Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10456
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: July 27, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10456
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text








Cuba et le Nicaragua


LA IlAVANE (AFPl
1.1 iih.sl rr 'hl, l deis mii
itO lls v ii niiiies selion in-
(l l', i' i" rIi'volullon iin
' xr| i|'l )in:,. It i00 confirm
ll i(' I i l :,Oilr )i le chef
h I I''l lt ldcl liCiiier lor.s
1.4411 ;I e VO(' l i I'Vl s ilils Ti']
Nl.h Il ;rO i],i I rv' lm j-qu ,iil IP1 s
ohwl t I'l 1 11 h vllne.
I .t1 ler' d illie hnpor
[,111 V ( 'IrIT itIljlI, ..I (dlItlstc
.11\ iU4 'is, lrOIles dI l 2tii cine.
,ilililv'i l'iil(it, (] l'at[[lItiU de
1.4 4'thi'|I Mvon adlii lvalt

llll \i rll'44 le l ris', de po
'.'IH I i ivI't' le ('de Fidel
( l4 4r ,1 I i l l te de
44 4' l]i i'i' iiin e ii' 1, L 'tl-
i l t'lt

I.h lti dc 'r cilb4ii a e'1 ef
hl I ihU'l~trc (|le Itr Nicama-
lla II s'ri'ealt ])as 11 n lnol-
4 .4 ('iiba i en souilimnant
le. 1 dlll'elre' cs d(, la lutte
r'v itlo4l0l i rali'e 'i Cuba et
a4 t'ica:i4.iLa Its o(li leurs
), 011 444'.ns av nsi les
irc :it-l-il declare it pro
p 4 4' n4Iivn4iix dirigeants
ii ] '4 4i ..4 4 (; a v'ii.s,

Fl1141l ('as'ro n a pas par-
li i ini '." ii liion cubaine
it N 'a'i 4a,4 le chef de
S'la' :I cn'mUplement pas
4,r' Mill c iicil' cntle ques
l (In (. 1 aidi die Cuba a la
rll s.iiiidl iste. Cetle

41 si]]'p'] 14.44(' declaration,
1 uli ; W :.hliint1 i ton, dui
erll' dr li s.ctllnn dces int6
c!.'s cilibanl s ;ii1x Etats-Unis.


1 M. Ranmon Sanchez Parodl.
tCuba a aid6 la guerilla
sundinlste., avalt-ll affirm6
suns prcl.ser les modalit6s
de C' soutlen. Et, nmercredi
c'l ,it i, i lotu r du repr) sen
111111. suindlnlistc elln Europe,
Anigel Barrajon, de river
que ses lounpagnons nvalent
bincl'lcio d'utin entralnement
-'Irits qtialiflt. it Cuba.

Ces aiffrinlatlons iavalent
d autant plus surprise qu'el-
les avalent et6 suilvies de
la mise au point du pr6sl-
dent americain Jimmy Car-
ter selon lequel le change
ment de regime au Nicara-
gua ne pouvalt Otre attrl-
hue a Cuba.
Ces inises au point ten-
dent i donner une image
redulte de l'aide cubaine A
la guerilla, apparemment
limitee it 1entrainement de MAN.
combatants, aucune men- Le
tion n'etant faite de 1'en- son
voi d'armes. Quant b la pre mouv
sence de troupes cubalnes align
aux cotes des sandinistes, a i.s
elle n'a jamais 6te d6mon qui r
tree et cette hypothese est vane
iteneralement ecartee dans d Aofi
les milieux diplomatiques a 1 A
de LA HAVANE carag
Exter
L'absence d'indications de ro Rt
Fidel Castro sur les formes Le
el l'importance de 1'aide cu merit
baine au Nicaragua semble se M
en fait repondre, selon les voy6
observateurs, a la volont6 Sri La
de ne pas diminuer le role teur
et 1'h6roisme des salndinis- non-i
tes dans leur lutte centre der 1
Somoza. gua


on


I,; (';;:, r d' s en ra-
l )] (jti ,s *, I )roduite au
iir's d' c 20 dchi lici es
1 i li44 (. noi t I hlsl oire,
IrIll, tire danO s une certai-
14 lii'.4r c evoquec pour ex
plilq41I et comprendre les
4ridan.ii'ces it les orienta-
tionus des .ceunesses urbai-
n11s actuelles.

Nousi sommrs unlle eunes-
,c IOlote neuve qui s'e.s re-
roi'uvL4, un beau midi, par
]:i demission des uns, a la
rc'(tlrc(li d'un choix, sans
cmulation1 directed, sans con
t4nuil6. Expose au meilleur
common au pire, jusqu'a la
mcdiocrite.

La jeunesse, c'est come
un medicament don't il faut
tirer les bons cotes avant
la date d'expiration .
C'cst un produit qui chan
ie de gout et de couleur
suivant la cuillere utilisue.



AU Congrxes
de I'Enfant a
San Marteen

C'est hier apres midi
vers les 5 hlres quest par
tie Mme Yolat,de Plummer
d&Ilgu e d'Haiti it ce Con
gris original de i'Enfant
ou le ddldgu6 de chaque
pays doit accompagner 3
enfants de 9 a 13 ans

Ces enfants out ett choi-
si au Foyer Simone Duva-
lier.et s'embarquaient tout
fiers sous la protection de
Mme Yolande Plummer
Nous souhaitons bon suc-
ces et bqo1 voyage i la d.le
gation halie i e et bonnie
besogne a M4oe Plummer


Notre jeunesse actuelle peut
etre formidable. On n'a
qu'a lui donner les moyens
di l1'tre. Ou d'apprendre a.
l'etre.


AGUA, (APP)
Nicaragua a sollicit6
admission au seen du
'ement des pays non
6.s et esper participer
it r.:nion an sommet
d',niia ceux-ci a la aH
ia la fin du mois
it, a d6clare Jeudi st ir
FP le Vice-Ministre Ni
;uayen des Relations
'ieures, Monsieur Alva
amirez
nouveau gouverne -
de Managua, a preei
onsieur Ramirce, a en
une note a celui du
anka actual coordona-
du Mouvement des
aligns, pour deman-
Sadmission du Nicara-


A propose des "Affres d'un defi"


Maurice Duwiquet 6crit a Franketienne


Port-au-Prince, le 22 Jull
l1e 19179
M FRANKETIENNE
Port-au-Prince

Comnme vous avez dfi 1 ap
prendre. je m' suis absentee
S,1.;inot trois mois 'our deo
varC-inces en France La coin
c'd(nce a vcIula que votre li
vr,' Le:. Affre;' d un dpfi>
sn' te a 1 epoOni? de mon de-
p-rt Aussi n e.st-cc que main
tenant, aprils iron retour,
aue 1 on me rertiei 1 exem-
pl air quo vi n m ave. si aj
n .L'li mne dedicaci. Apres
niii tel retard :c n a: na3s
1 'mpres':c.il de fair oca-
vre 'itil' e'i disa-t, an ini-'o
loiit I. hipt'! qUP ; I-r pcnsa
'I Tout Ie bien ilne I en pea
1 n, p 'irolh bien faltol. ear
d(,s I;t lecture de:; prernoi
r t. p.s 1 au t" le souffle'
','pe. VoiiL, 'ivie ecrit la unl
Siil I 0 o"uvire -, ] en demotr
r. i(bloin Qui l rd(ni,. qui'lle
l4i4.s0:414'cc qiu ll4 luxuria.n-
crr si csv niii l ontrole,
d l iplill6ei'f l ,t J ;illalant plus
1r I (.l ''. i' 41 4 O '44tl, r liiou r
1 4 4"nilrce I' 1 i expression I
I 1 ,, 4 11 ,,' c i ''1'(I'1 l i(h V iii re
v41-' I). 4 ii'' "o ni 4om un bt' au

I 141 o sI e 'o 11 1 i moll vo-r
clI.i' [I4 lIll ('. :,t uiu lyri -
'llar lt ll l Mi' II Il I M44 I VO-


falot pour commenter va-
lablement une oeuvre de
cette dimension et de cet
te portee
Autant qu il m en sou -
vienne. j ai rarement eprou
ve pareil choc Sans vouloir
etablir de parallle ni
taolir de correlation, je
chearche a me rappeler les
ecrivains qui mn ont ainsi
ployer un image de theft-
tre qui disigne, vulgaire-
ment peut-etre. le paroxy9.
me de 1 emotion. Au ha -
sard d une 'nmoire qui
tend u vaciller, les pre -
miers noms qui me vien
n"nt a 1 esprit, en vrac,
Rimbaud. C61ine, Dos Pas
sos, St John Perse. Eclecti-
que assemblage qui pourra


sembler contesta.ble, mais
ma culture n est pas aussi
vaste que vous avez 1 in-
dulgence de l ealuer Pre
cis6ment, j en ressens la li
mite et la pauvrete. en fa
ce de votre livre, d autant
plus amerement que je me
constate incapable de trou
ver les mots qu il faudrait
pour exalter la puissance
et la beauty Telent est
trop plat et trop fade pour
parler de vous, et aussi trop
use. troo complaisamment
galvaud6

D autres que moi, sp6cia--
listes en critique litt6raire.
nourraient et devraient sc
charger de aire sconnaitre

(voir suite page 8)


REVENUE DE NOTRE
PERIPLE

Nous sommres revenue de
notre longs et icrasiant pe
riple dans le Haut Artl-
bonite, a St Michel de 1'At
talaye (en passant ,par En-
nery bien sut) ofi un che-
min fortueux et les condi-
tioyi infernales du voyage
isousi ccntriignent naturelle
ment t noeus retremper dans
le came pour pouvoir re-
prendre halene pour pou-
voir reprendre plume et pa
pier. .
Un peu de repos corporel,
certes, nous dta't salutaird;
mais notre esprit,' en d6pit
du tintamarre quotldien.
continue a, scruter, foull-


sEn tant que Nation non de. pombreux jaunes, ont d6
align6e, a encore indiqu6, place une part? de leurs
M Ramirez, nous nous geffectifs vers le Nord du
d6clarons opposes ab touts pays et Matagalpa a 10a
les tendances negative. de kilometres au Nord de Ma
la politique into-nationa nagua, ofi regne enco."-- une
le, cemme 1 impnctalisme, ambiance de guerre civil
le Sionisme et lo Facis L eau et 1 6lectricit; res-
mc;. tent cbupees dans cette vil
La chute du regime Somo le encombree par les de-
ziste, a-t-il ajoutI, entrai combres des bombarded -
nera la rupture de toutes ments La circulation di-s
les alliances militaires con personnel dans la vill. ict
tract6ees antericurement par et les collins avoisinan -
le Nicaragua qi;, d'sor tes rests soumise at con -
mais, entend entretenir des tr6le des responsables San
relations nees par in dinistes
semination artiOci( lil sur
place) et de poules pon Les Sandinistes cnrerchant
deuses frangaises (Vedetze) a empecher le regroupe-
Cette reussite, pour le p0 ment de c'as odbris de 1 ar
re Spirituel, es', que le re mee Somozisle dans le
sultat des prieres et d une Nord du pays, de crainte
Couverture a tnus les horn que ceux-ci ne r6ussiss'nt
mes>- Chritiens "t Musul- a organiser un maquis dans
mans, religieux eL laics de la region fron',aliere du
toutes provenaiuc,'' Sur Honduras, a -.iidqeunu
les 400' ouvric. s agco Honduras, a in.diqu6 un
les de Saint Macatre, la Porte-Parole' Landiniste
moitie sont des Musul -
mans.
man xxxx Drame

DES DEBRIS DE
L ARMEE SOMOZA EN ce matin
FUITE VERS LE
HONDURAS Ce martin, vers les onze
MATAGALPA hres le jeune Reynold Tay
]or, age de 25 ,ns, a ete a-
(NICARAGUA). AFP) battu d'une bale de revol-
Les Forces Sandinistes re ver par le milicien Antoine
ch,.rchent dane le Nord du Kouri, inspector a lOffice
pays et aux environs de Ma National d'Ascurance Vehi-
tgalpa des Natio ntaines de cules centre tiers, a la sui-
fugardnt vers le Nr aren di te d'une altercation. Trans-

reclion ,ti "niuiira'; a i' port d'urgence a 1'Hopital,
clare Jeudi a 1 AF- un res Reynold Taylor a dii subir
ponsable de l Etat-Major sur le champ. une longue
local Sandinit.," intervention chirurgicale
Les Forces Sandinistes, ti ed.lJiiai'on. On. appri'enit
qui recrutent actuellernent s'u. p r i ir.-i:.-s ihoeurc io I a
ores m di qu'ti etait hors de


D *a
Decision du Comite d'arbitrage

Entre le Syndicat des Travailleurs et la Direction de Le

Ciment d'Haiti S.A.


IU, Comiitd d Arbitrage,
comp61emmel nt r'eunii en ver
ti de I Article '9) du Code
del Ti avail Franicois Duva
lier, a elnte'lndu le 17 Juil-
let 11979 le Comite du Syni
dia4l, des Trav:ulleurs de
-IE CEMENT D IAITI S A.,


le 19 Juill"tl 1')73, la Direc-
tion de cette Gite Societe et
a minutieilseml nt suivi le
24 Juillet 1979 la discus-
sion ontre les parties liti -
gantes au Ministere des Af-
faires Sociales Des Pro -
cs-verbaiux en date dcs
jo irs indiqucs out te drcis-
sas et signss des Membres
plesents COuslt .Liant le quo
rum ntcessaire apo!r la vali
dite des deliberations du
dit Conseil Les minutes de
c's Proces-verb'slix sont conl
serves au Service des Salai-
res et, des Rechcrches du
Mlnistere des Affaires Socia
les

LE COMITE D ARBITRAGE:

Considerant que 1 Article


Lettre


a mon autre moi meme
Par Bergie VILLARD


11 etait ne et avait gran-
di sur les berges sablonneu
ses UL cet alfiuent qui a don
ne son nom it sa petite ville
natale de la Gde Riviere du
Nord. D'un pere voyage agri
culteur qui gaspillait ses de
niers a papillonner et d'une
mere travaillouse et refle-
chie qui s epuisait en tre-
vaux managers ainsi que
dans' a baraque au com-
merce de misere pour assu-
rer h sot rejeton. des jours
plus decents. II avait gam-
barde a travers les rues ca-
hoteuses, joun a la marelle
et au ballon avec ses cama
rades et frequentait tant
soit peu 1'6cole primaire jus
qu'au seuil du secondaire. II
entendait souvent son pro-
fesseur parlet du char'sme
du fondateur de la Nation
qui avait vu le jour t Cor-
miers tout proche et qui
dans une 6popee fu'guran-
te avait iegul en heritage
l'ancienne Quisqueya, aux
montagnes verdoyantes, aux
cieux azures,. aux mers cha
toyantes et bleuties pour
que la race meprisde et hon
nie recouvrbit enfin sa di-
gnit6 et son statute de peu-
pie libre et rier. II se sou-
venait, encore que confusd-
ment, de 1'avertissement so
lennel du diev d'ebtne qui


adjlrait les generations fu-
tures d0& mettle un soin ja
loux h preserver ce don uni
que arrose du sang et de la
sueur des braves pour evi-
ter que traitres a leur ideal
de grandeur et de progress,
elles ne soient dispersees a
l'instar des peoples ingrats

(Voir suite page 6)


29 dis rcgli'gti s intsricurs
et 1 Article (i di' la Conven-
lion collective avaient pr'e-
vii la repartiion .journalic
re des' .sal'a1irs dies ouvriers.
Considcrant Ilue 1 Article 18
di' la Conventioi Collecti-

iVoir suite page 3)


dangi

Dan
le a
rlecur
triemec
nums
1114n I

Sur

de 1'O
temoil
pre's
de cet
tile',
lidtail
litlt, c


Nicaragua: In

du ministry de l


Managua (AFP)
La Garde Nationale Aca
raguayeine a et6 battue
pace qu'elle n'avait plus
de cause pour laquelle lut-
ter et son moral etait au
plus bas lors des derniers
jours du regime Somoza;a-
lors que les sandinistes
combattaieit pour une cau
se avec un moral extraordi
laire; a estim6 le Colonel
Bernardino Larios; nouveau
Ministre de la Defense du
Nicaragua lors d'ute entre-
vue avec l'AFP.
la guerre; ne se battaient
plus pour le G6neral Somo
za; mais pour leur propre
survive Ils se savaieAt hais
par la population et ne
combattaient que pour ten-
ter de se sauver. Lorsqu'ils
ont comprise qu'ils n'avaient
plus d'espoir; ils seot par-


tis en
jouit6.
empri


er.

s sa lrajectoire. la bal
effleure e board nt'fe-
du foic, terfore la. qua
4 portion du duode-
et a fini par aboutir
veau du 'soas gauchie.
les lieux du drame
i cliie 4i la baririere
Ifflice dAssuranlcei. 'les
ins biesn longtempi's a-
choqlic's it repugn's
t intc denim banal et inut
s'a'corden t queclqtue
s pri.; a r acoiter Ile
le t lana .In suivant.L :



iterview

[a defense

debaeildadeli; a-t-il a
Le Colonel Larios;
sonn6 pour complot


contre Anastasio Somoza;
s'etait par la suite rt6fugi
au Costa Rica et a ket choi
si par la Junte de reco4s-
tructiow come ministry de
la Defense.

tiLa Garde Nationale: a
declard le Ministre; etait
tries discipline; bien enca-
dree et bien entraitee pour
la lutte anti-subversive;
mais elle s'etait totale-
ment couple de'la popula-
tion et plus la guerre du-
rait plus e11e se sentait
isolee et plus son moral
baissait. Le Colonel Mejia
et le nouvel Etat Major
nomme dans les derniers
jours de combat faisaient

(Voir suite .page 6)


lei, a investiguer... Autant.
dire quc 1'esprit travailie,
oneme quandl ie cops est
au repos.

STOP AUX GONAIVES :
REGARD SUR DROUET
CANEAU ET PELIGRE

Nous ounus ommes arrett
aux Gonalves nof un pro-
bleme d'e'.ectric'td retient
attention. Au niveau de la
Central de Drouet au ni-
veau des restaux de distri-
bution des Ge','aives et de
St Marc, car c'est la meme
central qui aiimenrte en 6-
lectricit la cite de Nissage
Saget.
Irr'gularitis, brusques, etl,
nulsibles interruptions trop(


prolongees etc. etc... ont sou
love bien des commentaires
dans le milieu.
A quoi sont dfies ces in-
tirruptinns ? Est-ce t des
probiemes techniques, ou a
que'que chose d'autre ? La
riponse est aux technicians
de 1-EDH.
Cette central nydro i-
lectrique de Drouet a etc
inauguree. come chacun
le salt le 22 Mars de cette
annie et n'a que quatre (4)
mois de service. A peine.
Elle a cofit6 des millions aus
sl au pays, k l'instar du ma
gnifique ouvrage hydraull-
que a Passe-Caneau sur 1'Ar
tibonite. Ouvrage qui se d

(Voir suite page 6)


VMNDREDI 27 JUILLET 79

No. 31.132
84EME ANNEE









ONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASBOCIATION INTERAMERICAINE DE PRE3EE


CHRONIQUE DE L'ACTUALITE

Historique des rencontres


Presidentielles Haitiano Dominicaines

XVI-

Incidents Frontaliers -- Conflits -- Mediation
par Gerard JOLIBOIS


Durant cette cesure de
vingt-deux ans dans les ren
contres presidentielles hai-
tiano-dominicaines, ne man
querent point les incidents
frontaliers, des conflicts, se
terminant heurejisement
soit par une convention,
soit par un modus vivendi.

LES INCIDENTS
DES TIMBRES-POSTE
ET DE PITAUBERT

Le premier incident men
tionne dumant cette epoque
est celui des timbres. La
R.D. avait fait imprimer des
vignettes postales <,avec des
lignes frontieres inexactes>,,
nous apprend 1'Expose Ge-


sanglant,

a Turgeau

e Le jeune Taylor se present
ta au volant d'un vehicle
a la barrier de l'Office et
sollicita du garden lautori
station de penetrer a 1'mte-
rieur de la cour. Autorisa-
tion refuse. El Taylor a-
lors, d'expliquer au garden
qu'll allait, regler une affai-
, re important a l'interieur
et que par la il sollicitait
d'entrer avec sa voiture. En
tre temps, arrora le milicien
Anrtoite K,-.ri qui, parait-il
a oI ,I p : e .s.i, ex de a- ":' IA
voie soit liberee pour qu'il
puisse passer. 11 y eut alors
une breve a'tercation entire
lui et Reynold Taylor,a la
suite de laquelle le milicien
g f'a son inter:ocuteur qui
lii rendit is p;reille. Kouri
deg's na son nriceMt abattit
froid;ment lReynold Tay-
lor.,

L opinion uiblique at-
tlid que touted ll lumiere
soil, fait' ,- .1,' w de cet inci
dent qu- a b reverse toute
ls z,.)f ce O .,'"'eau ce ma-
tiln,suscitant la ieproba'lion
de tons ceux qui ont assist
au drame.

A il'Hopilai, !'emol elait
son comble. I c pere de la
victime eta't au bord de la
folie. L'atituoe reprobative
des jcunes mececins. du per
sonnel meclica' et des ma'a
des du Departcment de Chi

(voir suite page 8)


neral de la Situation de
1901. Mais <',l President Ji
menes a eu la loyaute de
reconnaitre le bien fond
des observations haitien-
nes ...)

Un autre incident plus
grave survenu en Fevrier
1901, est mentionn6 par ce
dit Expose. A la suite :
le voisinage de la Riviere
du Massacre. les forces do
minicaines furent mobill-
sees stir la frontibre i...
septentrionale. Tout put e-
tre regple grice a la pre-
sence d'esprit et a la sages
se du General Gonzales et
de M. Louis Borno I. i 1ll
L'incident de Pitauberi. con
tinue 1'Expose General de
1"1l a e6' l'objet d'actives
ndgociations entire le Depar
tement, des Relations Exte-
rieures dHaiti et la Lensa-
tion Dominicaine. Ellos a-
boutirent a un equitable -a
cord par lequel les deux
Gouvernements ont reussi
ba concilier leurs interits et
a sauver leur digniile )
Semexant Rouzier. dan?


Sous la rubrique -Inser-
tion demanded>. nous a-
vons pub'ie h'-'i une Ilttre
ouverte signee de M. Felix
Joseph.

Cclui-ci arguant ou iIlt
que HI DIrecteulr des Prcsies
Nua lulnaies .I ,Lau ', i' ii 'flv '
de falire execiuter .ix USA
unlle commander etc 40.750 pa1s
Sepoiit ., reclhinm p llnl nt.
Le Dil ict''ur dec PI eaiss
Nilt n.alc.s, 11'0eri- ,,in' S -
1mn Deviarcii;'. a .-44l4i'. l
qu '0' n 'a J]aln :ilo ill (i ]t '.s
.services de M I'elx Jo.-ph
pour celte 1 cmnnmaidc (d
pas.'cisports ruli' d'aillui'rs
bOsll ,Cll lournlie.seur de could
ventures de paCspe)' I s e t
Shieldon Steru de M ami.
D'ailleurs M. Felix Joseph
lC rLCOulsn ilt 'I nliciic'eiui,
appcrt la unote rictilicative
qu il nous dean d de pu-


son monumental Dic ion- '
naire Geographiquel e: Ad-
ministratif d'Haili,, in qua
tre volumes, nous indicue
dans le tro!si"me, p. 421:
,PITTAUBERT -- Habita ,
tion situee sur led's flon'i
res haitiano-dominicaines
de 1'Arrondi.sscm.' n' de Fort,
Liberty. En 1901. I's Domi-
nicains vinrent '44 pe'iirI'e
posse'sslion, ais l i' hai!-
tiens les rcpouls.ierent i.

LA CONVENTION
DE JUILLET 1.01


flit n1'4 444 4 (. I111n4ntion
le 17 uI n I1 '.01 j S;nto-
Dom nll o) (ln:r!'!' lr G o ver-
n nri-rn hdi 1 : P,1)1J)liq:} Ile
d Hai'l rep 1 .- .n 4' r Louis
Borno. Char ,' d Afflircs et
celui de la Rpn'i'.l:ue 'Do
1m4i4 4ic4. 4 ' 44 "4 ''44.' E-
1seoo Gi, '11,n. M .'ls'r, des
Finasncers d'- T 16ura-
444s 4 ( 1. ( i .1i4 i. -
tore de:; R( 1.iion:, Extericu
r(s 12,.
STrciD l,. 1-" E; :4 A -' -

INCIDENTS FRONTALIERS


bl er. pour expilquer It.' ;ai
sons qui ount 4 porte 1 d tin'r
.,er lune let(re cuVeil :CaU
Chel de al'ta

x x Y x

RECTIFICATION



>es N' it)naLh'-, ct(Lltl( t-
VU l i' 1 i, lll l11l ]' 1 1 14 .4


bUtae til' 1 (ll (i l i i
I h 'I ll t i' e '' ?kC ;k ,'t' f 1
4' a1d la


It y a Cu de ]) ue)JL Yri';r!LN
ericue n o, ct les Pr (-. N.a
tido ale s pour 'a p 1'i r.I t lill
dI' 4 4UUV4 i'.s 1 ,.'V' l i'iL' s tu 1.'
Pa1 r port qui vile dlaiell'
a m ine tlcitr n n;.r(:l' itllx P -'CS
sts Naliunallta s nii O t a ;iL-

Lurisa npl l ''e SilmonDe (d ou
ricux. Dir' c it l r t e ( '.nr i'l
d's Presses N'.I'onale.i u'1' 1
labor quer et c e5 laure I-
vraisoi.

Sir sertal d aii C Lrl I '! q
adnlinni tratives ne l'cimpe-
cha'en t. i n'e te que ces pat 'Lu o s '.u-
raiit elei acxoptcis pH r les
Presse.'s Natioalcs. vu la
superiorite du travail tour-
ni.
Les dies couvertures sont
encore en DouHne et il faut
payer les fournissetirs.
Voi'.h pourq.toi. setil le
President de la Republique
peut m'aider p sortir de cet
te impasse.

Felix JOSEPH
Representant des Presses
Nationales d'Haiti aux EUA
et au Canada.


mar de la famine
Aujourdhui, de novel -
les questions s- posent ria
propose des incidences de la
revolution verte sur la vie
des peuples familiques du
monde Tracteurs. pompes
a irriguer, engrais, products
traitants indispensable aux
soins particuliers que rn -
clament des plants selec
tionndei, delicaies. repre -
sentent. en fait, du petro
le, don't la hausse brutal
remet en cause le principle
mimes.et la rentabilitdi de
A agriculture .industrielle.
L introduction des machi-

(Suite p'ge 8)


II y a plus d'une semai-
We (ie 16 juillet dernier);
on se le rappelle; que le
Milistre de la Justice; Me
Ewald Alexis avait dipose
quatre lirojets de loi a la
Chambre Legislative sur:
lo) le traffic illicite de stu
pefiants; 2o) la modifica-
tion de la loi du 5 Sept 51
sur l'Appel en matiere pe-
nale; 3o) les Servitudes
d'utilite publique; 40) Poc-
cupation temporaire De ces
quatre; deux out 6t6 votes
(les projects de loi); apres
etude de la Commission spe
ciale de la Chambre char-
g6e a cette fin

Les deux phrojets de loi vo
tes sont: la loi sur le tra
fie illicit de stupifiants
qui a trait it la modifica-
tion de l'article 48 de la du
18 Decembre 1975 sur la
drogue; et la loi modifiant
celle du 5 Sept 51 sur 1'Ap
pel en matiere correction-
nelle Cette derniere qui
comprend dans le project de
loi soumis par le Ministre
de la Justice; au nom de
I'Ex4cutif; 25 articles; a
ett vote avec le retrait
de Part 9 sons la proposi-
tion de la Commission sp6-
ciale, chbarg6e d'itudier ces
projects de loi

Apris le vote des diputis;
le Ministre Alexis les a re


mercies tant en son noin
qu'au nom de l'Executif;
auxquels propose le presi-
dent par itderim de la
Chambre; le Vice-Presideiit
Metellus Charles a repon-
du avec bonheur en signa-
lant les avatitages benefi-
ques qu'auront ces lois
particulierement la loi (la
modification de Particle 48)
sur le traffic des stupe
fianks, surtout une epoque
ofi la drogue fait des rava-
ges dans de nombreux pays.


On a cel6br6 ces dprn't-
res annees la revolutionl
vertex. L apport massif den
grais, 1 agriculture mecani
sde, la mise au point de va
rites a haut rendement,
ont permis d obtenir, en
un temps record. des recol
tes spectaculaires

Dans les pays pauvres
que hante en permanence
le spectre de la faim. cet
te revolution vcrte' appor-
tie par la techmnue mo-
derne a soulev6- "dimmin--
ses esppirs. ,En 1971, .Aada-
me Indira Gandhi affir -
malt que ,grAce a elle, 1-In
de dchapperait au cauche-


En la residence
de l'Ambassadeur
du Liberia

Hier soir, un riche sept .
neuf etait offt rt dans le sa
lon de l'Ambhtacdeur du Li
boria ib Port-au-Prince Del
ma) et Madar.e He'nri Hoff
Jr. II s'aglssc-t de counme--
morer, commc cela csl de
tradit on en c0ttie Ambasa
sade, le jour Anniversaire
de l'Independanee Natlona-
le du Lioeria, son trenLe et,

(voir suite page B)
(voir suite page 4)


DIRBOTEUR LUUCIN IVi NTAS
ADMMNSTIATEUR Muie. Max CEHAUVVT


Le Nicaragua demand son


admission au sein des noth alignes


T616phone : 2-2114 Bolte Piofle : 1316
Rue du Centre Nr 212


RECTIFICATION


A propos


de la "Lettre ouverte"

.de-M: Ffix Joseph


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain
Par Carlo A DESINOR


A la Chambre ULgislative

VOTE DE DEUX PROJECTS DE LOI DEPOSES PAR LE
MINISTRY DE LA JUSTICE


CHRONIQUE DE: L'ARTIBONITE

Par Roget MIl CENT


Coin du Jardinier


Contre Revolution





VENDREDI '27 JUILLET 79'


S. oDANS NOS CINE

A @ IMPERIAL CAPIT

Vendrodl 27 Julllet 1979 CAPITOL I
M Restaurant 12 h 4 s
& e e S Entr6e Odes' 5-00 Vendrcdl 27 J
6 8 hros' 10 hres PRIX UNIQU
e.. Entr6o Gdes 8-00 12 hi 2h 4 hI
Entr6e Gde4 3-00 6' h 8 h 10
LE PION LA MAIN DE

H tif 1 ^IMPERIAL II CAPITOL II l
YMICHEL pre"sente son bar appeitif 1 7 .9 A .
CHEL prsen 'o t ap Vendreli 27 Juillet 1979 Vendredi 27 J
12 h 2 h 4 liras PRIX UNIQU
Entr6e Odes 5-00 LE RECIDIVI
( 6 h 8 hres 10 hres 12 h 2 h 4
) Entr6e Gdes P-00 6 h 8 h 10
@ LE PION
et son quartet de jazz, avec: NE PLEURE AS CAPITOL i
) IMPERIAL IIl Vendredi 27
S. PRIX UNIQUE
A ondridi 27 Juillet 1979 12 hres 15, 2
''' LA GRANDE MENACE 6 h 15, 8 h 1
@() 12 h 2 h 4 hres NARCOTIC L
OSWALD DURAND a la Elfte @ Entree Gdes 5-00es CAPITOL IV
@ 6 h 8 hres 10 hres
ee des 8-00 Vendredi 27
SCINE OLYMPIA Px UNIQ

CLIFORD PIGNATTE a la guitare @ Vendredi 12 h a inres POUI POUI4
(. 6 h 30 et 8 h o 0 x
Entree G 1-50
@) Samedi 12 2 h 4 hres PARAK
YVES LAONTANT A la basse @ 6 h1 30 et 8 n Jo Vondredi 12
SYVES LAFONTANTEntree G 1-50 Entree Ode
SLES 2 GRANDS CAVALIERS LE HEROS T
L2-)- 6 h 8 h et


2CL.sSI E D JAZZ, AFRO-JAZZ, BLUES... i!s jouent pour vous chaque | x x-, x Entree Gdes
^ CL@ AUDITORIUM MAGIC
'/ ( Veldredi 7 hres Dimaiche 5h
soir a parlr td 6 h 33 au ba apperitin duMichele restaurant. MON deIAL 2-00 AUec NOM DU
@ Samedi 7 hr-s SALVO RAN
) KUNG FU A HONG KONG MEN SCARPI
@) nfree Gdes w 00 MATTEI

'A ccueil Prix Service- Ambiance, X x f ja i, ehsa
00 (-que oil la pa

o ETOILE CiNE ment r6gnah
lV Pouvoir roy
) (- Tout courbai
~a ,'et* l V o '^Vendredi 6 et 8 h 30 o c

S3Michele est sure de vous satisfaire! @ LA COLINE PapeRoi Or
SEntree Gdes i-50 et 2-50 tes pour avo
Samedi 6 h 30 et 8 hr-s 30 une caserne
LES TROIS jete e, prison
MOUSQUETAIRES par prelat,
1 lre Epoque) de l'Eglise.

SM ELE RESTAURANT Etre Gdes 1-50 et 2-50 tesse FLA
M0' ,4F E s."U @ annoncer ur
x xx x nouvelle, II
temps, DON

de MHtel C A Ea.r.on CINE TRIOMPEE juge, avait
E C ,1 de 'H tel C E Uc SIourt m r met n
n)) S-1LL.E 1 une relation


5 y(D


SAUVEZ LE NEPTUNE .
Enlr6e '. $ 1.a0 et 2.00

S1LI.E 2

VOYAGE AU BOUT DE
, ENFER (THE BEER
HUNTER
ntrlIe : $ 1.50 ec 2.00

SAIJ I III
MORTS SUSPECTS
E:ntr6e : $ 2 L'

SALIL,E IV
LE CAGE AUX FOLLES
iEnree : $ I..

x x x x

MAGIC CIRE

Vendredi 6 n e, 8 hres
NOCE DE CENDRE
av'c : Elizab .'th Taylor.
Itinri Fonda, 1lamut Bergr
U",' epoise cwleaitssee ctili
brave tout, .)our reconque-
ri0 Sone marl
Entree Gdes 3-00 -- 1-00
Sam-,di 6 h ot 8 hres
A3SASSINAT
DE TROTSKY
;iv'c Richard Purton. Al
lain Delon, P.omy Schnei
der Valentina Cortes
Reconstitution minutieuse
d 'in m i,rtre politiquc et
de ses conlseqtences par -
fois imprevisibles Un film!
historique
Entree Gdes 3-00 -- 4-00



REX THEATRE

Vendrydi 12 2 t 58 10 hres
LES 3 MOUSQUETAIRES
(2&me 6pisodel
Avant 5 hres
Entree Gdes 10
A Partir de 5 hres
Entr6e Gdes 3-00 et 5-00
Samedi 12 2 4 5 8 10 hres
LES REQTTINiH
DU DESERT
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-06
A Partir de ., nres
Entree Gdes 3-00 et 5-00



CINE L UO

Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entrde Gde 1-50
MARCO POLO
6 h 8 h 10 heures
Entree Gdes 2-00

x x x x x

RANCHO CINE

Vendredi 27 Juillet 1979
BUCK ET SON
COMPLICE
Samedi 28 Juillet 1979
NICOLAS ET
ALEXANDRA


cette breve
fant etait i
est 'un des
niers Le drain
giquement
tat d'un suo
thilique ctom
nie) devoiler
ment de cett
ciaire. Vous
phases doulo
grand aspect(
toire d'un a
le h l'ordre
(contre 1'evli
,aire fougue
CU.
L'.atmosphl
ratoires voul
ra et voius
me si 1vous
aul tribui al.
lihilit6 pour
a la fois au
tel.
Entree G .5,


PAOF 2


Julllet 1970
E $ 1-00
res .
hras
SLA MORTr



Juillet 1979
E $ 1-00
STE
heures



Juillet 1979
5E $ 1-00
hies 15 4 h 15
.5 10 hres 15
BUREAU



Juillet 1979
JE S 1-00
45 3 h 45.
5. 9 hrcs 45
:C
x X x
MYNT
h 2 h 4 hres
1 -60
FATOUE
10 heures
,-00


CINE

7h 91h
PAPE ROI
MANFREDI,
DONE, CAR-
ITA, DANILO

-ire tiree d'u,,
e de 1867 6po-
paute glorieu.se
te exer(ait un
al sur Rome,
t au nom du
trois jeuces re
nt d'etre arre-
ir fait sauter
L'un d'eux fut
n II sera juge
haut dignitaire
lorsque la corn
INIA viett lui
ne surlprenante
y a blen long-
COLO')IBO ( le
eu dans tin
it el'garement,
avec elIe. De
union un en-
G. Ce garcot
trols prison-
ime se corse tra
L'iot6ert pilpi-
spense aussi pa
imande de ne
du dernuIee-
te tragedie judi
ass'sterez aux
ul1reuses de 'e
acle. C'est 'his
adolescent rebel-
6tail)li insurge
se, rtvolution-
Iux et convain-

i're des joules o
s enthousiasme
tlectrisera com-
ktiez rcellement
C'est 'incompa
1'eglise d'etre
trone et l'a au

00 et 6,00


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER )

La journite commence
lentemoent meals s anime en
suite Sulvez les 1itres ch-rs
qut ont d heur"ux projects
de distraction Tyur vous

20 AVU"IL t t zo MAi
(TAUREAU)

DeC mots doix favorisent
1-s perspectives sentimen-
tales Les profits d amelio
ration nlu foyer donnent
une pussibil"t& de Iilus
grande intimitt avec ceux
qu' vous aim iz

21 MAI AU 20 JUIN
(GEMEAU-,.

Vous recovr'7z un cadeau
pour votre m:Lison Parte-
naires oil proches allies
vous ardent dains uin- ponl
dr' creation AcLtvit6 de loi
sir ubsorbamni


21 JUIN AU 22 JUILLET
( CANCER )

Vous et' s partxculire-
ment charmanlt- Vitre pei
suasion fait 'I;uttrui un au
diteur attentif Possss;Olns
nouvell's favorisant ius
d sposiltions de .ic

23 JUILLET 1\ 22 AOI'T
( LION -

Un chaneomt 0 t op; -
nion fait mlerv( lle ]i3ur \,1
tre personal. e 1 acrroill
sa prolondt.lir Fvit.z u '
depens. extrl'.viaiit nmi .1
gardelp i s *',"ix o13v r'is ( 1.
cout s 1occa', ons

?3 AOU'T \IT 22 SEPT
( VIEiGE

Vous sePilin ( .lIt llc 11i ('-
rl(c rei0m nl. v.tor h0 umei,
s imellorpt a .o t'h0larmi.
te rcunioln di') nd>il \',i;s
serez 10 (l:'l i r- d d nll
don finainli ,r


23 Sl,,PT AU 22 OCTOBRR
( BALANCES )

Jo p intrieii-", ;.i smtt,
d 'P d'vtlop'ne'lnt d (r
rii, re Possih,1 i,,4 en rai-

V'1ti l c0 e la 0'-o' i s -
ualre ]

"3 r %'OIS'E. Ut 21 NOV
( SCORPION )

LIe vamornv e a i s ; 1 ;-'i l ri(-'
S"1nhvimnltalts mil-


tact avec ceux qui sont au
loin Possiblllt6 de recon-
naissance dans 'une entre-
prise d rocher-ho ou d in
Ltr6 g6ndral

22 NOV .'rt 21 DEC
( SAGITAIRE )

La sociabilit, est la clef
de 1 elevation ne-cessaire du
capital Une etipeprise cul
turllp ou acad mique
vous ouvre un nouveau cer
cle d amis Voyage benefi
que

22 DEC AU 11 JANVIER
( CAPRICORNE )

Un ami est 1., cl( f d une
p((ss' bilit6 do carrier? avec
bin6fices financiers Les
couiples appr.,-i.ront tun vo
yage en common et les en
troetirns romantiques


20 JA.NVIER UI 13 FEVRIER
( VERSEU )

Vous risqu'- d0 vouloir e
I((rh'e votre pcrstonnali
I a d.s m m<'nt I quli ne
rt't (" l' lit 1l is Vous vi-
v0Z d' s heu'r 's ;ier(ltables
It V'liis 1 vez 'l" ;!ine1 ;l rien
a s,)uhlait r d i:tr..

19 FEV AU 20 MARS
POISS():.

1V I:,1 di 1 I,'x 3 *;',di' d1- 11

11 i p 1 i 1, r im or( uta



S1 3 IU '1 I 'E 'S N 1
1 '..1, nf HUnsT
AV JO .'u Ill'


f '.' i -'." i (0 ,'3 -'11. 0,'1 >i-
(tlu A!, t'o ;tcr vIt ptbli
y!t (. 1. d II d" (
v plus rI s1 u, bs
v% ldra d 1 : i i ii
v :' 1 1< prb -

it '1 01t' 1-1 1i h-bsm lIb 1
b" ntl'r < 0 '," > '12 2rnI ll

0. .11n 3 l3 I II-rt o'
I C to tt' d orin I r
I1( ..'r' "1"s tII tonlmb r
1i- ; l 1; a];. m




gp s I'vto nit!-'- '. Ia mOr
L i( s'1' 011 '-: i 'o.` ,or \- o
Iir' t 1h 3t ilm )1 L l; litt6

t7(. '." i t'l-': d t ion

r :* , f I ,-.I < V '7. 1)1`1
sIe', tII: I-In I; ; l sW u r vo-I
t '', ( I I ps m \I : It i1I'v(, I bril
Ie d ns la Intr la
rnlc.'n: reI


LE NOUVELLUSTE

QUOTIDIN I'ONDE IN 1896

PI'ROP'RIEI'TAIRES : PIERRE ('Il\[VI:I <
R ET 31AX CHIIAIl'VIT


DI)IRECT'IIt : L'C('IEN MONTAS

ADMINISTI.\TI:l A : 31Mm. MAX CIISUVLT ,
y 'r;!/


MAS VOTE HOROSCOPE

'OL SAMEDI 28 JUILLET 1979









VENDREDI 27 JUILLET 78


60000000


D d'Americains



preferent Colgate!


AVIS DIVERS


AVIS

[.a TLI.O, .jouissant de
ses droits et privileges sur
les Tele cominun;cations
en Haiti, porte a la con-
ni.atsance du public en gi
ncral et du commerce en
parftutlier. que les servi-
'es' nationaux t interna-
tionaux tie FTlex. Tele -
gra.immcs et autres fone -
lions y relatives sont desor
ni.i"s tie la competence ex-
clusive des Telecommuni-
catiions d lla'ti, SAM

Suivant accord intervene
entire la TELr:CO et la
A(CR. cette derniere assu
re depuis le ler Juillet
1979 pour et .it nnm de la
'1'C.Ih'('() les .services tele-
grapliqlues internatio -
naux

In dclai de trois mois, ex
pirant le 30 Septembre 1979
a et, accord d la RCA
pour la fusion du system
I('A avec le reseau tele-
graphique national
Port-au-Prince, le 20 Juil
let 1979
La Direction

0 --

AVIS

La Direction de l'0ffice.
d A.s.surance Accidents du
Travail. -Maladie et Mater,
nite IOFATMA) remercio
lis EnltrIepreneurs et Pa-
Irnils pour lcu"r cooperation
t, leur demand d'instensi
Il r ('(ti Icollaboration
po1 la 11 plli eotlo cruii
' no' ii t 1 po liii(, de Sdcu
itle So('ia-le du Gouverne-

I:l le ailni l iur a al tni -
ll 1 ii, 1 5 sil iolnss do
1 A1tlcle 25 de la Loi du
18 Amoil 19 Iror, nIanISII
S LDepi)'rlmi tniit des Al'lfii -
"., S(];i1 t cr ant1 l'O
SFATMA.
AlliciI 25. ,Sn I h As M -
a 1A r', l fl iii A,;'.'
1 l 1 A l'o ilr1s d[
11'' ;it ii huh a Aldmii I' 'Ia-

2 le. l')lov's. Tr;availt
11n ii ],, ,]t lut iut l id' I i; l'iitri

i L '- ,- l r ll H .> ill) Il-


li i I iit itc i. I
1 I i'lIti' i' i 'l"

*I (II I, 1111r 11n lI m 1 010 1 i'l
ii 1,,n ii ii1', i i n tii 'li dI o-
t l .i\ I'll V i ol I(, 'lt l (i.(,
c]:1 s ii.' i;iV;IIi A 'I i's 11U





Trv11( I it(ln 'i u M I'll iltt et lOU

I, BiiiDi'(1iii1 de t'(1f1ice
iftAsuiaiwtii'' Accidents du
Travail, Ma11111 e Mtater-


nite (OFATMA) leur do-
mande de so conlornmelr stric
linent ;aiu prescriL de la
Loti on s'acquittant dans lo
Sneilleur dlai du motntant
des cotisations dues eL do
cells du 2eme semestre du
prlsentI exercise fiscal.
Luc BONNET, av.
Directeur
x x x x
Demande de .
Cotation No 23
L Electricite dHaiti avisp
les intiresses (lI1' los arti
cles suivants 1u; font be -
soin :
712 Merciry Vapor
lamps. 400 "WaV;Is
Code No H33-CD Clear
248 -- High -rvcssure So-
dium Lamps, 400 watts
Code No C400S 51 West.-
NORELCO LU-400
Les prix soLinis seront
CIF Port-au-Princerit les
dates de livrai.son rigou -
reusenment tenues
L Electricity d Haiti invi
te les interesses a soumet
trt personnellement leurs
olfres le Vendredi 3 Aout
1979 a 3 : 00 P M '. 1 Usine
Electrique, Rue Joseph Jan
vier
LA DIRECTION
ELECTRICITY D HAITI
x x x x
Demalide de
Cotatio0 NO 24

L'Electricit6 d'Haiti avise
les inteteresses que les arti
cles suivaitts lui font be-
soin :
Wood extenioi ladders
complete with safety shoes
slip resistant (Echelles ex
tensibles avec pattes de su
rete) :
Quantity Description
21 28 pleds
12 32 pieds
21 36 pieds
3{ (1 pieds
Step ladders
12 1 pieds
(G 6i pieds
i 8 pieds
les prix ',onmis seront
CII' I'ort-au-i'r'nce et les
dhclais de livr.ison rigou-
reiicment tenus
I, Electricile d Iaiti in-
vitc les int'resiss it son -
mettre personnellement
leirs o ffres I 'endredi 3
Aulltl 1979 -'l 3 : (101 I' .M i.
I U'sine Electriquic. Rue J.o-
seplh Janvier
IA I)IRECTIO 1
EIl.l;(TlRIC('li; I'D IIAITI
x x x x

Avis de ormation
de Sociefe
Anonymp
Entre lts sirurs Pascal
Ddsir, Arnold 2 tan-Mane,
Fritz Saint-Louus, Philip-
pe Trudell, dicr,e Biamby,
William J Cunninghlam,


Charles Tollman, il a
dte former une Socidt, Ano
nyine sous la dsnom'ina -
lion d"' ECONOMIC RADIA
TOR COMPANY S A don't
le Sicie Social et le Prin
cipal Etablissemrnt set lrou
veront it Port -u-Prince.
Le capital 6r.cial es, de
VINGT MILLE dollar's, dl-
vise en Mille AcLia) s de
Vingt dollars c'hacune.-
La duree de la S( cite cst
illimitee sauf Ics cas cde,
dissolution prdvu.; dans los
Statuts ddposis nu Ddpar-
tement du Conmmei c et de
1 Industrie

Le but de la noc;6t(c cso de
.e liver a la fab'tcation,
pour la consomrratia .i ]o
cale et 1 exportation. do ra
diateurs; pour tons type'
de voitures autom',biles, ca
onions, bus, ractveuS, la
maiilfacture ctL 1 assem -
blage des machines pour
fabrication de radiatem'is:
la fabrication de tuyaux hby
drauliques, d'e cranmpors
poor voitures, bus. calailns
et pour usage industr."l et
maritime

Ell tpourra se livrcr a
toutes operations commer-
ciales, linanciere3, -- mnoi
lieres on immoljiliereos 1ou
vant se rattaci-r ou nno a.
lan des objectifs ci-dessus
Prevus
Port-au-Prince, Ic 25 Juil
let 1979

POUR EXTRAIT :
Serge BIAMBY 277


Par c-s motifs. le tribu-
nal. atpres ,xamen, main-
tient le ddfaut prdccdem-
ment octroyc centre la d6
lenderesse; pour le profit,
admet le divorce de Ro-
nald Bernard d avec son 1
ois w tei' Mirie Th6rtsei
N'l lie Calnmeani: p 'ronoi
la dissolution des' liens ma
trinoniaux ,i.l,, exist 1 n
I i ( 'uxi'; Ordti'ile a 1 O Iil
cecr de 1 Efa (livil Ide la
se'trL in l t dle ; 'orl- l-Pril
I- dc tralncrinr( r ls i"'
gilstlis a ce deLtinds le dis
poIstIl du present .|ute -
In ill, Dit quun e('Xlrait sir
ra publ e tdans I hi r iuoLtidli:'l)
s(' edi;lanII. a la (;)illle. sous
pone de domninI'es-inte -
r's eInvers les tirs. sil y
ochet, conmintl, 1 huis.sler
Jean Claude Pauvais dc 'oe
tribunal poutr Isa signilica-
tion. vui qile 1w tljugenment
ist par dofalit comnpense
1's dcpelns.. Ainsi sine s
Theophile' Je-n FRANCOIS
Doyen Ascetito JUMELLE
greffier du siehe. Me Ul -
rick Germain Av, 277


Decision du Comite d'arbitrage


suite de la lbre pave)

ve st, pule iEn virtu du
rlinclipe I ta rivill v't.al S 1
la 're t',,al, les Meimhr(;i u11
Personnel de la, soc 't,d b(-d
tl iciiT ontl sans disli .itlicn
de race on de exe d 'iTM-
m 's avantag5's sulvanlt It ur
rang ou leur classifica -
tion,>.
Considdrant 1neI 1 avanant
conclu le 19 Janvier 1978 en
l.r 1 ancien ;oinite du Syn-
dicat des trav.ihlleurs et la
Direction de - d HAITI S A), avail une class
sification en function des
diffdrentes categories d ou -
vriers lequel avenant, a ete
d6nonce par le nouveau Co
mitd;
Consid6rant que le nouveau
Comitd du Syndicat des tra
vaille'urs de ,LE CIMENT
D HAITI a le droit de d6non
cer tout avenan-t quil juge
d;scriminatoire;
Considdrant que des remar-
ques pertineuites de la Direc
tion de cLE CIMENT D HAI
TI S A.>, faisant tat de
1 anciennetA 't de rende -
ments diff6rents dans les
travaux realisds par des ou
vriers de m6me qualifica -
tion, justifiant ainsi 1 ave-
nant dU 19 Janvier 1978;
Considerant que la soci6td
de A.,>, au dire de ses dirl -
geants. confront actuelle-
ment de nom reuses diffi -
cultds, qu ainlii toute nou -


velle ,,ni rn, .n.rn de sa-
laire aurait pour cons6quen
ce, dr conduire la societ6d a
une situation tinanciore ca
hotique;
Consid6rant otle MENT D HAITI S A,. dans
un esprit de concession a ac
cepte d eliminer la cat6 o -
rie C, tout en conservant
les categories A et B, ce en
vue de permettre la Direc-
tion de Stimuler .es nuvriers:
que cette proposition a oel
accepted par le Comite du
Syndicat qui. Loutefois, a
voulu la limited a un d61ai
dc six (6) mois .vant 1 eli-
mination des autres cat6go-
ries et supprimer ainsi, le
caractere discriminatoire
dans la r6partition des sa
laires;
Considdrant que LE CI -
MENT D HAITI S A a dejAi
accord aux ouvriers une
augmentation de salaires
variant de 10 i 18 pour cent;
Considdrnt qule la sup-
pression immediate des ca-
tegories A. B et C 6quivau
drait is une nnuvelle aug-
mentation de salaires, qui
pourrait aggraver la situa
tion financire de 1 entre-
pris3a
Le Comit6 d Arbitrage, te-
nant compete des observa
tions respective des par -
tias en presence. le caracti
re d Ordre Public de la
Convention Collective et
dans 1 Optique du Code de
Travail Frangols Duva -


lier qui. dans son prdamnbu
le. declare que 4 L ETAT se
doit de garantir it tous une
vic en rapport avec les
gracinds princiOp's de 1t human
nismre en edifiant lne so-
ciete just, lib-e ct dcono
minuemient forte,. capable
d assurer 1 harmonic entire
1h Ti avail At 10 Canitalt.
a prononce la sentence sul
vante.
1.- L Eliminaitin imm6 -
diate de la eategorie C
dans les echelons OQ1, OQ2
et OHQ;
2.- 1 Elimination. darns
un delai d un an, de la ca
t6,orie B dans les dch-e.
loans OS1. OS2, OS3. OQ1.
OQ2 et OHQ;
3.- Institution de Salai -
rps de base. dans les six
ti() categorie Salariales
sus-mentionn" s. destints
A etre augments au fil des
ans, pour distinguor les ot
vners anciens ces nou -
veaux ouvriers
Cette senennce. conform
msnt a 1 Article 198 du
Code de Trava.1 Frangois
Duvallet, sera remise co
jour .aux parties int6ress6es
6. tells fins que de droit
On renvoi en marge bon
Fait A Port-au-Prince cO
vingt six Juilleit mil nouf
Cent Soixante Dix Nsuf
I.- M L6on Eddy MICHEL
2.- Mme Praviel VIEUX
3- Jerome N.U
4.- M Edmond ETHEART
5.- Me Louis LAMARRE


FOOTBALL
Les resultats de la
lere iournee du
Chamnionnat
de France

Paris (AFP)
Voici les resultats e)re-
gistres jeudi soir au course
de la premiere journee du
championnat de France de
lere Division :
Strasbourg bat Bordeaux 3-1
St Etienne bat Bastia 1-0
Nantes bat Laval 2-0
Monaco bat Sochaux 2-1
Marseille bat Brest 3-0
Metz bat Lens 2-1
Lyon et Paris S G 1-1
Nimes bat Nice 2-1
Lille bat Nancy 2-0
Valenciennes bat Angers 2-1

Voici le classement du
championnait de France de
Football de lere Division a
pres la 1Ire journee:;
1- Marseille 2 pts
2- Strasbourg 2 !LS
3- Nantes et Lille 2 pts
5- Metz; Monaco; Nimes;
Valenciennes 2 pts
9- St Etiennme 2 pts
10- Lyon et Paris SG 1 pt
12- Angers; Lens; Nice; So
chaux 0 pt 8
16 Bastia 0 pt
17 Bordeaux 0 pt
18- Laval et Nancy 0 pt
20- Brest 0 pt


L'dquipe de football


NEW YORK IAFP)
Les companies petrolie-
L'aniericainles, don't lles be
let ices au second trimiestre
olt, eed it's plus elevds de
1'histoire, se tprdparent a li
Vr'r batlaille conlre la taxa
Slon de leiirs s llper-pro-
lil,. element( lindispensa-
ble au flintancement du pro
gramme i icinrgetique du pre
sident Carter.
Elles ont; le rapides a
reagir a laappel au soutien
d' people pour arracher aus
contres le vote d'une nou
vclle taxes, lance mercredi
soir par M. Carter au course
de sa conference de press.
Par la voix de leur asso
citation, 1'Institut americaint
du petrole, les grades com
pagnies pdtrolidres ont, des
nercredi soir. repris le the
nme qi'elles d6veloppent de
puis des mnois: la taxe sur
les profits supplementai-
res qu'eolles tireront de la
liberation progressive des
prix du pdtrole aux Etats-
Unis est a la fois inutile et
contre-productive.

La nouvelle taxe est inu
tile, a dit M. Charles Dibo
na, president de 1'Institut
et porte-parole de 1'indus-
trie, parce que, meme sans
taxation, 60 pour cent des
notuveaux revenues iront au
FISC.
Elle est contre-producti-
ve car, sans taxe, les 40
pour cent restant pourraient
eIre utilises i une augmen
station de la production in-
tCrieure de po role, don't le
pays a besoin. Et la mena
ce voilee : une nouvelle ta
xation et nous ne mettrons
pas de zele a accroitre la
production.

Pour combattre la taxes,
don't une version a 6td ap
prouvde par la Chambre
des Repr6sentants, et qul
est en ce-moment i 1'6tu-
de au Sdnat, les compa-
gnies ont des appuis impor
tants.
Le Lobby p6troller a tou
jours dtd tres puissant au
Senat, out les Sdnateurs dd
mocrates des Etats p6tro-
liers ont tendance 9 s'al-
ller avec les rdpublicains


Fort Lauderdale; grace a
quatre buts marques par
Cierd Mueller; a battu la
formation des a(Surfs de Ca
liforiias par 6 buts a 3
(4-0); dans un match
comptant pour le champion
nat de la Ligue d'Ameri-
que du Nord; dispute mer-
credi soir ia Anaheim

Les trois autres buts de
Fort Lauderdale (Floride)
ont det iiscrits par 1'inter
national pieruvien Teofilo
Cubillas (2) et le britanni-
que Clive Walker

Mueller; avec 18 buts a:
son actif; occupe mainte-
nant la 6eme place du class
sement des buteurs L'italo-
americain Giorgio China-
glia (Cosmos) est premier
avec 25 buts devant l'argen
tin Oscar Fabbiani (Tampa
Bay) avec 23



Championnat
de Tennis
.Doubles. au
Cercle Belvue

Le President du Cercle
Bellevue Mon.-ieur Jean
Woel porte a la connaissan
ce des Tennismen que le
Championnat de Tennis
(Doubles> Coupe Cercle
Bellevue commencera le
Mercredi ler Aoft aL 4 heu
res 30 P M sur les courts
du Club
Les Inscriptions se font
au 13.77 Rue Carlstroern et
au Cercle Bellevue

Signed JOETIENNE
Promotor


qui ddfendent les intercts
de l'industrie p6troliere.
j.amais etc aussi puissantl,
s'est exclamsi le )
de la Chambre, M. Thomas
O'Neill, au lendemain de
la conference de press du
president Carlter.

Les dangers rdels que le
novel impot soil rejete au
Senat expliquent 1 'appel au
people du president. Mais
cette arme est a double
Itranchant : les parlementai
res, amadouds par 1'invita-
tion du president a le re-
joindre dans sa retraite de
Camp David, sont mainte-
nant mecontents qu'il passe
au-dessus de leur tdte.
Reste a savoir si le pre-
sident roussira a rallier la
nation dans sa croisade con
tre les companies petrolil
res. Les benefices ires im
portants qu'elles ont r6ali-
sads au second trifnestre, a-
vec 1'augmentation des prix
du pdtrole, lul facility la
tache.

Les chiffres sont elo-
quents : les b6nefices au se
cond trimestre de Exxon
Corp, premiere compagnie
petroliere am6ricaine, ont
augment de 20 pour cent,
ceux de Mobil Corp.. deu-
xidme compagnie, de 38 pour
cent, ceux de Standard Oil
of California, quatridre, de
61 pour cent.
Les companies plus peti
tes ont dgalement prdsen-
td des rdsultats sans prdcd
dent. Les profits d'Amerada
Hess Corp., par example,
ont augment de 235 pour
cent.

L'issue de la bataille
pour la taxe sur 'les profits ddterminera le suc
ces ou 1'dchec du program
me dnerg6tique du presi-
dent Carter. Le cofit de
l'ambitieux programme de
M. Carter, destined a rdduire
de moIttu les importations
de odtrole aminricaines d'ici
1990, esest est-im6 a 142 mil-
liards de dollars et son
financement doit en .tre as
surd par le produit du nou
vel impot.


Le nouveau secretaire americain


au tresor mis en cause


NEW YORK (AFP) ment ce
La socidtd multinational dant pli
('Textrons, don't M. William M Mi
Miller recemment nomme dent du
Secretaire amdricain au Trd serve Ft
sor 6tait alors le plus haut gner vet
responsible, a rdalisd des nat qui
paiements douteux a 1'6tran commtc E
ger pour un montant de
plus de 13 millions de dol DECLAR
lars. NOUVE/
C'est ce qu'a rvdtld yen- AMERIC
dredi i New York la com- WASHII
mission americaine des bour M. V
ses et valeurs (SEC) a la vient d
suite d'une enquete don't taire au
les conclusions sont pu- sident a
blides dans le Times. les Eta
Selon le journal, 'en- dans ui
qudte de la SEC n'apporte sion.
iaucune preuvei prouvant Noils
que M. Miller 6tait au cou rinl s in
rant de ces paiements. Le mntati
quotidien new yorkais re- trole p.
marque toutefois que M. Mil firm d
ler avait connaissance des sion
depenses faites par les re- qui tie
presentants des divisions vue de
Aerospace, pour inviter des sor.
fonctionnaires du Departe- 'est
ment de la Defense, M. Mil
ler avait supervise directe- ,.



MARTINIQU : I
Deces de Mine
Lacrampe, une des
victims des
incidents du
14 Juillet
F ORT DE FRANCE (AFP)
Uie des victims des inci
dents.du 14 juillet s Fort
de France; Mme Simone;
Lacrampe; une marchande
ambulante; est morte mer- (I
credit dais la soiree apres
dtre restee 11 jours dans le
coma
Mme Lacrampe; agle de 42
ans; avail etd gridvemeit
blessde a la te par une
pierre au course d'affronte-
ments eitre les forces de
I'ordre et un group de jeu
nes imanifestants qui vou-
aient enitraver le deroule-
ment du defile du 14 juil
let sur le front de mer a
Fort de France
Au course de ces incidents
deux gardieis de la paix a
vaient etc 16cgrement bles-
ses ainsi que deux person-
ies don't Mme Lacrampe
La manifestation avait
etd organisee par le agrou-
pe revolution socialist >>
movementt politique iiidc-
pendantiste) qui entendait
protester centre i'arresta- /
tioi de sept jeunes ges ac
causes d'agression contre
des mdtropolitains sur les
plages des environs de Fort
de Fraice:l'un d'entre eux:
Philippe Chloe; avait dte
retrou*e pendu dans sa
cellule apres plus d'uo
mois de detention Les six
autres jeunes gens avaient
ete relaches apres instruc-
tion de l'affaire;deux jours
avant la ceremonie du 14
ju illet I ,i


,,Panam, a pris le I
control de
,,National Airlines-

N. Y. (AFF)
La compagnie acrienne a .
mdricaine tPan Americani 4'
World Airways (PANAM) 7
a annonc6 Jendi avoir pris
le control a 51,4 pour cent
de la compagnie int6rieure
amdricaine ,National Airli
ness, apres des achats mas .
sifs en bourse -
Cette announce devrait
mettre fin a la bataille
pour la prise de contril1
de se livrent depslis plusieurs
mois les companies ame-
ricaines International* et sEastern
Airlines
Un Porte-Parole de cPA -
NAM a prdcis6 quC la corn
pagnie possade maintenanti
4.3 millions d actions dp
National apres avoir ache
t6 125 000 actions Mercredi
et un million d action mar
di. qui sont' venues s ajot
ter au Paquet quelle dete
nait d6di
sNational Airliness a son
sidge a Miami et son riseau
est concentrd sur le Sud et
1 Est des Etats-Unls


s deux divisions pen
usieurs annees.
ller, actuel prdsi-
Conseil de la Re-
'derale, doit temoi-
idredi devant le Sd
doit le confirmed
Secretaire au Trdsor.
x x x x
RATIONs DU
AU SECRETAIRE
CAIN AU TRESOR
NGTON (AFPl
William Miller, qui
'etre nomme Secr'd-
Trdsor par le prd-
amdricain Jimmy Car
declared vendredi que
ts Unis sont enlris
ine p6riode de rcec's-

avons ete p Uissi's

on d"'s pri'. dt pd-
ar 1OPEP, a-1-il ;fi
devant la commis-
'inancidre du Senat,
at des audiences en
sa confirmation en
le Secrdtaire au Tr6

la premiere fois qu i'u


lie haute personnalite gou-
vernementale americaine t
connai, que la recession est
n'in seulemenlt tnll risque
mais qu'elle est la.
M. Miller a declare qu'il
ne fallail pas tenter de re
lalncr 1'economic avec do
Iotuvel les depenses publi-
qu1es, mats icotillucr la po
litique oconomiqlutie acipl-
le visant avan ltoul l eIlnra
y lr 1'inflalion. 11 a d'aulri
p trt rdaffirme que les Ela's
Unis tiino permolt roi li tas>
que la valer d dollar se
de, erio'-e.
M. Miller, qui ies! 'tnore
p'''visniem in h t lr'sid,'nti du
Cofilseil deo Li R(,servo F6t(h
"1-( a div i];r(' I)(,1iii llTiltis

eQte les 1- Etsl' U .1ni ittni li
dc nolouv(11 l it "s
eli devi::es p utm t i111t It tl u1.
rnonnaio Le nri'i1rammrn rid
noveir'bre 1978 iocus 'tt
ri e 30 3 n l l':a d I li '"


I 1er''ailn, est -" 'if'lls i' :i-*-
il dit.


iAYTIAN AMER!CP. SUF A1

COMPANY S. A .

SUCREE MI RAFFINE 'POP'LAIRE>

PORT AU PRINCF II'JTI

USINE HASCO
SOCIETY ANONYME HA1TIENNE


Planterss et Fabricant


LES SPORTS


FOOT BALL
x x x x Gerd Mueher en
Grande forme
AVIS DE DIVORCE ANAHEIM
(Californie) (AFP)


Les companies


petroli'res et le plan,

endP rgetique

du President Carter


PAGE f


-


..,r -- ir~uu ~r ururrla~inwa~Y~~r 1 - -. I.- - - --1


P",n




VENDREDI" 27 JJUILLET '1


"A G E 4


Historique des rencontres Presidentielles Haitiano DominicainesPETITES ANNONCES asmarujeeies


1, I, -' 'l i l l ,'l ro lr l
t ii I' 'il, i a ]esI(.()
SI it lllu:i


'I 'I '[, p \ l ieI Ni







I NI I I T, I S V 'ii' i'i
I I I( d xNI A
' [, t]' I t i : ] '. I i'. ii i r' t )

. l Ii 1 I ','


1 1'i ''' i ] I r cllllIll









1 I ii 1 1it 1 ( ii'i':'.1 i:t v itI

ic i, I I






'ii ,' 1 l l t t'a
' l Il i" l'i";iIIX i -i
\ : l ]'.t o : s i ( doi r






It SIt T (h a ii n t inii


,m bel'r illnns le It rrlit ir
I Aitl l l (|l i,'lries 1pel ls Ilntsq
A r suljel, ille t( ello
:alai'n e s'et'e ll dills Iv Cl
hio( (IIIc des lenlons dh cl-
Iiiv iII: arms se diril lrenti
\'i 'S i:a: ibonll dirl' i s par le
(liie'l:al Vasiiquez, vice-prOsi
(ii n (dr la ReRpublilque etl
i 1111t r'- leaders (prollimn-
l)irc d colle pl)o(iqllue.

Les halttiens noulls donn"
rrin' saiisflacionll 1'epard
d( citle attitude cle leuI rs
CoInunitssatres. Mais 11 flit
Impossible it notre Ministre
(1 la' Guerre d 'enmpeiher.r
tU';ll depar'l des troulpes do
nicilaiines du lieu du cin
ll lie (isparurient" line
!r.iiide quantity d'rimes et
do munitions : elles al-
ilient servir pour de nou-
v lel'; revolutions sur noitre
i iitoire.. (itraduit de l'es
plt' iol pI le soussilne).

L'(11 comprenil ;linsi pour
qui)i le vie-president Vas-
ui '. iii lulltt i vere le' p;
.hidlli Jilelnes,. a1 priovoqlei
Io re vlicarme. Ces ai'rmles
I' minntions. eulevves, par
ml s ai is l i Ire'l ttront
(de (onlI''ir hle p)ouvo(ir 1'anl
lIe .ksuivanle.

I, M'I'DITION
I)'AV'IL 1903

Fn Ma's Avril 1903, la
;Ilt on oil et'll 1w raiiqiule mn
I1 (mis f'acions ein ar-
Ill{':; (*lllr" 1e Prdsidenl Vas
(ii Z Le Nord-Ouest (3) s'6
' "* sd l v et nle plut ,ja -
im.:iis i'e D:acillu. A Santlia
! tl autre roulpe avail
lan'e 'el iantier 1903 le
("i dc rev'olliooln.


MEFSSIEURS

AfMEZ VO.jTIRE FEMME'

PRfOTECEZ LA FAITHS LA

PLARN.F.TATff0N FAKvILIACE


Voicl que l 2:13 Mars 1903,
on ('iihSelnce dii ('ilief (e IVT
i nt, 'es (ill li S fieC pie iio8 l
filers politlqlies s'elinl -
raIlntl des prisons, des C:Iser
nes,l des forts, piuls (do' Inls
' les qiuarl'ers de li Caplit-
le. Le PrsidentI Vas(|luZr. a'
inir'l i m arches Illl ore's'. de
v:lit as.slsger SRanlo Doinil-
go. Une batill1e aclharnoc
pioviiia des eeii aliens dcle
Iorls, des incendles, le
b)mblnrrcInenti die la ville,
la riposte des (canons desi
rivoliutionnalr's. 1'tiablisse
ment de tranchees, de bar-
ricades auiitour dc la CIlt.

Le Mnis) re-resident d'IIit
ti, Louis Borno, dlument au
toriso pa" le Gouvernlleinent
du President Nord-Alexis et
Martin. Charfe d'Affaires
de France, se rendirent
dalns les deux camps., ills
obtinrent un armistice, nous
indictue Pichardo. p. 302. lo
co et'ado. durant leciliel flit
elabo,6ee line convention
pourl ftiire lesser la iuerre;,.
eTandis clue ls dits re-
p'e"SCndi ant s diplomatiques
attendaient la signature uIn
p ,ile parl les auloritls r -
volliionnlaires (. .I 1 ,Irois
(onmma-indants de forts ou-
v 'rilen't le tfel, a coups de
0. non, cinlre I is I routes
',afsi"e'e'ins's e' les hostili-
tis reprir,'llt de nouv'a u( ...)

ILES RELATIONS
DOMINICANO-
AMERICAINES

Pri'liare par le Ministre
Murvil F,'(ere,. 1' chaliptte
des R,,lat'ioni:-; Fxterieures
dais .LEXPOSE GENERAL
DE LA SITUATION d e 1905
comporte les pas,;:; ies sui-
vtii's : Les neuociations
(Cll ( oiln, e ( lieu (e's It-mips
dIrt iirs i entre 10 Goiiverne
nmiin' AmeOicaan et colui de
li Ilteubli:iue Dominicaine
n'.'li' dinne lieu' a line cam
pai''ine di preisse ciui a c11
iii dnoulouieuiix cliho dans
pO Coi'urs. 1 Honnorable M.
IlHa 14) ni'h& ita pas it ras
Uiet" 0 notre patrilntime 'et
S(lis o' i a nos ularmes eon
adri'ss, inl iA M LI,,'; 15)l
i ", r ';ii/ i(si ci d 0isives
c](i'l 'i'din s (1 i onit i' oiir
pl:icil dans Ie Moniteur Of


FRESH PICNIC




pour i




VOTRE GRIOT- PARTY




s Tn no )veau. produit Hampco

, .c O'3<> ^cr////co' ^/=

ficlel do Jn, R6publlque
d'Haltl (...) (6)
.i a sitll t ion particulilre,,
ciii'oc'ipont, viS .A vis 1'un
de lautlre les deux Etats,
clil so parltagInt la Spuve-
rnet,6 do l'Ile d'Haltl, la
commiina uti'6 d'lintrt, qui
les lie csl 6tritement, ne
nous permoettalnt pas de
nous dislintresser des Im-
portants Svnnements, qui se
deroulent chez nos volsins
doe 'Ests.

SCRUPULES DIU SENATE
DES EUA

L'Expose de 1905 pour-
suit : astachant sulivre le d6ve
loppement des faits signa-
les et en adoptant 1'attlitu
de que commandent les ci
constances, notre diploma-
tie no demcurait pas inacti
ve. Aux sages dispositions
prises par M. J. N. Leger,
venaient s'ajouter les Cner
giqlues efforts tents cpar M.
Louis Borno, Ie brilliant et
tr's distingue Ministre d'Hai
ti h Santo-Domingo.

*L'acte diplomatique, qui
a si vivement emu notre
pit:rlotisme, n'ayant pas en
core rev'tu une forme defi
nitive, ell raison particu
lilroment des louables
scrIupliles qu'il a provoquos
an Senat Americain, il se-
rait premature et inoppor-
tun de formuler a ce sujet
une anmnrciation trop hati-
ve . )

MODUS VIVENDI

Dans ,l'Expos6 GOenral
r, la Situation> de 1906. au
chapitre des Relations Ex-
terieures present par le
Ain'.istre IH. P. Salnnon, nous
lisolns : Un modus vivendi
a 61e signed ai Santo-Domin
go le ler. Novembre der-
nior (7) au sujet de l'exer-
cUce dii commerce sur notre
e"rriloire par les Domini-
cains y residant vu 1'expi-
"n'ion diu Traite domini-
cano-haitien de 1874 (...1
Dans 1'Expos de cetter
mcnme annne. nous trouvons
1I passage ci-dessous : Est
en voice d'examen avec le
Cabinet de Santo Dominro
in propel de modus-viveitli
siln le rimre des passeports
par les fron-tires (8) et un
n-oiut d'linion des lignes ;p
le''rapnhitrus ter'restres des
deux pays (...) (9)

LES *ARAYANOS,,
-Retenons ce passage d'im
pn" lance danis i L'EXPOSE
GENERAL DE LA SITUA-
TION,) du 5 Jui.n 1906.

11 colniern e ,iin a ltre pro
1i d'lil hl ilt int'l r'l. a cal
si' (i.t (do illills regretltables
i!ii ,si :1ppeI6c -s prevenir :
el' 'l' detihs doinincains nrs
'ln (Iaili el rles hailiens nIs
n i terriloire Dominicain.
-is "( iln mirs. palr l'pffi') (e
Witii"r' r",'lo liichant les
(i i' i(ilaiiils d'alfrirlains, sont
1:l0hliis lwen Oiln'ils soieont
rcerl ,i's dominicains s'ils
vi 'nnle'nl e1lirc domicile


seulement
$ 21. 6 (plus taxe)


Ce que vous economiserez .

sur vos achats

peut vous payer le voyage!


L'ile aux prix de port franc
(free port prices).


Quatre (4) vols par semaine. Pas de visa d'entree

iour rcscr\ allns l oniltaerl/ ore ageni de i m age on A l.
Madsen I- port-lmporl S.A.. Agent General I telephone' 2-3476, 2-0(82N el 2-0317





SANTI' I F194 AIRLINES

A _*


dans la Ripubllque ,Domlnl
caine (Constitution Domini
caine, articles 726.). Les se-
conds sont d6clar6s dQml-
nicains bloen qu'lls no ces-
sent d'iltre haltlons d'aprts
notre Constitution (...)
En R6publique Dominical
no, et 1'un et 1'autre grou
pcs talent d'abord appel6s
ARAYANOS, c'est a dire
cotis de la ligne frontlire.
L'6tymologle de l'espagnol
nous donne la proposition
sA. et le nom feminin xra
ya> significant dlimites. Ce
qui nous donne : mite>, puis ceux qul vivent
sur les limits, sur les fron
tilresi' ou ARAYANOS. En-
suite, le nom a fini par de
signer surtout les haitiens,
en vertu du devenus dominicains en fonc
tion du sjus solis, et par-
,fois les dominicains,, nis
de pore haitien et de mire
dominicaine. (10)
G6rard JOLIBOIS


PROCHAIN ARTICLE
X X X X

XVII -

ASSASSINATS AUTRES
INCIDENTS
FRONTALIERS
x x x x


-NOTES DE L'AUTEUR -

(1) Futur President de la
R6publique de 1922 a 1930,
Louis Borno passera huit
ans a Santo Domingo.

(2) Le titulaire du porte
feuille des Relations Exte
rieures de la R6publique Do
minicaine, le Dr. Francisco
Henriquez y Carvajal. Ifu-
tur President de la R.D.) 6-
tait lors absent du pays.
Il etait alley prendre con-
tact avec les creanciers
nord americains, anglais,
francals et belges en vue
d'obten.ir leur accord et la
reduction des immense det
tes legumes par Ulises Heu
reaux.

(3) Le Nord-Ouest domi-
nicaina Dajabon oil Laxa-
yon, Capotillo, Monte Chris
ty, Porto Plata) est voi-
.-ins du Nord-Est d'Haiti
(Capotille, Ouanaminthe,
Fort Libertl, Mont-Organi-
se les Arrondissements de
Vallieres et du Trou du
Nord ).

(4) John HAYI, republi-
cain, a etc d'abord Secretai
re d'ELat do Mac Kinley,
)iiuis, de son successor
le President Th6odore Roose
v'lt, jusqu'en 1905. on il
fIlat remnplac par Elihul
Root.

<5) Jacques Nicolas Leger
ePait lirs Minisitre d'Haiti
i Washiniiton.

(6) Une forl escadre de
navies de guerre des EUA
avail accompagne a Sanlo-
Dolnina"o le imoiVeviii Minis-
Ire resident nord-amiricain.
Thomnas Cleveland Dawson.
L'escadre elait commander
licr le Contre-Amiral Sig-
bee. Sa mission secrete au-
rait dtl d'imposer une conl
veilt ion amneiricano-doinii-
caine. Mais les journaux
des deuix colts de l'ile com
isattirent ce projot, auix sti-
pulations assez dures.

(7) ler Novembre 1905.
Ce modus-vivendi ne figure
pas dans le e Traits et Conventions de
la Republique d'HaitieI.
f8) Ce second modus-vi-
vendi nie sera sign a Port-
au-iiPrince que le 20 Mai
1910 par Petion Pierre-An-
d,'6. Secretaire d'Etat des
Relations Exterieures de la
Republique d'Haiti et Igna-
cio Maria Gonzalez. Envoye
Extraordinaire et Ministre
Pl1nipotentiaire de la R6pu
blique Dominicaine en Hai
ti (Moniteur 29 juin et 2
juillet 1910).

(9) Ce project ne sera ja-
mais signal.

(10) Quel /i'a pas 5t1 le
considerable Stonnement de
tous les haitiens, au cou-
rant de cette denomination?
En 6coutant la repofrse du
grand historien et sociolo-
gue dominicain Ruben Sl-
lie lors de sa surprenante
conference a 1'Institut Fran
qais d'Haiti : a savoir qu'il
entendait pour la premiere
fois cette appellation d'A-
RAYANOS.'
G. J.

ERRATUM -

Au ias de la nose ', -V&.
article, editionn du mercredi
25 juillet 1979, No. 31130,
est restS sur les gal6es le
membre de phrase suivant :
eEn notre creole, dans le
language de la gaguere, les
terms ebole (boro) et 1co
loudest (coludo) s'appll-
quent aux coqs de bataille
sans queue ou pourvus de
queue..
G. J.


A VENDRE
National Bag & Trading
Co., S.A. vend sFork Lifts,
allis Chalmers : 6,000 Lbs.
de capacity avec moteur
complitement refait.
Contacter R. Ambroise,
Phone: 6-0085 ou 6-0125.

x x x x

Offre d'achat
National Bag & Trading
Co., S.A. desire acheter un
eFork Lift> de 8,000 Lbs. de
capacity, si possible mar-
que HYSTER.
Contacter R. Ambrolse,
Phone: 6-0085 ou 6-0125.
277
S '." x xxx
ffre td'Emploi

rndust-ie 'Sit'ee Bizoton
recherche Secretaire Dacty
lographe Bilintite Habi -
tant de pr5f0runce zone
Route e Carreoeur Salaire
en rapport capacity exp6rien-
ce T6l : 4-0855 317
XXXx

A VENDRE


Un terrain site i San-
fil. un carreau et demi,
pour industries ou autre pro
jet commercial, ayant rou
te, eau et 61e'tricite
Contactez Serge H Rigaud:
2-4558; 2-4460; 7 2497 81


A VENDRE
1 Malison a P6t'on Vllle
1 Mason a Th(massin
1 Mason & Port-au-Prince
1 1/2 carreau de terre ? Pt
au-Prince zone T616co -
San fll

Tel : 20712 entire 8 h a.m.
et 2 hrm' P.a,



Opportunity
Special
House HigLly fur-
nished Three
Bedrcoms Formal Din-
ning Living Bar Fami
ly Room Two Terraces
Patio 'resezer Was
her Dryer Beautiful
View Intendant Ser
vants Must be secn For
appointment Call : 7 1555
Afteroon 317


Offre d'Emploi
Entreprise InOustrielle
reercrche pour poste Direc
tion ingenieuir Electro-Me-
canicien ou technician a
v2c experience production
et machinerie Anglais In-
dispensable OppIortunite im
mediate


cette Wult
PORT-AU-PRINC1


VENDREDI 27 JUILLET 79

QUATE BOUS
Sans Fil

ZEMBLA
Rue Lamatrre

SAMEDI 28 JUILLET 79

DU COIN
LECLERC

Martissant
R Mgr Guillo.ux

ST ANDRE
Ruelle Alix Roy


X X X X

PETION VILLE

VENDREDI 27 IILLET 79

DU SIECLE
Rue Darquin

SAMEDI ,28 JUILLET 79
PETION VILLE
Rue Flambert 1I

DIMANCHE 29 JUILLET 79


Service Emploi P O Box ST JEAN L VANGELISTE
1316 18 Delmas Potion Ville


=--W--%


AMPROSA INTRODUIT





turtle wax




La plus large game du monde de products pour


Ie nettoyage, le lavage, 1I lustrage de votre vpiture...


CIRAGE en pate en creme. en liquid


COMPOUND en liquid en pate

VINIL TOP CLEANER, en spray, en cira-e

PROTEGE CHROME

Prodciit pciur le nettoyage du capitonnage des ousses.

d es pneus. du tableau de bord etc...


POUR UNE VOITURIt COME AUJ ier JOU


AMPIRf'SA RLue Paveq


ACHETEZ

VOTRE TELEVISEUR




CASH!


K PHILIPS > ADMIRAL>
NOIR ET BLANC ADMIIRAL
12 $28300 COULEUR
13" $ 624oo
17" $ 36900oo
19' $ 823o90
20' $ 43190

S 24" $s485o0 j 25 $143900


_AI _2.C





VENDREDI 27 JUILLICT 79



NOUVELLES DE L'AMERIQUE LATINE


IF'S CIERVES All PERITW
IIINIA IAFI'I) a
122 Cfiplitii'' (i'Miiivermstt
(titi u'iiiiinje~iij6l (io gr(vc do
in raim mu V~roto o4 lox
K1r4%vom vi'siithiiet deIINs Ion
Nolig,enitiist prInuIlrc: I'iitli-


Moscou (AFP)
Le Minlxstre des Affaires
EtraunKres de l'URS8 a a-
dressd Jeudi une hote it
I'Ambassade de Chine aj
Moscou; accusant le Minis-
tire chinois des Affaires E-
trangeres d'ayoirl; 24 juil
let dernier; avanceoune ver
sipn absurde; recourant A
la falsification et inventie
de routes pieces; de I'ilci-
dent survvnu le 16 juillet i
Ia frontiere sino-sovi6ti-
ques.


Selon la note citee par
I'Agence Tass; le secteur
corcerneU de la frontiere oi
s'est product incident test
nettement pdrfitil. iiLa note
chinoise dih 24 juilet le re
connlqit fgalemlent); souli-
gne le document du miais-
tere des Affaires Etrangi-
res de n'URSS Le lieu de 'in
cident; poursult la note; le
c a r a oe t r e d e s
a c t i o n s des militai-
res chinois; leur armement
et 6quipement; les denosi-
tiois du militaire arrWtt et
d'autres faits ind6iiables
confirment qug les choses
se sont passes telles qu'el-
les ont etW exposes dans
la declaration lu Ministire
des Affaires Etrangeres de
l'URSS a 1'Ambassade de la
RPpublique Populaire de
Chine le 17 juilletv.


CHINE-URSS :


lIbscou (AFP)
L'URSS; r6agissant avec
un temps de retail sur Pe
kin; a decide a ~ol. tour de
donner une certaltiA r6son-
nance l'incldefit survenu
le 16 juillet a la frontiere
entre les deux pays
Dans une note remise
jeudi lI'A.mbassade de Chi
no it Moscou et publi6e par
I'Agence Tass; le Miiistere
sovictique des Affaires E-
trangsgres rejette fermefient
la protestation qui lul a-
valt eti adress6e deux jours
plus tot par PMkin is pro-
pos de cet affronterhent qui
a fait un mort et un bless
du cot6 chinois L'URSS re


N. Y, (AFP)
Olarcqueii ll ouvier Ken-
i.o'dy Oiassisa ite Samnedl
s s 50 ans avsc sere6inlt
I lle est aujourd hul une
I 'mine libre. reconcllite a
vcs elle-mom". qui tcnte
( cchapp"r rk son personna
fe de l1gcnde
vel enthousiasme pour la
vilz afflrme Stephen Bir-
mingham qoul vicnt de lu1
consacrer un I~vre
Pour la preitere folks
sans doute depuia son ma
riage avec John F Kennedy
11 y a 26 ans, Jackle a re
trouv6 son quiltibre C616-
brit6, tragddle, rjohesse, fu
rent lec marques de son
destiny hors-pair. mals au
jourd hul JackIe se sou -
cle surtout d 6tre elle-m6
me

Elle y parvicht avec
bonheur Quinquagenaire s6
dulsante a la silhouette 6
tonamment enune. elle m6
ne h New York la vie
d une femme active', part
gee entire sa profession et
ses activities mondalnes
Quatre' jours par semal-
nm. elle quite en taxi son
luxueux apparcement sur
5eme Avenue' pour se rets-
dre i. son bureau, au 38mite
6tage d un gratte-clel de
Park Avenue', elle travail
le pour tDoubleday-, le
g6ant de 16dition amthn -
caine, o4 elle slectionne,
de's manuscrlta

Jackle met un'Dtolnt d hon
neur i m6riter son salaire
annual de 50,000 )oliars
Ponctualite et efflcacite
sont les qulal.ts que lul
reconnalssent Seh colleagues

La femme la plus photo
graphiMe des Etate-Unts. ne
Re cache guore. Leo Ne* -
Yorkals la rencontrent
dans les l66gantij magaslns
de Manhattan. O-hra Ken-
04th. le coltlsul en vogue


vbrlte et leos 0ipitaux
Lim 10000 employs d'unl-
verdit6; commne Is 315000
niemplioy.s des hlopitaux et
les iiselgniant du syndicate
unique des travailleurs de
I'ildueltl.,. du Pirou (Su-


qLa note du ministcre des
Affaires Etrangeres chinois,
affirme plus loin le docu-
n1fit sovietique; altere ega
lepnent les circonstances re
latives aux activltes econo-
miques de la population chi
noise A la source de Fleuve
Ouzenguegouch.

La note du milistere des
Affaires Etrangeres de l'UR
SS accuse la Chine d'avoi.r
isystematiquement viol6 en
1978 et 1979b les clauses de
1'Accord frontalier sovitto-
chinois permettant les acti
vites economiques chinoises
dans les r6gioas situees
pros de la source du fleuve
Ouzengegouch; au Nord du
Mont Sandyksas et pres de
I a s o u r c e du fleu-
veU i k e n U l a sty
La note rappelle ces condi

tions: (La concertation prea
able sur les d6lais d'activi
te 6conomique; l'interdic-
tion de la presencee de mili
taires chinois ainsi que eel
le de la construction de ba
timents permanents et d'ou
vrages de defense dans cet
te regions .,

< res Etrangeres de l'URSS,
pursuit le document sovie-
tique; juge egalement ne-
cessaire de souligner que
I'accord de la parties soviet

x x x x


tourne i la Chine ses accu
satiovs de (provocationsii;
et ajoute que (de telles ac
tons ne favoriseit pas la
normalisation des rapports
entire les deux pavys)
A part celte allusion ii-
directe; aucune mention
prc-se nest faite dans la
vote sovietique des igtocia
tions qui doivent precise-
ment s'ouvrir h Moscou; en
septembre; pour une ame
lioration des relations sino-
sovietiques

Mime si; comme on l'a
appris mercredi it Pkin;
1'URSS a donne son ac-
cord a 1'ouverture de ces


on chez "Quo Vadisa, iun
r-staurant Ou '.I e aim' re
lroulvr des siPi Dour d'
jeuner

Depuis la mort il y a outa
tre ans t Paris. de son se
cond maria, le milliardaire
Grec ArIstote Onassis. Ja
ckle' est narvenue a presei
ver relativement bien sa
sphere intlme et cellc de
ses deux infants Caroline et
John
Mais la prasse rested Iat
fut du nals comme 1 appelle le
(New York Pos Chs. une biogramhle' parti-
cultirement trr6v6rencieu-
se sur sa vie privce. est uo
bestseller aux Etats Unis>>
depuis plusleurs mois

S's sorties fr6quentes
1 annoe derniere,. avec le
Journalist Pete Hamill
qul Icrivit le jous- de son
mariags avec Ona. s 's: 'Ja
mals une courtisan, ne s est
vendue aussi cher> firent
couler beaucoup d ncre
Aujourd hui, le 'etteur
en scIne de cintm Peter
Davis, 48 ans, scrai:, se-
lon les potins de 1 a corn
mere. le dernier r date
des compagnons de Ja-
ckia
Entree pour t)ujourr" dans
1 histoire Ie 22 Nov snbre
1963. le jour de la .a-9sl-
nat du Presidetlt Keinndy
lorsqus 1 Amtrique' et le
monde enter partag ant
Aes larmes et son d, u 1
Jackie reste, qu elle le
Veullie ou non. un pr ;onr
nage mythique et mys. -
tleUx fascinant pour 1-s
totles
A sa femme exc6d6e to
iBs photographs, Ars6i o
Onasais avalt att un joit
4dans le mondo enter, 1'-
gens aiment leas contest C
fdes sUrtoult ceux qui tc
chent la vie ds a riches Vouo
devez le comprendre et 1 ac
Qepter.


tep-Extr6me-Gauche) r6-
clamient iles augmentations
salariales -
Le Suitep qul affirmed group
per 140000 enseignants est
Interveonu dans les locaux
de trolls anbassades (Gran


que sir les activities econo-
miques chinoises pres des
sources du leuve Ouzengue
gouch ne signifie nulle-
ment la reconnaissance des
droits de la Chle a ces re
gions. etant exclusivement
un temoignage de la bonne
voloist de I'URSS)). Selon
la note; toutes les actions
entreptrises par la parties so
victique dans les regions
s u r l e m a i n tien
du status quo A la frontier
re; sont legalese.

Enfin; la note sovieti-
que s'interroge sur les rai-
sons (des isouvelles provo-
cations chinoises a la front
tire )) et ((du mensonge au
quel la parties chinoise re-
court dans sa note du 24
juillet). iLe gouvernement
de la Republique Populaire
de Chine; affirmed la note;
salt que la version expose
dans la note est un menson
ge). ((Une chose est claire;
declare le document soviet
que: ce genre d'action ne
favorite pas la normalisa-
tion des rapports entire nos
deux pays)>.


En conclusion; la note so
vietique rejette l'entiere res
ponsabilite de l'incident du
16 juillet sui les a autorites
de la Republique Populaire
de Chine)).


conversations; la press so-
vietique a maintenu jusqu'A
present un total silence sur
ce sujet

Ce mutisme prolong ap-
parait come un signe de
grande prudence; sinon de
scepticisme quaint aux re-
sultats ia attendre de ces
pourparlers: qui serontt
d'ailleurs menes au mrme
niveau que les n6gociations
sur les problems fronta-
liers qui trained depuis 10
ans sans le moindre r6sul-
tat


('IIINE- UIISS :


La nouvelle polemique de- vigueur
clenchee par 1'incident de
frontier n'ameliore videm Mgr ('astrillmi a h
ment pas le climate; mais fois assure Cle -I'Eglise
ne l'affecte pas no t plus lo i n t r 1 1
graodement; tant il ctait lmii rdrai
d'ji mauvais: depuis des
mois; chaque 6venemest in /---0-.-
ternational est pour l'Urss
et la Chine use occasion
d'6changer des invectives
par journaux interposes A
cet regard les reproches que
s'adressgnt mutuellemet
les deux pays sur leurs res
ponsabilitcs respective
dans la tragedie indochinoi-
se ont bien plus d'impor-
tance que la polemioue nio
accompagne l'incideAt de
frontiere du 16 juillet


CIIINE-URSS:
LA ((VERSION CHINOISE) t
DE L'INCIDENT DU 16
Juillet est sabsurde); selon
Moscou

Moscou (AFP) L'URSS
consider comme absurdes)
la version chinoisex de 'in-
cident sino-sovietique fro-t
talier'du 16 juillet dernier;
qui a coute la vie a un mi
litaire chinois; tue par les
troupes sovietiques

Selon Agence Tass; le Mi
wistere des Affaires Etran-
geres de l'URSS a remis
jeudi une note dans ce sens
it 'Ambassade de Chine;
soulignant que la note du
gouvernement chinois; re-
que le 24 juillet & Moscou;
constituait (une version in-
ventee depuis le debut jus-
qu'A la fin; de l'incident du
16 juillet)

La note so vitique repro-
che aussi a la Chine d'a-
Svoir asystematiquement vio
li6) en 1978 et 1979 le regle
ment frontalier sovidto-chi
snois qui interdit dans cer-
tains secteurs ola presence
- de militaires chinois) (Mais
s 'Accord de la parties soviet
tique pour des activities 6-
conomiques chinoises prs
de la source du fleuve Ou 4 roues, ce qu
zenggouch ne signifie nulle
ment la reconnaissance des I


drolts de la Chine a ces re
gios; etant exclusivement
un t6molgnage de la bonne
volontk de I'URSS


I


La note sovi6tique


de-Bretagei; Mexique et
Prance) nmercrodi et *judi
pour appuyer cos revendica
tions et II pr6volt line maai
festation pour le 29)

Scion certaiecs inform j -
tions; le Ic Cadiiil J'rim tii
Juan Iaindazuri; sc iserait
engage it servir de mindia-
teur flans le conflit des en
seigoiants qui luree depuis 2
mois Toutefois anucune pers
pective de solution n'etait
ei vue alors' que; pour les
lycdens et 6tudiants du
Perou, les vacances com-
mnengaient jeudi

X X X X

MISSION DE LA IFOA AU
NICARAGUA

ROME (AFP) La FAO
(Organisation des Nations
Unies pour l'alimentation et
I'Agriculture) et le Pamn

(Programme alimentaire.
moadial ONU-SOA) ont dI
cide vendredi i Rome d'en-
voyer au Nicaragua une mis
sion d'urgence pour y eva-
luer tes besoins alimentai-
res de la population; don't
le cinquieme serait meiac6
de famine

M Edouard Saouma; Direc
teur general de la FAO; a
declare que sur la base des
recommendations de cette
mission d'urgence; la FA')
ferait tout cc qui est en
son pouvoir pour aider le
Nicaragua, notamment pour
promouvoir le redemarrage
de l'agriculture

Cette initiative a etc pri
se a la demand de !a ou
velle equipe dirigcante du
Nicaragua Le representant
de ce pays a la FAO; M
Galecio-Gomez; a declare
qu'environ 500000 person-
les y souffrent actuelie-
ment de la faim La Croix
Rouge Interdiationale esti-
me quant a elle que )00
000 personnel soat mena-
cees de famine Tien a Mana
gua



COLOMBIE :
UN EVEQUE CONDAINE
LA L)I DE SECURITY
NATIONAL

Bogoia (AFP1' Mgr Ba-
rio Castrillon;E 'v bien; a dcnonce ve)dredi
les measures de s6curite ins
taurees par le gouverne-
ment de Bogota; en septem
bre 1978; pour combattre la
sublversion et toujours en


PAGE 5


(Projet d'Education No 2 --

r,-uvernement Haitien -.4 troupe

ie la VBaupe Mondiale)

AVIS


les arunes pAur obtenir le
changement social; doot le
pnys a un urgent besoin))


Mgr Castrillon a fait ces
d(cclir iitions A l'occasion
d'une reunion de 65 Eve-
ques qui 6tudieit; dans la
capitale;Ics moycns d'appli
quer en Colombic le docu-
ment episcopal lIatino-amne-
ricain; adoptI ah Puebla
(Mexique); en fevrier der-
nier

Condamnant les measures
de security: qui ont selon
lui entraine des violations
des droits de l'homme en
Colombie; Mgr Castrillon
a a j o u te q u e
la Colombie avait besoin
d'une loi garantissant la se
curitc et la justice socialeG
ev faveur des pauvres


x x x x


ELECTIONS BOLIVIE :

FOUSSEE DES

COMMUNTES L

I A I'AZ iAFP

A quo'c .!r O C's de la piu-
blh atic,:i d's i :a. iltats doos
e'l a.~n ls en lo)liv e le 31
Jiiillel, I1 ipparait que les
comiimunst es boliviens ont
remporle ,, rice I tleurs ial-
I aluis., un intportanit si u-
c '.s rs du de'-nier crut;in


g6n6ral du 1it Julllet.

Le Part Co;mmunlste bo-
livien (PCB Prosov.itique)
et le Parti Cormmunisle Mar
ch nols)so s oit rallies res-
pcLivyoment aux candldatu
ies do Hernan Silos Suazo
et Victor Paz Estenssoro.


Se'on des sources -genera
element blen informces mals
non off clelles, le PCB au-
ra un Senateur et huit De
pules et le PCML 2 Sena-
teurs et trois Leputes.


sur 144 representants, 14
seront communists. soit 10
pour cent du Congr6s, cc
qui selon les observateurs,
ne correspond nul'ement a
1 electorate c6mmuniste du
pays. Seuls les parlementai
res des d verses branches
du movement nationalist
revolutlunnaire (MNR), Par
ti Majoritaire, scront p'us
numbreux.


Lcs deuy cand dats -
Suavo et Efn.-;isoro s'ac
cusent mutuellement de
Iraudc electoral, alors quo
Mvi. Hernan Sil8e Suazo est
oflciellemLnt en tlte du
scrutiny avec 35.65 pour cent
des vo;x. Aucun des deux
e'undida ts n'ayant obtenu
la majornte al;tolue au suf-
frage un verzel le future
Clerf de lEtot doit etre de
s.gie par ie ,'ngr-s uof M.
l',,tienaisoro possede une court
tc majority.


Oragees amaigrissantesvelte

Oragees amaigrissantes


Maigrir sans peine avec Fugoa depot

liest mantenantsi faciled'avoir une ligre Si voire gourmandise est plus forte que
parfaite si vous etes a un age ou I'em- un< bonnes resolutions.s
bonDorin menace .I
s, vo're aclivite sedentaire favorise les Fugoa depot
bourrelnts de graisse. A En vente dans routes les pharmacies
smqe a"en epubquel federal d Allemagna' E Scheusact Pharmwerk GmbH AppenweeriBeden


.iiltc-
C'o-
pas


KJ



lm m-ing tablets

Drag~es amaignssaniesj


Dans le cadre de la reor
ganisation des dcoles de for
nation professlonnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Haltien -'Grou-
pe de la Banque Mondiale)
l'Institut National de For-
mw'.ion Professionnelie est
charge des divers recrute
ments et formations du per
sonnet de ces ecoles.

Les candilats admis a-
pris selection seront bour-
siers. A 1'issue de leur for
nation et apres evaluation,
les boursiers serQnt nommos
professeurs dans les deux
(2) ecoles reorganis~es. L'u
ne de ce:s coles sera situIe
a Port-au-Prince, 1'autre au
Cap-Haitien.

La premiere forniation
concernera les professeurs
de dessin et les chefs de
travaux. Elle s'etalera sur
deux (2) annees environ.

Conditions d'inscriptions
pour c''te premiere forma-
tion :

Etre professeur en exer
cice dans une cole profes
sionnelle actuelle dans les
spccialites telles que :

mecanique ajustage
necanique automobile
menuiserbe ebenisterie
dessin technique
electricife


etc...
ou, ctre ancient d61vo
d'une cole professionnelle
ou, technique et avoir obte-
nu le certificate ou dipl6me
de fin d'etudes dans les me
mes spec alites que ri-des-
sus;
niveau scolaire minimal
exige : admission en 2eme;
&'.re de nationality hal
tienne.

D'autres formations sont
prevues ulterieurement.

les personnel Interes-
sees a ce premier recrute-
me nt sont invii' es a s'ins-
crire ai partir de Lund; 16
juillet jusqu'au Lundi 15 Oc
tobre 1979 a 1'Institut iua
tional de Formation Profes
sionnelle (INFP). Chance-
relles Va.rcaux. rou-'e du
Nord, Tel. : 2-5531.

Les candidats se present
teront a l'inscrption munis
de leur acte de naissance et
de toutes les references
don't ils disposent : aitesta-
ti(ns ou diplmes. certifi-
cats de travail etc...
La Direction de 1'INFP
Mine Simone MONTAS, Di
recteur a.i. de 1'INFP
La Direction du Projet d'E
education .

Ins. Nicolas SAINT-LAU-
RENT, Directeur.


La reponse sovietique


.Jackie Kennedy Onassis


fete ses 50 ans


PENSEZ A L'AVENIR !


Les prix du petrole montent en fleche ...




TOYOTA STARLET



La facon la plus economique de bene ficier



de la quality TOYOTA


A STARLET A EN PLUS une suspension indenendante, 6quinDe de resorts

mi lui nermet d'dtre aussi souple et stable qu'une groSse voiture.


JINOTO. S.A. Rue Pave Tel: 2 0658


B~b"~ II) Ir r 1 III ~a I


- - - - - -


1







PAGE 6


VENDREDI 27 JUILLEt 79


,Hulce dc in ieI page)

p1 111 ,re
liii iii t .,iii* i li

[~~~ ~~ V i11, :s)il I-
c i l il ipal. C1.:, i

cl, Ih tl It)l


1 L I I ( y I II .,I a
i i Xil t cli 1,tl.t
i i tit, ;t't' t l t


Ia
kWI L ill~its .i t Ci I

I t i+ \ tip l~it$ I[ title t'Ie

c 11 t l it t )l' Y1ettabi

i ll < I I d 0tit 1! tll i e ei I
I~ ili t i it ii t llduin c
E ,,In all t11



i"i( i It i i I Pt h0-
it i UII ,lt 1.


ii .iL I i ttl ,'h l~ ~ ( a
-I (f~tl ,H protll~iec-

l ttt t i t' ) i.


iiq' q 1,,} 1 I' h tilt
it
S I, [ t< H ,I t I oppo, u i

1 1t, , 'l 1\ ,t /


vu lit Cnitrale cle Droeil,. le
liiarrg de Peligre et, de Ca
i.Iau t tUl totlillsent lides m ill
loi outi, ldes niillloi, enco
re tus...

I iitl r I' la crtll avece ril-
S.iit AL ii.t.'r Iesi, |I muate
rlii ;iv(r' l irue'. onil if briqule
l i1 ,iiitr Mt'ne le passe en
liicihe d erl riirs grossieres,
le pti.' mnulme rui cimiux. douI
tlaureux dlit servir d'exem-
I,;( si 1'oin veu repartir sur
de bonis uoeds dans la vote
(Iu pliogres...

On ri'grCttc un tl puIsseZ
(it un nlit vout piu revivre...

SI MINAIRE AUX
GONAIVES

Li s responsables de 1ONA
AC unt orga;i;se un semi-
nal-e aI lendlijit d1e nom-
brctx paysans groups enll
Cinbieili Coiinm unautaires
aicy localites etnvironnantes
(lu 1 aii 21 Ju.'let On course.
(Ce Seintinire roulalt sur
Iso nO m l[rIa L"no ilnfanti
ii'. sil lea. s,' utaires me-
thiiodiLs Idu Planing lami:ial
: idilerlcr da; s les sections
i iitaii.'a.


Flash Derni"re Heure

CE SAMEDI 28 JUILLET DES

3 HEURES P.M.
IDu feu j.illira au Lambi tau course de cette ren-
eturetile I) P. EXPRESS et TABOU COMBO. Ce sera
S un (ckilt:l recllement (Chol e. Tout Port-au-Prince
scrar. l ia ;u Lanbi ce Samedi 28 juill drs 3 heures
P'.M. pour ceite rencontre.

Tabou Combo

D. P. EjxpTess

i vice versa

D. P. Exipess

Tabou Combo
Adm. seuement $ 2.00
IL Y AUR. A DISTRIBUTION DE MAILLOTS TA-
BO" COMBO.


Les paysans ficonds, enll
el'lt, submerges, eprouves
par les solucs dce la vie de
Loutes sorts, n'ont Jama's
cesse de croltre de multi
plier elt e rempllr la terre.

Cete inlounctlon originel-
le cldu Tres Haul est ainsi
lormulehes VCrolsscz multl-
pliez e empllssez la terre..

A ceL ordre formal de
Dieu, le paysan miserablL.
le sous pays.n concubinet
ou mariel qui vivotent A la
champagne devriient se sous
traire. Selon toute logique.

O rconstances obligent.Nous
n'exceptons pcis les faux-ci
tadins du trottoir, les cho-
meurs masques et intelli-
gents qui ne foutont absolu
ment rien sur le pave... en
ville.

Nous souhalt'ns que d'au
tres seminaires de ce genre
solent realises centre la
poussee demographique, la
surpcpulation, la sous all-
mentalton, etc. etc a tra-
vers la Republique.

LES MEFAITS DE LA
CIGARETTE DANS
UN AUTOBUS

Un fumeur inconvenant
et malhonnete a jete son
megot sur un paquet de car
tons dans lautobus St Jer6
me assurant le trajet Port-
au-Prince Petite Riviere
de 1'Artibonite.
Que!ques minutes plus
tard dos flames montent
de autobuss qui file a vive
allure. Presque tous les pas
sagers a. bo'd donnaient
tranqu element parce qu'ils
sont berces par la brise de
terre.
Reveilles en sursaut ils
bondissent vers l'unique por
te d, sortie et d'entree les
uns sur les autres.
Pas de morts. Pas de bles
ses non plus. Heureusement.
Le tboeuf chaine>. a pu
eirconscrire 12 feu It temps.
Done, fumcurs impolis at-
tention ! Attention a la
vie et h la sant des au-
tres ! !


ICOLEMAN




Symbole de la quality

















LES JUGS ET GLACIERES



COLEMAN


Gardent froid plus longtemps


La lumiere


la plus economique vient de



COLEMAN

1 gourde de Kerosene 8 heures d'eclairage

DISTRIBUTEUR :



ETS. Mme. BONDEL

RUE DU CENTRE No. 143 TEL :2 4727

- - -


du ministry de la defense

(sulc de la l6re page)


partic des mieilleurs et des
plus honnEtes officers de
la garde; mais il ctait de-
jit trop tard>s

La iouvelle armee natio-
nale jouera un role total
ment differetit de celui de
la garde. El1e n'aura pas
pour mission de ddfendre
les interets d'une dynastic
les Somoza) mais de part
ciper activemeit it la re-
construction aux cotes de
la populations; a-t-il expli
que.

Le Colonel Larios estime
d'autre part que les struc-
tures de commandemeit eni
vigueur pendant la guerilla
devront etre largement mo
difites pour repoidre aux
besoits d'une armee regulie
re. contre les membres du iou
vel Etat Major; a-t-il dit;
mais un de mes adjoiits a
discute avec eux des iou-


velles orientations militai-
res et ils se sout montres
tres receptifss.

Actuellemetit; le Colonel
Larios se trouve; en tant
que Ministre de la Defense,
oats une situation particu-
licrement delicate. Son pos
te la place hierarchique-
ment au-dessus d'hommes
qui ont gagiid la guerre
sais lui et ont porter la
Junte et le gouvernement
au pouvoir. Selot certain;
les rapports entire l'armee
et le gouversement; en par
ticulier le Ministere de la
defense; pourraient occa-
sionner les premieres diffi-
cultes serieuses du regime

Le Colonel Larios a par
ailleurs iidique que plu-
sieurs officers superieurs
de la Garde Nationale l'a-
vaient contact pour de-
matder it 6tre integres
dans la iouvelle armee


Lettre a mon1 autre



moi meme


(Suite de la lere page)

et inconsequents.
Devenu orphel:ni de mere,
neglige de son pere qui se
consolait dans les bras d'u-t-
ne autre, il grnciti::,a 1 il
age et en force cultivant le
champ au- gre du climul,
pour subsister. La aussi I'e-
xiguitie du sto iton ri' gui.
jamais nourri d engrals ion
dit la recolte de plus on
p'us infertile et de gupri,-
lasse 11 6migra vers la gran
de ville voisiln en nquei
d'embauche. De I ravail
point. D'ecole artisanale me
canique et profess onnelle
vouee Ila fci nation ration
nelles des-cadres pour tiffrotn
ter 1 existence -;ui deIn me-
lcurs ausp-ces, p)I nt n1n"
plus. Durant cs atllcs ot
veruiis 1 oscorvdit des gripi
pes de jounc: icns de soni
agoe (nlibrement inoccupies,
tuant luer temps jouter
aux crimes et a-!x carlts:
d'autres debolti aux coins
des. riles taqu Iin lient et sif-
liaient li-s Illli qui lims-
.saient, d'-liulr 'n(lcoic. le
visaigo so frlflI'e.rtix. 1'air pros
trlo, su l 'nii'iti lt p' itn corps
!i mIII I-( lie di -n i 1ml ont It
lI s pIilvaI'oInIs Ixtrinis. E F
tre toitnt)s lo, 'Clit s (lo l(tous
bords (hlonitbul. leot ropuls
et sati.slaites insn.Isbl.'s Ix X
misereux a la mine dolailst
taindis cuir lies iitdes difflu-
sa;lt eos tdis"ntlrs pol-tmplix
el, rro lX des i tinagogutls in1
pdnitent:s.

De sa vie en vcillcuse sans
but et sans recours une joui
pourtaDnt s'y w.ssa par la
conquete d'unli jeune fille
aux yeux cand'des ct au gal
be parfait. Cette idyl'e por
ta ses fruits tant par ses
oeuvres que pl l'emploi de
croche dans uni compagille
rout ere. II la prit pour lein1
ne et aut bout des trois lpre
mieres annce.s consecutive
L leur union, tioIs pouponts
vinrent augmenter et le
nombre et la charge du lo-
.yer. A I'heure de cos gfran-
des responsab iilts les tra-
vaux prireit fiti et le cho-
mage reparut grimacant uet
tenace. Apres l'epuisiementi
des derniers sous et les vai
nes demarches partcut ou
etait signatie une pace va-
cante, il fat mnis au cou-
rant du pacto'e ima giaire
vers des horizons lo0 ntains.


Decide i .nournr les sins.
il emprunta par i et par
it, versa la some requ se
et apres un tcdieu triste et
emouvant par une nuit noi-
re sous la bise glacial, il
s'enmbarqua clanidestinement


Voici qu' la suite de di-
zaines de centaine de corn
patr otes qui ont tente la
folle et ine'uctable aventu-
re, 11 esL mainttena, -,t -


resse encore se: rives inta-
lissaLleI d'un :ndca'n ras
sn'rant pour lc;. siens qui at
tendent tout de lui seul. II
silrmonte Ia peur et d'une
court at prolonde priere
il invoque le Pcre. Les vents
s apatsent a la tombee di
jour et d agitce. la iner ces
se ses imprecations. Vision-
nant les Bestes mignons e
saccades de ses petits, l'af-
fection et la tendresse di
son epouse. une douce joie
inonde son visage tanntc e
pour la premiere fois de-
puis ce long periple fusen
les rires, contit et cocasse
ries de ses compagnons d'ir
fortune. Car ils sont qua
rante sur la odeletie etri
quee et i :. '* parts a 1,
conquite du nicessa;re in
dispensable. lis n'ignoren
pas le danger reel de leu
entreprise hasardeuse, 1
merci du vent capriciux
du mauvais temps surgi
I'miproviste, ot- la vague d
fond balloltanti leur freol e
quit inequipi nour une tell
epopee. C'in el uine. l'ody
sie dio ces risques-tout, e
ki mlikasis econonmique.s di
poses par touns les minoyens
conjlurer le m1:!ivais .-ori (,
Iriomnphant d';bord do I
Itraverl c,(, )ri ,eI pod Ir e
chappiier eil;uite i1 la viftla
ce idets dtitsct'dl;nts di ] Ma
flowei ot hdes Arts d Alriqu
plus sulbtil:s e plus ilntrait
blues que l'e i tal r at ir eut pl

Y pairviellwc'on -i's :1 ,
cuILUIICe des vent,, munlgi,-
i antis itr ls n Imctilltmen
di gro nulilg., eptais a l'h-o
rizon meila.alhL. Blentot
!'einbarctiaLtion raque de tou
tes parts sous l clioc i de
Pi.s in plus jo'eit t des la
lines dmlenntfelles. Le voilier
falt canl et malgre des cris
stridents et doeesperes toll
tes les forces valides s'at-
te'lent tebrIloenItt a conte-
n.r le drame imminent et
visible. Le batcau craque de
plus elln plus lort comme les
os des honmmes epuises dans
cette lutte inigale. D au-
cuns sont projtces par des
sus board; d autress 'agrip-
pent farouciiment a cc
qu'l en rest ;isqu'it ce que
.e naufrage soit consomme.


Quelqlues debris epars sur
les flots invaiitcus servent
encore de flottiurs aux der
niers survivants. Lui aussi
avec toute la vigueur de sa
jeunesse indomptable lutte
d'arrache pled, a'de de
cette planclle de sa'ut tem
poraire et du souvenir de
son foyer aunuel il s'est
vou6 tout enlier. Dans le
clair obscure i11 apercoit des
corps qui derivent et des te
tes qui sitot miergees dispa
ra'ssent pour de bon. Il est
seu! tenir malgre la cram
pe qui envabit sournoise-
ment ses membres tumefies.


.. ..... rnL cet e-
tre errant et tugtif, roulatit
sa boss ft travcrs les oceans Epuist it
sur des barques de fortune trouve la for
et des fonds agites. Embras ger sur le d
sant de la vue l'immelnsite de ce people
liquid. balayant du regard patient par
Finfini des cleux, ili sent sang, sur tou
perdu, dtsorlent6. confront pu etre. n'a :
ft ses maux qu'il entend re ra peut etre
soudre en touchant port donnant i. la
Son espoir faibllt rejaillit sort il recon
et de nouveau s'estompe par mille sous la
1' furie des 61ements de- vah et Iacha
chains qui semblent le nar laisse giysser.
guer. Mais il ne risque pt ses abysa'e.
& sl gros pout echouer et 11 da Sei


1'extreme il
rcc de s'interro
testin incertain
auquel il ap-
* les liens du
t ce qui aurait
pas ted et ne se
jamais. S'aban
S fatality du
imande sa fa-
garde de Jeho
ant pr'sc, i! se
dans les fos-


Musse de praise
de Deuil
Une Messe do prise de
Deull sera .616br6e Ie Sa
medal 28 Juillet 1979 en 1 E
glise St Pierre de Petlon-
Vllle t la m6moire de la
regretted dame Ac6phic Jn
Baptiste, h 6 h 30 du matin
Cette annonce tient lieu
d invitation aux parents et
amis de la deftinte 277

Sx x x x

Deces de Vve
Rosemorid

Kernisanm

NEE AUGUSTINE BLAIN

Les Pompes Funebres Pa
retPierre Louis vous an
noncent le d6ces de Veuve
Rosemond Kernisant nee
Augustine Blain

A ses enfants : Monsieur
Rien Jansen et Madame
nee Aline Kernisant M
Elie Kernisant Mon -
sieur et Madame Leon Ker
nisant Monsieur et Ma
dame Andr6 Ke'rnisant -
Monsieur Edgard Brun et
Madame nde Lucile Kerni
saat, Monsieur GOrard Ker
nisant, a ses petits-en -
fants ses ncveux et nit
ces, cousins et cousins ain
si qu a tous les autres pa
rents et allies, .IAIM Pierre-
Louis present t li:urs sin
ceres condoleanccs

Les obseques teront chan-
te'ss le Samidi 28 Juillet
a 4 heures P M en 1 Eglise
du Sacre-Coeur de Tur -
g'au Le convoi partira du
salon funeraire de 1 entire
prise Lentre ,n cimetiere
s se fera par la Iarriere prin
1 cipale, Rue re 1 Enterre
s ment 277

0-
t O --

e Deces de
Josephine Raphael

- Les Pompes Funebres Pa
ret Pierre-Louis vous an -
noncent le d6e6s de Jose
n pine Raphael suivenu lun
di
- A se., enfants Ernst Ra -
a phael et Madame, Frantz,
- Fritzner Onuirline -
t Mirlande et Josiane Ra-
r phael: ses petits enfants
a Martial Reginal Grc
x, gory Garry Junior Dc
a ris -- Marie 'Gabrielle Rn
e phael; aux firnlles Ra-
s phael Part;i Gunr-
e rier, Duplessy -- Gustave.
S Charlte Hora e a tout
S les auttres pi-'llits et al -
s lies, MM Pierr -Littiis et Li
Noivel listed ad'essent leur:
vi's. syntpathit's
Les obsequts seront char
a tis le Saminedi 2R Juillet i
- 4 heures P MV en la Basil
l qile Notr"-Dane
Y Le convoi tpartira du salor
e fundraire de l e'ntrlrise i
a la Rue du Ceitre, 27'







L
r n


CARNET SOCIAL


D6ces de M. Messe de Prise
Eugene Maximilien de Deuil
Les Pompes Funebrei Pa


ret Pierre Louis vous
cent le dires dp M.
(Sonson) Maximilien

A sa veuve Mme .
Maximilien; a ses en
M. et Mme Pierre I
Maximilien, M. Rona
xlmillen, Mlle Sheyl:
milien; f. ses frbre
les-soeurs : M. et
Fritz Maximilien,
Louis Maximilen;
Marie Thbrese Delaq
dame Paul Delaquis
neveux et nieces : M
dame Fritz Maximil
M. Guy Maximilien,
Tania Maximilien,
Mme Rodolphe Max:
M11e Claude Max
Mme Djenane Max
Saller.

Aux families : A
lien. Fanon, Delaqui
re, Paret, Leys, Malv
chel, Borno, Mercero
gain, Menaged, He-
Coupaud, Hernande
gand, Poncy; a tous
tres parents et allit
Pierre-Louis adressen
vives sympathies.

Les obseques seron
tees le lundi 30 jui:
h. p.m. en l'Eglise
cre-Coeur de Tur(
convoi partira du s
neraire de 1'entrepr


annon La famillle Dolce fera
Eugtne chanter une messe de praise
de deuil en 1'Eglise St. Gd
rard le mardi 31 juillet
Eugene 1979 a 7 heures du matin a
ifants : la memoire du regrett6 Jac
Richard ques Doled Junior enlev6 af
ald Ma leur affection le 15 juillet
a Maxi 1979.
et bel- Ce present avis tient lieu
Mme d'invitation aux parents, a-
Mme mis et allies de la famille.
a Mme Port-au-Prince, le 27 juil
uis, Ma let 1979.
; a ses 277
et Ma
ien jr., x x x x
Mlle
M. et AVIS DE DIVORCE
imilien,
imilien, Il appert d'un jugement
:imilien on date du 13 juin 1979 que
le Tribunal Civil de Port-
au-Prince, jugeant en ses
Maximi- attributions civiles, a admis
is, Vilai et pronounce la dissolution
val, Mi des liens matrimonivAux a-
n, Bour yant exsitt entire les epoux
urtelou, J']in Henry Victor la fem-
mz, De- m, ne Lulia Dezire, dite
les au Lilia Desire.
6s, MM. La transcription du dispo
nt leurs sitif de cette decision a ete,
ope'-e sur les registres de
l'Officier e 1'Etat Civil de
nt chan la Section Nord-Est de P-
llet a 4 au-Pco aux requlc t pouir-
du Sa- sut et dclilign( de 1 epou
ieau. Le se denmanderesse.
alon fu P t-aui-Prince. It 27 juil-
rise. let 1979.
Emmanuel NERETTE, Av.
277 Francois E. NERETTE, Av.


PORT-AU-PRINCE MIAMI

Aller-Retour $ 99.00 plus taxes

PORT-AU-PRINCE LUXEMBOURG N

Aller-Retour a partir de $ 481.-


plus taxes.


Southerland Tours

RENSEIGNEZ- VOUS SUR LES CONDITION,!, AUX-

QUELLES VOUS BFNEFICIEREZ DE CES TARIFS


EN APPELANT LE: 2-1600 OU EN PASSANT A:












30, AVENt'E MARICE-.l.NNE L'AG:EN'E QI NE

PiERD JAMAIS DE Vl'E II NTIERETI' DE SES

CLIENTS !

x'r//////////.r s


6c VILLARD


CHRONIQIUE DE L'ARTIBONITE Nicaragua: Interview




VENDREDI 27 jUILLET 79


SI ALT DECLARATION
I'll Li"N lIIAL 1A1CI

WA.'.IIIINOTON I API'
1,r ( i'citi.1i 1 A le txmlder
itth: wi' ,, (.1m) 11111 m i lda III

;II 11 :i il r' l i ll ell lild l AI
lilt i'tlithIl l(Ill'e Iv llh il'Il r I
l.i l :ll ';l l Cl klln du T rilld
i; 1. IIIi\ II ii it 'lii ll ,e Sls



II ll I' I I I i'ica ion de'

He Ic It, tollhwln e
S1:' 1 1 ( o 111 e '' ne-


,I1t 'i '. d d'amiell orers
S. 'r 1nmes de defense


I. I '. i.o1 declare Ie G('-
iir l (IIn,; (ul lemoignalt.
!,\: L.i omnllin siol si ell
tl d Al liI deb t sur le
S ', l i :' de limiatlon
d"', ll 't'i4 sl!l 1i't!I ll's

x x x x

(c l:I; I' N I i;FTIQ r'E .
I \N I' I Y:'F I) 'N
] i'( iSt 1"F I 1' M' ICAIN

\\1 \SlIN(;TN AFPI
n1 'i.' .1 1n Hopkins I1






q';ln"ld il n'y 'n aur
1. d1' 1'5 l1 seraI
S 'i e 1' '



cI"( mx 'c'lc
.n 1,I 1' la C iSe one -
iTi' c Ill Il di v'l'5 s'(e ,
(I 1 tani t qu' la
I'i ", .i d ,1' d'' :i' 'ia ca n'111
,n, i'll '', de p I''ole. 3 m' 1
1 dlt d, ull i. ''i'')l' ai e
"i m'rio 1; ~ rpf" :-rs promuvc.-,

iI i' I 'l IL I -il) d t11 .) .' 1 0
1); y'hl ,l ',uiel de( consomi l


I r Plill ip pr

1 i' 1 ,' ii ',' Ien K 'Inc
I br' 'ail dea mis enll
t I" 1" ( i t In ,er d' ne

Si ll In rpa



I I 'dIt
,1 1 1 I I 11i i
1 ] ,! tn]P Ill 'i'llI-I

: fll d l 'i

5"l. 1 1.' ,Il

'i ,l Pr Phi1il-
1 ISOc 1cc, 1 '11



; l, Il' 1 ar 1)1 A


*I (,1 ;0i y ri V.l e, 'S lm a
'111 1i'l AI' I cs ( l'' e '] :1 : 11o i












,i DI It rcl'ne''ie de,'A-
r. O io Iour














I 'ipil o d' loralvir dem, s

riu ,u, tours ente1, 11o 11
ohiit d,, iu:i m noi. in






: !U',!\lr!m 1r pmite p" o'

'M. Hoddin( Careler, avanhti
exclu d'avaonce un nouvenu
vom.ie de M. Vance au Pro'
cli Orient selon des sources
ldu Depar'ement d Elal, Es
F'ats-Unis prefiraoent cee
pendant dels conversatNions
;an ecelen moins eleve..
Des conadcis separrs s de
roulen, da'ln eusl decanise
plusfeurs djours, entire Wa-
shin(ton e' Jerusalem ainsio
q iravec le Secreta-lat GdnE
ral de 1'ONU et h es mem-s
brns du Consei, l de Securite.



I,, CURE, LES MARINES


LaI' petite ville ItallenneI
d" Pontedecimo, press de GP

son Cure : 11 a accuse les
fnmes de marans d'etre Ins
Fidels, or Pontedecimno 80
pour cent des homes sonts
marines.


eje n'ai jamais dit une
chose pareillei, se defend
aujourd'hut le Curd,' tDon
Dino Bonanril, 54'ans, don't


PAGE 7


NOUVELLES DE L'ETRANGER


le'qlpropos contcstis nvamiit
(0t publi.s par le journal
local.

I,:I rvoltle grolde pour-
llnl .HI 'e le i Culr(, : ill l'll
dil, a l l'lrnlo M. (lovannil
C inpl cii'elf d t li Fron'de
alli -curlo' fl foindltleur ]'lin
Comle pour I'hlonlneur does
mi:silns de Pon(tledino (1700
habillants).

1M Campi, doni leaIs dc-
el ratillons sont rapporlees
l oidi parl a grande press
iiAilinet (11 s'agit dOsor-
tinis d lune niaffaire onallona
1i( I po'rsul',I I7 IlS manteoe
dti Panol : ,Le Cure traite
de cociie toli' ne11 c'lcio
rle de tr'availleurs. Mais que
sail-il des marines) ? Et de
conclure : probldme dc 1'infid116td est
communi* a toites los clas-
seg .soc'alps. Et pils, s'il a
appris des choses ii la con
fission. il n'a pas le drolt
den fairee tat>,.

Quanti n quo'idien de Ro-
me La Republica, lsoia_-
1'sti.l il 11010 que In fernm
ine'; do P1nedecinon 'proTcs
lent a 11 s s i con're IPs
I'),opos dui CIIr. maisl aver.
plus do prudence qlu' los
honmmes ,.

x x x x

UN DEPAIT nDU
CHIROMOOME X-
A L'ORIGINE
DE MALFORMATIONS
GENETIQUES
BOSTON IAFPI
Un dliauts dul Ch-omoso-
me ',X transmis par les
mi're l a Ieurs fils, pour-
riati "ue a l'orisine d'un
nomb"r important de mal-
f nationon gene'iquels chez
1 '. nommn s. inclique nmercre
di l5 Bis' in Globe, se ton
dan sur des recherches re
ei'ltes.
Le qL:o'0l dn cite la de-
couvrvrtCe nI IIsyndrome fra-
gile X qui a ete au con-
t'e 's travaux d'une con-
fel'Ice nlitc'ique la semai
i-n de'niie h Bcr Harbor
iMa ne) of il a ete expos
pa- le p'Lnfesseur Park Ge-
rald. de lUniversite do Har
vard.
Ce ,syndrome fragile X>,
a indique le urofesseur. n'ap
pa1rait que dans le chromo
some X trarnsm's par les
in"'r'-s leiiu s fils.
Le defaut nl f-apPe que
les mu"rroe, les femmes re-
pIv'vin deu1X chromosomes
X de imiur irce et de leur
0m1', d(n1 l'-n ost obliga
0"'-e'*min normaIil.
2 a 3 poir cent des mAles
iiltor s did;ns des insiitllu-
Ions 'l's lT l'; iss allSu F is- i
Run's souff'ent de ce de6fnut
chllrmosoltque, a es'im6e I
p,'-olfss'our. 0 ce pourcenta
I '. e l fail 11l clause Ia nTIus
iniu orianIf'e dllt" nl 10forma-

svndromle de Down, on Monl
f olisme.
O -

I (F"rO"'i'l ) I) NS
1.E MONDE

ANVEI:RS (AFP)
Loe nomirbe d';vevlIules
lieIn I. nllioi l, e pli)s de
I0 11111 Son 1 '' l!1m l l ciIn'tl
lNsctle de doubler d'ici
l:i ll diu sl(cle si on n1
,lCr pis 'Ill" a, lion d'en
V ''l e polIr la DTrvenilion,j
Se.,'ll' llmorrerodl a Anvers
l ChIeikht Al)(bullah Al Gha
ini, ]i'ri(dJent de la fedc ia
tion inil rica'riionale des a-
v" u1 'les.

An liours du cone-rc's qull
:; ei, actuellement a Anl
v -s, en Belgiclue, les dirt
",o"an.s cIe la fde-alion in
1(rnationale des aveugles
ont precise que 80 pour cent
des aveugles sont recenses
dans les pays en voie de de
ve loppement. La sous-ali-
men'alion est generalement
A la base do la ceclte et
dellx ;iveuliles sur t'ois pour
raient c6re completement
uIrs paar des actions rde
prevent ion, onl-ils affirms.
Solon la fede"ation inter
nllionale d es aveugles,l
plus de la moitide des cas
de cecite sont provoques
par la cataracte. aul peut
dtre dvitee grice a la ehirui'
sie st elle est nratiquie a
tens. ILa second cause
princ'pale de la cecite est
1'onchocercose courante en <
Am4riqoe du Sud et en A-
frione Tropcale et "espon-
sable de nrr' de 20 mrl-
ltons do cdcitd to'ale. Ies
resr'nnsables ia Anvers ont.
dgalement c6 I I x6rophta
limle, maladie trds virilen
te chez les enfants en bas
aiep maladle qul est essen
tellement provoquee par
un manque d'aliments ri-
ches en protdlnes.


CAMEROUN : AVANT LA
VISIT DE JOE CLARK

YAOUNDE. (AFP)
Monsieur Joe Clark. Pre ,


mier Ministre au Canada
est attend Samedl matin
au Cameroun pour une vi-


sire orcllcleiIe (e ouatre
.tours a 1 Invitation du
Chfs do S Etist Camerou
nlrds. El Iiadi Alilnadnii
Ahidjo
C-t.toe visit s,'ra ]ii roremlf
re d un home d Elat C.i-
nadien slur le Con tinent a
fricno, et la premlir' qu f
fecltura dans i'n pays tranl
'.er le nouveau cher dU t ou
vernemtcnt ca.ladien, so1i-
lignelnt les observateurs
Elle tradulit. stlment-il.
la volonte du gouverne -
ment Canadlen ce rentor-
afr ses relations 'IconOml .
ques el illture'les avec el
Continent aFricain
Le nouveau premier Ml-
ntstre Canadien. qui sera
accompagn. de son pouse,
se rerdra enuitte Lusa-
ka, ou 11 assistera au 21eme
sommet des pays du Corn
morwealth, duls en Tanza-
nie et au Kenya
Au course de sa visit au Ca
meronn, qui commencera
par Douala. capital Icuno
mique du pays. Monsieur
Clark aura ulusi'urs entire
tiens avec le President
Ahidjo, qu de"'raient por-
ter sur les rel itilons entr,
les deux pays, qualifies
ici d excellent 's, sur leur
evl tuelle 'articipatio'n
un 'Commonwvealth fran-
cophone, ainsi que sur 1 ex
pdri'nce du bllingulsme
coimmnune aux deux pnvs

x x x x

LA MERE DE JIMMY
CARTER HOSPITALISEE
AMERICUS
(GEORGIE). AFP)
Madame Lillian Carter,
80 ans. mere da Prdsinent
Jimmy Carter. a etR hospi
talisee Jeudi a Americus
iGorgiel ia a suit t d une
inflammation a 1 epaule


Gauche, a annonc6 son n6
docln, lc Docte*lr John Ro
bingon
La mere du Prdf'ldent aimnr'
caliri n devralt roster has
pitalls6c e q quelque jouri
a indiqu6 le M6decln
Lo Doctur Robinson' a prl
c's6 qu elle souiflrat d Un
inflammaltion des bourse/
sareuism, ayant entralin des
doulPurs Impol states dans
le bras Gauche

0 -

LETTRE OUVERTE A M.
BREJNEV DE CINQ ,
SAVANTS AMERICAINS
STANFORD (AFP)
Cinq Prix Nobel amdri-
catns demandent all gouver
nement sovietique, dans une
lettre ouverte adress6 h M.
Leonid Brejnev, de mettre
un terme < politique, ethnique et ractia
lee s'll ne veut pas obdrer
la cooperation scientifique
amdrilano-s'cvi6tlaue.
Des copies de cette let-
tre, envoyee le 24 juillet,
ont d6t adressdes 1'Am-
bassadeur d'URSS aL Wa-
shington, M. Anatoli Dobrv
nine. et au President de I'A
cadme des Sciees s Sovi0
tiques. M. Alexandrov.
Les cinq Prix Nobel les
professeurs Christian B. An
fmsen (Chimie), Owen
Chamberlain (Physique),


Max Delbruck (M6declne) lesiC,
Paul Flory (Chimie) et Ed lement,
win B. McMillan (Chlmie) quiit"t
- soullgnont que l'antlsa- dd I'Ets
mltismeo continue l oempol tat t
sooner atmospherere de la n ts "
coopdrktlons entire les deux L'LP
pays
11 s'a
Ils d6noncent les restrict rialliste
lions politiques mises par parisier
le KGB aux d6placements Mostakb
des savants sovi6tiques a formula
strangerr, leur remplace- tiow de
ment par des chercheurs de la r6so
peu de valeur et le fault eil' de
que totes les deldgations che-Ori
scientlflques sont toulours propose
accompagnoes par des a- ftl
gents des services secret so fatle Ch
viftiques. le Che
de lib&
teinte au concept 'mIme de ne ave
la cooperation sclentiflque,, chien i
aiou'tent-ils soullgnant que sence e
Moscou sous-estime l tort ouest -
la eprofondeur et S'dtendue
de la disaffection des sa- Brandt
vants amdricains engen-
drdes par des actions op-
p essives des autorit6s so- Cetts
vidtiquess, tion)i s


VERS UNE (NOUVELLE
FORMULATION i DE LA
POSITION DE L'OLP

PARIS (AFP) L'Organisa
tion de Liberation de la Pa


Soulagement rapide
- des douleurs dorsales






centre toute douleur o


examincrall acruel-
ui, duocitnent' tfpll
sa '"reiddhfilssance
at d'lstael; si les E-
IlS reconmialssalent


gliralt; selon I'ddito-
e de I'hebdomadalre
de langue arabeAl
bals; d'mne ouvelle
action de la posi-
SI'OLP concernant
lution 242 du Con-
securite" sur 'le Pl0-
ent qui aurait et&
6e a M Yasser Ara
s de l'entretien que
f de l'Organisation
ration de la Palesti-
u r6cemment a Vien
c le Chaveelier autri
Iruno Kreisky en pr6
le l'alcien chancelier
- allemand Willy


1 '


n (nouvelle formula-
tipialerait en effect


que 'Orgavisation de Li
bdration de la Palestine
est dispose A reconnaitre
la resolution 242 en coltre-
partie d'une reconnaissance
de I'OLP par les Etats Unis
et l'acceptation par ceux-ci
de n6gocier avec elle;diree
tement et en sa quality de
representant legitime et u-
vique du people palestinien;
de l'avenir de la Cisjorda-
nie et de Gaza ainsi que de
la creation de l'Etat pales-
tiniena
Yasser Arafat; precise 'e
ditorialiste d'cAl Mostak-
bal)), se serait vulsugg6rers
i Vienne de aprendre l'ini-
tiative de faire distribuerl
cette anouvele formulations


aux membres du consell de
s6eult'lut flih payq arnm-
be ou uttinl

La rksolutioun '242 22 no
vembre 1961) pr4vol entire
autres le respect et la re-
connaissance de la souve-


ralnel: de l'integri.l terri
tbiei!' e t "dl 'llnd I-nfln-
ce de chatlue Etat d la rr
tuin et de scr, drolt de i1-
vre en palx t l'intdricur Ole
frontleres sIres et recon-
ues ,, j


i

I
I


. vSOOSOGSGGSOGSOO


TOUTE L'ANNEE,


DEGUSTEZ LE JUS DES FRUITS HAITIENS


-* a


#*.j


Utn




N-C'L RO "


FRISUITANA








Une renssite haitienne !


-Ima-mac ciao -mwoAo


r~W~


L


%~/E~//~/C~C~/~/~/~/~/~C/////-r~%~/~:%%-


laaaaooaaaaast acaseaoaswxxiyRyg


LE BISTROT

Gilbert Fobru ... Et 78 0

OGrand succts au Bistrot ...

I tEFCPDP1 ler ABOUT 1979


Gilbert Fombrun


GRANDE SOIREE ANNIVERSAIRE

IRepertolre entitracnt nouveau

avec

Max Piquion et ses Musiciens

UNE SUPE'R SOIREE

UN TOUR DE CHANT EXCLUSIF

Avec le concours du Whisky

<
Resarvez votre table

Pour cette soiree unique

LE BPSTROT Tel : 2-18K?

gaoeosos7soB6eooeosie sosigeaoscya-ycoco.






VENDREDI 27 J-ILLET 79,
PAGE 8 -______________.._______ '


-1 CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence 64 heures 30 et 8 heures 1


CE SOIR

SALLE I $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV $ 1.50

SAUVEZ LE NEPTUNE VOYAGE AU BOUTDE L'ENIFER MORTS SUSPECTS LA CAGE AUX FOLLES

1 jooaccog~x^-Q- < Z-^

Coin du Jardinier


i unillI di e hi lil'r' pa' l

1i's danls it" trAvalil dc la
Itrre a, d-auire a prt. dimi
lnu le I nombre d employs
ct accru la misery dans tle
stet'eur de la inain-d oc-o
vre A la FAO une rd -
flt xion exprinle 1, dcciD-
t lon de.s spccijilisths : aLa
irieullture savante est unl-
agriculture de riches si ci
pitaux enornon s La Revo
lution v'rl ""eirichit lt's rl
chos et apprauvril. les Daun
vres.


II nI s aglt cr"'es pas do
nier ls virlus di progpris
Miis cro iroires n psl avan
tavelixe tCu s il osl adaptl
aux possibilitc0s de 1 Hom-
mn I1 ini' s a,"t pas non
plus di purt r alx iiesi
I agriculture primitive Un
lie piut' eOnip.rcr la inoui-
n la cliarre ei mtlir:' I(i
parallI'l 1 :iba idon de 1.,
t"rre us0e et la inigration hu
nain i qui 'il i('n,'lfo ila
rotlation des cuiltiures l 1 a
mendemnli' t cOntliiu des


sols Si I ag'rici"ltlilre liaitle
ill 'nl nmcanilsi 0 sC Irouvt
hours do porter a's plan -
teirs nmhyelns dis pays panel
vres. si 1 Cnll ritii n d's es-
pt.ci's selectionntes n'ces-
site une comlpcttl nee tri'h-
nique inmportei et trop one
reuse, il y a. 'iitre cts deux
poles extremes assez do
place pour unc agriculture
scientlfiquemenit valuable
sanis rappo"i'r :itec l emnpi-
rismne et la loitine, une a
griculturE plis b ologiqup
quindstrialisce '. outrance
L experience flait' en Chi
no est concluaiiLif Sails exi
gtr au depart der ros invw's
tissinmlnts on c 'pitaux, rieve
inant aulx 'sp'i'es et varieties
Ir obustcs iIm' lx adaptees
a 1 auto defense, re -
v 'nn at 1 'imploi d appa-
rells simpleos sapptlyant
plus ssur le tr. v:til de 1 tIons
mie qu(i sir lt' 'lLli dC la ma:1
chint. oll' a pleiniement
rOuss: GOraf' l It. six it
sep;)t centlls millions d' Clhi
nois out r''s.e ci poir iainm
Courtu1'tsi d, a.
DARBOUCO


LA DARBOUCO

POUR PRODUIRE PLUS
POUR PRODUIRE IMIEUX
POUR PRODUIRE 31MOINS CIlER


A la Darbouco

LES MEILLEURES SEMENCES
LES MEILLEURS ENGRAIS
LES PESTICIDES EES PLUS EFFICACES
DARBOUCO, S.A. RUE DU QUAI


Concours
d'Artisanat
1)i;t.s I' t aidrc dc 1'Annbe
lIllt'rnatlionalt di 1Enfant,
10tiliie Natuionil de l'Ar-
Istnalt. du Mtsllusi!'te des At
I'ilr'sC Sitso les, oilanise etn
collabora I on avec l'Agence
dc Coope: tion Culturelle
e. Technique, dceux concourse
d'Artisanat don't les themes
SOIt :
,La Poupee Haitienne>
SLe Ccrf-volant.,
Les concou'rs sont ouverts
h tous.
< La date limited de recep..
tion des articles est fixee
au 15 septembre 1979 au 10o
cal de 1'ONART, 10 Rue
Timmer, Delmas 31 et les
resultats seront proclames
le dinmanche 30 septembre
1979.
L's pioupecs et cerf-vo-
lin s nIl' tloiv'nllt pas dtpas
ser 1 m de halt.
Le's po3up6Cs pourront re-
p-escinter des personinages
Instoriques on typiques de
la vie hailticinne.
Dus prix s'ionoi dIccern's
nux participants dc chacun
i' cllconurs pol r 'or iinia
lit. li, 1'ifni la beasltt de
ittUrs articles.
ler Prix GdOs. 500.00
2mne Pri-: Gdes 300.00
-- cme Prix Gdes 200.00
Mc 10 Prix de Gdcs 50 00
Les poupe, s et cerf-vo-
lants prim6s front 1obhiet
td'uin resrisena'ion 5 Port-
au-Prince et dans les difll
rents chefs-lieux t' (s 8 au
tries d6partements gdoura-
phinques.
Bonne chance a rous
ia defacher et a adjoin-
drt i chaque article I
N ona : ................................
P ren om .. .......... .........


Lieu de residence ..........


i [ z'HAITI


Informations de A nroos des "Affres
la Croix Rouge N propose ues Afires
Haitienne


INSTRUCTIONS ET
.REGLES DE SURETE
1I-N CAS DE CYCLONE
APRES UN CYCLONE :

Entrez en contact avee
les Postes dec Scours si vous
avez tiun bisse. I aites-le vac
ciner cont"e hI tetanos.
An noicez aux Autor'tes
otL 'u Comite re Secours les
donmmages nauv ils electri-
quc's, aux cnslidites d'eau
etc...

\e touchez p;., aux 'ils
elcc'riques at A:ttu ..
Appliquoc ies measures de
sanitation et d'kygiene ela-
burces par Ilt Services Sa-
nitaires compietents concer-
liant 'a des n.ii lcon de d 'eau
dce boi. son c 'i, l'e loluli e-
mcnt des allinlmaux orts.
Ne sortclo" I: voilire que
pOu1r r''s cs is iirg'nls;.
11 uxiste des d ingc rs impre
v sibles mcme apre.a 'e cy-
clone.

Suivez lec inrstricltions des
Auoritii-s ct du ComitCe de
Secours.
Pti-aiu-Pcc, le 2- juiliet 1979


NICARAGUA :

Deux .des cinq
membres de la
Junte a Cuba
LA HAVANE (AFP)
Deux des ci)q membres
de la Junte de reconstruc-
tion national du Nicara-
gua; MM. Alfonso Robelo
et Moises Ilassa',; sent arri
ves jeudti a Cuba; accompa
gi6s du Ministre de la Cul-
ture du Gouvernement du
Nicaragua,- le pretre et poe
te Ernesto Cartlenal.

Les dirigeants nicara-
guiiayes sont les ivittis
d'honneur des ceremonies
de commemoration de I'an
niversaire du premier soul
temet de lidel Castro;I'at
taque de la Caserne de la
iMoocada: le 26 juillet 1953.
les membres de la .lunte
ont et( accuellis par le Mi
nistre des Affaires Etranei-
res ide ('iil)a; l Isidoro Mal
mierca. lls se sint ensuite
re,,dus dans la provi,,ce de
Iolai in; i (600l) kin a l'Est
de la Ilavane; o ildevaient
avoir lieu les ceremonies et
le traditionnel discourse din
tprcsidelct du conseil d'Etat
cubain; Fidel Castro.

lln certain nomlbre de
combatants nicaraguaiyes
et de commandants de la
guerilla se trouvent egale-
ment a Cuba.


(Suite de la 16re page)
le nom de Frank6tienne
dans cette grande kamille
de la francophome don't on
parole tant et ofi 1 on mesu
re trop chichement la pla
ce accordee a Haiti Je pen
se a Frangois Nourrissier.
a Pascal Pia, a Alain Bos
quetett a un des mieux pla
4s etant donnde la tribu-
ne don't il dispose la T6
1e franqaise, Barnard Pi-
vto. Ne devrions nous pas
essayer de les lousicer, ls
contraindre a mettre luer'
influence au service de vct
tre oeuvre, qui est iun s':m
met de la littiriturc de
langue franqaise contempt
raine ? J ai lu quelque
part que prochainement
doit se tenir un congress ou
quelque reunion tde ce gen
re sui c? theme de la fran-
cophonia et ou Haiti y se
ra n present St cela est.
il faudrait que chacun des
participants soit informed
de votre livre. De meme,
il serait bon, a la rentree.
d on dresser in "-x-mnplai


re accompagn6 I u 1 let-
tre personnelle, aux prin-
cipaux chroniqueurs litt6-
raires de la press fran -
qaise L art est universal.
vous avez product unLe oeu-
vre qui ne peu t -ester can
tonnee dans les limits 6
troltes de son petit nays
doritine Si dans cer,'.e in
tention mon concours peut
vous etre utile, je ferai avec
jole ce qui est dans mes
possibilities.


Celles-ci ne sont pas bien
grandes, j en conviens. et
en la circonstance je 1i dl
plore, tant je braile du dte
sir de servir co que j aD-
pelerai en pareil cas la
justice

Cher ami, encore merci
pour ce livre precieux qui
m enchante et dont '" vou
drals que' lui soit recnnnue
sa place, une des toutes
premieres, dans la produce
tion litttraire de lanvue
frangaise en notre temps
Maurice I-DUWIOUET


rruicro iesonnets, amateurs ou melomanes avertis
Srur Loui muaLine electro-acoustique
8 Voyez Aux Undes bonores


tour Lout aplpaieLl de haute fidelite
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De l'antenne au recepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
l'entretien de vos dsques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou electrique
Voyez Aux Ondes Sonores
Violonistes. Allistes, Violoncellistes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos radios et cassettes pour voiture
Vovez Aux Ondes Sonores
SPour vos enrezistrements : tape on ruban magnetique
cassettes, cartridges sont necessaires
Yovez Aux Ondes Sonores
ruf iep hpin ie cnbles
1eeCfronimnjes nu lectriques
SVOVeP Aux Ondes Sonores


Aux Ondes Sonores

Tout... dans tous les domaines
41 Rue Macajoux T1eephone No. 2-3824
Au Service du message sonore .


-d m ~ -


le passe-partout


nut


it us
K 'tut5t"tl


lavoiture economique


pour leconomie d'aujourd'hui






AVIISUBARU


Sautomeca, route de laeroport
Ia 0P ort.


j


En la residence de Le Pape serait
l'Ambassadeur -le bienvenu, en
tiuie de la lere page) Grande Bretagne
,-,- . -


unieme anniversaire cette-
Wois.
A cette fete on notait ou
Lre la presence du Represen
Plant du Chef dti 1'Etat, le
Capitaine Jean Collin, 'de la
Garde Presidentelle mais
cells de grande.s figures du
Cabinet minist'riel. de la
Chambre Legislative, du
Corps Diplomatique, Consu-
laire, Ii y avait des Dames
ec Demoiselles de notre so
clete, des am.s du Liberia
et des membics de la Pres-
se.
On a rencontle avec plat-
sir a cette fete Madame Lau
re Fernandez, epouse de
1 Ambassadeur Fernandez
decede depuis mais qui a
tant contribute i fare con-
naitre le Liberia dans notre
milieu et a det'elopper des
liens socto ;tiliureis entire
les peupies de cox's deux pays
Madame Fernandez. elie aus
si s'est montre c contcnte de
retoir ce pays et ces figures
qui ont marque de belles
annees de son existence.
La lete sc dicroula dans
l'Ambiancde dti cordialite l'i
plus parfaite et Ie champ
gne fut viGe ou nom d'une
amriitie. toujouis grandissan
te entire les Gouvernements,
du Liberia et d'Haiti, d'une
fraternity touours chaude
entire les peui les noirs de
ces deux pays les premiers
qui ont eu a inaugurer l'e
re de la vie lIbre et inde-
pendante pour toute la ra-


aeciare Mme
Thatcher
LONDRES. (A_'P)

Le Pape serait < nuo s il souhaitait effect -
tuer me-Unis, a declare Jeudi
a Londres le Premier Mi-
nistre Britannique. Mada-
me Margaret Thatcher.

lors dun en r,.'i.en prive a
vec Monsieur Gerry Fitt,
Depute Catholiqie d Ulstr,
indique-t-on de source of-
ficielle a Downing Street

sSi le Pape desire venir
au Royaume-Uni. nous se
lons heureux de discuter
les arrangements ntecssai-
res par Ja vale habituel-
le, a ajoute Liadame That
cher, stlIon ';on Porte-Paro
le official

Bien que le Royauns, -
Uni comprenne 1 Ulster.
les observateurs estiment
que la form 11t ,.ion utilise''
par Madame Thatcher ne
constitute pas a proprLment
parler un lncourag' nment
a une visit du Pape ei'
Irlande dii Notrd. Certain
estiment meme que le eon
vernement ritannique
pourrait ainsi inanifi stcr
implicitement -on p-u d en
thousiasme pour uns seiour
de Jean Pault etn Ulster.
lo:s de sa v,,si"te en Repu
blique d Irlanie. du 29 Sep
tembre au ler Octobre pro
chains


Echos et Informations


C'est le neuf about pro-
chain qu'aura lieu, a la sal
le de conference de la Fa-
culte de Medecine et de
Pharmacie, la ceremonies de
premise de diplome a la pro
motion sortante 1973-1979
de la Faculte de Medecine,
aux promotions sortantes de
la section de pharmacies et
de la faculty d'Odontologie.
Nous avons appris avec
satisfaction que ces diffe-
rentes promotions portent
le patronyme : Dr. Thlodu
le Alexis. C'est till homma-
ge m6rit6 au elobro msde-
cin du Portail St. Joseph
cidc&dd il y a 5 ansi qui
passa oute sa vie a strvir
et a ider les Ithumbl's et
!es pauvres.
Nous avons apllpris d'alu-
tret' pa,-t, ue la promotion
sortante de la faculty de
mndrec'ine 'i'offectera aun
course de la prensiere semai
ne du inois d'aout unce
randonnie de nlaisance en
Republique Dominicaine.
-- O --

Depuis line semaine. les
bureau de la Secretairerie
d'Etat 'a la Jeunesse et aux


Sports sont etablis au Bols
Verna, plus p'e6cisement a
la rue Camille Leon a 1 an
cien local de 1'Ambassade
du Canada.
-- O --

Nous apprenons que le Se
cretaire a la Jounet.sse ct
e.ux Sports, Me Gerard -
Rouzier s:-a dr r'utour a
Port-au-Prlince a Ia lin de
la semainc.Le Mtlls t' Iutii
zier avait laisse la capital
le 5 juillet dermer. n inmis-
sion. ct sonl perlpil( cicvatll
le coiidlilri atu Brs.il, a Por
to-Rico et ln EuroIpe
-- 0 --

D'aprcs Ies Ilorin' ion s
(Jul nlous piarviiintlll duI
Cail-Haltirn des laux bil-
lets dt VigLht dolltrsi s-
rh' lsent' t1 'ir'lc a llii i S (at !s
la nelrop))olh u Nord l
ses environs.
-- O --

Les result a's dIt's examlens
du baccalaurcal tlu:e ct 2e
partle ser'ivent proclami's a
la lin dpe (itte semainhec ou
au debut de la semaine' pro
chain, si nos renseigne-
me;its sont exacts.


(suite de la 1ire page)

rurg'e a ete plus que sign
ficative.
L opinion publique s ameut
i just ltitre de ce fait re-
prehensible
xxxx

COMMUNIQUE

La Secretairerie d'Etat de
la Coordination etl de I'lin-
formation port a la con-
naissance du Public que
le Vendredi 27 Juillet 1979,
aux environs de dix heu-
res, S i'Avenue Charles
Sumner, le nommd Antoine
Koury, Membre du Corps
des Volontaires de la SScu-
rit Nationale, au course d'u
ne altercation avec Reynold
Taylor, a atteint celui-ci
d'une ball de revolver.
Transported d'urgence S
l'Universitf d'Etat d'Haiti,
la victim a subi une inter-
vention chirurgicale pleine
ment reussie.
Le Gouvernement de la
Rtpublique deplore cet acte
irreflchi. Car il resort de
l'enquete menee autour de
cette malheureuse affaire
que Koury n'avait aucun
motif d'utiliser son armed
en pleine rue d'autant que
sa victim n'6tait pas ar-
mee.
Sitot informS de ce regret
table accident, le Chef de
l'Etat a instruct le Supervi-
seur Gen6ral de la Mllice,
Mnruaimp Max Adolnhe. de


proceder a incarceration
du nomme Antoine Koury,
de le destituer comme Mem
bre du Corps des Volontai-
res de la Securild Nationale
en attendant qu'il soit def6
re a ses juges naturels.
Ulysse PIERRE-LOUIS
Secretaire d'Etat


Bon Anniversaire
Mimose !
Aujourd'hui 27 juillet ramu
ne 'heureux anniversaire
de naissance d'une gentile
amie de notre mason: Mlle
Mimose HonorS.
Mimose est aimce de tous
pour ses grande qualities
de coeur et son sens des
relations humaines.
En ce jour fast, nous
nous associons a la joie de
sa famille et de ses amis,
et lui formulons nos meil-
leurs voeux de bonheur, de
succes.
Bon anniversaire, Mimo-
se!


Drame sanglant,

ce matin a Turgeau


L_ I I ,,


llie F


& .


.


;4


------------




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs