Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10466
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: August 8, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10466
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text











WASHllN(sTON (AFP)I
h. "nids MIInelthire In
I *rliiil niiiil annonce mar-
iI ull nm ,vlle llbirall.sa-i-
hili ld' s.i I'ol ,il ilil, d aide
III iC'r I v 11 rivciiiur die
);I\s lil, lbr .' n l( partli
cllh"r (e do pa,'s exporl'a -
I urs dr ilm i"" i's pr dlni'o-
III, 'I111 :1 t;il des dif-
(wioll I kt. bi lance"S deo
|).a 'llil d(1 s :I1 1in1e bals-
i [t'llI xaln"lil (it' 1ulrs ux-

., FMI .pr' ,' qu 11 est
liii pret ita accorder
it cc: liis ides credits pou
\.ill t i '. l I' ii quciii a cent
slIr 'CI d Id 1 ur quota. a
ll~idill (iii ,,. d;'ins la me
. 'a ol la ol.ilite des ere'
i!., d'inl:iislndes t des cre-
is deii .I.''ordes -depasse
A0 p(uir e-i nt du quota, il
. ccsuire quii le pays de
IllA nd(l'r" ,l 'Oipi|erO aven
It F diilds pir trouver une
,to.l t iHluev aux dif
lclvulls dc .a balance des

AIi'',iirivi cnt, le Fonds
i 11 iiii 'ait d aciorder des
redilt s j c "( ;e1pr". dans
lt's l i'i s r 'oIn dillo nsU ill a
wco'ilurrtii.c dI 75 pour cent
dm's Quo as
iL FAll ir' 'is d anutre
paiirt quie desoiinais les
Ia .1s Il mb'res ii, dcreux de
rriourir a ."'!e aide du
Fonds, pourrint laire en-
ornr in lignI do compete,
ss is (ldeirnt. dans le
calciul de leur balance des


Chr Monsic'ir,
Mtci d avoir ui la genus
till'"s- de veniir personnel
element m offir 111un exem-
plnire, sym,,r'i.hiquement
dedicacf, de votre plaqu"t
to de pocmcs (roles, inti
tulee Dey 'ik iespoua>,.
,le trouve ce re(ucil glo
balement val.ible, avec des
moments saillints et qu2l
qu"s faibl"sses Pal Ions d a
board de vos q'llitcs
J aime beau.--oup votre
pr6ambule sous iforme de
dialogue moun ol ye Lonbray
pep la kimoun ou f6 ?
Rasim pep ilt *,
Avec des mots tres sim -
ples, un sens certain de
1 quilibre, une claire vi-
ion de 1 essential, vous par
venez a toucher, a emou
voir, en concentrant dans
ces onze lignes toute une
game d Smotions et de
preoccupations t;ui vous si
tuent d emblie parmi ces
d4fenseurs de la cause du
people don't le chant d es
poir ns nourrit aucun eul-
te de 1 illusion Conscient
des rdalites, vous ne de-
mandez pas 1 impossible,
vous ne demandez pas le


palements les recettes d6
coulant du tourlsme et du
rapatriemenl. tles salaires
de leurs natlonaux tra -
vaillant a I.etranger
Jusqu A present le FMI
stall refuse a prendre en
&i'nslderatlon 1 evolution
des recettes des services en
ce qui conciirne le deficit
d'.s balances de pale -
min nt; des pays demand -
deurs d aide temporaire.
Le financenei t de defi-
cits decoulant d une bals-
so des exportationis, pre-
cise le FMI, a toujours etd
considdre comme 6legiti -
Im,-, II aide les pays mem
bres a poursuivre leurs ef
forts pour trouver une so
lution a leurs probltmes
financiers et evite le re-
cours & des measures restric
ties, commercials et mo
netaires. tout en rendant
possible, la poursulte de
leurs programmes de de -
velol)iement economiquea
Le FMI indique enfin

qug', dans le cadre de cet-
te politique d a:de, il a ac
corde a ce joir 145 credits
speciaux d un montant 6
equivalent 5 4,7 milliards
de droits de tirage spe -
ciaux (DTS) Sur ce total.
88 credits d un montant e
equivalent a 3 4 milliards
de DTS ont ,te accords de
puis la precedente liberal
station du programme en
1975.


Dr Lois Pierre Noel et les femmes
artistes 6es Caraibes et des
Etats Unis


Daile Ic retd:- ct ii Di.Ai
lPiNU A II ii. t' 11, :,es seani
ci' ,i"U .ii ul:t 1 Institut

tiii cOit. M.ilh. liir.) c dis-
t o'1!e-'e :'ii .'ne Dr Lois
Pi(Icti Nu qui -; ;n.< tallee
ic : i pi)IOlic Lune renmar-
Sud): conl r "- e stir la
pentiiure iro -in amncrtai nc

1I ( .!i t ( ti : i ;i: ;n t ro-
d(lul. :' l'pa:,.:i m ip r 1'am
'.i. r (i.-. M W-i!snim Jo
;it', ', r"r (iw i I-1 .1 J icc tIlL
I [1' ir I1:1 i , tilc' L cdr ; 'ar
isl : c(I, i'lircents Mu-
,' i l-.il i-. '11 i oui ses
'1 )' ii' it 'I honneur.
Dr I.is pi c ( i ldes 1 abord,
(11, 1 m-i r'Im i rt.'i! t s c n
I 1111('o tL a !')l1I(I' le tic rs -
,ii d'iiii ii,., I [' in' a; ne de'
S;rt LeIi o' il'vI n .,son I
p) .s: oippreccil(. l i justee




i' l l i i . ,- co


montrant cdes oeu' res de Al
mna Thomas, de Deli'ah Pier
ce. de Georg.a Jessup, de
Valerie Menard.
Pu:s. elle fait en quelques
mots 1'h storique du move
ment de la peinture en Hai
ti. Elle rend un hommage
cha'eureux au talent de Lu
ce Turnier. dEliza Malle-
branche, de Rose Marie Des
ru sseau, de M chele Ma-
nuel, de Marie Jose Garde
re. de Gilda Inebaud Nas-
s'cf, Gizou Lamotlhe, Miche
I nc' Prczcau, Chr stine Ma-
thuirin. Marie Denise Day
Dr Lo:s Pierre Noel pr t
occasion pour filiciter les
artistes de ia Jama que
doni Bloomfield Valerie, Ju
dy Mac Millan, Edna Man-
ley, Heather Sutherland.

C.o fut une excellente con
ferince qui a montrc les
I!cn.s qu existent entire la
geiographie el les themes
qu'eilecs ont exploits.
F,'licitations a 1'ar.t'ste
Dr Lois Pierre Noel.
IMIALU


soleil tout enlier : eki sa
ou v16 ? Yon ti moso
soley... Yon ti moso soley
poi moin ak tout ras
mouin .
Et plus loin vous indiquez
clairement que si vous
vous proposed de chanter
1 espoir, vous demeurez
conscient du deuil Inutile
de rappeler quil est omni
present, qu il obscurclt le
soleil, qu il t'rnit 1 hori-
zon : le mot est offer
dans toute sa nudity, l au
teur fait conflance 5 la
memoire, a la vue, a. 1 odo
rat, a 1 intelligence et a
1 imagination du lecteur
La plasticity de ce dialo-
gue invite irresistiblement
le compositeur que je suis
a la mise en musique. C est,
en parties, ddjS fait, et ce
debut aura une suite...
Page 13, poeme No 4 Pas
de titre, je devral done dU
signer tous vos poemes par
le chiffre marquant l or-
dre dans lequel ils sont
presents
Ce num6ro 4 me frappe
6galement par sa musical
t6 latente. C e-t comme si

(voir suite page 5)


Le (FMI)


assouplit s4 politique


E d'aide financiere


DIREOTEUR LUUIEN MUNTAS
ADMINISTIIATEUR Mmne rMaz CHAUVE!


Tt16phone : 2-2114 Bolte Ps ele : 13:
Rne du Centre Nr 212


L'AMERIQUE CENTRAL SUR UN VOL(


De Paul RUTLER
SAN JOSE (AFP)
< le se trouve sur un volcano
et la victoire sandiniste
nest qu'une premiere se-
cousse de immense boule
versement que connaitra
bientot la region puls 1'A-
merique du Sud entieres.
C'est en ces terms qu'un
exile chilien a San Jose a
resume, quinze jours apres
la chute du regime Somo-
za, la leqon du Nicaragua.


me demand ce que je fais
ici, pourquoai nous avons e-
choue au Chili.
Car, pour cet exile nostal
gique venu trouver refuge
dans la que Centrale comme se
complaint a se qualifier le
Costa Rica, le triomphe des
sandinistes, plus qu'un sym
bole, est un example.
Un example qui, prfdit-
on depuis des mois, encou
ragera, les movements rO-
volutionnaires des pays dits
du

americains, le Salvador, le
Guatemala et le Honduras.
Jusqu'lci, ces movements
commettaient surtout des
actes de pur terrorism cornam
me des enlevements, des at
,tentats et des assassinate
qui. se sont rev61ds la' plu-
part du temps inefficaces
nour leur cause.
Or les sandinistes, eux,
mnt su grace a un apparel
de relations publiques par
ticulierement efficace, s'at-
tirer la sympathie du mon
de occidental 'en donnant


l'image d'une jeune armde
de liberation attache a r,.n
verser un tyran soutenu par ,
une armSe sanguinaipe.
Ils se sont aussi efforc6s
d'apaiser les craintes de
ceux qui voient dans 1'af-
faire du Nicaragua le d6-
but .de 1'implantation com-
muniste en Am6rique Cen-
trale, rendue possible sur-
tout par la politique. de
non-intervention du Presi-
dent Carter: < tion est original et non
exportable" a soutenu To-
mas Borge, le Ministre de
l'Intfrieur du gouverne-
ment provisoire.

Il est vrai, enfin, que si
1'Amerique Centrale est
une entity gfographique, el
le n'a pas d'unite racial,
social ou meme economi-
que. Mais elle a en com-
mun la misere, 1'injustice
et la violence que cellos-ci
engendrent. Les graines des
revolutions a venir ont ger
me depuis longtemps. I1
leur manquait peut-etre la
croyance en un success et
avec le sandinisme c'est


mai
esti:
Jose

A
pl6
ch6
oil
res
mil
lill
de
dan

L
ino
tes
ver
los
git
pri
ne
de
d'e

1'e
le'
tio
coi
pa
des
un


Lapresence de Pa

au Chili confine


CHILI (AFP)
M. Andres Pascal Allen-
de, neveu de l'ancien Pre-
sident du Chili et Secretai
re General du movement
de la gauche revolutionnai
re (MIR) se trouve au Chi
li, a confirm mercredi a
Santiago l'Agence Nationa-
le d'information (ANI) qui
cite des sources policieres
M. Pascal Allende. qui
avait quitter le pays en 1976
et don't le re our avait 6t6
demeni precfdemment, est
entree i11 y a quelques ours
au. Chi-i en avion porter
de faux paper, precise I'A
NI.
DPs recherches ont e'6 or
ganisees en divers points
de la capital et ces ope-
rat;ons sont en passe d'a-


bo
ces

ve
mil
s6s
me
me
a
nii
1"-
la

diu
1'a

cu
ne
ch
gu
bi
po
Au


USICA -
Le mardi 7 aout,. am di,
a la sal"l de conference du
Minister des Travaux Pu-
blics. ont ete signes entire
le Gouvernelnciit, des Etats
Unis et celui d'Haiti, les a-
mendements a deux accords
de dons. I'un pour un project
d'entret en routier et I'au-
tre pour la construction de
routes seconda:rcs agrico'es.
Le Secretaire d'Etat des Tra
vaux Publics, M. Pierre St
Come et le Secretaire d'Etat
des Finances, M. Emmanuel
Bros, apposerent leur signa
ture au nom Ou Gouverne-
ment hait en tandis que
I'Ambassadeur des Etats -


Unis en 'Haiti, M. William
B. Jones, et le Directeur in
terima re de 1'AID (Agence
Americaine pour !e Develop
pement International en
ce meme pays, M. Alan Fur
mal, Ie firent alu nom de
leur Gouvernemnent."

Dains le cadre de l'amen
dement pour le project d'en
tretien router, le Gouverne
ment americain fera au
gouvernement, ha tien un
d o n supplementaire de
$1.600.000 en vue de renfor
cer la capacity du Service
d'Entretien Permanent du
Reseau Rout'er National
(SEPPRNi et d'assurer unll
meilleur entretien des rou-


Le meurtre


de Felix Herard


Les circonstances de l'
sassinat de M. Felix H6-
rard, commercant et ancien
commandant du Corps des
VSN de Fort Dimanche
sent maintenant Sclaircies.
Les indices de culpability ,
releves a la charge de son
filts Serge Hdrard 22 ans
par 1'enqule preliminaire
de la Police, se sont con-
firmes.


AT t (11 I. INONM) I'IONS ANNltELLES I)ANS L'ARTIBONITE


L'ingenieur Dejean Belizaire repond


aux questions de Roger Milcent


Question 1) 'Moni.iieur IhD-
jealit H'liiza'irc ; en l IIlntl
(u'ingei nieur Civil (I!"I' !)
IInro/ogle et HlItl;uliiue
Agricole ('lS (I.NGR), tra
\iillant ausii dans, la VVal
Ie lde I'Artihoit,,, c(om-
ment voy"z-vwous I, prohli--
me dIe et inquiitantes' I dahbrd :
a l) Au niveau du Flcuve
Artibonite?


bI) An niveau lies iarra-
ges de Pelhigre et de Passe-
Caneau?
0c Au niveau die I'Upper
Henoit Canal construit par
la Sohicco?
R.- Mon chCr Milcent; il
n'entre pas dans mes pro-
pos d'6puiser un sujet aus-
si vaste que celui qui fait
l'ohbjet de votre question.
Tant de donmics me se-


raient n6cessaires et don't
je ne dispose pas presente-
ment. Toutefois; je me li-
miterai a quelques consider
rations suffisammeAt perti-
nentes pour eclairer vala-
blement I'opinion publique
et la sensibiliser a ce type
de problmre ecommun is
tout le ruseau hvdrographi
que de la Republique d'Hai
ti.

Avant tout; prccisons que
la crue s'eitend une aver-
se; un debit don't la fre-
quence ou la probability
d'occurence est faible.
Ainsi; on pent Stre ame
ne a parler pour un bassin
hydrographique et par or-
dre croissant d'importaice
de crue annuelle; decenna
le; centenaire et millenai-
re.

Les crues qui vous preoccu
pent parce qu'elles sont
plersistantes; me laissent
penser qu'il s'agit de crues
annuelles ou meme de eIr
quence plus grande.
Inquietantes; elles le
sont en r6alite. Puisque de
puis 1913 c'est tous les ans
pedant la'-poriode plu-
vieuse; que 1'oh observe le
Fleuve coolant / a plein
board. Ce; malgr a 1'existen-
ce et le fonctionnement du
barrage, de Peligre don't
V'un des attributes essentials;
outre 1'irrigation et la pro-
duction de 1'6nergie electri
que; est d'empacher le d6-
ferlement sur lIt Plaine
des eaux jaunatres et bou-
euses du Fleuve .
Les recentes inondations
enregistrees au cours du
molis de Juin dernier ont
contribute a aggraver les
apprehensions de'jai vives
des Populatiovs de I'Artibo

(Voir suite page 2)


Dans la nuit du dramc,
le lundi 6 Aofit. on sem-
blait garder un certain scep
ticisme sur l'auteur presu-
me du crime. Serge Herard
aurait-il m's fin si cruelly
ment a la vie de son pere ?
se demandait-on. D'autant
que, dit-on. il cut a accom
pagner s, mere au Fort Di
manche pour denoncer l'as
sassinat, le soir mome du
crime.
Hier apres-midi. le Major
Claud Jean, Commandant
des Recherches Criminel-
li's. entoure de ses collabo
rateurs. a permis h la Pres
se de faire le jour autour
de c t assassinat siirvenui a
Beudoret, le lundi soir 6
Aofit.

Ce soir-la, Serge Herard,
accompagnc de ses compli-
ces a gage. Ludger Alphon
se, alias Ti Diable, alias Ti
Coq, alias Jean Claude Lin
dor, et Louis Cenor, alias
Sam fit irruption on la re
sidence de son pere qui
sous la galirie s'est 6talS
dans un fauteuil, en thnuen
league. Un change de pro
pos serait intervene. Alors
les deix complices arms
de marteau et de deux poin
cons a lace s'acharnaient
sur Felix, le blessant mor
tellement la tfte.

La victim resistant aux
coups de ses agresseurs, le
garden de la maison, Pier
rot Balan, reveilil et intri
gue par le bruit insolite,
se precipita -sur le theatree
du drame. Devenant h coup
stir genant, le garden de-
vait subir le meme sort. I1
a dte mortellement bless,
mais a eu le temps de mor
dre aux doicts Serge He-
rard qui 1'avait affrontS.
C'est cr.tte blessure qui a
permis a la Police de con
fondre et de coincer Serge
Hdraid au course des inter-
rogatoiles.
sSeige H1rard, n'en pou-
vant plus, avoua son crime
et crut pouvoir le justifier
en se faisant passer pour
un vengeur de sa mere, ru-
dement maltrait6e par son
pere don't il couvrait la m6
moire d'accusations tris ac
cablantes.

Mais aucun membre de
cette fameuse bande des
trois ne peut prendre sur
lui la responsabilitd du
meurtre. Pour les deux corn
plices, c'est Serge Herard
qui a achev6 son pere au
pistolet (un Luger Calibre
22). Seage Hdrard, de son
c6t6, voulut s'en d charger
sur ses comnllces..-en disant
que la mort de son pere qst
entrainde par les coups que
lui assdnaient Ludger Al-
phonse et Lquis Cdnor.


tes a travers le pays A cec
te f n, 130 membres du per
sonnel de dir"c'.ion et 1000
employes techniques de la
SEPPRN recevront un en-
trainement special sous for
me de srm naires.
Dans le cadre du second
commandement le gouverne
ment des Etats ,Unis accor
dera une a de addltionne le
de $ 306.000 >le coeit Lotal
du project s'elevant a $ 2.400
000) pour ass"-ter le Depar
tement des Travaux Publics
dans execution de son pro
jet de reconstruction de rou
tes secondares agricoles en
utilisant les services d'une
equipe de consmutants inter-
nationaux.


Etaient pr6esnts a la core
monie de signature, les in-
gcnieuurs de I'AID, MM. Ti-
bor Naguy, Barnabas Mos-
it y et Gene George et M.
Scott Smith, fonctionnaire
de cette mfme agence.

Apres 1.allocuiiion du Mi-
nistre St Come. I'Ambassa-
deur des Etats Unis, M. Wil

iVoir suite page 4)


Incontestablement la Ca-
ra be a buuge. Et elIc conLt
nuera k bouger, nous en a-
vons l'imprcss'on, jusqu'a
ce qu'elle attelgne son ob-
jectif.
Nous avons rurpris que
le monde Caraibe, tres intel
ligent,. a mis en prat que no
tre devise Nationale Hai-
tienne. L'Union fait la For
ce.Toutes les grandes Iles et
toutes les pelites Sa ntes
de la Mer des Cacalbes ont
decide de s'unir pour s'en-
traider les unes, les autres,
pour se fortilfiel: elles ont
fini par comprendre que,
isolees chacunc de son colt.
elles sont faib'es, mais, u-
nies elles peuvnt oun jour
constituer une force, un con
tinent, une puissance.

Sekou Toure
recu par le
President Carter
WASHINGTON (AFP)
Le President Carter a re
qu mercredi a la Maison
B'anche le Presdent de la
Republique de Guinee, M.
Sekou Toure, qui etfectue
une evis te de travails aux
Etats Unis jusqu'au 14 aoutt
Le Chef de !Etat guineen,
ddjA veru aux Etats Unis
en 1962, va notamment visit
ter Pittsburg, Los Angeles
et Denver et "doit egale-
ment s'entretenir avec le Se
create d'Eat Cyrus Vance.
Ses conversations vont es-
sentiellement porter sur la
situation en Afrique et 1'eS-
ventuel elargissement des re
lations Sconomiques entire
Washington et Conakry.
Le representant ameri-
cain pros 1'ONU, M. Andreoe
Young et M. Richard Moose
Secr4taire d'Etat adjoint
charge des Affaires Africai-
nes ont sejourni en Guinee
en 1978.
La--libdrat'on, mardi, a la
veille de cette visite, de I'Ar
chevfque de Conakry incar
cerd depuis huit ans a 4te
accuellli avec satisfaction
S Washington.


II y a quelques annees de
cela, nous avonis etc invitee
par I'OEA h Santo Domingo
Sunc grand C-.isTres dc Fern
mes Journalstes des Antil-
les et de l'Amerique Latine
pour discuter de quoi, pen-
sez-vous ? du Marche Comn
mun des Cara'bcs. Une gros
se affaire, envisagee et di-
rigee par des journal stes
femmes c'etait. a ce moment
15. l'Annee de la Femme.
Plein success car, I'annee d'a
press, Haiti ql. n'etait pas
encore dans le Marche Corn
mun, a ete mitivee persua


KINGSTON (AF'P)
L'Assoc ation de Presse In
ter amer caine (IAPA) a
decide lunail sjr Kings-
ton d'envoyer des missions
d'enquete dins plusieurs
pays Latino Amerlca ns et
des Caraibes afim d'exami-
ner la situation de la liber
td de la p;esse.
Cette decision, qui cancer
ne l'Argentine, le Nicara-
gua, le Perou Grenade, la
Guyane et Haiti a 5t5 prise
a issue de la 1iunion du
Comitd Executif de 'PIAPA,
reuni pendant deux jours
dans la Capitale Jamaical-
ne.
Evoquant le cas de 1 Ar-


MERCREDI 8 ABOUT 1979

No 31.139
84EME ANNEE









FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE D


IRAK :

Conjures ussiIisS

BAGDAD (Aii .
Viiiyt ci Ull s in (a''' '' l' i 1'
coindi.mnie. a 'i i'r ii .ik
pour hauite 'tr l .Moll par Illl
Tribula' .S'pcu.l; iill'.s i.i
ili tl live de c-'si) dl i:.c t,
onIt Ic' fu.i'lct' uircrsudi 'i
Bagdad. aimunii' ic Aic'ie
irakieil I'i ,i' l'i ii l. l 5" 1
LAgence pnci.0c0 que I u
vingt deuxieuml cundclainii a
mort, M. 4liin,,dc Zanounli Ka
rimn, est on lu te.
Les condantles out to.
executes par Ides militaiis
civils et nnli';aires dul Parli
Baas irak'ien v.nus d LJOU-
tes les regions du p.sy:.
Les membree du Tri bunal
special etailet preiLnts a n
si que des cadres nuperleurs
du Parti.


dee et est dess rmalas entree
dans cnlte ou. in station.
L'Anniee dernuire seulement.
nous avOlns cltI 'nvitec ai un
Congress de ia Caraibc ou
les Antilles vc.ilaient ctu-
dier les indicateurs soc aux
du sous developpemcent de
chacune d'elles c'etait a
Port-of Spain, Trinidad.
Mais cette fols-c la Ca
raibe elle aussi a compris
que les enfants constituent
l'avenir de ce, Antilles, cel
les ci ont compr s quils fal

(Voir suite page 3)


Restauration et "Surrealisme" a Cuba


par Jacques THOMET
LA HAVANE 'AFP)
Le editions de la restauration a.
Cuba fait actuellement 1'ob
jet de virulentes attaques
dans la press locale, a
trois semaines de 1'arrivee
dans lile de centaines de
chefs d'Etat et journalists
a l'occasion du sommet des
pays non aligns.
Cette champagne inhabi-
tuelle vise autant les defi
sciences de la gastronomic
propose que les lenteurs


du service, les prix exces-
sifs, los insuffisances de
1'hygibne et les queues per
manentes du public con-
damnle a ronger son frein a
1'entree des restaurantstes,
cafeterias et glaciers, tous
proprietes de 1Etat.
Le quotidien organe official du parti
communist cubain, vient
ainsi de faire exception a
1'austerit6 habituelle de
son contenu pour consacrer
une pleine page 5 la baisse
de la quality du service


dads les locaux du celilbre
glacier Coppella rcpue
dans le monde entier pour
ses sorbets et glances aux
parfums nagucres quasi in-
finis.

Illustre de photos mon-
trant des dizaines de con-
sommateurs occupies a sui-
vre la < la Queue
-; 1'article souligne la ne
cessite d'une solution urgen
te aux problems denoncrs.
Un nouveau mensuel, <,Opi
na>, va dans le meme sens.
sLes insuffisances de la
gastronomic touchent par-
fois au surrealisme. Ce nest
plus tolerable. La patience
a des limitess peut-on lire.
Le tourist ou le travail

leur d6sireux de- dejeuner,
ou implement de consom-
mer, se voit d'abord infli-
ger une attente de durfe
variable. ne here S Coppelia), assu
re nombreuses tables restent
videos quand la queue conti
nue de gr-andir, que ce soit
devant le bar Potin> ou
au cafe-restaurar.t tio>, pr6s de la Cathldrale
de la ,vieille ville, ou d'au
tres encore.

Hdcas, 1'habitud de eCopne
lias aura du mal a obtenir
un renseignement de la ven

(Voir suj.t page 4).


gentine, M. Jrmes Canel,
Direc'.eur Grereal de 'IA-
PA, a declare que l'enquete
portrait sur mes cas de jour
ial'stes empilsonnes. L'Or-
ganisation espere, a-t-il a-
joute, obtenir du Gouverne-
ment argencin la levie de la
garde a Vue du proprietaire
du journal eEl Litoral>. A
Santa Fe.
La reunion a Sgalement
ddc'd6 de reparer les instal
nations detruites du journal
nicaraguayon cL,. Prensas>,
a Managua. L'Organisatiain
enverra par pateau des Squl
pements, actuellement ras-
sembifs & Miami,, en Flori-
de.


Signature de deux accords entire


Haiti et les Btats Unis


Annee Internationale de P'Enfant


Rapport sur le Congres


des enfants a San Marten

Par Yolande PLUMMER


Letire ouverte


DE GERALD MERCERON

A PIERRE RICHARD NARCISSE


Reunion de I'Association de press
Inter americaine


.COLUMUUS MEMOR
-" ... R ufiondes

Chanceliers


dominicain
SANTO DOMINGO -- La
radio-television dominicai-
,ea a faith Stat ce matin d'u
ne information donnee par
le Ministre des Affaires E-
trangdres de la Republi-
que Dominicaine le Contre
Amira'f Rarrion Emilio Jime
)E PRESSE nez fils.

Celui-cl a annoncI 1'arri
16 vfe en cette Capitale le
mercredi 22 about prochain
du Ministre GOrard Dorce-
ly. Le Ministre des Affaires
A N Etrangsres d'Haiti sera ac-
A N company d'un group de
specialistes haitiens. Cette
tenant chose faite, a Haute Del6gation passer
me un diplomat b San trois jours en Republique
. Dominicaine en vue de pr6
parer le calendrier des reu
u Salvador, pays surpeu a nions periodiques prevues
ofa existe un taux de par 1'Accord sign a Mal-
mage de 40 pour cent et passe Jimani le 31 mai
les trois quarts des ter 1979 entire Leurs Excellen-
appartiennent a 14 fa- ces les President Jean-Clau
les. quelque 10.000 gue de Duvalier, de la Rnpubli
eros, selon un quotidien que d'Haiti et Antonio Gnz
San Jose, sont engages man, de la Republique Do
is la lutte armee. minicaine.

,eurs actions sont encore Ces reunions auront trim,
rganisees mais suffisan- c des questions de commer
pour inquieter le gnu- ce. de transport entire les
-nement du President Car deux pays, de erNdils entre
i Humberto Romero. L'a- les Banques Naiionales des
action dans les rues S re deux R publiques. afin de
s, quelques tours 5b pei- faciliter les chan s et
apres la levte de 1'E'at les moyens de paiemyens
siege et les occupations entree les deux pays.
glises ont recommence
En meme temps, suivant
xemple des sandinistes.
bloc populaire rdvolu- AcCUSations
nnaire quli s'tai, faith ds Izvestia,
nnaitre eni Mai dernierdes zvestia
S'occupation d'ambassa apI'e la wort d'un
s a envoyS en Europe diplomatS
e delegation pour y ex g rjuv_

'Vo'r suite paae 61 en Suisse

MOSCOU i AFP
fiscal Allende Un Dipi,' .. ,qu
mee troupe m :. ue
10 ; ( ginoL; i ',:] Sts ,l SLI e

utir. precisent les sour- U atl i a 1
s policieres. par les ser, %v d mper ,
Le dirigeant du MIR, mou gnmenli t I r ci m er.a
ment Clandestin don't les Ie i ,
embres ont ete pourchas- ,.Izvestia,,m o,
s par la Police chilienne vernilm'n t oi ','.
ais don't quelques ele- hLoni-he P.n cl-:)
ents demeureraent ac..ifs, t ii.c c -
particite dimanche der- Internawiisn.il ( C'i..co. a
er a un accrochaee avec et e ue .lc u,"ii" ''irin ".5'ii-
s forces de l'ordre dans true e. ;fin u. It
banlieue de Santiago au l en eprnn.itii, 't '.i'ur lt
urs duquel un m cm bre l'ln t n c IU! .
I MIR a Lt6 abattu, revele Menl cn ci'n : la c,'mps'i-
ANI. cto ties aso'l tes ii.vLet -
Selon les Services de S ues. ls Izve tia se dr-
rite cites par l'ANI,, le, nmandeilt i I Su.:- i sti en
ve:l de l'ancien Prsident corPse ii 11 u c a
tilien qui utilise divers dO core l(u is,,i.i
sisements est d6cid e a me spoursi i vir d ," t- ,
liser de nouveau le MIR Organisat ons Internationa
iur combattre le President les. notalnmmlUent ccl a t
gusto P'nocbet. relivent de 1'O-lU.








PAGE 2


L'ingdeieur Dejean Belizaire repond aux questions de Roger Milcent


(iult.' A la Icre Pal;ci

A to (Uti ardteiit v' 'rc a.1
S;I lilliMtI I l. tLriv'iLs sou -
1i Dirs tl'4 s t>'i|., Isitses ',

,$ e I 11 i 4i till e l de I'Aril

I 'a ulll" tclle" sii h -
toni. lto s Ihitiivi li toit i-

I(re it out tlriix vi'lt. Au
t II raI( ire :;s 'impose ail\x lins
dIc In I'ormuiilation de qiuel]-
ne ii :1lyse assez judicieuse
deIs dlnnies.
- .e s)strnme de protection
lis ill place contre les
crues de l'a Valie de 'cAr
tibonite coniporte :

a) Le barrage de Pel';gre
formnlt uno reservoir d'une
canparite de 450.00.00100 oo
1u3 et qui s'etend sur une
suiprficrt dlIe 32.000 ha.
b) I.e barrage de diriva-
tion de Canean

c) Ie 'chenal dc drcharge
hie, (coiinniu "is le nnom de

Pendllant ]l'- ;l linn rs (til
int suivi: la mise en .ervi
ce de C'e svstime de pro -
tection, Ire' peu de dt.'s
onut 6ti unreistres..
Ce (qui contribuait it ras-
surcr le families et et's
populatilo.s quei' I'ventuali
ti- des inondations etait a
j.mnlis conjure c'est done
(iie pendant cefte pride:
- Le barrage fonctionnait
das; les conditions optima-
les come rcgulateur de
cruc.

- Impact de sedimenta-
tion qui entrance ne e dmi
nuition moyenne anuellte
idu reservoir de 3.150.000 m3
ttait encore reduit.


l:In reclierrhait les oall-
ses des inondatllos die c t-
to ninile,; on iattlndant
te led's services eoimpi!tent
vitenne t prlciser 1'imnpor-
(illnce des crucs qull Ios ont
dilelrnlcili0.s; oil pout rate-
lr ce qui suit:

Ia Siuperficie dull as'n
versant de I'Artibonite est
tie 9.150li km2 atl iiveau dil
Point S(hide; di 7.100)( kIil'I
all niveuii dui barrage de PI'
ligre. Une superficio de 2.
050 kin2 situce dans la zo-
ii de plus forte pluviosi-
tl conlribue de ses eaux tie
ruissellement non conlro--
lecs par le barrage aui gros
s:ssement tie 1'Artibonite.

C'est le cas notamment de
la rivire du Fer it Cheval
qui est 1un des plus grands
affluents de l'Artibosite
qui rencontre le fleive en
Aval du barrage de Pli-
gre et non loin de celui-ci
- .ventuellement les ma-
noeuvres non coorfllonnnes
des Vannes de Pcligre et
de Caneau.

- .e niveau inadequate des
lIergeso

En effect les Berges de la'
Rive Droite sont plus 6le-
vees que le terrain avoi(i-
riat et Ia pente de la Plai
nc part de la Rive droite.
Done lout depassemen' par
les eau.x itu I rleuve d ri-
veai sup'-ririr des Berges
ou de celui le la route
d'inspection entraine des
dommages aus consequences
economiques et socisles
multiples et tries defavora-
bles.

11 est done evident qu'a-
vec le temps la capacity


S.MESSIEURS


SAIMEZ VOTRE FEMME!

PROTEGEZ LA FATES LA

PLANIFICATION FAMILIAR I
-8.C- ;'--. a'-r- -..rf r /..


du barrage et par cons6-
quent son role de r6gula-
tour de crue a done dimni-


Par centre atous n'avons
pus encore non pillus I('
clhi ffres qui pourralcut,
nolus p'ermettre d'identifler
les dernlires averses nyanti
entrai t6 des inondations
lii ont caus6 ,de si ,!uxe
doinniages aux plantations.
L'intiressant serait de sa-
voir A quelle crue-typu el-
les correspondent.

Le problime de la pro-
tection centre les crues eo
peut se poser en terms de
protection absoiue. L'ob-
jectif vise c'est la prote2-
tion centre une averse-type
de probability donnee. L'inI
portance des Ouvrages Hy-
drauliques des protections
(evacuateur do crue des
barrages; debouche de
Pont: Chenal de decharie;
hauteur de digi;e e-t essenl
tiellement deternnd,, par
le maximum probable de
crue centre lequel on vc'ut
se premunir.

De tells decisions rtisul
tent de serieusies covsidlia-
tiops actuarirlles mctant
en balance d'une part le
coilt d'un surdimensionnc-
melt des ouvrages et d'ai-
tre part celui des degats
dfis i leur insuffisance du
rant une violent averse oc
casionnelle.
Dans les meilleurs intd--
rets de la Protection de la
Valhle et sous reserve de fi
pes etudes hydrologie et
hydraulique fluviales; I'OD
VA pourra 6tre amene a
poursuivre 'action enfa -
mee par les demarches sui
vantes :

Exhaussement des diguies
existantes.

Dragage du lit de la ri-
viere.
Construction en montage
dans le bassin versant du
fleuve d'un reseau de ban -
quettes limitees par les
bourrelets de revenues
d'eau. Ce reseai de ban-
quets servirait a1 intercep-
ter les eaux de ruisselle-


ment ot it rompro leor for
ce iavant erosion.

Los m6imes pIn'iautionli tie
vralent tre prises on terri
toire dominicalfn qui partln-
goe avrc nous le bassin ver
sant du fleuve Artihopite
dans uine proportion do 't,0
pour cent .

Enfin renforcenment de lit
Coordlnatiov des Manoru-
vres entire Peligre et Ci-
neau.



Question 2) A part le fleui
ve Artibonite proprement
dit; il y a d'autres Rivii-
res de la Vallee; telles:La
Fiviire (.abeuil; la Rivipre
Monoroug- l. i .iviere l'Es
I ez; la )upr-a-l'lnde ...
on rentreno h abitiellenimet
in crue clia:qu annee a
chaque saison de pluie.Pres
de 800 hectares de terre
dans la zone-Est de Dessali
nes sont sous eall: pe,.dnnt
la saison pluvicuse. Cette
annie; le spectre se dcssi-
ne.
Monsieur l'Ingenicur; at
quoi sont dis ces redouta-
bles debordement et; tech-
niquement parlant; iqelle
pourrait etre la solution;
la vraie?

R.- Les Riviires Cabeuil:
Coupe-a-l'Inde et l'Estire
constituent le chevelu d'un
grand ensemble hydrogra-
phique; le bassin de 1'Este
re qui couvre une superf'i-
cie de 834 km2 environ.
Elles appartiennent done
i la categorie des course
d'eau dits torrentiels dont
elles presentent toutes lvs
caracteristiques essentielles:
Lits d'alluvions peu pro-
fonds

Profil miarque par une
pente faible en Plaine;
(moins de 1 pour cent) et
forte au voisilage des somr
mets oil elle peut depasser
10 pour cent.

Crues soudaines; violen-
tes et courts
Outre ces conditions natu
relies qui sont les prinrip I
les sources de deborde-


meont; la situation dans le
bassin de I'lEstre se trouve
aiggrtav6c par do. nqmbreux
facteurs.,
Cos crues brutales en d6
fTrlent leurs eaux Sur la
partle bhasse enportepnt de:t
arbres qu'elles laissent die
poser en plane au travers
du lit dejit pen profound.

- Les paysans et les culti-
vateurs de la zone; confron
tes par le problem de
1'arrosage et de produc-
tion; multiplient des barra
gvs de fortune faits de
pieux enfonc6s dans le sol
et d'argile. '

Ce qui; en period plu-
vieuse; fait considerable-
ment remonter le, plan
d'eau et entraine l'inonda-
tion de toutes les zones bas
se

L'inexistence d'un systi-
me adequate de drainage
pour assurer 1'ecoulement
des eaux de surface vers les
6missaires Cabeuil; Coupe-
is-L'Inde et l'Estere.

Des solutions pour prolti
ger la plaine centre ces i-
nondations repetees; il en
existe certainement et il
suffit d'analyser les quel-
ques causes que nous avons
indiquees pour s'en convain
cre. 11 s'agit done:

D'assurer avec le con-
cours et la participation
des riverains la police lde
ces eaux pour eviter qu'il
ne subsiste dans les iims-
saires aucun obsl.icle a l'e-
coulement.

De satisfaire les besoins
en eau d'Irrigation des po-
pulations concernees.
De mettre eii place et
d'entretenir le system de
drainage et d'assainisse--
ment du Bassin hydrogra-
phique.
Comme 1'a recommande
la Knappen Tippet; d'aug-
menter la section d'ecoule-
ment et de relocaliser li
riviere Estere de Pont Be-
noit it Taboule ainsi que
- les course inferieurs dee ri
vieres Cabeuil et Coupe-t.
'Inde.


L'Equine dirigeante de
I'ODVA notamment le UIl-
recteur Geri.ral; I'anronui-
nie Renm Destin et le Chef
de la Division du G6nie:
'lng6nileur Robert I. Bury;
sont blen In)bus du proble-
me et do sa solution.

Ils ont pris de serieuses
measures en consequence.
L'ach6vement des travanx
de construction de Ir'pper
Benoit Canal confines a la
Sohicco viendra liberer nos
braves planteurs de ces bar
rages de fortune. De meme
les travaux de drainage en
ours sent autant de demar
rhes nettement positives
dnns le sens de la limita-
finn des inondations & par
tir do ces ours d'eau.

x x x x x

Question 3) Dans ces con-
tingences; que pensez-vous
de la v'iabilite de 1'ensem-
ble du system d'lrrigation
dans la Vallee de l'Artibo
nite?

R.- Le Systlme d'Irrigation
de la Vallee de 1'Artiboni-
te; tel que concu et execu
te; comporte certes; fables
ses et ses insuffisances. DP
ja en 1961; dans son etude
sur la vie rurale en Haiti:
l. professeur Paul Moral
s'interrogeait sur 1'avenir
de cette entreprise. Jusqu'i
ces derniers temps; d'impr
tants travaux n'avaievt pas
encore ete realises. Or
peut citer par xemple :

system pour V'arrosage d
2.300 Has de terte en vo.
d'achevement et don't 1o
construction a ele confice :
la Sohicco par 1'actuell
administration de l'ODVA

Le Colminv Canal
don't 1'6tude :i t6 contfi
A la Tecina par l'actuelle
e administration igalement.

En outre; une simple iln
a section de routine roev1l
- entre-autre que le system
e de drainage de ia Valli
- n'a pas etk traitt de facn
- satisfaisante. A crla s'ajou
tent les degradations enre


glistr6es. au -enoals Ui1e 0 o
gue perloue di tdLttargAe al.
nAnistrative et t 31iaique.
Quulqu'll er uit-; e sys
leme d'Lrrlgatlo, .le la Val
lee tie J'Artibonite bien oia e
conQu ppur ph ,p1,ys pauvre
du Ti.erp Mo1,de sur le. mc-
dle 4.d'nasttutiuns come
eta Tenessey V!.lley Autho
rityt; . mation Denver; Coloradoi;.
demeute un pr6cieux otltil.
de Developpeinent. i) coni.
vient de renforeer et d'aTp6
liorer 1'appli,.hlion sur
plan administration et tech-
nique des confeints 1, ba-
se destiees s, c.indilrte 5. la
pleine realisatiiaN des ob-
jactifs sociol.)-(;corroiliquie
definis dans 'Etude de la
Kinappen Tippett Abbetts
Engineering.

La viabllite du Pro jet
n'est plus a mettre en
question. D'ailleurs: ies fa
miles de cultivateurs de
1'Artibonite peuvent vous
en dire long. Elles sont


bleb consrlwnth de l'amnllo
rattion anpportee A leurt con
ditlions d'xilstaaoe par la
realisatilon de oc projel. Et
l1inpact 4e p gr:ad hitA6-
nagemept hydro-sarioue
sts l'e"nseambe u pays eat
trek sensible.

I1 nourrit I :payS .de .ea
Plaritauious at aippl te .l'-
n'ergie la Repubiliqua e de
poir-au-Prlnce; et aui Vii
jle*'non'aives et St Mitrec. Le
jnoindre incident dadji son
imlrtionniement, so jtpercu-
ie suir toute l'.ccnome na-
tionale et cr6e dles sitva-
lions voiines de crises.
Tdot conduit 4i admettre
que ce project meritp Ja
meilleure attention des pou
voirs *publics.
Ddjean BEI,LZAIRE

Ingonieur CIvil (EPIr)
Spocialiste en Hlydrologie
et Hydraulique Agricole
(ENGIp PARIS
Dire'teur de la SOLJICCO


AUTOROUTE DE DELMAS TEL: T-2180

TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
EFFICACE GARANTI PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A,1. 5 : P.M.


isosoa a Csaae/// QSQeoe/s//--F/o//a4o00C


Chaque samrnedi,un DC-8

d'Air Canada quite Port-au-Prince

a destination de Montreal.

Air Canada est la seule ligne aerienne

a offrir ce service sans scale. -






Nous sommes les seuls a relier Port-au-Prince a Montreal sans escale.
Aucun visa de transit nest ainsi necessaire.
A partir de Montreal, un choix de correspondances vous est propose, en direction
de 30 villes canadiennes.
Aussit6t install a bord, vous avez droit aux sons attentifs et amicaux des membres ,
de notre equipage ,
Vous pouvez meme faire de bonnes affaires dans notre boutique hors-taxe.
Notre personnel de bord est bilingue. 11 parle aussi bien le frangais que I'anglais. .. '-'
Et pour vous rendre les choses encore plus faciles, nous vous proposons un tariff
excursion de 21 jours: votre billet aller./retour ne vous coltera que $353.00 /
Vous I'avez compris. Une seule compagnie aerienne vous-emmene a Mortral
a la maniere d'AIR CANADA. Sans escale!
Adoptez la fagon la plus simple de visiter le Canada... AIR CANADA s- '

DEPART 3 n 20 PM

ARRIVEE A MONTREAL 8 h 30 PM



AIR CANADA


i y a quelques restrictions a I'application de ce tariff.
Appegez-noul au 6-0441 142 ou contacted votre agent de voyages -
pour plus de details.,
0


~,rr,=~in~-~;~Y~er~F~CJ~ir,-JsP~#3~v~lv~




MERCREDI 8 AOUT 1979


UI


CARNET SOCIAL


MERCREDI 8 AOUT 1979'


Deces de Mme
Marc Derac
NEiE M1ERC1IE PHAREAUX
No l: avolls appris avei
ilinimlli di petine 10 de-
I> i Misme Marc Dit ic.
ile Mcrcle Phareaux, sur-
\cli Ic 7 Aout cour.ant dan.s;
.i residence a la ruelle
girls s ltoni a 11 h. p.m.
Oi l i niire des Gonaives.

ai' e ct Dirctrice d'ccole,
i'X- l~l x p fr.s r dI piallo
.s-1M.aie. Minse M. Derac al)
tILt' t gro e roupe de
Itinlmis d'elite qui ont for
ll' dtes '(,nerations d'une
tItson desinterepssce. L'ime
'tiIIouIt s gcnert use, c'ilait
l:t soni plus grand plaisir.
A.vytil fait son education a
la Saei'sse chez les Soeurs
'Iscs. ell- clait une fine
l iitl>]l.s cl' excellait danss
ri' 'tl Ausi l jlli professait-
'l ult vIve admiration
il .:s ,.:i Ci r d:tidontioni. El
1I v laiv s de profonds re-
'' it. l q i'aux Gonaives.

En telt'e ri's1c circonstan
nous present ons nos sinll
e.Tres condolealccs a sa fil
Il it son fils M. et Mine E-
Inemran Cineas. Louis Derac
i e'ntlant.s, a ses petits en
fI'r s 1C Doctelur Yves G6-
',,d Sain:-Cvr et son enoui
Snee Joct'lyne Ciiecas.
MM. les Dosleurs Serge etl
tHiot'n lt)d (',i ns, san b'lle-fil
1,. \Ve Mtrie C. Derae et
in fills Hubert. ses frI-trs
'('l16menl t Lallier C. Pha
sT'ssix. S' e'q'u' _'ci el. sa
'oussins I.ila ZFnldor Mine
Vv' PI')lai'rrope B hbot et
rnllfanlls.: aix families 0-
1,1. Aleixandr' Dcrac et
';its -Cyr.

I."; r'uit ''lle.s de M lme

( itr d( T"ur sinu 1, Solme
ih 11 Amiti (,nurnt a 7 h.
AM.

I', I rou Vrt I); 'il; I deI P:Ix
in l eicre(i'i. iiiril la
At,.), lll ills ni 'i l ll' sirI' l 'X







x yx
de Divorceh A



II St pirtc M;i( I innis--









suii'e rill pululis' id Ic len
''r iuns I ;lvii de 1ortl-aU-




Avis a admission
de Divorce
I1 est porter. a la connais-
sanlre du public que le Ven
dredi 19 Juillet 19 )9, le
Tr hunal Civil de Port-au-
Prince a admits par defaut
le divorce de la dume Jean
Claude Chereniant, nee Ie
da Pl'ierre-Louis centre son
(epoux.

Le present :v's est pu -
bliic en conformity de la
loi
I'Prt-au-Prince le 7 Aoilt
197!)
Andre P PIERRE Av '78

x x x X X

Avis matrimonial
Je soulssigne Nicolas Rd-
my proprieltare demeurant
it di micili6 la Ru" Maca
ioix de cette \ille, decla-
re au public en general et
au commerce en particulier
qu e ne suis plus respond
sables des acles et ac -
lions d" mon spouse Mada
me Nicolas RPmy nee Me
zilia Dnmervil, pouir abar
don et autre cause grave
Sn attendant qu uine ae -
tion en divorce lui soit ir
t'ntc sous peu'l
Aofut 1979
Port-au-Prince le 6
Ao'i"t 1979
Sign Nicolas RP-MY 81


CARKNET MONDAIN
NAISSANCE DE
JENNISER J.M. PIERRE

De Jacksonville, Etats-U
sis, nous est parvenue la
louvelle de la naissance
de Jenniser survenue le
niois dernier. C'est iun beau
ebbe qui faith la joie de ses
pere et mere, les Docteurs
Josseph M. Pierre et Marie
Adalbert Lalfontant.

Le grand pere et la grand
inere de certe gelille pe-
tite lille, M. Adalbert .La
fontant et son spouse, niee
Mane Louise Lemoine, cprotU
vent aulssi line vive allegres
se a l'occasion de cet evenee
Ienlt.

Nous leur adressont nos
chaleureux compliments.
xxx
x x x

Decks de Mme Vve
Marc Derac

NEE MERCY PHAREAUXI

Pax Villa anlionce le di'
ces survenu le 6 Aoet 79
en sa residence privee de
Mine Vve Marc De.'ac nee
Mercy Phareaux.

En cette pinible circons-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leur sym
pathie a ses infants Mmec
Enmeran Ciinas, nee TIelmi
nie Derac et son epoiux, M.
Louis Derac: a ses petits
infants Dr. Serge Cina.s.
Mmine Yves Gerard St. Cyr
nete Jocelvne Cineas P'L son
enoux, Dr. Ronald Cinuas,
M. Hubert Derac. Mile Gils
lailine Derae: a s belle fil
le Mine Vve Marie Coura-
gc'lx Drac: a .ses frelrcs M.
Cicmulnt Phareaux. M. Lail
li,'r Phl-irci nx cll cnlails.
M. Sen0que Michcl et en-
fants. Mme Leonne Oriol;
a Mine Vve Phllnt lironh'
Bl>rboi ,t (' tnftults:, i M ile
Lini Z:l7.1 or.
AIux lainllhls :b Derac, Ci
neas, PIharucaux, Zamor, Bar
ibot; Al'xandre; St. Cyr,
Moils' iIlonLKliansp, Oriol
el, a tollis t .s l a l'scs pil ntl s
(l illss CiprouvCts liiar ce
dcitil.

Les funeraiillhs de Mlme
veIve Mare Derac nect Mer
cyv Plar(.:lux sx ront, h'in-
l eeis it S-nidll i 11 Aotil t 8
liures A M. en I'E'.llst du
Sacrc -Cocur de Trltegcau.

Le convi,, p;irtlrai le Pax
Villa Sar(-Cotiur ofi la dt('
)pollille molrlclle ,seri 'x-
posee des 6 heures 30 A.M.
88

xxx

Deces de M.
LucKner
'x netmonils

'?ax Villa ainionce Ic de
ces survenui le b Aout 79
a 7 heures P.M. a l'age de
31 ans de M. Luckner liher
En citte pelible circolls-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste prseintent leur sym
pathie a sa veuve nee Ma-
rie Jose Laine; a ses en-
fants Fritz Gerad, Maric
Danielle Astride et My-
rlam; a son Pere Verdy
Th'iemonfils; a sa Mere
Mine Louise Gentil; a ses
bielles-mere Mine Celita Re
n,6 Mme Vilbrun Librena;
a ses frbres et soeurs, cou
sins et cousines.
S Aux families: Thermon-
fills, Laint, Astride, Verdy;
Rnen; Librena; et i tous
les autres parents et al-
lies isprouvis par ce deuil.
Les funerailles de M. Luck
ner Thermonftls seront
chanties le jeudi 9 aoft 71
is 3 heures P.M. i la Loge
d'Haiti sise i Pacot oil la
d8 'ouille mortellt sera ce
posse des 2 heures.
88

XXX

COMMUNIQUE DE
L'AMBASSADE DE FRANCE
Une messe is la mumoirn
de M. Andrd Pinel, Adjoin
au Chef de la Missiqn d(
Cooperation Frangaise er
Haiti, sera donnee le /n-
dredi 10 aoflt 1979 i 8 h.31
en la chapelle Saint-Louil
de Gonzague. rue du Centre
Port-au-Prince, le 8 Aoi
1979.


(Suits de la lerc Page)

lamentt bien faire attention
aux enfunts, a leurs problem
nies, a leurs besons. Alors,
suus les ausp-ces de 1 Uni-
cef, toutes le, Iles de la
nmer des Caraibes, toutes les
grades Ant lies sauf Cuba,
toutes les petites Saintes de
l'Archipcl des Ant lies sauf
de rarcs exceptions se sont
reunies a San Maarten cote
hollandais tle cote Iailnqis
etant St Martt n San Maar
ten, ile nmerve.lieuse, don de
la nature, a ed done le sic
ge dun Lextrairrdinaire Con-
gres nour !e!s plantsnts de tou
tes les lies de la Caraibe.
Cc Congress in inificguement
organise savi ie legeres coil
trar etes inevit'laoles a et
realise soilj 1a supervisionon
d's aduiltes, p:r les ellfanits
eux miImesle. C'e ailt vrtinlent
griliose et I'.dcee merveil-
leuse car tuitee is i'nlmar-c


ches et les discuss ons de
ce Congre original tour-
nalent autour a'un theme :
La declara-onn des Drolts
de I'Enlant. C'utait une af-
faire tries serieuse et c'etait
tr6is nteressant. C'etait en
reality les eifants qui e-
talent ies vrais del.gues,
chaque Tie des Antilles ava t
envoy trois enianLs dele-
gues et un aduite pour tra
duire en languc anglaise. II
lal'aiL voir nos enfaihts hai
tiens que nous av.ons cho -
s-s d un Orphelinat, du Fo-
yer hanone Duvalier, assis a.
la Table de Conference. en
Fer a cheval a.'ec le petit
chevalet marque Haiti de-
vant cux. Ces enfants e-
taient charges de dire cux-
nmenies, lelurs lroblemnes et
leur besoin selri) leur cate-
gorie et selon les pays. Car
nous avons explique dans
unie communication que
nous avons laissee au Con-


- -- - 7 -







the so3 ud approach to quality

wKENWOOD


gres que : d abord 1'enfant
d'Ha ti occupe 5 positions
differences C 'enfant dans
sa famlle, riche aisee ou
pauvre, l'enfanf en Institu-
tion. l'enfant en Service,
infant en trans-culture,
1'enfant en adoption. Cha-
cune de ces positions a ses
ptoblemes ct ses beso ns,
come nous le faisons si
souvent remarouer en Hai-
ti. Ensuite, que nous avons
qnI Mmea pease reSeac
prcfere, choisir 3 enfants
infortun6s orphelin q u i
n'ont pas beaucoup de chan
cce de faire un petit voyage
en avion, de 'cir un pays au
tre que le leur, de voir du
monde. Aussi lis ont ete e-
mervc lles.

Les six I'es qui ::e sont
groupecs pour realiser ce
Congress : St Maltin, St Eus
tache, Saba, Curaqao, Bonai
re Aruba sont les lies Neer
landaises.
Un vast Comit de plu-
sieurs membres don't la Pre
sidente etat la dynamique et
sympathique Mme Men ca
Apon, d'rigeait lese vene-
ments.
Les entants d'HaiLl se
sont montres tries delures et
onL etc tres sympathiques a
tout le monde Deji depuis
lavion idu d part, les p lo-
tes les ont conduits a la cabi
lie 0te pilUi:P voir le ta-
bleau de bcte: Les hotesses
de lair leur apportaicnt de



IRAK :
Apres les
conoamnations
nemnelils en Iran, 1Irak res
Beyrouth -- Apres les evc-
te la scule puissance mill
tire du golfe et il nest
done pas etonnant que le
president Saddam Hussein
se toLllie nlmainltenant vers
le, Spays de cette region.
Mais il fallait. pour quee
lentreprise du president
reussisse, que l'imase de
l'Irak ne soit ipas ernie
par des proecs qui auraient
lire en longueur. C'est sans
doute pourquoi, maintennt
queii son auLtorit, est stolide-
ment etablie dans son pays,
il a tenu A ce quie 1'tpiso-
de de la conjuration soit
close le plus rapidement pos
sible. L .=.Mt m


temps en temps du jus et
des friandises. Et a St Mar
tes ils se sont attires la sym
pathie de leurs colleagues de
leagues en herbe et meme de
beaucoup ae cheperons qui
les ont pris en affection. II
y eut anlssi des demonstra-
tions folklo.iques chaque ile
devait se produ re dans des
chanis, danses ou scenettes
dans leur language propre.
Les n6tres avaient change :

<,Haiti pl ban pays passe ou
lanpoint. 'ui eut enorme-
ment de success et don't les
paroles ont etc traduites en
anglais par o1tir chaperon.
Nous devons c i e que le piamento, qui est une ma-
niere de creole etait tries en
honneur a ce Congris et
mimem au grand Office oe-
cumenique du dimanche. Ce
pendenti. r-*s enfants par-
lent et comnire'hnent le Irail
qais assez bien .

Au course des workshops
constitutes. nos pet ts en-
fants h ittiens ne se sont
pas laisses intimidis. Sous
la traduction de leur chape
ron, ils ont d c comme tons
les autres enfants les be-
soins et les uroblmes des
infants d'Haili. Le rapport
de ces trois journoes d'etu-
des scra achemnine a 1'Uni-
cef aux Etats Un's. Les work
shops des enfants etaiert


tres interessants et tres ani
mes. On avail constitute des
groups selon ieur langue
car la Caraib. parole fran-
gais et creole, anglais, hot-
landais et papipmpnsto. espa
gnol. Mais bien que la lan-
gue off cielle oe San Maar-
ten soit l'hollandais, la lan
gue officielie de ce Congres
d'enfants etait .1,in-I Le
dernier jour, le dinmanche
martin, ce lut *inc fantast -
que explosion di joie. Une
ceremonie religieuse a carac-
tere synchrltique cut lieu a
l'Eglise Method ste de Phi-
lips Burg qt;i est la Capita
le de cette pg,-',,e hollandiai
se, la Capitale de la partic
franerise etant Mar got
Cet Sa lit Office c ait lme-
110 par les enll:t'Its i Ix lilt
umes ill i'y v'ti p. as cie i '
ce pr'pl'lic'!)tt tll(- c i .it
une e nit it 1 e itctilllln q-i4it'
c tst a d re cehl'blrit paii
quatre pr'tres de dilrttli-
tUs dtunilninat.ons, avce les
enfants : 1un 'retle ll,'iho-

diste, uiln catholi-lut. uin all
glican et uil bptiste, cai
ces 4 relig.on.. eta enllt iLpre-
sentis parmi Ios elt ito.n h'
Ion leurs Ilies De its miL,-
que Pop jouce par un urclh,
tre d'enfant. Dc beaux c -it
tiques scand-es. par dts an-
plaudisscnment, nourris, doi'
versets de l'/'clen et dut


Nouveau Testament etaient
recites par un enfant difle-
renlts, chants et prieres e-
taient laits successivement,
a tous les coups, en anglais
en papiamento en espagnol.
en papiamento ne espagnol.
Le somtn-t du Festival etait
une maiche o"ranisee dans
les rues de Ph lipsburg, les
delegues de chaque pays
portalent leurs grainds dra-
peaux respectil. qui flot-
tailnt au vent. Cette mani
gestation a dun pres d'unc
here et come routes les
marches c eta't une recla-
mation de lu'-s beioins in-
fanti'es et lin'e protestati(ni
cointr:i certailis isbus. certain
nes ilnoranceis. indifleren-
ces, ou : i.,. . des pa
rents.

C'e ait trois l> oirinl'ci s i i
ni[ l 'f (':i t:v'.; ( :I 1 lll.dIlo; i '
des C ;ratibe:s eci din:, 1 Hi:;-
Luir de I'Enlint Caranibi n
Demln' noun pl-, (ntli-s
en I< nm p:u'i r f 1' II(e ct -



,e s (' dq ll! ; 'I ; . -I I '
c tit s ti'. ('I

les inlerrow,,,. : ,
courage '' :' -
ser.
Mn'. Y".
,.1 3. W .


Le sur les fours PHILIPS


i partir


IWN de



$170.0a

20 et 30 pouces de larger

*pourvu de pilot

d'une solidit toute 6preuve

'CURACAO TRADING Rue Pav6e et Delmas


4


~~1


-


YW^


Rapport sur le Congres des enfants a San Marten


OVW(gaDI, e


~aarrr


PAGE 3,









60000000


d'Americains


referent Colgate!


I


4"' PA-WLtAV I Ub UtANTWPERECONMIQU















1!'ullt d6i In 16rre Patge)

'1:1111 It )ln, prononca 1e
Irr d' lls.' ,i ll :llv i'lt .
M o,.4s( III l Secrell ilre
d ,a l d1,, Tr:vio x Publics,
']p'l'];t | '. t C. 1 t tom mnl nllica-

Mn.l riut,[ 1 lc Se ro litlIre
d Eli tict s 1il.llnLces ct des
Allaircs Eonomlques.
M'sdmnol1s'll.s, Modames
ri Mi sotl "I tr

C' tst un pla;t.ir pour moi
do signer. au11 nom du Goul
verne1ment dOc: Etats Unis
d Amnriqlle. cis deux ac-
cords qui aildcrnt le Gou-
Sernement de la Republique
d liHaiti et le Departement
des Travaux Publics, Trans
ports et Communicat'ons o 'i
rea:liser deux important
plrojrt..s alitu'rncnlent en
(,ours et pour lesquels lnot'r
piaritliplioln cst d' nviron
il v m11,'. nis d' dol'.ars.
IA'p 'iiu' d lntiretiin ro1l
Le Prowle td (nlI'oten roll
tIIr phasi' II. lenforcera l't
(Ihvelopipra to Se'rvice dcEln
Itlrell IPermI'llennl du Re-
I.M'I iil l'i' r N:tlional ISEP
IPHN tdi ltariin :1 ;11,1111m n-
itr so capr]ite pour mahin--
tIlnir en bon etat les rou-
tes natlliiale's e t departe-
mn 'Inl :ile's C est uine (iitri -
plri extritmmIntll importaln-
I' coar un sys'eme de voices
(dc communications bien en-
tretenu est es.-entiel au de-


'5r -


HAYTIAM

C

(SUCREI

POR



SOCI


(Plant
0 ii
('s5 s' w


AMER

COMPANY S

MI RAFFINE -

RT AU PRIN(

USINE
ETE ANONYME


eurs et

ri rrjfyytattn


veloppemrnt d'un pays. L'a
incudomentl de 'accord do
project 'ournit en outre, lc
S1' nilulnceenlt pour l'ex6cl-
llton d'n programme de
forlination intensive pour ]o
personnel do direction et
le personnel Itchnlque et
pour la continuation d'au-
tres active tos aux terms du
project. Environ 130 mem-
bres du staff et 1000 emplo
yes techniques du SEPPRN
qui sont responsabose des
autoroutes et de 1'entretlen
de l'equlpem;i't pourront
sulvre des co'rs de forma-
tion. Le programme develop
pera aussi I'un t d'entral-
nement du SFPPRN, creera
et equipera uine brigade se-
mi independante pour four
nir un entiainemenot sur pla
ce. Nous croyons que ces ac
tivites sont Ln investisse-
nent) importaie.t on ressour
cents hlumaines. Ce program
rie aturn pour rtsultat non
so'ulemeont de fournir des
ninbres Oidu personnel de
dl.rection mieux qualify es et
ldes technicen,' travaillant
t l'entret;en des routes
mnieux prepare. ma s aussi
clavoir au SEPPRN et en
Iiti(i un personnel capable
clei fain loce .'ix besoins
cil I, d 'e fol' lTa ion die
cadlre.

Lc doulxi'me ,-orr"", (Ie'
pro.jet que nous s gnons au0


MICAN SUGAR

;.A,


CF, H'JITI

HASCO
HAITIENNE


Fabricants


Jourd'hiil f0iIl, U i finan-
coment add l,ionnel do l'AID
pour los servi s d'' une ou
po do consullta,:lns inltrnatio
niaux qgl aidclen le TPTC ftl
executor son llojel, do re-
construction d' plus de 900
klometres do rmutes secon-
dalres agricol.s iqui facllite
ront afu'x pa.).ans 1'accos
des marches A travers tout
le pays,>.


1tans le cadre de la reor
ganisation des ecoles de for
nation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Haitien Grou-
pe dto la Banque Mondiale)
l'lnstitut National de For-
ma.tion Professionnelle est
charge des divers recrute
ments et formations du per
sonnel de ces (coles.
Les cand:dats admis a-
pros selection scront hour-
siers. A l'issue de leur for
nation et apris evaluation,
les boursiers seroni; nomm6s
professeurs dans les deux
(2) ecoles reorranisq'es I,'u
no de ces roles sera situle
i Port-an-Prince, 1'autre au
Cap-Haitien.
La premiere feoniation
concernera les profceseurs
de dessin et ls chel's de
travaux. I]le es'alera sur
deux (2) annmes environ.
Condit ions i'inser;ptions
pour ce'te premiere forma-
tion :

Wtre professeur en exer
cice dans une cole profess
sionnelle aetuelle dans le,
specialitds teller aue :
mOecanlune atlu'rae
micanisoc a oltnoih'lp
menuiser'e beh-qistorie
f ssin tfohnique
electrici'e


AOE 4



Signature de deux accords entire


v Haiti et les Etats Unis


(Suite de la ltre Page)

douse do tickets de consom
motion : sElle n'aime pas
r6pondre aux questions, r M
me si1 ell parole beaucoup
'avvc les autres employ6s,
note *Or1nmiai. Une fois
Install i table. le consom
amateur dolt. ce*I sfois, Comp
ter sur la chance pour ob
tnir' le parfum de glace
ou le plat souhalte. Solon
Gruanma> 1'6ventall de sa
vpurs disponibles est ainsi
passe do 59 f une vingtaine


depuls la creation ee eCop
pelias en 1907.
QOre au noctambule ar-
rive un quart d'heure avant
la fermeture a 23 h. dans
cot autre 6tablissement de'
La Havane, xi1 n'y a pas de' bitre lci>,
s'est, ainsi entendu repon-
dre le correspondent d'O-
pinao par la serveuse pres
see de quitter son tablier.
L'enqufteur n'aura pas plus
de chance 1l'hotel inter-
national de Varadero pour
se fire server des oeufs au
jambou. Deux gargons pas-
sont devant lui avec cette
charcuterie sur le plateau.
, so ris-


INTERVIEW
DE M. BRZEZIN8KI
AU MAGAZINE
OT1EST ALLEMAND

HAMBOURG (AFP)
Les Etats-Unis forment
los troupes d'intervention
rapide (Rapid Development
Force) depuis deux ans afin
ficace' leurs interhts et
coux de leurs amis < les regions de troubles> o0i
les troupes amdricaines ne
sent pas stationnees, a de
clare M. Zbingniew Brze-
zinski, Conseiller a la Sp-
curit6 du President ameri-
cain Jimmy Carter dans
une interview au magazine
Ouest-Allemand Au sujet d'un engage-
menrt eventuel de ces trou
pcs. M. Brzezinski a indi-
que que pret a les utiliser, quand
il le faut, mais qu'il serait
sage de ne pas trop en par
le" avant d'y avoir recourse.
M. Brzezinski a soulign&
pa" a ;lleurs le s dsr des E-
t'ts-Unis de conserver leur
role predominant a la tete
do l'Otan. Il precise A ce
props qg'tn r6Donse un
6ventuel stationnement de
fuses de moyenne porttee
sovidtiques SS 20 en Euro-
Pe de 1'Est les Etats-Unis
installeront svraisembla -
bl'ment, des fusees Per-
shing-Doux et des missiles
de croisiere dans des pays
occidentaux.


-I


''1


que Ai dire le journalist.
La reponse claque, peremp-
toire. oNon, c'est de la mor
tadelles.

Fonctionnalres de la gas
tronomie, ces employes sont
mis 1'lindex par la press
pour leur tendance h tra-
vailler en habit de ville
ou avec des uniformes sa-
less, selon les terms de
<'Granma>. et I'Enaouteur
d'eOpinas de d6peindre le
regard indifferent jet6 par
cette s osant 1'appeler a haute
voix pour 'se faire servir.
$elon le raunort des As-
sembldes du pouvoir ,popu-
laire de Cuba, pour la n6-
rinde de juin iA sentermbre
1978, la gastronomic vient
en second lieu, aussitit a-
pres les problems du loge
ment, dans I, bilan quanti
tatif des recriminations du
public, avant mfme 1'6pi-
neuse question des trans-
ports. Une autrP ennukte
rdvle a0ue 70 nour cent des
consnmmateurs de Santiaon
de Cuba trouvent los orix
des restaurants tron chbrs.
TTne tentative d'exnlica-
tion de cette carence du ser
vice a fait 1'obiet d'une ta
ble-ronde dnns in recent
nim6ro de 1'hebdomadaire
*Bohemia,>. L'une des prin-
ciTrcles causes spent, l'in-
suffisante nrenaration du
oipr'nnel de l'industrie ho
tplierp. nf e4 de 30000 on
159 9 A 100000 cette annie:.
'iTl y a des emloycs qui,
simnlpment, 'n'Wont nicune
cnmnntence nour servir le
public,. commPnte en suegirant de los loni-
gner do cette activity. Tou
tefois 1e mensupl ne mnon-
aue oas 'do soiligner 1'im-
po-tance du lien entire le
travail fourni et le salai-
re. nrationpment inoxistant
dans 1e systdme cubain. oft
le revpnu des emploves ne
var pas -,en fonction du
nombre dp clients servis,
tandis OU Ie nDourboire res
toF officiellement intordit.
Et, 1'nn des participants de
la table-ronde de Bnhe-
mian raDnplle. do son c6te.
oue dnns los ;tablissoments
ofi avait 6te exrprimentfe
la rmi'mlOratlion all rend"-
rmon' ' sloif-ip'ro 1vec un person-
nel moindres.


etc...
ou, etre ancien leyve
d'une cole profcs.ionnelle
on technique et avoir obte-
nu le certificate ou dipi6me
de fin d'ltides dans les m e
pres specialties que ri-des-
>us;

niveau scolaire minimal
exige : admission en Zeme;
.re de nationality hai
tienne.
D'autres formations soni
prdeues ult6rieurement.
les personnes interes-
sees a ce premier recrute-
ment sont invi,'es aa s'ins-
crire a partir de Lund. 16
ju;llet jusqu'au Lundi 15 Oc
tore 1979 a 1'Institut ia
tional de Formation Profes
sonnnelle (INFP). Charce-
relles Va;rehix. rou"e du
Nord. Tel. : 2-5511.
I.es candidates se prksen
ipront a 1'inscription munis
de leur acte de naissance et
de tones los ri6fironeps
don't ils dis'posent : a testa-
tions on dipli imes certifi-
c;,s '0. travail etc...
La Direction de I'TNFP
Mme Simone MONTAS, Di
re"-,'- 9 i 1ip I'INFP
La Direction du Proje' d'E
duration .
Ins. Nonl- rlTNT-,LATl-
RENT, Directeur.


comprime fait disparaitre la douleur


DAKAR. (AFP)
Des bruits de plus en
plus lnslstaiis indiqueht
qua la commission d enqu6
te sur 1 affaire des iissaI
cres de Bangui et Badgas
sou auralt conclu a la v6
racit6 de .a mnort dune
quinzaine d it.udiants et
lyc6en en empire cantra
fricain, sans pour autant
pouvoir 6tablir, en ralson
de' trm.-,ignaa.c:s contradic-
toires, la participation per
sonnelle de 1 Empereur Bo
kassa ler a ces tueries

11 est pburtant toujours
impossible d obtenir con-
firmation. oqu information
de ces conclusions Mon -
sleur Leopold Sedar Sen -
ghor, Pr6sident de la R6pu
blique du Snigal. interro
ge i ce sujet lors d un rd
cent passage :i Rome, s e-
talt refuse a donner des
pr6cisions sur 1 attitude de
son pays ia 1 6gard de Ban
gui tant que le rapport de
la commission d enquete
n aurait pas 6i, remis ia
tous lss Stats intdresses On
salt que certe commis -
sion d enquite, compose de
cinq magistrats Senega -
lais, libfrieo, Togolais.
Rwandals et jvoirien, s e-
talt rendue le 13 Juin a
Bangui, en application des
decisions du sommet Fran
co-Airicain de Kigali de
mai dernier

Un fait. toutefois, semble
aller dans le "'ens des ru-
meurs qui circulent L? So
negal, don't un ressortis-


sanit, Mohslettr Yoiissou
Ndlaye, president duo Tri-
bunal de premiere instan
ca de Dakar, avalt pr6sid6
la commission. ni a pas rem
placed son Ambassadeur a
Bangul, le G6neral Ama -
dou Belal Ly, qui a chan
g6 d affection Irs du" mou
vement Diplomatique du
27 Juillet Le Quotidien Da
karois < plomatique du 27............

karois '.le Solil>l, proche
du gouvernement, Scrivait
que cette vacance ne de-
vrait pas durer longtenips,
presomptions qui present
sur le dirigeant de 1Empire
Centrafricain n incident le
S6negal a la prudence et
au .

Cependant, 1" silence of
ficiel observe sur les r&-
sultats des travaux de la
commission d enquite n est
pas sans susciter des r6ac-
tions d 6t.onnement < tisme strange entoure les
travaux de la commission',
ecrivait le ler Aofit 1 hebdo
madaire Dakarnis que Nouvelle,> Catholi -
que), qui reclhmait, sur
cette .affaire 'mettant en
cause le principle du droit t
la vie son droit ed avoir
connaissance des conclu -
sions des travau-x de la
commission>, avant de
conclure : :le silence
creant le doute, comment
interdire a cerrains de pen
str que 1 on cnerche a sau
ver Bokassa>.


Apres les condamnations a mort


BEYROUTH AFP)
Vingt deo'x condemnations
h mort. trcnte tro s peines
allant de un a quinze ans de
prison, treize acquittement::
Le Tribunal extraordinaire
mis sur pied .x Bagdad n'au
ra mis que six jours pour ju
ger les soixante huit person
nalites impliqiees dalioi 'e
complot dir ge centre 'e re-
gime du Presicrent Saddam
Hussein.


I' est vrai qc', cette iapi-
Pe 'tit dite est a l'mape des even
Petites ments q.ui sse nt succedes
en iro's emaines f. Baog-
Annonces dad Ie 1G Juiet, M. Sad-
Annio le ^dam Hussein s'.,ccedait i,
General Al Bolr f lIa prnsi-
Feulite pour2 dpnce de la Republique La
22, il convoqv une reu-
COflo ailnuel nion du Conseo, de Common

La Mason Ralph ferry cemont de oa Ro/ution
sise t la Rue du Centre No.
123 avise son almable clien-
tele qu'elle fermera pour i
cong annuell du 13 au 27
AoXM o. 18 HOmmes 0


HATTEX
APPAREL
SEEKS AM
EXPEDITOR

The Job consists of :
Coordination of Schedu-
ing and Shipping
Trim and Fabric Control
Production Reports
Good cooking conditions
Salary commensurate with
experience
Typing stills necessary
Person must be fluent in
English and French
Telephone 6-0037 38.
88
x xxx

A VENDRE

Diplomate devant quitter
Haiti tres bientot desire ven
dre Dodee Ramcharger
1976 : vehicle tous ter-
rains avec double diffdren-
tisl, climatiseur, rad:o, con
sumant Den d'essence, en
tres bon 6tat.
Appelez au 2-0368, ext. 282.
88
x xxx

A VENDRE

A vendre au plus offrant
deux voitures PEUGEOT
1. PEUGEOT 304, 1974,
Berline
2. PEUGrOT 604, 1974
Camionnette
Appartenant au Program
me des Nations Unies pour
le Ddvoloppement.
Ces v6hicules seront ven
dus 1l'endroit et dans 1'6
tat oft ils se trouvent.
Ils peuvent 6tre inspec-
tes au Bureau des Nations
Unies. 20. Avenue Ducoste,
Port-an-Prince.
L'ouverture des plls ca-
tes et adcfesses au Bureau
des Nations Unies pour le
Developpement aura lieu
le 20 Aofit 1979.
Tous les droits de Doua
ne sent la charge de l'a
cheteur'.
Le Bureau du" PNUD se
reserve le drolt de rejeter,
n'importe quelle offre. '
88


(la plus haute instance ira-
kienne) et devrilait le corn
plot qui etait annonco pu-
nliouemen' le 28.

Parmi '.es condamnes ft
mort. cinq eta ent memurcs
du Conseil dc Commande-
ment de la KE-volution, et
parmi eux. deo'x talent Mi
nistres : M. Air'an Husse n.
vice Prem ci Ministre et
Directeur de Cabinet du
President de la Republique,
et M Moltamed Mahjoub
Mahdi. Minist-e de 1'Educa
tion. .

II .ot f not-r que les con
dmands seron.t passes par
les arme-. Jusnul' 1 'annee
dern ore lorsq', vmngt et un
commupist-s irakiens a-
vaient pte fius:'Os, les civil
condamnes north en i Irak
etaient pendu:.


Restauratioi et t"Surrealisme" a Cuba


.MERCREDI 8 ABOUT 1979

EMPIRE CENTRAFRICAIN :


L'afafire desmassacres de Batteui


Project d'Edt~calloI go- 2 -.

r-cnwuvetrnC2emet Haitien -- Groupe

'fe ia anclue Mi~odlga'c)


AVIS


Dejh un









,Le


les maux de ti
les migraines,
les rages de d
les troubles n
7 4 , .les nevralgies,
les douleurs p
operatoires-ei
interventions







S. .
III ''-

.: .'


Vos prolleites sportifs

JOETI- NNE


,~YIL~r~.WMMC~CL~~-~


1






MERCREDI- 8 ADUT 1979


DANS NS CINEMAS:


tE TRIOMPHE
'4L, 2E 1

5 I'OUR I'ENFIIR 7
Enltrte : $ 1.60 et 2.00


.1) .1 ("I 1 AU2 NIl
I.'AMEIIIQUIE
nutree a 1.50 e 2.00

SALLE III

I.E MOUTON NRAGOE
E:itre : $ 206

SALLE I-V

SAIVEZ LE NEPTUNE
Enltree : $ 1.FJ

x x x x

CINE OLYMPIA

Mereredl 12 h 2 h 4 h
Entree G 1-50
6 h 30 et 3 h 30
Entrde Gaes 2-00
LE HEROS
TATOUE
Jeudi 12 ih 2 h 4 h
6 h'uros
Kntree Ode 1-50
LA CHAINE
INFERNALE DU
IA-KANG
8 hlrs 30
Entree Gies 2-00
PIEINS POTS



RANCHO CINE
Mrcr,-di S Aout 1979
LES CAVALIERS
Jeudi 9 Aout 1979
APPELEZ-MOI
MATHILDE
JEUDI 9 AOUT 1979
5 PIECES FACILES

x x x

ETOILE CtNE

Mercredi 7 hres
Seance Unique
SPARTACUS
Entrde Gdes 2-50
Jeudi 6 h 30 et
8 hres 30
LES NAUFRAGES
DE LILE PERDUE
Entree 0 1-50 ct 2.50

x x x x x

MAGIC CIRE

Mercredl 6( h et 8 h
INVASION DES
PROFANATEURS
Entrde 0 4-00 5-00
Jiudi 'in el, 8 hres
VOYAGE DE NOCES
Fnirir C; --00 5-00

x : x

PARAMOUNT

,M: 'rdi 1'2 h 2 h t 4 hres
Entrl le Gde 1-.0
(6 i 8 h 10 hries
Eniit i Gdes 3-OU0
I INEVITABLE
CATAiSITROPIHE
j.hli 12 i 2 n 4 hres
Ell l- G(i i -1)0
SO(U:; l.E DOIOT
DI IA MOIRT
(1 I 8 h 10 t ': -'s
Ei hir( Gd s i 00

x x x x

IMPERIAL

IMPERIAL 1

MERCREDI 3 AOUT 1979
12 h 2 hres 4 hres
Ent rm(e Gdes -00
6 h 8 h 10 her's
Entree Gdes 3-00
LES BASKETS SE
DECHAINENT

Jeudi 9 Aout 1979
12 h 2 n 4 hres
Entree (ides 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree Gd:-s 8-00
LES BASKETS
SE DECHAINENT

IMPERIAL 2

MERCREDI a AOUI 1979
12 h 2 h 4 hres
Entrde Gdes 5-00
6 h 8 hres 10 hies
Entree Gdes 8-1i0
LE SOURIRE
AUX LARMES

Jeudi 9 Aoult 1979
12 h 2 is 4 hres
Entree Gdes 5-00
6 h 8 h 10 heres
Entrre Odes 8-00
LE SOURIRE AUX
LARMES

IMPERIAL 3

MERCREDI 8 ABOUT 1079
12 h 2 h 4 heures
Entree Gdes 5-00
6 h 8 hres 10 heures
Entres Gdes 3-00
ASSAULT SUR

Jeudi 9 Aout 1979
12 h ? hres 4 hres
Entrle Gdes 5-00


6 h 8 h 10 hres
Entrde Gdes 8-00
ASSAUT SutE 2AVitL .


CAPITOL
CAPITOL 1

MERCREDI 3 ABOUT 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 ih 2 h 4 heures
0( i h 8 h 10 itres
LA TRAPPED A NANAS

Joudi 9 Aoflt 1979
Prix Uninue $ 1-00
12 h 2 h 4 lirps
6 h 8 h 10 hres
LES SERIES DE L AIGLE


CAPITOL 2

MERCREDI S AOUT 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2 h 4 hres
L HOMME QUI VENAIT
D AlIl LEURS
6 h 8 h 10 hr.s

Jeudi 9 Aofit 1979
Prix Unique $ 1-00
12 h 2 s 4 hres
6 h 8 jn 10 hres
SUSPICION

CAPITOL 3

MERCREDI 8 AOUT 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 15. 2 h I5 4 h 15,
6 h 15 8 h 15, ;0 h 15
SUSPICION

Jeidi 9 Aofut 1979
Prix Unique $ 1-00
12 h 15, 2 h 15, 4 h 15
6 h 15 8 h 15 10 h 15
LE PION

CAPITOL 4

MERCREDI 3 ABOUT 1979
11 h 45, 1 h 45 3 h 45
5 h 45 7 h 45, 9 h 45
PRIX UNIQUE $ 1-00
LA BATAILLE D ANZIO

Jeudi 9 Aout 1E79
Prix Unique $ 1-00
11 hi 45 1 h 45 3 h 45.
5 h 45 7 h 45, 9 h 45
LA TRAPPE A NANAS

SX X

AUDITORIUM
Mercredi 7 hres
LES ANGES
GARDIE'FS
Entrde (des: 3-00
Jeudi 7 hres
JO LE FOU
Entree Odes 2-00

x x x x


IVetrt oaerte


(Suit; doe la lrc Page)

voIls aviez, en le cr6ant,
line chanson dans la tote,
une chanson aux noths in-
forlsul6cs mats oau rythme
6j perceptiblle, djoIA fort,
dans 1 agencement des
mnts et la structure des
phrases, rythme d essence
populaire, cormmne 1 indi -
que ie retour di refrain, a
pres un sdveloppement
suffisamment substantlel
poir qug chaqne retour soit
acpuetill sans lassitude La
nature des rmots cholsis, le
ldeoupage rythmlque de
vQ phrases et 1 expression-
nisme trp s direct de vos
images m ont Agalement in
nf m la mtse en musique
Une msleodie c, decja nee,
sur un rythmrie folklorlque
ililtien, avec un debut
d'harmonisatio. sur Ie -
quel je me propose de tra-
vailler

LE pomes No 5, page 16,
confirmed 1 orientation so-
ciale de vos prdoccupa -
tions Ici, c est 1 enfer d?
Saint Domingue qui inspi-
re voos rflexions o6sabu -
soes, le trompe 1 oeil des
salaires plus eleveds qu of
frent les planteurs de can
ns dominicains, suns preci
ser 1 humiliation, le, m -
prs et les degradantes con
editions de travail consti -
tuant les seul's primes
VoLis vous contentez de d
noncer la duretm du tra-
vail et 1 tendue de la
souffrance, grace auxquel-
les des gens bciront du
champagne. C est assez bon,
mals vous manquez d agrees.
slvitd. Quand 'n ddnonce
un mal social, une exploit
station aussi scandaleuse,
ii faut aller jusqu au


bot, mettre en po6ste la
violence, suscilor et meme
forcer la r6asilon des ti6
des, indiquer une solution
accessible aux plus actifs,
voire A touls' 11 ne suffit
pas d ironiser cur les bu-
veurs de -champagne de
Saint Dominguie, d i'onis?r
sans Insistane-, san smJse
a nu du promessus, de la
stratgie et till sylstme qui
uns sur la misure des ati
contruit la richasse des
uns sur la misece ciro au-
tres.

Mmn's r6flexiju's A pro -
pos du poeme No 6 ( Page
17) qui rdviee les m, mes
qualities et ,ouffre de limi
stations sombl-ibles, bien
que 1 ironies solt ici plus
mordante et qu 1r': dbut de
rdacton soit nstftemert sug
gsrA Mlis apres tout, peut
construit la richEsse des
bord.la parole, In protes-
tation Ensuite, on verra!
La reaction finale des vic-
timos dependra de 1 achar
nement des requins, les -
quels sont, d une certain
maniire, moins dangereux
que les rats qui soufflent
sur les bl?ssures pour en
dormir les douleurs.
Mais rev.?nns a nos mou
tons Le ponme No 7, consa
crd ma cet hommini -vrita-
ble) nommA <.LAKOUA>>,
victim d une execution
sommaire, est vraiment
rdassi De nouveau, avet
des mots samples et directs,
un lyrisme sats fioriture.,
voys faites '3a7,;er un mrs
eu lieu cette execution sum
maire ? Vous ne I avez pas
sawe poignant OM donc a
dit, mais c 6tAit inutile,
puisque tout le inonde sait
puisqu ? tout 1 emonde sait
que ces chose3-la n arri -


vent qu au Nicaragua
Digne d intdr 't me pa {
rail t galemeht 13 Num6ro
10, chant d espoir, chant
de march collective vers
un avwnir moilleur, vision
d Lne vltolre cnntre la mni
sire, que 1 on pourrait met
tre en musique aussi tfacll
ment que le Qucirlime l55
me ou le dialogue? du
preambule

Les autres me paraissent
beaucoup moins lons Les
deux premiers font d6ce -
vants : la, vous manquez
dp souffle, votri pensee se
revlfe trop. c,)urte, et vos
images sont d6pourvues d o
riginalite profo sde Le nu
mnto 3 est interessant,
mo'is ne demarre pas vrai
meant Pas d cnvole lyri -
qur II en est de meme
pour le numcfro 8 que je
* trouve banal
Quant au numdro 9, con
sacred A Gasner, los inten-
tions sont louables, mais
1 inspiration me s2mble ab
senate ou tres .!;mite Votre
tendance A la r6pdtition,
souvent observee a la lee
ture de cette plaquette, ne
me parait pas un d6faut ir
remediable, sureout dans
votre cas Je sais que vous
liscz beaucoupn et j ai pu
constater qu? votre conver
station qst intelligence et
jamais monotone Rien ne
s oppose done a ce que vos
creations po6tiques, qui re
veblent, dans 1 ensemble,
un temperament asscz fort,
puissent s orienter vrs une
e.sthetique plus riche, hos
tile au ressass-ment Lors-
qugon a de tiles pour vo
ler, pourquoi no pas les
utiliser plus se'vvnt ?
Amicalement,
Gerald MERCERON


. AC. - PA'


Ae mouvetent dte Carter vent


dedramatiser


WASHINGTON, (AFP)
L Administrat'.ori Car -
ter sefforce m'untenant de
ramener A de plus justes
proportions la cruise que
traversent les relations a
mericano-Isratei:nnes, de .
puls que south needs les ru-
moers d un possible rappro
cement ettre 1 OLP et les
Etats-Unis.


Apr6s s Itre entretenu sa
media par t6l6phone ,avec
le premier Ministre Israd-
lien, Monsieur Menahem
Bgin, qui venait de sortir
de 1 hospital, le President
Carter recevra Mercredi a
ddjeuner 1 Anbassadeur Is
raelien A Washington, Mon
sieur Ephraim I'vron

Parallelement, au course
dun entretien mardi avec
le President de la sous -
commission senatoriale
pour le Procne-Orient, le
D6mocrate Richard Stone,
le Secretair2 d Etat Cyrus
Vance a reaffirm& que les
Etats-Unis uopposeraient
leur veto a ooite resolu
tion du Consil de Securite
de 1 ONU, qui ieconnaitrait
aux palestiniens le droit a
une complete e.utoddtermi-
nation et a Lfdependance

Le conseil dcir repren -
dre 1 examen le 23 Aouit pro
chain d une resolution sur
les drbits des palestiniens,
completant le text d' la
fameuse resolution 242, qui
reconnait le droit a 1 exis--
tence d Israel et sur la -
quelles les Et'Ls-Unis ap-


.es relations tve' Israil


pu!ent le processes de palx
au Moyen print.


rrar~nr~lr~r/r~C~rr~J~ZllIC~'ZrS~CO~%rflOCO raovoocoocoorI r%/~CC /~C4 ~~~Z~/C//Ct/=


TOUTE L'ANNEE,



DEGUSTEZ LE JUS DES FRUITS HAITIENS


CINE LiDO

M(rcredi 12 ih 2 h 4 hres
Entree Gde 1-50
6 h 8 h 10 'ir:s
Entrcd Odes 2 00
LE DRAGON IDU
KUNG FU
Jh udi 12 h 2 'f's 4 hres
Entree Gd- 1-!)0(
QUI A TUE BRUCE LEE
(i H h 10 r,'s
Entru e Odes 2-00



REX THEATRE

Mercredi 12 2 4 ( 3 3
10 hres
LE GENDARME ET
LES EXTRA-
TERRESTRES
Avant 7 hres
Entrde Gdes 2-00
A Parlir de 5 hr- s
EntrLA G 2-00 et 5.09
Jeudi 12 2 4 6
10 hr1es
MAMA DOLORE-
Avant hres
Entr6e Odes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree G 3-00 5-00



Phamitacit
asspraitt ie service
cttte nMit

PORT-AU-PRINTCE

MERCREDI 3 AOUT

PERPETUAL
SECOURS

Rue du Centre
DAY
Chemin der Dilles

DE L ESPOI.
Delmas

JEUDI 9 AO. 2 1979

DU PEOPLE
March Salorn-- n

ST JOSEPH
Rue des -Hem.i ts

LECLERI
Martissant S1



PETIONVILLE

MERCREDI 8 Ac- JTT

DU QUARTER
Rue Og6

JEUDI '9 iAOUTi 1i :


ST PIERRE
Piho6cP'i'A ? Meat


Uners h
Un e rdiissi te h aitien ne !


rim" S i- :z iarr:-


vr~nrruwsruPk~u~sa~oMM~IYY1Mcol


Le report des travaux dt
conseil, 11 y a dix jours, hA
la demanded do Washing-
ton, avec 1 accord du Ko-
welt promoter du pro-
jet de. resolution et de
1 OLP. avail renfotce la con
eviction de nombre d obser
vateurs que ies Etats-Unis
souhaitent amorcer un dia
logue avc 1 OLP, sl celle-
ci acceptait en revanche de
reconnaitre, ne strait ce
que du bout des levres, le
drolt A 1 existenc- d Israel
et la vaiiditl de la rosolu
tlon 242

Une tell Aventualitl avait
Atl acueilli avec alarm
par le Cabinet Israelien,
qui dans lne resolution
non publi6e, i averti les
Etats-Unis qu il se consider
r'rait delio de ses Pigage
ments a 1 6gard 'u prI,,'-
sus. de Camp David, si la
resolution 242 6talt modi-
fie, selon les inform -
tions de la i-rease de JAru
salem.

Les intentions prltles A
Washington avaient ete ju
gees de plus c.i plus in-
quietantes par I.r.el. d au
tant plus quelles sinscri
vaicnt dans le context dS
la querelle ent:e ls deu)
pays a propos du deploie
ment de 1 ONU d.ns le Si-
nai L? President Carter a
valt lii aussi invclontaire-
ment contribiie a la dete
rioration des relations en
ccmparant la lutte de
1 OLP a celle d?s mouve-


ments noirs pour la 16gall
td racial au ours d un di
ner' privA La Maison Blan
che a depuis irctifid le tir
Par alllours, le super Am
bassadeur. amerisain pour
le Moyen Orient, Monsieur
Robert Strauss, a interrom
pu brilvement se- vacant -
ces pour rassur.r' lul aussi
Monsieur Begin Selon des
sources autorisdes, Mon-
sieur Strauss lu1 a propose
Samedi dan une conversa-
tion t6l6phoniqae, d avan-
cer sa procha'-ne visit A
Jerusalem au 2.) Aoft pro-
chain, ce qui aumait 6t' ac
ceptA Monsieur Strauss s 6
tait en ou re entretenu
Lundi A Washiagton avee
lo President Carter

m De son cut6, le D6parte-
ment d Etat a r.,c ferme -
ment r:ardi que sa politi
que a 1 Agacd d Israel pe
de 1 OLP soit dictde par
ses besoins petroliers corn
me 1 avait afflrme la veil-
le, Monsieur Moshe Dayan

II n y a pas de change
ments dans la politique a
mericaine, qui leste basec
sur un f'rme soutien et
une amitie traditionnelle
envere Israel, a declare son
Porte-Parole Mo:'sieur Tom
R'ston II a riaffirmd que
les Etats'-Unis n etaient en
gages dans viaun effort
pour ,trafiquere la resolu
tion 242 de 1 UNU, mais il
n a pas oulu exclure
qu ils puissent eccepter un
texte sur les droits des pa-
lestiniens, si celui-ci etait
suffisamment modern.


DI .





PAGE 5
l


L'Ameri'que Centrale sur un Volcan


de III isv -igt



I I 11 o
1 11 c, rilii l lii* i
p iii til l N c~ ii,itiii oxa 1) ii


Salvador pour obtenir du
..'rdsidtent Romero la pro-
inesse q(te des reIfornml s roel
rls t prol'onlldes seront en-
Sre<'risrls sans larder pour
dmilcrali ser It r'6gime.

An ilGu t.6im1tit ln., lat s1tiui-
it ll ;ti ce re.sullt e Opar iune
houllfide VoIIs sivez, pour
]qul i tout seinble si ciillne
il '. C'est pace Cuel nlos
liuerilleros sonlt encore all


Nicaragua>.

Au Ouat56mala, en clffet,
1I'acession au pouvoir 11i y
a un an du Pretident Ro-
meo Lucas n'a pais encore
apporte l'apaisenent, espid-
r6. Chaque1 nuit, Lune oil deux
personnel sont assassiinees
dans los rites de la capita-
1, soil par des groups
d'oxtreme droite, soil, par
des mouvements d'extrimen
gauche. Les enlivemcnts se
poursuivent all6grement et
le dernier en date des Affai
du vice-Ministre des Affai-
res Etranggres par les afor
cos armies rebelless.

Celles-ci exigent pour sa
liberation., la publication
d'un manifesto justifiant la
lutte armee dans le pays.
vresa (EGP) a pour sa part
announce la reprise de la
lutte car, pour elle, (la le
con de a chute de Somoza
est que a lutte armee sous
toutes ses formes est la
seule voie qu'a le people
exploited pour d6truire le
pouvoir des richest.

Reste le Honduras, le
moins agite des pays du
,triangle,, mais aussi le
plus pauvre. Son armee, par
tradition, tolere les mou-
vements des travailleurs et
des paysans. Mais, la aussi,
le moindre incident pour-
rait a nouveau declencher
1'engrenage de la-violence.


Magrir sans peine avec

ii ,,i maintenant si facile d'avoir une ligne
piadaii si vous etes a un age ou r'em-
honunninl menace -
,1 urln activity sedentaire favonse les


IRAN: SAISIE
DES INSTALLATIONS
DE L'iAYANDEGAN3

TEHERAN (AFP)
Le quotldicn 4Ayandcgan>
independentt) de T6hfran
a 6i6 occupy mardi par des
gardenses de la rivolutiony,
et ses presses unl, ot6 sal-
sies par ordre du Procureur
GOenral de la revolution
islamique, apprend-on de
sources in form6es.
cAyandcgans availt suspend
du une pre'mlre i'ois sa pa
rution le douze Mai A la
suite d'attaques de 1'Aya-
tollah Khomelny contre ce
journal. Le quotidlen avait
reparu le vingt et un Mai
adoptant un ton jug6 un
peu moins progressiste par
ses lectures.

II y a une semaine 1'A-
yatollah Khomeiny, dans
un message a la nation, a-
vait mis la press iranien
ne en garde centre les bus de la libert&e, mena
cant les journaux d'en re
fer"-, le cas echeant, au
people.

Selon des sources infor-
mees, les presses de 1'aAyan
degan> oUi sont publics, ort
tre le quotidien, trois au-
tres journaux, don't celui
du Front National Demo-
cratique, ont ete saisies sous
1'accusation d'avoir 6te fon
dees avec de 1'argent appar
tenant a la CIA (Central
Intelligence Agencyi, au
nage Israelien) et a la VAK> (Ex-Police Secrete I-
ranienne).


Fugoa depot tat
,imming tablets I
si voire gourmandise est plus forte que Drag@es amamgnssantes
vun bonnes resolutions. Wt
Fugoa depot e p a


ro~wrel'ts de ra isse da d; En veni e i ns routes les pharmacies


AMPROSA

vous suggere de compare

Beaucoup d'entre vous penseht que acheter un Moteur h

aux Etats Unis revient moins cher qu'en Haiti. Cela sem

Mais re~fecissez :

Nous reproduisons ici un extrait du Magazine (BOATIN

(Boatir, est Ie Magazine qui fait autorite atiis le mon

pl'aisa5ce)
1979 OUTBOARD MANUFACTURERS.


USA


MODEL EV4NRUDE 6 HP short shaft $ 670-


" 9 HP


" 880


n 25 HP 1155

" 35 HP 1310


it 50 HP


" 1850


ors bord EVINRUDE

mble normal.



1G., d'Octobre 1978.

>de de la navigation





[AITI (AMPROSA)


650 tong shaft
885 "

1125 "

1275 "

1725 "


I


'I


SLa vision du Yoga.

Voas trouverez dans le numero

du mois d'Aout No 11

QIlEST-C(I:; EN AIT LEI YOGA ?


S- A. i' l) I) ID l M.THIIRE.


Ii. SIST':IE NiIERVE:'X ET LE YOGA


'()NN IIS NCE 1)1DE L'ISLAM


-- IN 1I'1.: NL T I'L. TII'LIRE


I.I N'MI:RO A LIRE

.cf..occe.soc<> s- .ocooo.cc..c.siscooccc o


2) Avoir parcouru le cy-
i'lu d'itides secondaires
clastsique jusqu'au Bacca-
laurai eat ;
3 Detenir un diplu6me de
Comiatiable delivre par une
Ecole de Commerce recon-
Il1!c;
4 Et re de bones vie et
lnoeurs.
Les inscriptions seront re
cues .lusqua' u 20 Aout 1979
ani RPS'VceP du Persoinnel de
I'IDAI. ia Port-au-Prince,
tonl les ours ouvrabl,'; de
9 lichures at minli.
Port-au-Prinee, le 2 Aofit
1979.
Inst itul d(I, DI-vilninle-
iltint, Agricole et Iltdis-
triel.


xxx

INSTITUTE DE
DEVELOPPEMENT
AGRICOLE ET
INDUSTRIAL

AVIS


II est port ila connais
sance des intleresses que
lInsaitut de Developpement
Agricole et Industriel lD
Alt organise i n coscoUrs
le mardi 14 Aout 1979 a 9 h.
a.m. a sa Succursale des
Gonaives en vue di recrute
meant d'un Comptable pour
son Centre dc la Petite Ri-
viere de 1'Artibonite.
Les postulants devront
remplir les conditions sui-
vantes et soumettre, outre
une photo d'identite, les
documents y afferents :
1) Etre de nationality hai
tienne;
2) Avoir parcouru le cy-
cle d'etudes secondaires
classiques jusqu'au Bacca-
laureat;
3) Dctegir un diplome de
Comptable dtlivre par une
Ecole de Commerce recon-
inue.
Les inscriptions seront re
cues au local de la Succur
sale tons les jours ouvra
bles de 9 heures a.m. i 12
hcures 30.
Port-au-Prince, le 2 Aofut
1979.
Institute de DevelopDe-
m-nt Agricole et Indus-
triel.
88

XXAVIS

AVIS


La Direction de 1'Educa-
tion Nationale, Service de
i'Enseignement Normal, a-
vise les intsressis que le
Concours d'admission aux
Ecoles Normales aura lieu
i partir' du 17 Septembre
prochain, it 7 heures 30 a.m.
aux si6ges suivants :
a) pour les candidates de
Port-au-Prince et de Da- L


AVIS
II est port a la conuais
stance des acqudreurs, fer-
miers, preneurs 6ventuels.
et du public en g6ndral,
principalement des Notal-
res et Arpenteurs op6rant
dans la jurudiction de Port
au Prince, qu'aucun acte de
vente ne peut 6tre pass,
aucune operation d'arpenta
ge r6allsee, aucune transac
lion oper6e sur tous les
biens mobiliers d6pendant
de la succession de feu
CHARLES COURTOIS ? de-
cide le 29 Septembre mil
neutf cent soixantq-seize
(1976), notamment sur une
nroprite6 sise a Delmas -
Musseau, section de Saint-
Martin, une propri6t6 sise
sur la route de Delmas, fa
cade Sud: une proprieti si
se au Sud de 1'intersection
dj la route de l'airoport
et de la Nationale No. 1.
Cet avis est valuable jus-
qu'au partage dufinitif de
la dite succession. Les tiers
acqu6reurs pr6alables doi-
vent s'attendre ia subir la
loi du partage.
Port-au-Prince, ce jour-
d'hui 7 Aofit 1979.
Fritz COURTOIS
H6ritier Charles COkR-
TOIS.
98

xx x x x
INSTITUTE DE
DEVELOPPEMENT
AGRICOLE ET
INDUSTRIAL

AVIS
Ii ('st port ta la connais
since des intaeress6s que
l'Institut de Developpement
ACricole et Industriel lID
AI) organise un concours
le mardi 14 Aofit 1979 i 9
heures a.m. ta son Bureau
Central sis i la rute Amri-
caine i Port-au-Prince en
vue du reciutement d'un
Comptable pour son Centre
de la Petite Riviire de l'Ar
tibonite.
Les postulants devront
remnnlir les conditions sui-
vantes et soumrolttre outre
tie photo d'irlentitt. les
documents y aff6renis :
11 Etre de nationality hai
ticinne.


MERCREDI 8 ABOUT 1979


/OTRE HOROSCOPE
JEUDI 9 ABOUT 1970


miens ? 1'Ecole Nornrale
d'Instituteurs; ,
b) pour ceux de provin-
ce aux diffdrentes 6coles
normales.
A l'inscription qui s'effec
tuera, a Port-au-Prince, i
1'Institut P6dagogique Natio
nal, et en province, aux sl6
ges de 1'Inspection Scolai-
re comp6tente, du lundi 20
aofit au vendredi 7 septem
bre 1979, de 9 heures i 11
heures a.m., seront prdsen-
tees les pieces suivantes :
1) Une attestation de Bre
vet Elementaire ou d'admis
sion en classes de Seconde;
2) Un extrait de 1'acte de
naissance;
3) Un Certificat de Santi6;
4) Un Certificat de bon-
nes vie et moeurs;
5) Une Photo d'identit6.
NOTA BENE En vue des
changements qui doivent
s'operer dans l'Enseigne-
ment Normal, il n'y aura
pas d'inscriptions pour les
Ecoles Normales de Mar-
tissant, d'Elie Dubois, d'Ins
tituteurs.
Port-au-Prince, le ler.
Aofit 1979.
Service de 1'Enseigne-
ment Normal.



Avis imoprtant
Les consorts Jourdah et
Riobe mettent en garde le
public en general ainsi que
les Notaires, Arpenteurs et
Agents immobiliers en par
ticulier centre toute tenta-
tive de vente, location ou
affermage de leurs immeu-
bles generalement quelcon
ques situ6s a Port-au-Prin-
ce, Pdtion-Ville et Kens-
coffl.

Tous actes passes en vio
nation de la prisente dutfen
se seront considrets come
nuls et non avenues parce
que faits en fraude de leurs
droits reconnus et consa-
cres.
Port-au-Prince, le 8 Aofit
1979.
Pour lrs Consorts Jour-
dan et Riob6.
Leon JOURDAN, Ing. irch.
88


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER )
prdoccuperont. Une conver-
sation avec un proche de-
tournera votre inquietude
Project de forage dans le
et chassera vos doutes.
20 AVR-IL .wU ZO MWA
(TAUREAU)
Les am s sop, assez ennu
yeux. Vous ne serez pas ent
measure de savoir ce que
c'est mais il y a quelque cho
se qui manque.

21 MAI All 20 JUIN
(GIEMEAU_,_
Vous aurez lIes difficulties
a faire triompher votre opi-
n on, suitout aupres de vos
superieurs. Meler les affai-
res au plaisir ne vous don-
nera pas la solution.

21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER)
Des problems genent vos
projects de voyage. Ne pre-
nez rien pour acquis. Veri-
fiez vos reservat ons et vo
tre horaire.

23 JUILLET AU 22 AOUT
( LION -
Ne comptez pas sur votre
personnalite pour vous de-
barrasser d'une affaire. Vo
tre charm Ce vos pouvoirs
de persuasion ne seront pas
suffisant pour y arriver.

23 AOUT 4U 22 SEPT
( VIERCGE )
Des petits deta Is concern
nant un etre cher vous aga
cent. Ne soycz pas critique
mais d tes ce ,uoe vous avez
a dire. Ne groniez pas tout
seul. e

23 SEPTEMBRE AU 22 OCT
( BALANCES )
Ne bousculez pas la chan
ce. Accepter des invitations
monda'nes quand vous a-
vez du travail b faire serait
une erreur. Vous tes d'hu-
meur L esquiver vus problem
mes.

23 OCTOBRE Al 21 NOV
( SCORPION )
Minimisez le confit en re
nongant fa vos rendez-vous.


COLEMAN I



Symbole de la quality















LES JUGS ET GLACIERES



COLEMAN


Gardent froid plus longtemps


La lumiere


la plus conomique vient de


COLEMAN

1 gourde de Kerosene 8 heures d'4clairage

DISTRIBUTEUR :


ETS. Mme. BONDEL

RUE DU CENTRE No. 143 TEL :2 4727

--- --- --- ---s


AVIS DIVERS


Autiement, vous aurez du
mal a itre en deux endroits
d fiorents en meme temps.
22 NOV .AU ZI DE
( SAGITAIRE )
Entendez-vous avec ceux
qui sont a la maison avant
d'inviter les autres. Parta-
gez avec les membres de la
famille vps soucis profession
nels. Que la tension ne s'ac
cumule pas.

22 DEC AU 1I9 IANVIER
( CAPRICORNE )
Attention i vos s gnatu-
res. Que les soucis ne dege-
nerent pas en une attitude
inquiete. Remettez les im-
portantes conferences pro-
fessionnelles.

20 JANVIEt 'VU 1 FEVRIER
( VERSEAU )
Vous aurez line attitude
ambivalente l'egard des
defenses. N'achetez pas
quelque chose pour passer
le res e de la :ournee fl vous
inqu.6ter rc sen prix.
19 FEV AU 20 MARS
POISSUNSI
Mefiez vous de 1'entraine
ment dans le travail. Un
proche peut ne pas etre en
thousasme au t:ujet d un de
vos projects. Chassez la de-
ception.

SI VOUS ETEh -E
AUJOUsiD HUI
Si vous etc.s ni aujour-
d'hui : Vous etes tires am-
bitleux et douc de qital tes
artistiiiiq es. Vous ft(ricz uill
bon serviteur ptbhic car vous
etes naturellement inlcilte a
aider Is nia'litu eux i t e-
tes pass onl116 par [('s pr;>
blemes du monde. Que vo-
tre desir de ,eticcil.s n'itoufl
fe pnis le deveoppoment de
votre individualism. Sou-
vent vous etes attire par le
travail de group. quolque
votre veritable pos ttaon sait
co'le du chef. L'art. la little
rature. education et le thea
Ire vi.,s ronviennelt lo1ti
pa;rticulierement. Le droit
et ce qui tiouche allu voyAige
vnoi- nipportera ent auss le
bonh:tur.


I *j~-,._M ii _I I II




fage o svelte

Oragees arnaigrissantes


NOTEZ IEN que ces prix aux Etats Unis sont F.O0B. Milwakee

Wiscowsis :t n'incluent donic les taxes de vente ni le transport a terre,

ni le transport aerien pour acheminer- 'otre moteur en HaLiti


Vou.s comvendrez aussi one vols devrez vous passer du service de

reparation el 'entretie is du Magasin aux Etats Unis, tandis

qu'a la AMPROSA, vous beneficiez du service avec sa garantie de

Philigpe Ierisse, technician diploma de QMC Service School EVINRUDE


ANALYSES BIEN et VISITEZ NOUS Rue Pavee

REF : BOATING OCT 78 Page 103.


i


............. mP P PP


__,,,, -rr~r~-~,~r~Jr~?Edy~C&~,~-I-~YTLI~U~N~db


98


i


\


l







C 8. AOLJ 1.97J -


NOUVELLES DE L'ETRANGER


Cnil ETATS-UNIS :
IA HIA TII(FICATION DE
1 ACCORD .3U IA
CLAUSE 1)E A NATION
LA PLUM 'FAVOIilSIEE
I{ i:POUSSi':I
WASHINO'TON. iAJ'T)
(ontrritilr'tiii'il, I. (n i n-
rn it nl l nitl.'. 1, ( Gouvier
iuni iit imrtllnftnrl 1n deinuil-
dri a sei'ul A )iIltvill vrS la
ilii ('r 1 ialr.ld mifi Sili'l, d-
llflrl' 1 iCCoMd Cib ninrt -
cli(l concli debut, Ju111l -
let avcr Pckin et accor -
dant A la Chine le b6n6fl
c'e d" la clause de la Na
tIon la pls Ifuvorlsde, in-
dlque-t-on Mardi dans les
mlieuix" Informnas iA Was-
hingtton

Cer t ard. don't le gouver
n-ment Chinois a kt6 In-
forme, refl).e ersentielle-
nient. aioute-l,-on, le souci
dt, la Maison Elanche de
in pas coompliquer ah la
fois ses rapo-orts avee
1 U1ISS et av'e Ic Senat
L'e) Gouv)prnil'lelnt amnri-
cailil. qui hehcrcht a se tt-
iur en dehors des rivalll)s
9hi o-Soviltiqeic '. 1olh:ii -
trail n (l ,'t, p. i-i Vo r ; c

clause de la Nation la
I)I1s I'avorl.see a ilI Chlne
et a 1 URSS qji en rccla-
me le benefice delpuis des
annees, indique-t-on Un
certain nombr., de S6na -
(eurs partagen.t ce point
de vue.
D autrti come I Sena -
I .'ur Deniocrate Henry
Jackeon Washineton). ac-
Ituellement "n visite en
Chine. sont d u avis con
traire Ils estrlnr"nt que
seule la Chine a rempli


posir Ilsltant, la condition
posel, i' 1 OCTROI dIt et,
I clinlse' ell dii, nlu n, lI Is
assurances niel'f'ssnilres en
ce qll conc' er1 ,e :uli p)ullil-
que d Omilgral.'t l
Duns ces cindi)llons, esll
mentl-1ls, 11 ny n iillcune
ui'soli de d ff6lri hr la rntirl'
cation dp 1 accord comn -
mrq:ual Siio-Ar( ri'cal ni
Or, les aul ovitets amlrl-
calnes ont 1' .soucl d(' nl
1I1' compliolier les ddbats
d0!i diffic'les nu S6nat
sur la ratificallon des ac
cords SALT-2 conclus avec
1 URSS en prov )quant. pa-
rallilem.'nt, ui dfblati sur
la politique ivi(,lique en
muatere d 6m'gration. Jus-
ciqu a present, en effet. pour
d' nombreux Senateurs,
1 URQ5 ne paralt pas avoir
donned suffisatmment d as-
surances en cc qul concer-
ne la libdralia.itlon de sa
politioue d emigration

x .< x

PAYS-BAS :
PIRO.IT D'ENVI':IEMEN 1'
I)U PR1 I':MiU .IiNISTRI:
I'PAR DES STD~)-N#IXQU.)IS
La Ilaye (AFP) Deux
sud-moluquois out avou';
lundi soir la police neer-
landalse: avoir concu evs
juin dernier un project vi-
sant a enleter le Premi'er
Ministre des Pays-Bas; 1M.
Andreas Van Agt; a rev6ls';
mardi; le porte-parole du
Miiistere de la Justice is
la Haye.
Le porte-paroLle a indi-
ququue les revelations des
deux htin',n"ei (onfirmeWn
1'existence cl'un tel project


Cours de Natation

et de Gymtastique

assures par das Professeurs

etrangers




Hubert Hobby Horse

ROUTE<,NLE. I.' I- SORTIE 'DE L'AEROPORT
SOUS LADIRECTION DE :

LAURENT ALLAY

Phones : 2-3921 -- 2<4790 2-5686


qui ni'valt fait 'objet quo
de rumours.
C'onine les anutres prise-s
d'otages spectncutaires exe-
cutbes ces dernilres anne'si
par certaius des 40.000 sudt-
inoljuullois vivant aux Pays
llas; l'enli'vement de M
an Agt auralt duii appuycr
leurs aspirations polltiqueis;
it saivoir 1a reconnaissance
d'une r6epuilique libre des
Moluuesm dul Sud.
Les deux homes ont 6Le
remis en libertY; 1'elabora-
tion de plans en vue de
commettre un clit ne tomn
hant pas sou-n le coup de
la loi aux Pays-Bas.

x x x x

AFGHANISTAN :
APPEL DU SENATEUR
AMERICAIN
FRANK CHURCH

WASHINGTON (AFP)
M. Frank Church, Prtsi-
d('n' d'' la Commission des
Affaics Etrangstes dui S-
ilat Am) ricain. a lancd un
anlel mardi toius les pays
pour qu'ilis s'abstiennent
d'exploiter h leurs propres
fpusA la situation confuse
qui rcene en Afghanistan.
M. Church democrate de
1'Idaho) souligne que lev
caucheinar diu gouverne-
ment Afghan devient cha-
que jou" plus terrifiant>.
C nquante prisonniers poli-
tiques sont selon lui exe-
cites chaque jour. 20.000
pa sonnes sont emprison-
ne6's et torturees dans ce
pays e+ 125.000 autres se
son, deis enfuips au Pakis
tan. affime M. Church.
x x x x

UNE DIRECTION DES
FRANCAIS A L'ETRANGER
AI' MINISTER DES
AIFAIRES
ITRANGERES

Paris -- (AFP) Aux ter-
mes d'un dtcret 'ard au
(journal officielf francais
de mardi; il est institua u-
ne direction des frangais a
l'etranger au Ministere des
Affaires Etrangeres .
Cette nouvelle direction
don'tt le directeur n'a pas
ete encore design) prepare
et execute (la politique du
gouvernement relative a
1'administratio.' des fran-
gais resident sou de passage
S l'etranger; eLt a la prote
tion de leurs personnel et
de I e u rs b i e n s ;
6 n o n c e le i.cret. Elle
tent d'autre part le Secre-
tariat du Conseil Superieur
des francais ia 1'tranger .
vLa direction des fran-
tais a 1'etranger a eg:i'e-
ment competence pour pre-
parer; ne6,',cier et appli-
quer les accorrts internal'
naux concernant les fr;au-
cais a 1'6tianger et les 6-
trangers en France relati;f
a la condilio i des person,
nes et des biens):; ajoute il
text. Elle est charge en
fin des relations avec i'oi'
ce francais de protection
des refui'ies et apatrides.
Parallelement; le dtcre
precise que la direction de-
conventions administrative
et des affaires consplairr
au -Quai d'Orsay est suppri
mee.

X X X x

I, OLP ET
L ENTRAINEMENT DE
COMBATANTS
STRANGERS

ANKARA, (AFP)
De.. syrlens, des fran
qaLs, des russ:'s et m6me d(
americains, notumment,
sont enstrains dans de;
camps de Feddayines e
vue de combat're pour 1
cause palcstln'enne, qmai
iulr elle seule, a declal
en' substance ADOU Firaz,
ce-President .u bureaus
lltique de 1OLP, Mardi
Ankara
II nest pas question qP
ves parsonnes scient for
mdes en vue d ebtrepren
dre des actions d' terro.
risme dans Ieurs pays ret
pectlfs, a ajouC le respc
sable 'palsstln'en, qul sO
jouurne actue element e
T1urTqule
Le represantaist de 1 OL
qui a eu des entretiens
vec les rasponsables Tur
sur les relations de 1 01
avtc Ankara, a annon
par ailleut's que la repr
s5 station de 1 OLP en T
quie aura bientot Uin stl
tut Diplomatiqpe comply
Un accord a etl parapl
samedi, el sera sign pro
chainement ,a Ankara p
Monsieur Farouk Khaddi
ml, chef du bureau polil
qUe de 1 organisation ,

Abou Firaz a precise q
1 oUverture du bureau
10OLP en Turquie avait <
decide bien avant i mi
dent de la prise d otages


1 Ambasade d Egypte a
kara


LE PRESIDENT CARTER
1RAVI I)E LA PERTE
D'INFLUENCIE DU PCI

IBatinmore (Maryland)
(AFI') Le Prvsident Car-
ter 'cest declnrs publiquc-
ment ravi; marril; de Ia
perte d';nfilueie'c d(i parin
'communiste ltal;en refcl-
tec par les resuiltats des
dernicres elections nitioni.-
les dans ce pays.

Le Chef de la Maison
Blanche; acclamni sur ce
point is Baltimore (Mary-
and) par une assembl6ec
d'italo-am6ricains; a auWsi
apple de ses voeux vune
nouvelle chute imnportantei-
de 1'audience du part conm
muniste de M. Berlinger. 74
Carter; qui se rendra en vi
site officielle,en Italie en
mai prochain; a affirmed d-
tre particuliierement fie l
des excellentes relations,)
qu'entretiennent Rome, et
Washington. I1 a rappel,
1'offre des Etats Uns dve
coopercr avec le; autorit.i;
italiennes pour les aider
a lutler contrec le errur's-
me.

Le president am,,ricaii, alu
course de cette nouvelle visi
te hebdomadaire hors de
Washington pour tenter de
rehausser sa pjopularite; a
d'autre- part lance un ap-
pel hi ses compatriot
pour qu'ils acceptent sd'ou
vrir leurs portes aux r6fu-
gies d'Indochinc qui; a-t-ii
dit; defieit la conscience
da mondei.




LES EXILES
NICARAGUAYENS
RENTRENT DANS
LEUR PAYS

NATIONS UNIES
(GENEVE), (AFP)
Les Nicaragupyens, qul
va..nt fui le regime Somi
ziste, rentrent dans leut
pays, a indiqutl Mereredi 1
Genfve Mo-Ls-tur Pierre
Coat, Directur adioint :1
la division -les program -
mes d assistance du haun
commissariat pour les ret
fugies (HCR)

Monsieur Coat, de retou
C' un voyage en Amdriqn
du Sud. a pricasd que s)
les 100.000 )ers;onnes qu
avaient troupe lf'uge dai
les pays vois us, notani -
m"nt au Costa Rica et a
H,)ndAras, 30 A 40.000 sor
deja revenues et. que lh
lqueluces 60000 autres s a
pretai:'nt a le lire

I1 a ..ii''. Q ue le r-
tour des exiles dans le:
pays accroissait les diffici
tes ,conomiqu s du Nicar
s gua, qui dolt alire face
un deficit ai'mentaire c
e quelque 500 )unnes de v
v- is par jour

n Quant aux p-r.r-onnes p:
Us du Nicarai'ia aprs 1 ;
t rv6e des Sani linistles
s pouvoi'r, noltainmnent li
s 1 6mrents subalternrs (
- 1 ane'inne Garde Nation
le. le HCR 'xaansie at)u
lemnt s il :st piissibl' i
Ic ir accirder It statute i
refugies.

x x xx

ELECTIONS ETATS UNIS
UN ECHEC DU CAMP
CARTER

WASHINGTON (AFP)
es Le Camp du President
mericain, M. Jimmy Carti
s a subi un echee mardi d-a
n sa lutte avec le camp du
a nateur Edward Kennedy
.s vue de 1'investiture du P
r6 t Democrate nux 6lect'o
Vi pr6sidentiefes de 1930, a
5o prend-on & Washingtoln.
a
L'Assemblee du Mass
ue chusetts, 1'Eta1 don't Edwa
Kenaedy est le S nateur
o l'influence de sa fami
est predomnontt, a refu
s- de retarder la date de
1n e ectlons prima res du
Mars au 22 Avr 1 procha
n commune 1'avait demand
Cbmit National Democra
P, domino par lcs part sans I
a Pris'dent Carter
es
P Le Prisident Carter i
cv
ocueune chance de battle
Kennedy dans les 1lecio
ar prima res du Massachuset

m me si le Senateur n'
fg pas formel'emtnt Candida
SSi les pr mair's du Mass
ar chusetts se tiennent le
au Mars, elles seront les see
t1- des la champagne preside
de tie'le aprtis ce'les du Ne
Hnmps re, autre Etat
ue Nouvelle Angleterre oh 1
de fluence du Camp Kenne
t6 est plus forte que cele
el- Camp Carter.


L'entourage du Prssident
aurait voulu que les primal


ros du Massachuselts solent
renvoy6es npr(s cells des
El:itat du SId Oeorg!e, Flo
r,(de OL Alabana i parce que
c'( stl. l q t' M. Carter a les
chances de ri'inport.r ses
phils grands suic0s. L'effet
psychploglque r'une d6fa te
dAins 'I M'tssrriwusettls au-
rnit, eti aLttc.t par los vie
I r'ts cui I1auiratl ntL prece-
dee.

On indcque oans les mi-
I eix politlques de Boston,
!a Capital c.u Massachu-
sltts. qiic Ie Sinateur Ken
nedy a list, de son influence
sur I'Asem)hlOi' de I'Etat
pour laire repouuser I, pro-
jet de renvoi des elections
pr maires.

x xxx x

*B3OLIVIE : L ATTITUDE
DES SYNDICATE' ET
DES PARTIES
POLITIQUES

LA PAZ, (AFP)
ILe nouveau 1F'. sident Bo
livien, Monsi-'ur Walter
Guevara Arce, s cst ciga-
G6e Mardi i la Paz a dii-
g(r on :guuj c'wa-emnt dei
Centre Gaucht, mnis plus
ia Gauche qu Ia Centre>>
Monsiur Gac,'varn a rcaf
firm qule son cuv'ornt -
ment devrait -Ire pluralis
te pour respect r le Man-
dat confie par le Congress
Ces declarations ont im-
mediatement s.iivi cells
du S-'cretaire C,6.eral de
la (Cintrale Or-
vriere boliv ilnie Mon-
s'eur Oscar Sanjines, qui
accuse le Presid'nt de
,claires tendailcst droi -
i eres ) Cepepndant, a-t-il
ajoute., la 13s decisions au chef de
1Etat sur les (uestinns sa
lariales avant ic prendre
position


Les princip'ih3 forces po
litiquts n ont pas encore
non plus adoni'- d attitude
definitive vis vios du Pie
sident 11 semble, s-elon les
observateurs. ~i-' leurs i1-
rigeants soient plus nrcoc
cutl)a pqr les elections du
4 Mai 1980 que par leur par
t I' 1 '., a ce gouvcrn1 -
m'nt transitoire Ce serent
probablement, eFtiment -
ils. 1?s trois ninmnes candi
dats qui brigineront alors
un mandate de trois ans :
MM Victor Paz Estenssr'd '


(MNR), Hernan Slles Suta-
zo (UDP) et lex-Pr6st -
cent -Hugo Batirer
Curtains ananlystes font
remarquor que cis clec -
tlions seront prasild6es par
Monsieur Oievara Arc?
don't le sparti revolution-
naire autlientiit'ie otalt l.
li i ceilui de Monsieur F.s
tnssoro aux dernteres 61-:c
tions On s interroge done
d .ji sur i noiii iijl..-' de
cette prochai'ne confrIota-
tion

x x

LE NICARAGUA N A PAS
REAGI A LA
PROTESTATION DU
HONDURAS

MANAGUA,, (AFP)
Le Gouvernemient Nica-


raguayen n a pas r6agi of
ficiellem2nt m'irdl k la
protestation du Honduras a
a suite de la2 detention,
D.manche pennant 12 heu
r 's, de son Amlbassadcur i
MaIanagua

Les Porte Parole de la
Jiunte el dtu iflnislere des
Affa'res; Er.ragreas ont
affirm ne pas avoir regu
d, reaction oificirlle

De son co',6 un haul fone
lininosaire a iidiquie qLu
1 Arrbassadcur, Monsieur
Alfonsj Flor-es Guerra, cir
culail pendani la nulit en
vo:ture lorsqu 1 a e61. ar-
r6:e' pour un ontr61le Des
Francs-Tireurs operent en-
core la nuit et les per -
sonnrcs qui circilent a cet
t' here e;Iven]t 0Ire cou
sidecres come suspects
par les patroutlles, a-t-il
explique Et les jeunas genu
qul maintienaent 1 ordre
n ont pas toiijoars idee de
ce qul represent un Diplo-
mate, a conclu ce haut fone
tionnatre, qui a souhaite
garder 1 anonymat

x x x x

NICARAGUA 'EDITORIAL
DE LA
MOSCOU. IAFP)
La PRAVDA se f16iottoe
Mercredi de ,la grande v'c
toire rcmportle pa' les for
ces Nationales ct D6mocra
tiques d2 1 Amerique Lati-
nuse avec le rtnversement
au Nicaragua di. regimeme
dictatorial d?, Somoza, pro
f i' de loniue late de


1 imp6rialismo amdrl -
caine
sUne grand part dans
celt? victoire pout 6tre al
tribune a- la pu'.issante cam
pagne mondiale de solida-
r.t savec les Nicaraguayens
et qui a emp6th6 une in-
ierventlon mil ialre ou-
vert c des Elais-Unis et do
leTirs Satellites pour soute
nir Somoza;>, plol 5stit 1 E-
ditorial du J'urnal, c t6
par 1Agenc2 Ti'SS
Solon 1 organe du PC de
1 URSS, sies .`eiorimenils ;':u
Nicaragua ont ICeIl nouvcl-
le fois demontre de lfn,,n
prec.sc le changement de
la situation inernationale
cli i deviant de plus en
plus difficile aux puissan-


ces et blocs inmpr ailstes
dappliquer la p(oli, :lue du
gourdin el c;)le dou pilla-
ge Lffronti.
ixLa pr11aL-paie ra son ae
ces changt-mi.sl est due,
de 1 avis .uu Quotidien Mos
covlte, au arenforcemrnt de
1 Union R16volutiunrnaire
des pays de la communau
to. social se, tU mouve -
i-nt; ouvilier inlternatio -
rial ilt IL mouvenment de
1 bratlioa Nalionale.i
Dans ce conte'-.o, la <,PRAV
DA, met en avant le role
de 1 Union ovietique en
Asic, en Afriqu et en Ame
riqu Latine o' il'r ,c'on
tribune ia la consolidation
de 1 mnd6pendanc. econon.
que aos jeunes etatsi.


- SPECIAL ETE 79 -


LE L. F2TC-A

MERCEEDI 8 AOU7

ENCORE DU SENSATIONNEL


Jazz Pop Musique



SModfrne Ersillienne,





2'vec ce


Nouveau Spectacle


FRANTZ COURTOIS


ET LES MEILLEURS

MUSICIENS HAITIENS

S une supr soiree inoubliable

Reservez vOs takes


LE BISTROT


Tl. 2-1809


--------'


VV


1


'N'VEUX AWSSI









PAOGE 8 -"- __ _-----M1IECREDI AOUT 1979


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures en permanence' 4 heures 30 et 8 heures 1

CE SOIR

SALLE I $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV $ 1.50
L'AGRESSION LES REFORMS SE PORTENT BIEN LA CAGE AUX FOLLES VOYAGE AU BOUTDE L'ENFER

ot iKiooo'O% rooqCmcc= aOoc osoe>BC c<

MANAi LUUA AlI'P
Li. s i is l b I Ctbiles ii
I liln ili.tition ile oocialilsie
oil( organiser Uiin camp)a-
oive niindiale de solidarity
,ii lavuri dul Niculagua au
iti'.' diu public el des oiil-
vem'ineien ts. a declare mar
dl M. Mailo 8oare.s aliciell
premier Mmlisire potrtugais,
a 1 1.,sue de la vlsit d'unit
delegation de 'Internallo-
nale Social:.stc.

,Noiis aVnuis piu coustater
l enormlte des atrocites
commilses par le dicateiur
Slmoza. les destructions
d'hopitaux, d'ecoles, d'usi-
ies. et d'une autre L-ole
nou.s avllns conlstatle le ri-s
pect d.es droits de 1 honmme
ct des liberties qui existed
maintenani a ajoulte M.
Shares all course d une con-
ference- de press. ,La des
traction due a la guerre,
a-l-i1 poursui vi, est supli -
rieurc a cell provoquec
par i, trimblemenl dc letr
re de 1972 pourtaint aide
arrive moins rapide aujour
d'hulI .

Pour M. Soares. <,1'aide
qu' llos apporllons cst III-
co ld indl lollIle I le, ch"'(iue pea
ple suit sa propre voli re-
volutionnaire, I-liiiS o'ilI-
1 stls In ilmposoins pas 1'L
notire, nous ne sommes pals
la pour donner des conscils
ou des examples,.
Pour sa pa-. la rep-ecn
tante belbe. Anne Marie Lis
ses. membre du Parlemcnel


Les Etats Unis
accuses
d'envisaeer une
intervention
au Chili
SANTIAGO DIU CHILI -
SAFPI I,cs Avocals dc
trois Offcl er. cniliiens don't
I cxiradoilO (isi, d i m'indc'
par les Etats Lu- pour lcur
participation oresumec a
1 assassinat d Ci'.ando Lelie-
Per ex-Mini tr( des Affai-
res Etrangres de Salvador
Allende ont de nouveaux
accu.,( -nardi le-s Etats Unlis
I unvisager une eventuelle
ilterv'eliul-ll ,)il 'c -e X -, i
vi llnlmni M ItIre chil enu
L'Avocat de 1'ex-Chel de
la Dina (Pol'e Poll ique
chillein(i Ie General Ma-
niill Coil I crla,; a aCcl'
I'Amnba.ssadcur des Elats U-
nis au Chili, M. George iiin
dsili, de cherchlr iune intier-
vntionll de Sorl pays all Chi
li. cominmc ci-11- que WashliiiiR
ton I el Il lec ii I](ilout ii 'A
vociau., pour i)rovoquer la
('iut r (III G(ni( ral Somo-za
au N caragua.
Iw dileilisi111 cill Grilfr- a]
Cointrrads, Me Sergio Miran
da a afifrim d vaunt la Couri
Supreme ch:li. ine que I 'Am
bassade ir des Etats Unis a
con ri bmu t renvclrsa r I rI L
time dclu G"-ii'i- Suomoza ct
11 a indI q11r i U le rpr!)i( -
sentint d(I leatis Unis a
S '11i -Ci '- elIcv irii, d'ac-
complir la mrnl ,, .



Cgcengemnt S
d'adresse
La Direct ion de
informed sa bienveil-
lante clientele qu'el
le a transfdrd ses
Bureaux au No. 125
de la rue dui Cenre
etage de 1'AIGUILLE
MAGIQUE.
Merci.

Louis AUGUSTIN
Expert Comptable.
acoeociaio o coooo


Cur'pten, a allnoncllUe uie
Ia b uati ci.iH, Siii uii'e "; iicL
itki I-il, 11ICll a 11, 'ic th n'L;1 Lit'
ci ui.is du i\ica.u giiiia.
Le paiLu oi ..,al.s c belge.
la-L-clii lii ec I., c dlillc -4
nii:lllols di iiianC be-I s a
C JOlU i)iOU 1 ai L' a111i1 uI
ln'e Ct til diosser d' (ols
Su LIClo'l d ecOIts poI) r 2U
millions ede iancs belaas
cot a include.

Le riIprsilltalUi ouest-el
I nIMand, M. Alwyn Bruck,
a illditue que bunll louver-
numcunt avalt deja luvoyc
de 1'aidc et unue l ssion
cilargec de deerlniner hs
besoins immidiats du pays.
Pour le represent ant sue
doi.. ce don't le Nicaragua
Sbsoil llmaUtellanl. ce
n'est p las la visited de dle-
ai laons mulls une aide con

De son cote. Miguel Aln-
gel Marlincz, Depute Espa
gniol, a soilicgn i quel 1'aide
apportcl an Nicatauia dce-
valt etre premise i lai Croix
Roiule imats dirteicmeint aI
coueiinliclulmnt 1 iul posscde

tionls (' t colllail 1cs be-



his cleit cl"u in do- CCIu
I jii s 1. i li-ill h i l Ii i -

Ir ia il h( 'ln heul s 1'h i-

- ,'111 i 1 di pavs i t v si l I tcs
villi, e1l< 1-lus ddtruiy t.s
par l is combat s.
C- ii--i-tl --i


MARRIAGE

Nous annlioncols avecc tin
trcs vi f plail.s'r le marriage
uli a ete celcbre le Samie-
di 4 du couraiil n i 1Egle
paLoissiiale du Sacro -Courir
Ode Turi'liau dc Maric Reue-
linue etl Leclerc.re

En clt I h1ur'ise occa-
son. il i ri't pll ai' de C lo -
i11i e" d ,; V t)( xt'U ( i p a rl; a i'
})lllncir iaiill;1 po ll 1'"
'culllwi; c ('i |i :n LS et d'adrcs
:, n' dr chiall ur( i,- ",'s i u-
:;':ons IIx I11i ul ux ]ia-
IItls n1 tii m l 'n ilnl i nos -
rn os 1ts c Ix J ,rln h EI -
1 *a n I C1O-ipgetc Dlis
niarailtc.s.


Danger des
traitemetMs
Dost natals aux
Restrc.gees

BA1 TIMORI-i
iMARYLANDi, IAFP
Lc Ir ilalilnuciL Post Na
li:1 au x i ( s t l l les, dei sti-
ne 1 tirretl"r la pl )oductionl
del h1:it niulti-ir 1, risque de
provillUer ducs cail hi de
sang chiz l"s Icimlcs ilil
1 .sulivclnt ,:L s pour alu-
I',l1 ;ttelindre ". C. fllc s at
lciidul s, illrm u lln 1iciie -
(iii de la lJuilm.s Ho-pkiuis
Scl hool of Mcdicirce., a Bal
tuniore
Dains une (uic publiic-
]p)tr 1-' --Amerilan Jour -
il otf Obstc lr'as and Gy-
neicology le Dinteur Jen-
nif r Ni-byl xpliqut h qu '
i's oesl rogin"s rcduisent
1i-ti-t duc l tu .: ur ie ti
( iigulant da ,s lesac'
ElI, a.noutc qu en I lit ;' s
ocl. ogelnes n1- piti 'V l ciy t
le plus souvenl nit a reditl-
rc, la produci-'ion 1l- lfit. nii
Ie volume d" la' poitrine
Mademoiselle Nichyl a re-
cemment tcmo! ne devant.
1 administration d? 1 ali -
mentation et des produilts
phIlrmaci-utiq-s q iii a de-
cid6 de sulppriler hl'--s 3 :;
troiui-s de la litste des
produits pourdiir ctre press
cruts pour arrcter la pro-
ductiion de lat.


Echos et Informations


11 y a ein lhir suoir une ve
i llab e .rIliiuce. d'a tuomobi-
liN.ts vers les s atoons de
gazoliI a 1 I annIcllll Ce 1 (ile
des :I oulli rd'l Iui Ile ;lollon
drc uazolinc passait a 1 dol
lar '"8.

Tandi oi oln ob.icrvaii
-clans quille(li s ra s si a-
tions de la ville de verita
bhi-s -files d'autos, d'au-
tres sla'.ions avaienil pure-
mnt, el i simplement cessS
leurs operations, attendant
de fire di- mailleures af-
faircs, ce imatin.

X X X X X

Notre confrbre -Panora-
nal. por e avec raisonl 1'ac-
ceni sur la negligence de
cc raines conparnies adrien
ines decsservanti Haiti, on ce
qui a trautl iu transport des
ef'cas des p-isc gers. Nom-
bre de passages sc plai-
enenLt do ne pas retrouver
a leur arrive leurs baea-
ues. La surprise, on le dovi
ni csl plus 1oue dcsa'arei-
ble. Eln cerlairs (as ce olont
dl s6rilu x Cdlmsmanes qut

Avor ni otre confrrr'e, n 114

a i a is h1is dc s")ilei rli,
-i ss -oono1nc's
a l'-nardcl ds pissaplees.

x y x x x

A interception de 1 Ave-
nue Somoza ct de 1'Avenue
Jeian Jacques Dessaliiu(s,
(Fortail St. Joseph des
ft ux de simialisation ont
6,6 installe s par le Si-rvcc
conlpcenl, cc qui facilltera
la circulation dans ce sce
tc'ur. comme i1 la ee ai
l"nterciptlion de l'Aveniue
.Tn-Jaciuecs Dc s'alilcs eC' le
B' iil -vard liry Trunesu
iPolla 1 Leoganei.


D2 la Nitrosimme
decouverte dams
six arues dMe

WASHIINGTON - AFP i
rI ilult- i1,- Ir :'e .ites 1d'1un

cc i-I' pour l'homlilli. lai
nci *oisamnine. oili d'e dicu(u
v-t- s daile: six marqluli e'i, d
w\V s v, ;lul an O un('l ll'
1:, Fonlation Nu'iinlTnl A-
lnclicailln de la Sciencle.

I. Adiriiist raelr1i Amen i -
c,I:Uli d( I'All lenh ali'oll 0l
I(I:, P )d li s iPh al'lrm: t -
qu(Is I "DA i d(h son c)(
iev6('e que lis six marnillls

l;ill ..i a k ni d W illc..


Scot.l .

La FnIidatinn rapnl clle i
(,(!.!(, o ccasO1 0q l 1 nitro
:u11oailn c av'i's d lit cic d10 -
(oiive't'le & d ml, lt i] biel' (11ui,
conmme 1-' Whisikv. ect lfa,e
a base d'or'ce Elle pr1ciso
c(endaltl 1111 qu'il n'y a pas
dc lrcuiv- ci!-l riu ulle It
]:!'os-a 1D''c pll;sc ctc ln
lacii ir de cancer ch-ez
1 hominn", mnas ceii t e- ,I
Cnl s'i'atl crvc i ve c l cIn ei-
C'1ic 1-nlir des oniultuux de
Inboratoire.

Enlt n il FDA indicu( qul
1his produclelcurs de Whisky
soni conscients du risque
entraine par la niiros;ami-
n u( ch 'rchent Itres active
i"l-lt un mo vln- poul 1'61ci
miner de la composition de
1,'ur.s bois sons. La FDA a
en oulre afi;hm6 qum'elle
n'icsi'cer'il pcas ,i iimposer
par de nolveauxi rcile-
i-ntis inie baiss slib.san-
tielne du laux d nitrosa-
minc .i cla s'avdrait ni-
cessaire.


J HAITI


BILAN DU COMPLEX
MEDICO-SOCIAL DE LA
CITE SIMONE
Le Coinplcxe Medico-So-
c.al le Ia Cite Silone vient
die public, le bilan de ses
activies couvrant les mois
d'Avril, de Mai et de Juin.
Dans cc rapport adminis
Ira if, 1Adminisl ratrice de
ce Cntile, out eon remer-
cianlt ls priciclpautK dona-
iturs conm 1e 'ONL, 1- Plan
Pauainage, le ComitS Haitia I
no-Arabe, e c a faith reimar
quer les diflicultcs qui s'op
poseunt au fonictionneri( int
harunonieux de ccIte insti-
tution : 1'approvisionne -
ment en cau, insuffisanee
de cadre medieuiix et para-
mcdicaux.
Le bilan des dons recus
durantn celtt period par le
Centre s'1dve a 118.956 dol
lars 98, alolirs que les d-
penises ont l chifflres a
135.172 dollars 37. Ce ddfi-
cit de 16215 dollars 39 a
et.e eomble par la Commu-
nautc des Filles de la Chan
rit6, note-t-on dans le rap
port.



Auljourd'hui dis 7 hcure' s
P.M si ra inalueuire 1Au-
dito"-um advent li.' au
Chamn-p dce nr .iPort-al;-
Punce le 1 festival dns ia;cs
ar!vcn'iislies qgi'or' pinsieurs communion ic s dc
ce'tc reli'iion don't 1:1 Mis-
sion1 dHaiti ti TTiion Fra-nco-
Hail enne. l. Division Intelr-
Am6er:aine (Miami), et la
Conference Gdnsralc des
Adveniltis: es du 76. Jour.

Quelque 30.000 personnps5
prOin-i"- nt part a cp fes'i'-
v l ito C'nc-t-lOl Iin d .1
rC ciln;"<,- cst lirs vllec pour
le 11 Aou-.


0L2 C C ar,
Travail'
Lm Servic dc D)6vilopunc-
rnicn et d Edclciionl Cu)ope
alive diu Cinseil Natinnal
dIe l. Cooper -ai1o1I vient d or
isc h1:i 2cnie session d'un
Sciniiiai. s1. : ',- I r l lorcialli-il
Cooperalve 'c Chardonnic-
res du 30 Ju:liet au 3 Aofut
197 a l '!n'entiln des miem
b:l -; dcu, Conscilus d'Admi-
list';I lon ( t Com('! s dce
urveilli:ne d(vanil lormrill
1 Uiio)n (ds Ciooiperatives dc
la C(lte Slud.

C111 t 1un :1v:ld -pi')role pour
uine ,Union dcs Coopt'a/i-
ves R6Pcioinul( S1udl6, qui a
(111r b'(iccif ': i: form:i(iiini
Li proditdli'olou l'lcculcm(n nt
I 1d01yen1 0 des itrull ills
cl lta vetr dcs prodiii ns
a rlC;'-l es l, al",is 1a uix itln
,i qu(, l'approivisionleiilm nt I
c'1n b1ins de production. Elle
Sa-IT coimnCosCe des Coopera
S;ves suivn:les : COSA iRen
dCe1 COCAN iDarim:ssin),
CAVDA i Cliardonnieres),
CADA Les Anglais). et CA
TI ITiburon) et sera rctie
par les dispositions du dv-
c'-et Presidentiel du 18 Fe-
vrier 1974.

Les cours out etd dispen
ss par les ipersoninalites
suiwvan',cs Mine Gus1c- Tho
rnas Chef Serv;ce de Credit
au CNC, 1'Ag'onome E'nmaa
niuel Josenh, Chef Service
d'Inspcuction. M. Jean Bines,
Expert en Gestion BIT M.
Wilner Duibois, Comptable
du Service do Gestion, Dr.
HIumberlo Florrs Alvarado,
Expe-tc en Education, Chef
dli Pruiet nu H-AI-71-022
(OITi. a.I. dii Specialiste E-
zccliihl Eluna. Chef Service
de DdvcloppmeCnt et d'Edu
calion Cooperative, Homolo
gue dc l'Expert en Educa-
tion e du R6vdrend PFre
Roerr Halle (OMIl Coordon
nalcur du Proijet FENU nour
1es coonfratives caf6i6res
du Sud assist de. l'Enca-
drcinr S6vil Casseuis.
La 36me ct derniere ses-
sion aura lieu h la fin de
ci mois.
Nonus esperons que ce gen
re d'approche contribuera it
valoriser le travail do ces
braves Cooperateurs, v4rita
bles pillhers de 1'hconomie
national.

Conseil National de la
Cooperation Service de D1
veloanement et d'Educa-
tion Cooperative CNC.



Pour conee annual

La Mason Hollantet D4
cntrel avise son aimable
Cliuntele qu'elle restera
fermre du Mercredl-15 AoOft
an Dimanchie 2 Septembre
1979. pour Conin Annuel.
Ce 2 Aoat 1979
148


L'aide de l'International iockai&te


L'ancien Pdt
Somoza se
trouveralt au
#iuatemala
IviAnAUUA I-Al)i
L'ancien Pres dent Anas-
Laslo Somoza s- tiouve ac-
tuellement au G iatemala,
a affirme mar,['i a Managua
le Senateur americain Ed-
ward Zorinsky (Democrate
du Nebraska). President du
sous-Com'te des Affa res E
trang res pour l'hemisphS-
re Occidenial.
Le Senateur n'a pas don-
ne dautre precision et n'a
pas voulu inc-diueu d'ou il te
nait 1 information, au course
d'une conference de press
tenue a la fin de sa visit
au Nicaragua.
M. Zorinsky a d'autre part
declare ueque communisme
s'inisLtallerait au N caragua
sculemcent si !-s Etats Unis
abandonnaient ce pays et
nie lui louinisisa"ent pas l'ai
de don't 1 a besoin. rai des recommendations
au Gouvernement americain
pour qu'il acci, isse l'aide a
aimesnta re, financicre et
techn que a Manngua. Les
ELt s Unils si( t acituelle-
mnent die loiin Is plus impor
talent pourvoy(.cirs d'aide au
Nicia.,gUia a--il ndiqune.
tc I Senalteur Zor n-ky. a
cles u;;pocls scmb'ablesa la
l'CvolULi1nil cub.ine. daumres(
a la revoiiut o inexica!ne et
d autries eni n a la rovolu-
tion amercaine. II faudra
du t mps pour iuger oil va
ceett rcvoiution, mais soul
Ic pvuplc ici va determiner
son avenir.>,
<'ous avons i; ouvent ete
du cote des perdanlts, nous
avons l'occas on ici do nous
mcttre du ceOc des ga-
pgnantsi a ajoutie le Seoia-
1i ur. Nou-n derna indons, a-t
il enrosre pu c :,tater que
1, li mrnonl leincint el'es le
sonmt. Lc S(,n-Leur a annon
ce que la liberat on des per
ilnniec rimprisoniie s com-
meun(ierit dan. deux ours
a ril;-n de cent par jour.
E revanIche,. I S6nateur
ZOiiin '.y -'cSl i'd l-rc i ,ur-
pris ial-r :a c(i.il'usiuon dei or
gc41 s11 s du r ,,act :ollectifs
et l'lle(xptcinl(no'i dfe ,ertaii
nu( m!nis. C. Dcnldant il a
conclu eIn nid'iquanr : Si
c' pI'ys dC -vic-'l une demoii
(Cal' I lnl .S airolls ci unll
mlCldeCle pour I1'; pays di'A-
nterique Laitinl dans les an
il lyI q I, v ,Allllnenr >.


Liberation de


de Conakrv

MONROVIA (AFP)
M;-r. Raym-ond Ma'ie Tehil
dinibo, Arclievoeque de Cona
k!y, dete iu d'lUis hiuit ains
ni Guimneo, a ece liberc nar
di, a-t-on appr!s do siurice
oflicielle mardi soir a Mon
rov 1a.
ML'-. Tchidimbo. qui avait
cd'c arri 6 en 1970 a la sui
te de 1lai'ression rconlire la
Guince. s est rcniu imme-
dilm enntl ai-.ns la capital
ibericnneof n il a 61e re eu
pa" le President William
Tolbert, ajoute-t-on de 1me
me source.



Declarations
du Ministre de
l'interieur

MANAGUA, L- Nicarae.ua nest pas
communist t le Gouver-
nement rev,ilutionnai l
Sandiniste ns1 cherche pas
h etablir un i gime com-
muniste, a dcl 1ar mardi
le Ministre de 1 Intdrieur,
Monsieur Tomas Borge

Le Ministre a precise
qu il etait partisan de pro
ced-r S des elections Demo
cratiques su Nicaragua
dans les mcilleurs delais
possibles.
Par ailleurs I. represan-
tant du ,iouvernement
chargS de la press a invite
les strangers a visiter le
Nicaragua pour se rendre
compete de la lSalitS du
processes revolutionnaire
que traverse actuellement
le pays
Les Eviques Nicara -
guayens ont d"mandS dans
une lettre le detour aux 11
berths publiquss aisi que
le retabl'ssement de la 1i
bertS de la press Le Con
sell des Evequcs doit ren-
contrer vendredi prochain
les representints de lai
Junte de Reconstruction Na
tionale


NICARAGUA -
PROTESTATION CONTRE
L ARRESTATION DE
L AMBASSADEUR DU
HONDURAS
TEGUICIGALPA, (AFP)
Le Gouvernenment du Hon
duras a protestes Mardi con
tre 1 arrestatio, i Dimanche
de son Amabssadeur au Ni
c a r a g u -, Monsieur
Alfonso Flores Guerra. par
les forces Sandinistis, a an
nonce le Ministere des Af
fires Etrangeres du Hon-
duras dans un communi-
que
Dans cc communique, le
Minister declare que l ar
restation deI 1 Ambassa -
deur accredited aupres du
gouvernement du Nicara -
gua et son jiolemenet pen
dant plus de douze heures
constituent une violation
dis accords de Viennev
Le Ministere 6leve <,sa
plus vive protestations et
exprime 1 esooir que de
, ront pas>


BEYROUTH (AFP)
Le con:.iot ainst decapite
n'avalt pas encore regu le
moindre commencement d'e
execution lorsqu'il a ete de-
couvert. Mais les conjures
formaient depuis des an-
nees, selon des informant ons
de press, un Parti dans le
Parti Baas au pouvoir ai
Bagdad. Ils etaient en outre
partisans d'luns union im-
mediate et toile avec la Sy

NICARAGUA :
Trois ex membres
de la garde
national devant
la press
MANAGUA, (AFP)
Le Ministre Nicaraguayen
de 1 Interieur, le cmoman
dint Tomas Borge, a prasen
te Mercredi a la press a.
Managua trois ex-membres
de la Garde Nationale du
President dechu, Anastaslo
Somoza, pour demontrer se
Ion lui, que les Sandinls-
tes victoires,
L un des prisonniers, lex-
"ommandant Jose Enrique
Munguia, responsible de la
patrouille qui eve-it tu6
en 1976 le Sondateur du
Front Sandinistie, Carlos
Fonsca Amador, a declare
Mercredi qu il avait com-
pris depuis la nn de la
guerre oque la lutte des
Sandinistes dtait justes
Les trois officers ont, en
outre, precise aux dizaines
de Journalistes reusis en
pleine nuit pr le Minis-
tre de 1 Interieur, qu ls ont
6te bien rates depuis
qu i1r sont encre les mains
des Sandinistes

L ex-Colonel Isalas Cua -
dra, qui avait etc Direc -
teur de la prison oui To-
mIns Borge avalt ete deta.
nu, a souligne qu il n a ja
n-iis eu connaissance dat
tortures et mauvais traitor
ments qui auraient e6t in-
fliges S 1 actual Ministre
d- 1 Interieur
Le Ministre a, pour sa
part, affirmed que si le ge-
neral Somoza ctait pris pai
les Sanuinistes, il serait sf
recent condamne a 30 anm
d-, prison et soumis a redi
ducations


r e. alors que le Prdsident
Saddam Hussein exigealt u
ne reunlflcatu n du Parti
Baas tirakien et syrien) a-
vant toute tentative d'u-
nior, ce qui la remettait en
fait a un avior.ir indetermi
ne.

Le Gouvernement irakien
avalt accuse le 28 Juilltt au
ne parties exterieurec d'a-
Tor soutenu' les conjures,
mats s'est depuis bien garde
de citer ,iomi-mment ce pays,
bien que la plupart des jour
naux etrane'-s aient desi-
gn6 ia Syrie di President




Somoza ne se
trouve pas au
Guatemala selon
les autorites
de ce pays


GUATEMALA -AFP)
Le Gouverrement guate-
malteque a dementi les in-
format ons se'on lesquelles
l'ex President du Nicara-
gua, le Genoral Somoza, se
trouveralt actupllement au
Guatemala.

Le Senateur americain Ed
ward Zorinski (Democrate
du Nebraska et President
du Sou Comite des Affai
res Etrangeres pour l'hemis
phere Occidentali, avait an
nonce maidi a Managua la
presence du General Somo
za au Guatemila.


I'rolfesionnels, amateurs ou melomanes avertis
k'our Lout Llaterel elecLro-acoustique
Vuyez Aux Ondes nonores
Pour tout appareil de hauie fiddlite
Voyez Aux Ondes sonores
Poir tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De l'antenne au recepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
i'entretien de vos d;sques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou electrique
Voyez Aux Oi.des Sonores
Volionistes, Altistes, Violoncellistes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos radios et cassettes pour voiture
Vovez Aux Ondes Sonores
Pour vos enregistrements : tape on ruban magnetique
5 casettes, cartrid es sont nkcessaires
Voves Aux Ondes Sonoyes
V1n- -v-r h.onin de cables
p1efrrnnii-nT n i lectrianes
1rnvy Aur Onele. Snores



Aux Ondes Sonores

Tout... dans tous les domaines
41 Rue Macajoux Telephone No. 2-3824
Au Service du message sonore

dow.eow i a oam


QoCososescoBosoe- -------



d TOUT POUR LA MUSIQUE


TOUTE LA MUSIQUE












ou vous trouverez les disques que vous desirez

ainsi que les fameux instruments de musique

et les chaines hi-fi stereo






I YAMAHAA


Hafez Al Assad. Le quot-
dien libanais par
lait mercredi martin de scri-
se silenceuses entire 'ltrak
et la Syrie et appelait les
deax 'pays, au nom de tous
les Arabes, a surmonter eel
le-ci.

Pour les observateurs, tou
tefois, si "ouverture vers la
Syr e avait permis l'annee
derniere h l'Irak de briser
I'.solement dan- lequel elle
etait confinee depuis des an
nees. le boult.versement cde
la situation regional a
maintenant incit6 le Gou-
vemrnement de Bagdad a se
turner vers les Etats imo
deress du Golle.




LES SUCCESSIONS DEb
EMPEREURS NAPOLEON
1ER ET NAPOLEON III
ACQUISES PAR L'ETAT
FRANCAIS

PARIS (AFP)
L'Etat Franqais vient d'ac
queur les archives, manus-
crits, souvenir, h sto iques
et oeuvres d'art provenanl
des successions des Empe-
reurs Napolean ler et Napo
leon III. a-t-on appris mer
credit au Ministere frangals
de la Culture et de la Corn
municat on.

Ces acquisitions. qui cons
tituent un ensemble unique
pour i'histoire de la France,
ont ete fates grace au
fonds d'un patrimoine re-
cemment ci6e.


Irak: Apres les condamnations




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs