Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10459
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: July 31, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10459
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



A l'occasion du Jour des VSN


Message du, Pr6sident


Jean Claude Duvalier


MIll lelnir
M lllhtihi ii', ( il'.s Neufr
1 11lll rt1 n1,nills Ci(iographl l-
tlt, i du lPays

1, 1l:iolre d('s Peuples,
ii ll.s i i li re l l' t l 11 est des
ki.iC, (Iti(I c c x-CIl ai nlli e-
Tlhiritll ;Iavc la.'te parce
ii cll s i 11 u -ni dailis le
o Ip e( 1,v' oin' rs rempor
Itc 111 (i i 'iii'es i vt, 0-
SIt i ( ti ll li t lli jiie de
ill iim liii])o r i i n oldrit poll
iiitih' i I "'i5iiS abnlorri
''ir uinn.s die li NotuvullS
II l 1 HAITI DE FRAN-
(O1S DLUVALi' i,. le 29
.uilh l st de L s dates la.
Ell llet. 1il y a 21
S. l'.s Cohoris Duvalic-
Sinlmes aix forces ar
cin r l' iiIli'ri s. illfllge -
:liii( lii lu 'iii- laili defaite
i. iiii' i)ojiLTnec antinalio-
S iN 1 u|in, oiir s111 Ssoulvrir
1 'i" ;!ii] iti n 'iollce, sal
1 iu, i'ques l pierce
I I, ci t Os 1"relnt
iliiiii l 1 l 11 're de la
:l (i is r,' )lit dr rein
\ cr[ Ir 1 i)lcl: t '(,lstitIl l iol
ci l il iibli Ils iyer'i 'n ii de
1-.11' I vt' 1I 01r iCilI2raire ell
I ] pri :,i (t ''u 'n a'i l..'s duva
liimi L di ii. lt eits Pa
lail'l.i di 1 h. iii n'e

C inkllin i l1 29 Juillet
1I1)8 l. Mille(1i i tltii nee Un
,t1:1 a |)t li;C ) s le triom
pinj(' inx cii-'ris de Son Lea
dri It' DaOtriinalire Fran-
Dios Davaliir irI Pcuple si
S1iiiiiaii sa larui'che deter
liiiiOition d" i ngagcer avea
sii Cli I ciur l'a voie rova
I, ciin conduit atl progrrs
ctLoil(,miILe 't social dans
la diglite rtirjiiUvee-


El dIpuis. v,,re foi dans
ala c-ure qu incarnait le
PIi,,dent Doc, air 1' ran -
oi.-s Duvalier ct demeuriee
itibranlable D ailleurs.
S- 111 r .es pliers que sont
vet' constainte fidelity vo
(cr, di'voi.-mnt de tous les
l.,taiiis. vo re vigilance ja
In t- t'So act1 dcnlaut que,
ci L),t- hlit 1n1. J appuie
MI Revolution Economique
i,, v.A, a para'rhevOr 1 oeu
v,' du Fondateur de La
N iillh Haji oul, ptci de
''!in, asnit Sa mort, Me
. i O!i,,' in1t\ siur un ton
S t d;ans If cilme inm
].'-,-i'inat oa Scn' Cabi-
lw d(. travel .

Mcll Diin -el.ias t, H crl
I,, r Poil!)qt ui .tprs Moi et
i\ V iI:-,. .'i s t' Pays
i Viiis d, vr' sorvir a
",( t la inrmt l lamme qui
M ,i liiuitiinr ;, 'amme all Ti
( A ll i :ri (d: 1 Etit,,
A 1 11ti i (1mI( 'l (-ll cihosc




ii I II Iiii I it-I JOl

S(1i ll (II lr f i'tidl .s p ol'
I\' r ; I liOIill, prix, -- Je
ln xc holl, r dI. 'lv dau e
(I I~ll,-111,1 dt1 .) Ae',(II [ d e


Progr's, des Porgeurs de
pailx, des D6fenseurs do
1 ordre et de 1 int6grit6 ter
ritorlale En in mot, A Ltre,
aujourd huS plus quc bier,
des Professeurs de Civisme
Que par votre comporte -
ment irreprociiable, of que
voiius soyez a travers le
Pays, vous donniez le dd-
menti Ic plus formel a
ceux qui voudrailnt ternir
1 image de marque de ce
CORPS D ELITE auquel
vous appartenez et dont Je
suis fier d itre le Corn -
mandant Supc6me EL si
J ai tanu, cefte annde, A
donner un eclat particu -
lier a la commemoration
du 29 Juillet, Jour Des Vo
lontaires de la Scurit6 Na
tionale c est pour rendre
un hommage merit non
seulement a tous les sacri
fices que vous avez consent
tis pour le triomphe de la
Revolution Politique en -
treprise par le Docteur
Franlois Duvslier, mals en
core pour la discipline a
vec laquelle Vous suivez
M-s consignes maintenant
qu il nous faut gagner une
nouvelle Crolisade en rele
vant le defl du sous-d6ve-
loppement uour que le
plus grand biena soit defi
nitivement assure -au plus
grand nombre, Le souvenir
imnerissable de vos proues
sas d hier demeuIre 1 un des
plus stirs grants de la Ba
taille Economique qui se
pursuit sous 1 6gide du
Jean-Claudisme, pour ac-
croitre des biens, amelio-
rer les conditions de vie
de 1 home haitien et assu
rer une plus juste reparti
tion des richesses national
les. Tel est !e nouveau
mot d ordre que vous d2-
vez observer mais il n ex-
clut pas la vigilance, une
vigilance de toils lPS ins-
tants face aux menses sub
tiles de ceux qui croient
pouvoir nous cortraindre
a nous departir de notre
calme en compromettaunt
le climate de Jiberalisatlon
et de democratisation que
. ai li-brement instaure et
que J entands maintinir.
cofute que coute


Imbus des lecons de notre
h;'stoire. notr2 credo s ins-
pire de notre devise nation
nale: LUnion Fait la For
ce.- En ce 29 Juillet, Mili-
ci?ns et Milicliines de Mon
Pays, Je vous done une
acolade fraternille com -
me pour scell"r notre ser-
ment de ne jamais demerl
tl.r du Pore dc la Nouvcl-
1 Haiti, le Do:'teur Frarl
cois Duvalier (ti s enor-
um-il lissait d ,i re le Dra-
i]t u Hail-iin U,i eL Indivi
sibli.

Jean Claude DUVALIER
PrSsident ai Vie de la Re
publique, Chof SRprem'" (t
Ellectif des ."'orzes Armners,
dc a Forces do Ptolicv et des
V ()lot)l;iir(,s de la Securijt
Natioinale.


x x x x


L'allocution en creole


du Chef de I'Etat


'M ll' i ii, l ,l .mu 1 M :11 -
Ynii1 r>;l ma'lii !;in ycnu
i i )(1 *1 ';I l I 'll ('. tIx cv6
,.ii h:t, i'l 'is. P'arol guye6
V' ))ran c ;':izelle, Yo attaque
t'a laus. Lam(i'c (-ampc, Chef
-lip.,em, nanm pran command
dl--ni ni pou oirganise les
u tilon.s. Pendant ce
1i ili), sill yo pa wuimande
yo. it yo pa foc' yo toute
(clivaltlrits civil vidv des-
' i' It anm lic1tou palais. yo
rnu:id '.Zaain'm, yo monti
voi co(quinnl dfoinmse civil
u't pi vo ci(iniencecO tire a
col( militc yo.
Cc' ('cm s; La Milice dres-
sc batist li. c c con sa li re
(cvoi bateme li : nan ode
la i)oude, dcyc fisi ac mi-
tral lisc. Sa on tandem va,
anvan midi, toute bagaille
16 rcl6. Depi jou sa'a La
Milice avec Lame rete cou
you ze de jaunes.

Paroles midisan, paroles
d6iouratemeint pa jacimin
altaque moral nou. Yo tail
16 toute quality bonnette
pou nou yo h a b i 1 1 6
n o u ac toule quality
mauv6 noms. Sa pa brin-
din', courage nou, sa pa
ba'ss6 conviction nou. Pa
m616 nou sa: Miliclen ed
Milicien. Ce you seule chef
nou reconnaite: Jean-Clau
de DUVALIER au Nom de
Franqois DUVALIER; e6
young grin'n consigne nou
quimbe : Sccuritd Nationa-
le; c6 youn seule devise
nou choisl : Llbertu ou la
Mort; cd youn seule signa-
tu nou guingnin : Volontl.
Cd nan tranchds Forkt
des Pins, nan marlngouln
Rae Bols, n a n guerilla
Grand'Anse ac Ganiz6 nou
mart decorations nou, nou
p"oivM courage nou ac dd-
vouement nop, Loyautd ac


sacrifice "e pain quotidien
loule volontc. Quelque soil
parole qui pale., depi nom
Jean-Claude sonnin nan zo-
reille nou, depi li rele nou,
li di nou de ti paroles, notu
pran serium, nou pran piqui
pou nou recommence pi
raide. Nou toniou ferme cou
la r6traite. Nap met6 pre-
cision tel,e cade pou tou sa
qui cole que liberalisation
c6 pillaille, qui compran'n
que democratisation ce ana
chi comme quoi chaque hom
me guin doit fait sa'l pi
pito.

Nou pap .ian'm toufe vent
liberalisation an. Ce moin
mim'm qu'ap soufle li. Pin
ga psson'n non plis mIte
nan lete yo que yo capab
soufld dife pi f6 passd'm
Jamais !
Cd nan carrd la cou U-
nitd Nationale la nap pou-
suive ddveloppement pays
ya. Moln d'avis pou toute
quality moune mete main
avec moin. D6veloppement
ce corve n tionale. Ce pa
youn seul b6 macoute qui
doue chag6.
Nou mim'm fre ac se mi-
licien'm yo, continuA mlte
min avec moin. Fist nan
voun min. youn zouti ou
bien you pied bols nan lot
min.

VWy6 pou maroca pas v616
bon nange nou. Ou6 pa out,
la pe avec security doue
pou donnin nan toute ra-
coin pays ya.

Jean-Claude DUVALIER
President A Vie
de la Rdpublinue
Chef Supreme et Effectif
des Forces Armtes, des
Forces de Police et des Vo
lontaires de la Security
National.


MARDI 31 JUILLET 1979


AT


SNo 31. 134 .

ONDE EN 189 PLUS ANCIN UOTII EM BRE AEE OCIATON N RIAI D.









'ONDE EN 1896 LE PLUS ANCIEN QUOTIDIE D'HAITI MEMBRE DE L'ASBOCIATION INTERAMERICAINE DE PRES3E


DIIECETEISE LUCIEN MUNTAS
ADMENISTRATEUR :Muse. Max CHLAUVECT


LES PETROSORCIERS
par Robert MALVAL I


En d6pit des efforts du
President Carier pour faire
peau neuve a la t6te de la
Maison Blanche, le proble-
me energ6tique risque d'etre
le fossoyeur de son goiver
nement. Le dilemne dans
lequel il se debat confir-
me que le petrole, comme
le soulignent les experts,
n'eg. pas une matiere pre-
miere comme les autres. Sa
commercialization echappe
aux mecanismes classiques
du march et sa production
aux pressions politiques, e-
conomiques ou militaires.
Pour apaiser les inquie-
tudes de leurs concitoyens,
les dirigeants am6ricains
ont depuis 1973, brandi Oou
tes les foudres menal-ant
tantft les Arabes d'une in-
tervention arm6e centre les
puits de p6rrole, tantot
1'OPEP d'un contre-cartel
de consommateurs, tantot
les Sept Soeurs d'enqu6tes
senatoriales sur leurs ac0ti-
vitls.
Malgre ces levees de glai
ves et de boucliers. le ren
cherissement de 1'6nergie
s'accentue jusqu'a provo-
quer une crise endemique
des economies capitalistes.
C'est que les principaux in
tresses : gouvernement a-
mericain, caa'el des produce
teurs, companies petrolie-
res, ces deux derniers pour
des raisons evidentes, n'ont
pas 1'intention d'y appor-
ter des solutions durables.
Des avril 1971, done bien
avant la guerre du Kippour,
le government des Fiats-
Unis avait recoinmando une
politique de prix eleves du
petrole pour d'une part ren
tabiliser les autres sources
inergnetiques et d'autre pari


fire Achec a 1'Europe, don't
les ambitions commercials
devaient etre ruinees grace
a 1'importance de la factu-
re p6troliere qu'elle aurailt
A acquitter, gr6vant ainsi
son economic. A cette epo-
que, 1'American Petroleum
Institute, comme le rdvele
la press specialisee des E-
(ats-Unis, avait lance une
champagne de $ 4.5 millions
pour accrediter 1'idee d'une
penurie de p&trole appelant
des measures radicals' don't
la plus important devait
etre une augmentation du
coftt du brut.
Le quadruplement du
prix du petrole ne fut done
pas une surprise pour 1'Oc


T616phone : 2-2114 Bolte Ps's-le : 1316
Rue du Centre Ny 212


!E hAL Al'Ambassade

du Chill

Samedi en leur residence
i Morne Calvaire, Petion-
Vllle, le sympathique Char-
ge d'Affaires du Chili et Ma
dame Claudio Aliaga Freire
recevalent des membres du
Corps Diplomatique, notam
ment S. E. I'Ambassadeur
de Colombie, Lacides, More-
no Blanco, du Corps Consu
laare, du Gouvernement, de
la Presse, des professeurs,

(Voir sui;e page 8)


cident. La plupart de ses r JTT "
digeant, surtot Wa Presidentielles Haitiano Dominicaines
shington, l'avaient secr'e,-,
ment apple de leurs voeux, XVII-
bien que dans des propor-
tions. moindres. Ce qui les Assassinats sur assassinats -- L'Affaire Louis Borno
emut outre measure fut l'em Cartes de Geographie -- Le grave incident des Pedernales
bargo decide par les Ara-
bes qui bouleversait les don pan Gerard JOLIBOIS
nies du march et faisait
prendre conscience au sim- Durant ces Vingt Deux An sassine a Commendador (2) DEUX DOUANIERS
ple ciioyen de la precarith nees de cesure dans 1 ale- un haitien injustement ac- AMERICAINS TUES
du system. xandrin heroique de ces ren cuse (...)
Aujourd'hui, 1'incapacite contres presidentielles, des Les exiraoraina-res em-
des gouvernements A resou incidents et conflicts nal- Encore, en Septembre prunt coniracles par le
dre la cruise est encore plus, tront de la siLuation anar 1906, < Avidente. En mettant les chique qui a prevalu lors cains ont penetre a Monte- reaux, ..1.1 L.. .. 0se ss uccls
Sept Soeurs sur la sellet>e, dans l'ile radieuse d'Haiti Christy en la demeure du seurs en Republique Domi-
Carter espere tirer un avan et des deux e6tes de la li- Consul d'Haiti, a la suite nicaine a rechercher des


(voir suite page 4)


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain

Par Carlo A. DESINOR


-I-
Vouloir 'evenir dans son
pays. Revenir et mourir com
me un chien.
Mourir a li port de son
destiny. inutilcment. Se voir
s'en aller come sur une
pente infernale, admettre
que Dieu n'a pas voulu le
contraire, cn avoir la cons-
cience jusqu'a faire 'e signed
de la croix et attendre... sc
reinem',nt.

Mourir i vingt-cinq ans,
inutilement. Gratuitemaent.
En itmps dce pnax...
Une certa'no jounc-se
peut craqucr, peut mourir


Victairt itidiciaire des

rdf ucids Jaltiens A Miami


Selon une depeche de la
United Press; le Centre des
Refugies Haitiens a Miami
peut avoir gagnd rune de!,
plus grandes batailles judi-
aires dans sa guerre contre
la politique des services
d'immigraltion et de natural
lisation A l'eg(arid des hSai-
tiens .


mis ont ete annules l'an-
nee dernicre et que seule-
mea t une demi-douzaine
ont etc renouvelcs aux hai
liens; dans des cas d'cextie-
me necessitCe.

Les Olficiotrs du Comtl
ont temoigne qu'il y a diu
travail a Dade County pour
des haitiens qui ne font


M William Hoeveler; .u pas de co
ge de District des Etats U- march d
nis; a emis samedi une or- toyens ai
donnance provisoire obli- gerait la
geant le Gouvernement a ces de bi
renouVeler quelque 200,o) de sante.
permis de travail aux hai-
tieus qui attendant le juge
meant qui doit decider de
leur expulsion. E


L'ordonnance faisait suile
a une requfte formulae par
le Centre de Refugids et le
Conseil National des Egli-
ses.

La ipoursuites accusait
I'Agence Federale de n'a-
voir pas respected 1'accord
conclu avec le Conseil at'in
de permettre aux refugies
de travailler en attendant
leur jugement.

Le porte-parole de I'Im-
migration; M Richard Gul
lace a declare que les per-


oncurrence suri le
e F'empioi aux ci-
nericains et soul
charge des servi-
en-etre social et


avec Reynold Taylor. Car il
a fallu le voir dtendu, etre
jeunp comrme luu pour com-
prendre que n'lmpoite qui
aurait Du etre a sa place,
pout encore mourir sans rai
sons.

Aussi. elle nP doit pas
non pluAs craquer, it mou-
rir.

Un cadre je tie qui meurt
c a.- une catastrophe pour ie
paiys. On n'a pbs :e drolt d'e
venircr l'Aver-;r de cete fa
co n ....

REynold Taylor est mort
Que dire manitenant A ceux
ia qui n avaient pas voulu
qu i'. rentra alors -que le
pa.s avait beso:n de lui.
Alors clue le pays a besoin
de tous ses fils viable et
sains.


JUGEMENT D'UN
ALLEMAND

Ce n main, vPI Correction-
nel, un alloniand Uwe Ru-
dolf AuguSLi Ci Linitli'r, 31
anh, commuTarcat. InIo Ro-
delilft'de a et( jtuge devaint
ie Tribunal correctionmct
.. (,li )S c i is : Jugc, TlheL
pihli: Jn Sli'tru:ijoi. Mini.stlre
Public. Comma iisi rt Casi
mir et Substitu Maxi et ciLt

(Voir suite page 6)


gne frontier. Nous avons
pu, tant soit peu, tant bien
que mal, analyser cet etat
quasi-chaotique en Haiti
come en Republique Do-
minicaine dans le XVe. ar
tile de cette etude (in adi
tion du mercredi 25 juillet
de ce quotidien, No. 31130).

ASSASSINATS
SUR ASSASSINATS

Durant cette period de
troubles, ne manquerent
point les assassinate dans
les deux zones frontalieres.
Relisons a ce sujet le cha
pitre des Relations Exte-
rieures, present en Avril
par le competent historian,
ecrivain, internationalist,
le Chancelier Horace Pau-
leus Sannon, in neral de la Situations de
1907.

Le 10 Aofit 1906 des gar
des dominicains onl violet
nuitamment la frontiere,
tion rural haitienne de La.
mine (1), b'ule deux mai-
sons et assassin un haitien
sans defensess,
En Septembre, etait <

d'un haitien qu'ils poursui-
vaient (...)

Tous ces incidents "on;
suscite d'energiques protes-
tations du Ministre Plenipo
tentiaire d'Haiti a Santo-
Domingo (...


moratoires pour les amortls
semen-s et la reduction des
interests dus. En 1903, sous
le President Hoacio \ as-
que; iun accord in ervint,
avec 1'un des principaux

IVoir .,ult ipage 2)


REYNOLD TAYLOR VT


Reynold TaN Ir, qui availt
ete abattu vendredi dernier
d'une ball do revolver pas
le in ilcien Ar'oinc Koury
au course d'une altercation
banale avce cc dernier, est
mort hier soir. peu apres 7
heures, au pa.-llacn prive de
1tHopital de 1'Unitvrsine
dEtat d'Haiti. Reynold Tay
lor. age de 25 ,ns, avat 'le
opere une premiere fois ven
dredi et apres linterven-
tion, il avait ete jul e pi'-
les medecins hors de dan-
ger. Ma-s l'opr'misme des
premieres heurts dvpt t s s
tomper par la suite. Diman
che soir. une deuxieme in-
tervention a a.i eatre 'prati-
quee d urgency qu; a dure
sept h-irgis _dainor.oge pour
combat'tre une bemorragie.


Le jeiune Tayitor e.st mort
hier soir.
II eait IgiSiiint"r rn. Meca
unique. PicL, .:s' i;' cc :vleca-
nilnq e ;> 1 t H.\.an .'acftur.
I. a cltad a : r,n r et
1 n'y a p .)(,' mi' .s qu i1
s r st, :i ,. '- I dcva-t
-e rn, rier e;:ii

La mort a i' i ,'- iaonIe
lfrte mnoions i la CApit.le
o0 la repromuon eii unani
me a 17"crd iCt go v' cr mi
ne' ct inutiie diu 1n_ ic'ots
Koury.
Le NouvellistH partage la
doulieur d- sa iapn !: a idui
i1 presence ses sinccre-s con
dolcances p .rttcu ',elen
a M. et Mme l orm ny ei a
sa fiancec i:l,,. Karaie, Dal
thazar.


MANAGUA (AFP)
La reloin i agraire au Ni
caragua Si'ra, 0 our 'lIlnstlntU.
hln iLei atux piopriLctes dc la
Ja inllr' Si eli ,/: -t e [ I('s cirmln
nels de I'anilcn reptil- me, a
affirmed lundi it M inagua
u, ,iiiL Wheeoek. menmbre
,i. la dl' region conjointe dui
Front Saundind!se (o 1, Sit ,
charge de la relornie agral
re dans le G;uv)LIe;iiinutt
oe ReconsLI'ruc'tn.


=CRIVAINS CARAIBEENS


Cette se mainc vient do
sorulr ta Wisil-n gton D. C.
par luS sons lch Three Con
tinents Press, un copieux
ouvrage de 9-43 papes avec
plus de 150 photographies
d'auteurs : CARIBBEAN
WRITERS. 11 coiuvrue !a zone
des Caraibes, en prosentant
les ecrivains imaginationn
qui s'expr'ment en anglais,
en francais, en hollandais
ou en espagoul. C'est loeu
vre collective oe MM. Do-
nald H. Herdeck. Maurice
A. Lubin John. Figueroa,
Mme Dorothy A. Figueroa


et de Jose lilc.tara Alman
zar, avec la collaboration de
IMmsl Margaru.t Laniak -
Herdcck.
La premiere parties pre-
sinute 'cs dcrivn'ns anglopho
nes crig naires d'Antigua,
Bahamas, Barbados. Belize,
Bermude, Tortola, les Iles
CaImans, Domlnica, Grena-
de. Guyane, Jamaique, Mont
serrat. St Kitts, Ste Luc a.
St Vincent. Trinidad et Ti-
bago et Virgir Islands.
Chaque ecrival est pre-
sente avec sa notice biogra
phique, ses oeuvres, ainsi


LA REAPPARITION


DE CHAPOUR BAKHTIAR


PARIS, (AFP)
Chapour Bakhtiar, le der
nier Premier Ministre du
Chah, on le nvailt vi -
vant : a deux reprises., il
avait fait parvenir a la
press un message enregis
tr6 oh sa voix avait dtd re
connue Mais,Ndepuis sa dis
parition dans la tourmen-
te de la abataille de TrhT
ran) A la mi.-Fdvrier, 11il
n avalt jamais reapparu en
public C est ilit depuis au


jourd hui. "'-
Apres pres de six mois de
disparition volontaire, Cha
pour Bakhtiar a d6fid le
nouVenu r6eime iranien qui
1 a condamnd B mort en
apuaraissant en public de
vant la press Et c est A
Paris. A auelqugs kilomr-
tres de Neauphle-Le-Cht-
teau. of ilAyatollah Kho-
meiny, qui renvrsa son gou
vernement lots de la Revo
lution de F6vrier. avait une


Le Deputy Lerouge hospitalise


Le Ddput6 Alexandre Le-
rouge se trouve hospitalise
depuis jeudi dernier A l'H6
pital du Canap6 Vert oil 11
a subi avec success une deli
cate operation A 1'oeil droit
L'6tat de sant6 du Depu-
te Lerouge est satisfaisant
et 11 a pu converser avec
les diff6rerits groups d'a-
mis qui le Visitent quotidien
nement notamment aweq la


d6l6gation de parlementat
res et avec.le Reprdsentant-
de 1'Exdcutif c.ui en 'occil-
rence a dtd le Vice Pr6si-
dent de la Chambre L6gis-
lative.
Le D6put6 Lerouge quite
bientt l'H6pital du Canapt
Vert pour pouruAivre a do-
micile son complete rdtablis-
sement que ndus lui souhai
tons tous rapide.


premiere fois cherche refu
ge, que Chapour Bakhtiar
a refait surface
Les divereses tapes du
voyage, sans doute mouve-
ment. qui 1 olit conduit A

Paris depuis Trhdran, oh sa
trace s est nerdue centre le
9 et 1 12 Ftvrier alors que
les casernes imperiales tom
baient les unes apres les
autres, restent encore in -
conntues.
Portn disparu, declare
mort, ou suicide, on 1 avait
cru un moment protdgd par
le Premier Ministre ira -
nien, son successeur et
vleil ami, Mehdi Bazar ,
gan, et refugi6 chez lui.
D autres pensaient qu il
s talt retfugit au sein
des nuissantes tribus des
Bakhtyaris, dans les months
Zagross du Sud-Ouest ira-
nien
A-t-il quitt6 la capita-
le iranienne A feu et a

( (Voir suite page 5)


que les sources bibl ographil
queI.; et crit qcuLS qitu concern
nent sa vie itu ses livrCs.
L on y admire' une cuiquanl
taine de phol ographies de
ces auteurs.

Une bib'iographie des ou
vrages et articles, des etu-
des critiques ainsi que la 1:s
te des anthologies, des oeu
vres historiques des jour-
naux choisis complctent cet
te premiere parties.

La deuxieme parties con-
cerne les ecrivains franco-
phones d'Haiti. de la 'Guade
loupe, de la Guyane et de la
Martinique. Des Essais si-
tuent litterairement ces
pays.
En conformlte du plan ap
plique A tcutes les parties
du travail, les ocrivalns sont
ega'ement prerentes avec
leur notice biographique, la
1'ste de leurs oeuvres, et les
sources bibliogl.aphiques et
critiques. Des photographers
illustrent certain ecrivains.
Une longue liste biblogra
phique contsipue A favosi-
ser une connaissanc6 plus

(Voir suite page 5)


Washington (AFP)
M Henry Kissinger' s'est
prononc6 mardi pour la ra
tification du trait aSalt-2))
A condition que les Etats
Unis adoptent un program
me de defense, militaire im
portant et que.le texte du
traite soit rendu plus elair
et qu'il soit lit a A 'attitu-
de ag(opolitique) de 1'U-
nion Sovldtique.


Ct- propr et.s scront re
invs, adx paysons soin.--1 tr;'
rI e 11ous C l'tl )'Ovlls ([S eta
filsm. (, n( l puihlics p0'1r 01
gallniSer la prIuoda -iloit ai--
l, a.jo til dllans ll .il'O .roll
co dc /re .t dr-,tllhn c pro
c se: le put) t.ollou pttlqul's
du FSLN.

siIVI. que de:. plipr'ltalr'-;
pLs.-ci di'ntl i d',iuornis,, llaclO ll
dl.s ilna cxplo Ites, Inmai.i
nt-us n1i .vons pay 1i'llieiLntiOn
d y tohciu'i' pour 'inlmanlt.
Peut etre dani; quelgues an
nees examinerons nous ce
problocme,. MI. Wheelock a
estiln que c' ta.t ,iunc
chance pour le processuis re
vo'utionnaire quei la famiie
Somoza ait po.amede la plu-
part des terres n caragua-
yennes, leur expropiatior'
permettant de ri-aliser une
rctorme agraire sur line e-
chelle important. ,


La premiere intervention
publique de l'ancien Secr6
taire d'Etat A propos dii
second traits de limitation
des armements strat6gi-
ques: faite devant la corn
mission sanatoriale des Af-
faires Etrang6res; 6tait
trks attendue tant par les
adversaires mue les partI-
sans du traits Aigia a Vierl
ne par les presidents Car-


Ja nt W hu e-lix' i it i''- -
Sr S ure ( ui( d i f tI mIll.
, Ves t"r u :t -
d, I'r. olidru I i i ) it)L
Is t dI In ' (' I
ipr ml 1 (111 '! lit i' i -

Dam r,' Ori t ,,, i, 11, ill -





it', ji O !ti t i t -il' I ,S
r';i p)i'i](! l ant ihl s' ri filet5
]'a do alimelrnt. ( i r.;.i t -

bir aulrs tqu'tui nir'oi m (u,'
pLc! AOllletOil.'- (,1 c,,plllnit.
Sur 11ll polit quic. D '.-
n;el Ortega a a ottillnic qule
I' FSLN i)vail .I tlU li, I,.,-
:e po dt de l lalIttc Iarnl
contre le Soinozi;sm.n (t a-
,ait nmis 1;n plteei dans, la
clandestm:nire noL trucut ui
civilcs et m litaires.
Quand la Junte es.t artm-
vce au Nicaragua. le FSLN

(Voir suite page 51


Nomination au Divparement e
1'Education Nationale


Nous avons appris la no-
mination de M Marc La-
marre; ancien Commissaire
a la Jeunesse it Sports; au
poste de Coordotnateur des
Activities Sportives au De-
partement de lEducation
National.
Au course d'un entretien;
M. Lamarre nous a decla-
re:
aL'Education Physique
et Sportive est Iun des Sec
teurs d'Activitd relevant
des attributions du Ministe-
re de la Jeunesse et des
Sports. Ce Sectour d Activit6
se subdivise en champs d in
tervention don't le Cadre
Scolaire a v c s e s


different niv.-aux do -
peration :
a) L'Ecole Primaire
b) L'Ecole Secondaire
c) Les Ecoles Superieures
defendant du Ministere d,'
l'Education Nationale. La
coordination des actions de
ces deux Mitisteres doit e-
tre entreprise dans un but
de rationnalisation des Ac-
tivites Sportives Scolaires.
Le besoin de cohesion se
justifie aussi par une econo
mie des moyens financiers
et humans intervention
et une plus grande efficaci
te aupres de I agent sco-lai-
re toujours dPsorientte par
la diversity des actions)).


ter et Brejnev. Elle 4tait
d'ailleurs televised en di-
recte en directed sur la plu
part des grandes chains a
mericaines.

Dans sa declaration iimi
naire; M. Henry Kissinger
a souli v6 que son sostien
conditionnel- a la ratifica-

(Voir suite page 5)


CHRONIQUE DE L'ACTUALITE


Historique des rencontres


LES DIFFICULTIES


DU NICARAGUA


La position de Henry Kissinger

sur le Traite "Salt 2"


^


.


- --







PAGE 2







ANTIDOL


MARDI 31 'JUILcIET 1979





Vainqueur de la douleur ne detruit pas vos globules


Historique des rencontres Prksidentielles Haitiano Dominicaine'


l:hll,. de la lorv paille

lhl,, e llnord-


I 1 r l < It' ml llrodori I)liitl
I i tttc :1ci'i \ ioim LNi'



c h l i it s it'it ll cnt-
1 I til cI, tcI ,c c c'M i l lclli
cc .. t pa c c ttl 'ttt
c Ic tll IIIc I' s I Io' t l'c t itl ;


c t I t .. I l ts l'teve nus

Li ;in; l t vr c lnl illdes'
I -1', b 1, 1 i (nt l C (L l,.

P:i- s l tlt. c n li an 'e-

SI.lloc' c l t c l itlls t I)! c etc




) llt lo ll Il l' E x
,. ,c :[ t c (I cs c tc Ic it't -

1 ',, i- cl' t t ci ])i ;c c'c ct.i '






.i MM Milloui in ect
1i 111 cl [ t i' c it' I ccIa rse lc i

IIc cl i m. c1i ct nit. c lles pac r i
,0l111, t .
c c" w D c ;' 1ll cI", de 'cc (li
l d' (lI P'Cii l't t I a v-Priice. L




I d SI i. rtct'' in-Domin- o
cccc t;i t lci tcclcic lo-




'I c ; onvtc rncm'nt
dl', I t' i ) c' c n;'k s 'c




c '> i t 'c 1, c. '' i ir ic
I. c' ci I 'ccl a'ccc ntc c 'c
i' cO' "I n, ci e'i'. n -
i-t' cc' nccccccs' e t's in ; dcO pl-

S,'n'd l t' 11d' icccncct cc' 11"i-

rI t i' P(" d i p oi or I n
11,' :1 1): t! ti '1nm dcliplon-

c,,i 1 c ii. c cc, 't-cde d'ex-







'I I c tic-cl : o r 'r'l p c i i
T c' c'ci I'l i c; 'rccl 1c c 1' X D tr


Ic c'' ncp (' m"r dc- la sn-'0'
"i 'i a l crci 'r1' c p icv, 'cc nc1



lf l (' I'' o lilll ra! 1; n ii f llr
;,[' fc' c-t c;] i]iti- d a




l':r ccc' 'hi ccrict?


dl'cx; li ta l liti l fiut
p cir le (I)overriionemen
ilcaiill, sli'g e )par In
pil.,ii; tianlt i Sinn o I
tIc., t.itls tnli f'll [tpas
pik.: lii 1 i.

OFESTES PATRIOTI(
DF LOUIS BORN

All c'icirs di uderni
0snclie dit 1907, des
n's. S, ;tmi rcains exec
a Santo Dumlningo le
coup qu'ils renouve
c Port-au-Prince en
1i Afin d acceloer
cna' lire d'unLe Conc
d(loinicano america
cl'.cussion depuis del
des soldnts enlevorel
cais.ce'-or de la Banq
tioncale de la Republit
in inccaine.
I.e leccd"nailn. eln si
prol')'q sla lion. le Mllii
siclrntt d Haiti li San
r.:lcO. Louics Borno,c
c(I: a mli-mat le C
]:i'.iocil Ic'itien aui n
bi' ctltux de la L6gati
ina dnifest alions patric
d appcti dcfilirent cc
(clni.s la rue oil s'
l' ht:( 1 deo not:e reI
ta' ion diplomatique
doeleaations olfirielle
lamment ulne du
condulte par le prps
e il listire Archevo
Sactno-Domint O. Mgr
-- vi'rent freliciter
nistre d'Haiti. (5)

Mis au courant de
to patriotique, le D
nwnt d'E at Nord-
cain r6clama la
tion de Louis Borno.
triotisme vibrant. r
en relevant immedia
Lolis Boro a utn ra
p-.rieur : celui d'Env
!'uo"-dinaire et Minis
n'po 'ntiaire. Queiq
m:i.cn s apres il le
:cl ci Po:t-au-Princ
c1ci rnf';a't les por
1("- ccsvcnus vacants
nations Exterieures
C"il'Ls ';i aux co'6s
a Thrasybule Lale
tructIon Publinue et
b) Freddric Marce
nances pt Commerce
c, Cyriaaue Celestio
re ot Mci-ine
rti Villohardotcn I
Inltric ur e' Police


Haitiennes '


Epaulez le programme pour


combattre le debcisement et

'&reosion ttn utilisant les


Rechauds a Kerosei

S
4 't .' 0 -


de la


Haiti Metal



Prix actuel: $ 16.5


EN VENTE DANS LES STATIONS DE

GASOLINE DANS LFS SUPER MARKET

ET CHEZ LES DISTRIBUTEURS

DES PRODUCTS DE HAITI-METAL TA

A PORT-AU-PRINCE


QUE DANS LES VILLES DE PROVINCE




Distributeur Exclus



CURACAO TRADI]


Mlabori e) P. N. Laraque, Airlcul
t dotlui- lure et Travaux Publics
otre He Jules Lizaire fut, envoy
Domin- a Santo Domingo comme
ratlfltc Charge d'Affaires a.l. pour
succeder tc Louis Borno.
Cette inliative ouvrit la
QUE vote du succos it Borno.
A sa sortie do Ministbre,
fut, aprts un temps d'exil,
ler tri- Juge en Cassation et retour
inarl- na it plusieurs reprises a la
ut6rent tIte des Relations Exterieu
Sm0me res avant d'acceder t la
lleront prcsidence d'HaitiL
n 1914 Nord Alexis lui avalt mis
la si- le pled t l'etrier pour qu'll
vention devienne Chef d'Etat.
aine, en
ix ans, L'AFFAIREJ DES CARTES
nt l'en DE 'ILE D'HAITI
ue Na-
que Do En janvier 1910, nous si-
gnale 1'Expose General de
la Situation de 1910, <,Jose
igne de M. Gonzalez Rosello, Char
istre-re g6 d'Affaires a.i. de la Re-
Ito-Do- publique Dominicaine, avait
descent adresse des protestations
irapcau contre la carte de 'ile
nat des d'Haiti, dressee par Poujol
oni. Des et Thomasset II deman-
otiques dait ,si cette carte avait
e lour et6 officiPllement adontee
'elevait par le Gouvernement hai-
presen- tien>,.
e. Des
Os i- Notre Gouvernemen', re-
Clerge, pondit .que la carte a etc
stigieux dressee en vertu de ce qui
que do a te iexpressement convene
Nouel au Mole St Nicolas, le 28
le Mi- Mat 1899,,
La Legation Dominicaine
leclanma alors ce ges tion de la Convention du
eparte- 28 Mai 1899> signee entire
-amdri- Tiresias Simon Sam et Uli-
destitu- ses H ureaux. Le Gouverne
Le Pre ment Dominicain preten-
au pa- dait n'en avoir pas trouvd
epliqua le texte dans ses Archives.
itement UJne cope certified de la
ang su- dite Convention de 1899>
voyd Ex fut donc transmise au Ca-
stre P1e binet de la Republique voi
cues se- sine.
raDDne-
e. Puis, De son c6te( tefeuil- nem,'nt Haiticrn protestait
des Re centre la carte de 1'ile
et des d'Haiti prdapree par le Ge-
de : neral Casimiro. N. de Mo-
eau,. Ins ya ( ... Cette dite carte de
Justice l'ile, ndique le'Dr. J. Ma
lin, Fi- rino Inchaustegiti Cabral
(Historia Dominicana. cin-
n. Guer qutieme course. 12e. edition.
1965, p. 90) cfut officielle
,'cronto. ment adoptee,' par le Pre
ened:a- sident Morales en vertu d'u
ne resolution du Congres
Dominicain, en date du 18
Mai 1905.

L'INCIDENT
DES PEDERNALES

S Smexant Routzier a pro-
jett6 le maximum de lIumit
re sur ce tires grave ilci-
deno (In m 1 grapiiquce ct administration
d dati',, 3. vmil., pages 357
et 3581 :
En, juillet 1E10, I gou-
ve llemen, dominicain, d'a-
p:.-': le plan du president
e Gomez (7), ddcida d'ouvrir
c 1un chicmin rnilitaire de 6
Spids de hlrgeur, de facile
S c-c-'os o Ir lIrlfic dp la
^- ...- i'rde dc' fronlire, cde fa-
C' ti lc))OUvoir exercer uine
survc'illiivce eficace de la
S- cmtrebatnde do la rivicre
Pcde inales, en suivant la ri
ve orien'ale de cette riviere,
', juqu'ai lac del Fondo, oil
sc( trove la deuixiome fron
tire. Lca route devait fran-
chir Boucan Palate. TIte ia
i l'Eau, Bois Tomb6, territoi-
c re hailienl c pn6nctrer en
Plaine du Cul de Sac,.
,Le chemin se constlrui-
sait depuis cette date, sans
auciun inconvenient jous-
qu'au 14 Drcembre, lorsaue
le chef communal de
Grand dosier, sous pretex-
te que quelques sections de
Scette jurisdiction avalent dIdt
envajhis, fit savoir au chef
de la garde de frontldre
S qu'il avail a suspendre ces
travaux pour oviter que. les
bonnes relations, existantes
entire les deux gouverne-
Sments, fussent rompuels.
<,De Banana, oh il y avail




1 0 S
0 plus d'un mois, se trouvait
au pose de la garden fron
Stiure, l'ingnieur charged des
travaux du chemin, qui so
S construct, redpondit qu'er
s1'absence de la garden fron-
rs tire, il avail pris connait
k sance de la communication
q adressde a celui-ci et er
avail tired cope pour l'envi
Syern au Gouvernement Do
NT b mtnicain, "fTE que celui-c
9 ddciditt de la question quu
Slul. charged de la director
technique de ces travaux
ne pouvait les suspendrc
S sans l'ordre o express de so
E gouvernement.
SURVEILLANCE DE LA
CONTREBANDE -',
if OLe chef de Grand Gosle
confirmas la communica
G tion a l'ingdnleur et, 6 1i
N G date du 18, une entrevue eu
lieu entree son socrdtaire e
le chef de la garde-fronti


r
I-
a

t
t
10


?r colul-cl qu'll convenait
e suspendro les travaux a-
n d'dviter une rupture do
aracttrc violent. A quoi r6
indit le chef de la garde
ontibre qu'll ne pouValt
cedder a son ddsir sans con
evenir aux ordres requs.
ue 1'objet de 1'ouverture
e ce chemin 6talt simole-
ent ce qui s'dtait exprfm6
.ns la. communication
1'll lui montra. Et qui di-t
it que la creation du che
in dtalt ordonn6e en vue
une plus facile surveil-
rnce de la contrebande,
e la part de la garde fron
ire. Jamais, il n'y avait
1, en ces endroits, d'au-
es forces dominicaines que
lies Indispensables pour
Surveillance de la con
ebande>.

ENACES DE GUERRE

ent Haitien connut cette
articularit6, le Prdsident
mon envoya un regiment
our forcer les Dominicains
quitter leurs travaux.
aLe Gouvernemen' Domi-
cain exigea le retrait im
ddiat Lu regiment haitien:
qui fut fait. En retour,
Gouvernement Haitien
emanda la cessation des
avaux : ce que les Domi-
cains refusdrent. Le peu-
.l dominicain, les iour-
aux pousserent des enris de
lerre centre Haiti. Los
eux Gouvernements s'en-
ndirent pour deferer la
question des frontieres aux
ats-Unis>.
,Pendant un moment, en
nvier 1911, la guerre e-
it imminent. Les Domini
ins etaient excites, mais
,s Haitiens" etaient bien
llmes. Les journaux hai-
ens recurrent defense de
arler des frontieres. Le
ouverneur Dominicain Vic
eria avait dobarqu6 des
oupes a Pedernales>.

NE COMMISSION MIXTE

Semexan Rouzier pour-
clit sa fiddle relation : Le
4 janvier 1911, a 9 heures
tu matin, se sont reunis
AIM. Edmond Hdraux et Jus
in Bouzon, Commissaires
0e la Republique d'Haiti,
leraldo Jansen et Francis
co J. Peynado, Commissai-
res de la Rdpublique Domi
nicaine, agissant tous on
vcortu des pouvoirs reconnus
bons et suffisants pour se
constituer en commission
uixte, pour nmttre fin au
different suscite entire les
deux Republiques par un
chemin que construit, le gou
government dominicain. con-
mre Ia rive oriental de
1'embouchure die la rivibre
Pedernales et la Laguna
del Fundo au Lac Azuey).
dc deux projects de proces-
verb'aux do la reunion de
li. veillo au soir, redig6s
par les CommissairOs res-
pectfs. Et ayant ted recon
nu, apres quelques discus-
stins : qu'il n'etait pas pos
sible d'arriver h un accord
au sujet du proces-verbal
ue devaient signer tous
Os memhres de la Com-
mission Mixte, il a ete con
venu de dresser et de si-
gner ce procis-verbal qui
met fin aux travaux,.
,,'Francisco J. Peynado
GCerardo Jansen
Dr. Edmond Hefaux
Justin Bouzon (...) I(8)

LE POINT DE VUE
DES DOMINICAINS

Sous le titre < triotiquec, Bernardo Pichar
do dcrit ce qui suit ila
page 333, de Resamen de
Historia Patria>, cinquidme
edition, 1969. (tradvt- lon du
soussign6) :
cEn raison d'un chemin
voiturable don't la construe
tion avail 6t6 commence
recemment par le Gouver-
nement Dominicain, et qui,
partant de 1'embouchure de
la rividre Pddetjiales, avan-
gait vers fe Nord, les trou
pes haltiennes accoururent
a nos frontidres mdridiona
les dons le but d'empochei
les travauxe.
de ce oul advenait, envova
1 ce dit lieu de considera-
bles contingents de troupes
rdgulires et civil q ue E
par le bat e a u do
guerre dominicain pendencias et le navire mat
chand am6rlcain appel6 oSe
minolan sons les ordres dv
Gdndral Alfredo M. Victo-
ria (91. rnler Ma6istrat resta ouvel
te 6 route here duranI
tous cos tou's d'anxilt6. '
fui cohstitu, un Comitf di
TT 'c- 'v,. N ci'nn' ies.
r'lNSCRTPTION MILITAI.
RlE


re. Au courI cde laueqle le
secr6taLre-mayssa-de*-pers a- **.


saapoco~oeaBS9 -


homnfie; so mit debout, 6- NOTES DE L'ALU'EUR
crit Plohardo et le people,
6chauffd par les notes vi- (1) Lamine, section rura-
brantes de note hymne, le de la commune de Oua-
ex6cutd constamment. S'ou naminthe, arrondissement
vrlrent dans les pares pu- de Fort Libert6. Elle est
blics de Loutes les villes traverse par la route qul
des registres d'tnscription mene de Fort-Libert6 au
militaire, qul furent rem- Mont Organise.
plis en peu d'heures>.


oLes grandes maniesta-
tions patriotiques, qui en la
Capitale et en d'autres vil
les de la Republique fu-
rent c ldbr6es, 1'attitude de
la press, ardent et rdso
lue, et les offres de res-
sources que requt le Chef
d 1'Etat, d6montrtrent une
fois de plus 1'amour de -no
tre people pour son inde-
pendance et la preoccupa-
tion constant qu'il a eue
pour la solution de la ques
tion des frontieresc>.
,Le Gouvernement Amlri
cain, a la requIte d'Haiti,
offrit sa mediation. Accen-
tee par nous autres, elle
permit aux representants de
cette grande nation de tra
cer ensuite une ligne fron
tire provisoire,.

LE ,STATU QUO ANTEc,

s Situation) de 1912. notI, au
chapitre des Relations Exti
rieures, sois la signature
de J. N. Ldger ce qui suit:
'Nous nous snmmes prenoc
cups de r6tablir le t status
quo ante;s a la suite de 1 in
cident des Perirnales. La
Rlpublique d'Haiti s'pst.
born e e oa r"wpsn'scr
ses posters a Bois Tombe. T6
te a 1'Eau. Bois ci'Orme nui
n'ont jamais ces.lS de fair
parties de son territoire (...)

Gerard..JOLIBOIS
x x x x
PROCHAIN ARTICLE
-XVIII-

NOUVEL INCIDENT
A PITAUBEPT AFFAIRE
DE THOMAZEAU --
EXECUTION DU GENERAL
MIZAEL CODIO -
ASSASSINAT DU
GENERAL EUGENE
CARRIE
x x x x


Semexant Rouzier indlque
que : cune mine d'or, qul a
dtd exploitde par les espa-
gnol~ dans cette section ru
rale, lui a donn6 le nom
de Lamine. La ravine de
Lamnine abondait en ce m6
tal pr6cleuxox.
Notoihs, d'une part que la
section rurale de Lamine
no borde pas la frontidre.
D'autre part, Lamine repr6
senate la francisation du ter
me espagnol eLas Minas)>
ou les mines.

(2) La ville dominicaine
de Commendador est situee
de 'autre cote de la fron-
tiere. face a Belladdre. El
le s'appelle maintenant E-
lias Pina. La bourgade e-
tait composer avant 1932 de
ma'sonnettes couvertes en
chaume ou en stipes Ittl-
ches de palmiste. Les parois
en planches de palmiste
on en planche brutes non
quarries, non bouvetees.

(3) Le President des EUA
Theodore Roosevelt, parti-
san de la politique du 'big-
stick oan c gros baton, con.
tre 1'Amirique Latine, re-d
pondant d'sai:-il. a 1'appel
do divers. dirigeants domi-
nicains, avait impose des
riord-afmericins comme Re
coveur-Gentral des Doua-
nes. inspocteurs et direct -
tours do, duouaones ma-
rit mes e' front
lii-es. Chacune des Douanes
e.ait pro'egee par une es-
couade do ,marines>) nQr--
amerieains.
4) Le 17 Decembre 1914.
des -marintes- americains.
puissamment arms, enle-
vaien; des coffres de la Ban
qc es Nationale de la REnu
bliquie d'Haiti l'encaisse-or
representant une valeur
d'un demi million de dol-
lars et affect6e au retrait
du papier-monnaie. Cette


reserve ful transf6r6e aux
caveaux blinds dte la First
National City Bank a New
York.

(5) Ce geste q'est mention
nd ni par les ouviagec ni-
minicafiis, ni par I, -.- h.ut-
tiens. Les natlonallstes hnl
tiens n'en firent pas non
plus 6tat en raison de la
collaboration tranche et
loyal de L. Borno avec les
amdricains, durant ses hult
ans a la ordsidence d'Haitl
(15 mal l922 15 mal 19301-

J'en tiens la relation de
la tradition orale que m'a
transmise moh pdre, le Lea
der Natlonaliste Joseph Jo,
libois fils. Celui-ci avait
recueill cette information
de certain 6minents as-
tours ou spectateurs de la
politique dominicaine a. L'd
poque. Tels les ex-presi-
dentsdominicains. Mgr Adol
fo Nouel, Don Francisco Hen
riquez y Carvajal, les jour
nalis'es, directors du tin Diario>. le plus ancien
quotidien de 1'ile, Arturn
Pellerano Alfau, Arturo Pel
lernno Sarda, les historiens
D)n Americo Lugo, Don FP'
bio Fiallo, oui lni port6-
rent beaucoup d'estlme.

(6) Le portefeuille 6talt
devenu vacant pIar suite de
la demission le lundi 17 Fe
vrier 1908 ,du titulaire. H.
P. Sannon. Celui-ci s9'tast
r6fugid a la Ldgation dei
France i P-au-P en raisoin
de divergenges de vues en-
ter le President de la Re-
publioue et lui sur la ques-
tion du droit d'asile. (Moni
teur au mercredi 19 FPvrier
1908) Notons que tle ler
Dcembr tlq08. in Prkeis
mithodique d'Histoire d'Hai
ti. nar le Dr Francois Dalen
cour, pages 114 et 115. Pes
mintstres V. Leconte oPt
Louis Borno gagnent la LI-
gation de France. implo-
rant la protection du droit
d'asile -- eux. qui hier en-
core. tourmentaient le mi-
me ministry de France. Pier
re Carteron. afin de met-
tie la main sur Firmin pt
ses cominannons aux Gonai
ves, pour les fusiller sans


merci! Ironle cruelle du
sort (...)

,') C''alt plutot le Prds!-
dent IRamon Caceres (ler
Janvier 1906 -- 19 Nov.


1911) Le Gdndral Juan Vin
center GOMEZ a 6td. en ce
temps, le President du V6-
nezuela (1908 -- 1915) puis
de 1922 a 1929, ensulte de-
1931 a 1935.

(8) Francisco J. Peynado a
occupy successivement les
functions de Ministre a Wa
shington, de Plen;potentiai
re lors de la discussion du
Traite frontalier lihaltano -
dominicain de 1929, de Mi-
nistre des Relatlonrs Exti-
rieures h plusieurs reprises,
de President de la R.D
(1938--1940) sous la ferule
de Trujillo, mort au pou-
voir. A detestd viscerale-
ment la Republique d'Haiti.
1 on ne salt pourquoi.

Glrardo Janosen. issue
d'un ancctre suclo-norve-
gien, don't des descndants
vivent caussi en HaiAi.

Le Dr Edmond Hi6roaux a
ete Ministre des Finances t"
plusieurs repris s noltam-
ment de-Dartip",nave. Can
didat a la pre.s.dince,. mort
en 1922 medecin. avocat,
membre de la ma ;osi r:s l c
debut, en Cassation a r-
c it une diza:ne d'ouvsragec.
Jus' in Bouzon, un de no11
pihrs celeb'es arponteur-
geomitr tes. FaIt al" 'it'o
I'un de ses trois otlu,"a'.s
celui qui est coCnc"(r*l'e
Faustin ler. U'o 1iue do
P-au-P- porter son, noin.

19) Le Gnd'cal. Eiladio Vic-
toria vail e6tc dcput Mi-
nistre des Postes o" Tele-
oraphcs des PresidensI Mo-
rales, et Cacenres. Sicateir
de la R6publque. il flt eici
President do la R.D a. li'
suite de l'assa-sinat do Ca
cerbs le 19 Nov. 1911. NP
pass qu'un an au i)ouvoir
(29 Nov. 1911 -- le Dec.
1912).

G. J.


- rEr-phys;- come' uri seul






MARDI 31 JUILLET 1979
'3


PETITES ANNOUNCES


Les critiques de Bakhtiar centre 1'Ayatolah Khomeiny


A VENDRE

Natioiinil B13. & Trading
Co. SA vend ,Fork Lift>
illis C'hatllmn rs : 6.000 I.bs.
Lit clp: ntit. :Lv c r nm otcur

Cnlll : 'r R. A broiini.se,
1'holnC t-00l on 6-0125.

x x x x


Ooportunity
Special

House llifL.ly fur-
n i s h e d T h r e
B3drnioms - Formiial Din-
iiig - Living Bar Fanmi
ly H,ioli T'I'o Terraces
Patio '. 'zer Was
her Dryr Beautiful
View Ini'endant Sr
..iIs Must ue ontin For
;ippoiiin ent Call : 71555
Aittiroon 317


A VENDRE
I Maison i a Peton Vitle
1 Maison A Thi massin
1 Maison aI Port-au-Prince
1 1/2 carreau de terre a Pt
;i-Priince zlone Tvleco --
San fil
Tel : 207'2 "itre 8 h a.ml
ct 2 hrt, P.,.


Fermke pour conge
annuel
-La Maison rallmi Perry
usics a Li Rue Iu Centre No
123 avise .son ainiable
clientr-le qu t'lle frmera
pour conge ian'nel du 13
au 27 Aout 1979 118
x \ x. x

A VENDRE
Le conlenu d ine Maison a
mcricateine M Ichinil a coil
dre Singer Machine a
cerire Royal


Magasin Mon Reve

Chaussures Italiennes slides

pour fillettes et garconneis

colors: blanc, noir Botlines paur

enFant de I an a 5 ans

ERNST GAUTIER

37 RUE DES MIRACLES, 37

Phone : 2-1155


Offre d'Emploi

Tndust-le 3it'ic.e Bizoton
rpeherche Se,cretaire Dacty
lolraphe Bilingue ilabi -
tant de preferu''once zone
Route de CarreCtaii Salaire
en rapport canacito experien-
ce Tel : 4-0855 317
xx x .

Of fre d'EmpSli
En reprise inoustrielle
recherche pour post Dire
tion ingsnieur Elcctro-Me-
canicien ou tcchnicien a
vyc experience production
et machinerie Anglais In-
dispensable Opportunite im
mediate
Service Emploi P 0 Box
1316 18

JOB OFFER :
Position open for bead At
counLtat in Factory Flueni
in english and Fiench Ha
ving Previois experience
in cost -., .-.i, .',,_ and Pay
roll Haitian Nationality
Pr efered
Send Cuirricul.m Vitae, Sa
lary required at '
P 0 Box 13450 Delmas
317
x x x x
A LOUER
Appartement a P6tion Vil-
le avant 2 chambres aL
coucher (t 2 ::ls de bain
Apptler le Nouvelliste au
2-2114 2- '74 317
< xxxx
A VENDRE
Jn terrain site N San-
fil, un carra-u et demi,
tour industries ot autre pro
jet commercial. ayant roo
te, eanet et ectricite
Contactlez Sm'rgeo H Rigaud:
2-4558- 2-4460; 7-240; 81


Apres utne fulte myste-
rieuse et une diparition. dg
six mois, le dernier Pre-
mier Ministre du Chah d I-
ran, Monsieur Chapoul
Bakhtiar, a defi6, Mardi, 9
Paris le regime iranien qui
1 a condamne mort

Drcssant n ii'rall el oil
Ire 1 Ayatoll i' Ruhollah
Khomeiny, dune part, Hit-
ler, Lenine, Caitro it NaS
ser, de 1 auir', Monsi>'ur
Bakhtiar a declare que,
contrairement a ces der -
niers, le Chef Spirituel ira
nien ne savait pas oh il al
lait.
Au cours d une conference
de pressed, il a affirmed
pqu un grand, res grand
ma;ler.tendua existait entire
1 Ayatollah Khomeiny et
<(cs forces vives de la Na
tioni..

Pour 1 ex-Premier Minis -
tre. cor Qe 1 Iran a perdu
pendantt llun an de manifes
stations et de chaos depas-
se tout ce qui a Ot6
gaspille cit vo16 pendant le
rd6',ne du Chan'.
Adversaire d2 1 ancient, oet
mainltcnant du I ,OIveau re-
gime. MIonsieur Bkhatiar a
ajoute : ,pen:dant 25 ans,
nous avons lui'.e pour la
liberty et 1 iidpendance
Maintenant. nous n avons
ni liberte ni iidependan-
cce.
Monsieur Bakntiar a gard6
le silence sur ion passe re
cent, oafin de :ce pas com-
promeltre ceux qut m ont
aide>.
I1 reagnera son pays < qu iJ y aura ',in minimum
de liberty et de garantie
de security,. ,i- -il dit. alon1
tlait quil n avaitl pas lill.-


tention de jouer un rOle
dans la politique iranien-
ne, mais qu il conservait
des partisans en Iran et
restait en contact avec eux
Ja soudaine reapparition
de Monsieur 'takhtiar in
tirvient alors que 1 Iran
va. le Trois Aout, voter,
po'ir la second fois, depuis
la Revolution.

11 s agit d electrons 1 As
semblee charge de se pro-
noncer sur les futures ins
titutions L avant project
gouvernemental ddfinit un
rgiuna mi-pridsidentiel mi-
parlementaire, de caractere
Islamique, gaantissant les
libertis publiques et le
pluripartisme. L assem -
bli'e pourra ;amencier ce do
cumcnt avant qut la cons
titution ne a oit approuvee
par referendumm
Is] amisation, mais dans
queuscs limits ? L labs doivent rentrer dans
hirs mosques. a declare
Monsieur Baklniar... L Iran
exisLait avant I Islim Je
suis iranien avant d etre
Muasilmants.

Ce p( -nrI d2 vui(, Lrouve
un echo a Tet' ur-a ou les
rtliRieux eux-mnames son'
divises, remarqpient les ob-
servatlurs
Face a 1Ayatotlah Kho -
meiny se dres.-;e ia deuxie
ame persoinalite religiause
de 1 Lran, 1 Ayatollah Ka-
zcin Ciha'iat-Madari, qui
inspire le pa"ti de la Re
publique Popil.ire Isla-
mique Ce dernier. qui pas-
se pour liberal. est oppose
au project gouvernemental.
11 sa'uhaite que soit reprise
1 nci'nnp constitution do,
1. '3 io'voya.at uhne monar


chief de type Britannique,
en supprimant les articles
relatifs a la Monarchie
LAyatollah Chritat -
Madari no velit pas non
plis que le Ulerge occupe
des postes poliiiques

Dans les milieux politi-
ques laiqups, le parti de
Mohammad Mossadegh, le
<(Front National> (de- Gau
che), defend un" concept -
tion occidental des institu
tions et redoute la Main


mise du Clerge sur i Etat
Participent Ogalement au
scrutiny. les Musulmans pro
gressistes, les Marxtites-Le
ninistes et le (Parti communiste.
Un homm2 '< rui monte>, se
Ion les observateurs, oue
ra sans doute un role cle
dans 1 AssEmbtle" 1 s ag-it
de 1 Ayatollah Mlhnmaioud
Talegani qui sJouit, ai la
fois, de la confiance des 10,
ligieux, de Ja Gauche et
des moderes


LE MONDE EN BREF


PARIS (AFP)
M. Chapour Bakhtiar se
trouve actu'lement en Fran
ce et est en bonne sante. a
indique lundi a Pars un por
te parole doe l'ancien Pre
m or Ministre Iranien. M.
Bakhtiar a-t-il precise, <,re
prendra sa air politique ac
S f 'C:' d, 'Nee-
lions, di' I'A,,csmbiee Cons-
tituante, qui u.ionl laieu Ic
3 4AOit Ln lran x, > a
Ix x K x
BDuN Le Philosopile d'o
r.V nc alnemaiide Herbert
IYcrcuset, pere otpirituel de
a coantestat'on des etu-
r.iaruts a la f:n des annLes
so xante, est -:ort dimain-
che a t'age de 81 ans a i
Chnique de SLursberg, enl
Bavicre.

TEHIERAN -- Un port" pero
oe ( tficici ruan en a cat,;o -
riqucmc nt coinenti iundi u-
ine nforma'.ion de o'Agence
de pres.sc egyplienne o
d:elon iaqui'lle ITrnn aurait
preparedd et f. nicp> le t e-
cent coniplot cii Irka.


LE CAIRE L'un des prin
cipaux conjure., de la rccen
te tentative de coup d'Etat
en Irak aura;t faith des a-
veux accusant a La Syn ('
d'etre dcrriere cette tenrtaii
ve>, affirmed itwndi t'Agocn(i.
d'lnformniaions Ju 1.'oyin -
O r I 'I I,(M 'A' (t',tii t
:'1-;tl!rcei diploma ttqu .,s :\ t''. '-'
dad. la ,,MEN atlirme que
651 civil ct niiiitaires ont
etcd .rrccs.
x x x x

GENEVE 62 compa.;:ni'es
acriennes tinbori oes c le v['1's
fcociation Inttrn, lwoiale de.s
Trini.poits Aeicns, IATAi
onl declc le lunthi a GOcnacvc
de reliever le-,.s tari- de 9
N 15 pc di( le lr Sp'.'-m-
ore prochain. Ct(' ec .'2n
doit touLefJl: r im". appreul-
vce par kIs tdiersi Couvlc-
lneiilents.
x x x x
TEHERAN Le :iiumn:ro
Deux., de "1 h o'rc.' <'
Chate, IlAyat-i!l.,h K.tzemC
Ch'trila .-Iad:t i, ai re (i. re
lundi son de ace )1 i. noil'tnIm


A Teheran, les reactions
N la re itr'c' polittiq", de
Monsieul Bakhlaar vont
d un extreme a 1 autro .
,Aucuse impo'I 'rc(. a af-
firm6 le Porte-Parole du
parti de la Republique Is
lamiqu?, de 1 Ayatollah
Khomeiny
Poul le Journal LA AT: i(pi, istamique)
c est, en revalnche, vclle Iroive p i un corn -
plot se trame in Iran con-
tre le regimen .



ment av,;c 'llo iiae d'
AyaIollla K'L1 nc'iny, sMir
le rie du(t Ci,'g(e dan.; la
( i Jo 'r:le di pays 11 a
egait rlemn' ( l e l politl




i.I.[-;[,O.N;: Mm<- Mar
de I.url ; i C l' : ilc o, i'cc
I nlhr Miis';re Vruga. ,, p ,ii



c1 ;', ,, '. li p )


S I x0 :1 : x


c lit ,







i ,tu i ' :
Na.l ri
k lmman'. a


k i'"..,


Chaque samedi, un DC-8

d'Air Canada quite Port-au-Prince

' destination de Montreal.

Air Canada est la seule ligne aerienne

a offrir ce service sans scale.


Nous sommes les seuls a relier Port-au-Prince a Montreal sans escale.
Aucun visa de transit n'est ainsi necessaire.
A partir de Montreal, un choix de correspondances vous esl propose, en direction
de 30 villes canadiennes.


Aussitt6 installed a bord, vous avez droit aux soins altentifs et amicaux des memnbres


de notre equipage
Vous pouvez mtme fair de bonnes affairs dans notre boutique hors-taxe.


Notre personnel de bord est bilingue. II parole aussi bien le frangais que I'anglais. .
Et pour vous rendre les choses encore plus faciles, nous vous proposons un tarif
excursion de 21 jours: votre billet aller/retour ne vous couterapue $353.00 *. (
Vous I'avez compris. Une seule compagnie aerienne vous emmeAe a Montreal
a la manibre d'AIR CANADA. Sans scale! '
Adoptez la fagon la plus simple de visitor le Canada... AIR CANADA '

DEPART 5 h 20 PM "
ARRiVEE A MONTREAL 8 h 30 PM .. .



AIR CANADA

II y a quelques restr(clions A I'application de ce tariff.
Appelez-nous au 6-0441142 ou contactez votre agent de voyages ..--
pour plus de details. '-.


*


4'


mmui~hh


PAGE 3


1


'I







"AGE 4


ANN(O)NCES GCROUPEiES LES PETROSORCIERS VOTRE HOROSCOPE


KID POWER


I.x: ctcmlent pe qu'll vous
lutil |pour litanclier inaturel
Icnient votre soil


Nutri ment
Les sport.ifs. itudlants, horm
iuen; ac tifs bolvent NUTRA
MENT, la bolsson de Santo
VAN POIN OHO NEG SAN
NUTRAMENT






.0 -






50OHAT5AA


Transports Gbneraux P.
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-08,)3


Sots-VWtenrents Maillots
SPENCERS
LAYETTES
KANTWET
LI'S PARCS
CHAISES POUR ENIANTS











Grand Rue en face BATA







Tout ce qui fait la diffi-
rence entire une femme nor
male et ine femine llgau
te 39 Rue des Miracles



IULT ISP1RTS;

LA QUALITY EST AU SERll
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recurdage de ra
quet tes.
7., ,-alue T6l. : 2 4991


Z OA R 1po RRusso
,, ^ Optique. Bijouterie, florlo

'SERGE S'GAILLARD gerie, Argenter e La Qua
AGNT GENENRAL i lite sans le Prix c'est tote
38 Rue usMontala', To, 2 3 t131 la 7ifftrence.
P..Is au Prce Hait, 66. RPue Bonne Foi Tl. e
2- 1 067


L'Europe ou 'AmerniqJe u
S ud V a Santo Domingo et
nan Juan-



TOYOTA

'La marque viable, robuste
flegante. la Marupe que
choisissent les gens, senses.
IIINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03Y3





f^ S


Qualitex Spirit
Deva
raj
IA MAISON DES nomr
PRODUCTS Dr QUALITY
Port-at-Prince. T6l. : 2-3132 I'oi
PWton-Ville Tl. : 7-0082, eonmp

tennir


preal
phas
I.e Magasin qui transfor- _
me vos enfants en ((Petits


Indla Palace
Le Bazar doe oadeaux exo
tlquos Tout 1'Orlent ct
ses mysl tres pour plaire et
cliarimer 41
BlcenIcnsare dul cO6t do
Ia Dosur;c tgr.indes facllitls
de Parking.


PnARMACIE

SANTA MARIA
JEAN PARDO
Rue du. Centre race an
Nouvelsite Execution d'or
donnances, soins, conscien-
ce professionnelle


CoucouilIe
La collection Haitienne
qui vous propos' des livres
sur la linguisVque, la Socio
logie, Ia Psychologie. I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la Zeme
Edition de eSirolin et le
precis de grammaire creole
compare, et considerations
Ethno-Psyclhanalytiques su .
le Carnaval Ilaitien)).


ur tous renreignernent A VE~DRE
dmentaire a'.iessez A VaNDRE
a India Palace (Bicei
re; 1 Luxueuse maison etage
- Le M Y M'1 ou Mantra Peilprin 3 ch 2 bains $ 40.000
a meditation ne demai 2maisons Delmas 2 et 3
ucune prmi ..u z..un .y r-c 1 bain 25.000 ch
lable po 'r 1a t .- 'd A Mont-Joli 2 ch 1 bain
e pratiaue. salon etc. bonne cour quar
tier palsible 24.000
4 Canape Vert 5 ch 3'


Bijoux; avec ses pret-i-- /
porter 39 fue des Mira- /' .

KMEN4AD)

D an sez bien . .
Lunettes ne haute quialit e
en apprenant o1ptiques et solaircs en ex
clusvi c I'eez J. M. Maxime
S Cclestin opt'rien diplohme 98,


"-' -. Chemin de! Da)es
'I e i :2-r '15

Joliesse --

Salon de Beauti CONTBRO.
15G., Ruec des Miracles, I11 INSECTEIRAT
(lEntre des Rues Montalain
pje danses mondacines: Salsa, et G(iffra:rd) Exterminer rapidement
)isc T'angoi. mriingutc etc .. -les Is intsets et les rongeurm
v'liel No. I; clthe. vous -- contaclez cop
1i raire ilastique trol Inserterat 2-4991
App I HIlarry POL()IICARD

L'AigRiiA,,; Magique

D.P. EXPRESS 125 H dv Centre
125


POUR REUSISIR
VOS SOIREES
PHONE : 2-3417 7-1632









l1 vous souhaite: avoir le
diable au corps. Faites
vite de sauter jusqu'h Mini-
itecords.







Center

Si vous pavez ovq trollars
le Disque Haiten e'est que
vous ne i'avez Has achete a
ia Rosenthal
126 Rue Pavee



^iSJSSSB.1


BATIMAT
Achat Vente Locator
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue diu Quai 77










PnOTO CHIAPPINI
142 Dccteur Aubry; Port-
u-Prince; Haiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Marlages
Receptions N"ir et Blanc
ou Couleurs


LUKAKO
Club de Karatl
Cor6en pour votre pleln
6panouissement physique -
Mental et Spirituel Profes
seur M. Lbo Cartright. Lo-
cal Ecole St. Jea i'Evan-
g6liate.


Au Petit Bateau Pivert Guest -

Angle rues de ta Iteunion House
et Pavyee, pJpositaire de la Saint Marc
marque de tampons Tam -
Pax its en for Mate Cadre reposant cham.
-. 4 imports i4aetes.-- bres confortables toilelttes
sous-vOtements lingerie de individuelles D6jeuner ,
quality Souper Prix Mod6r6


Tout pour la Couture
La Couture pour Tous


YOGA


bans Gd salon, office, Re
serv patio 75.000


5 21 carreaux sur colline
plants en arbres sur route
asphaltee Mirebalais 45 min
Port-au-Prince Source A cap
ter 3 kms.
6 Haut Dolmas A 6tage 4
chs 3 bains-galeries et tcr
rasses 35 000
Voyez Gustave VALME
Real Estate Agent
Tel. : 2-2326
Apres-mldi : 2-1107



llege mixte
Jonas Ataustin
39 RUE LAMARTINIERE
BOIS VERNA
Iniscri)tioiis tou.s les jours
ouvrables de Sh a mnidi Dour
tolites les classes.
Les course speciaux corn
cenront A pqrtir d'octobro
pour les classes de 4Ome A
Philo.
Heures de fonctionne--
ment lundi au vendredi 4h
P.M A 8h30 PMI


ROLACO
A g e n c e immobiliere
No 102 Lalue
Bail Estimation etc...
Telephone : 2-5735


Le Temple de Ia c ant6 9 |!.Ui
Institute de Hatha Yoa et de 0
gymnastique m6dicalc 402
Blvd. J. J. Dessalines Pho
ne 2-4041.
Vous invite A ses s6ances de
Hathn-1 Yoga et -
de G y m n a s t i 1q u1 F
Med. qui ont lieu touIs Ilos
jours Matin et apjres-Mld
Minium Cayemittle -n e'i-l-
laboration avec sa fille Dr toile de f
Naomie Cayemittp de large.
primes, st
superieure
Avis ux nanpe
I enii ars Rue Maga

Tous types ole F-rmcluret l rol O0fl0
roulantes metali'qu-s do sl
rete TURIN. 1 1 :
Grilles articrlces .axliasl
bles ProS
Rideaux m6talliques r.vec
ou sans, marivelle Epais- NUCLEI
seur : 10-10; 12-10; 15-10 I
-Portes glissantes metill-I
ques etc... TEC
D6lal de llvralson CIF
Haitit Franco Dousue : 60 APPEL
jours
S'adresser au Magasin
SVTLELLO FRERES 303
Blvd J.J. Dessallnes, Phone r
2-3741.


11 nour nanpe 60
voile et calls im
erviettes de bain
, plastique (72) a0

sin de I'Etat 89


Avis

essIOnnel

AR MEDICINE
ISOTOPE
CHAT'CIAN

E' CALL :
6.1617
2.1311'
fSSCOGBSSOOJ


TAO
Centre InltlntlqUle mysticr
- rellgleux & caractdre art''
t;lqu et soclo-culturel don't
le slogo so trouvo A P6tlon-
Villl Rue Goutlrd (Place
Boyer prolongde No. 32. Vout
invite e tess ada:ces du 1 fl-
man ',e malin qul ont llei
Spa)artir de 10 heures.
Pour tou. renselgnements
adressez-vous an Rdvedrend
Pasteur Bien-Alm6 ou T616
phoner. Au 7-0032 ou au 7
1631.


CENTRE DES
ARTS MARTIAUX
Club de Karat6 Japonals
pour votre plein 6panouissa
ment physique, mental et
spirituel (SENSE). Maitre
Henock Lercius (Affilid a la
California Karate Academy
10889 Blaney Ave Cupertinq
Ph. 253.4044'. Local Tur-
geau 41.



A LOUER

1 Guest House id6ale-
ment situee 16 chs (7 cli-
mat) ent meublle-bains-
balcons indiv plusieurs ter
rasses vue sur mer-clien
tele solidement 6tablie -
conditions tries avantageu
ses.
2 Gde. maison 6tage 3 ch:
3 mains vaste cour Pacot
$ 400.

3 Thomassin 4 ch 5 bains
2 reserve non-meuble I600.
4 Village Lamothe 3 ch
clima 2 bains enter meu-
bl@e Piscine filtrle 550 00
5 Laboule 4 ch 3 bains
salle sejour etc 300.
6 Canap6 Vert 5 ch 3
bains reserve bonne cour 300
7 Appartement bureau
sur Lalie 150.
8 Grande Halle A stage
centre secteur commercial
pres Marchi Vallidres 500.
Voveypz Gustave VALME
Real Estate Agent
Tel. : 2-2326
Apres-midi : 2-1107


(Suite de la lIre page/

tage politique de l'hostilit6
de l'oplinion ( 1'endrolt de
ces dernleres dont 1'arrogan"
ce e), le secret suspect qui
entoure leurs activitls en
font des boucs 6missaires
r6vis pour un home d'E-
tat aux abols. Mais la d6ci
sion mime de porter ses
coups centre ces companies
prouvent bien les limits
que le president americain
s'est fixes, car la produc-
tion et le coft du p6tr.ole
ne dependent plus des mul
*inationales mais de 1'OPEP
don't l'abon'dance des reve-
nus la conforte dans sa sE ra
tgi'e et la met A l1abri des
pressions. L'Amerique est
d'autant plus- impuissante A
torpiller 1'Organisation des
Pays Expor('ateurs de Petro
le oue ses clients politiques
traditionnels oui en sont
membres ont ete ou renver
sis (Iran) ou acculds a une
%attitude prudence (Arabie
Saoudite) dans une region
o6 le fanatisme pani'lami
que risque de tout submer-
ger.
Le ballet des lors conti
nue avec son cortege de
coups fourr6s e, de rebon-
dissemnents inattendus, los
rapports de force se rIv6-
lant a 1'6preuve a Pavan-
tage de 'OPEP et des corn


VENTE DE BIENS MINEURS ET DE

MAJEURS


Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures -- Tout pour Fama-
teur et le profess'onrel IP
Rue du Centre : Tel. : 2-0945


Centre de

Metaphysiqua

Unite 6Universelle en As
sociation avec la SIRD.
So-lcltl Intern.iionale df
realisation Divine. Rue L-
marre No 12 1')rt-au-Princo
La SIRD est fond6e pak


40o.- Un terrain design
au No. 121, ddpendant de
I'habitation Savanette a St.
Martin a 1'intorieuir de 1'ai
to rolte de Delmas. a
l'Ouest de l;i route de Po-
tionville Freor, mesurant
s!x cent quaire vintst dix
mitres carries soixante rdeux
ot accusee seizp m i'rres vin -t
cinq de facad slur la roulie
-T autant all C' i Nord t-
Sud bo-ne .au Nord par le
No. 123. au Slid par le No.
120, 1 'Est par le terrain
du tero in et a 'Ouest par
la route J
Sur la maise i prix de...
$ 5 190 outre les cha,'ges de
1 'enchere.-
5o.- Un autre terrain d6
sign au No. 122 mesurant
six cent quatre vingt dix
metres soixante deux ot me
sure seize metres vin-t cinq
de facade sur la route .J,
ainiant aul coe oppose E, t
sur une profondeur de qua
rante deux meotres cinquasn
to au Nnrl et au Sud; bor
no au Nord par le No. 123.
an Sud par le No. 121, ai
1'Est par le reste du terrain
a 1'Ouest par la route J,
1, tout sniivant proces-ver
bal accomnpanne de son
plan do Arnold Ldonard as
sis't de Biron Alphonse. en
d a t e du sept Sep -
tiincbre nail n e u f
ceint soixjint', qualorze enre
gisr6 ( en trni scrit.-
Suir lai mise a prix de... $
5.000 outre lo- charMes de
1 'enchlre.-
60o.- Un imnmuble fonds et
batis:es, enre cour et jai
dits, sis is D lmas 31, rile
Eli Dubois. lesur ant tron
1e dex inm'preq ( cinulll;l' e
de facadeI aI Sid i ;' utant
au e6ii oplposid Nord. sinr
iule profonldour d-o e ilile
metres cinquttanti tax ((,1
Est (p Oiiest bornes anI Sud
par la rue Elie Duboisis a
l'Est et. l'Ouest divers voi
sins.
Sin lIa mise A prix do...
i 125.000.- outre les char-
ges de 1'pnchore.-
Aux requites, poursuites
et diligences de : lo.- Le
sieur Mario Carmel Moreau,
p,-opriet ire demeurant et
domicilie ai Port-au-Prince
identified au No. 9648-B-S
avani pour avocat Me. An-
dre Brulus identified. paten-
te ot impose aux Nos. 61-D-
3129-J-21479-K. avec elec-
tion de domicile en son
cabinet sis au No. 134 de
la rue du Centre. 2o.- Du
sieur Pierre Marie Moreau,
pmpriltaire demeurant et
domicilie A Port-au-Prince
actuellement en voyage A
Now-York. Etats-Unis d'A-
mdrique avant pour avocat
Me. Seymour Lamothe iden
tifid, patent et imnos nux
Nos. 9879-B-97915-A-1645-C,
avec election de domicile
au cabinet du dit avocat sis
en ceto ville -
Contrp la dame veuve Mo
ra Moreau nae Jacquieline
Jean-Iouis prise en sa dou
ble quality de commune en
biens et tultrice de ses en-
fants mineurs, propriltaire,
demeurant et domicili6 A
Port-au-Prince identified au
No.... ayant pour avocat.Me
Seymour Moyse. ideditifid et
patent impose au No... a-
vec election de domicile au
cabinet du die avocat sis en
cette ville.
Pour de pl'ua Emnles ren
seignements conssiltez le
cahier des charger d6pos6
en 1'dtude "de Me. Rnst A-
vin ou s'adressef aUt avo-
cats soussignds.'
Port-au Prince, le 31 Jull-
let 1979
Me Seymour LAMOTHT
Me Andr6 BRUIUS 317


MERCREDI ler AOUT 1979


I
i .....


pagnies pelrollires 1'une
par le contrule qu'elle exer
ce sur le debit de p6',role.
les autres par 1'importance
de leuri r6seau de ventes
qu'aucun gouvernement ne
saurait remplaper avec au-
tant d'efficacitN.

En attendant, 1'homme de
la rue assiste impuissant A
ces tours de passe-passe et
dans sa colere se met a rt-
'ver d'un Roosevelt ou d'un
De Gaulle don't le courage
politique lui aurait permis
d'enirevoir la fin du Tun-
nel.

On nest plus gouverne,
est le refrain, repris en
choeur de 1'Atlantique a la
Baltique quand dans la Cite
le desespoir s'installe, le
fascisme n'er;' pas loin d'y
penetrer a son tour eit le
danger qu'un sauveur A 1'i
pee se present nest plus
un sujet pour bandes dessi
nees a 1'usage des enfants.
mais un risque reel que les
observateurs les plus luci-
des commencent a dunon-
cer, risque d'autant plus
grand que lea homes du
pi'role, comme disait Guh-
petrble comme d a is a i t
Guhbenkian s o n t corn
me 1 es chats On
ne neut jamais savoir a leur
vacarme s'ils se hattent ou
s'ils font I'amour.


m
11
v
t
v
t




c
t


ti


II est porter a la connais
sance de tous ceux qu'il ap
partiendra qu'en vertu d'un
jugement contradictoire -
merit rendu par le Tribunal
Civil de Port-au-Prince en
ses attributions civiles corn
pftentes entire la dame Vve
Mora Moreau noe Jacqueli-
ne Jn-Louis agissant en sa
double quality de commune
en biens et de tutrice de
sos infants mineurs. Roja-
noe. Dominique Mora, Junior
et Martin Mora Moreau et
d'une part, Marie Carmel
Moreau et d'autre part Pier
re Marie Moreau enfanta
naturels reconnus de feu
Mora Moreau. lequel juae-
menLdat6 du 18 juillet 1978
pass en force de chose soi.
verainement jugee a ordon
n6 le partage des biens d6
pendant des communaute
et s u c c e s s i o n de
f e u M o r a Moreau
et de son spouse nee Jac-
queline Jn-Louis; D'un se-
cond jugement du meme
Tribunal dat6 du 17 janvier,
ent6rinant le rapport des
experts.
II sera precIde le Vendre
di qui sera dix Aofit mil
netu cent soixante dix neuf,
des neuf heures du m nin,
enl 1'tiiude et par le Minis
tbre de Me. Ernst Avin. No
taire de la residence do
Port-au-Prince Rue du CPen
tre on Harmerton Killick
No. 122 A la vente ail plus
offrant et dernier enchdris
sour des immeubles sui-
vants dpDendants des suc-
cession eft comminalit de
'eu Mora Moreau et do soni
e6ouise nde Jacqueline Jn-
Louis.

lo).- Une propriety sise I
Delmas 41-47. a la rue Fer
rand de Baudiere mesurant
cinquante pieds de facadel
a ses cotes Nord et Sud, sur
cent deux pieds trois pou-
ces 'de profondeur A ses c6
tls Est-Ouest; borne aui
Nord par la rue Ferrand de
Baudibre au Sud par Mine
Georgette Paul Fortune; a
l'Est par Mine Marie Vieux
Chauvet; a l'Ouest par Mlle
Jeanine Angeluci.

Sur la rh-se n prix do six
mille dollars... $ 6.000 ou
tre les charges de 1'enchlre.
2o.- Un immeuble fonds
et batisses. sis A Sans-Fil,
A la rue Barth61lemy, born
A 1'Ouest par le Centre
d'Apprentissage; au Sud pal
la rue Barth6lemy; A 1'Est
par un autre voisin mesu-
rant treize metres de faca
de aux cot6s Nord et Sud,
sur une profondeur de vingt
six metres aux cotes Est et
Ouest.
Sur la mise A prix de
vingt cinq mille dollars...
$ 25.000.- outre les charges
de l'enchlre.-

30.- Un immeuble fonds
et batisses, sis A la ruelle
'Dufort, mesurant trente
pieds ou neuf metres qua-
torze de facade, autant au
colt oppose A l'Est sur une
profondeur de quatre vingt
dix pleds six pouces ou tren
te et un mitres quatre vingt
dix neuf centimetres au c6
td Nord et quatre vingt deux
pleds six pouces ou vingt
six metres soixante dix neuf
centimr6res au c6t6 Sud;
born au Nord par Aim6
Jean Mary; au Sud par le
surplus de la propriety; A
1'Est par le Dr. Tertilus Ni
colas et A 'Ouest par la
rue Dufort.-
Sur la mise A prix de
vingt cinq mille dollars...
$ 25.000.- outre les charges
de 1'ench6re.-



21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIUR )

L'action imprdvue d'un a-
ni sur le plan financier
ous deconcertera. Consul-
ez vos covseillers avant de
ous lancer dans un inves-
issement.

20 AVRYL ITr Z0 MAT
(C-EMEAU:-,
Un partenaire ou un pro
*he allied revele des facet-
tes nouvelles de sa person-
nalite. Dans votre ardeur
a progressed; n'allez pas
trop loin.

21 MAI AU 20 JUIN
(TAUREAU)
Un rendez-vous inattendu
vous stimule mais evitez la
negligence dans votre ac-
tion. Vous devez ecouter le
parteoaire ou la personnel
qui vous est particuliere-
ment lice.

21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER )

En depit de bonnes inten
tions; l'imprevu peut vous
pousser a des ddpenses fa-
cheuses. Trouvez des sour-
ces de distractions moiins
cofiteuses.

23 JUILLET UTT 22 AOUT
( LION -

Une approche raisionable
est la meilleure mais los
membres de la famille
sont d'humeur experimenla-
le et agiront de facon sur-
prenante. Ne prenez rien
pour acquis.

23 ABOUT AU 22 SEPT
( VIERGE )

Nouvelles inattendues mo
difiaot la situation. N'ayez
pas la langue trop longue
et evitez les affirmations
aventurees. Suivez les con-
seils de votre famille.

23 SEPTEMBRF U 22 OCT
( BALANCES )

Exploitez une possibility '
d'investissement mais soyez
prudent dans les affaires
d'argent avec les amis. U?.
collogue vous donnera un
sage conseil.

23 OCTORRE MT ?1 NOV
( SCORPION )

Aprls une visit .A de


Cu 0 rs intensify d' et


secondaires


et pre universitaires
Titufaire :

DIPLOME D'ECOI-E NORMALi:; BACHELIER EN
PEDAGOGI:; DO(CTEUR ES LETTRES; ONZE (Ll)
ANNEIES DElXPlERIENCE DANS ,'ENSEIGNIEMENT
DUl IR\ANCAIS A TOUR'S LES NIVEAUX.


Date d'ouverture :

LE LUINDI 15 AOUT 1979


Duree :

JUISQU'AU 28 SEPTEMBRE


Benkficiaips

ELEVES DE SECON')E, PREMIERE. DE PIHILO, A-
DULTES

Matieres enseignees :

S 1) MECANIQUE DE LA DISSERTATION( DE L'ES-
N SAI; INITIATION A LA METHODOLOGIE DE LA
RECHERCHE (TECHNIQUES DE BASE); SURVOL
DE LA LITERATURE FRANCHISE ET DE LA LIT-
TERATURE IIAITIENNE.

2) COURSE PRE-UNIVERSITAIRES DESTINES AUX
ETUDIANTS DE PHILO, AUX ADULTS D'UNE MA-
NIERE GENERAL: METHODOLOGIE DE LA RE-
CHERCHE; APPROCHE COMPARATIVE ET PLURI-
DISCIPLINAIRE DES LITTERATURES ANTILLAISE
(HAITI, MARTINIQUE. GUADELOUPE, GUYANE) ET
AFRICAINE, LES GRANDS MOMENTS HISTORI-
QUES ET LITTERAIRES DES 4 DERNIERS SIECLES
EN EUROPE, EN AMERIQUE, AUX ANTILLES.

Inscriptions :

S 1) TELEPHONE AU 7-2900 LE MERCREDI ler AOUT
DE 9. H. A MIDI ET DE 2 H. A 5 H,

2) OU SE PRESENTER AU LOCAL DU NEW SCHOOL
(No. 5, 2ime. RUELLE RIVIERE); LES ler, 2, 3
AOUT, DE 5 H.30 A 6 H.30 ...m

N. B. UNE RENCONTRE PREALABLE AURA LIEU
ENTRE LE TITULAIRE DU COURSE ET LES EVEN-
TUMLS PARTICIPANTS, LE LUNDI 6 AOUT 1979, A
CIlQ (5) FIHERES PRECISES.

a: pag'p' ""


and Maitre de I'Inde
uelle le Swan' Guru
nd Sarasv-ati .Ji M1aha
plus en! ino sous 1e
de Swamin


MIARDI 31 JUILjLET 1979


x4ieux amis; vops serez d'hu
moeur vagabonde.Soyez seep
tique a i1'gard de projects.
trop sdtluisants. Accentuce
votre prudence.

22 NOV aTO 21 DEC
( SAGITAIRE )

11 sera difficile de con-
server secrets vos projects.
Une decouverte soudaine
vous pousse a tout dire. Fai
tes confiance a votre intui-
tion plus qu'aux paroles de
vos conseillers.

22 DEC AU 1.1 JANVIER
( CAPRICORNE )

De nouveaux amis stimu-
lants vous poussent a de-
penser. N'investissez pas au
delay de vos moyens. Prote-
gez votre capital et conti-
vuez vos recherches.

20 JANVIER AU 13 FEVRIER
( VERSEAU )

Des developpements inat-
tendcls de carrier vous ai-
dlent ma;s ne comptez pas
les poussins avant que les
oeufs ne soient pondus. Des
amis vous aideront.

19 FEV AU 20 MARS
POISSOINS)

U'e possibility de diplace
ment vous attire mais n'en
negligez pas pour autant
votre devoir. Consultez vos
surrerieurs avant de dresser
vos plans.

SI VOUS fTE NE
AUJOUjiO IIUI

Vous Ites un individuals
te mais aloez plus loin
quad vous vous interessez
au bien-etre de tous. Que
votre egoisme ou que votre
caractere personnel ne
vous fasse pas croire que
vou's etes soul au monde.
Autrement: vous auriez ten
dance a rester sur une ex-
cessive reserve ou ah deve-
nir d6daigneux. Vous dtes
divers et reussiriez dais
une grande variety d'occu-
pations. Vos qualities de
chef vous serviront beau-
coup dans la politique et
les affaires. Dans les pro-
fess'ons liberales; les arts
et les sciences vous laisse-
rez votre marque a condi-
tion de savoir bien choisir
votre voie.


LZIMM-.






MARDI 31 JiUILLET 1979





AVIS
1.11 T E.I':CO. .joiilss ant die
ser traits et prIvI leges sur
Its 's l lllll nllla i lsi
I'l 11;l1(1, p rtr | In lt


1ri Tillusl ( i'trl l .ih1 ell ni'-


:t i I l l. t i e ell
vIC'." I 1ll'a lix. (I r;l] nev iall-




t aii;\t de I'" inx. rvTie


A \(It'Ill; ce i l'rraiiescc ;'tiis
ri III IPe I I ires Ini hllc




il';'l Ia uir at i.n nfta le l lr
c'ille.I'( > I T's l'iiicOs 1t '1p -





nll delai de ti s moia e'"
Iirarnt Ie 311 Spt]lcmlbre 1979
a tr iAni'cord i la RCel
jiour la Iiisioni diu systeine
enlre rla T EL' I ( ) te t l

re. 1haiua le lex' '. htillet

g riplirqh|t e niiernal ;o -

I'lldelai de trois moi" ex





rlet 307re 1979
.a a Dirct laCin
-- 0 -


lo rl -:Iii ltt' .tn i. ae aulv


La a d: lall r lti):< (i i t I' : i

rI l I l tti 'lill' i d 'ii-,l'rn-P i
a ai r c l 1aaar at on

1, ti r l: l dE' llI t (iid d o la I
r 'a )' d'a':l. a batail t.aiaaaa-
0ta 1 : ATa laa La a '

I ala l ar' l I l a a :l l:'I l
aT iol'aa ( 1 ;7oa r Ic-

(t I '-;r I, ( t aitnn:. l ; a do
l'Artlct 2 dB Ia ', L Io. d,1 a
28 Ao n; 1,`,*;;'. :for. ; -q nL
r1 Atat t a '2. A t cft' I

Ar'iclt 2a ) troa t A' -
h'"tis a 1 A,- i .'
1 L i', 'at,.nati(,l a ''r's aol
I':l1t ea c!"- Admaiaa:aa ';-
tiolas sw roIa l, efI s i t'x r a'PJ1F t
tComrmlana.a Bans aei:-i e- ':
2.- Lft, Ealpltnyls Tir., ,'1
leU rs, J)I' atilti:s cr's Fn'rpa

is a a 7 (oni Frtirn'c:ala s te. e 1
e .'na 'ral. a- trava ll Ietr
m :lni.Pi w n'.elliction1 c-in.i
(ncI aI, a aravenn'aett a rcl',' it -
111 a e s cr'vl '-' a an t (' -
plo il r t ' ver"' dt d ('I coi
IFtIt da t !+a vail a t',:pI'.s ol
ta ite.
3 L t'i Ls t a-aL meu at )si-


4- t, P el''' aaaa a laT'oai; -
(111' n '1113'11.Pa aa'a Inaaall:a'a(aaaa
I :l ]A);!( l lln dfA l r')fi l'c"
d A:;,lll':oc!-"' A 'c id W'l -'; d;!


Trnwil,. Mnladi el, Maler-
llt' ( OEPATMA) lelr 1,,"-
1111innd do s pconformner strl'
i 'lien l iill iprescrI atas .I
I lle t I'tar .d('liti dii nitonlta.tl
il's o's at i ntlns du ai's dor
c l lit's d ("Iat "lii' s'ca'sLtr'' duia
pi "t,, rll txer li' f'isca' l.
Li BONNET, atV.

1.c l;' t l r 1 ll



la's tlalt ot''as';la it' tat art'
a'.t'> stIvantlls s Ii f nt be -

71' M',r("'ry Vapor
l:at pt -1 () "V. 'a' s
(.Gtd. No 1:33 ("D C'Iar
t2!i t' I.h I 'a'sIlre So-
(at il t4:t'a '4t00 Waatts
Code No C4OOS 51 West.-
NOIHELCO LU 1i00
I.P ( p'riX ; otIirs seront
CU' Port-a-P1rince ct l'es
dat 's dI' livra.i.on rigou -
I't't;t.s t ft'l t tenllt ':s
L Ihaet rii'alc i Haiti invi

I'n ( ]t nI 'cli m tni l] rs '
ofilri s 1 Ven: I"3di 3 Aout
l9', at 3 00 I' M I l 1 Usin t
I'tlectlliue, tle' Josepht JaIn

lA DIRECTI(aN
ELFCTL iCIT. D IIAITI
x x x x

Datauie de

L'I ectrit6 di'llaiti avise
les intet'resses que les ar'.r
cles suivats lui font lbe-
s') in :
W' tdl ext-,nioi ladders
compinilete ith safetv shoes
slip resistant (Echelles ex
rlesibles avcc pattes de su
ret) :
Quantity Description
21 21 peds
I? 32 pleds
? I pi pieds
3 10 pieds
Step ladders
12 4 pieds
6 6 pieds
6 8 pieds
Les prix ';onmis seront
CIi' Port-al-i'r:'nce et les
dai'lais de livraisen rigou-
reuserment tenus
L lFlectricite d Haiti in-
vite les intr,.'ss.s at sou -
mettre persannellemrent
Icurs o'Tfres 1. V'tendredi 3
oiit 1979'l a 3 : 00 P 31
1 su:ne Elecltrque. Rue Jo-
"Pt Jaanv'er
L1 PllNF'TIti )
i.l'C(TRI' IT; ID HAITI
x x x x
AV K S
I.es artif'es elont les noims
suivent, ayant adtre.se aune
demand d'inscripaion anI


MESSIEURS~

AIMEZ VOTRE FrIMAI

PLROTECEZ L IISL

PLANIFECATZON "FAtVI7IUAC


Festival Int.irrnitional d0
in Francophoniie qui sie tien
dran i Nice; du 5 anu 10 Oc-
tohre 1979; sont Invits it
uine r-ui.-tin anl Dparte-
inent ide I'diiuc'ation Natio-
nile; le Mercredil ler about
197)9 it 5 heuric pm en viue
d'envisger lets modalit6s
de leir participation even-
luelle
('e sont:
1- iassoul Labucnhin Mf-
dard
2- Mie Mlehaellc, Lafon-
tant Medard
)- Gregoire Eugene
4- IFrangois Latour
5- Cenire Dramatique Fran
co-IlIaitien
6- Joseph Renaud
7- Christophe Charles
8- Lionel Benjamin
9- Robert Bauduy
10- Jean Coulanges
11- Dorsinville 6
Port-au-Prince; le 26 Juil-
let 1979
Moise INNOCENT
Chef de Bureau
X X X X

VENTE A L'ENCAN
as dessous de la
mise .rix
On fait savor ta tOu, ceux
t qui il appatiendra que
Ie MAreedi ler Aofit 1979
at 10 heures o lu mltia il se
ra procdc1 Udats la corr de
1 Adcrtinistratiolt Portuairc
National a ta. vente a
Smenan ?t t ui dessoous de
la mise aa prix des arti -
chls sutilvants
1.- Une voiture v.'.gee CHIE
VROLET BELAIR
Motclle 1967 I portes 6
cevlandres
Estime' a' $ 400.00
2.- Unie voiture FORD usa-
ape LTD
Modaic 1970 4 portes 8
evlindres
E1" imee it $ "1 00.00
3- Une voitutle sOagUe CHE
VROLET IMPALA
Mod1 1969 4 portes
Estimoe a $ 500.00
4.- Une voiture ,sagTe CA-
DILLAC
t\',d lt 1970 4 portes 8
cv indres
Fsttmie a $ 1.0n000
7- p volture PIYMOUTH
FURY 'YS
Modtle 1972 4 port-s -
8 rylindres
Eslime- a I 4)0.00
6- Un e vnitAD-R PONTIAC
Grand Prix usagee
M'od'1,, 1972 2 portes -
8 cvlindres
E.tile' a S i $ 1.0 00
7- UnIe vtfitie I/T WAGON,
CHEVROLET usage
Modarle 1970 5 portes -
8 ,1tnatdres
E,'timn -' I $ 400.00
i1- ttnt voitlr CHRYSLER
I]"at" coI1116
Ma Ia'le 1)7;5 (t:rtes 8
Esl -' :i $ a .:,0000
9- Ut ILOADER ttpour tra -
V' iX d ivt'rs iii t 6a c
E stan', a $ 3 0 '0 00
Ia la''; Emt'a.it' ao s
Patlalta ('a ltel JEAN
Altirt BOYER
('tt;irf I d it la Dilection de
l:a Dolttanea 317


PAGE S


LA REAPPARI'1'ION Dlii '~0


AVIS DIVERS


Monsieur '`,dward Kenn(e
dy se pr(,setl"ra atiix elp,"-
tiatis pr(sid'nt;t 1leos d"
11PH0. aurait, :a flrin ai1 des
amis Madame Rose Kenne
dv, la mtere (ld Senatetur
Damta ral:(' dil Ivissahut -
se Its, si 1on ean cloit Lutn-
di le Q otidien New Yor -
kais ,-Daily News,>

Swlon le ,Daily News,..
Madamat Kennedy aurait, r6
volt- l:i semain'tle dclrniere ah
deas amis qqu ulne decision en
ee st ns etat ia i'rvenue aLu
setn du elain Kennetdy>a Elle
atiait, e6ialme:'nt: indique
([tie e 'rtatns ni mbres de la
laillile,. non t'icS spar Ic
Dially New,,;s., elaientl oppo
ses a Cett ea'tadidature

St losn ds o'larces pro -
e|as de at tfamtlle Keanne-
dy, 1 opposition de sa mre-
re 6t ait la ',rincipale rai
son pour laqu'-lle le Sena
teur du Maisachusetts aa
vait jusqu a 5lr':sent refu-
se d etre Candidat a la
Maison Blanche


- amooososo a


LA REAPPARITION DE
CHAPOUR IAKHTIAR

(Suite de la re o page)
sang par c le dernier avion
Occidental to 12 F6vrier,
come la pro-sse irnlen- -
ne 1, crivit plus tard ? 86
clappa-t-11 de 1 Irn des
Ayatollah pat l.it flllre du
Golfe, come le firent la
plupnr dcis i;ugll'ts ?


D imperleux' impdratlfs
de sccurlt', et uL-ot-itre aus
s1 le souci de ne pas gener
le pays qui, filnalt-ment, de
vail 1 heberger, paraissentt
expliquer cet e demi-an -
nee de silence observe par
Chapour Bakhtiar
TI reste h savoir si les k
raisons qui lui impostrent
C '.te lotngue reclusion ne
se justifient plus, ou si d au
tres implratifs et notamr -
mnent la vision d une 'mis-
siona pour modifier le
cours des 6vuinrltents dans
son pays, 1 ont conduit auo
jourd hui a roeprendre date
avac 1 histoire.

-- O --


CONFERENCE DE PRESSi
D. BAKHTIAP,

PARIS AFFPt
L ancien Premier Ministre
iran 'n, M. Clapour Bakh-
aar, a declare mardi au
COtlUrs de sa premiere appa-
rat on pubt'lque depuIs Ft-
vrier dernier qu'-il ne presto n
tera pas de candidaLs aux ax
ei.'ctioant de 1'Assemb'ee
consitu'.iDt_' u qu auront lieu
It 3 Aott en itn.

Au course d'une conferen-
ce dc'. prcsse, tUerue a Paris,
M. Lak at a .aouI gn, qu'i 0
ne que I-,lamique lmais que cc
petdtiith. 1! 1iC constituerait
en: ex.,, oucuoti Gouverne- a
ment provsoiir ni a uc'.tn
Part.| Politque d'aopposit on
iau reg.mae iran en.

Toul ai lolii'- de cette cnIl
It'erencr de pre';se, qtui a du
re 90 n.:1n,i i; env.iron. 1'ap
c en Pr'm'er Minhstre ira-
nlir na '3 ess(' de so pre:en
IIr c r )-'Pe *sun simple cito




PRESIDENTIELLES -
ETATS-UNIS
EDWARD KENINEDY
CANDIDATE EN 1t80O,
SELON LE DAILY NEWS>

N. Y. (AFP)
t.t. t.. t ... t. r a .... ititt....


AIR FRANCE :

AIR JAMAICA :


2 billets aller retour P A P Yam"

2 billets ailer retour P-A-i / EKirgston


ou Montegobay

HAITI AIR INTER : 2 billais ai choix


SANYO CENTER :


Un televiseur SANYO


ON/!I SUPPLIES : Un refrigerateur KENMMCEE 2EAR3

PLUS :

DES BIJOUX, DES MONTRES, DES ROBES, BES RADOSYO rE3

DISQUES ET TANT ET TANT D'AUTRES CHOSES ENCORE QUI FORT DE

CETTE ELECTION L'E L E C T ION DE LIA H S EE !

Miss et Monsieur Disco 79,




Un programme M S


(Renseignemnts et inscriptiRns tous les soirs au M.S.C.)






LES DIFFICULTIES DU NICARAGUA


tlnue meme par les classes
(Suite de la lire page) moymenes it IJe propriota.-
res. Los Banques iont rou-
controlaAt Ie pays et a com vert, a-t-il declare, et les
mence un processes dinte Compteas I -, r i .,,., peuventL
gration entire ses cadres et etre retires jutsqu'au dernI. r
ceux de la juinte., a-t- i in centime, ma s cc seralt at
dique. tenter centre la riveO'tion
Dan el Ortega a oen:ite que de retire tout I argen
affirm que la nationalisa- des etablissemints bancai-
tion des Banques ava t ete res..>
biwn accu'!lie et <1soute- De son cote. Bayardo Ar



ECRIVAINS


(Suite do 1 16r? page)

profonde des ecriva.ns et de
leurs oeuvres.
La 3eme _patle dresse la
liste des ecr.vains d'expres
sion hollandaise, original res
de Cura.ao, d'Aruba. de Bo-
naire e' d, Sur nam.


La position de Henry

Kissinger


SPHILIPS MRAL
NOR E BLANCRAL

12" $ 283.00 COUL


20' $ 43190 25 43900
24'' $24850 oo


RA7 A G,


RUE P U E0


(suite de la 16re page)
tion du trait; Ia la nego-
ciatioat duquel il a partici-
p6; itait due au fait que
mengait a pencber de fa-
Eon inquietante centre les
Etats Unisa.
r a notamment declare Ill.
Kissinger; je conclus que
je ne peux soutenir la rati
fiction du trait qu'a trois
S conditions :
Qu'il soit couple, avec
un programme de defense
constituent un accord obli-
gatoire' entire le congress et
le president; qui prenne en
charge de facon urgente le
plIril grave pos6 par 1'ac-
tuel etat de 1'equilibre mi
litaire.
Qu'il soit accompagn6
d'amendements -ne n6cessi-
/ tant pas une rendgociation-
clarifiant les ambiguities du
trait et dufinissant le ta-
tut du protocole; le sens
exact de la clause sur les
transferts dei technologies
et proparant le cadre des
negociations a venir.,
Qu'il soit accompagn6


de 1'expression vigoureuse,
du point de vue du Senat
sur le lien existant entire
((Salt) et la conduite geo-
politique de I'Union Sovieti
que.
M. Kissinger s'est decla-
re absolument oppose par
centre A tous 'les efforts
qui seraient faits pour a-
mender le trait de manie-
re tell que cela aboutisse
a une reouverture ds nego-
ciations avec les sovieti-
ques. Il a ecarte vigoureu-
sement la suggestion faite
par certain que le Sanat
americain demand une re-
duction du nombre des mis
siles ((SS-18s sovietique.
<(De tels amendments:
a-t-il dit; seront presilue
surement rejctts par les so
vietiquess et aboutiraient
en fait a la reouverture de
negociations qui reporte-
raient a une date ultdrieu-
re 1'accroissement des for-
ces nucl4aires amrilcalnes.
La commission sinatoris-
le des Affaires Etrangires a
renonce recuelllir l'avis
dpe Iancien president RI-
chaid Nixon sur le trait6
qu'il a lui aussi negocie.


C(C
cI
Im

Cu
di
ro



l o
t'e
to

tn



cat


Se d6tachana les ('ltLet gI
b.ographiqoes Oes 'trava ia:. '''
les indicate ons de ours oeu tat
vres, des photographies V
d'auteurs, les sources bib'.io ga
graphiques et critiques et ne
un r e 1 e %vc d'ouvra- pe
g e s en ho!landa's ou ge
traduits en anglais ainsi que de
des texts qui sont ecrnts
en Papiamento. .

La 4eme parties embrasse
les literature writess en Es
pagnol t Cuba. en Repub'i
que Domlmncane et Puerto
R'co, avec des essais pour
fixer les caractdristques de
ces litteratures individuel-
les.
C'est le palmares de ces
ecrivains espagno's avec
leurs biographies. la 1 ste
de leurs oeuvres et la docu
mentation bibliographique
ou critique.

Une biblographie d'ordre
general et en outre des re-
lev6s pour chacun de ces L
pays avec indications des
antho'ogies compldtent cet-
te parties consacree aux lit-I
taratures d'ex'pression espa-
gnole.

Ce travail, unique en ce
domain est une encyclope
die bio bibliographique et,
critique appelte i faire con
naitre cette zo-.e gaographi-
que de 1'Amerique si mortel
element oub!ide dans le ca
dre culture.

Nous sommen heureux de
presenter nos plus vives fe
licitations 6 ces, patients 6-
cri'vains qui ont contrbue
me-tTre en valeur la littera-
,ture ate Cnrnabes dans son
admirable varitu. I.


', anc en J. tarta. .-!e "
l( bre aa la'at C tC ra a' a t.All dla
SLN,t at 'a. '" quon' t -
'rte de la pr e t e a ;,'a ah'ls
I'. tII( I L'e ', ai a i-at.. aix I':I-
aOS l 'i(svl atll a1 a' ,'I It
nl lontl inner.
T(ahttelo:s, a t-i-l 'a'nIse.
a li 'erle' d i. trt'.,se -'t a'a
1 a'tve'ur dI ad a t'recoilttrtit'-
n t, p ,ur la'ilue'.l' 'i,;al xi
lons it parti'le',p: i at nt d(e
us. e l, n/u. !]eiin d dI.,
S que t tc .ilS' r't I ct\%,a 4 NI.
ace a n1 lii.a aeta11 ( tW t' (a t a l
tatt Cl a ',Ia at. aa tat.IIX i-
ts deo rlljot :-iita' a, i ( ( at,
r f.Is notl ve.o'a x ia [et s ;t .
g;ront l'hat \;aa rta aC'' (+U
r1.
D'auire palt Daniel O W '
a declare que le Gouver
*n t i pa erait les salairet '
rdus A cause de 'a grove
inerale lance e cle 4 Jun
ernier ct qqu, a pl.e Cde tO


a l aolli, a i '(' l' e






A .l (l ;r d)!I ,]1- l t c rl ,





te, lie a laA si t ade e t. c -' 12



acles du poul'. et at NC lara-




Aua et que 1 Junto n' n
l i 'une m'na n.
a t a' t, 'a (aa. t a t 1


LE BISTROT

Gilbert Fombrun ... Ete 78 -

Grand success au Bistrot ...

MERCREDI ler ABOUT 1979


Gilbert Fombrun


GRANDE SOIREE ANNIVERSAIRE

Repertoire entierement nouveau

Avec

Max Piquion et ses Musiciens

UNE SUPER SOIREE

UN TOUR DE CHANT EXCLUSIF

Avec le concourse du Whisky

.Something Special,

Reservez votre table

Pour cette soiree unique

LE BISTIROT Tel : 2-1809 I


Michele Scotch Club



VENUREDI 3 AOUT



DERNIERE ELIMINATOIRE


ELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO (79)


PATRONNNEE PAR



ETASA (Volkswagen Audi)

QUI SERONT MISS ET MONSIEUR DISCO 79


ACHETEZ


VOTE TELEVISEUR




CASH IN


~M~r~nlu~-ur~u~t~r"rw~'rr~'rr~,~zrz


GAGNEZ $ 3.000 DE PRIX.

AVEC :


VOLKSWAGEN: $ 1.000 CASH









MARDI 31 JUILLET 1979


Michele Scotch Club




Jeudi 2 Aoit




Sous le signe de la beauty et de 1'1A6gance



HAIR STUDIO


PRESENT




Un super fashion show




de maquillage et de la coiffure



AVEC



i'i Mannequins Haitiens et Etrangers



Une soiree a ne pas manquer






CARNET SOCIAL


3eces de M.


D' MNil!ml iUSA'. I, nou es
lp;iVi ( inl' li i_ .'e linoluvel-
1i (ilt de(t's d Monsielur
>t ru' Frilnii n r Dougc, swr-
v' :u le J3 udi ,:1 Juillet


I. i ci It do, lo ireluse er -
llwl pr'stn -

I i b 1 1 i nl r ol.)(I aux-
'ii biii 'll h o ur/ .II :i

.]ol lc w r" 11: I Mrolle' au
Sl M :(iil '. 11 i 't Ad l iynie'

i ('l.iud. I' tine 't M a
itl I M iti ," I' iddv Dou

( .r; Ild 'I' ri', 0 M ida

l M 1 Irutl. j w)l e| '
l11. ,11 ( 1 1 l 1 i l y ( -


I l l




tttL t l t Il r,' I i' r I t i;tili


A MI], Nill
I 1, Mt p llt, r w I ,










< ';I,1 I t' I,,t ,' i, t f( i ul
lInthI el, Alp I l i A '.. D, -

lnit, W, oley, ptv' i uny, Mon





Lt lut' rV ill'~ Jc dii, Mol -


siear Serge Frit. ;ner Dou-
ge ont ete chaistees a Mia
mi le Lundi 30 Juillet 1979
317



Deces de Mme Vve
Ote Castre Guervil
NEE
CECILIA LAVEcLETTE
Nous annonoins avec in-
finiment de pine la triste
iniuvtlle du deces de Ma
dame VLuve Ote Castre
Guervil, nfe Cecilia Lavilet
te survenu ,'n sa residen-
ce it P( tit-Trou de Nippes
IaIubitation Vissali le Sa
media 28 Julilit en cours
i:n i:/' pc'vole circons-
tance nou(i's ')rOsl'nton.s nos
i('( iS (S(i0 d')l"iancl('.s a son
lrre Y:anyain ltviletteo, a
.- nIlants "M;d;ll)iselle
l'liie ( 1uer 'il. Madame
('ii. i(' Guervil i en-
i.i A lnols (..;Ii rvil et en
Ml.l.si, Madame Tullila Gurr
,l .1 l nlil'itiis. M ldarnit Oer
111:11111 G u 'Irvil. 1, t -{ l'f:intl s,
NM;Iinam, (Onono, Guervil et
i.:]]. Mjdamne Ermnitec
tic i .rviil l ', 'i'int.s, M ada-
mile Avolonia C, ilrvil et (.11
ll:-,is Mm? Er',l'e Guervil
l iiianlis. M 1 'aidres OGuer
vi 1 et infants, M Vt nier
Gi wrvil. A .;" s petits 'n-
I; il K' Oiely, Edtih, Her-
vi., lvi.lynw, .irml le. Ro-
^ DMarl',l Eljohrte,. Sam -
l, N(llien L tvila, Fer-
Silldltl, Einione, Wi(sner, Mi
re'lll. Diomini.iiie, Harold,
J:1an Etienne, James, Gina,
Grtindos, Freddy, Jouli -
le,. Ermila. Lima Yvrose
MiclhLlilne et Venice
Guervil
Aux families Lavilette,
Castre, Guervil, Lamarre et
a, tous les autres parents,
allies et amis aflligds par
ee d&uil nous prdsentons
nos plus vivesj sympathies


PORT-AU-PRINCE / SAN JUAN

aller retour


$ 65.00 plus taxes.


1 Southerland Tours


vous r iseignera sur ce tari

et vaUs mynira aussi vos

cheques de voyages

AMERICAN EXPRESS









30, AVENUE MARIE JEANNE TELEPHONE : 2-1600

L'AGENCE QUI NE PERD JAMAIS DE VUE L'IN-

TERET DE 'SE CLIENTS I
~ccoocC44C* p.


Les obseques et inhuma-
tion db Madame Veuve Ote
Castre Guervil ont ete ce-
lebrees en 1 Eglise Saint
Louis de Gonzague de Pe-
tit Trou de Nippes le Di-
manche 29 Juillet ep
course 317



Deces de M.

Lamartine Joseph
Pax Villa announce le de
cos suvrenu le 27 Juillet de
Monsieur Lamartine Jo -
seph

En cette penible circons -
tance Pax Villa et, Le Nou
velliste presen'ent leurs
sympathies 5 sa Veuve Ma
dam" Lamartitie Joseph
nee Anna Rom, .in, a skes en
fats : Veuve Lafayette Hice


tor nlie Odette Jeseph, Ma
dame Edith J) .eph. Mon -
;iit. ur C('onstantOn Comlpere
et Madame nee Denise Jo-
sep)h, Madame C(',le Jo-
seh, Monsueiir Cia. on Mau
l:air itL Madamn nee Joset
te Joseph, Monsieur le Dr
Yv's Joseph et famille, Ma
dame Anne-_Mare i Joseph,

Monsieur Felix Hyppolite
et Madame rine Myrtho Jo
seph, a sa aocur Madame
Giazilla Josiph, a sa tan
te Veuve IHuglies Casseus
nee Adele Joseph, ses pe -
tiLs enfants Florence Hec
tor, Monsieur Raynold Des
marais et Madame nee Mar
gareth Hector, Monsieur
Romee Hernandez, et Mada
me nee Elsie Hector, Mon-
sieur Lafayette Hector Jr,
Judith, Rdgine, Tania, Pas
cale, Carl, Philippe Cas
sandre, Farah,, Jennifer,
Yvan Steve Ma-
noushca sts arricre pe
tits-"nfants, ses neveux et
nieces : Monsieur Eugene
Joseph et Madame nee Car
melle Pierre, Monsieur
Raymond MerC.ado et Ma-
dame nee Lucienne Joseph,
Madame Fernande Pierre,
Monsieur et Madame Antho
ny Pierre, h ses cousins et
cousins : Madame Mira-


beau Josph, Madame Ma-
rie Ange Joseph, Mon-
sieur Luc Joseph, Monsieur
Jacques Bazile, Monsieur
Paul Adam, Monsieur et
Madame H6bert Joseph, M1
et Madame Jules Gerglre,
Madame ne 'Ie-nde Joseph,
Madame Cleonore Joseph
Duchatelier, G(sner et No
la Joseph. Aux families Jo
seph, Hector, Compere,
Mauclair, Hyppolite Cas
seus et 1 tous les autres pa
rents et allies affeclls par
ce deuil


Les fundrailles de Mon-
sieur Larsartine Joseph se-
ront chantdes le Mercredi
ler Aoft 'en 1 Eglise du Sa
cr6-Coeur de Turgeau a 4
heures P M Le cofivoi part
ra de Pax Villa Sacrd -
Coeur oti la d4Douille mor
telle sera exposee des 2
heures P M 317


Messe de
Requiem
Le Pere Nery Garnier
chante le Samedi 4 Aoit
a 6 heures du martin en la
Chapelle de 1 Asile Com-
munale, une mnsse de re
quiem a la mInmoire du re
grette Max M"nard decede
le 4 Juillet dernier Cet a
vis tient lieu d invitation
aux parents et amis du rd
fuint
Port-au-Prince, ce 31 JuGl-
let 1979
O --

Remercisements
Les famslles Pierre, Le-
roy, Philippe. Dnmour, Vil
vert. Day, William, Romu-
Ilus, remercient bi-in since-
r'minl t ls par.nt.s et amis
d Haiti et de it tlranger quji
leri' ount lmaigidgu des mar
quics de sympaithl it 1 oc-
casion du deces de Mada-
me Abner Cas;seus Pierre
enlevee Ia cur cflection le
niaiilnche ler Juillet 1979
317
x xx x
Deces 2 Justin
Jeanniton aux
Gonaives
Des Gonaives sous est
parvenue la triste nouvellh
du deces de Justin Jeanni-
ton; survenu aux Gonaives
a la semaine dernieire
Ancien employee de la Mai
son Reinbold et Co et tout
dernieremnent de l'Etablisse-
ment de O.J Brandt; en la
Cite de l'Inddpendance; it
fut un collaboratcur modi.
le; tries estimn de ses supe
rieurs hierarchiques. 11 a
doi le meilleur de lui-me-
me a ces Institutions. 11
puisait ses directives de vie
dans la Sainte Bible et s'ef
foriait toujours d'etre utile
a son prochain d'une facon
desinteressee. Aimable;cour
tois,d une politesse, exquise
Justin Jeanniton Otait 1 incar
nation d'un employ plein
de devouement.
Les fundrailles du regret
te defunt ont eu lieu, dans
le Temple advantiste des Go
naives au milieu d'une lfu
le de parents et d'am'.
dans une clrlmonie firt
touchante.
En cette pnible circons-j
tance; nous presentons nos'
sinceres condoliances a sa
femme; ses quatrps enfants
et a tous les membres des
families que ce deuil at-
teint; notamment; Saint.
Armand; Mathelier.
X XX X
Avis matrimonial
La soussign6e. Madame
M6n6luque Jn Pierre, com-
merqante demeurant et do
micilile a Cerca-Carvajal,
informed le public en gene-
ral et le corirmerce en par
ticulier qu elle n est plus
responsables des actes et
actions de son marl, pour
abandon du tolt marital, en
attendant qu une action en
divorce lui soit intentle
Csrca-Carvajal, le 27 Juil
let 1979
Mme Mdnluque Jn
PIERRE, nde Paulin
RAPHAEL 317


DANS NOS CINEMAS


CINE TRIOMPHE
SALLE 1
L AGGRESSION
Entree $ .60 et 2.00
S LIE 2

LA GRANDE CUISINE
xntree : $ 1.50 e c 2.00

SALLE III
LE CAGE AULX FOLLES
Entree : $ 200
SALLE IV
VOYAGE AU BOUT DE
LENFER (THE BEER
HUNTER)
Entree : $ I.F'j
x x x x

CIRE OLYMPIA

Mardi 12 hres 2 hres 4 hres
6h h 30 et 8 hres 30
Entrde G 1 50
LA SANCTION
Mercredi 12 n 2 h 4 hres
Entree G 1-50
6 h 30 et-8 h 30
Entree Gdes 2-00
LE PIEGE INFERNAL
Jeudi 12 hres 2 hres 4 h 6 h
Entree G 1-50
LA PLUS GRANDE
REVANCHE DE
BRUCE LEE
8 heures 30
EXCHANGE DR
PARTENAIRES
Entree Gdes 2-00

xxx x x x

CINE LIDO
h 1 2 2h 4h G. 1.50
LES OIES SAUVAGES
Entree G. 2.00 6h 8h 10h

ETOILE CINE

MIardui 6 h .10 u. 8 hres 30
TYPHiON SUR
HAMBOURG
Entree Gdes 1 50 et 2-50
Mercredi 6 h 30 te 8 h 30
SOUS LE DOIGT
DE LA MORT
Entree Gdes 2-00 et 3-00
Jeudi 6 h 30 et 8 hres 30
AU DELA DE L AMOUR
Entree Gdes 1.50 et 2-50


Ponr In anseipepnr ent infirmmier adaDpt 9


Le curriculum des vtudes
'I la Faculte cle Medecine et
dc Pharmacie, depuis deux
on tuoi, ans, a ete moditLe
et it est siglif'icatf d'obser
ver aujouird'hui qu'une p.us
large police a ('o accord'e a
la MeCdrc' r" i'' n .cin, proven
tive et commuiintutaire.

D'UziJ eu,'s. une .cclion (le
Il tetic.no ,1ci'e, t ouyt 11l d
reet on du Dr Victor Laro-
che, viel! d ire inuigurce.
Les, states de li'ril'tc'n corn
mniinti it,'ire s('iargisseni t de
p'us en plus, '.I des mcud'-
cfns gelieral.t i/e1s sInt iactluel


JUGEMENT D'UN
ALLEMAND

(Suite de la ilre page)

coLe de la deft nse, Me Cons
lat11uI Mayard Paul, pour
ii-;age de Mari'uaiiia.
11 a eve arretL, selon ILc
rlappolrt dt po 'c) le 25 .tuil
Il. duri''er it !'eroport Iit-
,criiut onal du ;hut que rce
venant de la Jamaique
(Montegobay). il transpor-
tait dans sa valise un petit
sachet contenslit de la ma
rijuana (Ganja), pour son
usage personr1. l>
xx x
A 1lintlerrogut Lre du toc-
nilon p"r j.iu.t', ein siege
(la traduction 'I e6t assuree
par Mme Roger Gaillardi, A
la question de savoir pour
quoi il transportait la mari
juana dans ia valise, il a
repordu quit voulait sayvrr. Alors. In Min'stere
Public (Me C smir) lui a
demand s'il pensait qu'Hai
ti 6tait la terre de predilec
t'on pour cet e-'sai...
Apres h'interrogatoire du
temoin per lea- deux parties.
le Ministere Public a de-
Smande au ugog de condam-
ner 1'accusa pour usage illi-
cite de Mariiisina conform6e
meant a A 'article 60 du de-
cret du 18 Ddeembre 1975
10.000 gourdes d'amende ou
1 an avec to'iles les conse-
quences de droit que la loi
prevoit.
De son cot6 'avocat de
la ddfene 'Me Mayard Paul
soutient qle t<'asage> n'a
jama'is te >,
tout en mettant en question
la loi sur la drogue en re-
levant ses failles pour que
le l6,islateur puisse l'amen
der. En conclusion de sa
plaidotrie. il a rdclame la
peine minimuin de 5.000
gourdes ou 6 mois de prison
pour son client
AprIs avoir entendu les,
deux parties, le judge 'Jean -
Francois a ordonnd le dep6t
, des pieces. On attend le ver
1ict.


element en stage de forma-

L'execution du plan de san
Le tn vue d'unle couverture
effective et dr plus ell plus
etendue, supp ase oulre l'e-
quipemenit t 1 utilisation
de cadres inlirmiers de p us
en plus uiombruxx. une adap
tatloln non sculemeilt det:
inoycnia mals aussi te stu.i
tuot de h pr r .ration del
ce. c.i(idrs r< .3robrnblmes (t'
ux reTaliles. Lb: Directeur -
G( ii'rial de l Org;.n satloll
Moidia i' de .J Sante ecri-
vait dans 1'o.tion de de-
in mbre 1978 de la revue
(SSan'i' du Moldc> ;.Des etu
Cdes ont rtrve qul loraque
les programm(, d'enii;e'nlt-
mnent illirn' r sc' onilld(nt
sullr coux d'autres pays, il ar
rive souventt qi,'ils lie prepa
rent pas les d:pl6mes aux
tacihes qu'ils devront rem-
p'Wr et ne leu' dounncnt pas
non plus le niveau de con-
nai'since qu ils attendaient
de lcurs viudes. Des lieures
se piasenlt parfuls h etudier
l'analomie de manivre theo
rique, alors que les caracte


rihtiqucs du cievelop
infantile dans le pay
sont lai..ses de c6te.
tre, des sujets comm
tctique oeuvei,t den
des regimes qui ne s
mais appliques sur r
hors qut les causes
de 'a malnutrition
le ne sont pas abo

De tels examples
vent qu'il faut adap
programmes d'enseig
infirmier aux condit
cales>.
Les no'.uvesit pr
noise naqfonau; de sa
duisent un peu
dans le monde dne "
orientation de 1'ens
mont medical et ii
afin de repondre d.
pratique et realiste
gences de ]a rdslitt.



Pharmacie
assurant we sei
cette nuit

PORT-AU-PRINCE

MARDI 31 JUILLET

PADRE PIO
B JJ Dessalines
PRO MEDICAL
Chemin ,des Dalles
THORLAND
Thor
x xxx

PETION VILLE

MARDI 31 JUIILET

DU QUARTER
Rue Ogd


ys meme

e la die
iontrree
eront ja
place a-
locales
infanti-
rdes.

Prou
ter les
gnement
lions lo

rogram-
nte n --










rvice MOSQUITO C uTL




1979 d'Olectricifl

Er c. a ing, en vacant s,

ne Spirafes Lopard tuent

[is moustiqlues sans pVrdob

eominiqoen affly

1979 e

17En vefnte partoui
,_ * aoco rampian en ogTva ga'^O^Ot-,


CAPITOL
CAPITOL I
MARDI 31 JUILLET 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
LA MAIN DE LA MORT

CAPITOL II

MARDI 31 JUILLET 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2 h 4 heures
6 h 8 h 10 hres
LE RECIDIVISTE

CAPITOL III

MARDI 31 JUILLET 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres 15, 2 hles 15 4 h 15
6 h 15, 8 h 15 10 hres 15
POUIC POUIC

CAPITOL IV

MARDI 31 JUILLET 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
11 h 45, 1 h 45 3 h 45.
5 h 45 7 h 45. 9 hres 45
SERPICO
XX X

AUDITORIUM

Mardi 31 Juillet 1979
DOLLAR
XXXX

MAGIC CINE

Mardi 6h et 8h
LES NAUFRAGES DU 747
Entr6e G. 3.00 et 4,00
Mercredi a ih et 8h
AU NOM DU PAPE ROI
Entree G 4.30 et 5,00
Jeudi S 6h et !2h
AU NOM DU PAPE ROI
Entree G 4.00 et 5,00
x x x x

RANCHO CINE
Mardi 6 h et 8 hrez
LES NAUFRAGES DU 74
Entree Gdes 3-UU 4-00
Mercredi ler Aout
DOLLAR
Jeudi 2 Aofit 1979
APPELEZ-MOI
MATHILDE


IMPERIAL
MARDI 31 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hlres
Entrde Gdes 5-00
6 h 8 hres 10 hres
Entr6e Odes 8-00
LE PION

IMPERIAL II
MARDI 31 JUILLET 1979

12 h 2 h 4 hres
Entree Odes 5-00
6 h 8 hres 10 hres
Entree Gdes 8-00
Entree Gdes 3-00
NE PLEURE PAS

IMPERIAL III

MARDI 31 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 hres 10 hres
Entrde Gdes 5-00
Ent-ee Gdes 8-00
LA TRAPPE A NANAS


Au Lambil





Night Club


MARDI 31 JUILLET

LES AMBASSADEURS $ 1.00


MERCREDI ler AOUT

SHOOGAR COMBO LA FOLIE DU JOUR S 1.00


JEUDI 2 AOUT

D. P. 6XPRESS S 2.00


VENDREDI 3 AOUT

TOTO NECESSITE ET SIHOOGAR COMBO UNE BON
NE FUSION POUR UN BON DEBUT DE WEEK-END
Adm. $ 2.00


SAMEDI 4 AOUT

A PARTIR DE 311. 30 P.M. TOTIE LA JlI'.NESSE
EST ATTENDUL AU (COCKTAIL EXPRESS)) DU D.
P. EXPRESS Adm. $ 1.00


SAMEDI 4 AOUT (E01I)

GRAND GALA., AU LA1B11I A iL'C-4'C'iSlON D) 3leme
ANNIVERSAIRE DE L'OICH'ISTiRE 'JSEi'l'jVITO-
NAL. L'ORCHESTEI INVITE 'POUR (C.'TTEi SOIRl
:SIIOOGAR COMBOO) Adm. S 1.00


DIMANCHE 5 ABOUT

A PARTIR ID 3 IF P.3l. P IH).OM CO'. KT il 1:, t
LES AMIBASSADI)ECIS Q"I I TI.lNT .IEI'R I,' me.
ANNIVERSAIRE Addm. $ 1.00


DIMANCHE 5 ABOUT (SOR)

SOIREE D'ANNIVERSAIRE DES AMIBASADEI I'PS,
tU PROGRAMME: ). P. EXPRESS ET .AMH1,SS\-
DElURS. SOIREE MERVEIIALLEUSI. Adm. $ 3.00

A


PAGE a ,


%;~P//////~r/~KC~%rEr/r~/CC/CCC/CE-r~C//


r~c~C~/C~'/-rPC/~/b/I/S//r~ZP~/C~c~j'~CJ


47


81
.1

S
Sl
R


V.


PARAMOUNT
12h 2h 4h G. 1.50
LE DRGON DU KUNG, FU
Gh gh 1Oh G. 3.00



REX THEATRE


Mercredi 12 2 4 6 8 10 hres
LE CHANTEUR
DE MEXICO
Avant 5 hres Entr6e G 2.00
A Partir de 5 hres
Entree Gdes 3-1,0 et 5-00
Jeudi 12 2 4 3 houres

LA FIEVRE DU
SAMEDI SOIR-

Avant 5 hres Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree Gdes 3-00 et 5-00
J udi 8 hres
EXHIBITION DE KARATE
Prix Unique $ 4-00






MARDI 31 JUIILET 1979



NOUVELLES DE L'ETRANGER


ELECTIONS IOlIVIE :
M- VICTOR IA1 PA
l:HTI'NSSOI0) DESImINE:
'IIl-',l-;Il INT 1)I LA
1 P l u'I, N .lQUFl':

IA Il'AZ I AFl'



1 if C% lit 'I i nt i Nllvit lDoi l cl
It d Ms V e i i(loit IS I Ieu s
". 'l r' d l d 'i Il' l-





.11 le! ut sI t ti tO l I
M I": ir s) c.in ti dat
Ihi l .i \ ri u 11a N itc tidb t ll.
1,' I, v o *l Ii .l '1.r n-e I lNe Y -








I ti t (tit %aI t i ii u t
NI E 'iim n t t'l Io l'l i). ciht'l
ti!r' I U ll t' N)I lr io irat iqi e i t
Sti It t i' 1 U i Pa t ault ''' e i
n i\ t11 pi t : tl i ll 'ati ll t l'e
l 't n uI ]; liT,], 't abs0lue.

: 11n u Vi vlu 111 eln Bolivi e.


i Estinissoro a beneficle,
Ir t. d it rlct ion.st dll lC r
l1 I' t I s vdoi y (n o PI irtl
( .olnm tIt M.irxiste I tnti-
tIr iPCMiI, n1)ro ch-




l,. i w t 'A]{~h ; i >n par Ih'


I't', dVni (d 'tII t Ropublliclue,
[. itltl t tId( Il'llc r ll tlies


d(! ( i rVluche
i'ln c-ti M Si o Su ,dzo
;iV;11 o l) iiii q2 Si.(;96 vote:;
i 35 i05 pour cu \ ,1 \. ( sit m' s U t'l m 'nt 527.
I,.t s l ir:pc 1 'Il M Paz Es-
rt, l' ,t )t iitt rrlci t clle deux
Siot It'la 11 OP-oite abso
' t c.,i ( Ic-,l o iii Olu Can1
("tii'l d it MNi explique par
i que ee Pi rlt dispotei
(i t ;i; c i< 2- St.nitent r et de
*191 Oos 117 lDtllpute.i t-llivirns.
('' '" I S'n t r I t 31
]'"p tkir piour 1 UDP de M,
S:I Suizo..

Cit rtaii- AOurl de gaii-
clie con\ id 'rent qu' i ''ag t
6i, -i I'tr,udi caraci-,'t sre
etl i'l- ie d une t riion mr'aci
co. mernt (, mreie'lo, M.' Al-
c'd>'4 A'varn.d ) D I }3r.'*l!-
I t1nt, L" )P .illcturs dc-
clar' e t o '1 ittiquerait ent
justice Ie tributia el ectoral.
), 'aI pro!nimat on des
rIsu'lt ( du scrutin. les d1p
iit- dt'(its c i'T-DP avaient
p':rim IIi l;' sci u.lnil que I0
Con1res su vr e verdict dd
I'l n tlll'r 't M u.nz
1v;iil mnwlr.," dW'111i, acton
S l'ltt c, it' sil ras oil soin
;I'irili t's; i.'t Coa s dc's~.pn


x x x x






o b1 i 11 -t, f W it. e I O[e -
11,TVI E AS'IATION






V' d colp l, iiu /,ori-
1 ) l'I (] i A ,w Z I l i' I*l
n)' I 1 Iw m 1 l ll


:1 1r hi r (il Paz Or1,11
Io i'l [pi' ', i II s, C ln tall'nes

(i ll l '1111 Ir 1 (H < v o x M .t

(W l :( (,: i 1 I' Ifoi l rl -

U' t 1;> i l m a!, t ln
I( t i t, I i lla. Iri m atm l (in tav
T: M V hu i r [1 E].tvor d


robl.n v d p de Il pre




11 n ConrI I I : a dit-rll'c n




i'; ld 1 1 ,x 'ir li 131ie
(h" iih atl di i I!-' r ;; (" a c'ar
III c1 i:t !ii :'', ce6 p9 ar oi

(I, M Vs'Inr aiz g-271,4.so-
lo, qtii d c'psl I., de p'us de





dix de' n dS(na lrs et Dspuort
t Pri Cong.;. n 1 absence l diffr
r(n des deuo x (,and dates nl
obt1 500 vo : Se Snue.








MORT MARCUUSE :2
EIOI ALn ]e DUr'oeeeoa
boiN c's TIMES nr*squ


N Y, (AFP)
Leo New York Timest met
1 accent mardi sur 1 influen
ce d Herbert Marcuse, dt
cede Dimanche en AllA -
magne, sur la jeunesse a
mtricaine au course des an
nies 60

'L histoire r¢e des
Etats-Unis auralt 6t6 quel
que peu diff6rente s 11 n y
avait eu d Herbert Marcu-
seo, tcrit 1i Qtiotidien, New
Yorkals dans iin editorial
Quant t la thtorire d0-
veloppoe par Marcuse dans'
1e home unidimension -


n l P, s.'lon Ilaquelle < 0 11
technologies mlodernio et1 l
llbruallsineo pol! (iqtl? sont
repr.esslfsP, Ie Journal in
considlre comnrail un para-
doxe Poillur le oolUr'inlal, Mar
ise "("il(, rit in:*men, un
(11ltlsle, ilmal(grl ses dlis -
co'll-s d do di6fene cd s defit-
voris fs,

C('iol c ll t sllr 1 telst'm -
hl: de 1 oetivre do Mai( t-
(i e le I p i llm il g 'al;ne Int

ieutt ss lU ... '-w Yorl 'ri-
tnuts' Orit : -11 'esl, proba
bl que sa crLiqLI.e, tolut ent
r.'stant ,globaliement intd-
restsaont' avait trop d01)e all
les pour su3cil0r 1 entlloul
sasmnie,.

x x x x

FIN DE LA VISIT DE M
JOE CLARK AU CAMEROUN

Yaounde (AFP) M. Joe
Clark; Premier Minisire du
Canada; a (luitt6 mardi ma
fin Yaounde i destination
de Lusaka; it l'issue d('une
visit officillc de quatre
jours au Cameroun all
ours de laquelul il a renf'-
firme ia volotte du nou-
veau gouvernement eana-
dicti de renforcer ses rela-
tions avec les pays franco-
phones de l'Afrique.

Cette vlsite au Cameroqn;
la premiere effectu6e en A-
frique par un Premier Mi-
iistre canadien; et les en-
tretiens approfondis qu'il a
eus lundi avec Il president
Ahidjo; considered comme
un des tsagest ce I'Afrique,
lui auront permits de se fa-
miliariser avec les proble-
ni. africalns just avant
le sommet du Common-
wealth de Lusaka.

Ces entretiets out notam
ment port sur l'Afrique
Australe; les relations en -
tre pa' s industrialists et
pays en developpement et
aussi sur la francophonie;
bien qu'aucune mention
n'en soit faite dlins le com-
munique final public lundi
soir. ,
Cet ooublit); soulignent
les observateurs; semble in
diquer que le Camerouti ne
suit pas le Canada sur la
voie du bilinguisme. 11 ne
semble pas notAmment dis
pose a participer a un som
met spolitiquet francopho-
ne. .' /

De la coonfrenee de pres-
se que M Clark a tenue luti
di soir; ii resort que le ro
le de l'Etat canadien sera
desormais; plutat que d'ap
porter; des aides directed
tau developpement; plutot
line sorte de ((1tarantie mo-
rale) aux homes d'affai-
res canadiens intiressis par
des Drojets di- d6veloppe-
metit dans les pays diI tiers
m o n d e ; a r
le truchemep't de l'ACI A
genre de Cooperation Intel
nationale-.

A cet 6gard; le Canada
et le Cameroun ont signed
lundi tin accord d'uo mon-
tant de cent mille dollars
devant permettre au group
ipt canadien (A.lcannde pro
ceder it tine etude de faisa
bilite pour la construction
d'une usine d'aluminium
au Cameroun. Dans ce cas
precis; les efforts du see-
teur prive canadien seron!
soutenus par le gouverne-
ment.

Fnce qui concern eifin
le problime rhodesien; qui
sera ao centre des travaux
Sd(i sommet de Lusaka; M
SClark a refuse de dire. si
son pays envisageait de re-
connaitre le government
Sde I'Evique Muzorewa: il
s'atira: selov M. Clark; de
definir it Lusaka une nosi-
tion commune pt~moderett
I sur I'affaire rodhisienne;
-et le gouvernement cana-
diet ne prendra position
sur se point qu'apres une
e eonoerltation avec ses parte
naires au sein du common
Wealth.

x xxx

TE NICARAGRE A A
BESOIN DUSE. AIDE
FINANCIERFE
ETRANGERE
IMMEDIATE


MANAGUA. ;AFP(
Le Nicaragua a besoln d
ne aide de 150 Millions de
Dollars dans les 45 pro-
chains jours pour parer au
plus press, et d au moins
deux milliards de Dol -
lars pour' reconstruire ses
units d? production dt -
trultes par la guerre civi-
le. a dtclar6 Lundi le Ml-
nistre de 1 dtonomie, Mon
sieur Joaquin Cuadra Cha
morro.
Monsieur Cuadra, finan-
cier repr6sentant: du see. -
teur prlv6, et pere du Coin


mandant Ouadrq. chef dE
tat-Major de 1Arm6e San,
diniste, a souillgnd quo son
pays xdolt repartir do z6ro
sL:"s reserves monditaires
qui :-I I l i-' ll 200 m il-
lions de Dollars i\ la fin
de 1977 sOnt tomb6es i4
moins d'- 3 mllflonsit et 1 lU
1,nt ne dispose que d2 110
millions do Oordobas (16
millions de Dollars6 6mis
an coors des derniers jours
du r6glme Soinoziste, a In
dlqute Monsieur Oqtadra.
La premiere organisa -
tion a alder le Nicaragua
dotlt tre le SELA (Syst6-
me economlque Latino -
Americaln) li coordonno-
ra 1 aide r6glonale Le Gou
vernement V6n6zu6lien a
dejni accord une aide d
20 millions de Dollars.
Des missions officielles N1I
caraeuayennes seront pro
chainem'nt oen oy6es aux
Etats-Unis, en lEurope et aus
Moyen-Orlent pour solllcl
ter une assistance, non senl
1 meantt sur le plan finan
cier, mnals aus0i technique.
sanitaire et educative, a
encore annonce le Ministre
d2 1 Economie.

K X X X

LE FILS DU 1ANQUIER
AMERICAIN ENLEVE
DIMANCHE A ETE
ASSASSIN
PEABODY,
(KANSAS), (AFP)
La Police die Peabody
(Kansas) a retrouvt Lun
di le cadavre de Grant A
vry (25 ansi. ftils dun
Banquier de la ville, enle
ve la veills a son domici
le.
Selon les premieres infor
nations, un home s 6tait
present Dimanche soir
choz Grant Avc'ry et ava;t


menac6 de le tqer st solp
p6re ne lul rtmettatt pas
cde 1 argent, sans toute -
fols pr6ilser lit somMte Ap
pel16 par son fils au 1t616
phone, le pire s 6tait ren
du A son domicile, pour ex.
pliquir hi 1 inconnu au11
Itl tialt impos'lible d on -
volr Its coffers de la B13n
clue munis d uit mecalsmine
A horloge.
Puli Monsieur Avery 6tait
reparti at avalt proven la
Police Arrive qnuelques ml
nutes plus Lard au domici
le de Grant Avery, cell-
el 1 avail: dt.ouvert vI
d?. La voiture du jeune
haomme avait e6glement
disparu et tuounlb denoa.r-
dr de rangon n est parv
nuo Lundi at Ja tamilia


EMPIRE OENTRAFRICAIN:

APPEL AU BOULEVEMENT. GENERAL DE M.
ANGE PATASSE


PARIS (AFP)
M. Ange Patasse, anclen
Premier Ministre Centafri.-
caIn pass i opposition, a
lancd mardi h Paris un op
pel au soultvemeht general
centre I'Emperpur Bokassa.
Au course d'une conTeren-
ce de press, a ntto m-
ment demand aux mill~al-
res et aux forces d6 securl
td, de gendarmerie Pt de po
lice Centrafricains de ddpo
ser leurs arms et dre nos rangsz.
M. Patasse, qui s'est pr6-
sent6 comme le (comman-
dant des forces de libera-
tion Centrafricalness, a lais
s6 entendre que ce soultve
ment pourrait tre immi-
nent. II a d6clar6 : sUn bu
reau de recrutement sera
ouveft des demain pour or-.
ganiser le rapatriement des
exilds Centrafricains au
pays,>. tlons, a-t-il dit, pn rejoi-
gnant los 6tudiants et sta
g'aires
L'ancien chef de gouver-
nement, qui dirige la MPLC


HELP WANTED

A PRODUCTION MANAGER
FOR LARGE SEWING FACTORY, MANY PRINCE
BENEFITS. GOOD OPPORTUNITY FOR QUALI
FIED APPLICANTS
B ALSC MECHANICS FAMILIAR WITH ALL
HEAVY DUTY SEWING MACHINES
C THREE BOOKKEEPERS WITH AT LEAST 2
YEARS PAYROLL EXPERIENCE. MUST TYPE
FOR INFORMATION PLEASE CALL AL OR
LONY ON 6-1734 ALL DAY TILL 2:00 P M 317
^^^s fffvfw~s'w~f~fff^fW W W^ W^M// K.


(Mouvement de Lib6ration
du People Centrafrlcain). a
dernand6 & la France de ne
pas envoyer ses troupes h
BaPngi et au president Mo
butu Sese Seko de retire
lop troupes zairolseb b6sps..
llldgalerent en Centrafrl-
que. II a 6galement demand
de h la Llbve ofe cesser tou
te aide th'litalre et finan-
cire h Bokassa et de renvo
yer A Bangui les 600 mill
talres centrafricains entral-
nes a Tripoli.
11 a enfin dpmandi th
'URSS de se determiner
clairement sur le.rdgime de
Bokassa.
M. Patasse a par ailleurs
accuse le gouvernement
francals de xcontinuer, par
des b'als privis, acheminer
des armes a Berengos et de
tvouloir mettre sur pled at
Bangui un Conseil de rdeen
ce', avec 1'appui des gouver
nements occidentauxt..
11 a soullen6 que 1'oppo
sitlon s au r me de 1'Empe
reur test ma'ntenant rtall-
spee avec la mise sur pled
d'une plate-fome cotnmu-
ne et d'un comity de coor
dination conmrenant. outre
son movement, l'assocta-
ton national des tiuidants
de Centrafroiae (ANECA),
le Front de L'biration Ou-
banguten (FLO) et le Front
ratriotique oubanguien (F
0).
M. Palass a enfon onrbno
nis6 an-ts 19 restau-ataon
ri la Rlpubloiamp. la tfrmn'
tnn d'un government d'u
n'Woi nra'fn nil ui nri'ae'
rait d's i1eetions gtntrales
en Centrafrique.


PAGE 7


CONGREB RHODESIE :
ACCORD SUR LA LEVEE DES BANCTIO'"


WASHINGTON (AFP)
Le Senat et la Chambre
des Reprevcntants so sont
mis d'acoord lundi so.r sur
un tix e comMun qui pour
ralt permettre au Pr6sident
J mmy Carter de lever les
sanctions 6conomlques h, 'en
centre du Zlimbabwe Rho
dds'.e.

Le txtee r6(ultd' d un com
promise attelnt au c.urs c,'u
ne Conference r un scant
des membres des deux As-
sembl6es. II demand au
President Carter de spour-
suivre les efforts pour met-
tre rap.dement un term
au conflict rhodSialen;, et de
lever les sanctions Ia 15 No
vemnbre procha ni, a moans
que cette mesiur n'ait le L
l'oncontre de'. tii6rets ame
rioains. L'actndl devra tire
approuve sepitriementl pr It!
Congress et 'a i:ham're deci
Representaol 5.

Les deux Artembices ont,
egalement decide que le
Congres pourr.tt, s'opposer
au Pres dient si celui-cl
maintenait it-s sanctions.
Un vote L la majoite dans


les deux Asscmbltes seralt
alors necessaite pour' obte-
nir leur levde A la Cham-
bre des R.pr'henttInts. on
soul gne c. .peidAl iijtiue cet-
to purtle '.de 'accord sera
dlfioilemomli applicable car
les opposants & la levce des
sanctions oconom ques sont
niajorktaires.
Le St'nateur Jesse Helms
(Rep Caroline du Nord) a
estime que eet accord etalt
sun geste cla r destine a do
montrer an Z'mbabwe Rho
deste que les Etnts Unis sont
de bonne foi et lveront
bient6t les sanetions.

De son c6t6, est'nount l'ac
cord tconstructifs. le Pr6st-
dent de la Sous Commission
de la Chambre des Repre-
F-otants pour les Affaires
Afr!caines. M. Stephen So-
lo rz iDem. New York),
qut est oppose a une levee
dt's sanctions, a souligne
que son portants 6talt qu'il prevo-
vq't t'ons j o-u'at cO. que le Pre
silent dee'de "i'to y va de
notre 'nt6iet -,rti onal de
les lever%. ',,


I A LOUER
SPACE A LOUER (ROUTE DE PELIGRE-DELMAS)
4000 PIEDS CARRIES POUR ATELIER D'ASSEMBLA.
GE OU BUREAUX.
EGALEMENT SPACE A LOUER POUVANT CON-
VENIR A RESTAURANT, DISCOTHEQUE OU CLUB
POUR INFORMATION VEUILLEZ CONTACTER LE :
S2-2613.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


TOUTE L'ANNEE,




DEGUSTEZ LE JUS DES FRUITS HAITIENS






it'1


FRUITANA


Une reiissite haitienne!


- jo_ .-o.i .


errricPr~~~;sk_--~~ lb~sUL.


c


00060eoOSOSOOS09QOSGraOcOS003!z


-1'r004COW. 1S1S0--S#I


Y~-"' '_"H-YCI~CY~~RU V~Y-------------~-U~M


FC.~








PAEg g ___ MARDI 31 JUILLET 1979


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT -

Midi 2 heures 4 heures (en permanence 4 heures 30 et 8 heures t ,


CE SOIR
SALLE J $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV 1.50

L'AGRESSION LA GRANDE CUISINE LA CAGE AUX FOLLES VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER

( o m i~ ^ ^^ '''^''^ '^^ ^^'^ '^ rr f^ e^ 'r 'v V'^ ^ i i^ ^ '^ ^ '^'^'''^''' 'l ^ ^ft~r--, ij<


Echos et Informations


DIlnallch I li C ,r. iX ; courts
dei's iniinlliles.taionm de r0-
itluiil aiirp des volontai -
re.s de la Seturite Nationa
le. neuf personnles don't tiun
enlant dr 11 ans out Mte at
toints accidentelltmellnt de
balls de revolver Hell -
ri uIseilnt aucunei perte de
vwi humnaine a ete enre
gIstret 0 la sul'e de cos ac
cidelnts.
x .\ x
Nms avonls Iaorris la for-
Ial ti n. d unIie 'Socite hiai-
tii'Inn de minod''ine sportive
ct des scnlt'I(es du .-iS)port .
(SHAMESS) ii filice a la
COPAMEDE. o- IIledia -
lion pallina eritelnlI e de mie-

Succes de Mile
Maria Isabel
Borno
COLOMBIE AFPi
Lit r11pi sillI 1tlll dei Haiti,
Mla"lI~ I>;ab'el Borno a cj';
((lIllniII (, di-manche soir a .
i'1i.'1a Mat-hIa d eine du lai
M 'r :1Ir( de" .rni chlnqueI
alince danls cttte ville toU
rIs liq(ile coloIllileillli'.
Le colwiiur.s d" Reine de
la Meri opposat des co0n-
ci-t'renIts de Colombia el-
le a ete clue vice-reI.' i du
Gl1alemala de Porto-Ricio.
de Miami Beach. de la Re
nublique DoImilicaine. du
lHonduras, de Haiti, du Cos
ta Rica du Panama et dtI
San Salvador.
1Oure ses qualits pla Iti
qu1s e1lle a nlhammnlelnt de
splendides yeux verts). la
nouvplle souverainpe auee de
18 ans s'est mon.r1 e la meil
IU11P r u l i;se et skieuse
naut ique p ndan: le con-


Dans Conionction

Anl sommi;ir di de n;'r
nimlrnl de lt revii 'e Con-

1 ltdf- d( CO',tr'-d Pierre-
Cha'les u. 1Mdernisai nl 01
OD(Vwlop''m, ni ,-m, on HTi

i' dii lo,, I "iV,0!ll I tfi
Prnlllc( dp (1:1br(pl Dcb'n.
S(Iuiil'' ittl-t v AssRemhin -

S"P;diell i is i' n H r It I ll
Son M1111


decinc du sport etl la
FIMS, federation inefrna-
tioniale do iLnedccino sport
ve.
x x x

Une crises de log(ment se
vi, actuellh'm( nt anu Cap
Haitien L. prix Oes loyers
lie cesse de grimper d une
part. et d autce part, il
(st Ires difficile de trou-
v,-r un logeme-it dans la
ville du Cap
D autre part. '1 y a un
m.is di puis (tiLo le march
Cluny du Cal) a et evacue
et qu il avait et6 announce
lul' eles travaxi, do restau
ratio t allai'it cornien -
cer
Des voyateurs o'l vs-n -
iniit do la mi'ropole du
Nord nouiis ,iEalent que
les travauix 'i olt pas de-t
bui ) ;ipri''s Lc Clue lnous
c1t'yonis .i volr, 1(.s trnvaux
couileraie'It JaIrIs 1 ordre de
90.000 dollars
x x x

Nou., altirons I'i-;ention
d'1s seIrv'Cos ::lidresses sur
la nic-"ss!t 1d, la mise en
pla('( d lun1e Iolice routi-
re, au moin0s i-rs des gran
dis fetes patrjilales, tel-
1 s la Mont-C-irm-:l a Vil
le Bonheur. la St Louis
a Pettit-Goive. la Ste Anne
ai Limnnjde t LC Un con-
trile plus strict, des vehicu
Its, des char"t.-nelts. 6vite
ln 11bien de re1-rettablL-s ac
cidcnts
x x x

Les travaux d, Rest aura -
tion de la 'jarribre Bou-
t:''lle vont bo, train On se
Ir0pp1lle qu une aile de la
Barrire Bo', ille. a 1 enl
tre' du Cap. ;va'l ite de-
t'1t"1t le mols Odrrnier par
un ll ralcr
x ": x
Monti't.ur 'tclIor Lomilly
!a CO( r1npl)aco pmr Mon-
Sl'ir Georn' mn ii Prl)opheie

a la Douanill d Cap Hal

N ixx
ntsUll i0" Ge'rard Joseph a-
th fli" n i n1 ;pr(1 t r enl
(lh *I du (ri'' de 1 irnmi-
i"; :lionl au (Cap.


Livraison d'eau

1.500 -- 2000 -- 2600 Galions
1500 G. A IPAKRI lt )DE $ 15.00 Z(ONE I
2000 G. A PI'AII I ) DE $ 16.(.00 ZONE I
2600 G. A PARTIR DE $ 17.00 ZONE I


Service Express

SIERVICI(, IXPRE'SS avec livraison garart ie eti
surplus par (armnon juIqu'a 6 li. p.m. et $ 2.00 'de
II. p.m. a Mnuit.


Telephetner Technico Engineering S
TEI'LE;IIONE, :.', IINICO-ENGINEERING
Pour le prix des centres Zones (6-2356, 6-2357, 6-1211




COLLEGE CANAPE VERT

SERIEUX DYNAMISME COMPETENCE


VOTE COLLEGE
INSCRIPTIONS TOUS LES JOURS OUVRABLES
DE 8 II. A MIDI POUR TOUTES LES CLASSES PRI-
SMAIRES ET SECONDAIRES.
COLLEGE CANAPE-VERT : ANGLE AVENUES CA
NAPE-VERT ET BOIS PATATE (RUE RENNES):


A l'Ambassade
du Chili &

(Suite de la lere page)

des hommes d'icfaircs et
Lun nombre important d'his
panisants, en vue de Icur
presenter le nouveau Con-
sul Honoraire du Chili en.
Haiti et Madaine Hans Al-
len Theophile.
Dans une be'.e improvsa
tion, le Charge d'Aftaires A
liaga Freire e-'rimait sa
grande satisfaction du choix
fa t de M. Hans-Allen Theo
phile par le Gcuvernement
chillen et agree par celui
d'Haiti.

Dans une interessanie
iniiiatLiv, c Charge dAfllai
cos du Chill, Don Claudio
2Iiiaga donnaia lecture des
lettres patintes red gees en
espagnol, par 1 e0qurtlles le
Gouvrniit'emnt chilien a ex
pose les moiits Tde sol 0cho.x
M. Allen Theophile fut
ensulte inviteL ar 1, Char
go d Aftlairs a I re a F'inten
.an de la sympathique As-
1t Iblee1 c d invites, los ter-
mins do l'ExeLiatur, redige
on tIrantca', pal lcquel le
Gouvcrnmenle Haitien lui
done I'autorisation d'exer-
cer sa mission Consulaire.
Pu s le Chai ge d'Affaires
et le nouveau Consul s'btenl
dire ot en d'e LIloes improve
sat ons :
Le premier cut des pro-
pos elogieux i. t'eard idu
Gjutcrnem-ent Haitien. II a
souligne les 11onnes rela-
tions ex stant entle son
pays et Haiti et emettait
lis vocux u'elles conti-
1nuent au benric e des deuxt
peupics. !
A son toull le Consul
Hanil A'i 1n Theoph le repon
da t pour remc're!er le Pre
sid-'1t a Ve c' Son Gouver
n1 in( l de 'approlxi)alll1 do
t: bibnll'atollb por ie GOu
-. llnrLmLnt c.-len ct a pro
!', 1de. tra ; ,lcr au resser-
rit1'11 i des lit 1ls e tr les
dcl ic Gcuv'erni'le'nt s (t les
dt'ux pellup'cs.
Le dlistiligue amphitryonl
IVi ait lt' in ulit'e 1''sis!an1i. L
i 11ai'r i n1,1 ur a I'lle-
liant buffet.
II' t 1(' pt io i rOltinua fortl
Lard dC'.ns t l nll t.
(' 1ill1 l un e 'olr(' 'ort
It/- I rIt-Iss'(1,

Dementi d'Eward
K,?nnedv
N Y.. (AFP)
,a limille Kennedy ii
pas i]ris :- d :il sion concerr
i'it:lt la andid iturle d M
Edward Kennedy a la 1presi
denc! des Etals-Unis, a in
dique mardi u1i Porte Pa
role dui Senia''01r du Massa
ct I1I0 'i s
ce demnl.ti inlervient a
la suite d informations pu-
bl6Is mardl I):r- le 1 Daily
News. do New York, an -
11Ocint qul- ite Senateur
Ted Kennedy allait se pr6
stn 1ter, coniform,)lemenlt 5a
11i1le decision du 'clalln
Ktnnedy. L DIaily News in
diquait notaiimmllent quo la
m0re du Sinat ur. Rose
K(nnedy, 89 ans. avail d6
1e son derni-r fils vivant
do sa promnsse de ne ja-
ma-s 5s" porter Candidat a
la Maison B1 inche
C, n blost pas rai-, a de-
clare Monsieur Tom South
wick. Porte-Parole do Ted
Kennedy., ,?La posV\ion du
S1nateur restS inchangee.
I1 pense que le President
Carter sera choisi par le
Parti Domocrt,2 et se re
presentera pour un second
Imandat C est galement la
position de la lamillPo, a
ajout& Monsieur Southwick


CII -AU-PECII
'fgroIf


LA VIE
CULTURELLE

DIASPORA 2 :
2eme. FESTIVAL DE LA
DIASPORA AFRICAINE
DU NOUVEAU MONDE
DU 5 AU 15 AOUT
Si 1'on veut bien prendre
la peine de chercher l'eve-
nement de cet ete chez
Nous, ce sera, a n'en point
douter, ce 2eme Festival de
la Diaspora Africaine du
Nouveau Monde patronn6
par 1'Office National du
Tourism et des Relations
Publiques et qui se tiendra
du 5 au 15 Aout prochain.
Ce festival qui groupera
pas moins de 200 artistes
noirs comprendra un rice
programme oh plusicurs ex
pressions trouveront, a coup
stir, leur place : danse, mu
sique, th6eitre (religieux)
p)einture (expression Musde
et Cen'Le d'Art) et aussi des
conf0eoenrics it 1'Institut Hai
tiano-Americain.
C'est le pfolesscur Richard
Long qui coo"donnlera toll-
tes ces aclivites. Rappelons
que le premier festival s'0
tait tenu au Bresil en 1978.
x x X x
AU CENTRE D'ART :
DES COURSE DE DESSIN
POUR ENFANTS
Le Centre d'Art a eu 1heu
reuse idee de tenir des class
ses de dessin pour des en-
fants d'artistes en cette in-
titultion, et auxquels se sont
adjoin's d'aubres enfants at
tires, pourralt-on dire natu
rellemeit, par le phlinomi
n1 d6sormais "econnu de la
Peinture en Haiti.
Ces course qui sont dispen
ses deux fois par semaine.
Mercredi et Samedi, sont as
sures par deux artistes : An
tonio Joseph et Franck
Louissaint 5a titre gracieux.

IRAN :
REACTIONS A LA
CONFERENCE DE M.
BAKHTIAR
TEHEPAN (AFP) U, per
te du partri de la Repuhli
que Islamique,) qu'inspire
l'Ayotaslah IKhomeiny a d6
clar mardi a lT'h6ran ique
(da rentre rpolitique (ie
Chapour Bakhtiar tn Fran-
"en; apres sa conference-
de press mardi a Paris;
n'a alicune importance)).
Le Front National)); Ifor
nation politique ai laquel-
Ie appartenait M. Bakth'ar
a i(i exclu dun mouvemeirt
el qu'il le restera quoiq |iil
d"se).
I.e journal I(Atelaat,)(pr
islamique) affirmed de son
toti oue ila presence die
Bakthiar a P1'ris est June
nouvelle preuve qu'un co(n
plot se trame actuellemrniit
en Iran centre le regirmen.
lIe iournaj; uippelle que le
2(1 f6vrier dernier; l'Ayatoli
lah Khomeiny avait quali-.
fie Bakhtiar de icriminel,r
et avait demanded ah tous
!'s pavs dans lesquels il
pourrait trouver refuge 1e
1'expulser immediatement.6
Pbur le i(Front National
Domocratique>, laique socia-
lisant); '-Anarchie en Iran et la vio
lation des liberties indivi-
duelles dans le pays; n'au-
torise personnel h se lais-
ser tenter par uue pr6ten-
due democratic qu'anime-
rait Chapour Bakhtiar; a-
lors qu'on salt que les E-
tats Unis seraient derrie-G
re,).

La C6te du
President Carter
au plus has,
selon un sondage
NEW YORK 5(*FP)
La cote du President Car
ter a atteint muirdi son p'us
has niveau en enregistrant
74 pour cent d'on onions de
favorab'es, aggravant d'uiii
point son plus mauvais seo
re, scion un sndage Harris
public par la Cha ne de T6
revision Solon ce souidage, l'activl
to president el de M. Car-
ter suscite 25 pour cent d'o
p onions favorabies. Un pour
cent des persoiies interro-
gees se sont doclaret s sans o
p'n'on..
Un precedent sondage
Harris, reahse en Juin. ac-
cordait 6galement au Presi-
dent 25 pour cent d'opi-
nions favorablhs. et 73 pour
cent d'npinions defavorables
Il s'ag'ssait djii, selon l'ins
titut, du plus mauvais score
enregistr6 par un Pr6sident
americain.
La semaine derniere, le
Prsldent. avait OenregstrO
29 pour cent opinionss ta
vorables.' et 10 pour cent


Les restrictions de la Chambre des
Representants americaine aux
Traits sur le Canal


WASHINGTON, (AFP)
La Chambre des repre -
sentants a contirme massi
vement Lundi une s6rie d a
mendements aux traits
sur le Canal de Panama
qui contiennent des restric
tins au texte d6jh approu
ve par 16 S6nat
Par 308 voix centre 98
la Chambre a demand
qu il ne soit pus c6de sur
ces restrictions lors de la
Conference r6unissant cer
tains de ses membres et
des representants du Se-
nat pour la :ntse au point
d uri texte commun Le Se-
nat a deja ratifi6 les trai-
tes qui pr6voient la retro-
cession de la zone du Ca
nal b Panama le ler Octo
bra prochin ct le Canal
lui meme en 1 an 2 000

Concours de la
mwiileure
nouvelle
L'Institut Francais informed
que Radio France Interna-
tionale organise en colla-
bo:alion avec 1'Agence de
Cooperation Culturelle et
Technique, en union avec
les Radiodiffusions d'Afri-
que au sud du Sahara et de
l'Ocean Indien ainsi que les
Radiodiffusions belge, ca-
nadienne et quebecoise qui
en assurent egalement la
publicity, le 6e. Concours
de la Meilleure Nouvelle
de Langue Franqaise.
Les auteurs interesses par
ce concourse sont pri6s de
s'adresser au secretariat de
1'Institut Franqais d'Haiti
pour prendre connaissance
du reelement du concourse
et demander le bulletin
d'inscription.

NICARAGUA :

Arrive da leader
S0ocialiste
espaRnol Felipe
Gonzalez

MANAGUA (AFP)
Le lad(tr socialste espa-
0ol. M. F(-l)pe Gonzales.
,st arrivO lundih a Managua
ol il eI feI luct i ne visite pre
para:oirc a celle d'unel d-
it 0alio ii ofl lelle de 'lln-
t na ionale Socialist at (-
inLidue a la, ill di la se-
mlnpu, an Nicarap/1,ua.
M. Gronzalez. qui ett ac-
con11pa11,1ne du Depute social
listed Miguel Angel Marti-
nI"', 0 et! recu, a 1son arri-
p'a1, par le Ministre nicara
iayren des Affaires Etran-
011e-, M. Miguel ld'Escoto.
Apres un long 'enltretiei a-
vec M. D'Escoto, les socia-
liste's espagnols ont rencon
tre les autres membres du
ol'vcrn('rmcnt de reconstrue
tion national.
L'ancien Secretaire Gene-
ral du parti socialist ou-
v'ier espagnol 1 PSOE) a af
firm qu'il n'etait pas por
teur do propositions concre
tes d'aide au Nicaragua
mais qu'iil etait venu s'in-
fo'TLer aupiiOrs cles nouveaux
dirlcoanls du Nicaragua de
dre co nle a diverse ins-
tainces initernaltionales,>.

Assassinat
Leteler :
SUSPENSION DE
L'EXAMEN DE LA
DEMAND
D'EXTRADITION DE
TROIS OFFICERS
CHILIENS

SANTIAGO (AFP)
L'examen de a demand
d'extradition par les Etats-
Unllis de trois offieiers chi-
liens a et6 suspend lundi
pour une semaine, a-t-on
appris officiellement lundi
i Santiago du Chili.
Cette decision est motive
par la maladie qui affected
M. Jose Maria Eyzaguirre,
president de la premiere
Chamble de la Cour SuprI
me chilienne, oh ont lieu
les plaidoiries. La-Cour a-
vail entam6 le 12 juillet
dernier la procedure au tel -
mne de laquelle elle doit se
proiloncer ssailT appels sur
la demand d'extradition.
Le General Manuel Con-
treras, ancien chef de la
DINA, la police politique
duiourd'hui d'ssoute, et ses
deux plus proches collabo
rateurs, le Colonel Pedro
EsSinoza et le rapitalne Ar
mando Fe'nandez, sont ac-
cuss nar u n grand jury a-
mflcain, d'avoir nartielpOi,
1o 21 sanlemb e 1976 0 Wa
shinvton, 0 l'assasslinat d'Or
larndo Letoller. Ministre des
Affaires Etraneres do I'an
-(oi n'0sident Salvador


Les amendments demand
des par la chambre des re
pr6sentants prIvoient no -
tamment que ]e congress a
m6ricain peut toujours blo
quer 1 application des trai
t6s meme apros leurs rati
fictions Aux terms de ces
amendments egalement,
le budget du canal serait
sujet a approbation du con
gres et la commission d o
p6ration du Canal serait
une agence fed6rale con-
trolee par le congres De
plus sl ces restrictions 6
talent votes, Panama, per
drait pres de 10 milliards
de Dollars de levenus en
tre 1980 et 1 an 2.000

L administration Carter
et les membres du congress
favorables au texte initial
ont toujours affirmed que
de tels ama ndements ren-
draient les tramtes de retro
cession caducs.


La pressed parisienne et la

mort d'Herbert Marcuse


PARIS, (AFP)
L ensemble de la press
parisienne de mardi martin
6voque diversement 1 in-
fluence exercee par le phi
losophe Herbert Macruse,
decade Lundi en baviere.
sur la jeunesse des annees
soixante.
orpheline, ecrit RE> (Droite Radicale), Pa
papa est mort. (...) Les
fils de Freud etaient fati-
gues,, les enfants de Marx
essouffl6s. alors Marcuse
vint dans les annees Soixan
te, qui de deux expira -
tions fit un nouveau souf-
fle, mariant 1 lopital Freu
dien et la charit6 Marxis-
te.s

eInfidele a Fraud. com -
mente Socialiste), i;indele a He
gel 'i...) Mareuse a su trou
var, avec s os s de d
sir, de repression et de nO


gation. de quoi rdpondra
en 6cho aux profondes do
mandes d absonu et de ro
naissance qui ,'c tradui
sent par les volcans etu
diants.,
dans 1 oeuvre maicusien -
ne, note < iDroi
te Moderee) : dune part,
une critique forte, original
le, lucide. .Ie la society
technocratique. De lautre,
une vision 'iItopique selon
laquelle 1 aviaement dun
aga d or, oi les hommes
seront enfin libres, est de-
sormais possible.
<1 Humanity& icommunis-
te) ost un ritlique sou -
vent penetrant de la socic
te capitalist eccidentale
Mais sil denounce inlassablei
ment, 11 ne tormule cepen
dant pas de p1rojet Dosilil.


P5I i-


rour id
restauratson du
Prochain examen par les Etats Unis Lycee Petion
LES PREMIERS
de la demand d'aide militaire DONATEURS
d u Nicaraua


Washington (AFP)
Les Etats Unis vont exami
ner la demand d'aide mili
taire du nouveau gouverne-
meit du Nicaragua; a de-
clare lundi 5 Washington
le porte-parole du D6parte
meant d'Etat amilricain M
Hodding Carter.

Le porte-parole a precise'
qu'il s'agissait pour le mo-
ment d'une demand inf>or
melle; faite par le Ministre
vicaraguayen de l'Interieur
M Tomas Borge; venu ac-
cueillir l'Ambassadeur ame
ricain au Nicaragua; M.
Lawrence Pezzulo; a Aeroo
port de Managua.
Le gouvernement ameri-
cain; a precise M. Carter;
estime que la priority doit


Le Gouvernement
du Nicaragua prkt
, ,normaliser.
ses relations
diplomationes
avec rI'USS
MIoscou (AI-P) Le gouver
cement de reconstruction
national du Nicaragna
sest declare pret a ' liser) ses relations diploma
tiques alec l'Union Sovieti-
que; announce lundi soir Ra
dio-Moscou
M. Leonide Brejnev; Chef
du part communiste et de
I'Etat sovietiques; avail ex
prime le souhait de I'LRSS
de inormaliseri) ces rela
tions; a l'occasion d'un mics
sage de felicitations adresse
le 20 juillet dernier an Gou
virnement provisoire nicara
guayev.
caragua declare Otre pr)t a
normaliser les relations di-
plomatiques et a d6velopper
des rapportfs multiformes a
vec l'URSS; pour le bien
des deux pavs,: indique no
lament le telegramme a-
dresses 0 M. Brejnev e, re-
ponse it ses felicitations.





TOUT]



TOU












ouf vous troui

ainsi que les

et





R-1


etre accordee a I'aide econo
mique et humanitaire; a-
fin de participer a la re-
construction du nays devas
te par la guerre.

Les Etats Unis avaient
suspend toute aide militai
re au Nicaragua; en fe-
vrier dernier; a la suite de
1'echec des negociations de
mediation destinies a obte-
nir le depart du General
Anastasio Somoza; alors au
pouvoir.
Selon des sources bien in
formees; les Etats Unis;
dans lattente d'une iclarifi
cation) de la situation int6
rieure; ne donneront par
leur response immediate-
ment au cas oil leur serait
adressee une demand for-
melle.


SoiT--Excellence M. Jhian-
Claude Duvalier. President
.a Vie de la Republique 5
10.000
Maison Henri Doechamp
$ 1.000
Personnel Lycee A. Pc-
tion S 540
Eleves Lvcee A. Pc1tion
$ 1.099
Me. Jean Montes Lefranc
S 100

Dr. ,on.--:ant nt'l oS 100
Antillap Motors S 100
Me. Andre Beauplan S
100
Me Jules Andrd M sar, 20
Journal Les G:iots, S 20
Prosper Ddlice S 10
Me. Joseph Nerette S 10
Adrien Bonfield S 20
Antonio M'1It ,3 5
Personnel BNRH 831.90
Imprimerie Rodrittuez
1.000 l0P nvloprnes t 1 00
feuilles de papier ct enilte.


POUR LA MUSIQUE



[TE LA MUSIQUE


verez les disques que vous desirez

fameux instruments de musique

les chains hi-fi stereo






SYAMAHA


I -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs