Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10432
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 29, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10432
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





[IMPERFECT j:Ni.IGI HALl


BILAN DU SOMMET


DE TOKYO


De l'Envoye Spdcial de
I'AFP David DAURE

TOKYO (AFP)
Cinq ans apresla premier
re crise du p6trole, les
grands pays i*ndustrialises
ont decidd de faire front de
vant le ,
tout en tiraht les conse-
quences d'une nouvelle don
nee energetique mondiale ir
reversible.
Les Chefs d'Etat et de
Gouvernement des sept prin
cipales puissances occidenta
les (Etats-Unis. Japon, RFA,
France, Grande-Bretagne,
Italie, Canada), rdunis a
Tokyo les 28 et 29 juin, ont
decide de limiter leurs im-
portations petrolieres et de
developper considerable -
ment les sources d'energie
nouvelles.
Fixant des objectifs d'eco
:-omie en terms d'importa
tions et non plus de consom
nation come dans le pas-
se. pour demontrer leur vo-
lonte d'agir sur les prix mon
diaux, les gages jusqu'en 1985.
Les quatre pays europeens
limiteront leurs importa-
tions a leur niveau de 1978,
les Etats-Unis. qui ont mar
que leur bonne volonte en
acceptant ce long terme.
ont decide que leurs achats
ne diepasseront pas leui ni-
vear de 1977, annee record
de leurs importations, il est
vrai.
Une place a part a ete re
serve du Japon et au Cana
da. Le premier. qui depend
do ses importations pour la
to.alite de ses besoms pe-
trollers, a define comme ob
I. I 1 pour 1985 une ,uur-
cheite, tres liberal IL a
e'e !enu compete, sans Odou
tr du rol lparI icullrr que
doit jou1-r la crolsanulcedt.
ScO Iiit n unippone potur
cci1 rallntil's I'exipan.sl1; de
i Occdlildiit.


Le Canada, de son cbtd,
a fait valoir la severe dimi-
nution prdvue de sa produce
tion pdtroliere national au
course des prochaines anndes
et dpnc 1'impossibllit6 de r6
duire ses importations. Qe
pays s'est engage, en revan
che, a baisser le taux de
croissance de sa consomma

(Voir suite page 6)


VENDRBI a29 JUIb 197


TOKYO, (AFP)
Les grands i esponsables
Occidentaux reunis a Tokyo
ont ete aussi unanimes a
se feliciter des rdsultats
de leur esommet qu a cri
tiquer ls ricentes deci -
sions de 1 OPEP
'.e plus nuance a ete M
Valery Giscard d Estaing,
qui a qualified de tee la hausse decide par
l'OPEP Jeudi. Dans la con
ference de press qu il a
donnee aux journalists
frantaig. apres la cloture
du sommet, le President
Francais a dit notamment
'C est une hausse tres for-
te qui s ajouTe a des haus
ses precedentes Ce sont en
definitive des hausses sur
des haussesi

Comme on li deman -
dait si les ssepts continue
raient a reach rchtr le dia
logue avec 1 OPEP le Pre
sident Frantais a repondu
lprudemment ,,nonus co0
nuercnh a avoir des con -
tacts ave c'erlalin< mem-
bres de I OPEP ceux qui
e.llnellnt hUtl._'s d oivuir dts
CuI iaiuts aiV l] oUS>
Au i-ours dte la conuiereni


COLUMN


NO. 1.113i~






cB R




FONDB EN 1890 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'BB7 lEMBRE DB L'A88OCIATION INTERAMERICAINE DE PRES3


DIRECTEUn : ILJCLN *UNTrAS
ADMENI4STRATEYR :SMme Max CHIAIVRT


SOMMET TOKIO: UNANIMITE


T616phone : 2-214 Bolte Pottle : 116
Rue do Centre Nr Z12


CIrONIQUE DE L'ACTUALITE


VIS A VIS DES< SEPT >>DE (L'OPEP) Historique des rencontres
PfM -^ J^ II ___- I*J&- _- &1^


ce de Presse conjoinmt
qu'ont tenue les cheis d'E
tat et de .gouvernement par
ticipant aCu &omme,t de To
kyo, Monsieur Gisdard 4 Es
taing n a pas citR nomim6
ment 1 OPEP, mats lui a dd
clare : Je souhaite qukA
notre' sens des responsabi-
lites, reponde un mdme
sens des responsabilites de
la part de ceax qui tien-
nent entire liurs mains
1 autre parties de la solu-
tion au problem de 1 iner
giee

Le President Carter et
Madame Margaret That -
cher ont etd plus sdvdres
Le premier a souligne que
4c est la premiere fois
qu un group 6e pays mani
feste son inquietude de -
vant les decitson.i in]usti-
flees de 1 OPEP (, I ce
sont les pays pauvres. non
prcducteurs de petrole, qui
souffrlront le plu, de ces
hausses
Pour sa pait le Premier
Ministre Britannique a fai
Milistre Britannique a fait
observer que dlar USe Sorl
is d Ironi01 nos decisions
soit l lteI vteinues en neine


Lettre ouverte a M. Guy Bauduy


Secretaire d'Etat du Commerce et de l'Industrie


P -au-P!nio,'. ,' 28 Juln 79
M;it n ;ietuIr Ie S. ,--,i' r
d E'at.

Votre Conimn I:que e: A-
\.- parus d.'ns le Nouveau
:,ionde du 25 .'-1ln 1 n course
ainsi que lea ettres de me
me date adressees 'ccr-
tamns fabrican.ls de la pace
: xa.. d" prix dci savons de
"e.-e,s-e de po..s inex tan's
:r .ir ic mircht '5 is ont une
foc. de 0uius eC*'"ec
V-US n'etes p.", sans S-
vor, Monisieur e Minlistre.
cu une labr! c i. d, savon
i e 5;;re l -ii,-. u- -ne de
S:.:-o io Les

:e macle- fi-tbrY s
-e 1aiow. so;', caust:qu-
bo:-es de ca, -.- bunkc-r
oi z. azo::ne t zonir) e c.'
NOUS acheton, 0' re c -1i-


ia.t ectrig'l dt i EDHl
).,o it piss i. .' "- Ppa dec
cc n c gn.c i -it- tra-spvrt,
nious lie pusb (l .lns pas dO
cumpagniet d- urance et
en aucun cas 'r os ne fixons
de taxes
Vous et.es pas sans sa-
voir. 'I -ff ttst -
qu en importantt Ifs matie-
res premieres :cou impor-
to r inflatitr, gal!oppan e
et ff-:nee des pays pro-


Vous n etes pas encore
sans savolr 'Monsieur ie M,
lid5 re. cue n Vs ViVOiE ulle
period de c .e et que les
mat cr 1 prem.iares que
10ouS snt en haas
e dancs ov C '.- p ay. de :a
terre. a: -olseueenu' ogl-
auemr .iou- ne pouvons
en .-;c:. icCn etres r -espe.r.


sau i d u net : lai l'Jlli dlint
estl vcticmt I, mI nidc cllt I'
Vous :c v< i unI, prix de
sac\ ui cdais vO. .'" Coinlnuni-
que cul IlIgnlrltC cetle 11 -
fla ion met no1 uslnes dans
1'Impossibilite de lonction-
ner

Les solutlonis pour conte-
nir i nflatloi: sont multi-
ples e: varient selon les eco
pnomets et lea d.tierles eco
les ecor ,m qu-es. Vous sem-
b'ez avodr adcpte une posi-
tion irr rductic'e sans avoir
consider ,es autres alter-
natives. Entre autres, cell
qui avait ete Pdoptee on
1973 par le I '-uLvem' ment
et qui a -i: a*' le pays a
sor-ir d Ulle0 '.S infla!son-
nisip bc n n0 grave cue

SVoir suite page 8j


LES SPORTS

INTERR-.GIOCN.L



Le suspense plane sur les demi finales
par Jean-Cl.,ede SANONV


A traer e .e anles I- 'c
eha .r .o'- .'L inei rgca- nad.

tra.- de- pr -.'ers ;ours
La presence d un nom-
breux public a tout'es .L
rencentres des quart' de
dlna.e dispitees au Stade
Sy \i Cator en est ia con
firm tion la: icus ecla'ant'e
Port-au-Prince etant sur-
tout peuplde de provin-
c:aux>. chacun en profit
pour manikes'er ses origi-
nes
C'es' peut .--re la le e-
cree de cette ps-sion qui ani
me un public pourtant gAte
alors qu s'.ir 1, terrain, la
granc.e technriice nestl pas
touo'.irs de mie.'
Cette amnihnce euphorl-
que va connCiicrc son paro


St Marc --
Grand Goave 1-0

L(s St MalVeiIS ont fatili
etre echaud-st 1, durent en
eflet attlndre ies prolong
tions 197( ne minliutei a-
van dic marcquer unique
but du lmala. i.

Contrr s par mne rugueuse
defense grand goavienne
et plusieurs fois tenus en e-
chec par le garden Michel
Pierre Louis. ls furent eue>
mimes assez heureux de
voir les grands goaviens
manquer piusieurs fois la
coche.
EL lorsque Frlr Barthele-
my parvnnt finalement Al
inscrire le bIt liberateur.
les supporters -ie I'USSSM
venui par cam.ens enters
poasmerent un ouf de soul
gement.


xyi-me au course du week-
en, a occasiiin des semi-
f.naifs
c-t Marc Gcnaives. Ar-
cahale Cap Haitien garden
dans la ligne re mire une
even uel:e accession & La
grande Inale ou trois jull
let
A part le Cap Haitien,
tous -es qvalfis,, ont connu
une cot.scer..tiun difficile.
En voici le creminement..
X X X
L's enors cu football ar
tibonit'cn ont franchi. corn
me prevu le cap des quarts
de finale du Championnat
interregional.
L'Union des Socltels Spor
tives St Marcoiscs a ecarte
les ambiticux grand-goa-
viens tandis que le cham-


Gonaives -- Croix
des Bouquets 1-0

Tenant de la Coupe du
Trois Juillet I cquipe des
Gonalves cut toutces lse pel
nes du monds A franchir
l'obstacle boicroissais.
L'cx-racinlste Marc Antol
ne Moise qui a repris du
service sous les couleurs de
sa ville natale fut non seu
element I'homme-cl6 de la
defense gonalvienne, mals
se paya aussi le luxe de mar
quer le but dc la victoire.
Les gonaiviens parttrent en
trombe et firent plusieurs
fots sur le point de scorer
Eddy Pierre laissa passer
deux ou trols nicaslons au
course de la p' mlre demi
heure de leu Moise fut plus
heureux en oblenant la qua
liflca lon sur x n coup ranc
viturieux


pion gonaviuer. a redult a
neant les esperances de la
selection de ia Crolx des Bou
quets
Qualification assure cer-
tes. mats avec beaucoup
moiln d autorile et de brio
que lors des precedentes
editions de !interregional
Cette valse helitation de
deux des grand favors de
la Coupe du 3 Juillet resul-
te de deux facteurs conver-
gents.

Le viesiiiss( ment evident
de la plupart des vedettes
St Marcolses ou Gonalvien-
nes, mats ausil la resistan-
ce, volre l'oplnlatrete dec
deux adversaries considers
au depart come perdants
certain'.


Cap Haltien --
Ldogane 4-1

L eiupe de Leognen n'a
guere cut le temps de s c fa
re desTD siton .
Sans meme forcer son ta
lent la selection capoise
s'est impose par un score
eloquent et en marquant la
rencontre de sa forte per-
sonnallte :

II !eur manqualt pourtant
plusicurs pieces maltresses
Sre'enues par les examens
du bac. L'effect.f disponible
s'avera cependuit la hau
teur de la tAche
Une .ache d a.lleurs ren
due facile par li nalvet6 des
leogdnal ..
Le Cap ouvrit le score -
prWs Qulnze n'.nutes dc jeu

(Voir aulte page 2)


I


i remenlelles laiLtiano Douminici

VIII -
PRELUDE A L'ENTREVUE DE JACMEL
par Girara JOLIBOIS


temps que ce!.le de 1 OPEP
Nou avons vuulu demon-
trer et nous demontrerons
aux pays fournlsseurs que
nous sommes ddcid6s h re,
treindre nos achats de pe-
trole et a trouier d autres
sources d .nergtse .
Expliquant que les re-
centes hausses du p6trole
entament le niveau de vie
des peuples du monde en
tier, Madame Thatcher a
sans management mis
en garde les producteurs
de p6trole : consequences politiques
Ceux qui attaquent at.
niveau de vie des peuples
doivent savoir qu is met-
tent en danger la stabile
te du mondee


Au Canape Vert,
une mere done
naissance a
4 bebes

Mercredi m.tin. 4 IHopi
tnl du Canape Vert. une
danme de trenot, deux 132)
nils a donne nlaissalnce
deux filtcs el deux gargeons.
1. accoucici-enei i, Dremature
7 inols, a et, conduct pari
It I)r C,1,, ri I 'i a:uttaud assis
'e diu I)i D ,id\ ,Slva Les eli
Illts uill te i l ncdllll idliate L-
IniUllt laces tL O.. l on run[tro
le des PedialrtCi Dris Mi ri-
Reneri Georges 0l l'iynoid
Gilles Le e 3 enantl ni i ur
vccu qut 15 at 20l 1linltes
Les tros auti. ,- il1,n cloI
la mori se pt, lent tres blien.
C est la premare fols que
nous enregistrons un lel cas
euj Halt,i ,
Le, ,i rvices sociaux d;,
tIEtat. croyon'-nous savoir,
touches du ca,, auraient de
ji pris les dispositions en
cue dapporter le concourse
necessaire a la famille.


Dr Luis G. Da
Sevilla parmi noas

Qui peut savor la joie
que 'eprouve quand je ren
centre le Dr Luis G De Se
villa, ce tresor vivant par
sa culture et sa bonte qu'a-
limente son esprit gene-
reux.
Cette belle jole; etincelle
des dieux. ma ete procu-
ree hier soir encore a la
Villa Creole ou j ai ete di-
ner avec le brilant architect
te et grand musicien An-
gus Wyman Mac Donald
(The Macdonald Farm. Ra
pidan, Virginia 22733let sa
belle et ravissante femme
Marjorie. originaire de la
Jamaique.
Ma rencontre avrc le
Dr Luis G De Sevilla, Pre
sident de Peoples For The
United Nations (Wold Coun

IVoir suite page 61


La fete patronale


de Cavaillon


Des manfiestations popu-
laires ont marqud mardi et

mcrcredi les festivltes com-
m6morant le jour consacrt
annuellement kla Notre Da
me du Perpituel Secours.
patron des cavaillonals.
Les notables de cette cltd
mdridlonale. 2c. circonscrip-
tlon d'Aquin, notamment le
dput6 de la locallt 6 Me.
Jean Lindor ont voulu don
nu un cachet lout particu-


later cette saison aux festivi
tea.
La velle, au soir. apres la
reunion de masses tenue S
la Prefecture de la ville et
a' course de laquelle pliu-
sleurs s6dentaires du lieu
ont pris ]a parole, une ani-
mation peu coulumlere rS-
gnait dans tous les secteurs
de cet arrondissement dc

(Voir suite page 3)


du problem des trontiires.
cLa question, soullgnait-il,
est entree dans une phase
nouvelle qui nous permet
de computer suir une solu-
tion prompted et satisfaisan
tee.
tIl m'est tres agr6able de
rendre un hommage m6rit6i
aux dispositions concilian-
tes que de leur c6tl, mon-
trent le Gouvernement et le
People Dominicains. C'est
que les temps ont change,
les idtes ont progress. A
la defiance, a fait place une
confiance raisonnde, base
sur la nature des choses et
commander par la march


des evenements
rets rdciproQues
dominant de 1
present. c'est
solidarity. une
de vues. un
conceptions, un
tell que, march
dans la main.
tre R6publique
ensemble leurs
cS'inspirant d

ddrations, qui
la base de not
vis a vis de no
RiDubliaue Don

(Voir suite


IBUS MEMORIAL
LIBRARY" NICARAGUA
Le President
S SOmoza a
I'intentionu de
Aissoudre le
Counres
BI CELUI-CI VOTE
SA DEMISSION

MANAGUA AIP)
Le President Nicaraguakyen
Anastasio Somoza a Oien
I'mntention de aissoudre ie
Congress si celui-ci decide dci
ie demettre. a confirm ]eu
di le Secretaire prive du
Chef de I Etar. M. Max Kel
ly.
M Ktlly reprndail a i in
terviiew accoroi-. par le Pre
Eidtni Sect'ze Z ai lourns,
od Bogoti .La Republicaa..
Irietrrjgs sur reliti decla
ration, le Prestiden t de la
nes Camre dess r.epresrntant.s
a a lirirmi que Co:jgres na
vait pas ete convoquee pour
examiner le replacement
du President Somoza mats
pour snormaliscr la vie
dans le pays>
et des inte Les parlemencaires du par
La pensee ti conservat-ur, (opposi-
a situation tion,. ont cependant annon
une 6troite ce, 3eudi, qu'ils refusaient
communaut4 de participer a la session du
ensemble de congress. Cette decision pour
e harmonic, rait empecher la reunion
,ant la main du parlement, le quorum n'e
'une et I'au tant plus atteint du fait de
confondent l'absnce de nombreux de-
destruies. p
le ces consi- putes.
Le parti conservateur re-

doivent tre came 1'irscrirlion a I'ordre
tre Dolitique, du ]our d'un debate sur la
)tre soeur. la cruise politique cq-.J sevit dans
minicaine. le le pays et suir -a possibility
de destituer le president So
o page 5) moza.


tin 4faire parnic dod conitle 1/I dea:pe 1I ])ic rlic' cextel
de contr6le Cu tirag' spe- plaire dti- 1 'i..tlivr de Qj
elal d aujourd hui Et le Direction de I.i Ltr i'le Vol
Dr Mondestin ct le Dircc'- ci l, ;lh C)111hn. 1 ii q lll, 0)pt
teur-General Andre Dube picinollces rc iicicic

L'Allocution du Directeur Cevs-raf

Andre Dube


La mort sUbite du Presi-
dent Flotvll Hyppollte. le 24
Ma.rs I89 il. semblait dd
grever la Republlaue d'Hal-
ti de la lourde creance hy-
pothicaire que faisait valoir
{e President Dominicain en
onction de son aide A la
Revolution triomphante de
1888 89.

Allaient-elles disparaltre
les exigences continuelles et
urencherissanti de ce der-
wit r Exigneces tintinrabu
lanes qgil pa..-saient n6ces-
saireminct crn dehors de no-
tre Budget.
Le nouveau Prnsident de
la Rfpublique d'Haiti, le Ge
neral Tiresias Simon Sam
6lu le 31 Mars 1896 (2) nen
courait aucune obligation
vis at vis du Chef d'Etat vot
sin. que la rumeur publique
haitienne chargealt Ai l'epo
que de tant de proceeds mi
chiaveliques. sl ce nest me-
phistopheliques.

ACCORD ET PLEBISCITE

Sons la pricsdence d-iHyn
polite s'etalent poursulvis
en 181u4 ct 1895 dt longs
pourparlers entire lec Millns-
intr d'litll e1 n R.D Dabl-
near Jean-Josenh e: lI Ml-
nistre des Relatlons Ext6-
rieures do la R.D Manuel
do Jesus Givain 31 e0 n lvui
de la conclusion d un accord
Les moindres pieces, mar-
quant lentente sur chaque
point. devaent Aitre soumi-
ses i:u csLx auires membrcs
du Cabinet. parmi alequels
Modesto Rivas. lFinances et
Commerce, qui avail accom
paise Heurpaux a la Bate
de Marcenillei et au Chef
de l'Etat lui meme...
De leur co'e nos Minis-
tres des Relalions Exterieu
res Frederic Ma-celin 1W9
Mac 18941 et Pourcely Fai
n- 27 Dec. 1R941 propose-
rni' d: ff-e'entes modifica-
tions. discutees en Conseil
d- Secretaires d'Etat. presi-
de par le Premier Magistrat
de notre Nat'ion.
Fut enfin signed le 3 juil
let 1895 1 Accord d'Arbitra-
ge entire la R D. et Haiti.
Les deux Nations s'enga-
geaient a soumettre a Sa
Sa ntete le Pape. l'interpre
station de I article 4 du Trai
t6 d'Amitie de 1874.
En R.D.. le Peuple fut
consultS par plebiscite et
repondit affirmativement.

L'OPINION OFFICIELLE
HAITIENNE EN 1895

Dans l'Expos6 Gendral
de la Situation de 1895, le
Ministre des Relations Ex-
terieures. Pourcely Falne.
estimait qu'6bait en bonne
vole le r6glement definitif


Danteis Bellegarde


JIsle ( l 6 I 'lc1111( li l('l il t

eprcs.seouiiiii 1v 0! I A lcnce
1979 st l-e -pr .amec par
I'Organisation des Nations -
"Unies le de fEnfant,. Vola pour
quoi nous avons demand
au Doctour Btl'uon Mondes-
tin dc btun vo'!ui r accepter
la presidency d lionniiu de
la L uni oir c c tL .. n

(Voir scnll pa15c "6


et les problems d'Haiti Nicaragsa:
Aes quartiers Est
Par Laurore ST JUSTE de Managua
a ol ilomAfilnt


De propose deliher6. nous
avions. dans de precedents
articles, precede par com-
paraison en e-saaant de
montrer I attitude d eli -
tes dirigeantes des Etats-
Unis. de 1 Allemagne, du
Mexique et du Nigeria. de
vant 1 angoissant probla
m- de la misere et de la
faim L example chinois eut
peut etre tout aussi con-
vaincant, ofi chaque jour
se constatent ce que peut,
la volont6 de bien fair et
i amcur reel des masses

Au hasarc ao ,rmides re
churches (les centres de do
cumentatlion ct de r6fren
ce faisant jusqu ict quasi-
ment defautt. 11 revient a
notre memoire apres le
propose cynique d un chel
responsible, St6nic Vin -
cent 11 faut buen le nom-
mc r. qui. poor excuser son
incapacit, technique aus
si blen administrative, prO
tendait eque lursqu il acc6
da au pouvoir, 11 y availt
longtemps que la miseres
s6talt dejh installde dans
le pays; a c6'.di de ce cynl
que, il y cut heureusement
des clercs consclents .de
leurs responsabllltts d ecrl
vans engagds, a confsie
aux lives, et levueo Jeurs
lddes pour 1 advancement de
cc coin de terre, pressua-


SIMPLES COMMENTAIRES AUTOUR DE

"6Sur la misere de l1'enseignement


rural en Haiti"

Par Antony DARY


Nous avons lu avec grand
Intkrlt, quelques jugt-
ments assez passlonnants
*Sur la mtisre de 1 Ecole
Rurale en HaltIl don't 1 ex
pos0 a #t- fault par un cer-
tain Fernand. qul. non sans
cause. n a pas i66ld so v6
ritable IdentitO
MalgrI une telh audacc
d avoir osd sattaquer a un
dossier si compllqu6. (quol
que 1 Ecole Rarale solt Ie
pont aux nan-s 1) now lul


donnons acte dun mifle
courage. et dune v6ritabl3
insuffisance d tnforms -,
tons dans son compte-ren
du de Mal dernler, et d une
dnngertuse usople. contre
un organisme qui pendant
des decades, a rrmpll qua
st o(ul son role civilIsa-
teur dans les Commuiash-
tas rurales
Ce pamphl ltaire qui a en
treprls de lancer contre ccl.
te Institution la plus cou


rageuse du pays. parce que
la plus besogncuse, une de
ces expressions aussi in-
correcte qu indigne, est un
de ces proflteurs. aul er-
ploltalent une Apoque oil
1 Enselgnement Rural a
thattalt de 1 alle; pour em
player I exorcssion d un
des prnnds hniltcus ae 1 t1
Doque; 11 en rofltalt pour
fair de la publicly: et tl

ivoir suite page 7)


des qu un jo.i-, par le tru
chemunt d un? revolution
culturelle proclamant la
fin de 1 occupation des ex
perts strangers, morts et
vivants. sa joindront pour
redonner a ce pays son ame

En tete viendrait Dantes
Bellegarde, le grand hal-
tlen qui a etd r6cemment
a la Jamaique 1 cbjct d un
pieux hommage pour son
action milltanie de son vi
vant, en faveir de 1 inde-
pendance des pays d Afri-
Dire que cet homme ex-
que

traordinaire digne d etre of
fert en example a la jeu
nesse d aujourd hul poiir a
voir ete par I ctelndue de
sa culture. 1 el ule des
plus grands (.iratlurs de
la Societe des Nations. lw
Bellegarde. apple pal
tout sMonsieur Haliti. a Ite

ivoir suite page 71


evacuees par les
Sandinistes

MANAGUA (AFI-.
Un: grande partly des
guerilleros sand inisete, qui
tenalent ies quar ier5b ce
1 Est de Mana 'da ont aban
donss Itcurbr p.-ic tious el .e
sont retires de la Capitale
du Nicaiagua. ont midlque
Jeudi plusieurs 'emoins qui
se sont reiidu.s danSu ces
quarters.

Sclon ce,. temlouin., I Incm
ble qu il rest essentcllle-
miien des frances tir'curs,
qui ralentissen' 1 nvance ae
la Garde Natitnalle
Depuls j)eud mnalin, la Ra
dio Ntiionale announcee que
Ies rebelics onlt lu du quar
tier de Bello Horizonte et se
suit diaries vers Macaya. a
30 km inu Sua de Managula,
teluet par les forces slandi-
mllstes


Coin du Jardinier
Des ennemis souterrains :
Les Nematodes


Fleaux microscopiques. Its
mesurent moins de 1mm.
UIs parasitent b6tes et plan
tes; rulnent deg recoltes
entlnres; affectent grave-
meit la sante des animaux.
L- Nimatodes; dit Don
Morton de I'UniversJIt d'lo
wa; sont un facleur limi-
tant dans la production du
malit % haut rendement par
ee que le mals est us hole
del. Ils prtlivent 5 & Ihn
pour cent des rendements
du Corn Belt Americain.
Sur 110 evaluations effee
tu6es dans 14 laboratoires
deS colleges agricoles du
Mlawest et de I'Est amfri-
rain: on note quo 30 pour
cent des champs examines
conleaient des nematodes
parasites en proportion pro
bablement dommageable. 27
pour cent etalnt margi-
UaBX *t 43 paor at afl1-
blesp.
La rulture continue dais
i m6me sol; enrcoaeae


I'aurmentation de la popa
nation de ces aiguillules.
Les digats sont plus appa-
rents en sol pauvre. Mime
une glaise linioneuse peint
,en contenir un nombre Sn
portiat.
Les Nimatodes sont de ty
pe< divers. Plus de 15.000
euperes. Les uns sent ecto-
parasitalres; ils vivent sur
les racines et ne migrant
pas: d'autres se nouirrissent
et se reproduisenti i I'inli-
riur des racines. Ibs ab:n-
downent la racine mortar;
en attaquent une salie:ou.
attendant dans le tol. dr
nouvelles plantations.

Les troubles dis au sot;
tells le difaut de fertility;
et les dommaaes dius a
1eau: so'it facilement coa
fondus aver ceux rausa
par ke nematodes. Lea
symplomes de I'ttaque cor

wI Iml


La LEH et F'annee international o

de 1'enfant-
9 03


ILILII ~III


- ---------


1


Coiimme 1 a souligine avee
boniheur le Dlrecteur-Oeneii
ral de la Lot'rie de 1Etat
Hattlen, M Andre Dub., cet
te histitutioln l caractitre
philaiiiroplihiqiue aide dejil
de I(ncon perm ineilt meie-
bre d organilsatiins charita-
bles. don't le nomnbreuses
destlne6,s a :iecburr 1 enfan
cc neccesslteuse.


Aussi n est- 11 point dton
nant que la L EE H ait, pen
se ia organiser sp6cialem-nt
le tirage d aujourd hul. sous
le signed de l annae interna-
.,Uoit.ae dte lefffaflt, Le Dl-
recteur DubS avail Invitd le
President du Comiti forrr'
a I occasion de la comme-
moration de 1lannec de 1 an
fant. le Dr Suffon Mondes


MesdanillC,
Me-sd iolsclles,
Messioun ,

Le tirage O aiujourd hui do
la Loterie de IFlat Halltlen
est dedic it I'cilant

Come vous le saveS, la
LoterleC de 'Etat lialtiene st
une Institution a caiactere
essentie!lcmen. philanthropic
que. Son ro-e ei' de faire le
bien. Elle appuite son con-









PAGE 2


LE MONDE EN BREF


VENDREDI 29 JUIN 1979


Au fil des rencontres


TOKYO / -4
Les dirigeants des sept
pays IndustriaTlses, don't
le sommet sest ouvert Jeu
dl & Tokyo, ont d6fini les
grades lignes dun corn -
promis possible sur la li
imitation de 4lurs' im~iorta
tlions de Pdtrolq, par la
fixation dobjectlfs chief -.
fres pour les achats ;de
brut en 1979 et 1980, pays
par pays Ils ont estLmei
Qu? 1 augmentation des
prix du petrole diminue la
capacity des pays 'riches a
aider les pays en develop
pement Le Prdsident Car-
ter a mIme ddnoncd Ven
dredi la nouvelle hausse
d6cid6e par 10PEP, predi-
sant qua le monde enter
allait en souffcir Les sept
ont d autre part lanc6 un
appel pressant au Viet -
nam et de 1 Indochin3>a pour que
soit mis un terme a 1 exo-
de de leurs populations et
ils ont convenu d ancroutre
12ur aide aux rdefiglis indo
chinois

xx X

MANAGUA -
La confusion r6gnait Jeu
di au Nicaragua tant sur
le plan politique que mili-
taire Les Sandinistes ont
abandonnd Jeudi presque
touts leurs positions A Ma
nagua, o ils etaient trop
exposes aux bombarde -
ments Le congrds Nicara -
guayen n a pu Jeudi ouvrir
ses travaux en raison du
retrait des l'.s conserva-
teurs (opposlt!onu quI exi-


sent aue le seul suiet h
lordre du io-ir soIl la auc
cession du President Somn
za Le nouvel Ambassadeur
amdrlcain a Managua a
pour mission le rEmplace
ment immddiat du general
Somoza par un gouverpe-
mant Demodr.,l.que, a Indl
qu6 Jeudl un .forme Parole
amrlIcain

xxxx

DJAKARTA -
L ampleur praise par
1 exode de refugies vielna
miens vers les pays de 1 as
sociation des Nations du
Sud-Est AsiatiLue (AnSea)
a precipitf la convocation
dune conference des Minis
tires des Affair's Etrang6-
res des cinq pays concer-
nos qui. des son ouverture
Jeudi a Bali, s est tradul
ts par un virulent sursaut
anti-vietnamien Ces pays
estiment que Hanoi cher-
che deliberement A letir
crder des problems en
renforgant leurs minoritfs
nationals d origine chino.
noise



BANGKOK -.
La Thailande apparait
plus menacee par la rebel
lion contmuniste intorne.
soutenue par Hanoi. que
par une invasion militaira
Vietnamienne. estimE-t-
on dans les milieux mill -
taires a BangKok On sign
le. d autre part. des com-
mats centre Khmners Rou -
ges et Vietn:anments pour le


control .de la vylle qam
bodgienne d? Polpet, li
frontiere Thaitan alse
- g g

LIBSONNE -
PhlHppe Cousteau. -Ills
de I oc6anographe francais
Jacqus Yves Couyteau. a
trauve la mo.,rt JReum apres
midi dans un a sident de
SHydravion .. alypesop, qui
s est abitm dans le Tage,
prds de Lisbonne
TOKYO -
La Chine a acueilli plus
d- 30 000 rdfugids du Viet
nam, don't tous ne sont
pas d origine chitolse, 'et
elle n est plus capable de
supporter 1 arrive's de nou
veaux rdfugtis, a ceclard
a PNkin Monsieur Deng
Xiaoping, Vice-Premier Ml
nistre. Chinois. cited Jeudi
par 1 agency Japonaise ji Pres -
x x x x
PEKIN -
La reprise des n6gocia-
tions Sino-Vietnamiennes
s est faite Jsudi a Pdkin
dans une atmosphere de
dialogue de soards, avec le
rejat, par la Chine, d une
proposition vietnamienne
visant a instaurer, une tre
ve dans la : gion frontalid
re. ofi la tension persiste
NATIONS UNLES
(N Y) -
Le conseil de Seuirit6
des Nations Unier- siegera
Vendrodi a 19 heures 30
GMT sur la question des
droits du people palesti-
nien. a annon-e Jeudi le
Port?-Parole de 1 0NU


AMPF OSA INTR OD ilT





4^Sturtle wax






La plus large game du monde de products pour


fe uettoyage. le lav3ge le ilstrage de vetre viiturE..


CIRAGE en vate en creme, en liquide e


COMPOUND en pate en liquide

VINILI OP LLEANER, (n spray, en dirare

PROTEGE CHROME

Prodvit poic Ie ls-ttovnce ou cavitonnare des oJmosses.



des pmnus du tableau dt bord etc...


POUR UNE VOITURI COMME AU i er JOSI:e



AMPRPSA Pue Pave'

*osaaeiosegoeoeooeoooeso9O~ecocoosoc>^iog9:-'-c~eooooooo


ALICE CHILDRESS:
ECRIVAIN DRAMATUGE;-
ARRIVE &VEC SON
MARIA NATHAN WOODARD;
MUSICIEN

Nous avons rencontrd mer
credit au qrand Hotel Oloff
son en compagune du grand
,6crivain americain Harold
,Courlander, heureux au-
teur de .ant d'ouy.rages e--
lebres don't Haiti Singing;
The Drum and The Hoe;
tous les deux' sur Haiti:
The African, arrive awv '
sa charmante femme Em-
ma; un autre couple char-
mant, M Nathan Woodard
et sa petlllante femme All-
.ce Chlldress. -f
Nathan Woodard est un
excellent musicien
Alice Childress, est dcri-
vain. et dramaturge; A New
York
Ils ont profile de la visi-
te en Haiti de Harold et
d'Emma Courlander pour
venir ici.

Alice a ecrit des pieces
c6lebres don't A Hero Ain't
Nothing But a Sandwitch
don't elle a aussi fait Ie
script pour un fim avec Ce
cily-Tyson et Paul Wind-
field. Elle a aussi ecrit A
Short Walk (du berceau a
la tombe; la vie nest qu'u
ne court march) qui pa-
raitra en octobre chez Co-
ward McCann Press.
Sa piece pour la televi-
sion Wedding Band a 6te
montee au theatre par Jo
seph Papps Directeur-fonda
teur du Shakespeare Festi-
val] 1 un des plus celebres
producteurs des Etats Unis
II a ionnu1 un g r a n d
success avic la ip i a r e
A Chorus line for colored
,arls de lecrivain Ngotsake
change
Haiti est une re' laition
pour Nathan el Alice qul
la decouvrent en conl'pa-
p1lie de Harold et d'Ennaia
Coit lanrer qui eonirailsseni
ce p ays cominle s ils y e-
ta'letii nis

WILLIAM HltI.F'.T
DE ,UVEHSFAS
Dt\'V ,.OPMENT
COUNCIl.
RF JOINT SA FEMME
FAITiH W\IIEI.ER
IHELEIRT DE LA DBID
Delpuls deox rsenainels se
trouvc a Port -au-Prince,:
Madame Faith Wheller-
Hitert econonuste americal
rfe trava:HlanTr las BiV'iOm
Smflp Program Analyst>, de-
leguee ici ave le Dr Jean
Claude Garcia-Zamor: sCon
trollers de la Bid pour une
revision et une evaluation
des pro.ets de la Bid dans
le ,ecteur du Tourisme
dans sept pays de la re-
gion. Mexique. Guatemala;
Panama. Perou: Bov'e :
Barbade et Haiti.
Faith Wheller-Helert a
ct, re.iointe a Port-au-Prit
re. plus urt r:emerni au
Randd Hoi-l C'oftson mer-
:, di par son ina rl VvWil
liam Helert et sa joie fil-
le Stephanie 15 mois envi-
ron.
William Helert economic
te comme sa femme est
charge 'de recherches dans
les affaires 6trangeres port
riverseas Development Coun
S il a Washington.


OENE ET iQNYA
SUNNYP E IS
A PORT-AU-PRINDE

Nous avans revu avec in-
ftmnment de plaisir cette se
maine nos estimables amis
Gene Kurls et sa captivan
te femme Sonya, dite Sun-
ny, arrives de Kest West;
mardl. Nous connaissons


Gene KutIs deoulth vingt
ans h la nnIme poque que
sa femme Somng gul nous
derivant pour nous annon-
car son rewour brasse ces
souvenirs. Uel y a environ
un an depuis ma dernimre
v#site dans votre attrayan-
te Pnrt-au-Prince La remi
niscence danse sa danse;
soecialemeni depuls que
' .


MERCREDI 4 JUILLLE

LE BISTROT

GRANDE

OUVFRTURE DES VACANCIES


Super Spectacle de


de Frantz Courtois


et des meilleurs Musiciens Hlaitiens


Jazz. PoP Musique


Bresilieine Haitienne.

SOIREE UNIQUE

SRservSz ves Places


LE BISTROT
Tel.: 2-1809
aa s


j'al achett -de votre gale-
rie la splendi.e petntuxe
qul me plait chaque Jour
davantage. Je pense sotu-
vent & la salneidence oul
m'a talt vous renconLrera
apres tant d'ann6es. a l'O-
loffson. Vote graateuse In-
vitation A diner et a dar-
ser sous les l tolles a El
Rancho me ramnMh A maes
jeunes anndes, quan-i J'a-
vis a pelne vingt ans et
que vuus me rencontrates
pour la premiere fols & El
Rancho quand I'hotel elant
petit et intime et que vous
m'easeligsates i danger la
mdringue... Ah Jeunesse!
Maintenant 20 ans ont pas
Sd et nous sommea toujours
amis. IM je me rappelle aus
sat que lors de ma dernai.re
visit j'ai bu du champa-
gne et du jus d'orange
dans votre magnifique rAtl
dence et j'al fait 1'acquis-
tion jd la peinture...


Et Sunny de nous annou
qu'elle compete r6aliser en
cer qu'elle a usn project
Haiti.
Son marl Gene Kuris est
dans I'Advertislng, Marke-
ting; Print Promotion (72
Eatoh Street; Key West;
Fia 33040).
Elle est' institutrice et
. Elle vient de
dessiner un module de sac
de plage; de voyage et de
bien d'autres usages quelll'
fait exdcuter en Haiti.
Sunny et Gene Kuris lo-
gent au Royal Haitian Ho-
tel.
xx x x
ANGUS W. MACDONALD
UN ARTISTE AU TALENT
MULTIPLE
ARRIVE AVEC SA BELLE
FEMME MARJORIE

Jeudi sont arr.v6s a Port
au-Prince, l'architecte a-
mlricain Angus Wymnai
Mac Donald et sa belle fem
mle janialla'ne Marjorie.
Ils logent allu Grand lHotel
Oloffson Aingus Wymall
Macdonald est originaire de
Maryland. Virginie II est
diplome en Architecture i
bonl liari('hli a Yale Univer-
sity, New Haven; Conn.

II a passe, hull anls a lia
Jamaiquc; de 08 67 a Itra
valller dans les construe-
tions a bon mniarche; en
se servant de la bagasse
come matitre premiere
pour faire des carreaux et
des panneaux.
II a" construct la mason
du Premier Ministre Man-
ley; et une ecole pour sa
femme.
Si Angus Wyman Mac-
donald fail une briilante
carrier dans l'architectu-
re: ce qui semble le pas-
sionner davantage c'est la
fabrication des instruments
a cordes. Et o i les joue'
tous avec bonheur.
Angus a un orchestra The
Soul Toads.
Angus et Marjorie se sont
marines en 1973 a la Jamai
que.
Tandis qu'Angus sadon-
ne a ses travaux architect


ture, & la fabrication d'ins
tluments de musgque et
son orchestra; Marjorie se
donne lous les plaisirs d'u-
ne cLady Farmers au The
Macdorald Farm de Rapi-
dan; Virginle.
L.e cusO..aiue couple a di-
nd jeudl soir A la V'lia Creo
le oil Us ont ett vive-
ment impressionn6s par les
Manltres fort civiles du
Pr Max D. Sam.


La majora6.ia des
Srizx du brut et
aide des nays
riches au

tiers IPonde
TOKYO (AFiP
La hausse des prix du pe
trole diminue la capacity
des pays riches a aider les
pays en developpement;
ont coistate la plupart de
chefs d'Etats et de gouver
nements des pays .occiden-
taux r6unis depuis jeudi
martin au Palais Akasaka a
Tokyo .
Rendant compete des tra-
vaux de la lere journee de
la conference des sept print
cipales puissances industrial
les du camp occidental; M
Masayoshi Ohira; Premier
Ministre du Japon; a affair
me que la plupart des parti
cipants ont estime que ala
capacity des pays indus-
trialises a aider les pays en
voie de d6veloppement est
affected; au fur et a mesu-
re que les prix du petrole
augmententSs
Soulignant la n6cessite de
poursuivre les efforts en fa
veur du tiers-monde; Ie pre
mier Ministre japonais a
iicdique que les sept e-
taient tombes d'accord pour
renforcer leurs relations a-
vec ce group de pays
eEn ce qui concern les re
lations avec les pays pro-
ducteurs de petrole; M Ohi
ra a dit que plusieurs des
participants au sommet de
Tokyo ont estime necessai-
re d'ecourager les t(mode-

Uine fagon d'encourager
ces pays producteurs qmodle
rlss; a faith observer le pre
mier japonais; ,(est de re-
duire nos importations de
peitrole M Ohira a esti-
ml: en effet; qu'en r6dui-
sant leurs importations;
les pays consommateurs di
tendraient le march et ae
courageraient done cer-
tainms pays producteurs coin
me l'Arabie A freiner la
hausse des prix
M Ohira a aussi faith e-
tat d'une autre reflexion
commune a plusieurs s
participants au sommet de
Tokyo: we pas craindre d'e
tre impopulaire en luttant
contre inflation
all ne faut pas craindre
d'etre impopulaire; a dit
M Ohira Dans la lutte con
tre l'inflatios; l ne faut
ceder a la tentation d'aug-
menter les salaires et les
revenues pour tenter de rat
traper l'inflatiod La gran
de affaire est de proteger
le pouvoir d'achati


Le suspense plane

sur les demi finales


CELICA AERODYNAMIQUE



POUR CEUX QUI NE PEUVENT TOLERER LA BANALITE...

























I.



SLes nouteles liques fluides de to CELICA ont t6 proqrammdes sur ordinatear pour Inw assurer an minimum de

resistance i ri airaisi ea'wt maxirmw de stablild 6 haute witesse.

PASSES NOUS VOIR A LA


HINOTO S. A. Rue Pavyee Tel. 2-0658


(suite de la iaerc page)

par Arn z Justa fort, mats
train quelqcue avant dc
creuser 1'ecart.
Ce deixiemc but fut l'oeu
vre din Serge tcleslln quo
dun puil sanot lr du gauche
Irompa le portler leog t-,ais
cinq minutes .pres la repri

Le success final des Inlor-
ditstes ne f -siilt des lors
pu:ls aucun d. ute
Depa'ss p.,r less eve,' -
menlis l's i,'.na's 1!crci-
rent Ioutelois lau sulrpr o
reduDsanlt i si'ora par Cier
moll, Coimnii c': rcelti e phol
tie periods dc domlnatlon-
capolse.
La rcpionse ne se Ill guse
re aLlendre res Ia lemle
elt l jellit selection capose
reprit sa's dis ances.
Face d une defense leoot
naise mddusae Michel Acryl
le parvinl A se fatinler et
i aprc' ui premier renvol d
gardirn Desanges InscrIvilt
le troisleme but du Cap -
1llatien
Pour couronner le tout
l'arrilre central de Ulogftne
Jll Yvem OBur:Ia rsletit ,l
u inimro personnel qtwlque&
minutes nvqnt, lan fin.
II reprit de la In te une
balle cenr'e ciI de la drolte
et trump s son propre gar-
dien de but.
x x n k
ARCAHATE -- JERFMIE 1-0
Speclall-tles dcr l'Interre-
iontal. les .Jef mincrns on'
batisa? pavilion en 1/4 de li
nale et eonnais-znt done la
Smer' "me d I elimination
p!dmaturwe. La seleetom de


I Arcahaie flrp epindant ml
se h rune aepruve au course
de la premiere dimi heure
de jeu.
Bouseulle de routes parts
elle se recroquevilla en de-
fens a c endantil le meilleur
moment pour reagir
Maltrs. di "eu. les foot
balleurs de Jereale conlmi-
runt n erreur nie c decou-
vrir ctn defRense
Ils s'en renoirent compete
ia s 21imi minute loraque
Roussel Sully s'chappa sur
iA i?,,urtlie el tI-nl-.i Mauri-
ce Cliemt
Dan men .,e-nw.onnes pen-
dalnt e repos. ius leremiens
att.aquer'nt la second mil-
ti-mps avec la tferme decl-
loll de rattLiptr le tICmps
percdu
En vain.
L Arcahiale :,vlt decide
de gagner roile quie coute
en ce jour de la iSt Pierre.
sa fete patronalec
Uttllsant lo.s ;es moyens
ortliud's, .. ou pus. les
joucurs de Ia Cite du Dea
pC.Su atteignirent leur oblec
tif.
Ils rsis'rant & routes les
tenlitatlves j6rtfrlennes, corn
p'i'ant ainst le igroupe ds
semi-finallasts.
LE PROGRAMME
En ralson du decallage des
rencontres le progrimme
ds semnl-fnales a n t diabli
comme suIlt :
Sa-medl 30 Jili ,.i
Cn Hrilen flowhics
V mpncle I." Jull'et
Sint M ire- Arc'iIw"e
Maidl 3 Juililt casse-
ment entire lIy perlin's
Finale ,' -r, .': gatprtmts.
J. C. 3.


I ~ ) I (


--------------- --------------------------- ----- .~ ----- ~.. ......._.. ~_.__ ._ ..1.__ ..










--- ------------ -- PAGE -3


VENDREDI 29 JUTIN 1979


DANS NOS CINEMAS


PHE


IMPERIAL


E SAMEDI 30 JUIN 1979
LES
LE RECIDIVISTE

I^lrT 12h 2h 4h G 5;00
6h 8h 10h G 8;00

L INEVITABLE
i CATASTROPHE

ION IMPERIAL 2
SAMEDI 30 JUIN 1979
L INEVITABLE
CATASTROPHE

12h 2h30 5h G 5
7h30 10h G 8;00
es
E L'ARBRE AUX SABOTS
4-00
s IMPERIAL 3
TOKIO
4-00 SAMEDI 30 JUIN 197L'

E LARBRE AUX SABOTS
179 LE GENDARME
ET LES EXTRA
9 TERRESTRES
x x x

CAPITOL.


ETOILE CINEE
Vendredi 6 h 371 rt 8 hres 30
MARCO POLO
Entree G 1-50 et 2-50
Samedi 6 h 10 et 8 h 30
MARCO- POLO
Entree Gdes 50 et 2-50
xxxx

REX THEATRE

Vendrdi 12 2 4 6 8 10 hres
LES BIDASSES
AU PENSIONNAT
Avant 5 hres
Entree Gdes 2 00
A Partir de 5 lires
Entree Odes 3-10 et 5-00
Samedi 12 2 4 3 8 10 hres
LE TEMOIN
A ABATTRE
Avant 5 hres
Entree Gd-s 2-00
A Partir dpe 5 hre
Entree Gdes 3-00 et 5-00



CINE OLYMPIA
Vendredi 11' h 2 h 4 hrL
Entree '3 1-59
6 h 30 et 8 hros 30
L, FIEVRE DU
SAMEDI SOIR
Samedi 12 h 2 h 4 hres
6 hrs 30 et 3 hres 30
Entree G 1-50
LA LUTTE



CINE LIDO
Vendredi 12h 2h 4h G 1.50
6h, 8h 10h G 2,00 3.00
LES DEUX GRANDS
CAVALIERS

Samedi 12 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 res
Entree G 1-50
Entree Odes 2-00 et 3-00
LES INVINCIBLES
DU SHAOLIN


CAPITOL I

SAMEDI 30 JUIN 1079
12h1 2h30 51h 7h30 10

JUKE BOX
Film Interdit ;'ux infants

PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres 2 hres 4 hrtc
6 hrbs 8 heures 10 :;ras

CAPITOL 2

SAMEDI 30 JUIN 1979

LES 3 MOUSQUETAIRES
2cme Epoque

12h 2h 4h 6h 8h 10h
A"ant 2 hres 30
Entr6e Gdes. 3-00
Acres 2 bhres 30
Entrle Gdes. 5-00
12 h 2 hres 4 lires
6 hies. 8 hres 10 1-ies

CAPITOL 3


SAMEDI 30 'IN 1979

A LA RECHER-HE
DE M GOODBAR
Film Interdit asux
Enfants

12h15 2h15 41hl5
Avant 2 nres
Entree Gdes 3-00
Apres 2 hres 30
Entree Gdes 5-n0
12 h 15. 2 h 15 4 h It.
6 hres 15 '8h I s 15, 10 n 15
REVE DE SINGE

CAPITOL 4

SAMEDI 30 JUIN 1979

SOUS LE DOIGT DE
LA MORT

PRIX UNIQUE S 1-00
11 h 45. 1 hre 45, 3 b 45
5 hpures 45
7 hres 45. 9 nres 45


kripalu


centre


de yoga

RECONNUE D'UTILITE PUBLUQUE

Cours de Hatha Yoga respiration yoguique,
reeducation des vertebres Relaxation-. equi-
libre physique et psychique, sous la supervi-
sion de professeurs hautement qualifies

Tous les Lundis-Mercredis et Vendredis
SAILE CLMA "SE 4 iO MODERN

q rup Tertulien Guilbaud Bourdon
eli 23274
N1- -- .^


CARNET SOCIAL


PARAMOUNT
Vendredi 12h 2h 4h G 1;50
6h 8h 10h G 2;00
LE FILS DU KUNG FU
Samedi 12 h 2 h 4 hres
Entr6e G 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entr6e Gdes 3-00
UN JUSTICIER
DANS LA VILLE
x x x x

L'INSTITUT
FRANCAIS
D'HAITI

ACTIVITIES
CULTURELES

Vendredi 29 18 hres
Ile Maurice : a.u large des
cotes africainis, une ile
soeur
sucree blanc. cure roux
.une illustration des rap-
ports entire pa3a industria-
lises et pays en developpe
meint
Entree libre kCartes a re
tirer au Secretariat)
x x x x

MAGIC CINE
Dlinanche 5 h 7 h 9 hres
PAS DE ROSE POUR
OSS 117
aver Curd Jiur 'ns. M>a
aiet LEE .Io!i 'CAINE Li
atllninl PALU'.1 etv Rober
iHOSSEIN d apres le ri -t
intn du John BI1' 1.
PLal de lose poulil O
117 iHeIrs ,1 ain e sil' ( c
lebre dci rOminis d ( spionl
iagi, dus au glt te Jeai
Bruce ie reaL;sata ur re -
troulti dans OSS 117 1 ch
ni.n des ecra:s dt.ns utn
venture trepid:nt? qui a
porte a 1 amateur des fill
de ci icnre un n racad
d actions vionlnlte. v mene
a touted allu-re et mettan
aux prises force agents
crets En tete d affich
('urd Jurgens, Margar
L e J Galvin etc mene]
lc j(-u pour le plus grand
plaisir des amateurs ;
ryvhme echevr le Des b;
garres spectaculaires 11
trGnt I action
Entree Odes -00 6-00


Pharmacies
assurant ie service
cette nuit

VENDREDI 29 JUIN 1979

PERPETUEL SECOURS
Rie du Centre
DE L URGENCE
Lalue
THORLAND
Thor
SAMEDI 30 JUIN 1979
MODERNE
Re Pavee
LUMIERE
Ave Pouplard
MERIDIONAL
Carrelour
X xx x

PETION VILLE

VENDREDI ?9 JUIN 1979

HAITIENNE
Pan American
SAAEDI 30 JUIN 1979
DU SIECLE
Rue Darquin

AVIS
Les 6eeves de la classes de
philosophic deslreux de par
tilciper au concours d'ad-
mission a la lacult de m6-
declne et de pharmac!e
sont avis1s que le Dr. Beau
lieu debutera ses course le
lundl 9 jullct. De plus,: On
nous price de leur annonceir
d'une part que ]a Blologli
rentre d6filnitlvcment d.ins
le programme cette ann6c,
d'autre pard--que les exa-
mens se d6robleront sil-
vant le system eAmerican
Matching (Multiple Choi-
ce). Le Dr Beaulieu qul en-
trainera certes les luturs
disciples d'Bculape en cc
sens; leur command d'ob-
server. I'horaire suivant :
Lundi 8h llh Zoologle -
Chimie
Mardi 8h l1h Physique -
Biologle
Mercredi 8h 10h Physiolo
gie Botanique
Jeudi 8h 11 Physiologie -
Chimle
Vendrdli 8h llh Zoologle
- Physique
Tel- 6-2492
Henry Victor Beaulileu
Docteur en M6declne.


,Les funraifles de
Robert David
Les Pompes Funobres Pa-
ret Pierre-Louis vous annorn
cent que les obseques du
regretted Robert David dec6
dde jeudi a la Croix des Mis
sions seront chant6es de-
main samedi it 4 heures
p.m. a la Cath6drale de
Port-au-Prince. Le convoy
partira du salon funeraire
de 1lentreprise a la rue du
Centre. A tous les parents et
allies atteints par ce deuil
nous adressons nos sinceres
sympathies.
296

Deces de Jean
Raymond
s Dominique
Pax Vilia announce le d
ces survenu le 25 Juin 79 h
1 ge de 29 ans 8. C6te Pl
ge de Monsic-ir Raymond
Dominique.
En ce'te pfenole circons
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leur sym
pathie a sa veuve nee Vivis
ne Roy, a sa mere Mine VvO
Denizard Dominique nee Mas
dela Syprien i son fOls Co-
pernie Dymlnique, a ses tr6
res t' soeurs li eti Mine Wll
nier Jn Baptisle Mmine uee 0
r nesse Dollinliq l'., eLt fainlll,
u mtine Brtlio !)Diurindis. Mlme
t nee Magda Doininique ett Ia
m Mlle, M ct Mie Robert Lai
Va h n Min(e nIr Itha Domit
i nliqu e lamillli' M et Mme
e Juisil' D)oiiin que et lamill
le. Mimt Giiilv, Dominllque
t lan mille M e' Mmine FrriL
Etiiennl Mmne "' Corn I)Do
minilque t fa1 illle. Marie
p Carmel Dominique. M et
is MVme Hugues Dominique
PI et famille. J c Ctn Ma-
es rie Domnique M etl Mme
it Yves Fran. oi.v rt famille.
se Victoire Jules. M et MimT
he Jules Domnique et famille
et M Pierre Dominique et fa-
nt mille. a ses br'us frerpe


Pe bel'es soenrs M. et
Jn Robert Roy et f:
Frangolse Roy, Marth
lestin, Chariot Aliexar
Aux families : Dom
Roy. Syprien, Jn Ba
Durandis, Lavache, 1
Etienne, Frangois, et
les autres parents et
eprouvds par ce deuil

Les fun6railles de 2
Raymond Dominique
chanties le samedi 3
A 4 heures P. M. en l1
Coeurp Unis de Jacn
la depouille mnortell
exposee dis 2 heures.
N. B.- La famille
nira le samedi 30 Juio
Pax Villa Champ de
de 6 h 8. 8 hre- du m
z z z

M. D. Victor alil
M Deveze Victor N
originaire de la Cro
Bouquets, inspecteur
connu au Bureau C
des Contributions es
S1l'hospice St. Frani
Sales. I1 a ete frappe
cruise d'apoplexie.
Nous lu presenter
sympathies cl lii s
lolls un prompt retii
inent.

x x X X


Mine Avis de Divorce
amlle, Obtemperant aux injonc
ae Ce- tons de la loi. du juge -
idre. ment contradictoirement
inique, rendu entire les parties, le
iptiste, quel date du 21 Juin 1979;
Nelson, les formalit6s legales rem
a tous plies, le DISPOSITIF du
allies dit Jugement porte a la
1. connaiSsance de tous que
les liens du marriage Ci-
Jean vil sont def.nitivement
sernt rompus entire le sieur Ser
30 juin ge Raphael Armand, de -
a Loge mandeur en divorce contre
nl son spouse nee dlaurie Mar
e oft the Irennee Thebaud
e sera Le dit Jugement accord
la garde des enfants mi -
se reu neurs i leur pere avec
n 79 h dro't de visit au domicile
Mars d icelui a leur mere Juge-
atin. ment transcrit aux regis -
tres a ce destines de 1 offi
cier de 1 Etat C'vil, See-
te tion Est de Port-au-Prince
Port-au-Prince. le 28 Juin
qicolas. 1979
ix des M Serge Raphael ARMAND
bien Divore6
Central Edgar Th CONSERVE, Av
t allt6 296
*ols de y g
d'une

ns nos Avis de Divorce
iouhal- En execution d un judge -
iblisse- ment du Tribunal Civil de
Port-au-Prince en date dui
296 4 Mai 1979 adinettant le di
vorce et prononcant la dis
solution des iens nmatrl-
monia:ux ayant exists on
.-. tre les epoux SYL.VEIIS IFE


LIX, la dame nee Marie
Rande DESMORNES, 1 Offi
cier de 1 Etat Civil de Port
au-Prince. Section Nord
Est a transcrit la date
du 21 Juin 1979 le disposi
tif de cette decision dans
les registres ai- ce destines
a la requite de la deman-
deresse
Port-au-Prince, le 29 Juin
1979
Raoul HECTOR, Av 296
Z 7 9
Deces de Mme
Charles Rousseau
Pax Villa rappelle que les
fun6railles de Mme Charles
Rousseau nee C61ine Leroux
seront chant6es le Samedi
30 juin it 4 heures P.M. en
l'Eglise du Sacr6-Coeur de
Turgeau. Le convoi partira
de Pax Villa Socre-Coeur oui
la depouille mortelle sera
expose des 2 heures
296
z z z
Deces de
Reaumanoir
Achille
Pax Villa rappelle nuer les
fundrailles de M Beauninms-
noir Achlle sprounl hait les
le Samnedl 30 ,oin A 4 lieu
res PM en 1'El'sE, du Sn;
cr&-Coeur de Turge:iui
ILe cnnvo' l inortilr di Psi:
Villa Saieri-e o iur oflt h, die
poutilh, min hrt tll scra texpi)
se' ribs 2 ioure s.
2916


messe U Actuun
de Grace ,= -O. .,
La famille Ilernard Jul
me se fait le plaisir dinv' M ESSIEU RS
ter parents et amis a une M I
Messe d action de graces
en 1 honneur de Notre Da
me du Mont Carmel, le AIMEZ VOTRE FEMME I ..
Vendredi 6 .luillet 1979, ia
6 heures A 1A en 1 Egl-se
de Saut-dEau; e sse re- PROTEGEZ- LA FAITES LA
commandee par son grand L
pere Jean Jn-Pierre Pon PLANIFICATION FAMILIALE .
gouey Jean Elle compete
sur eux tous pour assister
a cette messe 296 .- -.M-wy..:..= -w.-..-.


La fete natronale
de Cavailyon
(Suite de la lere page)
30 000 Ames qui. m6riterait
bien d'etre lev6 au rang
de sous-district.
Mercredi martin une mes
se sollennelle, cdi6bree a 1'6
glise paroissiale devait atti
rer de nombreux fiddles et
plusieurs personnalites po-
litiques de Cavaillon, des
Cayes, et de la Capitale. E-
tient presents, entire autres,
les representants du Pre-
mier Mandataire de la Na
tion. M. Gerard Prophete,
son Secr6taire priv6 et le
Lt. Ulvsse Frangois de la gar
de presidentielle, le Prefet
Andre Rousseau, les D6pu-
tes Jean Lindor. St. Arnaud
Numa, le Maire Neuville E-
libert. le Commandant mill
taire du Sud. le Colonel Gre
gore Figaro. le Chtf de la
Police des Cayes. le Major
Gracia Jean el le Lltiute-
nant Delius Deliazar du ser
ont participe par la suite a
vice de la circulation.
l'i s ni-e's, iinnalii s stis'' -
tee t' 1. 1 s li ( ni '1 t iaul't '11vi
les i(deleta'.liN s s it' vi's,
troi ipts tlilklO-i ,s We''
un biI'luet de 10 ,110: ,
( Oflt a)l" I, Do el cii d'
C:ivi'll ] 1a d e* ,, tl .
ID ;lls I I i" "
nai llt s de foti l l ,iil l lf mi
II ol1rp 11ite puim la lIre
s 1' .v:I it I I;,I t ii i :1
v.tl dl ll lt0 ia 'ril'idetil' ull
lI l iux aln tio r (il teir-

k ;i'I I tl l t I ,M ., :iux
1ii 1 lill iv s i : 'll s tla
d" ia lt '-c 1 < l 11t le
tiarlee. e<'rit l lelvi
s"r cl :ilt nl n' isi presents
sutr les lieux

N B Un reportage sur la ..
vill? de Caval!lon sera pu
blie dans nos cilonnes a
une prochaine edition
A CARRE


aWrF
CINE TRIOMI
SALLE 1
LA CAGE AUX FOLLI
Entree : $ 1.60 et 2.00

SALLE 2

UN PAPILLON SUR
L'EPAULE
antrde : $ 1.50 et 2.00

SALLE IEN
L'AMOUR EN QUEST
Entr6e : $ 2,00

Entr6e : $ l.F'

,x X X X

MAGIC CINE
Vendredi 6 h et 8 hre
RAID SUR ENTEBBE
Entr6e Gdes 3-00 --
Samedi 6 h et 8 hres
A TOUT COEUR A T
Entree Gdes 3-00 -
xxxx
RANCHO CiN
Vendredi 29 Juin 19
MAJOR DUNDEE
Samedi 30 Juin 1979
LE RENARD DU
TANGER
xxx x


Un moteur de 1447 cc Radio AM-FM Cassette

4 Freins a disaues Suspension Avant A roues
Le Confort pour cinq passagers independantes

Un coffre a bagages spacieux Amortisseurs Hvdrauliques
Une silhouette gracieuse Une tenue de route impeccable

et 6l1gante Deux Versions; Sedan
& Pick-uo \

Une 1500 cc pour $6.195.00 avec en plus


L'ICONOMIE, LE CONFORT, ET LA SOLIDITE



QUI DIT MIEUX?



Concessionnaire exclusif: AUTO VALSA
Cite Militaire

Tel:6-0961 6-0971


1 at Ilb~





*7. ... ....


'PAGE 4


VENDREDI 29 JUIN 1979


A VENDRE

A vendre pou:- cause -Je
dIpart Jeep To)ota Land
Cruiser Model 75 Peu-
goe. 504 Model 77 W/,% AM
FM Radio Cnssette Occa
sion allechante Apoelez .
2-0921 2-32016 7-2233.
306

A VENDRE

A vendre au plus offrant
une voiture PEUGEOT -304
Annie 1974, appartenant au
Programme des Nations
Unies pour le Developpe -
ment
Ce vehicle sera vendu ai
1 endroit et dans 1 etat of
il se trouve.
HI peut etre inspect au
Bureau des Nations Unies
20 Avenue Ducoste, Port-
au-Prince
L ouverture des p5s ca-
chetes et adressts au Bu-
reau du Programme des Na
tions Unies pour le D6ve-
loppement aura lieu le 10
Juillet 1979
Tous les drois de Douane
sont a la charge de I1 ache
teur
Le Bureau du PNt'D se rt
serve le droit de rejeter
n imported quelle offre 296
x x x X
Hall a vendre

A l'Avenue Jean Jacques
Dessalinos aa No. 396 cons-
"ruite sur propridte de 183
peds de profondeur entifer
ment cloture en mur
Grand dp6te a intrieur
CIO en main.
Pour Rendez-Vous sonnez
le 2-3849 de 8 heures 3P A.M.
a. 1 heur- 30 P.M
.ourtier sa' t.enlr.
X


Cours d'Ett et
Inscriptions
AVIS ..,' I-P

La Direction du Foyer
dArt Cullnaire arise les pa
rents que les course d det
auront lieu les mardi mer
credit jeudi a partir du
23 Juillet de 8 houres a, 2
heures.
Elle profit pour annon


cer legal
criptions
guliers
ceront a
ces co.urs
di et Je
heures
group
hres a 6
cond gro
La D
Mine Ida



Jeep

Diploma
ter Haiti
sire vend
charger
tous terr
difflrenti
radio: m
en tres 1
5.500. A
2-0626.



Pour c


Avis important
Les m e m b r e B de
)'Association d e Diplo-
mees en Cosm6tologle d'Hal
ti se reunissent le diman-
che ler. Jullet & I'Hotel
Sans Souci a 10 heures du
nMatin. .
Merci
- Pour le Comit6 :
J. BIJOUX
306 .


ement oue les ins x x x x
pour les course re A Verndv-
d octobre contmen- 1 'Table A. mahger et 8 chal
u mols de Juillet, ses At ltat nsuf.
auront lieu les mar Te16phone A partir de 6.
udi de 4 hres a 7 heures 5* M 6-0955
pour un premier x x x x
et le Samedi de 2 F0R
hres pour le e- F SALE
uphres pou Volkswagen a ,CAMPER
irectrice in good condition sleeps 4
Deso-n COrY w;tfl sink,-refrigerator and
S307table, pop' up roof
x 307 1 Citroen GS air condi-
X X X Xtion
a all 2-3626 between 2 a
1 6 Ve e and 4 p m
ate devant quit- x x x x
tres bientot de- A VENiRE
dre Dodge Ram- 1 Volkswagcn "CAMPER
1976 : vthicule CARAVANEs en parfait etat
ains avec double pouvant coucher 4 person-
el; climatiseur; nes avec ever et refrigera
oteur 8 Scylindres; teur table A manger, toit"
bon etat Prix $ nuscan
ppelez 2-0407 ou Une Citroen GS air condi-
tionner parfait etat
296 Pour tous renseigne -
x x x x ments supplementaires. te-
16phoner au 2-3626 de 8 b
onee annuel am a 4 hres pm


Le Magasin 335 Blvd. J.J. Dessalines
P-au-P. announce A ses al
mabies clients et le public
en general qu'il sera fer-
mc pour conge annual du
ler au 16 uillet 79
Le Pavilion
296


OFFRE D'EMPLOI

June compa':nie avec excellent marque dc pro
duits de beaut' recherche jeune fille ou dame dy-

namique, lingue, charmante personnalite. intelli

gente. esprit d initiative pour seconder et ouvrir

nouveaux marches. m:)ven tie locrmotion prefera-

ble. Sal.'bre plus commissions plus assurance plus

autre, avantaces
Lnvo.ez curriculum Vitae a la boite postal No 13179

*scoooceccocooor o oe oooo oo



Pour cause d'Inventaire

Les ETS RAYMOND FLAMBERT avLsent leurs fid( les

lienss et le public en general cue leurs portes r ste-

-ont fermees du Jeudi 28 au Samedi 30 Juin en course

nclus:vement. ce pour cause dinvtntaire annuel-
Por--au-Princ-- le 25 Juin 1979


AVIS
Les defer,-euis de billet
pour la rafle de la voiiure
OSMOBILE Delta 88 (tclima
uisee i Grand Cadeau d'Ete)
son avises que celle-ci a
ete renvoyee a cause du
grand nom1'le de billets
impayesn
Ce 29 juin 1979
x x x
Offre d'Emoloi
AEtOPORt 'N rRENA'lO-
NAL ilRANCOIS DUVALIER
teclhercluns technicielc
pour travaux :i entreten et
de reparations d equipe -
meniits lIetroniiues Ciin -
naissances el experience en
radio coinnmunications pre
Utrables Apporter curr'cu-
luni vitae et ? photos d i-
dentite
Adroport 1F Duvalier -
Service des rommunica -
tions et na;-.isaton aerien
ne FPhone 6-0175 57-
AVIS
La Din action du Centre
d Art Menagnr La Magi-
cienne d.i Fo. (r. au 14.
de 1 Avenue Conristophe a
ccte du Ly ee Jean Jac-
ques Dessallnms pcre a la
connaissanc? oes interes-
ses quelle I.r-anise un
course d Ete 'e cuisine -
P'atisserie -- Savcir Faire
et Bar pour 3cultes et en-
fants Ces course commence
ront le 9 Juillet prochain
Inscriptions Ju Lundi au
Vendredi en-r? 7 8 du mia
tin et 4 6 1 apres-midi
La Direction
Madame Li- Ie PAINSON
Directrice Fondatrice


CommqutQge

Le Department d1
inerce et de l'Industi
te A la connaissance
blic en gdneral et d
portateurs en part
qu'en ralson d'e la n
te d'assurer 'appro
nement des industries
les: 11 eat 'interdit AI
de la publication dir
sent communique; d
ter la pite (pile thil e
decorLqu6e mecanli
ment; ddchets de sisa
Ce D6partement rn
en outre aue; dans I
d'exception; l'expo:
de ce proddit exige
blement 1'obtention
permits d'exportatio
meant signal par le S
re d'Etat.
iGuy lAUDUY; Se
re d'Etat




AVIS
Dis ns*,tif ,':i Jul
du Tribunal Civil di
au-Prince, en date d
Juin m l neuf cent
te dix neuf. ontre 1
Joseph Attie et la
nee Evelyne Baptist

Par ces mnotiPs. le
nal apres examen s
conclusions du Mi
Public maintient
faut octrove centre
fenderesse a 1 audlei
blioue du vendredi p
Juin mil neuf cent
te dix neuf: et Dou-
fit: admet le divorce
sieur Joseph Attie
son Ipouse nee E
Bant'ste. pronounce 1
solution des liens
'naux existent entire
aux torts de 1 e ou
dnnne la transcript
dispisitf du present
nmeti sur le s register
I Officer de I Flat C
PIetion-Ville; dit qu
dispos'tif sea Ia (
're de 1 ipouix demns
insiri., dans 1 -in de
tidiens s editant 1
tale sous einei de
ries ntbrdls envers
tiers s i] y s- -v il; r
I hnissier Paul Mi
d,/ce Tribunal pour
grfienation du pri-sen
cement; compense
pens en raison de la
tL des parties
Ains. JugJ et pr
par Nous Jean Orlan
ge en audience civil'
publioue du Vendred
Juin mil neuf cent so
te dix neuf en prdsei
Me Ulcrick Rosarion,
titat du Com'nissacr
Gouvernement de cc
sort avec 1 assistance
Marcel L Pardo, C
Greffier du siege s<
signed

En fm" de quoi etc
11 est ordonne etc
POUR COPIE CONF(
Me Gary LISSADE. Av


CURACAO...








"The Caribbean




Connection"

^^^JAMAJCA HAITI
Chaque Semaine ALM offre

2 vos pour KINGSTON: Mardi
et Jeudi.

4 vols pour CURACAO Mardi, Mercredi.
Jeudi et Samedi ARoBAn ^ ine ,

avec corrvspondances immidia(es ARUBA
Curam* pour: ARUBA et BONAIRE TNIDAD
CARACAS, Vcnezucla
GEORGETOWN, Guyana,
PARAMARIBO, Surinam CACAS cGOREToWN
PORT OF SPAIN, Trinidad

PARAMARIO

Pour reservations contacted votre agent de %olage ou ALM
Madsen Export-Import S.A.. 4gen( Gkntral Tklephone: 2-3476. 2-0028 el 2-0317




A A WS ratn mwa

"I- IS ANTILLEAN AIRLINES

~ --


1 Conm


AVIS.


re po. DEPARTMENT DE
du pu L AGRICULTURE, DES
es ex- RESOUR CES
tculer NATURKELLES ET DU
icesl-er DEVELOPPEMENT
vision- RURAL
B loca Damlen le 21 Juin 1979

pre- Aux : Agronomes de Dis
'expor- trict
e; plte Objet : Connours d admis
q; e ). slon A I Ecole Moyenne dA
appeile agriculture et s 1 Ecole din
les cas firmlers Vetrinaires.
rtatlon
prala Un concourse pour oi re-
d'uln crutement d une nouvelle
n dfun promotion d etudiants pour

ecrdtai 1 Ecole Moyenne d Agricul
tute et 1 Ecole Adlnfirmiers
cr6tal- Veterinairs aura lieu a
Damien Ie mardi 25 septem
296 br prohaln a partir de
7 1 30 a; m; au local de
la Faculty d Agronome et
de Medecine Vettrinaire
(FAMV)

La Direction Generale
cement invite les Agronomes de Dis
e Port- trict A proceder A une pre-
Iu huit select-on des candidates le
soixan mardi 28 aout, a 9h30 a;m;
e sieur an sige de leur District res
Dame pectif Cette pre-selection
e se basera sur une epreuve
ecrite en frantcais, don't les
Ttibu elements leur seront four-
Sur les nis en temps opportun par
inistire la FAMV. englobant les
le di matieres suivantes : arith-
la de metique. sciences naturel-
ace pu lea, geographie physique et
premier economique. Cette pre-se-
so.xap election visera -a degager
le pro les aptitudes du candidate
ce du aux functions agricoles et
d avec son adaptabilite au milieu
Evelvne r
la dis- rural
conju- Le postulant doit present
S eux ter au moment de 1 inscrip
ise: or tion qui se fern exclusive
Son din met au bureau du Discrit
3"u don't relive son domicile.
'es de les pieces suivants :
lvi de
le ce lo) Un certiceat du dernier
diliiLen etablissement frcaqoente at
andeur (estant qu il termini. les
,s qua- course de la lasse de second
i cali de
domma
esa 2o) L acte de naissance
Oramet (1 Age maximum requis est
la si de vingt e t an (21) ans re

t ju- volu ai dAte d incrjption)
es 3o) Un certjficat du Presi-
les do dent de 1 Administration
quali Communale de sa locality
notif:ant qu il est resident
ononc uet domicilie planss une corn
odo, Ju munaute rural sans inter
le et eruption de 1974 a cette date
; hnit 4o) Un certificate de bonnes
ixan vie et moeurs

Subs- 5o) Un cert~cat medical de
e du date recent attestant :
SRes-
e de a) qu il na aucune mal
ommis formation physique ou ne
ous souffre d aucune maladie
mental:
b) qu il est en bonne san
te

ORME 60) La carte d identity et
v 296 une photo de date recent
seront annexes a la feuil
U le d examen du cand-dat
Chaque postulant se prc
sentera a cet examen de pre
selection avec quatre feuil
les vierges de papier qua-
drille et un stylo


L agronome de Distr;ct
transmettra a la Direction
General dans It meilleur
des delais. apres les exa-
mens, les epreuves pour
leur corruption A cet effet
1l sera forme un comite in
tdgrant des membres de la
Faculty et des Techniciens
professeurs ai la Faculte
Les resultats seront envo-
yes a la Direction Generale
qui communiquera a chaque
agronome de district les
noms des postulants rete-
nus pour 1 examen tonal
de selection Ca dernier an
ra lieu le mardi 25 septem
bre de 1 annee en course A
Damien sous la responsabi
lit du Decanat de la Fa
cult d Agronomie et dc
Medecine VCter'naire

Les inscriptions auront
lieu dans les districts agri-
coles ci-dessous ment on-
nts du 16 au 24 about pro-
chain

1 District de Port-au
Prince M -Cpna Celestin
2 District du Cap-Ilaiten
Agr; Jacques Dolce
3 Distriat le St-Marc
Agr; Michel Lajobe
4 District des Cayes
Agr; Max Mondesar
5 District de P'ort-de-Palx
Agr; Gdrard Noilne
6 District de Petit-Gotve
Air; Ietly Martelly
7 District de BeIllndere
Agr: Jacques Myrthll
8 Dislric! de Belle-Ante
Agr; equilere Mathurin
9 D'strlct de lacmel
Air: Erlck Noaille
10- Distrirt re Ja r mie
Air Antoine in Baptiste
ll- District de I'nche
Air: Jean Gulchard
I1- District des Gonalves
ACr: Emmanuel Fiblen
u Marel Dhpestr
Ui Dirseteinr Otoinai


AVIS DIVERS


AVS U DEPARTMENT DEWEDUCATION MATIIALE


Dans la Ulgne de sa pol-
tique de renovation do sys-
teme educatif haitien de
l'Education Nationale; Son
Excellence Jean-Claude Du
valier; President a Vie de
la Republique a instruit
Son Mliistre de I'Education
National de mettre au
point un statute do corps en
seignant primalre. II y sera
notamment fixe les condi-
tions de nomination; de
classification; de promo-
lion; de perfectionnement
des instituteurs et du per-
sonnel d'encadrement: Ins-
pecteurs;, Conseillers Peda-
gogiques.

En attendant la publica-
tion des textes 16gaux *ap-
propriis; et a titre transi-
toire; un ensemble do mesu
res administrative ont eti
diaborees visant Ai rdglemen
ter l'acces aux functions
d'Inspecteur de l'Enseigne-
ment Primatre.

D6sormais :

La nomination A un pos-
te d'lnspecteur d'Enseigne-
ment Primaire est assujet-
tie A des conditions preci-
ses qui tiennent compete des
qualifications; de la compel
tence et de l'etat de service
des candidates.

Les vacances dans le
corps des corps des Inspec-
teurs ne pourront tre corn
blies et les nouveaux pos-
tes pourvus que par voie de
concurs.

Les concourse pour le re-
crutement des Inspecteurs
d'Enseignement Printaire se
front sur la base regiona-
le; dans leas chefs lieux des
Departments ou aux sie-
ges des CPR.

CONDITIONS D'ACCES AlU
POSTIt D'INSPECTEUR
D'ENSEIGNIEMENT
PRIMAIRE :

Pour etre noniume Inspec-
teur d'Enseignemient Pri-
inaire; il faut :

1) Etre haitien et itge de
30 ans au moils ou 40 ans
au plus.

2) Detenir un diplome de
F~n d'Etudes Normales on
de Baccalaurcat (2e. par-
tie).

3) Avoir occupy le poste
de Directeur d'Ecole durant
5 ans au moins ou avoir
enseigne 10 ans don't 3 ans
au moins dans i'Enseigne-
meet Primaire.

4) Produire un Certificat
de bonnes vie et moeurs.

5) N'avoir encouru aucu-
ne sanction grave pour in-
competence ou raison disc
plinaire en course de carrie-
re.

6) Produire un certificate de
sanit.
e) Reussir au concours d'ap
titude organism i. cette fin.

CONCOURSE :
I.- MODALITES.
Les candidates recrutes
sur la base regional passe
rent un concours qui sera
organism scion les modalites
suivaites :

A) EPREUVES ECRITES :

1) Francais
a) Comprehension orale
(questions sur un texte: lit
terature; histoire ..)

b) Connaissance de la lan-
gue i partir d'un texte.
2) Pedagogic (questions sur
un texte de pedagogie ou
de m6thodologie).


Le concours sera orglaiu
a Port-an-Prince A linstl-
tut Pidagoglqiue National
et en province an siRge des
CPR et administer par un
Jury compose de :

I'Inspecteur Departemen
tal; president

le Directeur-trice d'une
Ecole Normale ou son re-
presentant

1 mere du Bureau
Central de I'Education Na-
tionale et ou de I'IPN.


Les copies des epreuves e.
crates redigees sur feulles
A souches et num6rotees se
rount achemines sous pit
scelld a i'llN (les souches
par matlere seront places
dana des envetoppes spdeia
lesa galement scellees) par
les soins de Ilnspecteur De
partemental et du, Repre-
sentant du CPR; pour cor-
rection.

La liste des candidates ad-
missibles aux epreuves pra-
tiques sera communique e
immediatement aux diffe-
rents sieges du concourse.

II) Rtsultats.

La compilation des notes
des epreuves ecrites et pra
tiques se fait A. l'IPN a. la
diligence de l'Equipe de
Formation de l'Institut a-
vec l'assistance des Equipes
disciplinaires concernees.

Une liste des candidates
ayant reuni les conditions
satisfaisantes (60 pour cent
au moins des points pour
l'ensemble des 2 series) est
etabli par ordre de merite
pour chaque siege.

Les nominations aux pos
tes d'lnspecteur A I'Ensei-
gniemet Primaire a pour-
voir (vacance on creation
nouvelle) se front au fur
et it m sure conform6ment
ai cette liste d'aptitude.

Avant d'entrer en function
les candidates admis de-
vrot n icessairenment sui-
i-re une periode d'entraine-
ment on tin stage de 15
jours iA 'IPN.

Les inscriptions seront
revues au singe des Inspec-
tions Departementales du
18 juin au 20 juillet 79. Les
pieces suivantes seront prd
sentecs :


1) LUn extrait d'acte de
naissance.

2) Le diplome de fin d'Etu-
des Normales ou de Bacca-
laureat (2e. parties .

3) Une attestation de la
Section du Personnel con-
cernant les posters occupies
(nature et annees de servi-
ce).

4) Un certificate de bones
vie et moeurs.

5) Un certificate de sant6.

6) Une photo d'identite.

Les epreuves 6crites du
concours debuteront le luo
di 3 septembre 79 A 8h30
aux sieges prtecdemment
mentionn6s.

CALENDRIER
1.- Choix des sujets : 6 au
22 juin 79

2.- Inscription: 18 juln aun
20 juillet 79

3.- Concours (ccrit): 3 nu
4 septembre 79

4) Correction (6crit) :
10 au 14 Septembre 79


3) Lettre administrative 5.- Concours (pratique :
17 au 21 septembre 79


4) Mathimatiques (ques-
tions et problems prati-
ques: de preference relev6
et correction des erreurs les
pluhis caractrises d'un de-
voir).


5) Connaissances
illisatoire Ge-o
Sciences etc. nivei
condaire).

B) EPREUVES PR

Ne peuvent pret
aux 6preuves prat
les candidates ayas
au mokls 50 pour
points a i'erit; si
dltmlnatoire (0 oui

L.es epreuves
compr-nnent :

1) Une observation
ne it la suite de II
postulant aura
tlen avec le Maltr
Direeteur et ridi
rapport.

2) Entretlen avee

C) Administration
cou. JURY.


6.- Stage du 24 septembre



AVIS


genbrales L'Administration Gknera-
Sgraphic Ie des Contributions se fait
au 4e. se- Ie devoir de mettre en gtr-
de les notaires at les arpeo
teurs; tant do Duvaller Vil
lATIQUES le que de la Croix des Bou-
quets; centre toute transac
ndre part tion de quelque nature que
iques que ce tolt relative aux SIX
at obtenu CENT CINQUANTE SIX
cent des CARREAUX de terre (656
ans note cx) don't lea h srifters Ber-
I1). nard ont ttW reconnus pro-
prietaires em vertu d'un d4
pratiques cret en date du 28 Novem-
bre 1968.
Tant que eIr partake
n de clas prescrit n'a pas eteffec-
aquelle lle tue; les parties restant et
un entre- deIneurant daus lladis-
re ou le slIon; lee acquereurs m en-
grera un hiel ne ponrralent pi-ten-
dre qu'aux drolts et priten
lions de lears veneea.
le Jury. Port-au-Prnce;: le 12
Juaa 19TI
do con- Odnga FENESTOR; Av.
Dfreeteor GaSd


n eat port 6 la connals
sance des Firmes de Cons
truction Priqualifiles pour
1 execution des Ecoles du
Project CEIDER que le Bu
reau dEx6cution du Projet
compete lancer un Appel
d Offres pour les Ecoles
des Celder de Chatard et de
Damlen, Groupes 1r A, lI B,
Ill A, Im B it i C
Les documents de soumis
sion seront, disponibles A,
parnlr du 29 Juin 1979 et peu
vent tire rettr6s par les Fir
mes, tous les ourss ouvra-
bles entire 10 hres A.M. et
2 hres p m au Bureau Ex6
cutif du Projet. Ddparte -
ment d2 1 Agriculture, des
Ressources Naturelles et ,du
Dveloppeoment Rural, A Da
mien centre un cheque cer-
tifid de US $ 120.00 (Cent
Vingt & 00/100 15ollars)
qui dtfraie le cp(ut de repro
duction des documents.
Seules les Entreprises
Prtqualifites pourront par-
ticiper a cet Appel dOf -
fres. La remise aes docu-
ments dfument remplis au-
ra lieu le 13 Aofiu 1979 au
meme local all11 hres a m,
heure d Haiti 296
a x.: x

ADMINISTRATION
GENERAL DES
CONTRIBUTIONS
AVIS
L'Adminlstratlon Gendrale
des Contributions ayant pro
jete des operations cadastra
les devant commencer le 19
Juin en course dans I'aire des
habitations Pults-Blain, Co
rall-Frtre, Boni, Bols de 1'E
tat, Caradeux, Section Ru-
rale de Saint-Martin, Com-
mune de Port-au-Prince, de
mande aux proprietalres de
terrains situa s dans ces re
gions de communiquer A la
Division du Contentleux
lIous tltres et pieces pou-
vant ttablir i lurs drolts.
Odonel FENESTOR, Av.
Direct,pur OGn6ral
x x x x
AVIS
L'Adminlsltration Genera-
le des Contributions s'em-
presse d'lnlcrmer le Public
en gtn6tal et, en partlcu-
lier. les proprietaires des
malsons d'habltation, com-
merants. IndaFtrlels, Pro-
fessionnels et tous ceux qul
sont assujettis A. la Patente
que le recensement gtnoral
des Immeuclea et des Eta-
blissements Commerciaux,
Industrlels et Profession-
nels de la Capitale a debu-
te le lundi 25 Juin 1979.
A cet effect. des Brigades
d'Inspecteurs des Contribu-
tions, munis de leur insi-
gne et de leur carte d'Iden-
tite Aoministrative ainsi
que de fiches d'Inspection,
dfment signees du Direc-
teur General, sont d6legues
en vue d'entreprendre ce
travail en collaboration a-
vec les Repreentants de
I'Administration Communale
de Port-au-Prince.
En consequence. il est de
mande aux interesses de fa
ciliter la tache de ces Ins-
pecteurs et de leur fournir
tous les frenseignements ne
cessaires don't Uis auront be
soin.
De plus, les proprietalres
d'lmmeubles sont lnformds
que le Bureau des Affalres
Communales se tient entle-
remefnt A leur disposition
pour en endre leurs doltan-
ces et trancher tout diffe-
rend qui, le cas tchdant,
pourrait surgir entire eux et
les Inspecteurs
Port-au-Princ, re 25 Juin
1979
Odonel FENESTOR, Av
Dier'ecur General.
O -

ORGANISME DE
DEVEI,OPPEMENT DU
NORD
Avis aux
Entrepreneurs
Les Entreoreneurs sont
invites a .oumettre leur
qualification a entrepren-
dre les travaux ndeessalres
at la consolidation de la
structure mntalllque du
March Clugny au Oap -
Haitifn Les travaux eonsis
ltnt a reconditlonner la
charpente mdtallique de fa
gon it la rendrc stable
Les entreprises Intires -
saes sent Invlttis At sou -
mettre un rdsume de leurs
qualllrtillions rles pour-
root r"tlrer lea dossiers aiu
Bureraux de 1 OON au Cup
Haltlen oi nlu Bureau de li
HATEC 62 Rue des Caser-
ns,. Port-nu-Prince, I pnr-
tir du lundl 'J .iulllet tous
lea Jours ouvralecs (excep
tI le samedl d P 00 A M
a Midi et de 2 : 00 P M A
4 -0 pm
Les documents sttells de
wont atre remis directed -
ment au Bureau de 10DN
au Cap-Haltlen aa plus
ta:-d le ler Aout 1OTB & 2
ho 38 299


Petites Annonces


'- 1L~ -~I- 11 Ip~C~iC~i~rYrrYI)(rP~~l---~-- -- Ill--r'CIL~ii~-si~S--ill3lPYOsjy~ii_~i __ I--l-rL-llblyylyt-UII---l- r----l--l---L--L-IU-YiU*UIUI -2-UIL~F~Lly







VENDREDI 29 JUIN .1979f


- I


0 6000000


d' Americams


pref~ent Colgate!


Presidentielles Haitiano Dominic


(Suite de la 16re page)

Gouvernement du- President
fiyppolite a montir tout re
comment encore & sa voisi-
ne comment i. intend la
pratlquer ...)
L'ARBITRAGE DU PAPE
Le Gouvernemrent Domini
cain d6ldgua come Pldnipo


tentiaires (4) aupres de Sa
Saintetd L-on XIIt (Joa-
chim Pecci, 1878-1003) Emi-
hlano Tejera (5). Dr. Aleian
dro i Lenfias. Mihistre de la
R.D. a Port-4u-Prince. et
un germanique, Ie baron de
Farembach, Renresentant Di
plomatioue de la R.D. pres
du Vatican.
De sc-- cote. ;e *Gouver-
nement haitien dasigna M.
Demesvar Delorme. Envove
Extraordinaire et Ministre
PldniDotentiaire d'Haiti a
Berlin, a Rome, press de Va
tican et M. Dabelmar Jn-
Josenh., Envoy extraordinary
re et Ministre plentpoten-
tiaire A Santo-Domingo (...)
Le- ,plenipoteniua:res sou-
mirent *- Souverain Ponti-
ef des ekposis juridiques et
historiques sur ia oestion.
Ceux d'Lal:i etaient princi-


PORT-AU-PRINCE MIAMI

Aller-Retour $ 99.00 plus taxes

PORT-AU-PRINCE -. LUXEMBOURG

Aller-Retour A partir de $ 481.- .

plus taxes.


Southerland Tours

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES CONDITlON.-, X-

QUELLES VOUS BENEFICIEREZ DE CES TARIFFS

EN APPELANT LE : 2-1600 OU EN PASSANT A :







20

30, AVENUE MARIE-JEANNE L'AGENCE QUI NE

PERD JAMAIS DE ~VUE L'NTERET DE SES

CLIENTS !


palement prbpar4a par D4-
mesvar D61orne : ceux do
la RD. par Emlsliano Tejera.
D6lorme, nous signalent
le 1ir. Price Mars et l Expo
s& 'Gfn6rial de a Situation
de 1897, nit une inUtiative
inattendue, -non eppuyee
par des instructions de P-
au-Pce. II sollicita: l'arbitra
ge vd Saint Pere; non settle
ment pour rdsoudre 'inter-
pr6tation du Traith de 1874,
ma's encore pour- decider,
en g6ndral, de tout cp oui
est relatif & la delimitation
des frontisres,.

Ddlorme fut dlsavou4 et
d6missionna. Le Vatidan re
fusa d'accepter le disaveu
de la lettre de D'lorpai
Pu's le St. Pere Leon X1II
et le Cardinal Rampolla.
son Secretaire d'Etat, firent
savoir que le champ de f'ar
bitrage etait trop restreent.
Que le St. Siege ne eohnsen
tirait a intervenir qu'au cas
,ofi les deux Gouverne-
ments. d'un commun ac-
vorr et dans le ddsir sineA
re de la paix se dlcideraient
a lui conceder des pouvotrs
plus etendus .) <6)
ENTREVUE PROJETEE
Dans lExpose GO-neral de
la Situation de 1898 (14
luint Brutiuv St. Victor. Mt
nistre dates Relations Exte-
rieurcs. iniformall t sle i-t
glement. des quitsl.oni pen-
daintes deputse lOii nml., rn
trf -Haliti et li [tlpuullilt
Doninieqaine t i entree dansa
une nouvelli' phaser.
I,e Presidcnl Ulysse Heu
reaux ayant manifesto au
General San le desir d'une
entrovue. ce dernier s'em-
p'essa grac!eusement de
i'accepter. Les deux Chefs
d'Etat se rencon:rrenti a
Jacmel (...)
Gerard JOLIBOIS
PROCHAIN ARTICLE
-IX--
LA RENCONTRE
DE JACMEL
18 22 AVRIL 1898
,Tirdsias Simon Sam
- Uilses Heureaux)
Sx -, x
NOTES DE L'AUTEUR
'1, Louts Andestin Flor
v' HYPPOLITE,
dit Hyppolite Gteet ou G6
lin Hyppolite est ne au
Cap le 20 Mai S28. fils do
Jacques Sylvamin Hyppolite


)


dant l'arrcndlssemnent du
C.-p. -Minitre de la Quer-
rfeet d la Mailm de Sa
lomon 115 Mil I1887 Sena
teur du Nord (13 Juin 1888B
dernier Ministre de la Guer
re et d? la Mviarne a Hyp-
polite (27 D6cemlt*e 1894)

'3' Man~el de. Jesus Oul
'an aa .mpll des ionctions
iphk:matiqu:-s on notre ca
pltal.t A lalsse des dr-: -
cendants lgitimes hat -
Liens. actuellement h N
Y A ecrit plusieurs ouvra-
gs historiqu~s. S .otnm -
mert sur Le "Ci~dqueEN-
RIQUIILOs> A ,lb Ministre
des Relations Exttrieures
d Es aJtlat 7d67'18) de Guil
lermo i78-79i ,dHaureaux
et de Woss 190.I),
4) <,Resumen cee Historiu
Patria, p 294 par Ber-
nardo Richardo. ancien Mi-
5)Pichardo z.ncien Mi-
nistre des R E di la Repu
blique Dominicaine sous
le gouvernement de Jime-
nz (1914) puts de lai Jus
tice et de 1 instruction Ptu
blique i191B61

(5) Emnllano Te'.era de
viendra Ministre de 1 Ins
tructioni puoiqu 0 1878).
des Finances et du Coim -
mercet i1902) des Relations
Extrneur s (1904-07)


(qut 1mourut Ministre de
llhttrieur de Paustin r)
At.9&s sss etudes. 11i 'com-
Aipena sa carriere militai
re comme soas-lieutenant
dit Hyppolite Cadet ou OL-
lin Hyppolite est ni au Cap
le 20 Mal 1828, fits de Jar
ques Sylva'n Hyppllte iqul
mourut Minttre de 1'Inte-
rieur de Faustin ler). Cohrn
men caria sa ca re militai-
re coime Sous-Lilutenant
tri 1846, -lieftenannt, puls. ca
pttalne en 1848, aide-de-
camp du ge4nral Daguin-
deau
Commandant en -1860, ge
neral de ;brigade en 1865
II prit ,une part active a
la dyoluti6n de Salnaye
8 signala par sa valeureu
s defense du fort du Bel
Air le feu de ses canons
atteignit le navirs tde guer
re anglais tBull-Dbgs dans
ses oeuvres vives.
General de division en
1867. commandant 1 arron
dissem1 nt de la capital
11 fut A trois reprises sou.-n
Salnave Mini.sire de la Po
lice G6ndrale. de 1 Intt-
rieur, da 1 Agriculture ,19
Fevrier 1889 6 Septem-
bre 69 9 Sepienourr g9'
A 1,ecart des affairs.
exile sous INssage Satgrl
Inspecteur de la Diviaion
minlitaira du N)rd. putls comn
niandant de Arrondisse -
ment du Cup sous Dunlit-
gul Pr.dsldent du Gouvere
inent Provisolret i 1s1 cuile
do Do'miniit relusa la.
pr6sidence de la Republl-
que qu lui proposait le
Doeteur LOuis Atidain, un
de ses colleges. qul elalt
lors un falseir de chefs
d Etat
President du Conseil d ar
rondissament cu Cap sous
Blotsrond Canal Pr6sident
du Gouvernement Provi -
solre du 2 Octobre au 3 No
vembre 1879 86nateur series
Salomon (en 1880 et 18861
Membre du Gouvernement
Provisoire (Aout-Beptem -
bre 1888) President du Gou
vernament de la RWpubli-
que Septentrionale (1888 -
18391 Elu President de la
Republique d Haiti le 9 Oc
tobre 1889
(2) Ls Pr6sident Paul Ti
rdsias SIMON SAM est nd
a la Grande Rivlere du
N3rd le 15 Mai 1835 Apres
ses etudes, il entra come
soldat en 1853 a 1Acul du
Nord don't son plre &tait
alors commandant de pla
ce En'raison de sa brfllan
te participation a la deuxie
me champagne ae 1 Est (De
cembre 1855) 11 fut promu
commandant par 1 Empe-
raur Faustin ler sur la
place d Armes de Ouana -
minthe Salnave 1 leva au
grade de g6ntral en 1867
Successivement, il occupa
les hautes fonctions mill-
taires de commandant de
la place de la Grande RI
viere du Nord. Inspacteur-
G6ndral aux Revues des
Troupes du DLpartement
du Nord, commandant de
la place du Cap a deux re
prises Boisrond-Canal le
nomma commndandant d ar-
rondissement du Limb6 Gd
nerallssime des Troupes du
Nord en Stptembre 1879.
Ministry dr.c 1 ITnltricur eP
dr. 1 Aric.ilture dut second
co-iiernement provisoilr
,Octirbre 18791 Cormman -

Sexe et ovulation
BOSTON 'MASSACHUS-
SETTS) (APP)
Choliir le sexe d'un e,,-
fant eat peul ere possible:
i I'on en croit une etude
de I'Universile h6braique
de Jerusalem. public jeu-
dil dans le .New England
Journal of Mdeclnew die 1.i
ton
Selon cel(( etude: les
couples qul ronvoivent un
enfant ver la fin du cycle
menstruel de la femme
sn,,t plus nombreux a don
ner nalasance a des gar-
cons qu'A des filles
I.'Etude;: mene mouse la
direction du Dr Susan liar
lap. porte sunr S86 enfants
concus au course des cinq
Jours entourant 'ovulation
de la mure Globalement:
53 pour cent de ees enfantLs
sont des Karcons. Par con-
tre: dans ce group; 145 en
fants avalent ti rcauous
dasia Is deam dernsie
jours de la pertode eonafde
rhe; et 66 pour cent d'en-
tre enx sent des rargons


aines

Nous citons 22 "aptembr? pa.spe, le Be
critatre d Etat aux Rela-
tions Extttleun?s (b) a pre
sent aux OCha,.bres u aea
cret pour demhnd!r dten
dre lea Pou.,mrs du Pape,
relalivement tiu Tra4tl d A
bit.rage. passed le 3 Julllt
185 enute la '.tpublique
d Haltl. at Ie Couverne -
mun t Dominicahla ..i

passes, aux Chambres done
dotri- pleinement raison ai
Monsieur Delormin (c) pu.is
que I on reviernt a la pre
minre propqsition ftaite par
-le Pape (A..) .
eSans nul- doute;, le M-
nistre a du dirse.dans cet-
te seance a huis closes en
quoi pouvait comi.ster cet-
te extension t...)
(a) Victorin PLESANCE a
,et, Ministre dts Finances
et du Commerce du Presi
dent Tiresias Cinton Sumn)
du 15 Dcemt-mr 1897 tu 17
Janvier 189i8 Dani son ,.His
tolire a Hulti ,le Ductaur
Francois Dalaicour dcrit I'
la page 299 sL austbre et
inttreo V Pl6sa1nce jit aun
si essays aou n'lniatlre- do.
Finances, mnts dut seA. -
fuli de ce foear de turpi-
tud (...)


(b) Le Minlatre des Rela
tirns Ext6rleu;e dtait Bru
tus 8t Victor, '15 Ducem-
bre 1897 au depi. l du 'o i
sidelit-Sam) I1 avilLt occuo,
pd ce port3aleulle ainsi
quo., cux -des Finances et
du Cornnterce south. Salo -
mun (20 Aofit 1881 31 D6
cembre 1881 puis du 15 Mai
183.7 au'depart de Salo -
mon ,R E et Cultes)


(ci Le memorandum de
Delorme, r6pondant t son
rappel lors. de sen inttia
tiv ddsavoude aipris -,du
Rap.. a tte nubile dana les
Nos 15 ft 19 Octobre 1898
au quotidien LUe JOUR -
N4L, d Arthir Isidore
,, G J
ERRATA -..
Les lecteurs, sont pri6s de'
fire 1-s correatlon suivan
tes a I Article VII RAI.
SONS ET RIBfLTATS DE
T1-ENTREVUE VE LA BAIZE
D1E MANCENILLEs
loi sont somnoees les li-
gn-s suivanteq, ai haut de
la 4eme coloir.lr. a la fin
du paragraph? cincrernant
de la Marohena
,Comme ii avait et6 lun
des 'lndateurs dcis prenmie
309'DGoe .*aaaovc&Q w


res centrales sucrieres do
minicalnts, avait-kl aide
le President Hyppolite. A
realiser les petites centra
les sucrires: dep la Plalthe
du Cul de Sac. de Cdrre-
four (Monrspds) de la
Plaine du Cap ?z
2o) 6 la note 2, 4Ome 11
gne, veuillez corriger :
SComparez avec los express
sons populaires haitien -
nes

3o) & la aote 11, veuil-
lez r6tablir, amsi la fin du
texts consacre au Docteur
Llenas : elI1 y avait benefl
cie dun graia rayonne -
ment qu attestaLent ses di
zaines de filleuls apparts
nant a toutes les classes
dte la society du Cap et
des Villes du Nordz

G J
oocossosac'.


I Magasin Mon R ve

Chbaussures Italiennes solides

pour fillettes et garconnets

Scolors : Blnc, noir -- Bottines

pour fnFant de 1 an A 5 ans

4 ERNST GAUTIER

37 RUE DES MIRACLES, 37

Phone 2-1155
accoioooosoo-ooec-o .acaococoonecca


JIMPERFECT IN


Les

calculatrices lIctroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire

et... los resultats

ai bout de vos doigts.


7f
L W


En vent
et service a


BELL Electronics

LA BELLE CREOLE ru- bonnefol


GINALi


I r .---------;---r---? L C I )


"q% --- 10o


low%


J
1


op


(61 Dans in arlicle, pu
bl16 sois sa .i'n iti,1 dans
,Le JOURNAL', du l12 Oc
tobre 1898. N'o 5 (Arthiur 1
SIDORE. admiinistrateur.
redactioh un comit6). Vic
torin PLESANCE a h done
le mot de vmer,'t au sujoet
de 1 arbitrage du St Siege











PAGE 8N


ADMINISTRATION PORTUAIRE NATIONAL
(APN)


OFFICE NATIONAL DU TOURISM ET DES
RELATIONS PUBLIQUES


Reglements paquebots


REGLEMENTS
PAQUEBOTS

A dater du ler juillet
1979 les dispositions suivan
tes sont en vigueur.durant
les escales de Paquebots en
croisiere.

I. PERSONNEL
CARTES D'ACCES AU
QUAI 2

1.' Ne sont autorisees A
petbitrer sur le quai 2 et it
Fort-Islet que les person-
nes pouvant presenter au
poste de control situe a
entree du Quai 2; une car
te spdciale dite (Carte d'ac
ces au Quai 2).

Ev aucun cas la (Carte
d'accis au Quai 2 a n'auto-
risera i moiter it board des
navires; ou a circuler danm
I'enceinte portuaire; ail-
leurs que sur le Quai 2:
son prolongement le qual
d'escale et a Fort Islet.

2. Les (Cartes d'acces asL
Quai 2> sont delivrees par
1'APN. Elles peuvent itra
permaneites ou tem-noral-
res.
La carte permanente:aves
photo obligatoire; est per-
sonnelle et -.alable pour
une periode n'excedant pas
un maximum de 12 mois 3s
dater du jour de son emis
sio,; elle coute USA S 5.00
(cinq dollars des USA) et
doit etre signee de son ti-
tulaire.

La Carte temporaire:
sans photo; est valuable 24
heures seulerrent; elle
ciute US S 1.00 iun dolla-
des I'SA): elle est person-
nelle et doit etre signee de
S, titulaire
Les membres de la Pres-
se: de meme que les d"iplo-


mates et les officials du
gouvernement devront pour
pouvoir entrer sur le Quai
2; le quai d'escale et a
Fort Islet; etre munis d'u-
ne cCarte d'acces au Quai
2). Celle-ci leur sera deli-
vree sans frais; elle sera
valuable un an et seule-
ment les jours d'escale de
navires en croisiere.
Les militaires dependant
du Secretariat de l'Int6rieur
et de la Defense Nationale
sont dispenses de la carte
d'acces au Quai 2 lorsqu'ils
sont en uniform.

Sils sornt en' civils; ils
devront sur requdte de la
brigade de vigie; lui prou-
ver que; bien qu'en civil;
ils sont militaires done dis
pens6s de la carte.

Les Cartes d'accis au
quai 2> doivent 6tre remi-
ses a leur titulaire au plus
tard la veille de l'arrivee
du navire; ce nest que
dans des cas tout i fait ex
ceptionnels qu'elles pour-
ront etre delivrees pour le
jour mime et dans ce cas
les droits a percevoir se-
ront doubles.

CARTES D'ACCES A BOARD
DES PAQUEBOTS

3. Ne gont autoris6es a
monter a bord des paque-
bots que les personnel pou
vant presenter a la couple
une carte special d'acces a
bord.
Les Cartes d'acces a
border soit delivrees par les
Agents Maritimes; elles peu
vent donner lieuis la per-
ception d'un droit.

Toute person ie se ren-
dant a bord dolt posseder
deux cartes; celle d'acces
au Quai 2 delivree paj- I'A


AVIS

l.a International Corporation S A representant la N C R avise les 'nteresses
S que le concourse pour Ie recrutement d un employee du sexe masculin qui devait a
voir lieu le Vendredi 22 Juin a ete report au vendredW 13 Juillet 1979 a 4
htiures precis,.

Pour etre admis a y par'iciper. les candidates de vront presenter au moment
de 1 inscription es eces suivantes

1 Un extra.i o i 5acte de naissance

2- Etre de nationalite ha-tienne

k 3- Etre fige de 18 a 30 ans

4- Le Certificat de fin d e'uds second.ires 2eme parties

5- Le d;plome en Electronique d une cole reconnue
en Haiti ou de 1 etranger

N B Conn.aissance de 1 anglais necessaire

Un registre d inscription sera ouvert a cet effet a la International Corporation
S A jusqu au Vendredi 13 Juillet 1979 de 7 hres 30 A M a 2 hres P M a 1 adres
se suivante : 158 Rue du Centre 306

^ccosog~ooscoso~soesoe e eooccccgco ;soBgccf-cgogcooaooeceeocoa


PN et celle d'acces A. bord
d6livree par les Agents Ma
ritimes.

n LES VEIHUCLES

II est creo pour les vjhi-
cules deux sortes diffdren-
tes de vignettes.
Les vignettes propres a.
1'APN.

Les vignettes de l'Office
National du Tourisme et
des Relations Publiques u-
tilisees par les Organisa-
teurs d'Excursion.
Les vignettes de 1'APN
sont soit temporaires; soit
permanentes. I1 appartient
i 1'APN de dcider de
leurs modalitis et du mon-
taut des droits :a payer
pour en beneficier.
Les vignettes de l'Office
National du Tourisme et
des Relations Publiques
sont toujours temporaires
et valables pour une jour-
nee seulemeiit. Ces vignet-
tes seront distributes aux
chauffeurs par les Organi-
satetirs de Tours; la veille
du jour de leur utilisation.

Pour qu'elles i ne soviet
pas confondues avec d'au-
tres vignettes de l'Office
du Tourisme; les vignettes
de l'Office du Tourisme des
tinees aux vehicles desser
vant les paquebots: devront
etre surchargees d'un ca-
chet special APN.

Les vignettes de 1'Office
National du Tourisme et
des Relations Publiques
sont gratuites.

III SENS DU TRAFFIC
CIRCULATION DES
VEHICLES

Les vehicles vides doi-
vent entrer dans l'enceinte


portuaire par la grille du
Boulevard de la Saline.
Les vehicles ayant a
board dds passagers doivent
rentrer par la grille de la
Place d'Italie.
Les Instructions ci-dessus
n'ont d'autre but que de
rendre Pescale de Port-au-
Prince plus" agreable aux
tourists. Au moment oui
il est fortement question .
que certain paquebots ne
reviennent plus ici; parce
que le ditour jusqu'a Port-
au-Prince (h cause de l'aug
mentation du prix du corn
bustible) revient trop cher;
il est demanded a tous d'ac-
cepter de se conformer aux
instructions ci-dessus; elles
peuvent aider a garder ici
les navires .
Pour l'Autorite Portuaire
National I

J.E POLiCAaRD
Directeur General
Pour l'Office National du
Tourism et des Relations
Publiques
J.E SAUREL
Directeur General



Aores le combat
aerien Israelo -
Syrien *
Satisfaction au
Pentagone
Oene au Dpt d'Etat
WASHIN ~- ON I AFP)
Le combat aerien de mer
credit au-dessus du Llban
ent re chassci rs israeilens
et syriens a cof'e six -,Mig-
21, et non pas rinq h la Sy
rie. indique-t-on jeudl de
s)onne ,source aiu Pentagone.
ou 1 on ajoute uuilI'll sept
ime apparetll a s-ns doutle
ee edlonlinliage
Les specialist's du Pintat-
gone lie cache-t pas tlrr s-i
tislactionl deva 't I lssue it
torhcuse pour s F 'r is
raellens de ii rc oililt I' 11
telois, 'r'e h.%..; ,i ('(
mlilieux milit lres ii np -
lie pas la ;ce:'v du Depar-
I utilisation i1' ',rdite d a-
istment d Etat. c(nseciltve .
vions de cha-sv altiricalinl
au Procne-Or 'itl
Seuls deux otlo'es svriens
sont sorts mdemner du ore
mier combat arrien an course
duquel des F-15i ont etc
engages contiC des avions
sovieiiques, ajutu'nt-t-on de
meme source ;.u Pentagonr'
preir'ant que I'armee de
Fair israeliennr n'a perdu
aucun anparef

Le 6F-15, e'i d'une con-
cep'ion plus rmoderne que le
Mig-21>. maj il n'ava't en
core jamais etO engage en
combat r6el cortre aucun
apparel. Les israeliens sont
les souls ,'in disposer a
part I'armee ce l'air amerl-
caine: ma's It Japon et I A
rabic' Saoadrs en ont pas-
se comman-ie


Carnet Social
Demain 30 Juin rambne
1 annJversaire de naissan -
ce de notre Jeune pressler
Lagneau Virgile Les amis
de 11mprimeur et sa famll
.,le sont trees heureux de
lui souhalter joyeux et
heureux annlversair e



Dr. Luis G. De
Sevilla
(suite de la lbre page)
cil) qui s'occupe' des pro-
grammes humanitaires 'pour
les Nations Units (777) U-
nited Nations Plaza; N.Y)
donne toujours lieu sa cette
joie reciproque eclatan com
me dans un duo harmo-
nieux.

Le Dr Luis G. De Sevilla
me reprochant de n'avoir
pas encore repondu na sa
dernidre lettre dans laquel-
le il me remercia pour mon
article a son sujet, me dit
avec son verbe riche. cTu
sais que tes articles sont
lus dans le monde enter.
A New Delhi; un ami me
fait voir mon nom dans ta
rubrique Le Chevalier Er-
rant. Et c'est moi qu'll 'ap-
pelle Le Chevalier!
Dr Luis G. De Sevilla lo
ge comme toujours la Villa
Creole. II est tres lie au
jeune President de la Rtpu
blique, comme il 1'etait a-
vec son pore; le regretted
Dr Frangois Duvalier don't
il comprenait et defendait
la politique de survive dans
la dignity dans les annees
onI notre pays avait besoin
d'etre comprise et defend.
Le Dr Luis G De Sevilla
a tenu A etre r Port-au-
Prince pour l'heureux annl
versaire du President Jean
Claude Duvaliei, le 3 Jull-
let. -A, |Ah iI


h1vis de cette forme d'6ner
gle.
Cette panoplie de mesu
res traduit une evidentce ac
ceptation par les occlden-
taux du, fault que 1'energie
eera, definitlvement, rare
et chore. Les grandes puis-
sances industrielles nont en
pas moine pris vlvement a
parties les producmeurs de
'OPEP accuses de menacer


la stabiltA mondiale par
des hausses cabusives et mn
justifleess.

Les restrictions decides
& Tokyo n'empecheront pas,
selon les terms memes du
texte final. spltu-xi d'lnfla-
tion moins de croissance et
un chomage accrue a la sul
te des hausses de prix decl
dees & Gen6ve jeudi.


(suite de la lere page)
tlon pdtrollere.
L'ltalle, d'autre part, s'est
contentee de rdaffirmer sa
participation aux accords
de Strasbourg qui llmitent
les Importations globales de
'Europe au nlveau de 1978.
Ces dispositions permettront
a certain pays europ6ens
d'accroitre leurs achats de
brut, compete tenu de 1'arrl-
vde crolssante de pttrole de
la mer du nord sur le mar
ch6 europ6en.
La fixation de ces objec-
tifs, auxquels s'ajoutent des
chiffres pour les dix-hult
mois a venir, a d6t le fruit
de n6gociations tres difficl-
les, Aux querelles 4e chiffres
qui ont longtemps oppose
europeens, d'une part, nord-
am6rlcains et japonais, d'au
tre part, sest ajout6 jus-
qu'a la derniere minute le
refus obstin6 des japonais
des adescendrei au-dessous
d'un certain seuil. Pour af-
firmer la solidarlt6 occiden
tale, ils orrt .finalement ac-
cept6 les propositions de
leurs partenalres.

La decision d'imposer aux
companies l'obligation de
d6clarer toutes leurs transac
tions sur les marches p6tro
fliers 4libresc. Des disposi-
tions plus contraignantes
ont 6t6 raises a 1'6tude.
Les sept pays participant
au gager des efforts financiers
massifs pour revenir a l'usa
ge du carbon et surtout
pour developper l'electricit6
d'origine nucleaire. Le cornm
muniqu6 final est tries clair
sur ce dernier point et c'est
une concession importance
de pays comme les Etats-
Unis et la RFA don't les o-
pinions publiques sont par-
ticulferement mefiantes vis-


I ._~ _I I_


Maigrir sans peine avec Fugoa depot

11 est maintenant si facile d'avoir une ligne Si volre gOurfandise esl plus lorte que
pardaite si vous 6tes a un age oiJ eem- v wn b6nnes resolutions,&
bonpoint menace .
s, voire activity sedentaire favonse les Fugoa depol
Dourrelets deograisse ., En vente dans touted les pharmacies
a' ,naQ ee" iepubliQue lederale d Allemagne E Schieuricm Pharmwerk GmbH Appenweiert/Bado"


depot.'





g imming tablets 1'
fDragL5es amaignssaoj


o oosoCcC ocosooogco^sgoooa --o-ac/ oo ooo 4: Ma/o3 or/l27i)/ Do~os oaog oo srajrD /orooDoct/Aoo o cc '






LE FUMEUR HAITIEN AIME FRIEND HOLDER.




POINTS DE VENTE DES FUME- CIGARETTES FRIEND HOLDER


Port-au-Prince

QUALITEX
BAZAR LA POSTE
A ET G SUIER MARKET
ORIENTAL MARKET
PATRICK COLOR LAB
CENTRE
PHOTOGRAPHIIIQUE
HAITI COLOR LAB
ELECTRICITY SERVICE
LE STOP
FLEURYMPEX
PIIAI'SACI' MOD1ERNE
P'istMACIE
DE PORT-AU-PRINCE
FOOl) STORE
CAWAITBES MAIRKItT
EXPRESS SUPI;R MARKET
CARIDAD MARKET
ZENITH MAlIKET
0 MARKET
COLES MAIRKeT
BOUND OF MUSIC
BOITE A MUSIQUE
ROSENTHAL
TRAI)F CENTER
VILLE DE'N PFnRrUQUES
JO.Y BOUTIQUE
DANIKAT


Delmas
LALITE MARKET
COLES MARKET
AUDIOTECK
,SOUND STUDIO


Petion Ville

COLES MARKET
QUIALITEX
ALIMENTATION GENERAL
IDEAL MARKET
LE CALUMET
MARKET SAINT PIERRE
SANI QUEEN


Thomassin
LABOULE MARKET

foute de Carrefour
CENTRE D'ACHATS
D)E MARTISSANT
AREYTOS
LALUE MARKET


Saint Marc
LORMEUS DENLUS
ROSENTHAL TRADE
CENTER


Gonalves

FLAMINGO DE W ZUREIK
PHARMACIE DU SACRE-
COEUR


Cap Haltien
PHARMACIE DU CENTRE
MME JACQUES BERNADIN
MARKET LA PARISIENNE
LA PRINCESS
IBO SHOP
MINI PRIX


Cayes

CLAUSEL SICARD


JUrkmie

BAZAR SOLEIL LEVANT
ANTOINE JEAN


Petit Goave
SLIPERMARK T DE PETIT
GOAVE


FRIENO HOLDER


DISTRIBUE PAR ROSENTHAL

TRADE CENTER TEL 2-0419


La preuve eloquente de son succes, c'est que des milliers d'haitiens I'utilisent et en sent satisfaits..


I


BILAN DU SOMMET


WANTED
Plant Manager
Asst. Plant Manager
SUCCESSFUL BACK-GROUND IN MANAGEMENT
FUNCTIONS IN LARGE NEEDLE THREAD FACTO-
RIES REQUIRED.

SEND EMPLOYMENT HISTORY AND YOUR TELE-
PHONE AND SALARY DESIRED

APPLIED TO P.O. BOX : DELMAS No. 13018






Attention Attention!

COMMERCANTS, INDUSTRIES ET PARTICULIERS,
PLACE TOUTES VOS COMMANDER URGENTES DE
N'IMPORTE QUEL ARTICLE DISPONIBLE AUX
ETATS-UNIS D'AMERIQUE, A L'ADRESSE SUIVAN-
TE :
TELes services



Commerciaux et industries
11, Rue du Peuple, Port-au-Prince Phone : 2-1720
LIVRAISON RAPIDE ET A DOMICILE EN 48 OU 72
HEURES

oo ag


4'


- -


PAGE 6


VENDREDI 29 JUIN 1979~


I r


PI~+J~6U-~M~L~'~"IC~~L~~.\U~S~: ~IYY-11~-YIYlyl--- ---- ;~-- nU~Y~II~UU*UIL~-I~U ---~M--~ ~-~S~O~I1U)~nrP~+)),~+~ -~,ll~-J~,II


,~UI~


;:?a









VENDREDI 29 JUIN 1979


Vainqueur de la douleur ne detruit pas vos globule


Dantes B1l1garde et les problems d'Haiti


"Sur la misere de 1'enseignement rural en Haiti"


(suite de la !re .page)

cdassd par on ne salt qupl
le aberration, cEerivaln
d autrefoisz, alors qu il
compete parmi nos uiteurs
aussi actuels que les pro
blames du -pays'; )roble
mis cdont la lueur dune so
lution immediate, est loin
de poindre i I horizon
LE PROBLEM
DE LA MISERE

Dantis Beliegirde, dedji
connu pour son livre sPour
Une Haiti Heureus? par 1 E
education et le Travail,s a
borda dIs 1934. 6poque oii
Roosevelt expdrimrntait
son New Deal, le Probl&-
me de la Mistre en Haiti
La Misbre dcnrait-il, c1 e
tat habituel de privation
des choses -ncessaires a
1 entretien de la vies
Apres cette definition
aussi simple que brove, 1 au
teur pose la question sui
vante Haiti prcduit-elle
des richesses en quantity
luffisante; et a-s richessEs
sont-elles assez equitable
ment repartles pcur que
ceux qui vivnt sur son ter
ritoire puissent sc nourrir.
s habiller et sc longer dans
les conditions rEouises pour
li vie dans une societe c,
vilisee ?,t
.Manger ne sutfit pas. 11
faut a chacun tune nourri
ture substantielle qui re-
ponde aux extgences de son
orgai.isme tt a la con.ser-
\a'ion d, son energie phv


slque : Bellsearde en arri'
ve aux hypotheSeS suivan
ate d abord celle d- la
plus grande pirnductlon:
et celle da la t4numera-
tion equitable dei sm-rvic..
a, capital et du Travails
Pour ce qiu I entrevo.yitt
come vie descent? pour
nos hommes et nos fem-
mes; manger It leur laim.
etra vetus de alies cou -
leurs, hablter des maisons
claires et acres,, il posa
la' condition qi Haiti de -
vait produtre en quantity
suffisante pour repondra
aux tesoins 1 une vie clvl
lisxe; et la r6paitition des
richesses obtenues devait.
ptre falte. de manidre lusa
j uste I
pour lul, : agr:culturop
est la bas; de la vie nation
nale
Le mou -
vwment economique d rial-
ti rfra remarquer Bellegar
de est etroitem-nt lie a
sa production agricole Hea
las le pays. dans ce do
maine. a ma-rque le pas.
aurait mIme iecule. ptr.-
dant que les pays environ
nants augment?nt d une ra
con formidable leur nrc -
duction
il stmblerait qu en 1859
Haiti venalt in quatrieme

On trouvera !a deuxieme
edition de touvrage de Me
Achll-e Ar;stldeo ,CULTL -
RE, CIVILISATION ET DE-
VELOPPEMEN1' d a-ns lou-
tes lee libraries de la C.pi-
tale et dei Ptton-Ville


KRD passage a Portau-Prince

DELTA ACRUZ

Astrologue Voyant -

Para Psychologue

HOTEL LE PALACE

Tel 2.3344 (sur rendez-vous)
> gtoraeocaoooce soeoo .7 & oc & ooo.


rang parmi las pays pro -
duct2urs de cafM; ddji en
1909, ell 3 tombait au sep
time rang Cartatns tented
ront de donner comee esx-
plication 1 accrotlsement
-le la population a quote
Bellegarda ide ropondre, ii
fast an ce cas y faire fa
ce par 1 auomentation et
la diversification de la pro
duction, par 1 amrliora -
tion des products, par leur
placement avantageux sur
1 s marches etrangerss,
En veritO, cet homtrA
qui en une phrase a es
quisse, toute- rne popltiqt
economique, ei mourra.-.
d indignation, nous sachant
aujourd-hui trbutaire eds
ceux qui etah nt nos tribu
taires, ce pour d? simple
products de oase

EMIGRATION A
L INTERIEUR

Pour denouer la cruise,
trouver une solution a ces
t=rres inoccupees i tandis
que nos vill 's sent surpeu
plees) Dantes Bellegarde
etait partisan o une eml -
gration haitlenne it 1 lmtd
ri-ur: la meme qu en ter
m, s asse.z cl.i'rs avait enc
son temps preconisee Fri
derne Marcelin
Ce que Marcelin en eflet
voyain pour nos champs
c etLit une erL'.gration sou
tellut cont:in- des cita-
dins a la carm )ane Qui
res;d.raient .pouti dotnier
une vrale le g3n de hoses
atlx paysans Si'es paysans
ireravenii tle plu grand
profit de o t e emigralt'oi
de cltadins., te lieur colt'
ii lei cul t'I l li" nos ri',
cles .soci-ales a i)pauivries
tt aincisites s' rtlarern
raient lorsqu O11 a iU
plus au tmti ls e qti s tasl
passe ell chil deplils li:
li l' ,te Miartii'e oil -sl t st-
dt itntadei st le |tr;ind M;lao
aVo t t i t' c l ce ts i,)IIs
difcricnutst pour expliquer
C? que le notilde conmalt
depuls, sous le 1nom porm


peux : de Rdvolution cul-
tirelle En vlritl, le jour
oil Haiti. sur 1 impulsion
dun Mlnistdre approprie
s'engagera dans un til .mou
vement; de toites les ie-
qons quoelle aara tirles det
nos dcrivains a':parus rmals
sl vivants, par 1 actuality
de leurs messages, du
grand et immortel Dgnths
Bllegairde elle retien-
dra que : EcoiL.mique -
ment, un pays est riche
lorsque ses h~abttants .dis-
posent d une terre orodur
tive, loisquils savent tl~
rer oarti des truiits do sol
et du sous-sol; lorsquils
entretiennent O.es reia -
tins co'mmerciales avec les
peuples strangers, lors
qu ils jiouissent dun credit
slide c est a dire lorsque
ni les valeurs mobilizes
ni Icur monnale ne snnt
deprectees
Laurore ST JUST


(sui'e.,de la lre page)

rer ses marrons du feu,
(sit pouvatt fo navri.ruour
1.Ui) on 13 connait. Apres
aevir Ti Toiri' "n- bl Px-
ploit, 11 en a p tl6 Lr tolt.
venant, non pas de son igno
rance dun sulet qfl 1 a-d6
rnRse mais e ses tanft-
ronnades
L? pseudoxyaie Fernand
est un secret ae polilhinel
le Nous lalssons nour jP
compete de cat imp6nltent
spedagoguea ce nrocede pa
radoxal d evalueT ies r6sul
qfats de la vaillauie petits
6eole rurale qui a lutt d
pendant plus dt trente ans
dans des milieux le plus
souvent hostiles, centre
les Neo-poteiauts de la ca
tdgorie de Fernand, qul is
frequentalent 2usqu au C P
I et 1 onut bandonn6e
pour subir "cete acculturut
tion imot tries i l.a mode)l


CENTRE LA GRIPPE
CONTRE LA POUSSIERE E


SUCEZ



A
-"'-



DEC(ONGESTIONNEMEN'' DE LA GORGE
RESPIRATION FAC>LE ,
HALE1NE FRAICHE
GRACE A

MENTHO-LYPTUS

en rente partout

It-lIi? A FT G 1ZMERY
PHONE 2-2144 2-0149
woo,os/"ogooMipo-->>=y goaog _0o-


aprts avoir irdquent6 les
Colleges ou vw.us avez su
bi votre nouti'le mobility
Deputs cette epoque. Fer
nand halt cette petite 6co
le des Campagnea. de me
me que Bss an.-leni camara.
des paysans qui appr. -
natent & devenlr des el
toyens utiles a laur Patrie
Fernand les prefereralt' a
nalphabetes poor pouvoir
mieux' les :xploqter avec
une t6te de hareng et une
bouteille de clairpn,, sans
qulls alsnt e-i besoin de
savor pour qul Ils votalent
* Vous oubl.ez, Fernand.
que 1'Histolr e ie fera plus
march arriere. ell, pourra
servir de le..oIns pour les
g6ndrations montantes Ce
pendant, rin, ne upeut ar
rdter la dynamique de 1 h:.i
toire vers les sublimes ri
s'fus qucrtea I.. n -pa


pnur assulettir *Ces anal
nhabetes de J-.lviependar-
C3
Dds-irmn'.s qi' F rnarl
ne v'enne pluS jeter la
poudre aux yeux des gnae
sac Ees CRIalls rC0' prnla
b'.lUe LEcole. qtclle qu.oI
- UI .. est g an dr' r-" -; a
qul ouvrent la porte a tou
te socitt en processes de
d4v,'lonpement Pour la bo
ciete Rurale out naos oreno
cuo? au premtlr chef. II 1m
porte une co.lagalson de
tous les autros Organpits
mnlis GEtat, ur0- -4lpr
tants les une rilte as 1u..
tras : Educi, .,, Sanit
- Agriculti"o ir 'ravtl
- Amdllor:atioon du over
- Rdcration Banqute
- Coopdrativ-s qu: doivem
dtre les enaareUrs ds u't-0
associations 'de- -leaderi


Les savwntes conferences
qui font valoir les erudi -
tlonA dans les sullss Oa
Avoectacle. ne sont que lit
itraturz
Le deve:nppement Lco
narDmqUe. social. et cultu-
rel ne peut ktre attaint qup
par une plai:.flcation intA
grale de ces ditfdrentes par
ti's don't se' composent la
soci6td en general et R,-'
rale en partlculler, pour
atteindre le ddvelopp.
m2nt en forme conthnue-
Sans cette harmonisatlon.
ralgr6 les dipl6trfbs pom
peux quon a di delivrer a
plus dun par simple poll
ti e de fabr-quer des ex
Parts pour 1is colonies et
1 .s pays N gres, votre *san
I alplnb6Il,isatioo eat vide
s (A thens
(A arT3n7TVi


gln.s q .ue les Granas p2n -w ,-, ...
sours appellent, je crois, la ."' *.--- -----r
concrltisation de la cultu l
re dans une soci&t6 en I
plein orocessus de d6ve -
1oppement .

Dapr6s Monsieur Fr -
nand, 1Ecole Rurale est
une entity incidpendarte
qui dolt assure seuli- son
tr le civilisateur dans la
communaut6 Vou. pouvez
avoir ra!s.nc: de le croire
ainsi nuisque pendant plus
di 30 ans, elle a lutte sen
le centre les forces col
tradictoires ouissarntes t0ui
n ont 3amais ess6 d eXplot AUTOROOJTE DE DELMAS TEL r -21B0
tlr le pauysan malg, ls TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
efforts du it'IoS Plounlelu. I Tu L
de tousailes lr inemenls S TOU LEE SUOCES LATINS
rassmbleniet d, ee, ce5 TOUS LES HIITS AMERICAINS tDISCO-JAZZ
1 sines 0 Sat.So l'l t iti 'e-. A
,ulaux ConSeIs etommuuql" E S1JR DISQUES
aies pul font malintenatl OtTU ENREGISTRES POUR VOUS
t 'che d hilildei A travers tout SUR MINI-CASSiTTI
i tt'riitle-I-pay9)s uolrt orte I T-
tetr nos mnl1 1~n itreux pay- SSUR CARTOUCIIE & TRACK




I.et p 8lur Il ltlre. llIdI T- LUNDI A VENDRED1 N AM --- 5 : PM
s1)d1 'ic't at. t l% dii iclilnl 1'
oen dti u
Emperenur au profit; dt-
transfuges qui font lott __w__-_________.,_


^\


Chaque samedi, un DC-'8

d'Air Canada quitte Port-au-Prince

a destination de Montreal.

Air Canada est la seule ligne aerienne

a offrir ce service sans escale.
1'


Nous sommes les seuls a relier Port-au-Prince a Montreal sans escale.
Aucun visa de transit nest ainsi necessaire
A partir de Montreal. un choix de correspondances vous esi propose, en direction
de 30 villes canadiennes
Aussit6l1 nstalle a board, vous avez droit aux sons attentifs el amicaux des membres
de noire equipage
Vous pouvez mtme fire de bonnes affaires dans notre boutique hors-taxe.
Noire personnel de bord est bilingue II parle ausst bien le fran.ais que I'anglals., .-"
Et pour vous rendre les choses encore plus faciles, nous vous proposons un tariff
excursion de 21 jours votre billet aller/retour ne vous coitera que $353 00 *. /
Vous I'avez compris Une seule compagnie aerienne vous emlene a Montreal
a la maniere d'AIR CANADA. Sans escale! -
Adoptez la faqon la plus simple de visitor le Canada AIR CANADA ,--'. "

DEPART 3 n 20 PM
ARRivEE A MC'-TkE AL 8 h 30 PM


owl


AIR CANADA

a I y a euelou rs etrictions t'apphicathon de e 1ari
Aropenez.nrus au 6.0441142 cu coniecter vOlte agent oe voyages .
pour plws de dcleiails. .. "
0 A '
.


___________ __, :" .
-- O v a -- ': J .. -- L _

.~ 1J


PAGE 7


II ill II II I


.ANTJRDOL

















CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heares 4 heures (en permanence 4 heares 30 et 8 heures Vo


CE SOIR I


SALLE I $ 1.50 et 2.00

LA CAGE AUX FOLLES


SALLE II $ 1.50 et 2.00

UN PAPILLON SUR L'EPAULE


SALLE III


$ 2.00


L'AMOUR EN QUESTION


SALI IV $ 1.50

MIDNIGHT EXPRESS


P ~0~b~~Eb'1~gQ~0~~~~l- '-cnrs,,-ummrlov; ~)'-4-- ~ ----iAm


Lettre ouverte a M. Guy Bauduy


La LEH et l'annee international de 1'enfant


Concernant le poids du ta
vons, votre anminstralion
nous a accuses de liver au
consommateur une caisse
de savon pcsait 152 lbs 96
alors quen r.,aite nous li-
vrons eltectivrnment. e ce
depnis dis ani.ces, des cals
ses d environ 170 lbs.. polds
verifie tine fol. de plus le
mercredi 27 ju'n par des ins
pecteurs de vo.re Departe-
ment dans i. diveises sa-
vonneries du pays.
II (st regreilable que cet
te vertlflattin de polds n ait
pas ete fate avant la paru
lion de votre Communique
du 25 juln, tandis que vous
vous etes alloue un delai
de pres de dfoix mois pour
travaillei sur les elements
de rt vient soumis a votre
Departenent.

Vous etes pas sans sa-
vo:r cue tou'e formula de sa
son o'nullent es elements
sulvans

M:it-re it L.sse
SindeC (a, oiu
S' .ica pu.rlum
l K *vid mmnI t di'. de
. e,. tu


(suite de la lere page)

ceelle que nous confrontons
actuellemen.
Depuls pi'es ce deux mols.
vous detenez les elements
du coat de fabr:ca 'on uu
savons et neO't pas sans
ignore que ie pl.x de la mai
tiere premiere prtnc.Daim
tallow) a iubi une augmeln
station sensible et depuns
les prix sont restes tres fer
mes.
A nos entrcvues en vos
bureaux, le r.ercredi 6 jum
1979, vous nous aviez formel
element promise de solution-
ner la cruise du savon en ap
portant un reievement des
prix devenu abrolument ne-
cessaire. Pout plus de pre-
cisions, nous vous signa-
lons que l'accord de princi
pe des prix so situalt aux
alen'ours de 3 56 la caisse
de 250 barres de 170 Ibs
Or. 19 jours apres, vous fal
tes sortir un communique
fixant A $ 45 mn savun de
152 lbs. 96 la caisse de 250
barres.
Quel (st ce liauix prtobl.-
me ? Que devuns-nous con-
clure ?


Q


Import Export Custom service

ACCEPTED QUELQUE SOIT LA CIOMMANDE POR
LES ETATS UNIS, ET ASSURE LL TRANSPORT DLS
MARCHANDISES VERS PORT-AUL-PRINC'E.

S'OCCUPE DES FOR!MALITES I)E DEDOUANEMENT.
OFFRE UN SERVICE DE VERIFICATION 1)01 OA-
NIERE ULTRA RAPIDE ET DANS IN MINIMUM
DE DELAI.



QUICK CARE

FACILITY LA LIVRAISON DES COLIS DOMICILE.
ETAGE ALL AMERICA CABLE TEL.: 2-43i!







Offshore Antilles


FLY FREE TO MIAMI

Well reimburse you for your round trip air fare

to MFami plus S 100.00 for expenses when you buy

one of our boats

We offer vou the following boats

OFFSHORE TRAWLERS 33' O, TO 53' O

OFFSHORE SAIL BOATS 35' TO 53, O0

TRY US YOU WILL NOT BE DISAPPOINTED

PRICES AT 15-, TO 20-, less then if you would

buy yourself a boat anyw-here in the U S A

What a great way to buy a boat to your choice

save thousands and have fun doing it !

Financing for 10 to 15 years ava lable

Contact 4-0412 or 7-1561 for information


AWaoqQDDiDoooo~ow/W^ooaaoecooea~e a~


La r6acton chimique de
ces divers ole!nents, commu
nement appelee saponifica
tion, produit du savcn.


L'eau est dor-.c une parties
mtegrante, de ce processus
chimique et une coinposante
essentielle de la molecule
de savon.


On peut tirer une simple
analogie avec le melange du
sable et du ciment et qui
ne donnerait pas de beton
sans adducticn d'eau. Vous
remaiquez qu, tout element
de revient que nous avons
toujours comminiue au De
partement du Commerce a
toujours precise la quantity
deau rentrant dans la for
mule II est evident que tout
savon fabriqi.e de par le
monde content une quanti
te d humidite residuelle :
de 1 eau I1 est done evident
que le savon "st apple a se
cher come le beton. le
pain .e from'ie etc.

La quanl'lte d'huliild:.e re

i1duelie dans le sa.tOn est
cnuse norma- Mettre trup
d eLiu do ititol Lu. n sLaVOll
11 ;1 nl e a. s L ii ,nlelit s as
li dtt i l!e a : till S"Noll arc
S .ssal, D i! t, ]is I tiux











M a u r .it n. at ft: l.
ni' p dtlia. ud on 2Uioi'lt l a




fIxat on ded prix du g 6 juin
1979 sur d., cat:s.es de sa-
s"n de 152 .bs 96 el de 110
:b Aucun, .-sa\onnerle en
Ita nt fabs c;qut de savons
a' in c p o:C r 'o, :'nspt c

dima:n c; C:'mmn;n que Se
ra:'-i. poss bi M ., M:n;s
the e vousn aiez pas et
cs donneros r:-. prenar.' v(
:re Comnrnque. du 25
Serait-ce p o-s b.e

Pour er.sen:mer :a .:.ua ion
voire ad.mnis ra' on dans
sa itt'rP du 25 un nous
a accuses de 'hausse il:c.'e
de pr:x, sur des types de
savr]n., ue nous ne fab-i-
c'_- pol."7 fe.*an' .e dis-
cred: S -r r.no, e ab .sse-
> :r..-: <- nos admire, s-
-a 'eurs No'roe eohique mo
raie et corr.merc'aie a e.e
In.ustemn:" a::aquee

Pour coirmp.tquer ;a sit'i
tor. cop:e O e cett'- e''re
a e'e ncoyee au M.n'stere
de 'a Ja';.sicP nous expo-
sar'n a d -ventueiles poursui
' (-' udic;are c noiu iren
dan' responsabilo- d ausimnm
ta'lon du prix alors qu elle
is, dut ()comne vous le sa-
vez tres bler, a timp -nfa-
ticn vpnue de l'exterieur.
Nous nous elevons formelle-
ment conure les insinuations
COn'(-nues dans cette dite
lettre.

II est deplorable, pour
tolfi. que vous ayez etl mal
informed de la technicite de
cette Industrie. Nous ne pou
vons que regretter qu avant
de prendre de tells dispo-
sitions votre Administra-
tion n'alt pas consult les
intiresses qul s'6talent mis
a votre entire disposition.


Que dolt faire le commer
gant apres un tel Communi
qud qui lul prescrit sous
peine de dilit de vendre un
savon don't le poids n'est pas
celui qu'il a en stock ? Quijel
est le cas du petit commer
gant qui a 5.ou 6 cartons
de savon qu'il vend au d4e
tail et que vous mettez le
dos au mur ? Il ne salt at
quel saint se vouer. Com-
ment vendre un savon don't
le poids n'existe pas veh
dre celui qu'il a est un de
lit ne pas le vendre en
est encore un. Nous osons
croire que nos fables c6n-
naissancs auraient pu vous
ttre de quelque apport.
Hult ans d'efforts inces-
sants du Chef de l'Etat a-
vaient cree un climate pro
pice aux investissements du
secteur prive haitien et 0-
tranger. I1 serait dommage
que la revolution economl-
que qui avait si bien demar
re soit freinee par un man
que de dialogue et de com-
prehension entire les indus-
triels les Commerqants et
vous-meme
Nous savonniers. ne som
mues pas les seuls conernes
dans ces debars Le eoninmer
re tout enter que vous a-
vez accTuse dans vote coni
ference de press d'etre la
ruine de ce pays est aux a-
bols
1)ans h tla aoc-ture ac
i lt li ne pt nisez .votis pal
IM to Mliilsre q 'lun des 1t
t.'. du Set'retalitu d Etal di
COniiin'rite ei d 1'lndtuslrle

I atl t' i le Ir'spect n1 lu I els.
It s it'l 'iir pri ve et I tSee-
ltii publt c dais un eflori
C tnill ,; |I ) "l'q11(i c lilna lla
tif ', dtI lalnt1 III dii ln di'ap
pnrie- d,-s tl l'l 5 l;avoIa ,
bh's n;ux i]i\ll}i)les nia)obl-
uIrs qllu, confront Ie nlre
I);ivs
Cc II'iest que dc it(' ,I' u-
nion inmerieuse el urgentLe
que sorti-a le progris social
et economique auquel toute
une nation aspire et a droll

L AVENIR DU PAYS
EN DEPEND

Conva.ncus come nous
sommes conscients de nos
resrtonsabilites et de nos de
'voels nous sommes pre's a
'ous apporter notre colia-
boration e' esperons qoe
nous rencon'rerons che7.
tous et dans votre Deparle
mcn. ce meme esprit.


L'Allocution du

Directeur General

Andre Dube

(suite de la 1ere page)

sa quality dt President du
Comite Haitieln pour la Cele
bra:ion de 1 Annee Interna
tionale de I Enfant.

Nous remercions chaleu-
reusement le le octeur Mon-
destin d'avoir ttpondu A no
tre appel et nous le prions
de croire que nous adhe-
rons pleinement la pro-
mot:ion social et humaine
qu'il veut accorder A en-
fant ha.tien, conformeimentu
aux recormmandations de
Son Excellence Monsieur
Jean Claude Duvalier, Presi
dent A vie de la Republique,
de Notre Saint Pere le Pa
pe Jean Paul II. des Eve-
ques d Haiti et A la Decla
ration des Drolts de 1'En-
fant adoptee par resolution
de IAssemblee Generale de
1 Organis,-tion des Nations-
Unles dans sa seance du 21
Decembre 1976

A vous tous Mesdames,
Miasdelnoiselles Messleuris.
quil aez la ge'nlltsse de

qio s assn older :iusls C estIV

ill i1i111 d iuis les e n nts
d lillli


Mohsieu" le Dlrecteur
General de la Loterie de
1'Etat Haltien,
Monsieur le Diretteur Ad-
joint,
Messieurs les t embres du
Comite du 758e tirage de la
Loterie de l'Etat Haitien
Mesdames,
Messieurs,

Perme-tez-msi de rendre
d'aboid un public homma-
ge a leurs Exellences, Mon
sieur Jean Claude Duva-
lier, President a vie de la
Republique, et Madame Si-
mone Ovide Duvalier, Pre-
miere Dame de la Republi
que. d'avoir accueilli sponta
nement la suggestion de I'or
ganisation mondiale des Na
tons Unies de consacrerj
l'Annee 1979, atnee, inter-
nationalh de IEnfant et.
par vole de cor sequence, au
torise 12 Depar' iment des
Affaires Socialhs a former
immedi-temen; une com-
miss'on cette fin. Ainsi
votre humble serviteur a eu
le rare privilege d'avoir ete
design pour p-esidei cetlte
cotlinilission qu) sest de-
vouee en la eircinstance. a,
sa noble talchel d organisa-
t lon l e 0 le OIt ll iv till

Mallihe reilusenm, 1 n t e it' e I oni -
Missioni st Itrouve hal dleia-
l)t, dainI s st's i)[roet} h t ei I
cl e 1 dilsp .st, d a ueu l('ne re
SOlurte nllanreloe etl, jusqul A


present elle n'a pu survive
que grace a la bonne- volon
te du Departement des Af-
faires Sociales qui a mis a
son service un bureau et ie
materiel necessaire a len-
trelien de sa correspondan
ce qul est assez volumineu-
se.

C'est pourquol, aujourd'hul,
en ce 29 Juin 1979, j'ait lin
signe honneur de feliciter
chaleureusement, le dyna--
mique Directeur General de
la Loterie de l'Elat Haitien,
Monsieur Andre Dube, pour
la contribution peut etre
modest, mais pleme de si
unification qu'i! promet d ap
porter par sotn institution a
la dite commir-son en fa-
veur des petits maladies du
Service de Pertlatrle de I Ho
pital de I'Un'versite d'Etat
d'Haiti qui on: toujours un
grand besoml de medica-
ments e* plus partlculiere-
ment de Serum

Je profiteraui. de cet'e cir
constance powir lui denian-
der si cetle contribution pro
naise de $ 301 00 pent deve
liir a partir di ce mols, un
geste mnis nel 'illn de sau-
ver ilm pluls :1 ilid nombre
d enlllait ,

Mt".dkaule, IV -SleuS

j silt Ilitn', U.hi de w:t lii(i 't,
l Ji sll ill i ur ux 'a rat)1tetoll
:1l ll ole (lrloet (1 s (i Il
deshcrites. Elic It le ialt|lil tc'
a tllsVvr i Ii s dilu',r'ii es
otilVl'es to hiales disstilitI/ ee
damles I Pays. I, ll'.s qne Ih,'s
orphol ;ilts It's (ci; ntll: 5it', (I
laires hrs InlttOs IS d i llllant
e(c

Malis ti ti'pt tO es otbllrn-
llons naltureles de la Lclt


rie, le Directeur Andre Du-
be a voalu indlQuer A la
communaute haitienne par
ce geste symbolique et ap-
preciable ses devoirs a I'c-
gard dc I'Enfa.it Haitien
necessity eux.

Au nom de la Commis-
sion pour la Celebration de
I Annee Iiteinationaie de
l'Enfant, je le remercie vi-
yeilent pour sa louable ini
'tiative et sa haute compre
hension de ce problem in
teressant lavenir de notre
nation, car I enfant, que! e
qu, soil sa siiu.,tion, est ie
reservoir indispensable a la
survive du Pav. Que son
example sotil ctnpris et sui
vi par chaque haitien en
vue de realis r la grande
coumbite pour education,
la nourrlture, le logement.
les loisirs eLt :-s solns m ,-tr
caux a progr -nmer d une
fagon ratlolnni.lte en taveur
de nos enfants defavorises.
A ce propose le prunds la
liberate d ouvrir ulue oaten-
these pour voiL:s rai|pi'.tr' tl
ne ideel qute j at deja piarta
gee lantl avec dIes conlrieres
qu aver It' les aii'ts miiibres
di i;n rdilliliS. '.in I, r 's
site d a il t'i rt i I nt -
v e ti l loplial pilUi t' l; l!s.
afItn tl



toill
lion



du lai Ioiii iii.n i ltii i i
te l /'I i ilo iil d, I l.;. s it iltt

DireclS' I ll r'l ilt ii :i de la L, -
teriv de I t:i! I illitn :i
si qu a si's div's ue(s it;lt .-
rateurs I es CVeux de frvl-
tuouse et utllI" gi'stlion
MERCI


Coin du Jardinier


Itleo ciliawc s C.A'i(7ttC'
[ABQ tals "oia ct' no" O Uil', u-i i
PAP IC, OCt'0- ILCS AriS 71 1


Veuillez agreer M. le Se japOnaiS;s .t -CO LIC en 0n
creT'are d'Etat nos saluta- OSLOR EliGin.t Oi_- ,Iusin ,
tons disunguees. SONY

Fabrique Na:lor.ai( e de \ \
trgents et de savons -> n VEnLE EXClUSIVE A

Hulierte Nationale S.A. < i Cen R

Socitee Industrinlle et A- SONY 13uilbinc ,
gr;cole d Halti S.A 7 12ut iCu Qu.L

Societe Industrielle et A
gricole des Graines Oleagi-
neuses

A la Chambre Legislative


Important loi sur le libre


commerce de l'or et de

1'argent en Haiti


Selon le M i n 1 s-
tre Bauduy dans ses propoL
preliminalres devant la
('hambre, cet':i lol aura des
implications heureuFes sur
I'Economle Nationale. Car,
deval'-il declaier A la tribu
ne du Parlem-nt au course
d'une intervertlon, 11 scm-
ble qu'll y auralt des gise-
men.ts ides m'nesi d'or et
d arginto en l,,it.


Nousw di toln r-ippi Irr qir i
cri e lot a cit. **" (I'- piur Ji ...
Frmbite ati.' quti.qucs muui
lica' lns drin-, if l xie dui
inoin-. di, a.Ud 'ill, suir It'ilt
v Iii11on11 de, D( put.,s Hyp-
pollit Tnermllu Jaules L.e-
vtqut et PiP'ric V lilenile'.
.tlls pour luluaiil chRnger
J c.,pril de la ]ol prt.seniee
p.,r le Ministrr Bauduy
Cost alnsl qu( latilcle 4
de la presenl- oIn a ltt vo
toe malt, sclndec en deux
ar'lcles .ur proposltlon du
Dipute Etirnne. Nou repro
dulsons les articles pour vo
tre difllcatlon,


Art. I A partir de la
promulgation de la prisen-
p, lot. le Commerce de l'or
el de largent est iUbre ar


Loute 1 etendue du territol- conumiques. d:-s Mines
re national des Ressuurces .ergeItauls.
chacun en ce oui le cancer


Art 2 L inmportation de
1'or et de Ia lrent destine,'
A etre tiansformes pour la
reexDorltation cst exinii',eL
de drolts

Art 3 Lie: droits A I ex
portatiop de ajr et de Ianr-
'i< rIl 1. Dii| rn il cotllli


35i zl( ,1r V Fa m i d .ir
w, Ill brut

175, r, ft p..' K ; Iii' d ii .I
brut

Art 4 Lt DI Or.sl 0 lot
tuul on re.:.p-r an. t ll .s c i
ventlnioh s l t c..itlrait u pi.s', .
cinrne 1'nt 1 :'lilr n e i t's,
lIt rf.


April 5 E.e abroge tou
tes lois ou dl.nosltlons de
ols.. fous decrtcs ou d0spo
slllons de decret.a lous de-
crets. lois on disDositlonn
de dccrets lo.F quI lul sont
contralres elt rran ubli6e et
rxecutee a Ila diligence des
Secretalres d'Elat du Com-
merce et de 1'Induitrlp. des
nnadtces et dei Affaires E.-


xxxx


(suite de la lere page)

respondent g-eeralement A
ceux de la secheresse et
de la carence nutritive, en
rouleme,,t des feuilles; jau-
nissement ou brunissure;
rabougrissemet. Une infes-
tation doit etre forte pour
etre decelable. II faut no-
ter aussi que le planteur
est peu familiarise avec un,
ver qui nest V.sible qu'a
fort grossissemeni

Quels symptoms doit-on
surveiller? La eroissance
irreguliere est deja un sl-
gie precoce. Les jeunes
plants des parties infestees
tie se development pas aus-
si vite que d'autres parties
du champ ou; dans les cas
extremes; ils ont un as-
pect malade et meurent
completement. Au fur et A
mesiire qu'avance la salison.
la degtiirescence s'accuse
au point que la plante mon
tre une tendi,,ce a un


i'


Apres a' oir voti ct'it P'-
enc lo pias's.nt nux ques-
tions d Interel xcncnral. le
Depite St Arnaud Numa :1
prls la pa.rol pour dcposrr
unle isolutilln devaiinl I
0-11mr, h ,,,l( ilnt I-
( d 1-1* l .. ,*1 r I., s i s 1'

V it iniiiir 'llI.i' C ll -I **



pall 1:4 1i llll- m i mll' ntlnin
iv C1 i N. J. ill' IA t '.',- ut(
I.,m i l i. illu 11 M txt 13. -
Illin Audit Sip)lwi[c. D:ni nl
ULinion L unil. rl Jo op up
X:,tiir S Loull.. Arthur V
Callxti Hlt-n-uli St Cloud.
St Arnaud Nun,.t c Chi. i
Ctsar b ipuli-e son artierl
I que Its Di putts de Ia
42emt Legial'lure font coits
truire un pnvllioiin de pedla-
trie dans un de% hopltau J
At dcslgner spros enou'ete et
que. article 2. les D putes at
gnatalres de In present rA
solution qul a lorce de d#-
cret. lalsseront un rmols do
]pur emolument au proni
de 1'oeuvre


( I-.; racines eidomma-ees
ont une plus grande diffi-
culte a tirer l'eau et les a-
liments dans les conditions
de secheresse et de stress,
dus aux nematodes. Les d6
gats peuvent docne devenir
serieux.

lie cycle de vie des nema
todes elant de 3 a 6 se-
maines: ces animaux se
multiplied rapidement. Au
milieu de la saison; leur
population peut etre tries
elevee. ,
En consequence; mimeme la
rotation destined a require
les risques d'infestation
perd de plus en plus de
son, efficacite.
Le cafeier etant; comme
le mals: une victim des
attaQues de nematode ;
,,ous terois; de ce probli-
me; le sujet de notre pro-
rhaine chroninue.
Courtoisie de la DARBOU-
CO.


LA DARBOUCO

POUR PRODIRE I'PLUS
PI'OUR PRODUIRE MIEUX
POUR PRODUIIRE MOINS CH1ER

A la Darbouco
LES MEILLEURES SEIMENCES
LIES MEILLEIIRS ENGRAIS
LELS PESTICIDES EES PLUS EFFICACES

DAR) ltlt (0. S A RI I D' QI .1






ILIVRAISON D'EAU



2.800 Gallons


SERVICE RAPIDE


TeI. 2-3193 ou 2-5602

PORT-AU-PRINCE DELMAS

PETIONVILLE LABOULE


I ,,^ ..-- ") )e -a>


L'Allocution du Dr. Buffon Mondestin


QUICK CARE'


~____ I______ __ ________________________________II______


HAITI


PAGE 8


VENDREDI 29 JTIN 1979




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs