Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10444
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: July 13, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10444
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







Metamorphose, Religion

et Theatre des sources

par le Dr. Louis MARS


El( se r rIalise, liIn grande
oniqt'llte, le voyiige alUx h10
rizo 1 s ins|1 u|),' nI S dles
nIl.'e1irs et dels coutunles,
ties cria nynices et des
iieli's. g rilte alitiu il lie
rcssera plus de s accroitre
I Invenittare de li ctondi-
tion huImnaine '
(ieorges GlISDORFI'
LIa possession religieuise
sc dilltiiit Ulne n1itniiorpho
"c ol Wicl lnil ltt psychuo-
l 'ii iUti nOii. 1 iqui repro-
itlt Ie visage et les ges-
tes ldes udieux a la man.ire
1 une rsuiinification dra-


1 n res circonstances, les
crioants prenientent 1 habit
tus exterieur. les attitudes,
I intonation vocale des
dieux tels qu ils sent trans
in s par la tradition C est
1 identification aver le mo
dele divin
I.c gene africain sen est
rendu maitre ct en a fait
1 an des plus important
in'vens de communication
doit iont lirite les Hai-
tien

I)(DNNEE' FONDAMENTA -
IT : idans les religions ani
mis)es. en .cniral, et le
\ diiu en part.Cculier, la pos
ession est 1 acte central
qui rallied les croyants au
tiar de la (,presence reel-
le, des esplris tlln meme
tenmps, nous sommnes te -
moins de 1 ICTE DRAMA-
TIiQLUE PRIMORDIAL de-
crit par N'etzchc dans la
<,Nai-sance de la Trage -
die))

Religion et theatre sont
comme les decix faces d u
ne meme piece de mon-
na e
(La metamorpihose magi-
que dit-il est ia condition
prealable de tout art dra
matique et. 1 cinoton diony
siaque est apte a communi
(IL-r a une foule entire le
DON artiste de se voir en
vironnee d une foule en
tiere d esprts auxquels el
10 se yeut loncirement
identiqtue
Ce phenomne du choeur
triagique est le phenomiene


dramatique quiii consist Ai
se voir metaniorphos6 et i&
agir d6sormals come sl
I in etait vrnmenit entree
dans tin autre personinageti
Queclle magnifique illus
trtion Ide 1 cte dramati-
que prmordinal par cotte
poss6dee qui danse sur le
feu !

Philomene. nouce chair
et sang au dlieu, saisie v'o
lemiment par tin loa au
course d une c6rcmonie,
n est plus maitresse de sa
volonte : elle est la proie
de ce personnage impitoya
ble Elle hurle et se tord
de souffrance en sautant
par dessus le brasier ar-
dent

Ce don artiste ? Le peu-
ple haitien le possede au
centuple
11 en use au course des
ceremonies religicuses et
dans le carnaval tradition
nel dans nos provinces
Dans celui-c', les mas -
ques aident a creer le per
sonnage

Dans celles-la, quand
1 esprit surgit, la transfer
mation de 1 incdilidu est
tellement complete, que
1 on se surprend h, parler
a un stranger Une si subi
te apparition provoque de
I etounement chez les par
ticipants
En Europe, quand la me
tamorphose de 1 acteur est
reelle, on dit fu il a de la
presence ou qu il est dans
la peau de son personna-
ge

En Haiti, la foi caution-
ne la presence on, en d au
tres terms, 1 authenticity
de la metarmophose du
croyant en un esprit

Ce faith s article avec
d autres donnees dans un
SYSTEME sociotogique qu il
faut savoir decodei par 1 e
tude de la poetgque de la
possession qui utilise plu-
sieurs canaux de commu-
nication. c est-A-dire un
language pluridimension -
nel


POETIQUE DE LA CRUISE DE LOA

Diagramme de la crise
I.P igal Langage plun'di mensionnel L P


Rlegi- e festiel




Itdcg ist rei siitire


Metamorphose du je en
1 Autre
Apprentissage de la crise
Registre gestuel
Pedagogic de Imaginas:re
Danses Langige di corps

Musique, cris Onomato -
p|ces


Iteci,,tre de 11cins'ette- IParoles et chants


Itcgistre dc nc'onscient


En pleine cremnonie
In delhrs des ceremo -
ities Ilyplnose Reve


i.'ES MIL'TIPiLlS DIMENSIONS DE
L IMAGINAIRIE SOCIAL

Les dI cux ,mport(s dans centre les maitres blancs;
Its c;tlcs des navires de ils ont lutte coue a cote a
1 Itatne tien'Licre unt ac- vec les ecraes et les hu-
copagnic ltes Iesclaves milics pour inl me;lleur
Ituir's a travrs 1I Atlanti- destiny et pour changer la
que I ont vccu ct souf- vie Erzulie, agoue, Ilogou,
fert; its ont iiart:titit a St
'Donitigu -,Ie auix complots I(Voir suite page 2)


VENDREDI 13 JUILLET 19
--no aui


COLUfASUS


#tdlr Nwc lts2
D N 18 L PLU C T MEMANNE CAT N CN D










FONDE EN 1890 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN, D'ITATTr MEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRES3E


DIRECTEUB LUCIEN iOANTAS
ADMINJSTIIATEUR Mmo. Max CHAUVET


Reforme agraire: Le debat


politique prend le dessus


Le President Nyerere : II faut une revolution politique ATTAQUE AMBASSADE :
L'OLP DEGAGE


ROME (AFP)
La reform agraire est a-
vant tout une question po-
litique. Apres une premiere
journee marquee par des in
terventions et la volont6 de M. Edouard
Saouma, Directeur G6neral
de la FAO, de one pas s'im
miscer dans le d6bat ideo-
logiques, le President Tan-
zanien Julius Nyerere, en
developpant cette idde, a
engage la conference sur la
voie de la contestation.

Tres vivement applaud,
le pare d'une revolution a-
graire souvent citee comme
example a condamnd la po
litique de developpement
menee depuis 15 ans qui n'a
nas resorbe <

solue qui tou
lions d'homn
qui va s'aggr
des prochaine
investissemen
que et mem
des terres au
front pas po
de la misery
reform agra
pagne pas d'
litique et d'u
voir des mas
les-memeso>.

< gouvernemen
intentionnes,
mien, ont te
comme si le
n'aiaient pas



L'afEaire
Solution
coniprMmn

Depuis hie
bre de bouti
vait enfin
en savons de
La crise dt
de se d'minr
promis trouv


leurs propres besoins. II a pement ont r6clame mis en garde centre les d11 tauration d'un nouvel ordre
tes : < sommes plus pres de celuC voire une nouvelle reparti-
qui a besoin d'une second t'ton planetaire des riches-
voiture que de celui qui a ;ses>.
besoin d'apprendre h lires, Les pays occidentaux leur
Au course de cette seconde-: ont rdpliqud par les yois
journde, les ep:'resenraniit
des pays en vole de d6velo;. (Voir suite page 2)


SA RESPONSABILITE

BEYROUTH (AFP)
L'Organisation de Libera-
tion de la Palestine (OLP)
on'a aucune relation avec
ce qui se passe actuelle-
ment at Ankara>, a declare
vendredi en dfbut de soiree
a 1'AFP un porte parole of


Les tendances de la Conjoncture depuis 1970

La Conjoncture de l'annee 1976 1977

Projections a Court-Terme 1978 1980
4EME PARTIE : (Suite voir le No. d'hier)


LA CONSOMMATION


chait 700 mil- A prix constants, la con-
ies en 1972 et summation a augment de
raver au course 6.5 pour cent par an en me
's annees. 'Les yniie depuis 1970 et cette
ts, la techni- augmentation :est acele-
ie le transfer ree ces deux dernieres an-
o Vl eboot inees 1975 1976 et 1976 -
rurale csi a t 1977. La consommation croit
ire ne s'accom done en moycnne deux lois
une volont6 po p us vite que la production.
n access au pou On peut penser que c'est cet
ses rurales el- te augmentationr de la con
sommation quii a induit
pour une grande parties 'ac
e actuelle, les croissement des importa-
ts les mieux tions particulierement fort
y comprise le egalement ce. deux dern'e-
.ndance a agir res annes. L'autre raison
s populations de I'aceroissemrcnt des impor
s d'idees sur stations serait liee a des in-
___ vestissements.
De plus la consommation
Sdu savon a ee en fort. hausse en zo
S a ne uirbaine et particuliere-
d e ment a Port-au-Prince. Ern
bi ~upposant que 1 aceroi -
Sment de la connommation
Dr, dans nom- rural est Ie meme que ce-
iques on pou lui de la production agrico
s approvisionner le, on pett I'evaluer d 1.3
e lessive pour cent par in eni terms
u savon venait reels en moyeinn clans
!ier et un corn ce cas le itlux annuei impli
v6 En effet, se- cite de ia croissance de la


Ion un communique du De
partement dlu Commerce,
les fabricants ont 6t6 au-
torises a vendre la caisse
de 69 kilos 38 '250 barres)
a 50 Dollars
Ceux-ci reclamaient ini
tialement 58 Dollars la
ca;sse alors que le D6par-
tement du Commerce en
fixait le prix a 45 Dollars
Selon notre confrere (Le
Matins, un des industries
concerns Mons'eur Fritz
Mevs lui a declare que c
tait la (un excellent corn
promisii
L essential, chest que la
grande masse des consom-
mateurs ne soit victome ni
du coit lev6 ni des stocks
ges et cessation de vente


Cloture de la saison sucriere


La IIASCO, notre princi-
pale tentrale sucriere, a
clotiiire cette sema.ne la
saison sucriere de cette an
nee 1979I
La cessation de la Coupe
de canne ava;tt ete fixee au
Lundi 8 Ju.liet dernier sur
toutes les habitations dans
les Plaines du Cul de Sac
et de Lteogfne De cette ma
nicre, ont ite successive-
ment programmes la fer -
meture des balances ou sta
tons de pesage2, la suspen
sion des movements de
trains; a travers les deux
planes et le terme des o
operations de hroyage de
canne. d extraction du jus
et de sa cristallIsation
dans les divers departe -
ments de la centrale Sucrie
re
S il faut en croire des
abonnes dans les deux
Plaines, aura't ete avan -
cee d une ou deux quin -
zaines la cloture de la pre
senate saison sucriere En
vertu de deux raisons ma
jeures
lo) La d.minution gra-
duelle du pourcentage de
saccharose dlans les can-
nes couples et livr6es k
partir de la iseconde quin-
zaine de Juin 1979 : ce, par
suite des fortes pluses en-
registrees sur deux Plai-
nes circonvoisines de la Ca
pitale
2o) Le mauvais etat des
voies ferries, lqui ndcessi -
tent d important tra -
vanx de r6fection les mul
triples d6saillements et ac
cidents sonl provoqu6s par


1 sure des rails, la pour-
riture des traverses en
bo's, Irosion des ballasts
Nos abonn6s nous disent
cependant que les plan -
teurs de canne a sure.
des deux Pla.'nes aussi que
les journaliers des plant
tions et les ouvriers de la
Centre p l u i. - -


nifeste leur satisfaction au
sujet de cette saison su -
crifre, qui est, enfin, re-
tournee ta la normal
En effect, nons s.:gnalent-
ils, la recolte sucriere de
1 annee 1978 n avait dur6
que quatre tmois et n avait


C...ai. al ucriere ont ma (voir suite page 8)


BOLIVIE :
M. Suazo s'autoproclame

President de la Republique


LA PAZ (AF'P)
M Hernan Slles Suazo;
candidate de l'Union d6mo-
cratique et populaire(UDP;
gauche) aux dernieres elec
tions prdsidentielles boli-
viennes; s'est autoprocla-
me vendredi president 6-
Iu>> sans attendre les r6sul
tats officials des 61ections.
Les rdsultats d6finitifs
des elections du ler juillet
seront publids d'ici f neuf
jours; et la loi lectorale
pr6voit que si aucun candi
dat ne recueille la majorltd
absolue des suffrages; le
pr6sldent est alors dlu par
les deux chambres; r6unles
en congress.
M. Suazo s'est d6clar6;
lors d'une conference de
presse; evainqueursdes dlec
tions; et a dfnonce les
fraudes dlectorales dont il
aurait 6t6 la victim et qui
auratent bdn6fici d son ri-
vat direct; M. Victor Paz
Estenssoro; du movement
National Rdvolutionnaire


(MNR; de centre droite.
Les observateurs estiment
que ces declarations plon-
gent dans 1'incertitude i'a-
venir politique bolivien. Les
resultats provisoires des 6-
lections semblent en effet
confirmer que M. Suazo ar
rivera Id6gdement en t6te;
par rapport N\M. Estensso-
ro; Mais qu'll n'aura pas
la majority absolue. C est
done le congras: ou les
partisans de M. Estenssoro
sont plus nombreux que
ceux de M. Suazo; qui dc-
vrait d6cider du nom du
president; qui sera invest
le 6 aout prochain.

Les observateurs estiment
qu'en s'autoproclamant spre
sident dlus; M. Suazo a
cherch6 a fire pression
sur le congress pour qu'il
le d6signe effectivement
president; en respectant
ainsi la majority relative
de suffrages don't 11 semble
avoir bene6fcli.


LA MAIS.
MENAGER
REMIERCII


Tres senl.ible aux mar-
c:ices d'appreciation et d'en
couragement q'Ie lu ont
donnes de.,; ;:,.omn;erc)n]Ls
eL amis qui onut u la i-nie
reuse ddlicates,-e d' j'frr
un cadeau souvenir aix E--
ftidiantes de la Promotionm
77-79; Anne-Marie Desva-
rieux: Directrice de la Mai
s'sn Mdnagere tient a re-
mercier bien sincrement .

Curacao Trading
Mason Max U. Duvivier
I-. ;!pil h R .: Si
'u,0so et C) SA.
1,0.,';, Sli.iZan 's
Mme F. Deremnoncourt
Victor Chatelami
Pan American
Vitale et Ceru.li
Mourra
Le Soleil
Au Sabot d'Or
Maison Fritz Dupuy
Galerie 128
Les Presses Nationales
Mme Paulette Poujol 0-
riol
M et Mme Franck Daphnis
Melle Odette Price
Mme Rene Moliere
M Lionel Domond
Mmne Legrand Bijoux
M. SerPe Alexandre
Vari6ets M6nagisres
Libr irie Stella
Librairie aux Livres pour
tous
Librairie La Caravelle
Librairie Auguste
M. Andrd Dimanche
M. Edouard Etienne


consommation s Port-au-
Prince merait de l'orare de
20 pour cent tou]ours en ter
meals reels. Ce sont les class
ses moyennes et superieures
de Port-au-Prinece c.: Int
benefici le plus de i'accrois
segment du revenue national
et ce sont elles qui sont a
l'origine deb importations
de biens de consommation
de luxe. On estime actuelle-
ment qu'Il ex-ste des ecarts
avec des rappor'ts de 1 a 7
d'une region du pays a l'au
tre et il semble que l'aggra
nation de cette situationn ne


serait ni souhaitable ni sup
portable.
On peut se demander uar
quoi i'augmenlation de la
consommation a ete elle me
me induite. La demand e-
tant function de l'offre, la
consommation est directe-
ment liee a la production in
term'ure brute et plus pre
cisement au revenue inte-
rieur brut. Or grace au ren
versement do tendance fa-
vorable des terms de 1'e-
change en 1975 1976. la

(Voir Suite Page 5)


'Un nouveau plan

d'austerit

Pour les Francais


PARIS (AFP)
Trois ans ar'res le premier
plan de rigueur du Premier
Ministre Raymond Barre,
les Franga's s'appretent,
pour 1980 et vraisemblable-
ment les ann6es qui sui-
vront a. avaler, une novel
le pilu'e d'aus'-erite.
diflicle a announce M. Bar
re dans une interview a un
tuotidien regional francais.
alor, qu'il y a scx semaines
il avat promlis qu'il ine dur
ctraiit p's sa politique). Les
electionss europeennes pas-
see, aucun scrutiny d'am-
pleur national n'0tant pre
vu avant les pr6sidcntiel'es
de 1981, il s'agit maintenant
come l'a affirm le Presl-
dinet Giscard Cl"',Esta ng de
,*delin'r une politiquc de fai
re face>.

DANS LES
ASSURANCES

SEMINAIRE DE
SELECTION ET DE
TARIFICATION DES
RISQUES [VIE>>

En collaboration avec la
Compagnie Suisse de Reas-
surances etablie a Zurich;
la Ginerale d'Assurance S.A
organise un premier semi-
naire qui se tiendra les 16
et 17 juillet 1979 dans les
locaux de la Croix Rouge;
Cite de I'Exposition. I1 a
pour but de promouvoir;
sur le marclih national; u-
ne branch de assurance;
mal connue en g6n6ral du
public; dans un esprit de
libre et loyale concurren-
ce; en respectant les re-
gles ddontologiques qui re-
gissent la profession et;
par consequence directed;
les interets d1gitimes des
assures.
Ce theme; particuliere-
ment delicat; sera prdsente
par deux experts d61egu6s
par la Compagnie Suisse
de Rdassurances.


DC-10 : Levie de l'interdiction de vol


WASHINGTON (AFP)
La FAA a notamment de-
mand6 que les mats de fi-
xation des rdacteurs aux ai
les fassent l'objet de v6ri-
fications rdpdtdes, allant de
routes les 100 heures A tou
tes les 3.000 heures de vol.

Le constructeur des DC-10,
McDonnell Douglas, devra
dgalement revoir le systd-
me de son coupleur de pous
s6e. Ce systlme amortit la
pouss6e avant maximum au
moment du ddcollage ainsi
que le freinage des r6ac-
teurs au moment bit les in
verseurs entrent en action\


flour ralentir 1'appareil a-
prds l'atterrissage. La FAA
demand dgalement au cons
tructeur d'ame6iorer le sys
tIme de cable activant les
bees de bout d'alles, quI aug
mentent la surface portan-
te des alles au moment du
d6collage et de 1'atterris-
sage.
Enfin, I'Agence propose
que le syst6me d'avertlsse
ment de perte de vitesse des
DO-10 solt revu. Ce system
contral6 par le r6acteur per
du lors de la catastrophe
de Chicago, d6vrait ddsor-
mats se trouver sur les trols
moteurs.


Faire face d'abord a la
facture 'petroere : depuit-
Decembre, le petrole a aug-
mente de 58 pour cent, am
putant de 30 milliards de
FF par an le revenue nation
nal francais. Sans parlor du
gaz. ni du cout des importa
lions de charbon. Au total,
la France dr'ourscra 1'an
prochain 110 milliards de
gF poui acheter sQrO ener-
gie a I'ttrange-r centre 71,5
milliards en 191S. I
Uic' Iris de 1)us. pour c-
pongcr 'audition le Gouver
nement francais a clhoisi
d'operer 11ne ponLtion sur
les salairoes : cL'effort de
moderation de, rnitlinera-
tions doit otre poursuivi ct
intenisifs e '<, a p'ecis' le Pre
miier Ministre imnem s'il est
encore question < un effort special pour les
remunerations les moins el'
vees.
Le strict mainten du pou
(voir suite page 4)


T6l6pbone : 2-2114 Bolts P&&4le : 1316
Rue d.u. Contra 1%t212


NICARAGUA
Conference
Mondiale
de Solidarity
CARACAS (AFP)
Une conference mondiale
de solidarity avec le Nica-
ragua s'est ouverte vendrc
di ab Caracas aice la partl-
cipation de 300 dl6gue-i; on
provenance des cinq conti-
nents.
Selon les organisateurs;
cette reunion est une nOil-
velle manifestation de la
condemnation du regime


.- .. .. .. (Voir suite page 3)


L'ATTAQUE DE L'AMBASSADE


D'EGYPTE A ANKARA


ficiel de I'OLP.
tion concernant cette affai-
re>, a ajoute le porLe paro
le qui s'est refused a tout
autre commentaire sur la
prise d'otages a l'Ambassa
de d'Egypte dans la Capita
le Turque.
x x x x
L'EGYPTE ACCUSE L'OLP
LE CARE (AFP)
(L'Egypte tient 1'Organi-
sation de Lib6ration de la
Palestine (OLP), avec tou-
tes ses composantes, respon
sables de l'attaque de 1'Am
bassade d'Egypte a Ankara
qui affected l'essentiel de
ses relations avec le peu-
ple egyptienb, indique ven-
dredi radio Le Caire, citant
un communique du premier
Ministre 6gyptien, M. Mous
tapha Khalil.
Le communique a.joute :
res measures de retorsion a.
1'encontre des agresseirs
(de n'Ambassade) et pren-
dra toutes ses dispositions
pour prot6epr ses ressortis
sants partout dans le mon
deo).
x x x x

LES MEMBRES DE LA
MISSION EGYPTIENNE
SAINS ET SAUFS
LE CAIRE iAFF)
Les diplomats et fone-
tionnaires egyptiens pris en
otage a 1'Ambassado d'IE-
gypte k Ankara sent sains
et saufs, annonce-t-on offi-
uTiia tip JpLUOA iutamifis!
d'anras midi au Caire.
On pr'eise que l'Ambassa
deur de Turquie dans la
Canitale dgyptienne en a
informed le premier Minis-
tre. M. Moustapha Khalil.
On indique d'autre part
que les negotiations se pour
suivaient a Anksra entire
loe autoritls turoe s et le
commando par 1'interme-


Dci, voyii;curs ct des do
coupures dc i i'.irnaux ell
provenance di la, C',l iornit
relatent avec ',iaucoup de
cinatLur le uctics ecatantl
que vienit de rcnmportcr la
troupe de danse Jealu Leon
Destine aut Fit ival des 6
Contmenilts g(il se deroule
actue'lement dans la ville
cie San Francisco.
Notre compatriote Jean -
Leon Destine a ieu les liu(i-
neurs de la presse califor-
iinne l quful tunianimne
mettre l'acceert sur lie ni-


Nouvelle visit


de M. Carter a des

"Citoyens prices"


WASHINGTON (AFP)
Pour la deuxieme fois en
moins de vingt quatre heu
res; le President Jimmy
Carter a quittd sa retraite
de Camp David vendredi
matin pour aller site A de citoyens priv6s;:
indique-t-on officiellement
k la Maison Blanche.
Le president est accompa
gn6 de sa femme Rosalyn;
et d'un petit nombre de
ses assistants. La Maison
Blanche n'a pas relev6 af
quel endroit le president
s'6tait rendu; ni s'il prdvo-
yait d'autres visits de ce
genre. II est cependant pre
vu qu'il revienne a Camp
David; ou il restera jusqu'k.
diananche. M. Carter doit
prononcer dimanche soir
un important discours de
politique intdrieure consa-
crd essentiellement A la lut
te centre la cruise 6conomi-
que.

Jeudi soir; M. Carter a-
vait rendu visit pendant
deux heures at une famille
d'ouvriers de la siddrurgie
demeurant prds de Pitts-
burgh (Pennsylvanie). Ces
visits n'avaient pas 6td an
nonedes. Elles semblent a-
voir surprise les milieux de
la Mason Blanche h Wa-
sh,lngton et ddconcertent
les observateurs.
Ces visits -qui; selon -la
Mason Blanche; consti-
tuent lia conclusion du
sommet de polltique intl-


rieure> que le president a
tenu a. partir du 6 juillet
dans sa retraite de Camp
David:' ont pour but esti-
ment les observateurs; de
sonder 1'opinion 5 la bate.
Le President Carter; qui
selon la plupart des com-
meiitateurs joue son avenir
politique sur ce discours de
dimanche; est en effect deci
(Voir suite pagel 3)


Dans un recoin de la bi-
bliotheque familiale. un
,agronome de.nos amis a re
trouv6 un vieux manuel de
la culture du caf6 et du
cacao, appropri6 au climate
et au terror d Hait1 Ce li-
vre n est pas d un agrono
me Ecrit par Monsieur Dul
cind Jean-Louis, ancien
Inspecteur de 1 Instruc -
tion Publique, ancien Sena
teur, il a tRe publ6I en 3d
edition a Bruxelles en 1893
Sauf quelques faiblesses en
ce qui coAcerne l am6nage
ment des arbris, ce Manuel
content les rigles essen-
tielles a 1 1t ablissement
d une cafdterie et d une ca
caoyere. au choix et t las
preparation 4lu sol, a la
plantation (d'statnite A- o6b
server entire les ,plants
nombre de plants par car


diaire de 1'Ambassadeur ko
weitien en Turquie. Le diplo
mate koweitien, precise-t-
on, a informed le gouverne
ment Turc que les otages
6gyptiens n'avaient pas ete
executes.


ANKARA (AFP)
Un commando apparto-
nant a tine organisation pa
lestinienne. la Revolution, liee a 1lOr
Panisation palestinieLnnc
, (prochp de la Sy
rie) a pris d'assaut, vendre .
di, l'Ambassade d'Egypte a
Ankara, faisant des mo's.
Solon les autorilos vtyp-
tiennes, l'Ambassadeur etl l
pr -sonnel din1 omatique p-Is
en otages sont sains et salfi.
mais doux policies au
moins ont ete tucs an couis
de l'attaque du commando
et rios ri'mcours ont faith etat
de 18 morts.

Accr-'.' pa"- l'F"vpc. 10
LP affi 'mpe '''vn" alicuni
lien avec cce io ff icp.
Aul iar" Ii' Prl,"nif'r Mi
iis-7 s"' ''irltn MInils' a-
pha Khamlil. :i 1(manici nu

Tione r r 1 n-on'- av(,C
lo conmm 'in-1 ca d(11, te ni
ter de libeer 1 Ambnssade
p;r "a fnrc mn in' cns de
n'ce"asite. "oi' c''"ver la
vie d's n i a0 u1.i' selon
la radio Tlcurnu O6aalement,
soot en bonnie San c.
Lo ( "vieci. d'" 'cnmm '..n
do portent otaimmTIn ilr"
l'annulotlon cis acco,'ds -
gvnto-israoelions. In roion-
ni'ssance de la l1aalite de
1'Vtat Palps'inion c' son n-
venti. la 1'bration do denx
ani'- mernbres de l 'onrani
station detenus on Evv''.
ainsi que sur des lnesuroes

(voir suite pape 4)


VceUl pr cies, nItil'l I'd e t
r tup 1t tla i tia'l't t > t' -
l 11 v ill di s Plic`' a n -
Ct'n t C e n o U V t i ;I I C:I Ci ec
notre colllpallott' ''cji i 1-,
sur loti' p ia s toul .[ i r
et 11I p"ut elit C l,'U n e pio
motion de plus puir no're
tourlnime et 1V) t Itfoiklu-t
L edition du 29 J11iin du
journal ,San Fra.,ncisco Exa
m nli public l,'e pllo'o "IuL
spectcle pri-sewnte par JeAIn
Leon De- t ine "t une note
clog'cU[St >' ['y i ferant.
ian LeLoDn Destine reside
ii Niw York depuis 1Ls ',1-
nic's 1940 ct reprcsente de-
puli. notre pAY avt' success
em eclat a de ionil)rtux les
L' lS mit( Il11na11 'i,,1X
Nous avons aI0 ['is qlle penl
dant 3 semaincs, M. Jean
Loon Destine donne des
course dc d anoc etnlique a-
fro cara0lben'ne come
guest- .rofess(,or Son Fran
cisco State Umiversity.
Nous sommes ulne fois de
plus fiers du success de 'io
tre compatriot a l'etranger
et formulons 't cette occa-
sion, nos mei'leurs voeux
pour un rayonnement enco
re plus grand ce l artiste in
ternadonalement connu
quest Jean Leon Destine.


reau selon la nature, la
situation et 1 orientation
du champ) aux soins h ay
porter at la culture (etete-
ment, elagage, emondage.
sarclage. nettoyage), a. la
cueillette, a Ja prepara -
tion et a la selection des
grains glaciss, secbage, la
vage, pilonnage, ferment
t.on pour le cacao), triage,
etc...

La plupart des, recom -
mandations et des conseils
contends dans ce Manuel
sont toujours valables Agri
culteurs, 6tudi nts, agro-
nomes y trouveraient une
belle source d interessan-
tes -nformations 'is y ver
raient que 1 expansion de
a. -culture du caf6 t4!-u
cacao preoccupe depuis

(voir suitipage 8)


Success de la Troupe Jean-Leon

Destine au Festival des 6 Continents a
San Francisco


Coin du Jardinier

Vieux ouvrages bien vivants


----------- -----------





i--


EE







PAGE 2 VENDREDI 13 JUILLET 79


)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@@@ @@@@@@@@@@@@@%




Michele Scotch Club



Vendredi 13 Juillet



ELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO 79 1


o) PATRONNEE PAR @

@ @

@ ETASA (Volkswagen Audi)



@ QUI SERONT MISS ET MONSIEUR DISCO 79 ?
<@ @


_ GAGNEZ $ 3.000 DE PRIX.

@

@ AVEC :


VOLKSWAGEN : $ 1.000 CASH

AIR FRANCE : 2 Billets aller retour P-A-P Miami

( AIR JAMAICA : 2 Billets aller retour P-A-P Kingston @

C ou Montigobay

HAITI AIR INTER : 2 billets au choix @

C SANYO CENTER : Un televiseur SANYO

OMNI SUPPLIES : Un refrigerateur KENMORE SEARS @
@

PLUS:

^ DES BIJOU-, DES MONTRES DES ROBES, DES RADIOS, DES )

0 DISQUES ET TANT ET TANT D'AUTRES CHOSES ENCORE QUI

(@ FONT DE CETTE ELECTION ELECTION DE L'ANNEE
$ @



0 Miss et Monsieur Disco 79 ...Un programme @





0

-Samedi 14 Juillet ------ -
@ @

@ SOIREE ANNIVERSAIRE
(0) @9

mD. P. EXPRESS


'tame@@^@@@@a@@_ @i@@@@@@@@@@@@@@t@@@@@@@@@@@


Metamorphse, Religion et Theatre des sources


(<-.uile dc 1:i ler i'agie)

;ac-us, D;imini la Is : force i
i),Ncl olo iqu res sull;les et 1
nmillil'irmcs. realits 1fdiS -
Ij des desirs. dS- iesieins '
el dies amibi',ons dcs hom-
Imsc, outils ie communityt.
tomn complexes et subtilcs
entri le, hommnes et I Ail-
leaurt, vous voiis perpc -
tueni indom its ;i travers
le'; sicles dais les cmttu
tit. el dans 1sI flautiourgs
tes villes

Les dieux vivent i'amil-
rement aen rompagnie des
liommes: il s; rntcressent
a leur sort, nartagent leurs
souc;s, s inquietent de leur
avenir et prennent toute
leuir responsiailite dans
I amdnagement du present.
I organisation uae la vie e
conomique et soc.:ale des
masses paysannes

Les Ilaitiens utilisent au
course des cdertnonies reli-
g'euses le lanigage pluridi
mensionhel tie la crise de
loa et le (choeur tragi -
quos; ce dernier al peu prs
comme le signal Nietzche
dans .-la Na:ssance de la
tragedies

En Haiti, ces mythes sont
vecus dans toute leur vera
cite charnelle et leur di
mension spectacular re

Vu sous cet angle, notre
religion popilaire, ses
dieux, et leurs serviteurs,
c est le theabPre absolu
Telle est la legon d une
culture v.vante et d un ima
ginaire sbccial. pourvoyeur
des dieux, aux limited in-
definissables
11 faut dessiller les yeux
des occ'dentalises qui en
tendent par flieatre uni-
quement la forme rigide de
la representation qui a pre
value au XVIlleme et au
XXIXme siecles; souhai-
ter I exploitation scinique
de ethnodrame; la riches
se artstique y est prlcieu-
sement conserve


.1 en appelle a 1 assomp vec les inoyens do hordS I
tion de cc th,'sitre des sour lutte contre I unAantisse
tes Faut-il atlendre qu un ment
niuveau iDewitt Peters vien r esIArt u
ne nous en montrer les J(incs f 1Art taili de
vi.s at m i-tns aet, Ia ca ces sources is t constituent
mera a iI munain, inou gu;- pour une gratlne parties de
der dans la collect des la population ies voies de
lonn.es essent ielles af tr sublimation et des armes
ers nos villes et nos cam d auto-dSfense en attend -
piatnes v adant les lend-mains qui
Ini front rtver
1, on sail iqu en Pologne La m
in Grotowski, en France La metam.rphose, le
un Jean Louis Barrault syv theatre vus tie occideLnt
Inleressent Jean Louis BARRAULT
nous en present 1 aspect
Egalement des metteurs occidental dans (Nouvel -
en scene, des cipnastes, des les Reflexions sur le Thefl
acteurs de la Fussie So- tres
victique, de 1 Allemagn<
de I Ouest. Ide la Belgi A(Aussi craintif que ie sois
que, de la Grande Breta- devant Ramlet, dit-il, je
gne. de la Tchecoslova I aime aujourd bui come
quie, de la i ulgarie, de% on grand frdre Tres sincere
Elats-Unis, du Japon, des ment, c est quelqu un qui
Miles Philipp'nes, de 1 Inde, existed S- je le connais mal,
de la Suede qui ont partici ca ,st que moi, je suis mal
pe au Symposiuiim du 6 Juin defini, .pas lui C est moi
1978 organism it Varsovie qui ne sais pas le voir
par 1 Institut International
du Theatre itu course du Et -1 y a comme cela
quel j ai lu ina communn; quelques personnages qui,
cation sur (1 ethnodramo autour de moi cnt pris vie
oil li religion tiramatqoueA Avec Hamlet. il y a Joseph
en Haiti K, Le Proces de Kafka, il
L ART ET LES MYTIIES y a Bapt'ste, Pantomime
En Europe, le mot MY- des Enfants du Paradis, il
THE est devcnu synonyme y a enfin Mesa, Partage de
d erreur, alors nieme quo Midi de Claudel J ai lim
la oil il fonctionne, le my pression de vivre dans un
the est considered come lo monde don't iLs partagent
lieu par excellence de la auss, la vie Hamlet, lui
vlrit encore, existait bien avant
Conformlmnt a 1 indica- mti, mais dans ce monde
Von genarale donn6e par strange du Theatre, Jo -
Roger BASTIDE dans la seph K, Baptiste, Mesa sont
Sociologie Religieuse, ales come des StreA-satell -
mythes sent 1 objet de cro tes de mon tre
yance C est sur les dieux.
le monde, les rapports de Ils existent rlellement
1 humanity avec le surna et peuplent ma solitude
turel tout un ensemble dt Naivement ils sont a moi
representations variables J avais djia ern cette sen-
dans le detail, suffisam station avec le Rodrigue du
ment fixes dans eq$ gran- Soulier de Satin Et je me
des lignes qui sont adop- rappelle encore le chagrin
ties par un groupe plus on que j ai eu quand mon ami
moins vaste et forment Jean Chevrier est vemnu
pour celui un premier cre I habhter : une douleur d a
do) mant trompe
En Haiti, a 1 sAGE THEO
LOGIQUEs actuel, mythes Edwige Feuilllre m a
et croyances maintiennent a demand .de lui prter...


Jallais dire Mesa, ( est-
a-dire Partage de MWdi Bien
entendu, je 1 ai fait de tries
bon cocur, on ie peu. rien
refuser h notre amie Edwi
ge-..F merveilleuse' Yse; mais je
ne pouvais pas me douter
de la pine que cela me
fa' I, de voir, meme provi-
soirement, s eloiigner :ile
sa de cettea sphere intima
qui m envelope; il s estom
pe peu a peu dans une es
peace de nuit c est coilie
si je perdais un etre que
j aime

C est idiot, enfantin, im
becilc, pas ,Sercux, mais ce
la me parait excusable

Se ne cro's pas que les
spectateurs se rendent
compete ft qul point nous
nous apparentons avec cer
tains personnages Pour les
interpreter il taut faire un
tel effort de volonte vers
eux, il y a une tell ten-
s'on de tout notre etre pour
tAcher de devehir ce qu ils
sont, qu une fois de retour
en nous-mdmes, il ne pent
ne pas rester toull it notre
pegu une espbee d envelop
pe ecaillee qui provient de
leur peau mame

On les aime dans la me
sure oh il s nous font souf
frir pour devenir eux-m6-
mes.

Et de mIme qu on ne
pent pas ne pas a'mer les
camarades avec qui 1 on
joue, avec lesquels on par
tage les m6mes tracs, les
memes regards, avec les-
quels on partage m6me les
malaises, les maladies, les
ennuis. la sueur, les trous
de mlmoire, la fatigue, les
larmes, etc..., de mnime
qu on ne peut pas ne pAcs
tomber dans cette llun -
sion grotesque de croire ai
la vie raelle de certain
personnages qu on incarne
et de se croire, en partie -
comme en amour pro -
priltaire de cette vie r~el-
le))


DANS NOS CINEMAS ISLAM, hier aujourd'hui

CINE TRIOMPRE CAPITOL demain,


SALLE 1
LE JEU DE LA
PUISSANCE

Entrie'. $ 50 et

SA'LLE 2


CAPITOL JI T
SAMEDI 14 JMILLET 1979


L INEVITABLE
CATASTROP-HE
2.00 PRIX UNIQUE
$ 1;00

CAPITOL II


Ai, ivn orou
ntree ; $ 1.50 et 2.00

ILL.E III I

MIDNIGHT EXPRESS C
stre : $ 2 00

ALLEY IV

ORTS SUSPECTED
ntrle: $ l.FJ



RANCHO CINE
'enhredi 13 Juillet 1979
BE IgoSTONNE
Samedi 14 Juillet 1979
.E RENARD DU
ANGER

X X X X

REX THEATRE
Veridredi 12 2 1 C 8 10 bres
UN COUPLE IN FUITE
Avant 5 hres
intrde Gdes 2 00
A Partir de 5 hres
Entree Gdes 3-00 et 5-00
Samet 12 2 4 3 8 10 hres
LA MORT D UN POURRI
Ivant 5 hres
Entr6e Gdes 2-00
A Partir de 5 bives
Entree Odes 3-O0 et 5-00

xx x x

MAGIC CINE

Vendredi 6 h et 8 hres
ODYSSEE DU
HINDENBOURG
avec : Georges C Scott.
Ann Bancroft, William
Atherton, Roy Thinnes
etc La catastrophe du
grand d'rigeable geant ZEP
PELIN HINDENBOURG,
fierte du reliine Nazis et
du people ALLEMAND
Entree Odes 3-00 1-00

Samedi 6 h et 8 hres
avec : Silvester Atalone,
FIST
Rod Steiger. Ilelinda Du-
blin, Peter 3oyle etc
Une monunent.ial produc-
tion, qui illustre 1 histo-re
A une tentation
Tendresses, Piassions, A
mour. face a Ja force aux
privileges et a 1 inhumani
ti6
Entree Gdes 3-00 4-00



F.A.GC CENE

Diiii-anche 5h 7h 9h

FSTOUFFADE A LA
CARAIBE.
;IvPC FlIED STAFFTI h' ;
JEAN SEIBERG; I\}A .:i
RO)A: ,S.I;GHE GAl',-
B'OURG etc.

All courses cl lnie parli-e de
pech cl*dtnms le olfe du
Mexiquo entre ni11ionna,;. -
r'.s organ:ste pnr 3SAM
MORGAN in1 anm('ricain a
la belle stature et ta 'air
sympathique1. Un soir 11
croit tirer d'!in mai'lalis
pas une jei'ne fille; Collen;

aux prises svec un .oiii-
vais garcon. Simple mise
en scene pour attirer le
beau SAM sur le yacht de
]a jeune fille. 11 s'agil i'an
inlevement. Qiuel en s'si Ie
)nt? C'est que on a besoin
d'utoliser les connaissances
de Morgan perceur de coffre:
Mor'gan perceur de colffre
p).ur atteindre un tresi ,;e
CENT MILLIONS DE DuL-
LARS en lingots d'or cnn-
serves dans une chanibre
forte. En vue do mener u-
ne action llb6ratrice de I'i-
le pouvernee par CUEVAS.
MORGAN allech6 par ine
prime important acrepto
d'aider les parties ns. C est a
partir de ce mcrment que
coimlencrc unric rie d a-.'1n
Iiirs dr,',ratiques: dleni ncia
tion de MORGAN,et do son
6quipe au pouvo!r; incen-
die; poursulte de la police:
combat entire revolutionnai
res et policiers: prbnara-
tion de l'attaque centre ia
forteresse. MORGAN par-
viont a la chambre forte;
rnussira-t-il a l'ouvrir pour
recupdrer 1'or. Apres tout
cela; on ne doit pas ou-
blier que Collen la june
flle nest pas demeurde in
sensible aux charmes de
MORGAN. Vous serez 4-
blouis par la somptuosit6
des decors naturels de la
COOMBIEL qui sert de ca-
dre a cette FSTOUFFADE
A LA CARAIBE. 'Vous se-ve
imnressionnds par les ex-
ploits fantastniues et mer-
veilleux de MORGAN n1
vous tiendra en haleinc
jusou'% la derniere minute
Entree G. 5.00 ea 6.00


I ABRER A4,U .Al olos
APBRE AUX SAFB3TS
'RIX UNIQUE $ 1;OC

,APITOL III

SAMEDI 14 JUILLET 1979
LES OIES SAUVAGES

PRIX UNIQUE $ 1;00

CAPITOL IV

11 h 45 1 h 45 3 h 45
5 h 45 7 45 3 -ires 4.,
PRIX UNIQUE $ 1-00
LES COLTS OE
LA VIOLENCE
SAMEDI 14 JUILLET 1979
VIVA ABBA
X X x X

CINE LiDO

Samedi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gde 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 2-00
LE RETOUR DU
CAPITAINE NEsMO
X XXXX

ETOILE CINE
Vendredi 6 h 30 et 8 h 30
RIKI SHAKUiII
CIIINOIS
Entree Gdes 1-50 et 2-50
Samedi 6 h 30 et 8 hres 30
ASSAULT
Entree Gdes 1-i0 et 2-50

X x x X

IMPERIAL
SAMEDI 11 JUILLET 1979
DOSSIER 51

IMPERIAL II

12 h 2 h 4 hiuri s
S h 8 hres I0 Lhrs
Entr6e Odes 5-00
Entree Odes P 00
SAMEDI 1i .JUILLET 1979
LES BRONZES

IMPERIAL III


12 1i 2 h 4 heures
6 h 8 1 10 ires
Ent-te Gdes 5-00
Entree Gdes '-00
LE RECIDIVISTE
SAMEDI 14 JUILLET 1979
POUIC POUTC

x x x x

PARAMOUNT
Samedi 12 h 2 h 4 hres
Entr6e Gde 1-50
6 h 8 Rh 10 lires
Entrce GrlO. --3-6O
LES ANGES
G RDIENS



CIME OL\MPIA
Vendred' 12 n 2 li 1 hres
Entree G 1-50
6 h 30 et 8 hres 30
L1 MELODIES DU
BONIIEUR
Samedi 12 h 2 hres 4 hres
G( hrs 30 er 4l hres vO
Entr6e G 1-50
IEI'S jfte;'.-, D ,CIER
QUI TUENT


CONFERENCE AVEC PROJECTIONS LUrINEUSES
PAR L.E PROFOSSEuRl El IIAJ ALI DELTA ACRI'S


Un programme au0io vi-
suel. comprenant des pro-
jectlon,, nluminiusei en dia
lioU.U:e. aecicnpagn6 d un
enregi'stiiement eono-re se
ra din:me le mirii 17 Juil
let it 7 brea. .0 ,' M dcans la
salle du centre culttpel
de 1 impasse LAVAUD

Cette conference qui a un
caractere edncat'f et cultui
rel. tachera de nous faire
comprendre sur des bases
historques et objectives,
1 importance et 1 impact de
la civilisation, de la philo
sophie, de la sociologie et
du fa't Islamique, sur not-
tre tpoque contemporaine
Le succis de cette confe-
rence sera surtout appuyde
par une sdrie de project -
tions en diapositive, ou,
peut atre, pour la prem,:i-
re fois, dans ce genre de
manifes-'ation, on a pu
grouper, plus de 150 vues
en couleurs reuni-sant des
chefs d oeuvre de 1 art Is
lantique, que possedent les
grands musees internat~o-
naux, ainsi que des docu-
ments tries rares sur 1 ar-
chitecture, sur des scenes
de vie, des faits h'stori -
ques etc...

L enregistrement sonore
a aussi ceci de particular,
qu il compreud dans 1 en
chainement lu texte, une
suite d article "e chapitre
de point de vue et d etude,
venant de grades sommi-
tts et de profc;s-eurs renom
mres qui se sont penches sur
1 Islaim
I.e texte mle la conferen
ce, a)ppuye par des pro-


sections 6bauche 1 apport
de 1 Islam ,lans l parche
Ae 1 lihumanHlc vers a ilu
minre ... Asftr omie. Mi-

decine, Mathtmatique, chi-
mie,, sociologie art. inusi-
que, ahisi q(iln chapitre
special, consacre it la m6
taphysique et a la mysti-
que musulmane... jusqu a.
1 epoque du lieme sidcle
ou la coalition Europeen-
ne demantela la civilisa-
tion Islamique et la fit
toinber dans le lot des
puissances colnisSes

Nul doute que cette ini-
tiative de jeunes intellec-
tuels Hlaitiens vient a son
heure et que cettc confe-
rence qut sera donnie le
mardi 17 Juillet a 19 bres
30 precises dans la salle
du centre Lulturelle de
1 Impasse Larvaud, va atti-
rer la grande foule ( une
participation aux frais de
S 2 sera perc-e) Sur un
fond sonore !e musique 0
rientale, 1 intelligence du
texte. a.nsi lue la beaut
rientale, 1 intelligence du
texte, ainsi (ae la beauty
des vues exposes, fera de
cette soir6e line grande pre
mao're avant d etre presen
tee en Martinique et en
Guadeloupe li,si nul dou
te que le public ue Port-
au-Prince, si fi-ru d art, de
sn,'ence et de ittMiature ne
reponde nombreux a cet-
fe invitation du Centie
Hlaitien d Etudes Islami -
quae qui' vient de naitre et
ne leur apporte un encou
raanement total


(Suite de la lere Page)

de MM. Andrew Young, re-
pi .escn-.ant des Etats-Unis a.
1'ONU. et Pierre Mehaione-
r.e Minis re francais de 1'A
grirlruee. cqui onti cosi.idr-
re ql''' ls e"formI s a,",i-
re.s !at 1nt avan' t)iout dcs
problcmes nationaux.

Lr dil1eue amcricaln a in
clieqi6 que ; -on pays alit
<.F et i: ap p uyer un-n c ln' -
nnce fomte et tnanble
d;,-.s les pays fn developpe
miei', sails pow," all'a-tl im
poser ., '- |. f 11 1. sonll
pronre modi le Pour le Mi
is-s "- francais. 1'aid, des
pays d6velonmes doilt nos-5
npa" "n renfio"c"ment do la
coi6sora ion inl trnaiOl loi -.
Ma's. M. Mi'-ha'"cnerie a rns-
Itnme qlpi du1 f-it dCs rl'fr'-
(rul -s economiquces actuel-
1,s des pays riches. 1'acc.
cd s 'procdi' s ciid Ti'oIrS-lin
dc :llx 1 'rl,-chds de.- 'i's
iniliis'"' al.ses 0'ira us san~is
pr obl 'm s Pour lui. (.s

li:'s a l'io:'d-, d(i iolr el doi
v'"I, O""' ,- i' rI:Ilr dull.s line






( 1 in- du Ti "-. :,I c' ,1u!
( 1 5 c lo 'r;s dT 1.: i i
fI.',i'llnce, onu t 'a fait mivs


tore de lour .ouhait de voir
se rouvrir en commlss:ons
le dossier politique des re-
lations Nord-Sud. Elles
colmptlnt pour cela notam-
i-i'-n sur le PleI6sidcin de la
con'I sson i pollitique.s na-
tonal,.;, lc .;'Lizaanitin John
MUcelela.

C's' pnourcqto. ceraines
delegations occidentales.
f,; idaImt leuIr .rjugement sur
Sl'ap'( td de'' :rvaiux pre-
piti'loir ;s, oIul' exprimi la
c:ra!nie que cct'c conference
lne -;' transliirme n lne
7me E CNUED L"s pays
da T'e"s-Monde' consderent
cn cffet quo la 6ime CNU
CED l qui vient de se tenir
a Manille, s'est achevee
poi!r i ux surr illn C'rhel I
P,'-" ik ni N.i'"ere iij diiiial'tt
m-'iss''c C'lit irs 1 spas riches.
, q1i. l 1 o5 1' dtiI' illes;
qil'a d('e( nir (ie plus en
plus ri 'h(s aii dl iri im' nt

a Manille.

P;>: a illours. pl slirOns de(
Directriiir Geni-ra 1 de la
FAO M Sini ma. di cii \oil-
loir cioll'r i i 'Ii i" 'ills ii iol
iii;' -'i Il fi )p; di])in'' '''ill s
l';r' ;iux III\ ] IVS ( n develop
pimlent( rn n li'.:in 'I
-, W- oil ;ni'.s d-r l1ONU
i ' l i ian ul'" Monidia-
le l Fon'rls dri e Dxvl p','
month A" i-icole iFTDAi oil
Ie Conseil Mrindial de 1'A-
limentlation.


| AMPIFOSA INTROUt /I





|turtle wax -




S La plus large gammne dv mende de produis pour


le nettoyage le lavage. IE lustrage de vote voiture...


S CIRAGE en rcate en crime, en liquid


COMPOUME en licuides en pate

VINIL 'OP CLEANER, cc spray, en eirae


o : PROTEGE E CHROME

S Produil pour le nettovyge du capitonnage des ousses.

des pneus. u tableau dC board etc...



4 POUR UNE VOITURL COMME AU ier JOtUW



AMPReSA tue Pavr,|


I- '-~. .~ -unui.' cci-'


Reforme agraire:


.-f


r II


vrNDREDI 1.3 MILLET 79


PAGE 2


2".v >l ;:l.


.II ~


'"









VENDREDIl13 IUIILIT 'I9IPAG 3 LII=I







O UtA60000000


4 1::o d'Americains


NOUVEAU TUBE GEANT SUPER ECONOMIQU 7preferent Colgate!


NICARAGUA -:

Progres dans les
les Etats-Unis el
en
WASHINGTON lAFP)
Dcs progress lont t reali-
,s'.s daon les iegociatioins
r'itre les Eta's Unns et le
---- --------
Levee de
1'interdiction
de vol
VWANSINGTON (AFP)
L Agetnce lederale ameri-
ii' il'AA, a decide vendredi de
ltvt lr 'intierdlition de vol
ides DC-10. Itinmmobilises auc
sol) aix ELals Uniis deputs
1l' 6i jtuln a amlhionc6 a Wa-
shiigntoii au course d'uine
contirence de pre.se 1'Ad-
nmustrateur de 1'Agence;
M. Langhorne Botid.

Les huit compagiiest amt'
trlainles avant des DC-10
devront examiner frequem-
minit les pylones de fixa-
tion des reacteurs de I'appa
Its Mais. a Washington,
Le constructeur de l'appa
reil: la compagnie Me Don
nell Douglas Corp: devra e-
galement revoir la concep-
tion de deux sections de
ces pylones; dans un delai
dle deux ans; a ajoutd M.
Bond.
La decision de la FAA;
a-t-il precise; est interve-
nue aprs plus important de 1'histoi
re de l'aviation menoe e la
suite de la catastrophe ad-
ri'nne de Chicago: le 25
maa dernier: all course de
latluelle 273 personnel a
bord d'un DC-10 avaient
irouiv la mort.


negotiations entire
t le Gouvernement
i exil
Gouvernement nicaraguayen
en exil: a confirmd; vendre
di; a Washington; le porte
parole du D6partement d'E
tat; M. Holding Carter.
certain progress vers la so
lution de la crise au Nicara
gua compatibles avec la re-
solution adoptee par 1'OEA
(Organisation des Etats A-
m6ricains) ont ete enregis-
tres>; a ajoutd M. Carter
lors de sa conference de
press quotidienne.
<,Le depart urgent du g6-
neral Anastasio Somoza (lie
President du Nicaragua);
a-t-il encore affirmed; est
crucial pour que la transi-
tion vers un gouvernement
elargi et reprdsentatif au
Nicaragua se fasse dans l'or
dre>'.
Jeudi; des informations
faisant 6tat dc progresss, >
dans les negotiations me-
nees au Costa Rica par Ien
voye special du gouverne-
ment americain; M. Wil-
liam Bowdler; avaient circu
16es. Mais; a Washington:
M. Carter et des hauts fone
tionnaires les avaient attri
buees au gouvernement ni-
caraguayen en exil; affir-
mant que; pour leur part:
ils n'avaient trien a dire a
ce sujet>.
Le 13 juin dernier: I'OEA
a vote une resolution exi-
geant le depart du G6nd-
ral Somoza et l'ouverture
d'un processes de transition
vers un gouvernement dd-
mocratique au Nicaragua.


A LOUER
% ESPACE A LOUIER (ROUTE DE PELIGRE-DELMAS)
1000 PIEDS CAtRRES POUR ATELIER D'ASSEMBLA-
(GE OU BIUREAUX.
E IAI;IMEN'T SPACE A LOUER POUVANT CON-
SVIENIR A RESTAURANT, DISCOTHEQUE OU CLUB
POUR INFORMATION VEUILLEZ CONTACTER LE:
2-2613.





LAVISION DU YOGA
VOUS 'RI(),RoUVi;itEZ DANS CE NUMERO

MA RENCONTRE AVEC LA MOMIE

LE SIGNEL DU CANCER %

LE SALI;T AU SOLEIL

CONQUERI:tIR LA LUMIERE

LA CONCEPTION TRADITIONNELLE DU MANTRA V

LE SYSTEM RESPIRATOIRE ET LE YOGA

BONNE LECTURE A TOUS!

/////A "///M


kripalu

centre

de yoga

RECONNUE D'UTILITE PUBLIQUE
Cours de Hatha Yoga respiration yoguique,
reeducation des vertdbres Relaxation- equi-
libre physique et psychique, sous la supervi-
sion de professeurs hautement qualifies

Tous les Lundis-Mercredis et Vendredis
SALLE CLIMATISEE PRIX MOOERFE

9 rue Tertulien Guilbaud Bourdon f.
Tel 2-3274 "1


Petites Annonces ise Catsdeholique
Beatification


A VENDRE
A BABIOLE
GRANDE MAISON A-
VEC ACCESS SUR 3
RUES.
4 CHAMBRES A COU-
CHER
5 CHAMBRES A REZ
DE CHAUSSEE.
5 CHAIMBRES AU SOUS
SOL
VUE IMPRENABLE
GRANDE COURT JAR-
DIN
PEUT-,.TP VISITEE
A N'IMPOF I'E QUEL
MOMEK C
PHONE 24790 25686
23921
74roya7o7cocossrcocco!


J
d
2
tr
la
y
cc

h
It


LISEZ CECI
Les course de Formation
PRE UNIVERSITAIRE OJL
s associent au brilliant ma
thematicien Willy Monel,
professeur au College Ca-
nado-Haitien. pour vous of
frir un course comiplet pre-
paratoire a la Faculte des
sciences
Les Cours OJL vous or- c
rent egalement un pr')-
gramme riche, varin et dqui
libre et mettent a volre ser
vice une 6quipe competen-
te et dynamique pour vous
permettre de reussir sans
d-fficultd aux contours
d admission des Facultes
de Medecine, Odontologie,
Pharmacie ct Agronome
Ces course se donneront le
matn au College Canado-
Haitien et seront repris 1 a
pres-mid; au Cellege Ju
venal S Carrefour
Pour renselgnements pas
sez nous voir au Canado
ou au Juvenat, on sonnez
le C-0893 137


A VENDRE
30 terrains : 67 X 75 a
2500oo pres de Port-au-Prin
ce.
Tel. : 2-0713 entire 8 heu-
rc's a.m. et 2 heur'es p.nm.
187
xxxx
Conge Annuel
< rant (Les Ccdres du Libant>
se 'ait le ilevo'r de por-
ter a la connaissance de 3
son aimable 'clientele que
ses portes seront fermees
du 15 au 30 Juillet 1979
en course pour conge an, -
nuel 147

DEMAND DE
LOCATION
Cherchons a lotier pour
stranger devant s'etablir en
Haiti : Villa de 3 ou 4 Cham
bres h coutcher avee ameu-
blement de haut standing,
ayant piscine et grande
cour avec vue si possible
situde dans les hauteurs
de Port-au-Prince, S Mus-
seau ou a Pdtion' Ville.
T16tphonez ROLACO -
2-5735 ou 2-0125.
187

9FharnPacies
assurant le service

PORT-AU-PRINCE
VENDREDI 13 JUILLET 79
OTIATRE SOUS
Sans Fil
APOTHICAIRE'
3eme Avenue Bolosse
ST ANTOINE
B JJ Dessalines
SAMEDI 14 JUILLET 1979
UNIVERSITA?-'N
Rue Oswald Du'and
POSTE MARCHAND
Poste Marchandmi
MERIDIONAL
Carrefour
X. x x x

PETION VILLE
VENDREDI 13 JUILLET 79
DU QUARTER
,Rue Oge
SAMEDI 14 JUILLET 79
GALLIEN
Avenue EstimS


Offre d'emploi
Avons plusleurs postes dis
'onibles pour employ immd
tiat de jeunes hommes de
0 a 31 ans. Minimum dins
ructir a requis : le Bacca-
aurdat 16re. parties. Envo-
er renseignoments, r6fjren
es et photo, seulemnet s :
1.- Vous remplissez les
onsition' d6crites plus
mat.
2 -. Un employ PERMA-
LTiAT vous int6resse.
A : Offre d'Emploi
P.O. Box 146
Port-au-Prince
137


Cours d'Ete et
Inscrintions
AVIS
La Direction ru Foyer
dArt Culinaire advise les pa
rents que les course d 6t6
auront lieu les mardi mer
credit jeudi A partir du
23 Juillet de 8 huures a 2
heures.
Elle profit pour annon
cer 6galement cue les ins
criptions pour les course r6
gullers d octobre conumren-
ceront au rniis de Juillet,
:es course auront lieu les mar
di et Jeudi de 4 hres A 7
heures pour un premier
group et le Samedi de 2
hres a 6 hres pour le se-
cond group.
La Directrice
Mine Ida Desino- COFY
307


A VENDRE
1 system Stereo compre-
nant 1 Amplificateur Pio
neer SA-1000, 120 watt par
Canal.
1 Enregistreur (rdel to
reel) Panasonic.
1 Enregistreur Cassette a-
vec Dolby et Mdmoirc.
1 Enregistreur Cartridge
8 Track. Lafayette.
1 Syntonisateur (Tuner)
iM-FM. Pioneer.
1 Egalisateur de fr6quen-
1 Tourne Disque.
2 Haul Parleurs.
Musique enrevisatrde stir
cassette. Cartridge et rou-
leaux.
Tel. 7-2847 de 9 heures
A.M. h 5 heures P.M.
:' t 56
Sx x x
A VENDRE
A 'ei;dre VNitrure TOYO-
IA COROLLA DE LUXE
Modcle 1976. Appeler 2-2163
- 7-0154
ROBERT SAfPSON por plus
amples ;nfornations.


Nouvelle visit de
M. Carter a des
,,Citoyens
prices,
(iube ae la 1ere page)
d6 a ne rien ndgliger pour
reussir. I1 devait notam-
ment ddjeuner vendredi a-
vec les plus connus des edi
torialistes et des prdsenta-
teurs amdricains a Camp
David. Bien que la Maison
Blanche n'ait pas publd6
de noms; on croit savoir
que Walter Cronkite; le
plus c6lebre des journalis-
tes americains; talt notamn
ment invite a cet entretien.
Apres avoir consult pen-
dlant six ours 150 person-
nes environ b Camp David;
I- P-isidrint: estime-t-on
vendredi A Washington; a
desormals arrete les mesu-
res qu'il veut prendre pour
fire face h la cruise cono-
mique et 6nerg6tique des
Etats Unis. Mais 11 est le
seul a savoir avec prdci-
gion ce qu'il a 1'ihtentlon
de proposer dimanche.
Le trait principal de
measures; estime-t-on; sera;
l'aust6ritd. L'dpouse du
president; Rosalyn avait
dans un discours prononcd
jeudi la Malson Blanche
dej] parli de esacrflces n6
cessaires. D'autre part; le
President 'prdoccupd selon
son porte-parole M. Jody
Powell; par la cruise de
conscience, des americains;
devrait les inviter 6 se res-
saisir face aux difficultds
actuelles.


VATICAN (AFP)
Le Pape Jean Paul II
approuv6 les d6crets conef
nart les causes de beat
cation de deux trangalt
deux italiens et une cana
dienne. ainsl que la canot
station d'un autre itallen,
annonc6 le Saint-Siege ve
dredl.
Les futurs blenheureu
sont Alain de Solmlniha
Ev6que de Cahors (1593
1659), Maria-Anna Sala,
llgieuse. Itallenne (1828
1891) et Bartolo Longo, Lai
fondateur du sanctuaire d
Pompei (1841-1928).


ni
de
tri
P
17
n
n
ft
ti
n
18

F
V
n


1

c
c
ft
d


I.












4


14
14


4
4
4
4


Nicaragua :

Conference
Mondlale
de Solidarity


NICARAGUA :

Tourne d'inspection du

President Somoza sur le front


(suite de la l6re page) MANAGUA (AFP)


- somoziste et de la solidaritt6
nI avec le people du Nicara-
a gua.
n
. I Des repr6sentants de la
Grade Bretagne; de 1'Ita-
ix lie; de l'URSS; de la Sy-
c, rie; de la Libye, de I'Alg6-
3- r1e; du Canada; du Br6sil;
re de Cuba; de Panama; de
- Porto Rico et de la Guyana
c, participent entire autres a
e cette conference.


Le president du Nicara-
gua Anastasio Somoza a
quittd Managua; vendredi
martin; pour effectuer une
tournoe sur les fronts oil se
deroulent les combats oppo
sant la Garde Nationale
aux guerilleros sandinistes;
a annonc6 son porte paro-
le; M. Rafael Cano; qui a
d6menti que le Chef de I'E
tat nicaraguayen 6tait par
ti pour le Guatemala.


Le General Somoza; qui
s'est rendu sur le Front
Sud; a survoli Leon (ville
tenue par les sandinistes);.
et sera de retour dans la
capital dans lapres midi;
a ajoute M. Cano.

Le porte-parole a demen
ti les informations en pro
venance du Guatemala se-
lon lesquelles le General
Somoza s'etait rendu dans
ce pays.


En outre, ont etd recon- v-LOC O= e O
tes les avertus heroiques
ice des Petltes Soenu A hetez onsommez
auvresn (n6e v Cancale en
792 et decedce d Saint-Pern
n 1879) et de la canadien vadQ
e Marie-Rose du Rocher, a Via or
ondatrice de la congrega- vad d p
ion des Soeurs des Sain-aJ
roms de Jisus et Mariu
811-1849).
Enfin, le Capucin Pietro
'iorretti, dit Crispino da
riterbo (1668-1750), sera ca
aonise. II avait 6td b6ati-
i par Pie VII en 1806. Viande fraiche et sainme
La canonisation est dans a h
'Eglise Catholique 1'eleva-
ion d'un fiddle au nombre
es Saints beneficiant du
ulte universe. La bdatifi- 'otr vtnir
action ree des bienheureuxa t r V ter1aire
ont la Saintet6 ne peut
aire l'objet d'un culte un-
ver sel.




FOOTBALL AU STADE SYLVIO CATOR



TOURNOI DE LA JEUNESSE


14 17 19 JUILLET 1979


Organism par le Club Sportif Saint Louis



AVEC LA PARTICIPATION DE :

LA SELECTION SAINT MARCOISE

Championne de la Coupe du 3 Juillet


LA SELECTION CAPOISE

Vice Championne de la Coupe du 3 Juillet


CLUB SPORTIF SAINT LOUIS ET SHELBY

Equipes Championne et Vice Championne de la 2eme Dwvision

TIGRESSES AMAZONES BOLIDE

Equipes Feminines


Programme du Tournoi de la Jeunesse

lere Soirde : Samedi 14 Juillet

5.30 h : AlAZONES TIGRESSES

7.00 h: SHELBY BOLIDE


2eme Soiree : Mardi 17 JuIllet

7.00 h : SELECTION CAPOISE CLUB SPORTIF SAINT-LOUIS


3eme Soiree :


5.30 h :Match Cadet CLUB SPORTIF SAINT-LOUIS SHELBY

7.00 h : SELECTION SAINT W)XRCOISE -


PRIX D'ENTREE
Gradins : I Gour'de


CLUB SPORTIF SAINT-LOUIS




Tribunes : 5 Gourdes

- - 9 1 1.1P. - - - - - - ZI 0 0 0 -


Jeudi 19 Juiltet


~4""ar~srs -----irram~a~ra~-~r~-arrans~-iasr~--lr C~ -rrraaararas-ar~irxi~arars~a~


PAGE 3'


VENDREDI 13 JUILLET 79


I


I


........... w..


I













ii Ian' Iv I'.I I 'ii 1l)111"I

w, I I'i I, l (m, i
ik '' I,--. h's uhf''.1ws mii


11.1d tII ', iIve 1 o'i'i' i i oii'

I ,i' l ll 1'. Ido 4lii'V ,l e (,,is I -'la
(cI'r WA I Ilcii ra. 1 mI I vilsard


-.aiituirk) npn'li avoir t,u6 les
tfiux ., i nilih l 10 Peit apr)s
iune explosion ot 1111e full
rindeI rIontIssscalent a li'nth
rlour des bureaux..

Sion le tdmolgnnge d'un
polictlr bless6 lors de 1'at
tlque, 1'un des ipembres du
c(inmmndo, un hiomme tde
'rantde taille aux cheveux
blonds, donnant dos ordres
on arabes, dirlgoalt les op6
rations.


r- De passage a Port-au-Prince

DELTA ACRUZ

Astrologue Voyant -
Para Psychologue
R, HOTEL LE PALACE
Tel 2.3344 (sur rendez-vous)




MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALE I


Le quarter a Wt aussl-
tit bducl6 ct'une' ditt!n 'de'
blinds ont pris position
tandis que des h611icopt6-
ros survoliient lo sectour et
que des tireurs d'1lito occu
patient la residence de 1'Am
bassadeur proche de la
Chancellerie 6gyptienne. fA
la tombde de la nuit, dos
projecteurs ont td6 instal-
16s sur place.

Peu apr&s 1'expiration -
A 11 h.30 Gmt de 1'ultl-
matum posd par le com-
mando pour la satisfaction
de ses revendclations, un
otage 6tait llb6r6, decla-
rant que deux citoyens turcs
et quatre 6gyptiens talent
encore detenus a 1'int6rieur
de 1'Ambassade.
Le Premier Ministre Ture
M. Buleht Ecevit, qui a faith
convoquer les Ambassadeurs


Un nouveau plan
d'austerite pour
les francaisd
(suite delay la re page)
voir d'achat des frangais
servira de r-ifcrence fond. et non plus cher" : l'augmentation, du
pouvoir d'achat est passe
de 4.7 pour cent en 1975 ac
2.6 pour cent en 1978 et 0.2
pour cent au course du pre-
mier Trim(stre 1979.
Les propos de M. Barre
ont decleenche un toll chez
toutes les organ'satons syn
dicales frangalses, de la
CGC la plus important
organisation de cadres ah
la CGT (proche du Parti
Communiste) en passant
par la CFDT (Socialiste Au
togest onnaire) et FO (Re-
formiste i.
Les cadres se sont sentis
les plus vises, mais tous les
syndicate ont pu constater
qu' nouveau, seuls les sa-
laires environ 19 millions
epaieraient alors qu'u
ne recent erquete official
le montre que les profes-
sions libera'es,t qui ne se-
ront pas touclies, peuvent
de plus rediger des declara
tinus fiscal 1 plus que fan
tais stes.
Outre la faclture ptro'.ie-
re, lesf rancais vont devoir
eponger le deficit de leur
syst me de cotverture *,.. id
le, eL accuserr ie coup> de
'augmentation de h(urs o-
yers plus 20 iL 70 pour cent
on Juillet). Enf n, les pers-
pectives 'ont sombres dso cb
te dc.l'emploi pour la pre
m!'er fois, le nombre de
l-,omeurs en France a at-
teint en Juin 1.400.000.
Le
pourrait b'll, rinos cos con
d)Lioi:s, susciter. un sursaut
social, spris dcux annoees
sans tron cld'an 'roche depu's
it rupture de la gauche
l'rlin qIlsi


de Syrie, O'Irak et du Ko-
wcei pour examiner la si-
tuation, a d'autre partcofsi
tltu6 un Etat-Major de cri-
so qui s'est install:' dans
un immeuble en- face. de
1'Ambassade occupde. tes'
n6gociations avec le cornm-
mando se d roulent par 'lnb
termddiaire de l'Ambassa-
deur du Kowelt, selon Lab
Care.
Dans la Capitale 6gyp-
tienne on se refuse A corn-
menter les exigences ato
commando don't les merm-
bres, a declard le Premiet
Ministre, rdaliser les consequences
de leur actes. Les Etats-pD-
nis, selon 1'Agence Egyb-
tienne aMens, sulvent avec
sune profonde inquidtude ..
l'dvolution' de. la situatiots-
Pour le Ministre. isra6llen
de l'Interleur, le Dr. Yosser
Burg, Israel souhalte la paix, est
devenue de ce fait un- cible'
pour les terrorists, a 1'.-
gal de l'Etat Juif7. Quant
au Commandant Saad Haa
dad, chef des Milice.s clre
tiennes conservatrices du
Sud-Liban, 11 s'est declare
pret h libnrer tous les fa
daylne prisonnlers dane
son secteur centre la vie
des otages.
M. Kurt Waldheim, Se-
cr6taire G6neral de l'ONTT
qul se trouvalt vendredi a.
Madrid, a condamne 1'atta-
que de l'Ambasesade egyp-
tienne tandis que le D6par
tement d'Etat Americain an
nonqait qu'il suivait l'rvo-
lution de la situation par
l'intermediaire de son Am-
bassade a Ankara.
Les < tions auxquels appartien-
nent les membres du com-
mando et les deux jeuries
gens emprisonnas en Egyp-
te et don't ils demandent la
mise en liberty, avait, au
debut de 1'annie, revendi-
que les attentats cpntre/lf
foyer des Atudiants juifs a
Paris et centre une synago
gue a Vienne.
Selon des sources policif
res, un des membres du corn
mando, a present unt pas-
seport syrien au nom de Ta
lat Al Javnak I'hbtel ma> a Ankara oft il Atait
arrive deux jours aupara-
vant venant d'Istanbul a-
vec deux autres palesti-
niens. On a retrouv6 dans
ce hotel six ddtonateurs de
_grenade ainsi que des co
'-pl "r, arabe de la lettre
contenant leurs demands.
Ils ont quitt6 leur hotel a
bord d'un taxi.pour le quar
tier de i'Ambassade apris
avoir r6gl leur note a 4 h.
.30 Gmt. On croit savoir que
le quatrisre membre du corn
mando a pass la nuit dans
un nutre h6tel du quarter,
le Stad Hotels.


L'ATTAQUE DE
L'AMBASSADE D'EGYPTE
A ANKARA
ANKARA (APP)
Un Etat Major de cruise
s'est reuni vendredi en fin
d'apris-mldi e Ankara sous
la presidence du Premier
Ministre M. Bulent Ecevit,
dans un batiment situ6 jus
te en face de 1 'Ambassade
d'Egypte, oil est toujours
rctrancht le commando de
quatre hommes et ses ota-
ges.
Peu apris 1'arrivde de M.
Ecevit, les forces de 1'or-
dre ont faith Avacuer les jour
nalistes qui se trouvaient is
proximity de 1'Ambassade,
ce qui a fait penser qu'une
operation des forces de lor
dre 6tait imminent. Mais
une heure plus tard, a 14 h.
Gmt., le came continualt6 a
regner.
Les rumeurs circulant par
mi les forces de l'ordre qui
se trouvent sur les lieux
faisaient Atat de plusieurs
morts a 1'interieur de 1'Am
bassade (dix huit, selon une
source), mals 11 n'etait pas
possible de confirmer ces
informations.
Des hhlicopteres survo-
la'int la scene et de nom-
breux blinds et anmbulan-
ces 6taient presents sur le
Boulevard Ataturk, interdit
a la circulation, auquel fait
face 1'Ambassade.
La residence, qui est sur
le mIme terrain, mats der
rilre la Chancellerie ofl se
trouve le commando, est oc
cupe par les .forces de 1'or
dre, notamment des francs
tireurs.
II n'a pas AtI possible jus
qu'k present d'etablir le
contact tellphonlque avec
l'Ambassade d'Egypte, alors
que i'ultimatum impose par
le 'commando expirait a 11
hres. 30 Gmt.
Quatre blinds se trou-
vent li'ntmrleur du Jardin
de l'Ambassade. L'Avenue
de Paris et le Boulevard A-


vetus de gilets pare-bal.les
sont postIs un peu partouT.
Au-delb des barricades de
la police, des millers de
badauds attendent depuls
des heures par un temps
chaud et ensolell16 le d6-
nouement du drame.
L'Ambassade d'Egypte
comprend deux grands bati
ments, la residencee, et la
chancellerie, ou se trouve
le commando. Sur une pen
te, entire le Boulevard Ata
turk, o il11 est flanqu6 par,
le$ Ambassades de Bulga-
rie et de Yougoslavie, et
l'Avenue de Paris, just en
face de 1'Ambassade de
France, le terrain est pro-
teg6 par de hautes grilles.
Le batiment, blanc avec
des decorations en c6rami-
ques turquoise, est haut de
trots stages, et les quatre
61,ments arms semblent
Atre au 2lme. ou on peut
vtir flotter un rideau Ai tra
vers un carreau bris6. Les
volets de presque toutes les
autres fenetres sont fermes.
x x xx
COMMANDO ANKARA :
, DE LA REVOLUTIONs
SELON LE GVT. TURC
LE CAIRE (AFP)
Le Gouvernement Turc a
informed le premier Minis-
tre 6gyptien, M. Moustapha
Khalil, que le commando
qui occupe 1'Ambassade dWE
gypte 6 Ankara appartient
a l'organisation,' des < de la Rdvolutions>, indlque-
t-on officiellement au Cai-
re.
Deux membres de cette
organisation, MM. Selim Ab
dallah et Ibrahim Daya,
sont ddtenus, rappelle-t-on,
en Egypte et leur libdra-
tion est exige par le corn
mando.
En Mars dernier, lors de
l'arrestation des deux jeu-
nes gens ak leur arrive au
Care pour cperpltrer, se-
lon le Parquet, des atten-
tats a la bombe en Egyptes,
les autorit6A gyptiennes a-
vaient officiellement accu
se la Syrie d'etre a 1'origi
ne de cette organisation
< pseudo palestinienne >.
MM. Abdallah et Daya a-
vaient 6t6 presents come
4tant des officers des ser-
vices secrets syriens.
Les eAigles de la Revolu
tion> avaient revendique au
debut de l'annde, les atten
tats centre le foyer des etu
diants juifs a Paris et con
tre une synagogue h Vienne.


PAGE 4


On Indlque d'autre part
ou Calrc que le Premier MI
nistre 6gyptien a demand
au gouvernement Turc de
avec le commando et, da ne
prendre d'assaut I'Ambassa
de d'Egypte a Ankara qu'en
cas de necessity pour preser
ver la vie des otagesz.
La radio du Caire diffuse
reguli-rement de son c6te6
les Informations.sur la; si-
tuation a la mission egyp-
tienne h Ankara. La radio
a commence en milieu d'a
prls-midi a faire 6tat des
exigences du commando
mais passe sous silence la
revendication concernant,
l'annulation des accords de
paix gypto-isra6llens.


COM4/IANDO ANKARA :
CE SONT BIEN cLES
AIGLES DE LA REVOLU-
TION> SELON LA SAIKA
BEYROUTH (AFP)
tion> sont, bien responsa-
0les de la prise d'otages
a l'Ambassade d'Egypte a
Ankara; a 'declarA vendredi
h I'AFP un responsible de
la Saika; organisation pa-
lestinienne pro-syrienne.
tiona sont une organisa-
tion independante de la
Saika); a toutefois ajoute
Sle responsible.


TIANO AMERICAIN


e la collectivite haitienne

Qr UI A FAIT LARGEMIENT SES PREUVES

OUPE DE NOMBRE RESTREINT

N HAITI

(SEIGNEMENT AUDIO VISUEL :
t


sin





LISH


Les

calculatrices electroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire

et... les resultats

aui bout de vos doigts.


En vente
et service a


Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne foki


J


L'INSTITUT HAIl


35 Ans au service d(

UNE METHODED'ENSEIGNEMEN1

DES CLASSES REPARTIES EN GiR

UN DIPLOME TRES APPRECIE El

... ET UN NOUVEAU SYSTEM D'EI




New


Horizon,





E
I Z






6- 7 ha.m. $17.00

8 9 h a.m: "

3 4 h p.m. "

S4,-. 5.h'pn.

h 8hh p.mo,



Prochaine Session:


7 8 h a.m.

- 5 6 h p.m.

- 6 7 h p.m.


$ 20.00


23 Juillet 10 Sept 19.79


--Inscription's ouvertes des maintenant,


Pour informations appelez le 2-3715

N. B. PROGRAMMED SPECIAL A.L'INTENTION DES DEBUTANTS


L'ATTAQUE DE L'AMBASSADE D'EGYPTE A ANKARA


taturk sont bloques h la idr
c'lation sur environ 600 me
ttes et des tireurs d'6lltes


PORT-AU-PRINCE --MIAMI

AllerIRetour $ 99.00 plus taxes {

PORT-AU-PRINCE -, LUXEMBOURG

Aller-Retour a partir de $ 481.-

plus taxes.

Southerland Tours

RENSEIGNEZ VOUS SUR LES CONDITIONS, AUX-

QUELLES VOUS BENEFICIEREZ DE CES TARIFS

EN APPELANT LE : 2-1600 OU EN PASSANT A :





Z-



30, AVENUE MARIE-JEANNE L'AGENCE QUI NE

PERD JAMAIS DE VUE LINTERET DE SES

CLIENTS !


I II II I I -


I~crrAn~lrrrvrrznlwr~rrrrrrrrrrrrrrrrrr, %%%%%%7~bC//////b//EZ~'CI/~-/1~7~~


~ ' ~"~"I-~'


- -------------------------------~?CI


- hAIWIYsagueeaageouer wa


At-






PAGE 5


VENDREDI 13 JUILLET 79


D A Y LAfX Laxatif a ihocolafainqieur de la constiiathion 7.


La Conjoncture de l'ann6e 1976- 1977 Projections i- Court Terme 1978 -1980


iSuili e de Il Irc I'iePge) rleur biitt, do lordrci de 6 a itcl partlcul'orement mat
pol)r cilt in inoytenie de- cquke oni 1975 1976 et s1o
iII v,,.i il n liil pius 1970l a plrix constants, 1976 1977.

icolini inl rli'ur brut (ven 106 gourcdes constants de 195b).


Ii l Ii


l' .- s ne


70-71 71-72 72-73 73-74 74-75 75-76 70-77

1720 1712 1777 18'2 1881 2224 2502


clut une certa'l"e proportIon
de dipenses courantes- qill
n'ont rien & voir avec la no-
tion de format on de capi-
tal. Les autres invest'sse-
ments publics rel6vent du
budget de fonctionnement.


La repartitior de ces 535
millions de gourdes falt-ap
paraitre la priority accordee
aux transports routerss
constructionn et r6fection
de routes), h ledncrgie (cen
traces electrlqucs) et 1l'agri


culture. Les autres sa
qui ont requ des inv
ments yelativement
tants sont la santS.
tion rural et le ddve
ment commuPautalre.


6Ome parties Prix sala'res et Emploi


PRIX

0.b 3.8 4.8 1.2 18.9 12.5 L'indice du cofit de ]a vie ven u (qui forment la major A 77 78) le taux di
Sa Port-au-Prince. qui est es rit6 de la population), mon sance annuel moyen

Source : IIIS (Section de Comptabilit6 Nationale) sent'ellement reprcsentatit tre que les pr'x ont un peu d ce a ete de 9,7 poi
des habitudes de consomma plus que doublI en 8 ans.
St' ,rn t,- .,,,nutc,,ir er,.t dip e la Lesp nroiectioi.s de 1'IHS tion des' manages a bas re- Sur la meme pdriode (69-70


pld' ide la Iconsonimation
cliins la I Ic pitale a otit' dans
unl certallie i-sure f'inain-
ctc grace 'uix noLvieux re
vi( Ino loitir s ); :ivr cl o v-
lpmlicinclit rapicde de l'induc


construction :ics secteuro
les plus dnamoiqunes dans
la croissance du PIBi et sur
tolut finance pcr le deficit
de, ios.snurces lie t l'aug-
mnen'!tliOn des inportat:ons.


pour les annes 78-80 lais-
sent prdvoir uri net ralentis
semunt de la croissance de
la consomation en parties
provoqu6 par !a reduction
des importation.


itn-li:us dc la Consom nation lotale ipilix cons tants 10 6 gourdes de 1956)

'i;-77 : observ.0 ion. 77-78 et .uivautes : projections de 1'IHS


t;Ix de'

it I .iiii'O1


70-;77


77-7,


76-79


251 2380 2486



13 l -1.2 4.2

5EME PARTIES I.EE INVESTISSEMENTS


79-80


Indice du cofit de la vie a Port-au-Prince

(moyenne arichmetique des indices mensue's)

Annee 69-70 70-71 71-72 7-73 73-74 74-75 75-76 76-77

Indice 100 10F.7 11,1 132.7 154.0 130.8 1y7.2 22,.3

Taux de

croissance 6.7 4 1 19 4 16.1 17.4 9.4 7.3


Source : IHS ( Section de
Conjoncture)
2587 I ifaut signaler que lin-
flation dans le cas d'Haiti
est tres caractcristique du
ddveloppcment economique
4.1 entan depuissle deout di
la decennie, puisque la hBus
se des prix etait trsa faible
dans les annee 1960.


L'accroiis ,'irmn) des res- m ns -nterna.tionaux de- constitute 1'un des moteurs
source di-,,oniblts permits vr!'cont dans les annecs doe la croissanrc de 'econo-
it l:iicc pa'r lIim oliora- vemr ccntinucr A ben"eicier mie haitienre vec un taux
I iii di s t;ler.n, -; d 1'echian ux i. nvestissenents c$ mme de croissance moyen .de 14.6
gc. les transfL t. provenant ce fut ieja ie c as depuis pour cent a prix constants
dr Iietianper el los em-, 1970. entire 1969 71 et 1976-77.
pnt. .iuprs p dec' organis- Les investissements out

Invei.,bscmenil i pr x cons tantis 10 6 gourdes de 1955)


Annee


69-70 70-71 71-72 72-7, 73 74 74-75 75-70 76-7T'


I:nves-:-sements

1n va.cur cte. 174 178 210 258 320 337 384 444


I:u deo

el 5ance


2.3 18.0 22.9 24.0 5.3 1 5.9 15.

Source Soctior de Comptabillte Nationale (IHS)


Les proi-ctions' sur les ani core superieur au taux ddo
n'ees a venir laossiint escomp croissance moyin observe
Ifr 11n1 ien forcicmenit 0de cit
Sl tendclanci., I' laux dL Ces e t nations prcnnent
criAssance pro.-ti etant en- leon source de l'augmnenta-


tion peimanente de
so monotaire I laqu
volume des inv,.st ss
e:t trb, fortemcnt


ti',' s1 5-i mentis rn 10 G pourdes constantes ac 195 (projection: dc 'IH
hait enne non de m
mais 11l est vident
/ iuni-' 77-71; 78-79 79- ,1 developpement de 1
industricllc pr vee
Invst' .li .,imnIls hlors des industries
tap-i se trouve 'mitt
va'r conlst.ante 532 605 767 faible dimens on du
oel interieur. De p
lnix id production potcentiel
rait difficilement co
croiisauire 19.8 13.7 16.9 ccr en qual t et en
products imnportcs.


I'ina lyr icli s c''mpnsn'ii'. s


ci' n illl'1n 1 llll', i ( 1 nil:,si par

'e.1tisscemellnt dI Ins I'e states
minbs iiKpdmb't..

On pe 1t pil *.( r i 1 u 1' 1n-
e'. stis n ii ll priv t. t l'nvus
issemeniilt pl )ii ifi parta-
:'nt 'it poue p's palement
l'inv stlis:'mc!.t 'total ifsan',
douto 1111 l)" plus de( la mot
piie pour Ie plbil c.)

Mais Landis t(ue 'invest's
segment prive augmentait
au rythme tries lent, de 3
pour cent par an depuis
1970, 'invest 's, ment public
a connt un t'liix de cro s-
sance annuiel' mcycin do 30


pour cent en v''leur's cons-
tan ll ;.

i,.r ides in've'
tIis.sminti'snL publihi ie eu dains
la crolsaance des importa-
t, in une ci'ontbrilution,
inioii, inlporLuLIle qcue I'aug
militation de la consomma-
tion. que 'on peut clhiffrer
at 30 pour cent.

LES INVESTISSEMENTS

PRICES


Ils sjrt de trois sorts :
d'aboid les investissements
dans la construction qui re
fl6tent le dynamisme de ce
sectcur depuis !e debut des
annecs 1970. Ensuite les in
vestissements des industries


AUTOROUTE DE- DELMAS TEL: 0-2180

TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS -
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE I
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS k
EFFICACE GARANTI PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : A.M. '5 : P.M. 0I
VENRED


Enlfiln, le vo1me
vest ssements c trani
rects concernant
ticulier les industr'es-
tage apres avoi
une netted progression
70-71 et 73-74 (de 1
mnlions de gdbcs cou
slagpon depuis (40
gourdes en 76-77). C
signifier le ralent
de la croissanco de.
tries de transformat
autant que 1'ntere
sant manifesto par
tisseurs haitlens h
de ces derniires. Il
definir des prt..,ets
d'att'rer le, investi
strangers directs, o
penser au tourism
possibilities par aille
assez lim'tees

LES INVESTISSEME
PUBLIGS

Ils ont largn:cnt
se la doceva.nte len
rythme de croissanc
vestissements prives
t:culier grace 1'al
tee par les institute
nationa'.es de pret.

En eflet ifs recei
getaires sont trop
et part conseq'ien.t 1
publique est insu
pour finance elle-n
programme de de
menrt. C'est ainsi q
dant la periodle du
plan quinquerna (
1976) lea dep.anses
loppement ont itS fi
pour environ 61%
sources trangeres
dons et 23% de p
pour 39% parades
haltiennes( 6pargne
que 26%, credit
13%)

En 1976-77 les in
ments publicac rea
titre du budget de
pement ont Wtt de
ilons _de gourdes m
faut noier que ce


On peut remarquer la cor
relation entire cet indice et
'lnllation international en
ob.,ervant les forts 'tiux de
croissance des annees 73. 74
et 75 au moment de la cruise
mondiale.

II y a dpeu';s 1975 une do


croissance de l'ind
court de la vie en
10on s'en ten tiaut
dices annuels, cette
ce est particuliereme
peuse et each? un
ton conjoncturelle t
ressantO penoant le
dernieres anne0s,.


ecteurs mals et de riz au titre du
vest'rse programme PL i80'des USA
impor- sont arrives sur le marched
1'6duca. d rgIt' leui L :-: prix itrs bas
eloppe- pout urir ci.itre li sous-
at ninriLation. L.c-art entire
3 p ix iiinterl i's et. les
prix mondiaux, qui consti-
tue in, facteur non incita-
tfI pour la pr(ductLon loca-
le, seat result en 77-78.
SALAIRES
e crois-
de l'in
ir cent: La hausse de 23 pour cent
des salaires des fonctionnai
res et du sa'ulre minimum
legal (1.60 $ par jour) survey
nue on septen,,re 77 ne cou
vre pas la haasse des prix
entire cette date et la dernie
77-78 re augmentat on ijanvier
1974). De toute faqon mis h
S20C part les ouvriers du secteur
manulacturier qui peuvent
gagner 2 dollars par jour
dans les industries de mon
-2.8 tage et un pue plus si il s'a
git d'ouvrers qualifies, une
lice du grande parties de la popular
]978. Si tion laborieuse gagne moins
aux in- que le minimum e1gal. Ceci
tendan est particul'erpomnent vra:
'nt trom pour les travailieurs agricoles
es volu- et contribute A approfondir
yres inte l'ecart des resenus entire les
as trois zones rurales El urbaines el
a augmenter l'exode ver,


celeration dce "ilaii-jn a-
boutissant meme a une de La saric tr.mnpstrie'le de


'indice du coi c dce la vie pour les trois de'rn.res an


0 N.D


75-76

76-77

77-78

78.79


La sechereose de l'annot d
6 1977 a ete particulierement t
ressent e sur indicc e on a- r
vri' mai juln puisque la :
la mae hausse des prix ce trimes-
ele le tre par rapport au trimes-
emeits tre correpondant de I annee
correle. preccedente a ete de 15 pour
cent.

Ainsi le tatlcau de i':ndi
Iontage co annual, qui aplanit les
que le variations saisonnier s, ne
activitye lassa t pas apparaurc que
en ie- la baisse exceptionim:elle de
de mon lindice on 7,'-73 etamt sin-
p ar la element due au faith qu'une
mar bonne annee ,'i8 a suivi u-
lus la ne annoe de secheresse (77)
e pour L'midice qui a culmine en
c mai 77 a baissc' re;;uliere-
rlcuren-
prix les ni'ent iusqu'er fevrier 78
pour retrouver son n'veau
normal et a repris par la
des in sui tel Une lause moderce
gec di- due a inflation natiurelle.
en par i en ent'ndu la stcheres
de mon se n'a pas affected tous les
r conmiu postes de lindice des prix
on entire mals unq'giemont l'indicee
7 a 39.7 d'alimentation qui represent
rantes, a te 68.6 pour cent de lindice
mil. de global. Si on se restreint h
ela peut cet induce on peut constater
issement que la diminution des recoi
s indus- tes de cereales vivrieres et
;ion tout la situation de penurie qui
t crois- en a resulted, a entraine u-
les inves ne forte bausse du post ali
1'egard mentation (plus 24 pour
rest a cent en mai 77 par rapport
capable h mai 76) qui '- ou des reper
ssements cuss'ons sur eis mois sui-
n peut vants (plus 15,4 pour cent
mais les de hausse au 2eme semes-
urs sont tre 76-77 par rapport au 2e
semestre. 76-76).


INTS L'examen des autres sous
indices montre que l'indice
du logement (11.9 pour cent
compen de lindice tosal procede
iteur du par paliers. II avait connu
e des in une forte hausse en aofit 76
en par avec plus 15.1 pour cent en
de appor un mois. Puis lindice est
ons inter rest parfaitement station-
naire en 1976 77 tandis
que pendant la period de
ttes bud 16 mois. qui a suivi (septem
rcdultes bre 77 S janvis.r 79) la haus
'Spargne so a 6te de 23,1 pour cent.
iffisante Enfin lindice de 1'habille
mnie le ment (19,5 pour cent du to
veloppe- tal) qui avait grimpe en flS1
1ue pen- che en mars 1974, sans dou
premier te a cause de 1'encherisse-
1972., ment des fibres synthiti-
de, dve ques consecutif a la cruise dui
inancees petrole, a progress depuis
par d." de fagon extrimement mini.-
(38% de me : 5.7 pour cent en 4 ans
rcts) et (janvier 75 h janvier 79)
sources D un point de vue g6n6c
publi-
intlrleur
ral il ftaut encore signaled
la difference entire les pria
ivestisse- interieurs et. les prix mone
lises au diaux a l'avalaitge de ces
develop derners. Ceci cr6e urne press
535 mil slon sur lps prix in:erleur"
na!s 11 q4i s'accroilt. cause de la
total In lenteur du developpement


J.F.AI.


197.5 203.2

203.9 209 2

207.4 2t2 0

212.7

de la production agr'cole na
.i(niale At ae l a.Ligmentat'un
rapiae d d e ioemande dans
i.s vioes. Ce docalage e-t cii
core plus sens bLe en p.rio


co
se
tic


Port-au-Prince
EMPLOI
Le problime de 1'emplol
rest delicat. Des estima-
t ons de l'organisation inter
nationgle du travail (OIT)
montrent que le sous-emploi
serait de 49 pour cent dans
agriculture et de. 62 pour
cent pour l'ensemb'.e du
pays. L'apport des usines
d'aesemblage qui occupaient
28.000 salaries en 1978 et qui
continuent de se d6velop-
per, pour n'otre pas hngli-
geable, n'en est pas moins
relativement restreint puls-
qu'il n'a contribiu qugo oecu
per envcron 3 p,.ur cent du
so's emplo trt'll.
Dans la perFcrective ac-
tuclie de 1'exode vers les vil
les 11 faut s'attondre t une
augmentation de la main -
d'oeuvre urbanei disponib'e
de 1'ordre de 4 pour cent
par an dans les annees A ve
nir et c'est pourquoi la crea
. tion d emplois nouveaux
s dans les secteurs non agri-
i coles est nm problemne so
i lutionner de maniere urgen
s te.
r Dans Ie secteur agricole la
s creation d'emplois produc-
t t fs parait plus aisee dans
s le cadre dui developpement
dc Ia production national.


n0ecs cst la su5v1! nte :

3 4 Magasin MOn Reve

A.M J. J.A S Chaussures Italiennes solides

194.4 195.rC
194.4 15. pour fillettes et garconnets

223.5 212.5
2 colors: blanc, noir Bottines pour
204.7 211.7
enfant de I an a 5 ans

EURNST GAUTIER
.ie pliiurie iccrbouie U
e point la socho 37 RUE DES MIRACLES, 37
de 77 oal ds d iporta- '3 H a A ,
ons alhmentai'res de ble, de Phon : 2-155


PEPSI...J N VEUXAUSSI


I-5--J' w~r cc^

A.Wfc^^ /^


- ~~-~,~.~.I-~~~~I~~.c-.r.---- .-----rr----;i----~----- __._-.~ ----~-~apr,,.-- _~I .~ _~___~~~~_~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~~~


j~(~//~%TC/bcsJ~cCI/r~/~cr~/~SJ~iOrs~J~r


Am i la croissa


I


Sl


ij











PAGE 5 VENDREDI 13 IUILLET 79


a- ---- w-OCC@K----~w~-r~~ --m~n


UN~




















soi


VRAI RESTAURANT



D'AMBIANCE





avec



on quartet de Jazz



et son



3AR D'APERITIF



Michele vous attend



CHAQUE SOIR



DES 6 h. 30


RUE DALENCOURT

Sde l'h6tel Christopher Bourdon

Port-au-Prince--

ieia.BGOOQ&o.o.i"s-so.osos.oaaosoJ.e.aoaoBso


CARNET SOCIAL


pAces de Mane Vve I

.M IN'GRI:TTE
Nou, annolsonons avec pei
ni It dccis die Madame
V'uve Cleohule Maingret-
to npe Tulie 1 abre surve -
inu hier martin a 5 heures
30t e iisa re';dence h la
R iIlle Nazion La dolfunte
pelt Ua mere de notre ami
VcIiiuste Maingrette Direo-
lt ir de I Ofl'ice National
(u L.ogemnint
J, n fiinr,.t: i es eront
ii ii'c', t rll s -tcre C ('oeur
de 'iuiieallu le Mardi 17
.liiil lCI 19'' L t I 1 hcures p n.
ie 'a1i avre sr r;c.r exl)use
des lirures P M anu Sa-
lnm dei lAne ilcu de I En
trep \e ( Celvis
\(,us lresentons noi sin

Ifls noltre< ain; Auguste
1l:iiingrctl( ct MadameI
l,\at\ inl s i Matingreite,
,I ablr ninsi (;n aux autrles
plarents c lt ;l I'es qlue ce
xx : x

Deces de Mine Vve
CGeorges Oswald
Burar-d
NIl. ('L.CL A RA SCOTT
I'a' Villa cl le (que
Sle funirail l is t'c Mada-
in' VCUVlie iorges i,0 -
s\ald Durand n6e Clara A
Scott seront chiantees le
Sanmed, 11 .luilet a L heun
res, I'M en I .glise du Sa
cri-Cioeur de 'T'irgcau
I.e convoi partira de Pax
Villia Sacrc- ileur -oi la
depouille mortelle sera ex
p,6Oec dies 2 hluies 137


Ueces de elcide
Lesperance
Le. Pompes Funebres Pa-
ret Pierre Louis vous a.-non
cent le deces de Telcide Les
perance survenu .h la Rue
Capois.
A ses never x et1 nces .
Mine Luly Michel nee Ura-
nie Le perance Mine A'ice
Lesperance, Mme Guglie
Lesperance, Mimne Gabrielle
Lesperance, Miss Marie The
rose LesperancC. MI'.e Luce
Azor.
MM. Nelio, Jean, Tragean
et Benjamin Lesperance.
A ses pettis peveux et nie
ces. aux lain lies Lesperance,
Michtel, Azor, Desrochle,, a
tous .is aulstr.. parents et
at'i'tS p'articlereitiemnet aux
fantllhs Tu'iot.loee Paret,
Karl Cave (et Alix Saget.
nouts adre sonl5s nos vives
:symlnpitll:s.
LI'S Ob.s'iq serwonil clhat
t is named 14 Juil'.et a
t htur.s', p.m rn 1'Egllse
Sit' Ainn'. Le convoi partira
(Ill sitlo t tl tni''' siir' dc o1tn-
Lt'n)rise :a a r du Centre.
137
X X Xx
Deces de M.
Rodolphe Perez
Lesi Pompes Funebres Pa-
ret Pi( rre Louis vous an
noncent 'e dects de M. Ro
dolphe Perez.
A sa veuv Mmine Rodol-
phc Perez
A sa soeur Mine Julien
Parra nee Anna Perez te
son epoux.


Mercredi 18 Juillet

Soiree Bistrot

SPECIAL VACANCES


LE BISTROT

presente

Le Tour de Chant de


Lionnel Benjamin
ACCOMPAGNE DES MEILLEURS MUSICIANS HAI-
TIENS. NOUVELLES CHANSONS NOUVEAUX

SUCCESS.

Pour cette Soiree unique

Reserved vos tables


LE BISTROT

Tel 2-1809

Le rendez-vous des Vacarces


A ses belles files Ma-
dame Frederic Perez.
Mmine Alexanore GouLhier
et son epoux
Ses petits enfants : Rou
dy, Carlos et Reynald Pe-
rez.
Son cousin Clodevil Rosen
thai et Mine
Aux families Perez, Beau-
gelin, Richiez, Parra, Rosen
thai, tous les autres pa-
rents et allies MM. Pierre-
Louis et Le Nouvelliste a-
dressent leurs sinceres sym
patties.

Les obsequcs du regretted
Rodolphe Perez seront chan
toes le samedi 14 Juillet a
4 heures p.m. en 1'Eglise du
Sacrp Coeui de Turgeau
Le convoi partira du salor.
funeraire de l 'ntreprise.
137
x x x x

Deces de Vve
Fernand Leroy
NEE NATHALIE
LAMOTHE
Les Pompes Funebres Pa
ret-Pierre Lotis vous an-
noneent le deces de Veuve
Fernand Leroy nee Na-
thalie Lamothe

A son fils Monsieur Ray
mond Leroy et Madame,
ses petits-enfants Antho-
ny Excel et Madame nee
Monique Leroy, et enfants;
Raymond Leray Jr et Ma-
dame Philippe Leroy. Ge
raid Larsen et Madame
nie Michel:ne Leroy, .
ses soeurs et belles-soeurs:
Veuve Aretus Desrouleaux
nee Marie Lamothe et ses
enfants, Monsieur Georges
Lamothe et Madame nie
Cicile Lamothe, Veuve An
dr6 Lamothe et ses en -
fants, Veuve Maurice La-
mothe et enfant. 9 Madame
Erila Des!r, a ses nom -
breux neveux et nieces, cot
sins et cousins Aux famil-
les Leroy, Excel, Larsen
Lamothe, Desrouleaux, Dam
breville. Eyssallennq, Du
rocher, Monifleury. Lils
vois, Neptune, Prophete, N6
restant. a tous les autret
parents et allies nous a
dressons nos vives sympa-
thies

Les obseques seront ed
lebrees le Samedi 14 Ju'1
let a 4 heures p m en 11
glise du Sacrd-Coeur d
S Turgeau --
S Le convoi partira du sa
Ion fun6raire de 1 Entre -
prise 13
-0-
Deces de Vve
Cleon Calixte
Les Pompes Funibres Pa
ret Pierre-Louis vous annor
cent le d6cis de Vve Clior
Calixte nde Eugdnie Ma-
yard.
A ses enfants : Wagner
Mayard, Pradel Calixte, Jai
ques Wlldolf Callxte, Ede,
se Calixte et Mine noe Ya-
nick Janvier, Mme Marie-
Marthe Calixte; ses pe-
tlts-enfants : l'Agronome
Frantz Calixte, RIboul Ca-
llxie. i'Agr. Gabriel Doris-
Ssant et Mine n6e Cloralne


Calixte, Marco, Richard et
Eugenie Mayard, Duval,
Marc-Alexei, Ednick et A-
lain Calixte; a ses-soeurs:
Mlle Moncelia Francois,
Vve Karl Jules nee Udovia
Mayard et enfants, Mine
Victoria Mayard et enfants;
, ses neveux et nieces :
Mine Loretta Mayard, M. et
Mme Michel Craan, Edner
Mayard et enf., Ifonna, Elia
-'ne'et Dina.

Aux families Mavard, Ca
lixte, Janvier, Jules; Doris
sant; Francois; Tranquille,
Craan, Pierre; 9 tosls les au
tres parents et allies nous
presentons nos vivbs sympa
this.
Les obseques seront chan
tees le samedi 14 juillcet a
4 heures p.m. en l'Eglise
paroissiale de St. Marc.
137

x x x

Deces de M.
Charles Sinai
Les Entrepr'ses Celcis
vous annoncent le dices de
Monsieur Charles Sinai sur
venu le Jeudi 12 Juillet a
1 Hiipital du Canape-Vert
En cette pcn ble circons-
tance les Entrcprises Cel
cis presentent leurs sym-
pathies a ses enfants :
Monsieur Leopold Sabba
et Madame nee Jacquelin
Dejoie, Monsieur et Mada
me Josi Sinai, Monsieur e
Madame Philippe Sinai, IV
Eddy Cav6 et Madame, nie
Marie-Cecile Sinai au Doc
teur Joseph Fernrer et Ma
s dame nee Germaine Sinai,
; sa tante : Venve Damo-
cles Ascencio, a se., ne -
Sveux et nieces :
Veuve Georges Duchatel-
lier nee Denise Perrier, Di
e Andri Moise et Madame
nee Adeline Perrier, Doc-
teur Henry Pernrier
S Aux families S,'nai, Di-
. joie. Sabbat, Mathurin
a Theard, Cave, Perrier, A,
1 cencio, Pasquet et a touw
a les autres parents et al-
6 lies affects par ce deu.;l]
s Les obseques du regretti
Charles Sinai seront chan
t6es le Samedi 14 Juillet i
4 heures p m en 1 Eglise di
Sacr6-Coeur ile Turgeau
Le convoy partira du sa
Ion Ange Bleu de 1 Entre.
E prise Celcis ou 1 Exposition
e aura lieu d1es 2 heures
pm
a L entire au Cimet-ire st
fera par la barriere princ
7 pale 13'
-0-
NECROLOGIE
Nous annonr.ons avec in.
fiiniment de peine la triste
Snouvel'e de la mort de Ri
ger Beaubrun decedie au pa
- villon prive rie 1Hopital di
l'Univers'td d'Etat d'Hait
r le jeudi 12 JuIllet 1979 a a
c 30 du soir l'age de 53 ans
s Nous adress,.ns nos vive
condoliances a ses enfant
- Dr Jean Edbuard Beaubrmi
e et Mie nee Evelyne Chri
p'n, :-t leur fi.le Dom niqi
Beaubrun Mlll.? OineLLe t
Elsie BL.ubrua, a esa frert


et soeurs, Me Fberle Beau-
brun, Mile Gerarde Beau-
brun, Mmine Raymonde Beau
bhiaII Cineas et son poups,
11ng. Alix Cineas, Mine Ro
bert Desvarieux nee Lina
Paul, a ses once et Lance M.
Chrysostome Beaubrun et
son epouse. Mine Vse Mi-
chel Beaubrun, a ses cou-
sins et cousins, Dr Yvon
beaubrun, Mine Louis Lafpon
tant net Marie Ange Beau-
brun, Mme Wesner Theodo-
re nee Jeanino Beaubrun, a
ses neveux et nieces Jean
Castcl, Alix Jinior, Frantz.
Philippe et Richard Cineas,
Marie Michele, Marie Alice
et Marie Carote Beaubrun,
auax lamilie, B.eaubrun, Ci-
iie's, Chlrirpin. Lafontant.
Tiwodore, Desvaricux et La
tous les autres parent eis l
il'iocs alfectes tpr ce deuil.

La date des 'un6ralles duL
regrette Roger leaubru'n se
ra aunosncee iilterieureimenI


AVIS DIVERS


ELECTRICITY D'HAITI

DEMAND DE
COTATION No 22
L'Electricitd d'Haitl advise
les ln'tdressds que les arti-
cles sulvants lul font be-
soin :
2400 Dead-end Insulators
(Ferrous cap and stud) SK
Y Glaze ANSI or NEMA
class 52-1
Description : Clevis-Eye
Combined Mech. & Elec.
strenght 10,000 lbs
Mechanical Impact strenght
45 inches/lbs
Routine proof test 5,000 lbs
Time load test 6,000 lbs
Low frequency flashover,
Dry 60 Kv m
Low frequency flashover,
wet 30 Kv
Impulse flashover, positive
100 Kv
Impulse flashover, negative
100 Kv
Low frequency puncture
voltage 80 Kv

Low frequency test volta
ge RMS to Ground 7.5 Kv
Maximum R.M.I. at 1,000 Kc
50 Mv (Microvolts)
Leakage distance 7 inches
Maximum net weight 5.25
lbs

600 Low-voltage pintype
insulators (Sky glaze)
ANSI class 55.2
Porcelain thread size 1 inch
Minimum Pin height 4 in-
ches

Cantilever strenght 25001bs
Low frequency flashover,
Dry 50 Kv
Low frequency flashover,
Wet 25 Kv
Impulse flashover, positive
75 Kv
Impulse flashover, negative
95 Kv
Low frequency Puncture
70 Kv

Test voltage to ground 5 Kv
Nominal rate voltage 7.2 Kv
Max. RIV at 1000 Kc, Plain
2500 Mv (Microvolts)
Max. RIV at 1000 Kc, Radio-
free 50 Mv (Microvolts)
Leakage distance 5 inches
Dry Arcing distance 3.375 in
ches
Maximum net weight per
100 156 lbs
2400 PinType insulators

ANSI class 55-3
Porcelain thread size 1 inch
Maximum pin height 5 in-
ches
Cantilever strenght 2500 lbs
Low frequency flashover,
Dry 65 Kv
Low frequency flashover,
wet' 35 Kv
Impulse flashover Positive
100 Kv
Impulse flashover, Negative
130 Kv
Low frequency puncture
voltage 90 Kv
Test voltage to ground 10 K\
Nominal rate voltage
13.2 Kv
e Max. RIV at 1000 Ke,
. Plain 5,500 MV (Microvolts)


Max. RIV
Radio-free
volts)
Leakage d
Dry arcinE
ches
Maximum
100U 23 ib

Les pr
CIF Port-
dates de
segment tei

L'Electr
les inter
personnel
fres le 27
heures P.I
trique, Ru
ELECTRIC
ELECTRIC


ELECTRIC

Deman
Cotatio
L'Electr
les int6re
cles suiv
soin :
3650
door Ligt
Hg lamp
load 105/
Ref. Fish
6660 or i
50 Ditto
R6f. Bell
No. 5 790
150 Ast
trols 120
1000 wat
35-201700
Les pr
I.F. Port
dates de
segment t
L'Elect
les inter
pe'.sonne
fresh le
1979 A 3
ne Elect
Janvier.




Ass
Hot
ToU
d'H
L'Assoc
Touristiq
la conna
bres que
ce en A
se tiendr
pher, le
5:00 p.m
A 1'orc
rent les
1.- Ra
Direction
2- Pr
veau < 3.- Pre
du nouv
tional :
Syard Jr.
4.- Q
gdnoral.
Port-au-
1979.


at 1000 Kc,
50 fMv (Micro-


AVIS


Sulvant acte sous-seing
distance 7 inches priv6 en date du 10 juillet
g distance 4.5 in- 1979, enregistr6 ce 12 juil-
let 1979 les sleurs Per An-
Net weight per derson, Tonny Sorensen,
s Mile. Kirsten Hansen et
Florian Dumornay, les trois
Ix soumis seront premiers demeurant a Port-
au-Prince et les au-Prince, domicilids 9 Co
livralson rigoureu penhague et le dernier de-
nues. meurant et domicilie a
Port-au-Prince, ont decide
Icit6 d'Haiti invite de dissoudre puremnent et
'essds A soumettre simplement par anticipa-
lement leurs of- tion, A computer du 10 juil-
7 juillet 1979 a 3 let 1979 la sociWtd en Nom
M. a 1'Usine Elec Collectif qui avait 1et cons
ie Joseph Janvier. tituie entire eux suivant ac-
te en date du 23 avril 1979
LA DIRECTION don't le sidge social avait
CITE D'HAITI e6t fix6 9 Port-au-Prince,
et qui venait normalement
x x xx b expiration le 23 avril
1984.
CITE D'HAITI Conform6ment a 1'article
10 des status, les associes
dide de ont recu les pouvoirs les
kn NO 31 plus etendus en vue de la
n No 31 liquidation.
ricit6 d'Haiti avisse Fait 9 Port-au-Prince, le
1icit6 d Haiti avise e
esss que les arti- 11 2 illet 1979.
esss que les Pour e -ta it.
ants lui font be. CABINET LAMARRE
Par: Louis M. LAMARRE
Photoelectric Out- 137
hting Control for x x x x
9 1000 watts lamp Avis de Divorce
'130 V Ac 50/60 Hz 11 appert r on Jugement
ter Pierce Model en date du 2 Fevrier 1979
equivalent. que le Tribunal Civil de
except 105/285 VAC Port-au-Prince .jueant en
1 Electric Co Sev ses attributions civiles. a
975 or equivalent admis le divorce et pro -
trodome photocon- nonce la dissolution des
I V 50/60 Hz Load liens matrimoniaux ayvant
ts G.E. Ref Cat No. ex;ste entire les 6poux 'rho
)-04 or equivalent, phane Dorismond la fem-
:x soumis seront C. me nle Marie 'Iherese Ilo
-au-Prince et les race
livraison rigoureu La transcription du dis-
tenues. posil'f de cette decision a
triclte d'Haiti invite 6te operee sur les registres
esses a soumettre de 1 Officier de 1 Etat Ci-
llement leurs of- vil de la Section Nord Est
vendredi 20 juillet de Port-au-Prince aux re-
: 00 P.M. a 1'Usi- quote, poursuite et dili -
trique, Rue Joseph gence de 1 epoux deman -
deur
LA DIRECTION Port-au-Prince le 13 Ju;1-
let 1979
x x x x Emmanuel NERETTE, Av
Francois E NERETTE, Av
ociatin x x x x
eliere et Avis de
iristique Convocation
aiti Les membres fondateurs
ation Hoteiere et adherents de la Fonda-
iatilon re tion Haitienne do la Sante
ue diluiti porte a et dei 1'Education. conform
issance de ses mem ment a article 28 des sta
la prnchaine sean tuts de la Fondation. sont
ssembtee Generatc convoques en Assemblee Ge
ra 9 "Hotel Christo nerale le lindi 23 juillet
mard' 17 Julliet 1 1979. a 5 heures p.m. au sic
1. go de la Fondation, au '3
dre du jour figu- Avenue John Brown.
point -uivants : L'ordre du jour compren-
apport du Comte die dra
1. Le rapport du Conseil Di
esentation du nout- recteur;
aiti S:Jes Manu; 1> Admnission do nouveaux
sentalwn des p''ans mmninibries aidherents.
el Aeioport Interna Election du nouveau
iar M Henry Bau Q sion dint t gnc-
ra 1.
uestionsi d'interc, Port-au-Prince, le 11 juil
let 1979.
Prince, cc 9 Julllel Poour le Conse il Directur
Georges M. CELCIS


CURACAO.





"TheCaribbean




Connection"

'" .... JAMAICA HAITI

Chaque Semaine ALM offre
2 vols pour KINGSTON: Mardi
et Jeudi.

4 vols pour CURACAO. Mardi, Mercredi. ,
Jeudi et Samedi A R 1ONAIRF

avec corrTpondances immediate a TRINIDAD
CuraCAO pour: ARUBA et BONAIRE
CARACAS, Venezuela
~ GEORGETOWN, Guyana
PARAMARIBO, Surinam CARACAS GEORGETOWN
PORT OF SPAIN, Trinidad

PARAMARIBO

Pour reservations contactez votre agent de voyage ou ALM
Madsen Export-Import S.A., Agent Genkral T66ephone: 2-3476, 2-0028 et 2-0317






An' IlU ANTILLEAN AIRLINES


I 1 311 11 II 1 111


TENDREDI 13 MiJLET 79~


PAGE 5




- - - 7 -


SVENDREDI 13 JlILLET 79


VOTE ORXP

PAi F rit tcDrake j


-lAMicI~l 1-1 lUll 19)71l


"I MA.US .l: 19 AVRIlL.


S,'i u lll I IA ll il I vIul dill I ar
1 i i1 viil itinl ':, son ai -de S
\Now]r, :I ll ll tirnii iulet ,. '

20 AVilII, t," -0 r,i.1I
(TA 'lilEALU)
les I : '1sis' 11o,: Idcl is
anll .s])r'l;. hillulni usitlsi'ul-
as.lm s M I.t7 la to clie i-
llih ti cIreatitllo Des a-
ill a i 'oll, u alu I'ltl; ble eim

21 MiI IIU 20 JUIN
(G .I..,) AU--
I'ensee con ('iinsllS all sujet
dt' la carritre. Invliter desc
.lu-'s a (id I-Its t d fmInilll
ai i lt i xc t'l llnt pour lOu-
a i,, I, i pt iolilit n s coI-.cer-


21 Jl'IN AU 22 JUILLET
( CANCER )

I'1i''z u u,: sv ns voyaccz. les
(.'irllas, a>: lu-.s. L'ruecou
i n lil] It : les (ompn)li-
1 ,011S d;LMn:s, vous stimu-
l( 11[ I.;1 Lit \r cr loll IcV('(
o ); I e I I:i Ci IIr c'-
i /;t lillk .'

2:1 JUIILET XI' 22 AOUT
( LION -
Attenlion aiux bins datu-
i1 I.-as 'inces vous aident.
I.'', r( I]i(trD's pirso, lit l -
,'i 'lhI( L, I. I-i sLouc-:s d'ar


"3 AOU'T 1' 22 SEPT
.( VIERGEI )
aN vous rl'.ircz pls en p'Ie
ICt d'ai t i Nonlv'illeso
!..t' ('c ti ts a ]propos de
1 : 'nt. Unle Vi socnale
: 'le (s l'(c'l- ent U c-Oes
I' p umr alfermir la con
S;iw('e.

23 SLIT AU 22 OCTOBRE
( BALANCES )

I s amin' vous dcstrai-
'ii nt ',semn: de vos de-
iIrs. BOjines niouvelles anu
', do qcuUlru' un qui etait
., fflil'r-anl. La vie social-
tIollt aoux possibility de ca

23 OCTOBRE AU 21 NOV
( SCORPION )

NI' Ti"hz pns tall, de pro
] 1" c' arrii'er avec uln


coiipnignon ssnilmhenvlil. Los
;lsiti's mix viieux ails iap-
pri''lronl, ci'ag'r6nbles souve
ils aet de belles hivures.
22 N1OV AU 21 DEC
( SAGITrAIRE )

Rostez en contact avec
ccux de yotre foyer si vous
Ul.es au loin. Affalres et
ililsirss se combinent nvan-
tageusement, quoique vous
soyez nervcux au sujet d'u
lie renconltre sentlmenlale.

22 DEC AU 13 JANVIER
( CAPRICORNE )

Evitez la tendance de trop
parlr. Des visiteurs ina.-
tendus derangeront v o s
plans. Les liens sentimen-
1aux 61oignes se renforcent
favorablement.


20 JANVIER AU 13 FEVRIEJI
( VERSEAU )

*Nouvelles inattendues au
"sujet d'une rdalisation de
carriere. S'occuper des de-
\,)irs domnes.iquts apportera
dans vo.re travail success et
fiertes. On vous aidera.

19 FEV AU 20 MARS
POISSONS)
Vous vo'is rclfchez dans
vos tfches domestiites. Les
voyagcurs devront prendre
garde a 1t lurs defenses. Le
cucur e: les relations avec
les prochrs vous donncront
de la joie.
SI VOUS [TES NE
AUJOURD IIUI

Vous clie-chez ae change
ment ct 1. stimulation. Non
content d'une tiche quoti-
dienne. vous apprciaez le
moir-ment. Vous choisissez
souventa une carriere artist
que qui vous offre un bon
cadre pour vos idees original
I s. Le theAitre, la radio, le
film. la television et la lit
tdrature sont vo re milieu
natural, a condition de de-
valopnpr vos dons de crea
tion. Dans les affairs, vous
prenez heureusement des ris
oaus Pt votr personnalite
es' forte. La bou-se, la ban
que. le droit. le vovage, la
vpnte Pt la politique sont
dps chamns d'action bossi-
bles. Soyez d(sireux de tra
vailler pour le success.


Haitiennes


Epaalez le programme pour

combattre le deboisement et

R rerosion *n utilisant 12S


Rechaud a K&rosene

6.


de la


Haiti Metal



Prix actuel: $ 16.50

EN VENTE DANS LES STATIONS DE

GASOLINE DANS LFS SUPER .1iiRKETS

ET CHEZ LES DISTRIBUTEURS

DES PRODUCTS DE HAITI-METAL TANT

A PORT-AU-PRINCE

QUE DANS LES VILLES DE PROVINCE



Distributeur Exclusif


CURACAO TRADING


-- - - - - -


Par IVMchel OSNARP

Un espoir grandlssant a
vu Xo Jour quand 11 a 6p6
iannoncde qul l'annde 19799
serait consacrie ft l'nfanlt.
Notre satisfaction a did en
cori' plus gran.le on pen-
sant. quoe rideau seralt le
v6 pour mettrc ci decouvert
les nombreux probl6mes de
Y'enfantl haltlen. Nous estl-
nmionis qu'1 n'et pas sqper-
flu de placer nbtre rsot
sur la quetI,0o .et proLMitons
de l'occaslpa pour faire car
talnes suggestions et abor-
der certailns aspects du pro
blWme qui; i notre humble
avis; sont rests dans l'om-
bre. Nous nav0onscependant
pas la pretention d'interve-
nir en sp.dcialiste; ne vous
dcplaise. I ,

Si nous considcrons aNvec
minute la situation (e 1'en
fant haitlen; nQUs 'pohvons
nour rendre compete qu'il
n'est pas eancadr.. Or ceci
constitute un handl,:ap ma-
jeur i 1 .iipa ,Jisemenl nor
mal de 1'enfant ot au dove
loppement de sa santn men
tale. On comprend bien
que dans 1'engrenage dans
lequel oes parents sont
pris par le I r a i n
t r a i n de la vie quoti-
dienne: la formation d'un
leune dtre; 1'entourage add
quat dont 11 a besoin pour
devenir un home ralsonna
ble et pensant rendent la
situation un peu confuse.
Quoiqu'il en solt; in 6tre
reellement dquiliibrd ne
peut s'spanouir que si cer-
taines conditions sent satis
faites. En d'autres termes;
parler de 1 annelt de l'en-
lant revient ci mettre en
question les responsabilites
des parents. Inconsciem-
ment: ceux qul abordent
le sujet sous cet angle ont
tnuiours ib l'escrit seule-
ment la mere de famille.
Aussi; il serait just de re
dresser cet cart; de com-
bler ce foss5 qui depuis
,longtemps existed.


le cona4ddre sous un autre
angle. On a longlemps r'li
que cheque eltrant nalssall
avoC un coefllclent d'liitelol
gence qui se ddveloppait
en grandssant, lals dles d6
couvertcs r6centes prou-
vent le contraire. Des 6tu-
des appronfondics ont r,6v,6
16 que dans une certalne
measure; ce polenillci maxi-
ma d'Intelllgence ne sera
atteint qu'en function dies
stimulations sensorlells
qu'll recevra au course des
cinq premieres annies de
sa vie. Quapd on c.oside-re
qu'i l'age de cinq ans 10
pour cent de son intelligent
ce sent forms; 30 pour

cent i 1'age de sept ans et
les 20 pour cent restant h
'age de dix-sept ans; on
comprend 1'importance de
la place des parents dans
la vie d'un enfant. Ils ont
ehacun leur contribution
apporter at son education
et leur presence est neces-
saire a son ddveloppement.
De plus; il est materielle-
ment impossible de s'atta-
cher profondmeunt h un
enfant avec lequel on n'a
jamals ou presque pas eu
de contacts etroits; qu'on
n'a jamais berce.

11 r6clame pour se dl4--
velopper un atniosphare fa
milial capable d o lul appor
ter la sdr&nite; la stability
et la s o 1 i d a r i t 6
q u i lui assurent u-
ne vie came et rcgulibre;
climate de 1'amour: voill Ie
secret de sa croissance et
de son succis. Les parents
ont pour devoir de fixer
les buts i atteindre; les i-
deaux a visers.

Envisageons maintenant
une autre dimension de la
question. On crovait autre-
fois qu'une famille nom-
breuse ctait une bunedic-
tion du ciel. Aussi; il nest
pas surprenant dp eonsta-
ter que cette tradition trou
ve encore sa place ail sein
de cette society du X:,
simple. Ceci constitute un --
cueil pour bon nombre- ie
foyers.
Certains panscnt qu' I
faut eduquer de faion strir


pal ucs e.-pciULs c11a ; cu uo Le le premier-nr
luaMe OuL t 1.S enC euence tres suivront so
la cumpaexte ,ecce jetuie
cue. uanid on consdcire mteiable. ChTa
que dans sa tece logent sa persormalitd.
plus ce dix milliards de pe qui done de
cellules et que celles-ci concluants pour
sont plus complexes que'. pas nccessairem'
ce qu'on trouve dans l'ordi pour un autrp.
nateur le plus perfection- certalnes family
ne; 1'on se demand cor- vent pas fair f
bien de jole et ie satlsfaQ responsabilites v
tion un pcre touverait-i leurs infants t
6L geidercec sptilt Itreca nombreux. I1 esl
quie le concept
s'il na Das ur01 pr6para- nine familial,
tion adequate. n'apprend pas aux h'n-o.mes de cette annic
A Itre des pfres avant dc
le devenir et 11 n'y a pas
d'apprentissage par l,. sui-
te,-. Nous pensois que cet-i
to faconu d, coneevoir le-
chnses indrte de retenf-
l' tlfeno.on. Vs eatern't,
-',q ns ,,"p tilhlo facilr
f-n" -mnlinnr nralable -
Or la technologies moder-
ne n a pas ensure pris sie- I
ge oniczi nous; en vue d'ap-.
porter aux future. pareisiS
tout ce Cont ils oit besoin
en fait de pedagogie et dc;
psychologie peur leur per-
mettre de rempli leur ro-
le eorrectement aupres dE
leurs enfants..

On nous reprochera peut
etre en lisant cette page de Q11
nngliger les responsabili-
tcs d'une mere. Certaire-
ment; elle a aussi une fonc
tion important dans la
formation de son enfant.
On peut eonvenir avec nous
qu'elle a to'ijours su sC
consacrer I son devoir. Toui
tefo's; 1'rae des reaiites
constatees est eette ter-dan
ce que manifesatent certai-
nes d'entre elles I s'absen-
ter de eur foyer au cmur,
de la journee pour des rai-
sons 6conomiques. La vie
devenant si chdre et 1'adu-
cation d'un enfant si cofl-
teuse; 1'on serait enclin a
16gitimer ce comportement
a prior. Cependant; les re
Ssultats se rivslefnt de plus
en plus dconcertanti. L'en
fant se volt priver de 1'af-
fection de sa mire que rien
ne nPot comrens-r. Pour
palmer Is cetti absence; 11
s'allie I dess irevnes de co
pains don't P co mporte-
ment et les activities 6chap
pent totalement I la vigi-
lance des parents.


Pis encore sont les en-
fants qui se troivent con-
front6s a ce probldme sl
crucial qPii estV absence de
leurs parents yivan It L 1'd-
tranger;- laissant Is la hon
ne grand-mere; toUjours
trop complaisante; le soln
de les duquer. I
On sa'sit mnlux la coni-
plexit6 du probieme st an


D exemplo

erreur la.-
ae enfant a
Un princo-
s resultats
l'un nest
ent valabl-
En outre:
aes ne p'-!-
ace a lcur.
vis a vis df'
in;, ils sont
t done dir
de (plaul-
a plus cplt
2 au courses
ou les droits


et les probleinme de l'onfaUt
sont n.l5 iii question..

L'annye de I'nfant a falt
polndre hs ''horlZton uno
lueur d'espolr pour tous les
onftants lii(llena. On a beau
coup par16 de cet 6vdnc
Lii- t. des coiilerceilersr. out
LenuL l ur .Lidiloiie ii halel
ne sur c tluinme. Cepen-
dant; une question se'pose
,L'ann6e de l'enfant pren-
dra-t-elle fin le 31 ddcem
bre de cette annu.e? Np fau
drait-il pas poser des actes
durables qui seralent profl-
tables aux g6ndratlrins a
venir?

Certes; l'ann6e 1979 con
sacre le d6but d'un' mouve-
ment qui ne dolt pas s'esm-
tomper; rmals subsaster en
vue de conerAtisor les
grands pirind, ."1 pro-
ne.

On nous reprocherait
neut-are de ne pas accor-
der dans cette vue panora-
mique une attention spfcia
le aux enfants n&cessiteux
Une approach objective
de la situation nous porte
i jeter un coup d'oeil sur
ce qui se passe autour de
nous .L'une des revues cul-
turblles de la Republique
Federale d'Allemagne; LAs: consacre quelques pa-
ges aux ddshfrites du sort:
aux enfants d6munis et re
late les diff6rentes daspos'
tions prises pour amdliorer
leurs conditions dans un;
article intituld6 Les riciRis
scis,. Aussi nous aimerion,
que de telles mesurr-,


solent. pr4es dgalement
chez nods. Touterols, nuus
tenons d" Signaler qu'll ne
si'nit nullement de l'oeL,-
vre d'une minoritle; ian's
u.e ihaque naltiin en parti-
culler. Ne -eralt 11 pas sou
haltable dc penner & une
Sdcurit; Sociale pour En-

IEl1e viserait f controler
la situation soclale et dcu-
nomlque de chaque infant
sans distinctinction aucune.
Chaque haitien verserait sa
cot'sation selon shoes possl-
billtes dans une ecalsse de
s-cirlite splale qul ",seialt
confide k une companies
d'assurance charge de la
gdrer et cde' a rpatlir d6-
quitablerrent 'Cett- orp;i-l-
satioth tendrai. dpaleme i t.
son action aux enfants d ui
vivent dans la dclinquante;
aux abandoniins; afin de
les rdhabiliter et ide les in
tCgrer dans la sociWt.
II serat souhaitable aos
Ssi que des pharmacies desti
nues aux cnlants soient ins
titles en Vie de les assis
ter en caps le maladie. On
pourrait edgalaient envis;a-

ger la construction d"ho-
pitaux pour enfants don't la
supervision serait confine a
des pddiatres compktents.
Une dernidre suggestion
digne attention est cell
de la formation pr6-scola
re. Nous avons chez non:'
rilifferents 6tablissements
sanlaires nationaux qui re
coivent les infants qui viea
nent des divers secteurs dc
nays. Cependant; on n'a J
mais pense 5 mettre en ppi


ce des dcofes maternelies;
partlculldromet des ilar-.
dins d'Enfants. Ne seralt-
11 pas temps d'y penser?
Ces dcoles seralent drl-
gdes par des pedagogues et
des agents sorvaux compd-
tents et une m6thode appro
pride et applicable cserait
planiflt6e. Nil n ignore peut
6tre I Importance. de ces
Jardlns d'Enfants. Cest
de las cue dlpendl 1'ave-
nir i'averson ou. le goflt
qu'lls oorteront am:a acthl
tds intellectuel,2s. -Nom-
breux sont les enfants qui
Wont pas brill pendant
leur vie scolaire pirce
qu'ils ont u un mauvrals
depart qui les a marque d6
linitivement. On pouLrralt
mdmeP Drvoir des centres
dp loisirs socio-culturels
pour enfnDts; cc qui per-
mettrait de canel'ser leurs
impulsions; c0e leo oreeller
et contribuerait a lear epa


nouissement. Le DI ,arte-
ment de 1 Eduentlon Natro-
nale rendrait un service 6-
m6nrite a cette p6phlnifre en
Instituant des lKindergar-
tens ga et la dans tous les
coins du pays a cot6 des
6coles primaires.

L'EducaL-qn est th lac-
Leur uip,., an .t li S Uln
pays en v.e dcle developpe-
jnent, -'eA, pourquol i et-
lurui. e tco tin chacuin doit
conver-er vters ces petits
qui auront i assurer la rele
ve plus tard. Tous ceux (isu
ulii, enmboiU le pas en vue
de donner << 1 anine de
lenlantb tant d'eciat doi-
vent orendre leur tache au
serieux et n.e pas s'arretcr
en chemin apres avoir en-
tame la motivation dce ces
laturs citoyens ul atten-
Cdent beaucoup d'eux.

MAtchel OSNARD


WANTED

Plant Manager

Administrator

By American Company

MINIMUM 5 YEARS EXPERIENCE
IN SEWING FACTORIES
GOOD OPPORTUNITY TO PROGRESS
SEND WORK HISTORY & SALARY
DESIRED TO P.O. BOX 1332 P-AU-P


SgUaP !svelte
SDragees amaigrissantes


i es maintenantsi facile d'avoirunelhgre si volre gourmandise est plus forte que
parfaete si vous 6tes a un age o I'em- Vne bonnes resolutions._
bonponlt menace..,
si volre aclivitL sedentaire favonse les Fugoa depot
bourrelets de graisse. .- En venle dans routes les pharmacies
1Ao1.50ue e" Pepublque lederale d Allemagne c E ScheuicMCtPharmwerk GmbH Appenwele.iBasen


P



Les pri




TOY



La faco]


.4
-- 1


J6% lltw- It
depOt




$4immi .ng t -abi ets
Dragees amaignssantes1


- -- ----------a~v~- -a- -
-'-4 a.. 5


--I-- *.'
-Y


COUP D'OEIL RETROSPECTIF ET SUGGESTIONS


)ENSEZ A L'AVENIR !


x du petrole montent en fleche ...




OTA STARLET



n la plus conomique ,.o bineficier


de la quality TOYOTA













94t gir" :"'!


LA STARLET A EN PLUS une suspension inddnendante, equinoe de resorts

4 roues, ce qui ui i Dermet d'etre aussi couple et stable qu'une grosse voiture.


HINOTO. S.A. Rue Pave Tl: 2-0658 e

1 / MQ_^3ppC)(^e~^


PAIIE


I~- I' I










VENDREDI 13 JUILLET 19


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT [

Midi 2 heures 4 heures (en permatence1 4 heuret yi et 8 heures 1


CE SOIR
SALLE I S 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III 2.00 SALE IV $ 1.50

FLIC OU VOYOU GLORIA MIDNIGHT EXPRESS MORTS SUSPECTS



Coin du Jardinier Le Point de la situation Cloture de la saion LE NOUVELLISTE


ISuilte de ia lele page)

longtemps nos te"htniciens
agricoles et que les problem
lines actuels dans ce domal
ne sent ceux d bier et de
demain

Les vieux livres, di ail -
leurs, nous donnent sou -
vent des raisons d itre mo
destes, et b;en des gens qui
se croient volontiers des
Christophe Colomb. fai -
sours de decouvertes en ter
res inconnues, gagneraient
ai 'savo'r qu il v a bien peu
de completement nouveau
sous le soleil et qu en ma
tiere d information scienti
fque ou autre, il n est
point de monopoles ou de
chasses gardens


Nous croyons interest -
sant de reproduire pour
nos lecteurs aeux extraits
des prefaces de la lere et
de la 2cm editions de 1 au
vrage de D Jean-Louis :

(L agriculture est la res
source la plus sdrieuse
d Haiti Elle produit pen,
ce n est pas enulement que
1 on ne trava.ille pas as-
sez, c est plutot parce que
1 on travaille nal)) Ju~n
1877 lere edition


aLe Gouvernement Bois-
rond Canal, repundant i
ma demande, a adopted ces
ouvrages dans le temps
pour les ecoles Mais au-
cun Min-stre de 1 Agricul-
ture ou de 1 Instruction Pu
blique ne may'int cieman
de un nombre d exemplai-
res pour y 3tre disiribuds,
la measure restae dans le
doma,'ne des paroles et des
ecritures, n a pas passe
dans celui les actes, des
fats accomplish) 2eine edi-
tion

Docteur Jean-Lows ter-
mine sa preface de Jan -
vier 1891 en affirmant sa
foi qu un jour la science a
gr:cole remplicera dans
nos campagnes la routine
aveugle et la -pratique er-
ronnee. En ces 87 ans qui
nous separent de son li-
vre, bien des tentatives ont
echoue, hben des espoirs se
so-it evanouis, bien des er
reurs ont etc consacrees...

Malgre tout, nous conti-
nuons, comme Dulcine Jn
Louis. a avoir fto? dans 1 a
venir, et c est une des rai
sons d etre de ce (Coin du
Jardin'.er,

Courtoisie de la
DARBOUCO


LA DARBOUCO

POUR PRODUIRE PLUS
POUR PRODUIRE MIEUX
POUR PRODUIRE MOINS CHER


A la Darbouco
LES MEILLEURES SEMENCES
LES MEILLEURS ENGRAIS
LES PESTICIDES EES PLUS EFFICACES
DARBOUCO, S.A. RUE DU QUAI




1 IN


QUICK CARE


Import Export Custom- service

ACCEPTED QUELQUE SOIT LA COMMAND POUR
LES ETATS UNIS, ET ASSURE LE TRANSPORT DES
MARCHANDISES VERS PORT-AU-PRINCE.

S'OCCUPE DES FORMALITIES DE DEDOUANEMENT,
OFFRE UN SERVICE DE VERIFICATION DOUA-
NIERE ULTRA RAPIDE ET DANS UN MINIMUM
DE DELAL.


QUICK CARE

FACILITY LA LIVRAISON DES COLIS A DOMICILE.
ETAGE ALL AMERICA CABLE TEL. : 2-4362





Proltc,.onnelb, amateurs ou melomanes avertis
Pou- .... malceil dlectro-acoustique
Voyez Aux Ondes Sonores
SPour tout appareil de haute fidelite
Vuyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel 6lectrique courant
S Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De l'antenne au recepteur
SVoyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
I'entretlen de vos dsques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou electrique
Voyez Aux Ondes Sonores
V'olonistes, Altistes, Violoncelliastes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonores
SPour vos radios et cassettes 'our voiture
Vovez Aux Ondes Sonores
Pour vos enregistrements : tape on ruban magnetique
I cassettes, cartridges sont nocessaires
5 Yvover Ani Ondes Sonores
m Vnv soe hbosoin de1 eahles


Vove, AniT Orl- Srtneonr


Aux Ondes Sonores


Tout... dans tous les domaines
- 41 Rue Macajoux TlhIphone No. 2-3824
Au Service du message sonote



irsIEC1i G miH.1"J7oa


Par Jean Jacques C'AZALX
TEHERAN. (AFP)
Le Gouvernement ira -
nien a maintenu, Vendre-
di, un silence total alors
que la province pdtroliere
du Khouzistan, dans let
Sud du pays, connait des
troubles permanents et
qu it Teheran. la Justice rc
volutionnaire s atffirme de
plus en plus en marge de
1 administration judiciaire
Une nouvelle manifest
tion s est ddroulde ven
dredi a Abadan, Ville Sa
tellite de Khorramchahr
oil se trouve 1 un des plus
grandes raffinerces du men
de Depuis le ddbut du mois
deJuin, le Khouzistan n a
cesse d etre le theatre d in
c'dents divers

Les manifestint;, au nom
bre de plusieurs milliers.
entendaient pour uivr,; pa-
c.'fiioement la commemo-
rativi de la mori. il y a
une quarantaire de jouis,
des victims des affronte. -
men's entire miqorite Ara
be et Forcms de 1 ordre Ils
ont protest egateament, n.)
tre les conditions social -
les de la population d ori
p'ne Arabe

Les agardiens da la Revo
lutiona), qui avaient ete dis r
poses selon des sources bien e
nformdes, le long des d
rues empruntces par les
manifestants, unt du fai t
re usage de leurs armes i
pour disperser le cortege et 1
un premier bilan. recueilli n
de meme source, fait etat c
de quelques blesses d
L intervention immedia-
te des ogardiens de la revo q
lution> s expliique par la C
prox mite de la raffinerie
d Abadan, alors que ces in
cidents interviennent quel S
ques jours apres la serie e
de. losions qu' eat en i
dommave un Olieduc et q
un Gazoduc, a une ceitali- |
ne de km a 1 Est

Le climate d insecurity qui
reine dans le pays avat
meme amend, Jeudi. la so
ciet6 des chemins de fer
iraniens a estimer que le
deraIllement accidentel
d on train -Nliant Tehelran
a la ville Saimte de Ma-
chad et qui, selon un
dernier l:lan, a faith neuf
morts et une centaine de
blesses etait imputable
(vraisemblablement it un
attentate
A T heran, les tribunaux
Islam ilques. igiksant tou -
jours en marge du Minis-
tere de la Justice depuis le
debut de la revolution, ont
multiple, tu course des
derniers jours, les senten
ces radicales a 1 encontre,
cette fois. de uetenus de
droit commun


Une Reunion
Internai8onale sur
le terrortsme
La lem,; consacree a Paix face a la violence>;
aura lieu en Israel du 24
au 27 Septembre 1979. Cet
te conference nest que la
continuation de la XIX
Conference de Madrid sur
"La Legislation du Monde>.
Le President d'Israel; M.
Yitzhak Navon; le Secrdtai
re a'Etat americain; Cyrus
Vance; le Premier Ministre
Menahem Begin; ainsi que
d'autres hommes d'Etat et
juristes venant de diffd-
rents pays; participeront a
cet dvenement.
Parmi les sujets qui se-
ront traits en franuais;
anglais; hdbreu et espa-
gnol; nous relevons ceux -
ci: cessus de conclusion de train
tds de Paix>; et XCoopdra-
tion Internationale pour la
lutte centre le crime et la
Sterreur organiseds.


L'adress'eu Comlt6 prd-
parant cettb conference
est la suivante: < Session on Peace versus
Violence. B.P 3473. Tel-A-
vf.v; Israel.
Le theme: La Paix et
la violence et le lieu de cet
te conference c'est-k-dire;
Jdrusalem; Ville Sainte;
capital d'Israel; suscitent
d'ores et ddia: un intdrft
internationall considerable.
La Conference sera I'oc
caslonr d'un examen en pro
fondeur de ces phenomenes
des temps modernes la
violence et le tcrrorlsme -
phdnomenes qul rlsquent;
s'ls ne sont pas enrayes;
tie mettre en perlt les Ion-
dements moraux et soclaux
de I'humanit&.


Pour la premiere faos
dans 1 Iran Post-Revolu -
VLonnaire, trois femmes ac-
cusees de (proxenetisme et
de traffic de ,,eunes tilles)s,
un detenu de droit com -
mun, convaincu d avoir
commercialism odes films
et objets pornographiques )
et trois homosexuals, rei t
connus coupables de daproxes
netisme d enfants et de pros
titut'on masculine). ont etc
passes par les aimes au
course des derniere 24 heu
res

En revanche, 700 prison-
niers politiques accuses de
<(collaboration avec le re P
gime Pahlavi) ont ete li e
beres en vertu de l amnis t
tie generate decretee le C
dix Ju llet c
v
t
t
DU NOUVEAU A
CHOUCOUNE

Nous avons appris avec
plaisir que notre jeune ami,
le chanteur haitien Lionel
Benjamin se produira dans s
un tour de chant a Cabane t
Choucoune le Samedi 14 d
juillet prochain.
1
Nous retenons cette date c
avec d'autant plus d'inte- r
et que nous n'avions pas
ntendu lionel Benjanin B
depuis quelque temps deja.
Le nouveau disque qu'a e
orti Lionel Benjamin grou c
pe des chansons bien fice-
ees les unes aux autres et l
nous sommes certain que
:ette r6apparition sur scene
de l'artiste nous apportera l
des nouveautds musicales
qui seduiront le public de c
Choucoune Samedi prochain. A

A 1'affiche l'orchestre ,
SEPTENTRIONAL, un or- c
hestre qui ne s'est pas de-
menti depuis Trente ans et t
qui semble traverser les va
tues de gofit et de mode a-
vec aisance; une musique
originale toujours recher-
chee qui a fait ses succds
tant en Haiti qu'a 1l'tran
per.
Une bell soiree en pers
pective !



INSTITUTION
FRETRE BOURVIER

(Membre di Systeme des
Ecoles Associaes pour la
Cooperation et la Paix In
ternat.'onales,
2 Professeurs Suisses au
College Frere BOURVIER

Nous, tenons a ious infor
mer qu une enseignante
suisse participant au pro-
gramme Su:sse des Ecoles
associces Mademoiselle E
va Fuhrer, et son fiance.
Monsieur Hans Rudolf Ho
del, l'cencid en sciences e
conomiques at politiques ar
rivent depuis lhier a Port-
au-Prince en voyage d Etu-
des,
lls sejournent au Colle-
ge Frere BOURVIER qui
est anssi une associde de
1 UNESCO
Mademoiselle E Fuhrer et
Monsieur Hodel voudraient
prendre contact avec quel
ques professeIrs des diffe-
rentes Ecoles primaires de
la capital pendant leur
sejour



Annonce de
depart du Pasteur
Edwin Walker et
sa famille

C'est notre grand d6sir
de serrer la main a tous
nos amis et connaissances
avant notre depart; mais
helas; cela est impossible
come nous erf avons tant
a travers tout le pays et
dans touts les couches so
ciales. Nous voudrions ex-
primer notre reconnaissan-
ce a tous nos amis du pays
parcel que nous quittons
Haiti riches. 11 ne s'agit
pas de richesse matdrielles
mais blen de ette riehesse
fate d'amitids et de tout
ce que nous avons appris
durant nos vingt trois ans
passes au sein de la famil-
le hatlenne.
Quo.ique transfer aux E-
tats Unriis; ]e serai tou-
lours au service d'Haitl et
de Radio Lumicre come
representant la-bas de cet-
te station.
Que te Seigneur vous be
n~isse Ious richement: o'est,
It ma priere et cello de
mon spouse. Au revoir
4t .7


sucriere


(Suite de la 16re Page)

pu broyer qu environ Tro's
Cents Mille Tonnes de can
nes-it-sucre
Durant les annees 1974,
1975, 1976, 1977, la produce
tion sucridre de la HASCO
avait grandement souffert
de la dure sdcheresse, de
ses longs et p.rsistants ef



Remerciements
Sur demand reitdree du
public haitien et stranger
et apres des anndes d'hdsi-
ation, j'ai affront les ris
iues que comporte la publl
cation d'un livre, d'un li-
ere de science, chez nous.
Ainsi, vien de sortir des A-
teliers Fardin, la 2e. ddi-
tion de : et Maladies Mentales en
Haiti)). Encourage par t'ac
cueil, d6passant toutes les
esp6rances, qui lui est fait,
j'eprouve un profond plai-
sir a remerciepar les pre
'sntes, tous ceux qui, a un
titre quelconque, m'ont ai-
de a satisfaire mes lecteurs.
Je remercie tout particu-
.ierement, leurs Excellen-
:es Messieurs les Secrdtai-
res d'Etat :
-Des Finances, Emmanuel
iros;
-Des Affaires Etrangeres
t des Cultes, Gerard Dor-
.ely;
- De la Justice, Ewald A-
exis;

-De 1'Education Nationa-
e, Joseph Bernard;
M. le Directeur General
de la Regie du Tabac et des
llumettes, Emile Arthur.
M. le Directeur de la Lo
Lerie de 1'Etat Haitien, An-
ire Dubd;
M. le President et Direc
teur General de la BNRH,
Antonio Andre;
Me. Constantin Mayard
Paul;
Me. Dantes Colimon.
Les membres de la pres-
se parlde et ecrite don't la
liste strait trop longue,
s'ils devaient etre cites in-
dividuellement.
Je n'oublic pas les librai
res de la place.
Mes remerciements- vont
de fagon touted special, aU
Dr. Legrand Bijoux qui, par
sa dole preface a su deoa
ger toute la substance de
dies Mentales on Haitio et
a recouvert mon oeuvre de
sa forte notorilte en la ma
tiere.
Que son Ex., le Dr. Louis
Mars, premier psychiatry
haitien, fondateur de 1'eth-
no-psychiatrie, somnitl in-
ternationalement reconnue
dans la discipline. n'en dd
nlaise a sa grande modes-
tie. veuille trouver leii. 1ex
pression de ma plus nrnfon
de gralitude pour avoir bien
voulu m'adresser la ipttre
parue le 12 juillet 1979.
Jeannp PHILIPPE
MD, PHD


MARRIAGES
Nous avons iec u la carte
de fair part du nrnoehain
mar.age de la charmante
Mademoiselle Tibylle Thd
ard, fille du Dr et Mme
Alix Theard avec Monsieui
Fritz F Mevs. f is de Mon-
sieur et Madame Frit2
Mevs
La ceremonie religieuse
aura n eu ole t Aofit 1979 a
6 heures 30 p m en 1 Eglise
St Pierre de Pdtionville
4) -
Nous avons aeiyu la car-
te de faire-part du pro -
chain mar'age de la chal
mante Mademoiselle Mi-
chelle Mc Gurk, fille di
Monsieur et Mdame Ed -
ward Mc Gurk avec Mon-
sieur Jerry Mourra, fils do
Monsieur et Madame Nas-
sim Mourra
'La bdendiction Nuptial(
leur sera donnee le Sami
d: 21 Juillet 1979 j 8 hei
res p m en 1 Effglise St-Piei
re de Pdtionville
Nos compliments et no
meilleurs voeux 5 ces fu
turs conjoints

MARRIAGE
- Notre confrere et Mada-
me Ulrick Saint-Louis nou
font part du procha'n m,
rinace de leur fils .lacque
avec la charmante Madi
moiselle olelte Gelin
La bdndledilon Nuptial
leur sera donnde en I
Chapel le St Louis Roi d
France, le Samedt 21 Jul
let en course I 18 heures 3
Nos me.'lleurs voeux au
futurs conjoints


fets sur le rendement des
plantations de canne
D apres les estimations
recueillies dans les deux
planes, env ron GCnq
Cents Mille Tonnes de Can
nes a. sucre out 6te trans-
portdes vers la Centrale Su
criere de Chancerel, pres
de Port-au-Prince La pro-
duction sucr'ere de Onze
pour cent serait de Cin -
quante,-Cinq Mille Tonnes
de sucre, don't pres de
150 000 sacs de scwere blanc
La saison sucriere 1979
a done dure du 2 Janvier
au 11 Juillet 1979 soit six
mois pleins.
L on croit qu il y aura cet
te ann6e des excedents ex-
portables et qu il ne sera
pas n6cessaire d importer
cn sucre rouge, ni sucre
blanc pour la consomma-
tion locale
La central Sucriere Des
salines des Cayes, avait dui
suspendre ses podrations au
course de la dame semaine
de Ju'n parsuite des fortes
averses de Juin Mai et
debut Juin, qui ont entrai
ne des inondations des
champs de canne, la ddtd
rioration des voiee de corn
mun'cation et chemins des
servant les plantations
ainsi que la degradation
croissante du taux de sac
charose dans les cannes
couples : ce en raison des
pluses persistantes
Mais cette Centrale a
aussi atteint scn plafond
de production, soit Vingt
Mlle Tonnes oe sucre rou
ge


A la Memoire du
Grand Disparu

Monsieur 1 Inspecteur St
VOYIS R PASCAL et Fa -
mille font chanter une
Messe de Requiem en 1 E-
glise (MARIE MADELEI -
NE) de Peredeau Mar*-
got, Commune de Jacmel,
le Samedi 21 Juillet 1979
a 8 Heures du martin, a la
Memoire du Grand Lea -
der Disparu le Feu Doc-
teur Franqois Duval'er
VIllIme President at Vie
de la Republique d Haiti
Cet av's tient lieu d in-
vitation aux parents et a
tois les amis Duvalidris -
tes convertis en Jean-Clau
d.,stes.
St Voyis R PASCAL
Port-au-Prince, ce 16 Juil-
let 1979 187


QUOTIDIEN FONDE EN 18

PROPRIETAIRES : PIERRE CHi

ET MAX CHAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MON

ADMINISTRATEUR : Mme. MAX


196

AUVET



WTAS

CHAUVET


Au No 57 de la Rue Ferou
ou des Miracles, jouxtant le
Bureau du Service d'Hyg e-
ne, Mme G. Sambale ne
Blaise, vient d'ouvrir nn co-
quet mini magasin, qui
vient remplir a propose un v
de dans notre commerce.
En effect, la Boutique, au
style de Paris ou de Dussel
dorf, offre a ses clients tout
ce qui, est necessaire a lla
couture en provenance de
France, d'Allemagne et d'An
gleterre.

Ses rayons sont garniste a
profusion de routes sortes
de fils, de toutes les nuan-
ces et destnees a des utili-
sations differences : le bon
fil franqais DMC, excellent
fil anglais Clark and Coats
le fil a order en echeveaux,
en pelote, les fils de lane
tous les fils polyester a cou
dre, les fils a crocheter.

Mme SAMBtALE a aussi
reuni tous les Oelicats access
soires necessaires a la cou
ture. Non seuliment les bou
tons, les pressions. Mais en


des sorties de bain, les celd
bres products de beaute, Drti
la d'Allemagie, des patrons
de Paris, d'Allemagne com-
pletent magnitiquement 14
game des art-cles de otov
te couture> et facilitent !e
choix.


M. Richard Nixon
recu par Iex-
Chah d'Iran &

MEXIQUE (AFP)
M. Richard Nixon a ren-
du a l'ex-Chah d'Iran, ven
dredi a Guernavaca a 75
kms au Sud de Mexico -
une visited -de courtoisie et
de reconnaissance, a decia
r6 1'ex-Prasident dts Etats-
Unis.
M. Nixon a dejeune avec
Mohamed Reza Pahlevi dans
la residence que celul-ci ha
bite a Guernavaca avec sa
famille. II etait arrive a Me
xico dans la nuit de jitudi
ia vendredi et cevait repar-
tir des vendredi pour les E-
tats-Unis.


core des collections coin- Protege par quatorze war
plates de rubans, d'entre des du corps. M. Nixon :Se-
deux, en reps. en ventourse tait entretenu a son arrive
dex, dentells. de coraons et a aeroport de Mexico avec
degarn deitureslls orons et des journalists. auxquels il
garnitures por rideaux ot avait conlfe qu'ill compiait
couvr lits. s entretenir avec 1'ex-Chah
Un rayon pour infant, (,des dvenements dans le
(garrconnets et fillettes), des monde, et plus particuliere
bijoux d'Alleniegne en ar ment en Iran>. II avait en
gent souffle o. (t. en or, des outre decerne des elopes au
S president mexicain Jose Lo-
vareuses, chen-ries de nuot, pez Portillo pour sa deci-
des bAouses e des peignioir sion d' ,avoir accepted le
d'Allemagne, Coe fuo'ards, Chah d'I-an an M -:iqu,,



A VENDiRE


Renault 12 -- 4 roues motrices


en excellent etat


Sonnez le 2-2114 ou le 2-4754
- (


PEST --


Deratisation




Extermination




Fumigation


I


Delmas 48, Building Curacao Trading


Tel 6-0431


L9kjf P9RRTsu PRINCE


TOUTE COUTURE


Protegez votre maison


centre les termites et chauve souris


WDOCCADI-od.


~V~%~MK~%;IEI11~TI~%;~S~%YE~I~C~%T~:~;rE


anwx~


----------------E=& N~~~TN~


~____


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs