Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10471
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: August 14, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10471
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




Le Message du President


a vie de la Republique

A 1, OCCASION DU DEPOT A LA CHAMBRE
LEGISLATIVE lDES DOCUMENTS PLAN ANNUEL DE
'A NATION ET BUDGET GENERAL DE
LA REPUBLIQUE 1979/1980


lMnslciir le P1resident de
la Chambre' Legislative,
Honorables Deputes,

Le souci conictant d ane
c i, 'crtat n entire 1 Execu
H i ct, lc L. l..-il pour tou
li dcIision1s pageant le
decv lcir de la Nation Nous
lcill-t riChaqu' ; .nnee. a pa
r.ilh Cdate. ds 1 encein-
, rconsaeree cl i P-lais Le-
aislatil pour .presenter a
\- i' haute A ;semblet les
ie; ,ti'nest de Lot-Plan de
la Nation et dcu Budget Ge
nieral de la Republique
ii)L1r tln 1pro':i aln exercise
IsICal Laissez muoi vous as
iurer que. cs documents
(couvrant 1 ensemble des in
tervtntlions des pciUvoirs JU
blics 'i, coutrs ae 1 excrcice
1979/Bli80. Je i< s tit-ns pour
les tiltils determinants de
MAi )Alitique gpotivernecrno
tale lati vise 1 amcliora
tlOIi cosiItinlie cOL condi -
tions de vie nrcs iopula -
tionus des neilf departed -
im"lttb Regraphiques du
pays


Les circonstacecs excep -
tionnelles des changes in
t: -nat ionaux lie laissent
tI)s d etre- proccupantes
poir tous le.s re-sponsa -
bh's du Tiers-Monide de
,an t une conon i ctutre econo
micquc monotdi'c ie caracteri-
sec notaniment par 1 infla
tin. la cruise dt 1 energie
et la p!)litque protection-
niete de.- pays inoustriali-
-(s. dans la les;ure oh1 cet
t .situation imc',derait nega
cti tnat -stir 1 ( ecution du
Pl.tin Annuel di la Nation
c d(i- Budget C.nie'ral de
Li Republiqiu?. Pal centre,
il me sons ithinilc par le
niontnlt certes t1istorlque
de soumettre. 1our la pre
in.are fois -,n occurence,
I eLat des ctmptes de la Na
t1-1n 1a Ct tl:, nouIvelle Chamn
bre, emanmee cle la volonte
dIs Iopulations des 58 cir-
ct.)scrvptions electorales
rallies aux niees novatnri
cvs du J-an-C(ltudisme

J in preincs orrcasion pour
saluer un- Tois dts plus les
distihutcs memires de cet
acropage qui connait le re
gain d un sang- nouveau 2t
catnlise a la setirce mmnis
(I, 1 arri(vre-oays, toute la
l ( ni'tante et genereu-
sc i(,ur 61aboer, en toute
i *r.)pticacite Ivt d un com-


munc accord avec les au -
ires puuvoirs etablis. des
measures de sauvegarde pro
present natlonales Ainsi
done, sera mis a pleine con
tribution 1 instant souhal-
tl de part et d autre pour
jeter ens-mole un rapide
coup d oeil. sur les instru-
ments eessentit Is qui ont gui
de les dOmarec'es de 1 Exe-
cutif jusqu a cc 1our

Monsieur le Pr6sident de
la Chambre Legislative,
Honorables Deputes,

Les perspectives deconna
les exprimaes dans les deux
Plans Quinquennaux 1971/
1976 et 1976-1981 marquent
un tournant dans la pen-
see politique J Gouverne
ment postulant .de toute e
evidence la plus grande mi
se en chantier de la Na -
tion avee une participa -
tion active ie la popula-
tion et un soutci de rgiona
lisation du developpement
economique et social De
telles perspectives en appel
lent a une redistribution a
divers niveaux aes preroga
tives du pouvoir

Ia mis0 -au point d une
tell option se precise am
plement du double point
de vue de 1 excellence de
la planification dans la
concertation des energies
pour le daveloppement et
de la convenance d une
meilleure insertion de la
cooperation externe dans
1 effort national a tous les
niveaux

Dans cet ordre d idees, se
pursuit sans rilache sur
le plan interne, la repar-
tition de tUcnes et respon-
sabilites entire 1 Etat. les
conmmnunautes et d autres
sous-ensembles pour la mi
se en place de 1 infrastruc
tuie economique et social
necessaire.

Il sied bien a en arriver
a la conclusion que le
Plan, dailleurs en cons -
tant redeploiement sur
une base annuelle. doit se
prevaloir entire autres d u-
ne programmation, s appu-
yant sur le cal"ul economic
quo et les p)revisions bud-
getaires. Une telle appor-
che permet dt mieux corn
prendre les relations qui
Lxistent enrtei 1ls docu -

ments Plan Annuel et Bud

'Voir suite page 5)


M'nsieur 1" iPrsvient de
la Chambre Lt. ;islative.
Honiulrabl.s Deputes,

-. i "'Itcl tai cievatnt vo-
t r. pr, '-,lI- : 1. cc as m blee
i a(-ic l. 'I ;)' icct-i de Loi-
Plan de la NaLion pour
1 ,,vrc('.c 1J97./1180, JT sou
i'e.s a vtr ie (xa',lm itn do
cliImi n don't voui: saisirez
(,eIl int'llcn -nit 1 importan-
Ct I appreier'-tez le contenu
Guide's 1)air le souci legiti
me- de dcl"-ndre Ics inLtrets
de la coll ctivite, aniimes
d une foli inbrc-nlable dans
les ronciiuctes ace la Rcvo-
luition Duvali6i'-ste, vous
d6pouiller'-z ci- analyses z
un en.secmble de textes et de
tLableaux qui roistitue 1 :'x
iprt-ssh la i1 pl-is complete
et li plus cohcrente de
1 efftrt de dve';lopp-ment
naleIonal poor les douze
prochains mois

Cc documcit s inscrit
dans le prolongement des
demarches realisdes depuis
plus de vingt ans cn vue
d ameliorer c nstamment
notre system de planifica
tion, de faQon a maitriser,
dans une approach? global
le dL la probltrmatique hai
tienne, toutes iec conpnosan
tes du devenir national II
traduit la fsrmc vulonte du
Goupvernem.-nt de parve -
nmr gradullhment au
blen-etre gcdn,:ralisc et au
una- repartition "6'iitpehle
des fruits de Ia' croissancet,
grace a 1 application systd-
.matique de methods nou-
velles et ratiounelles, ba-
sets sur 1 utilization opti-
rm'le des resources dipo-
Snibles

Le Plan Annuel d6crit,
dune part, le tendances r6
centes ainsi que les pers -
pectives a court terme de
1 6conomie national et per
met ainsi de determiner Les
modes d intervention les
plus ad6quats, susceptibles
de pallier aux insuffisan-
ces et a.ux ddsiquillbres con
joncturals, tout en respec-
tant les lignes directrices
de 1 action gouvernemen -
tale a moyen term II ex-


pose, d autre part, les pro
gramm(s d investisseinenLs
publices pour 1 exercise
1979-1980, fouinit d?s in-
formations detailies sur
chaque project ocit sera en-
trepris ou poursuivi dans
chacun drs 14 secteurs pris
en consideration, et prece-
de a une evaluation des re
x x


sultats obtenus a course des
deux annees anterieur(s
L-- Plan Annuel repre -
scute done 1 instrument pri
vilegi6 de la polilbiqu cco
ncmique du Gobuerne -
ment II permit de suivre
1 evolution -le 1 economic

(voir suite page 6)


PASSAGES LES PLUS IMPORTANT DE
L'EXPOSE DES MOTIFS
FPESENTE PAR M. RAOUL BERRET
DEVANT LA CHAMBRE LEGISLATIVE


1 EXPLICATIONS SUR
LE PLAN ANNUEL

-Le Plan Annuel d lcrit,
cl'une part, les tendances
ree.'ntes ainsi que les pers
pcctives a court terme de
1 economic national et...
expose, d'autre part, les pro
grammes d'investissements
publics pour 1'exercice 1979
- 1980,> ... ,Le Plan Annuel
represent done 1'instru-
ment privil6gid de la poll
tique economique du Gou-.
vernements.

2) BREVE ANALYSE
DE L'ECONOMIE

amorc6, en 1977-78, une re
prise qui s'est amplifide en
1978-79 et tout laisse entire
voir que cette tendance se
maintiendra au course du
prochain exercise fiscal. En
effect, alors que le Produit
Intericur Brut avait pro-
gresse a un rythme moven
voisin de 3% en 1976 et 1977,
les dernifres estimations
font 0tat d'un taux de crois
sance suoerieur a 5% pour
1979 et 1980D.

31 COMPOSANTE
FINANCIERES DU PLAN

sPour la -premiere fols
dans 1'histoire national,
les d6penses d'investisse-
ments du secteur public pro
grammies dans le Plan de
la Nation franchiront le
seuil du milliard de gour-
des : Le Milliard du D6ve
loppement... aLes fnds na


tionaux affected au deve-
loppement atteindront 317,6
millions de gourdes, tandis
que l'apport de la Coope-
ration Externe s'elevera a
684,3 millions de gourdess ...
sera de 54% de dons et de
46% de pretsc>.

4) REPARTITION
SECTORIELLE
DES INVESTISSEMENTS
PREVUS

*Le secteur Agriculture
recevra une allocation de
256 millions de gourdes en
viroh, soit 25,6% du total
des provisions de d6penses.
Les Transports et l'Energie
continueront a bincficier
de attention du Gouverne
ment et... recevront respect
tivement 188 et 74 millions
ide gourdes soit au lotal
26 2% de 1'ensemble des in
vestissements... En ce r ui
concerns les secteurs so-
c;aux. 1'accent est mis sur
1'Education et la Santo. pour
lesauelles ont prevoit des
dtbours de 1'ordre de 95 et
86 millions de gourdes...

5) CONCLUSIONS

"Le succts des program-
mes et. projects. dont'nous
venons de tracer les gran-
des lignes, constituera; une
contribution majeure la
construction de la Nouvel-
le Haiti, qui se pursuit
sous 1'dgide 'du Jean-Clau-
disme, dans le respect des
liberties fondamentales et
des valeurs nationales,...


ZOLUkMBUjS MElviORIAL


MARDI 14 ABOUT 1979


NG 31.143
84EME ANNEE









IONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION LNTERAMERICAINE DE PRES3E


DIRECTEUR : LUCIEN MOtNTAS
ADMINISTRATEUR : Mmb Max CHAUVE'T


T616phone : 2-2114 Bolte Po"sle : 1316
Rue du Centre Nr 212


NOUVELLE AUGMENTATION DU PRIX DU CIME


AUGMENTATION DU COUT DE L'ELECTRICITE


HAUSSE DES TARIFS DE L'ELECTRICITE
L'ELECTRICITE D'HAITI INFORME...


La hausse des products pe
trollers frappe 1'Electricit6
d'Haiti et, a travers Elle,
tous les usagers du courant
electrique dans les neuf DO
partements du Pays don't cer
taines villes sont desser-
vies par ses services et cer
taines autres sont en voie
de 1'tre.
Comme partout ailleurs,
la crise de 1'energie etant
flsau mondial, l'Electricite
d'Haiti exhorted son aimable
clientele a recourir au ra
tionnement volovtaire en
vue d'6conomiser 1'energie
qui reclame pour sa produce
tion de plus en plus de
1'effort nat onal.

Des measures de restric-
tion sont deja envisagees
pour fair face a cette con
joncture qui ne semble pas
devoir prendre fin de sitot
et m6me aller de cascade
en cascade.
Les products petroliers,
dans leur galopade des
prix. entrainent derriere
eux toute l industries petro-


chimique alimentant 1'in-
dustrie 6lectrique et r6cla-
ment des etablissements
qui ont charge de produire
1'energie qui vous fait be-.
soin davantage de sacrifices.
Les lords investissements,
tant a la capital que datns
les provinces, pour l'annce
fiscal qui s'achOve. doja
allaient imposer certaines
charges supplimentaires a
1'Ed'H et a ses abonnes. Et
la nouvelle hausse vient
rendre encore plus critique
cet.te situation.

L'Electricite d'Haiti se
volt dans la pfnible obli-
gation d'annoncer a son ai
mable clientele que ses ser
vices competents sont a 1'6
tablissement des nouveaux
Iarifs qui seront en vigueur
des les bordereaux a 1chehan
ce des 31 aofit, 10 et 14 sep
tembre 1979.

Une fois de plus, votre
Electricity d'Haiti compete
sur votre comprehension et
voire collaboration.


Le Secretaire d'Etat au
Commerce M. Guy Bauduy
a annonce une nouvelle aug
mentation du prix du ci-
ment qui passe t 16 gour-
des 50 le sac (prix du de-
tail) :

COMMUNIQUE

La Secretairer e d'Etat du
Commerce et de 'Industrie
informed qu'a eompter de la
pub'icat on du present corn
unique le prix de vente du
cement est ainsi fixed :
a) G. 14.00 le sac de 42.5
kgs ou G, 379,45 la tonne me
tr aue ex-usinp
b) G. 15.00 Ie sac de 42.5
kgs ou G. 352.95 la tonne me
trique ex-Regie du Tabac et
des Allumettes.
c) G. 15.10 'c sac de 42.5
kgs ou G. 355.30 ex-quai
d) Le prix maximum au
detail est fixed a :
G. 16.50 le sac de 42.5 kgs
pour Port-au-Prince et ses
environs immediate.
Les i vraisons de ciment
a partir de I'ucine de Fond-
Mombin se front settule-
ment stir presentation de la


FOOTBALh OLYMPIQUE



HAITI CUBA;



UN EXPLOIT A CONFIRMER


Le Stade Sy!vio Cator con
naitra samedi uine e dses sol
rees de fievre. i.es 23 ou 24
mil'.e places (assises et de-
boutl seront prises d'assaut
par une foule venue pour
encourager et porter vers la
victoire cette selection olym
p que quii vient de reussir


Par Jean Claude SANON

l'exploit d'une victoire 9 La
Havane.
II viendra en su1riMbre
pour voir ausum cette equlpe
de Cuba fina'iste des jeux
panamcericain' de Porto Ri
co. ntnter 'nimpossole pour
arracher un match dappuli
sur terrain ncvr .
Pour y parv-e r les eu-
bains decvraiei gagner a.
Port-au-Prince. Les homines
du President Fidel peuvenit-
ils realiser en dcplacement
ce qu'ils n'cnt pu faire chez
eux ?
Dans 'a me'-re oil i11 exis
te une logiquc en football
eotre seleticoti o lympique
devra t confrncr ae domici
le le resuatat aLi 5 aoat. Un
match nul lui suffirait d'all
leurs pour franc iur mnuli lt
suffira t d'a' teurs pour
franchir dcf nitivement la
deuxiome etape du Tournoi
de Qualificaliucn Olyn pi-
que.
Certes Moscceu est encore
tras trvs loin. Pour meriter
ce voyage sur les bords de
la Volga i'an prochain. no-
tre onze devra ensu te ga-
gner la qualification finale
pour representer la Caraibe
en affrontant victorieuse-
ment le vainquaur de la cnn
fornt.ation Trin dad Suri-
nam.

Beaucoup d eau coulera
done dans la ,Bois de Che-
ne> avant la consecration
definitive.
II faudra en effect 61ever
ensuite les d6bats au niveau
de la Confederation en af-
frontant en tournoi triangu
Inire 1o-= representants dc
1'Amdrique du Ncrd (Etats-
Unis ou Bermudes) et de I'A
merieue Centrale (Costa Ri
ca ou Guat6mala).


Le chemin de Moscou res
'e done one montant. malaise et
-a.b' onneux.
Le soutien !nconditionnel
de son public ie sera done
pas de trop pour aider a
pousser la charette haitite
ne.
Mais. chaq uc chose es son
temp.-s, ne jouons pas l's
Pierrette de la fable en ne-
gigeant 'echetance de same
di.

Les cubains tle sOen pis
battles avanc, Loin s't n
faut Ii iaut t.'attendre a
une sacree bataille.
I1 su'lit a ce props de
mnettre dans le plateau le
poids de 1 exp rience de 1 'e
quipe cubaine, sa motiva-
t on, ses ressources pliysi-
ques et techniqteics pour b'en
convaincre.
Les responsao'es dc i'Ins-
titut cubain di( Sports et
Recreation, niont pas diga-
re le camouflet du Stade
Pedro Marero.
LIs joueurs de 1'entraineur
Roberto Hern'.ndez ont cte
sermonnes en consequence.
C'est done avec un c de commando, que nos voi-
sins de la grande Ile abor
deront ce match
Sur le terra n cependant,
capitalism. s:,.'ialisme et
tout le rcste eP n mis de co-
te. La settle dialectique qui
comptera sera cell de la
ball ronde pour tout le
monde.

PRESENTS DE COEUR

Samedi soir des d zaines
de milliers d'l altiano cu-
bains vivront -I 1'lieure de
Port-au-Prince. A Cama-
guey, a Sant-iago ou a La

(Voir suite page 2)


fiche de ventc delivree par
la Regie du Tatbac et des Al
lumettes et sur laquelle au
cune mention ou surcharge
n'est admise.
Les livra'sons se front
selon la regle du premier
venu premier servi aus
si bien en ce qui concern
les Organismes de :'Etat
Haitien. les F rm-es de Cons
traction Internationales, ain
si que les enterprises com-
merciales en gt neral. Les in
teresses sent ries d'avertir


le Secretariat Gene
Department de
fraction a certe pr
courtoiie comr erc
Guy BAUD
Secretaire

ACCORD AVEC LI
CIMENT D'HAITI

Par ailleurs, u
est ntervenu cntr
mission ad hoc

ivoir suite pat


BACCALAUREAT 1979


55,88o/o d'admis

a la Section Ordinai


D manch apres mnidi. ont
ete proclanics les resultats
des Epreuves ecrites de la
Session Ordinaire du Bac-
calaureat 1979. Ces resul-
tats. de 1'avis unanime, sont
satisfaisants.
Pour les Eleves reguliers, lI
Siege de Port-au-Pr nee ac
cause :

Philo A 171 admis sur 177
soit 96.61 pour cent
Philo C : 1836 admis suL
2129.

soit 86.24 pour cent
Phlo D : 20 admits sur 20
soit 100 pour cent
Rheto A : 6 admis sur 51
so t 11.76 pour cent
Rheto B : 246 admis sur 484
soit 50.83 pour cent
Rheto C : 2556 admis sur
5013


soit 50.98 pour
Rheto D : 40 adm
soit 95.24 pour

ELEVES LII


Rheto A
Rheto B

Rheto C
Solt
Philo A
soil
Philo C
soit


: aucun
: 3 admi
9.61 "jouti
: 14 ,:dr
20.77 pou
: 3 acmi
100 pour
: 43 admit
52.44 pou


SIEGE DU CAP

Rhcoto B : 131 ndt
soilt 38.20 pou
Rhito C : 84 adn
sot 23.27 pou
Philo A : 94 adm
soit 76,42 pou

(Voir suite p


cage 3)


A la Chambre Legislative


Depot de plusieurs projects de lai

DON'T LE PLAN ANNUEL DE LA NATION ET LE
BUDGET GENERAL. R D'HAITI 79-80


A la Chambre Legislati-
ve. hier, troas Secretaires
d'Etat ont lait le depot de
projects dc loi.
En effect, il revenait au
Secretaire d'Etat aux Aflai
rcs Sociales, Dr. Hubert de
Ronceray de soumieltre 'a
1'attention des Deputes de


Depart du Charge
d'aifaircs du Chili
L- Charge d'Affaires du
Chili et Mine Claudio Alia-
ga Freire sont parties jeudi
pour un sejour de quinze
jours aux Etats Unis.
Ils ont ete sales a 1'Ae-
roport Franqois "Duvalier
par le Consul Honoraire du
Chili en Haiti,M. Hans Allen
Theophile, par des membres
du Corps diplomatique du
Corps Consulaire et du Pro
tocole.


la 42cme Legislature, trois 2oi sur la ii'.1ion c- :i
plojets de loi : laire n-nit niin m i A 11 i, ;
1i stU r la crsp de am 3oi sutir la h ixalictl (A1ii
ment li tilne sctra i le- t(Iamc bareme lapplicable l i :x ( ,-
nagecment de 1 Espace au :ers de la i oCiiin. rilc ii -.
double plan horizontal et Iie If MlIlc:- c, .
veral, l [(Voir suite page 3i

DANS LA DIASPORA


Avez vous rencontre


Joyce Carol Thomas

POETE NOIRE DE LA CALIFORNIE ?
par Laurore ST. JUSTE


Dire que cela aurait pu
6tre un evenement consid6
rable, de portee mondiale,
cette Diaspora II. Il eut
fall pour cela imn Depar-
temenc dt la Cultilre seul
capable do fa-re face aux
_nroblmes qui d6epasucnt I'E


HISTORIQUE DE LA MASON CASTEL FLEURI,,


Note rectificative de la

famille Max Tifaine


L'erreur, trop souvent re-
pe6te, finit par prendre al
lure de verite et mcme par'
s'imposer come tell. Cet
te remarque vient a 1'esprit
lorsqu'en plusicurs occa-
sions, on eut a parler ou a


Chapour Bakhtiar : LaffaireKhomeinty


sera reglee d'ici cinq a six mois


PARIS (AFP)
L'ancien premier Ministre
iranien, M. Chapour Bakh-
'tiar a declare lundi, au
course d'une interview 1I'A
FP, que ny serdit r6gl6e d'ici cinq
a six mois>.

M. Bakhtiar, qui a 6t1. con
damn6 a mort par contuma
ce par les tribunaux islami
ques, s'est d6clard convain-
cu que ale regime de Kho-
meiny tombera tres vite. non
par le genie des opposants,
mats par la b6tise insonda-
bledes gouvernants don't, se
Ion lui, la politique con-
duit A s Bakhtiar s'est d6clare pret
a donner c1e coup de grace


final a ce rigimea>. II a reaf
firm son intention de ren
trer en Iran pour ,prendre
en main le gouvernement
dans la measure olu, d6mo-
cratiquement, cela est possi
ble>. II a ni6 tout contact
avec le Chah don't il ne
pense pas qu'il puisse ren
trer en Iran. Enfin, en ce
qui concern la politique
p6troliere de son pays, M.
Bakhtiar a assure que ja-
mais 1'Iran ne devrait re-
tourner a la prodigality pra
tiquie par le Chah, que la
production peut 6tre sun
pena augmentese en fonc-
tions 'de certain besoifis,
mais qu'il est exclu que
1'Iran export toute sa pro
duction petrolilre en deux


ans de qui que ce soitb.
Void les principaux points
de cette interview:
Le regime actuel :
<
(Voir suite' page 3)

Fermeture pour
Conge Annuel
La Boulangerie Frangaise
de Antoine et Georges Iz-
mdry et la A et G Super-
market avisent leur+ alma-
ble clientele qu'elles rest
ront fermues du mercredi 15
Aofit au Dimanche 2 Sep-
tembre 1979 pour Conge An
nuel.
Ce 4 Aofit 1979.
I- I ( . ,


ecrire au sujet de l'immeu
ble de style majestueux,
dalant, de la filn du siecle
doeiner, portant au fronton
du portail d'entree. 1'inscrip
tion brite actuellement, a 1'Ave
nue Christophe, l'Institut
Haitiano-Allemand.
Deja, a 1'Exposition d'Ur-
banisme, qui cut lieu au de
but de cette annie A 1'Audi
torium de la FacultO 'des
Sciences, on pnuvait lire,
au bas de la photographic
do cette mason, une note a

(voir suite page 8)


education Nationale. L'esp: t
de la Diaspora est in qu,'l
que sorte ce que Senghor
- xprimait par 1o trme' :
Donner e Rt'ec iony. Nois
aoons tout a offrir mais les
ilsti. 'llionts nce ssaireT s aits
sent a dcsirer nous pou-ic-
r;0ins tant recive)ir c nous
nle sommes pas miclux or-a
nises.
Comment extriouer at clt
te rencontre sur cet' .-
n, de la p-rm'ere Reuibli-
que Noire, 1'absence de nos
Ethnoloieics, Anthrooolo -
pgues. Poites. Peintres. D:a
maturgecs. Pret res, Hissto-
riens. Pastlurs. lit'erateul r,
en vue d'un dialogue ft-
cond avec les congen6res ?
Comment expliquer l'im-
mobilisme aes services an-
pelsi a rene-cidner sur le
bilan dp nos realisations r'u
rant pris de deux siecl-s
d'indeoendance. ce dans le
domain des Arts et des L,,t
tres, de administration at
de la politique ? Ces mem-
bres de la Diaspora ont le
di-oitf d savoir: vII anl coon
me nous, ils ont souffert de
l'esclavage; comme nous ils

(Voir suite page 5)


.AVIS


La Minoterie d'Haiti prend
plaisir a informer le public
que les livraisons de farine
8 AOUT
Pierre Lhermite Cayes 500
Serge Villard Cap 150
Lemoine Florestant P-au-
Cleomain Jn Pierre Cap
Evelyne Comeau P-au-P.
Lucien Dolc6 Cap 150 sacs
Andrieux Richardson P-
Edouard Schettini Can 250
Maurice Dupe Limb6 150


ont dtO effectuees du 8 au
10 Aofit 1979 inclusivement
comme suit:


sacs 100 Lb
sacs -100 Lb
P. 100 sacs 100 Lb
150 sacs 100 Lb
150 sacs 100 Lb
100 Lb
au-P. 200 sacs 100 Lb
sacs 100' Lb
secs 100 -Lb
(Voir suite- page 3.i


EXPOSE DES MOTIFS DE LA


LOI PLAN DE LA NATION

I'ir M RACIAL BERRET, SECRETAIRE DETAT DU PLAN A OCCASION DU
DEPOT A LA CHAMBRE LEGISLATIVE DU DOCUMENT PLAN ANNUEL 1979-1980


Des re6fuies-
\ 'haitiens se noient
au large des C6tes
am6ricaines
"WEST PALM
BEACH (FLORTDE) ,(AFP)
Six ressortissalnts hai-
tiens au moins, don't trois
enfants et leur mere, qui
tentaient d entrer illegal
ment aux ,'tats-Ukis, se
sont noyes Lundi au large
des Cotes de tloride, a in
diquo la Police de Palm
Beach (Floride, Sud-Est
des Etats-Unisa
Neuf autres refugies ont
6et repeches et crretes pour
N T entree illgale aux Etats-
SUnis Ils ont di1clar6 aux
Sautorites avoir pay6 deux
hommes pour 1'es faire pas-
ser avec dix de 1;,urs con
patriots, ifuyact Haiti par
les Bahamas Aux abords
ral de ce des cotes ame icaines, les
ral e c deux nasseurs, sous la me
toute in- nace d un fusil, les onto
ratique de blige a la mer Une' pa -
iale. trouille de giarle-c6tes a
UY retrouv6 plus lard abl em
d'Etat barcation vide
Chaque anne,e des mil -
F liers d haitiens tentenC
de p ln6trer illeg6al,.ment
aux Etats-Unit, dans 1 es-.
in accord poir de trouver du travail
e la Corn
mandate

ge 8) Reception chez
I'Ambassadeur
americain en
Haiti M. et Mmr
Willianm Jones

M. -t Mine Villiam B. Jo
[re ne. dans le care d'e la D as
pora, on ori.I ( n ur
r cent resiclenec p vrti. i. iiet lI
is sur -12 'e rc'eplion 3 h 30-5 h 30)
r cent tr(:i -it r is a I ,- a I a'1 11 r
des aristi's no 'rs americains
BRES et haitlen, qi, y w il pris
part.

is sir 31 Au nil (i ;, un ,n
r cent :m :ti i ( -nn a
mhi:- sur 549 t ut .in |I'-
ir cent t-l :v I ( t, ,! 11(m )nn 's
s sur 3 a ance, dtch rn"ert ivic luii
cent dess p)o ni ,' 'v-,1. in un
is sur 82 mot d. ri'ss I tlr liens
r cent- conmb' an:oe"ix avrc ces
frercs de la D1:i aora.
HAITIEN
L'Ambabsadeur Monsieur Jo-
mis sur 343 nes. dans un i-. *-v .'tn
r cent tourney a tait ressortir en-
his :sur 3G1 tr'autnr. pjins I1 mportan-
ir cent ce de cette r-ncontre ami-
nis sur 123 cale. II a ete tries applaud.
.r cent g Ensuite, ii rec:n;rit a Ia 6o
varsie erI


(voir suite pa;:e 6)






* PAGE 2


ALaxatif au chocolatWainqueur de la constipation


HAITI- CUBA: UN EXPLOIT A CONFIRMED VOTRE HOROSCOPE


(Suile de lia 16re page)

Ilnv:iV; e. I, s rl sicronI sus-
pi liiidu aux Nh \res des com
meintIateurs de Radio Rebel

AvUc 0nous I',s seront hake
tiants, esperant lune novel
le victoire de ;our pays d'o.
rigine. Le kI" lem:iin lls
pouirrnt ams, -- 2 lusine,
dins les champs ou au bu-
reau manifirter une nou
velle fois leur fierte.
ils voudraienr revsvre mal
gro la distance les moments
exa'tants dUi Sade Pedro
Marero.
Au conp do fs"h'lI final
dc ,'arb tre :lt,:ric:in Da -
rid Socih lls va. t n ii';.,=
eit.lr !C 1'"ur it
It s votll(tall '( -, le'o 1.
declarcc qtu i'. sit 'e me
ame samend Ir. icue le Costa
Ricain Car:ios .hionge So a-
nio indiquter 1,. fin des qua
Ire vinlt Ii dIx 1: lutes de jcu

Mais l'i n. o: e. treve de
sent mnt.',:. S.' ii,' a vcrite
technique pri-cra.
Nos haltiano cuvains ri
rontl rt pltieur(Cn iL Liiivan' t
que les ,much,eChos,, les no
Ires airont reii;ai & resou-
dre I' quat on ic'une cqu pe
cubaine jolant !e tout pour
le tout.

LES HOMMES DE
ROBERTO

Malore !a di'faite les en-(
bains oiln eon 'fet laisse u-
nc forte ;mprr ,on.

Puissance p)1 '-iue, orga-
n station ratioi-I0!e du ieu,
maitrispe du balloii' nii pays
d e a' liletismc.n dci b-t ie-
ba'l. du volley ball, cD b?,.--
1let ball et de toutte !,^; au
tIres discilplines olympicques.
it football r'st u:u al;s in
grand.s pro(re .


Co i''ost d'al'lurs pas pa
hasard que Cuba a rempor
to le titre Centre Amerl-
que et Caraibes et la medal
le d'argent dts Jeux Pana-
mericains.
Cette carte de v site don
ne aussi un relief speitalt aI
Exploit de notre selection.
L'entraineur Roberto Her
nandie a announce qu a ine
ou deux exceptions pros
(FenlIon ou C pero) il re-
condu la mrntme quipe a
vc pour soul cbjectif d'ef-
facer le revert du 5 aofst.

JOSE REYNOSO : Un gar
hdien de but bourrc de me-
tier. Et grand capital nic. I
dinge et sa doiense et son
cquipe specialist des sor-
tes par anticipation, 1I
est capable dis inlervcn-
tions le.s plus audacieuses
Io-n de sa surface de but.

FRANCISCO LOPEZ : Co
jiuue arriere droit n'a pas
f ni d'etonncr. ur sur 1 hliont
me, 3ouant pWIiois a !a I-
nhie de la rctsalarite; I do
fend chaque pouce de ter-
rain...

CARLOS LOHEDO ET
FRANCISCO DREI0 E : For-
menit un duo defensif cen-
tral do tort c' Jbre. Arrieres
tres athletiques pos0edant
un excellent jea de tote, i's
s'alternent murtellement enl
stop iur oti et libei o. Ces
permutations n, sint pas
sans rlqui. Loredo s est trout
,t" hors de position surt la
eotre i offe ns"'." qui per-
r 't a Carlo Bevi' de tn'r-
Ctuir le but de 11 victoire hai


LUIS SANCHEZ : Le plus
b l)t '''i1 d defer., ur cubain.
P. ; *, rnble i "s ,'t 1'hommre
d.s prec's o"'cnsives Eli
T.)ro 5" .que b.en e .evi n


PORT-AU-PRINCE / SAN JUAN

alleT retor


$ 65.00 plus taxes.


Southerland Tours


S vous renseignera mur ce &ari0

et vous foumnira aussi vOes

cheques de voyages

AMERICAN EXPRESS









30, AVENUE MARIE JEANNE TELEPHONE : 2-1600

L'AGENCE QUI NE PERD JAMATS DE VUE L'IN-
TERET DE SES CLIENTS I



av


en arriere avec une surpre-
nmnte rapid to. Son Mar-

ANDRES ROLDAN : S'il
n'a pas eu son rayonnement
habituel. ce sprinter reste
tin iomme ft surveiller. Sa
pointe de vitesse lul permit
d'effectuer d'&s doborde-
ments parfois irresistibles.

JORGE MASSO : Le Stra
tege cubain demeure tou-
jours physiqueo-Ient fragile
malgre sa puissante muscau
lature. Maso ponsmde la grand
de classes' et pout faire bas
caler un match.

Tir des deux p',ecs, inte' -
ligence de jet il represt'tn
to a lui tout seul 50 pour
cent du poteoilel offens.f
de :a selection de Cuba.

REGINO DELGADO : L eu-
tenant de Masso, ce jeune
dcmi il aura 23 sns le 6
septenmbre travaille enor-'
mr-ment au milieu du ter-
rain. Choye par le public de
La Havane, it n'a pas paru
au mieux de sr forme.

JORGE MAYA ET RAMON
NUNEZ

Avant centre et ailler gJu
che. Les deux attaquants
n'ont pas fa.t oublier le
puissant Roberto Perecira
isuspendu pour 3 matches)
UIs sont tries mobiles ma's
n'ont pas faitr reuve d'une


grande intelligence do pla-
cement.

DAGOBERTO LARA : Se
cond butter cubain apres
Pereira, 11 a lu: aussi man-
que de presence lors du pro
mier Haiti Cubain. Lara
voudrait se racheter (selon
la radio cubaire) II lui fau-
dra t pour cela connaltre
un etat de grace et une rells
site superieurs a Port-au-
Prince.

Voilh donc en rrsum6 la
va'eur de oleffectif de 'en
trainer Hernandez. Avec
ses points forts et ses points
faibles.
' A la Havane. les cu loans
ont sub' un coup de jarnac.
Ils croyaient affronter une
equipe d'inconn.is et se sont
tronvds K. 0. an coup de
gong final

Samedi. il n'r aura pas
d'effet de surpr se. Les
deux formations se connais
sent desormais assez b en,
Le preparation a ete acce
lerce en consequence.

Notre selection, moral
au gcnith attend avec assu
rance cette soire de gala.
pour conquerir definitive-
ment ce public tour tt tour
chauv n et ve,'satile.


Nous analys.ron
nement sa force e
blesses.


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER )
Ne change pas vos plans
a cause des reserves d'une
partenaire. Sens eleven de la
6t cause des reserves, d'un
cr6at vit6. Pr,-nez le temps
d'expliquer vos id6es avant
de les mettre en oeuvre.
20 AVRIL AU O MAIX
(TAUREWU)
Quolque un project profes
sionnel echouo yous trouvez
de nouveaux moyens d'aug-
menter votre revenue. De
l'argent grace a votre crea
tivits, tn deplacement et
des vtsites locales

21 MAI All 26 JUIN
(C-EMEAUL.,
Servez-vous de la raison
plutot que du charme pour
repandre vos odees. Un ami.
a un stuyau' financier mais
il y a dtes risques. Collez aux
faits.

21 JUIN AU 22 JUILLET
( CANCER )
Gardez pour vous une idee
linancieremoent leconde. R6
flch ssez biei avant d'agir
Calme interienr necessaire.
Evitez d'etre j'outx.

23 JUTTILLET ITT 92 ABOUT


( LION -
s prochai Dejeuner avec un ami est
t ses fai- positif. Une ligore- tension
interieure marq'cera 'act v
J. C. S. t6 du jour. N. -: i, .e' ts ins
gnifiancrs. Soyez realist.

Le Costa Rica
denonce la


tat; d'un groiupe de travail
special dirige par un haut-
fonctionnaire; M. Gerard
Smith. Sa tache serait de
mettre au point diverse
formulas certaines aule-
chantes; d'autres plus ou
moins menacantes visant
h dissuader le gouverie-
ment d'Islamabad d'aller
de 1'avant dans ses projects
deobombe atomique.-

Une proposition de livrer
au Pakistan un certain
nombre de chasseurs-bom-
bardiers ultra modernes
((F-16s aurait 6t6 d'ores et
dija repousse par craiite
des reactions defavorables
de l'Inde. Cette derniere:
avait; il y a quelques an-
nees; procede a explosion
d'un iengin>i atomique;
mais s'est engagee depuis a
ie pas fabriquer d'arme-
ments nucleaires.
Dans les milieux britanni
ques generalement bien in
forms; on estime d'ail-
leurs que la campagne in--
terriationale contre la polio
tique nucl6aire du Pakis-
tan a essentiellement pour
objectif de mettre en garde
Islamabad centre d',ven-
tuelles < de la
part de 1'Inde: Si le Presi-
dent Zia faisait exploscr
esas bombe: l'Inde; forte
de 1'experience djat acqui-
se; pourrait bien se lancer
a son tour dans la course
aux armements nucleaires.


cikcision
de la marine


americaine
SAN JOSE (AFz-)
Le Costa Rica a denonci
lundi la decision de la Ma-
rine americahie de contest
ter, en aff rmant sa preset
ce, toutes les revendications
d'eaux territoriales depas
sant la limited des 12 miles
Selon un poite parole di
la presidency constarica ne
< pas la position juridique d'
la p'upart des Eta.ts et re
present un pas en arriere
pour 1e droit d la mer,,.

II a affirmed que le Cost:
R ca exerce une souverain
te complete et exclusive su
ses eaux territoriales ius
qu'A 12 millet et un droi
special sur les mers bordan
Bon territoire jusqu'a 20
milles mar ns

IP a estime en outre qu
l'absence de rorme univer
sellement accepted sur 1'6
tendue des eaux territorial
les< ne do t pas conduir
certain pays ft adopter de
measures unilaterales san
fondement jur diques>.

Le porte parole a declar
pour fmir que son Gouver
nement interviendra, pou
s'opposer aux projects ame6
cains. f la conference su
le Droit de la Mer actuelle
merit reunie a. New York.


?3 AOUT AU 22 SEPT
( VIERIIE )
Une conversation privse
au sujet de votre carr ere
donne des r6suitats. Evitez
de discuter avec un ami
don't les opinions sont delibe
riment opposes aux v6tres

23 SEPTEMBRE AU 22 OCT
( BALANCES )
Un ami donne le bon con
seil... Les questions de car-
ricre remportent des suces
modestes quo. cue une de
vos relations d'affaires soit
envieuse de vous.
?3 OCTOBRE AU 21 NOV
( SCORPION )
Partenaires et proches a!
lies sont hes'tants dans
leurs reponses. Qu'il y ait
toute la gamrrf, du tide at
1'enthouaste, 00 le signal
d'avoir un comportment
modern.

22 NOV AU ZI DEC
( SAGITAIRE )
Discussions st'mulantes a
vec des etres c 'ers. Une de
march finare..re est a n
visager mais oin ami a des
sent ments ambiva'ents vo
votre egaru.

22 DEC AU 1.9 rANVIEIR
( CAPRICORNE )
Un superieur esl nd'ntif
riu suiet d'un de vos plans.
Toutefo's, les nroches allies
vous a dent. Pn ar votre sue
res, ncceptez ier' aide. Sen
timents contrasts. chauds
et froids.

20 JANVIF'- \t FEVRIEl
( VERSEAU )
Siuvez vos process allies
dcans leur acti't.e de loisir
'. Que personnel ne vous em-
6 peche de travailler a votre
- entreprise de creation.

l 19 FEV AU ?0 MARS
s POISSUNRS

Vos ideees nouvelles au si
jetl des questions domestic
e que mor tert o'otre sutvies
' Epargnez-vous du temps a
e la fois dans k travail et 1
e plaisir et vous eviterez de
conflicts ulterieurs.
SI VOUS ETE s iE
AUJO Ur l) IUI
a
e Si vous etes ne aujourd'hui
r Vous etes toult a fait che
- vous dans le monde des art
t Le theatre. la I tteraure, 1
t musique, le dessin dIntie
0 rieurs et les aflaires cornm
nees avec les arts, sont v
tre millou naturel. Dynar
e que et innovateur, vous a
- vez les qual ti s du chef (
- reussissez dans une situa-
- tion d'autorte. La banqu
e !'edition. le negoce. le droi
s la medicine, et le meti"
s des armes snt d autre
champs d'act on of voet
reussiriez. Vous etes uni bo
e gagneur d'argent et ave
- aussi un sentiment puissar
r de la conscience social, qu<
ri que il se peut que vous fas
r s ez quelques experiences a
- vant de choisir definitive
meant une carricre.


Londres (AFP) La Gran-
de Bretagne; tout conmmne
les Etats Unis; s'inquirte
des informations selon les-
quelles le Pakistan envisa-
gerait de mettre au- point
un mengii)i nuclaiie; ide-
clare-t-on lundi a Whiter-
hall.
Des bruits nirtant au
president Mohammed Zia
Ut-Haq le project de fTaire'
exploser la premiere bom
be atomique islamiquet au
mois d'octobre prochain a-
vaient circule avec persis-
tance des le mois de join.
Le Chef de i'Etat du Pa-
kistai et ses porte-paroles
dans les grandes capitals
occidentales avaient demen
ti ces intentions dans les
terms les plus categori-
ques. Devant l'iecredulite
quasi-ginerale: les autori-
tes pakistanaises s'etaient
montrees profondement irri
tees de voir que l'on puisse
mettre en doute la parole
du President Zia.
Apres la declaration lai-
te samedi at New-Delhi par
Benazir Bhutto; fille\de M.
Zulfikar Ali Bhutto; an-
cien Premier Ministre pakis
tanais execute le quatre a
vril dernier; le quotidien
liberal britannique (The
Guardians; dans une depe-
che datee de Washington:
a lui aussi relanc6 lundi
ces rumeurs. II1 a fait etat
de la formation i Washing
ton; au Departement d'E-


ians le cadre de la reor
ganisation.des Icoles de for
nation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Haitien Grou-
pe de la Banque Mondiale)
l'Institut National de For-
maition Professionnelle est
charge des divers recrute
ments et formations du per
sonnel de ces 6coles.
Les candidates admis a-
pres selection seront bour-
siers. A Iissue ao :eui, r .
nation et apres evaluation,
les boursiers serone; nomnistS
professcurs dans les deix
(2) ecoles reorganisies. L'u
ne de ces ecoles sera situee
a Port-aa-Prince, l'autre au
Cap-Haitien.

La premiere forniation
concernera les professeurs
de dessin et les chefs de
travaux. Elle s'talepra sur
deux (2) annees environ.
Conditions d'inscriptions
pour c&ete premiere forma-
tion :

etre piofesseur en exer
cice dans une ecule proit.
siunnelle actuelle dans let
specialists telles que :
mecanique a.lustage
me antique automobile
menuiserie ebenister.e
dessin technique
ilectrici.6


etc...
ou, 6tre ancien olive
d ane cole profes,.onnelle
ou technique et avoir obte-
nu le certificate ou dipl6me
de fin d'6tudes dans les me
ires specalites que eli-des-
,us;

niveau scola:re minimal
exige : admission en 2eme;
i.re de nationality hai
tienne.

D'autres formations sont
prevues ulterieurement.
les personnel interes-
s6es f. ce premier recute--
ment sont inviLes a s'ins-
crlre a partir de Lund; 16
juillet jusqu'au Lundi 15 Oc
tobre 1979 a 1'Institut ia
tnoral die Formation Profes
s'onnelle (INFP). Chance-
relles Vare-aux. rou'e du
Nord. Tel. : 2-5531.
Les candida's se presen
teront a 1'inscr'ption munis
dp leur acte de naissance et
de ltou'es les references
dont ils diT.nunsnt : aftesta-
ti,.ns ou dipliims certifi-
cats do travail etc...
La Direction de I1'INFP
Mrne Simone MONTAS, Di
recteuir a.i. de l'TNFP
La Direction du Projet d'E
education .

Ins. Nicolas SAINT-LAU-
RF.NT, Directeur.


| : ,








LEOPA RD










MOSQUITO CUL

S Pour ceux qui n'ont pas

Sd'electricite

S En cLarpinr, eln vacan es,

*- $ s Eiraes Ioarpd tuent

as :2s mousticues sans ozrdCD

z Dominicue Bally

et Co Distributeur Tel. 2.0021

- En vente partout
PJOOS>SS>C^SSC^C!**-!**O~C>OOOOOOOOOO-ag^es


Une Vague


Fra cheuC

)


-Jo


- 0


."


MERCRLDI 1i ABOUT 1979


Project dlEducation tNo 2 --
'rsaivernqulent Haitizzn Group'e




AVIS


Essal atcrnique au Pakistaf
Inquietude a Londres


PrT
EEI


".I -


MARDI14 AOTT 179


IPI.-

04. !, A


de







MARDI 14 AOUT 1979 PAGED


Deces de Vve
Paul Laroche,

NEE MARIE ROSE ANGELE
JEAN-JACQUES ?

Pax Villa announce le do
ces survenu le 13 Aouit 79
a Dlunlas de Veuve Paul
Larocl'i', 1ce Marie Pose An
'rle Jean-Jacques fitge de
91 ans .r

En cete penible circons-
tance Pax Villa et Le Nou
v'lliste presentment leur
simipathie a ses enfants :
irMine Liuci'nne Laroche, Da
'imeus Denis act. a N.Y., Ma
damne Phanin Laroche act.
a N. Y., a M. Uclhs Laroche,.
a Mime Pimrre Riviore, a ses
arrimmres pelits infants M.
G,'rard Laroche el famille,
Mauricce Jn-Baptiste, Carli-
it.' Pierre, Florence Pierre,
Gladys Pierre, Maric Ange
Cadet. Tedy BelJzaire, Ray
nold Belizaire. Monique Be
lizaire. Mnie Fito Magnv et
famille, M Fritz Laroche,
Yvon Laroche. Patrick Laro
che Yon,-l Laroche, Nancy
Denis Evy Denis. Ralph De
ns, Mnle Paul Canaud et
famille. Mnme Oson Noel et
famille: S ses neveux et nis
ces Jean Nicolas, Jean
Francois Daris in, Gabriel
Denss. Emmanuel Denis,
Charles Brutus, Felix Cler
veaux. S

Aux families : Laroche,
Jean-Jacques. Riviere, Beli-


SECRETAIRERIE D'ETAT
DU COMMERCE ET DE
L INDUSTRIES

APPEL D'OFFRES

Appel d'ofrres Dour 10
tianspu'rt marilme' de riz
en .se.s. PL-4r80, Ticre I.

Pour comply de 1 'Ambas
t;it'c d'(itilli, Robtrt t T. W all,
I111c. solllcth des oifres
ipour n1iVX i' ballaltut pavil-
lin amnricnati oil aulres et
WinV'](' (di,' Ini'e y compris
i)' t.t" s L i 'tli- i'S hee i pour
I t iuort mairlime de
r;z en ,sv' i vi la Rteptlbli
fi e l ;illi, s l n IPs Re-
p, leiuwl'nt (Idti ,- ,0, Til re 1,
'I diu PA: H/A-7(11.
II Quinn i' te: 10.000 1on-
ies, n] 5'l n'fil<'s (l'; ell pl is
( nIl (11) 1 irsi de riz oll sacs
d(h 100 livres poids net.

2l i ClIaru ,ment un t i
d(I iux por'ls si'-.s. Uin a deux
tiles d] mf'linlla e Slrsu
illx Elats Urns d Amerique
IEUA).

3) Dechargement un ros
l t d ie lll iio ll;tl .e sir at Purt-
tiu-Prirce. IHarit Iirant
d'.ll l a IvInivn r mnaxriullm
2! p'd.s (mtix. 27 ft SWAD).

4' Jo',;'; de planche : du
4 aU 20 Soptembre 1979. II
11" ira ipas ltenl compete des
naviies ay;il une date d'an
nulatlion depjissmnl les ijours
dce plai{chf, sus-specifies.
5) Taux de decharge-
ment : 1000 tones me.ri-
ques par .jour oiv:'able, les
jouIrs d'inerlmpti"' le s;ile
dl a',resm-inldi. le dimanche
et s ous jours ridep 6eani ex
clus, m&me s'les talent uti
lises. (WWSSHEXEIU).

6) Taux de cf'enargement :
750 Lonnes ncieriquces par
jour' oivurable, les jours d'ins
tempsrie, le saunodi ap-"s-
midi, le hlmantche el loes
jours f6ri6s 6 rant exelus,
mnme s'ils elaient utilises.
(WWSSHEXEIU i.

7) Conditions : Charge-
mert ai chiarg' doi nmvir'e
(free out), Suresta ies (de-
mnurrage) remboursememnt
de fret despatchh) ia coler
pour le depart t t 1'arrive,
sauf barges (Lash Scabee)
pour lesquels une rotation
seira tablie sur la base des
conditions de mouillage :
chargement a charge du na
vire et sureslaries rembour
segment de frct uniquement
pour le d6chargement.
Toutes les taxes et ou
droits sur la cargaison, exi
gibles a Port-au-Prince, se
rnnt A la charge du destina
taire.
Tous les frals de charge-
ment a bord de( la cargai-
son, au port d'embarque-
ment seront la charge de


zaire, Magny; Noel; Denis,
CL a tOLus es aulrcs parLents
et allies eprouves par ce
aeuil.
Les tunerailles de Veuve
Paul Laroche, nee Marie Ho
se Angele Jean-Jacques se
rount chantees le jeudi 16
aout a 4 heures P.M. en 1 E
glise de Dieu ot la depouis
le mortelle sera expose des
2 heures.
148
x x x x

Remerciements
La lamille Elas, Saliba,
les autres parents et al-
lies, tries touches des nom
breux temoignages de sym-
pathie reous a occasion du
dcecs de leur regrettee Vve
Elias Saliba. nee Necinma
Koury enlevee i leur affect
tion le 28 juiillet 1979
prient le GOneral Gracia
Jacques. les religicuses de
St Joseph de Cluny et
tOUs ceux quii se -sont asso
cies a leur peine de trou-
ver ici leurs remerciements
emus.
148

DECES DE Ime
ANDRE SAM

Les Pompes Funobros Pa
ret Pierre-Loiis vous annon
cent le deces de Mme Dr.
Andre Sam, ncc Rosette
Heurtelou.
A son epoux M. le Dr. An


1'Entrepreneur. La mar-
chandise sera livree a quai
f ure, alongside vessel).
8 Loes proprietaires peu-
vent offrir des prix forfai-
taires bases sur Ia qclantite
pourvru que ces prix restent
dans le cadre des tariffs a-
grlee6s par la Coinmission
Foderale Maritime des E-
tats Unis d'Amurique: ils
peuvent aussi offrir des prix
suivant les terms et condi
lions fix6s aux paragraphs
5, 6 c' 7 ci dessus.
91 Los olfres devront comn
porter :

a) Le norm. e pavilion et
1'annic do cost ruictione du
b:irieiu. Les siibsitiulions ct
I"s nomns i suivrec> ne se-
lonLt pias acceptOs.

b) Le nom du propriftai-
re responsible.
c) I.a description du na-
vi-" : nlonRetir totale, lar-
geur, tirant d'eau et portie
on lourds ideadweight).
d Uno ( i.-e pour tout ou
parei de la cn'-gaison
e) Le nombre Pe cales
et d'ecouitilles

f) .c nombre dapparaux.
g, L'hieure d'amncc pre-
vuile I ETA) du inavire au
port d'emba-quemr nt.
hij La position ucoitl110
du navire.

Les ofl'ers dt'>venl entire e-
iatl )i( sur la base dc la1
tonne lonrvue bute, cn d,1l
:r;'s amerncains; elles do-
S';" ot include jusqu'a 1,5';,
doe cs vides gratuits. Ces
conditions snnt suiptt s au
contrnt Droforma de 1'Am-
basf;ade d'Haiti pour mar-
chanr'iscs ensachdes.
Lo.s offres seronft soimi-
s''s i 1'Ambassade d'Haiti a
Washington :

4400 17th Strece .vV.
WV.lsiington, D C 30011
A l'attinntion de M. 10ei-
no Desimanagles par post,
tele'grammn e (oi1 sous enve-
loppIe achetee premise de la
main a la main. Toutes les
offres devront porter la men
tion : <,Appel d'offres pour
le transport PL-480 PA-HA-
7011 (rizt).
Les offres devront un re en
voyers h 1'adrescse sus-indi-
quee avant 12 heures midii),
here d'et6, le 14 Aout 1979
et resteront valables jus-
qu'S la cloture de la jour
nee du 15 Aoiut 1979.
Toutes les offres doivent
prfvoir une commission de
courtier de 2"% sur le fret
payable a Robert T. Wall,
Inc., Washington D.C.
L'Ambassade d'Haiti se r6
serve le droit de nfgocier,
d'accepter ou de rejeter tou
te offre.

Guy BAUDUY
Secretaire d'Etat


AVIS DE DIVORCE

II est porte a la connais
s 'srceu des in e.r ,s.s.s qu le
Tribunal Civil de Pnrt-aum
Prince a admis Ie i(voree do
la dnie Yv.s b nmi s ne'
Rose Marie Catherine DeG t
jen d ;iVPC 'Oil tpoirx "t
pr-udmoic la dissolution
ders liens conir,1taux exis-
taint entre < ux nar Juge -
ment en dat? du ler Juin
19i79 don't le di.spisitif a
ete transcript lo ler A1out
1979 dans les legitlnas a ce
destimes de 1 Offici'r de
1Etat Civil 'le Pclion-Villc
pour sortir ;on plein et en
t' 'r effet coniormmen nt t,
la Loi regissant la maticre
Port-au-Prince, le 6 Aolut
1979
Theodore E \CHILLE, Av
148




AVIS DE DIVORCE

11 est port ;I la connais
stance des mintueesseis que le
Tribunal Civil de Port-au-
Princ- a admliis le divorce
du sieur Louis Emmanurrl
d nvCer son spoise n11 GCi Go
gina Poitevicn et prononc6
la dis'silution des liens
conjugaux ty-lt "xistle t1
trl en'v n," ,neorron 'elt 0n1
date du 6 Avnl 1979 don't
le dispositif a ete trans-
crit le 30 Juillet 1979 dans
les rcgistr2s a cc destines
de 1 Officier e I Etat Ci-
vil de Port-au-Prince Sec
tion Sud poir soitir son.
plein et entier effet con-
formnidment a. la Lol r6giF
sant la matire
Port-au-Prince, le 2 Aofit
1979
Theodore E ACHiLILE, Av
148


Chapour Bakhtiar: L'affaire Khomeiroy


(Suite de la lre page)

gan (ce dernier etant recon
nu come un Si uonneiur mais trop religieux pour un chef
dci aate,) sonL des perdants>..
1 chance de pouvoir organiser
1 Iran. C'est un homme igna
re. inculte, borne et but6.
Qu'il envoie ses assassins
s 11 le veut. II n'a aucun
programme. Ce qu'ils ont
faith n'est pas une revolu-
tion, mais un chambarde-
meit dans la pagaille. Ce
la va conduire a une explo
sion. Prendra le pouvoir qui
sera le plus fort et aussi
le plus apte a diriger le
pays,. M. Bakhtiar declare :
que Khomciny aille en In
doncsie ou au Maroc>. Se-
ion lui, 1'Ayatollah fouc le nationalism ira-
nienr. M. Bekhtiar denonce
cgalement d'inrtauration
d'une ,sorte de feodalite a-




Depot de


projects

(Suite de la lore page)

Finances, M. Emmanuel
Bros a donner lecture dL
message du President a Vie
de la Republique au Presi
dent de la Chambre en rap
port avoc le depot du bud
get general pour l'exercice
79-80 et du plan annuel
de la nation. Enfin, le Mi
niristre du Plan, M. Raoul
Berret a presented et depo-
s' 1' p"ojet de loi, plan de
la nation.
x x x


dro Sam, ses enfants Mlle
Marie-Rose Sam, M. Andre
Sam jr., M. le Dr. Claude
Sam, M. Lucien Sam; ses
oncle et tanto M. et Mme.
Enaillo Nonez; ses beaux-
freres et belles-soeurs :
Mme Guitina Sam, M. et
Mme Jtstin Sam et family
le, M. Max Sam; ses ne-
veux et nieces, cousins et
cousins.
Aux tamilles Sam, Heur-
telou, Darius, Jean-Baptis-
te, Dessources, Kernisant,
Larose; Barthelemy; Lafo-
rest; Nonez, Dorsainville,
Ney-Pierre, Clement. Gous-
se, Durand; Theodule; Ex-
cellent, Vilsaint; Alerte,
Foliau, Frantois, Jeanty,
Moscova, M o n d e s tin,
Guillaume S a m, Ro-
binson: Boncy; Alexandre,
Vulcain, Moscosso, Rous
s iai, a'nsi qu'a tous les a'
tres parents et allies, MM.
Pierre-Louis et Le Nouvwl-
listr adrssent leurs since-
res condolences.
Les obseques de Mme Dr.
Andri Sam seront chllntues
le Jeudi 16 Aouit a 4 heures
P.M. on l'ELlise du Saerc-
Coeur. Le convoi partira ch'
salon fuidraire de l'etore-
pr se i 'ArAive. Jos Marti
xx < x

Deces de Mme
Robestpierre
Sylvain

NEE HENRIETTE DORANTF
(MME. BEBESS)

Pax Villa announce le de
cos survenu le 13 Aoult 79
a la rue Montalais de Mine
Robestpierre Sylvain, nee
HenrieLte Dorante (diue
Mme Bebess).
En cette penible circons-
tince Pax Villa et Le Nou
volliste presentent leur
s-mpathie i ses enfani s :
Ml i Marie Sylvain, M. Ar
nauld Sylvain et se.s en-
ftiuls. M. Robert Sylvain et
.ss (nslinlts, a ses parents
Mme Louis. Mme Gerard,
Mime Marcel.
Aux families : Sylvain.
Dnrante, et a tolls les al-
tre's parents e allies 6prou
v's par co deuil.
Les funfrailhle' de Mrle
Ri .bs'ier're Sylvain. n1ee
Ilnnr'ieo Doranle idite Ma
cl:imre Btibess) 1seron1 chitn-
1ces le eudi )6 infl t a 4 h.
PM. n 1;i Pisi'r' Nnore
Dame. Le convoi nartira dec
1 anciennii Cah ieotale tll
la depouille mortelle sera
expose des 2 heures.
14 x

xXX X


nimee par les Mollaha et
l appalt~ ,o ll ue la currup-
tion avec une erapidite sur
prelnanLe>.
Le regime souhaite par
M. BaKhbiar : nir en Iran aussitot que
possible et prendre en main
le gouvernement dans la
measure oh democratique-
ment c'est possibles>>. II
laut, estime-t- il, un mini-
mum de legality et de li-
berte, ce qui, dans < gaille actuelle ne sera pas
facile)>. M. Bakhtiar est con
vaincu d'avoir un tries lar-
ge soutien parce qu'il a eu
, aucune precision sur ceux
qui le soutiennent dans son
pays, son ancien part le
Front National ayant con-
damne son action.

Selon M. Bakb'lTar faut d'abord r6tablir un mi
nimum d'ordre, que le pays
soit remis en march. En-
suite, les parties politiqucs




plusieurs


de loi

son coeur a cotte mesurr
qui vise a diminuer de 30',;
le prix des loyers.

Alors 11 revenait au Se-
cretaire d'Etat du Plan, a-
pres la lecture du message
presidential par le Ministre
dcs Finances et concernant
la situation inflationniste
que connait actuellement
le.monde et don't, de notre
cote, nous sommes victi-
mes, de presenter le project
plan de la nation. 11 en ,a
profit, pour fair uin expose
'cnrial de la situation. It
ai silanale un faith impor-
tant : touted les recttes pu
biljIiiie. pour 1'exercico 79-
80, out did ,s el.
pour 1, premiere foas dains
notre histoire, les dcpenses
d'investissement du sector
public frarnchiront Ito soui1
du milliard de ourde. le
milliard du development.
Mais, devait-il galement
souligner la balance com-
merciale est encore defici-
taire. Des mesurs seront pri
ses at ct effet...

On dolt galement noter,
comme 1'r. signal' li Minis
tre B'os on presentant le
Bunooer 79-80, que certaines
modifications ont etc appor
tees dans la presentation
meme des donnfes. Mainte-
nant on parole, par example.
de caisse central d amortis
somenit en replacement
des dettes publiques. On
doit noter l'accroissement
du nouveau budget. Un taux
d'acc-oissement de 50.77';
par rapport a 78-79; et le
premier departemeri b6ne-
ficiaire est les Affaires So
c'alcs : Un iaux d'augmen
station de 23; par rapport
S1'exercice precedenit.
W. L.


AVIS

(suite de la 16re page)
Michel Chemaly P-au-P. 600 sacs 100 Lb
Jean Kalim Port de Paix 506 sacs 100 Lb
Loder Jacques Pilate 150, sacs 100 Lb
Elois Maitre P-au-P. 200 sacs 100 Lb
Augustin Mellon P-au-P. 150 sacs 100 Lb
Total 3.406 sacs 100 Lb
9 ABOUT


Jean Magloire Cl1estin
Boucard & Co. Jacmel 250
Faidherbe Guillaume P-
Eddy Jeantillon P-au-P.
Michel Chemaly P-au-P.
Marc Jcudy P-au-P 200
Luc en Rousseau P-au-P.
Al'xarndle Brutus Cayes
Din'el Morel P-au-.P 250
Ulrick St. Hilaire P-au-P
An o;ne Saliba Cayes 250
Mmnc Lion St. Rimy Go-
Elois Maitre P-au-P 200
Nangib Motse Cayps 150
Gerard Pierre Cayes 150

10' AOU'
Joseph Batrony P-au-P
Andricux Richardson P-
Michel Chemaly P-au-P.
Ulrick St. Hilaire P-au-P.
Eddy Jeantillon P-au-P.
Lucien Rousseau P-au-P.
D;eudonnd Frederic Arca-
Mrs. Roger Antoine Lbo-
Elois Maitre P-au-P. 250
Augustin Mellon P-auP.
Daniel Jeudy P-au-P. 175
Evelyrn, Comeau P-au-P
Lemolne Florestant P-au-


P-au-P. 50 sacs 100 Lb
sacs 100 Lb
au-P. 200 sacs 100 Lb
200 sacs 100 Lb
350 sacs 100 Lb
sacs 100 Lb
150 sacs 100 Lb
200 sacs 100 Lb
sacs 100 Lb
350 sacs 100 Lb
sacs 100 Lb
naives 150 sacs 100 Lb
sacs 100 Lb
socs 100 Lb
sacs 100 .Lb
Total 3.100 sacs 100 Lb

600 sacu 100 Lb
au-P 200 sacs 100 Lb
550 sacs 100 Lb
800 sacs 100 Lb
2nn sacs 100 Lb
425 sacs 100 Lb
halie 100 sacs 100 Lb
gOne 100 sacs 100 Lb
sacs 100 Lb
250 sacs 100 Lb
sacs 100 Lb
250 sacs 100 Lb
P. 100 sacs 100 Lb
Total 4.000 sacs 100 Lb


presenteront urt program-
me, on organisera un refe
rendum>. Ii assure que etous
les parties y compris le par
ti communist, seront ad-
mis mais, toutY parti sou-
mis a une allegeance 1i'
tranger sera interdit ipso-
facto, qu'il soit communis-
te ou fasciste>.

Ce regime sera, selon M.
Bakhtiar < liste, democrate et sociali-
sant>. Comme la majority
de la population est musul
mane, 11 ne faut 6videm-
ment pas que la loi soit en
contradiction avec 1'Islam,
mais les Mollah doivent
rentrer a la mosque et
tout de suites. M. Bakhtiar
affirmed que quelque soit
son respect pour des tens
comme 1'Ayatollah Charit


Madhari, il ne fera jamais
entrer un religieux dans un
movement politique,.
Comme on lui fait remar
quer qu'il peut apparaitre
comme un atout dans le
jeu des Etats-Unis pour re-
cupfrer leur influence en
Iran, lancien premier Mi-
nistre rappelle qu'il a n pen
dant trente ans combattuo..
Cela ne veut pas dire, ajou
te-t-il, que 1'on doit igno
rer les forces avec lesquiel
les an doit computer sur le
plan international, parmi
lesquelles la position de
1'Amerique'.
M. Bakhtiar, assure sur
tous les tons qu'il faut tai
re qpetit a petit iune expo-
rience democratique en I-
ran,). qu'elle n'a jamais r6i
tentee.


EACCALAUREAT

(suite de la 1ere page)

Philo C : 39 admis sur 104
soit 46.84 pour 'cent
SIEGE DES CAYES
Rheto B 29 admis sur 42
1 soit 69.04 pour cent
Rheto C : 41- admis sur 173
soil 23.69 pumor ent
Ph lo A : 5 atoiia sur 5
so!t 100 pour cent
Philo C 29 admis sur 48
soit 60.41 pour cent
Depuis lundi, ont debute
les ExamMen Oraux au Ly-
el'' d C' nt Cinttquntenair'e
Cet't premiere 'ourni,.e Otait
consacrce aux cand dats de
Phinlo.
L'orn s'est' poursuivi hier
pour 'oS cuandidits de Rhl-
to et un dern!'r group de
la Rh'tilo 0'ubir; oes cLxamnlis
le jeudi 16 Ao't.


FEDERATION HAITIENNE DE CYCLISME AMATEUR

REGLEMENT GENERAL DE LA COURSE VIALET -- PETIT-GOAVE

DU 15 AOUT 1979


(1D Chaque coureur selee-
lionnr pour participer a la
course recevra un maillot
avec un dossard numerote
et repondre a l'appel pour
le depart de Vialet a 3h. 30
PM.

(2) Le fait pour un cou-
reur de seo aire remorquer,
pousser ou d'emprunter un
itinsraire non conforme a.
celui defini par les organic
sateurs entrainera sa dis-
qualification.

(3) -Les pointages et clas
, scments aux arrives et
aux endroits offrant des pri
mies seront etablis par les
Judges et Commissaires de
la Federation Haitienne de
cyclisme Amateur et leurs
decisions seront sans appel.
(4) Un memo coureur
pourra itragner plusieurs pri
mres. -4-

f5) Tous les coureurs par
ticipant a la course rece-
vront 5 dollars commcs
frais de participation.

(6i Des primes seront of
feites aux coureurs mon-
tant des bicyclettes de court
se et des bicyclettes ordinal
res :

a i Tois premiers aS arri-
ver a 1'entree de Petit Goa


ve au coin de I'Avenue Jeanl
Claude Duvalier.

b) Le premier a passer la
line d'arrivee situce a la
Grand-Rue apres chaque
tour du Centre V'lle de Pe
tit-Goave.

c) Les trois premiers au
classeinent l inl..

d) Prime et medallie aiu
premier classes de chacune
des localitos sluvantes :

VIALET GRAND GOA-
VE PETIT GOAVE

(7) Ell accepltri dc plr'ii
ciper i la cour;,. cihatiiue
coireur deotage la rcisi).ui sa
bilite materielle, civil et
morale de la FHACA et, de
M Jean Sassine on icas diac
cident, de blessrsures cor')o-
reiles on de dcei'riort .ion
de materiel et s'engate a
respec'oer ls different s
points du present r' le-
ment.

PRIMES OFFFE1TES AUX
COUREURS SUR
BICYCLETTES
ORDINAIRES ET SUR
Pr--T. T.TTES DE
COURSE

.A entreee dec Petit-GOnav, a
vanti 1 virage condiuisailn a
!'Avenue Jean-Claude Du-
valier


(Ai BICY ALl'Ti E ( ,T. 'i;







1e)" 1) } : ; :i ,
10 0
0.- dollau
4.- dollet:,

i(B) A chaquti;, ;i i ,1
line d arr. % ( C
que tour au tt i. i i'
Iu l'etlt-' I ,- .tV l r.. l V
vra 5.- dollars

(C) CLASSEMENT 'N-
RAif APIP.ES t''CIQ i(.)
TOURS IrJ CENI',L V1L-
LEt DE PErIT GOAVE
ler 10.- dollars
2,,. 0.- dollars
3e 4- dollars
10.- dollars
6 dollars
4.- dollars

iD) PRIMES REGIONALES

lh r au ( e ;t. tie 1, l ', :, IlI.
en'ts de Petit Goave 5 dol-
lars

ii r aill (cni-.i i lenti' n; s il
cris de Grand Goavt ,5 dol

('tlars e t
lrr au cla r,,!'1i c( :h ils
cri'Is dt Vial/'l 5 do)llah,"
Pltl urine nedaille ad cha-
cuni


CARNET SOCIAL


AVIS DIVERS


PAGE


MRI14 OT17


A l'ouvertu e cc la stn
c. du jounr, le Presidcnt de
la Chambre. le Depute Vic
tor N. Constant, sapres avoir
remnercie ses coll6oaues-De-
putes pour l'accueil chaleu
rCux qu'ils lui ont reserve
a son retour de voyage, a
profile pour proposer un
plan general aifin de conm-
battre la vie here, le mar
ehc noir et l'inflation. I1 a
et6 tres applaud pour sa
proposition qui mdrite d'ail
1 nurs d'etre connue du plus
Randd nombre... Ensuite,
constant li'a presence de
t ois Minist.res d'Etat au
b;ln de I'Executif, il leur
c manda s'ils avaient des
communications -a fire a
I'ANssmblie. C'est ainsi qupe,
le Ministre De Ronceray a
pr;s la parole 5 la tribune
pour presenter ses projects
dlp loi don't nous avons faith
nimntion plus hut en solli
citant le benefice de 1'ur-
gence.
Concernant le projel de
Ioi visant a la resorption
d lii crisec de loement,. le
Desnu'e Alrxandre Ltrouge
;I fn,0 une intervention a
la tribune porn applaudir
des deux mains et de tout








DoOOOOcjorxG.:'


Michele Scotth Club




Jeudi 16 Aout



Grand defile de mode

AVEC


JENEBEL


OUI PRESENT SA COLLECTION ETE AUTO 89




Vendredi 17 Aout




GRANDE FINALE


ELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO (79)


PATRONNEE PAR



ETASA (Volkswagen Audi)



GAGNEZ $ 3.000 DE PRIX.


En comps ition : 5 couples laurdats

- Marie Louise Fouchard et Vladimir Charlier

- Gina Hal! et Axel Peroux

- Francesca Blanchard et Eddy Blavchard

- Maelle Flambert et Ernst Joseph

- Sibylle Denis et Henri Robert Jolibois


Participation de la TV et Exposition des prix sur Ite Podium.

Qui, seront Miss et M. Disco 79 : ? ? ?




Samedi 18 Aout



SATURDAY NIGHT EXPRESS


AVEC


D.P. EXPRESS


LE MONDE EN BREF


Le 14 about (AFP)
Teheran De nouveaux et
violent a.f'rn tmennts ont
c, pose lun .i e.s p artisans
1r yatollas', I,.1]ot:neiny a
des groups d'extrbme-gau-
ct Les integri.stcs' qui en
'endaient ,so.i.nlr la deci
it.n de fe.rnetere du jour-
-. 1 Ayan'egiti:" ont atla
, uo les sir,!? de dtux iim-


1 rtantes ir, ;nisations- It's
(moudjahedine Khalq, (re-
ligieux) et les Khalqa (marxiste leninis-
te). Celui du part commu
niste sToudeh ne semble
pas avoir 6te saccage.

x x x x

Nouakchott La Maurita-
nie a decide de se retire


de Tiris-El-Gharbia le 15
about et considered 1'occupa-
tion marocaine comnme au-
ne aggression contre son ad
ministration provisoire)); a
declare lundi a Nouakchott
le Premier Ministre mauri-
tanien; le Lt-Colonel Hai
dalla. Le Premier Ministre
a demanded le mediat) des troupes maro-
caines de Mauritanie et a
appeal l'Onu et 2'OUA i


indique lundi que certain
pays de 1'Opep recommen-
cent a vendre; i des prix
tries elev6s; d'importantes
quantities de petrole sur le
march libre; le ket). Au course de leur r6u-
nion de juin; les pays de
1'Opep s'etaient engages aL
reduire les quantities de pe
trole vendues sur ce mar-
che afin d'enrayer la haus
se des prix.


NMARDI- f4 ABOUTT 1979


LA POLICE DE PHILADELPHIE EN JUSTICE


Philadelphie (Pennsylva-
nie) (AFP) Le Departe-
ment am6ricain de la Jus-
tie a announce; lundi; qu'il
deposit une plainte centre
la police de Philadel. qu'il
accuse de brutalit6s et de
non respect des liberties
constitutionnell es.
Cette action; sans prdcd-
dent dans 1'histoire ameri-
caine; est le resultat de
huit mois d'enqufte dans la
4eme ville des Etats Unis
et pourrait; si elle devait
aboutir; entrainer la sup-
pression de 1'aide federal
A la police de Philadel-
phie.
Qualifiant cette action
d' ral adjoint(Ministre adjoint
de la Justice); i. Drew
Days; a indiqud que d'au-
tres villes pourraient pro-
chainement tomber sous la
meme accusation. 11 a ain-
si cite Houston (Texas);
Memphis (Tennessee' et
mobile Alabama).
La Police de Philadel-
phie; a-t-il ajout6; ne res
pecte pas les droi&s fedd-
raux particulieremnen des
noirs et la population his-
panique. Nous persons; a
precise M. Days; que nous
avons assez de preuves pour
demontrer que le 8.000 po
liciers de la ville font aun
usage inutile de la force
et de measures d'intimida-
tion et que leurs sup6rieurs
couvrent ces actes,>. La Jus
tiee fed6rale; a-t-il pour-
suivi; reqoit depuis quel-
ques an6es one moyenne
annuelle de 1.100 plaintes
pour brutalit6s contr- la
police de Philadelphie.
Interrogd lundi martin; le
Maire de Philadelphie; M.I
Frank Rizzo; a affirm que
sa police 6tait sans tiches
et qu'il n avait jamais vu
de brutalities polirires. 11
Sa annoncd l'intention de lai
ville de se battre pour fai-
re reconnaitre son droit.
M Rizzo; qui fut charge
de la police dans uune pr-
ceden(e municipalii.i a tou-
tefois econnu qoe les poli
Scerl',; (,'uvaient rf'agir par
S ois trop rapidementi).
((Mais la press a-t-il ajiou
S t; le President et mdme
le1 Departement de ]a Jus-
I tice font de memea). ,J'espe
re que nous ne sonmes pas
qsur la meme vole que I'l-
ran; a-t-il soulitne; et
Sque nos policies; seule-
S rnipent en raison de leur un
forme; ne vont pas itrt
sommairement arretes e
executes)>.
M Rizzo est connu pound
avoir souvent souligne que
sa police etait adure>> pou
les contrevenaots. Lors
d'une visit a L Rome en
S 1977; peu de temps apr
S l'enlevement du chef de 1
d6mocratie chretienne Aid

fait parler de it en affit
imnan: (,Les kidnapeurs its
liens n s'en tireraieit p
Sa bon compete c6r' 1n a vi
:e; .rus les 6crase'.i.ons)).


N


Philad
nie) --
ment d
se; lu
acOusal
niatine
palte6

de la
Days;
tdritq


a(prendre touts lurs res- ron-il
ponsabilites>. x x x x tates
nait m
Londres (Amnesty Inter- tanimme
nationals a demand lundi 1l
Alger Un porte parole au gouvprnement argentin
du Front Polisario a ddcla- de mettre fin aux measures" gales.
I re lundi a Alger que plus d'intimidations visant des
de 400 militaires marocains organizations de defense Arr
avaient ete tuds et que 1-5 des droits de 1'homme en non mo
autres avaient Wtd captures Argentine. 11 y a quelques d'autoe
par l'arm6e sahraouie lors jours; la police argentine 'tes cou
SUlors de 1'attaque lancee sa a effectul dans les bdreaux de resi
medi matin contre les trout d'organisations humanitai- Bi
pes morcaines a Bir Enza- res trois descentes au course suspect
rane; au centre du Sahara desquelles des documents der et
AUTOROUTE DE DELMAS TEL: i-2180 Occidental relatifs ont des personnes dis p la
xxxx La I
TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE xxxx x x ant 1
TOUS LES SUCCESS LATINS liam I
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ Tel Aviv devant i. direc- fin de
tion politique du Likoud Londres Plus d'un mil- une m
SUR DISQUES (gouvernemental); le Minis lion d'ouvriers britanni- 1.100 e
OU ENREGISTRES POUR VOUS tre isra6lien des Aff.aires ques des industries m6cani- quelqu
OU EREINTE A RTTE Etrangeres; M Moshe Da- ques ont observe lundi; tement
SUR MINI-CASSETTE yan; a d6clar6 que (des E- pour la second fois en suspense
SUR CARTOUCHE & TRACK tats 'Unis ne s'opposent pas une semaine; un mot d'or- lions d
BUR BOBINE MAGNETIQUE I la politique isra6licne dre de give national; pa fidirau
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTES de repr6sailles centre les paralysant 1 industrie ifutomo Phila'.e
EFFICACE GARANTI PAR UNE dayine an Libans. bile. Les usines eBritish
ATT TCHNICITE xLeyland, se sont totale- Le MW
HAUTE TECHNICITE x x x x r ment arrittes. Les m6canos 1W Ira
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M. 5 : P.M. exigent un salaire mini. lundl
New York Les milieux mum de 80 livres (environ "talt s
....O "" 0FFi'- o-e d ew- O -IF) par semine, '.tenuii


elphie (Pennsylvan-
- (AFP) Le Oeparte-
de la Justice a preci
ndi apris-midi; les
tions por,'cs dans ia
e ontre la n:unici
de Philadelphie et
ice.
Justice); M. Drew
les violations des
constituti.innels cons
aprs unae enquete de
iois dans la 4cme vil
Etats Unis sont; no
nt; les suivantes:
ouilles et saiies ille


restations abusives et
otivees de pistons et
nobilistes et brutali
ntre ceux-ci en cas
stance.
rutalitds envers les
ts afin de les intimi
d'obtenir des aveux
force.

ilainte ddposie de-
e juge federal Wil-
litter demanded: La
ces pratiques, don't
oyenne annuelle de
.st signaled depuis
es ann6es au Depar-
de la Justice; et la
iion de plusieurs mil
de dollars to credits
ix it la Police de
elphie.

aire de P :iladelphie;
nk Rizzo: a estime
martin qnu sa police
ons tache et quil la
rait de so, mieux, 11


a'unni.Lement reconnu que
les policiersecomme le pr6
sident lui-mloes): a-t-il
s.;ulign6; out piutois des
rftactiois un .peu trop rapi-
de.

x x x x
I.E lIRE DE
Philaaelphie: (il flic qui
n'a v's froid a.t yeuxs)

Philadr.ephie (AiF)
Fran' Rizzo; 7., maire de
Philac'lphie enioint par le
Depa' ement d.- la Justice
de -n-ttre un terme aux
hru'ildtes de It i ulice de
sa i 'e; fut lu'- mIme un
pol. ier au redoutahle pal-
mares; elu en 1.971 a la te
te de la municipalite sur le
slogan: sVotez Rizzo; un
flic qui n'as pas froid aux
yeux).
M. Rizzo; 57 ais; d'origi
ne italienne; vigilant gar-
dien de la loi et de I'ordre;
avait lui mtme dirig6 d'u-
ne main de fer la police
de Philadelphie; quatrieme
ville des Etats Unis; de-
puis lundi dans le colima-
teur des autorites feddrales.
Le Departemeot de la Jus
tice; en d6posant lundi u-
ne plainte centre la muni-
cipalite et sa police; a pris
cette decision sans prdce-
dent aprds avoir mend une
enqudte pendant huit mois
et reru plus d'un miller
de temoignages chaque an-
nde. Les 8.000 policies de
la ville sont notamme)t
accuses d'un usage system
tiquement de leur arme it
feu sans n6cessite; de fouil
les et de saisies ill6gales;
d'arrestations abusive; de
brutality; et de violation
des droits des minorities ra
ciales.

M. Rizzo; lundi matim: a
affzrm6 que sa police rtait
sans tache et qu'il n avait
.amais vu de brutalites po
licicres. Les lecteurs des
journaux de la ville ne
Sonf pas dins ce cas. Us
ont vu; l'ann et dperntre;
*i-s photos dun militant
noir du mouvement (mno-


ves allong6 sur le, sol; le
visage ensangla),te sous le
plef d'un policier
Les journaux; il est vrai;
n'aiment guore M Rizzo;
Selon 1 'Attorney General
Adjoint (Mini.tre Aijoint
qui le leur rend bien. 11 a
accuse des journalists
noirs de partiality a son e-
gaid. vait-il declare; ce sont des
joirnalistes italo-aniri-
cains; ou polonals'; ou d'u-
ne ethnic qui nous reprcsen
te et nous soutienne>. (Le
pouvoir de la press m'ef-
fraie>; avait-il avoue.
Pourtant; M. Rizzo affair
me souvent n'avoir peur de
rien. Policier depuis 193;
apr1s avoir abandonn1 lp
college; il devient un flier
16gendaire une nuit de
1952; en arretant quelques
500 vagabonds; voyous et
prostituees.Les liberaux des
annees soixwnte so, t d~ale-
ment sa bete 1noire; ou
plutot des (chiens jaunes>;
comme il les nomme. En


Flash Si

Sera a P-au-P le Vendr
TURA et son Orchestr
Hotel (P6tion-Ville) au
Special.
Le Dimanche 19 Aofit J
LAMBI, la soiree sera a
Adm. $ 5.00.



Le Vendredi 31 Aofit ce
de Sano o Domingo actue
se produira en exclusive

x

Ensuite le 22 Aoft TA]
se mesuront au LAMBI
t


1969; il assitt6i & un diner
de la municipality. Sa ma
traque reg16pmentaire depas
se de la veste de son smo-
king.
Le maintien de 1'ordre
est sa specialit6. A Pome;
qu'il visitait au moment de
1'affaire Moro; il avait at-
firm6, 9ue les brigades rou-
ges et autres kidnappers
ne s'en tireraient pas com-
n.e ga dans sa bonne ville
de Philadelphie. (Nous les
eci aserionsa.
Elu deux fois depuis
1971 a la tdte de la muni
cipalite; M izzo avait sou-
haite faire modifier la
charter de la ville pour e-
tre. autoris a t brtguer un
troisieme mandate en 1980.
11 a. renonce i& son project
et veut d6sormais militer;
quand il quittera la mai-
rie; pour les droits des
blancs. (Les blanks doi-
vent se donner la main,
pour Itre traits avec egali
te); avait-il land en mars
dernier.


iper Flash

redi 17 Aofit JOHNNY VEN-
e. II se produira a Village
meme jour dans un Gala

OHNNY VENTURA sera au
nimee par COUPE CLOURE


sera le tour du plus g
element : CUCO VALO
te au LAMBI NIGHT C


BOU COMBO et SKAH-!
NIGHT CLUB.


grand
Y qui
LUB.



SHAHI


COLEMAN



Symbole de la quality















LES JUGS ET GLACIERES



COLEMAN


Gardent froid plus longtemps


La lumiere


la plus economique vient de


COLEMAN

1 gourde de Kdrosene 8 heures d'eclairage

DISTRIBUTEUR .


ETS. Mme. BONDEL

RUE DU CENTRE No. 143 TEL :2 4727


PAGE 4


I


'


muz~.ru3C~%WXlr3Q~-v5~~7a~7~PM1~3~Y~3-NI


k's rr//2/~~~J-J -CbV C~~


Z J %%~/////XTaQOCj^- jC^^y--^acV~x^=IYC rfT/ ~ -^.-^^y^


.... .... .... .. m R Q


st,-/ppEE~~-;"~~~~Ce7


xxxxx
PRECISIONS
CONCERNANT LES
ACCUSATIONS CONTRE LA
POLICE DE
PHILADELPHIE


J,


rd


XXX


XX X






MARDI 14 ABOUT 1979


Le Message du President i vie de la R publiquee


PAqe, .


Avez vous rencontre Joyce Carol


(sulte de Inl 1ire page)

get Otidn6rl sounmis vo-
Ir, examienn

llonorabl U's Deputis,

L onvergur'e ite lII IAche
qui nous in'olnibe i tulls,
pro'd toLute son umpliieur ;A
I nvalIlti on 'ls endllint 's
dit In colnjon'-Iur hatIl l a lt -
icn. soilnilse a In lresslon
des objectifs dt'i c6veiloppe
ni'nt nttillnal et assoin -
brie par .1 a ),irdisseineiit
des prix des prodmit.s petro
Ih rs Par contre. l:i renonin
teP amorcee 'n 1977/1978
s est soulinue uII I ours' di u
presently pxper'p, au point
qiih le taux d( croissanlle
du Produit Inltrieur Briut
(PIB) devrait depasser 5
pour cent on 1979/1980 et
celui des lInv(estisselminits
atteindre 16 1 olur cenit ,
Ion I 's proi cl oi :; (flec-
tuers pour lantoeC

i ce tablSaii d ensem -
ble plut6t rdeon fortant,
nous permit do fire face
a. laveiir., iill,.innioins cer
trains desequil:bres serto -
riels tendent a pt sister et
risquent de remettre en
Caunt Ies resitlaits, bdnefi -
fi le'il s dei l ffo't dt redress
segment nation-.A AuIssi, ai-
.it' decide de remicdier. durns
le mi'illeur d.'lai. et aver
ftrmete,. a h 'ute situation
Deo laton plus particulic-
re. des dispositions appro -
prieces seront priStS en vue
de ritduire le deficit de la
balance cominrciAle, no -
Slminient n c( mprimant
de maniere ignificative les
impiortations des articles
de luxe oet d. s bins non
essentiels

Parallelemen'. un nou-
vel elan sera imprime a
la promotions do Toirismie
et de nos exhortations agri
coles et indu.s rielles don't
il conviendra d necroitre
sensiblement la oualiti et,


la valour ajoutee locale
Quant la consigne d ex-
tension vivriece, sous toutes
ses dimncisions, elle demeu
re imperative (;elle d ac -
crolssement de ]II produc-
tton des matl,'es premie-
res pour 1 agro -industrie se
ra renforec0i ein considera-
Stion du role predominant
qiie dolt jour oe secteur
dins le Develoi)Dement Ge
neral d HaIti

Monsieur le Prsildent de la
Clhinbre Legislatlve,
Honorables Deputes,

.a ]preoccup tlion d ame-
I'orer les conditions de vie
d(e I, population haitien-
ne par la mise a sa disposal
tiou di plus d" btirns el de
serve ces. entraine une aug
lmentation crojssante des
difflcentes categories de de
pIenses du Gouvernement
Ansis 1 ensemble des activi
to:: de fonctiontement, din
v(st's',semcInt et de pri-in-
v 'sti.,sement du s-cteur pu
blic qui seront rdalisees
dais le cadre du Plan An
n,-1l c,( du Budget Gene -
ral. necessitcra une mobi-
sation des 'ress-)urces esti
mcres global"mrnt a Un
Milliard 700 millions de
Gourdes au 'olirs de 1 exer
ei.e 1979-1980, s oit une aug
mentation de 17 3 pour cent
par rapport aux provisions
6lablies pour Icx(crcice pre
cedent Les deopnses de
functioinniemtnt en vien. -
nent, a reprs 'nter 41 pour
cent du total general et
cells d investssement. 59
pear cent

Ians 1 optq;ie o une nou
vslle approche rnettant en
evsdencoe la 'scirito de fi
nancirmen' du Potvoir Cen
trial, 1e Budget General de
la Republique represent
la prinopale composan-
te de cette grilnde masse,
don't 11 absor)e 873 Mil -
1on, de Gourdes reparties
on 698 Millions pour le


MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAtE .

sGy.sppcosaoaos<3


fonctionnement et 175 Mil
lions affects au finance-
ment partial du dfveloppe
metat
A ne consid4rer que le
montant des previsions eta
blies pour le Budget de
FOnctionnemenit de 1 exer
cice fiscal 1979-1980, 11 est
enregisbrid une augmenta-
tion de 47 pour cent Un tel
accroissement rtsulte d u-
ne propension caractfrisfe
de 1 Etat a s ajister au ryth
me de 1 activity. hconomi -
que gfnfrale, sous 1Inci-
dence de divers facteurs
conjuges savoir entrau -
tres :

- La, creation. ru course de
cette ann6e fiscal, de trols
nouveaux Dpoartements Mi
nisteriels : La Secr6taire-

rie dEtat du Plan
La Secretairerie d Etat des
Mines et des Rcssources E
nergetiques et
La Secr6tairerne d Etat de
la Jeunesse et des Sports

- La creation de 1 Office
National de Prumotion des
Investissemen s aONAPI)

- L augmentation des trai
tements des employes de
1 Administration Publi -
que notamme'nt des Institu
teurs, dans le cadre de la
politique de relevement
progressif du salaire de ba
se

- L accroissement numeri-
que du personnel de 1Ad-
ministration Publique en
soutien de 1 effort conjoint
de developpement

- La prisen n chre par
le Budget de Froncticniine -
ment des coCits rccurrents
des investissemrit realises
dans certain secteurs,
etc...
IEn ce qui concerne les de
penses d investliier, len', at
de preinvestissement les
provisions poar 1979/1980
atteignent le chifire de 1
Milliard 2 Millionr de
Gourdes correspondent a
une augmentation de 162


polir cent
provisions
cedent De
visionnelI
tionalts
pour 317.6
pour ceint


par tapport ay.
de 1 exercise pr6
ce innntant prc-
les resources na
interviendront
Millions soit 31 7
et les resources
pour 684,3 Mil-


lions soit 68 3 pour cent
La mobilisation de ces
resources impose des sa-


criflces a consentir et des
actions a entreprendre Aln
sl 1(- processes de r6forme
fiscal Initl durant 1 exer
clce 1977/1978, i.oursulvi en
1978/1979, sera ie iorce au
course de 1079-1,'S10 Dans cet
te optique, routes les recent
tes publiques ont etd bud-
getisfes en value de consti
tuer la masse global des
rEssources publiques de -
vant ervir au financement
des defenses de 1 Etat, les
affectations dLe re'cettes ge
n6ralement quelconques
ont &t& 6llminfes 11 con-
vient de souligner ici la
prcoccupatlQn constant de
Mon Gouvernement dze don
ractere pragmatique et Ovo
lut1f

A cct fgard, Je ne peux me
rdsoudre A passer sous si-
lence la profopde r6flexion
que je fais mienne d uni
home dEtat contempt -
rain : me est celle cai cr6e les
conditions d une adapta -
tion progressive, qui canal
se les evolutions nccessai-
re sans pretendre. les pr6-
voir dans leur detail, sans
vouloir les bloquer dans
Itur developpernmnto (fin
de citation),

Monsieur le Pr6sident de
la Chambre Leg'selative,
Honorables Deputes,

La poursuite des objectifs
a. court eti a moyen terme
du Plan de la Nation re
quiert a tous les niveaux
la mise a contribution des
valeurs participant an
mieux-&tre generalis6 des
populations et en particu-
lier des masses de 1 arric-
re pays Sous leur reso -
nance coutumlre, ces voca
bles recouvrent un choix
foildamental d orientation
ecfuomique "t de politique
de Dfveloppement en fa -
veur de la composante la
plus defavorisde mais com-
bien importance de la Na-
tion
C est I la cadence des
voices de pdfieration des zo
nes rural "t au rythme
de leur rattacliement aI ces
grands axes routiers, priori
te obligee, vehicle de pro
grs ?t de civilisation, que
se pursuit. sans relfiche,
notre point de mire par le
rtclais d un nouveau mail
Ion operationnel. celui de
la Planification R6gionale


Aussi, cette dimension du
Plan. charniere entire 1 ho-
rizon local et 1 e Ilpr4sg na
tlonale, lemeire-t-elle
une e.tape pr),;.l6glee de la
perspectiye diectnnale 1971
/1981 Demarche d6termir -
nante. egalment de l opti
que de Mon Gouvernement
rnsolument m soiude a V61an,
de participation des popu-
lations assoif6es de meil-
leures conditions de vie,
elle appelle une mission
d? haute confiance pour
1 implantation, sur, place,
des structures adfquates ak
mIme les sous-ensembles
identifies et dclimitts
Aspects sociaux et rOglo-
nau du D6veloppement, a
mtaisgement, da terrtoire
et 0~djeLt.rItll't.n des ac-
tivit6s se recherchent au
pair avep les incidences
proprement economltques en
vue de la .ceilleure pon-
duration des 'acturs d in-
tervjition En (oure, le ren
forpement des structures
inspitutionnelles de con -
sultation, ainsi que la mi
se en place des m6canis -
me5 de compireirntarit6 en
tre 1 Etat ct le Secteur Pri
ve, tel 1 ONAPI, ont mar
que 1 action gousernemn-
tale en fave-ur de la dyna
mlque dun di-veloppement
harmonisei
Dans le meme temps, a
vec la mise en oeuvre d u
ne rblorme administrative
et 6 autres demarches perti
nentes nous approchons i
coup suir, dans le' cadre de
I1 action integrres prhconi .
see, de cette dimension com
bien essentlelle de la region
nalisation du ,Ii:m ds la
Nation Aussi, np cesse
rons-nous de suseiter et de
multiplier les occasions
d un dialogue soutenu en
tre 1 Etat et los collective
tes, cn consideration des
propositions 6w.anait des
pat:ers decent-rlisefs

Dans la m ill roulde,
J accelere la pose de cette
pierre angulaire, pierre mal
tress? et de fondement d au
tre infrastructure humane,
avec 1 indispensable prise
en enarge di: maintain do
1 dquilibre ecologique de la
Nation et en quelque sorte
de i t quality mnioUe de la
vie ticue ri 1u't assume la
coordination poiitique

Jean-Claude DUVALIE.-

President a 'ie d c la Rd-
lublique


(Suite de 14 l6re page)

ont 6t6 victims des stupl-
des pr6jug6s; comme nous,
its partagent la gloire d'a
voir tir6 des souffrances s6
culaires une pp6gle et une
musique qul constituent la
symphonic du Nouyeau Mon
de.

C'est just it I'un de
ceux qul, Brsil apx An
tiles, passant par les
Etats-Unis ont contribute
par des oeuvres de quality,
r cette symphonle, qu'on
eut le plalsir d'entendre
hier aprts-midi A 1'Institut


haitiano-amdrcain da
que Jean Brierre aura
pelI un floril'ge.
11 s'agit de Joyce Caro
mas de la Californie
parence mode.ste mais
si simple que jolie.
vement jeune, mais
gnant d6Oj la celbri
une production cons
ble;'des recuells de v
grande parties, qui o
saveur du miel. la fra
des roses, et 1'ardeur
lell. (Bitters Weett
Crystal Breezes (1974
sing (1975). Egalemen
places de thdeftre ai
come A Song in thn


Petites Ann once


A VENDRE
Terrain 100 x 200 A
mas 31
Bo'te Postalp 1212 t
8 A M 4 P M 2-2254
xxxxx

ON DEMANDED

Une Secreta're expi
mentee pouvant parl
ecrire 1 Anglais Corre
ment
Envoyer curriculum
tae accompagn6 d une
tre Manuscrite et une
to A : Boite Postale

X X X X

OFFRE D'EMPLC

Cherche Coutuiieres
rimentees dans l'asser
ge de robes. Salaire
ressant.
Contacter au 2-5480

x x x x x

GRANDE
LIQUIDATION
Tapis petit et
$ 10 a $ 4 T6te
cabane sans matlas $
Stereo Pioneer avec
Haut Parler $ 360 -
vision $ 120 Encyc
die LIURP deconnsie
50 Livres neufs de 1
Encyclophdie Into
nal Tomes $ 20 h 30.00
reo Auto $ 160 Cou
glais 5 coiirs valeur I
2.00 et plhusieurs autre
ses ba prix de eadeau.
Delmas 25 No. 1 2&
tage, entree arriere
mci(n en face Supe
~' 1'>. -.


Del

61
218




'ri -
er et
lcte -

vi-
let-
phbe
2386
148


01

expo
nbla-
inte-


ket, La Lue No. 2.
lel.: 6-0412.
sxxxx

Communsaute
Sainte Marie
-La Commun',tt6
Mari" remercie
vement tous ceux q
g6nireusement repi
son appel, en ccntr
a la creation d0 sc
tre d Econom e Dom
que pour les jeunes
de la dite Commun
El1e prend pl;aisir
presenter 1 hbureuse
gnante du jour :
Mademoiselle: Fr
AUBRY adrosse :
re detentrice du 1
No : 02404
F1licitations Pranco
merci encore
La Direction


ns ce (1976), oLook What a Won
it ap- tier (1976), Magnolia (977).
ol Tho Ma's les qu!alturs de-
, d'ap talent surtout entendre cet
s aus- te voix suave dans, la lec-
relati- ture de certain$ passages,
attei- de son dernier roman aThe
te par Quilting Bees ou A Colored
idera- Woman's B'ble. Personnel-
ers en element je comptais y trou
ont la ver quelques accents connus
icheur de mon amlie Sonia Sanchez,
du so 6crivain pu sant et popu-
1973); laire de Harlem, accents
), Bles d'un de ses maitres livres :
nt des eBlves' Book for Blue Black
sucets Magical Womena. Or, e sty
ie Sky le de Joyce tout en conte
nant un ton de r6volte, est
beaucoup plus mesurd.
En vain chercherait-on
parmi les Icrivians noirs
figurant dans Dark Sympho
148 nie ou Negro Literature in
America, le nom du poete
dtlicat ou'est Joyce Carol
Thotnas. Nie le 25 Mai 1938
a Ponca City en Ohklaho-
,ma, en attendant de s'6ta-
blir des 1'ate de 0l ans at
Sainte Son Francisco (California).
oien vi N'emncheo ue son nom et
qui ont ses oeuvres sont tellnement
ondu a connus. nu'au festival des
ribuant Arts Ne'-es ten, r6eemment
on Cen ,, tLagns au Niofr!n. rJoyce
iesti Carol Thomas Put 1'insigne
Sfilles inn. i remelOrincater .la
aute poesie Nord-Amhricaine.


a leur
ga -

angoise
Tabar
billet :

ise et

168


En vpitre. i'en riae les t-
15m"nts de la Diaspora IT,
s oencontrpr J'nce Carol
Thtnmeas Baehplire p n Art
do San Jone Universitvy. M.A.
do Stndriford Universitv,
Pt esnnridjppo niil netorat de
Danfo-th University.
Laurore ST. JUST


178
Course de Natation

et de Gymnastique

Sn assures par des Professeurs
grand rangers
de lit rangers
10- 11
grand

e Hubert Hobby Horse
n0 b, 50
crnatio ROUTE NLE. No. 1 SORTIE DE L'AEROPORT
- Ste SOUS LA DIRECTION DE :
irs An

s 7c a LAURENT GALLAY
me 4- Phones : 2-3921 -- 2-4790 2-5686
de la
rmar-


pour


n'importe



qui!


CHEQUIE R PERSONNEL


BANQUE ROYALE DU CANADA


ou nous avons la solution


4accuavae: Se/mias S/ace spedjau -W^ategoui}


- 0mc.@ooc@waOc-W2 -2GGj-)i-- w wm.a..,w -2In' -ocooI I3a- w-~---C-


PAYEZ






DESORMAIS







A AIDE


L-~i~Nrrrrrrrr~rwrrrrr~wrrrrrrrrrrrrrrr


'r/l/El~//b~K//C//~Pr=r~PC~%Y~i~%~ET~03r %%7~iP~/~K/C~/~L~//EC~/bCkTCCCCJa3&r~eW) ~/r~vru~zr~-rzrr~-2r,~-~2~rllurr~nzr- ~


----- -- --- ----------mrr~oa ~


-f I





PAGE 8



DANS NOS CINEMAS


SMARDI 14 ABOUT 1979 "



EXPOSE DES MOTIFS DE LA LOI PLAN DE LA NATION


CAPITOL

CAPITOL 1

MAHD1I 'l ABOUT 1979
PI'IX UNIQUE $ 1-60
I1 II 2 lir 's, I lhi lliT '
hi 8'c hl'res. 0t) 'ielires
I .1':,S .S ]I.; K I.:S
1P 1. A LI':
Mitrl'di 15 Jeudi 16

1.-cS SHE-iFS D;,' LAfGLE

CAPITOL 2

MAilDI 14 >OUT 1979
I'IIX UNIQUE ,' 1-00
12 lti's 2 hrces. 4 hres
6 .11h ; h 10 ir,''s
S'LaPlCiON
Mirrledl 15 -- Jitudi 16
A 'i, l 1979
;USPi'ICION

CAPITOL 3

MARDI 14 AOUT 1979
i';IX UNIQUE $ 1-00
12 h 15. 2 h i5n h 15
( i 15, 8 ii 10 h 15
T''HA;IISON .1
STOCK'HOLMA
Mi lir di i c 1l iJc-udi 16
iA,i 1J7il

STOCKHOLM

CAPITOL 4

M.'.RDI 14 T OLT 1979
P'ibIX UNIQ,^ S 1-00
11 11 l ') 3 1 451
) 4. 7 h i5, : hli 45
I.I.S AVFN F;.,; ElS3
DE LA JUNGLE
i c c.' 1i l c J udi 16

1-LS AVENTURLERS
DL LA JUNL'._LE

x xx

MAGIC CINE

'c 6': G h 1 t ", res
VItH' *T LM1SLR

iir' Go' 7 1i 00 ct 4-00

Mcrrerdi 6ih 8h G 4:00 5CO0
INVASION DES
HOF \NATEURS
Jf"dI 611 et ,'!]
VOYAGE DF N(OCES
Enide Gdes 1-00 et 5-00

xxx



'il-rr' 11 An," !97)
1,FS GRIFFES DU LION

],F,, GRIFF'E DU LION

'i lV'C'FS S'CI1AiU'6X


AUDITORIUM

Mardi 7 heures
LA SANCTION
Entree Gdes 2 00
M2rcredl 7 hres
LE GENDARME ET LES
EXTRA TERRESTREI
Entree Gdes 3-30

x x V x


PARAMOUNT

Mardi 12 h 2 in 4 hres
Entree Gde 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00
LA MAIN DE LA MORT
M ,rcredi 15 Jeudi 16
12 h 2 h 4 hres
Entree Gde 1-50
6 h 8 hres 10 hres
Entree Gdes 3-00
LA MAIN DE LA MORT


X X A xx


CINE TRIOMPHE

.SALLE 1

LE CONTINENT DES
HOMMES POISSONS
Entree $ 1.50 et 2.00

SALLE 2

LES GRANDES VACANCES
i;ntr6e : $ 1.50 ec z.00

SALLE III

INTERIEURS
Eutre : $ 2.00

SALLE IV

5 POUR L'ENFER
Entree : $ l.P1J


IMPERIAL

IMPERIAL 1

MARDI 14 ABOUT 1979
12 h 2 h 30 5 U 7 h 30
10 heuresi
Entree Odes 5-00
Entree Gdes 8- 00
CAPRICORNE ONE
Mercredi 15 Jeudi 16
Aoufit 1979
CAPRICORNE ONE

IMPERIAL 2

MARDI 14 ABOUT 1979
12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 8-00
ILS SONT FOCUS
CES SORCIERS

Mercredi 15 Jeudi 16
Aoufit 1979
LA BARRICADE DU
POINT DU JOUR

IMPERIAL 3

MARDI 14 ABOUT 1979
12 h 2 h 4 bras
Entree Odes 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 9-00
LES BASKETS
SE DECHAINENT

Mercredi 15 -- Jeudi 16
Aout 1979
ILS SONT FOUS CES
SORCIERS


X K x


REX THEATRE

Mercredi 12h 2h 4h 6n
8h 10h
Avant 5h G 2,00
A partir de 5h G 3;00 5;00
LES OIES SAUVAGES


Jeudi 12h 2h 4h 6h 8h 10h
LA MARIER SANOLANTE
CINE LiDO Avant 5h G 2,00
A partir de 5h G 3:00 5:00


EntreiI
6 h 8
Entr~e


Gde 1 -n0
h 10 )h'ns
Gdes '-00


LE GENDARME ET
LES EXTRA
TERRESTRES
Mercredi 12 n I h 8 hres
Entre6 Gdes 2-00
LES DIX
COMMANDMENTS

Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entrle G 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3 00
LE HEROS TATOUE


x xx


ETOILE CiEL

Mardi 6 h 30 r-t 8 h 30
SON FIDELE
COMPAGNON
Entree G 1-50 et 2-50

Mercredi 6 hrcrs 30 et 8 h 30
L INEVITABLE
CATASTROPHE
Entree Gdes t -00 et 3-00
Jeudi 6 h 30 el a h 30


SEntree Gdes 1-0 et 2-

LE NOUVELLUSTE x x x

PROPRIETAIRES : PIERRE CIIAUVE'1 C!NE OLYMPIA

ET MAX CHAUVET Mardi 12 h 2 h 4 hres
6 h 30 et 8 hiis 30
DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS Entree Gde 1-50
T TYPHON SUR
IADMINISTRIt'rEUi : Mme. MAX CHAUVET HAMBURG


C'8


Procramme da la Foirte

Expcsitio, organidsee aux Caves

MA .lDI 11 AOUT 1979:

10 II. a.m.- Ouverture avec 1'llymne National.
Allocation du Directeur de la Succursale de
I'IDAI des Cayes Agr. Baptista Pierre.
Allocutiin du President du Comite d'Organisation,
Re'v. Per'e Anthony Marius.
Ailoci., ion di iPresident de la Commission Com-
munale, M. Albert Alexis.
Allocution dI Prefet des Cayes et de Port-Salut,
M. Andronique Jean Francois.

11 II. a.m. Coupure du ruban donnant aces 8a la
Foire par le Representani' de Son Excellence le Pre
sident a Vie de la Republique.
11 II. 15 a.m. Delile du Groupe de tauneaux 1/2
sang Zebu.
11 II. 30 a.m. Dcfile du Groupe de genisse ou ga-
zelle 1/2 sang zebu.
11 II. 45 a.m. Defile du group de vaches 1/2 sang
iebu.
12 II. Defille troupe de vaches 1/4 sang indigene,
1/4 zebu. 1/2 Brown swiss (sans progeniture).
12 II. 15 p.m. Defile group de vaches 1/4 sang
indigene, 1/1 zhbu 1/4 brown swiss avec progeniture.
12 11.30 Defile dii group pur sang et d'animaux
divers.
12 II.5 i 5 m p i. Viste des stands
5 H. p m. Fermccure de 1'aire de 1'exposition au
public.

MERCREDI 15 AOUT 1979 :

8 II. a.m. Ouverture de 1'aire de 1'exposition au
public.
3 H. p.m. Proclamation des resultats.
Decora'ion des animaux. Remise des prix.
4 H. 30 Cl6ture de la Foire Exposition.
Hymne Nastional.


Mt 'rredi 12 h 2 h 4 hr
Entree Gde 1-50
6 h 30 et 8 hres 30
Entrie Gd's *' 00
LE FILS DU KUNG Ft

Jeudi 12 h 2 h 4 'h 6 h 3
Entree G 01- 5
LA MAIN DE BRONZE
DE HONG KONG
8 hres 30
Entree Gdes 00
DESIRE ET PERVERSION



Pharmaci.
asaurnt IP servi
cette nuit

PORT-AU-PRINCE

MARDI 14 AOiUT 1979

MOF'ERNE
Iue iPavec
DU SUD
B JJ Dessalinec
CURIE
Dclmas

MERCREDI 15 ABOUT 19

TOTAL
Ru des Front Forts
DU SOURIRE
Ruelle Alerte'
COTE PLAGE
Carrefour

JEUDI 16 AOU r 1979

METROPOLE
Rue Dr Audain
DU BOULEVARD
B JJ Dessalines
THORLAND
Thor



PETIONVILLE

MARDI 14 AOUT 1979

PETION VILLE
Rue I1 lambert

MERCREDI 15 ABOUT 19
JEUDI 16 ABOUT 1979

REGINA
Place du Mar-ch6
'I -


I5


(suite de la lre page) priorities du Plan Quinquen
nal


national, de mesurer 1 am
pleu' des programmes du
scecteur public, eat d elabo-
rer des provisions destinies
a etayer les aocisions de
1 Ex6cutif

Est-il' n6cessare de vous
rappeler, Monsoeur le Pre-
sident de la Chiambre Ldgis
lative, Honorables D pu -
tes, quei le Plan Annuel
1979/1980, correspond a la
quatrieme trance du Plan
Quinqu'nnal 1976 1981,
don't les grades options,
clairemunt dtfinies par le
Chef a Vie de la Nation, de
meurent : le (ieveloppe -
ment prioritaire de 1 agri-
culture, la mise en place
des infrastructures indus -
trielles decentralisees, 1 e-
ducation et 'a formation
professionnelle

La preparation de ce
Plan Annuel sest ddrou -
lee selon un i rocessus it6
radif adapted h ncs condi -
tions sptcifiqous et a requis
I etroite collaboration de
la Secretairerie d Etat du
Plan et des riflerents or-
ganes sectoricis En efiet,

les dtpartemcrts ministe-
riels et les or-,anismes au
tonomes, qui out pour mis-
sion d laborer ia plans
sectoriels, out trensmis a
la Secretairreie d Etat du
Plan leurs oro-rammes et
projects prepares s:'lcn les
norme's et la mlthodulo-
gie miss au p)int par cut
te derniere La Secretair? -
rie dEtat du Plii a ctffec
tue 1 analyse et la synth6
se, iiuis as'ired l]a cuher'ni
ce de cea s i )l'as sectoll( !,
dei maniere a !esenler un
docunm''nt q iL ,utt coii ur-
me aiux objec,'t:s et ouxt








(Suite dc l'l 1,' rc pauge,

prano Far'ey. i, L:' pitr
I'An1b; ssadciur% de prodclut'
un tour de cli unt trbs rcu:,-
si. et a Ieur :tialcton d(e
la seleete ass: ':;ila c e.
II etait pat: ( 1ix hci'CI's
ciu',nd c cnr-,rivices oni p ss
conge de leuriir oie, sat!;
lfait de ce beat m'.men pi



S p'niU .t iLi e; i.
II' poln 1 i :ii '
station et toul, s les mrir-
quei's d'aicllunt,' iutre r-
gard.


Tout en ayant un carac-
tire' imperatif pour le sec-
teur public, 13 Plan ne
tient pas compete, pour le
moment, de la participa -
tion du secteur privn Cepen
dant, il constitl.ue un cadre
du reference ideal et se-,rI
vel? indispensable aux en
Trepreneurs nationaux ou
ecrangers, car il leur offre
une occasion unique de sin
former des activities de de
veloppement programmers
par 1 Etat et d en deduire
les opportunities d investis-
s'mcent les plus interest -
santes

Monsieur le President de
la Chambre L,6gislative,
Honorables Deautes,

Qu il me soit permits,
manmt'?nant, de pousser
plus loin, de concert avec
vous, 1 analyse du docu -
me'nt soumis a votre apprd
citation, afin den degager
les elements qui meritent
de retenir )articuliere -
mi nt votre interest et din
fluencer votre jugement

L conomie 'i-.aitienne a
amorce, en 1977/1978, une
reprise qui s est amplifiee
en 1978/1979 et tout laisse
entrevoir que ctete ndan-
ce se maintie-'idra au course
du prochain Ixercice fiscal
En effet, alo,'s (ue le Pro
duit Interieur Brut avait
progress a uin lythme voi
sin de 3 pour cent en 1976
et 1977, ils dcrnieres esti
matiGns font u cat d un ta'ux
di cloissance suiperieur a
5 pour cent iiour 1979 et


Cepcndant, cri.te vision g6
nerale. plutot russurante,,
ne doit pas m-isquer cer -
taiis desequil. ores secto -
r'Iel. bitn co ntis et decrits
Ai maintc'es 'irics : la fai
ble perlormanin e du see -
to ir a' ricole, ialgr6 les
res, lil its sai' is ,s'.i'ts re-
e-eiriment cnieisires, conti
nue dcviciller 1 attention
des pouvoirs pi ;b1ics Aulssi,
a--il didcde id lui consa
(*, des re.iuiocrcs impor-
tantel, destiniies a dynami
ser son dvolutl i de facon
ir'versibi' t a optrer des
eiian7ei]'miels strurcturels
qih tti'isiorm,',ont le fa -
ciec araire r u pays Par
conitre, le Sc'ti,''r secondai
rT. dii se sign,'lent particu
]i,''i iii t IPs ihiid'_btries um a
.'. urime.s ot 1t secteur
1, : a-irc. donljin par les inl
t- 'v ii,' Li Gouverne-
In;' ri, O sili' 'uinl lihur ex-
p1iAsionIi, -i .lc);ic ant les
ira "cVi."i-is du T-lan quin -
qcpu nilcl


Homrws mi Femrwnws N

PORRELOUDD"IVOS -POBLEMES



JOETIENNE,


30











c P













)79
















D~snc~s elmps~6c c6"704






Vos orobiemes sportifs

979JOETIENNE


Parmi les nombreoux indi-
"ateurs dconomiques habi-
tuellesmont utilises, il con
vient den mantlonner deux
qul me paraissent extreme
ment significatls :

- tout d abord, le montant
total des Investissements
repr6sente, en l178 et 1979,
plus de 20 pour cent du
Produit Intlrieur Brut, ru-
sultat remarquable dfi, en
majeure parties, a 1 augmen
station continuelle du nom
bre de projects cntrepris par
les pouvoirs publics avec
1 appui de la cooperation
externe

- dun autre c6td, on ne
pe':t passer scus silence le
deficit de la balance corn
merciale, largemen1- com-
pense, il est 'vrai, par les
transfers sans contrepar-
tie et les flux de capitaux
a moyen et long terme
Conscient des effects nAga-
tifs de cette situation, le
GouveIrnement a pris une
serie de dispositions qui se
situent a deux niveaux : il
s agit, dune part, de com-
primer les importations


smeux evaluer son impact
sur le developpement so -
cio-dconomique de la Na-
tion, nous gallons nous pen
cher sur la repartition see
torielle des investisse -
ments prlvus pour 1 exerci
ce 1979-1980

MonsieUr le President de
la Chamnbre Legislative,
Honorables Deoutes,

Le Plan Annael In'e/
1980 accord une grande
priority aux secteurs dits
economiques qui regrou -
pent 1Agriculture, les Mi-
nes, 1 Industrie. le Touris
me, 1'Energie, 1'eau pota-
ble-, les Transports et Corn
munications et absorberont
environ 674 millions de

gourdes, soit r7 2 pour cent
du total des provisions pour
1 exercise Le rest se rlpar
tit, d une part, 284 mil
lions de gourds pour les
secteurs sociaux. tels que
le logemunt, I education,
la sant6. les aifaires socia
les, le developpement corn
munsutaire et, d autre


part, 44 millions de gour-
deS par le Sectelur eAutres
Administrations>

Vous ne manquerez pa.
de remarquer que le Sec-
teur Agriculture recevra
une allocution de 256 mil-
lions de gourdes environ,
soit 25,6 pour cent du total
des provisions de dlpenses
pour 1 exercise Cette dota
tion est en hacmonie avec
les grandes options du
Plan Quinquennal 1976-
1931 qui stipulaicnt que' les
investissements de 1 Etat
dans le secteur agricole ne
doivwnt pas 55",re inferieurs
a /0 pour cent des ressour
ces publiques consacrees au
developpemmnt Au niveau
d'-s infrastructures, les
Transports et 1 Energie con
tinueront a ioeneficier de
1 attention du Gouverne -
ment En sffet, ces sectors
recevtront respactivement
188 millions et 74 mil -
lions de gourdes soit au to
tal 26,2 pour cent de 1 en-
Sse )! i d,'s sinvestissements
p''blics prno *'ammr.es pour
1 exercise 197')/1980


de degrees sl)mentalres e
dc articles de lxe, d autre
part, de promiuvoir et de A
diversifter les exportationsd
agricoles et industrielles,
de facon 6 L-enIre I econo- A u L 11 m
mie national moins tri
butaire de la production ca


Cependant, 1 effect des me-
sures einvisagees dependra N 1' l b
aussi de la situation scono
mique international Cette
dependance de plus en
plus grandest vlia-L-vis dun MARDI 14 AOUT
contexte mondial don't le
comportment crratique af SIILEUX-SILEUX DE DADA $ 1.00
fecte dangereuisement 1 co
nomie des petits pays, nous
place dans une position ex MERCREDI 15 AOUT
trememe'nt vulnerable, ca-
racterisee, notammnt, par A PARTIR DE 3 II. 30 P.M. PREMIE'R COCKTAIL
une inflation important et DE RETOUR DE SCORPIO AU LAMBI $ 2.00
un gonflement t-xagre de a
la facture petrolilre Con-
tre ces retomb es polluan MERCREDI SOIR
tes dune cruise qui dcpasse
les dimensions de la Na- SIIOOGAR COMBO $ 1.00
tion, les pouvoirs publics
continueront hi mener des
actions visant A freiner la JEUDI 16 AOUT
hausse des prix ct garan r D.P. EXPRESS $ 2.00
tir des conditions norma -
les d approvisionnement en
products a caract-re strate 8 VENDRED 17 AOUT
gique.
PREMIERE GRANDE SOIREE DE RETOUR DU
Voila en quelqoes traits ra
pieent esquis, Mon- SCORPIO AU LAMBI SOIREE ORGANISEE PAR
sieur le President de la1 UN GROUP DE FANS. DISTRIBUTION DE CA-
Chambre L-- 1. Hono DEAUX SOUVENIRS OFFERS PAR LA MASON
rables Dput6es, la toile de
fond sur laqille se deta I VERSAILLES BIGIO FRERES), PAR LE LAM1BI
che 1 imposante masse dc s NIGHT CLUB ETC. ORCHESTRA INVITE : S110O-
programmes d investisse GAR COMBO. Adm. S 3.00.
ments qu? lIs pouvoirs pu
blics comptlnt realiser au
ii.ii d eI 1 exe rric e 1 179 -
1910 Pour la premiere fois A EO
dan 1 history national SAMED 18 AOT

esd ltisteod n vesti nale A PARTIR DE -1 II. P.M. < ments du secto-,r public NES) AVEC D.P. EXPRESS $ 1.00
programmers dans le Plan
de la Nation frianchiront
le scuil du milliard .ds SAMIEDI (SOIN) 17 AGUT
gouidts : Le ,'iiiliard du
Developpement SOIREE MERVEILLEUSE AVEC ENS. SELECTf DE
imDo ac n ,ris precise, 1 i COUPE CLOURE EN SUPER FORME $ 3.00.

fonds nationaux affects au 8
development attindront MA A
317,6 millions de gourdes, 8 DIMANiCHE 19 AOUT
tCoopearation 1 aor e el A PARTIR DE 4 HI. P.M. BOOM COCKTAILs AVEC

vera a 684,3 millions de LES AMBASSADEURS $ 1.00.
goardes, le totil des previ-
sions d inves'iss:ements se
chiffrait done a un mil- DIMANCHE (O0IR) 19 AOUT
liard deux millions de gour
ds LE GRAND ARTISTE DOMINICAIN JOHNNY VEN-
TURA ET SON ORCIIESTRE ET COUPE CLOURE
Le financement national Adm $ 5.00.
proviendra du tcsor public Adm. $ 5.00.
pour 175 millions di gour-
des, des organisms auo-o Flash Supe Flash
nomes pour 82 millions F lsh Su pt Flash
gourdes et des ieccttes du r -
PL 480 Titre I, classes com e deuxi *
me resources nationals r le uurXI1 1e
specials, pour (60 millions
de tourdes
Quant lapport exter tournant des vacances
neoil progressera de 26,4
noor ce'nt piar rapport 8 h
1978-1979, les provisions Port-au-Prince reCOft
d investissetment passant de c
541,1 millions de gour-
desa 684,3 nsillions de JHONNY VENTURA
gourds CCtte aide finan- QUI JOUE LE 17 AOUT A L'IIOTEL LE VILLAGE A
cibre etrangbre aura diver-
ses origins PETION-VILLE.
les tn LE SAMEDI 18 A L'IIOTEL CHOUCOUNE AVEC
la conribon n tributiondes insti BOSSA
utuions miultilliterales, tel
les que la Banque Mondiale LE DIMANCIIE 19 AU LAMBI NIGHT CLUB AVEC
et h1 Banque inieramri COUPE CLOURE (ENS. SELECT) ADM. $ 5.00.
caine de Developpement, at
tsindra 369,7 millionss de
gourde!s, don't '5 our cent CUCO VALOY
sous former ie I.-ets L'UNE DES PLUS GRANDE VEDETTES DOMINI-

celle des aeinces bilat6 CAINE ACTUELLE QUI SE PRODUIT AVEC SON
rales telslea (ie 1 SAID et 9 ORCHESTRA AU LAMBI LE VENDREDI 31 AOUT
L ACDI es l6vera 8 251,5
millions de courdes, don't AVEC SEPrN $ 5.00
85 pour cent environ sous SAMEDI ler. SEPTEMBRE AU LAMBI AVEC
forme de dons, le sold de COUPE CLOURE ADM. $ 5.00
gant non ouverni pa emen or DIMANCHE 2 SEPTEMBRE AU LAMBI AVEC BOS

taux SA COMBO ET SCORPIO ADM. $ 5.00
en definitive, 1 apport8 TABOU COMBO ET SKAH-SHAH QUI SE PRODUI-
global de la cooperation ex ONT ENSEMBLE POUR LA PREMIERE FOIS EN
terne se composer de 54 HAITI DANS UN BAL EXTRAORDINAIRE AU LAM-
pour cent de dons et de 46 BI LE SAMEDI 22 SEPTEMBRE

por ent ds e plus solvent des IL FAUT AUSSI SOULIGNER LE PRaivIIER COCK-
conditipns de favour. TAIL DE RETOUR DU SCORPIO AU LAMBI LE MER
Aserin de nouse amiliar- CREDI 15 AOUT 3 H. 30 P.M. ADM. $ 2.00.
ser davantage avcee la struc-


N-r-ar r-/-rr--s~-rrrrwwwwlrw ..,r~ew'"


aare/


~ulPr-- "rrZY'lcll~RLir~q~Ar~3~Xl~blM14\


F~R3~C~UC~C~MC~J~J~Io~


A


A/r-, rrii


------


Y_ __


__


uu-u uu -1Ua a Llinle-L eL ae





MARDI 14 AOUT 1979


AN N()NCES GRO&UPEFS


223 - ^ ^


Exactement ce qu'il v
hatit pour 6tancher natural
lenient votre soif





Les sportifs, 6tudlants, horn
me:l aclfs boivent NUTRA
MENT, la boisson de Sante
LAN POINT GLTO NEG SAN
NUTRAMENT






PalSS~


KID POWER
SABSOUBR.
Sous-VWterents Ma lots
SPENCERS
LAYETTES
KANTWET
,I.ITS PARCS
CIIAISES POUR ENFI NTS











Grand Rue en face BATA







Tout ce qui lait Ia d ff0-
rence entire une femnme nor
male et une femnme elegan
te 3s Rue des Miracles


India Palace

Le Bazar ce cadeaux exo
tiques Toii 1'Orient et
ses mystires :,jur plalre et
charmer
B'centenalre du c6t6 de
la Dounrc grndes facilities
de Parking.


PHARMACIH

SANTA MARIA
JEAN PARDO "
Rue du Cent.r racrr nn
'Trure!';;te FxFcution d'ow
donnances, sins, consalem
Ce profpssionnelle


Coucouille
La collection :Iaitienn,,
qui vous propos des livres
sur la linguist'que. la Socio
log-ie, la Psychologie, I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Libraire : la 2nme
Edition de aSirolins et le
precis de grammaire creole
compare, et cons duration'
Ethno-Psychanal.;tiques sus
I- Carnival HIaitien>.


A VENDRE
PrIs Canape Vert 3 ch
1 ba.n salon, bonne galenae
50 x 100 $ 26.500
Delmas zone De Luxe Ci-
ne 3 en 1 ba-n, salon etc
25.000
Delmas zone De Luxe 4
lh. 2 bans malson luxueuse
terrasses 36;000
Peler n 3 ch 2 balin mai-
son luxucuse neuve 40:000
Mont joli 3 ch 1 pain sa
ion bonne coat quarter pal
sub!e 24.000
21 carreaux sur collins
planted en arbies sur route
asphaltie M rol.balais 45 mun
Port-an-Princ'e Source ft
chapter 3 kms
dtourdon sur route 3 ch
1 bain 45 x 75 block tolt be
ton 8.000
De mas 27 3 ch 1 bain
a etage 25.00Q
Delmns route Peligre 4 ch
ba'n salon. tAc. 75 x 130
35.000
Delmas 2 ch 2 ba'n salon
fer forge neuve 32.000
Hauteur Pet on-Ville Bel-
le Vi'la mur lU pieces 4 sa
lons terrasscs avec met bles
p scene f Itree constr. s 1
carreau ./4
Delmas 77 belle mas1ion
inachevo 77 x 137 x 184 -
4 chi bai. etage vaste court
Pusieurs Bonnes affairs
Hal'es secteur commercial
Canape Vert stage 4 ch
2 1/2 bain salon, salle de
reception, grande terrasse
salle d etude, icserv; pon pe
56.000

Pltion-Ville Rue Faubert
2 ch 1 1/2 ba n gde galerle
Ier forge 42.0,sj

xx x

On demanded
a acheter

p'usieurs bonne masons 3
ch 2 bain sui erflicie 50 :(
100 les haute .ns preference
Potion-V lie V aussi.
polsieurs maieons Delmas
ou ailieurs 2 ch bonne su-
perficie 27.000
unoe ma son A0 000 une au
tre 70.000 s/ tres grand ter
rain les grandes haueurs
unIquement on Petion Vil
le
petite mason Kenscoff 2-3
ch b en situoo pas chore
salon rembburrn ou non et
mf ubles de ga.erie
x I *n

A LOUER

Bourdon RBele mason
3 ch 2 bain galer e Partiel
Meub'e c 550.00


TAO
Centre Initiatique mysti-
- religleux a caracttre art''
tique et socio-culturel don't
le siege se trouve a Pktion-
Ville Rue Ooulard (Place
Boyer prolong6e No. 32. Vouw
invite a ses s6a,.:ces .du 01-
man '.e matin qul ont lleu
a partir de 10 heures.
Pour to'.3 renseignements
adressez-vous an Reverend
Pasteur Blen-A.m6 ou T616l
phoner. Au 7-0632 ou au 7
1631.

CENTRE !J
ARTS MARTIAUX
Club de Karat6 Japonais
pour votre plein 6panouisse
ment physique, mental ei
spiritual (SENSt.). Maitre
Henock Lercius (Affllid a la
California Karate Academy
10889 Blaney Ave Cuperting
Ph. 253.4044,) Local Tur-
epau 41.

blliee imixte
Jonas Auegstin
39 RUE LAMARTINIERE
BOIS VERNA
Inscriptions tous les jours
ouvrables de 8h a midi Dour
toutes les classes.
Les course sp6claux corn
cenront a partir d'octobro
poue les classes de 4tme ah
Philo.
Heures de Ionctionnr-
ment lundi au vendredi 4h
P.M a 8h30 P.M

ROLACO
A g e n c e immobiliire
No 102 Lalue
Bail Estimation etc...
1t'lphone : 2-5735






toile de fll poor nappe 60,
de large. voile et chalis im
primes, serviettes de bain
superieure, plastique (72) et
nappe
Rue Magasin de I'Etat 89

Un course
intensify

Vous qui vous trouvez en
gages dans une profession
of votre plus ou moins gran
de habilitt t vous exprimer
correc'ement contribute f vo
tre advancement avez instrtt
Svous inscrire aux cou's
D'ction de Mme Robert De
n's
Adresse : lire Imnasse La
"nud No. 13 23497 Del-
mas 19 No. 12 6-1349.
Beaucoup ont exoTrlmer-
tt ce course avec succts. A-
lors pourquol pas vous.


De ma'- 77 4 ch. 2 bain
belle terrasse chaude froide
pompe $ 350.00
Pctionville R. Rebecca Avit
3 ch. 2 bain, vast court b
250.00. 8 Priaessionael
a affermer La Boule (La
Reserve) belle maison s/ NUCLEAR MEDECINE
sol inachevee Lcra prote 1 ISOTOPE
no s 2 ch 1 b;n s salon bel
It ,,alcr o etc i25:00 net 2 r rECH.'.CIAN
anls d advance vues monta-
gnc APPLE' CALL -
La Bno'e i(Reserve) 4 ch 1817
2 bain. etc. 30000 21311
La Bou'e 3 c' 2 bain sa 2.1311
Ion etc. 250.0,


La Boule (r serve) entire
recent meuebloe 4 ch 2
bain terrasse telephone chau
de froide oelle vue 450.00
Pet on-Ville be'le villa
sur 1 carreau 1/4 7 chs 5
bans enter meubl6e pisci
ne flltrse gale' .es terrasses
vastes & beaux jardins con
vient ambhssade / organ, in
terna:; 1500.00
Mont jo4 belle matson
sans meuble 3 ch 2 bans
2 sa'ons vivo'r jardins chau
de fro'de pompe bonn e court
500.0i Piscine construite a-
pros Acco'd Doductible Lo-
yers
Peggyville V lla grand ter
rain 4 ch 4 bhals terrasses
chaude froide quelque meu
blues 700 00
P2t'onv'lie hauteurs en -
tier meub'ee 4 Ich 3 balns
galerie terras.'-' vaste court
rcserv. 800.00 Pisc'ne cons
truhte aprue accord
xxx

On cherche n louer

plusieurs maisons de 200
250 $ 300 bon bons quar-
tiers
merhbre Organ. Internat.
cherche belie v lla 4 ch 2-3
biln piscine fil:tr6e hauteurs
P6tionvltle/ P--us-P jard'ns
tt'6phone quelques meubles
seulement 700 00
Deux (2) Guesthouses au
complete blen situles une a-
vec p!scine au mo'ns 20 chs
location immediate person-
nes honnotes responsables
Sow.nen Gustave
Vaim6
Real Estate Agent
Martin
2.2326
Aprs minidi 2.1107


Le theme tie la
13eme Journee
mondiale de la
Paix
Cit6 du Vatican (AFP) -
Jean Paul II a choisi; pour
la 13i me journey mondiaie
de la Paix (ler Janvier
1980); le thbme ola verito;
-force de la paixr; a annon
ce6 lunadi le Vatican. Une
note officielle t -recise que
c' choix part de la costa
station 'qua trop d a p -
titudes contemp6raines sont
opposes a la paix parce
que contraires a la viriitt.
((Trop souvent; ajouoc la
note; le mensongoe est pre-
sent dans beaucoup de do-
maines de la vie personnel
Ic et collective et iI entrai
ne le soupcon chez les as-
t:Les. Le soupcon replace
la confiance de 1 home
dans 'honmne et des peu-
pies dans les autres peur I
pies. Les groupes;ies blocs;
les nations se replient sur I
eux mames romie autant
dIC- sociltts clo.'tl;. Le soup
con; n6 du mensonge; ew-
gendre la peur; la reticen
ce au dialogue; et rend dif
ficile toute collaborations.
sIntroduire la v.ritC dans
les relations; aussi bien
dans les relations sociales
que dans les relations in-
il-nationalei: dans les -re-
lations politiques come
dons les relations 'conomi
ques; c'est travailler a ila
pFix. Sans la veritl; con-
clut la note; la paix sera
toujours fragilew:
La -premiere journ6e mon ,
dialed de la paix fut eVlh-
bree par Paul ,VI le ler
janvier 1968.


L'Europe ou I'Ameriq'ue du
Sad V'a Santo Domingo et
man Juan.


TOYOTA
La marque viable, robuste
ilegante, la Maroup que
choisissent les gens senses.
IINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03-J


POUR REUSSIR
VOS SOIREES
PHONE : 2-3497 7-1632








81 vous souhalte avoir le
diable au corps. Faites
vite de sauter jusqu'k Mini-
Records







Center

Si vous paye7w omq collar
le Disque Haitien c'est que
vous ne I'avez pas achett
la Rosenthal
ift6 Rue Pavee


_ .





Au Petit Rateau

Angle rues de la Reunion
et Pavee, Dipositaire .de la
marque de tampons Tam -
Pax lits en for Mate
las imports vOtements -
sous-vetements lingerie de
quality -


Qualitex

LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prinre. Tel. : 2-1132
Pet nn-Ville Tel. : 7-0082.




L .(Hlodb


BATIMAT
Achat Vente Locator
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue dui Quai 77




LEMtf


PFaOTO CHWAPPINI
142 Dccteur Aubry; Port-
au-Prince, Haiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Marlages
Receptions Na r t Blant
ou Couleurs


CUKAKO
Club de Karate'
Corlen pour votre plein
6panouissement physique -
Mental et Spirituel Profes
seur M. L6o Cartright. Lo-
cal Ecole St. Jea YFlvan-
galiste.


Piverf Guest -
House
Saint Marc
Cadre renosant cham.n
bres confortables toilettes
Idivliduelles f1)jeuner -
Souper Prix Mod6r6


Society Internationale df
realisation Divine. Rue Ls;
marre No 12 Part-au-Prince
La SIRD est fond6e pax
un grand Maitre de I'Inde
Spirituelle le Swan' Guru
Devand Sarasvati Ji ,Maha
raj plus connu sous la
nom de Swami
Pour tous renseignernentr
compl6mentaire adressez -
vous a India Palace (Bice;
tenaire;
N.B- Le M Y M ou Mantra
Yoga meditation ne demand
de aucune preparation "au'
prealable' pour passer a jI
phase pratioue.







Lunettes 'de haute quality
optiques et solaires en ex
clusivite cl ez J. M. Maxime


Tout pour ia Couture
La Couture pour Tous

YOGA
Le Temple de la Sant6
Institute de Hatha Yoga et de
gymnastlque medical 402
Blvd. J. J. Dessalines Pho
ne 2-4041.
Vous invite a ses s6ances de
H ath n a Yoga e t
A e G y mnasti que
M6d. qui. ont lieu tous les
jours Matin et apjrls-Midl
Minium Cayemitte en ccl-
laboration avec sa fille Dr
Naomie Cayemltte

Avis aux
Inotnieurs
Tous types de Fermeturet
rouiantes m6talliques de ssO
ret6 TURIN, ITALIE -
Grilles articultes extensi
bles
Rideaux m6talliques :vec
ou sans mapnvelle Epals-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes metslll-
ques etc...
Dlai de llvralson CIF
Haiti Franco Douane : 60
Jours
S'adresser au Magasin
VITIELLO FRERES :303
Blvd J.J. Dessallnes, Phone
2-6741.


P P GE 7


Nan Alignes: Lies negotiations


pr6liminiaires et les Etats Unis


WASHINGTON (AFP)
Des efforts intensifs pour
emptcher que les suje.'s
controversies n'6clatent lors
du prochain sommet des
non-alignts. qui s'ouvrlra fh
La Havane debut septembre,
se d6roulent actuellement
au siege des Nations Unles
a- New York et dans plu-
sieurs capitals du Tiers
Monde, constatent les mi-
lieux diplomatiques h Wa-
shington.

Pour la premiere fois sou
liene-t-on dans ces mimes
m'lieux. les Etats-Unis oren
nert na-t a ces ntgocia'ions
p Aliminaires don't le rtsul
tat Dourra conserver 'ac-
tuelle conhsion plus ou
moins thtoriane d" ee mou
vem"nt -ounan '13 nations
de 1'Amrilnue Latine, 1'A-
sie et 1'Afrinuiie. on consa-
e-e' nar centre ses divlsions
rtelles.
T,'in'erveniin e'iibnine rn
Af-iniiP. 'invn'in Oni ri-'-rn
bodPRe nar 1P VifOnam 'ot 1"
rqnnlnocbm-n' ao l vnto
anvP Tsrn"l -I t el- o n Cnq
s. los nrine-"a i- p"n -li
ernpment p'abl's en 1961 at
Tntlnd, -n' lT ,; iltpI-S j IP 1 /1-6vb i 1 T :t,
(i-d In XVCn'Dosl nvie ('-"-en5

P TIwaharlal Nehru, de
1'Inde.

Seul le v'eux laoer voni
goslav rest, v'vnnt prnur
,anneler las intentions n'i-
mitives du movement fa
savoir l'indpendriance v's a
v's rdi deux blocs Pt I',inl
f'eat'nn des navs du Tiers
Monde a"'our di'n" Doliti-
nue capable d& fire pres-
sion sur les g-anc's.
D l'avis dre nombrelx ob
n-vn'furs, lo' rnl'oins nre
parnaoirts at la coonfrenrPe
d1" In TTnvan". tp o',n I'nn
n6p dernitre a Belgrade pt
n i ori Lanka ont rn;'s en
liimibre 1 e n"incipar'I
po'ntsi dCp ont-rov'rs n9'--"
niipls son' confronts les
non-alignts.

D'abord, le veritable ca-
racrere non-align6 de Cu-
ba, qui reonit entire huit et
douze millions de dollars
par jour de 1'Union Sovieti
quo. en plus d'une aide ml
litaire qui a transformed lar
mee de ce petit pays en la
,plus puissante d'Amorique
Latino.

La chute du rePime Pol
Pot f la suite d'Ine inva-
sion du Vietnam, fait crain
dre la possibiliK0 d'un pre
mler affrontement sat'eix
at La Havane sur le rhoix
du -eprtsentant lgitimen
du Cambodge.

La volontO de certain
pays, surtout diu monde am
be, d'6carter 1'Egypte de ce
mouvcment est signalee a
Washington comme le troi.
osime grand siijet qui divise
les non-alignos.

Rclaivcmont indiffrents
j;squ'a present i 1 e'!a'd de
ce moiuv. met. leS Eti s-
iTn'.s ont decIde d ''ser de
leur influence allu 'soin de


certain pays du Tiers Mon
de pour emplcher le deve-
loppement d'un courant
qu'on appelle ictl pro-so-
vi"'nues. .
Cuba apparalt comme le
chef de file de ce courant
avec son intention de vnou
loir presenter 1'Union Sovil
tique et les pays sites dans
son orbite d'inflaence coin
me las eallils naturels>>
des non-alignls.

La diplomatic yougoslwa-.
semble opDrer dans la me
me direction que celle des
Etats-Unis. La presence la
semaine dernire a Buenos
A'res d'une d616gation you
enslave de haut niveau a
6t6 considrloe nat les in'-
lieux bien info'n-a enomme
un effort de P-1-r,' '" poir
fire jouer at 1-'-e"-'nn un
r6le actif n" seln du pro-
cl-n'n somm-I
IP dang'-- 'nn" d("''o-
ou d'unec unfdrencc qui se


solderalt par une bataille
entire les differentes ten-
dances done a espprer a
cer:ains milieux qu'un ac-
cord pour passer sous silen
ce tous cas problemes pour
rait survenir avant 1'ouver
ture de la conference.
Tout somble indiquer que
les questions litigieuses vont
S- concen-rer sur un pro-
bleme apparemment -for-
mel : la composition et les
attributions du. futTr comi-
t.6 do coordination des non7
aligns qui sera nommTn f
La Havane. Comme pays sil
ae du prochain sommet, Cu
ba aura la pr6sidence de
ce enmi'6 pendant les trois
nrochaines annoes. L'effort
yougoslave, conclu-t-on a Wa
shin.ton. v'se a moderer
les aspirations de M. Fidel
Cqstro de s'eriger en chef
,,nilur'l, du movement,
et a plargir avoc des renor-
s'niants moderes ce nou-
v'aui comitU.


A I'ONU, les ddbats rur Porto iico


NATIONS UNIFS
N Y, (AFP)
Le comit6 d., ci olonlisn
tVon de 1 ONU a ouv 'rt
Lundi son dilbat annual
sur la question de Porto
Rico en procedant a 1 audi
' tion de petitlonmnaies qui
repr6sentent divers par-
tUs et mouv'ments politi-
ques at Porto Rico notam-
ment ceux qui sont en fa-
veur de 1 ind6pendance du
territoire, qui a actuelle -
ment un statut d Associa-
t'on (Commonwealth) a
vec les Etats-Upis
La delegation americal-
n? n est pas mtembre du
comite de decolonisation,
dit <,Comite des 24.>, et elle
continue a affirme que ce
lui-ci na aucunes juridic-
tion sur 1' :;t.'itlt de Porto
Rico. qui est soumis regui
1 er ient atn l''uple 'Porto
rocain an cours Pd el(c -
ticns auxquelles partici -
pent tous les Ipartis politi
ques d? 1 Ile
La question Portoricaine
a ete soumise ch.que an-
nee au comity depuis 1972,
sur 1 initiative de Cuba, et
des resolutions sticc2sslves
ont affirmed sle droit du
peuplc Porto Ricain t 1-au
tudeterminatioi c t 1 in-,
dependance,>
'Au course de -la seance de
,,undi, 1' comitd a entendu,'


notammrnt Monsieur Fran
c'sco Hcrnandrz Vargas,
Pr6s:dent la M( uvement
Centre 1 incorporation de-
Porto-Rico -ux Etats Unis
en tant qu tat. r6clamer
un choix veritabls entire la
pl-ine independence at une
libre association avec les
Etats-Unis Une charter
pour une tell? association
a ete proposed par Monsieur
Luis Agrait, Scoretaire de
ce mouvement

Monsieur Cearlcs Zenon,
President de 1 association
des pecheurs de 1 Ile de
Vioques, au 3ui I-Esa de Por
to REco, a iri Aest6 centre
t utilsation do cott' ile
pour des man' euvres nava-
los america sies compor -
tant drs lioinbardements
I, d s exercines amphibie
de ddbarquement
Au noms de i Association
du barreau Poit-iricain. M
Angel Tapia-Flores a refle
to 1 opinion favorable a
1 incorporation .-ie Porto Ri
co aux ELats 'Unsi, mais sur
la siul base de 1 autode-
termination, et en met -
tant en garden centre des
'manoeuvres i' procedures
amerinaines 11 a rclamo
aussi de nouveau la libO-
ration de prisonniers politi
qges portoricains encore do
telnu; atux lta 3-Unis


HAYTIAN AMERICAN SUGAR

COMPANY S. A.

SUCREE MI RAFFINE tPOPI'LAIRE2.

PORT AU PRINCF, H'ITI

USINE HASCO
SOCIETY ANONYME HAITIENNE


(PIantemrs et Fabricant
^ Krwar-ejri.^~so a.syaro-yyr~rrra\4


Ufli DODInE


FRESH PICNIC



pour




VOTRE GRIOT PARTY




Unn nouveau product Hampco
_=_ _ ^.^ _^ ,_.___ .....- _- ,-^ ,J ^ .,,.,,,=..-.*j>a .^- -jj.. fl.


miATi MULTIUSPDIITTSI
LA QUALITY EST AU SERA
VICE DU SPORT Puma LAB
'onalding Speedc. Maresub,
Transports Generaux I Fred Perry, Recurdage de ra
0. Box 73., Port-au-Prince quettes. Pour de meilleures Pho-
TEL : 2-OUi3 73, ,alue Tel : 2 4991 tos Service Garanti 24
henres Tout pour I'ama-
teur et le profess onrel 1 7
Rodelpito RUSSO Rue du Centre : T61. : 2-0945

SEOptique. Biiouterie, Iiorlo
gerie, Argenter e La Qua Centre de
EP GE GAILLARD litl esans le Prix 'est tote Metahs u
AGNT GENERAI. 'a 'iflerence. M tal hysiyqu
38 joeduMontia,s Te, 23131 66, Rue Bonne Foi T1l. :
-auPnce Ha 2-1567 nsiat Universelle en A
LR sociation avec la SIlD.


Le Magasin qu, transfor-
me vos entrants en < Bijoux)) ave ses prlt-a-
Sporter 39 Rue des Mira-
cles


Dansez bien

en apprenant t
7C Af o IVY


S-j Chemin de!, Da),es
Tel : 2-515 '
Joihssse

Salon din Beauth CONTROt.
156, Rue des Miracles, iN, INSECTERAT
1/s danses mondaines: Salsa, I "*at deFt v ums Montalaim Fxterminer rapidement
[)isco. Tango. meringue etc... et Geffrardl I1s insects et les rongeurs
valier No. 16 chez vous contacted corp
valcraire elastique trol Insecterat 2-4991 /
Appelez Harry POLICARD
au 2-1389. k
2 L'Aiguii5 MaRique


D.P. EXPRESS -125 Rue id Centre


om a ne wwwwwww


NOCNADOCKME 30000-





S.. 8 .... . MARDI 14 AOU.T 1979



CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30


CE SOIR

SALLE I $ 1.50 et 2.00 SALLE 1 $ 1.50 et 2.00 SALLE 111 $ 2.00 SALE IV $ 1.50

LE CONTINENT DES HOMES POISSONS LES GRANDES VACANCES INTERIEURS 5 POUR L'ENFER
jooo=g^<-agcgooos^ ^wwwaee w mia -mwmt vaw wv -i f caao wrwv- s~ a w~--xs


Cuba: ,a bande dessinde au service


LES SPORTS


d'une campagnie centre le laisser aller LA PROVINC LHONNEU
A. S. L. en Guadeloupe


par Jacques THOMET
LA HAVANE (AFP)
SUn personnage apaihiqciue
et paresseux. baptise <,Mol-
lasson, (Blanidcngqlo p iar
son createur, Nuez, est de-
puis itune quinzainto dc joo'S
le protagoniste d.'une bande
dessinee du quotidian de La
Havane ,Granmas stigmaii-
snt' l'indolence dans 1 ad-
ministration a Cuba.

Inhabituelles dans le
tres serieux organe du par
ti communist cubain, ces
historiettes, abondamment
commentees dans la rue,
mcttent en scene l'archety-
pe de l'administrateur
prompt a (se depecher d'at
tendred S i'heure de pren-
dre une decision.

Cette innovation graphi-
que fait suite a la violence
diatribe pronounce par le
President Fidel Castro, le 5
juillet dernier a l'Assem-
blee Nationale, centre le
laisser-aller visible dans
tollus les secteurs du Irans-
port a Cuba et les ddefi-
cilnces du svsteme social's
te, dans 1'ile. Quton (on fi



Cher, clients

Pour oublier la chalour
de l'Ete, votre magasin

Au monde chic
a recu pour les robes :
voile et chairs impri-
mes avec des ravissants
dessins, le chambray et
coton a fleurs, broderie
fantaisie unie et impri
mee, serviettes de bain,
cretonne, nappe, pyja-
mas pour homes et
enfants, plastiiue, ri-
deaux ponr salle dc
bain, serviettes, draps
et taieR d'oreillers,
moustiquaires etc.

Pour les Bdbes
robes, brassieres, cherni
Sses et draps brodds,
brassier's en tricot,
draps fourreaux pour
les grands berceaux,
couchettes, moustiquai-
res, serviettes etc.

Pour la peau
le savon Duvex pour
peaux scches.

lFa4tes une visite AU
MONDE C(IC avant
d'aller ailleurs.

Rue du Magasin de
i'Etat 89.

- - - - -


Livraison d'eau-

1.500 -- 2000 -- 2600 Gallns
1500 :. A PARTIR DE $ 13.00 ZONE 1
2000 G. \ PAR'IR DE $ 16.00 ZONE 1
2600 G. A PARTIR DE $ 17.00 ZONE 1

Service Express

SERVICE EXPRESS avcc livraison garan'ie de
I h. a lh. 30 apris command ferme $ 1.00
ie surplus par camion jusqu'a 6 h. p.m. et $ 2.00
le 6 h. p.m. a Minuit.

Telephoner Technico Engineerine
Pour les prix des autres Zones 6-2356, 6-2357, 6-1214'


Cadeaux,



Bijoux,


Parfuins,



e 10, Rue Banne Foi

Tel 2-1523







.HAITI


Dec'dIment 0e foot-ball
provincra' de chez InouUs .
vcut plus tre e n rest. II a
encore gagiei du terrain en
sengageant resolument sur
le plan international.
Apres le syjour du FICA
de la Mltropile du Nord a
Santo Doamingo. la belle
prestation de. Gonaiviens
lace a la selection du Que-
bec. le passage des Strikers
de Port Lauderrdale is Leoga
ne et du Stade de Reims au
Cap Haition, c'est mainte-
nant le tour de 1'Associa-
tion Sportive Leoganaise
qu so produira ce week-end
cn Guaideloupe.
Grace a la sollicitude de
certain nrcc n(s, le club
idoganais laissera le pays
vendredi apres midi en vue
de se rendre i. Capesterre a
pres une scale a Pointe a
Pitre.
La nie pou
vant assurer les 2 connec-
tions, le transport sera plu
tot assured par la <"Air Hial-


Li qui a acc(pte volontlers
de couvnrr les parcours qu'ef
fectuera la delegation visi-
teuse.
Inv tes par les dirigeants
du C. S. Capeserre Bello a
l'occasion de la fete commu
na'c de cette region .guade
loupeenne,' les equipiers de
la Cite d'Anacaona dispute
ront 2 rencontres au course
d'un tournoi finance en
grande parties par la Mai-
r e locale. Ils joueront te sa
medi 18 face '1 la selection
de la Guadeklue et le di-
manche 19, centre le club
receveur < re'.
Les hotes capesterriens
qui devront rendre la rdci-
procitd les 30 At 31 Aoft au
Pare de Leogane sont tres
motives en ia circonstance
et s'appretent par tous les
moycn a assurer leur victoi
re aux depens des ha tiens
et le plus grind success ('.u
tournoi


NOUVELLE AUGMENTATION


(Suite de la '1re page)

par la commission 'nLermi-
msLerielle et la direction du
C ment d'Haiti :

Estre la Commission ad
hoc compose de : Monsieur
Georges DABBAS. Conseit-
ler Fnancier du Gouverne-
ment de la Republlque d'Hal
ti, President et Mess eurs
Gerard ALERTE, Carl FER-
RAILLEUR. Philippe LA-
HENS d'une I-.art et ci-a-
pros ddnommdc la Commis-
sion don't les mnembres ont
ete dfiment mandates par
la Commission Inter Mi-
n sterielle composee des Se-
cretaires d'Etat du Commer
ce et de l'Industrie. de la
Justice, des Mines et des
Resources Energdtiques, des
Affaires Sociales et du Di-
recteur Gdneral de l'Admi-
nistrat on Generale des Con
tribuLions.

Et

... Le Ciment d'Haltl S.A.
ci-apres denomme L. C. H.
et represented par Monsieur


nisse avec la mollesse, le
r ,Miota5, la tolerauice., a-
vai[-il notammen. declare.
Mise ell cause au meme
titre quc les cadres politl-
cqutes, aaoiii.iiistra its ;i sivn
dicaux dans 1'analyse des
causes de ces Kisil'ti'banctes
par le chefl de 1'Etat, la
press locale, en l occuren
co" Granma,, a reagi a lad
ministration du mo, par cette publication
saurique.
La caricature faith de ,Mol
lassonr, un etre aboulique,
vcntripotent, qui passe son
temps affale dans utin fau-
tell, les pieds sur son bu-
reau. Responsible d'une enll
treprise indeterminee, Blan
dengo n'cst vis;blement pas


Mf ttiwilda Dobbs,
Soprano, et Joyce
Johnson. nianiste,
au Cini Thdatre
Triomphe

'.a -raude i'r': e anmeri-
camin'. MIltiw' Ida Dobbs,
so '-nno de retiittal,ion iln-
term'ii tio le, s- produira
1Ki O'n0' Th'itlre Triompihe
le Mercredi li Aoit, a 9
hr''s ni -dt-s tln rcital
dc ,elanis i Ell. ,i'era accoml
1"ni de Joyt'e Johnson

Chailtiue Oc d op.nra. Mada-
me Mattiwilda Dobbs qui
e.t niee a Atln titt ,.abute
trs ietn.e Uy:iJborne
en Anielit 'r". 'Is,. s est
predulte .I 1 Opera 'de Pa-
ris. a celui de \'(i ne, a la
S(ala et au Met;opolitain
Opera d' N.w York E11e
chanted dans plus. urs lan
gues conilin ni tO' emoi0 'ent
d' nomlb reux c.t iqoes don't
1 ii. ott ell' nerplr"te Les
Pochcurs dc "er1e", de Bi
zet est particulicremnent
connu
Au proaramme du 15 Aofit
f"lur' r1n des airs en fran
caits. allemntnd t creole d:
la Iotii't -.

d.' piano a Sp'lnIn Colle
L'e a A lanf.k tl r')rg'(i est
1 ui;e des j)IAnci -ts a neri-
caines les plus admires
Douce d un.' :'radoe technii
qIt:e. elle in ern' lIe aussi
bh n les mnorie.tiux clas.-i-
qll".s Cue I' S 1 -a it dlC'rnos Ses
receti is tCietiso alve 1 Or-
chestre Symnptilniqut( d At-
lattla O1t 11 c acelLimnes
par les critiqetcs et 12 pta-
blic
Le s,'e! 'l? 15u '15 Aout
s it. c it daiins l.. (adrc du
FfsIlval de le ].ii.-p 'a du
N U m' Mod Les bl -i
les d elntrete ..- rtd it ven
te ati Ciie it'lia. ir Trtom
phe au prix d- $ ;-00


tiltero.;d par la I I' la
plus elficace oe son service.
II souhaite avant "oU "'0-
pargner toute initiative dis
pendieuse d'enrgie person-
nelle.

A 1'Lne dd ses subordon-
nos venLu lui taire part d'un
pioblcntre, < Mollasson ,,
1 ocil frip,, repond : me- oi petit, tu vas avoir .un
ulcere.. Si son adjoint lui
faith remarquer les conclu-
:;!ons d'un rapport sur les
manques d'egard de son ad
ministration pour le public,
il se content de commen-
ter que 'sculs lui important
les indices,. Discredited aux
yeux du personnel, iMollas
son oa est mnme aceuse direct
tement d'avoir er6d une ne de tolerance>.
Cette critique a coups de
plume de la nonchalance
administrative a djia encou
rae le public cubain a dd
nonce" les cas de mepris
du public. C'est ainsi qu'u-
no recent plainte de anssa
gt rs des chemins de fpr.
privis do bill's rnor sP
r"ndre a l'OOs' de 1'ile rip
puis la rapl ale i1nrs one
In moilti des c-nmnra '-
ni '.i ,s (.aeit videos vent
drihohl'ir I In. mOsp I 1;"'d
(it c-'itf r'" "o.re-adioint ide
ia Hi-v-it>'



SALVADOR :
Le Clerge decide
de se retirer du
((FOrum doe
dialogue natfienal
SAN SALVALtK- lAFP)t
La Conl rence Episcopale
du Salvador a decide det re-
t ltY S dro 1.t t -' ', du
5i-orum, de d'aiogi"t natio-
nal convoqut par le Gouver
nement. a dec'.lre lundi Mgr
Pedro Arno!d,' Aparicio E-
vcquc de San Vicerilf
La dici,,ilon de qutticr Ce
1ortil'., auqL.' part cipent
des delegues di s parties poli-
-IquKle g0lVJi0 niMIntaL.iX, a0.t
yynclactl des associat.,ounsS
palrt uoales, 1pi( Icssionnellest
et rellgltut .es, ai cti pr .s_ ci,
raineun de Ias' iinat impu-
ni. 1 y 10 l,]lar d'un prc-
ticl cti s solt iLtise, a n 1id -
idtc fatr Apartcio. Ce citnl',
lion revtndiquo, a cte a'itri-
bOtt danos curtains mi 1 cux
as une organization do dro.-
t .
Dcpuis h l debut ie 1'an-
ine,. scion 'A chievciache, la
rCp!e.- sion a .t 412 mlortt.
:' _, 0 d 1)'.l.tS I L 307 cein )r -
oijnel ntt-t p' litqutes.
P:U., Ltl:' Ot't Cipat lun, d E
-i]scs o i I a-t.clit' cu ci ult
cI's dcit .iet, jotlis 01 0 'Os ma
niles, ants tont actuehle-
mcntiL un(. ,rev dc 1. ela im
ci;'ns 'us Ctd.i .i drales dc San
Salvador ct S'ittat Ana pQur
prote::tr conitre 1, reprcs-
sion,.
Le Pr sent Carlo Huim
boerito Romrrec a a iinnconce
pour sa part uitc <'plusieurs
r t t'-, '-iv- 'lurpe po.iti-
que, allaicnt 0tre prises pro
c i'. o:'.inp l. Di lnalir'u-
ers runieurs fintt itat d'un
desir des forecs arinOrs 6de
se r01tirer de 'a vc politque
ct riavaicer ]a acite de:i e-
Iections eoniar"alcs. Les mi-
lieux politiques salvadoriens
-st meant genrinlement que
la situation d0' cnte sur le
pinn de la security et, de
I'ordre social n" pcut qu'e-
tre apgravpe par le main-
tien du regime militaire.


Note rectificative de la

famille Max Tifaine


(Suite de la 1ere page)
reclr lice historique faisant

mitlle Tancrede Auguste qui
1 aulait Iail t onssruire. Et
la meme aflirmation s'est
-.trouvee au cour0 de cer-
taincs emissions du program
nme televise Haiti Thomas,
doill la dcrniere. de la se-
manlc 0coul0e, est entibre-
ment consacrde a Castel
Fleuri.
En rcc'ification et pour
la veriti his!orique, il est
fait savor que cette mai-
:son fut construite par M.
Ludors CHAPOTEAU, un
commercant haition de Ta
place. En 1912. lorsque le
Palais National fut ddtruit
par explosion. l'immeuble
so vit de r6s'dence officiel-
1 it M. Tancrede Auguste,
President de la Republique,
imas celui-ci n'en possedait
pas les tites de propri6t6.
Cette mason eut ainsi o nlo
ger ditf6rentes personnali-
Ids, entire autres. M. Elie
Lescot. qui devint egale-
ment President de la Repu

Bolivie :
Le Coneres
propose de
nouvelles
relations
diplomaticues
LA PAZ (AFP)
Le Congress bol vien a de-
mand6 !undi tu Gouverne-
ment d'6tablir des relations
diplomatiques avec Cuba et
la Chine. et de rompre avec
le rg'nme de Taiwan.
On estime, cans les mi-
lieux politiquer' de la Paz,
que cette propose tion, fate
par une grande, majority de
parlemerrtaires et bendfi-
ciant.de l'appui de tous les
Partis Politiques, sera accept
tie par le Gouvernement
du nouveau President, M.
WaltE.r. Guevara Arce.


blique, puis a servir de pen
son de famille jusqu'en
1936. A cette date, M. Alix
TIPHAINE, honorable Ju-
ge au Tribunal de Cassa-
tion, en fit acquisition, di
rectement de son unique
proprietaire, la veuve Lu-
ders Chapoteau, habitant
alors la France, ainsi que
peuvent I'attester les tires
de propridtd qui ne men-
tionnant en aucuin eotdroit
le nomr de la famille Tan
crede Auguste.
Dlpuis cette date 1936 et
pendant quarat e ans con-
secutifs, l'imimeuble a 6te
occupy par la Famille A-
lix Tiphaine qui l'a faith r6
parer et lui a garden son sty
le d'6poque. La famille Ti
phaine pretend pouvoir re-
connaitre le caractre tyni
que et original de ce style
et, si on petit. actuellement
en admirer la boautd, c'est
ou'elle a toujours pris soin
de la preserver des attein-


1t societe anoryme de droit
haitien.


EXPOSE DES MOTIFS

AtLendu que le Gouverne
ment de la Republique, fi-
dele a sa tradition de pro-
teger les investissements ef
fectues en Haiti et d'assurer
la rentabilite des capitaux
investis. doit lenir compete
d'une part de l'augmenta-
t on du prix da Fuel passe
de $ 13.35 le baril en novem
bre 1978 e $ 18.75 en Juillet
1979 et d'autre part de l'aug
mentation de salaireq de
lordre de 18 a 20 pour cent
applicable a partir du ler
Aofit 1979.

Atten.lu quc le Gouverne
ment de la Republique.
compete ten, ';ei rlux fac



CHILI:
Mort d'un
dirigeant
Socialiste

Coquimbo Chili) (UA:P)
Un dirigea At du parti so
cialiste (dissous) du Chili
est mort lundi au course
d'un affrontement avec des
fonctionnaires de la securi
te du Port de Coquimbo- a
549 km au Nord de Santia-
go du Chili.

Selon les informations of
ficieles; M Daniel Acuna;
anrien Secretaire rAgional
du PS Chilien; a faith ex-
ploser une Grenade alors
que des membres de la cen
trale national d'informa-
tions (CNI) se preparaient
i perquisitionner son domi
cile.

-- I

Pour cone annuel

La Maison Hollant et D6
catrel avise son aimable
Clientele qu'elle restera
fermfe du Mercredi 15 Aofit
au Dimanche 2 Septembre
1979. pour Congo Annuel.

Ce 2 Aofit 1979


Famille Alix TIPHAINE

M, Forbes
iurnham ane e lle
a Former one
Nation antillaise
GUYANA (AFP)
Le Premier M nistre du 13 1
Guyana. M. Forbes Burn-
ham. a invite 'undi 1'ensem
ble de la communaut6 des
Antilles, y compris les pos- r
sessions francalses, britanni
ques,espagno'es et neerlandali
ses de cette region, a s'unir
pour devenir uoe seule Na-
tion.
Inaugurant devant que'-
que 400 deleguns la troisid-
me tonfercnce triennale de O
la fddedation des syndicate n I
de la function pub] que des R C
Antilles, le Premier Minis-
tre a demandS : econtinue- D
rons-nous de rester poussie Del
res. ou devlendrons-nous
NatioPs ? -


teurs d'aggrav',:,on au cofit
de production du ciment,
est d spose a reconsiderer
en hausse If prix de vente
ex-usine du sac de ciment
de 42.5 kgs.
Attend que ;a protection
des inter6ts du consomma-
teur haitien demeure une
preoccupation co'nstante du
Gouvwrnement de la Repu-
blique qui a pour devo r
d'exercer, mtme dans 1'even
tualit6 de la fin de la mis
sion du Conse,1 d'Adminis-
tration prov soire du 22
mars 1979, un contrfle se-
rieux sur les operations de
L. C. H. de faqon a recom-
mander toutes measures vi-
sant a aboutir a une reduc-
tion des couts de fonction-
nement de L. C. H. et A veil
ler h l'applicotion des deci
sons ddj4 prises par le Con
sell d'Admin'stration provi-
soire du 22 mars 1979.

II a d6t convenu et arrete
ce qui suit "

Article 1 Le biian de L.
C. H. au 30 avnil 1979 etabli
selon l'arrete du 19 mars
1979, dernier en date prepa
re par LCH servira de base
aux negotiations (voir bi-
Ian a l'annexe 1), en atten


Gant que la nouvelle exper
t se qui sera ciminandea im
mediatement confirm ou
inlirme l'expertise de 1975.
telle qu'el'e resort du bi-
lan au 31 decembre 1978. \
Cette nouvelle expertise
permettra eventuel'.ement
de degagr un ecart de ree
valuation qui pcurra etre in
corpore & l'avr. r social et/
ou affected a 1'upurement des
pertes accumulees.

L'etat analytique d'exp'oi
station. dernier en date pie
pare par LCH pour le mois
de juin 1979, servira egale-
ment de base uux negocia-
tions (voir etat analyst que
d'exploitation i: l'annexe 2)

Article 2.- En vue d'as-
surer 1'equilibre financier
de LCH les ratios su vants
devront etre L tout moment
respects par LCH.

1) Le ratio capitaux per-
manents / Actifs immobi-
lises plus stock outil ne doit
jamais.etre nmfrieur b. J, 20

2) Le ratio capitaux pro
pres / dettes a court etl, m
yen terms nm devra ja-
mais etre inf'rmur i 1/3 ou
0.33.
(A suivre)


truieielouuuelb, amaLeurs ou meiomiancs avrtiS'L
rour Lout m aterel electro-acoustique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout apparel de hause fidelite
Voyez Aux Ondes Sonores
Poor tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De I'antenne au recepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
i'entretien de vos d.,sques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou electrique
Voyez Aux O.Jes Sonores
SVolonistes, Altistes, Violoncellistes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos radios et cassettes pour voiture
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos enregistrements : tape ou ruban magnetique
cassettes. cartridges sont npcessaires
Voyez Aux Ondes Sonores
Vous avez besoin de cables
electronivuos ou 0lectrioues
Vovez Aux Ondes Sonores


Aux Ondes Sonores

Tout... dans tous les domains ,
41 Rue Macajoux Telephone No. 2-3824
Au Service du message sonore




COLLEGE CANAPE VERT
SERIEUX DYNAMISME COMPETENCE

VOTRE COLLEGE
INSCRIPTIONS TOUS LES JOURS OUVRABLES
DE 8 H. A MIDI POUR TOUTES LES CLASSES PRI-
MAIRES ET SECONDAIRES.
COLLEGE CANAPE-VERT : ANGLE AVENUES CA
NAPE-VERT ET BOIS PATATE (RUE RENNES):


148


W Deratisation






'EST CONTPL Extermination





Prot gez votre mason



ntre les termites et chauve souris


Imas 48, Buildlint Curacao Trading


Tel 6-0431


~a2.n LC-~'~UUYUYI1L~39I~


-ry-,y,-
yy;


tj .,


""~~"'~'~~~'~'~'~~~'~'~~'~"~'~'~''~'"


40


x


-- -K


LES CU'AtINS ARRIVENT

La delgtaiotl cua 'nolc c6
j'cotbal! arr'itve "a I Poi't-au-
Prince dclman mat n a 11
hres 30 a l'atroport Fran-
qois Duvalier. Les cubains
preindront logiment a !'Ho
tel Christoiher IBourdon i
contrairement aux j oucurs
de I'equipe haitienne qui
ont ete concintres i Mevs
Villa dcepuis l(-,r retour dc
la Hi-vaine to ils avaient
dispose de 1'adversaire par
1-0. Ils front probablenienit
connaissance ni"rcred soir
avec la pelouse du Stade
Sylvio Cator oVc a ete retou
chee et rendue uniform la
semaine derniere.
La selection d'Haiti par
ail'eurs, avant son ratch
c-p tal qui s', (l'sputera sn
tn cti soir en aue des elimi
natoires dis ieux de Mos-
cou 1980 doev;i I jouer un
dertier match de test ce
soir ite'e a I'equ pe des re-
.wrvistes.

LES DIPLOMAS SERONT
DECERNeS
Ott innonce clants les ou-


/ CARRE Claude Lambert, agissant
au nom du group tLAM-
BERT FRERES & CIFP, ac-
tonnaire major taire de cet


i sses dut I'-t'iC c la Je,;
nesas o (t Spcrt t que a re
miste de' -or t": ats et dip'o
me auix entrai'neurs (basket,
- .. to foot ball) qui ont
participe rece.mment aux
Stages de nerncetionnement
a I'Institut on St Louis de
Gonzague a D-Imas, aura
lieu vendredi inatin.
La correction des copies
d examens a 1'ecrite a deja
pris tin

COUPE RADIO
CITADELLE

Contraircment aux an-
tnecs procedenies. Ia f nale
de la Coupe R'dio Citadelle
ne se disputer:,- pas cette
Sai.n e 5 Ai. date de
]'anniversa're de la sus dile
statl on de radiodil lus on.
'rop de matches ont 6et re
pcortes.

La Coupe sei-a plulot re-
rmise le 22 Anfit. Les rencon
tres de !a serli decisive at
tircnt de Ptplu on pius la
grande loule chaque apres
midi au Pare cdu Cap Ha,-
cltls -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs