Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10433
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 30, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10433
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

SAMEDI 30 JUIN ET
DIMANCHE ler JUILLET 79

No. 31.114


*. ZOLUMeU1Aj


ONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRES3E


L)IRECTEUR LUCIUIN mONTAS
ADMTNTSTRATEUR Mime Max CH~AiVET


T616phone : 2-2114 Boite Po~ale : 1d16
Rue du Centre Nr 212


..MANAGUA- LES PERTES CIVILES

S S'ELEVENT A 15.000 MORTS
MANAGUA (AFP) bombards et de la campa- men's et les combats
Quinze mille civils envi- gne ou la nourriture man- ont affect surtout les
ron ont ete tnus a Managua que, d6passe 100.000. tiers Est de Managua,
pendant les trois semaines, Quant aux destruction


qu'ont dure les combats en
tre la Garde Nationale et
les guerilleros sandinistes,
selon des indications four-
nies par la Ci oix Rouge et
l'Archev6que de la Capitale,
Mgr Miguel Obando.
Les autorit6s se refusent a
communiquer le moindre bi
lan, taa-t en ce qui concer-
ne les pertes civiles que mi-
litaires, tues on. blesses.
Le nombre des refugees,
qui viennent des quarters


causees par les bombarde-


(voir suite milieu)


qui
quar
elles


A LA SALLE, UN INTERESSANT PROJECT

Pour un centre

professionnel a Flon


Dans l'int6ressan
munaut6 de Flon,
de L6oghne, les
de la region ainsi
des communes env


ite com- tes se r6jouissent de la mise
commune a execution d'un project de
habitants construction d'un centre pro
que ceux fessionnel rural.
rironnan- Uhn des progressistes in-
dustriels de la region, no-
tre ami Pierre Baker est


L'Ambasstadeur de France

et notre representant

a la CEE


Bonne fete


Monsieur le President


Le. 3 Juillet, date annive.r
saire de S. E. Je President
a Vie de la 1epublique, M.
Jean Claude Duvalier, est
marque de nonrbreuses et si
gnificatives Iranifestations,
tant a la Capitale que dans
de nombreuses villes de la
Republique.

Le people des villes et celui
des campagnes connaissent
bien leur jeune President
qui, depuis son accession a
la Premiere Magistrature
de l'Eta', leur rend souvent
visit pour &,udier leurs be
soins, se pencher sur leurs
problems et leur apporter,
avec son reconfort, des mo
tifs d'esperer dans les re-
sultats de 1'apre bataille du
d6veloppement qu'il a reso-
lument engage.
Que ce soit & 1'occasion de
manifestations officielles
que ce soit h 11. faveur de
ses tourn6es impromptues,
de ses fisites d'inspection,
le Chef de l'Etot recherche,
prise ces contacts directsV
avec les masses ces di:'o-
gues sans fari vec lIs lea;
ders cofhmunautaires.
Ceux-ci se sent r(jouis du
nouveau style pressdentiel
brisant souvent les barrid-
res artificiellcs pour 6 ablir
des liens entro le Chef de


1'Etat et les masses. Celles-
ci en profitent pour expri-
mer leuirs poin' s de vue, fai
re entendre lnur voix, leurs
dol6ances, non sans mani-
rester leur sentiment d'af-
fection a 1'6gaid du Pr6si-
dent a vie de la R6publique.
Des liers npec.iaux se sont
etab!-s. Le sont iortifi6s a la
faveur de ces rencontres en
tre les masses demunies et
celui qu'affectueusement ils
par son pre-
nom, signe d'affection et de
lien fratcrnel.

Un tel climate ne peut qu
favoriser le str:ces de la po
litique de democratisation
de lib6ralisation si heurel
segment entrep.ise par le
President Jean Claude Duva
lier; il ne peut que renfor-
cer le climate necessaire a
1'execution des, projects de
(suite dern;&re page)

Ce saire Finit
las Ahtilles
FORT DE FRANCE, (AFP)
Pres de 800 pr(ofsseurs a
mehicains de trancals ont
particip6 ,'Yorit de France
au Congri's des professeurs
(voir suite milieu)


L'Ambassa .eur de France
et Mine Louis DblGI of-
fraient, mairdi sQir un di-
ner, au Manoir 'des Lau-

Le siege du
De artement
des Sports et
de la Jeunesse
Le D)partement des Sports
et de la Jeunesse a trouv6
enfin son local: il installera
ra ses bureaux au Pont Pra
del h l'immeuble qui logeait
l'Ambassade du Canada.
Celle-ci sera transf6r6 A
1'6tage du beau building
qu'a construit a Delmas la
Banque Nova Scotia.

Invite aux
Etats Unis
No're confrere Dieudonn6
Fardin, Directeur du Petit
Samedi Soir a W6t invite par
l'Agence am6rlcaine pour la
communication internafio-
nale (USICA) a effectuer
un voyage d'information
d'un mois aux Etats Unis.
Fardin est parti dimanche
dernier a destination de Wa
shington.


riers, en l'honneur du nou-
vel Ambassadeur d'Haiti pr.s
la commuhaut6 europ6enne
et Mme" Pierre Pomp6e.
L'Ambassadeur et Mme De
bl6 y avaient convi6, delica
te attention pour notre nou
veau repr6sentant a Bruxel
les, les repr6sentants diplo
(voir suite milieu)

rilliante reception
Sl'Ambassade
du Perou
,L'Ambassadeur du P6rou
et la charmante Mme Car-
los Vizguerra ont offert hier
soir' dans leur villa situee
dans les hauteurs de Debus
sy d'ofi l'on domine toute
la ville de Port-au-Prince,
une reception en 1'honneur
de l'Ambassadeur du P6rou
en R6publique Dominicaine,
M. Raul Gutierrez.
On y remarquait entire
autres les repr6sentants de
la R6publique Frangarse, de
I'Espagne, de l'Equateur, le
Consul Anglade de Corde du
Nord, M. R6ginald de Mat-
teis, le Directeur de 1'IDAl,
M. Georges Louis le D6put6
Andre Simon.


Dimanche ler Juillet 1979

10 Heures AM.- Seance
de Cinema Gratis dans tou
tes les Salles de Spectacle
de la Capitale et de P6tion-
vilte. ..4I ,t |,
6 Heures P. M. 8tade
Sylvio Cator f .i
a) Parade deo Majorettes,
du Centre d'Accuell
Duval Duvalier


b) Exhibition de Cyclistes
(Acrobatie sur Roues).
c) Exhibition de Karat,6
d) Haiti change et Danse
(ONTRP)

e) Remise de Coupe nux
Cyclistes (Coupe) de prix
au Karate.
f) Bal Populaire au Sta-
de
g) Rrjouissance chez l'a-


(voir suite milieu)


Nomination de
M Pierre Gousse
Par : arr6t6 pr6sidentiel,
l'ex-SecreLaire d'Etat 1'In
formation et a la Coordina
tion, M. Pierre Gousse a 6t&
nomm6 Dire.cteur G6ndral
de l'Office National de Corn
mercialisation et de raffi-
nage des products p6troliers
d'Haiti.
Cet office a 6t6 cr6e par
la loi du juln en course. La
loi avait ete soumise a la
Chambre Legislative par le
Secr6taire d'Etat aux Mines,
M. Fritz Pierre-Louis.



Nomme
Ambassadeur press
le March
Common
Le President a Vie de la
R6publique, M. Jean-Claude
Duvalier a fait choix de M.
Pierre Pomp6e, haut fonc-
tionnaire du D6partement
des Finances, comme Am-
bassadeur pres les pays de
la communaute europ6enne,
(siege Bruxelles).
II y replace l'Ambassa- 4
deur Rodrigue Raymond.


mi Eugene
de)


(er face du Sta


LUNDI 2 JUILLET 1979
5 heures 30 P.M.- a) Dfti
le des Chauffeurs G ides
d'Hait, i travers toute la1
ville suivi do Bal au lo
cal de 1 \ssocla'lon
b) Distribution de Secours

(voir suite milieu)


Programme des festivities en

l'honneur du President a vie

de la Republique

les ler, 2 et 3 Juillet 1979


I

















tD2S


0 C
OC) C/



4)

0-4 CU )


c d Q 00w
p! P C) 43-

'a)


ta C)0 -4 0 C

C)C.) ccu cd






C) C)~C1 C).~ i


UCU

cd W


-(1) ) CL) C's


^




ee


t






,e8



to

!3


4~-4 .1,
C)C)'-



4;s

U)
IV0. ~


0,C5

QA


4- Q -4;:
0,0 ~ Cd


0 $:C)
24'0


0C -4-.





A~ C-4


'*aR


Su 0-



..0 0

U) O.
.04 s
C)00S.5

.4 C)0 )
3, 4 2 g


CD


cu
M
0
'-5
-4, C)
C),0


040
4 Cc)
(D0~ 4C

v cd =


432 4
.0 0) C
Ch)~-


C;A0


*0 C)





0e







-0





0
V)


&0 1..4 (D 4--) 4-


1Cd CoC.)
0'C~.0



0) 1:44 '2

0 I'0$Z




40
0. )z .'


cm



C)


0 c
;. --,


0 Lo Cu
(3) j



0


.'" C-4 U)d *d C)


C)s C.)d 41 ;-
CC)s
Cd c C)C)

Q))


z 44 ) I4C
0 0 Cd0-.


c0u 0 0 C)0)C)


0C ) 04-4 0 U 0



0- )4'0. 4-1 4--C)
OCdC)00a) 0 z
a)1 ~' -* C~ ) CU ) 4 C ,0 CU


Cc*
awq
raw4


in.
-C)




C".


C) o ^4C
u 14 14

s 0.'s
0:00sg
43 i- 6.2
14 f 3 -
a) *- 0 ti,


0)0 cul -1 '
-4 0

(:d r4C-4 C) 0 c
0-4 4 &)~ )U~ 0'



1~0 z '4. 1
,0C)~04 0 O U
0r4-4 CrV4' 001
0-4 0.AU)4.3


CA) -Cd I ) I



2'WC)a)0' C3


cd p
-4 10 z

C CUC0U02C) V :

-4 ;-C) 41 Q)C)0 C





Co =--4-"Z Z4
U)0 0 )')1
'CD 14 C 5 c)


Cd0 1 CL)~' ) .



C -


C 4J~

;-4~0




5 o0






0 44~


C)'---
-4 -4 -4
0
'-4 .'- .0 -


z ~


0 ~ ~
U) -
~C)
'C) 0 0
U)0
'C.) 0C)


~
0 .'~ C)


0





C)
-4

C.)







C)~.4-4


= 10
cd 0
~r ,








r,-











M 0 0


4) := o C)
0
C 0

u- c4.)0U r


-40 '0 C.)*

a,

C)

0 A

Cd


C) -4C) C 0 0+Ct
4- 5 -


4Z ;-04



.. C.), 0 C 0.4

4) Cd 0e 0
4-aC) d
-4 ) U) 2 C

04C C. -.-'04)



cd w

C)0cd 0aC.) 0~C


0

C)


L4)


.Cd



4-')
0 C

1C)~

".Q


Z 41 ) -.14 1
0-010

w s. '0 O'
Q) C)a) 140(2) 0 )U
>4 U 0 14 0 C. 4-
C): 14 )'C
P-4 cd 0 -4


C), Cy cu r


0 ~ ~ C)))',
CSC) z 4..C) Cd ~U
w > C) CI>r-4 V Lo 100.1


U .0 C) 0.-a





Co00 b) U

U) .14,0 8

0cu c) 0 0C.'U
0,.0'CC)U)0'U'


- C ul C'd


U 0 Ca 0

Cd
c~u



cu 0 (Q ) a)
4)U 4C-) ,0(L


I


01I


so"W~u


0 -'
CU


<.0
S 1 43






4-4 C)
4-D^


2 C)
ZEn.


0




CS






C)
0 d l
4-10.


z


03
o
w Cd C





0S -
0 L
U)'0 0.
C) bwo c

C) -'-4
a0Vy"'

5.04.)
Ci) s0


00c
^ 0
'CU




^^l
U) C)


14-D

0.0 0
i. >. 'C)


U)4-'> U)l


I





.-- -~t~7 .. - -..'--% -.--- ---7-
.. . .. .. ..% .....= -. % .. ... = "q.. i".... ...- P .. -... -. d -.... ..


ine


perina'


SALUE LES VACANCES D'ETE 79


avec 3 films... 3 succs...


dans ses 3 sales


SALLE 1

LE RECIDIVISTE
Encore un grand role a la measure de Dustin Hofmann
Condamne a 6 annees de prison, il a tente de refaire
sa vie honnetement.. mais des hommes cupides firent tout
pour qu'il ne soit toute sa vie qu'un repris de justice


SALLE 2

L'INEVITABLE CATASTROPHE
La plus grande distribution de celebrities du
cinema. La force la plus intraitable a laquelle dut faire
face Parmee americaine avec ses armes les plus
puissantes et les plus modernes Ce film n'est pas de
la fiction. C'est une provision


SALLE 3

L'HOROSCOPE
Vous y croyez vous? Pensez vous vraiment que la
conjunction Neptune -Uranus puisse fair de cette journee la
meilleure de toute votre vie uniquement parce
que Phoroscope I'a dit ?


* -//SZ~~/~~~Yr'lY/-LY' ~C~5 L~ )OOOO6 t~rh~,k ? -'(19~


I


----- --- ----------


-~-


;rr~surM-~.lm~-.-------- -- -----------------~c~'"s--lrv--iu~~~y~l~,








BOLIVIE :


Elections nerales dimanche


LA PAZ (AF-)'

Pres de deux millions d'6
lecteurs boliviens se ren-
dront aux urnes dimanche
pour choisir ur Prdsident,
parnmi huit candidates, et de
signer le Congres.


Deux anciens Chefs de
l'Etat sont favors dans la
course a la Presidence. M.
Victor Paz Estenssoro, 72
ans, renverse par un coup
d'Etat en 1964 alors qu'il en
tamait son tro!sieme man-
dat, represent le centre
droit. II est notamment sou
tenu par le < tionaiiste Rsvolutionnaire>>

(M1N), et le < crate Chretien (PDC)
Son principal adversaire,
M. Ikernan Siles Suazo, 68


ans, dirige le td d6mocratique et populai-
re>>, form& de deux Partis
Marxistes, le National de 1f Gauche Re-
volutionnaire> (MIR) et I a
vie>> (PCB).

Ces 6Lect0ons, souligneib
les observateurs 'A la Paz,
devraient pernettre un re
tour a un regime civil et dd
mocratique aprts dix ans de
pouvoir militane .


Les dernibres elections g6ne
rales, le 9 Juliet 1978, a-
vaient 6t6 annultes par la
Cour Supreme nour fraude.
Elles avaient donn6 la ma-
jorite absolue au candidate
du Gouvernement, le Gene-
ral Juan Pereda Asbun.


A vendre pour,' cause de
depart Jeep Toyota Land
Cruiser Model 75 Peu-
geot 504 Model 17 W/A AMW
FlV. Radio C.ssette OcI~
sion allichante Appelez :
2-0921 2-2016 7-2233
306
x x x x

Hall a veadre

A 1'Avenue Jean Jacqueb
Dessaanes a4. No. .36t. cona-
truite sur propri6te de 180
pieds de profondeur entire
meant cloture en mur.

Grand dep6t a '.interieur.
C1, en main.
Pour Rendez-Vous, sonnez
le 2-3849 de 8 heures 3, A.M.
& 1 heur. 30 P.M.
..-,ourtter s'altoenir.


AVIS
Tous-voulons porter a la
connaissance de tous que TM
Phillip Bloom ne faisant
plus partle de la Argus In
dustries S A.. n est gutorisd
4 contractor aucuine affaire
ail nom de la sus-dite corn
pagnie.
Port-au-Prince, le 21 ,Juin
197Q
SPaul KIERNAN
President 306

FOR SALE NEW

- Cash Register, Victor
40,9 Departmez4ts $ 1,500,00
Color Spot Lights, 100
Watts $ 2.50
Spot Light Hoiders $ 3.50
-. Complete Fixtures for
exterior cover plate, T-Box
and lamp holders $ 5.00
Interphone with 6 spea-
kers $ 250.00
Call : 7-1454
30a


Cous d'Ete et
Inscriptions
AVIS

La Direction du Foyer
d Art Culinaire avise les pa
rents que les course d ~t6
auront lieu les mardi mer
credit jeudi a partir du
23 Juillet de 8 heures A 2
heures.
Elle profit pour annon
cer 6galement oue les ins
criptions pour ies course re
guliers d octobre conimen-
ceront au mais de Juillet,
ces course auront lieu les m&r
di et Jeudi de 4 hres A 7
heures pour un premier
group et le Samedi de 2
hres a 6 hres pour le se-
cond group.
La Directrice
Mme Ida Desino" CO'Y
307
x x x x
Avis important
Les membres de
1'Association d e Diplo-
mdes en Cosm6tologie d'Hai
ti se r6unissent le diman-
che ler. Juillet a 1'Hotel
Sans Souci & 10 heures du
matin.
Merci
Pour le Comit6 :
J. B'IJOUX
306
xx Xx
FCa SALE

Volkswagen (CAMPER))
in good condition sleeps 4
with sink, refrigerator and
table. pop up roof.
1 Citroen GS air condi-
tion
Call 2-3626 between 2 a m
and 4 p m
x x x x
A VENDRE

1 Volkswagen cCAMPER
CARAVANE en parfait etat
pouvant' coucher 4 person-
nes avec evier et refrigera
teur. table a manger, toit
ouvrant
Une Citroen GS a'r condi-
tionner parfait etat
Pour tous renseigne -
ments supplementaires. t6-
lephoner au 2-3626 de 8 h
a m ia 4 hres p m
xx 'rx

OfEre d'Emploi
AEROPORT -:N ERNATIO-
NAL FRANCOIS DUVALIER
Recherchons technician
pour travaux t entretfen et
de reparations d equipe -
ments eletroniques Con -
naissances et experience en
radio communications pre
ferables Apporter curr-cu-
lum vitae et 2 photos d i-
dentite
Aeroport F Duvalier -
Service des communica -
tions et navigation aerien
ne Phone 6-0175 57
xxx x

AVIS
La Direction du Centre
dArt Mdnager : La Magi-
cienne du Foyer, au 14,
de 1 Avenue Cnristophe a
cote du Lycee Jean Jac-
ques Dessalinrs porte a la
connaissanc? des interes-
sds quelle organise un
course d Ete cde cuisine -
Pitisserie Savoir Faire
et Bar pour odultes et en-
fants Ces cours commence
ront le 9 Juillet prochain
SInscriptions du Lundi au


Vendredi entr? 7 8 du ma
tin et 4 6 1 aprbs-midi
La Direction
Madame Lylie PAINSON
Directrice Fondatrice


Petites Annonces









Programme.,
des Festivites
(suite de la lere page)
dans les Qunrtiers Popu-
leux : C6ur Brea St Mar
t0n Sans Fi] Soqs Dal
les Cite Simone Broo-
klyn -- Tokio -- Tron Sable
- Bas Sanatorium.
6 heures 00 P.M.- Fi'e a
l'Universit4
7 hres 00 P M.- Bouillons
Populaires Bal Grou
pernents Polftiques Amis
du President
MARDI 3 JUILLET 1979
8 heures 30 A.M.- Messe
d'Action de Grace a la Ba
silique N.D. et dans tou'es
les Paroisses de la Capitale
10 heures 00 A.M.- Para
de Militaire sur la Pelouse
du Palais National

6 heures P.M.- Parade
Majorettes C':nure d'Accueil
(Stade S. Cater)
7 heures PM- Finale
Foot ball Coupe Jn Claude
Duvalier

Remise de 19 Coupe (du 3
JuiNlet) Jn Claude Duvalier
9 neures 30 P.M.- Bal et
Bouillons Populaires chez
Estinval Portail L6ogbane
b) Bal Populaie Rond Point
de 1'Fxposition
c) Bal au Lambi Night
Club.-


REPORTAGE SUR LA -PROVINCE

Cavaillon et ses problhnes


La VIlle de Cavaillon et
de ses 5 sections rurales; lo
calite de 30 a 35.000 habi-
tants environ nest pas en-
core levee au ra ang de
sous- district. dette 2eme
circonscription d'Aquin; lo-
gee dans le sud; a 15 minu
tes des Cayes ne possede
qu'un avant-poste command
d6 par un sergent, des for-
ces armies d'Haiti.
Les Cavaillonais; gens gd
neralement paisibles et mo
destes se heurtent tout d'a
bord A un probleme d'!lec-
ricitd. Certes un group 6-
lectrogene de puissance as-
sez limitee est install jus-
te en face de 1'Pglise pa-
roissiale Notre Dame du
Perp6tuel Secours mais il
ne peut fonctionner que de
tres rares fois quand la
ville est en fete et fait
peau neuv.. C'est dire que
les habitants de cette cite
m6ridionale ne peuvent s'en
orgueillir d'.voluer 1 o i n
de 1'obscurit6 puisque la
quasi totality de la zone se
trouve plongee dans le
noir.

D'autre part; 1'eau reste
et demeure un noeud gor-
dien pour les notables. Cet
te eau douteuse que les s6
dentaires du lieu boivent ,a
corps perdu provienne en
effet d'un nuits artesien da
te de 1'occupation ambricai


rie. A *vrai ire un pr'oet.
de captage a TRt Source
(section rurale) 6tait en
ours en vIue de permettre
aux gens de fare provision
d'un pr#cieux liquid beau,
coup plus potable rfais a
Cause de problems econo-
miques; ce project est jus-
qu'a present en suspens.
On envisage d'ailleurs;
d'apres certain responsa-
bles de la ville de camper
*une petite citerne sur .une
colline situ6e tout. pres du
centre de la ville.
Sur le plan scolaire; Ca-
vaillon compete 5 6tablisse-
ments plus ou moins r6gu-
liers: 1'6cole national de
filles; clle des gargons; I'6
cole congreganiste conduite
par des religieuses et les
colleges. Le Progres> et No
tre Dame du Perpyt1el Se-
cours. Chacun de ces.- cen-
tres scolaires assure l'6duca
tion d'urne "centaine de jeu-
nes environ; exception fai
te de 1'deole coir6ganiste
que frdquenteht ordinaire-
ment quelques 300 616ves.
NWanmoins; les ecoliers
nie peuvent pas travailler
ais6ment a cause de 1'exigui
t6 des classes et l'absence
de, course de rtcr6ati6n. Et
les parents s'en plaignent
ambrement. Aussi; la dis-
tance a parcourir pour arri
ver aux divers 4tablisse-


ments, scolaires constitute
un probleme epineux non
sealement pour certain
professeurs iais encore
pyiu de nombreux 6Mves.
_es derniers doivent se do-
ter des jambes assez fortes
poIur. vainci'e parfois .10 i
15 kilometres de route.
A ce niveau signalons p-i'
ailTeurs; 'que les classes se-
condaires n'existent pas h
Cavaillon. Les jeunes apre,3
le certificate d'6tudes pri-
iaires; se trouvent dans
l'6bligation; si -les parents
s6nt ais6s; d'aller 'aix Ca-
yes ou A P-au-P. en vue de
continuer les 6tudes. Les
<> ne peuvent
par centre se payer le lu-
xe d'envoyer leurs enfants
ailleurs.
Au point de .vue touristi-
que; la ville n'offre prati-
quement rien d'attrayant.
_ _ .- :.


Seule la masure pinceau
reprdsenterait une exploit
tion touristique. Elle est en
effet urme chanmiere ins6-
rant une grande cloche per
ceptiple a tons les habi-
tants de la Zone et sit-tue
au faite d'une monitagne
vieille a peu pros de 2 si6-
cles. Du temps de la colo-
nie; les colons se servaient
-de cette cloche pour rappe
ler les esclaves a l'ordre.

tout compete fait; voila
en vrac la situation actuel
le h Cavaillon. Mais en de
pit de tout de leurs mis '-
res; de leurs d6boires; de
leur isolement; les Cavail-
lonais ne se sont point lals
ses emporter par le deses-
poir et le d6couragemerit.
Ils aimeraient voir un jour;,
leur cite s'dlever aux rang
des grandes regions d1
pays 'A"'6


i MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGE LA FAITES

PLANIFICATION. FAMILY


LA


AlE !


PENSEZ A L'AVENIR!


Les prix du petrole montent en fleche...


TOYOTA


STARLET


La facon la plus conomique de beneficier


de la quality TOYOTA


LA STARLET A EN PLUS une suspension indeoM 64u4o6e de resorts a boudifs aux

4 roues, ce qui lui nermet d'etre aussi souple et stable tq'une 9rsse voiture.


HINOTO. S.A. Rue Pave Tl: 2 0658


IS


4

s






NI








SI,







s












IS


VS~





r~'J~/~Y~CT~P"*%I'"J~~I=P~)~5~13~/~I~ ~:,zr // C~~


..........


_L(~t~l---- ~-~"'~' ~~~~'i"i~-~~jdlllllIl);jlCk;~j~CII~~~,


a


~. .~- : _: .1 ;: _~_-~?5~:~"~:~,;'~;~t;Le;-l=: :,~ L.~7z~I~. _,,-.,-., _-~Y_:.-~...... ...~.~ .-~._;. -.




-
S. -. ~ V 4

I


SCANDALS


La jeunlesse rentre en vacancies une etquete de loisirs


On est au seuil des va-
cances 79. La jeunesse, sco
laire, estudiantine, s'appr6-
te A vivre cette p6riode ab-
solument propice, pour elle,
a la detente. C'est du moins
ce mot, detente, qui s.emble
etre identifi6 A 1'objectif


des vacances, si 1'on juge
les resultats d'un sondage
d'opinions men6 aupr6s d'un
6chantillon representatif d'6
coliers et d'6tudiants.
Les r6ponses des inter-
wiev6s constituent, en clair,
une requite de loisirs. Les


MERCREDI 4 JUILLET

LE BISTROT

GRANDE
OUVERTURE DES VACANCES


Super Spectacle de


de Frantz Courtois


et des meilleurs Musiciens Haitiens


Jazz. PoP Musique


Bresilienrne Haitienne.

SOIREE UNIQUE
Reservez vos Places


LE BISTROT

Tel. : 2-1809
iv-^sc_,fyyy,^y^^-^^,^, fJ, yy/f, y' '-s


par Pierre Robert AUGUSTE
jeunes reconnaissent et pro
clament leur droit aux loi-
sirs. Ils sont unanimes A re
connaaitre la function < tractive, des vacances, sauf
deux 6tudiants.
L'activitd sportive ou cul-
turelle devient l'un des cen
tres de preoccupation des
jeunes. Ils aimeraient tous
exercer un sport.

Jeune fille de 19 ans :
Les vacances, pour moi, se
ressemblent en Haiti. C'est
come un prolongement de
la vie ordinaire. Pas de
grands moyens de se deten
dre. C'est toujours le cine
ma, une parties de football,
quelque fois, une journee r6
creative ou un dvenement
distractif : theatre, festival
de musique. A la verit6, j'a
voue franchement que je ne
retrouve pas grand' chose
dans les vacances.
x x x x


otutes les stations balneai-
res. Ce que cela coftte en
risques et en frais de d6pla
cement est tout A fait de-
courageant. Vacances en
Haiti, il faut en career de
vraies en offrant h la jeu
nesse toutes les possibilities
de se d6tendre sainement.
x x x x.
Une fcolibre (16 ans) :
Aprss une ann6e scolaire
r6ussi, j'estime que tout
jeune doit rendre gaies ses
vacances. C'est, A inon avis,
le moment pour les jeunes
de vivre leur vie, en parti-
cipant a toutes les bonnes
activities creatlves; en visl-
tant des villes de provinces
qubn ne connalt pas; en
allant a la champagne pour
voir et comprendre la vie
des paysans. En un mot, va
chances signifie pour moi fal
re tout ce qui est bien pour
se detendre.


x x x x
Etudiant k la Facult6 Un Lycden (15 ans) : Tou
de Droit. Je vous ai enten- tes les vacances, la routine
du avec un reel plaisir. Je veut qu'on retourne parmi
ne dirai pas avoir 6td tent les siens A la champagne. On
de rire. Les vacances en Hai participait autrefois a des
ti,- c'est quoi ? c'est rien. travaux de chamD. On joue
Qu'est-ce que la jeunesse au football. C'est le sport
trouve a fire durant cette qui est le plus pratiqu6 dans
pdriode ? Se cloitrer entire la champagne en guise de.loi
les quatre murs de sa mai- sir. La riviere n'dtant pas
son ? Aller au cinema? Voir loin, on se baigne autant
6voluer deux dquipes de de fols qu'on le veut. Mal-
football ? Lire ? Et, quoi en heur h l'61tve qui n'a pas
core ? reussi II est oblige d'dtu-
A Port-au-Prince, c'est en dier chaque jour. Et, par-
core pire. Si l'on veut se fois, il est astreint> h une
rendre A la plage, on ne punition sev6re allant jus-
peut pas. On n'en trouve qu'a la reduction de la ra
pas dans les environs. Sauf tion alimentaire.
A L6ogbne, qui est plus pro Je dois dire aussi qu'on
che de la Capitale parmi n'a pas beaucoup de plai-
sirs a la champagne Les
enf ants jouent aux billes,
'toulent le cerceau, improvi-
sent au fil du jour des par
ties de football. Mais quand
on devient jeune, on se rend
compete que les vacances ne
Sont pas tellement agrea-
bles. Pas de cind. Pas de
centres thdatrale qu'on ren


contre en vllle.
x x x x
Etudiant en MWdecine.
Quand on n'est pas un poe
te, quand on n'est plus un
enfant, mais quand on est
Studiant en m6decine, les
vacances, on les passe d'a-
bord a l'hopital. Je ne veux
pas dire pour autant qu'il
est interdit de prendre ses
6bats ou l'on veut. Mais, il
y a tellement peu de choix
qui s'offre aux vacanciers
qu'on ne fait que revivre
la vie de tous les jours du
rant les vacances : cinema,
theatre, bal, bas, football;
volley-ball etc. Le mieux se
rait de voyager, d'aller con
naitre un autre monde. Tout
le monde ne peut le faire,
comprenez bien.
x x x x
Etudiant en sciences hu-
maines. Ne trouvez pas
trop radical; en vous rdpon
dant ceci!
Vacances en Haiti c'est
vivre son village ferm6.
Comprenez alors qu'on n'a
presque rien comme struc-
tures recr6atives. C'est un
veritable pi6ge pour les
jeunes. Je presume aussi
que les vacanciers haitiens;
surtout ceux qui sont d6-
pourvus de moyens; sont
condamnes a vivre un 6ter
nel ennui psychique. On
est toujours trouble. On a
des desirs; mais pas de mo
yens c'est une situation
psychologiquement explosi-
ve.
- Une jeune fille de 20
ans (foi chretienne). Tout
jeune chretien; meme s'il
doit se detendre durant
les vacances; ne doit ou-
blier son devoir sacr6 de
restcr toujours en commu-
nication avec le Saint-Es-
prit; en prechant son mes-
sage; en s'accomplissant
des oeuvres de la foi. Voila
comment doivent 6tre les
vacances du chr6tien.


A Managua, les pertes civiles
s'eleveraient a 15.000 morts
(suite de la lere page)


dollars estime-t-on.
Apres sa deuxieme jour-
se compent en millions de
nee de came, Managua s'ef
force de reprendre rapide-
ment un aspect normal, en
core qu'aucune administra-
tion, aucun magasin (ils
ont presque to is tW pills)
n'ait rouvert. Les files de-
vant les postes A essence
ont singulieremcnt raccour-
ci tandis que des bulldozers
s'employaient a d6molir les
barricades et combler les
tranchees.
La Garde Nationale a
fouill6 tous les quarters te
nus par les sandinistes,
mais ne s'y est pas implan-
tee, laissant seulement quel
ques pcstes de surveillance
aux endroits strategiques.
Les habit.nts de ces quar
tiers savourert maintenant
la paix revenue. Nous avons
retrouive dans le ,
de Bello Horizonte des horn
mes que nous jvions rencon
tr6s durant les combats. Ils
s'6taient confortablement
installs dans leur Rocking
Chair sur le Lrottoir, verre
de Whisky en main evous
savez, dit 1'un d'eux. j'ai
enreg'isre les premiers corn
bats dans le nuartier, je
vals vous les fire entendre,
Et tous se mrrent A ecou
ter er ,ourian., come on
6coute une vieflle chanson,
1'enregistrement cde tirs de


mitraillette. et de canons
qui avaient paralys6 leur vie
pendant trois semaines et
qui se sont arr-61s il y a
sculement 48 heures.

Dans le reste du pays, i'
guerre se pourjuit, et il serr
ble que la Garde Nationale
ait lanc6 depuis jeudi une
grande offensive dans le sud
pour tenter d'aneantir tou
te velldite sandiniste dan.
la region. Des troupes ont
6t6 heliportees sur le Sud
et une operation de debar-
quement aurait meme eu
lieu, mais aucune confirm
tion n'a pu etre obtenue.
Sur le plar' politique, les
n6gociat-ons centre les Etats
Unis et le Nica cagua se pour
suivent dans Je secret abso
lu, et le Congres nicaragua-
yen devait se reunir same-
di. Le quorum (51 membres
sur 100) a 6et atteint ven-
dredi par le seul Parti Libt"
ral (Gouvernemental). Le
group conservateur (Oppo-
sition, qui en se retirant jeu
di avait empeche le quo-
rum d'etre attecnt et done la
session de s'ouvrir. a indi-
que que si les Liberaux reus
sissalent h rieunr i eux.
seu~s les 51 membres neces
saires, Uis se joindralent a la
Session, mais unlquement.
pour ex!ger que solt discu-
t.e le replacement du Pre-
sident Anatasic Somoza.


~11.";~rr--_1?4~~?~TI'------~a;.r~bl ~~-r- ----~-'~'~`:'L~ - 1-..`.~.`-'-. --.I-- --------rl~.__. r








Insertion Dinandke


Le 29 Juin 1973
SON EXCELLENCE,;
MONSIEUR JEAN CLAU-
DE DUVALIER
PRESIDENT A VIE DE
LA REPUBLIQUE
PALAIS NATIONAL.-

Excellence;

Permettez que democrati-
quement et au nom de mon
grand ami defunt; feu le
Dr. Franqois Duvalier; Vo-
tre regretted Pre; je Vous
soumette une espece de nou
velle don't Voiis Rtes d6jA
mis au courant c'est a dire
les scandals quasi offi-
ciels de Trou Sable.
Je Vous communique ci-
joint une note que j'ai re-
mise a mon ami Dumay
pour publication dans son
journal sous la rubrique
Au Jour Le Jour depuis le
20 Juin courant et qu'il
n'a pas publi6e soit par
manque de places soit
pour des raisons speciales
que la bonne raison ignore
au sujet d'un nouveau scan
dale ri Trou Sable et cela
malgr6 la promesse formel
le que m'a fate mon ami
Charlier en prilsence de tci
moins don't je me garde de
citer les noms pour ne pas
froisser leur susceptibiiit6.
Je vous communique ega
element la note que j'ai en
voy6e a Mme Claude et
qu'elle m'a rapportee pour
une traduction en langue
vernaculaire; ce qui fut
fait. Mme Claude a feint
d'acquiescer a mon amica-
le requete en me promet-



Refusids :
Le Viatnian accuse
Les Elates Unis
TOKYO (AF)
Le Vietnam a accuse sa-
medi les Ei~Lts Unis dcelre
responsables ce l'exo'de
massif de rdfu*eos vietna--
miens; et a afirnme qu'it
participerait; sous certai-
nes conditions; a la con.fe
rence international sur
les r6fugHis; ont annonce
deux agenccs de press ja-
ponaises; > et .
Selon ces agencies; le
chancelier vietnamien char
g6 de la d;plomatie; M.
Nguyen Co Thach, a fait
ces declarations lorsqu il
a rencontre 1cs journalis
tes japonais qui accompa-
gnent une delegation du
parti comm"nlste japo-
nais, en ce moment en vi
.te a Hanoi.

M Thach a ajout6 qu?
les Etats Urns devraient
accueillir sur lcur territoi
re les r&fugies qu ils ont
eux-memes con1trbue a
crier. Le chancelier vietna
mien; soit des vietnamiens
qui ont collabore avec les
Etats Unis pendant la guer
re du Vietnam; soit des
vietnamiens d oriengine chi-
noise qui .ne peuvent plus
puis 1 instauration du rdgi
me communist.
Toujours selon les agen-
ces de press japonaises;M
Thach a par ailleurs con-
firm6 que le Vietnam par-
ciperait a la conference in
ternationale sur les refu
gies. si celle se consacrait
uniquement au problem


des r6fugi6s. sans se trans
former en forum de discus
sions politiques; notam
ment sur la situation au
Cambodge.


tant de me retourner les
clefs de la maisonnette en
question dans le plus bref
delai afin de lui 6viter des
ennuis avec le Service des
Contributions.

Mais: arand fWf. mon .-
tonnement de voir venir ce
matin devant les portes de.
ma mason le sieur fanton
C',samaior m'invectiver de
sottises et de mots sales
ce qui me laisse deviner
aue Mmine Claude 1'a averti
nu'elle devait me .remettre
les clefs one je me prono-
sais d'anporter personnelle
ment a mon amie la Rev.

Soeur Florence: directrice
. 1'Ecole Christ Roi qui
devrait les transmettre S a
la Soeur d'Assises; Sup6-


A


PRESENT LES PEINTURES DE TRES HAUTE QUALITY,
QU'ELLE FABRIQUE SUIVANT LES TECHNIQUES LES
PLUS MODERNES ET A DES PRIX DES PLUS ABOR-
DABLES.


une formule SOGA
pour chaque usage
une formule SOGA
pour chaque gout
un produit SOGA
pour chaque bourse


ECONOMIC
DURABILITY
SOGA Peinture et Vernis indi-
gene SA Rue du Magasin de
Etat (Pr&s de l'usine electrique)

,P.O. BOX 856 TEL: 2-2206


rieure 'de cette Ecole que
je- ne connais pas.

J'ai ddtidd de requisition
ner le Chef Supreme de
Trou Sable le Sieur Cher-
pin ainsi nomm6 qui d'ail-
leurs a afferme le lorp.n
de terre A cot6 de son Bu-
reau Politique (sic) un bi-
donville en bordure de trot
toir et ofi Mme Claude a
construct en un temps re-
cord une maisonnette et
ofi elle a transf6rd sa bou
tique depuis un mois; i'avi
sant que je renongais A
prendre d'elle les clefs de
la maisonnette que le sieur
Danton lui a illegalement
affermde et qu'elle lievait
l'apporter personnellement
A la Soeur Florence qui la
transmettra a la Soeur


d'Assises la Supdrieure.
,En ,consequence; pour fi-
nir avec. ces ernbetements

j'ai decide de
vendre ma maison et d'en-
visager de construire une
autre dans un quarter
plus paisible et cela peut
se faire dans un ddlai de
trois mois si tontefois je
trouve la propri(t6 souhai-
tbe.
-C'est pour cebe ra'son
que je Viens sollic'Len Vo-
tre bienveillante sollicitu-
,de -pour autoriser les Servi
ces Competents des Cvntri-
butions pour me mettre en
possession de l'esplanade loca
lise &A cote du Bureau du
r" + .... Gen6ral de I'ONL
que dirige mon ami per-
sonnel M. Auguste Mingret,


que me cause ma presence
te A la Cite No. 2 de St Mar
tin. Votre autorisation s'd-
tendra ensuite au Ministre
des Finances qui voudra
bien fixer un prix -democra
tique du terrain et qui ne
d6passera pas Mille Gour
des; je veux bien 1'esperer;
car je ne desire pas ,etablir
ma maison de residence
sur un terrain afferm6 de
P'Etat et qui doit couter un
minimum de huit mille dol
lars ($ 8000.00).

Fates cela pour moi;
Mon Cher President; et
Dieu Vous le rendra .
Respectueusement Votre;
Marcel BENJAMIN
Ing1nieur Civil Retrait6
lhre Rue Nazon Trou Sa-
ble


'I -.`~ C e~P~~


VINYL.. mRYLC. LATEX
Inodore (conomiqie, Curabbe
Suni rmPw f t[nflu


PfIWTURE EN NUSSEI




INTERIEUR-EXTERIEUR


Pilotuatil V1,111011,14 Im I *
FVOa' AU PmNCIL


r


--


ga~n


C I I


~_~3;;~;~;~;;;111~1~i~ i' I*iri...l; U~Lls~n~rrn-Lsl~L~~I~I"Fnrl I~pr- -r -77~~-II'YI -Irm~--i-~-c-~- - ---~--~i---~~~ ~i


4, VfA-,


F'


F


r


00,P


I ---- ~II I ~C










ADMINISTRATION
GENERAL DES
CONTRIBUTIONS
AVIS
L'Administration G6nerale
des Contributions ayant pro
jet6 des operations cadastra
les devant commencer le 19
Juin en course dans l'aire des
habitations Puits-Blain, Co
rail-Frere, Boni, Bois de 1'E
tat, Caradeux, Section Ru-
rale de Saint-Martin, Com-
mune, de Port-au-Prince, de
made aux proprritaires d&
terrains situ6s dans ces rf
gions de communiquer h la
Division du Contentieux
tous titres et pieces pou- ,
vant 6tablir iours droits.
Odonel FENESTOR, Av,
Directeur G6n6ral
x x x x

AVIS
L'Administratlon G6n6ra-
le des Contributions s'em-
presse d'infcrmer le Public
en general et, en particu-
lier, les propri6taires des
masons d'habitation, com-
mercants, Industriels, Pro-
fessionnels et tous ceux qui
sont assujettis A la Patente
que le recensement general
des Immeuoles et des Eta-
blissements Commerciaux,
Industriels et Profession-
nels de la Capitale a d6bu-
t6 le lundi 25 Juin 1979.
A cet effet, des Brigades
d'Inspecteurs des Contribiu-
tions, munis de leur insi-
gne et de leur carte d'Iden-
tit6 Administrative ainsi
que de fiches d'Inspection,
dfiment signees du Direc-
teur G6neral, sont d616gu6s
en vue d'entreprendre ce
travail en collaboration a-
vec les Repr6sentants de
I'Administration Communale
de Port-au-Prince.


En consequence, 11 est de
mand6 aux int6resses de fa
ciliter la taehe de ces Ins-
pecteurs et de leur fournir
tous les renseignements ne
cessairgs don't ils auront be
soin.
De plus, les propridtaires
d'immeubles sont informs
que le Bureau des Affaires
Communales se tient enti6-
rement a leur disposition
pour entendre leurs' dol6an-
ces et rancher -tout diff6-
rend qui, le cas 6cheant,
pourrait surgir entire eux et
les Inspecteurs.
Port-au-Prince, le 25 Juin
1979.
Odonel FENESTOR, Av
Diercteu, General.

x X X X

AVIS
L'Administration Genera-
le des Contributions se fait
le devoir de mettre en gar-
de les notaires et les arpen
teurs; tant de Duvalier Vil
le que de la Croix des Bou-
quets; contre toute transac
tion de quelque nature que
ce soit relative aux SIX
CENT CINQUANTE SIX
CARREAUX de terre (656
cx) don't les heritiers Ber-
nard ont W6t reconnus pro-
prietaires en vertu d'un de
cret en date du 28 Novem-
bre 1968.
Tant que le partage
prescrit n'a pas Wte effec-
tue; les -parties restant et
demeurant dans l'indivi-
sion; jes acquereurs even-
tuels ne pourraient pr6ten-
dre qu'aux droits et priten
tions de leurs vendeurs.
Port-au-Prince; le 12
Juin 1979
Odonel FENESTOR; Av,
Directeur General


WEEK-EKD EXTRAORDI NAIRE




Au Lambi




Night Club


Samedi 30

A PARTIR DE 3 H. P.M. ((COCKTAIL JEHNES) OU-
VERTURE VACANCES 79 AVEC BOSSA COMBO Adm.
$ 1.00

Samedi 30 Juin (Soir)

A PARTIR DE 9 H. P.M. SOIREE D'OUVERTURE VA
CHANCES 79 AVEC DEUG GRANDS ORCHESTRES

SEPTEN ET SELECT Adm. $ 4.00 DE 9 H. DU SOIR
JUSQU'A 4 H. DU MATIN


Dimanche ler Juillet

A PARTIR DE 3 H. P.M. BOOM COCKTAIL AVEC
LES AMBASSADEURS $ 1.00 .


Dimanche soir

A PARTIR DE 9 H. P.M. SOIREE SPECIAL A L'bOC
CASION DE L'ANNIVERSAIRE DE SON EXCELLEN-
CE JN-CLAUDE DUVALIER. AVEC LES ORCHES-
TRES SUIVANTS :
SHOOGAR COMBO ET BOSSA COMBO
ADMISSION SPECIAL


AVIS
Les 6leves de la classes de
philosophies desireux de par
ticiper au concours d'ad-
mission la faculty de md -
decine et de pharmacle
sont avis6s que re Dr. Beau
lieu d6butera ses cours le
lundi 9 juillet. De plus; on
nous price de leur annoncer
d'une part que la Biologice
rentre d6finitivement dans
le programme cette .ann6e;
d'autre part que les exa-
mens se ddrouleront sui-
vant le systeme tAmerican
Matching) (Multiple Choi-
ce). Le Dr Beaulieu qui en-
trainera certes les futurs
disciples d'Esculape en ce
sens; leur command d'ob-
server. 1'horaire suivant :
Lundi 8h 11h Zoologie -
Chimie
Mardi 8h 11h Physique -
Biologie
Mercredi 8h 10h Physiolo
gie Botanique
Jeudi 8h 11 Physiologic -
Chimie
Vendredi 8h llh Zoologie
- Physique
Tel: 6-2492
Henry Victor Beaulieu
Docteur en M6decine.

AVIS
Le Comlt6 du Victory Spor
tif Club invite tous ses mem
bres a une reunion en As-
sembl6e G6neraie qui se tien
dra au local de I'h6tel Le
Palace Champ de Mars le
dimanche 8 juillet 79 10
heures A.M.
L'ordre du Jour. est le sul
vant ".
1) Rapport du Secrdtalro
G6n6ral;
.2) Rapport de gestlon Gu
Tr6sorler;
3) Mot, du Pr6sident;
4( Election du Nouveau
Comitd.
Pour le Secr6taire G6n6ral
Jaccues ACLOQUE.
President
37
x x x x
Avis de la
Secretairerie
d'Etat a la
Jeunesse et
aux Sports
DIRECTION EDUCATION
PHYSIQUE ET SPORTS
Considerant que la Se -
cretairerie d'Etat a la Jeu
nesse et aux Sports et les
Federations Nationales coE
cernees ont de grands be.
soins en Cadres sporcifs sp'
cialis6s.
Considerant que la forma
tion de ces cadres doit etre
dispenses en priority par la
Secr6tairerie d'Etat a la
Jeunesse et aux Sports et
les differentes F6d6rations
Nationales (Basket-Ball,
Foot-Ball, Vo? ley-B 11).
Considerant que ies be -
soins nouveaux nes de la
formation permianente necee
sitent des stages de recy-
clage et'de perfectionne -
ment dans ces disciplines
( Basket-Ball, Foot-Ball
Volley-Ball)
La SecretairPrie d'Etat 4
la Jeunesse et aux Sports
(Direction de 1'Education
Physique et des Sports), et.
.vue d'encadrer la jeunesse
Sportive de la capita-le et
des provinces, d'educateurs
sportifs hautement quali -
fies, invite los entraineuit
a participer a un stage de
recyclage et de perfection -
nement du 16 Juillet au 4


Aout prochain, a 1 Institu-
tion St Louis de Gonzague.
Les conditions d'admis-
sion A ce stage sont les sul
.-antes : u d
1- Etre TI~ulnire du dl-


plume, certificate d'entrai -
neur d'une federation natic
nale ou 6trang&re.
S2-- Etre age de 25 ans au-
moins et de 45 ans au plus
3- Etre en possessiufa
d'un certificate midcal deli
vre par un m6decin
4- Avoir dirig6 pendant
2 & 3 ans la Selection regio
nale d'une ligue
Toutefois, a titre execep -
tionnel, la Secretairerie
d'Etat a !a Jeunesse et aux
Sports pouria accorder des
derogations. a,'x candidate:
possedant la quait6 d athli
te international du plus
haut niveau.
Antoine TASSY
Directeur G6niral.-
N B.- La d te limited des
inscriptions esz fix6e au Jeu
di 12 Juillet 1979 a 2 hres
PM -X

Nicaragua :
Declarations du
General Somoza
BUENOS AIRES (AFP)
Le President du Nicara-
gua; le G6neral Anastasio
Somoza; r6affirme qu'il ne
songe pas A demissionner
dans une interview publi6e
samedi par le quotidien ar
gentin de centre-droit < rin>.
A propos d'6ventuelles n6go
ciations; le G6ndral Somo-
za s'affirme pr6t a guer avec les sandinistes si
ceux-ci d6posent leurs ar-
mes>. < ne volont6; mais; ajoute-
til; c'est moi qui impose
les conditions du dialo
gue>>.
Le gd6nral Somoza affir-
me par ailleurs qu'il est
,,soutenu par un secteur im
portant du gouvernement a
mdricain. <(Seul le secteur
qui r6pbnd au president
Jimmy Carter souhaite que
je m'en aille; ajoute-t-il;
parce que beaucoup de ses
membres sonL des gauchis-
tes>.


AVIS DIVERS


^ ^^>y ^--^ %-wow-sw3


Attention! Attention! I

COMMERCANTS, INDUSTRIES ET PARTICULIERS, K
PLACE TOUTES VOS COMMANDER URGENTES DE
N'IMPORTE QUEL ARTICLE DISPONIBLE AUX
SETATS-UNIS D'AMERIQUE, A L'ADRESSE SUIVAN-
TE:

Les services

Commerciaux et industries
;.1, Rue du Peuple, Port-au-Prince Phone: 2-1720
LIVRAISON RAPIDE ET A DOMICILE EN 48 OU 72 %
HEURES,
" 4 '


Camp d'ete


'Lilliput Kindergarten'

Le LLillut Kindercoartens announce aux parents
1 ouvertvre do son Camn d Et6 pour enfants de 2 A
8 a ns. T Camp fonctionnera du 2 Juillet au 15
Aofit 1979

Un programme varil a 6t6 concu pour 1 panouis
segment de vos enfants : Poterie. macrame, crochet,
dessin, peinture, chant, vannerle, paper mache.
bricolage, basket ball. cinema etc...

Pour tous renseignements suppl6mentaires, pas -
sez au Ldlliput Kindergarten* 142 Turgeau, Ave Jean
Claude Duvaller, T61e. : 2-2405.


Pour un Centre
Professionnel
a Flon
(suite de ]a 1 re page)

un des animateurs de ce
project qui va contribuer a
1'essor 6conomique et social
d'une vaste superficie de la
riche plaine d LdogAne. Pier
re Baker que les populations
de la Plaine estiment pour
son esprit progressiste et sa
constant contribution au
, progres de La Salle, de Flon
avait faith don d'une vaste
propri6td et avait aussi don
116 tout son concours a 1'6-
dification d'une cole natio
nale.

Cette fois, pour completer
1'oeuvre, 11 a entam6, avec
le concours de I'ACDI, des
Conseils communautaires
de plusieurs communes de la
Plaine, la construction d'un
grand centre professionnel
rural.

Les travaux de base, fon
dations, murs, clolsons ont
6t6 ddja rdalisds. Il s'agit
de mener a bonne fin le pro
jet. C'est la raison pour
laquelle les Conseils commu
nautaires, les initiateurs du
project seraient heureux de
recevoir tout concourse n6-
cessaire tant des services
comuetents que du secteur
prive.

Nous avons visit les tra
vaux et pris contact tant
avec M. Pierre Baker qu'a-
vec les dirigeants des Con
sells communautaires. Fiers.
de ce qu'ils ont ddji r6alis6
pour la communaut6, ils vou
draient voir le Centre pro-
fessionnel ouvrir ses portes
le plus tot possible a la jeu
nesse de la Plaine de Ldo-
gane. L'Agronome Lucien
Cantave, en contact avec des
amis canadiens qui suivent
avec inter6t et solicitude
l'ex6cution du project, appor
te aussi gon plus enter
concours.


61


,c


r




- - - - r -- -- -- -- - -----


LE DEPARTMENT DES AFFAIRS


SOCIALES



En cette date faste du 3 Juillet



2- adresse au President a Vie de la R4publique,



S. E. M. JEAN CLAUDE D UVALIER




ses voeux de sante et de success continues




dans la bataille engagee pour le developpement


economique et le bien


- etre generalist


-. : -,s " " i ,.:ri -, -- -' -- ... . -


r- ---U2 2----------







LA DIRECT TION ET1 LE PERSONNEL

DE LA LOTERIE

DEL "ETA T HAITIEN.


Adressent leurs compliments



et leurs meilleurs souhaits a


S.E. M.


JEAN CLAUDE DU VALIER


Pr sident Vie de la Republique


Sl'occasion de son anniversary e de naissance.


- -


~2~vrr~p -- --1- "~L~EE~E19EE~ir~AA)~dm/~'- ~~M4




* CICU33I23ISZRCISmWYsp~1g4Upzuup:1,uu 3*234u22rUS?~ -ru~l 13E -ICIO


LE DEPARTMENT DE.

LNTERIEUR ET DE LA

DEFENSE NA TIONALE



a l'occasion de l'anniversaire de


S. E. M. JEAN CLAUDE DUVALIER


President at Vie de la Republique


present au Chef de 1'Etat


ses voeux de sante, de bonheur et de success


continues, pour sa politique de developpement


~~,~rl~rrl~L~rTl~i~U~M~~.~ -rll~e~Pu~- -L" "- ST ~YBL,


'"




Sctt1 M.,1 C@' @oS@
OODM


COMMISSION DE CONTROL


DES JEUX


DE HASARD


En cette date fast du 3 Juillet


adresse au President a Vie de la Republique,


S. E. M.


JEAN CLAUDE DU VALIER


ses voeux de sant6 et de success continues


dans la bataille engagee pour le developpement


economique et le bien


-etre generalise


------ -




iu:Auluur,:: U -u Cu uuzu-u-


LE DEPARTEMENTDES FINANCES


ET DES AFFAIRES ECONOMIQUES


3


Juillet


adresse au President a Vie de la Republique,


S. E. M.


JEAN CLAUDE DUVALIER


ses Voeux de sante et de sucees continues


dans la bataille engagee pour le d veloppement


economique et le bien


- etre generalise


la


p.


En cette date faste du


* I ^
,








I LA DIRECTION ET LE PERSONNEL



DE L'INS TITUT HAITIEN DE


STATISTIQUE


Adressent a Son Excellence


S. E. M.


JEAN CLAUDE DUVALIERI


le President a Vie de la Republique


Leurs voeux sinceres


a l'occasion du


3


pour son bonheur personnel
p rs,


Juillet date de son heureux


anniversaire


* ):. *
.1


~larAlrrrrirur~ulUy~-~U~U'4~R*~,~C~Ulr~ ~C~k~~ ~B~.~dltje~AkiZI1,-~bl~r~/~t;r~SI"/~,-~


~~4*lri.nl~-Ur..4C~~~~kr)~ ~--

















i


DE LA


CAME


Adressent leurs compliments



et leurs meilleurs souhaits a



S. E. Il. JEAN CLAUDE D UVALIER




President A Vie de la Republique



a *l'occasion de son anniversaire de naissance.


LA DIRECT ON ET LE PERSONNEL


~//j/~//lC~ -Illll-fZI1IIIR---------f ~I~J11~~~l ~IIYSt;///Xr)l;)~(~l1/3~t/~n//3C~ll~i~N/


~)I~JrJrJyl~3~AAAlr~'~,-~kY~OlOh-~~ --9~- -~,


' '~ '..;.. r:'~~I~_ : 'c~.-~!~,.~.~-3:1~.---~ -, :~ -1~I~I~-' ' i ~-~~-~.I.,L, I'C=~I~L.--~3EX--~~l~hT=hP~ ---I- _-u_--r -- r






LE CONSEIL ADMINISTRATION


LA DIRECTION ET LE PERSONNEL


DE L 'OFFICE NA TIONAL


S.E. M.


DUL OGE MENT




Adressent a


JEAN CLA UDE D UVALIER


President a Vie de la Republique


Leurs voeux sinceres pour son bonheur personnel


a. 'occasion du 3 Juillet date de son heureux

anniversaire


r u~~rne~ L~~lrarrrrrre u~~ --2'wrm--~2u~bu


- - - - - -~- ;~a l~r~ ,


r,-~-U ---- -------- -L~~,Lk-


~~-






LE DEPARTMENT DES


AFFAIRS


ETRANGERES ET DES CUL TES



se rejouit avec tout le people haitien en cette date


faste du 3 Juillet et adresse a


S. E. Ml. JEAN


CLAUDE DUVALIER


President a Vie de la R6publique

ses souhaits de sante et de succes continues pour la


politique progressiste de son gouvernement


de paix et d'union


b~lr~'l~,J~~AlrrunAIAl-l -Ilr~~~~rAlr~,rrrr r~ -~rrru~rrA1AlrAAf~)~~//~GI~/JIn/~5~/~-


;1044 1II~lllllll r IIIF 111:11illw,1,1"Oli 1,0,11111 11,Fllo li, ll:,loJll 11"lli"Ilil 1 11%IIIre",Me~l ll!, ,00rjA 1I~jIj P'00


AA i _: I~ ~ ~j rFCii~~Y~~=iPEPIII




rfyca~u~l~l~~a~ 3 ~3 -,>Y'~E3 ro~'c nr "' x ::2:rnuzri",msS~lu .3 ~


LA DIRECTION ET LE PERSONNEL


DE LA REGIE DU TABAC


ET DES ALL UMETTES



Adressent leurs compliments



et leurs meilleurs souhaits a


INN


S E. M.


JEAN CLAUDE DU VALIER


President a Vie de la Republique



a l'occasion de son anniversaire de naissance.


- ~




n"'l d 'j1qiJ1II! Rj dj2 2U f f1 f -m'


OFFICE .D 'ASSURANCE-ACCIDENTS


DU TRA VAIL, MALADIE

ET MA TERNITE

(OFATMA)



a l'occasion de l'anniversaire de


S. E. M.


JEAN CLA UDE DUVALIER


President a Vie de la Republique


present au Chef de l'Etat


ses voeux de sante, de bonheur et de success


continues, pour sa politique de developpement


* .,-..
* ~. ~.


~bsr~.~~uw~#r~urr~ar~.~a~\~,z~.2


I I I ., , , 4 ,," ,, . :,,, ,Z,- -,,.,. . , v ,, ,




04 l l


LE MINISTER DES SPORTS ET

DE LA JEUNESSE




Presente a



S. E. M. JEAN CLAUDE DUVALIER



President ai Vie de la Republique




ses voeux sinceres pour son bonheur personnel



a I'occasion du 3 Juillet date de son' heureux




anniversaire


rL~-~~- ~2U s~- -- -s-----------


--





LA BANQUET NA TIONALE

DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

t 1l'occasion de l'anniversaire de


S. E. M. JEAN


CLA UDE DUVALIER,


President a Vie de la Republique

present au Chef de l'Etat

ses voeux de sante, de bonheur et de success


continues, pour


NS


sa politique de developpement


LE DEPARTMENT DE LA JUSTICE


En cette date faste du


3 Juillet


adresse au President a Vie de la Republique,

S. E. M. JEAN CLAUDE DUVALIER

ses voeux de sante et de succes continues

dans la bataille-engagte pour le developpement


economique et le bien


- ~~tre gnerais


~/J/bJE//U('J/~////~C~L~u'lJr~sArrr~.-r~


~JJI'J///~a//l////J/I~'P~'//p~Z~~"~cP~


I ~









LE SERMON DE LA SEMAINE
Par le Pasteur Luc NEREE
LE CROYANT LE~ 'AMOUR


L'amour est patient; 11
est plein de bontd; 1'amour
n'est point envieux; 1'a-
mour ne se vante point;
il ne s'enfle point d'or-
gueil; il ne fait rien de
malhonnete; il ne cherche
point son intdret; il ne s'ir
rite point; il ne soupeonne
pont le mal; il ne se rd-
jouit point de 1'injustice;
mais il se rdjouit de la vd-
rit6; il excuse tout; il
croit tout; il espere tout;
il support tout> (1 Cor.
13:4-7). .
xxxx I
Il est evident dans le
Nouveau Testament que l'a
mour est la marque carac-


teristique de la Region
Chr6tienne. Les d6clara-
tions du Seigneur et celles
des Apotres exaltent l'a-
mour comme la principal
vertu que les croyants doi-
vent manifester entr'eux et
a 1'endroit des gens du
monde.
L'Apotre Paul par lequel
nous avons la rdvdlation di
vine a savoir que est 1'accomplissement de
la Loi>; a present 1''hym-
ne de l'amour que nous al
lons m6diter ensemble; a-
fin de voir que le standard
de vie du-croyant, n'ett d6
termind par les deux Ta-
bles de la Loi; mais plu-


tot par l'amour; car lit oh
il n'y a pas d'amour; la
vie est plate; sans zeste et
sans savbur.
L'hymne de 1'amour ne
se prate pas a la controver
se. Ses declarations sont ca
tegoriques et elles procla-
ment que l'amour a la pr&-
6minence dans toute vie
chr6tienne. C'est pourquoi
Paul a fait voir qu'il n'y
a pas de don de 1'Esprit ?
compenser 1'absence de l'a
mour. Mettant l'amour en
contrast avec les dons les
plus recherchds par le3
croyants; tels: le don des
langues; le don de la pro
ph6tie; la connaissance de


la Parole;. 1'esprit de phi-'
lantrophie et le sacrifice
de soi; l'Apotre Paul dd-
montre qu'ils sont tous in-
f6rieurs a 1'amour et qu'ils
n'ont de valeur que lors-
que 1l'amour les accompa-
gne.
x x x x 4
PRE-EMINENCE DE L'A-
MOUR
L'amour vaut plus que
1'6loquence. Car ce qui fait
appr6cier l'dloquence; c'est
la manifestation de 1'a-
mour venu du coeur.
L'amour transcende le
don de la prophetie. Il est
vrai que l'Apotre encoura-


" @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@(CD@@@@@@@@@@@@@@@



I Michele Scotch -Club o
@ @
@


I ELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO 79 @
@


PATRONNEE PAR



j ETASA (Volkswagen- Audi)


SfQUI SERONT MISS ET MONSIEUR DISCO 79 ?


GAGNEZ $ 3.000 DE PRIX.
@ @
@ @

@ AVEC :
@ @

I VOLKSWAGEN : $ 1.000 CASH @

@ AIR FRANCE : 2 Billets aller detour P-A-P Miami @

@' AIR JAMAICA : 2 Billets aller retour P-A-P Kingston

Sou Montigobay
@
@ HAITI AIR INTER : 2 billets au choix @
@ @
@ SANYO CENTER : Un televiseur SANYO @
@ @
@ OMNI SUPPLIES : Un refriaerateur KENMORE SEARS @
@ @
@ @
@ PLUS :

@ @
O DES BIJOU:TY, DES MONTRES DES ROBES, DES RADIOS, DES

@ @
@ DISQUES ET TANT ET TANT D'AUTRES CHOSES ENCORE QUI

@ FONT DE CETTE ELECTION L'ELECTION DE L'ANNEE I O!
@ @

@ @

Miss et Monsieur Disco 79 ...Un programme @
SD ...U
@
jX, S, C

@

(Renseignements et inscriptions tous les soirs auM.S.C.) @

@@@@@@@@@@@@@)@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ^


(suite page suivante)


SI..IMPERFECT IN ORIGINAL
," -; .. -.- .. .. .,* *. ''* *,- d ^ :. *- .- -. ^ ^


-~U~xu~owm~Y-~ --- i~!ii


I


A


ge les croyants i apirer b
ce don pour l'ddification;
1'exhortation et Ia consola
tion de l'Eglise.Cependant;
c'est chaque jour que 'on
voit des prddicateurs neu-
traliser leurs t6moignages
a la vdritd; par des criti-
ques non inspires par 1'a-
mour qu'ils experiment avec
aigreur centre des freres en
Christ.
L'amour vaut plus que la
science de tous les myste-
res et toute la connaissan-
ce. Nul ne peut nier que la
puissance de sonder .les
mysteres de Dieu et la pos
session d'une profonde 6ru
edition de la Bible ne sont
pas des choses enviables.
Mais elles ne valent pas
grand'chose sans un coeur
bienveillant et aimable.
L'amour est supdrieur A
la foi. II n'y a pas de crc
yant a minimiser la valeur
de la foi dans la vie chr6-
tienne. La Parole de Dieu
declare que : il est impossible de plaire
at Dieu>> (Heb. 11:6). Cepen
dant; cette meme Parole.
nous apprend aussi que
c'est < foi agissante (Gal. 5:6).
Les r6ponses spectaculaires
a nos prieres ne peuvent
pas remplacer 1'amour. Voi
l1 pourquoi Paul dit :
te la foi jusqu'b transpor-
ter des montagnes; si je
n'ai pas 1'amour; je ne
suis rien>.
L'amour est supdrieur a
la philanthropic. Rien
n'est plus recommandable
aux yeux du monde que les
actions philanthropiques.
Cependant; c'est la puretd
des motifs qui determine
leur quality. Dans 1'6glise
primitive; on a vu Ananias
et sa femme faire des dons
avec une certain apparen-
ce de largesse. Mais leur
motif n'6tait pas pur. Ils &-
taient mus par 1'6mula-
tion et non par l'amour.
Ils cherchaient seulement
a ressembler a Barnabas.
L'amour vaut plus que le
sacrifice de soi. Naturelle-
ment; celui qui se sacrifice
volontairement s'impose a
notre admiration. Qu'est-ce
qu'un home peut donner
de plus que sa vie? Cepen
dant; l'Apotr.3 Paul ne par
le pas en l'air lorsqu'il dit:
Quaind je livrcrais meme
mon corps pour 6tre brul6;si
je n'ai pas la charity; cela
ne me sert de rienm. II a
reason. Car il y a le mar-
Styre ostentatoire ofu 1'a-
mour est totalement ab-
sent. Dans la ville d'Ath&-
nes; il y a une stele 6levde
a la m6moire d'un fakir in
dien; qui selon les coutu-
mes anciennes de 1'Inde a-
vait voulu se rendre immor
tel; en brfllant son corps
publiquement.
Ils sont nombreux a tra-
vers le monde ceux qui se
donnent la mort pour la
satisfaction de leurs ambi-
tions personnelles ou pour
s'attirer la gloire. Leur
martyre ne leur sert de
rien; parce que c'est une
action qui n'a pas dtd inspi
ree par 1'amour.
xxxx X
LES PROPRIETES DE
L'AMOUR
II est de toute necessitd
que les croyants connals-
sent les propridttes de l'a-




S-3


SLE MINS TERE DES MINES ET DES


RESSOURCESENERGETIQ UES


se rejouit avec tout le people haitien en cette date


faste du 3 Juillet et adresse 44


S. E. M.


JEAN CLAUDE DU VALIER


President a Vie .de la Republique,


ses souhaits de sante et de sc continus pour la


oit~aique prgresste de son gouve:rnement


de ix *et d'union


- -- -


_ ~--al---_ CL~-~-J.--~C Y-- I -~CY--L4i;-


io I TO,




-~~~~~~~~ -----'"J~~~M~'//~lVT


LM.



rIM


ice




0












0
own


H



w-

Zn2


!L
' 1 ,


OGD














00
''C


&d 3d





40


ld


GW4

0


qw 0




0g




(A



'ad
a.

FA
O'0
9dpg
ce
WING


~x~"~'~pE;,a"~BS-;---



















ad
O'a ,
'60 -
FA

ope W







0 u~
Pol
W,?


J V1
Tfl
V-y-A
i v" ~"n
[J-j
:.'. ^ s^' -rfw-
^ m
r^ ss,
p"*^ iSBai
; x ^
c- -1 "*
^"*..'l w ^
::- F^ fea

^ 1^
^
r- NB- tl a s
7'^ g
^ *Q "

*'5



I


M
(A
a

a
51*






td
PSi



<
E
Q
U)


0.

adU' '
- 10
mot G
a i~i
ad(U



IA ,
cis
PE
9.4"



Cc c
W as



OZi 00


z


=I.
IA
I"


4D


cc


16
w,
'0


$l~bggS$.'~~t88pg~


swi

z


(U
(U
Ii
0
2
(U
~QJ



(U
E
(U



(U
U,
(U
ra

IA
0.



Ii

U's
GD


La;~~i~C~mMI~rP~rrau*CYIMin~I'-~


Aopan~~PDC#s3q;',br~~ ~y~~)rr~~P'


rjr


-----






La Direction Generale
La Direction, administrative

La Direction Technique

La Direction de Plan ification et le

Personnel de

L 'ELECTRICITE D'HA[TI

Adressent leurs compliments

et leurs meilleurs souhaits a


S. E. M. JEAN CLAUDE D UVALIER


President &a Vie de la Rkpublique


aI 'occatsi de soi aniveraire de nanisaane.


----- ~""''I~H~A~caY~4~/I~/E~~/II/"J///IC~)


~YAeU~oAnraAw~4u~:~ ~)l;/~g~~Y










Le Sermon de la Semaine


(Suite)
mour pour pratiquer 1'a-
mour d'une maniere reelle
et vraie. Le Seigneur de-
mande que 1'amour soit
sans hypocrisie; c'est-a-di-
re sans fausse apparence.
Les propri6tes de 1'amour
6numerees par 1 ApoLre
Paul doivent servir de tests
A notre caractere indivi
duel.
1- L'amour est patient.
II nous aide a. souffrir les
autres. C'est A cet 6gard
que r6pondant A la ques-
tion de Pierre h savoir :
rai-je a mon fr6re lorsqu'il
pechera contre moi? Sera-
ce jusqu'a sept fois? J6sus
lui dit: je ne te dis pas
jusqu'a. sept fois; mais jus
qu'I septante sept foisi>
(Math. 18:21-22). La pa-
tience qui procede de 1'a-
mour nous fait garder le
came m6me en face de
1'injustice la plus r6voltan
te.
2- L'amour est plein de
bont6; c'est-a-dire 1'amour
est bienveillant. II nous
permet de nous mettre a
la place des autres; sans
consid6rer leur position ou
leur disposition pour les
comprendre; les soulager;
les aider et leur pardonner.
3- L'amour n'est point en
vieux; il est plu tot gene-
reux. Le progri> ou i'avan
rement de ;,:i.e proc .1uin
ne nous cause aucun ena.-
[rin quania .ncdS avo:,s 1 a-
nmour dans notre coeur. Vo
yez Jean Baptiste par exem
ple. Lorsqu'on vient lui di-
re que celui qu'il a bapti-
s6; baptise aussi et tous
vont a Lui; Jean Baptiste
repondit: < peut recevoir que ce qui
lui a 6et donn6 du 'ciel)>
(Jn. 3:27). Et il ajouta a-
pros d'autres remarques :
que je diminue> (Jn. 3:30).
Quand la sup6riorit6 ou la
reussite de notre prochain
nous afflige; il y a lieu
de nous jeter A genoux
pour demander a Dieu de
venir au secours de notre
amour.

4- L'amour ne se vante
point. II est modest. Le
croyant ne doit pas cher-
cher a faire parler de lui;
ni a rapetisser les actions
des autres dans la crainte
de rester dans l'ombre lui
mn6me. Il ne doit pas jouer
au paon qui tale la beau
te de son plumage tout en
oubliant que sa voix edt
rauque. La Bible dit a cha
cun de nous < de lui-m6me une trop hau
te opinion; mais de rev6tir
des sentiments modestes...,
(Rom. 12:3).
5- L'amour ne s'enfle
point d'orgueil. II est hum
ble. II ne cherche pas a se
faire passer pour impor-
tant. 1 ne courtisse pas la
flatterie; les compliments
et 1'adulation. Le chr6tien
plein d'amour se rappelle
constamment ces paroles :
Qu'as-tu que ne 1'aies re-
,u? Et si tu 1'as requ pour
quoi t'en glorifies-tu?> (1
Cor. 4:7).
6- L'amour ne fait rien
de malhonnete. II est cour
tois. Le croyant doit 6tre
plein de sollicitudes a l'-
gard d'autrui. II dolt dvi-
ter 1'ironie mordante; la
rail lerie acerbe pour ne


pas blesser les autres.
C'est pourquoi la Bible nous
fait ces recommendations:
Par honneur; usez de pr6
venances r6ciproques> (Romw-_.


12:10). cQue votre parole
soit toujours accompagnee
de grace; assaisonnde de
sel; afin que vous sachiez
comment il faut rdpondre
a chacun> (Col. 4:6).
7- L'amour ne cherche
point son intbr6t. II est d6
sint6ress6. Ainsi lorsqu'un
chrdtien cherche en tout
quelque chose a gagner;
un profit a tirer; un avan
tage a prendre; une part a
r6clamer'; il y a lieu de se
demander quel esprit 1'ins
. pire. Car la Bible dit:< personnel ne cherche son
interet; mais que chacun
cherche celui d'autrui> (1
Cor. 10:24). C'est pourquoi
1'Apotre Paul se plaignait
aux Philippiens de 1'attitu
de de certain chrdtiens;
en disant: ne ici qui partage mes sen
timents pour prendre since
rement A coeur votre situa-
tion; tous; en effet; cher-
chent leurs propres int6-
rfts et non ceux de Christv
(Phil. 2:20-21).
8- L'amour ne s'irrite
point. II est calme. II exer
ce la maitrise de soi. II
n'est pas susceptible. Ainsi
le Chrdtien ne doit pas e-
tre bagarreur: toujours
pr&t a se battre; toujours
pret a provoquer les au-
tres. Quand s'accuse une
telle tendance; c'est une
evidence exterieare de la
ddfaillance de 1'amour.

9- L'amour ne soupqonne
point le mal. II est magna
nime. Il ne tient pas comp
te des torts qu'il a souf-
fert d'autrui. 11 est tou-
jours dispose a preter de
bonnes intentions A tout le
monde. Naturellement; les
gens qui agissent mal; qui
sont dans 1'illegalitd sont
toujours mdfiants. II y en
a d'autrcs qui sont rm.,
fiants a cause de leur pro-
fession; tels les detectives
par exemnle. Cependnqnt:
tout le monde doit savoir
que la mefiance est une at
titude anormale de 1'es-
prit; meme quand la soci-
td nous oblige a 6tre sound
qonneux pour 6viter de cA
der dans la naivet6
10- L'amour ne se rdjouit
point de 1'injustice; maia
il se r6jouit de la vdritd.
En d'autres termes:l 'amour
est sincere. Le croyant ne
doit se montrer mesquin:
ni en colportant les histoi
res des malheurs de son
ennemi; ni en affichant u--
ne supdrioritd h l'6gard du
ceux-la qui ont gliss6 dans
le mal. Dans parabole du
pharisien et du publicain;
le pharisien a 6td abaiss6
parce qu'il a manifesto u-
ne satisfaction de n'Wtre
pas comme le rest des
hommes qui sont ravis,
seurs; injustes; adultdres
ou meme comme ce publi-
cain qui priait cot6 de
lui dans le temple.
11- L'amour excuse tout.
I1I est tolerant. Nous pour-
rions dire que 1'amour s'in
gnie toujours a jeter up
manteau sur les fautes
d'autrui. C'est pourquoi,
d'ailleurs la Bible dit aus-
si que: ne multitude de pdchds> (1
Pi. 4:8).
12- L'amour croit tout.
I1I est confiant. Le croyant
qui croit tout n'est pas cr6
dule pour autant. Mais il
est sans malice; il n'a de
la suspicion a 1'dgard de


personnel. 11 refuse de croi
re les .gens mauvais sans
preuve; et persiste a les
croire bons.
13- L'amour espdre tout.


. 11 est optimiste. M6me
quand il rfy a pas de base
raisonnable pour esp6rer;
le croyant ne doit dsespd-
rer de personnel. C'est
lh encore une .raison de
pardonner sans cesse a
ceux qui nous font du tort.
Sans miracle; une reg'nd-
ration spirituelle .peut s'o-
perer chez eux. C'est pour
quoi Dieu ne veut pas que
le mdchant meure; mais
qu'il change de conduite
et qu'il vive.

14- L'amour support
tout. II est courageux. Cet
te propri6td, /de 1'amour
s'est brillamment manifes-
tde dans la vie du Sei
eneur; afin que nous sui-
vions ses traces. Et c'est
pourquoi 1'Auteur de 1'Epi-
tre aux H6breux nous dit:
eConsiddrez en effet; celui
Personne une telle opposi-
qui a supported centre Sa
tion de la part des p6-
cheurs; afin que vous ne
vous lassiez point; 1'ame
ddcouragdei (H6b. 12:33.


x x x


L'6numdration des proprid
tds de l'amour est prdsen-.
tde par l'Apotre Paul pour
servir de test a notre carac
tdre. Lorsque nous exami-
nons notre vie: notre con-
duite; notre comportement
et nos actions h la lumi6-
re de 1'amour; nous ne
pourront ne pas admettre
que nous avons encore a
faire beaucoup d'efforts spi
rituels si nous aspirons a


PHILIPS
NOIR ET BLANC

12" $283.00
17" $ 369.00

20' $ 43190
24" $ 45.oo


1'amour pour ressembler au
Seigneur. Car le Seigneur
est 1'incarnation de 1'a-
mour.

La description de l'amour
faite par l'Apotre Paul con
vient parfaitement au ca-
ractdre du Seigneur Jesus.
En effet; 1'on n'a qu'a subs
tituer Son Nom aif mot A-
mour; pour s'en rendre
compete.

Si nous voulons manifes-
ter cet amour dans nos re-
lations les uns avec les au
tres; il imported done que
nous nous consacrions. tota
element ?i J6sus-Chrijt: au
point de pouvoir dire conm-
me Paul: moi qui vis; c'est Christ
qui vit en moiv (Gal 2:20).
Nos rapports les uns avec


r


les autres seraient rdelle-
ment agr6ables dans ce
monde; si n6us 4tions tous
animals par l'amour.

Prenez done la resolution
d'embellir votre caractdre
comme votre part a la
transformation de notre so
ciftd. Confiez votre vie; en
ce moment meme; au Sei-
gneur Jesus. Il est non seu
element capable de pardon-
ner vos pdchds; de vous
affranchir de vos appr6hen
sions; mals il est aussi ca-
pable de vous faire ce ri-
che don d'amour qui ren-
dra votre personnalit6 bel-
le; forte et rayonnante.

Qu'il en soit ainsi pour
vous. Amen.

Rdv Luc R. NEREE


OFFRE D'EMPLOI
Jeune compagnie avec excellent marque de pro
duits de beauty recherche jeune fille ou dame dy-
namique, h'lingue, charmante personnalite. intelli
gente. esprit d initiative pour seconder et ouvrir
nouveaux marches. moyen de locomotion prefera-
ble, Sala-re plps commissions plus assurance plus
autres advantages
Envoyez curriculum Vitae i la boite postal No 13479


ADMIRAL


COULEUR
13" $ 62400

19" $ 823.oo0
25" $1439.00


ACHETEZ

VOTRE TELEVISEUR




CASH'


~----- --- _-------


. L


jr//~J////l(~/~d/////b~4r////////~J//~;v


r


1. CURACAO JRADING CO


L RUE PA'VEE QU'' DELMAS


SraLPc~`2~r~srt~,~'*;~urrr=~h~bl~:_~~ -- -- -~k~,~4;-~,"~r~,~,~R~~~ c -~- ~f~i~,~,Zk(~i~.~41~,P1~,~ 14~1~4~1


"


I


f


n




Im






AV
L


DE LA CONAELE

Adressent a Son Excellence


Apri


E AN CLAUDE DUVALIER


le President "a Vie de la Republique

Leurs voeux sinceres pour son bonheur personnel

a l'occasion du 3 Juillet date de son heureux
a e 0
anniversaire


L 'ADMINIS TRA TION GENERAL

DES POSTES

En cette date faste du 3 Juillet

adresse au President a Vie de la Republique,


S. E. M.


JEAN CLA UDE DUVALIER


ses voeux de sante et de succis continues


dans la bataille engage pour le developpement
economique et le bien etre generalis
et le b en
R pm.. . . . . . . . . .. - .
P'%%ROPW


U


LA DIRECTION ET LE PERSONNEL


~~]C~I~NSFb-llllllld~iT~I~~/III~`/~(J/J


~'JM.04.levvw. re. e.-e-e-A-40 r-e-00Y







L 'OFFICE NATIONAL



D 'ALPHABETISA TION ET



D 'ACTION COMMUNA UTAIRE



se rejouit avec tout le peuole haitien en cette date


faste du 3 Juillet et adresse a



S. E. M. JEAN CLAUDE DUVALIER


President ia Vie 'de la Republique,


ses souhaits de sante et de succ s continues pour la

politique progressiste de son gouvernement

de paix et d'union


~" `-`"""m~p~.~.l~lr~.~EII~'IAIIIII~J~'~.~


l(rll~llll ~~,-IL~llbh-~LICMIIALCRACM~IM~CI~YAIOI


~ be~O Q~~L~#C~HC~----------------,rv


' ~-Y--L ~ LL=I ~






Le Superviseur General et le Personnel

du Bureau de Supervision

des Entreprises Mixtes d'Etat

Le Directeur General et le Personnel

de l'Office Assurance

Vehicules Contre Tiers

Adressent a


S. E. M.


JEAN CLAUDE DUVALIER


le President A Vie de la Republique


Leurs voeux sinceres pour son bonheur personnel


a l'occasion du 3 Juillet date de son heureux


anniversaire


- - - - - - - - - - - - - -


~jr~/JC~r~XE~E~lkVV~4'T~,~/~1*T~E -AI"R--R~'Uir~*~I~C~--~i-~TY~.~AI~MI ~L~;~L~-~LYIRI~-~~NIIIPI~II~)=IC~)i~:~


.:...,.~.... ~..._~, ., .;.(.. I-. .. ~ ~ '------- :---- -' "",,~,~-----;"--~'~`;~ul---~




....-. - ;. =L:~- -- 1~i ..1:.- -, .i.--~. -...~ ~ ~_~~_~~~~_~ ____ r-. _


0









I













i
i








i


K
|
L


TRA VA UX PUBLICS TRANSPORT



ET COMMUNICATIONS


se rejouit avec tout le people haitien en cette date


faste du


3


JEAN


Juillet et adresse a


S



V
4'



V

4
V


I


CLAUDE DUVALIER'


President a Vie de la Republique,


ses souhaits de sante et de success continues wiur la


politique progressiste de son gouvernement


de paix et d'union


LE DEPARTMENT DES


V


S. E. M.


~ LCI~~~l~- ~ AIr-r ~J- -,,, ,-,,-, ~,,-~4 1-~~Y;)I~C-IVI~hl


--cocoaccom Lm cocoa m M-;PI p -r--------------- --l--- l --l-






L 'INS TITUT HAITIEN DE

PROMOTION DU CAFE ET

I DES DENRE ES D'EXPOR TA TION


En cette date faste du 3 Juillet



adresse au President "a Vie de la Republique,



SS. E. M. JEAN CLAUDE DU VALIER


ses voeux de sante et de success continues



dans la bataille engagee pour le developpement


economique et le bien


- tre generalise


~---, ~_


~~-- --.. ..~ --.,--I~--.-----~---~~- .-----~-; ---~-~-~~ YIIIIII ~"~'~"~~~PsllllPLlrPi





LE DEPAR TEMENT DE
LA COORDINATION E
LA COORDINA TION ET !


DE L 'INFORMA TION

se rejouit avec tout le people haitien en cette date


faste du 3 Juillet et adresse a


S. E. M. JEAN CLA UDE DUVALIER

President a Vie de la Republique,

ses souhaits de sante et de succes continues pour la

politique progressiste de son gouvernement

de paix et d'union


I




i
I
1


le~;~d;~APLe~lCYICL~d~C~eCiCe-- - - - - 1- M ICCLICI - - - - - --arj~u


- -- .-. ..)- '."X *--~rli- -.l~a~T~l~~r.-l-;~*~-~anagisr~ ~-'' '~'-- ~' ~gi. -- -- T-_T ^-~- ~Y- ~~~L-ia~i:l-liP-9~dr~i--$:;:~ CT~i~l~l~~mr~


" 4 .




23U~C~uuzwgl2:pg:A TI ',,,


LA DIRECTION ET LE PERSONNEL


DE L'ADMINISTRA TION GENERAL


DES CONTRIBUTIONS'




Adressent leurs compliments



et leurs meilleurs souhaits a



S. E. M. JEAN CLAUDE DU VALIER



President X Vie de la Republique



ta l'occasion de son anniversaire


Al.: - - - - - ---- -


~-


- 11. .. 1.1-1 1.1'.,-'-,-,-'-*-7- , - al-"Nft. -*Z It







LA DIRECTION ET LE PERSONNEL


DE L


0. N.


T. R. P.


Adressent a Son Excellence


M.


JEAN CLAUDE DUVALIER


le President a Vie de la Repiublique


Leurs voeux sinceres pour son bonheur personnel


a l'occasion du 3 Juillet date de son heureux


anniversaire


~~~ .,~, ~,..I,.L,,,.,, ~~,.~[. ~;.-. -~ -------..-*r-l ~~=~'.."..' '~"'.'"-T~;9"b9~a~n~,~~.~983?R~) .-.~..-.. - _. ...~'1..:..II ` ~ ; ,~,~x.~-i~.-m_;-~,. ;.~....~




q0, 0 ig 0'a IN I'-s---:e nou3M -No' 094In


V

I


DES DOUA


NES


Adressent leurs compliments


et leurs meilleurs soubaits a


S. E.M.


JEAN CLAUDE DU VALIER


President a Vie de la Republique


a l'occasion de son anniversaire de naissance.


LA DIRECT ON ET LE PERSONNEL


DE L ADMINISIRA TION GENERAL


-(-"T----\IPLC~I .Clnl-1III-=IT~T~~ I ~ --- -ll~il~nrr/aS~EF~"~YY~FFsl;raan~~,..,F _.... ;l*-i--liii*... ~II_.Y~i~l.~.Yi~llL?_Ti.-. -~-IY- _I-.-1--.1-- __-~I __ _ I;F^i-i--i.il._i- i._.. .-i~liT~-




W'


M.


JEAN CLAUDE DUVALIER


le President a Vie de la Republique





Leurs voeux sinceres pour son bonheur personnel





a l'occasion du 3 Juillet date de son heureux


anniversaire


.1
~ :-::rj> --


IS~

S,
I N


~~d~d~d~d~d~d~d~d~d~d~dlilyl~~~~~~~dlR~C


~-~;~l~llila--------------CR~.~


irrl _r- ~rl. _. ~~~~~~~~ __ __~_


i

LE CONSEIL D 'ADMINISTRATION ET




LE PERSONNEL DU CIMENT D 'HAITI




Adressent a Son Excellence
/




1123U22223..----r- u- *----r--p222u2-'-3 m UU:3~2 G'2...323U2UU-eO


LE DEPARTMENT DUPLAN




a occasion de 1'anniversaire de


S. E. M.


JEAN CLAUDE DUVALIERi


President a Vie de la Republique




present au Chef de l'Etat




ses voeux de sante, de bonheur et de success




continues, pour sa politique de developpement


- - - - -> - - - - - OZ)


- 1. 1 1 - 'I- -- -- Em I


7-1







LE CONSEIL D ADMINISTRATION,


LA DIRECTION, ET LE PERSONNEL


DE LA MIYNOTERIE D'HAITI


Adressent leurs compliments



et leurs meilleurs souhaits a


S. E. M. JEAN CLAUDE DUVALIER


President a Vie de la RIpublique



a l'occasion de son anniversaire de naissance.


DbOC4=


~/3r/J///YY/lr/~/~;r~'//~3~HAA~a~.~lkpn










j


dans la bataille engagee pour le developpement




economique et le bien etre generalise


66m- -commoo - PC -- a I


L 'A UTORITE POR TUAIRE


NA TIONALE DE POR TA U-PRINCE




En cette date faste du 3 Juillet



adresse au President- Vie de la Rlpublique,



S. E. M. JEAN CLAUDE D U VALIER



ses voeux de sante et de success continues


~EE~~E~ERC~rPA~CI~.~)~.~,-AC~~~


_ -- --- -- r, ~___ ,____ _____








Au fil des rencontres


DES MEMBRES
DE MEDICARE
A PORT-AU-PRINCE
Nous avons revu avec plai
Bir Darryl Cowan et sa fern


me Pam Cow,an de San Fran
cisdo, arrives en compagnie
de Carlos Zarabozo et Sa-
rah Keegan, dgalement de
San Francisco.


Cesaire definit les Antilles
r [(suite de la 16re page)


' fMnricains de Langue Fran
'aise
r La stance d ouverture du
'ongres a Wt pyisidee par
Monsieur Aim6 Cesaire, DW.
pute Maire de Fort de Fran
of, pokte et dcrivain Dans
son allocution d ouverture,
Monsieur Cesaire devait d6
finir les Antilles :
sommes des periph6riques.
des marginaux a-t-il dit.
Smais pas seul3ment du point
de vue 6conomtque, nous le
sommes de toute evidence
par rapport a la civilisa -
' ion europ6enne a laquel-
' nous nous rattachons,
par rapport a la civilisa.-
tion africaine et par rap -
port au Continent ambricain
Stuquel nous appartenons>>.
Pour le D6pute Maire les
'Antilles sont encore < un
territoire oti un jour un eu
reopen a d6barque et a plan
t6 le drapeau de son pays


Expliquant cc qu est la
culture Antillaise, Monsieu
culture antillaise, Mon -
sieur Cesaire a d6clard que
noir et du monde blanc aux
Antilles ga n a pas 6t6 seu
element une rencontre d horn
mes, une rencontre d un
maitre et d im serviteur.
cela a Wte plus profondd-
ment un choc de culture,
un choc de civilisation, un
choc de philosophie>>

Les antillais que nous
sommes, sont des heritiers
de tout cela, a indiqu6 le
porte, et c est parce que
nous avons cet heritage
que notre comrmunautd
constitute une communau-
t6 original et sp6cifique
Une communaute de ce gen
re mdrite le nom de Na-
tion>>. a conclu Monsieur
Cesaire *


Darryl Cowan est un E-
xecutive de MEDICARE et
sa femme Pam est dans la
Security social#.
Carlos Zarabozo est aussi
avec MEDICARE. mais sa,
discipline universitaire est
la philologie. II parle plu-
sieurs langues.
Sa belle amie Sarah Kee-
gan travaille au Skylab
(NASA) a Washington, D.C.
Ces sympathiques visi-
teurs logent au Grand H6-
tel Oloffson.



KHALID ZAYANI
PRINCE DE BAHREIN
PARMI NOUS
Vendredi sont arrives a
Port-au-Prince, le jeune et
sympathlque Michael Fisher
et sa ravissante femme Lo
retta.
.r.ichael est Bankers a Paris et a New
York. Sa femme Loretta,
venitlenne, est actrlce-
Ce captivant couple loge
h l'Habitation Leclerc oiL il
est entour6 d'attentions par
le jeune Manager Christian
Guichard, qui nous I'a prii
sent.


Michael et Loretta Fisher
nous ont appris l'arriv6e
pour aujourd'hui de leurs
amis, le Prince de Bahrein
Khalfd Zayrni et sa belle
compagne Javkie. Ces der-
niers dtaient supposes arri-
ver avec eux vendredi de
New York mais a 1'adro-
port on a cohstate qu'ils n'a
vaient pas de visa pour Hai
ti. Ils ont du rester pour
faire tamponner leur passe
port du sceau du Consulat
General d'Haiti dans la
Grande Ville.
Nous avons assIste au
spectacle de Mme Kernisan
en compagnie de Michael et
de Loretta Fisher qui pas-
sent une dizqine de jours
en Haiti avec le Prince Kha
lid Zayani et Jackie.

xxxx

Mme Vera Buettner, orl-
ginaire de Berlin est arri-
v6e la semaine derniere a-
vec sa fille Chichio Garcia
et son petit fils Matthew
Garcia.
Mme Vera Buettner est
professeur de litt&rature a-
mnricaine'dans un Lvcee a
New York.
Chichio Garcia, infirmi-


re,. va 6tudier la medecine.
Quant 6 Matthew Garcia,
7 ans, c'est un jeune boute-
en train. La famille loge au
Grand H6tel Oloffson.
x x x x
M. Bernard Croquet, arri-
ve avec sa charmante fem-
me Thre.se et son fils Oli-
vier est mpntenr photo-com
/position et maquettiste a Pa
ris. Sa femme Thfrese est
operatrice photo-composi-
tion. ,
Cette. sympathique famille
loge aussi au Grand HOtel
Oloffson.

xxxx
Nous avons revu avec plai
sir -Carl Martin et sa gen-
tille femme Peggy.
Carl qui a travaillO a LA
BELLE CREOLE dans les an
nees 50 dtait part en 1954.
Carl et Peggy sont revenues
apres 25 ans. Ils sont les
heureux propridtaires de
CARL MARTIN'S Desert
Shop (Palm Desert, Califor
nia).
Carl Martin et Peggy nous
ont reconnu tout de suite.
Ils logent au Grand Hotel
Oloffson de Al Seitz qui a
lui aussi travaille 6 La Bel
le Creole a la meme epoque.


~ _













vie,


conomique


CEE / ACP: LES PRINCIPAUX POINTS DES ACCORDSDE LOME


BRUXELLES, (AFP)
Voici lesprincipaux poinr.s
de 1 accord sur le renouvel
element de la convention
de Lome auquel sont par -
venus Mercredi a ,3ruxel-
les, sous reserve dune aprc.
probation ultdr.eure par un
conseil des Ministres spe-
cial -des 57 pays ACP, les
representants de la CEE
et des pays d Afrique. des
Caraibes et du Pacifiquf-

- VOL-UME DE L AIDE
FINANCIERE -
Le montant de 1 ai -
de financiere que la CEE
va accorder pour les 5 an-
nees a vwnir atteint 5.6 mil
liards d units de compete
(une UC egal 5,7 FF), soit
une augmentation de 2,2
milliards d UC par rapport
;a la premiere convention
de Lome Cette scmme se
decompose de la facon sui
vante : 4.65 milliards d'UC
pour les dons du fonds eu
ropden de deve.loppement
(FEDGLN IIT Millions
pour les prets de la Ban-
que Europeenne d investis
segments (BEI) eL 180 mil
lions sur le Budget de la
CEE, qui s3ront utilis6s
pour les frais admini3tra-
tifs de la coopirati )m en-
tre la CEE et les pays ACP

- CHANGES
COMMERCIAUX :

Les pays ACP desiraient
que les quelque 0.5 pour-
cent du total de leurs ex
portations qni divcnt enta


Petrole :
Decouvert
d'un gisement de
en Colombie
BOGOT. -- (AFP)
qui pourrait pr duire 2.000
Un gisement de p6kcrol-
barrils par jour a ete de-
couvert dans les plains
orientales de la Colombie;
annonce-t-on samedi a Bo-
gota de source autorisee.
Le gisement; local>,s6e
par des experts de 1'entre-
prise < de France
et de l'entreprise national
see colombienne < trol; a ete baptism Garza>>. II pourrait couvrir
les besoins de la Colombie
en matiere d'hydrocarbures
lorsqu'il sera exploit.


-.


core payer des droits de
douane pour entrer sur le
marched communautaire en
soient exempts La CEE a
refuse ces demands mais
a augmented les quotas de
tomatoes, carottes. oignons
et viandes bovine qui bend-
ficient de ces avantages
Un effort serait fait afin
de promouvoir des ventes
de rhum sur le march
communautaire


- STABEX : LE SYST'FM/'7
P7 STABILISATrON DES
PECETTES
D EXPORTATION

Prev; par la premiere
convention et qui s aopll-
c.uaft i 19 groups de rro


duits agricoles e6 au mine
rai de far a eitd amnnag6
Dix a)uvcUx produits ouit
ete a.,o, *,-N. A lIste "Gez
products, tels le caout
chouc, les noix de cajou.
les graiaes de coton. les
crevettes L inclusion du La
bac sera 6tudiee ultrieure
ment Le mineral de fer,
pour les mines existantes
de Mauritanle. sera mainte
nu dans ce system pour 4
ans Les seuils de fluctua-
tion et de dependance~
(c est-a-dire chute minima
le des recettes et pourcern
tage minimal des export
tions que doit cc.nstituer
un produit pour beneficier
du system) out etk abals
ses de 7.5 PC A 6,5 PC (de


2,5 h 2 PC pour les pays
les plus d6favoris6s)

- REGIME MINERALS :


Principal innovation de
ceTte convention : un sys-
teme destine a permettre
aux pays ACP ( nir leur potential de pro-
duction> dans le secteum
minier a Wtd institute Ce
mecanisme, pour lequel
est pr&vu une dotation de
280 millions d UC, s appli
quera au cuivre et Coblat
(Zambie. Zaire et Papoua-
sie), aux phosphates (To-
go. S6n6gal. Bauxite et A
lumine (Guin6e, Jamai -
que, Surinam et Guyana),
Manganese Gabon) Etain


(Rwanda) et Minerai de
tej" (iLiberia-)
L aide consisteXa -en des
prets speciaux qui seront
accords aux pAys don't
< rais repr'sent.ant a moins
15 pour cent du t exportationsf et d6ntt capacities d exportation vers
la CEE risqu,':it d itre r6-
ruites dau moiRs' 1l0 PC
soit en raison d vve&)ments
fortuits, solt en -raison du
ne reduction des. ecettes
^ exportationm

- LES DROITS DB .
L HOME :

Aucune allusion n est
pr6vue dans le t x.e de la

(Voir suite page suivante)


ACTUALITE ECONOMIQUE '


RUDE SEMAINE POUR LES OCCIDENTAUX


PARIS, (AFP)
Les dirigeants des sept
principles puissances Oc-
cidentales, rdunis les 28 et
29 Juin ha Tokyo, n ont pu
qu enregistrer avec une ( mere resignations le nou
veau < des treize
pays exportateurs de PFtro
le qui forment l <)
de 1OPEP.

- L EPREUVE LA PLUS
SEVERE DEPUIS
1973 -

Les hausses des pix deci
rees a Geneve par 1 OPEP
Smnt, de loin, les plus s6
ver:s infligees aux pays im
portateurs depuis la fin de
1973. puisqu elles portent
la moyenne des course de
<,1 or noir>> a plus, do cin-
quante pour cent au-des-
suis du niveau atteint en
Dceembre dernier Cala se
traduira. seloni les experts,
par un transfer suppl6-
mentaire de plus de qua-
rante milliards de dollars
par an (environ cent soix
ante-douze milliards de
Francs) des pays <>
,ors les pays petroliers

Ce transfer, prevoient
les experts, aura sur les
economies Occidentales los
mimes effects que les pr6-
c6dentes augmentations du
prix du petrole. en les ag
gravant : acceleration d u


ne inflation qui s est ral-
lumee depuis le ddbut de
1 annde, et ralentissement
de 1 activity economique
done extension du choma-
ge qui devait dej6 frapper
dix-huit millions de tra-
vailleurs cette annee dans
les vingt-quatre pays do
1 OCDE

Les divers pays importa
teurs seront plus ou moins
touches selon importance
de la place du r-etrole dans
leur bilan energetique et
selon leurs capacites a
1 exportation


Mais tous seront frap
p6s, directement ou indi
rectement. par les repercus
sions des difficulties eprou


vees par leu:s partenair s
com.merciaux
Une ide de I ampleur
des d6ghts est donnee par
les estimations des experts
des Eats Unis 1 un d-'s
pays qui devrai'nu 1t:re le
moins durement nffpct&s :
la hausse du p6trole ra-
lentirait la croissance de
1 iconomi'e ,mericain2 de
un pour cent cette annde
et de un pour cent de plus
en 1980, tandis .ou? 1 evolu
tion de 1 ensemble des piix
serait accAleree dans les
mbmes proporlt ", '
Apors los dec'sions de 10
PEP, les engagements pris
a Tokyo par le <.sommetb,
ds sept tendent surtout,
rleiv ent les observateurs,
a stabiliser les prix du pd-
trole au niveau qui vient


Energie: Electricite et
chauEag avcc ke ,TteGtM


PARIS (AFP)
Un petit groupe, le < tem>, qui product b la fois
de 1'energie 6eie-rque e. de
la chaleur A partir dc la
combustion d'un gaz ou de
1'alcool et avec seu'ement
15 pour cent d'energie, sera
commercial se prochaine-
ment en France
< la forme d'un conteneur
d'environ 1 mrntre cube qui


ccmprend un mnteur de 4
cymndres de 9.0 cm cuoes,
un moteur e-cctr.que ec
deux echangeuir tUeine qute
un echangeur huie Ie -
teur eau et un autre gz7.
d&echappemnnc Eau.

Un seul surer le chauhlage cGInplet
de 4 apparte"-"onLs de cent
me res caries chacun, ou
fournir en eau chaude 16
appartements en supple-
ment (e i'ee.:trcite neces-
saire.

Tout citoyen' franga's, rap
pelle-t-on, a le drolt de pro
auire son emn;,r. eleci!..e
jusqu'a cnuLtrrence de 8.000
kw.

< peut fonctionner
au gaz de fum'er methanee)
obtenu a pai tr de deche s
organiques de- an'maux et
de pail'e, mais ou herbe.
L'installat:on, revient (en
Suisse) a un peu mo!ns de
105.)00 fr et i'en retifn a
13.000 fr par an.Un metre cu
be de gaz de fumier equ'-
vaut a envwron 0.8 kg de
fuel dom stiq'o 'et une cu-
ve de 9 m cubes peut pro-
duire de 60 a 100 m cubes
de methane p-,.r jour.
To'em>, commarcialiFe par
Fiat France, sera vendu aux
ienvirons de '21.000 gourdes.


d Utre fix6. et a .viter une
reprise de 1 escalade par
de nouvelles surencheres
II a Wtd maintes fois souli
gn6, notamment par le pie
sident Francais Vae6ry Gis
card d Estaing, quo la pour
suite des politiqi:ue du rcna
cun pour soi aurait relanc6
cette escalade et conduit
rapidemont a une situation
intenable Les < sept >&
etaient done condamnes a
s entendre
II rests a savoir si les li
mitations d importations de
pdtrole. tells qu elles
solit prevues et en suppo-
sant qu elles soient effec-
tives, suffiront a retabliP
1 equilibre du march& pe
trclier qui >uppose. de la
part des exportateurs, le
maintien. sinon un lg-pr
accroissement. de o.eur pro
tection
COMMENT
POURSUIVRE LA
CROISSANCE AVEC
MOINS DE PE'ROLE -

Mais les principals in-
terrogations porLmt sur les
poss'bilites de poursuivre
la croissance des econo -
mies avec une inergie li-
mite?.

A ce propos, le sommet de
Tokyo recommande a cha-
que pays de prendre ds
measures s anti-dieflationnis
tes> ce que lebpremier
Ministre Francais Ray -
mond Barre appelle des
mesures- pour compenser
1 effect depressif du trans-
fert pdtrolier

Mais aucune precision
point, et personnel n a trou
v6 jusquici le remade sap
pliquant. a la fois, L la
stagnation et aI 1 inflation
D autre part, les <-sept,
s 'niagent a remplacer en
Spartie le petro12, h dove-
lopper I utlisation du
carbon et de 1 energie nu
cldaire Cola suppose, no -
tamment de la part des
dirigeants amrlicalns, Ja-
ponals et Allemands,
ou ils surmontetit 1 ojpo)si
tion rencontr6e jusqu ici
pour la construction d?
centrales nucldaires
A un moment oxi les tu
ynuteries de onze central

(suite derni6re page)


, A


a


parce .que, m4me sans gros revenues, les hai-
tiens savent maintenant comment mettre
de /'argent de c6t6 tout les mois pour le
faire fructifier.

parce que, mrme sans capital au depart, ils
pourront r6alispr tel ou tel de ces projects
don't ils revent depuis longtemps une -ou-
velle voiture; une maison, des etudes plus
tard pour leurs enfants et pour eux une
recraite heureuse.




LA BANQUET NATIONAL

DE LA

REPUBLIQUE D' HAITI


~M"- _Pir~--~~--~n~~.~~*.i~l I ; ;, :`-










LA VIE ECONOMIQUE


(SUITE)

convention. minme dans le
preambule Les pays ACP
4taient cat6goriquement op
poses a toute r6f6rence a
ce probleme Toutefois la
CEE se reserve la possibi
lit6 de faire une d6clara
tion unilaterale sur le su
jft

CEE ACP : APRES
LES NEGOTIATIONS
defi, a d6clar6 a 1 issue des
n6gociations Monsieur Clau
de Cheyssbn, commissaire
europ6en charge des pro-
bl6mes du d6veloppement,
de trouver dans le monde
une politique de coopera
tion au dlveloppement
comparA.ble a celle que
nous venons de definir>
Certes, 'alors que la CEE
considere que pour sa part
les n6gocia/.ms sur le re
nouvellement de la coh -


les nucl6aires americaines
doivent etre r ti'ees pour
resister aux tremblements
de terre. 1 agency special
s6e de 1 OCDE prevoit que
1 6nergie nucl4aire pour -
rait fournir 34 pour cent
de 1 61ectriciA. en 1 an
2.000. a condition, toute -
fois, que les go iverne
ments apportent une solu-
tion a 1 evacuation des d6
chets
En tout 6ta' dc cause, no
tent les observateurs, la
reliance du nuc'iaire ne
peut *tre q- un. solution
A moyen terme car il faut
cinq ans pour programmer
et construire une central
La crise de 1 Energie n -.


vention sont terminees. les-
pays ACP attendent enco
re qu un prochain conseil
des Ministres, special des
pays ANP approve le r-
sultat des n6gociations

Toutefois, 11 semble peu
probable, estime-t-on de
source proche de la corn
mission Europ6enne, que
des pays ACP refusent de
s associer a 3a nouvelle
convention Les pays qui se
raient les plus r6ticents
sont. apprend-on de bon
ne source, la Jamaique, la
Barbade, la Zamble, la
Tanzanie. le Nigdria et
peut 6tre le Zaire

Monsieur Cheysson a sou
lign4 que les concessions
faites par la CEE a ses par
tenaires du >, dans le
context de la crise econo
mique et de la hausse des
prix du p6trole, n ont pas


fecte pas seulement 1 Occi,
dent puisque ce problem
a domino ls debuts de la
troisieme session du C )me
con (Marches commun des
allies de 1 Union Sovi4ti-
que) qui s est tenue a Mos
cou du 26 au 29 Juin
L URSS rest le pre-niei
producteur mondial de .pe
trole (572 millions de ton
nes 1 an dernier,. mals le
rythme de sa progression
diminue, et les experts Oc
cidenta',x estimenn que
dans cinq aon. oi 135. ellar
ne pourrt plus foi;rnir les
pays de 1 Est M-scou era
alors demandeur sur lo
march Occidental, .e ou ul
n arrangera rien


de> II a ajout6 que 1 aug
mentation de 1 aide finan-
cire de la CEE aux pays
ACP, passe de 3,4 rril -
liards d unites de compete
(1 UC 6gal 5.7 FF) pour
la premiere convention, a
5,6 milliards pour la pro-
chaine, reprdsente si elle n est pas suffisan-
te>, un accroissement de
62 pour cent (et meme de
72 PC si 1 on estime en
dollars)
I1 a remarqu6 que le sys
theme adopt pour permet-
tre aux pays ACP de main
tenir leur pdtentiel de pr6
duction miimer en cas de
chute des recettes d expor
station t6moigne de <1 es-
prit d aventure> de la CEE.
qui ne manquera pas de
-rencontrar sur ce terrain
les grandsds fauves> que
sont les socidt6 multina -
tionales
Si ce systeme avait exis-
t6 lors de la premiere con
vention a-t-il poursuivi,
la Zambie et le Libdria au
raient pu maintenir leurs
mines en 6tat et seraient
a nouveau prosper.
Monsieur Cheyson a cons
tate que les n6gociations
ont port essentlellement
sur des problemsms prati-
ques et concrete>, et a no
te que les pajs ACP, mal
gr6 leur nombre, ont fait
preuve d une grande ferme
te et de solidarity


AUGMENTATION DU
NOMBRE DES
MILLION NAIR1ES
A MERICAINS

New York (AFF)
A, la faveur de l'inflatii ,
le <(Club>> des millionaires
americains, jadis exclusif
s'est sngulierement elargi
depuis Fan dernier.
Selon une etude de la
Banque US Trust Corpora-
tion divulguee jeudi a New
York, 520.000 americains
entrent aujourd'hui dans la
categorie des -'milliqnnai-
res>, soit un americain sur
400 et 15 pour cent de plus
qu'a la mi-1978.
L't.ude range *dans cette
categorie t o u t individu
don't les reverus nets attei
gnent ou excedent un mil-
lion de dollar0, sans tenir
compete des dettes. Les deux
plus recentes etudes gouver-
nementales sur la richesse
des americains avaient re-
cense 121.000 millionaires
aux Etats Unis en 1969 et
180.000 ne 1972.
lionnaires a travers les E-
lionnaires a travres les E-
tats Unls est directement
proportionnelle a la popular
tion des E'ats. New York
vient en tPite avec 51.031 mil
lionnaires, usii par la Cali-
fornie (33.509) et 1'Illinois
(31.138).
L'etude de I'US Trust, qui
calcule egalerrent la te> de millionaires par
1.000 habitants, r6vele touite
fois quel les Etats les plus
peuples sont souvent les
moins bien places. Curieuse
ment, 1'Idaho minne la liste
avec 26.65 millionnaires
pour 1.000 habitants suivi
par Le Maine (7.72 pour
1.000). La density des mil-
lionnaires de la ville de New
York, qui en compte 16.255
n'est quo de 1.73 pour 1.000
habitants.


Un don de 1.000dollars


CEE / ACP: LES PRINCIPAUX

POINTS DES ACCORDS DE LOME


(SUITE)

que noble et desintfressee
qu'elle puisse etre.
Nous prenons plalsir a pu
blier ci-dessous la correspon
dance 6chang6e entire la In
ternational Child Care (IC
C) et lAssociation des Ex-
portateurs de Cafe d'Haiti
(ASDEC) qui vient d'offrir
une contribution de mille
dollars par an pour la cam
pagne Anti Tuberculeuse.

x x x x

ASSOCIATION DES -
EXPORTATEURS DE,
CAFE D'HAIT;
(ASDEC)
Ce 7 juin 1979
M. Emmanuel Ambroise
PRESIDENT ICC-Haiti

M. le President,

L'Association des. Exporta
teurs de Cafe d'Haiti (AS-
DEC) a bien recu votre let
tre du 29 Mai ecoule don't
le contenu a bien retenu
son attention.

Elle tient a vous feliciter
pour cette pariotique croisa
de que mene votre Associa-
tion en faveur des demunis.
Et elle souhide, en outre,
que tous les secteurs du
pays puissent bien compren
dre la haute portee d'unc
oeuvre aussi humanitaire
et aussi utile. C'est sous cet
te optique que I'ASDEC vous
envoie ous ce couvert un
cheque au No. 1275 de $ 500-
(Cinq Cents & 00/00 DOL-
LAR;.) tire s;ur la Banque
National de la Republique
d'Haiti comme contribution
semestrielle aux frais de la
camp'Agne ant1 tuberculeu
se. Veuillez nous en accuser
reception.
Nous vous souhaitons du
success et vous prions de trou
ver ici 1'expression de no-
tre haute consideration et
celle de nos sentiments les


CITE DU VATICAN (AFP)
Quatorze cardinaux ont
et6 cr6s samedi au course de
la premiere assemble de
cardinaux convoquee par
Jean Paul II (Consistoire).
Le Pape leur a dit que
la couleur rouge de leurs
nouveaux v6tements < lait le sang des martyrs>>;
don't ils devaient < force.
Remerciant le souverain
Pontife; le nouveau Cardi
nal Agostino Casaroli; Se
cr6taire d'Etat; a laiss4 en
tendre que le 156me Cardi
nal -; don't le
nom n'a pas Wte r6v641; et
que le Pape se reserve d'an
noncer quand il lui plaira-
pourrait venir de 1'Est de
1'Europe. Selon des ru-
meurs persistantes; il s'agi
rait de Mgr Julijonas Ste-
ponavicius; administrateur
apostolique de Vilna; en Li
ge des noms des prelats
qu'il entendait 61ever a la
pourpre. II a exprim6 son
intention de faire de nou-
veaux voyages et s'est loud
de 1'accueil du peunle me
xicain; en janvier dernier.
Le consistoire comprenait
plusieurs parties. La pre-
miere; secrete: dans la sal
le consistoriale du Vatican
Jean Paul II a inform of-


ficiellement le Sacre-Coll&
tuanie.
11 a dgalement remercid
1'Episcopat et les autorites
polonaises qui I'ont rec.u
debut du mois; en insistant
sur le caractere internatio
nal de sa visit dans sa pa
trie.
Aprbs 1'annonce de nomina
tions et promotions cpisco-
pales; a eu lieu le consis-
toire semi-public au course
duquel le Pape a recu le
serment d'obeissance et de
fid4lit6 a sa personnel et a
l'Eglise des nouveaux car-
dinaux. Puis il leur a re-
mis la calotte et la barret
te rouge; insignes de leur
dignity.
Ensuite a commence le
consistoire public; devant
5000 personnel; dans la
grande salle des audiences.
Le Souverain Pontife a invi
t6 les 14 nouveaux princes
de 1'Eglise sont 6 italiens:
2 polonals: tin francais
gr Roger Etchegaray Arche
veque de Marseille: un
vietnamlen Mgr Marie Jo-
japonais Mgr Asajiro Sato-
seph Trinh Van Can; un
waki; un canadlen Mgr Ge
raid Emmet Carter: un me
xicain Ernesto Corripio A-
humada: un irlandals Mgr
Thomas O'Fiaich.


meilleurs.
Leon 0. BAPTISTE
President de 1'ASDEC
xxxx

27 Juin 1979
M. Leor Baptiste
President de 1 Association
des Exportateurs de Cafe
d'Haiti
B. P. 777
Port-au-Prince, Haiti

Monsieur le President,
L'empressement avec le-
quel vous avez repondu A
mon appel en faveur des
enfants haitiens tubercu-
leux et menaces de tubercu
lose mon re qcuel point vo
tre association s'interesse
au sort de la masse paysan
ne 'qui n'a cesse de porter
sur ses epaules. aujourd'hui
fatiguees, tout le poids -de
J' conomie national.

Les initiatives de l' DEC) ne se competent plus
et l'assistance que vous ap-
portez aux planteurs tant
sur le plan tt-chnique qu'e-
ducatif'pour 1'aider a aug
menter sa production temoi
gne d'un patrictisme avise.
Au:si votre participation
a la lut^e que la ICC ne ces
se de mener depuis plus de
dix ans, centre la tuberculo
se en Haiti, est seulement
une autre preLve de vo're
sollicitude vis a vis du sort
de nos masses rurales.
Votre cheque de $ 500.00
et votre, promesse de contri
bution de mille dollars par
an vont cGntribuer a soula
ger d'innombrables enfants
en detresse, menaces ou at-
taques par le fleau.
C'est en ieui nom que je
vous prie de recevoir, Mon-
sieur le President, avec mes
remerciemcnts, 1'expression
de ma profonde gratitude.

Emmanuel AMBROISE
President
International Child Care
d'Haiti
EA/ac


RUDE SEMAINE POUR

LES OCCIDENTAUX
(SUITE)


Jean Paul II nomme 14 Cardinaux

lors de son premier Consistoire


\\ I \ i| S(ONJ


AN / TRANSCONEX. INC









Minutes Jant nous orons aussi un service par terre
des eases pus mporns des U SA HAITI



i vi s











a'sons aussi la consolidation
oDepu's delay plus amplieurs anformationees co TRANSCONE Xe





T rRANSCONEX CONTAINER SERVICE. S.A.
offre un service rapDu Cenre. tagconomique Ralphet complerr en
contanesceedeMIAMIa PORT AUIT PRICE
Maintenant nous offrons auss5 un service par terre
des etats,les plusrimportants des U S.A 6 HAITI
Vos documents sont aussi prepares par nous et nous
falsons aussi la consolidation


FOEMBRE CHAMBRE DE COMMERCE D'HAITI
TRANSCONEX CONTAINER SERVICE. S.A.
123 Rue Du Centre Etage Ralph Perry
PORT-AU-PRINCE, HAITI'
TEL. 2-1555 .


PIP-


_ _







Entretier avec Me. Wiedner Grard Vital- Herne

DIRECTEUR DE < D'INFORMATZONS CIVILES DE REPRESENTATION ET DE GESTION D'INTERETS DES TIERS


1.- Qu'est-ce qui vous a
port 9 crier tien de Criminalistique et
de Formation des Investi-
gateurs Sp6ciaux>, en Hai-
ti ?

R) Je vous dirais tout de
suite, qu'officier d'intelligen
ce, grade acad6mique r6gu-
lierement obtenu, je me suis
toujours nettement int&res-
s6 A tous les probl6mes rou
lant sur les multiples tech-
niques de la Suretr g6nera
le. Au course de mes multi
ples voyages et contacts a-
vec le monde des spc-'1",
tes en Pn-"'-
e-T ^ ~ 1. me penetrer
Si cprit, que l'homme 6-
tant le meme partout, ce
qui s'applique a 1'Occident
peut aussi se retrouver a
l'Orient. Et surtout, lorsque
de telles applications postu
lent l'humanisation et 1'evo
lution des rapports sociaux.
Ainsi, j'ai pens6 a porter
1'autorit6 superieure de mon
Pays, comme faisaient, il y
a un Siecle, Alphonse Ber-
tillon et Vucetiche, a ren-
dre hautement technique
les diff6rentes Suret6s Hai
tiennes, grace aux cadres,
que ne manquera pas de
leur fournir tien de Criminalistique et
de Formation des Investiga
teurs Sp6ciaux>.

f Haiti, deuxieme produit
de 1'Occident des le com-
mencement du XVIIIeme.
Siecle, pourra s'ennorgueil-
lir d'etre la premir,e des
Antilles, et la sixieme du
36me monde, a avoir un titut de ce Genre>. Ce qui
voudra dire dialectiquement,
que ce Pays en optant pour
la Police hautement techni
que, vote implicitement


pour la radiographie de tou
te accusation de CRIME, de
tout Crime, et postule une
meilleure dispensation de
la Justice. Enr crant cet
Institute, je veux bousculer
un certain empirisme, sen-
sibiliser l'opinion sur des
problemes p6nitentiaires cui
sants, faciliter d'autires d6-.
bouchds pour des jeunes, et,
vivre un peu de 1'effort fait.
2.-- Avez-vous un cohtrat
avec l'Etat Haitien pour la
formation des Cadres de
Police ?

.,L Institut Haitien de
Criminalistique et de For-
mation des Investigateurs
Sp6ciaux> est une Ecole Pro
fessionnelle comme tout au
tre, avec la difference qu'il
enseigne des matieres d'im
portance particulikre. Si
tous les Instituts Techni-
ques n'ont pas de contrat-
avec 1'Etat, pourquoi vous
me semblez vouloir une po
sition privil6giee pour l'In-
hacris. Pour repondre avec
precision je dois vous fai-
re comprendre que tut est priv6, comme d'ail
leurs plusieurs autres d'ou-
tre-mer. Dispensant des ma
tires cotees et approuvees
internationalement, il aide-
ra 1'autorit6 dans ses be-
soins de cadres techniques.
Comme, aussi, les hommes
qu'il forme peuvent travail
ler en Haiti dans les bran
ches de l'activit6 privee
(les matieres 6tudiees peu-
vent attester cette polyva-
lence), et trouver leur pla
ce ce> dans toutes les polices
de Suret6.
C'est ce qui explique, que
j'ai inclus dans nos program
mes. l'AnIlais et 1'Espagnol


Pour cause d'Inventaire

Les ETS RAYMOND FLAMBERT avisent leurs fiddles

Clients et le public en general que leurs portes reste-

ront fermees du Jeudi 28 au Samedi 30 Juin en course.

, inclusivement, ce pour cause d inventaire annuel-

Port-au-Prince, le 25 Juin 1979

////////7// I//////

par Carto A. DESINOR
*
fonctionnels.
3.L-Quels rapports avez-
vous dtabli (ou ,comptez-
vous dtablir) avec des Ins-
titutions -trangfres du mt.
me genre ?

R) J'ai d6ja' inscrit HACRf'S a 1'INTERPOL, sol
licit6 sa re'cohna!ssance par:
les principles Polices du
Mbride. Des bases de cooper
ration technique et cultu-
relle sont jetees entire cet
T-'I.tut et ses paires Outre-
Atlantiques. Je suis interes
s 4 le jumeler avec 1'Ins
titut de Criminalistique de
Norv6ge>). Des d6marches
sont en train, aupres d'at-
taches culturels des princi
pales ambassades occidenta
les en vue d'autres apports
techniques et culturels.
4.- Quelle est la duree
des cycles d'6tudes ?
R) < pres-
crit neuf (9) mois d'6tudes
r6gulieres pour l'obtention
des grades d'Investigateur
civil, de technician en Dac
tyloscopie. Six (6) mois
pour le grade de Technicien
en Haute Suret6.

5.- Estimez-vous ceux-l1
suffisant pour la forma-
tion adequate du cadre de
police ?
R) Je vous dirais que je
forme des cadres techni-
ques pour la SURETE g6ne
rale de n'importe quel Pays.
Ce qui manquera aux tech-
niciens de 1'INHACRIS, c'est
1'entrainement au titre.
6.- Quel niveau intellec-
tuel exigez-vous de vos fu
turs tudiants ?
R) Pour les grades d'< gent de S4curit6 en Unifor
me> et de detective e priv4>),
il faut absolument la clas
se de 3Mme. Pour les gra-
des d'Investigateur civil et
de Technicien en Dactylos
copie, la second. Pour ce-
lui de technician en haute
Suret6, le baccalaurdat de
premiere parties sera exigi-
ble. Il y aura un examen
d'entr6e.
7.- Pensez-vous qu'il exis
te actuellement dans notre
milieu, un engouement pour
ce genre d'6tudes ?
R) Pourquoi pas, les hai-
tiens comme tout aitre ueu
ple, s'interessent aux 6tu-
des techniques de la SURE


AVIS

La International Corporation S A reprtsehtant la N C R avise les mnteressis
que le concours pour le recrutement d un employee du sexe masculin qui devait a
voir lieu le Vendredi 22 Juin a 6t6 report au vendred;. 13 Juillet 1979 t 4
heures precises.

Pour etre admis a y participer. les candidates de vront presenter au moment
de 1 inscription les pieces suivantes

1- Un extrait de 1 acts de naissance

2- Etre de nationality haW.tienne

*3- Etre Ag- de 18 a 30 ans

4- Le Certificat de fin d etudes secondaires 26me parties

5- Le diplome en Electronique d une ccole reconnue
en' Haiti ou de 1 stranger .

N B Connaissance de 1 anglais nicessaire

Un registre d inscription sera ouvert A cet effet j la International Corporation
S A jusquau Vendredi 13 Juillet 1979 de 7 hres 30 AM & 2 hres P M 1 padres
se suivante : 158 Rue du Centre 306


- 5wWPuF5aVAVA#%FWW


TE g6ndrale. Nous voulons
pour prewuve, leur presence
en foule dans les films po
liciers, d'espionnage. Leur
6panchement naturel pour
1es litterature poltci6res.

Si, sous ces deux aspects,
ils n'ont jamais cesse de
manifester chaudement leur
engouement comment ne se
sefaieht-ils pas intfresses
au riche et utile program-
,me de ? D'ail
leurs ils doivent 6tre non
seulement fanatis6s par 1'im
portance des mati6res dis-
pensees mais encore plus
attir6s par les multiples d.
bouches qu'un tel diplome
leur offre.

Je citerai pour vous, quel
ques disciplines 61abor6es et
6tudices : Criminalistique
(6udes des traces, des en-
cres secretes, de la chimie
sanguine, des laboratoires),
Criminologie, Anthropolo-
gie, Sociologie, Psychologie,
Para-Psychologie, Statisti-
que et Sondage d'Opinions,
Etudes des Codes Secrets,
Graphologie et Identifica-
tion des machines a ecrire,
Contrefagon et Falsification,
les narcotiques et leurs ef-
fets sur l'organisme, les ca
racteristiques des principa-
les monnaics internationa-
les et celles nationals. M6
thodes dactyloscopies com-
paratives, anatomie compa
ree des empreintes digitales,
Poroscopie, Administration
et management, Droit inter
national Priv6 et Public,
Droit Penal. Civil et consti
tutionnel, Legislation inter-
national sur les Stupefiants,
Investigations civiles, crimi-
nelles, industrielles, fiscales,
administrative, commercial
les; Technique de desamor
gage des engines explosifs de
fabrication artisanale, En-
quite sur les Incendies et
sur immigration, anglais
et espagnol usuels etc...

8.- Avez-vous deja eva-
lue les d6bouch6s 6ventuels
pour les cadres de police ?
R) Haiti est en voie de
d6veloppement dans tous
ses contours. Il lui faut des
cadres. Et dans le domain
qui nous interesse, des tech
niciens lui manquent de fa
con visible. Je pense que
I'INHACRIS faisant preuve
d'une institution profession
nelle prestigieuse, est bien
place pour pourvoir en
technicians les diff6rentes
Suret6s publiques et pri-
vies d'Haiti.

Les debouchbs du diploma
de ne s'arre-
tent pas 1l. II peut travail.
4ier.~ ,Al'exterieur. C'est cette
raison qui me porte a, deli-
vrer, diplome et certificate
de notes en trois langues in
ternationgles. .
,9) Qublte conceptiori avez-
vouiis du policies qui convien
drait .e hmieux actuellement,
a notre milieu ?
R) Sans tergiverser, -'
you expliquerai qu'il y a
divers types de policies, a
la SURETE GENERAL. Si
vous parlez du Policier de
la rue en uniform, je pen
se que Ie role de cet der-
nfer doit etre d'abord pre
ventif, empecher le mal de
se produire. I1 doit 6tre gar
dien de la 1lgalite et agent
social. Ses doivent etre reprehens'.bles
du Code Penal en usage
pour le civil. II devra etre
justiciable de la justice ci-
vile. Un tel statut de la fonc


tion pollclre en Haiti, n'est


- pas encore possible, pour
des raisons structurelles.
10.- En quoi conslste l'A
- SICREGIT '

R) L'ASICREGIT est une
Agence speciale d'Informa-
tions civiles, de repre6nta-
tion et de gestion d'interets
des Tiers. II organiseka la
ou
plus pricis6ment une .BAN
QUE DE RENSEIGNE -
MENTS sur le Cr6dit>, .avec
la cooperation cohfidentiel
le des commergants, iildus-
triels, hommes d'affaires et
Banques 6tablies. Il pourra
se chai'ger du recouvrernent
des dettes. A part cela,: il or
ganisera des dossiers-sta-
tistiques fichera des infor-
mations techniques cdltuu-
relles professionnelles et
les communiqueront mroyen
nant pavement. I

L'ASICREGIT recomhIan-
dera les diplomas de l'INHA
CRIS a des functions en
Haiti cohnme h 1'tranger.
C'est une agence de d6tec-
tive priv6.

11.- Pensez-vous que la
< o r une
banque de renseignement
de credit peuvent exister
sans probl6mes dans notre
milieu ?
R) En Haiti, tout est reel
element probleme. Mais puis
que, la Police du Credit est
16gale. En ce sens qu'il est
plus que normal, un com-
mercant, industrial, homme
d'affaires, une banque, s'ad
joignent les services d'" te
Agence sp6cialisee, pour
prendre le moins de risque
possible. D'autant plus
qu'un tel control permet-
tra aux gens de ben,dficier
plus facilement un credit,
dans le cas de solvabilit6...
Je n'en vois pas un incon-
venient majeur.

12.- Dans quelle Yhesure
la formation que vous comp
tez dohner h vos 6etidiants
differera-t-eHle 'de 1'esprit
traditionnel en course dans
la Pol'C'e Haitienne ?
R) En Haiti, le policies
est un militaire remplissant
la fonction social. Est-ce
pour vous dire immediate-
ment, que la formation aue
nous donnerons i l'INHA-
CRIS, n'est guere compara-
ble a celle du soldat dress
pour les grands perils na-
tionaux. Nous devons recon
naitre sans risque d'etre
contredit, que nos policies
de rue, qu'ils soient de la
Brigade des rues. de la bri
gade des notes, de la briga
de des stupefiants, de la
brigade criminelle, de la bri
gade des moeurs. depassent
bien souvent leur formation
initial pour remplir cette
mission civiisatrice. Un pas
est dejA fait, avec la presen
ce la' Police Centrale, d'un
embryon de techniciens de-
vant former des technicians
modernes en Surete Genera
Ie, l'INHACRIS..pour attein
dre ses objectifs supr6mews.
est en train de" recruter
vingt-six (26) p-ofesseurs
d'Universite et technicians.
Je donnerai deux (2) con

ferences de press, avant
1'ouverture de 'INHACRIS.
-L'une en Haiti, 1'autre au
Canada. J'accorderai une in
terview a ,Montreal Matin-
et une chaine de Television
Canadienne. L'ouverture de
lInstitut Haitien de Crimi-
nalistique et de Formation
des Investigateurs Sp6ciaux,
est fixe pour Octob'e.


-I


,~/;r~'ll~!~/I/~,~'~%~'~/r/flY/I//, ; I~L~r ~L; ~ IILIC IIIIAIII~IIIIIIIAI ;llrr-1


K\.


~'~'~L~U~"""~C~C~"e~e~~'


MereAd









CARNET SOCIAL


Deces de M. Dees de M.
Georges Rodriguez William- Vilaire
Chabehe


Les Pompes Funebres Pa
ret-Pierre-Louis vous an -
noncent le d6ces de Mon-
sieur Georges Rodriguez
A sa mare Madame La-
mercie Francois, son 'pere
Monsieur Joseph Rodri -
guez, sa veuve nee Marian
ne Lacroix, ses enfants : Si
card Rodriguez. Joseph Ho
gu et Madame nee Suze Ro
driguez, Pierre Sanon et
Madame nee Mimose Ro-
driguez, Darly Rodriguez,
A ses petits-enfants : Jean
Lou, Phi,lippe. Taina, Jo -
sianne, Alain, a ses freres
et soeurs : Ducarmel Fran
gois et Madame Lucian Ro
driguez et Madame Joseph
Rodriguez fils et Madame
Ernst Rodriguez et Mada-
me, Fritz Rodrigue- et Ma
dame. Madame Jeanine Ro
driguez, Antonio Rimpel
et Madame, Mademoiselle
Marguerite Rodriguez, a
ses neveux et nieces Aux
families Franhqois, Rodri-
guez. Lacroix, rejoie, Ho-
gu, Sanon, Noel, Pierre
Paul Jeannot Exume
Bataille Cadeau -
Dimanche Charon
Toussaint; a tous les au-
tres parents el.t -.1lis nous
adressons nfs vives con -
doleances
Les obseques s.ront cele
brees le Lundi 2 Juillet a
4 hres P M en 1 Ealise du
Sacre-Cceur de Turgeau
Le convoi partira du salon
funeraire de 1 entreprise
306



Deces de Mme
Albert Denis
NEE AMELIE ELIE

Les Pompes Funebres Pa
ret Pierre Louis vous an-
noncent l1 deces survenu a
Petion-Ville de Madame
Albert Denis n6e Amelie
Elie

A sa sour Madame Wes
tern DaJiphin et sen epoux
a ses enfants Madame Al
bert Reiher, ses enfants et
petits-enfants. Madame E
dotiard Denis, ses enfaits
et petits-enmants Mademni
selle Olga Denis at sa bel
le soeur Madame Louis
Roy, ses enfans3 e; petits
enfants, a ses neveuix ft
nieces : Monsieur et Mada
me Hans Stecher et famil-
le, Mademoiselle Gisele
Elie. aux families Alphon
se Denis et Fernand Barthe
Aux families Elie, Denis
Barthe, Roy, Dupuy, Garde-
re. a tous les autres parents
et allies nous adressons
nos vives sympathies
Les obs6queg stront chan
tees le Lundi 2 Juillet a.
4 heures P M en 1 Eglise St
Pierre de Pktion-Ville oui
la d6pouille mortelle se-
ra exposee des 2 heures
L inhumation se fera au
cimetiere de Port au -
Prince 306


M.D
Nicol
M. Dev
originaire
Bouquets,
connu a
des Cont
a 1'hospi(
Sales. II
crise d'at
Nous
sympathy
tons un
ment.


Pax Villa anpronce le
dcks survenu le 28 Juin
A 9 heures 45 P M .1 HO-
pital Frangals de Monsieur
William Vilaire Cabeche
En cette p6nible citcons
tance Pax Villa et Le Nou
velliste pr6sentent leurs
sympathies a sa veuve n6e
Germaine Cauvin, a ses ep
fants, A ses neveux et nim
ces, et A totts les autres pa
rents et allies eprouvis
par ce deuil

Les funerailles de Mon-
sieur William -Vilaire Ca
beche seront chanties le
Lundi 2 Juillet h 4 heures
P M en 1 Eglise du Sacr6-
.Coeur de Turgeau
Le convoi partira de Pax
Villa Sacrd-Coear oui la dd
pouille mortelle sera ex-
pos6e des 2 heures 306

xxxx

Deces de M.
Lherisson
Alexandre

Pax Villa announce le d6
ces survenu le 28 Juin 79
a 1 Avefie Magloire Am-
'broise de Monsieur Lh6ris
son Alexandre
En cette Demble circens-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste pr6sentent leurs
sympathies h sa Mere Ma
dame Cleante Louis Char-
les, Jacqueline Joseph. ,a
ses infants Pierre Alexan
dre, Gerald Alexandre; Ma
rie Ange Alexanare, Elie
Alexandre. Gary Alexan -
dre, Ronald et Gina Alex
andre, Immacula Alexan-
dre, Nathalie et Sandra
Alexandre, a sos frfre et
soeurs Jacqueline Alexan-
dre. Margela Alexandre
Verna, Argentine Alexan-
dre, Ermithe Alexandre,
Bernadette Alexandre, Loui
sina Alexand:e. Nicolas
Alexandre, Paulette Alex-
andre, Reginald Alexan-
dre, h ses neveux et nieces
Gerald Bobo, Davcnel. Va
Ion, Magalie Alexandre,
Albert Alexandre, Adema
Bobo. Mirabo Petit-Hom -
me, Aux families : Alexan
dre, Louis-Charles, Joseph
et a tous les autres parents
et allies epr'ouvs par ce
deuil

Les funerailles de Mon
sleur Lherisson Alexandre
s'eront chantees le Jeudi 5
Juin h 4 heures P M en
1 Eglise Ste Anne

Le convoi partira de Pax
Villa Champ de Mars ofi
la d6pouille mortelle se
ra expose des 2 heures
306


Sx xx

Avis de Divorce
Le public est inform= que,
nar ina p uLI ut i, e UU


X XX x Pl-j uglutnLb jt g :im n nate U
x Seize Juin mil neuf cent
soixante dix-huit, le Tribu
SVictor nal Civil de Port-au-Prin
las ait'e ce a pronon6 I divorce des
epoux Valentin Roberson.
eze Victor Nicolas, aux torts de la femme, n6e
de la Croix des Lina Glaudin; les formal
inspecteur bien tes 16gales proalablement
u Bureau Central remplies, 1 Offcier de 1 E
ributions est alit6 tat Civil de la Section Sud
ce St. Francois de de Port-au-Prin:e a trans-
a 6t6 frapp6 d'une crit la date cu Vingt-hult
poplexle. Juin mnil neuf cent soixante
lui pr6sentons nos dix-neuf, le d'spositif du
es et lui souhai- dit jugement, duans les re
prompt rdtablisse- gistres a ce aestines
'Arthur Gerard DELBEAU,
296 Avocat 306


Deces de Mr.

Max Menard

Pax Villa announce le 'dJ
ces survenu le 27 Juin 79
1I Hospital Canape Vert
de Monsieur Max Mdnard
En cette, pn nble circons
tance Pax Villa et Le Nou
vclliste presentent le 'rs
sympathies a sa Veuve nde
Marie Th r6se Syl-estre, a
ses enfants Monsieur Serge
Menard. Mademoiselle Bri
ginte M6nard, Messieurs
Max Menard Junior, Jean
Pierre Menard Madame et
enfants, a ses f, res et
soeurs Monsieur Luc M6-
nard et enfants, Monsieur
et Madame Nourry M6 -
nard. Madame Betty Md-
nard, Madame Edmonde Me
Snad, Madame Roland Trem
blay, n6e Ghislaine M6 -
nard, a sa Marraine Mada-
me Camille Casimir. a son

beau Pare Monsieur Elie
Sylvestre, a ses beaux-fre
res et,belle soeurs Maitre
Fritz S.ylveslie, Monsieur
l Ing6nieur jan ,Thomas
Madame nee Sylvestre. et
enfants, Madame Maurice
Liautaud nee Sylvestre
et enfants. Monsieur Glads
tone Sylvestre et enfants.
a sa Tante Madame Ar-
nold Michel at enfants, a
son Oncle le Reverend Pe
re Nerry Gamier, a ses ne
veux et nieces Madame Ray
mond Trudeau -et enfants,
Monsieur et Madame Jean
Francois Hubert et enfants,
Monsieur le Docteur et Ma
dame Fritz Hyppolite et en
fant. Monsieur et Madame
Yves Ch Michel et en -
fants, Monsieur Wilhem
Ch Michel, Qonsieur Philip


pe Ch Michel, Mesdemnoi -
selles Gina et Sandra Mi
eel, Mademoiselle Pasca-.
le Tremblay. Messieurs
Maxime e Raloh Menard,
Mademoiselle Caroline M6
nard, Mesdemoiselles Rose-
monde et Nancy Menard, a
-ses cousins et cousins Aux
families : M6nard, Sylves.
tre. Garnier, Carrd, Michel.
St Amand, Trudeau, Trem
blay, Hubert, Adrien. Vau
gues, Berne. Lefort, An -
glade, Liautaudl, Gousse -
Francois. Antoine Ba -
niel Eustache Denise
- Benjamin Th9mas --
Marshall Pierre-Louis,
et a tous les autres parents
et allies eprouves par ce
deuil

La date des fundrailles
de Monsieur Max M6nard
sera annonc6e ult6rieure--
ment
N .B Adresse de la mai-
son mortuaire Rue Dalen
court No 10 (Bourdon Ca-
nape Vert)
ou s adresser 6 Pax Villa
pour toutes informations
306
xxx x

Deces de Vve
Emmanuel Barrau
NEE THERESE
TORCHON

Les Pompes Funebres Pa
ret-Pierre-Louis vous an -
noncent le decrs de Veuve
Emmanuel Bariau nee Th6
rese Torchon

A son fils adoptif Frantz
Oriol, A ses freres et soeur
Fritz Torchon, Maurice et
Solange Elie. a ses cou -
sins et cousins : Dirame
et Ldodile Torchon Elizan


ne et Simone Torchon, .
ses neveux Raymond Ja-
cob et Jacques Flambert;
h tous les autres parents
et allies noWs pr6sentons
nos sinceres sympathies
Les obs6ques auront lieu
le mardi 3 Juilhet b 4 heu
res p m b la Cathedrale de
Port-au-Prince Le convoy
partira du salon fun6raire
de 1 entreprise a la Rue du
Centre 306
z z z

Avis de Divorce

Le public est inform. que,
par jugement en date du
Seize Juin mil neuf cent
soixante dix-iuit. le Tribu
nal Civil de Port-au-Prin-
ce a prononed le divorce des
epoux Mercidieu St Juste.
aux torts de la femme. nee
Clairona Edouard; les for-
malites 16gales prealable-
ment remplies, 1 Officier de
1Etat Civil de la Section
Nord de Port -au-Prince a
transcrit i la date du Vingt
Sept Juin mil neuf cent
soixante dix-neuf, le dispo
sitif du dit jugement, dans
les Registres a ce destines
306
Arthur Gerard DELBEAU Av



Reifu ids :
Conference a
Geneve les 20 et
21 Juillet

GENEVE (AFP)
La conference internatio
nale sur les r&fugies indo-
chinois se tiendra a Geneve
les 20 et 21 juillet pro-
chain; apprend-on de sour
ce officielle a Geneve.


Pour voitures et camions


ACHETEZ A


LA MASON DU PNEU


19, 9IrUDE D L L""a"T "1'e T. I19


NS

NNW








IS


LES PNEIJS DUNLOP


Radial, Nylon, Polyester


DUNLOP POUR PLUS DE DURABILITY

DUNLOP POUR PLUS D'ECONOMIE


^a rt IIo I co oeopoODOOD


0


____, __ --- -.~~- -- -- -- -- -- - ~E








DANS NOS CINEMAS


CINE TRIOMPHE
SA tE 1
FLIC OU VOYOU
Entree' $ 1.50 et 2.00
SALLE 2

GLORIA
Sntre : $ 1.50 et 2.00

SALLE III
MIDNIGHT EXPRESS
Entree: $ 2.00

SALLE IV
MORTS SUSPECTS
Entree : $ lIfJ
x x x x

MAGIC CINE
Samedi 6 h ct 8 hres
A TOUT COEUR A TOKIO
Entree Gdes 3-00 4-00
Dimanche 5 f 7 h 9 hres
PAS DE ROSE
POUR OSS 117
Entree Gdes 5-60 6-00
Lundi 6 h et 3 hres
BATAILLON DANS
LA NUIT
Entr6e Gdes 3-00 -- 4-00
Mardi 6 h et 8 hres
LA GENERAL
Entres Gdes 3-00 4-00
Mercredi 6 h et 8 hres
PAS DE ROSE POUP
OSS 117
Entree Gdes 4-00 -- 5-00

RANCHO CINE
Samedi 30 Juin 1979
LE RENARD ITU
TANGER
Dimanche ler Juillet
HORIZONS PERDUS
Lundi 2 Juillet 1979
MIROIR AUX ESPIONS
Mardi 3 Juillct 1979
HORIZONS PERDUS
x\ xxx

ETOILE CINE
Samedi 6 h 30 et 8 h 30
MARCO POLO
EntreO Gdes 1- 50 et 2-50
Dimanche 6 h 30 et 8 h 30
Dimanche 6 h ',0 et 8 h 30
LE RETOUR DU HEROS
Entr6e Gdes 2-50 et 3-50
Lundi 6 h 30 et 8 hres 30
KARA TIGRESSE
Entree Gdes 1-50 et 2-50
Mardi 6 h 30 eP 8 hres 30
SOUL TO SOUL
Entree Gdes 1 -50 2-50
Mercredi 6 h 33 et 8 h 30
LE RETOUR DU HEROS
Entree Gdes 2-00 et 3-00 .
xxxx

REX THEATRE

Samedi 12 2 4 6 8 10 hres'
LE TEMOIN
A ABATTRE
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree Gdes 3-00Q et 5-00
Dimanuche ler Jlillet
Attention
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hies
Entree Gdes 3-00 et 5-00
12 3 h 6 h 9 heures
SPARTACUS
LUNDI 2 JUILLET 1979
12 3 h 6 h 9 heures
SPARTACUS
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 nres
Entree Gdes 3-00 et 5-00
MARDI 3 JU1LLET 1979
12 3 h 6 h 9 heures
SPARTACUS
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
Entree Odes 3-00 et 5-00
MERCREDI 4 JUILLET 1979
S12 3 h 6 h 9 heures


SPARTACUS
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 bres
Entree Gdes 3-00 et 5-00
A Partir de 5 hres


IMPERIAL
SAMEDI 30 JUIN 1979
12h 2h 4h G:5;00
6h 8h 10h G 8;00

LE RECIDIVISTE -,

DIMANCHE ler JUILLET 79
LE RECIDIVISTE

LUNDI 2 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hres 2
Entree Gdes 5-00 0
LE RECIDIVISTE
6 h 8 h'10 h r es
Entree Gdes 8-00

IMPERIAL 2

SAMEDI 30 JUIN 1979
12h 2h30 5h G 5;00
7h30 O10h G 8;00

L INEVITABLE
CATASTROPHE

DIMANCHE ler JUILLET 79
L INEVITABLE
CATASTROPHE

LUNDI 2 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 5-00
Entrde Gdes 8-00
L INEVITABLE
CATASTROPHE

IMPERIAL 3

SAMEDI 30 JUIN 1979

LARBRE AUX SABOTS
LE GENDARMII
ET LES EXTRA
TERRESTRES

DIMANCHE 1.r JUILLET 79
L HOROSCOPE

LUNDI 2 JUILLET 1979
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 5-00
Entree Gdes 3-00
L HOROSCOPE
x x x x

CINE OLYMPIA
Samedi 12 h 2 h 4 hres
6 hres 30 et 3 hres 30
Entree G 1-50
LA LUTTE
Dimanche 12 h 2 h 4 nres
Entree Gd 1-50
6 h 30 et 8 hres 30
Entree Gdes 2-00
LES REQUINS
DU DESERT
Lundi' 12 h 2 h 4 hres
6h 30 et 8.hres 30'
Entree ,G 1-50
BRUCE FILS
DU SOLELY
Mardi 12 h 2 h 4 hres
6 h 30 et 8 rares 30
Entree G 1-50
PLEIN LA GUEULE
Mercredi 12 h 2 h 4 hres
Entree G 1-50
6 h 30 et 8 hres 30
Entree Gdes 2-00
LES REQUINS
DU DESERT



CINE LiDO
Samedi 12 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
Entree G 1-50
Entree Gdes 2-00 et 3-00
LES INVINCIBLES
DU SHAOLIN
D'manche 12 2 h 4 hreas
TAMO
Entree G 1-50
6 h 8 h 10 hies
Entree Gdes 2-00
LE HEROS TATOUE
4 hres


Lundi 12 h 2 h 4 hres
Entree G 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 2-00 et 3-00
LE HEROS TATOUE -


CAPITOL

CAPITOL 1

SAMEDI 30 JUIN 1979
12h 2h30 5h 7h30 l0h

JUKE BOX
Film Interdit aux enfants

DIMANCHE lar JUILLET 79
JUKE BOX
Film Interdit -ux enfants
CAPITOL 2
TYPHON SUR HAMBURG
LUNDI 2 JUILLET 1979
PRIX UNIQUE
$ 1-0O0
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 res
JUKE BOX
Film Interdit au-
enfants

PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres. 2 hres 4 hres
6 hres 8 heures 10 hrps
CAPITOL 2

12h 2h 4h 6h 8h 10h

SAMEDI 30 JUIN 1979
DIMANCHE lcr JUILLET 79

LES 3 MOUSQUETAIRES
2eme Epoque

LUNDI 2 JUILLET 1979

Avant 2 h 30
Entree Gdes 3-Uo
Apres 2 hres 30
Entrde Gdes 5-01o
12 h 2 h 4 n
6 h 8 hres 10 hrps
Avant 2 hres 30
Entree Gdes. 3-00
Apres 2 hres 30
Entrye Gdes. 5-00
12 h 2 hres 4 hres
6 hres, 8 hres, 10 tuIes

CAPITOL 3

12h15 2h15 4h15
SAMEDI 30 JTJIN 1979

A LA RECHERCHE
DE M GOODBAR
Film Interdit aux
Enfants

DIMANCHE 1-r JUILLET 79
A LA RECHERCHE
DE M GOODBAR
Un film interdit
aux enfants

LUNDI 2 JUILLET 1979
PRIX UNIQUE
$ 1-00
12 h 15 2 h 15 4 h 15
6 h 15 8 h 15 10 h lbt
A LA RECHERCHE
DE M GOODBAPR

Avant 2 hres --
Entree Gdes 3-00
Apres 2 hres 30
Entree Gdes 5-00
12 h 15. 2 h 15 4 h 1&.
6 hres 15 8h jes 15, 10 a 15
REVE DE SINGE
CAPITOL 4

SAMEDI 30 JUIN 1979

SOUS LE DOIGT DE
LA MORT

- DIMANCHE ler JUILLET 79
SOUS LE DOIGT DE
LA MORT

LUNDI 2 JUILLET 1979

PRIX UNIQUE
$ 1-00
11 h 45 1 h 45 3 h 45.
5 h 45 7 h 45. 9 h 45
Film Interdit
aux enfants
SOUS LE DOIGT DE
LA MORT


PRIX UNIQUE $ 1-00
11 h 45. 1 hre 45, 3 b 45
5 heures 45
7 hres 45. 9 hres '5


PARAMOUNT

Samedi 12 h 2 h 4 hres
Entree G 1-50
6 h 8 h* 10 hres
Entree Gaes 3-00
UN JUSTICIER
DAWS LA VILLE

KUNG FU CHINOIS
CONTRE LE PARRAIN
12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes 2--0i
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00

Lundi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes 2-00,
KUNG FU CHINOIS
CONTRE LE PARRAIN
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00
BRIGADE MONDAINE

x x x x


MAGIC CINE

Dimanche 5 h 7 h 9 hres

PAS DE ROSE POUR
OSS 117

avec : Curd Jurgens, Mar
garet LEE, John CAINE. Lu
cianni PALUZI,- et Robert
HOSSEIN d apres le ro -
man de John BRUCE

Pas de Rose pour OSS
117 : Heros d une serie c,
16bre de romans d espion-
nage dus au regrett6 Jean
Bruce. le r6alisateur re -
trouve dans OSS 117 le ohe
min des 6crans dans une
venture tr6pidants qui ap
porte a 1 amateur des films
de ce genre une cascade
d actions violentes menses
a toute allure, et mettant
aux prises force agents se
crets En tete d affiche
Curd Jurgens, Margaret
Lee, J Galvin etc menent
le jeu pour le plus grand
plaisir des amateurs au
rythme 6chevele Des ba-
garres spactaculaires illus
trent 1 action

Entree Gdes 5-00 6-00


Pharmacies
assurant te service
cette nuit
SAMEDI 30 JUIN 1979
MODERNE
Rue Pavde
LUMIERE
Ave Pouplard
MERIDIONAL
Carrefour
Sx x x

PETION VILLE
SAMEDI 30 JUIN 1979
DU SIECLE
Rue Datqutn
DIMANCHE ler JUILLET
SCIE1CIA
Rue Dr Audain.
ST GEORGES
Champ Mars
DE BIZOTON
Bizoton

LUNDI 2 JUILLET 1979
OPTIMA
Rue Traversiere
ST AUGUSTIN
Ruelle Alerte
ST' MARTIN


Delmas
MARDI 3 JUILLET
BLEUE
B JJ Dessalines
CHRIST ROI
Christ Roi
CURIE
Delmas
MERCREDI 4 JUILL
SEJOURNE
Rue du Centre
ALTAGRACIA
Avenue M Ambroise


1979


LET 79


POUR TOUS
Avenue Fouchard
DIMANCHE ler JUILLET
PETION VILLE
PETION VILLE
Rue Flambert
LUNDI 2 JUILLET 1979
ST JEAN L EVANGELISTE
Delmas P6tion Ville
MARDI 3 JUILLET 1979
REGINA


Place du Marche /
MERCREDI 4 JUILLE'J
DU QUARTER
Rue Og6


COURSE D'ETE

N De Sciences Economiques

et Politiques

N a l'Institut J. C. Dorsainvil

N du 2 Juillet au 2 Aouft 1979
Jeunes Gens, Jeunes Filles, Intellectuels, Com
mergants et Industrie's qui rivez de dechiffrer la
conjoncture 6conomique que nous vivons, inscrivez
vous aux \ Politiques que dispense le Dr Rony DURAND, pro-
fesseur a la Facult6 de Droit et des Sciences Eco-
nomiques de Port-au-Prince.

Horaire et Proaranum e des Cours

q Lundi 5 hres .6 hres p.m,
10 Leons sur la problematique du d6veloppement.
N Mardi 5 hres 6 hres p.m.
Introduction t la Science Politique.
Mercredi 5 h 6 h p. m.
10 Letons sur la problematique du d6veloppement.
Jeudi 5 hres 6 .hres p.m.
Introduction h la Science Politique.
Droit de Participation $ 20.00
INSCRIPTION A L'INTITUT J. C. DORSAINVIL
L 24, e16re IMPASSE LAVAUD Tel. : 2-5585


r 79







I












I
Si



Vs




V


L I


04,;


bk








Catherine Eve
Roupert
A EPO USE
CE SAMEDI 30 JUIN
M. JEAN FRANCOIS
DI CHIARA
Ce samedi 30 juin A 11 h.
du matin a 6t' c6l1br6 le
marlage de Mile Catherine
Eve Roupert avec M. Jean-
Frangois Di Chiara.
La c6r6monie s'est deroulie
en 1'eglise de Mailing (Mo-
selle, France)
Nous avons 6td tres sen-
sibles e l'invitation qui nous
a 6t6 adress6e par les deux
families.
Catherine Eve Roupert
est 1'une des nombreuses et"
captivantes files de 1'emi-
nent Docteur Georges Rou
pert et Madame qui vinrent
en Haiti il, y a environ deux
lustres avce toute leur fa-
mille. Z I; i
Nous avnns. rencontre a-
lors un soir la famille Rou
pert a Cavane Choucoune
et avons ete litt6ralement
seduit par cette belle fa-
mille dans laquelle s'6pa-
nouissaient des beauties en
fleurs comme dans un Jar
din d'Ispahan. Les Roupert
log6rent au Castel Haiti.
Nos yeux et notre esprit
s'6taient lonmtemps arretes
sur Claude devenue Mine
Claude Diringer Roupert
dpnt le mari, Louis Dirinver,
est musician et avocat ,
Strasbourg, Elle est 1'heureu
se mere d'un garcon de 4
ans, Pierre Diringer.
Catherine allait dans Ia
suite revenir en Haiti pour
y vivre pendant quelque
temps. Elle a ainsi appris a
connaitre et a aimer le pays
Biologiste ou bot-aniste elle
a 6t6 seduite par la made-
cine des samples (dans la-
quelle sont largement utili-
ses les herbes et les feuilles
m6dicinales).
De routour a Paris en 1976
elle s'6talt mise a travailler
dans le tourism pour pro-
mouvoir le voyage des group
pes vers Haiti. Elle avait
meme ouvert un bureau a
Paris avant meme celui con
fi npar le Chef de I'Etat a
I'Ambassadeur Henri Bernar
din.

Done Catherine Eve Roupert
touche Haiti de tries pres.
Son mari Jean-Frangois Di
Chiara est aussi le fils d'un
medecin le Dr Jean Di Chia
ra et Mme. II est Adminis-
trateur cvil, Chevalier dans
1'Ordre National du MWrite.
Nous nous associons a la
joie des deux distinguees fa
miles et faisons des voeux
complete pour le parfait bon
heur de M. et Mme Jean
Francois Di Chiara.

Nicaraua :
Greve de Pa Faim
de Sandinistes
SAN ANDRES
53 sandinistes; arrives
dans 1'ile crlombienne de
San Andres il y a deux se
maines; ont commence lne
greve de la faim pour obte
nir des autorites le droit
de regagner sinon le Nicara
gua; du< moins un pays
tiers. "
Les sandinistes; qui &-
talent arrives avec 18 ota-.*
ges; partisans du president
Somoza; a bord de frois
embarcations; se sont vus
configquer leurs arms a
1'arrivee. Elias Zuniga;
1'un des irevistes de Ia
faim; a affirmed que lmi-
meme et ses compagnons


souhaitaient reprendre la
lutte centre la Garde Na-
tionale du Nicaragua. II
s'est declar6 particulibre-
ment les 18 otages somozistes a-
mends dans 1'lle de San
Andres ont W6t autorls6s sa
media a regagiter le Nicara
gua.


Bonne fete, Excellence
Par Mme- Andrec M. PIERRE


Le ciel en vof tes d'azur
Reunit 1l'horizon
Mille filets de nuages
Ambres de roses du martin
Regard tendre
D'un soleil naissant
Dont les premiers rayons
Viennent baigner
La nature haitienne
Aux alentours remplis
De felicites
En ce jour. du & Juillet
Oil ia Naion en fete
Celebre avec tefat
Un Leader, un Chef
Jean Claude Duvalier.

Apothkose ce gloire
A Vous dedicac6e ]
Monsieur le Presiaent
En ce jour. a. Vous si grand
Ou une nouvelle fois
Uccdasun nfou t stL uaferte
De faire vibrer Vos Idees
Vos Iravaux si soutenus
Avec tant de fo )'
Pour faire avancer


Dans la Dignite
La Paix, l'Honneur *
Le people d'Haiti
Chaque jour
Des milliers de promesses
Vous sont faites
Et nous sommes persuades
Que les horizons de Progres
Dans la Promo ion
Se traceront dans, un bon
regain
Deifort national,
J:int aun esprit a recom-
mander

De Donne conprehension...
C'est une tacne bien grande
Et combien .noble
que celle de gouverner
Aussi en ce grand jour
Pour Vous, il ne serait point
futile
De Vuus soubaiter
Que le Maitre du Monde
Vous assis.e de ses Lumie-
res
Et de son Inspiration.


Quant aux, Lauriers
A Vous offfrir
Ce serait ceux de la Bonne
Comprehension
De vos chers concitoyens
qu'ils s'unissent, se prote
gent
Se perfectionr:'nt, se cornm
prennent,
Un Homme, un seul homme
Mon Dieu Ne peut points
Faire un- Nation
II fa,-U bien 1. concours, la
bonne foj

Le bon esprit cle tous,
Pour que d'une rose
Tls n'en faSsent. une pine
De !uttes d aZ.i: de discor
des
Afin que le Pays
Ce toit familial
Devienne une oasis
Ou tout un chacun se gene
Se sacrifice, se devoue
Au banetice d'un free
De la ville, de la banlieue


De la montagne, de 1'Arrie-
re Pays
Au lieu de crier sur tous .es
toits
Les tares, les Insuffisances
Les &carts parfois lamenta-
bles
Que tout un chacun essaie
de corriger
D'ameliorer au profit de la
communaute
Je pense, 6xcePence,
Cest le meilleur Bouquet
A Vous offrir can ce 3 Juillet
Jour pour Vcus, beni de gra
ces
Et qui marque,
Une no1veile eape
Dans Votre Vie tie Gouver-
nant
De la Patrie Commune
Encore une ftes, Excellence
Nous Vous disons : Bonne
FMte
14 Juin 1979
Mme Andree P. PIERRE


Rencontrez vos voisins.


MARTIN: ---



GUADELOUPE
-- -.:




S- MARTINIQUE

iiii ----- ------ -














CAYENNE -


Rencontrez vos voisins: Son Juan est si proche, just 6 cote de chez vous, .1 h 10 de vol avec
le Boeing 737/200 dAir France. Vos voisins, vous pouvez les rencontrer tous les jpurs,
une liaison sansescale estassuree en fin d'apres-midi ou deport de Port-au-Prince. Et sivous pr6f6rez
vous. eloigner dovontageloissez-vous conduirejusqu'6 Saint-Martin, Poinre-6-Pitre ou.
Fort-de-France, c'est la route que suit tous les jours, depuis plus de dix ons, Iivion dAir France.
Choisir Air- France, dest opter pour la ponctualit6, un service "en francais' et ls, attentions
particulieres des h6tesses ottentives au bien-etre des passagers. Pour rencontrer vos voisins,
contactez votre agent de voyages agree Air France
ou telephonez ou 21700 Port-au-Prince. AlER FR NCE f
S, Le meilleur de la Francevers le monde.


.. :-I


* S


I


~


L ----- ---- -- -- --- --~---- --- ---- --- --` -- ---- 1 ---------- -- -~ --'` -- ---- -- -- - --- -








BONNE FETE,
MkNlIEUR
LE PRESIDENT

(suite de la lere page)

developpement nourris a la
faveur de la politique d'ou-
vertuee.
Ces liens etabils entire le
President Jean Claude Du-
valier et les diff6rentes cou
ches ae la population sont
un de, elements du contex-
te politique g6enral et ils
contribu-nt A donner un ca
ract6re tout particulier a la
date de 3 Juillet.

Le Nouvelliste saisit cette
heureuse occasion pour re-
nouveler a S. E. le President
A vie de la Republique, ses
voeux de bonLher personnel
et de succ6s continue k sa
politiaue d'ouverture axee
sur la liberalisation, l'ouver
ture et ie dialogue pour I'ap
profondissernent du climate
necessaire a la poursuite du
combat. contre les miseres
du sous-d6veloppement.

A L:. veille do ce 3 Juillet,
nous adressons nos meil-
leurs souhait., au President
Jean Claude Duvalier.

Bonne Fete, Monsieur le
President !


Grand Mariage

a Bordeaux
Le Samedi 7 Juillet pro
chain. A 16 hres p m. les
cloches de 1 Eglise Notre
Dame de Talence, a Bor -
deaux, carillonneront a tou
te vol6e a 1 occasion du ma
riage de la distingu6e -Ma
demoiselle Marcelle Marie
France et du sympathique
Claude Harry

La future est la fille de
1 Agronome et de Madame
-Fr6d6ric Ag6nor, la petite
fille de Monsieur Jamil Mi
chel

Le future est le fils du
Consul d Haiti a, Bordeaux
et de Madame Claudel Le-
gros et le petit fils de Mmes
Vves Eugene Legrou et Fe-
lix D Oligario

eLe Nouvelliste s unira
d intention avec les parents
e t amis lors de la c6r6monie
Nuptiale pour ,ppeler les
b6n6dictions da Tres Haut
sur ce couple si uni et d6po
ser les plus belles fleurs
de nos parterres dans les
corbeilles de I. marine et
autour de la salle de r6cep
tion h la R6sidence Les Ter
rasses de Talence BAti -
ment, Entree D; a Bor -
deaux 306


Offshore Antilles


FLY FREE TO MIAMI

We 11 reimburse you for your round trip air fare

to M ami plus $ 100.00 for expenses when you buy ,

one of our boats ,

We offer you the following boats :

OFFSHORE TRAWLERS 33' O) TO 53' O

OFFSHORE SAIL BOATS 35' TO 53>) O

TRY US YOU WILL NOT BE DISAPPOINTED

I PRICES AT 15% TO 20% less then if you would

buy yourself a boat anywhere in the U S A

What a great way to buy a. boat to your choice :

save thousands and have fun doing it !

Financing for 10 to, 15 years available

Contact 4-0412 or 7-1561 for information

,vll 04P


1 M


MI-F:UGUE MI-RAISIN



,L'AUTRE SON DE CLOCHE..


Plusieurs lecteurs, et sur
tout' plusieura lectrices
m'ont avou6 qu'elles attend
daient impatiemment la
d6fense>> des belles-meres;
apres les declarations fra-
cassantes que les belles-fil-
les et les gendres ont faites
samedi dernier. J'ai le sen-
tifient qu'ils vont 6tre d6-
gus; car je n'ai rencontr6
au course de cette semaine
que des belles-meres admi-
rabies (que je n'ai pas osd in
terroger...) des amours de
belles mamans; nourris-
sant une tendresse toute ma
ternelle et sans borne 4
1'6gard de leurs gendres et
de leurs belles-filles. Des
gendres? des belles-filles ?
Que dis-je! des fils et des
filles! II ne manquait plus
que des fruits; des fleurs;
des' feuilles et des bran-
ches tout pres des coeurs
qui ne battaient que pour
ces fils et ces filles-la. (Li
re Verlaine). Oui; des bel-
les meres qui ne se sont
nullement senties vis6es
par les declarations de la
semaine derniere... Honte
a vous; 16gions de demons
qui avez palomni6 des an-
ges!... .

B'on maintenant soyons
s6rieux. Ce que j'ai cru;
je dis bien <> d6cou
vrir a travers cette attitu-
de 6tonnante; est que les
belles-meres tiennent a db
mentir de fagon adroite les
accusations qu'elles savent
peser centre elles. A moins
qu'elles aient le d6sir loua
ble de ne rien envenimer?
A moins encore qu'elles
soient sinceres? Ne dit-on
pas que l'Age amine la rai
son; or toutes ces dames
ont de cinquante a soixan
te dix ans... La v6rit6 n'est
plis facile h d6couvrir !
Quand on pense qu'une da
me est all6e jusqu'a me d6
clarer hier que c'6tait tou-
jours les belles-filles qui
haissaient les belles-meres
et que ces dernifres; en g6
n6ral; n'avaient aucune a-
nimosit6 contre leurs bel-
les-filles. Que cette dame
me permette respectueuse-
ment d'en douter.

Mals tout de m6me; de
la grande coalition pacifico
ang61lique se soit d6tach6es
trois dissidentes... Je me
suis accroch6e a elles; corn
me a des bou6es; esp6rant
que la v6rit6; sinon la di-
plomatie; serait de ce cote.
Je leur ai pos6 quelques
questions... tendancieuses;


IN' ii iiHAITI'


Par Mona GUERIN

je le confesse. Je vous les
livre ainsi que leurs -r6pon
ses don't j'ai appr6ci6 la
franchise.

J'ai lu votre article;
m'a dit une premiere dame
des qu'elle m'a apereue.
Moi; j'aime beaucoup mes
gendres... parce qu'ils ai-
ment beaucoup mes filles.
D'autre part; j'ai toujours
consid6r6 ma belle-fille
comme ma propre fille.
Mais j'avoue que lorsque
mon fils a divorce; j'ai 6t6
oblige de constater que
quelles que soient les cir-
constances; votre enfant
est avant tout votre en-
fant et qu'une -belle-fille;
meme si 1'on n'a rien con-
tre elle; n'est pas une fil-
le...
QUESTION (A UNE SECOND
DE BELLE-MERE) : Vous
sentez-vous capable de par
donner a votre geidre cer-
tains propos ou certaines
attitudes; comme vous les
pardonneriez finalement a
vos propres enfants?
R6ponse: Non!... Mais c'est
peut-6tre parce que je n'ai
me pas mon gendre. Je ne
puis donic servir de critere.
Mais je connais des amies
qui vous r6pondraient cer-
tainement par affirmative
parce qu'ellep ont beau-
coup d'affection pour leurs
gendres. i

Question: Vous dites que
vous vivez parfois sur un
pied de guerre avec votre
belle-fille. Croyez vous
que votre fils soit malheu-
reux dans son foyer a cau-
se de cela?

R6ponse: Mais pas au tout!
Je suis persuade qu'il criti
que parfois sa femme de-
vant moi (et en son absen-
ce!) pour mettre'un peu
de baume sur mon coeur ...
Mais je ne suis pas dupe.
Quand ils sont 6cartel6s en
tre mere et 6pouse; ces
messieurs deviennent par-
Lois un peu hypocrites... un
peu laches; pour avoir la
paix des deux cot6s.

Question: Vous dites que
votre belle-fille vous par-
le grossierement. Vous est-
il arrive de vous avouer en
toUte franchise que vous
vous 6tiez peut-6tre un peu
trop m6lde de ses affaires?
R6ponse: Je suis toujours
6tonn6e des reactions de
ma belle-fille. Alors parce
que mon fils est mari6; je
n'ai pas le droit de lui don
ner un conseil ou encore
de faire a sa femme une
suggestion?...

Question: II semblerait que
non; chore Madame; si l'on
veut etre une belle-mere
parfaite et bien cot6e. Mais
dites-moi; faites-vous par-
tie du nombre imposant de
meres qui pensent que
leurs fils craignent leur
femme?

R6ponse: Oui j'en fals par
tie et non sans raison! Sa-
vez-vous que mon fils ne
m'a jamais emmenee en
promenade? Je suis sure
que c'est parce qu'll ne
veut pas contrarier sa fern
me!
Question (a? une trolsieme
belle-mere): Ne pensez-vous
pas que l'6ducation d'un


gendre ou d'une belle-fil-
le; plus que son caractere;
aggrave ou facility les rela
tions d6jiL si d6licates avec
la belle famille?


Rkponse: J'ai trois gendres.
Deux d'entre eux ont reiga
une dlucatfion familial
tres strict; coimme dans
ma famille. Pas le troisi-.
me. Aussi la difference est
6norme entire leurs propos;i
leur tenue; leurs manieres
et leurs fagons de voir les
choses en g6n6ral. Il y a
mille falcons de dire les
choses; eh bien ce gendre-
1h choisit toujours la plus
vulgaire et j'ai l'impres
sion qu'fl ne s'en rend me
me pas compete. Le r6sultat
est que je ne 1'aime pas et
qu'il ne m'aimne pas!

Question: On dit que les
belles-meres preferent les
gendres. Avez-vous ce senti
ment malgr6 votre peu de
sympathie pour 1'un d'entre
d'eux?

R6ponse: Tout a fait! Je
m'entends bien mieux avec
mes deux autres gendres6
qu'avec mes belles-filles.
Je sens une malveillance
perp6tuelle chez elles a
mon 6gard. Heureusement
que j'habite chez moi et
non chez l'une d'entre ele
les! Mes belles-filles ac-
ceptent les conseils venant
de leurs amies et meme
parfois de gens qu'elles
connaissent a peine; mais
jamais -les miens. Cela
prouve qu'il y a chez el-
les de l'hostilit6 et de la
prevention contre moi.

Question: Les belles-meres
n'ont-elles pas un peu
trop teridance a croire que
leurs belles-filles ne sa-
vent pas s'dccuper de leur
maison et de leur maria?

R6ponse: Je me demand
pourquoi les belles-filles
croient que nous aurions
pr6fere nous occuper de
nos fils! Personnellement
je suis enchant6e de n'a-
voir plus a m'occuper de
mes fils. Il y en a un; par
example qui mange come
quatre; qui fait du bruit
comme dix et qui est bour-
r6 de manies. Sans computer
qu'il rentre parfois deux
heures du matin. Sa fem-
me a pris la relive... J'ai-
me beaucoup mon fils;
mais je vous assure que me
me si ma belle-fille ne
m'aime pas; je lui suis
tres reconnaissante de le
supporter...

Question: Quelles sont; d'a
pres-vous; les qualit6s re-
quises pour etre une excel-
lente belle-mere?

R6ponse: Je ne puis pas
vous r6pondre! Je crois 6-
tre une belle-mere ind6pen
dante; discrete et peu en
combrante; or voilk que
mes belles-filles et 1'un de
mes gendres ne me suppur-
tent pas. Non non; c'est
bien le mot: ils- ne- me-
supportent-pas! Alors com
ment voulez-vous que je
sache ce qu'il faut faire
pour etre une excellent
belle-mere!
Et c'est tout... Huit ques
tions et trois belles-mbres
pour y repondre pe n'est
peut-6tre pas beaucoup.
Mais quand ces questions
cement une realize et que
ces r6ponses sont aussi sin
ceres que spontanies; est-
ce qu'elles ne forment pas
quand meme un petit ta-
bleau panoramique? Blen
plus que ce concert des an-


ges don't i1 6talt quisti.on
au d6but de cet article?...


-- --- -- --------~- -I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs