Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10457
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: July 28, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10457
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

COLIrAUS YENIMEMORIAL
L1133ARIY


Personnalite du (PAM)

attendue en Haiti


L~e 1,11m11a lnionlet. 'rrt see
de 11 I'(lois 'nnons; (Chef
(Ii to rr iiflt 1)pou1r 'Ameiiii'ihii
1.1i a (,( IIIn arl-Iibe; Pro-
grammlle,' Iliuiintai'e Rion-
11111 i q i s Jii iI'lii'1.4i ell
I laMdu 10 judlo al n -210

Dl raut soil sent-ji' oil ia

W 1979iiI nsnieu' lea


Secretaire d'Etat du Plan
- Monsieur le Represen-
tant Resident du PNUD en
Ialiti
- Les Directeurs des Agen
res lilateralie et Multilat6
rules
31 Juill et on Jse rendra
au Cap Ilaltien pour visitor
I"s projects assists par le
Progranmne Alimentaire Modn
dial


Managua (Al 1')
La t.;ilutlie ('ltiecnne a
exerce ue influence deter-
i111nan ii c dans la forma-
tion des c.dres politiques
et militairs du I'rontl an
dii iste lie Liberation Natio-
nale if. LN) clu Nicaragua:
i deti'laire sindredi a I AFP
a lianatuia le lpere Jesuite
I eril indo ( ardenal
1Plusieu rs des dirigea ts
dt f ront i alint de s'enga-
ger dans la lutte arnie;o
iint ete des militants ca-
tllillitques.. a rappele le pc)
re C(ardeal. citan[ notanm-
ienit 11M 1 oaquin Cuadra
et L.iis Carrioi; deux des
in)iealix niemnires de la
direction conjoin e du FLSN
lDes pretres ont aussi pris'
le,,s arms all scin du Front
Sandi, islte Selon M HIgo
,ssman, un bresilien spe-
(ialil'te de la .,Th11 ologie
de la Liborationv; ils sont
ii e douizaine dans ce cas
l'lusieurs religieuses au-
raient egalement rejoint
les rans, des guerilleros;
esnime M1 Assman
Le pire Cardenal(dost le
trcre: egalement Jesuite,
et poete fut le norte-naro-
le du ',andinismre a 1'etran
,(-r) est consider come
le leader d'ui courant de
la sauche chretienne; con-
nui autrefois sous le norm



L'inauguration de
Maguana Plage,
ure masnifique
realisation

UnT stationn balneaire,
pioclie ce la capital, cela
w1 i n:iiqnl 'il. Fort heureu
i ,' ,. l pilo re'.sistes res
iinablc, de 1'Hotel <,Doux
vi u Mmc PhTscle1 Hcl-i
1 i ,i )1i :,vIn );ial hiquI e fils
\1 I 1, I ). rl ('orviiigton y
l ,1 )"1 ,1! I dtimlt hle 1 but
'I o 1'l : l loll Ive Iles possi-


Il Ieis ia-
1i 1 l1,,11 ]1. .il (IF{ C111











1 11,)1,
Iw1' I, c ,II I i' 'l l I on-






S1 (-e1 c1'el,










;I i 1 1i). ) ~i) d cc l .1 El to
;i '.1 ) ;I I 0'(1 1 llp-] criq u



l 1 "i fk ,Io' I ) .) li iT'l ui i .,I

Noi. 1110('llis Mmi Ghis
I'n' Hullis"barid l t M. Ls RI-
I)-:t Corvii' ton nour celtte
ilmari1ab '' ( 'contribution.


du agroupe des pretres jeu
ness 11 a dirig6 la revue
,Christo Proletario ) Christ
proletaire),' qui; oestime-t-
o011 generalement; a contri-
bue i la radicalisation de
la jeunesse chretienne
La nomination;, au de-
but de 1'annee 1970; de Mgr
Miguel O-vLndo y Bravo
comnme Archeveque de Ma-
nagua a marqud un virage
tries net dans la position
de l'Eglise nicaraguayenve
Mgr Ovando avait 6et choi
si; a la place du candidate
propose par le President So
moza; afin de cooduire 1'a-
daptation de l'Eglise aux
nouveaux courants circu-
lant en son sein
Avec 1'appui implicite du
nouvel Archeveque; les
pi-ettres jeuness ont lance
des experiences nouvelles


Il est toujours bon d'ecou
ter parler les gens car leurs
propos sont inattendus et
elargissent nos horizons.
c'est ainsi que, projetant
d'ecrire le present article,
j'ai eu lidee, non premedi
tee, de poser a deux mes-
sieurs quqi causaient gaie-
ment dans une salle d'at-
tente ohi je me trouvais, la
question suivante : Qu'est-
ce que la mauvaise foi?,>

L'un d'eux a reflechi puis
a eclate de rire avant de
repondre : est une chose qui est indis
pensable sa la survie des a-
vocats, car si elle nexistait
pas il n'y aurait pas d'assi
1nalions, pas de process, pas
d" causes a plaider... L'au
Ire. lui, m'a repondu gra-
vecienl. e('ait-ce unl pincc
5ails ri'e ?I : 'Si volls vou-
lIz savoir ? quest la mau
v:i,' loi, vouls n'avez qu'a
) a'nlsi'r i touils cs contracts,
a re- ',wairrantlie;;', danls ls-
qllels 11 y ;1 toull;o lurs lunll
If' itLe phrl;se app)arem'ment
sIll'I import ane,1 presquel
iniporciie, 0mais qui sera ex
hliber alu moment oppirtllin
p)ulr voin lempcecher dc b6
L(irwlir dr toules les pro-
[re(t[ln(,s n ta xqUt llV,;, en bon


Washington (APP)

Le. Senateur Democrate
de Floride; M Richard Sto-
ne;a declare vendredi qu'il
ctait persuade que I'URSS
etablissait une base mili-
taire a Cuba et a accuse le
t)epartement d'Etat; et en
particulier M Cyrus Vance;
de camoufler toute laffai
re


MiSsions nicarazuayennes


Managua (AFP) Des
delegaLions nicaraguayen-
nes seront envoyees dans di
vcers pays; don't les pays a
rabies en premier lieu; pour
y solliciter une aide pour
la reconstruction du Nica-
ragua; a indique vendredi
a Managua M Alfonso Ro-
bel.; 1'un des cinq mem-
bres de la Junte; en annon
<;ant une series de contacts
internationaux du nouveau
gouvernement du Nicara-
gua
Alfonso Robelo a ajoute
qu'il participera lui-meme
a la reunion du system e-
conomique latino-americain
(SELA) a Caracas
Le retablissement; vendrli
di; de relations diplomati-
ques avec Cuba; a ajoute
Alfonso Robel1; se concr6-
tisera immediatement par
l'envoi de centaines de m&-


decins cubains au Nicara-
gua (60 medecins sont de-
ji sur place) pour partioi-
per aux programmes sani-
taires d'urgence Le Chef de
I'Etat cubain Fidel Castro
a; d'autre part; offert une
aide substantielle destined
a l'Education Nationale
Alfonso Robelo a demen-
ti categoriquement la pre
sence d'auxiliaires militai-
res cubains au Nicaragua
Le Ministre nicaraguayen
de la Culture; Ernesto Car
deal; a pour sa part rap-
portl une confidence quo
lui a faite Fidel Castro
lors de sa visit i la Ha.
vane Louant la mod6ra-
tion de la revolution nica-
raguayenne; le Chef de P'B
tat cubain lui a dit: Vous
ne devez pas commettre les
erreurs que nous avons corn
misess


DIREOTEUR LUCIEN MlMNNAS
ADMINISTRATEUR : Mmne Max CHAUVW



uche Visite d'une mission


medical am'ricaine

en Haiti


Une mission ri6dicale de
la villas de 'Savannah (6tat
de la Georgie) est arrive
h Port-au-Prince le mardil
24 Juillet Etle passara en
viron une semaine en tHal
ti
Cette mission, compose de
quarante hult, membres
don't six med:,'ins, vingt
sent infirmieres, deux dtu
diants en medicine, huit
technicians medicaux, un
adm;nistrateur et quatre
menuisiers, prodiguera, pen
dant son sjeit'r ici, des
soins medicaux aux neces-
siteu> Monsieur James C
Metts en est le dir'cteur
medical
A peine arrives, les m2m-
bres d? la m.':s'on cut ete6
r',ntrtis dans divers c0.1


UVAISE FOI


lie en vue : Est-il de mau
vaise foi a.ee point-l1a ? ou
enco'"e : Est-ce par ignorant
ce qu1'il agit 0ansi ? Ou par
betise ? Ou alors : Est-il
incompenont o'l malhonni -
te ? A-t-il les deux pieds
sur terre ? etc. etc.. autant
de questions qui prouvent
que la mauvaise foi, quand
on c'-oit la decouvrir n'en-
trainp que le doute ou le
mepris.


Le petit test.qui va sulvre,
quoi qu'il soilt forcement inr
complete, a pour but d'essa
yer de vnus aider i savoir
si vous vous otes laiss6s con

(Voir su:Le page 8)


te modicaux a Lravori1 ie
pays On en trouve dans les
ilspensaires de la HACHO
dans le Nord ;uuest, da'is
les centres dirig's par les
Petites Soeurs d" la Charl
t6 de Calcutta, a 1 H6pitr 1
de 1.Universite u Etat, dans
des jardins d ensants de la
Foundation Care .At dans cer
tains projects de la Catho
lic Relief Ils cnt voyage a
v',c 3000 lives de mddica-
ments et de fournitures me
dicales offers par des par
ticuliers de Savannah

Le sejour de la mission
on Haiti a ete arrange par
la Medic Inc, une organisa
t.ion laique sians but lucra
tif, fondee il y a un an par


aupres de la jeunesse et
des couches pauvres de la
socidte La plus celebre; la
commune de Solentiname;
a det menee par Ernesto
Cardenal; actuel Ministre
de la Culture
Une experience de (vie
dans la pauvretes a et6 con
duite par le' pretre Uriel
Molina dans sa paroisse de
Managua C'est la que na-
quit le movement revolu-
tionnaire chretien don't les
metnbres formerent par la
suite la tendance proletai-
re du Front Sandiniste

Dans son interview a
l'AFP; le pere Cardenal a
qualified de (positives 1'atti
tude tolerante adoptee par
les superieurs religieux je-
suites; franciscains et capu
(Voir suite page 8)


na!f, vous vous croyiez en
droit de vous attendre...>,
J'avais affaie, semble-t-
il a deux connaisseurs...
Quand je vous disais qu'il
est toujours bon d'ecouter
parler les gens Cependant,
il m'est impossible de mar
reter uniquement a ces deux
points de vue aussi judi-
cieux que... malicieux, car
la mauvaise foi, cosa bien
autre chose encore. De l'a
veuglement, par example.
Ainsi, je me demand s'il
existed quelqu'un qui accep-
terait de convenir. en toute
bonne foi, qu'il lui arrive
souvent d'agir avec mauvai
se f o i? c'est p o u r
c e 1 a au'il serait peut-
etre interessant d'effee'uer
dans ce domain un rafrai
chissement do memoire (ne
1ait-on pas un rafraichisse
ment de lisiore pour celui
qui l posScde un bien ?) Or,
s 11l existed quelaue chose
Cque nous posse0dons chacun
en particulier c'eot bien no
tre re mivaiise fi qlue nol


soyons d'honnl.ti
11on, mais el I
difficil, h detect
souv'ent no1111s
ce g0nre do'' qui
il coolpIorelncn
('illiN pari l d'110 )
d'affaires, d'une


Au course d'un
ce de press; le
reaffirme possedl
formations, nrov
conferences secr
dans les c.re:es
mentaux; toelin
une m structure u
dement sovietiqu
ble de controler
de se trouve de.
Deja la semai
re; le Slnateur
vait faith des d
en ce sens; mai
vaient etel demex
M Vance lui-n
menti; dans une
lui a adresse; 1
tions du Senate
a aucune preuvi
conque accrois:
la presence milli
tique i Cuba au
ces dernieres an
la presence d'ui
litaire sovietiqu
Neanmoins; ajou
cretaire d'Etat
dent nous a del
voir une attenti
Sur la situation
suivre corifslta
qui est fait>>
M Stone fait
slnateurs qui d
guer; 1'an proc
r6election II a
une circonscript
nombreux 4ieu
des refugils cul
castristes


T6e1phone : 2-2114 Bolte Porsle : 1316
Rue du Centre No 212


SAMEDI 2 JUILLET lT _. *
lli / ^ .DIM4kNOHE',9.9 JUILLET '79 ,
No. 31.133
84lME ANNEE









FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIAN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESJE


Interview du President Stroessner


par Yvan CHEMLA
ASUNCION (AFP)
Le President Alfredo
Stroessner a exalt6 vendre
di dans une interview a
1'AFP ala conviviality pa-
cifique national don't be-
noficle le people paragua-
yen), et a ddnid tout sens
aux parallels que certain
6tablisscnt entire les evene
ments du Nica-agua Pt la
possible evolution politique
du Paraguay.
Le chef de 1'Etat naraeua
yen, qui accord tres rare-
ment une interview, a dd-
clare a cet regard : champagne de dtffnmation et
de menaces voiltes va se
poursuivre. Non seulement
elle n'a pas de sens, mais,
qui plus est, rien ni person
ne ne pourra modifier le
couls de la conviviality pa
cifique national don't be-


un ,,roup, d residents de 'M ou
Savannah qui,t a la suite de ,'es "Mo -Ule
plusieurs visrt es ici, ant
voalu apporter ne ass.s-
tance au pays don't les fils
en 1779, chest a dire il y .1 Darns un do ,scs derniers
dIux siecles, aiaient com.- po. s sur I tlaueui
battu clans leur vlle pour dan article it to
la conquete de 1 Indepen- dals un article bn{ tull
dance americaile < s'Lonn
A 1 occasion du 200'me an que pour certanmes gens
niversaire de la bataille dans ce pays. les avantages
d? Savannah, rette ville or t atcorder a ss hab tants
anise le 9 Octobre pro devraient adependre chain des 'esrivits gran- leurs merits '.s-is'de la cou
dioses auxquelles seront in leur de 'eur pe:.u ofh de la
vites d- nombrouse.- person date plus ou moins eloignee
nalites haiticlp:'as don't du debarquemen-nt de leur1
1 Ambassadeur d Haiti aux ancetres en H',tia,. Et l'au-
Etats-Unis, Monsieur Geor- teur d'affirmf r plus loir
ges Salomon, et des cadets <,un Coup d'o-.A meme fur-
dq 1 armee haititnne tif sur 1'histo're de ce pays
La mission medc'ale suffirait A coavancre de
georgienne enforce aini l'inanite d'un pare 1 attitu-
des liens d amitie de Ion de frisant l'ote-to que je
gue date entire la Republi- m'y metteo,.
que d Haiti et la ville de
Savannah La lecture ce 0cette chro-
Aux dires de Monsieltr unique me remn a 'esprit c<
Chuck Powell, administra- mot de Ed. Mangones qu
teur de la mission, une en son temps .scrutant> 1a
delegation medical du m conscience de certa ns di
im- gene vie'-'dra en HailJ nscnc'oe e
chaiue aie n os 110 concitoye0.3 deforme,
p...1, Isnneei ni pl


CONCENTRE

CORRESPONDENCE ORALITURELLE
par Pierre BAMBOU


"es ()ns (i A l'occasion de la laneee
est parfols ltlgUrante de Polin Tot, de
'er car bien Franketienne, agisirall'-
lous posons m'int interpr6tee par le
1stions face' TNIi del Francois Latour.
' d'lun ami, 1' tva1i. ; ,,l, i_''i llli point
ie relation tu (s llmnportit. J avais faith
personnll remarquer que le sulccs de
Pelin Tet n'aurait pas de-
passc celii de Dozafi s'il
Hn Cours fallail sc1n tenir quau tex
Un te ecrit. Le volet dramati-
que oui l'aspect oraliturel a
servi come une solid ram
pe de l:i'ceemient de celte
e conferen- p iee p1trie dans la matrice
Senateur a du Bel-Air historique.
er des in- Cet evenn"ement litt6lPire
'enant Ile nest Das arrive par hai,.lrd.
retes tenues I1 relieve de la structure so
S gouverne- ciologique de la communau
i lecsqurtles te haitiennc. La socidte hai
de command tienne repose sr 1lne cul-
ture fondamentalement ora
ue)) suseepLi le La range de la collect
r une briga tivite haitienne ouverte a
ja a Cuba 1'dcriture apparait vraiment
ne dernie- restreinte. En timoigne la
Stone a- vivacity du tldiol et de
dlelarations la Presse Parlte dans notre
s elles a- milieu. L'observateur pen-
nties ch6 sur le r6el haitien ne
meme a de- tarrde-ait pas a reliever de
lettre qu'il mulliples netits faits qui
es informa- viennont he l'appui de notre
ur 11 n'y point de vue.
e d'un quel Entre autres, nous signa-
sement de lerons ce qu'il conviendrait
itaire sovie- d'appeler la u course de ce oraliturelles. En effect,
inees ou de' depuis quelque temps, des
ne base mi- comnatriotes risidant aux
tie; ecrit-il Etals-Unis d'Am6rique et au
ute le Se- Canada achetent deux ma-
le presi- gnetophones. Ils conservent
mandl d'(ia- un exemplaire et envoient
e 1'autre a leurs parents ou
on soutenue amis en Haiti. Alors au lieu
i et de la d'crire Sours lettres ils se
nment; ce contentment d'enregistrer
leur corresnondance sur
liartie des bande magndtique. Actuel-
oivent bri- element, le mime phbnome
hain; leur ne est en train de se ma-
et6 elu dans nifester centre Port-au-Prin-
ion don't de ce et diffdrentes regions de
eteurs sont la Province.
itnes asnti N B- Si aucun contre-
ains anti- temps n'intervient la table-
rorndf ntnu dls dpi d~~


nic 0s ouvrages de Pauris
Jean-Baplis'e : "P6yi Zou-
lout1 > e0 So'1o nan kwkazman
-,an thirninl sera organisee
a I'Auditorium de 1'Instiitut
Frantrais dl'aiti, le jeudi
13 septembre prochain ai 7
heures dui soir. Les prises
de contacts sont en train
pour la formation de 1'6qui
i1' d'animateurs. En atten-
dant pour etre a meme de
participer aux ddbcts, recla
mez les excnprlaircs de , yi Zoulout" dans les librai
r',s dc la place, chez l'Edi
tour Fardin ou au Centre
de Distribution Coucouille.
C st en vented au prix de
$ 2.00 Ideux dollars).


pai ivs travel ,oc-,o Pon-
tI 't. ae 1r,o're milieu et,
se posant el defenseurs fa-
routlCies du leInt nous di!-ii des douties
non seulcen', slur lauthen
licite de ccrt'i, 0es ciLoyen-
IniCoict(' ais oliotI'ident leur
)im'ter :a p-.rhlo citation a
la clioe pub'ique. conte:s-
lilnt la sincrlit dt i I ur at
titudc. de leur (vi,-tme. ou
de 'cur bonlle foi vis i-. vis
de la nias-e ,ociale.
A ccux la Ei. Mangones
cut a dire : .0'1 l tLit lunl
postulat a la citoycnnetee
ou a la l nat;,nalisaLtii. 1
est flc 'c de I indliquef d:lnsl
cet axiome don't la constance
Spcut cllnfOndre les aigi tcs
des e'sprits ch nme les ligistes complaisants,
est inanl qu'l comlporte as
sez de roits.1 i sif'," "t
pour constituer une veritd


neficie le people paragua-
yens. a-t-il ajoutd, le puissant
parti politique qui l'int&gre
(1'Association Nationale R6
piublicaine. Parti Colorado),
nos loyales forces armies
et moi-meme sommes los
fiddles et responsables in-
terprete de ce peuplet>.
Quant a 1l'volufion poll
tique previsible du Para-
guay, le General Stroessner,
qui est au pouvoir depuis
25 ans, a indique que la rd
pnnse p6aoi' unique, claire.
p6remptoire>. nuerons ia perfectionner no
tre democrarie, a-t-il dit,
dans un climate de paix.
d'ordre. de respect, de libor
te, et dans la defense de la
constitution et des loiss.
-Le president du Paraunav
a aioute : 'Ce nerfection-
nement, nous l'atteindrors


irrecusable. OP ne peout con
tribuer a f0on.-'r une 1 at Oil
au prix du sacrifice do son
hang, de ses inter'ts, y
vuuer sa fami!l'e. pour en1
cLre etranger It pour que
lis desetndanls de colui-i l
soient consider-s, dans 1e.--
prit de quelques ultra na
tionalisants co'imm d11, p -
nas. Pu s parodiant cotte
pensee du Dce de N.',man
die formu'ee isans une let-
tre ouverte au President du
Senat Franqais le 20 Mars
1910 sollicitant pour ies des
cendants des ibourbons la
nat onalisaton franchise lors
qu'll ecrivit : II n'existe au
cun francais qui ne le soit
davantage que les descen-
dants ae ceux qui onL fa't
la France. -,d. Mangones
dit hautement 1 uil n'existe
aucim haitien plus auihen-
t que qile les descendanis
de ceux qui o011 fait Haiti.

L'H stoirr nous apprend
que bon no.lbre d'euro-
p0 (ns : polo01ais, allemands,
et qutc'ques fcancais pla-
(;ntil leiurs amin irs de la hi-
brit, a111 (i e,'.cs .; dc tout1'.c
autit s l i, nS.id.l : i ns. :;':-
l,tli n Lilt 0u l i )''. .'1(e in))'
a1cux c ;ns let Irs co'ml>;ts
cIIintr i ll I'lm 'F d in; rou


Le lnlle haltil l ne col-
dlait a16s dl tout, 1"'] t0)1 e
de son pays. La Inal "re
es'. d'aillurs tiros ma1l in-
seilnee l'e c o 1 e .
Plutol que de 1ii dcbo' r
abatement cette fabli


A PROPOS DU NICARAGUA


NICARAGUA :
LES ETATS UNIS SE
PREPARENT A REPREN-
DRE LEUR AIDE
ECONOMIQUE
Washington (AFP) Les E-
tats Unis se preparent at re
prendre leur aide Iconomi-
que au Nicaragua; suspen
due pendant la derniere an
nee du regime somoziste;
indique-t-on vendredi i Wa
shington de sources official
les amlricaines
Un haut fonctionnaire de
IAgence Interationale pour
le Developpement (AID) ;
M Lawrence Harrison; se
.trouve actuellement au Ni
caragua pour ivaluer les
besoins du pays; en particu
lier dans les regions les
plus touchees par la guer-
re civil

L'aide amlricaine avait
ket rlcemment limitee aux
besoins strictement human
taires: vivres; medicaments
et tentes; pour un montant
de trois millions de dol-


Le programme- bilateral
d'assistance economi.lue ac
tuellement a l'etude sera e
xecute en coordination a-
vec 1'aide fournie au Nica-
ragua par d'autres pays et
par des organismes internal
tionaux; pr6cise-t-on de
meme source
La Banque Interamericai-
ne de Dlveloppement(BID)
est charge' de la coortlina-
tion de 1'aide financiere au
Nicaragua et les Nations U
nies de assistance techni-
que international'
,- -0 -
LE NICARAGUA DEMAND
UNE AIDE HUMANITAIRE
A L'ONU

Nations Unies (New York)
(AFP) Le Nicaragua a de-
mande vendredi au Secr6-
taire general de I'ONU, M
Kurt Waldheim; une aide
humanitaire immediate de
I'Organisation Internationa-
le pour aider a la recons-
truction du pays; a annon
ce le porte-parole de I'O-
NU aL New York


Le Ministre des AffaireN
Etrangires du nouveau goiu
vernement du Nicaragua; le
pere Miguel d'Escoto; a sol
licite cette aide de Mana-
gua dans un appel telepho
nique a M Waldheim

Ce dernier; selon le por
te-parole; a pris contact
immediatement avec les
agencies et programmes d'as
distance de I'ONU pour leur
demander de rlpondre rapi
dement et genereusement a
cette requ6te 11 a egale-
ment pris les dispositions
necessaires ai une coordina-
tion efficace de l'assistance
international au Nicara-
gua; a ajoute le porte-pa-
role
-- 0 --

INTERVIEW DU
PRESIDENT
COSTARICAIN
SAN JOSE (AFP) Le pr6
sident du Costa Rica; M
Rodrigo Carazo; a reaffir-

(Voi.s uite s 2Lo 4)


t.otalement dans une dmro.-
crat.e sans communism et
sans communistss.

Le president S&rnessner
s'est par ailleurs elev6 con
tre coux qui, notamment en
Argentine et an Bresil, ac-
ciscnt le Paraguay de pra-
tiQuer une polltique "pendu
laires. *C'o s une vieille ren
gaine.. a-t-il assur. riue pays a le devoir et le
d-oit d'appliquer sa propre
politique, conformement a
s .s propres interests et ses
prorcs objectifs,. a-t-11 in
s's 6. ,Notie nolitique str,
uni' le : pariagiavi nnc. Fl-
le tienr comp:e dr's int6r'.s
paraguaypns et est rlaliso'
seloi. un criltre paragua-
y,'n. Si 'es1, rcia tIre pen-
rlo'lrr looinrs 1 (, i'cettfe st.
bienvenue, a conclu le Dr-6


ar hi ijul11' i I i sIU x
p11 Ii., :'I; n. p. 1792.
0' 1. 1 1 1 p, ,'
lu.s L.e tul I'll p -se de

S p : ,' 1 1 '-
L e 1 ; 3 .i ; va'e -

cI' 11tit:.' Ct' h 'lnll'n s etait
salis luiil 0', : AR'I.-
LOulS G. Litui,. Vr.RRET.
I! v c\M au :n1 nde a 1Beau
Sais ci Franc' d.ins it De-
parteincnt de 1'.'sose 17
Avr 1 1772. Anrc;is so'dat au
regiment de 1 Aube, 11 ava.t
sous ls ordres du General
Anllare rio,. u0 .''O-itij;.oiu con
tre lcs Angla:s et les emi-
ares.
Quand, aprG., eniente a-
vec Dessal lne A'exandre
Pt,..on inaugu c dans la
nut du 13 O,',bre 1802 la
guerre de lI'ndptil ndalice.
II comninmuiniqute i, ol'-
c'els '): ad t ux roF,)j't
et 1( 1 ,' i11' .-; (1'r !: ,c I 0 pI ar

(qlurs s le monlode 'ict11 lp-
pla u'ra a ii ,uccI %,i ,i \,n 1
C II., il,)U nii t ,i I i 1 I .,s ( 1 '7e'
II .: ()) f)r'(- "(I ('I' t l Il i't


l F p-mc hip p,!( 4)


11'' nawllt' e a rc It'i e not a
muo sans 1 fII) em1nI II i ',)

1 in i (,x ct temns qut')n lti
apprenne onlin ;pourquoi
noi re ll.' oire 1 t!-t' lit Ce
quelle 0110 s, et le pat, ce
qu'ill a 0t1 PolTaqu'1 1 ..1 i: ll
conscience re tu-lne"n,',
ce qu'il relprsentne en0 tan1t
qie produlit el fermeinlt ds
situations.

C'est un synipomle alar-
nmail cliez le rilioe-hai"'ien
de n lalmais s'enquerir du
poulrquoi et du conmllntit
des choses?
Etre jeune n'cst-ce pas
aussi Darfois demander des
competes? Car 1'Avenir est
souvent une consequence de
ce qu'on n'a pas fai t ou
connu.


Nicaragua :
francs-tireuMs
a Managua

MANAGUA, 28 JUI (AFP) -
Une attaque de Franc-Ti
reurs contre un batiment
de la t6l6vision situd dans
la banlieue de Managua a
6te repoussee par les trou-
pes sandinistes, dans la
nuit de vendredi a samedi,
a annoned le ministdre de
1'intdrieur.-
yJn group d'inconnus a
ouvert le feu sur le bati-
ment avec des vement lourdes>>, e. partir
d'une' colline vosine, a pro


e au our es eux er ... r su e page ) (Voir suite page 8)



FRESH PICNIC POUR VOTRE GRIOT PARTY


Un nouveau prodidt Hampes '


Brillante
reception a
1'Ambassade
S du Perou

Hier soir, 1'Ambassadeur
du P6rou et la charmante
Mme Carlos Visquerra ont
offer une brillante rocep-
tion en leur residence' de
D6bussy, a 1'occasion de
1'anniversalre de l'Ind6pen-,
dance de leur pays.
Le Major Frantz Adam y
S representait le chef de 1'E
tat et 1'on notait aussi la

(Voir suite page 8)


Nicaragua : L'influence de la ga


chretienne au sein du front sandiniste


MII-FIGUE MI-RAISIN



ETES-VOUS DE MA

par Mona GUERIN


Vinis" et leur di!Pndance

Par Lionel COtVINGTON


UnP ba8, militaire s.ovietituF e
d'insta*l-"',- a Cuba, seloat
Senateur americain


Hier, Aujourd'hui


et Peut-etre Demain
Par Carlo A DESINOR


.s


e
S
s
s
e
u
a
e


n

Ts
te
I-
e



,e
ji
[a
le
e
i -





SAMEDI 28 JUILLET ET DIMANCHE 29 JUILLET 79


LA VIE ECONOMIQUE


LES PROJECTS EN HAITI DU PROGRAMME



ALIMENTAIRE MONDIAL


L'effet de la dermtiere augmentation des prix



du petrole sur les pays suffisamment developpes


I, ProIgr.Tmme Alimen-
ltilt Monild'il it insitllu6
at 1:, fil dc 19il. ('11 nit
(Ili o oI' l (opint:ui des Na -
il ,s lni.s' t de la FAO I
11 i( \lii op i'.ral onnel le
Irt Ja.tile'r 19.13 Son objitc-
filt senlel i:. et denr'u
i'. l: i fo iurnlitite dali -
II, n:i piour I 's homes et
I' lii i' l, ;ll ux I( Ilverlne -
ii, Ilts cleis pas; itn voie d?
tie ('loppemi nt


,Le programme Alimentai
rI. Mo iil tl .1 lssd tiielle-



.i 11 1 I t it s t r'1tt It 1l
11it tie a ')Il t.e, stii' u er



'il t" i t' s"l^ i 'i' 'i t t' a ssista n d

In li tt Pot" 'IntS So l t-
tlt ln lll' rl:s "'r dt' L p ro -
f'Ii,,.,illl i (. ,)I l]; ;' con t.ri-
Iltiltll (' d1 (,' s' el o 1n ar
S.1 ) I' Pr 1,e 1 I l a to al 'to
1 1s hn ,ls or'a s t ld't Na-
htilis Ui" .1,l' FAO Plus
d o 1 (15 p .y i; ,, f l c i e n l d e
1 :ilid, du Pro,-iIimmI' Ali-
lI 1-1:111r M o fdih l qui S-
dll a, )!r'(idnet t 1pitltiipe 5a
un prormImild dt d6velop-
p 'nl! {imm, c mbilisa
li,), d p t raa .i ,bts stance
pOiir I l t 1 i .'ll .' ioll SCO-
'1,'lr c l]'0lm 1a t n 11 a u sci -
re. deel'.p n lit commu-
, t.:r3''e, calmpiuane dal -
plhbell; 1101n dr adult, c ainsi que
dans 1 -ide ulimentaire a
:l populat-)n Fnistr6e a
la suite els rilverses cats
t:',phhts 11,; l1es telles
t1r' r Irembl' in, ,t de tlr
r". inonidatn i ( i:!"an, s6
cheresse. rI'fu '. tc..


PROGRAMME DP IDE
ALIMENTAIRE POUR
HAITI
PROJECT 2008
, PROGRAMME
D Al.PIIABETIS-ATION ETI'
D"FDUCATION DES
AntI TES
I, un (l" 'I, 'ifs vis'
) r 1 O i .,',.*toI ''il d Al
ih"1 l; htl I]f i l 1, (t d Action
(',immnn n:;i! ;iir fONAAC)
I pi 1 it ,, ". Illr, 11 ,; l 1vrcI's
1 w :,ct.n;,; '1 ;:lp1; hb ti:sa -
I'1 ;i i tn' tit b lh cni paci
It' (fe tI';iv:. l d tiJl til's ('i

I' 'l l :i It r Sitt 1 i' ti ll'





W 1 il I I t I 'i l





](' ,1! "i 1 ,it : l l l I] (I )|| (|1 p


11-" 111 1 11 1 1 l)r, O f urei re
l :11i ',l 1t .1 1 ( tio ll ('












W l fill tl it I ir ] s r on
II~ m! i m,. 1(/' I' :, u ll











IC pr.(liti (i.'i approuvi
1 '1 M ii 1973 rt les activi
eII onlt dtib 'i' en Avril
1974 pour uno durei de
5 ii m Lis ac'tivtes sulvan-
Iis on6 cte n'roprises :
1) Course d tlphabtlisation
d.s adulttes

21 Construction de. cen -
tors d alphabt istation
Cr' projel, comprend
2.041.900 btntficiaires e0 le
coi total pour 1" PAM so
liec a $ 3.504.000

Unle inouvelle demand
d exltcnsion a 11 fo.,1 rmul6e
par 1- Gouve'rnt meant et se
ra approuvde par le Pro
gratmme Alimi nutaire Mon
dial dans un avenir pro -
chain


PROJECT 2104 ,3SANTE
MATER NELLE ET'
INFANTILE ET
PLANIFICATION
FAMILIALE ,

Co project aide le Gouver
nement d une part a am6-
liorer et i restructurer los
Services de Snnto Mater-
no Infantile, d autre part
a Otendre a 1 dchells nation
nale le programme de pla
unification familial Dans
le cadre de ce programme,
il cst notammeit prevu de
reduire la mortalite infan
tile. dinstruir2 les meres
du danger que lepresen -
tint les grossesses trop fr6
qtintes,. los accouchements
prematures. le rranque de
conditions saniLaires ad6-
quiats, finalemcnt de con
tribuler au :'-l'vement so-
rio-economique de la fa-
mille et d acceelrer le pro
gr"s ecaonomiqte en ralpn
issant la crjissance demo
graphique

Ce project a 6t" approuv6
le 28 Juin 1974 et les acti-
vites ont debur.e 1 15 Octo
bre 1974 pour une duree de
2 ans tt 7 mais Le cofit to
tal pour le 'AM s eleve a
$ 1.071.100

Un amend-ment au pro-
jet 2104 a ete nsine n le 8
Juin 1978 pour une duree
de 9 mois
Au total pendant 3 ans
17.280.000 rations seront dis
tribuees a 32 (00 bendfi -
ciaires
O -


PROJET 2105 FLARGI
PROJECTT POLYVALENT
DE TRAVAqX
D INFRASTRUCTURE. DE
MISE EN VALEUR DES
TENRES ET DES EAUX.
REBOISEMENT ET LUTTE
CENTRE L EROr.ION
DANS CERTAINES ZONES>)

Le project. qui sera execu-i
to dans le :adre du Plan


quinquennal die d6veloppe-
ment 1976-1981 et qui est
la continuation du project
Haiti 2105, se compose do
6 sous-projets Toutes les
activities pr6vues ont pour
but de developer 1- sec-
tFur rural; 'lles seront g6
rdes par des agencies gou
vernementales dilfdren -
trs, selon l1 type d activi-
tes Le project iecevra aussi
1 assistance de la BIRD.
des projects PNUD FAO,
PNUD/BIT. Fonds d Oquipe
mtnt des Nations Unies et
de 1 I R0publique F6derale
d Allmagne

Ce project a teA opprouv6 en
Avril 1977 et lcs activities
ont dbtmtd en Ftvrier 1978
Le court total pot0 le PAM
s elev' h $ 8.303.000


CONTRIBUTION
SPECIAL DE LA
REPUBLIQUE FEDERAL
D ALLEMAGNE

L accord entire le Pro -
gramme, Alimentaire et le
G'Ouvernment pour la four
nature locale cde denrees a
limentaires a ett conclu le
27 Avril 1978 Srivant 1 ac
cord. 1? Pam sengage a
acheter par le truchement
du Gouvtrnem'nt 2.494 t m
de products alimentaires
pour une valeur de S 620 000

0 -


PROJET 2338
AIDE ALIMENT AIRE
AUX CENTRES DF.
PROTECTION
MATERNELLE ET
ET INFANTILE, AUX
HOPITAUXT T AUX
UNITES DE
RECUPERATION
NUTRITIONELLE,>

Ce project comprend dcEuY
sous-projets :
Sous-Projet 1 Alimenta
tion complmentaure des
group's vuln 'rables dans


les centres ce protection
maternelle et infantile
C" sous-prolet fault suite
au project 2104 protection macernelle et
Infantile et planification
familiale. Les buts de ce
project d aide du PAM 6
talent : (a) J encourager
ls femmes enceintes a fr6
quenter les centres sanitai
res avec leurs enfants et
(b) d amliorar la santo
d une fraction des groups
vulnirables L2 choix des
bendflciaires reposait sur
(i) la malnutrition des
meres, (ii) melle des en -
fants, (ii) 1 iombre den
fants dans la lamille
Sous-Projet 2 :

AIDE ALIMENTAIRE AUX
HOPITAUX ET AUX
CENTRES DE
RECUPERATION
NUTRITIONNELLE

Ce sous-projet vise a
perfectionner Its installa-
tions et le materiel utili-
ses pour preparer et dis -
tribuier les aliments dans
les hopitaux generaux et
psychiatriques et les sa
natoriums: i ameliorer 1I
regime et la consomma -
tion alimentaire des mala
des hospitalises. encoura -
gr les anicins patients
des sanatoriums et des cen
tres de recupdrition nutri-
tionnelle a revenir aux con
suiltations afin de pouvoir
les siiivre et maintenir leur
niv2au nutritio-nel: four-
nir un ou de ax rcpas par
jour aux employs de gar
de des hopitaux, en com-
plement d? 1Sur traite -
ment

Ce project a let approved
en Avril 1978 pour une du
r6it de 3 ans pour le sous-
prOiet 1 et 5 ans pour le
sous-projct 2 Le Plan d 0-
perations a 6te soumis pour
approbation. Le comt ap -
proximatif pour le PAM se
ra de $ 3.421.500


ETATS UNIS CONJONCTURE



ECONOMIQUE


NEW YORK (AFP)
I.in 1:i tion l uix l t'is-U-
n.s ',l .tI nt 1n n1lV aUi pIo
hie de c l ui d l'ap's l a idell
xicmc] lei'errv mondiale ,-
i t .iy Is l et i 10I're dans 1:'l

Pour 11 I le 1'i nomie I-
InirwTlail (t'.s s 'riust.i s dil-
I p'll'lis qult('11 traverse
tlls noI 6' a' x rei' spo s i:v t d t ilt
it' l S polilitrii ecoInomi',e

I:iire d's miracles pourOi a
blr iun delicat e htalan-
ci', com baltlt I' ll('atioll

dcl comaa, nlo'e-1-on dans
l"s milieux Rcolnomlnluies.
L'homme de la rue a 6ti
consterne en lisant ci tto so
maine a la alune' de son
journal que le taux d'in-
flalion est maintenant le
plus elev6 depuis 28 ans.
Administration a annon
ce qu'au course des six pre
miers mois de 1'annie, 1'In
dice des prix a grimpt de
13,2 pour cent, les cofit-s de
1'essence et du logement en
ctant les principaux respond
sables.
I1 s'agit de la plus forte
hausse semestrielle depuls
cleic de 14 pour cent inter
venue entire septembre 1950
et fevrier 1951. Et si le tnux
d'inflation continue au mo'
me rythme, 1'annee 1979 se
ra la pire depuis 1946.
En mmeme temps, la reces
sion est bel et bien l1. M.


William
sroltnl

:it/ Tres
le prem
do 1'adO
nailtre q

nma:s uni
trimesti
en rytlh
pourl Cl

dans la
1i'ussec
a-t-il-
SNous i
ba'ttre
tion, a
pas rel
vec de
publiqi
t etories
siess'.
Qu'an
ler a
tats U:


parce que, m4me sans gros
tiens savent maintenant c
de I'argent de c6t6 tout l
fare fructifier.

parce que, mime sons capi
pourront realiser tel ou. te
don't il/s rdvent depuis lbng
velle voiture, une mason,
tard pour leurs enfants e.
retraite heureuse.





LA BANQUET N)

DE L


l REPUBWllQ!,


Miller, :cluet lrt tais t (tu'il co{d inue a so do-
Ie' la Ru':erve FMcl- ]o r('(i u" en dessous des ni-
p'odllain Secretaire '. tlux atctuicls.
so-r. a 6t6 vendredi M. Paul Volcker, Qul a
tier haut responsible dl' choisi 'par le president
ministration ia reconu Carter pour remolacer M.
iue la recession nest Miller a la tIfe dt' In R6-
tulmi t nt un risque serve F6d6rale. a declare
e .ri:litu6. Au second pour sa part qu'il tt fallait
re. le PNB a diminuo ritablir la confiance a l'in
tn' e i annual de 3,3 1ertiur et ai l'6tranierI et
ill.. qn los Etals-Unis auraient
s avons 6s.6 pousscs tiuno p,'-litique mon6taire
I recession par la d0sciplnee,.
des prix du petrole,. Les marches des changes
d6delare r0ecmment. ni bien r6agi a cos decla
continuerons a com- rations et cette semaineo
avant tout l'infla- mouvemen te se d ermine surl
-t-il dit, il ne fautune baisse du deficitt de l
-ilancer d onome ia balance commercial grace

nouvelles depenses a une tres forte progression
tiea mate aiderteasca des exhortations. Cc deficit
es mas aidefavor les a est tomb 1,9 milliards
Sales plus dfavori- de dollars ell juin centre

t at dollar, M. Mit- 2,47 milliards de dollars
affirmed que nis ne permettraient Bilan des

Sresultats de la
recherche
international
WASHINGTON (AFP)
Cent cinquante milliards
de dollars sent consacres
-i ,chaque annee, dans le men
de, au secteur de la recher
che et du d6veloppement
qui emploie trois millions,
de persohnes, mais les r6-
esulats obtenus ne rcpon.
dent pas de maniire satis.
faisante aux besoins ac
- .. a tuels,. affirmed un institu
d'etudes internationales de
Washington, le aWorld
revenues, les hai- 1 Watch Institutes>, qui vien
omrment metre r de publier un rapport.
onmC metre e rapport, financed pa
es mris pour le I'ONU, et redlg6 par M. Ci
lin Norman, rdvi1e que 1e
budget mondial de richer
tal au depart, is' che et de developppmen
militaire represented envirom
/ de ces projects le quart du budget total c
temps une rPo. recherche, et qu'll est trol
lois plus tlev6 que le bui
des 4tudes plus get consacrd 8a la mise a
t pour eux une point d'dnergies nouvelles.
L'Union Soviltique et le
Etats-Unis disposent d'u:
armement nucluaire perme
tant de rtduire en cendre
la plupart des villas d
rATUIONWIA L monde mals on n'a pas en
TIONALEA core trouv6 le moyen d
fournir h ces villes t'fe
S. ....f trlclt6 don't elles ont be
A soin sans accroltre la pol
D A| lution : Tel est Un des op
0D AITI radoxess relevds par le ra
...... .. .. .. port .


WASHINGTON, (AFP)

Des experts Oconomiques
internationaux prevoient
que la derniere a.ugmenta -
tion des prix du p6trole, an
noncee le 28 Juin par 1 or
ganisation des pays exn'r-
tateurs de P6trole (OPEP),
posera de graves prohle -
n.s h certain pays insuf
fisamment developpos .
Monsieur De La Rosiere.
Directeur GO6neral du
Fonds Monitair Interna -
tlonal (FMI), a declare le
6 Julilot a ihenve. lors
d une session gIn rale du
Conseil Econoinique et so-
cial des Nations Unies, que
1 atugmentatlon d"s prix de
1 OPEP ajoute-ca environ
65 milliards de Dollars h
la facture de pitrole im-
port6 des pays industriali-
ses, et 1,5 pour cent environ
a leur taux d Inflation La
reduction de la crolssance
dans ces pays s? traduira
par une reduction des re-
cettes d exportation pour
les pays ?n d6vcloppe -
ment. et done par une dimi
nation de fonds don't 11s
disposeront pour les impor
stations petroliires qui s a-
vbrcnt necpssaires a leur
propre croissan-e economi-
que. a-t-il ijout' .'
,'Les rdeentes augmenta-
tions des prix du petrole a
joutent aux. d'fficultes d?
nombreux pays en develop
pement non prodir'teurs do
petrole. a un moment oif
lur situation economic -
que intdrieure aussi bien
qu extbrieure e t ddja in-
quittante. a-t-il dit.
L a i .:r, ,'. i ,tI du prix
du patrol? qui r est produi
to jusqu a prcs:nt en 1979
ajoute en elle-mime 12
milliards de Dollars envi-
ron a la factur d import
tion des pays in develop-
pement qui ne sront pas ex
portateurs nets do ptrolat.
Ce fait aggravera encore la
position de compte cou -
rant de c'-s pays Apr's etre
pass'' de 21 Milliards de
Dollars en 1977 at 32 mil-
liards eon 1978. il s pout
que le deficit du compte-
courant d-s pays cn drve-
loppcient non paroduc -
tecrs de po.role s elevre h
43 milliards dc Dollars en
1979 et depn'se 50 mil -
liards "n 1980
,La repartition incgale de
c'ns dl'ficit' i 's 'aii'm l e's pa ys
individuals, Iles p 'rs clc -
veas (eux ussi iae'' al e -
mt nt yr5parais i tu iinai, -
cent les defici'ts occrus. e
le fardoeau du orvic:' de lta
dtlte qui so i;e stir lat ca
paciti de paim'ent actiitl
le doe la de'te exteri,'iir
quiii en decoulent, de e o -t
situation ;out vent des
questions sur la persislan-
re ds lcndadncs actuellles,
a-t-il ajoiutLe.
Selon un i t'ictle public
darns la revue 'N wc Repul
blie les parmicres aug -
mentations operees par 10
PEP il y a 5 ans ont cree.
Spoir les pays pauvres. deux
sproblmes fondamentaux
'qui vont vraisemblable -
ment se renouiceler : pre
mierement, c s augmenta-
tions oit apuis6 la plus
grand parties des devises c
tranmres de ces pays
deuxiemement. el les on
entrav6 la crossance econa
miqu:' don't ils ont besoir
pour ameliorer leur niveoa
de vie
Toutefois, qignale < New Ro public, des aug-
mentations de prix d6ci -
does par 1 OPEP a conisid
r rablement varn e selonI lc
pays insuffisamment dev'
s loppls. Par example. le1
pays les plus riches parm
eux, qui sont egalemant
les plus gros consomma -
turs de ptrole tells qu
t la Core du Sud, Taiwan e
e le Bresil ot nmoins sou
fert de 1 augmentation d
t prlx du petrole Otant don
r n quils sent producteur
o la fois de products ma
nufactures, de minerals, d
products agricoles et d au-
t trees matieres premidret
n Grace a8 1ours exportation:
e ils peuvent donc obtenir d
s vantage de devises Otran
d gores pour payer leurs im
u porattions de pitrole
Ce sont les pays en dev
o loppement los plus pau -
n vres tels que le Nepa
,t le Mali et le Laos qt
s sont le moins en measure d
u soire face 8t 1 augmenta-
n tlon des prix dc 1 OPEP, E
e ton cot article. La plu -
.c part de ces pays -n ont po
;_ de patrole, ils cnt: peu d
- resources namurelles, trI
a peu. d economlbs et dlrw"
p tissements et eun tres v
gue espoir de' croissant


6conomlque. signal cat ar
tile. Etant donn6 qu ils ex
portent tres peti, ils doi -
vent emprunter ,pour
payer leur "acture de ppb-
trole imported.

'The New Republic con
clut que les pays insuffi -
samment d6v'elopp6s qui
sont le plus touches sontI
cE*x qui ont du renoncer
aux progris economiques
reels a la suite des relevw-
ments du prix da petrole.
Les pays de c; troisieme
group -- qui camprend le
Kenya, la Tha-lando et la
C6te d Ivoire ont glnlra
lenment une economie diver
slfit' et certatis d centre
eux sent exportateur's 4u
s-uil de 1 industrialisati n
reelle. ils ont du ddpen-
sa'r des somm"s 6normes
poir leurs importations de
petrole au lieu de consa -
cr'r une parties acccrru de
leurs resources aux inves
tissem-nts
Une autre evaluation de
1 impact qu aucinit les der
nieres hausses ddeide?s par
10 OPEP valU.ation pr6pa
rde par le Departement d E
tat des Etats-Unis indi-
que qu? les cffetN directs
et indirects de la hausse
de 55 pour 'e.it intervnaiue
depuis Decembie dernier
coutront aux pays insuf-
fisamment dev'loppa s im-
portateurs de pItrole dix
Milliards de D-.illars de
plus en 1979 foiont tom
ber leur taux plobale de
croiso'ance dis 5 2 pour cent
pr!o]?tes it elnro1 4,2 pour
cent

Les dirigean.s americains
d6clarent que ce: coiots
plus e6Ives timitent ls aop
tons domnt disposnt les
pavs insuffisanment de -
velopDes qui nt", sont pas
members de 1 OPF'P : Ces


derniers pays nevront soit
reduire leurs .plans de dl-
veloppament. Soit decoura
ger la consomrn'ation int6
rieure par 1 application de
droits de dotiane plus ele-
v6s sur les importations et
ge e mpr unt an t au
encore s endatter davanta-
g" en des empruntant au
pres des organizations fi -
nancieres international
publiques et privees

Une autr ? etde pr6parie
par le Gouvwnement des
Etats-Unis cherche a quan
tifier 1 augmentation de
la dette que ouivent sup
porter les pais insuffisam
ment dlvelonmts non mm
bres de 1 OPEP. Solon cette
6turle, la dtte exterieure de
cas pays s accroitra de 25
po:ur cent en 1179 pour at-
teindre 250 Milliards de
Dollars. essontiellement
en raison des augmenta -
tions de prix decides pai
1 OPEP


Ce ranport d n'are "nco -
re : etant done la con-
joncture ecoitumiqul2 ui -
tuelle, la stratifgie qui con
sister a couvrir !es deficits
par des emprnits a Oprandi
echelle dans 1e secteur pri
ve cIui g'revunt la croissancs
future au profit des be -
so: prsns prsts n c pett etre
appliqu62 ind.lftiniment. Ent
effect. les pr"ssions relinl-
ves aux adjustments pran-
diront probably ment 1 an-
ree prochaine au fur et a
namsure que -,e fera sentir
1 impact des auiementa -
tlins d" prix decides cet-
te annee La moyenne deso
avoirs en devi es des pays
insuaffisamml nt developpes
ainsi que 'io ur ttaux ri
cr.issance poirraient alors
diminuer de ;imaniere emncorn
plaus spectacular si 1 0 -


PEP poursuivalt s-s haus-
ses de prixe.
Solon cette mme etude
am'ricaine. ls repercus -
s'ons des prix du p6trole
sur 1 inflation dans les
pays insuffisamment dove-
loppes non rnembr'-s de
1 OPEP y compris le
Mexioue, pourta-it riche en
petrole sont encore plus
frappantes que 1 impact sur
la croissance L ccroisse -
ment moyen des prix dans
c? group de pays. ciqi etait
de lordre d" 10 a 30 pour
rcet dans les tinees cin-
quante et soixante. a at-
teint d- 30 a n n5 pnsur cent
de 1974 h 1978. et c est a la
cruise du pdtri h quil faut
en attribuer la rcsponsabi-
liti principal
,C 'tte anncee, conclut
1 etude, les pays insuffi -
samment d6veloppes non
m' mbres de 1 OPEP t 1 ex
caption de 1 '.rg'-itine ot
.des proaramirn's de stabili
satiom importaniis sont en
Cou't.' auraoit a supporter
uine auimecntalion moyen-
ni de 5 pour (ei'nt de leur
taux dinfla'ion. I une des
reiions les pl is duremf-nt
to.crieIs sora 1 Asie d&
1 Fst o.f dans 10 passe. unl
Ft stion finance ,re rigourt u
so a limited 1 inflation>
La plupart rios analyst -
tes sont d to ")rd sur le
fat anuil fnudra de nom -
brluises ann"ls peit-etre
des p nerationjs po'r que
ls pays insl i'.S;imment cid
VeloPpes pau. s at surmon-
ter pleintment ; effects
de 1 ausmen'jat.on des prix
du p1trole

,Tant que 10PE? main-
tiendra son Cart '1 affair
me tLun ob.ltrvt .eu. 5 las
paulvies de ce inoade souf-
f'-*"nt enor,.rement d?
1 6tranglement de la crois
sanci economanqie .


LE CONSEIL MONDIAL


DE L'ALIMENTATION PREPARE



LA CINQUIEME MISSION


Les qiiesti.Pis principa-
li( S O1nt1 I c,'nt l slhl e S: -
menOt d e a productIon
alimen!a're dnnsI ]'s
pays '0ent '.'veloppen(n'.
la securileI alim 'nlatirtt
nM',,rdi:ie (,{ l'; {,hmrlora-
t0on d( la d stributilon
dcis resources al:ni i-i-
taires.

ROME L.-s reprcsentanits
S., 36 pays nembibi's du
Ct.nseml ioidii.it. de Ial nti n
station de I Org.in s.titon O d
Nations Un:es (WFC) i e
sont roiunlis du 4 au 6 Ju]1-
let "L Rcme (Ita lie pour pre
parer la cinqutlime si'ssiun
m:nistericile du Conseil qui
doit se ten r .t Ottawa (Ca-
nadad du 4 au 7 septembrme
1979. a l'invitation du Gou
vernement canadien. Cette
discussion d'unt semaine a
port sur les points princi-
paux de l'ordre du jour que
les minnistres exam neront a
la session de 01tawa :
Maitrise des contraint~'s
qui s'oppolemnt Lt 'accro s-'e
meant de la production ali-
mentaire dans les pays en
d6veloppcment,
Socurtie a]imentaire mon
d ale, commerce et assistant
ce

Fa m et ma'nutrition -
distributiona de' resources
alimentares plus equitable.

Maitrise des contraintes
qui s'opposhit i 1h'ac-
croissement de la pro-
duction ai'mentaire
dans les pays en dOve-
loppement

La d6pendance des pays en
d6veloppement pour ,eurs
importations 'de disponibili-
Tes almentaires le edefi
cit vivrier>> va en aug-
mentant et atteindra 77 mil
lions de tonnes en 1978-79
don't 17.9 millions de ton-
nes, d'un coft approxima-
tif de 3.6 milliards de dol-
lars (fret inclus), sont des-
tints aux pays les plus pau
vres (MSAI. Si la tendance
actuelle continue, les pays
en developpement auront ,
importer 145 mi'liona de
tonnes. de products allmen
, ;aires d' ci 1D90 doni 80 m1l
lions'de tonnes pour le?
pays les plus pauvres. A


Ilh .urt, uctuel' p'll do ta
moilel cle I'pnit. ubl:e cdt l.
s'. ocks monidi:.IX de pro-
dil s al mtn.a res i e'l dr-
liiors (it, ta Clhne et dc I'UR
SSE e tro'uventl au Cantada
, iu1: Elats Unis d' Amerl-
quelt' (. td ns l'ev in;U'i lle
dc unl besomut! (.xtrnord clii:re,
cette concentration d e s
stocks preseintleril dl'(s d'I-
F cull ( ; dIu p:, 1 dII ; lie ]L
t7,,t :t 11


S'cur' t aui itti
inuondial,' comm' rcn t
ass'stalnce

L'checu de Ia conmmunau-
te internal onalu en f,,vrier
1979. aprO s dc longu'ts ne-
gociations, en vue ao etablr
un nouvet Accoid internatio


' sur l e i 1) (,' a {c )Im [. UI
til sir f iiX l' ] r
1l bi r UI (in1' d ;'u


U1 tl I uitlt ion I 'd, l, ck I1, c i* r-

tl ll: i tl citit d i'.(l, :'i 1 litCI -

r' dl IIl' l r lii, rl i 1 i-
'tal(ti iii e ti ll S t; -



naux It's u1ms nmiportanils.

Elln mme telmpTs qush' l nonl
vel Accord smi 'e 1ie. 11 y
avalt une nioum(lie Convcn-
t ol i relative t a1 ide alim( n
taii'c qui aurail ;-;'r unlleO
garantic de 10 nil.:lons de

(Voir suite pagl 7)


PAOE 2






h~~mrrao

AU CINE
DIMANCHE SALLE 1 2 3


(5


SALLE 1


L'AGRESSI


S : : ,


': t. \ IN f . ,.a.~
iITN TKA";NA N
k /LAI, TA-


..'*' ....... ">', .'. . ",-,:,. .' .;, i MIC HELLE GRE
SVUKOTC FRANCO -



Ils ont tue sa femme et sa fille des lor
en tete retrouver les meurtriers et se v
I'excuse qui masquera sa soif de haine
decouvrant la verite il prendra conscie
con A viction s.
JEAN LOUWS TRINT if ANT


TRIOMPHEou 29 Jul
SALLE 4 (4 hres et 7 hres)
Shares 7 hres 9 hres) SALLE 4
li' SALLE 4,

DIMANCIE 4 H ET 7 H
DU LUNDI A SAEDI EN PERMANENCE
IMP 2h30 5h30 8h30

.,,,. VOYAGE AU BOUT
--- DE L'ENFER
- Au dernier Festival de Berlin, la
oro0ection. e VOYAGE AU BOUT
B" DE L'ENFER (THE DEER HUNTER) a
Sprovoque uti scandal jugaant le ETm
insultaft pour Une nation amnie.
La delegation sovietique
suivie par c dlle 'es pays socialists
a quite la manifestation.
Sclicdement aancre dans 'espac2 et E
temps. Ce Film fraP: g iaz 2z-t
et son hfltensit, iI est 1mosszile
LL.E ~. .. d'echapper a 'eEffet des images
SCHARLEBCa, qui vous laissent littef'aement Is
-, *.,-. :.4 souffle ceupe.-5 oscars, meilleau
film, meilleur metteur en scene,
s Ri 'au~a qu'une sc le idee meilleur second' role mrasculin,
enger La douleur s'avere meilleur montage meileur son.


et de sang. Pourtant, en
Brnce de la Kragilite de ses

CATHERINE DENEUVE et


IIET AU 4 ABOUT 1979


SALLE 2


CLAUIDE WiRASSEUR.-


SALLE 3


w MARCELLO DANON present 0 ,
UGO TOGNAZZI MICHEL SERRAULT

la Cage aux Folles.
d'apres la piece de JEAN POIRET v



unfilmde
EDOUARD
MOLINARO







scenario et adaptation de FRANCIS VEBER EDOUARD MOLINARO MARCELLO DANON et JEAN POIRET
avec CLAIRE MAURIER REMY LAURENT BENNY LUKE CARMEN SCARPITTA LUISA MANERI
et avec la participation de MICHEL GALABRU -,musique de ENNIO MORRICONE
une coproduction franco-italienne les productions ARTISTES ASSOCIES DA MA PROD'AZIONE SPA distribute par LES ARTISTES ASSOCIES


LA CAGE AUX FOLLES

le plus grand success theatral adapted aucinama 2 ans et demi a guichets fermes.
La consecration de 3 Super Star : UGO TAGNAZZI, MICHEL SERRAULT ET
MICHEL CALABRU dang un super film.
A


Uls etaient tous celebres, chacun dans sa spicialite;
ils rivalisaient les meilleurs du monde et ne travahaieitet q2
pour les banquets royaux, jusau'~t jour ou u daN .r.
concurrent decide de participer a la competition 'enjeu
La vie de chacun d'eux. LA GRANDE CUISINE a riuni pour
vous tes plus grands 'oms du cinema :
JACQUELINE BISSET GEORGES SEGAL JEAN PINE
CASSEL JEAN ROCHEFORT PHILIPPE NOIRET
pour Vous offrir un-film dose a souhalt, gai, ddicieux, et un
suspense du tonnerre tonerre ((LA GRANDE CUISINE, le film
le plus original de l'ann6e.-


t,,






IN4


eAG_~,~Dd


mozowBBBB


r~c~cu~?acu/r/~krrr,~rmrr*~pr-----r~y ~N_?NzJl~r~C~urPrrr~~lrlUCI--4CATCICJ ~;~V~OCAQ~r~~~~V%3tO~edC9~P56~~6~)t~a


SANIEDI 28 JUILLET Et IA~-r, 9JILT7


PAOT' 3


INil


d


--






"iaOE 4


En Bref 24 JIeures Dans le Mondei


SAMEDI 28 JUILLET T DIMANCHE 29 JUILLET T79


Les "Monies Vinis" et leur deseendance


II NN tA I' i
I rcnliurtIem nit de la I
I 'I i l' ii l It' ii l( 'l I ri ino
Il' I'", lilt I r V'l t kl ti't Mc



I 1i I II u I ll lT )ylll s
A INA l' A I' Ii
ilt i, i I i I it I"i hito


I' ,it l it ()i i ll 'I lUl, t' s

11 ill 0 1 1 1, I, I *t', Il -






nr p in' ,n l uiin ) eimn.i'n a
M, Ar I il (I ro l hnertine ,
lc' ( l 1il 1 11 'll lhil.'o:il' 11n






iii u ( n Fc i- d I
Ill I ll It p, ii n i't' l tenii -

I t tt ei ri'. II' lh)U loiulllr-
n ; ])oisd od di e yel; it e, a








I; r.llrl, 1 i' llh I Ir l d1i ei '


' l l, 11. 110 111 "ii




I' KIN i AFP

:r; I I'l s0' l i c el 11 .'


II IV(1 (Ull .SS 0 T)1 'i- l
1111 I Iatl d di(o' n Fl ,t i-
I will' vI I Ici rl 11 II'. u1.1h"o

('I 11 .11 pri lum (it' b01 :1 c, a





















'lr llilr 1 011' iar .. l ''r 'i11- doi'n
yII U lltl i 1)ci ,n i;les -l ha-

Le. Iens>( 1 l oh-; (ll M illi -
1,L Ac A 1, 1 litr To '.
will] (;,:1th 1C'l 'll Ic cI r ,(w (tlI u

Ic [.t(i n, i t l :1,- o
Ir I ,\' 0 t- d o 11 ( ll 1 !:'!',







'.lil pari s ; 1"m un l !' tel ce/-
DI'( t),c' I ('li $ S CW U Il t o-

/l:t l a oniI ,,i ( ch d lln! d ,!I


proVocitlonll dlcte par 0'O
TAN, I'Agence chlinoise a cl
t e t' ) rte pa'-olh ( l le Senail
11111tlll du PCI M. Frallnc
C ain111111111n ri stiman que
C11 .j lline lnt, dellt, tlnjustL)
II dIi cla' a t.llt l' In decision
Ilal1110 ( tail l, ne i operl t -
hlIn llormalle de pnix et
i l lunaanllit .I,

xx > x

Une ran ,nn dle six m illions i
d Ie r a n c s v e rr' IVf:; v e ln d l'e d -
co itrc 'I I t !'e (!i la p)olice-
tl 'ix ravissli'i s d' rill 11 lilr-
(hlir q l 'a tnc;s 11,l'nri Lel e-
vit devrall i l n qI a-

vielm en1 la a]:i)ration dce
l'otage.I


Derrire cetM raine se
profile il'onbri d i',nn lc i
public numero1111' n rall0ic. s,
Jacques Mesri n. en 'cava-
lr depris son vision e 8
M.ii 197l9, de la prison de la
.nt 1111 Parls r "(onl de" rad
( .iiS pn i'Vc os l r el 1 '1 c journaI
li il" r pY 'iS(i 11l. 1s e cIque-
[eurl:. So'll en l 'l'l t't po] rsta-
i' (11 ii0 t11 t fairc t '1i I


xtX. ba

HONG KONG (AI"P)
RaLio 11anoi cp0lekil II01on1
,l-oi, ;a prote: n i.'d cn
II: lc I's mi nac.": chlnoises,
poir la tt oqsicnmlf fo'il (11 11
de dr (on r l leautre
,''l t .1 Vicu'mA;in .

Selon la Rad o. ces mona
c's chilno-se's o-'L pour but
d'augmenter lexode des re
fugies vetn1intens et de
eoOItit'c,.'.rrcr ]'- 1mesures des
t n1" l :P.( r ie'f e c des
rrl'i/l .ies qu: o!t (";e' elabo-
n e~ lors de hi rccente con
fI rcnce sur le.; rcfugiis at
GCenecve. *Pekin nontre !sa
r;n tueur d. vn,-lt ses re-1l-
t. s A cstimh L a radio.

X :x x

JOIIANNESBOUKG (AFP)
ILa famiile cde M. Steve
B ko. It- leader rnir mort en


---ys .r ./yji./-.yysw ys-./-./.// /-.'/.y- T'


LE BISTROT

Gilbert Fornbrun ... Ete 78 -,

Grand succes au Histret ..

MERCIEDI ler ABOUT 1979


Gilbert Fombrun


GRANDE SOIREE ANNIVERSAIRE

Repertoire enti.evramen nouveau



Max Piqu'on et ses Musiciens

UNE SUPEF SOIREE

UN TOUR DE CHANT EXCLUSIF

Avec le concours du Whisky

ESomething Special,

Reservez vetre table

Pour cette soir6e unique

LE BISTROT Tel : 2-18n n


detention 11 y a prosque
deux ans, a requ 05.000
IHands (73.300 dollars) dle
doImmlagee's el. !nterets do I'E
t,at Sud Africnin danls un
rgi'fellilOl Ihors' Tribunal,
appild-oil sa'lttdl ItI JohIIan
irsbourg.i

Le M nistre de la Police,
M. Louui Le Grange, a con-
lirnml' ce paeUmlnoIlL, liit. a lla
Vovce de M. Ilko, a ses 2
ellfants ct ;'l s:', more, et a
ctilare que iIlc dossier de
AI fair I 13 ko esL (Lesor-
nalb clus'.

x x x

WASHINGTON (AFP)

L'Organisation des Nations
L 1ies 0 tc plsieIIrs i autres
lnsL.tution', Iinernatiopia.es
procedcront la semnine pro
chalnll a ManIlgua iu une 0
valiiation 'les besons de re
consLrulo ion v: Nicaragua,
premiere cltap, d'un pro-
gi amine miss.'l d'a de ainsI
cfurcc cl0 teclin'c1ue a ce pay,.
d'Amnh l't .l' GC loI'tIlta d,,va.,,-
tl par la I 1it 'r( civil, ap-
pr0acii-oli j'Oudi ft Washling-
Ltoll.

Cc proiry.m1e' sira ('labo
rc (' it licIloiu des prlorites
q c.iab!ira It' Gutivernle-
IlIl'nlt dc r' con 1 I Lci L1 11-
cira-'uayiyc, pre s e-L-on dc


La Coordinal on de la par
tli l.lai,,i51" 'c' 1 aide' sera
coni ie ; 1i la 1:.nqu1( In :(cr
at IL'ricai "e J Developpc-
inEnt i(LIDi).

x x x

KINSHASA (AFP)t

Touti I'( 11c i'c' comme01111r-
cant de Kinslaa a ete bou
cie veucire:'di p) 1'arnl'e qut0
a t S.ll posit o alx c rrn-
'c c t dans 'lc; al'i'ris cc


Personnneie peut cntrcr
ou surtir de co an.irtier, ou1
son"i concl 'itrk0 les princl-
p:tlux commiI i'C. de '. vili1 e.
;.'s Ba, ileq1c1s, restaurants,
ccnmipat.'1 .1 i1' 11 -
l t:, L ;c 'lV'e I'Ambas
sa(I dep I 'ri''..' Toh s Iles Ve
hI t 111; '''msi que I es
1 n1' l tiitl' .1111. Is(4 e0 Ii;



Aunllne C>p ''c tlon '1'a
"{.i d()c105 di ' :'' ll>''e of'li-


(Sulte de la 1re page) s

se trouvant aiu Portall du
Haut du Cap et le d6sarme.
Co potse est d6fendu par
quatorzc cannonniers. On
veut lIs 6gorger. P6tlon s'y
oppose : t le, sinon je vous abandon
no a vous memory.

S'adrebsant alors au Ca-
pitaine Verret Commandant
le post. il lui Otl. ne, les atroctei des Frangais
nous portent 5 prend-e les
arms. Nous ignorons qu'elle
ecra i'lssue de la utte. Mais
eole sera implacable. Je ren
voi au Genera, Lec'erc ces
cannonlers, vos compatrio-
tes suivez-les>. Joseph St-
Remy nous rnpporte que
Verret en fut emu. < ral. repondit-il a Petion, je
ne sulvrai nas les canno-
nirrs, je n'abancionnerai pas
mes veritables compagnons
d'armes, car votre camp est
colui de la libte'lp e laquelle
j'ai consacre ma carrieres>.

Noble emul-tior de deux
ames d'elites race aux for-
ces alienantes rie l'opores-
s'.1 impuer'alislo. St Rdmy
nous renseignc q(ue Verret
avait 00pous0 1ne file du
pays y avait d(s enfants et
:'r'etait tellement integre
aux moeurs eo aux interests
des indigines, oue les fran-
ais qui ne voyaient toujours en
compagnic des noirs le con


ld6ralent comihle Un mulAt Le 'oui:r.-Pm Uc" 'et hom-


D6sapprouvant la t 61tl-
que de sang et d horreur
inaugurde par Leclerc A St
Domingue. Verret qui 'avait
on lui le sentimnont inne de
l'honneur, se sentlralt indl
gne de lui m rme si apres
tant de comba'.s glorieux at
cot6 de nos pires. 11 les eut-
abandonne au moment ou
11 etait question de retablir
1'esclavage.
Verret mourut aux Cayes
le 12 Mal 1.834 I1 etait Gene
ral de' Brigoc.e et Ihspec-
teur des revues. Sa mort,
nous dtt St R"'.my et Je ci-
te 'fut un deuil public.
L'affluence des nobrs de la
champagne fut thhinehse, cha
cun se rappelait avec une
rgspectueuse admiration
qu'll n'avalt 'pas heslt ai
consacrer sa vsaillante p6ce
au service de la liberty. Ce
fut un noir, un de ces hornm
mesq qu'il avoat a!mes et
defends, le noble Colonel
Peroux Commandant de a
Place aux Cayes qui pr6si-
da t se sfunerailes. Ses res
tes reposent sur la Place
d'armes. au pied de l'arbre
de la Lhberti qu'il avait fe
condo d con sang. Sur sa
plcrre tumulaire on lit cet
te inscriptlon aussi modest(
que son coeu : II d6fendi'
sa Patric adoptive avec co
rage et perseverance. II ful
un bon am'>>. frhr Petion' et
Haiti.


A PROPOSE DU


NICARAGUA


(Suite de la lire page)

mt vendredi son intention
d'entretenir les relations
'les plus etroites possibles))
avec le Nicaragua et de re
tablir le plus tot possible
les changes commerciaux
avec ce pays
Dans une interview i
I'AFP, le president a souli
gne que le Costa Rica cher
chera a aider au maximum
le Nicaragua a resoudre ses
problems: notamment so-
ciaux Le Costa Rica a ac-
cueilli plus de 60000 refu-
gies depuis le debut de I'of
fensive sandiniste en sep-
tembre 78 i(Nous cherchons
a leur donner toutes les
facilities pour qu'ils puis-
sent regagner leurs foyers>,
a dit le Chef de I'Elat


Le president a estime que
la victoire des sandinistes
ne devrait pas avoir d'in-
fluence particuliere sur les
autres pays d'Amerique cen
trale comme le Salvador
et le Guat6mala: ((Le Nica:
ragua a eu le problem
d'une famille pendant 50
ans Le Salvador et le Gua
temala ont peut-etre des
problems; mais ils sont
tries differents)

1 t6; la Junte de gouverne-
ment du Nicaragua a un e-
norme travail pour remet-
tre le pays sur pied et elle
n'a pas le teipps de penser
a des problems ideologi-
ques Mais nous pensions
qu'il s'etablira un regime
cdemocratique))


mte remnrquabji: est tou-
ours grav6 dan sle cosur
de ses descendants, particu
116rement des trois Ifrres
Verrct, re veux parler du
CompbIs'tur et 'grand pro-
fesseur' de Piano Solon Ver
ret, du Mid'_cin radiolo-
gue de grand vavoir Henri
Verret, et du Chirurgien-
Dent ste Louis Verret Eve-
que Ggnostiqur.


Selon une tradll-on dans
la famille Verret. Maris
Louis Gabr'el Verret etalt
Baron, et Seigneur de St
Sulpice.

L'autre example est third
de la vie d'hn petit fils de
Ces europeens qui prefirent
deveriir haitien plutbt que
de rotourner en M6tropole,

Le Colon Francois Gobin
Latibauditre itablit a St.
Domingue avait obtenu du
Roy, pour lui et ses cinq
enfants d'une concession de
cent carreaux de terre h ti
tre personnel chacun. Ces
differentes concessions ac-
cordles par Louis Antoine
Thomasain, Comte de Per-
nier, Gouverneur, et Fran-
cois Barbi de Barbois, Inten
dant, se trouvaient a la
Haute Voldrogue, et furent
arpenties les 17 novembre
et 6 juillet 1790 par Jean
Friget de Fermagn, arpen-
teur du Roy. Gobin Latibau
dire. devenu veuif avalt eu
de Madelaine Ciba trois en
fants naturels reconnns par
acte du 22 Vend6naire de
1'An 9. LP, deuxibme enfant
de Madelaine Ciba, Marie
Rose Bilise 6pousa Guillau
me Lusignan Rocher qui lui
donna un fils Michel Don)i
nique Rocher dit Roche
Mont.

Sur ces entrefaits la rn-
volution 6clate. l'Ind6pen-
dance proclam6e et la proof
cription generate decret6e
Les enfants leqitimes d Ort
bin Latibaudiere habitan
en France no revinrent jia
mais en Haiti. devenuti h
tien il y meurt.

Rochemont Rocher, peti
fils de Gobin Latibaudierc
devint un des plus grand.
proprietaires terriens de a1
Grande Anse. Madeleine C
ba aI la mort du pere d(
sr enfan'.s en avait reve i
dique les biens, ct le 7 Mar:
1805 par acte dp Vernet
d'ordre de Dessalines, e11(
fut remise en po.ssess'io
des dits biens soit des cen
carreaux sise a la Haut(
Guinand6e. Dans la suite
apres Aransactions Roche-


Les homosexuals New Yorkais s opponent au


IPANGKOK (Uy "I

Une t'orl n mil t.i-


r(b' l'es L o, 1 ilndlis cique I'U
n olln Sov ict.'q I i' t le Viet-

goluveri mt'lI1 lt '!'- lq otilh'-
i'nes. a-1-011 appris samlntdi
i B0i1V0kok!, dor :-uorce pro-
che dcs servi(', de renali-
gnemcnts thailandais.

De mime slloircl', une o-
pr'uve dO 1for1" pourrait a-
vo;.r I'cui d'ldi 11 iaois. au
plus lard et la Chine s'ap
preteralt a nsi t mettre a
execution sa menace dc don
ner une secondne le.on,> au
Vietnam, apres le conflict du
mois do Fivr'or dernier.


New York (AFP)
Le tournage de ((Cruising)),
dernier Film de William
Friedkin ( 1I'Exorciste >):
ALa Freneh Connection)))
donni lieu depuis 2 jours ai
des affrontements entire la
police et des manifestants
homosexuels dans Green-
wich village; le quarter
Boheme de New York

Le film est 1'histoire
d'un policies; joue par Al
Pacino; qui d6couvre son
homosexuality au course d'uii
ne enquete dans les rhi-
lieux homosexuals new yor
kais Cette revelation en-
traine une reaction violen-
te cheT lui et il devient ra


tournage d'un film

pidement un' meurtrier san
guinaire s'acharnant sur
ses victims; toutes des heo
mosexuels; avec un rare sa
disme

Les associationss de ii-
beration et de defense des
homosexuals; comme lebNa
tional Gay Task Forces)
(NGTF); qui ont eu le see
nario en mains affirment
que < done une. image plus qu'i-
loign6ee de la reality du
monde (Gay) De plus; es-
timent i1s; cette produc-

tion est une incitation It la
violence centre les homose
xuels


rOBHN HD









SPQUR IOUt Ste- 50










porte-charge, phares

et dynamo en option


I :"URACAO TAKING iI


I RUE PAVEE ET DELMAS

Moi r i


Dans les premiers jour
du tournage; ils ont demai
dc au maire de New York
M Edward Koch; de suppr
mer l'autorisation de fil
mer aux producteurs MaTi
Il Koch a refuse d'accide
a leur requite; estiman
ou'il est de l'interit d
New York de favoriser 1
tournage dB.films dans 1
ville

De son cote le producteur
Jerry Weintraub; soulign
que NGTF n'a lu qu'une e
bauche de scenario; don
la version finale a 6ete tre
6dulcoree De plus; remar-
que-t-il; les violence sad
masochistes bien que marg
nales; existent dans le m
lieu homosexual Nous de
plignons une rialite; non
le fruit de notre imagine
tion

Devant attitude de Ia
rmunicipalit6; les associa
tions hominexuellqs on
done decide d'emplcher et
les-miImes le tournage e
ont organism des manifest
tidns dans tout Gi6eiewicl
Village1 ohi se d6rdule 1
film

Les inanifestations ont
tourney jeudi et vendred
martin a de v6ritables af
frontements avec la police
200 policies ont du itre d
peches pour empcher 1-
mise A sac par plus d
1000 manifestanis des han
gars de la production U
policies a Wtt blessed et
homes ont tte arret6s

Le week end risque d
voir de' nouvelles manifest
stations; car le NGTF n
veut pas que les chooses e
restent li Les milieux ho
mosexuels esperent tou-
jours fair ceder M Koc
Ils rappellent en eff'
qu'ils avaient soutenu sa
candidature tors des lec-
tions municipales et quol
representent une force po
tique qo'il ne, peut pas
permettre de negliger


'mont Rbcher devieno le seuI
binfictcaire de tous les
blens de Latibaudilre et de
Madelaine Ciba.
Quand en 1842 la Socl6t6
des Prolts de hommee et
du Citoyen, constitute aux
Cayes entreprit sous le cou
vert du Manifeste de-Pras-
llh de r6pandre dans le
Sud, centre ie gouvernement
seliose de Boyer, ses idles
g6nereuses de liberty et de
d6mocratie. Rochemont Ro-
cher esprit progressiste, cons
cient des problems de 1 heu
re et plein de foi dans le
devenir de ce people heroi
que, fut l'un des premiers
b- adherer au movement. II1
Otait a Jeremie parmi les
27 membres de opposition
don't 1'organisation secrete
d6nomtaee Giron avail pour
mission d'organiser la r6vo
lution.

Les citoyens de cette ville
nous apli-end Elie Dubois
sion de prouver qu'ils op-
posaient toujours une digue
aux d6bordements du pou-
voir>.

La vaillante population
de Jeremie profit done du
2 Avril 1842, date de 1'an
niversaire de Petion pour
magnifier sa m6moire.
Laissons a Elie Dubois.
1'un des pinlus minent or-
ganisateur du movement
nous fair la description de
cette aphoteose. < brilliant banquet ent lieu
chez le citoyen Lherison.
grands nombres de toasts y
fuvent ports, tonls em-
preints de cet esprit d'inde
pendancec don't les citoyens
de Jer6mie ont touiouIrs
fait preuve dal s les circons
tances les plus graves.

Le soir une brillante il-
i'!minaLinn ut lien... Ma''
ce qui at'iralt 5slrtont lp0
regards ce fut l'apioth'es(
de Petion. faite et expos01
s par le Citnyen Rochemonn
Rocher. Roen n'0'air 0lu'
admirable que cette pikeo
t on y vovait le bute de P
tion. monte sur une colon
ai


t Deces de Map le
s Azne DEDJNES
a
i DITE MELLIE
e Pax Villa announce le de-
s cs sui'veCnu le 25 juillet i
1'iHopital de 1 Univel-ei d'i
e tat de Marip Anne Desdii.
S nes dite Mellie.
S En cello penible circons.
e tance, Pax Villa et Le Nol
S vc lliste preselntent leu
sympilathie sa fille Mmi
Geraldi Perraul e tanl ntI
a son frere Desdulnes Toils
:;ai1 ct fl' i 'll a s(s lie.
\( 11 nieces.

ALx fml l les Desd iine.'
To .sai ml ,. Al lia l cIt l
tous les 'll l'es plIarnts e
s all;"> t s IV,!, C" C ld Il
n Les funm(allles de 1 ; re
; gret'ee Mane Anne Desduln
ri lies dite Melli s,''iol)nl Cla
- l f,'s 1 1 lm dti 'I 1 'ulll t l I
, I'E'l S'i Allnnei

it Le voi aritira de Pa
e Vill:,. C,1ijilnp-de-M0 rs. ol'
e la d p00 11otil' moral elle s'l':
a expos'c es & '2 heures
a 287


r;
'e




0
it


!o
gi
ni


L-

















a
-
t

t





e



-s
e
1-
Bn



[e
s-
ie
*n
o-
I-
Uh
et



li
se


fie soutenu par un picdes-
tal ayant dessois celtt( Ins
cription : Aux Manes d'Ale
xandre Pition.
Au dessus de sa tete 6-
talent deux anges tenant
suspends une couronne ver
doyante, autour de laquelle
6talt ecrit : Pere de la Pa-
trie. Deux colonnes 6taient
places en avant suppor-
tant l'lnscription des vertus
du grand homme l'une disait
ses vertus priv6es et public
qles, 1'autre ses vertus guer
ilres et politiques. Au mo
ment ou le voile lambant,
1'image du grand citoyen ap
part, le people fit enten-
dpe ses acclamations, la mu
sique executa ses airs tde f
tes, et douze jeunes filles
vetues do blanc s'avanctrent
a un signal donnr et atta
ch&rent douze tablettes aux
collones. Sur ces tablettes
6talt ecrit les actes de sa
vie>. Esou'sse de la Revolu
tion de 1843.

Je profit de 1'opportuni
t6 pour suggerer Ia mon a-
mi le Maire Max Pnetste
d'entreprendre lui aussi
1quelque chose h la memoi
(i' eo Petion. Car il est plus
(11: temns que soit 6rig6 .
Petion-Ville un monument
d141nei du Fondateur de la
Republique.

Lorsqu'en Janvler 1843 le
moment arrival pour les re
volutionnaires de passer de
1'arme de la critique ta la
critique des armes. Roche-
mont Rocher a la tite de
l.i cavalerle ouvre los host
111's il fait prisonnier le
G6n6-al Segretior Chez lui.
Quant au Colonel Fremont,
il doit 1ui aussi. apres une
s fusillade intense, se rendre
devant les forces combines
d& la cavalerie appuyer par
1un balaillon sijs le com-
Smandemeni do J.B. Laraque.

e Une Commission compo-
s5e des ci'ovens Formose
SBrierre. Fouchard. et Caye-
m mit+e a l1quelle se joienit
. rochemont Rocher fut a-
0 lo-s envoy'e aux Cayes nor
I teur d'ine depeche au Gene
ral Bor00ella lui annon-
cant los motifs de la prise
d'armes a Jeremio. et sol-
loitarnt son adhisinn a 1'in
surrection. Les Commissai-
res nar'ircn* do Jeremie le
5 Fevrie('. 11 furent arre-
fl; 1sii lhaib a'inn nuen0 1
1" dons Is0 Pivmouths par
les qvnTs r0os0to du Gene-
a ral Riche. Le lendemain ex
Speidies allx 'ayves 10 Gene-
ral Bo"rella los fit e-
erouer. I1q no sortirent de
p-ison que 1' 9 Mars a la
i- 1n'r0 do l'arm"o pnoiilai
u re du Gritnral H6rard aux
r Cayes.
e
S Ro(tmhemn'ol Rocher out uni
ills Pon a'ouski. eni 1ors
(ISo- (vi'O' .nlom lnts de 1868. fliut
'i6" n(' m''me ienlOs lque Mil
:'i Mal:lol dns un11e e0nm-
1e1' loll "t le p'l los 1111n
li d le' de .Rif"-:- l' e rto ses
t 0i 11e0 F ,-t li 'lle i ;oi M ns-
1..,iln Th;Amo' ( M tallet.
lui n14mt1 p11t-'ils de Niro
Do" P,','r, M:ll''l 1'unl des
'1 s1 1" 1t:iir0e1 s le 1'Ate dcl 1'


Doe O'lte u'oinn descen-
X den' e'n liune droloe les fa
i 1 mill M l J(un'le le. J.les La-
a ville et FI. Corvint-on.

Lionel CORVINGTON


Au Lambi





INight Club


SAMEDI 2S JUILLET (SOIR)

SOIREE MERVEILLEUSE AVEC LES AMBASSA-
DEURS EN SUPERBE JFORME Adm. $ 2.00


S i~iMACHE 29 JUILLET

LE COCKTAIL DOMINICAL COMMENCE DES 10 H.
A.M. AVEC DiUX ORCHESTRES : DYNAMITE-COM
BO CREALE IJODOF ENTIRE LIBRE. A PARTIR DE
3 H. P.M ON A LES AMBASSADEURS Adm $ 1.00


DIMANCHE 29 JUILLET (SOIR)

13AL D'ADIEU DE TABOU COMBO. SOIREE QUE
PERSONNEL NE DOIT RATER.






MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALE I






PAGE 5-


SAMEDI 28 JUILLET ET DIMANCHE 29 JUILLET 79


AVIS

I.a TiEL.ECO, jouis.ant de
ses droits et privileges sur
les T' le 'iininM I'r cattioniis
en lHititi, perl e ;. la con-
n:liisance diu public cii )v"
neral et dlu -.h m inierce en
part i c'li ier. quie lI ., sort I-
c n: e itism cal ( I r- (
die';ul\ dp I:I>ex. 'I 1e -
granimnle et titires fiulic -
tions y relaiiies stnt deter
mnais de I wo(npervvne ex-
cliilsIve des Telo i tani nlll i-
cationx 1 1 !i. SAML1
Stl:anlt arr -'l ini rve u i
entire la TI:LICO et la
A I('. cette 4lri itere f a,,u
le de(ipiis le ler Juillet
19;9 il)ur et tU ii' ln de le-
T n.Ih(. l) Ile, -rntic. i te'l-
girapll; lques i"nternatio -

icn dclai cle trois i i t. ex
pirant le :1}0 -:opemhre l"7-!
,1 cih accord ;, la 1 C. .
piiJur la li ion11 dtIU sst'Lne
I{t'1 ave' le e'sceiU tete'-
gi'racti iqu ne na:.,. :1 i
I' rl -i -I'rin e, lei '0 Ju'l
let 1PIe9
Lta Directio-I

-

AVIS

La Di(rec'iaon dl" 1 Offic
d A -st ii't 'i A '(,.i 1 dii
Travail, rMalatcii, ei Mbit
nie 'U.)ATlA -', A, m cr
l{es Enl '):( i ( ',

e; lrrr del 'tndIe d':n. (:: -
,i r ,e e e o' l l,;:o itt in
I)oiir la p Irm n' ,.'c '11
'e de la pnl.'iille (ie Seen
rile Social, du CGovl' 'ie-
rnient.
S t1.1 ai!ire 1, ,r '
I 'ol .''A I l I !' p ;5 1, 1,.ii fil'



FATMA.
A rli t 1I 25 ,; i ,1 A: "
1 iii




r I I )' tl i' I
]l' I: l 1e dir. A iit l 'i st i ,ii




Ir 1, 11 ( 17 ,
til io',I cII -ti Ie '
















iitlo tlOi' Ci Mttt lei r ('e
mati IIId Id i I I i m :ll i ll( )i U


IIn ot: ani prescrl, cOe a
.it oen s'tialq itlant dans le
n"o'illur d(tlat du montanta
les 1 4'.sait'l s dues ec d',
'el lst di i'nite soemles!'re dul
( t x Diree': u f' ,tl.


x x x "



I I Ih Cle ,' la.11 l i avis'
ls in e r :' qici le s ai i
il: t be' -

712 -- Mer'r'y Vlpor
1.1:np'. At00 ',V .s
C.( No H'-33 CD C(lear
:" I 'h I ;'. ;uI're So-
( ;i' 1a 4to 0s 1,0 \vaIts
Cii',, No C!OOS 5-] West.-
NOFUL'O LU '100
x P -T '-itS o L lirit
il ,' (, liVr.tt .i' i ricoui -
d { vh ] riu, 11



r,' Ir :,, ]s 1 '"- di S Aont
t0 I' l 1 USinvi

Fl"ci:I 1 ". 1 n .t ,,c ph Jan

I \ DIRFCTTri't
ELECTRICIT'E D I-'K.ITI
x x x x

i7' ;, 'l.' H17 2F'

L'Electricite d'Haiti avise
le.s intlit:exsees flue les ar,
c'les sui.aNts lui fOnt he-
i; .in :
Wi-ou ex,:nio,! ladders
c!mnpltle with ,saifetv shoes
s'ip trci sant (Erhelles ex
l-.:01bleo avcc pattes de so
re)e :
Qu -anIt!, Des'rip it0on
21 2R p:eds

'3I 3(; pie{ts
:{ 10 pieds
Sl('|) !.'lter,
11 !t pclds
i (i pie'li
f; 9 pieds
lfs prix '-.ilmis s'ront
('i" 't 't it-; i -i'r eti l es
i"Il 1 ( I, li: I'- n i '.ltou-

nI ''1 10, 4p1.fl l' .,.

rilt, ii i p rnnit I' iellm

A, il i c"7 i .I : 100 1' 1 :1
f ,i 1e l ,-r, ,. 0 i i l o-








le!re 1:9rteI sIont les nms a

d fl W d'i nrilitton :Io
'U -'tiI/ Internalionjl .-
]:I F" 1n('ophI, ill ei ,qui s tien
~r: t N ,e ldo 5 ai 1ll O)-
tob'e 1979; ,nt invi h it


une r-ai.-. n au Daparte-
ment de I'Education Natio-
nale; le Mercredi ler aout
1979 i 5 heures pm en vue
d'envisager les modalit6s
tIe leur participation even-
iinelle
(c sont :
1- Ias.oul Labuchin Me1-
dlard
2- MIme Michaelle Lafon-
tant Medard
)- C(irgoire Eugene
4- Francois Latour
5- Centre Dramatique Fran
co-Hlaitien
(i- Joseph Renaud
7- Christophe Charles
i- Lionel Benjamin
9- Robert IEauduy
10- Jean Coulanges
11- Dorsinville C,
Port-au-Prince; le 23 Juil-
let 1979
Moise INNOCENT
Clhef de Bureau
x x x x

( OUVERNEMENT DE LA
R7PUB3LIOIITE D'HAITI
ORGANISME
DU DEVELOPPEMENT
DU NOFRE APPEL
r OFFTRES LOCAL
TUYAUTERIE POUR
ADDUCTION D'EAU

AVIS
I a D:rection Generale de
I'ODN avise les Fournisseurs
interesses qu'elle lance ni
A;pp,'l d Oufrs local pot-
ia toutniture du Materiel
.'lllV, 11t :
4 2 Km TUYAUX PVC
0.6 KM TUYAUX GALVANI-
SES. '
Leur diametre varie res-
lt Ccivx-'cnt di deux pliOuc-s
i quatre de de dmi pouce
Sa poluces.
Suls sont admis t soiu-
ca '.s 'caoo lrs FO i'tissi'ctrs
reprieseintas en Haiti l. donti
1"S 1 i 1) csq-lant(;; ont s):r
pla"ct une o:'Ranisatioin bu-

I.s P' ollrnisseut rs intitc''s-

rux ade 1'ODN sis rue 141 13
it ti-ti d ci '(h, 71. a 1:3
i ;i !i 'tr ir ti liiundi 23 juil
]t1 79 p)!irl retl'e r coltre
p:temI]nIt d'1un1 valur de
xini i1 rdollairs i.0 20( le dos-
:r l'Appel d'Offres.
Ic : ';i hl s dv .,ilids 1sont
ci di'.sii.s provus datis le ca
,i d dc l';ccord do Credit
71,' i, i t It i l pt lbt licl cl'
{I I, ,i; i t ilt' 'nci cli C( c Ilii
( l'A ;ocillio(i] i lcrnal ;o-
1:,1l,, dc D v'lopp'mcn' t (AI
Di d(]'Uln mtnlln de diver-
i,,; 11 'n ii'l t'cccs 6{t"iv; il t aL
Dix M lions d t dIollaur de.s
Etu's Uli's oin vui dI l'finlain
mur Pirot l di Diveloppe
cnnl Rinrial dii Nord. Les
amintmes ai'rordeis an til re
de cre Crudit sron'r en par
lie uiilis'cs pour eff icluer
l i.s palcmelnts prcvus au ti-
[


tre des marches poltr l's-
quels le present appel d'Of
f-(s ext effect 11e.
L'AID n'effectuera les paie
ments qu'apres les avoir ap
prouvis conform mIent aux
clauses et conditions de
1'Accord de Credit. Ces Daic
mentas serout sonmis it tolls
odards aux dispositions et
condition de cet Aqcord.
Los resiltals du jucemCont
de 1'Appel d'Offre devront'
reccvoir 1'accord de lAID.
Los c-ji(' rl de iu.remen'litl s
,'nt essentiellement, outre
le service nare' vente, les
prix et d6lais.

La Direction Gonerale
2617

X X X X

VENTE A L'ENCAN
as dessous de la
mise a prix

On fait savoir ;i tons ceux
t acui il appa-tiendra que
lP M-rcredi ler Aouit 1079
a 10 hpures du martin il se
ra proc6ed dats la colir di
1 Administration Portuaire
Nilioniale a ti vente a
1 encan et atu dessous de
la miseI a pr'x des arti -
el s suivants "
i.- Une voiture rIagee CHE
VIOLET BELAIR
MVodIle 1967 1 portes 8
cvlindre:
Estime-' I $ 400 00
2.- Unil voiture ORD usa-
ee LTD
Main.ic 1970 4 portes 8
cylindres
Estimee a $ 500.00
3- Une vo'tuce i s.'gee CHE
VROLET IM'lVLA
Manct' 1960 1 portes
Estinle a $ 0a0000
4.- Une voiture r'saT6e CA-
DILLAC
M',dilI 1970 4 porles 8
vli tndres
E.simrne a $ 1.00000
F- Une voitiire PLYMOUTH
FURY
Modiele 1972 4 porter's -
8 rylindres
'.imiei- i $ 140.00W
It- UPne vil;:','e SONTIAC

Model, 1972 2 portes -
8 vylindros
Fltimce ,' $ 1 00 1000



i nclin dre.s


Esiliiita $ 2.1,0000






Pauliln Casel JEAN
Albert BOYER
Chiarg d e la Dilecttion de
la Douane 31'


Dans le cadre de la reor
ganisatlon des 6coles de for
nation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vern-ment Ilaitien Grou-
pe de la Banque Mondiale)
1'Institut National de For-
ma,'ion Professionnelle est
charge des divers rec"iite
rents et formations du per
sonnel de ces coles.

Les cand:dats admis a-
pris selection seront bour-
sie:s. A 1'issue de leur for
mation et apres evaluation,
les bours.ers seron, nommes
professeurs dans les deux
(2) tcroles reorganisies. L'u
ne de res ecoles sera situtee
a Port-a;n-Prince l'ailtre au
Cap-IlLitLen.

La precni'ire forniat:on
concerne.ra les profoescurs
de dessin et l's chefs de
travaux. EIll s'etalera sur
deux (2) annees environ.

Conditions d'inscriptions
iIiour cc'te prrmiire forma-
tion :

t'.re professor en exer
cice dans tine cole profes
stonnelle actuelle dans leo,
specialists telles lue :

m6canique ajustage
m6canique automobile
menuiserie ebenisterie
dessin technique
electrici'e


etc...
ou, Etre ancien 'live
d'une ecole profess'onnelle
ou technique et avoir obte-
nu le certificate ou dipl6me
de fin d'6tu.des dans lPs m6
mes spec:alktes que ri-des-
sus;
niveau scolairz minimal
exige : admission en 2eme;
i.re de nationalitM hai
tienne.

D'autres formations sont
prevues ulterieurement.

les personnel intires-
sees a ce premier recrute-
mcnt sont invites a s'ins-
crire a partir de Lund, 16
juillet jusqu'au Lundi 15 Oc
tobre 1979 a 1'Institut ita
tional de Formation Profis
sionnelle (INFP). Chance-
relles Vaireaux. rou"e du
Nord, Tel. : 2-5531.

Les candidates se presen
teront a l'inscription munis
de leur acte de naissance et
de toules les references
don't ils disposent : a:testa-
tl.ns ou diplomes. certifi-
cats de travail etc... -

La Direction de l'INFP
Mme Simone MONTAS, Di
recteur a.i. de I'INFP
La Direction du Proje^ d'E
education .

Ins. Nicolas SAINT-LAU-
RENT, Directeur.


U


La ouerre 'des rahns a New York


Nt w York AF'P)

Apres la mo I de Garm'nc
Ga'aiite. o. as-
s.s 'C dans .an Restaurant
de Brooklyn 'e 12 Juillet
tinier, deux nouveaux
c'rps ont ete decouverts
v ndirdc'i l loig d'une vo c
de chiemin de fer, 6 Quuens.
c ins la banlieu New Yor-
Itise, portaci a six o!fi
cI'i (il ct le nombre d'.
v climes dei c'tte guerre.
Les deux homes, qui n'e-
taillt que des .
!ai.s la stride hierarchic
"'" la mafia. oit ete battus
it mort avec de. battes de
bise-bail.
S"Irn le quotid eln YorK POsLt ao aftirme dc-
L, nsr ses infor"at:ilons de
sources s proches des gangs
NI.w Yorkits, l. s deux v cl0
to s. membres de la < ( Ca'nte; avaient imnprmi
di mmen't cortinub de se
inu'SOLicr en ouulic apres ia


mort subtle dc leur patron.
Le sPost) prec se 6gale-
ment, toujours de mEme
source. que les corps cribles
de balles de Quatre autres
membrcs de cette ont 6galement ete decou-
verts en divers endroits do
la metropole, generalemen-;
dans des coffres de voiture.
La Police New Yorkais,
garde pour sa part un s:-
lence comprehensible, et se
refuse a conflimer les licins
eventue's entire cette curieu
se vague d'asassinats et le
deces recent du < Tutti Capio. Carm ne Oalan
te.

CurieusemenL. le meurtre
brutal et public de Carm'ne
Galante, qui rappelle ies
methods cmp'oyees notamn
ment par le 2'Iebre Al Ca-
pone dans les annees 1930,
a ete decide, est me la poll
ce. par I'aile -Progressistes
de la Mafia.


Bien que n'abandonnant
pas les procedps criminels,
cette a le etalt geenralement
plus favorable i la discre-
tion, afin de ne pas nuire
a la bonne march des affair
res tout a fait legal-s der-
r ere lesque les elle .-e d:ssi
mule.

Toutefo's. si ion lrs ouir-
ces c sitse par .e Noe.' York
Posts Carm ne Galante. a-
las tLe Cigare ou L.ilo,>,
dtait alley trop lo n. Trop
puissant, trop brutal, les
methods vaient aucun Ilfet sur lui.
II a fa'lu faire tn example
f, exempe a purr'T s-s ru Lt
cout au moin. en co pui



M. John Connaly
critique le
President Carter

San Francisco (AFP)

SI John Connally; candi-
dat l'investiture republi-
caine pour les prochaines
elections presidentielles; a
vivement critique vendredi
le plan energetique du plre
sident Jimmy Carter

S'adressant a ta eonf6ren
ce national des 6legislatu-
res des Etats; I'ancien gou
verneur du Texas a estime
qu'il avait bien urie crise
de confiance aux Etats U-
nis mais qu'elle se situait
iaux plus hauts niveaux>>
de la direction politique du
pays

Qualifiant les measures
d'economie de lnergie du
plan Carter d'inadequates;
M Connally a propose une
liberation complete des
prix du petrole; la mise
en valeur des mines de
carbon et la creation d'un
march common de 1'6ner-
gie avec le Canada ct le
Mexique

Enfin; il en a appel(
aux gou'Aerneurs des Etats
Units pour qu'ils accelrent
la mise en service des 92
centrales nuclaires actuel-
lement en construction
aux Etats Unis


concern les membres. du
gang. qui auracent pour la
plupnrt. se'on le Post de
cdce sub tiemin' de prendre
deis va.cancr Ccpendant,
notent les obl:ervatours, les
c ndidals '. l, a succession
du Cgare o rn manquent
pa-. t s. A Is old,' com
it' c ux retrouvcs vendredi
sent facile-; a tinoqucr et a
a 'ittlre. Ws tirirs r It gages
de la mil1ia v,:'a pout etre
avx'r p'u, do' d'f[icuit-"s a
d spaoer des ,ros bonnets
(et'g-ierment' ui 1 s ranges .



Rztour a Ia nature

HIAMBOL'HG ,AFPi

PrI'cu dne Ic r'ilnei d'eco-
lotg'i alcwin m iA de 25 A
60 ris oni du'i Ye,* dc tour-
nor I0 dos pu.r t.Ou]ours a
la c-.vl1 sati1on ;lci' triel'e
et ont acqu-is '; crcaue de
S'-sr'.ikinko. ltr '!eic Grecquc
ti'Ihaqu, pour :. i nI r ceuis

L' ii tivo t \trii iC y

a un an c''uin ,culp' ur aO
Co'oince. I. .do Buit r. Z7
alni, qui a nit iunle campa
gne pubiciltae a la Radio:
O ln rt-cl'.r' ;i' r c '- fo.i C pour
un ritour a lnaiture sur
itlc o grc'q 3C3 pe-
yonnps cnt rlp ndu a it
m :;sage. 85. .at' ti al'nlands.
a lexcrAptL n i ne Sid-Co-
recrnie t cc ux ierlan-
da s. ocne f.n t decide
de fare le p.i Pour dix
m 11 Marks i-.x m lie dol-
lar.s. i'as -ont dicvonus co-
p- cr'-t:r's tuan terrain
dc 722 C'O mn-tre' carri'?s
daTns la Peerl dU'ys.Cc.

Les p'onii' i.." dc ci per-
c 'll t ollI len h ne,
S";t .cei 't IicaiStern"
sOu t arriv/,s i r'ite ]'lie a it
!ilt-iU.li 'it ic'i s s atail i,
.1'] i 1 ; 011 i '-t '' Sti'r
C!1 It iit r Oi'p ;Is C o t dcfri

ri ,lt i ',. lt o tell




L.i c. i 'i i f t a i ii ic i In
1 r ;' l ,(i'! t p iS


IA LOGER
SPACE A LOUER (ROUTE DE PELIGRE-DELMAS)
4000 PIEDS CARRIES POUR ATELIER D'ASSEMBLA.
GE OU BUREAU.
EGALEMENT SPACE A LOUlER PTI'VANT CON-
SVENIR A RESTAURANT, DISCO'TIEIQUE OU CLUB
POUR INFORMATION VEUILLEZ CO)NTACTER LE:
2-2613.
? <


0 ll 'I


#II -__ _


FraicheuC'


I-


A ,7!


" V ./. -: -" ,z~ 'C:V q'l i-


NOUVEAU ITUBL GtEANI T SUPER ECONOMIOUE


AVIS DIVERS


(Projet d'Education No 2 --

CavBernement Haitien Groupe

ia la Banque Mtondiale)


AVIS


1 'AM


cc C4 INTAI
NCIA 04 OTAI
APIUTICS
X
MEIWCAN
Alft,
INITAL
KCIATIO

4


60000000



d'Americains'



r6df6rent Colgate!


. .. I







SAMEDI 28 JUILLET ET DIMANCHE 29 JUILLET 79


DANS NOS CINEMAS


CINE TRIOIMPHE

SAUVIKZ E1,1 NE:P UN'E .
l' tll rI(e $ 1.50 cLt 2.00

.S .1., 2

\'VO()YAGI All IOU.T DE
1. I. N 'I :. I ''THE BEER
I tH NTIE:I i
A.liit(ee $ 1.50 Oc 2.00
S. I .1 I II
NMilT' SUSPECTS
ire : $ 2 U'

I. C':A(. AUX FOLLEtS
l.., et $ 1.:

Cli4E OLYMPIA

:tinndi 12 2 h 4 hres
i; i 30 ( t 8 n 30
1 l'er 0 1-1O
: ANDS CAVALIERS
'1 I 12 1 1 "1. 4

30

; 'tt .\ .h''l' l t\ T
. h 1- 0
'i I INI -I-













iii- 1 i r s
L. I'L A OUNG KONG
wl G&W 60


i Cidr., *-00

IIl' tWi ':TS PSi
ee Gdt -, O

",- hSJ1USN DF TROP
x(d .,









;,' O' ci(h .. .1 -I0
CE L'E LDoN

S- meil 1I, i 2 I1 4 ihres
Enuree Ode 1-A0
0ii-ARTC'-US
i hr(e 9 hi-irrs
!;! -c Gd-',s -00
[i nini'llh 10 h 12 h 2 h 4 h

HIiLCE LEE I.N
*, )UVELLE GU'NEE
-; i t I I 11, "-., 3('


I ti(l 1 ; 1 -I 5 1 0 l

S i :,J) 1 1 I -''
II. .r (I;i '- 2- 't0
I ti-l'; ,A I.'\ GSitI'S


IMPERIAL
Samecl 28 DimTnchc 20
uI ndl 30 Juliet 1979
12 i 2 h 4 lires
Entri GeOdes 5-00
0 h 8 hres 10 hrcs
Entree Odes 8-00
LE PION
IMPERIAL 11
Sainedl 28 Dimancho 29
Liund 30 Juilot, 1979
12 h 2 h 4 hres
Entree Odes 5-00
6 h 8 hres 10 hres
Entree Odes 8-00
Entree Gdes 3-000
NE PLEURE PAS

IMPERIAL 111J
S:tmi'di 28 DIimanche 29
Iiuilidi 20 Jiuilet 1979
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 hres 10 hres
Entree Gdes 5-00
Ent-ee Gdes 8-00
LA GRANDE MENACFE

x x x x

REX THEATRE
Samedi 12 2 4 8 10 hres
LES REQUINS
DU DESER'l
Avant. 5 hres
Eiire OGdes 2- 00
A Partir de 5 nrcs
Entire Gdes 3-00 et 5-00
Dn ianche 12 2 4 6 8 10 hres
intree Odes 2-00 3-00 et 5.00
Avant 5 hres
I- ilce Gdes 2-00
A P irtir de 5 lires
lllt'c G 3-09 et 5-00
I CIIANt'EUR DE
MEXIRO
Avic Lu'., MARIANO
IBOURV1L
ANNIS CORDY
I .tidi 12 2 4 G, S 10 tires
I E CIHANTEUR EE MEXICO
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Lntieei Gd',. -(0 et 5 00
Entree Gdes 3-00 et 5-00

x x x x

ETOILE CNE

Samedi 6 h A0 et 8 hres 30
LES TROIS
MOUSQUETAIRES
lere Epoque)
Entrre Odes 1-50 et 2-50
Dimanche 6 h 30 et 8 lires 30
SOUS LE DOiGT DF
LA MORT
Entree Gdes 2-50 et 3-50
Litndi 6 h 30 eL 8 hres 30
CINQ DUKS A CUIRF
T.ite Odes 1-50 et 2-50
Mnrd; 6 0h et 8 bres 30
'I YPIiON SUR
i ,ntre OUG 2-50
RLtree GdOes et 2-5i


CAPITOL
CAPITOL I

Saniedl 28 Dinmanchc 29
Lundl 30 Jultlet 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2h 4 hres
6 h 8 h 10 nres
LA MAIN DE LA MORT

CAPITOL II

Samedi 28 Dimancho 29
Lundl 30 Juliet 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2 h 4 'heures
6 h 8 h 10 hres
LE RECIDIVISTE

CAPITOL III

Samedl 28 Dimanche 29
Lundi 39 Juilel J979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres 15, 2 lies 15 4 h 15
6 h 15, 8 h15 10 hres 15
POUIC POUIC

CAPITOL IV

Samedi 28 t- Dim:roche 29
Lundl 30 Ju'le, 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
11 h 45, 1 h 45 3 h 45.
5 h 45 7 h 45. 9 hres 45
SERPICO
X XxX

RANCHO CTNE
Samedi 28 .Iuitlet 1979
NICOLAS ET
ALEXANDRA
Dmanche 29 uillet 1979
DOLLAR
Lundi 30 Julil"t 1979
TUMUC HUMAC
Mardi 31 Juillet 97F
DOLLAR

x x x x

MAGIC CINE
Sam:di 6 h et 8 bres
ASSASSINAT
DE TROTSKY
avec : Richard Purton. Al
lain Delon, Fomy Schnel
der Valentina Cortes
Reconstitution minutieuse
d un msurtre politique et
de ses consequences par -
fois imprlvisibles Un film
historique
Entree Odes 3-00 4-00
Dimanche 5 h 7 hres et 9 h-
AU NOM DU PAPE RO)
Entree Odes 5-00 6-00
Lundi 6 h et 8 hres -
LE COMTE DE
MONTE CRIS'O0
l ere episode --.
Entree Odes 3-00 et 4-00
Mardi 6 h et P hres
LES NAUFRAGES DU 747
FL1tr-'o Cr-ies 3 I0 -4-00


PARAMOUNT
Samedl 12 h 2 hi 4 hres
EnLrce Ode 1-50
TYPION SUR HAMBOURG
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-t00
Dimanche 12 h 2 h 4 hres
Entree Ode 1-50
6h 8 1h 10 lires
Entr(c Gdes :,-00
LE DRAGON
DU KUNG FU
Lundl 12 hl 2 h\4 hres
Entree Gaoe 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00t
LE DRAGON DU KUNG FU

x x x x

MAGIC CINE
Dimanche 5h 7h 9h
AU NOM DU PAPE ROI
avec NINO MANIF'RED1,
SALVO RANDONE, CAR-
MEN SCARPITA; DANILO
MATTER
Cette histoire tiree d'un
fait reel date de 1867 epo-
que ou la papauti glorieuse
meant regnante exercait un
pouvoir royal sur Rome,
Tout courbait au nom du
Pape Rot' Or trois jeuies re
belle vieinent d'etre arre-
tes pour avoir fait sauter
une caserne L'un d'eux fut
jete en prison II sera jug6
par prelat, haul dignitaire
de l'Eglise. lorsque la corn
tesse FLAMINIA vienit lui
annoncer une surlbrenante
nouvclle, II y a bien long-
temps, DON COLOMBO le
juge, avait eu dans un
court moment d'egarement,
une relation avec elle. De
cette breve union un en-
fant etait se. Ce garco,i
est 'un des trois prison-
niers Le drame se corse tra
giquement L'ite6rt palpi-
tant d'un suspense aussi pa
-thetique command de ne
rien devoiler du deroule-
ment de cette tragedie judi
ciaire. Vous assisterez aux
phases douloureuses de ce
grand spectacle. C'est I'his
toire d'un adolescent rebel-
le a l'ordre 6tabli iisurge
centre 1'eglise, revolution-
vaire fougueux et convain-
cu.

L'atmosphere des joutcs o
ratoires vous enthousiasme
ra et vous lectrisera com-
me si vous etiez r6ellement
au tribunal. C'est lincornna
tibilit6 pour 1'6glise d'etre
a la fois au trone et Il'au
tel.
Entre G 5.00 et i6.00


VOTRE HOROSCOPE


DIMANCHE 29 JUIL 1979


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER )

Une agr6able journey avec
les proches ne doit pas
vous absorber Ne prenez
pas de risques inutiles Un
part a long terme risque
d'etre couteux

20 AVRIL .-m oza MAx
(GEMEAU_-,
Ameliorations au fpyer
et entre-prises personnelles
vous mettent dans la situa
tion d'une expansion future
Vous serez tet6 de negliger
les contigences pratiques

(TAUREAU)
Contentez-vous des agrea
bles activities de la journey
N'essayez pas d'etendre vos
vacancies ou de gicher les
ndcessites professionnelles
par une indolence ne con-
venant pas pas

21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER )

Le gout de la speculation
menace l'activite de la
journee Gardez les achats
dans de raisonnables limi-
tes financieres lne action
extravagant serait mainte-
nant pernicieuse

23 JUILLET IT 22 AOUT
( LION -
Un coup de foudre peut
etre insuffisant pour justi-
fier un radical change-
ment domestique Dans le-
communications,; accentuez
la raison et le bon sens

?3 AOUT Al 192 SEPT
( VIERGE )

Attention i votre orienta
tion et a votre horaire Une
affaire financiere privee
rapporte Contentez vous
des gains normaux

20 JANVIER AU 18 FEVRIER
( BALANCES )
Ne rivalisez pas avec les
plus riches Les nouveaux
amis sont intlressants mais
ne soyez ni un emprunteur;
ni un priteur; ni un fort
depensier

23 OCTORRE AU 21 NOV
( SCORPION )

Une affaire professionnel
le gardee en reserve pro-
gress donucement Ne gi-
hel ,7 p5on qcv e;,K oar Io-


ne action prcmatur6e et
hative

22 NOV AVt 21 DEC
( SAGITAIRE )

Contacts stimulants avec
des amis se trouvant au
loin mais ne faites pas de
promesses que plus tard
vous series incapable de te.-
nir Accentuez la modera-
tion

22 DEC AU If9 JANVIER
( CAPRICORNE )

Faire confiance a une
personnel indigne serait fa-
cheux pour votre security A
yez un parcours plus ortho
doxe; sur out lorsque des
intterts de carriere sont en
jeu

20 JANVIER AU 13 FEVRIER
( VERSEAU )

Vous risquez de vouloir
6tendre votre personnalitl
a des moments qui ne conr
viennent p'Ls Vous vivez
des hepres agreables et
vous n'avez vraiment rien a
souhaiter d'autre

19 FEV AU 20 MARS
POISSONS)
Vous nvez le droit d'etre
satisfait de achievementt
d'une entreprise profession-
nelle mais cela ne vous
permet pas de rompre bru-
talement les relations

SI VOUS ETEN NE
AUJOUn) IIUI

Vous etes decide mais ne
anmoins d'esprit pratique
Attir6 par la vie publique
et les grandes causes vo-
tre plus grand success vien
dra de attention que vous
porterez aux problems es-
sentiels de 1'humanite Ex-
tremement sentimental;
vous pouvez escalader les
sommets ou tomber dans
les abimes Le service pu-
blic; les movements syndi
caux, le droit; la politi-
que; la litterature et la
conference sont des champs
d'action pour lesquels vous
avez une affinity naturelle
Dans les arts; vous serez
souvent en advance sur vo-
tre temps mais pouvez bril
ler dans la sculpture; la
musiquc; la peinture et le
1 han re


Iran:


Le point de la situation


TEHERAN (AIFP)
La tension s'est soudaine
nicnt et dangereusement ao
crue a la frontiere irane-
turque oiu des elements ar-
mes a vraisemblablement
kurdes ont pris en otage
et emmene plus de 50 em-
ployes de la garde ferrovi-
aire de Qotur; frontaliere
de la Turquie sur la ligne
Teheran-Ankara

Le gouverneur de l'Azer-
baidan occidental; province
en majority peuplee de kur
des; M D.lamchid Haqgou;
a confirmed que les autori-
tes iraniennes avaient ete
obligees d'interrompre tout
traffic entire ces dcux pays

Ce nouveau coup de
main)) centre une ville
fronta:liire; qui survient a
pres l'occupaion par les
militants kurdes de la ma
joritl des posters douaniers
d'Azerbaidjan occidental en
tre la Turquie et l'Iran;
comme de ceux du Kurdis-
tan entre l'Irak et 1 Iran;
ajoute a. la tension entire
forces de 1'ordre iraniennes
et militants kurdes II te-
moigne egalement de la
volonte kurde de ne pas
ceder aux exigences du
gouvernement entclral qui
souh-lte que I'armee rest
seule rarante de la securi-
te des frontirres; et d'assu-
rer; aussi bien L Marivan
600 km aI l'Ouest de Th6i-
ran) dans le Kurdistan
qu'a Sero; proche de Qo-
tur (sept cents kIm au
Nord Ouest de Teheran) la
security dans teur region

A Marivan; chacune des
deux parties sont restees,
inflexibles sur les pou;-
tions; pechmerga (mili-


tants kurdes) dans la vil-
le; gardens de la revolu-
tion aux abords de la. loca
lite ccpendant que le gou-
verneur du. Kurdistan; M
Rahid Chakiba; en vain
pour 1'instant d'obtenir du
gouvernement central qu'il
accepted les revendications
de de la population Celle-
ci demand la disparition
des gardens de la revolu-
tion; la liberation des milli
tants kurdes detenus pen-
dant les affrontements .et
la creation d'une force de
I'ordre exclusivement kurde
dans la ville L'armee ira-
nienne; qui reste canton-
nee dans la easerne de
dehors de Marivar; nest
cependant pas intqrvenu'


Dans le Sud ou pays .no
fin; cans la province pe-
tr';-- do lu Khouzistan qui
cn',aiss-if ii n came reia-
tif denuis plusieurs jours;
de nonveolles explosions ont
dntruit samedi hp Omidieh;
a nro"vmiti des champs de
petrole d'Agha l.larn;: l -
sieurs entrepots d'explosits
appurtenant aux services de
In voicrie Plusieurs per-
sonnes ont etc bhiesses Des
mesures excentionnelles ide
surcirili ont c(6( prises A la
s.,:e die res attentats qui
surviennent line vin-taine de
?ours aprcs les nltentats oui
avi;ent dbtruit dane cette
meme r aion un Oleodi."
et un Gazoduc

Fnfin: les autoritltn Ira-
niennes ont announce same-
d: la supsension des export
tions de gaz natural du
p.vs: precisant que ettle
die'sion entrainait l'annu-
lation du project de cons-
tructiin du Gazodu,c dI-
gatt 2s


HELP WANTED
A PRODUCTION MANAGER
FOR, LARGE SEWING FACTORY MAN v pRTN"E,
BENEFITS. GOOD OPPORTUNITY FOR QUALI
FIED APPLICANTS
B ALSC MECHANICS FAMILIAR WITH ALL
HEAVY DUTY SEWING MACHINES
C THREE BOOKKEEPERS WITH AT LEAST 2
YFARP PAYROLL, FXEPRTFNCF MUST TYPE
FOR INFORMATION PI EASE CALL AL OR
LONY ON 6-1734 ALI, DAY TILL 2 00 P M 3:17


CETTE SEMAINE


SALLE


LE PION


Un film ecuit et realise par Christian Gion

avzc une Fiche artistique elogieuse : Henry

Guybetl, Claude Pieplu. Claude Jade, Claude

Dauphin, Michel Galabru...


SALLE 2


NE PLEURE PAS


Un film realise par Jacques Erlaud d'apres

le roman de Guy Lacorce paru aux Editions

Grasset avec Charles Vanel, Sylvain Joubert et

Christine Lau'ent. Une histoire de famille qui

pourrait s'apparenter a la votre... Qui sait?


SALLE 3






LA GRANDE MENACE



Avec Richard Burton, Lee Remick et Lino

Ventura Salle comble tous les iours a touts


les seances ... 11 faut voir la grande manage


Le Pion... cet auxiliaire, petit proEesseur de


province qui devint prix Goncourt :






IMPERIAL DE BONS FILMS... UN BON CINEMA


PAGQE 6


rever, -wran-rewrams 77777, ry>>www as


r/ css rrrr,,rrr//r,,,rprr ,,,,I-


_______,,,,,,,,,,,~r/rrrrvrrrr~-~/2~,~


- - - - - - -


,,~;IC~N/~%Yt/~.~Yr/,/rrr~c~cs-v~I~III~N rr"C-*"~PE////C///~: %%%Y-%YZ/~//~"/~/~/PI/CI//E/////PC~/~/~C


- - - -


.....


*^^,,,r,


i


mp jL it
1 zi


bmA





SAMEDI 28 TJILLET ,ET DIMANCHE 29 JUILLET 70


ANTIDOL


Le Prsidmnt Carter ec
1'K trmie solaire


Vainqueur de la douleur ne detriuit pas vos globules


LE CONSEIL MONDIAL DE L'ALIMENTATION PREPARE


11 shiinlglIn -i dAFI) le
I'l'". h' carter a trailns-
MIs vtendrd'ii aI lCoriltres
'1n IroIrjet de rlationl d'llu-
ni .Ilnque pioir le deve-


it a tricks ins I;t utiliser
l'nerrt:ie du Isoleil
M ( artelr 'est i 'ixe pltour ob
.ic( :il ide o r I'r nergic solai
v cotiu rir 20 pour cent des
Isilns cnergetiques des E--
ta's 'ni. en 'an 2000
Celtte banque; qui depen-
dr.i du Secrettariat aii Loge
nmentl et an Developpement
I rliain acci,)rdrra des prets
. des iparticulicers et it des
etl ;lirisccnts colmmer-
ciuxI pIour I'achat et I'ins-
lalilation ide s'yst mnies solai
ri's 1 i' londs dc cette lian-
(u e :) mnillions de dol-
,:>rs en l)SO;: puis 150 mil-
ilions dt dollars annuelle


1.I- (CAIIT ,A"- l


" i: Ir 1 .I' ino li' pa-
I .'.. I 11111m i, OIl ai ls' r o r
I' inl~lllr'h 11115 ill e' ll solil
I1 e -e ii r u i.in ai A

r l,1, 1. 1 sees 1 tu-
-11 rl: c d -.'m in r Itl s
pi 'I lh I I (''s c lection)s1
( ,O:-I I t ( t Gaza.
I hlix me i. I'i;r c deIO

p I ; -l.l -.. I l P nouvel-
;1 1uit 1 al ist 5n1pnne1
(' l deux .iroul s d-? 1tl
'" I t ute 1'c- r io, s pal les
l'".C;tll :: :i lors dc la qua
I i'me session p'1eni`,rE. de
li i-il 1 i t al Aliexpndr:t .
i; ,,l szait m f i i *voe par
:1i 1 1 po1lr linl dc 1 im
]\; -' et p I I'Ip aUX se
i'( " (t'ons do I **i1nm enct r at
I -ler I- rt o 1s ]-rolh'T"ne
d' t'o d C'u :('"ociations
W tu clin; ii( l 'ii iirs des
r i: rr r.i mois et le
Il tN dib jIix i f ,11 uin d elai


' r ls lc'tions d]ans
1" I I iriloie r llcup s et
II 'l n'r I; I l) ;ti( c-(,rd I;lsure


0IIIr cl 1 dc d-'ux







"I : t rii lllll ltII s I I 1 r c


nl ,11111i nse it, 1 aI'i clea
ll II I" i, !"'Ii tsli r lip e
















lii I hi- tc I-an
1]I 'l 1' 1- o i 1 dl s rap




n i-i o l :III
.v .e.i-i- )iU hl-lH ple -









I 1, p .ls ie,, s' pr






fa1 1 ,I- : tarss i lie m 1'en -
Ni lell' e crit i-qu
de Tass contra
d sri-s n 15111 5I' (P111)5 pie--i







d,,, e Presse ets 1 Hebdoml
ull cal Poient piour leur
l', si.ii. t i' RSa:, l gen -


cc. d1aitre pat id a c!,-
d mn nec o US eiqu accu-
eslrtn rm de la on ner


II press e d''ivs,)ir mordu a
lp|ilahll soi dIste pourri, au'






uSL puis dTe a tro re-
t'ii n ahs Clans un mutl snie

bli nme dcme ennti. e

g'ert an, s eoreanes dp la
pries els'i's cfurne lse -pa
f ionI de l'XsteS n dc 7 ue Ws
quh'ile, n tendseont paris d'u
nL'As'nsaa'in snil ant eanti-

ce d'aut mre pa" ils dFvienl
nlo', so'-nds et m ets po dsi


qu'sen m ujourhu cnfnmet.
e Iquemnt dementc Ilr aei-
ations hain pu s des s'rnie

e 1le6. de la p'l res, e francal sp t -l



Laiu direction de nfofi
celln de oI'Aence dFlan
P'esse frni'cse dL ce sut
ale l'AFP avat deie dK.s
s6 le 26 junllet le" d umen
re.' Tass, tout lmme elve
diffnso aujourd'hul cetdit
critique dp I'Agenep ofli-
buelle sovi6tlque.


menti dti 1981 t 1985; pro-
lvenilront du cfonds de si-
icurite iu'nrgk tique dlevant
etre lui-imnme alimente
pliar ne taxes stir les stier"
profits des companies pe-
triolieres
MlI Carter a par ailleurs
d(Icande au congress d'auto
riser des dugriviements fis-
canx pour les particuliers e
quipant leurs' maisons de
systems permettant de re-
ceuillir l'energie solaire

Des alligemenss fiscaux
sont egalemcnt sollicites
par le president america:n
conmme measures d'incitation
it la production de petrole
i piartir de schistle: bitu-
im:neux; et de gaz natural
hi partir de source-e non con
ventionnelles; de ,a.sole e
pour les personnes i li"
tant des chauffat'es i, bnis


p ;r l dtri0in'itS 6vpticnS
Irl co irs tir (n- I rols ncr-
ni''-e mainn Le PrOsl -
Slii Sad.it en prose nce
T\l I oils tur Venlanleri ie
,'n. p's ni v'i e-rste si -
id.!t. .le1 isei Ir I t nlt MOU
biu :. I!':: i;n cDI1 So'urs a
1 0 NsulO "1 alninird hTll 1"
Mnlisre di lia Dflense. 1le
poneral Kamal Hassln
pi.-. out 'mis etn exetr,ue
1 onn( option '- 11 1- '1'5 e "I
.. in!n des mimi-plantatiuns
Le PrI's'dnr t .i-ate a Deati.
aes t "ni: cll s i'ropos m ode
res s.ilr 1 s ne BnL ,;--tion, eL
1,st m'l me lenl- siri ttlee-
tiss t m ren'p (\-a i:-m \-
lis-s sur 1 autonomic mais
I1 ton a s$n1s,:eTn]nt 2ihlnI
P6 ]a sema ne crnier? a
vec uni sort oe d l' ut r
ti:-_, lance i).r l, i 'lsii r
Moub-rak

Hbl'/ii1 a lam u-s
oiubr e r P r ta ng;Dl e siie
1 uimonomi J);tiestinienne
en ,'utomne .i)ronh.in. co .
a-dirr dans moms rle trlr;
mnis L, mime i.lrnatalum
aivt t66 land a-upiravantL
par ler Prsidc-it Sad'i*
m-iis sa rencoirre 'aV' vl"Mo
'i l" Menhi. m B"gin 1 ';
10 MoI 11 .Tiulltot Alexa--
ci';o. sem bh1 V ir i(i t un of'
f, nilm(d '-r;i( or iLei'r 1rn -
c n' ren(' ornil I(' it H'i ;i
1,' 5 !,|iem br a, irat tres
probinblemn, 1 l me f-'
1('I, (ow l (|11" d:,n ;. hn s 1 i'I
SI'rv" ll l, ; n des de ltcI
"'; i s f' yp( i 'nl( s et Is -




Pharmacde
assurrnt te service
Scef r.114it

PORT-AU- P'RIn'CE

AMLI 1 2L 0'2LLET 79

DU COIN

N 1 1 'l 1:):;aIIt
It Malr Guilljux
.;T ANDN.,
Rm Ille Alix J, ;y


ii











15


)IMANCHE 23 JCILLET 79

IT RAPHAEL
silirrefour Feliiie
APOTHICAIRE
DES DALLES
Av -nue Foucha'rd
3eme Ave Bolo,sa

LUNDI 30 JU211LET 1979

METROPOLF
Rile Dr Audatn
)L BOULEVARDS
3 JJ Dessalines
COTE PLAGE
Carrefour

MARDI 31 JUILLET 1979

PADRE PIO
B JJ Dessalines
PRO MEDICAL
ChImin d-s Dalles
TIIORLAND
Thor
x x xx

PETION VILLE

SAMEDI 28 JUILLET 79
PETION VILLE
Rue Flambert

DIMANCHE 29 JUILLET 7

ST JEAN L EVANGELISTE
Delmas Pdtlon Ville


REGINA
Placa du Marchc

MARDI 31 JUILLET 1979

DU QUARTER,
Rue Og6


Sul(I dt la 2i-'me page)

t1onns1111 pr an aux pays en
developpe lnl.'ll necesaIlteux.
1 n1 qul 15 ll'ade alilmenltare
ait I c(uhlt cette annlle 9.60
m111.lions cIe tonnes, sans till
accord obi ga rn'e, 11 ny a
aucuno garantl qu'll ell se!
ra d nlCme'C i l'av,'nlr. Pour
reponlare at ds besoins ex-
Crp C'Ionn Is localises, un11
r.,lrv' du rgInce de cdrea-
ies de l'ordre dte 500.UCO ton
lts a aet creLt par 1'Assem
blee gendrile des Nations U
n es a la sult.e de la Confe
rtnce al.nlenia re mondiale.
tou, d aboard eni tant me-
sure .nter.maire te, (n 1978,
Cln tant q11' institution per-
1mnl:l1ntle. Mivis cet objectif
n'a pas pn etre atteint (il
s'e'evait, -an 1978 a 34B.00(1


DLus le rapport (u Con-
i'. Sccuritwe l mentaire
pour les ann6e;I 1P80> (iWFC
-1979-51, la serurite alrmen-
taire a det etudiee dans le
large coniexte de la securi
tI a' mentaire inl erieu:e
daus les pays en developpe
mi'nt Ie commerce interna-
tional et I's tproceseus d'a-
justcment, Iles reserves ali-
menti res internationales et
is questions connexes d'a,'-


do a'lmntalrb et do besolns
d'urgence. Ce rapport propa
se que la communaute inter
natlona'o prenne des mesu-
res spuecIques pour rnpon-
dre hi cs beso ns apparen-
tes, de telle sort que lies an
nees 1980 devlennent un
touirnant positif en matiere
de security alimentaire mon
d ".le. II y aurnit lieu notam
mcnt d'examncr qguele ac-
tion pent etre praise pour sti
mu er la real'sation d'un
novel Accord international
sur le bid et d'une nouvelle
Convent on re'taive h l'aide
alimentaire aussi rapide-
ment que possible. Autre-
ment le monde restera so-
rieusement expose au risque
d'une autre cr'se mondiale.
Le rapport demand egale-
ment d'accorder une aide
nux pays en dtiveloppement
pI:iur parvenir '. Ja security
alumni ilire du pays, et au
niveau 'oca. It la construc-
Lion d installations de stoc
kagie ez h ]'r imi lioration des
r,,seaux de tr, nFport. I1 re
command par ailleurs que
in Fonds moi.rtaire internal
t'uii' (FMI) c re uine Faci
lil1 (1e an -incco'nt dans le
secteur alimentaire pour
fourn.ir une' ,ide fnnnclere
,iii"v vs f;ali o rt ,i ire h'a
cc a des ,iugn:entat ons soy,


PETITES ANNONCES


A VENDRE

National Bag & Tradin,
Co.. S.A. vend ,-Fork ,lft ,
alPs Chalmers : 6,000 Lbs.
do can- cii6 avec moteur
complbtement refait.
Contacter R. Ambroise,
Phone : 6-0085 ou 6-0125.


0Frre d'achat

National Bag & Tradinml
Co., S.A. desire acheter un1
I P'ork Lift' de 8.000 Lbs. de
capac'to si possible mar-
que HYSTER.
Cnlactpr R. Amnb"oise,
Phone : 6-0085 ou 6-01251
277'
x x x X

^Cre d'EmpIlo!

lIdusf- le '3t11 ire Bizoton
rpcherch? Sec.relaire Dacty
lInrraphe BilpaLue Habi -
t1 litl d pe 1ri6f"r-l''r zon1
RI(ouleI de Carr',ir.n Salaire
en rapport capacity( experien-
ce 'Iel : 4:-08 5 317
X X X

A VENDRE

Jn irraln sitile a San-
lil, un carrr'aul it denial,
pour industries o'i aulre pro
Ijet crinl rc1l' ayant rou
tr, l'll It S1ictricltI
Con;:i['lez S3- re -H Rigaud:
2 -1,(!,; 2-4400; 7 2-19r, 81


A VENDRE

1 Maiso- a Pton Vl:le
1 Mlaison & ThI massin
1 Maison a Port-au-Prince
1 1/2 carreau de terre a Pt
;ln-Pr:nCe cueo TLleco -
San fil
Tel : 20717 centre 8 h am
et 2 line P.-

x xxx 'X

Oerrtunity
Special

House Hligl-ly fur-
n i s h e d Th ree
Bedrcoms Formal Din-
ning -- Living Bar Fami
ly Room Twvo Terraces
Patio rrezer -- Was
her Dryer Beautiful
View Infendant -t S'r
vants Must be of fn -- For
anpointment ('all : 71555
Afteroon 311



Ofre d'Emploi

rsnerelirise inaustrlelle
rcchi relhe pour p(,ste Dir2c
tlon ingeriliur Elecltro-Me-
c(i'niciCn ou technician a
v c expe6rienl'e prnduetion
elt laclhinerie Arglais In-
dsnensable OpporItunit im1
mediate

Si rvice Emploi P 0 Box
1316 18


daines du cofut de leurs Im
portiLons de products ali-
mentaires, en plus de l'aide
iai-,.llbLtIi2. LA ) iCi.iLbe eu
vrait ei.re la ineme que la
Flac lAe de liancement
duns ie secteur uu perrole
du FMI. Selon des estima-
liurns prelimil aires, 11 fau-
Uit1IL 55uU 1a hiloJl uie dol.ais
par an pour ltniinctr la Fa-
clhite qul aic l'objet t'un



Faim et mnalnutrltlon --
distribution aes ressour
cos allmenviire, plus
Sequ tarle

Plus d'un mi iara de per
soliitts soullruliL cic la iaL..i
ec ae la Ilinliatiiloliiln et
plus de 4bu mi l ons soul-
.iitnt d une serleuse sous-
uani11illtAti)on. 11t'a program-
int.s d .nbLerveilllion dans le
uuma ne de al.mentation
(tI dc la nutrition des insti-
L.Ii.ois gouvernementales et
intei.iat.ona'ls ell favcur
aes groups vuinerab:es uet
la population tles que its
enflians en has age ct lea
meres allaitalnes unt aug-
mente au couo'L des dernue-
rt. annees. ntals lI n'onl
pa.s encore atte nt 'a gran-
de masse des nfiames et des
mIl noTuri.s. Ces personnel
lie pel'vcnt ellfectivemienL
payer pour l uL' alimenta-
tion un pr:x qu; depasse ce
lu. fLxe p.u leo producteurs.
Los problcmes de distribu-
toon no representent qu'une
paric de l'enscmble des pro
bt mis de developpement 0.
rnqtuiereint p.u1, qunllle soiu
tUon agr.cole.


Le rapport du Consel,
<,Fains et malnutrition dri
tr button tdes ressources ali-
mentLaires plu1 equitable
ItFC 1979-8 rompt re'a
Sv, men' aver la pratique
en traiTant des questions de
u.isribut on des ailments et
dt- nuL5i-idWon diais le contex
Le plus large du developpe
linnt national et de la CGo
*., ...- intcrnationaie. II1
*.xam a' L i,'l', -,.i '
court et a miyen terms en
rue de parvenir a des ni-
->pou1; de 'ollomml .ion -\ll
nientLaire nutrit onneilement
appropri1s avant les resul-
:ils du didveioppenient a
o01n' term. C:;, p, it qulle.;
c(1 ,.deliandes oriie' teeI"') tcl
les que les subs des alllel
tair's. i's proralmmnes de
lit11i1nn o ment 0I les carte S
6i 11 ncn'llalion o11 m6mc que
lhs p:ngrimmes de distribute
t on d'ialiient" n conlre-
parillie du ri vai' sont ex'l-
ni nls en tan que mestres
ill vje d'rn-loreor la eom-
ilnircial]ial on I't la s alri-
t' na-tionile a menl a;re. ti'
r ,p)0r'l i s1-il' ii 1' n 'iortnnl
ce d 1i e p'oitiqa i' t. n in
1) v.


CELICA AERODYNAMIQUE



POUR CEUX QUI NE PEUVENT TOLERER LA BANALITE ...












it






S








s9
Les nouvelles lines tfluides de la CELICA ont etW programmies sur ordinateur pour lui assurer un minimum de


resistance d I'air ainsi qu'n maximum de stability a haute vitesse

PASSEZ NOUS VOIR A LA


HINOTO S.A.Rue Pavee Tel. 2-0658


-orrHr K -Mow a -


Au cours de rette Annmr
International de 1'enfance,
le rapport insisle sur le fa L
que la mainuiiLtion doit c-
tre combattue a scs rac:'nt's,
au course de la gestat on et
des trols prem.eres annees
de la vie de l'tnlant. I' de-
mande aux gouvernements
des pays en d6veloppement
d'acceercr lour action prati
que pour assurer une nutri
tion appropr e' aux jeunes
cnfants grace & des so.ns
de sante primaires et h d'au
tres moylos.


Renseignements
generaux


La crise al:Inca i c m e
diale de 1972 1974. q:u a
rev l6 1'6tat dt' (t.dr,.rira-
tion du sys, 11-r a'im n1ta -
re mondial rc-xst-nt, a cun1
dult At la convocation en


1974 ce la Confcrence all-
men Lta e nim.diale. Cette
coh!IIlrencl L .tiopLe det- i-
solutions t.il .-va.i tilt pou.
obhIctil I tc: ., l. n nlt uIU
la production alimllnia re.
des pays n C"v up ..'in.:"it,
lamoeloration oe .a disltrOa
tiln dLes alm e. nts, l ,...- -
garde d s populations aillee
tees par la chlleresse et,
d'autres desastres centre
les cons6quencrE d'approvi-
s'onnements inarpproprl.s -it
la mire au p')nt dun syI.;-
tome de sdcur'1, a'im nail
re mondiale. P ,!i:' ,)omlu-l
voir et coordt '. r ictl 1
pol t.que n .. ... i e 1. 1 e
de rme'litre i : 't.en 11
ce o jic::lt I e :itCr, e
:i r-cc"mm n i l .i ;.!-
blb e g w.'no ; l N il wt ,-
I'ln :,-'z de (- ', 1' C a If '
mind'al de I.1 m.a 'ni (I
(l 1i cl II : 11 .1 I 0 .:' ;1 ; i1
11 1i n 1 ,' 1: ,.:11i et. ,111


encourage les gouverne-
ments et 'es Institutions in
tLrnationalts a adopter des
poLtiques et des program-
ames tn vu. de supprimer la
fllni LL la malnutrition.

En 1979. la composition
du Conseil mond al de l'ali-
mentatlon est la sulvante :
Au-tra!ie, Botswana, Cana-
da, Colombie, Cote divoire,
Cuba. Danemark, Etats U-
nis d'Amer que. Ethiopie,
France. Gabon, Guatemala,
Inde. Iran, Irnk, Italie, Ja-
maique, Japon, Liberia, Mi
dtgasca, Malawi, Maroc. Me
y i'ue N Ilc-ria, Pakistan.
I"' s Bas, Phl'ipplncs. Polo
P,-- ,' (1pubil cie Dimncratl-
;i'e 'l!iem.inde. Royaumne -
Uni de Grand- Bretagne et
d lriand du Nord, Sri Lan
1.a. Thaiilande Trinite et
Tojin',o. ,Union. des ,Republl
cnues Social 'i." sovd6tiques,
, u li 1. ( P q gjslavie.


Ncunan scu~fie 1dns 12s

r?1!0,1afions


BLOCS E.R.F.


ETS. RAYMOND FLAMBERT


M- Materiaux de Construction


rAGE


Ei









PAGE 8 SAMEDI 28 JUILLET ET DIMANCHE 29 JUILLET 79



CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT
Midl 2 heures 4 heures (en permanence' 4 heares 30 et 8 heures 1,


CE SOIR

SALLE 1 $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV $ 1.50

SAUVEZ LE NEPTUNE VOYAGE AU BOUTDE L'ENFER MORTS SUSPECTS LA CAGE AUX FOLLES


x-ru'ic vrx I XT 11Th IT T IrT -l~Tl, T 9 A ID i nTnF XTT-iT FOOTBALL fTr I ^%1 IC r!C MA A I II 1 A IL C r-!^I


I i'J,*') LT.
IiNFOrM nTIONS



il ill di' sa i i.e oll ic ll'
AllUlii gI aiitii l tis, M',e. di'


ill U ])[bll(i c de Chine.
x x x x

Une giande parade, de-
main ni alii sur les Delou-
s's du Palais National. inar
qulra lt' jour des Volutiial-
ii.s de la Securl'ii Nallo a
le, le 29 Juillet.

x x x x

Lc' Chef d( l'Etalt a reill
llejl Pau I'allils Naltional la
\i' i'n HBil par la ville
de Savannals
x x x x

M1 Paul V1iiu "ilUn et'. a
0/VOMiiv 11( 'nmmnl1 Comma;ll-
dalnt di's VtSN di Petionville.

Le Directeur
General de
I'UNESCO en
Eouateur
QUITO iAFPi
I,. D i',rti'ir GCeiliral (li'
I UNEDSCO M AimCiu n l M:lh
fiar M'Bow. est arrive jeudi
ai Qlito Iio' r lne' vis'ie of-
f' '( ,i'I" iCt 3 iif louris c'
Equaii:' ,ur.
At cii ir d. son seiour
M. M'Bow proclamera la
vIle do Ous'o Pat-imoine
Ciulti'wel de 1Hiinanite, et
les lies GalapaHos. situees
a 600 miles du Conldment.
I Patrimoip- Natu'"el de I'Hu

II assistera anolement le
10 aofit la transmission
du pouvoir par le regime
militaire au president elu
de i'Ecuatcur. M. Jaime Rol
dos


CHRONIQUE DE LARTIBONITE ester ca, ETE I


AUX SOURCES CI1AUDES

D'Iiiomibrab'e':, 6cis i'e ini
iilLiri O iii SI L -i;nIt'I ldr ad

co nutlrii'oiuh i ell l ivi lr
di tiet liclLa.- liu sort ai Nan
Fglluel. oUiiic' Si'UliC. CeiaU-
des.
Cctte s:tualton alarmanit
* denole la rouverture des
oitch' du C 'ntlIec d' Nutlri!-
Lion Jocal. Ce., lanmeliques
soul rent dlan; iculr cIhair.
i's etali'ent, aumx cuou.s coal-l
pat issalintsl :erI's In sici('.si
b'ceu's au I ab!(',tu sllombre
de la vie...
Organi.sniu's chari!tables,
Inlst itiulis P11 lantlhropi-
ques...
q. lt's -eu" l Ie maill Se
IciU alile d'l.ns la i nius IIr out
i'is lalbics ccl.s tde v('ltre atf
l:i'. monterta' enlt it vos 0-
leilles i.

ItAUSSE DE PR1X DU
COURANT El'ACTtIQQUE
AUX GONnl'VLe

Smitis irop 'r nd( con o1;
IILt ( i dU cuLi nt electr-

aihonlll(s ,a pi1ignelit d'une
i)t;ii;iiL' I inexplicable
Giii.,. t' iL p1r Cuoinunie a
St ,Mmn,

Leis aboniui .-I I'ELtI aiux
Gona'vt i ppi ilinti1 ;:,',
i luphas;cliole iiqe le paie-
ment du bordereau pcur l;i
neme consornnatit'n oi ,
courant est Fcsse de $ 1.78
a $ 3.00. IEs sont pris au de
pourvu, alois que lsuris mai
s is ne smant nouveillement
mni ancienileiint i Ou p1-te.
de nouvcaux sipiareils ('lec
tri,,ues don't e fonetionne-


il illt aui'ait (ccasionni e -
ventuellc inlt Unle P us
lrandc (''iisomlina(t, oil de l'c
nlergic

En dpitL d.l mnultipl's cou
purlcs de oour'uiLt diLs le
qu lrtic'r.s re',,dentl:ei, les
nouvcaux bordereaux des a
bones de I'EDiH aux Gonai
ves mentn onicnit un nou-
veau montant ,a. payer.

UNE NOUVELLE REVUE
DANS L'ARTIBONITE

Nous avons ippris dc sour
ce sure que Certains jcunes
de Desdulles projettent d'e-
dilor un journal baptise :
,,ECHOS DESDUNIENS Les
eci.ciurs ont deje cntrepris
des demaische' a]upsrus de la
Secretairerie d Etat dle l'In-
t6r cur et de la Defense Na
tionale via le Prefet de 1'Ar
rondissement dc Dessalines.

UNE LIAISON COUPEE

Li hialison entire Verrettes
et PLtii R vi(e de l'Artibo
it'L "' It in,i .'ntilnl cou pc
du fl..t '.e o b' l o iu a vicil
(le nniarca'moli: 11(' pcUt pi us
roni i ;ier I Ti fi'ctinllil r. La
l'aitO iCSL e coml:sisalr. M.
Erneist Jesn Mary a ,tille
de.s demarchtis; auprcs dea
I 'u, lr1' S('rv Te illti C.(ses
ailrl ti ret;i't!ir le I'rts ,tii.
Malheureiuse'nent, tolites
Its t"itrcs sent Si restcs sans
repoeji-e. A not-re av s. it fai
dra .on- tru lre un point cdans
ce sictcur, car !a t;rversee
en bois foiu)i. actuelle-
mlnt, se rvele ',lesatoire. La
vie de toute ripu'ation en
depend. On a ddpense beau
coup d'argent, pour fair


pale 250.000 (Suite de la l6re page)
livrCes pour un taminer par la mauvalse
debutant Ioi ambiante.


fonct onniir le bac>, nmas
a ki n'a pas march.
Le cable a c'e roumpu par
Ic l civc A tL.boniiLe. en
cruel, au course du mois de
juln dernier.

TANT ATTENDIUE n
DERNIERE HEURE j
g
L'Ingenicur Dejean Bell- P
za re, cirecteur de la finme *d
haitienne : la SOHICCO, a
teclhnicien en hydrologie,
nous inlonne que l'inter-
v.ew sur l.s inundations du o
fleuve Artibonite et des r
crues des rivilcas Cabeuil et
Monorouge etc. n6cessite de z
laborieuses rec erches, des (
reponse ftofloes et slides t
pour l'ed;licat-on de tous.
En derniere here l'inge-
nieur Dejean nous laisse 1
croire qu'il est en train d'y I
mettre les dc'nieres tou- t
ches. v
Led's 'ecteurs du Nouvellis 1
to pcuvent puticnter... e

PROCIHAINEMFNT

Tres prochaincment. inous i
publ crons nou e r( portLapc
integral stir Marcliand-Des-
s 'ines dan.s le quotidien
,Le Nouvelliste .
Roger MILCFNT t

Pekin met en
garde le nouveau
riegime'dt
Nicaragua

PEKIN. (AFP)
La Chine a enjoint ma
nagua Samedi 6 la vigilan-
ce devant les fdivers2s for
ces> etrangres tentant
d cexerc-r leur influences
sur le nouveau regime du
Nicaraeua
Le sans preciser 1 crigine de
ces forces3. e affirmd
qu elles dtaietit asurvell-
lees attentivemrnnt par les
nouveaux dirigeants gouver
nmn('ntasix> du Nicaragua.
Ctux-ci, a astimn 1 organ
du parti commi.nisi.e Chi -
no1's sount Scoijfrontes auxs
mInuaces des ei'n::mis de
1 interior 1 t d I etran -
getr., en pa .ir lier des -iri
redUctibles 'idlt'es h Somno
za ( re.scapes cu vieux re
gi cl dans le i)iysi. a no-
tamment, averti le common
tati ur.
I. Quotidi', n ou Peuple>,
;a I ui'emint, soullgne quiet
)a;irm; lis trlies a xquxelj
les dc)it, faiIre l i ( ,, ,e noi i
vf':tiU 1"iinlpc i(elli' cd ILa
Reconstructlion N'ttionale esat
lexeIenelerm uit 'd ii'>>
L organic du PC Chinois a
(' lli estine flit la recoml
sna ,sc, ceP ,e selnaine,
par la Chine du aiouveau
Gouivernement Nicara -
guayen. augureo d un deve
loppern2nt d'ls relations cns
tLr' les deux pays el. de 1 a
mitiU entire ies deux peu
plesa.

NICARAGUA :
L'aide cubaine
a e6e pen
importantge
LA HAVANE (AFP)
Le Commandant Zeros
Eden Pastora, vice-Ministra
de l'Ilntericur du Vouverne.
ment de reconstruction na-
t.ionale du Nicaragua. a af
lirm6 vcndredi ,a La Havane
que le nomb.re de guerille
ros sandiniste' venus s'en-
trainer a Cuba avant la
lultte centre les forces somo
z;stes avait 6i6 un" dizaines.,
M. Eden Pastora, qui a
pa"ticipd vendredi a Cuba,
avec deux autres membres
deo ann gouvernemerit, MM.
Moises Hassan et Ernesto
Cadeonal, h la cdermonie
de rdtablissement des rela
lions diplomatiques entire
les deux nays, a rectified lea
informations faisant 6t.at
d une aide militaire cubai-
ne'aux s;lndinistes.
gnonis actuellement prd-
suenls, a' dit M. Pastoral en
pa,'lant des 26 comman-
dants sandinistes qui l'ac-
compagnent, nest venu l
Cuba avant notre lutter a-
I-il indioud. eSi-les sandi-'
nistes entrainds o Cuba a-
vaient dtd aussi nombreux
qu'on le dit, une eentaine
nfr exemnie, la guerre n'au
rait certalnement pas dtd
aussi longues. devait-it a-
jote er dans un elat de rire.
D'autre part, Cuba a ddst
gnd vendredi son nouvel
Ambassadeur au Nicaragua,
Il Julian Lonez. qui a aus
sltot oeqn^ Manaeoa avec
la. dflegation nicaraguayen
ne de retour dans son pays.'"


ilanchester
Angleterre) (AFP) Le
march des transferts de
oueurs de football en An-
gleterre a atteint des pro-
portions incroyables vendre
li; quand Manchester City
paye un quart de million
de livres pour un joueur
le dix sept ans qui n'a ja
mais joud en equipe premier
re
11 s'agit de Steve Mcken
tie; milieu de terrain de
Crystal Palace; qui etait
toujours a 1'dcole Tan der-
nier
Depuis que Nottingham
Forest a achete Trevor
Francis; de Birmingham Ci
ty pour un million de li-
vres; le prix des footbal-
leurs est devenu ddmesurd
et ce West done pas eton-
nant si les clubs tournent
leurs yeux vers 1'Amerique
du Sud ou Yougoslavie; oil
is peuvent obtenir des ve
lettes 6 moitid prix
C'est ainsi; par example:
que Sheffield United a en-
gasgd:cette semaine; l'argen
tin Pedro Verde; un atta-
quant qui opdrait pour le
club espagnol Las Palmas;
et que Manchester City a
aussi achete un ddfenseur
international yougoslave
Dragoslav Stephanovic pour
15000 livres...


DeEaite pour
les feministes

NAIROBI (AFP)
Les marls kenyans pour-
rout continuer de battle
lcur femme, e, de prendre
ulle second dpouse sans le
consentement de la premie-
re... tout au moins pour un
nouveau sursis de six mois.
Les Ddeutis kenycns ont
decide de repousser de six
inois lexamen d'un proie
de loi qu'une commission
spc!iale lbir avait deja sou
iia. sans success, In 1971.
Ce 1exte prdvoiL l'interdic-
lion pour le mari de battre
sa lemme, ta necessity du
consentemen' de la premier
r' epouse pour en prendre
une second I1 fait de l'a
dultere un delit.
L'un de see's adversaires
led's plus virulents du pro-
it M. G. G. Kariuki. vice-
Minisltre des Terres, a affair
i1na cite ci' ni's pas line c li
que tourns e veris 1'Occident,
clqui va dicler auix kenyans
c qu'ils doivent faire.
Un autre Depute s'est fail
le defen.seur des lions> kenyannes, et a esti
In que lc's femmes qui sou
li lnnent, cc text son0 col-
Is'a qui violent t asseoir
sur la loue de leur mari.

Nouveau procede
anti conceptionnel
VIBO VALENTIA
(CALABR I, (AFP)
Trois chsreieurs italiens
ont mis au point tin nou-
veau proced6 anti concep-
tionnel : une bande de
paper specialemcnt trai-
t6e, qui tourn2 au rouge
lorsqu e11e est trempde
dans 1 urine une femme
don't la pdriodc d ovulation
commence ofi Est en course
L announce .le ce proceddd
a 6te faite aux < medicalas internationalesa
de Vibo Valentia, en Cala
bre. par les prof;sseurs Len
zi, Lambertini et Sp,ccuci
Selon ces medecins leur
decouverte dev.slit offrir un
proceddd stir ux femmes
qui pour des raisons mora-
les ou des contre indica -
tions mddicales ne peuveni
pas avoir recours aux md
thodes anti conception-
nellas existantes


Avis professionnel
Le Docteur Maryse Gardd
re Ldvdque, dipi6mdee en Md
decline de i'Universitd d'E-
tat d'Haiti, certffide de Pd
diatrile de 1 HUEH, diplomde
d e 1 Acaddmie d e
Paris a titre d'Assistant 6-
tranger en Pddiatrie, Pudri-
culture et Allergologle in-
fantile vous announce 1'ou-
verture de sa' Clinique au
No. 5 de la Rue Ogd (Cote
Sud) Pdtion Ville. Elle
s'y tient a votre disposition
tous les matins de 7 10
heures et les lundi, Mer-
credi, Jeudi et Vendredi de
4 a 7 heures le soir.
Tel. Rdsidence : 7-2662,


PETIT TEST POUR SAVOIR
SI VOUS ETES
DE MAUVAISE FOI

(Repondez par oui ou par
non s'il vous plait)

1 Quand il vous faut
payer a quelqu'un l'argent
que vous lui devez, trou-
vez-vous mille pretextes
pour retarder 1'echeance me
me quand il vous serait fa
cile de vous acquitter de
votre dette ?

2 Avez-vous toujours le
mot ou la tete qu'il faut
afin de fair croire, pour
les besoins de votre cause,
que c'est toujours vous la
victim ?
3 Quand vous avez subi
un echec quelconque, cher-
chez-vous toujours quel-

EXPULSIONS :

Protestation
ougandaise
aupres du Kenya

KAMPALA- (AFP)
L Ouganda va protester au
pres du gouvernement de
Nairobi apres 1'expulsion
de milliers d'ougandais du
Kenya. a annoncd samedi
le Ministre ougandais des
affaires Etrangeres, M. Ote
ma Alimadi.
M. Alimadi. cite par radio
Kampala, a souligne que
beaucoup des personnel ex
pulsees n'avaient meme pas
eu le temps d'emporter
leurs biens, et que de nom
breux enfants etaient rests
au Kenya alors que leurs
parents dtaient reconduits
dans leur pays.
Le Ministre a indiqu6 qu'il
avait charge l'officier de
liaison ougandais a Nairobi
(1'Ouganda n'a pas d'Ambas
sade au Kenya) de trans-
mettre une formelle,, avant de rega-
gluer Kampala sultationsi>.
Depuis huit jours la po-
lice kenyane a expulsd de
nombreux ougandais. 2.400
selon des sources informees
a Nairobi. II s'agit scion
les memes sources de per-
snnnes n'avant, pas rdgula
rise lour situation vis a vis
de' immigration kenyane.

Premier
spectacle de
l'Association des
Ecrivains
Haitiens

L'Association Gcs Ecrivains
Haitiens present Amos Cou
langcs, Herve Denis. Jean
Coulanges, Rodrigue Mont-
fleury et Daniel Coulanges
dans un rictial de texets
poetiques, dc chansons po-
pulaires et de guitar le
mercredi premier aouIt a
huit heures p. s a 1 Audi-
toriLum de 1'Eglise Sainte
Trinitd. L'entree est a deux
dollars.
L'Association profit de
ceLte occasion pour aviser
le public de la parution pro
chain de ses Cahiers (No.
1) et de la diffusion do ses
missions radiophoniques
sur Radio Haiti Inter. Ra-
dio MdtropnlP Radio Caci-
que, et la R.G.R. 11
Dans un proche avenir,
elle annoncera avec plus
de pr6cisions la date de pa
rution de sps ifferents or
ganes d'expression.


qu'un sur qui en jeLer la
responsabilite, sans jamais
essayer de faire votre auto
critique ?
4 Refusez-vous d'admet
tre le success de ceux qui
sadonnent aux memcs oc-
cupalions que vous et cher
chez-vous h expliquer ce
success publiquement par
routes sortes de propos de-
sobligeants ?
5 Si vous etes un horn
me, quand votre patron ou
vos colleagues vous agacent
critiquez-vous, en rentrant
chez vous, tout ce que fait
votre femme, pour vous sou
lager les nerfs ? Et si vous
aees une femme, quand vous
narrivez pas a joindre les
deux bouts par suite de vo-
tre imprevoyance, repro-
chez-vous a votre maria de
ne pas gagner assez d'ar-
gent ?
6 Omettez-vous sciem-
ment, meme quand 1'equitd
vous le command de ren
dre justice a qui justice est
due. ou hommage a qui hornm
mage est df ?
7 Refusez-vous d'admet
tre evidence parcel qu'ellu
est contraire a vos in'erets
ou parce qu'elle chiffonne
vo're amour Dropre ?
8 Gaspillez-vous vo!,-e
argent en mondanitfs et en
futilites et quand vous n'a
vez plus un sous, clairon-
nz'-vous que inflation
vous empeche de vivre de-
cemment ?
q Quand vons n'osez pas
rdpondre vertement a quel
qu'un don't vous craignez
la mdchancetd ou la puis-
sance vous vensez-vous, en
faisant une observation in-
juste a un subalterne ?
10 Prdnez-vous un dvin
gile et pratiquez-vous en
un autre ?
11 Avez-vous 1'habitude,
pour fire ,bilem dans le
ddecor. de souhaiter qu'on ap
plique p o u r 1 e s en-
fan.s des a u t r e s. des
methods d'enseignement
auxquelles vois avez pu
soust-aire vos propres en-
fants et don't vos paren's
n'avaient pas voulu pour
vnIsl. ?
12 Ouan(i voiis rininenez
vos enfanlas voir un film
sans chere 'i.- a savom- s 1'
e(t leur portee incrimi-

L'inf'uence de

(sui.e de la lere page)

cins; a l'egard de 1'engage
ment politique des pretres
11 a egalement juge positi-
ve la presence de pretres
espagnols don't 'un; Luis
Franco; dirigc actuelle-
ment la formation de com-
munes agraires dans la re
gion de Leon
L'Archeveque de Managua
a convoque pour la fin de
la semaine prochaine une
reunion episcopale de re-
flexion; a l'issue de la-
quelle on attend un docu-
ment dessinant les perspec
tives de l'Eglis.e nicaragua
yenne sous le nouveau rdgi
me


COLLEGE CANAPE VERT

SERIEUX DYNAMISME COMPETENCE


YOTRE COLLEGE

INSCRIPTIONS TOUS LES JOURS OUVRABLES
DE 8 II. A MIDI POUR TOUTES LES CLASSES PRI-
IAIRES ET SECONDAIRES.
COLLEGE CANAPE-VERT: ANGLE AVENUES CA
NAPE-VERT ET BOIS PATATE (RUE RENNES):
t>


---~~~~ -v~ Z~Ki-rOOCOOOOOOn~:~3CC~JC~ Z


BOUC*HIL


PEST'
**-


Deratisation




Extermination




Fumigation


Protegez votre maison


centre les termites et chauve souris


Delmas 48, Building Curacao Trading Tel 6-0
S' . :.."..' i'' -: '; ;'


- '14rgr~ asnr -: -


SONY': CASSETTES "HAUTE LONGEVITE"
I t. cherch Jurs chez Sony
riOrit lam i, cf ,', d o -


i,


'~n~o~mo~"#c-Y--uYu-'-ua~L~-,~)r~r~l


nez-vous apres le proprid-
taire de la salle de spec-
tacle si le sujet les ima
ges sont trop oses ?
13 Quand vous ne sui.
vez pas le regime tres strict
qui vous a 6te prescrit et
que vote deat saggrave, de
clarez-vous que vous dtes
soigne par un medecin in-
compdtent ?
14 Quand par pasesse.
par indifference Ct parce
quie cola vous arrange dans
bien des domaines, vous ne
pratiqucz plus votre reli-
gion, jugez-vous neei'ssaure
de critiquer les responsa-
bles de votre eglise en es-
perant ainsi vous donner
bonne conscience ?
Et maintenant comptez,
s'il vous plait. Si vous avez
de quatorzP a neui oui. vous
dtcs ulne personnel de uma-'
vaise foi mals, aussi parado
xal que c(la parassse, vous
avez dos moments dr luci-
dite. Si vous avez de neuf
a cinq ouL t il serait prudeNt
qu'on n'accorde p;is io-
jours de l'importance a c
que voils dites car vous e-
tes souvent de mals a!:: i(f.
Si vous avez di quatre ; ,".-
ro oui. vous nl'iteas p 'l'-itri'
pas une personnel do natil-
vaise foi mais vouls avl.z


foi...
MI,.... GUE INI




A Managua

(Suite de la 1Lie page;

cise le Ministere. one cen-
taine de combattlans sandi-
nistes cantonnes dans 1'an-
cienne ecole d'infain'rie
sont aui,sitot intervenus et
ont pris le control do bati
ment sans pouvoir loca!iser
les francs-tireurs.
Au course des derniers
jcurs, 'acfivite des f-ancs-
tireiurs inort'urnes semblc s'a
tre ultiplite a MaInneua.
parallelement a In snnp-pe:-
n T'iOes S-ldln.i die pa
trouilles sandinistem
I,to co vro-efoi illt)imn i S
i' A lla ch"'e tIll n ri;nm, so
moi is a t 6'(', l've mais led's
anllIoriti's o1t recom inmm fid
aI In nonllI'tion dei nl r pis
circi(ll r la nu it idevi -' t1
risque d'circions a'm (is



ISuite d r I' li'rT p ) i'i

presence du Chancel" :I i.
M Enntisi le Bros dPi s ;-
c,' (l;]r, i itr lat a 1 'Ffhlir -
If'ol Natinmal'', M ,ti',ph
Brima"-d rids mnmbrirs, (-i1
Corps Dinlnmalinairs, ri. es re
pr'' 'iit t; .dli I'1 P,'e:eS .
La rdcention fnt on In ,s
noinrt vierAsui. E rn rpnouve-

lAmbssasea'icdur C' 5 o

m 1i'm di. unV-1,'n'rei 0
,cOnforemriln '' rice 5''ns en
Ire le Perou et Haiti




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs