Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10462
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: August 3, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10462
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text












Washilngton (AFI')

hne reilalnce de hin gueril
la (n AilmeriquIe Centrale;
ai lls la victoire d s situdi-
nistes 1Ia Nicaragian; pcnut
reimltre en cause la politi
que jiev rricale de non-in-
(t.lrintilol> dlans cettic, re-
gilIn aloptec par le prlsi-
d1nt .1lnim v (Carter; esti-
net .Ijetidi a WVashington
dits soTurce's hliei informees.
Silon ces milieux; le
I'entagoine et la CIA ont
c, seillie aI la Maison Blan
the de rcstiluer 1'aide mi-
litaire aniericaine i cer-
ta.ins de res Ipays; en part
culier au Guatemala et au
isaliador; don't les situa-
1tions internes sont prochex
dtie cellar du Nicaragua la
dernicie ann.i e du regime
du General A.astasio Somo


La situation a.u Salvador
app1.alat la plus preoccu-
pante. eclon Washington;
Ic toe,ricnemen! militaire du
(itneral Carlos Humberto
Ilnlero; e, interdisant tou
te vii politique reelle; con
duit eI pays a uine bipolari
s;tition (qui risque de provo-
quer tin affrontement en-
tre larmee et la guerilla.
i'xpiosanit Ila nouvelle
sitr.itcgie amricaine -m a Ie-
gard du tierrs-niode; et de


I'Amcrique Latine en parti-
culler; le Secrataire d'Etat
Cyrus Vance avalt declare;
le 23 juillet dernier: Au-
cuine intervention ext6rieu-
re; aussi puissante soit-el-
Ie; n'est en measure d'assu-
rer la survive a long term
d'un gouivernement qui a
perdu sa legitimitd aux
yeux de la povulationm.
La reaction cubaine a8 ce
changement d'attitude a
suscite une vive inquietude
aux Etats Unis: Cuba; qui
s'est content jusqu'alors
d'aider la guerilla en A-
merique Centrale; pourrait
decider de passer l'offen-
sive directed; estime-t-on 5-
Washington.

Le Departement d'Etat
estime toutefois qu'un enou
veau Nicaragua)) pourrait
etre evite par unel(democra
tisation) des regimes d'Ame
rique Centrale. Declarant
lconstructifs)) les entre-
tiens de M. Viron Vacky;
Sous-Secretaire d'Etat aux
Affaires Inter-Americaines;
avec les autorit6s du Salva
dor; le porte-parole offi-
ciel; M. Tom Reston; a pre
cisc que celles-ci avaient
formellement promise a M
Vacky de mettre en oeuvre
des reformss realles et en
profondeur)) pour democrat
ser son regime.


Ils sont done parties ce
marin tres d6tendus Ou. -
tre les accompagnateurs
(dirigeants, "ntraineurs et
supporters) nous publions
la liste des joueurs qui
ont voyage :

GARDENS :
Paul Maxi et Luc Raymond

Arrieres :
Guy Allen (Capitaine), G6
rald Duverger. Lionel Ba-
yard. Reginald Vielot,
Goebbels Cadet, Fritz An-
drd

DEMIS :


Carl Brevil, Jn
Baptiste, Gerald
Jn Yves Vincent,
Vclima. MichaelI
zard


Marie Jn
Romulus
Carmen
Fleuri -


AVANTS :
Fritz Bobo, Jacques Jn
Louis. Jn -,I-il-,ph Mathe-
lier Yvop Alliance

Que la chance et le suec
ces accompagnent les
joueurs de io1re selection
natiunale

Sxxx


LES SPORTS

EN BREF


LE FOOT A OUANAMINTHE

Six equipes participant
actuellement ; i une compe
tition de foot ball organic -
see a Ouanaminthe : Sh'ah
Mah; b (Les buteurs; Debu-
tants; d'Osmond; Aventu-
riers; Cosmos 77.
Le coup d'envoi a iet don
ne dimanche dernier en
presence de noire reporter
sportif.
Le public esl assez moai
ve: c'est d'aillcurs la seule
distraction des habitants I!e
cette ville frontaliere qui
ne possede ipa.s encore iin
terrain de foot ball tout
a lait rpgulier.

LE DON BOSCO EN
TOURNOI

11 se confirm de plus
en plus la tournee que le
Don Bosco de Petion Ville
devra effectuer aux Etats
inis d'Amerique.
Les foot balleurs du po-
re Jeebeels laisserunt le
pays a la tfin de ce mois.
Ils disputeront 3 rencon-
tres respectivement a Port
Lauderdale et 8. IMiainia fa
ce a 1'equipe du Fort Lau-
derdale Strikers engage
dans le tournoi de la Ame
rican Soccer Leagu. cet qui
devra affronter remain soir
sur terrain adverse la select
tion du New England.


LOCAL DU MINISTER AU
SPORT

Les dirigeants et emplo-
ya Adu Ministfre k -a J .-
nesse et au Sport se sont
installs depuis la semaine
derniere au Canape Vert
a l'ancien local de I'Ambas
sade du Canada.
On announce 'autire part
que les r esultati des ("aIges
pour entraincurs sporlifs
seront pluto1 1 onnuis dills
remain pour la premise des
certificates it I'Institution
St. Louis de Gonzague; a
Delmas.

NO('VEAU PRESIDENT -
LIGUE DU CAP

M Andre Valbrun diri-
geant tie I'Association Spor
tive Cap ise (ASC) a etc e-
lu president de la Ligue de
foot ball du Cap en rempla
cant M Conrad Delaguente
iqui avait d6missionne de-
puis quelques jours.
On ignore jusqu' prci-
sent si la selection region
le du Cap hlaitien prendra
part a la Coupe d'laiti 11ui
sera inaugurce d'ici quel-
ques jours. 11se dit duens
les milieux capois que la
selection de la metropole
du Nord serait plutot reni-
plaree par un club local
renfore..


x x x x

FOOT-BALL CAPOIS

COUPE RADIO CITADELLE


D'ici la semaine prochai-
ne, le tournoi sportif an-
nuel organism par la Radio
Citadelle du Cap-Haitien
touchera h sa phase decisi-
ve. La parties finale se dis
putera le 15 Aout, date comr
memorant 1lanniversaire de
cet important organe de
press dans le Nord.
Sur la cinquantaine de
formations qui au depart
s'etaient engagees dans la
competition, nl ne rest qu'u
ne vingtaine environ actuel

Santo-Demingo
Retour a la
normal
ST. DOMINGUE (AFP)
La situation est redevenue
normal vendredi a. Saint
Domingue apr1s la greve
des camionneurs, qui pro-
testalent centre la hausse
du prix de 1'essence, mer-
credi et jeudi. ,
Selon des estimations de
la police et du part revo-
lutionnaire dominicain (PR
D. au pouvoir)', les troubles
provoquds mercredi p a r
des incidents entire civils et
policiers au course de cette
grAve oant fait cinq morts.
Deux cents quarante per-
sonnes arrdtles lors de ces
troubles ont Wtd presentles
A la justice, a-t-on indiqud.


element en lice : Vaudreuil
(vice-champion); Bord de
Mer de Limonade (tenant du
titre), Merriac Citadclle,
Limbo, Faussa Capois, Plaine
du Nord, Terrier Rouge, Ro
billard, Bahon, Grande Ri-
viere du Nord, Vertieres, Ma
caty, Dondon, Camyette,
Caracol, Perches, Habitation
Boehtes, Quartier Morin, Car
refour des Plres, Beloton.
Nombreux sont les support
ters qui font le deplace-
ment chaque apres-midi au
Pare de foot-ball du Cap
Haiti e en vue de suivre le
dtroulemr-nt des Ipreuves.
Le championnat qui est
d'ailleurs tres ouvert passe
pour etre une manifestation
vivante du foot-ball tries
nilse dans le Nord et le
Nord-Est. I1 suscite par ail
lours on intlret assez con
s'derable nour les dirigeants
des selections r6gionales
participants lesquels ont
fait appel 8a un fort conti
gent de footballeur de la
Capital, notamment de la
Coupe Pradel. pour venir
grossir 1'effectif de leur for
mation.
Le comit6 oreanisateur
du tournoi se compose comr
me suit : Prsident : Me.
Paul Callkte (FICA), vice-

(Voir suite page 8)


CrU- r .'-


La politique americaine

de non intervention

e IAm rique Centrale


TOURNOI OLYMPIQUE


Haiti Cuba:


Le "Great Event"


de la saison


.Is sont au nombre de 18.
les joueurs de 1 equipe de
football Nationale d Haiti
qui ont pris ca martin la
Havana de Avi-scion en vue
de se rendre a la capital
cubaine pour ce sommet de
la Caraibe. UIs affront -
ront avec sans Dul doute
le moral au beau fixe leur
homologue cubain qu ils a
vaient elimind a Panama
City le 29 Decembre 1977
au course des eliminatoires
de la Coupe du Monde de
football

Pour 1 entraineur Rend
Vertus, cette nouvelle con
frontation revet une dou-
ble importance : confir -
mer la superlorite haitien
ne au niveau de la Caraibe
et la qualification de son
equipe pour 1-s jeux de
Moscou en 1930
Nos selectlonnes se sont
de ce faith iminutieusement
prepares et s appretent a
fournir une rtplique vala-
ble a 1 advers.sire diman-
che apres midi au nouveau
Stadium de Football de la
Havane


Anniversaire


de Leon ILaleau


(',, ddbili du mois d'Aoiit
I 1 i 'versaire de
n is Lilt',. Uie grande
Pi )::r tles Letltres hai-
1i, ;iHl( PI IIn des poetes,
I.,n L leau e(s: la figure
\1 1 i la in. ii., prestigieuse
if laI Lit'l-rattii i', ha.itienne.
El *i i i, 0iournee du 3
Anut 1979 qul marque le
7(-n .e ull nivl rslatire de Leon
I ,ileal noti's avons unlie pen
- special' nour notre an
Ii 1 ;;rc('cl l n liii adres
,it ii'.s ( 11illeui s voeux.

LION LALEAU A 87 ANS

I.'i)] Lili'au a aujour-
( Ili 117 all, Son oeuvre
p'('2 ;rji sitni t iii' l o.inma-
o'tilt I'll -i (ll ", amnime-
It ih ]-i:-. : n i. ciiu dci
p i. i i I' it i t( I ll d u
I ,1 11 ( V ( 1i I 1t-. plain-s (1


- I i Ol] ( t ,1t i(';l 1 l ix O -

I I I ', li, I II I i 'rill via

i li ilt I vel i


It 4 I ( I ', II vll p it
1,11 I t I ll i Itiltlll r l
. rd :ill-

l i r. I I(
i I I (), if lit (I l il' It-il
It } c, w w l lI, {l q~ '


Leon Laleau, poete ou
home de science, croit
dans le pouvoir des mots.
Pour lui : que les mots ne peuvent
tout dire. Ils disent tout,
les mots, tout l'amour et
sans le secours des souri-
res, des larmes, des san-
glots; ils dissent tout, dans
leur tumulte fou, ou leur
murmurante douceuxa.
Il imported de le dire, quoi
qu'on ne cesse de le repeter,
que l'oeuvre poetique de La
leau est traverse par le
souffle puissant de 1'amour.
De sos amours d'un jour
don't aimait tant se regaler
le grand Oswald Durand.
Mais. chez lSi, a part le
plaistr que peuvent procurer
Cevs amours d'un soir. il en
lait ttune fete de 1 intellect,
on ,ntiment, effusion, plai
sir sexiiel troiivent leur ex
prIession vorilable dans sa
s;.. ) acttil intellectuelle.
iCl'ont lise dan '-Ondes
'CotIrtes, s(in poeme Pour
it' mIdanie lamais revue :
S ai liII votre lit et l'a
ln ill'eliiCe tache, Pour aller
1lropoiser des vers au FIga-
ro ,Mais, t1 eCost la just
mi sure. i1 essaie d'allier
1Is c oux -* Qu'un instant
j'ai rev6 d'unir sur votre S1
vre. Ia douceur dui baiser
Un lcharme des beaux vers..
(Des Vris pa!( 58, Oeiu-
vre Poeltique ).
W. L.


IN IMAI(;, 1)1' LA PARUTION D'UN LIVRE


IDveloppement: Pont

oblige entire

le citoyen et sa liberty

plar Charles Max BAZILE


);i I l'h l:-, (I l lo {II c Il lh -
:,;l,' (, I1 I il, dans cellei
t l( I;! p)olti(]]ill, 11 1i y a pas
d(i' pl'lia |;iiy:-, lomin e il ii y
;I de pill faitd s. 11 exls
)i I)ll ni) nLt t :,implement
d cay, fl, :comme en po-
1. ; iir i 'y ;a qum des i ails
,iI.'iiel s 11 laut donner Lou

C( piindaiil, la grandeur
I II pays oil le degree d'e-
voltloni d'une civilisation
ntl ,,' m-seurl qua la valour
poIlV si(v dle ses clit1s, de ses
111cilioyens. Car, si 1'on
Comprend bien, les pays
(i'l' o appelle maintenant
ric vi'-., developp(es, indus-
I 1 ;il 's-s. I''andi s puissance,
oil Ie sc (.a;ac' eris('iIe t pas com
mn tIls lar etendue de
liilr trr''iit'ie, pUlsIqu'ils n'e
tini ]irmais d'tlne superfil
c(l moindre que cell qu('i1ls
coiivr lq I . 1 i i, ', ni ne
comportainlit moln's dce' mon

,Coeurs en
6charpe,
De Marcel DAUPHIN

Te' est le tite du livre dc
Marcel Doupn n q1 parai-
tra bient6t aux editions Le
Soleil, imprim, par Le Na-
tal dnot fi-s Liavaux sont
tell meant apprt-cils
Nous annonmerons Ia da-
to de la publitc-tion du 1i-
vre qui sera lance par l'Ac
tion Sociale, SI. grande li-
brairie de la rue du Centre
dir gde par le grammairien
Edouard Tardieu.
Surveillez la date
7


lagines, plus de rivieres,
mons, de soleil qu'actuellc
mei t. Cependant, ils sont
grandt, parce qu'lls avaient
une elite pensante des el-
toiwins, des homes qui re-
flechissaient sur le mot Des
Ilni, (jil pensaient Nation,
qui vislaient au Devcloppe-
men, et ne vivaient que pour
le Developpement.
Cette determination est
due a. leur sens du natio-
nalisme qui leur faith obli-
gation de se servir de leurs
idees, de leur courage, de
leurs bras, de leur imagine
tion, de leur esprit pour as
surer la survive de leur Pa
tried. Et nous avons pour
preuve Israel et tant d'au
tres pays de petite superfi
cie qui sont devenus trls
grands.
Ainsi, ont-ils travaill,
ces hommes, a 1'exploita-
tion de leurs resources na
turelles, a partir de leur
sol et de leur sous-sol. Ils
on',, en plus, conjugu6 leurs
eflfots et se sont unis sans
aucune arrilre-pensep, sans
aucune ambition negative,
anti-oatriotique, afin de do
ter leur pays d'une structu
re solid, propre 8a servir
de base au dnveloppement
integral de toute la Com-
munaut6.
La France. les Allemagnes
de 1'Est et de l'Ouest, d'a-
pres-guerre. la Grande Bre
tagne, les Etats-Unis d'Am6
rinue, la Russie Sovi6tique
n'ualent pas si riches corn
me ils le sont maintenant.
Tout pres de nous, la R6pu

(Suite page 3)


VENtRIEDI 3 ABOUT 1979
No. 31.136

84EME ANNEE N /









FONDE EN 1890 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN DRHAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESS


T16phone : 2-2114 Bolte Poe'ile : 1316
Bue du Centre Ne 212


Bolivie / Elections :


Violent heurts


a la Paz au course de la journey


de greve generale


LA PAZ (AFP)
Une perconne a ete tude,
quatorze apprehendees et
nes centalnes d'autres. don't
de.ix police ers, blessese ou
contlsionnees, jeudi & la
Paz, au course de violent
re-urts entree its forces ce
l'ordrc t 'es participants a
la grove general de 24 lieu
res aoclenclice par la Cen
trale ouvriore bolivienne
(COB)
La rntenda t pro
tester centre <.a fraud cornm
mise, se'on elle. par le Tri
bunal national electoral en
laveur de M Victor Paz Es-
lenssoro, candidate Conser-
vatLur S ia Presidence de la
R6epublique.
La et certain secLturs de gau
che de Boliv e soutiennent
le candidate propressiste de
I'Unite Democratique et Po
pulanle, M. Hernan Siltes
Suazo. arrived ii tote aux
elections presidcnUtiel'es du
1er Juii'et dernier, alors que
le Conlgres Boliven charge
d'elre le nouveau President
de la Republique pourrait,
cmble-t- I, designer M. Paz
EAtensscro.

La grove gciir-ta'e quali-
fice pal I'actuel President
de la Republique, le Gene-


ral David Padillia, vocation inuti-e a l'egard
du Gouvernement et de dan
ger pour la Democrat. e>, a
egalement provoque une pa
ralysie presque totaie de
l'Aeroport de le Paz, des ma
nifestants ayant bloque l'au
toroute qui y conduit. Si'la
greve a etd total dans la
Capital. Eile i' ete moins
su vie dans lIs autres vi'les
ofi les Centrales syndicales
Font jugee trairc aux interots des tra-
vai'.leurs.
Devant 1 ampieur des trout
bles, le Congres a dee do de
suspendre previsolrement
ses cdhlibo: ltions afin de per
mettre aux pincipaux group
pes polit ques de s'enten-
dre sur les mrotns de resou
dre la situation.

On apprenai. entre-temps
jeudi soir que la majority
part:ians de election de
M. Estenssoro a !a Prtsiderl
ce s'eta t ametajisee a la sui
te de la nefect:on cte trois
Stenateurs et 19 Deputes
* bangeristes favorables au
candidate Conservateur. mais
qul e.x eiilt. esrmals iaune
concurrence yit:onate pour
la formation n'un Gouver
cement compr:nant toius
les groups paint lmentaires-.


I'Enfant, cette source


d'esperances
Par Antoine L JEAN


Andre Malraux, dont le
souvLiiir connie peniseur et
come ault'ur dmlnere inl
iltortll, rappelait quun vie
li est nen, mats que rlen nlie
vau ulinte v e.
Dc soil coutL, Renan (t.i
ainlalt evoqlUr ICS decVatll-
it.s !'alites, dis, ;t qlue la vie
S 1, tlrstc et cduhir
Unl aiiil' alteCr lnun mu'ns
ct br'e tLa pai cul;C tmi in('lL
i.-il'atuel a Ioult lt que la vieC
n1 '-1l pas ll rl oian ..
It est vildenlt que lI pI)U
di' ,)o'e et de 'satitaLctionl
que pincur` ;'exi.!os nce lii
ma tie nt i 'ulf isent ]as5 toul
jours .: c n'mpn'('r 'e I lot
cd'aImlrLune qui assez sou-
vent, aurait p.utot tendain-
ce I la submernier.

L'honmme, itnt rslllequimenit
parlant pout (etre rcclalticl'
cummne u n missionunare lsils
s onnaire, il I'l'sLt bien sur.
Dabord envec s lui memine.
Ensulit envers soin pro-
clain. Autrement dit. -n-
vers la Societe dans laquel-
le il evolue.
Toute existence, quelque
brillanie ou modeste qu'e'le
soit, devrait, en prince pe, e-
tre au service 0e l'humani-
tc. Or 1'humanite c'est d'a-
bord 1'Enfant. C'est de son
instruction, dc son educa-
tion, de sa formation, de sa
conception, de son compor
tement que depend le msni
de actuel et celuIi de domain
Autrement dit, 1Enfant
c'est clui sutir qui 'appule
le monde. C'est peut otre u-
ne aberration I Mais ce mon
de dechire par l'egoisme, la
haine, 1'envie, la jalousie,
l'incomprehens.on et les d6
sunions de toutes sorts de
vra, dans les annees a ve-
nir, etre bien meilleur.
Nous devons avoir le con
rage de travailler consc en-
cieusement et c .- ,.:r.-n..Ol


Fin de la crise denerale


LA PAZ (AFP)c
La Bolivie a retrouve ven
dredi son activity normal
apres la greve general de
24 heures qui a paralys6
jeudi le pays. apprend-on
a La Paz.
Les usines et les ban-
ques ont rouvert leurs por
tes, les tudiants ont re-
trouvd le chemin de la
faculty, tandis que les trans
ports rep,'enalent leur ryth
me habituel.
Cette greve avait ltd d6-
cidee par la central ou-
vwimre bolivienne (COB),
comme 6preuve de fdrce vis
A vis du congresss national
et pour protester centre lda


pour modifier la face de ce
monde dians se' agisselments
et ses manilesltltions. C'est
unotre devoir at Ious. C'est en
tquClque sore uil imnpelat 1.
L( i), iidanlt c 'lava ii t l aI
luI pirolOuild e' 'nClUctlabe
de pr'par'tliun el, d'orienta
Lion na pCout eirie fait qu' a-
Vc- 1'Enil.o-it. Suir l'Enfanti
d 1.u1t cC 'vetau, aii.sil 13 (n
qu- lIC I' c hICu, dti(vio nit It
ialin i ct l il''n a1 pOU-
voilr prodilii e ct: s lat v.te
quotid'llnnl ,.,eui vre si1-
nol{ tmnpeif 1lt" 'iiumnlanis-
Imne, dlu m 1oi: h n ipeu plus
CAn harmonic avL\c lune C'r--
tamii age'sc.

Ceth' nmssion CIdelicte ct
1'-iL I, I- I I lllperieulsc
incomb0 aux f f lnilles, aux
Eco'es, aux Uti;versitls, aux
Inslituiins i uin 'iauses. Elle
iVoir suite page 6)


Le Congress, rappellc-t-on,
comprend 27 Senateurs et
117 Deputes.

Enfin, le c.ntlidat progress
sister. M. SlIea daUzo. a all r
me que le Coilgres tue re-
presente pas en reality la
majortc d(h. It nation, etL
qu'I eslt "totaJlmenllL oppo-
seo au -.Gouvenmemcnt mill
taire bol vien complice du
Congress ans la Iraude en
laveur ie M. Estelnisoru.


AMERIQUE LATINE :

De6inition d'une
attitude commune
des pays de la
,Sela vis a vis de
['Europe el des
Etats Unis

CARACAS IAFPi
L'Amerioue Latine a defti
ni jeudi au sepin d;i sysv rrn
'conomique latino ameri-
cain iSELA) uine l:'ne cl ae
tion commune vis a vi3 de
la communaut economli-
que europeelnne et des E-
tats-Unis.
Au course de lour session
ordinaire, oni( s's; terminee
ieudi Caracas. S1s mem-
b"es dil Connseil ih''m ins
teriel latino-americain or
eanisme principal de la
SELA. so-it conivetnuS tie
chacun des pays membres

(Voir suite page 3)


DIRECTEUR LUCIEN MoNTAS
ADMINISTRATEUR Mme. Max CHIAI"TV


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain

Par Carlo A DESINOR


II nl'y a pl, i laun ltliip..
paE l ui1 d tll It ), ; lilti ,
SlU .it la plumlt di Mii' tl'"
I)aupti n Ulii chroniqull aii lll
h111m invaliah La Ritc.
Elle rult, ])U 'miillill U 1iv
d i IlI{'I t i l 1' : (ti e la r1le
cs: elteri'lle i qu elle se re
11o0 lveh elit)IIA I ImaII nn. 'lla
nue instant. Su vant notlO
11uIIIneur siUlr l1:os disposl-
tilons. nos reuissites ou lnos
echoes.
C'est dcans la rue qut pas
se la mt r sce e' la ruichess{.
C 'est dans la rue que p t.,
se la mort.


AFFAIRE LETELIER
Protestation chilienne contre
des parlementaires americains


rendu par le tribunal chi-
lien devant lequel compa-
raissent le General Manuel
Contreras; ancien chef de
la (Dina) (Police Politi-
que Chilienne aujourd'hui
dissoute) et deux de ses
plus proches collabora-
teurs; le Colonel Pedro Es
pinoza et le capitaine Ar-
mando Fernandez.



Coin du

LES TERRES

L'expression est passee
en language horticole. Elle
ine se circonscrit pas aux
debris decomposds des plan
tes appelees , el
le s'applique a toute terre
sablonneuse de reaction act
de (PH4, PH5), sur laquelle
poussent naturellement cer
tains vegetaux calcifuges
indigenes, a tout melange
terreux natural ou artifi-
ciel fortement acide. Ce ml
lange comprend en propor-
tions variables, de 1'humus,
du sable, beaucoup de resi
dus v6g6taux non encore to
talement d6composes.
Dans les regions oft pous
sent par example les coni
feres,, pins, sapins; les ter
res de bruyeres se rencon
trent naturellement. On y
retrouve des restes de fouge
res, des c6nes de sanin. des
dchets d'aiguille de pin.
La terre de bruydre entire
dans la composition du
compost de rer 'lotage de
nombreuses plantes d appar


fraud Ividente commise
par le tribunal national 6-
lectorals. La COB, rappel-
le-t-on, soutient le candi-
dat progressiste Hernan Si
les Suazo, arrive en tbte
des elections presidentiel-
les avec 1512 voix de plus
que le candidate conserva-
teur, M. Victor Paz Estens
soro, qui dispose de la ma
joritd au congrds.
Une personnel avait ltd
tuie et 20 autres blesses,
don't trois policiers, a la
suite des affrontements oui
se sont dtrouls .jeudi 8. La
Paz. entire policies et gr6-
vistps, a-t-on confirm yven
dredi.


EI c'cs t l"' 1 "'Out l i W ,
le sit ic, ,,
lt silurd tiqul fl pliht r's loiln
1: ', lit ll. !)i l (4-'ii ( 1ri




PEROLU :
Deces de Victor
Raul Haya de
la 'orre

Lima (A'P) Le presi-
dent de I'..i-,emblet peru-
vienne: Vict-)r Raul Ila,.a
de la Torre; est mo-L ,jeieli
soir d'une crises eardiaique a
'age de 84 ans; annonce-t-
on offlivieileinent dans a
rapitale peruvienne.

11 eiait le chef et fonda
teur; en 1930; du part pe
ruvien Aprista (P.A,'); le
part du people; le part
le plus influent et le
mieux organism du Perou.
II avait etc elu president
de 1'Assemblee en juillet
1978 apres les dernieres e-
lections quand son part a
vait obtenu la majority ab-
solue.



Jardinier

DE BRUYERE

tement. Elle penut aussi ser
vir a corriger tin sol trop
calcaire. Elle est indispen
sable pour la culture de
fougeres diverse, de i'hor-
tensia, du gloxinia, des vio
letters africaines.
Elle est cependant pau-
vre en element nutritifs, se
desseche facilement, re-
tient mal les eaux d'arro
sage. C'est pourquoi, dans
la culture des plants or-
dinaires, il est bon de 1'as
soccer a des types divers de
terreaux et de composts, a
des engrais mindraux.
Les terres de bruydre a-
joutles en proportions va-
riables it la terre franche
de jardin et a 1'humus ri-
che en azote permettent
d'obtenir un .1 don't, les
propridtds physiques et chi
min-es conviennent 8 la
,plupart des plants deco-
ratives d'interieur et de
plein air.
Courtoisie de la
DARBOUCO


Retour au came
en Renublique
Dominicaine

SANTO DOMINGO Le
nombre total des morts s'cst
elev6 8. lutt par le deces
nier soir d'un oless6 grave.
Selon les enquEtes menses
dans les hopillaux, 11 y au-
ralt trente cinq hiesses, don't
quelques uns en grave e-
tat.
Hier apres midi, le Dr Jo
se Franc sco Pena Gomez
s'est adresse en un vibrant
discours aux syndicate et a
la population. II a accuse

(Suite page 3)


Une emission
special de la
Television
National
La T616vision Nationale
d'Haiti prend plaisir a an
noncer a la press et au pu
blic la date de sa troisie-
me emission d'essai qul au-
ra lieu le dinmanche 5 aolt
1979 a paitir de 1 here 45
de l'apres-midi. Cette emis-
sion va revetir 1 un ca rctiere
special. ca r le nitalch c de
foot ball Haiti-Cuba sera re
I'ansmis en direct par satel
lite .
Les commentaires de ce
match imporlanla senll a '-
surs, par le re)ior'er I s;)o-"if
Pierre-Paul Charles depuis
la Havane. il pai, Phl ippe
Vorbes et GOtor,.sa V:tlcln doe
IiUis siS studios 5a Delmas.
Le rprom!'i n lti i011 Dimiatl
el(, 5 5Aolr' vli, aI Tc'Ilre slin

vari. de m n'iee a raepon-
dre n lu 'On lL u 'il';1 t0 se
ponul:invi: I;i ,sIu a 11 heu-
res du soir.
La Direction



des iitaiPres
LA PAZ AFP,
Le in I ., .i i 2-ront
S p ) -:" -. .. s l !e

dent de la RI 0ib'..!' A-
vant le 5 A 'o Ii. .; 1 ._i12: a
announce 'elidroidt: t Lt F z
le Ch'i f c'E. it W cu'on-
jo!nt des Forre- A-rm.s. 'e
General Victol Ci'-t o.
,Nous de'c"-:'o r r .. 1'.
pouvoir sI le "w'.'i..... ii *rt
pas he Iutut" Fr'sicd,-.;t cons
t tutionnet. o I'orm ment
a no-, hi- '.aloute le Gc-
neral C.isa llo.


Santiago (AFP) Le
Gouv'rnement chilien s'est
declare jeudi asurpris) par
la pression exercee 8. son
encontre par un group de
36 parlementaires ameri-
cains ayant demanded au
president Carter < tout son possible) pour ob
tenir 1'extradition des offi-
ciers chiliens impliques
dans 1'assassinat de M. Or
lando Letelier; ancien MXi-
nistre des Affaires Etrange
res du president Salvador
Allende.

Dans une petition remise
receenment h la Maison
Blanche; les parlementai-
res avaient en outre price
M Carter de ne pas tenir
compete du verdict qui sera


I







PAGE 2





Laxatif au chocolatVai


VENDREDI 3 AOUT 1979


nqueur de la constipation


NOUVELLES DE L'ETRANGER


'IN IH.S THAIV.AUX DE I.A
\iN N V I' SAi': N U

IiOMI-I'l' m I, .M 1 '
) I II 11 I() lM A"'l' '
)': NA(iA.S\ :\ l
F'OKYO. iAIA-PP,
'-i .l 1l'pal liianlllts I l
on [l'rF llc, .1'1:oI I ti l qt11
ll "l m zo i:t' hiardi -1 ToI
\,)1 1iii 1" e lll, mOiril'lr(' r 1 .i1
lil ril''ii d( l ; m ll bardfe
1'i d lll:o-iiitma et de Na
a.aaki s, .su'n i 2,age-- a
tt>ii'Vi ;V] t I iurs efforts
1 i" el. li, tl 6 ill
11'llllld tl I t i! I fl
i.h .iti',l''tl, i I r 'C ill




IIt'l l II' p ' i llrI'e t d l"- ir


eil lal tiil r I n
it's (] ll I'i l l- i '' d il I 't i
(I Itrm s
i lo!tl I i.n tp l
l, et 1l1 ) i l' t l i dl I


1ii i, 6i 1 'i.]t





'l. lh i 'm il i 'lt I Ill' 1 ]






l's di lw
wEl i a t d 1, pi 1'



*Jn 1 U N N







pa ",'I N.. .,",r. I', na's 12
r'l am r' ;ls. li e 1






dlh' 1 e iO r .,' -




TlOMPF 1 A-,'. 'a'1 O'.
lUI v' Al I


, s. )M ING
I 'li lt ,

IA Li n
S 1]
A" (i ll [{/i


Ali' riceup

*, 7:;7 ; bLIl


falo I VWyomn n iilii qui lu
I kiloin 1t1',s ni" Sheridan.
*son lieun cd ,iri o previt
ILe Birceactlii. qii trans
o:11t d, I)sDv Icolorado
il 1 1n qi 1 Cl'rilv l 11 a il
fl';>t tutiun v ei inc, lt c:i
Il I ti'l1lle i I U e lCii'leC dU'
p. II La pIlt 1 ill' la urilell?
s st pos,' ,1 elg n ltait
eln effeI t |)l prtiL ? i putur
supporter I. quiiflque 51
'I lines dc 1 avion, "t 1p
Iraui n -d allt'11 ; a e van1i,
s 0t ('lt folle' ctan1;1 le sol,
pen Ide tinmp.s uprkIs son im-
mloblisatlion 'n b'u)lt dei pis

L apparell a cle t1re do sa
1'lch Hse pos10on et s est
envilo sans "nenmbro pour
.-'a di stinitlion fitSle I. equl
pa"e 1V de so!n cie6 ete mis
a peud.
L Aeroport lCe i hatridan,
%pas plus iqu, clui de Buuf
I a lo ne dip ist nl de sys-
(it, c ) (> l (')ule Ratdar
;11l M dl Le s'il conlact aivec
1, lr tI C e a ll '11 sti m ainll

x x x

G UATEMALA '
NOUVELLE EXIGENCE
D!,'S RAVISSEUR"
Di.: Mi ALON,aO LIMA

GUATEMALA. (AP'P)
Le glroulpe (lo u rilleroS
dl Exu1im'eT r Giltcle Forces
A i,ne.' r.'bell, i WAR) a
cin incd Meii'ud; a la f'.
nrll. Olu Vice-Mnistre d's
All.hre.s Elra.tagr *s Goal&s-
nr*,l,i e.r Moll ,ir'ur Alfon-
so AlOn7o !iAm, e t-nlevQ 1"
1 J.ii ,'lt d mrnr, iqu2' soil
ubaie dans tu ie, la pres-
i. L i bl ll (in d' '. FAi-.
k -mnin. co;'.d'fio_ n de la 1P-
rlion d MOl-SK our Alon
7' I mi,. apprend-cn a Gua

c, ee .l''illein. le,
S Armn' .: rbell'-s
p' l '. at ]oi, Iif'm elnt leos
d" lelr l ut ti '
,ur t a rt les
dvi '' 1 i' I FAR-'
v nit d' 11maldi' R'ouver-
1 l :nl( d a;'Ir' r los "'o -
cl le" d vol w.i'. s (,l d(" rr
iin tre 'n l !b I" dti x gi C
!Ill ,t quil l ,' i l' iln l 'L
tu' l, in 1 ] r O: '.orn cS


AUTONOMIE
PALESTINIENNE AVANT

LE CARE (IaP1
la questionl dit la partlcl
nation des palla,'ilniens aux
1,, i:.,. .,,l i'.iu r 1 au tono-
liie sera sotul.5o'vtp au course
de la cinqieme session plo
niore qui dolt :.e tenir di-
mlanche procha.n a Haila,
en Israel. indique-t-on Jen
di apris-mldi de sources of
fielelles au Ministere tgyp
ti;ni des Affair s Etrange-
res
D- mrnme source, on affir-
m- que la rochaine ses-
;ion sera destine h. ddefi-
nir qui (des palestiniens)
participera aux negocia -
tiuons sur 1 autonomies.
Les indications egyptien -
res font suite, note-t-on,
aux declarations ambricai
is.'s selon le-quelles ]a par
ticipation des palestiniens
seralt possible da'ns 460 ou
ull Jouirs
L rdre du iour d cette
s's'sioni prevo't egale -
0ml s, St lon lesa memes
seUitfes. les miodalites ds
c le10icO0; etl suirtoLit leiur
ontl t-ile par 1ioe instance
international? Le PrEmier
Minitre Israele'n, Monll -
sie'ur Menahlm B 'gin, avait
refuse, au cours de sa con
fIrence de pr:.-;se a Alexan
drive. un tel co;-trole en
,assurant, soI auditoire
6eyptiin que li s elections
st.ront slibres et Democra
tiques-.
Oln souliiOe Jeudi au Mi
nistere des Aitfilr s Etran-
gcres Cilue ce'te siIpervis.on1
international est necssai
te poo"r .ra.ssir, le purple
1 'tle- LiiU ?i )

SEgypv'te 'si I!le 'e'irs-
saire, d autre 'part, indi -
qil'-t-onl de is'- me' s')iurce
l oc' oi du dr.it Oe vot? au:
ha'it'is1 de litru lem
E. qui ,infait pirtip inte-
!;rantt de la C'sioldanie s:
1on 1 ,s accord'r de Camr
David Cette isdicea-ion
tail s1I.te aux propositionss
amencanei dt.ins ce sBni
f.2tes au il o'rs (.i s r. 6i -
1n'lon des eo.'mmiTssions sne
cill':; .s Dim.h ich?' dernie:
a Alexand-io


LA CINQUIEME SESSION

A ce sujet. on se declare
satisfait au Ministere 6gyp
tisni des Affaires Etrange
res de 1 attitude des Etats-
Unis dans les rfgociations
sur 1 autonomie et on qua
llfie d2 < la dl
claration Mercredi du Pre
sident Jimmy Carter sur le
pi'6bl6me palestini2sn

La delegation 6gyptien-
ne A la cinquieme session
sera dirig6e par 1" Pre-
mier Ministre Moustapha
Khalil Ce dernier dolt a
voir. en marge ces reu -
nions tripartites, des entire
tiens bilateraux avec le
chef de la ddl.gation Is-
raelienne, Monsieur Yos-
sef Burg

Monsieur Bosdtros Gha-
11, Ministre d Etat aux Af
faires Etrangkr's, aura de
son cote une serie d entre-
tiens avec le chif de la Di
plomatie isra6lienne. Mon-
sieur Moshe Dayan, sur la
normalisation c'-s rela -
tions entire les deux pays
On pr6cisp enfin au Cai-
re que 1 attitlud? de 1 Egyp
te. a 1 regard Je la reunion
Tripartite sugirr6e par les
Etats-Unis pour examiner la
situation dans le Sinai (a
pros le retrait de la force
d urgence d? 1 GNU) sera
de:de ie la lumiraP des en
tretiens d flHaifa

x x X x
AUTONOMIE
PALESTINIENNE:
DEMENTIA DU
DEPARTMENT D'ETAT
AMERICAIN

, Washington (AFP) Le
x Department d'Etat a de.
Snenti jeudi que les Etatt
'nis aieit propose i Israe
et 1'Egypte d'etendre aux
domaines legislatif et judi-
I care les competence di
la future administration pa
SlPestinienne devant etre mi
se ev place en Cisjordanih
De vives reactions on
r ete enregistrees en Israe
apres que M. James Leo
na'rd; representant am6ri.
cain aux negotiations; eu
p5isetle; selon la press;
dr tells suggestions au
debut de la semaine ai
ours des reunions prepare
tires as la prochaine ses
sion plInire, des pourpar-
lers qui aura lieu diman
che et lundi prochains a
IlaIlfa.
Le porte-parole du Dc-
partemelt d'Etat; M Ton
Reston; a declare que le
compte-rendus de la press
se israelienne talent iiin
corrects)).
Au course de ces reunion
pr'paratoires; a-t-il affir-
mc: (des Etats Unis on
te'te d'aider leurs parten'a
res a s'entendre sur une i
te de sujets qui dlevront A
tre disputes en session pie
niere; mais nous n'avon
faith aucinie proposition su
fond)). Prendre le contra
re; a-t-il ajoute- est tou
simplement faux.


PROCHE ORIENT :
ETUEE MILITAIRE
ISRAELIENNE
TEL AVIV (AFPJ
Le Tralte dp Paix Israelo-
Egyptien a aftaibli le po-
tentiel militaire arabe, ma s
meme sans l'Egypte les pays
de la tFermetLe't disposent
de la puissance nCcessaire
pour rechchher une Eolu-
tion militaire>. : conclut u-
ne etude du General Yeo-
shoua Raviv, de l'Institut
Israeb en des Fautes Etudes
sLr%tegiques de Tel Aviv, Isandue Qbui-
que vendredi.
Selon le General Raviv, le
rapport actuel des forces
entire Israel el les Arabes
ne se trouvera pas modified
de malniere sens ble d'ici t
1932, bien qu'lsrael soit e11
train d'atteindre sl'extreme
limited d'utilisat on de son
potential en resources hu-
niainess, et qufe les Arabes
disposent de stocks enormes
d'armes qu'ils n'ont pas n-
core int gre dans leurs for
ces.
L'auteur est me d'autre
part que vles arrtores des
israeliens serort le princi-
pal objectif des attaques
aeriennes arabes dans le
cas de nouvelle guerre.i>
x x X X

MONDALE ET L'
POLITIQUE AME RICAINI
A LEGARD DE L OLP
WASHINGTON. (AFPP
La politique ies FFtits -
Unis & 1 encontre de 1 or
eanisation de ibelation d
la Palestine IOLPI deme
re inchanaee. soulignee 1
vine-President Walter Mo
dale affirmanit que des pri
pos attributes recrmiment n
President Jimmy Carter as
e Ce su11jet avai'-nt6 t d.
- forms>
s Dans une )ntnrview s i
1 Television Isra-lienne. I
Monday" a 'sini cherche
Sexpliqur le par. -ll te qs
* Monsieur Carter avait train
a en debut de soenains. ent:
- 1 OLP et les rouvement
e qui militant aux Etats-Un
t pour les droits civiques.
1 ,L? President a evoqu
- certaines dispositions d
- accords d? Camo David et
t estime que le droit au r
tour d2 certaines person.
sur la Rive Occidentale c
u Jourdain pourruit avoir t
a effi't enorme Et bsnefiqi
- pour require les tension
dans la region mime si e
- fait de nomnbre'lx (Palest
niens) nli revi'llnnelnt pa
a explique Monsieur Moi
dale C cst alors que Mr
sieur Carter ',. s-lon lI
n s vec celle de la campagl
- pour les droits civiqups at
Etats-Unis, quand 1 elim
g nation de la dFscrimina
s tion dans les c.lltges eta:
par example, exipee pa
t des personnes qui n a
vaient pas elles-mem
1 intention d aller Itudie
s dans ces ecoles, .(A aucv
moment le P"rsident n
voulu etablir un lien en
Stre les organizations pot
r les droits civiq.ies de not
i pays avec ta pretenriu
OLPE. affirme Monsiet
Mondale.


Li politique .nimricalne
C 4 1 egard de 1 OLP demeu
r? inchange Nlous 1 avons
dit A de multiples repri -
ses et je "dptte aujour
d hui que nous n aurons
pas de contacts avec elle
tant qu elle' n acceptera
pas la resolution 242 des
Nations Unles et no racon
nalt pas le Itroit Iti'ma -
nent d Israel & exltterv, a
declard Monsieur Monda-
12s lass cette interview

Le Vice-President am6ri-
cain" concldt '-",h' r.'terant
que pour tes Etus-iJnis le
cadre d accord aefint L
Camp David es& un pas im
portent, sftr et fondamen-
tal vers 1 instauration d u
ne paix global au Proche
Orients

x x x x

COMMONWEALTH :
PROPOSITIONS DE MME
THATCHER POUR LE
ZIMPABWE RHODESIE

LUSAKA (AFPi

La G-ande Bretagne pre-
sentera de na,.ve!les propo-
sitions con.stitutionnelles
aux Partis en presence au


(7





( t


5.


Zimbabwe J'iodesle des maient qu'unit confronta-
que possible, a dec'ar6 ven- t.on rIisqualt de se produire
cdredic Lusak MMIme Mar's- .ur e probleme du Zimbab
garet *Thatcher, 'Premier Mi we' Rhodesi,
nistre BIitanr iiL'U'. Le 'Prem er Ministre Bri-
Mme Thatclie c, sadres- ,taniique avait mdique re
salt' A ja Conxfrence des ceinisent .ije le Par:ement
pays du 'C6mmonwealth, a Britahnliquo pourrait aban-
prcse 6 que la Grande Bre- .donne'r les sanctions contra
tagne lancoralt dans le mf le Zimbabwe Rhodes e en
me temlps un appel au ces- Novembre et qu'k ce mo-
sez-le--fe': au Zimbabwe. ment le regime du Premier
Le .Premier Ministre bri- Ministre Muzorcwa auralt
tanniqoue a indque que lIIn rempli touts les conditions
dependance da Zimbabwe necessalres AJ une reconnals
RhddeAle deVrwli etre base sance.
sur une consti iteon sembta
ble a Le'de. -des satelennes co Mme Thatcher a precise
lon'es britanniques. vendredi que 'e Gouverne-


Selcon Mme I hatcher une
nouve.ie cozife'elnce des Par
ties en presence pourrait e-
tre necessaire pour parvenir
m un accord suL la Constitu
tion, mais on Ind que de
sources britanniques que
Londres espt.'e eviter cette
reunion et narvenir A un at
cord par --es conversat ons
bilaterales.
Mnme Thatcher. et le Per
siden t Tanmanien Julius Nye
rere tiu dirige les debates
vendrt.di, ount presented des
d scours "conc-. giants a!ors
que les obser;ateurs esti-


Les


ment Conserveteur Britanni
que rsouhaite une verita-
ble Gouvernement majori-
taire noira et a fa t etat des
defauts de ln. Constitution
qui !aisse le 'Pouvoir effec-
lf aux mains de la m nori
te blanche de Rhodesie.
Le President Nyerere a in
dique de ton c6te qu'une
constitution democratique
et d, .3iect on" supervisees
par des observateurs inter-
nationaux sont essentiets
pour parvenir la fin de la
guerre de gurl a spar d'au
tres moyens qu'une victoire
nil taire.s.


//


J


Une Vague


de


Fra tche u


ll' //I//


calculatrices 414ctroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoir


et... les resultats


atL bout de vos doigts.


En vente
et service a .



L.o.0 Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne fok


,.oo


Y ~


-.


(


00-





VENDREDI 3 AOUT 1979


< NUVLAU lUBtt L.ANI iSUPEH tI;)NUMIUUt




CARNET SOCIAL


VENDREDI 3 AOUT 107{}


Petites


Developpement: Pont oblige entire le citoyen et sa liberty


Messe de Prise
de Deuil
.La fIanuille l ri0dain fait
(ichanter une messe de prise
it du le I lundi Gi aout
1li9 a ti heures du martin
a I'Lglise St Yves dce la
'e. ('te de St Martin it la
meinirnre de Gerard R. U-
iiidaii drcede le 11 juillet

('et avis tient lieu 1'invita
tiin aux parents; allies ct
atius ail defunct.
;ortl-al-l'rince; IV leor
.lo lu i99'J
38
x x x x
Deces de Mile
Alice Lamarque

N ui. vlit tii uippris avcr ili
li ici''uIt tlI p i tl'e, le deces
rt M, l 1r Al1 t 11 Vt tl a Jacilel le incr-
i tdi In( Antl.
l.' Itiiutiu iille8u, de la tris
it 'it'1;ee ult it te tuonl et ce
lbre'cts a .ittmel, autl T'em-
ptr' Le< Tabernaclte' le it'u
di 2 Atit a 4 h. de 1'apres-

Auix laimliles eprouvies
p, .cc' c 1 h'il. tnous prosen
t' 1I1.- (tcondoleances e-
1 trit, 1tultrcement Pa
tr," Iree.s e' .soeutr : Mine
Vve ErnI t Brun nee Lamar
1ue. Mine Vve Stephane Ma
x.:mlien, nee Lamarque. M.
,' Mnme Rodolphe Lamar-
(,it, et faIn;lle, au Dr. A-
vl1 Gousie: a ses neveux et
,] ics : M. Mmine Riyand
'tihl ( t Ifamille, M. et Ma
(toitp Serupel Le Mtistre et
itlinllel. M. e]t Mine Mar-
Irl MaxI ilnt lli i tI fami lle
I i I M'ii, Gerard Maximni-
lit t el :'mille, MM. Erick'
I llerve Maximilien, M. et
"5Iin -' i'tNi1 Brit et l m illel ,
i1 'i MiIn .JIatqu'l s Bri.sson
S 1, 1 1 Mine J e;ll


.1 I k l aii tuil I ii M lhe.


:i, ]i I itti i i' I ) ,t1 1 l'riCt -
(,1 iM n i illo. a { :IcI -





,, {}i ,I, ;.1 1 Ifn ( I a mI Is .-
t ilt r l it' Ambrltut h


i ft III f )+> i v v ,-1{ 1 .( 4



AVIS DE DIVORCE
it ii I' I 1'us : 'I Nt ]c
/,m ill] II 'e ('11 p ar
] il 'lll {,i q il (+ll {'x (e ( ll o ll





'( li il l ( hI, rl( ]';I leml r e
'It I )ut 'i 't I' (I I N w -

,'";, 1, Il]"lli !" dlssol ll nloll
dc% 1., ill~l I~ t laux e-


blie' alin que mil n'en pre
tc::te cause d'ignorance.
Port-au-Prince, le 3 Aoifl
1979.
Me. Joseph AUGUSTE
38


AVIS DE DIVORCE
P:mr decision du Tribunal
Civil dte Port-;tu-Prince en
date duii 27 Avril 1979. 11 a
eie admis et prnonned la
dissolution des liens matri
moniaix avyat exilsic entire
Pierre Antoine Alix Bras lai
femme nee Marie Lucle Du
tic stne.

La transcription du dispo
sitil de cette decision a 6te
opcree par 1l'Officier de I'E
ilt Civil de la Section Sud
de Port-au-Prince sur lies
rieistres a co destine aux
requietts eti poursuites de 1 'e
])'o deimandeur.
Port-au-Prince, cc 3 Aout
1979.
Theoclcs ABEL, Avocat
38
x x x x

AVIS DE DIVORCE

Par decision du Tribunal
Civil de Port-au-Prince en
date du 27 Avril 1979. II a
ete admis el prononce la
dissolution des liens matri
moniaux ayant existed entire
Mme Roger Monel. la fern
imn nde Jocelyno Duivorer.
La transcription du dispo
silif de cette decision sera
oprere par l'Officer de 1'E
tat Civil de la Section Nord
de Port-au-Prince sur les
Jro'istles a ce destine atux
requetl s, poursuitl et dili-
r,'ince de 1'epouse demand
resse.
Porlt-au-Prince. cc 3 Aoiut
1979.
Thdocles ABEL, Avocatl
38



Dece de Mine
Henriette Belton

Pax Villia ,ti;lonce I' dic
('s t,Ulrv'ni lt'e .3 Amitt 79
tt s;t rel',ti nio' p1 ov(e la
ltu'rllt' Liila ,Jrintcmwi de Ma
(Mil( lh'eitl li Hr t ollsn
It ci I t tew lii lr it onls-
ltmic l Pax Vlll. et Le Noul
v, 11];,tc |)resr,,;e nt leur-;
iY ljli nO t his a d': Iill adil
IrV Mlitiriit ( h.'i Itc .Jo-
A ii 7 m 4 (iu' 'ti (o P l o
SLID, Aulix lii t ltOs C Bel-
Ionl. Ji}srplh, Clr ',t, et a

allie:; eprouvt s par ce deuil
.ii litn(draillt's doe Mada-
mel Hinritelt Bltion soe -
r"pl, challtes ]t Sam-di 4
A)j,dt 79 a 4 lhr-e:> P M en
I Evlise du Sa're Coeur de
Turt( au.
I, convoy parItra d" Pax
Villa Sacrd-Co",i-r o la ddC
pouille mortel!, sera ex-
posec des 2 hciurs 38


PORT-AU-PRINCE -

Aller-Retour $ 99.00 plus taxes

PORT-AU-PRINCE LUXEMBOURG

Aller-Retour a partir de $ 481.-


plus taxes.


Southerland Tours

R ENNEIGNEZ VOUS SUR LES CONDITION, AUX-

QUELLES VOUS BENEFICIEREZ DE CES TARIFS


EN APPELANT LE: 2-1600 OU EN PASSANT A












30, AVENUE MARIE-JEANNE L'AGENCE QUI NE

PERD JAMAIS DE VUE L'INTERET DE SES

CLIENTS !


Annlonc


Fermee pour
coin6e annue

La Maison Ralphl
sie a la Ruile du Cent
123 avise son aimabli
tle qu'elle fermera
cong6 annual du 13
Aobt 1979.

x x x x

OFFRE D'EMPI

ARGUS INDUSTRIE
S A A BESOIN DE
1- Secrftaires bilin
2- Supervisears bi'
avant de 1 exlerien
1 assemblage d piety
troni{cues
Se presenter mut
son Curricutl'iun V
No 15 de 1 Av,"nue
Marti.
Telephone : 2-4718



2 SPACES
A LOUER
Pour Commerce. li
et Bureaux, hise Ru
masse.
Telephone 2-1246.




AVIS

Il est porter a la c
sane,, de ceux oui
avnir des Informati
1 ORDRE ROSICR
AMORC, son bui, se
tls. qutiun volontai
1 inform' ationl S f ti
leur disposition tct
liurs du Lundi au
di, de 5 hres 30 a 6
P M it la Loge Mar
Pasqually a Delma



TI'LEICOMMUNf'ATl
D HAITI S A MI

AVIS

L:a TEEI,CO,

('liullar (. (u sit'' "
se amnlcliomf *-en(
thi III t la purl
chili 1c d lili Ii lvcI'
re, lt |))honiqie A
1's, l t u s ab ollI S S
ite retlti 'll'r aul1 pIl
lorlmulaire att.L'whic
d'rL a'llx du i.ols c
fin d perm tIr 1
l iuit de et rLt! ices
(1 indication t lt
tion des dossiers
tants.
cioiinme tout lus,.
CO compete 'ur 1,.
ratiohi de tot's se
nes et Its r'emelrce
vaince d- leur ci,
achelminher e ft
(oliVi Cnableoent, 1r
Bureau C-' tr:tl hi
nue Jean-Ja;c'qles
lines
LA DIRECTION
Port-aut-Prince, le
1979
x x x x

COMMUNIQ
La Direction de
de l'Universit6 d'E
S ti don't lc souci et
rer :
1 de bons soinlS
tientls.
2.- une ascpsie
dans les sales d
lmnents it de traite
:3.- l'e(quilibrie
gique des maladies
S pu par leur 6tat,
lque; c-oil, utiA.1-. d
it ious ceux qui o
te d'Inf(iormattions
lists. Slations de
de T616cvsion. le
S giral) nol'ils ne p
n reri' dans les s:
interviewer lues
oUP munis de 1'a
des Dirioeanls di
seuls habilitls ai
dulre, poulr naroil
dans i'Institution
La Direction d
comote sur la col
de tnlous pour la
servancp de cettel
Wllfridi NO
Admin
Dr. D4catrel M
Directeou Mpdii
decin-Chef de


es
blique Dominicaine, non
plus, n'etait pas aussi deve
S loppee. Pourtant, tous repre
|l sentent des civilisations dif
itrentes, tous sont regis par
,un system politique diff6-
Perry rent, tous parent une lan-
ire No. ite diffdrente, tous posso-
e clien- dcit iune Ihis'!oire egalement
pour different. Mais, cc qu'ils
3 au 27 onl en common, 'est que
leurs citoyens convergeaient,
118 tous, lIur pensee, leurs ac
les, leur conviction vers un
scul but qui eit, 1'Avance-
LOI mi cnt de la Cite. Ils ont
LOI tous pris (oncience de leur
trat primitif, de leur besoin
S Ct se sout i'ixi un objectif.
: Ils set' sont forge un ideal
Iug s a parlir duquel ils so sont
ilinLtues cniagos prolondeorent, rcso
ce dans liumenll. ,dtSants tine march
Ces dlec avani decisive, dans line
communion d'ideal. de lien
ni de soe et d'action, afin de so
litla aP cruer une Nation forte et ri
Jose- che, al'n de earantir leur
liberty territorial, leur li-
41 berod individuelle par la
conqucte de leur liberty c6-
conomique.

Ils se sont mis en ttoe
qn'iun pays, comme un indi
vidu, ne pent pas s'impo-
setr fair valoir ses prin
Idustrie ciOnps et ses idees tant au'il
e Tire- reste entieroment tributai-
re d'autres Etats ou d'au-
tres jidividus qui, tout enl
48 l'aidant a subsister, 1'obli-
gent a olujours se flechir
le enou a toujours baisser
la tote

En d'autres terms, un
connais- lays, tout icomme un inldi-
desirent vidu, nr pcuti se dire ni se
ons sur fair' pa1sseir pour national 1i
UCIEN bre ou individu libre, tant
es activi u'il 1 ne peut vivre dans unet
re .t certain aiutonomieo admlinis
ent l'atitive. dans une total au
ts 19S l o6eriniation, louiours
lendre- pre't a pratiqucr une politi
V1 r -'s 30 'tid' cie .doninant-donnaniti ,
Lires d de rdciprocitc, d'cchange.
*tinez dc"
is 48 Le Dveloppiietent, elant
ine itapc decisive on Pont
( '' illt e centre un citoyen elt
,;it ilberle dcmeurc incovlles
iIONS l:,bl menit l 1'i blec:if priori-
laire deo tl{te nation on do
i mt t individut avid e de bien-
e etr (i do prom-''es. Cepell-
hitl, t 1 doit l'ctre davan-
So Iucleuse t,(t t rt cos pays pauivres,
tideles c is nt:l itns di lcs sous-d (ve
S.lnH Cp 's- lo(p (es, ditve dcfav 1oris res,
t vi )l:isir ( t'1 r t l rd de doveloppe-
ution inll q 1tsui reost nl e ncri,
, I : l l tli i n I "r(' l e llr s u r- a b o n d a n cl e
cr t (A e l r ichct'l(S leu r p rod u itl, n a
It1 pr 1. ; lonal brill, t-,s 61evy se
1. Vit' t r Iien, et ncore pdrmi ces
s v ( parvs it la recherche nu eln





id A pourut un individu, ia
la TEIE sitiurait oxister de liberty
i collabo sans nouvoir econmique,
es abon sanlls pouvoir d'achat, de me
ie a 1 a- 11 tiln payv pauivre nlo pour
I .' a ra so vanter de jouir d'unc
orilulaire
empli ui -------
s a 1 Ave
,s.- Definition d'une
Me attitude commune

2 Aofit des pays -

(Suite de la. lere page)

WUE s'estimant victim de moes
i's p:olectionnistes de 1t
1I'Hpital part de la CEE pourra di
tat d'Hai einavant consulter les atu
st d'assu- ti'e. Ipour adopter une dec
Sion commune.
s.aux pa-
Cette decision porter su
dicente le traitement des export
de panse- tions en provenance, de 1l
'mlents. CEE dans son ensemble o0
psveholo- d's pays membres ou enlC
dcji mm 're sur la definition de pri]
path loh i cipes destines ih freiner o
Sral)polcr it stimuler les importation
lnt en aiuc latino amiricaines eon pr
(Joiirna- Vltnance du march com
e Radio et mun.
Public ,n
oiulvelnt nD Paralellement, les Mini
alles iour 1,ros de la SELA ont 1'in
mnladoes, tention de dffinir les do
uitorisation manies specifiques dans 1l
e 1'HUFI, iquels les interets des deu
les intro blocs coincident afin d'6ta
le action, blir entire eux une cooper
tion economique permaner.
to I'HITPI te et progressive.
laboration
strict ob En ce qul concern 1e
mosure. Elats-Unis, le Secrctaria
NCENT permanent de la SELA !
strac'coir 8td charge d'une rtude su
IRVILLE les caracteristiques propre
e1i ot T14e- de leurs relations avec be
1'HUEH pays latino-americains.


L'ATTENTAr DANS LE
liberty total et entire
sans avoir atteint ce process
us de ddveloppement qui
seul confire la personnali-
te, la dignity et le respect
necessaires, qui constitute
la garantie de toute survive.
Tout cela fait parties in-
tegrante, aujourd'hui plus
que jamais, de tout people,
de tout gouvernement qui
sc veut d'etre souverain de
tout individu qui veut etre
respect. I' -iia


pensees et coordonnees, de son, de la justice. de la pa x
toutes ces entraves a 1'Epa et du progress.
nouissement de la Commu- Et dans cette conjonetu-
nuat6, en. commercant par re, s'il nrouq offre, a nous au
laire disparaitle zous les tres Haitiens, cette chance
rancoeurs, toutes les control d'avoir un Chef d'Etat, Mon
verses ombrageuses, les me sieur Jean Claide Duvali'r,
sinterpretations malveillan- qui engage avec le people
.tes les polemo ut's person- haiti(in .e 1 aItouo irnie et
ne'les et mddie'cres qui ne sincere du devolopeiumt Ii
tendent qu'5 barrer la rou pour arriver it la Revolu-
tc .a toute cv',ijtion social Lion Economique du Duva-
et cconomique, et obscurcir liermbtnie el. plu:s tari rit c'
davantage la vit, c e la rai- processes de liberal' satin


pauvres et plus inaptes, I'hai
lien se don de penser quil
,le peut arrive' un vral
demarrage ccnomique na-
tona'l qu c 'i tcienchlant u-
ne olftns:ve c'.e grande en
vergure aux cotes de son
ChE'l. Elt cOtte offeilive ni
sera specctaltaire que dans
la ittre ol 1i ,s espits lhai
tienls sollt i ,.:ns ,lasil,
moiiis dis,ra'ls ipar des con
t adlit lit s patl' is it it-
s'es, p'itiles etl sottns .ran-
drur'.nitit.,s aiblt eulx,)tlils pu a
triotl's et plus m:1lonalistes.


Dans cette perspective, et KlOUr a Came enI ......... t. l. U e,, ,, ...., o -
pR our tous les ]:Haitio ns de C(' ,}t io :"I
is la lumiere de ces cons de i ep. Dominicaine raiffr'mer lav,( lore, et con C:0,'1u0itn:;i a
rations, nous autres Hal- VICLioll leur souilt 'll ilcon noplie (i s ni
ties format les six mil- (Suite de la 1ere page) ditionnel e l ur conlian- ttt ( i' :1
lions d'habitants dun pays 0 lcii' i t i txuti ;
qui a conqilis pratiquement i'extreme gauc.i de s'Lre ce, (, ,.: luor ip axque, s
son independance et sa sou ualtoe a l extreme droite pa rteaivnice ial nd o i ts1' i( .' ";
verainete depuis plus dun pour reatiser celite agitat on l says lOav c'liere loa'ti. i Ptuit0er di-
sicele et trois quarts dans et ces desordr's. c donner une c niuvet'e p'l i t r i
le feu et dons le santg, ciaous Des sattions service out d donors ''e lt it r ] t ,,ill ,,
devons encore une fois et a oeiuuite ci.itr.hu r ItltUl u t homo0eIelte, l ober- slime Il d
chaque instant reconnaltre nicit lde la tol ne iaux dr u n,1, d 'n(ul.bre tin ct d
que pour garantir et gar- cliauffeurs d ,iitobus, de verle ato i movement or p( lall 't l
der perenues ces grades .collectivos:> et de taxis qui oenin tet cfo ltiu tt' l tl i ie, p ui d o
conciqutes des l1ites ou voulaient reprendre le tra- donne et rufle.o tolt la i
Preux de 1804, le Develop- fie. Ce inmatlln, presque tous lois, tci procilO', tpalX, W p it '
pement econo'pique se rev 1 ont repris 'curs active Les. force et a scr,' ,pr i 1- ,, I,
le d'une absolute nccessite Les fun6rail',s d'une pre- A ce stade ri' noire vie pour t i 'st .'
pour laquelle, come au Im:ern victim 'nt eu lieu de peuple,i ou "oW mi .1 es ( c't. t.i;,
niveaui de chaqbue people, ce martin sans man iesta- rollfron lici t s a 1iijltos sont' (I1 luit i [ir
de chaque nation, une prise tions. Des disposition except de vicissitudes, 5 toutes 'es 1 1,
de conscience veritable do t tionnelles ont etd prises pour per peties de i' xstence, et pcne r.'
faire i'objet diune concert les funerai.les ciet apre-i-m mmeo a certamus etats de .
tion commune au niveau de di et remain des sept au- chose provoqtip. iste four
chaque haitien. Car, nous tres victims. nous rendre en *ore plus C'',
ne sornmiles plus au temps L'extreme p-liuc'e a ne-
du Christ of a manne tom cuse le Parti Revolutionnai oi a. %?-- a-o--. ..oac-cc/.-re:
ba t du ciel, oi les miracles re Dom nicain I PRD) d a-
pleuvaient. voir envoye ure centaine de


Nous devons encore une
fois et a chaq,,i instant re
connaitre que le developpe
tment nest pas un phenom
nie fortuit, encore le fruit
ldu hasard ou product de la
chance. II cst grand temps
pour chaque Haitien de com
prendie l'urgeice pour la
soc ite lhaaltlienn de se libe
rer, par des or.entatioiis re


ieur's fque I hai
l .,i )' l r el
(illt s'a 5 rum-
SitI; 5.-

"I 1'0 r 6C, (' ( 1ti S,


o plus recOntor

luse /l .sl e ;)-







( f. 71 o I --


ses membres, bieni arms. n LE i VNE u L LL OS T t
participer aux cotes des nlS
litaires, aux nu surcs de re- PROPRIETAIRES : PIERRE CHIAUVE1
press on conutri les grcvis- T
tes. ET MAX CHAUVET
Jusqun c' e mdcli, In Vioil'o
Ville etait plutot came bieno DIRECTEUR : LUCIEN MON AS
quo de lortes patroulcles dces
forcess conjointe.s de a poli- ADMINISTRATEUR : Mine. MAX CIIHAUVET
re, de I'armle, de la marinerso
et dcl' Iaviation' quadril'.eilt
les rues de la Cuipitale. ,-. '


PAGE 3


I


t e lCo*IYA


60000000


d'Americains



referent Colgate!


i


I ~


ct dt- demwralisation, 0n, C:'t (


I


I


TP^*v- %vmn-I*" a






PAGE 4


VOf E HOROSCOPE L'independance des iles Gilbert

SAMEDI 4 AOL'T 1979 Par Robin Gordon- Walker. correspondent diplomatiuuo du LPS


:1 IMARN All 19) AVIlIL'
(Il:.M It )

li'i c.' not i:l s votlre ac-
], rl" \c' I lend Plus
Si:; l li ', 1 i h' ii ll, o Ils i ]ii' i iie,, i iil Arcell I.lez I


20 Av'RlI, ,t zo SIAT
(TAtU IrAlU)
S I I \iti il', drj'iinsi / trolp pour
\1, iii ti-h, vust imes ce r-
I ,k II t lI tilI ('o1C 1I 111 O il U II
I I'Wh l I aII'lC V IS le I; i'ra re
ii; :11Mlit Miiniilsez la possi
illIc' t I unm I d -clssiOll.

21 MAI Al' 20 JUIN
WC-,nll':AU'-,

CIiix qtiii voTIs airnez ell
,iil -ls s\'ii in' diign es ',
'A iiiu/-\i.'s dir" '; les include
rlls d\ois i't.is e illls silln
d' dtlmuW S ol res t e-


21 J'IN All 22 JUILLET
( C('.ANtEI )
Altel ltion .1 'tr e riin'e.
l ,i'I l iiti'>] III hlissez-a'.i'er
l il i e indii posit illn
li,' i l! \, i ite dull doc-


23 JUILLET IU 22 ABOUT
( LION -

.Essay'z de ne pas etre le
dnt le 'att lntion. Ell
.i)IIlle l0 iint're, vuuIs occupe
ri le n' 'ien de la scene
t'I mettrin z tous les autres
at'luiirs dans siotre poche.

23 AOUT lU 22 SEPT
( VIERGE )

L, pgitt de' P'squlr'e joue
r'it a vtre d rtiment. sur-
tltsl .il Irs i-.;'Iibr's de la
I',mimse compt eil sutir votre
',)yoti-s pi tic pat on. Jouez
voLri l rie.

23: SEPTEMBRE AU 22 OCT
( BALANCES )
Unie reunion mondaine
peiIt faei'. ment devenir utn
Cnirt' de ccancans. Ne ra-
conslez ps 1 d'ii'toires mais
Ifa tes I efliort di' conservel
Ie's hlios,( sur i n ll plai 'u.t
.Ii ii'


23 OCTOBRE AU 21 NOV
( SCORPION )
Votre jueilimll sur 'les
questions prohIcsslonnelIJes
il Ifinalcij rces pe ril, 'I re eri
ruolll'. Evltez la nlgllgeince
et, les concludl-oins trap rapl
des.

22 NOV .It 21 DFn
( SAGITAIRE )
rJolgne du fo)ycr. vouLs pOlU-
vsz vou.s delendre. Mais gar
dez de la I gne et cvitez un
comrport ment l enflantin. Coo
purez avec auitrul.

22 DEC AU 1.9 JANVIER
( CAPRICORNE )
Atitrui peut dire des cho-
ses qu'il ne pense pas. Un
mot excessif e't une attitu-
de negl gente risquent d'6-
vell'er inutileleint vos soup
cons.
20 JANVIE AU 1- FEVRIER
( VERSEAU )
SI votis allez s une rtcop
tion. veillez consacrer ui
lemps egal aux process. Ut
nc altitude t: ip niondain*
de votre part pourrailt tra
inial interpretu'e.
19 FEV AU 20 MARS
POISSONS)
Si vous anaquez un tra-
vail, faites-le blen. II n'y a
pas de ra son de travailler
si vous n'y mcttez pas tout
votrc coeur. Ev'Lez ls me-
thodes inconsequentes.

S1 VOUS ETEHS "E
AUJOLnrt) HUI

Voi' romb'nez 1'esprit pra-
tique avec le gout de la vie.
Egalement j i aise dans les
affairs et dans les arts,
Stus choisissez souvent un
plan qui combine les deux
Vous reussi e' a. la scene,
comme exitutant ou dans
les coelisses. Le monde des
alffaies vous convent aussi
et vous etes attire par la
banque, la bourse, l'immobi
lier et les grandes sociftes.
Votre ardeur au travail as-
sociue a votre creativite
fait de vous un bon ecri-
vain, critique, professeur,
music en. sculpteur ou d6-
corateur d'interieurs. La
science et la medicine sont
egalement dans vos cords


Les ilcs Gilbert: situiies
dans 1'oc6an Pacifique; dp-
venues Independantes le 12
Julllet; prennent le nora
de' re|publiquc de Kiribati.
Depuls on an; c'est lit cin-
quirme ile on archivel;
parmi les anciennes colo-
nes britannioues; qui accS-
de a l'nd6pendancc,;dans Ia
cadre du processes de dicw
lonisation. Les quatre an-
tres sont les iles Salomon:
Tuvalu (anciennement les
miles Ellice); Sainte-Lucie
et la Dominique,

Plus de quarante ancIen-
nes colonies britanniqoues
sont maintenant devenueg
indcpecdantes la plupart
depuis 1947 et elles sont
restees lies an Royaumno
Uni et entire elles; au sein
d la grande Camille du
Commonwealth; au'quel vat
6galement se joindre Kiri-
bati (pronocez Kiribassi.
Le Royaume-Uni a ainsl
encourage ses colonies a do
venir indlpendantes et cha
que fois que ce sera le de-
sir du people concern; el
le continuera a suivre cet
te politique qui a toujours
donned de bons resultats.

La nouvelle r6publique
se compose de 33 iles do
faible altitude dissemi-
nees dans le Pacifique sur
use etendue de plus de
cinq millions de kilome-
tres carries; autour du
point d'intersection de l'E-
quateur et de la ligne de
changement de date. l.a su
perficie terrestre de, ces -
les nest cependant que de
684 kilometres carr6s et
leur population est seule-
ment de 56.000 habitants;
qui sont en grande majori-
te de race micronesiennee.

En 1892 un protectorat
britannique fut etabli sur
les iles Gilbert et Ellice;
qui devinrent ensuite une
colonie en 1915. Par ac-
cord reciproque; les iles
Ellice; don't la population
est d'origine racial diffe-
rente; se senara des iles
Gilbert en 1975 et accede-
rent 4 l'independance 1'ete


{SPECIAL POL



POLSKI frappe encore r


En vous offrant actuellement u



|a partir de $ 6.195.0S



EN 2 VERSIONS SEDAN et



Pour ce prix la, POLSKI v


S- un moteur de 14450 cc.


- 4 Freins a disques R Radio AM. F!

- Le confort pour cinq passage' -- Suspension)

S- Un coffre a bagages spacieux independante

-Une silhouette eracieuse et Amnrtisseui

el6gante Une teie

EN OPTION

- Radio Cassette AM FM -Deux versic

-Climatiseur


dernier en pregnant le nom I
de Tuvalu.
Lors d'unp conference
constitutionnelle qui se
tint i Londres en vovem-
bre dernier; la date de Pin
dependance de Kiribati fut
fixce et I'on se mit d'ac-
cord sur une constitution.
La Chambre de I'Assenbl6e
se composer de o5. xires,
bres 6elus et il y aura un
president qui sera chel d'E
tat et de, gouvernenment. Le
premier president sera M.
Iremia Tabai; qui eat
maintenant grand ministry.
Le pouvoir executif sera do
tenu par un cabinet respon
sable devant l'Assemblec
et se composant d'un prisi
dent: d'un vice-president;
de I'Attorney-Gineral et
d'un maximum de huit au-
tres membres,

Les plus con-nis de ces
iles sont Christmas; oi
d essais rnucleaires ont
4t6 entrenris pendant, les
ann6es 1950; et Banaba(an
Pelee aussi ile Ocean) oi
I'on extrait depuis 70 ans
des phosphates: oui repr6-
sentaient la principal res-
source d'exportation des i-
les Gilbert jisqu'Ia present.
Leq 2.50- habitants de Ba-
naba ont demanded: pen
dant les conversations sur
la con-titution: oue leur
ile so0t senarie des autres
iles Gilbert: alliguant nune
leur population eat diff`6-
r-nte des autres. En fait;
lile Oc6an est presque i-
nhabbae ah I'eveention crls
travailleurs migrants des
mines de nhos"hates qui
vont ltre ferm6es dars le
courant de crpte annie
usira e n r'anuisement.
Les anciens habitants de
Bavaba avaient Wtb dinla-
ce6s pendant la Seconde
Cuerre mondiale: loran e
1'ile 1 cqsat sols IVneunation
Innons;-n p-,a 1945 ils fll
rpn4 r ipa llas vdans l'ile
Pabi de l'archipel des Fid-
'i.

LA QUESTION DE BANABA

A la conference: lorsque
les habitants de Banaba de


,SKI



)lus fort!


ne 1.500 c



)


PICK UI



ous offer


M. Cassette


Avant a roues

es

irs Hydrauliqui

de route impeco




ons SEDAN et I


c











e;













es

cable




PICK-UP


manderent ln separation
comp'lete;ia delegation des
lies Gilbert s'y opposa. Le
gouvernement britannique
trancha ce d6saccord en re
fusant la separation; s'ap-
puyant d'une part sur le
fait qu'il existait de puis-
sautes objections juridiques;
constitutionnelles et historic
ques o l'encontre de modifi
cations territoriales et;
d'autre part; sur le princi-
pe que ce sont. les desirs
d'un people DANS SON
ENSEMBLE; ia l'iit6rieur
des frontieres existantes;
qui doivent guider la d6ci-
sion a prendre.Cependant le
government britannique
et la delegation des iles Gil
bett ont accept d'inclure
dans la constitution d'ind6
pendance des clauses sp6-
ciales de sauvegarde en fa
veur des habitants de Bana
ba. Ces clauses leur garan
tiraient 1'accis continue A
lile Ocean et la' possession
de. terres dans cette mime
ile. lus seront repr6sentes
ai la Chambre de l'Assem-
ble; oi leurs del6gues au
runt le droit d'opposer leur
veto a toute proposition vi
sants modifier les condi-
tions ainsi continues dans
la constitution. Et ils au-
ront le droit de fire ap-
pel devant le Conseil prive
de Londres au sujet de tou
te question affectant les
clauses de saussegarde. La
constitution pr6voit aussi
la creation d'un Conseil de
lile Banaba eet d'une com-
mission d'enqute indepen-
dante pour reoxaminer le
fonctionnement de ces clau
ses au bout de trois ans.

Les gouveinements bri-
tannique; australien et n6o
zelandais membres du
conso:tum d'extrnction deo
phosuhates ont offer de
creer un fonds dei 7;5 mil-
lions de livres pour aider a
assurer l'aceni- conomiouc
de la population de Bana-
ba lorsque l'xpxloitation
des mines cessera. En ou-
tre; le gouvernement bri-
tannique a offert ai la ,-
pulation de lanaba d'effc2
tuer des travaux de develop
pement pour une valeur al
lant jusqu'a un million de
lives dans tile Rabi et a
egalement propose d'effec-
tuer une etude des ressour-
ces de Banaba pour y deter
miner les possibilities futu-
res d'installation et de de
veloppement.

Les phosphates consti-
tuaient 86 pour cent des ex
portations du pays en 1977;
de sortque que 'arrit pro-
chain de exploitation des
mines est le gros problmme
economique de l'ile Gilbert.
Grice h ces exportations la
balance commercial enre-
gistrait un excedent mais
celui-Ci disparaitra et I'on
a dijis a faire appel h d'au
ires resources pour coin-
penser la perte de recetles.

C'est ainsi que I'on a rapi
dement diveloppe 1'industrie
du coprah; que l'on a mon
te u n e biscuiterie et
q u e l'on a e n t r e
pris des activities dans le
domain de la piche; de
'artisanat et de la cons-
truction de bateaux.

AIDE AU DEVELOPPE-
MENT

L'aide au developpement;
pour cc pays; provient prin
cipalement du Royaume-
Uni. Cette aide comprcnd
un aplpui financier pour la
plantation des cocoCtiers
S (pour la production du co-
prah; qui est l'amande des
sche de de lanoix de coco);
pour des recherches de p1-
cheries; pour l'ameliora-
tion de la formation et de?
conditions d'hygiine; pouo
le developpement des com-
munications et pour l'du.
cation. Lors de la confu-
rence' constitutionnelle; if
Royaume-Uni a accepted d<
financer un programme
d'aide au developpemeni
d'un montant allant jus-
qu'a 15;5 millions de livre,
eitre 1979 et 1982 ains
qu'un programme contini
de cooperation technique
pour fournir les expert;
non disponibles sur placE
et pour former la main.
d'oeuvre' locale. I1 y aurs
igalement une aide specie
le de 5 millions de livre;
jusqu'en 1982 pour compen.
I ser la peTte de recettel
! des phosphates.

"' Lors de la clru-monie d
1'independanee et des cell-
} brations quii sq sont. derou-
lees a Tarawa; capital dea
miles; la reine Elizabeth se-


Sra repr#sent6e par sa fille;
la princess Anne.


S- ---. VENDREDI 3 AOUT 1979



DANS NOS CINEMAS


CINE TRIOMPHE
SALLE 1

L AGGRESSION ,
Entree $ 1.60 et 2.00

SALLE 2

LA GRANDE CUISINE
Entrte : $ 1.50 et 2.00
SALLE HIA
LE. GAGE AUX FOLLE5
E:tr6e : $ 2.00
SALLE IV .
VOYAGE AU BOUT DE
LENFER (THE BEER
HUNTER)
Entree : $ If)



CINE OLYMPIA
Vendredl 12 hres 2 h 4 hres
6 h 30 et 8 hres 30
Entr6e G 1-50
LES 3 MOUSQUETAIRES
(lire Partie)
Samedi 12 h 2 h 4 hres
6 h 30 et 8 lhres 30
Entr6e G 1-50
LE KARATEIA
AU X BRAS DACIER


IMPERIAL

VENDREDI 3 ABOUT 1979
12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes 5'-00
6 h 8 hres 10 hres
Entree Gdes 8-00
ASSAULT SUR LA VILLE

IMPERIAL II

VENDREDI 3 ABOUT 197-9
12 h 2 h 4 hras
Entree Gdes 5-00
6 h 8 hres 10 hres
Entree Gdes 8-00
Entree Gdes 3-00
LE PION

IMPERIAL III

VENDREDI 3 ABOUT 1979
12 hi 2 h 4 hres
6 h 8 hres 10 hres
Entree Gdes 5-00
Entree Gdes 8-00
LA GRANDE MENACE
X xx x

PARAMOUNT

Vendredi 12 h 2 h 4 bre:;
Entree Gde 1-50
LES DEUX
GRANDS CAVALIERS
6 hres 8 hres -- 10 hres
Entree Gdes 3-00

Phartiiie

assurant le service
cette nuit

PORT-AU-PRINCE

VENDREDI 3 ABOUT 1979

LAVOISIER
Lalue
PROVIDENCE
Rue de la reunion
DE BIZOTON
Bizoton
X X X X

PETIONVILLE

VENDREDI 3 AOUT 1979

VILLEJOINT
Rue Faubert

SAMEDI 4 ABOUT 1970

HAITIENNE
Pan American


CAPITOL
CAPITOL I
VENDREDI 3 ABOUT 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
LA TRAPPE A NANAS
Interdit aux molns de
18 ans

CAPITOL II

VENDREDI 3 AOUT 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hi 2 h 4,,eures
6 h 8 h 10 hras
DOSSIER 51

CAPITOL III

VENDREDI 3 AOUT' 1979
PRIX.UNIQUE .$ 1-.00,
12 hres 15, 2 hres 15 4 h 15
6 h 15, 8 h 15 10 hres 15
NE PLEURE PAS

CAPITOL IV

VENDREDI 3 ABOUT 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
11 h 45, 1 h 45 3 h 45.
5 h 45 7 hi 45. 9 hres 45
LA MAIN DE LA MORT
x xxx

AUDITORIUM

Samedi 7 hres
LA PLUS GRANDE
REVANCHE DE
BRUCE LEE
Entr6e Gdes 2-00
Samedi 7 heures
LES ANGES GARDIE:NS
Entree Gdes 3-00
X X X ". X

CINE LIDO
Vendredi 12 h 2 ih 4 hres
LES OIES SAUVAGES
6 h 8 h 10 heures
Entree Gdes 3-00
Entree Ode 1-50


CINE
Vendredi ,6 h et 8 heures
TOUTE UNE 'VIE
avec,: Marthe. Ktller, Chs
Denner, Glibert Eecaud
UN GRAND DRAME
Entrde Gdes 3-00 4-00
Samedi 6 h ct 3 hres
RAID SUR ENI'BF"L;E
Entr6e Gdes 3 GO -- 4-OC

x K. x

REX THEATRE
Vendredi 12 2 4 6 8 10 hres
LES 3
MOUSQUETAIRE3
(3ime episode)
Avant 5 hres
Entr6e Gdes 2-00
A Partir de 5 hres

Enrie, Gdes i-Oet 5-00
Samedi 12 a 4 6 8 10 hres
L INCOMPRIS
Avant 5 hres
Entr6e Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Enitrse Gdes 3-00 et 5-00

x x x

RANCHO CUNE

Vendredi 3 Aoiut 1979
LES CAVALIEP.S
SAMEDI 4 AOUT 1979
TUMUE HUMAC

X X X x X

ETOILE CtNE
Vendredi 6 h 31 et 8 h 30
CHEN TS& LE
DRAGON NOIR
Entree Gdes 1 -50 et 2-50
Samedi 6 hres 30 et 8 h 30
LES TROIS
MOUSQUETAIRES
(2emn( epoque)
Entree Gde 1-ao et 2-50


(Projet dlEducation No 2 --

C-nivernemient Haitien -- Groupe

Ie la Banoue Noudiale)


AVIS


Loans le cadre de la reor
ganisation des ecoles de for
nation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Haitien Grou-
pe de la Banque Mondiale)
l'Institut National de For-
mation Professionnelle est
charge des divers recrute
ments et formations du per
sonnel de ces ecoles.
Les candidates admis a-
pres selection seront bour-
siers. A I'issue de leur for
nation et apres evaluation,
les boursiers seroni nommes
professeurs dans les deux
(2) ecoles reorganis6es. L'u
ne de ces ecoles sera situde
i Port-an-Prince. l'autre au
Cap-HIaitien.
La premiere forniation
concernera les professeurs
de dessin et les chefs de
travaux. Elle s'etalera sur
deux (2) annees environ.
Conditions d'inscriptions
pour ce.te premiere forma-
tion :
tre professeur en exer
cice dans une eole profes
sionnelle actuelle dans le!
specialists telles qe :
mecanique ajustage
mecanique automobile
menuiserie 6be6nisterie
dessin technique
electricity


etc...
ou, etre ancien delve
d'une ecole professionnelle
ou technique et avoir obte-
nu le certificate ou diplome
de fin d'6tudes dans les me
mes specialites que ci-des-
sus;
niveau scolaire minimal
exige : admission en 2eme;
6'.re de nationality hai
tienne.
D'autres formations sont
prevues ulterieurement.
les personnel interes-
sces a ce premier recrute-
ment sont invitees a s'ins-
crire it partir de Lund, 16
juillet jusqu'au Lundi 15 Oc
tobre 1979 a l'Institut isa
tional de Formation Profes
sionnelle (INFP). Chance-
relles Vaireaux. roun'e du
Nord, Tel. : 2-5531.
Les candidates se presen
teront i 1'inscription munis
de leur acte de naissance et
de toutes les references
don't ils disposent : a'testa-
tions ou dipl1mes, certifi-
cats de trivail etc...
La Direction de I'INFP
Mme Simone MONTAS, Di
recteur a.i. de l'INFP
La Direction du Proje d'E
education 1
Ins. Nicolas SAINT-LAU-
RENT, Directeur.


AMPROSA INTRODUIT \




Turtle wax




La plus large game du monde de products pour


le nettoyage, le lavage, le lustrage de votre viture...


CIRAGE eni pate en crime. en liquid


COMPOUND en liquide en pate

VINIL TOP CLEANER, en spray, en cirape

PROTEGE CHROME

Prodilt 06otir Ie etioyvge du cailtonhaRe des Iousses.

des pneus, du tableau de bord etc...



POUR UNE VOfrURh COMME Au ier JOUB



AMPROSA Rue Paveq

oo~oooooaoooooooo~oa~oB-- ----p- qooB p-----aoot


Une 1.500 cc pour $ 6195.00 avec en plus


L'ECONOMIE, LE COMFORT,


ET LA SOLIDITE


QUI DIT MIEUX ?

concessionaire xclusif


AUTO VALSA


citi Mlitaire TrI. 6.0961 6097


__~-------U-rYIIUNIIWIIIN~~~--~--~UIV


- - --- --- -- - -- -- -- -- ---


_________


--nr b ~-A~l~rm~ir~s~--MM~MELYirYi~LI~)?LSi-~k


^qflOflBflftm


j






VE DRrEDI 3 ABOUT 1979


UNE DECOUVERTE QUI VIENT EN FRANCE


AVEC 3.000 ANS DE RETARD

Tou ii l o nnde uitl n,- Depuls deux Ai trols milll de Canadiens Tarticlp6rent Philippines, Lt la R6
to' hlul itl i1 1 1 i po.s dit 1ils, le ginseilg est lulli-st i lit cuoilletli dlu ginseng quc po1pulaire dl, Chi
liit-illaiiivilt i ln'rilcle, vl rn Chin. Inll CotrTc. eln n nqui poussaitli, I tLat sanu-
u,< .>nnc.e n'u:tillt tq'un dochlr. au Tibet, au .To- va-e, (t qul so vendalt k CONTRE LA NOYAD
tvilih li li i (i il voluillit po1t0 tl aix t ildes sols des Quitebec tA doux Iran'es I 11
Iirr. Irs lgi' i Pouiirlllit, lorlles di(ev.'r..is (llhe. eln'- vri. pour .ere export.c ;ert Cest seula ecmrnt 11
I1,1s po(mirinls tici'liitt iprln tlures, vils. pit'lilles tl on- (C1itolln, oil It prix ciee ven- lne dizaine danuneos q
irre une capsule qui proelt gluntsl cointre it fatigue i aleteignalt 25 F premieres 6tudes scl
lliot kn ru-iiistne conl- Ies maux dt ttle, 1 Inir,- qlues rigourcuiis ont
in. i, sltis et Il fatigue. tletlce 1 lnLi kio, cc le COMME LA TRUFFE trepri ses Los l.-avauo
iii ln ellrclu el ,I l notr ('iapa- I- C s ichlic:ti ot s soln t si Pendant un certain temps, Soviltique. -A If e
('le d'i eflii I Ylii111ie. Li- .inrd hiiil confirmnies nr lai Compagni2 des Indes 16 pousse c 1 etat s
niult rn niurl- eitLt .Litbolisme, des expit'ienreis iialisteus en tint le monopole de l ex- clans ls rigion.s ma
possdcrai ua n e. fe a Sti-inqu oa J1 p -l tion mais Ie rimachle de 1 Est, et oft certain
f I:inlla o:'.r nti-hyper p1in (n Roumronie. en SI-: pcrielita, car Io's Chinois ,- plades asiatiquns 1 a
ItnistLf ;t einit-uienltra nolro se. en Btilgarie, el, r6eom Latent cl(16iis de la quail sent depuis longtnemi
'Spra'ill'" ld- vie mne',t. en Fa.ri,-e La lon dou pgnsemg, dotl laI cueil-
iiu, marche du ginsung 1 Lte e falsait trop Lot, Le professeur I I
'.e notiveaui pioduit phar vers i Europe ai commene6 sains attendre la sixi6me all man, directeur dce
ln:eicutlique. iur le point, lors dui voyage de Marco Pon nie, come il est de tra- tut des substtincs b,
di etr mis suir I. march "11 lo en Chine -n 1274 I.P edition Par la suit le gin quement actives. de
r)ipeln IoI. violent ivc qCuel vcu viyag nir l:tiii" ava; ri scig d-.vint une ressourca demie des Scielices,
q(lie 2 000 oil 3 OJO ans de re orit i's pro)pri~ts atl.ri important pout les pion- divostok, a ete 1 l un
liardi I agit (ino ginsetir budes ai celte plant., mais niers america;ns La mis miers b. tenter ces
un ag 'lit thiraieuique flon alors qulil rapport aven sion nioravienne a New F.I riences Les icsultats
daniental a a .l miedtcine liii des cthanlt 'lns de lem 'Ohio) viva.it pI)squc firms depuis lurs
Iradiliiiiniellle. quie lta mnt spaghetti chinois. 11 n? sem -xi usivement (te sa veei-t, numbreux chericheur
d(-ciln occidn-iale mod'r- ble paS quil ll rapport et le famcux Daniel Boone, sent entrevoir pour I
no -a -onmml ril'd a redeeoii- du giniseing iec 2insenii fut pendant 1 niver 1787-1788, seng un avenir pror
Vit ;It-i-V i-mtis ilhlnl ll. po-ir la premier 1I.); im- en --mbarquait lb t sur la
II y a qiuelgiis annies ,a port en Eulope toui ii nu riviere Ohio, et p),rdait Ia Les premi6r:s expci
p0lc1 I dentined de cos pro- s ,tblo pas i-uil puisse totality de s'a carg'ilson de Biekliman sur dc
liirltes thfrtii) 'iliqtaLs ill- pot.sc-;iri par cdes cmniwr- lors du naufrage dPe son ra ris et des rats ddmi(
iil sillftl a ,'-lgiier it gin 'iiilt. iollinldais Lci 1610. deau Qlue 1-xtrait de g:
s-'tl daln> le Ltnilainte dI augmente nel;emel
li scit nce-filtion on du Uio discussion scientifimlets Une famille du Wiscon- capacity de survive e
charllatllniml Mnils atl sia r le ginsenlg ut li?:l o: sin, 1Ss Fromm, commen- adaptation de cuzs ai
jourd hui di- nombteuses ex 1097 t Paris 'i 1 Aecadimie .'a a la fin cidu XIXeme sie a diverse situation:
perlienris unl c;nfirme la des Scit nces t, quelines cle une culture ide gin stress Des souris bl
v.ilrur du ginsi i' U-i 'ir a nn2s plus ard, e 171i 1 st g, ce qui i avait pas en jetges dans tm bac
ile pharmaceiita.iqcuit sumss, In Inissiollilare jesuir-, core 6tc r6alise car la plan surnagent pendant
Pharmatron 3 A niLiganoi, frainais. le P-re Jartrotj, te sy pret2? 5i p-u pres aus neuf minutes avant
a mis all point i-ne m6tho- en fit des ess.ls en Chinl. si Imal que la truffe ou le laisser couler d6 pu!
de d extraction, Ipchel- Le Per? Jartroox redige- cepc Les Frornrim rdussirent Des souris cidentique
it itidtistrielle. ('s princi Uint compete rendu des pro- a cultiver une vari6te ame ont recu, une lieure
P)s acIlls de ia 1plante chi prietle du gin.s-ing dans ricaine, mais a- pprcurent ravant un extrait de
noise. Ph]:iri n s iro s r- une lettre nublie ,1 Pr-is qull n nie peut tultiver le seng, surnago-nt p
sirve in Core' Oni Sud. plu pn 1,13 Un i'lI 'e missiot- gisr'ng qu'une seule fois plus de 12 minutes
sieurs ctntain-,.-s dhectares naare lesuite, l- Pere Lafi- sur un mdme s01 qu il lais rience, renouvelee i
t, terrain pour ulier cit teau, qui se 'rouveit all Ca "' completemcnt apuise cent fois avec pl
etranlge vegetal cque les Chi nada. prit Conniaissance de On se salt pas liendan-it comn lots de souris. mont
noi.s ecrivent a ,c lix la lettre -t. avsc I aide d In lien de temps dare cet epui cells qui ont iteul
deogrammes qui sisnii:ipt: diens. entreprnt des recher- segment : au mioins 80 ans, se de ginseng lne
plante-homme Eln France. clhs pour votr si la plante cc quli a oblig';e 1os Fromm vant 1 immer-sion
1s Laboratoir-s Valda olt ?x;stait au Can.ida 11 d_- a acheter plus de vingt fer 34 pour cent Ilas
entrpris la s6rie d essais couvrit quelqcli-s plants nmes les unes ,i)res les au- temps que les aUtipes
requis pour oDtnir le visa dains les forests press do tr-s pour avoir toujours des sultats sont encore
autorisant 1 u'ilisaton d ex Miontreal en 1'i16 La de- sols vierges, -Une analyse frappants lorsque 1
Iraits de ginseng dans un couverte decloncha un0,1 v6 des elements t(cntenus dans ris. repichdes au r
medicament ctslir-- a lut ritable crue- vers le nm la racine permn de com- oil ?ll1es sont sur I
ter contr? les troubles de sengt qui dura plusieurs an prendre ce pli-nomene : le de se noyer, et sec
la senescence Sur les to- nees, car on ,ai que la ra ginseng continent du phos- vec un s6chair a c
Ions de 1 ac'.mouncture. IP cin, seche. pou'vait se vwt p ohorc, soufre, potesse, cal sont replongees dcn
ginseng orieni 11 est parti dre h bon prix pn Chin c-uni, magnesiumn, sodium, apres une helle ce
a la conquqet de 1 Occident Des milliers d indi, d P, r fr., aluminium, silicone, ba Les souris n ayint


Magasin Mon Reve

Chaussures Ita5imnnes solides

pour finlettes et garconnet

ColoriH: bkanc, noir Foafires pour

enfant de I an 5 5 ans

ERNST GAUTIER

37 RUE DES MIRACLES, 37

Phone : 2-115 5


rhu;m, strontiu.i, mangand
se. titanium, it d autres el6
Mnent:, rars, notamment
tles oligoelements requis
pur 1 or-'an-misme human.
Prndant sa rnissance de
se.it ou huit :ms, le gin -
scng pompe lileralement
to .t ce que le sol content
de ces elemen'.s
L enltreprise dcs Fromm,
qui existed encore auijour -
d huti a donni liet it la scu
le .'xportation niinterrom-
pue dis USA vers la Chine,
mrnme dans les Inn6es 1950
et 1960, rLoracse itut-s re-
lit010ns clle ceis deux pays
talent initerrompues Le
Sgitosent, des eFomm tailt
vl5irs export v( rI IIHong
KunR, dot il lail rc-cx-
por t, vers Foumose, les


,_,-c -- - -


K~on3~~~~~~


publi-
line.
E...


lenLifl-
Ix onit I
Union i
lginsng '
auvage
ritim's
nes pent
itill -
ps.
Brekh-
1 Insti-
tiologi-
1 Aca-
a Vla
des pre
expe-
S, con-
par de2
s, lais
e gin-
ctteur
riences
ls sou-
ontrent
inseng
nt la
et l a-
almaux
ns de
anches,
d eau,
environ
de so
isement
es qui
e aupa-
e gin -
pendant
L exp6-
plus d.c
usieurs
re qu.?
une do
hiure a
agent
long -
s Les re
plus
es sou-
moment
e point
chees a
heveux.
s 1 eau
repos.
pas re-


cu de ginsng ne surna -
gent que pendant trois mi-
nutes environ; celles qui
avaient recu l-'ur dose de
ginseng avant la premiere
expir'ence recupdrent plus
rapidem.nt,. Iuisqu elles
reussissent a nager pen -
dant six minutes avant dc
se laisser couler
e-0 Pr Brekhman a obte
nu des chiffrts c'i mpara-
bl's avec un ,tutre test.
qui consiste a placer des
souris dans tun boite avec
un plancher e ctrifi, a
vsc pour seule echappatoi
re une corde qui traverse la
bto, de haut en bas, en des
cendant continuellement
h la vitesse d c six meitres
par minute Les souris grim
pa't a la corde jusquita
Puisement, se laissant final
lemint tomber sur le plan
chr electrified sa-ans cher-
chl r St eviter les d6char-
ges electriques Les souris
ayant requ une dose de 0,1
ml d extrait de ginseng par
20 g de poids iLussissent 5.
grimper a la code pen-
dant 40 minutes Avec une
double dose. ldies resis -
tent pendant 50 minutes
environ. Quant aux souris
ayant recu une injection de
serum physiolofique sans ex
trait dc- ginseng, elles ne
tiennent que s7 minutes en
moyenne, avtant d- a as -
seoir sur le planch-ter lec-
trifie


Michele Scotch Club


VENDREDI 3 AOUT


DERNIERE ELIMINATOIRE



ELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO (79)

PATRONNNEE PAR

ETASA (Volkswagen Audi)

QUI StRONT MISS ET MONSIEUR DISCO 79


SGAGNEZ $ 3.000 DE PRIX.

AVEC:

VOLKSWAGEN : $ 1.000 CASH


AlR FRANCE :

AIR JAMAICA :


2 billets aller retour P A P Miami

2 billets ailer retour P-A-P / Kingston


ou Montegobay


AIMTI AIR INTER : 2 billeis au choix

SANYO CENTER : Un televiseur SANYO

ONMI SUPPLIES: Un refrigrateur KENMCiRE SEARS

PLUS :

DES BIJOUX, DES MONTRES, DES ROBES, DES RADIOS, DES

DISQUES ET TANT ET TANT D'AUTRES CHOSE ENCORE QUI FONT DS

CETTE ELECTION L'ELECT!ON DE L'ANNEE !


Miss et Monsieur Disco 79 ..



Un programme a C

(Renseignenftts et inscriptions tous les soirs ai, M.S.C.)

S... ... ..SAME I 4 ABOUT


SATURDAY NIGHT EXPRESS

AVEC


D. P. EXPRESS


Marchais definit I'action

du P.C pour les prochains mois


PARIS (AFP)
M. Georges Marchais a
fait sa rentree politique
jeudi, au siege du P.C. it
Paris, en d6finlssant neuf
objectifs inmmdiats de lut-
te. autour desuiels son par
ti va se mobiliser.
Au course de son premier
contact avec les journalis-
tes depuis son retour de
Yougoslavie ofi il a pass
ses vacancies en juillet. le
Secr6taire G6ndral du PCF
a tout d'abord dress bilan sinistre de cet 6t6
1979, le bilan de la plus f6
roce politique de classes qui
ait dI6 applique en France
depuis longtempsc.
C'est la raison pour la-
quelle son part a d6fini


ces objectifs de lutte que
L effet est encore plus les communists vont sou-
frappant lorsque le gin mettre aux travailleurs et
seng est adminiatr6 r6gu- qui sont les suivants :
librement pendant plu - 1- Le blocage des prlx
sieurs jours. Des souris non des biens de consoMnmation,
trait6es, aprcs un entraine des products industries, des
ment de. deux inois. (sean- services et des loyers sur
ces de notation p6riodi une m6rinde de six moist Pt
ques) apprennent A surna- le r6tablissement du con-
ger pendant 47 a 61 minu- trb1e des prixm.
tes Les souris-ginseng (in. 2 xLe relvement imrmt
section tous les deux jours diat du SMIC, des bas sa-
entre le onzi6me et le qua laires, pensions, retraltes,
rantidme jour de 1 entraine et une augmentation des
ment), pauvent nager A la salaires compensant intP-
fin de 1 experienced pen gralement les hausses des
dant 96 A 117 mPrutes cotisations sociales interve
epviron deux fois plus long nues en 1979,.
temps 3 < Brakhman et ses collabo- ments et des fermetures
rateurs ont demontrP aus- d'entrenrises, le d6velopne-
i rateurs ont d6montr imaus-le ment de activity6 n6cessal
si que le ginseng stlmule re au pays, lan reduction doe
1 activity crebral per~. an dur e du travall.
mettant aux rats et aux 4 eRellvement du Pou
souris d apprendre plus rat voir d'achat paysane.
pidement les comblexit- 5 5< d un labyrinthe. Restait & un an de 50 pour cent des
passer A 1 homme... allocations familiales aver
C est ce que lit le fa versemeni des le premier
meux, grontologue sovi6its enfant.
que M A Medvedev. II chol 6 ,- Le paidment de la
sit comme sujets8,dexp6 prime de transport pour
rience deux gr,,oupes de jeu tous, les salaires et Sle dou
nes soldats ,22 it 23 ans) blement de son montanta.,
specialis6s dan- la trans- ,7 -, cLa preservation doA
mission de messages chifC drults et conquAtes ddmocra
fr6s- Lun des groups ab- tiques at diu service public
sorbait de 1 extract de gin <'scurlt6 sociaie bt le droll
seng en solution dans quel & la sant6, 1'ducatlon. In
recherche et le potential 6-
(Voir suite page 7) conomique national). -


8 Un financement plus
just de ces measures par la
reduction des taxes sur les
carburants et la taxation
des surprofitls speculhatifs
realises par les companies
petrolemres, par une taxa -
tion exceptIonnelle de dix
pour cenit des profits bruts
des soci6ees realisAs en 1978,
enfin nar des prelevemenis
exceptionnels sur le cani-
tal et sur les hauts revenus..

9 ,La m;se en oeuvre
d'une politique energeti-
que, conform aux besoins
des populations et aux ne-
cessit6s du d6veloppement
national*.

En reponse aux questions
des journalists, M. Mar-


chia!s :1a abordi pl usieurs
auW res stjels de 'factl i:allte
C'esl aionsi qu il a Intdiqliti
que si son part res'al; si-
lenceloux plibliq-ilem nlt su r
le proeos des porte purclt
de la Charle 77 on Tche-
coslovaquie, c'est pour one
pas gner lnotre intervtn-
tion e. son effictacite .
,,Dans I'hypio'hlise oft noire
demarche s'aver mait ineffi
c-e, a-t-il aiontd. 1nous se
rions dans l'oblieation de
dire cp oue nous avons ah
dires.
D'autre part. M. Marchais.
oui rentre de vacances en
Yougoslavie. a indioug, qile
la cooperation entire le PCF
et la Ligue des Communto
tes yougoslaves. va se de-
velopper.


I.e Secretaire GEneral du
PCF a pa" alllrons c(nsid6
rc (iue l p'-oniramme eco-
1nop'trme du p rtlli socialis-
Io e,-; I elec!o.:1l'.i o et it-
Irape-lomli que la public
te faite a la nouivelle droi
tci n est qu'une idlversioni .

I1 a aussi r6ltere les posi
tons de sonl part slur le
Vietnam : il existed d'une
part un problerne humani-
talre qu'il faut regler rmros
I existe d autre part une
<,canilapne scandaleiuse vi
sant 5a rendre responsible
le Vietnam -t le socialis-
me des consequences d'una
guerre don't ce sont les E-
tats-Unis et en parties la
France qui portent la res-
ponsabilite.


Developpement du boycottage

des elections a la "Mini Constituante"


TEHERAN (AFP)
Les iraniens 6lisent ven-
dredi une te), mais cette consulta-
tion est d'ores et deja en-
tach6e par la defection d'im
portantes formations qui
entendent boycotter ce scrut
tin pour d6noncer la facon
don't il est organris6.
Sauf accord de derniere
minute, un des plus puis-
sants parties religieux, 1o
part de la Republlque Po
pulaire Islamique (PRPT).
qu'anime 1'Ayatollah Cha-
riat-Madari, de la hierarchie religieuse,
a d6cid6 de retire ses can
didats.
Le part fond6 par Mos-
sadegh, le Front National
(gauche laique moddr6e), a
pris jeudi la meme deci-
sirn. Il y a trois semaines,
une autre formation laique,
le Front /6mdcratique Na--
tional (,sociallsant), avalt
ddjk annonc6 qu'il boycot-
terait ces 6lections- Des per


sonnalit4s politiciues et une
dizaine de petits groupes
laics ont adoptP la meme
position. Sont 6galement ab
sents de ce deuxilme scru
tin depuis la revolution,
les kurdes du parti d6mo-
cratique du Kurdistan et
1'organisation du people a-
t-abe, repr6sentant la com-
munaut6 arabe du Khou-
zistan.
Tous d6noncent notam-
ment 1'organisation hative
du- scrutiny. 1'intervention
des dans les dernieres heures
de la champagne et 1'absen
ce de liberty A la radio et
A la t61lvision.
Le part le plus puissant
a rester en lice est celui
des partisans de 1'Ayatol-
lah Rouhollah Khomeinv,
le part de la R6publique Is
lamique, tenant d'une isla
misation poussee des insti-
tutions et qui pr6ne un r6le
pr6pond6rant du Clergd au
sein de 1'Ett. ,...,- :.
Trols .-tres formations
ont maintenu leurs oandi-


dats : 1 e s Khalq, (religieux progres-
sistes), les
(marxistes 1eninistes) et
le Toudeh (parti communis
te) qui, 15. oi 11 est absent,
recommande un vote en fa
veur des religieux.
La champagne n'a pas sus
cite de grands rassemble-
ments politiques, mIme si
Teh6ran s'est couverte d'af
fiches et si la radio et la
television ont consacr6 a ce
scrutiny de longs d6bats,
don't de trls nombreux par
tis ont contest 1'impartia-
lite.
Le scrutiny sera ouvert h,
six heures du matin (heu
re locale) et close h dix huit
heures. Les r6sultats, com-
menceront a etre diffuses
samedi, niais ne devralent
etre d6finitivement connus
que lundl ou mardi. Les 6-
lecteurs doivent designer
soixante quinze experts,
soit un pour cinq cent rtil
le habitants.


5'


1






I




!



I

i
^












j


%r~/C~cj4~'////~W~%W/)///~'C~Y///~r~M93V


%%7////~///,rJL~/T;r~%r/-////C~C~%YI~






PAGE 7


I'Enfant, cette source d'esperances


C CttIt lIii








It t>tI

I (Jill t ( I ll'"

It -, !" tit I



t~it 0 111,'i
(IIl c1 li'' lii
I 1 l i' It'I~ ld (II
Il]t> l I (t t ,> l peI>>l,

I >t 1 ('I1> 1 ki I) i]
1 it' I liii-

011 1 t~i I 1> I
11 11 r I it'i~' I C L'


u,'i I' I'( I I pt,5> 1

S, itq' 1 I> cr'>



p.' I' (;] (:i I S it'l


P 'li F i t


nit de proleger I'Enfant., de
I clder it laIlt.re, it s'equilli
ib er., i s'iduenltl r,t s- de
,,'OIpptir. A griudcir, a s'cpa
liuirn pour l e Blen ide I lih

u l sl ol ,des Nations
Jin ait.s i pii .r niii s l dire

lioul d' c I tll il Si rt, o tilau
lI ll ( dI( ctr., intlllu ab lI s ]pc-
tits vti 's ( ill 1, avalenlt pas
dh liiiii; ;' i iitHall 'e Il q ll, l itie
p.11r I' iilOiilde se troluventi
j ir u la It ell tdevo-
ir,, |);iI aI ll i'iii lini ialadie


I. lI'in,,o c i(' '", inti de
(it Ill 1i a ,ipptithi, ; cOniaitre
l, i i).', I c il .0,t 'li 'c M als
.st 1 i.s"i cr lt. qui, des la
,ii.s.iiice. p i) i etre l'objet
d( ''es nI;;lli'u''s qui, avec un
\s itii' gria n ,.ilt, planet
i ir!o s sin' s 1.;^ti iancanltis-
-t'ilt II's (I' '.'res les plus
constr! tC,\ i s ct detruisent
nos plus belles esperances.
A'nsi donc. ei regard de
1 Enf.nt lhonn!ii, dans n'im
port qtuel i'mmnine, oil qu'il
soit. doit, aut-.'it que poss'-
ble, s cvertuer "' produire ui
itn Ocuvre va'able.

I.a decision de l'Organisa
iIon des Natione;s Unies de
placer 1979 sovs la rubr que
dri 'Enltint indque title pre
"ccuipat on importance de
>,i part. Fl, pr, cisc son sou
C! oi ur :tIut la situa
tion de I Fnfail Quant aux
>o -s t liu prodilncuer, quant
it I'; telition ii 'ui accorder
I' es:ird -;l soln avencr et,
'1 idt'uI i.ii '. "e l'avenir de
hi S 'ic'l( u iniverselle. Aussi,
cltic dec sion a-t-el'e pro-
dull >l. plus heuriux effects
dani< ce mnndc convulse et


Fi, -9TI UR

ANIEZ VOTRE FEMME!

FROTECEZ LA FAITES LA

S PLARIFCATION FAMIIAJCE.


charge d'inquletudcs ofi
110nou vivons.
L Organsatiolln ties Na-
tollS Unlis tiUl. tl New Yorm,
tlcnt, ses deliberations dans
le caldre llixurIux t prestl-
gli'ux d l'Illn des plus beatux
Palas tide c'tte celcbre Cite,
1tr1l1i inuct do's plus be'les
.'rcllis': 'I ''e l icuence, dc-
mlcmlc lia trLibti o00 rltleli-
Lt hla voix dit lustres ora-
tours, d. leaders. iersd diploma
tes, d hlonunes d'Lat, lors-
(litr cli's Co ltlil'.i surge sS'l t
nuire Ies Nations et que se
trouvent ei jelu leis interests
tipierl'i.rS 'e lunlaimanite.
Se clcllI)CnL''CC s'ctLlid 'A
tous ces imlportants et gra-
vis problelnes rquelle pei1it
avoir A debatire. C'est que


WASHINGTON (AFP)
Edward Kennedy rest lar
cement le favor des elec-
Leurs democrats pour 1'in-
vestiture du parti aux pro-
chaines elections prcsiden-
tielles, mais la cote du pre
sident Carter continue ta re
monter legerement par rap
port a celle du Senateur du
Massachusets en cas de duel
enmre Les deux hommes, so
Ion le dernier sondage Gal
1up, public vendredi par le
Washington Post.

Edward Kennedy obtient
toujours deux fois plus de
voix que le chef de la Mal
son Blanche. 66 pour cent
centre 30 pour cent. Mais
Jimmy Carter a regagne 6
points sur ,Ted Kennedy>)
depuis 1'avant dernier son
dage Gallup efl'ectue de-
but juin dernier.
Stir une listed de 9 candi-
dats potentials t 1'investi-
tu'-e democrat, le S6na-
teur du Massachusets 1'Sem
porte egalement nettement
avec 53 pour cent des suf-
frages centre 21 pour cent
au President Carter. 8 nour
cent au Gouverneur Jerry
Boown, 5 pour cent au vice-
President Walter Mondale.
le reste des voix se trou-
vant enarnilles entire les
S6nateurs Me Govern. Jack
son, Moynihan, Church et


tous les Eta.s, tots les peu-
ples les grands comlnne les
petits. out accl's i' cclte or
gall saLion, donLt I'lilvierill
te s'a'fi're a vaintag'ust-
leni t.
II clualt vrillni it Lle ps
poutr l'Orgais; 'ion des Na
lions UIileiS qlul. eU laveUr'
dte humann L te. it dej p lis
dci s lnobles Inl>ltatlves. t(I
s'inltrie.sser, de fagon special
le ha 'Enliiift, celle soliirce'
leconde de l'promcsses et
d 'esi'ei'rail'exs.
Un prob'ene posit f, es-
sentielleient hlumain, et de
la plus haute importance
estl, ainsi r'ltioiitnellementeL el
so'cnu'"llemenet nose devant
la conscience l'. verselle.
Antoiine L. JEAN


1 gourde de


DISTRIBUTEUR :


ETS. Mme. BONDEL


RUE DU CENTRE No. 143 TEL :2 4727
- - - - -


le Representant Udall.
Au cas of Ted Kennedy
ne serait pas candidate, le
President Carter l'emportc-
rait avec 34 pour cent des
voix centre 19 pour cent sur
son concurrent immediate
Jerry Brown.
Enfin, dans un duel Car
ter Brown, 1'occupant ac
tuel de la Maison Blanche
rest nettement le favor
avec 54 pour cent des voix,
centre 48 pour cent debut
juni. Mais le Gouverneur
de Californie a tagne aussi
quelques points au course de
la mcmec pe.'ode. Il obtient
37 pour cent des suffraes,
centre 34 pour cent ii y a
uin mois et demi.



Walter Mondale
critique vivement
le Congress


I


Par John F. INEBB;
correspond ant scientifique
du LI'S

Le CERN; I'Organisation
europcenne pour la recher
cile nucl6aire vient de ter-
miner un quart de siecle
de recherehe international
sur la composition fonda'.
mental do monde.
I'ondee en 1954; l'organi.-
sation pense que ses 6tudes
de physique des particles
ont aceru la connaissanee
humane de la matiere me
mc qiui compose notre mori


p
c
l
a
d




L
e
r
n
t







(

A

d
L
It


d
A


Washington (AFP) Le a
Vice-President des Etats '-
nis; M Waiter Mondale; a q
vivement critique vendredi
le Congress et appele Ics a 1
mericains a exiger de leuri
parlementaires d'agir et de c
fair preuve de determina- L
tion. 1
Le <(Congres a echcue. ,
11 n'a pas reussi ia re:tliser
des progress satisfaisants a1
partir des propositions fai- t
tes par le President Car-
ter pour notamment s'at-
taquer a la rise energeti-
qua;l a declar M1iv' AIdtllle
dans une declaration a la -
la Maison Blanche.
Le Senat et la Chambre
des Representants achevent 1
ce vendredi leur second (
session de l'annee; et ne re V
prendront icurs delib('ra- v
tions (i'au mois de septem I
bre. La Maison Blanche a t
en faith essuyc un nouel i
eche cuiisant au C:i"itole;
aucun element du program
me energy tique du pr(si-
dent Carter n'ayant "tt a-
valis par les parlementai
res avant leur depart en
vacancies.
('ette semaine: par exem-
pie: la chambre a finale-
ment accords all president
I'autorilt de dtcri'ter un
plan de rationnement de
1'essence dans le ras d'u-
ne penurie grave et prolon
gee: mats ee 7",'jct tie loi
a i(c amend i de tant de
restrictions (iie la laison
Blanche ne pent I'accepter.
S'il est transmis sons cett'
frome alln president; il t e
ftit "as de (loue nue ,M.
Carter y opposera son vetlo


Le couVp dse Pan2
donne par un
cochon

WAUKEGAN -. AFP)
Un personnagc eln costu-
me de Porky :-' le cele
bre cochon d'un dessin ani
me americain, a done un
violent coup de pied ia tun
petit garqon venu lui sor-
rbr la patted dans un pare
d'attractlon, fafirmc le pe
re de 1'enfant, qui a demand
de aux tribunaux 65.000 dol
lars de dommages ct inte-
rets.

Ce triste incident a cu
lieu le 6 juillet dernier,
dans le pare ,Great Ameri
cat, pros de Waukegan.
dans l'Illinois. Le petit
Justin Anderson, 6 ans, sest
approche du grand cochon,
g6neralement tres gentil
avec les enfants. Pig,, selon le pre de Jus
tin, a donn, esoudainement
et sans pr6venirs, un coup
de sabot dans la jambe
gauche du petit gargon. Ce
lui-ci a eu un gros bleu,
et a du recevoir des soins
h linflrmerie du pare.

Le pere de 1'enfant a pour
suivi la direction de America>. Celle-ci a ddcla
ri qu'elle employait plu-
sieurs 6tudiants pour les
ddguiser en personnages de
dessins animds. !Porky Pigs
lanse souvent dans hes
films, et son alter ego jdu
pare devait danser quond
1'incident s'ust product, pJ-
firme la direction.


Etats-Untis Ted Kennedy

rest le iavori des Democrates


blication des r6sultats dc
tous ccs travaux exp6rimen
taux et th6oriques.

A la fin des annees 1940;
les physicians de 1'Europe
se sont rendu compete que
des progress en recherche
pure dans le domain r. de
la physique subnucldaire ne
pourraient ltre r6alis6s
qu'en construisant d'enor-
mes machines d'inergie d6
passant les moyens de pays
individuels.


Lc laboratoire europ6en
common 6tabli par la sui-
te t Genive par la Cern
occupe maintenant un em-
placement de 56 hectares a
cheval sur la frontidre
franco-suisse et emploie 4.
500 personnel qui fournis-
sent des donn6es de recher
che a 1.550 scientifiques
des universities et des insti
tuts de recherche de nom-
breux pays.

DES ACCELERATEURS
GEANTS

I1 comprend dgalement
un complex d'acc6l6ra-
teurs giants qui fournissent
des faisceaux de particulels
de haute 6nergie effectuant
des sondages profonds dans
la structure de la matiere
pour en reveler la compose
tion. Les experiences scien-
tifiques ont montr6 qu'il
est possible de decomposer
la matiere en fragments
progressivement plus pe-
tits. Les molecules sont fai
tes d'atomes qui sont eux-
memes forms a partir d'e-
lectrons et de noyaux. Les
noyaux a leur tour sont
composes de particules:pro
tons et neutrons.


Des experiences effectuees
recemment au Cern et
dans d'autres laboratoires
ont demontr6 que meme
ces particles; considerees
autrefois come indivisi-
bles; semblaient elles-me-
mcs composes de briques
fondamentales encore plus
p.'-tei s ar'.el ','. .quarkst.
Si de tre, modestes rier-
'- suffi.,'nii poor arr-ch 'r
'p., electrl'i.; rut atorroe;.
il faut; nonir lriser les no
yaux; accelerer les particu
les afin qu'elles devien-
nent des projectiles dans
des conditions de "aule Q-
nergie. Le Cern a kte crbe
pour meltre des acsil'ra-i
teurs de ce genre it la dis
position de l'Europe.
l.a haute (ne'rgie produite
dans les accelerateurs petit


se transformer en matierec
ei devenir apparentes sous
la forme d'un grand nom
bre de nouvelies particu-
les. Celles-ci peuvent i
leur tour changer de type
et se briser pour former
d'autres espdces. Alors que
cela ne peut se produire vi
siblement que dans les con
editions cre6es artificielles-
ment par les acce6lra-
teurs; c'est probablement
un processus assez common
dans l'environnement de
haute 6nergie existant it
1'intirieur d'6toiles tres
denses. Ce phenomiene a
probablesment eu lieu dga-
lement au commencement
mdme de expansion de I'U
nivers.

DECISION EN 1981

Les physicians envisa-
gent maintenant de nouvel
les machines qui; dans les
annees 1990; permettront


d'explorer l'un des aspects
les plus fondamentaux de
la connaissance. Au Cern;
-tes scientifiques dtudient
actuellement la posslbilitd
de construire une nouvelle
machine geante oil les col-
lisions electrons-antielec-
trons seraient utilisees pour
examiner la nature de la
matiere,. Une decision con-
cernant la construction d'u
ne telle machine sera pro-
bablement prise en i981.

En sa quality de membre'
de l'organisation Cern; la
Grande-Bretagne participe
actuellement a plus du
tiers de 1'ensemble des ex-
periences en course. La con
tribution britannique au
budget du Cern s'6elee cet-
te anne ah 30 millions de
lives et place le pays au
troisi&eme rang des nations
participants; 'apris l'Alle-
magne federal et la Fran
ce.


ITALIE :

L'attentat dans le centre de Rome


Beaucoup de gelis se re-
ireientent la recherche nu
lsaire en terms de central
cs electriques et d'arnmes
tomiques. Le Cern a cepen
ant 6et etabli par une dou
aine de pays europecns
n vue de travailler a une
echerche nucleaire d'une
nature purement non-mill-
aire. 11 est voue at la pu-

4. Arafat se
'endrait dans
plusieurs
:apitales
ccidentales

ANKARA (AFP.,
M. Yasscl Arafat, Presi-
cnt dc I'Organisation de
.iberaticn de la Palestine,
intrract se rendrc prochai-
icment da';i I lus eurs Capi
iies occaelni'e.- en signIe
d'ouverture vers l'Occi-
tent,, a indciqui vendredi a
likar'a dons une interview
I'AFP M. Ali)u F raz, vice
'eisiclent du liurcau Politi
ue de 1'OLP, charge des At
ices arases it. internatio-
1 les.,.
M. Abou Fi:'nz, qui nego-
c a\ec lc.' d -:p.eants lures
oIvr'uiLr d un Bureau de
'OLP it Aniiam-, a announce
,Ie tries inpo"t''nts develop
cements dans les jours a ve
ir, la suite de la recent
i vi;itL' de M. Aiafcat in Au
trichei u 1 a reconie le
ehai:ce'ier Bruno Kre sky
eI Ici(.n Cl.',incclier Ouest
- Allemand W .ly Brandt.
Au sujclt des rccecnte.i ou
'eri tu es tc l t;lats Uniie vers
OLP, M. Aibou Firi. a cir-
'ira Si !"'s KEias Un::.,
Verl] 'i ilnre r ,n O' tat,] l a
VIC i!'Uis, la pi rte c'.;l ouiver
ur. Nus' xig. ', i .N 11 Iltu
i '. r p''' i !l.s i aient lieu
i.ccii uCment it..sh nItoni
aii' d( h'.| i tc' e dl'etablil
atn coilll:nct a';' c 1OLP eni
1975 pour do, r rnlt'ines se(
'iLl. a-l-i. *i li'nimc Ce

in l'>n' ava!Lt ri'ill, .


Le cominando a aussitot
ouvert le feu; avec plu-
siedrs arnmes autoimatiques;
pienant tout le monde par
surprise. Des projectil s ont
atteint la fa'ade de I'imi-
meuule de la democratic
chretienne; perform la voi-
ture du president du part;
M 1-'icoli. Au n(oment de
l'aitentat; 1. l'iccoli se
trouvait en reunion ita 'inte
rieur de 'irnmmeublc. MNais
un agent tie son escorte a
etk blesse par bales. 11 a
du etre otiere mais so, e-
tat n'est pas juge grave.
Lcs deux voitures des ter
roristes ont aiors contour-
ne le siege du parti gouver
nemental. Llles uont ensui-
te passes devant le siege
tout proche du parti com-
muniste /italic,. (le 9 mai
1978 les brigades rouges a-
saient depose .ilns cc quar
tier le corps d'.1ldo 31oro;
1'ancien president democrat
te-chretien). Les barrages
mis en place et les recher-
chies n'ont pas permits lar-
resta.t,,i, du commando;
dans lequel se trouva;t u-
ne femme hiundc: selon
les temoins.

Cet attentat -pectaculai-
re se Iproduit en pleine cri
1s' I1oliutlue; nueIl(ues heu-
res al)res la designation tie
31. Fra,'ccsco Cossi'a com-
iie P'rem'er Mintistre. M1
Cotssiga etait le Mlinistre dt(
incr-ate chret'n die I'ln-
ericur ldurant l'.\A f:iire 31i
to.


,.. ______ S2 ANTI ImN AIRLINES



.' A .. ,/


Rome (AFP)
L'attentat qui s'est pro-
duit jeudi soir en plein cen
tre de Rome visit non pas
la voiture du president de
la Democratie-Chrctienne;
M Flaminio Piccoli; mais
le siege meme du parti;
apprend-on a Rome.


Cet attentat; rappelle-
t-on; a touched la voiture
de M. Piccoli et a fait un
blessed; un membie de l'es-
corte du president de la
DC.

Le commando; qui a reus
si it prendre la fuite a
bord de deux voitures; a
fait preuve d'une audace ex
traordinaire; notent les a-
gents de la police anti-ter-
roriste italienne (Digos).
Ln s'ex pregnant au siege
de la democratie-chretien-
ne; les assailants ont en
effect attaque le batiment le
mieux garde d'Italie; ou se
trouvait reuni tout I'E ::.
major du part; qui s'eta;t
vu confier une ,ouvelle
fois jeudi soir la charge die
constituer le gouvernement.
Les terrorists sent arri-


ves en voiture sur la plat'
du Jesus; ou stationnaient
plusieurs cars de policicrs;
de .ontbreuses voitures offi
ciellcs a\ec leurs impior-
tances escoortes; don't la
pliiparl ont etc reniiforcees
depuis 1'Aflaire Moro.


Symbole de la quality

















LES JUGS ET GLACIERES



COLEMAN


Ardent froid plus longtemps


La lumiere



la plus economique vient de



COLEMAN


CURACAO...






The Caribbean




Connection


JAMAICA RAITI

Chaque Semaine ALM offre

2 vols pour KINGSTON: Mardi ":
et Jeudi. 0

4 vols pour CURACAO. Mardi, Mercredi.' \
Jeudi et Sarmedi BONAIRF

avec corrdpondances immediates a TRINIDAD
CuraCao pour: ARUBA et BONAIRE
(/ CARACAS, Venczucla
GEORGETOWN, Guyana
PARAMARIBO, Surinam CARACAS GLORGETOW
PORT OF SPAIN, Trinidad

PARAMARIBO

Pour reservations con(aclez votre agent de voyage ou ALM
Madsen Export-Import S.A., Agent General Telkphone: 2-3476, 2-0028 et 2-0317



r.J


Kerosene 8 heures d'eclairage


VENDREDI' 3 ABOUT 1979

NOUVELLES GENERALS



Le CERN pursuit 1'etude de la composition


fondamentale du monde


IIC--ra~lP1 ~'=1 '9'~~ '~'T~e-~"~"~l"s""~s-U~e~s


-~s~lY~t~/v~'~'a~Ow ----------Y~U


VN


ZWm






VENDREDI 3 AOUT 1979


LE GINSENG


ITNE EECOUVERTE QUI VIENT EN FRANCE AVEC 3.000 ANS DE RETARD


(i ltll i tl' Bh l ;. i le plll'


ni il n. i tre 11 preni1 iit' qudl

I,;i I ill dr ilusen', Enk
ilt 10 ,1trotlc'n 1. s cutelts re
S .ill nlI lti It rxt Ie illl
li it I i i 1 nI'Ic l C it le. cilus



I'll i ,i (lltl" 10 th isllI 'ldo
Ir !, il quilI're ilnu le's de

I ;i\it 1! 11 a l tl, tI, e si"Vill |r a -
: Il Itr lolll ic, d ( IT Ilr-,
;inll! iltI llt ( co ''deli :t le -
t1:1 1 Ix' lipei' -' e portait
Iti L ,i \ s' ,, l rin'i d- ls-
in lmll ; "itln I q il" i su l e 101
lnlm r p hte d tlI" 'I.,. et bMed
vedt v 'onst;i c li'i l vy avaot.
ill Is 1 rio tI i' e tra!t o ullle
legere ifaumn i tl;on de la
viltes.s dp ( lac nsmission.
llil .s (iue t ri' s ,nul'Is a
p"s Il debut ie la tIralls-
ii L in ( 1110,l ,s tliceo -
(i lrs nl ilit:,i, s aiv nlt re
i,'1 d ai' is c n l:aisaielnt


(Jil l 11 V:1 'v w il iris (CIi. 1
I rlu 'll I it- t it 111
nodi 00 10 0 C ] ) 1 i
IIl.I 01 1 'I l" ,1 : li' 10 pl i1
I.0 I it fint'. ii l1 ptins

Ur pl us I.ird L', (ieptphis
I :S n .nllt ;):I, recI d- gni
I- "1t ,LIS, lr f) 'It e 1 t(
t'mI' ue CU l ,s u d; la pr.a
1 e pai ) re d 1 txp6lrien-
(', 29 i'p Iu r ( co," de plus.
rxaclpllt it nl i ;ll),-S f(i1 pC lx
"1i : IV: fi ip i '! 1 extri 't
on faisaient m6me moins
(th ll I r !- ': foi

I., profp" ti o rc p:-imanl
It P;'!t 1,1 mnli yxi ri,-nefp
c, tel ql' -
I ;'S mais a',ec des cor-
'*"(""* ,'r d en'".*.r. (Ie tex
Ie Les res uifl ;s rent
] ,resque idrn qluvS 1 s enr
r ( ti rs avant t r s' du a in
s ,nu ]:s : i:t ;n ;l.p.u plas
::1p'demnilt qic l ] t s amr[ s;
:ill' Il i ;r' :nit)) p ri, 1.) p
C I t I et fai;.I Ot 1l pour
c".it moin s (1 ,, o r.( irs


Pourtlanlt le glnsin.t donllt.
1 eiIfe pouirraT', ctre0 llompu-
re it relIl l d 's isthi ulanlt's
chlmlques du vystline ntr-
viIx n1 i sti )as 1'n ex'l -
1:111. 11 le provoqule ni iln-
s"lnlle, nil 'ir- xctation,.
In altlrltio inoltlonnellec
ConItraIr'mlent ii la plu -l
part ces stimullaints dIns
lai pharmalipll moderne,
le '.''n lie (,O 'ov qutle ).iAs
liune Ifuli ule qu, SOi man1t1 -
f, site par liIne diminutionl
ih, laI capacity do travail
clans l s 11 ",' ou les
.iOti'. qui sulives t

Une dose unique de gin-
set0., slht101 le profess 'ur
Brekil1man. per0iel i aug-
meenter la caacitt' die tra-
vail p-nda.it p1)lusieurs
jiouis: l elffi, ( st d autant
pllus llmarque Cqte le suji't
est fatigup6. (t effet tonm-
flinl s mani'"lst, non sell
le'1en1 sous lforrlI o anio6-
]lUira;tion1 d(u riidement,
n ..s aussi par d,es e'ff s fa
vorablls siur" la sanlli et
1 ctal d rprit du su.iet Cet
to am1teliorlatio, dlu < tonus,
l)elt s piroln,'i rpelndant
inl nois a un mois et d-
n,i at rcs 1.' ;, aitmen tlli El
1" est par0 ic ,! 'ren, 1t ef
p;'" pii ele'7 'is l'ialatdes, les
convalesceto.s ct IL Pe i/soi
s, t geeses.

Des etuides pliis rec-n'e-,
On1 nlontrc qae Io gpinsL:t
flic!l;te dohez 1 noonne ;.i';i
si bien que 1 a.-nial)I l1a--
1d'lpLti.oln la ,:.ston noc
tutne, etl dimnline lR temps
ci iequi:it)ion dun reflexes
cionditiotnni

L" g!nseni pctsodce nus.i
ti iflet anl 'ilflan anlutol
P. i 'c.1' enlt t verifjl] ..
Appliqie 50o Is rme d n-1
pulnot sur le sile citule ill
llamno-, on. o i n10cti, a
vanit qu. 1 infl:inmmation n1
soit pr-,voqiie ,sur l oreil-
lt dit 1ipin, par example),
11 en le 0 1 3 symotonmes
fI acelesre la ;;uoi'.on. La
plane ch:noiie e:;l nussi


t A'1I(JI ( TEDE DE DILMAS TEL : 180

TOUTED LA MUSIQUE IIAITIIENNE
T OUS i LEt SUCULCES LATIN,,
"TOU .I,' S tEi HITS AMERICAINS I(DSCO-JAZZ

SUR DISQUES
OU ENREGIIHTREs POUR VOUS
SUR I MINI-CASSETlTEI
SUtlR CARTOUCIIE & TRACK
SUt BOBINI; MAGNETIQUE
S 'AR UNE ECUIIE DE SPECIALIs'i ES
S EI"FI'AC(E GARANTI PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M 5 : P.M.







- SPECIAL ETE 79


LE BISTROT

MERCREDI 8 AOU7

ENCORE DU SENSATIONNEL


Jazz Pop Musique


Modcrne Bresilienne, i


Haitienne. Etc


avec ce


Nouveau Spectacle


FRANTZ COURTOISs


ET LES MEILLEURS

MUSICIANS HAITIENS

une suRper soiree inoubliable

S j ,es rviz 0vos tables


LE BISTROT

T61. 2-1809

x- - - - - -- -


il' ii'ace cont'.re plisleIurs
formnes d o nip:clsonnelnlint
on d Intoxication Elle fealt
111rrvellhl pol:r un icntoxl
cation ail pllinlo, par exem


I, icti'on Inti-stress, par-
1 'ii'l ('remenlit impirtante
poir 1a provt nation ou le
tradement des maladies da
peonlrativs provoiquoes par
cilui ci. a 6gilenient d61
demontr6e dans line sarip
d exp6rliences Le stress 1peut;
Ol',e provoque t he'z. 1 ani -
n0a 1 piar immobilsation
complete methodE class
sique qui, au bout dun cer
tain t.'mps, enrialne des
manifestations pathologi-
qiiis variables ulcere de
1 estimtac, hypdr-tension,
maladie coronaire. *etc Au
bo it d une journile d immo
bil:sation t.o'alP, on pout
deji'i observer chez des rats
lii' i n r.m i i i de la se'
crotion du thymus, et de 1,,
rate,. t de la thyroid. sui
vies de modifications bio-
ch'miques plils complexes.

L aominii'tra;-,O de 4,i -
Sil avant Inimcbilisa -
tion retarde cis manifes -
t:t'lons )athol(;?,iques, et
'ilfr,' iun, pr(oct' inll effi-
cacei contre eerciines mala
d'es ..i ', i ii desor-
nmas celassir;.lis dens la sc
'ieot moderne ;

L hicpprt. 'ns-un le gin-
sing., en geniiTral, abaisse
la tensions artoer- lle si cel
le-ci est trop ulavde. Mais
1;i la tension tst trop fai-
bl'l, 11 semble dii contrai-
re ;;v,oriser le 'i 'tour & la
ti,;ntale;

1 hrpergly"emle : le gin
se:)g co'trib1u a 1 abaiss,-
nm lit dui taaix Finguint de
sI' re lorsque ce taLux est
aniiolmalemnent elicd.

1" vi,'il lssemeni prema-
lure : 1 administration pe-
riodique de 11in!;-ng a des
an:maux toutl cUii long de
lctur vie augmente s..nsible
ment hLur lo nievite Cette
iugtmentatioin ist daultant
Dlus important' qult le
v:eillossement (st accelere
par tl stress;

les maladies nRerveuss
P ilell, .lei's 1 experience
da:ns ce domniice est encore
timite,'. mas loi Doctecur
A 1) Turova, ie Vladivos -
tlk,. et le Doc1 ur V Peth
Cilei itt Sofiat a1ulgari", rap
"t., di 1 insltitti de mode -
'line do ofia (Biilgar';e, racp
nl irtelit d's ri''sutllats favor
rable'; dans e itrailm'entl
h minal.idies (du systneme ncer
voIlx e 'ntral et de la de-
)0 s 's;oln Dant s q1Il(quest
is. noe amlio rating des
locli(t ss1 sexi, liles dcfi -
cletl ; l a et I hit nuile ( E
fI ji. ihez ilr! ins mal:i-
des inentaillx. Je, til


dims les deux cus los r6-
suiltats sont encore incorn
plats Los chcrIontIrs Sovi6
itclues ont sold six satoni
nes, qu ils onj, appelIes des
paniaxosides. It qU'" les Ja
ponals appellent dts ginsc
insides' On trouve dans le
ginseng un? h ileo essoen -
tille., le pansien. des adi
des gras, des p'sines, des en
zv'mes. des vitaminnes (sur-
tout du group 1B1 et oi s
oligo6lemsnts

Sur le plan pharmacolo-
giqlue, on ne connait pas
" and-chose, si ce n'est que
le ginseng stimulee sys-
teme neiveux central, au'il
exalte l'effet de la cafiene
et du camphre, et diminue
celui d l'alcool. II peut
donc ltre class parmi les
substances quit renforcent
1" processes de stimula-
tion, et r"duisent l'inhibi-
tion ndi cortex cerebral.

En Chine, les rac nes de
g.nsent. s.chres au soleil,
sont crnsei'rvees e n borauix
ot en sacs de cellophane.
On Irs utilise directement
pour la prepn:ration cie i
sanes, de poudres, d'on-
gu.n's, etc. Depuis one!l-
qUCPS ann6es, les chorcheurs
occidentatix savent en ex-
tiaire les princpces actifs.

L'extraction a' 1l'chelle in
dustrielle vient d'etre m'so
au point par la society Phar
matron.

FAIBLE TOXICITE

Reste un problem epi-
neux, celui de la culture
du p'nsong,, qui est diflci
PI et capricious". La station
b ologique experimentale de
She Baa Wang. press de Pe
k'n, et l'Institut des subs
t;>nces biologiquement acLi-
v;-s a Vladivos0ok, tent( nt
de mi'tt"e au point des me
thod(s de culture standard
d';ses, mais il semble Oiue
ni la Chine, nit UR S
n ont encore obtenu des re
sullals vraimen' sat isfai-
sants. Les regions de Kae-
song et de Kumsan en Co
rce dui Sod semblent favo
rabies a la variite Panax
G nstng C.P. May. et c'es'
de la Ci)' e du Sid oiie
Phamatron import" les rn-
c'nes uLilsses pour la fi,-
brieation des copsulose.q de
Ger'at-ic Pharmotron. ouit
'iutil;ai'ion rst encore peiip
repanduc et le coit dleve.
En Firance les Labora'oi-
r Vs VIldia en accord avec
Pha' matron. ont prepare
ulo cansule. nniir le mt,-
n"!i'n sitvli'nmmee Vi 37 'G-
'' ''ci dowt leos n-Pm'es
r"-'' nn 0r 6 realises lir
le prof(sseur ,J. Savel cht""
cd ito' 1ii- itoii're des H "':
I;;i"X nmbrre deo l Fi-
cii 1'e de Pharmac' de oP,-

VA17 4onliitt' d' i'e'
I:';ait sec olcent'-6 de inl-


song, des vitamines A, B, C.
D, eo E, du sulfate de cul
vre, de 1'oxyde de zinc, des
suiillales de potassium, du
ma!gn6sium dcs sulphates
ferreuox c' "les phosphates.

Leo essai: pr -'sser
cnvil Sn'" li a"nl'" noit arnn
firm (tests du temps de
loa"P. de la corde descen-
dante. c l, e la cage tour
nante) 1'effet a du ginseng. Certains des ef
fets sur le syst.me rie' veyo
central ont 6t6 conflrmes
tar des 'ssais portant sur
rlo" m6dicaments existant
en France : le ginseng pon-
tentialise l'action du pen-
tctrazol ion existent du svs-
M, o ePeira- -"0t enn'-niTe
l'action du nh6nobarbital.
utin tranquillsant.

En ce qui concern la to
xicologie, la faible toxhcite
do ginseng rend Ies essis
d'fitileos, car, solon le Pr.
Sivel. il faut., avantl de rpn
co.ntrer des ( f,'FS soo.nnd'ii
rcs noceifs, donner alix ani-
nnx f io telii's doses que
1'on risque de provoquil
olne illalation gastrique ai-
itue A la dose de 2 e. par
kilogramme de polds (ce
qciii rcprcsenterait I'absorn-
lion de 140 f. d'extrait par
un home de '70 km ls or
lanes rein5 foie, esto-
mac Intestin prcle. s, :'en'
los poutmonsi de rote e'
de lapi e'' e0' li alcis
Il's (loses tliti 1et"'neute 'i il-
tilise's dans 1(. ex'neric-
cie et les capsules V/ 37
sni- d" mille a cinq mille
fo'.cs ilus fabli;s.


Rares sont les medica-
tions efficaces qui ne sont
pas accompagn6es d'effe'ts
secondaires nocifs. De no-nt
breux chercheurs qui so
soni Interess6s hi la te-hommef pensent que le
glnsen,',' pour-ait constotuer
rapport IP plus important
de la m6decine tradition-
nll-e oriental h la mede
cine occ'deniale moderne
- un apport qui pourrait
avoir des applications Wben
plus etendues que ceux do
l'sucupuncture.

Aucune plante, aucun m6
ilicament connu, n'oTf 'e la
rlste sarnme d'action du
ginseng. Cette action est


F in n


li est maintenant si facile d'avoir une ligne
partatle si vous etes a un age ou 'em-
hnnpoint menace ..


part'cullrement impor an-
te" alos que lea maladies
dgen6'" at!v'es, caract'tisti-
ques du vieillissement pr6-
ma'.ure, se r6pandent ltou-
joil's davnnlaige. N'oublions
pas que, solon l'Orgayisa-
tion Mondiale de In Santi6,
nour la p"emihre for's depuls
l'avtnoment de 1'cre indi's
tiello l'rOsp f"'"ne t' v'2
de 1homm- ,-'"lte dnrsc
unp maiorit6l de pays find's
trnls's 'a cormtm ,'no" t d(-
C-oltre.

Il est signif'catif que it
premiere utilisation p 6-
vnt nour le "'nsnga en Oe
rident snll dans le domai-
ne de la g6rontologic :


si volre gourmandise esl olus fore que
vun bonnes resolutions ;_


I'homme occidental en ef
ft, ne s'esP pas habtu6 a
la brlived de sa vie. NI ah
la d6c-"e6ntde qul 1" mcne
inexorablcment juisqiu'a sa
mo-"t. Le yvthe du docteur
Fnust et s"s innombrables
variances sont lit pour en
tomolirne". La science mo-
d-hne cro--it nflnvnlr 'sun-
plan'er M0phistophdlds. Fl
nalmetnf one sera peut-6tre
i lne ntant.e annarlenant
la rbnmmp-onEpe de la
l us vieille c'viltis'inn do
monde que 1'humanitc sera
re-revpblpe dpmn'i'' de 's
jein-sse prolnng6e

A lexendr P DOROz, sNSKf


FRESH PICNIC




pour




TRE GRIOT PARTY




iouveau produit Hampco


C~ceie7ccooocccoyjoso'^Ka *vwwwyw;; ca'wxx/////a//


ITS



immning tablets
Drag~es amaigCtssaj.


m, nt, avaitl e', abandonne '
Car IhnP hylnr-,xcitation '

a ;ot iiioriI PENSEZ A L'AV'ENIR !


Q11, ,11 esI (ti Ntplante L

i i Coriie i, Nordt I Les prix du petrole m ontent en fliche ...
l1i Chine Ont totLelement
illt ir ion ip i d pt 'il: (i '1-
(i' ..... c ?s, 1 ai luttI TOYOTA STlARLE
11 Sapt4 id iUc 1 octre de
bnissnl, de tla Imille dbsSL
arallacees, .iav-' 0 ne raci-
nie 1 lbl(rtu lse I' Ie vingtai
to di centim' Fcs de loogl
1 tie deoite de 30aoLa facon la plus economique beneficier
cm do haut. 'oironnee de
branches portant des feuil

s yaos de lns fei de la quality TOYOTA
en juillet (fllu:rs blan
clits ou roses) et le fruit.
une baie rouge, mfirit en -
Aout ou en weotembre

duir le plan de son aclivi
L6 pharmacoltgiqu", la ra
tine atteint 'a nmaturit6 ,
la sixi6me ainde, alors
qu e11e prend une forme I
qui rappelle le, deux jam
bad udol humome, forme qui
Iii a value s'm nom de
Ollante-horniut'c>

CONTRE LAioOOL

11 ya plu!,,urs vari6t4as
de ginseng La tradition et
lrs eludes pharmctcologi -
gularser le P'aniax Gi -
seng C A Mayer, originaire
de Chine,. comoe\ possa
d'cti, la plus grande effica
cif6 therapcuti te La vari'
I, aImrceaine, (iinsng PaI
tcatx QuQnquefo!iumn, ainsi
que la Noto Ginseng Bin-
kiltl de la Chinp du Sud et
le Pseudoginsenyg Benth de
lInde. ont une moindre ef
nfi S .


LA STARLET A EN PLUS une suspension indonendante, equioee de ressorts

4 roues. ce qui lul oermet. ftre aussi couple et stable qu'une grosse voiture. I


4 HINOTO. S.A. Rue Pave TO: 2-0658

- - - - - -- - - -g


Les seQules analyses r all
sees jus4u Ia p'sent 1 ont
6t6 ?t Vladivostok, sous' 'la
direction du' prof-sse'ur
Brekhman, 'et ft la facult6
de phartnacie de Tokyo,
par le' professeir Shoji Bhi
bata l.os mlthrodes dana-
kyses ont W ti d.ff6rentes, et


rages amav e ltegrissantes

Oragees arnaigrissantes


3, voirP activity sedentaire favorite les Fugoa depol
bourrelets de graisse En venle dans toutes les pharmacies
is ,que en Repubiique lederale d Allemagnp E Schesuc I'rniarmwerk GmbH Appenweer Badon


L I_ L~ ~b$P -d~C dPLllaS TL-- -I~II~BIL- ~L~-


PACE I.,








... .. .. VENDREDI 3 AOUT 1979



CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence, 4 heures 39 et 8 heures 14


SALE CE SOIR

SALLE I $ 1.50 et 2.00SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE Ill $ 2.00 SALE IV $ 1.50
L'AGRESSION LA GRANDE CUISINE LA CAGE AUX FOLLES VOYAGE AU BOUT DE L.ENFER

... Af U- i....... _-_ TNCARAGUA : ASSASSINATE LETELIER : ETATS UNIS -- ISRAEL :


Perou: Apres la
mort du Prksid
de l'Assemblee,
nouveau chapitr
politique
LIMA AI"'l'i
La mort. jeu.lL, duI
dent de 1 s.semblee p
viciine, M. Victor Rau
ya de la Torr', ouvre
nouveau chaptre dans
\vi polt que d l Perou
me-t-on vendredi dai
nilieux politique de I
M. Haya de la Terr
ctalt chef du princlpa
ti Politique pcruvielel
lianec Poptliaire Revo
liire Anmericaine APR
domine !a vie po!tiqu
son pays depu s cinq
ans, rappellen' les ot
tours politiques.
,.Haya n'a pois d'hli
affirnicnil es autres r
sables Apristes.

11 c lait de l tiii o)]
ne veritable v nerat 01
ses decisilolns faisaient
Ceux qui les contest
n avalent d'au ,'es so
que ae qiuittr le Par
joulenlt les observateu
litiques.
M. A mando Villa
Drl Campo est consi
dans certainly nil eux
quies. comrne le pro
candidate et aux p
chialmes eecti,-., pros
tielles de 1980.
MMI Lu.s Alberto
chez te Andres frow
Ezcurra, sont ex saus
candidates possibles. M
chez. age de iixante
huit ans. avai., assume
presidency de I'Asse
National peruvienne
dant la maladie d0e VM.
de la 'orre.

Pour conpe anni
La Maison Hollant
catrel advise son ai
Clientele qu'elle rest
mee du Mercredi 15 At
Dimanche 2 Septembr
pour Coned Annuel.
Ce 2 Aoflt 1979.


a
ent
sin


** (Suite cie la Jere page)
re
President : Andre Valbrun
il'actucl Prdsident de la
Prsl- Ligue du Cap) ; Secretaire
P General Emmanuel Pierre
er u- (Reporter Sportif a Radio
ul Ha Citadelle); Tresorler: For-
Sun tinesse Pierre Louis; Cop-
s la sellers : Pere Bruno, M.
, esti Josue Lamour, M. Antoine
ns les Phanor.
Lima. Commission Technique :
e, qui Joachim Polony Maurice
.1 Par Lindor, Jn-Marie Georges.
I Al-
)lut on LES RESULTATS
RA), a ENREGISTRES AU COURSE
e dc DE LA 2d. PHASE
luante DU CHAMPIONNAT :
bserwv a) Simbie Red Ford 1-C
b) Beloton Vertieres 1-1
rilier,, ci La Suisse Belly 2-1
c'sponi d) Plaine du Nord
Laguerre 4-0
e) Robillard -
et cd u Camfort 2-1 "
I, e', f) Securieux -
t loi. Choiseull 4-0
talent g) Ste Philomene -
tLt on Castel 2-0
11) Derac Phaeton 2-0
r a I) Caracol Sarpin 2-11
rs po j Port Margot -Noiron 2-0


deree. Ordre du Jour
pol.t par Louis C. T-IOMAS
obable DOCTEUR ES-SCIENCES
ADMINISTRATIVE
iden- On invoque 1 Ignorance
de la population pour
iustifier l irresnect des ar
San- bres et les dofrichements
sendd abusifs. Si oui, un supple-
s. des mint de science est done
L. San dcessaire : traiter de 1 en
dix vironnement a 1 cole aux
e la inoyens de disciplines aus
emblee si classiques lique les scien
pen- ces naturelles
Haya Gare a vous 1 objectif
est non de 're*'r une disci-
pline supplementaire, mais
eIM plut6t d introd tire la di
et Ded mension de 1 environne -
mable m'nt dans 1 ensemble de
e'a fer 1 activity scolaire
ofit n)i 11 faut y penser des la
e 1979 premiere reunion des ecolo
gistes educateurs charges
du patrimoine icrestier dui
148 pays.


LA DARBOUCO

POUR PRODUIRE PLUS
POUR PRODUIRE MIEUX
POUR PRODUIRE MOINS CIIEl


A la Darbouco

LES MEILLEURES SEMENCES
LES MEILLEURS ENGRAIS
LES PE:STICID)ES EES PLUS E IFFICACKS

DARBOUUO, S.A. RUE DU QUAI






LA RENTREE

Inscriptions a partir du ler. Aout

au


1 Calege International


20 Rue Riviere, de 8 heures a midi

(Cours primaires et secondaires,

jusqu'au premier cycle)

MADAME JACQUELINE HIPPOLYTE

Telephone : 7-2442

twg<.X*3coooaanomscoery;aa ~t&8cia;acB;;saeaa?.


k) Carrefour des Peres -
Quartler Morin 0-1 '
1) St. Front -
Camp Louise 1-1
m) Terrier Rouge -
Belleyue 1 0
n) Dondon -
Granville 6-0
o) Haul du Cap -
Quitte Yo 1-0
p) Galeman du Pla -
Carrefour Namo'd 0-0
a) Fosse Capois -
Chobano 3-1
r) Bas Limbe -
Larogue 4-3
s) Macaty -
Shoushoubay 2-0
t) Bahon Cadush 2-0
u) Meniac Citadelle -
Derac 2-1
v) Habitation Beches -
Bas Limbe 7-0
w) Limbe Haut
du Cap 3-0
x) Bord de Mer Limonade
Glaman du Pla 4-0
y) Foss6 Capois -
Dubr6 5-1
z) Plaine duNord
La Sulsse 3-0.


Rud-Liban
Bombardement du
secteur occidental
TEYROUTH -- AFP)
Le secteur occidental du
Sud-Liban a ite soumis pen
dant ine heure dans 1'a-
pres -midi de vendredi a un
intense bombardment de
la part de l'artillerie israe
lienne et cell des milices
conservatrices, rapportent
les correspondents en poste
dans la region
Selon ces memes sources,
aucune indication n'a pu e
tre obtenue jusqu'k present
sur les consequences des
bombardements centre les
rivers villages do ce sPC-
teur, situes entire Tyr et la
froni6re isra6lienne. Les
camps palestiniens de
Bouri AI Chpmali et Ra-
chidieh, situes a quelques km
ai Slid de Tyr, sur le Lit
toral, avaient dd e galement
bombards pendant pres d'u
no here dans le courant
de la nuit de jeudi da ven-
rid' i nnar des vedettes is-
radliennes.
Cette nouvelle flamb6e
dp violole n ecompasatiec
d'un 1,tl d'alerte maximum
narmni lts divers's f'n-oes
en nrcsence, an Sud-Liban
imilices dii Commandanl,
,Rnad Haddnd naCsrqiies
Bleus;, de la FINTJIl,, el
(,Forces Communesi > palesti
no proBressist es in ir-
vi.nl s r i -f-nn n Bev-
roiuth imm6diatemionti nrHi-
I:i tnlri0' rT'- M B--"n UCo
oiitr- i 5,,ordi -i,- dni crn1
Arioint de 1'ONUJ, n mis
sion d'inforrmation au Liban
ei cn iIs-acl.

FOOTBALl
('OUPE AMERICA :
.cr4e du Rj-sil
sur l'Areentire
Rio de Janeiro (AFP)
L'equipe de football rill
Bresil a battu 1'Argentine
par deux buts a un imi-
temps 1-1); dans un match
comptant pour le group
deux de la Coupe America;
jeudi au stade Maracana
de Rio.
Les buts : Bresil (Zico
3eme; Tita 53eme).
Argentine (Coscia 29e.).
AI'issue de ce match;
c'est la Bolivie qui a pris
la .tete du group deux a-
vec 4 points; devant le Br6
sil 2; et 1'Argentine 0;
qu'elle rencontrera respeeti
vement le 16 about Sao
Paulo et le 8 about a Bue-
nos Aires


I


de la Bible sis a la


LES SPORTS


icaragua adwe "
LANAGUA (AFP) L
M. Gabriel aides, repre- C
utant du Secretaire Gene
a1 de 1'ONU et ancien Minis
e chil'en de., Affaires E- 1'
angers, s'Lc.t entretenu d
udi avec les membres de
June ac reconstruction 1
u Nicaragua et a offer
loutc l'aide possible* et le g
out en de Organisation c
iternationale.
Unr hite de aillant les be c
tins d'aidc humanitaire, e- I
onomique et technique r
a dressee par 1'ONU et la s
unte qu- determineront e- s
element les modalites d'a- 1
lieminemriit do cette aide, 9
indique Moises Hassan, P
nembre de la Junte. t
Pour sa par-, une delega-
on de la BID tBanque In t
ramericaine de Develop- l1
cement) a conf rme jeudi a r
Junte que I Nicaragua t
ecevrait deux p,'ets respect r
vement de 5a et 32 mil-
ons de dollars, pour le fi-
ancement de projects de de d
eloppement. C
Un autre pret de 100 mil I
ons do dollar- a un pour
ent d' nteret cst a 1'etude, 1
-t-on appris de source of-
cie'le.


In project de ioi du
enaieur thennedy
asthington (AFP) Le
Senateur Edward Kennedy
lu Massachussets a depose
endredi une proposition de
oi interdisant la vente des
,rmes 'ait feu bon marehe
t limitant la vente des au
res armes.
M. Kennedy a depose cet
ie loi a la demand des or
ganisation qui militent
pour le control de 1'usage
et de la vente d'armes a
feu.
Une association de pro-
priftaires d'armes i Lfeu a
qualified cette proposition
de ascandaleux effort pour
desarmer le people atneri-
cain).


Petit Goave
5'apprete a feter
grandiosement sa
fete patronale
L Administration Commu-
nale de Pe.it-Goave, pour
celebrer de fagon special
la fete patronale de Petit-
Giove, le 15 aoit prochain,
a elabore un copieux pro-
gramme sous le triple as-
iect religieux, social et cull
turil.
I estl prevu :
le Vendredi 10 aoft : ou-
vrliire a la Galerie des
Maires de 'Ho6tel do Ville
d'une exposition de peintu
re:
le Siamedi 11 aou, : Eli
mination des epreuves de
natation et de course en
bois funille;

le Dimanche 12 about :
9 H. A.M. :
Festival au Lamby Night
Club de Petit-Gofave Jeux
divers, poesies, blagues, po
tins.
3 H. P.M.
Manifestations sportives au
Pare Jean-Claude Duva-
lier :
Courses aux oeufs
Coiu-scs a bicyclette aux
oeufs
Courses aux relais
Courses en sac
Courses de 100 m.
Courses aux chaises
Courses en brouettes
Saut dt mouton
Tir a la corde
Exercise de dexterity
6 H. P.M.:
Concert spiritual offert par
la Chorale Notre-Dame en
l'Eglise paroissiale
9 H. P.M.
Bal avec 1'orchcasre local
Lundi 13 aotf '
4 H. P.M.
Course de chevaux, de mu-
lets et d'nes
Ma'di 14 aofit
4 H. P.M.
Final de la course en bots
foulll et de Natation.
Mercredi 15 aout

Dans 1'apres-midl : Compe-
tition de cyclisme pour pro
fessionnels et amateurs.


Le Parti
:omnmuniste
renonce pour
instant a la lutte
des classes c
MIANAGUA ruFeli E
L'un des prie paux diri-
cants coiniaiistes du Ni-
aragua, M. Dumingo Var-
;as Moralcs, a declare jeu
di a I'AFP que son Parti ne
pratiquerait pas dans l'im- i
mediat une pol tique fondee
sur la lutte dts classes et,
soutenant l'al:iance entire
es sandinistes et la bour-
geoisie,. njoindrait le grand
Part Sandni'ta qui dolt e-
,re former prochainement.
< ,oire sand'nis,. a permis
installation d'un Gouver-
iement Plural rte. Dcmocra
ique. et c'est tout ce que.
ious voulons pour l'instant>
i-i -il ajouti .
M. Vargas cst le Presi-
dent du Parti Socialistc Ni
:araguay :n appellationn of-
f cielle du Parti Communis-
te depuis sa lindation en
1942). Le Secielaire Gene-
al dce ce Paiti, M. Alvaro
Ramirez, a elt nomme vice-
Ministre des Felations Exte
rieures du Gouvernement
3e Reconsiruciion. Un au-
tre Communiste detient un
poste minste:e,! dans ce
Gouvernement M. Natan
Sevitla. Vice Ministre du
Travail.

Mort du Cardinal
Ottaviani
Vatican (AFP) Le Cardi
nal Alfredo Ottaviani; qui
fut pendant de longues an
npes le prefet du Saint-
Office; est mort vendredi 5.
88 ans; dans son apparte-
ment au Vatican; a-t-on
announce.

Le Cardinal Ottaviani e-
tait encore prefet emerite
de la congregation pour la
doctrine de la foi. I1 .-
tait pratiquement devenu a
veugle depuis 10 ans et par
ticipait rarement aux cere-
monies pontificales.

L'OEA decide
d'accorder une
aide d'un
demi-million
de dollars au
Nicaragua

WASHING ION (AFPi
Le Conseil pcrmanaent dde
lOrganisat on des Elats A-
mericainsa ,OFA a dec de
e iudi d' iccord' r immediate
inti une aid, htilnanlttaire
except oneile au Nicaragua
d'unc valeutr id un demili-miil
lion de doi ars
Cette d6cisiai a ete prise
au course d'un' reunion ex-
traordina re du Conseil 5
Washington. Elle fait suite
SI'cengateir-ent pris par 1'O0
EA. le 25 Juillet dernier,
d'aider le N caragua. ahisi
qu'd l'appei lance .e cette or
ganisation par le Ministre
nicaraguayen des Affaires
Etrangeres, le pere Miguel
d'Escoto.

La somime, qui provient
du fond du travail de l'OEA,
va ftre transflree a. un
compete du fonds special
pour les situations d'urgen
ce.
C'esl la second measure
d'assistance direete accor-
dee sans conditions au Ni-
caragua par une institution
inter aniLricaine au course
de ces dern er', jours. Mer-
credi, la Banque Inter A-
mericaine de Developpe-
ment (BID) a anyone qu'el
le deposerait 20 millions de
dollars 5h la Banque Centra
le du Nicaragua.
Enfin la sess on de OEA
a etO I'occasion potr le re-
presentant du Guatemala,
lAmbassadeur Gustavo San
tiso, de .manifister la sym
pathie de son pays ahx nou
velles autorites nicaragua-
yennes.


Protestation
centre des
declarations
faites aux
Etats Unis par le
commandant
Bravo
MANAGUA (AFP'P
Le Gouvernmecnt Ilicara-
guaycn a prot .ite .'id au-
pres dc l'Ambassade amnri-
caine i Managuia ccnire la
libcirt laisee, aux Elats U
ills. ;iU Commandant Bravo.
aincien Officlet- de la Gardc
Nat onale du General Soimo
Za, die .ealomnt'cr, le iiou-
veilu regilue.

Le Cimmanldanit Br13avo.
Chi 1I du Front suid iti la I 'n
dc la gl.ier:- c aclh, a as lir-
nac ell F(icrice q1irL lis sail-
dii slts av.lint il usillt truis
nilll gardi s nitiotiux de
putS is liin des colubiats.

SLe:i derniiers personnel
sl'e ts l onat eilc pir c es
gardens niationliu, avanit Icur
defa te. L'e no'r'elle 3rmee
nicaragarayenie na .jamais
fusille et in lusilera p:as a
pres sa viltoirce, a affirme
e port parole de la Juntic.
M. Manuel E,pinoza.


Les accuses
rilpostent
AANn aitaiO (AFP)
Les Avocats des trois Offi
iers chil ens don't lextradi
ion est demanded par les
rtats Unis pour leur partici
nation presumee a I'assassi
atL d'Orlando Letelier le 21
leptembre 1976 a Wash ng
on,. ont annoned jeudi qu'ils
porteraient plainte au nomr
te leurs clients centre les
deux Procureurs Generaux
americains charges de 1'af-
aire.
Lors d'une conference de
pressie Santiago, 'Is ont
precise que cette plainte se
rait deposee devant un Tn
bunal de la Capitale ameri
came contre ces Procureurs
Generaux, MM Eugene Prop
per et Lawrence Barcella,
pour presenta, on d(i <,faus
ses preuves, au grand Jury
americain qui a inculpe
leurs clients, tI General Ma
nuel Contrera, anmcien Chef
de la que clilii'nc iaujourd'hui
dissoute et sLS deux plus
proclies cellabortteurs, le
Colonel Pedro Espinoza ei
le Capita nc Aimando Fer-
nandtz.

MM. Propper eL Bircella
avalent di-ige icnquete qui
avail about a 1'arrestation
dc M chael Ti wnley, ex-A-
gent de la Dina qui confess
sa avoir depose la bombe
cont fut viet n.e en 1976 1 an
cien Ministre ,Socialistel
des Affa res Etrangeres du
Chili.
La Cour Supreme du Chi-
li a suspend pour une se-
maine, lundi dernicr,. 'exa
men de la dernande d'extra
edition presented par les E-
tats Un s.


Beyrouth, avail faith press
d'une vingtaine de morts et
uneic centaine c" bleaaes par
mi lcs populations civiies
El'e avait ete condamnee
ofticiellement par Washing-
ton.

M. Findley, qiul eni-retient
des contacts irguliers avec
I'OLP, ava t demanded a la.
suite de ce rair au Secre-
taire d'Etat, M. Cyrus Van
ce, si une tel'c action vio-
lait les accords Americano-
Israeiiens sur s condlit otns
dans lesquelles I'Etat Hi.
breu peut faire usage des
armements livrds par les E
tats Unis. M. Findley n'a
pas encore recu de response.


SChangement
d'adresse c
La Direction dc
< informed sa blenveil-
lantc clientele qu el
Il a transfere ses
Bureaux au No. 125
Sde la rue cid Cirtre
eta'-(, de 'AIGUILLE
MAGIOUE.
Mercil.

Louis AUGUSTIN
Expel tComnptablh.
MCCyovrwoo*fyyco./^wtwy


Proiesaiunnels, amateurs ou meluinanes aserLib
Pour Lout materiel electro-acoustique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout apparel de haute fidelite
Voyez Aux Ondes bonores
Pour tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De I'antenne au rdeepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
l'entretien de vos dsques
Voyez Aux Ondes Sonores t
Pour choisir votre guitare classique ou electrique
V'oyez Aux Ondes Sonores
V-olonisles, 11fistes, Violoncelliates
pour vos cordes professionnelles
Vvez Alux Ondes Sonores
Pour vos radlis et cassettes pour voitire
Vosv'/ Au x Ondes Sonorcs
Pour vos enrevistrements : fape on ruban man6tniqnoi"
erg e- 'ffe. cartridrles sont n,'cesesa:res
R I'w-,e A, Iy- Ondes Sonores
v,11 ovc ; o."'in l able's

AR orni o 'iv Ooieunileqfnliri




Aux Ondes Sonores

Tout... dans tous !es domains
41 Rue Macajoux Teldphone No. 2-3821
Au Service du message sonore


coins de la Republique. ,

Les reunions auront lieu au vaste local de I'Auditorium


Rue Capois; Champ de Mars.

Nous invitons une fois de plus la press parlee et ecrite; notamment a la
seance inaugural du 8 about a 19 heures; les pasteurs de toutes les confessions

religieuses et le public en general.

Bienvenue a tons !

Pasteur Alourdin BENOIT


WASHINGTON (AFP,
Un Parkcmentaire Republi
cain, M Paul 1indley, a an
nonce ieucn son intention
de presunLcr eau Congres plu
sieurs resoiutiois pour stop
per assistance m litaire a-
mericaine a Israel tant que
le Gouvernement de Jeru-
salem ne renocerait pas
expressement ` attaquer les
installations palestiniennes
au Liban.

La dern erc die c's atta-
ques, 1ly a u1 2 dizaine dc
jours dans la hban'eue de

L'Association
Dentaire invite

L Associate on Dentaire Hai-
tienne a 1'holnneor d'invi-
ter MIes.ieurs les Cliirur-
glens Denistes b. une Comn
municat on qui sera prestn
tee It Samedi 4 Aout i 6 hI
30 p.m. au locl cte l'Asso-
ciation, au Delmnas 19, Rue
Pierre Sully i Impasse Sa-
ponnliire par if Dr Patrick
E. Daniel, Li-utenant Colo-
net du Corps Denta re de
I1ArniLe Amcricainc. sous ii e
tUtre : Certaincrs donet's at
la Protlhese M'Ixillo Facia
le Actuelle.
Di Andre CANTAVE
Presict1lit


Demarche d'un Parlementaire
americain


GRAND FESTIVAL DES LAICS

A L'EGLISE DES ADVENTISTE DU 7e. JOUR

Dans le cadre de 1'ami'tie et de la fraternity des pays francophones de 1'in
ter-Amerique et sous la direction de I'Eglise Adventiste du 7e Jour d'Haiti, se
derouleront a la capital; du mercredi 8 au dimanche 12 aofit; de grandes ma
nife!%'a'tons cultunelles et religieuses qui reuniront des Martinihiili S, des Gua
deloupeens; des Guyatais; des Americains et des Haitiens venus des quatre


.~3Crr/CC~%~c%;r//Crrr////r~C~/P~PC~///~


kr~LLWnCD~ C1m~'ra ~r~--------------N -Y---




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs