Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10514
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 3, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10514
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

\VOYA E Al I'l,:


"'ARTAGEZ" A DIT

JEAI PAUL H A UX

IMERICAINS


NI'' ;ill YttiE l

...t~ii .i kill ktt Ii iS It
I .Ii, I I I II


U ),I i II ila 'iii

I' I, om
1 lict (lit iii it

ilL 1 mmi~iiat ol.i.
iiit l to t i 's 0115112


Il L 11 i 1ti 5 til do faire

11' 2 di f lin t. s-



S 1''n 111':\tres ntions

di I]0 hiS.dc s

-tt It (iine.sai q

Il'trf" tsa dit



iii 'idt' 1 'i O'i -oillvii l os a

'1 li I cI 1 I It sI F' tI- l C aShI

p mw, ilil i pil arch so

11111rt. A :t:11t vondit non
I'lli 1) w 11)1 iii.iiiill
p~jlj 11 p~ii16 ill" A doi
ItLrr'ipi'ilil'>lr It Cli'


lrainds dt1 nionde rich qu'll
s' atilsse dn minOde occiden-
tal on du mionde de 1Eslt.
Jeiil Paull II a insisted sur
la iineess:ttc de tradulre,
Iour It inounde d'aujour-
(d I1,. li parabole de Laza
e t' dde lhominue riche.
Qu'elle .sotil toijours present
t dails vjltri- esprit eL qu'el
1( lorni'e votre conscience :
P:trt.itgez, a-L-il dit.
Dains la coupe du < kei Sad'ust, les paroles du
Saint Pore, traduites aussi
pour les sourds et mueLs,
prenaient encore plus de
force, meme si elles n'-'
t'lent pas retransmises
dins tout le pays, le Base
ball gardant sa place sur
les grandes changes de t6
levision commercials.
Apres les fastes et le lu
x ostentatoire du Centre
de ManhatLa,n Jean Paul II
:vait tenu t se replonger,
avant de s'adresser ainsi au
people americain. dans
l'ambiance beaucoup plus
humble de Harlem, le ghet
lo noir, et du South Bronx.
1, .. -hetto des ghettos>> new
vorkais. La. la soontandite
nalurelle de la population
av'it replace 1'attitude
comnassee du monde diplo
matique.

Meredi, trois autres im
portanlts discours au Ma
dison Square Garden, a Bat
ltrv Park et au Shea Sta-
dium -. la Parade dans le Sud de Man
hattan. puis Philadelphie
d:ns 1'apres-midi, atten-
dnt. lo Saint Pore.


x XX X


LE PAPE A HARLEM


NiW YOKK -- AF?)
.,' p: mitie lois
is 'lh i t.stre. Harlem, sy-
Ti V l d'injius
'e1' 1 d violence, le ghet
o '( l, m i1, s e 1,()otre a N ew
Y(i k oft plu. de 4.).(00 per
,); lt viv,!n dans 1'un des
!' colnipite t par
11 i,' t ll.s deshorites du
..'e. I 't'.,[u la vibi.te d un
i' ,)e.
u Pat l II s'y osl rendii
jv(il ;oiur-. nft'ciellem ent
u I v,' r la o1lut' impor
i1ntfe ecl'sC paroiss.ale inoi
r,. Nrw Y 'rk. t'. Cliirles
tHi'r u'u''. all nord de Man
li ittun.
I : InI ill l Ir dI t tr jiet

1 ( atilli(d (il, St. Pa-

It'I" I I.lrri' j(-1 111
i i ],l. : l 1.irl' m l n ul

: II I II ](. i 1 I 1-



I,' rs 1A l 'lu; les N ,'-
'r1" ii i i l:t ,!i I ( );'' ei l x

)ii ] ii | (l 1 ii 'llii l pii i' P l, li
0II (. .'aIdo rap'

l | l ( 1 i ll i te's. c"-



l. ,i It, I" I III' l r-




W ', I le i ] rs d e
c ,( ,': ,l : l d1 e s fon l
|'rni',l d"nne l: l a lt]" ." d1 -

MI 1 rI l nl I''i ful'' IM
,-n P ] 'ii t t I m'l l cll in sm -
pt)Ipullairr (I cl'nmour conm-



Allan Furman
nommtd Directeur
de PIAID en Haiti

USICA
i,' i i ur All ill Furman
vil. i, ( I r' p 1l1u Direc -
Ii ur (I' l Ap.'i1i' Am-ricai-


ti 11 n t'ci' dr i ce posted
Ml i .' tir Lt.iw' ncii iHarri -
1( n ;')I 'llr I''i.ni:i1 ;l't:c
I;i I :- li, ii' l I i5.t2' ialls
E tli'.-U i' 1. ?[.i i- ur dl .
il1;it ni n Jtilt '> u c' ru' d t'

III' e(* lon oll ,n C (!:i ay r liel
: l1: salle .h1 "(n11r1clle dc
1 AID iHui'lli.- / lSat ia
Ru" dul M Vp' 41 () 1 Ft.It
le 4 Octoht', !ii) .t 3 hei
rus i-i

r i |l mil s 'I all
]1i loi' ti n d( Dir l *i r A
njil d 1' i i II, .. A
pI ;,IaVant '. it 'i lonictio
i ri -,! Allh I' W aslhii
tin l t Iu .P,'. tal ideputs n'unlladeshi.
Mits our F'u niiil- a d'clt

r't' it agri hit'c dc travay
Itr en Hia'li. I1I espcre, e
Ituinl qui Directieur d
I''.ILD etendre ses contact
avec 1(e, hau' fonctionnil
res dcu gouv'riT'n mrnt haii -
intn t .aid, r fa la realisa
tion di., pr''erimmns de c
ve loppcmri .


me peu d'evenemcnts en ont
suscite a New York.
Apres avoir entonne avee
la foule un iAlleluia, le
Paspe a ee accueilli par le
Cure de la parolsse St. Char
les Borrome, Mgr. Emerson
Moore, qui a declare : tre visit, Saint Pere, est un
appui a notre lutte conti-
nue en faveur de la justice
eo des droits de l'homme'.
. Alleluia)> repondit en
choeur la foule. Embras-
sant le SaNt Pere sur les
joues Mgr ?toore lui a en-
suite *presenlT un jeune fco
1er noir qui t recite un ver
set de la Bible en polonais.
Exltrmement mu, Jean
P:.ul II a baise le front du
june noir et se tournant
vers la foule, l'a exhortfe
al ra,'''.eillem'i n t : n eCc i est
l i',iir du Seieneur. Re-
it I.sonIs nouis en nous re-
lIllv:int iave e lii m es fre
1s -i soCumrs noirs. Soycz
1('. lO iss ers de la ,joie a
i( Snit Pere. Solve
.,s tr v;' 1 loliurs deC la J ls-
1 r S l ssz vo.s 'ouiirs ex-
pl-nl'r la bOllonle nouvelle
lu Clihrist .

TJu etcreili out aussi ch


Dini, tle qui'rtii r' Slid dl
Br)Inx pmii!)1 en maiorit6
dl'' nomiir.Int s pnorforica'n s
toil aussi dcshdrites que les

Ivoir suite page 6)


La vie, c'est simple et
s inplemint une vase plai
ut'in Chacunl saccuioo-
Ct a sa facon.
Les ults chouissent de vi-
vre a geinoux, de ramper ou
de se laisser passer sur le
venture.

D aitre's : Non...
Un hIomine, ca vit et ga
nioult. 11 ne faut pas com-
pl 'cqur les choses, ni de-
placl'r les imnortances. Car
(i- fait. 1' important c'est
d'etre et d avoir toujours ete

SANCTIONS
PRISES PAR
LA FHF

Lt Federat'on Haitienne
de Football a announce que
1l iilour Wilner Pi'iant,
'uidien de but a 1 Aigle
No'r. pour avoir agresse
l1 :rbitre Paul Joseph Am'-
t1 1ors du match Cap-Hai
'i'n Aigle Noir du 11 sep
Ilr mbr 79 a ete suspendul
iour une periode de deux


L, Bureau Federal a 'n-
fonrmn aiossi que MM. les Ar
bitren's Kenol Laint et Wind
zer P. Bonne-Annee, pour
avo.r recuse le choix faith
d'eux par la Comm ssion
des Arbitres pour ttre res-
pecti'vement. Juge de line
et 4e. Arbitre au match Hai
ti Antigua du 29 septem
b,'e ecoul6, ont ete rad'es
du cadre des arbitres.


MERCREDI 3 OCTOBRE 79
No. 31.17 \

84 EM I AIqNK\










#ONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PREM3B


DIRECTEUR LUCIEN MUNTAS
ADMINISTBATEUR : Mme. Max CHAUVET


LA GUERILLA EN COLOMBIE


BOGOTA, 3 OCT. (AFP) -
La Guerilla urbaine et ru
rale a provoque la mort de
onze personnel au course
des deux dernieres semai-
nes en Colombie, ofi le Gou
vernement ne reussit pas a
venir a bout des diverse
organizations subversives.

L'accrocharge le plus san
giant a eu lieu mardi a en
viron 400 Km au Nord de
Bogota, ohl un commando
des forces armees revolu-
tionnaires de Colombie (Fare,
pro-communiste) a fait sau
ter un convoi militaire,
tuant six hommes de troupe
et un sous officier Le 26
septembre dernier, la meme
organisation avait tue un 1
policier dans la province
de Santander.

Los forces armees colom
biennes doivent lutter con-
tre la Guerilla a la fois a
la ville et a 'a champagne
Certains groups comme les
a, sont uniquement ru
raux, r'autres come mee de liberation nationales,
iCastriste) qui a assassine
utin commerqant lie 22 sep-
tembre dernier dats le Nord
du pays, ont des fronts ur
barns et ruraux a la fois
Le nombre des Guerrille
ros est peu important se-
lon les experts au regard
d'une population total es-
timee a 27 millions d'habi
tants : les quement le pluo important
comprendraient ainsi selon
les services de renseigne-
ment de l'armee environ
700 combatants.
Ils constitleno neanmolns
un facteur de destabllisa-
tion dans cette parties sep-
tentrionale de l'Amerique
Latino, alors que la Guerril
la, victoricuse au Nicaragua
semble prendre re l'ampleur
en Salvador.
Les services de renseigne
ment de i'armese estiment
que armee populaire de li
beration Maoiste) et l'ar-


mee de liberation national
(Castriste) ne rassemblent
que quelques dizaines de ve
ritables combatants. Mais
experience a montre, selon
les experts que Commandos
decides de quelques hom-
mes peuvent suffir a r6ali
ser dans le c adre urban
des operations d'envergure.
Le Gouvernement colom-
bien dispose neanmoins dans
sa lutte centre la subyer-
sion armee d'un atout/ de
pods : Les groups de tuer
rilla semblent pour le moll,
ment selon les experts -
coupes des masses-


C'est ainsi que I'appel lan
ce le 14 septembre dernier
par le movement du 19 a-
vril (Marxistel invitant la
population a cesser le tra-
pail et a descendre dans la
rue s'est sold par un echec
La journee de protestation
centre la politique social
et economique du Gouverne
ment Turbay s'est deroulee
dans le came, mis a part
un accsochage entire t'ar-
mee et un commando du
M-19, ,dans le departemen't
de Santander, au course du
quel un Guerrillero a ete
tue .


L'AUTEUR DE ROOTS, ET NOTRE PAYS


Notre redacteur Gerson
Alexis, nous a fault part du
grand intert que porte
pour notre pays, le grand in
tellectuel noir americain, A
lex Haley auteur du livre
ROOTS dent les sequences
cinematographiques sont. en
projection ceteo semaine a
l'Insa.tut Haiano Ameri-
cain de cefte Capitale.

Notre redacteur Alexis a-
vail eu 1'opportunite de ren
contrer M. Aley Los Ange
les, au mois d'avril dernier
au course d'une reception oi
ferte en son hohneur par la
grande datne de la television
americaine Mile Mc Coo
soeur de la Directtrce le
ITnstitut Haitiano Ameri
cain ic. la ciharmante Mi-
lie Mc poo. R cette recep-
tion, nitre redacteur avait
aussi eu l'occas on -de ren-
contrer' piusieuIA aitres per
sonnaCltes .de' la -levisio.,
du theatre de la society de
Los Angeles v compris le
Maire de la Ville. Notre re
dacteur avait ote invite ai
prendre la parole af cette fe
te. It eut alor'; a dire com-
bien il elait h, ureux de se
trouver dans cette ville hos
pitaltere qu' st Los Angeles,
en quality d'lhte d'honneur
du Gouvernemi,'nt amrin-


Tilephone : 2-2114 Boite Pos~le :"1316
Rue du Centre Nr 2121


New York -- (USICA)
Le premier festival antil
lais annual. que M. Merle
Hodge, historien de la Tri
nite, appelle <,une revolu-


un homme. Le devenir et
le rester.

On n'a qu'a choisir d'etre
ou de ne pas etre.
On n'a qu'a toujours choi
sir d'etre pret idisponible)
pour l'Avenir. Quel qu'il
soit. Et se dire que Dieu
n'avait sfurement pas d'ave-
nir quand il decida de creer
le monde.


Ce festival, .Expressions
Antillaises: La Diaspora A
fricaine dans les Amnriques
Septembre 1979. a attire
des fouls nombreuses. II
comprend une serie de sym
e' d'expositions donnas en
different endroits de la
ville durant le mois de
septembre.

Le programme que o:rige
Mme Martha Moreno Vega
du Phelps-Stokes Fund, est
presented sous les auspices
de ce fonds et de la sec-
tion antillaise -.du Cenire
de Recherche su les arts
Visuels (VARCRE).

Le champ d'a cion de ce
festival recouv e de nnm-
breux domaines connexes :
-Une serie a expositions
d'arts d'une duree d'une an
nee, au Musee dqs Arts du

(Voir suite page 4)


. L'AIDE AUX
SINISTRES
DE LA R. D.

DEUX BALS .AVEC
UN ORCHESTRA VEWU
'DE SANTO DOMINGO

Hier soir au Richard's. Art
Gallery la troisi&me seance
du ComitA d'Aide aux Sinis
tres le la R.D. a 6td par-
ticulierement imrportante et
an;.mee.
Le trtsorier A. Klang, re
venu d'un sejour a Sanlo'

(Voir suite page 8)


NEW YORK (AFP) '><--pa>. Jean .Paul II a r6pon
La forte personnalite de du eti anglais en interrom
Jean Paul II a d'ores et de pant son texte : ja conquis l'Amerique. Des mfr'.que, est belle meme
centaines de milliers de per quand it pleut>.
sonnes catholiques, imais Tout comme dans la -ca-
aussi protestantes et juives pitale du Massachusetts,
lui ont fait a Boston, com les divers groups ethniques
me a New York, un accueil de New York etaient repre
d'une chaleur excepttonnel sentes a l'adroport la Guar
le. dia of Jean Paul II est ar
Tous les journaux ameri- rivo avec le solei.l mardi
cain,, sans distinction de matin. De longues colonnes
tendance font largement'e- d'Lcol'ers et d'ecolieres, por
cho a cet enthousiasme po toricains, noirs, italiens,
pulaire sans precedent dans irlandais, polona's, et alle
des supplements- de plu mands arboraient des fa-
sieurs pages. Deux des plus nions aux couleurs pontifi
grands magas'ns de New- cales avec des drapeaux de
York, metropole comptant leur pays d'origine.


la plus forte population
juive du monde, ont fait pu
blier dans le (New York
Times" la photo de Jean
Paul I stir une page en-


cain II avait egalement ex- re, reant homage a
prime le plaisir qu'il eprou 1',un des plus prestig'eux
vait a so trot,,er en si doc chefs spirituels de la com
te et si gral iose compa- munaute mondiale>.
gnie et s'etatt finalemeng
mis a la dsposition de las, Les titres enormes h la
distance qui n'avait pas une des grands journaux de
manque de lui poser d'in- 1'Est des Etats-Unis sont
nombrables questions sur aussi d'thyrambiques : Haiti, sur lui meme, sur Pape de la Joie et do l'A-
I' ii,,,,,l.. et en particu- mour.>. ,TPean Paul TT 1Es
lier sur la parapsychologie. poir poul la Teu1n !' in-
quiete,, '-Un Souffle nou-
P00 d temp apre son etit poo .--ii .......


Peu de temps apres son
retour en Halji, no:re redac
,teur Alexis rept.vait de l'au
teur de ROOTS un sympa-
thique billet amsi concqu :
(1).

tCher Dr Alexis.
le dire combien j'ai appre-
cie la rencontre et 'entre-
tien que j'ai eus avec tot ce
vendredi soir a la mason
de nos amis communs Billy
Davis et Mariiy Mc Coo.

Je dois te dire que je me
propose de visitor Haiti
bientot ohi je ne manquerai
pas de m'approvisionner en
ces objets d'ast que j'appre
,4ie beaucoup. Je ne manque
rai pas alors de te contac-
ter meme pour un dejeuner
ou pour une conversation...

Nous nppre'on(s bien cos
sntl ilnen' s combien nobles
ct sincres qci le brilliant
oiiusgncre Alt'x Haley pro-
fesse pour notre pays et
nosuis peisonis que la pare'1
le lui sera bisin rendue lors
q u' i 1 1 u i s e r a
d o n n 6 de c o cn er6-
1 "'r son r ve de visitor no
Ire pays et nriumlis autres, ses
freres.




Vente signature
de l'ouvrage de
Martial DAY

C'est domain soir qu'aura
lieu a 1'Institut Frangais
d'Haiti la vente signature
de l'ouvrage de notre ami
Martial Day, comportant
les pieces 1'Hri'tage et 1'Ar
ri. On nuns a siglale que
pendant ,la ceremonies de
Vente-signature, on pourra
enlever les ouvrages a un
prix nettement inferieur
qu'en librairie.

D'autre part, dans le
courant de la semaine,
nous publierons la suite de
1'nterieur qu'a accord M.
Martial Day a notre redac
teur Carlo.


LA ST-JEROME A

PTE. RIV. DE L 'AR TIBONITE

Par Roger MILCENT


A loccason des fetes fo
raines, le voyage collectif
est' coutum'er. C'est le si-
gne annonciateur des festi
vites mondanes, des mani-
festations relig euses, cul u
relles... etc.
Le territoire soumis a la
jurodict'on ecclesiastinue de
1 Eglise de Petite Riviere.
vuncre St Jerome, les 30 sep
tembre.

EN MANIERE DE
PRELUDE, CETTE
ANNEE

Des 1'avant-veille et la
ve'lle on a pu constater ha
un defil en masse, d'indi
cents. de devots, voyageurs
de tous azimuts a travers


les sentiers vicinaux qui sil
lonnenLi les vergers, les ri
zicres, les sous-bois, dans
les bourgs et faubourgs
v-:s la Peti'e R viere de
I'Art.bonile pour ventrer
leur sa nt-Patron: Jerome.
Voilf qui explique an-
nuellement cette affluence
n-n molns impressionnan'e
dp nomades fa la Blle-Ri
v '-e. devenue, en cette cir
constance, non solum. utn
coin d- ralliemm(nt ideal,
sed ftiamila Terre des Par
dons de la Pen'nsule Ar
morica;ne... Par analogie,
bien sir!
Cette sort de romfria a
donned lieu a un grand mee
t'ng de masse oreaniste nTr
le SID, a une stance clfn-


matographique realisee par
le service audio-visuel de
1 ODVA roulant sur 1'agri-
culture, a des bals dans
les different night club,
a des matches de foot-ball
etc. Romeria du defoule-
ment, des rejouissances po
pulaires. Romeria de lu-
rons enivres a la fontaine
de Bacchus. Romeria du
people de la nu't. Romeria
do tout le monde... Inevit:
blement.

LE JOUR DE LA' FETE

A coups redoubles, les
cloches vibrantes de 1'Egli
se parossiale carillon-

(Voir suite page 5)


veau pour !riimeruiue,.
A Boston I -"i' -"" s-mi
di, pendant la tiesse au
.Common) n> r,""- 'nitrli de
la ville), la fo'.le t .eisla
mn sous une pluie battante
Jean Paul .II en interrom-
oant h nliusieurs reprises


pSa
son


Un group d'ecoliers polo
nais. les larmes aux yeux,
en tenue folklorique, bran
dissaient sur 1'aire d'aterras
sage utine grande armoirie
de la Pologne reprcsentant
1'aigle dore sur fond rou-
ge, tandis que des italiens


de Brooklyn chantaiekit une
chanson improvisee : < il Papa... Bello Papa... Nos
tro Papa. (Vive le Pape,
Beau Pape, Notre Pape).
Sur les trottoirs de New
York notamment a Manhat
tan, e petit conimerce fait \
flores : badges avec la pho
to/de Jean Paul II de routes
former et de toutes cou-
leurs. fanions aux couleurs
pontificales et ameriraines,
Tee Shirts don't certain por
tent. des slogans inatten-
dus .: >,
che>, dboueurss>, politicians de la former,>.
La photographic du Saint
Pere orne aussi pratique-
ment toutes les devantures
du quarters italiens de Bro
klynn.

11 n'v a nas de dulte.
Jean Paul II a touched le
coeur de:; anmricains.


OMNISPORT

A PROPOSE DU COMITE OLYMPIOUE

HAITIEN


En principe le mandate
des diri.geants actuels du
Comite Olympique Haitien
don't le siege social se cam
pe au Boulevard Harry Tru
man "'-pris fin le diman-
che 30 septembre dernier.
Ils viennent en effect de bou
clear les 4 seasons acad6mi


n homflie de

A DAMIEN : Reunion d'lvaluation
annuelle du project

Petites. plantations caf1ieres


(USICA)
Les 27 et 28 Septcmbre
1979, s'est ter.t, au Depar
tement de 1'Pgricuilture a
Damien, la reunion d'eva -
luat.on anruelle du pro -
jet Petites Plantations
Ca lt'cres.
Ce project. fuiance con -
juointement par l'Agence A
mericaine pour le Develop
pemnel Intlrnia, onal 'AID
et it' Gouverni('uientl de la
Republique dHai-,lh, viseo
aiugmencer les revenlus des
petits planteurs de cafe. II
consist a distribuer des en
grais et clui mnter.el agrico
le, a construiwi des routes
de penetration pour facili-
ter lachemincment des en
grais et f Otabl'r des cen
tres ope-ationnels a travers
le pays Actueliemrnt, on
compete hthit 131 centres re
parties a Pilate et Dondon
(dans le ord', a Baptiste
(dans 1Ouest,. a Beau -
mont Chling'igxn c' Fond des
Negres dans h1^"'idi et ft
Macary et rhi'':'- (dans le
Sud Esti.



Le Ministre de
Ronceray a la lie
Contfeit -ce
des Etats
d'Amritiue
I'OIT
Du 26 Septcmbre au 5 Oc
tobre .,tJt deroule af Me
dellin JtJmiArrie) la onzie
me conference des Etats d'A
merique membres de l'Orga
lisation Interniationale du
Travail : nur de trois the
mes prince ix : 11' lem-
ploit et le. iits de 1'Hom
me 21 l'ao1 : i iistration pu-
blique du tri,.il ct son ro
le dans le ( veloppement
economique et .social 3) les
conditions de travail, la for
nation professionnelle et
l'emploi pour les femmcs.
La Republiqup d'Haiti est
represented a ces asstses par
une delegation tripartite
preside par le Secretaire
d'Etat des Alffires Sociales
Son Excellence le Docteur
Hubert do Rore ray et corn
posee do Mono r ur Max Fou
chard, Madtame Yolande
Plummer. Mons'eur Julien
Lauture et Monsieur Joseph
Dougf
A 1uunan'mite des voix
Haiti a ete elue a la Vice-
presidence de ce/te impor -
tante conference en la per-
sonne du Milistre de Ron
ceray don't il nous plait de
publier la vihrante commu
nication.


Cette reunion f laquelle
ont part;cipe les diracteurs
des centres caf.ers, les res
ponsables du Service de la
Vulgarisation du P.rojet,les
Recherches Agricolet;, du
Burtau de Credit Agricole,
d U s e r v i c e d e
representants d' Scrvice de
la Production Vegetale, de
1'AID, dut Bureau de Super
vision et de la Direction
Gelur'alea. t pormis de fai
Te l' bianlc des activities en
treprists au coi urs de 1'exer
c ce 1978-1979, de program
mer et de planifier pour
l'annee 1979 1980 et d'ana
lyser les realisations du
project de 1975 a 1979. 1n0
vue d'en augmenter lef-
ficacilt. D'apres les states
tiques de 1978. 4.500 plan-
teurs ont beneficie de ce pro
gramme.

Le project Petites Plan
stations Cafeiolic don't le
cofit total est de $ 8.000.000
( $ 6.000.000 de l'AID et
$ 2000000 du toouvenetnemnt
Hailieni s'echelonne sur une
period de 5 ans a part
de 1975.


par l's rglemlents de cette
important as i "at, ion.
C'est dire don' ou bien
nits respn.,;iablcs de loliym
pisme seront reconduits

(voir suite page 6)


ARRIVE DU
PRESIDENT DU
SEAT ITALIEN

Jeudi 4 Octobre arrivera
a Port-au-Prince pour une
breve visit, le Sfnateur ita
lien Amnintore FANFANI, ne
a Pieve Santo Stefano tArez
zo) le 6 fovrier 1908. Le Se
nateur Fanlan' separtira le
soir meme.
C.est une personnalite de
premier plan de la vie poli
tique italienne de l'apres -
guerre.
II est Presidtent du Parti
Democrate Cl-'rctiun n
1976.
II a convert plus'eurs lois
la Charge dc Muiistr dt ns
chivers MiiIt-rei donlit dc'uC
fois celui des Alffaires Etran
gores.
President Cn Cons-,iI aes
Ministres de ijillet 1958 a
fevrier 1959 et do nouveau
de juill t 1970 t5 jul n 1973.
President du l'Assemblue
Geninrale dcs Nations Unies
en 1965.
Elu pour la premiere fois
President du Senat en 1968
et nomme Senateur a vie en
1972.
II a 6Lt plusieurs fois ree
lu President de I'Assemblee
du Senat jusqu'a lactuelle
legislature.
II est professeur d'Histo'
re Economique f l'Univers
te de Rome.


Cours Toefl


a l'intention

DESETUDIANTS EN MEDICINE

qui desirent preparer leur--

matching et voyager pour

les Etats Unis



L2 course sera dispense par un

professeur americain specialist en

TOEFL


HORAIRE : 61130 7h3


\ PRIX:Q $ 12.00



ENGLISH SCHiOL


3e. Ave. du Travail No. 24

Port au Prince
i


LE FESTIVAL ANTILLAIS ATTIRE DES

FOULES NOMBREUSES A NEW YORK

Par Ricky ROSENTHAL, tion dans la perception de
Correspondent special de soit, a eu un succs retentis
1'USICA sant a New York.


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain
Par Carlo A DESINOR


LE PAPE CONQUIERT L 'AMERIQUE


I
1
u






PAGE 2



VOTRE HOROSCOPE
.II, Uil *I1 OCT0(1 E, ) 1979)


2I1 MAI.RS All U9 AVRIL


L.e 'iwlli nlo minl -A riei'l
N e'.',ity z i.i. de devin r au
11111 A 1pl) 1 1n A ii liprendlre
1 s, i 1i, tlili its spill.
I l iplis iii ll ri.sq L
l i \ n'd;'.' r ullilgoItcue.

20 A~Itll. ll 20 MAI
(TALIiEAU) )

N i o n1i ( t i a votre travail.
\'ics dle i d'l iimeur socia-
li r i.sqlue.' d'etrle count ra
rir par des details d'ordre
p' olesslionnil Ayez tin com
Phortementi raisonnable.

21 MAI At 2.; 3UIN
S (C-EMEAU ,

SInviter le patron 'li dner
i lln lilorerl.i pas la silt a-
Iii L act :viLe nuondaxl ne
Il1niplii pa.x 'is previs ons
Allt Iti o aux paroles im -
p ui'diiieiites.

21 JUIN AU "2 JUILLET
CANCERR)

Vnlus pi niez It des lieux
ilo' lii'.s tIandi.que des pro-
cli i ci iiicrnt vote atlte
ii. DoilitiZ son do is la
ilt i lto Ne cect'nsez pas.
'. xa1,,re lii' lit.

23 JUILLET Al! 22 AOUT
(LION )

Lisezt les petite caracte -
rI'is mas sans pnrti-pris. Ne
>'i l p:.s meflant mais de-
li ndez vos intirets. Soyez
ir vos gardis

23 ABOUT XU 22 SEPT
(VIERGE)

Crore que le vois.n en fei
ra plus que sa part est de-
ra .,onnable Dl ficults mi
n(iiiles apparaitront stir le
piiament des factuns.

23 SEPT. AU 22 OCT.
(t'AL.ANCE)

Attention a l'impression
iut vIouI prod'iirez sur au-
riii. sturtout dons votre tra
v1il. Ne soyez ni desagrea-
Mie ni Irop aimable Faites
tei votre nieux pour le jus


23 OCTOBRE AU 21 NOV.
(CAPIRICORNE
Soiiris prive's se melent


aux pliislars de la vie mnio
(lxili' QII lexierleiceu vous
cii s iiOi' el ii' essayez puas
d iliprl s.sioUill'lr r tout prix.

22 NOV. All 21 UECEIMBRM'
(SCORII'JN)

I,e.s anmis abliseront de vo
1, Ir hIsp.taliti' et seront
pour vous unl souti. Faites
regner la paix au foyer a
vant de p!'tldcire date ave"
aut iil.

22 DEC. 41J 19 .'.ANVIES
(SAGITAIRE) -

Un certain travail nest
pas de vetre gout. Autrui
est sur une ditferente lon
gueur d'onds et vous ne
pouvez imposer vos idees. Ou
bliex. tout ce qui est futile.

20 JANVIEi AU 18 FEV.
(VERSEAU)

Des conversations au su-
.j t cl'un deplacemlent res-
tent sans conclusion si
vous ouoilez de tenir comp
te des fra.s. l.s agents ue
voyage ne voL.s distnt pas
t1out.

19 FEVRIE. AU 20 MARS
(POISSON)

L'apparenre personnel) e
et la presentation sont des
elements dans les affaires.
Un etre cher est d'humeur
extravagant. Attention aux
depenses fate" a credit !

SI VOUS ETES NE
AULOURD'HUI

Vous combine 1'esprit
pratique ut 1'anour des arts
Vous cho..sisS':, souvent les
afiaires allie-,s aux arts.
Vou feriez' un bon produc-
teur de theatre ou proprie-
taire de magaxin. La cons-
truction, architecture pay
sagiste, le chanter naval,
1 mmobilier (.et la decora-
tion d'interieurs sont parmi
les sectFurs oi vous trouve
riez le bonheur. V us ferez
des experencee .avant de
cho'sir definitivemerit une
carriere et vous devez evi
tc'r toute decision precjpi -
tee. La musique. la sculpt
re, 1'enaseignenment, le thdea-
tre sont d'autres champs
d'action'pour 'esquels vous
avez une affinite particu -
lire.


- MERCUEDI\P OCTOBT1E 79


LA REUNION DU FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL


FMI : M MCNAMAIRA
PROPOSE TINE
iNOUVELLE
STRATEGIC DtU
DEOVELOPP.EMENT>

BELGRADE, (AFPi
Le President de la Ban-
one Mondiale, Monsieur Ro
b rt Mc Namars, a dress
Mardi h Belgrade un ta-
bleau apocalyptique de la
situation des pays les plus
demunis et appel4 la corn
nmunaute mondiale a se ral
lHer h ulne enouvelle stra-
tegic Itternationale du dd-
veloppemi nt,.
Dans un discourse pronon
ce A 1'ouverture de la reu-
nion annuelle du Fonds Mo
netaire International et de
la Banque Mondiale, Mon-
sieur Mcnamara a 'souli -
gn6 les conseouences du ra
lentissement des economies
occidentales dans le Tiers
Monde. Il est tintol6rable>,.
a-t-il dit, de penser qu'en
l'an 2.000, lions d'etres humans rest
ront blouds au seuil meme
de la surviec.

A cette date t-t-il ajoute.
ales trois quarts de la ppou
lation d'Amerioue Latine et
le Tiers de ceile dekpavs
d'Afrique et d'Asie A'ront
eoneentres dan, les villes
Les cpauvres abs,'i.us)> qui
s'entassent OCan: les bidon -
villes voient 3eur nonmbrc.
s'accroitre de 15 millions
chaque annee. n-t-il dit.
Le President de la Ban-
que Mondiale a awpele les
participants ai mettre en
oeuvre line ,nouvelle stra
teie>) passant oar line aeed
leration de la crolssance
economique, line forte auge
mentation de l'aide au die
veloppement don't les ob -
jectifs internationaux sont
rests des le lancement de vantes pro
grammes dans le Tiers Mon
de.


Monsieur MC Namara a
egalement appel6 les pays
en developpe'ment h 1'el
fort, ceux-cl adevront e.la-
borer leurs propres plans
d'action et tenter d'amelio
rer le niveau de vie des
plus demunis au moyen ae
programmes concrets au ni
veau nationals.
En ce qui concern l'aidi
puuLIque au deveioppi -
ment, le Prc''dent ue la
Banquet Mondiale a notam-
ment denounce l'insuffisan-
ce des contributions appor-
tees par les Eta.ts-unis,
1'Allemagne Federale et le
Japon, qui ont consacre res
pectivement 0.22, 0 25 et 0 32
pour cent de leur PNB ia
cette aide.

Il a inalquc d'luTre part
que la Banque Mondiale
mettait cen tate de ses prio
rites> les programmes de
developpement des ressour-
ce energetiques dans le
Tiers Monde. Les etudes con
duites dans 78 pays en de-
veloppement ont permis, se
Ion lui, de reveler un poten
tiel de production de petro
le de 3 millions de barils
par jour au total. It pre-
volt de porter a 1,2 mil -
liards de Dollars d ici rt
1983 le montant des aprits
petroliers po.uti mettre ces
resources en valeur.


x xxx x

ACCORD POUR
FACILITER L'ACCES
DES PAYS PAUVRES
A CERTAIISS CREDITS

BELGRADE. AFP)
Le comite nter'maire du
Fonds Monetaire Interna -
tional (organe executif) a
done son accord de princi
pe. Lundi a Belgrade, pou:
faciliter 1'acc6s des pays en
developpement a certain;
financements dut fonds.


11 s'agit en premier lieu
du micantsme de %flinqnce
ment largiz, over I aux
pays qui rencontrent des
difficulties dues a des chan
gements structures de leur
economic. Le comkte s'est
prononce en faveur de 1'ex
tension de 8 h 10 ans de la
perlode maximale de rem-
boursement de ces prets.

Il a egalement donne son
accord pour que yens soient recherches> en
vue d'alleger le coUt, pour
les pays ampr.unteurs, dec;
credits distributes au titre
du mecanisine de Iment supplementaire>. Cc
mecanisme est destine a fi.
nancer les deficits de ba-
lance des paiements pour
les pays qui n'ont pas ac-
ces A un financement suffi
sant en raison du faible ni
veau de leura quotas au-
pres du fonds.

Le comite a enf n uli-
gn1 la necessity d'accroitre
aide publique aux pays
pauvres non producteurs de
petrole et recommande aux
pays industrialists de r6dui-
re les measures protection -
nistes, d'ouvrir les mar -
ches de matieres premiere
aux exportations des pay
pauvres ainsi que de facili
ter le transferts de capi
taux vers ces pays.

x x x x


i


Le gouverneur a est de -
clare satisfait de la politi-
que du Japon en matiere
d'aide au daveloppement.
Les investisscments directs
Japonaias dans les pays en
development ont augmen
te de 59 0-0 en 1978, a-t-il
precise, et l'aide publique
de pres de 56 pour cent.
Il a enfin rappele l'ac-
cord de son pays pour 1'aug
mentation de capital do la
Banque Mondiale, ainsi que
pour la 6emne reconstitu -
tion des r':;sources de
1'AID, filiale de la Banque
Mondiale don't les prets ne
portent pas d'interet.

x x ; x


FMI : REUNION
OR-DOLLAR : LES ETATS- 4 TONETAIREM T
'ITERNATIONALE SUWT


UNIS S'APPRE'.i'ERAIENT
A REAGIR

N. Y., (AFP)
Le bruit contimuait de cou
rir mard' iA New York que
les Etats-Unis s'apprete -
raient i faire gquelque cho
se, pour redresser la situa-
tion sur les fronts de l'or
et du Dollar, ct anilnoe-
raient sous pet d'importan
tes measures Monetaires.

A Washington, dans les
milieux officials o0n oppo -
sail toutefois puur 1 instant
le mutisme le plus alsolu
'i toute question sur ces ru


meurs.

L'hypothose d'une action
americaine. notent les obser
vateurs, est axpari moment
S confortee par le retour pre
cipite de Belgrade, oh 11 as
a. sistait A l'Assonmble du
Fonds Monetaire Interna -
lional, du PrEsident de la
Reserve Federcnle, Monsieur
Paul Volcker. ninsi quie par
les declaration. faites is Bel
grade par le Sous-Secretai-
re au Tr6sor Monsieur An'
tony Solomon., laissant en
tindre que les Etats-Un's
pourraient modlifier leur po
litique monetaire.

A Washington, le bruit
courl avec insistence que le
President Jm miy Carter
'( st i ntretenm par tielepho
ner de la situ:'ion edu Do!-
ltr et de l'or avee le Se-
cretaire au Trc.sos. Monlsieur
William Miller, qui se trou
ve egalement i Belgrade.

Cos rumurs ont done un
ton actil et tr s irregulicr
aux marches americains a
-trme de l'or.

Des l'ouverture, les course
de 1'or ont poursuivi leur
hausse frenetique sur le
march de New York, la po
sition courante (Octobre) a
atteint 439 Dollars 1'Once
centre 416 (la veille en dlo
ture, avant de se replier vi
vement A 398 Dollars apres
les declarations a Belgra-
de de Monsieur Solomon et
ies rumeurs sur l'annonce
ilmminente de measures mo
nietaires par lts Etats-Unis

SEn debut d'apres midi,
le course remo-tait a 410
Dollars sous l'effet d'a -
chats de com erture et en
l'absence de confirmation
des rumours precedentes.

ciers de New York, on sign
le que l'activite d( mnure
tries forte sur les marches ia
terme de 1'or. tes transac-
tions se deroulant dans une
atmosphere enfievree et les
cours evoluant rapidement
en function des diverges ru
meurs et des interventions
de la reserve fiderale, mas
sives Lundi martin, pour fai
re remonter, avec un cer-
tain succ6s, le Dollar par
rapport aux autres devises.

SX X X

FMI SITUATION
ECONOMIQUE PLUS
GRAVE QU'EN 1974 SELON
LE GOUVERNEUR DE LA
BANQUE DU JAPON

BELGRADE, (AFP)
La situation iconomique
mondiale est plus grave
quen 1973 74 a declare


FOND DE CRUISE


BELGRADE (AFP)
Les fluctuations anarchi-
ques du dollar et de l',)r,
ainsi que l'inquietude ma-
in festeo par ,ie hauts ri-s-
ponsablas in'ernationaxix
ont creie In climate csdl erse
aUX re'1lniois mnulleclls .1u
Fonds Moneta-e Iiltei nat!,)
nal (FMIi. qil se s')nt ou-
vertes ma-rdli ia Belgrade.

Les informal ons en prove
nulce des marchs Imon'el: ai
rIs ont cirtule xoiie la jouri
ne1t dans le cen'-re de la con
ference de la cap tale your
gkoslave, ofl sont reuns la
qunsi-totalitiS dcs _rands
arxent'ers, do la plan'eo
Nombn-e d Ministres se sont
attaches )a minimiser 1'irm
portable du noslvel aces
de fa'blcsse ru dulla- et de
1'envolee de 1'or, o.n les quai
1*fiant de nhlnominles 'pu-
rement speculatitsa.
Les resnonsables du FM]
e! de la Banriie Mondiale
dont les discourse ont ma"-
ei 1 'otiuv-r'Ilre does tlrasvai
officials n'oit "uire d^tlne
1'ntmosnhere. I,os' queluxi
3.000 dele6uies. venus de 140
i'm snli onltend'l Mi McN
mara. Pres' dntc de la Ban-
Onie Mopcdiale dr's r 111-i
b'lan particulibremenf ,Lii
manl de 1 i situation into
nti n nale. M. Jnenes de T I
ros,,-o D)iroetour ,6 6"'-1
clu FMT. n a "''m now
liersl ne 1., n'i i(s 1t

lierS. is neOVen delis 1'


cBillet Vera e'a't egale-
ment le theme des common
taires sat sfaits, avec les-
quels ls Ministres des Fi-
nances ont accucilli 1'ac-
cord de pr'inc'pe, intervene
lundi, sur la creation d'un


Mardil A Belgrade Monsieur debut de, l'ann6e, devra].L
Tellchiro Morlnaga, gou ptre ii,:ii iem, ni, isper-
verneur do la Banque dui cutee sur les do omma-
Japon. teoqrs.

Les gouvernements des dIf M. hony Solomon,
forents pays dolvent elabo S)us-Seclare an ricam au
rer un nouveau type de co Tresor,; a d6clar que la
operation, a-t-1l ajoute, car hausse, de l'or 6tat\ un phe
< economic mondiale n est noinen aex.rcmeavint rail
l\is h m -me de reag'r avec sain, 4t que revolution ou
SA meme de eg!r avc 'dollar le spreoccupait dx,
soupesse a plus en plus>. Cette declai
nouvellcs,. ration et le depart pxecipi-
te de M. Paul Volcker. Pi 6
II a recommandg une meil sident de la R6serve fede-
leure cooperation dans les rale amier4aine, ont ali-
politiques Mon4tairE. com- mentor les rumeurs concer-
merciale et energetique (con nant un <,nouveau plan dee
servatlon et d-versifica ,,,u i da la devise ami6-
tion), et souhaite que l'O ridaine.
PEP pratique des hallses
de prix raisonnables. La faiblesse chronique du


LE BISTROT


Restaurant -- Bar.- Grill,

L' Pizzeria CrYperie

LE RENDEZ VOUS DE L'AMEIANCE

CHAOUE JOUR


Menu special Lunch

i$S,60


CHAQUE SOIR

S DINER DAWSANT.

AMBIANCE MUSMCALE


Avec "Bistrot Combo"


lMardi Soir -,Vendredi soir


'
L2 TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CHA-
QUE SEMAINE


Dans !e. Jardins du Bistrot

Une ,ouvElle Attraction



I
((Bistrot Mini Golf> 1


GOLF MINIATURE

l UN DIVERTISSEMENT POUR TOUS CLUB HOUSE
JEUX BAR CLIMATISE

SBISTROT


rr Tous les iours de

l M midi a 1 h du martin

SLe Manoir 146 Lalue Tel. : 2-1S899


~~lip


BLOCS t.R.F,



ETS. RAYMOND LAMBERT,

--- Materiaux de Construction


MESSIEURS


| AIMEZ VOTRE FEMME !

SPROTEGEZ LA FAITES LA

SPLANIFICAfOR"FAMILlALF


46, --e-cm 4


AL.
competee de sub. titutlonJ' au
sein du FMl. ien que"qle
profondes d'vergncees sub-
sstelut sur ses 4cracteristi-
ques, la plupai des re's
pon.ables ont cs lme que ce
mccanism, pourl'ait contri-
buer, ah Lk.:me, a stabllser
le, mirnchs des chaep.s en
c',i-igoantL les dollars ex
cess fs.

L'ouverLu-e de la confe-.
rence a M6i marquee par
l'interveni'in du Mardchal
Tito, President de la You-
goslavie. qui a soul 'ne les
graves d'fficnlt's e N ilmi-
cui's auxnutlles 1ls pays
du Tiers Monde doxcen; fat
re fac. Les interventins s
la tribune ont d'ailleurs
larp.'ment port6 sur c the
me e1 sur le niecessaire re-
dressement de lai'd? aux
pays pauvres.

Is travani- du FMI at de
la Bannup Mn-ari.le se ter
mineront vendredi.


I


1


ozp






LE....UVL....... .3.1%. .. .. L 2


MERCREDI 3 OCTO 9


AVIS DIVERS


FORCES ARMEES
1'II1AITI
LJUAIlT'IIR GENERAL IDE
IA CIE. ,DES
1'MPfERIS
S27,nir COMPANIES

I PuI l- Paincre, HRepuilbll
quo d'IAITI
1Le 25 Sepltenbre 1979

AVIS

conformomentl iix pres-
Sptilos dt l I lol dui 7 Sep
teiubre 1949, regleenltaiit
Fl'e Fini:igasiiige, lar nialii-
tevitlon eL le commerce des
1lu lid(es et matilres inflam
minbles. les interesses sont
av'tss qu'un d6lal expirant
le 30 Octobre 1979' leur est
icorde pour se mettre en
reple avec l'administrati,-n
pour 1'exerctee en cours.

Iatten'lon des personnes
sulvantes:

a) Directours. propr'etai
r otu grants responsables
did's sales de spectacles,
d'ateliers. d'usines, de ma
niifactures, do garages, de
forces do parmacies.de bsnu
laneprlps, de blanchlsserfes
ou de dry cleaning, d'impri
morlcs. d'obdeniks'eries. de
products pharmnceutiquies,
do magasins de tissus et
dc maasins de peunturps.
b) DO donts dep nianches
de fibres combustibles de
cartouches, de films de ci-
n6ma.

c) Dp depots nu stations
di ven e de nrorni'ts n6tro
liners et autres liquides in-
flamablos.

d) Cello des tusaennnts
de tubes t gaz pronane bui
tane etc. es. specialPmentt
:ttirde sur les dispositons
de la prisente Loi.
Passe ce delai. los retar
dataires seront poursuiv's.
Leon ACHILLE
Lt. Colonel. F'Ad'H
Chef du Service d'Incon-
die.


Association
H6telikre et
Touristique
d(Haiti

L'Assoclation IIotelibre et
Touristique d'laiti port fa
la connaissaince do ses inens
breed que la prochain lc sean
cc en- Assenblle Genirale
st' tiendrii A 1'HOTEL SANS
SOUCI. le Mardi 9 Octobre
a 5 heures 30 p m

A l'ordre du iour figurent
led's points suivents :
1- Rapport du Comite de
Direction.
2- Presentation du nouvenuo
materiel de promotion de
1 'ONTRP.
3- Programme do publicity
de I'ONTRP en Europe.
4- Presentation sur le con
trole de 1'extermination
d insectse.
5.- Questions d'interet gene


AVIS
La Direction de 1'OFFI-
CE D'ASSURANCE ACCi-
DENtS DU TRAVAIL, MA-
LADIE ET MA rERNITE
(OFATMA) rencuvelle ses
considerations a tous les Em
ployeurs, aux Chefs d'En-
trepr!ses Industrneles, A
gricoles et Commerclales, h
tons les salaries, ouvriers
et artisans et leur fait sa
vor que le Stege de l'Ins
titution est transfdrd ft par
tir du ler Octobre 1979 A
lImmeuble s's entire le
SEPRNN et le Dipit de
Riz, sur la route menant f&
la Clte Militatre.

Le dit Immeuble a ete
mis b la disposition de l'OF
FICE gr.ce ,it la sollicitu
de ag;ssante de Son Excel
lence Monsieur Jean-Clau-
de DUVALIER, President a
Vie de la Republique.
Port-au-Pr.nce, le 26 Sep-
tembre 1979


Port-au-Prince, ce 2 Octo Luc BONNET, Avocat
bre 1979 Direct-ur-
LE COM7,TE


xxx x x

AVIS
A partir du 29 Octobre
1979 les Pensionnaires de
1'E.at soLst prios d se prie
senler avec leur carte d'l-
dentification et deux i(2
photos aux fins de leur ins
cription dans le registre de
la Caisse Autonome des
Pensions pour 1'Fxercice
1979 1980. Le dela' est
fixed au 14 Decembre 1979.
II demeure entendu que
les pensionnaires resident
enll Province, voudrnni bien
remplir les formal'tes par
linterm6diaire des Direc-
teurs de Dounne et drios Corn
mandanls de District do
1ours localt6s rpspectives.
Port-au-Prince, le leor Oc
tobre 1979.
Injg. Wilson CLEMENT
Directeur de la Caisse Au
tonome des Pensions.
510


AVIS
IMPORTANT SOCIETY INDUSTRIELLE ETABLIE
DANS LA ZONE INDUSTRIELLE DE PORT-AU-PRIN
CE RECHERCHE :


1 SECRETAIRE AYANT :
- 3 ANS D'E PERIENCE
- POUVANT BACTYLOGRAPHIER
45 MOTS A A MINUTE
STENOGRAPHIE (100 WPM)
FILING
ANGLAIS FRANCAIS


LES CANDIDATES INTERESSEES SONT PRICES
D'ENVOYER LEUR CURRICULUM VITAE AVEC RE-
MUNERATION SOUIIAITEE IA : P. 0. BOX 2193,
PORT-AU-PRINCE, HAITI.


I-




I'


It


xx x x

AVIS
L'Adm'nistration cenra-
le des Contributiont rap-
pelle aux Contrabuables in
teresses que dc lrant le mois
d'Octobre 1979. loes taxes\et
imp6ts suivants sont paya
bles dans les delais ci-des
sous enumeres :

a) ler au 15 Octobre... Ca
siers Postaux
bi ler au 22 Octobre...
Dro1ts de Licence des Etran
gers.

b) 15 au 22 Octobre... Ta
xes sur Actions tler trimes-
tre)
d) ler au 30 Octobre... Per
m's de sejour, Impot sur Re
venu base lrcative. Chif-
fre d'Affaires, base forfaitai
re Profess.onnels ler Se
mestre 1979-19N0 Licence
d'Exploitation des Usines et
Manufactures Licence
speculation elt Denrees.
e) ler au 31 Octobre... Car
te d'Idcntile Radio et Te
letvsion. Radiodiffusion. Te
lephone et autres...

Elle faith rcmarquer, en
outre, aux Conrribuables en
general le gipnd interest
qu'ils ont t s acquitter de
leurs redevances aux dates
d'echcances fixees par la
loi, af.n de ne pas encou-
rir les sanctions lgales.
d'autant plus qu'il a te de
cide de ne prondre en con
sid6ration aucune demanded
de coupoinnrmnt de bhorde
reai ni d excroration de
surtaxes.

Odonel FENEPTOR, Av
Director -en.ral 810


AVIS


Important socie& e industrielle


implant teedans la region industrielle


de Port au Prince. recherche:


1 ASSISTANT CHEF COMPTABLE

Dipl6me d'une Ecole Commerciale

Ayant une experience de quelques annees

a un poste similaire

- 2 ASSISTANTS COMPTABLES

Dipleme d'une Ecole Commerciale

Ayant au moins I an d'experience.

1 RESPONSIBLE DU DEPARTMENT DE VENTE

Ayant une formation Ci tptable


*Ayant vue


Expert -ce similaire.


- I INCENIE R ELECTRO MECAI CIEN

Ayant one experience dc luelques annees

1 ELECTRICIEN

Ayant plusieurs annees C -xp6rience

IL EST OFFERT :

Une exceflente r4muneration en f t: tion de I'exprience

Des possiblitt6s de promotion ratr .e.

Une ambiance de travail aereable.

LES CANDIDATES SONT PRIES D'ENVOYER ; EUR CURRICULUM VITAE
AVEC INDICATION DE LA REMUNERATION SOU UITEE A : P.O. BOX 2493,
PORT-AU-PRINCE, HAITI.
'LIUonninooo wDT aa yemona-ri-mvim veinrr- r T- 4^o>a


EN VERTU DE r
L' RDONNANCE DU
DOYEN DU TRIBUNAL
CI IL DE PORT-AU-PCE
EN DATE DU 27
SE PTEMBRE 1979,
LA PUBLICATION
S IVANTE EST FAITE A
T UTES FINS UTILES E

ntre les epoux Anthony D
K aly, propriftaires, de- C
m.urant et domicilies & PC- E
au-Prince ayant pour avo- E
cats Mes Andre VILLE- L
JCINT, Antoine Th. INNO- I
CINT et Roger M. ANCION, IF
id ntifies patents et impo- E
se sur le revenue; v
t le sleur Maurice An- r
der Pierre, demeurant et I
dcmicilies a Pdtion Ville, I
non comparant
[I a ete renctu par le Tri- I
blnal Civil de Port-au-Prin p
cc en date du trente Aoft ir
m I neuf cent soixante dix-
n uf un jugement par de- I
faut don't suit le dispositif : i
Par ces motifs, le Tribu- E
nal donne defaut centre le,. (
sieur Maurice Andrn Pierre
et pour le prolit declare re 1
silver la vnete du vingt huit (
Juillet mil neuf cent soixan r
te six qu a tW consentle au :
profit du dit Maurice An- f
dre Pierre par les epoux An
thony Kwaly dit que les
versements effectuis sur c
le prix restent aequis aux r
vendeurs d titre de domma
ges interits; commet I'huis
sier Jean Claude Beauv is
de ce siege pour la sign fl-
cation du present jugement.
Ainsi jug6 et prononce
par Nous Menan Pierre-
Louis Juge tl'audience et
publique du Trente Aoft
mil neuf cent soixante dix
neuf en presence de Me UI-
rick Rosarion Substitut du
Commissaire du Gouverne-
ment pros le Tribunal civil
de ce Fessort et avec 1'assis
stance du citoyen Camille E.
Joseph commis greffier du
siege.
It est ordonn6 at tous huis
sirs sur ce requis de met-
tre le present jugement at
execution, aux officers du
M'nistere Public pros les
tribunaux civil d'y tenir la
main f tous commandants
et autres officers de la for
ce publique d'y preter main
forte lorsqu'ils en selont 1e
galement requis.

Pour expedition conform
Camillc JOSEPH
Commis Greffier
Pour Copie conform
Rcger M. ANCION
Avocat.


EN VERTU DE
LORDONNANCE DU
DOYEN DU TRIBUNAL
CIVIL DE PORT-AU-PCE
EN DATE DU 27
SEPTEMBRE 1979,
LA PUBLICATION
BUIVANTE EST FAITE A
TOUTES FINS UTILES

Entre Ise epoux Anthony
Kwaly, proprirtaires, inden-
tifies aux Nos 1462-Q et
6381-C, demeusant et domi-
ciices a Port-au-Prince, a-
yant pour avocats Mes An-
dre VILLEJOINT, Roger M.
ANCION et Antoine Th. IN-
NOCENT, patents, impo-
,ses et identifies sur le re-
venu.
Et les epoux Jean S. Ber-
bard, proprietaires demeu-
i ant et domiciliis & Port-
au-Prince, non comparants
II1 a etd rendu par le Tri-
bunal Civil de Port-au-Prin
ce en date du trente Aout
mil neuf cent soixante dix-
neuf un jugement par de-
fau don't suit tle dispositif.
Par ces Motifs, le tribu-
nal donne defaut' e les
epoux Jean S. Bernard et
S pour e profit declare resi
lier la vente du dix sept
Mait mil neuf cert soixante
trois. dit que los versements
etfectues sur to prix restent
acquis aux vendors ft titre
de dommages interets et
dipens. Commit I'huissier
Jean Claude Beauvais de
ce siege pour la significa-
t'on du present jugement.
Ainsi juge et prononce pas
Nous Menan Pierre Louis
Juge A audience extraordi
naire publique du trente
Aouft mil neuf cent soixan-
te dix neuf en presence de
Me Ulrick Rosarion Substi-
tut du Commissaire du Gou
vernement prfs le tribunal
civil de ce ressost et avec
1'assistance du citoyen Ca-
mille E. Joseph Commis
Greffier du siege.
II est ordonne ft tous huis


sSers sur ce requis de met-
tre le present jugement A
execution aux officers du
Ministere Public pres les
Tribunaux civls d'y tenir
la main, ft tous comman-
dants et autses officers de
la force pblilque d'y priter
main forte lorsqu'ils en so-
ront legalement requis.


our expedition conform
Camille JOSEPH
Commis Greffir
Pour copie conforme
Roger M. ANCION
Avocat.


N VERTU DC
ORDONNANCE DU
OYEN DU TRIBUNAL
CIVIL DE PT-AU-PRINCE
N DATE DU 26
EPTEMBRE .979
A PUBLICATION
ST FAITE A TOUTES
INS UTILES
int'e le sieur Jacques Mal-
il, proprietaire, demeu-
ant te domicitd e Port-au-
rince, ayant pour avocats
:es Andrd VILLEJOINT, Ro
er M. ANCION et Antoine
h INNOCENT, identifies,
atentes et imposes sur le
evenu;
Et la Dame Bernard Au-
ont, propridtaire demeu-
ant et domicilide h Port-
u-Prince, defenderesse non
Imparante.
It a d terendu par le Tri-
unal Civil de Port-au-Prin
e en date du trente Aofit
'il neuf cent soixante dix
oeuf un jugement par de
aut don't suit le dispositif:
Par ces motifs, le tribu-
nal done defaut contre la
ame Bernard Aupont et
our le profit declare risl-
ier la vente du vingt neuf
evrier mil neuf cent sol-
Kante quatre, dit que les
ersements effectues par la
lame Bernard Aupont res-
ent acquis au vendeur a t.
re de dornmages intdrets


CAR ET SOCIAL


MIESSE DE PRISE I tane Pax Villa et Le Nou
velli te presentent leur sym
UE DEUIL path.e a son epoux M. He
rilil Louis, A ses Pire eL
Les Families Durand, Mrer M. Obelus Joseph et
Woolley, Tardieu, Morilas, Mmei Ism"ne Itheard, t ses
Verella font chanter une enfa6ts M. Robert Joseph,
Messe de Prise de Deuil en M. tlbert Louis, M. Lyo-
1'Egl'se du Christ-Rol le nel ouls, Mile Irma Louis,
Vendredf- 5 Octobre 79 A 7 Mile Vivianne Louis, Lu-
heures 50 A.M., pour le re ders Louis, Eric Lou's, Jn-
pos de 1'ime de la regret Yves'i Louis; a son trdre M.
t6e Anne Jean-Baptiste. Maut ce Itheard; a ses Tan
tfts I me Joachin Ivette.
Cette announce tient lieu Mue Vilbrain Ddsorme; fa
d'invitation aux parents, al ses cjuslns et cousins Mme
1I6s et amis de la Famille. Emma Thomas act a N.Y.,
410 a Mine Vve Max Carrenard,
Mmln Renord Clermond,
x x x x Chri$tianne D6sorme, Mme
Albert Bazil. Jacqueline De
DECES DE MItne sorm.e, Louloune Disorme;
SAMSON MILFORT a seo cousins et cousins M.
A-,, --- K r rd Ithiard. Lucwsse
r Pre Li "u Ithdd, Elcina Itheard. E-
Les Pompes Funebres Pa tard, Haristhor
ret Pierre Louis vous annon Ithard; A se.s neveux et
cent le deces de Mme Sam n es Abner Ihard. Ul-
son Milfort nee Hortense rick Ith ard. Kenot. Hu-
Malval survenu dismanche. guete Immacula, Mnrga-
A son 6poux M. Samson reth, Walkis, Claudi I-
Milfort;: ses enfants Ro thliard.


land Calixte et Mme, Lesly
Milfort et Mme; ses frires
Li.autaud Dubois (d't Dio
Dubois), Pierre-Andre St-
Surin et Mme; ses neveux
et nieces Marline St. Sur in,
Barbara, Yamilde, Nadiejda
Dubois, Ernst St-Surin; Ni
colas Efhiard, Frantz St-
Surin. Arnold Duchatelier
et Mine n6e Paulette St-Su
rin et enf., ses oncles et
tantes Vve Josenh Saintu-
m', Vve Just'n Jean et enf.,
Vve Georges Elie et enf.. M.
et Mme Thomas St-Surin
et leur fille; Vve Lenn
Pierre Paul et enf. M Ste-
kphene Calixte et enf.


et de depens; comment l'huis Aux families M'lfort,
sier Jean. Claude Beauvais lixte DubIis: St-Surin:
de ce sidge pour la s'gnifi- thwart. Duchatelier; Pait
cation du present jugement m "- JPan: Elie: P'er
Ainsi juge et prononce Paul: a tons les anut-s
pas Nous, Mnan Pierre- rents et nlliAs M. Pipr
Louis Juge en audience ex- LouLs et L,e No"uvlliste
'traordinaire et publique du dras.nt leurs sincires s
trente Aouft mil neuf cent pathies.
soixante dix neuf en pr6esn LOS o, e s t c-
ce de Me Ulrick Rosarion t^ s n 4 berps P t. 1 .
Substitute du CommissAire di 4 Octoh be n 1 Bas
du Gouvernement pris le o p Notre Dame. 1 o cP
tribunal civil de ce resort nar- ira do sinln fiundrn
et avec l'assistance du cito dro l'ntrpnispe a In rue
yen Comille E Joseph comn cent.rp. L'ihtmatonn a
m'r Greffier du sicge. e,15 h la Croux des IV
II est. ordonne f tous huis sions.
siers sur ce requis de met- 310
tre le present jugement At
execution, aux officers du x o '7
Ministere Public pres les
tr'bunaux civils d'y tenir la DF FCS DE MWi.
main a tous commandanite-MAlRlIEN R OUIS
et autres officers de la for -n
eo publique d'y preter main NEE BERTIDE JOSEPH
forte lorsqu'ils en seront lE
galement requis. Pax Villa announce le
Pour expedition conform ces survenu l 1er. Octo
Camille JOSEPH 1979 a 1'Age de 51 ans
Commis GREFFIER I'H6pital St. Francois
Pour Copie Cononrme Sales de Mme Heril
Roger M. ANCION Louis. nie Bertide Josep
x x x X En cette pinible crcor


AVIS
Les d6tenteurs de licences
pour armes tfeu emises
par le Departement Mili-
taire de la Police de Port-
au-PrInce sont invites A se
presenter au Quartier Ge-
neral de ce Departemenl
le Lundi o ler Octobre 1979
avec Tiois (3) photos d'iden
tit6, en vue du renouvelle
ment des dites licenses
pour 1'exercice iy79-1910.
Pass0 le delai qui expire
1e 31 Janvier 1980 inclusive
ment. le renouvellement
sera refuse et loes armes se
ront d6finitivement confis-
quees.
Jean B VALME
Colonel a h.. FAD'H.
Commandant du Departe -
moent.
xxx X
ENCH4 AVISE
ENCHA avise ses aimables
clients que pour mieux les
server a partir du ler Octo
bre, le Magasin restera ou-
vert toute la journey de 8
heures A.M. a 4 heures P.M.
du lund sau vendredi et le
samedi de 8 hbnures f midl.
Ce novel heraire roster
en vigueur jusqu'au 30 avr1.
Pour un meitleur service
aux meilleurs prix, arritez-
vous a ENCHA & la Place
Geffrard ou sonnez le 2-2339
ou le 2-0423.
1610

AVIS
Los Membres de I'Asso-
ciation Medicale Haitienne
sont convoquds f la premid
re reunion en assemble or
dinaire pour 1'Annee acade
mique 1979 1980, le Mer
credit 10 Octobre 79 A 7 heu
res 30 P.M., au local de
1'Association, 6 Babiole.
ORDRE DU JOUR
1) Rapport annuel du Se
cr6taire
2) Rapport annual du Tr6
soprier/
3) Lecture de la corres-
pondance
4) Questions d'Int6ret GO
neral
Port-au-Prince tobre 1979.
Dr. Roger VALME
President
Dr. Isaac DESIRE
Becr6taire


Ca
E-
ifu
re-
na
re-
a-
ym


tan
JiiI
ili-
voi
is.
riul

is-


d6
bre
a
de
ien
h.
M[-


AuX families : Lou's, Jo
sephi, Desorme, Itheard,
Cletmond, Bazil, et tous
les autres parents et al-
lies: eprouvts oar ce deuil.
Les fundrailles de Mme
Horilien Lou's, n6e Bertide
JoseiDh seront chantets le
Jeudi 4 Oclpbre t 4 heures
PM, en l'Eeli-se St. Girard
oi la denouille mortelle se
ra expose dbs 2 heui'-s.
310

X x x x

DECES DE Mine
RENE PIERRE

NEE
ELIANE ASSOUMAN

Pax Villa announce le de
ces survenu le ler. Octobre
79 3 I'Hopital de 1'Universi
te d'Etat d'Haiti de Eliane
Assoumin.
En cet'e punible circins
tance Pax Vila et Le Nou
velliste presentent leir sym
path. af son epoux M. Rene
Pierre; a seo Pere et Mere
M. Gustave Assounman. Mme
Plaisina Destine: a ses frb
res ei soeurs Laurente As-
soumnn, Addle Assoumnan,
Acofie Assouman C'robert
Assouman; a ses elnfants
Elie Pierre Y v o n P'er
re. et s o n d p o u se
nde Kpetely Victor. Ednor
Pierre oct aux USA. Wsnoer
Pierre Castel, Siguel. Evely
ne: Lov'nia Pierre: a son
petit fils Eddy Pierre. a ses
beaux frerps of belles soeurs
M. Marcel Pierre, Mmine An
tointte,. son 6ouix et ses
enfants. Lorina et ss oen-
fant.s. Altagrace et scs on
fants: Carmen son epnlux
et ses enfanis Marepue-ite
son DOUIX fr SoS plefnnt s a
sa couiS;ne Idylle Assounsan


son p'oux et ses en fnts.
Aux families :. Pier-e, As
souman, Victor, Prdv.lon;
M6tellus, Ilan; St. Jiste,
Florian, et. h tous los au-
tres parents et allies 6prou
v6s par ce deull.,

Los kjun6ra'lles de Mme
Rend Pierre nde Eliane As
souman serpent chanties le
jeudi 4 Octobre 79 a 4 heq
res P.M. en l'Eglise du Sa
cr6-Coeur de Turgeau. Le
convoi partira de Pax Vil
la Sncr6-Coeur ofu la d@-
pou'lle mortelle sera expo
ste des 2 heures.
310

x x x x

AVIS DE DIVORCE
I1I appert d'un jugement
en date' du douze Juillet
1979 que le Tribunal Civil
de Port-au-Prince. jugeant
en ses attributions civiles,
a admis et prononcd la dis
solution des liens matrimo
niaux ayant ex'st entire. les
epoux Georges Calixte Pier
re la femme nie Jacqueli-
ne Bataille.
La transcription du d;spo
sitif de cette decision a det
operee sur les registries de
l'Otf'cier de l'E at Civil de
la Section Ouest de Port-
au-Prince aux requiite, pour
suite et diligence de 1'd-
poux lemandeur.
Port-au-Prince, le 2 Oc-

tobre 1979.
Emmanuel NERETTE. Av
Francois E. NERETTE, Av
310

x x x x

AVIS DE DIVORCE
11 est porter a la connai:
sance du public qu'en verti
d'un jugement du Tribuna.
Civil de Port-au-Prince. rei
du en ses attributions c'v
les le divorce le vingt nou
Juin mil neut cent soixanti
d x neuf et passe en forei
de chose souverainemenl .ji
gee M. l'Officier do l'E:a
Civil de Port-au-Prince
Section Sud Me. Emeran C
n6asa transcript dans les r
gistres ft cP destines 1
vingt sept Septembreo mi
nleuif cett soixan-e clx nei
a dix heures du mati.n. 1
dispositif du juoement pr
noncan' la dissoluton d
masr aoe existsnit centre 1
dame Antoine Joseph Sano
nee .Alint Liundisme et so
epoux le dit sieur Antoin
Joseph Sanon.

Cet avis est publl6 e
conformi.te do la Loi et d
Juiement sus-parle.
Port-at-Prince. le ler 0
tobre 1979.
Andrd BRUTUS. Av.
310


L'HACIENDA


BAR


- REST URANT


Rue-Rigaud, Petion Ville No 30 Tel 7.0966







CUISINE CREOLE




CUISINE ARABE




PIANO BAR TOUS LES OIRS



Avec Gaston Fremont et son Combo.



Au bord de la Piscine.



Ambiance Musette Detentes aines et aqreables



Cadre enchanteur


L'endroit different et orlilnal de



/ Pition Ville et de ses environs -


sooswoy


~ir;lYV~9-r~//-/~-Ir~YY~n~YZJ~Z-rJ~Y/J


'Y-C-~IV


- - -


LE ((NOVVEL~LISTED


PAGE 3.


%


i






E E cNOUVELEISTEp


.MERI EDI\3 OCTOBRE 79

A L'IPN


LE FESTIVAL ANTILLAIS ATTIRE DES FOULES


(Suite de la lore page)

Bronx, a pour objet de p:
senler des peintres anti:
la!s'dont les oeuvres com
portengdes elements afr
chains.
Des oeuvres d'artistes com
me Leroy Clark de la T
nile, Mile Auld Osmond d
la Jamaique, Murat Brierc
Edgar Briere, Serge Joli-
rmean et Georges Liautau
d'Haiti ainsi que Franc
Bowling de Guyana y son
presentees
-Une deuxlime exposi-
tion, presented par le Ce
tre de Ressources et de R
cherche des Arts Visuel:
est intitulee vre; Arthur Schomburg e
Katherine Dunham>. Schor
burg, un portoricain noie
a riuni une collection un
que de lives, de lettres e
de manuscrits sur 1'histoi
re des noirs. Mme Dunham
danseuse et chor6gr,aphe d
renom, est une afro-ameri
caine d'ascendance antil-
laise.

La troislime exposition
trait aux cultes de la sas
teria et du vaudou, qui on
trouve une expression vita
le dans le Nouveau Monde
Dans le cadre de cett
celebration antillaise, on
eu lieu igalement, a The
tre Alice Tully, situtl a
Centre Lincoln, des repre-
sentations avec Olatunj
d'Afrique, Julita Collaz
de Cuba, l'Afro-Bresiliei
Loremil Machado, l'Hait'i
Louis Cilestin et ses Tam
bours, ainsi que Gracielo
Con son de la Loma de Ci
ha.
Un concept bien defin
de la culture antillais
s'est degage d'un seminar
sur < thetique Antillaise> qui
eu lieu au Manhattan Cor
munity College. Les ex-
perts en la matiere y on
d;scute de influence d
l'Afrique sur les ecrivainr
les artistes et les intelle
tuels antillais des annees
1930. L'accent a 6t6 plac
sur 1'itude de 1'ensembl
des elements afro-antillai
qui ont contribute aux chain
gements politiques et so
ciaux majeurs. ,
Un dibat don't Mine Mor
no Vega 6tait 1'animatrice
a retrace les recherches le
treprises par les intellect
tuels antillais d'aujour-
d'hui pour decouvrir leu


iANS NOS CINEMAS


CINE TRIOMPHE
S/il.IE I1
I.I; OI DES GITANS
Entrie $ 1.50 et 2.00

MIH-SOUlI BREAKS
Entr6e : $ 1.50 et 2.00

SALLE III /

A LA MISE POU RODRIG
E.Ltrei : $ 2.00

'A.,i.E IV
JE V US FERAI AIMER
E.A ViT
Entr6e. s$ 1.

x x xx x

CAPITOL

CAPITOL 1

JEUDI 4 OCTOBRE 1979

Avant 5h G 5,00
Ajrc- 51 G 8,00
LES M01-UR S (ACHEES
DE LA BOURGEOISIE

CAPITqOL 2 "

JEUDI 4 OCTOBRE 1,79

PRIX UNIQUE
$ 1-00
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 ihrb
LE PARRAIN

CAPITOL 3

JEUDI 4 OCTOBRE 1979

PRIX UNIQUE
12 h 15 2 hia 'i h 15
6 h 15 8 h15, 10 h IN
$ 1-00
DEBOUT LES MOLTS'

CAPITOL 4 D

JEUDI 4 (iCFT)BIlE 1979

PRIX UNIQUE
$ 1-00
llh-15 1 45 :.nij ) Iil5
7-45 91I45
LH OMME DE HONG KONG

X X X X

ACTI1VITES
CULTUIELLES
DE L'INSTITUT
FRANCAIS
D'HAITI
Jeudi
'MARTIAL DAY,
,L'HERITAGE>,
L'ARRIVISTES
(dans le hall)


iMPEIRIA
IMPERIAL 1

TEUDI 4 OCTOBER

12h 2h 4h G b;00
6h 9h G 8:00
BLACK JOY

IMPERIAL 2

JEUDI 4 OCTOBR
12h 2h 4h G i000
6h Sh 10h G G 8;i
DAMIEN OU LA
MALEDICTION 2

IMPERIAL 3

JEUDI 4 OCTOBER

12h 2h 4h G 5:00
6h 8h 10h G G 8;C
LA VICTOIRE DE;
AIGLES

xx x x

RANCHO Ce
Mercreal 3 Octotre
LA MEGERE
APPRIVOISEE
Judi 4 SEPT
LA MEGERE APPRI


ETOILE CMNE


i' Ij Jeudi 6h30 81h30 G:50 2;50
LES ANGES GARDENS
E 1979 x x X x

MAGIC CINE

Jeudi 6h 8h G 4;00 5;00
MIDNIGHT EXPRESS

5E 1979

00 PARAMOUNT
LE RETOUR DE
BRUCE LEE
Jeudi 12h 2h 4h G 1;50
6h 8h 10h G 3;00
LE JAVELOT D'ARGENT
?E 1979 X X


o0 CIHE OLYMPIA

Jeudi 12h 2h 4h 6h G 1;50
8h30 G 2;00
TAMO
JUSTINE ET JULIETTE
NE x xx x

CINE LIDO
Jeudi 12h 2h 4h G 1;50
S6h 8h 10h G 2.00
VOISEE LES TUEURS CHIN01S


histolre. Y partlcipalent :
George Lamming d'Haiti;
rd Merle Hodge de la Trinite,
1- Errol Hill, de la Trinite
n- q u i enselgne a u
i- Dartmouth College (Etats-
Unis); Louise Bennett, poi
m te et artiste de la Jamai-
rl que; ainsi que Rend Belan
Je ce, chercheur effectuant
e, actuellement des travaux
pour 1'Universi.t Brown,
d dans le Rhode Islanid, Etat
k du Nord Est des Etats U-
it nis.
- Mme Hodge a declared
n que e n'avait dt drien d'autre
s, qu'un motif de gine pour
- 1'Antillais cult!vis et etait
t considirde comme sune co-
rn pie inferieure du style euro
r, peens. Mais durant les an
ni nees trente, a-t-elle dit,
?t tout cela a chang&. Les
- perceptions europ6ennes, et
a, une appreciation des lan-
e gues. formes et rythmes an
- tillais ont 6td 6tudids. D'i-
minents intellectuals antil
lais efirent des ..p6l1rina-
ges en Europe>. Leur expe-
a rience se diroula en deux
n tapes. Ils furent d'abord
t rejet6s.

e. Puis sun jalon fut poses>
e a poursuivi Mme Hodge,
t lorsque pour la premiere
. n fois, des Antillais parent
u rencontrer des Africains
dans les grandes villes me
ji tropolitaines. Ce fut sun v6
o ritable pelerinage spiritual
n en Afrique>. C'itait une p6
n riode particuli&rement pro
pice, al-t-elle dit pour une
a rencontre entire Antillais
u et Africains. Uls talent en
measure de voir tout ce qui
6tait entire eux>.

e M. Errol Hill, professeur
e a Dartmouth College, a
s analyse 1'emergence d'un
a sens esthetique antillais.
o cI1 a decrit les influences
sociologiques et politiques
t en jeu aux Antilles depuis


1930. Au d6but, a-t-il dit,
les Antilles anglqphones
demeuraient les otages de
la Grande Bretagne sous
un systime cultural de gou
vernement.
La scene artistique et
culturelle antillaise 6tait
fragmented, a d6clard M.
Hill, Elle 6tait divisie en
tre intransigeants qui s'effor-
gaient de conserver une
exclusivity d'ordre racial
dans leurs activities artisti-
ques, oubl'eux du fait de
plus en plus evident que
les jours des privileges et
du prestige bases unique-
ment sur la couleur de la
peau etaient compt6s.
La prise de conscience du
faith que cette culture divi
see avait son- origine en A-
frn.que, a-t-il dit, s'est a-
lors manifestee. Par exem-
ple, les religions originai-
res d'Afrique, notamment
le Shango, la Kumi.na et
la Pocomania qui sont pra
tiqu6s 6 Trinite et Tobago,
a la Jamaique et en Guya
ne, commengaitent 6 etre ap
priciees. II a soulign6 que
le nationalist noir Marcus
Garvey, maintenant decade


L'ONAAC DECORE DES PERSONNALITES
QUI ONT TRAVAILLE POUR L'ALPHABETISA TION EN HAITI

Dimanche martin m 1'Insti concourse d'affiches organis en Haiti. Tant en son nom
tut National Pedagogique 1'O par 1'ONAAC- lo): Ren6 propre qu'au nom des au-
.NAAC, dans le cadre du St Pierre $ 600, 2o) Astrel tres b6ndficiaires, M Victoi
XIV journee mondiale d'al Gilles $ 400-, 11 revenait Bastien a remer'ci6 le D-
phabetisation, a ddcern6 au Directeur Gendral de parteAent de 1'Education
des diplomes et cit6 a 1'or 1'Education Nationale, M. National dt 1'ONAAC pour
dre du jour les personnali Franck St Victor, au nom cette marque de distinct
tes suivantes: M. Victor du Ministre Bernard, de f6 tion...
Bastien,M. Jacques Simeoh, liciter les heureux ricipien
Mohammed Benscharif, Dr. daires d'avoir eti nommds, La ceremonies a iet clotu
Ernst Mirville, Agr. G6- 6 l'ordre du jour pour leur ree par une petite recep-
rard Michel, Agr Carrid g6ndreuse contribution i la tion tris raussie...
Paultre, Pasteur Pauris Jn causq de 1'alphab6tisation
Baptiste, M. Pierre Vernet, W.L
M. Oswald Douyon, M. _
Charles Alexandre Abel-
lard, M. Paul Bataille -ea
M. Fritz Viala. Y G A .li
LA CEREMONIES Y. G. Appliances
LA CEREMONIES*

Ce fut une ceremonie sim DIRECTEUR-PROPRIETAIRE : YVON GUILLAUME
ple, mais significative a ANGLE RUE PAVEE ET RUE DU MAGASIN DE L'E-
plus d'un point de vue. TAT. TEL. : 2-0259
Une c6remonie qui s'est dd
roulee en presence du Re
presentant de leurs Excel- REFRIGERATEURS
lence, M. Jean Claude Du-
valier et Mme Frangois Du FOURS A GAZ
valier, le Capitaine Collin A GA
du reprisentant du Minis- MEILLEURS PRIX, MEILLEURES CONDITIONS DE

tre de lEducation Nationa
le, M. Franck St Victor, Di PAIEMENT
recteur General de l'Educa-


avpit transfer ses bureaux tion Nationale, de plu-
de \New York a la Jamaique sieurs personnalites don't
et choisi les theatres comme M. Victor Nevers Constant,
vehicle pour exprimer ses -r,.sident de la Chambre
idies. Legislative, M. Larsen, Di-
recteur du Tresor (Dpt des
M Hill a egalement etu- Finances), M Montes Phi-
die les forces musicales lippe, Directeur de la Ra-
anitillaises et leurs ele- dio Educative, M Jean Mon
ments africains en pregnant tis Lefrane, M Jacques Ni
comme example un chan- caisse. M Edouard C. Paul,
teur de calypso do nomn membres du Comiti Exdcu
deur Gdeo calypso du osm du CONAJEC et d'une
de eGrowing Tigers, qm se silecte assistance
produisait en 1936. Le ca-
lvnn n-t-il exnliaue a e-


volume a partir de
africaine et est dev
vehicle grdce auc
frustrations antilla
eta transposees dan
cle large.


PETITES ANNONC


Hall a louer Cours de
Grande Hall a Louer sise p / Photosraph
6 la Rue du Peuple en fa Un course de phot
ce du Journal Panorama assure par Emelin
Por renseignements i Tel6- diplomie de Franc
phone le martin t partir le samedi a partir
da.-I,hres Le. oira.A- ti; vembre prochain a
"7 hre:s au No 7-2046 Elie Dubois a la
151( Centre. Mecanisme
x x x x x parei.1 Techniques
se de vue Travau
A LOUER boratoire. Tel cat
le contcnu du coui


Espace 6 louer pour bu-
reau. 1213 pieds carries. Eta
ge Building Banque de Bos
ton Rue des Fronts-Forts.
Pour tous renseignemnents
appeler le 2-1900 Mme Tous
saint ou Mine Ambroise.
810

xxx x x

A VENDRE

2 Haul Parleurs -- Cabi-
net compris -- Marque Fi
sher.
XP 65 13 X 23 X 10 10
pouces.
Tel 2-1568




Pharmacies
assurant le
service cette nuit

PORT-AU-PRINCE

MERCREDI 3 OCTOBRE 79
BLEUE
B JJ Dessalines
ADELAIDE
Rue M Coicos
SAINT MARTIN


LE NOUVELLISTE
SN U PETION VILLE
PROPRIETAIRES : PIERRE CHAUVEI MERCREDI 3 OCTIBRE 70
SREGINA
E f MAX CHAUVET Place du March

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS URa SS

ADMINISTRATEUR : Mine. MAX CHAUVET DES MOUTONS
DE TOUTES LES
'., o.,- -- COULEURS


BO


INNES POSSIBILITIES

D'AVANCEMENT

Candidates requis


pour travail de ,Factory))

eiunes honimes intelligents. Excellentes conditions
de travail. Preference sera donnee aux postulants
ayant une certain education ou des habilites en
ebenisterie, la confection de meubles en osier ou


en artisanat.

Venez sur
heures 30 P
rue T. Augus


place Jeudi le 4 ou Vendredi le 5 a 4
.M. La factory est situee au bout de la
te sur la route de l'Aeroport. 310


MOSCOU, (AFP)
Des savants Sovietiques
ont reussi, grace 6 des ma
nipuilatons genstiques, a
produire et a lIver d's moi
tons don't la fourrure s.;
pare dps couleurs les plus
chatoyant-s, a indique mar
di, l'Agence Tass. .

En etudiant la genitique
des couleurs et en util.isant
des methods de selection,
les geneticiens Sovietiques
sont en effect parvenus d
programmer la couleur des
moutons hansi et ont ainsi selection
ne 13 nouvelles varieties de
ces agneaux a toison ar -
gent, rose, or; Lilas; bron-
ze: ambree platine et au-
tres couleurs.


Pour tous renseii
appelez Yvon au o
nmatin ,:ci, .i 9 h
soir apres 8 heure
Vous pouvez vou.
f Elie Dubois aux
de classe.
Emeline Desert
Vaillant, aile gaue


x x x x x

Offre d'Emnpl

La Brasserie
d'Haiti S.A., chert
tricien Experiment
A).
Pri&re de se pre
Local de la Brass
nale Route de 1'At
vec Curriculum Vi
plomes demand
l'Ing. Taluy.


X X X X x

OFFRE D'EM;
Cherchobis dem
poul produits phs
que.s Experience
re requises.
Appelez : 2-2349


I







-4!*


la fmpoe Apres la Dessalinienne
ore 1" executed par la fanfare du
enu un l Centre d'Accueil Duval Du
:ioel les valier, il revenait au Direc
ises ont teur General de 1'ONAAC,
is un cer present par Mine St Lot mai
tre de ceere-ionie d'en degager
la signification et le sym-
bolisme. 11 a rapplei d'a-
bord que c'est a initiative
S du doctrinaire Dr Franqois
S Duvalier que I'ONNAC
I'ONEC) a i t a cree
p 0o u r faciliter 'in -
t- ration des masses popu-
le lares dans le processus 6-
volutif de la revolution du
tographie valieriste, laquelle pireni-
.e Desert see par le jeanclaudiste, a-
e a lieu t-il souligni, a pu renver
du 3 No see routes ces barriers (les
SI'Ecole barriires du sous-diveloppe
Rue du ment), en multipliant des
de l'ap ecoles, des centres sociaux
s de pri- et en offrant le pain de
ix de la- i'-instrucLion i tous ceux-lis
Cen gros qui hier encore igno aient les
rs. secrets du code eerit et
don't les spaules souLenaient
nements le lourd fardeau de 1'Eco-
9ures, le nomie Nationale. II s'est
s 30. ensuite, et pour finir, a-
s inscrire dressed aux heureux recipicn
es d a i r e s haitiens et
strangers e n I e u r
: ruelle cxprimant ioute la re-
he No 76. connaissance des masses
510 trurales et. suburbaines)
qui ont profit de leur
savoIr ou0 benficie de leur
comprehension dans un do
[Ot maine quelconque: educa-
tion, developpement etc en
leur disant simplement
National merci pour e role joue
cse ,Elec dans cette nouvelle lutte,
te. classes cell de fire passer une
sener au categoric d''tres du stade de
uerie No sous humans a celui de ci
eroport a- toyens, d'hommes dignes re
itae et di gardant avec confiance la
venir en face...)> Pius oil
der pour tn f c m u s
lpassapo 6 la remise des di

810 plomes. Les hbinficiaires
ont chacun reciu le leur
des mains d'une des person
nalites suivantes: le Repred
sentant du Chef de 1"Etat,
IPLOI le representant du M'nistd
re de'1 Education. le Presi
archeurs dent de, la C mbre, les
armaceuti membre presents du Cona-
et voitu lec ctc...

9. Apres la remise 1e prix
610 aux heureux gagnants du


}} AVIS


COURSE SPECIAUX

POST UNIVERSITAIRES

BETON FOUNDATIONS

En attendant 1'autorisation des organes compi -
tents de fonctionner officiellement comme Centre
de Recherches Techniques a caractire d'Etudes,
aSurieures Post-Universitaires, nous annonqon1 -
l'ouverture des course

Cours I lundi 8 Octobre 18h

CouPs II mardi 9 Octobre 18h

Objet :

Etudes et Recherche dans le domain du genie
Civil

Cours theoriques :

a) beton armed, biton non-armi, beton prefabriqug ,
bdton pricontraint. methode americalne et alle-
Smande) !
b) Stability des blitiments : noyau central, murs
de refend, calcul des paortiques d'apres Takabeya
I mthode japonaise)
c) mechaniques des sols
d) foundations de surface, foundations profondes,
fondations speciales


Cours de chantiers':

a) chantiers normaux, et speciaux
b) chantiers de prefabrication et de precontrainte
(a Port-au-Prince)
c) essais de resistance des materiaux et de pieces
de structure

Conferences :

a) ouvrage d'art
b) Technologic du biton
c) Constructions et entreprises
d) Resistance des materiaux du marclhi local
c) Limits et devoir de 1ingenieur civil en face
des autres genies (architecture, plombrerie, dlec-
tricite, mechanique)

Duree probable des course :18 mois

Inscription 24 Sept. au 15 Oct. Etre

Ingenieur Civil

These de sortie :

LES RECHERCHES ET PUBLICATIONS RELATI -
VES A LA THESE DE SORTIE SERONT AUX FRAIS
DU POSTULANT.

Dipl-ing Hansy Nerette,

23 Ave Marguerite Tel : 5-4326


r


Oesvs aalte
Oragees amaignssantes


'.ao's,,e en 'epublique Iedxrale d Allemagne' CE5Seuricri Pharmwerk GmbH AppenwoBar/dom


~==~ ~=--~I-~~ L~i


--


r


PAGE 4,


I


I


LL


!








SPAGE 5


MERtCRFDI 3 OCTOBRE 79



LiA ST-JEROME A PTE. RIV. DEL 'ARTIBONITE


ISulite de Ia lire Ipalge)

i 1 11 1 1 pi r ill lli lim' loi .
,l's It-;i'
iI, t hel

Ii li1 I i o I ii d e I i



'A i',' i:, I i'doi lbtle',, le's

ii, iSi'. li1n1e 111ni lllle diti

ni i r :, Mhnnonulr'l le \ill
Itt' dI h t L



L.A AIESSE
CONCEl:l.HiEE:

1 mii I>-ss' a toe challin't'
i i' ib pA.l e'miellt par Is' tress
i >\;ri'Ild Pr'-ie' Mac Gulff e
C u'rlie Iti llal so de Pont
S in 'le ;s41,is(ts d Pvrres:
Andre Mitton Il Eistere)
l1,\ i 'Ma1 haland Pinch)-
it il'I[ll i JetIn M a:ry
eoy *(ioiil do la Paroisse
A Pt(-R v']re, re',mmn Ia-
,'Ire dc Franceil I Pere Sal
S(11 Vi r V irr 's Pires Ci-
li's. Olij e". Polissier IGo
i 1V-si P 'e R ip -s ide
1'.i rch'dio(s". maiis venu doe
(;r:ilid Go:i"'i P r'e ao',et
,(l' St Mart) P're Kerve 1I
I1 il iB' i'on d" ; ii.nal' -
I ~" Td crr cll dioc''Se
(ln C tp-Ha'ti1enl.

L.a M -,,, e l(;ncel('broe a
Sf' slwlvie 1''r les a t'it I 'es


Programme tf ial tourney,

Prdsidevtf.c0l2 G4 nd Goave et

Ftatit Goave


LE 4 OCTOBKET 1979
I- ETE PATRONALE

I CIZAND GOAVE

A.
- Le cortege Prisident'el
:ir:ive aux port is de la com

Breve allocation de bien
\ 1le par le Maire
- Messe solennelle en 1 'e
trlise paroissialae
S V'n d huiin' ur i 1 hotel
de Ville
It

Inau,"iA .lioni de la Cen-
! ril(' El' ctr'i.ule Jean
Claude DUVA sERb

Discours du Maire
Discours 'du President du
Uoisl'il Cornmlnauta're
DisecoU's dhi depute

Le Dirrclcuir de 1'Elec
Slit'll,' d i l ll i Invit' le Chelf
' 1 tl' rt-'t, it rancher les
Swilch pour ( .l mil 'l" 1iI lil-
iitr1' a' la Co'niunaute
C.
In;] l ri'ii tlion de 1'Ecole
t') ilionnllle r'can-Clau -
di' DUVALIJER
emllsr (lde pf r e de fleurs
| 11)'i"n pr\up" nte d'ele-
d'', e It'E olc'

Di;olI's dc 1 I'l 'ng.niour-

l( ii,'it lm nt d'ui meitm
Ire d( it ll Commlili -
s111Lu t iat' tt

I)iscours. du Ma 'r
Dis:turs, du Ie(')putt
PI'rol)os du Milln se de
1 EduicatiNn Nat',opalec
R- (e ptiotit




AVIS

La Commission de Con-
trole decs Jrxii de Ilasard
r.ilpp l'l' ;4lx tnlanciers dc'
131 1]'!le )son av i s dul 31 fiolltl
1979 les, informnll quo aI
dale d'echI16ance des Cartes
d(livrees pour I exercice 78-
79 (st le 30 Se-ntembre 1979
I qitienl COls qoI (inlice il leur
,st formellemenlit inte-dcit de
ioctlilonnlr i partirt dii Di-
manche' 7 Oclbre 1979 sanll.
'.s Cartes de I'Exircice 79 -


En vue do faciliter les o-
prirations de rellouvelle-
mill! alix ItenTic ers de I ai
re de Port-aui -Prilce, la
Commission de Controle d 's
Jiux de Hasard ouvrira ses
hureaux de lh. rue .meprip7ai
neo le samedi 6 Octobre 79.
de 8 heree; A. M. a 2 heui
res P. M.
/"..-


Port-an
1979.


I-Prince. 3 Octobre

LA DIRECTION








*1


in l11ains15. civ'tles de l'Artl
b.nit, 1par les nolubles de
lsi liiillre, les offilc'els qcu
Gou(. vr'irnemnil, parl Moll-
shutr (hiard Prolh6te'. le
i'0eplese'Ilfalt d( l PrlYsident
et deI lia L're d1illie. pills
'par ulie f1le dlm de fido
lea ; 1 lE:( ; se.

l.a choiule et t'l anbh1nte1
'l't I 'r'. aniste Je:olmw Vc-
1 Iima. l' tlanmb.ui lneur lae-
Sille's alulir. 1 gle it 'i'tsle
Fii'2 CGhbrubjn 0: le basis a
it Ti'lismon quili acconmpa-
gniten i ls cliiti'llers et
cinlteises dans droes canl -
(llues on creol et in fran
ca's prealablement cho'.ss
av 'c soin.

L:i Chorale a 6ed brillam
m0en dirigee 't la rceeren
d,' Soeur Kelly Backer de
lai Conmmunaut'o de St
Louis.

Soeur Nelly battait Slo-
qilhigment la measure. L'or-
chestralton a ee piarfaie,.
ha'"monieuse, pointilleuse-
ment preparee. C'est spci-
c'al, inodit, envoutant...

Dains son homelie 'mpro-
vis6e. Ptre Mac Gufflie a
eyhor lluinousement son0
a1idito;-0e 1i'amtur du pro
chain, aI la sagesse pa- la
recherche ede la v6r te
dans la B ble.
D'an-es lui, J6rome flit
une brebis egar6e cqui st



A L'OCCASION DE LA
DE GRAND-GOAVE

II PETIT GOSVE

Inauguration de hu t (8)
ecolts primaires construltes
avec la participation du
DRIP.

-- Arrived du Cortege Pro-
s denLiel a Tapion
- Chant en creole du ler
couipl t de la Dessiinien-
no suivi du chantide deve
loppement

-- Rcmise de gprbes de
lllurs au President a Vie
par un group de profes-
seurs et A tla Premiere Da
me de la Republ'que par
un group d'eltves

- Propos de bienvenue par
le Maire de Petit-Goave
- Rtmerciements a l'en -
droit du President a Vie et
-A Madame la Premiere Da
ni' de la Republique par1
le Presidt nt du Conseil
Commlunautaire de Charle-
magne au no rr des huit (8)
localities bei' iciarl'les
- Discours du D rccteur dlu
Sius-Prouramme d'Educa -
tion-DRIPP
Discourse dll DI'rrectt'ur
Genlleral du L'RIPP
Propose du Minlstre te
1'Edncation Nrttionale
- Inte rvention du Deputi .
de lat c'rco srll ';pt1on
Remise .symmbolique ds
cli's de tolte l l tl loealux sco
lilires n 'r Pr'sn;dlt t Vie
par 1'Ambassadeur dull Ca -
nada
- Le Ministre do i'Educa-
tinn Nationiale invite le
President & Vie et la Pre-
minre Dame de la R6pu -
!liqile A visitor les locaux
- Le Comite Execut'f et
oe Deputy do la circons -
r-rption ll invlt'lto le Presi -
di nt a Vie et sa Veneree
Mere i la recrpt'on offerte
en la circonstnnce, au Sie-
go Social du DRIPP.


,)iarvenuib se d6partl.r de
sa condulte d6sllonnete.

E1n scrutant la Bible,
coniine pour (deouvr.r tiun
t'es ir, le' pechieur a JuItge
boll de i ins'rUiq'e sai philo
sophle bibliqu, .surl hi sa-
ges.se de Salomoni ,

l,' p6cheur repentanti ua
Se illicit lln example aux
aut ,'ltes locales, i tous
Ii's a1s sLanlts. Pere Mac
quji;e a hoiltiqnpse St Jero-
me, 11 l'a mmeme (accroch -z
vuos !) "rivart bon'sis
1'exemple de Jerome pour
mieux integrer 1'auditoire
dans le ba'n de la repen-
tance, de la conveis'on.
grace aux efforts hi d6nlo
yer pour Studier la Bible
de manJo-e svstematique
cmrmme pour y decouvrir tin
trisor.
Pus, les rev6rends Peres.
so sant annroch6s tous de
1'nutel onur imptirer les
b^nrliifenin dai TrPs-Hanit
tip,' o'ite-R'v'T-e Ensuite
rpAr .'eo1n Mirv a n-'non-
cr les paroles de cl6tu"e.

lTT "flTATq nfvf I,A
T-rT T -n"TETRE AUX
3i5 PORTES

Apres la messe concele-
bree, les dcligat;'ons ont
fait rouie vers le Llais
royal de la belle Riviere
aux 365 portes ob des dis-
coirs ont etc echangos.
Plus preclsement a la ro-
tonde dui monument h'stort
que.

DP prirne abord, lat fanfa
r- do la Miss'on Patrioti-
que Chr6tienne a execute
l'hymne de la Dessal'nien
no soIls la baeviitte ma-i
rnil du mnlest-o Ricot Lacos
te.

Un ba'aillJn mxte for-
me de soldats et d'officiers
des FAd'H et des hoinmmes
en bleu de S, Marc, des
Gona ves de Pte Riviere
out sale lc Representant
M Gerard Prophete avant
d'echanger les discours.

Maitre Hubert Bien Aime
a 6et designed pour presen-
ter les orateurs.

Tour a tour ont pris la
parole, M. ib Mag'strat Ber
trand Celestin au norm do
la Commune de Petite-Ri-
vihre.

Le Deputy Leroy Prival
s'est fait entendre dans un
speech a caractere pure-
ment polit'que dans lequel
11 a exalte les conquetes
politiques de 57 )a 71 ainsi
que la revolution economi-
clue sous 1'eide du Jean-
Claudisme au pouvoir. Doc
teur Leroy termite son
speech en ces terms: - ce dernier .jour dll mois de
Septembre au Pala's de la
Belle Riviere 1'ombre duii
Fort La Crete-a-Pierrot,
I] nonula'ion rivairtbn' -
t'"nne prend 'eng'aiement
d appuver sans reserve 1P
J.,'an Cllaudism civ:lis:teiiur
et d'a der le Gouvernemeont
fa "-mner la hnatlle dul Do
v'-nnpement et de l'ocono
rmie.

Le Prifet Gesner Fran-
co's 'nvito I'auditoire a re
""-der l'ovenir avec con-
'nnce grAce anu Jean Clani
di nIus 6rnmir su- les ma-
lheurs du pass6.

M. Gerard Prophete prend
la parole au nom du Pr6
sident et sa mere pour a-
dresser ses s'nce-es remer-
ci,"mcn's po,:r 1-. e-'-n- a-


ihie ag asante avec laquel
le 11 ete6 requ. M. Prophet
te a uinnoned la visible pro
cha ne du Pr6sidentI Duva-
1 er 11 la Petite Rivilre de
1 'ArUbonite.
M. Prp'oh6 e a prech6 Il'u
n,' pr6conls6e par le Jn
Claud!sme.

Voulant ouvrir une belle
et instructive pate d'histoi-
re, le Reprdsentant, du
President it Ve a cli6 led's
cplpbrcs propos de Tous-
sa0ni a Dessalines:

le Nord. Combattez vos op
presseurs! Je eonfi, iA vo' e
courage la defense de la
Crte ai Pier-nt et des 1'-
go-s d lI'Artihbnit',.
Et Dessal'nes do repon-
dre:

, ral on Chef!
'Morts on v]vants, vous se
rez con onts et I crs de
nous,! Cette citation trice
sulr le vole, a souleve une
vagur d'ovatiols. A:)ros ile
discours prononces a la ro
toude du Palais et le v'n
d'honneur offert par los an
t.)rites locales, on a visit,:
la fire agro-artisanale de
1'ODVA dans un autre ap-
partement du mome Pali's
aux 365 ports.

Dans la galerie,-1'ODVA
expose une vaneuse, une
egr'-nuse, un thresher ou
batteuse imported et une
aunre oatteuse de fabrica-
tion locale, une mrcahine
pour la transplantation,
ine aiutre po)ur la fabr'cn-
tion des cordes avec de la
paUile de riz... un zebur de
iace Brama.

A 1'intdrieur, est arr.n-
gee line exposition de tap's,
robes. jupes passemen, es,
d'obje's de la petite indus
trie (ODVA) fabriquis avec
art par des passementi'res
des local tes de Vllerd, de
Manger et de Deseaux. L'on
di made si l' on no pouvait
pas envisager de raltiplier:
e, d'etendre ces machines
pour la traisplanation
au niveau deI 1i Vall e
tout entire .fin ie com
battle la tr.insplant aiion
rotul'niere pa: ixe'npl'.
La c.. I. I ..i t lai i'' le pa
lais royal pour a tllr conti
nuer a fare du tourism
interteur au Fort La Crete
. Pierrot avqnt de so ren-
dre chez le Mag'strat Er-
nest Jesin-Mary poliur n
grand diner. prepa"e par
ine equine de 12 cordons-
bleus d'etquette suplrieu-
're: Melles Suze et Marie-
Faubert Thomas, Melles
Hermione, Garitha, Anne-
Martine et Peggy Daniel.
Melle Nirva Joseph, Minme
Yves Robert. Duimar. a's
Charlier, Mme Ernes: Jean
Mnrv, Melle ,Jorelvn"
I Toios, ellrs ct illnis enlif-
''es pa- Mndame Flo'ence
B. Jean-Mary et do Mon-
sTeur Duma silis Charlier,
ni tre do ceremonies.
Vers les 3h pm le eno'tI
pe s'est dbranld en direc-
11i' de la ris de100e rc v
de M::dalno Luc;ne pr i'rd
Ou le Dii'pu'e Ler'oy P-e'ival
avait offer un banquet, .til
pervise par MadamE, tVpO'
tre et de Melle Evelyno
Grand P:erre. Les me'.s sent
exquis, succulents, done
c'est dire que les recetles
sont excellpntes. De hait
cal'bre.
On vola t de banrqet oen
banquet.
A 1'tage,. dJns 1's sa-
lons de Mme PSrard rer-on
verts de carpe'tes velnill el'
off-iant in bel asnect do co
*rtif. 1" Depute P'er-" -
ioenne a or s la parole
pour souligner en des
terms chois's- 1'lllnl0io ex's
existan' ent"e les 3 commit
nies-soeurs iVerrettes. Pet -
te Riviere et Dessalines>fer
mant autt5ur du Chef de
1Etat un bloc monoli'ique
centre lequel viennent so
briser les 'ntrigues.
M. Gerard ProDhteo. enieo
re un" for's a imnrovi'.
pour ropondre .i, Dspu'ie de
Dessalines:
' parce que l'Emperour Jn-
Jacques a su que darms cet
te 7one. 1'union regoa t.
ou'il s'est faith un nlaisir
do choisir spec'altment
Marchand pour y etablir
son empire.
Alors quie Tnussnint I on
vert,-p a ehosi do fonder
la Vile des Verrele s dans
la momo 7-c" pnmme cen
tre de distribution.
Encncre n'Ae fOis on a
fn n r0', d'torinlre en


A Pet'fe-P;--*

'Plais On' I9 Belln-Rivif'


Roger MILCENT


COLLE ENUN CLIN D'OEIL





CHAQUE GOUTTE




PEUT SOUTENIR UNE TONNE




POUR\TOTS MATERIAUX SLIDES



UTILISEZ KRAZY GLUE


AMPROSA



Angle des Rues Pavee et du Peuple


AUTOROUTE DE DELMAS TEL: 0-2180

TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUSLES HITS AMERICAINS (DISCO-JLZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPEGIALISTES
EFFICACE GARANT1 PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M. 5 : P.M.


,* u^'"---- "-- "T"-"-I-' 1


__ C.


-acrv~~--~'~m~Mmsa~yr~riy~mO~W_~Yni


!j






MERCREIl 3 OCTOBRE 79


$ 1.50 et 2.00

Le Roi des Gitans


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Widl 2 heures 4 heures ten permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30


CE SOIR


Salle I


$ 1.50 et 2.00


Missouri Breaks


Salle III $ 2.00

A la mise pour Rodrig


Safle IV 1.5

l JE VOUS FERAI AI


MERLA VIE I


SPAPE 7A L'alde au
S^APPE A sinistres de la R.D.
uu (, d la lee p e) Suite do
(Suite de la lere page)


nol.,t dtie llarlcjn. Le Saint,
1C'l a lt 'L 1111t, hatl e ut
milieu d une foule de pres
ut, -uu.uUU pllisnllles qui
I o0tL acclame longueniril,
,n c pagltilnol.
Lte ).ecteur d'un enseli-
ble de logements populal-
It5 iioiUvllltnilntIL tLUiaLIU0.s
a sOuLhalte la bienvenue au
'ape eil declarant ,,Nous
smiles a vos cotes pour lut
ler en faveur de lL justicetk
ci do la puax et pour l'ame
1 etaion du sort des immi-
grants en Amerique. Aidez
nous',.
pondu le Pape, ne, desespa
rez pas mais travailleA en
semble en parcourant le
celmenaa possible pour vous
vers le enforcement de vo
tre dignl't, vers le progress
moral et humain.

VOYAGE PAPE :
LA PORTEE
POLITIQUE
DU DISCOURS DE
JEAN PAUL II

De l'Envoye 5peclal do
1 AFP, Antoine MERLINO
N. Y., i.'FPt
Le discours d'une grande
elevation morale que Jean
Paul II a prononce a l'a-
dresse du monde, mardi, de
la tribune des, Nations -
Unies A New York, est in-
contestablemeint aussi Luni
message d'une vaste portee
politique estiment les ob-
servateurs.
Pour .Ia premiere fois a
1 ONU, un Souterain Ponti
ft a fait express:ement refe-
rence h une juste solu -
tion du problem palesLi-
niena, impliquant connaissance des droits de
tous,. Jean P;aul II a enl
ouLre m's en cause fort di-
plomatiquemert,, a la fois
I'atheiLsme des pays commu
nistkes qui lie peut assurer
1 ipanouiss imeiit de la li
btrte spirituelle des hom -
Imrs, ct le nlat( ralsmna dies
,societes occidentales qui
fait parfois de 1 'tre hu-
mainsti 1 csclave des bicns
materiels.
Stur le sol amoricain, quli
tr',tv le saiucttiirc diu capi
l;ilisme, les parol'is du Pa
pl condamnant la societIe
drit consolmmaton revetent
1ui1e resonance particultere
)po)ur uie population, sans
do.tLte fort, croyante, mais
p! u encline aux sacrifices
materials.
La vi.site du Pape dAns le
ghlirlo noir de Harlem mnal
cli ,-,oir arrive 'aillours a
piu14 nommc pour illuslrer
clto e mis ern gmirde. La mi
sere est Cli eflet., selon le
Pape, une attlente a la di-
gnite d( l'lioanme aussi fero
cc que Ies' camutls de con-
centration.
Sur cc sulet, : i ;foren-
ce is Auschwitz l'est eas sim
plement mite image. Elle aD
parait "rtains observe -
tours e i "ni un si"mnole
particuleCri nle0t horrible
qui peut nialtre die I'acion
polkique des hmmnes que
ce soit ou Camnhddg- ou ail
leurs. Personpe neon est
vraimnenl actullemnt mtl
I'abri. la course au; arme-
mentas continue e t ye Pap
a trnu h le rappeler sole
nellemenft.


Domingo et dans i : bao,
a procsente s)L ral3port sur
les dega's immense dans
certaines regions, catastro-
phiques dans d'autres et 1e
gers dans quelques uns. Le
Cibao a surtout souffert des
i clnndat "ons provoquees par
FREDERIC a exception de
Jarabacoa et Cinstanza qui
sont presque d6truits...

La vie reprend oeu a peu
son course normal et la ca
pitale est plus propre, de-
barassee des tonnes de de-
bris... W..-^id

Le President et Mme Guz
man se filicitent de la for
Imation de ce comiLe d'aide
ct ont, transmis leurs sen-
t'ments de gratitude aux 15
memabres...

OnW ete debattus plusieurs
pr')blemifs don't l'organisa-
tion de 2 bals avec le con
courts d'un jazz haitien et
d'un grand orchestra qui,
nous viendra de Santo Do-
mungo, le premier aura
lieu a (Cabane Choaucoune
le mar-ii 23 Octobre dans la
soiree ot l'autre, tin coktel
dansant, probablement au
Lambi Night Club, le len-
demain 24 Octobre...

Le comite& a retenu la sug
gestion de M. Klang et du
college des Ingenieurs et
Architectes dombnicains prd
side par Dr Vagas Pichar-
do, concernant une aide en
materiaux de constructions
qui font actuellement le
plus besoin en R.D. dans
operation de/ reconstruc-
tion des logis.

Des -. ,-,, utiles de
Conseillers, Jean Claude
Nadal, Fritz Day, Marie Car
mel Lafomnant, Ingenieur
T ppenhauer et Jacques
Gujllot ont dl e retenus
pulur 0tre examines par les
mnmbres du comite execu-
tlf.

La stance etait presidee par
Mme Elias Cassis qui s'ac-
quilta tries bien de sa tache.
Signalon:m un geste de M.
Rene Marini qu! a gsnereu
semtent mis son Night Club
a la disposition du com'tet
d'aidc. Uit don de grande
valour, estime-t-on.

Le comite a aus.si expri-
me sa reconnaissance a MM.
Theophile, Gilbert Bigio,
Daivel Taluy. Oswald Jo-
seph, S my Zuraik, Alfred
el Georges Hasboun, Larco
fr ers, Renaud Martelly, Mi
chel Kersainut, Claude Dil-
val, Clifford Brandt. Duvi-
vier de la Shell, la SHASA,
Raymond et Alex Flambert,
Salim Att-, V italle et Ce
rulli, Jodice, Gerard Bou-
card, Victor Sgliba. Max Du
vigneaud, la Lo~eroe de I"E
tat Haieon la iR.oie du Ta
bic. Tropiraz, Maison Fe-
quicro. Banque de 1'Union
Haillenne, la Pharmacie Vi
tal Herne. les Ministres des
Affa"cs Sociales et de 1'In
formation la Maison Mad-
s-n M. Hibert Jean Jacques.
Frtiz Mevs, Brasserie la Cou
ronnc qui ont ddjta contri-
hut6 a la enlloete e* nit pro
rnis d'envoyer leurs dons.

'nmhaitons que ceux qui
seront solliciltds cette se-
maine soient aussi gentreux
enters ls persls peonnalitOs du
eoilnte.


A propose du Comite Olympique Haitien

tSuite de la lere pa )


dans leurs dlicates fonic-
tions, ou bien encore un
nouveau c.nmite sere elu en
viue de gelier oIs affairs du
COH. Compete tenu. toute-
fois de la pol ti92e de li-
beratjon en i| II." i
chez nous depuis, quelque
temps, on doit probable-
ment attendede a une rsou
union en assemble des del6
gues de nos d fferentes fe
dora'ions sportives cn Vrue
de prendre les dJspotsidions
outi s'impodsent. Une doer-
sion urg nie d'ailleiurs au
rait du t'-c d6ija pris- p'ur
le remanierment de I'Execu
tIf de notre bture nl olvmni
uio si on t.'end'ait enmp'
des art cles du decret pre
sidentiel et de 1'ind'sponi-
bilite de cerlains de nos
dir'geants olvmnioqus appe
1Is a actres fonctians ont
' tout simplemen' oul ont pas
sa de vie h trspas.
Touiours est-il cppen-
dant qu'in point 1'ttitpe'
res'p a 6clai.rpr noant a la
position du Ministre sa la


Jeunesse et au Spirt d'une
part et le Comile Olympt
que llwien que preside M.
Alix Cuameau. Ce dernier or
ganisme qui regroup nos
associations sporttves ama-
teue-s et don't les attribu
ti,)ns sont ussez etendules
peut-il 0tre subordonnecs ia
notre i'nistere sport-if don't
le role est de participer ac
tivement aux movements
de nos eulnes et a la pi o-
nm lion dlu sport national ?
L, nroblmte ene s 0ra cer
tn nimrrnt pas compliqut a
snluiol-iner d'ailutant plus
le M.IS et le COH se ila-
cent toujours sous le m me
bonnet.

11 n'v a spulpment qu'u
neP simple question de prin
cine nui ne doit pas etr e0-
cartee. Les r6glements cons
t ;utoinnels du Comit6 O-
lympique International res
tent catgoriques: mit t hvmdique regional ou
nl'a"nnlslest. nn organism
priv6 et autonome)s.


Four diriger, pour bien
ri.ger, il tfaut 6tre informed.
Et etre informed, pour un di-
tigeant qui se veut avise, ce
n'est pas d'accepler ce cri
blage des constats ou des
rumeurs selon qu'i. avanta
ge ou desavantage un cou-
rant ou un individu, c'est
de tout savoir sur tobls les
suje'ts pour se fire une
just idee du bien a encou
rager et du mal a combat
tre.
Un bien 6 encourage est
1'oeuvre de promotion entire
prise par Ute Steb'ch en fa
veur d'Haiti par le truche
ment de 1'Art.
L'annee derniere a pareil
le 6poque, Ute Stebich qui
depu;s une dizaine d'annees
s'interesse ab 1'a1 et a 1'ar
tisanat d'Haiti en organi-
sant des expositions-ventes
don't, nous av'ons fai t 1'-
cho dans lps colonies de
ce journal, avait organise
un memorable Rendez-vous
de tnouis lP.s grands artistes
haitiens autour de leurs oeu
v-es reunies au celebre Broo
klvn Museum.
Cette rencontre out a r6-
joui les coeurs de tant d'ar
tiste.s haititns sonvpnt ex-
nloite a valvyaise les ama
tPurs encore tides jusque-
1..


LYNN
MONTGOMERY
PRODUCER DE SPACES
et PLACES DE NATIONAL
RADIO SHOW
Mardi soir, Louise Scott,
Proprietaire de la Boutique
BAGATELLE, Petionville et
son associd. haltien Al'sx
Ti-Boss, Beaulieu ont faith
leur tournee au Grand Ho
tel Oloffson en compagnie
de l'em'nent medecin pedia
tre Dr. Jost Schniyet tle
Geneve t sa cadptivante fern
me Edith, et de la jeune
et belle journalist ameri-
caine Lynn Montgromery,
sProducer de Spaces & Pla
ces, du National Radio
Show dffuse sur les ondcs
de 125 Stations de Radio
des Etats-Unis. Elle est do
Pacific Palissades. Califor-
n!e.
Lynn. grande et elegant
fious dit qu'elle prepare nu-
ne series de plom:ramm ,s sur
la beaute et l'histoire dHai
ti.
Dr. et Mme Jost Schnyder
logent a la Villa Creole
atnd's que Lynn Montgome
ry a pris lngement a El
Rancho.
A l'Oloffson noi cos sym
path lues visiteurs faisaienta
une apparitona remarliee,
se troimvaienst la brillante
i.--,ii -I l anmericaine Mi-
riam Jacobs de The News
Tribune de New Jersey a-
la table d'Aubelin Joli-
cocur, ent compagnie de Va
va. de son frere Jolhn Pac
kva,> Fannnn, arrive cet a-
pr es-midi-l de M ami. 1'e
crivain Ute Stebich qui a-
pros avoir organs le tofor
midable Booklvn, Muisoima
Show vient de fair editer
sun ouvra ae monumental en
allemand suro Haiti et son
Art.
Crt ape's-m'di. Lynn. ve-
nue a lOloffestn en compa
gnite de Timlnlcr de 1'ONTRP
a interviwe A Aubelin Joli-
corur. puis uI'l couple d'a-
mis de celui-ei, Bob San -
ders et, sa capttvante fenm-
me Ruth Ru(ly" S dad'rs
Propriotaire L!. RUE- BoutlI
qtt do West -.ilm Beach,
FlI. qui oust ieouo leur ro-
mance on Haiti,. il y a trois
ans et qui se solt marids a
la Villi Creole l ler Oc
tobre 1978 et qui\ -tnt vi-
nus crdltbrer tuounrohs la
Vi1la Creole cet heureu*.
vnementcii. Lynn a ensuite
visit l collection de pein
tures d'Aubel't Jolicoeur.


A.J


Arts Feminins


Appremnz ?. confection-
ncr volis-meme vos robeo,
inscrivez- /ous ? 1 ecole de
coupe eL de couture cArtr
F6mrnin't jA les enurs dO-
buteront le Octobre pro-
chain, vous avez le choix
e-tre 3 gioupes : le martin
I ajrr rridc. on le soir

F ur tous rrnseigniments
complemtutaires faites une
visit aux Arts F6minins, La
lue. 91 ou telephone au
2-0863
Les course seront couron-
nes par u,, examen super-
vise par 'e Den'rtement des
Affalres Socialts 106


Le success, que disons-
nous, le tr'omphe de cette
exposition de 1'Art Haitien
au Brooklyn Museum qui
s'est repetOe a travers plu-
sieurs autres villes des E-
tats-Un's don't le Wiscon
sin, la Louisiane, etc. a con
siddrablement contribute aI
1'embellissement de 1'ima
ge du pays.
Le tour!sme haitien a eti
naturellement, le premier
, en profiter.
Enhardie par cette serie
de success, Ute Stebich vient
de fair publ'er en alle-
mand un formidable ouvra
ge sur la peinture haitien
ne : KUNST AUS HAITI.
D'une richesse et d'un lu
xe inouos, cet ouvrage est
un document sur le pays,
car il fouille dans toute
1'Histoire d'Haiti. Ce docu-
ment eO;t n tradulre en fran
qais et en anglais pour une
plus grande diffusion dans
le monde.
Ute Stebich a aussi con-
tribue a un excellent art'
cle sur la peinture haitien
ne paru dans le Magazine
allemand Stern. Les pho-
tos ont t6d prises par Mel-
lon, une artste-phot6gra
phe de grand talent qui a
effectue une series de visi-
tes en Haiti et qui a assisted
a 1'Exposition du Brooklyn
Museum.
Ute Stebich es' arrive 'ei
cette semaine avec son fils.
Elle loge au Grand Ho6tel
Oloffsoon.
Elle, etd6e interviewee cet
apses-midi A lOloffson par
la diligent Oquipe de la
Televisian Nationale, com-
prenant entire autres la Bel
lissime Ml'ss Hakime, et
Frantz Ewaid.
A.J



FORCE D'INTERVENTION
AMERICAINE
AU PROCHE ORIENT

TEL AVIV (AFP)
Les Etats-Unis vont an-
noncer sous peu la consti
tut'on d'une force special
d'intervention rapide pour
la protection des interests
americains dans le monde,
et etn partlculir dans le
Golfe Persiqueo. announce
mnercrdi le correspondent
a Washingtion du Yed'oth
Aharonoth citant tin offi
cter suiperieur au Pentago-
ne.
Selon cette source, la for
ce sera composee de 100.000
sold:its americains, se re-
part;ssant ainsit : une force
aerienne et des parachutis
tes (25.000 hominesl. 35.000
marines, et une division
blindee comptant 40.000
homes et equ'pe e de tank-s
,M 113i.
LE force special amri-
caine, selon le tYedioth
AharQnotho>. disposera d'u-
ne logistque independante
permettantl une 'action ra-
pide. et d'un systOme de
erenuscigncment perfectionne.
Elle sera base aux Etats-
Un, ismaes en 1tat d'alert
permanent.

Un obaservateur militaire
americain a Washinglon mc
te par TYed th;,. estinme
cuoe le cos d'utne interven
t onl umrgetne a Proche-0-
rient. cetle force pourirlit
0aeven'uellement arriver siur
,he terrain sans armcment
loiurd. et recevoir de l'ar-
tIoe .sra6liannme 1l'UtpDe-
ment qui lui manquerait.


Un formidable ouvrane sur la
peinture haitienne

KUNST AUS HAITI PAR UTE STEBICH


CARDIAQUES, ATTENTION A LA METEO


PARIS, lAFP)
Les clangements metmo-
rologiqu'.s brusques favori-
sent les accidents cardlo-vats
culaircs, a expliqud mardi
le cardiologue Franqais J
L Jullien,aux entr''.eni cle
Bichat qui se sont ouvcerts
Lundis a Pais.


Ces accents survien -
nent suitout aul printemps.
lors des giboulees de Mars
ou en Automlne et lors des
Fqunoxes. 81 pour cent des
infarctus se produisent As
ces periods, o l1'on costa
Ie egalement plus de phle
bites et de thromboses vei-
ncuses en milieu hospital -
lier, a ajoute le cardiolo -
gue.
La brutality des modifica
tions climatiques (tempera
ture, pression atmosphere -
que) intervient en favori-
sant un spasmP des vals -,
seaux du coeur et du cer-


veau. Les orages. les vents
vinolnts agisasnt plus ;dure
ment que la grosse chalour
et le grand froid.
Les infants bleus-, qui
ont une communication en
tre deux cavities cardia -
ques, les ventricules melan
geant le sang sale bleu)
au sang propre, sont gale
ment influences par la me
teo. Les etudes ont montre
qu'ils avaient plus de syn-
copes avc Cvanose ilors des
brusques ,changements du
barometre.

Le Docteur Jull'en con -
seille a tous ces malady s
de preferer In climate sec,
chaud et stable de 1'1te.
pour leurs vacances notam
ment. d eviter les change-
monts violent, do climate et.
s'il n'y a pas d'urgence. de
se faire doperer en dehors
du printemps it de 1 autom
ne.


LES PAYS DL FACT
ANDIN ONT CREE UN
cFONDS PCUR LA
PAIX>.

PANAMA, 'Ar"P)
Les Pays li Pacte Andinr
on, decide, mardi, A Pana
ma, Ce crcer tin < pour la Paix >ofin de fnan
cor les projects de deve -
loppement dans les pays
Lation-americains dotes de
regimes Democratiqucs et
de stimuler le processus de
democratisatio, dans cette
region
LL'acte de 0ranama,, qui
cree ce fonds, a ete signed
par les Presiaents Luis
Herrera Campins du Vene
zuela, Francisco Morales
Burmudez du Perou, Wal-
ter Guevara Arze de Boli -
vie,Julio Cesar Turnay Ayat
la de Colombie, ainsi que
par le Mmnistre Equatoricn
des Affaires Etrangeres, M
Alfrcdo Pareja Diaz-Can -
coco, reunis h Panama a
l'occasion des coremonie' e
transfer de la souverail e
te de la zone du Canal.

Ils ont souligne qu'il
etait necessaire 'etimlner
national iniusle, artuelle-
mcnt en vigueouir> pour ren
forcer le processes de de-
mocratisation en Amerique
Laline.
Ils ont, enlin, decide de
creer une chartstc de con-
duitc alin de definir une
action commune en faveur
d'un nouvel ordre economic
que international et de pro
mouvoir des solutions pact
fiques aux confhits qui divi
sent les pays Latno-Ameri-
cains.
xxxxx

SALVADOR : LES
CADAVRES DF QUATRE
SYNDICALISTES
DECOUVERTS
SAN SALVADOR 3 OCT
(AFP) --

Les cadovres ri quatre an-
ciens dirigean',6 de 1'Union
des travailleurs agricoles
lUTC) arretes voici plu-
sieurs jours par les services
do security salvadorieiis ont
ete identifies mardi pros
d'un post miltaire proche
de San Salvador par des
membres de leur famille en
presence des autorites judi-
ciaires.

Des versions officielles a-
vaient faitl tat rdcemment
de la mort de quatre per-
-0onnee armeeot ayant atta-
que le post militaire. Les
dirigeants du tloc populai-
Se rTvolutionnaire (BPRt
avaient aoirs clomande l ex
humation des cadavres crai
gnant qu'il ne s'agisse des
dirigeants arrest es.

L'UTC lail parlie du BPR.
qui, rappclle-t-on. avail oc-
cupe en mai dernier quatre
Ambassades et plusieurs E-
glises maSan Salvador et re-
clamait la liberation de plu
sieus de ses dirigeants.

Par aillcurs, uin group
de personnel armees a oc-
cupe dans la journee la Ca-
thedrale de San Salvador
sans qu'on en sache plus
pour le moment sur les rai-
sons de 1cur acte.


WASHINGTON. (AFP)
Les Scnateurr Democrates
Edward Kennedy et Frank
Church ont drmand6, mar
di, 1'adoption de sanctions
centre le Chil:. dans lhy-
poahese ou le regime du
General Augusto Pinochet
ne prendrait pts des mesu
res centre ies trois officers
impliques par la Justice a
mericaine dals l'affaire de
l' assassinate. A Washington.
de Monsieur Orlando Lete-


CHILI : RAPPEL 1
EN CnO1NSULTATIONS g
DE ICAMBASSADEUSi
AMERICAIN
WASHINGTON (AFP^ 1
Les Etats-Un's ont rappe
Ie en consultations leur Am
bassadeur a Santiago, M. t
George Landau, a la suite
du refus de la Cour Supre
me chilienne d'extrader
trois anciens offcierd de la
impliques par la
justice americaine dans le
meutre d'Orlando Letelter,
ancien Ministre du regime
Allende. et de sa Secretaire,
en 1976 a Washington, an-
nonce-t-on offictellement
mardi.
Le porte-parole du Depar
tement d'Etat, M. Hodding
Carter, a condamn la deci
sion de la Cour Supreme
chil'enne qu'il a qualifiee
de me qu'elle aurait blement des consequences
negatives, sur les relations
entire Washington et Santia
go.
Les Etats-Unis vont main
tenant etudier les modali-
tes de leur reaction a la d4e
vision chilienne, a indique
M. Carter qui s'est. cepen-
dant, refuse a devo'ler qu'el
les etaient les choix possi-
bles du gouvernement ame--
ricEn ia cet regard.
M Carter a simplement
precise qu"ls etaient ernom
breux et varies. ,
Les Etats-Unis avaienttle
miandu au Chili 1'extradi-
t0n du Generkl Manuel
Contreras, du Colonel .Pe-
dro Espinosa et du Capital.
no Armando Fernandez.
tous trois anciens membres
des services secrets chiliens
iccuses d'avoir participe a.
1'assassinat de M. Letelier,
anc'en Ministre des Affai-
res Etraneeres du gouverne
ment Allende. et de Mme
Ronnie Moffitt.

x x x x x

CUBA:
LES PREMIERS
MANOEUVRES
AMERICAINES AURONT
LIEU A LA MI-OCTOBRE
Waosh.ngton -- (AFP) La
prenmere demonstration deo
force des Etats Unis dans
lus CaraibLs, en applica-
tion des decisions ainnon-
cees lundi soir par le prove
sident Carter, aura lieu a
la mi-octobre a Guantana
mon, a announce mardi, le
porte parole du Pentagone.
Qautre navires amphibies
debarqueront entire 1600 et
1800 ges de l'enclave militaire
conserve par les Etats U-
ils.
Ces unites americaines,
quii' renforceront temporaire
ment les 420 marineses ac
tuellement bases a GuaniT
tanamo, in'utiliseront que
que des munitions h blanc
pendant leurs exercises de
debarquemen a--precise le
porte parole.
Parmt los qua re navires
qui transporteront cette
.force a Cuba figurera un
batiment d'assaut de 39.
000 t,-'nnes ressemblant qu
un porle avion, mais qui
n'embaroueo ue 22 helicop
lores a l'xclus'on d'avions
'de combat.
Par ailleurs. le porte-
parole dul Pentagfone a an
nonce qiie 1'Etat Maior de
a Nouvelle t fo-c d'inter
veotinn d's fCra'bpe. don't
in er6ation fail nnrti,' des
moesrops n-'ses luindi par
It nr-sidrnt srrn t'ts prn
1linllP3)nnt uinln11 a las

Xr e I 'extmt-Arnop-'ti drip
in wnt.'o TT nmnn-'nl'rra
1 01.,,' 'n t0i s.'S -

r>-'nelts par tn Vcoe-Anii
mrl.



CHIII : E SFNATEURS
KFNNT'NY ET CHURCH
PROPONENT nFS
SANCTIONS CENTRE
SANTIAGO


ier, ancien Ministre du re
gime Allende. '

La Cour Suprfme du Co
.i a refuse de donner suite
L une demand d'extradi
,ion du general Manuel Con
treras, ancient chef de 1'ex-
Dina (Services secrets chi-
liens), du Colonel Pedro Es
pinoza et du capitaine Ar
rLando Fernandez, accuses
aux Etats-Unis d'avoir orga
nise 1'assassinat de Mon -
sieur Letelier, ancien Minis
tre des Affaires Etrangeres
et Ambassadeur & Washing
ton de Monsieur Salvador
Allende.

Monsieur Letelier. ainsi
que sa Secretaire, Madame
Ronni&. Moffit ont ete
tues le 21 Sentembre 1976
par 1'explosion d'une bom
be place sous la voiture
de 1'ancien Ministre Chi -
lien.
MM Kennedy et Church.
respectivement presidents
des commissions de la Jus
'tice et des Affaires Etran
geres au Senat, estiment
que 1'arret de la Cour Si
prome de Santiago en doute l'inddpendance du
system judiciaire chilien.
Ils proposent le retrait
du Chili de tout le person-
nel civil et militaire ameri
ca4n ipan indispensable

Les Etats-TTnis ont de-
jd suspend toute aide mi
litaire et dconomique i San
tiago, et MM Kennedy et
Church demandent mainte-
nant l'annulatiou des ere -
dits accords avAnt la sus-
pension

x X Y X

DROITS DE L'HOMME :
DES MANIFESTANTS
OCCUPENT LES
6UREAUX DE L'ONU A
GUATEMALA

BUATEMALA tAFP)
Les Bureaux Jes Nations-
Uniks a Gualemala ont ete
occupies que:ques heures.
niardi parL une centaine de
manifestants, parmi lesquels
d s d rigeants oLudiants et
synd'calistes, a announce le
Front Democratique conLre
la repression.

AL cours d'o' 'e conferen-
ce de press, le Front a in-
diqu e que les manifestants
se sont retires sans inci-
dent apres avois lemis au
pc rsoniitl de 1'ONU un vo-
lumindux document detail-
lant.u les as.sassinats de dirt
giants synd'caix et politi-
qus ains ique los nombreux
enlevements suiivonant dans
le pays. Los occupants ont
dcmande queO ce document
qui denounce en outre 1'ine-


Protestsionnels, amateurs ou melomanes avertis
N Four tout materiel electro-acuustique

Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tort appareil de hause fidilite
Voyez Aux Ondes Sonores
Puor tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere d Television
De I'antpnne au receptcu,
Voyez Aux On es Sonores
Pour enrichir votre culture musical,
Svotre discotheque et assurer
l'cntretien de vos d.&ques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classioue on electrique
Vovez Aux O.Jdes Sonores
V'olonisfes. Alfistes, Violoncellistes
pour "os corrls professionnelles
Vovez Aux Ondes Sonores
Pour vns rad;is et cassettes iounr voitufe
Vovez Aux Ondes Sonores
P "_ rn-- er s nhmn r-n-z -o t-,h
cssettfes. cn-rbd-es snnt n4rpessnresP
-Vo"es Anr vOndes S onoq-

\", ..v a"", a1f r."-ingne





Auix Ondes S0nores

Tout... dans tous les domaines
41 Rue Macajoux Telephone No. 2-3824
Au Service du message sonore

- \-


Salle I


galite social au Gautema-
la, soitl 'lu deviant 1 Asscm-
blee Generale de I'ONU.

x x x x

DEUX JOURNALISTS
DOMINICAINS
REFUGIES A
L'AMBASSADE
VENEZUELIENNE A 1
SAINT DOMINGUE

CARACAS (AFP)
Deux journalists de Ra-
dio Dominicains se sont re
fugies a l'Ambassade vene-
zuelienne at Sant Domingue
en invoquant dcs: raisons po
litiques, a indique mardi
soir a Caracas la television
national.
Le Venezuela leur a ac-
corde un asile psovisoire et
a entrepris des demarches
aupres du Gouvernem-it
dominicain afin d'obtemr
des sauf conduits permit
tant aux duex iournalistes
de quitter le pays, a-t-on
indique de meme source.

x x y x

NICARAGUA :
DES MILITANTS
TROSKYSTES
t S'ESTIMENT MENACES

MANAGUA (AFPl
Quelque detx ceIlts mnli-
tants Trotskyslt 's icaragua
Sens on1t rtindut public manr
i di a Managua nl document
dans lequel :Is declarent
que leur vie est mn nacee it
exigent que i .Ia revolution
sandiniste, cenvoque une
Assemblee contl ituante.
Originaires de la ville de
Granada 50 km ia I'Est do
Managual, ouf ilt ont organic
so la tLigue Marxiste Revo
lutionnaire,, los signataires
ont! public ce document
qut'-ques Iheurcs apre.s lti dis
parltion d'uni militant t11os
kyste. M Ivan Soza. enlI've
a son domicile a Granada
par des inconnus qui, di-
smnt-ils, l'auratint ('nsumct
execute.
Alfirmaint a .;uC plu.stiurs
d entire eux o -i. etlc inct,-
Sceo de prison, is dceltiiii-
L dent aul Ministre ntiCaritLgua
yen de 11 intcrIlur. M. '1 -
n a, Bouge, iJ'arret' de., pt?,e
cutionl.s cntrOe leur imoulv-
ment. M. Bur.,e, indique-1-
on, a qualilie .n public les
Trotskystes de ,contre Rl-
volutionnaires semblabllcus
aux nco sorimox.stis.
Par aiilu'ts' t d(IOumltnt
- apptlle a lia irinatiton a u
neo Assemblee Consiituatie
au travel, du ltaqucllC it-
Svriers e t pays'in,,s puurralilt
s s'exprimer dmaocratiCquIe-
t mcnt et decide,, du ystslcn
economique a adopter poui
Sla recconstructo.un du pays.


Nouvelles de 1' merique Latine/


_I-A llib U ~_. ~--~ I~..---- -------- --'" ~I-" ~ r-~-~_I


---------- -- --'r -- A


AM ( I


1


s
0


LE aNOUVELLISTE




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs