Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10455
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: July 26, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10455
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





COMITE HAITIEN DE COOPERATION AVEC LA CIM


Le President Duvalier

rend hammage

a la (CIM)

1, Ainni' 1)7B (1111 lIlnie- re d l hi Nllut nio i l partlclpa
I11it Ir !0> clnr' A nlevtcrsiilre lt ioll i .1in ftulltn L hialtlenlie
it I 'l nIInIIISiislon Inll Irano n Il develo-ptn l Ill ln tlonal.
lichinuli's l', m it etce A 1 o'IeaTimn du Cinquan
luitItIIure t lltine oil I[ s;l It tnaire do lII Commission
P.1 iir 1. d'at'fivlits In (L ri melrlcawie des Foem-
hil II I 'i I' ]l.IA t le s s m ies, l MnoesL i.greable de
liii *I 11 u ," i I Icolie. rappl'er que de la creation
l'I l l Conl- de eet organismle date un
iii i 111t11in.t ug ipl's., Ex tournament dark's I'histoire des
ioiimtn ildl u li\re Fen lain F'emnimes du Nonveau Mon-
'- Ide.
[l,: rlli t im ir lnt .1rmndial Consilderant los problemnes
t 11 o i '' i', OA 1en de nl Coondi','on Feri nine
11.111 It (ill (( l' 1 11C 'i111ti dans nos pays. la Gomm :s-
ir (t',i tiithii i aiver la CIM. slon Interamerlcaine des
pliit billt ns de pres- Femmes a souligne b en des
i, ,\' ii i t mention de inegalites et inontre la ne-
S nit fest'i.' ns, nota cessite de leu:' disparition.
i 1i1 l.i a--nrpte Extraordi- Courageusement, t'le s'est
iiure l. iit' di 10 Fevrter attaquee A des prat ques si
1178 par Si Ci n!si's de IOEA longtemps et si generale-
I i.i- .i.' i, q Ile ece- ment admises que leur an-
imi' l ii lhii..'e des nlessa- ciennete come leur uniVer
:,- aidl, -,. p.r lis Chufs sa'.lite semblaiahnt leur con-
oi l-tl u UL,;ii'.intit don't ferer une sorte de legit mi-
Stn lx. hnt Monsiteur te. Elle a aussi sonde les es
Ji .il l i (iti livaialer. Presi prits et denomibrd les preju
dIrtit \i Vi ,r. la Ripubli- ges qu'eile s'ellorce de dera
(qit (I fliii. ciner. Lefficacite de son ac
Noi'p ', i i eii' hiiureux lion se measure A ses conquer
i ',c,''rvii it. Nllmero Spe tes, et chacune d'entre elles
(iail it F.m.',ir'MM 1 1orga- est niiii v ctoire stir line con
lit, dto la CIM wl qcu ets con ception perme' de la vie
.5.rc r :a 1 i, | l)]h tioii de en society.
i'{s nlrs'-.ire lilt miettent Jae rends hommage it toul
(ill. I 'et' ill .ur le role tes les Femmei des Ameri-
)i' )ar i: C', anisine Spe quites, qui. de ores ou de loin,
'-list de Or A dans l'e- contribuent aux travaux de
l,tnc1pai ()inl ii i femme a cette organisation. Je souhai
liit\rrs nuotre Continent. tye que la Commission In-
AU si inou1 prFIonis plai- teramericaine des Femmes
S,i 1 l ilt's;;: pour l'in- garde sa vitality. son en-
ill nirotalnuo. thlousiasme, son sells de Fen
ionrmtion du 'hilt'lie hailien, trade et qu'elle accomplis-
it Ce':te du transeendant se Ia grande reparation so-
m1.s1,te du Pirsident Duva ciale qu'elle recherche.
t'r" qui tOnmlioll' ne fois Jean-Claude DUVALIER
de plus du haut interest que President a vie de ia
porte le Premiir Mandata Republique


Port-au-Prince le 26 Juil-
let 1979
Son Excellence Monsieur
Jean-Claude Duvalier, Pre-
sident a Vie de la Republi-
que, Palais National
Port-au-Prince

Je i 1excuse.-, etre venu(i
detourner Votre Excel'ence
cde ss multiples et patrioti-
ques preoccup.it ons.
Vori les lails :
Excellence.
En ma quality de repre-
sentants des P-esses Natio-
nales d'Haiti aix Etats Unis
d Amenerquo du Nord, ,'al
ete autorise par Monsieur
Simon Desvarneux, Direc-
tour de cette institution a
placer une command de
40.750 Passepor:s de couleur
bltiue pour la some de
50.937 dollars 50 A 1t'une des
Imprimeries amcricaines les
mieux oltilles.
Le travail 6te parfaite-
ment realise. Et les Passe-
ports au complete ont, par
Air Cargo, eli. expedies en
Haiti of ils se Irouvent de-
pu's le 24 JANVIER de cet-
te Annee.
Cependant jusqu'a cette
heure le cool ne la command
de n'a pas 6te paye ma'gre
mes demarches reiterees


WASHINGTON (AFP)

Jimmy Carter a demontic,
mercredi soir qu'il n'avait,,
pas l'intention de s'en laip
ser computer, mats il a reco.i
nu aussit6t que le Presi-
dent des Etats Unis n'etait
pas certain de reporter le
defi qu'il a lance aux tou-
tes puissantes Compagnies
petrolieres.
s de. Nous sommes en Demo-
cratle, votre voix peut et'e
entendues, a-L-il dit aux a-
mericains a 1'occasion de sa
conference de press. ferai tout ce qti est en monl
pouvoir mais une terrible
lutte> va avoir lieu avec le
<,Lobby> du petrole qui ten
te de ruiner les efforts du
Gouvernementi pour combat
tre la crise energetique, a
souligne le Chei de I'Execu
tif.
C'est le Carter < style)> qui est ainsi apparu
pendant trente minutes A
1'heure de grande ecoute de
:a radio et tecv sion. Deter
mine. parfois presque cas-
sant, tres A l'aise, maniant


COLUMBUS MEMO RIA
LIBNRAblY,


JEUDI 26 JUILLET 1979

No. 31.131 *
84EME ANNEE









FONDE EN 1890 ; LE PLUS ANCIENT QUOTIDl1N D'0HAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRES3E
,


DIRECTEUIO LUUiliN tOAS
ADMINISTRfATEUR Mine. Max CHAUVEXI


JIMMY CARTER ATTAQUE LES


COMPANIES PETROLIERES


NICE (AFP)

Le dirigeant palcstirnen
Zouheir Mohsen est decade
jeudi anres-midi a Nice (C6
te d'Aziur apres un coma de
quarante heures qui ne pou
vait pas avoir d'autre issue.
En effect, des le premier
examen effectue a 1'h6pi-
tal de Nice oil Zouheir a-
vait ete transport apres
avoir recu une ball dans
la tite tire par deux in-
connus, lt etait apparu qdte
les chances de survie du
chef du Departement Mili-
taire de 1'OLP (Organisa-
tion de Liberation de la Pa
lestine) dtaient inexistan-
tes, la balle ayant cause
des dommages irreparables
au cerveau.
Des jeudi matin, son fr&-
re Majed et les members
de la ddl1gation pales'.inien
ne arrives la veille a Nice
avaieni entren'is des dimar
ches pour le transfer du
corps du chef de ,A1 Sai-
ka>,, apres s'etre rendus a
son chevct.
Selon les enqull('eurs lchar
wes de 1'ennuet'. il se con-
firnma' que le crime a ete
commis par des nrofession-
nels qui n'on, laisse derrii'
re e1x praiqucnientn au1('n
indice. Les rieux hommes,
Int"r'apertis pm1r Mme Moh
sen et iun viille lorsqu'ils


Retour de Me
Julien Lauture
Notre confrrzre c; ainti Ju
lien Lauture lqui come
precedemment annonce a
fait parties de la Deld:ati;,ca
haitietne A la Conferenre
International du Travail
tetue a Geneve; du 6 au
27 juin 1979; est rentre au
pays le mardi 24 juillet.
Me Lauture a profit de
son sejour a l'etratiger pour
discuter avec les hauts
fonctionnaires techniques
responsables des Questions
Cooperatives tant du BIT a
Getieve; que du PNUD Ai
New York des orientations
desirables en vue d'un ren-
forcement de l'action cooper
rative en Haiti avec la par
ticipation active et effecti-
ve des masses rurales et ur
baines dans diverse aires
gdographiques du pays.
Les Experts internatio-
naux tWont pas manque
d'exprimer leur opinion de
rencontrer dans le Specialis
te haitien un iuterlocuteur
tries qualified.
Notre journal felicite le
confrere Lauture; pour ses
heureuses demarches et sou
haite que des rdsultats vala
bles soient obtenus au pro-
fit de nos masses.


ELEMENTS DE RECHERCHE


SOCIOLOGIE DU FAIT HAITIEN

DU DR. HUBERT DE RONCERAY

par Webert LAHENS


On con
vaux du C
;ien d' nv
c.'s Socia
oinprend
pliquer 1
,lactleurs q
Ir d('vel)
(|i1, ii)Cla

1lid1 tilli


Dele
Sand
a la


nall les divers tra vue, corrigee et augmentee
CHISS iCentre Hal a paru recemment sous le
estigation en Scien titre suggestif de lest qui .voulait gie du Fait Haitien> de M.
re, decouvrlr et ex Hubert De Ronceray (L'Ac
en pai Liculier les tion Sociale Les Presses
qui conditionnent die1'Universite du Quebec,
ppl(micnl economi- 270 pages).
il et eulturel de ESociologie du Fait Hai-
lilions urbaines et ticni base sur la recher
La pluIpart de ces eche empirique beaucoup
liii i vl VI It' lt plus stir la pratique theo-
rel]:rlaite depuis riqute. done une approche
;0 t1a dans ls -Ca C du fail haitient centiree sur
(IiSS. Unme bo 11 des Sociolgies Speciales.
( l',.iemble re 1.( l,se analyses de seclurs
onrtictliers de la reality
k- iaD, : Socioloie de la

nation La Paroisse de
iniste Ste Anne en
Havane liesse
(',, r a tin. -os q rnl ers


I \ IIAVANi. 11 i''


[T1, I' w ', 'lrms Sandi-
t ( 'C IC('U l





,1 1 M( ull.- I l h a nm et, Al-
I L.I ,I h ll, I (I' ll 1 eco dmpa-

S ini.-l- ch vaient
l.., x I ., lv." le ,'s o r [;a
] fi1, l (i ; l ns la prov7 i.le
l Ic It I;lui occasion du
",eIic Wlnn ver',saire de la
pis d'as aut1 di lla Caserne
nil Moncada, Ile 26 juillet
1D54.
L, .- (.bse:vat ei r ont evoi

dilit'x 'rHlll I I'(Io, contradict
il ii d1uant s u ole de Cubas
aill M Icala, le 2'at Sandi-

.n11i e en Euirope. Angel

batats Nica nuayens a-
kLuienlt te feimnes h Cuba>).
Les mfmes otseirvateurs ont
no, e que le president Ameri
c1in Jimmn C(tr ler, au coursH
de lsa conference de press
merciedi soir a W-.shington,
<'i'.1ttnbuait pis. it, change-
ment de regime a Yinterven
tion de Cuba,,. iSomoza est
tombe par'e up '1 avait perS
du lal confiance de son peu
ple, avaue t precise Jimmri
Carter.
Carter.


du Morne t Tuf etaient en
lie.s.se. On elait la Ste An
ne. patroinne de la parois-
5"
Li's manifest,it.ons rell -
gi( iiUses de ce 'ailtin ont et0
emlpreintles die soltnnite Le
Chef de 'Ela et la Premie-
re Dame de la Republi-
que avaienl t, e n 11 A
atssister it la (Crand-Messe
ILe Prcsid-nt Jean Clau-
de Duvalier fut ovationne
par les habitats du Mor
ne a Tuf
Depuis hier soir, des r6 -
jouissances, bouillons po-
pulaires etc ,vaient dte or-
ganises Dans de nombreu-
ses families du quarter.
on a fet6 Ste Anne
L animation la plus gran
de a regn6 hier et aujour-
d hui dans la paroisse de
Ste Anne.


Famille, Sociologie de 1E-
ducation, Sociologie Urbai-
ne, Sociologie Rurale etc.;
comrne si M. De Ronceray
voulait corner le tien-, ondoyant et divers,
sous tous ses aspects.
PEUT-ON PARLER iE
SOCIOI OGIE HAITIENNE ?

Ii nous est difficile, sans
une definition de lh Socio-
logie, de parler d, Sociolo
gie Haitienne, mais, vou-
loir definir la Sociologie
elle-meme multtiplie le's dif
ficultes plant ceite science,
solond 1'Ecole coiisidtrte,
est abordee d'un point dc
vtle different. AdopltonIs pre
sentiment la definition de
Guy Rocher : la Sociologie,
c'est l'action social dans
les different milieux so-
ciaux. Certes, c'est nlie ap-
proche simplistle nous som
mes les premiers a 1L re-
connaitre, contentons-nous
d'elle pour le moment afin
d'arriver a mieux corner les
grades lines de la Soeio
logie Haitienne, la ques-
tion qui nous preoccupy. Au
faith, quand on consulate ,So
ciologle du Fait Haitien,,
plusieurs aspects de la rea
lite social haitienne y sont
abordes : urbanisme, loge-
ment, hygiene, malnutri-
tion, education, Omigration,
pression demographique etc.
non point en tant qu'6l-
ment isolds- en tant que
simple fait social, mais lies
a un ensemble, faisant par
tie d'un tout qui n'est au-

(Voir suite page 3)


LA COOPERATION ENTIRE

L'AMERIQUE LATINE ET LA CEE


CARACAS, (APP)

L Amerique Lat ne doit
concevoir la cooperation a
vec la communaute dconmi
que europdenne (CEE) se-
lon un processes ample,
complete et coordonne, afin
de enforcer 1 integration
6conomique' de ses propres
membres. a estimd Mercre-
di a Caracas un Porte-Pa-
role du systlme economi-
que Latino-Ameicain (SE-
LA)


Le ,Commandant Zero, nomme

vice Ministre de I'Interieur


MANAGUA (AFP)
Le ,gCommandant Zerot,
M. Eden Pastora, a ete nom
me vice Ministre de 1'Int6-
rleur du Nicaragua. a an-
nonce mercredi A la press
le Ministre de 1'Interieur,
M. Tomes Borge.
La dds'gnatiun de M. Pas
tora A ce poste a provoqud
une surprise dans les mi-
lieux po'Itiques de Mana-
gua : le ro> avait, semble-t-il, et6 re
legud ces derI!ers temps, A,


des functions secondaires
au sein du Front Sandinis-
te.
M. Pastora s'est rendu Ce
lebre en dirigeant la prise
du Palais National de Mana
gua, en Aouft 1978. II appar
tient &. la tendance Terc6
ristes du Front Sandin'ste,
considdrde comme la plus
moddrde. Les deux autres
tendances lul reproqhent
d'etre trop favr'rable A la
Social D6mo, nile Euro-
peenne.. ,


Le Porte -'arole a ajoutd
que le conseil Latino-ame
ricain, organisme principal
de la que la cooperation avec la
CEE devra border les pro
blames du commerce, du
financement, des investis-
semsnts, de 1 assistance
technique et a transfer
de technologies
Les experts d la eSELAs
considerent Cgalement ,que
1 access des produits agrico
les LatinaoA.mdiicains au
march agritole europ&sn
devralt etre permis et sti-
mule, ceci afin d liminer
les effects descriminatoires
A 1 encontre' des pays dA-
mdrique Latine
D autre part, le conseit a
propose la creation du co
mit6 d action destine d pro
mouvoir les prduits p ar-
maceutiques iSud-amdr -
cains de' grande consort -
mation Le march Latno-
am (ricain des prodSits
pharmaceutiques, ont -ils
soulign6, qui atteint une
valaur de 4.300 million de
Dollars par an, est do il-
nd b 80 pour cent par tren
te enireprises multina lo-
nales.


1humour tout en renongan' regret sur ces recentes ini-
A son sourire beat, 11il a re- ,'atives.
fut6 point par point 1'ava- Ma:s avant meme de ten
lanche de critiques sur son ter de justilfto son action,
remaniement ministeriel. *M. Carter s'est attache A
11 a distribud les coups a- mobiliser, l'opimon et la
vec habiletd e; une certai- Inettre de'son cote alors que
ne quite : A la press de !e Congres sensible aux
Washington, aux elus Repur groups de pression du pe-
blicains, au Senateur Jack. trole rcchigne dejia a al-
son qui a preai sa fallite po, ler de lavant avec le nou-
litiqut. II a louange les per veau programme energeti-
sonnalites qu'll vient de que de la Maison Blanche et
nommer a des postes de res, risque de le demanteler.
ponsabilite et cel'es qu'il a Le moment ctait propice
ecartees du Gcuvernement. pour cot assault de M. Car-
I1 s'est refuse L toute excu-


se et a cartd d't'mblee tout


L'assassiMat

de Zouheir Mohsen


Nous ne sommes pas des
pessimistes. Au contraire.
Nous sommes trop jeunes
pour ne pas avoir un ideal
A nous, un grand reve que
nous suivons et qui nous suit
et surtout cette inddpendan-


L'unification des movements
de guerilla


castriste); l'armee maoiste
de liberation et le mouve-
ment d'autoddfense ouvriere
(trotskyste).
Selon emission costoricai
ne; 1'objectif est de parve-
nir A la creation d'un
front uni d'action charge
de coordonner les opera-
tions de l1a lutte populai-
rev.
1M Toledo Plata a enfin
revild que son movement
bidficiait de I'appoi Ade
certain gouvernements lati
no-americains amiss; ainsi
que de la collaboration d'6-
tlmerts Tuparamos uru-
gUayOen*, -,


Bogota (AFP)
La guerilla colombienne
procede A son unification;
a revele M Carlos Toledo
Plata; le principal dirigeant
du movement (M-19,l;dans
une interview diffusee mer
credit A Bogota.
Au course de interview
accord6e A use radio costa-
ricaine squelque part en
Colombie; M Toledo a an-
nonce que son mouvement
etait en liaison avec les au
tres groups colombiens de
guerilla: les forces armies
communists r6volutionnai-
res de Colombie (Fare):
r'armde de liberation (ENL-


s'enfuyalent apr:s le crime,
n'ont pas laiss6 de traces
et 1'avis de recherches lan
ce par la police n'a abso-
lument rien donned.
Les hypotheses portant
sur le noint de savoir qui
est responsible de la mort
de lun dps homes les
plus influents de la resis-
tpnce palestinienne sont
nombreuses. Chef militaire
de l'OLP en meme temps
u'il diriceail l'Oreanisa-
tion Palestinienne pro-sy-

(Voir suite page 3,


T616phone : 2-2114 Bolte Peoale : 1316
Rue du Centre Nr 212


Des partisans de
Somoza rdfusods
a 'Ambassade de
St DominPue
Sa Managua

ST DOMINGUE (AFP)
Le Secr6taire domminicain
aux Affalres Etrangeit'es, le
Vice Amiral Ramon Emi-
lto Jlmenez, a affirmed mer
credl 'que 124 milltaires ct
fonctionnaires de l'ancien
- reg me Somoza s'etaient re
fugies A l'Amrasade de St-
Domingue a 'Managua.


Nicaragua: Nationalisation


du secteur bancaire pri

MANAGUA (ASIP) te que les etabliss~hients nement. Pas
La Junte de reconstruc- bancaires strangers ne pour 3,1 millions
tion du Nicaragua a annon ront pas s'approvisionner materiel are
c& mercredi A Managua la sur le march minterieur. lions de dol
nationalisation du secteur Par ailleurs. M. Dan'el Or res d', bancaire prive et des entire tega Saavedra, l'un dds cinq M. Ortega
prises f,nancieres membres de la Junte, a an conclusion
Dans une conference de nonce que le, dcettes con- est menee s
press tenue a Managua, la tractees par le regime So- en Banque
Junte a prec4ie que 1'Etat moza pour I'aehat d'arme- res corronmp
allait changer les actions ments ne seraiTnt pas recon avoirs seron
de toutes les banques pri- nues par le nouveau Gouver regularites
vees contre des bons du tre

sox. L'impact des r

NICARAGUA : 'OPEP) v
LA NATIONALISATION
DU SECTEUR BANCAIRE r o 1
NE TOUCHERA PAS LES d'un-e region 1
BANQUES ETRANGERES

MANAGUA IAFP) WASHINGTON USICA i"'rs de 1
La nationalisation du sec Selon une e'ade prepa- des dix-
teur bancaire annoncee mer ree par le Departcment dE m's
credit A Managua par la Jin tat, la hausse oa 60 pour C, te etudl
te de reconstruction du Ni- cent des prix mondiaux du pnx m e110'
caragua ne touchera pas les petrole decides par 1 Or- petrole s-
Compagnies d'A.urances ni ganisation des Pays Expor dollars er
les succursales des Banques tateurs dd P6trole (OPEPI ron 22 Do
Etrangeres. aura un impact negatif Se fonrl
d importance a~ able sur these -
Ces dern' res. a-t-il ete les pays moins develop provision
precise de source ofiicie'le, pes IPMD) ioni export diminution
seront soumises a l'avenir a .---------- des natij
un regime special qui sera en produi
etabli par la Banque Cen- Un DC-10 fait un autres que
trale du Nicaragua. pr~ vetnan
La Junte, qui a affirmed atterrissage developpte
que ces measures etaient des d'urgence aux ti' 1'irt.
t nees 'a relance-" l'economi Etats Unis d, la cd
du pays. a cependant ajou- mirn: dev
iOHI~i -iiAs-i nitri


r
e

rrrI ces dettes,
de dollars de
*entin et 4.1 Mil
liars de fournitu
Aircraft.>n
a a indique en
qu.'une enquete
sur les competes
deis rfonctionnai
uir,.t. (t quc 'eurs,
it frles si des ir
sent deconivert- S


irix

arie

'autre

e1trol t -l colcours
h'tli prochains

e l'n'ose que le
n 1' I baril de
ra (, envir'on 18
1979 el 1 envi-
llars n 1980
il i .. c. hypo

d 'inn o r" ct un I
i *I" li a nianded
n, ',dutstlrialise;
ts i t -.:pirtation
le ec.rbu ant n11
e les '' is mion.,
s a n ;,; (i'ie d ;',
d tne diminutlOii
mnande cis pays
eloni- ecn ipro -
d iiC i lf llld ii


t1litS U ilnilJi -l 1 Lires
que Ie carbut-: '. 'i pro e,
nan e des nations indu.s -
trialis -es a Ciaisi du orix
1e ve du petr)le. -1 etude
du Depart meni d Etat i's-
time que la croissance r6el
le collective do's pays
moinsE-.,developpe.s non -t'
portatLuT's d; petrole tom-
bera dun taux ai nuel de
5,1 pour coInt a 4.1 pour
cent en 1979. ct (it'e leiir
dOficit comm r.oial -lo -
bal augmentiri de 9 700
millions de ,dollr- ) p(s
. dril e 27.180(0 tr llon l i do
dollars a :37')ti0 milli h5
do dollars
Letlude ndiquie lion el19.0,
1 a cr>i.s'I nillic r 1 le d' s
PMID non(- ('x;),ii tl ii'. (d
p tULIole dlin r, ('; n('I e'

1voir suite tia 2) /

Halte du Jeudi

LE CARACO DE
TI CELIE

De iMme Malvrc CAI{DUCC1

POUR LES JEUNES
FANATIQUES DE
,LA HIALTE

LE CARACO DE TI CELIE

ri Ct 111 avaitl uo, caraco
Quie'.le aimait particulire-
ment,
N ayant jamais eu 1occa-
sion
De porter un vetemcnt ncuf
--ou--

Don d'une flitte' I tnreluse,
Qui ne vou'.al' plus aller
A- son bal trave ti,
II etait fait de grosse to le
Et des broderies diverse
En rehaussaient 1'eclat.
Co-

Des palmiers, des cocotiers,
Des bateaux et des oiseaux,

Des paysannes portant
De beaux paniers garnis,
Ou bien assiser elegamment
Sur des anes dociles.
-Co-

Un beau jour une voisine
Demanda A Ti Celie, "
Son caraco en emprunt
Pour sa fille, qui devait
Aller chez le medecin.
-00--

Entre gens du people
Cela se fait
Emprunt de robes, de sou-
liers
Et mdme du linge de dessous
Ti Cdlie ayant bon coeur
N'hesita pas une second
Et le caraco chamaille
S'en fut done chez le mede
cin...
oo-

Mais Ti Celie attend tou-
jours
Son beau caruco !
Le premier vetement neuf
Qu'elle eit jamiais etrenne...

Mme Marcel C.RDPUCCI


aupreL des Administrations
competeutes. Ce qui me met
dans une situat on delicate
v.s-a-vis de 1'Administra-
tion de la dite Impr mene.
Ainsi, je v ens bien respect
tu. u.e'ment aujourd'hui sol
liciter la hauie interventionl
de Votre Exce'lence poul
que cette dettec qui e(st, en
some lune dette de o 'Etat
Ilaitien soIlt eniIn ee.nte


I1 a ete a1111nnoncee qcu un cas
Jc vous prce c agreer, Ex- de Malaria a e (nretltIrIe
cellence, avec mes remnerele au Gros-Morn, Preclsns
ments, lassur'nce renouve- quiit nl sag It as dI quar
lee de mon retour devoue- tier situ le long de la rou
ment. te de Petionville mais de
Fe'iix JO6EPH la ville de Gr's-Morne
C est ce qu ot soul ligne
Avenue du Chill No 12 des dirigcants du SNEM



26 Juillet Fete Nationale

du Liberia


Aujourd'hui, ia Nation
Soeur Africaine du Liberia
fe'e le 131eme anmversaire
de son accession a l'inde-
pendance. Eqle est ainsi, le
premier pays du Grand Con
tineint a bendficiel de ce
Statut, s'il faut excepter
1'Ethiopie pour des raisons
particulieres. II est le deu


xieme Etat noir du monde
apres Haiti a brandir un
diapeau de pays libre et in
defendant a la face du mon
de.
Depuis le Gouvernement
de feu William Tolberg,
les relations entire le Libe
ria et Haiti ae sont ampli-
fiees et sur le plan diplo
matique les deux pays en-
tretiennent des Ambassa-
dcs dans leurs capitals res
pectives.
La presence du Libdria
tant en Afrique qu' travers
le monde a det marquee
par des Actes poses en fa-
veur de la promotion de la
paix, du ddveloppement des
rapports de bon voisinage,
de non ing6rence en matie
re politique dans les affai
res des autres. Le Liberia
a port sur lee' fonts batis
maux bons nombres d'Etats
nouvellement ind6pendants
qui ont puisd chez lui 1'art
et la fierte de se gouverner
et d etre libres.
Avec Haiti, les relations
ont detd toujours cordiales.
Mieux que coup sur coup,
les presidents Tubman en
1955 et son successeur M.
William Tolberg (1972) ont
rendu chacun une visit d'a
mitid aux Prdsidents Fran-
cois et Jean-Claude Duva-
lier, sans parler de la col
laboration toujours chaude,'
toujours efficace qui a exis
td entire les deux pays dans
les domaines culturel, corn
mercial et autres.
En ce jour de 1'Ind6pen-
dance Nationale du Liberia
nous prions 1'Ambassadeur
de ce Days A Port-au-Prin-
cp, l'Honorable Henry J.
Hoff, Jr. de presenter 110s
voeux les hiellIers au peu
ple de son pays.


ce d'esprit qui donne a la
liberty une dimension a plu-
sieurs palliers.
Ce reproche aimablement
formula (A savoir que nous
6tions trop sombre) que
nous a faith ce martin notre
courtois interlocuteur (au te
16phone) nous donne encore
une fois I'occasion de nous
revolter contre ce gdnie hai
tien qui dort comme un dieu
qui a peur de la luml&re et
qui, A force de dormir, aurait
perdu son Ame et sa raison.
Nous ne voulons pas etre
aveugles. C'est tout.

La Barbade :
Ouverture de
la Conference
la Communaute
des Caraibes

fLa Barbade) (AFF)
La conference des Milis-
tres des Affaires Etrangires
des pays membres de la
Communaute des Caraibes

(Voir suite page 3)


INSERTION DEMANDED


LETTRE OUVERTE

AU PRESIDENT A VIE DE LA
REPUBLIQUI


(OHIO) (AFr) Un tri-
reacteur DC-10 de la Com-
pagiie ',United Airlines,)
transportant 112 passagers
a effe,.tue um atterrissage
d'urgence mercredi sur I'ae
report de Cleveland (Ohio),
it la suite d'iunc defaillanee
de moteur; a ainonce u t
porte-parole de cette com-
pagnie. Personne n'a etc
blessed.
L'appareil effectuait la
liaison Los Angeies-Newark:
dans le New Jersey. II s'est
Ivoir suite pat e 81


A propose de
Gros Morne


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain
Par Carlo A. DESINOR


I


(Suite page 8)





PAGE 2


IN d1b LDOL


NI CAli v A(laIA


L es nouveaux dirigeants a la television


di I li vo' 'o S' lt",t ll
,! I A: Ntil 'rlto (;ALLEGeO
.M.\NA(;A \AFPl

1l,'\. :1 l ill'ang oay'ine nolie
m I A 1tll s \ isa l nl 1:1111It'

i-a x its i.1 lls;(.n:s du pays
~ilt l in (it' inmaniui nit
il t li.iiit i' t comparablee
a clim i tl Fidel Cas'tro
o'l d ( il [ l''rl to Chr (' Giue
\ s(Ii litI In d'u 'ne g ian-
d popila.i ll'

('s liIhomms dont, ju.isqu'ta

nlm :i ll W 1"
it tiIc 'it'iti' ii" ciiR


T' t c J ,:II .'



1 '. i'
l ill'll l'Jll i, i't




(s '




it'li In
NI rl I d ] 'L lm '' "' -



I i { t, sl il I, -

c 1 bl'

t:I '1 1 .r .L '' ri 1ll I 'I t
,s';i' ll ]nl- t I 0^ li
i' i is e iscii








't'- y in I h I:

isI .'" I, ', t. i t' 1


lts ir-es H,umnabrto 'I.
lDanlel Ortega dirigent la
tllndalnce iTercerlstei, (Mo-
d 'ri' I ( oatill 6t6 It's all-
Ipurs de la thise de I'l n-
surrec ion 1 en coopOratlion
avee In bour4enisle hostile
i. Soinoza. Daniel Orleoaa
est 'tluniqte membre de Int
direction du Front Sandinis
to it avoir int6grd la Junte
de Reconstiruction Nations-
So.
Le diriceant aIurillero
le nlus c6elebe 1'etranIer
et le pilus connul dnns dans
son Days est cen.aadant ir-
cnuiesnblTm'on1 F.dPn PSi-
tora. Surnnmmuse ,Le Colm-
mnandant Zero,. cqii a dt'!-
i,, e 1pnI 7. l'at ta I till Pq
:iis N:ti'tollal aill 'i'l!'s do


laquelle prIs de 100 Ddpu
t6s nicaraguayens avalent,
di nrlis ion otage. La popu
larlt6 diiu Commandant Ze
rot. paralssait en baisse it
la suite de l'exces de pu-
blicite Ai son regard don't 11
etail lui-meme tries friend.
Sa cbte a cependant remon
te mercredi a la suite de
sa nomination au post de
vice-Ministre de 1'Interieu'.
Cettc galeric des princi-
paux chefs de la guerilla
ne seralt cependant pas
complete sl 1'on omettait
de mentionner, Mme Dora
Maria Telles (23 ansi, Uni
veisitaire avant participa it
l'attaque do Palals, mais
don't le poids politique sem
bIe nmoindre.


NEW YORK I AFPF)
M i' u'l Volc 'k-r. etii
%';(' d 1 "e nomme pt est-
denti du Coii.s ll de la RA-
se'rv Fetdrale, a dllcla1
'mI'rc' 'di quil ai! n('11 la-
,(IIIr d'un pol tiqll Ino[1,
ie d 'ipl of Ln f de
i'tS rr" la ucol':ance dans
1v do! l:.r.
At? (',it.'.s do sa l p t sm-'.-e
coi t'cia'c dei press depuis
i't utiis itioni. il :1 i)[firm e
(i 1'1 i'ai p '-clmatu-l de don
nor des details sur la fa-
con don't il partviend'ait t
ci'tte' disciplinee moni0,"ai-
r l". M. Volcker a declarO
im.tlnso;lCs qu'l Ntait oppo
s" nu control des changes
,Si nous voulons I'roi s
sor. a-'-il dit, nous devons
6tre c'nvaint C 's Pqlo IP
*' <-]T,,;s s'fril'ollf VO'YS la
b 1'l'l e des prix i 1'i''-h
If nsns' ror' une r10 e"l1
*"~'.' dans le doll""
-1 in crna{;o
1'i" t'tleImi nt' 1's. n-
I d'ux nl.aPts''f i
'' i ''" 'l I! s '; l'c c.'


F O










AUTOIZOUTE DE DELMAS TEL : 0-2180

TOUTE LA MUSIQITE I1AITIENNE
'I TOUS LES SUCCESS LATINO
TO I'U -!; I.I'; 1ITS AMEICAINS (DISCO-JAZZ

SUR DISQIJEI
OU EINIItEG':C;'iIHEtI; 1101i11 VOUS
l, K;.;l: MINI 'A;,EIll E 'E
I tI (A t' tl'E &i TRACK
SUNi It; ; IN!. MAINIU.I' QJE t
PAIR U:;:E I'.,tI'PE DE SIPECIAI.STES
gi I'. ''f 'Al-I., (\ARANTI PARI UNE
11AI TF, TECHINJCJITE
LUNDI 'I A VENI)'EDI 11 : A.M 5 : PM
-N I NI II'.7 tat'LN~t''I


ciplinic, tenice eto cons1-
tan te qui tienne a la fnos
temple des obiehtifs intl,-
riicurs t inte'nalioniux i
A Dsn-OS des illn erven-
t'ons des banqums c'n'rales
pour en-aver la chute dl
dollar. M. Volcker a dc -
claae que la d'fepnse d" 1'.
nionnaie americaine rele-
vail an npemier iull de la
responsabilite des E'ats-U-
rns. II a aiouti qu'il fal-
lait letter con're l'infla
tion, afin qu'elle disoara's
se le plus vite n"sstble.
mas au'il no f(allait pDs
s'atitendre b, des r6sui'.sts
ins' an'an-s.
Par ailleurs, l'ensimble
des milieux fecnomiqu s s,'
f6licitent de la num:na'ion
de M. Volcke". Le President'
Calter a ',fait le meilleur
choix possible, il aurait p '.
fai'e un choix politique, il
s'en est albstenu>. a declare'
un analyse de la fire de
cotnt a ,e Bach- Halseav
Sia.1 Sh Ield;,.
De son c'16, M. Henry
Kaufmlan,. conom'ste de I"
Sboc.6e ,atlinuon B'othe :s ,
1 DA;- ire M. Vrle ewr ;
dCea ailt moii'-e d'indi'pco
dlnct''' d'slirit e till en con
s-'ucnice 1'hypothlse d 1,1utc
'a,l 'ts,'tiop du la FED cstt

P-'i, u s p't s'inn'l-t'
cd, 1'ndsiidstri' Lbancaire a-'
vailt recrmment exnrmi e la
S:nll rI ce( la Ma'son Blan
cl.e nlie choisisse it c pos'e
uit Io11m a qui elleo all-
rait It dictl' eri une politi-
cti no rIo01 aire.
M David Rockefeller, pri6
sident dce la "Chtase Mah'lli
!ttn Bank, (11i avaitll te
lui-mi' i'' aS'I i ts l pour
retnla tr M Mill er. s'tes
6galenWtil d5eclar i reos sa-
tisfalt de la nominal ion de
M Volcker. M. William Mil
1- rI" sid nt so-ianllt de la
FED, 0 pI'oclha;n Secre:ai
r- au T:6so)r a cs' ime clque
1t clo'x de M. Volcker ga
*!u1. -'. a t line (. lnti i. i de
1: t ')to l il ts' t"t1al mtitl t'
'tiwr lM M eliaultI Bliml'I
tial enfliln. D('ml :; la s'nlili
(I te- n ], do- s' ,; fo1ct1 r
c' ,,', r('e a'iro aui T' ".sor,
l iipe Miller Volckoer
S 1-,, l s' base''- s l'liun p.)-
1 'irii' ns' n aire ect f seal"
''" trat'e spa-t" de'ux soucis
la lin ce it' ntl u's dauin
e1,t I nc ssit6 d'n dollar
s' ableI ,.


CO : LA SCIENCE ET LA FOI


1AMBRIDUE 'IAFP)
$1 Darwin ou Copernic out
bran I la conception rell-
gieuse du moudo m6dl6dalI
la ,c!ence modcrne a dOsor
prals attent des mystdres
d1u seul doma:ne desthdo'o
glens, ont estime mardi les
nmembres de la conference
de Cambridge (Massachus-
ectts) sur la science, la foi
et l'avenir.
La conference, organisde
par le Conseil Oecumdnique
des Eghises (COE)- au Mas
sachussts Institute of Tech
nology (MIT). a adopted, le
jour mIme de sa c'oture un
rapport sur Ole' relations
entire la science moderne et
la foi chretienne)s, theme
central de ses travaux.
Ce rapport, npres avoir
rappele la rupture entire la
Foi et la Science moderne
i partir du 18eme siecle, 6-
voque les multiples <'ial-
sonss qui peuvent etre eta
bl es entire la foa et la scien
ce, concernant notamment
!eur pratiquf respective
leurs utilisations et leurs in
teract ons.
A:nsi, de mrnme que la
science peut etre utill ee ah
des fins de dom nat on, la
foi et de la se ence soit au
service d'une te, viable et tondee sur "a
foi, facteur de cohesion so-
cia'e, a etc utilisee come
un instrument de manipula
tion, note le rapport. Les au
teurs de 1l'tudc lancent un
appel aux fidele des Eg'i-
ses et aux scientifqueni
pour que leur 'Prax s> de la
participation.>>


DWsormalB, souligne le rap
port, La science se trouve
ecolneiee entire le bangs orig'nel et Ie craque-
ment final du retour au
nbant d'un universe en ex-
pansion. L'univers est d.eve
nu, sous effectt de la recher
che scientifique, inimagina
ble, vaste, mysttrieux et in
touchable, dote d'un billet
aller simple vers un future
lnconnu
II semble .,.I r donn6 4
lhomme une pace insignl-
fiante, et pent ftre, pour-
tant, fa'lait-il qu'il soit si
vatte pour oue 1'homme
cre6 a 1'image de Dieu exis-
tat. Les scientfiques, ajou-
tent les auteurs du rapport,
ont atteint les mysteries du
.domaine de 13. thdologie.
Les theologlens et les
scientiflque convies 4 Cam-
bridge par le COE, uui re-
groupe pros do 300 Eglses
ChritienaeTi r 'ormdes ou
Orthcdoxes. oni define en
adoptint ce lapport, tros
crteres 6thiq'ies que les
cr;ctiens doivent appi quer
t la science (t A ses 8 ppi .-
catiiins techny.logiques.
D eu a don't I'li'im:i'iti e dec
It Olib lt' de d a conrMaiss.'l
ce. Les 61memnts vi'.'ants, a
n'mqux et pla-tes, sont les
creations de Dieu, et doi-
veni, erte tierat''' avsc reas-
poui ability. Enf n les ox gn(
cos tlt1 iques pp';v'"It sesm-
bler tiitraver la libre recher
chc scent 'que. A celle-ci

a'ore do prouvcr cu'elle pour
suit le butl d'un -venir via-
bile p, r '; ti.'i 'ins dans
If ur (hiv,row"-'' !lnt.


LOS ANGELES (AFP)
John Will ams. ralisa-
teur de -,Sla- Wars-, m-at a
puocha:nemen'ts en scene une
silte a c f Im de science
te ;on. Ilarrison Fot:d et
C.r- i; FPscher s ront dc,
1noLIveau l-s v delttes de ce,
le p ocduction qui s iniitul?
ra The Empire Etcit; -
Backs
xxxx
NEW YORK -- IAFP)
La WaV, nr Brpq a ,apnon
cJ,. le p] ctha'n tournatoe r,
,The Earcu'ion of Charles
IIoman,, tire d'un roman
de IHauser. Produit par Ed
ward et Mild-ed Lewis le
film racontle les difficulties
interns d'uine famille am6
rica'ns, prise dans la tour-
mnn'e du coup d'Eat )mili
taire du Chlili on septem-
bre 1973.
xx x x
NEW YORK IAFP)
,The Main Event >, av'c
Bitrba'a S'reisand te Rvan
O'Ne'al, a r6alise un chif-
f P d'aIffaires de 6,611 mil-


leons de dolla's les tros
premica s joui s de sa so "ti '
.u:- F i's-Un's. Le film st
co-p'iodui par Baiha' a St-"i
.'atid e' :on e co r Tya'ti' on Jt on
Petcr,. I1 cs' 'l scnle
)ar IHowa'c CZt if

NElt' YOI I AFP I)
A 1'occasion do la so"tie
c- S In '11 nis-er f'ln. -The
Fresco I"d rehli's pa- RPe-
hIp. Ald-Ii G-en- Wilder
a as;s e' d:h t i ll ,-t I ia
New York I tne1 r'itrosu'aec-
tive de sa carrit"-P. Six do
ses mtilletirs films narm'i
lcsoucls S a'-"t the Revolu
lion Wilhouti Me,. 'Blaz-
zing Saddlesi 't. ,"Yoilun,
Frankenstein. on' t i"w6e-
sontIs aau publicc now yor-
kais.
x x x x
LOS ANGELES -- AFP)
John Boorman, metteur
en sc'i'np doe Dolive'rance ,
dirige-a i parlor du mois
d'oetobre lnrochiain la no'i
velle production des s!u-


MFS8WFURS


SAIMEZ VOTRE. FEMME!

PROTEC3EZ LA FMITES LA

PLANIFICATION FAMILIAICE


(Su$te de la jAre page)

deo 0.3 oDour cnt. passant
de 5.5 pour cent 5 2 pour
cent, tandis que leur d6fl-
cit comme-rcial combined aug
mentera enore de. 14.8000
millions de dollars pas
sant de 28.400 millions de
dollars a 43 200 millions de
dollars

tEn d autres ermess. affair
me 1 6tude. ,le deficit com
mercial collactif des PMD
durant ces delix annies s ac
croitra d? 24.i00 millions
de dollars de plus que si
lPs orix d2s products pdtro
liers avaient ugment6 au
mnrfte taux qua 1 inflation
mondlalpo

("et accrnosspmnent du do6r
Pit commercial nes PMD
est orsclque 6 .tl ai 1 aug-
mentation simultan&e de
la valour de 'curs impor-
tations de carburant, qui
Doiirraisnt s8 i! vEr de
52.300 millions do dollars
a 64 100 millions de dol -
lnrs en 1979 -- e reste sex
pl'.quant par i, declin dies
imnortations non-petroli6-
rLs

Des sna'lrrps en prove -
nance du D6p irtement d E
tat estiment quP la factu-
re total- d importations do
carburant des PMD nonn
exportateurs ci p(trole nt.
tp;ndra 86.100 millions dp
dollars la f' dr lonRf
Une renart'tion re ionale
de 1 mnact 'ieoolomilue do
I. b'nuse des r."ix dui nlir'
le dc'dd poar 1 ('PEP est eni


dos ', the Knugh's of IT nta; A-'

v x x x

NE'V Y.'l2H -- I '"`
.Un v t<-1- a annonec' la
s-tature d in accord avse
1 1 D oductelr des d.situes
,Casablan"a Recor d> pnui
la p odutc in ea la di.s r'-
blut 'n dc- fil'ns m '. to,',:.
Ca.;blainca rs notamnl nt,
I1" no:'"eteur des v, 1lA's
du d;co a-1r- ras Dr l'.t
SLimmni ". 'Te Villa,'e Pio-
ple et Cheo'.
xx x x x
NEW YORK I AFP
Ie nmusiienu Jose Felicin-
no debulera prochaisnement
an cir'neima dcans tun film dr
11 Paramoutll. 11 jouera 1'
rIole d'n piloe dan-nis une
produtetion de Howard Koch
doni le titre provisioire est
AAirplanhe. Filurcentl i'alE-
mcni dons ll film le joueUi
de football ami-n'ca'n Ka-
rp'm Abdul Jabbar e'1 E
thel Mlotmanl. vedette' d', "n
1n'e Ci' vour iOrn '0 ,l- sal
in' Madam, 5 rI'odva.
t'v" YORI '' t ,'SFPt



,,Manha'tan- s'''p' n' Il"
i 25 millions d'" rli-
1 1s r S ,l l's sa sIti flln -
vs'l dois:or. C"- toll ro'0
n enri 6-01-mcnt l s rnec'
i r Os "" a a i cl r -O'
p "rc's United Artsd


core plus frappents Si laon
exclut certain pays moins
ddveloppes non export -
teurs de petrofe du Mo -
yen-Orient tels que Iln
Jordanie, la byrie. 1 Egyp
ta pour lesquels on ne
dispose, pas de donndes suf
fisantes, 1 6tude du D6par-
tement d Etat montre que:

- la croissanme rdelle des
PMD' africains non exapor-
tateurs de p6trole tombe-
ra brutalement en 1979,
passant de 4.1 pour cent a
.2.5 pour cent; de m~ me.
leur deficit commercial
d ensemble augmentera
pour passer de 8.910 mil-
lions dc dollars ih 11,400
millions de dollars En
1980, our cr-,'sa;ancc reel-
le si.bira uln ceclin modes
to. piessant Je ;,,9 pour cent
a 3.5 pour 'c-at. tandis toll
le.ir deficit commercial
cnll' tcif autzm ntera nour
Mtteindre 12.9:1i0 imlliolis
de dollars;

-- Les, PMD as:atiquas
non-exportat "i's de patro-
le' s:biront s'itlemctcnt un
d 'cl r de leir cro'ssancie
r('..'- dura-nt 1 .nnee 1979,
qui paoss rIade 12 pour cent
h 5.4 pour cent, alors que
iea.r deficit eommilrcctil col
lectif augmcentera. p1is -
sait de 9.100 1-:l lions de
dollars En 1981, leur cro's
sane r6elle t,.bera de'
6.1. pocur cent -. 6 pour cenl,
et 1, dfcti't tonm're"il- re
P'onel passtEr. cle P.600 mPil
lions de dollars a 17:1 '0
millions de 'loilars;

La cro;suine r'l'1e
d'-s t,,ID lU" .1)-amnri -
in-,, na- a xoorlate-rs do'
pltrlle tomba' a de 3.8 ') 'll
0rit a 2.( n}u1 r rc'nt (I,
'17 ;): lrur i' '' (oInmTmr -
c'.l s acoro tra. passeatl.t d
r, 100 mnil '. s cde do'llh-s
8 480 melons de donlti-
1nit:.r 1 anne 'a-i courts
19 ',0, leir O ) -;-iler tci-
1" d'm'nu ra, piassant let
47. a 43 nour cent, t-nin!
alto 1 d-fceit c.-mtircral
l"'"'.'!, al S ;c,"'oitr;t, pat-
rtat d" 5 m Il:cIt- dit r I
1.-s i1 8 Pm11 si- 4'10 Ini'
1Tons de doll i's

Li ulde dui D(ipartrmasat
d Etal conclut aitO 1 impo.
t n'ce du deficit commIer
cal de c.l-riiue region pre
portic'nerll merut sa ro
diiet :ii 6conomiciqun' fina-


le varle en proportion in-
verse du revenat pae habl
tant de c2tte mtmqm region
Ainsi 1 Afriqule, qpi a' le
deficit le plus 6leavt pai
rapport a /son importance
6conomique, a eeamlement
le revenue par habitant le
plus bas suivie, dans
lordre. par l Amerioue La
tine et 1 Asie

Cette 6tude acts agale-
ment que 'plus le revenue
par habitant aune region
donn6e est bas, moins cetta
region est a mni.-e d0D0e
nir des prets (i sect.ur iri
ve pour con'r,,nalanc.er les
prix plus 61 ves du Detro
le



FTATS UNIS :
M DONOVAN; NOUVEAU
C')NSEII,.ER Dl
M CARTER

Washington (AFP)
Le president Car'ptr a de
made mercredi a NIM ed-
ley Donovan; ancien respot
sable des publications du
group limee, d'etre I'un
de ses princ:paux (co,,seil-
lers das les domtaines de
politique intericure et a-
Ltiangere.

Ce conseiller iqui sera aus
si charge de missions. a
prcis" le porte-p.iarle de
31. Carter; MI J. dy Poe.el ;
dependra exclusvenm ,,t du
president et ne sera 'is p!:i
c'e sous l'autorit' de M.I. li
mlto. Jordlan; Secr.staire
G(n'-al de la ITa'son Blan
che. Cette d'i',ni marquis
la volonte du riief de l'Exe-
cutif d'elara'r le (er'ie de
s-s con.seillers au-W!eai du
upe de ses fIideles col;a-
b ira''urs ori i'tia ; Cie
Ge'r''e; son Etal ,atil.

i Donovan ui a quit''
<(T:me,; 1., ]-r iju'n (3-r, c. :
alhrs ou'il ava't ait.tint 1'L
Sge de la retraile, ava't de-
bl! sa c '.rie-e dO ,i urn.
lis e au j i'ash ,'- I'ast .
I1 a ePrsl:

chelovr au se'rli f r .-'t;a-
z', e ,Tiznv.) avart de dev-e
r le re, ,hlie de tou-
tes les pullcra'io-s tde re
group de p-esse. II 1i--n-
o dra ses fonetions at ,a Mai
son Blanche vers ic '5
aeut.


Magfasin Mon R.Ave %X


Chaussures Ila~tipmeFEolides








L~-jCZ CAU T IBT

FUE DIES r 1 A C ME'" 37

PhonheIN


Une Vague


FrarcheurC


// m/w


L'impact des prix d'une region


ETiX.1 tiVkISk


(Courrier du cinema


1


; -~~c~---- -~ -Row=


JEUDI 26 JUITLLET 1979,


t

-
-

l










a


Vainqueur de la douleur ne detruit pas v0s globules








JEUDI 26 JUILLET 1979


ro h pi -AP


DANS NOS CINEMAS


SOCIOLOGIE DU FAIT HAITIEN


IMPERIAL

JI ldl 26 Juillot 19",9
12 l 2 h -1 hres
1; hi 8 hi 10 lire.
v ntrde Gdes .5-00
InlIrce Gdes S-00
LA GRANDE MENACE


IMPERIAL 11

Jhidi 26 Juillht 197I
12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes b-00
NE PLEURE PAS

IMPERIAL III
Jooudi 26 Jtilltt 1979

12 h 2 h I lires
Entree Gdes 5-00
6 h 8 h 10 bres
Entrde Gde- F-0P
LA TRAPPE A NANAS



CIHE OLYMPIA

Jeudi 12 h 2 n lahres 6 hres
Entree G 1-50
LE TIRE DE LA
RIVIERE KWAI
8 heures 30
Entree Gdes 2-00
EXCESS PORNO

Vendredi 12 h 2 a 4 hres
6 h 30 et 8 h 30
'Entree G 1-30
Samedi 12 2 h 4 hres
6 h 30 et 8 n 30
Entree G 1-50
LES 2 GRANDS CAVALIERS

x x '. x

AUDITORIUM

Joud! 7 hrces
LES' ESPIONS
MEURENT A lAUBE
Entref OGdes.2-00

Votdrdi 7 hres 3
MONfItAI, 7i,
':ll f(, ( h.id(. 2 00
ibamrdi 7 hir 's
KUMN; I'U A HONG KONG
Entir i Gd(e: 2 60



ETOILE CINE

.IJ r 6 li 3:0 "1, 8 liru' 30
(1001-





6om l i t ( h 1 It 8 30
IEtS TROIS et 30
MO)UJttUTAIRES

it.tr.i' t dis 1 5-0 ot 2-50


CAPITOL

CAPITOL I

Jeadi 26 Juiltlc 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres, 2hres, 4 hres
6 h 8 bres 10 lires
LA MAIN DE LA MORT

CAPITOL II

Jeudi 26 Juillet 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres, 2hres, 4 hres
6 h 8 hres 10 hres
LE RECIDIVISTE

CAPITOL III

Jeudi 26 Juillet 197
PRIX UNIQUE S 1-00
12 h 15 2 h 15 4 h 15
6 h 15 8 h 15 tO hres 15
NARCOTIC 'UREAU

CAPITOL IV

Jeudi 26 Juillet 9779
PRIX UNIQUE $ 1-00
11 h 45 1 h 45 ? h 45
5 h 45 7 h 45 9 hres 45
POUIC POUIC
x x x x

PARAMOUNT

Jeudi 12 h 2 1s 4 heures
Entree G 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00
QUI A TUE BRUCE LEE ?
x x x x x

RANCHO CINE
Jeudi 26 Juillet 1979
SERVICES SPECIAUX,
DIVISION K
Vendredi 27 Juillet 1979
BUCK ET SON
COMPLICE
Samedi 28 Juillet 1979
NICOLAS ET
ALEXANDRA

X xx X

REX THEATRE

Jeudi 12 2 4 6 1 10 hres
LES BIDASSES
AU PENSIONNAT
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 tres
Enlroe Gdes 2-00 et 5-00
Veindcldi '12 2 1 i S 10 hras
LES 3 MOUSQUETAIRES
(2im( 'pisodul
Av;mot 5 hres
Entrie Gdes 2-00 -
A Partir de 5 lhres 011
ittrteo Gde(s 3-o i)t t, 5-00
Stmedi 12 2 1 'j 8 10 hrcs
LES REQUINS
DU DESERT
Avant 5 lhraes
Entree Gdes 2 -06
A Partir de nroes
EnLtrdce Gdes 3-00 et 5-00


LEOPARD











MOSQUITO CUoL

Pour ceux qui n'ont pas

d'electricitt

En camping, en vacances,

les spirales LUopard tuent

les moustiques sahs pardon

Dominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.0021

En vente partout
snuvaa esvow" o wawsjwryw>a


CINE TRIOMPHE

SALLE 1

SAUVEZ LE NEPTUNE .
Entree : $ 1.50 et 2.00

SALLE 2

VOYAGE AU BOUT DE
L ENFER (THE BEER
HUNTER)
Entire : $ 1.50 et 2.00

SALLE III
MORTS SUSPECTS
Ettrde : $ 200

SALLE IV
LE CAGE AUX I OLLES
Entr6e : $ 1.f J

xxxx

CINE LIDO

Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gde 1-50
6 hcures. 8 hres, 10 heures
Entree Gdes 2-00
FURIE CHINOISE

xxxx

MAGIC CINE

Jeudi 6 hres et 8 hres
PIEGE POUR UN
HOMME SEUL
Entree G 4,00 et 5,00
Vendredi 6 net 8 hres
NOCE DE CENDRE
avec : Elizabeth Taylor.
Henri Fonda, Elmut Berger
Une spouse delaissee qui
brave tout, sour reconque-
rir son marl
Entree Gdes 3-00 4-00
8amtedi 6 h et 8 ares
ASSASSINAT
DE TROTSKY
avec : Richard Purton. Al
lain Delon, R.omy Schnei
der Valentina Cortes
Reconstitution minutieuse
d'i meurtre politique et
de ses consequences par -
lois inmrevisibles Un film
historique
Entree Gdes 3-I0 4-00


(Suite de la lire page)

tre que la Sociologie Hai-
tienne.

SOCIOLOGIE DU FAIT
lIAITIEN OU SOCIOLOGIE
DE LA REALITE SOCIAL
HAITIENNE

Comme nous 1'avons vu,
en tentant de definir la So
ciologie Haitienne, celle-ci
est liee a la rdalite social
le haitienne. Mais, que faut-
il entendre par ofait hai-
tien> ? Selon M. De Ronce
ray, c'est < lective d'etre, de penser, de
sentir, d'agir, un system de
valeurs, de normes, de sym
boles, de formes d'organi-
sation materielle et spiri-
tuelle par lesquels pres de
six millions d'individus lies
par 1'histoire, la gdogra-
phie, l'economle manifes-
tent leur vitality, leurs fa
cults creatrices, leur iden
titd. Tout en signalant que
le fait haitien est global,
multidimensionnel...

Ce livre, on doit le recon
naitre, est en complemen-
taritd avec l'Oncle>,s eLe Paysan Hai-



Avis Matrimonial
Je soussignee Madame
Celestin Francois Price Bri
zard nde Solange Georges;
demetirant et domicilike k
Port-au-Prince declare auo
public en general et aP
commerce en particuliier
n ot;e plus responsible dei
actes et actions de mon e
poux C61estin F P Brizard
pour abandon du toit marn
tal et incompatibiliLe oc
caractere, on attendant
qu une action en divorce
lui soit intentee sous peu
Port-au-Prinuc
le 26 Juillet i979
Madame Celestin F P
BRIZARD 2r'


tiens, etc.; en ce sens qu'il permet
d'avoir une vision global
du fal t Haitiens tel que
conqu par un Price 'Mars,
un Paul Moral, ou un Al-
fred Mdtraux etc. Car ces
livres don't nous avons fait
mention sont souvent bass
sur des enouotes, une des ba
ses de la Sociologie, meme
s'ils n'ont pas les memes
orientations que du fait haitiens. Dans cet
ouvrage, c'est la sociologie
meme qui y sert d'epine dor
sale, mais avec insistence
sur les Sociologies specia-
les.


SOCIOLOGIE DU FAIT
HAITIEN OU DES
SOCYI)LOGIES SPECIALS

Nous lavons signals des
l'introducLion que Sociolo-
gie du Fait Haitien est oa-
see sur des analyses de sec
teurs part fliers de la rea
lile social haitienne, corn
me la famille, l'd..ucation,
la vie rurale ou l. vie ur-
baine. Par example, dans la
premiere parties consacree a
la Sociologie de la Famil-
le haitienne, M. De Ronce-
ray, apres avoir etabli les
caracteristiques fondamen-
tales de 1'unite fonction-,
nelle de la famille, la mai'
sonnee, traits de base de la
society haitienne, a mis 1'ac
cent sous les aspects par-
. ticuliers du noyau familial
chez nous : plaqage, concu-
binage, marriage civil avec
toutes leurs subt;lites pos
r sibles. De plus, et d'un
s point de vue puiement so
ciologique, il a aborde le
I changement social dians les
i families urbaines a Port-
au-Prince slcon 1'ecole fone
t tionnaliste en se basant sur
2 plusieurs hypothbses de tra
vail. En conclusions, dit-il,
la famille urbaine a subi
chlz tioltSdes changements
subslant iels et se trouvc on
;7 1face d'une situation de cri


AVIS DIVERS


AVIS

La TELECO, jouissant de
ses droits et privileges sur
les Tldc communications
en Haiti, porte a la con-
naissance du public en ge
neral et du commercee en
particular. q ue les servi-
ces nationaux ct inierna-
tionaux de TrIqx. Tele -
grammes et autres fonc -
tions y relatives sont desor
mais de la competence ex-
clusive des Teldcommuni-
cations d Ha'ti, SAM
Suivant accord intervene
entire la TELiCO et la
AACR. cette derniere assu
re depuis le ler Juillet
1979 pour et au nom de la
TELECO les services tel6-
grapbhques internatio -
naux

Un ddlai de trois mois, ex
Pirant le 30 1teptembre 1979
a etC accord a la RCA
pour la fusion du systlme
RCAr avec le roseaou tele-
graphique national
Port-au-Prince, le 20 Juol
let 1979
La Direction
O -

AVIS
La Direction de l'Offite
d'Assurance Accidents dou
Travail, Maladie et Mater-
nile (OFATMA) remercle
les Entrepreneurs et Pa..
trons pour leur coopdratinn
et leur demand d'instensi
fier cette collaboration
pour la promotion croissan
te de la polftique de Sdco
ritl Sociale du Gouverne-
ment.
Elle attire leur atten-
tion sur les dispositions de
1'Article 25 de la Lot dui
28 Aofit 1968, reorganisant
le Dlpartement des Affaq.
res Sociales et cr6ant 110
FATMA.
Article 25.- Seront Assii-
jettis h 1'Assurance .
1.- Les Fonctionnaires IIs
1'Etat et ,des Administrit-
tions contrOles par 1'Et tI
(Communes, Banques etc.[;
2.- Les Employts, Travail
leurs, Journaliers des Entre
prises agricoles, industries -
les et commercials et, (n
general, tout travailleuir


imanill otl intellectual qui
prtle moyennant, rotribi-
Iltsi ses services a iun elm-
ploycelr oel vcrlu d'un co
trit ode travail express ou
tacite;
3.- Les professeurs et sur
vei plants des etablisso-
mtints d'enseigncment pri-

4.- L, Personnel donnesoi-
que remuiiner en nature ou
en espect.
La Direction de l'Offio
d'Assurance Accidents du
Travail, Maladie et Mater-
nite (OFATMA) leur de-
mande de se conformer stric
tement au prescrit de la
Loi en s'acquittant dans le
meilleur d6lai du montant
des cotisations dues et do
celles du 2eme semestre du
present exercise fiscal.
Luc BONNET, av.
Directeur
S -
x x x x

La Secretairerie d Etat du
Commerce et de 1 Industrie
av.se le Piui. en gdndral
et le o .imerce er particu
lier oue la Comntission
Consultative institute par
les Dlcrets-Lois des 13
Mars 1963 et 8 Octobre 1969
sur les Industries Nouvel-
les a agree unos demand
produite le 15 Janvier 1l"'
par Monsieur Victor Sall-
ba pour une *itreprlsc de
f a b r i c a t i o n des-
t 1 n d e s to mar -
ch6 local et a 1 axnorta -
tion, et. dans son Rapport
du 12 Juillet 1979 a reorn
mande que cette enterprises
bdndficie des avaitages pre
vus par les diLs Dccrets -
Lois
En consequence. la fran -
chise douaniV"x est accor-
dee 6 cotte en,.'opris- sur
les articles sulvants :
1 Machine de mixage de la
pate
1 Machine pourla fabric
tion de piles oAAs
1 Machine pour tester et
6tiquetter 1 Machine pour la fabric
tion de piles m".,
1 Machine pour tester et tit
quettes *Cs
1 Ma 'hinse 'otr 1,. fabrica
tion de piles -Di
1 Mitrbin3 pour Lester et 6


tiqu ti(t 5. i 11,
1 i '.n'a r l faorica
tion Ji s .t, iq' (oties
MATIERES
PREMIERES
Melange noir
Tiges de charbon
Enveloppe.os de zinc
Ecrou inftrietr
Ecroi. Superieur
Convercles en cuivie
Ch ,mises en paper
Fermeturc en 1 laslique
Etiquettes eln pl stioquiP non
tfabriquoes en Haiti
Un ddlai de 12 mois est ac
corde a 1 intdresse pour de
buter ses operations
Par ailleurs. cette entrepri
se devra se corformer stric
tement aux dispositions des
articles 24, 25, 2C et 27 du
Decret-Loi du 13 Mars 1963
Port-au-Prince, le 12 Juil
let 1979

GUY BAUDU'a
Seeretaire d Etat
Secretairerie d Etat du
Commerce et de 1 Industrie


Pharmacies
assurant ie service
cette nuit

PORT-AU-PRINCE

VENDREDI 27 JUILLET 79

QUATE SOUS
Sans Fil

ZEMBLA
Rue Lama re.

SAMEDI 28 JU :LLET 79

DU COIN
LECLERC

Martissant
R Mgr Guilloiti.

ST ANDRE
Ruelle Alix Roy
x x x x
PETION VILLE

VENDREDI 27 TTILLET 79

DU SIECLE
Rue Darquin

SAMEDI '28 JUILLET 79
PETION VILLE
'Rue Flambert


se cii lui impose des r6pon
ses hors phase. It a 6-
ga!ement envisage le pro-
bl-me de la limitation des
nalssances ou du planning
familial avec routes les con
sequences et le s impacts
phychosociologiques que ce-
la peut entrainer.

Dans la deuxi&me parties
en rapport avec la Sociolo-
gie de 1'Education, aprls a-
voir montr6 les images men
tales de 1'Education en Hai
ti des images d'Epinal -,
11 a, grace a une enquete
exhausive, pose le proble-
me scolaire a Port-au-Prin-
ce en 1972 et qui tient enco
re jusqu'a nos jours. L'en-
quote a 6tabli un bilan de
1'etat actual du problem
scolaire a Port-au-Prince
en essayant de presenter
une evaluation quantitative
et qualitative de certain
objectifs souhaitables et rea
lisables. En lisant cette par
tie du travail r6alise par
un group de chercheurs
sous la direction de M. De
Ronceray, on est dtonne de
constater que tous les as-
pects de la reality scolaire
haitienne y sont envisagds
avec, le plus souvent, des
chiffres a 1'appui. Les ob-
jectifs de bien-Itre, de suc
ces et de prestige social,
conclut-il, que l'expdrience
urbaine est censde offrir
ne sont pas d'acces facile.
On s'accorde a reconnaitre
nu'il y a de grandes possi
bilites d'education a tous
les niveaux mais on n'a
pas les moyens d'en profi-
ter.

On ne saurait negliger
les chapitres sur la Socio-
logie urbaine ou la Socio-
logie rurale, tous des as-
pects de la reality social
haitienne qui sont aboides
avec un esprit de recherche
enmpirique et apnuyds sur
des eienqutes sur Ple trrain
pour confirmer ou inflrmer
certalines hypotheses de tra
vail.
Mais, ce qu'il convient
sotrtout de noter dans celte
;tude, c'est la grande pla
ce accord au n fait -I.ai-
tien,,, a la reality social
haitienne. Celle-ci est labor
de sous plus d dn aingle et


L'assassinat de
Zouheir Mohsen
(Suite f ie la 1re page)


rienne Mohsen etait particuliere-
ment expose, d'autant que.
solnn ceritaies rumeurs, les
< un group implique (fins la
prise d'otages de l'Ambassa
de d'Egypte h Ankara se-
raient affilies t la .
M. Mohsen etait habituel
element proteg par des gar
des du corps. Mais h Cannes,
s'imaginant etre un vacan-
cier perdu dans l'anonymat,
il avail ndgligd d'avoir re-
cours s une protection. 11
se savait pourtaie, iflild par
des inconnus depuis plu-
sieurs sepraines. Mats 11 a-
vait confil a son spouse
qu'il ne craignait pas pour
sa vie.

DOs l'annonce de 1'atten
tat, mercredi, les arrivees
de dirigeants palestiniens
se sont succeddes S Nice. Le
dernier arrive, jeudi aprls-
midi, l'heure mIme oif
rtait announce la mort de
Zouheir Mohsen a 6te M.
Ibrahim Souss, chef de la
mission d'information de
I'OLP S Paris. Ce dernier a
declare: < re conflance a la police
franqaise pour le dlroule-
ment de lenquete. L'OLP
n'a pas mend et ne compete
pas mener d'enquote sur les
circonstances de 1'assassi-
nats. Le representant en
France de 1'Organisation de
Liberation de la Palestine
a ajoutd que Zouheir Moh-
sen avait faith preuve d'im
prudence. responsible a ce niveau, on
ne se passe pas de protec-
tion. Mals 11 est vral qu'un
tel home luttant pour un
ideal se soucie peu de la
mortar, a-t-11 affirm.
La d6pouille mortelle de
Zouheir Mohsen devrait quit
ter prochainement Nice pour
Damas oil aura lieu 1'lnhu
nation.


sous certain points, est cap
t6 tel quel. Pourtant, dans
t'approche de ces secteurs
particuliers de notre reali-
tI, il y a des points impor
tants, a notre sens, qui ne
sont pas envisages. Par
example, il nest point faith
mention de la Sociologie
des Classes Sociales (hai-
tiennes), un domaine qui
ne manquerait guere de sus
citer 1'enthousiasme de plus
d'un, ni de la Sociologie du
pouvoir politique, encore
moins de la Sociologie de
1'art (haitien). Certes, on
pourrait toujours objected
ceci ou cela, mais en par
lant de Sociologe du Faeit


Haiticn, on etait en droit
de s'attendre a l'analyse
de tous ces points sus-men
tlionnds. Toutefois, c'est-un
pas de moarquer dans 1'dtu
de sociologique du faith hai
tien qui est presented, ana-
lys6 et parfois interpret;
mais, il imported surtout
d'aller plus avant en tirant
de eptte etude un ou ci's
prc t s de socidt6 axes sur
la Reality Sociale Haitien
ne avec comme matdriaux
on mri'.ti'"( s n(e'mioe(r:. ; it
Sociologie haitienne memo
dans ses specificitdes" les So
ciologi.es Specialos.

Wdbert LAHENS


A LOUER
SPACE A LOUER (ROUTE DE PELIGRE-DELMAS)
4000 PIEDS CARRIES POUR ATELIER D'ASSEMBLA.
GE OU BUREAUX.
EGALEMENT SPACE A LOUER POUVANT CON-
VENIR A RESTAURANT, DISCOTHEQUE OU CLUB
POUR INFORMATION VEUILLEZ CONTACTER LE:
2-2613.








LE BISTROT.

Gilbert Fombrun ... Ete 78 ..

Grand success au Bistrot ...

MERCIREDI ler AOUT 1979


Gilbert Fombrun


GRANDE SOIREE ANNIVERSAIRE

S Repertoire entierement nouveau

avec

Max Piquion et ses Musiciens

UNE SUPER SOIREE

UN TOUR DE CHANT EXCLUSIF

Avec le concours du Whisky

.Something Special,

Rdservez votre table

Pour cette soiree unique

LE BISTROT Tel: 2-1809 '
n, na c c ag c


PAGE 3


I ---OUN-


- I _-,,-~





"X G F 4


NN N( )NCES (jROc-'UPSFEvasion de Fra' ois Besse

SLUKAKO TAO BRUXELLES (AFP) s'efforcer de cd6couvrlr st i
1 Club de Ktarnt; Contrc Initlntique mystirp Le truand frahnais Fran- l01Cs s'6tendent jusqu'b Jac
Co edn -,o vo, p rligiux caractL o Besse,34 ans, a r6ussi quest Mesrine lul-m6me.
M al li SIt iujl yalu I sig so utrouvaPdtin Slon rocambolesque, digne Frangois Besse, d6jA con- 4
KID POWER sour M. ion Curtright. Lo. \ille Rue Conlard (Place de son patrons, 'ennemi damned on France A deux re
AllSO) OF. cl "Fcole St. Ja u Eva- Ioyvr prolono(e No. 32. Vou, public Num ro Un en Fran prises a quinze ans do de-
Sous-Vetlents Maillots giktes. l vil.te I es s6a:.ces du DI- co, Jacques Mosrine, tou- tention, rechercbh par tou-
SPIENCERS I an "e matin qui ont lieu Jou's rechorch6 par la po- teR les polices d'Europe, a-
SLAYETTES pnrtir do 10 heures. lice. valt 6td arrt-6 lo 11 mars 21
0 t ANTWr Pour totis' reoiseignements dernier a B-uxelles ol 1 i
L Is F UKANTWE St dressez-voas al Rdvend A 11 h.37 locales,, jeudi attendant la d6livrance d'un
I I'IS PARS Fiver JUest Pasteur Ben-Am6 ou Te6 martin au Palais de Justice visa pour I'Inde avec son sui
S I (', ISISPOUREN NS House Phoner. Au 7n-0632 ou .au de Bruxellos, Franqols Bes amie Annie Verlaguat, une ne p
I 'Steen re q'il v, s Saint Marc 631. Au 7-0632 se, que la police judiclaire franaise de 24 ans, et Ab- tr


tI.(s S p rt Itis. if(1 1 nlu~.iOIT
oWils l'iirli'it NUTJ'RiA
TQFI 11' Id Nb''soniideo tiino
\N POIN 1111, 5105]SAN


5OH ATRA


T .'ranT port) Gts (;fi;rau
0 I t x 73. A ,r l a I I]ce
],:1,:I. :2 -P. 3


SERGE GA LLAR ,
,. Ru,.,,1u M la ,a i., Te, T 13,, 1


I'lFurope o il i '.\m rifie dlu
Sad V"a S anto Dl.rn in' o et
in uan.



TOYO T.,

maruI' Vu ;bp rbih te
i n'-, i, i 4 1 1 M r uti e lt

I IN (> ( 11. i. t m.i .it t'e











DaraE feiien


ca a n'd.enant










rin;*' 'In in i|re' elf'.



iu ,- 1:N,).

i )Us ]'', l:';I,.


P V()U ,;( )I2 1 :I .;1?
PIBUNE : 2-:1W7 7-1632


".a vous solhuhnitLe avoir le
d:itble aun c(;'ps. 1 : i t1 s
vl e de sutlr julsqiu' Mini-
ticorfds







Center

Si Oous pave' n ni trollars
le Dis(que Inait en r'est n(ue
vout ne I'avez nas :aclhet a
la Rosenthal
12,6 Rue Pavre


SILHO!ETT'E
87, Bouadon
Vous trouverez : blouses
T. Shirts Foulards-Maro-
quinerle, en cuir seulement.
Passed nous voir vous ne
serez pas d6qu.


Tont ccl qiii faith la d ff2-
rnce (' fIre line femme nor
male et une femme tlegarli
tle :W Rue des Miracles



Aiu Petfit Iateau
Ant'e riles de la .eunton
et Paivee. DApo>siaire tie la
mr"l:roue die tampons Tam -
Pax lits en fer Mate
t:i- ii p<;rlt-s vle ments -
sous-v tements lingerie de



ARfC DE


i u1ir Vo1 Y peC:L O caaeaux eLu
Ih i in'S a0 t:51, C,(taoiUX Cx
IaIliitLS i IjUi cl.sseiCnt celui
Uo ctlle qui les cholsit .




mULT SPiNRTS
LA QUALITY EST AU SEB
Ic. ls, hOI011'T P'uma
',pJl(lijig Specdi ., Maresuu,
li ed I'err, hecurdage de ra

7., ...iliiue "ci : 2 Sti9l


i2o e ho Russo
Op) 1ue.1'. [ijouterie, Ilorlo
gerce, Argenter e La Qua
lit.' sans le Pri: c'est ilite
la ;Offrence
;6. _tue lBonle l'oi Tel. :
I.- 1 l -( 'l




Qualitex

I 1 LIAISON DES
PI1 )!DI 1'S l)t': (l1;AlIT'I
I',rl -au-PrinRe, T l' : 2-3132
I'rt ,n-Ville Trl. : 7-0082.


Grand Rue en face BATA


Le 1'7; ic:tsin q ,' Irransfor-

r .... .. eS s pr -i-
Porter 31- Clhue des NIira-



S. Lunettes ac haute quality
ptiqlues et solaires en ex
lcisiviti' cl'ez J. M. Maxime
'lestin optcien diploma 98,
Chemin de, Dal',es
el1 : 2-5(1'15


BATIMAT
Achat -- Vente Local'or
B'ATIMAT DISTRIBUT'EU
DE LA MARQUE FORMICA'
Ruti d. Quai 77


PtOTO CHIAPPINI
142 Dccteur Aubry; Port-
u-Prince; Haita.
Photographies en tous gen-
res Reportages Marlages
Receptions N"tr et Blano
ou Couleurs,


CONTS01.
INSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
chez vous contacted cop
trol Insecterat 2-4991


Tout pour ,1 C'l '
La Couture nol ii' s


YOGA

Le Temple de l, '.aitii
Institute de Hatha r w'a ," de
gymnastique m -d r 1'';t '02
Blvd. J J. D.nss.:l, es tPho
ne 2-4041.
Vous Invite ss es dances de
Hat hn a Yoga et
d e G ymnas ti q ue
Med. qul ont lieu tous les
jours Matin et apjres-Midl
Minimum Cayemitte en ccl-
laboration avec sa fille Dr
Naomie Cayemltte.


Cadre renosant cham-
bres confortables tollettv-s
inclviduellcs Dejeuner
Souper Prix K\' 'der6


India Palace
Le Bazar des cadeaux exo
tiques Tout l'Orient et
ses mysti'res ,pour plaire et
charmer
B'cenlenalre du cote de
la Douare gr:,ndes facilities
de Parking.


PHARMACIF

SANTA MARIA
JEAN PARDO

Rue du Cenire race an
"':ve:t!' Executon d'or
donnances, soins, consripn-
ro tproefpssionnello


CoucouilUe

La collection IHaitienne
qui vous propos' des livres
sur la linguist' lue, la Socio
logie, la Psychologie, I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 2Ume
Edition de sSirolin) et le
precis de grammaire creole
compare, et consideration*
Ethno-Psychanal tires uSil
le Carnaval lHaitiens.






:COLOR''



Poui tie mcilleures Pho-
ios Service Garanii 21
heures Tout pu-r I",'ra,
leur et le process onrel 1F7
Rue du Centre : Tel. : 2-0:)15


Cewnre sf


Unite l'nirvrselle en As
sociation avec la SIRD.)
Soci 1i' interna.tionale dt
realisation Divine. Rue L,
niarlir No 12 1 rt-au-Plrince
l.a SIRI) .st londee pals
in -gand MIaitre de I'lnde
Spirituelle le Swan;' (Guru
Diev'and Saras'ati .I1i Malha
raj pluc11111' nu sous le
nom de Swamni
'our tous relnseignenienty
eompl6cmentaire :,.;ressez -
1ious a India a'.lace I(Bicei
tenaire)
N.1-- I.e M Y M ou Mantra
Yoisa niuditaGi,' ne dentar
de auc0i0ne pr'iaration at
prealable po",r passer a If
phase pratioue.


avalt arre6e oans la capi-
tale belge le 11 mars der
nier, comparasssait devant
le Juge d'Instructiond pour
des d(lits miners en Bel
gique. Trols palestiniens,
auteuTs d'un attentat man
qu6 le lundi de PLques a
1'aaroport de Bruxelles -
Zaventem,, comparaissaient
egalement, par une strange
incidence, devant le Juge.
Soudain, Franqois Besse
s'est empard d'uh revolver
qui avait 61t fix6 par un
compl'ce, 6 1'aide de ban-
dos adhesives. sous le siege
suir equal ii .tait assis. Il
a alor( pris le Juge Durand
en Otage. se frayant un pas
sa-e dons los couloirs de
1'immense Palats de Justice.
A sa sortie du batiment,
Frangois Bosse acarta le
Juge et prit la fuite. Un
comnlice si"" ne mouo l'at
tenda't h 1'ext6rieur. I.e ban
dit santa sir l'arrie"e du
vhticule o- d's"'a*ut ranide
ment dans la circulation.
Le gangster francals, ava
d6 avec Jacques Mesrine le
8 mai 1973 do la prison do
la Sante a Paris, devait 5-
tre extrade nrochainement
en France.

L'Uvasion de Franqois Bes
se, sans qu'un seul coup de
feu ait ete tir6 a frappe
do s:upeur les autorites ju
di.iaires belges qui so refu
saient jeudi en adbut d'a-
pris-midi Ia tot commen-
taire. Les enqueteuis von'


dceazziz Azzouz, un maro-
cain de 25 ans.

II etait inculp6 en Belgi
que de faux et usage de
faux, s6jour illegal et de
tention d'armes prohibees.
Un important materiel des-
t'n6 la contre-fagon de
documents d'identit6 et deux
revolvers Sa canon long a-
vaient 6t1 saisisi dans son
appartement.

Au course de instruction,
de facon a re'arder son ex
tradition vers la France,
Besse avait reconnu diveo-s
delils en Belgique, don't un
vol d'armes le 21 f6vrier
dernier et un hold up dans
une banque le 26 f6vrier.
d6 en France ofi la pelne
de mort existe toujourst, a-
vait-'1 roemment acrit au
Juge d Instruction.

Le 28 mai dernier. Besse
avolL iF1, condamna par le
t ibunal co-rect'onnel de
Bruxelles a 18 mo's de pri
son et i une second peine
de douze mois. Il ne s'6tait
pas presented 1l'audience,
ce qui liii permettait de fai
re opposition au jugement
e' de r ea-der encore lIus
la procedure d'extradition.

Quelques minutes apres
l'evasion, le Juge Durand
ddcla-ait : ,On n'aurait ia
mais cru ca de lui, c'6tait
un garcon nimi araissait si
doux ct si gentil,.


. IA onIO


I


tolle de fll poor nappa 60)
de large. volle et challs im
priih 6s, serviettes de bain
supirieure, plastique (12) eg)
nappe
Rue Magasin de I'Etat 89


CENTRE DES
ARTS MARTIAUX

Club de Karat6 Japonals
pour votre plein panouissE
ment physique, mental et
spiritual (SENSE:). Maltre
iHenock Lercius (AffillR6 la
California Karate Academy
10889 Blaney Ave Cupertino
Ph. 253.4044.. Local Tur-
geau 41.


Avis- awer
Iniqnieurs

Tous types de F'rmetures
romantes metallklu.s de sfi
rete TURN, ITALIE -
- Grilles articul6es extent
bles
- Rideaux m(talliques avec
on sans mai"velle Epais-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Purtes glissantes m6talli-
ques etc...
Delal de llvralson CIF
Haiti Franco Duuane : OU
jours
S'adresser au Magasin .
VITIELLO FRERES 303
Blvd J.J. Dessalines, Phone
2-3741.



A LOUER
1 Guesl House idcale -
n10nt situe 16 chs (7 cli-
mat) enl nueubl6e-balns-
balcons indiv plusieurs ter
rs.ses VLI(' sur mer-clien
tleo solidement etablie -
conditions tius avantigeu
ses.
2 Gde. mason el age 3 ch:
3 mains vaste cour Pacot
$ 400.
3 Thonmassin 4 ch 5 bans
2 vrserv non-urnuble6 600.
4 Village Lamothe 3 ch
cl ma 2 bins en ior mnti-
ble P- F-"'ne filte6e 55000
5 Laboule 4 ch 3 bains
sail' s6inur ete 300.
6 Canap6 Vert 5 ch 3
bains reserve bonne cour 300
7 ApparlPment bureau
stir Laltiw 150.
8 Granlde Halle a h 'age
c'Intre secteur enmmerc'al
p1's March6 Vallires 500.
Voyez Gustave VALME
11,inl Estate Agentl
Tel. : 2-2320
Ap-i's-midi : 2-1107


A VENDRE
1 Luxtieu'se mason ctage
PI'lcliln 3 ch 2 bains $ 40.000
2miaiisons Delmas 2 et 3
chs 1 ba in 25.000 ch
3 A Mont-Joll 2 ch 1 brain
sal(li ,tc. bnlnne cotur quar
ti'r pa) s bh1' 24.000
4 C:'nap6 Vert 5 ch 3
bauiiis Gd sal, office, Re
se'-v pa'll 75.000
5 21 carreaux sur col11ine
pla:tn'1s i a:bre 5,1 sir route
asphal:ee Mirba la's 45 mTin
Port-au-Piince Source a 1ap
ler 3 kms.
(i TTI Delmits t 46tage 4
chs 3 bains-galeries et ter
rasses 35 000
Voyez Gustave VALME
Real Estate Agent
Tel. : 2-2326
Apr6s-midi : 2-1107



College mixte
Jonas Aueustin
39 RUE LAMARTINIERE
BOIS VERNA
InscriDtions tous les jours
ouvrables de 8h midill Dour
routes les classes.
Les course sp6ciaux com'
cenront a. partir d'octobrs
pour les classes de 4eme A.
Philo.
Heures de fonctionnr--
ment lundl au vendredi 4h
P.M a 8h30 P.M


ROLACO
Se n c e immobiliere
No 102 Lalue
ail Estimation etc...
telephone : 2-5735



1^ 1 s-


JEUDI 26' JUILLET 1979


ew ow on gig


OTRE HOROSCOPE
Paur Frances Dra.. *'


VENDREDI 2' .TUILLE'T 1979.


MARS AU 19 AVRIL
(BELIER 3

rmontez lI'mpressicn de
as 8tre appric e cans
travail et vous con-


naitrez le grand success.
Plus tard, so-igez a mo a-
pros m'di de calme.

ZO AVRTIL ri' 20 MAy
(TAUREAU)
Quelqu'un du pass sur-
git. A certalns regards, vous
noterez des ahangements.
Esperance nouvelle mais
n'attindez pas de on'rac'es-
SachLei innover.

21 MAI AU 20 JUIN
(GEMiEAU-,
Obligations liinanc.cres a
l'og,i rd de parents ou d u
p)rieu's au premier plan.
Bann ssez les lautes et trou
vez de nouveaux moyens
pour adapter votre foyer au
travel que vous devez ac-
complir.

21 JUIN AU 22 JUILLET
( CANCER )
V.iite, 'ocaie.-s en iapport
a la fois avec lo travail et
la distract on iippirtanlt 12
success. Nc' nlnns. restez
bouche clo.;e quand p u0
tard on saiera de tir. r 0ce
vous des conif.dencees.
23 JUILLET IU 22 AOUT
( LION
Faites ce qu'o1 fault ae d:'
penses dce sal; So.Vr z pre-
cs dans v.,s ic)ats. Au '. e
de couteuse d tr.-tion.s. 1-
chectcz done u, object nou-
ve:,u po_' a maiu:on.

?3 AOUT I\U 12 SEPT
( VIER Souci poss bIe au sujet
d'un etrt e l'c or d'unt pl r
sonne qui depend de vous.
Chassez-le elln V"us la n
i1n etldeau ou 'n, lenldpnt
v s:te a. tin !.uii nouveau.

23 SELT AU 112 OCTOBR
( BALANCES )
Fn teri.n i:t ut'1 ta?-' P
in1ac!ev0 e, voU .[i tz- Z 1210
-0.t'e nouve le qui vc Vus Iera
g.-,ncr do larpcnt. Qi.' l'in
tit:,p.Ct en ne degLnei're pas
tin p.roccupat:on.

13 GCTOERE t1U 21 NOV
( SCORi'ION )
Class, z nhit dcept onl


Haitiennes


E'Apaulez le programmed pour

combattre le debolsement et

I'traslon en uitisant les


R R~e'haiuds "'aKe'rossene


de la


Haiti Metal


Prix actuel : $ 16.50

EN VENTE DANS LES STATIONS DE

GASOLINE DANS LFS SUPER MARKETS

ET CHEZ LES DISTRIBUTEURS

DES PRODUCTS DE HAITI-METAL TANT

A PORT-AU-PRINCE

QUE DANS LES VILLES DE PROVINCE




Distributeur Exclusif



CURACAO TRADING

-----------...... -i


En Bref 24 Heures


Dans le Monde


MOSCOU (Ar-P) ... -
Si les israelitns se pt"- (
paro ii a i Dp bl'er :'n -Quide
des prisons sovi6tiques- I.
la ve'lle des jeux olvmp'-
ques de Moscou, 'c-it jeudi
l'Agence Tass. rescue a Fa-
ris, C'est pour al'mnntfer en
arguments c"ux qni s'erm-
plot'enit 'mcttre en echce
la "atif'cation, des Accords
Sal -2. ceux qui 'vomissent
la paix> e' es'iment doan-
gereux d'organiser les jeux
a Moscou. , alix sont des synonimes.,.
C'est en ces terms quell
1'A t'tnce Tass, citant un ar
tile public sous le titre
ide 'Saut Perilleux Pre-0-
lympique a Tel Aviv,> dans
le quotidlen 'Sovietska'a
Rossia,, refute un1e nouivel-
l1 foits le's rdv6lations fai-
Ies suir existencee de camps
d'enfan's en URSS lo-s de
1:1 conference de resse or
,;ll1S'" le 4 iuillInt, h T l
Aviv nail" 1' co're de ro-
(ho'chi,'s ;sur 1"' 111so1ns. a-
Si 1 e s e sVCslialria uso1 el
camps do travaux forces e'"u
Union Sovietique.


PARTS -- (AFP)
T Tribune)>, le quotidien eu-'o
.'-en de langue an-laisc
.dite a Paris iubliera ven-
dredi son 30.000 eme. excm
plaire, alo s qu'il es' en
passe d'6tre diffuse dans
1 monde en'ler grsce no-
lamment a adoption do
1'informatique.


LE CAIRE (AFP)
L'Egypte a d6cid6 d'annu
ler la visit a La Havane
de son Em!ssaire So6cial,
M. Ahmed Tewfik Khalil.
Sous-Secretaire d'Etat aux
Affairs Etrangeres, a la sui
te des declarations des res-
ponsables cubains considere
rues comme 6.oant hostiles
au role fondametnal de 1'E
gnnte au sein des navs non-
al'gn6s>,o indique ,iudi ma-
tin le quot'dien (-11 Ahrami.
X X x x

NEW YORK (AFP)
Quatre des auteurs prdsu
'ms de 1'enlevcment de
Mme Joan Dedrick enouse
d'un banquier am6ricain,


Joliesse

Sa-Dn de Beaute
1l;l, i.ie des Miracles. 15l
't-,I,pe tdes Rues Montalaim
0I C.effrard)


- ,125


dans une question amicale
car la journey promet de
nouveaux contacts stimu-
lants a ceux qqi sercnt ac-
tlfs sur le p'.an social.

22 NOV ATw 21, DEC
( SAGITAIRE )

Oeccupez-vous des proble-
mes oressants de carrire a
vant de vous lancer dans de
nouvelles entrepr ses qui ne
sont pas encore mfires. Avi
tez de -vous mal juger vous-
mmie.

22 DEC AU 1.9 JANVIER
( CAPRICORNE )

Ce qui peut paraitre un
entretin quelconque peut
Sachlever sLIo u0ne note brii
lane. Les voyageurs doi-
vent partir tot car les com
plicat ons peuvent venir.

20 JANVIER AU 13 FEVRIER
( VERSEAU )
Une seuie idee profession-
ne le e.t heureu e. celle qui
Ia su't est mauivaise. Gar-
dez vrs reves dans des limi
tes ral cnn ibles. Soycz pta
tique.

19 FEV AU 20 MARS
POISSONS)
Si une relation parait
rout n ere, pourmuoi ne pas
nlttre i1n peu de vie en el'e
ou au moins i6 ouvert aux
nouveanuts. Soyez attentif
et cooperat:f.

SI VOUS ETES NE
AUJOUrslD HUI

Vous avez le don de corn
ni.ndem'-nt ma's pouvez e-
Ire un p',u dictator al. Vous
1tes; un chef et n'ftet pas
a voter( a'se drns une posi-
t:(n dCe siubordonne. Un peu
d';n ye onterie vous aide
raIt A explo ter vos qua'ites
qul cn ccnfdt'rablrs.
Vous pcuvt. crnvmercia-
.;sri yv s dons L rtt'te et
reusbir ez (n 1 tIeratue o01
cdans le-, art 'me fo s mui
tr 0. vrt;-e ieehnique. Le
cdro t. ens'gipement, la phi
los'p .ie, le theatre et la
bour.se" .nt d'j ltres champs
d action qu vou; apporte-
ra en' 'e bonheur. Parfois,
la r.:n b 'te vous domine-
ra.


-on' 1 le 06 r"etes, .et.la 1P.Ili
,',nicde nn 't.ie des 300 000
dollars ex'ges en rancon a
6,e tp n go annonce
m-rcredi le FBI.
x x x x

NT-E (AFP)
'ne pO!"rte ` In ih'mhb n
et6 declnc'haTe mercredi
soir, ve'-s 21 her'os Gml.
par un count de 161lnhone
anonyme, dans l'h6tel de
Nice ofi resident les diri-
goa;nts talestinielns et amJs
de M. Zouheir Mohs"n., ar-
r'ves dans la soiree apres
l'attenita don't a et6 victi-
me le chef dui D6nartement
Militaire de I'OLP.



Une mise en cause
de la politique
de Londres a
l'eward des juifs
pendant la second
auerre mondiale
Londres (AFP)
Le Gouvernement britasni
que est le priuc.pal respond
sable du faith que pendant
la second guerre mondiale
les juifs nont pas pu s'eva
der de l'Allemagie nazie et
de l'Europe Centrale. Telle7
est du moins la these d'un
professeur d'histoire contem
poraine de l'umiversite de
Sheffield, M. Bernard Was-
sertein.
Au course d'une conf6ren-
ce de press donn6e merere
Ai h l'occasiou de la publi-
caltioii de son livre intitu-
16 <,La Grande-Bretagne et
les juifs en? Europe 1939 -
1945, M. Wasserstein; se
fondant sur des documents
officials britanniques; faith
remarquer que l'Allemagne
hitl6rienme avait d'abord;
de 1939 a 1941; accepted de
laisser nartir les ju;fs d'Eu-
rope. Elle avait meme re-
foule sur I'URSS et des
pays comme la Roumanie
it la iHongrie les isra(litss
illemands.
Le professeur Wassers-
tei, faith 6tat d'un a'de me
moire du Foreign Off'ce de
1940 demandant as dous-. E
tats europeens et mediter-
raneens ainsi qu'a plus'eurs
gouvernements amnricaJine
d'emplcher que les julfs
out auraient pu garner
leurs territoires puissent
predre le chemin de la Pa
lestine.
'Le conf4rencier s'.st ercq
re demanded Si les autorites
britanniques n'avaient nas
eu l'obsession dl'ernpcher
A tout prix les luifs gui par
venalent a s'ivader: de ga
gner la Palestine; sur la-
quelle la Grande-Bretagne
exergait un mandate; de
crainte de s'alidner les sym
pathies arabes.





JEUDI 26 JUILLET 1979


A PEREDO LA MESSE DE SOUVENIR A LA MEMOIR DU GRAND DISPARU


M Gerard Proph-te, rcprcsentant de Leurs Excellences 12 Prbsident a Vie de
la Republique et de la Premiere Daule, pronounce son discourse


Les officials assis sur l esplanade de 1 Eglise de Peredeau, assistant au
meeting )rgan:se apres, la messed du souvenlir en manloirre de f'cu Ic President
a i.t F Duvalier


I Ii :p rl iur St-Voyls
n',i l di( Cours


Pascal, au mominii' de vider la coullp de champagne


SRnmdl 21 Juillet 1979, A
8 Hcnrcs du matin, 1 Ins-
pecltur SAINT-VOYIS IR
PASCAL et Fumille. on
homrmage do profonde gra
titude. ont. 1'nit chanter on
1 Egllsc Sainto Marle-Ma-
deleilno Pr6odo. Bourgade
slitu6" danis la Commune
de Marigot, Arrondisse -
ment de Jnclm 1. uine Mes
se de Requiem i lit M6mol
re du Grand Disparu. lel
Fou Regrtfto Docteur Fran
cois Duvaller. FPcr do la
Nouvelle Haiti

A cotteo Messd' ce16brde A
l endroit qul tut le slte"
d une clinique oif Feu Le
Doctrur Franqois Duva -
lier, en tant que Mddecin
de Campagne, a &radiqu6'
durant les anndes 1940 le
Plan qui ravaoea scs fre-
r-s de 1 arriere-pays

Lpurs Excellences Mon -
s'eur Jean Cland& Duva-
lier, Prdsident t Vie de la
Rdpublique et Madame Si.
mon O0 Duva 'i'r, Premiere
Dam-' de la Ripublique s 6
talent fait repr6sontes par
Monsieur Gerard Prophste,
Secr6taire Exi'ut'if Prive

Ont et6 aussi 1risents :

Monsieur Jos-nn 1n Pierre.
Prifet de Jaimol
Monsieuri Ed'zp Pierre
Iouis. Diput6 cd" Jcciriel
Mons inir Joan Andre Si -
mon. Dcaditi d( la Circons
cription
Monsieur Henry Jn Bantis
toe Intc'ndant du Palais N's
tiona I
Monsieur Jaeaues Kawley.
Ma're de Jacm'l
Capitaine Antoine Alexan-
dri'. Commanliiant du Dis-
triit de Jaom l
Monsieur Wilfrid Laroche
Commandant d.s VSN do
Jacmel
Monsieur Emmani;el Do- -
charlrs, Colleclrii dli Bti-
reau des Contribiitionri
de JPcmel 'rtson Oteous
Monsieur Ravnond R;diel,
D Mrecteur d' 1 IHPCADE dp
Ja rmel
lMonsieur Mlozird DutItan.
Rcpri-s-n innt rc, In 4VRDi
Radio Nation iel dIlaiti ;
Ja' mel
Moui.'lsr Enmsi's'ssi i fm,, :',
reh fiber du Tribunal Ci-
vil do Jarm ,,
Le Pco (nc 1 ,'c la Com-
m'neisinn Comnrni'ale dt Ma
rigot
Le Corinit Re'" s inl du CO
NAJTT: d"l Mi]'1ot0.
Le Jupe de T' ix Suppliant
de Marigot,.
LR Pr6posue dii Di nuil dsc
Coentribuliol iis c' ln r 'o
LP Corps des VeN de Mari
got
Los Fonclionn.1ires ec FIm-
pl,)'Ys (et los A',n: sdu CGou


A 1 issile rple cpt1 Mics.
I'l lcrand Moe,,i-';- di Mas-

ilo dilt EgE-iis", eni l1is
i iOpr dr' Son Excellplinc"
Monsieuri Jin CiIde muva
liPr. President a Vie d-, In
Ripubliquie Ds iimitisi(i de
reclie;Illem'n, ont 6 i ( ob-
s','vpes a la I timoire ldu
Grnnd Bienfaii r11 do in Na
I oi o itai biel" ,. D,)(clf lr
Fr-,' nc is DillV:I ]ir. i isl e
Pr6'Ilent a Viip I la Ri-
ptiblimle d ll i.


Ont pris la parole' :

Monsitur Armel Th6odor[.
Maire de Mariiot
Monsieur Saint Voyls R
Pascill. Inspecteur G6n6-
ral nu Service de ContrAI
1! des Centrale's Electrl-
clues. au D6partement; detc
TPTC I
Monsieur Jean Andr6 SI -
mon. D6put6 de la Circons
cription de Marigot Ca
yes Jacmel
Monsieur Josenn Jean-Pier
re, Pr6fet de Jiaenel
Monsieur Gerord Prophdte.
Representant ie, lIurs Ex-
cellences

La population engenirete
du Jean-Cla'iudismo secria:
Vivd Jean Glauide Duva -
lier, President h Vie de la
Republique:
Vive Simons 5) Duvalier,
Premiere Dame de la Repu
blique;

Vivo la Paix. .vive la just
ce Pt Viv- le Iravail

Uni-e randc' distribution
do plmtos de le irs Excellen
ce. Monsimur Jean Claude
Duvali'r. Pris'dent A Vie
de li Republique et de sa
V6ndor Mpre. Madame Si-
monw 0 Duvall;er, Premti
re Dame de Ir- R6publiaue.
photos offert.,s par lP
Corptaible rn 1.hef au Dr
partement de 1 Iinflrieur ft
do it Dlfans-, Nationale
M- Claudr Bislivrrt. a 6t6
fniit.. L Ins ri'teur St Vo
yis R Pascal et le Repri6
S ln'iml, de '.'irs Exceilen
cs ont, faith le distribu -
lion d ar-ent ", de mail-
lnis norlant 1 efficie de
Son Excellpen,- Monsielrr
Jean Claude Deuvtlier, ees
dornaers gracieusem-ni. of-
forts par Son Excellence.
Ic Scrcrtalrl ,l ':atfl es Tra
vauv Puhlics. dcs Trqns -
ports et Com lmunications.
1 Ilnenimiir Pierre M Saint
Come. ont 6t6 di:-tr;bhus ad
!a PoliuIlntlioi au Nom du
Gouiverl'i. r-nt

Aiu s quol lr-s Officiels
du iGouvernm o it su-'vs do
Il PopIlat'ill '0 sCot di'-
i 1t: e if la r-i'-lnce pri -
v'op de Tnsn'enreur Saint
Vovis R P'ise il a P6drc6o of
ilne g ntille c' roquettc r6
c.pt on los .:;,'enoa-t

Avrnt (c IpreGr! ie
C'hlnnin'm's ,. li n eciange de
mriscoins a ("I,6 lrit entire
I in.'n' Oli tir l'int Voys RI
i eacnl et ilns; ur Oprard
Propl-ifte. n ,,orseontant d
louis Excel licLcs

L DInlspncl 'iir Saint Voy's
R I''scil. Idans sion Speach,
;1 ('moin : "ia profondc re
('. inalssancie lint en ison
n 'm r opropre uilUn celuii de
la Population i C-lui qui
,s' sncrifia 0io'r le bonhlieir
S idu Peuple iitieon et qui.
I e 21 Avril 1.)71, lt.ra d
oii dnnss 1 lrosmi de no
to" Hisloire

I Aissi. il piria' i Repr6sin
fs:t de I Exc'ilnf di trans
Ilt tre s'ss S;nl(-res remer-
!( mlCnits et s respect -
tlu'ix hoiumir,-.,'s ,1 'iurs Ex
ri'l li-pcs l. Monisour T(n an -
f'li'(dei Duivtillr t Sa V(
ll prl' !Ii. i-,,i le ai ail
1 r1ltsIne. (ioil i l.eilronit a
l:i ri'o )r-ressl- Ii' Piys


Monsieur le) Representanlt
du President Vie d6 I"d'
Republlque et de la Pre-
mlcre Dame,
Me'sdames,
Messieurs.

Fldiles h une pr6cleuse
tradition, no'ls evons, ma
famille et moi. crganis6 au
jourdhul, 21 .Tiillet de ecl,
te apnee 1979, cette mant
festatlon religiiise, s1ii m~
moire de Feu Je Prisident
Dnoteur Frano9is Duva -.
lif'r

Le Huititme Pr6sident A
Vie de notre RITubliqup a
t6 Dpour moi un Grand
Blenfaiteur 11 a 6t6 le


Biiinfaitsur de ira. family "
nofnme 11 1 a 6et Dpur la
Nation Ha.tienne. Auqli
eest par upn .-ntiment dde
Drofonde reconnaissance,
que chaque annoc. A cette
mfme date, nous venons
loln du bruit, nous recuell
lhr ic, i PAr6den.u. notro
village natal, et, supplier
S1' Tris-Haut on faveilr
du Grand Disparu n.

.Te remarcle dc facon ton
te particulire. Son Excel-
lence Ir) President ak Vie d:-
la R6publlque. Monsieur
Jean-Claude Duvalier. Ja
remercic egalernent Mada-
me la Premlr,- Dame. sa
Vin.rre Mere, pour leur


PAGE 5


'tt7- 'i-t direl"'-renrsren -
tatlon a c-stte manifest -
tion
Jo remercle les Offlciels
du Gouvernement ninsi quo
toils lIs foncilooinaires qui
nous ont ald6 a donner ,un
certain 6clat ih cette c6r6
moilin
Et Je remercic du fondr du
coeur ma vaillant" et bon
ne population de Marlgot
et de Perddeau qui nous a
touiours asslst'eo et oul est.
venui encore auiourd hut
nombreuso accueillir aveo
nous tous ceux qui ont blend
voulp r6pondre a notre in
vitation

MERCI a tous


se dc" Plrerd aul et


la Relpubl'qsll ,
par lequel


LIn.pecteur Pn.'cal pronon c' son speech cdevwnt 1Egli
adresse ses remerciem'.nts a ses invi -'s


Le Representant de Son EX cellence, le Pr'sid(nt a Vie de
i xplieoe a ila population le sons du Message presid -nticl.
Son Excellence envoie ses remerc.ements a la population


55


Le Cur6 de M rigot, le Re verend Pere M 'c1l Leborgne, ceie~bre
du Souvnir en mdmoirc de Feu le Presideni a Vie. Francois Duva


LE NOUVELLUSTE

QUOTIDIEN FONDE EN 1896

S PROPRIETAIRES : PIERRE CIIAUVE1

ET MAX CIIAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS

ADMINISTRATEUR : Mmine. MAX CHAUVET
la messe


alier


Le Reprcsentant de Son Excellence
Deputy del Arrondissement des Cayes
Commandant du District et Monsieur
honnours milita:res


le President de la Republique Ic
Jacmel et Marigot M Andre Simon
Saint- Voyis Pascal. recoivent les


Le repr6sentant de Leurs Ex cellences le' Fr sii -t 6 viede la R6publique
et de laPremitre Dame remercle 1 or ganisateur de la manifest
tion. M Sint Voyis Pas cal, au nom de Son Ex, I lence


Flash Derniere Heure t

q CE SAMEDI 28 JUILLET DES

37 3 HEURES P.M.
Du feu jaillira au Lambi au course de cette ren-
contre D. P. EXPRESS et TABOU COMBO. Ce sera
Sun cocktail reellement sera l1 au Lambi ce Samedi 28 juillet d,is 3 heures
P.M. pour certe rencontre.

Tabou Combo

D. P. Express

vice versa

D. P. Express

Tabou Combo
Adm. seulement $ 2.00
IL Y AURA DISTRIBUTION DE MAILLOTS TA-
BOU COMBO.


Le Rdvdrend-Pere Le Bor gne, au moment dela -Cons6cration


:I:4.k


r'








PAGE 0 JEUDI 26 JUILLET 1979


CARNET SOCIAL


Vessel de pri: e
de Deuil
I:" di Mvi ,.io : lie(
I, i l l i liiI. I sict isr ii S it

1:1 m 1 li l i i Icv h 7-
l ll I l u iii hIl Act ph i t u)

d -.0i 1 tl l'I ixieliorsllhh.el-

x x Ax i77
Deces de Mme
Rousseau Masson
l.-s i'or pes, Iini bres Pa-
I l I'l Pirrc l t is vo annLon
I i lt l (I rrs dt d lne ,oubi
,',111 Ma sson nl e Bernailc-

'i iii ltiiUx; 'Ir ses eD-
t.LnIs. Suze; Andre Ronald
e( HIous ea n fils Massoe ; S.-
iric DeDidonne 'Volcy.; son
pere i.nJre .lian et Mme
.,s Ifrri s et soeurs Marlc-
n< Kenrick et Mireille E-
han. Ma\: Marie-Evelyce:
Mine .Jo'ph Suroris ise
M.tnr eiNlno e Volicy; MSreil
hl etIh trol 'eronv. Ses on-
cles ri tanltes: Terfule: Ges;
nir I lihain el Mime Ernest el
I r',t c ,Vohc ( a Oc'eus MaQ
,(,i : I l eotlas: r e Aristo
I]i;ngaro litronne y'-
dlouard: .ranne E.douard: a
Iies,. % lfrid, iolette, Ya-
sl k, ci Max Mes-.on. aM
i( s ii i e rli i : usix
rnenil)res sde la Sainte Ila-


mille d I'Arcahalle.
fliilles Miasson VoC
lian; lDorsatilville;
.Edouard ; Charlien:
D)shlnilmes: tOull'
tres parents et aslll6
iadressons tnos vives
Shies.
Ie's obs'llU*i's seroa
i6cs Ie viendredi '27
it .thres lp.m it la Ca
le de IP-Iu-ii. Le con
tira du salon funera
I'entreprise a la ru
Centre.
x >- x x

Prochain Mari

Nous avons appris
plaisir la nouvolle du
chain manager de nc
ne et sympathiques ar
tie Yolne Seide e
Turnier.
La boiediction n
leur seri don, *e le
28 Juil!et A 1"' ieures
tin en 'Eglice du.
Coeur de Turgeau.

Nous adresscns no
stations a' leuis parent
ticulierenment A M
Veuvo Marcea Scide,
sieur eL MK drp me
Turnier. et I Marie
ct h Serge n'si? for
inos tmeilleurs V'. eux
t5, de bonhc,'t et de
lite.


PETITES ANNONCI


A VENDRE

N t';1.nAl Bum & Trading,
PC, SA v'sid Fork Lift,
:1 ( .. (rs 6,000 Lbs.
,I .I ,T avC(' m oteur
l5)5 ] ,m -!n1t reflait.
(, .C"r R. Anml"'riso,
i'si ii' 6-0085 ou 6-0125.


Offre d'achat
.Natlnis)al Bag & Trading
C() S A desire acheter un
Lsrk I.l' de 8.000 Lbs. de
ci]iacile, si possible mar-
Sul HYSTER.
f'1 nt(loCr R. Ambroise,
IIhl.iir i-005 ou 6-0125.
277

x x x x X

A VENDRE

1I si si a I si I I Vi ls
] M s n s: s i m' l',sin e
] \1 .r ,, a ,1 i' 1+rt -;il-P ril(e


1 1/2 carreau de terr
an-Prince zcle T6
San fil
Tel : 2073 "mntre 8
et 2 hrss P.M


A VENDRE
Un terrain situte
fil. un carreau et
pour industries ou au

te, eau et rlectricitl
Contactez Serge H F
2-4558; 2-4460: 7-249
xxxx

Rafle annulee
La rafle de la
Tiat immatriculee
A-2002 qui devrait
leu au 2eme t1-age d
cit, Juillet de la L
ilnnuale et les bills
iis scront rombour
P GERM aIN,
IP' )prie'tai re


Stirprts;
les all
,.S molls5


Dices de Vve
Exous Lissade
NEE CELIMA LATAPIED
LULY


sympa- Les Pompes Fundbres Pa
ret, Pierre-Louis vous an -
it chiia noncnt ie dcdc,; de Vauve
J7 illet Exous Lissade tide Celilma
thedra- Latapled Lilly sillvenu hier
ivol pair A ses enfanl.s Pierre Lis-
tire de salde et Madame nde Clal-
Ie du re Jean Jacques, Madame
Gilberte Lissade Louis Lis-
sade et Madame nee Eliza
Maccan. M Jean Lissade et
Madame nde I.ucienne A-
age mllcar, Carnos Gourgue et
Madame nee lose Lissade;
avec ses petits enfants Gabriel
i pro- Lissade et Madame. Guy
os jeu- Lissade et Madime. Gil -
mis MU bert Lissade et Madame,
t Serge Pierre Lissade Jr et Mada
me, Madame' Thdrdse Lis-
nuptiale sade. Roger et Andrd Lissa
samed de, Gerald Lissade et Ma-
du ma dame. Carl F'drailleur et
Sacre Madame n6e Mor,ique Na-
zaire. Madame Eline Lis-
sade, Woudy Lissade et Ma
s felici dame, Mesdemoiselles Ya-
its, par nick, Margarette et Shel-
adame la Lissade. MM Frantz, Les
Mon- ly, Patrick, Wisner, Her -
Auguste by et Ronald L!asade. Yves
S Lissade et Madame, Yvan
Yolene Lissade: a ses arrieres pe-
rmulons fits enfan;ts; a son beau -
de san fils Maurice Lissade; a
e fecon
son beau-frere Alfred Lis-
267 sade; sa cousin Alice Se-
necal; Aux families Lis-
sade, Luly. lazaire, Ferail
E leur Gourgue Amil -
S car Dumond Al -
S phone Bontemps -
Lhomme Jean Philip-
re a Pt pe -. Hddouville Ma -
leco cean Attis Rousseau
Lambert Jean-Jacques -
h am. Arnoux Henry Laro-
che Augusrin 9 tous les
autres parents at allies,
MM Pierre-Louis adres -
sent leurs vives sympathies
Les obsdques sejont chan
tdes le Samedi 28 Juillet a
a San- 4 heures P M en 1 Eglise du
demi, Sacrd-Coeur de Turgeau
tre pro Le convoi partira du salon
nt rou fundraire de 1 entreprise 5
i 1 Avenue Jose Marti 261
tigaud:
7 81

Deces de Mme
Elisme Dercent

voiture NEE TANIE BORGELLA
au No
avoir Pax Villa announce le d6
lu mois ces survenu le 23 Juillet
EH est de Mme Elismrn Dorcent
ets ven nee Tanie Borgella
ses En cette penible circons
stance Pax Villa et Le Noui
2C' velliste presentent leurs


sympathies ih son 6poux M
Ellsmd Dorcent, ssoes en-
fuist : Madame Lucien Co
cllo ne Yvette Dorcoent,. M
Fritz Dorcent, Monsieur G0
rard Dorcent. Monsieur
Jean Dorcent. Monsieur Lu
dcen Dorcent, Madame Car
men Alexandre Dorcent.
soni frere. ses boiulx-frress
et belles-soetrs. ses De -
tits-enfants et L tos les
autrep; parents at allies af
fect6s par cc dcuil

Les fundraillus de Mada
me Ellsmd Dore.nt seront
chanldes le 24 Juillet a
4 heures p -m eo 1 Eglise
Parolssiale de St Marc oft
la deponille nicrtelle so-
ra expose des 2 heures
p m 267
X X X X X

AVIS DE DIVORCE
11 appert d un jugement
e ndate du 13 Juin 1979 que
le Tribunal Civil de Port
au-Prince. jugeant en ses
attributions civiles, a ad-
mis et pronone la dissolu
tion des liens matrimo -
niaux ayant exist entire
les epoux Jean Henoy Vic
tor, la femme nee Lucilia
Dezird. dite Lilia Dezire.
La transcription du dispo
sitif de cette decision a ete
op.'rde sur le; registries de
1 OGficier de 1 Elat Civil de
la Section Nor.l-Est de
Port-au-Prince aux requ6
te, poursuite et diligence
de 1 spouse demanderesse
Port-au-Prince, le 26 Juil-
let 1979
Emmanuel NEI'ETTE, Av
Francois E NERETTE.
Avocat 257

x xxx

AVIS DE DIVORCE

I1 appert d in Jugement
en date du 4 iMai 1979 que
le Tribunal Civil de Port-
au-Prince, jugeant en ses
attributions civiles. a ad -
mis et prononce la dissolu
tion des liens matrimo -
niaux ayant existed entire
les epoux Jean Yvon
Alexandre la femme nue
Gertrude Beauliere
La transcription du dis-
positif de cee e decision a
dte operde sur les registres
de 1 Officier de 1 Etat Ci
vi.l de la Section Nord-El
dO Port-au-Prnne aux re-
quet-, poursuite et diligcn
ce de 1 epoux d,'mandeur
Port-au-Prince, 1,: 25 Juil
let 1979
Emmanuel NERETTE. Av
Francois E. NERETTE,
Avocat 267


C'est au ddout du week-
end derner qtia eu leu 9 la
salle do Conference Jean -
Claude Duvalier aux Affal-
res Sociales la c'oture du
IVeme Seminaire de Recy-
cluge organis6e i li'ntention
des Directeurs et Monitcurs
des Centres d Education Ou
vrlere et d'Eccnomie Domes
tique de la Division de la
Preparation Professionnelle
de la Direction Generale du
Travail et de s1 Main d'Oeu
vre et place oous le haut
patronage du Secretaire d'E
tat A9 ce Min.siere.
Outre les d!ffdrentes per-
sonnalites du Ministere des
Affaires Socailes, Son dis-
tingue titulaire M. le Dr
Hubert De Ronceray, MM.
J. B. Gdrard A. Michel Di-
recteur Gdneral du Travail
et de la Main d'Oeuvre,,l'Ing
Isaac Salvant Chef de la Di
vision de ln Preparation
Professionnelle et, Mme
Paul Bordes, Inspectrice au
Service de la Femme et de
I'Enfant qui degageaient
dans des discourse bien char
pentes le sens et la portee
social de ce Seminalre de
recyclage qui groupait pen-
dant deux. semaines plus
d'une centaine de Directeurs
et 'Moniteurs de la Capita-
le et do nos diilrentes vil-
les de province. Mine Caro
le Joseph et Mine Yvette
Pelis.ier Guerrier prirent
tour a tour is parole, la pre
miere au norn des moni-
teurs de la Capitale, et la
deuxieme au nom de ceux
de la province, pour remer-
cier le dynamique Secretai-
re d'Etat d avcir, dans le ca
dre de la politique du deve
loppement ecinomique que
postule le gouvernement de
M. Jean Claude Duvalier, or
ganisa ce Serninaire a leur
intention et er general tous
ceux qui les ont, formes par
les different course confer
rences pour rnidre leur ta-
che beaucoup plus facile vis
a vis de la classes ouvriere
qu'ils sint appie'es b leur
tour A former.

Durant deux ionnes se-
maines. des .chniciens de
nombreuses risciplines en
majeure parties du Ministe
re des Affaiie s Soc ales uori,
aborde avec un certain a-
mour ces formateurs d'hom
mes qui out 'nterroge. dis-
cutd et posd ensemble des
problems grace a leur solf
insatiable du savoir et a
leur bonne vjdonti d' tre
utiles aux auit-uS,


Des chants interprdtes et
des poesics scand6cs par
les particlpan.ts montrerent
blen comment tout se de-
roulalt dans une atmos-
phere plelne de cordialite
qui permit a ceux cl de re-
gagner leurs p6nates avec
la pleine et enil re satisfac
tion de n'avoir pas perdu
leur journee.
Voll& qui nous permet de
croire que le M.nistere des
Alfaires Sociales que dirige
avec le dynamisme qu'on
lui connait !e Ministre De
Ronceray entend resolu-
.ment s'integrer dans la vole
du developpement car l'Edu
cation n'est-elle pas 1'ele-
ment basique de tout system
me de developpement ?
Rappelons qre cette riu-
nion se termna par une a-
greable reception preparee
par les gentilles dames do
la Division de la Prepara-
tion Professicnnelle a la-
quelle prirent, part a coeur
joie les 125 Seminaristes de
la Catlitale et de la provin-
ce. ,
M A. DUCHEINE


Dans le cadre de la reor
ganisation des ecoles de for
mation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Haitien Grou-
pe de la Banque Mondiale)
1'Institut National de For-
mation Professionnelle est
charge des divers recrute
nients et formations du per
sonnel de ces ecoles.

Les candidates admis a-
pres selection seront bour-
siers. A 1'issue de leur for
mation et apres evaluation,
les boursiers seron, nommes
professeurs dans les deux
(2) ecoles reorganisdes. L'u
ne de ces ecoles sera site
a Port-au-Prince, 1'autre au
Cap-Haitien.
La premiere forniation
concernera les professeurs
de dessin et les chefs de
travaux. Elle s'dtalera sur
deux (2) annees environ.

Conditions d'inscriptions
pour ce.te premiere forma-
tion :
6tre professeur en exer
cice dans une cole profes
sionnelle actuelle dans les
spdcialitds telles que :

m6canique ajustage
mecanique automobile
menuiserie ebdnisterie
dessin technique
l61ectricit6





0-


etc..
ou, 6tre ancient eleve
d'une cole professionnelle
ou technique et avoir obte-
nu le certificate oun dipl6me
de fin d'6tudes dans les m6
mes specialists que ci-des-
sus;
niveau scolaire minimal
exige : admission en 2sme;
o6re de nationality hai
tienne.

D'autres formations sont
prevues ulterieurement.
les personnel interes-
sdes ce premier recrute-
ment sont invites A s'ins-
crire a partir de LundA 16
juillet jusqu'au Lundi 15 Oc
tobre 1979 a I'Institut ia
tional de Formation Profes
sionnelle (INFP). Chance-
relles Vatreaux. route du
Nord, Tel. : 2-5531.

Les cand'dats se presen
teront a 1'inscription munis
de leur acte de naissance et
de routes les references
dont ils disposent : abtesta-
ti(.ns ou diplomes, certifi-
cats de travail etc...

La Direction de I'INFP
Minme Simone MONTAS, Di
recteur a.i. de I'INFP
La Direction du Projet d'E
education .

Ins. Nicolas SAINT-LAU-
RENT, Directeur.


-////,r-l/~czrsr/rllsr~,lsrr ~ rkrw~rs/rr//r0


Tirage


Le


31 Aout 1979








LISTE DES PRIMES A GAGNER;






30 Ballons de Foot-Ball


100 Bons de $ 5.oo de ciasoline




100 Radios Transistor.






Apportez deux petits tubes ou un (1) grand tube a l'usine a manteque Rue du Quai.


BONNE CHANCE A TOUS POUR CE GRAND TIRAGE


DU 31 AOUT 1979


- - - :- -


<(Cl6ture du IVe Seminaire de
Recyclage, aux Affaires Sociales


(Projet d'Education No 2 --

CAivernement Haitien -- Groupe

fe la Banque Mondiale)


AVIS


Bc005>BOB/ircxi5BociB50B>B/sBrsc/sccosoz


FLUOCARIL--------~




JEUDI 26 JUrLLET 1979


- -




Graduation des Etudiantes de l'Institut






Cos Corn Art et ses Annexes 1 et 2




Re'sultat des exam p s otfficiels des Cours de Cosmetologie de l'Institut Cos Com Art


1054


Mmine Joc'line 13, 1 !'' (.'inltai. LaurtIal( dts Lau r'eates n Cosmeltologie b ne-
J(:i. dh l; L .rt c it ret i i I 1 ii.stit tii n l l tick Allet ct t'tu lr pour M IAM I et tr'a-


(1)1 it I I itEMM,.l


15erne Promnotion -

fb-.ui~ e AcadnImique

.79

Tv:-,rie elu

tu e






Rns I itt it I tt

C tr 'i t Itt7 10


2- 310 oi til es reche:clice pour les
^-..,


/t N Ma. 1.u 30

AI tt \I t:1 I'! t:i It l, 3I

/.,l l I I, Jl. I w tl ; 8HI 801


J!: '! litc 111( ln ,1 1 1





M"' Ca M' lit (

St. Louis tn 30


) l":me 8F' 20

Min Carrnelle Poinv' 1 3 ?20


1.- Nous remarquons ce dro:te a gauche le representant du Presidenit
ia Vie de la Republique et de la Premitre Dame le Colonel Max Vales, le
Dr. Legrand Bijoux et Mme, et Madame Lyonnel Pierre-Louis.


Iratique (Par

Ordre

alphabetique)
Aur6lus Chantal
Baker Yolett,'
Cass6us Gladys Ferdinand

Dardompre Mie Ynlande

Francols Mie Concept

Renaud El. Margureth

Siraph!n Mie Chantal

Simon Danielle

Valiant Heline

Theorie et

Pratique

(Par ordre

alphabetique)
Adolphe Anne Mario Yv'ose
Adrien Mie Michele

Alexandre Anna
Alcante Mirlande

Datravil Mie LouLse

-aaudin Jeanne Mihlande

B.'lmint Rose M1.: Th-elaese

Belony Phloumene

Be;'nabe Mie Jacauelir.e

Bides Claire V-c: orine

Bouquet I-m:ne Marie

Charles Guylene
Ch6ry Mie Marguerite

Chery Yau:ik

Chiuate Mie Elza

Christophe Soeurette
Cl6sidor Carline

Dardompre Joceline

Dejoie MichCline Julienne
(Prix et, Dpp. au Trava'l)

riouriults OCeitha

Do.sruit]ssaux Rachell

Do cp Me' Da Iv

I[)'b'';s', Me Moon
DurosPau Evelyne
E:;tripl"l M:e Chan'al

E' enne Mie Theres'

ti I'lnne Rosamarne

?prix de Bonne tenue)

Fillix Marthe And:6

Floral Mie Carmel
Fontaine Gladys

Frank Rose Myrtha

Francois Mie Gessia

Ga:cia Lighmy

Iector Anne Gladys

Hen-y M'e Michaellp

Hono a, Gabrielle
Isaac Soeurette

Jn. Baptiste Edith

Jn. Baptiste Mirnp (Prix

d'Appl'cation au Travail)

Jn. Lou's Mie Lou des

Jn Paul Michaelle

Jn. Malie Joseph

Jonathas Carole

Joseph Immacula
Josma Armelle
Kernisant Immacula
Laplante Marthe


Lolseau Mie Yolaine

Louis Mie Chantal

Marseille Emille

Mathon MWe Stuart

Milfort Immacula

Mtlard Jocalyne
Monel Gcnase Fevry

Montoeull Mie Junia
Danil a

Noel Nerlande

Occeus Mie Miracia

Phili',as Yv-l ne

Pierre Rolande Mle Rose

P e're Marie Lucre
Pierre Hilaire Mie Rachelle

Pierre Louis Adele


Prosper Julie (Prix

d'exactitude)

Prosper Mie Marthe

Rap- I Yolone
f che M'.e Carole

I.c .'na nIe v Loit!se (Prix
d App. au Trava'lI

SaLt Mona

Eanon Mie C. BJrnadc'te

Cauray Mie Nadia

Senor Ros'ta
IE .fy Jocclyne

V. ,or Anlnt, Nirole
Vin;' Rcnite
Vxarnar Al'hao:.Ace


2.- La PresiGente C.a Cornite de Direction Volontaire des Annexes : Ma
dame Evariste Midy, remercie le Premier Manda'aire de la Nation le
corps professoral l'assistanev et les parents des liudiantes.


3.- Defile des 14 Premieres ,.1 Cosmitologie. Nous voyons icl Madame
Durand. 2eme Laureate Mme Gisele \Vill:am St. Cyr, 3eme Laureate -
et Mme Roseline Paul Bruno, 4eme Laureate.


.-Mme Denise P6truc Dupont pr6sentant la Directrice G4n6rale, Ma-
dame Judith William Bijoux, les Membres de 1'Administration et les Pro-
fesseurs de I'lnstitution i assistance.


PPOE 7


t A 0- ac -------------------










PAGE 8 JEUDI 26 JUILLET 1979



CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence' 4 heures 30 et 8 heures 10


CE SOIR

SALLE I $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE Ill $ 2.00 SALE IV $ 1.50

SAUVEZ LE NEPTUNE VOYAGE AU BOUTDE L'ENFER MORTS SUSPECTS LA CAGE AUX FOLLES

3OOdCC#B wxoc^cx~~^ -

JIMMY CARTER ATTAQUE LES


NOUVELLES DE L'AMERIQUE LATINE


(SuiIc dc ]:i I oc-i pauge)



Il,( l t ei t II i n gsr t Ir.LO
,1 C., I Ul t'ol CtL' Ut I Inir Uo.gr
( ttdllns 111) C,iS. pJuI L ,
po Il ctlnit I it c t q cue l ,rr a-
irIl Ieains doIvelnt patitCuIeri
in.ns de loni.lrs tiles d at-
It'L-cl devanlt 1r'., sLt .ltole s -
t. I Ite' poUir i,'lliet-r muI S6
.s ice' doilt IC prix Ji.gniLii-
it clhinquc JUL'i.


Ci s ire i 0 i 1. r Ieul Y-
n 'C p triuleCI s lire u otll
ipas mlrtIl lti., I cli's re U, -
.ss i Int ti (nrmc; li'e r'r I adup
i onI d tll llpi i t l l sur l t iil'.
.Mprer- prj(jli 1 nois se'
ra lip .ss I. di r iea irsI'r

COlllrs n ueie (111 1ir lie pu Fr -
ai Iran 1 r 'i ci iC'-

nrain lerts 1 n-un ru' r s'lr rot
Msi rit .it tir l ;tc' allI lob
by pt rolr IU.

L Iini.itui ,inc'riin Ilu
p(Iro i' a us.l )t retirqurr
qiUl ne i Iltiuv'UIc taxi. a deti
ineurialint iit1 Ilc sCtOln lui,
in aurinlt puur fltet que Ce
restreicindri ans epnri ise 1.
iie11iil.s dCe p t"ro e aux E-
iatis UI cs qui pourra ent sl
ion c i'ru -(c 'rui de 2 m.1 -
1 0ons de barr joui d ici
1985.

u Le doullii, e I sa n, a a-
joulef d'autrit paiI M. Car-
ter e'n ...'L il qule Its
Etats Unis ont en priority
besoirl de st,b.,. c. II y aui


COMPANIES PETROLIERES


ra don( a-- I1 I tilt conlt'inu
Ii dLinIs 1a pOutque tCui.C .)-
InLqu-, 1 nancure et bcud gi-
unire du pa:ys. Le ra enliLlse'
nuil de la 'ro arcsance aux
Elats Un s nie se prolongerai
pai.s ;u deli de quelquesr
inois et 1,niltiuon va se ri.-
'enilr. a precilt M. Carter,
prcvoyant qp' la. nonnaie
americane reprendraL alors
natirellemienrt la valeur
qu e ie a recc;;ii'ent pier(ne
lsur les place; bolurslres

Malis lunr ols oc pills a
vec M. Ca-ter. ceL le stl lc
t ii'lln la srulbst'ance qui a1
p ia u i n qi. sc'ra retlc'li
d(r c 't ite inrl riii ic televir
."r' i- r1, rpl.- rlln Col,.,i r!lt.
II qc I1` ::' d.'.ail trouble rt
ltii'i rtilt. S;is (]c'vril2r sc('

,1 1n ;. L'.il Cr.i1 dcl'-i a n111
nnu11rai mnurAd;ia pres den-
tlin ur cel,;pcper A A'em-
prits I irsli g'tionl -ti dc
ai pm-c.s e. il ;i (a(rll'l'mnc ;r;ll
nltriit oiln c pirro tlr r c
];ly.s elln LOill is i el- d'en-
trer directiel'r- en contact
arvec les amer'c:,;.ins.

Ce isnt 'es raits u'lin an
crcln GInrvcrn.'.;ur de Geor-
g c melbati, va'I eL sur de
lui. crux dec I canpagnle e-
lectra.lc de 197 que Jim-
my Clr'n lr a !ct'ourve et re-
pris pour run,- dc saurenr
sa press dence 't se lancer
dans uline nouvr'e course a
la Masion Blanche.


SERIEUX DYNAMISME COMPETENCE

COLLEGE CANAPE VERT


VOTRE COLLEGE

INSCRIPTIONS lTOUS LES JOURS OUVRABLES
1)1DE 8 II. A MIDI POUR TOUTES LES CLASSES PRI-
MAIRES ET SICONDAIRES.
(OLLEIGI. CANAPE-VERT : ANGLE: AVENUES CA
SNAPE-VERT ET BOIS PATATE (RUE RENNES):
)y;;y //.ee////-


La Conference
di Presse du
President Carter

Washington (AFP)

Le President Carter a de
fendu pied-a-pied mercredi
au course d'une conference
de press son recent rema-
niement ministeriel souli-
gnant qu'il n'avait aucune
excuse a formuler et au-
cun regret pour les deci-
sions politiques qu'il a pri-
ses et qui sent g6enrale-
meat critiquees.

Le president; que 'on di
sailt contrarie et hesitant;
est aiparcu e, pleine pos-
session de ses moyers. Par
I'humour il a ecart6 les
questions les plus imperti-
nentes. Avec fermete il a
denounce l'adversaire les
companies petrolieres amen
ricaines- et la timidityn)) du
Congras. Le dollar? : Ce
son,, des actions concre-
tes des Etats Unis pour
fire face A la crises energy
ticue qui stabiliseront sa
valour et non pas la person
nalite du president des E-
tats Unis: a-t-il explique;
rappelant que I'inflation 0-
tait toujours au premier
rang de ses soucis. M. Car
ter a predit qu'elle diminue
ra dans les prochains mois.
Ce don't les Etats Unis
lnt besoin et veulent; c'est
la stability; a souligne M.
Carter affirmant aussitot
que ce re/tait certes pas le
moment de modifier la poli
tique eco,,omique; financi/-
re et budgetaire du pays.
Et cela ne changera pas;
a-t-il dlit
Une seule des quatorze
questions a porter sur un
dossier de politique etrange
re: ce serait tuine erreur de
voir une massive interven-
tion cubaine derriere tOuit
movement cvolutif sur le
continent americain; a dd-


~7SONY,

i Televisor en color Trinitron

R KV-2142R















7, |











Des couleurs dynamiques

Un ecran de 21 pouces

Brek : Un system de contr61le a distance

Un authentique theatre chez vous

Voyez votre dealer autoris,


AUDIO CENTER, SONY


71 RUE DU QUAI, TEL : 2-2437


clare M. Carter jugeant que
la politique des Etats Unis;
qui avait favorite la chute
de la dynastie Somoza ah
Managua; ((avait ete la bon
nei.
Le chef de la Maison Blan
che a profile de l'heure de,
grande ecoute don't il bene-
ficiait a la television et it
la Radio pour soliciter a
nouveau t'aide des ameri-
cains face aux groups de
pression des companies p6
trolieres qui; a-t-il recon-
nu; menacent de ruiner
son lerogramme ederg/tique
s'ils parviennent a s'oppo-
ser a l'Institution d'un im
pot sur leurs super-profits.
M Carter s'est d'autre
part montrd tris mystd-
rieux sur ses intentions /-
lecltorales; se bornart A di
re qu'il avait envisaige tou-
tes les solutions et announce
ra sa decision dans le cou-
rant de l'ann/e. 11 ne fait
cependant aucun, doniue nour
les observateurs qu'il cher-
cha a obtenir un second
mandate a la Maison Blan-
che.
x x x x

La declaration
liminaire de
Carter

Washington (AFP)
Le president Carter a as
sure mercredi le people a-
miricain qu'il ,fera tout
ce qui est en so, pouvoir))
pour qiue le Congres adopted
un import sur les super-pro
fits des companies p/tro-
lieres afin de finance son
programme energ6tique.
Une ,terrible lutte) va
avoir lieu avec les groups
de pression des companies
petrolieres; a souligre le
president americain dans
line declaration liminaire A
sa conference ede press. ((Si
le lobby petrolier reussit A
annihiler cetle taxes; alors
nous ne pouirrons pas real
ser nos objectifs en matie-
re cnergctiqueic; a-t-il aver
ti
Le coit tdu plan de M.
Carter; destine A require
de moitic d'ici 1990 les im-
portations de petrole ameri
caines: est estimne A quel-
que 142 milliards de doi-
lars. Le financement doit
en etre assure par le pro-
duit de cette taxes sur les
revenues supplementaires
que les companies petrolic
res americaines vont tirer
au rercherissement des
prix du pctrole et de la le-
vee du control des prix
tats Uris.
Les finds necessaires au
financement d'un program-
me en vue de retablir Pin-
detpendance energetique des
Etats Unis ne peuvent ve-
nir que des companies pe-
trolieres: a rappele M. Car
ter alors que ces soci6tes
viennent de declare des
profits records au course du
dernier trimestre; tandis
Que les americaini ont du
faire la oueue devant les
stations service. 7
Le chef de l'Executif amd
ricain a var ailleurs defen-
du son remaniement minis-
t6riel tant .critique en assu
rant qu'il (avait agi an
course des dix derniers jours
rapidement en vue de met-
tre sur pied un nouveau
gouvernement -- uni et en
bonne position pour affron
ter les defis a venire.
eNous avons. perdu con-
fiarce en nos institutions
(...) mais nous savons que
nous pouvons retire notre
pessimislre de cote et aller
de I'avant ensemble avec
patriotism et en oeuvrana, t
dur); a-t-il declare en re-
prenant le theme de son al
locution d'il y a dix jours;
aui lui avait valu un regain
de popularity.


LE NICARAGUA
CHERCHE UNE AIDE
FINANCIERE AUPRES
DE LA BANQUET
MONDIALE
LONDRES. (AFP)
Le' Nicaragua recherche
durgence une aide finan-
cibre aupr6s de la Banque
Mondiale et de la Banque
de Developpem ant Inter -
Amer-camie, a declared le
President de la Banque Cen
trale du Nicaragua, Mon-
sieur Arturo Cruz, dans une
interview publ*de Jeudi par
le eFinancial Times,
Le Docteur Cruz estime la
dette dtrangere du Nicara
gua a 1.3 milliard de Dol-
lars Le Nicaragua a 1 inten
tion de demander la ren6
gociation des dettes con -
tractees aupres de Ban -
quiCs Privees. qri s elevent
a 800 millions de Dollars.
Le President de la Ban
que Central' ilo:ute d au-
tre part sur 1 important
ft'o de capitaux enregis-
tree au course des daux der
nieres annees, ae 1 ordre de
250 millions de Dollars et
100 millions de Cordobas
X X A X
NICARAGUA
RECONNAISAN;''E
DIPLOMATIQl '1
IMLiNAGUA (API
Tous les p:gys d'Amerique
du Sud sut i'Arrentine, le
Chili. le Paraguay ont re-

Mort du dirigeant
Zouheir Mohsen
NICE (AFP)
Le dirigeait palestinien
Zouheir Mohsen est decade
jeudi a 16 heures 30 (14
heures 30 Gmt) ta hospitall
Pasteur de Nice; indique un
communique de hospital .
Mohlsen avait ete abattu
d'une balle dans la tete par
deux iconmus alors qu'il
occupait depuis quelques
jours a Cannes. Ag- de 43
ans; le chef du Departe-
ment militaire de I'OLP a-
vait etc hospitalise dans u,
etat desespere qui interdi-
sait toute intervention chi-
rurgicale.ll est decade sans
avoir repris conraissance:
precise le communique de
I'llopital Pasteur.

Un DC-10 fait un
atterrissage
(Suite de la leere page I

pose a Cleveland apres que
le pilot cut ete contraint
d'arreter le reacteur gau-
che; qui vibrait anormale-
ment; a precise le porte-pa
role.
Cet incident est le tr6isieme
enregistre depuis le 13 juil
let dernier; date a laquelle
les DC-10; construits par
la firme ,rMac-Donnell Dou
glas,>; ont etc a nouveau au
torises a voler par les autl
rites federales americaines.
Le 20 juillet dernier; urr
DC-10 de la Compagnie Na:
tional Airlines)) avait du se
se poser d'urgerce i Los
Angeles; le moteur gauche
de l'appareil fumant anor-
malement. Dimanche der-
nier; un autre DC-10; de
la compagnie (United Airli
nes); avait egalement faith
un arret imprevu i Wa-
shington; apres une panne
au moteur droit.

Avis professionnel

Le Docteur i.liryse Gar
dere Leveque, diplomee en
Medecine de 1 Universit6
d Etat d Haiti, certifide de
Pediatrie de 1 HUEH, diplo
mee de 1 Acaddmie de Pa
ris a titre d Assistant dtran
ger en Pddiatrne, Pucricul-
ture et Alleigologie infan
tile' vous announce 1 ouver-
ture de sa Clinique au No
5 de la Rue Cgg (Cote
Sud) a Petion Ville Elle
s y lent a vote disposi-
tion tous es matins de 7 A
10 hres et les lundi, Mer-
credi, Jeudi et Vendredi de
4 a 7 hres le soir Tel Res
dence : 7-2662


connu officlellement le nou
veau Gouvernmeuint Nicara
guayen, a declare mercredi
le mnnistre Aes Affaires E-
trangeres M. Miguel Desco
to.
Le Ministre a soui'gne ce
pendant lattaque pos.tliv
de l'Argentiln qul a propo
se, devant l'OLA lOrganisa-
tion d-es Etat,, Amerlcains),
la creation d'uri Fonds itter
americain d'aiUe au Nicara
gua.
Le Nicaragua a tVl, recon
nu pour 1'instant par Na plu
part des pays latno-Amerl
cain, les Etat,-Unis, le Ca
nada. la Chine. L'Italle a
precise mercredi qu'elle con
tinuera'l a entrntenir des re
nations diplomatiques norma
les avec le nr-iveau regime.
Cuba a recomnu egalement
la Junto de reconstruction
nationaae. de :i'lnme queo 'U
n on Sovictiqi.e et le Viet-
nam.
0 -
AIDE/NICARAGUA :
ARRIVE D'UN AVION
CUBAIN A MANAGUA
Managua .(AFP)
Un i(lliouchine> cubain;
premier signe d'une aide
de la Havane au Nicara-
gua; est arrive mercredi a
Managua avec une cargai-
son de vivres et de mddica
ments et une equipe de 60
medecirrs et ifirmicres.
Les membres 1'quipe me
dicale ont etc congratules
par les responsables pre-
sents et sales par une gar
de d'honneur sardiriste sur
'a6roport international; re
baptism (Cesar Augusto San
dino)); Hros de la lutte
cortre les americains dans
les annes 30.
D'autre part; le president
de la Croix Rouge Nicara-
guayenne'M. Ismael Reyes,
a indique que les Etats U-
nis avaieet repris leur aide
humanitaire qui devrait se
traduire par cinq ou six
vols A partir de la semal-
ne prochaine .
Environ 7.500 tones d'a-
liments sont actuellement
necessaires chaque jour
pour nourrir la population
nicaraguayenne apr/s la
guerre qui a detruit les re-
coltes et empeche la plu-
part des semailles; a preci
se M Reyes. (Persone n'est
encore mort de faim a ma
conaissance au Nicaragua;
a-t-il dit; mais beaucoup
de gens n'ont pas mange
depuis plusieurs joursr.
Selo, les experts; une ai
de alimentaire sera neces-
saire au moirs jusqu'a la
fin de l'annee pour subve-
nir aux besoins du pays.



Les Etats au Golfe
pourraientt etre
declares ,zone
de guerren par les
assureurs
maritime

Loiares (aFa )
La region des Etats du Go1l
fe pourrait etre d6claree
zonee de guerre. par les as
sureurs maritimes londo-
niens; apprend-on jeudi a
Londres de source bien in-
formee.
Cette possibilite est etu-
dice a la (Lloyds> A la sui
te du recent avertissement
americain concernant un
project d'attaque d'un petro
lier par une organisation
palestinienne dans le De-
troit d'Ormuz ou des bati-
ments transptortait une
vingtaine de millions de ba
rils de p6trole transitent
quotidiennement. Une deci-
sion est attendue d'ici peu.
Dans affirmative; une pri
me serait ajout/e au court
de assurance pour couvrir
les risques de guerre. Cer-
tains assureurs americains
auraient deja agi dans ce
sens.
L'avertissemnient americain
suscite d'ailleurs toutes sor
tes de rumours. Ainsi; jeu-
di apras-midi: le bruit s'est
repandu au Baltic Exchan-
ge; la bourse londonienne
de t'affretement; que des
terrorists avaient fait sau
ter un petrolier dans la re
gion 'des Etats du Golte.
La IUoyds n'a toutefois
recu jiusqu'a present aucun
renseignement dais ce
sens, mals a ceendant de-
cidd d'interroger par telei
son agent dans la region.


OEA : CREATION D'UN
FONDS D'AIDE A LA
RECONSTRUCTION DU
NICARAGUA

Washington (AFP)
Le Conseil Permanent de
l'Organisation des Etats A-
mericains (OEA)a decide at
l'unanimite; mercredi a Wa
shington; la creation d'un
fonds d'urgence destiny a
aider a la reconstruction
du Nicaragua.

L'OEA a 6galement vote.
a initiative do Costa Ri-
ca; la fin d mandate de la
commission des observa-
teurs civil posts a la front
ciere entire le Costa Ric,
et le Nicaragua; qui avait
ete constitute en fevrier
dernier.
M. Dionisio Saul Arana
Casteillon;c delgue par in-
terim de la Junte de recons
truction national du Nica
ragua; a appuye cette ini-
tiative costaricaine. souli-
gnant qu'il n'existait pas
de conflict entire les deux
voisins.



WASHINGTON :
L'AMBASSEUR DU
NICARAGUA REFUSE DE
QUITTER SA
RESIDENCE

Washington (AFF)
L'Ambassadeur du Nicara
gua a Washington; M. Se-
villa Sacasa; refuse de quit
ter sa residence alors qu'u-
ie 6quipe de volontaires ni
caraguayens au service du
nouveau gouvernement de
Managua fait 'inventaire
de l'Ambassade.

M Sevilla Sacasa; beau
free du General Somoza; a
donne access jeudi soir;sous
la pre'ssion du Departelnent
d'Etat: aux representants
de Managua (jeunes nicara
guayens de la communa.ite
e, exil a Washington) qui
lui ont done jusqu'a ven-
dredi pour quitter les lieux'

Ces derniers se sont de-
clar6s stup/faits (levant le
luxe de la residence calors
que chez nous les gens meu
rents de fa;inm; a declare
o'un d'eux oui a remarque
que la plunart des domest,
Ques de I'Ambassadeur; ni-
caragouavens pour la plu-
part; touchaient ur salaire
bien en-dessous du mini-
mum fixed par les syndicals.

La tache de rette equiipe
de volontaires est de pas-
ser au crible les documents
susceptibles de contenir
des renseivnements sur la
fortune du zedneral Somoza
et ses relations avec les
membres du Congres ameri
cain .

M. Sevilla Sarasa etait de
puis 21 ans ie doven du
corns diplomatique a Wa-
shington.



LA BARBADE

Ouverture de
la Conference

(Suite de la 1re page)

(Caricomn r'est ouverte mer
credit A Bridgetown, Capita
le de la Barbade.

Le Secretaire tencral de
la sCARICOM>, M. Kurleihb
King, a dec'rkc a cette occa
sion que cette reunion qui
durera deux joirs. etait Im
portante car elc precede le
sommet du Commonwealth
a Lusaka (ZAMBIE) qui s'ou
vrira le ler Aool prochain et
le sommet dcs Non-Alignes
a La Havane en septembre
A ('except or de Belize qui
n'a pas envoy de represen-
tant, les onze autres dtats
membres de ls IGuyana, Triridad et Toba-
go, La Barbade. Grenade,
St Lucie. La Dominique, Ja
ma'que St Virrcent Antigua,
St Kitts-Nevis et Montser-
rat) sont represents A cette
conference par leur minis-
tre des Aflaires Etrongeres
ou leurs repredentant.
Les part'ciprnts vont no
tamment tenter de mettre
au po'nti une strategies com
mune en vue du sommet du
Commonwcalih et de celul
des Non-Aligncs.


La proposition de cr6a-
tion d'un fonds d'aide au
Nicaragua a ete presented
par le president du .con-
seil; M. Antonio Bermudear
Milla (Honduras). Elle de-
mande aux membres de
I'OEA et a tous les pays re
presents a cette organisa-
tion par des observateurs
permanewts de contribuer;
par une aide materielle ou
fi,anciere; a la reconstruc-
tion du Nicaragua.

M Arana Castellon a det
accueilli par de longs ap-
plaudissements lorqu'il a
pris place dans la salle oil
se deroulait la reunion, du
Conseil Permaent de
I'OEA.

L'Argentine et le Bresil ont
6t/ les premiers a exprimer
leur soutie, a la resolu-
tion d'aide au Nicaragua.

O0

NICARAGUA :
PREMIER JOURNAL
POST-REVOLUTIONNAI-
RE

Managua (AFP)
Le premier journal post-
revolutionnaire du Nicara-
gua devait etre lance mer-
credi a Managua sous le
nom de <,Barricada)): a an
nonced la radio sandiiste.
II est edited dans les ins-
tallations de ce qui fut ius
lu'a il y a quelques jours
le journal somoziste (Nove
dades)). Ce nouveau quoti-
die, exprimera les opinion
du Front Sandiniste sans
itre toutefois un organ of
ficiel; a pr/cisc I'u,. des
journalists de Barricada .
11 devait etre distribute des
mercredi gratuitemet a la
population: privee de pres-
se ecrite depuis des semai-
nes.
Par ailleurs le journal d'ou
position au somozisme La
Prensa)); don't les installa-
tions a Ma,a-ua avaienl
ete detruites par la garde
national s'installera prI-
chainement I Leon; la se-
conde vIle du pays da,,
les installations ( i quIoti-
dien qui paraissait autre-
fois dans cette ville.



Avertissement
a l'Aheece
France Presse
MOSCOU. iAF1Pl,
L Atnosph.'re' n 'St) r';
1', ri tlir p ) Irr 1i ('"r'u
lpor;dar ts rn'rii ur 1 Mr i
(. Oil,O 1i 1 agenr uc F!. -
Pr-.see test v-.' s-12 a.louit
a lIa Ionut lmati des or'-
ns cd intlormni.tion don't Ir
representants ont eu m.l
le a partirr v c l1 s author
tes S3ove' r i\c ;
Le Directeur du bureau
de Moscou de 1 AFP a et
convcque au Mini. there de
Atffaires Etran-eres, qu U
attire uson atlc)nl ).A sir
co-onduite indiinc, rde tro;
des correspondents du bu
reau. quir senft'etent :,:
tematiquement les lhis S(
vietiques,). Un aver- sae -
ment similaire a ete for
mule a 1 encontre du .Fi-
nancial Timess
Par ailleurs. 1 obliga -
tion de solliciter un visa de
sortie, supprimpe depui
1 acte final de 1, conferer
ce d Helsinki, il y aura que
tre ans Mercredi, a ete res
suscitee pour les correspond
dants qui quittent definite
vement 1 URSS
Cette formality, detestei
d-s journal rtcs parce
qu elle implique qu ils
n ont pas necessairement
le droit de quitter le pays,
a ete exigee du coirespon
dans de la chaine de teld
vision americains CBS, BIr
nard Redmont, qui a protest
tden vain. Avant lui deux
de ses collegues s dtaient
apparemment inclines sans
protester, de sorte que dde
sormais la caus eslt en -
tendue
Les observaten:is notent
que le comite central. at
dcbut de Ma.i a lance ur.e
campagne de enforcement
de la propaganide iddologi*
que, don't le bud sembl;
6tre de pr.iimunir 1-s Sovid
tiques co. tra i. contagion
avant 1 arri 'ee massive ree
tou'istes di mngers pour ies
Jeux Olymni nles Ar-p'aren.-
ment cette premise en or-
drea concern 6galement
les journalist0 qui rdsit -
dent en USS




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs