Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10465
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: August 7, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10465
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text






La nouvelle loi iranienne


sur la press:

II, 1SIT INtlH11IT D'OqTRAGER KHOMEIN-1
I 1,'AYAITOLLAIH


I III If I A Tl"
Ii i"l i ir i i vtiilln interdit




t l l" i'li t' 'ii l ii K SlI l' -i -
i t\ .ii'l -ut i'.- iii ie l ii dci-
r .1r|MI\ 1 ; le N dep
i ii l lll' i on ltra-p
ll ]i Iil ll ,lli n ell Coi -
;i 1 I t vi ito' ir 1l' Aya
S, 1 aib A;h Kholmel-







I t i ',ul i i i i t ii t 1i s'( i-
\it I ii i i i tt (l ii.i- si
Lt1 1 .1. t i t IIi. de pr!a pll .-




l!ii. 1 i' -I l t fl 'r.i S L lU -
C 't, 111 d sitionlll 'ap
,'r) it (Jill h s (-I




]i ld lit \l it all ( Iei .ir l ll (it'
l i til li e

C I tt ,it a ei approlI-
\cc [illd pI I 'llm 'i do
Li 1e tdu hil l, pi ui l i-al-

S 11, (1 IrIal Le ltux
l 1(' n (' c re pul




(! I in i ic i oil o ll lelqoi
desr s

I 1!l T' 'T" 0 N DE



(Uti 1, Xi iit liii c niurdu lle
I t C ltii e1,ii l e, L
S t't' rnihliold t

(! ill rin h nt flu cotte loti
]Mi ,- T, 1- Ict de qlue

El ,. rendue publi-
wl m m1 111-11(, O -1 le quo
i 'j" it II lidl 7"Il& Ult e0 Ilbe-


ral eAytlndoganl oest occupy
par leas igardicnc de Ia rdvo
liilloIn. qul (n onl notanm-
nmenli tsilsl les presses.
liiatil.re part, slcon la
lol, les ex-M illstres, ex-
lliembres du Plllement, cx-
Anioassadeiur 'iou touted au-
tre personnalile proche de
I' a.iclell relIinL ne serontL
ja.s aiuliilrses 'i publ er des
jtiirnaiIx oi des periodl-

Toutle atiellne ,aux mOLs
d ordre de l'Islamn fera ega
leenet l'ob et de poursuites
d O lice et d'une peine d'em
prlsoinllemnent de six mois a
deux ans.

Dans line interview pu-
bliee mardi par le <,Tehran
Times,,; M Mehdi MomKen;
v ce Ministre de l'Orienta
tion Nationale a declare
que certain journaux qui
etaient, lies h l'ancien regi
mie pourra ent etre inter-
d:Ls .

- MISE EN CAUSE DE
JOURNALISTS
ETRANGERS -

Le Vice Ministre a aus
si accus- -,OeS journalists
strangers, notamment amce-
ricuinas. d etre en prem er
lieu des espions et en se-
cond lieu sculement des
journallstes.>

Les autoritos avaient d6-
ji dec de lundli d'expulser
du pays une equipe de la
chain de television ameri-
cane ,NBCo, arrive same-
di fL Teheran.


/':ir lctii;iido iPerez IRIBIAR
N'.V
l.a Paz (Al IP Les 1bo-
lilions to t muc-cilli aves- '
satifatlioln la nolilnal io'm
de M1. %;llter (Guevara corn
mIe president pour oni ;i,
tIc la imbii liqiiui hiulivicn-
Ine iiq i m e l insi fin a ;ine
drarmatl que incertitiiilf, l de
q liiatre .cilirs.
luativi' tIdu pays est de
meurce suspendue j tlusqu';au
bout aux af lrotements du
(ang;ribs et la majority de
J;I population s'est mainte-
nile constamment informed
p:ir la radio et la televi-
sion.
I,'lection de M. Walter
Git'v-ara a mis- u termie a
la rise politique cause
pcr I'aff'ronlement entire les
deux principals forces po
litiques du pays; le MNR
(Mouvement Nationai1ste Iet
volutionnraire) et 1'UNP (IT
nmio Nationaliste Revolu-
tionnaire).
Les elections generalcs
du Premier J.uillet dernier
avlmient donn, ue majori-
it de 1512 voix h M. IIer-
nan Siles Zuazo; candid:tt
d. I'UI)DP: sur le leader dun
MNR; M. Victor Paz Estens
soro. Mais ce dernier: glit-
ce au decoupage electoral
des netiuf dparteme~ts dt
pays obtenait 64 siices de
repr6sentants au Congros
centre 46a tson adversaire.
M Paz Estenssoro consider
rait que sa majority relati


AVIS

FERMETURE FOUR
CONGE ANNUEL

La Boulangerie Fran -
qaise d Antoine et Georges
. Izmlry et la A et G Super
market avisent leur aims
. ble 'clientele qu elles res-
p teront fermies du Mercred
I'15 oflt au Dimanche 2
* Septemiabre 1979 pour congc
annual
J Ce 4 Aofit 1979


ve aut coigcres strait dlter-
in1itlate |ipour son election
a la presidency de la Repu
blique.
I'endant ee temps; le prot
s-ildent dc lta Repulique; le
(;GE-nral David Padilla; st
niaiuitient en marge; desi-
reiuix, semblnhe-t-i!; de mani
fester sa ferme volonte de
quitter le pouvoir le six
about.
La ijournee de samedi est
considered comme decisive
pour la democratic boli-
vienne: Si les problems
n sent pas risolus; l'elec-
tion d'ui president consti-
tutionnel sera probable-
ment ajournee.
Pour leur part; les re-
prescntants de M Siles Zua,
zo soulignaient que leur
leader avait obtenu le plus
grand nombre de voix lors
des elections et devait done
1'emporter a la preside-nce
de la Republique.

La rivalite et 1 entete
ment des deux candidates
rendaient alors impossible
toute nsgociation; mal-

(voir suite page 6)


co M ", O R -


MARDI 7 ABOUT 1979

.,. 8 No 31.138
84E ANNEE









fONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESE3B


DIRECTEUR LUCIEN MONTAS
ADMUIXITRATEUII Mme..Max OCHAUVET


LA SIGNIFICATION DE


L'ACCORD SUR LA RHODESIE


LUSAKA (AFP)
La Grande Bretagne au -
ra, seule, la responsabilitc
de trouver une solution la a
question rhodesienne, meme
si elle dispose du soutien to
tal des trente huit autres
pays membres du Common
wealth, & la suite de l'accep
tat on A Lusaka par les dirn
giants du Commonwealth
d'un nouveau plan de regle
ment pour la Rhodesie.
Les Britanniques devront
tenir compete, dans la recher
che de cette solution, des
diverse positions des par-
ties au confl t, en deliors
de la Rhodesie et on Rhode
sie meme. Ils dvront aussi
tenir compile de 1'Afrique
du Sud, qui a soutenu la
Rhodesie depuis la declara
rat on unilateral d'indepen
dance de 1965 et des Etats
Unis, qui avaient participe
A la redactio, du plann de
rcg'ement Anglo Ameri-
cain, de 1970 et qui sem-
blent ete excius de ja nou


Jeux Olympiques

La troisieme tape est en vue
par Jean-Claude SANON
Haiti Cuba 1-0


Obl.IuItci dit 11 ii e lite
u i., t -, iconduil ins par
cl o p f i ll .* e d fi':'.le s, la
~, ( l- G ti. notre Se
i'.-r n c iOlymp)i(ji a La Ha
-'i ; i] i( ti*,s ii (cl ritrii e
i(t'- li liut .t! i 'e equipe d'Hai


It i. ti .i 0 C i du
1 :(mi l' l] VIexico 77,. la
t l tt; t1l', ii 1 ]) ;) i c voL


-, i ,i it1pour i
1' I I '1. 1. i lj l e 1 -




( t ll t c.,-, V s


ut : Carlo Brevil 17 eme Min

tout recents vice champions
panamericains.

LE MATCH

Titularise a la der-
niere minute, Carlo Brevil
aura eu le merite de mar-
quer le but de la victoire
haitienne.
Mais ce success est avant
lout celui de l'abnegation
(I die 'enagcment du qua
tuor delensif.

Les Cadet. Duverger, Vic-
loi, Allen ont en effet dres
,e d('vant le brilliant Paul
Max;i un rideau delensif
p -inl ran chissable.
I;cei a eeite barricre vi-
I i Ilets altaqtcus des Rol
.iii M.isIsoi et Delgado se
.srn br.se.s avec regularity.


La presence du buteur Ro
berto Pereira aurait elle
change quelque chose ?
Nous en doutons en repen-
sant a la verve de ces qua
tre intraitables defenseurs.

x x x x

Les Cubmais -attaquerent
d'entree de jeu et provoque
rent du coup un repli as-
sez massif des arrinres de
1'equipe haitienne.
Appliquant avec bonheur
les consigns defensives
ceux-ci troublerent rapide-
ment 1'evolution d'ensem-
ble de la formation locale.
Noyes dans la masse de
quinze mille cubains. les
cinquante supporters et rem
plaqants haitiens donnaient
de la voix ct du geste pour
solitenir -le onze national.
Ce doping moral devenait
prtcieux etu raison des cir-
constances.
Soudain le match basli-
la. Al tcrme d'une coiltre
oil fesive ronldemen t me-
nce Carlo. Brevil se trouva
en position de tir.
La balle sechement frap
pie batfit le _-.I u Jose
Reynoso.
Contl-e le coiurs du jeu
Haiti venait de prendre 1'a

(Voir suite page 8)


velle tentative de regle-
ment.
Les Britanniqces ont de-
clare qu'ils feraient des pro
positions sur les change-
ments doivent etre, selon eux, ap-'
portes A l'actuelle constituo-
t on rhodesienne. Ils out
aussi annoneo qu'ils super-
viseraient d'e entuelles nou
velles elections. Les mesu-
res concernant la period
transitoire pT cedant ces
elections representeront tou
tefo s une des principles
difficule-s surmonter.

Les Britanniques ont de-
clare que les questions-cles
de la period tnansitoire, et
du statut des deux armees
- l'armce offei elle rhod6-
sienne et, les forces national
lists n ont pas ete evo-
quces dais le detail a Lusa
ka. Ils ont precise quis es-
peraient y trouver des solu
tions. lors des entret ens u1i
lateraux qu'ils doivent main
tenant avoir avec les diver
ses parties mpliquees dans
le confl t.
Selon !es observateurs, les
pays dits de premiere li-
iine Itels- la Tanzanie, la
Zambie et le Mozambique,
parviendront sans doute at
convaincre les deux bran-
ches du front patriot que-
du Zimbabwe tZA PU.
1'Union Nationa'e Africaine
du Z mbabwe (ZANU, de
Robert Mugabe) et 1'Union
du People Afr;cain du Zim
babwe (ZAPU, de Johua


la Conference constitution-
nee .
'obnvaincre le regme rho-
des en actuel de participer
i ulie telle conference sera
Aeut 6tre p'.us difficile. Le
regime Salisbury sait toute
fois qu'un accord accepted
par la Communaute Inter-
nationale est le seul moyen
d'obbenir la levee des sanc-
tions economy ques qui 'ui
ont ete imposees par les
Nations Unies.

Le President tanzanien,
M. Julius Nyerere, a de
nouveau evoqu6 la possibili
te que les pays du Common
wealth ardent financiere-
ment les rhodesiens blancs

(Voir suite page 5)


CURIEUX DOUANIERS
Pointilleuse douane cu-
baine. Une premiere fouil
le avant I'emharquement
A Port-au-Prince: security6
cubaite) une deucieme a
l'aeroport Jose Marti (Ser-
vice des douanes); c'etait
vraiment beaucoup.
Heureusement que la deu
xi,tme seance de fouille sys-
tematique a ete icourtee I
La Havane.
11 y avait une foule en
effect a 1'aroport de la ca
pitale cubaine. Deux char-


Nkomol de participer a ters avaieit diverse un


TEHERAN (AFP) Les
ont occupy mardi les impri
me-ries d'un journal consi-
dere a Teheran comme le re
flet de l'opposition laique
au regime de 1'Ayatollah
Khomeiny; le lendemain
meme de i'approuiation par
le Conseil de la Revolu-
ion; lundi; de la nouvelle
loi sur la uresse.

C'est sur ordre du procu-
reur general de la revolu-
tion islamique que les lo-
caux; oi sont publiis plu-
sieurs jouriiaux don't celui
du (Front National Demo-
cratiquer et un nouveau
journal; (e Kayhan Librer;
ont ete occupies.
L' mes du future) a kt, fotMde;


par Jean-Claude SANON

flot d'exils cuoains de
Miami venus revoir le pays
a la faveur de la recent po-
lWIique d'ouverture pronee
par le president Fidel Cas-
tro.
Pour eux la vigilance des
autorites de la mere pa-
trie otait de rigueur. La
fouille des valises haitien-
nes a done kti abaadon-
nee.
x X X x x

UN VISAGE LONG
COMME CELA
UIs n avaient pas le souri-


E LA PRESS

precise 1'ordre d'occupa-
tion; i nant de la CIA am6ricai-
ne; du t(Mossad> centree es
pionnage israelien); et de
la Savak (ex-police secrete
du chah).

Le quotidien; qui troupe
sa clientele dan lIa coulebe
laique de la population, et
don't les articles repren-
sent notamment les protest
stations des personnalitls op
posees au regime on les
communiques de certain
movements politiques ibhe
raux; avait du suspendre
une premiere fois sa paru-
tion le 12 mai dernier: a
la suite d'un communique
des (afedayines Khalq., mar
xistes leninistes) condam-
nant 1'action des eligieux.


re en arrivant Ih La Ilava-
ne. Les joueurs haitiens
faisaient grise riii. Fati-
gue du voyage? Anxilt a-
vant un match important?
Nous avons pj apprendre
qu'un problem l'argent
(comme toujours) coumait
sous le manteau. Nos olym
piques trouvaie,,t plutot
maigrle les 500 gourdes ac-
cordees comme frais de vo-
yage.

Comme par hasard; deux
d'entre eux avaient manque
le dernier entrainement.
Raison officielie?
Manque de motivation,
pour l'un et sommeil trop
lourd pour 1'autre.

COMME PAR HASARD !

x x x x x

LES TRES VIEUX DL LA
VEILLE

Lnes journaux Granma
et Juventud Rebehl,- onut
parle de la ,grande incon-
nuec que constituait la nou
velle selection haiticnne.

Les grands nomsn San( n;
Jn Joseph; Vorbe; l)dsir)
qui faisaient (lt u,,c a-
vaient disparu. Rien ;ue
des inconnus. Cell ua value
aux Tassy Yaboute Alerte,
Lacossade; detre cites par
Juventud Rebelde.
Avec eux les cubains ont

(Vo'r suite page 8)


Certains pays latino-ame
ricains, dit-on dans cer-
tains milieux politiques. a-
pres avoir soutenu la cause
sandiniste pendant la guer
re, se montrent plus reser
ves et posent des conditions
politiques A leur aide, main
tenant que le Front sandi
niste est au pouvoir.
De plus, la dispersion du
pouvoir entire des organes
collectifs (Junte de 5 mem
bres, direction sandiniste de
9 membres et commande-
ment supreme de 1'armle
de 3 membres) ne facility
pas 1'action a un moment
ofi justement le pays a be
soin que des decisions ra-


Elaraissemei

LE'Dr. GUY JABONI

II nous est agreable d'en
register le retour parmi
nous du Dr. Guy Jabon, ori
ginaire de Miragoatnc, dipi6
m6 de la Faculte dp Mede
cine et de Pharmacie de
l'Universitd d'Etat d'Haiti.
Le Dr. Jabon, durant un
sljour de deux ans a Paris,
a suivi au service de 1'Ho-
pital Boucicaut et de I'H6-
pital Necker Enfants Ma
lades ofl il s'est sp6cialis6
un stage et s'est perfection
n6 en mldecipe interne et
en gastro-ent6rologie. no-
tamment dans la pratique
des endoscopies digestives,
sous la direction du Profes
seur Dubrisay.

A.u termni de ce stage le
Dr. Jabon a prdsentf un [4
moiTe sur 1'interit diagnqsq


Au debut des annees 70,
un expert allemand, par-
lant a 1AFP des richesses
souterraines d'Haiti a de-
clare : que blanc sur son avenirs.
Aujourd'hui, soit environ
cinq ans plus tard, ce che-
que blanc commence par I-
tre ecrit, non pas encore
en chiffre, mais en espoirs
poslitfs et stirs. C'est k ce
constat qu'on a about, h
la suite d'une tournde d'l-
valuation effectuee, dans


C'cst a dessean lie llous
cholsissors ce litre pour d,'
butter nutoire reportage sur ile
second f-.stival ue la DiaClpot
la don't IIAITT, .prcs, le Bre
sil, est le siege. C'est qu ic:
ct la, on nIte tessC de noun
qucsionne r sr le sens ne-
inc du unti : DIASPORA >;
it chacuill y ni.ellt dC siell.
De ces divcrs(s approches,
east sortie cette idee domi-
ilante Dans le cadre du
festival, c'e- t la rIncontre
dc toutes les ethnies qui
vicnnent d'Afrique ou ont
une origin africaine, mais
qui v vent maintenant hours


le Nord du pays, en fin de
semaine par le Secretaire
d'Etat aux Mines et aux Res
sources Energetiques, M.
Fritz Pierre Louis, accompa
gne de q qulques technicians,
ses collaborateurs imml-
dias, M. Pierre Mathurin,
Direct.eur de la Programma
tion, M. Gaston Georges, Di
recteur G6neral et de
Mad a m e R i t -
za D. Bouillon, Administra
trice MM. Michel Simon et
(Voir Suite Page 4)


Par Webert LAHENS

d'Ali'iqLe, dans ,e NouveatL
iloncie 1.e. en Anieriqu. AinA
,i c, listival d vailt mettr'
eint contact tous les peuples
noirs du Nouveau Monde,
mais; suit raI'soIi economi-
que, soit difticulte mate-
rieIle, on s'est rabattu. cest
le cas dec le cire, siur los
p-trticiplations america ne et
haltienne -- c'est quand me
mce utine lornme de diaspora
- pour organizer cette ren
cont re. En ur sens, c'cst
comme une sorte d'ochan-
ges culturels entire noirs.
alnr cain0 s et '1aitiit as.

CEREMONIES INAUGURAL
AVEC LA TROUPE
FOLKLORIrUF
NATIONAL D'HAITI
AU TRIOMPHE 1

En d6pit d'.n manque de
puolicitc certain, le specta-
cle inaugural te la Diaspo-
ra-2 avec la Troupe Folklo-
rique Nationale d'Hait: a
attire la grade foule. Ce-
pendant. tes appreciations
varient d'un golt t I'autre.
Notre but, dcnls cctte par-
tie de notre Leportage, est
d'evoquer ces diverse opi-
nlons alfin de clarifier la si
tuaticn puar pernmettre h
nos lecteurs d'voir une claim
re v sion du, spectacle lui-
Imemc.
II y a eu deux tendances
dominates : Pour certain,
eL ils re sont pas legion, la
Troupe a icen joue; elle a


Nicaragua; La hierarchies catholique demand

le retablissement imemdiat des liberties politiques


MANAGUA, (AFP)
L Archeveque de Mana-
gua, Monseigneur Miguel
Obando, et six Eveques ont
demand dans une pastor
le diftusle Lundi par < dio Catolica sle rdtablis-
sement immediat de tou-
tes les libertis publiques.
Dans cette pastorale, la
hierarchis catholique du
Nicaragua demand Igale-
ment le retour la li-
b-rtl d expression et 1 acce
16ration des procedures ju
diciaires pour les person -
nes d6tenues poa-r avoir eu
des liens avec le Somozis-


me Ils insistent surtout sur
le r6tablissement de la li
berte religieuse. Le gou -
vernement. rappelle-t-on,
a interdit les fbtes de la
Saint Dominique (patron
du Nicaragua), au mois
d Aofit. pour des ralsons
de slcuritl

Le commandant Bayardo
Arce, membre de la direc-
tion du Front Sandiniste
de Liberation Nationale. a
vait affirm r6cemment que
la libertl d expression se-
rait garantie par la r6volu
tion apres. la pdriode de


1 Itat d urgence De source
non officielle, on affirmed
que cette -p6r'ode se term
nera le 19 Aaout.

Les dirigeants catholi -
ques d6clarent aussi que
la confusion predomine ac
tuellement au Nicaragua
Pour les Eveques catho-
liques, le people Nicara -
guayen efait face, en cette
plriode de transition, a de
nouvelles esplrances. mais
aussi i des angoissess-
Dans ce qui semble ltre
une allusion at la propa
gande politique de la rdvo


lution depuis so victoire
sur 1 ex-prlstdont Somo -
za, 1 Eglise Nicaraguayen-
ne critique conscientisation qui a lieu
actuellement dans le
pays> et affirmed que cons
clentiser ce n est pas in-
troduire des valeurs 6tran
g6res, mais aider 1 homme
a prendre conscience de
ses propres vateurs

Les Eviques gffirment- en
fin que exclu de la construction
de la Nouvelle Cite Nica
raguayennes,


pioduit un spectacle agrea-
bil et divertisaint. Pour
.;'auItrLs. lu l "iraide majori-
Le. i 1s crntiqlient cett rep;'ro
sensation, reprochl.inil Lai
Troupe diavoir trahi, a
leur avis, note essence fol-
klorque, n pl tIeLuiant l11
siiuoV puir touri.stes.
1I laudiliit it n1lOl C Se s,
rcprendie I. pltipart des ele
ments importLants du spec-
tacle, alim de ious en faire

(Vo;r suite page i6)


MANAGUA (AFP)
Une impression d'ineffica
cite du pouvoir en place at
Managua, de manque de
coordination et d'action pre
vaut depuis quelques jours
au Nicaragua.
La confusion normal des
premiers jours apres la vic
toire sandiniste a donnd sui
te ib un dsbut d'r-rganisa-
tion du pays, mais qui, fau
te d'aide alimentaire et fi-
nanciere rapid de 1'dtran-
ger, n'a pas pu se poursui-
vre, estime-t-on dans la ca
pitale.

La Junte se plaint quoti
diennement que l'aide ap-
portee suit inflrieure aux
processes, alors qu'un mil-
lion de personnes d6pen-
dent pour leur survive de
1'aide exterieure et que sur
le plan medical, la situa-
tion frise la catastrophe.
A Esteli par example 1150
kms au Nord de Managua),
le seul h6pital de la ville
qui compete 30.000 habitants
a 6t6 complement d6truit,
seul un dispensaire function
ne, et sa reserve de mddica
-ments tient dans un petit
placard.
Les besoins financiers du
gouvernement pour remet-
tre le pays en march sont
dgalement immense et ur-
gents. La Banque central
ne possedait que 3 millions
de dollars pour reconstrui
re et mettr6 sur les rails
le pays. et 1'aide exterieu-
re promise n'arrive que tr"s
lentement .dans ces premier
res semaines du nou-vea.u e4
gime, moment oti il en a. le
plus besoin.


La premiere -
journee du
festival de la
Diaspora Africaine

La premiere conference
de la premiere journde du
festival de la Diaspora A-
fricalne, celle du lundi 6
Aoflt, a 6t6 prononcee en
anglals a 9 h.15 du matin
par Asa G. Hilliard. Le the
me, d'une haute portee spi
rituelle, a rould sur les mo
yens de et de retourner aux sour-

(Voir suite page 8)


Cette decision survient le
jour mime de la publica-
tion de certaines measures
includes dans la nouvelle
loi sur la press; approu
vee lundi par le Conseit de
la Revolution; orglaie su-
preme et secret do regie.
calomnieux ou contra:re a
la verite concernan. le lea
der de la revolution ou les
dirigeants rellgieuxn; ainsi
que ale (futur)president de
la Republique ou son 'Pre-
mier Ministrei entrainera.;
dit notamment cette loi;
des poursuites d'office ct
une peine de prison.
La loi; don't le tAle corn
plet sera public mercretli;
prevoit des poursuites con-
tre tous ceux oui renie-
tront en cause < les mots
d'ordre de l'Islam.a
Aucune mention sui'-ciale
i,'a encore ete rendue pu-
blique quanta 1'eivcntuelle
reglementation de 'CactivioL
de la press etrani:-:-e en
Iran mais; dana u .e decla
ration au ,lquotidie, ,Ttht'i-
ran Times)): le Viit -Iir'-
tre de I'orientati;'i n iii,,, a
le a accuse les joirnali--
americans; d'etre ,ea pre-
tes eirangers; n mmninent
mier lieu de esp'o et rn
second lieu des jiournallt-
tes).
C'est lundi tegs element
que; apros Is eorre-sp.,)-
dants du i(Los Angel(s Ti-
mes )debut juillet et du
((N. Y. Timesiitro;s semiainrs
apres; une equipe de la
Chaine de Television ameri
caine sNBC, a kte pripe de
quitter le pays le plus ra-
pidement possible; sans
qu'aucun motif preis Ts'alt
ite donned.



Deuil a
'Ambassade
de France

Les miembres de 1'.nimb s
sade de I'France oil la Io-
fode douleur de ltale ), rt
di; dcevs; intervei.u It, q
about at bh a.m.;: ti 6 lcir
college et :anii M A ndre
Pinel; Adjoint au Clief dc
la Ntission de ('ii)p,,raltiin
Iraniiiaise en lHiti
Port-au-Prici'; le i .o ut
1971)
N)LR.- Le Nou\xilit.. .1-
dres-e ses sinceres (nl(.i-
Icances aux parmnis de 1n .
Andre Pinel et au" mem-
bres de I'Ambassat-e ide
France.


pides soiein prises, otIulI-
gne-t-on dans les milie':x
diplomatiques.
Cet eparpillement du
pouvoir. inint a la faibles
se do aide exteripure, 1.:is
So Uin sentiment de mnal ii-
so et ralentil totite action
chez les dirigeants.

massive n'arrive pas tri s
vite, le people qui a biam
coup souffert ne resistera
pas longtemps salts nourri
ture et sans arEent. L'l1an
qui le porte vers le Front
Sandiniste se brisera et a-
lors, tout sera possible,, a
comment un diplomat.


nt Scientifique

N ARRIVE DE PARIS

tique compare de 1'echoto-
mographie et de la scin-i-
graphie dans les affections
du foie. Autant de sujc s
qui viennent enrichir le pa
trimoine scientifique mddi-
cal de notre pays.
Aussi le Ministre de la
Sante Publique, le Dr. Wil-
ly Verrier et le Dr. Gaston
Deslouches, Directeur Gin6
ral de la Santd Publique et
de la Population lui ont dd
livrd le 30 juillet dernier
la Licence permettant au
Dr. Jabon d'exercer la Pro
session Mldicale sur toute
1'1tendue du .territoire na-
tional.
Nous adressons nos f6li-
citations a notre comoatrio
1e en ltu souhaitant beau-
coup de succ6s dans sa car
rire professiolinelle.


T616phone : 2-2114 Bolte Potnle : 1316
Rue du Centre N, 212


IRAN; VERS UN CONTROL


En direct de la Havane


Les "A cote" de la victoire


DIASPORA 2 -- E- HA /


Quand "la diaspora africaine


du nouveau monde"

SL DONNE RENDEZ vOUS SUR LA ,TERRE DU SCLEIL ET DU bOURIRE>.


Bolivie: Est ce la fin

de la e politiquc


Prospections minieres

Sommes nous pres de


decouvrir d'importantes


richesses ?


I


Nicaragua : Confusion et manque

d'efficacite du nouveau pouvoir







MARDI 7 ABOUT 1979


NIC'ARAM'A l TATS-
t N IS M VANC'IE

C llAMt iOi'o

\\'WASlllN(NTN. Al'P)l
t d F ;iit 1til
i i M l:u u'r C 1rusi Vanl
C'l. l( tll n-'l ra A Q uito r/lt

ti' it.i]It I rit i' ito i He -
i ." \ I ']Dt i t' I'tat'i n it',

I 1stI slit i'r, (lit Presid 'nt
S;,Mtl, ori'll .I' l.slelr J lai-
: ld ilprend-onl de
.,t ', 1 ll' ti-tc. Lundl
.1 \v .. l;:i,, .,,/

ic,il ]r:,L -;Ia M\adam e
C'li.ilOl rt'. *le la volonte
S 1 i.t1 I ts- t'n' d nt retenil
i~ h'in s relationss avec
le Nlc:it r gi;att II teiItera ega
1"lment d 0i- .'Ir des az.su
l i il l les proI
]n '.s. 1s la J neto d uralt
I -s. r di lkctiot ns librt s


x x x "

NI t *'.1 1 A C I. A !)T'
AMI,1IC.!AIN i


yen, car cWiultl n est pas
tnli on miesure d assu-
ror sol distribttiton, a an-
noncet Lundl le Dcpurtc -
ment amIerIcan
,.Nous siipposons qu une
uatnee ou'vern mVenitalt se
ra plus tard capable de
prendre en charge e 1 iaid,.
Nomis I ravai lerons alor.s
av'c ell'. ;i d('clare le
Port '-Parole d:l Departl-
men' dELtat. NMoi'o.eur Toml
Reston. en Culdtoitue i des
c(l'1iques formula's all
cour.n d une iiti'view aut
I New York T'mnes, p-ar
Monsieur t?r.io Ramirez
Mercado. ,muErte de la
Junto Niearaiu.iyoenne
I e Quotidi- Nlew Yor -
ka's rappelle it c propose
los divergences entr? la
Croix Rougc el 1l Gouver-
nem'ont du Nicaragua siur
1 ordre des Wr'orites .5 ac
order ii la distribution de
1 aide etrani-sre. SOlon l0ui,
l s dirig 'a.tts Sandinisstes
v1oulen1i 'le los milIlt:ires
b'neficient "n premier ae
celte aide, ulis le Gouvei
In im 'il et en!t n la poiiila
1lin1


MtT'insteur Restoi a anon-
\VAStI1IN(;()' dPTI (c6 que les Etats-Unis a
SI rd i vaint deli eOvoye au Ni
lii'." nll :' l .' tt) ru 01 '.a (';:1 ';l'ua 5 millions de Dol
I':' ;< 1' i r i aI.' dc nourr) i 'tur un bat-
S Oit" t ] .I. lny ne ;. i, transpoi tant 1.000
1i.1 i lln.tli l, t ni no 1 c- t 'oniu ; de vivro,. dcll quit-
l (1 i i'' 'ut'- h t ;tU l Ier nmardi les Elats-Un's,
f(i !1 *I, i '.> -ai" a- a pr-i r cis lin. les en








PROTE7EEZ LA FATES LA

PLANIFICATION FAMILIALE 1





SPECIAL ETE 79-

LE BISTROT

.iERCK.EL' 9 AOU7

ENCORE DU SENSATIONNEL


Jazz Pop Musique


SModtrne Bresilienne,


Haitienne. E te


a1'7Cc ce


Nouveau Spectacle N


FRANTZ COURTOIS 1


ET LES MEILLEURS

MUSICIENS HAITIENS

uine up r sqree inoubliable

Reservez vos tables


LE BISTROT

Tel. 2-18090


vols pa"r avon iul ont du
6tra suspends la semalne
dernilreo a cauio de cults techniques9. a exnli
qu6 Monsieur Reston, dol-
vent rtprendre bient6t, au
rythme de -0 tonnes- par
jour.
Monsiur Alfonso Robelo,
membre de la Junt" de
Recnstruction Natinoale, a
vait affirm Sami di au
course dune confer'nee d?
presse a Mna an que 1 aide
amenrcaine lt,a.t inferieu
r it ce qui ivait 6t1 pro-
mis; t t sans rapport avece
1 importance du pays Se-
lon le Porte-Parole du
Department I Etat. 12
Gouvernem nlt '.mericain
n a recu aucuine r6clama-
tion officielle

NICARAGUA : DEPART
D UNE EQUIPE
MEDICAL CUBAINE

LA HAVANE. (AFP)
Une equipe medical cu
bai-n de 20 mcmtbres s ap
pr6te a partir pour le Ni-
caitlua,, deptlis Sontiago de
Cuba, a 900 0lilottitres a
1 Est do la _qavane
Une premier? equipe, comr
poseo de 60 medecins. infir
mieres etait prisid&e par le
Vic?-Ministre cuitain de la
Sante PubliqeiO, h Docteur
Pedro Azcuy

LP nouveau iOlolle s? de
nomme 'Carlos Ulloan. du
nom d un Nicataguayeni
mirt a la 3ai, aes Co -
chons en 1961.
x x x x

BOLIVIE : DI3COURS DU
PRESIDENT I'ADILLA

LA PAZ. IAFP)
Le President Bolivien. 10
General David Padilla. a
reaffirmed Lundi Ia la PPz
que le Gouvernement Milli
taire et les Forces Ar -
mees rspecter'aitnt la vo-
lonte du Con"-res cancer -
-ant la remise du pouvoir
aix civil
Darns un discO.)rs a. la Na
tion diffuse par la Rad o
ct lt Toelevi'sis) Nationale
a 1 occasion dci lo7emt aln
n:versaire d- la fondalion
do la Rtpub'qae Bolivien
ne. le G6ner ll Padilla a
ojoute que le Gouver-
i,.mt'il M i 1 i t a i r e
n avail pas exc--6 de pres
s'tns et n ?n xei cfralt pas
our le conr's pouIr qu i1
trouve line s it 0 ion rapide
au problome ,'e 1 election
I in nouvitau Clih't de 1 E-
tat.
Le Go6neral "idilla avail
recu. quelques minutles a


( 'nt, dul Con''r's. MiOnsi uro
Walter Gu-evar'a Aree don't ,
la tnimi'atliont rt;. la inma
1!1iiec a tli )i't .i cl(. :i' o pr
visoire du a ,'s n a pu ell'
il itne a bi. n
I''aisanlt :1 111,tsol a Cort
('lielc, le Ch''t' de i El al a
de'cluri : ,'d-rar it oes heu
res imsportaoll's, 'oius d( -
V000 u'iirVIT r:it ti' nUe
r'roUipe a 5 trotiver des solu
il s a X ( is (ilr'im nous
I'rtonIodn,- 11 1 njout. ack
propo.s d lu dernllmneni sh,
lect oumns : il y a eu < des
faut e1 el de.s trreurs mais
on ne p 'iul (dmander ai aU
CIUIM, in.sl.it;tio!i qu ell,
solt totalemIoi exemnpte
d- deficienc's, y compris
cans 5es nalio'ns les p'lut
avansce-es du monude
Auparavant. le General
Padilla avait preside aux
crrem.onies anniversaircs


de la rondatlon do la tR6pu
blique.
x x xx

Mine CARTER ET M
VANCE EN EQUATEUR

WASHINGTON, IAFP)
Madame Roisanylin Car -
tr se rendra Mercredtl
Quito pour reptrsenter son
6poux, le Prssodtent Jim-
my Carter. :aix corOmoni as
d invetilture 'ta Prisi -
dent ecuatoorlen Jaime Rol-
dos, a tannonce Lundi la
Maison Blanchet
Madame Carter, qui sera
accompagnee d" neuf per-
sonnalites ameoicaines, se-
ra re.jointe Jeudi par le SB
cretaire d Etat am6ricain
Monsieur Cyris X'ane?. a iu
diqu6 le Porte-Parole du
DGpartement dEtat Selon
ce dernier, Monsieur Vance
atra, a cette occasion des
conversations avee les diri
giants de l. .,t' .*., d au-
tr-s pays Ladino-ameri -
cains, sur les problems
d int6ret comiun et tno
particulier 'sur la situa-
tion en Amrq'que. C :ntra-
le r ircs le chLange'nent de
r6o me a' Ni".,rnagiua

Monsieur Jmll, Roldos
iavatt ete declaod ofticielle
mint elu le i; Juin der-
iner. apres la (onsultation
61rcturale du mi-)is d Avril.
Avant Qulto, Mac'ame Car,
ter devait 3e ,2ndre in Bo
live pour assi.;ter aux ce-
remonies d' translcrt du
pouvoir au n iiveau Pres's-
dent de ce pays Cosmne M
Vance, elle a tou: 't `,o re
nance a cettle e'tal'. ei
ra'Is.,n d's cir(onstances
dans lisquelles se doroutle
161e tion prd'udntielle a
la Paz.
x xxx

NICARAGUA ".
DECLARATION'3 DU
COMMANDANT
TOMAS BORGUE
AIMIBOURG. t AP)
-,e c immianra nt Tomas
Borge. Ministale de 1 Inte'-
rieur du Nicaraaua. souli-
pnoe dans une interview au
Quotidien Ou 't-Allemand
'Die Welt> ('w 5o1 pays
'n. st pas '.n inotveatu CCu
ba-.
sL dcirgeant SnDIniiste reo
ie;e dans e t'.le interview
publi6es. ,nl rtdi. i a tin --_
boturg le) dirfi'rel'e.s i'n -
tre( la revol iil'i) 11n C'1bIlile
eL la gu.irre civile di son
paitys.
,iCheoz nous. ceclare-t-itl
tout'' la poptla ,ion a tcon
bat! i1 Nous avon.s connu
line r 1bi lliol dan s le.s vil-
isO'le. itu ein 0 1] Amesri-
les Nows n ivons pas 6te
isfles a, sin de 1 A1mnw ri-
'u01 L' line o't no i s noe le
s(,ron pas ih)i t 'i" plu. 1 0a
v5 'tilt .
S ,e inmm' in1;idi: t Borgi '
rlevi .alene11 l que' per
:'%t5i II 1] a 00l'" ( x cutcLl b, it
qu.' il- peupl(l. c(mmne a
1 ctpi uh, at. Cu'a,. r'clanme
d"s exe('LIoLions- ,
11 i y t lu;'t .ij'mtis de
peiniP de mort ;ill Nicani-
K'lta, lli aIjollrd ]biii nl de-
mlain aj,ih)tie--ll1
ie commollndint l, Bora,
es-il <1homm,, fort, du
!nouveau rInrIm' ? En re-
ponse at coli question, il
d6cloar qu il (est sullc -
ment 1 un des response -
bles Sandinisrs et que tou
t''s les decisions sont pri
si s collectiv'mtent par la
Junto la Diret-ion Sandi-
niste( el le I1 command, -
ment ( suprnime de 1 Armce.


Reactions l'accord de Lusaka

sur le Zimbabwe Rhodesie


Lusaka Al'i) Le Front
i',1trxotiecur; I'tonvement Na
lionalisie riiotl6sien; te;i:
titilnaitre mardil sit position
Tur leO' lGteaiu j-1an de re
gle-ment 1 l a question rho,
desienne; :.iopl',e e week-
end dernier par la cont6rcn
ce ilu Commonwealth; a an
nonce lundi a Lusaka le
Secrtaire ait 1'nforma-
tion de la Zapu (Union du
People Africain du Zimbab
we); M. Willie Msarurwa.

Les iteux co-pr6sidents du
Front Patriotique MM. Jo
sua Nkomdo; dirigeant de
la Zapu;, et Robert Muga-
be, dirigeant de la Zalu
(Union Nationale Africaine
du Zimbabwe) sont en
ce moment en voyage. D'au
tres responsables du Front
ont tte charges de mettre
au point la declaration
sur la position de leur moal
vement.

D'autre part; dans une
declaration public hlindi
a Lotdres; le parti demo-
cratique du Zimbabwe de
IVI. James Chikerema; qui
est represented par huit do-
putes au parlement rhode'-
sieni a accueilli avec satis
faction 1'accord de Lusaka.
Le parti; ne en jouin der
nier d'une scission au seinl
du part du Premier Minis-
tre rhodosien; 1'Eveque A-
bel Muzorewa; estime qu'u
ne conference constitution-
,elle pourrait permettre
d'aboutir a une I(paix dura-
bleu et it un ,veritable poul
voir de la majority noirc)i.
Enfin; ia Monrovia: au Li
blria; M. Willia.m Tolbert;
President en exercise de
I' I ..in *;it.'.. de 1'Unite
Africaine (OUA) et Chef de
I'Etat lib"rien; s'est fclici-
te de (,l'importante deci-
siontt prise i Lusaka.
Le president rie 1' O'\ a
estime qou'une constitution
democratique devrait (hbiet
entendu prIserver les droit'
t:q.i ,, ,i de la minorit6eetf
a exprime !'espoir que (le(
regime Muzorewa Smith
saisisse 1'occasion qui l iii
est tine fois de plus offer-
te) d'un reglement pacifi-
ouie de la queolion rhode-
siennt "
x x *: x

COMMONWEALTHII-
'SY NTIIESIC

Lusaka (AFP)
Le compromise sur le
Zimbabwe-lRhodisie rcailit 0
ait course du week-end i1>e
r'flexion des chefs de gu--
vernenm(nt du Common -
wealth survivra-t-il a it'ei-
phoriec du moiitnent; s'inter-
rogent tous les olserv 5-
teurs amiues 1'.aunonce ptar
Mmine Margaret Thatcih-r
que la Grande-Bretatgiie
est dic(idce a mener le
Zinmbabwe-Rlhed'sie sur le
chemin d'une veritable in-
d,'pendance.
C(,mment le gouverne-
ment consrvateur va-t-il
mener la table de conferen
ce: dans les plus brefs
d'lais: comme il s'y est en
gag6; les 'rebelles)i de Sa
lisbury et les deux co-pre-
sidents du (Front Patrioti-
quen; qui juraient la veill/
encore qu'ils ne voulaient
pas parler avec les trai-i
tress?
Les dirigeants du Com-
monwealth ont Oeaffirni'


leur 'determination de favo
riser une authentique ac-
cession de la majority an
pou*oir dans la colovie re-
belle.

lis ont constatd que la
constitution mise en place
par 1'accord interne pr6sen
te de graves insuffisances a
certaiu.s Ogards.

La responsabilite d'accor-
der 1'Independance forniel-
le au Zimbabwe-Rhodesie
est laissee entierement
h Londres; et les 39 mem
bres h part entire du Coin
monwealth estiment qu'un
riglement durable doit -
tre tlabore par un accord
de touts les parties intO-
ressdes.

Conscients de 'urirerce
d'un reglement pour ramie-
ner la paix au people du
Zimbabwe-Rhod6sie et a
ses voisins: les reprisen-
tants du Commoiwealth re
commandent adoption d'u
ne constitution democrati-
que pr6sentant des aran-
ties adequates pour fls lmi-
norites; r6fereice la poi-
pulation blanche de Rhode
sie.

Le gouvernement arti.-
dant au pouvoir avee cette
constitution devra etre choi
si par des, elections libres
et honnetes supervii ,es par
le gouveriement britanni-
quie: avec la presenc- d'ob
servateurs du Common-
wealth.
Mais on ne parole plus der
control des Nations i'-
uies; ni d'Association des
Ftats Unis h une te dative
do, reglement; common a"ec
le plan anglo-americain "
et il est manifesto que la
reconnaissance du Pa!riotique come seul re-
preseotant du people rhod,
sien par les pays de I'O A,\
tombera d'elle-meme si i-s
deux movements qui le
composent acceptent la ta
ble ronde.
Le cessez-le-feu et la le
vte des sanctions economi-
ques centre Salisbury lont
nartie clu processus: ntais
les details no'e ont p.s
6t6 fixes par les dirigeanns
du (ommonwealth: qui hLis
sent le soin de le fair "a
la conference tinstituition-
nelle.

x x x x x

RHODESII :
LIE GO(UVErINEMENT
AMERICAIN SATISFAIT

Washingtoi (AFP) Le
(;ouverneniment amrnicain a
exp,'ime lundi sa satislac-
tion de 1'Accord sur la Itmhu
desie intervenui entree la
(rande-Bretagne et l 's
pays africains membres du
Commonwealth.
sCela reprisente un pro-
gries significatif vers la rca
ligation d'un regleIment
just et durabl)le; a d'citi-
r M. 'rom Reston, porte-
parole dui Departement W'E:
tat. a pre,,dre davantage de la
part du gouveerement lbri-
tannique au sujet de son
initiative et sur la fa;von
don't nous pouvons apporter
notre appui au processius
qu'il a mis en ;niarche>'
Le porte-parole da DO-
partement d'Etat a toute-
fois souligne qu'il ne fat-


lait pas sous-estimer les
difficulties subsistant pour
parvenir it une solution de
finitive du problem -ode
sien.

Apres 1'installation du
nouveau gouvernement for-
me par l'Eveque Abel Mlt-
zorewa i Salisbury au mois
de mai; le president Car-
ter avait decide de ne pas
lever les sanctions econotni
ques imposees a la RhodO-
sie en faisant valoir que
les elections qtui "'availent
amene au pouvoir 'avaieno
pas ete entierement libres.
Le nouveau plan rhode-
sien du Commonwveaith re-
presente le fruit d'uni coin-
promis entire les positions
britannique et cells de
l'ensemble de 'orgarisa-
tio,. 11 laisse au gouverne-
ment de Mme Thatcher le
soin d'en mettre au point
les details.


Dans les milieux dip>Io-
matiques on indique que ia
Grande Bretagne esprre
pouvoir parveir a or,g'a.i
ser la conference rhodi-'i".'nI
ne d'ici le mois prochIn n
et si tout va bien oblenir
le cessez-le-feu en nvsn.-
bre de cette annee.


Al7as il lui faudra in..: ie
nant convaincre le Pre-
mier Ministre du Zimb-,bwe
Rhod6sie I'Eveque Abeli Mu
zorewa d'accepter ce plan,
ainsi que le's dirigeants du
Iroat Patriotique;: ML. .to
suah Nkomo et Robert linu-
gal)e, Leurs premieres roan"
tions paraissent inditiuer
que cette tache sera diffici
le.


(Pvaj",t ~lC5e ~

r-'livernem2k3It ain- ~Ge

'cla 2;a -,. uliatk-


AVIS


DLans le cadre de la reor
ganisation des ecoles de for
nation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Haiiien G'rou-
pe de la Banque MondIale)
1'lnstitut National de I'or-
ma'ion Professionnelle est
charge des divers recrute
ments et formations du per
sonnel de ces ecoles.
Leo candidates admits a-
pris selection seront bour-
siers. A ['issue de leur ifor
nation et aprBs ;v.1 lu:ition.
les Iou'rs:ers eron,; ill nommis
proresseu'rs dlans los iteix
(2) 6coul's riorganisces F.'u
Ilo de t.,'s ec) ; sit- '''s '
i Port-au-Prince Iautre au
Ca'p- aitien.

ILa premiere formation
concernera le,; proilfsestiurs
de dessin et ls cheit s eit
travaux. EIle s'etalera suir
deux (2) anne"'s environ.
('Condittioins d''nscr'ptions
polur c,.te lnre ai'cre ftrn-a-
tion :

i'.re profcssrur en c er
cice dans line 6cole' i rofct'
sionnelle actuelle danrs lei
specialit6s tells Baue :
mtcanique ai!usa't:e
mecanique aiut(mi-ile
menuiserie ebbiisterie
dessin technique
clectrieii'6


etc...
ou, c re anclep cleve
c'une ctole pr(oftst onnelle
ou technique et avo.r obte-
nu le certificat ou dipti6me
de fin d'tiles dans les me
rres spcc.al'its que -i-des-


niveau sc.'lanre minimal
exigi : a.dm;ss'on en 2ime;
re de nation'ilitt hai
tienne.

D'autres format ons sonic
1rcv siie's uli irieuremeint.
Ilf- pcrsoines interes-
s'-s a c;. i,'rein'er reciute-
ment sont invr'ees i s'ins-
cr:re :A p.tari'r de Lund: li
ju lt jusqu'aiu Lundi 15 Oc
tohre 1979l a I'lnsitut .,a
tiotial de I'ormalion P rcfes
siornnlle (IN lP). Ch:.nce-
relles Vta. rolx,. rou,'e du
Nord. 'T l. : 2-.55 1.
le, canrit'da's se prisen
leronIn i 'inscrcptln munis
(i, loiur nacte de na;s.-inc" et
oe t(m1pes les rCf,'riencos
dcont ils d;-,s''snt : a-tseqa-
'i.ns ou diplAimes cer'ifi-
c0ts do travail etc...
La Direction die lINFP
Mmne Simone MONTAS, Di
recteur a i. de ITNFP
La Direction du Proje d'E
duration .
Ins. Nornlas ,S'INT I.ll-
RENT. Directeur.







fsiwp


Fraicheu "


TIITEM


Ilicaragua: Confusion et ivanque d'effieacite"


RIIODESIE:
SATISFACTION DU
PRESIDENT CARTER -

Washington (AFP) Le
President Carter a adiesse
iltn message au premier Mi-
n istre- britannique Mome
Margaret Thatchler t pri-
mant sa satisfaction a la
suite de 1'accord intervene
au sommet du Common-
wealth sur un nouveau
p'an de reglement du con-
flit rhod(is"ei; a declare
lundi le porte parole de
la Maison Blanche; ,. Jo
dy Powell.

Dans ce message; a prici
se M. Powell; le president
affirmed que 1'accord inter-
venu a Lusaka constitute un
progress s significatifo, et es-
pure qu'il pourra servir de
basc it u future reglementt
du conflit.


',i. Powell a infliqu"q qu;e,
1-<, Eta,.; Unis continue-
raient a rester en etroittes
relations )verc la Granise
Brelan -por teter de fai
re a;pliquer le plan enteri
nc par a confirenre du
Commonwealth.


Le Iprogtrammne iriopt6,
lui reflete les propositions
presenters 1) la con.'oca-
tio,, d'une conference riu-
nissant toutes les parties
au conflict. 2) Un cessez le
feu et la levte des sanc-
tions iceonomiques coenre la
Phtodsic. 3) Des elections
gnerales superviski('cs par
la Gra,,de Bretagne et aux
quelles les pays du 'orr -
monwealth enverraient des
eiuservateurs.


FIAGF 2


.L-JesVaque






MARDI 7 AOUT 1979

0


AVIS DIVERS


AVIS
Le Dea]rtlement du C(omn-
nitrcc et de 1'Industrie invi
It, les iniportateurs de buis;
It's artislans specialises dans
la fabrication des meublcs
proprictaires de shops to'I-
ct des articles en bois, les
ristiiquecs intcresses a la
cilniniercialisation de crs
iartliccs ait uc reunion qui
se tienrra en ses locaux le
tiardi 7 about 19179 a 5 liheu-
res p.m. Cette reunion aura
pour hut d'denti'ier les dif
tIrents pioblmes que con-
Ironic I'iarlii';n .t du buis.
Le I)'prtetnint du a.nl-
niercc et dc 'Inaustrie conl;
tc sur la presence et 1'cs-
prit de collaboration de
tous les intr-csse, ;)our son
plein success .
Direction du Commneroce
I.xtericur

COMMUNIQUE
L.i Direcliilil ]e I ricpitai
d1 I'Uiiveisito d'Elat d'Hai
11 don; li soiu i esi d'asski -

1.- de bons sons aux pa-
-i'nlts.
2.- ine a. epsie decente
d:in. Ir's sales de panse-
int's t do t:aitements.
3 1'equilibre psycholo-
iquei des maladies d6ja. rom
pu par leur etat pathologi
que; (roll utile de rappeler
:i toiis Cex qui sont en quo
i, d Il nformalions Journa-
lisles, Stations de Radio et
de Television. le Public o.n
"nrali quils nIe peulvent p6
nelCrer dans 1.-s sales pour
1111 ervJiw(,r les maladies,
nio minnis de 1'autorisation
tes DiriieCanls do 1'HUEH,
rills habilites a les intro
l'iii C, ipo r 1parrille action,
I:t i 1, lI st it ii lon.
I,:i Direct ion de I'HUEH
i-)l;t-, S lur la collaboralioln
ii, u is pour la stricte ob
(' rV cle dec t. e niosure.
Willrid NONCENT
Adminini -t ril ur
lIr T)ic;iilr MIRVILIE
iir-"'lir Med'ic;l ct MO-
(i'! C(hli de ItIUEII
IV 1.: X X, :X

COMMUNIQUE

( M1MUNIO{ l, D!)1 lA
LI.( IR I ETAIREll I)'lTAT
ID S.'l ,' IC I .EMIS1l, Di,,S
1'11(IS IT 'IiTi S iDE
I'lI al' lE'I I:
In exec tion de I'Arreite
l'resi ienti'l dui 17 Noven--
bre 1978 ci -iores reproduit
,-t 14-clarant l'utilit publi
'u1114 Uile 6tenduci d'ovirronl
dIux mil le C(.0(00) h ltaii re,
de tcrre situire isih le ver-
sant Nord du Molirne l'llo-
pltal; la Secr6taircrie d'E-
(ait ides Travaux Publi(,s;
Transports et Communica-
tions demand aux intere--
ses de hien vouloir, dans
Ie plus brcef d';iai; commit
,,iliier it cette Secr6tairerie
id'Etiat; via son Service de
Construction et de Supervi
sion; leuiirs pieces ct titres
de propri(te en vue de leur
camen et transmission Iul
tericure a l'Administration
G(necrile des Contributions
pour ce qui la concerne et
ce; aux fins d'entamer la
procedure d'expropriation
relative a la dite etendue
de terre.
Elle informed en outre
les interesscs qu'il leur est
octroyd par le present Avis
un delai de trente (30)
jours it dater de la paru-
lion de celui-ci pour la
communication de leurs
pieces et tires de propriety
ia son Administration.

Un delai exceptionnel de
soixante (60) jours sera tou
tefois accord aux propri<-
taires absents du pays a la
date de parution du pre-
sent Avis.
(Texte de 1'Arr6te Presi-
dentiel du 17 Novembre
1978)
Article ler.- Est declare
d'Utilite publique une e-
tendue de terre de 2000 ha
du Morne l'Hopital de la
Commune de Port-au-Prin-
ce.
Article 2.- La zone est ain-
si delimitee: Prenant la
direction Ouest a partir du
calvaire de Petion Ville
la limited bifurquera a an
gle droit a Sept Cent Cin
quante Metres de Boutil-


liers ( a 5 s la d i -
rection Sud jusqu'a la rou
le de Laboule. De la elle
suit une line parallle et
distant d'eiviron Six Cnt
Cinquante Metres de la li-
gne de crete meme du Mor
ne l'llopital.

Jusqu'au Sud de Bois Pin
elle obliquera vcrs le
Nord-Ouest jusqu'a la prise
die Diquini; et allant vers
!'Est; elle suivra l'aque-
duec de Diquini jusqu'aL la
Source Leclerc; puis la rou
te Sous-Dalles jusqu'a Mar
telly;: de Martelly elleI
passera par le Sanatorium
puis le tunnel de Carre-
four-Feuilles; la Croix Des
prez jusqu'i la ravine Juve
nat Moneyil a environ
Cent Quatre Vingts Metres;
du detour de Boutilliers:el
le s'incurvera faiblement
vers le Nord-Est Dour at-
teindre la route du Canape
Vert au'elle longer dans
la direction Nord vers la
locality du mume nom
pour remonter sur une 1'-
gne distant d'environ Cent
Soixante Metres i 1'Est de
la Ravine du Bois de Chis
ne et allant vers Sud jus-
qu'au Calvaire de P6tion-
Ville.
La zone comprendra ega-
lemest une portion de Cinu
Hectares entourant Fort
Mercredi.

Article 3.- Le President a.-
rete sera public et execute
a la diligence des Sccr6-
taires d'Etat des Finances
et des Affaires Economi-
ques;des Trauvaux Publics:
Transports et Communica-
tions; de l'Interieur et do
la Defense Nationale; cha
cun en ce qui le concerne-
Donne au Palais National;
it Port-au-Prince; le
1)78; An 1756me de l'Inde-
pendance.
xxx x x
AVIS

II eT po'rl( I I ("I I )i, in is s1 n
c d ;cfjil(U'i'I)rs. erm ers,
])r'iine'urs iv l tAll Is. et.
(lu pilublic ietnleral, prin
(lip lc('ient l s 1 noltairc. et,
alrp('l ti urs i'rainl, dans
la Iiilldiclion de Port-atl-
I'illwc (it]i lIi'11 1 iii P de
vin et. n pcIqll t.1"'- ]a:is-;(, all
(' ( ,op6ritlion d arpnta-
tgc r(a llsoe ; 11 ( 'iH Ilan -

bien1s mobill:hrs rdidelpndaiit
d- Il: 1s (C n)Il C d fell
CIIAHLES COn-) (FOIS ? do
c(t.(le 29 Si)iptrmbre mil
n I Il c(nt :,'I;xant e-seize
(19)7(1 noitamiTimnt, sur une
proprio l. sis' . Delmas -
Mu.ssuialn, sc(l.i'io) de Saint-
Martin; une p0op)riete sise
isur la route (e D.'lImas,
f'iad(' Sud, ur., propridLe
M:-;C an Sud do 1 interseec -
tion de las ;'i)ii,' de l adroi
I)rt, et, dc la Nationale
No: 1
Cot avis iest v.11able jus-
qfu au part.a,,,(, ifinitifi di
la ditt? succs .onn Los tit rs
acqu(rt'urs pr, i lables doi-
vent s attendre a siubir la
loi du partavie
Port-ai-Prin-.e re jour -
dh ui 7 Aofit 197!9
Fritz COURTOIS.
H6ritier Charles COUR -
TOIS 98

SECRETAIRERIE .W'ETAT
DES TRAVAUX PUBLaCS
TRANSPORTS ET
COMMUNICATIONS

COMMUNIQUE

La Secrctairerie d'Ltat
des Travaux Publics;Trans
Dorts et Communications se
fait un devoir de rappeler
aux proprietaires; investis-
seurs; arpenteurs; notaires
qu'il leur est fait interdic-
tion formelle de proceder
a toutes operations d'a-
chats; de vemtes; d'extrac-
tion; de transfert de pro-
priete en touM genres; de
constructions ou d'investisse
ments quelconques et; d'u-
ne favon general a toutes
transactions de quelque na
ture qu'elles soient sur tol
te 1'dtendue de la zone vi-
sde par 1'Arrdtd prdsiden-
t'el de declaration d'utilitd
publique du 17 Novembre
1978: cette' zone 6tant en
course d'expropriation corn.


me en atteste le communi
que ministeriel paru dans
diff6rents quotidiens de la
capital au course de la se
maine du 16 au 21 Juillet
1979

Cette Secretairerie d'Etat
rappelle aux intercsscs que
les Services comp6tents de
l'Electricite d'Haiti; de la
TELECO et de I'Admiiiistra
tion Generale des Contribu
tions sont au courant; cha
cun en ce ui le concern;
ou'aucune demainde de bran
cement ou d'extension de
lines telephoniques ou e-
lectriques; ainsi qu'aucune
transaction de ueslque na-
ture qu'elle soit; ie peut
dorunavant itre considnrce
sur toute I'tendude de 'aire
declare d'utilite publique
et en course d'expropria-
tios.

Cette Secretairerie d'Etat
compete sur le concours et
la comprehension des intc-
resses en vue de la strict
application de ces mesu-
res entreprises pour le
plus grand bien de la col-
lectivitl; dans le cadre du
Programme de tteLutte centre
l'Erosion du Versant Nord
du Morne 'Hopita.

Pierre M. SAINT-COME;
Ing. Arch.
Secretaire d'Etat

x x x x

AVIS

La Secretairerie d'Etat
du Commerce et de l'ln-
dustrie porte ita a coniais-
sance de tous les Importa
teurs de products soumis au
contingentement que 1'obli-
gation leur est faite d'obte-
nir pour touted command
une autorisation ema ant
des services compdtents de
ce Department.

EIlla leur rappelle; en
outre la strict observance
des articles 7 et 9 de la loi
dui lJuin 1960 sur l'impor-
lation stimulant ce qui suit:
Article 7.- Les Consuls
llaiticns des ports d'expedi
tioi exigeront la pr6senta-
tion du second original de
la licence avant de viscr
les documents d'exp)dition
a destination des ports
d'Hlaiti et tiendront compete
de la reftrence du num6ro
d'ordre de cette licence qui
sera inscrite sur les con-
naissements et factures ac-
compagnant la marclihajidise.
Article 9- Toute licence
qui n'aura pas servi au
course du trimestre pedant
lequel elle aura et6 itmise
era automatiquement annu
l6e.
Cctte aunorisation n'etant
pas consid6rce commine un
simple permis de dddoua-
ncr; elle devra etre sollici
tee avant de placer la corn
made


Port-au-Prince; le
let 1979


4 juil


Guy Baudy
Secretaire d'ELat
x x xx x
INSTITUTE DE
DEVELOPPEME NT
AGRICOLE E'i
INDUSTRIAL

AVIS

II cst porter a la connais-
sance des iini resses que
INSTITUTE DE DEVELOP-
PEMENT AGRICOLE ET IN
DUSTRIEL (IDAI) organise
un concourse le mardi 14
Aofit 1979 f 9 heures a.m
ba son Bureair-.entral sis af
la rue Americai'e f Port-
au-Pr nee on vue du recru-
tement d'un Comptable
pour son Centre de la Peti-
te Riviere de l'Artibonite.
Les postulants devront
remplir les conditions su'
vantes et sour.ettre, outre
une photo d'identite, les do
cuments y afferents :

1) Etre de nationality hal-
t enne;
2) Avoir parcouru le cy-
cle d'6tudes secorndaires class
sique jusqu'au Baccalaurdat


31 D6tenir un diplome de
Comptable delir'e par une
Eco!e de Commerce recon-
nue;
4) Etre de honnes vie et
moeurs.
Les inscr options seront re
ques jusqu'au "20 Aoft 1979
an Service du Personnel de
'IDAI, .t Port-au-Prince,
tous le. jours ouvrables de
9 heures a midi.

Pt-au-Prince le 2 Aout 1979
INSTITUTE DE DEVELOPPE
MENT AGRICOLE ET IN-
DUSTRIEL.
08
xxx x
AVIS

La Direction de 1'Educa-
tion Nationale, Service de
1 Enseignement Normal, avi
se le's inetressds que l Con
cours d'admission aux Eco-
les Normales aura lieu a
pair du 17 septembre pro
chain, t 7 lieures 30 a.m.
aux sieoes suivani's :
a I pour les candidates de
Port-au-Prince et de Da-
nisens a 1'Ecole Normale
d'Instituteurs;
b) pour ceux de province
aux diff6rentes ecoles nor-
mal(s.
A inscription qui s'cffec
tuera, a Port-au-Prince, ft
l'Institut Pddagogique Na-
tional, et en province, aux
sies,'s de 1'Inspection Sco-
laire competente, du lundi
20 aoUfi au vendredi 7 sep
tembre 1979, de 9 heures a
11 heures a.m., seront pr6-
sICnt6es les pieces suivanlcs:
1) Une attestation de Bre
vet ElUmentaire ou d'admis
sion en classes de SeondeS
2) Un extrait de l'acte de
na ssance
3) Un Certificat de Santd
4) Un Certificat de bon-
1ies vie et moeurs
5) Une Photo d'idcntite.
NOTA BENE En vue des
chanepmcnts o ui doivent s'o
pdrer dads 1'Enseignement
Normal. 11 n'y aura pas
d'inscriptiol s Dour les Eno-
les Normales di Marlissant,
d'Elie Dubois. d'InTtitul curs.
Port l -au-Prine, l e ler.
Aolui 1979.
Service ide 1 'Enseigne-
inenlt Normanl.
x x x x x

Vente des Droits
et Pretentions
de Mineurs

On faith, savor a tLons ceux
a(1 qui il applrtrendra qu il
s'i'l procefl6, le{ IVercrrdl
lqui i cinqu sotnemnbre dl
ctte anllee, 1. onze heures
du matin, ou, on cas d ,inm
pe6,hement I/glIime. 1.
premier jour ilvrable sui
vantl, a memel here ell
1 Etude et pa" le ministe-
re du Notaire Andre Gior-
dcani it la resdc nc de
Port-au-Prince, 1. la vente
au plus offranL et dernier
encherisseur, dels droits et
plretentions des mineurs
Guy Michel rhtld6maque et
Piturre Yves Mar:e Thelema
que sur line propritde sise
ft Bourdon. P.r( -au-Prince,
dCsignRe au Nc Sepp, E (7
El), d une superficie de sept
cent cinquante huit metres
carries soixanet trois d6ci-
mntr:.s carr6s, snit dix neuf
nmtrts quatre vingt hait
ou soixante ct un pied3
deix pouces en line brn-
se? de facade' au chtA Est
sur une rue, ving; et un
metres quarante !ou soixan
te cinq pieds dix pouches au
cote oppose, sur une profon
deur d" trente sipt metres
cinq ou cent treize pields
dix pouces anu cot Sud sur
une autre rue. borne au
Nord par Madame Marga-
reth Cameroun, au Sud et
a 1 Est par deux rues et
a 1 Quest, par Serge Elie
Charles, conform6ment au
proces-verbal d arpentage
du vingt huit mars de cet-
te annee, ministdre de 1 ar
prnteur Frangois Avin. la
difference de contenance
entire la superficie accuse
par cet arpentage et cell
indiqudee par les tires pro
venant d un autre (tat des
lieux, le tout, en vertu
d un procts-vorbal de d611
beration du Conseil de fa-
mille des dits mineure. er
date du vingt quatre avril
de cette annoe, homolo -
gude par jugement du Tri
bunal Civil de Port-au-
Prince en date du deux
AoQt mime ann6e. aux re-


quote, poursuites et dilli -
gncCs du sieur Antoine
Thelemaque, pere et tuteur
legal des dits miners, re
prdsentd par son mandatai
re special, le Docteur An-
toine Pilid. suivant man -
da4 authentique en date du
vingt-et-un e.vrier mil
neuf cent soixante dix neuf,
avoc pour avocat Me Jean
Vandal identitfi, patented
et impose aux Nos 840 -A,
57631-1, 9634 i:'ir 1 exerci-
ce en course, avec domicile
elu en son Cabinet sis en
cette ville, iur la mise a
prix de Six nmlle dollars
ou trnte mille gourdes,
conforinment t 1 estima-
tion du Conseil de famille
et au jugement d homolo-
gation sus-parld et en ver
tu des clauses et conditions
insredcs au ahtiier des char
ges dEposd (:n 1 Etud du
Notaire Andre Giordani a
la residence de Port-au-
Prince, le six Aolt nmil
nruf cent soixante dix
neua. -
Port-au-Prince, 1- 7 Aofit
1979
Jean VANDAL. Av 78
x x x X x

INSTITUTE DE
DEVELOPPEMRNT
AGRICOLE Ei
INDUSTRIAL

AVIS

Il cst porte a la connais
sance des intcrcsses que
INSTITUTET DE DEVELOP-
PEMENT AGRICOLE ET IN
DUSTRIEL (II)AI) organise


un concourse le ma
Aoit 1979 A 9 here
A sa Succursale aen
ves en vue lu recruit
d'un Comptable pour
Centre de la Petite
de 1'Artibonite.
Les postulants devrot
plir les conditions sui
et soumettre, outre u:
to d' dentite, les docL
y affmrents :

1) Etre de nationalist
t enne;

2) Avoir parcouru
cle d'etudes secondair
siques jusqu'au Bacca

3) Detenir un diplh
Comptable delivre pa
Eco'e de Commerce
nue;
1) Etre de national t
moeurs.
Les inscr pi'ons ser
ques au local de la
sale tous les jours ou
de 9 heures a.m. h 1
Pt-qu-Prince le 2 Ao
INSTITUTE DE DEVE
MENT 4GRICOLE
DUSTRIEL.

xx x x x

AVIS

La commission d or
tion du 2eme e-6mim
tional Scout sur le
loppement Ciomm
re d(mandea tous 1
missaires de Distric
de Port-au-Pr'nce q
la province, et a I


rdi 14 autres dirligeants cancer -
es a.m. nes, de faire tout leur pos
Gonal sible en vue de confirmer
cement leur participation au plus
r son tard le Mercredi 8 Aout
Riv:ere courant avant midi
En effet, en vue de faci-
nt rem liter les Districts les plus
ivantes l1oign6s de la Capitale. le
ne pho d6lai pour cette confirm:.-
uments tion, prealablenient fix6 au
5 Aofit, a dtd prolong do
48 here -. I
La commission compete sir
et6 hal- la collaboration de tout un
chacun pour 1 accomplisse
ment au mieux de sa tachc
le cy- Jean Hugues HENRYS
es clas Commissaire National
laureat Aux Communications
x x xx x
6me de ASSOCIATION IHOTELIERE
ir une ET TOURISTIQUE D'HAITI
recon-
AVIS
te hai-
Le Comsiitd Excel if de1
front re 1',,ur'.,eia'tidoii H telir et.
Succur- 'Iouristi(ique d'aitti a le pro
vrables fond regret de vous annon
cer la mort d M. Bell Char
2 h 30 dier, Directeur-Goneral de
fit 1979 1'Hotel Royal Hailian eil an
ELOPPE cien Dirocteur de 1 IHotel
ET IN El Rancho.

88 Le Comite Executif prie
instammenit les ini'I '
de 1'Association d'etre prd-
sents le mardi 7 Aout, a 4
heures p.m., au pailn)ir II
neraire Celcis afin de ren-
rganisa- dre homage a 1'un des
aire Na leurs e' presenter 'a sa veu
e Ddve- ve et a sa famille, letours
inautai- sinceres condoldances.
les Comn Le Comn;e
ct, tant Port-au-Prince, co 6 Aofit
que de 1979.
t.us les 78


Conmmullqu
Le D6partement des Affai
res Etrangeres communique
que le Gouvernement de la
Republique se fera represon
ter aux ceremonies de Pas
saltion de Pouvoirs au Doc-
tour Jaime Roldos Aguile-
ra, Prdsidcnt Elu de la Rd
publique d'Equateur, par
une ddldgation compose
des personnalita s suivan-
tes :
1 S. E. M. Ulysse Pier
re-Louis, Secrltaire d'Etat
de la Coordination et de
1'Information;
2 M. Rene Hyppolite,
Ambassadeur, Che(f du 1ro-
tocolc;
3 M. Max Jadotte Char
g6 d'Affairos a.i. d Haiti en
Lquateur; I iVI

I M. (anll S.rel. Direc
tour General de 101 lice
National du TouriLme t l des
Relations Publiquies.
La D le6gali 1on1 q t ('i'n.
Port-au-Prince le Mardi 7
Aofit 1979 a destination de
Quito, Equateur.
Port-au-Prince. le 0 Aoif
1979.


PAGE 3


*~i6 i~Y.


~f~t~sr






PAOE 4 MAR...._.._ ..


VOT E HOROSCOPEDANS NOS CINEMAS

S,, AO,, r 7,, CINE T OMPE CAP19TOL
CINE TRIOMPHE CAPITOL,


N1 MAltS All i9 AVRIL,
1t i '.I It )



( A I I I-- ",
i, I. i tr i I i k ii I, lc 1il -
-,, i t ,l l iii -

0l AlVl1, 'is' 71 MAItl


ii' ll }titir tii i-it'tl t' -
fill, Inrll aIII I I t i h) l\ i
% ,I t' 11111wi1 t t hi A1111 t1il-
I W. 1.L I

21 MAI At' '(1 JI'IN
i (i e 1.11 i .1 7 i- l o I
]'}l~l )) ht i (: s plls ver
t :1lll1 i:"; Plrlnwz IIrde el
p1 i l r 11 10n po1ssi
b!tIte de P-il d':tl Un


21 JUIN All 22 jUILLET
I CANCE,'R )



!i i rIlllllcl l.:1 i 'l lii'l fi-li
it It- 11111 nl I: h l l

23 JUIIIIFT \I' 22 AOUT
( LION -

"tllIs lit l 'Si fi (in ''si'

; l to ll: wi l i llr ll1 r i:Olh l-
lilit llvals V0 1 0al 1'to til.


?3 AOUT U11 22 SEPT
( VIERGE ',

Pai del perf.ormanlic' (fnll-
1ilS t cm n. it V e
"I'ill r i s oI talt ',tvec un
l' l lda ht S tl rh olnde. Flart
\' 5 t1 Z v I'( c' c l' c i e s o c i a l .

23 SEPTEMBRE AU 22 OCT
( BALA'NCES )
V ils 0 iL l''iiurtiwru mondc. TOuini(z. voire uwlen
t oi V i.-s I aolmvit prof((s-
sloill ell( oul vus"s pi'o l'S -


23 OCTOBRR AU 21 NOV
( SCORi'ION )
Si 'vo- ll i- lasl i d la
vi ':i l It' ' ii!i cii'f ';. z 'i-S
p :1,Ill. l %oyI/" !')'; U lpl'ey


id l ,,st propice \ fixer line
dal 11 poor 1111 ov illneint, cutl
t nll Anitlsez.-volis.
22 NOV A.lI 21 DEC
( SAGITAIRE )
('estl I moinolment de noe
plus iaspiller vo1 forces.
UIn eInfort' (onCieIntrei sera
,ii(1ronn de stcce s. Rendez
\'tl r' foyer ogreable en I'll
im li iorlit .

22 DEC AIT 19 ANVIEI
( CAPRICORNE )
N'cssiaytz. p1is d'impres-
ziolnin r autrl i pitr tiunll ca-
(l"iai. Plus iprecleuise est vo
tre volonte do partager voso
Isep''s o ver' vos proches.
Pas de reticence.

20 JANVIEI- U l- FEVRIER
( VERSEAU )
Vos efforts pour impres-
s'llner aiitrui par votre per
ssonnalit6 apporteront des
ri'ull ats divers. Toulefois,
" Ptre attention aux realisa
l1io1ns nouv('l leS vous fera
,lmnlor de 1'argent.
19 FEV AU 20 MARS
POISSu'Sl

Ce nest pas le moment
c(l trp solitaire. Votre per-
S,)IItlt1 -c I travaille pour
otils et vous vaudra tun in-
t! "o sentinlental. Gotilez
di,s iheures passionnanltes de
loisir.
SI VOUTS ETFh i 'E
AUJOtiD )IIUI

Vouls Oees ile personnel at
L.i loias publique et price.
Q ruoiul'e vous aimiez la pltei
F.-, liUmlere, vous dtes tente
i; vivrer tres repliD sur
cus-imnlme. Vous rdussiriez
C it.s lh's affaires connme
dant: les arts. Vous avez du
dvnamisme et etes tn iga-
InelUr dargeit-ne. La muisi
qiue la peinture. 1'architec
tire. la litterature, le cine
mia. la srileee. 0sont co-
Ltino des secleurs ou vors
excelleriez. Vous aimez los
,and-s enlrotprisrs, avez
dr, d011s de chef et etes
Stout faitl votre a;se dalns
1 .- t ff'iires. Ie droit, la
tilttiC e-i lt bourse sont
d'autrr charmns d'action
()oi vos rouveriez bonhieur
0t pri:pprite.


PORT-AU-PRINCE / SAN JUAN

aller retour


$ 65.00 plus taxes.


Southerland Tours

vous revseignera sur ce tari

et vous 0ouwnira aussi vos

cheques de voyages

AMERICAN EXPRESS









30, AVENUE MARIE JEANNE TELEPHONE: 2-1600

L'AGENCE QUI NE PERD JAMATS DE VUE L'IN-
TERET DE SES CLIENTS 1

>a c r Ois< os&iac socsFc coc osPsEoo


SALLE 1

5 POUR L'ENFER 7
Entr6e : $ )aO et 2.00

SALLE 2

JOE C'EST AUSI[
L'AMERIQUE
Entr6e : $ 1.50 ec 2.00
SALLE III

LE MOUTON ENRAGE
E:ttree : $ 200
SALLE IV

SAUVEZ LE NEPTUNE
Entree: $ lfj

xx xx

CIHE OLYMPIA
Mardi 12 h 2 h 4 hres
Entres G 1-:50
6 h 30 et 8 ri 30
Entree Gdes 2-GO
LE IIEROS rATOUE
Mercredi 12 h 2 h 4 h
Entree 0 1-50
6 h 30 et 3 h 30
Entree Gaoes 2-00
LE HEROS
TATOUE
Jeudi 12 n 2 h 4 h
6 1 tur2s
Entree Gt( 1-50
LA CHAINE
INFERNALE DU
IA-KANG
8 l1rcs 50
Entree G.les 2-00
PLEINS POTS

R .; x x

PARAMOUNT

Mardi !o h 2 h 4 h
Entrep Gde 1-50
6 h 8 h 1J hres
Entree Gdes 3-00
L INEVITI-OBLE
CATASTROPHE

X X if. K X

ETOILE CtfE
Mardi 6 hres 30 et 8 hres 30
SISSI IMPERATRICE
Entre? Gdes 1- 0 et 3-50
Mercredi 7 ires
Seance UTnique
SPARTACUS
Entree -des 2-50
Jeudi G i1 30 et
8 hres :20
LES N WFRAGES
DE L ILE PERDUE
Entree G 1-50 Lt 2.50



MAGIC CINE

MMardi h '.t ;3 hres
ALIEU MON AMOUR
Morcrdi h t e8 h
TNVASIO()N DES
I'KIOF-N.,'TUtrtS
S Enlre G -00 5-00
Jeudri 'i n et 8 hrts
VOVAGE D:F NOCES
Entire G -00 5-00


REX THEATRE

Mercredi 12 2 4 3 3
10 hres
LE GENDARME ET
LES EXTRA-
TERRESTRE3
Avant -) her's
Entree Gdes 2-00
A Part'ir do 5 hres
Entr6? G ?-00 et 5.09
Jeoudi 12 2 4 6 F,
10 hres
MAMA DOLORES-
Avant 5 hi'ps
Entree Odes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree G 3-00 5-00


CAPITOL 1

Mardi 7 Aoflt 1979
Prix Unique $ 1-00
12 h 9. h 4 hres
LA TRAPPE A
NANAS
6 h 8 h 10 hros

CAPITOL 2

Mardi 7 Aofit 1979
12 h 2 -v 4 hres
L HOMME 0UI
VENAIT D AILLEURS
fi h 8 h 10 hres
Prix Unique $ 1-00

CAPITOL 3


Mardi 7 Aoftt 1079
12 h 15, 2 h 15, 4 h 15
6 h 15 8 h 15 10 h 15 ,
SUSPICION
Prix Unique $ 1-00

CAPITOL 4

Mardi 7 Aofit 1979
11 h 45 1 h 45 3 h 45.
Prix Unitqe $ 1-00
5 h 45 7 h 45, 9 h 45
LA BATAILLE
D ANZIO

XXXX

AUDITORIUM

Mardi 7 heures
TYPHON SUR IHAMBOURG
Entree Gdes 2-00
Mercredi 7 hres
LES ANGES
GARDIE'S
Entree Gdee: 3-00
Jeudi 7 ines
JO LE FOU
Entree Gdes 2-00

x x x x

CINE LiDO

Mardi 12 h 2 h 4 h
Entree G 1-50
Sh 8 h 10 hres
Entree Des 2-00
LE DRAGON
rU0 KUNG FU



RANCHO CINE
Mardi 7 Aout 1979
LES CAVALIERS
M, 'rcredi 8 Aout 1979
LES CAVALIERS
Jeudi 9 Aout 1979
APPELEZ-MOI
MATHILDE
x x x x


IMPERIAL

IMPERIAL 1
Mardi 1 Aofit 1979
12 h 2 ni hraes
Entree Gdes 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree GOdes 8-00
LE SOUIR1RE
AUX LARMES

IMPERIAL 2
Mardi 1 Aofit 1979

12 h 2 h I hres
Entree Gdes 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entrde Gdes 8-00
ASSAULT SUR
LA VILLE

IMPERIAL 3

Mardi 1 Aofit 1979
12 h 2 hires 4 hres
Enltre GOdes 5-00
fI hI 8 h 10 hres
Entree Gdes 8-00
LA GRANDE
MENACE


Sommes nous press de decouvrir


lector Denis, Directeurs du
Project de forage dans le
Nord.
Los espolrs sont 'confir-
ros par les r osultats des
,ravaux de prospection me-
ins par des technicians hal
lens, assists d'experts In-
tornatlonaux, de 1'ONU
plans les regions de Terrier
Rouge, a Douvray et de
Mlont Organisd 6 Piton Min
go.
A Douvray comme a Pi-
ton Mingo, un camp est eta
bli. C'est us', station de to
rage place sous le contro-
le d'un technician auquel
sont adjoints plusieurs au
res et des manoeuvres, origi
nalres de la locality.
Les travaux s'effectuent
en plusieurs Otapes, d'a-
bord, un travail qu'on pour
rait,traduire vulgairement
en travail de reconnaissan
ce. Il s'agit de savoir ofi
forer avec une chance ma
ximum de success. Ensuite,
le travail de forage propre
ment dit. Ce dernier re-
quiert tout un quipement
et une grande habiletd tech
niaue. Toute erreur, a 1'e-
gal de l'incomp6tenae, est
condamnable.

Le plus grand instrument
demeure une foreuse. En ou
tre, on doit disposer de plu
sieurs tubns de forage 8 dia
metres diff6renis. La foreu
se 6tant actionnee grace au
sunport de deux pompes. les
tubes de forage sont intro-
ditits dans le sol. Et. les
mchantillons appeals en iar
gon technique carottes vien
nent s'y accrocher. Une fois
tires, les carottes son rcon
serves pendant un certain
temps dans une sort de bo
te standard, herm6tioue et
reetangul'aire dfnnomme
, Vwv6Ps aux laboratories pou
examen.

A Doiurnv. les r6sultn'
sont nettenernt favorable
(entendo' bien) a 1''dste
c" nos;1"hlp r 'in 1 '1-1 n
mmp d'un isernPent do "I
rrp. D I'vis d'"n ,not'
iptp-rntinnal I ravoillon 1

deux d6cpnnies il aura 6t
exnlnoitahle. Car. no1s 1-"'
a-t-_l affirmP ti. tep i-re 'ni'
ne de forages pratiotts


Douvray re6veent des indi-
ces trts prometteurs.
II faut comprendre la
prudence des techniclens.
Its contiennent tout en-
Ihngnasme, et ne veulent
s'aventurer dans aucune In
terpr6tatlon hative. 'ette
meme prudence sere obser-
v6e a propos des richesses
de Piton Mingo, une zone re
tire oft la vie est possible
mais nest pas favorisfe. L'A
agriculture etant meprioee.
Pas meme un agent agri-
cole. Aucune voie de com-
munication, sinon celle que
s'efforce de realiser sur une
distance de 41 kms, la bri
gade des ingenieurs du Mi-
nistere des Mines, depour-
vue de tout 6quipement. El
le a 6tO meme obligee de
prendre a charge un -opera
teur des TPTC.


A Pi
1'or qv
tants d
vrent n
de 1'or
tains
1"I ur e
inerce.
Malt


ton Mingo, c'est de
u'on parole. Les habi-
de cette locality se li
mnme a un commerce
alluvionnaire. Cer-
d'entre eux basent
xistence sur ce com-
gre tout, les techni-



Petites


Annionces

Fermee pour
conge annual
La Maison Ralph Perry
sise at la Rue du Centre No.
123 avise son aimable clien-
tele qu'elle fermera pour
congd annuel du 13 au 27
Anot 1979.
118

x x x x

OFFRE D'EMPLOI
ARGUS INDUSTRIES
S A A BESOIN DE :
1- Seer6taires Lilingues
2- Superviseurs bilinsues
avant de 1 experience dans
1 assemblage d t pieces 6e1c
troniQues
Se presenter iruni de
soni Currictliln Vitae aii
No 15 de 1 Avnue Jose-
Marti.
T66lphone : 2-4718 42


Pharmacle x x x
assurant ie service HATTEX
cette nuit APPAREII
PORT-AU-PRINCE SEEKS AlR

MARDI 7 ABOUT 1979


SEJOURNE
Rue du Centre
ALTAGRACIA
Av nue M Ambroise
TURQUOISE
Rue St Honor6


MERCREDI 8 AOUT

PERPETUEL
SECOURS

Ruie du Centre
DAY
Chemin des Dalles

DE L ESPOIR
Delmas


PETIONVILLE

MARDI 7 ABOUT 1979

REGINA
Place du March6

MERCREDI 8 ABOUT

DU QUARTER
Rue Ogd


BICYCLETTES




ROBIN H( D










pOUR 0 ll Omeg H
09V

er Ir





porte-charge, phares

et dynamo en option



p URAAO TRADING
RIE PAVEE ET DELMAS
.... .. _' ... .. . .. .. '


The Job consists of :
- Coordinarlion o Schedu-
itu and Shippimn
Trim and Fatic Con tri l
Prod uc1ion(1 Reports
Good coockinm, conditions
Salary comna esurateh wtih
experience
TypinN stills necessary
Person lmuslt be i'lliint in
English and French
Telephone 6-0037 38.
88
x x x x

AVIS
La Section l Irrigation et
de Drainage ODN/DARNDR
a tire 1 attention des inte-
resse.a qu il v Ti une offre
d enmploi pour un dessina
te!ir et un 'op),graphe Les
interesses pe uvet s padres
ser au Secretariat de 1 Or-
ganisme, Rue 16 B. Gap-
Haitien
Salaires adequate
La Direction Geneirale 78

x x x x

A VENDRE
Diplomate deviant quitter
Haiti tries bientot desire ven
dre Dodae Ramcharger
1976 : vehicle tons ter-
rains avec double differen-
ti"l. climatiseur, radio, con
sumanllt neu d'essence, oen
tres bon t&it.
Aptr elez au 2-0368, exi 282.
88

x x xx

A VENDRE
A vendre au plus offrant
deux voitures PEUGEOT
1. PEUGEOT 304, 1974,
Berline
2. PEUGEOT 504, 1974
Camfonnette
Appartenant au Program
me des Nations Unies pour
le Developpement.
Ces v6hicules seront ven
dus a 1'endroit et dans 1'
tat oi ils se trouvent.
Ils peuvent 6tre lnspec-
tds au Bureau des Nations
Unies, 20. Avenue Ducoste,
Port-au-Prince.
L'ouverture des plis ca-
tfs et adress6s au Bureau
des Nations Unies pour le
Ddveloppenlent aura lieu
le 20 Aoft 1979.
Tous les droits de Doua
ne soht la charge de l's
cheteur.
Le Bureau du PNUD se
reserve le droit' de rejeterl
n'importe quelle offre.
88


clens r6sistent A 1'affirma-
tloh ou h, 'infirmnatlon de
1'extstance d'un gisement
d'or. Pas seulement de d6
couvrlr un gite ou un glse
ment. L'lmnortant c'est sa
rentabilit6 Oconomique. L'ex
ploitation est-elle possible?
La conjoncture est-elle fa
vorable ? Voilh aut.ant. de
questions parmi les essen
tielles qul agitent 1'es-
prit du technician.

Quant au M;nisire des Mi
nes, M. Fritz Pierre Louis,
relevant. sampdi soir a di-
ner. a 1'Hotel Monjoli 1 .
tpchniciens haitiens travail
lant su proiet de for'qe" du
Nord, il s'est montre tout a
fait confiant. -Nous avons
des raisons d'esperer on un
avenir mtilleun. a-t-il sou


llgn6. I1 a comme rr6v616
1'un des volets de la polite
que de son Minist6re : r6-
duire la d pendance techno
quc du Pays, en matibre de
forage. Le coritr61p du Pays
dolt etre rpnforc6 sur les
projects de ce genre. Et 1'exd
cution dolt etre assure, en
grande partie, par des tech
niclens haltiens.

A l"ssue de cette tourn~e
- outre les activities irnnor
tonmis a caractere social
rfali'-'.s de nlein crr par les
ingenipurs du D6partement
des Mines, comme construe
tion d'une cole a Douvray,
on so lemande si 1'on est a
In veille do d6eouvrir d'im
portantes richesses.
Pierre Robert AUGUSTE


Au Lambi




Night Club

La direction du LAMBI vous announce 1'arrivee
A Port-au-Prince de JOHNNY VENTURA le Vendre-
di 17 Aofit. 11 se produira au LAMBY le Dimanche
19 avec COUPE CLOURE.


MARDI 7 AOUT

SHOOGAR COMBO $ 1.00


14'iZRCRED! 8 AOUT

TOTO ET D.P. EXPRESS $ 2.00 SOIREE D'ANNI-
VERSAIRE TOTO NECESSITY


JEUDI 9 ABOUT

SHOOGAR COMBO S 1.00
VENDREDI 10 AOUT

PREMIER BAL DE RETOUR DE L'ENS. SELECT DE
COUPE CLOSURE Adm. 3.00

SAMEDI 11 AOUT

A PARTIR DE 3 11.30 P.M. ((< R VEC D.P. EXPRESS S 1.00

SAMEDI 11 AOUT

SOIREE MERVEILLEUSE AVEC LA FOLIE DU JOUR
SSIOOGAR COMBO. DISTRIBUTION DE CADEAUX
1 OFFERS PAR ((VERSAILLES IGIO IFRERES)) LE
No. 1 A P-AU-P. Adm. $ 2.00.


SDMANCHE 12 AOUT

A PARTIR DE 3 11.30 P.M. <

I LES AMBASSADEURS $ 1.00
S DIMANCHE 12 ABOUT (SOIR)
AMBAsSSADEURS iET SIlOOG.R COMBO S 2.00

Par aillcurs Dim.anche 19 Anfit au L.AMBI, J.OHN
NY VENTURA ct COUlE C('IOURE.


VEn)jRFP t1 A0UT T
Vendredi 31 Aofit anl LAMBI CUCO VALOY ET N
SEPTEN.
COUPE CLOURE est de rei'our ce matin apres une
tournee triomphale dans les Antilles.















"LOPARD








itI





MOSQUITO COIL

Pour ceux qui n'ont pas

d'electricite

En camping, en vacances,

les spirales Leopard tuent
les moustiques sans pardon

Dominique Bailly

et CO Di~ttibateur Tel. 2.6021,

En ve6te partout


mARDI 7 AOUT 1979,


-4 c r r.e.0 mme-. a -4 mce P -4-0, 0DO r-o -c. 00 ce.0 0Com -


I






MARDI 7 ABOUT 1979






ANTIDOL


Vaonqueur de la douleur ne detruit pas vos globules


LA SIGNIFICATION DE L'ACCORD SUR LA

RHODES E


iteI hd la lI palt



) k ir{ 'll-t il' I l e'r l. Ix
11 k i I ,til,'l i rt ll des de Lt
ptinis du docuillme de Lu


saikai r'clineo I adoptllon Gi Ii
no Collst tuition conmpn n'Ii1L
des clauses de sauilgacglerde
'rs Diroit,; cide M nor(t1,'S.)

Les ioblserv.al! .'.i i si(nt 11
loult lols pows'lismes qu ni
t ;aveni'r i plus long termei
x x x x


d'e la Ihodesie. Scion le nou
vcnai pro.jet de reglinenit,
tIlls l;;s Partl.i no rs i cI
Jli duIL Proein er Minlsre aec
;l, t ivequiie Abel Miizore
wa, cilui de son rival le re
Vt d N.Oeaban1ngi S thole,
elt ss Ceux brailches du


Front Patriotlique particle
percent au pouvoir. Cela
cnlrainerait sans doute F'e
llminntion par i'un on l'au
tre des dirdgeants noirs, de
ses rivadx. c line plriode
de s ,r euse instab:lite ell
Rhodesit.


LONDHES iAFP)
L.e Pn ml r MiIstr!c dl6
Z t1il liah w 1ti.od.sict. 'E
veque Abel MulZ'rewa. toutl


tll- SI llt h p1 rra't1 M l st
e1l til' t'" m atl'u de m 'nd't -
o I ill 15 1' 1(t 1,;1 s01111 l,(t'
l,(iInil i" rn dipt'p dr., d '-
I'll( is dt1 Mn lli M .t iiart ,
'!ilihvwr It L ,w oka.
1, L '. ''1 M u:.' Irew'A' a q a
lit hi ltu thi d(Iiiluct all p u-
pit (IUI Zimbal'we la c'cil-
S'11' pt i isr o it coill. ;i'elnl''
(110 C0i'nmp'w i \e ltlh dans !a
C(;il'l<' I '/ n "Innve de pro
Ctilt!":' 1 111 0 1 o1lsvele con1 tll]
lilt w"1] p~ulnh :I ;ow,; 1. i sur
\ .11 ance d obiervateurs ce-
I 1" 0 W V 'tI s 1 q.It ''.
QuaII I ilI en soil. in im10 de flr est drCclaree A ine
nlir tamboldir ),iit'int uIiali
r'1 r 111nd 1tl' 5i qU o"I'epi-
sill thplli.S qii 1.:0p n1's dles re
]l.'iollns el]trc I nldre's ct I s
C, )Il' e A- A :'[1 i 1 p Oi' re
c(:nnai:t "I -X ":i'ha'l que ia
rouc vtrrs 1 Ind.'pendance
st slona Uc t( mee dc m-
!)I, hi s.
Mne Thatfliher a convoqlle
pour vendrrd ift AOalI 1lel
I m]plJiol extra,' dinaire dull
Cubinet B.,topn-,ri' e. 11 y a
,,nut I!-, OP p(in sr qu'aprcF-
in bharoud d'hqpneur de cer
t', I M:n stciF, apparte-
ni t C a r'ai', r t r-)i1( d i Par
ti Conf- rvrwir ]vle Cabinet


d(,nnli'!" sonil a ;ii "1 lia ipoli
tiite" rl](hod.sie!' e du Che!f
d il li O Irr ni ln (lil a t i
It IIl I.1I'OIt t )i 6''he ''s d0-i
ri' .nls (il C 'n1 onwc.111 i
B ittt 1 iu le I' rt tarlt qul'it
(,;t ch a t"d. M .1, Thatch,'r
Convoquera nu ( iclut de sep
trisimrt Oi, I'P co : (p'"!e i cons
tit u t. n !t ,'l t :' L' n ca st;(r
]HnlP 'i Ln("'s ]1l e espe-
i m,, IPSe ] f]r 'r, ennm is,.
- I Eveqil' M 'lor''wa', MM.
Jos' iU iro'nn it Rob( rt Mul
h( Co (l'r ialls d11
Frl1nt Patri(,t iel accept
ter int de 11O! ( ni omr d'l j
linpid : vi tl. Do nlcuv ols e-
cctinll'' p)ot l :t 1 11 0 t 1iil
1 0th Con h tl ll'pt l'a.ilnt n
cn Rhocir.t c 10te ':,tom 0111.
Diver- T dt d Cd1i.' 0A-
tours de iro t ('l i" 'pi(' -
clutIl i leo:e C'ef lo aveO .r
brndC In R.d(c' 'e ous la
presfsir r -i e dirc l e ilnt

nof cond U1111' 011cisc 011 ]t
n nirs dnI CIC' lon oivelth
Snmt convaircut qwIn cs t,"-
ror!st c o ut e e e '.s n t
.scnt ;ilos yeulxp: MMT. Nko
,d i't M -urebl. chnsculeront
," araclh.er h p'us dPe ol-

nemcnt Br;tanrmiqrue. et ,i
fire echouer Ie p'nn ell vie
d'ulne nouvelie co)lsll!tati n
anll Zimbabwe.
Avont sonl d&,'rt pour Lu
saka Mmie Th 'cheo avatII
la sso (niendre qu'e'le irait
'e 1ava t l 've la lt ve 'e d s
s t!t'onl rconni:e nc R.hod,'-
sic et Is reco!P''1'ssa c10 de


I'Eveque MZiiorewa comme
Chef du premier Gouverne-
ment indeperdimit h Salis-
butry. El c semb.lait rdou-
tcr. dans le cc.s contraire, u
lne humii aton de la part
des ultra toess, si ces
questions clOaicnt soumises
au vote a a 'hambre dc.;
Communes.
Mine Thatchi r en bre-
:ln1, les criapes pend.ant les
vacancies purlementaires, jus
qu'au 22 Octo lre, niettra
pour ainsi d r0 les commi,-
i s dcvanti nil ait accom-
p1l. Ei e pourr.1 t eventuelN
tilei't coniiFe tr i sonmettre
i' la Charmbre itn projUet de'
proioufaIli on ll 'mitcee des
,an0 on1,11 au r squo d'encou
Cr le cuurroux des parti-
s.ns acharnes d'une Rhode
sic blnche.
Certains commentateurs
o n t c o mi p a r 0 le
ccipir lminmti dt Madamo
Thatch'er devoqt le probl'-
me rlhdi'r.stien ceuiO du Ge
n1ral do G'u. denlls i'aftfi
re a'gorienne Far son i Jo
vous aci compri' ''anc( 1 Al
P( r aux col "ns francass,
I'ancie CI'f do I'Etat fran
c, s avait la' enlenOC'r
Ouil OcU vr lraOL pour que
l'A'g r;e d> mmure francs s-
alors qu'ent son ftr i1nt1e-
rieur, slou'ilnlnt les com-
menlatcurs. ,iit sonltait l
minmOnt venut d' er dalis
le sens dc 'thistoire.


Se
pa
de
Gt
Cie
in
ra
Vi
di
te
d'
tr
Pa
li
AI
M


ga
di

ce

a
U
T
p
t


COLEML N



Symbole de la quality






AI W








LES JUGS ET GLACIERES



COLEMAN


Gardent froid plus longtemps



















La lumi )re









I gourde de KIrosene t~eures d'6clairage

DISTRIBUTEUR:


ETS. Mme. BCO DEL

RU DU CENTRE No. 14 TEL :2- 4727 I
, .faf..f.^.'. ..r.+ ,o .,. /.


elon des rense'gncments
irvenus de Salisbury, une
es raisons pour le Chef du
ouvernement Britannique
Strencher rapidement le
ieid gordien rhodesien se
.it que le Goneral Peter
calls, Chef de 1'Armee rho
ts,enne cmcttrait des dou
s sericux sur ies chances'
une v ctoire mi'itaire co:
e les guerilleros du Front
atrinotque soutenus par
iurs bases en Zalnbie et au
ozambique.

Le Gon(oral Valls passe e
ilcmenl pour etre un fin
lplomate et it aurait don
o secretement des assuran
es Lt( dres en vue de a
iechirche d'un compromise
vEc le Front Patriotique.
Jn des objectifs de Mme
'hatchet est d 6viter a tout
r x 'fecvoi de troupes bri
atniiqucts au Zimbabwe.



Afghanlstsn
A-res les
averxissements
amricains
a 11URSS
WASHINGTON- (AFP)
Le gouvernemenr des E-
lais-Unis a accentuo cet;e
mImaIlne see's pressions surt
1 Union Sovietique pour la
faire rinoncer a son appui
au gouve'iement revolu-
.Conl iid re d .-' Li_1-, ,,,,
Dieux 1jou01 de suite. jeudi
ct vendredi, de hauts fon1c
tionnaires americains ont
mis l'URSS en garde a pro
0(is de son role dans ce
lays.
Led's avertissemenlts, lan-
('ls suceessivement pari M
Zbi!-iiew BrzezinsKi. Colnsil
li r du President Carte;
i),'ir it's Afl.lires dc' Seciilr
t.l' N Nlipntle. ei par M. Hoc
d6! C: e i't(1", por e-piaroli
D'1 rt(,ntem nt, d'Elat
''l)i ici(iil( aivel des rcdl ise
!l 'l0011.1 s tel(i i I sqe tels le:
sinit;ticinc;-sonit 1 en (rain el
roIIIJ ('r l 'urs plulsietlr
i' llilnens do ,eionseillers m
S "iair, e ,, / nt1 di(!r dle l'alr.i
uort do Kaboul.

On ignore les motifs d
'0 regroupement, mais le
:isets en gartde de Washin
1oil a Moseou refltent 1:
('t:iinlt qute son but soit d
prrprer line nouvell( of
lfensivi plut1l, qiile d'orgar
ser iln rapatrimlent de c0
eit( c' ifs.

bT'en quie in eotlvernemen
dc M. Noutr Mohammed T
raki conserve le control
dry's grades villas de 1,1
ihaniistan. la guerilla 'r
sillmia'ne domine dans ic
provinces.
D'apies des information
parvenues a Washington, 1
guerilla aurait capture d'ii
porl antes qiiantit6s d'armi
et disposerait mainltenai
de socks consid6rables d'r
tillerie, de canons anti-a(
rlens et de munitions.
Les mImes information
font 6fat de desertions m,
sives de 1'armle reguli l
Afghane.
Les Etats-Unis ont' d6.
evacud une centaine de p,
soinnes appartenant at
families de leur mission
plomatique h Kaboul dol
lls entdent rduire le e p
sunnel h 48 personnel.
L'Ambassadeur am6ricai
M. Adolf Dubs, assasshi
en flvrier de cette anne
n'a pas tl remplacin.
Certain diplomats est
ment que le renverseme:
du regime Taraki en ce n
meant risqueralt d'avoir
facheuses r6percussion..
On note. dans ces sr
Ileux, que la guerilla A
g'hane est divis e et sa
dirigeant swisceptible d'in
pirer la lovaut6 des div
ses factions rivals. '
chaos qut risquerait ale
de se produire, donnerait
Moscou la parties ausst f
cile -one dens la situatti
actuelle.
D'aprefs certlstnes indic
Ilons. I'URSS se nrOpAr
raot deiS 8 uno telle Avc
tualit6 eh ,onrant les 61
menrs prets 8 former 1
government de remnia
ment, qul lul sefait atisi
vorable que celul de M.
raki.


LA TERSE BOUGE: DE SAN FRAPhCISCO A L'ETNA


PARIS, (AFP)
La terre bouge actuelle-
ment, non pas dens son
movement Immuable et
r6guller autour du solell,
mais dans ce que les sp6-
cialites appellent l1 ecorce>
ou -la crofite, form6e de
gros blocs ou plaqj1es qui
se chtivauchent h la partle
suptrileure du Globe Ter-
restre

II en result que des Vol-
cans se reveillent ici et la
et que des sismes ebran-
Aent des rgtions situoes
dans des zones instables de
la Planete

C est. notamoment, ainsi
que le c6lebre Volcan Kra
hatoa, dans 1 Ile de Java,
do.it 1 eruption ae 1883 fut
teil(ment puissante que
le neage de ctndres fit plu
siurs fois le tour de la
terre, montre, a nouveau.
d'-s signes d activate di
plus en plus manifcstes, et
que 1 Ethna, le plus haut
Volcan d Europe. deversc
sa 1Pv2 par plusicurs cra-


C est ainsi que dans la
st'ule journee die Lundi,
2 lapures de d-lie"ence scui
element, mais a 20.000 kilo
metres de Dist,tice 1 un de
1 .lutre, d2ux fovirs seisnim-
ques ont secuu le nre-
mier. en Asie Centrale, to'n
te une region de la kirghii
sie Sovi6tique, ft 1 aulr-,
la Californie oft ls tr-m
elements autoti, ri la iail
le d? San Andreai ont pro-
que un debut ae p' niquti
dens la region de P'.i FtOri
cis'o

Les sismograpihes, appa -
reils extremem-nt sensi -
bls. enregistrent. en nmo
yennm, pres 1 un million
de tremblemenits de terre
par an. mais rotlui qp.
vi"nt de se 'riodui.e en Ca
lifornie inqui't,!' les "pe-
ctalislt .

Lrs measures e. ectue's er
permanence, s notamme.t
-iac? t des vi,,sC Laser


des dEux cotes di lta fall-
le maitresse de Califoinlie
qui s intend sur ipris de
1.000 kllomtrs duo Slid
au Nord, montrenz qre
des tensions intrnes : d
la crofite sont cont'ntl-
les dans cette rctalon qui
avait Wtd frap;pee par le
meurtrier trer"'.12ment Je
terre de 1906

On peut sinocrroger su.r
c'tte apparense recrude, -
cence de 1 activity gloptiy
sique du Glob? oui semble
coincider avec la ptriodc
du maximiim de 1 activity


solatre qui se product tous
les 10 a 11 ans.
LAstronome l'ranqais An
drn Danjon av.it dIjI sl-
gnalt dans une communi-
cation a 1 Acai.temie des
Sciences, en Mei 1962, quoe
la vltesse de r-tatinn de la
t'rre augmen.tit, de fa-
con infinitesimale, il est
vrai, avec 1 actr,'.'emen'
de l activity ;olaile

Les 'vents sojaires>t aug-
mentent d inteil;site et en
voient des flux de particu-
l1s energ6tiq'es dans tou
tes les direcA:iims et, done,


egalement vers la terre,
prturbant l cqulllbre l1ec
tromagnetique et le cllmat
terre.stres Ces perturba -
tiuns affecLtnt ne thermiquez cte la terre.

Tous ces micanismes sont
encore mal connus, mais
1 exploration spatiale mon
tr2 chaque jour davantage a
qutl point les iclations so
leil-t'rre sont etroites et a
quel point il i ut y avoir
correlation entire 1 activi-
t6 du soleil 't les ph6no-
ments naturals sur la ter
re.


LUSAKA. (AFP)
La Grende Bretagne
esptrc pouvnor lancer les
invitations pour uf1e coinf6
rence contsit'ltionnIlle sur
la Rhodeds" do. la nii-sep
tmbre, et n envisage pas
d envoyer des troupes dans
la colonies :eveile.

Le Premier Min stre Bri
tannique, Madame Mar-
garet Thatcher a declare,
Mardi, a Lusaka, au coirs
d une cunf6renrO de pr'.s-
se, que son riouvernement


tion d imposer tes disposi-
tions de la ct nstitution0
qui ;1 entend ''ilis r a 1 iima1
ge de c-'lles cuit ont etce
donn'es aux iutres clo -
nits Britanl'q.'us acce -
dant a 1 ind,'ie.idance

Aprcs ,inviitr r&offirmo
qu elli 1est'7C 0q 1U1 *pro-
gres ctcosid''r sitlr I vait
ete accompli "'n 1Rhode -
s'e du fait qu le-s dlec -
tionq dAvril dthrrier ont
ete d?s electiui!s au su'-f -


fraim universal Madame
Thatchi r a -xprim6 1 es-
plir que la question du r2
n,)luvllmenlt ol's sane -.'
tions centre 1.' icime dc
Salisbury ne se poserait
p.s eOn Novemhreo )arc,
Ql 11un lolt' ''I r0lnm aulrait
etu' parcoiuu 03t 1i lat

Elle a indir'u- aussi qua
son avis le-s combats csse
ra:ent en Rh iai-se des
qu in accord .,-ait interve
inu .tsur unle llonituition


serait a meme de mettre -,-.r--e.tr
rapidement au noint un-'
constitution ,1 soumettre
aux parties impliquces COS$ de NaaS O
dans le conflict e Iai

La constitution actuellR - d
mprnt en vig'iaeitr en Rho- p a2S Foresseurs
desie est dea fortement n\s
pire? de cellh qu avait trc l'a0
paree la Grand,,-Brt -
gne en 1961, a-t-eIle ex-
plique a ce p-ot-c T -

Madam' Tha.chI-r s5 ct Hlubert Hobby Hcorse
declare convs't"+ue que
toites les parties au con- ROUTE NLE No. 1 SORTIE DE L .EROPORT
flit se rendraielt a 1 inv SOUS LA DIRE>CTION DE :
tation don c n g0otven0 -
men't. Elle a rejcti cate;o 0 [L J.tT GALLAY
riquement la 1 eventuatIl l't'i al tL
dun envoi de troupes Br0- Phoes : 2-3921 --2-4790 -* 2.266
tanniques en Rihodsie ri
Le Gouvf rnie nent Bri-
tanniqu:' n a '-as 1 int sn-


SPECIAL POLSKI



POLSKI frappe encore plus fort!


En vous offrant actuellement une 1,500 cc



a partir de $ 6.195.00



EN 2 VERSIONS SEDAN et PICK UP


I Pour ce prix la, POLSKI vous offre;



un moteur de 14450 cc.


4 Freins a disques R- adio AM. FM. Cassette

Le confort pour cinq passagers -. Suspension Avant a roues

g -- Un coffre a bagages spacieux ind'pgndantes

r- -Une silhouette gracieuse et Amorfissenars Hydrauliques

elegante Une tenue de route impeccable

h EN OPTION

Radio Cassette AM FM -Deux versions SEDAN et PICK-UP

r -Climatisewr



I Une 1.500 cc pour $ 6195.00 avec en plus


e L'ECONOMIE, LE CONFORT,


- ET LA SOLIDITE


QUI DIT MIEUX ?

n concessionnaire exclusif


AUTO VALSA


cite Militaire Tel. 6-0961 60971


I


-PAO% S.


Zimbabwe RIhoci'sle: La situation vue de Londres


Rhoddsie : Udclarations de Mmne ThatchEn





PAGE I


Quand "la diaspora africaine du nouveau monde"


I I v I( l m



I 111.5 III

Ic v4iIn li I( I lI III

It d o l i ()t II




it I.ltIIIJI-; Ill.

(-:,it .i In [lilt' liii



Itiii II








iti~t-


, elnt tices ranges faiths avec
des flbres idu palmn sLe.ffran
iet's illtiel'eint il au debut
il III terinonli llpartIe qlole
1 i Zt n it le po Ivoir d'Llcur-
Ir It ile al. L'operti0lo'n s'ac
ct'lllp:giiii' de' tclillits de cire
collS iit a 'ell si ie'icn'lnail5 t
plr It l balp.eine rit, iel. Oni
p tl dire tiqut crtte dililse
Al,;an Clire a tte line rells
hilt' )e I illlie, la Cirelin' --
lilt Agtol. Ma s ce qu il coll
vi'lll, i inoteri' dac ns c ttee
pairlt .sler ewe. e est que le
,pertacl' etull perQu. diff'-
renliiitll' d illunI personnel a
1111' lt re. L Iin un sens, ces
.spectaltl lrs oilu! leur raison,
e1ar Ill Troupise dis danseurs
1il tilt i 1151 voisiblement de
ottls o11 danis I'ln lerprela-
tion de certali .i morcealux.
-lltot quie 1,,' choregraphie
11 adillet pas de distorsion...

Danls l: deuxicille part
((illsiacrt'e ltlX d1(nlseis profa
ct's Il in'isp i iion etait
bi-.tlcoup plus libre onl ne
.nllt1i! rpas la (reativite des
danseuris. A part dans le
guide zcirien. Ji arrive aus


sl, on do't le signaler, que
certailnes dons sOs sacrtcs
ont; tte profanoes. La danso
protailtc, po ur l'ithnologuec
Michel Lanmiartiniere Hlono-
rat, est I associationn d'une
danse sacree' A des manifes
Latlons de divert ssomennt.
tell'es les danscs banda, con
go etc. C'eost c', qui a sur-
tout provoque tant d'opil-
nlons diverse, aiitour de
show de la TROUPE NATIO
NALE d'Haltl. D sons enfin,
pour terminer sur ce point,
que les elementp.s du specta
cle n'ont pas ete pris a leur
p'.ace ou interpreted a leur
just measure.

FOLKLORE ET
STYLISATION


L'autre "propche fonda-
menial qu'on a adresse A la
Troupe, c'est d'avoir man-
que de style. d "vo r product
un spectacle eltat brut.
Ce que contest M. Pierre
Blain, Directeur de la Trou
pe Folklorique Nationale de
puis 18 mois. en allguant


qu'll est d6fendu, sclon les
spe c alistes de ia question,
do toucher it I Essence du
Voduu el qu'll noe faut point
so nmeprenidre 'iir le sells
d'un spectacle folklorlque a
vec un show pour touristes
justeulent. Toulllef'Ols. nous
dirons, imec s'll en est ain
s les danseuri de la Trou
pe ont manque de metier
et dinaginatlon.

Rappelons pour I'ddiflca-
Lion de Lous que la Troupe
comprend 75 membres envi-
run et que selon son direce-
tour, elle est une ecole qui
forme les artistes.

TROUPE FOLKLORIQUE
ET PERSONNALITE

C'est dgalement l'une des
questions qui a oel debattue
devant nous' pai des amis
artistes. On reproche au
choeur de 40 membres de
n'avoir point de leader, d'u
ne personnalite transcendan
te. Certes. il y a des sol s-
tes, mais il leut manque par
fois, A exceptionn de Joli-
coeur, d'etre imposant. Par
mi les danseurs, A part les
Eugene qui font montre de



Bolivie Est-ce la
fin de la politique

(Suite de la lere page)

grd le soutien apporte a M
Paz Esteessoro par les par
tisans de l'ex-president Hu7
go Banzer.

Legs --congressistes deci-
daient alors de porter leur
choix sur us trmsiime horn
mes qui permettrait une
transaction hosorables er-
tre les deux groups majo-
ritaires; retranches dans
leurs positions;et portaient
leur choix-sur le president
du Senat; M. Waletr Guc-
vara Arce.

Celui-ci reunit en eflt,
selon les observateurs tlou-
tes les conditions exigIcs
par les deux partis princi-
paux : 11 est une des per-
sonnalites du MNR; parti
majoritaire en Bolivie;mais
toutefois peut se montre.-
independant par rapport
aux deux chefs de file tra
ditionnels de la vie poliin-
que depuis la revolution du
9 avril 1952; MM. Paz Es-
tenssoro et Siles Zuazo.
Le chef de 1'Etat provisoi
re a accepted de diriger un
gouvernemeit transitoire:
de procede'r a de nouvelles
elections dans dix mois et
de prendre les measures ni-
cessaires pour tenter de re'
soudre la crises economique
bolivienie.
Selon les observateurs;
1'olection de M. Guevara
done u, novel espnir aau1
jeunes g6naratioos politi-
ques du pays.


CURAVAO...






"The Caribbean




connection"


JAMAICA HAITI
Chaque Semaine ALM offre

2 vols pour KINGSTON: Mardi N .
el Jeudi.

4 vols pour CURAqAO. Mardi, Mercredi.
Jeudi et Sainedi Ac BONAIRF
avec correspondances immediates a TRINIDAD-

Curacao pour: ARUBA et BONAIRE
CARACAS, V6nezuela
GEORGETOWN, Guyana'
PARAMARIBO, Surinam CARACAS GEORGETOWN
PORT OF SPAIN, Trinidad

pl PARAMARIBO

Pour reservations conlacle7 vote agent de voyage ou ALM
Madsen Export-Import S.A., Agent General Telephone: 2-3476, 2-0028 et 2-0317







aL% ANTILLEAN AIRLINES

.. I I


I alsance. on chercho les au
tres. Certes la personnallte
no s'inculquc pas, mals II
fau t fare des efforts pour
transcender, car une Trou-
pe Folklorlque Hale ne peut
guftre se parser de leaders'
11 y a bleh c d atres po nts,
soil des rupro(hes, soilt des
considerations, que nous au
rions pu fare, mals nouE
avons profore rlesrever c.e
approaches pour une procahi
ne, surtout dane un milieu
ofi la formation ou tout au
moins l'inIornmotion sur la
Culture Nationale nest
po ni faite.


Certes. nous avons d
un ample de'vcloppeme
cc premier spectacle
Diaspora-2, c'talt, .
avis, necessaire. Ce qui
empeche, en ur. sens, d
der la deuxlme journey
festival dom noe par le
positions de pointures
tiennes et amoricaines
au Musee ei au C
d Art; egaleinent par
llhow au Tr omphe du
show au Triomphe du
telt Afro Musicology
semble>. Ce s",a pour
prochaine fois.
W6bert LAHEN


CARNET SOCIAL


Remerciements

La Veuve Gerard R. Urio
damn. ses enfa'its Maryse,
Joel et JoceJ.yne Ulriodain,
les families Charles, Ri-
chard, Nelson. assy, Coi-
cou, St Victor, 'Valentin et
tons les autres parents et
allies dans 1 impossibility
de repondre aux nombreu-
ses marques de sympathie
qui leur sont parvenues S
1 occasion de la mort de
leur tries regrettd Gerard
remercient cres sincere -
ment :
Le Service Social de 1 U-
NESCO a Paris, le Bureau
des Operations Agricoles .a
Rome, les rftpresentants
PNUD/FAO et les Experts
de la FAO on Haut' Volta,
le Ministre du D_,veloppe-
ment Rural et le Ministre
du Plan et de la Coopera-
tion de la Haute V ulta
1 Entreprise Paret Pierre-
Louis, le Rd6vrend Pere
Fritz Wolff, 1 Association
des Agronornes Haitiens,
1 Agro-Technique, le Bu-
reau de Nutrition, les Amis
cL 1( Departemnent de Con
trole de la BNRH, les Agro
nomes Oe la Promotion
1951-1955, les f.amilles : Jn
Claude Barjon, Georges
Dabbas. Marc Bazin, Re-
nd DejEan, Polynice Dor-
sainvil, Josepn M Ber -
niird, Rene Gallot, Raoul
Dossous, Charles D Juste,
Andre Lafontrant Pierre
Mathurin ?ie:re Mercier,
toils les amis di Arique, par
ticulierementO .eux de Hau
te Volta Ouatgadougou),
de Paris. des Etat,-Unis et
d Haiti; et Its prient de
tr :uv'.r ici 1 expresiont de
leur profonde gratitude
Port-a u-Prince, le 6 Aofit
1979 78
x x x x x

Mort d'Augustin
Vieiot Fil
Le 8l juillet derniermoui
ra111 i New York le regret-
to AuostI Sll Viilolt ll.s.
Les funlraill,'s y ot111 6;e
chanllltes le sailedi sul-
vant(.
Uni m1css'ci de reiqii'im (t'
de prise de dru il scra challn
te 'l ,S,1 m moll l irctl', ,'.;-
lnedi 11 aout prochain, a 7
hri.s. du martin, en I'EsIoS
paroiisiale dl Chrlst Roi, a
Bourdon.
Minme Vve Aiiistlin Vitltit.
lils, raie Monique Alcindor,
s'es (rtit s dis f. li's les famil-
les Vielot, Aliendor. La fot
laitr13 PiJnt 1rs parents, al
lie:i ,,samis de bien vouloir
consid rocr (cel ne anonce
ce'nmepi un invitation a as
si't'r a e'pttl mlesse de re-
dilli n oult a s'unir avee eux
de cocur et d'esprit en sou
vnir de leur chcr et re-
gretto disparu. parti trop
to, pour 1'aui-dela.
Port-au-Prince, le 3
Aoiit 1979
78
x x xx x

Messe de rise
de Deuil
La famille Ella's Saliha;
les autres parents et al-
lids font chanter uone mes-
se de prise de detil le jeu
di 9 about a 6 hieures du ma
tin e lEglise do Christ-.
Roi; Bourdon; pour le re-
pos de l'ame de Vve. Elias
Saliba decade le '' juil
let 1979.
Cet avis tient lieu d'invi
station aux parents et aris
de la regrettde dt'funte.

AVIS DE DIV1iCE
SPar decision contradictoi-
re dus Tribunal Civil de
Port-au-Prince en date du
8 Juin 1979, il a 6t6 admis
Pt prononic la dissolution
des liens matrimoniaul a-
yant existed entire les Spoux
Benjamfn SOrge Roude, la
fpmme nde Marie Gabrielle
Mireille Pierre.
La transcription du dispo
sitif de cptte decision a 6t6
opd1'e le 4 Aoftt 1979 par
l'Officier de I'Etat Civil de
la Section Slid de Port-au-
,Prince sur les registres S
ce destinds aux reoulte,
poursuite et diligence de 1'd
pouse demanderosse.
Port-au-Prince, le 6 Aoft
1979.
Alcan DORMEUS, Avocat.
78


Remerciemen

M. Eugene Mellon,
fants, beau-fils, belle
les et petits-enfants,
miles Mellon et D
remercient bien since
Son Excellence M. iE
sident a Vie de la R
que et Mine la Premib
me de la Republiq
tous ceux du pays et
stranger qui leur ont
gne leurs sympathy
leur reconfort a 1'oc(
du ddces de leur exe:
re spouse, mire, belle
et grand' mere, Mme I
ne Mellon nee Verrieli
cely, enlevde a leur a
tion le mardi 31 ju
1979.
Port-au-Prince, le 7
1979.

x x x x

Deces de me
William Clerfot
NEE
STELLA MARIE CLAI
MILIEN
Pax Villa announce 1
ces survenu le 3 aouto
sa residence a Thorlat
Mme William Cler
nee Stella Marie
Million.
En cette penible cir
tance Pax Villa et Le
velliste presentent
sympathie it son epou
William Clerfoad;; ah
mere Vve Antoine Mi
a ses enfants William
fond Jr; Soraya Cler
a son, grand-pere M.
Hyacinthe; a ses co
Roseline; Kettely; D
Poupette Hyacinthe. A
miles: Clerfond; Ri
Hyacinthe; Rousseau:
dore; et a tous les
parents et allies ep
par ce deuil.
Les funerailles de
William Clerfond; n6
la Marie Claire Milli
ront chantees le NMerc
about a 4 heures P.M.
glise du Sacrd-Coeu
Turgeau.
Le convoi partira d
Villa Sacre-Coeur oil
pouille mortelle sera
pose des 2 heures
78


ionnd
tnt iA
de
notre
nous


MARDI 7 ABOUT 1979


Situation incertaine en

Guinee Equatoriale


PARIS (AFP)
La situation parait Incer-
taine en Guinde Equatoria'
-. .- .- .. ..


tie continental da. a Guinee
Equatorlale, sur le Golfe
de Guinee).


c ole oi, selon le Mn stereo mission
IEsabor Par ailleur., une mission
'bor pagnol des Affaires Etrange Diplomatique :spagnole, con
se du res, le Colonel Teodoro 0- duite par le Directeur pour

ha- bian Ngem qul a ren- lAfrque, M. Pedro Lopez
S verse vendredi soir le Pre Aguirrebengoa, qui s'etait
et dent Maclas Nguema, con
entire trer Mac t entrement fe rendue des samodl a Dopa-
entre trlerat en remnt la (Cam!nerouni, s'est entre-

sex- t ays lt'exceptionu dun pe tenue pendant plusieurs heu
sex- rex-PrsidentMacsisteraites a Malabo Cap tal E-
e- exresient Maclas. uto Guineenne) ivec e
En- Selon le'dition de mardi quato Guindenneivec le
une du uelotidien gondemarisl'U- Colonel Obiang Nguema.
quotiden gabonais -Les observateurs estiment
nion,, le Con~eil Militaire 4 tmn
NS supreme, issue du coup diE- que les relat ons dip'omati-
bat et d rige par le Colonel ques entire Madrid et Ma-
Obiang Nguema, ne control labo, suspendues depuis 1977
lerall, actuellement que le point 's retablies
deux tiers du territoire E-sous peu
quato-Guineen Ise districts UnIte parole du Gou-
t de Mengomo et d'Anie vernemnt espagnol, qui n'a
tS Zock tEst du pays) ne s'e- pas eachd satisfaction a
tait pas encore rallies au pres i a chute du President
ses en nouveau regime. Macas Nguema, a en outre
es- fil Selon l'Union, l'ex Die faith etat dun message a-
les fa tateur Macias Nguoma, en dress au Ro u. uan Carlos,
)orcly toure de sa girde personnel au lendemain du coup d'E
cement le et de milit~ires restes fia lend ,ma, o'onel Obiang
e Pre- doles>>, resistera t toujours Ng ulna, tans sequel ce.u0-
epubli depu s son village natal de ci dmande l.Dppui de 'Es-
0re Da Nzeng. press de Mengomo pagit a a l reconstruction
ue, et (Ville frontier avec le Ga epag la restauraonstru dcmo-
de V6 et a la restoration demo-
temoi bon) et te nterit de mettrc cratique, ecorlcomique et so
ies et sur pied une -ontre offen c.it
casion sive. Le d alogue ainsi etabli
mplai Dans la journ de lundi, ent M ladrid e i,,n ieuveau
-mere ajoute le quo, dien Gabo-reie le M I ito ii'a pas
Eugb- nais, de violent combats a ianque l0tre inlerprete.
e Dor larme lourde, se sont do- L qiuotidit, inadrilcnf El
affec- roules au Col de <.Nkol-Bi Pas n hi.p, n: I enrit
illet Dong, qui cornmande len- itt'rdi lqul it, Guve l'it(-
tree du District de Mengo-n c p.P.'" "al ,': 1, el0Pin
Aofit mo sur la route dc Bata ,iue pat tubi' t L ', ap
78 principale vil!t de la par nilye diplonmatiq- in-nt le
'.iip d E'at r. il airie.,
Un ELni :aiie du Colonel


nd

RE


79 en
nd de
rfotd;
Claire

rcolns-
e Noui
leur
x M.
S sa
llien;
i Cler
rfond;
Pierre
usines
)ady;
Lux fa
illienl;
Theo
autres
roulves

Mme
;e Stel
cet se-
:redi
en I'E
ir de

le Pax
la de
I ex-


Greffe de
moelle osseuse

LYON, (AFP)
Une greffe de moelle os-
seuse f. ete realisee Lundi
apres midi par le Docteur
JRan Louis Touraine a 1 Ho


lb.ai0l1i N uetlina, potlUsult le
queol wen ldl n 'ii i.' des 'sour-
cCes Cil rialti a!l".;, t lt me
me venu a Ma c''id preseln-
ter le pl. in du Putschu tt M.
Adolfo Suarez President du
Gouv i'lnlltl t lc-paugnol. lui
aurai 1 c1onnec le feu vert.
Certaini.s Ambaissades. don't


pital Edouard herriot de cel e des Eta,. Uns, au-
Lyon sur un bebe de 9 mois raient etc prv.et'n.I, se:on
vivant sous une bullet 11 El PE ,- par ce Gouve'ie-
s agit dune premiere mon Mint esp ,!,o1; Ott oevne-
diale ments au pr.pari:ent
Cette intervention a etc 6ments G u Eui pIpara:ent.
pratiques pour remedier a LI e G Euv e t amer
une carence en nt.oycns doe Le Gouvenimont amer-
defense qui a pour non Syn caln. li ava11 ilt ompu ses
drome des Lymphoc.its d6 rclalions 0d poIatques avec
nudfs,, ;re ignime du P-''i,Oet Ma
Ce defaut immunitaire qui cias Cn 1976, 1 falt savoir
est une maladie tries rare quaint a lut, !undi a Wa-
a d aillcurs et decouv'rt sh ngton"i. qu' 1 accucillait
a Lyon en 1974 par le Doc sans du'p]: ,ir :1, nouvelle de
teiur Touraine et le Doc l'cv:etion diu 0'retsici'nt de
tet'r Betuel Guili e cquatistilpe.
II s, traduit par 1 absence
d antigene HLA sur -la sur
face des Lymlnhocites et
de toutes les autres cellu
les Aussi. Akim a rit'u en e
1 espt.ee d uniL 1( utre u,
milliard d tellules p)ourl
vu s dantllitnt.;s HLA JI
rest a a tt11 nd'e que c(1 s 1 .... C
cellIles greI! s prolicf 1
rent et t qu Akim. qui sra
miainti nu n l main s un t
n'tis sous sa b I 111e stlerilt ,
rcuperi iire eo )pcit im -
munl-ltairel norm,le.








MARDI 7 ABOUT 1979


ANN(O)NC ESGROUPElkS


,/ PAGE 7

L'Espanne et le coup d'Etat


Flactenient ce qunil vni
ti "it pour etancher inatuiti
Ietenlt votre soif




I sprtifts, (Stllja u z tllls, hoon
a:.; ixc. boivent NUTHtA
MtNT, la bolsson de Sante
V.'.N POIN GRO NEG SAN
N I RAMENT





6n


50 HAT F A



Transportq Ginenratx P.
0 Box 73. Port-au-Prince
1 -':L 2-t;", 3


KID POWER
AHSOtliBm.
Sous-VIterents MalIlots
SPENCERS
LAYEITTIr',S
KANTWET
I ITS I'AROS
Cl1AISFS PO()lI{ FNI"INTS











Grand Rue en face BATA


-




T'out ce quli tait la d ffl-
renrc eitre line feint ie nor
male et tine femnie iele al
ie --- 3I Rue des Miracles



m ilLTISPO [RTS
LA QI'ALIT, E.'ST Al SFR
VICE DL') SPORT Punma
Spaldine Speedic Maresoubl
Fred Perry, Itecordagie de ra
Suettes.
73, -aluc TOl : 2 1991


,-i Rodolo0 Russo

. as Ontique. rijouterie, Dlorlo
S| t gerie, ArgAenter e La QuaI
SERGE GAItLARD !H *I a s lFe I'rix c'est to ,te
AGENT GENEPit la Jiff6rence
I ueilduMonat. T 3131 R ,ie Bonne Foi Tel. :
i P, a 11 P.'it.-se HaIti i 2-1567


L'urope ou l'Amrrique dlu
Sud V a Santo Domingo et
ianfl Juan.


TOYOTA

La marque viable, robust
tic.ante. la Marnup que
clumi'-issent ]es gens senses.
1!!NOO S. A. Rue Payee
Tel. : 2-03
'TH.




.2 A01


Qualitex

Li MASON DprS
PRODITITS DF QU'ALITF
PV'-aii-"rinre T61el. : 2-3132
Peton-Ville T1. : 7-0082.




la 4miIob


Le MIagasin qg u transfor-
me slut enants en .etits


v


Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 21
heures Tout pour I'ama-
teur et le profess onrel 15
Hue du Centre : Tel. : 2-0915


Centre de

Mctajhysiqui

Unite Univer'elle en At
soriation avec la SIRD.
Societe Internationale di
realisation Divine. iRue L:
marre No 12 Pirt-nu-I'rince
La SIRD est fondue pat
un grand Maitre de I'Inde
Spirituelle le Swan; Guru
Devand Sarasvati Ji aloaha
raj plus connu sous Ile
namil de Swamin

Pour tous renseignernent,
Qomplementaire a6ressez -
-;ous a India Palace (Bicel
tenaire)
N.B--- Le M Y M on Mantra
Voga meditaGion ne demand
de aucune preparation "au
prealable poir passer a I?
phase pratioue.


a B-i.jouxi air ses tret-- (-
porter 3 Itue des Mira-
-- -- P )

Dansez bien M. _
Daen apprenant sLunettes ant haute q1lit
e aprenanptiques et solCires eu ex
clusivit( c1 ez .I. M. Maxime
Cclestin opt rien diploma 98,
< Chelinin de,. Dales
S'1lel : 2-5'15

Joliesse _

Salon de Beaute CONTROL,
rut l r ei' MO M ,110cc hiluitetalalc iL~rCT'RAT
(nl tre tudel hUS Montalai t
/"s danses monidaines: Salsa, it G;vffrtrd Exterminer rapidement
Disci 'Tangoi. ri "ringuie etc-... -les insects et les rongeurs
va: tei No. COi (ltezt vous contactez co'p
ti( .iire t las'i'luie i. l Insecterat 2-49911
Appelezs larry POLICARD I--


L'Aituig Magique,

D.P. EXPRESS 125 Rve di Centre


POUR RItEURSIR
VOS SOIREES
PHONE : 2-3497 7-1632









91 vous souhalte- avoir le
doable au corps. Faites
vite de sauter Jusqu's Mini-
Records


Center

Si vous pavez ornti" tollarq
le Disque Ilaiten c'est que
vous ne l'avez oas achete a
la Rosenthal
126 Rue Pavee











Au Petit Rateau

Angle rues de la nReunon
et Pavte, DWpositaire de la
marque de tampons 'tam -
Pax lits en fer Mate
las imports vetements -
sous-vitements lingerie de
quality -


BATIMAT
Achal Vente Locator
BATIMAT DISTRlIIt'I B .U I
ji, IA litA,l1(QUE OiiMICA
Rue di Quai T7




LWvilwt


PHaOTO CRIAPPINI
142 Dccteur Aubry; Port-
u-Prince; Haiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Marlages
Riceptlons N'tr i-t Blant
ou Couleurs


LUKAKO
Club de Karnti
Corten pour votre pleln
6panouissement physique
Mental et Spirituel Profes
seur M. Leo Cartright. Lo-
cal Ecole St. Jea i'Fiun-
gilstee.



Pivert Guest -
House
Saint' Marc

Cadre reposant chani-
bres confortables tollettes
Indlviduelles Ddjeuner -
,ouper Prix Moddrt


Tout pour ]a Couture
La Couture pour Tous


YOGA

Le Temple de la SantO
Institute de Hatha Yoga et de
gymnastique midicale 402
Blvd. J. J. Dessalines Pho
ne 2-4041.
Vous invite A ses seances de
Hathn t Yoga et
d e Gymnasti que
M6d. qui ont lieu tous les
jours. Matin et apjrns-Midi
Minium Cayemitte en ccl-
laboration avec sa fille Dr
Naomie Cavemit.tp

Avis aux


Tous types de Fe
rouuantes mtalliqu
reti TURIN, ITA
- Grilles articclte.
bles
- Rideaux metallic
ou sans marivelle
seur : 10-10: 12-10;
-Portes glissantes
ques etc...
DOlai de livrals
Haiti Franco Dous
ours
S'ndresser au Mi
VITIELLO FREI
Blvd JJ. Dessaline
2-3741.


A VENDRE


plusieurs maisons de 200
250 $ 300 bou bons quar-
ermeturel tiers
ls de sf membre Organ. Internat.
LIE cherche belie v Ita 4 ch 2-3
exTDen bain p!scine fl'tr6e hauteurs

lues avee Petionville/ P-an-P jard'ns
- Epais- t'Wphone que!iques meubles
; 15-10 meulement 700 00
metvill-. Deux (2) Guesthouses au
complete bien situdes une a-
on CIF vec P'scine au mo'ns 20 chs
ane : 60 location immediate person-
nes honnetes responsables
agasin Sonnez Gustave VALME
RES 303 Real Estate Ag;ent Matin
s, Phone 2-2326
.. Apris midi 2-1107


TAO


JIndia Palace
Le Bazar c-i- c-.dienux exo
tlqnes -- 'Toul I Orlent et
ses mivst,i'res ;),ur plairh et
iharmner
H celtonir nlst du 'li deo
I' ,1t1nu-r trnldes facilities
de ParkJlng.


1Il.ARMACIF

SARTA MARIA
JEAN PARDO
ite du ('Centre crlie lR
'"c;.'edt ctc Exuetlnn ind'nr
donnances, sons, conse ia'n
(qe profpssionnellf


Coacoumlle
ILa collection Illitienne
qui vous propose' des lives
sir la linguistque, la Socio
logic, la PIsychologie, 'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Libraire : la 2eme
Edition de itSiroline et le
precis de grammaire creole
compare, et considerations
Eihno-I'sychanal.tlti ues su
le Carnaval Hlaitien".


u'ros Canape Vert 3 ch
1 bain salon, bonne gaterie
50 x 100 $ 26.500
De 'ms zone De Luxe Cl-
ne 3 ch 1 bain, salon etc
23) 000
Delnlas uonte De Luxe 4
ch 2 ha'ns matson luxueuse
tirr:ir:ses 36;000
Peler n 3 1ch 2 bain mat-
son iUxIueuse n uve 40:000
Mo1t jolit 3 cli 1 oain sa
]on bonne citI quarter pal
sble 24.00
21 'arreaux sur collins
planteco en arbies ,tuir route
asphalttc M rci balais 45 m n
Port-au-Princ" Source a
copter 3 kms
BL-llc';on suo route 3 ch
1 bain 45 x 75 block toit be
ton 8.000
De'mas 27 3 ch 1 bain
a 6tage 25.000
Delmis route Peligre 4 ch
hb'in salon, etc. 75 x 130
35.0C0

Deimntis 2 ch 2 ba n salon
fer forge neuve 32.000
IInuiteur Ptl'on-Ville Bel-
le Vi"a minir 10 pieces 4 sa
1 ns lerir-ses avec mei hies
p'scine f tr ire constr s I
carreau ?/4
Delm'.s 77 belle Tr.a.on
i .lit'h e'rC 77 x 137 x 1;l : -
4 ch bain C.tage vast cour
Plusicurs B3ounes affa res
llal'es secteur commer :ial
Canape Ver ; estage 4 cft
2 1/2 ba:n sa'un, salle dee
reception, grlinde terrasse
salle d'etude, l-serv; pon pe
50.000

Petion-Ville ttue Fauberit
2 cli 1 1/2 ba 'i gde galerie
hi t lori 42 U0: .



On demanide
Sacheter
p'llusurs Donnp maisons 3
ei 2 bain suiiti'i.'tee 50 :t
100 i1es haute 's preference
PC .i n-V lit V au si.

p' leers masons Delmas
onI a 'eurs 2 ch bonne su-
perficie 27.000
une ma son 50 060 une au
tre 7 0000 s/ trees grand ter
rain les grandcs haueurs
un'.quemenit ou P6tion Vil
le
pect t maison Ken:coff 2-3
chli b en situc' pas here
sq on reimbourrc ou non et
il.' iIJilSe dc g'i il e
Appel'z GCis''. r VALME
Real Estatl At ent
rm 1 2-232M apris-m'di
2-1107



A LO~ER

Bt'urdo hIlL' maiis'iin
"1 cli 2 btuil !1,,'* c t' P1t'i l
Mcu 1) t 550 CMi;
De Ini l).le t irras.sC cLiaUde fr(oaCI
poill)p,' $ 350.00
Pct,iinvi!le R. 1 IRb. ":ca
:3 chi. 2 ljtii, v 'l is ''ihiur
l.:l 00.
; lli'erinr La Boule (La
luser, t Ir'lhr maisi'n s/
. ol lc v' :' i v [iipeI teI 1
nl'i : 2 c'i 1 I:' C1i :;i'lon beli
1C ]' i c i '' J 2 ;) .U O l l" L 2
llsj advance ves mon a-

I.a Boll'e i-(,.erve > 4 ch
2 bain. et 300 00
La Bou'e 3 ci" 2 brain sa
Ion etc. 250.0
La B13ule I ,"-;ervel cntip
in 1ilt'lt min if t1"e' 4 chl 2
bi:tll t1r'i:Ts ." i",' i'l)honer ti' L:iu
de fro tll' h'li vue 450.00
Pe on-Ville be'le villa
sur 1 ccrr"au 1/4 7 chs 5
b 'ns et rer icublie' pici
ne filtree gale" es terrasst s
vast s & beaux. jarrd:ns con
v'ent ambnlssade / organ, in
tcrna; 1 500.00
Mont joi bill ma son
sans meab e 3 ch 2 bans
2 sa'ons vivo'r jard cns chau
de fro de pompec bonne cour
500.Ol Piscine conmtruite a-
pr6s Acco'd D'duct'ble Lo-

Peggyville V lia grand tcr
rain 4 clh 4 bhns terrasses
chaude froide quelque meu
bles 700.00
Petonv'le ihauteurs en -
tier meub'.e 4 ch 3 bains
galerie terrass" vaste cour
reserve. 800.00 Pisc ne cons
truite apref accord

On cherche a louer


'-Si


FRESH PICNIC




>pour




VOTRE GRIOT- P




Un nouveau produit


Centre Initlatique mystice
- rellgleux a caract6re art',
tlque et soclo-culturel deont
le slige si trouve A P6tlon-
Ville Rue Golaurd (Place
Boyer prolong6e No. 32. Vout
Invite it es s6a'::es uh Di1-
man '. rcmatin qui ont Llell
h part~lr de 10 heures.
Pour tois,3 re'seignements
adressez-vues an RIverend
Pasteur Blen-Aim6e ou T616l
phoner. Au 7-0632 ou au 7'
1631.

CENTRE DE-&
AiTS MARiTiALUX
Club de Karait Japonais
pour votre plein panoulsse
meant physique, mental et
spirltuel (SENSED. Maltre
i-enoc c Leiclus Affilie a la
California Karate Acadamy
1089 Blaney Ave Cupertinm
Ph. 253.4044), Local Tur-
geau 41.


Colege mixte
Joenas Awtaistin

39 RUE LAMARTINIERE
BOIS VERNA
Inscriptoiis tou.s ]es jours
ouvrables de 8h a midi dour
routes les classes.
Les cours speciaux corn
cenront h partir d'octotbro
poui les classes de 4cme a.
Philo.
Heures de TOiet'itnnne--
ment lundi au vendredi 41h1
P.M a 8h30 P.M


ROLACO

A g e n c e immobiliere
No 102 Lalue
-- Bail Estimation etc...
eltrphone : 2-5735







toile de fll pour napp" 60
de large. voile et clhalis im
primes, serviettes de bain
superieure, plastique (72) e'.
nappe
Rue Manasln de l'Etat 89


UN COURSE INTERESSANT
Vouis 'luli vols trouvez 'n
f':' dans line profession,.
oni voire plus on m io-nis rn
d" habi'ilt, a vous exprimer
c'' il(" '''lni ] contdribi e u 'a vo
Ire avalenunel' avez iwn' e"('(
a vois inscri re auti cowi's dc
D'etion d Mmine Robert De


Adri-Fse irii TnTi),isso Ia
-"'old No. 13 :'14 Del-
imas 19 No. 112 (i-13-t9li
'iil o'' l' p o 1l 'ex)'srilll.'s l-
(i" c(, U"olr 's ;> suec(rrs. A-
lori:- po1 quollti lp;s vous.l



Avi


NUC.LE JAR !.MDICINE
1SO'r OPE
5 rFci',. CIAN

SAPPELt, CAtI.


^ GVctZ~iyi'7


par Chlristian GALLOY
MADRID (AFP)
Apris avoir avanc6 a pas
compts lo.'s de la r6volu-
tion sandinlste qul devalt
aboutir A 1'exil du Prdsi-
dent, Anastasio Somoza du
Nicaragua. la diplomalle es
pagnol a pris d'emblee 11'-
nitiative, al)prs 1'an once,
vendrtdi, du coup d'Etat
in litaire c n Guie Equa-
torialc.

Dhs samedi, une mission
du MinistL:e Espagnol des
Affairs Etrangeres 6'ai a
Douala, au Cameroun. a x
portes d'un pays of Ile die
tateur Francisco Macias
Nguema venait d'8tre evin-
c pa son vice-MinlIstre da
la Defense, le Colonel Too
dolo Obiang Nguema. Pour
certa'ns observatrurs deo-I,
le quotidien madrilbne Padlst (Ind4pendant), la ra
piditd de cette reaction ac
c-6diterait la these d'une
intei vntion de Madrid dans
le puLsch Eqiuato-Guinden.

I a mission dinlonmria, pe
'Da' olo eondlifl" niatr I-,
D( ri'c1tinr l, ic I fro'"i. Mi

s'tst on'reti iiI l i. fiui t'n
dlqnt n ionlci'-s h melu ., ava
1" nPivOl h'lrnme for' ,rl
Ma:labo. iin '',e oin Cadet det
1 A radfm T Mili'.n're espa-
'l.nn" c'.e Sapartsp. Les re
I'itPOns diplomatirituos cntje
M dH"id el Mmnho. scsnnie-
ric-' on 1077 dcvvai-nt dtre
Fr'i ablies sous peti.

Dans unl mssa"I e adresse
ai Ro! Jian Cai1;'s au i1n
d'maInt dOii enup d 'at 1,1
Clr'ln,l Teodnco Obania a
.suhaite aIT nt"m du Inoiit 'ani
Conis'.l Milita're Revli'-
tionnaies. l'apinui dj 1'Es-
pa7n", a "la Lreconstructl1un
c t'i res'auratinn demnelra
tiqr e, 6c,1nomiuj, t C socin-
1P'. I Espapn- es: le seill
P Vt It avor ren'u un tle
1',pIl, Innci il a-,t vrai. pai"
Il'n1'fiu navt' d i'f nne 1no;
re qui sofi hipDanonLhoiin
I,r, M n:'qi-iroe Fs .',n n rl ores
Affa'"es Et.'rnn'- is n'a pas
cochi sa satisfac ion ani6s
la chu'e du Pres'dent Ma-
c;as. Otn 0 '1sI souvoenu. ;i
Palois de Santa Cruz. sieie
de ia dijlomatie epsano0n-
1i di rs it at l lurs virilenit es
rent-t" l'Esnnon" e' di' la
v nlqio1nn cnninue dps (-'rois
ido 'liommr-ore (n Guinee E-
quatoriale.
T d'aloupe etabli entire
,'l-I t Malaboi n'a pa
ttan 'iii d 'irp it itplee e.
Ce niardi. 'El Pas' ccitt

''1 101 aval t et1 iltf ni't' i
p e'-tla'le (t a 'ppuy6 di-
lInOnIi;(I!uom jnrt 1I coau d'E
ta' -. U In misssar-e du 'r(loi
IIrl Toudoro O )bianL poll-
Y sni t 1" I O 'l 'i'tnl. (" i jl 1 t lt
p) f.1srn1 "tr lI, la dI1 ll nl;.'l;c
a Maritul et M Adolfoi' Rua


( lonl I' I 'v vert. C(-(,i'i-
] "s. do ; / 10 l
d 's Ela 's-Un'i; :i iurli eliit i('t
n ev nusll sietn Vi Pa's .
';"i, 1' ti'V"rnmuic niT t 'o1.a


i t I i.' i i-"

D o" ')al C' d!i'-'ln :m t ;,:u *;
In a 1, i' 't j !L dtdi: I ]".'


M ,iet livt 1 Unii n -i 'v ,.-

11ri l I oi n'' t .


quieta t du chaos quO f'an na;


r6gner dans son pays 1'an-
c'en dic'ateur et 1'URSS
poturraiL consld6rer avec sa
t'sfaction la remise cn or-
dre qui semble d6buter au-
jourd'hul. L'initiat ive 'spa-
gnole, soutenuie par cert.al-
i'es pulstsancts oceclentali's,
viseralt d's lors it couper
lherbe sots le pled du
K 'emin.

A partir de Fernand')-Po.
la gr'nindo i1- "a l'-
ni"nlp s'ltul ""' Nord de
-i rarlte eontnlntaetle dii
ptaivs, u1 nt r n r 1"-' -

la Guinie Equatocial".

1'cn:rmnblp du nolfe de Gui
n1.6 sitr les rives duiqiuel
se dressent l's derricks des


Ap!- l'azeOrd d'A1~er

COP Ster: '21-sn elra'-coeurtA KRabat


Riabat (ACP) Conster-
ra' 'ion et t.o' r (r' ,.,,
I'ancpie na'l. m>,,, i;n en:
ihqio ilude pour C '.ivenir :
tels sont les sell iieni's dl0
la rtpulation marocaii,
an Jenilem ti, do i'accr r;l
de pa:x c 'nclu (i; iatlu.ch a
Alger eutre la Mauritan;e
et Ie Front Polisario.

Devant ce ' des ;altiatcesi>t.'i les pre),'
cupent au plus haut po nt
et la menace d'encerck'.
ment) qui se i eelcse; I'em-
barias des autorites cheri-
f-ennes est manifeste.

I.e communi;qun offliei
reltaaiit le conseil des Mi-
nislres qui s'est tenu lii. di
soir a Rabat son:; la prt s'i-
dence du Roi IHtssan 11 ',e
content d'annocer tin c'er
tain nombre de d.spositiots
d'ordre diplomatique et no-
tamment l'e,,voi de mis-
s'ons dans les pays am
pour expliquer la position
nmarocaine

Dans la capilate cheri-
fienne; tout le monide sE
dema, de cependant ce que
va fane ef'fc!ivement le
suverain,; car; estime-t--on
les marocains in peuvent
pas ne pas rt':air.

11-i ne le front sats dnou
te pas immediatement en
raison d'une part du Rama
tdan qgu va se nrolonger Pa
cure peuant pl i (e Itdeu:r
semaines et t'a.luie part
poire tlue lese nma,;tani'n ;
n'ont pas encore tire Ics
consequences de leur at'-
colid ave' le Polisario. Ra-
bat teml)pirise done'; d:I,
I; secret esipoir peut-etre
{ilie tonles Ites resources (Hi
ploniatilques ne sont ptas t
puistes.

Jamais; souligne-t-on; le
Rti fIta-sai II i'nacc le r:i
(lt e l P l/'o .sario s'installte
dans la Tiris-Al -Ghartisa
(tule la Mlauritaole voudr lit
mna Iit en.it aban):tdonnelr.
Les umaro'.i.lns outil deja ;'ii


pr..'eir; par voie de presse'
iiu ilt, uscraient de lerurs
,.,o is de ptiemtioni) pour
ti.s laisons historiques;
I;I.is si'rLllut pour des quei
tins tie security. lis no
cult nt pas de l'installa-
ltin a leuir porte d'un E-
la! hol"stile et redoutent
par de- .us tout de se faire
i1 nc. r:l1erV- par l'Algbtie
et a',,si d'etre coupe de I'A
frique noire.

iEn la crconstance; les
aul ttites ch6rifiennes piosse
dcnt un atout iniprtait -
uii corps expetit'onnatre
en Mlaurtanie qui represen
te queltiu" six mill e Iini-
mes; et don't eine parnt; se
trouv,e ha.-;i.e en 'lirisI-El-
Gharh.a


En accusant la Miaurita-
nie i'avoir fa Ii A ses eii-
gagee enis ienvcys laii. ie
Itarnc; ctinient les obstr-
vateurs; pourra't bien en
trer arti'umIstte pour reui-
Senr de retirer son conuti,-
Rent en tMauritanie conime
1' gouvernemient militaire
de Ncuakchott va probaitte
inent le lui demander das
les jours qui viennent.

La press marocaine faith
d'a.utre etat d'une (mobili-
sation populairet qui poutr
ra:t aboutir i une ,ouvelle
uumarche verte>. Latmarche
veLrt>) de 19975; mettant en
Si e :5 50.1)0 volontaires
lrand;ssant en guise de si
s;I des dirapeatix et des (ic)
riins; avait f(sit flhchir l'es
gnage.

()n ne vuit pas tris hien re
pendant counment une, die pa il'ique, sur lsa 'liris-
Il-;ChLarb.a pourrait e' re
conduite ailors qiue /es coi'n
liattants du Polisario. puis
,'.mnment armres par I'Algi'-
rl'. et fi,'ancds' par la t.i-
bvC ; seli)n tles ohservateurs
e abhat; surve.:1ent la 1e
cin et ne cessent de har'e
le'r le' i forces armies muar
('ain l s.


vors idono-,n ..tiqtes ac-
t cl-s et nf'.ir 111 que Ii
pays no 'out i. s se per -
mettr-' d it' la merci
de:; Sheikhs d( 1 OPEP ou
dcls barons dcs citmpa -
gnies pclro-lli"'s anmericai
nes .

L? comit6 e-ecutif de
1 AFL-CIO a d autre part
nlterhne 1 ess',ntiel de la
tnolitique petrohiere au Pre
sdenil Cart r. 'i 1 excep -
tilon imfufois r" sa decision
de libirer progreesivement
ics prix du p."ro12 Natio-
de liberer progressivement
lihs prix du parole natio-
nal Sur ee point, il a de
mande flermein:'nt au chef
de 1 executif de revenir
sur sa decision.

Commeentant la decision
du comity exncutif de rn -
clamer eventuillement la
nationalisati on do 1 indus
trie pitrolitre, dejA de -
mandcee il y a quelque
tmps par Ie ,yndlcat des
ouvriers du textile et 1 at
le Gauche du part Demo -
crate. le Secretaire g6nd-
ral de 1 AFL/CIO, Mon -
sieur Lane Kirkland, a af-
firm6 que la central de-
meure oppose en principle
f toute nationalisation
sauf cas exceptionnel

Monsieur Kirkland a in ;
diqu6 d autre part que le
President de 1 AFL/CIO,
qui. souffrant, ne participes-
pas A la reunion du comic
t& ex6cutif, pensait puu-
voir reprendre ses activi -
t6s dici quelqs's semal -,;
nes. 11 sest declared pret .:i
lut suceder, au cas ou Monr'
sleur Meany, ag u de 84 ans.-
decideralt de ne pas brl-.
guer in autre mandate 'en
Novembre prochain


L'AKT C c7 t 13
ill 1''


*v. .wyy.wyv s~X ~ x cSC


lalreRIIInaro---~ - ----- -


I


naooo~se


**wo-Jw


puts de p6trole du i geria.
L'Occldent, conelie..L les
mines sources d'p )matl-
ques, ne peut done rester
indifferent a 1'avenir de
Guinee E.iuatoriale.


D'au're '-t't, des journa-
listes ma'l'ilbnes citent en
p'ivi itne inhrase on'aurait
p,'nnone'6" ';amedi M. Mar-
erelin OO-"a. le chef de la
dinl0imat.t esmnannole, a-
vitf de s'iivn'eiel vers Ie
B-"sil auix cehis de M. Sua
rez : vous veniez )vec nous. a,
rait dit M. O'-ia aux jiour
nalistes accerditis pour sil
vri le vo'vaf olff;cil. A Ma
d-'d on atu ait pu voils an
,'nine'-r unei louvelle impor
ti nte>'.


( iI_'AGO. 1 'l'i
," ( , i .lll I t }.i f dt
1 A:'o.-CIO ; prononceI
,1lA-(. >In fLv "Ir ,l iune na
1 ,n is.it:oit d' 11 idustrie
p ,1 rl tre .i i 'mn1I anH
cI i.; oif c( 'l u I -CI -l 'e servi-
rai pits co!T *c ienI.int 1 in-
t ',-, t l p ibl c,

C est la plrmiiero fois que
la Grande Centrule syndi
cale. p neratl.n l tarti-
sanei de la libr-. cntrepri-
se. envisag unI,, nationali-
salion
Le comite ,'xcutif do la
ctlntrale, Oui i ci, tlamc Ilin
di une rmeuntiu)n d"' frol.s
ijours, a ad )d' l ine mo-
tion so11liFt"n.int1 Q il si les
compagnie s ,) &! !lic'res ont
une attitude non confor -
me n 1 intr'(t d., la Na -
tion. Ieir nation. lisation,< La
motion accue dautre part
ces mimes eomtlagnins icd a
voir abus Je lcurs pou-
















ARTY




Hampco
8


Magasin Mon ROve


Chaussures ItaipeMes solides



colors: bWanc, noir E0oliies pour

enfant de I an a 5 ans

ERNST GAUTIER

37 RUE DES MIRACLES, 37

Phone : 2-1155







MARDI 7 ABOUT 1979


PAGE 8 --_----


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence' 4 heures 3O et 8 heures 4


CE SOIR

SALLE I $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV $ 1.50
LAGRESSION LA GRANDE CUISINE LA CAGE AUX FOLLES VOYAGE AU BOUTDE L'ENFER

G ss"W woaeAo AwFeewwI


CEREMONIES DE CLOTURE DU COURSE INTERNATIONAL

D'ETE DU CHISS (CID'EH)


Apres avoir passe pris de d'organisnies intern;aic)n.iatu
cinq semaines ensemble a et du Ministre des Affl'aires
suivre le course internatio- Sociales; Dirervelnr G( du
nal d'Ete du Chiss dont le ('lhiss.
theme cette annce 'tait E 11 revenait ait l'Ftudtl.a
ducatioi et Developpenent: 'Philippe Jules die tlegager
press de 80 etudiants se au nomn de ses c.aitalaes
sont vus decerner un certifi le sens et la purite id cie
cat de participation ni prr course d'cte 79 centre sur
sence du Reprdsenti'nt du l'Education et le lDeaelop-
Preside't a Vie de la Re- pement; thcnie ibrti).nt d'ac
publique. M Jean Claude tualitc. 11 P'a fast dans uno
Duvalier; de reprcsentants style de belle fact','ce en
montrant tout ce alue le.h
"O -, Participants; ses camara-
des ont tire de re contact
Chers clients -.. e-,cdes professiocinls et
surtout des thdorirns dee
rour qublier In chaleur l'ducatiop. 1l a (lccage
de I'Ete, votre magasin 1 Impat du colors e" ii mliat
que cette sensiaa illicatioi.a
Au mond chic te inquieude que l
Au mond chic ours d'Ete 79 lanaovOq'.u c
a requ pour les robes : nous ne peuveni que nmodi-
voile et chal.s impri- fier aiotre attitude ect conai-
rues avec des ravissants portement; nous lendre"
dessins, le chambray et moins sceptique ilanr ;i I'a
cotton ia fleurs, broderie vcnir des entants d'auj.iir-
fantaisie unie et implri d'hui et dle dernaiin.
mee,. serviettes de bain,
cretonne, nappe, pyja- Apres I'etudia t1 Julcs: it
mas pour homes et rcvenait au Directeulr dlu
enfants, plastique, ri- 'Chiss; M. Max C'.arr' de re
deaux pour salle de nercier i('abord les per.sion
bain, serviettes, draps naliLts presente,,s t aussi
et taies d'oreillers, les professeurs tant :ti-
moustiquaires etc. tien qu'tranger, qui ont
Spartiripe au cours; en sou-
Pour les Bebes ligi,,ant que cete .ann6c le
robes, brassieres, chemi ours a fhanchi une tape
ses et draps brodes, importance : son internal
brassieres en tricot, nalisation II a a:t que 'a-
draps fourreaux pour education s'insere dans un
les grands berceaux. sy-stcme global El1e a en
couchettes, moustiquai- un aIns pour fontion de
res, serviettes etc. reprodluire l titiat quo de
la classes dominance. Elle
Pour la peau est souvent faite a so, ima
S ge.
le savon Duvex plour
peaux seches.

Faites une visit AU Pour con a l
MONDE CHIC avant La Mi sii Holln.t et Do
d'aller ailleurs. (a 1r ,l 01 m k )1
C li,'l C le rcillf, 1, r(.<' 'ra
Rue du Magasin de 1ci-mni du Me'cred, 15 Aoiut
I'Etat 89. a Dimranche 2 See llmbrei
1Jat 79. ur Co:'6 Annucl
SC' 2 Aouil .79
148


COLLEGE CANAPE VERT

S 1RI1EUlX DYNAMISMIE COMI'ETENC'I


VOTRE COLLEGE

I "i( lI IIIo,\S' 01TOUs LE'.S JOIlTS OUIII.:ES
DE 8 II. A MIDI POUl TIES LI.S CIASSI.S I'RI-
N MAIRES ET SECONDAIRES. i
C(OLLE(,;. CANAPI,:-VIERTI : ANGLE: \VE;N1'.1S (' ,
NAPE-VERT ET BOIS PATATE (RUE IRENNES):
////Ze///////.r.r//7.ry,,77;;;;;;_


prIx, los Cubains ont pro
bablement tenter un baroud
d'honneur.

Haiti elle sera partagee
entire 1l desir de conserve
1'avantage du resultat ac-
quis par le biais d'un match
nuil oin out simplemint de
viser une deuxiime vicoire.
Du choix final ou des mo
ens mnis t1 ocuvd'ie pour
a'tendre l'objectif depen-
dra le comportement de no
Ire onze Dour ce rendez-
vous d6cisif.

BNous en analyserons pro-
chainelmnt tous les aspects.
J. C.S.

LES EQUIPES

C(BA : tReynoso. Lopez,
Ln'edo D eTke, Sanchrez Ro
dan, Masso, Del"ado, La-
ra Moya Nunez !i'nmpla-
cant.s : F' 'nt'on' C'pe!.,.

IAITI : Maxi Cade" Du-
var,r. V'eliit. Allin. Romul
1 c. Jp-Mary. Brev"l. Jln-
L. :n:c B.ibi Matil lilir.
Arb'iti : David Locka 'U.
S.A.)


(Suite de la 1re page)
vantage; elle allail le
mnain.'nir envers et centre
tout jusquc'ali coup ie sli-
llet final.
Mi ux avec un peil plus
de lulcidli( ei de presence,
ncot'ce trio dc'a aque al' ait
pu consohlid r cet'e avance.
Bobo, Jn-Louis sour" i a iuil',
et Mati'.lirr nmaniic ire'rlt
plusieu :s balles de nmal ci .
Lunites dants un role son
veni dfeif'rif. nos hlicmmn's
d(II m;lieu de I."'liih nie pu
rent ux s'c'exprimer aicn ni-
v";iii de loii's po;i.sib'l;' ds
reelles. Lcur minque le sou
tic'" I'll ) pe'I 6 re dei'rm i-
mllt danis noire timidile of
s'cnsive,

Mem' 1- lrin,'ii.i Romnii-
lus affichait une suprMnan-
te paleur.

iouisi'ic'le 11a do mincc'ih

l'; i ( ps'sp r'Cmenl p ir l'V
-: 11 i'ion 1o're si "'' tice li
e tc ii oe'.isic d'ri'i de' 1-
piir la d:,Ostnce.
Ei i'nm ll ni n' t le ci -

c cpns'urs In''v. ccrn ( de-c

u ra'18 il de mt';ne 1e?

c iio innlific i c''l i'( '
I '!' i' s l' e'i 1l pa"
toll c lec< mnov'Ts
Oblies de ga',ner ai touf


La troisieme tape

est en vue


e
ar


e







1c
r





e




rt




e
n
-


11 a termine eni rappe-
lant que le thicn.t piu le
CID'EI 81 est: Les imo.ens
d'information en i 1,iii et
dans le Caraibe. Theme hru
lait d'actualite.
Puis; c'r tait la .listrini-
tion des parcllenins aix dli
vers participants les uins
plus applaudis queis Jcs au
tres par leurs (arainade'-.
Et pour finir; il revenait
al leader du gr,'upe; de
la promotion 79 de porter
la parole. En eifet Guy J.1
Ferdi'Taid a parl ; avec cla
leur et a su captor l'atten
tion de ses caminarades.



MARRIAGE

Notis ,avois reiiliine invi
taliion nii mariaee dce Ginc l
| i. di Dc ii s q i'll s Cra ((
leIrer le mri'di 1i4 du ccii-
iiint 1". l".iii'(iriuii Adv,'nii
t Wci dull 'han t der M:lti de
ceEfe villa.
EnL ci !eL' ;' : labl cc a-
Mr. 1 im-moFuns des
vO(cIx d holhur o01, 1lla
S I'el c'ta is p olil It's
' lr' ,l'c'a I i' s c pci 'c11, ci

No-v'l Boiibori ei i7ttdcnmie
V ,cvc Ernel B.'n.al.ii .



FCHOS ET

ASSASSINATE A DELMAS

M. Fel'x H1rard. ancient
Commandant di Corps des
VSN du Fort DTimanclic n
ete assassine er oir en
sa ri sid'nce a Delmas.
Les circons*.ance;' de 1 as
S:,"s!'nat ne -so:lt pais (ncorec
cclaircies. Une ('cquict a ele
c viii i!'tIe dfs ]iil,"r ')iir pnr la
bri',de pol'iicr, di s 1 IR -
c'h('c(hcs Crr'mifcl les.
x x x x

RECEPTION

En 1 ilih)1i i p' r' i i p:,rI-
'.m cci n:111 'st -11l die 1:)
Dicispora 2. la Dirtct er'c (( d
I Iii. i ctiut I.i 'i Ano-m nc'-
cc 11i lif'l'cia (i-i'i.1 i II] m 5 a
7 a1 loc;i l fI cie r lii lil t .

x x x x

NOUVI';:\U r)II!(TUR
AU 5NEM

i'' Dociielir i ii, ii, Armi and

Ic l~ l 'i I Mc ,i|v.c c:-c i(Ic i i',i
liil:c<'c nlc c (t' 'i i'.. "r Clhar
lcs Dinlb vil l,.


(Suite de la lre page)

mentionne le celebre Ma-
rio Lopez.
1I est vrai que l'auteur
de 1'article etait l ui aussi
un (tres vieux de la veil-
lea.
x x x x x

MAL D'AVION

Le turbopropulseur 11-
Iyoutchine 18 a fait le tra
jet Port-au-Prince--La Hal-
vane en deux heures et de
mie.
Certains membres de la
delegation haitienne oat
trouve 1'appareil sovidlique
bruyant et peu comfortable.
Deux en ont mieue ete
malades.Le Dr Lyonel Jean
a souffert de vomissements
et Mine Josette Daes a en
une legere indisposition.
Le pilote cubain a ete ce
pendant applaudi pour son
atterrissifge en grande dou
ceur.
x x x x x

SOUS UN CIEL GRIS

Les Haitiens amenet la
pluie. Un travailleur de
piste a laisse filer cette
gentille reflexion i I'aero-
port Jose Marti.
Il pleuvait en effet a tor
rents quelques minutes a-
pr^s l'arrivee de la delega
'ion haitienne.
Le ciel peu clement a


Seisme San
Francisco :
Une demi douzaine
de personnel
Pospitalisees
SAN FRANCISCO, (AFP)
Une d2mi douzaine de per
sonnes ont 'te hospital -
ses a la suite de ddfail-
lances cardiaques et une
f mme s est brisae la han
che en tombant. desdquili
brie par la accousse Tel-
luriquc qui s est produite
'n Californie du Nord. in-
dique-t-on o cffciellement
Lundi a San Francisco,
trois heures environ apres
l cdeclenchement du Seis-
me.
Ce.s personnel sont pour
1 instant les seules victi -
1 *s du tremlrjcment de
tcl'e. cl une magnitude de
5.9 degris stir cchelle do
Rwhic!r qui e i compile 9).
prer:sc-t-on Elles resi -
dlenl outes dain, la re-
gion dr, la ville de Hollis-
tlr, non loin de laquelle
1 ep.centre du ,,eisme a ete
localise par les geologues
de 1 Universite de Califor-
nie L, Epicentre avaitl out
Sd abord ele si'tu6 plus au
Sud, le long de la faille
Saint Andre 11 est nean -
Im'in', site le long du sys
tc'nie geologiquei don't cet-
te faille fait 1partie. et qu
separt la California du
S reste du Coninent Nord-
americain
Des temoins onl indiqu,
avoir vu les reverberes o,
cill, dans les rues de Sai
u Francisco De adrieuses pe
turbations ont iet enregis
1 trces dans les communize
Ls tions tdldphon.Ques et 1 a]
s provisionnement en couran
u electrique a 6ete coupe
, dans certaines lecalit6s E
S la suite d" ruptures de ca
s blues. On souligne cepen -
dant officiellEment que c
sisme. le plus violent
Squait connu la region d.
San Francisco dp)uis ving
s ans, n a pas piox'qu d,
deggats important


Les reunions auront lieu au vaste local
Rue Capois; Champ de Mars.

Nous invitons une fois de plus la presto
seance inaugural du 8 aofit a 19 heures;

religieuses et le public en general.

Bienvenue L tous

Pasteur Alourdin BENOIT

saew Sa ^sa_ ., :.e- os


I de l'Auditorium de la Bible sis is la


se parlee et ecrite; notamment ia la
les pasteurs de toutes les confessions


Ciaigem et
d'adresse

La Direction de
,'OMNIA SERVICES-
informe sa bitlnveil-
SianiL c lien.a le qu el
1 ," a ,ansfcre ses
BBurcux atn No. 125
dce la rie du Centre
e Ia'n d( 1'AlGUILLE

Merci.

Louia AUGUSTIN
Lxpe. Comptable.
>/-*- r^ .^^-^*i.ivys/y.


M. Moshe .j-a, i



TEL AVIV (AFP) iLe
Minhistle israiien des Ifiai
res Etraii';cre; M tMo.''c
Paydan;: timee dans une in
terview pubhiice mardi da,,'
< li nouvellic aI'litiaue ani l-r
cainc; selon lui di|l'avora-
ble ii lsratei,. vsa dietec :i
\ a;sliinglton par ses iesoins
en pletrile.
liua'r le Minisrel; cr'c-
1;i I' sa',' [po r 1la-'iie lehues
E: tIls-('':i. ( lherche'ntl un.i
'cten'ie ;Ive' ]'.irable Siaouc
d(itl. De "'n c'a f i; le i -
ic tr" luei l aid e R iadc i ra im'
', r alal i n i seriait
tIel6 ui'ter car I'Oll;.'; et en
eons''quierc, insp '(' "I W.i
shaluil ta lie 1,1 (- (1la' )' l-
dilti n ,i tv ora.' )c., a vt'i tc
or-ga,,isatit)n> .
< pour ul' :.r pollrsuit
1M Iaiaan, Wasn:ni;in pr
te la niun ;'t un. f'ot'vclle
resol ution; (iqui remplace-
rcuit la 2-i2; an ,-'trimnent
d'Isriael. On ne neut plus
parlc r ici l'ero-r'), id s v'e-
latin isra o-a.inri'r aincs:
mais d'une niou,."Ile p)liti
oue, .I a-uis 'er(aii cinte ni
les Etats I'nis;: i I'I'tri)p"
n" rcitis:sii''lt Ia noul' inmpo-
ser de telis condhnwlims)>.


La ser? a Chah


iiameVmies a
S2 sauever


PARIS -A'Pf
La Prlin 'sse Aschract,
sileur du Chah d'Iran, a ap
p1le lundi les iraiienncs i

D i. 'li i ;nIe"vew t a Ra
d'o 1, .xc'lmb;>i)1rc>n la Prll-
c, :.se A;tihi;-f a nor'ammo'nt
c lacf : .Ji, demand aux
I'rnimcs i dlci'ines de sic
s.oulewvr. dc dechirer leur
linceul. die brsor les chai-
11,'s qui les emirisonnenti
et de ore'agner leur ber"-
tc,. Elle a efalement ex-
horte ',ses soru ir"lliell-
nes c t se reveillenr et a
,,s bnitte ,. .I1 est de no're
dv'voir de lu'ter c'te La cole
avec his homes et avl'c
les jiunecs pour que l'Iran
rtrotuve sa grandeur, a-t-
elle a uL,16c.




uilelie Prc'"n11n'l~li Khon-
-,- --n f1 In -i pi es iiin



1 l "a"rlPnire 1'''a'le lde
1'hommes>.



'i6-', 1q, en- "'' s A 't.ll ot (


deis .... somess
s '1"-T .- ,,- ,"' P;'.,l' ,
des femmess.


d'ailleurs retarded le de-
chargement des valises.
La pluie dura deux bon-
nes heures pendant les-
quelles on s'ennuya ferme.
La presence de quelques
journalists de Granma (le
grand quotidien du parti
communist cubain) et des
meinbres de la T6levision
Cubaine n'a pas suffi pour
faire passer I'amen' ume de
cette longue attente.

LES TOURISTS
OFFICIALS

Problem d'intendance
dans la delegation haitien
ne.

Les cubains avaien,', reser
ve 1'hotel Sevilla pour la
delegation officielle, d'Hai
ti celle-ci devait compren-
dre :
a) 18 joueurs
b) 5 technicians
c) 7 membres du Bureau
Federal.

Or il a fall trouver une
place pour le Directeur
des Sports au Minisidre de
la Jeunesse et des sports M.
Antoine Tassy et deux e-
pouses ont tenu a rester a-
vec leurs conjoints a 1'ho-
tels Sevilla.

L'arrangement a ete plu-
tot laborieux.
II a d'alord ete ques-
tion de deplacer Carlo Bre
vil dans le group des tou
rii'.es heberges eux a 1'ho-
tel Nacional.

M. Ernst Nicolas Conseil-
ler de la FHF eut alors 1'e
elegance de ceder sa place
d'officiel a Carlo Brdvil...
qui fut d'ailleurs titulari-
se par la suite. pour le
bien du Club Haiti puis-
qu il marqua le but de la
victoire.

Le Secretaire General de
la FHF et I'Assistant En-
traineur Federal durent
eux aussi rejoindre les tou
ris'es!
M1. Joseph Namphy fit ce
pendant de son mieux pour
galder le contact avec la
delegation.
11 s'arrangea d'ailleurs
pour remplir son role lors
de la reunion preparatoire
avec les dirigeants cubains
au siege de l'Instifut Natio
nal des Spoils et de Recrda
tion (INDER)
En definitive, les touris-
tes ont 4q e tries heureux
de la compagnie de MM. Jo
seph Nami)hv (Secr6taire
General FHIF) Ernst Nico-
las (Conseiller FIIF) Ra-
phael Delatour (Entrai-
neur Federal Adjoint FIIF)
Emmanuel Coicou (SecrItai
re Executif FHF).


Livraison d'eau

1.500 -- 2000 -- 2600 Gallons

1500 G. A PARTIR DE $ 15.00 ZONE 1
2000 G. A PARTIR DE $ 16.00 ZONE 1
2600 G. A PARTIR DE $ 17.00 ZONE 1


Service Express


SERVICE EXPRESS avec livraison garaI'Ae de
I h. a Ih. 30 apres command ferme $ 1.00
le surplus par camion -jusqu'A 6 h. p.m. et $ 2.00
fe 6 h. p.m. a Minuit.

Telephoner Technico Engineering
Pour le prix des centres Zones 6-2356, 6-2357, 6-1211


Deratisation




|BOUC R ) Fumiffation


Extermination





Protegez votre mason



centre les termites et chauve souris


Delmas 48, Building Curacao Trading


Tel 6-0431


V--- -- ----- -


PRESS EXCLUE
I1 parait que les diri-
geants cubains ont organism
une reception en 1'honneur
de la delegation haitien-
ne.
11 parait que !
Eh oui! Car les repre-
sentants de la Presse hai-
siienne ont ete soigneuse-
ment evites par les respon
sables de notre delegation.
Un official de la FHF a
toutefois confine que cela
n'en valait pas la peine
car la dite recepr.ion n'e-
tait qu'une simple rencon-
tre sans protocole.
PEDRO LE MARTYR

Siege de 1'exploit de 1'6-
quipe de olympique d'laiti,
le stade de football de La
Havane porte le nom d'un
grand sportif.
Pedro Marero s est fait
un nom dans plusieurs dis
ciplines sportives.
Sa plus gnande gloire re
leve cependant d'un autre
domaine.
11 a 6'6 un des acteurs
de l'attaque centre la Ca-
serne Moncada en compa-
gnie de Fidel Castro. Camil
lo Cienfuegos et Juan Al-
meida.
I1 perdit la vie adNours
de cette action mais gacna u
ne place dans Ihistoire de
son pays. Le Stade :%inode
le qui porte son nom peut
contenir 20.000 speo ateurs.
11 comporte des ins.alla
tions pour l'athle:isme.

CUBA COME HAITI
Le championnat cuba n
esn' le frere jumeau de ce-
lui organism cet.te saison en
Haiti pour le titre de cham
pion national.
Une competition pour la
zone de la Havane (com-
me la Coupe Pradel) el u-
ne autre groupant les equi
pes de province (comme no
tre interregional).
Les 3 premiers de la Ha
vane rejoignent ensun e les
vainqueurs regionaux pour
un tournoi final don'u le ga
gnant est sacre champion
de Cuba.

PARI NON TENU
Battus (1-0) par I'cquipe
haa;ienne 1le, riubains n'ont
pas tenu leur pari.
Ils voulaient mcitre fCn
a une longue serie negati-
ve face ha Haiti.
En vingt arns les deux
pays se sont rencorn rcs
huit fois.
Bilan : qautre victo res
haitienne et quatre marches
nils.
Les cubains tenteront
leur chance une nouvelle
fois le 18 about au s'tade
Sylvio Cator.
J.C.S


Les
"
A cot
"
b de la victoire


GRAND FESTIVAL DES LAICS

A L'EGLISE DES ADVENTISTE DU 7e. JOUR
Dans le cadre de 1'amifie et de la fraternity des pays francoplhones de 'in
ter-Amerique et sous la direction de I'Eglise Adventiste du 7e Joiur d'llaiti, se
derouleront a la capital; du mercredi 8 au dimanche 12 aofit; de ffrandes ma
nifes'altons culturelles et religieuses qui reuniront des Martiniquais, des Gua
deloupeens; des Guyauais; des Americains et des llaitiens venus des quatre
coins de la Republique. ,


T^V*^W~te


dOogcocIZ~CS~VOgcooosgoasocoacacaooooei


;r~u~urrz~5


11,


LA _:DERKE




Pik
fL dtAL DE



(Suite de la 1elire page)

'., Dl a n e ]
I1,1 i t.ll 'e'x u\t( I'll


A 10 c l.:;( Is con res:
l<'., sr o ll[pal lt aiMll hi.ee
ud i l I a lu'n pourIt" la eoI lr-

l.i aval'c nvit es le Dciic

A.'iiu.c ri ile Cin.'s,1il d'Ad


A midi, par un speech trees
sobrie. n aii'tlais. M. Plelre
,cl'in el Iin iigu'irail' le vi'
isc; 'e de l'ex]tiu'ilOln des
O0 csI't s di CI a1 rtist'pe afio-a-
n 11 caI'o-haltiennel Minme.
l,ois Jone's Pierrei-Noel ct
d, s mei leurs 'ep. 'sea' ic
dce nolio p'nllture naive.
A 2 h.1l5 p.m.. 1 artiste
no.d- anl mcaini Jelf Donald
son,l proei.asur a 1 Univer-
S'Ic Howard, olfrait a 1'au
di.orium No. 2 dc l'InstiLu
Hai.iano-Amnlcain une coi
fercnce abondamment ill'u.
S'cc sur 1'Art dans la Dia
p'ccra Afrlicaine du Nouvcal
Mondec. Les vues. iptrticulir
r(,lnen[ bienl clho;bes, mon1
t:'al 'nit d,'s ouivres des plu
celcbres arl'istls afro-ame
rcains, bresli-uns. haticenls.
jam aic i i (sC(llp elluIs e

.-"cinci.,,ii. nsc lb-c d'lhai

.. iil i I l'aucdito
lum.
A 3 h.30 pm.. ce'tait 1
tour de noire collaboiateu
Gerard Jolibo's de narle
1imasis ralnment de l'origi
ne haitienne de bon n'1rb)i"
de noirs americains. Le cot
fdrencicr a 6et prdsentd pa
M. Pierre Blain. Ses propo
etaienat traduis en anilai
avec competence au ftur e
a mnesure par le Professell
Iichard Lon. Dr. en lhil
sophie de 1'Universit6 d
Poitiers. Coordonnateur du
Festival.
M. Jolibois montra le
routes suivies par les mi
grations des affranchis e
esclaves de St. Domingue
1'actuelle Rdoubliaue d'Ha
ti. ve's le Nord-est des E
tats Unis d'Amrdrique pui
vers le Sud.
Des questions lui furen
poses en anglais et en frac
qais.
A 5 h 15 p.m. le Cefitr
d'Art offrait une '6ceptior
auix Conressistes. Et ah 7 1h
p.m. avait lieu le vernissa
r- d P 1'Exposition d'Ar
Graphique.


; NR N


"""


i


i

I

(




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs