Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10449
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: July 19, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10449
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




COLUTIAUS I7 IS
" 'L1 P'J R" ..


La nouvelle main noire

ipa r Itotert')MALVAL


Ila ciiute tie Somoza est
I '>l>ui t'issc ntntl', d'iune jiart
tie I' offlnsivs couraciU e at
pi sliittl'ee dies Salutidlnites
i ('asii tir c illiiit d t I'll rivil-
SIo I SoUvenll( ( ll'l, hilrinte dlie
it p'ral i ne dels iEtlts-nltis
rin Ainterique Ltnlll'., politi-
(ll-t slpiret ipar tics consi-
to Ihiiian ioiiese.llxes., qui se
slllit Ulll iI'feCstiCs l1veC V'leC-
re'siliin de aunrler it li tMi
stin alltanchcl. (CeUx qui s t-
tinilcnt lide l'apparet'- .c lii
hlies.e lduI P'esidsent' ameri-
rai ouinblielin onl ignorenl
iul'll :1 parlicipci aux tra-
isix lie li 'Commnnission Tri
ilcate ale, solte d'lFIat-Ma-
jiir niilitilue des sociletes
mn 1tiiuationales.

L'analy se quit va suivre
ct uine htlipo.h esc de tra-
v, 1. .llle n'a pas 1'ambi-
.ion tie prouver sa verite a
1'cxclusion de toutes les au
ties. .Nous vivons une epo-
(lic, de grands bouleverse-
inellnts oil routes les auda
ic' "ncmhelnt permises. La
ciilie\ritv des nouvelles
relations irt'.ernationales au
tilisce celle que je vais pren
dre. i.lle ne plaira pas it
itoit le monde nmais elle
a;lir;i le merle de jeter une
faihle lumiicre stir des fails
trouhlants. Elle 'ai '. une
large sinon une belle pla
ce aix multinationals. .Je
meni excuse d'emblee.

C('s grades societies in-
dustrielles et commercia-
ics dent on a pu dire qu'el-
le cins: uaieni la TR1101-
.il EI3E Grande Puissance
Mondiale int apporte dans
le, relations entire Esats
une appreciation nouvelle
lies problimes qui s'y po-
sent suitout face au Tiers-
.Monde.

Leur influence sur les re
laition' internationales est
,souent decisive et leurs ac
tions parfois con:raires it
relles des Biats qui furent
leur berceau.

Leurs interests etant par
definition et par vocation
multiples, elles inspirent
lit meme finance,' des group
pe, sans s'attacher a aucun.
Le mouvenent de decoloni
,alion a la fin des annees
50 a 6t i encourage par ces
soci'ifets d6.ireuses de com-
rercer et d exploiter des
crrii oires juo oii'alors sous
(niiiience exclusive des an
ci-nnes metropoles euro-
peennes.

P'lii, recemment, elles
ont port les Etabs-Vinis a
latclher 'ai.a i.et a renouer
avcc Pe'kn afin de penetrer
ret immense marchie chi-
inois qui leur dtalt fermc.

Auiijourd'hui I escalade duo
irix du ptrile dains la-
iirllIc el leis tii i un proli
fit leinr oeuvre c(il noiils u o
exeninple, par"nn d'alitres, de
le ucr e, nsnic et cl e Iciir Je
ii litinatioi a itre seuil Ji
ge de liieirs interts, meme
ail deriunilit des grands IE-
tat' ciapitaliste.s. Nous soum
in-, loin dI's temps oi le
*, :.e. Department interdi-
ia i tot commerce avec cer
plains lipass sionl prclextce que
leur pol;tique etait Ihlo ile
at I'endroit fdes Etats-Unis.

II est Ifgiinilc aiiijour-
d'hui de pien'Lr (iuei la po-
litlque des droi s de I'hom
me West pas li ne' invention
d'un Carter illumine mais
un concept muiri lors des
reunions de la Commission
Trilatcrale et cono;u pour
donner au monde une meil
leure image de la societt
capital's e international
par sa voix la. plus autori-
see en meme temps qu'elle
vise it fair? apparaitre les
societies collectivistes com-
me etant celle du Goulag.
Or. dans 1'esprit' des respond
sables, .'il est difficile de
faire triotimpher une tell
polit que dans des pays-cld
pour la security et le deve
loppement du monde Capi-
taliste, par conire d'autres
regions importance strate
gioue moindre sont desi-
gnaes pour servir de vitri-
ne pour de tells idles.
Le success de la democra
tisation en Republique Do-
minicaine q' la chute de So
moza, sans enlever leurs
merite' aux homes qui en
ont 6te les principaux arti-
sans peuvent etre inserts
a l'actif de ctte nouvelle
approche.

VR' le danger communis-
te ? dira-t-on.

I1 faut ici rappeler quel-
oues fats de politique in-
ternationale. Sous le cou-
vert d'une remise en cause
de la d6ten'te a propos des
droll's des Juifs sovittintes
emp6ches de quitter 1'URSS
(ce qut est une manoeuvre
dlectoraliste de Carter fai-
te ulus pour 6mouvoir 1'e-
le'.orat juif amrricasin oue
less dcrigeants du Kremlin)


1'hdgdmonie des deux gran
des puissances a i'6 renfor
e4- .' mrnme institntionali
s6e depuls les'iaccords Salt.


11 n'estl as interdit do pen
aor que dies zones d'influen
cc out 6t6 d(cllnil6es dans,
lesquelles eaucune ing6ren-
cc citraigre no seralt tol6
ree. 11 cst dvldent que dains
le cadre d'un tel accord taI
cite 1'An6rlque Lailine, coin
le Iat temp)s cie Monroe,
rested la chas"ie gard6e des
Etats-Unis. Tout rglime sub
versif qui s'y implanterait
se verrait coup de ses ba
ses naturelles q, devrait
on composer ou se d6compo
ser.

Fortes de cette certitude
et de cette garantie, les
multini ionales ne crai-
gnent point de ne pas con
trecarrer des movements
populaires et suscitent m6-
me de la part des bour-
geoisies lib6rales une par-
ticipit ion active dans la
contestation des regimes a-
bhorres. En ordonnant le
lAche assassinate perp6tr6
centre Chamorro, seul lea
der transcendent de l'oppo
sY'.ion nicaraguayenne, So-
moza a pens6 prive les E-
tats-Unis de leur home de
rechange, ouvrant ainsi la
voie it un affrontement di-
rect avec les sandinistes
confiant que alternative
Somoza Communisme obli
gerait' les Amdricains a 1'ap
puyer i fond, le, dictateur
nicaraguayen s'etait trompe
d'une decennie. Fini en effect
le temps de Punta del Este
ofe la demagogie anti-com-
munin.'e permettait h n'im-
porte quel homme d'Etat
latino-am6ricain de tirer
ses marrons du feu.

Le monde des affaires a
assisted sans affres a 1'ef-
fondrement du regime somo
ziste sous les coups de bou
toir des sandinistes trop
heureux de voir disparaitre
un dirigeant encombrant et
don't 1'ambtion d'dtre le
premier et seul capialiste
de son pays a caused sa perte.
Le dernier quart du 20i.
si'cle s'annonce come une
period de paradoxes. Quand
1'Union Sovietique vend ds
armes a Pinochet, Castro de
fendre Videla it 1'ONU, Sa
date menace par les Ara-
bes, Houphonet Boigny ten
ter un rapprochement avec
l'Afrique du Sud, P6kin en
guerre avec le Vietnam, se
rait-on htonnd de voir des
socidtis puissantes par es-
sence anti libdrales, sonscri
re sinon cautionner des mou
vements de gauche au nom
d'intere.s de droite ?
Toft se passe aujourd'hui
comme si les multinational
les avaient fait leur cette
assertion de Woodroo Wil-
son a(Vouloir combaLire par
les armes un ideal popular
re equivaudrait it vouloir
repousser les values de l'o
cvan avec un balai). Elles
ne s'embiarrassent plus d'en
combrantes doctrines iddolo
giqies. Vendre du beurre et
des canons i n'importe qui,
n'importe oil et n'importe
comment. est leur nouveau
credo.



Au Bachot, pas
d'identification
des copies,
cette annee

AVIS

Le Depart, 'nnt de l'Edu
action Naltionale a l1',van-
tage d'informer les Direc-
teurs et Directrices des E-
tablisscments d'Enseigne -
ment Secondaire et tous
ceux que la question inte-
resse oue cette annee, il n'y
aura pas d'identification
des copies des examens du
Baccalaureat. Les resultats
scront proclames directe-
ment par les moyens ordi-
naires d'information : pres-
se parlee et ecrite.
Porl- au-Prince, le 18 Juil
let 1979.

Joseph C. BERNARD
Secretaire d'Etat


Malgrd les esprit chagrins
qui s'obstinent a butter con
tre 1'6vidence le man Kr6y61i continue son
bonhomme de chemin... De
fagon irresistible I
La semaine dcoulde j'an-
noncals justement la paru
tion du dernier livre crto-
le du Pasteur Pauris Jean-
Baptiste. Livre plus prts du
r6cit que du roman et qu'll
a cru bon d'appeler sPawo
lix. Ce pawoli du Pasteur
Paurts Jean-Baptiste racon
te 1'histoire du Pdyi Zou-
lout.. Je disals aussi que
le Pasteur Paurls Jean-Bap
tiste a un autre ouvrkge
sous Dresses. II va paral-
tre d'ici la fin de ce mois
aux sEditions Bon Nouvelt
de la Phalange.
En dehors du pays 11 en,
est de meme. Le pre Jorge


JEUDI 10 JUJLLET 979


S84ME I ANNEE










FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRES3E


DIRECTEUR : LUCIEN MONTAS
ADMINISTBATEUR : Mmine. Max CHAUVET


Nicaragua: Le "Bunker" pris,


11apres Somoza commence


Le 19 Juillet (AFP)
tin demi e-!cle de Dicta
ture somoMiste a veritable-
ment pris fin au Nicaragua
Quand les guerilleros sandiI
nostes ont pris jeudi le Bun
ker qui 6tait encore, il y a
& peine 48 heuies, le Bureau
fortified d'ofi Anastasio Sn-
moza ava!t dirige les %ernle
res operation de la Garde
Natianale centre les insur-
ges.
Dans une confusion exter
neo. eul un group de sol-
dats de la Garde a tent6 de
sesDerement de resister a
t'attaQue de plusieurs dizai
nes de guerilleros parvenus
ia 1.3 h 30 GMT aux portes
de 1'Ecole d'Infanterie de la
qui s.brite notam
meant le Bunker, sur la colli
ne dc Tixcapa oui dom'ne
la Capital.
Peu de temps auparavant,
la Radi I Nationale tombda
alx mains des sandinistes.
la nuit Druecdente en me-
me temos que le Central


des communications, avait
announce aue la junte du
Gouvernenient provi.-oire i-
vait quitt6 Lon oa6 :-lie &w
trouvait deputs mercredi
pour gagner Managua. De-
puis les prem rti.:' heureas
de la journey de ieudi la Ra
dio emet des chants revo'u
tionnaires et de, consigne,
A la noDilaiion poilr aviter
toute Daniaue et tiouter pr,
vocation>>.

Une premiere colonne dio
guerilleros etalt entree dans
la Capita'e peu ipres 41
GMT jeudi alors que plu.
sieurs continent' de sandi
nistes en armeo avancaient
on direction tie la Capital
venant de Lecn. 80 km 9u
Nord Quest de Managua
A 60 Kra de Ma.nagu't
sur la. rute de Loion, des ce
davres de so!dat:- de la GPr
de et drs camions de trans
port de troupes abandonneo.
temoienr.ient de la violene-
des combats qui se sent da


roules ces dernitres 'heures
encore. ntre la Garde el,
les. rueril cros
La chute de, la Capitals
.vditobl. arret de mort do
S;pn,,zu-.me avait dte pr6ec
.d6e"au riduart prdcipit6 du
succ-e -f-ur de Somoza, M
Francisco Urcuyo. qui a g.
gilt le Guatitraaa apr6e
qpelques 36 hcures de regne
Lea El:lmis Unis avaient di.
etcIker dp_. foltes pres'sions
.-'r .t mnctn President de la
I i',mnbre pour du'il aban-
donne ie pouvrii en memo
temps que Scmoza. en exil
i Sunset Islasid. au Irage
de Miami. se voyait menace
d'exDulsion s'il n'acceptait
Das d'user de r"on influence
Dour convaincre le nouveau
President et son entourage
de ne pas s'opToser Ii'ins.
tallation au no,,uvoir du Goo
ve nement provisoire.
Les Sandinistos 'e sont
d'autant plus facilement emo

(Voir suite page 2)


La fete Nationale de la Colombie


Le 20 Juillet, la Republi-
que de la Colombie fete
l'anniversaire de son inde-
pendance.Au course de la ia
tinde du 20 Juillet 1810, le
movement d'emancipation,
forge depuis des annees, e-
clate avec fracas. Ce jour,
le peup'e de Santa Fe de
Bogota decide de se revol-
ter centre t'autolitt espagno
le et par I'i'-itermediaire
d'un Cabildo Ablerto demand
de p'us d'autonortomxf et tIt
justice bocialL.
Avant la decouverte de
1'Amcrique, l'actuel territoi-
re du pays etait people par
des tribes abotrigenes. parmi
'esquelles il faut citer les
Ciibchas, des Caraibes, los
Qu mbajas les. Tunebos, etc


Le nom d.e Colomb, a ete
choisi comme un hommage
de reconnaissance au grand
hmiral Christophe Colomb.
La Coiomble fut decouver
te par A'onso de Ojeda, qui
avait ete le ccrmpagnon de
Colomb pendant son deuxie
me voyage. Ultorieuremenl,
entree 1.500 et 1.538, le terri
tore fili explore et c'est a-
lors que se proo)nsit 'eta-
bllsse'ment des premiers con
'qitte'ants; p:IrcmI u ,- rt s.
distniguent Gi.nzalo Jime-
nez de Quesada (Fondateur
de Bogota an i38L), Rodri-
go de Bastidas (fondateur
de S'anta Maria en 15251,
Pedro ae Heredia i fonda-
Ltur ae Cartapgena er 1533),
et Sebastian dc Belarcazar


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain

Par Carlo A.DESINOR


II faut souvent un grain
de folie pour rdussir. Detra
mer parlois 1 ordre des cho
ses ct decouvrir sa voie

II faut savoir nuana trap
per la main sur la table
et sortir du heminn que
1 on prend machinalement,
quc 1 on a tounours pris ma
chinalemint sans savoir oei
il mene et que les autres
semblent. dans leur sagesse
cculte, avoir prevu ou tra-
ce6 pour vous.

I1 faut savoir dire : Non,
quand il faut dire: Non.
Car dans notre socit6t ou
toute ddmarche (meme la
plus innocent) est poli
ticienne, chacun de nous,
sansI1 savoir, est un pion,
une marionnecte, tout en a-
yant nous-memes les notes
a nous.

On croit toajours a tort
dans ce pays, que 1 intelli-
gence est de pouvoir s as-


seoir sur la Ltle d un autre
come sutir une auto-route,
de jouer dans J esprit des au
tres comme dans un gadget
de plaisance. Malheureuse-
ment, semble-t-il, on ne
s est pas encore trompe. Et
c est dommage.



Radio Moscou :
La defaite de
Somoza, est celle
de i'imperialisme
americain
MOSCOU -- (APP)
Les Etats Unis ont 6et
violemment pris a parties
Jeudi par Radio-Moscou n
propos des evenements au
Nicaragua.

Dans un commentaire' de
son correspondent A Mana-
gua; Radio-Moscou a souli-
gne notamment que dla d6-
faite de Somoza est en pre
mier lieu celle de 1'imp6ria-
lisme amdricains.

ricain; a joutd la Radio so
vidtique; qui a plact Somo
za au pouvoir; et qui l'a
soutenu de toutes ses for-
ces depuis plus de 40 ans.
La d6faite de 1'impdrialisme
amiricain est significative;
poursult radio-Moscou; du
faith qu'elle lui a 6 Infll-
gde dans la region qui de-
puis de tres longues an-
nees; et en particulier- de-
puis la proclamation de la
c6l6bre :
6talt considdrde par les E-
tats Unis come leur fiefs.
aL'AmdriQue Latine qui
s'est levee pour la defense
du people de Nicaragua a
fait savoir nettement que
les temps de la domination
sans partage des Etats U-
nis sur ce continent ont
plongd dans un passed sans
retour: a conclu la Radio
sovletlque.


(fondateur de Call et de Pu
payan en lo36)


Ti66phone : 2-2114 Bolte Pteiale : 1316
Rue du Centre Nr 212


Coll Gilabert a crit :
1. Metodo-spractico para
aprender el lioma de la
Republican de Haiti (M6tho
de pratique pour apprendre
la langue de la Rtpubli-
que d'Haiti).

2. Cuaderno de Ejercicios
(Cahier d'exercices cr6oles).
Ceci. dans ie cadre de
1'Instltut National de Pas-
torale de Santo-Domingo,
en Republlque Dominicalne.
II vient de me laire par
venir une trolslire publ!-
cation. C'est le DjDiccona-
rio Kreyola. Ce dictionnal-
re billngue comporte 2 par
ties. Unp premiere : crdole-
espagnole et une deuxltme :
espagnole-cr6ole. *
Vralment le movement
ne dort pas.
P.B.


NT-LAU-


Ivuir suite page Si


1 .1


La reform Carter: Les perspectives


politiques


WASHIGTON (AFP) "
Waghingon est desormais la
Capital des rumeurs et de
lincertitude, alors que le
President Carter s'emploie
ft reprendre d'une main fer
me les renes du pouvoir.
A la consternation, a suec
cede un malaise latent. L'of
fre de admission collective
du Gouvernement et des
principaux conseillers de la
Mason Blanche a accru la
scrise de confiances a la-
que'.le M. Carier cherche un
remede. Les tergiversations
politiques, dans l'attente de
la nomination d'une nouvel
le equ pe gouvernementale,
semb'ent commencer a ge-
ner 1 action de plusicurs mi
nistercs.

La seule certitude reside
dans la continuity prom se
an Department d'Etat, au
Pentagone et la securite
national : MIV. Cyrus Van
ce, Haro'd Brown el Zbi-
giiiew Brzczin=ki ont deji
ete assures qu'!ls ccnserve-
raienit leurs ionction.s a la
tete de ces trois sccteurb
M. Vance a cependant fail
savoir que, quoi qu'il arrive,
il abandonnerait la direc
lion de Ia Diplomatic ame-
ricamne i la fin du premier
mandate de M. Carter, dans


Jusqu'a 1810 le Nouveau un an t doeni.
Royaume de Granada (Nue
vo Reino de Granada, nom Les boulevers' ments an-
donne i la Cclumbbie lI'e- nonces devraient particuliu
poque de la domination es- remca-t toucher les secteurs
pagnole) etait gouverne par economique, financier et de
la couronne d'Espagne sous o esergie. MM. Michael Bl'u
la forme de Vice Royaute noenthal et James Schlesin
(virreinato). A partir de ger, Secretaiies au Tresor
S18J1g,. s^Q&- ,cc.rc.,d .^ .m.les& e "VEnersce jparais p.nt a-
guerres" 'de 'I'idendttia ce voir Ia psitiibon ls plus vul
qui aboutissent a la batail- nerable. Le Directeur du
le de Boyaca en 1819, even Budget, M. Jamns Me Inty-
ment historique supreme re, ebt aussi en balance.
qui permet l1'tablissemet .
de la Colombie come na- La premiiter personnalite
tions libre et souveraine. dem se de ses fonctions, a
La Constitution centra!'s- t-on appris j]udi de source
te en vigueur qui fixe 'or- sure est M. Casifano. re,-
dre politique du pays date ponsable du gigantesque
de 1886. Cette constitution Ministere de ]a sante, de
etablit un government de 1'Education et de i'Assistan
mocratique consitue par ce Sociale. Personnalite tree
.trois pouvoir, : l'ex6cutii, e.n uice Wash iongton, M. Ca
le iOgistatil le jurisdiction lilano, ancient Con-eiloer spe
net. cial du President Lyndon
Moyennant un plebiscile. Johnson et Iun des princi-
et visant a surmonter les paux promoters de daa
dramatiques evenemcnts po grande society'>, s'est sem-
litiques des annees cinquan ble-t-11 vu reprocher son ait
te, s'etablit en 1957 un sys trait pour les vues politi-
teme d'harmonie national ques de Ted Kennedy, rival
qui s'etend jusqu'h 1974. Ce potential redou'able de M.
system consisto en un par Carter pour le: elections de
stage alternatif de la respon 1980.
sabilite du Gounvernement
National par les dcux par- M. Califano sera't rempla
ts traditionne',. le liberal c par Mmine Patricia Har-
et le conservateur. ris, 52 ans, la liemme de ra-
x x x x ce noire ayat jusqu'ici ac
A partir de cette derniere cede aux plus hautes re-
ponsabilites gouvernementa
(Voir Suite Page 5) les aux Etats Unis.


(Projet d'Education No 2 --
Gouvernement Haitien -- Gro
de la Banque Wlgndiale)


AVIS


Dans le cadre de la reor
ganisation des dcoles de for
mation professionnelle (Pro
jet d'Education No. 2 Gou
vernement Haitien Grou-
pe de la Banque Mondiale)
l'Institut National de For-
mai'ion Professionnelle est
charged des divers recrute
ments et formations du per
sonnel de ces ecoles.

Les candidates admis a-
pres selection seront bour-
siers. A 1'issue de leur for
nation et aprts evaluation,
les boursiers seronf, ndmmes
professeurs dans les deux
(2) 6coles reorganisees. L'u
ne de ces coles sera situed
a Poot-au-Prince, 1'autre au
Cap-Haitien.
La premiere fornlation
concernera les professeurs
de dessin et les chefs de
travaux. E1le s'ttalera sur
deux (2) annxes environ.
Conditions d'inscriptions
pour cette premiere forma-
tion :

Wtre professeur ean exer
cice dans une cole profes
slonnelle actuelle dans les
spdclalitis tells que:
mecanique ajustage
micanfque automobile
menuiserie 6btnisterie
dessin technique


electricces
etc...
ou, 6tre anci
d'une ecole profe
ou technique et a
nu le certificate o
de fin d'6tudes da
mes specialites q
sus;
niveau scolair'
exige : admission
O're de natio
tienne.
D'autres format
prdvues ultdrieure
les personnel
stes a ce premier
ment sont invitee
crire a partir de
juillet jusqu'au Lu
tobre 1979 ait 1'In
tional de Formati
sionnelle (INFP).
relles Varreaux,
Nord, Tel. : 2-5531
Les candidates
teronit A 1'inscript
de leur acte de na
de routes les
don't ils disoxsent
tions ou dipl6me
cats de travail et
La Direction di
Mme Simone lWO
rectenr a.i. de 1'IN
La T irectf6 diif 1
education .
Ins. Nteolns, SAI
RENT, Directeur.


La formation complete du
nouveau Cabinet ne sera
pas connue avant la semai
ne prochaine, M. Carter a-
yant decide de repartir ven
dredi pour Camp David, out
il prendra dan, le came les
fair su te, a-t-il dit jeudi
revision de mon propre roie
de Presidents.
Jeudi, M. Carter avait of
ficialise la nomination de
M. Hamilton Jordan comme
Secretaire General de la
Maison B'anche, fonct'on
qui'l occupait de fait depuis
le debut de cette preoiden-
ce, en Janvier Tit7.
M. Jordan s'est empresse
de d'stribuer un long ques-
tionnaire a tos les respond
sable du Gotiuvernement qui
vont devoir ainsi tvalucr
l'intell'gence, 1 fficacite, le


sens du devoir et la fidelity
politique oe !our subordon-
nes.

La loyautde l'gard de
M. Carter et de sa phi'oso-
phie politique semble etre
desormais la priority dans
une Maison Blanche qui
prend position pour une d.f
ficile champagne eltctura.e,
don't les pren.ieres esc'ar-
mouches sont. engagees.
Mais les methods emplo-
yees par M Carter pcur ten
ti r ciP ravi vr ,;a i)res'den
ce commencent, aprey la pe
rode de stup.lActoin. a sus
eter le doute not'.mm n t it.
au Congres ot1 la groune re
pri'nd ouvirti sm (nt Noml're
de P :rlemn.n i.' i'r. nDs n11i
te, tlus 11n"tlitl' 7 s (' rDnO
client d'ja 9 M Cir"er no'
lfaire dI tlh(v" :s', it d en
r toer l1.


Conference mondiale


rEforme aDgrire:

LE TIERS b&ONDE JOUE LT 1 :.


De l'envoye special de 1 AIf
Patrick KESSEL
ROME (AFP)
A Rome; rien ne va plus:
le tiers monde joue et
perd. Ainsi semble devo:r
tomber le rideau a la Con
ference Mondiale sur la re
forme agraire et le develop
pement mondial qui s'ache-
vera vendredi.
Les pays en developpe-
. ment qui _Epi i:, le pre-
mier jour; ont tented d'ob-
tenir en matiere de com-
merce international des con
cessions qui leur avaient,
ote refuses lors de la reu-
nion tie la CNUCED a Ma
nille il y a seulement quel
ques senaires r6partiront
avec seuiemnent l'amertume
de la disillusion.
L('s derniieres reunions de
commissions oiu sont elabo-
res; mot a mot: virgule a-
plre. virgule au cour d'a-


pres debate, le tixte final:
ni'ont la:sse jeudi naner au
cun doute a cC soljet.
C est a:nsi quite tls neluf
partrnaires de ia CEE ont
declare que le.is negocia-
tions du Tokyo Round e-
talent terminees, e- qui is
n'avaient nullement l'ntita
tion de rouvrir ce dossier.
Le debate a meme pris un
ton polemique lorsqu'il s'est
agit des ,obstacles tarifai-
ress don't le pro.et die tex-
te demand la reduction
et elimination .
Alors que les pays dcve-
Joppes demandaient qCeo
so51 ajou'e Lchaqure f)is que
celt es05 poss;,e. our )11i's
du tiers meond, soulenuis
par la Honurie et la N'i-
velle Z6lanoe (,i'nalndsisi,.
au contrairec qlue ette di.spo

IVoir suilte !i, ,c 2


Severe critique du < limes,, centre le President CartS2


New York (AFP)
<.Le New York Times> crl
tique severement jeudii I1
president Carter dans uin
editorial; estimate qu'll a
faith du gager ses responsabilitis
dans la cruise enernssetique:
dconomique et poltinque que
connaissent actuellement ac
tuellement les Etats Unis.
Selon le quotidien; le
< Carter: deujis sa retrait a


che soir: paralysis: la stagnation.
Vous n'aimne pa:t.i, ca. Mot
none plu,1IS,
Considlerant quio le prl..i-
dent a faft aiisi acle do
canditature; le New York
Times, : <-M Carter peut
ressentir le besnoin de don
ner uni second souffle i son
action. Mais il ne peut pas
jouer tine nouivelle lois k'.s
outsiders: n'ayant aLicus0e
relation avec des program-
mes ou des responsabilites>


HALTE DU JEUBI

de Mme Marcel CARDUCtCI

LAISSE MOI...

Laisse moi penser
A ccux qui luttent,
Ceux que le sort a marques
De son sceau inddlebile,
Ceux qui s'en vont
Dans le soir
Le coeur brise d'avoir
March en vain;

Los ddlaissts,
loes malchanceux,
Ceux qui vivent pourtant !
x x x x
Laisse moi entendre
Les cris d'enfants
Troublant le silence
de la nuit 1
Demand de pain et d'eau
Mais aussi d'amour I
x x x x
Laisse moi regarder
Ceux qui passent en courant
Sous le soleil de midi,
Apportant pour
leurs enfants
Un morceau de pain !
x x x x
Laisse moi entendre
La voix de ceux
qui se souviennent
Des bienfaits recus,
Ceux qui ont dans le coeur
Le don prdcieux
de la reconnaissance...
x x x x
Laisse moi penser
A ceux qui ont
Le6 so6ifi' du devoir.
FD la itche bien faite
De la dienitd .
Et de I'honneuiB'


a^^go^^^


CONCENTRE

Progression irresistible
par Pierre BAMBOU


Camp David jusqu'a Lan-
nonce des admissions des
i membres de son cabinet: se
Dupe lp'tesente ainsi: sur la main au sommet de
la montagne: le president
reflechit. Papier et crayon
a la main: le president con
sulte. Poing serr6 sur la ta
ble i la television: le prde
sident ordonne. Retour a la
Maison Blanche pour de-
ien eleve mander au cabinet de de-
ssionnelle missionner en masse: le lea
avoir obte- der populaire entire en ac-
ns diplom- tion et chasse les dlitistes
u cdes- du temple>.
La e minimal so; de 1'tchec au renou-
en emine; veaus ; estime le journal;
naliti hai 6tait ddjt trace dans 3
peties phrases du discourse;
ions sont au course duquel le presi-
ement. dent Carter s'etait d6mar-
interes- qud de son dquipe diman-
r recrute-
s a s'ins- OUA:
Lundi 16
undi 15 Oc MALAISE A
istitut Na MONROVIA
ion Profes MONROVIA (Ar-T
. Chance- Les Chefs d'Etat et de
rougle du Gouvernement de 1'OUA
1. (Organisation de 1'Unitd A-
se pr6sen fricaine) rdunis f Monrovia
ion munis ont d6cidd jeudi de clore
aissance et le dtbat sur 1'Ouganda et
references d'effacer du procds verbal
: aftesta- de la conference les accu-
s. certifi- stations portdes par le Prd-
:c... sident ougandais Godfrey
e 1'INFP Bihaisa centre 1'Empire
INTAS, Di Centrafricain et la Guinte
FPP Eoaatoriale.
Proj'. 9 d't Ils oht 'aussi dlcid6 que-
le message du' mouvemeiit


~e~_


i ., -0-'--.'- '


Nicaragua
cessez le f en
(IMANAOUA APPi .
L. Colonel Feliciano Lar. -
goespada, qui a declared 6tre
le Chef provisoire de .la
Garde Natlonale, a ordon-
ne, Jeudi & Managua, h ses
troupes de cesser le feu, et
de se rendie aux forces san
dinistes.
L'ordre de cessez-le-feu
6et lancd par Ie Colonel Lar
goespada 'h toutes es trou-
pes de la Ga'de Nationale
combattant encore sur 1'en

(Voir Suite Page 5)







JEUDI 19 JUTLLET 1979


rl a .... 1 . ..


I An IAAPJU


Vamqueur de la douleur ne d6truit pas vos globules


I rm irI c i icurvice


t I- 11 cil .'it 'srl i' l11111t i (IIIiti
ifN tt'Ic ForcieslcilIlal-
I,, c Ii o uitt, Nlu iion('lit'

dn-wde idsldoIiirds 01
11b ic (it ci'lloi'a I (lila
f; I (lit 2:1 m lllel 1979

ilti Ni Si d tar nicl(' civ'

itiiidi I(,r'ci' -idu 9 Ioi'i'nc

Ill, itcit leesi ''l it 9 De ei
1)1( 1,7.1, (ii cli' i oi' oi l!'tt
II .L it 11'r Ii'l'it, 'c;1116 l isi i

ilp]ioil 1''-
1~~IT :k, 91 i i I

ii cicd-. icc.
rfi.f (lrd il w' cc iI

j~vj 1 1 ( , i -i iF1, i
io (it, AI ,(I I I 1"1 1

:I II Ico'


AflT1C1i. 4

.Ci ;1 ii : C;%,tcij .I I -,1,1 .t r


c-VI-Ci' 1( -, ci
Si.'' ic c -Iia eltil
tpict cli aicil -

I..iL unviin-ififitt
liii Ia' .. it '-o ipa



bi La u f'u a xmu
criale timns- ccc' u Q;t)l Ip


15li (Oll -
u i La rch~irgu 15',Ii '
m'sn Oil-As~l Dc'- Mn1IS-..
:ix tnt de x-uhu(ilo i-n
1). 1nn fu dotm1 ~i e dr
- cnq cili"'5 0001 klciluirarn
ic a s Connca- ra'do' 5lIn ms
rd ci vth luIoi'aiii omoh~l-
FIi's semi rcmn''tic njIin-
M nrnucnmii e eha""" ma-si

bull ccjcilln PI1000i kiltricrm




doAPTIP IF ,


ii-. 'PT I.!'1I'5''ii I'
1)iiiiill.i (I I i ti iI ')t
wlx vii' ci li i i iI '' tllcci



ii1iii Ii' S ii': iip;1:;

j ol. If- 1.: 1, 'ili'. h ll ('


Id 1N^ I.V gJ l4

I)i I 1. poidd4 tlo',l on char
i' ; |)iii)rrli (x(cidoer li va
Irii die qiianiiilte mille kId
loI 'gra' liles I'10.000) qiiel
qie so'l I nomnbre d'essieux
du v'hietil e.

ARTICLE 1 -

a) Chaque roue dmun v hi
cuii automobile conduit
sur une vote publique doit
-Ire mniic d'un bandage
conllorine iax prescripl ions
de lan Secretairerie d'Etab
des TPTC.
Ih Tout conducteur qui
cirL-ule on tout proprietaire
oin son maindataire ou loca-
l:ir'e qui laisse circular sur
l.a voice publique un vehicu
le automobile qui nest pas
nitini d'un bandage de roue
icpri(15)ri. comment i e in-
Iralictloi] e est possible d'u1
ni ;irnende de deuix cents
1200 gnourdes ct en cas de
i11 paiirceint. d'un empri-
s0il"nn1me1'( de 11 tours Enl
di' dr rdildivice, los deux
l' s ~p. I i)liqiu n .

ARTICLE 17.-

i 1 Chiaqc e ru'ltli d'nc v6e i
c-i:l :iu(iinobile conduit stir
1:i vw.e publicie doilt cre
l1iii'iet c d'un bandage en
t>oliho ou en O une aut1re
11: ',"i'" avanyat autant d'e-
1,i :cite.

1i1 Le bandage pl(ic ne
doll en aucun temps et oen
;','iic point qiielconque a-
\'oi'' u1ne naissucr moindre
(cilin poiice nu deux conti
mni'res et demi.
ci Le bandage pneumati-
que doi't 6re suffisamment
unn le pour qto l'air coin
nricme suppo-te 1o poids at
trb'c i a ce bandage.

ARTICLEE 20.-

S.is n Uix autres restric-
ti;_'- poiiv;cant etre im posees
[I;c' It Sc1, e'airerie d'Eat
dr Tl'TC les vehicles au
cico''.it1s niculant sur tou
c e i publique en Repu-
bl liue d Hatli sont soumis
a v ), : rscriptLons suivan-

Sii La loncileur maximum
pemiicc incluant le charge
Men! i s' .
VehiC(,i' simple : douize

En.snmbcl' de vch'culRes
i li 7 dix sept mntres.
hi 1;, "ueir maximuilm
,rlc's;' inclic inti In char"i e
ri"i'i i' i i T de lix m Er es ct
drl i i ; i l"' pi rina'I s
-'' I:! c' I- e e" caximcilT
pci-"'-i p. il t'lIccct le char-
trnO1M (s dp i]ulatre m"-

Porl c- i-Prince, le Id jUlll
1,' 1!79.

pi-rri' M. ST.COME, cnc.
A" clh ir, c' la;re d'Etat
cde s T.P.T.C.


ROME (AFP)
Los italions viennent de
pou.iser un soup r de soula
gumenit : les pttILs, leur
plat national pat excellen-
ce, linoe font pas grosslr. Au
contraire, selon oes cardio-
logues amerlcains rounds a
l1orence, elle. seraient me
me un facteur important
cans la reduction des mala
diks Cardio Vasculaires,
don't l'infarctus
Les italiens mangent au
molns un plat de pates une
fo.s par jour. Par goft, par
tradition, mats aussi, pour
beaucoup de families, par
necessity economique. Sou-
vent, elles remp:acent en ef
fet la viands vendue au
pr.x de 8.000 ires le kilo
(48 FF) et done hors des
po sibil'.ites financilres de
nombreux foyers.

Les dieteticiens amerlcains
sent lormels : La iuttLa est la neillierre die-
te pos.,ible pur i eviter 1'n
farcLus, a condition toute-
fois qu'e'le coiihstue l'uni-
que plat du repas. Une etu
des sur un ecrbantillonnage
d'amer.cains, sou.mis d un
<'mode de vie i l'italiennei>,
a d&montre que le nombre
de dcces par crise cardiaque
avait diminue de p'us de
v ngt pour cent en cinq ans.
Autre aspect psychologi-
que important pour les ita-
lits : en affirmant, par
ailleurs, que les pates ne fai
saient pas gross r, les car-
diologues smerica'rs leur
out a',si redonnd ie litre
de nob.usse qu'elles avaient
progressivement perdu dans
un pays o0 les femmes mu
res sont gcineralement de
forlmns genercuses, et l'em-
bonpont des hommes, meme
jeunes, une regle quasi ge-
nerale.

lIlas,. attention ... le mo-
de de vie auquel tes experts
americain, se i oferecnt est
celui des annis 1950 1960.
soil avant le ,'Miracle Eco-
nomn que> qul a profonde-
ment beulevelr.' ala oon de
vivre des ita'itun. les inci-
tant a enriebir leurs repas,
a multiple er le nombre d,:
plat:, done ati fire aes ex-
ces de table.

Four r's M. ,ooi iic, la re-
cette ideale e. 1 i p-us s:m
pIe la 'pate c la sauce to
male, ou enceLi !a E FugiA patuo"s 'I hari-
cot.s q.l, volti trei'nt ans,
constituant sans aucu-
ne. autr' p.)ssflihtt de choix
- lessrntiel co', repas de>
ital:ens. Les dlrn'eres st,a-
tistiqe ipdicunn' d 'ail'eurs
clue !es deces pur infarctus
soiil (in atuiental on dans
I' Suld d,' II 'le oui, pour
d''s ri sons economiques, a
coicinu 1.' bien-etre social -
t' d( s excr- -- beaucoup
plus laid que le Nord ou la
oh-italite ert etn regression.
Le> it.li' i.s c(.nsacrent en
mn -ilnnci n tiers 'ic 'eurs
revol-iuli,, pcrlois m"me aIa
min'tie, i 1' cliemntation. Mal
Sre l'augmientaltin constant
to (iii court de la vie (p'ius
de 15 pour cent par an), les


,Trattorla. peslt~s restau-
rants d.e quantl rs o0 l'on
mange une cuisine Ifamlla-
Ic, sont Loujotus boiude.s.L'ctL
notamment oit les tab'.es
sont dresses jusque sur le
trottoir.
Et au restaurant, comme
a d.oicile, la rletment de base de tous
les repas. Les italiens ont a
leur disposition plus de
trols cents sortes de pates,
aussi diverse dans leurs
forms que dans leur a1abo
ration : longue (spaghetti)
courts, large, fates avec
des oeufs (pates fraiches),
des 6pinards (pates vertes),
farcies de vialide (canello-
ni, ravioli) de formage frais,
etc...
A cette div>;rs'te corres-
pond une multitude de sau
ces, dcs plus s'mp.es, E Olios (All e l Huile), toma
tes et Bas:lic, aux plus ela-
borees ,. ) Ama-
tricina>, i>, etc...
toutes plus appetissantes
les unes que les autres.
Les italiens affirment en
f n, non sans raison, que
hors de leurs frontieres les
pates ne sont pas bonne..
Ils vous recommnandent a-
lors de les fairc cuire dans
beaucoup d'eau et toe>> (Craquantes) pour en
faciliter la digestion.

Italic :
La DC dit cnon,,
au Parti
Socialiste
ROME (AFP)
La Demnoc'atie Chretien-
nie ne soutieidca pas lini-
t ative de M. Bettino Craxi
dans sa tentative de former
un nouveau Oouvernement,
a affirm, jer.i,, a Rome,
M. Tenigno Zaccagnini, Se-
cretaire Gen?_a: de ce Par


A I issuee d'une reunion de
la direction die la DC, M.
Zaccagirni a affirme que
loes uondtd.ions pour partici
per h un Souve'rnement a-
voc ie Pari e ocia:iste n'e-
taient pas rceniplies.>
L'e C de. -.la..DC,,.,.an
C,-t, _-nv-, '. r qu'envisa-
geait de former M. Craxi e
tailt previsibl a la suite de
'anuliation, jeuni apres m'-
di, par ce dernier du deu-
xieme tpur den consulta-
tions polit quci.t.
Sans l'appui (e la DC, le
Gouvernemr nt ( Socia'ise,
Dencocrate Chretien, Re-
publ cain et Social Demo
cralt ci envisage par M. Cra
xi no peut obtenir la major
ritd au Parlement.
II est, done, previslble que
le Secrdtaire COnrral du Par
ti Socialiste renonce sous
pe a sa tentative de dde de-
anoer la crie nolitique qui
dure depuls *;c 31 janvier
:lerni;er.
La DC i38 nour cent de
l'olectorati a, "n fait, refu
sc a; condLios pose par le
Parti Socialiste 110 PC) qui
voudrat in Gouvernement
ou les rapports de force en
tre ces deux for.mations se
raient d'eiae (gale impor-
tance.


L.e Bunkl%, Ypus, I'apka Sowsaz
coannence


(Suite de la 16re page )

pard de Man-.cgua que ce.i
dernidres 24 heures la Gar
de. deja amputee de la plu
part de ses Officiers, a con
nu une veritable debancu.-
de. O'est asils ique pres, do
15 appareils militaires et ci
vi's nicaraguaycns atterrip
saient jeudi iratin' a l'Auro
port de Tgucigalpa, Cap)
tale du Honduras, avec, A
leour bord, des Offlicers. Su.
perieurs de la Garde. TiUn a--
vion de transport de betail.
un sConvair 880), de la Corn
pagnie americaine <,Groth
Air Strvices, est arrive a,
Miami, verarnt de Managua,
avec 145 membres de la Gar
de et de leurs fanmilles b
son bord.

L'equipage avwit 6te me-
naci de mort a Managua
par la Garde qui, sous la
menace des armes, etait
montee dans 1'avion, un car
go demumi de .sieges Enfin
des deserteurs de la Garde
auralent riussi & prendre le
control d un DC-8, affriete
par la i et a
le detourner vers une desti
nation inconine.


Le Comituj Interuaational
de la Ceoix Rog' tCICR),
6 la suite de. ce detourne-
ment, a suspend temporal
recent ses vls a clestina-
tion' de Managua. Trois a-
viorns de la Croix Rouge
sont ahtsi in..mnbilises au
Panama,. au Costa Rica et
au Guatemala.

Pour sa part, la Croix Rou
ge nicaraguayenne faisait
savoir jeudi que toutes les
Eglisesa cu pays. et toutes
les Ambassades des pays La
tino-Amiricains seront cona
sidieres comrre zone neu
tre, ouverte a lous ceux qui
voudront q chercher refuge
Par ailleurs, selon une ver-
sion non conf rmee, il etait
prevu que les troupes de la
Garde d-vraieit deposer
leurs armes dans les Eglises
Unc iois ii.stalte a Mana
gua, le Gouvernemrent pro-
visoire aura comme teaches
immediater d'exproprier les
possessions d'Aniastasio So-
moza, d'abolir la constltu-
tion somoziste et de career
les concdit'oni, oconomiques,
politiques et sOiLales pour
pouvcir organiser des elec-
tions.


(Suite de la lere page )

sition soit 61argle a tous
ies pays. La Suisse bien dis
create jusque la intervenait
a son tour pour estimer
cette formule unacceptable.
Au delay; declarait son re
presentant: (Si nous ou-
vrons davantage nos fron-
tieres aux products agricoles
du tiers monde; nous ren-
trerons dans la dependance
alimentaire et politique,>.
La question etait entendiue
et les suites du d6bat sur
le protectioneismc nie de-
vaient plus reserve de sur
prise en depit de longues
considerations sur les mesu
res de sauvegarde pour les-
quelles les negotiations du
Gatt n'ont pas encore trou
v6e de rveglementation.

Le baroud d'honneur som
me toute assez timid( du
tiers monde I'aura pas
pour autant et& totalement
inutile puisque dans la ri
solution finale un certain
nombre de declarations d in
tention seront inscrites.
Ainsi il sera dit que ales
efforts de developpemnent
n'ont pas encore rdussl a
satisfaire les aspirations
des peoples et leurs besrins
essentiels>; que les < de dlveloppemeiitont dans
bien des cas conmribuc au
dissquilibre entire zones ru-
rales et urbalnes*;. que riformes agraires exigent
un partage itendu du pou-
voir iconomique et politi-
que>>.
Ulce faconi comme ulle au
tre de condamner le mode-
le do diveloppenent occi-
dentol. Dans cette diclara-
tion qu'il faut lire entire les
'ignes il sera encore ierit


que les investissements des
multinationales doivent etre
compatibles ave" les be-
soins nationaux, ou encore
que (des advantages acquis
par la reform egraire ne
doiveoit pas etre annules
par la concentration des
resources entire les mains
de proprietaires privesa.,
Autant de voeux qui res-
teront ivains> estiment cer
tain, observateurs pour qui
cette reunion n'aura ite
que l'occasion ed'une empoi
gnade demagogiquev. Une
occasion de plus repondent
les plus optimi, ~css d enfon
cer Ie clou de la cause du
tiers monde,>.

Une derniire cataille im-
portante se livre cependant
sur extension iu role et
des resources aue 0 e 'a
FAO les pays du tiers men
de considirent come le
des Natios tr ie1' dans mle
domain de I'a-Tic-lnture.
Au conltraire es pays 5lv -
loppis ne souhlaiteni u.s
une extension des -ouuvoiurs
de la FAO qui suppose un
accroissement de ses res-
sources financicres (actuel
element environ 1e0 millions
de dollars par an pour son
budget ordinaire).

En attendanit que los dor
nieres nerge'; s'illnvesl, s-
senit deas cette pol6mique
derriere laqu' lie certain
croient discerciar la question
de la ri'ilection du Direc-
teur Gineral de la FAO:
M. Edouard Snouma: les ob
servateurs constatenit que
le -v6ritable debat sur la re
forme agraire elle meme
n'aura que rarement 6ti au
coeur des debates.


VOTRE HOROSCCPE
PEr Frances DraUke


VENDREDI 20 JUIL. 1979


21 MARIA AU 19 AVRIL
(BELIR)
Vous ites direct dans vos
paroles mais autrui peut
ne pas 1'tre autant. Les vi
siteurs venus de loin boule
verseront la maisonn6e.

ZO AVR.IEL rit za MAX
(TAUREAU)
Exploitez les possibilities
de gain financier mais ne
laissez pas le prochain abu
ser de votre generosity. At-
tention a vos depenses en
fin d'apres-midi.

21 MAI AU 20 JUIN
(GEMEAUL_,
Vous ites d'humeur a tra
vailler pour vous et voius
le devez. Autrui est long a
r6agir et;a certain regards;
vous laisse tomber; les par-
tenaires; notamment.

21 JUIN AU 22 JUILLET
( CANCER )
Paix et calme0 sont nicea
saires a une progression no
tables dans les entreprises
qui vous sont cieres Sa-
chez quand il tfaut s'arr-
ter;car vous risquez de vous
fatiguer ou de perdre vo-
tre efficacite.

23 JUILLET -%U 22 AOUT
( LION -

En depit de votre enthou
siasme et de vos plans pre-
cis; une occasion mondaine
ne facility pas vos affa'res
de coeur. Plus tard; la di-
ception vous guette.

23 AOUT XU 22 SEPT
( VIERGE )

Vous progressez dans -vo-
tre carriere mais autrui
n'est pas aussi sfr de lui.
Attendez-vous des reac-
tions tiedes ou imprecises
die ceux qui ne sont pas
concerns.

23 SEPT AU 22 OCTOBRE
( BALANCES )

Bonne piriode pour aller
verse une agriahle fi'n de se
maine. Vous vous faites des
amis nouveaux mais ne cro
yez pas tout ce que vous
enitendez en fin d'apres-mi
di. ,A

23 GCTOBRE AU 21 NOV
( SCORPION )
Pour le suce';s accuse
votre diversity dans les af-


faires mais ne gaspillez- pas
1'argent rdcemment acquis;
surtout si vous voyagez Pre
nez garde aux pertes.

22 NOV 'c- 21 DEC
( SAGITAIRE I
Vous etes optimist sur
le plan du coeur; impres-
sionnable; enthousiaste et
vuhiirable. Assurez-vous de
donner votre foi a quel
qu'un qui en est digne. Ne
soyez pas credule.

22 DEC AU 13, JANVIER
( CAPRICORNE )

Ceux qui se lvent tot
accdmpliront beaucoup de
travail. Dans vos preoccu-
pations a 1'6gard de vos ta
ches personhelles; n'ignorez
pas les sentiments d'autrui.

20 JANVIER \U 13 FEVRIER
( VERSEAU )

L'accent est sur la crdati
vite; les questions senti-
mentales et los loisirs. Evi-
tez les malentendus avec'
les proches dans I'apres mi
di.

19 FEV AU 20 MARS
POISSONS)

Vous accompliiez;: sur le
plan de la maison; ce que
vous vous etes fixe. Ne so
yez pas docu si autrui nest
pas aussi enthousiaste que
vous au sujet dca resultats.

SI VOUS FTES NE
AUJOURD IIUI

Vous etes sympathique;
affectueux et bien equili-
bre pour les associations.
Votre sensibilite faith de
vious un allied de choix; un
docteur avisi et un profes-
seur ocoutn. Qunique par-
fois; vous soyez exagere-
ment obsedei par votre secu
rite ou un peu paresseux.

Votre plus grand success
viendra quand vous vous e-
leve7 audessus des details
qui vous t-oublent et etes
m6lt, aux grands proble-
mes de i'humanite. Vous
triompherez alors dans la
vie putblique et serez le bon
oifenseur Jes 2cusIs qJui
vous passionnent. La politi
que; le theatre; la religion;
le service public et la music
que sont quelques uns des
champs d'action oif vous
trouveriez le boihour.


S MESSIEURSS


AIMEZ VOTRE FEMME !

N PROTEGEZ LA FAITES LA 4

I PLANIFICATION FAMILIAL E !
tjo. f. ,q. .jj..,p, a . J._ .ap!Mx^-fw. _r ~wy


Urne Vague


de


Fra che uF


AwK


A?
0 7


-o "- .' ... .^- -- .- --- ,- "



.; ,* : .
'* **^- -- '** *- -- "-________________-


(T)MMT TX TT l rT V1


Les Halians,q, aPasta, t
I'Infarctus


CONFERENCE MONDIALE :
REFORM AGRAIRE


'I


\fA
m
ui WW


\


~4~1~Q


F, 1








JEUDI 19 JUILLET 1979


PAOE 3


43


DANS NOS CINEMAS


La Maison Blanche s'efforce de rassurer l'opinion am6ricaine


IMPERIAL
V ndrdi 20 Juhllet 1979
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 lrec
Entire Gdes 15-60
lnsrce Gdes 8-00
DOSSIER 51

IMPERIAL II
V ,ndrdi 20 Joullet 1979
12 hi 2 h 4 hres
Entree Gdes 5-00
6 h 8 h 10 bree
Entree Gdes 8-00
L SUCRE
IMPERIAL III
Vindidi 20 Jui'let 1979
12 h 2 h 4 hres
Entr6e Gdes 5-00
6 h 8 h 10 liras
Entree Gdes F-00
POUIC POUIC



CINE OLYMPIA
Jeudi 12 h 2 h 4 h 6 hres
Entree G 1-50
BRUCE HEROS
LEGENDAIRE
8 heures 30
LE BOUCHE TROUT"
Entre,e Gdes 2-00

Vendredi 12h 2hI 4h
6h30i 8h30 G 0150
LES NAUFRAGES DE
LILE PERDUE
Samedi 12h 2h 4h
6hl30 8h30 G 1:50
QUI A TUE BRUCE LEE
xx x x

CINE LiDO
Vindredi 12 h 2 h 4 hres
i lrie Gde 1-'i0
1'iiirir GOch 1 -i0
I; h 8 h 10 neiires
MADEMOISELLE
KUNG FU


SALLE 1
LE JEU DE LA
PUISSANCE
Entree : $ 1.30 et 2.00
SALLE 2

FLIC OU VOYOU
Entree : $ 1.50 et 2.00
SALLE III

MIDNIGHT FXPESt3
Entree: $ 2 00
SALLE IV
MORTS SUSPECUiES
Entree : $ 1..'J
xxx x
RANCHO CINE
Jeudi 19 Juillet 1979
DOLLAR

Vendredi
BUENO ET SON COMPLICE
Samedi
NICOLAS ET ALEtXANDRA

MAGIC CINE
Jeudi 6 h et 8 hres
ESTOUFFADE
A LA CARAIBE
Entr6e Gdes 1-00 et 5-00

Vendredi 6h 8h G 3;00 4;00
21 HEURES DE MUNICH
Samedi 6h ih G 3;00 4;00
LE F3ILS DU BOSSU

xxxx x

PARAMOUNT
Vendredi 12 11 2 h 4 hres
Entree Gde 1-r0
CHEN TSE l,E
DRAGON NO ER
6 'a hh 10 nies
Entree Gds 3-00


combattre le deooisement et

1'erosion en utilisant les


Rechauds a Kerosene

a 1 0


1 ",


de la


Haiti Metal


Prix actuel : $ 16.50

EN VENTE DANS LES STATIONS DE

GASOLINE DANS LFS SUPER MARKETS

ET CHEZ LES DISTRIBUTEURS

DES PRODUCTS DE HAITI-METAL TANT

A PORT-AU-PRINCE

QUE DANS IES VILLES DE PROVINCE



Distributeur Exclusif


CURACAO TRADING


CAPITOL I
Vendrdi 20 Juillet 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres, 2hres, 4 hres
6 h 8 hres J0 lires
LE RECIDIVISTE

CAPITOL II

Vendrdi 20 Juillet 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres, 2hres, 4 hres
6 h 8 hres 10 hres
L HOROSCOPE
CAPITOL III
Vendrdi 20 Juiilet 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 15i 2 h 15 4 h 15
6 h 15 8 h 15 10 hres 15
L ARGENT DE LA VIEILLE

CAPITOL IV
Vendrdi 20 Tullet 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
11 h 45 1 h 45 ? h 45
5 h 45 7 h 45 9 hres 45
TETE DE POINT POUR
8 IMPLACABLES



ETOILE CIRE
Jeudi 6 h 30 et 8 hres 30
SALOPARDS EN ENFER
Entree Gdes 1-50 et 2-50
Vendredi 6 h 30 et 8 h 30
LE FILS DU KIUNG-FU
Entrde Gdes 1-50 et 2-50
Samdi 6 h 30 et 8 h 30
LA SANCTION
Entree .G 1-50 et 2-50

x x x x

AUDITORIUM
Jeudi 7 hres
LE SECRET
Entr6e Gdes 2-00
LE RETOUR DU
DRAGON
EntrAe Gdes 2-50
Sam' di 7 hres
Vendredi 7 hres .'!U
SECTION CHOu
Entrde Gdes :-OG


Jeudi 12 2 4 6 8 10 hres
ASSAULT
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 ires
Entree Gdes 1-00 et 5-00
Vndredi 12 2 4 G 8 10 hres
LES 3 MOUSQUETAIRES
lere epis)
Avant 5 hres
Entrde Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree Gd-s 3 -00 et 5-00
Samedi 12 3 6 et 9 hres
Avant 5 hres
Entree Gdes 2 00
A Partir de 5 nres
Entree Gdes 3 00 et 5-00
SPARTACUS
xxx x

MAGIC CINE
Dimanche 5 h 7 h 9 h
PIEGE POUR UN HOMMEI
SEUL
avec: SEAN CONNERY, COR
NELLA SHARP.
Un home raffin6 et culi
tive; un prince arabe oni
mission spkciale a 1lorgani
station des Nations Unies
pour plaider ave la fou-
gue desirable la cause de
la paix menacee. Cet hom-
me distingue, drap6 dans
toute sa dignity et sa sere
nit6; ce diplomats placide
deviendra par ln jeu infer-
nal des circonstances le ti-
gre en furie, un lion lach6
qui n'6pargnera personnel.
II le fut, parce que la paix
est un mot qu*-ene les pro
fiteurs de guerre, les soclo
tds multi natiohales qui fa-
briquent les engines de
mort. Ils ont d6cid6 de i'a-
battre: et le diplomate ris-
postera par des actions ex-
plosives. Rdussira-t-i dans
sa pdrllleuse mission? Le
drame une charge de dyna
mite et le suspense sera fou
droyant. Scean CONNERY
se surpassera dans des
prouesses extraordinalres.
Un film qul vous iasclnera
par de puissants atralts ou
se mllert action. int.rl-
gues, machinations clandes
line. Pt suspense grandiose.
Entree 0 5.00 et 6,00


Washington (AFP) La gate qui avait provoqu6 aus
Maison Blanche s'est effor- sitot la d6mission du Minis
c6e mercredi de rassurer I'o tre de la pinion amdricaine et inter- ney General).
national anres les rdac- *
tions d'inquidtude suscitdea i X x x x x
par 1'offre de d6mission du
cabinet americain.


aucune incertitude. Il s'agil
la d'une simple evolutions;
a ainsi declare M. Robert
Strauss; Fun des candidate
S la d6mission; apres des
consultations S la Maison
Blanche. II ne fait pas ce
doute a Washiniton que la
presidency a 6e t surprise
par l'ampleur de la baisse
du dollar mercredi sur tou-
tes les places financiereb.

M. Strauss; pruche conseil
ler de M. Carter; est assu-
re de conserver son Doste
de pour le Proche-Orient apres
avoir 6t6 assistant special
de la prdsidence pour les
negotiations commercialeso
Dans 1'entourage de M.
Carter on s'applique a sou
ligner que 'ce mouvemert
collectif sans precedent
d'offre de ddmission constl-
tue une marque de conflan
ce et non pas un signed de
rebellion a 1'encontre du
Chef de 1'Executif.

Cette initiative du cabi
net et des principaux colla
borateurs du pr sident est


M. HAMILTON JORDAN
NOMME SECRETAIRE
GENERAL DE LA MAISON
BLANCHE

Washington (AFP)
M. Jordan; selon les indi
cations donn6es par M. Car
ter a son entourage; aura
la resDonsabilit6 lCe s'assu-
rer aue les decisions prsi-
dentielles sont correctement
et rapidement exfcuties.

M. Carter: au debut- de
sa presidence: avait decide
de ne Dsa nommer de Secr6
taire gdenral (Chief of
Stafl) afin de preserver un
access plus libre au bureau
ovale de chaque resDonsa-
ble. De plus; Richard Halde
man; Secrdtaire Gdneral
sous 'administration Ni-
xon s'6tait octroy6 tant de
pouvoirs et d'influence qu'u
ne ombre entache desor-
mais cette function.

M Jordan; a Drecise M.
Povell; aura aussi pour ta-
che d'assurer une meilleu-
re coordination entire le ca
binet et la Maison Blanche
et de r6gler tous diffdrends
ou problimes pouvant 1'6tre
a un niveau infdrieur a ce
lui du Drdsident.


Cun indice positli fe sOu-
tien> de son action; a dit Le pr6cisi
M. Strauss. agit d'une facon responsa- son Blanche
ble et ordonnee. Il ne s'agit muniqules
pas d'un nouveau emassa- ours a veni
ere du samedi soirm; a-t-il que la comp
poursuivi; faisant ainsi al- veau cabinet
lusion ainsi au brusque li-
mogeage oar le president -


Richard Nixon;du procureur
,ion du scandal du Water-
sp6cial charge de I'instruc


FOOTBALL
Le bresilien Abel
transfer au P.S.G.
RIO DE JANE(RO, tAFP
Abel, 1 arriure Central
de Vasco de Garna, vient
d etre officieellment trans
ftre au Paris St Germain
pour un moniant de Cent
quarante Millions de Cen
times, prime a la signatu
re incluse a-t-on appris
Jeudi.
Monsieur Tallar, Vice-
President du PSG., a offer
au joueur un contract de
trois ans au nom du club
Francais Le defenseur Ca
rioca recevra Igalement
par contract in apparte -
ment et une vulture
Abel, don't I identity com
plete est Abel Carlos Da
Silva Braga, a 26 ans et
mesure 1 m 90 Mari6 de-
puis un an, 1 tfut internal
tional Junior et gagna le
tournoi de Cannes en 1971
R6serviste : Fluminense,
on le c6da a bas prix a
Vasco de Gainma en 1976
poir deux cents mille Cru
zeiros Mais, volontaire et
ne craignant pas les chocs,
Absl s imposa grace a sa
tenacity Il Stat rempla -
qant au Mundial Argen -
tin, au titre die cdoublure2
d Amaral

Relanceur assent m6dio -
ere, il compense ses lacu
nes techniques p-ir un sens
d 1 antlcipatioa et des qua
lites de battant qu! en
font un leader-n6 Verita-
ble force de Ia nature, il
peut s imposer dans le
Football Francais

Quant S Vasco de Ga-
ma, il esplre kr&ce a cette


rentrle financilre, pouvoir
acqudrir Oscar, le stop -
peur titulaire de la Sdlec
tion Selon lIs experts, le
Club a la Cr)x de Malte
a reallse une excel lente
aiiaire MalgrI la constant
te devalorlsation du Cru-
zeiro Bresilien. il auralt re
Vw-nu a Abel dix lois Ilus
ch'r quIl ne lavait paye


ons sur'le nou
.e de la Mai-
ne ceront com
aup dans les
r; de m me
position du nou
t.


Pensez a votre avenir



LE CENTRE D'ETUDES




COMMERCIALS



VOUS AIDE A FAIRE CE CHOIX EN ORGANISANT A VOTRE INTENTION


UN COURSE COMPLETE DE COMPTABILITE


Pour plus de details visitez nous


au 24, 3eme. rue du travail




DEBUT DES COURSE;



19 JUILLET 1979



LES 20 PREMIERS INSCRITS BENEFICIEiRONT DUNE BOURSE COMPLETE


D'ANGLAIS ET D'ESPAGNOL




CENTRE D'ETUDES COMMERCIALS


3eme. rue du travail No. 24



Local English School.


-------- ---------.--- -


actuelles; A Washington;
sont inhabituellesv mais il
a d6menti touts id6e de v6
ritable crise politique ou
gouvernementale come de
nombreux organs de press
Strangers; a-t-il dit; s'en
sont fait 1'dcho. Le porte-
parole prdsidentiel a esti-
m6 que d'ici quelques jours
la valeur du dollar remon-
tra quand il devienara 6vi-
dent que initiative du gou
vernement americain d'of-
frir sa admission 6talt un
t6moignage de souTien a
'action du prd.ident Carter
et non pas un geste de d6
fiance.
xx x xx

Washington (AFP)
Hamilton JordRn; 34 ans;
ce georglen qul a conqu et
roordonner la fabuleuse as
cension politique de M. Car
ter est officiellemrent depuis
mercredi 'Pun aF-s homines
les plus puissants des E-
tats Unis.
En nommant secrdtaire
general de la Maison Blan-
che ce < Jeans> -comme il est sur-
nomme-; M. Carter n'a
fait que ratifier un etat de
fait; Hamilton Jordan e-
tant deja depuis toujours
le conseiller ayant le der-
nier mot.
C'est un fiddle de M. Car
ter depuis 1966. A 22 ans;
il a associ6 sa vie a cet ex
ploitant agricole don't l'am
bition 6tait alors d'etre l61
gouverneur de Georgie. En
quatre ans ce but sera at-
teint. C'est Jordan qui a en
suite pens6 le premier a la
Maison Blanche.
En 1973; il tablit une


de la poitrine de la femme
de l'Ambassadeur d'Egypte
k Washington.
La Maison Blanche avait
ensuite du publier un docu
ment de 31 pages pour in-
firmer certain tdmoignages
sur un incident de bar au-
quel auraient 6t6 mIles M.
Jordan et une jeune fem-
me. D'autres rumeurs vbnt
bon train...

Mals; en faith : Jordan est
un travailleur invetdr6. Il
salt tout de son <,patrons;
devine ses reactions et pr6
pare inlassablement son a-
venir. I1 a deja trac6 les
grandes lignes de la pro-
chaine campaign electoral.
II a maintenaut pour mis
sion de reprendre en main
une Maison Blahche en de
sarroi. 11 a aussi pouvoir
de limoger a sa guise Ios r(,
calcitrants. Nul ne doute a
Washington que cret hornm-
me h poFnpo rii ba,''f'e"
de la confiance absoliie du
pr,6sdent et ili respect ii"
clan des geor' ic ss anns
l'entourn-e dp M. r'
clrointer blon rds hospe a
proximity du bur-aqi ovale.


stratdgie insensde. Elle se-
ra suivie a la lettre par M
Carter; jusqu'h sa victoire
en 1976 sur Gerald Ford.

Effac6 presque timide; 6-
ternel macheur de Chewing
Gum; 1'accent sudiste imps
n6trable;cet ancien combat
tant du Vietnam n'est con-
nu de l'opinion publique
que pour ses qmauvaisesb
manieres et ses frasques r6
elles; exagerees ou inven-
t6es par les d6voreurs de ra
gots.

Mais mener: il a abandonn6
pour venir a la Maison
Blanche ses tenures Karis;
ses jeans et nT-shirts, au
profit de\costume Rayes.
II a desormais I 'apparencee
d'un banquier de Wall
Street.

M Carter s'est toujours
refuse la moindre criti-
que de il fut largement rapport
qu'il avait publiquement fait
un rapprochement entire
les pyramids et les formes


I-


MAS 23.


I






I










I



















<
I
I
(
<
* (
( \
{ **^
I :',
< ^
I "3
-.7'-;


^


CINE TRIOMPHE CAPITOL


Haitiennes


Epaulez le programme pour REX THEATRE


ON DE~MAWd~

- Opdrateurs


EN MACHINE A COUDRE INDUSTRIELLE
MINIMUM 5 ANS D'EXPERIENCE.

RENDEZ VOUS A CHANCERELLES SUR L'AUTO-
ROUTE DE DELMAS EXACTEMENT EN FACE DEL-


Jeunes: de partout


%VITEEy E/y-r.r/./y.^.yJ~;rlly rra w ^..-w'./-


/SSOGCOOC


%%%%Y//~;~///~C/~7~C~1////~/-//~7///~,~


oo-.'


TCl~itr~. ~ -----""""I~P~CJ~*ySK//~/~N////~C/~C/


~


t


I








PAGE 4 .TEUDI 19 ITULLET 1979


NA]NN IONCES GiROIUPEES,


*


Eir(niempent re
Iaut pour lance
lenient votre sioi





Les sportifs, dtiu
Ini: alctifs bolve
MENT, la bolsso
VAN POIN GRO
LNUTRAMENT


50HAT P. A


Transports Gennnraux P.
0 Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853







'SERGE S GAILLARD
AGENT GENERAL 4
38, Rue du Montalai Tei 2 3131
Pun ia Prince Haiti

L'Europe ou I'Ameriq'ue du
Sud V;a Santo Domingo et
nan Juan.



TOYOTA
La marque viable, robuste
leogante. ]a Maronu que
choisissent les gens senses.
IINOTO S. A. Rue Payee
T i\ : 2-03.J


Dansez bien

en apprenant









pes lanses mondaines: Salsa,
an' m .jii'


Dis

A
at


KID POWER
AiSOIBi.
Sous-V8tenents Ma/llots
SPENCERS
LAYETTES
KANTWET
LITS PARCS
CHAISES POUR ENF/INTS
qu'il vo.s
her nature



e t ,


plants, hom r In5is /
ent NUTRA
)n de Sant6
NEG SAN Grand Rue en face BATA


Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour I'ama-
teur et le professionrel 15l
Rue du Centre : Tel. : 2-0945


Tout ce qui fait la diffi-
rence entire une femme nor
male et une femme elegan
te 39 Rue des Miracles


Au Petit Bateau
Ancle rues de hia Reunion
et Pavee, Depositaire de la
marque de tampons Tam -
Pax lits en fer Mate
las imports vftements -
sous-vetements lingerie de
ualite -



ARCAiE
87o. boulrcon

Pour vs pecltS acaeaux et
les grands aussi, cadeaux
raffines qui classent celu.
ou celle qui les cholsit.




LA QUALITY EST AU SEER
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, Lalue Tel. : 2 4991


ACO
a idmh bi b~r


o Uco al,


(UKAKO
Club de Karat6
Corden pour vote pleat
dpanouissemont physique -
Mental ot Spirituel .. Profes
sour M. L6o Cartright. Lo-
cal Ecole St. Joa' l'Evan-
g6ll)te.

Pivert Guest -
House
Saint Marc
Cadre reposant bres confortables toilettes
Individuelles DJejuner -
Bouper Prix Mitenr6


India Palace
Le azar des cadeaux exo
tiques Tout 1'Orient et
ses mystdres pour plaire et
charmer
Bicentenaire du c6t6 de
la Douare grades facilities
de Parking.


PHARMACIES

SANTA MARIA
JEAN PARDO

Rue du Centre face an
Fauveoiste Execution d'or
donnances, sons, conscien-
ce professionnelle

Coucouille
La collection Haitienne
qui vous propose des livres
sur la linguistoque, la Socio
logic, la Psychologie, l'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 26me
Edition de aSirolin et le
precis de grammaire creole
compare, et consideration,
Ethno-Psychanalytiques suN
le Carnaval Haitiens.


TAO

Centre Initiatique mystic,
- rellgleux a caractere art'"
tlque et soclo-culturel don't
le ki6ge so trouvo ab P6tlon-
Villea Rue Ooulard Place
Boyer prolongee No. 32. Voul
Invite 'Tes s6antes a u Di-
man.itoe matin qui ont lieg
a partir de 10 heures.
Pour tous renselgnements
adressez-vous au Reverend
Pasteur Blen-A.m6 ou T '16
phoner. Au 7-t)632 ou alu
1631.


CENTRE DES
ARTS MARTIAUX
Club de Kariat Japonals
pour votre plein 6panoulssi
ment physique, mental et
splrituel (SENSE:). Maitre
Henoclk Lerclus (Affilid & la
California Karate Academy
10889 Blaney Ave Cupertine
Ph. 253,4044). Local Tur-
geau 41.


Avis aux
InqMnieurs

Tous types de Fermeturel
roulantes metallkiqus de sf
ret6 TURIN, ITALIE -
Grilles articul6es extensi
bles
Rideaux m6talliques avec
ou sans marovelle Epals-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes m6talll-
ques etc...
Delal de livralson CIP
Haiti Franco Douane : do
jours
S'adresser au Magasin
.VITIELLO FRERES 303
Blvd J.J. Dessallnes, Phone
2-3741.


toile de fll pour nappe 60s
de large. volle et chalis im
prim6s, serviettes de baln
sup6rieur. plaistlaue 72. et
napl
Rue du Magasin de 1 Etat-"
89


ASsassinat
Kennedy
RAPPORT D'UNE
COMMISSION
D'ENQUETF

WASHINGTON (AFP)
Selon des preuves acoustic
ques recueillies 11 y a une
trcs forte probaillitd que le
President John Kennedy ait
ete victim de deux tireurs
le 22 Novembre 1963 A Dal-
las (Texas), ea.ime la Corn
mission d'enquite sur les as
sass:nats de la Chambre
des Representants ameri-
caine.

Dans son rapport public
mardi la Commission note
sur la base des preuves dis
ponibles que le President a
etd probablement assassin
a. la suite d'un complot. Elle
se declare toutefois incapa-
ble d'identifier l'autre ti-
reur et de prdciser 11'ten-
due du complot. El!e souli-
gne en particulier que ni le
Gouvernement sovistique, ni
le Gouvernement cubain, ni
un group de cubains anti-
castristes n'ont ete impli-
ques dans l'assassinat, corn
me on avait pu le supposed.
D'autre part, la Commis-
sion est'me que le cat National dcu crime orga
nise> n'a pas trempe dans
l'assassinat, mais n'exclut
pas la possibliate quo des
membrer-, de ce group y
alent participe.
Enfin, la Commission re-
jette toute participation des
services secrets de la slirete
federal (FBI) et des servi
ces de renseignements CIA
dans l'assassinAt.
Elle estime n4anmoins que
ces different services ont
faith parfois nreuve d'incom
petence dans l'exercice de
leurs functions, et affirmed
en partculher que le Presi-
dent Kennedy n'a pas recu
la protection qui convenait.


A&sassinat King
RAPPORT DUNE
COMvMIbSION
D ENQUETE

WASHINGTON (AFP)
Plusieurs personnes ont
complete pour l'assassinat
du Docteur Maitin Luther
King, tue ie 4 Avril 1968 a
Memphis (Tennessee), esti-
e me la Commi:sion Spocialt
S d'enqutte de la Chambre
i des Reprnsentants, dans son
P rapport pub'i. mardi.
Selon le rapport, le lea-
der no'r des Droits Civils
I aux Etats Unis, a 6t6 tue
par un coup de feu tire par
.Tames Earl Ray.
La Commission sou.igne
notamment quo l'alibi invo-
que par Jame. Earl Ray,
'existence cd'un certain
tenu...
Aucune Agence Fed6rale,
d'Etat ou locale, n'a ite im
pliqude dans 1'assassinat du
Docteur King ajoute la corn
s mission qui note toutefo.s
* que le Departement de la
Justice et la Suretd Federa
le (FBI) ont fait certain
regards preuve d'incompdten
0 ce dans lenqudte qui a sui
vi le crime.


%i vous souhaitel avoir le
diable au corps. Faites
vite. de sauter jusqu'd Mini-
tecords.







Center

Si vous payez ownq collars
Ie Disque Haitien c'est que
vous ne l'avez pas achet6 A
la Rosenthal
126 Rue Pavee





^S~iSSBZ


SILHOUETTE
87, Bourdon
Vous trouverez : blouses
T. Shirts Foulards-Maro-
quinerie, en cuir seulement.
Passed nous voir vous ne
serez pas d6gU. -


A LOUER
1 Guest House iddale-
ment situae 16 chs (7 cli-
mat) ent meubl6e-bains-
balcons indiv plusieurs ter
rasses vue sur mer-clien
tele solidement 6tablie -
conditions tres avantageu
ses.

2 Gde. mason 6tage 3 ch:
3 mains vaste cour Pacot
$ 400.
3 Thomassin 4 ch 5 bains
2 reserve non-meublde 600.
4 Village Lamothe 3 ch
clima 2 bains enter meu-
blde Piscine filtree 550 00
V''tAboufe 4 ch 3 bains
salle sdjour etc 300.

6 Canape Vert 5 ch 3
bains reserve bonne cour 300
7 Appartement bureaux
sur Lalue 150.

8 Grande Halle a 6tage
centre secteur commercial
prds Marchd Valllires 500.
Voyez Gustave VALME
Real Estate Agent
Tel. : 2-2326
Aprks-midi : 2-1107



A VENDRE

1 Luxueuse, maison 6tage
Pblerin 3 ch 2 bains $ 40.000
2maisons Delmas 2 et 3
chs 1 bain 25.000 ch
3 A Mont-Joli 2 ch 1 bain
salon etc. bonne cour quai
tier paisible 24.000

4 Canapd Vert 5 ch 3
bains Gd salon, office, Re
serve patio 75.000
5 21 carreaux sur collins
planteas en arbres sur routf
asphaltee Mirebalais 45 mir
Port-au-Prince Source h cal
ter 3 kms.
6 Haut Delmas a 6tage 4
chs 3 bains-galeries et tea
rasses 35 000
Voyez Gustave VALME
Real Estate Agent
Tel. : 2-2326
Aprds-midi : 2-1107


College mixte
Jonas Aueustin
39 RUE LAMARTINIERE

BOIS VERNA
Inscriotions tous les jours
ouvrables de 8h h. midi DOUI
toutes les classes.
Les course sp6ciaux comr
cenront A partir d'octobr,
pour les classes de 4dme l
Philo.
Heures de fonctionnr-
ment lundl au vendredi 41
P.M a 8h30 P.M





Avis

6 Prolessionnel
e
a NUCLEAR MEDICINE
ISOTOPE
e TECHNICIAN
t
s APPELEZ CALL :
6.1817
* 2.1311


Rodolpho Russo Centre de


Optique. Bijouterie, Rorlo
gerie, Argenterie La Qua
lite sans le Prix c'est toute
la tiffdrence.
66. Rue Bonne Foi Tel. :
2-1567




Qualitex

LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Pction-Ville Tel. : 7-0082.


(ImiL


Metaphysique

Unite Universelle en As
sociation avec la SIRD.
Society Internationale dt
realisation Divine. Rue La'
marre No 12 Part-au-Prince
La SIRD est fondue pal
un grand Maitre de 'lInde
Spirituelle le Swan; Guru
Devand Sarasvati Ji Maha
raj plus connu sous le
nom de Swaini
Pour tous renseignementy
complementaire adressez -
s/ons ) India Palace (Bices
tenaire)
N.B- Le M Y M onu Mantra
Yoga meditation ne demand
de aucune preparation au
prealable pour passer A I
phase pratioue.


ic. Tango. meringue etc... r ,, si"" ui - n s
alien No. 16 cme vos ecfants en (Petits
crtiire 6lastique Bijoux avec ses prft-a-
ppIclez harry uPOLICARD porter 39 Rue des Mira- M
u 2-1389. ces


D.P. EXPRESS ,-,Lunettes ae haute quality
D.P. EXPRESS .... .. optiques et solaires e n ex
Sclusiviti cuez J. M. Maxime
POUR REUSSIR Cliestin opticien diploma 98,
VOS SOIREES Chemin deE Dal)es
PHONE: 2-3497 7-1632 b Tel, : 2-5t15


CONTROL
INSECTERAT
Exteolminer rapidement
les insects et les rongeurs
chez vous contacted cop
trol Insecterat 2-4991


f56


(Entre des Rues Montalaim
et Geffrard)


BATIMAT
Achat Vente Locatloo
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77


PHOTO CHIAPPINI
142 Dccteur Aubry; Pyrt
u-Prince; Haiti.
Photographies en tous getn-
res Reportages Martages
Receptions NnIr et Blanc
ou Couleurs,


Tout pour la Couture
La Couture pour Tous

YOGA

Le Temple de la Sant
Institute de Hatha Yoga et d
gymnastique m6dicale 40:
Blvd. J. J. Dessalines Phi
ne 2-4041.
Vous invite a ses stances d
H a th n a Yo ga e
de Gyrmnastiqu
M6d. qui ont lieu tous lea
jours Matin et apjrbs-MidI
Mtnium Cayemltte en ecl
laboration avec sa fille E
Naomie Cayemitte.


ROL
e
A g en a
No 102 Lalue
Ball Estiim
TAlaplione : 2






IPA


par FranVes CASTERAN
atlon etc... ROME (AFP)
!-5735 cLa non representation
des paysans du Tiers-Mon
dle a conference mondia
le sur la rirorme agrairo
-' de Rome a 6t6 vivement crt
tlqu6e mardi au course de
la clnquin.e journ6e par
Dluslent's ddl6geus et lea
membres du cgroupe de la
declaration de Romes.
cNous sommes 1l pour
nous occuper du sort- de
1 pr s d'un milliard de. pay
sans pauvres ou sans terre.
Mats ota sont-lls ?. a ainsi
S demand un d6feeu du HIon
duras.


FLASH FLASH

LA DIRECTION DU LAMBI VOUS ANNOUNCE
EGALEMENT L'ARRIVEE POUR LA PREMIERE FOIS
EN HAITI DU GRAND CHANTEUR DOMINICAIN
MERCREDI 15 AOUT-EXCLUSIVITE LAMBI NIGHT
CLUB.

CUCO VALOY JOUERA 3 SOIREES AU LAMBI LE
SMERCREDI 15 AOUT LE VENDREDI 17 AOUT ET
LE SAMEDI 18 ABOUT PRIERE DE SURVEILLER
NOS ANNONCES.

-LE RETOUR DES SKAH-SHAII EN HAITI EST
POUR LE 21 ABOUT OFFICIELLEMENT.


La FAO, evoquant la
amarginalisation constant
des masses rurales., availt
pourtant faith ressortir que.
pour la premiere fois dans
une telle conference, des
reorosentants d'organisa -
tions d'agriculteurs seralent
inclus dans les d616gations
officielles.

eC'est un alibi ridicules,
estimeont les mtmbres du
agroupe de la declaration
dp Rome,. aLes veritables
repr6sentants des paysanq
sont ceux qui sont pers6cu
t6s ou assassins dans leur
pays>, ajoutent-ils, en pr6
sentant des t6moignages siiur
la repression des paysans
ou leur exploitation par.des
socidtes multinationals, en
Amdrique Latine. en Asie et
en Afrique.

L'un d'entre-eux. M. Car
los Rojas, a 6voqus la situa
tion dans son pays, le V6-
ndzu6la, oft rdforme agraire, les gens do
sa cooperative ont un poi.
voir d'achat infdrieur a ce
lui qu'ils avaient il y a
vingt ans,> et of A<45 pour
cent des enfants sonffrent
de malnutrition>. < tinationales, ajoute-t-ll, ont
d6truit 1'ancienne econo,
mie de subsistence on nous
enlevant tout contrdle sur
la commercialization et les
prix>.


Conference reform agTaire:

Ou sont les paysans ?


Deu
6vince
la coi
Dios I
lar de
nale
bie,
eux,
declare
de Roi
times
riller
le go
ajout6
nieres
leurs
M. J
tant
tional
sotho.
rence
estime
ralent
teen
g6uver
pas
lcis, a
bien g
Mm
repr6s
organ
mental
Tiers
1'AFP
re qu
prdocc
justice
de




asso


PORT

JEUD

PERP
Rue

DAY
Chem

SAIN9
Delm




JEUD

PETI(
Rue


Joliesse
S Salon de Beaute
1.56. lRueds Miraclesl. 1


A 1 L'Aiauiie Magiquc
125 Rue du Centre
125


ments reprfsentls Id sont
en confllt direct avec les
masses rurales de icur
pays,. oLes d616gu&,. a-t-
elle ajoute, discutent ae
crolasance economlque et ne
s'occupent des paysais qu'en
tant que produateurs,. .
Le discourse du president
tanzanien Julius Nyerere,
tr6s longuement applaudi
le jour de 1'ouverture de la
conference, sert d'argument
supplementaire aux- testatairess : aLes gouverne
ments At eux seuls ne peu
vent rdaliser le dveloppe.
ment rural, a-t-il dit. Ils
peuvent seulement le faci-
liter et le rendre possibles
aLes gouvernements 1 e s
mieux intentionn6s, y corn
pris le mien, ont tendance
h agir en matitre de d6ve-
loppement rural come si
le people n'avait Das d'"-
ddes-
x x x x

MISE AU POINT DU
DIRECTEUR DU PNUD
ROME (AFP)
M. Bradford Morse, Direo


Au Lambi|





Night Club


JEUDI 19 JUILLET

D. P. EXPRESS $ 2.00

VENDREDI 20 JUILLET

SHOOGAR COMBO ET TOTO $ 2.00
SAMEDI 21 JUILLET

A PARTIR DE 3 II. P.M. COCKTAIL EXPRESS AVEC
D. P. EXPRESS $ 1.00


SAMEDI 21 JUILLET (SOIR) 8

SOIREE MERVEILLEUSE AVEC SHIOOGAR COM-
BO LA FOLIE DU JOUR Adm. $ 2.0'


DIMANCHE 22 JUILLET

A PARTIR DE 3 H. P.M. < BASSADEUTR $ 1.00

DIVIANCHE (SOIR)

PREMIERE SOIREE DU TABOU COMBO AU LAM-
BI NIGHT CLUB Adm. $ 5.00
c x x x x
FLASH FLASH

TABOU COMBO

EN HAITI
IL DONNERA UN CINE FESTIVAL AU PARC CINE
LE VENDREDI 20 JUILLET A 7 H. P.M. $ 4.00 PAR
VOITURE. ET DANS LA MEME SOIREE IL SE PRO-
DUIRA A IBO LELE AVEC D.P. EXPRESS $ 8.00 ET
LA PREMIERE (SOIREE CHOCa AT LAMBI EST
POUR DIMANCHE 22 9 H. P.M. Adm. $ 5.00

- - - - - - - - - - - - - -


-------""''"'"'"~'"l"'"U~''""''


s~ot~szw~v/kr~i~


leur du programme des Na
:Ions Unles pour le Deve-
loppement (PNUD) a reje-
tb les accusations selon les
quelles le PNUD ceralt tin
filitrei par des soclit- r mul
tinationales regroupdes dans
le aICD, (Coopeiration In-
dustrlelle pour le D6velop
pement), organlsme qul a
slnd un accord avec le
PNUD.

Cette accusation avait &t6
lance par Mine Susan Geor
ge, une des animatrices du
aGroupe de Romes, qui con
tested la tenue a Rome de
la conference mondiale de
1'ONU sur la rdforme agral
re et le d6veloppement.
Au course d'une conf6ren-
ce de press mercredi, M.
Morse a estimd qu'il ttait
normal que ces socl6t6s ap
portent leur concours tech
nique aux pays en develop
pement, <<. condition toute-
fals de ne pas outrepasser
leurs prerogatives fixes
dans l'accord pass aver le
SPNUD*.


Slamlu ert


x paysans colomblens
as samedl dernier de
nf6rence, MM Juan de
Forces et Alfonso Cuel
e 1' des Paysans de Colom
reprdsentant, selon
300.000 families. ont
r6 devant le troupepe
meo qu'ils des actions des gue-.
os et pourchasses par
uvernements. Ils ont
qu'uau course des der
annees, 35.000 des
avalent 6te arret6s>).
J.T. Mokotso. repr6sen
de < le des Fermiers* du Le
present it la conf6-
8 titre d'observateur,
Sque les paysans au
dfi 6tre Invited direct
t et non a travers les
rnements. o beaucoup de fermiers
Sdclare M. Mokotso.
gouvernements se sont
harder de les inviter)>.
e Claire Wittemore,
sentante de ,
isation non gouverne-
ile d'aide aux pays du
Monde, a d6clard 8.
: e la conference se
cupe des questions de
e socialeo. nombreux gouverne-



Pharmacies
irant le service
cette nuit

F-AU-PRINCE

I 19 JUILLET 1979

?ETUEL SECOURS
du Centre


lin Des dalles

T MARTIN
as !


PETION VILLE

I 19 JUILLET 1979

ON VILLE
Flahr I


p 500-00-clocl-CO&












(Sulle do la 16re pago )
tf rtInppariii ll ht I lre a,
Iihi plibrr p)olU)liq e, I il o1,011
I,. p1rli, poiivenl4 pvlvtIc(I-
|pr h In rompi1 tin i nlto

Ill vltnyil vst hi (to'is
lI it: i. It l1 sPr ilsh rnce dio
I.t I cl in ('l(|il itn' i,'n)'y I dlo
i\ o(l 1 p il:ilio tdri 'cl cOrI
hli t'' ,l' tie., j rH llpi'es -
,1 i ptlot s d i 18 Ills.
I.' muel hofl' de 1itiat Co
Ioiiilibt. Dr Ju'lo Cosiar Tur
liny ,'ltla, i eteo clu t tra-
v<'r e m ce eno' re polltiquxe.
Jl :I (,I l. v I 1',. a plus hiin
le 'mn'rv ltlle arir\s de loIon-
vl.i cli ris xprleriences po
;t itius Militant Oui part 1i
beoa', il fruit doute I'As-
s'miblte Deparicmentale, Re
lititit'llt ant et Senateur de
In Ri'publ!q'ie Miniistre

Cessez Fe feu
au Nicaragua
(suite de lai lre page)
'emblte du terr.tcire du Ni-

On ignore actuel)lemnnt
le .srl du L,'xutenant Co
Oixll Feederico Nejia qui a-
\'it '.tve nomn.x mardi, chelf
do lia Garde Naionalc.


JEUDI 19 JTULLET 1979


La fete I


National de la Colon


duna divers gouvernements,
AmbtIssadour i Washington
Stft Lollore's posts dans
losquels l'actulol Prsildent 5
brilli par ses dpcis'ons ot
par .sotn cpilt dOmocratl-
(qiu. L'orleuiittion do son
HgouvUtsernemenr't s inspire d'u-
lie vtr itbic r 6eoncillation
inuittotia' o deals la promo
toni cl'mportin tes ictlvltits
de propxr'ts ? v'eOsol conol
En 1940 s'opdre une trans
condintale rel,.vme constitl
tionnelle qui permet o I'E-
tal dcl'ntervenlr directement
dans la production, la dis-
tribution et, I emplol de la
richesse. A partlr de cette
date on observe un mouve-
ment vers le plein deve'.op-
pemnent econom.ique.
x x x x
La Colombi, i-st un pay3
agricole et raison de son
'cxtpnsicn et Ce sa coifigu
ration geogra plhique. Elle
prodit une g ande varldet
cld denrke.s agPo allmentai
res provenanii du climax,
IroidL d'- p'al-avxx vies An-
ucs. et deo rcm--iats tempe-
.res el trop'caux des cotes
L'l cl' olxinm 0 or ienntaleos.
L.' prince pal i roduit agrico
le c. le clf coui figure anu
preme r p'an dcs exporta-
tions.


En 1978, le pays a ecptor-
td du cad pour uhe v aleur
de plus de 2.000 millions do
dol'als. Ceprodult est suivl
on orrpe d'lmportalce par
le cotcn, 1 banane, la can
ne a sucre, le riz, lo cacao,
le ma's et par beaucoup
d'autres products.
Paralllement, la produc-
tion .idustrlelle co'omben-
ne, a connu pendant les
dlx dernieres ennies un ac
crolssement moyen annue'
extraordinaire. II faut s gna
ler le developpement des In
dustrles textiles, alimental-
res, siddrurg ques, du cil-
ment, des boassons et ta-
bacs, des products ch)miques
de l'6qulpement de trans-
port des arts graphlques.
etc.
pa valeur gicoa.e ces e-
changes commerciaux de la
ColOmbie a eu.aussi une
cro.ssance inm:ortante. En
1978, elle a E4t d'environ
6.500 millions de dollars,
dent 3.'000 millions pour les
exportations et le rest
pour les imprap nations.
Xrx xx
Un autre trait important
du pays est sa vocation cul
tureole. Ceci se reflte dans
la tradition de beaucoup de
ses Universites. tells la
Nacional, el Rosarlo et la
Javeriana a Bogota.


Pour voitures et camions
ACHETEZ A


LA MAISON DU PNEU
19, RUE DE L'ENTERRLMENT, 19











0 i












LES PNEIUS DUNLOP


Radial, Nylon, Polyester 0

DUNLOP FOUR PLUS DE DURABILITE

DUNLOP PIORPLUS D'ECONOMIE


































V' '1 s ,- -
15'































E TS RAYMOND FL WBERT

... Materiaux de Constictiion __-


.bieh e Scoth Club I

iLa uolomblo est flare de
Dultiver la lanigue eopagno- I
le, don't la mellieuro express
blon se trouve dans les &6-
crits d'6mincnts hiommnes
de lettres. I fdt mention-2 (0R0
noer los homs du philologueO@F DRt1 JIL T


ricaines, ts ue Mul ELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO 79
Antonlo Cgro. Marco Fideld
Suarez, Jorge Isaacs et les (
po6tes Jose As.inclon Silva, @ PATRONNEE PAR
Guil'ermo Valencla, Porfl-
r'o Barba Jac6b, et Rafael "
Pio i ETASA (Volkswagen Audi)
L'hfrit age culture s'itend-- .... .
de nos jours .avec l1'oeUvre
des romancieis Eduardo Ca
Z ta Calderona, orge Zanuea QU SERONT MISS ET MONSIEUR DISCO 79 ? $

mea Borda et d'autres.
x x x X
La nation Colombief AGnneN $ 3 00
maLntient depuis de o'ngues G A GNEZ 3.000 DE, PR-IX
depu s de longues annees A L
des relations d'amitti pro- )
fonde avec la Nation ,- A
tienne. AVEC
En parcouiant les pages
de 'lhistoire, on peut..obsei { v6
ve que beau, on p de futs de VOLKSWAGEN: $ 1.000 CASH @

la Colomble ont trouv6 en
Haiti un onpui et un ac- @ AIR FRANCE : 2 Billets aller Retour P-A-P Portorice @
cueil chaleureux lorsqu'ls P t.
o ft ce1u le c tae so AIR JAMAICA : 2 Billets aller retour P-A-P Kingston
!es lllustres fi ,n'lles de Car ... u M n o y
tagena qul arrivorent aux @ ou MOntigbay
Cayes en 1815, lors de la
reconquite clotniale espa- HAITI AIR INTER : 2 billets au chbix
de relations bimainsi s'ex @ (9 SA Y C T
priment dans que:ques noms @ SANYO CENTER : Un tel1viseur SANYO
de d stinguecs families hal-
tiennes gt de families colom OMNI SUPPLIES : Un refrijgrateur KENMORE SEARS @
biens:es d'origine haitien-
ne.
Les relations d'p'omati- 0c PLUS :
ques se renfo cpent de plus ( @
en plus en;tre les deux pays.
En Fevrier dernier, ie Secre DES BIJOU-:, DES MONTRES DEo ROBES, DES RADIOS, DES
Laire d'Etat aix Affaires E- @ ,
trangres dlaie ti, M. Ge- DISQUES ET TANT ET TANT D'AUTRES CHOSES ENCORE QUI
rard Dorcely a e(A requ corn
me hite d'nonneur du Gouo@
government Co'oxubien. La FONT DE CETTE ELECTION ELECTION DE L'ANNEE 1
delegat'on haitienne a et
l'objet de nombreux temoi-

paes dau omnsthiedde peu Miss et Monsieur Disco 79 ...Un programme A
pie colombiens. A cctte oc- )
casion, es Clhanceliers, Dr
Diego Uribe Vargas et M. M
G6rard Dorcely ont rat'fie @
I'Accord de delimitation des
aires marines. -
Ii fut egalement signed un @
Accord de Cooperation Cul @ (Renseignements et inscriptions tous les soirs au M.S.C.)
turelle, Technique et Scoen-

g'ssemtent de la coop -ation ....-


entree les deux pays, base
sur ta these se'on laquelle
l'unite rgionale est deve-
nue de plus e plus impera
've pour le developpemcnt
des relations internatiora-
les.
Pour tous ces motifs, il
nous plait d'exalter la fite
National que t 'obre de-
main Ia Colombie, pays qui
preconise importance qu'a
pour les peupie, oleur volu
tion progressive dans le con
texte des traditions cultu-
relles, de ]a Paix et de l'har
mon e internationales.

NICARAGUA :
Satisfaction
a Washington

WASHINGTON, tAFP)
Le Ds partem'ent d Etat
amdricain a txpr-m6 Jeudi
h Washington Fa satisfac-
tion a la suite des diclara
tions ftes la veille par
les membres du gouverne-
ment national de recons -
truction du Nicaragua prO
sents h Leon riaffirmant
les promesses Iiites par le
future regime
Dans ce communique le
GNR avait lanc6 tin appel
au came, affirm le res-
pect des Oglises et des
sanctuaires oif pourront se
rifugier routes les person
nes craignant, pour leur
sicurit, le respect des ac
cords internationaux et s
talt prononed centre tou -
tes measures :le reprisail -
les
Le Prte Parole du D6par
tement d Etat. Monsieur
Hodding Carter a qualifiC
nes declarations ad extreme
ment constructives et uti-
les pour parvenir au re -
tour de la paix au Nicara-
guan
Le commandant de la,
Garde Nationale du Nica-
ragua cherche maintenant
& organiser des conversa-
tions avec le Gouverne -
ment de Reconstruction
National et le Front San
dirilste de liberation sur
la transition du pouvoir et
la mise en place dun ces
Sez le feU complete a ajou
t6 le Porte Parole en ajou
tant : o La commtiinauti In
ternatlonale toute entire
espkre que les parties a as
seyeront pour r gocler Im-
midiatement afirl que tou-
te Violence Inutile pulsse
ftre fVitte et que la tran
sitton des poutoirs sa ffec
tue paclflquements


Conference mondiale sur la reforme agraire:


Bataille a coups d'amendements


Par Frangois CASTERAN
ROME. (AFP)
La longue oataille des a
mendements se pursuit a
la conference mondiale,
sur la r6forme agraire ou
pays ddveloppes et pays du
Tiers Monde s affrontent
sur les themes des struc-
tures agraires et du com-
merce international
A la commission sur les
politiques internationales.
la president, rDame> (e
quivalente da Lord pour
une femme) Judith Hart
(Grande Bretagne) parait
quelque peu dcbord6e Cer
tains d l6gus brandissent
d6ja leur billet d avion
lorsqu on Ovoque la possi
bilitd de prolonger la con
fLrence

Aprds un debat sans pas-
sion sur le role des fern
mes dans le daveloppe -
ment rural. "es d6lguos
ont pass& plusieurs heures
sur la question du role res
pectif des differentes or-
ganisations international -
les pour la mise en oeuvre
du plan d action que de-
vra adopter la conference
La FAO, principal organic
station des Nations Unies
dans le domaine de 1 Agri
culture, doit-elle Ltre echaf
de files. cavoir un role prc
pond6rantls tu i etre le
coordinateur eIs a vis des
autres organisintions inter-
nationales Sur le sujet 1 af
frontement a itk vif entire
des pays coimme le Cana-
da, les pays 'as et la Fran
ce qui refusent le premier
qualificatif et d autres corn
me le Gabon qui le d6fen
dent avec vigiteur en qua
lifiant d cabsin'des 1 attitu
des des precedents pays.
Le group des T77 et no
tamment les pays d Ameri
que Latine se battent fer-
mememet pour refuser tout
amendment quii attenue -
rait la port6e du texte ori-
ginal silr le commerce in
ternational qua recbmmran
de 1 elimination des bar-
ricres commercials et
1 instauration d uni nou -
-,vel ordre iconomlque In-
ternational 11 est, vrailsem
blable que le texte sera a


dopte avec ie nombreuses
reserves des pays occiden-
taux soucieux d eviter que
la Conference ne se trans
former en me nouvelle

CNUCED

Tandis que l's commis-
sions travaillent d arra -
che pled pour 1 61abora -
tion d un texte final com
pregnant une declaration
da princlpess et un < gramme d actions, les re-
presentants des 145 pays
participants. se relayent at
la Tribune de la salle pl6-
nidre pour presenter, dans
la plupart des cas, le bi-
lan de. la situation dans
leurs pays resuectifs

Mercredi plusieurs chefs
de d6l6gations ont fait r6
ference a la situation au
Nicaragua sans comment -
ter cependant la d6mis -
sion du General Anasta -
zio Somoza Ceat ainsi que
le dilegud cubain a d&cla
r6 que son pays ,doit Atre
prit a apporter son aide a
cn people frcre et hdroi-
queo tandis que la reprd-
sentante du Panama a r6af
firm <1 appui du people
et du Gouvernement au
people courageux du Nica
ragua dans sa lutte con-
tre cette dictature dynas
tiquev.
Une proposition pour pre
lever 2 P C des ddpensss
d armement et des revenues
des pays producteurs de p6
trole afin de les consacrer
a la lutte centre la faim.
a Wti fate par le dilegui
Libanais qui a rappeln que
des milliards sent d6pen-
sis pour 1 achat d armes
chaque annie
Le dil6gu6 Libyen a,
pour sa part. propose que
1 annie 1983 soit procla-
moe cannie de l alimenta
tions i
Alors que dans les cou-
loirs. certain dld6gUis ma
nifestent leur scepticisme
sur les rdsultats de la con
fdrence. les organizations
n o0 n gouvernementales
(ONG) qui volnt de laa
Croix Rouge Internationa-
le l alliance coopdrative-


International ont elabo
re un document
sur les travaax de la con
ference

Les ONG esLiment que
la conference n a pas as-
sez insisted .iur la partici-
pation populace, stir 1 im
portance des cultures vi-
vrleres, sur 1 cces a la ter
re des populations margi-
nalises et ,-ur le role de
la femme

Pour Monsie';r Jacques
Chonchol. ancien Ministre
de 1 Agriculture du Gou-
vernement Allende. il s a-
git la dun compromise tant donned la
diversity des tendances par


mi les 50 ONCG mais qui
traduit tout de mdme leurs
revendications' cle base


Monsieur Chonchol esti
me par allln urs que la
FAO a tent de manilpuler
les ONG en 1; ur soumet-
tant, un document de tra-
vail prepare a 1 advance 11
a critique av"c vigueur la
FO0 qui, 'comme les
etats sont, darts 1 ensem-
bl2. soumis aux multina-
tionaless


Sur la conference elle
mfme plusieurs membres
d ONG ont dinonce les
edisccurs hypocrites des
chefs de delegation


Mercredi 25 Juillet-

Soiree Bistrot

SPECIAL VACANCES


LE BISTROT



Le Tour de Chant de ,W


r Lionnel Benjamin
ACCOMPAGNE DES MEILLEURS MUSICIANS HAI-

TIENS. NOUVELLES CHANSONS NOUVEAUX
SUCCES.-

Pour tette Soiree unique

Reservez vos tables


LE BISTROT

Tel 2-1809

U rendez-vous des Vaances
i Vyrmmrmmn.


PAGE 5


..............'`--~ -... -.1 [


_I__~s~~Y









. : JEUD1 19 JUJLLET 1979


UN







































Ej




i

**sco0


VRAI RESTAURANT



D'AMBIANCE



avec



son quart et de Jazz




et son



BAR D'APERITIF



iU Michele vous attend |



CHAQUE SOIR



DES 6 h. 30


RUE DALENCOURT

n face de l'h6tel Christopher Bourdon

Port-au-Prince--


Phone 2-2987


7


A LOUER
E'SPACE A LOUER (ROUTE DE PELIGRE-DELMAS)
1000 PIE'DS CARES POUR ATELIER D'ASSEMBLA-
GE' OU BItREAUX.
LIGALE-MI.NT SPACE A LOUER POUVANT CON-
T VNIR A RESTAURANT, DISCOTHEQUE OU CLUB
S"(lOUR INFORMATION VEUILLEZ CONTACTER LE:
S2-2613.


ON DEMAND

Bookkepers

Mecaniciens
MINIMUM 5 ANS D'EXPERIENCE EN MACHINE A
COUDRE INDUSTRIELLE.
ENVOYEZ SALAIRE DESIRE ET CURRICULUM VI-
TAE A BOITE POSTAL DELMAS 13408


I it;g !


PETITESS Al



124 A VENDRE
F A BABIOLE
GRANDE MAISON A-
L VEC ACCESS SUR 3
RUES.
. 4H CHAMBRES A COU-
CHER
Q 5 CHAMBRES A REZ
DE CHAUSSEE.
5 CHAMBRES AU SOUS
S SOL
0 VUE IMPRENABLE
GRANDE COURT JAR-
SDIN
PEUT-ITPE, VISITEE
A N'IMPOF P'E QUEL
MOMENT
PHONE 24790 25686
2,921



Offre d'Emploi
Entreprise Te'xte re-
cherche Jeune nomme sa-
chant dessiner pour repro
ducton exact et agrandis-
sement de desi ns Facilites
accordees atux candidaTs
parlant anglais Envoyer cid
r;culum vitae et salaire de
sire h P 0 Box 415 4ii'
OFFRE D EMI't.01
((Emploi de Ife eptonist a
1 Habitation Leclerc, refe-
rence:. demandtees, veuil -
lez vous presenter.) 217


DEMAND DE
LOCATION
Cherchons a louer pour
stranger devant s'6tablir en
Haiti : Villa de 3 ou 4 Chain
bres a voucher avec ameu-
blement de haut standing,
sayant piscine et grande
cour avec vue si possible
situde dans les hauteurs
de Port-au-Prince, a Mus-
seau oun Pdtion Ville.
T61lphonez ROLACO -
2-5735 ou 2-0125.
187
xx x

SALE
Datsun Good. Condition
1974 Call Ronv 6-1734
207
X X X X

Course d'Ete et
Inscrintions
-AVIS

La Direction ,au Foyer
d Art Culinaire avise les pa
rents que les course d te
auront lieu les mardi mer
credit jeudi a partir du
23 Juillet de 8 hLcures a 2
heures.
Elle profit pour annon
cer egalement oue les ins
criptions pour les course r6
guliers d octobre cormmen-
ceront au mois de Juillet,
ces course auront lieu les mar
di et Jeudi de 4 hres A 7
heures pour un premier
group et le Samedi de 2
hres a 6 hres pour le se-
cond group.
La Directrice
Mme Ida Desino 0 cOrY
307


OUA: MALAISE A MOROVIA


(Suite de la 16re page )
ougandals eAction Conven-
tions ddnongant cl'Anne-
xion de 1'Ouganda par le
President Nyerere de Tan-
zanies ne s e r a I t dis
tribune a la conference.
Le d6but de lecture de
ce message mercredi soir
par le president nigdrian
Clusegun Obasanjo avait
provoqud un incident avec
le chef d'Etat ougandais, wi
qut venait de d6noncer les
violations des droits de
1'homme sous les regimes
d'Idi Amin, de Centrafrique
et de Guinee Equatoriale.
Cette decision san prece-
dent a 1'OUA, de ecensurer,
le discours d'un chef d'E-
tat africain a dt6 prise a-
pres plusieurs. interventions
critiquant la declaration
ougandaise de mercredi, et
notamment celle du presi-
dent guinden Ahmed Sekou
Toure, qui a declared que
I'OUA en'6tait pas un tri-
bunal mais un forum de
consultations et a demanded
que le debat soit definitive
ment clos, ce qui a ete ap
prouv6 par la majority des
participants.

La conclusion de ce de-
bat houleux traduit le ma-
laise de nombreux pays a-
fricains qui s'opposent a
etoute ingdrence, dans les
affaires intdrieures d'un au
tre pays, et recusent en g6
ndral toute violation chez
eux des droits de 1'homme.
Ainsi la Guinee souvent mi
se en cause par des orga-
nismes humanitaires inter-
nationaux a toujours ddmen
ti les allegationss> de ceux
ci.


Par ailleurs une
a Ste prise pour qi
prenne en charge
ses de loyer du p
du Secretariat decide
les autoritds ethio


NNONC

AVIS
LE MAGASIN ((L
LEIL) Georges S J
Avenue J J Dessal
se son aimable c
que son Etablissem
ra ferme du 29 Jui
19 Aofit 1979 pour
Annuel
Port-au-Prince le
let 1979
La Direction
XXX

Of re d'emi
Entreprise industrielli
employer :
Ingdnieur eleccro-r
cien

Mdcanicien ajusteur
table; Stock Keeper
Dactylographe B'lin
pdrateur de Telex; :
seurs de production.

Envoyez curriculurr
a : P.O Box 1777.
aver une photo d'id


x X X X X

AVIS
La USAID orgeni!
mnILdi 21 Juillet 1979
a.m. Line v'nte au
frant d'ariclcs de
de meubles; de ri
lcuirs freezers, clim
machine a laver; et
articles seront expi
garage de la USAID:
Rue Aerrricainc le
di 20 Juillet de 1:0(
4:00 p.m.

II est rappele I
!es art cles seront
la et dans l'et'i, oil
et que toutes trail
devront etre iaites
Toutes decisions
nant aette vente re
vendeur.



AVIS

La Direction Gen
Project DRIPP a 1
Sde vous informer
bureaux situes au
1 Impasse Marcai
Bourdon sont acti
ment transfers au
etage de la Scotia
Delmas Notre nur
telephone est 2-
La Direction Gene





A VENDRE
Une voiture Mere
met Sedan. 4 portes,
dres, climatisee. t
sion automatique
1974, en parfait et

La vo ture peut
a la Firestone In
ca Company, Rue


et don't le cofit est value
a un million 200.000 dol-
lars. Une delegation de
1'OUA, pr6sid6e apprend-on
de source ethiopienne par
le chef d'Etat libdrien Wil
liam Tolbert, nouveau prdsi
dent en exercise de 1'Orga
nisation Pan Africaine, so
rendra k Addis Abeba pour
prendre contact avec le gou
vernement 6thiopien sur ce
sujet.
Les chefs d'Etat et dk
government se r6uniront a
nouveau i huis clos jeudi
en fin d'apres midi et cornm
menceront leurs debats par
le probldme du Sahara Oc
cidental.

A ce sujet le rapport du
sComitd des Sages> institud
lors du dernier sommet de
Khartoum en 1978 et com-
prenant cinq pays (Cote d']
voire, Guinde, Mali, Nigeria,
Soudan) et qui dolt en print
cipe etre soumis jeudi au
sommet propose notamment
l'organisation d'un referen
dum pour (toutes 1-s popu
lations du Sahara Occiden-
tale apprend-on de tries
bonne source source dans
les couloirs de la confdren
ce.
Le Conseil des Minislre,
n'a pas encore termlne 1'e
xamen des resolutions qui
doivent etre enterindes par
le sommet. Les Ministres
ont si6ge dans la nuit de
mercredi a jeudi et tente-
ront de terminer leurs tra
Anouar El Sadate, qui a
quitt6 le Liberia mercredi


CARNET


ieclslon Decks de Mme
ue IOUA d
les haus Mecene Anicette
personnel NEE ANNA ALENE
dees par Les famillcs Anicette
3piennes, Moise, St Meruit, Telo ont
le regret de lous annon-
cer la mort de Madame Me
I Sk cene Anicette .ee Anna Ale
ne survenue a New York
le samedi 14 Juillet 1979
Les fundrailles ont eu
E SO lieun a Queens New York
aar 309 le Mercredi 18 Juillet
lines avi 1979 197
;lientcle x x x x
ent se Deces de M.

Congi Arnold Theano
Nous avons apprs avec
16 Ju'l nfinfim'nt dc pine la nou
velle du decds de M. Arnold
247 Theano. survenu hier 1I Ho
pital de lUnivers!te d'.Etat
d'H aiti. ", "
plo La date de:, funeral Ile -e
e desire ra anncncee ulterieurement.
Le Nouveli'ste present
mecani- se; condolcances aux Da-
lents ct am's aLffliges Dar
ce dcuil
; comp x x x x
Remerciements
gue 0- La famille William Vilai-
supervi- Cabeche; les autres pa-
rents et allies remercient
bien sincerement tous ceix
qui leur ont tdino'gne le"ir
entity s y m p a tL i e a
lenti occasion du deces de leur
217 regretted: William Vilal' e
Cabeche enleve i leur il-
fection le 28 juin 1979. lls
les prient de trouver 1Ci 1'ex
pression de leur orofoncae
gratitude.
s e Sa x x x x x
sQos 9:00 Deces de Andre
plus o(- Lebon
bureau SANTO DOMINGO
efrigera- L Entrepris- Celcis et Le
atiseurs; Nouvelliste '/ous annon -
c ... Les cent avec pein le deces de
omcs au Andre Lebon ;i 17 Juillet
sis a la 1979 a Santo Domingo oil
Vendre- les funeraillts et 1 inhu-
0 p.m. k nation ont ou lieu dans
1 aDres-midi diu .-lme jour
L Entreprise C'lcis et Le
tous que Nouvelliste presentent
',endus leurs condolanaces a sn
ils sont Veuvw Madame Andre Le-
nsactions bon. nde Elvira Estrella;
en cash ses enfants : Joseph Le-
cancer- bon. Monsieur et Madams-
stent a'u Frantz Lebon et enfants,
Monsieur et Madame Ce-
sar Pichardo. nee Danielle
Lebon et enfant; son frdre
Monsieur Rend Lebon et fa
mille: ses beaux frdres :
Monsieur et Madame Mi-
canor Estrella et famille,
ierale du Monsieur et Madame Emi-
avantage 11io Cabral, Monsieur Ra-
que ses phael Quezada et famille:
No 5 de ses belles-soeurs : Madame
dieu a Isabelle Acosta et famil-
uelle le. Madame Sarah Floren
second cio et famille. Madame
Bank i Merceddes Juan Jorge, Ses
mero de cousins et cosines : Fa -
.0580 mille Alfred Lebon. Mon-
rale sieur et Madame Antonio
Lebon et famille Mon -
217 sieur et Madame Marc Le
bon et famille. Madame
Yvan Michel, n6e Germai-
ne bon; et a tous les au
trees Darnts et allies af-
fectes Dar ce dleuil 197
eury Co- x x x x x
8 cylin- Avis de Divorce
transmis En execution d un juge -
Modele ment du Tribunal Civil de
at Port-au-Prince en date du
Vingt-Sept Avril Mil Neuf
itre vue Cent Soixante D'x-Neuf, pas
terameri sd\ en force de chose jug6e,
Pavyee admettant et pronongant
le divorce des epoux Fritz
217 Benjamin, la femme nee


vaux jeudi apres-midi.
Vingt neuf chefs d'Etat
ont finalement participd au
sommdt de Monrovia, y com
pris le president 6gyptien

LE CHILI
N'ACCORDERA
PAS L'ASILE
POLITIOUE
AU GENERAL
SOMOZA
SANTIAGO a)U CHILI, .FP
Le Gouvernicment militai
re chlilien n'accordera pas
F'asile politique a l1'x Presi
dent nicaragaayen Anasta-
sio Somoza. si celui-ci le lui
demand, a-t-on appris of
ficleLement jeudi S Santia
go du Chili.
Le M nistre cni;ien de.,
4fflaires Etiangcres, M. Her
nan Cubi'lu., a lait cette
declaration I 1AFP, a la sul
te dS nrumeurs inctiquant.,
que le Ger'er l Somoza se
relue orait au Caili.
cL'Asile n'-st pas envisa-
ge. Je consider ceie quest
ilion commle inopportune,
De toute facrn, la reponsc
serait n-gative,. a declare
M. Cub llos.
Le Chef de c Diplumatie
chileenule a c'aultre part
precise que, la ,itiuation e-
tant encore confuse au Ni-
caragua, ii sL rcfusait a e-
riaIttitL lin quielinque jugr
mcineiL.



SOCIAL

N cole Garnie,, I Officier
de 1 Etat Civil de la Sect
tion Nord Est de la Capi
tale a transcrnt le disposi-
tif du susdit jugement,
dans les registras a ce des
tinds
Port-au-Prince, le 19 Juil
let 1979
Andre CHALMFiS. Av 197
X x x x
AVIS MATRIMONIAL
Je soussigne Madame
Freud Pierre lice Nicole Au
gustin demcur.int et domi
ciliee a Canane Vert avise
le public on general et
au commerce en particu-
lier quelle n est plus res
ponsable les oaces et ac -
tions de meon epoux Mon-
sieur Freud P,crre demcu
rant et domicilie en cette
ville pour carse des me-
naces graves et tentative
de meurtre 1 attendant
qu une action en divorce
lui soit inten.ee
Port-au-Princn. lo 19 JuIt
let 1979
Mme Frud i'IERRE
nee Nicole \UGiUS'FIN
197

Deces de Mme
Alida Louis
Pa:. Villa announce ie dc
cos survenu t r' iquciuellnlt
dalLS un accul, nt d. viiit.li
re ai: Morne A Cabri dIe Ma
dame Alida Lolis
En cette p6niiile circons-
taiic Pax Viita ct Le Nou
vel li-Cte presritent leurs
sympathies a son pore adop
tif Monsicur L-hery Da
mius, a ses :-oenrs Mesde
moicelles Ma-yse et Joc-ly
i- Damdus,"a on frere M
Leclerc Louis et famills
a ses tantes Maidame Eli-
sabeth Louis el lamille. M
et Madame Re'nau Noel et
famille. Mousl-ur et Ma-
dame Oczarius boson et fa
mille, Monsieur et Mada-
me Fetitrs Lurise et family
le, Louida. Cida. Louiza -
Charite Etiemnne Louis -
ses nevcux et nieces : Es -
th'r, Shneidor, Gerlini
Thcdhy Eva Hermance
Louis Aux families :
Louis Damius Noel -
Boyon Larose Les fu-
nerailles de Madame All-
da Louis seront chantles la
Vendredi 20 Juillet en 1 E
glise' du Sacrd-Coeur do
Turgeau a 8 heures'a m Le
convoy partira de Pax Vil
la Sacrd-Coeur ofu la de-
pouille mortelle sera ex-
posee des 6 heores 45 a mn
L inhumation aura lieu &
Saint Marc 197
xxxxx
Avis de Divorce
II est porter a la connais
sance des interesses que le
Tribunal Civil de Port-au-
Prince a admis le divorce
de la dame Jean Baptiste
Teldmaque; nee Genevibve
Boisrond d'avec son epoux
Jean Baptiste Telemaque et
prononed la dissolution des
liens conjugaux ayant exis-
te entire eux par Jugement
en date du 16 Mars 1979
don't le dispositif a ete
transcrit le 14 Juillet 1979
dans les registres a ce des-
tinds de l'Officier de lEtat
Civil de Port-au-Prince Seec
iton Sud pour sortir son
plein et enter effet confor
moment a la Lol reglssant
la matilre.


Port-au-Prince: le 17 juil
let 1979
Thdodore F. ACHILLE


_________________~ ~~_______ ------- ------t--~r)~+--u'C~MrW-Y----u--~Y~I1~+ ~i~IMT'--------


~c~-/~////////,/PP///~Cb/-i~b.w


1, sog.ap,41 j


I


nor& ow Nam a OEM sm Aft




------------

PAJE 7


JEUDI 19 JUTLLET 1979


AVIS DIVERS COURSE INTERNATIONAL DETE DU CHiss


Am

l. D13ciiiat de lit Faciilt
tii It'i nces avise lI's Int6-
ir,. quh les liiserlptions
pour le conc'iiuris delint.r'e s'
frrilt (Ih 30 Jullh nil 15
Iult 1971. dc 11 hl tures A.M.
i' 12 ll're's P.M ni local
dc 1a FIuwit6.
I t hocinttlt nntionce pir
i llullri; l'io vert'rlle pollu 1e
Iw '; d1 oclibre 1979 nIll s, in
de a1.1 Facull d'ti lune divl-
,io1j schlllif que s'adi'essunt
i t i1 tiiux qul sonlt lint6-
rI pits paIr l 'cnscignimlen I
*][ r'hi i isv t i rtolierche
Stl: Is d s1ipllnes slvtivn

MIthOnlmatitques Physi-
i)it Chimne -- Gologle
Blologie.
peir tout, renselgnement
(onmpleomentaire, s'adresser
ii Sececlariat de la Facul
tonm telephone au : 2-1134.
pI'lores t apporter 5 l'ins
'ript11 on :
1 Acre de Nalssance ou
soi' xt rait
'. ertificat de bonnes
Vs t mInellrs
3 (Certiflic t, de santo
I Alitori'sa iion des pa-
rin's si l'etudiant est ml-
11,111t
Trois photos .d'identiei
(i. Ca-te d'identite
7 Ce'tifialt de fin d'ctu
(]do secondaireo classiques
2I>le''0 pti;c.e on la fPche
dl ioi' ion at it baccalau-
roin; I2cmi partie).
I.,' Iean:itt rapnelle QiI
1 IO "ltiom ne sera defini'i
voe (Ils loisque le candidcat
1 ri1,: pr(,entle ;on certificat
it h lin d'e!udes secondaires
nit'i part.e ).
Fritz PIERRE-LOTITS
207

x x x x

AVIS
I .es heritiers de Charles
Bernard mettent en garde
les arpenteurs et nota:res
de toutes juridictions con-
tre toutes transactions qui
pourra:ent etre faites par
le nomme Alphonse Aristil
de sur leurs terres at Dou-
ge. Cache-Cacli-, Petit La-
lanier et specialemen di',.s
la zone marquee TVtanyin
donnanti sur la grande rou
te rn face du Bosquet Jn
Claude Duvalier
Les heritiers se reser -
vent le droit den appeler
a In Justice centre tout
contrevenant a cette m:se
en garde
Ileritiers BERNARD 197
x x A x

PO(),I ET D)E
I)1Y:lOPP 11EMEINT i
NORD
(;)UVERNEME1N Tr
II xITIEN
APPIEL D ()71i1'l LOCAL
I,'I'.TREINT MATERIEL
I)OUIANT POURl L ODN

WVIS

iLa Direction Generale de
1 Organiste tie DeOvloplP*-
ment du Nord 10DN; av:sc
les fourniss;curli ntriss
(u il, peuvent pa.s.s;'r enl
ses biireaiux Rue 1,; i, Cap
ilaitien, Ipour retirer centre
pa'emcnt d itne valcur de
$ 25 VINGT CINQ DOL-
AlARS le do(sIer d Appetl
d Offres pour la fournitu
re iI 1)ODN des articles sui
vants :
iln (1) ('amniin plat
1I (1) I'ourgon en alumn;-
ilium
pr!'vus dans 1, cadre de
I Accord de Crsd'in No 675-
I1A : La Repuilique d Hai
ti aI obtenu in crcdr t de
1 Association Internatio -
nale de ,)6veloppement
(IDA) dun montant en di
verses monnaies equivalent
a dix millions de dollars
des Etats-Unis en vue de fi
cancer le Projet de Deve
loppement du Nord Le[
soemmes accoru'ne- au tire
de ce credit seront en par
tie utilisees pour effect -
tuer les paiements prevus
au titre des marches pour
lesquels le present appel
d offices est effeinec
L IDA n effectuera les
pavements qu apr0s les a
voir approuves conforme-
ment aux clau.ses et condi
tions de 1 Accord de Cr6-
dit Ces paiements seront
soumns a tous egards aux
dispositions et conditions
de cet accord
Les bureux sent ouverts
tous les jours ',I 7 heurea
30 J 13 heures 30
9 Jui:1et 1979
La Direction 1397



AVIS
L Administration Gendra -
l1 des Contrioutions in-
forme le Public en gene
ral et tous ceux que la
question inter sse en part
culter, qu elle dili procd -
drr dans le mnellleur dl-
lai & des op irtlons d ar-
pentage au be..fice de 1 OF
FICE NATIONAL DU LO-


GEMENT dans les en -
droits sulvants *
1- DELMAS, iagade SUE


2- DELMAS, .-one Sous Sth
tion de PELIORE (30 cat
reaux)
3- F'FIAGNEAU. BONY ou
BOIS L ETAT (40 car -
reauilx)
4- 1ON REPOS ou HATTE
LATAN 600. ctrrIaux)
,6- RIVIERE FRO1DE (20
clrrCteaiiux i
Eln cuns6quitnes. cctt" Ad
ministration rercette de ne
pouvoir dontn'r tucune sul
te aux demands d Affer-
inago de Terruins Donia -
nia.ux produltets dctls ls
eildrolts cl-dessus inutme-
r6s
Odonri1 FINESTOR, Av
Directeur Gi nral

AVIS

L Administration Genirale
des Contributions rappel -
le encore une foiL. au Pu
blic en general et les pro
prietaires con'ernes, en
particulier que. par Arret6
Presidintiel iu 29 Octobre
19,38. public mu Moniteur
No 101 du 5 Decembre de
la mnme annie, les liabi-
tations ST MARTIN. CHAN
CERELLES, D.OUILLARD,
ARNOUS. BOISSONNIE -
RES de MORNAY. CAZEAU
it PPEDAILLER en la Corn
nwnlt de Port-au-Prince
out 6t6 recon'uies d Utili-
to Piblique
Fn consequence, cette Ad
n4tnit ration 'epr:-ndra sous
peu les operations d Arpen
ta'te en vue de indre dispo
nibles 50 hect.tres de terr?
a mettre a la disposition
de 1 OFFICE NATIONAL DU
LOGEMENT. charge de
1 -xecution du Projet <,PAR
CELLES ASSAINIES DE
DROUILLARD>
:1 est demanded aux pro
prietaires et A tous les in
teress6s de conmmuniquer
dans 1 meilleur d elai -
la Division dJLa Conten -
tieux de 1 Administration
Geneiale des Contribu -
tions, tous les titres, pa-
piers. pieces et documents
1 1 ii' ,i leurs droits sur
1 Htb'.tation DROUIL -
LARD
Odonel FENESTOR, Av
Directeur GinCral
x x x x x
AVIS
La Secretairere d Etat du
Commerce et de 1 Indus -
trie informed le public en
general et les exporta -
teurs ds procLlits de 1 arti
sanat en pariculier qu a
partir de cette date, la de
livrance du p2rmis d expor
station est co:nditionn6e par
la community ion prTala-
ble des docipnts sui -
van; s :
-Patente commercial d ex
portation delivrJe par l Ad
ministration Uintralc des
Contributions
- Correspondance ia adres-
ser au Secret atr d Etat
dans laquelle on precisera
lts details elatifs a1l ex
pudition
- Permis d- <(jour. si 1 ex
poilalteur est in stranger
- Facture commeirciale de
1 expeditionn n question
C't avis vroit corr.ger ce
lui du 13 Jii 1 -L 1979 (, vi
se tart;icutl.eii it' 'int Is ex
portatioitns des produits de
1 irt sanat
Guy 8t4UDUY
S'cretaire d i:tt
xx x y x
D)ISPOSITIF i DU
IUGEMENT RIENDIT PAR
LE TRIBUNAL CIVIL DE
PORT-AU-PRINCE
LE VENDREDI SEIZE
MARS MIL N'ErF CLNT
SOIXANTE DIX NEUF
ENTIRE LES EPOUX
NICO LAMARRE LA
FEMME NEE CLELIA
JEAN MARIE
PAR CES MO fFS, le Tri-
bunal, aprts (.xam'n. sur
les conclusions du Minis-
tire Public maintient le
d faut octroy caontre la dc
fenderese a 1 audience pu
blique du Vendredi Neut
Mars Mil Neuf Cent soixan
te dix-nsuf Et pour le
profit-Admet Ie divorce du
sleur Nico Latnarre d avec
son iepouse nt2 Cllia Jean
Marie
Prononce la dissolution
des liens coniiugaux cxis-
tant entire eux .ux torts de
J spouse; conofie la garde
des enfants commons au
pre Ordonne Ia Trans -
"'ription du 'lispositif du
present jugeme'it sur" les
Reglstres a ce destines de
10_-rcier da s lea- Civil de
Port-au Prince Section
8Ud; Dit qua ce dispositil
sera a la diligence de 1
poux demandeur lnsert
dans 1 un des quotidlens
a Iditant a la Capitale
sous peins de dommages-ir
tdrlts envers les tirs sil
6tchet; Comnmet 1 Hulassier
Paul St Jean de ce Tribu-
nal pour la signification de
ce Jugement Compense les
dfpans en raison de la qua
lit6 des parties


49r wpmp *4 ljig. l4f (?qUL solx.
ante dix neuf en presence
de Me VTrle Ick osasloi.
Substitute Op Cominissaire
duLI Gouvernoement do co Ies
sort avec 1 istsistance de
Marcel L Pardo, Commis -
Greffler du slige, soussi -
gn6
11 est ordoni6..
En foi da quol. .


Ainsi sign6 : Juan ORLAN-
DO et Marcel L PARDO
POUR EXPEDITION
CONFORMi
COLLATIiONJI, r&
(S) Marcel L PARDO
COMMIS GREFFIER
Cabinet Theodore E
ACHILLE 077


xxxxx
x x X x x


Cgnmi' Qut e la1
Svcretalrarii
dPEtat deg TPTC

En execution de 7 Arr t
Presidentiel ds 17 Novem
bre 1978 ci-apces reproduit
et declarant dutilite pu-
blique une Itendue den-
virtn dux muille (2.000)
hectares de terre situie sur
l1 versant N'rd du Morne
1 Hopital. la Secr6tairerie
d Etat des Trivaux Publis
Transports et Communiesa-
tions demand tux intires
ses de bilen 'o iloir, dans
le plus bref d6lal, commu
niquer a cette f ecr6tairerie
d Etat. via son Service de
Construction et de Supervi-
sion, leurs pieces et tins
de proprite tent vu? de
lear examen et transmi.s-
sion ultirieure a 1 Admials
tration Genorete ds Con-
tributions pour ce qui con
















L









II



I --KOC&CWOCC


































I


q esl, t ce, aCilx p. i? c1.
talper la procedure d-xepra
pilatip, re-labtiv 6 la dtlt
6tesinue. d.- tbi'e.'
Elle informed en outre les
ittiiessks qoui1 leui gst PC
troyd par le lIresent Avis
un d61al de rente (30),
jours a dater de la paru-
tion de celui.-ci pour 1ai
commun'catin de leurs pie
ces et tlitres de proprl6t 6
son AdminisLra'tlon.

Un dlai exceptloniel
de solxante (60) ours sera
toutefois accorcId aux pro-
pridtaires absonts du pays
h la date de parution du.
present Avis.
(Texte de 1 Ap'q-,i Pvsi-
dentiel du 17 Novembre
1978)
ARTICLE ler.- Est d6clare
d Ut)lite pub.liue, une Iten
due d,e terre de 2000 ha du
MVornq 1 lopital, dq la Corn
mine de Poit :au-Prince
Article 2- La zone est
ainsi d6lilmt&e : Prenant
la direction Ov.est a par-
t;r du calvaire de Pfttton-
Ville la llmice bifurquera
A angle droit A Sept C-nt
Cinquante m&tres de Bou-
tiliers dans la direction
Sud jusqu i la route de La
bouln: De la elle suit une
ligne parallle et distant
d environ Six Cnit Cin -
qante Mitres de la ligne
de crIte mmem du Morne
de 1 Hopital

Jusqu au Sud d.e Bols Pitt
elle obliquera vers le
Nord Ouest juaqua la pri
se de Diquini, et allant
vers 1Est. 11le suivra la
queduc de Diquini jusqi i,
la Sourc? Leclorc. puis la
route Sous-Dalles jusqu at
Martelly, de Martelly elle
passera par le Sanatorium
puis 13 tunn.'l de Carre -


goW- 'euKl., s, t. Crqlx. Des
prez jusqur 6 la ravine Ju-
venat Monevll environ
Ceni Quatre Vlngba MAi.reS
du detour de Bom)t Ilmes,
elle s, lnuXV1,vXa 'alklement
vers 12' NordtEst pour at-
telinde la route du Cana
p6 Vert quelloe longer
dans la direction Nord
vtrs la localit6 du m~me
nom pour remonter sur.
une ligne distinte d gnvl-
ron Cent Boixante M6tres
ii 1 Est de. la Ihavi'ne d'u
Bols de Chine et allant
vers Sud uqua nu Calvaire
de Pdtlon-Vllle

Article 3- Le p6d.isnt arre
t& sep public tit ex6cut6 i
la diligence dc3s Se ltal-
rts d Etat des Finances at
des Affa'res Efonomiques.
des Travaux Puolics, Trans
ports et Communications.
de 1 Int.rieur et de la D6
fnse Nationalc, chacun en
ce qui le concern

Donn? au Paltds National.
a Port-au-Prince, le 1978.
An 1756me de 1 Ind6pan -
dance 187

x x x x x

EXTRAIT DE L ACTE
CONSTITUTIF DE LA
SOCIETY EN NOM
COLLECTIF :
BERNARD BOUCARD
& CO

Entre : lo) Monsieur Ber-
nard Boucard, proprieta're.
demeurant et domicilie a
Port-au-Prince. identif'e au
No 5127-E, d u'e part;
2o) Monsieur Gerard Bou
card Jr. propmictaire, de-
meurant et domic'lil is
Port-au-Prince, identified au
No 5952-BS. d autre part;
11 est former une Sociel6


gqn 4rip Coilectif denom -
meeC :Bernard' BOVWABh
S; Co et sous :i dnomm'na
tion qowjmerelate : PEST
CONTROL yant pour. ob-
jpt de dlbarr.sser par fu-
migation et niatres moyens
appropries leas maisons
d habitat'on, de comme r-
ce et autres lieux, des ger
mes, insects et animaux
nuisibles; dl entreprendre
toutes operations commer-
c'ales et financibres. mobi
libres et immobilieres pou
vant se rattacher directed -
mnt on indircotement a
1 ebjet social, susceptible
d en faciliter 1 extension
ou le d6veloppemeynt poiur

teur


Cette Societ dent le si6
ge social est a Port-au-
Prince, a tin Cal,'tal de Di.
Mille Dollars iS l0.000.00.
Monsieur Bernard BQoucad
apporte SIX TV51LI.E CINQ
CENTS DOfiLARS $(
6.500.00) et Monsieur Gri-
rard Boucard Jr TROIT
MILLE CINO, CENTS DOL
LARS ($ 3,500.00) La Socic
t6 est administr6e par Bei
nard Boucard Sa ra'son et
sa signature so(iales sont:

Bernard BOUCARD & Co.
Elle a une iluree de DEUX
ANNEES. cominencant le 9
Juillet mil neuf cent
soixante dix-neuf pour
mil neuf cent cuatre vingt
prendre fin le ,.9 Juillet
un

Son acte con'ititutif a ekt
depose le 18 Ju'llet mil
neuf cent soixinte d'x-
neuf au Departement du
Commerce

Andre VILLEIOINT. Av
'; j. 197


Le course, international
d'Etd du Chiss a "pris cette
annee usne dimengipn tell
qu'i! se trouve que 'le thtZime
cho'sl par les erganlisateurs:


Education '., Dlvolopp--
ment est piace au centre
de I'actualit6 national a-
vec les principles reforms
projettees dans l'Enseigne-
ment Haiten-,

Cette semaine par exem-
ple, plusieurs confsrenciers
don't M. Michel Bourgeoi.s,
M. Georges Werleigh, ete)
et ce martin, M. Serge Peron
d'n, ont mes laccelt u'r a
notion d'Ieciir-tion dans le
deveioppement.


Pour M. Perondmn, il a a-
bord6, devant un auditoire
visiblement sat t'fait, le r6
le de education de base
dans le deveitppement con-
trairement au schema clas;-
siquc qul postule une edu-
cation de base pour les populations rurales
et les masses analphabe-
tes, le confcrencier sp6cia-
liste en sciences du develop
pement, preconise une ecu-
cation de base met> destinee cette fois-ci a
tons cux, blites, univers'tai
res, cadres qui s'int ou se-
ront appeles A prendre des
decisions, i poser des actes
don't dipundcnt la persao'-
nalite et lavenir du pays.
Celte forme d'(dueaticn.


base sur des not'ons de
morale, de civisine, devrait
enseigner aux 6'ites, k rifle
chir, a lImsgh.er et pren
tre comn ence de leur res-
ponsab'lite vis a vis de la
nation et de la postfrite.


D'aprls nous, cette ftaon
de concevoir l education. de
base cau sommmnet peut ttre
m se en application a tout
niLmuent, soil en orgailisant
-e s6mina.rea ou des. con-
blrences, solt en procedant
a dles cours de. recyv&ige
pour les cadres Qu les. fu-
turs cadres, mais. des cours
axts sur la h Soclogle cdu
fa t baltien, de la reality
haitlenune.


On peut dne que 1'origi-
nalite de la conference de
M. Perodmn reside dans le
la t qu'il a retu e les sen-
tiers battus pour d6gager
et d6velopper, atns un lan-
gage accessible tous, de
nouveaux concepts de d6ve
loppement a partir des rea
lites specifiques haitiennes.
Nous aurcns l'occasion
tres procha nement de pu-
bller dans nos co'onnes pour
1'edification de nos lecteurs,
cette interes'siEnte et ins-
tructive conference de M.
Serge Perodin a qui nous
presentons toutes nos felici
stations poor .a facon assez
original d'ab,.rder le pro-
b'eme d' veloppement ien Hfailt.


1iOY3P'7 ~ j/r'//r %/iV//P~///;~


TOUTE L'ANNEE,






)EGUSTEZ LE JUS DES FRUITS HAITIENS


.bD/


FR ITANA








Une reussite haitienne!


C~)~L- -7~Q~~UAMiY~~~I~M IMe~ -


Quel est le r~la de IlEducatlan de

asoe- jails 10 vepam t

COnUOrence du Prof essnur

Serge Ptrodin


--a --


Ainsi Jug6 et prononci
padr Nous Jean Orlando, Jt
ge. en audience Civile et
Spublique du Vendredi sel


'dcaafuasccsiaiwxv-fxww


~E~OOm~C~LLCI~UC~eL~eL~C~~MMeY~MUTI












PAGE 8 JEUDI 19 JUILLET 1979


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT ,

Midi 2 heures 4 heures (en permanence' 4 heures O0 et 8 heures I


SCE SOIR

SALLE I $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV $ 1.50

FLIC OU VOYOU GLORIA MIDNIGHT EXPRESS MORTS SUSPECTS ;


OCCUPATION DE PUBLICATION RECUE T I _1


L AMIBASSADE DU
NICARAGUA A WASHING-
TON

Washington (AFP) Une
dizaine de 'partisans non ar
mes de la cause sandiniste
out occupe pendant pros
de deux heures jeudi matin
ies locaux de l'Ambassade
du Nicaragua a Washing-
to n.
Installes au second eta-
ge des batiments il les ont
quite vers 15h00 Gmt a-
pres avoir negocie leur de-
par.t avec des fonctionnai-
res de I'Ambassade et les
agents en uniform du ser
vice secret americain; char
ge de la protection des am
basaades et consulats aux
aux Etals Unis. Aucun n'a
etc arrest.
Lun d'eux: Augusto Ta-
blada; a declare que cette
occupation availt ete paci-
fique, et qu'elle etait seule
menit destined a emontrer
Ic soultien apporte: aux E-
tats Unis meme au people
nicaraguayen et a aittirer
attention du people ameri
cain sur nos droits a. choi-
sir notre propre destiny> .

Les funeraElles de
Mme Antonin
Tardieu
Les fune-allis de la re
grettee Mme Antonin Tar-
dieu, mere de nos confreres
et amis Edouard Tardieu et
FrOderic Tardieu Duquel
la seront chantees demain
vendredi a 4 heures en 1'E
glise du Sacre-Coeur.
.Nous renouvelons nos con
doleances aux parents et
allies. par:iculie'rement a.
MM. Edouard A. Tardieu et
Frederic Tardleu-Duquella.


i mcartgua:. a coniereie ue tpresse


Co titre, ,Lcniant assisted
haitien, citoyan de domain
i part entierev, a et6 le
theme central du collo -
que organism par la CMCH
a 1 occasion i'i jour de
1 enfant (1le 10 Juin) au
cours duquel pl usieurs
membres de r'et coin -
mission out pris la parole,
solt pour denincer les c6
tcs nefastes des structures
existantes, soit pcur met-
tre en valour 1e statute so
cio-juridique o 1 eenfant
assisted qui peut devenir un
infant a part cntibre, soit
encore pour nittre 1 ac -
cent sur 1 asi:t medico -
sanitaire dans leqiucl de-
vr,.it normalPmnent evo -
lufr cel enf.tl, 1oil enfin,
fair- une cv il.iation de
1 as.s stance io:t tle en Hai
ti ides oeuvres sociales ou
philanthropiqi s en Haiti)
Dans c?' livr-t No 6 de
la CMCH con.iscre a 1An-
nee InternationAile de 1 En
fmint. en iffet, le problome
d, 1 enfant 'ssiste haitien
a 0te aborde so :s plusieurs
aspects D abord, le Secre
taire Executif de la CMCH
Doetcur Josa Romain,

dans ses prooos introduc -
tifs a 1 occasi 1 di jour de
1 infant haitien, a denon-
O6 la stratogie qui consis-
te a demand.r nout au noin
de 1 enfant, et en retour
lui rfuser ineme parfois
In part qui ,lii levient de
droit :

pour laquelle, dit-il, al 1 o
casior de cette annie, nous
formulons le voeu que ces
se cette pratique de para-
vent pour que oue s instal
lent de vdritablles organi-
sations philanth:-opiques mu
nies de possliiblitds reelles
et d objectifs claircment de
finis come en temoigna
ge 1l travail eifectif, ap-
prdciable d un certain nom
bre qu on n :i pas besoin
d numirer ici> Et pour re
m6dier h cet clat de fait,
continue-t-il, la CMCH
vtiit reorienter avec effica
cite 1 action pj'iilanthropl-
que au bendfics dc ce que
Barbara Wiird appelle
tune espece ia.lnacCe>
Apres les propose intro-
ductifs du Do,'t2ur Ro -
main. ii y a ei 1 allocu -



AVIS

L'Office National da Tou
risme et des Relations Pu
bliques porte a la connais
sance du public que l'Orga
nisation des Etats Anmeri-
cains. conjoin! ement avec
1- Gouvernement Haition,
or.anise un Seminaire -
Cours sur la planification
touristiluo au local de 1'Ins
t1tut Saint-Louis de Gonza
sue (sise a Dolmas). du 23
ju1llet an 1.6 Aofil 1979, de
9 htures a 13 heures.

Pn-t-au-Prince, le 19 juil
let 1979.


tion du Doctaur Buffon
Mondestin, prd;iident de la
CMCH; il y a 6galement
1 analyse socio-juridique,
de 1 enfant 'iss st6 par le
Docteur Charles Desgrot
tes dans laquelle il a fait
tes dans laquelle il a faith
ressortir tant les aspects
juridiques que scciaux de
1 enfant assist qui doit de
venir un citoyn a part en
tiWre I1 revenait au Doc -


teur Sylvio Celestin de
mettre en valour 1 aspect
medico-sanitaire de 1 en-
falt assisted II a insisted sur
les different types de be
suns necessairres a cet en
fant : Besoins physiologi-
ques, besoins psychology -
ques, protection- contre la
coi-tagion, besoins en ma-
tiere de scurite Ce oau il
convient de retenir encore
dans ce livret No 6, c est
I etude sur 1 evaluation des
oeuvres sociales fonction-
n.ant en Haiti par Made .
moiselle Rende Thilema -
que

D apris uine estimation ai
la suite d une enquete,
nods retrbuvons, dit-elle, ia
Port-au-Prince et ses envi
rons, 91 institutions don't
82 au service de 1 enfant,
puis 94 dans les villes de
province I1 s agit mainte-
nant d organiser ces servi-
cLs pour un rendemrnent
maximum


Enfin, on dolt signaler
un mini-sondag'e fait le
jour mime du colloque A
1 Institute francais Ce son-
* dage a revl66 sur urn total
de 23 personnus intelro -
g6es que 17.39 pour cent
ont d6clart que le public
n a pas encore suffisam -
ment pris conscience du
probleme grave de 1 en -
faut n6cessiteux haitien



Nicaragua:
Prise du du President
dechu
MANAGUA (AIFP)
Toute resistance a cesse
dans 1'enceintc de l'Ecole
d'Infanterie de Managua o0f
se trouve le sBunker> de
1 ex-President Somoza et
don't loes drmers defenseurs
ont fui lors de l'assaut des
forces sandinistes.
Au milieu des vehicles a
bandonnes, gisent sur la
chaussee des dizaines de ca
davres de soldats et de gue
rilleros tombes au course lde
la bataille.
Le est ouvert sans surveillance
particuliere et loes journalism
tes oit pu penetrer sans en
combre jusqu'as Bureau du
General Anas'asio Somoza.
Sur le fauteuil de l'ex-Pre-
sident une casquette militai
re est abandonnee. Sur la
table de travail, dans un de
sordre indescriptible, on re
trouve des photographies
de Sandinistc-. d tcl le-
graminmes de la Garde Na-
tiona'e et un verre de Whis
ky a moitid pl?jn. Dans un
coin. un fusil autornatique
et son charger.
Dans la salle de reunion
contigaue Is carte, militai-
res de tout le poay' et los
pliotograpl.les :eriennes al-
ternent avec cEus revues spe
clalisees d'rirmement et un
1'vre de peche Dalns un
cr1n de Ina piece, deux tro-
phies sporlives sr-mblent at
I.-nt re dans in( coin le re-
tour de leur nronritaire.


Le General
Somoza compete
rentrer au
Nicaragua ,(auand
l'heure vendfras
BARCELONE. (AFP)
sQuand viendra 1 heure,
je reviendrai n,1 Nicaragua>
a declard i- Miami lex -
Pr6sident Nicaraguayen A
snnstnsio Somoiza. dans une
interview diffuade Mercre-
di soir ai Barcelone par la
station Catalane de la Ra
di o Nationale Fspagnole
Interrog o sur son inten-
t;on eventuelle d interve-
nir dans la pnlitinue Nica
ranpuavenne doonUis los
Etats-Unis. Monsieur Somo-
za a repondu sais. ie vnilriis loes lois
des Etats-Unis Ceux qui
vont influer sur mon
pays sont mes parti;sans,
ls libraux ec, quand vien
dra 1 here, ie reviendrai
au Nicarasuas s
S.Tai Ins so a ainntl 1 an
eipn P,-esderlnt, suffisam -
rnent de force, d arcrPnt et
de balls a In a-os Natio-
naile Pt au nnrui liberal na
ftinna1ite P nnur nulls ne
olilssent Otre vainrus et ar
rivent ia un accord honor
blps
Estfmant nvoir +f tra-
hi nnr 1 administration a
rnorcaine, rmais refo1nnt
nd 6tre sun hnmnme VPI'ncu>.
Monsleur ,omrnza a affirmn
pfre ,stristp nal.ep 11n n con
tinn ip A tfr rro0 frprpa ni
earrn'iv-non i rPaispe d une
rAl.n-lfHn dp 1 orrrastisation0
OpR Afpfs nrn6icoins, (rA-
PclMrntnn la fin du regime
Somoziste)


"L'enfant assisted haitien, citoyen de demain


a part entire"


par 1'Envoy6 Special
de 1'AFP Claude URRACA
LEON (AFP)
Quatre membres de la
Junte de reconstruction na
tionale ont tenu mercredi,
quelques heures aprts leur
arrive du Costa Rica, une
conference de press a Leon
(90 kms. 1l'Ouest de Ma--
nagua) dans laquelle ils
ont proclamr la victoire mi
litaire du Front Sandiniste
et declare Leon Capitale
provisoire du pays.
< sauf les somozistes, seront
accepts par notre gouver
nement, a d6clar rl'un
d'eux, M. Sergio Ramirez
Notre premier acte consiste

QUELQUES POCHEES
DE RESISTANCE
A MANAGUA
MANAGUA (AFP)
Seules quelques poches
de resistance de la Garde
National continuaient, jeu
di, en fin de matinee, a r6
sister, a Managua aux for-
ces Sandinistes qui ont p6
ne're dans la capital nica
raguayenne dans la nuit de
mercredi ia jeudi.
A dix heures locales (16
h. Gmt), l'assaut donned par
les sandinistes a 1'ecole
d'Infanterie a 1'Interieur de
laquelle se trouve le ( ker> presidential etait vir-
tuellement termine.
Toutefois, loes assailants
semblaient alors ne pas
tenter de s'emparer du ker> lui-meme.

Des gaz d'Ozone
toxique dans
les avions
Washington -- (AFP) Plu-
sieurs employes de comDa-
gnies afriennes ont declare
mercredi au congress que
des gaz d'ozone toxique se
repandent parfols a haute
altitude dans loes avions: en
trainant des douleurs abdo-
minales et de la fatigue
p0our les passagers.
Mme Inez Sharp; hotesse
de l'air; a declare a une
sous commission de la
Chambro des representants
que le problem s'est Dos('
pour elle en 1977 sur un vol
de Los Angeles au Japon a
l'altitude de 43.000 pieds( 14:
300 metres).
-Nous etions en vol de-
puis neuf heures lorsquse
huit des onze membres d'6
quipage out eu des dou-
leurs de poitrine; a-t-elle
dit. Chaque fois que je res
pirais profonsdment; j'avais
l'impression de respirer de
l'air chaud. Je ne pouvals
plus travaillers.
Mme Sharp a donnO cc
temoignage b. l'ccasion d'u
ne audition de !a sous-com
mission de supervision et
d'enqufte de la commission
du commerce de la charr-
bre des representants con-
sacre aux effects des gaz
d'ozone sur les personnel
volant i haute lItitude.
Paul Roitsch; un pilot
de Pan American Wold Air-
ways; a declare que sur un
vol it 39000 pieds (13.000
metres) au-dessus de 'At
antique Nord; un membre
du personnel de cabinet a-
vait commence a se plain
dre de douleurs abdomina-
les et de crampes de poitri-
neo.

GUATEMALA :
L'enlevement de
M. AIlonso Alonso
Lima nourrait
etre lie aux
evenemeiEts
du Nicaragua
GUATEMALA (AF1t
L'enlevement, mercredi
matin, a Guat6mala, par
des inconnus de M. Alfon-
so Alonso Lima, vice-Minis
tre guat6maltique des Af-
faires Etrangeres, aurait dtd
commis pour empcher le
Guatemala d'appuyer le re
gime initrimaire du Presi-
dent Francisco Urcuyo. es-
time-t-on dans les milieux
gouvernementaux de la ca-
pitale.
M. Urcuyo ayant desor-
mais quitte le Nicaragua,
la liberation de M. Alonso
L'ma devialt intervenlr
ddns Icrs prochalnes heiures,
el..'..o-t-on dans los mtmes
mlilieux.
M. Alonso Lima. rannel-
Il-I-on. avalt etn enlevf a-
lors qu'll quiralt son do-
micile Dour se rendre au
Palais National.


de la Junte

ra ai exproprier loes posses-
sions du G6neral Somoza et
a abroger la constitution,
puis nous mettront en pla-
ce de nouvelles structures
administrative, sociales et
syndicales, de manitre a
crier les conditions pour
proceder ia des elections>.
a des elections municipales
puis i des elections de type
plus general, mais nous ne
pouvons pour 1'instant pas
donner de date, il s'agit
d'abord de reconstruire le
pays, a-t-il ajoute.
sLa Junte est venue i5
Leon pour consolider les
propositions sandinistes et
symboliser la ddfaite du re
gime, c'est une reponse aux


NICARAGUA :
<,Les Statuts
Fondamentaux,,
de la nouvelle-
Administration

ADMINISTRATION
SAN JOSE (AFP)
Un document portant sur
les statuts fondamentauxu
que compete mettre sur pled
la nouvelle administration
nicaraguayenne a 6t6 rendu
public mercredi ia San Jose
par les membres du gouver
nement provisoire.
En voici les principaux
points :
1) Dissolution de la jar
de National qui sera rem
place par une nouvelle ar
mee integree comprenant
des combatants du Front
Sandiniste et des soldats ou
des officers de l'ancien re
gime ayant contribute a la
chute du gouvernement So
moza.
2) Dissolution des deux
Chambres.
3 L'ex cutlon sera assure
par la Junto de cinq mem
bres, Sergio Ramirez. Viole
ta de Chamorro, Alfonso
Robelo. Daniel Ortega et
Moises Hassan, 1'un d'entre
eux etant specialement char
ge de diriger directement
le gouvernement.
4 Le Pouvoir Legislatif
se-a confine a la Junte et ia
un Conseil d'Etat de 33
membres. Ce dernier votera
a la malorite des deux tiers
Ies lois qui lui seront soui
mises par la Junte.

51 Le Conseil d'Etat corn
prendra des representants
de toutes loes tendances po
litiques : 6 membres du
Front Sandiniste, 12 du
Front Patriotique National
(gauche). 7 du F-ont Elar-
,i d'opposition du Centre. 6
dil Conseil Suplrieur des
Entreprises privies (COS
EP), un universitaire et un
ecclesiastique.

6) Enfin le Conseil d'E-
1at sera charge d'elaborer
une nouvelle l9i electorale
et une noivelle constitu-
tion.



EGYPTE :
M SADATE POURRAIT
DEVENIR ( PRESIDENT
VIE-.
LE CARE (AFP)
Le President Anouar El
Sadate pourrait Otre man-
date ce de la Republique 6gyp-
tienne. Une motion dans ce
sens a 6te presented a l'As
sembl6e du people dans le
cadre des d6bats parlemen
tires inauguros mardi pour
amender la constitution.

Cet amendment est pre-
vu par le referendum du
19 avril dernier. La motion
parrainn'e par Mme Faida
Kamel; Pasiquaria du parti
cNational D6mocrate: du
president Sadale; sera 6-
tudiei par une commission
ad hoc.

Le mandate presidentiel
en Egypte est d'une durie
de six ana; renouvelable;
en vertu de la constitution
de 1971. Le President Sada-
te; 61 ans; est 01u depuis
neuf ans ai la presidence de
la Republique.

Le deuxilme amende-
ment important propose a
I'assemblee portly sur la le-
gislation Islamlot!e. Plus de
ceni deputis ount demand
que la ol coranlque devlen
ne 'sla, et non plus ( uneo
source essentlelle de la 1I-
glalation en Egypte.


AJtaleL YdU4St4 dA:w 62605 ~ t w'


manoeuvres suivant la dU-
faite du dictateur .(Somoza).
Nous voulons &tre presents
aux c6tis des combatants
qui vont vers une. victoire
rapides, a ihdiqu6 un autre
membre de la Junte, M. Da
niel Ortega.
pressions americaines pen-
dant loes n6gociations des
dernieres semaines, les E-
tats-Unis ont essay de" l'
largir avec des 61ements
qui n'etaient pas represent
tifs de la lutte anti-somo-
ziste, la Junte a dit non et
est prote i aller de l'avant
avec le people. i surmon-
ter toutes les difficulties, a.
carter tous les obstacles.,
a signal M. Ortega.

eNous avons un program-
me de compromise qui va
nous permettre de conser-
ver notre unit. 11 prevoit
los tapes de la reconsruc
tion du pays. Nous c OlUl-
tons sur 1'aide de tous les
pays et plusieurs pays la-
tino-americains et aabecs
ont deja pris des engage-
ments fermes d'aide conrer
te. Nous n'avonli pas recu
d'offre d aide aimericaine.
mais si une 'elle proposi-
tion nous etait soumise. 1ile
serait accepted spuleinint si
aucune condi'lon D''"tr no-
see., a snuliene un t'o'sie-
me sandiniste, M. Alfonso
Robelo.

La June s es- par ail-
leurs engage a respctP- les
relations avec ie Guatemai
la. le Salvator et le Hon
duras, pays qui on- soult-1onn
Anastasio Somoza. ont indi
que les quatre orateurs.



Institute de
Sauvegarde du
Pairimoine

L'Institut de Sauvearde
du Patrimoine National (IS
PANi a m'.s on v nte des
reproductions exacles du !a
blcau original du Rol IHen
ry Christophe. Cc tableau a
ete commissionne par Chris
tophe en 1816 et a 0e;e e(xc
t6 par William Evans 1111
Anglais qui etait Dir05 lein r
de 1'Ecole des Beaux Arts
as Palais de Sans Souii.
Toils les profits des vein-
tes de cette magnif'ique rI-
production vont directement
au profit du Projet de Res
tauration de la Citadelle,
de Sans Souci et du Site
des Ramiers. qui constituent,
selon l'Architecte Albert
Mangones, les let Itres de
creance dl caraetere ul11-
que de 1 Histoire d'Haiti, ce
sont l l s hauts lieux de
la fiertd national de no-
tre peu le,,.
Participrz sa la Reslaura
tion de notre Citadelle en
achetant une reproduction
d'un de nos Heros de la Pa
tried. Les reproductions sont
en vente a l'Abeille. Sessa,
Eureka, et autres boutiones
on ville au prix de $ 3.00.



Chers clients
rour oublier nla chaleur
Sde l'Et, votre magasin

AAu monde chic
a regu pour loes robes :
voile et charls impri-
mis avec des ravissants
dessins, le chambray et
cotton is flours, broderie
Sfantaisie unie et impri
mee, serviettes de bain,
cretonne, nappe, pyja-
mas pour homes et
enfants, plastique, ri-
deaux pour salle de
bain, serviettes, draps
et taies d'oreillers,
moustiquaires etc.

Pour les Bebes
robes, brassieres, chemii
ses et draps brodes,
brassieres en tricot,
Sdraps fourreaux pour
les grands berceaux,
Scouchettes, moustiquai-
res, serviettes etc.

SPour la peau
le savon Duvex pour
peaux shehes.

Faites une visit AU
dMONDFE CHIC avant
d'aller ailleurs.

S Rue du Magasin de
I'Etat 89.


srrlLaanas~ara




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs