Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10438
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: July 6, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10438
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text









Nicaragua : Le point


de la situation militaire


MANAGUAJA -(Al'P)
I,: i tfnil ltt' de guerille
ri's t illiiti(ll-Is Ws ont, p1l6ri nil
oi urhi t i i)ttir(lltlo s die ie6-
IIpe- tnlh l it' d hll vllit dt
lisvait 120 klmisi. lt Slitd d
Miiit liii) pItr Il Gitnard Nit

drcdi d e d source p illlit'ilre ill
c. I tiltVelne.i
ill port parole mIllltal-
i in t'i'ra'lityeli a precise
qi' e ll oi .siidatls avaient etc
;i;s ;ils riiI'lls dies opera-
hl ji's (11l rll )lirmlst uax
tI'ii's hit'les dce reprendre
lt' rit lnt total de Rivas,
till itn1 r p 1it centre de 85.
000 ll:ilbl!:;nts.
loll Is informations of
I'h'll' s. s'eil line proche
dits indi nistoes r-side enco-
it' &it.n lne zonet ruraile.
prochi de Rivas et actucl-
Illinein t attaqtue par l'ar-

(in sisotligne de mlme sour
ce qu- la ri prise de Rivas
a contolide le suiccs duii
Kolts')-: t nle dans le Slid
ti(111 payis, ll des trois priln-
i)a lx fi'lrn s de la i al erre
aivec Ieon ll il Nord-Ouest
d' Maim t.l ll et Mosaya
i30 kins i RuSlid de la ca-
til;ll'
St,1on ti vt'sion ll officiie
I' leis 1telments. vnnus du
Cos a Rita soni cloue dans
la region frot1)alicre et ne
peten\'('t combattre.

Tomujoours selon le porte-
pitole, 1'armee a commren
ce la premiere phase de la
eiintre-oilensvc i'sur Leon et
Masaiya at occupe toutes
lis collins quit dominant
Maltatalpa 12 knms all Nord
de Manat, ua' encore aui
mains dics rebelled.
Le solre:n-meiltt a anlnon
ec par aill'urs line series
de vrteoires dans la zone
Nord-Ouest du pays. en par
siculier la prise des villa-
ses de El Sauce et Villa-
nueva, daons les environs
d- Leon, mais a admis la
pr e de Jrinopete, capital
du Department de Carazo
145 kms au Sud de Mana-
gua ).
Enfin l-e porte parole mi
Jit'uir a annonce la prise
par la Garde Nationale de
Giasaule. ville situoe sur
ai Irontiere av,-' le Hondu-
ra;.
Pour la prrmibre fois de
)uii le debut, des combats,
la capital a ea e privde en
firement d'cleetricit6 dans
la nuit die iludi a vendre-
di Selor des informations
on con firmees. certaines
isaiilla'tlons tlectriques aus
rti, n! t1ic bombardees par
l tI villIs sa.nldilllis'es.
I) ill r, ri'ieurs fonlit e-
It (I' bomnb;ird(lmeint de
1 i'.ropii'trl dc Ift., Mercedes
-I dIu 3Bu nkirr pr6sidtn-



NICAIAGUA "
I,1'S FMISSAIRES
AMEIilCAINS
SI'()iHSI;IVENT I.EURS
CONSU STATIONS

WASHIINGT()N iAFPi
Apr,,'es 1- ret 't;,illn de la
pi ltique a l i- in li-tir it t'r-
p21lid de lai t ,l i: int aL Ni
carili 'a C'' st, sur le ter-
rLtill, (.n q1!uclqgue sorte que
.,eOlt Fi prtis., deptiis merere-
ili, Is disculssioni.s el vue'


Exposition
peinturei
haitiennes
Monte Car]


d'obtenlti une solution A In
cries 0iliat'taguuiyclnne.
Le Sccr6talre d'Etat Ad-
Join inm6ricaln pour les Af
i'ires Interamdricaines; VI-
ron Vaky; les ambassa-
dcurs ii Managua; Lawren-
ce Pezzulo; a Panama; A-
inoler Moss et 1'envoyo sp6
cial du gouvernement am6

(Voir suite page 4)


LET.E _JLL 7

. .| iiiiii iiii. 1a
I- jj^jRp ^


VENDREDI 8 JUILLETt9,"# o w .
No. 31.117
84EME ANNEE










FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRE6JE


DIRECTEUR : LUCIEN MONTAS
ADMINISTRATEUR : Mme Max CHAUVfl


Le Snort National


Pour un) renouveau tangible


de notre Sport

par Alix CARRE


Nous sommes le 20 Avril
1979 : un Minist6re it la Jeu
nesse et au Sport venait
d'etre instituo pour la lre
fois en Haiti. La nouvelle
est accueillie favorable -
ment par tous les milieux
juveniles et la press spor
live locale.

Nous avions mfme, il y
a de cela belle lurette, sou
leave la necessity de la crea
tion d'un pareil organism
d'Etat dans un pays of le
sport est toujours appeal a
occuper une place primor-
diale pour une certain 6-
mancipation de la jeunesse.
Et il y a encore pas trop
longtemps, dans un entrefi
let titre trait en parents pauvres
par rapport au carnavals et


paru en fevrier dernler,
dans le quotidien vellistes> nous avions aussi
d6gag6 l'importance de ce
sang nouveau au palais de
nos ministries, d'un depar-
tement official et vraiment
competent, ayant pour ob-
jectif de coordonner, d'o-
rienter et d'encurager les
movements de nos jeunes
qui nen demandaient pas
moins et don't une infirme
parties susceptible d'etre con
tagieuse aurait plut6t ten-
dance a emprunter un de-
tour peu recommandable.

Deux mois A peine se sont
depuis 6coul6s et devait
ainsi voir le jour au sein
du Cabinet mhni.Triel, une
Secr6taire d'Etat de la Jeu
nesse et des Sports.


Etats Unis : Collecte pour

la candidature du Senateur Kennedy


WASHINGTON (AFPI

Une collect national
de fonds en favour de la
candidature du Senateur
Edward Kennedy la nomi
nation democrat pour les
elections presidentielles do
1980 a ete lancee jeudi par
l'un des dirigeants de 1'ai.
le liberale du parti; M.
Winpisingers.

Quatre parlementaires d6
mocrates influents ont de-
.ji formellement souhaita
la candidature du Senateur
Kennedy; .mais celui-ci con
tinue i dire qu'il nest pas
candidate.

La nouvelle initiative e-
mane de M. Wippisinger;
President du syndicate dcs
machiniistes; qui est un cri
tique acerbe du gouverne-
mient. II estime que si le
president Carter est s-un
homme honnete; au service
du public et plein de bon-
nefs intejitions; cela ne suf
fit pas,. Scul le Senateur
Kennedy est; selon lui; s lui qui peut fournir un
vrai leadership>,.


De 20.000 a 50.000 lettres
demandant des fonds et un
soutien pour le Senateur
Kennedy doivent etre envo
yees des la semainte pro-
chaine par une firme de
Washington specialisee
dans ce genre d'opdrations
electorales.


Nous sommes a present
au d6but du mois de juil-
let. Le Ministere de la Jeu
nesse et des Sports vient de
nublier son premier bulle-
tin official et Cultures qui a laisss une
assez bonne impression au
sein du publci et qui a re
track mmeme succintement
certaines grades lines et
quelques projects et disposi-
tions de de dit d6parte-
ment. Mais une question
plane encore dans 1'air et
une r6ponse de plus en plus
se fait attendre. Peut-on
effectivement miser sur cet
te institution implantte en
Haiti et que peut-on en es
perer vraiment ?
II est evident certes que
les responsables sent pour
la olupart des homes corn
petents, remnlisde zele et
d'espoir mais il est aussi
incontestablemont trop tot
pour apporter une opinion
tout fait equitable sur
les rdalisations d'un tel bu
reau que'dirige Me. Gerard
Raoul Rouzier.
It est vrai cependant que
les premiers pas ont et6
faits, et qu'une tentative
d'appreciation pourrait 6tre

(Voir suite page 5)


St. John Kauss


ou l'obsession du reve

par Fresnel LINDOR


On peut r6ver de tout et
de rien et mnme de l'impos
sable. Et St. John. lui, reve
de mots clairs de lune, de
bouffees de nuages, de ciel
dtoiId et d'6toiles empour-
prtes dans ses < d'homme pour les nuits
d'ombrec. Ces petits chants
qui jaillissent de la gorge
huimaine sont de veritables
volutes Iransparentes qui
vous emm&enent en bateau
sur une mer d6montee d'en
nuis, de defoulements simu
les et d'espoirs forRes au
petit matin songeur.


Port-au-Prince, Ic 4 Juillet 1979

Examens Officiels de Comptabilite

a la DGEN


A 1 Ecol ELIE DUBOIS,


SlueK' ues ,xamons U!Iiciels
organisoos par la Direction
Generale de 1 Education Na
tionale, Section Profession
de nelle et Technique ont ete
affiches hier martin les re-
a sultats des Epreuves Elimi
natoires de Comptabilitd
10 Matiere de Base


Le 13 Juil'et prochain se Sur 64 Candldats prdsen
ra inaugurce une exposition tis par 5 Ecoles de Com-
des meilieures toiles hai- merce de la. Capital pour
l tonnes au Yatch-Club de la lere Annie 39 ont 6t1
Monte Carlo. Cette exposi admis parmi lesquels 31
lion durera t ris semaines appartiennent h 1 Ecole de
et sera organisoe par nolre Commerce Maurice Laro -
collaborateur Aube'in Joll- che
cot ur qui est parti hier a Ce sont :
press midi a c '.stination de
I Europe Le b'u de cette ex 1.- Alrindor Glordani
position est de promouvoir 2- Anglade Mesguerre
le tourisme dalns cette re- 3- Aris Max
gion de 1'Europe qui attire 4- Bernadotte Jean Yvon
les prrsonr.alitds les plus en Marie Louis
vue rt les p'us riches. 5- Bonhomme Marie Fran
Aubelin Jolicoeur a etc in o ty Marie Casedy
vite a presenter cette expo CotyMarivie Claudy
sition par I'eerivain Philip- dy Yvrose arie lau
pe St Germair. directeur de 8- Delva Anloine Jn Re
Radio Monte Carlo tti de la bert
Tribune de Menaico. 9- Dellia Willy


L'Exposition de photos de Sonia

Peter attire ieunes et moins jeuner


Hier martin, nous avons
eu le grand plaisir de visi
ter 1'exposition de photowo
du Reporter photograph
Sonia Leper a 1'Institut
Frangais'.
Cette exposition a dti l-
naugurde le lundl 2 Juillet
dans la Salle des Pas Per-
dus de I'Institut Frangais
d'Haiti. Cette vaste salle
qui donne aces au bureau
du Directeur Jacques Bar-
ros; a 1'Auditorium; ainsi
qu'A la biblioth6que est
frdquentde par toute 'lintel
ligentsia haitienne pour la
quality de ses expositions:
personalities Vinteilectuelles


frangaises; leurs r6alisa-
tions; les grandes ddcouver
tes de la France 6ternelle;
les oeuvres des artistes de
passage en Haiti.

Mademoiselle Sonia Le-
per; noe a Rabat; Maroc
de parents frangais; 6levde
au Maroc et en France;
tombe dans la catdgorie
des artistes de passage,
Jeune; belle; intelligent
avec cet esprit gdn6reux
ouvert sur le monde,
Sonia Leper ,ient da pas
ser environ deux ans a vo

(voir suite page 7>


10- Edouard Roger Fils
11 Fils Marie Rose Monet
te lere Laureate
12- Frangois I hermite
13- Gerard Paul Emil
14- Jean Louis Folgson
15- Leclerc Leslie
16- Lavaud Jacques Joa-
chim
17- Labissierg Jean Sau-
veur
18- Lauture Jean Franr
gois Aubert
19- Lubin Jean Moiss
20-- Milfort Castel Fils
21- Marcelin Joseeh Mer
cidleu
22- Paul6mon Marie So
lange
23- Philippe. Jean Chrisi.-
man
24- Rouzard Arsnes
25 Ramilus Jean St Lua
26- Rinvil Marie Magdala
27- Sauveur Gesner
28- Sanon Ernst
29- Tassy Auguste Louis
Patrick
30 Michel Yveline Mie Yo-
lene
31- Champagne Yamilee
Pour la 2eme Annie, sur
12 Eleves prsa-ntds par 3
dcoles de Commerce. IU
ont et6 adilis don't 6 appar
tiennent a l.Ecole de Corn
merce Maurice Laroche
Ce sont :
1- Beauzile Colette lira
Laureate
2- Jean Marcel
3- Jean Gilles Resner
4- Delinoir Rdmy E
5- Joseph Neguib, Mira -
beau
6- Zamor Rose May Trop
nas
Fdlicitations aux 2 Lau
rates et N 1 Ecole de Corn
merce Maurice Laroche
pour cette belle perform -
mance

Notons pour terminer que
les dpreuves de Matibres
Connexes se poursuivent
normalement les r6sultats
ddfinitifs sdront proclamds
en fin de semaine.-


cOhants d'homme pour les
nuits d'ombres- : Vous cher
cherez en vain a travers ces
pages ecarteles de reves
bleus et d'espoir froisse u-
ne forme personnelle, enco
re moins un fond original
qui pourrait justifier, a de-
taut d'une revelation vrai-
ment poetique, la rencontre
memorable de Kauss i?)
av(c la muse s coups de mnmuits, tandis
que ce g6nie aux influences
secrbtes deambulait le long
des rives tropicales par une
saison pluvieuse...
Cependant, qu'on le veuil
le ou non, d'un bout a 1 au
tre du recueil le reve se
faith, chair; parfois se noic
meme dans des logomachies
mats personnifie pourtant
une vie qui semble nous
echapper; une vie que le
pobte surrdallse inconsciem
ment a travers des avenue
res forgees a coups de
chants, a coups d'aurores
toujours renouveldes, poly
chromees, mai,. incessam-
ment paretlles. Une vie qui
se brise ouit our sous le
choc de l'absurde rdflexion,
quand dans le village d'une
dialectique goutumiere elle
s'essouffle et s'effrite dans
son ascension exaltante.

La transparence des cho-
ses ne reflete pas toujours
la r6alite suggerde ou vou
lue; alors on invented 1 reel

(Voir suite page 2)



SAINTE LUCIE

WASHINGTON (AFP)
Les r6centes elections
dans 1'ile de Sainte Lucie
(Caraibes); se sont derou-
lees selon un processes
correctt; a declare jeudi a
Washington le porte-parole
du Department /'Etat; M.
Tom Reston .

M. Reston a ajout6 que
c'6tait ddsormais au nou-
veau gouvernement de File
de sd6cider de la politique
etrangdre qu'il sulvrat. Le
Gouvernement des Etats U-
nis des relations amicales a-
vec Sainte Lucie); a preci-
sd le porte-parole.

L'ancien premier ministry
de Sainte Lucde; John
Compton a dtd battu lundl;
lors des elections 16gislati
ves; par le part du travail
de M., Ala'n Louisygn. consl-
d6rd comme mod6er; et
don't le gouvernement a
pris ses fonctions jeudl.
L'ile de Salnte-Lucie;
rappelle-t-on; est inddpen-
dante depuls le 22 fdvrier
1979


T61lphone : 2-2114 Bolte Pitsle : 1316
Rue du Centre Nr 212


CHRONIQUE DE L'ACTUALITE


iHistorique des rencontres


Pr&sidentielles Haitiano Dominicaines
a -X


CONSEQUENCES DE L'ENTREVUE DE JACMEL

par Gerard JOLIBOIS


oL'Expose Gnedral de la
Situations de 1898 (depos6
le 14 juin) taisait, tres sue
cintement rapport a u x
OChalpbres de 1'entrevue de
Jacniel. Sous la signature
de Brutus St Victor, Ministre
des Relations Exterieures :
rencontr rent a Jacmel et
tomb&rerit d'accord sur les
bases d'un project d'entente,
don't les pl6nipotentiaires
respectifs sont charges de
continue la n6gociation. Il
est difficile de vous d6pein
dre l'enthousiasme avec le-
quel la g6ndreuse popula-
tion de Jacmel accueilllt
le Chef Constltutionnel de
la Rtpublique Soeur de la
N6tre2>.
t6 pr6sida aux rapports de
deux Chefs d'Etat et aux 6-
changes de vues de leurs
collaborateurs officials. I1
est r6sult6 un project de Con
vention qui sera soumis a
votre sanction dOs sa sign
ture (...)

L'OPINION DE
VICTORIN PLESANCE

Dans 1'edition du 12 Oct.
1898 du quotidien nal). administer par Arthur
Isidore. 1'ex-Ministre Victo-
rin Pldsance 6crit, au sujet
de la nouvelle convention
haitiano-dominicaine d6po-
see par devant les Cham-
bres Le- Chef de 1'Etat fit
asi 'i.ovacie i:iaetel-d-ans'
le cours du mois de Mars
1898. II y cut une entre-
vue de plusieurs jours avec
le GQn6ral Heureaux (...)
oQue se passa-t-il h Jae
mel ? Silence profound. Per
sonne ne peut dire ce que
les deux Chefs avaient ar
r&'6 entire eux pour le plus
grand bien des deux pays
On rnjectura. On fit des
commentaires. On dit ce
quon voulut (...)

sBref, on finit par savoir
que les deux Chefs d'Etat
avaicnt parl6 et sur'nut
trait de la Question des
Frontleres. Ils s'etaient en-
tendus definitivement sur
certain points de la ques
lion rests jusqu'ici sans so
lution. On parla de promes
ses faites de part et d'au-
tre. Ces promesses; quelles
sont elles ? L'Avenir nous
le dira. Un jour ou l'autre
nous en verrons l'accom-
plissement>.'



Mort de Ludovic
Lafontant

Nous avons appris avec
infiniment de peine la mort
survenue hier en sa resi-
dence de M. Ludovic Lafon
tant, que ses nombreux a-
mis appelaient familiere-
mengt Ti-Do.

En cette douloureuse cir-
constance, noJs adressons
nos sinceres condoleances A
ses enfants, particuliere-
ment a Mile Daniella Lafon
tant, a son neveu notre ami
le Dr. Roger Iafontant et a
tous les parents si cruelle-
ment affected.

La date des funeroilles se
ra annoncee des l'arrivee
des enfants da regretted de-
funt qui sont actuellement
A 1'6tranger.


'4


EN CONJECTURES

Victorin Plsance,. qui a-
vail et t en 1897 Ministre
des Finances de Tirdsias Si
mon Sam, pursuit : aCe-
pendant. de conjecture en
conjecture, on vint h sup-
poser que l'on 6tait tomba
d'accord sur Ile point capi-
tal suivant : c'est que le
Gouvernement Haitien s'en
gage A donner un million
de dollars pour rtsoudre d6


finitivement la question ( is
Frontieres. Le bruit s'accre-
dita de plus en plus et fi-
nit par passer N l1'tat de
croyance (...)
sSilence profound, le plus
profound, on ne peut plls
profound sur la question Do
minicaine (...)

oLes hoses en etaient a
ce point, quand le Ministre
des Relations Exterieures

(voir suite page 71


RETOUR DES COUPEURS DE CANNE HAITIENS


L'Heure des desillusions

Par Pierre Robert AUGUSTE


Depuis trois jours; sont
rapatries; les coupeurs de
canine haitiens embaucbhes
en Republique Dominicai-
ne: a la suite d'un accord
signed; en ete 78: par les
Gouvernements lIaitien et
dominicain.
Sur la frontiere; a Mal-
passe; une commission for-
mee par le Secretaire d'E-
tat aux Affaires Socialews
et prdsidee par M. Emile Le
gros; Secretaire General de
ce Ministdre; est charge
d'accueillir les cbraceros,>;
de recueillir leurs dolearn-
ces.

Arriv.fi en masse dans
un autobus"; 11" offrent
tous le meme visage; tris-
te; pale qu'eclairent mal
des yeux blanchis par la
poussiere

A c c e p t e r e z-
vous daller t r a v a i 1
let a nouveau come cou-
peur de canne en Republi
que domintcaine9 Tous ont
repondu par un nolan cate
gorique; accompagne d'un
severe regard d'hostilite.
Les premiers srapatries;


se montrent prompts h ra-
conter les mis res qu'ils di
sent avoir subies en Repu-
blique domniicaine.InterroRe
par telephone sur les plain
tes de ces ouvriers; le Se-
cretaire d'Etat aux Affaires
Sociales affiche une justi-
fiable prudence. ell ne
faut ni refuter les decla.ra
tions des ouvriers; ni trop
f i e r aveuglement. Je
ne veux pas dire que nos
voisins sont des saint.'
Mais; il y a lieu de pro-

(Voir suite page i)


. Hier martin, a l'audito-
rium Maurice Latortue de
la Faculte des Sciences, et
en presence de plusieurs
personnalites don't le Secre
taire d'Etat h!'Information,
Me Ulysse Pierre Louis, Re-
presentant de Son Excellen
ce M. Jean Claude Duva-
lier, le Secretaire d'Etat aux
Affaires Sociales, Dr Hubert
De Ronceray (egalement
Directeur Gal du Chiss),
M. Michel Bourgeois (UNES
CO) le Directeur du PNUD
en Haiti Dr Edouard Ber-
trand (de la Martinique)
M. P. Ligonde, Dr Legrand
Bijou, Dr Ricot, M. Max Car
re, Directeur du Chiss, Mile
Gaillard et Mme Chery (du
Chiss) et de plus d'une cin
quantaine de participants,
a eted inaugurd le Cours In
international d'Et6 du Chiss
(CID'EH) poui I'annee 1979

Il revenait ; Mme Chery
(du Chiss) de souhaiter la
bienvenue au representant
de Son Excellence M. Jean
Claude Duvalier, aux repre


DANS LES LIVRES


CONCENTRE

PSYCHIATRIC SOCIAL ET ROMANS CREOLES...

Par Pierre BAMBOU

Tout rdcemment. ma con- la prdsente. Car, ces genres
soeur et ancien piofesseur, d dtudes sont trds deman -
le Docteur Je'anne Philippe ddes de par le monde Le su
m a pass la deuxibme 6di jet m intdresse particulidre-
tion de son ouvrage avec ment et je promets d y re
une gentille dedicace en venir pour une analyse cri
Crdeole. Il s agit dd sa th&se tfque spdciallsde
de doctorate de 3eme cycle : Un autre derivain qui s af
dies. Mentales en HaitlI. teur Paurls Jean-Baptiste II
don't la premiere addition, a -vient de publier son pre -
6td enlevde en un tour de mier roman : cNan peyi Zou
main Je demuare convalncu
qull en sera de m6me poa (Voir suite page 4)


--1--
Franck Etlenne e's'. n111oll
esttablcnient F1un des ccri-
V'inIs haltlilns les pIltls -"
malrCulables ide notre epo-
o.Le'. C't's un Lirrent tumul-tl
tueux....


scntiats des c!'ganismes c-
trangers et a:ux partly ici-
pants au Cour. d'Ete. tout
en faisant ressortir que le
Chiss en 8 ans s'enorguei,-
lit d'avoir elargi son cadre
au monde caraibeen. Pre-
nant a son tuUr la parole,
M. Max Carre Directeur du
Chiss, a souligne Ait atten-
tion des participants que le

(Voir suite page 2)


Le
souf
reco
des.
listed
ferm
men
teur
ce d
et d
ture.
na;
men
plan
tions
tivat
dval
tenu
gits
men
men)
le n
est

frir
de n
te.
La
moit
du 1I
plus
fdler
re le
affect
ment
tion.
font
cines


Cable du Pr6sident
de la Rtpublique
Italienne au
President
Duvalier
President Vieie de la R6
publlque di Ha.ti
Port-au-Prince

lien et en mon nom per-
sonnel, je desire Vous rq-
mercier pour le Message
que Vous av'z bkn voulu
m envoyer a 1 occasion de
la Fete Nationale Italien-
ne et envoyer et tretour des
voeux de prospdritd et. de
bien etre pour Vous person
nellement et pour Votre
pays

Alexandro PERTINI
President de ,a Rdpubli-
que Italienne



Declaration des
Fabriquants
de Savon
Les fabriquants de savon
nous ont demanded d'annon
cer qu'ils sc reservcnt le
droit de repondre au mo-
ment opportun aux decla-
rations du Secretaire d'Etat,
au Commerce et a 1'Indus-
trie.

Ils ont ajoute qu'actuelle
ment, le savon dominicain
se vend sur le march a un
prix plus eleven que li priux
reclame par les fabriquant',
ainsi qu'uan utre savon qui
se vend tout au.-si cher,.




Protei.aonmt plutot
ces Sabliers

A la Rue di 1 Mracles
en:re la Rue M\-,. GCtilloux
et la Rue PPeton tt n :.ablier
presque s-epO '.;''eL na-rt et
<,en santei oQli '(i 11're la
vtie de son ombrase bien
falsante es- tn 0'rain d'ere
sacca.e, aux rewards indif-
fercnt de tou, ie monde.

Le camion quii emporte
les branches coupes ne per
te pas d'immatriculation
s et le travail se faith comme
<

TJo viens. d'achever la Ice-
fi ir' de sa dCl erni i're ti!-
ca. inn "'-i ali (i s dI'ill (Il','".
F'trnl k E 'lclune :I' IIprin- ai
't itnigue6 1 il-u (111 sith )-
hl oe li m i lt i ne i s)-i :.-:lu
sance votali' )t'i 'tt .li'-
iunlre, lin t si ilriCe bprolu ild
I (fill enr olC e .I (itv 'll d hu :tu
Mrant de ric' cssul t e dI t Iesi:'r .
ot de p itnm. S-II s(tvbr nI d"
la it- n -rsonnmalie. Et c'tisl ta
un eci'i tan o
Ftranck E iennec est il
Cherch(ur I a hI bc.soin dC
cre r C'est. vilal pour liu.
Je ne le connais Das tron.
Mats jre e suis de tries pr.cs.
Et i'ai pu decouvrir qu'Cfre
oul'rta-vocal tque je n'ai ,tas
aime) el les affres d'un dn-
fi>. toute sa production lP-
terstre et picturale porte
t'emDreinte et les traces
d'un vaste besoin de erpr.
Et c'esr tant mieux pour
notre litterature...

< Inm-
rite un p analyse profonde
que nous essaierons de fai-
re sous peu.


Coin du Jardinier

NEMATODES DES CAFEIERS
e cafe; comme le mais; ainsi cr6ee; d'attres -enva-
'fre de fortes baisses de hisseurs nematodes;cham
)tes du fait des nemato pignons; bactdries; p6ne-
J'ai vu; dit le spdcia- trent. D'autres vers; en de
e Jonathan Lipst; des hors du Meloidogyne; infes
nes cafdieres si forte- tent le caf6ier: Pratylen-
it attaques que le plan chus; Heliocotylenchus; Xi4
n'avait que la ressour phinema; Gricononemoides.
d'arracher les cafuiers Le Dr Paulo de Souza;
ie planter d'autres ctu- responsible de recherches
s. Dans 1'etat de Para- au Ministere de 1'Agricultu-
au Brdsil; le gouverne- re du Br6sil; dans une re-
t ne financera pas les center enquete sur 500 plan-
teur liN ou les infesta stations de cafe; en a trou-
s sont massive. Le cul ve 70 pour cent attaquees
teur doit d'abord fire par les nematodes. Envi-
uer le sol pour son con ron 48 pour cent des dvalua
en nematodes. Les dt- tons montraient des Meloi
visible sont g6ndrale- dogynes et environ 38 pour
t la chlorose; 1'enroule cent des Pratylenchus et
t et la brunissure et si les jeunes autant que les
ombre de nematodes vieilles plantations prdsen-
ilevd; la plantation dd talent de: infestations im-
re et peut mdme souf- portantes. Les n6matades
de ediebackl au point deviennent encore un pro-
te porter aucune recol- bldme plus sdrieux quand
11s sont combines avec des
racine se rdduit de champignons du sol.
16 au tiers. Les galles Cette combinaison est
Mdloidogyne; l'un des mortelle pour le cafdier.
fdroces ennemis du ca Comment se propagent
;-contribuent A detrul- les nematodes? Par les ins
chevelu radiculaire et truments aratoires; les ami
tent ainsi ddfavorable- maux et b'eau.
t les functions d'absorp Au Brdsil; dans 1'Apaca-
Les mImes galles rana; les nematodes des ra
parfois craquer les ra
; et par l'ouverture (Voir suitelpage 8;


Hier, Aujourd'hui

et Peut-6tre Demain
Par Carlo A DESINOR


Ceremonie Inaugurale

du course international

d'ete du CHISS 1979


--r--~---~~,~r-r-~,~,~---L---,,,-- -Y--IY- --_Y------_.--._.-LI_-_ -i-llrL1---- LI--L -~-~Lr* Il.rLlipl.~-~~l..-i-ij3 -I-I-- I--L--__I--~Y-i~~lWIIIIY--L-i~fLIILII ;I-.C-LII-I---~ii-i-)ll;iL~L~-LYy-









PAC iiG 2


cerernuonie Inaugurale di course


VENDREDI JUILLET 1979


St.-John' Kauss ou obsession du reve


'i tte di, la I.I 6. p lo, I

( vl I III, < I .. l l IIr I licteI
c'hi' i ii :''1ii iiti n ci c id('i-
III ll l [ )tit prol"st m'NUM Ie ( (-
, h,lpp cii,'n l ii PNJJlI et
Ii bir, l ,h' ii:i I iirl'Ctofuess rs

ri deil pri'isit vienldronlt y
tdol> h'i I' In r ,ni('i lU I 'S li.h ,
it M i'.d l itr dc [I I lfornlatloll,
Me' LI ;.sr ii ire LouW:s a
ipl is air(! l i n noni du
(li'H l (I' Ili:l. l o, iir po t ilgln -
l I (I'll' ce C' oirs qulll reunit
O ir, i .' cilitst' roputpes, sur
i\ 'L i uin noimtlle t ou ile
(i i 'n mi it n, t ,I oiple pour
I, fiirien di vstemne edu
Ic ll hli!tiirn- II ai ternmine
ui s'nilinnint 'iie l'espace
ji litiit. en viei id dei la dyna
ll qu- .IJ an Ci l n diste, est
Ill p.issre i elr riemodeic
ii piiolnideur. Cost !2 CI011
:llicii(I (iiil s .nipncse .iI IV
garti ddes imitllaivcr pisrT1-
Ies I la riotre .oii s vidente
m wn r i'riwc 'll C c "e'Po 'ocls ,
ii i 5,, ci o ll
Apr, k p1 ,- en ,ur.1l-
"i ): i c '- P' c'ri'il-


v lv i I c.e I c l


pour sigpwler comblen 11 so
trouve clrOi houreux d'itreo,
ltpro.s cdeux inn; d'absence,
pcim' siii s amils du GOurs In
l,( il:cnll inall cd'te: i11 n pro
I'll gami l' nli cI o l' ccta-
smiin pour reinercler publi-
qiurtnt'ili .e MInlstre du
Plan qui, p:ar son action a-
g'ssnmte, a permis ut Chiss
de l'ppport du PNUD. II a
aussl remercle I'UNESCO, la
Flacso ete qu, n-t-11 cdit,
fortnent .une veritable chai
lie de solidclnrlc Lultour diu
Chiss. Ses propose onl ete ac
cuc lis par une salve d'ap
plaui issenltni ts...

x c1 ,' .


An'cs cette parlti cerOmo-
miale de inauguration, Ma
dane Chery s distribie, au
110111 Iii Chiiss n'ilf bouirses
ci dos parl:cipants : M.
Smitl Jules: Mmine Claudetle
S irarcon,. M.i. Jean L Mon
d,,s'r. M. Feq'i'-ee Cayot, et
lies demi bourse; Marie
Laurette Gousse. Josepul
Roli.nli Cheretlfonit. M. Eni
manuel Garconi S. Luoiis
A. I'tiomais et 1. Anthony


de yoga

RECONNUE D'UTILITE PUBLIJUE

Cours de Hatha Yoga respiration yoguique,
rieduca'ion des vertcbres Relaxation- eui-
libre pnysique et psychique. sous la supervi-
sion de professeurs hautement quZlities

Tous les Lundis-Mercredis et Vendredis
-q c S ElSti E PRi x MBoDu "

q u Tertulientilbaud -BouTdon
el 2-3274 1


Pascal.

Aprls quol, 11 revenalt iA
Mme Damour dc prononcer
la confl'relce hinugura'e du
Cours International d'E'tl6
du Chiss sur le th6me : RO
le de l'Educatien dans !c
processes economlque Ofl
elle a par'd du'ducation for
melle et d'educatlon infor-
mel's dans I'Mducatlon en
mettnnt )'accent sur le c6te
technique de cet enseigne-
ment. D'ailleurs, la grande
partic des debits se derou-
lalt autour do Le thtini2 .
On peit dire que le Cours
d'Ete du Ciilss "'t blen par-
ti...
W. L.


Les nouvelles
activists du
General Haig


PHILADELPHIE (AFP)
Le General Haig va met
Ire toute sa competence
d'ancien Commandant en
chef des forces allies en
Europe a la disposition d'u
noe etude sur la Scuritd des
Eta',s-Unis et de leurs al-
lis de 1'Otan entroprise
par I'Institut. a annonc6
jeudi cet organism.
Le Gdneral Haig, rentr6
dans sa ville natale de Phi
ladelphie, deliis sa ddmis
son de son poste a 1'Otan,
y sera aussi professeur ad
joint de Sciences politiques
at 'Universitd de Pennsvl-
vanie et occupera des fonc
tions de Conseiller aupres
du Centre d'Etudes Stratd.ri
aOies InTernationales de 1'U
university Georgetown, de
Washington.
Ces nouvellps occupations
du Gienral HalT ne som-
bl.nt pas exrlure a priori
mal-red les dtmPntis snpor
tes nar le Gene-ql lui-me
me d'une participation 6ven
t,'ill aI In vie politique
dps Etats-Unis.
Ies seculations opnti-
nipnt s'Ir soln eventullpll
candidatu"e h la pn mins-
tion rill pnrti rpuhlcraiin
omsir" iP 6o'lons sirdeRiden
titlles dpe 1980 ou tout an
moins comme rpmnlnoant
rIl Sqn D pu" r'sisbl)ie-n de

Pernsvlvanie, Richard Sch
wikeer.
I'Inst i it d0 Reeherchpes
do nolifion, Itranebre ataf
erP6 en 19q5 I1 pst Soic0Il
l'rnpnt dirir"A rn" l'aneir
A i sb'! nrlsipir (I'q "tn+s-TlnisS
pn Thailande William Kint
nio.


international d'dete du CHISS 1979


< announcer la plenitude des
aurores>. Mais en reality,
c'est un lourd silence char
ge d'apprlhension et le
coeur s'arrete un instant
pour se rendre a 1'eviden-
ce que l'aurore est:
... e cimes de 1'espoir.

Cela n'emplche qu'il exis
te d'une certain maniere
dans le recueil ce mIlan-
ge de preoccupations sodca-
les, de lyrisme, de rlve et
de fantaisie. Ce melange
aurait pu re.joindre sans
fausse modestie, celui re-
trouv6 chez les auteurs de
1'ere classique ou ceux de
la period romantique comr
me un Musset par example.
Mais voilt, ce rapproche-
ment sonne faux, parce cue
St. John Kauss s'empiffre
trop de bouff6es de nuages;
ce qui 1'emplche d'etre rea
liswe quand 1'image sugid-
rle ou 'idle Ivoqule faith
appel indubitablement a
un certain rationalisme.
Pour illustrer cette ob-
session du rive. nous avons
en example ces deux poe-
mnS: et d'homme pour les nuits
d'ombrei. Dans le premier,
sensibilise par la douleur,
la misore. et la faim qui
saignent A blanc son pays,
le poete offre sans pr6am-
bule son coeur en pature a
ses frsres de sang:

ma presence a boire
et a sn .ri i

Ce geste d'holocauste faith
penser vaguement A C ,, tc r, de Baudelaire,
bien cue le but final se dif
fere grandement : car pour
Ic poite e e Mal>, le cadavre en soi est
secondaire; c'est la decom-
position chimique de la ma
tire en ses moindres 1ee-
ments qui va etre profita-
ble a 1'ensemencement inin
terrompu de la terre... Ceci
est totalement de la eprd-
sence de notre poite. Et
on se demand dans quel-
les measures sa petite per-
sonne pourrait avoir des
vertus surhumaines, au
point de satisfaire les be-
soins 0l6mentaires de plus
de 5.000.000 ames ?
C'est une initiative qui
pale eole-meme le prix de
son audace, puisque le pays
insatiable, ma.tcnd toujours
sa ration d'6toiles aI 1'om
bre des nuites tranglees de
mutisme, de velleitcs 2 ja-
mais jugulees et d'espoir
6ventr6 sous les ales du
vent... Comment peut-on es


(suite do la 16re page)

l'absurde, le r6ve, et pour-
quol pas l'ospoir tout court:
cest un catalyseur qut sit
mule et affalblit en mnimec
temps mris qui demeure
some toute, un revilall-
sant, mnime s'll est relhtlf.

x dans le rive ?
L'espoir plate L minul't
tou'tes ces bouffles
de nuages
Et je confonds
le lever du jour
avcc un ardent bouquet
de roses.

Que voulez-vous ? C'est
cortime a illusion I L'illu
sion obsesslonnelle. Alors
on peut Inventer mIme le
devehir si c'est 1'uTnique fa
4on de savoir la V6rit6, ,mv
me si cette derniere est cui
sante.


p6'er dans 'ces conditions.
I d6faut d'tme rd pnse, un
scmblant d'hdh l lon ?
jPour ma r6ponse:
UIne nuti. flssurto
'de rt~vs
Ih facade de.lell'eni!es.

e'btte p6n unanimli6 trou
ve iue r6poase trolde, tadl-
cale 4 chaque d6tour du
poete rlveur qui refu's'e 'de
'"dlalsser nm Instant- 'a -stra
tosphlre; elle se justifle en
core en la personnel de 1'
tre le plus cher dans ce
combat 'de nuagest, qui a
du mal a suivre le poete
au delL des cumulus:
J'ai vu mon amnie
refuser de Dorter
un oast en l'honneur
du songe.
On n'a guere 1'impression
qfe le poete a fait bonnes
provisions de na renceohtre
avec la muse; encore faut-
11 bien croire qu'll a un pro
c6d6 voulu ? Car 11 Importe
de savoir a la lueur de la
composition d'nn pnme,
quel est, en f:it, le fond.
l'objet ou 1'occaslon qui a
motive le pole. Encore
faut-il admettre, dans le
qChant d'hom.ne pour le:
nuits d'ombres, que l'uniti
spirituelle d'un polme era
que le plus suuvent aui beau
milieu, pu at .ur d'une vole splrituelico nu ctllle:

en tenure de rose
pour inscrire mon amour i
ta poche d'eteolles.
Je reve d'indiiference quand
je me uorle ae toi

De tes ,elns :e tir. Jle rival
do -ncs ve.s dc Barbade>.

Cependant, cette envolef
est exprmle le plus souvent
il faut le reconnaitre -
avec vivacite ou I'on peut
remaiquwr des vers qui scin
til'ent d'une facon admira-
ble :

iJe chanted. la laitance des
lunes ressiscitecs
Et mes -as a iitraifc de.s
saisons
EpMe.nt des romances sans
legende>.

E. Pourtant, iP travcrs ces
euphories, on sent l'infcuer
ce et limitation des autres
que le poete ne r6ussit tqu'-k
moitle, et cela ne serail
rien si le style, qui s'appa-
rie grandemenit I la puis-
sance creatrice de ce, au-
teurs, avait pu avoir uiit
teinte vra!ment persorme:'!
Philoctete, St Jhon Perse
Baudelaire, Appolinaire,
Christophe Charles ... ont
passe dans son recueii corn
me dans une defilee d'ima-
ges indispenables.

N'empeche que cl-ez St-
Jhon Kauss la passivity
du language no trouve eiis sa
place. Pas mmnie un begale.
ment. Les modulations, les
amplitudes cr'vachent i,
silence, foisonnect et es'har
monisents dans une sort
de tremo'o quil sort de 1'or
dinaire.

Ce movem'm spiriluel
cette mobjlitl perpetucll
qui tient poul ieu de 'ubi-
quite, enitre l', poete et ses
phan asmes: entire la trans
parerce de sea d<-sirs et l'ir
reel; entire 1, mirage per-
sonnifie et le r el eL qGui


pleds se heurte Is nos pa
roles

81 la souffrance adult
Ignore la. transparence des
lunest'

Si,John, Kauss est une pro
mess? certalne Ca no, fiit
pas doe dout,.e I ul suffit
d tre un pi pIliis .1ui.OC
et de consider I s choine
avec plus de 'ationcllsme,
ce qui nexclt nulle -
m'cit in goft du rommntis
me et une certaine sensibi
lit6 dorit notre' poire '(os
si friend Mais qu 11' s gar
de dd crire d embl6e noir
sur blanc pour 1 unique
plaisir d imprimsr- ou de
partir a ila conqufte des bel
les lettres...


donn au style.. .e St Jun36
Kau, s8s Irllwc als, si.s cha
tolmerntis, c'tto mobilltd di
sons-nou ps iiouscle un nomn
dans la rhdtrrique c assi-
que. : Elle n ast autre cho
se que la mLtefplore. Che7z
John, cOt-te narrephole est
l equivalence de Cette vie,
ce monde tdentilfd et re-
trouve, dans I essence d'u-
ne chose et son environne-
ment, son appartenance.
E.le est ce r6alisme accord
a i'une ou a l'autre. Elle ac
cepte la quotidiennetd, ma'!s
en quotidiennetd qui se
ddrobe rapidericnn a notre
vue, a nos perceptions
,pour se m6tamoiphoser en
tr ve...

poursulte de ton corps
Je sais que tes '.oits sans
fond epousent des cigalts
Je sais que tu te briles
d amour
Ia .-haquo pas de fin dun
irfonde
Je partirai domain a la
poursuite de teo 'yeux

Les yeux... Nc sont-ils
pas ce quil y a d' plus vi
vaces et de plus implndtra
e bles ? Ne sont-lls pas ce
s qu il y a de plus expres-
sionistes et de plus absur-
Sdes ? Ils attirent; ils fas-
cinent; ils appellent a la
r6flexion; ils sugglrent le
magnetisme... le magicLiS
me des chooses qui .s ani -
I ment soudain, come emues
par une baguette magique

Et la m6taphore est lI pour
rltablir cette liaison inti
me, ceota cl.aude rcI'in:lUni
cation entry : lez divTrs ob
jets qui componsent ce mon
de, sans altered p ur aa-
tant a notre vision. 1eur es
sence et leurs prerogati-
ves; meme si tout cela s a
t nime et s harmoniise; ans
une 6ternelie reverie qui
tranche avec un certain
I realism

cTu ne sais pas pourquoi
j ai chanted la laitance
s des roses noires
Tu ne sais pas pourquoi
i j ai le regard des lunes
qui se brisent
S et ts yeux La la ete scuir
tent un morcaaj de ciel
bleu
C est parce que ton silence
agonise le temps
des amours heureuses.>>
11 ne faith pas cie doute
que 1 auteur de d homme pour les nuits
Sd ombrec, est attire par 1 a
venture poetiquie qui sym-
e bolise a ses yeux la pro
e fondeur ds cho-es clans un
monde nebule"Ix tu le re
ve trouve sa lace a coti
de 1 euphoria et de I exis-
tence illusoire ..

Dans ce monde forge sous
les ailes du ,enhir, 12 ze-
nith, la voute etherle, les
e nuages, 1 aur ce, la lune
deviennnit a la longue
des chansons ressasstes
ln.iis qui demetirent qgiand
Smeme, aux yex du poete,
des entities indispensables
a 1 equilibre intrinsgque
de son monie surrialihte

Co qui n empee:he pas 1',
plhysionomie I? ccs entities
Sretleter leur imagi cidns
tin language qui, le plus
souvent, souff,'e d 'me co-
herence intern.,
r Dites-moi si 1 espace aile
d6riv' de 1 impuisesIe -
Si la pierre foulde a nos


30, AVEN

PERD JA

CLIENTS !
- - -


,Chant d homm-'. pour, les
nutts dombre'. ? 11 serait
pueMll et vain d y ;'hercher
une conception I la fois
original et pulssante, un
d6plolement blen orchestra
et rdfldchil enfin un equl
libre savamm.nit realise

.Les Images, vri-table t90
lutes de nuages, s enchev6
,trent oat se suivenr, a la
'queue 12u leu, le plus son
vent sans lien loglque, et
parfois mlme elles s effri
tent et s vanoulssent a
vant quon cAit pu, salsir
leur "ralsoif di 5ir2
Et pourtant, si St-John
Kauss pouvait...

Fresn'l LINDOR


AUTOROUTE DE DELMAS TEL: -2180

S, TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-J.ZZ

S SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
EFFICACE GARANTI PAR UNE
8I HAUTE TECHNICITE
LUNDI A VENDREDI 11 : AM. 5 : P.M.



< ss/G/s o os s s


NUE MARIE-JEANNE L'AGENCE QUI NE

MAIS DiE VUE L'INTERET DE SES


-de--


MA,7 I
Vol -
Pell, G


)'J


I


Achetez Consommez


la viande de nior




p3 A M PCO.
I L.



Viande fraiche et saine




Control veterinaire


*b / cocD


PORT-AU-PRINCE -- MIAMI

Aller-Retour $ 99.00 plus taxes

PORT-AU-PRINCE LUXEMBOURG

Aller-Retour a partir de $ 481.-

plus taxes.


Southerland Tours

RENSEIGNEZ VOUS SUR LES CONDITION ,-,X-

QUELLES VOUS BENEFICIEREZ DE CES TARIFFS


EN APPELANT LE: 2-1600 OU EN PASSANT A :


17 j,-;~rr,;;;;;; iiirr ;--------..~


_~-..i-
p~U;r~Ye~i~Lrr~


--------------- ------ dha -1 1 i, -' L --- -.- - - -


ILJ, eV -e


F rd h.
ic euC











VENDREDI 0 JUILLET 1979


60000000


d'Americains


refdrent Colgate!


'01 a e
g t


NOUVEAU TURF (WANTRI HP-Pn Prnkinuirm Pi


DANS NOS CINEMAS


AVIS DIVERS


Petites Annonces


CAPITOL
CAPITOL 1

SAMEDI 7 JUILLET 1979
PRIX UNIQUE

$ 1-00
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 res
LE GENDARME ET
LES EXTRA TERRESTR S

CAPITOL 2

SAMEDI 7 JUILLET 1979
Avant 2 h 30
Entree Gdes 3-00
Apres 2 hres 30
Entrte Gdes 5-00
12 h 2 h 4 n
6i h 8 hres 10 ires
TYPHON SUR
HAMBOURG

CAPITOL 3
PRIX UNIQUE

SAMEDI 7 JUILLET 1979

$ 1-00
12 h 15 2 h 15 4 h 15
6 h 15 8 h 15 10 h lb
JUKE BOX

CAPITOL 4

SAMEDI 7 JUILLET 1979
PRIX UNIQUE
$ 1-00
11 h 45 1 h 45 3 h 45,
5 h 45 7 h 45. 9 h 45
LES COLTS DE LA
VIOLENCE
XXX XX

CINE OLYMiPIA
Vcndredi a 12h 2h 4h 6h30
(L 8130
CLEOPATRE UNE REINE
POUR CESAR
Entrie G. 1.50'
Stam(,di a 121h 211 4h 6h30
it, 8h3:0
LEs 7 VAMPIRES D'OR
Eintrc G. 1.50
xxx x

ETOILE CIME
V, nIdrei 'i i (h;l: 3 et. 81:30
II,';S DIUX CAVALIERS
CI lINOIS
En' tr(c G. 1.50 el 2.50
Silm'edi 6h30( .t 8130M
IES NAUI''?A(I;jS DE)
1,I'lE PEPDUE
Entlrie G. 1 50 el 2.50
xxx x
PARAMOUNT
S;imidi 12 h 2 h 4 hres
nii rt G 1-50
(i h 8 1 10 tsr"s
Enilre GOs -,-00
LA SANCTION
xxxx x

MAGIC
Dimanche ab 5hh 9h
DRIVER
avec RYAN O'NEAL: ISA
BELLE ADJANI; BRUCE
DERN etc.
Entre un homme qui de-
fie la loi; agresse l'ordre
ctabli; affrunte les forces
_wiliicres et un homme
qui la defend; un commis-
sare de police intransigeant
oui fait respecter la loi;
il y a une femme fatale.
Les trois jouent un jeu
dangereux qu'ils ne peu-
vent se permettre de per-
dre. Les trois s'enfoncent
de plus en plus dans un
gouffre; au peril de leur
vie. Ryan O'NEAL est le pi
lote emerite; le driver qui
fonce a une allure verti-
gineuse en ecrasant toutes
les voitures de police qui le
suivent. II a une mission 8
rerrplir; il est envoy avec
d'autres gangsters pour
1'execution d'un hold tip
BRUCE DERN est le poll.-
cier coriace; dressed contre
les bandits. Pour mettr
les gangsters a genoux; I:
risquera sa vie le gangster:
ne reculera devant aucut
danger pour exterminer 1t
police. La lutte devient ut
duel a mort; mais que
est le role de la femm
dans cette intrigue feroci
Un super policies orageux
impttueux d'un Interat pa
pitant. Un driver aux e
ploits fantastlques; ineroy
bles; out file; Ocrase to.
et extermine.
UN SPECTACLE DE FE
POUR DE L'OR
Entree G 5.00 el 6.00


IMPERIAL
SAMEDI 7 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes F 00
6 h 8 h 10 h r es
Entree Gdes 8-00
L'ARGENT DE LA VIEILLE
IMPERIAL z
SAMEDI 7 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 5-00
Entree Gdes 8-00
VIVA ABBA

IMPERIAL 3

SAMEDI 7 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 5-00
Entrte Gdes 3 O0
LE RECIDIVISTE
x xI. )f

CINE TRIOMPHE
SALLE 1

FLIC OU VOYOU
Entree $ 1.50 et 2.00
SALLE 2

GLORIA
Entree : $ 1.50 et 2.00
SALLE III


MIDNIC
Entree

SALLE

MORTS
Entree



MA
Jeudi a
PAS DE
117
Entree

Vendre
UN HO
FEMMI
Entree

Samed:
AMOU:
Entree



RE
Vendn
LES 10
Avant
A par'
En tree
Samcd
10h
LE NO
COCCI
Avant
Entree


RA
Vendr
AGEN
Samed
LE Rt


Same
6 8
Entri
LE T
A AI





assU


VEN


Rt


ELECTRICITY D'HAITI
Demand de
Cotation No 21
L'Electricit6 d'Haiti avise
les interesses que les arti-
cles suivants lui font be-
soin :
3650 Photoelectric Out-
door Lighting Control for
Hg lamp 1000 watts lamp
load 105/130 V Ac 50/60 Hz
Ref. Fisher Pierce Model
6660 or equivalent
50 Ditto except 105/285 VAC
Ref. Bell Electric Co Sev
No. 5 790975 or equivalent
150 Astrodome photocon-
trols 120 V 50/60 Hz Load
1000 watts G.E. Ref Cat No.
35-201700-04 or equivalent.
Les prix soumis seront C.
I.F. Port-au-Prince et les
dates de llvraison rigoureu
segment tenues.
L'Electricit6 d'Haiti invite
les interesses a soumettre
personnellement leurs of-
fres le vendredi 20 juillet
1979 h 3 : 00 P.M. 9 l'Usi-
ne Electrique, Rue Joseph
Janvier.
LA DIRECTION

xxxx
ELECTRICITY D'HAITI
DEMAND DE
COTATION No 22


fr
hf
tr

E"








ir


GHT EXPESS L'Electricitd d'Haiti avise
: $ 2.00 les in'teresses que les arti-
cles suivants lui font be-
IV soin :
2400 Dead-end Insulators
i SUSPECTES (EFerrous cap and stud) SK
: $ 1.J F;i Y Glaze ANSI or NEMA
class 52-1
x x xx xDescription : Clevis-Eye
Combined Mech. & Elec.
GIC CINE strenght 10,000 lbs
Mechanical I/npact strenght
6h et ih 45 inches/lbs
E ROSE POUR OSS Routine proof test 5,000 lbs
Time load test 6,000 lbs
G 3,00 e 4,00 Low frequency flashover,
Dry 60 Kv m
di 9 6h et 8h Low frequency flashover,
di ME 6h etwet 30 Kv
)MME ET UNE Impulse flashover, positive
E 100 Kv
G. 3.00 et 4.00 Impulse flashover, negative
100 Kv
i a 6h et 8h Low frequency puncture
R TROMPE voltage 80 Kv
G. 3.00 et 4.00 Low frequency test volta
go RMS to Ground 7.5 Kv
xxxx Mn-.mirnum RMTI 1, 1,000 Kc
50 Mv (Microvolts)
X THEATRE Leakage distance 7 inches
Maximum net weight 5.25
di 12h 3n 611 9h lbs
D COMMANDEMENTS 600 Low-voltage Dintype
5h G. 2.00 insulators (Sky glaze)
tir de 5h ANSI class 55.2
G. 3.00 et 5.00 Pocelain thread size 1 inch
G. 3.00 ct 5.00 Minimum Pin height 4 in-
i 12h 2h 4h 6h 8h ches
Cantilever strenght 25001bs
DUVEL AMOUR DE Low frequency flashover,
INELLE Dry 50 Kv
5h Entree G. 2,00 Low frequency flashover,
G. 3.00 et 5.00 Wet 25 Kv
Impulse flashover, positive
xxxx 75 Kv
Impulse flashover, negative
WNCHO CiNE 95 Kv
NCIIL -NE Lo frequency Puncture
edi570 Kv
RES SPECIAL Test voltage to ground 5 Kv
T TRES SPECIAL Nominal rate voltage 7.2 Kv
di 7 Max. RIV at 1000 Kc, Plain
ENARD DU TANZER 2500 -Mv (Microvolts)
Max. RIV at 1000 Kc, Radio-
x x x x free 50 Mv (Microvolts)
Leakage distance 5 inches
CINE LIDO Dry Arcing distance 3.375 in
ches
?di 12 h 2 h 4 heures Maximum net weight per
heures 10 hres 100 156 lbs
2400 Pintyne insulators
e G 1-30 ANSI class 55-3
rEMOIN Porcelain thread size 1 inch
BATTRE Maximum pin height 5 in-
ches
x x x x Cantilever strenght 2500 lbs
Low frequency flashover,
Pharmacies Dry 65 Kv
Low frequency flashover,
irant it service wet 35 Kv
Impulse fl0ashover Positive
100 Kv \
cette nuit Impulse flashover, Negative
130 Kv
DREDI 7 JUIL. 1979 Low frequency puncture
voltage 90 Kv
CHEVALIER Test voltage to ground 10 Kv
Lalue Nominal rate voltage
13.2 Kv
PROVIDENCE Max. RIV at 1000 Kc,
ue de la Reunion Plain 5,500 MV (Microvolts)
Max. RIV at 1000 Kc,
DILIGENCE Radio-free 50 Mv (Micro-
Carrefour volts)
Leakage distance 7 inches
xxxx Dry arcing distance 4.5 in-
ches
Maximum Net weight per
PETION VILLE 100 253 lbs
Les prix soumis seront
GALLIEN CIF Port-au-Prince et les
Ave Estim6 dates de livraison rigoureu
segment tenues.
STE THERESE L'Electricirt d'Halti invite
Rue Villate les Intressessea soumettre


personnellement leurs of-
res le 27 juillet 1979 & 3
eures P.M. A l'Usine Elec
rique, Rue Joseph Janvier

LA DIRECTION
;LECTRICITE D'HAITI
x x x x

AVIS
Le Cimenm d'Haiti, S. A
nforme que des colis re-
us en provenance de 1'6-
ranger 11 a releve deu)
cent trois (203) lettres d(
voiture manquantes des ca
lets contenants des impr'
nes de lettre de voiture.

11 avise son aimable clie
Lele et le public en gene
ral que ces deux cent troi
lettres de voiture don't Ie
numeros de serie sont ci-
dessous rappeles ne sor
pas mises en circulation (
sont purement et simple
ment annulees.

Il attire en consequence
attention de tors sur I
faith que cos lettres de vo
ture ne seront pas honu
rees a son usine de Fonc
Mombin.

Le Ciment d'Haiti, S.,
declare degager toute re:
ponsabili'te en cas d'utilist
tion n6cessairement frauc
leuse des dites lettres (
voiture et se reserve tou
possibility de poursuite
1'encontre des 6ventaels cc
trevenants.
LISTE DES LETTRES L
VOITURE ANN ULEES

SERIE 43801 a 44000
43803
43805 9 43810
43878
43942 a 43944
43957 a 43962
43967 a 44000
SERIE 44801 a 45600
44908
44911
44914
SERIE 45201 h 45400
45362 9 4540UO
SERIE 44601 9 44800
44601 a 44625
44634 44635 44639 -
44640
44641 a 44661
44673 44702 44704 447
44711 9 44728
44731 44752 a 44770
44772 a 44774 44776 a
44781
SERIE 45001 h 45200
45089
45092
45101
45102
45155
Pond Momh n le 2 Juillet
LE CIMENT D'HAITI,
S.A.
107



ECOLE ANTENOR
FIRMIN
DE LA 13eme. A LA 7en
10 ANS D'EXPERIENCEl
UN VETERAN DANS
L'ENSEIGNEMENT
HAITIEN
Le personnel de cette
cole, engage dans la lu
pour le developpement
nomique du pays, const
qu'un grand nombre d'(
fants ne vont h 1'6ci
qu'en janvier, souvent p
dent l'annee scolaire pa
que leurs parents ne pi
vent repondre aux rigouo
ses conditions d'admissi
Change votre fusil d
paule. Tentez une expert
ce cette annee : expos
nous, chers Parents an
vos probl6mes et nous
cherons de les resoud
Pour ce qui nous concern
avec un Minimum Econc
que, vos enfants seront
classes des Octobre.

Deux avantages vous s
offers :
at Reduction des sco
rites;
b) L'elve peut-Otre
mis & suivre les course s
1'uniforme jusqu'en janv
*L'unlforme de la messe
d manche est obligatoir
Passez a la Direction
1'Ecole avec cette feull
1'adresse sulvante :
Ecole Antinor FIRM
Avenue Muller No.


e
r


n

?s

it
et



le
i-
0-

A-
A.


COMME IL FAUT ;o--o-e. sco --cca NOTICE Avis : Rafle

viA VENDRE Learn English, Improve renVOyee
La Direction de la COM- A BABIOLE English or tutoring in En Il est porte a la connais
PAGNIE DES TABACS COM glish, plus Scholastic sance du Public que la ra-
ME IL FAUT porte a la con Skills reinforced,. games. fle de la PONY verte Mo-
naissance du Public en ge- GRANDE MAISON A- art, sports and trips Chil- delc 1979 qui devait avoir
neral, et des Commerqants VEC ACCES SUR 3 dre.n ages 3-13 class be- lieu le dimanche 8 juillet
en particulier, qu'elle vient RUES. gins July 16 Aug 31 The et se basant sur la loterie
effectivement de lancer sur 4 CHAMBRES A COU- English Summer School, de St. Domingue a ete re-
le march la cigarette < CEROY KINGSb, la marque CHAMBRES A REZ che 5 Aofit 1979 a cause du
de grande classes Internatio DE CHAUSSEE. nombre exagert de billets
nale, qu'elle fabrilue sous 5 CH.fAMiBRES AU SOUS Phone : 7-0198 Experien non pays.
licence. SOL I ced American teachers 77 Tel. : 6-1402
VUE IMPRENABLE
En compietanL ainsi 1'F- GRANDE COUR JAR- .iSCOS. OQOSCa-oo-socsg-'
ventail de ses products ma DIN
nufactures, la COMPAGNIE PEUT-.TP VISITEE
DES TABACS COME IL A N'MI'OP FE QUEL M On ReVe
FAUT se felicite de mettre MOMEN M agasmI M on ^v
h la disposition des consom PHONE 24790 25686
cement apprcie dansle Chaussures Italiennes solides t
monde pour sa quality ex-
ceptionnelle et son arome A VENDRE pour Fiflette et garconnets S
exquis. TERRAINS : 4 50 par 100
Fumeurs fumez la (VICE hT 2 110 par 60 coloris: blanc, hoir BottineS pour
ROY KINGS>>, fumez roya- A $ 5.500, DANS ZONE RE blanc, noir Bottines pour
element pour le prix modi- SIDENTIELLE PRES DE PE infant de R an a 5 ans
que de Gdes. 3.00 le paquet TION VILLE en3aa 5 S
de 20 cigarettes. Tel : 2 0713 do h am 2hpm EU
Port-au-Prince, le 2 Juil- Tel 2 713 de h am 2hpm ENST GAUTER
let 1979.
107 Junlet 2, 1979 37 RUE DES MIRACLES, 37

x x xxx Offre d'emploi
Recherche DIRECTEUR SO Phone : 2-11o 5
Avis de Eformation uiAL parlant Anglaisi, Alle-
e mqn~~~i Franc gais- au - - - - - -


s de Societe en
a- Nor Collectif
lu
de Le public est avis6 que
te Mess'eurs Ronald Kahn et
9 Roland Ducommun ont for
in me entire eux une Societi
en Nom Collectif sous la
denomination commercial -
)E le de :
PERFORM MOTORS
Cette Societe a pour ob-
jet d entreprendre 9 Port-
au-Prince 1 exploitation
d un garage modeine, la
reparation de voitures et
de batraux a inoteur. Elle
pourra proceder a 1 impor-
tation et a la vente de pie
c(os detachees, de pieces de
rechange pour voilures et
moteurs de tous types. Elle
pourra se liver a toutes
operations comme ciales se
rattachant directement ou
indirectement A 1 exploita-
tion du garage, dans le ca
dre des lois haitiennes.
Le Capital Social est
fixed 9 cinq mlle Dollars
( $ 5,000.000) r epartis com-
fe suit :
09 Roland KAHN $ 2,550-
Roland Ducommun
$ 2,450-
Port-au-Prince. ce 2 Juil-
let 1979
Cabinet LAMARRE
par : Florian DUMORNAY
Avocat 77
x x r' s

79 AVIS
La Direct-on du Centre
d Art Mkiager : La Magi-
cienne du Foyer, au 14,
de 1 Avenue Christophe 9
cot6 du Lycee Jean Jac-
ques Dessalines porte ila
connaissance des interes-
ses queile organise un
course dEtO de cuisine -
ie. Patisserie Savoir Faire
S et Bar pour adults et en-
fants Ces course commence
front le 9 Juillet prochain
Inscriptions du Lundi au
Vehdredi entire 7 8 du ma
E- tin Ft 4 6 1 apres-midi
itte La Direction
eco -Madame Lylte PAINSON
ate Directrice Fondatrice
en- 67
ole
er- xxxx
rce
eu- Cours d'Ett et
reu
on. Inscriptions

ien AVIS

Irea- d Art Cullnaire avise les pa
ne, rents que les course d et
,mi auront lieu les mardi met
en credit jeudi A partir du
23 Juillet de 8 heures 9 h
heures.
ont Elle profit pour annoi
cer 6galement aue les mns
la- criptions pour les course r6
guliers d octobre commen-
ad- ceront au mals de Juillet,
ans ces codi's auront lieu les mat
ler. di et Jeudi de 4 hres A
du heures .pour un premier
e,. group et le Samedi de o
de hres h 6 hres pour le se-
e a cond gro4up o.,.
LaN rec Ida Desi core
IN Mine Ida Desino" COrY


Envovesz uiriautum Vitae
avec unp hboto A 1'adresse
suivan'e :
PO BOX 71
Port-au-Prince, Haiti.


A VENDRE
A vendre TOYOTA COROL
LA de Luxe Modele 1976.
Appeler 2-2163 Robert Sas
son pour plus amples infor
matiuns.
67
xxxx
OfEre d'emploi
Avons plusleurs postes dis
jonibles pour employ imme
diat de jeunes hommes de
20 a 31 ans. Minimum d'ins
tructir c requis : le Bacca-
laura.t lre. parties. Envo-
ycr renseignements, reifren
ces eo photo, seulemnet sl :
1.- Vous remplissez les
conri.tioi- dtcrites plus
haut.
2. Un employ PERMA-
NLsIT vous int 6resse.
: Offre d'Emploi
P.O. Box 146
Port-au-Prince


I


CONTRE LA POUSSIERE


SUCEZ








- DECONGESTIONNEMENT DE LA GORGE
-- RESPIRATION FACLLE
HALEINE FRAICHE
GRACE A

MENTHO-LYPTUS

en vente partout

L)ISrR. A ET G IZMERY M
PHONE: 2-2144 2-0149
xxaogaoae~eosos~ocooseiocgocosososa


Les

calculatrices electroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, Ia memoire

et... les resultats

au bout de vos doigts.


En vente
et service a


Electronics

LA BELLE CREOLE irue bonne fom,
v ^ ****'** ---*" -_____


. . . z z ; i . ...- . TT--4-jrx. .rs F- '. I I I . .


PAGE 3


I


VENDREDI 6 JUILLET 1979


~,~, I


-Oom


,#,I. .v ,w'l ui,,. UU t1 I :U -.nt r- L ./I MIiU r-


S


M









PAGE 4 VENDPEDI 6 JUT/LET 1979


Dksaccord a Aa Malson -Blanehe -selon-le54.-Y. -Times..


UII d I Ilol dVII ('ond ('11
I c I cII III ) ITI Ii C w lull

kil-

Jil k c Ii -A t 11111 c
I~~ locci

1. I )Ii.11 ad



M Iknklitkiji -a "i
Ic IIv I 1 l 1) ii [ItC 1 c ri'iic Jo

I1 Ic)I III 110 Y tuIc c clc dIAv
con crlt ( it .. t Cie !a
(ci1 t1)iU (Ic d I fM V t :Io I a

Id Vick,' Pc NI' IciAc d ci -II

cfclil cuifc ir ui IcSrcil nt


lorfnl 'I, xIc c te York Timmes,

Xror WnIt pasnoprofIL6dud
ltlfliviS I. oil I ophln lou ni~fL'l'


cI v'ivcs'ict, pour dd'inir onc


ccill in I minoI Fi ten.ii, l:I
normal, ne pns snisir leJo tmo te
molnt, scralt ouv rimir d(c e z'te

ellnai o'lil, c't at c L'OCDE
neocOcasioln nn'c'lcuse'.r


CONCENTRE


(Suilf do in 16re page)

lo(0,0 Co roman icrit enr crdo
le a did dMltd sur les pres-
ses des AtPell-'s Fardin
Psiurls Joan Bapislt est
dija nvornable'ment connu
danIs le monde litterailre et
li mouvm,'ient creole pour
plusilurs publications :.

Knutflach sou 250 provtb
Dayiti

Ddzydm koutflach sou
300 proveb Daylti


1' )tilr p I' n dans -on edi Chouichoul grznd chimin


II a 6galement un deuxi6
me roman cr6ole nctuelle-
m-nt en chanUar et qui dolt
paraltre aux Editions Nouvbls. de la Phalange, a
la fin de ce mrls line tell
performance prouveC quel
point notre -amauade de
combat pour la pomotion
du crdole est un rude tra-
vallleur Notre ami Paurls,
en effect, a part son travail
de pasteur. est dire,-teur d u
ne Ecole Normale d Insti-
tuteurs, directeur de la re-
vue creole mnsuelle :
< 1 dquipe de tradation de la
Bible en Cerole. tudiant en


Pas-de-rr flI~ Nitcaragrr : h point -ik Ia situation m11iiaire
A Id*nn


p Irtvvllet


Los ressources' du glqbs
permettrons de fare face,
a long term, A ino consom
nation d cnergie de dox b
quinze fols suprl.ure cA eel
le dce 1975, 0onlu ILs rap-
,/rt Interfutlursv, publ16
Samedi par 1 O0DE (t orga
nisatlon de copbraftion et
de d6veloppel'rnt i coanmti
queo.

Le rapport, qul se lnon-
tre gtneralement plus op
timiste pour l long term
que pour les chances ir-
mtdiates estime cepen -
dant que la c.'oissance eco
nomlqffe monuiile 5peut se
poursu'vre, au course du pro
chain demi-silcle, sans se
h'eurter a des limites physi-
"ques insurmontabless. II
ddnombre quatre gradess
aventures technologiques,


"ig uiuqu e au t~wi, mem vei. :,Vans ,es doma
bre du Seka, mmnbre du nes de 1 electronique,
Grcka (Gwoup rechech pou la Biologie, de la produce
SEtidye k''eyol Ayisyin)... tion d energies nouvell,
L81VRAIS N D EAU mariO et pOre de garcons et enfin de 1 utilisation d
SNo u i li souhaitons un Oceans et de 1 Espace
grand 7iecs de librairie
800 Gald tant pluc we rle pays L iterdapendanc encr
f VgH blldOTIcl a broon doeuvres creoles sante des pays, en matif
r G valuables capanlces d alimen 6conomique, 6cologiquefe
Ster les demarches en post- culturelle, :.ua des effe
SERVICE RAPIDE alphabetisotilon bnrfliques, mais creera d
SSERVICE RAPIDE P B vulntrabilitts nolvelles

r r
Tel. 2-3193 ou 2-5602 AMERIQUE LATINE
Preoccupations de certains
PORT-AU-PRINCE DELMAS Preccupations de c tains
ET E membres du Congres des Etats Unis
PETIONVILLE LABOLE WASHINGTON (AFP) les pays des Caraibes. II
L'ouverture d'une enqufte ajoute que ces rappo
-----a------t--r---so--10---re--


''' z co/tr/r~/C c ocP~C/Z~/ C


Da passage a Port-au-Prince

DELTA ACRUZ

Astrologue Voyant -

Para Psychologue

L A HOTEL LE PALACE

Tel 2.3344 (sur rendez-vous)


parlementaire sur la caren
ce du D6partement d'Etat
amcricain concernant 1in-
fluence cubaine craissante
dans les pays latino-ameri-
cains a 4te demandee par
un group d'anciens gtne-
raux ultra conservateurs.

Au course d'une conferen-
ce de press du (,Conseil a-
mericain de s6curit)>; le
representant republican de
UIdao; George Hansen a ac
cus6 ouvertement le Depar
tement d'Etat de scouvrir>>


1-
de
e-
es,



sre
et
ets
des


a
rts


montraient que Fidel Cas-
tro setait mouillt jusqu'au
cou> dans l'organisation et
la furniture d'armes aux
'evolutionnaircs du Nicara-
gua; du Guatemala et du
Salvador.
L'ancien commandant des
forces americaines en Co-
ree du Sud le Gtntral en
retraite John Singlaub: a
affirmed que le Departe-
ment d'Etat avait deman-
ae a des officers de la
Garde Nationale nicaragua-
yenne de demissionner at-


la subversion cubaine dans dant ainsi les rebellion.


Suite de la 16re page

ricAtn aupr6s dii gouverne-
ment nicaragucyen d'oppo-
sition & Costa Ric:; Wil-
liam Bondler; unt repris
depuls Jle 4 Juillet leur ba
ton de plerin; solon les in
ditlons fournles par le s por
te parole du D6parterhent
d'Etat; Tom Reston; jeudi.
Avec ces voyages et ces
negolations: leo Oouverne-
menit americaln cherche a
tater Ie pouls> de ses par
tenuires tout en essayiant
de falire appllquer la solu
vote par lOrganstatton
des Etats Unis et d'obtenir
ln dml- d, i dui G6neral So
m -1. ManaLiaua..

Le porte parole du Di-
partement d'Etat s'est tou-
tefois refuse a fournir tou
te fidi'cation sur ce qle
p uvait 'tre la niuvelle
approche du, pfo bleme duo
Nicaragua tele a p u -tre
esquisste a bWashington de-
,puts la iin die la sem-naine
dernitre apres les consult
tiors qui se sont tenues au
Dtpartement d'Etat et au
Conseil National (amtricain
de socurit6 et auxquelles a


valent partlcipd Lous -ces
leprosentants des Etats U-
nis dans la r6gibn.
xx x x
NICARAGUA :
aAVION FANTOMED
A LISBONNE

LISBONNE nAFPi
Un avnon %Boeing 707*,
immatricu'e acix Etat a U-
nim, ut sBe uouve depul,
mardi & I Aeroport de LIs-
bonne a ete chnrge de ma-
ti-rlel d armem.unt Qut se-
raft destine at President A
nastaslo Spmoza du Nicara
gua.

Le quotldiite de Gauche
une grande photo de t'avion
en train d'etre charge par
les militalres portugai.. Se
lon le quotidien, le mattrel
ferait parties d'ut, .cotrat
de cent tonries d'armes et
de mqnitipons negocl par
I'Ambassadeolr nicaraguayen
A Paris.
Diario de Lisboa> ajoute
que 1'avion, qui se. trouvait
toujours jeud' l 'A4ruport
de Lisbonne, a fourni aux
autorites porLugaises un


plan de vol doant l amener
a Athencs, ,avec une escape
en Italle. Ce plan de vol, a
Joute le quotidleh, ne seralt
qu'une manoeuvre de di-
version.* m m f
Le 28 Juln dernler Dial
rio de Lisboao avalt aliJA e-
crit qu'une soclti d'arme-
ment portugase ai.alt falt
charger tLisboane ri e im
poritLlte cargalon dc. mate
riel mllttaire doatinee au
Pr6sldent m omoza.
Le Prt'mer "\nkstre por-
tuga.F dimts1'.ir.naire. a dd
menti 6tre ru courant de
cos chargement alors qne
les authorities ri'.italres s'abs
tiennent de fare tout com-
menta&le.


NICARAGUA :

WASHINGTON (AFP)
Les Etats Unis sont pr'ets
A reconnaitre le Gouverne-
ment nicaragjaven de re-
donstruction national Oro
Sandiniste) des que les con
ditionr s'y preteront, a-t-
on appris jeual soir a Wa-
shington de source autori-
see.


Seloi les ni.fmec shnitces,
les Etals Unis ont dcsor-
mals 1 intention o': prLconi
ser ture solution constilutiton
nelle iL la rre', qui prpvo-
roilt 1 lectlon par le Con-
gri.s au Nicaragua du rem-
plaqant, du Prdsident Somo
za, don't unique fonctIon
seralt de remettre le pou-
voir,' dans les plus brels d6
clis, au Gouvtimement de
reconstruction rationale.
Cette nouvelle position a-
mirica .e, estiment oes o0-
ser va'tUxs, coufirme l abaun-
don ddfinittf du plan for
mute 6 Washington ]a se-
maine dernitre et prtvo-
yant un passage gra'duel au
reginre Somozislie A un r6gi
me d6mocratique.
E11e indique en outre que
les Etats Uris ont decide
d'accepter le Uouvernement
d'opposition constitute A
San 'ose de Ccsta Rica tel
qu'il est, bien que Washing
ton ie considered toujours
comme domin,- par la gau-
che et, par l meme, insuf-
fisamment representative
des different courants poli
tiqucs du Nicaragua.


Salt 2: La Norg e sou r L'Heu-e des d"sillusions
installation de systems decout e re e convey; gdes 50
dSuite de la tlre page) salaire convenu; 8 gdes 50


OSLO, (AFP)
La Norvege a fait dtpen-
dre Vendredi de 1 aval de
1URSS 1 installation sur
son territoire de stations 0
lectroniques d c.coutesd am
ricaines susceptibles d assu
rer le control du respect
de 1 accord SALT par Mos-
cou.
Le Premier Ministre Norv6-
gien, M. Oddimar Nordli, a
en effect declare a Olso Ah
1 organe des syndicats <,Ar-
beines Kentor: que deux superpuissances Osti -
maient que la Ncrvtge peut
jouer un role dans la v6rifi
cation de 1 accord Salt II),
celle-ci serait prte ad 1 as-
sumer>>.,
Oslo a ainsi suivi, s0elon
les observateurs, 1 example
dun autre alli6 des Etats-
Unis, la. Turquie. Le Gou-
vernement Dankara a en ec
fet indiqu. 11 y a plusieurc
semaines dejN. qu il n auto
riserait le survol du telri-


toire Turc par des avi6ns -
espions* amricainOs que si
Moscou donnait son accord
A cette activity
Washington act A la re -
cherche de nouveaux mo -
yens tlectroniques de sur -
veillance depalis que ses ins
tallations en fran ont it&
rendues inoperantes na la sui
te du changement de regime
en Iran '
La Norvtge abrite .d6jA
une Station-relais pour les
Satellites americains. Il se-
rait relativemcnt aise, selon
les specialists, d avgmenter
la capacity de la base de
Fauskb, situes A 750 kilom6
tris au Nord Est d Olso
Les speculations sur le
role 'qui pourralt revenir h
Oslo dans. le processus de
control ont Oet redem -
ment fancies pai le f York Times> L agence Sovii
s tique TASS avait r6agi di
maniere negative A ces in
formations.'


coder A des recoupements
en se gardant de tout juge-
ment hatife.
Si les declarations des
duvriers sont justifies par
la suite cela signifiera en
clair que le contract de tra
vail a ntt purement et simr
plenuz'_' viol-.
Les cas d'abus de con-
fiance d6nonces par les
coupeurs de canne haitiens
he peuvent etre mis sur le
compete des autorites domi-
nicaines. Partout; des gens
rmal intentionnts se faufi-
lent et battent monnaie en
-exploitant la naivete des
autres. Autre timoignage
de l'inexistence d'un meca-
nisme de control.
e Avez-vous Ote bien pa
ye? Voila une question qui
v rend encore perplexes les
S<. D'apres leur. de
e clarations; tout semble a-
- voir 6tt mis en place pour
les emptcher de gagner 1(


par jour. Malgr6 tout; cer-
tains d'entre eux ont pu a-
cheter une machine a cou-
dre; leur objet prefer s'il
faut en juger par le nom-
bre.
Cela ne dolt pas etre in-
terprtte comme le symbol
d'une reussite. Au contrai-
re; bien au-dela; se si-
tuent bien des miseres ve-
cues qui ramdnent a l'heu
re de la verit6; I'heure des
desillusions.
P.R.A


rP -


Vous pouvez mime faire de bonnes affaires dans notre boutique hors-taxe. \
Notre personnel de bord est bilingue. II parole aussi bien le franqais que I'anglais. I
El pour vous rendre les choses encore plus faciles, nous vous proposons un tarif
excursion de 21 jours: votre billet aller/retour ne vous coutera que $353.00 .
Vous I'avez compris. Une seule compagnie adrienne vous.e-npmne a Montreal
a la maniere d'AIR CANADA. Sans escale! ..
Adoptez la fagon la plus simple de visitor le Canada... AIR CANADA

DEPART 3 h 20 PM


* it y a quelques restrictions & I'application de ce taflf.
Appelez-nous au 6-0441/42 ou contacted votre agent de voyages ,.
pour plus de details.


mIc's~~ -~


....... ~


IC~~~~C/P/I//l CC/~///


VIENDPEDI 6 jur/L;FT 1979,


PAGE 4


nDO IIIlla1 n n1, 1..,.hlhQI'. TI 6-


I


.'


I- ~ -







VENDREDI 6 JUILLET 1979 1 1


Pour un, renouveau tangifee e ne


( ulIti do I lit I l re page)
lhardli 1' unti los i prelnile: niC
It' posis pilnr lIcs (Ihrlgln is.
BSn.i voiiliir flrire Illu-
oiln l\ In *otilon lui llt urile
lit'n -.r do v IIr 1I1 liti !'re. de'so
di,1 111, wi 111lll 1elint essentu
(llvl.slhiir! (ill i h lrr'sstnl d
I)pus 11 t'ritlonl l llol post-
t t rI i l ntI l l ti i treporl' r
sp",l trtll onil rll ari 'QI| l'rn (|liI
',l olt'h'l ISi S mcl'i"II I'e'rieI d'K
lilt I111 SI t porl Sol bl VOi -
lohlr iIpercr 11n lrai ll non


ndgllgeable. Sans ilinlmi-
ser .'l blend fond6 des com-
pW'.ltlons infrnniles qul so-
roit sonus polu orguils6ts du
runt. las grcndeis vaicances
11i 'occasion de 'ann&I li-
1Irnitthloniile do 1'enfanlt,
no1Us viollons pllultit mnl-
Ire I'nercent sur los promlii
,os d'mnrches ofl''rectu6es
pour 1lne nouvtelle e, posi-
iv orrl Itatlon dut sport na
tonal at sur iles slminlal-
res do recyclagp et do per
fertllonnenment qui seront


SALT
Le Senateur Byrd prvche laa
, aux diripeants sObv1etqui.s


MOSCOU. (AFP)
Le SOnateuir srob?rt Byrd,
lI'ader de la nma.jorlt6 Do
mocrato au 3dnsat amri .
caln. a recommasnde anl Pr
sidrnl Leonid B-?jnev de
falre preuve de patience
pendant l's debutr du Se-
n:it sur la ratification do
1 accord Salt Dt ux

AvNnt de q.lItter Mus -
cou pour Paris Jctidl soir.
1 Sel nateur a declare it la
tprsss qul 11 avail eou Linp
conlvrsvaiion .francht tc
little sur co Saijt avec lo
Secretaire' Gneral du par
ti conmuonisis dc 1 URSS
qui 1 avalt r'.'lu pendant
iune hi1urp trois quarts mer
cr'di en Crimhe Monsieur
Byrd a egalement pas.s6
deux heures vingt minutes
Jeudi avec Monsleur An -
dr., Gromyko. Ministre des
Affairs Etranc'i as de
1 URSS.
Monsieur Byrd -I declare
avoir soUliglne Iux diri -
geants Sovieiqtues rt site imperlense de sex-
primer avt c moderation et


de fair preuves de patie n
ce pendant qcie le S6nat
pursuit son dobat appro-
fondi? sur la limitation
des armements nuclalires.
Le Sinateur raisait allu
slon aux rcesntes declara-
tions de Monsisur Gromy-
ko, trbs mal reques a Was
hington. selon lesquelles
1 URSS ne ipourra acceapter
aulCun amendment au tral
te sKinO a Vienne par les
Presidents Carter et Brej-
niov "'1
i, Senateur a declar6 quo
son avertissoment avail ete
,tres bien rccqi>
eCertaines des r6ponses
que j ai recues : nt te satis
laisantes),, a-t 11 declare,
d outres mobns, mais de
toute maniere. je crois
qu il s ecoulera quelque
temps avant que la posi-
tion Sovietiqu? ne soit r6el
element connueo>
Un Byrd a Pncore indi'u6n
qu il n arreterait que plus
tard sa position personnel-
1.


Camp d'&te


s 'Lilliput Kindergarten'

Le oLilliput Kindermartemn anifonce aux parents
1 ouverfture dp son Camn d Ete pour infants de 2 b
8 ans. T.o Camp fonctionnera du 2 Juillet an 15L
Aoilt 1979
Un prog-amme vari6 a 6t6 cnncu pour 1 Opanouis
segment dp vns enfants : Poterie. macrame, crochet
des.sin, peinture, chant, vannerie, paper mache
bricolage, basket ball. cindma etc...
Pour tous renseignements supplementaires, pas -
sez au n Lilliput Kindergarteni 142 Turgeau, Ave Jean
Claude Duvalier, Tel. : 2-2405.





LE BISTROT

S LE er. GOLF MINIATURE
DE PORT AU PRINCE


(>

Dans les Jardins du


BISTROT

UN JEU NOUVEAUI El PASSIONNANT
UN AMUSEMENT POUR TOUS
UN PASSE TEMPS IDEAL
UNE DISTRACTION SAINE
POUR UN MOMENT DE DETENTE

LE BISTROT -LE MANOIR

Tous les jours a partir de Midi

146 Lalue Tel : 2 1809


mis sur pled par la Divi-
slon d'EduoUaton Physiqile
et Sportivo. ,
Par contlie 11 4rimlile quo
1'action di notre miniiitl-
re .porill a if ti benucouiO
plus prrlihiulliremii'nit dirl-
g61e eii outl pr,.mler lieu
vers 1.> F*dic'ralton Haltlcen-
., I, Fol ball, 1non pas
iI C-ch .l'ieri nil poini. do
%1i,: d: qil tileil moral et df
iini:lt r. mal' pluti,. dans le
du-lItailn de la rrenrganilua
tion administrative et de
la e.-tructiurai.lni des ca-
dres dc dirlp'anfs.
Certes, 11 fant croire <( s
I- olbill st le
r.'l. p rantilL- ch ez nous et
q- i1 all Lit iralsenlbl'able
n,1r0 psier tout d'abOrd
p.r 1i, cjnal de notre Fde
iii.ri:,ti de i,)o tbal t qUl de-
vra par la suite pi'fcher
d iiXL-.l'l Ii.'est tcal ega-
Sl, n-nt qe le'S autresN
ci'1,';i line spd6rtives 1,e s
p 1 u s viables en Hai-
ti out certain itent
retenu dans LI certain
sens 1 attention des pre -
miers responsables de 1 e-
panouissement du sport en
Haiti dans leur progamme
d action
Le comit6 de la Fe6dera-
tion Haitienne de Foot
Ball a 6t6 en effet remer-
ci6 seulemant e1prts une se
maine de 1 installation
des titulaires 'iu minister
des Sports et da la jeunes
se; UTn comit6 de transition
a 6te nomm6 et les nou-
veaux dirigeants de notra
foot ball seront 6lus par
le Conseil National des Li
gues affilides; certaines
dispositions ont tte aussi
priscs pour la refonte dcs
lois rgissant ]a FHF et
des decisions ont eti adop
tces pour rstn.ucturer le
foot ball a. tous les ni-
veaux et a travel's lout le
pays. Des initiatives en ma
j2ure parties lo.iables qui
ont si bien murit& une reac
tion favorable de notre pu
blic Sauf peut ftre qu on
se demand i pourquoi jus-
quici seule note feddra-
tion de foot ball a etA vi-
sde en ce s3?ns, alors que
celle-ci passe malgra tout
pour etre la n dins non-
chalante et la moins anar
chiqus que -,es hlumulo -
gues locaux qui pour la
plupart sont pratiquement
inexistants ou tirent nette
ment le diable par la
queue pour subsister. En



liadeline
<,Barchevska,
Brown
A INAUGURE SA
CARRIER DE
CHANTEUSE T,E 28 JUIN

On se rappello. que nous
avons parl recemment
dune, june, et belle ar-
tiste americaiaa. Madeline
< exprim& le di6sir, de venir
enregistre des chansons a
vec un orchescre haitien
Ce pays oil la sensibility est
a fl'ur de peau 1 avalt fait
vibrer intenisment lors de
sa visite 1 innee darnibre.
Elle a dans la suite com-
pris qu elle donnerait le
meill2ur dalle-meme dans
unc2 tlle ambiance
Elle vient de rous ecrire
pour nous faire part de li-
nauguration de son mer in the City 79> le Jeu
dl 28 Juin (Madeline
Brown Stax-Volt ievue 7
piece band Thursday Ju-
ne 28, 9 : 30-11 : 30-1 : 00.
Folk City 130 West 3 rd,
N Y. Les invitations sont
illustrdes de la photo de
cette dblouissante beauty
Tous nos voux de success
accompagnEnt 'adeline
oBarchevskas Brown


0g 0 svelte

Oragees amaigrissantes


.-li 1


tre -' or

tout premier .lieu. rtQus vo
yons le Commli O6lyiplfqu,
Hi:dllil? qul i k I tsIente mO
ri? I eons'inbl" as ihAe6clt
ops rportives nmautein du
pi L' mi.ls qu umix diirl -
mnio'nis d utie p'lns p Irtsiltr, t
harlinldnli 'd& no' Instiltu 0
1ions p6rllt'vs A'e e tailnt-
I,:stie pl s ei qul semble
voul,'ir plutOt bnttre de
I alle Mime Ina semalne
olimplquv r6gLunaie recom
mandc avac insinnce par
Ic 'Comit6 Olympique In-
t.erhatjonfl a .t1 mise de
c6t6 cette salmon eh Haiti.
Aucmin expllcailon na 6t6
lournie ce luJet
Ceries, 11 ie ngira pas
poor les respilns.bles mil-
nistdrlI's de s Irsiposer face .e
a 0os as3ociallons sportlves
qli adiveht con'server lEur i
dc'ngaaicie I1 T ip t s aStfra
pag &h76i -i6liis d enppte6r
suf '1e r6Ie d.es dirtgeants
sportlfs ni ;Ie s irn'frsciEr
d'hAp la e'st'lon des affalres
d ine Institution spbrtive
ou oinnisportive, mats faut
il bien que certain redrcs
segments soiehit au moihis
sugg0res pour un nouveau
demarrage plus uniforms.
plus equitable et sans dis
tinction de-notre sport


Le Ministire des Sports
est ca'rtes l1s ppUT partici-
per pleinement 0. la promo
tion de la seusiesse sporti
vs, mais comment subvenir
d une maniere positive a.
certaines associations mal
administrces au 1 anarchle
regne en lottre d or
Sans quoi 4c6 lav main,
suiy6 h tle
Alix CARE


Carmello
((Frenchie))
Caiiitisr toujours
en vedette
La semaine dernibre nous
avons parle du baln de ve
dettariat que n" cesse de
recevoir note Carmello
Casimir, aux
Etats-Unis.
Jeanne Parnell dans un
brilliant article THAT NEW
YORK IMAGE paru dans
DAWN Magazine de Juin
le derivait comme le pro-
totype du bel iomme noil
(Frenchie is the epitome of
a beautifully rdoried
black, man) Auj.oura hui
c est is New York Times,
le pius grand journal du
Moide a notre avis qui
dals sa rubrnque STYLE
(Vendredi 15 Juis 1979)
sod' la plums alerte de
Berdiadine MORRIS ren -
dant hommage au success
des Dessinateurs ou Coatu
ri?rs noirs nous montr'e 11
lustrant cetfe page presti
gieuse Ed AUSTIN et Ar-
thur MCGEE deux grands
noms dans la Hiaute Cou-
ture comme elle est prati-
quee par las noirs amdri
cains et lbl'nulssante Au
drey SMALTZ et Frenchie
CASIMIR, son eocorte, tous
les deux en vcste blanche
CASIMIR. son escorts,
toas les deux en veste blan
che


B'rnadine Morris crit
sAudrey Smaltz, iFashlon
Coordinators et son escor-
te Carmello Frenchiep Ca
simir, le coiffeur, chacun
portant (dans cetts para-
de d eldgance) une vested
blanche dessinie par Cris-
tiani h Paris. .
fit remarquer, Miss Smalfz
Nous ne 1 avons pas proje
te
Le sourire et 1 l66gance
d Audrey Smattz et de Fren
chie Casimir illuminent et
embellissent toute la page


Magrir sans peine avec Fugoa depot


s voire activity s6dentaire favorite les Fugoa de;ot I- -
bourreletS de graisse En vente .-' as Ioutes lespharmacIes \ .
it, ajGe e" eunau",ue federal d A'iemagne i E Scneurc, Pr. a verk GmOM Appenwe.er'Bade"


Michele Scotch Club






SENSATIONNELLE ATTRACTION



Vendredi 6 Juillet


I


ki


SUPER SPECTACLE:





tefieM de Mode


Collection Ete et Collection plage 79 : present par 5 ravissantes

manequins Canadienttes



-- SHOW BE DAMSE MODERNE DISCO STYLE :


present par des artistes Cahadiennes



DEMONSTRATION DE KARATE :


presented par le Champion


Canadien Richard Cosset, Joe Teck 2e. Dan et Chemali 2e. Dan


CURACAO...





"The Caribbean




Connection"


JAMAICA


HAITI


Chaque Semaine ALM offre
2 vols pour KINGSTON: Mardi
Set Jeudi.
4 vols pour CURACAO: Mardi, Mercredi,
Jeudi etSamedi
avec corrtApdndances immediates a
CuiraCo pour: ARUBA et BONAIRE
CARACAS, Venezuela
GEORGETOWN, Guyana
PARAMARIBO, Surinam ,
PORT OF SPAIN, Trinidad


Pour reservations contactez votre agent de voyage ou ALM
Madsen Export-Import S.A., Agent General Tklephone: 2-3476, 2-0028 et 2-0317





A"lRtI 2 ANtaILLEAN AIRLINES


ARUBA


CARACAS


BONAIRF


a -Ve


rDp~=wraoamafiA-~sr~MrU~UIIII,~U"'-----


~%Y~%Y=VE~%Vf*~Y~Y/~%W~%lr)~%KT~%KY~


i


I
I
I
I










VENDREDI 8 JUILLET 1979


PAGE 6


I1'Egypte et 1'Afrique


CARNET SOCIAL


Jokl)'


titluon Iau Piache Orient de ces dllmdif6nte missions Messe de praise
ct lit problitnve palstilniln i ont convaincu qu'll s'avln
en, ,,ii.,ci.ullor. cc,. en Afrique, sur un terrain de deull


li' I'r i.sdniii, Sadilm I i.-
olld I 'iA ec'te o l'i'llslvc nlais
i i nl In redouttu uill'!nt'nil.

Misi' aui bane dilu mondLe ara
it I I ,-', r ,, e t n1 hiluletiusi;-
niiit prepare sa canipagno
alricanlii'e en p vision du
sonuinuetl de Monrovia.


solid. L'I.gyptc saitl pa 'r cx
pirielice ciin i,cuL premier
lieu, CiUL l'Oigail-iiali Ulin (0
I Unite Africaine, en vertu
des princlpes meme sur les
quels sa chart cst fondee,
s'est toujours fcl'forcee 0 a
palser les differends inter-
africains et non de les exa
cerbcr.


I I I ii L. I I I t








uI il l, I.\~i r I' C M i c






k I iiiiri c iii jiir iic at v'

C-'1i 11i i ql ii I a

1(it de llrjour,'it ei C mais

l it' prvl t avi'l l ', 5l'i i'l

I aIItc 1, i \.lI (11 1 t icS atteI I


personnel du President Sc-
date et ancient Premier Mt-
nistre. a fait une tournee
qui 1', success ivement mene
da.ns cinq nays d'Afrique
OQcidrlntale.

Les rapports fails au Chef
de l'Elat Egyolciin au retour


perdre, ne les concerneP.t
pas directement. II suffit
pour s'en convaincre, de se
rappeler 1'echece total enre
gistre par la Lbie, 1'Alge-
rie, la Tunisie et le Maroc,
lors d'une ricente ret.nion
des Ministres do l'Aeriulitu
re de o 'OUA : l'unannnite
des participants s'est faite
contra eux lorjqu'ils on: re
came exclusion de l'Fgyp-
te de cette reunion.


Alors qu'une majority de
pays africains apportent A
l'Egypte, sinon eur soutien,
du moins une neutralite
bienviillante, les pavs <'re-
volutionnaires:, tels que l'An
gola, le Mozambique, voire
I'Etl 'opic, snnt loin de
prendre des p;ositioi-s en
pointe centre ell?..


Quant aux pays africains
& fobte population is ami-
que, tels que le Senegal, le
Mali ou le Niger s'ils sont
theoriquement plus s insi-
bles que d'autres aux pres-
sions arabes rien n'indique
pour le moment qu'ils sui-
vraient ces derniers sur le
sentier de la guerre centre
1'Egypte.

C'est pourquoi !e Presi-
dent Sadate se rondra a
Monrovia, ou I it et prece
r' o par une de'e-ation d ex.
perts tres ave:-l des pro-
blemes africains, non pas
po'ir defendrc unPe arlie
compromise mais, au con-
traire, pour preparer le som
met des non aligns de la
Havane. Dans la Capitale
cubaine, en elfet, Il con-
cours des pays af-icains lull
s'cra indispensable face aux
pressions coniuguees des
pays arabes qui y seront pre
sentes en force et des etats
asiatiques se ti ouvant dans
la mouvance Sovietiqu.-,


De nolmbreux emissaires
out ete dep6clrs dans les 11 est non moins certain,
Capitales Aft icaines, au egalement, que dles pays a-
comis de ces d'rniers mois, fricains ont toujours fait
pour expliquer aux respon- preuve d'une extreme pru-
sables, les lliliativea de paix dence h 1'egard des conflits
egyptienne. En outre, au inter a abes et qu'lls re-
mois de Mai dernier, M. pugnent a prendre part
Mamidouih Salem. assistant pour des querellte qui, it tout


La famllil Sam falt chan
ter le samedi 7 Juillet 1079
h 6 h.:30 a.m. line messe en
la chapelle Saint Martial
du Petit S6minaire pour le
repos de Aimne de la regret
t6 Anozine Sam.
Cette announce tient lieu
d'invitation.
67
X X X X

Deces de M.
Mecene Kavanagh
Les Pompes runEbres Pa
ret Pierre-Louis vous annon
cent le deces de Monsieur
Mecene Kavanagh survenu
le 3 JWi.llet h Miragoane
A sa veuve nee Julia Trop
nas, a ses enfants : Camil
le Kavanagh et Madme G6
rard Coupet et Madams(
nee Denise Kavanagh. Clau
de a avanagh Roberto
Kavanagh Gilbert Val-
cin et Madame nee Maud
Kavanagh. Madeleine Ka-
vanagh, Yvon Kavanagh et
Madame Sony Polyn'ce et
Madame nee Jacqueline
Kavanagh, Joseph Antoine
Kavanagh a ses petits-
enfants, i sa soeui Hen -
riette -Kavanagh et en -
fants, son frere Martino Ka
vanagh et enfints. a ses
cousins et couscnes : Odo-
nel Fenestor. Lena, Renet
te, Edouard, Willy et Fran
cis Kavanagh Merianne et
Heneck Jn-Bart, Sauveur
Jn Jacques Aux families
Kavanagh. Coupet, Polyni
ce, Valcn, Fenestor, Jean
Bart, Jean-Jacques Lator-
tue. Tropnas a tous les au
tres parents ct allies nous
adressons nos vives sympa
this
Les obseques seiont cele-
bries le Samedi 7 Juillet
a 4 heures p m en 1 Eglise
St Jean-Bapt.iste i Mira -
goane 67



Deces de Mme
Cylotte Ssmonise
Pax Villa lannoce le de
ces survenu le 4 Juillet 79
i Minuit apres une-" ngue
maladie courageusement
supportee de Madame Cy
lotte Simonise
''En cette penible circons
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leurs
sympathies a ses enfants
Edouard et Carine, a son
Pere Monsieur Piurre Simo
nise. a sa Mere adoptive Ma
dame Josette ,Josanlhat.
ses frores Monsicur Harr-T
'MI rns.ieu g'At famille
Monsieur Peguy Simonise,


Les Pompes Iunnbres Pa,
ret-Pierre-Louis vous an-
noncent le deces survenu
Jeudi soir ia abiole de Mon
sieur Ludovic Lafontant
(Ti Do)
A sa veuve Madame Lu-
dovic Lafontant, i ses en-
fants : Mademoiselle Da-
n;ella Lafontant, Ingenieur
Roger Amisial et Madame
nee Nicole Lafontant; Doc
teur Ludovic Lafontant jr
Docteur Frantz Charles et
Madame nee Maryse Lafon
tant, Monsieur Jean Robert
Lafontant, h ses soeurs :
Veuve Mirabeau Joseph nee
Germane Lafontant. Veu-
ve Ducis Dclienne nie An
na Lafontant. Madame Car


h sa sour Madame Hosner
Apollon Jr, n6e Evelyne
Simonlse et famllle, t son
Oncle Monsieur Anr6e Si
monise at Madame n6e Lout
se Constant, a sa Tante Vir
ginle Simontse, Sm sea cou-
sins Monsieur I'ranck Simo
nise Monsieur Friderick
Dambrevlloe, Monsieur
Georges Simonise et family
le, Madame Christine Simo'
noise et famille, Monsieur
et Madame Gary Villate
nie Elisabeth Simonise, et
famille, i Monsieurs et Ma
dame Max Anoual nt e Mag
da Simonise, Monsieur et
Madame Erick Anoual, Ma
dame nDe Nancy Simonise,
e Mesdemoiseloles Viviane,
Rachel, May -Chantal Si-
ionise Aux families : Si-
1nonise, Josaphat, Apol -
Ion, Constant, Dambrevil-
le, Anoual, Villate; Lo -
chara, Dejean, Simeon, et
s tous les autres parents
et allies iprouvis par ce
deuil cp
Les funerailles de Mada-
me Cylotte Simonise se -
ront chanties le Samedi 7
Juillet l 4 neures P M en
1 Eglise Methodiste Rue de
1 Enterrement ofi la de-
pouille mortelle sera expo
see des 2 heures
L Entrne au cimptiere se
fera par la Rue Monsei -
gneur Guilloux 67

x x x x


NEE CELESTE FOUCHE

Pax Villa announce le di
cis survenu le 2 Juillet 79
a 4 heures de 1 Apres-Midi
en sa residence privee a
pres une longue maladie
courageusement supported
de Madame Veuve Rend Au
gustin. nee Celeste Fouch6
En cette penible circons
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leur
sympathie ih ses enfants
Madame Veuve Louis Du-
bourg nee Clara Augustin
et famille, Monsieur Ro-
ger Augustin et famille, M
Felix Augustin et famille.
Monsieur et Madame Mery
Arthur nee Lucie Augustin
et famille, Madame Veuve
Axel Marsan nee Rosette
Augustin Monsieur Fran-
cois Augustin et famille,
Mademoiselle Marie-Ange
Augustin, a ses socurs Ma-
demoiselle Victoria Fou-
chi, Madame Rose Fouch6.
Madame Louise Fouche et
famille, a ses belles soeurs
Madame Veuve Albert Legi
time, Madame Veuve Fe-
lix Leconte, Madame Ca
therine Augustin, Monsieur
et Madame Alfred Wolf, d
ses neveux et nieces Aux
families : Augustin, Fou-
che, Dubourg, Mery, Legiti
m", Leconte, Ev,eillard,
Dorsainvil, Wolf, D Meza,
Chirubin, Verna, Pierre -
C1lles, Brun, c t ia tous les
autres parents et allies 6
prauves par ce deuil

Les funerailles de Mada
me Veuve Rend Augustin,
nee C61este Fouchd seront
chantees le Samedi 7 Juil
let a 8 heures A M en 1 E-
gliss du Sacre-Coeur de Tur
geau Le convoy partira de
Pax Villa Sacre-Coeur oif la
depouille mortelle sera ex
pose des 6 heures 30 A M
N B L Inhumation aura
lieu a St Marc 67

x x x


VOTRE HOROSCOPE
Par Frances DrakeT 197


SAMEDI 7 JUILLET 1979


men Odams n6e Lafontant,
it sa tanto Er7ullce Lafon-
tant et enfants I ses ne
veux et nibces Monsieur
et Madame Arnold Laton-
tant Me Hebert Joseph
et Madame, Docteur Roger
Lafontant, Monsieur et Ma
dame Dennery Delenne -
Veuve Heber Dambreville,
Monsieur et Madame Car-
lo Joseph. Monsieur Andr6
Lafontant Monsieur Wes
ner Joseph, Monsieur et
Madame Carmeleau Mo -
laire, Monsweur et Madanme
Roland Lafontant, Mon -
sieur et Madame Louis Ca
nal, Madame Mona De -
lienne; i ses petits neveux
et nieces., ses cousins et
cousins : Monsieur et Ma
dame Gerard D Lafontant
et enfants, Veuve Victor St
Leger nee Chrispin et en-
fants, Mademoiselle Ger-
maine Chrisp.n. Veuve
Louis Romain et enfants,
Madame Altagr&ce Lafon-
tant, a ses belles soeurs :
Madame Andree Lafontant
et enfants, Madame, Claire
Lafontant et enfants. Aux
families Lafontant, Joseph.
Del6enne, .Dambreville, Mo
laire, Charles. Amisial,
Chrispin, Canal, Odams, a
tous les autres parents et
allies nous t.dressons nos
v.ves sympathies
La date des cbshques se
ra annoncee ulterieure -
ment 67


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIR)

Assurez-vous que ceux
qui sont laissas derriere
dans un project de voyage
ne sont pas blasses Des re
ves se rev6leront propheti-
ques Des lieux eloignes
vous inspireront

20 AVRIL AU 20 MAI
(TAUREAU)

Faites confiance ia votre
intuition financier mais
r6servez votre decision. Un
proche alli6 risque de chan
ger d avis au sujet dune,
question de finance


21 MAI AU 20 JUIN
(GEMEAUX)

Vous etes paticuliere -
ment sujet, a 1 houre ac-
tuelle, a 1linfluence dau-
trui. Les probl6mes senti-
mentaux vous lendent ner
veux dans 1 apres-midi Evi
tez un comportement de -
sordonn6

21 JUIN AU 22 JUILLET
( CANCER )

Votre intuition est forte
sur le plan d'i travail Sui
vez votre intuition L apres-
midi, votre Loraire devra
etre modifis ofi vous aurez
des surprises

23 JUILLET .\I 22 AOUT
( LION -

Faites le maximum pour
fair accepter par vos amis
votre interest e.entimental
Belles heures possibles Sa
chez oit vous allez


23 AOUT AU 22 SEPT
( VIERGE )
Une conversation aura
des consequences sentiment
tales et il peit s agir d un
flirt Les questions domes-
tiques vous preoccupLnt
Restez fiddle a votre ideal

23 SEPT AU 22 OCTOBRE
BALANCES )

Des visits locales con-
duiront a des idees nou -
vellss sur le plan profes
sionnel Ce n est pas le
moment de pl.icements li
nanci'rs hasardeux ou de
depenses Soyez prudent


LE NOUVELLUSTE

QUOTIDIEN FONDE EN 1896

PROPRIETAIRES : PIERRE CIIAUVEl

ET MAX CIIAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS

ADMINISTRATEUR : Mme. MAX /CHAUVET t
OSCC-CCC-SC-SOSS"-OCC -C-.
,,a ss,,..oaj.o~~oooossoassoc


AuLambi


AVIS DE DIVORCE


en vous offrant actuellerrfent une 1300 cc a partir de $5.495 00.


Pour ce prix la, POLSKI vous 6ffre:

Un moteur de 1.300cc
4 Freins ) disoues


Le Confort pour cinq passagers
Un coffre a bagages spacieux
Une silhouette gracieuse

et elegant

EN OPTION
Radio cassette AM FM
Climatiseur


Radio AM-FM Cassette
Suspension Avant A roues
ind6oendantes
Amortisseurs Hydrauliques
Une tenue de route impeccable
Deux Versions: Sedan
w & Pick-up


On fait savoir a tous ceux
qu il appartiendra- que 1 Of
ficier de 1 Etat Civil de
Port-au Prince Section
Sud, a transcrit sur ses re
gistres pour prcduire lea
effects attaches par le De-
cret du 6 Juin 1968 & cette
operations. le dispositif du
jugement par difaut du
Tribunal Civil de ce Res-
sort en date da 30 Mars
1979 admettan et pronon-
qant le divorce des epcix
Nslson F6quitre, la fem-
me nee Ghislaine Achille.
Port-au-Prince, le 2 Juil-
let 1979
M. VILAIRE. Av 67


Night Club


Vendredi 6 juillet

D. P. EXPRESS

Samedi 7 juillet

SOIREE MERVEILLEUSE AVEC
SHOOGAR COMBO $ 2.00


Dimanche 8 Juillet

A PARTIR DE 3 H. P.M. LES AMBASSADEURS $ 1.00


xxxx I

AVIS DE n DIVORCE DIMANCHE SOIR


$ 2.00









AVEC


Une 1.300cc pour $5.495.00 avec en plus


L'ECONOMIE, LE CONFORT, ET LA SOLIDITE


QUI DIT MIEUX?


Concessionnaire exclusif:


AUTO VALSA
Cit6 Minitaire
Tel:6-0961 6-0971


N.B.- Les Polski sont aussi disponibles en version 1.500cc au
prix de $6.195.00
...


11 est fait savoir a tous
int4resses qu appert un IJu
gement du 36 Avril 1979,
le Tribunal Civl de Port-
au-Prince a ,idmis le divor
Ce et pronone6 la Dissolu-
tion du marage ayant exis
te entire les epoux Jean
MonVil Civil la femme nee
Marie Alourde Providence
La transcript-on du dispo
sitif de cette decision a ete
faite par 1 Off-cier de 1 E
tat Civil de la Sectibn Sud
de Port-au-Prince; :aux re
quete, poursute et dligen
,ce de 1. epoux demandeur.
Port-au-Prince ce 7 Juil-
let 1979
D CARRENARD. Av 67 ;


SHOOGAR COMBO ET BOSSA COMBO $ 2.00


La Direction du LAMBI vous informed qu'a,partir
du SAMEDI 14 et ce chaque Samedi aprlis-midi, des
3 h. P.M. LE D. P: EXPRESS reprend le Cocktail
EXPRESS de chaque SAMEDI. Le Rendez-Vous de
tous les Jeunes. Adm. $ 1.00
Par ailleurs, LE TABOU COMBO sera en Haiti
le 18 Juillet et jouera son premier BAL AU LAMBI
le Dimanche 22 Jbillet.
Le Retour en Haiti du group SKAH-SHAH &st
fixed au 21 Aofit an lieu de 13 Aofit.
-Le Retour enh Haiti DES FRERES DEJEAN est
pour 17 Decembre 1979.

oeoaoeeeeoaaaepo^?ag gaaaia


23 OCTOBRE AU 21 NOV
( SCORPION )

Vous Ites s-r la bonne
voie dans une affaire d ar
gent mais ivitez d abattre
trop vite vos cartes Les
sentiments de vos proches
allies restent vagues

22 NOV AU 21 DEC
( SAGITAIRE )

Des nouvelles locales
vous ouvrent des horizons
nouveaux et assurent votre
bien-6tre Un project senti-
mental nevolue pas com-
me vous le prsvoylez

22 DEC AU l:l JANVIER
( CAPRICORNE )
Loin d? la foule, vous pro
gressez sur cotre chemin
Lors d une -dunion monday
ne, prenez garden a la ja-
lousie ou a une affection
m:il place

20 JANVIER XU 13 FEVRIER
( VERSEAU )

Une rencontre inatten
due avec un college. en
dehors de votre lieu de
travail, vous fait penser a
une relation avec lul mals
le sentiment n est pas recl
proque

19 FEVRIER AU 20 MARS
( POISSONS )
Bien que le moment ne
soit pas propice pour me-
1r affaires 't plaisir. Qes
possibilitls de carrier se
presentent Le cueur jouera
son r61e

SI VOUS ETES NE
AUJOURD IIUI
Vous etes a lalytique el
Intiospectif.C;hercheur te
la verite et asssz perfec-
ticnniste, vous etes attire t
la fois par les arts et par
les sciences Voui aim'z p6
netrer les myieres et etes
seduit, par 1 iniconnu Reus
sissant miieux tout seun
quell association. vous oril
lerez dans la inusique, le
theatre, le dessin, la pen
ture. la photographie et
le cinema Votre plus grand
success viendra quand vous
surmonterez votre timic1iti
et apprendroz a connlltre
votre prochain L' droit. la
science. la 1 I- ., ar-
chitecture, la philosophies
et la poliltiqe sont cl au-
tres champs d action of
vos tracenriez lotre sillon


Deces de M. x x x x
Ludovic Lafontant Deces de Mme Vve
MTI DO) Rene Augustin


POLSKI frappe encore plus fort!


-------------------- ------------------------------------------------


----- -------~ ~ _~~__~~~~. ~ ~ Y__ I___1- l_-_-Z-- L~___ _------- -----.---~-_-- ~_-i ~-~*~l--i~L


j


tSD


i







VENDREDI 0 JUILLET 1979


Historique des rencontres Presidentielles Haitiano Dominicaines


Iniiiteli de lt hlre p)1ag')

t | ili'tr till liclrre'l'
1 ", IN 11 l I I, I "II 11r I I)
pnir dll liiid r d'utll orln8 er
.hI .*ineli ':t" I Pt e i\ .1Otr-
N ow '1 1 0 ll t l0 I ,l l kli.e S Ill uIlot*
I i ii i t l) 'll i i mill, to l,

QI'AND TANCItII)E
Aia NilHTi' DINSElUI'AIT
IDnisi l 'Ex.posi6r COmn 7i I
d, in Si Illllonb d 1898, le
i(ioennl Tunc I'de AUGUS-
T'I: ,i I I lt r'e lls'.e e0 eill 'n-
cr M!nlstre de l'nt-6rienr
(ll 15' Dee(embre 1897 ,h la
, hut, diu Pr6sidentl Tireslas
;Samon Ram) Jounit aussi de
1.i1 lyvre, I1 notrtit l'accueil
h lhnus'aste f.ila ; cete H6-
it Illus:re I. .1 Et magni-
liit : (C'it lheureuse cir-
t'ilnst;i ce, quli a e l 1'Inap-
priciable avianage do met-
rI' ll presence les homes
d'Etal des deux Rdpubli-,
< et-s ci de leur permettre
Ie se volr. de se connaitre
ei de s'apprecier. exercera.
niiis aimions bien l'espercr.
ulne infl 11ce salulaire si ir
lis ri In 'onsi des deux pavs
lii, iti' i dnllTi Ili1 sOnS fni
vorl'ible a leurs iii't("'ts coin,
unis. I li solution des Rimn-
v's et del c:itrcs qulstion1s.
(lin occuiipnt ii co moment
l':i'Ii n inn Ii' Ii'urs rouv'r
n1menntfs i )
PRICE MARS
[V:T JOSEPH JUSTIN
DIlns le second volume
(d' sonE mnl'.srl mlnivrace
LA REPUBLIQUE D'HAITI


If LA F,,:;'UBL.TQUE DOMI
NICAIN,'. auix nal'es 2M96
cl 21)7 (2) Ic regrett6 na-
tiullaltsl.e, 1c r. Jelan Pri'e
Mii's, reprodullt, I text de
Juosi'Ih Jus'.n, l3) extract,
dc la page 40 du *IDIF'li:
lREND EN'T'RE LA REPUIBI,
QUEI DIIA1TI ET LA REPU
BI.IQUE DOMINICAIN1E.
QUESTION DE LIMITS
iRONT'IERESi :

sA In rin... les deux
;iyeiYf rirmrnia ont coniclu
un accord dans lequel 11
fut convene que, sl, au bout,
d'un an. le Tres Saini P6
re ne prononqai sa dicl-
slon, les denx parties con
tractantes consentiralent h
resoudre le problem des;
frontie'1s,. de la mant'urc
siiivante :
*D'un cotl, Haiti sp bor-
necalt a ila fronti're dos
1874, ses limits et lines
et hIdemniserait la Rdpu-
blique Dominicaine avec la
somime de $ 1.000.000 liii
million de dollars). E,, de
l'itre It Gouvernrment
Dominicain considererailt ia


question come d6flnltlve-
ment, lermlnie et remet-
traill, ax propiidtalres hal-
tiions, donLt Ies bloiqs ianvlent
6wd conflsqu6s, en 1814. ail
moment de la S6paratlon,
unoe somiiei de $ 300.000
(I.'ols cents mille dol-

... PoiI uniontrer, d'une
mantle" concluante spn es
prit de concll!atlon et sa
loyaui6, Hait feora imm6dia
teiient A son vols'n une
advance de fonds de $ 400.000
Iquatre Lents mille dol-
lars) (. .)

UN RECU D'UN MILLION
Apr0s avoir reproduit le
text de Joseph Justin, le
Dr. Jean Price Mars pour-
suit : Selon les rumeurs
qui prevalaient dans les
mlieux b'en info-m6s, on
affirmait que le recu, en-
vovyd par le G4ndral Heu-
reaux au Gowivernement
Haltien, mentionnait que
1i oavatt 6t6 payee la tota
lll de la vnlsur d'un mil
lion de dollas,1.


sDP quelque nmaibie qclue
co fut, Summer Welles est
colul qui I'affllmes. (4)
sMa's la virlt6, ca'et que
le dlt trqlt6 constltuo lnc
operation dans iaquolle 1'e
requ d'a-gent comptant fut
considdr6 d'une importance
capliale. pulsque A ce ao-
ment, i'aneo!ssc financlere
de la Ropublique Dorriilcal
ne avail atteint son point
culminant (...)

L'ARTICLE DE
VICTORIN PLESANCE
Dans le JOURNAL, d'Ar
thur ISIDORE. edition du
29 Octobre 1898. 1'ex-Minis
trP V'rtorin P16sance com-
mencait une belle 6tude
sur NICANO-HAITIENNE :
ll y a quelques semal-
nes. lp vaisspau de 'Riuert'e
dominicain cEl Presldeftet
tailt dans nos dhrs. u- y
est rest dix A douze ours,
donnant lieu aux commen-
taires de tous genres,.
(Les uns disent qu'il 9-
tait venu demander pie'emn
to'irment de la part du
Gouvrrnpment Domini etnn
l'peulsion de certain, Do-
mi;ni'cans dii sol d'Haiti.
D'auires u'il e'ait vent de
meander la revocation de
certain de nos fnhicton
nal-es. D'autres nu'il etalt
venu fair une mission im
portante onrs du Gouverne
ment d'Haiti pour affaire
d'argent (...)
AMYSTERE PROFOND

L'ex-Ministre Victorin Pie
sance poursuivait : .... le
mvst6re profnnd couvre tou
iours nos affairs avec la
Domin'canie. OnPluepfois.
c'es' par le G6ndral Heii-"
reaux ou'on sait ce qui s'est
passe et ce qui se nass".
Ii exnose son Conros 1'e
tnt des affairs de la Do-
ri;ncanie avec Haiti Pt,
par iii "noais savons blen
dps choses 'ti resteraient
toujours en silence nour
nouoi. C'Pes touloiis de la
Dominicanie 6ue les gran-
des nouvelles. isP nou-
v1lles a s e n s a t i o n
nonS parv'pnnent snus one
fnrmp tsant simable, tan-
tit vinlont Pt hb-iiusmn 1... )
Plus lonn. V7ictorin P1isnnce
avansai : :< LPs vale"rs dues
au Gouvernemrnt Domnni-
einn nar le Gouvernement
Haitien (seront nayes) aii
mnovpn d'in bon A ordre don
n6 nar P Gfnuvp-nement
Haiticn A la R6publinue Do
mininranip. LPe h0ff're d.i
bon serait de $ 350.000 ...)


Dans i'dditton du 23 No-
vembre 1898, du quotidien
<,LE JOURNAL>) sous le titre
-tienne.), Victorin P1isance
notait : < fait des processes impru-
dentes au Prdsident Heu-
U p reaux, qui nous lancerait
un ultimatum, dit-on (...)

DU 18 AOUT 1898
a) conventionn Haltiano-
Dominicaine du 18 Aofit
18981 dccoule done de la
rencontre prcsidcntielle des


20 25 Mars 1898 de faomel
entire les Odndraux Tird-
sls Simon Sati.9 Ealle fti
raUtfi6e A huhs los taint en
Septembre 1808 par les
Chambres haltlennes qu'en
Octobre 1898 par les Cham
,btoS 'domlnlicalnes. Cette
Convention n'eut Jamals do
rdsul1ats piratiques.
La R6publique dil1lti flut
bernde et versa pour des
noix 400.000 dollars (,quatre
cents milll dollars) centre
un reQu d'an million 'de
dollars.
Dans les 'prac:sians arti-
cles, nous rapporterons lou
pinion Id'bn nefdtre eh la
question. 1e diplomate nord
am6ritain Suimaner Welles,
et les cons.atatations ndgati-
ves de ios Exposds Gdnd-
raux "de la -Situation 'conw-
me dse nos crlvains et ex
perts en droit-international.

Gdrard JOLIBOIS'
xxx X
PROCHAIN ARTICLE
XI -
REVELATIONS DE
SUMNER
WELLES SUR
LES -RENCONTRES
PRESIDENTIELLES
HAITIANO DOMINICAINES
(DE 1890 A 181'9)

X Xxx
NOTES DE L'AUTEUIn

(1) Devint Pr6dsdent de
la Rdpublique d'Haiti du 8
Afut 1912 au 2 Mai 1913.
1 (2) II faudrait souhalter
que Son Ex. le Pr6sident a
Vie de la RepuFblique, M.
Jean-Claude Duvalier veuil
le bien ordonner la r66di-
tion de cet ouvrage capital
du Dr. Jean Price Mars. En
vue de sa large distribution
tant parmi les l6yves de
classes terminales des Ly-
c6es et Coll6ges de toute
la Republique que parmi
nos 6tudiants universital-
res. En vue de la meilleu-
re edification des genera-
tions montan'tes.
(3) Professeur Ge Droit
Constitutionnel aet de Droit
In'ernationral Directeur de
1'Ecole de Droit 'de Port-au-
Prince, Min'istre des Rela-
tions Extdrieures, Joseph
Justin a 9t1 durant le ore
mier quart de ce sitcle l'un
de nos plus grands juris-
tes. l'un de nos meilleurs
inlernalionalistes. En Nov.-
D6c. 1921, 11 publiait dans
les colonnes du RIER-HAITIENs don'tt le
Directeur-propridtaire etait
mon pfre Joseph Joltbois
fils) une 6tude magistrale
sur le les E.U.A.a
(4) Sumner Welles a 6-
crit < YARD>. Les deux volumes
en angla's sont consacr6s
A 1'Histoire de la R6publl
que Dominicaine, de la De-
couverte A 1924. L'auteur
avait 6t1 Haut Commissai-
re nord-americain en R.D.
de 1922 a 1924.
G. J.


PAGE 7

L'Exposition da photos de Sonia


(suite de la lore page)

yafIer h tfavers i'Oue t ca
illtoen; plus prdcisOmenrIt
Alberta: ce pays indien dui
Canada; avec sa ravissante
fille f8amantha; 0 ans qui
grandit dans 1'amour que
sa mere porte aux hum-
bles; comme les Indlens du
Canada; ohi quand m6me
les tribus indl.ennes reqol-
vent toutes les considdra-
tions n6cessalres du gouver
nement.
Avec une lettre pleine
d'appr4clation flatteuse qui
lul a t0 remise par le Mi
rilitre de la Culture du Ca
nada; M. Horst Schmid; So
nrla a veng6 la ddfalte et
la mort du Marquis de
Mortcalm dans les Plalnes
d'Abraham devant James
Wolfe; en faisant la con-
quite d'Alberta; car 1'ac-
cuell qu'elle y recut peut
ftre consider comme une
vraie conquote entreprise a
vec sa jeune beauty; son
sourire engageant et un
grand talent que sa modes.
tie l'emplche d'admettre.
Elle a 6t6 gate par towls
les membres du Centre d'A
mint*6 des Indiens au course
de son reportage A travers
Alberta.
Elle avait entrepris ce pro
jet sans argent et sans voi-
ture; avec des moyens de
fortune. Elle dit qu'elle
n'avait recu d'aide de qul-
conque. Elle ne disposalt
meme pas d'une chambre


Prodiit I





POUR


noire convenable. Elle a a..
chet6 avec ses maigres rho
yens le ,mati'lel don't elle
avalt besoin et utilse la
chambre d'une cop!ne corn
me chambre noire.
Ce qul ne 1'a pas emp8-
che de reallser ur formida
ble travail de sociologue.
Les Jeux du Cqmmmon-
wealth lui ont dornre .'oc-
casion en Aoutr 1978' de
montrer A Edmundton le
r6sultat et ses louables ef
forts; dans une exposition
de photos vue par le Prin-
ce Charles. EL lea Lt's ml"
les exemplalres du livre sAl
verta est pays Indiens qul A
Ie avalt 6dit6s ont 9t6 vmi
dus comme de petits pains
chauds.
C'est cette jeune femnme
artiste photograph; soclo-
logue qui montre la v'e


chez les Indiens d('Alyerta
dains les 130 photos expo-
sees f 1'Institut Fretals.
Cette exposition attire
line foule considerable de
gens parmi lesquels on re
marque des jeunes comme
dos molns jeunes. C'est que
les haitiens se rappellent
cue lour nays fut une ter-
re indienne; habitde par
les tribus atuss hostitallt-
.res nre cells reneont4des
a Alberta par Sonia Leper.

Cette dernifre compete 6-
prire un nouveau livre sur
un sujet different. Elle pas
s' quelques semaines en
Haiti; avec sa fille Saman
tha. Elle est & PftlonvIl-
le chez' le Consul Serge
Beaulieu; correspondent de
nombreuses publications 6-
trangeres en Haiti.
A.J


HAYTIAN AMER!CAN SUGAR

COMPANY S. A,
SSUCTMi MI RAFFINE tPOPITLAIREi.
PORT AU PRINCF, H'ITI

USINE HASCO
SOCIETY ANONYME HAITIENNE

(Plante rs ct Fabricants
c, ,c M m m, -- -,


CIRAGE en pite en creme, en liquide


COMPOUND en liquid en pate

VINIL '1OF LLEANER, c--' gy. p girape

PROTEGE CHROME

pour le sttoYvse tdu capitonnage des joisses.

des oecus. du tableau de board etc...



UNE VOTTUREI COMME AU irM JOEI


AMPP'RSA Rue Pav&',


Fumer avec Friend Holder, c,est decouvrir



la vraie saveur de votre Cigarette

POINTS DE VENTE DES FUME- CIGARETTES FRIEND HOLDER


Port-au-Prince


QUALITEX
BAZAR LA POSTE
A ET G SUT ER MARKET
ORIENTAL MARKET
PATRTCK COLOR LAB
CENTRE
PHOTOGRAPHIQUE
HPITI COLOR LAB
Vft PC'RTCITE SERVICE
LE STOP
FLEURYMPEX
PHARIACIE MODERNE
P!'ARMACIE
DE PORT-AU-PRINCE
FOOD STORE
CARAIBES MARKET
EXPRESS SUPiR MARKET
CARIDAD MARKET
ZENITH MARKET
O MARKET
HOLES S MARKET
SOUND Oi' MUSIC
BOITE A MUSIQUE
ROSENTHAL
TRADE CENTER
V*ILE ,DES PERRUQUES
.JOS BOUTIQUE
DANIKAT


Delmas
LALTIE MARKET
COLES MARKET
AUDT)OTECK
SOUND STUDIO


Petion ViIle
COLES MARKET
QUALITEX
ALIMENTATION GENERAL
IDEAL MARKET
LE CALUMET
MARKET SAINT PIERRE
SANI QUEEN


Thomassin
LABOULE MARKET

Route de Carr2four
CENTRE DACHATS
DE MARTISSANT
AREYTOS
LALUE MARKET


Saint Marc
LORMEUS DENEU 3
ROSFETIIAL TRJ DE
CEN ER


Gonaiv/e
FLAMINGO DE W ZUREIK
PHARMACIE DU SACRE-
COEUR


Cap Hlaitlen

PHARMACIE DU CENTRE
MME JACQUES BERNADIN
M RIKET LA PARISIENNE
LA PRIN'.SSE
IBO SHOP
MINI PRIX


Cayew
CLAUSEL SICARD


Jer~mie
BlZ'V SOLEIL LEVANT
ANTOINE JEAN


Petit Ge6Av
SUPERMARKET DE PETIT
GOAVE


SLa preuve eloquente de son success, c'est que des milliers d'haitiens I'utilisent et en sont satisfaits.-



--- 1 RFECT IN ORI-- --INAL-------



MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGE LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAIE !


AMPROSA INTR ODUIT





4-1 turtle wax



La plus large gamm2 dtl monde de products pour


le nettoyage le lavage. l Iustrage de votre voiturt...


i,


interieur


/ ANCNNE MAISON CHARLES DI I


JS
fil4 l

toHB 4BB w^^ B' m


FRIEND HOLDER


DISTRIBUE PAR ROSENTHAL

TRADE CENTER TEL. 2-0419


- - - - -


~r_/r~z~vrr%4~/r~srcr~s//s~/ZIC//~///~/~ %%%;COrF~Cb~SV/C~srr~'C~b/(PIC~L%


cw5^/fV&^v^4^v.i


;rC/,//~CJ~C/~/~/"~E//~-r~J~ir=r/~/~CJ~/ ;CE~'r;:r;r;r/PP//~C~///~//~//~


i


__


I


L on


r


VINYL PAINT


exteriet










PAGE 8 VENDREDI 6 JUILLET 1981.



CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT
Midi 2 heures 4 F',-,res (en permanencet 4 heures 10 et 8 heures

E CE SOIR

$ 1.50 et 2.00 SALLE $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV
SI FLIC OU VOYOU GLORIA MIDNIGHT EXPRESS MORTS SUSPECTS

I .(Wl^^-00300rtOOOOOOCCCCOOOS~iSO^^ 'iyiX3<^10<0^Oa9a~iBSago=O


URSS : Dicouverte sur les secousses
teIluriquis


MOSCOU IAFP)
DeCs speialisleas sovicti-
queRs sont iarvenus a la
certlitude que les secousses
t.lluriques sot precedeos
et actcompagnoes le ndodvll
cautions du regime hydro-dy
namlque des eaux souterral
nes; indlque vendredi l'A-
gence Tass.

Ces speciallstes ont pro-


ceae h des observations siL
vies ie niveaux d'ean dluns
l11ile de Kounachir de l'Ar-
chipel des Kourllles. Des
forages de quellque 500 me
tres o n t e t e p r a
tiques dans ce but a une i-s
tance de 3 km de I'Ocean
Pacifique et ont' permis de
pronostiquer 25 futures dd-
formations de 1'ecorce ter-
restre.


Offshore Antilles


FLY FREE TO MIAMI

We 11 reimburse you for your round trip air fare

to MFami plus $ 100.00 for expenses when you buy

one of our boats

We offer you the following boats :
OFFSHORE TRAWLERS 33' O, TO 53' O,

OFFSHORE SAIL BOATS 35' TO 53, O )

1 TRY US YOU WILL NOT BE DISAPPOINrED

PRICES AT 15% TO 20% less then if you would S

buy yourself a boat anywhere in the U S A

What a great way to buy a boat to your choice :

save thousands and have fun doing it I

I Financing for 10 to 15 years available

Contact 4-0412 or 7-1561 for information

S...- - -


(65


Cuba: Restriction de la


I


C~adieaux,
Bijto au x,




Par f tiills.,




19, Rue Bonne Foi


HAI HAITH II


de cigares
tiers de 60 000 ha de tLa-
bac. Selon le quotidien
ti communist de Cuba, la
reduction de la consomma
tion est rendue necessaire
afin de respecter les con-
trats de vente signs aver*
les pays 6trangera.


Coin du Jardinier


(suite de
.cines sont
la ou il y
les plus be
des annees
trove auss
dans I'Etat
mais les a
treignent
gions du N
tat.


consommation
LA HAVANE, (AFP)
Les fumeurs cubains de
cigare deva'ont desormals
se ccntenter de savourer
un s?ul yHavanex par se-
maine, apres la mise en
vigueur a parcir du ler
Juillet de measures de res-
triction de la consomma-
tion de tabac
La baisse de production
du tabac. consecutive entire
autres a 1 apparition dans
les plantations d une ma-
ladie, la smosi.ssurs bleueo
a conduit les autorites A
supprimer la vente sur le
march libre, pour les ha
bitants de Cuoa. du celA-
bre <,Havanes, Cette deci -
sion ne concern pas la dis
tribution des cigarettes
La moisissure 'leue a re
surgi apres avoir disparul
depuis plus de 20 ans des
plantations cuoaines. Pro
duit de la joncuion de di-
vers facteurs d ordre clinma
tique, elle affecte pres du

Les inondations
a la Jama.que
KINGSTON (Al)-'
Les autorite-,. jamaicai-
n's ont com i-1,enct vendredi
1'evacuation du petit villa-
ge de Chigwelu, a 'Ouest
deci Ile, en r.c.lsn d'inopda
tions dans cei', region, con
secutives a de fortes p'uie.;,
L'operation est coordonnee
par les forces de defense de
la Jamaique.
Beaucoup dp batiments
de cette local;te sont dejA
submn.crges et un point s'eut
effondre jeuc,;, la suite
dse piuies di!'viennes qui
se sont abattu-." sur !'Ouest
de la Jamaique vers la mi-
J uin.


la l1re page)
partout; m6me
avait autrefois
*lies plantations
40 et 50. On
si des nematodes
de Sao Paolo;
ttaques s'y res-
A quelques r6-
Nord de cet E-

ma; la produc-
re est en diminu
i cause de la ge
cause des n6nia
hanger de site;
ains le preconi-
soudra pas les

t-il pas lieu
des maintenant
i sur 1' existence
emi de nos plan
6ibres? II vaut
ix ne pas atten-
ivasion se mani-
Inement dans u-
donn6e et revete
Aere epidemique
controller. A ce
le doit pas ou-
.a Rosellinia a
e grande parties


des cafelers et des arbres
d'abris de la R6gion des Pal
mes; A Petit-Gotve; parce
que cette maladie des raci
nes n'avait pas 6td combat
tue A temps. Nous avons
vu; d'autre part; le cha-
rangon detrulre du jour au
lendemain nos cotonniers
et not%; assistons sans oser
intervenir A la destruction
par lentes poussees ou
bonds soudains de nos coco
tiers giants; alors que la
multiplication de certaines
varitts de cocotiers nains
ou moyens nous viendrait
en aide.

Insectes; nematodes;
champignons ou virus; les
ennemis de notre agricultu
re sont lk; omnipr sents et
menaeants. Plus tot; ils se
ront ddplistes et combattus;
moln3 ils risquent de corn
promettre; a longue ou bra
ve 6cheance; notre herita-
ge; deja amaigri; d'arbres;
de plants economiques; de
vegetation d'ombrage et de
protection du sol.
Courtoisie de la DARBOU
CO.


En matiere de tabac, les u Panar
carnet de rationnement, tion caf6iri
Vtla Libreta ) toujours ed tion; non 5I
vigu'ur A Cuba permet 16e; mais A
chaque adulte, A 1 excep- todes; et cl
tion des femmes, de se pro come cert
curer quatre (egares par sent; |e re
mois A un prix unitaire da problems.
0,60 F Ces memes tHava-
ness 6taient jusqu ici ven y aural
dus sans limitation sur Ie I'enqueter
march& libre, a present sup chez nou,
prim6, au tarif minimum d ca ann
de 4,80 Francs piece nations caf
Les coAtingents de ciga certes mieu
res livrds nabituellement dre qua 1ii
aux organisms d Etat aux es souda
fins de distribution dans e
cadre des relations public ne region
qu-s sont egalement annu undfficle
les, a 1 exception des sec- su eic ole a
teurs concerneae t la peche sujet; on n
la marine minrchande el blier que 1
le personnel .n mission a detruit une
1 stranger.
Les livraisons de cigaret
tes seront limities au quai
du quota habitual pour ces
mames categories. En re
vanche,- le coinsommateur PO
cubain r e o i t qua- PO
tre paquets par mois a 1,2
F pour les -idultes hom- PO
mes et femnes). continue 8
ra de disposer du march
parallele ofi chaque pa-
quet de cigarettes est yen LE
du 10 F mais pour assurer
la distribution du volume LES
prdvu, selon cigarettes brdiies loes R DA
meilleures a Cuba se ver
ront adjoindre 25 pour
cent de tabac blond de WO WW,
moindre quality
Avant m~me les nou -
veoles measures de restric-
tion, la consommation de
cigares et cigarettes 6tait
ddfja volontair-ment limi-
tee dans un pays oh le ta
bae constitute 1 une des Imtpo]
principals sources de de-
vises avec des exportations ACCEPT
d un montant n]iuel de
23t millions ie gourdes en 1 LES ETA
vir, n ichiffre de 1975) Cet MARCIL
tl pclitique s.aiscrit en ef- 8
let dans le cadre de la is OCCU
lutte centre le Tabagisme 1k, Ci
et son corollaire. le can- OFFRE
cer. NIEREI
,Fum:'r nuit a la santcD DE
telle tst 1linscription por- DE DEL
I,.e- sur les naquets de ciga
rottes cubaines, A. 1 exem-
ple di qutres pays comme la
France et les Etats-Unis.
<,Oui. mais les nigares que
fumcnt Fidel me donnent FACILIT
envie de 1 imiter,, repon ETAGI
dent en souriant les cu -
bains.


- 1q~Zzl


I


se-partout


U,3


a41Ii rsuBARU



automeca, route de laeroport


la voiture economique


pour leconomie d&aujourd'hui


UN GENERATEUR Les Etats Unis
SOLAIRE prets a intervenir
MNSTALLE A dans la region
JEREMIE du Golfe si leurs
iMtaM4&*-


Le mois dernier, un gene
rateur solaire -t 6te Installe
A Jeremie, dans Faire de
l'Aeroport, en vue de four-
nir a la radiobalise instal -
lee dans I'axe de piste de
cet Aeroport l'energie e.ec-
trique destinee A assurer
son fonctionnement. Le prin
cipe de ce gfndrateur est
la transformation de lener
gie lumineuse provenant du
soleil en energie electrique.
Cette energie lumineuse est
maximum par temps enso-
leillA et A midi oie elle at-
tient 1 kw par m6tre carre.
Dans le cas de Jeremie,

la puissance maximum ins-
tallee est de 432 watts.
L'installation de ce gene-
rateur solaire 5 Jeremie a
un caractere experimental.
Nous croyons savoir que si
les resultats s'averent satis
faisants, ce type d'alimen-
tation pourrait 6tre genera
lis6 pour les autres radioba
lises et meme pour l'alimen
station des aeroports de Pro
vince, la puissance necessai
re pour !e fonctionn ment
des installations de ceux-ci,
etant relativement fpible.
L'installation de ce gene
rateur solaire a Jeremie
s'inscrit dans le cadre de la
cooperation franco hai-
tienne qui, dans le domai-
ne de Faviation civile, a do
ja dote cinq afrodromes de
province de ra :iocommuni-
cations, des aides A la na
vigation et effectue 1ete
dernier, les reparations ur-
gentes A la p.'ste de Aeroo
port du Cap Haitien.
C'est la premiere experien
ce de ce genre faite en Hai
ti.
Le programme, d'aide A
l'aeronautique civil en Hai
ti, entrepris par le Gouver
nement franqais depuis
c'nq annees, aepasse aujour
d'hui 3 M. de dollars ame-
ricains.


Avis important
DE LA
CONTINENTAL TRADING

Les amis et clients de la
Continental Trading (Em-
manuel Ambroise) sont pries
de bien vouloir noter que le
nomme LOUIS EDOUARD,
charge du Service des ven
tres, jusqu'au mois de Fe-
vrier 1979, ne faith plus par
tic du personnel de 1'Entre
prise.
En consequence, le sus
nomme nest pas autorise a
presenter ou a vendre, au
nom de 1'Etablissement, les
appareils de Haute-Fidelite
Pioneer, les ventilateurs
KDK. les megaphones et
speakers TOA et les Pianos
KAWAI don't la Continental
Trading assure la represen-
tation exclusive en Haiti.
De plus, les interesses
sont avises que le meme
Louis EDOUARD n'a jamais
6te autorisA et n'est pas au
torise a signer des requs ou
autres pieces comptables au
nom de la Continental Tra
ding.
Port-au-Prince, le 4 Jull-
let 1979.


L'Eglise
d'Anel'eterre et
Faces des
Femmies a la
Pretrise
LONDRES (AFP)
Le Synode de 1'Eglise d'An
gleterre s'est prononce ven
dredi Londres contre lac
ces des femmes A la Pretri
se, malgre une recomman-
daticn favorable de son Pri
mat, Docteur Donald Cog-
gan.
Alors que les Eveques l'a-
vaient approve aupara-
vant par 26 voix contre 10,
I'Assemblee du Clerg6 a re
jetd une proposition, qui au
rait introdult une breche
dens le monopole des horn
mes au sein du ClergA de
1'Eglise d'Argleterre : elle
autorise les hommes ordon
nes A 1'rtranger A exercer
ieur 0accrdoce cn Angieter-
re.
Plusleurs F-lits-s Angllca-
nes Irangebres, ce:es du Ca
nada. de Nousclle Zelande
et de Hong Kong. ainsi que
i'Egllse Episcspale des E-
tats Unus. ad~iettnt en el-
fot los lemnres S la Pretrl-
so.


r -Ie pas.


a~l~r~;~Jrrr~.~la~cwCNCII~///~/~/~//~/~


A


It


I CI. IF ..........- I


Tel 2-1520


L


,q


SONT MENACES,
DECLARE HAROLD
BROWN

WASHINGTON I AFP3

intervenir milita- -"ment si
leurs interets vitaux etaient
menaces> dais !a region
du Golfe et ae I'Ocee..n In
dien, a declare jeudi soir !e
Secretaire americain a la
Defense, M. Harold Brown.

Au course d'une interview
accordee A la caOine de te-
levision < souligne que des mainte-
nant les Etals Unis ,pour
raient d pecher lres rapid
ment certaines unites qui
seraient en measure de se
battle des leur arrivee. Ii
a ainsi explique que des uni
tes de I'aviat on pourraient
etre sur place en deux a
trois jours, et l'infant:'ie t
la Marine en environ div
jours.

Au sujet de la creation
d'une force d'interv.tnotion
de 110.000 hornmes actual e
ment a 1'tLuae. ]e See:etai-
re A la Dnferue a souligne
qu'il ne s'agi'ssait pas vrai
ment d'une force nouveloe.
Les Ftals Unin., a-t-i' indi-
que. ont toujop s eu la pos
sibilite de depecher des
troupes raniderent cue ce
soit en Orient ou en Euro.
pe.

Quoi qu'it en soit. a esti-
me M. Prowr, il < est clair
que nous al'icns vers une
augmentation de notre pro
sence; dans celte region
ces augmental ons, a-t-il ex
p'iqu, pourraient co isistcr
en 1n accroisemnent de 'a
petite fiotte Jdu Pt.-orlic 0-
rient. dc plus iiequeiq.s d(i-
placements d(- porte avions
et des escadril"s de chase.



Grande Byetagne :
Interdiction
d'une substance
pharmaceutique

LONDRES IAFP)
Tous les me(iramrnents con
tenant du Mcthapyrilene,
une substance antliistun'l-
nique, out ete I' terdits a .a
vente vendredi par le Minis
tore Britannique de la san
te, ce produit pouvant etre
cancerigene.

Les modicame.is frappis
par cette measure servalent
notammint au traiten-lnt
du rhume des foins, des
rhinites, des allergies cita-
noes, oculaires ou gastro -
intestinales, e' des bronchi
tes.




Chers clients
Pour oublier la chaleur
de I'Ete, votre magasin

Au monde chic
a revu pour les' robes :
voile et chalis impri-
mes avec des ravissants
dessins, le chambray et
coton a fleurs, broderie
fantaisie unie et impri
mee, serviettes de bain,
cretonne, nappe, pyja-
mas pour homes et
enfants, plastique, ri-
Sdeaux pour salle de
Sbain, serviettes, draps
et taies d'oreillers,
moustiquaires etc.

Pour les Bebes
robes, brassieres, chemi
ses et draps hrodes,
brassieres en tricot,
draps fourreaux pour
Sles grads berceaux,
couchettes, moustlquai- a
res, serviettes etc.

Pour la peau
le savon Duvex pour
peaux seches.
Faites une visite AU
MONDE CHIC avdnt
d'aller ailleurs.
Rue du Magasin de
I'Etat 89.


LA DARBOUCO

UR PRODUIRE PLUS
UR PRODUIRE MIEUX
UR PRODUIRE MOINS CHER


A la Darbouco
S MEILLEURES SEMENCES
S MEILLEURS ENGRAIS
S PESTICIDES EES PLUS EFFICACES
RBOUCO, S.A. RUE DU QUAI






QUICK CARE

*t Export Custom service

E QUELQUE SOIT LA COMMAND POUR
ATS UNIS, ET ASSURE LE TRANSPORT DES
ANDISES VERS PORT-AU-PRINCE.

PE DES FORMALITES DE DEDOUANEMENT,
UN SERVICE DE VERIFICATION DOUA-
ULTRA RAPIDE ET DANS UN MINIMUM
AI.


QUICK CARE

'E LA LIVRA1SON DES COLIS A DOMICILE.
E ALL AMERICA CABLE TEL. : 2-4362




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs