Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10467
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: August 9, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10467
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
COLLUMBUS TENIO4QRIAIL


A LA FACULTF DE MEDECIN'


Ce'remonie solennelle


de collation de diplOmes


I )ihuis l .sp 'iOieuse Salle

lm'.]cill h' lI i'ih lin. lS si,
th'lls i ll iilti( s l IIl l s 'sl 10 ll ,
Mlrhd MllIe, (hi'nlUns Den


S ,I ', I l t 1 V ie
ii l I, I i l hil : 0' i'l I Jll U
l l] ; : I Ii Viai d, dIu


W' I l' Irul ~ v tie Iidli tile,


(ILl t11, 11 e 11 x Ed11 j tc ion
d I~I M i 'llK' l ii l'line
ii: iso liii Ior 1 dBEat


N ,i >rI] '1I J' do 1)sd B dur-

hi ti d uill i),\i I i' hlit FL llu
Nil .'li;;' '\t'. '.\\. i h I Drr -
(i'ii ii u )' n'd1. i hi de'' thl

AI I k lr 1(A : ,.. do Go' S
l k '''i J.,t'( lItDs.


: t ll i V'I l II ll'I '. i"tplace
Ai1 irt Th cmhu]' Alexis, 'it; Mi

''rc- MI (;ri' :*I Dorcely,
I'(s I"'', l in'i Emin niiliUeli
|tr Si^ (if" 11t I'rn s Socai'es,
M I -l!)'.' r :;si) ( Is'aiy le

; I '' p l'; I Dr J orn
IW (' C: I I. I p' Iclt de Pt-
1i! + I' t, D 1 '- "ir' In et
] C ,I (it, ;' I}"'n tc tie P orl
,+i-Prut,1 '.. c c ,lionlc Val-


I..\ PK-OMOTION
TI'I1LUODLi " L.;-XI31.

L. p:'om i. 1973 1079
a ,'r ,( ."I * Pi'oilluotiuon
l'lil-O!L .ALEXIS du
l d C- o n ; i d c;vouti ,
Q I. II:I )I !* ;!! i : t *'ihec i', y
; 5 1:1., 1i I' r aiLi St Jo-
i p P '.' l": I Dansi
d o': ino I 'c:ines Cd1
i ,( t i ., D ( A, u I De('.,!Ior, ,
clm itut son elt'vc. Ison ass--;
1 i 1 ill article

t I. p ,

I ~, *-,i r ', bw a par

m ': er [cins. chlrur-
.'i (' -' pharma
( 1 i ( 'I ii i nicer( lint deux
co(uiplc!, dt' i 'ivmno Natio-
n1: i; I Ii' ne Universi-

I 'l ii :i i;i. us d

(. i. I (. l'oe' de la to-

i ..i um ]',r 'l !Uh t ie de
ctII, I.' tur do
I I II' (I t ;., 0 fil I 1 I





It, 11 -lill' l 1 (I 11 ( -
Minit M i x, -' I 11, h I, i'd-


mond *des pharmaclens et
le Dr Reynold Grand Pier-
re, des madecla.s.

Quolque ayant perdu mo
imeiitanmenliit la vo x, le DO
yen de Ia Facuilte de Mode
ciie. Dr l'rantz Medard,
pr(nlolqao un remarquable
discours que nous aurons
I occasion do i-ublier en no
tre prochaline edition. L'

Le Rectuer re I'Univers)-
te, Me Leonce Viaud, dans
uno sobr' interven 1t i o n
rendit homage au regret
le Dr Tlheodule Alexis et
slit magniliquctmenit exalter L
sol souvenir, sa haute con
cept-on de son sacerdoce et Nous
soil refus du lucre. les de
Apres de courses allocu- ltte
tions des Drs A. Roy el Gree de la
ger Jean Louis, respective ractere
ine'nt parrain des promo- sente
LIons de denti'les ea de me gazolir
deemns. les novreaux profes- Les
sionnels do la Sante pronon cierem
.eren.i le serment d Hyppo cuns ri
crate Stel qu'Ji a ete elabo- aucuni
re par 1 Orga. station Mon- ment
dale do la Sante et le ser aux no
mont d'Emmanuel Day pour 1 -
les pharmacien.s. yable
REMISL DES rARCHEMINS vant 1
Les laureats des trois Fa- pagnie
cultes furent alors procla- de mo
umes : Dr Marie Helene Du vraisal
plan. lere Lauieate pour la de leu
des Drs Carl Dieudonne Dor plus d
nmrsy et Joseph Georges Mi 1.500 g
chuel. gros p
En Pharmac e Mines Mi- loans,
chelle Voigt te ilarie Ar represi
lnande Arnoux. pour ce
Comme Chirurgiens Den- 3 -
t.sIes. les lauti-,ts soit les 1te ,r n
Drs Cliantal Hirsch Cour- a la r
to's, Cynthia Bnulos et Leo mnlita
nard Auguste. capital
S. E. le President a v e de merce
la Republique, M. Jean Clau risque
de Duvalier. tint a remettre
personnellemen' leur par- Diast
chemin A chacun des nou- Con f
veaux diplomes. Aussi, ceux Pieri
ei vi uiirrnt-ils pour remer
cier le Cnel de I'Etat de tou SUr ]
tes le.o attelniions don't ils M. P
ont etr lobjet I a li remet- servate
tre un superb.' cadaeu : Haitier
Des cadeaux fureni aussi Ie cad
decernes usx Doyens des Fa de la
cults. au Vice Doyen, au rence
Dr Evans Beaubrun. lustree
S Dans,
MESSAGE DU CHEF glais (
DE L'ETAT en fra
d'horiz,
Apris une minute de re- historic
cue llement et !e trani-ert Haitien
du gland, S. E le President tion. c
A Vie do la Republique, de- promote

livra un subs',inlel messa- insistal
e'. i us rendronIs pu- la pe
b'lc (dmail. el n do
precise(
NMon (ii ie fCut i rNs applau de Dew
di le e.ir duii Presiden de hi form
]; Rpiibl que demandant ture m
(ie s ;s ut )i, "a I 'assistance. M.M(

(Voiir siite page 3) (v


JEUDI 9 ABOUT IB1y


No. 31.140

84EME ANNEE t '


BONDE EN 1896 : LE PLUB ANCIENT QUOTIDIAN DRA1TI MEMBER


DIRECTEUR : LUCIEN M (NTANS
ADMINISTRATEUR :Mme Max CHAUVEW



augmentation du prix

de la gyazoline.


at "'j


Tol6phone : 2-2114 Boite Per"le : 1316
Rue du Centre N 212


CHRONIQUE DE L'ACTUALITE


Historique des Reiicontres:


distributeurs inquiets Presidentielles Haitiano Dominicani


s croyons savoir que
alers preparent une
de dolances aupres
utoriti, devant le ca-
ea sens unique des
sseurs durant la pre-
crise de furniture de
le.
multinationals finan
ent ne prennent au-
isques, et ne proposent
e alternative d'ajuste
et d'accomodements
ouvelles conditions.
Ils exigent achat pa-
d'avance 24 heures a-
a livraison, et la com
e se reserve le droit
differ la date de li-
It
Pour la convenance
rs operations ils n'ont
de camions citernes de
gallons" mais bien des
aorteurs de 4.000 gal-
au prix actuel, cela
ente $ 6.000 a trouver
chaque aehat.
La marge du distrubu
'est pas en proportion
egle economique ele-
ire de rentabilite du
1 invest pour un comn
comportant tant de


pora-2 :
erence de M.
re Monosiet
L'art en Haiti
Pierre Mcnosiet. Con-
'ur 'du Musee d'Ar'
i, a pronounce, dan'
re du 2eme Festival
Diaspora, une conife-
sur 1Art en Haiti, il-
de diapositives.
sa conference en an
avec des explications
nais. 11il a un tour
on panoram que et
que de la Peinture
mne d'Alexandre Pe-
onsiderd come un
tenir nns jours eni
nt beaucoup plus sure
nature primitive, tout
inant Rgalement des
lons sur 1'idee initial
witt Petr-s qui a vou-
Ier une cole de pein
odr orne.
!Ilonsiet a insisted sur
'Voir slitile pam 8)


I)1 Dl I'A O A I [lAITI Gi


La Diaspora Inter Cultures:


Weliiture, Musique, Conferences etc

Par Webeit LAILNS5


Dl)u.siior? Oln (onlnunc 'Iein
DI)tiiier iti t' 1 i; sans, irri-
%et sotlv'esit dire ce quie

11. vols estuisse;atvant-hier
une tenUiltit, d'explication.
.Maintenant, tau lieu d'e. per
sisti'- dun-, ettle voice: l" fi-
nor coute que -ut)e la Dlluas
piitra; i1 iou, est parsu piae-
firable; vors. '',:ige de deiga
ger; aprc's une anayice sovn
vent comparative; des prin
cipales activii's de ce fest{i
vail: Peinluce; mnusulue;
conferences eic; les train-
des lines de ce q'u'io pour
rait appeler lij ispor:l.
A travers ces modes d'e:
pre.ssio, de ce.s deux eth-
nies noires (americains et
haitiens) : nous recherche-
rns 1'esprit tuliasporali-
que1); ce qui permettra:
nous I'esperons; a plus
Id'n de comprendre; Lhut
au moiis de s'en faire ulno
idWe. Dans le cadre de re
second festival.
LES EXPOSITIONS DE
PEINTURE All MUSEE ET
AU CENTRE D'ART
Deux expositions de pein-
ture etaient prdvue, dans
le programme du festixval-
I'une au Musee d'Art Hat-
tien: l'autre au Centre
d'Art. Les deux nresentaliet
des ocuvres americaines e'-
haitiennes don't la plupart

Fermeture oour
Conae Annuel
La Boulangerle Franqaise
de Antoine et Georges Iz-
mery et la A et G Super-
market avisent leur aima-
ble clientele qu'eI1es reste-
ront fermues du mercredi 15
Aofit au D'manche 2 Sep-
tembre 1979 pour Conge An
nuel.
Ce 4 Aou.t 1979.


stnt des pe;ntures modPr-
nes. Nous aurions pu ou au
tions du; comme daes un
reportage; signaler les
nums des peintres tant hai
tiens qu'ktrangers qui ont
participe ai ce show; et ca
serait justice. Mais; nous
avons prefer; avec eii tote
l'idee de corner la notion
de Diaspora; choisi dleu
peintres dd cote haitien et
cgalement deux du cote a-
mcricain pour analyser 'ex
pression picturale chez les


deux peuples; ean d'auti'es
terms; pour rechercher les
points communs ou de dil-
ferenciation chez eux.Notre
choix sera diversement in-
terprete; nous en conve-
nons; mais les commenta-
teurs auront la precaution
de retenir que notre but
premier etait d'arriver a de
gager les caracteristiques
actuelles; les tendances:
quoi de la Peinture Haitien

voir suite page 5)


La visit du President

Sekou Toure


aux Etats Unim


Par Philippe
DEBEUSSCHER
WASHINGTON', (AFP)
Longtemps cataloguei com
me 1 un des dingeants les
pl'is progressistqs de 1 Afri
qu", le Presidnt de Gui-
nIe. Monsieur Sekou Tou-
re A anlpeld Mercredi le
,tcapilalisme amnricaina h
conlribuir encore davantage
au ddveloppemcnt de son
pays
Bi'n que .lon-officielle,
la visits que iont d entire
prnndre a Washington le
President Gulnen consa -
ere spectaculairement le
rapprochement entire les
deux pays alors que Cona
kry figurait encore nague-
re sur les list.es noires amd
ricaines en ae qui concern
le respect des droits de
1 hon:me
Mais, deputy plus d un
an, le president Sekou Tiu
re a entrepris d.amdliorer
son image de marque en li
b6ra.nt d. nombreux. prison-
niers -polltiques (L Arche -


veque de Conakry, Monsei-
gneur Tchidimbo, a td6 sym
voliquement relachd mar-
di 6 la veille de 1 arrive
du President Guinsen A
Washington). et surtout,
fait capital aux yeux des
americains il s est engage
dans un impreasionnant re
virement vers 1 Occident
En Novemlre dernler,
peu apres la s site t Co-
nakry de 1 Ambassadeur
des Etats-Unis a 1 ONU, M
Andrew Young. la Guinde
availt nterdit aux avions
de reconnaissance Sovidti-
ques, suivant ;es mouve -
menta de la iotte ameri-
caine dans 1 Atlantique, de
continue a utiliser 1 adro-
port de Conakry comme ils
le faisalent dcpuis cina
ans
Le. nombre dns consell -
lers Militairesa Sovidtlqueag
er Guinde est :.pnomnb. a 20.
et Cuba a intaredirpu sesa
vols .l-h'ebdomadairees en'

(voir suite, page-.6)


4 Les companies 0!
prennent a.cune initlativ"
pour offrir des facilities de
credit coupons, carte di,
credit, aux grandes malsons
commercials et acheteuAt
solvables laissant cett".
lourde charge de finance-
ment aux petits dealers hat,
tiens, alors que les ban-
ques restreignent le credit.-
5 Le contract de conces-
sion est annual au mepris
de la legislation haitienne
regissante les etablisse-
.ment de commerce. Une
companies a meme perni-
cieusement change cldans son
contract type le mot LO-
YERS en FRAIS MENSUEL
pour contourner la loi.

Resultat la ven-e u cr6-
dit aux part'suUliers va ces
spr. pour que le Dealer puis
se avoir le fond de role
ment necessaire afin de tra
vailler.
Ce"- compagnles travail-
leni dans le pays depuis
cinquante ans et 1'hospita-
lite leur a 6te profitable.
UIs doivent montrer davan-
taoe un -sprit d'appar'e-
nance au pays et non se
contender d'exportei les pro
fits annuels.


xvIII

Incident a Pitaubert -- Attaoue a Thomazeau -- Execut
sommaire du Nationaliste Mizael Codio Tentative
d'assassinat du Prefet de Jacmel, Eugene Carri


Incidents sur incidents,
conflits sur conflits. affair
res sur affairs se succedd
rent durant cette cesure de
vinut deux ins dans les
rencontres presidentielles
haltiano-dominicaines

NOUVEL INCIDENT
A PITAUBERT

Enh Juillet 1912 (1) les
Dominicains penetrdrent d
Pittaubert. tercitoire hai -
tien, et enledvrent des
Haitiens et des Domini -
cainss Sur lan reclamation
du Gouverni-ment d Haiti,
les Haitiens fursnt relaxes,
mais les Dominicains fu-
rent gardes pnrionniers.
nes voterent un credit de
600.000 dollars pour per-
mettre au Gouvernement
de se preparer a la guerre
dans le cas o A les Domini


Par Gerard JOLIBOIS

cains ne mettraient -pas en
liberty leurs ompatriotes
pris a Pittaubert
<,Une revolution cher -
chait depuis quelques
mnis a renvers,'r le gouver
nement du President Vic
toria (2) Celui-ci essaya dp
faire comprandre que les
Haitiens fom'ntaient cet
te insurrection.s
(Extrait du Dictionnairo
Gdographique do SdmexanL
Rouzier. 3lme volume, pa
ges 421 et .1221

IMPORTANCE DE LA
CROIX DES
BOUQUETS

Jusqu en 1915, nos Chlfs
dEtat ont veille soignet-
scment a doser les nomina
tions a la Ltet des places
et arrondissements enser-
rant la capital (Le mIme
system a orlvalu en R6-


Ileme parties Annee international de I'Enfant


Rapport du Congres des Enfants


a San Maarten

par Mme Yolande PLUMMER


Notis vous soumettons au
jourd'hui la parties techlti-
que du Congres.

On sait deja qu'il existed
un document international
edicte depuis 1963 par les
Nations Unies. qui est inti-
tule Declaration des Droits
de 1'Enfant.

C'st a pajirtuiide ce docud
InIitl inIlporclanlt que s'est
dcroiiul ce Conugres pour en
lant. Apres toutlc les for-
nmallts silt'li' lhes : dis-
cours p si'si'' nation i i des de-
(('u S' e!c. }ial tir rl ercati-
vw itL lolkloriQue dc ehaqul
pays, c(i ail la coni sit iuion
dcls Work Shops. Cit'6.ait au
2rni(' jour de vraics Tables
Roilnd's pouvant accueillir
10 t 12 personnel oui rem-
iplaaientl 1 For a ichcval.
chaqiue table mais traduit
de voyalt s'installer aulour
d'ell0 tous les poliis del6
guiids parlantl la msnme lan
guie avoc lear chaperon.
Mais chaque Table avait un


rapporteur. C'est ainsi qu'll
avait sine table-hoilati-
laise, m'ne table francei--
se, une table anglaise etc.
Les rapports devaient etre
rediges dans la langue do
chaque table maits traduit
ensuite en anglais. Chaque
table recevait la visit d'un
enqueteur parlant anglais,
menmlbre dul eomtl organ!-
sateur qui recevait les re-
ponslies des eilfants a ses
questions posltives sur la
situation des enf ants ans
Iciulr pays rs-speciif.

Done. Ui lextet de la dp
laralilioni dls eiluanltss a e0
(bissequie Iilur los eiiil'ails
I iix-n1(" mCos,- art 'i(nI aphi s
article et les enfants de
lchaque pays '5alen1 encou-
rai'o.s a dire librement ce
qu'il pens.'ii de tel article,
,st-ce que celui-ci "tait ios
se::v6 ch-'z lui, O non Ipourr
poui etc.

On a et6 cdtone., nous les
adults, des responses et des


Vers devaluation


du secteur industrial

PAR LE MINISTER

DES AFFAIRS SOCIALES


Le Minister des Affaires
Sociales organi.se a partir
du 16 Aout une enquete in-
dustrielle exhaustive a Por,
au-Prince et oans la zone
metropolitaine. Cette enque
to vise a obterir des don-
nees concernant l'emplo. et
!a formation profebsionnel-
le, on vue de mieux ,.e:ntr
le monde industrial et du
travail en Haiti.
Les resultats de rette en-
quete serviront L 'elabora
tion d'un system d' nfor-
mation permanent couvrant
le secteur de iibsdustrie et
du trava 1. Les donnees re-
cucillies permettront, en' eo
fet de determiner les ni-
veaux de qualify cation et de
formuler des revisions
dans les domains de la for
mation profess.onnelae et
de l'emploi.
Cette evaluation du sec-
teur industrial est real'see
dans le cadre de I'inspec-
tion general du Travail a-
vec 1'assistdnce technique
d'un expert du Bureau In-
ternational du Travail
(BIT).
Le choix de Port-au-Prin
ce est justified par le fait
que la concentration indus-
trielle dans la Capitale est
estimde, a environ 80 pour
cent du total des 'ndustriep'
ihstalledes dans ,1e pays.


La publication au mois
de Juillet dernoer d'ure l.-
te des entreprises indus-
trielles ex stant a Port-au-
Prince et dan's la. zone me-
tropolitaine a constitute la
premiere phase de ce pro-
gramme. Cette ;iste d'entre
prises sera le document de
base de l'enquete indus-
trielle. Elle est le resu'tat
d'un trava I realise conjoin
tement par un expert du
project HAI 71 OI4 PNUD
- OIT et les membres du
group informatique (A) de
I'Inspcction Genera'e au
Travail.
Le Minister Ges Affaires
Sociales convie les proprid-
tares des entreprises de Pt
au-Prince a prrter leur con
course empress a ce travail
devaluation du secteur in-
dustriel don't les resu'tats
seront profitable tant f.
l'Etat qu' ensemble du pa
tronat. II leur demand de
collaborer la preparation
de cet annuaire des statis-
tiques du trava'l en Haiti
en rdservant le meilleur ac
cueil aux enou6teurs du
group C de l'Inspection ge
ndrale du Travail qui visi-
teront les tabliissements in
dustriels A partir du 16 aofit
prochain.'
Port-au-Prince le 9 aofit
1979.


ralsohil(enmluts des enfantis
Oyez plutot :

Art 1.- L-enfant a le
drorl I 1 affection, it 1'a-
mour et a la comprehen-
sion.

ai La I. I .i..,,, de no' lrc
pays a ratfid les declara-
lion s des auitres pays (est-
ai-dire qu'elle a a u s s i

voir suilte pages 5)


publique Dome
vant 1916)
Les command
ce de Petion-V'
Croix des Bouqu'
1 Areahaie. de I.
Petit-Goave, I.h
dants d arrondis
St Marc, de ]Le
Goave etaient
sur le volet. En
presence a Po"
d un command
rondissement, d
trl de la Gucre
tes militairLs p
tes relevaient
du President d'
b'ique Des inllr
lieres les met"i
ta"t avec le Ch(
Celui-ci corresp
eux par depe<,h
tielles, portees
tafettes spdciall
ses de la main
Le command -.i
place de la Cr
quets, disposait
companies. 'I
police adminiisti
tillerie de lignl
Sde national a
cheval. Souve-'it
rcis de troubles,
csintonner des
de 1 un differr
meant, de ligne
Prince, parfois.
six corps de 1.
Gouvernement

Quoique Thom
Ganthier aient
en communes,
ment en Aofit 1
tobre 1913, plhc
responsabilite r
mand-int de pi
lier. la place (
des Bouquets ci
avoir un dsi1 t
suir touLe la' l
de' Sac L, :;-umin

iVoir stl ae


Reprise des relate

diplomatiques


entire Cuba et le Zt


LA HAVANE I AFP)
Le collentelli'Oux centre Is
Zaire et C"t'L 1!e lors de la
guerre du Shaba, semble de
sormais apani apres la deci
son des deux nays mercredi
de nr nouer leurs relations
d plomatques.

Ces relations avaiI nt ete
suspendues, le 4 Avril 1977,
par les autori' Os zairoises,
qui avaient assure le meme
jour avoir surprise en fla-
grant delit ae subversion,
un membre de I'Ambassade
cubaine a Kinshasa.
La cruise avait eu en fait
pour origin lEs cond tions
du deroulement de la pre
nmiere guerre du Shaba au
Printemps 1977.
Dans u ne declaration je
22 Mars, le Pr(,::idnt du Zai
re. M. Mobutu Sese Sek a-
vait alors affirme que Les
ex-gendarmes katanga s pre
sents dans le Sud' Ouest
de la province du Shaba e-
taient encadrek par des cu-
bains.v
L'existence d'une tell in
tervention de troupes cubai
nes au Zaire ava t ete cate
goriquement dUmentie par
le Chef de lEtat cubain M.
Fidel Castro. Cuba nest pas
mol1 h la rebellion actuelle
au Zaire, avalt-t- I declare
precisant qu'il s'agissait d'u
ne question interne.
Le confl t devait rebondir
l'annde suivante lors de la
second guerre du Shaba
d6clenchee en Mai et qui
fut suivie de intervention
spectaculaire des parachu..
tastes frangais dou 2me R.
E.P. (regiment rangers
de parachutists) a Kolwe-
zL.
De nouvelles accusations a
yant etd portIes contre le
r6le de Cuba dans les com-
bats et le President Fidel
Castro avalt alurs requ pour
la premiere fo s A la Hava


ne le Chel de lah
intl'ets amcncrc 1
pour lui donner
fornelle que sonl
vait aucullnit uS t
au co ll t du ZL
Danis un coIn
.ruient, Ie Mini-
des Affairnes E-l
va.t de son cote
rog me du Presic
tu de Gouveri.
mi les plus reao
pro imperial'lt
naires et corrom
que, charge do s
terets des ancient
(voir S-* p:

NICARAGUA:
L'Internal
S9cialiste
un fonds
internatio

MEXICO (AF
L'International
te d'un Fonds
nal d'aide au
d'un montant d
lars a annonc
mier Ministre dL
Mario Soares, ai
ne conference de
credit a Mexico.

M. Mario Soas
actuellement p
l'Internationale
et conduit, une
de l'elsI en visit
pays, a ajoutd
1'Archevlque de
Mgr. Obando, 1
tions causes par
civile au Nicarag
vingt fois plus i
que celles occasi
le tremblement
de 1972. Fait 1
a-t-il ajoutd, 1
jusqu'A present p
vernement dea
tion national
seulement 10 po
1'aide accordde a
nement SoMtozMt
casions.


inicai

ints
ille,
icts,
e.ogan
s co0
sseme
,,go,.ne
-lor
'dcpit
t-au-
1ant d
Sun N
e, ces
lus 1
direct
la
,evucs
ientc
ief Su
)ondal
Is c
par


-1 - -I I I &I


it avec
onfiden
des es


NICARAGUA:


es, et remni Organisa~on 4e
Sllaimain.
nt de lai
oix des Bou San Jose A1.yp') l.'oppo-
de trois sition au iut .rnrlennt snis
lendarmerie. diniste cuim -;c S ora-
cative et ar niser a p.liirl t d'.me posi
). de la gar tion comi-nle; eotimn pied et a merLtrdi les .iler.vateu'rs a
. en perlo- Sa,, Jose. uin ],,,' docu-
venaient y ments publics pa. le CI m
CoomDagmses sell superieur (e i'entrepri-
s1ts regi se privee (.COSI-'Pi et 1 e -
de,Port-au- glise cathulique.
de 1 Ul' des Les secteurs modern; de
a Garde du 'opposition; uns dans ia
lutte contre le gouvernc-
mazeau et ment somoziste: coinmen-
4t6 rigs' cent dejai, a s'inquieter de
respective la preponderance exce si-
889 et en Oc ve; selon eux: du Front
eees sous la Sandiniste dans l'orienlit-
I lln com tion du nouveau gus>uv.r ae-
ace particu ment.
ce la Croix
tinsuait ri L'Eglise catholique a de-
de regard man(a cette semaine le rc
de du Cegd lab'issement iminediit de

ojanldaant de touted les libertes publli-
uues eni particulier la ii-
paige 2) berte religies.e,. 1.cs l ',i '
vateurs voilent iun a;I'l.s
s"!ment dicls i';viiues ;11 .u'L'
ver,.ement. Deux preirct, ii
out .rant c('ependant 14i.r.i.i
les mnemhrcs du c:a bin(! ;
rappelle-t-on: les pere, 'Vi
guel I'('oio; Mlinistre des
relations extirieures: e
ire rnesto Ca-lenI;l; .ii-
tre de la Culture.
sec lion d('s Das le mame temp-, !e
is A Cuba, Cosep; le principal re';grou
l'assurance pement des chefs d'e\itre-
pays in a-
t participe ivoir slliut paL''!' Ci
alre,
mlnlique vi- A V I S
.re cuba.i
'angerees a- La M lnoterl( dI'Haili prlnd
* qualiue le plil0sir a iniformerI' le pu-
dent Miobu- hlic que ltcs livraisonsi de
cement pai ir-ine out et0 effectulis
'tionnaires, du ler. Anc'lt aut 6 Aout 1979
Les, sangui- come suit :
pus d'Afri- AU
oervir les in Joseph Batrony P-au-P
nes usan 80 Sacs
ages p.u 8 san Ulrick St. Hilaire P-au-
)age 8) P1. 650 Sacs
Jacques Khauly P-au-P
900 Sacs
tionale Marc Jeudy P-au-P 250
o0r (voir suite pase 6)
d'aide
mal HALTE DU JEUDI
De Mme Marcil CARDUCCI
P)
le Socialis- En Silence
Internatio- On a parle du silence
Nicaragua On a dit qi'il est d'or
e 2.500 dol Que lu scul est grand.
ae l'ex-pre- Qu'il est par'ois... eloquent
u Portugal, 0
u course d'u La grandeur cu silonee !
press mer Non pas le s.rcc impose
Mais le silence volontaire,
es, qui est Qui fait que I'on se taise
irdsident de Et qu'on regarse...
Socialiste 0--
delgation Regarder v vre le monde.
ite dans le Se demander ce qu'il Vaut,
que selon Observer et co,mprendre,
Managua, Ou ne pas comprendre...
es destruc- 0---
r la guerre Ne pas comprendre pourquoi
gua 6taient La terre continue a tounmer.
mportantes' Se demander enr silence :
ionnes par Si brusquement un jour
de terre E'le s'arrdtait..:
amentable, 0--
'aide rescue Une fois engage
reconstr- G Dans la lutte acharne,,
represent Tant que la terre tourne,
ur cent de Notre mdtier d'homme
au Gouver- II est mieux de le fare,
t cette oc- En silence...
Mme Marcel CARDUCCI


DE L'ASSOCIAtIQN INTERAMERICAINE DE PREIJE


Managua du
President du
Costa lica
MANAUUA (AfP)
Le President costaricain,
M. Rodr go Carazo Odio, a
ete regu mardi avec des
honneurs exceptionnels sur
l'Aeroport de Managua.
La Junte ac reaonstruc-
)tion. le Gouvernement, la
Direction du Front Sandi-
niste, I'Etat Major et le
'Corps Diplomatique au
grand complete unt accueiuli
le President que soeur du Sude au mi-
lieu d'une bousculade incro
yable, de chants de gueril
ieros et de drapeaux costa
riciens. Le Costa Rica, pen
dant la guerr2, a serv, de
a base aux guerisieros qui ont
nes vasncu le regIme Somoza.
sNotre revolution n'au-.
rait pas ebe possible sans le
people du Nicaragua. mais
ion elle aura.t fts plus longne
lon plus douloureucs, si nous nl'a
vions pas pu computer avec
i6 la solidarity du Costa Rica.,
a declare au nom de la jun
te Sorgia Ramuez itis de
ne a la coremonie d accuell. Dans
sa response, it Pr'ss dent cos
de pla tarici'n a alflirm qiue L'utL
de la cc que ec Costa Rica nmal-
d1, 1 Ar gre sa paiuvrtc1 pourra don
ne. de ner, 11 le (era,.
mmain- Des dizainie., de milliers
ent de de p'r.oni-s a :alan ds
e Petit drapeaux s'eti.;cint m.;t.cets
s tries a I'Aeropolt 1 t 'I long de :a
t de la route mntsii a Mavinaul I
princ pour acciI r 1. PIe.sIl ui.
de I ar F0dJ C)
M initr iner Prt. .c d '-IL vt b lr

haut ci Nara d tr
tement S :mslr. d Tn-
Rspu- ii( c 'll U .ll Pl :;.,I u
regu- GOui ritu]( i .
en Con le t llr onV 1' J ':'- 'a D)i
u p rem e ru c t 0oil (11 .l F :'J!;I ? "r.. iiciip..;-






S PAGE 2


Historique des Red-contres Prisidentiells laitiano o rminicaines


'JEUDI 9 ABOUT 1979


SIsI'lle I d In i16r( pigel

c c d( I' l"rn i A'r i I poll -
v:ill (iiiit IIrT ( ', Ii 1l forts
I I I I u :I I I r di. c| ('s

ll 11 x ip isl s iiillit ;lr s it
I o a kil 'n d( Ipe iitan t La
'Ilw x drs I til iilqsle di.-
l,"s ll (I n1111 ifort rp lssa rl -
I l IrIi a1111v ; i (ln droi ol t



iN NFJrAL i BENJAMIN

D insl cl 1m is t I cl rlerti-
iruId (-i i.','1r lelt dlrai'nt,
1.l prc.sid n.Ie 'it Michl l
O)rete ,4 Mal .913.-27 Jan
vhr 1914. le Corlimnjaan -
laiil dh la PIlace de la
clIIX d t s Bou1iAiets. 1a RPI
ei'ra dtr d'ivsi a i .a x AIr-
nlesi de 1; i;'"pulibliql" rI4
Aide dI ('a:Lnin H.onorair
du P'ri drlit aI it- Rep;:-
bliq1 1', (.%111F ;., S'ruil BenI
;Ili!n Ni l 4 1 li idnatida a



CIt:ut di u l ~, 10 D0-
l n re l 1' c 4 1 1 l a it 1 0 l (

i d l ,, 1 1,-l I I h I It-
at l :;> di r i i'*W -]1 eI 11it
I, c dnmm r
li diI-. Si i ri' it 101 0p ii.

ith lai R('i li-.,ii l' rap-
p -trl lilah5l p1, xae1 d1 SCi1d

1 s lt d L.i A' nel oil

d(iux rilve, (l I llac Enriquil
o10 ,Iln sem rvice (:" rpelis 1 -
vi-r'1a la is 11 "n; l 5ma~t dl r i:
td)i- nltI' tlss l n iCe t" 7,)-a
ne' I.rn i o cev 1- o.l- d Cs
.domiit'c:!:; : .i .,'evol;'nih-,
i h ; l.;'n 't. de vilIs"
om. lo nica s .n!. Av' -la
henti d: i .C-n ,Ii, comnil! P .-
*, danls' d,' plc"e dc .Npyiha
"'* Birrriona. -e's quatiers
df JB]mian;.t ct'j ibea Ca
'ch n -.'

LA SITUATION r1 FR D

o".i s Bord:;: \':. i: ,-
lt quie nomaiTn.lf; .,i 1i .
-sd r. 10 l. d t i: ;;ipqk Do
In A1i-2 i A,)u
1)141 SBenaiiur de l'a- P()-
% .11( f1 tal.. !e a I ', ;. e


lo-Chrilsly .ivant d itre
i1lu iPrresident Provisoli/e,
'l l uniI a in 1 val;t dcu no110111
Ini ir I)(11lg e .'lXtrafordinal-
Ire dII (aovi'iiirnm-?lpnt, dans
l' C'(i'bao l(1 Nord et le
Nord otest. Domlnlcaalns)
I hlin:rlme i ort, I lei n-
r:Il I res 'd o.dll S 16')s ( ) td
lmae til un rere nuI Docn.-
Itir l Hosalvo 13bi. et )par
vole di cilonsqu Lii'c a 1 a-
nli d cehlui-"i, le S naiei r
I':i>\limar Thi'ndoi e. liiu lr
J'Pre.idilint d 1:1 Hc. publl -
que d HIaiti.

A la teto nu Sld et drin.
Siid-Outst domiinlcalns Bor
das avalt) p1 ait- comme
comm!ssaire Special le Goe
ncral Lins Felipe Vidal
frpre.; d armrs 1 Arinas
En depit de cette organi-
sation At du le.men appui1
do ces bras 6-ergiques, s e
tai nt soulev.Jes les vilhies
de Puerto Pla;,, ao Miock,
de San Cristob.it, de Saa-.
n1i dCe Sal Francisno de
Maci:.s (Mao:orts del Nor
te )
Daris la soir,- du 2 Dd
cembre 1913, .s chocs ir
m, s surv1Ols ia Santo-Do-
mlilngo, entire des opposants
e" lI' g1arde or. o0'l1nnce' Re
publ.'ra lie. !,itovonqurent
des morts at des blesses.
Ln Nla a1ln | eine camp
gne ele n. rlr Ie<; Ies ,raIte'urs
a',e i~ill hliu)'`- Contre le
Cih -f dt 1 'I .ai,

L ATTAQUE DE
TIIHOMA/ZEAU

intlioduit plans les appoai-
teineLts prinvs du Chef do
S le. G"I ral de di-
.. **-, rtra i2 -. a fut
'i par
1' P: mire ,oDa1ine de l:a Re
* tiubliqte i Madame Michel,
SOrens- i repdit set h '-
' n at en el1,v-mt 'la voix,
Qli *le Pros-d..i-1t 6titt fati
Stlie, qu il fall-tit le lais-
sr dormir elt que le Chef
SElit etait enliuve de ces
S"appr 's co'-niiL.ls 1u UL on
i .dreSsait. .
1 rj Gcniral "Ei.ienjmini a
V (.tI en docnc l s nLasre
Ss chef.'F.de colonnes, de
-, :; prnlcipiu'x lijeut- -
Sa a l- des tros .. ,a i,,,


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGE LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAL '






Course d2 Natation

et de Gymnastique
assures par des Professeurs

strangers
a


Hubert Hobby Horse

iOUT'E' NLIE No 1 SORTIE DE L'AIEROIPORT
SOUS I,A DIRECTION DE :

LAURENT GALLAY
Phones : 2-3921 -- 2-4790 2-5686

&c~s5ocoocooeooc^^cq^^o3oosso//sooe


de 1 at.taque conceintriauo
a) par la rive slitentriona
le dit Lac Aczuyt
b) nir caniots our les eniux
de I Etang
c) a 4 ou 5 kims au Nord
de 1 Etang
le dilvlsloniure r "invoya
son escorted, prla le briga-
dier d miller ivertir 1? corn
mandanlt de Thomazeau,
pilfs gagna un des consu-
lats etablis Port-au-
Prihcee potui s y rofugler
come aslle
La nouvelle de fetter di
cisnion de 1 influent Com-
mandant d? la Croix des
Bouqiuts jeta. comme on
le comprend, flottement et
alarm parmi lts autorl-
tcs mnlitaires ei civilles
Dans la nutt du Mercredi
31 Decembre i013 au Jeu
, di ler Janvier 1914, la bou
gate de Thomazeau 6talt
*cienvahle, come il avait ,t
prevt Dans 1 c'.taque, p6-
rient sept au liuit person-
nis. En moins de 48 heu-
.ris. les soldits de linfani
terie de ligne de Port-au-
Prince et de 1.i Garde du
Gouv rnemm-nt. reprenaient
la ci.te Transpoirtds par les
wig'ons de' chmnin de for
de la Plaine du Cul-de-
Sac ces unites avaient rapi
dement invest le bourg, en
mIttant le fetl i, quelques
unies des maisons' construi-
tes 'par Florvil lyDpolite
pur ragrandir et embellir
le village lors da 1 entire
vue avec Ulis.=s Heureaux,.
ie'. 3 Fvrier- L l Putis fu-
.llerlent ;omrnmairement
dix-uIeuif -personnes : a u-
ta it de gentreix 'sang hai-
tin verse in.itile-m nt
Aide par le e1)leguoe Ex--
traordinaire da:ns le NQrd
Ouest de la Republique Do
minicaine, le General De
.sidrio Arias. le Dimanche
4 Janvier 1914, 1- Sena -
teur Davilmar Theodore
tprenait les arn'vs i(i a,
Ouanaminthe Ovtre le Doc
t?'ir Rosalvo Babo. 1 annu-
yaient les gp;enraux Dorci
lien (si fam-,ix a 1 epo -
quh i, Sam .el Mompoint.
Charles Salnave Herard
Sylvain


tat hattion La procedure de
valt passer lar les diver
ses Instances J isquen Cas
station Les diffidrents degrciq
de juridictlon inlidalenti
l action possess ire hnte i -
t6e par Charmant
Vollh que. 1- 20 Aoft
1914. le Cosul domltnlcali
Ji Jancml, Eugenio Garrl-
do, 6crivalt a Alcuis Char
mant Pour lui proposer 1 a
chtL de s re trrs, par le
Gouvernement Domini -
cains (Le General J Bor-
das Valdez a 0',t President
de la R6publ'qiie Dominl-
caine dAvril 1313 nu 27
Aoflt 1914 et la Docteur Ra
mon Baez. -u 27 Aofit au
5 D6cembre 1914)
A la lettre du Consul, Al
culs Charmant r6pondit le
27 par un refus tries sec, en
function (du sentiment de
patriotism le plus el6 -
mentaire (...)

INTROMISSIONS
HAITIANO -
DOMINICAINES ET
DOMINICANO -
HAITIENNES

En cette pdriorie particu-
lieremnt trouble de lai
mort tragique du Pnsi -
dent Leconte ,3 Aofit 1912)
a. l Occupation Americalne
de la Republtque d Haiti
(28 Juillet 1915) de o assas
sinat du Prsi.lcnt Cace -
res, (le 19 Novembre 1911)
a 1 Occupation Am6ricaine
de la Ripubliqui Domini
caine (15 Mai 1916). re-
gnait non seulement en
leurs confines frontaliers.
mais en toute 1 ile, 1 anar-
chie signaled a.1 icpoque en
1 article XV de cette 6tude
(in Le Nouvellisfte> Mercre
di 25 Juillet 2,79,


Aussl. devait .1 s lever
a plus dun miller le nom
mbre d- revolutionnaires
haitiens engau-ts en Repo
blique Dominicaine et ce-
lui des revolutionnaires do
minicains luttant en Hai-
ti : en faveur de lun ou
1 autre groumes spnradique
ment soulves centre leur


Gouvernement Etait-il pos
co Mardi :27 rinvier 1914, sible de preciscr soit lin-
a la siite de i priques quo tremission ndis Haitians
tidicnnes ou -quotidien dais les Luttes Civiles Do
nes annoncant 1 arrive minicaines, solt 1 intromis
"n Plaine du Cul de Sac de sion des Dmimcnains dans
CaOos venus tle Thoma -. ,les Mouvema.,ts Armis
zeau, du Plate C. i.rall..d- aiti .. ,.. .. ., -
ou dtp Nord -- 1. '-ro. r,-,i..
Ml. -l Oreste parlait pour De V'Written In Bloods>
I ek-il. Conduite par Sey par le Colonel Robert
mour Prad, 1 ii Charles Mo Di bs H-inl Tr U S Marine
ravia. la colon'i iaeem corps, ancient C..naeiller Mi
lienne de P-'rt-au-Prince litaire on Haici (1956-59),
1 Ilt oulralt flt. ;.,surait sa et Nancy -3ordon Heinl.
protection Le( Chef de 1E- 1978i i,,- .I Mililing Co,
tal. ein role poair 1 wiairf, Boston, p 377, je traduis
lira eli dc,-ux i;x dce: acoups d,' 1 anglais le passage sull
de fii ('1e 1 iir 18) vant, : Ross H.,zelline, un


PROJECT D ACitlT AUX
ANSES A PITRE

Danns lil' icontestatIiona
d importance, 1e grand pa-
triote de Jaeim,'. AAlcius
Charmant, 61tail, oppose a
I Flitl Hat-ili' a Celi-ei a
vait occupy c ilq cent cin-
quant2. carrieaix de terre
ailx environs iinmdiats de
la b( urgade le 1 Anse a Pi
tre et le long de la fron-
tiere, sur la live occiden
tale de la i-,bre des P6
dernalos, toujours dans la'
cummune de 1 Anse ad Pitre
L Etat avail affrnime ses
terres ab des parliculiers et
porcu des rev'ns.
Alcius Charmant (9) a
vait du intenter un process en
rdintegrande centre 1 E-


ofticier cons'liaire nord -
amiricain. dtsiinue seule-
In-nt dalans les archives coam
m -AssistanI, Consulaire
en Mission ,-Iptciale> Ha-
zeltine parlait couram -
ment 1 tfranc.ais et vint en
Haiti en 1914 Lie ses rap-
ports courts et bJen mis aul
point, de ses replacements
rapides vers l's lieux de
trouble, 1 on peut conjectu
rer quil etait en mission
d intelligence ; ous une cou
iverture consu'aire (...) Le
14 Juin (1914), au Pont Beu
det en Plaine dou Cul de
Sac, un observateur ameri
cain notait : dominicains circulaient li
br ment parmi les gens ha
la station de tchemin de
fer).. Tous les rebelles ha
bills en style revolution


naire et pprtagt 1 habituel
le bandeo ou0 t''narpe ecar-
late au clhapeau (...) A la
page 375. le colonel Heine.
Indlque que ,les Zamor
Oreste et Charles) avalent
tl.e fer piilssancs Lecontis-
tes avec les liens bomini-
calns habituels I...) Re -
marquons A ce props que
12s Zamor Staient de pr6-
f6rence Ioraclares parti -
sans d Horaclo Vasquez).

MISSION DU MINISTRY
BOBO EN R D
Du oRESUMEN DE HIS-

TORIA PATRIA, pages 370,
371, par Bernardco Pichar-
do Ministre des Relations
Ext6rieures 1 epoque du
President Jimencz, nous tra
duisons 16 passage suivant:
ARRIVEVE DU MINISTRY
BOBO En clqute d aide
pbur la situation delicate
op ii s? trouvait. le Presi-
dent d Haiti, Davilmar
Theodore d6lgua, en toute
ht-.e,, son M'nistr ae 1 In
terisar, le cultivd gentil-
homme, Doctoar Rosalvo
Bubo

&A peine av'ialnt 6t6 te-
nues quelques conf6irnces
avec le pl6niparentiaire hai
tien qu arriva la nouvelle
de la chute di Gouverne
ment qu il representait Ce
qui determina le Docteur
Bobo a se rendre a Porto-
Rico oll parait que la L6
nation Amdricaine fut avi-
sie peu de temps apres, que
le Docteur Bobo passerait
par le port de Santo Do-
mingo. Le Chaige c Aflai-
res a, i des EUA, Mansieui
Johnson, pretentlit catenir
du Gouvernement Domini-
ca.n la detention du prove
eminent homme 1politique hai
ten. Comme il fallait s y
aotndre. une digne et or-
gueilleuse altitude permit
a la Secretairerie d Etat
aux Relations Extbrieures
de repousser une demand
si inouie.>>
Quelques mots d explica
tion me semblnt neces -
saires

lo) Le Presliepit Juan Isi
dro Jimenez retourna au
pouvoir en lRepublique Do-
minicaine du 5 Decembre
1914 au 6 Mai 1916

2o) Davilmar Th6odore ne
put se maintenir i la pre
sidence en flaili que du 7
Novembre 1914 au 22 Fi-
vrier 1915

3o1 Les valeuraux lieute -
nants de Jimincz, les gene
raux Disiderio Arias et Luis
Ft lipe Vidal se sont l.ou -
jours conduits ii fideles et
fermes soutiens de Davil -
mar Theodore, considered
lui aussi cmmiie jim6nis-
te : depuiis sa prise d ar-
mes. le 4 Janvior 1914 jus-
qu it son dep.l:i du Palais
National.

4o) Par centre, les gouver
niments haitiens des Pre-
sidents Cincinnatus Lecon-
te, Oreste Zanior auraient
iete tiquetis horacistes,
done partisans d Horacio
Vasquez Le -)r,,miei avait
tris secretament aidi Vas-
quez a revenir au pouvoir.
Charles Zamor, Ierre du se
cond delegue extraordinai-
re du Gouvernement dans
le Nord d Haiti. fournit h
Vasquez armes et muni -
tions et donna ouverte -
ment raison a Vasquez
dans un conflict avec De-
siderio Arias


5Bo) Par la ui',e. p6sid6rlo
Arips flimentprr en armes
et en munitions tit Revolu
tldn organis6e ipar le Doc
teir .Rosalvo Bpbc contre
Vi bruri Oullltame Sam "
Ce fnlt viehit eancor- llus
trer comment, k malntes re
prises, s enchakne 1 histoi-
re de la R6publlque Domi-
nicalne et celle de la R6pu
bllque dHaiti Le deroule-
ment des 60nr-ments pol-
tiques des deux cot6s de
la frontlire a ct6, le plus
solvent o ecours des arts
c,,ordoriii visiblefment ou
ilvisiblementt.
Fr6qgemment, le it616 -
d'iol, 9appap6 en France le
te'lphone a'rabe ne prend
qile quafante-huit heures
pour transmettre dune ca
pitale A 1 autre, des infor
nations non meritionnees
par les journaux ou la ra
dio

L EVASION
SPECTACULAIRE DE
MIZAEL CODIO

Dans la nu.t du 4 au 5
Janvier 1916, le GO4nral Mi
za2l Codio i10) et ses parti
sans attaquer-ent et prirent
dassaut le bureau du
Grand Pr6vot americain.
a Port-au-Pr in.e
Apris quelques heures. ils
en furent delo'ees par des
forces sup6rieuies sans a
voir pu 6largir leurs points
d appui. Condamnns par une
Cour Martiale americaine,
Mizael Codio et ses compa-
gnons furent emprisonnes
au Penitencier National de
Port-au-Prince

.,e iaardi 30 Mai 1916, Co-
dio Kidnappait un gendar-
me de la Prison de la capi
tale (111 lui rtirait son ar
me reglemen,.aire, s abri -
tait derriere lai, desar -
mait d autres s-ldats. s em-
parait de 4a salle de garde
du Penitencier National, d u
n? cinquantaine de fusils,
disposes dans les '-ateliers,
des rares munitions disponi
bles. Puis Codio et ses com
pagnons libfraient les pri
sonniers et gapnaicnt la zo
ne Nord de la Capitale
Toute une n.ait, ils resis
taint au Bel Air centre
les assaults ,0-s .
Manquant de munitions it
leur fallait abattre un sol
dat americain, ramper pour
lui enlever son fvsil et si
caitouchiire
ktepoussas de Port-au-
Prince avec ile .ourdes per
tes (d anciens ,oldats et
officers de Armee hai-
tienne dissoute s talent
joints a cux), Codio et ses
compagnons '.agnerent aIn
zone Slid d- la Plaine du
Ctil de Sac poir so refu-
gler en Republque Domini
caine

EXECUTION
SOMMAIRE DE MIZAEL
CODIO
Depuis le 15 'ai 1916, 1s
forces america ios avalent
occupy Santo Domingo.
ses installations militai -
res. Pills durntl la secon-
de q]inzaina d' ce mois Ins
taller de petites garnisons
dans les commiunes envi -
ronnantes.
En Juin et Juillet 1916.
des combats ,nglants s0
diroulerent dans le Cibao,
notamment a Puerto Plata,
Monte Chris:y, Santiago de
los Caballeros. en raison
de 1 Inergique resistance
des troupes d, Desideri
Arias (12) aux unites du
Corps, ayant de-


baqu6,. aipx. diix premieres A.erts pear I S .'. des
villEs plus huaii cities ou employes ambficains can-
dje 1P. capital, merchant tonn6s a M a 1 p a-
sur la trl i'ine. go, a.1 extr6milt Sud-Ect
Dans le Sud et le Sud du Lac, A Jimani et. a Nev-
Ouest domlhicaln, na ba'purent ailr" rapidement
valint pas encore fait leur Ils purnt barrcr la sortie
apparition les compagnies du d6fil haitlen de Mal-
de marines passe.5dodto At ses compa-
Vollh ce qucerit ha ce su cn on: furent pris entire
jet Bernardo i-ichardp (1) deux '. .
(in RESUME DE ST .. '
RIA PATRIA, p 377. trad'uC Qua drarsera if mbnot'-.
tlion du soussignri) : EcniL m'ini a c,- r.' c-nonymr,.
p6 des prisons d? Part-a.t -5. rzae1 CodLu hi 'aci' bra
Prince. l G4niral Mizael es compagnona I...i -
Codio, ex-Mini-tre de 1*
Guerre ds 1 Etat volsin, L-NQUETE
r6ussit presque a gagner f9aE.iNERAL "ARRIE
nos frontiresos. il fut cap
turd et livrd aux forces a "n Janvier 1916. av i-an
m6ricalnes par oes emplo- tde supprimees en notrlr ag
yds amd6rcains d s-doua trie les fonctliom le coiw
nes frontleress manoants d arrondlsse -
ments, de place fone -
tat des Relations Extdrieu Gdn6ral Toussatinr Louver-
res, doit exister encore un ture. le Premier des N'.irs:
dossier qui reflets la pro Le Gouvernement du Prd
fonde indignation du Presi sidnt Boyer les 6tablit
dent Jimenez et de tous ses aussi dans la Par'ie de
Secretaires d Etat En rai- 1 Est oi elles subsistirent
son du fait cq ie des enplo- jusqu a 1 Occupation Am6ri
yns strangers, aux ordres caine de la Itenublique Do
de notre Rmiub)liq'u, alent minicaine En Haiti, fu-
pu rcaliser on acte, que rent restaurees )es posi
r6prouvent la consci-mne et tions de Pr6fct qu availt
les plus elmentairei sen- croees la Constitution de
timents d humanity,> 1843 : ce qui Lvait orovo-
Le dimanche 4 ,.lula 1916. que lors la res dance des
les gancraux .Mzael Co militaires et It- renverse-
dio, Metellus et l'ir; a'Li ment du President Riviire
asitres valeureux lieut- Herard Au liea de nommer
nants furent t-xeciti.- som. dcs Pr6fets tit'llaires. la
mairement sur les rives m6 charge fut confibe a des
ridionales du Lac Azuey ou Prefets provisoires : en 1. nc
nr4-a-0mat-'.-


E.ang Saumatre.
D apris mies rpchereltrs
en 1945, cest sur la route
entire Fond Paisien et Mal
passe, a un O'.ometre a
1 Est de Fond Parisien, a'i
lieu dit Bouta .-i Patat-.
proche du lie-i dit Eajx
Noires, of sonfonce 11:1
abysse de eat itang


curence. soit au.x Commis-
saires du Gouvernement,
soilt aux Adm.iistrateurs r6
gionaux des Finances. Sauf
au Cap Haitien. fut nom-
me un Prefet Utulaire. res
ponsable de tou-s 12s ar-

ivoir suite page 4)


- SPECIAL ETE 79 -

LE BISTROi

I MERCREDI 8 AOU7

ENCORE DU SENSATIONNEL


Jazz Pop Musique |


I Moderne Bresilienne,


| Haitienne. Etc


avec ce


Nouveau Spectacle


FRANTZ CPURTOIS


ET LES MEI LEURS

MUSICIENS HA TIENS

une sup2r soiree inaubliable

Reservez vos t bles


LE BISTRQT

Tel. 2-1809


Une Vague


de


Fra cheuC


I-i .ii; ~
-



II




PAGE 3


JEUDI 9 ABOUT 1979


Les "Vedettes" du watergate 5 arns apres


U a.isington -- (A FP) Le 1
('ancer de la presidetces) a t"
i tric'.iine;: Ie scandal tid .'
I\ aterrgate ; abouilissait il c
.a ,inin ans .i la denni-- t
sun dtu president iRichard :)
N'ixan. d
Le 19 about 1973; peu avant
ninui. licure de Washtingtio;
le 3';tine president des E- e
tat, I nis; emu jusqu aux d
lairmes faisait ses adieux v
au personnel de la AMaisor?
limanche. Puis it serra la 1
main tie Gerald Ford; son b
siuccesseur de droit nomrnne nm
\ ice-presidet it la suite u
de la disgrace de Spiro A-
ntI'w; et le dos voute; a- IV
]inc' (1 icl([q1t pas talertes p
suir iun tapis rouge; il inon v
ta dans I'helicoptere p)os'' tI
sur la pelouse de la de-
micure prbsidentielle.
Richard Nixon ne man- c
qua tependant pas une der L
nirre photo historique pour 1
I'allium de sa president" v
ternie: II se retourna a-
lors; sourit et fit avee deux c
doiKits de (V)) la vict irt" q
devant une Ameriique mirdu x
see mt
at
18_5 jours plus tard: Ri- s
chard Nixon ne vit plus t
vraiment en recius; mais
il est toujotrs banni de la i
vie politique. .i il est r'- d
che: Ses memcires ecrits et I
Itlev i.: lu; ont rapport e
des millions de dollars. Sa
fortune est au,-i dte s'etre
vu a'.ord, un pTird(on prese
dentiel pD," Gerald Ford -
pour tot- -s les ri,'r..ctions
it la lo, ,l 1 i aurait pu ,rm
mettre peu(;;itnt s K) n im;nI-
da t.

Srs drCmles aver la just
r ntie sont cependant pas
linis: il essaye toujours; die
seisperement; d'empti her
(lie l ies hateoses iand"es i
magnctiques qui ont cause
s:I perte ne tombet dans
Ie dorainrre du public.

tt'in ;itts actress; ique soot
di'v'niis It-s ;litcirs tie ve
,i n it il r r \ tlr pitar tni
inl in olatt I lte trtroisirme i
raitcgorie dants l'iinnt'eublle I
du Watcrg.ale; a Washing-
ii et t (ui aI (I"nu 'Amin ri-
<(|I' rn hallinse et dtlfic .es

Ile'r Hodino (Dlnmocra
It du Newt .Irs c I) esl toIu-
joirs It- president dle lt
(tsomisstion judiciaire dIr la
Ch;ianlbre I'(impeachment)) la desti
tution- de Ichard Nixot
de la prbsidence.
Toward Baker; Vice-
I'residhint die la Cumninis-
sion Sernatoriale d'enquete
(rcpiilblicain ldu Tennessee)
s'apprete i se lancer davys



I;[IAN I)U MUR,
1)1: BERLIN
\,:ItAIN (AFP)
Il lpu'!s l'1'rctlitoi dlt ,MIr,>
D BI'rlil, Ise 13 Asoit 1961,
i la HDA, 70 li'iti's u ont
;l):!tlls par la Police
E',.-Allimanidp ou ont peri
di-n,, les champs de mines
il rl' tal il, de fl;inclh;r cei,
to-st acle v-rs I'Ous'i. 106
;lltr-s Olit cit blesses.s par
les tirs Est-Allemancs, in
dcl'ue iunl rapport, public
wtiidi |a)r la Police de Ber
lin-Ouest.

Scion or dociumeni. 5.141
tf-ti!ils don't 541 militaires
soni piasss i Berlin-Ouest
clan lid(et;;isc'pnem |, depuis
Aonfu 1961, tantdis Cque 3.070
;i'r'res onlt t616 pprchelndes
PI.a la Police popillaire a
proximity immediate des
barrages fronlal iors. Tos-
jours d apres le rnippirt, le
nl'imbre de ces arrest'sl ions
va toutefois \'l diminuanlt.
T1 s'est ehiffre h 7 cas pour
les douze derniers mois.
Le lin en deux et ceinture corn
pltementn les secteurs oc-
cidlent.aux de l'ancienne ca
pital" 11emande est long
de 665 kilometres. I1I com-
prend 258 miradors d'obser
vnlion. 136 ibunker forti-
fies, des obstacles anti-
chars, des champs de mines
et des installations de tir
automatique. II a fait 1'ob
jet de 31 attentats commis
a 1'Ouest et n'ayant pas ttd
suivis de consequences gra
ves.


a course ita la Maison Blan
lie en 1980.
- Archibald Cox; le Pro-
ureur charge de l'instruc-
ion du Watergate limcgec
tar M. Nixon enseigne le
droit atl'Ulniversite Harvard.
- Leon Jaworski qui avait
tris la relieve de M. Cos,
st retourne dans son Etat
[u Texas of il t crit des li-
res.
- John Sirica; le Juge du
Walergate; vient de pu-
lier sa version des evrne-
rent qui est maintena't
n Best Seller)).
- John Mitchell; ancient
linistre de la Justice a
urge 19 mois de prison.. 11
it discretement a Washiig
on.

- Bob Haldeman; an-
ien Secretaire General de
a Maison Blanche a faith
8 mois de prison et est de
etu un auteur at success.
- John Ehrlichman; print
ipal conseiller de politi-
ue int6rieur de Richard Ni
on a ete emprisonn6e i8
nois, Ses romans; adapts
la television; sont les
ucces eommerciaux excep-
ionnels.
La plupart des autres
vedettesi> de second rang
lu Watergate ont egale-
ment ecrit des livres qui;
en general; se sont bien
vendus.



La detection
du Cancer
BOSTON -AFP)
Lc meilleur moyen de d6
.(cter tle cancer reste enco
ec 1 'cxamen linique an-
inl' par ini praticien mal
e' le dvcloppement de'
i; oi)5ll X sp)ctial'x st ilu-
lre.s instruments dc disslaznos
ic, ifl'rme t in etude pu-

-:'ild( Jitlli' 1 I 1 l M decl-


li'st lsdc. t'ils i's-e sSouls lI
ditrt i du Dr. L i) v'll:)li
sliy sdl S Muchi:l': Ilospi
;il dt Tor)il-o Cs i( i 'idal),
p) l' Sir" l IobIs 'rvatiol lpenl-
:l i lit les 'di litii Is(l -

Irl rti it is illu s ci 'l er ll s
:,(.lli o tl t tills it st'ldci

I,-, (l .'i'i(s l i]' v iitt l1(5 115l5
tl(tit dirt (que I'ait -exa
iiPHs litr s 1 'id i llllt t 'S, (ict.
plus ('11 ps ii's Insosn bl'rusM s 's.
ce (colit lol'r clles im inie s,
poum ral, dcvelr alihssi 1li1-
";s' ( IM, l I : (cons: ltation)ll
d'un modccin.

Piarmii l.s 30 lnouveaiL>
cas dt ( :I]C(cer du s'in diai2-
Inoistiltue pa ur cs medecin-s
qualre d'(ntrne eux scilet-
ment, olut pu etre d6ccles
par la mimalmographie (prc
jililon de Raiyons X), 1,,
autlctrs ayant ste dcitouis'vcrts
par les patienries elles mn-
mi s si l s praticlls.
Le cancer (ilu siein est 1
c;nmr'r 1I" plus frequent
ci: I ls lfcmmclt et les pre
Visions aineric aieil s 'nvi.sa-

ETATS-UNIS
PRESIDENTIELLES :
UNE ORGANISATION
PORTO-RICAINE PRETE
A SOUTENIR LE
SENA' EUR KENNEDY
NEW YORK (AFP)
Un group de porto-ri-
cains de New York, qui a-
vaulnt fait campngnc poul
le Prs-sident Carter en 1976
out indique mercredi qiu'il1
apporteraient leur souitier
alI Senateur Edward Kenni
dy si c;hli-ci es pr6sentai
nosur les prcsidentielles di
1980.
Ce groute, dirisg6 notam
mint par M. Arnaldo Sega
ra, anci-n Coordinateuir d
la champagne du Prcsiden
Carter, s'est donn. le non
des Hispaniques pour Kei
nedys~.
La communaut6 des am6
ricains d'oritine hispani
que. tires nombreuse a nes
York, estdans un 6tat d
pauvreti plus grand nu'a
vant 1976, a indiqud M. 8
garra, au course d'une coni
rence de press. D'autr
part, M. Carter avalt prc
m's durant sa camtacne ni
les amtricains d'ocigine h
panique ejoueraient un ri
le majeura sous sa preside
ce, et, 11 n'a pas tenu sa pi
messe, a ajoutfi M. Segarr


Aucun d'entre eux nest
encore en prison.

gent lla possibility d' 35.000)
deces par ce type de clnicerr
ccite annec aux Etats-Unis.
Charles Colson; ancien
conseiller de MA. Nixon a re-
decouvert Dieu pendant son
incarceration ,'. est devenu
un precheur professionnel.
Les seuls inculpes de ce

scandale n'ayant finale-
ment pas profit financibre
ment de leur participation
it ces evenements soni les
4 cambrioeurs du Wa-
tergate; surnomnnies les tcu
bainsi du fait de l',trignr2;
de trois d'entre eux.


Virgilu, Gonzales (qu: a-
vait force la porte du singe
du parti democrat ai Wa-
shington) pursuit une car
riere de serruiiier. Et'ugc'io
MIartinez Ioue des 'Che'ro-
let. Bernard Barker est ins
pecteur de l'urbanismne i
Miami; et Frank Sturgis
est garagiste ai Philadei-
phie.

Nixon etait !'un des plus
grands presidential; a re--


comment affirmed Barker
dans tine interview au nalia
mi Herald). t(Nous avons e-
clioue par exces de confian
ce); estime-t-il. Quant *-
Sturgis; il continue it cri


re que le (scandal, du Wa
tergate; ce v'etait rien).
Gonzales est lui persuade
((que tout ca c'etait un
coup monte par le part
democrats.





CEREMOMIE
SOLENNELLE

.Suite dc lca 1 re pat-e)


(luli s'itait n:is(i debutl pour
I rcouter.
Cs ttc (emouv'ite' cerenmn-
nit-c S' s), deru .te .' elln Drcs'cll
cc de ctnitinl :. dc parents
des imp(t'Lrant.s E' se ter
it n;t pilr 1'l-lymne Interna
t onal puis pai notre Hym-
ne National.


to"tons qtusc '! Dr Josuc
Tht. Rom:-in ta -ti- un piar-
ait.t cs.mp tcl,, t et, desert
Irlaitre Gc cClemonie.


' AUTOROUTE DE DELMAS TEL : 0-2180

TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES 111TS AMERICAINS (DISCO-JAZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUCR MIN-I-CASSETTE
SUR CARTOUCIIE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
IPAlR UNE ECU1PE DE SPECIALISTS
S EiFICACE GARANTI PAR UNE
LD IA HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M. 5 : P.M.
I i









JEUDI 9 ABOUT 1979


VOTRE HOROSCOPE

VINItREDI 10 AOUT 1979


21 1,MARS AMl11) AVRIL
(IEL ':R )

[ n11 h il de plIn" I

of (: I tll e I al' ( mt([ te I
ill at t it till :I 'il, (It llt 1iii1
niniiin V :I'l' a bonh/ ur.
,si) / inlns aI; h llanl.

20 AVRiT. Yt: o: MMAY
(TAltREAU)

Anllltric, cintraistsl es. Rece
\it'i lit'z' iouis dains I'apres
IIll dI st"t paritaltt mals soyez
.i-ur d 1tre aiimaible' it legard
drc lols vos invites.

21 MAI Al' 20 JiMIN
(G Eivl El ULr,

P;Is de prIetention 0 '11 -
[a;: '(l lId siutll rilurs. Soyez
I msU[\T Inal.s iartaguz vos
lit 't.. ;ivtnc cux que veils

I'lr u[. t vo us I pir.


21 JUIN All 22 JUILLET
CANCERR )

NP Iahspillz !pas votre ar-
tJ'll Lr voya:" ri'sqiue d 'W -
S'iihttlx F'aits confinnil
lic, ill'M tilillns. A voirel iII -
Ill'ittill ill asui't d' cd es fi
li:t iiclr.'s. Ecoul ez vos Dro-


23 JUILLET AUI 22 AOUT
( LION -

La n rilirence serait f.i-
cliei:-' ivs OSopnrations c' -
etl Le coeur est soius 1111
litio i t-f'itx Voire moral s',
ilielort. Ftates 'o01f aInte ,A
\otr l' i nu : ration

23 AOUT t1U 22 SEPT
( VIERGE )

Apres deis conversations
pri.liminaire.s-;. vous roenone
rezI t V'iius a s; cier a act -
vilte d'aitriui Votre vie a "-
'"' "Ious donnera paix de
le.sprlt (t heures palsihies.

23 SEPTEMBRE AU 22 OCT
( BALANCES )

Proli)lt.mis profes'ionniels
vowi proconurn t. RemnI s-
(t,' ats devoirs ;ivant de nar
icilper a I'activit d c'autrii.
()on r Ir n t z voir' o.ijll()o I A
c 'h, r ll proc}h liin .

23 OCTOBRE Ali 21 NOV
( SCORPION )

I'i s (dI' e it illeic'c,s (]'or


dire profess onnol I. moIns
que ce ne sole t desr amis
dsfia. Une parole do tropc
ppult, etre daiigereuse. On
risque de vois irenidrc vi
Ire ldee .

22 NOV .W 21 DEC
( SAGITAIRE )

Fails la paix averc Ies
nenibres de la famille a -
vantIt dt' vous eloigner. Ne
croyez ]pas qu'iutiul s'occil-
pera de votre irava I pen-
dant que vous vous amused.

22 DEC AU 19 IANVIER
( CAPRICORNE )

Erreours et maentendus
possibleds c: use de ru-
meurs ou de paroles imDru
dentes. Garde les confident
ces pour vous. Consult.'
des experts dilnes de con
fiance.

20 JANVIE-.A i 1.- FEVRIER
( VERSEAU )

CP ni'est p's e moment
dcL prter Cte ;'argent ou de
compliquer vote situation
1'na nciere. ILs heures i e
loisir avec des .mis et etres
chers prennent une imDor-
tance accrue.

19 FEV AU 20 MARS
POISSUNS)

Pas do n&gilenceC dans la
sante ni le vravail. L'apres
m'di vous auiez une idee
heureuse pou" progresser
dans votre carrifre. Faites
conlian' c o tuire intuition.


SI VOUS ETE -ANE
AUJOUli HUIT

Si vous etes ni aujour-
d' hui : Vous "ltes nn indivi
dualiste don't le plus grand
success viendra dc votre sens
du service Gtnrreux, vous
etes souvent aLtire par des
motuvemenls reformateurs
et ferez un ben avocat pour
toute cause qig vous passion
nlta. Vous rcuisiriez siir di
vers plans professionnels.

Le droit. la nedceine, la re
ligion, Ia politique, sont des
professions of- vous excelle
riez. Moins blen adapte
aux associate ons vous reus-
sissez mieux dins vos affai
res piersonnpel.-. Cr0ateur,
vOis br'l'eritez commp e cri-
vain. nnusicien. peintre ou
actevur.


LEOPARD











MOSQUITO CUlL

Pour ceux qui n'ont pas

d'electricit

En campintg, en vacancies,

les spirales Leopard tuent

i.ts moustiqUes sans pardon

Dominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.0021

En vente partout
.^cogeegooaacccoacBOoaocof'c


Historique des Rencontres Prsidentielles Haitiano Dominiciines


(suite de la 26ma page)

rondissements du INord le
d6ndral Charles Zamor, an
clen D6ldegu6 Extraordlnal-
re dans le Nor'd sous 1.'s
Gouvernements cde Lconte.
de Tancrbde Auguste, de Mi
chel Oresle
L[,e President Louis Borno
continue en 1922 la m6tne
politique Ge Dartiguenave:
des pr6fets provisoires. h
1 exception du Cap et 'des
Cayes Ccpendant, vu les
graves ennuis qOu' provo -
qualt le cumul des onec -
tioas executives et judi -
ciaires en la personnel ou
Commissaire du Gouiverne-C
ment, il fut d'cid6 de n"
plus nommer Prefet provi
soire ce magistrate du Par,
quet
Ainsi, le Prdsident Bor-
no cholsit en Mai 1922.
comme Pr6fet pr.visolre des
arrondissemenis de Jacmel-
et de Saltrou le GOneral
Eugene Carrie 1151 Admi -
nistrateur regional des Fi-
nances dans t.s deux Ar
rondiss2ments.

En Septembi. i'22. ide
graves incidnmis se produi-
sirnt sutir la f'ontire des
Pddernales A la veille (el
Octobre 1922) de la mis2
en place d un Gouverne -
ment provisoire Domini -
cain, de la corcentration
en deux ou trois villes do-
minicaines des forces du
dant la Libdration de la
R6publique Dominicaine
par 1 Occupation Ameri -
caine, les autoriies domini
caines pratiquaitet des ar
pentages et des ep-"',e -
ments sur 1? ,,errito;r hai
lien. dans nos conifi.ts sud-
Ouest
Le Prefet tigebne Carrid
fut charge d ailtr sur les
lieux aux fins d enqueter
sur la situati m (16) Le
Jeudi 21 Seplembre 1922, A
la suite d une 'iournee char
ge?. vers 9 neures du soir,
le pr6fet dormait chez le
Prdpose d Ad-niristralion
(lcs contribute's ne fu -
rent credes Co.i en 19241.
La mason )ta.t situde s,
1 extitmite de la rue prin-
cipale Est-Oaist. ptrpendi
culaire la RPivcr e fronts
lier des Ddernales et
bordait la rive occidenta-
le haitienne

TENTATIVE
D ASSASSINATE DU
GAL CARRIE

Le caporal niorcd amdri -
cain DANN, d uic unlita du
,marine corps, las6e en ter
ritoire dominicona et apis-
sant come l'('e sUipplhti
ve de la i 'G-iarh,i DomiiiU-
canas traver> at la rivier"
son revolver ,1 ordonnancIe
a la main 11 i;ail d abord
di.ux coups de leiu suir las
paysans el p;,;y1ini 's dor-
mnant sous la I alerie du
prepos6 COux-ci ipremnien
la illite sans I tre hlru0rl
semen t bl s. s's
Le caporal pi)('tra a
leur suite dans la c(our,
PDlu,. nous coi'1 le Non(
velliste,> du Mlrcredi 27
Septcmbre : I ailt irrup
lion dCans la mnaison clu Pre
fet en tirant 11 en ressor-
tit par un?, fenatre tout en
continuant a Fisire feu dans
la direction ''i ,e 1: ouvait
le P-6fet ( I I C s deux Cen
darm.s. consUti; ant 1 escor
te du gen ral E Carnd, ac
coururent alours au pas de
course UIls s talent egail-
e1s dans la oougade Cou-
chcs en tirailleur, ils attllen
dirsnt un noulvau i coup
d armies de 1 agresseur, ca
chd derridre la palissade en
bois fomant la cloture le
long de la riviere A la
lueur du coup de feua de
leurs fusils springfield.
a grievemnt le solidat Dann,
qui mourut son revolver a
la main
Le Vendredl 22 Septem-
bre 1922, le Prtfet rpar -
tait vers Jacmi 1 en compa
gnite de Son Il rscorte at de
son fils Francois Ddjc ma
lade, le Odniral fut mouil
1e en route par de fortes
pluits Arrtvd a Jacmel. il
dut s aliter et flurut dans
la soirde du I)tman',he 24
Septembre Son con's tut
transportS sur une civiora
Jusqu A Trouin la route


carrossable 'vec Jacmel
n existalt pas cncore Puls
de ce point, pnr voiture j.us
qu A la capitate
Les fundraillec officiel-
les furent chances le mar
di martin 26 S-ptembre, i
la Ca, thdrale de Port-au-
Prince Le Prd;isdent Borno
y a sistalt
Lae Nouvellls, c.,1 25
Scptembre 1922 miformalt
cque le Prefet du Nord,
Charles Zamor av at sole
ve aVec fracas la qiestionl
des frontitrest
A 8 heures 50 du malin.
ce Mardi 26 Septe'nbre, 1 un
des d'ux Co-directeurs du
<,Nouvelliste> Fredddric Dui
vigneuad (1 autre etait Er
nest G Chauvet, aieul di
1 actuel administrateur
Max M Chauvrt fils) fut
appel, par le. Haut Corn-
misgaire Nord -Amdricatn,
le G6dnral de brigade
Russell Celiii-ci lui re -
procha sa fa'is.e inforl:ta-
tion concernarnt i assaiss) .
nIat du Gdn.lral Carrci
IL's bureau de la LCga-
tion Nord-Am(ricaine o it
fonctlonne ducant pr6s ,d
ne cntaine di annees la
Rue Roux ou Bonne Fol.
en 1 immauble ourville ".a
hens, la onl se irouvent les
locaux de 1 lJUnversit6 d cE-
tat d Haiti et du Depart'-
mient de 1Education Na-
tionale Le lo.'al, a dt6
achet6. il y pres di une
trentain? d annees, par
1 Etat Haitien)
Frdderic Duvigneaud lui
demand de faire contro-
ler la prdsen',s des tentu-
res de deuil a la facade
d la Cathedrale 1 on y
chantait les tuneraillos du
General Carrie Le Gdndral
Russtll lui dernandas alors
de corriger son informa -
tion : le Prefet Carrie etait
deGcde d? mort naturelle
Gerard JOLIBOIS

PROCHAIN ARTICLE
XIX
HAITI ET LA
REPUBLIQUE
DOMINICAINE
SOLLICITENT
L'ARBITRAGE DES
ETATS-UNIS
D'AMERIQUE DANS L,A
QUESTION DES
FRONTIERS
xx xx

NOTES DE L'AUTEUR
(1) L'affaire de Pitaubert
consctituaot iune reaction dut
President Victoria centre le
President Leconte. Ce der-
nier. en depit de l'opposi-
tion de la Legation des EU
A, avail requ trces seerte-
ment, lex-president domini
cain, le General Horacio
Vastiuez el tllon itermddiai
re, le General Limardo.
Leur "avait faith. fournir en
eaclial t argent, arms et
munitions par son D6legu6
Extraiordinnire dans le Nord.
le Gnteral Charles Zamor.
Celui-ci les avait fait con
ditire jutsqu'a Ouanamin-
the pois it Daijabon en R.D.
iin Nabothls Vineyard. dep
Sumner Wtlles, vol. II p.
684 it 66il.
I(2 Le GOneral Vasquez,
rentre en R.D., y avait prris
les arms. II avail sollici-
t.d l'assisance du General
Desiderio Arias, Jimeniste,
qui avait marchand6 son
contours. Le Gendral hai-
tien Charles Zamor, appeIl
en mediateur, avait donni
reason a Vasquez. Le Gene
ral Limardo avaitl et Cap-
ture par les troupes du Prc
sident Victoria, landis qu'il
allait chercher des fonds
additionnels en Haiti iNa-
both's Vineyard, p. 688).
(3) Des patrouilles noc-
turnes talent effectuees
aux environs de la Capita-
le par des grenadiers o01
de.s chasseurs a cheval (coon
tituant les deux corps di
cavalerie de 300 home!
chacun) des six corps d(
la Garde du Gouvernemeni
ou du President d'Haiti. Fdl
mees d'ordinaire d'un peic
ton, command par un offi
cier, ces natrouilles arri-
vaient d'ordinaire a la Crob
des Missions, Carrefour,
Pdtlon-Ville. Eventuelle
ment a la Croix des Bou
quets, a Ldog~me. En ct
de troubles, ces natrouille,
talent constitutes par UTr
deml escadron, ou un esci
dron. i(Renseignemaents out
m'avait fournies mon eri
adoptif, Victor L. A. Benji


min, mort en 1952. Durant
plus d'une dizaine d'ann6es,
de 1902 a 1912, 11 fut suc-
cessivemenat Capitaine puts
Colonel dans chacun de
ces deux corps de cavalerie).'
(4) Le G6ndral Cyrus Ben
jamin a 6t6 Greffter en Chef
a la Cour de Cassation, puts
Notaire durant plus de 30
ans bi la Croix des Bouquets
oti i est mort, il y 'a prtes
de 20 anso nonog6nalre, II
avait command en 1883, en
tant que Colonel,. 1'un des
regiments des troupes du
Gouvernement du Prisident
Salomon ayant assiege, du-
rant hult mois la ville de d
MiragoLne. II tait le cou
sin de mes parents adop-
tifs, les Benjamin.

(5) Durant de trds lon-
gues ann6es, sprtout en
temps de troubles, la Capi
tale et les principals vil-
les de notre Rdpublique 6-
taient considers comme
d e s camps fortifies. A
9 h.30 p.m. etait sonn6 la
retraite bourgecise. Tous les
civil, rencontrds circulant
dans les riles, sans une lani
terne allumee ou un lais
sez-passer, 6taient arrtds
par les patro'uills aprcs
cette sonnerie

(6) Le G6nOral Desidero
Arias a det tuS par les
trounes commanders par le
President Rafael Trujillo
le 20 juin 1931, dans Ins
montaGnes entourant la vil
le de Mao. dons le Nord rep
la R.D. I1 s'6tait soulev6
le mois onrecdent.
En Mars 1930. 1 ai eu
l'honneur de l'anereevoir.
Ii utait ven conf6rer avec
avec mnn pire, Joseph Jo
lifois f;ls dans le plus
grand- hotel de Santiaco de
Los r ahbnll-os Son fils sni
ritual. le Geniral et Licen
c'6 Rafael Estrelln Urona,
avait soileva 6 Snntipa"o le
23 F.vripr 1930 le Mouve-
mon (C'vitc aPt marth5 con
tre a1 Cnnitcl. I'A Colnonol
Pnfnpl Trii;lin Chef de la
Gnardia Dorminic'ln'. n'a-
vait ins permis qul'un soul


coup de feu fut tired Contre
les R6volutionnaires et a-
valt oblige le Pr6sident Vas
quez a d6missionner.
Comme depuls 1907, la
vice-prcsidence avail tdW
supprimle, Estrella Urerta
devint Ministre de 1 Int6-
rieur puts Pr6sident Provi-
soire (3 Mars -- 16 Aoflt
1930). Trujillo devait 6tre
Prdsldent ddfinIif de la R6
publique puis devalt cader
la pr6sidence apr6s 4 ans a
trella Urena, 6lu a. la
vice-nrdsidence rdtablie.
EnvoyS auprds d'Arias par
Estrella Urena, en raison
es liens de. fra'aeonit6 ayant
exist entire losalvo Bobo,
pere du nationalism hai-
tien et Arias, mon pcre Jo
libois fils devait lui fire
accepted la combinaison.
Mais Arias. homme du Nord
comme Estrella, n'accep-
talt pas que le pavilion du
Clbao soit abaissd devant
un homme du Sud, Trujil
lo.
L'avenir devalt lui donner
raison. Estrella Urena dut
partir en 1931 cbrnme Mi-
nistre en Espagne, ors du
soulbvement d'Arias. Revo-
qud ensuite, condemn la 'e
xil. il revint en R.D. pour
y mburir le 16 Septembre
1945.

(7) N S Ouanaminthe en
1847, Davilmar Th6odore a
6te successivement Maire
de sa villo natale. Ddputd,
President de la Chamb'-e.
Snateur, Prdsident du SI-
nat.
(8) La d6fpction d'Oreste
pt Charles Zamor obligea
les troupes de Th6odore a
se batt-e aux Gonaives con
tre cells des frIres Za-
mror les 31 Janvier et ler
Fivrier 1914. Plus d1 p 250
mnisons de la Cit ide 'in
dOnendance furent brflaes
Th odo-ro mana le Can 0DII;s
Ouannminthe, ensuite la R.
D. Oreste Zamor dev'nt
President dp In l'WR ubli-
mne rlii 8 F'vrier 1914 au 27
O oinbre 1)14.
(9t Aleitms chairman ne6
a Jacm l. a fait ses etudes


Iran:


Le point de la situation


(De 1'envoye spFcial de
1'AFP; Alain FRACHON)
TEHERAN (AFP)
A deux jours Ge la reu-
nion de la tuaite) iranienne; la fer-
meture du quotidien (tAyan
degani divise, de nouveau
les parts politiques; tan.-
dis qqe la admission; refu-
see; selon la radio ira-
nienne: du procureur gal-
ral des tribunaux islamni-
ques; relancee a d&bat sur
1'exercice ,Ayandegan)l (In-
dependant); accuse iotami
ment d'avoir adopt une li
gne (econtre-rcvolutionnai-
ret; et dont douze journa-
listes scot emprisonnes; a
suscite les mames divisions,;
politiques que celles qui
s'Ftaient manifestees \'ie
casion de 1'etection de la
(mini-constitutnte)1.
Les inconditionnels dc
1'Ayatollah Khomeiny; d'un
cote: ont manifesto jeudi
en faveur de la mesare
frappant le journal; le
journal; measure que leur
orglane de press; t(La Rrpu
blique Islamique)); declare
approuver sans reserve. De
l'autre; 1'ensemble des for
nations (liberaux religieux
et laics; parties de gauche)
qui ont boycott, le scrutiny
et souligne les fraudes
don't a k6e entachee 1'llec-
tion a la constituante; de-
nonce latteinte grave aux
liberties que reprsente I'af
fair de. l'uAyandegann.
Dans la suit de mercredi
a jeudi; des tgardiens de la
revolution)). agissant sans
mandate; ont tent d'arriter
ioun des membres du Cot-
seil de la r6daction du
journal. Ils en ont td emi
plches par des residents de
l'immeuble du journalist.
La radio de Teheran a.
d'autre part anionce;jeudi;
que M. Mehdi Hadavi; pro-
cureur g6ndral des tribu-
naux islamiques r solution
naires; avait prhsent6 sa
admission; il y a un mois;
a 1'Ayatollah Khomeiny
qui 1'a refuse.
Le Mivistre de la Justice
a souvent critique M. Hada
vi et le fonectionnement I-
chappant a tout control
de administration des tri-
buvaux islamiques r6voln-
tionnaires. Les divisions
sont fortement marquees a
ce sujet. Une tendance se
pronosce en faveur du
maintien de ces tribunaux
et une autre: animde no-
tamment par des magis
trats du Ministre doe la
Justice souhaite que Pappa
reil judiciaire traditionnel
retrouve son pouvoir.
T e r1W.vhlatihr%


(pro-Khomeiny) croit sa-
voir jeudi qu'un nouveau
procurer aurait en fait ete
d uja. d asigtr. I1 s'agirait de
1'Hodjatol Elam (dignitaire
religieux) Al Ghoddoussil
qui entrerait prochaine-
ment dans ses nouvelles
functions. Le journal ajou-
te qu'il aurait pour nis-
siol ide controller 'les tr,-
bunaux islamiques afin de
mettre un term au mecon
tentement qu'ils suscitent
actuellement.
Les tribunaux islamiques
ott fait executer cinq per-
sonnes jeudi et condamner
a des pines de foiet et
plusieurs annees de prison
des personnes reconnues
roupables d'adultere. Mais
les observateurs remar-
quent que le Ramadan est
suivi avec un certain re-
lachement par rapport i
1'annee derniere. -


au Lycee' du H&vrw, a pass
30 ans dans ladministra-
tion haltlenne come Mai-
re de Jacmel, Deputd, 4d-
ministrateur des Finances,
S6nateur, Nationaliste. Irr6
ductible, candidate malheu-
reux au S6nat en 1930.
10) Mizael Codio, n6 au
Mont-Organis6, fut success
vement Commandant de
place, Commandant d'Arron
dissement, D6l1gu6 du Gou
vernement dans 1'Artiboni-
te, Ministre de la Guerre
et de la Marine du Prdsi-
dent Vilbrun Guillasme.
(11) Depuls lors, i1 n'est
plus permis a un soldat, ,h
un militaire, quel que soit
son grade.de ppriitrer seul,
armm, a 1iricterleur du P6ni
tencier National.

(12) 3e ne suls nullement
d'accord avec la remarque
du 'Colonel Heinl, in ten in Bloods p. 377, au su
jet d'Arias. II pretend, se-
lon un rapport du consul
nord-amdricain au Cap, Li-
vingston que rias, like many another Do
minican warlord before
him, was now playing a
double gamei... sheltering
and openly aiding the revo
lutionaries at Dajabon. whi
le protesting undying friend
ship for the Government,
promising to aid them in
consideration of a certain
amount of money and a few
hundred thou'wtnd rounds
o f a m mm i n i t i o
when, through his aid.
Ouanaminthe should fall
into their hands ( ...)
Traduction du soussignd
,Desiderio Arias, selon Li-
vingston, come avant liii,
plusieurs autres domini-
cains seigneurs de la Guer
re etait pour le moment en
train de jouer un double
jeu : aidant ouvertement et
clandestinempnt les revolu
Stionnaires a Dajabon tout
en protestant de leur ami-
tid pour le Gouvernement,
leur promettant de 1'aide
movennant de certaines
sommes d'argent et niel-
ques cantatnes de millers
de cartouches, quand grace
b son aide. Ouanaminthe
tombalt entire leurs mains,,.
(13) Bernardo Pichardo


etatt Ministre des Relations
Exterieures en R.D. i 1'6-
poque.
(14) En 1949, gr&ce au
Pere Beranger, alors Curd
de Ganthier, (haltien honor
retire il avait recueilli chez-
lui, la soeur trIs Agee de
Benoit Batraville), j'al pu
me rendre a cheval sur les
lieux de 1'exdcution et de
1'inhumation de Mizael Co
dlo et de ses valeureux corn
pagnons. Je n'al pas eu I'oc
casion de m'y rendre par
la suite pour qu'un ancient
me dcsigne leur fosse corn
mune. P
(1.5) Le G6ndral Eugene
Carri6 6tait n6 le 12 Octo
bre 1859, fils du Gendral
F61ix Carrid qui fut Minis-
tre de Boisrohd Canal.
Le G6n6ral Carrid a occu
p6 successivement les fonc
lions de Commandant de
place, puis Commandant
d'Arrondissement d'Aquin,
de la Grand' Anse (Jert-
mie) et de Jacmel. Ensuite,
Administrateur des Finan-
ces a Jacmel.
(16) Le Geniral Carrie
avait pourtant pris routes
ses precautions et 6crit une
littre au Lieutenant domi-
nicain. commandant le
sous-district des Pdderna-
les en R.D. Mats cel.ui-ci
no lui avait faith aucune re
ponse. Se-ait-ce lui oui au
ra't envov6 le Canoral nord
americain ?
G. J.

ERRATUM

ERRATUM
Dans ,'e XVIIe article, in
Nouvelliste du mardi 31 juil
i,t, sont reste-' sur les ga-
les es s lines suivante en
tote de la note No 9.

,Le General Alfredo M.
V etoria etait le neveu au
President Eladio Victoria ii
etait 3]t,'rne, fringant. mai-
tre du Couvernement et
ientrainait en de folles de
c sions.
SApres seulement, vient
la suite de la note 9 concern
nant le General Eladcio Vie
toriaI.
G. J.


La vision du Yoga


Vous trouverez dans le numero

du mois d'Aout No 11


QU'EST-CE EN FAIT LE YOGA?


AU PIED IDU MAITRE.


LE SYSTEM NERVEUX ET LE YOGA


CONNAISSANCE DE L'ISLAM


INVISIBLE ET MULTIPLE


LE NUMERO A LIRE


LE GARDEN FIDELE DE VOSBIENS



Ets R.Flambert

,4o^ f. qO


PAOFE 4





JTUDI 9 ABOUT 1979







ANTIDOL


PAO* .






Vainqueur de la douleur ne detruit pas vos globules


La Diaspora Inter Cultures: Peinture, Musique, Rapport sur le Congres des enfants a San Marten


isullc ti' lia lIr' page)

In'. D)e imme. de la Peitiu
re anitricliuc; it travors
les printiures iuil nous snillt
presei iites.

I.'-xprlession pictulrale
11 'iagit pour nous tie re
troutver les themes douni-
nanis de In P'eitiire lai-
tienne a travers la pcintu-
re moderne. Dans ces con-
ditions; nous aurious dii
parler; voire insisted sur ia
peinture de Bernard Se-
journi et Co i.e de son eco-
le de la Beaute dans la-
quelle on rencontre un.
Jean Rene Jerome; tin Si-
mril etc, et Cgalement de
la tendance decelee chez
un Gourgue ou un Cl1es-
tin Faustin: un rcaliamne
nierveilleux;de menme nous
aurions di dire quelques
inots de la peinture Antoio Joseph: d'un I.yoe
netl aurenceau (tous expo
srs soit au Musee d'.\rt;
s)it au Centre d'arl); mats
nous avons prioere concen-
trer notre approche de lai
peinture mnioderee ihaitien-
ne sur deux autres pein-
tres : Valcin 2 et Pierre
('litandre. Dans la peintu
re de Valcin 2;: il y a en
cocentr6 plusieurs directi-
ves on tentatives d'orientta
tion de notre peinture dite
moderne. Par ex; l'un des
premiers themes: le sent*-
ment de l'exil sur sa propre
terre et un besoin irresisti-
ble vers I'ailleurs; come
il est implicitement inclus
dans le tableau de Citan-
dre expose au Musee d'ar.
Ensuite; Valcin 2 accorde
une importance capital au
cote social: en ut seni':
1'artiste se veut etre 1'chlvo
de son temps en traldui-
sant dans ses tableaux la
situation social de son peu
ple. Cette tendance l"i'.-
lee ehez cet artiste se fail
Ias encore unanimitye d's
peintres modernes haiiens
don't la plupart come un
Sljourn6 u, Simil ou un .If
rome accordent beaucoun
plus d'importance au cote
est h t i q u e ; ce que
les critiques traduisent corn
me 1' cole de la Beaite i
Black is beautiful pour es
artisfes. Ce chatix est cer-
les lovable chez ces art"s-
tes: mas;, ne enile ins
da lns e moi il de noire
( lmo idien. Celpp tepi'lTto
traiduit on cerl'in sonlhisme
chex eu. IFnpis n : n nilt
noter comme chez' Be'-
7ii rd WAh: cl I e nrop:ln-
tion i fair e,,lrer la vie


ildustrielle dans lat peintu
r lei et etlit chezz Valcln !2;
('litandre et Wah) on dece
le de tells tendances. Au
loilt; nous voulons dire
qii'l y 'a actuellenimnt
danns la Peinture moderne
haitienne une nouvelle I-
cole qui etait ejh certes
existante; mais qui tend it
se fortifier et dans laquel
le peintre se veut etre l'iid-
ctao de son temps. Conmme
dans la Peinture Mexicaine.
Nous devons toutefois sign
ler que dans le tableau .t-
Valcin 2 expose au Muse.
d'art; t'artiste tente oii ma
riage; une sorte de syncre-
tisme religieux entire le vo
dou et le catholicisme;
sans negliger le cote so-
cial. De mIme chez Clitan
dre qui a repris son 1;in-
ceau; vaila cinq mois (tie-
puis dec 75; apres soi ex-
position a la Rose Centre);
on sent la preoccupation
de I'artiste travaill6 par sa
culture qui essaye de faire
passer ses idees. 11 est ,er-
tes limited par sa techtni
que; mais on note quanrl
nmme un progress evde',t
par rapport a sa premiere
exposition de 1975.
Nous n'avons certes pas
tout dit sur les themes do-
minants de la peinture Mo
derne haitienne; car il y a
aussi un cote merveilleux
dans cette peinture qli
tend ia se propager; mais il
est it remarquer que cette
peinture est en train de
changer la face des chose'
en s'affirmant petit a petit.
xxxxx

Du cote amdricain; ,iotre
approche est quand mime
limitee; nous nous conten
terons de signaler les c16-
ments important dece61-
dais la peinture de Mine
Lois Jones Pierre Noel et
dans celle de Romare Bear
den.
MIme Lois J. Pierre Noel
qui connait et vit 6eale-
ment en Haiti a une petitu
re un peu 6clectique pour
une am6ricaine. Nous vou-
lons dire par lit que sa
peinture emprunte ses su-
jets ou prend son bien la
ou elle la trove. Toute-
fois; en butinant ninsi:
Alme iois Pierre a fi,,i par
retrouver des themes vqui
lui sont propres; et un peni
communs a des peintres a-
mericains comme Bearden.
Par ex; le theme du ma---
qtue et dle- fatiches afric:'r-
nes. Sa l'einture en est
bourrec. D'ai Iteurs: pour


elle; commnio lie nous I 'a
laissi eten'drei;derriera ses
masques; on retrouve un
symbol de I'biritgae des
-africains; des afro-amiri-
cains. Le masque est tr s
important dans cette etlltu
re et soni smunilisme est
beaucoupi plus fort que le
fetiche. Pour eile; par ex
dans sa toile .Soudanitiai
(de Soudani; elle cheirlch
i atteindre la diasporat
dans ses toiles tant hait-
tienne qu"africaine. C-ttl'
meme expression de Diasl-o
ra qu'on retrouve chez Cli
tandre dans sa toile expo-
see au M,,"e (Le Grand
Voyage).

Pour Romar.! Bearden que
nous connaissons months;
mais que; d'apres une cLu-
de de Davis Shirey publiue
dans Dialogue (Vol. 9,
1978 No ,3); .cus avons ap-
pris a aimer; ;1 y a; dtans
ses celcbres collages quei
la critique ammricaine sIa-
lue avec dlirence; un cs-
t& exotique; voire nailf;
dans le style d'un Heetori
HIyppoeite; I grand pein-
tre )iaif haliten. C'est tlue
dans sa peintire; (il a su
rendre la condition deis
noirs adapter avec brio de;
techniques provenant des
cultures et des styles les
plus divers: masques afri-
Cains; frises egyptienncs;
peinture de Ja rennaissan-
ce italienne; peintures nmu
rales mexicaines; colla,,es
cubistes et expressioni.ste
abstrait americaini. D',-
pres les reproductions 5 us
de lui; ce que> 1'on nou: a
presented au Vius6e d'Art
Haitien ne odnne pas t'i
ne rend pas son vrai visa-
ge; son vrai style. Bear-
men est considered par l i
critique conmme le plus e-
rigioal et le plus dou6 de-
artistes amdricains vivaw', ,
C'est en un sens un grani1
honneur pour twous de l'a-
voir decouvert au Musee,
mai ce que no-is avons vil
de lui nest 'out a fait cain
vainquant.

Au fond; oI pieut 'lre
cue; dans ses collages:tBear
den rappelle uni peu Lce
Turnier (expos-e2au i Centre
d'Art): meme saini dans le
ehoix des suiets. Toutfl'ois;
chez Bearden; il y a uine
preocctiuation rei.il e heiu-
coup plus poiitsit'e, voire


abs'cente che'. Mine Luce
Tu writer.

Au point tie v-ue ideologi
que; ces artistes amliricains
que nous avons t1hoJ1 vethli
culcnt une "ertaill proecu
patio racial (des fols;
dans d'autres toiles non oex
poses au Mus6e; on note
chez eux le souci de inettre
en valeur les heros noirs
ou tout simplement leS
personalities du Mlmde
Noir). Bearden; beaucoupi


plus que Mine Pierre Noftl
est attire par la condition
du Noir; et il la'rend dans
sa peinture. 71 faut noter
egalement le .oeu de vo-
yage chez lui; comme chez
les p.eiatres haitiens que
nous avons studies. L'amni-
ricain noir veut s'evader die
sa condition social. Aller
vers un ailleurs qui est par
fois l'Afrique ou la rencon
tre d'autres peuples noirs
freres. C'est ce qu'ils appel
leot diaspora et que nous
traduisons ici par exil do-
re.


II y a certes d'.tutres
points important que nous
n'avs'ns point fait mention.
Nous en coevenons. Matis;
nous avons pens6 degagcr
ces quelques points; ians
la peinture; pour retrouver
la conception de la Diaspo
ra chez les deux peuples :
americains et haitieost


11 faut signaler dain:c cet
te exposition de peinture
au Mus6e d'art les toiles
de deux africains: Tribu-
Phezo N'Dmiu (Zaire)
Bref Sejour dans I'au-deli
et la mer et Falka Armi-
de: The Silent Night antl
Looking hack (Ethiopie) et
aussi Wosseie Kosrof: Will
Queen et Se!f Portait; qui
ont ajoute une note africai
ne (de 1'Alma Mater) t cet
te exposition.


Nous dirons; pour termi-
ner; que nous comptons a-
border l'autre partie- 1'ex-
pression musicale- une p'-o
chaine fois afin d'arriver;
tant soit pell; a dega'ser,
pour nots leteurs; ce qciil
faut entendre on (conipren-
dre de la Diaspora.
Wi-bert LAIIENS


(suite de la 15re page)

d6clai6 -que lts enfants en
Hali' ont besoin de plus de
comprehension, de plus da
inour.
b) Notre delegation a non
seulement ratlfi rageuse-
ment l'item coneernant les
niauva's traitements copo-
rels infliges aux enfants.
Ma's 6 la question de 1'en
queteur : Ne faut-il pas des
sanctions a 1'inconduiie des
enfants ? Uls ont r6pondu :
Oui, mais pas comme cela.
Chez nous, on maltraite
certa'ns enfants. Cela fait
que les enfants haissent les
Irandes personnel.

Ah Vo'l. c'est parn dli
coeur comme cela comme
une balls. La vdrite sort
de li bouche des enfants.
N'allez pas e"oire je voans
prie, nue nnus leur avons
',f,'t la boiche',.
Honntitment. non T "s
travau p'neipnt tron coinces.
tron accileTrs. nous n'en nun
rions n1as U I P terns risS-
me nP innl eton d& Iricher.
Nous leur avons seulpment



La course

a travers le

JAPON (AFP)
Depu:.s plus' dc'ue semai-
ne, les 240 ha'abiants de Ka
no h 1'Fst cr Tokyo sont
pr sonnicris du tigre.
Le 2 Aout. 1i felin, age
d'un an et pensionnaire
dun temple bouddhist'e,
s' st echappe de sa cage. De
pu:s il promnne ses 100 ki-
los ct un bel appetite dans
les rues de ce petit v ilage
montagnard.

Kano es rn ptat de sie-
ge. Ses habit:.nts restra,.
cloitres eche7 ea'ix. Ma'gre ics
vacancies. 1;: enfants ne
ouent plus aur le pas de
leurs portes et cans les bo s
a'entQur. Les boutiques, les
restaurants et mn1me le golf
ont df former. Leos lettres
s'ammoncellent a. la posted
do(sertce par ses employes.
Et le festival' 'annucl de Ka
no a tc' annule.

Les gelns de Kano. pay-
sons et forestit rs poifr la
plipart, atlendent devant
]lurs post'e, de telev sion
nu a l'" 1 oute de iours ra-
dios ai noitveli( de la captu


souffl6, en creole entire los
dents : n'allez pas trop
loin, ga suffilt. Vous connals
sez les d61tgues haltlens.
comment ils sont d6chai-
n6s, mime s'lls sont des de
liguts en herbe.
Toujours, dans le mIme
atricle,, les enfants en g&
neral, ont r6clam6 que
leurs mIres travaillent a
deml temps parce qu'elles
sont toujours trop fatigues
pour se puncher .vraiment
sur eux. Ah 1! cet article
les enfants ont chaudement,
reproch6 & leurs parents
leur manque de communica
tion entire eux eon nous con
sidere comme des choses..
C'est vral qa se sont. excla
mros les n6tres.

Les infants des pays plus
6vnlues. car il y en availt,
estiment ue certa'ns na-
renis manauent d'6dueatinn
et de formaiinn voul ie
poui comprendre et cen'-
muniouer nvec "9lirs en-
fants.
Et coux-la. dU 13 ans. n
neiP nlus evolue aol les no
rees ont uarl6 du choe des
generations. Ils estiment



du tigre

s champs

re ou de ia nrt diiu Tigre
qui les a ainsi mns en cage.
Les moyens m's en place
pour retrouver le Tpgre e-
chappe ne sont., pourtant
pas minces : 400 police ers
anti-moeutes. -es chas.,eurs
et des pomp'er
Ils ont dej] pu inserlre 0
leur tableau de chasse la
femelle avec Qu' le tigre a-
vait pris la fu'e. Elie a ete
tuee au tout debut de leur
equipee.

La police parle mai.i' -
nant de porter ie nimble
des chasseurs a 3.000.
Les habitants de Kano
s'inquietent surtout de sa-
vo r qui va payer. For .'-; a
l'inaction, ils percent quotU
diennement de "argent et
ont decide de s'en prendre
au Temple d'ou est veliu
tous leurs malhours.

Cette venture 1'a, pot'
1'instant fait ou'une seule
viet;me ai bronze ma tre
du Ti;fre qtu la fuite de
son prolt'fe a lellement bout
levers( qcuiil a ciu etre hos
pitla!is.


(J'ai deja entendu cette o-
pinlion osee, au Canada, par
des pre-adolescents) ils es
timent done que les parents
devratent s'lnstruire. pour
t'-e au niveau des enfants
que, eux-mlmes poussent
vers les hates btudes, par
ce que, a un certain mo-
ment, le decalage est tel
element grand entire parents
et enfants, qu'ils ne peuvent
pas dialogue avec lCun-s en
fants. ceux-ci les a d6pas-
ses (Tron fort pour les n6
tres).


Les enfants se sont 6le-
ves centre le phenomene
social des parents qui vont
travailler a 1ext6ricur et
les laissent ou bsen dans
d'autres families allies oan
parents, ou hien on neIn-
sion. 'Nous n'avons que fal
re des belles robes at dpo
belles chausisures qu'ils
nous envoicnt. nous avons
besoin de leur presence et
de lcur affection C'est aO
nout anpelons ,nous. mottre
l1s enfants entranscul'ure.

Pour finir cet art, les en-
fanrs considbrent cortmo"
un' manque d'amour et tun
manque de comp- pension,
1, faith de les surcharge
do travaux domnesciqueis
sous pretpxte d'airier a la
mason. UIs sont abrulis di
sent -ils et n'oni plus de
courage pour n tudier e' ft-i
re leiurs devoUrs e eon ot-p
ils preferent utiliser ,r
temis pr-eieux a ionir a
pambader et a fire di'
snort. Les n6tres d'aionter :
oh oh s'ls 6etionl' scs on
fants Pn dnotmest:ei'6. o'est-
c- qu'W1s dirairnt ?

I1,t condamment le faith
de dUplacer les enfant de
1 ur famille ieneo'- do la
transculture) et d p les cn-
voyer daes tune autre ville
sous pr6texte de poursui-
vue leus 6tudees. Les en-
fants de certaines iles re-


clament plus d'Ucoles dans
leur pays, pour eviter cette
separation.
Beaucoup d'entie eux, pro
bablement les victims, se
sont elev6s centre le divor
ce de leurs parents. C'est
parcet q'ils ne nous aiment
pas. Ils ne comprennent
pas ce que nous souffrons.
Enfin, concernant ce ler.
article (affection, amour,
comprehension) nos l etits
congressistes haltiens ont
formellement declar6 que
1'Institution. 1'Orphelinat
-est beaucoup mieux que la
Domesticit6.

Art: 2.- L'enfant a droit
a une bonne alimentation
et aux soins medicaux.
D'une facon generale
tous les enfants ont -dit
qu'ils mangenlt a leur faim
mais qu'on ne leur demand
de pas leur avis ni leur
gout. Les grades personnel
nous donnent a manger ce
ou'elles vetilnt et been des
fois ce qu'ells trouvent et
ce qu'lrles ont. Nous som
mes d'accord mas il ne
faut nas qu'elles nous for
centt ai manger ce que nous
n'aimons vas parce elles
ont des aliments qu'elles
n'airnent Das non plus et
qu'elles 6vitent.

Les plus grands infants
riclaiment e im education et
pour 1ru-s parents et pour
eux en .- dilteiques afin
niUils nuisserte ere nourries
de facon adequate.

Q ,i la vaccination soit
un fail continue et non spo
radiqnie quand une epide-
mie eclase. Nons avons, ad-
mire et e .prit p:-cventif
chez de si jeunes enfants
qui pr-efrent la Prevention
all niveau ins itut otnne
au lieu du niviau residuel
de la r paration.
ar suivre)

Mme Yolande PLUMMER.


I-KAYTIAN AMERICAN SUGAR

COMPANY S. A&

SUCREE MI RAFFINE
PORT AU PRINCF, H'I'lTI

USINE HASCO
SOCIETY ANONYME HAITIENNE


(Planteirs et Fabvicarst
S

LISTE DES PRIMES A GAGNER;




30 Ballons de Foot-Ball


Tir age


100 Bons de $ 5.oo de gasoline







100 Radios Transistor.


Apportez deux petits tubes ou un (1) grand tube a l'usine a manteque Rue du Quai.






BONNE CHAi ICE A TOUS POUR CE GRAND TIRAGE DU 31 ABOUT 1979


~inu~Lkcrrr.'- 3~M~Irn.~~w~HA


CPS~r~tr/r/C~/P//~;rJ/l~llll~CE~'PJ~;PPC ;r/C//P/~//S~//~C///Z/~;GT~IIC~i~'I. ~'~C/Z/~/~/CJ~////~CCZI/Z/~//C/~;r/.


WiVD9Oqa3wacwJ


s~c~c~uaa~v~c~i~


f adMI%6




31 Aout 1,979


sad





PACIE el


AVIS DIVERS


AVIS


.. lineu (' unlwanl l'-au lP
.'lll I IX 1 ll'] i; sonlP-lu u

lj 1 Ho P aLl Pl

,I1} ,:i t le" ,
I 1': I ltl l I' P W i!.) S c: ,


('nic ini ,)( PI'n II'n Cap

t ,nlt S illiba (.*;iy s 4(60

3. M (N lhs in P -Ill-P 100

11M'hl Ch Ilialy C-au-P
1 000^n"


0! 11 7 3:35 Sies
'2 AOUT 197i9
M:l.., Ill, St. Marc 2A0

.s. ph Bitronly P-ani-P

11 i t'li t Richla rdt sonll P-
t t,0 's:.
ldl b' i ll!:i me P-

"iir'k 5 t lhi,' e P-ai-F
o .nh/v ,J,"nn1 loe P +1/1-I,

ni ;- i i ,I1 ] l ,1l '-a i-P

.I \,VW ul "'..-IILitlil 300'

V R ichl )n C':l

,1 Kildm Por-dCr Plix


I *'. 1 (' l]i tV P-im -P
V Il Ch ,I'


f-, 3
11. *r


Joseph Batrony P-au-P
1.350 Saes
Boiihitngerle Morcl P-alt-
P 150 Sacs

O Ht) Sites
Mairu Jeudy P-au-P 250

itituel tJeudy P-aU-P 250
S,ICS
Iulci'in Housseail P-ai-P

UlrIIk St. Illlaire P-ait-P
i692 Sacs
eirard Pierre Cayes 220

Josepht Kalilm Port-dc-
Palx 550 Sacs
Total 5.737 Sacs

6 AOUT 1979


Ulrick St. Hilaire P-au-P
250 Sacs
Fraincois Ddsira P-au-P
200 Sacs
Cand lon Lucas Jn-Rabel
200 Sacs

Lem'aine Florestan P-au-
P 200 sacs
Joseph Ba.ront P-au-P
250 Sacs
Evelyne Cimeau P-au-P
300 Sacs
Au,!ustin Mellon P-au-P
200 Sacs
Ioits Maitre P-au-I 600
Sacs
Faidlhrboe Guillaume P-
au-P 2'00 SSAcs
ilypt-iolite Bernard Gonai
v"' 150 Sics
M'chel Chemaly P au-.P
1 475 Sacs
lotal 4.025 Sacs

7 AOUT 1979


MI t', P- au-P 300 Jin-Maui oire Celestin P-
au-P 50 Sacs
[< :in r C ll vet's 150 J('ie ll Denis Caves 300 Sacs
ilrick St. Hilaire P-au-
T, .,) 5 110 Sir s P .'00 Sacs
.im(ieiht Blttrony P-au-P
: A 'OLT 1979t 50J Sacs
Tan. R JeWdi P-au-P 150
i ', .. r i y M oile ,'t. a-es
1 S0 .ia.- Lit"ein Rousseau P-au-P
J,>Anllon P au-P 200 Sacs
SEddv Jeantillon P-au-P
.-- Pir-d Puix 200 Sacs
s Maison Have St. Mars 200
P'lx Rilhirdsont P- Sacs
'O0 Sa",' Michel( Chemaly P-au-P
lai r i P-au-P 175 150 Sacs
Murray Anglade P-au-P
',h uillauine P- 200 Sacs
100 S;a. Total 2.450 Sacs


AVIS

II est, porter la coiiiinuis
stnee des acqliueuirs, for-
neis, preieuri s dvenltul' is.
et du public en ('gcnrail,
princtipalemeint des Notal-
res et Arpentelars opsranL
tduns lIt jiiuridictlon de PorL
11l Prince, quu'aIIucun acte I
veite lie po itt rre passe,
atictint operation d'arpenta
ge realisec, alltine tiIIransac
tion opere'e suir totis le's
blenis mobiliers d6pendant
de II Isuccession de feu
CHARLES COURTOIS ? dd-
ced6 le '29 Septembre mil
neuf cent soixante-s6ize
(1976), nottamment sur tune
nropriete sise a Delmas -
Musseau, section de Saint-
Martin, une propridte sise
sur la route de Delmas, fa
cade Sud; iune propriote si
se au Sud de 1'intersection
de la route de l'aeroport
et de la Nationale No. 1.
Cet avis est valuable jus-
qu'au partage definitif de
la dite succession. Les tiers
acqudreurs prealables doi-
vent s'attendre a subir la
lol du partage.
Port-au-Prince, ce jour-
d'hui 7 Aofit 1979.
Fritz COURTOIS
Heritier Charles CO,%R-
TOIS.
78
SX X X X

AVIS

La S:ce'otaircine d'Etat
du Commerce et deb 'Indus
trie informe le public en
general et les exportateurs
en particulier qu' partir
de la pub!lica ni de la pre
senate, tot,.e exportation
d'oiseaux ver. le Canada,
pour le Commierce ou 'les
particuliers, ex"'e au preala
ble ui certificate sanita re
et un permits d'limportation
delivre par le Ministere Ca
nad eon de !'Acriculture. Di-
rection ,:'e IT'ygiene Veteri
naire.
Cette Secreteairerie d'Etat
est a votre disposition pour
toute information cornmple-
mentaire.
Direction du Commerce
Exteriour
Port-au-Prince le 8 Aouft 79
98


LA VISIT
(suite de la 16re page)

trc Conakry et la Havanc
C Est done une reception
cla'tliireu'se qlU a obtnuet
Monsleur Sekou Tour6 Mor
credl Blcn qu en s6toui pri
ve, ii a et6 10 o a'L Blair
H-uls,'. fIaCe a Li Malson
Bltunehe, lit rsldeli o'-
ficielle des h'-si,d ue mar

Le Prddicent Guineen.
donit la dernl:t'' visite .
WasLhigtlot relin taiLt
1962. a renicontir dans la
matline le Pir'tiLrIt Cro r
ter avec lequcl il a 2Ua un
entretien de 70 minutess, fait
exceptionniel iour un visi-
teur airicain en sejour pri-
ve Le Secreta.i,-' dEtat Cy
rus Vance ass.istait a cette
conversation

Dans 1 aprs-i nidi, Mon -
sieur Vance ,t iegu longue
ment 6 son tOuL -' Monsiur
Sekou Tore avcc lequel il
a aborde aun g.and nom-
bre de questions important
tes> A 1 issue ue cet. entre-
tien, le SecretaLne Etat a
rendu un homage inhabi
tu,1l a son 'sate en esti-
mant que lear logue a
vait ete particulicrement
raceie a a < gesse et 1 experiences de
Monsieur Se.ani Toure
De son cold, le President
Guineen sest Jelicite de
la cooperation n et
qui regnait d6sormais en
tre les Etats-Unis et son
pays et notamment de la
venue de capitaux aunpri-
cains, et il a ,ouhiait une
participation anmsicaine en
core plus large au develop
pement des resources gui-
nuenies


A cct regard, :.: stecrtaire
d ELat a indiqud que les con
ver.sations se poursu!valent
Jeudi ai 1 echlon Ministi-
riel pour examiiner le rena
forecament de I assistance a
m6ricaine a la Guinee L an
dernier, les 'tats-Unis a
vaient accord a ce )paiys
un? aide de 13,3 millions
de Dollars
Les interets des compa-
gnies privees america'nes
en Guinee ne -sunt pas non
plus :, 1''- ii. '. notam -
ment dans 1 exploitation
de la Bauxite o tilles se
substituent de plu-, en plus
6 1 Union soviptic ute
Le President S ikou Tou-
re, quii doit 'louiner Jeudi
martin une conference de
presse, se rendra, a 1 lssue
de''son sejour a Washing -
ton. dans plluiie.irs autres
grades vill 's amcricai -
nes : New vk. Pilltts -
burgla, LOs Ansclecs et peut
Otre D-,nver


Petites

Ann once


Fermee pour
conde annuel
La Maison Ralph erry
sise' I la Rute' di (Centr' No.
123 avist son atitiuablttelien-
tle iqu'elle fermera potiur
cone6 annual du 13 au 27
Aofut 1979.
118
X x < x

OFFRE D'EMPLOI
On recherche Superviseu-
se de Crochet Expdriment6e.
T61ephone : 2-1715.
118


1 gourde de


Deces de M. Audan
Cidne Champagne
Pax Villa announce le dO
ci's survenu le 6 Auofi 79 en
sa residence priv6i 6t Carre
four Feuilles de Monsieur
Audi n Cidn6 Champagne
En cette p6liale circons-
LtaIec Pax Villa et le Nou.
ve'llihte ) prcst"teoi leurs
sympathies h sas reres et
soeura Monsieur Nicolas
Champagne et Madame nee
Lilia Mathurin et enfants,
Madame Veu'/. e Albert
Cherry n6e L6oclana Cham
pagne et enranEs Madame
veuvc. Alfred Destra Osse-
lyn n6e Aid6 Champagne
el infants actiellement a
Nc.v York, Madame Chris-
tisa.e Champagne et en -
fants, actuellement 'New
York, Monsieur Wiener
Champagne et sa fille, Ma
dame Veuve Alterne Chain
pagn- nee 'Yve.te Louis et
enfants actuellement au
Canada, Madame Veuve An
tome Oneil ide Simone
Champagne as t t r.fnts ac-
tuellement a Ncw York, L
sas neveux et nice, cou-
sins et cousins aux family
les Champag ne, Mathu-
rin, Cherry, Osselyn Bazi
le, Louis, Oncil, Georges
Cameau -- Pierre-Louis,
Bellande, Piqtiljn Rodri
guez Monrts -- LambrE
Santhel cr bous les
autrec parents et allies 6
prouavs par cc deuil
Les funerail,.,'s ite Mon
sieur Audan Cidne Cham-
])agii seront eenaitlees le
Vcnaredi 10 AunL at 4 lieu-
rea P M en iMglisu du Wa
er-Coeur de l txr'eau Le
convoi partirae dp lax Vi
la Sacre-Coeur oh la de -
poulle mortelle sera ex-
pulea des 2 ne:lres 98
SD r. Cx D

BECES DE MME
EDITHE JUST

Pax Villa annonce le de
ces .urvcnu le 8 Aofit 79 a
6 heures P.M. a 1'gee de 41
ans de Mme Edithe Juste.
En cette p Mnible circons
Lance Pax Villa et Le Nou
v"lliste presentent leur sym
pathie a ses enfants Alber
te Bcllan at Eddy Bellan;
h ses frares el soeurs All
thony Juste, M. et Mine Wil
liam Juste et enfants. M.
el, Mme Alexandre Duver-
nay, nde Andrea .Juste. M.
(1, Mine Mare Blaise nee
Immaculn a Ju.te, M. Pebert
Ju' ;( et n(ifants. Mile Odet
a( Juistee e infants, k ses
TaluD 's ea Oncles M. Dieu-
donna D(indre. Charles Desi
ri. ac*. a N.Y., Mme Alexi
nia Dsne Mine Marauerite
Dcsira. Finotte Desird. Lu-
tiennt Desire, La ses cousins
tI CouImiltts Mme Leoniud
crt)ssley t( ss e vnta'as, Ma
hiTmn' Cha, les Dorfetuillp 0l
.'s evltfanft., M et Mine De
el Mie Ch'arles Leveille.
M. it Mit'I M:x D;,at'i
a' lauraS I'l a"n'1s Monsieur
it Mine Gerard Dtsri. M.
iock Desie, ia la kimille
D(']);l('. M. tl Mine aJoseph
;',lil](; e! ei-"'aln/.s M et
M111' G:astln I atfaill et, e ol
lal t. actt. a New York, M.
Mine Felx ('Cac, M.
Ernst Ludovic Desptils, ses
ain- is ea LtL' (inniaires de
Ca 'ci litr.
Aux fasmilles : Jusit,e Bel
Iis, Dsit'. Cr(Ssley, Livell
Di'spales, et' a inlous les
;Itt'S parenlst et a llies 6-
pt"ouvds par te deutil.
Les fiunrailles de Mine


Project dlEducalior, o 2 -

62--avernerment Haitieni -- G.roupe

ie la Banq~ue MNoudiale)


AVIS


I







I

i





l










i





i



I






















<
i
i

ii
ii


pans le cadre de la reor
ganisation des ecoles de for
nation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Hlaitien Grou-
pe de la Banque Mondiale)
l'Institut National de For-
mafion Professionnelle est
charge des divers recrute
ments et formations du per
sonnel de ces ecoles.
Les candidates admis a-
pres selection seront bour-
siers. A F'issue de leur for
nation et apres evaluation,
les bonrsiers seronti nommis
professeurs dans les deux
(2) ecoles reorganis6es. L'u
ne de ces acoles sera situde
a Port-an-Prince, 1'autre au
Cap-Haitien.
La premiere forniation
concernera les professeurs
de dessin et les chefs de
travaux. Elle s'dtalera sur
deux (2) annres environ.
Conditions d'inscriptions
pour cote premiere forma-
tion :

6tre 'professeur en -exer
cice dans une cole profess
sionnelle actuelle dans lei
spkcialitds telles que :
mdcanioue alustage
mdcanlaue automobile
menuiserie bbemisterie.
dessin technique
electrici6 -


etc...
ou, etre ancient cleve
d'une cole profes.ionnelle
ou technique et avoir oble-
nu le certificate ou diplome
Ale fin d'etudes dans les me
"rs specialties que ri-des-
'us;
niveau scolaire minimal
exige : admission en Zeme;
Lre de nationality hai
tienne.
D'autres formations sont
prevues ullerieurement.
les personnel interes-
sees a ce premier recrute-
ment sont invitees a s'ins-
crire a partir de Lund: 16
juillet jusqu'au Lundi 15 Oc
tobrc 1979 a l'Institut nae
tioral de Formation Profes
sionnelle (INFP). Chance-
relles Vasreaux, roufe du
Nord, Tel. : 2-5531.
Les candidats se prdsen
teront a 1'inscription munis
de leur acte de naissance et
de toutes les r6f6rences
don't ils disoosent : a.testa-
ticnus ou dinl6mes. certifi-
cats de travail etc...
La Direction de 1'INFP
Minme Simone MONTAS, DI
recteur a.i. de I'INFP
La Direction du Proje d'E
educationn .
Ins. Nicolas SAINT-LAU-
RENT, Directeur.


Edithe Juste seront (
tIes le Vendredl 19 A
4 heures P.M. en 1'Egll
Charles h Carrefour
ddpouille mortelle se
pose des 2 heures.


JEUDI 9 AO'UT 1979

REVELATIONS SUR LES ACTIVITES-
D'ESPIONS AUX ETATS UNIS


chan-
ofit a
Ise St.
ott la c
ra ex T

98
a
s


DECES DE MME r
SIAS ETIENNE
NEE UDY.LLE BOURJOLLY
Pax Villa announce le dd- a
des de Mme Oslas Etienne
nde Udylle Bourjolly. 1 1
En cette p6nible circons-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste prdeentent leur sym
pathie a son epoux M. Osias j
Etienne, 'a sa soeur Mme C
veuve Dieujuste Stinville E
n6e Amilie Bourjolly, i seep
neveux et nieces G6rard De I
lerme et famille, Junie
Jean Joseph et famille,
Ghislaine Cator et famille,
Evelyne' Bourjolly et fa-
mille, Gisale C. Hyppolite
et famille, Roger Etienne et
famille, a sa Cousine Ani-
tu Numa.
Aux families : Etienne,
Bourjolly, D1elerme et h
tous les autres parents et
allies dprouves par ce
deuil.

Les fundrailles de Mme
Osias Etienne, nee Udylle
Bourjolly seront chantees
le Vendredi 10 Aofit a 4 heu
res P.M. en 1'Eglise St. Ge
rard ohf la ddpouille mor-
telle sera expose des 2
heures.
98

xxx

AVIS DE DIVORCE
11 est port a la con-
naissance des iunteressds ct
du public en gdenral que
le Tribunal Civil de Port-
au-Prince a admis le divor
ce de Monsieur Sauveur
Philippe Labrousse avec
son spouse nee Rose Philo
mene Edua Sanon et a pro
nonce la dissolution des
liens conjugaux ayant exis
tes entire eux.
Apres 1'accomplissement
d e s formalities 1 6 -
gales l'Officier de l'Etat.
Civil de la Section Oiuest
de Port-au-Prince a trans-
crit dans ses registres le
dispositif de ce jugement.
Port-au-Prince; le 5 Juil
let 1970
Dabelmar MENTOR;
98

NICARAGUA
ORGANISATION DE
L'OPPOSITION
(suite de la lore page)
prise nicaraguayens; a pu-
blie un document nanaly-
sant les erreurs commises;
d'apres lui; par la revolu-
ti,, sandiniste.
Les chefs d'cntreprcse se
montrent particulieremcnt
soucieux a props >du res-
pect de 1'inititiive privee:
de la liberty des moyens
d'inlformation; de la sipara
tion des l'on tlat,,-, alimint;!
trative et po ititue; de aI.
liberty de eirculhtion des
personnel; et de 1'installa-
tion dui Con;s,l d'Etat.
Le leader des socin-chre-
tiens; moueitnent qui se si
tuait dans t'opposition mo-
derce au regime someziste:
M. Roxer Miranda; s'est 6-
tonne que la date de la mi
se en place du Conseil; le
future organe ldgislatif du
pouvoir; n'ait pas encore
et6 fix6e.

IRAN : EXECUTION
ET CONDAMNATIONS
POUR ADULTERE
TEHERAN (AFP)
Pour avoir eu ides rela-
tions illicites> avec une
proche parent, un iranien,
de soixante ans a 6td execu
te, apres avoir recu cent
coups de fouet, rapport
jeudi le quotidien de Tdhe
ran <,Keyhanu>.

Cotte execution porte a
quatre cent seize le noinm-
bre de personlnes passes
par les armes depuis la mi-
fevrier.
La sentence, precise le
journal, a ete reendue a Sa
veh, petite localite situce a
une centaine de kms au Sud
Ouest de Tihdran.
D'autre part, le Times> de jeudi, citant la
radio announce qu'une Cour
ravolutionnaire a Ispahan
(Sud de 1'Iran) a condam-
nd mercredi, pour adultlre,
un homme a la prison a vie
et a cent coups de fouet. La
femme s'est vue infliger une
peine de trols ans .1e prison
et a regu cinquante coups
de fouet.
Toujours 6 Isnanan. Dour
suit le journal, la mime
Cour a sanctionnd diffdremi
ment un autre couple, lui
aussi reconnu coupable d'a
dultdre : i'homme et la fern
me ont tous deux ete con-
damnds A trois ans de pri-
son et A recevolr, chacun,
cent coups de fouet.


WASHINGTON (AFP)
Les services de renseigne-
uents d'Iran 'du temps du
ihah), des P'bI.ppines, de
Taiwan. du C.illi et de la
Yougoslavie ant mene des
operations sur ic territoire
imericamin pour redu re au
ilence des opposanits aux
egimes en p.aee dans ces
lays, rapport jeudi matin
e Washington Post,.
L'existence de lelles opi-
rations a ete 6dabl e par u-
te equipe d'enqudteurs de
a Commission des Affaires
Etrangeres du Senat. Les en
lueteurs ont redige un pro-
et oe rapport, encore conf,
dentiel. ma;. ont ,P,'ustL
a pu obten.r une cop' e.

Le quoUld-en. at" ite Le rap
port. ecrit ci, es Gouver-
nements de qicitre des pays
concerns, I'I'.in dc Molia-
med Reza Pahla'i les P'hiip
pines, Taiwan -t le Ch li,
ont envoy e'- e-pions pour
traquer leuat opposants ac-
itfs susceptible de teur cat:
ser du tort aux Etats Unis.
Selon le rapport, le Chili et
ITran ont meme envoy des
equipes de uLlteLuy pour eCn
supprimer cerltans.

Quant aux agents de l'a
Yougoslave. ind que le docu
ment, sous la couverture de
DiploInatcs, its ont menace
des dissidents, se vantaint
que luer immunitte mpe-
chait le Go v:'i ;'-et ame
ricain d'engagi toutlc ac-
tion 5 luer encontre.

Le rapport Ild que d' lu-
tre part que h's services so
vidtiques% se consacrent tr.e
peu aux dissidents ruses v
vant aux Etat:. Unis et pries
que entierem, nt it 1'spion
nage 21a.s que, c'est a dil';
la collect d 'informaLions
secretes

Le Directeur du peraolin'(
de la Commission des A';.,'l
res Etrangeres, M. Wi'.-t,1
Bader, et le Departetwnt
d'Etat se sent .efuse a tiuIt
commentaire sur les infor-
mations contenues dans he
project de rapport public par
le Par a Ileurs. le documen'
revcle que le Chah d Iran.
au course de ses trois dcrnic
res annees de rcgne, avait
menace d'exiulsion les A-
gnts de la CI\ en Irant, ,i
le Gouvernemcnt aintericain


avait engage une action quel
couque cuunre ous agiLnto
ilituens aux E ats Un s.
L euude conclude qu' les
services oe rasselg'nmenLs
et ae security alimericains
iont pas cnrecteumnt pardi
eape sur Ie ter toirte amenr
caim a la cia.';;,e aux oppo-
saslUs iruniens. Cepenuant .
toujours selon ce rapport,
i La ,i. a 1' rili i ;a "Davak
toi.ce Po.ui:qwe do C .iait),
des reiiceigt'en. iss qu eie
avait oote.'A d' FBI sur u-
ne hau'e pe' nnalite de
I'oppos'.tion irailenne au,
EtLs 'Jnis.


242
Declarations de

'iirae1 en k7rance

La 'onve -_,ilbassade. r
d'i:, racl n F since M. Me.r
RI,, '- i a tia :Irtclare jtudi a
!a r ,s. ; Paeri' que toutes
let' teii' ativs vianlt it mo-
dilier 2; res'iu'l-on 242 du
Colneii ie Sicl :ie L :,ont de
nait.t rti 11'a processus
de paix,.

M. Ro.eit tle n allirmne que
ce quii e.st ti cU.isn, cest
la credibi;it, ad toLu1 les ac-
core.s sinlit;,C c. la re(soiu
tioo11 2 i2 est Iu, tg(ue base
te ton aes i( 5 igen1 lit-, paIs-
; y tIi'. _,'..- (!'i' TIralle di
Patlx EypLot I .raelieni
M. I1.tiinn' qut en tani
qj.i' C( .'ilueu Jairegi'; que du
C ir.I :it 'i".it 'raehies a
s particle p a tltuai's les ntego
i Clatiuns : ur la ai .-, du P'ro
hlt" ri t. a !' pLtAe pillu-
sit uri repri.as qu israel niat.c
ccpte''ra jtanit. uite rieao.u-
tLion qu n-iol d:!e ,'n u11 lOi
qtie cc, lnit .'t resolauLiun
242 ,. II a cgatimnt'lt as.utre
qu it J'lniaIs Isit'-! ni netgo-
ce.ra avcc IO'P,
St n ilu:. la re.olutiooi
qui sera slt'lmi e a Con-
dCe ie'.curle de., Nat. ens j
S t s p. le ..;w it Ie 2'
About tintec t atjouter u,e
r outre paite. 1'OLP, la ane
(tI;, ,i1, et (.' qut1 l'etablis
>5-elna'lt i 'iuni It'L Pa, skLi-
imnitin, man me s ct st I mo'l
couvert. Or. i hit M. Ro-
;'nns les E'. Unis ont
a pris en Septeiti tle 75 l'enlga
p nnt fiorin-I d'opposcr
S tur V( 'i "i ,,)itute tecitative
cle changer la ie.,olution 242.


CARNET SOCIAL


COLEMAN



Symbole de la quality
















LES JUGS ET GLACIERES



COLEMAN


Gardent froid plus longtemps


La l umpire


la plus economique vient de



COLEMAN


Kerosene 8 heures d'eclairage


DISTRIBUTEUR :


ETS. Mme. BONDEL

RUE DU CENTRE No. 143 TEL :2 4727


qr-1-1 711-1--


F/;c~c//rrr~sr~-~ps/Er/s4r~/rsrs;~v~;rc~


'VWS/WWWV/'/'XXVif^CC/SCf^X',





JEUDI 9 AOUT 1979 .. .. PAGE'_


ANNONCES (ROUP0EE DANS NOS CINEMAS


5OHAT F5 A



Transports Generaux P
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0%53


L'Europe ou l'Ameriql'e du
Sud Via Santo Domingo et
:ian Juan.


TOYOTA
La marque viable, robust
legante, la Marnup que
choisissent les gens senses.
HIINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03' J





P 'iM7-O


r=' ; i--- c~-v~


EIxacteinent ce qu'll vo .i
hii ut pour tilanlcher atutel
Icirent votre soit



Nutranent
Les sportifs, ,tudlants, honi
nmei actifs bolvent NUTRA
MENT, la boisson de Sant6
VAN POINT GRO NEG SAN
NLTRAMENT


KID ) OWIER
Al'SQOISR.
Sous-Viten'erts Ma lluta
SPENCERS
LA VETTES
KANTWE'T
I ITS PAIRCS
CIIAISFS POUR EN IN'TS










Grand Rue en face BATA


mULTISPUDTS
LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speede. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, .alue 7' l : 2 T991


Qualitex

LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Pnrt-au-Prince. Tl. : 2-3132
Potnn-Ville Tel. : 7-0082.






Le Magaslo qun transfor-
me vos enf nts en (Petits


India Palace

Le i w'ir c-t r.-dcaux exn
tilquii --- Tout 1'Orient et
ses myst-'res ,iJur plaire et
chainrmler
rlcentenatre duI cofl, do
In Donunr gr .des facilltest
de Parking.


PI'ARMACIIY

SANTA MARIA
JEAN PARDO
Rue du (Centre race. r n
Ne-a'-'il'te Execuzion d'oi
donnances, sons, conselnw
ce professionnelle

Coucouille
La collection llaitienne
qui vous propose des livres
sur la linguistique, la Socio
logic, la Psychoioglie, I'An-
thropologie etc... -Actuelle-
ment en Librairie : la 2nme
Edition de eSirolin et le
precis de grammaire creole
comparee, et consideration'
Etlhno-Psychanalytiques sui
le Carnaval ilaitienx.




HAII R
COLOR



Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour I'ama-
teur et le profess onrel 1F1
Rue du Centre : Tel. : 2-0945


Centre de

Metaphysique

Unite Universelle en AM
sociation avec la SIRD.
Society Internationale dt
realisation Divine. Rue Lr-
marre No 12 P'art-au-Prince
La SIRD est fondee pa,'
un grand Maitre de 1'Inde
Spirituelle le Swan' Guru
Devand Sarasvati Ji Maha
raj plus connu sous le
nom de Swamini

Pour tous renseignemnenti
compl6mentaire adressez -
vous a India Palace (Bicet
tenaire)
N.B- Le M Y M on Mantra
Yoga meditationn ne doman
de aucune preparation au
prealable pour passer ja I1
phase pratioue.


M-A <,"" i a B t~ijoux" avec ses pret-a- --.
porter 39 Rue des Mira-
cles


Dans$z bign .
emLunettes ac haute quality
en apprenant g.i ptiqu'eset solirs enex
S clusivit c 0ez J. M. Maxime
a Celestin opt cien diplome 98.


SChemin de!, Dales


Joiksse --

Salon de Beaute CONTROL
156, Rue des Miracles. l8, INSECTERAT
(Entre des ltups Montalaim
ps dances mondaines: Salsa, et Geffrard! Exterminer rapidement
Disc. Tango. meringue etc... les insecles et les rongeurs
valier No. 16 chez vous contactez cop
ih(raire elastiqpe trol Insecterat 2-4991
Appelez Harry POLICARD
au 2-1389. 11i/i k
L'Ai niii' Magique

D.P. EXPRESS 125 Rue du Centre
125


POUR REUSSIR
VOS SOIREES
PHONE : 2-3497 7-1632









it vous souhalte. avoir le
diable au corps. Faites
vite de sauter jusquA Mini-
tiecords







Center

SI vous payez awnq trollars
le Disque Hait'en c'est que
vous ne I'avez nas achet &i
la Rosenthal
126 Rue Pavee




_


Au Petit Bateau
Angle rues de Va iteumnio
et Pa'vde, Doposltaire de la
marque de tamppons Tams -
Pax 1its en for Mate
Is laipolrts vAtements -
Muoi-vl| enft lig de
quaIt6 .


BATIMAT
Achat Vente Locatlor
BATIMAT DISTRIBUEU R
DE LA MARQUE lORMICA
Rue dni Quai 77





KOMIj4^


PHOTO CHIAPPINI
142 Dccteur Aubry; Port-
au-Prince, Hlaiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Marlages
Receptions N-t'r at Blano
ou Couleurs


LUKAKO
Club de Karate
Coreen pour votre pleln
6panouissement physique -
Mental et Spirituel Profes
seur Y. Leo Cartrlght. Lo-
cal Ecole St. Jea l'F.-a-
gdllste.



Pivert Guest -
House
Saint Marc
Cadre renosanT cham-
bres confortables tollettes
lindlvlduelles Dbjeuner -
Soupor Prix Mod6r6


Tout pjour la Couture
La Couture pour Tous

YOGA

Le Temple de la Sant6
Institute de Hatha Yoga et de
gymnastlque m6dicale 402
Blvd. J. J. Dessalines Pho
ne 2-4041.
Vous invite A ses seances de
Hathn a Yoga et
d e Gymnastlque
MWd. qui ont lieu tous les
jours Matin et apJr&s-Mldl
Minium Cayemitte en ccl-
laboration avec sa fille Dr
Naomie Cayemit tp

Avis aux
Inqenieurs

Tous types Ce Fermeturet
routantes m6talliques de asl
retd TURIN, ITALIE -
Grilles artlculoes extensi
bles
Rideaux m talliques :vec
ou sans marivelle Epais-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes mdta.lll-
quds etc...
DOlat de 'llvraison IF
Haiti Ffanco Douane : SQ
Jours I'.
S'adresser au Magasln
VITIELLO FRERES 303
Blvd J.J. Dessallnes, Phone
"2-3741. *'. .-- -


A VENDRE
PrOs Canape Vert 3 ch
1 ba.n salon., bonne galtile
50 x 100 $ 26.500
DV puas zone De Luxe Ci-
ne 3 chll 1 bain, salon eLc
25.000
UDlmas zone De Luxe 4
ch 2 bans mason luxueuso
Lerrasses 30; 000
Pelor n 3 ch 2 bain mai-
son .uxueuse neuve 40:000
Moni jol 3 ceh 1 Osain sa
lon bonne coat quarter pal
sible 24.000

21 carreaux sur colllne
plantle en arbies nur route
asphaltee M rebalals 45 m.1n
Port-au-Prince Source A
chapter 3 kms
Bourdon sur route 3 ch
1 bain 45 x 75 block toit be
ton 8.000
Demas 27 3 ch 1 bain
a etage 25.000
Delmas route Peligre 4 ch'
bain salon. tc. 75 x 130
35.000

Dclmas ? ch 2 ba'n salon
fer forge neuve 32.000
Hauteur Pet on-Vllae Bel-
le Vi/la mur 10 pieces 4 sa
Ions terrassus avsc mei bles
p'scne I ltree constr s 1
carrcau ) /4

Delmas 77 belle mraoion
inachev-e 77 x 137 x 181, -
4 ch bain etage vaste cour
Piusieuri Bonnes affa'res
lIal'es secteur commercial
Canape Vern, etage 4 ch
2 1/2 bain salon, salle de
reception. grande terrasse
salle d'etude, icserv; ponrpe
56.000


TAO
Centre Inltlatique mystic'
- rellgloux A caractere art1'
tique et socl6-culturel don't
le sidge so trouve A P6tion-
Villo Rue O(l'lurd (Place
Boyer prolonged No. 32. Vous.
Invite A &es s6a,.cee uu Di-
man l ne martin qui ant lieul
a]'partlr de 10 heUrtes.
Pour tod s renselgnements
adressez-vjus ai Rivdtend
Pasteur Blen-Am R o0u IT66
phoner. Au 7-0632 ou au 7
1631.

CENTRE IES
AnTS MARTIAUX

Club de Karat6 Japonals
pour votre plein Apano'ul5sif
ment physique, mer.taf el1
s'pirituel ,.SENSE :1. Maitre
Htenock Lerclus i.\lile a la
Galifornla KRrate Academy
10889 Blaney Ave Cupertin(
Ph. 253.4044. Local Tur-
geau 41.


Co11ege mixte
Jonas Augustin
39 RUE LAMARTINIERE
BOIS VERNA
Inscriptions tous les jours
ouvrables de 8h A midi pour
routes les classes.
Les course speclaux cornm
cenront A partir d'octobro
pouw les classes de 46me A
Philo.
Heures de Ionctionnt-
ment lundi au vendredi 4h
P.M a 8h30 P.M


ROLACO


Pfetion-Vllle Rue Faubert A g e n c e immobiliere
2 ch 1 1/2 ba n gde galerie No 102 Lalue
icr forge 42.0','J - Bail Estimation etc...
telephone : 2-5735
x x


On demand
a acheter

p'us!eurs bonne maisons 3
ch 2 bain surnerfic!e 50 :c
100 les haute it's preference
Petion-V lie V aussi.

plusieurs masons Delmas
u ail curs 2 cl bonne su-
perfibie 27.000
une ma son 50 000 une au
tre 70.000 s/ tres grand ter
rain les grande haueurs
.uniquemient ou Petlon Vil
le
petite maison Kenscoff 2-3
ch b en situee pas here
salon reinbourrc ou non et
mcubles de ga.crie


A LOUER
BOuCcihi iie/e naison
3 ch 2 bain l .1c' e ParLiel
Meu ec 550.01;
DC ma' 77 4 ch. 2 bain
beale i rrasse chaudle rode
pumpe $ 350.00
Pctionvillle R. Rebecca
3 ch. 2 chain, vaste court
250.00.
a affermer La Boule (La
R-serve i bell mason s/
sol inachevce ccra pretc 1
mo:s 2 ch 1 beLn salon bel
le galcr e etc 125.00 net 2
ans d'avance vues monta-
gne
La Bou'e (Reserve) 4 ch
2 bain. etc. 300 00
La Bou!e 3 c-Ib 2 bain sa
Ion etc. 250.01,
La Boule (1;,-serve) entle
recent mcuenlce 4 ch 2
ba:n terrasse tpi'Ophone chau
de froide oellc vue 450.00
Pet on-Ville be'.le villa
sur 1 carreau 1/4 7. chs 5
bains ent'cr nieublce pisci
ne fiitree gale' es terrasses
vastes & beaux jardins con
v enl ambassade / organ, in
tcrna; 1 500.00
Mont jo0i belle mason
sans meab e 3 ch 2 bans
2 sa'ons vivoir jardins chau
de fro de pompe bonne court
500.0) Piscine constru;te a-
prds Accold Deductible Lo-
yers
Peggyville Vslla grand ter
rain 4 ch 4 bans terrasses
chaude frolde quelque meu
blues 700 00
P1t'onville auteurs en -
tier meub',e 4 ch 3 bans
galerie terrasse vaste court
ruserv. 806.00 Piscne cons
truite aprr- accord
XXX
On cherche a louer
plusleurs maisons de 200
250 $ 300 bon bons quar-
tierS
membre Organ. Internat.
cherche belle v lla 4 ch 2-3
bain piscine fl'trbe hauteurs.
Petionvile/ P-mu-P jard'ns
t6'6phone quelques meubles
seulement 700 00
Deux (2) Giesthouses au
complet-bien sitdies. une a-
vec p!scine au mo'ns 20 chs
location immediate person-
nes honnftes responsables
Sonnez Gustave
Valm e
Real Estate Agent
Main
22326
Apre.s midi 2-1107


toile de fil pour nappe 60,
de large, voile et chalis im
primes, serviettes de bain
superieure, plastique (72) e'
nappe
Rue Magasin de 'Etat 89

Un course
international
Vous qui vous trouvez en
gagVs dans une profession.,
otu votre plus ou moins gran
de habilit6 A vous exprimer
correctement contribute A vo
tre advancement avez inidrOt
a vous inscrire aux course de
Diction de Mme Robert De
ns.
Adrosse : lre Imnasse I.a
nqud No. 13 23497 Del-
mas 19 No. 12 6-1349.
Beaucoup ont experimen-
Itc ce cou-s avoc success. A-
lors pourquoi pus vous.



Avis
ProSessilnnel
S NUCLEAR MEDICINE
ISO' POPE
r TECH.:CIAN

APPLEE. 8- CALL :
6.1817
21311





Pharmacit
assurant te service
etfte suit

PORT-AU-PRINCE

JEUDI 9 AOUT 1979

DU PEOPLE
March Salomon
ST JOSEPH
Rue des hemparts

LECLERC
Martissaut

Vendredi 10 Aofit 1979

CASTERA
B JJ. Dessalines
ZEMBLA
Rue Lamarre
DES DALLES
Ave Forchard

Samedl 11 Aout 1979
UNIVERSITAS
R. Oswald Durand
Poste Marchand
POST JVIARCHAND
MERIDIONAL
Carrefour


PETIONVILLE

JEqtDI 9 AOUT 1979

ST PIERRE
Place- dl March6

GALLIEN
Ave. EErlme....
STE. THERESE
Rue Vullate


CIE.TRIOMPHE


SALLE 1

5 POUR L'E
IKntree $
S LLE 2


ENFER
1,60 et 2.00


- Tout ce qui fail la d ff-
rence entire une femme nor
male et une femme idSigan
te 39 Rue des Miracles


Actuellement le Mexique
n'a toujours pas rnsolu son
p'obl6me agraire. Selon cer
tains observateurs 11 n'y
auralt partirs entire les paysans.
Ils estiment que ole peu
de terre disponible nest pas
ektensiblee pour que tous
les journaliers pulssent de
venir p'opridtaires. Le Me-
xlnue dispose en effet de
355.015 kms.2 de terre ex-
ploitable, soft 18 pour cent
de sa superficle total.

La moitiA des 65 millions
de mexIcafns vivent en zo-
ne rurale. Mals pr6s d'tin
millllpn d'ouvriers agrico- }
les 6migrent chaque annee "
-lI16uatueleiu{- au t' lats--tf-
nfs & la recherche d'un em
pol .


LJO C'EST AUSSI
L'AMERIQUEJ'E
Xntree -c $ 1.50 et 2.OQ

SALLE HI

LE MOUTON ENRAGE
Eittrde : $ 200

SALLE IV

SAUVEZ I4E NEPTUNE
Entree : $ 1.fj




CINE QLYMPIA
Jendi 12 h 2 h 4 h
6 hnuras
Entree Ode 1-50
LA CHAINE
INFERNALE DU
TA-KANG
8 hrcs 30
Entree G.ies 2-00
PLEINS POTS

Vendredi a 12h 2h 4h
6030 et 8h30 G. 1.50
LES 3 MOUSQUETAIRES
(26me epoque)
Samed A 12h 2h 4h
6h30 et 8h30
Entree G. 1.50
LA COLLINE DU
LOUP BLANC

x x x

RANCHO CINE
Jeudi 9 Aout 1979
APPELEZ-MOI
MATHILDE
JEUDI 9 ABOUT 1979
5 PIECES FACILES

Vendredi 10
BUCK-ET SON
COMPLICE
Sameqdl 11
DIVISION K.

X K xx x

MAGIC CIRE

Jeudi 6 h et 8 hres
VOYAGE DE NOCES
Entr6e G 4-00 5-00
Vendredi bh ot 8h
SPASE SIMPLI-
Drame d'amour
Entree G. 3.00 et 4.00
Samedl a Gh et 8h
LES SEPT MERCENAIRES
Entree G. 3.00 et 4 00



Centenaire de Ia
naissance tie
Emiliano Zapata
MEXI.,O -- IAFP)
De tries nomnbreux pay-
sans mexicains fce.ent ce jeu
di le centenaire de la nais
sance d'Einliano Zapata,
un dts dirl4Palnts les plus
cOlcbres de- la revolution
mexicanec, en m-nifes'anw
centre la politique du Pre
siden; Jose Lopez Portillo,
auxeris de sla terre n'ap-
partient plus a ceux qui
la travaillen', mats A ceux
qui peuiv'nt la payenr.
Emilian Zapata, paysan
Indien qui naquit le 9 aofit
1879 dans le Hameau d'Ane
necuilco A 110 kms environ
de la Capitale mexicaine,
vectft une enfance et une
jpunesse miserable et mal-
heureuse, vctime des terra
tenlen'es. Son mot d'ordre
<.la terre appartient A ceux
qui la travaillente, fut le
cri de rall ement des pay-
sans journaliers durant la
revolution de 1910, le pre-
mier soultvement arm6 A
caractlre social au Mexi-
que, et qui avait fait un
million de morts.

Le guerillero mexicain.
qui a lutte centre la dicta
ture du Gendral Porfirio
Diaz (au pouvoir pendant
trente ans 1876 a 1880 et
1884 A 1911), a 6chou6 ce-
pendant dans sa tentative
de mise en place d'une r6-
forme agraire, la premiere
dans 1'histoire de l'Amrl-
que Latine. II a At assassin
nA en 1919.


Au


CAPITOL
CAPITOL 1

JEUDI 9 ABOUT 1979
Prix Unlaue $ 1-00
12 h 2 h 4 hrrs
6 h 8 h 10 hres
LES SERIES DE L AIGLE

CAPITOL 2

JEUDI 9 ABOUT 1979
Prix Unoue $ 1-00
12 h 2 i hrcs
6 h 8 n 10 hres
SUSPICION

CAPITOL 3

JEUDI 9 AOUlt 1979
Prix Unique $. 1-00
12 h 15. 3 h 15. 4h 15
6 h 15 8 h 15 lp h 15a
LE PION

CAPITOL 4,

JEUDI 9 AOUUi 179g
Prix Untiae $ 1-00
11 4.5 1 h 45 3 h 45.
5 h 45 7 h 45 9 l 45
LA TRAPPE A NANAS





ETOILE CiLME
Jeudi 6 0 30 et
8 bres 30
LES NAUFRAGES
DE L ILE PERDUE
Entr6e G 1-t0 cl 2.50

Vendredi a 6n30 et 8h30
LE HEROS TATOUE
Entree 0. 1.50 et 2.50

Samedi A 6h30 et 8h30
LES TROIS
MOUSQUETAIRES
(3ene epoqLlue
Entree G. 150 et 250


x x X X


AUDITORIUM

Jeudi 7 hres
JO LE FOU
Entree Gdes 2-00

Vendredi A 7T1
LE DRAGON DANS LE
TRIANGLE D'OR
Entrde G. .2.00

Samedi A 7h
LES COLTS DE LA-
VIOLENCE
Entree G. .2.00


REX THEATRE

Jeudi 12 2 4 6 8
10 hres
MAMA DOLORES
Avant 5 hres
Entree Odes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree G 3-00 5-00
Vendred ; A 12it 2h 4h 6h
8h 10h
LES COLTS D-E LA
VIOLENCE
Avant 5h Entre G. 2.00
A partir e 511 G. 3.00 et
5.00
Sqmcdi A 12h ?h 4h Gh 8h
10h
TYPIION SUR
ITAMBOURG
Avant 5h Entree G. 200
A part cle 5h G 3 00 et
5.00



PARAMOUfNT

Jeudi 12 h 2 A 4 hres
Entrde Gd 1-50
SOUS LE. DOIGT
:E DI LA MORT
6 h 8 h 10 rnrs
Entree Gdes '-00


Lambi


Night Club

La direction du LAMBI sous announce I'arrovee
a Port-au-Prince de JOHNNY \ENTUIL le Vendre-
di 17 Aout. 11 se produira au LAMBJ le Dimanche
19 avec COUPE CLOURE.


MARDI 7 AOUT

SHOOGAR COMBO $ 1.00


ERCREDI 8 AOUT

TOTO ET D.P. EXPRESS $ 2.00 SOIREE D'ANNI-
VERSAIRE TOTO NECESSITE


JEUDI 9 AOUT

SHOOGAR COMBO $ 1.00

VENDREDI 10 AOUT

PREMIER BAL DE RETOUR DE LENS. SELECT DE
COUPE CLOURE Adm. 3.00
SAMEDI 11 ABOUT


A PARTIR DE 3 H.30 P.M. (COCKTAIL
VEC D.P. EXPRESS $ 1.00
SAMEDI 11 AOUT


JEUNES) A-


SOIREE MERVEILLEUSE AVEC LA FOLIE DU JOUR
SHOOGAR COMBO. DISTRIBUTION DE CADEAUX
OFFERS PAR (VERSAILLES BIGIO FRERES) LE
No. 1 A P-AU-P. Adnm $ 2.00.


DIMANCHE


12 AOUT


A PARTIR DE 3 H.30 P.M. BOOM COCKTAILs AVEC
LES AMBASSADEURS $ 1.00
DIMIANCHE 12 AOUT (SOIR)
AMBASSADEURS ET SHOOGAR COMBO $ 2.00
x x xx
Par ailleurs Dimanche 19 Aoflt, au LAMBI, JOHN
NY VENTURA et COUPE CLOURE.

VFN!RJfT t1 AOWT
Vendredi 31 Aout au LAMBI CUCO VALOY ET
, SEPTEN.
COVPE CLOURE est de refour ce matin apres une
tourn6e tilomphale dans les Antilles.
---*-->- s------------- - ---- .-.- -


IMPERIAL

IMPERIAL 1

JEUDI 9 ABOUT 1979
12 h 2 n 4 hres
Entrde Odes 5-00
6 11 8 h 10 hres
Eit,r6e Odes 8-00
LES BASKETS
SE DECHAINENT

IMPERIAL, 2

JEUDI 9 ADUT 1979
12 h 2 h i hres
Efitr6e Gies 5-00
6 h 8 h 10 hies
Entree UJdes 8-00
LE SOURIRE AUX
LARMES

IMPERIAL 3
JEV-DI 9 AOUT 1979
12 h 2 hres 4 hres
Entrc OGdes 5-00
S6 h 8 h 10 hres
Entrie Gdes 8-00
AMSAUT SUR LA VILLK
CINE LiDO

Jt ldi 12 h 2 'ircs 4 hres
Entrce OGd 1-0O
QUI A TUE BRUCE1 LEE
6 h 8 h 10 br-s
En ree Gdes 2-00


SRodolpho Russo
Optique. Bijouterie. Ilorlo
gerie, Argenter e La Qua
SERGES .GAILLARO lite sans le Prix c'est toute
AG/NTGENEFRAL Ila aifftrence.
38 Ruedu Montala.F Tei 23131 66, Rue Bonne Foi Tel. :
L Pue-m Prince Haiti 2-1567


`zw~l~s~~w~rr~4~~rrrrPP/r ~ I


b-ifto







iVAuiIl Y v AvY l i1O?


CINE THEATRE


TRIOMPHE PRESENT


Midi 2 heures 4 heures (en permanence' 4 heures il et 8 heures t


CE SOIR


SALLE III $ 2.00
LA CAGE AUX FOLLES


SALLE 11 $ 1.50 et 2.00
LES REFORMS SE PORTENT BIEN


Argentine 3 --
Bolivie 0
13UENOP A4IRE; t A.TPt
Ell liatcil rtour idu grou-
pc 2 de la Coupe cAmlnericat,
Coupe d Amerique du Sud
des Nations. 1'.i li '11'. a
pris sa revancne sur la ,Bo
livie, ell s'lnlposant sur le
score de 3 A 0 mercredi so r
sur le Slade de Velez Sarsi
field. Au match aller, a lai
Paz. la Bolivie availt batt,
l'Argentine 2 ii 1.
Les buts argentLins qn't ele
marques par Pas arclla
ilcrei. Gaspa'l (14eme elt
Maradona (65eline).
Voici le classement actual
du group 2, a 1'lssue de ce
mllatch :
1. Bo! vie 4 points. 3 mat
ches, 4 buts pouir, 5 centre.
2. Bresll 2 pi. 2 matches,
3 bills pour. 3 centre.
3. Argentine 2' pls, 3 It-ti
ches, 5 buts poor, 2 cont re


Greve du
personnel a 1'OEA

Washington (AF')


La totality du personnrel
administratif de i'Organm'a-
tiro des Etals Amcrirains
(OEA) don't le siege est it
Washington s'est mist en
greve mercredi pour la pro
miere fois depuis la rera-
tion de 1'OEA.


Les 700 employ s en gfri
ve reclament application
d'une resolution de 1'Assein
blie Generale de l'OE%
qui avail decide en 1973J a
Santiago du Chili d'insfau
rer la parite des sataircs
entire I'OEA et les Natiotns
ULnies; indique l'Assrriarion
du personnel.


Livraison d'eau

1.500 -- 2000 -- 2600 Gallons
1500 G. A PARTIR DE $ 15.00 ZONE 1
2000 G. A PARTIR DE $ 16.00 ZONE 1
2600 G. A PARTIR DE $ 17.00 ZONE 1

Service Express


SERVICE EXPRESS avec livraison garan'ie de
i h. a 1h. 30 apres command ferme $ 1.00
le surplus par camion jusqu'h 6 h. p.m. et $ 2.00
le 6 h. p.m. a Minuit.

Telephoner Technico Engi~Rezring
Pour les prix des autres Zones 6-2356, 6-2357, 6-1211


kl


Protegez votre maiso


centre les termites et chauv(


Delmas 48, Building Curacao Trafdng

y-y;


Mexique, a la
reciherche d'un
antraineur

LentrainetIr Jose Anto-
io Roca sera-t-11 recolln-
duii. a la LI.e dt ;tla com-
mission technique cie la iei
election de football. Le Co
mite organisaLeur de 1 cqui
pe des zti'ques nuummn pur
la FedecraAon Mexicamne de
vra sc prononcer inlcessam-
menLt.

Quoi qu 1 eun soit le nou
veau entrain-ur f6deral du
Mrx;qti Scii ltSse inicoiotc slable-
nent un mexicain d'origine
ou lis. C'est d'ailleurs la
declaration du prdsiden; de
la commission d organisa-
tion de la Selection Natio-
nalh M. Alrledo Alvarez
CLitivas, d'apres ce que rap-
porte lo E and quo idien
sportif EstoR'..

Poutr 1 momeIn tii. 5 '.andil
dais dolft le f photos ion

paItc dli ijoui nl iEsto hi
gui' nit e lpose as ez flai -
t'ur mais aussi comblen dc
lheat :

Jose All t'ni n Roa clii
c('ons1 Ve tIcve coe e tsos chan-
ce,-N. R 1l Clardeno. let 1 chal
1'1nter NO. 1 et I lDio p/,'rca
do. Jor;-e Marik et Carlos
';Iw'c lut p, (' 'fiSlie11ns nSs'z ] )-
Ip:i dans le l'oniball az'e-
qt;e.

La d ri' ton Mexic:tame
rl I -i if ll i 'c' r I' I'ot (; 'iT e I [
hit icel i par la prIesse lo-1
eL'l au (ouI^ d'l1;- c. ,e
illiel i '''p nvoca i'l cilid t1 t"
- ( de 1a comIe
j'.():i Ia,'i00 lule compete
! C ;, i d" 1;, I]a' i'oe1
d d 'e I- I'l ol ( f l' l
itLonde de 'Foot iball ''I pi2


Derati


[~isi1d





Te


Pour fkter
la R. D. C.
PanIll niehn' a la Cou-
pe Radio Ciladelle du Nord,
une competition departe-
mniitale st' deroule actuel-
itleiniL d ani tle Sud cii vue
de coinmcnourer les 8 alln-
nee.s d'existence de la Ra-
dio Diffusion Cayenne, un
organe de presse parlee as
sez iImposant dani. le Sud et
la Grand Anse.
Supervise par Il Ltrue de
foobal ;'l des Cayrs que pre
side LM. H-sueis Verret, le
tournoi a debuted au 'Land
des Gabions 1c 24 juillet
dernier avec un effectif de
9 equipes pa,'ticinantls : A-
thiltico, Riviera, Estudien-
tes Ides Cayes) el. 6 sdlec-
itons commninales du Slid,
Channtal. Torbeck.I 1nborc.'.
Amuin I la Prdsiliire et
Cime Perin.
S:,mc'di ap'es-midi, les 6-
p'(iv1v'S St ii)ou'sin vronl a-
vc in relicontre Aqcuin Es
tildi"n 'S des Caves.
Queli ,s rese T 'a's cle(j

a TorbPotk Cbintal 2-0
bh Rivi"'ta labtc-d, 4-0
ci Aquitin Cf:ilpD Ptrinl 1-0
d) Estlidicnte 's Labcrdcs- ,
7-0
)i La Presilicre Chanial
3-2
fi Camp Pdrin Athlletico
0-2

Cous. d'Pait.?
La COitipJe i -taili 1M IqM
vrii', qul al-tres 1 2'-i o rtn
(,,.'V r cuO (- 1i < -. !' I C -
}li'ti, d tot)r"S iti i- rt' p5
rolt' d, 1'i l' i; 1 Hai
ti'nnm, de Ft-f Pll l naitl-
Iec't t' n de Ia c ,mim ti -

PR .t it ;',i( 8' formi i-

prc uv s ali d-'-' droni fin
lo 2L s, t, iro , 1- s Li-
p'is du Can. d' Goalvos
d,' St Mare. c 1 Arn-h:
t l s clibs 'in. Violet-
lt. Brtc di, '':i Bosco
TE'-i TIGRIF'tSSSE
EN TOURNEE
I.a A urnt e 1 trant"r
d- 1 iqllp. .Ic i',;)' bill It'le
ntni" di's T 're et

Utto eoltea!ti to dU club
I, ," l1( p :'.;',I (ll dl a
n ,i']i clt t ll t t ,i' Ft t it L al
(I r lc; e ,IF 'I,) r i d:'l s 1 a

I, Ti' t 's doivenlt
rl i" l "(,iir t, ('(1,.Silv a
I'l.r 1 o ;e .l '', d1 Foe 1t
e cle c I I 't I i- o hlll


I t *I I n U I ll( 't11' i -n
il l I(t 1 m i (i 1 i
I '-iv:t. Ai;t 1 ] ..It 'Piial n,
"lit< [ 'I tl/ ',', I C 1 l lii ii l' I tt

I t V()I' (I ofI l (I l suci t 11' -;
a -: vc ll lan'c E loo,tb' alliiu-
s'.s d la Ru_'!lh Audaln


Reprise des
relations

(Suite cie la tere Page)
ces coloniales,. Les asser-
tion ponsables> .Ju regime zai-
rois avaient etc egalement
repoussies par les autorites-
de la Havane,
Les perspectives Ge la pro
chain reunion a Cuba en
St ptembre du .sommet des
non aligns semblent a-
voir lavorise le rappioche-
ment centre I(s deux pays.
Un premier si'ne de ce de-
gel avait pu we're perct, le 22
Juin dern ei 1 ais i e la visi
Le Ia Kinshas.a du Ministre
cubain de la justice, M. Ar
mando Torres Santrayl.
Requ par le President Mo
butu, le Min'st"e cubain lu.
avait alors renT.s une invi-
tatlon as,;si ter au pro-
chain sommet des 1non all
;i s, en preclismit 'qlii 0 paysu sIotsha:ta, voir los re-
lations (-enie CUtbaI e le Zai
re prenar ci an nouveau de-
part.
_ ---------- -- -
L'Amb-assadeur
americaOit au
Salvador
condamsne
lassassinat du
Pere Alirio
San Salvador -- (AIFTi
L'Ambassadrur amriciin
au Salvador; M F-rak lDe
vine: a condaimnen mercre-
di 1'assassinat du pretre ca
tholiSue Alirio Napoleon
3Macias en adressant aiux
journaux une declaration
errite et aux sations ide ra
dio un enre.iisirement ile
sa proinre voix r'i-lamant
tine enqitie i'fir4,i.e'
Le pcre Alirio Nanila,)n;
49 ans; a eta abantu i la
mitraillette some;'i dernier
par trois inco inus alors
(qu'il disatl la messr dans
son viIlage de San Estehan
Cafarina: site a 50 km it
l'Tit de San -.aliador. Au-
cone organisation /'a even
di(iu cet atleltat; tie l'ar
chrevenie de San Salvador;
Mle c ()sar Rome-)i'.: a attri
bur a ides forces lies anxt
mtltieux goiiverinmenitauy.


Diaspora-2 :
Conference de .
Pierre Monosiet
(Suite de la lere page)

la pinture primitive en
montrant comment cette
peinture avec des elements
n'ayant aucune formation
academique a fini par s'.mr
poser avec des -artistes in-
ternationalemnet conns tesl
que Hector Hyppolite, Ri-
gaud Benoit, Philome Ob n,
consider comic .e un monu-
ment par Mme Jacqueline
Kennedy Onassis. Andr6
Pierre, Robert St Brice, Sal
nave Philippe Auguste etc,
tout en rappelant qu'au de
but, le Centre d'Art pronait
la pe ntlure moderne, car
sur 100 expositions par
example on ne comptait pas
plus que 10 d'Art naif.
La conlerenco a de M.
Mohosiet, 11urltice de diapo
siLil, a peimis A pius d'un
de consLater revolution de
cerLans pe.rtres devenus ac
tueilement des maitres
dans lArt Haitien tels un
Rigaud Benoit, un Gourgue,
un Hyppolite etc.
Nous devons, pour notre
part, feliciter M. Monosiet
pour cette conference, car
celle-ci nous a perm s de


penetrer plus ave
connaissance de
re haitienne, tou
prochant, toutef
laisse un peu di
pression moderre
ture Haitien,.,e
peu, s'affirme.
Dans le cade
pora. il a et6 i
soir, a 1lEglise
de Ste Trinite.
de chants avec
Nativity>). Ils eta
zaine accompasn
n ste cinq hem
femmes) qui o
sous les yeux i
de nos peintre'-
voute de ia Cat
Trinite. Leurs
ta ent. Leurs ch
chaient. Ils dom
envouta ent litter
salle. Et le public
nt i coeur jie.
tions.


CCLLEGF CANAPE VE
SERIEUX DYNAMISME COMPETE

VOTRE COLLEGE
INSCRIPTIONS TOUS LES JOURS OUV
DE H II. A MIDI POUR TOUTES LES CLASS
SMAIRES ET' SECONDAIRES.
COLLEGE CANAPE-VERT : ANGLE AVEN
NAPE-VERT ET BOIS PATATE (RUE RENM


automeca, route de Iaeroport,


FACULTE D'AGRONOMIE
ET DE MEDICINE
VETERINAIRE
AVIS
Il est port as la connals
sance des int6ress6s qu'un
concours aura lieu a la Fa
cult d'Agronomie et de Md
decline Vdtdrinaire, a Da-
mien, les mardi 18 et mer
credit 19 Septembre pro-
chain, d6s 7 heures 30 a.m.,
pour le recrutement d'une
nouvelle promotion d'6tu-
diants en agronomie.
Les inscriptions auront
lieu les jours ouvrables du
lundi 3 Septembre au ven-
dredi 14 Septembre inclusi-
vement, de 9 heures a.m. as
1 heure p.m.
Les postulants pr6sente-
ront a 1'inscription les pie
ces suivantes :
1)1 l'acte de naissance;
2) la carte d'ldentit6;
3) deux photos d'identite;
4) le baccalaur6at 2eme
parties;
5) un certificate de sant6
de date r6cente;
6) un certificate de bonnes
vie et moeurs.
Les candidates seront exa-
minds en math6matiques,
biologie, physique, chimie.
Louis BLANCHET
Doyen
118


ant aan iua Les teaches du
la peintu-
it en lui re nouveau President
ois, d'avoir bolivien
e c6te l'ex- LA PAZ (AFP) Le pre
de la Pe n sidelt bolivien Walter Gue
qui, peu a vara; qui a prete serment
mercredi; est charge de
de la Diis presenter un project de loi
donned. hlier electoral et de convoquer
Ep scopale de nouvelles elections pre-
un concert sidentielles en Mai 1980.
les eBlack Son mandate qui expirera
tient une di dais un an; met fin a la
de d un pia crise politique cause par
mes. cinq l'affrontement au Congres
)nt rempli, des partisans des deux can
enchanteurs didats arrives en t6te lors
muraux, la de 1'election presidentielle
hedraic Ste du ler juillet; MM Hernan
voix por- Siles Suazo et Victor Paz
hants tou- Esteissoro. Senateurs et de
inaient. Ils puts n'ont pu parvenir i
ra'ement la reunir une majority siir
C s'est don lun des deux noms.
Felicita- Dans un message As la
natioti; M Guevara; Pre-
W. L. mier chef de l'Etat Civil
apres dix annees de regi-
me militaire; s'est engage
RT a gouverner dans oun pro-
fond respect des droits et
LNCE liberties publiquess. II a
lance un appel I la ( colla
boratioii du congress; de 'ar
mee; des parties politiques
RABLES et des syndicated; afin de
ES PRI- pouvoir affronter au course
Sde son mandate les graves
problems economiques du
UES CA pays
NES): Les principles personni
lites politiques du pays; es
S timent les observateurs;
vout rester a 1'ecart de l'ac
tion gouvernementale; a-
fin de preserver leur ima-
ge pour les elections de
mai prochain.

Championnat de
tennis double
Couue Cercle
Bellevue
Rdsultats des matches
jou6s les lundi et mardi 6
et 7 Aofit:
Tony Acia et Ernest Del
phin battent Pierre Boncy
et James Gaetiens : 6-1;
4-6; 6-1. J. R. Pierre et Ph.
Holsey battent Steve Rou-
seau et Ralf Auguste : 6-3;
6-1: S. Joseph et A. Alcin
battent Jean-Claude Alfred
et D. Bourjolly : 6-3; 6-2.
Philippe Lacombe et Ber-
trand Lacombe battent Ka
rime Armand et Jean-Fran
qois Hibert : 7-5; 6-4; 6-0.
Adrien Raymond et Marc
Myrthil battent R. Murthy
et A. Horsting : 6-0; 5-7;
6-4. J. Fombrun et Fritz Al
fred battent J. Wilson et
E. Joseph : 6-1: 1-6; 6-4.
Jean Pdan et Guy Dumes-
le baltent Raymond Etien-
neet Jean Pierre Wiener :
3-6; 6-4; 6-4. Raoul Mero-
vd Pierre et Jean Pierre Man
gones battent Matt Cuchia
ra et Mike Me Laney : 2-6;
7-5; 7-5.
Matches pr6vus pour cet
apr6s-midi : Jc. Roy et Char
les Vorbe centre Maxime
Sada et D. Pierre. Emma-
nuel Bogat et Evelyn Etien
ne centre S. Urban et Jean
Marie. Jean-Robert Estlim
et Michel Dominique con-
tre M. Alexandre et C. Jean.
A. Denis et P. Elle contre
Max Fombrun et P. Pot6ns
ky.
Les matches commencent
I partir de 4 h.30. Le pu-
blic est cotdlalement invl-
td. Entrep libre.
Joe ETIENNE, Promotor


La celebre troupe
de Danse,
contemporary
Chamber Dance
Group, en Haiti
Dans le cadre du Second
Festival de la Diaspora A-
fricaine du Nouveau Mon-
de, la troupe cLe danse sCon
temporary Chamber Dan-
ce Group> se produira au
Cin6 Theatre Tniomphe, les
9. 10 et 11 aoit I 9:00 P.M.
Le group est compose de
jeunes artistes noirs amer -
cains. Quelques uns d entire
eux sent dejk tres connus
et acclames en tant que dan
seurs et chorcgraphes, d'au
tres sont des talents nouvel
element d6couverts.

Plus qu'une troupe de dan
se. le group represent un
concept issue de la necessite
de career et d'experimenter
de nouvelles normes et for-
mes artistiiques. La force
qui le gu tie se traduit dans
le besoin et le lesir dame
ner les arts plus pres des
experiences et de la scnsi-
bilite du public en general.
Au debut, le Contenpora
ry Chamber Dance Group
s'ingen ait a mettre l'accent
sur la technique classique
traditionnelie. ilais. a prc-
sent. il utilise cette techn -
que, la fagonne pour eypri-
mer d'une matiere efficacy
les emotions "'. lIs expil"eln
ces du monde rontemporain.
au 1 eu de crecr des oeuvres
qui n'influenc-t ni ne re-
fletent le realsme quotl-
dien. Le group ne s''denti-
fie pas pour autant au seul
ballet class qu>. 1I embras.;e
et combine dilferentes for-
mes de danse.

Le public clnnaisseutr i'.
voudra certain(rcn l cit pas
ter les trois .,pe'tacies quiol
frira le Contemporary Cham
ber Dance Group 'es 9. 10
et 11 aout courant au Cine
Theatre Triomphe ou les b 1
lets d'entr6e sont dela en
vente au prix de $ 3.QC


Pour conde annual
La Maison Hnllani cit D6
catrel avise son aimabl(
Clie tcle qci'cll r:Istl,:
fermiee dli Mercredil 15 Aolit
au Dimanche 2 Septembrile
1979. pour Conac Annutel
Ce 2 Aout 1979
148



SChancement
d'adresse
La Direction de
<"OMNIA SERVICES-
informe sa bienveil- 0
late clientele qu'el
S le a transfer ses
Bureaux au No. 125
de la rue du Centre
S stage de 1'AIGUILLE
MAGIQUE.
Merci.
Louis AUGUSTIN
Expert Comnptable.


CherS clients
Pour oublier la chaleur
de l'Ete, votre magasin

Au monde chic
a reou pour les robes :
voile et chalis impri-
mes avec des ravissants
dessins, le chambray et
Scoton I fleurs, broderie
fantaisie unie et impri
mee, serviettes de bain,
cretonne, nappe, pyja-
mas pour homes et
infants, plastique, ri-
deaux ponr salle de
bain, serviettes, draps
et taies d'oreillers,
moustiquaires etc.

Pour les BRbes
robes, brassieres, chemi
ses et draps brodes,
brassieres en tricot,
Sdraps fourreaux pour
les grands berceaux,
Scouchettes, moustiquai-
res, serviettes etc.

Pour la peau
le savon Duvex pour
peaux seches.
Faites une visit AU
MONDE CHIC avant
d'aller ailleurs.
Rue du Magasin de
I'Etat 89.


SALLE I $ 1.50 et 2.00
L'AGRESSION


SALE IV $ 1.50
VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER


1** ---

BONOTR L Etvmination


PEST Extermination


-----------~~r YNINrCRI__ ~~ rr


rrc~ry~NNarr~hrrr~-~r~la~Elrr/rlrrlz 5-~Y ---- U-- -- ------- -- - POC~dC~I~PCC~~7~C~~'~C~%*f~~


7///2,.


6COCOOCOSCCO~e)GeG05iOS>5CQOC~aGO!XX50CO_


~0~30~V~*k;rr)~/rP"/~%Xir~~crcC/C/C//ZP


tPAOi 8


TrtMT D Ao1T io'T


j




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs