Ritz. G6
er rard Tardieu, MM. Michez
es Zuraik, Eddy Handal, Geor
ges Leger, Elsa Batroni. des
ee elablssements Elias Cassis
82. et fils, pour ne mentionner
que ces derniers donateurs.


e

e




________ I -o~- --. -


MERCREDI 13 OCTOBE 79


LE (tNOUVELLISTE,.


I: l( .In I i i 1,li i i .i Ii' l


la o i ll h,, a I lld d1 : l al l.



('r. ut li a plu0 inslris tli ooi l






I illin i.li0 do el 's- isoe.
1 'hrl tol .t: IPSt n. d ta






1 h .tle' a( y i tdr ypar all
I I' t .ixl d ot s es
'l capia p'allgrso'phrs d
. it' bliii deo Chines. das



n Ill(r s i il t ui vdes alt




l'cmi il s u's i'iioVLo" 01 uil'

I'lll i iido T i loo p itt -me
, pl till, d lXise(.i, i choSle
I Il 250s d chefs-d oe-'
le v I n I sev I st ollve'rt
'lsi u s I 's )o r1 de il 't nii ee.
(jur poI v sy re idre par atl
I h)IIs oi l taxi do 'in ls les
hlluIdds do ina vill'

1. s. Ica itle prs oviso'rns de














pi :L Itir sI rvspent qui valet
la iinne cd' rse 1s. Le Muor
, Natinral d his r r'n"









l'n liids oi.ts i'Oriele ct u lls
S'l'i' iat Le Mrsoe Pro
I ii dp Talwan renlorpme
piec. S d o l 1its. t abrons










Ie i rues l e d ail' e sol t
Surl' ei 1:1'rp lclnlit {ie le
jour. 11 v a deux temples

















nlc pax a 'n )ds nspblilcr soit
|ouddha et l're -.I Con-
rlnch;". Le" re aoa'nts ens
















lein 'lvis oervnt ln au d"rs
''ior s ho p ioR 1 e ilat,t'Pr



e 'tin d, cu's'mns cr noid t
"'-du moande On peet
-n es actvitr dis ultn smtrll
to 1110' ii dco i'e d. D-ns noul
r'o-110tIOtqi d"Jh'jt dv-s nouil


lhs (1 sv 'Lg:l( I 1ecr pollr"
1'U8 $' on dil s del s t lo ,s il-
S I I s-Ilt- i'(t 1 ''s. (11 l sOvi tellt
nlle .oxcell .lv e i s .lve.
()ll ItI'lilV l I ilitpi i' sl
nl clhltloi.s dillis touLs Iles
hoil l'Is, :lllsl i quite l,r)lt s i s
(itlls nis 1p iilonalles. Mais hla
ume1lli url oiwrlie de. Pel-
pitl' dI u SIi'II'l'ILaU. do. Canl
toll, du Hunan ou de Shanrn
gh;il so deouste dans de's
ItsauIr'intis sp6c'altsias. On
l trolvpi iun liste clans
outtis Iis publications des-
t:nlles iaux tourists.
On irouve digalehnlot des
batbicuts corens et mon-
g)lIs, doe la eisine f'anc'0
so e t v tnamienne, de l;i
cuis'no That. des fruits "de
mor do Taiwan, des sp6cia
li'es anglaises. allemandes,
:lal: nnes. et Ctoutc une va,
rint doe steaks.
Il ne faut pas ndgllger.
surtout pour le d6jeuner,
li's lim sium. ou yam cha.
C0siamusp gueules di Can
lon1 poiivent on faith rem-
pl'" la p mse de quiconque
a faim. rapideinmet et ,pour
un ipr'x trSs modest". It
'est mimem pas neccssairs'
do conmmlnder. De ines'S
fill .,s poussent clans l's ial
1'(" detis chariot's rcoUlvPrts
de b nnes choses, et chOi-


I .'" binos accompagnte -
ait itts ed 016 011
A a pine une io-nee cde
Ttip'e' uon poit vvisiter Iea
goroyK 0d Tarok ot 1ls
mpu/aneis de ma-bre de
i-i.t1'n. los p'iysa'-,es de
Yahliut i s'lr la cotep oulpst.
lqs chan's eo danses do's a-
horiganes .a Hualien et Wu
', I p 1)areo d Yanipm;ns-
ha' pt sa" 'S t!7.i rs il p"'in-
temns, et un grtnd rhoox
de temptls g otn ,s itO' '"n'
n,'arqlnor ( O sales lu mrriu
so'l do Ch'ang Kai-chek
a Tzilhu.
D-s 1'i0l spoa -r vert la
vo fp--! T:no i T"a-
I Oln T.nt"-e v.io Pe' H"a-o
'1,p lll l c l-nsisiorn siti nti
en jtunels et points. C t'e


<< COURSE DE CUISINE PRATIQUE ,

Devenez des cordons liicus, jeunes ger", i.1i ies
flles et vousii aussi mesdames en suivant les course
reguliers de o(UTISINE PRATIQUE)) au 31 Ruelle
Carlstroem tnus les same's a partir de 3h p.m

Les course d0buteront le samedi 3 Novembre. Un
dipltme ser,t ddcerne aux etudiants qui partcipe-
rent aux examens organisms par le Service de For-
mation Professionnelle (lde la Direction Generale du
Travail.

Pour tous renseignements complementaires, son-
nez le 5-2992 ou p'ssez au 31 Ruelle Carlstroem,
tons les jours de Sh a.m i 6ih p.m.

'Sur demanie de plusieurs tlud'ants un (COIURS
AVANCE)) sera assure tous les vendred's apr's-midi
des 5h 15 pour reux on rcelles nli on" diah une
bonne notmin de la Cuis'ne et de la Pat'sserie.


1 gln pin I rira dans l's
montlagnes du centre de 1'i-
le.
lDe 11111li'n, la vole fer-I
ri'ie cotii ilui au ll slid vers
Tu'I'Llttllu m .ils c'est uin ltor-l-
Ill ard. DIiIUI q(u liiles an-
lnis. 1 ser possible de
fa re le tour de l'ile sans
chani''r de tlai.. Le der-
nter maillon de la chalne
se a 'it're Tiitulg et Kaoh
so',ng an slid dp, 1'ile.
Se d6plagant en avion. en
autobus, en t rain oti en vol
ture part culiere, letoourls
te troIivera un tas de cho-
sos a fire.

A deux heures de Tai-
chung se trouve le Lac du
Soleil et de la Lune, qui
est le 1 eu favor des jeu-
nes marids. Les visiteurs qui
ont plus de temps pour-
ront aller a travers l'ile.
descendre les gorg(s de Ta
roko. et prendre 1'avion de
Hualien it Taipe'. L'hotel
de Lishan au c'n'.re de Tat
wan est une halte tres a-
grdable.
Au sud de '1'ile se trouve
I ct ville de Chlayi. De la,
un tott 1ard conduit jus-
qu'a Al shan. Le voyage
commence s ms les tropi.-
ques et se teormine sous lIs
sap'nts a 2500 mdtres d'alti
tudes. D'Al'shan, on peut
v'iir le l ver du sole sur
Yushan, oel Mont .Mor s'n.
lo point culm'nant dp Tal
wani i. a nres de 4000 motrcs.
Tainn. aU osud. ess l'an-
eenne c apitale des Ioli n
dais du 7&me siacle. Ell-
r-nterme deux chOteaux
frts et de nombreux tem-
ples.

Pu's on trouve Kaohsiung,
la deux.me ville de 1'ile,
le plus grand port et le
centre de 1'indus rie lour-
d'. Ma's Kiohsiung n'a pis
seulcment des us'nes. ellh
a auss' des paysages. La ri-
v e"e de 1'Amour, le lac
Ch111 rtChinga et un po-t
spectaculaire.

Enfan, a 1'extrome point
sud de 1'ile, se trouve le
pare de Knitin. i 1s moel
leurris plages de Toa'wan.
le jardin b 'anitue. et une
grande guotte, un pha"e qui
s, dirige vers les Philipni-
ns. l A'est vers le Pac'ft-
que. a l1ouest vers le De-
troit de Taiwan. le conti-
nent chinois et Hlong-Kong.
La bonneo cuisine chino'.n
se, la cuisine in'ernationa
le et des hotels de classes
intc-nat'onale attendant le
tou":ste oft qu'il arrive. L'an
glais c'le ianonias sont lar
gement parl6s par une po-
pulaiunn tres amicale nui
ost desireuse dp mont"er los
bpauiis de 1ile ot d'aider
s"s a ntm's dtr'l'-sds dains
lepn recherche dol 1'insnliti.
Come Confuc'us disait
il y a 2500 ans. accupillir
in voyaeupr qill, arrive de
InIln asi un grand plaisir
do In vPo. C'rst 1 esprit rdu
tnlrusm de Tnaiwi n t In
r mlson inDlur IqniOlloo los vi
sito"rs fnnt 1'61nge de 1'hos
pitalit6 chino'se.


a" -
'-a',

-~ -~ '00
/ r



0'
-a














I/I


S BLOCS E.R.F.j



ETS. RAYMOND FLAMBERT


kL Materiaux de Construction


'ILE MERVE-LLEUSEA, ATTIRE L..MILLIONS

DE TOURISTS EN 1979


Chlng-kuo, le sentiment pa tyrannie.
t.riotlqule du pcuple eslt lies
clevd. '. les elections a^ Depuls
va'.ent OeL lieu ce mornent, part coi
la vie de ceux 1iuii criti- jusqu'au r
qui'lent iP gouvelrnimenit an m'nt )Ii
ra.'ent 6te en danger. Le gou cde nombr
vernement a annoncC que on' ete mi
les elections iiuralent, lieu mun sites .
qiiiin I lies pour:aient etre riordes do
itneltes dans le came. ration. oi0
ont acceol
'tionue du


(Su'Lc de la lore page)

ment dilus par un vote di
iec ou .ndliric. L'Assem-
bloe Natlionale cl't le pr6
sdenUl t it' v:ce-pro's:dent
et V' lie au respect de la
C ;Unsl iLitlun. I

Le Yuan faitt la loi. Le
hiesident superv'se 1'adml-
ns ratinll, clans tiune coulibi
naism n unique de systems
prcs.dentl 1 et parlcmon-
ta re.

Sous le gouvernement
des cinq organs imag+.ne
par le Dr. Sun Yat-Sen,
le Yuan de Controle tst
le gard'en du people et
supervise les autres orga-
nes de gouvernement. Le
Yuan d'Examen perpdtue
uin corps de fonctionnai.rcs
qui a toujours cherch6 les
ctoyens los plus qualif'ns
pour leur donner des post
tions dans le gouvernement
pendant plus de 2000 ans.

Los drols de 1'homme
sont reconnus el resp cts
dans le cadre de la consti
tu 'on et conformemnt
aux p-incipos du Dr Sin.
Ces droits n'ont pas dtd
touches.s mmo pendant la
p6r ode d. robe llon com-
muniste.

De par la loi, le Presi-
dent Ciiang ChCng-kuo est
invest du pouvoir de gou-
verner selon son dos r. It
ne le fat pas.as. pas plus
quoe no le faisaient avant
lui les presidents Chiang
Kai-Chiek et Yen Chia -
kan.

Loes trbunaux ivils sont
publt.cs et sont c mpotuns
pour tous les cas. excep-
tas ceux qui traitent de cri
mes militaires ou de s di-
t on. Malg'e la ovuerre c
tull'le avec les common s-
tea, il n'y a pa de pr's n
n'e's pol tiques en Re'tubli
que de c(h'mn. Souls cclx
qu s'n' convancu s d'av(cr
tentlts de r; nveriserI lc ',o
vernementt par la fo-c et
la vol.nce sont en pr's'n.
to asnic, le tinuv inirml"int
di la Ropubliqueb de Clh"n
revin' Is Taiwan en 19'5.
il dicouvrt cique le people
n'ava r aucune experience
de la dtm"c-a'ii. Les inol
nas. q1ui avaient icctpds
la nrovInce de Taiwan de
1895 i la fin de la seem,
de giierrp mondiale. ne
pormettao'nt aucune 6lee-
tion.


i. r ',c ,-r i ."' o do la ic
moc-atioe cmmeonce i la
base. Tes eldctiols furlint
instatiePs dnns los villa-
fes ot los villas, pills dans
la province.

B Ln que l'Assembl6eo Na
tcmanle et le Yuan legisla
tf repri sentient I'(isembl"
du pays, des moyiens ont
o'e trouvcs pour augmen
t,er tla rrcp'suntat'on loca
le de Taiwan, selon ;ie-
cr,iiss-ment de la popula-
tion. Des elections national
los ont lct proparo's rha
QUe fois en mrnme ie1Tn
ilue Ios elections provinc'a
los et locales.

L',issemmblns i" 1 lir'il
contimlie de hosir le prt
sdcon, dl la n Republique.
Tiiut comme cIle le fa sa;t
sir l1- cont:n'itt ch'nois.
Deiux des i', p"r-,siodets de
la Ropublique do Chine-
Cbtang Ka*cbek et r'liidno
Chiin-kulo. furoenl 1lis rar
1'Assemblhe nation l-, :i-
prol-- Pur nomIna' '-n can,
io nart maioritaire o Kiluo
mTn-'ang. Yen n(hi.-a-k:mn
siiccoda a la pa' doncl de
Ch anug tai-chek a la mort
de celui-la.
L':. nal as maiorii ircs
:s rmi lesr'viIls 1- n1-'i r0
Im 'c-ae si"c'allo cil P 'rt
do la J iin, Psse dc ( (hil(e.
on' 1 rcro;t do onncPm'ff l*-
caididlas En rcison do lt
o "so t ;iritoelle failt face
tla n1ton 01 d' 1 aunisne
oT'' l" d's an ididls uii
Kianr'' a,-a"' its Io l'tnt
pus fa't. Is's pDq'^ nainori-
l.i0"5S pt, IPS iadpclai rlacils
soul rcoo,'5"'u!t i"5 lo a ta
ni v"V "' es or'i:aSnca pal t-
montaircs

Taiwan. 105 'qa-oiio Ole TaI-

saTat dos vl'l"s an"'a']lo c
rc"'omaiea sir tfo V" 'a, F--1
C'i1' i loutes l10 aiit'pos ,il


ia'i "'to V'1to snio'.ala sou-



do dormihoo 1975. Onand
too T'nOo-Tt'a noi fciit con

ona-asiro los cornmunlstes
ci'n'a' 00 rto r'rn""' l'"-1
roalpc'niao -coo ta P1"n,,hl-
iio rol ('hinP eoo P 'tpet'roS
Ontn '06 T,"-c 05-t s o 'n0 date

Comoto 1t fn'ialt reniar-


tes los
los acc
rompui
tes.


p
cord
s pE


la fon
mmunist
etral.i du
Talwan
euses n(
eines av(
Il y a
sot-disa
les cor
i.t de su
kuomin
)"omesse
Is Qnt to
ar les c


S muniste. En plus, les com-
munistes .demandent mtalate
dation du nant que-la R6publique de
te en 1921 Ch ne negoc!e non sur un
gouverne pled d'6galltd, mats come
en 1949, une province oegardev face
*goclat'ons h un gouvernement ci ntral.
ec les coin La r6un'.fication de la Chi
eu des p6 ne petst se produ're, le Pro
int coon6- sident Chilng Ching-'kuo
mmunistes 1'a dit, seulcmrnt Ia-snue
ivre la po le peuTle du continent ,
tang. Tou t-ansmettra le otmanda' d -.
s et totts cilelt et mettra une f n an 1
ouiqurs tR tyrannte qommunilse. le
communis- people de, la Rl ii bl-"I
de Chine aura le droit d'an
porter tous les chanvrmrnrn s
u'il voudra h ila s ructure


C'est pour cela que le du gduvernement.
gouvernement a touiours c's
tegoriquement refuse de ne
g 'cier avec le regime com- Le bien-otre social a fault




MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALF !

.BOCOO"...,S-

plus de'progrOs .a ''a wan
'ces 20 doe niircs ann es) que
pendant des ,slcl.-s d'emni
le. Le government de, la
ROpublique cde Ch n, a r'-
. cnnu qui dans uin Flat mo
dcrne i.ndust'"alls6. le piu'
pie di va't, o'tre protege con
tre les r;s uis de mauval-
so sante,- 1e chimage, la
vieillesse et d'autres fac-
teuis, an deltla de son con-
tr61e.

Doans la p"vince de Tat'
wan de nos ours, personnel

n'a fi'm. personnel ne man
que de vetement, et tout le,,
mode pout-' recpvoir des
sons meddenux. La security
social a e'c considdrde corn
me une association dans la-
qoelle le part'culier et 1'E
tat partagent la responsabi
l1td. I1 n','st pas necessaire
de mettrP en nlace .une d-
no-me bureaucratie. La
plus grande parties du pro
ia ,' ine est une assurance
d'l Fouvernement, les em-
,in,'""o-s et les employes
en partageant le coft.

iLe mod de "'-i du.tCan
Mln Chu I erons''tor a don-
n.'' on sins at la foi clanoi
so en la moderation.


La lib"rte de critiquer le ,
government est assu ire
pur ll peuple et tla pre
se de la Republ'que de Chi
ne. L'analyse critique du
gouivernement peut Otre
trouvde dants ls 31 jour-
naux de la province. eI.P
chaines de radio et de toel
vision ne mqnqucDnt pas de
mottre l'accnt sur leo ca-
rences du government.

11 n'y a pas cepend.-nt
de liberty pour 1'agitation
communist. C'est parce que
la R6publique de Chine est
une victim de ceux qui ont
profile d'une society libre
nour so fair 1-s avocats
du marxisme 16ninisme. lTa
cinsenuence a tre l'usut"pa
tion dul pouvnirc et la firme
tu-e d la port" face a la
1 b'rt6 de s'opposer a la


CA Kl'EPOULPl1Ut'0 CHR1WMA C ;JkETO0UE# P0AR5 LE U E1


, PAGE 5


04


age Q svelte

Oragees amaigrissantes


Maigrir sans peine avec Fugoa depot ,
^ r Dimmring tablets '
i estmaintenantsi faciled'avoiruneligie si vore gourMandise est plus torte qu Dagesamagnsstes
parfaite si vous etes a un oage ou uvn bonnes resolutions.
bonooint menace.. j
s' vote acivite sedentaire favonse les Fugoa depol
bourrelets de graisse. / En vente dans toutes les pharmacies .
*a6Que en Republiqie 16deralp Itrllemragne 1E Scheu'nct Phatmwerk GrmiiH Appenweer/aBaden ,,


~_______________ ~~ ______ __ __ ~_ ~____________~ ~__ ___ __~_ ~~ ~,._.......I~.. ,;~;~r~;,B~e~lllmL*FZri~pY~~i3Lr*.i'ar


quer le President Chiang








PAGE 6 LE



CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT .

Midl 2 heures 4 heures (en permanence) 6 heures 30 et 8 heuret 30


Salle CE SOIR ,

S Salle I S1.50 et2.00 Salle $ S1.50 et 2.00 Salle III $ 2.00 Safe IV $ 1.50

L'OURAGAN Le goi des Gitans UNE FILLE FIL BLANC COUSUE DE OPERATION CLANDESTINE

I .,ooonono*

AVIS de la
2ecre:airaerie
d'Etat des Art aires
bociales
SLa Secret ai! cri" dttEat
di's Alfaires Socia ie. Llent
ll suiotilignir a 1 a tlltL)ton
d.'s lLCteresss (.ue les bare
tnles de sala.es. prevus pour
lhs diflerentL. travaix de
construction t l les ie'ata-
tiuns de service anls los en
trepries industrielles agri-
coles et commlnnircial.is cons
tit ent de.s I lmiiitu irat.ions
iiiiinnalts devant sacv.r ae
b.ic a la neCgciation de sa
1. Lt.': contract .uels entire
cmployours et travailleur
., i' constituents t done
ois dis salaires plafond
!ii s des salaires-plancher
:il-d is.wu1s desquels Loute
entente est et demneure il-
legale.
r.n consequence? les salai
re.s precedemmjnt prati-
ques, convenus enltre les
parties, don't Ie quantum
est sutperieur a calui du
salaire muliinium in sau-
la 'nt etre 'etrogrades sur
citte derniere' bas)e, '-i ver
tu di: prinepe dcs droitcs
acquis.
.rv T'AIIERIE D'ETAT
DES AFFAIRES ETIEAN -


FRANCE
UNE COMMISSION
POUR RESOUDRE
L'ENIGME
LOUIS XVII
PARIS, IAFP)
Une commission vent d6
tre constitute en France
pour tenter de resoudre
t'enigme Loui': XVIIf, fils
de Louis XVI et de Marie
Antoinette, qui fat l'objc-
dcpuis dcs siecles de 11nom -
breuses controversies historic
ques.
Let circonstai-ces de la
mort du Dauphin de Fran-
ce restent en effet obscu -
res. La these generalement
admise veut que Louis
XVII so.t mort en captivitei
a la prison du temple, ab
Pars, pendant la rcvolu -
tion Irangalsc. Pour d'autres
historic s, l'en!aht sure -
cut 'et- put s'echapper. De
nombreux impotstcurs so fi
rent d'ailleurs a la fin du
XVIIomc s ecl passer pour
I 'leriter du trone de Frant
ce.
Constitice par le Min,;;-
lre de la Culture et de la
Conimuniiicattiol, Monsieur
Jean-Philippe Iecat et corn
poise d'hist.oriceis et d'ar -
cheologues, la commission
atira fi lormulttr un avis sur
le dosser Des fouilles a
vaient recemm,,nt let entire
pries dals 1 'ancien cimetie
re do l'Egl.s Saintl,;-Mar-
guerite de Pa:., oft fut, en
tcirre le Dauiphin Silon 1'his
tori nl P'.til Paiscal-Sol, les
siondages i'ilt repris dans le
passs pour lottaliser la tom
be n'ival'ie l p:t, etl cltc -
tus all bon endroit

Confiscation
iSuite de ,la ltre page)
st'r sur usemrnble du tern
tire f' 1:' fin de la semai
ne dei.,c (
D autre part IP comm'in
dant Ortega a indique que
quatre meirbres du person
nel du ..ournal *Pueblo>
(Ext-Gauchei ont ete arre-
tes pour detetion tllegale
d'arms De rombreux diri
gcan!tsi de Gauche et !Extre
me Gauche (dnnt le Presi-
dent du part Soclaliste, M
Domingo Vargasi onut) 6t ar
retes ces ours deimers. sous
1'accusation d ivoir et6 des
informateurs ri 1'ancien re
gime Somoziste
Enfin le commandant Or
tega n'i pas ecart6 la pos
sibilite que liempoisonne -
ment de policies Sandinis
tes, D manche a Managua,
soit un simple accident et
non un attentril. L'empoi -
sonnement, rappelle-t-on. a
coute la vie d' deux' poli-
cicrs et se'ait du i/l'inges
tion de tvp que a basa de mais) of
ferts par deux Inconnus ac-
tuellement recherchts.


GUATEMALA :
MPORTAN''S DEGATS
MA'TEHIELS Al RES LE
'I EMBLEMENT DE TERRE
GUATEMVIALA. 'AFPT
D'lmportants degats ma
teriels ont 1 ite constatcs
dans le Sud-Est d1u Guate
mala, secoue A 07h49 GMT
i1 h 49 localcsa par un trem
bliment dc terre, ont an-
nonce mardi plusieurs sta
tions de radio guatemalte
ques, qui n'ont pas precise
dans leurs pr(mieres infor
nations s'il y avait des vie
times.
Selon ces radios, pres de
90 pour cent des maisons de
Tecuaco, bourg de 5.000 habi
tants h 120 k lometres au
Sud-Est de la capital, au
raient ee detruites, du
moins part'ellement par le
seisme d'intensite sept sur
1'echelle de M really qui
comprend dou,'e degrees.
Dans la mame region, trois
v llages comptant press de
1.000 habitants chacun au
ra't egalement ete tou-
che.
Aucune secousse n'a, en
revanche, ete ressentie dans
la capital, Guatimala.
En 1976, le Guatemala a
vait subi le plus fort trem
blement de terre jamais en
r gistre en Am rique Cen -
trale : 60 villes du pays
avaient ate touches et le
bilan s'etait e evi i 20.000
morts et 60.000 blesses

xxx x x

WASHTNGTON :
DEMISSION DE
L'AMBASSADEUR
AMERICA IN AU
MEXIQUE

WASHINGTO / (AFP)
L'Ambassadeur des Etats-
Unis au Mexique Monsieur
Patrick Lucey. a/ admission
ht et le President Jimmy
Carter a accrpli sa dimis
s on. a announce la Maison
Blanche Mardi a Washing
ton
La emission de Monsieur
Lucey. qui etait en post at
Mexico depuis le debut de
1977, pr(ndra effect le letr
Novtembr- prochain, a-t-il
ctc precise.
La man ere diont Monsieur
Lucey a assume, ses fone -
lions a ete 1 (bjet de seven
res critiques cle la part de
curtains milieux politiques
americains, rappellent les
observateurs. On a notam-


(Suite de la i ere pages)

son tres bret seour a a mis
sion cubame our Lexingtlnu
Avenue, a dix minutes L
pied de 1'ONU.

En 1960, a'-tro s'etait d a
board entasse avec ses 90
compagnons barbus dans 20
chambres du Shelbourne, un
hotel de grande classes pro
che de limm,,nble des Na
tons Unies Au bout de 24
heures 11 parlit en cla -
quant la porte pour aller
sinsblaller a 1'hotel There
sa, etablissement plutot mi
unable de Harlem qui a
daillcurs disparu depuls.

Les dci n.s u des cubains
avec 1'honorable Shelbour
ne retinrent .aotant 1 uttnil
tion que 1'interminable dis
course de Castro i l'Assem-
blee GIncrale. Le leader
cubain ne supportait pas
1'omni-presence de la Poll
cc dans l'Ho'cl. II etait fu
rieux qu'on ne l ui fasse pas
credit. En revanche, le Di
rectcur de 1'Hotel -tait ef
frayed drs moeurs des (Bar
budos, qu'il actusait de plu
mer des dizai'.,s de poulets
et de griller des Steaks
dans leurs chambres


mnLIt reprochl h Monsieur
Lucey de ne pas parler l'Es
pagnol et de ne pas avoir
la, d'efloIis pour appren-
dre cette langue
L'annonce de sa demis-
sion survient quelques se-
matnes apres la nomination
de Monsieur Robert Krueger
comme coordonnateur ame
ricain pour les affairs mexi
caines, avec tilre d'Ambas-
sadeur special.
x x x x
PROCHAIN
MOVEMENT DE
TROUPES
AMERICAINEE DANS LES
CARAIBES
NORFOLK
(VIRGINIE), (AFP)
Trois navire" de guerre a
mericains ont quitter Nor-
folk Mardi pier Morehead
City (Caroline du Nord) oft
ils doivent embarquer des
&t la base NavaSl americai-
ne de Guantanamo, a Cu -
ba, aprend-on de source of
ficiclle
Les bitiments et les horn
mes dolvent participer aux
manoeuvres annoncees la
semaine derniere par le Pre
sident Carter pour accioitre
la presence militaire ameri
caine dans l-s Cara-ibes a
pres la deccuvr-te de la pre
sence d'une brigade de corn
bat Sovietique r Cuba
Environ 1 700 sMariness
des bases de Caroline du
No.d spront o-nbarques sur
" les trois navires, ont indique
des sources aurcs off'cielles mili
tires, qui n'ont pas precise
la date de leur arrivee a
Guantanamo



FNT ELEMENTS
SAN SALVADOR
FULLERTON
(CALIFORNIE), (AFPI)
Des snnonces publicitai-
res sur deux pieines pages
ont paru Mercredi dans le
< quant les objectifs et le
programme du lutionnaire de(s ouvriers
d'Amerique Crntrale>, res -
ponsable de 1'enlevement
de deux cadres de la firm
americame Becrkman Instria
ments le mois dernier ai
San Salvador
Un Porte-Parole de la'
firm electronioue, Mon -
stair Willam Gregory, a
vait annonce mardi b Fuller


Pendant plusieurs jours,
Castro et Krouchtchev ani-
merent la vie New-Yorkai
se en donnant des conferen
cas de Presse au coin des
rues, en se promenant bras-
dessus bras-dessous dant
des quarters mal fames.
Ce que la Police craint le
plus cette fo.s-ci, ne sont
pas tant les debordemu nts
de Fidel que le geste dcses
pere de qulqquexle anti-cas
triste I1 y en a enviror
100 000 dans la ville ae
Nw York et dans quelques
communes voisines du New
Jersey La semaine derniere
3 00 d'entre eux ont detj ma
n festi bruyamnment devant
la mission cuba'ne. Certain
des manifestants etaient ar
mes et des menaces furcnt
proftrees centre la vie de
Castro.

Comme le d"oit d'asscmI -
blee est garani par la cons
titut.on amenria'ne, mome
pour les strangers, tout ce
que la Police a pu faire est
de fixer preca ment aux
anti-Castristes et aux pro-
castristes des endroits de ras
scmblement assez eloignes
l"s une des autres autour de
: 'ONU pour qu'il n'y ait
pas de bagarres.
IV.,


ton (Californit) que Beck-
man Instruments avait con
sent it placer ces longs mes
sages publicita.res pour ob-
tenir la liberation des deux
victims, MM Dennis Me Do
nald et Fausto Buccheli Ces
deux responsables de la so
c.6te avaient ete enleves le
21 Septembre dernier non
loin de 1'Aeroport de San
Salvador et leur garde du
corps avait ete tue lors de
l'operation
Monsieur Gregory a prieci
se qui le Message du
ment t 1'arret de la dicta
ture Salvadorienne>, devait
paraitre egalement sur deux
pleines pages dans des jour
naux d'Amerique Centrale
et d'Europe. 11 a ajoute que
la liberation de MM Mc Do
nald et Buccheli etait en
principle pievue pour Mer-
credi apres la parution du
texte du PROAC

Pour sa part, le New
York Times> a indique que
les deux pages dais ses edi
tions de Merec-di )nt coute
a Beckman I struments
30.960 Dollars.
xxx x

COLOMBIE -
OCCUPATICN
EGLISES :
COMMUNIQUE DU
MINISTER DE LA
DEFENSE

BOGOTA (AFP)
Les Forces d l'ordre ne
devront pas intervenir pour
deloger les grevistes occu -
pant dcia difices religieux,
a moins de troubles ou d'u
ne dcmande express des au
torites Ecclesiaatiques, a in
dique Mardi i Bogota un
communique du Ministere
Colomb en do la Defense.
be communique survient
quelques hdues apres l'ex
pulslon d'une quarantine
de grevistes du Mnistere des
Finances, qui occupaient
1'Eglise Saint August.n di:
Bogota pour appuyer leurs
revendications salariales.
D'autres eglises, indique-
t-on-. sont actuellement oc
cupees en Colombie : ainsi,
i Cali (Nord Ouest du
Pays), 1'Eglise de la Ermi-
ta est occupee depuis 36
heures par des etudiants,
tandis qu'a Manizales (Cen
tre du Pays), des grevistes
riu Ministerp de la Sante oc
cupent depuis in mois 1'E-
glse du ChriAt Ro.i

x x a x

NICARAGUA :-
REACTION AU
ENFORCEMENT
MILITAIRE AMERICAIN
DANS LES CARAIBES

MANAGUA, (AFP)
Le Ministre Nicaraguayen
des Affaires Etrangeres, M
Miguel Escoto, a exprime,
Mardi, sa preo-cupation i,
1 regard du reinforcement de
la presence Militaire ame-
ricaine dans les Caraibes,
annoncee ,e ler Octobre der
nier par le President Jim-
my Carter

Monsieur Escoto a decla-
re, au course d'une confe -
rence de press connee a
Managua, que l'arrivee au
pouvoir des Sandinistes, au
Nicaragua, avait peut-etre
cou une influence sur la de
cision de Washington de
faire une demonstration de
forces dans la region des
Caraibes.

II a d'autr. part aftirnmi
que des fonctionnaires ame
ricains lui avaient declare
iors de la vsite qu'il a
effectuee i Washington, &.,
la fin Septembre que la
sperte du Nficaraguas> avait,
neut-etre influence 1'Admni-
nistralion Caiter dans sa
decision de denoncer la pre
sence dune brigade Sovieti
que i Cuba


ONU : FIDEL
CASTRO POURRAIT


(Suite de la lere page)


ARRIVERI A NEW YtK bon de commander de dia-
MERCREDI MATIN mants signed de Bokassa) pa
raissant authentique, la seu
N. i, (AFP) le mise au po.nt possible
Le President Fidel Cas- consisterait a annoncer que
tro pourrait arriver a ce royal cadeau a 6te re-
New York des Mercredi ma tourney it 1 envoyeur.
tin accompag'Le d environ M. Fauvet ajoute que deux
200 pcrsonnes pour prendre decisions devraient itre pri
la parole devant 1'Assem- ses. blee Generale des Nations consisterait ai transferer ra
Unies a-t-on appris mardi pidement les archives de
soir de bonne source. 1'ex-Empereur dans un lieu
Les services d'ilmmigra plus stir qu'une Ambassade
tion americains ont delivre de France. La second d6-
211 visas pour la delegation vision consisteralt A ageeg
qui accompagre le Pr6si terla Comission d'hnque
dent Castro dae Pccrsera l te Parlementaire qui a et6
dent Castro deo ce sera la demanded par M. Mitter-
premiere visit aux Etats- rand (premier Secrtta're du
Unis depuis 1960 parti socialist franeais) le
Sans que cela soit con 4 octobre et relancee ce
firm officiellement, il sem mercredi mome par le P.S.,
ble que le Prcsideno Cas 'tro prononcera Jeudi son sent dans le double intitrt
discourse au siege de 1'ONU de la manifestation de la
oil des measures de security viriti et de l'honneur du
exceptionhelles ont ete pri pouvoir., conclut M. Jac-
ses pour Droteger le numero quotes Fauvet.
Un Cubain I Soullgnant par a'lieurs
La Police New Yorkaise en pages intirleures que
s'attend er effect a des ma "la pratique des cadeaux
nifestations de rue de la nest rigie par aucune re-
partdesa on s prou e glementationr en France,
part des groups pro e n ti-castristes. nerit un article au tpatri-
x x x x mo'nes de la famille de M.
Valery Giscard d'Estaing.
CUBA : PROGRAMME qui estc, ecrit-il. DE FIDEL CASTRO meant lite. depuis plusseurs
dcpannlis a des soci6tes qui
NATIONS UNIES (AFP) opprent en Afrinue et ont
Le President Cubain Fi- opiri en Indochinet.
del Castro arrivera New- Le journal cite notam-
York jeudi matin et pronon meant :


cera un discourse i l'Asse
bl6e Generale de 1'ON
vendredi i midi locales (
Xi. Gmt.), a announce me
cdi le porte parole
I'ONU.
Le programme de la vi
te du President Castro
New York n'est pas encoc
definitivement arrtet, a ,.
cise le porte parole. Per
dant sa visit au s'ege
1'ONU, il s'epfi'etiendra r
namment avec le Secretai
GCinibral, M. Kurt Wa
dheim qui donnera une r
ception en son honneur,
s'adressera aux represei
tants du group des pa
non-al'gnes.
Le siege de 1'ONU sera f
me au public pendant la
sile du President Castro.


LE COURSE S DE
PROCEDURE
CIVILE
Le sCours de Procedur
Civile>, du professeur Ernn
Trouillot a ete bien accue
li dans le milieu univer
lairp. Los Etud'ants s'en r
jouissent. -,
tEtle oeuvre se revele u
instrument de travail d
classes, avec sa riche bibli
graphie. A 1'echelon un
versitaire, la preparation
scientifique ne se conqo
pas sans la recherche. ba
de la formation.
Le Civile> de Me. Ernst Trou
lot est en vente dans tc
tes les Librairies de la p
ce et au Cabinet Trouilli
Angle des Rues du Peup
et des M'racles.

A L'OCCASION DI
L'ANNIVERSAFRE
(Suite 4de la l0re page

tion. On notait la pr
sence de nombreux Secret
res d'Etat, dont le Chanc
1 er Gerard Dorcely, 1
Membres du Corps Dip lo
tique. de hauls fonctionn
res du Gouvernement, d
representants de la press
de nombreux amis deI
Republique de Chine.
Ce fut une riceptic
tries reussie. L'affluen
constatee est le reflect
rayonnement en Haiti
1'Ambassadeur Lee No
Hsing qui travaille sans
biche a faire connaltre sc
beau pays et t resserrer
SCooperat on haitiano-chin
se.
Nous renouvelons n
compliments et nos mcei
leurs voeux t 1'Ambass
deur Lee Nan Hsing.


m
nu
1U
16



its
a
re

n-i
de
no
re
1-
0-
et
n-
ys

aer
vi







re
st




de

io
i-i
on


M. Francois Giscard
d'Estaing, cousin germain
du President, qui fut Direc
teur. de 1959 it 1968, "de la
Banque Centrale des Etats
de 1'Afrique Equatoriale eu
du Cameroun. pu's Conseil
ler financier aupres du Pre
sident de la Ripublique du
Tchad. et qui est act elle
ment, Directeur 'dp la SAFA
- Cameroun, filiale de la
Soc't 6 Africainp Foresti-e
Pt Arirole ni dilspose i d'm
nortants interets en Afri-
que.
M Janrnis tGisard d'Es-
tuine. free cd Franero' mii
n6eocia au titre dp DI'Pe-
tour financier du CEA (Corn


WASHINGTON tAFP)
Le President Carter s'est
felicite mardi au course de
sa conference de press de
la remontee du dollar gra-
ce aux measures prises par
la reserve federal ct affir
me qu'il n'etait pas question
que les Etats Unis puissent
envisager un retour a l'eta
lon or.


missariat )i 1'Energ'e Ato-
mique), des, accords avec
1'Empire Centrafricain, le
Niger, I'Iran et d'autres E-
tats.
M. Edmond Giscard
d'Esta.ng. pere du President
de la Rdpablique, qui presi
da, de 1935 it 1973, la finan
ciere frangaise et colonial
qui gtrat un ensemble dt
participation dans dei.en-
treprises ayant leurs actl-
vites dans les anciennes cc


sl cela doit le defavoriser
sur le plan politique

Revenant sur la situation
du dollar, M. Carter a affair
me que la devise americai-
ne avail fait preuve d'une
amelioration marquee de-
puis un an c'est ai dire
depuis le lanocment de son
plan 'de sauvetage du dol-
lar le ler Novembre 1978.


lon'os frangaises.
D'autre part, on appre-.
nail dans entourage du
premier Secretaire duc part
socialist que la demand
de Commission d'Enquete
formulee par le P.S. sur
ales conditions de l'intei-
vention militaire en Centra
friques pourrait comporter
une extension de son intu-
tile.' compete tenu des nou
veaux dtveloppements de
1'affaire de Banguhl


HAITI A L'HONNEUR


Lamothe triomphe a St. Kitts


Une Lrillante victoirp
qui aura sans nul doutfi
une heureuse repercussion
sur 1'avenir de 1'athl6tis
me local
Le june compatrolte
Dieudonn6 Lamothe vient
de reporter haut la main
le Half International Mi-
ni Marathon de St Kitts.
La nouvelle a 6t accueil
lie avec grande satisfac-
tion par les responsables
du sport local et la family
le spi"ive de la capital
Ce rendez-vous interna-
tional reunissait environ
150 athletes de defftrents
territories ou nations de la
Caraibe et des Ameriques et
parmi lesquels 2 coureurs
haitiens: DBeudonnu Lamo
the et un soldat du Corps
des Leopards retenus it
1'issue du marathon organi.
si par la Ministere des
Sports 1'occasion du 22
September.

La delegation haltlenne
que preside M. Paul Men-
tor, chef de la division d'6
education sportive et .physi
que au M'nistere de la
Jeunesse et des Sports eat
arr'vee ce midi a la capi-
tale par la Eastern Airli-
ne.

OpiniAtre et plean d'op-
timisme, notre champion
marathonlen semble ne
pas vouloir fire long feu
dans la carr'6re d'athltis
me. La prestteieusP partiel-
pation au course de cette


sortie internatiosale etalt
plus qu'attendue: sur le
plan local, Dieudonne La
mothe coureur astucieux et
resistant fit deja montre
en maintes occasions de
son inegalable talent.
C'est peut etre pour lui-
1'heure de la consecration
qui vient d'etre sonn6e.

AU FIL DES
RENCONTRES

Elizabeth Allen, june
et pulpeuse infirmiere inur
se) de Doylestown Pennsyl
vanie est arrive ce m'di
de Saint Eustache ofu elle
vient de passer une parties
de ses vacancies. Elle a
pris logement au Grand
Hotel Oloffson. Elle se re
posait cet apres mid au-
tour de la piscine de 1'Ho
tel of 1'on pouvait l'admi
rer dans les bras de Mor-
phee.

COMMUNIQUE

(Sulte de la lere page)

tor sques, les places et ectifi
ces publics, les maisons d'ha
bitation, lea clotures, les ar
bres bordant les rues, les
etablissements de commer-
ce, ,e long c-3 rivages. rou
tes et sentiers, sur tous las
blens du Domaine Public,
sous p-ine de sanctions pre
vues, a 1'exce-yon des pla-
cards et publications .udi-
ciarres, les ec'iteaux appo-
ses sur un immeuble pour
annoneer sa m.se en vente
ou location, sitr un etablits
segment commercial en vue
d'informer ae a formeture
pour tell raison determi-
nee ou de son transfer ail-
leurs.
Neanmoimn. ce'Le Adm nis
traction pourra au-,oriser I'ap
position en curtains en-
droits des a-fiches. placards.
pancartes oi panneaux
lumineux consittucs par des
reunions de lettres, de si-
gnes servant a rendre une
announce vislbio aussi bien
la nuit que iP .iur ou des at


)it Le Chef de la -vaison Blan La valeur de la devise ame fiches, placards pancartes
se che a tenu a souligner que ricaine, a-t-il dit. s'est ac- ou pannesux esthetique-
la recent et forte hausse crue globalement de i8 pour ment presents
re des course de l'ot ne met pas cent, depuis l('rs jusqu'A sa H6tel de Ville, 'lr-nau-
il en danger le cbien etper des recenie faiblesse. par rap- Prince, cc 10 Octobre r979.
ou americains, a part ceux qui port aux monnaies des prin Georges J, FIGARO
ot, ont joue et p'rdu sur le cipaux partenaires commer President de la Commass on
le march de l'o, ciaux des Etats Unis. Communale dt: Port-au-Pce
M. Carter a reaffirmed par
ailleurs avec vigueur que la
E lutte centre inflation de-
meure la priority nuomero
unti de son Gs uvernement+
a) et que ce dernier saura ours Toefi
prendre toutes les measures
.- qui s'imposeront pour me-
al cer cette lutte a intention

es A cet 6gard. it a souligne
na que, si les pays de I'OPEP DES ETUDIANTS EN MEDICINE
ai n'avaient pas decide des
es hausses des pr x du petrole
se, toLalisant 60 ptur cent cat- qu dsirept preparer leur
la te annee, le tadx de 1'infla
ion aux Etats-Unis aurait matching et voyager pour
eon t cet Et d'u meme ordre
du 'un pus tt. les Etats Unis
de M. Carte,, a ajoute que la'a
an adoption par le Congres dii
re plan energetique quil lui a-
on vait soumis en juillet der- Li cou"s sera dispense par un
la nier, permettralt aux Etats
oi Unis d'el mine en bonne professeur antiricain spcialisi en
Spartie cette cause etrange-
re de inflation americainp.
a- II a r ppela ensuite les TOEFL
succes deja remportes par
6 son Gouvernernent sur Io
plan de la lutte centre lin IIORAIRE : 6h30 7h30
flation, notamment en C RAIRE : 6h30 7h3
oui concern I'equilibre bud I
geta re et ia moderation dp PRIX : $ 12.00
la hausse des prix et des sai
lairps. \
Le Chef de ia Maison Blat '
che a renouvelt par aill .ur ENGLIS SCHOOL
son soutien a la Dolitlu io /t '
de l'argent cher et rare me e. Ave. du Travai 0. 24
nree par la reserve fiderale
et affirme que cette politi-
que. qui s'est traduite par Port au Prince
un urenforcementzt du dol.
lar, sera poursulvie, z~m6ea. aa- ls tyar 'arqu ^- -- .


Nouvelles de I'Amerique Latine


LEMONADE ) EVOLUE
DIAMANTS, DE BOKASSA


FIDEL CASTRO A NEW YORK :

LES TEMPS ONT CHANGE


CARTER : PAS DE RETOUR A
L'ETALON D'OR


JRAopd4&dA. Y-)~&BMZ76 ;iie 62605-
- 0~-'--~4~i. ~- 0.V1Af I -


~ ___________,,,,,_-_,-- ------------- --------- -- ------ ------------ -------- -------------------- ---- -- --- -- -- -- -- -----i--------------~~~---------,;;




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs