Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10447
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: July 17, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10447
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




..COLUMBUS NAEMOR


IlIr. min 1Cnon ll de trails
p irl t i] prov in.i 'ce dce SIVtit
i ii i i 'l' durar1t ,iini1 t, co
w\nvk- ud1 Ie po'lit *de con-
I\ ]ll]'iii 'i l I .Us lts I p tle-'
iiInl p.iI yM: riiime ni'iiait 1i
l.i (C i p I ih i' niion brit'x fIl-
(1, 'ks C ',! li lhictues quil a-
\v.iiil IIten ii sft s 'endre, sul
\,ilt IlI ltila ditionl, hi Ville
mliiuUiir. el to'nbe dans la
I il," I)r rdclint, I Morne a
t'ilti On Ile ronnallt pas
Il-uL' v"'.s icasiies de cet ac
CIdC iIt qiii dit'raie actuelle-
1mnil l la chro' ni it la Ca
ptltl( On Ill' connait pas
in) p!,:, 'l e dmbre exact
ici' V'C!lnimi :i' pu s hier
, I, i( ,im' siil-lIces de l'Ho
pl (1 ( e 'Utniversit6 d'Etat
(i lI iit. font Ie va el, vient,
r. nenant des morts et des

.1i moment o(I nous ecri-
ie note, noui apprL
e, e source proche do
tIilt,,' dc l Universit d'E
S. 1 ( i -I i qu line quiniza'i-
I oCe victitmcs don'tt 2
niortisi ont cli' ramenes a
I'' -iii-Prinri it qii'il] res-
lo :IIi iomis '':( trentaine
.sUr I terrain rui n'oinl pu
(11 i' :ancst 's -i1 l acess dif


Un hImmni s., d6'finit par
iii id(]( Il U ii .i m ii i nou s di
,; 1 1 ;i t:w i ItoIii flii iun hort.
nil l u-niti idal jst unI hom-

( 'lI, i iius, ( n IlH aiti, ni sll
ii- i ) i ll. (u il e'u xis
l ,I tuI( nlot) u Inomm')I 's qui'
viv ill' r 'Ii (Iiii ir 'int ell
),',I U;n ms l ().s U lisieurs.

- et l v('6rlt6' ( st touteC
CIl l l|UC ,' );hllz-vou.S? -
(ilui I rtto t oneio i'mC'llX sonl.,

sl ri' t UrI'ts, Ie ris rr ; is ll es
(|i h l '-iil lI :-; I(IdC, l U x lI s
i mp eh n ti, 'l tiultre, d 6vo
1i. i fllaitld 'ilpll nt 'm ils
;i inv( iit, a tltn1VI' i.

Un iII ti .e hn t soinU d unl
id(a;il pour vivn. Des hori-
zo. is trop 6t1.i)i-s ont 1 ef
I. d-t Id 1( bf),luer jusque
dells so1 esprit.

Cf |);iys a dj]a faspille
Imi)p de jeuns dans son
hi.otire. Et il est temps
que la richess, soit pour
nous aussi la possibility
pour chaque june d avoir
un ideal et le pcuvoir le
vvre jtusI'tu aui bout.
Qu de ijeun,'s gens aspi


TUn peu a 1 (cart de la
route de LA BOULF.. a un
kilometre de Pitionville et
dans le cadre siduisant de
1 Hotel Chateau Host du
Docteur Adrien Raymond,
vent d etre inaugurie une
nouvelle boite nominee
Focus dont le style neuf
et les ambitious resolu -
ment artistiques ont ton-
es les chances de rallier
cette fraction intelligence,
done sainement exigeante,
du public haiti"n Criie et
dir'gee par Richard Wid-
maier. fils de notre ami
Herbie pour lequel on con
nalt ma grande admire -
tion, (Focus)) se propose,
dans un decor oliment mo
derne, un cadre spacieux et
une ambiance fort s'mpa-
th:que. d 6tre a la fois un
club de jazz et de bonne
musique pop, et une disco
thique dans le vent Deux
spectacles par soiree, d en
vron 45 minutes chacun. et.
ben entendu, 1i danse a
vant apres ut entire les


fielle du. lieu. D'apr6s des
ambulancecrs, 2b' morts se-
leiiunt restl,is sulr li terrain.
Parnit les victlmes rame-
ncs it l'H6pilt.l, nous relo-
vons les noms sulvants :

-Dieutifino Dornevil for
thopedle), un homme sans
parole chirurgie, Anto'nette
te Luclen. 8 tons (Chirur-
gle), Chemlne Elyse (Chil-
rurgie), Larana TIlm6 (or-
thopedie), Dieuseul Vlxa-
mar (Chirurgic), Serge Lu-
xamar, 13 an- (Orthopedie)
Viergela Alexandre (Chirur
gie). Bertha .Louissaint (Chi
rurchie i une femme non
identifiee morte. Marie An

(voir suite page 8)

AFFAIRE ZOMBI A
SAINT RAPHAEL
Dans son rlernier num-
ro, note confrere Le Sep
tentrion>> relate comme
suit un evinement qui d6
fraue la chronique dans
le Nord :
((La semaine derniere a
kt6 marquee par un 6vine

(voir suite page 8)


Souvenir du Congres


.e rvellerie de Bogota
P'r Ger-on ALEXIS


In li. tnl derntier l uellent ar-
i cld du P yecl (hiaue Psy-
Uv. iol'u Itoin. 'Mars tire :
mvl, it i i -v..,ic,'. Rt-U, gion et
Tifha.re de Suitirces je me
.- ra.,tsporte in pensee a
ce Prenm r Cr pre; de Sor-
i ..e :enu al A Iogotat el
autI It 15 t acQuel javals
iu le pNOli. 'se dc participer
avrc d autres contreres eth
.U's eL airstes haitienm,
p;:I 1 i. anoc de 1'Amba-
i td' ur "'- C o,' ,ib'e en Hai
ii i' Dr Li'.' "CS Moreno
B :) ao. alors Charge d'Af-
JinU,. '1)

Jo note que le Dr Louis
Mi,,s i .Lt de ties press iLt
'\


mem" intervlent dans les
debates qui ont iieu dans des
cenacles specielisis de 1'e-
tranger autor de Is Dimen
sion: la valeur, !a Fonction
de 1'Art dans l-s Systemes
Sociaux. Eu equrrd i cela, 'e
Dr Mars site le vodou,
dans son essence come
dans ses r.anifestations
dan, la positi ln d'une ma-
trice geieratrice de tiste', fonctionnant comme
tel dans le system socio -
cu'turel haitien et meme
le conditionnant.
L'article du Dr Louis Mars
-ne fournit cornme en cli-
che, la term n,'logie et la

(Voir suite page 5)


rent au savoir et ne le
peuvent pas.

Qui de jeunts aspirent a
etr'- medecins, agronomes,
phtvsiciens. etc Et pour
tant. ils ont toites les qua
lit.es du monde. Ils sont
jeunes comme tOus les jeu
nes de lous l's pays.


'.e Secretairq d Etat a la
Justice, Me Ewald Alexis.
a. hier vers mnidi, diposs
qiatre projects de loi i la
Chambre Legislattve lo)
L occupation temporaire
2o) Servitudes d utilti pu
blique
3o) la drogue (modifica-
ton de 1 article 48)
4o) Appel (modification
de la loi du 5 Septembre
1951 sur 1 Appel) Apres le
depot des projects de loi, le
M'nistre a olliciti et obte


spectacles Richard W:d-
maier, guitarist et chan-
teur de talent. animateur
de 1 Jmiss'on ((Ten to ele
ven> de Radio MMtropole,
s y connait en musique et
lala chance de pouvoir
computer sur la collabora
tion d une fam'11e oil le
talent musical semble, de
cidiment, hereditaire Rap-
pelons brievement qu Her-
b'e Widmaier est non seu-
lement le premier chan -
teur-compositeur haitien
qui ait compris que le crio
le pouvait 6tre utilis6 dans
un context musical mo-
derne. ma's iquil demeure,
i 46 ans, notre meilleur
chanteur, et se r6vile un
empositeur don't I impor
tance souhaitons le-
ne tardera pas itre re-
connue sur le plan 1nter
national. apris la paru
tion sur disques de ses mer
ve'lleuses chinsons sur
des poemes crioles de Ru-

iVoir suite page 7)


MlARDI 17 JUILLET 1979
M i ^No 31.124

S84EME ANNEE









FONDE EN 1890 : LE PLUB ANCIEN QUOTIDIWB D'HAITI lMEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRE3EE


DIRECTEUR EUCIEN MONTAS
ADMIENISTRtATEUR Mmie. Max CHIAU'VET


nu de 1 Assemlblee des de
putes le benefice de 1 ur-
gence
Apres 1 ipuisenient des
trois premiers points de 1 or
dre du jour, let dpute Me
tillus Charles, Vce-Prisi-
dent de la Chambre qui
prisidait 1 Assemblie, a tie
mandi au Ministre de la
JusUce, Me Alexis, qui se
trouvait dans 1 enceintre
du Parlement, s il avait
une declaration 1 fare aux
parlementares Alors le Mi
nistre Alexis, sollic;tant la
parole. a gravi la tribune
de la Chambre pour sou -
mettre, au nom de 1 excu-
tVf, quatre projects de loi
qui, dit-il, sont tris im-
portants.

D abord, '1 a epose un
project de loi relatif a 1 Oc
cupation temporaire pour
combattre 1 erosion Cette
lo1 stipule en son article
1 quI 1 Occupalion tempo-
raire est une servitude d u
tilite publque Elle per -
met i 1 Etat ou aux Corn
munes de pinetrer provi -
soirement stitrles proprid-
tes privees en ue de faci-
l'ter 1 execution de cer-
tains travaux d intirit g6
neral Quanit a 1 art 2, il
donne plus de details sur
1 esprit du project de lo :i
1 occupation temporaire -est
parti.culierement autorsee
lorsque 1 Administration pu
bl'que intervient sur un ter
rain* ou dans une region
pour supplier L la carence
des propriitaires qui ont
fa'11i a leurs obligations.
aux fins d entreprendre, en
leur lieu.et place, des tra
va.ux d intiret general.
tels ceux lie protection.
c'nsolidat'on et restaura-

twilr sulle page 8P


Grave accident

au Morne a Cabri

lHILAN OT'lFICTFjX : UNE TRENTAINE DE
MORITS ET U', TRES NOMBREUX BLESSES


SOMOZA A DEMISSIONNE DANS LA NUIT D'HIER ET


S'EST RENDU A MIAMI


LA EMISSION
DE SOMOZA

Le President Anastasio So
moza, a d6missionnd dq son
poste dans la nuit de lun-
di a mardi et le congres ni
caraguayen rduni a l'h6tel
intercontinental a elun L 'u
namiti come nouveau pr6
sident M. Francisco Urcuyo.
President de la Chambre
des Deputis, a-t-on appris
officiellement i Managua.
Les membres conserva-
teurs (opposition) du con-
grms qui, jusqu'i present a-
vaient boycott les reunions.
du congris ont participi h
cette election.
Dans sa lettre ide dimis-
sion lue devant le congress.
le President Somoza a ex-
plique son attitude come
un acte sen faveur ,de la
paixs et il a sou'ligni 7
oL'Histoire me donnera ral
son parce que j'ai lutti tou
te ma vie centre le commu
nismes.
La reunion du congress ,
laquelle participaient 55 DE
puts et Sinateurs (sur les
cent qu'il compete) s'est ter
mine s 2 h.05 locales 68 h
05 Gmt) et le Prnsident Ur
cuyo a immidiatement an-
nonce aux journalists qu'il
venait d'itre ilu pour ter-
miner le mandate du Gin6-
ral Somoza qui expire le
ler. Mai 1981.
Le President Urcuyo' a dp
clear qu'il ne savait pas ot
se trouvait actuellement
Anastasio Somoza.

Arrlvde en Floride
da General
Somin0a
IVASHrNGTON (AFP)
L'ex-Prnsident nicaragua-
yen Anastasio Somoza est ar
rivi mardi a 9h.50 locales
(13 h.50 Bbt) h la base mi
litaire nord-amiricaine de
Homestead. prns de Miami,
a board d'un avion des for-
ces aeriennes nicaraguayen-
nes, a announce un porte-pa
-ole du Dipartement d'E-
tat.
Quatre autres avions,
transportant quarante chiq
personnel, eon maioriti des
hauts fonctionnairrs et des
membres de la famille du
Giniral Somoza. sont iga-
iement arrives a Homes-


A saig..epcente d'avion, le
General Somoza et les per
sonnes q u 1 'accompa-
gnaient ont pris place h
bord d'automoblles qui se
sont dirigies vers Key Bis
cayne, zone balndaire de lu
xe des environs de Miami.
Les autorites des Etats U-
nis, qui avaient demand
au Gdndral Somoza d'aban-
donner le pouvoir depuis
plusieurs semaines, nont
pas indiqui les conditions
de admission aux Etats-U
nis de 1ancien chef d'Etat
du Nicaragua. Ces derniers
jours, le porte-parole du D6
partement d'Etat. M. Hod-
ding Carter, avait indiqud
que la question de lexil du
GEndral Somoza serait etu
die
L'ex-Prisident nicaragua-
yen, Lgt de 53 ans, possade
trois proprities L Miami et
dans sa region : une mat-
son h Miami mime, une im
portante residence sur une
petiteei au large de Mia
mi Beach et enfin un appar
t.prpnt sur 'ile de Key Bis
cayne.

NICARAGUA:
due rasation du
zistartement
d'Etat americain

WASHINGTON (AFP)
Le Departemenr d'Etat a-
miricain a qualifii: lundi L
Washington: de iifructueu-
ses et positivesm: les ndgo-
ciations entire les Etats U-
nis et le gonuvernement pro
visoire du Nicaragua instal
14 a, Costa ica '.."
Le pe pte parole jdu Depar
tement; M. Hodding Car-
ter: a souligne que les nego
cautions pouvaient conduire
h une transition pacifique
vers un regime ,Post-Somo
ziste. et que les conversa-
tions continuaient au Costa
Rica entire t'Ambassadeur
special amdricain; M. Wil-
liam Bowdler. ssa le gouver-
nement provisoire.
Les declairalions olfircel
les amiricaines: souligne-t
on dans les milieux bien in
Lormes; semblent indiquet,
que le denouement de la si
tuation au Nicaragua est
une question de jours; si-
non d'heures.
Par ailleurs; a Managua
un haut responsible mili-
taire a announce qu'une cen
taine d'officiers de la Gar-
de National; les plus an-
ciens en function; doivent
prendre leur retraite lundi
h minuit. De plus; a souli-
gni le responsible; les oufi
ciers qui souhaitent se reti
rer sont autorises L otfrir
leur admission.

NICARAGUA:
Reaction
dans ila rue
MANAGUA i AFP,.
Les habitants des quar-
tiers de Managua od s'est
deroulse l'insurrection san-
diniste manifester leur joie>>., "La
Garde Nationale rode tou-
jours; et elli nous tirera
dessus si nous montrons no
tre satisfaction)); ont-ils af
fire mardi martin.
jouissances lorsaue la Gar
de rentrera 'dans sea caser-
nes et sera desarmie. Ce
nest qu'd ce moment que
nous nous sentirons vrai-
mentu libresv; a dclarb'
dans la rue une femme
don't les deux Ils ont d'spa
ru apres avoir rti arrgt.s
par la garde.
Un peu plus loin; ine fa
mille attend tranquille-
ment; asasse devant sa mai
Sson de bois: 'c'Nous ne ma
r nifesterons que loisque
nous serons surs que le so-
t moztsme est bien mort; et
que la'junte de reconstruc-
tion sera lnstalliee; dit le
pire.
Le depart Anastasio So-
moaza; connu amaremment
partout dans ia capital;
\n'a pas mardi change Is [a
ce de Managua. L attente et
1 Incertitude 'ie l!:;ent encore
sur lea visages des habi-
tants: qut naont pas encore
change leurs habitudes
dans leur vslie ravagec.


CLe Froht Sandiniste re
Liberation Nationale '(FS
UIN) qui a mene avec success
Bu Niterdgua la guerre in-
surrectionnelle centre le rd
g'me a ioritaire du Prisi
dent Anastasio Somoza, est
ne il y a plus de 10 ans.
It a choisi comme symbo
le de sa lutte hommee que
tous les nicaraguayens cpn-
s dOrent comme le heros de
l'Indipendance Nationale,
Cisar Augusto Sandino.
. Les interminables guerres
civiles qui dechirerent le
pays depuis son undipendan
qe en 1821, provoquerent
deux interventions armees
des Etats Uni. Les (mari-
1et.> occupbrent le pays de
112 L 1925 et de 1926 a
1933. Pendant cette second
occupation, des guerilleros
prirent les maquis centre
sl'envahasseur yankees.
Leur princip')i chef, Cesar
Augusto Sandino. est vene-
re par toute la gauche anti
impnrialite' et anti ame-
ricamne d'Am'itque Lat.ne.
I tfut assassin le 21 Fevrier
1934 sur l'ordre du General
Anastasio Somoza, alors
Chef de la Garde Nationale
(arma e) et pere de l'actuel
President.

Le 20 Fevrier dernier, un
Comm-ndo du FSLN a abat
tu sur une route, au nord
de Managua, un ancien offi
cier de 68 an", Federico Da-
.id'un Bl3,rnco Ce'ui-ci a-
til- psi".i"i' i ."~'assfifss itf
de Sandino en 1934.


Fonde a la fin des annees
60 par Carlos Fonseca Ama
dor, tue dans une embu ca-
de en J1976, et Tomas Borge,
il a pris d'abord le nom de
stendance gueire popu'.aire
prolonged (TGPP).


De tendarrie marxiste,
ma s ayant coupe les points
avec le Parti S'cialiste nica
caguayen communistte, il
a toujours pronn la riAstan
ce long terme pour renver
ser Somoza, don't la famille
itait au pouvoir depuis press
d'un demi sicle. Une frac
tiin du front se separa de
la nTGPPs pour former la
tendance ,pro'6taire> qui
veut installer un Gouverne
ment ouvertiment socialis-
te. En 1974, un trosieme
group fit so' apparition :
la tendance insurrectionnel

(Voir suite page 7)


MANAGUA (Al-P)

Le Colonel Federico Me-
jia Gonzalez; officer prati
quement inconnu ag6 d" 42
ans; a pris mardi le corn-
mandement de la Gairde
National du Nicaragua;
appreno-on a Managua.
Pendant quarante cinq
ans la Garde Nationale a-


xx xx

Les perspectives en Amerique

Centrale


MANAGUA (AFP)
La chute mardi du Presi-
dent du Nicaragua Anasta-
sto Somoza est susceptible
d encourage des rebellions
plus ouvertes contre trois
governments d'Amerique
uentrale qui sont actuelle
mnt iaux mains de militai
res, estiment les observa
teurs politiques a Managua.
Une telle eventuality pa
rait forte en lfarticulier au
Salvador, pays gouverne de
puis plus de 45 ans par des
regimes militaires et oi pre
va'Lu depuis dcux ans un E-
tat d'insurrection active.

An Guatemala, des grou-
pes de guerilleros de gau-
che essalent egalement de
s'imposer face a un regime
militaire qui gouverne le.
pays depuis de nombreuses
annies. La situation est la
mime au Honduras, ofl une
junte militaire s'est instal-
lee par la force il y a un
an et demi,
Sur le plan commercial,
le depart de Somoza est sus
ceptible de contribuer Li une
normalisation du mar.chi
commun centramiricain,
don't le fonctionnement a-


Conference do
Presse du Gnderal
Somoza
MIAMI- (AFP)
Le Gindral Anastasio So
moza. ancient president du
Nicaragua, a estimi, mardi.
qu'il n'avait pas iti -I'epo
sd par le people nicaragua
yen, mais par d'autres qui
sont des communistss.
Au course d'une conf6ren-
ce de pressed donnie dans
sa proprii de Sunset Is-
land. pros de Miami. le Gi
ndral Somoza a d6clard
qu'll 6tait avait comn'-is o'e le mo-
ment de rnrtir e ait venlu.
aJ'ai senti, a-t-il declare,
que je ne pouva s pas nour
suivre seul une bataille a
un niveau internaHonalb.
T,5. n('n'-al, vitu d'un
complete bleuu somb-e., ne
sembliit pas particullre-
ment fatiru6, Tout le long
de la conference de press
11 a 6td entour6 d'un impres
slonnant service d'ordre.
IS a affirm&. d'autre na.t,
que le D6Dartement d'Etat
savalt oue ales Sandinistes
recovalent des armes de 1'e
tranger..
&Les Etats Unls. a-t-11
soullnd n'ont pa;s vnil,i
,-'ou n ont bas al empicher
'cela".


va!t ete compromise par le
soulevement'.
Depuis cette epoque, les
transit commerciaux par
les routes du Nicaragua ont
ete partiellcment interrom-
pus et, quand la guerre to
tale a ete d6claree dans le
pays, toutes les voies de
communications ont ete cou
pees, empechant la distri-
bution des marchandises des
autres pays de la region.

L'action personnelle en-
fin de 1'ex-President Somo
za suir la region n'etait pas
L nisgliger.

BRESIL :
Suspension des
ventes dc cage
a l'exportation
RIO DE JANEIRO (AFP)
L'Institut Brisilien du Ca
fe (IBC) P dicidi de sus-
pendre L partir de lundi
les ventes de cafe i 1'ex-
portation pour une perioae
indetermin6e.
Le porte parole de 1'IBC
a precise que cette measure
avait iti prise pour des rai
sons d'ordre technique face
l'indecision du march.


MANAGUA (AFP)
Entre douze et quinze mil
le morts parmi la popula-
tion civil, les combatants
du Front Sandinisie et les
membres de la Garde Natin
nale, vingt mille blesses
dans 1'ensemble du pays et
spicialement h Managua
tel est le bilan de la guer
re civil qui a dechiri lP
Nicaragua jusqu', la chute
lundi du President Anasta-
sio Somoza.
Lesa massacres> ont riel-
lement commence en octo
bre 1977, ipoque a laquello
le eFront Sandiniste de Li-
biration> lanca ses premie-
res offensives contre les vil
les apres les avoir limitees
longtemps aux campagnes
Cette nouvelle stratigie en
traina de violentes ripostes
de la Garde Nationale. sou-
vent a 1'aide d'operations ae


vait ete conideree comme
cpropriete exclusive. d' lai
famille Somoza.
x x x x

MANAGUA IAFf?)
Le Lieutenant Colonel Me
jia Gonzalez. nouveau Chef
de la Garde Nationale, h-
tait jusqu'L present OfUicier
de la Police de Managua.
11 est originaire de San Mar
cos, ville natale du fonda
teur de la Dynastie Somo-
za. le Geniral Anastasio
Somoza Garcia.

Le Lieutenant Colonel Me
jia Gonzales est ingenieur
diploma et a suivi des course
d'infanterie a 1'etranger.
Les observateurs potent
Que le nouveau chef de la
Garde Nationale possede
des responsabilit es civils
et no vienit pas d'une unitl
combattante.

Deuix autres Offtliers iDu
connus assun rOirnt deux pos
tes-cles de l'armen ditenuis
jusqu'at present pnr deix
membres de la famille So
moza. Lo Lieutenant Colo-
nel Alberto Smith commrran
dera IP bataillon blinded de
Tiscana. L'ancien Comman-
dant de ce bataillon etait
le Brigadier Jose Somoza.
frbre aind de 1'ex-Prisident
Anastasio Somoza.

L'icole d'entrainement de
l'infan(erip ouo 1ait dirl-
gie Dar le Lieutetnanit Colo
nel Anastasio Somoza Por-
tocarrero. fits aini d" 5'ex-'
Prisident. nasse sois la di-
rection du CaDitaine Justl-
niano Perest.
La direction de la seicrite
national revipnt uii Lieu-
tenant Colonel Carlos Ever
et celle de la police de Ma
nagua au Lieutenant Colo-


riennes, de bombardemenis
et de sieges au mortier.
Les 20.000 blesses se troui
vent dans les centres de la
Croix Rouge de Managua
ainsi que des autres sran-
des villes du pays. man-
quant de medicaments, de
soins et de midecins. De
nombreux autres seiont sans
doute decouverts dans Ites
jours qui vicnnent.
De plus, la gu"r're etvi l
a provoque 'e n nrlnicii'( s ,ni
nees non seUtleinelst uine lii
te de e ap'taux, ;].is au l i
un exode de refuse' dont
le nombre i a Ie t'a'nr on est
ostimrni 50.000. L. majori-
te d'entre eux sU troutve
id'ins l"s n .' s vosins:. Ola
t6m:ilat C'i'ds Ri ti on iVe-
xioue. et iin Pe'-aid nnmbre
onl agne i1. s Elti s-T-tis.
Au Nieas "au, m' nit. cent

dans les reetres d( l a Croix
Rouge, icainablap 0i t l"
venir en a'de fa'. dequi-

c is le, i a 1- i I T Drne si
dent somoza ;-,):.sente
pa"Ir isix til st l 'i t o11 x-
trLmis. B s-ait-r') d alltres
011t ransfo' n-i"- t -I :!-) 'I
fnotune.s des nll, 'P"s- d'"
t'.l'~et' s d .s ;:,n ', : Pt di
ve,'s bht;mcn's mi blscs.
tuant oix ds'rc'nons :
aux nDirtes meilesells. tnnt
rIans l'h;ibIi q u- I dnns l'i'i
dustrte ou les exploitation
a"i'cols. ell"es sont es'J-
mies au has rmot hun mil
liard di n'.ollars
S x x x x

Reactions d hs
pays du Pacte
Andin
CARACAS (AFPi
Les Minis res des Affairucs
Etranseresc dts cinq prays du
Pacte Antdiu n t lanr'" iin
appnl aux imembres de lt
Junis de reconstruction .1id -
tionale du Nieatraiun af Mi
1qiils garantissien' dansl !(t
f'lttur gOIVOi 'rnenrent dr tU c'
s-I ion. Ies droits do 1hsim-
im n(qu'ilhis e sont tomjours
i'm'a6s h ri'espucrir,.
Dens t un commnniutile nu
bli lundi A Ci'autis, les Mi
nistresi do Bolivie. de Co-
lombie, d'Eoi'u'iir, du Pu-
iou et du Vinizu61a demand
dent la Junto use le ntmi
veau eouvernement adopt e
uc attitiide raliste et p(
si'ive dans le choix die's nio
yens qui p'rmettrnit de 'i
rantir les droits de cha-
cunl..
D'aiutre part. 1'Arclv'-
que de Managua. Mgr. Mi-
guel Ovando Bravo, a de
clare lundi a l'Acence cle
Presse Officielle ,Venpres,>
que le iFront Sandiniste a-
vait les moyens d'assumer
le pouvoir au Nicaragua. car
il disnose de l'appui de la
maiorite de la'population',.
L'Archevique fait past ie dps
40 personnalitis d'oppos'-
tion qui narticipent au som
met de Caracas.


Les tendances de la Conjoncture depuis 1970


La Conjoncture de l'annee 1976 1977


Projections a Court Terme 1978 -1980
7eme PARTIES : MONNAIE ET CREDIT

SOLDE DES TRANSFERTS SANS CONTREPARTIE

(en millions de gourdes courants)


Annee

Solde des transferts

priv6s

Solde des transferts

publics

Solde total


Les transfers sans con-
trepartie sont tune des va
riables exogenes du mode
le macroecon'-nique u'ii-
sd pour les proiactions (voir
en annexe : 15a hypotheses
ont etd faites en extrapo-
laut la tendance precedent
le el aussi ur le vu des
ch'ffres provisoires diaspo-


nibles pour 77-78).
L importance des trans-
ferts pr.'v6s pour la solidi
t6 de la balance des paie
ments ne peut 8tre sous-es
tirnie Des taux dintirit, e
leves pour les complies d 6
pargne et les dip6ts a ter
me pourraient engendrer
un accroissement des flux


de Itranger

LA DETTE EXTERNE
'Les pr8ts consentis a Hal
tV. lont Wte a des condi. -
tions, extrememient favora-
bles (faibles taux d irif


iVoir suite page 2)


ECHOS ET
INFORMATIONS
Un Incendle a eclate hier
matin k la ruelle Chochot-
tp, a Pacot faisant un bi-
lan de 1 mort et des degAts
materiels lmpr,' tants.
Un b6b& de 11 mois, Ffantz
Bernadin junior, a perdu la
vie dans cet incendle. Une
asalson attenante a Wtd par
tiellement affectee.
Le bebe orinait a l'tage
de la mason de Monsieur
Frantz Bernadin quand le
feu a ec ate. Milgre les ten
tatives de sa bonne, 1i n'a
(voir suite page 8)


T616phone : 2-2114 Bolte Postle : 1316
Rue da Centre Nr 213


Le movement SandinisteBilan d'une guerre civil:


Entre 12 et 15.000 morts


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain
Par Carlo A DESINOR


xxxx

NICARAGUA :

NOMINATION DU NOUVEAU CHEF

DE LA GARDE NATIONAL


-- CARLO -- tead.


A la Chambre Legislative

Depot de quatre projects


de loi


Une nouvelle boite

nomme "Focus"

Par Gerald MERCERON


70-71 71-72 2-73 73-74 74-75 75-76


65,5 104.6 76,1


60,1 102,0 ;55,7


29,0 37,5 44,5 63,5 95.1 169,7


76-77



136.7



179,8


94,5 142,2 120.6 123,6


Source : BNRH (balance des paiements)


197,1 325,4 317,5


................X l ~ ~L-~-- ^ --~-~ II1-- ~-








PAGE 2


La Conjoncture de l'annie 1976 -1977


MARDI 17 JUILLET 1979


Petites Annonces


(Silte dte Ia 15re pngec)
r'P) et Isur ine lonp ut di
rITe Ido reinlorsrinnt


v( al courante) Ift3.2 132,6 157,0 209,G 356,6 ?


service dle la delte

x 100 exporations
E S


En reality sur le vu des
estimations quc 1'on peut
fare sur l'anneE 1978 il sem
ble que la tendance favora
ble des termes de 1'ichange
5 1 4 6 5 o 10 54 ? se maintiendra sans toute-
lois s'amello'er davantage.


SSource ICEPAL d apres FMI (73-76) et BNRII (77-78)

pour les exportations sour ce : IIS


Lie ra I n :!s.nement iI
laux de crciis.>.ce de Ia
delte externec en 77-7S (sei
element :'21.i :)our cnt en
v.ileur nominaie) est dui it
I achievement des grand
tr vaIl Ix d infrastructure
routicre et 'le(trihque des
annecs anteriecres (icu a
vaient moibilise une par-
tie important des 'nves-
tissements publicsi

I.a struic'ure te la dette
externe publiq]ue cvolue et
il faut noter 1,:riportance
grandissante et preponda-
rante des or:atnismes in -
ternationaux ct organisa-
tions multilaLter:.les qui
representaient 60 pour
cent des press en 77 La,;
de bilatcrale ,>ena.nt sur-
toat des 1SA1) ., Ferdu de
sut imp. -rtanite relative
mais represent encore j

Prcection. du besoin de fi


potir cent du total Le res
te est constitute par les
prets d entreprises proves
etrangires et de' tines au
sccteur public haitien C 6
ta:t jnsqu en 73 une des
principals sources de cre-
dit externe du pays pour
finance les premiers pro-
grammes d investissements
publics

PROJECTIONS DU
BlESOIN DE
1 INANCEMENT


Les exportalions et les
,mpertations ayant ete pro
jetees commence us 1 avons
vu, le solde ties transferts
courants faisant parties des
hvpotheses du mrodele uti
l:se. on peat projeter le
cumpte de la balance des
paiemnents et cn deduire le


beson de finaneemen
de negatif en compete
rant de la balance de
ments)
On rappelle que 1
soin de financement
de 259,2 millions de
des en 1976-77 Les p
tCons a prix courant
sent esperer une din
tion du besoin de fin
ment en 1977-78 cc q
frmerait la hausse
gistree des reserves
vises Ainsi le defici
ra,.t de 142 millions
gourdes, Mais cette
lioratione en 77-78 t
drait sans doute au
there execptionnel de
nee 76-77 (sIeheress
le besomn de finance
continuera de croitrc
deux anntes su.vante
atteindre 373 m-illio
gourdes en 1979-80


nancement solde en comp te courant dle la b


des paiements) en millions de gourdes '6-77 : observe tion, 77-78 et suiva

projections de 1 I1HS


Annee

Bescn de fi-

nancement


91:ME PARTIES :

C'ONCI.LUION ET

II~l 'S l* 'd'I I V ',
L".';c a'cc (l-', : ;\ c cbl cid' I.
iio pa partc i ulwc i; incnI n;ir-
(pwlle !.' ,(S 1w '-, ( ,i cc(' llli-
I:inc s (cl:'i.c |t..l ]c i dcl'iavora-
l)'.I (ill < Iclt ( 'l I clilc c t ill
lu l l i c i: l;c) cu l i c i lc I t lc !'l -

c mt. hi i'e, mI \l t rlAutair"






re sur cl'c llc( des p )(c
mlllt.o ot c l')c" c l' d-tisce'



SOulcI a IT l 'tlllat P poll
c(, t, lli P v ii 1977 Mj!-
!;n cc A ci iI ] d ccclic m nTl i
dconomiqcic c- di cc s ,
le dbui di n' ,c d rnns ic a
pu s>-' poi 'rsicr '. '- 'p .nnx c c l
crois c (.i'c dI P I'lB n 76 7-7


';G-;7 i7-78 78-79 79-80


-259,2 -112 216

projections


(3.1 pour centi restant vol
:,. c ci du ci.< yn oosfrve-
di ,n ., 197" i p.ur II' lCnt .
Sid, cL, p ni'l de vuie l'an
I 197 7 ; aI pis LtI
c''ile d cl( 11 1 dic i .ge e-
con(mi qic'. 'e':: projections
(ic' C''ice palr I'IHS l Is:;ent
(Cll l cvoir untlle oimerntcal.taion
priogren-,:,iv duc t' ux de crois
cs:ncc du PIB ;ians lies trois
c11111c Ps clva i '.i ; cc qui nci
p ;titri I, p;.s r; ,i aliste dalns
I'l iyp l)ic s' d crcnrcittionis at
1c)..pnIcI'lnI icccc lavo"ab!p, ct.
( tI ; lpcr.-p ive de pre
mc ers .succ(i s Ju plan dp (ec
(cll)p)omin -i r' c la produc-
t,.'c li ;I ricC le") i l ic il ire
comptil. pour i.', part es en
t 'lce dns Iv PIBi.
M;algrr tot il no !'iutl pas
nublicr qcic' it croissance
deis annses pis Pes et en
parlieu lir l augmeniatlon
du niveaci de vie surtou..
c'ic'l;'' sPn zonee 'rbia n --
a c(tcc rendue possible, pour


--373


uncc bonnie part, par
portations cro.ssantes
deficit de la balanc-
biens et services qui e
uitte n'a piu ic're cou
que par dabol dants
fert.s sans cantr(para
I'ane 'ioration desI
de i'echange en 76.
des eniprunt exttern
des conditions de p
cec de plus on plus
tants. Or it esL nat
mcint, souhatabir pot
conomiLr hilitienne d
\(oi reponcdre L un a
clientt toujourc- possum.
termcis de 1'echinge -
sentiellement au prix
dial du cafe -t de
cu'anux var attins inc
lalbles ventuel'er des
fort, prives ou mime
de international, to
minnageaant ses reserve
change.

Pour cette raison i


L'indice des turmes de 1'e-
change fait part'e des hypo
theses du mod&le macroecb
t (sol nomique et il est prevu que
e ou- les gains dus aux terms d.c
cs pale l'Schange resteront au ni-
veau de 1976 77 en valeur
e be- constant pour es 3 annese
a ete otudices.
Sour
projee-
ts lais La valid te des hypothe-
minu- ses de 1 HS sur les terms
ance- de l'echange a ete induite
ui con par les rSsultats dejA obte
enre- nus de lannee 1977 78. En
de de effect la diminution des
t se- course mondiauix du cafe c
s de ,_'t con.pease par laug-
< ien que tous les autres products
carac d'exporta'ioni (bauxite, hui-
e ) n les essenticlles, cacao, sisa.,
cement sans pa-ler des article mas
e les nufactur si.' A nsi es tcr-
es pour nes de 1lecnange dec.raient
ns de se maintenir on peut atre
connaitre une deterioration
min me (-3 poor cent d'a-
calance pres le CEPAL'.

ntes :
De plus los perspectives
de hausses prochaines sur
le march maidial du cafe
semblent fondec-s si on en ju
ge par les piennesres ren-
trces de devises des expor-
.."' ...tat'ons de eet:,":erikfa pour
l'cxercice 197o 79. Les der
nlcres Studes projectives de
la FAO ort montre que l'e-
quilibre du maiche clu cafr
des im restait precaie et que 1'of-
s et le ire devra't ah poe pies quili
e d(', brer la demand jusqu'en
on a re 1985. Ce qui veut dire quo
impense des hausses a 'e pr!x inter-
trans- viendront, si les condit onss
ie, par atmospheriques sont mau-
termes vaises chez 1s o principaux
ct par pays product irs. II semb'.e
es (a .lustement que le No 1 par
referen mi eux, le Br sil, souffre A
impor-
lurelle- ---
'r l'e-
c pou-
ernver-
ble des
lies es
Smon-
meme
contro-
trans
de I'ai
ut en
aes de


1 est ab


Vest pourquoil e service de soit 5,4 pour cent du mon- solument primordial dune
S ta ldette ost fnilble : 13,8 tant dos e lpttit"ii de part de rechercher la subs
millions de dollarss en 1977 biens et s('rvicOs 2 titutlon des lmportail,-,n.s
I i t cola aLra 0d toord la subs
EXTERlNEI (en millions do dollars) ttultorn des' importations
allmepntaire?' urt 'au'gmen-
72-73 -_ ,,' 74-75 75-76 76-77 71-78 nation dic la pl dalitun agr'
col e atl ut.ahi t enSjlte sS
substitution fles blens tm-
portes pour Ikquel;s le mat
11,10 56,0 78,5 100,8 1'57,1 190,9 clh Interleur .L Asuiilsanut
par le developpemerit d'cn-
dustries locais) et d'autre
36,6 10,2 28. 55,9 21,5 part de deve'.opper, de pro
3,6 10,2 28.4 5,9 21,5 mouvoir et de diversifier les
exportations de biens et de
services (tourisrhe) de etUe.
ma`Iliere que les fen'i tres dn
devises ne soient plus a'4to
5,3 6,1 7.8 10,5 13,8 17,4 matiquement tributaries du
prix du cafe. L'IHS a pu-
bliu une 6tude sur ce dou-
ble problme pos6 a l'econo
mie haitienne.


tique, Juin 19i9.
a : Cette etude a ete rea
llsee avec la co'laboration q
de Monsieur Patr.ck BER-
TIN, membre ae la Mission
de Cooperation Frangaise
en post La 7111S.


A VENDBE
Sous pll caphetU, au
offrant ;
I Bcout Ipterhational
Power Steering
Power Brake
4 Roues Ilotrices
4 Vitesses
Double Differetitlel
Air condition


plus

1975


Ann ,e

dette externo

publilque mhilise

taux tie croissancoe

de la dotte

service (Li laa delte

(ctIliortisselnc'tt

)l,1 u ntlrcl,)

exl)ortations de

hiens et services


A VENDRE
A BABIOLE


nouveau d e la gel6e blan-
clie au n tubutl Oa 979.
)utle la, s8aulitL6 des icr
mc- do I 60ao1ttBc deux au
Lres iacLeurs adv'oairnt con
tilDuer ih rcdtuirc le besoai
de Finahscec.ntri ae Is bulan
ce des pa .meinr s en 77-78.
DIaboid Ics pluies abon
dantc- out p,.,tius de uon-
pe IolCultes v.vrti-es com-
rne, en tentoignf la baisse
de -lrid''ee dee pix I la eon
sommation de Port-au-Prin
ce ce qui a entrain6 upe di
minute on des importatons
aDimentaire dia premirrre ne
cessitM.

Ensuite l'achevemellt de
plusleurs grands travaux
d'mfrasti aclure routitre et
6lectrique a ou entrainer u-
ne moindre demand des
biens d'6quipement. La con
jugaison de cos deux fac-
tnus permet de prevo r un
ralentissement de la crois
sance des importations en
77 78. Et c'est ainsi que
les projections de I'IHS ont
trouve en 77 78 une reduce
tion du deficit en compete
courant de la balance des
paiements (le besoin de fi-
nancement) comparative-
ment A l'annpe prictdente.
La hausse des reserves de
change observe pendant
l'annee '7 72 est un indi-
cateur supplelmentaire de
la moin'ire pression sur la
balance des pra.tments.
A PLUS LONG TE'-IE lesi
tendanc-s econonm ques ac-
tuelles devraient conduire c.
des difficu'tes croissantes
de la balance des paie-
ments. Les project ons de
I'IHS ont montr6 que le be
soin de financement de la
balance reprendra sa crois-
sance des 1978 79. Pour
que ie pays puisse eviter
d'a'ler au deviant de graves
problimes leconomiqucs, il
faudrait qu'll rrussise a a-
rncliortr sa siiuat on sous
tous ses aspects et en me-
me temps : essor du secteur
agricole et industrial. inten
s fiction et diversification
des exportations de biens, de
veloppement du tourism,
ralentissement de la crois-
sance des importations (et
en particulire des import.
a imentaires et aussi des
important ons de luxe qui re
prsntent un gaspillage de
devises. II faidra aussi que
lEtai ddgage ine epargne
publique plus important
(par unc ,,,n, ,-r.-1i ,-, des
recettes fisca'es et douanie-
iesc pour etre monu trib'i-
taire de laidc internaticna-
le. II faudra encore augmnct
ter le flux des transferts
sans contre parties (ce qui
pourrait venir d'unc aug
mentation des taux d'inte-
rets) et il faudra enfln de-
fnirc des prcI-ets c'>pbles
d'attirer les 'nvpstissements
strangers directs.
Sans l'accelcntion de in
cro ssance, le programme
de developpement parnit ir
realisable. Le Gouverne-
ment devrait ootenir des
prets de p'us C' plus elves
pour financier un deficit de
plus en plus insupportable
de la balance des pa e-
ments.
Institut Haitien de Statis-


LAID se reserve le droit '
d accepted ou de refuser nC'.C/.CO",
tout offre Les pl.,s seront
ouverts le Jeudi, 19 Jiil.
let, 1979, a 10 : 00 a m En A VENDRE
voyer tout offre avant le
Mercredi 18 Juillet, 1979, 30 terrains:
a : VEHICLE 2500oo pres de
USAID Rue Americaine ce.
X Tel. : 2-0713
res a.m. et 2 h


A VENDRE
1 systnme Star6o compre-
nant 1 Amplificateur Pio
never SA-1000, 120 watt par
Canal.
I EnregIstreur (reel to
reel) Panasonic.
1 Enregistreur Cassette a-
vec Dolby et Mfmoire.
1 Enregis'reur Cartridge
8 Track. Lafayette.
1 Syntonisateur (Tuner)
AM-FM. Pioneer.
1 Egalisateur de fr6quen-
ces.

1 Tourne Disque.
2 Haut Parleurs.
Musique enregistr6e sur
cassette. Cartridge et rou-
leaux.
Tel. : 7-2847 de 9 heures
A.M. a 5 heures P.M.


xxxx

DEMAND ID
LOCATION.


Cherchons 10 loier pour
stranger devant s'etablir en
Haiti : Villa de 3 ou 4 Cham
bres t coucher avec ameu-
blement de haut standing,
ayant piscine et grande
court avec vue si possible
- situse dans les hauteurs
de Port-au-Prince, S Mus-
seau ou n Pftion Ville.

Telephonez ROLACO -
2-5735 ou 2-0125.
1R7


r
Nt


67 X 75 a
Port-au-Prin

entire 8 heu-
aoures p.m.
187


xxxx

A VENDRE
A 'eiidre vciture TO'YO-
IA COROLLA I'E LLTXE
Mod:!e 197i6. Appeer 2-2163
- ',-0154
ROBERT SAtiSON puo: plus
ampils .ncl. rrstt ons.


GOfre .d'Emploi
Entreprise Textile re-
cherche Jeune home sa-
chant dessiner pour repro
ductu'n exact et agrandis-
sement de desns Facilites
aceordees et sAlaire desire
aux candidates parlant an
gla's Envoyer uriculum vi
tae c P 0 Box 415 207


ql1


w r r rC~JB~''Q/~~EC~/~C~"


's


Magasin Mon Reve


Chaussures ltali-nfnes slides

pour fillevies et arconnnts

colors: blanc, noir Bottires psur

enfant de I an a 5 ans

ERNST GAUTIER

37 RUE DES MIRACLES, 37

Phone : 2-1155


'rrocir c


Achetez Consommez


la viande de pore


M AMPCO 0


Viande fraiche et saine,



Control vete&rinaire


i Une ague


Fra cheur

i, )
"'"' I e, //



,;/,,',,'-^^

Jo iT-


Y-l- '4L I~-lly~r~a


S il t I
................................................................................................................................"'----,'.---c


Le vWh'cule paut itre vu
tous les jours ouvrables de
7 : 30 a m 8 &4 : 30 p m, au
garage de 1 AID sis a
la Rue Am6riat'ne. Le vd
hiule seraa vendu l et
dans 1 6tat of ii est
Tous -frais de douane sont
Sla charge de 1 acheteur


ORANDE MIAISON A-
VEC ACCESS SUR 3
RUES. -
4 CHAMBRES A COU-

5 CHAMBRES A iEZ
DE CHAUSSEE.
5 CHLIC-BRES 4AU SOUS
SOL
VUE IMPRENABLE
GRANDE COURT JAR-
DIN
PEUT- ,.P VI3ITEE
A N'IMIOP I'E QUEL
MOME N r
PHONE 21790 25686
7 3d 6


d.e


C


56


I


sa


rf, Z.Odio^A


'I


Cours d'Eft et
InscrintioA s
AVIS

La Direction cru Foyer
dArt Culinaire aviss les pa
rents que les ccurs d6t6
auront lieu les mardi mer
creal jeudi 8 partir du
23 Juillet da 8 hiures A 2
heures.

Elle profit pour annon
ear 6galerrenr. aue les ins
criptions pour les course rd
gullers d octobee comnmen-
ceront au m)is d( Juillet,
ces course auront lieu les mar
di et Jaudi de 4 hres h 7
heures pour un plemier
group et le Samedi de 2
hras a 6 hres pour le se-
cond group.
La Directrice
Mine Ida Desino- COrY
307
xx x x

Course de langues
vivanies et
traductions
Cours intensifs d'Espa-
gnol. de Francais et de Crso
le offers par le profcsseui
Ernest Danache 25 annues
d'exparience dans 1'ensei-
gnement des Langues Vivan
tes a l'Universite d'Haiti et
aux Universites des Etats
Unis. Technique moderne,
m6thode audio-visuelle, li
boraoire, immersion com-
plete, travail en petits group
pes.

Tr'aductions anglaises, es-
pagnoles et pornuga!ses.

Counactez le professeur Da
niche entire midi et 6 h.
pm. 167-183 Avenue Jules
Pouplard. Tel. : 2-1912.




7 .77


MARDI 17 JUILLET 1979


Apres le discours de Dimanche de Carter. sur l'energie

ETATS UNIS : RESURRECTION POLITIQUE ETATS UNIS : APRES LE Etats Unis : Precisions du President Carter


(Par Pier
KANSAS


re LESOURD) ete estompes par sa d6ter
CITY mination- il i c.itnlus aije


MISSOURI. (AFP>
Le President Jimmy Car
ter a, retrouv6. au moment
i4l ;1 joue son destin poli.-
tique, la vigueur et le soul
fie (qui avaient catapults
-a la Maison Blanche, en
1976. ce gouverneur do
Georgie jusqu .alors ncon-
nu

A deux reprises en douze
heures. il a i'at face en di
rect aux cameras de tele-
vis;on, d abord dans un dis
(ours prononce a la tele
vision proprement dite puis
dans un discurs prononce
a Kansas City 'Missouri)
C est un homme politi -
que ressusc't6 qui est ap-
paru apres oine retraite de
d;x jours a Camp David
hors du (Vase Closs do
Washington.
Le visage severe, le poing
serre. le props ferme, M
Carter a souda n trouve, et
demontre. 1 a3urance d un
President. Et, ses dons d E


jama:s comment parler de
Dieu oil ades valeurs fon
damentaless a 1 Ameri -
que du Middle West, a 1 a-
mcricain moyen. a un pays
en pro'e au doute

Ces gestionnaire, aimant
peser le pour et le contre,
semblant toujours hesiter.
a maintenant adopted un
language martial sans faux
fuyant, ni compromise : , guerre de 1 energie sera ga-
gnee 11 nous faut ouvrir
de nouveaux fronts sur le
champ de bataille des
idees S; les amnricains com
battent cote a cote. iUs
vaincront Nous ne battrons
pas en retraite ..b

A la Ma-son Blanche, en
un rien de temps, 1 eupho
rie a replace le desar-
roi et la paralysie des der
nieres semaines

Dans l entourage du Prd
s'dent. on affirme ktre cer
tain que le plus dur est


FLASH FLASH

LA DIRECTION DU LAMBI VOUS ANNOUNCE
EGALEMENT L'ARRIVEE POUR LA PREMIERE FOIS
EN HAITI DU GRAND CHANTEUR DOMINICAIN
u CUCO VALOY) (EL BRUJOv ET jON TRIBU LE
M'RCREDI 15 AOUT-EXCLUSIVITE LAMBI NIGHT
CLUB.

CU(CO VALOY JOUERA 3 SOIREES AU LAMBI LE
MIERCEDI 15 AOUT LE VENDREDI 17 AOUT ET
LE SAMEDI 18 AOUT) PRIERE DE SURVEILLER X
NOS ANNONCES.

--LE RETOU1R DES SKAII-SIIAII EN HAITI EST
POUR LE 21 AOUT OFFICIELLEMENT.








Night Club'




Au Lambi

MERCREDI 18 JUILLET

SHiOOGAR COMBO ET AMBASSADEURS $ 2.00


JEUDI 19 JUILLET

D. 1'. EXPRESS $ 2.00


VENDREDI 20 JUILLET

SHOOGAR COMBO ET TOTO $ 2.00
SAMEDI 21 JUILLET

A PARTIR DE 3 II. P.M. COCKTAIL EXPRESS AVEC
D. P. EXPRESS $ 1.00


SAMEDI 21 JUILLET (SOIl)

SOIREE MERVEILLEUSE AVEC SHOOGAR COM-
BO LA FOLIE DU JOUR Adm. $ 2.0'


DiMANCHE 22 JUILLET

A PARTIR DE 3 Hl. P.M. BOOM COCKTAIL) AM-
BASSADElIR 1.00

DIRJANCHE (SOIR)

PREMIERE SOILEE DU TABOU COMIO AU LAM-
BI NIGHT CLUB Adm. $ 5.00
t(SOIREE CHOCa QUE PERSONNEL NE DOIT RATER.
x x x x
FLASH FLASH

FTABOU COMBO

EN HAITI
IL DONNERA UN CINE FESTIVAL AU PARC CINE
E ViENDREDI 20 JUILLETiii t 7 H P.M. $ 4.00 PAR


VOITURE. ET DANS LA MEME SOIREE IL SE PRO-
DUIRA A IBO LELE AVEC D.P. EXPRESS $ 8.00 ET
LA PREMIERE ((SOIREE CHOCn AlP LAMBI EST
POUR DIMANCHE 22 9 H. P.M. Adm. S 5.00
6asoae-~oogeososeeoeoogcaaa


DISCOURS DU PRESIDENT CARTER


pass pour Monsieur Car-
ter. que les sondages d o-
pini6n vont r6fl6ter sans
tarder les bienfaits de cet
ternel candidate n ont pas
te metamorphose
86 pour cent des am6ri-
cains qui ont telephone de
puis Dimanche soir A la
Maison Blanche ont accor-
de leur aval et apport6
leur sout'en au Chef de
1 Executif

Mais 1 administration
Carter. qui vent de battre
tous les records d impopu
lariti. n est certes pas as
sure d une grande longer
vit6e a 16 mois des prqchai
nes elect-ons presidentiel-
les ,j1rAl J

Les decisions a rendre
ne vont pas etre faciles,.
a reconnu. Lundi, Mon -
sieur Carter lui-m6me en
envsageant 1 ampleur des
sacrifices et ides boulever-
sements auxauel va de-
voir faire face la socidtd
de consommacion americal
noe
Cependant, t est un elan
et un optimism, oubli6s de
puis longtemps A la Mai-
son Blanche, aui ont re-
surgi


M. Carter
s'adress' a ses
partenairss du
sommet de Tokyo

WASHINGTON. (AFP)
Le President Jimmy Car-
ter a demanded ia ses parte
naires du sommet economy;
que de Tokyo de prendre
des measures comparable
a celles qu il a lui-mdme
dec'dees pour luster con-
tre la crise mondiale de
1 Energ-e. a declare Lundi
a Washington un haut tone
tionnaire du Dipartement
d Etat qui a voulu garder
1 anonymat
Ce haut fohictionnaire a
prc':se que le President a
vait adresse une lettre aux
chefs d Etat des six autres
pays ayant particip6 au som
met (Japon. Canada, Fran-
ce. Royaume, Allemagne
de 1 Ouest et Italiec avant
son allocuton de Diman -
che soir
La lettre du President.
lndique-t-on de mdme
source, prdsentait les gran
des 1;gnes du programme
6nergetique envisage par le
gouvernement americain
Selon le Denartement
d Etat, aucune reaction ot
fcielle n a ete encore re
que det partenaires dem
Etats-Unis dlepuis le dis-
cours
De meme source. on sou
ligne que la decision de
rdduire les importations de
petrole brut n aura pas de
consequences directed et
concretes sur la pol tique
etrangere des Etats-Uniq
Interroge sur la situs -
tion mondiale des ressoul
ces Dftrolieres en 1990. le
haut fonetionnaire a dt-
clar6 Qu il y aurait, so
Ion lui, equilibre entire la
Product-'on et la consom-
mation si les Pays du bloc
communist parvenaient Ah
maintenir leur capac:t6
d exportation



Nicaragua :

Un Senateur
americain triess
satiskait,-
NEW YORK (AFP)
Le Sdnateur americain Ed
ward Zorinsky (ddmocrate,
Nebraska), President de la
Sous Commmssion des Affai
res Et'angdres pour i'hdm s
phire Occidental, a. souhai-
t6 mardi matin que les E-
tats-Unis ereconnaitront
tris rapidemnt le nouveau
gouvernement nicaragua -
yen.
Parlat au micro de la
chaine de radio sGBSs; le
Senateur s'est ddclard etrcs
satisfatt de la dhmisslon
du OCne'al Anastasio So-
moza. Le depart dO Oene-
ral Somoza, a-t-tl ajouTde,
mcttra un sterme aux assas
sinarss qu'a connus le Nica
ragua.


aient enregistr6 un volume
de transactions important
a l'ouverture de la bourse.
Sur le plan international;
les allies des Etats Unis ne
pourront que se fdliciter de
la ddterminaion du prdsi-
dent Carter A prendre,
cette fois; le taureau par
les corners; etv caller au
de la des enga..cments qu'il
avait donnds lors du rd-
cent sommet de Tokyo des
principaux pays industrial
sds occidentaux.
Cette satisfaction sera en
core plus dvidente si; corn-
me l'esplre la Maison Blan
che; injection massive de
capitaux dans les sources
d'6nergie de replacement
permet une reliance de l'em
ploi aux Etats Unis et don
ne des arms pour combat
tre la recession

Pour gagner ce pari qu'il
leur a lance et s'est lanc6
a lui-meme; M. Carter
doit encore prouver aux a-
mdricains qu'il est capable
de garder la nouvelle con-
fiance qu'il leur demand
et qu'il est comme citOs.
Au course des dernieres 24
heures; il leur a montrd
qu'il entendait desormais 6-
re le ce qu'ils attendaient --;
mais des measures qu'il pren
dra pour mettre son plan
sur la voie t e lav ralisa-
tion; pour remanier son ca
binet et pour dlargir le
clan ferme des qui l'entourent dependront
en parties ses chances d'etre
rdelu.


KANSAS CITY
(MISSOURI) (AFP)
La reduction de moitie
des importations amdrica
nes de p6trole au course de
la prochaine ddcennie va
ndcessiter 142;2 milliards
de dollars d'investisse -
ments; a annone6 lundi le
president Carter A Kansas
City (Missouri).

Le Chef de la Maison
Blanche; en relevant les d6
tails de son plan pour rem
porter la bataille de 1'6ner-
gie; don't 11 avait expos les
grandes lignes dimanche
soir; a par ailleurs indiqu6
que les Etats Unis. imported
ralent en 1979; 4 PC de p6
trole en moins (300.000 ba-
rils-jour) du plafond qu'ils
ont convene de respecter
lors du sommet Aconomi-
que de Tokyo; A la fin
juin. Les Etats Unis achete
ront ainsi cette annde 8;2.
MDJ. .

M. Carter a 6galement
prdcis6 que ce programme
6nergetique ambitieux; qui
vise a dconomiser d'ici 10
ans; 4;5 MBJ; sera finance
integralement par l'impot
qu'il cherche A imposer
sur les profits suppldmen-
taires que vont percevoir
Tes companies p6trolilres
americaines du fait de l't
levee du control des prix
du petrole extrait aux E-
tats Unis. Ce prilvement
fiscal devrait rapporter au
trisor amdricain entire 146
et 270 milliardsa de dollars
en 10 ans; selon le rench6
rissement des course mon-
diaux du petroln
Voici les principaux points


de ce nouveau programme
dnergdtique qui devralt; se-
lon M. Carter; rendre con-
riance A une amdrique des
lllusionn6e et ddsorientde :
Creation d'une socidt6
pour la sdcurite energeti-
ques. Dotde d'un fonds d'in
vestissement de 88 mil-
liards; elle aura pour but
d'encourager la production
de carburants de synthese;
permettant ainsi d'economi
ser d'ici 1990 2.5 MBJ. Cet
te entreprise aura un sta-
tut ind6pendant et sera di
rig6e par un Conseil d'anc-
ministration de 7 person-
nes.

Creation dcune commis
slon de le robes probms nergtlques;
forimee de 3 membres de-
pendant directement du
president; elle aura droit
de regard et de supervisi'oa
sur tous les projects energy
tiques non nucleaires et
autorite pour fixer des ob-
jectifs de reductions ult6-
rieures des importations de
petrole.
Mesures d'incitation
pour exploitation de l'hui
le lourde: les Etats T'ns
ont une reserve d'environ
de 10 milliards de barils
d'huile lourde; essentielle-
ment en Californie. L'exp'oi
station de ces resources fa
cil'ite par des ddgrevements
fiscaux devrait permettre
l'6conomie de 500000 BJ d'i
ci 1990.
- Measures d'incitation pour
exploitation des sables bi-
tumineux et des autres sour
ces non conventionnelles tie
p6trole.


Obligation faite aux com
pagnies productrices de I'd
lectricit6 de r6duire leur
consommation de p6trole
de 550.000 BJ.
Creation d'un fonds
d'assistance de 2;4 millions
de dollars par an nour les
Dersonnes 6cono.iquement
faibles afin de leur permet
tre de fire face au renchd
rissement des Droduits dner
g6tiques.
-investissements de 16:5
milliards de dollars en 10
ans pour am611orer i-s
transports en common et ;,
meliorer 1'eff'Pacite du mo
teu, automobile.
-Un effort partlcuiier va
etre fait pour rentabiliser
les techniques le liquefac-
tion du carbon don't les
Elats Unls recelent les pius
grandes reserves du monde
et de shistes bitumineux;
qui contiennent selno une
estimation gouvernemenlta-
le: entire 400 et 700 mil-
liards de bartls de )L row.
M Carter a nar -. ileir.;
rtitere ses proJets pour de-
velopper considerab'nicmen
l'usage de l'enerie solaire:
qui devrait permottre cl
Fan 2000: de co';vr r 20 P'C
des besoins oencr 'tIqu's a-
meriea ns
Enfin: on soulignor A; in
l'entourage du pr.s ',,
que les Etats Un's devralen,
6tre en mcsure ct te aiince
de respecter rn"'1- ont. 1 i
plafond d'imporl on rii1 s
-ve sont flxs (8:2 IVMB'J). at:
course dps 5 deroiirpe .*,'pa!
nes: les achats de nutrole
A l'6tranger par les I:alat-
Unis ont ete en moyenle
(le 6:4 MBJ


WASHINGTON (APP)
L'Amdrique est entrde
dans 1'6re des sacrifices
iont elle esDere sortir gran
die et A nouveau sure d'el-
le-meme et Ge sa puissan-
ce,
En engageant soiennelle-
ment; dimancne soir; la
guerre de l'ind6pendance e-
nergftique; apris dix ours
de retraite a Camp David;
le president Jimmy Carter
a trace A la nonton un dou
ble objectif: Gagner la ba-
taille de 1'energle dans un
gigantesque effort enga-
geant les institutions politi
ques; le <,Big Business> et,
i'amdricain moyen; ct, a
travers ce combat; surmon
ter la crise morale et polite
que qui sije depuis dix
ans la puissance des Etats-
Unis. ., 0l1

De 1'avis de la plupart
des commenutateurs amdri-
cains; M. Carter a pronon-
ce dimanche soir 1'un desk
meilleurs discours de sa
residence.
Retrouvant les accents qui'
l'avaient men6 A la Mai-
son Blanche; tour A tour
evangelicie, patriote, beau-
coup plus sur de lui; il a
pendant plus d'une ddmi-
heure appeld la nation Ak
retrouver son unit et a
gagner le nouveau ddfi qui
doit mettre fin A son intoo
lerable ddpendance>> des
pays producteurs de petro-
le.

Renouvelant sa perfor-
mance de la veille a Kan-
sas City (Missouri); M.
Carter n'a 6pargn6 person-
ne; A commencer par lui-
meme.
II a fait son autocriti-
que: et a eu aussitot aprbs
des propose severes pour ce
le tout Washington politi-
que qui nest pas A 1'6coile
du pays; pour le ness>: pour les companies
prtrolifres: pour I'OPEP et
meme pour r'am6ricain mo-
yen.
Dans ces deux allocu-
tions; addresses a la nation
toute entire giace A la t6
ldvision A l'Association Na-
tionale des Comtes; M. Car
ter a prdcis6 les armes qu'il
comptait se donner pour ga
gner cette guerre 6nergeti-
que qui demandera quelque
150 milliards de dollars d'in
vestissements au course des
dix prochaines anndes.
Ayant oublid; dimanche
-- intentionne'lement peut-
&tre --; de narler du nu-
cldaire; M. Caiter a souli-
gnd; lundi; qu'il continue-
rait joucr un grand role
dans la solution de a crise
dnergdtique; aux cotds de
1'dnergie solaire; de la li-
quefaction et de la gazdifi-
cation du carbon, et du re
course accru au gaz natural
amricailn; canadien et me-
xicain.
Malgre les prdcisions don
nees; lundi; A Kansas City;
les incertitudes sur les
voles et moyens de r6ali-
ser ce plan ambitieux ont
amene les milieux 'finan-
ciers de Wall Street A a-
dopter une position d'atten
te bien que les valeurs char
bonnieres et phtrolidres

Richard Nixon
s'installera a
New York
NEW YORK (AFP)
L'ancien President amdri-
cain Richard Nixon nuimtera
ddfinltivement la Califor-
ne A. l'automne pour New
York, of 11 cherche actue.l-
lement un appartement, a
affirm mardi un de ses
p-riches,
M. Nixon a vendii rcem
meant la tCasa Pac'flcas,
nro-idde ou'ol hnhitalt A
San Clemenre tralliornite).
II devalt s'lnstaller dnns
une malson de tallie alus
m.-i cle. mals a decided fi-
nalement de rhsider 0 New
York. oh vivent ses deux III
IeS opt loura mar's, a-t-on
prdcis6 de meme source.


Pour plus de details visitez



nous au 24, 3eme. rue du travail





DEBUT DES COURSE



19 JUILLET 1979



LES 20 PREMIERS INSCRITS


BENEFICIEONT DUNE BOURSE COMPLETE

D'ANGLAIS ET D'ESPAGNOL



LE CENTRE! D'ETUDES COMMERCIALS



3eme. rue du travail No. 24


Lncal E'nglish School.


~U~*U~i~~mu~mrrr~-r~-~--------~,-I,


?.,.. .. ... .`.: .. .


I I


',z/~53Yz/rs~i~/~*YI~r/Z/C. Rl~


-^^*-^^^^^^t^<^^^BlB(QQ QQ-lJOQm QQOBOOQC'QQOO^3r


----- -----------


PAGE 3


Jeunes de partout



Pensez a votre avenir



LE CENTRE D'ETUDES




COMMERCIALS


VOUS AIDE A FAIRE CE CHOIX


EN ORGANISANT A VOTRE INETNTION


UN COURSE COM'.LET DE COMPTABILITE


i

/
>









PAM 4 -


ft Mafia americaine -en ebullitionf


A N NO()N-CE GiROUPEJES


AllSOtIIIm,.
Sous-Vctervents Maillots
SPENCERS
LAYETTES
KANTWET
LITS PARCS
C01AISES POUR ENFi1NTS












Grand Rue en face BATA


Tout ce qui faith la diffd-
rence entire une femme nor
male et une femme 1eegan
te 319 Rue des Miracles


Au Petit Bateau
Angle rues de 'ha eunTon
et Pav6e, D6positaire de la
marque de tampons Tam -
Pax lits en fer Mate
las imports vetements -
sous-vetements lingerie de
iualte -


ARCADE
87, Bourdon
Pour oa peUcts caleaux et
le, grands aussi, cadeaux
raffines qui classent cel.
ou cell qui les cholsit.


I'xactniemnt ce qu'il vous
hiiut pour etaiucher nature
lenient votre.soif


Nutranent
Ies sportifs, ftltiallants, horn
nie:a actifs bolvent NUTRA
MENT. la boisson de Sant6
VI.N POIN GRO NEG SAN
NILTRAMENT


Metaphysique
Unit6 Universelle en As
sociation avec la SIRD.
Socidtd Internationale do
realisation Divine. Rue LP
marre No 12 Pjrt-au-Prince
La SIRD est fondde paf
un grand Maitre de l'Inde
Spirituelle le Swanrt; Guru
Devand Sarasrati Ji Maha
raj plus connu sous le
nom de Swami
Pour tous renseignementy
compldmentaire adressez -
Yous a India Palace (Bicel
tenaire)
N.B- Le M Y M on Mantra
Yoga meditation ne demand
de aucune preparation au
prealable pour passer La I
phase pratioue.


TAO


KID POWEtR


LUKAKO,
Club de Koarat
Cordon pour' votro plain
6panoulssemont physique ,-
Montal ol. Spiritual .'rofes
scur M. L6o Cartright. Lo-
cal Ecole St. Jew 1'Evan-
gdlktlo.


Pivert Guest -
House
Saint Marc
Cadre reposant cham-
bres confortables toilettes
indlviduelles Dejeuner
Souper Prix Mndderd

India Palace
Le Bazar des cadeaux exo
tiques Tout l'Orlent et
ses mystires p0oui plaire et
charmer
Bicentenaire du c6td de
la Douare grandes facilities
de Parking.


PHARMACIES

SANTA MARIA
JEAN PARDO
Rue du Centre face an
Nouve!liate Execution d'or
donnances, soins, conscien-
ce professionnelle

Coucouille
La collection Haitienne
qui vous propos' des livres
sur la linguistique, la Socio
logic, la Psychologie, iAn-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 26me
Edition de (Sirolin, et le
precis de grammaire creole
compare, et consi'dration-
Ethno-Psychanal.tiques sup
le Carnaval Haitien)).






OLOR



Pour de meilleures Pho
tos Service Garanti 2
heures Tout pour l'ama
teur et le professionrel 15
Rue du Centre : Tel. : 2-094


5OHAT^AA


Transports Gnedraux P.
0. Box 73. Port-au-Prince
TEL. : 2-0833




- /O ff

'SERGE S. GAILLARD
AGiNT GENERAL /
38, Rue du Montalas Te, 2 3131
Pu r-au Prince. Haiti


L'Europe ou 1'Amdrique du
Sud Via Santo Domingo et MULTISPf jTSI
man Juan. IlIULI Un


TOYOTA
La marque viable, robust
diegante, la Maroup que
cboJsissent les gens senses.
IflNOlTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-033.i










Dansez bien

en apprenant








ls idanses mondaines: Salsa


LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, RIecordage de ra
quettes.
73, .alue T61. : 2 4991


Optique. Bijouterie, florlo
gerie, Argenterie La Qua
lite sans le Prix c'est toute
la difference.
6f. Rue Bonne Foi Tel :
2-1567




Qualitex

LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Pet on-Ville Tel. : 7-0082.



(l.P ~lt


c i Tango. meringue etc... Le Magasin qun transfor-- .
liei No. 16 me vos enants en (Petits K,
I rrire clastique Bijoux avec ses pret-- a
ppiez (,larry POLICARD porter 39 Rue des Mira-
p--z ar 'OLICAR D
u 2-1389. cies

S.... Lunettes de haute qualitM
D.P. EXPRESS optiques et solaires en ex
clusivitd citez J. M. Maxime
POUR REUSSIR Celestin opticien diploma 98,
VOS SOIREES chemin de Dal)es
PHONE : 2-3497 7-1632 T61. : 2-5,15


4t vous souhaite. avoir le
diable au corps. Faites
vite de sauter jusqu'A Mini-
Records.







Center
Si vous payez omnq dollars
le Disque ltaiten c'est que
vous ne l'avez oas achet6 a
la Rosenthal
126 Rue Pavee





^Sl D. S*


1r


(Entre des Rues Montalaim
et .Geffrard)


CONTROL
INSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
chez vous contacted cop


ROLACO


A g e n c e nmdobillibre
No 102 Lalue
- Ball Estimation ete...
1'c6plione : 2-5735


^IWdBW


Centre Initlatique mysticle
- religleux & caracttre artl'
tique et soclo-dulturel don't
le slRgo so trouvo A Pstlon-
Villo Rue Oolhard (Place
Boyer prolonge No. 32 Voul
invite h ses sdatates du OFl-
man 'l nmatin quI ont lieu
a partir de 10 heures.
Pour tolls renseignements
adressez-vous an Rdvdrend
Pasteur Blen-AIm6 ou T16l
phoner. Au 7-0682 ou au 7
1031.


CENTRE -DES
ARTS MARTIAUX
Club de Kafate Japonals;
pour votre plein Apanouisss
ment physique, mental et
spirltuel (SENSE:). Maitre
lhenock Lerclus (Affll a la
California Karate Academy
10889 Blaney Ave Cupertino
Ph. 253.4044). Local Tur-
geau 41;


Avis aux
Inqtnieurs
Tou typs types de Irermeturel
roulantes mctalliques de stl
reti TURIN, ITALIE -
Grilles artlculdes extensl
bles
Rideaux mftalliques avec
ou sans marlvelle Epais-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes mdtalll-
ques etc...
Delai de llvralson CIF
Haiti Franco Douane : 60
jours
S'adresser au Magasin
VITIELLO FRERES 303
Blvd J.J. Dessalines, Phone
2-3741.


par Didler FAUQUEUX
NEW YORK iAFP)
La guerre de succession
est ouverte, murmure-t-on
ddJ& & New York au lende
main du meurtre en pleiln
jour, dhs un restaurant de
Brooklyn, de Carmine Ga-
lante,'Lllo, pour lea intl-
mes, le aParrain de la Ma
fla am6ricalne.


police. une centaline de
meurtres sur la conscience.
qQuand Oalante divise un
gateau, 11 ne ce contenule
pas d'un plus eros mor-
ceau. I1 prend lei trols-
quart ou la totalilr-, expll.
qualt un jour un mafiosit.
Le FBI savalt rplifrrainb
6talt menace. Sa pro -
tection avait 6t6 renforcde
l'ann6e dernilre dans le p6
nitencier du Connecticut oft
11 finissalt de purger une
pelne de 20 ans de prison.
Selon des indicateurs de po
lice, une rencontre secr e
aurait eu lieu il y a quel
ques semaines t New York
entire Aniello Dellocroce
65 ans, le chef de la ,fa-
mille) Gambino et Frank
(Funzi) Tieri, la tets dp
la puissante < novese. C'est au course de
ce Conseil de Guerre que
'arrlt de mort de sLilo;
aurait 6td signed.

Selon certaines supposi-
tions de la police. Carmine
Galante a peut etre aussi
6te liquid pour avoir tentd
de lanimer la ,French Con
nections des anndes 50 qu'il
avait etablie entire la family
le Bonanno et la Pegre de
Montrdal et'de Marseille
pour ddvelopper le traffic
de la drogue.
Au course des dernifres an
nees, Galante aurnit orea-
nis6, avec 1'aide du Clan
Cotroni b Montr6al, e1'n-
tr6e illegal aux Ftats-U-
nis de jeunes siciliens et
italiens pour les recruter
comme ).
Fn 1974, la femme de Ga
lante et son neveu, James
Galante. 43 ans se seraient
rendus a Monfr'al nour re
cruter des hommes de main
pour le Clan Bonannn. n-
lors en guerre centre la fa


hfU f Bon Dieu, st ce meurtre
Sne d6clenche pas une guer
re des gangs et un bain de
sang, je veux ftre damn6>,
confiait h un journalist un
Agent du FBI (Sfiret6 FdAd
rale) devant le cadavre cri
bl' de balles de Carmine
Galante, son Aternel cigare
encore viss6 aux lfvres.
B~igU I L'lmination du Capo
S Di Tutti Capia, le Parrain
de tous les parrains, qui
.r napp .60o control les 26 Borgatia ou
et chalis Im families qui se partagent
Les de baln les Etats TJnis, n'est jamais
claue 72. et un Avdnement dfi au hasard
Il s'agit d'une decision re-
n de 1 Etat- fldchie prise au plus haut
niveau au sein de la Nostra>.


Avis
ProFessieonel
NUCLEAR MEDICINE
ISOTOPE
TECHNICIAN

APPELEZ -' CALL :
6.1817
2.1311


Carmine Galante, consider
r6 par la police americai-
ne comme 1'un des crimi-
nels les plus redoutables
des Etats-Unis, 6tait deve-
nu tres rapace au fil des
annees et s'6tait attire la
haine de plusieurs mafiosi.
Sous des aspects de pe-
tit pore tranquille, culti-
vant son potager dans sa
propridtd de Long Island,
pros de New York, Carmine
Galante 6tait loin d'etre un
enfant de coeur. Ce sicilien
n6 dans un taudis new yor-
kais a la lisiere de Harlem
avait pris la tete de la Ma
fia a la mort du c6l6bre
Carlo Gambino en octobre
1976. Il aurait eu selZn la


La Presse americaine et


A LOUER
1 Guest House iddale-
ment situee'- 16 chs (7 cli-
mat) ent meublee-bains-
balcons indiv plusieurs ter
rasses vue sur mer-clien
tile solidement Atablie -
conditions tres avantageu
ses.

2 Gde. mason etage 3 ch:
3 mains vaste cour Pacot
$ 400.
3 Thomassin 4 ch 5 bains
2 reserve non-meublee 600.
4 Village Lamothe 3 th
clima 2 bains entier meu-
bl6e Piscine filtr6e 550 00
5 Laboule 4 ch 3 bans
salle sejour etc 300.

6 Canape Vert 5 ch 3
bains reserve bonne court 300
7 Appartement bureaux
sur Lalue 150.
8 Grande Halle a etage
centre secteur commercial
pros Marchc Vallifres 500.
Voyez Gustave VALME
Real Estate Agent
Tel. : 2-2326
Apris-midi : 2-1107



A VENDRE
1 Luxueuse maison 6tage
Pelerin 3 ch 2 bains $ 40.000
2maisons Delmas 2 et 3
chs 1 bain 20 000 ch
3 A Mont-Joli 2 ch 1 bain
salon etc. bonne cour quar
tier paisible 24.000
4 Canapd Vert 5 ch 3
bains Gd salon, office, Re
serv patin 75.000
5 21 carreaux sur colline
plants en arbres sur route
asphalt6e Mirebalais 45 main
Port-au-Prince Source a cap
ter 3 kms.
6 Haut Delmas a ttage 4
chs 3 bains-galeries et ter
rasses 35 000
Voyez Gustave VALME
Real Estate Agent
Tel.: 2-2326
Apres-midi : 2-1107


- trol Insecterat 2-4991 La nomination du
nouveau Chef de la
L'Ai5(iuie Magia Garde Nationale
125 Rue du Centre Ncarauayenne
125 (suite de la 1re page)


BATIMAT
Achat Vente LocatIov
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77




L^j/ f a


SILHOUETTE
87, Bourdon PHOTO CHIAPPINI
142 Dceteur Aubry; Port-
Vous trouverez : blouses u-Prince; Haiti.
T. Shirts Foulards-Maro-. Photographles en tous g6n-
v quinerie, en culr seulement.. res Reportages Marlages
Passez"notis voir vous nef' Rc@ptions N-lr et Blanc
serez pas,d6gu. ou Couleurs.


Tout pour la Couture
La Couture pour Tous

YOGA


nel Carlos Rodriguez. Les
forces adriennes seront diri
gdes par le Leutenant Colo
nel Donald Frixione.

L'unilt d'lite connue"
sous le nom de Somozas sera commander
par le Lieutenant Colonel
Horacio Cruz et la troisiS-
me comnaenie par la Lieu
tenant Colonel Pedro Rive
ra-
Un nouveau commande-
ment militia nmr1 -,


Le Temple de la Sant; du pays est dgalement cre6
InstitUt de Hatha Yoga et de I1 est confide au Major Pa-
gymnastique m6dicale 402 blo Salazar connu sous le
Blvd. J. J. Dessalines Pho nom de cCommandant Bra-
ne 2-4041. vo.
Vous invite A ses seances de
H a th n a.1 Yo g a e t On indique A Managua
d e G y mnast i q u e qullnereste aucun G6n.-
Med. qul ont lieu tous les ral dans le pays et que 1ar
ours Matin et apjrbs-Midi m6e est maintenant dirig6e
Minium Cayemitte en cdffl- -"par des Lleutenants-Cola-
laboration avec sa fllle Dr nels, des Majors et des Ca-
Naomie Cayemltte. pitaines. ....


le discours
NEW YORK. (AFP)
Les discours prononc6s Di
manche et Lundi par le
President Carter 6ta'ent di
versement appreci6s Mar-
di martin par la press ame
ricaine
Le( New York Times)),
s il consider que le Pr6si
dent Carter a bien ddfini
les problemes pos6s par la
crise de 1 energie. oppose
dans son editorial les ter
Times forts utilises par le
President. come la (gguer
re), ta la tim'dit6s des
measures annonc6es.
< security et 1 economic de
la nation est si urgente.
alors pourquoi le Pr6si -

Educatiod :
Declaration du
Directeur General
de PUNESCO
GENEVE (AFP)
Seul un meilleur rende-
ment des systemes educa-
tifs permet d'assurer la ml
se en oeuvre du droit a 1'6-
ducation, a ddclard samedi
M. Amadou Mhatar M'Bow
(Senegal), Directeur GenA-
ral de 1'UNESCO, a 1'issue
des travaux de la Conf6ren
ce International de 1'Edu-
cation, rdunie f Gendve de
puis le 5 juillet.
M. M'Bow commentait la
recommendation Pue les
118 pays participants ont
adopt6e par acclamation
sur 1'organisation et la ges
tion des systemes d'educa-
tion afin d'accroitre leur ef
ficacit6 et de gendraliser
ainsi le droit f 1'6ducation.
Cette recommendation a
1'adresse des Ministres de
1'Education des Etats mem-
bres de 1'UNESCO attire
attention sur importance
d'une large participation de
tous les secteurs de la po-
pulation, et sur la n6cessi-
tA de mobiliser toutes les
resources disponibles, aussi
bien humaines que finan-
cidres et matdrielels.

Le Directeur Gendral de
S'UNESCO a relev 6que tous
les gouvernements s'6taient
donn6 pour objectif de ge-
ndraliser et de ddmocrati-
ser 1'dducation, que la ten
dance A- 1'allongement de
la scolarit6 Atait constan-
te, qu'une grande important
ce Atalt attaehde a 1'6duca
tion prd-scolaire tout en
consid6rant comme irrem-
plagable le role dducatif de
la famille pendant les pre
mitres anndes de l'enfant.
cL'Organisation et Ges-
tion des systems d'6duca-
tion est un thbme qui cor-
respond bien aux prdoccupa
tions des pays, puisque seul
un meilleur rendement de
ces systemes permit d'assu
rer la mise en oeuvre du
droit a 1'tducation, a ajou
tI M. M'Bow.
La Cobnfdrence a insisted
sur le r61e que peuvent
jouer A cet 6gard les chefs
d'etablissement. les Insper-
teurs et les Conseillers p6
dagogiques.
Cette 37eme session de la
Conference de 1'Education
colncldalt avec le cinquante
nalre du bureau Internatio-
nal d'duocation, parties Intf
granted de 1'UNESCO deputs
dIx ans..


de Carter
dent ne propose-t-il pas un
antidote clair et imme -
diat ?), ecrit le journal
Anergetique de Monsieur
Carter reside dans un en-
gagement : anotre pays ne
consommera jamais plus
de petrole stranger qu en
1977, Tout le rest nest
que vernis)

Pour le ((Chicao Sun-T'-
mes). Monsieur Carter a
rempli Lundi les quelques
blancs de son discours de
Dimanche Le Journal con-
saddre que ibien que des
problems subsistent, il a
propose globalement des
actions vigoureuses et posi
tves qui mdritent un sou
ten),
De son cotl. Le( Los An
geles Hetrald Exam-ner)),
tout en se f6licitant du ton
du discours prdsident'el.
scraint que quelques unes
de ses propositions croent
plus de problbnes qu elles
n en rdsolvent))
Enf-n. le Washington
Star) se rejouit de toutes
les declarations du chef de
1 Ex6cutif ainmricain et
appelle a b'en les accueil
lir


mille Oambino.
Cette operation nuralt d
plu nux nutres grandes ra
mills new yorkaises. delf
irritbes par les m6thodes
bruinles d GOulanto
Les activists criminelles
tantaculaires de la Mafia
rennent depuls la fin de "
la deuxidme guerrq mondia
le un aspect de plus en
plus lgal.
, Les chefs des cinq grandes
ifamilles, new yorkaises
(Cambino, Colombo, Lucche
se, Genovese et Bonanno)
qui competent entire 2000 et
2500 membres, sont entou-
d6s d'avocats et de finan-
ciers grassement pays pour
leur Aviter les foudres de
la justice.

Selon le FBI, plusieurs
centaines d'entreprises com
merciales ldgales sont filtrees,> sinon compldte-
ment contrdldes par la Ma
fia a New York et dans plu
sieurs grandes villes : chai
nes de blanchisserie ou ra-
massage des ordures mdna-
gares.
En plus de ces activities
'legales.> qui font entrer
des millions de dollars, par
an dans les coffres des
chefs mafiosi, la "Causa
Nostra; continue a contro-
ler largement le monde in
terlop6 de la prostitution,
do la drogue et du jeu.
La Mafia s'est 6galement
infiltree dans certain syn-
dicats, comme celui d(c
,Tcamsters,, (camionneurs),
don't 1'ex-leader Jimmy
Hoffa, aurait etd liouidd en
1975 noar le Clan Gambino.
la guerre de succession
promet de faire rage pour
contrdle,- ce Rigantesque em
pire de 1'ombre que demeu
ro la ,'ausa Nostra> aux
Etats-Unis.


PORT-AU-PRINCE / SAN JUAN

S aller retour


$ 65.00 plus taxes.


Southerland Tours

vous renseignera sur ce tarif

et vous foumnira aussi vos

cheques de voyages

AMERICAN EXPRESS









30, AVENUE MARIE JEANNE TELEPHONE : 2-1600
L'AGENCE QUI NE PERD JAMATS DE VUE L'IN-
TERET DE SES CLIENTS I


ACHETEZ

VOTRE TELEVISEUR




CASH!


( PHILIPS ADMIRAL>
N01R ET BLANC

12" $ 283.00 COULEUR
17" $ 369.0013" 624

20' $ 431o0 19" 8230

. 24" $,4850 o 1439





.UR A T
E- PAVE E U 0 -L. __A


tolle de fll poe
dt large, voile
primds, servlett
supdrieur. plast
nappe
Rue du Magasli
89


[MC4IldGla


Rodolpho Russo Centre de


Dis

II
A
aL


Joliesse

, Salon de Beaute
16 Ruel des Milracls 1.5


rr~E~


*^


,~c~/r-rr/ssssrJ~/lr~c/s//s/~/~/s/~cr~rs


i- ----- ~~---- '- -1--: -- -------;; `: L;..~;-...~..;..:;-.cXUI~


I





PAGE 5
MARDI 17 JUILLET 1979 ..


a DANS NOS


VOTRE HOROSCOPE CINE TRIOMPHE
Par Frtvnc',r ke SALLE 1I
) I3 z 9 LE JEU DE LA
Q!UA.. l Jt4 C^"" PUISSANCE


ME1.CRI'EDI 18 JUILLET 1070


:'1 MARS At ,19 AVRIL
(11,1:111,i0)

Voitr optililsmne iill slijet
d lln tdephi' eemnenit d'agre-
mlint. c iiln project de'crea=-
( ln onl dcll intretl sent
mni'tiiIa ePst justifle. Ques-
lions fanmil'!ales avantagOes.

20 AVRIL .Srt :Zo .7.1
(TAUREAU)

Vous prenez line decision
domestique qui rend heureu
so ia famille entire. Gains
fnanc ers d 'opera ions fon-
lecres serieusnmen't sont possi
bits. Votre esprit es, couple.

21 MAI AU 20 JUIN
(GEMEAU-.

Cha.ssez le. doutes ca-
clue.' an siU,), de vos assto-
cllittiol". Une convei sat oll
Nseleuse cclairctia 1 indeci-
shion. HRechcrchiez ics occa-
ssimics dc pilacccient'h. L'acceit
ist sur liharmonil'e.
21 JUIN AU 22 JUILLET
( CANCER )

L'arniti oat la vie social
vous rmeltent dans tUi1 cat
d'esprit indecis mais refle-
chissez bien a svos finances.
Soyez un petu sceptique.

23 JUILLET .V 22 AOUT
( LION -

Pour votre earri're. votre
intuition sera en dtfaut.
Cherchez davantaae. Votre
style expressif vous vaut
1'admiration d'autrui. L'opti
misme domine.
23 AOUT NU 22 SEPT
( VIERGE )

Eni reflsch ssant. vous
trouiverez Ies bonnes repon-
ses. Des am's qlli sont au
loin mettent l'etincelle
qu'il faut dants votre vie so
c'ale.

23 SEPT AU 22 OCTOBRE
( BALANCES )

Etudiez avec vos superieurs
*os pro.le's de placement.
Ayez urn brillant exchange
d'idc'es avcoc vos amis. De
nouv'atilx (onl-ic;'s vous so-
ront utilc's.

23 OCTOBRE AU 21 NOV
( SCORi'lON )

I.a prsI station de vos
icle(s appiiort des avantla-


ges professionnels et une
riiniineritlon financilre pos
sible. Attention aux pro-
jets de creation des proches

22 NOV atu 21 'DEC
( SAGITAIRE )

Une fois qtue vous vous y
serez m!s, vous irez loin
dans votre travail. Les pro
jets de voyage se deroulent
sans heurt. Nouvelles en-
courageantes rescues de loin.

22 DEC AU 1.9 JANVIER
( GAPRICORNE )

Ecartez des ddmarches dou
teuses inspirees 'par le d6sIr.
Activity de loisir avec la
jeuncsse et questions senti-
mentales favorisees. Gains
financiers possibles.

20 JANVIER AU 13 FEVRIER
( VERSEAU )

Epargnez du temps pour
les pro.jets d'amelioration.
L'accord du partenaire est
frulletuux. Une heureuse ca
maradcrie marque cette bon
no journey.

19 FEV AU 20 MARS
POISSONS)

Discussions professionnel-
les fecondes. Appuyer-vous
sur vos dons de cr6ateur.

Les visites locales donne-
ront de bons resultats. La
spontan6itt doit etre encou
ragee.
SI VOUS ETES NE
AUJOURD HUI

Vous 6tes d6sireux du sue
ces et doud sur de nom-
breux plans. L'art, la scien
ce, la religion, la littiratu
re et le theatre sont des vo
cations oi vous trouveriez
le bonheur. Votre plus
grand success viendra quand
vous aurez appris ia vous spa
c'aliser et a vous appuyer
sur votre intelligence pour
montrer votre competence
dans votre secteur. Senti-
mental autant qu'intellec-
tuel, vous etps attire par
le service public. Adminis-
trateur efficacy vous asso-
cicz l'esprit pratique a I'hu
manitarisme et etes sou-
cieuy du bhen-etre geindral.
Vous n'aimez pas etre con-
trolE de t op pres et avez
1un bon sns critique, s i-
touti a lrgard dc Ii sacift6
et ses valeurs.


Entree : $ 1.60 et ,.00
SALLE 2
FLIC OU VOYOU
antr0e : $ 1.50 et 200
SALLE III

MIDNIGHT EXPRESS
Enttrde: $ 200

SALLE IV

MAORTS SUSPECTES
Entrde : $ 1. J
XX -X X
l lx


Mardi 17 -Julllet 1979
SERVICES SPECIAUX
DIVISION ;K
Mercredi 18 Ju'llet 1979
SERVICES SPECIAUX,
DIVISION K
Jeudi 19 Juillet 1979
DOLLAR
x xx x x

REX THEATRE
Mardi 12 2 4 6 9 10 hres
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Part'r de 5 hres
Entree Gdes 3-00 et 5-00
JUKE BOX
Interdit aux moins de 18
ans

Mercredi 12 2 4 C 8 10 hres
JUKE BOX
Interdit aux mo'ns de
18 ans
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partjr de 5 hres
Entree Gdes 3-00 et 5-00
Jeudi 12 2 4 6 3 10 hres
ASSAULT
Avant 5 bres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree Gdes 3-00 et 5-00
x xx x

PARAMOUNT
Mardi 12 h 2 h 4hres
6 h 8 h 10 ihres
Entr6e G 1-50
Entree Gdes 3-00
SOUS LE DOIGT DE
LA MORT
Mercredi 12 h 2 h 4 hres
Entree G 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00
SOUS LE DOIGT
DE LA MORT
x x x x


MAGIC CINE


LEOPARD










MOSQUITO CIL

Pour ceux qui n'ont pas

d'electricit |

En camping, en vacancies,

les spirales Leopard tuent

las moustiquet sans p-rdon

Dominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.0021

SEnvente partout


MARDI 17 JUILLET 79

METROPOLE
Rue Docteur Andain
DU BOULEVARD
B JJ Dessalines
DE CARREFOUR
Carrefour

MERCUfEDI 18 JUILLET 79

PADRE PIO
B JJ Dessalines
PRO MEDICAL
Chemnn dles Dalles

DE BIZOTON
Bizoton

JEUDI 19 JUILLET 1979
PERPETUEL SECOURS ,
Rue du Centre

DAY
Chemin Des dalles

SAINT MARTIN
Delinas
S xxxx

PETION VILLE

MARDI 17 JUILLET 79


HAITIENNE
Pan Amer'-ani


MIERCREDI 18 JUILLET 79

DU SIECLE
Rue Darquln.

JEUDI 19 JUILLET 1979
PETION VILLE
Rue Flambert


AUDITORIUM

Mardi 7 heures
EMPIRE DE I.A MAIN


Souvenir du Congres de sorcellerie de Bogota


(suite de la 1tre page)


NOIRE
Entr6e Gdes 2-00 manitre qu'il faut pour for
Mardi 7 hres muler la pensee qui a tou-
Mercredi 7 hr1s jours germ c-ni moi depuls
EMPRISE DE LA que j'ai assisted a ces specta
MAISON NOIRE cles de la troupe folklori-
Entree Gdes 2-00 que ORISHA du Bresal of-
OLDU SIECLE-UP ferts ce ConErs de Bogo-
DUEntr SIECLe des -00 ta. Je me disai? que la dif-

Jeudi7 hres ference essenliee entire les
LE SECRET vodous ha.tien et bresilien
Entree Gdes 2-00 r6sidait dans ice fromes d'e
evolution do phenomene a-
pres le passage dans le Nou
IMPERIAL veau Monde.


MARDI 17 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hrle
Entr6e GOdes 5-00
Entrie Gdes 8-00
DOSSIER 51
MERCREDI 18 JUILLET 79
DOSSIER 51

IMPERIAL II
IMPERIAL 1
12 h 2 h 4 hres
Entr6e Gdes 5-00
6 h 8 h 10 hrel
Entree Gdes 9-10
LES BRONZES
Film Interdit,
Aux Enfanrts
MERCREDI 18 JUILLET 79
L SUCRE

IMPERIAL III

MARDI 17 JUILLET 1979
P(tUIC POUIC
12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes 5-00
6 -h 8 h 10 heesn
Ehtre OGdes P-00
MERCRIEDI 18 JUILLET 79
POUIC POUIC
X x X

CINE OLYMPIA
Mardi 12 h 2 h 4 hres
Entree 'G 1-50
6 h 30 et 8 hris 30
Entree Odes 2-00
CHEN TSE LE
DRAGON NOIR
Mercredi 12 h 2 h 4 lhres
Entree Gde 1-50
6 h 30 et,8 hres 30
Entree Odes 2-00
SCHEN TSE I.E
LE. DRAGON NOIR
Jeud! 12 h 2 h 4 h 6 hres
Eqtree G 1-50
ARUCE HEROS
LEGENDAIRE
8 ,heures 30
LE BOUCthE ,fOT
Entriee Gdes 2-00


Ainsi je trouvais que le
melodrame dans le vodou
bresilien consistait dans I'mn
terpritation de la trame de
la quotidienne telle qu'elle
est venue par ses dieux eut
memes dans laur Olympe.

Le Vodou haititn au con-
traire, s'attachaftc a montrer
la trame de la vie tell
qu'elle s'est passee et se pas
se entire les dieux et les vi-
vants haitiens. Consider
sous ce rapport, le vodou
bresilien reconstltue un in
illo tempore>>, le vodou hal-
tien, d6crit en plus une au-
tre realiTe celle crte par la
conjonctui'e piprenfLent hst
Dominguoise.

Je trouve que" dela est blen
exprlim sous la plume du
Dr Louis Mars quidit, dans
'artic'.e qui nous concern
4les dieux Irnportes tla ns
les cales des navlres... ofnt
vecu et souffert, ils ont par
ticip6 A Saint Domlingue
aux complots centre leas
maitres blancs; ils ont lut '
te c6te A c6te avec les ecra
sds et les humllls pour
un iteilleur d.ain et pour
un meilleur diEstln et pour
cnanger la vie.... Le culte
vodou haitien est comme
un homage rrndu S cette
geste dort le souvenir devra .
fortltler lI'me et le cbur-
de ceux qui dolvent asgurer
les relives.
Pour nletre pas Inatrlce.,
creatriets le vodou bidsI-.
lien n'6st pas nolSt rIoTie
pour a&tfltt. Les contacts
maintain ,s av IAlma -Ma-
ter, les recherehes hleVes"
au niveau acadnmlque ont


permis au vodcu bresilien
de reconstituer des mythes
qui sont a jamais perdus
pour nous et qui ne sont
pas sans une grande beaute
sans un contenu psycho -
soc ologique inajeur. Cette
perte, nous devons bien la
regretter, tout en nous coo
solant d'avoir sinon innovi
du moins d'avoir imprime
au phenomone t'al'ure d'u-
ne inst tution proprement
n6tre c'est a dire original.
Dans la certmonie bresi-
lenne offerte a Oshala par
exemp'e, il sera mo ns ques
tion des rappirts du dieu
avec 1'adorateur que de sou
ci de reconstii nation fiddle
de tout le faste de la de-
meure myth'que, du dieu,
de ses rapporcs avec les 0-
RISHAS. ave's ses epouses
vivant dans ses harms. Le
spectac'e sera heureux 6 la
measure de la tid6lite obte-
nue dans la reconstitution
de ce temps ideal, de ce lieu
idmeal. Chez nous, un dieu
SHANGO peut choisir d'ha-
biter la case du paysan -
serviteur, et dl'opdrere a par
tir de cette demeure et c'est
As peine, lorsqu'il se mani-
festera, qu'il rappellera par
des chaftts et des spo'nts:.
son app)itehance Oga le-
ment a d'artrt' dimensions.

Chez nous, .ais'a.o -te les aun ,
tres sont dew_-us des subli,


nations de ri-tre propre
personnalite telle qu'elle
cst laqonnee par nos lut-
tes, nos inlortunes, nos de-
boires, notre orgueil, notre
Frpo r. Cela, le Dr Louis
Mar. le traduit admirable-
ment bien lortqu'il ajoute
...
subtitles eti m,'.lcrmes, re-
lifts des desir., des besons
et ambitions aes hommes,
outils de communication
complexes et subti'.es entire
les hommes et t'Ailleurs,
vous vous perpetuez (les
loas) indompics A travers
les siecles dane les campa-
gnes et dans les faubourgs
des villes>>.


Puise le cel du Dr Mars


en faveur d'une exploita-
tion par nous memes du po
tentiel artist qu- du Vodou
solt entt-ndu et surtout rete
nu.


Gersotn ALEXiS

(1) Le Prem'er Congres
Mondial de '.a Sorcellerie
eut lieu a B.,goia Colomble
du 24 au 28 acut 1975. La
deletgat on aitienne as ce
Congress 6ta t composee des
Etlnologues : Dr J. B. Re-
main, du Dr JEanne Philip
pe, Professeurs Max Benoit,
Mompoint M,.ndesir, Gerson
Alexis, des artistes de la
Troupe Bacoulu sous la con
duite de Mdame Odette
Wiener.


WANTED

Plant Manager

Administrator

By American Company

MINIMUM 5 YEARS EXPERIENCE
IN ,SEWING FACTORIES
GOOD OPPORTUNITY TO PROGRESS
SEND WORK HISTORY & SALARY
DESIRED TO P.O. BOX 1332 P-AU-P


COLLEGE


LE NORMALIEN

37 Av, LamartinWere

BOIS VERNA

Port-au-Prince Tel : 2-5214

Section Secondaire : Mixte
Section ,pt1malre : Garcons seulement

.INSCRUPTIQNS DE 8 H A11,H
Du iLundi au Vendredl


-


SMardi 6 h et 8 hres
Sacha Thebaud LES DENTS DE LA MER
Entree Gdes 3-00 4-00
Mercredi 6 h et 8 hres
ARCHITECT ESTOUFFADE
A LA CARAIBE
STAGI;S POST UNIVERSITAIRES : FRANCE, U.S.A. Entree Gdes 4-00 5-00
EIT BRESIL. Jeudi 6 h et 8 hres
ESTOUFFADE
ETIUDE 1E IPROJETS. DE RENOVATION ET DE ESTOU RDBE
A LA CARAIBE
PLANS POUR RESIDENCES, VILLAS, HOTELS, Entree Gdes 4-00 et 5-00
CONDOMINIUMS ET LOTISSEMENTS.
Pharmacies
STUDIO A VASTEL HAITI assurant cl service
SUR RENDEZ-VOUS 2-3777- 2-0624. Cette nuit
,r / -C-OO-- C'!-

F


.................... ........ .. .... .....................


1 lw \L1 V -,.,


CINEMAS *e* **

CAPITOL
CAPITOL 'I Miche S th Club

MARDI 17 JUIILET 1979
PRIX UNIQUE $S 1-00 V'9 TT T T1
Sre, 4 h.re VENDREDI 20 JUiILLFT T
6 h 8 Hres 10 hree
INEVITABLE
OR9D, E $ ELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO 79
MEROREDI 18 FILLET 79 EL
L INEVITABLE
CATASTROPHE

CAPITOL II PATRONNEE PAR

MARDI 17 JUILLET 1979
PIIIX UNIQUE $ 1-00 8

Sh reshres ETASA (Volkswagen Audi)
UA NUCTiDU {' "
MASSACRE -
MERORSSDI 18 JUILLET 79@@
LA NUIT DU MASSACRE VI SRONT MISS ST MONSIEUR DISCO 79 ?

CAPITOL 1III (
MARDI 17 JUILLET 1979 E P&I
PRIX UNIQUE$ 4~ 00 GAGNEZ$ 3.000DE PRIX.
1 -h 11f2 h 15 4 h 15 @
6 h 15 8 h 15 10 hres 15
L fOROSCOPE
MERCREDI 18 JUILLET 79 AVEC : OE
L HOROSCOPE @ )
@ VOLKSWAGEN : $ 1000 CASH
CAPITOL IV '
MARDI 17 JUILLET 1979 @ AIR TRANCE : 2 Billets aller ratour P-A-P Miami
PRIX UNIQUE $ 1-00
11 h 45 1 h 45 ? h 45 AIR JAMAICA : 2 Billets aller retour P-A-P Kingston @
5 h 45 7 h 45 9 hres 45 @@
VtVE ABBA O@ M0o, 8fS ay @
MERCREDI 18 JUILLET 79 ou Montgobay
TETE DE PONT POUR
8 IMPLACABLES @ HAITI AIR INTER : 2 billets au choix @

x x x x SANYO CENTER : Un televiseur SANYO

CINE LDO @ @
Mardi 12 h 2 h 4 hre, OMNI SUPPLIES : Un refri'erateur KENMORE SEARS @
Entree Gde 1-50 cr?)
SHA80LIN KUNG FU KID &
6 h 8 h 10 lire, PLUS :
Entr4e Gdes ?-00 : @
Mercredi 12 a 32 h 4 hres (@
Entree G 1-50 ) DES BITOU.7:, DES MONTRES DEiS ROBES, DES RADIOS, DES (
6 h 8 h 10 hres

SHAOLIN UNG FU KID @ DISQUES ET TANT ET TANT D'AUTRES CHOSES ENCORE QUI

x x x x @ FONT DE CETTE ELECTION ELECTION DE L'ANNEE !

ETOILE CINE @
Ma 6 h 30 et 8 hres 30 Miss et Monsieur Disco 79 ...Un programme n
SEPT ECOSSAIS @ '9
EXfLOSENT @
Entree Gdes 1-50 et 2-50 @

Mereredi 6 h 30 et 8 hres 30 *
KUNG FU CHINOIS ()
CENTRE LE PARRAIN
fEntree Gdes 2-00 et 3-00 @
Jeudi. 6 h30 et 8 hres 30 @ (Reipseignements et inscriptions tous les soirs au M.S.C.) @
SALOPARDS EN ENFER
Entree Gdes 1-50 et 2-50 -
x x x


______ _.L. _




- -.- - "-.- - - -.- -. -. -" ~~.ii-~.*-.-- -


MARDI 17 JUILLET 1979


Les diners debats au service de la

culture et de developpement

Par Toussaint DESROSIERS


I ;t llurtirIt hill i du Grand
1 Ct'Ir ( 0hl 1i VIe1r a pris le
i qi .ld r toi t ilde' stt tnlir
.,wI>, Itr (l i"re is coilntorta
S i. itge ;pourl les cone
IIot'", i Illolwtiatlve tros
1,Ific h" r rln Ha111 It s'agit
i llinrr.s Dobat.s qul y
it ,i bilrnltot organiseo au


ti, I'ie h ttution r'eussit
.1 lilpl i ler il, comnnme cc
o, f, ar lleurs, notre pe
en il el l tera des ,er-

(' ,"l (|i 10 i, Societe Hai-
l m w I \il r irep 'ee sur elle-
nirmtn (' i, It domain pri
\ "' l 1 :i troupt e quii
iiotliltl It .1 p uine f tra
\is Ir 'temps et quelques

Nicaragua
Un bateau des
Etats Unis prit
a evacuer ls
americains
WV.ASIINGTON lArPi
U I t l ..it:iI (It ,debarqtie-
1 i i ,;i l ] ''l;ti'' I t'ralinspor-

.s trov,- dpltiis tune semai
i)' ;iil 1Ar ,' d. l:i vott e Est
(II Nth r':Ira Ipre! a itinter
ll r )i r ev.i, iir les "res-
ti is.ll iin;l ric liins si ice
l.t e revel' itI .a cessaire. a-
-'i) :iplpri'is im i.:di de bonne
'lrci i a W s'.-i. ngton.
_'? n\lire ,w 39 000 ton-
r le. I Sftp.iin-. ne trans
1o1.'t1 p;isI Is .e marines,,
0,K 1 setllcm'nt 19 soldats
dl I arme- l.-' erie amnric-
(;l qui 1pouirraient pren-
cle H l,toi. a i7rd des heli-
otlll0e, -,1 i1 11alt protc-
u'r I, eva l;ai' on ds di-
-1 )mil M e11 "'rcs ressor-
-10>0. iian: rcai:s. a-t-on
pr6coe

Le S;lTalian I un des na
v.i's d" deb:ir, lment a-
m ir,( :iis les plus moder-
1('s. sralln m')ille la une
cenlltie d, :. mn au large
dil NI(IcaIa'-I a.
An Pienti!'"i);o on se refu
s pi'1 ur I ln-,'in t a confir-
S.r Ila pr)i:'.,.:( du bati-
i'lI t lil '1 a loinir touted in1
IinInjnioll a son sujet.

HqISI.: DU DOLLAR ET
l'NVOILE DE LOR
I'I llS iA porrsuiviP s

li :. l mardl or t,( s les
[ii [ lr']i f l< g e nll s ( O n -
I !'r l Ill I" "I' tp'icism e des
Ill ii' x i I lii uri i 'i s vis-a-

S''" I '; ";I 1 m'1 i 'Ilr t, lesi


1i l i't' i 'Cl( ii ci l Ct
10'I'. dI It di illvise i a-

It] I. I'. I" ;1. I"ti lit 1 :t ll l la -
i'lit altl n


1', l ," ii" la B un-
'.' l t I l it a :la (|llt d An
I' ro ,21 7 li :,1,l 1 It. A Pi

S'., 1 4.24' 5 F. ill n
I-,:, i |ii d )e pis,,s e 1 PC de
llt, 1( d1b2 1' 1 sem al-

I', t Bill t t t pa
2e Wh 217 70l a i16.0 yen a
'Il ky do O29. 18 1 29.04
slisin .; b( r-c'.Cs 1i BruxCPlls
.1I (i 1 2 a 1,81 marks
dlims lIes ("h ln,-,s interban
;tlr'e, ra Frtan(')rt. A Lon-
drs, la livre :, rling a at
,inlt a2.2635 dollarss con tr
2.2420 la veille.
Lor a poursiivi son as-
ceonlO. )ulv:'r:;ant notam
menr. ses re(co)-ds de la vil
I a Londres. A 207.25 dul-
lars 1 once. Le lingot dun
kilo a atteint 42.650 F h
Paris, approchint son ni-
v au historiq'ie de 43.200 F
6tablit le 29 mai dernier.
noms Cdilleict:, et qui en


entretetnant ccttc mentality
que Ion connuit blen, cultL
vo touls les detours favora-
bles h ses interets particu-
hers. Pout etre est-ce 1L u-
no consequence de notre in
su arite. Mais nous n'avons
pas etuaie en profondeur
le, rapports entire notre in
sularite nos tendances et
nos coutumes. Pour en de-
gager de nouveaux princi-
pes don't le cuie servirait A
nous aider A voir plus clair
et a aller plus loin.

FORCF DES IDEES

No, hesitations qul s'ex-
pliquent bien d'ailleurs -no
Lre imimobilisme meme font
que beaucoup dhdees neces-
saires a notre advancement
restent dans i o'nbre ou au
lond dces cer. -cx oh eltes
tijolen- sans cesse, ache-
vant de devurer les indivi-
dus qui les portent. En Hai-
ti, disajt dejI le Dr Rodul
pl c Chmnmant, 'nous mour
runs deo nos pnsees ren-
trtees. Beaucc'up d'itees u-
til.es so perdtnt done. Tout
:e monde sail pourtant que
c solit ies idces qui merinent
la vie dcignre l't.rre vecue.
Celle qgw' Jest pas reduite
au strict t En e.-tle. En lais-
sant lno meileures idees et
los i... mmes qui les culti-
tal, notre milieu se condam
vent darns 1'o0oll le plus to
ne a latropi',. Ne dit-on
pas, souvent qu fi faut (plus
.,avoirl pour plin etre1. Et
comment pert on e plu,- sans t :- les rensa
gneinent-i. D'abord sur les
noses qui r 'us concernent
au premier ci c'. Et don't de
pendent n,'tri present, no-
tre ave-nir. brif notre des-
tin mit. e.


RAYONNE EMFNI'
NECELS!a.IRL


Si tout va r-:en. li'H6te
ChilL.topher dev endra sotns
peu un important centre
d' dcis. CaI la mobility cul
turelte 'avere on postulat
de notre dleveloppemnent in
tegral. La culture haitienne
dija bien pourvue d'ele-
mnikW capablcs de nous for
getr in dest i neilleur, a be
soin, a i'llu:e dru develop-
peiJ(tm d'un rayonnement
plus ;rI, id. C uneo circula-
tion plus inten e. Non seule
m(nt en Haili meme, mnais
;Illssi aux qu'lltrc coils du
mino ici u 1 no, poss iblites,
qulo 1jile limirie'Js, peuvent
.l'rvir it 'a molntclir so1s tou
oi's so fi e i e ;. Pour l'in-
|i'spi usable rev lorisation
dl1un piatint1ione national
(il (-'. ,'l'e l:im t d'adration
el, tout d'"rtration conti-


UN "ADRE
INTEr'RESSANT

N-,Ui dev.'n. done sortir
nos 1ensebis constructive.
CoTes qgi soil susceptible,.
d'enge:narer on semble
prlfcrer de lies ours le ver
be generer le progress
s tanlo to;e ;I: tormes. EL
silrtot:t savoir les mettre a
la portee cu grind public.
De leuI le monde. Af n que
o acciere ie decollage de la
Cite 'Laitienne. Cet effort
our 'Est a ntIltre portee bcne
ficie d'un cadie adequate.
Ce cadre, cost une haute
institute on 'cun.'rel'e qui, si
elle e t soutero 'e convena-
blement et r 'gulierement
par .( public haitien moti-
ve par et pour les closes de


l'esprit, dolt s'epanou'r dans
notre pays qli se meltra
ainsi au niveau de toutes
Ice grades copitales du
monde, en ce qui concern
la diffusion des idees, dans
une ambiance ilus propice
A la riceptlvltt.

FORUM AGREABLE

Les diners debats, all-
leurs, sont courants. Des
personnalitis de haut ni-
veau des intellectuals de tou
tes nuances en font leur
meilleur tremplin pour lan-
cer des idees nouvelles ou
contredire ceux qui s'oppo-
sent f leurs initiatives. Corn
me de nos jours, tout se
joue, dans le coude-f-cou-
de avec ou sans fraterni
te nous avons pense que lor
ganisation d'un Forum sou
tenu par une agroable am-
biance est sn sceptibte de
projeter, en plus de tout ce
qui existed deja, de nouveaux
jets de lumlere, par le choc
des idees, sur la route de no
tre developpement et pour
le plus grand bien de notre
culture. D'ailleurs le move
ment d'idees qui a cree l'E
co'e Indigeniste n'a-t-il
pas eu pour principal trem
plin !e forum anime par les
adeptes du Cercle Port-au-
prIncien ? Il ne manquait
peut etre que le covert.
Dans un pays oh il ne faut
jamais oublier que l'hom-
me nait bon, mais qu'il de-
vient meilleur apres avoir
mange. i
Comme dars toutes les
Cap tale qu. .e distinguent
par leur haut-ur de vue et
de ton, la note, malgre ta
erudite d'un trop grand
nombre de ses laideurs.-
peut etre pour mieux com-
prendre la necessity de leur
effacement reunira au-
tour de la table et dans un
face a face fructueux, ses
dirigeants, ses intel.ectuels,
ses professional.] ses horn
mes de theatre, ses artistes,
ses ouvriers ei en g general
tous ceux qui ont quelque
chose de valabie f dire aux
autres ou af partagVg:; gyec
eux. Ainsi, en lieu et place
de l'affrontement perma-
nent, du cloisonnement en
secteurs qui s'-pposent ou
qui se def.Cnl, on aura des
discussions don't la chaleur
sera temnperec par le sourl-
re final ou le sympathique
mot do la fin. Entrc gens
don't les soutiC sont souvent
communs, mai" qui n'ont ja
mais appris dans une ami-
t:c aliment6e par des ren-
contres frequented ou le
Irottement reguPler, a so de
couvrir tels qu'ils sont, c'est
a d re des haitiens qui ne
so to'.erent pas et qui n'ad
mettcnt pas qae l'opposition
neccssaire des idWes n'a pas
besoin de s'achever neces-
sairement par la destruc-
1''n des homes. C'est une
chose que seuls des contacts
iqueiii.s eL une bonne am
biance >ont appeles it con-
cret ser dans notre interest
a tous.
Nous ne doutons pas du
bien fonde do cette init'a
tive qui a facility tant de
solutions heurueses a des
prob'emes ep neux, ailleurs.
Mais crnnaissant l'indiffe-
rence do notre milieu pour
les chores et les hommes
"d'esprit, nous nous deman-
dons dejh quel accueil sera
resreve a ce genre de forum.
L'entrepr se vaut cependant
la pine de se placer au des
sus du doute paralysant.
Toussaint DESROSIERS


VENTE PAR
AUTORITE DE
JUSTICg

11 est fa't savor i
ceux &a qui il appart
qu il sera procede le
sept Aofit mil neuf
so'xante dix-nemufl di
res du matin en 1 Etu
par le Ministere de I
brun Vielot notaire
residence de Port-au
ce. ft la vente au pl1
frant et derni-er endh
seur 1 immeuble ci-
designe en vertu

1) d un jugement du
nal Civil de Iort-au
ce en date du dix J
mil neuf cent soix
dix-huit dont le disa
est ansi conou :
(PAR CES MOTIFS
Tribunal, apries dil.
tion au voeu de la lo
et declare lissoute p
divorce la communau
ipoux Gustave Adolp
jean. 1 ex-ipouse ne
mnre Frecynet; Donn
parties acte de leur
cord au partage de 1
communaute; Ordonn
consequence le partai
biens meubles et in
bles de la communau
a existed entire les
Gustave Adolphe D
DWt que prealablemen
operations de partage
ra procide a 1 estim
des immeubles pa
sieur Bossuet Donatien
le Tribunal nomme h
te fin, et qui dans pr
verbal de cir'cottance
ra si le ou le., hiein-
commodement partag
bles en nature; Comm
element le notaire L
Vielot. en la residen
Port-au-Prince. pour
operations de compete,
qu;dation et de par
condamne la commu
aux dipens.t
Et
2) dun jugement de
me Tribunal en date
quatorze mai mal neu
soixante dix-neuf do
d'spositf est ainsi con
(PAR CES MOTIFS.- I
bunal, apres examen
sur conclusions conf
du Ministire punolic;
declare rigulier en 1
me et just au fond 1
,port dress ao 1 e
commis Antoine Bossu
nation. le vingt deux
vier mil neuf cent s
te dix-neuf
Enterme te sus-dit
port d expert pour etr
cute dans sa forme
neur; Ordonne en ci
quence la lcIltation i
tude du notaire Lebru
lot commis tux fins
partage, de 1 inmeub
ia Pacot en msete vill
que decrit dans le di
port, Dit que les d
en provenant seront
ges fa part gale enti
parties; Condamne la
munaute aux drpens
des a la some de...
Aux re'quotes. poursi
et diligence du sieur
tave Adolphe Dejean
prietaire, demcurant
micili6e t Po:t-au-P
ayant pour avocats
Louis M Lani'aire, Boa
Alexandre et uner
vry identifies. patented
imposes avec election
domicile au cab-net d
avocats s's a la Rue
r i c a i n e No c
Contre la dame Elmir
cynet spouse divorcee
sieur Gustave Adolphe
jean. d e m e u r a
et domicili6e Port-au-P
ayant pour ivocat M
mascene Jean Charles
tifie. patent et imp.
vec election de iomi
au cabinet de son a
sis en cette ville
Une propriete londs


Oragees amaigrissantes


Malgrir sans pe ne avec


Ii est maintenant si facile d'avoir une ligrne
parfaite si vous btes A un age ou l'emn
bonpoint menace..:
s1 voire activity s6dentaire favorite les
r -- ouf,'eels de graisse.. -
co, a e r eeePelu,que lederale d Atlemrnagre E


Fugoa depot JIIF sI ;-

$1 v.Olre otmanrdise est plus fone que rag s a aigssaries
uris blnnes resolutions&

Fugoa depot.
En venlo dans ntoulei l nharmacles


Schi&e.ch Onalmwelirk GmbH penWee.eSBaoen


btiisses sise iI 1Avenue
Champagne ldans le bloc
* Nord' Ouest da cette Ave-
nue et du chemin de Babio
le mesurant vingt metres
i tons quatre vingt d'x it 1 Ouest,
iendra vingt deux minetres \cin -
mardi quante cinq A 1 Est. dix
cent sept metres six au Nord et
ix heu seize mitres quatre vingt
ude et quinze an Sud et borne
Me Le au Nord par jMfadame Pier.
a -- re Faure, au nSud par qui
i-Prin de droit, 1t 1 Est par
us of- Edouard Peloux et it
eris- 1 Ouest par un passage corn
-apres mun de quatre metres qua
tre vingt sept
Elle estsestimee it vingt
Tribu cinq mUlle dollars
u-Prin Pour plus amples rensei
uillet gnements, s dresser an no
xante taire Lebrun Vielot d6posi
positif tAire du cashier des char-
ges on au Cabinet Lamar-
S, le re
bera- Louis M LAMARRE. Av
Di; Dit Boniface ALEXINDRE, Av
par le Osner H FEVRY, Av
te des x x x x
e El- Avis de Formation

e aux de Societe
ac -
a dite Par acte du 25 Juin
e en 1979. enregistre, il a ete
ge des former entire Messieurs Ge
nmeu- rald Manuel, proprietaire
ite qui demeurant et domiclii it
epoux Petion-Ville, identified au
Ijean; No 1800-BI. at Maxime Du
it aux thiers, proprietaire demeu
il se rant et domicilid a Port-
nation au-Prince. identified an No
r le 2136-F. une Societe, en nom
que collectif don't la Raison So
a cet- Oale est MANUEL & CO
oces- la Societe aara son siege
e di- at Port-au-Prince et pour
sont raison commercial le nom
,ea MANECO INDUSTRIES
et ega La signature de la Socie
ebrun te sera constitute par la si
ce de nature de Monsieur Ge-
les o rald Manuel au has de la
de li raison commercial
rtage;
nauti Le capital d3 la Sociti
est de Vingt Mille & 00/100
Dollars ($ 20,000.00) entire
cc mse rement verses en especes
e du La Societe a pour objet
f cent toute operation commer -
nt le coale ou industrielle rela
cu. tive at 1 assemblage et a la
Le Tri transformation de tous ty
et pes de marchandises ft
ormer partir de matieres premie-
D;t et res importies
la for Dipot du contract de la
le rap Societi a kt6 effectue an
expert Departement du Commerce
et Do et de 1 Industrie le 6 Ju;l
Jon let 1979
soixan Port-au-Prince, le 16 Juil
let 1979
Gerald MANUEL 177
rap- xxxx
re ex6 AVIS
et te-
onse- Dans le cadre de la reor
en ganisation des heoles de
n Vie formation professionnelle
d ( PROJECT D EDUCATION
le S No 2 GOUVERNEMENT
e. tel IIAITIEN GROUP DE
it rap LA BANQUE MONDIALE)
encerI 1 institute National de For-
parta motion Professionnelle est
re les charge des divers recrute-
Scorn mnents et formaltons du per
iqui sonnel de ces ceoles
uite Les candidates admis apres
S selection seront bourniers.
pro A 1 issue de leur forma -
etpro ton. et apris evaluation,
c les bo'ursiers seront nom -
Snee ms professeurs dans les
ies DEUX (2) icoles riorgani
II Fae s6es L une de ces ecoles se
11 Fo ra site at Port-au-Prince,
s eI 1 autre. au Cap-llaitien
n doe La premiere formation
Am e ses concernera les professeurs
27me e dessin et les chefs de
2 travaux Elle -s talera sur
e Fr DEUX (2) annmes environ
du, Conditions d inscrptions
e D6 pour cette premiere forma
a n t, tion :
e Da etre profesieur en exerci
iden ce dans une cole profes-
a e sionnelle actuelle dans les
Sicil spec-alites tells que :
vocal mecanique ajustage
mrcanique automobile
et menuiserie ben'isterie
dessin technique
electr-citi
etc-..
S on. tre ancient eleve d u
ne cole professionnelle on
technique et avoir obtenu
le certificate ou dipltme de
fin d etudes .clans les mo-
mes specialites que e-des
sus;
nveau scolaire minimal
exigi : admission en 2lme
itre de nationality ha)
tenne
D autres formations sont
prevues ultrieurement.
les personnel intiressdes
ft ce premier recrutement
tsont invites t s inscrire it
partir de Lunili 16 Juillet
Sjusqu au Lundi 15 Octobre
1979 ft 1 Institut National
de Formation Profession -
nelle (INFP). Chancerel-
les Varreux, route du
Nord, Tdl. : 2-5531
Les candidits se prisen-
teront it 1 inscription mu -
n's de leur acte de naissan
ce et de toutes les rdf6-
rences don't ils tiipsosent:
attestations ou diplimes.
certif'cats de travail etc...
LA DIRECTION DE L INFP
[ Mme Simone MONTAS
Direaceur a i de 1 INFP


LA DIRECTION DU PRO-
JET D EDUCATION
* Ing Nicolas SAINT-LAU -
RENT Directeur


CARNET SOCIAL


D6cts de Mr.
Roger Beaubrun
Nous annonqons avec in
finiment de pelne la triste
nouvelle de la mort de Ro
ger Beaubrun dicde au Pa
villon Prive de 1H6pital
de 1 Universlt6 d Etat. d Hai
tti le Jeud! 12 Juillet 1979
i 6 heures 30 du soir i
1 Age de 53 ans
Nous adressons nos vives
condoliances a ses infants
Docteur Jean Edouard Beau
brun et Madame nee Eve-
lyne Chrispin. Mesdemoi -
selles Ginette et Elsie
Beaubrun. Fritz Ganthier.
a ses petits-fils Dominique
et Frantz Beaubrun; a ses
freres et soeurs, Me Elierle
Beaubrun, Mademoiselle
Gerarde Beaubrun. Mada -
me Raymonde Be'aubrun Ci
neas et son poux. 1 Ing6-
nieur Alix Cin6as. Madame
Robert Desvarieux nde Li-
na Paul; ai ses oncle et
tante Monsieur Chryssos -
tome Beaubrun et son 6pou
se, Madame Veuve Michel
Beaubrun; i ses cousins et
cousins, Docteur Yvon
Beaubrun Madame et en-
fants. Madame Louis La -
fontant nee Marie Ange
Beaubrun et enfants. Mada
me Wesner Th6odore nee
Jeanine Beaubran et en-
fants, Mdnsieur et Madame
Joseph Gentillon et en -
fants, Madame Marie The-
rese Gentillon et sa fille.
Monsieur et Madame An-
thony Gentill9n et enfants.
Madame Jules Bo'sson nee
Antonine Gentillon et en-
fants, i ses neveux et nil
ces Jean Castel. Alix Ju-
nior. Frantz. Philippe et
Richard Cineas, Marie Mi-
chiele, Mare Al'ce. Gary et
Marie Carole Beaubrun. ai
Madame Girard Cadet nee
G Nicolas, at Mademoiselle
Micheline M Michel. aux
famlles Beaubrun, Cinias.
Chrispin, Lafontant. Theo-
dore, Desvarieux. Gentil -
1on, Toussaint Casimcr.
Louis Charles, Nicolas, Ho
norat Constant Gous-
se et a tous les autres pa-
rents et allies aflectes par
ce deuil


La d6pouille mortelle seI
ra expose le Mercredi 18
Juillet courant dcs 2 heu
res 30 P M au salon de
1 Ange Bleu (Entreprises b
Funiraires Celcis) d oh le
convoi part-ra pour se ren-
dre en 1 Eglise du Sacre-
Coeur de Turgeau of les Ittpor
funirailles seront chan H
ties it 4 heures de 1 apres- ACCEPT]
midi
L Entree au cimet-ere se LES ETA
'era par la Ruite Mimsei MARCHA
gneur Guilloux (barriere R
de I Eglise du Cimetre) UP
N B La famille se reunira SOC
le mardi soir de 6 hres 't OFFRE
8 hres au solon de ricep- NIERE
t:on des Entreprises Cel I
cis (Sacre-Coeur) pour re- DE DL
cevoir les condoleances
des amis
x x x x
Remerciements
Madame Veuve John Ba
troni et enfant-s, Madame FACILIT
Veuve Pierre Batroni et en FTAGE
fants les families Batroni
et Moise touchees des nom-
breux temoignages de sym-
pathie regus t 1 occasion '-o s
du decis de leur regretted
John P Batroni prient les N
parents, allies, et am-s qui
se sont associs ta leur pei
ne de trouver ici leurs re AIMi
merciements 6mus La mes q
se de pr'se de deuil sera P
chantie en I Eglise St PF'
Pierre de Petion Ville, le
Jeudi 19 Juillet 1979 i 5 PD
hres 30 de 1 aprcs-m;di. Cet 1%
te announce tient lieu d in t
vitation 177 '


Madame nee Anne-Marie
Francisque, aes frires et
soeurs Alex, Chantale Gi
na et Grigoire Dolce; ses
grands parents Monsaeur et
Madame Mussft Dolce; ses "
oncles et tantes :, Emile,.
Dolce et Madame, Roland
Dolc et Madame, Rodri-
gue Dole6 et Madame Car
lo Bettoti et Madame n6e
Jacqueline Dolce, Racine
Joseph et Madame nde Su
zanne Dolce, Madame Ma
rie Dolce, Mons'eur et Ma-
dame Jules Francisque;
ses cousins et cousines :
Docteur et Madame Buffo'n
Mondestin Emmanuel C&-
lestin et Madame, Emmain
gart Joseph et Madame, An
dri Aupont et Madame.
Aux families Dc.lce. Fran-
cisque Cdlestin, Mondes -
tin. Joseph, lupont Louis
- Fouche Jason Musca
din, a tous tes autres pa-
rents et allies, MM Pier-
re Louis et Le Nouvelliste
adressent leurs sinceres
sympathies

Les obseques seront chan
tees demain Mercredi & 4
heures P M n 1 Eglise diu
Sacre-Coeur de Turgeau Le
convoi partira du salon fu
niraire de 1 entreprise at
1 Avenue Jos6 Marti 177
X X X x
Dices de Mmine
Oriana Vixama
Pax Villa announce le de
ces survenu le 14 juillet
1979 de Mme Oriana Vixa-
ma.
En cette penible circons-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leur sym
pathie a ses petits enfants
Dr. Jean-Claude Adrien,
Herve. Richard: Michel A-
drien: a M. Ludovic Mel-
lon et famille; a M. Eugi


Soulagement rapide
des douleurs dorsales



$aridton


centre toute douleur






QUICK CARE i


t Export Custom service

E QUELQUE SOIT LA COMMAND POUR
TS UNIS, ET ASSURE LE TRANSPORT DES
ANDISES VERS PORT-AU-PRINCE.

E DES FORMALIZES DE DEDOUANEMENT,
UN SERVICE DE VERIFICATION DOUA-
ULTRA RAPIDE ET DANS UN MINIMUM
I.



QUICK CARE

E LA LIVRAISON DES COLIS A DOMICILE.
ALL AMERICA CABLE TEL. : 2-4362





MESSIEURS


EZ VOTRE FEMME !

OTEGEZ LA FAITES LA

UNIFICATION FAMILIA.E IS


x x x x at Deces de Mme
Antonin Tardieu il
NEE MARIE DORELISA M ercredi 18 Juillet
DUQUELLA0
Les Pompes Funibres Pa
ret Pierre-Lou's vous an Soiree Bistrot
noncent le deces de Mada
me Antonin Tardieu ne dC A VAA C
Marie Dorelisa Duquella SPECIAL VACANCES
survenu samedi
A ses enfants Edouard L BI T O
Tard-eu et Madame, Fre- LL ST
deric Tardieu Duquella; ia
ses petits enfants et arrie-
re petits enfants, ses ne- ardsente
veux et nieces, cousins et
cousins it tous les autres Le Tour de Chant de
parents et allies MM Pier
re Louis et Le Nouvelliste 1 *
adressent leurs s-nceres LOnnel Benjamin
sympathies Les obsiques de A
Madame Antonin Tardieu ACCOMPAGNE DES MEILLEURS MUSICIANS HAI-
seront chanties le Vendre 8
di 20 Juillet ft 4 heures
PM en 1 Eglise du Sacri TIENS. NOUVELLES CHANSONS NOUVEAUX
Coeur de Turgeau Le con. SUCCES. '
voi partira du salon fund
raire de 1 entreprise it 1 Ak
venue Jose Marti Pour cette Soira2 unEIue
Sur demand de la de-
funte, ni couronne, ni
'fleur -" 7 4 Rservez vos tables


Decs de Jacques LE BISTROT
Doled Jr.
Les Pompes Funibres Pa
ret Pierre-Lou's vous an Tel 2-1809
noncent le dices du Jeune

nJacques D1e6 Jr survenu Le rendex-vous des Vacances
A ses pere mere : I A
gronome Jacques Doled et at


PAGE 0


AVIS DIVERS


ne Mellon et famille. Mme
Edner Day et famille,' M.
Joseph Pratt et famille. M.
Raoul Baptiste et Mirt Ma
dame Nicole Baptiste et fa
mille. Mine Julie Disird et
famille. M. Jn-Marie Disi-
r6. Lillane Joseph.
Aux families Adrien, Mel
Ion. Batiste: Ddsiri: Jo-
seph: Pratt et at tous les
autres parents et allies 6-
prouvis par ce deuil.
Les runnralles de Mma
Oriana Vixama seront chan
ties 1I mercredi 18 juillet
en l'Eglise du Sacri Coeur
de Turgeau. Le convoy Dar-
tira de Pax Villa Sacri-
Coeur oft la 46pouille mor
telle sera expose des 2
heures P.M.
177
xx x x
Dkces de
1'Infi. Agronome
Gerard Uriodain
en AErique

Nous avons appris avec
inl niment de peme la trs
te nuaw .le de la mort de
noure compauti ote l'Inge-'
nieur Agronome Gerard
Urlodain, survenue la semal
ne derniere en Haute Volta
Expert de la FAO en A-
frique, I'Ingen Our Gerard
Unodain trava.-lait depuis
quelques ai.ntio:, en Haute-
Vo ta.
La depouille mortelle rcn
trera f Port-ai -Prince dan.
le courant de cette sema ne
La date des funerai'ics sera
annoncee ultericuLreLmnent.
Le Nouvctlisle s'associe
au deuil de la family eplo
ree et present ses condo-
leances particulieremnet a
sa femme nee Mar e Lucie
Tassy et at ses enfants.


PAGE 6


- -- -- -









MARDI 17 JUILLET 1979


Vainqueur de la douleur ne detruit pas vos globules


Une nouvelle boite


SOMOZA A DEMISSIONNE DANS LA NUIT D'HIER ET


Siiullr tit Ia It ho pa'el" )7

dolt Muller
'olus ses onfants sont mul
stletl ct pas des nmoin
tires : quiilonqule a enten-
,du Mushi At la tOte I l ex
vellent group qu il prO-
sente "tusteotent au FO -
Cl'S, ne peut itre qu emner
ve i1e par la rapidityd du
ne croissance qui fait de
liii, sans dlscu:isipn poss'
ble, le melleur pianist de
jasz hait'en. capable d im
proviser avec aisance et lo
gique dans in style nette
ment moderne, proche deo
relui d Herbie liancock et
de (Ciek Corea, ot dans le
quel s affirme dijAi une per
sonnalite tres attachante
A la batlerie. Ji-el Wic-
maier confirm les dons
etonnants que j. a: signa-
les depuis plus dun an a,
1 attention des amateurs
Deplorons 1 ;i-;ence d An-
sy, I avant derniter des frp
res Widmiaier, lbssiste ag'
le et solid tqu n malheu
renx accident de voiture a
rliogne provIsoi.i-ement dui
groupe II est remiarce 'p:
le trIs bon Yves Lafon --
tant. qui sCe tlveloppe. lut
a;ussi. aver une rapidity stir
prenante. A la flute, le jeu
ne Oswald Durand Ju -
nior. pet:t-fils du poet,,
nous fait admirer la
beauty da sa sonority, son
intelligencee musical et sa
finesse
ERjouissons-n. as de cc
nile ce transf'ie du D -'
l.'press ait tro'inv dans 1
Sr upe des Widmaier un
cdre plus idapte a ia m
dernite de tes conceptions
Au Syntheti'seur. Rcul f-
1 s Jr joue un role de sou
i en et de rolo'iation aver
un talent tries appricia -
ble Lon ne inme reprochera


pas de n avoir pns mention
nu plus tot la presence. an
scin du groupe, de Made-
mo Lelle Vanniok Powell,
dout le role encore modes-
te justine oette violation
de la preseance due aUx
personnel du ,exe dit fai-
ble Madeimnaselle Powell.
au clavier de cet instru-
ment exotique nommd EL-
KA, ne fait que des cho-
ses tres simples, mlais elle
les fa-t correctement 11 est
probable que les Wid -
maler lui confieront un
r6le de plus en plus im-
portant dans 1 avenir
La sema ne derniere. au
Focus, 1 entlhousiasme a at
teint un niveau eieve, plei
nement justified par la qua
1't6 des interpretations. e
quitablement partag6es en
tre le jazz et la musique
pop II serait d ailleurs
plus just de laire remar-
quer que leur jazz a subi
1 influence de la POP MU
SIC et que leirs interpret
tions dans le style pop tra
hissent leur uiteret pour le
jatz, ce qui est dans 1 es-
prit de 1 epoque La tendan.
ce actuelle v.t dans le
sens de la fusion et cela
donne souvent de bonnes
chooses

Ja tou;ours epronve de
la symp th'e pour les mu
siques tiplananteso, invita-
tion au ((voyage>s (dans le
sens o 1 entetendent les
jeane,). sourcts d euphoria
b:enfa'sante c.t nous chan
n;e e nous repose d un la
beur quotidien exclusive -
ment crient6 vers les r6a
lites mate-relles de lexis-
tencc
Je croi5 que je ne tarde-
rai Pas a d evenir un ha-
hitud du FOCUS Faites
Cdot. come Tal- -
Gerald MERUFERON


La Dynastie Semoza


MANAGUA (AFP)
Laf dnfttssion mardi du
G6e'rail Anusras.ii Boi0'Ozab,
de Bayle de ten paste' de
president du Nicarda uvm
marque 1'extination du pou
voir politique de la plus c6
16bre dynastie a'u pouvoir
en Am'rique Latine.

Dfljh an millieu du dix-
neuvidme sitele, un ascen-
dant de Pactuel pr dsidetnt;
Bernabe Somota-; s'6tatt 11-
ustr6 dans la 'guerre Otende
contre !'amnticai-n Willfam
Walker; un aventiurier qut
voulait s'emparer du Nica-
ragua en 1857.. Le Parti Li-
bdral a tented; durant dei
annees de faire de Bernabe
Somoza un hrros national:
mais les adversaires riu sno
mozisme> se sent employes
. diffuser i'image d'un horn
me qui 611minait viol'em-
ment ses ennemis.

Le veritable fonaLatur de
la dynastie fut le Gienral
Anastas'o Somoza Garcia.
ne a San Marcos; dans le
Sud du pays; oPi son pvre
avait une plantation de ca-
f6. Somoza Garcia partit
aux Etats Unis pour entre-
prendre a Philadelphie des
6tudes commercials.

De 1927 a 1933; le Nicar.-
gua repousse une interven-
tion armee americaine -qui
avait suivi de 10 ans l'ob-
tention par les Etats Unis
d'une concession territori.a-
le pour construire en terrl-
toire nrcaraguayen un ca-
nal inter-oc6anique- et A-
na.taso Somoza joue le
parti pio-americain
La Gnrde Nationale est
aors cree et 11il en devient
In Chef Supreme. C'est 'e-
poqnue ou Augusto Cesar
Sandino; ,Caudillo,> natio-
naliste dirige la resistance
centre les americains. 11 se
ra tue dans une embusca-
de.

En 1936 est 6lu president de la Re
publique. Marid 6 Salvado-
ra Debavle; it aura quatre
fils. Jose (mort trns jeu-


ne); Luis; Anastas'o et une
fille Salvadora. En 1956
Tacho est ass'asind par un
journalste; et le Coongrs
dsligne son fils Luls c6m-
me pgrsideot. ,Ge dertier
gouvernera j.usqu'en 1963;
et mourra d'lMne attaque
cardiaefise en 1966. Pendant
tro's aI's la famlle Somoza
la'ssela alots le pouvdifr exi
cutif aulx mains d'antres
menibres du partti liberal;
so's loes ordres d'un alnI
de la farnilTe llen6 Schirck
Guttierez.

Anastaslo Sornoza -lauror;
dit e(Tachitos -qut dtatt
commandant en chef des
forces armies durant la pr'
sidence de son r'rev Luis-
assums, en 1967, la charge
de president de la republi-
que; qu'il conselvera .ius-
qu'a sa chute; aujourd'hat.
Le 6 janvier 1973; aplrcs
le tremblement de telore
qui, le 23 dicec,.bre 1972: a
fait 15.000 morts et detruit
a 80 pour cent ]a cap'tale:
le G6neral Somoza; -qui
a confide le pouvoir h un
triumvirat- est nommi pr6
sident du comit6 national
d'urgence aves pleins pou-
voirs pour ontreprendre la
reconstruction de Mana-
gua. Le General a common
ci un deuxidme mandate
presidential le ler decembrec
1974; :lu par une dcras'n-
te majoritM. Cependant 1'on
position a affrme que le
taux d abstenti in s slevait
a 60 et que les s lectorns a-
vaient 6t6 truqudes. Son
mandate devait se terminer
en principle fin 1981.

Le president etait dgale-
men chef supreme de la
garde national et chef du
part Iiberal nationalist;
au pouvoir depuis 40 ais.
Marie A une amdricaine
don't 11 a eu cinq enfants;
eTg.q hito avait nqnme6 son
fils Anastasio Somoza Por-
tocarrero Lieutenant Colo-
nel a 27 ans; et il semblait
ainai ineluctable que la y
nastie se maint'enne En
place.


La fortune ae la famlle
Somoza est considdree dans
les mliieux in'formes commu
une des p'us' importantes
d'Amdrique Latne, du Con
t nent et du. mpiode. 5
Elle est oestfm'n6 eftte 500.
eli 20.00C millkiw ge- dollars,
rea's E nu n'a pu l. chliffrer
reel'ement. En edffet, outrp
son importance enormt
'dans la v e euonomique dr
Nioar-.gua, eltle depasse lar
ger mt 'e cadre national et
lampleit de s-.s' ramifica-
tions A Ftranger est dsi-ffi-
cle 9. ch ffrer.
Se'nn oeftaines rumeurs,
le C'nVid'al Somoza aurait,
ces 5Jr:nieis mois, hypothe-
que plu. t dc se; bicns,



LE MOVEMENT
SAADINISTE
(suite de la lIre page)

le tertiaire (Terceristat. Cel
le-ci a .mmediatement pro-
ne la guerre c:vile ,. outran
ce a part:_r d- Ia guerril a
urbaine. Cette derniere ten
dance a, par 'a suite, large
inenit ouvert, s;s rangs s la
bourgeo sie.
Le FSLN e-.t maintenant
appuye pcttiiquement par
le Front 1largi d'opposition
et le Frnnt patriotique na-
tonal qui regroupent la plu
piil de, Parts doe Gauclie
et moderes.


afin de ne pas tout perd-re
si la situation tournalt mal
pour lui. Ainst. le Gouverne
mept costarican a national
lihS la plantation cielagoft, anrs une mdem-
nisatior d'uni million de
dollars vdtse' au G6n6'tal
SoI oza. Les experts esti-
ment cependaitt que la plan
taition valait d.x mi'liots gt2
dollars

Le ,C's.d:af :sr mur.- posse
de des tlantatforis et usi-
nes suerdreps de caf', de co
ton, de -i/, de b'e, des ifr
mes, des abatio!rs, des usi-
nes texii'es de ma.tdriel de
construc.on...
L'ensemb!e plantation -
usine sucrifro d'Eln Monte-
Lmar.,, les pius grands du
pays, lul appartlent, ainsi
que 1'ensemolte Dolore->n
don't 1'equ'pement en ma-
ch-ine vaut h. lul scul 20 mil
lions da dbllara.

Le Gi'nra bomniza est
egalement propr etai:'e de
l'unique cimenterie du pays
cstlniee h 40 m. lions de dol
lars, mais, aelon des ru-
meurs circulant f& Managua
ces aern ers .emps, il au-
rait vendu se-o actions. Quoi
qu'il en so,. tout le cement
vendu pour !a recon truc-
tion des ed;f cas et des in-
frastrucnures de transport
apres le tremTblement de
terre du 23 Decembre 1972
a toe product par la cimen
terio du Presid-nt.


e6des Bonz et Citroen sentl
h :ul.
La fam-lie possida't sa
propre' Baynu.- eLi' B_..nPc
de Cdntroameriea,s don't le
Capital est bva'u6 & i5 inil
l:ons de dollar-. On sait dga
element que le Ge6eral So-
moza a mvesti dans de nom
breuses industries aux E-
tats Unis des sommes va-
riant entire 3 it; 5 millions
de dclttas Safr affalte.

Le seui quot C. ~ ui pa-
ra t actue'lumn 'i nf.a Nleara
gua --tNjvi;...d.'s. i -- ap-
partient L .t )amille t cit,;t,
dir!ge par un onus n du Ge
neral Luio P.itals Debay e.
Les Somora posoaoent enco
re une chain de t oltv si-,
eUl une chain de radio.

Depuis qunelucts annees le
President Sjauoza s'intere -
suit a industryr e da la pe-
che et ii possedait plusieurs
us'nes de coungdl-,Ition et de
traitement des crustLces.
Son complete sucr er de
eMontel'mar> fabriquait des
alcoo's, et il nvait recem-
ment invest dans une se-
condc brasserie.

L'enorme for'ut-c es So-
moza avaiL su tisre bon mda
nage avec le, 'nvestisse-
ments d autres homes d'af
fares du pays jusqu'h ce
que, apres le trrmblement
de terrr de 1J),2, la famil'e
Somoza prenre en nman la
Banqie et la construction,
rl .. y H ... .4 i.ii.r,,-.,. m,.....rl ,...


Les operations aimees Dans le dom.'n des tran'- c "U. "Mi- cni"'ere-
d'envergurc du Front Sar,- ports. il pososde la scu'e come res"rv1s A la classes
diniste out commence de- compagn'e m'arit'me du aisee dL. J y._
but 1978, maits action Ia pays. Ct la seuie compagnte De-i '.rs. a.parurcnt de5
plus spectac'il.iire qui l'a- aerienne la Lanicas. Les factions, qui se .-unt amph
vait review au monde s'eta t concessidns auto.nob'les Mer flees au poant d aboutir a la
derou'ee Ie 2f Aouit 1978. Un
group" cie o, urrllceros ell o sso o As s
unifo.mEr c'eLtit empare du
s'egc- du Parlement a Mana A LOUER
gua, gardant en otages plunk SPACE A LOUER (ROUTE DE PELIGRE-DELMAS)
'iieurs ceni.aii:es de person- Q t
nes. Le Gouternement so-% 4000 PIEDS CARRIES POUR ATELIER D'ASSEMBLA-
moxiste ava t du ceder C GE OU BUREAUX.
leurs exignic-s en olbirant EGALEMENT SPACE A LOUER POUVANT CON-

des prsonnit -s potques VENIR A RESTAURANT, DISCOTHEQUE OU CLUB
et en payant une rancor.
C'est depuio cet evene- POUR INFORMATION VEUILLEZ CONTACTER LE :
ment qur lia e.icrre civ le 2-2613.
s'est g6n6ralisf( dans tout y
;r' pazys.czccc ccrazso caaesisi


rupture 'enLre les Capitalls-
tes elc le CGnfr'l Somoza, at
a une un'ou 0-s capita'.istes
avec los jeuneis qul avaient
nris les armes sous la ban
nitre du froin sandiniste
de liberation nat onale.

xx x x
DEMAND
D'EXTRADITION
DE SOuMOZA
BOGOTA (AFP)
Le government de re-
construction national de-
rm'-mde'-a aux ELats-Unis
I' xttadUltion de l'ancien Pr'
s'dent du Nicaragua Anas-
tasq.o Somoza, a Indiqu6,.
mardi M. Sergio Ramirez,
metnb e de ce gouverne-
m, nt.
Dans un entretien accor-
dia la chaIne de radio
San Jose de Costa Rica, M.
Ramirez a affirm que 1'ex
t'aditlon sera demanded des
qUe le nouveau gouverne-
ment assumera le pouvoir a
Managua, dans les heures
prochaines, et engagera le
p oc"ssvs de reconstruction
du N'caragua.
<,Somoza doit revenir au
N'caragua pour y rinond-'
de ses crimes,, a ajout6 M
Ram tez.

SOMOZA A SUN. :-
TSLAND
MIAMI (AFP)
Le Gene-al Anastasio So
moza ne s'est pat rpndu a.
Kpy B'scave, come aonnon
ce prdcidemmeint, nis dan.s
li'mnar'an'e p-op'rictd qu'il
possdde sur Sunset Islnnd.
uno ile au la'ge tie M a-
mi, a indirue un poc'te-para
lP d u Deartemcnt d'Etnt
amAilcan ha Miami mardi
Par ailleus. seion la oPl
curiti de la base de Homs-
Sead oi a atterri mardi ma
tin lancien P-sident, lI
suite du Gni"al Somoza 6-
tait de 60 personnel et non
45. De la nourriture et des
hoissons .nit 6galement d6-
barquies des avions et trans
porties sur Sunset Island.
Le G'Crnral Somoza avait
ricemment achete cette pro
p-!ieti 1 sa'chidlocise de
Miami, et il l'avait habit'
lors de son dernier s6jour
aix ELats Un's i-n avril der
nier.


pour


n'importe



qui!


CHEQUIER PERSONNEL


BANQUE ROYALE DU CANADA


ont nous avons la solution

4acauadafe.: 5ei/na' /ace &'* at D.w/


-- --

,~ ~iJt


Nicaragua: La fortune de la famille Somioza


passage a Port-au-Prince

DELTA ACRUZ

8 Astrologue Voyant -

Para Psychologue
HOTEL LE PALACE
STel 2.3344 (sur rsndez-vous)


PAYEZ






DESORMAIS







A AIDE


. . . . . . . . .p~rr 7


C(c/r///~;rr~/r/r~/~Psrrr~wrr~/srlrr~ll ~Y~Y~G~%~C~4~L~%W~%~Y~y/y~g~p~cJ~~ p(/////C///l~r,~/~%lOr~0~30~P35~~


ra' 7.. ;.., "..J v''' -''. -2- 'P P ',J *' '


~O~VC~'~L~Y~6C~C~*f~lb ~r~MY~dB~Cd~A~Y~ETJr~Ci~e~YCdl~Y~~mr MMC+M~+C+~MMCU~C~LIIMeLIITO~I~-M~IIMVk~


PACE 7


t


ANIL~]fBOe











PAGE '8MARDI 17 JUILLET 1979



CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence 4 heures 10 et 8 heures 1t

t CE SOIR

SALLE I $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV $1.50
FLIC OU VOYOU GLORIA MIDNIGHT EXPRESS MORTS SUSPECTS


A la Chambre Legislative AFFAiRE DE ZOMiBI A GRAVE ACCIDENT Carifesta A la Memcire du
A a ..........., AU MORNE A a la HavAne Grand Disparu


(Suite de la lire Page)
segment, reboisement ou re-
gazonnement it autres tra
tin du tol, canalisation et vaux jugls ind'lsnsables a-
end guement de course la sauvegarde de 1 environ
d eau. courage de ravins, boi nement.

L0 0 B a a a a Bge'g


IAPAPICE


3 batons beurre ou 1 tasse liy IDAI 4 oeufs
I tasse i rapadou rape IDAI
1 la.sse de sucre blanc
12 tasse de hmit IDAI
2 gr. cuil. vanille essence
I tasses farine
G petites cuil. poudre elevation
2 petites cuil. gingo'mbre pile
1 petite cuil. cannelle en poudre
'_, petite cuil. muscade
I gr. cuil. zeste citron
2 petites bites raisins
1 petite cuil. sel


Cremez beurre, rapadou, sucre, ajoutez les oeufs en-
tiers un a un. Melangez la farine avec la poudre
elevation, les 6pices, le sel les raisins.
Versez ce melange dans le beurre, sucre, rapadou,
oeufs, en intercalant avec le lait. Versez la nate
dans un moule a pa'n, cuisez au four 350o 3o d'heu-
re a 1'heure.


Ce project de loi est trbs
important quant on sait
les problimes d 6rosin
don't souffre le pays : la
preuve la plus palpable
est le morne I hospital Il
est complete par une loi
sur les servitudes d utility
publ1que qui fixe les obli-
gations des proprietaires
fonciers vis-a-vis de la col
lectivite

Deux autres projects de
loi ont etc soumis : l un
sur la drogue, une modifica
tion de 1 article 48 du d
cret loi du 18 Decembre
1975 relative a la l1bertO
proviso re; 1 autre con-
cerne 1 appel ten matiere
correctionnelle qui peut
etre ;nterjettl dans un d4
lai de 10 jours i partir do
la signification du juge -
ment Ce project de loi ma
difie la lot idu 5 Septem-
bre 1951

Apres avoir cdepose ces
quatre projects de loi solli
dct1 et obtenu le Benefico
de 1 urgence. nmalgrI in-
tervention du depute Ther
mitus qui disa t qu il n y
avait pas d urgence, le Mi
n'stre Alexis a remerci-
le president de 1 Assem .-
blee et les deputies pour
1 esprit de collaboration et
de comprehension don't iH
a ete 1 objet de la part des
membres du parlement


II r HAPRITCE
mffoff /AllAU~h HAITII


- Stillt'vmimefl


5 heslt~tii. vY~tl~42'.5
,'Ph 5

Rv-


--cE' Isfeil~tefrl'ti


? .' *"


iii


lit .


^-(\1D SASSOON^~~
--ff~~~~~~~~~ ~ ^ii\ f V. DA-- ij L .i "'O k SAS iO =s Js


Les produits VIDAL SASSOON sent en vente dans

tons les Grands Mqagains et Supermar-hes


. . . . . . . . . . . . w~ ~ w --


h


SAINT RAPHAEL


(suite de la lere page)

ment qui a fait courir tout
le Cap 11 s agit de cette
mystery euse affaire d une
femme morte depuis Trei-
ze ans et trouv6e bien vi-
vante sur la route de St
Raphael *
L affairs a fait tellement
de bruit qu elle a occasion
ne une visit des autorites
civiles et m'litaires respon
sables de cette Juridictipn
Selon toutes les inform

ECHOS ET
INFORMATIONS
(suite de la lere page)
pu etre sauve des flames.
Nous adressonis nos sym-
pathies 6 la famille Frantz
Bernardin.
La cause de i'mcendic n'a
pas encore ete determine.
Sx x
Deux jeunes gens ont trou-
ve la mort sa.;nedi soir sur
la route national No 1, du
cote de Sartre dans un ac
cidenu de la circulation. La
voiture dans tquelle ils se
trouvaient a ete serieun-e-
ment endomiragee.
x x x X
Hier .1pres m.di, une ca-
mionnette fa'sant le trajet
Pt-au-Prince Freres est
tombee- dans uLn ravin (sur
la route de Firesi.
Le bilan est de 1 morts ec
plusicure blessls.
x xx x
Nous avuns apprs que le
Chel de lEtat a faith domn
de 27.500 gourdes pour le
fonctonnement de l'eco-'
Notre Dame du Rosaire de
la Croix des Bouquets.
x x A X
L'Eveque du Cap Haitien
est part :a destination ,it
Rome. Il fait .tirtce ac l1
Delgation Hait'enne a I,
Conference de la FAO.
x x x x
Nous avons appris que
I'Ingenieur Pa:-l Arthur a
dle nomme directeur du
SNEP au Cap lIait en en
replacement de l'Inge-
nicur Philidor Jean.
x x x x
Uno nulouvec <'om1nil.01-on
comnninsle a 6etc nommee
pour gerer Iles in) rets tde la
Commune de Piqisance. El'e
est a'nsit lormee :
I M. Pierre Lorlinrd,. Pre
silent, Micheii Pverhonneal'
et Jean Fran is Marc-no-,
membres.
Il on est do mime Ia Pila
te. oP les citcyens Diendoun
ne Jean (Prstident), Belo-
ny Pierre et Ernest Prutmu
Imembres) forrne-t. IP noun-
vellto Cmm ssiL Commissio m
nale.
asic

Inauguration
du Seminaire de
recyclage et de
perfectionnement
0our les
Entraineurs
Hier main a eu lieu as
1 Institutirn St Lou s de
Gonoague l'ii.auguration du
Seminaire de recyclage et
de perfectionrement I0ouI
his entramneiur de loot-rall
Oc vol'cy-ball et de ba klc
ball.
35 entra icurs pai tdsci-
pline prennsnt part a ce
seminaire. On v compete de
nombreux participants de
la province.
A la cerdmonle inaugura-
le, d verses personnalitre
devaent prendre la parole
M. Antoine Tassy, di-
rCctLur de Division sport
tive t dIeducation physique
a la Secreta rerie d Etat le
la Jeunesse et des Sports
qui organise ce spminaire.
Le Firre Ephrem, di-
recteur de I' situation St-
Louis de Gonzague.
M. Dan e'. Beauvoir,
President de l Fldlratiom
haitisnne de Fort'ball.
M. Uly:se Pierre Louis, S
cretaire. d'Etat de linformi
t on et de la Goordinatim
qui assure i.'ntlrimat au M
nistere des Sp'rts, en 1'al
sence de M. Grard Raou
Rouzier.
Ce ful une cdrlmonie sin
pie.
Le Sim'naire de, recycle:
ge et de perfectlonnemntr
durera jusqu'au 4 aofrt.
A la fin du Seminair
qui, au fait, est un stag
thlorique et uratque. le
partlclpninrs qul auront sir
bt asec uccri-. es examen
prevus. recevrouir in dipi'i
me d EtL.it.


tions recueillies il s agit
d une femme Agee environ
de 60 ans r6pondant au
nom de Nataglte Joseph
qui a trouve la mort de-
puis 13 ans Jans des cir-
c(onstances douteuses Elle
aurait ete tuee par un nom
me Solon Ciceron 1 occa
sion dun problem de ter
re Le jour m6me de ses fu-
neratlles. elle a ete reveil
lee au Cimetiere par le
nomme Vilarius Saint
Louis. Des parents, soeurs,
enfants de 1 andienne de -
funte> 1 ont reconnue Et
elle meme a reconnu ses 7
, enfants Le .Chef de la Sec
tion de la zone a confir-
me certain faits particu-
'erement la mauvaise re-
putation de <,malfaiteurs
particulierement la mau
vaise renommee de emal-
faiteur)) du nomme Solon
C:ceron
L affaire d cbord instruite
au Tribunal de Paix de
S a i n t Raphael est
expedite d e p u s
depuis le Mercredi 11 Juil
let au Parquet dul Cap Hai
tien
Les nommes Ciceron Solon
et Valerius Sa'nt Louis ont
avoue. dit-on, ieui forfait
et sont aux ordres de la
Justice
Quant a eette < d un nouveau genres elli
est gardee sous la protect
tion de ses parents et di
la force publique dans un
chambre special de 1l
Prison Civile du Cap Hai
tien II convient de nbte
e qu i1 ne s agit pas de de-
e tention Des medecins d
e 1 Hpital Justinien 1 ont i
terrogee et lui appprten
des goins pour sa recuppr
tion physique et mental
C est reellement un cas
a curieux. Les Juristes. le
Ethnolosues. les sociolo -
n ues, les spec'alistes en mE
tire religieuses s interro
gent. A-t-on trouve 1 act
de deces de Njatagete Jo
seph ? Est-ce ine person
ne saine d esprit ?
Est-ce un coup monte pa
des ennem s de Solon Ci-
ceron ? Quel est 1 Itat C
vil actuel de ce ZOMBI ?
Le cas est-il tivu par 1a
Lfiqlafion haitienne 9
Autant de tmnestlon Qoi
bouleversent plus dun Or
se demand rnmme quel se
ra le sort de ces detenus '
Peuvent-ils etre jues ?
Sous quelle inculpation ?
Le Tribunal criminal peu
il etre saisi de ce cas ?)

F gf re du
G6n6ral Somoza
MANAGUA (AFP)
Le General Anastasio So
moza a quite Managua a
board de son avion particu
lier, un locales ill h.10 Gmt) de-
puis l'adroport de oedess, indiquent des t6-
mains oculaires.
Apparcmment, l'appareil
duo Genral Somoza se diri-
geait vers la base militaire
americaine de Homitead, en
Floride.
Quelques minutes avant
le depart, un de la comnagnie sLancia)
(propr',te de la famille So
, moza), important un nom-
bre indetermin6 de collabo
rateu-s du P, neral et de
dirigeants politiques somo-
e zistes, avait decolle avec
e semble-t-il, la meme dest
e nation.
La radio officlellp ncin-
guayenne n a transmis aucu
s ne information sur le d6
: part du Gendral Somoza. n
sur sa demission et son ren
Placement par le Docteu:
r Francisco Urciiuyo.

Sepp Maier
nourrait ouitter
SI'H pital dans
trois semaines
MUNICH (AFP)
Le garden d, but de 1
Squire national de RFA
Sepp Mater (35 ans), v-cti
e me d'un grave accident d
a voiture dans la nuit de s
n medi a dimanche, pourral
i quitter l'h6pital dans tro'
b semaines a d4clar, lundi
1 Munich. le Doesident du B:
ye"s (le clib de. Maler), Mv
SWilly Hoffmann.
Au cours d'une conferen
a cee de press, M. Hoffmani
Sa dlclar amue les blessure
de Ma'er talent yes qu'on ne l'avait crainti
e 1 a about: 'Maier souffr
e de frac'tres du radius di
Sbras droll, d'une core et di
sternum. Le pronostlc iU
s I eoltrlon de vs rommo
t- tnn crebrale nest plus li
qultanti.


CABRI
(suite de la 16re page)
lie Claude (Chirurgie) Mme
Elon Charies tOrthopedie),
M a d a m e Pierre Ale-
xandre. (Chirurgie), un
bebe mort, un home sans
parole (Chirurpie).
On n'a pas encore deter-
mine les causes de cet acci-
dent mortel, mais une cho
se est certai.ie dans les
faits le surchargement. Et
c'est enco.-e occasion pour
nous de mettrc I'accent sur
cette reality dJ ns le trans-
port public en Haiti, dans
le trafic des provinces. On.
notera qu'une forte major
te des accidents de la rou
te et surtout des bilans de
sastreux de ces accidents
on pour caus' direce le sur
chargement des vdhicules
de tran poit
Au cas oi ce veisicu'e ac
cidente serait surcharge -
ce qui est trer plausible a
cette epoque d affluence sur
Ie traffic Port-au-Prince -
Saut d'eau on se deman
de comment il a pu passer
i les postes de control de Mi
rebalais et de Terre Rouge.
Nous attirons encore une
t foi, l'atiention des services
interessds sur la necessite
et l'urgence d'un control
p'us strict des chargements
e des vehicles de transport
e public sur les routes natio-
c nales et secondsires. Ceci.
e il n'y a aucun doute, ne
e pourra que rcruire le taux
a des accidents et limiter les
- bilans.
r

e Les Activites du
n Directeur de
t P'INHACRIS et de
e. PASICREGIT
es Nous avons rencontre cc
martin Me. Widner Gerard
a Vital Herne, Directeur de
- Le nalistique et de Formation
- des Investigateurs Speciaux>
- et de d'Informations,> (CREDIT)
r qui nous a d6clard avoir de
ja rencontre des represen-
tants d'organismes d'Etat di
rectemcnt interesses dans cc
a domaine, don't les UNS. com
me le Ministlre du PLAN,
celui des Affaires Sociales,
n le Commandant du Departe
S ment Mililaire de la Police
Sde Port-au-Prince. lui ont
promise leurs meilleurs con
c Course. I s'attend, nous dit-
il, avant sa conference stir
la Criminalistique et 1'ou-
ve,'ture des Inscriptions a
1'INHACRIS. a recevoir les
lettres responsivcs du De-
partement de 1'Education
National, de Celui de i'In
terieur et de la Defense Na
Stionale
Me. Vital Herne, Techni-
cien internationalement con
nu et apprecid en Crimina-
listique et en Investiga-
tions gndgrales, se defense
sanis nul doute pour dbn-
ner une structuration inega
lable Ia ces Institutions ap-
Speldes a mettre le Pays au
pas, dans cette branch, a-
vec les Pays les plus deve-
loppes.
t 1pL'INHACRIS> et CREGIT come 1'enseigne
> majestueusemnt installed au
D Blvd. J.J. Dessalines le prou
- ve deia, sont en principle,
o e'ablis dans la litL. II ne
e leur rest qu'a etre fonc-
tionnel.
Tout en flicitant
i son Directeur et Promo-
teur Me Vital Herne.
a nous souhaltons que toutes
- les facilities lui sotent acco'
does pour former de solides
i technicians.


I


-J


A I------~---- ~ ---- ----- ------~- ~ ~___-__ --- -.----. Ih~~-.l --~~~-.. ------ u--a u---_ ---------


-----------:.~:::::: :::..: ::-- .:::::-"_;.:::-:~" i~ i


LA HAVANE (AFP)
Cuba sera durant toute
la semaine le carrefour de
la culture des Caraibes a
1'occasion du 3eme festival
des arts cr6atifs ta (16-22 juillet).
Plus de mille chanteurs,
danseurs, peintres et ecri-
vains originaires de 21 pays
se sont donnas rendez-vous
a La Havane, Santiago de
Cuba et Matanzas pour une
serie de recitals, galas et
expositions. Dans le pro-
gramme annonc& figurent
6galement des groups ori-
ginaires des Etats-Unis ain
si que des D6partements
francais d'outre-mer (Guya-
ne, Martinique, Guadelou-
pe).
Le ty Sparrov (Trinit6l, l'un
des meilleurs groups de
Reggae, maique) et lorchestre gone le plus ancien ensem
ble de Cha-Cha-Cha de Cu
ba, seront les tetes de file
des concerts de musique po
pulaire donnas simultane-
ment chaque soir dans une
dizaine de spectacles.

Un festival de danse des
Caraibes permettra de pre
senter au public cubain les
principaux ballets natio-
naux de la region. Des con
certs de musique de cham-
bre, ainsi que des specta-
cles de recherches theAItra
le sont egalement proposes
Diverses rencontres se-
ront en outre organisles
don't un symposium sur 1'i-
dentite de 1'art et de la cul
ture dans les Caraibes qui
reunira les 18 et 19 juillet
a la Maison des Ameriques
de LA HAVANE les auteurs
les plus connus de cette zo
ne glographique. On y trou
vera notamment les cubains
Alejo CarDentier et Nicolas
Guillen. Alm6 Cezaire (Mar
tinique) et Miguel Acosta
(VInIzuela).

Des colloques sur la litter
rature pour la jeuno' ain
si que sur la choregraphie
et la podsie sont egalement
annonces.
L'ensemble des delega-
tions de Cardfesta, partici
pcra a la cloture de ce fes
tival lors d'un deficl le 22
juillet.


Y~~J~~~~c//~/~C~~~r) C


Monsieur 1I nspecteur St
VOYIS R PASCAL et Fa -
mille font chanter une
Messe de Requiem en 1 E-
glise <(MARIE MADELEI -
NEi> de Peredeau Mar1-
got, Commune de Jacmel,
le Samedi 21 Juillet 1979
La 8 Heures du martin, a la
Memoire du Grand Lea -
der Disparu le Feu Doc-
teur Francois Duval/er
VIIIeme President a Vie
de la Republique d Haiti
Cet avis tient lieu d in-
vitation aux parents et a
toas les amis Duvalieris -
tes converts en Jean-Clau
distes.
St Voyis R PASCAL
Port-au-Prince, ce 16 Juil-
let 1979 187



S Chers clients
Pour oublier la chaleur
de l'Ete, votre magasm

Aunmonde chic S
a recu pour les robes :
voile et chalis impri-
mes avec des ravissants
dessins, le chambray et
coton a fleurs, broderie
fantaisie unie et impri
mee, serviettes de bain,
cretonne, nappe, pyja-
mas pour hommes et
enfants, plastique, ri-
deaux pour salle de
bain, serviettes, draps I
et taies d'oreillers,
moustiquaires etc.

S Pour les Bees
t
robes, brassieres, chemi
Sses et draps brods.
brassieres en tricot.
draps fourreaux pour
les grands berceaux,
Scouchettes, moustiquai-
res, serviettes etc.

Pour la peau
le savon Duvex pour
peaux seches.

S Faites une visit A'
Q MONDE CHIC av.ant
d'aller ailleurs.
i Rue du Magasmn de
s |'Etat 89.


Deratisation





BOC RCO Extermination

VPEST CHTN L Fiioatie





Prohtgez votre maisQnI


centre les termites et chauve souris


Delmas 49, Building Curacao Trading Tel 6-0432

iwaaooawaoau-aa a Rawv ~x^ >Sriaao>:_ mmW~tSB& M WH2^




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs