Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10480
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: August 24, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10480
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



Un danseur etoile du

'Bolchoi d6martde l'asile


politique aux Etats Unis


Ncw York iMl\'P)
Al exaldre t (hdounov, dan
m'lr ctoile doe la troupe du
b.ll tl VII rlique olchl ol ,
(11]| m. pnlm)t( l lctulellemenit
;t New York I. dolandalo I'a
,sll poitl'iiue uilx Etats U-
i'!s :aipp)end- iI jeudi de
Il iillllr' t llreu
On egii!' qIIl 'lr ', c:rono ,l'niices le dan
. i'IIr a (1 illfte 1; I trilpe du
.. l l 1 t 0 cin'ldrolt op t
ii ,.' t rout't
los 125 clans 'urs de la
tIrorpi du .Bolchoii avaiont
It >'mi;ec p inr qualre se-
i:l ne:, par 1 ,State Thea
r' cl dui Lincoln Center, a
Ne\\ Y,,'k. Leiu tournee a
New York st termine a
la lin de dcttc semaine.

xx x x I

PORTRAIT GODUUNOV
New York IAF'Pi
Lc lh.i.iscur svometique A-
lexandri Godounov. qui I
demintndi joudi 1'asile polite
(ilt, :ux E'ats Unis, est no
(in 1949 sur '!le de Sakhal
In .njr li cot,t ornentale de
) (:l' 1e.


II commence a l'age de
neutf ans son apprentissage
de danseur a 1s compagnie
de ballet de Riga. A 18 ans,
11 est engage par le IBol-
chioi, don't 11 devient tres
vite l'une des vedettes.
Grand, blond, athleti-
que. Alexandre Godounov
remport.e en 1973 la medail
le d'or du concourse de dan
se de Moscou
II etait le seul membre
de la troupe du Bolchol
que 1'on venait chercher en
voiture a la fin des repre-
sentaltions. Ii s'agissait 1A.,
selon les observateurs. d'u-
ne measure de precaution de
la part des autorites sovie-
tiques, Alexandre Godounov
etant soupconne de n'etre
pas politiquement sur.
xxx x

LA DEFECTION DU
DANSEUR ALEXANDRE
GODOUNOV

New York (AFPi
ia nouvelle de la defec-
tion du danseur Alexandre

iVoir suite page 3)


Ces dtujlu-S t fmp s. lau
I)I I c lo a (l-I el a n]Frcaine
n'a c'.else do mettre 1'accentu
iiur 1 !mpir'ta ee de plus en
plusl aiccrie dce iIxode des
hai liens vers 1 stranger
ulies Bahamas, Et ats Unis
d'Amcri0u)ei. Au grand jour
comme dans la clandestine
te.

De nos ours lout haitien
qui se respect e tfait le de
voir de sollici'Ler utill visa
ail comnsuliti amn icain et
d'avoir au moins un parent
aux Etals Unis, sinon touto
la famille. Dans la Provin
ce, a. la champagne, l'esprit
de fuite gagne de plus en
plus nos braves paysans
idont certain consentent
les sacrifices les plus ini
maginables pour se payer
un voyage clandestine au
bout duquel les at endent
solvent leso deeptions et a
morf. Comme dans line rat


PORT-AU-PRINCE (AFP)
Un prtiesseur d'origine
haitienne. naturalise cana-
dien, M. Bernesr Pierre, 37
ans, a etc art -ie lundl a
1'aeroport international de
Port-au-Prince par la poli-
ce pdlitique, annonce-ton
dans la capitple haittenne.
Cette arrestation a eu
lieu alors que M. Bernter
Pierre, professeur pres de
Sherbrook au Quebec. s'ap-
pretait A prendre 1'avion
pour Montreal accompagne
de sa fentme de nationality
haltienne Cette derniere a
ete autorsee Ab regagner le
Canada.
M. Pierre, arrWtA .en tant
que citoyen conadlen sur re
quete de la police des Ca-


edition du miroir aux alouet
tes.
C'est un veritable drame
auquel on ne peut assisted
confortablement les bras
croisls. II faut aller a la
source du mal.

Pourquoi cette fuite mas
sive? Pourquoi le paysan
abandonne-t-il sa terre
(pour lagquelle il y a quel
ques annees, il serait pret
a tuer n'importe qui a com
mencer par son pere ?
Pourquoi ce changement de
mentalitA dans le sens de
la fuite, de la admission?

Pourquoi 1'haitien ne
vout-il plus de son pays?

Pourquoi?
II faudrait surtout eviter
les reponses simplistes : Et
les solutions de facade.

Le mal haitien est pro-
fond.


yes ( troisieme ille du pays
S 187 kilometres au Sud-Ou
est de Port-au-Prince pour
dts motifs politiques co,
qu'il nie at6goriquement-
a pu s'entretenir mardi pen
dant une here avec le vi-
ce-consul du Canada dans
la capital haitienne.
Ce derriner a requ 1'assu-
rance verbale des autorites
haitiennes qiitl pourrait
s'entretenir avec M. Bernier
Pierre chaque fois que ce se
serait necessaire.
Un haitien eAsidant en
Belgique, M. Jean Lavalas-
se, arrWtl dimanche, dgale-
ment par la police politi-
que, a cependant ete libere
jeudi et a regagna Bruxel-
les je.udl apres midi.


VENDREDI 24 ABOUT 1979 L

No. 31.150

ONDE EN 19: PLUS NCIEN UOT N DAITI MEMBRE DE L'AOIATION INTERAMERIAINE DE PRF









FONDE EN I8986: LE PLUS ANCIENT QUOTItUN D'EIAITI MEMBER DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRFIENB


DLREOTEUR LUCIEN MONTAB
ADMINISTWATEUR Mmne. Max CH.&UVEI


T616phone : 2-2114 Bolte Po'sle : 1316
Rue du Centre Nr 212


VERS UNE INTERNATIONALISATION


DE LA GUERILLA EN AMERIQUE LATINE


BOGOTA (AFP)
La victoire des sandinis-
tes au Nicaragua est-elle
le prelude d'une nouvelle
offensive de la < Marxiste> en Amlrique La-
tine ? Depuis la chute du
General Anastasio Somoza,
cette question hante de
nc.nbreux Etats-Majors la-
tino amlricains sensbiles
au caractere international
des troupes qui combat
talent centre le regime so
moziste.
Des chiliens, des colom-


242: Victoire morale de (1'OLP)


aux Nations Unies


Par Philippe
DEBEUSSCHER
WASHINGTON, AFP)I
Lts milieux gouivernemen
taux americamns ont acquis
la conviction quils par -
viendront a ,-viter un vote
sur une resolution definis-
sa:lt les droits du nieuple
palestinien, Vendredi asu
conseil de oseiurite de 1 0-
NU, apprend o a de bonne
source a Washington

Mais que leour optimisme
soit JustifiL t)u non, 1 exa-
nm'n do cette (iaestion par
le conseil de ,;scurite cons
tit e une victoire morale
puori 1 OLP. bien que la re
solution qui devait tre pre
sentee officitllement etn
fln du matinee n ait aucune
chance d0 ctre mdoptee : en
(as de vote. les Etats -
Unis ont announce qu ils op
poseront leur veto a ce tex
e, quij r.conimit aux pa-
hIstilniens Ie acrolt a 1 auto
determination, .1 indepen
dnce elt la souverainete na
tioll,, it

Rarmen-it in effet. les
l'Ivoux du oiicn.il dc so
111 (iI. t u u preside ce
nitt i po mar I. reprcsen -
l ul, m ainericain, 1 Ambassa
(doir demissiornnaire An -
drew Yloun, ,1 Int onnlilo
11(eI ami une "I' 11 pu) blicite,
muii iit aux L Eat.s-Umis


Les rebondissements ayant
marque depuis un mois le
ddroulement de ce debat,
avec surtout la fameuse af
faire s, ont
en effet donned a 1 OLP une
plate-forme publicitiaire
inesperee.

L affable obi'rvateur de
1 OLP a 1 dONT. Monsieur
Zedhi Labib Terzi, souli -
gnait que msme si 1 organic
station prfsidee par Mon -
sieur Yasser Arafat avait
depense 3 millions de dol
lars en publicity aux Etats
Unis. elle n airait jamais
atteint de tels resultats
La ,gaffes de Monsieur
Young, contraint a la de-
mission pour avoir rencon
tre Monsieur Terzi, a pla-
ce les Etats Unis sur la dU
fensive Pour la premiere
fois un secteur non negli -
geable de la population,
la communaita noire -
dont le poids dans des Alec
tions presidentirlles peut
so reveler crucial a en
fone un coin dans la po
litique de 1 Admninistration
Carter a 1 ogazd de 1 OLP
Les dirigeants des move
melnts noirs smericains ont
certes assoupli quelque
pe leur position depuis la
.s'maine derniere apres
leurs premieres actions ins
Linctives d iamertume de
clenchees par ]a demis


sion de Monsieur Young Ils
ne parent plus du droit
des palestiniens a 1 ind6 -
pendance, mals a lune pa-
trie (Homelan.-l) C est une
nuance, ma's elle n est pas
negligeable
Mals que le Gouverne -
ment americain evite oil
non un vote au conseil de
security, il va desormais de
voir demontrtr cuit des pro
gres sont possibles dans les
negotiations su 1 autono -
mie palestinienne, et sera
contraint d accroitre la
pression sur TIsrael

La delegation americal-
ne a 1 GNU a multiple les
tractations de couloirs en
marge des travaux au con
sell, pour obtenir 1 aban-
don d un vote du conseil

(voir suite page 6)


biens-et, d'autres latilno-a-
mericalns ont prete main-
forte aux sandlnistes dans
leur lutte contre la Oarae
National. "De la a penser,
que les a.ldlirniies, une
fols au pouvoir, Dourralent
tout naturellement les ap
puyer dansa leurs propresa
combats, au Chili en Argen
tine ou en Colombie. il n'y
a qu'un pas que curtains
diplomats latino ameri
cains en post a Bogota
n'hositent pas a franchir
dans leurs conversations pri
vees.

L'entraide a toujours 6t6
de regle entire guerilleros
et revolutionnaires des qua
tre Continents : Meles dans
tin reseau de sympathies et
de complicites tactiques, les
extremists de ge> japonalse, les comman-
dos palstiniens di Dr. Wa
din Haddad, ou les gueril-
leros urbains di group
Baader-Meinhof ont sui de-
mon.rer, de n.ain de mai-
tre, au course des d'rnifres
anne'es, tout 1'avantage
qu'un group de guie'll la
pouvait retire de complici
tes inmt rnat'onales.
En Amerique du Sud non
plus, le caractere interna-
tionalis'te os luttes revolu
tionnaires n'est plus un
nivstti'e noiir persomnn- t
les guerilleros sandinisi's
n'ont d'ailleurs pas "cache
1 aide apportee a lour mou
vement pI" des combat tants
originairps d'autres pays la
tino-americains.

A Paris, le 25 juillet der
nier. le representant du
Front en Europe, M. Angel


Declaration de Quito


QUITO (USICA)
Les Presidents latino a
mericains qui ont assisted
a Quito, a la prestation de
serment du notreau chef
dEtat de 1Equate r, le 11
Aomit courant, opt signed oune
declaration "mclamant 1 ins
titutionalisation de la li-
berte et de la democratic
dans tout le continent
Le document i ete signed
par les Presid( .its Rodrigo
Carazo du Cosa-Rica, Ju-
lio Cesar Turbay Ayala de
la Colombie. Jaime Rol -
dos de 1 Equateur, Luis Her
rera Campins Venezu6
la et Adolfo Smiaiez, chef
de Gouverneme-it espagnol
A. la fin d une reunion te-
nue a 1 Ambasade de Co-
lombie a Quito /
,

CONCOURS
NATIONAL

LITF ERAIRE DE
DESSIN D'ENFANT
ET DE CHANSON

Le Ministere de la Jeu-
nesse et des Sports invite
tous les Jeunes d'Haiti, a.-
ges dt 22 ans au maximum,
a participer aux troisl 3)
concours qu'il organise A
occasion du 22 Septembre.
Concourse Litteraire comn
position en prose ou en
vers). Concours de Chan-
son.
Le Ministere propose cer
tains themes, tels que :
1'Enfant et le citoyen de
demain La Famille et son
role dans la Soci t6 La
Jeunesse et l'Avenir Le
Progres. Mais les partici-
pants restent libres de choi
sir leur propre sujet.
Les textes qui peuvent 6-
tre r6dig6s en Creole ou en
Franqais seront achemines
en double copie Sa la Divi-
sion Socio-Educative du Mi
nistlre de la Jeunesse et
des Sports. le lundi 17 Sep
tembre 19'19 au plus taId.
Un concours de Dessin
d'Enfant est aussi prevu
pour les categories d'Age
allant de 5 A 12 ans, et les
dessins doivent parvenir A
la Division prlcitte dans
le mIme dlali.
L'audition des Chansons
aura lieu dans la matinee
du Dimanche 16 Septembre
a 1'auditorlum des Frlres
de Saint Louis de Gonza-
gue, Avenue Jn-Jacques Des
salines Sa partir de 10 heu
res.
Trois grands prix seroist
attribuls aux laur6ats de
chacun des concours.
MINISTER -DE LA JEU
NESSE ET DES SPORTS


que en course en Amerique
Latino> stipule la declara
tion. oue seules les vraies insti
tutions representatives cons
tituent des instruments
convenables pour garantir
1 exercise de la liberLe et
le respect des dioits hu-
mains et aid?r a satisfaire
les besoins reels des peu
plesm.


Barrajon, avait ainsi indi-
que que des chiliens, des
,iruguayens, des panameens
et des colombiens avaient
lu.tt6 avec les sandinistes :
sans preciser leur nombre.
Mais quatre jeunes colom-
bidns qui ont particip6 aux
combats ont et6 plus pr&-
cis. Ils ont r6vel6, il y a
.qi'lques jours a Bogota,
qi,' 1.200 de leurs compa-
triotes a-vaient 6t6 recrutes
en juin dernier pour caller
rejoindre les forces sandi-
nistes.
A Washington, le 23 juil
let dernier. le chef de la
mission cubaine aux Etats-
Unis, M. Ramon Sanchez,
reconnaissait que la chute
du General Somoza aurait
des repercussions en Ameri
que Centrale.

A Bogota, eertains ex-
perts vont meme plus loin
et estiment que la fiovre
revoluhionnaire de Mana-
gua pourrait donner ui no i
vel 61an a la guerilla la
tino-americaine.
Un diplomat lnlino-amt
ricain en post a Bogota et


ayant de bons contacts a-
vec les services specialises
colombiens a ainsi confide a
I'AFP que cette hypozhese
n'etait pas prise la lege
re par certain officers co
lombiens charges de letter
centre la guerilla. Selon
cetle hypothese, le Nicara-
gua pourrait servir de polnt
de depart pour une exten-
sion de la lutte revolution
naire, non seulement en
Amerique Centrale, mais
vers 1'ensemble du Conti-
nent latino-americain.

Et la Colombie, qui est
acLuellement le principal
foyer de guerilla en Ameri
que Latino, serait alors l'un
des premiers pays affects.
Les organizations de gueril
leros op6rant dans ce pays
ronasgneux sont en effect
nombreuses et bien organi-
sees.

Les < volutionnairrs de Coloni-
bie;, (FARC), d'obedience
communist, organisePs en
plusieurs Fronts, ne tessent
denuis plusieurs annees do,


tenir tete aux troupes en-
voyees a leur rencontre.
Insaisissables, connais -
sant a merveille le relief
du pays, elles constituent,
semble-t-il, la principal
force de guerilla rjrale.

Mais deux autres groi-O
pes, il'Armee de Liberation
Nationale, ELN), pro-cas-
triste, et le-Mouvement du
19 Avril,> (Marxistei, cnit
eux aussi leur propre rc-
seau. aussi bien la cam-
pagne que dans les villes.
Les Forces de 1i'Ordre onm
ainsi recemment decouvert,
dans des zones rurales dui
Sud du pays, des centres
d entrainement du omouve-
ment du 19 Avril>.

Les Forces Armees et la
Police colombienne ont in
discutablement remporte
au course des derniers rnoius
de nets success contre la
guerilla mais les expe'(ts
se demandent si la vic'.oir-
des Sandlnistes all Nicara-
mia no va pas enn-iO aterO
celte derniere a redouhler
d'efforts.


Education et Philarithropie


Les Nations-Unties d6ecr-
tent ass" 7;o'iv'ent des an-
nees entieres pour honorer
telle ou telle Wi'.scipline hu
maine, en s ;ndressant aux
cent cinquante nations
grouts6es autour de son or
ganisation
A une echelle plus mo-
deste la COMMISSION
MEDICAL CARErIENNE
D HAITI oronose u peu-
ple hattin tLri-e semaine
consacrde A la pbilanthro
pie EnS peu de mots qu en-
tend-on par philanthropie
Pour vouis commas pour moi
et Dour I? commun des
hommes c est un effort le
comprehension pour saisir
en un eclair telle detreo-
s? oui se manifesto devant
nous. enia icitant notre
coeur a se spe-Ieher sur cet
to misere on no Insse Dointt
lhiommne A lui parler de
r- nuil aim, : il ne faut
point non plus se lasser


Les dirigeuants latino-ame oliti tdrei cqu ia t U
rivains exprim- t, par con s dr
N7uent. 1 esnoir que le Nt us appact,,nons a unt
processes d inatitutionali conglomernt social qui sP
satio democratique conti- reclme de cvilisation
nuera daits toil 12 conti- 001idotata Coime do faiL
nent De plus, ils raitirent toutes les ttpiarcnces sent
leost intentions d coatiu- en natre faveu pour confir
n ei'r a -encourager les efi m r petteiprttention Nos
forts dlployes pour attein- institutionsmpublieues pot
dre cet objectif en Am6ri- tt l o iqutts
que Latine
Dans a declaration, les VIngt*nu H
Presidents de la Colombie, Dpichers
de 1Equateur. et du Vene
zu-1a et les Ministres des dominicains
Affaires Etrangeres de la i dtsenus anu
Bolivie et du Pitrou ont in- Bahamas
vitA 1 Espagne :' participer, BS a m G A
StLitre d observsatur, aux SAINT DOMINGUE (AFP)
reunions des Ministres des Vungt neuf pecheurs de la
Affairs Etrangires afin d d Republique Dominicailec
tablir de nouvelles formes viennent d'etre arrctes et
de cooperation emprisonnes a Nassau, capi
Voici, ci-dessuis, le texte tale des Bahamas. a annon
de la Declaration de Qui ce jeudi le Ministre domini
to. signee par lis Presi cain des Affaires Etrange-
dents de la Colombie, du res. le Vice-Amiral Ramon
Costa-Rica, .de 1 Equateur, Emili'o Jimenez.
du Vlnezuela, le Chef du Selon lui, ces necheurs
' Gouvernement Espagnol et outl te incarceres. semble-
les Ministres dtF Affaires t-il, pour avoir violet les
EtrangBres du cerou et de caux territoriales des Baha

que en course en Amerique cinq dominicains sont dete
Latine prouve-t clairement nus Nassau.
que seul- le ,,rip- insti- Des dlmarches ont ete en
tutions -*..: .-iain, cons reprises, en mai dernier.
tituent des instruments con par les autoritcs de la Re-
venables pour garantir publique Dominicaine pour
obtenir la liberation des ae
(voir suite page 6) cheurs emprisonnes.


LIBRES OPINIONS

De la declaration


de M.F. Pena Gomez


Au course de son escale,
le mardi 14 aofit 1l'a6ro-
port International, le Se-
crs&atre Genral du Parti
Rlvolutionnaire Domini -
cain, M. F. Pena Gomez a
d6clar6 que le sort des cou
peurs de canne s'amlliore-
railt en Republique Domini-
caine.
Cette declaration est intd
rgssante, mals elle n'6nuise
pas la rnuistion. Celle-cl
est complex.
Le contrat de travail met
en relation des personnel
physiques de nationality


haitienne d'une part, et des
personnel morales situoes
en Republique Dominicaine
d'autre part. Ce rapport ju
ridique relive du droit in-
ternational prive. Quelle
loi lui est applicable ?
Est-ce la loi du lieu de
la formation du contract ?
Est-ce la loi du lieu de son
execution ? Les nlgocia-
tours de 1'accord du 5 jan
vier 1952 ont optd pour le
fractionnement du -contrat.
Ainsf la loi haitienne rtgit

(Voir suite page 3)


Par Antoine BERVIN

quo cells d outre-w-er, qui
pourrait des lors contester
notre position au seian d
cette civilisation Et porr-
tant, que des lacunes nob
serve-t-on pas chez nous II
suffit d entreprendre un
court voyage irans un pays
proche ou lointain pour
nous apercevoir que notre
comportement n est pas
semblable a 6,elui des au-
' tres peupl-es


Chez nous on' pprend .
1 homnme quil aeut aise
meant devenir avonat, mede
cin, ilgbnieiir. olectronl -
cien. techniciei et toute la
game des tires universi-
taires. mais on ne lui an-
prend pas a 'tr un h om
me complete Si on pouvait
prendre 1 in ou 1 autre de
ces professionals et ana

'Volir suite uoae 7i


BOGOTA, IAFP) La silua
tion est tendu- on Colomt
bie oft une trn-. e illimitee
d,-s employes du Ministere
des Finances. uivie par sei
ze mille perslnnes, a ete
lancee Jeudi altrs que des
troubles viol tits, cons0eu-
titfs des haus.;ses des Iprix
de products de base. affec-
tent plusieurs villes du
pays
Les Porte P.-sole syndi-


caqmx des omnliye.s di Mi-
nis tre des Finances Qui
soit en grbve ,rnur obtenir
des augmentaltions de sa -
laircs et pro's ier contre
la perseculioin titronlia -
le, ont annonie '0-li leI
monleiUment In rtvPndima -
to'ui serait tos ..:-suivi ti.s-
qu a scs lltimot conlmseqtilen
e *s Les Porte Parole mou-
verncmentaux ont declar.i
de 1eur cote. o0l' La groeve


BILAP No. 11

ELEMENTS DE LEXICOGRAPHIE

BILINGUE LEXIQUE CREOLE-

FRANCAIS
DU Dr. ERNST MIRVILLE (NUMERO SPECIAL)


Au cours du symposium
stir le creole dans 1'ensei-
gnemenr primaire haitien.
tenu a 1'IPN. plusieurs ques
hions importantes ont tre
dobattues, mais la potion
qui avalt le plus chauffe
les debals, mettant mome
dos a dos linguistes, cher-
cheurs, hommes de terrain
et surtout les participants
(le public), c'est la ques-
tion de graphic.

Lumment ecrire correcte-
menit en creole, tel ou tel
mot ? Est-ce la method
Mc Connell-Laubach qu'il
faut employer ? ,ou faut-il
suivre le courant Charles
Fernand Pressoir ? Ou en-
core cclui de l'ONAAC/-INP
dit experience de Cotes de
Fer ? Ou tout simnlement
at tendre 1'approbation du
Ministere de l'Education Na
tionale sur la proposition
du GREKA (Groupe de Re-
cherche et d'Etudes du Creo
le Haitien) ? Ou enfin tc
border credi au courant de
1ILA de Port-au-Prince ?
C'Pst en vue de faire le
point sur la nustion que
il Dr. Er-ns Mirville a en
nuelque sort. Aerit et pu-
bli ee Numlro Sntcial de
son Bulletin de linguisti-
que applique.

Dans ce travail scientifi-
nue bas o sur la m6thode
descriptive, 1'auteur n'imno
so pas .aux lecteurs une r ar
phie. Au contraire. il a pre
sentA, exnlioud en faisant
1P notnt sur la nuestinn en1
rlsilmant dans un tablean
svnotilnne 1'6tat actnpl de
la sitnation et les diverse
ftndances en cours en siuI
lienant toutefons los points
communs ou les inconv6-


nients presents par cer-
tains, car si la scieIenc evo
:1ie, mau-ilm bien que les
elemelns de base, dans le
cas de la lmnguitlque et
tpafticulimroienet de la le-
xicograiphie, faut-11 bien, di
sons-nous, que cetLe science
de base a tIuitc langUe, Ot
dans ce cas precis, au creo
le, s adapter a cette evolu
tion. Ainsi que l'a souligna
le Dr. Mirville dans la pre
face de ce present travail,
< linguistique nous apprend
que le lexique nest .iamais
independent des deux au-
tres volets de la langue :
la phonologie et la mor-
pho-syntaxec.
W. L.


S-\L


La prochaine
hausse du tariff
d'Electricite

Hier, faisant dtat des jus
tes apprehensions du pu-
blic, nous demandions sl le ,,
tarif de 1'Electricitl subi-
raitl bient6t une nouvelle
augmentation. Une interro-
gation qui n'en est pas vrai
ment une, puisque c'est 1'E
lectricite d'Haiti elle-mni-
me qui a annonel cette aug
mentation du tarif, dans le
plus bref d1lai. Quels sont
les problemes qui cause-
raient une tell decision
surtout, a un moment oft
1'on subit sur des fronts di
vers, les crnslquences de
la monte en flbche du
cofit de la vie, alors oue les
salaires restent stationnai-
r{:s.
ru-s --- -to--
Il nous revient que t 'Usi
ne Thermo-Electrique de
Varreux traine des proble-
mes techniques de perfor-
mance.

Prevut pour fnic';onnpr
au ,Fuel Oil Bunk -rot les
moteurs sont sous revision
mecaniQue et la station d 'ar
poti' du Fort faincl'i'r est
oblitee de fonctioniner ac-
tuellement, creant amnsi
1'ililisation du Gas Oil.
carburant deux fois plus
cher que le Bunkerc.



COUPURES
REPETEE& DU
COURANT
ELECTRIUUE

Depuis quelqueo .jours, on
cni.gistire dalns la plip;;m't
des sec.- iLtur de la ,iapitale
cL fIron 'in t s e ],a! i..s lon

l ntI e lectt: i ute 1 r,. p:ir
exempl. Lto e l'.[ e,-midi
(1 t.1ll0n ti n (j 1 itt .oI 'eu
a Ole toullt, le l .' I't -
purr s.


bI n s0 m n'. I i o -
l1 l'l "i- li I 'i e



d1l riu 1 1 .-< I a H
tdatns tlor I" ''-
uit'i. m "u"- ' 1" hb ii-

ncs n' I' (': :"e.l d I.,

e'ent lu o r 1 D0 I :i)n ,
lEleenci'6 dtHa:'. p "r
q ul nu' n o -, dun l','*qbl!- -
semntm d' le1mr morair e cle
trav'al i1i operent 1e- s o n-
nistements neces'-a'rs e
orennent routes disposi-
-Ig % i 't Io


se,'nit de'larin' !( :] (",el i
l1 afl tetle it) i trv ic tp l
b ic
Devant it I 'I ue i' moe -.1a
cial' (ui tno -'t i' ( s tr
dre a tlout It, ( rt. ur pil-
IO '{. cha unIII d ( qfiil! re
p n-ll "])ales dellral s syri -
di l'.,es du pi'I i t i'l-i
nlie poir nmetr, au po iit 'o
line s trat cag
D auitr.'. part. 1 l'ugn !'
tiet1 Ides prix ids prduio;'s
0- a premiere IIem(usu e, c-'ti
1t 1' .iit. a -, ".) oqi u6 dI t
troubles duad s ,'lusi-,urs lI
les A Mama'.oe', dans le
Departeimt nt de Magdial,-
na. it sous--ialt n ier t osept
policicrs ont eito ble.sses mau
eourr d affrointements avic
d's etudiants. idique-t-on
de source officlle
Des affront ments entire
Aludianls et 1oi'es der 1 or-
dre se sont cgzaiieme it pro
duits dans le port de S;ni
ta Marta, stir la cote Ca-
raibe. ainsia auc a Sincelcio,
dans le Dopartement de iu
ere Plusieurs personnes ont
etc6 blesses
A Bogota. a Medellin et
A Montoria. -ni tine p-rson
autres blesses. duc snar-
mouches se .l ]aL produiles
trlre des civils et les for-
ces de 1 ordre

A Bucaramangia, dans le
Department de Eantan -
dtr, des elev.'s du secon-
daire ont entarnt une greve
de l1 faim de 48 heures
pour protester centre les
hausses de prix


Coin du Jardinier

LA POMMIE- CAJOU


L Alacardier des botanis
tes Originaire du Bresil,
c Pst un arbre A racine pi
votante trls olastique un
ce aui concern sol et cli-
mat L essence s emploie ac
tuellement beau.coup pour
le reboisement Accrochdes
aux branches, des spom -
mese> cireuses, jauno vif
nuance de rouges Parure
tres coloree, t-es decorate
ve qui donne ft la plante
un cachet d originality

L anacardier bffre un
fruit assez curieux : t-ne
pommee, pulDnelse au som
tnet de laquelle s incruste
une amande : la noix de
cajou Le veritable fruit.
c est cette noix.de cajou ou
anacarde don't la pomme


cajou reprts-nte le pedon
cule-faux fruit
La pornme comestible s u
tilise pour la fabrication
de jus de fruit-" tres riche en
Vitamin? C. poir la fabric
cation de confiture. de coin
potes et gel1es A Cuba et
ailleurs, on en fait du
vin, de la bilre. des li-
queurs L amande, particu-
lierement apnricile, possA-
de une riche voleur ali -
mentaire : 48 pour cent de'
lipides, 19,4 pour cent dec
provides, 26 pour cent de
glucides C est aussi un tri
sor de gourmet Qui ne con
nait chez nous les savon-
reuses tablettes-noix. le
poulet aux noJx ou le cha

(voir suite page 8)


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain
Par Carlo A DESINOR


Colombie: Tension sociate


apres des hausses de prix


HAITI:

ARRESTATION D'UN PROFESSEUR





PAGE 2


ANTIDOL


NOUVELLES DE L'ETRANGER


Vainqueur de la douleur ne dtruit pas vos globules


Fraqnce :
declaration ,q1 secretaire general du part communiste.


OiJl PUBLICATION
1) UN lRAPPORT
1 ':NTREPHISES
UOIL.ABORANT AVEC
1 AFRIlQUE AUSTRALE

GENEV'E V E AFP)
LUONU a public mercredi
a Glnieve line nouvlvllc lis
lr do 2 002 banques ou fir
its, de 27 pays occidentaux
(c or 'tanilis ions sportives
initt"ii,:atini les col laborant
na i 1'A friqiue Australp.
Div'ers organe's do 1'ONU
on' in crdit depuls plu-
scurs ainn-1es 1 comnru-rce
av'ec la Rhodesic et les vnil
tes d'armns a 1i Afrique duii
Sud.
Cec rilpport a (etc ft.ibli
par M Ahlied Kl:ilfai E-
,gyptit pour 1n sons conl-
iis,;ioni de I'ONU suir la
pI'lrti':on do lin discrin!ina
Il l n fi l'ja 11-o!>c'c, l n d
lin 'i(t.1, io'lnii' a Geniove
dlepuiis liidi. On sailend
!olleralem'n"n qu'il s'ra ia-
ti)nit par II" 's lfft rcnls r
' i ," de 1'ONU cnmmpn l'
v:iI fiet Ian dernier nUi
,ii)pi)or comparable.
Le rApporleur indlique
qui 11 nia pas recu d'infor


nations ni trouv6 des sour
ces identifiant nommement
des partlciullers, des group
pes ou des representants
d E.at don't les agissements
consiitueraient une assis-
tance politique, nilitaire,
ecoiionoiquer, oU autre, aux
reginiies racists et colonial
1'ses d'Afrique Australee.
11 a. on revanche, recense
791 firms et banques bri-
taniques et 736 amnricaines
collaborani avec l'Afriqthe
dui Sud et la Rhodesie. Les
autres pays cites sont no-
tamment la RFA (230 so-
cietels), la France (219). les
Pavs-Bas (105), l'Australie
101), la Suede (70), la Bel
gique i57), le Canada (54),
lai Suisse (501. l'Italie 46)
et, le Japon (41).


NON ALIGNES :
INTERVIEW DE
YASSER ARAFAT

BEL'GRADE (AFP)
M. Yasser Arafat. Presi-
dini du Comite Execuitf de
1 OLP (Organisation de Li-
bera'tion de la Palestine i,
a exprime jeudi, dans une


AMERICA ENGLISH SCHOOL

COURSE DU SOIR
4 IIEURES 7 HEURES
REGULIERS & INTENSIFS

INSCRIPTIONS :
A PARTIR DU ler SEPTEMBRE
DEBfITF DLS COURS : 8 OCTOBRE

No. 1,0) RlE DES MIRACLES


COLLEGE

CHRYSOSIE''tE LAVENTURE



JEAN PHILIPPE SOUGRAIN

rnccen


interview A 1'Agence You-
goslave Tannjug, 1'espoir
qu'un soutien de la cause
palestinienne sera formula
au sommet des non-alignes
a La Havane.
Dans cette interview, ac-
cord6e au correspondent de
1'Agence Tanjug a Bleyrouth,
M. Arafat precise que ,le
people palestinien attend
un soutien en viue d'une re
coinaissance entire de son
droit 1gitime it l'autod6ter
mination et a un Etat li-
bre, et pour que soit mis
un terme aux attaques bar
bares d'Israel centre le Li
bans.

Les pays non-alignes peu
vent, selon M. Arafat. < ger que 1'AssPmblee Gene-
rale dp 1'ONU use de soni
autorite afin one soient pri
sqs des sane'ions centre Is
rapl el, pour obliger cc pavs
Sreconnnaitre les droits des
palestinienss>.
M. Arafat reipitp d'autre
part siur le Caire la ros-
nonsabhliti dp la deirarin-
tion des r'lntions penie I'E
cvnt et I'OLP. cIr Ple on
vsrnempnt du Caire-, solon
iii s'st DP-mis d'onto"r
noi0.-" 1rip nolitini So' vnnt
les intercts des Etats-Unis'.



L AOFNCE TARS F T LE
TRAITE GERMINO -
SOV1ETIQUE DE 1939

MVMOSCOU. (AFP)
Lasence ra's met 1 ne-
crit Jeudi sur le cnractir2
,Force, dlu 'r.7i' ',de non-
airepssioll Germano-Rovie-
tique de 1939 et rijette la
rc-snnnsabilit6 de sa con-
clusion siir la Grande-Bre
tagnp et la a ra:ice
L sceence Sovictiqitu accu
se 10 eroiipe impftrialistle
Anplo-Franco americain-
d avoir fail, danus l"s an
n6ts trente. to it son possi
ble en vue le tcrgler ses
diverpences 'avee le bloc
fasceste ai'rPs-if au detri -
mont de 1 URS3o


Elle affirme que Moscou
avalt r6sist6 alux proposi -
tions de Berlin de normal
ser ses relt-irons avec
1 URSS jusqu a a la mi-
Aout, stant qu il subsis -
talt le moindre espoir de
cpnclure un accord Anglo-
Franco Soviciiques,
Soulignant que 1 URSS
ne se faisait pas d illu -
sions quant a i]a crdiblli
t& du traite conclu avec
1 Allemagne, 1 agency die
clare que bien que force,
la decision de signer le
pacte itait <,la seule just
dans les conditions de 1 e-
poque>>

Elle rappelle enfin 1 argu
mentation traditionnelle
de Moscou ssl',.n laquellr
grace au r6pit cffert par
lc trait, 1 URSS avait pu
renforcer son potential 1
de defense, deplorant tou-
te'fois que la coalition an-
tl-Hitlerienne cqui s tait
formee deux ans plus tard,
n ail pas pu voir le jour
des 1939, -conimme le gou
vernement Sov!6tique 1 a -
vait propose>>. _


GUYANA:
FIN DE L
DES MINE
BAUXITE


xxx _'


A GREVE
EURS DE


GEORGETOWN (AFP)
Le syndlcat des mincurs
de la Guyana a mis fin
mercredi soir a la greve qui
avait debate le 12 juillet
dernier dans o'industrie na
tionale de la bau:.ite, a-t-
on announce offllicillement
jeudi L Georgetown.
La greve a coute environ
20 millions d, dollars a la
Guyana.
Dans l'industrie du sure,
la greve decle'chee la se-
mai .e derniere par le syndi
cat des ouvriers et des agri-
culteurs guyanats iGawu).
control par le dtrigeant
de l'oppositioti Cheddi. Ja-
gan. se poursuivait jeudi,
q-,,ovep un success limited


^CO-OO--- Q/C'/ /-'-Acoaxj^.r/-- oooco'/O/.-7/- /7 ] C'nq des dix usines sucrie-
... s du pays teaient en gre-
R ve jeudi.
lsC La bauxite et le sucre
FRESH I P sont les deux principles
SC exportations de la Guyana.
8 Mercredi, le travail a re-
S pris dans les magasens ap-
partenant a 1'EtaL A la sui
DOU f te d'-uD apiel du syndicate
pourdes commerants et dcs e
8 ployes.



VOTRE GRIOT- PARTY CHINE VATCAN
DECLARATIONS DE
Mgr FU TIESHAM


P r. nouveau product IIampco Lctouv^ lvque nom-
me a6 Pekin, Morseigneur
t Michael Fu 'liesham, a con
ssideres Jeudi comme theori


quement possible 1 etablls
segment de relations d E-
tat e9tre la Chine et le Va
tican *
Dans une rencontre avec
des journalists 6tran -
gers, Monseigneur Fu Ties
lion du President Hua Gua
feng, en Juin derhler de -
vant 1 Assembles Nationa-
le Fopulaire, faisant tat
de la sdlsionibilit6,t de
la Chine a 6ta lir des re-
lations avec pays < tican n est pas une ex -
ceptione, a-t-il ajout6
ple Eveque, je ne peux par
ler d affaires concernant
deux Etats>>, .-t-il dit
C est cependant la pre -
miere fois qu une tell de
claration est enregistree a
M Pikin, relevent les observa
teurs.

Le nouvel Evique, nomm6i
fin Juillet a la tete du Dio
cose de Pekin, a pr6cis6 que
la date de sa consecration
n avait pas encore ete fixee
Cette nomination, rappel-
lent les observateurs, est
consideree come illgale
par Rome cormme tbutes
les nominations d Eviques
effectuees en Chine depuis
1957


Les declarations de Mon-
seigneur Fu Tieshan sur -
viennent apres un appel
lance Dimancheli dernier
par le Pape Jean Paul 2
pour des cont icts directs
entire Rome ,et I Eglis" lhi
noise, rappelle-t-on.


PARIS (AFP)
M. Georges Marchals, Se-
cretaire Gendral du part
communist trangals (PCF),
a soulign6 que tre la polittquc gouverne-
mentale etait sun devoir et
un devoir nationals:.

Dans un numero special
que publtera vendredi il,'hu
manlt6e i pegane central du
PmFt, t l 'ocasion du troi
sieme anniver:;aire du gou-
vernement de M. Raymond
Barre, M. Marchais, ecrit no
tamment a propos du per-
sonnel politique au pouvoir
en France: qui sont installed dens tous
les rouages du pouvoir, de
ttennent tous les posters
cles depuis de- annees et
des annees. Ils decident de
tout comme ils 1'entendent.
Et ce ne serait pas eux qui
seraient responsables des
difficulties du pays, mais
les communstes, ecartes de
toutes les fonctions gouver-
nementales deouis plus de
30 ans. Ce nest pas se-
rieux,>.

M. Marchais fait ensuite
remarquer qu? ce que le
pouvoir recherche avec cet
argument .fallacieuxc e'est
d'obtenir des travailleurs
idociles,. acceptant sans
brnnchler la su'exploitat'on,
, le choeur de 1 'austerite fa-

Mais les communosees

vous offre sa vari'te

de souvenirs d'Haiti

Travail sur bois Acajou -

Cedes Cuir Macrame -

Fine Broderie

Visitez


TOA UETTE.: 1379 Rlus Carlstroem,

6sas~ooooccoscoocaoioooc~


se la.sseront pas impression
ner par ce tapage indecent,
pursuit M. Marshals. l'on ne compto pas sur eux
pour cautlonner si peu que
ce soit la politique d'auste
rite, de chomage et d'aban-
non national',, a-t-il pour-
suivi.
En outre. le dirlgeant com
muniste n esL pas c'accord
avec M. Mitterrand ( Secre
taire di part sccialiste
francais) qui parles d'6chec
et d':mpuissance, de la po
litique du government
Barre. Dire Cola mner la confu jon, affirme
M. Marchais, c'est faire croi
re que les objcctifs du pou
voir eta.ent bi:n d'amelio-
rc:r la s'tuathin des fran-
gais et du pays. mais qu'il
n'a pas su s'y prcndre.

En faith, soul'gne M. Mar
chais, < Raymond Barre etait et res


MOSCOU (AFPi

Un group de 45 ressrL.s
sants des pay. baltes a rcn
du publique jeudi une de-
claration appotiant a la "li
quidation de: consequence's
du Pacte Germano-Sovietl-
que, et demandant pour les
lituanioens, les lettonis et
les, estoniens le droit i
1' autodetermination .

Lc texte, rem's A des cor
respondents occidentaux a
Moscou a 1'occasion du qua
rantieme anniversaire de la
signature de 1'accord Me'o-
tov-Ribbentrop, le 23 aoiu
1939, a requ le soutlen de
cinq dissid its sovietiques
non balLes, palmi lesqueg s
Andrei Sakharov. considerons lc 23 about corn
mne un jour Je honte ecen
vent les s'gnat:.ires du tex-
te : <,Le Pacte Molotov-Rib
bentrop a marque la conju
ration des deux plus grands
tyrans de 1'histoire, Staline
et Hitler. centre la paix et
l'humanite et a done 1'en
voi A la second guerre
mondiale>,.

Les s'gnata:-es du texte,
parmi lesquels on compete
plusiurs pre'rcs catholi-
ques, rappellent les diffe-
rentes clauses du Pacte et
de son protocol secret con
cernant le partage des srne
re? d'influence dans les
pays baltes, on Finlandeen
t..' .1 en Bessarabie et
in Boukovine du Ncrd, am
: quoe les accords cOmp''e-
meniaires conlciiis o1il re
1'LRSS et 1 'Alemngne Na-
zie. notamment celui du 10
janv or 1941 p r lequel
1 'Allemgne ren'onqait au
profit de I 'USS i la par-
tie occidental de la L'tua
nio on echir,,,- d'uinc som-


te do prendre sur le pou-
voir d'achat des travail-
leurs afln de transferer le
maximum de resources pos
sibles vets les ma.tres du
capital .

D'autre pit' M. Mar-
chois reaffnime que le
le part' socia!ste,, meme
s'il est vrai que les deux
parties ont e differentes, d e s analyses
d'forentes et, au surplus ac
tuellement, des politiques
differentes>. Mais l'union
ne pett se r6aliser, s,' main
tenir, aller au bout des ob
jectifs qcu'elle proclame,
que si elle se fonde sur t'u
union agissante des travail-
leurs eux-memes... C'est ce
la que nous appelons l'u-
nion l la base. C'Ost cola
qug est indisp, n'sable. priori
aire >, lfail cbs rver M.
Marchais.


me de 7,5 millions de dol-
lars d'or.

Lcs signatacres du texte
demandenL qu(I c's divers
protocol's st crets soient
reinduis publ'cs par le gou
vTirneilnt li sot lique Ils de
aiindn!t i altmont que les
gouvernenents de 1 URSS,
de la RFA accllarnt i offi-
etell remlntu qii'its cons:de
rniit le' Pacle Oermano-So-
viet'que et ;;e,, lannexes comi
Int nuitl 'At non ave.ir de
la minime mlniilep quo 1'Al-
Icmagnc, Idi(-alet a decla-
le nuls des lo'-" or'.gine Ies
accords de Mn 'ch.

Lnf;n, It.s s:-nataiics ein
appellent a 1,l Graiinde-re
tagnc et alix E'.Its Unis. qui
s etaient ': '"-i- is en 1941,
en signant l:i Chart,, At-
l1,nt'que. t a n:''ntiriner au-
cune modifical'ton de terri-
toire -faitq san- le libre con
sentiment des peuples con-
cernes. Ils en ppellent e-
galement A 1 organisation
des Nations Un'es f' eritie-
re de la LLgue des Nations
don't la Lntuar'e. la Letto-
nie et i'.st'n0e Cetaient
memuresi pour qu'elle fas-
se respecter le drot des
peuples i disposer d'eux-
memes. Les cioic dissidents
Malva Lainda. Victor Neki-
pelov, Tatina Vielikanova,
Al-Irei Sakihatiov et Ar'na
Guinzbourgi, qui ont appor
te leur soutien ,i c(it appel,
ajoutent pour leur part que
les pays bal.,'s ont fti an
next's a l'Unio.i Soovilque
A la suite d'limle occuipat;oni
militaire et sa;, tentr comp
to de la volon des popu-
lations concerees, et esti-
ment que l'autodetermina-
t'on de ces pYuples devrait
eore oblnuie par un referen
duIm.


Proiet d'Education No 2 --

Gouvernement Haitien --

Groupe de la Banque Mondiale


AVIS


Plans le cadre de la reor
ganisation des ecoles de for
Nation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Haitien Grou-
pe de la Banque Mondiale)
1'In.titut National de For-
mae.ion Professionnelle est
chargI des divers recrute
mental et formations du per
sonnel de ces ecoles-

Les randilats admis a-
pres selection seront bour-
siers. A 1'issue de leur for
nation et apres evaluabion,
les hoursiers seronit nommis
professeurs dans les de'ix
(2) ecoles reorganisees. L'u
ne de ces 6coles sera situ&e
i Port-an-Prince, 1'autre au
Cap-Haitten.
La premiere forniation
concernera les profrsseurs
de dessin et les chefs de
travaux. Elle s'6talera sur
deux (2) ann6es environ.

Conditions d'inscriptions
pour cotte premiere forma-
tion :

6tre ptofesseur en exer
cice dans une ecole profes
sionnelle actuelle dans lea
specialites telles que :

mecanlque a3ustage
mecanUque autinmobile
menuiserie b6'uisterie
aessin technique
61ectricthl


etc...
ou, Wtre ancient eleve
d ano ecole professionnelle
ou technique et avoir obte-
nu le certificate ou dipl6me
de fin d'6tudes dans les md
r-s sp6eialites que ri-des-

niveau scolalre minimal
exig : admission en 2eme;
6.re de nationality hai
tienne.

D'autres farmations sont
prevues ulterieurement.
le- personnel interes-
s6es a ce premier reciate-
ment sont invitees A s'is-
crire a partir de Lund; 16
juillet jusqu'au Lundi 15 Oc
tobre 1979 a 1'Institut ica
tional de Formation Profes
sionnelle (INFP). Chance-
relles Va)reaux. route du
Nord, Tel. : 2-5531.
Les candidates se presen
teront i 1'inscription munis
de leur acte de naissance et
don't ils disposent : attesta-
dp toutes les r6fdrences
tif-ns ou dtiplomes, certifi.
cats de travail etc...

La Direction de 1'INFP
Mme Simone MONTAS, -I
recteur a.i. de 1'INFP

La Direction du Projet d'E
education .

3ns. Nicolas CA'iNT-LAU.
RENT, Directenr,


PACTE BALTE


VENDEDI24 ATJT197


,,,





VENDREDI 24 ABOUT 197.9 ____ PAGE 3


.pl



c4ccow




te


NOUVEAU TUBF (-iFANTA IPPQ PMKIn-RAIr'll 1-9-: 700THPASTE


BARTH SURETSKY
ARCHEOLOGUE ET
I ROFESSEUR
D'ESPAGNOL

Nous avons revu avec plai
.sir Barth Surefsky don't la
premiere visit en Haiti re
monte "a onze a anees.

B3airti Surnisky e s[ pro-
faseutr d'espagnol at Eliza-
bethville, New Jersey et
nltreprend des travaux ar-
t'cheoloiques att Guatemala
11 loge au Grand Ho! el
Ololf.son 1 1i il a 1c rejoint
cc mlcidi pit' soil elille ami
philippin Luis Gabat CPA.
Jeudi soir, Barth Surets-
kv, Pierre Binnehini. Huis-
sier de Justice a Paris et
sa belle fminite Clandie,
1',,rtiste Nick Mezi. sculn-
tour de talent, qui ne cesse
de seduire par sa voix me
lodiruse. et nous, avons 6t e
invites a diner sur le Mor-
ne Calvaire par les char-
mantes Cons'ance O'Neil et
Melinda Mindv, Dunham.
di'lex nmetierainlls vivnont
aiix Bahamas ali deeou-
v'ent denriis tinf spmaine
I-s bpnutis et los charmes
du pays.


TOTTRq BY R7NDA
pi- icatnA-Hnwr'S
ARRTVTFPA LE 31 AVEO,
UN GROUP IMPOSANT


Rosa-Howes, preside par
Brenda de Rosa-Howes ar-
rivera Ie 31 Aott avec t1n
toUpe d'enviroit cinqitante
(50) personnel des regions
de Philadelphie et de New
York.

Brenda etait en Haiti au
mois de juin pour arranger
cc 1our avec l'Ag;ence de
Voyages et Chatelain Tours,
presides par Victor et The
rose Chatelain.
Ie tgroupe, nous precise
Brenda sera de trente cinq
d cinquante. 11 ne compren
dra pas autant de membres
que l'escomp:ait la dynamic
que organisatrice parce que
le temps pour organiser ce
voyage detail relalivement
trop court. Les vacanciers
avaient eu le temps de pren
dre d'autres dispositions.
Les louristes du Tours By
Brenda de Rosa-Howes se-
journeront en Haiti du ven
dredi 31 Aofit au Mardi 4
Septembre. Ils loeront au
Haiti Holiday de Delmas et
au Christopher Hotel de
Bourdon.

La belle Brenda de Rosa-
Howes, line cont'enere sera
accompagnoe de sa mere..
Brenda oreanise des Tours
pour le Maroc. Guatemala.
Rio de Janeiro, Londres, Is
rael. Egypte.


JEAN ET ARLETTE
LAVIGNE ARRIVES AVEC
LEUR FILLE LAURA
La semaine derniere, la
grande Mathilda Beauvoir
Planson et son maria l'6cri
vain frangais Claude Plan
son avaient accompagne
Jean et Arlette Lavigne
chez Aubelin Jolicoeur pour
voir sa celebre collection
de peintures.
Jean Lavigne et Arlette
sont arrives a Port-au-Prin
ce au course de la deuxieme
semaine d'Aout a El Ran-
cho avec leour ravissantei
fille Laura, mignionne et
primesautiere, 15 ans. Ils
ont 6te renconlrer a la Vil
la Creole Mathilda et Clau
de Planson don't un ami
leur avait done les noms
avant de quitter Paris.
Jean Lavigne qli a etd
pendant lontgtemps le plus
grand Editeur de lithotra-
phies des oeuvres de Salva
dor Dali, monit actuelle-
nnt ul ie afalire do asrolo-
tie. II dirige le ralendrier
publicitaire le plus celebre
d'Erope e Ie second dil
moiide aprds le Brown & Bi
gelow du Minn"sota.


Joan et Arl
nortent benau
1 la noiinur-e h
Malhilda fpt
out tant faith 1


Da'nrcs lPs dprnirw-s nnoi Mais reest Haiti qui exer
v, les rple- ( rip Phln adI cp la plitt grande attrac-
phie, Tours by Brenda de tion sur elle.
^'o. oo.aosoooooe oooootsscsC~cos


COLEMAN



Symbole de la quality















LES JUGS ET GLACIERES



COLEMAN


Gardent froid plus longtemps










-< .








La lumiere


la plus economique vient de


COLEMAN


1 gourde de

DISTRIBUTEUR :


ETS.

RUE I


A
pite Laviene I
nlup d'int6ri t 6
n'i;ftnnie donn 1
Claude leur 1
'diloge. 1
5
1
A.J. 1-
2
.00, 1


4727


On demand
1 Chef Atelier
2 Chefs Mecaniciens
4 Mecaniciens Diplom6s
12 Mecaniciens
1'Aide Magasinier
1 Chel Magasunier poui
pieces Aultomotives


Avec informations
S complotet. de votre
Carrier e
Professionnelle et
et Etudes Faites


Bonne Ambiance
Sd Travail
Bon Salaire
Jos Mapgnus
Automotive
Management
Consultant



A VENDRE


Au bas de Petion Ville sur
0oute Frere Terrains 1-
0x200 9000.00 dollars
- 110 x 130 10.000,00 dol-
ars
- 120x230 30.000,00 dollars
carreaux 72 par 100
carreau Montagne Noire
-Bldg S/-terrain de 200x
20
- Maison avc etage ec
'eublee
sales de bains
toilettes
ur vaste terrain plant
in cafeiers et arbres frui-
iers arrests 24 heures
- 45x95 5500.09
10-67x75 3000.t.0
Tel: 20713 8h a in 2h PM
248
X X' X X

A Vendre


n
4
4
s
e
t
1


OFFRE D'EMPLOI
Society commercial et
Industrielle recherche un
COMPTABLE
Exigences : Baccalaureat
1ire Partie Experience
Minimum 2 anneies Dyna-
misme Sens des Responsa
bilites
Envoyer "--rriculum vitae
detaill, references et pho
to a P 0 Box '46
Port-au-Prince, Haiti 248


A LOULK A
PETIONVILLE
Studio pour bureau, com
merce. ou residence s padres
ser aux num nros 7-1135
7-2911
0 -

TO RENT IN
PETION VILLE
Studio For Ofice bu
siness or residence call nuno
btrs 7-1135 7-Yqll 258
x x x x

Inscriptions
La Direction du Foyer
d'Art Culinaire announce
1'ouverture de son annsexe
en octobre prochain pour
les Cours de Cuisine -- Pa-
tisserie--Decoration --Coupe
a. -a Ruelie Si 0 '--~rd No.
78 (Carrefour Feuille).
Les courts reiuliers au-
ronti iet u du Ltundi au Jeudi
de 8hres a midi et les
ours intensifs le Mird'i et
1'e Jeudi de 4 hres 6 hres
P M.
Les pieces requires sont
L'acte de nai.ssanice et 2
photos d'identil.
Le s -iecriptions Delmas
77 et0 la Ruelle St Ge-
rard commencernil ah partir
du ler septembre 1979 pour
tons renseigtnemenlts eomple
nnlaires tolophonoz au 6-
iS4 n 9-9.1A7 (LES JOIES
DF L'ENFANT).
ni,,-rf.rice: itme TOIda E-


Proprifets a Carrlour SINOR COTY
(Mon Repos) proprite SINOR COTY 159
zone industrielle Sonnez
6-0663 129
xxx
MASON A VENDRE Offre d'emploi
ASSISTANTS
Maisoin a v.'indre at oas ADMINISTRATIFS
die Lalue (Avenutle John
Brown) en face de la bo- Jeunes homes desi -
langerie Notre Dame du Ro rant travailler
saire No. 31. Nous sommes a la re-
Courtier s'abstenir. cherche d assistant ge-
Phone : 7-0908, Petion- rant en production
Ville. dans 1 industries du tex
288 t le et du meuble Sa-
x x x x laire selon education
AVIS et/ou 1 habilete Tout
AVIS jeune hommne ddbrouil-
Lar Company Seekig lard et Snergique sera
Large Company Seeking consider, uelque soit
Bilingual Experienced Se son education
cretary. Brin Curiculum Vi
tat and Photograph to Raw Vo;r M P Bergeron, au
lings Caribe, Delmas 18, No. 9 Rue E Janvier perpen
3. Back of Bank of Nova diculaire a la rue P
Scotia. Lumumba srur la route
See Mr. Moise. de 1 aeroport
288
x xx Lundi k 1 AMN

OFFRE D'EMPLOI c,-.tc.,c,- ccs.
Recherche une secre'aire
ayant les qualifications sui
vantes :
1) Anglais et Franqais
21 Stenographie
3) 3 ans d'exnirience ac-
quise a 1'6tranger
4) Avant une voi, I re
pour des visits a di-
vers importateurs
Looking for a secretary Oragees amaigrissua
with the following qualifi-
cations :
1) English and French i
2) Stenography
3) 3 yea s of experience
acquired overseas
4) Owns a car 'for public
relations .and visis to
variol's il'no-l--
Ecrire P.O Box 433
298


Offre d'emploi
Organ intern. therche une
secret ire por: .,on bureau Maigri SanS pl
aux Gonalves. Connaissance
en langue fran(gaise et qortp est maintenantsifaciled'a
t ability (caisse cash) ne- parfalte si vous ates un
ce.salire, en langue alle- i bonoomnt menace.."
made d6sires. Orikinaire s ,vorre activity s6dentaire
de Gonaives preferable, bourrelets de graisse,,
A s adresser vnu tl: 2-4693
du lundi au vendredi entire 'AD",que en -epubicque fed.rai
R9 et 12h
X 31


Godounov du ballet choib> s'est repandue jeudi
comme une trainee de pou-
dre A Ncw York oft la trou
pe du ballet sovietique rem
porte un triomphe depuis 3
semaines.
Mmne Lilian Libman, orga
nisatrice de la tournie du
eBolchob> aux Etats Unis, a
indique que IT femme du
danseur, qui faith egalement
parties de la troupe. n'avait
pas demanded l'asile politi-
que comme son maria.
Originaire de Moscou, A-
lexandre Godounov est a-
R6 d'une vingtaine d'annees.
11 devait dancer avec le
,B-lchioio, i Chicago ot a
Los Angeles.
Trois autres danseurs so-
v'ctiques cltbres ont doeji
profit d'une tournee a 1'e-
tranger pour se relfugier a
i'Ou'st. I1 s'aglt de Rudolf
Nureyev en mai 1961 a Pa-
ris, do Natalia Makarova en
1970 A Londres, et de Mi.t
chael Barychnikov en 1974
au Canada.
Ce demner a 6te nomme
en juin dernior directeur de
1' ter)s a New Ynrk.


x xxx
ALEXANDRE
GODOUNOV

MOSCOU, (ATP)
Le danseur B toilI
dre sGodounov, qui
ciobtenir 1 asile auI
Unis apros ivoir q
troupe du Boltioi
sentation a New


etait 1 un des grands es -
poirs du ballet Sovietique
Alexandre Godounov,
sans doute la plus grande
vedette masculine du, Bol-
choi parmi a <,jeune>> g6
neration (il a trente ans),
avait eu par le passe d?s
rapports difficlles avec la
direction de la troupe, ap
prend-on de source infor-
mne II avait nlctamment
ete prive pendant trois
ans de la possibility de par
tir en tournee a 1 etran-
ger Ce pris fin en Janvier 1979
lorsquil fut autorise ad fai
re une tourn e oen Fr iIc,
poar presenter le ballet a
mour pour amour,, don't il
etait la vedette
A Moscou. la nouvolle de


(Suite de la lore page)
1'embauchage: la lit domi-
nicaine, les assurances :1--
ciales.


La loi et la Iproceddure a
plicables au transport n'ont
pas te precisees.
--7,-- L'analyse de ce lie juri
dique rapport a d'ali'''
aspects des relations hai-
tiano-dominicaines. m-'l!
Alexan en fav0ur de l'apnnl 'ca n.
viexnt l'ensemble du contract. de
ux Etats la loi 0t de la proocditr
. .. . h a itie n n e s .


en repr6
o York,


Pharmaciet
assurant ae service
cette nuit
PORT-AU-PRINCE

VENDREDI 24 AOUT 1979
LUMIERE
Avenue Pouplard
EVE
Rue St Martin
DE LESPOIR
Delmas
SAMEDI 25 ABOUT 1979
UNIVERSITAS
Rue Mgr Guilloux
POSTE MARCHAND
Poste Marchaad
LECLERC
Martissant


PETION VILLI:
VENDREDI 24 AOUT 1979
ST JEAN
L EVANGELIST
Delmas Petion-Ville
SAMEDI 25 AOUT 1979
REGINA N3
Place du Marcnh


SSelon 'accord dcle 192, ie
& -,,ii i I qui rompt, s in
control de travail doit ,re
immediatementLt rapatrio.
Pour faire valoir ses
droils en Rdpublique Domi-
nticaile conalormimnlt aux
lois de ce pats, il n'a (II
vertu du cdilt accord, que
hult jou's entire la in lde
son contract et son rapatrie
ment. C'est pul: eiar cedp-
lai eco1tle, i1 est it 0t.i1
d illogalito, passibli de,e
lors des sanctions prevues
dans lPe 5Mailduis Opolraildi dit
21 Novembre 1939.
. Des obstacles, quasi insur
niontablet s pour lui. 1 ,One-
ront la poursuite. apres son
rapatriement. d'une action
en instice introduite en Re
publique Dominicaine.
Le faiournaliers ne pdotl
bien ofaire valoir ses droits


I


la defection Ilu danseur n a
ete annoncee par aucun or
gaae Sovietique d informa-
tion, ce qui est d ailleurs
la rigle de 1la circonstan-
ce Aucune reta(tion ne lpeut
non plus et, re oltenue au
Bolchoi, fermo pour 1 ete
La defection de Godou-
nov lapros cell de Nou-
reev en 1961, de Natalia Ma
karov in 1970 t de Ba -
rychnikov 'en 1i'74) confir-
m- la difficult qu eprou-
vent les resnon-,ables du
ballet SovicticaLe a rete-
lli0 1 iurs plus ,trandes vw
dottes. qui se plainnent sou
vt"I de ne I)as avoilr in
URiSS la pot'i-t lit i l e six
prlner plein-m'.nt sur 1?
plan artistic ie


qii ,t i. 1 t :' i n !i "Ii 'l










1 :, w''. i : i' 1 '' i i il t 0. 1 .
it 1 '!' ,ti 1 a il l ( ith, .1 t'
It' t i I ti: I t lit 0. I I I.;'
d ,1 1) cb n w i dilli 6,, t,
ci Vii, ':'.i i m r. cl" iui t roi t lp
Ii ilto g Im'.c' iii' ur 1 ' 1 1" dli'
1(,i n form 1i P d'un dlt
cl.i.,atin i ..nle de bonne
fol.
Arthur cl MATIIEIS
it c nfro dirte, '


LE NOUVELUSTE
PROPRIETAIRES : PIERRE CIHAUVE1

ET MAX CHAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS

ADMINISTRATEUR : Mmr. MAX CHAUVET

oooooocos~oa~caoacof~i~sx^~s<>;gcool&'


_ svelte


n t-M


eine avec ugoa depot .-
imiming tablets
voirune ligse St 'oireo gourmardise est lus tortte que Orages amaignssanies
Iage cu l'emt, Ins bdhnes resolutions,.. I t
Sfavorise las Fugoa aepot
A En vente dans toutes les pharmacies
e d Allemagne" E Scheureic Pharmwerk GmbtH Appenweier'/Bden


Au Fil des Rencontres


Petites Annonces


Un danseur toile du

Bolchoi demand I'asile


politique aux Etats Unis


De la declaration

de M F. P Tena Gownz


Kerosene 8 heures d'eclail


A\me. BONDEL


DU CENTRE No. 143 TEL :2 -


60000000


d' Americains


referent Colgate!


_ I


cQQB6DcB f


)~,~x~rr~s~Yr-------- CC~1~*--YU;r~YU~6---~~IV~C~)#~eV~~


,-v .^V ,* v* ,- .r-rI I ur...' r.UNUI/IU uIVI -


.2_


.


a





--*.. . .-.. .24 AOUtT 4979


DANS NOS CtNEM-


CAPITOL
CAPITOL 1
\'i nir dii 24 Anof 1979
l'RIX UNIQUE $ 1-00
1: 1. : h t lir'
11 l 1 i 10 lir .
AtiSAUTI l0U LA VILLE

CAPITOL 2

Va'ndredi 24 Aolit 1979
12 lh 2 h 4 lir;si
6( h 8 h 10 hlir's
PRIX UNIQUE $ 1-00
DOSSIER ODESSA '

CAPITOL 3

V.ndredi 24 Aout 1979
12 h 15 2 h 15 b h 15
6 h 15 8 h 15 10 hres 15
PRIX UNIQUE $ 1-00
ILS SONT FOUS
CES SORCIERS

CAPITOL 4

Mercredl 22

11 h 45, 1 h 45 3 h 45
PRIIX UNIQUE $ 1-00
LES SERIES DE L'AIGLE


xx x x

CIN9 LiDO
Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree Ode 1-50
6 h 8 hl 10 hres
Entrde Gdes 2-00
E CYNIQUE, LINFAME
ET LE MECHANT

x xxx

ETOILE E114
Vendredi 6 h 30 et 8 h 30
MARCO POLO
Entree Gdes 1 -50 et 2-50
Samedi 6 hres 30 et 8 h 30
LEGITIME VI LENCB
Entree Gdes 1-50 et 2-50

x x y x

MAGIC CINE
Vendredi 6 h ct 8 hres
LE DROIT D AIMER

Samedi 6 h et & hres
TON FILS DOIT NAITRE
Entree Odes 3-00 et 4-00


AUTOROUTE DE DELMAS TEL: B-2180

TOUTED LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS I
EFFICACE GARANT1 PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M. 5 : P.M.
L U-- - - --D- - - - - - - -


I











'I














I


IMPERIAL

IMPERIAL 1

Vendredi 24 Aoft 19
12 h 2 h 4 bhres
Entree Odos 5 00
6 h 8 h 10 hres
Entr6e Odes 8-01

LA GRANDE ;-,.TAI
IMPERIAL 2

Mercredi 22

Entree Odes 5-00
Entree Odes 8-00
LE TOURNANT
DE LA VIE
12 h 2 h 15 4 a 30
6 h 45, 9 hres
IMPERIAL 3
Mercredi 22
12 h 2 h 4 hres
Entrde Gdes 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00
LE BEAUJOLATS
NOUVEAU EST ARR




CINE TRIOM1
SALLE 1

LE MERDIER
Entree : $ 1.50 et 2.00
SALLE 2
CALYPSO
Entrde : $ 1.50 ect z.0
SALLE III '-\
GIFLE
Entree : $ 2 00
SALLE IV

UNE FEMME A SA
FENETRE
Entree : $ If.)
x x x x

CIRE OLYMPI
Vendredi 12 h 2h 44
6 h 30 et 8 h 30
Entree Gde 1-50
LE DROIT DE NAIT
xxAxx
PARAMOUNT
Vendredi 12 h 2 h 4 h
Entree Ode 1-50
6 h 8 h 10 heures
Entree Odes 3-00
LA REINE DU KAR.
Vendredi '24 Ai)ft 19T
Vendredi 24 Aout 197
Vendredi 24 Aofit 197


REX THEATRE
Vendredi 12 2 4 6 8 10 1hres
Avant 5 hres
Entree Odes 2-00
79 A Partir de 5 hr6s.
Entr6e Odes 3-00 et 5-00
LA BATAILLE D ANZIO
Samedi 12 2 4 6 8 10 hres
Avant 5 hres
LLE Entree Odes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree Odes 3-00 et 5-00
LES ANGES
GARDENS

xxxx


MAGIC CIgN

LA GRANDE ATTAQ1E
DU TRAIN D'OR
avec SEAN CONNERY et
DONAtD S O THIERLAND.

Une histoire authentique
qui relate un ce'There cam-
fIVE briolage avant cefui du-
train GLASCOW LONDRES.
Un convoy se dirige vers la
CRIMEE; un train transport
te cinq millions de lingots
HE d'or, entasses dans des cof-
PrtE fres secrets et bien surveil-
les. Il fallait la plus forte
dose d'audace q deux gent-
lemen Anglais pour oser
executer un hold up dans
ce train en march. Ces
deux jeunes timeraires a-
vaient une preparation pr6a
0 lable des plus minutieuse,
une t-merite qui defie l'ima
gination, de l bravoure et
un courage de heros. Ils
ont elabore leur plan avec
line intelligence remarqua-
ble, une habilete surpre-
nante, qui paralssait impen
sable. Vous suivrez les yeux
effar s de stuppur, les pha
ses de l'operation fameuse,
incroyable, 6tonnante, execu
tee avec une minute qui de
A fPe l'imagination. REUSSI-
[A RONT-ILS DANS LEUR
hres COUP? Vous "iendrez voir
se derouler les prouesses
fantastiques de ces deux
'RE gangsters du dix neuvitme
siecle. SEAN CONNERY
VOUS EMERVEILLERA PAR
DES EXPLOITS QUI RESTE
ire RONT GRAVES DANS VO-
TRE MEMOIR. UN SPEC-
TACLE DE LA PLUS ORAN
DE AUDACE, DE LA TEME-
ATE RITE ET DU ,COUBAGE.
70 ", *- FILM QUI1 -% AWhS
79 SIONNERA INTENSEMENT.
79 Entree G. 5.00 et 6.00


JVGEMERT
LIBERTE, EGALITE
FRATERNITE
EXTRAIT DES MINUTES
DU OREFFE DU TRIBUNAL
CIVIL DE P-AU-P
AU NOM
DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal Civil de
Port-au-Prince, compdtem-
ment reuni au Palais de
Justice de cette ville, a ren
du, en audience publique
et en ses attributions civil
les,,le jugement suivant :
ENTRE : lo) Valentin A-
lexis Paul Talon, proprid-
taire demeurant et domici-
-1,6 & Port-autPrince, identi
fie a -No' 7886-E, muni du
r.c6piss6 au No. 54707-M,
ayarnt .pour ayocatsI Mes,
Dantls P. CQlimon. Robert
Augustin et Alcan Dormeus
dfiment identifies, patents
* et. Imrnuses, avec election de
comleile aue Catillet des
dits avocats sis en cette
ville demandeur, d'una
part;-

ET : 20) Mme Valentin
Alexis Paul Talon, nae Mau
reen Pavnter, demeurant et
domicilide 6 Port-au-Prin-
ce. avant pour avocat Me.
Theodore Achille, dfiment
identfid, patent6 et impose.
avec election de domicile
en son Cabinet sis en cette
ville, d6fenderesse, d'autre
part;
Par ces Motifs, le Tribu-
nal, rejette les moyens de
la defenderesse; Declare
fondue 1'action du deman-
deur; Admet pour injures
graves et publiques le di-
vorce de Valentin Alexis
Paul Talon d'avec son epou
se nee Maureen Paynter;
Prononce la dissolution des
liens matrimoniaux ayant
exists entire eux; Ordonne
a l'Officier de l'E'tat Civil
de la Section Nord' Est de
Port-au-Prince de transcri-
re sur les Registres h ce
destines le dispositif du
present jugement; Dit qu'un
Extrait sera public dans une
Quotidien s'6ditant a la Ca
pitale, sous peine de dom
mage int6drts envers les
tiers, s'il y 6ehet; Comoen
se les d6pens.
Ainsi jug6 et prononc6
pae Nous, Thdophile Jean-
Francois. Juge en audience
publique et e-traordinaire
de ce jour deux Aofit mil
neuf cent soixante dix-neuf,
en presence de M. Barthe-
I .:. 1&.#d :' Substitut dirse
Commissaire du Gouverne-
ment de ce Ressort avec
assistance de M. Ascencio
Jumelle, Greffier du si6ge.
It est ordonn6 tous huls
sier, sur ce requls. de met
tre le present juiement h
execution; Aux Officiers du
Ministdre Public prms les
Tribunaux Civils d'y tenir
la main; a tous comman-
dants et autrps Officiers de
la force publique d'y prC-
ter mai. f ,rte, lorsau'ils
en seront l1galement re-
quis.
En foi de quol, la minu-
te du present jugement est
signee du Juge et du Com-
mis-Greffier.
Ainsi signed :
Th. JEAN-FRANCOIS
A. JUMELLE
Pour Expedition ConformP
CGllationnec :
Le Commis-Greffier "
POURI COPIE CONFORME
Me. DANTES P. COLIMON
x x x x

AVIS
Conformement a la lul du
26 Septembre 1974 sur la
carte de Santi obligatoire
pour tous les travailleurs,
I'Office d'Assurance Acci-
dents du Travail, Maladie
et Maternlte (OFATMA) a
advantage d'informer les
medecins interesses qu'ils
ont un delai expirant le 30
Septembre 1979 pour faire
valider les cartels de Sante
des Travailleurs examines.
Passed ce dslai, cet Office
decline touted responsabilltd
pour des cartes non vall-
dees.
Luc BONNET Av
Directeur
x x x
AVIS

La Direction du Nouveau
College Bird avise les pa
rents et les Oleves que les
inscriptions pour les course
commerciaux seront fer-
mdes le Jeudi 30 Aoft 9
midi.
Les eleves des deux se-
xes, ayant faith la classes
de 4dme et dsdeireux de re-
cevoir une excellent form
tion theorique et pratique
en secretariat, Comptabili-
t6 ou Admlnistratio.n Conm-


merciale, peuvent partici-
per au concours d'admis-
sloh, qui aura lieu le Lun
di 3 Septembre.
T1 n'y aura pas d'admis-
slon en cours d'anne..
Pour lout renseignement,
l41 ephonez au 2-2246
La' Direction


AVIS WAPMI. I


1. OBJET DU MARCH
Conssrucion d'un barra-
ge en terre et de ses ouvra
ges annexes a Patte Tortue
dans la Plalfe d4 1 Arbre,
i 8 kms de Sources Chau-
des, Ddpartement du Nord-
Ouest.
- Hauteur maximum 7,5 m
- Longueur en crite 140 m
- Volume de 1'ouvrage
18.000 m3

2. DELAI D'EXECUTION
3 rrnis et demi
3. OBTENTION DU
DOSSIER
Aupres de la Mission Fran
4aite de Coop&a9tlom, 102,
Avenue John Brown (Lalue)
A Port-au-Prince, centre
pavement d'un montant de
$ 30.
4. DATE LIMITED DE
PREMISE DES OFFRES :
30 SEPT. 1979.
Postdes ou d6pos6es direct
tement centre remise d'un
requ, a la Mission Frangai-
se de Coop6ration Port-
au-Prince.
5. RENSEIGIEMENTS
TECHNIQUES
COMPLEMENTAIRES
A la Mission de Coopdra
tion, consultation d'une no
te technique et du rapport
de reconnaissance g6otech-
nique, et a partir du 18 sep
tembre aupres de 1'Ing6-
nieur Responsable.
6. DELAI PENDANT
LEQUEL LE
SOUMISSIONNAIRE
RESTE ENGAGE
PAR SON OFFRE
7. CRITERES
D'ATTRIBUTION
DU MARCH
Prix Garantie technique
et professionnelle.

8. MAITRE D-OEUVRE


cof6inalssance des in ftess6s
qu'en vertu des nouveaux
r6g'ements de 1'Institution,
le Concours d'Admission aux
diff6rentes Sections de la
Facu!te. d6b'itera le pre-
mier mercredl ,du mois de
Septembre ;et r'ulera sur les
miftleres sulvantes : (du pro
gramme des 6tudes secon-
daires).
1.- PHYSIQUE
2.- CHIMIE
3.- BOTANIQUE
S4.-- PHYSIOLOGIE ANI-
MALE
5.- ZOOLOGIE
Les Candlidafs a ce con-
cotlrs sont invites a s'inscri
re au Secretariat de la Fa-
cult6 de Medecine et de
Pharmacie, tous les jours
ouvr.ables, de 8 heures du
matin a mitli. a partir du
16 Aofit 1979. Le registre
d'inscriptloh sera ferm6 e
31 Aofit 1979.
Au moment'de son inscrip
tion, chaqt.u postulant doit
presenter les pieces suivan
tes :
1.- Sors acte de naissan-
ce, ou, A son d6faut un ex
trait des archives.
2.- Sa cartc d'Identit6 et
deux photos
3.- Une autorisation si-
gnee de son representant
legal. s'll est mineur.
4.- Un Certficat de bon
nes vie et moturs
5.- Un Certf'"cat de san
te, de date recent.
6.- Un Gc:tificat de vac
cination coitre certaines
maladies infeclieuses (ty-
phoide Tetav,os).
7.- Le CerLificat d'Etu-
des Secondaires Classiques
(2dme parties) polir les Sec-
tions de Medecine et de
Pharmacie.
Pour ie Com.t.-
Dr Fritz MIDARD
Doyen de la Faculte.


d'OdontoIogie
Port-au-Prince, le 15 Aout
1979
Le Sebcrtaelat de la Facul
te d Odontologie avise les
intdress6s que les inscrip-
tions pour 1Admission des
ftudlants en PCB seront
regues a partir du 1 Aout
1979 en son office, tous les
jours ouvrables de 9 heu-
res a midi jusqu au 31 in-
clusivement

11 les informs, en outre,
que le Concours d Admis-
sion, prdvu par les r6gle -
ments se ddroulera sur les
matieres suivantes
(Programme de 1Enseigne
ment Secondalre ) :
Botanique, Physiologie, Phy
siqile, Chimie Mirdrale et
Organique Zoologie

Le postulant dolt pilsei .
ter les pieces suivantes :
lo- Une carte d identity et
deux (2) photos

20- Une autorisation si -
gnae de son sepr6sentant
legal, s il est ruineur
30- Un certificate de Bonne
Vie et Moeurs ide date rd
center)

4o- Un certificate de vacci
nation centre les maladies'
Infectleuses : -Jariole. Ty-
phoide, Diphtdrle tec, ( de
date rdcente)

50o Un certificate de Sant6
(de date recente)
6o- Son Acte de Naissance
ou h ddfaut, un extrait des
Archives
7o- Le certificate d Etudes
Seondaires. 2 rne parties

Emmie Edg DOUYON
Secr6taire
Dr Andre CANTAVE
Doyen


Hydratee 58, Quai de N
la Rapee 75583 Paris Ce 'O'
dex 12.
9. DATE D'ENVOI DE L'A SUPER LASH
VIS : 20 Aofit 1979. SUPER-FLASH
x x x x

AVIS DE
FORMATION DE e
SOCIETY
ANONYME


Entre les sieurs Walter
Stoker, Robert Honerer et
Raynold Merceron, il a 6t0
former une Soci6td Anony-
me sous la denomination
de Manufactures S.A.> au Capi
tal Social de $ 20.000.00
don't le Siege Social et le
Principal Etablissement se
ra a Port-au-Prince.
Le but de la Societd sera
l'assemblage et la confec-
tion de v&tements pour 1'ex
portation : chemises, panta
lons, etc. et de balais h la
ver. Elle pourra se livrer
a toutes operations commer
ciales, financidres, mobility
res et immobilibres; parti-
ciper, directement ou indi-
rectement, routes exploi-
tations commercials et in
dustrielles se rattachant
ou pas a 1'un quelconaue
des obiets ci-dessus prevus
Sa duree sera illimite,.
sauf cas de dissolution Dre
vus dans les status. Elle
commencera 9 fonctionner
des la parution au Moni-
tour de l'arrete prdsiden-
tiel anprouvant ses status.
Port-au-Prince, le 23 Aoft
1979.
Signed: Raynold MERCERON
248
x x x x

Avis de formation
de society
anonyme
I1 est port 9 la connals
sance du public que MM.
Lauture Massac, Max Vil-
bon, Philippe Dodard, Fran
cis Duval Arnould, Carlo
A. Dasinor et Georges Tal-
leyrand ont fond a Port-
au-Prince la Socidte IM-
PRIMERIE KRIPALU S. A.
Le Capital est de vingt mil
le dollars & 00 ($ 20.000.00) di
vis6 en 200 Actions de Cent
Dollars. Elles seront sous
la forme de titre nomina-
tif. Les fondateurs souscri-
ront la totali'6 du Capital.
La Socidte aura pour objet,
1'Edition, la Distribution et
la Vente de livres et Pu-
blications de toute nature.
Les Statuts de la Soci6et
ont etd d6pos6s au D6par-
tement du Commerce et au
Notaire Garard Charles.
Port-au-Prince, le 24
Aofit 1979.
Me Georges TALLEYRAND
xx x
Le ler Aolit 1979
FACULTE DE MEDICINE
ET DE PHARMACIE

AVIS
L( eomit d'Examens*
de !a Faculte de M6decine
et db Pharmacrie porte &A la


Night Club


, Presente

POUR LA PREMIERE FOIS EN HAITI L'UNE DES
PLUS GRANDES VEDETTES DE LA CHANSON DO-
MINICAINE ACTUELLE

CUCO VALOY

et son orchestra

qui se produirolit

au Lamb! Vendredi 31 Aout --

Samedi ler Septembre -

Dimanche 2 Sentembre 1979
VENDREDI 31 AOUT

Cuco Valey .son Orchestre.

SHOOGAR COMBO ET L'ORCHESTRE SEPTEN-
TRIONAL
9 H. P.M. 4 H. A.M.
Adm. $ 5.00

SAMEDI ler SEPTEMBRE

CUCO VALOY COUPE CLOURE

DISTRIBUTION DE CADEAUX SOUVENIRS
9 H. P.M. 4 H. A,M.
Adm. $ 5.00


DIMANCHE 2 SEPT

SOIREE D'ADIEU
CUCO VALOY

Bossa Combo -Cuco Valoy -

Scorpio
9 H. P.M. 4 II. A.M.
Adm. $ 5.00

Juste un rappel --Pour Skah Shah
9h. P.M. SOIREE AU LAMBI
SKAH-SHAH ENSEMBLE SELECT $ 5.00
DISTRIBUTION DE CADEAUX

DIMANCHE 26 AOUT
10 H. A.M. KERMESSE AU MARQUIS (DELMAS)

Shoogar Combo Skah-Shah

Entrde 1.50 dollars
9 H. P.M. BAL D'ADIEU AU LAMBI

Skdh-Shht Sivio Bd8ossa Combo

Entr6e 4.00 dollars
,-> >6>0->-


AVIS DIVERS.


LziVAI i


COLLE EN UN CLIN D'OEIL




CHAQUE GOUTTE



PEUT SOUTENIR UNE TONNE



POUR TOUS MATERIAUX SOLIDES


UTILISEZ KRAZY GLUE1


AMPROSA


Angle des H Pav eekdu"tVeupI


-- ------------ ~ OOOG O @S~@@ O~oggb.ofa.r


A


GGGGIZGCXX~;T~~/J//G~inGGGQS aTQGGG^^G.XGGGGGG'G


"""""-'^"-""'Y


i


--'-- -'- " " V


oS




VENDREDI 24 AOUT 1979



Incroyable maisWVrf !!!




PRODUITSL B

liplptcoB^M^^ 11^I~l^ TstiBIHI~ l^^^l^


KLEEN
Detergent special, nettoie,
desinfecte. enleve routes
les teaches rebelles des bols
de toilette.
COMPAREZAVEC:
DRANO, BRIO, SANI-FLUSH


JI'F
La javel au 1000 usages.
Le plus puissant des
bactericides. Nettoie,
detache, desinfecte,
blanchit. desodorise.
COMPARE AVEC: PUREX,
CLOROX, A&P.



#e"
." /


KREMTEX
Shampoing assouplissant
et revitalisant.
COMPAREZ AVEC REVLON
ALBERTOVO .5


PINOL '1
Le roi des desinfectants. LA QUALITE
Antimicrobien. Tous usages, A MEILLEUR P RI
a Ihuile de pin. PRIX
Degraisse, desodorise,
faith briller es mosaiques.
COMPARE AVEC : PINESOL


PROK


VITREX
Nettoyant ammoniaque
pour vitres. miroirs,
ceramiques. duco,
formica. etc.
COMPARE AVEC : VVINDEX.
GLASS CLEANSER.


SUN-LITE
Savon liquid sour
fines lessive
COMPARE/ VEC : WOOLITE


CARYL
Savon liquid pour
vaisselles. Parfume et
adoucit les mains.
COMPARE AVEC: IVORY,
JOY, LUX
A&P, SUNLIGHT




LA PERLE GENERAL INDUSTRIEULE S.A.,
S"- 06 79





PAGE
*


VENDREDI 24 ABOUT 1979


'~"szoc''~-~JIoooc~, - cE-Y Y


CARNET SOCIAL


Le Contort pour cinq passagers
Un coffre a bagages spacieux
Une silhouette gracieuse
et elegante
EN OPTION
Radio cassette AM FM
Climatiseur


Prendre u

agreable

effaire ou

Et puis

Ouartet de

ar


KC'st

C'est ce qu


, h


Un B


-O 40--00 -0-20OPC



n verre dans un cadre

el comfortable discuter

se retrouver entire amis

;, 6couter un excellent

c jazz et sa chanteuse

irivOe des U.S.A.


ATHLEAN

le vous propose le Bar -

Restaurant


/ICHELE


ar d'ambiance
hr "- .102 .


unique en Haiti I


Un Restaurant de clas !

EN FACE DE L HOTEL CHRISTOPHER A BOURDON

RESERVATIONS : 22987


Declaration de Quito


1 N Ct i cV 0 ,I 1 iirts t


L it il -It t 'iti, t lt I



l1 e t i i r 'ltl i '',1 tI ,tia ct i -


1' t I b ; ,'1 '!] a I ( l lac t l-o
1 i t. ,iiqi',in.', I I il l ispia -
r',l ctivc r|,,> 1" mn 'illeu r
1i]) '- n i ] c L in ir l.a ro.,
de de
i' i' tr > 1 tee di lib r-
c" i' it ti-. l i). l' s alt ciEii

de t eci create so-


S. i i i t'* i' I n i m t d
1' .I I 't 'itt 1 i i- ilL.r f l! dc


ineti et teller ",l, en can.se-
(Ii;Uti 1 'ir t':r mention de
'OintlitIU r It ent ouiager les
ctfirtls deployi-s pour at -
li:,idre e"t, obeletif tni Anme
rI'je Latine -lan oon -
viLimcus que la lutte p]our
la democratic iinforce no-
tr' propre vie institution-
nelle stimule 1 tablisse -
mIn,'t de la liberte sur lec
continents 2tI lde a trouver
les lormulh.s democrat -
qlues les pl'is desirable
pour la realisation des es-
Iioirs de juk-"ce scciale de
nos peuples

.es Presidenl. croient que
le recent, movement pour
1 'Itallisseniont dc nou-
v, auy gouvernements cons-
I !utionnels est une indica
tIj'i] que les :titorites pre-
cedentes recon.Aissent que
la souveraintte reside
cLtiiit le peupit: (-t qu ils ac
'.itnlit 1 idee qu" les ins
I t l 'it 'ns d m icratifques
(*',;iNsti/l en( 1.t nin illt ure
itr:it e d- ('vel appenent
illtegral des p'olples et pal


consequent, die leur sacuri
te. de la paix 't du pro-
gres
Ils sont conliants que le
prlicestsus de delmocratisa-
Uon future, souhaite par les
peuples de 1 Amerique La
tine se concrmlisera
Les Chefs d Eait du Grou
pe Andin ont signed la de
laration presinte et sont
tonmbes d accord pour ilnvi-
ter le Gouv rnoment de
1 Espagne a participer, a
titre d observit.eir, aux reu


onions des Ministres dus Af
fairs EtranUqr''s du Pcte
Anolni afin d elablir. de
cetL? facon, tie nouveclles
furnnes de cooperation
Lcs Ministr's des Affaires
Etrangeres de 1, Bolivi, et
du Perou. qui out assisted a
la reunion., nt e>'prime au
nonm de leur ptoi',iuverni ent'
resp'ctif, leur tcntiere soli
darite avec le conltenu 't
la portee de ''t d6claira
tion concue pounr renlorccr
nla conscience democrat -
que dc nos )peuples>.


Soulagement rapide
' des douleurs dorsales





S centre toute douleur


Radio AM-FM Cassette
Suspension Avant A roues
ind6oendantes
Amortisseurs Hydrauliques
Une tenue de route imoeccable
Deux Versions: Sedan
S& Pick-uo


Une 1.300cc pour $5.495.00 avec en plus

L'ECONOMIE, LE CONFORT, ET LA SOLIDITE

QUI DIT MIEUX?


Concessionnaire exclusif:


AUTO VALSA
Cite0 Mn-taire
Tel:6-0961 6-0971


N.B.- Les Polski sont aussi disponibles en version 1.500cc au
prix de $6.195.00 *


MESSE DE PRISE
PRISE DE DEUIL
Mme Vve Frangois Geor-
ges et ses enfants front
chanter une messe de Pri-
se de deuil h la mdmoire
du regretted Francois Geor-
ges le Samedl 25 aofit 1979,
a 6 heures, en 1'Eglise St.
Yves des Cites.
Ce present avis tient lieu
d'invitation aux parents, al
lies et amis de la famille.

AVIS DE DIVORCE
II est porte a la connais
sance de tous interesses
qu'en execution d'un juge-
ment rendu par le Tribu-
nal Civil de Port-au-Prince
le 17 Mai 1979, i'Officier
de I'Etlet Civil de la Sec-
tion Sud de Port-au-Prince
a transcrit sur les Registres
a ce destin6s le dispositif
du dit jugement admettant
et prononcant le divorce en
tre les epoux Ernst B. Ber
rouet, I' femme nee Yanic
M. Laurent.
D. CARRENARD, Av.
248
xxx x

DECES DE MME
MARIE ANNE
LATORTUE
L'Entreprise Celcis et Le
Nouvelliste vous annoncent
avec peine le decis de Mmne
Marie Anne Latortue survey
nu en sa residence privee
le jeudi 23 Aofit 79 a 10 heut
res 30 p.m. miiie des sacred
ments de 1'Eglise.
En cel'e pinible cireons-
tance 1'Entreprise Celeis et
Le Nouvellisto presentent
leuIrs si'eeres condol6ances
a sa fille : Anne Marie
Claude: ses soeurs et bel-
les-socurs : Mmne Vve Ray
motnd Pierrp. nee Camilla
Latortue. Mile Simone La-
lortue, Vve Maw'ice La-
tortue, nee Alida Cassa-
anol. Vve Camille Lator-
tue. nee Constance Rinaud,
Jeai Gerard Pierre. Michel
l(, Claudd, ses neveux et
liie's cousins of rtiousines.
A x fami 1 1 e :La-
tortue, Claulde. C 6 1 e s-
t i n. Targ te. Alphonse
et ua ous les anutres parents
ea allies affects par ce
deluil.
Las fme6rsilles he Is lrts
r"'catle Mm M n'te A11e.e
IT torftei soronlt eh q fi "s 1
ilndi 27 An't" 7e 4 heu
roi<- nin. ren l'lis- du Sa-
cri-Coeulr de Tiur-teali
I n onvni" nlarttia d1i sq-
ion Ai',' l i-, o a" I'Fntr"-
nrs a1t l '(tnoi;sio so f -
rn (h"- J 2 hlii" i m. 1'0n-
q1'1"o ii ol C r '''' o r i ra
par la rile Mar. GCilitx.
218


Deces de Mine
Veuve Eysaleme
NEE AMELIE MALARY
Pax Villa announce le de
cis survenu le 24 Aofit 79 a
St. Francois de Sales 5a 1'
ge de 79 ans de Mme Vve
Eysal6me Bastien, nde Amra
lie Malary.
En cette p6nible circons-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste prisentent leur sym
pathie & ses infants M
Charles Bastien-Me.oArnold
Bastien et Mme n6e Jeani
ne Altin6, au Lieute'hant-
Colonel Jean C. Mallet, et
Mme n6e Marie Carmel Bas
tien, M. et Mmine Adroine
Thomas, nie Yvette Bas-
tien act a N.Y. a Mme Ma
rie Th6rese Bastien act 5.
N.Y. Mile Brune Bastien, a
ses beaux frires et belles
soeurs M. Philippe Dela-
cruz, Mme Vve Constant Ma
lary, Me Felix Desrosiers,
M. et Mme Horthensius Le
fevre nde Irenee Bastien, a
ses petits enfants Harry
Bastien, Farah Bastien, Mar
jorie Bastien, Yves Arnauld
Bastien, Patrick Bastien,
Gessie Bastien. Ronal Tho
mas, Edwin Thomas, Carl
Thomas, Barbara Mallet,
Pascal Jean Junior Mallet,
Yves-Marie William Mal-
let, Martine Mallet Katy
Alexis. 1t ses cousins M. Nar
cisse Malary, M. Ernest Ma
lary, M. Louis Thilima-
que, a ses petits cousins M'.
Edriss Telemaque et Mme
nee Malary. M. Serge The-
lemaque, M. et Mme Lully
Th6lemaque. Mme nee Nico
le Perniienant. M. le Dr.
Gay Tht1lamaque. M. le Dr.
Roaer Malary et Mme n6e
Yvrose Deverson. Mme Eve
line Malary. M. Jean Hu-
bert; Malary et Mine. M. Lys
Malary et Mme. Mme Ulna
Malary. Me. Guy Malary et
Mme. M. 1'Ingenieur He-
bert Malary. M. Marcel Ma
lary, Mme Chimene Dela-
cruz, M. Rene Delacruz,
Mme Victoire Delacruz M.
Franck Desrosiers. M. et
Mmine Georges Mathelier Ma
dame nee Roselle Desro-
siers.
Aux families : Bastien
Malary, Mallet. Thomas
Altine; Delacruz: Th61ems
que, Deverson, Perpignant
Lefcvre, Desrosiers; Matlie-
lier et a tolls les autres p
rents et allies eprouves par
ce deuil.
Les funerailles de Mme
Vve Eysaleme Bastien, nea
Amelie Malary seront char
tees le Lundi 27 Aofit 79
4 heuaires P.M. en l'Eglisi
du Sacre-Coeur de Turgeau
Le convoi partira de Pa:
Villa Sacre-Coeur oi la di
poitille mortelle sera ex-
posee des 2 heures
248



Deces de
pMn a i irdouard


Esper
Pax Villa announce le de-
ces survenu le 24 Aofit de
Monsieur douaird Esper
En Cette ,aeible circons
tance Pax Villa et Le Nou-
Tvel listed present nt leurs
tli. r',i, sa veuve nee
Ginette Butaau. a ses en-
fants. Monsieir et Madamt
David Stltt, Maiaame nee
Yamile Esper et famille,
Monsieur et Midame Gay-
lor Esper, Monaieur Fahled
Esper, a ses ;oeurs et freres
Madame Veuve Nagib Sa-
da nee Catherine Esper, M
Alfred Esper, Monsieur et
Madame Roger Esper, Monr
sieur et Madame Marcel Es
per Madame nee Henriette
Esper, .a ses belles-soeurs
et baaux-frtr's Madernoisel
le Viviane Rgignier, Mada-
me Odette Butcau, Mon -
sieur et Madame Max Bu-
teau, Monsieur et Madame


242 : V niPctore


E


tSulte ne Ia lere page)
de s6curit6, et un consen-
sus en ce sens pourrait bien
se dfgager Mfme le reprd
sentant de 1 OLP, Monsieur
Terzi n excluait pas cette
possibility Jeudi soir
Si les Etats Unis echouent.
ils pourront enecre avoir
r cmurs ad ir s artifices
de procedure lls ont enco-
re la possibility technique
de retarder le vote de
vingt quatre heures, ce qui,
avec 1 echeanr'e ou Week
end, le reporterait a la se-
maine prochaine
Or de nombre'ix Ambassa-
deurs du Tiers-Monde y
comprise ceux si6geant au
conseil de s6curit6 sont
attendus Dimanche A Cuba
pour les travaux prdpara-
toires du sommet des non-,
align6s Par la force des chc
ses, les travaux du conseil
seraient done cjournes a
une date indeterminde.


Jean Buteau, a sa Tante
Madame veuve Albert Es
per, a ses nevcux et nieces
Monsieur et Madare Anto
nio De Matteli, Docteur "t
Madame Farid Bada et fa
mille, Monsieur et Mada-
me Boris Dominis, Mon -
siur Foad Esp-r, Mon -
sicur et Madame Georgfes
Sada et famitle, Mon.ieur
G6rald Sada et famille,
Monsieur Sidney Esper, Ma
demnoiselle -M-irllyn Esper.
Monsieur et MI.dame Fred
dy Esper, Monsieur et Ma-
dame Leandro GOlindo, M
Georges Esper, Monsieur et
Madame AmaJo Raphael
Navas, Monsieur et Mada-
me Fred Rigaud Jr, Mon-
sieur et Madame Reginald
Rigaud, Monsieur et Mada-
me Michel Dominique, M
et Madaffie Patrick Staco,
Messieurs Bertrnnd et Ri -
charo Buteau, Mesdemoi -
selles Johanne, Gyliane et,
Nathalie Buteau, Mon -


sieur et Madame Jimmy Ste
cher, Monsieur Jean Mauri
ce Buteau, a ses cousins eVt
cosines Monsieur Andrt Es-
pi r et famille, Monsieur "et
Madame Edouard Akim, Ma
dame nde Gisble Esper, Ma
dame Veuve Jean Theard,
nie Jacqueline Esper et fa
mille, Monsieur et Madame
Frid Esper, Monsieur Jac-
ques Moussa et famille
Aux families Esper, Bu-
teau, Sada, tRgnier, De
Matters, Galindo, Navas, Ri
gaud, Akim, Theard, et ea
toIs les autres parents et
allies eptouvs ipar ce deuil
Los funerailles de Mon -
siur Edouard Esper se -
ront chanties le Mardi 28
Aout a 4 heures P M en 1 E
glise du Sacr -Coeur de
Turgeau


Le .convoi partira
Villa Sacr6-C'our
depouille mort. lie
posee des 2 h2ores


de Pax
oh la
sera ex
248


L E 0 A R'

















MOSQUITOCU CIn

Pou~r ceux qui n~u p~



En camping, en vacancceF 9





En s vrgt n-,astos


LE BISTROT

Restaurant -- Bar.- Grill.

Pizzeria Creperie

LE RENDEZ VOUS DE L'AMIEANCO

CHAQUE JOUR


Menu special Lunch

a $3,60

CHAQUE OIR

DINER DANSANT.

]W AMBIANCE MUSICAL


Avec "Bistrot Combo"

Mardi Soir -,Vendredi soir


2 TROUPES 2 SPECTACLES DIFFERENT CHA-
QUE SEMAINE

Dans lei Jardins du Bistrot

Une nouvelle Attractior,

<
GOLF MINIATURE
UN DIVERTISSEMENT. POUR TOUS CLUB HOUSE
- JEUX BAR CLIMATISE


BISTROT
Tous ISs aYurs de

midi a 1 h du matin

Le Manoir 146 Lalue Tel. : 2-1809
ogcoqaoeoa~g------------oageiaps


POLSKI frappe encore plus fort!


en vous offrant actuellement une 1300 cc a partir de $5.495 00.

Pour ce prix la, POLSKI vous offre:

Un moteur de 1.300cc
4 Freins a disaues


aux atins U ies KSpecial Bistrot Show>)


x------


!






VENDREDI 24 ABOUT 1979 '


VOTRE HOROSCOPE

SAMEDI 25 ABOUT 1,79


21 MARS MAl i' AVRIL
(Ii,'Iu F iR )
Vwurru x:; .' x lll X dll

I- d j s 1, ..il v1 pris, All
i t roiuver:t i u -0tre dif
l" d c Ip;r': 'r volIre
bu. il i liI
20) AVlIL 1, T0 M1i'sX
(TAl'REI U)

Pcrii iode parfa.ii" pour recc
vwr h). lIa nl 'on. qIuoiqtle
jr!It Iu lir s);[. ieI, dispose
'I \,:Is aiert a iout remnet-
Ii'r it li'l 1)'pn '"' Noenl
Inoins, vous ,'"rez satisfait
21 MlAi Atl A JUG L
G EM-vEArr..

I. p (ouir 'os :i lisfait Con
naissez d bel'-es h oures
I'Ius lntiIo a des paro
li' dainierolsoes Ga;rdtz les
pti ds siir t.' rI
21 J'IN All 2 JIUILLET
( CAN('FR )
l'rl'ts dciu)menents a
,tii;ile: t c i t rei'n ists con
v,,,' lill. N o : ''"-z Po" 't 'ho
qt i si iquel(!111 n v ious pro
,)<( d e -, i ino -l''r .i des de
pi ns's esxtri-,nti'u'es
23 JUILI.I"T A.' 22 ABOUT
1LION)
ti] V 1" ll, r li parl'ticll
I lren l', >.du -i nt t
ch.irnmani Que 'i'c t itteln-
tlonl n '.)'.is niOtllt' i]'S a
la iiit c Restez anPii gentl1
Ci'-" VOtl. 1 e'tC-'
?3 AOUT il'l ?2 SIPT
( VIERft E, )
coeur '.t 1 mblancee
general vous neltent eln
i1te Iub- llz-voi i. de fa -
cojit] p 'i 'tc ll't ct t ;l'2 1
i i l]t l l r t i ; : l t \ ri .r b o
d '. t', ;it'
23 SEPTF.MBRF. 22 OCT
( BAIA.NCES )
Int(n rlCmll el t. V,")L;s s'
r .' r N l ;..ic [ .l dit t U'i 1 e 1 d -
ci set riiiTre r c-ltictri
c", Lc I irb'-l .. 1 1101, 0, Ai1
'o s V' t o t .:. 'iioteti' s'
ci 't
i3 OCTOPRE 1,A 21 NO"
( SCORPION )
Bonne ))tr")(e potur 1, ,i
n 1 icl t"l , IS>. / vo, re
gardc ct lii..: .:tnui u volu-
cop.nailr Lie (OLULt jotira.
soil rilii

22 NOV. AU 21 DEC.
SAiTTAIMR,
Vi mindn(.'ne kpol'ptant
ufn i.imporl.i t i eit ict dc
carriire mais i stle ren -
contre scia tit't6 par la


c'arltre cals ceite reneon
fri serai gftlle par la ja-
lotisle d'c queli un Eviltez
tiu'te exagLrai oll

22 DEC AU 1) 'ANVIER
I CAPRICORNIE
Questiio sen'.tlit-' lale si
tlui- lan loin o ion rapport
av"c un voyage Attention a-
Lie pas fare soufirir votre-
ac' vite profgssionnelle d a
greables distr:ticions

20 JANVIr- "U t- FEVRIEB
( VERSEAU )

1, sent:imtnt est- pvanta
ge ,i Jsqiiau i iifellnt ot les
partenaires a affrontent
Gouitez lintimtse et, o -
bliez ls heuirts dt-s volon
tes contraires

19 FEV AU 20 MARS
POISSUNSI
Le sentiment ic1'0sie si
leiltemellnt qie vlots avI'z
1 titpression ') ni' p]us prot
r'rrsser du iout PrCn?7z la
si'ltation avcr le,'orctc et
iev 'z touteI fa'lictus' intn i
sil
SI VOUS ETE~S E T

V'ois ;]vi'7 le do' die com-
in rc i:tli.st r v )s qta' lites
d arl sleM l' rai,"sicez dalns
la piolographl.e, la musi -
qie. h' 'iinlema. 1;. peintlu-
re. 1. litteratui'e et la sce-
ne Analytique (t intellee-
tii- 1, vouis etes ttire par
li sWienlc, stei'ialement la
rechiirc-l, Une fois d"ve-
lnpee vtre conscience so
c al VoUis *Pi.ssiriez dais
1-i pIolitiqute. s tvcee pu-
bl' c. le c'oiil 'l l i'tech qiicti
L industry i 1, 1 c.rcl 'tecturr.
la r hligiion. 1 drit et le
titavva'l syndical vous con
V':tinnent iausi Vt.us etes
pjlis faith pour travailler
p )ir au trui pltiiot qIIt
cdims ine' affltre person
1'


La CNUSTED:

Divergences

et pessimisme

FD, 1 Envoyd special de mencent iA ann'
I AFP. Serge UERG Con plus brut l
VIENNE, (AFP)
Ainslti a la ic
L ontimIsme ne rAOnist 1" d616l"gU amn
's ,leoti dnns les "ouloirs l6ove centre to
de la CNUSTED (Conf6 crdatioh d organ
rcnoe des Nations-Units sur p5 de veiller a
la srbince et la technique tion "t au .tr:
till service du developpe sciences et d,
me-int) qui, au quatridme giss aux pays
io ir de ses travaux, ne fat developp'ment
sailt que tradutre davanta- tera beaucoup
ge lis divergences sbpa ne servira qu a
r nt les pays dcv"lopp6s ou"s hats isa'
des pays en dc6vlopIe il dit, en inc
rntrit sur ila fracon de fal 1 Ecdsoc, le (
re bsneficier ces dernfers mioue st soci
des progr6s d' la science parfaltement -
el de la technologies Mais le dl6t
que, preriant
Certain nhpsitcnt pas m-nt la paro
ai dire qu ilusne voient pas colldgue, qua:
comm'?nt la conference 1 Ecosoc de 'eC
pourrait sortir de .1 impas- bonds,
s' dans laquiulle, selon
eux, ele s 1 st achomin6', Le rfprdsenta
malgre une pruoaration de Unis se seralt
trois ans D-autres sont irri mo'nt centre i
16s de voir les travaux d:s Rroupe des 77 '
Summissions I et II. char- des milliards
uees de 1 anprobation do do contributio-
texte, de r6solation, pidti- lrcs des pays
nc.r litteral-ment sur le sails que l on
sens des nlots et la place ai quels object
des virgules, alors que les allaient servir
text's ont etc longuement
elabores a'tant 3a conferen Pendant utl I
ce r?nce les ddle
vt rnements jo
Certes, la difference, par les milliards -
exenplt, entire cofut et prix -, sur 1 emp:
d une technologies est im- la fire de Vii
portante Mais il a fallu a voir un certain'
la premiere cn'mim'ssioan It chnologies
d -s hures de discussion a blos,,, it peu
vant d accepter la sugges- les pays en
tion d lun reprisentant du mennt
g:'oupe des 77,> demandant
aux pats ind&l,'Ir'els ds Par exemnpld
fournir ,n mni'm ,emps 1 in te s i cadre m
formaltion stir ie 'eoflt et le nt"'es A tranlsp':
prix d une rnatl handise des ichargus s1
's es, des po,
Dans ei conditions, ,r- cuisson a recu
talnes diver'gone s corn calories pert


Mihele Scotch Club,


Traltre de fa
le

commission 11,
l(ricain s est
ute nouvelle
nisme char-
la coordina
ansfert des
es technolo-
en vole de
d argent et
p ayer quil-
l'irest, a-t-
diquant que
eoliseil dcono
al, convenalt
a cette tche e
5tu;d Brltanni
Immediate -
le apres son
lifialt alors
:)rps mori-

ant des Etats
t61eve gale
a sfaronm du
dc demander
dle Dollars
ns 'oligatoi-
i devwlopp6s,
1sache mc me
itfs preris ils

i !a onf -
6egaos des gou
nglent aoec
- et les mots
placement de


enne on peut
n nombre de
a ppropria -
d- frais, par
aeveloppe -

dts bicyclet-
lodifie. desti-
)rier de lour
ir mauivais?s
'l'es pour la
operation de
taettant une


flort econornic de combusti
blues, d ingieniuses pompes
at eiu. un system rudimen
tl''rc utilisa.ii le fuimicr
]ioiir p roduir,' du ,a. et
avoc lequel ls demonstra
ours's binvi lies cuiscnt
leti's alidments oni pl'in
centre de la capital autri
chi(inne, etc ..
Ddeidemnt,. la conferen
ce dc Vieinne le dsmtitr',
1 argent, les -ihoses et les
mouts n ont pas la mem?
valeur pour to-t le monde


VENDREDI 24 AOUT




JENEB EL


Presente


Avec de nouveaux mannequins les derniers modules de la


MODE ETE -AUTOMNE 79

PLUS



UK defit de Mode DISCO STYLE



Specialement pour 1es jeunes Fans du Disco


Une soiree tres Speciale !



Un programme M, S. C.


Education et PhilarAthropie


(SuT.e de la lore page) l Iducation de la bontd on
peat so la donner soi-me-
lyser c- qui lur manqueo m, comme on church' soi-
pour itre tn hiorrme repr6 mime les ntec'sites de la
sentatif au miral oPi au vie et mille p1)cies choses
spiritual on Fertit dcu de que 1 on apptend au con-
voir leurs defi cens sous tact quotidien tic ses voi -
ces deux rapports Insuffi- sins
sance ou absence d educa-
tion familial, 1 homm, La Commtssi't 'edicale
pursuit son p-,it bonhom- Chretienn? d Haiti a le de
sie de chemin sans se sou vsir de rappeltr la mis -
eer de ce qu il dcvrait fai siOln morale c,'lrcspondant
re au sein ble la commu- a cihacu: de') a us
nauit ( Auicin devoir na 1 La bonht se sent plutLt
pIlls besoin de lui ,tre rap qell ne se dfinjts Mieux
pile que celii d f-tre bon. vilt la gofiter (,uc 1 expli
On assisted n'?s jours-cri ia quer Sa ple, d ailleurs,
iun eclat-mint de crimes e.t moms dans I t.sprit quo
stupides et inuiles qui se dans 1I coeur
commettent au sein de ce La Commission Medica-
conglomerat. qui apparem le accomplit son devoir ei,
m'nt se site an niveau des lantant ce ;logan : ( conventantbs- -ihrrtaines r rdo lo lmes a la hau-
est bien evident que si les teUr de 1 Amour du Christ
auteurs de cs crimes eus- et faisons le bi2n autour
sent recu uin minimum d 6 de nous,
education morale et spir'.- Dans une chroniquoe pro
tuclle ils ne ddguene cedente j ai :appele see -
rairnt pas av c tant de de cinttment la r' centre qui
sinvolture leur revolver eOt lieu au Cibinet du
pour ahattre oDitcent un President a Vie de la Re
d,' nos ctncitoy-ins don't la publique au s. ljet du Con
vie etait preci-'se pour ses gres d: Philanthropie qui
proches dolt so tenir du 12 au 14
sentembre a 1 Institut
Quand on ta pas requ Francais d HaIti Quand 'le


porte-parole de la Com-
mission cut tirmine son
expose, il d' manda ani
Chef de o1 EtAt : <<- Me
suis-je bien fiit compren-
dre. Monsiiur le Presi -
deiit, sur le ',h'nie On qul.'s
t'on ? Munsieur Jean Claui
de Duvalier 't'ponditi a fir
mativem cnt en ajoutant
clue l esprit 'te ell campa
gne philintiH.iique re -
joint par certtins cites les
prandes lign. s d" son plan
d, d6veloppemeitt 'conomi
ci'e 11 ut mtnq'e +na dire :
'tlUand il y a iltsiuffisatnc
de v i t a 1 ; i t 6 et d e
n',rgie il y a ,anque de
sante et absene de soins
m6dicaux. on i I peut pas
produire>

Voilha ce que la Commis
s'on rechtrche cne com-
prehension vive comme 1 e
PLir.i et tine cooperation Ihul
maine a 1 eh'l 11e de 1 am
pl'ur meme da problem
auqvel elle s attaque Tel-
le est 1 attitude morale et
spirituille que La Commis-
sion aimnlrait irotver Chez
tous nos Rra.ints homes.
ceox qui olt lun coeur pour
vibrr a 1 unisson des sotif-
frances environnointis Ap-


prenons a larii r notre bon
lieur en fais..nt celu des

Auiourd hui.i m-'ts tou-
i' ma n fii en i t bonte decs
honmmes, datis I devoui-
mi nt admirable des fnim-
m- s de 'e pays., pur leur
d-'mander de l sso cie'r aux
demlarches t',en'reuises de
la Commission Medicale
Ctr'tieinnt- d Haati. atin
d, lui peri'nitre d apior-
ter un gramme de plus de
modicnments it ix ncc ssi-
tiiX si niiilb:'teix de notre
pays 1 .j

La g-endr.)itd consist?
m,)in'; a donn-'r beaucoup
qui donner it propos
Antoine LERVIIN


N VEUX AUSSI


Iran: Declaration
HAYTIAN AMERICAN SUGAR N
de M. Chapour Bakhtiar 8 ,TAN ,A
COMPANY S. A
PARIS- (AFPi ujiou' M. Ch;-p1,r Bakh-
M. Chapour ialhtiar a de :ar. devra attir B legatd de iSUrRE MI RAFFINE sPOPI'LAIRE .
c are cudi so'r, que s'il1 re ces m st"r Itcs ave bcaa'r iiti'
venait au polls cir 'I donne- de comprefhesio0n et doe PORT AU PRINCF, H'5ITI
rait ',dans le 'cadre de 'ni .m pour resoudre CO
te national-e t11 nienne. 1' leurs problemss' USINE HASCO
maximum de possib'lite de SOCIETY ANONYME HAITIENNE
liberty et d auIo-gestion aux minoritds iranitennes, non joutt. est une region pau-
soulement a n kurdes mais vro et monta'inus. El le a (Pantevs et Fabricants
aux autres si elles le de- besoin d'etre subventionnee
mandaient>. par le gouvernement cen-
tral. Les populations qui a
M. Chapour Bakhtiar re- britent ont Ibesoin, si le
pondai a des questions po- coeur lcar en dit, de par- ,.,a.i_.O- -.!-.s-.
sees par les auditeurs de la lor leur langue et de se ve0 -
radio national franqaise. tir come iIs le veulent ou PORT-AU-PRINCEi
L'ane;ten premier Ministre d'enseigner 1 ,ur dialect
iran en. uquel ost avait de M ans les ecole prjiaires ,. Aller-Retour $ 99.00 plus taxes
mand' s'il serait prdt A a- 'Je ne pensE pas, a-t-il
g:r en faieur de ces min estimcliue les kurdes s ent PORT-AU-PRINCE LUXEMPOURG
r rates nt URSS, en Irak ou centre I'Iran. Je ne crols
en Syrie. a est tm < ven.. en Irak ou en Tu- ment 1ndepdnce dans AllerReour i pari d $ 481.-
quie ou en Union Soviti- le soens. d'un Etat. Te parole
que et se mettre sur le dos naturollement d's kurdes p luS aX .
'es puissances pour donner iran ens et je ne pe1ux pas
l'independance 5A des m'no- parler drs kuties qui se
rtles qui se trouvent sur les trouvent au-dtla de mon Southerland
territoires de ces pays, ne pays. ours
serait ni sage ni possible,
ni dans mes intentions)t. Evoquant une nouvelle RENSEIGNEZ VOUS SUR LES CONDITION UX-
B. Bakht'ar a deplore que fo s la chute de l'Ayatol-
les kurdes aient 6t6 risks au plus haut degree et prochalne.M. Chapour Bakh QUELLES VOUS BENEFICIEREZ DE CES TARIFS
qu'ils soient actuellement tiar a declare. eOn ne peut
soumis une vritable ex- gouverner sans avor un EN APPELNT LE 2-1600 OU EN PASSANT A:
termination>). ( t-i d't. ceite extermination Ire les mains. 1 faut d'a- i ^
de tout mon coeur et je board une couche solid de
voudrais quo ece bain de la population, deuxleme-
sang cesse le plus tot possi ment une economic salne,
ble. troisidme une opinion inter
national avorable.M. Kho
11 a craint d'autre part melny possdde I'apput d'un
qu a ut lefr i pat- Ve--o-cesno 4cron


que esi toutes les forces mil
litaires traniennes sont con
centrnee sur cos kurdes ils
ne soient finaJelment exter-
mlidsi. zCe seralt un geno-
cide, a-t-il d!t, que je de-
plore et j'espare que les
choses n'iroDt pas plus
loina.
tLe gouvernsvient qui se-
ra install en Iran apres
la chute de Khomeiny, a


parti des forces de i ordre
mais les autres atouts lul.
font absolument defaut
dans le gouvernement ac-
tuel. Sa chute est donc ab-
solument mathematique-
ment v'sible. Oeulement, a-
t-11 conclu, la date exacte
et la fagon don't tels ou
tels facteurs doms,,eront
d'autres est dilflclle a prd-
valrs.


30, AVENUE MARIE-JEANNE L'AGENCE QUI NE
"PERD JAMAIS DE VUE L'INTERET DE SES


CLIENTS !

C*, 0 0 a cc CO.


MESSIEURS


AIkfZ YVTRE FEMME !

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAR I


VJOF-OwI


irrrr~r//r//rs~,,~/r-/r~iC~4a~4r~s~l'~4P S





VENDREDI 24 ABOUT 1979


PAGE 8


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT


Midi 2 heures 4 heures ten permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30


CE SOIR


SALLE III $ 2.00

GIFLE


SALLE II $ 1.50 et 2.00
CALYPSO


SALE IV $ 1.50

UNE FEMME A SA FENETRE


2920MMICIC950mo or, .cocwwwl.r" % w_- a~ '- A


Les vacancies de M. Carter: Le Snateur
. Jackson : La

Chine peut
58 Discours, un toutes les trois heures mobiliser 300
millions de


ST-LOUIS (MISSOURI), plus bas. a ent-mle d? fait


lAFPi Le Prcsident Jim
liy Carter a line curietuse
conception ties vacalnces :
en une semaimni de croisise
re sur le Mtssissip,i il a pro
nonce 58 disro-iirs, ,soit 'nl
iovyonle unile allocation
toutic.s i s raois hiures,
,jour et nuit
Le President americain.
dont la pop'ilanAte est au


line champagne electoral
pUiiisunte pour i',nter de re
tablir s's chances pour les
presidentielles de 1980 L ac
cuell qui lui a etd reser-
ve dans le Middle West,. no
lamm nt dans 1 Iown,. ofi
aura lieu en Janvier un pre
m'ner scrutiny decisil pour
le destiny politiquei de Mon
si,'ir Carter, a ete bun, sou


COLLEGE CANAPE VERT
SERIEUX DYNAMISME COMPETENCE

VOTRE COLLEGE

INSCRIPTIONS TOUS LES JOURS OUVRABLES
DE 8 H. A MIDI POUR TOUTES LES CLASSES PRI-
MAIRES ET SECONDAIRES.
COLLEGE CANAPE-VERT : ANGLE AVENUES CA
NAPE-VERT ET BOIS PATATE (RUE RENNES):


INSTITUTE. DE SCipNCES

ECONOMIES ET POL7TIUES

(J.C DC6,SANVVL)

11 est porte la cla onnassance des jeunes gens et
des jeunes filles qui recent de demonter le mneca-
nisme du developpement que les cnursi de sciences
Economiques e' Politiquess de I'lnstitut. d6buoeront
a partir du 10 Octobre 1979, au iege de (iL Inst'tut
Lope de Vegai 22, tore. Impasse Lavaud o6 les ins-
cripi'ions seront ouvertes det le 27 Aout prochain,
de 8 heures a 12 heuris a.m. Tel. 2 585.

CONDITIONS D'ADMIISSION

lo) Un certifical de bonnes vies et moeurs
2o) 2 (deux) phoo0 d'dentite
Droits d'inscrip ion d'examens et de dipleme
$ 12.00 par an. Dioil de participationn $ 20.00
par niois
L'Instilut comprend :
1o) ['ne sen' in de Sciences EI'conomfiiues et Po-
litiques
2o) I 'e section de Tcchniques et lRecher,'hes E-
conomiques (connaissance en malthtlma"'iq'ue S
niveau P'hilo C.)
3o) I'ne section de Cours par corresponldance
S o) I'ne section de course par iculiers it I'ntention
des recalls du Baccalaur/at (1re. CPar'ie)
(Section C.)

CONDITIONS D''WDMISSION
POUR LEIS BACHELIERS .

1 I) 5 photos d'idenmite
2o) UIn cel ificiat de la personnel re.'ponsable
3o) Fiche d'examens du Buccalaurcat
4o) Carnet du dernicr 6tablissement frequent
5i) (Cert cat.l d'lF4ude, Primaires
Les course particnlier, debuteront le 9 Octobre
1979, au 24, ler impasse Lavaud, de 8 heures A.M. a
I here P.M.
T PROIT DE PARTICIPATION $ 20. PAR MOIS
p P- .'- pli,. -rniples informations con'actez le
Secretariat de 1'Institut Lope de Vega on sonnez le
2-5585.
Dr. Rony DURAND, Directeur.

rOOOCCOO~iSCOiOCOOCCOC.CC<<^ .////iCO ,e


TOUT POUR LA MUSIQUE


A. TOUTE LA MUSIQUE












o0 voOus trouverez les disques que vous desire

ainsi que les fameux instruments de musidue

et lCE chaines hi-fi stereo


O YAMAHA,...


vent enthoustiste Mais
cost leur President, et non
pas Monsieur Carter en
tant nue tel. que des dizai-
nes de milliers de person
nes sont venloes accueillir
C est la curio.site qui a a
vant tout domino Mon -
sieur Carter 1 a lui-meme
reconnu.

La nuit derniere, le 'oDel
ta Queens, ce bateau a
aubes devenu une Blanche flottinteo, a fait
s's 46 et 47/ems scales a
vant d atteindre son but a
St Louis (Missouri) Et mal
gre 1 heure matinale 01 h
00 et 04 h 15 du martin il
y avail fouled cur les ri-
ves du fleuve, illuminees
et eveillees au son de la
musique Dixieland

Monsieur Carter a de nou
veau egrene son discours -
recngaine dont !a frame est
un appel au patriotisme et
ia 1 unite d6 s mricains
pour fire face au defit de
la rise ener,'timie desor-
mais compare aux gran-
de. epceuves -e 1 histoire
dels Etat.s-Unis la grande
depression et 1.'a cieux guer
r':s inondiales

_'Us Vai'a0O t' de tr00 -
vwala di Prcsidr it n auront
pas pa asillt.r;s ec'happt)e a
la controvcr('e' ,,p'rmaniient-i
qii! semble poutrsulvre Monl
scPir Cater o 0qu il aille.
11 lui a ainsi eoi reproche
de ne pas avoir interrom-
ni c' .shov.,' electorall pour
riv' nir d Washigton rede-
f''irc la Diploinatie ameri
ralne au Proclie-Orient. 6
branlee par la emission
de Monsieur Andre Young,
0dsccuilbr li par 1 dchec
dp la mission dle 1 Ambas-
.s;lIiclr Robert Strauss a
Jerusalem et sau Caire et
empetree dais le d6beit
sur les droits des palesti-
nions.

Mais, Monsieur Carter e
desormais c"omme priority
Pl-0olue 1' sauivetage de sa
prtsidence La cerniore crn-
so a i Procho-t)'ieint 0ne
vt'lt piP' i ll IoU a am
si derce I t' Porti -Parole
cde la Maison ,latinee, Monll
siC 'r Jody Pj"w' ll
Le President Carter sira
do'c maintan(i inan plus sou
v.'nt dans le Midwest et
sui les sen1 i"rs electoraux
qtue dis ans son hli'rau ovale
a la Maison Blancthe et la
-ranilid, rcdptli.i,)n en course
de sa campa1o,_, electoral
va .e( deplacer dc.s la s'e-
mlai.1 prlOchliine '( n Georgle
Lt .n Florid



La Socete
Zaitienne
d'OihthaImologie

Orcanise un contours ell
vie dU i'i('-ulne'in' d'mn
e1'n" residctI enl Ophtilal-
mologie devanL participer
aul course de sciencee de Ba
a I'Univeitr.sit de Puerto
Rico (Annce 1980).
L;eNi c'! Plce : Local As-
socia' n Medicale Haitien-
ne, Babiole.
Date : 27 Aouft, 4 h. P.M.
Dr. Georges HUDICOURT


guerhlleros.
PEKIN, (AFP) La Chine
peut realisar 300 millions
de guerilleros dans 1 even-
tualite d une attaoue enne
mie, < nion Sovietique,, a estime
le Senateur amnricain Hen
ry Jackson Vendredi a Pe
kin

Monsieur Jackson a faith cet
te estimation apres un se-
jour de trois semaines en
Chine, au course duquel il a
notamment visited la fron-
tiere Sino-Sovietique du
Xinjiang Sinkiang, a
1 Ouest du Territoire Chi-
nois), Theitre ce mois-ci en
core d un novel Incident
armed entire la Chine et
1 URSS et oi lIa tension
persist, a-t-'l precise. Le
Senateur americain, qui a
egalement visii, la Mongo
lie interieure chinoise, a
souligne quil avail eu 1 oc
casion de oonslater le role
de la Milice d-,liis la de-
fense de la Chine et que
le chiffre de plusieurs cen
taines de millions de com
battants mobil tables dans
la milice, ,probablement
300 millions lui parais-
sauit credible>
r a Chine "st.ime a un mil
lIon le nombre de soldats
Sovietlques 'stationnes en
permanence le long de la
frontier chinoise
Interroge ur l eventual
te d une second n lteqon>
chinoise au Vietnam, Mon
sieur Jackson i, inaique que
les dirigeanits chinois (coni
servant toutes leurs op -
tions, y comprise celle dun
nouveau recourse a la force
militaire evoqpe dans la
declaration du cinq Mars
du Gouvernem',:it chinois,
au course du i')nflit Sino-
Vietnamien.
Monsieur Jackson. mem-
bre de la commission de
la defense du Senat, a pre
cise qu il s taalt entretenu
avec les dirige'ants chinois,
don't le vice-Premier Minis
tre Deng Xiaoping, ,idans
le context des dangers>
que constitute pour la de-
iriise des Etats-Unis dans
la region Asie-Pacifique
1 utilisation par 1 URSS des
ports de Kompoig Som iex
Sihnlukville ) au Cambod-
e e' de la Baie de Cam
Ranh au Vietnami Le Sena
tour a estime que le (,role
de 1 Union S'ovietique au
Vietnam, aussi lcngtemps
qu il impliquara i agres -
s101, aussi lonistemps quil
destabilisera l,'s relations
entire le Vietnam et la Chi
lin, sera u po-ablime con
tinuel a5 nt un impact sur
les Etats-Unis et le Monde
Occidental enlciers

Enfin, 11 a indlque avoir
compris de ses conversa -
tioas a Pekin qut les nego-
ciations sur ic i normalisa
tion des relations Sino-So-
vietetiques, qui doivent s ou
vrir a la mi-septembre 6
Moscou, porteraient 6gale-
ment sur le contentieux
frontalier entire les deux
pays


NICARAGUA :

Nicaragua :


adllliVP d UUoota
de quinze L'explosion a eu licu qua
colommbiens *" tre minutes apres que t a-
coomon ensut decol de Great
expulses Falls pour se rendre & Spo-
du Nicaragua kane, Seattle (Etat de Wa
shington) et Portland (Ore
BOGOTA AFP) gon).
Quinze colombiens, qui
ont combattu aux cotes des Un porte parole deo sandinistes le regime de west Airlines)>, M. Jim Gus
l'anc'en president du Nica tovich, a declare que, se-
ragua. le Gendral Anasta- lon les premieres informa-
so Somoza, scnt arrives a tions, il semblcrait qu'un
Bogota apres avoir ete ex- compresseur du reacteur
pulses par le nouveau gou- droit du DC 10 se soft .ca's-
vernement ni,;,taguayen, ap s entrainalit une arrive
prend-on. jeudi, de source excessive de carburant dans
'digne de foi, dans la capi la chambre d'admission de
tale colombienne. ta turb'ne qui a cause 6
son tour une explosion. M.
Ils appartenaient .la Gustovich a enfin ajoute
brigade international 'S1- qu'il: aVait prvenu l'agen-
Smon f parties du group d:une cen civile (FAA) de 1'incident
lziane de latind-axiericains et que leo DC 10 resteralt
appartenant a, cette brigade .au sol en,, attendant d'6tre
qu, ont etW eipulseg du NI & .noue'au certifi6 par.cet-
caragua pour qvoir fait de .te administration.
la propasgand'e,-communite .
et avoir tence de-."trpubler,-, Lb. pilote" a ihdiqq6 qui'l
l'ordre public." a, a isle les procedures 1Qu
Les quinze colotrbtens 4- tintlres deo'etour dws"' '0e
vaient ete ddtenus au course genre 'de'-~itIa0tinr et que
des cinq dern-ers "jours 1 Slatterri-ria-e s''est' bien. pas
' dans des prisQns pan ameden .ose' mairre f A66 .d'un des
nes.- -. 3 ractura, "


Young : Sondage sur l'affaire>


RECONSTRUCTION
DE L'ETAT
D'URGENCE POUR
UN MOIS
MANAGUA (AFP)
L'etat d'urgence au Ni-
caragua, promulgue par la
Junte de Reconstruction 11
y a un mois apres la vic-
Lo .e des guerilleros sandi-
nistes, a et6 recondit pour
30 jours, mais deux des ar
ticles limitant la liberty'
individuelle ont ete lev6s.

Ces articles precisent que
les autorit/s locales pou-
vaient requerir la collabo-
ration, sans remuneration,
de citoyens pour le benefi-
ce de la communautd, .et
que les moyens de commu
nication collectifs (les ra-
dios) pouvaient etre mis
vies par l'Etatl.

Les onze autres articles
de la loi d'urgence qui res
tent en vigueur prevoient
des pines de prison de
trois 'mois a deux ans pour
1oute entreprise qui refuse
de rouvrir ses portes, pour
tute personnel qui suspend
les transports publics et
pour les specultteurs.
La loi d'urgence autorise
egalement le gouvernement
6 remettre en march lui-
ntime les entreprises aban
cdnnees par leurs propri6-
taires.

Des tribunaLux speciaux
pour appliquer la loi d'ur
gence avaient d'autre part
ete crees.



Arrestation du
Directeur du
,

OLBIA
iSARDAIGNEm. (AFP) Le
Directeur dI 1 hebdomadal
re Ouest-Allemanid 6 grand
tirage sieur Rudolf Karl Augs -
tein. 56 ans, a et1 arr/tI
Jeadi soir a Olbia (Nord
Est de la Sardaigne) pour
detentiondetention de stupefiantsS>,
a announce Vendredi la Po
lice
Monsieur Auastein a /t6
arretl au moment oh il em
barquait sur un avion de
tourism, qui devait le con
duire a Hamboarg apres
un s/jour de c-nq semaines
en Sardaigne Dans ses ba
gages les douaniers ont
trouve 40 grammes de chan
vre Indien



ATTERRISSAGE
D'URGENCE D'UN
DC 10 APRES
L'EXPLOSION
D'UN REACTEUR
(MONTANA) ,AP.P,

Un DC 10 de la Compa-
gnie < lines> a du effectuer un at
terrissage d'urgpnce jeudi
soir 6 Great Falls itMonta-
na) apres 1'explosion en
vol de 1'un de ses trois
reacteurs. apprend-on ven-
dredi.

Aucun des 167 passagers,
qui avaient pris place A
board de l'appareil, n'a ete
blessed.


de I'OLP a I'ONU, va redui
re les chances de M. Car-
ter reelu l'an prochain.
L'initiative de M. Young
est jugee favorablement
par les jeunes de 18 et i 29
ans, don't 55 pour cent esti-
ment qu'elle 6tatt justified.
Ce pourcentage favorable
diminu6 dans les branches
d'age superieures, et n'at-
teint que 19 pour cent chez


les personnel de plus de 65
ans. '
47 pour cent des person
nlies interrogees pour ce son
dage approuvent un veto
des Etats Urns A toute resou
lution de 1'ONU appelant b.
l'auto-determination des pa
lestiniens centre 31 %
qui sont opposes a cette i-
dee, et 17 pour cent sans
opinion.


New York ,AFP)
Pres de la mostie des ame
ricains interroges dans le
dernier sondage de 'Insti-
tut Harris es.iment que M.
Andrew Young, Ambassa-
deur des Etats Unis a 1'0-
NU, a eu tort de s'entrete-
nir avec des repreentants
de l'Organisation de Libera
tion de la Palestine.

Le sondage, effectue pour
une chaine de television a-
merica'ne et public vendre-
di, revele que 49 pour cent
des 1.201 personnel interro-
gees sont de cet avis, con-
tre 37 pour cent de l'opi-
nion contraire, et 14 pour
cent sans opin ion
57 pour cent d es per-
sonnes interrogees estiment
que la demission de M.
Young, consecutive a sa ren
centre avec l'observateur



PLUS DE CHANCE
DE GUERISON
POUR LES
SCHIZOPHRENES
DES PAYS
PAUVRES,
GENEVE (AFP)
Les Schizophrenes des
pays pauvres ont plus de
chance de guerison que
ceux des pays riches, a es
time mercredi a GenevE
l'Organisation Mondiale de
la Sante 6OMS), apres une
etude de 13 ans dans divers
pays.
amLa culture a un effect
important sur le course et
l'issue de la Schizophrenie
qui peuvent etre moins fa
vorables dans los milieux
socio-culturels caracterises
par un haut niveau de d6
veloppement economique,
une promotion social de
type vertical, des families
en moyenne peu nombreu-
ses., l'isolement social des
maladies psycliatriques et
des stereotypes collectifs fi
g6s au suict de la maladie
mentale-, nr6cise 'OMS.

En revanche, aloute 1'O
MS. 1P course et 1't ue de
la maladie ,,peuvent etre
plus favorables dans des
milieux socio-culturels ca
racterises par uine economic
principalement agricole.
peu ou pas de chance de
promotion social. des fa-
milies nombreuses, des ser
vices psychiatriques qui
font apoel a la participa-
tion active de la famille.
et l'absence de pr6iuges col
lectifs a 1'6gard des mala
des mentaux>.
Cette etude. commence
en 1966. a concern 1.202 ma
lades de Chine. Colombie,
Danpmark. Etats-Unis G'an
de-Bretaone, Inde. Niveria,
Tchecoslovaquie et URSS.
-c

MATCH NUL
ENTIRE
L'ARGENTINE ET
LE BRESIL
BUENOS AIRES (AFP)
L'Argentine a concede le
match nul sur son terrain
au Bres'l 2 1 2 (mi-tempi
1 a li au terme d'un matchl
comptant pour la Coupe A
merica> de football.
Les buts ont ete marques
pour l'ArgentinE par Passa
rella 138/me) et Dlaz(61e.).
pour le Bresil par Socra-
tes (17tme, et 65eme sur
penaltyI.
Le Bresil se qualified ain-
sl pour la suite de la corn
petition.


plants, des mati/res plastic
ques Le prodi it est corro
sif La manpiilation 6
mains nu e est dangereusp
La protection nes yeux est
indispensable
Actuellement, on cher -
che de plus en plus 6 me
caniser le decorticage des
noix Chez nous, on humi
difie par le trempage, puis,
le fruit enveloppe d un lin
ge et maintenli a la main,
on incruste dans la fente
naturelle une pointe trail
chanted L amande recueil -
lie est alors bouillie, trai-
tee, grille, suivant 1 usa-
ge auquel on la destiny
Courtoisie de ;a
DARBOUCO


LA DARBOUCO

POUR PRODUIRE PLUS
POUR PRODUIRE MIEUX
POUR PRODUIRE MOINS CHER


A la Darbouco

LES MEILLEURES SEMENCES
LES MEILLEURS ENGRAIS
LES PESTICIDES EES PLUS EFFICACES

DARBOUCO, S.A. RUE DU QUAI





Prulebsoonnela, amateurs ou melomanes averLis
iour Louut ateriel electro-acoustique
Voyez Aux Ondes Sonores
'ouar tout apparel de haute fiddlite
Voyez Aux Ondes Sonores
Poor tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De Iantenne au recepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre culture riusicale,
votre discotheque et assurer
l'entretien de vos disques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou electrique
Voyez Aux Ohdes Sonores
V'olonistes, Altistes, Violoncellistes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos radios et cassettes pour voiture
Vovez Aux Ondes Sonores
Pour v-s enre.istrements : tape ou ruban magn6tique
cassettes, ear-+rerires sont necessa'res
vnve Aux Ondes Sonores
S.,- r^ i h~;,; rpe cables
"" ( lectriones
SrXnv7, uIIr Ondep Sonores


Aux Ondes Sonores

'j 41 Rue Macajoux Telephone No. 2-3824

Au Service du message sonore
.AMnn


IiHAITIpIll


SALLE I $ 1.50 et 2.00
LE MERDIER


Coin du Jardinier


---------------------------------------


"r+mrrrrEu~-rar~m~nrrrrrun/rwr,~,~c~c~n


t" '"~~~~~~~~~/-'/'~


r-


T1PA C4l1r R


(suite de la lere page)

colat-au-noix des Premie-
res Communions capoises ?
Touted une series d indus -
tries alimentaires s enri -
chit de la noix cajou : cho
colaterle, patisserie, biscul
terle, confiserie, etc
L anacardier est 6gale-
ment tr/s intoressant par
le baume extrait de la co
que qui enrobe 1 amande
C est une r6sine phenoli-
que aux pronrliets uni -
ques, utilisee dans la fa-
brication des elements de
friction : freina, embraya-
ges, dans la preparation
des caoutchoucs et revete-
ments speciaux, des iso -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs