Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10431
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 28, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10431
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
ktF:.n.


cFaut-il done que I'hom
me soit tombe bas pour se
croire heureux ??. Poussd
du haut de la chaire de
Notre-Dame de Paris vers
les ann6es 30; par le Pere
Sanson de l'Oratoire; I'echo
s'en est rdpercut6 de pays
en pays pendant les lon-
gues ann6es de la derni6-
re grande guerre; les mul
tiples avatars des rdvolu-
tions de droite et de gau-
che qui ont faith de la soul
france sous routes ses for
mes une r6alitd implaca-
ble. Malgro l'impact de pa
reille holocaust sur 'opi-
nion publique; ne nous y
arrdtons pas. Un domain
plus familiar sollicite no-
tre attention; celui de 'hom
me en face de la maladie
et de la mort; de I'homme
e-i proie a sa lente degra-
dation; ronge par un mal
incurable. Aucun espoir ne
luit a 1'horizon. S'accrocher
A la vie quand meme en
depit de son amertume et
de l'obscurit6 du tunnel. Ce
lui de l'artiste en proie &
son genie au detriment de
son etre. physique.

Mon college de Ste. An
ne: Gaston Ferdiere; a rap
porte dans le Mondes -
la date m'dchappe le cas
du celebre ecrivain tche-
que; Frantz Kafka; atteint
de tuberculose en 1917 a
I'age de trente-quatre ans.
L'ecrivain ne parait pas
s'affoler de cracher du
sang: dit-il; il croit peu a
la medicine; ses amis lut-
tent avec patience et le 4
Septembre 1917 parvien-
nent a le trainer chez le
professeur Friedl Pick. Ce-
lul-ci fait craindre la tuber
close et ordonne d'emblee
un cone de trois mois Le
soir memrne. Kaka se sent,
delivre. La vdix de 1 oppo-
sition nil luI tient le maria
e pour une deviation de
son aspiration a Ilabsolu
L autre partile de lui-mrnem
tend au marriage commmc
conforme a la nature Ce
combat l'a mine II coni-
dere la maladie comme une
punition d'avoir si souvent
souhait line solution vio-
lente. Mais celle-cl Iii rn
rait trop grossiere. Deivre ?


En effer, cinq ans aupa
ravant; il avalt rencontre
une jeune Tlile AB. et il
s en etait epris passionne-
ment. Fiancailles rompues
nlusieurs fois. Lui-meme ra
conte qu'a l'dclosion de la
tuberculose; 11 se sent DE
LIVRE. Cet immense senu
men: de deinrance !e de
barasse de quoi 0 De lan-
solsse de la decision de
fire le saut dans 1 X du
marriage.

Certain medecins signa-
len. la frequence d'une pa
rec."e conduite apparem-
ment paradoxale.

J avais ete frappe. di
le Docteur J. Begst. au
debut de mon travail. aU
Dlaieau d Assy: de la reia-
tive frequence avec laquel-
le je decouvrais des ma.a-
ies oui me disalent avoir
ete SOUL-AGES par ec.o-
slon de la maladie. Je ne



A I'occasion de
la St Pierre

Dan-s ;e cad e' des feStivl-
lS rei causess projetees
1 occasion de la St Pierre
on informe que le same
30 Juin. sera celebree er
l-Egiise St PiLrre de Petion
Vlile la mess' folkloriqu,
de Pterre B.ain Cette me
se. quI sera inserpretee pa
la Troupe FolKlhrique Na'T'
nale sous la direction d
P:erre Belain ct de Fritz J
:icoeur (st h.airmonisie pa
Lucien Daniel e' orchestra
par Antalcida. O0 Murat.


Cher Monsieur D6sinor.
Votre article paru dans
media et Dimauche 10 et 17
Juin 1979 No 31 105 sous
le titr.: LE CONSOMMA
TELUR HAITIEN UNE \A
CHE A L ABATTOIR '7 abe
nriciie de ma nielllourr at
tentlion
Je dois toit dabord vous
feliclter dans la measure ot0
1 article en question tra-
dutt ros noble's efforts de
rensEigner I opinion sur une
situation de plus en plus
alarmante don't phtit I-.col.
lectdvitk toute entire Vuos
efforts sont d autant plus
louables quils sont le
fruit sle ebnversations, de


IIMPERFECT IN .RIGINALJ


I U% I Ila


vole pas comment on pour
rait comprendre ce sen-
timent autrement que par
la possibility; a travers la
maladie; d'en finir avec
1'angoisse qui l'avait prece
dde : la tuberculose est
suppdsee meLtre un term
a une situation vitale deve

(voir suite page 7)


mtni-sondages s6talant sur
des mols. de comporte -
ments. de roactionr, de bull
letins de press, de docu -
mentalers sur les different
types de .Onsaommateur'
dan, d's pIa.Ss avances.
dans des pays sou.,-d.'v-
loppe-

Parellles doemsiches prmu
rent. s1l e n est besuin.
qu en votre qunlltk de ljur
nallste vous nr tes nulle
ment rests Indifferent au
sort des cinq h sic wil -
lions d haitlens qut for -
ment la grande masse des.
consommateurs
Je regrette cependaRt
cher Monsieur De -nmr que


tant d efxi;G*i ne vous talent
amen6 a. propoier des solu -
tions de naturee h tirer di,
1 abattoir cette vache qu es
le consommai.ctlr. Je vrux
croire que vous n y nv- a
sans doute pas ptnse, cur
vous ne manqute point d i
talent
Blen avant v", n3mbrio
sea d6marches. anval.-, pnt
s6 que le co,-I)mmateur
haltlen Atalt la vache &
traire et voilk quaujour-
d hu vos ref'exions perti
nents. fruit de vos enque
tes. m amlnent a constater
que ce mieme consomme -
teur a franc.nl un seull,

(voir suite page 2)


Voles
dan ereusement
encombr~es

Un tris large r6glementi
de police Interdit d'entre-
poser sur les voles publl-
ques des. mutcrilnux de cons
truction.

Cotte pralique prdsente
d'iutiant plus de risques
lorsque la chausave st' trout
ve Just A un tournant sur
une pente rapide.

C'st malheureusemnnt le
cas pour i'entre de la roua
te qul mcne A hotel Mon
tana encombree au tiers
de sa larger depuis plu-s
d'un mosl de pierres; de
sable: du ddblals.


GENEVE (AFtP)
Les pays exportateurs de
pdtrole cnt ddcildd jeudi de
career une agence do press
International afin de r6a-
glrp, 9 la maniplatlion de
l'Informatlon pas certain
pays d6tracteurs de IOPEP

La cr6atior dr cette Agen
cc d'lnlormail'in qul Sap-
pol'erallt ,OPEP Newas vist
egalcment .1 Inlormer len-
.emble du mohit dc el'am-
picuri drs effnrts d( coope-
raton envers (leh pays en de
veloppement prti par les
pays producteu-s de petro-
le. La conference de FOPEP
a d6elde mercredl de confer
l'dtude de la crea'lon de eet.
te agence de piesse A un co
mile d'experts qult devra pre
senter un tapport la pru-
chalne conference.


CrOLUMBUtS MEMORUW
UBLIRAFY,"L


La souffrance,


maitresse de vie

par Louis PRICE MARS


DIMEOCTJ : LUCLN MUHNTA
ADMMhSTRATEUB :Kme KAZ CHAUVET


NICARAGUA: PROPOSITIONS


AMERICAINES A SOMOZA


WASHINGTON (AFP)
Les Etats Unts ont propo
se au Prdsident Anastasio
Somoza de designer un sue
cesseur sconstitutionnel et
de quitter le pays, come
premier pas vers une solu-
tion de la guerre civil Ni
caragua, a-t-on revele jeu-
di de source officielle a Wa
shington.

La formule americaine de
transition vers un regime
Democratique comprend ega
element :

La formation par ce
successeur de Somoza d'un
Conseil d'Etat compose de
personnalites nicaraguayen-
nes sans liens avec le regi
me actuel.

La negotiation par ce
Consi-il dun tessez le feu
el de ta cllisti dtion d un
Couvernement provisoire
don't tot s les elements poll
tique du pays Icraient par-


Ce plan a tt- cuonlluni-
quci au Pre:id,. nt bunozai
par oxn Minis;tre dti Afial
is! Etranigex ii. M. Juilo
Quin'ana. quil tallt, Venu a
\Vwsliiihgton ta 'elniainle der
1n it pour participti a .!a
ii oulioxi consulati vi minis
there' de 1 Organisatlon
des Elats Anierlcaini OEAA
Au Dopartei.nrit d'ELat.
on s attendal, )eudi i. (e
que Sonoz.a 'oinn e a. repon
se dans 'a Jounee meme a
I Ambassadeui (es Etats-U-,
i. M. lawrence Pezzulo,
QuI a gagne son poste a Ma
nagua mercredi
v'n p r6e f6 acle, cTu~TNe-
partement d'Etat a tenu ce-
pendant a preciser qu'au-
cune limited de temps na
te ftxee pour ,ite repon
s. demen'ant ,insi des ru
meur, selon l.asqueiles les E
ta's Unis auraient onne a
Scm'za jisqu' la finm de
cette semamie pour demis-
sionner
On mndiquait d autre part
au Dep-irtemer.t d ?"at que
!a formu'e amrnrica:r.e a ete
e aboree en eLroite consult



Television
National :
A quand ?

Nous avons appns. d une
source generalement digne
de foi. que la Television
National procddera a une
emission d essai le 3 uillet

prochain. et qua partir de
cei'e date. de temps a au
tre. elie sera dans Fair jus
qu a y rester definitivement.
Deja au Cap, seion Nel-
son Bell. les capois ont faith
les proparatifs preliminai-
* res appareils de T.V. et
x antennes. Cependant, d'a-
n pres certain; 11 faudrait
n des relais pour percer ce
e rideau' dtanche constitute
par les Mornes Beudorete
r et Puylboreau.
o En attendant; les td-
e lespectateurs capois se con
o tentent des images proje-
r tdes par la T.V. dominical
e ne qu ils ne comprennent
pas toujours a cause de la
langue.


tion aveceles cinq pays an-
dins tBolivie, Colomble, E-
quateur, Perou et Vdnezud-
la), anuteurs'de la resolution
qui exige le depart de Somo
za, ainsi qu'avec l'Argentine
et le Bresil.

On reconnait a Washing-
ton que le success du plan
depend non seulement de
son acceptation par le Gene
ral Somoza, mais aussi par
les sandinistes.


De source. uruches du Di
partement d'Etat, on souli-
gne qu'il ne s'agit en aucu-
ne maniere d'une tentative
d'eliminer le tront sandinis
te de liberation national
du Gouvernement qul pren
dra la place ou regime So
mioza.

Mais, etant done la crain
te des Etats Unis que les
elements inarxistes parmi
les sandinistes puisr ent as
summer in role dominant
cians le futui regime, ils
s ellorce.t d )ilbenir que des


elements plus moddrds dv.
pays'y soient largement re,
prdsentds .
0 -

NICARAGUA : PRESSIONS
AMERICAINES

Les Etats-Unis ont multi
pi6e leurs pressions ces
dernidres vingt quatre heu
res pour amener le Gend-
ral Somoza a dimlssion -
ner. IUs auraient mnme don
ne jusqua la fin de la se
maine au President du Ni
caragua pour renoncer a
ses functions
Ddcidd plus que jamais L&
rester au pouvoir, Anasta-
sio Somoza a declare a
une radio du Honduras :
aJe ne feral pas comme le
Chah d Iran Je n abandon
nerai pas mon armee et
mon peuples.

Tout proche du aBun -
ker> presidentiel a Mana-
gua. 1 hotel intercontinen-
tal devait abriter Jeuoi une
reunion extraordinaire du

(Voir suite page 8)


La situation

diplomatique


du Nicaragua


Le sort du regine sonmo
ziste qui regne au Nicara-
gua depuis pros d'un demi
siecle pourrait ctre ddcld6
incessamment.

caraguayen doit en effet
se rdunir jeudi & Managua
pour rechercher une lsolu-
tion constitutionnelle a
'insurrection qui ravage le
pays; et crolt-on savoir:
pour trouver un successeur
ap President Somoza: de
plus en plus isole sur la
scene international.

Apres plus de trois se-
maines de combats achar-
nis: la situation militaire
semble bloqude et le Presi
dent Anastasio Somoza;
qui reaffu-me sa volonte de
rester au pouvoir jusqu'a
la fin de son mandate en
1981. est abandonne par
un nombre croissant de
pays, notamment les Etats
UnLs.
Sept pays latino-ameri-
cains. IMexique Costa Ri


ca Panama Grenade -
Equateur Bresil et Perou)
ont rompu leurs relations
diplomatiques avec le Nica
riaua et d'autres: notam-
ment la Boiivie. sapprete
rateuLt i t r"'e. .,
Dep us quelques jour'.
Washington intensifle ses
pressions pour amener le
President Somoza; a la te-
te du pays depuis plus de
douze ans: a cdder la pla
ce a un gouvernement de
reconciliation national; es
perant ainsi eviter une pri
se du pouvoir par les corn
munistes et les risques de
contagion dans la region
notamment au Honduras;
au Salvador et au Guate-
mala voisins.

Les Etats Unis ont d6ja
suspend toute aide mili-
taire et economique au Ni-
caragua.,Le 23 juin; ils ont
egalement retire leur sou-
tien moral au regime So-
moza; en votant, avec sei

iVoir suite page 81


COURIER OUVERT


Courrier ouvert
PIERRE BAMBOU ECRIT A JEAN L. DOMINIQUE

Fontamara le 2C Juin 1979,


Mon cher Jean.
II y a quelques deux se-
maines, j'ai dtoutd des bri-
bes de tes commentaires sur
le dernier numero de la re-
.vue franco haitlenne :
cConjonctionx. Tu aurais in
siste de fagon special sur
1 article de William H. Hod
ger concernant 'art rupes-
tre prdcolombixn en Haitli.
Dans La note radiophoni-
que tu as faith remarquer


importance accordee, par
1 auteur aux Images de ser-
pents relvees lors des re-
cherches entreprises dans
la vallde du Limbe. Les gra-
vures de serpents sous di-
verses formes : enroulee, on
dulee, en 8, en C... repre-
senteraient environ 19 pour
cr.nt des dessans. Une tell
abundance aurait faith pent-
Eer a un culte d6did par les
Indiens Arawak d'Halti au
serpent. Le compatriote Ma
xtm lion avanc.e cat6gorique
ment qu'9 l Roche dt
Camp Coq lon relrouve un
rdslau dii culte du serpent.
Et 1lc serpent dans cc cult
nWest qu'un symbol du so-
letl. L'thnologue Maximl-
lien explique sa these la
tele du serpent dirig6e vers
l'Est nous permit d'apprd-
cler le movement d'enrou-
lement qui 'est effectu16
dans le sens est aoitet Indi
quant la mareho du solell...
la croix A la base de la ro-
che rappe'le le- quatre di-
r(ectlr.n rir I .spnce. donnec'
'.-:entlelle dis- fresquies so-
lairc. reprcsentant les orl-
gines du monde .
Toutes ces reflexons n ont
pas manque d'accrocher
mon attention. La ralson
c cSL que depuls ouelque
temps, mes recherches sur
les rel'l'ons et les dllferen
tea manifestations mys'l-
ques m'o.l laisse la forte

(Voir suite page oa


T616phena 3 -U11 BSlta Ps : MG
Rue.du m CubNe 3SU


LES NOUVEAUX PRIX


DU PETROLE DE (L'OPEP)


OENF.VE (AFP.F
L'organi athi des pays
exportateurg de petrnie (0-
PEPS a annorce Jeudi offl-
ci-llenient les nouveaux prix
appllcables dm inches ler
Julilet 18 (clgars barils
de prix de base et 23.50 dol
la -s pqur le prix maximum
pour les meilloures qualities.
L accord obtenu dans la
ni,'t de meroeoii & jeudi &
G nfve correspond a un re
levement de 23.7 pour cent
du prix de base (Arabian
Light). Mais les experts ont
calcule que le prix moyen
du baril, en tenant compete
des niveaux extlrmes, pas-
serait a 20 dollars centre 17
dollars actuellement, soft
une augments.ion d'envi-
ron 17 pour cent.

Les treize Ministres pour
rainet se retrouver en Sep
tembre pour d'scuter a nou
veau des prix applicables
pour 1k dernier trimestre de
1979,
Le prix de reference du
pdtrole, qul avail ete gele
entri julliet 1977 et deceIm-
bre 1018 a acons6 une aug
anilltiti., di 41 7 pu'n cent
depulE Noel.
x X X X

OPEP
LO Communiqu&
Oficiel

GENEVI 'A[P,
Lao c,iiiolrti' de I'OPEP
a dcW.id. di porter le prix
du brut de rcf rence & 18
dollars le baril et de fixer
oin pilx maximum de 235
doF-ra. W-.baril cait -"'ap
lorte'r une certatlh' sta'iblt-
te sur le marches, Indique
le communique official pu-
blie jeudi.

Ce texte in'lique que la
conference a decide :


A LA CHAMBRE
LEGISLATIVE

Commercialization
et exportation de
1For et de l'argen,
sont libres sur le
territoire
haitien

II a ete vote & la Cham
bre Legislative par 37 depu
tes presents une loi sur 1
commercialisation et 1'expo:
station de 1 or It de l'argen
qui seront, a partir de lx
promulgation dc la presen-
te lol, libres sur tou'e l'etei
due du territore national.

Cette lol a A:'i present
devant le'parlement presi-
de en la circonstance par 1
Vice-President, le Deput
Metellu6 Charles, par le S(
cr6taire d'Etat du Commei
ce et de l'Industrie, M. Gu
Bauduy.


t







a
r
t
a

-


e

e
te
e-
r-
y


-1) De porter le prix du
tMarker Crudes dui niveau
actuel a 18 dollars le baril.:
-2) D'autoriser les pays
membres & aieuter aux prix
de leur brut. uine surcharge
maximum de 2 dollars le ba
ril au-dessus de leur prime
de qualtd6 normal. si les
conditions du march neces
site une telle surcharge.

-3 Que les prix maxi-
mum ne poirront pas depas
esr 23.50 dollars le baril, tou
tes primes et routes surchar
ges comprises.
clI a dgalemcut ete decide
que les pays membres s'ef-
forceraient de limiter leurs
transactions sur le march
libre, dans in effort collec-
tif pour atreter l'actuelle
spirale des prixe, ajoute-t-
on.

L'inque'tude ,Aes pays de
I'OPEP, 9 propos des mou-
vements du dollar qui iero-
de le prix reel du petroles,
la conference a decide, indi
que-t-on, de cenvoquer une
reunion extraordinaire sil
de tels movements se tra-
duisaient par une nouvelle
erosion de sla valeur reelle
des revenues de 1OPEPe.
Cette reunion seralt no-
taninient amenee s pren-
dre une decision sur lelabo
ration d un pintler de devi-
ses)"
Se d6claran stres preoc-
cupe par la perslstance de
conditions anormales ur le
march petroiier internatio
nals. L'OPEP souligne que
cla demand 'continue d'e-
xercer une pression sur la
structure Ae pr -ovo-
quant t. Ydet- dtffteuK - IS-
fols pour les producteurs et
pour les consommateurs, no
tamment les pays en deve-
loppement. L'LPEP sappelle
done une fois encore, les
prince paux pays industriali-
ses consommateurs, A con-
troler leur demand soit
pour la consommation, soit
pour letabli: cement de
stocks, de far;on k ce que
les effets nefastes de la si


tuation actuelle du march,
puissent tre evites>.

Le texte mret en garce
des companies petrolieres
contie la prtlique irrespon
sables qui consiste a cpren
dre advantage de la situation
actuelle poui empdcher des
profits abusits->. L'OPEP les
appelle ca jouel un rble
plus construclifs en ce qui
concern la garantie d'ap-
provisionnement des pays
en d6veloppement et la pre
ven'ion de la speculation
sur les prix.

L'OPEP a invited les pays
industrialists a prendre cu-
ne part plus positives; a la
solution des problems dux
Tiers Monde, ddnoncant leur
manque de disposition & fai
re face a lears responsabili
tes. Pour sa part, I'OPEP
s'est mse d'acc'rd pour pro
poser aux Gouvernemen's
des pays membres de rele-
ver de 800 millions de dol-
lars les resources du fonds
special d.. I'CPEP.

De surcroit, I'OPEP etu-
die la possibilitye d'lnstaurex
un fonds a lI .ng terine avec
les pays industrialists poul
l's pays en developpenient
de inflation imiportee (pro
dulls industrials eot de tolii
to hausse deis prix du petro
le bruti.

A propos d un dialogue a
vec les psays ilndiustrialises
M. Rene OrtLt,. Secretaire
Odneral de I'OPEP, a affir
me que l'Orgonisation reje
talt -ca 6eforiquemexnti tout
dialogue qui ne concerne-

de lEconomie mondiale. et
specialement ceux des pays
en developpement et social
ment pregnant o en comp'e
des problems du developpe
ment, de la te-hnologie des
refor.nes finance ieres et mo
netaires, du commerce mon
dial et des matieres premier
res avee les different as-
pects du dossier energeti-


to-N.. 18. P- '








FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'HATI EMBRE DB L'aASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRES3B


Cloture des course a l'Association


Culturelle Haitiano Allemande


La cloture des course de
langue allmande pour
1 annee 1978-1979 a 1 Asso-
ciation Culturelle Haitia-
no-Allemande a donned
lieu le Jeudi 21 Juin der-
nier a une manifestation in
tellectuelle tres bien reus
sie

Plusieurs centalnes de per
sonncs talent presents et
d6bordalent de 1 Audito -
rium de la Villa Castel
Fleuri. au 25 de 1 Avenue
Christophe

La cdr6mome s ouvrit par
le remarquable discourse
prononcd en langue fran-
qaise du Prdsident de 1 As-


present une succinte re-
vue de la vie de 1 Associa-
tion Culturelle Haitiano-Al
lemande durant cette an-
nee scolaire
Les etudiants des course
de 4eme annee Interprete-
rent ensuite dans la lan-
gue de Goethe lcr Krium
Detektlvw de Gerd Anger -
mann et Georg lieyer .Das
Geheimnis von Schloss
Greifenklaus -Le mystere


du chateau de Greifenklaus
en langts 2Ullemande.

'Dux detectives proves.
Bob Pinkerton et son assis
ta.it Naumann. st lancent
sur la piste d line bande
de trafiquan's c1e drogue
Une pierre ancee par la

fenetre de Boo Pinkerton

IVoir suite page 61


BILAP No. 10

DE SEYCHELLES A HAITI:


Le creole dans

l'enseignement


Dans le BILAP No. 10
(Bulletin de l'Institut de
Linguistique Appllqude de
Port-au-Prince); un grand
titre barre la page de gar-
de : N'ap S&vi Kr6yol Nan
Ldkol. Ce titre est illustr6
de deux photos de Minis-
tres d'Educatlon Nationa-
le : M. Joseph C. Bernard
(Haiti) et M. Jacques Ho-
doul (Seychelles). Ces deux
Ministres ont un point corn
mun : le creole iliigue ma
ternelle) dans l'enselgne-
ment primalre.

Pour le Ministre seychel
lols qul n d6jh comrimenscd
avec celte (xperlence dans
son pays. 11 a fixe: alu course
d'une Intervlew A Demainl
l'Alrlque,, sa position sur
la question. A la question
k savoir : Dans larchipel
taux Seychelles on parole
le creole: I'anglais et le
franCals. Dans votre syste-
me scolaire; quel choix a
WtA faith et selon quels cri
teres ? 11 a dit cecl Pour
r4pondre & une telle ques-
tion il faut comprendre
queue est notre realize;


d'une part: et de quelle sl
tuatlon nous avons herite;
d'autre part. Quand je dis
notre reality ; cela veut di
re : les bourgeois come
les pdcheurs; les person-
nes ayant pu poursulvru
des Itudes jusqu'A l'univer
sit6 comme les analDhabo-
tes tout le monde parls
creole, communique en
creole. Le creole seychel-
lois: c'est notre langue.
voilA la rdalitd. Et 11 na
peut y avoir de bon syst,
me 6ducatif que slt 1on
tent compete des rdalltti.
S1 l'on nie ces raliltAs:
come cditalt I rc.ts aviti
notre indeptiindtincr \'rit-.-
ble: on invorlse ia iKoIIIJ
lion d'une petite itlle di-
minant iconnnl.sant I pius
ou molns blend lIa Iirge ita
glaise ou la glanue Irau-
qalse: ou les deux Innrgusa.
Solt une llite roupee tie
ses raclnes et A In ljmlte
persundde que tout ce aul
fait notre orlninalitv notre
langue: notre sega (dan"
d'otgtoi malgache; notsn

(Voir guf.e page 3)


Autour des enquetes duNouvelliste sur


la situation du consommateur haitien
A Carlo DESINOR
(Par Reynold FRANCISQUE)


En son article 2, la lot st) sociation Culturelle Hai -
pule que crlimportation de tiano-Allemande, le Doc -
'or et' de largent destines A teur OGrger Jean-Louis qui
etre. tranmformxi pour la ri
exportation est exempte dc
droits. De plut, article 3,
les drolts l'exportation de Les payS
For et de l'argent se pale- eXportateurs
ront comm su;t: 35 gour- tr len
des par kg-net d'argent e pdtbEle veulent
brut, 175 gourde par kg- crter une artence
net d'or trut. de Presse


IA FKtio nemEn,
de la Gasoline
serait imminente
en Haiti

Les fournisseurs de gazo
ines ont faith part aux dis
ributeurs que le volume
alloud a Haiti sera redult
entr 10 et 15 pour cent.
En d'autre terms; une
station. de debit qul ache-
tait une movyenne de 10.000
gallons par mols re pourra
recevoir qu'un quota men-
suel de 8.5000 gallons.
Au cas oim la station de
dlbit garde son meme hor
raire de fourriture; elle se
trouvera vers la troisidmo
semaine dq mnme mois; de
pourvue d'essence; pour a-
voir dpuisd son quota men
suel.
A 'linstar de ce qui se
fait aux Etats-Unis; nous
crayons savor que l'asso-
ciation des distrlbuteurs de
gasoline rdcemment for-
mede; envisagerait un ho-
raire de travail qui permet
trait d'6taler le quota sur
tout un mois; en fermant
a partir d'une certain heu
re.

Ensuite; avec la reunion
de I'OPEP a Geneve cette
semaine; qui provoquera
une forte monte de la ga
zoline qui atteindra avant
la fin de 1'annde; proba-
blement $ 1.80 le gallon;
les ventes aux poses d'es-
sence ne se front qu'au
comptant; ou centre fiche
de consommation des com
pagnies payees d'avance.



Les incidences
de la crise du
Petrole sur
le Sisal

La baisse de la demand
mondlale de la pite sur le
Inarchie nondial etLall inti-
mienient liae Ita la competi-
tion de la fibre v .ynltheti-
que derive du petIrole qui
reniplacait li pllte dans la
labricathion des cordages et
des sacs
La cascade en s'nus inver
se se prodult act 'leeuiit
et les cordagex' on libres de
nylonx devletxmtil de plus
enx plus couteux, lavorisantl
ainst le relevement de la
demand pour le sisal. Cet
te demand nie fera que
s accentuer -i le ITmomelit
ea cease..iour un- pi- orainx
me clhoc I extcn lioi agri-
cole de la Pite.

Damien doit etre mise
en measure budgetairement
en toute urgence avec les
fonds necessaires pour un
vaste programme de distri
bution de plants aux pay-
sans des zones demumes
de la Gonave; le Nord-
Ouest aride: et la region
de Cote de Fer.


i










PAGE 2


- titour des enquete diu Nouvelliste sur la situation du

consommateur haitien


(suite de la 16re page)

putsqu 11 strait deji & 1 a-
battoir Ses pig bn effet ne
pouvant plus alimenter cet
te class d hainmes que le
Christ avait ciass 'du tern
ple, ces individus auraient
concert une action pour le
conduire 1 Abattoir Ja-
sus. avez vous 6crit. nal-
malt pas les commeicants

C dtait justement pour em
p&eher cetta inn tragique,
celle de le voir mourir &
1 abattoir. que j ovais vi-
goureusement pJaider pour
sa defensee dans un Article
public dans Ie quotidien LE
NOUVELLISTE id jeudi 6
Juillet 1978 No 30870 Jap


prdcierais viv ment, cher
Monsieur Ddsinor, que v:us
1isiez ou relis'ez cet article
palpitant encore dactuall-
td dans la m-s-ire oib ip -
vals prdconisd la creation
dune Ligue poir LA DE -
FENSE DU CONSOMALA -
TEUR. La creaUtioi d- c-t
te Lieue est .,ei'e-sairE pulse
quelle ferait comr-rendre
a tous que la defense de
leurs inte6rts ne passe pas
forc6ment par le Departe
m-nt du Commerce et de
1 Industrie: ce qui ne veut
pas dire que je sous esti-
me la bataills cue mneie
ce Department Ministe -
riel Une ligae bien structu
r6e pourrait me : appor-
ter une aide incontestable


Haitiennes


Eipaulez Ie programme pour

cermattra le deboisement et

I'5rosion en utilisant lIs


Rechaud a Kerosene


.2. :fll!l de la


Haiti Metal


Prix actuel: $ 16.50

EN VENTE DANS LES STATIONS DE

GASOLINE DA-S LES SUPER MA.tRKETS

ET CHEZ LES DISF RIBUTEURS

DES PRODUCTS DE HAITI-METAL TANT

A PORT-AU-PRINCE

QUE DANS LES VILLES DE PROVINCE




Distributeur Exclusif



CURACAO TRADING


A cette Secretairerie d 5 -
tat En effect a.'ais-ja .erit-
,Nou- pensons sinceremenlt
qua dans 1 dtat act.cl des
choses le Dipnarlemen: du
Commerce et de I lndus -
tr:e n: dispose -ias d un Per
sornel suffisant pour rem
pl.r convenableenfit sa '
mission car il faut 1 admet
tre, dans un Pays come
is u6tre of s cxercent trop
snuvent .hlas' touce sorte
de pzession, d influences ned
gat'ves seul Un Parsonnel
rompu au mrtier du con-
trolu des prix. beneficiant
d un st.gaut qui le mettrait
a 1 abri des uilas de a pp,
lit!qu? pq.urrait (8.ae qei
1 ampleur de cette thche
Dons cBtt, plaidolerie j a
vais aussi emiI 1! voeu
quun contrite pourralt.
etre exerced deux niveaux
par la Ligue D aboard au nl
veau ,de 1 Importat-ur -
Grossiste. Reprdsentant ex-
clusif de curtains biens de
consommation Car ca
n est un secret pour per-
sonne que la plupart des
art-cles qui se s.ndant sur
le nmarche, qu ils soient de
luxe ou de premiere neaessi
te sont debates en gros par
its mmems Rt presentants
de plusiurs ironies etran-
geres On se trjuve done en
presence d un veritable oli
gopole don't le pcids nega
tif s. 'fairt sentir dans tous
les milieux sauf dans ce-
lui des intercsses. Ensuite
Lun ccntrole s-ralt exerce au
nmv-au du detaillanti

Tou.,ojurs dans cette nme
me plaidoirie j a\ais soul
gne 1 irgente nliCt-ssite pour
1 Etat dalleg r dans cir-
launs cos les a'pI s tiscalis
qui liappenl Is' aiticlits dit
prltemi re i ess-.te Ultt tel
1 eeisi')mi .i .,iit a 5 it 11
dnIlltia euil rlbeii .i sIn. nit.I
it'r I acluon l les i. )rotilhtiirs
de lout poll

Vousn i excuil s i. zS Ch-
Molihsuloi Deslllui d ino pun
voir resister a la Ictenitl
ionti de i eiurduiir( p)0u1r
I ulrichss iei nnlltii ds e -
batis qu>l qu1s t)aissagts do
Ini n Plaiduyerr pu1l la De
fi is(t du CoiItun uItiI'u:
-La creation d UNE LI-
GUE POUR LA DEFENSE
DU CONSOMM'11TEUR EST
chose souhalabL no;s di
roi._ meme itid-.ptniabls

'Des quon pale dz trea,
tion de Ligue nous v oyons
se dresser les oreiles de
plus dun car en Haiti nous
a\oons malheureusotnent la
manie de voir d tin mau -
vais oeil part Ille demar-
che et les 'cinoyens malgre
noitre belle de.;se 'LU-
NION FAIT LA FORCE' ont
plutot tendance as entre-
devorr a belles dents qu a
s unir Et po-"iant une li-
gue don't la vocation se -
ra:t de defenirei e Consom
amateur devrait beneficier
d-in larg- appui puosque
li"us snmmes tou"' danm la
meme barque Lant ii est
;rai oue les ctnq a sax mill
liens a hatie.ts vivant .-ur
le territoire d- la o RePubIi
que sont tous Consomma-
teurs


Pour voitures et camions


ACHETEZ A


LA MAISON DU PNEU


19, RUE DE L'ENTERREMENT, 19



























LES PNELJS DUNLOP


Radial, Nylon, Polyester


DUNLOP POUR PLUS DE DVRABILITE

DUNLOP POURPLUS D'CONOMIS


iel nous n tendonss nul
element parler dappiu In
crnditlonnl car tout ap-
pul intondltioinel, dans
queloue domalne que ce
soit. ne facility guere le
dialogue; Ce qai veut dire
que 1 appui inconditionnel
ne oavrait venr eventuEl-
lement qu 4pros le dialo-
gus
gDotee d un statute soll-
de pour mieux atteindre
ses objectifs. cette organic
station aurait un Comit6
Central et des Comitds Rd
gionaux Le Comitd Cen-
tral, et les Comitds r6gio
paux regrouperaient, apres
acte de candid.atur-. d ndi-
nehts Juristes, des Spdcia-
listes en Droit Commercial
et Industrial, das Compta.
bles experiments. des Doua
niers chevronnds, des Spe
ciallstes en 'Marketing. des
Reprdsentants des Lignes
de Navigation maritime pR
aerienrne. dcs Journalistes
et pourquoi oas des Corn -
mercants et des Indutriel:
car, ne 1 oublions pas, Ic'
Commarqant et 1 Indus -
triel sont eux aussi des
Consommateurs et en cette
quality aurai-rnt bien 1:
droit de faire entendre leur
voix chaque foeis quils ses
timraient less'
C Une disposition statutal
re doterait la Ligne de la
personnalite juridique d u
lie part avec routes 1ls con
sequences de droit qui en
dccoulent et d artre part
reecnnaitrait a cette orga
nisat:on le droit de s affi-
lic r a toute Association d ou
tre mer poutsuivant des
buts id?ntiques. Aux Elats-
Unis d Amieriq'ie. au Cana-
doi. in France et ailloeirs
Sxtstent des Associations de
e g .'nrl Nous ;avons qu auix
Etats"U.is di ielque i t
:t Canada ,"sl public elil
ues semllestre pii lts soils
'd onll p) iissaII i Assochitlon
1.1.- LIVRI'E iLEU DU CON
SOIMMATEUlIt. Cc boiqu(in
conitiilnt dieputis leI prix Q s
ditl nlites lia.rq(ues de vo01
Irs Ja usqu .1 (clul de la
inachli(i a laver et du ler
a ri passecr ilcn entendol
p,)i:i un Pays coin1e I? no
Itre, (t lI\r n aura! plu-
to101 qu uni valcui indicati-
ve Et.l-ce pourquol si un
)our cette id(e devait se
nmalerialiser. nous aurlons
suggere que les status de
cette Ligpe lui jeconnals-
-it Ir droit, l avoil accesa
S-.'ui rr,- documents compta
bis qui habiliteraient &
determiner avec plus ou
moin, dexactiltide la mar
g9 de profit raisonnable du
Comm ?rant

C( tte entreprlse si har-
d'ie soit-elle n- saurait etr.2
au dessus des possibilities
d unr Ligue bien structure
dant la vocatim, rdpetons-
1?. serait de conmroler le
comportement ries Indus -
trinls. des Commercants vol
re meme du Fise qui evo-
luent sur un march de
cinq a six millions de Con
sommateurs don't la gran
dt- majority se debate dans
la gene quotidiennes

tLa Ligue Haltienne pour
la Defense teur, soulignons le. serait A
POLITIQUE ce qui ne veut
pas dire quelle aurait a sa
croiser les bras sl d aven
ture les bordereaux d una
Entreprise Etasique parve
naient aux Consomma -
toeurs avec une -Lrusqpe aili
mentation qui leur tombe
sur la ttte come le con
peret de la guillotine.,

tTOUJOURS EST 1L
QU EN AUCUN CAS CETTE
ORGANISATION NE POUR
RAIT NOURRIR L. VEL-
LEITE DE SE SUBSTITUER
A L ETAT DON'T L AUTORI
TE EST INTANGIBLE nl
pr6tendre 6touffer par scr
action cell dte la Cham-
bre d- Commerce d Haiti
car nous pensions fermrnp
ment que ce.it plut6it sur
ces deux pallors calul ad
de 1 Etat, represents par
le Ddpartemcnt du Corn -
merce et de 1 Industrie, et
calul de la Chambre de
Commerce que devra even
tuellement s instaurer le
dialogue fecond et cons -
tructif pour la defense des
drolts ldgitlims du Con
sommateur.,

aUne Ligue dtotlde de la
perstonnnllte Jurldlque don't
la vocation pr mitre esat de
DEFENDRE ne sauralt fone
tlonner niormililemcIlt sans
disposer dt fonds Ccs londs
seront trouvos dans la me
sure oft I,: erand pnbllc au
ra 6dt6 senibille Dans
la measure oil les Personna
ltcts slgsant au Consell dc
Direction se ,ecrmman .-
dent par Icur sorleux. leur
devouement. lhur compelttn
ce eprouvee et leur ardent
desar de fare avanc'r la
Comrunaute Haltlennc.
detenteurs du rlvoir et au
con.rendre acceptalent de


verser cha;b Wa ols 2& cel
tnmes de gourde a la calsat
de catte orginisation Im-
glnez, chers lecteurs, ce qu'
cela donnerait apres seul2
ment tnee anneeb
tNous n av)ns pr.s la prn
Stentlon d avoir tc.ut dit en
core molns d a\olr biu in
v:ntorner le. aantLages qu
peu. etre les utconvdnients
qui ddcouleraitnt de la ml
se in place de cette Ligue Aus
si souhalterlons nons que
ceux-lk qul .,e ~enitent con
cernes. et ici nou.- p:.nsuns
a la grande malorlt6 des
Haitiens iassenit connaitre
leur point de vue par la
Prasse parlee ou dcriie
Nous leur reconnalssons Ie
droll. de combatltre de r ie
ter ou de .oitrnlr notre
plaidoirle en taveur dor la
creation d une LIGUE HAI
TIENNE POUR LA DEFEN
SE DU CONSOMMATEUR.;
&R}jen ne, pie is- Hal a
bel et bi n .ecu ortpuis 1804
sans ceti[ lig'il.. Ot1111i now
prdconisons 1.1 creation C?
pendant noie Pa,,i s ie peut
pas vivre iidefinlmrnet
dans cette situation qui pla
ce le consommatmur pleds
et mains lies in':e h certams
abus. N rllo.Ia paI tete ba'-i
sce veiI 1 avriur- Refla -
chissons muren-i rit Au cour-,
des moo qui iennent i ous
souhaitonl de t uti coeur
que djutri s ic.x se lai-
s'nt entendr, noni pa: for
cemeni powjr i icnardi no-
tre positi in.,is ine'-no
poir it c-ombtj'i' evOtliturl
lem?nt Dr,,,. si dlIaI.
11ouS I' hlr 1 1., 1 'lIsr atu
cutie pol-niinl.i. Srul I Ir bi
lan det rie'. oiii.i d, u i qi
1 's vieili ui I.ULIo diii 31
le m illru ii .i .1 1. i -O ipti-
potar In ii.l 1 tCi..iithi.- t CIL
cet edifitc2? signede R F)
Cette ddtn..rchi tuent.e
personnelleei' l 1i i profit
d? ltous le's ililens n avallt.
italli-iir use mnteia t p ai s eii
plus d echo qil l ncrtl'ha
danlls In iner. .1 'vals doniL
lendii sauns slices,. Un1e per
c'e uix Coiiinsiiuniiimt r's,
ccux-lit inmne qui quoti -
deniu inent se i inlinent en
cercl: priv' d, 1 aUiglleIatu
thin exageree des products
de piremier-i icn'cessie

La press parole' qul au-
rait du. b mn avi. comrn -
menter en creole cette plain
doirie pour srnsibilisar les
80 A 85 Dour cent d analpha
bets haitiens s dtait tue.
Alors quoi I de plus normal
cette passivity bovine dtes
lee chez les (onscmma -
leurs Une vaahe c tabat-
toir est nrsque toujours
passive, Cher Monsieur De
sinor D ailleurs 1 ,Mata-
dorn prend loulours ses dis
positions au prealable
pour arriver a obtnir cet
te passivity Dans le cas
contraire il mettrait en jeu
sa propre existence?

Quand la semaine dernie
re. pour reprendre vos pro-
pres expressions, la pres -
se international, relatait
la reaction de consomma -
teurs venezueliens par sud-
ti. de 1 augmentation du
prix du petrol, quand cou
ramment nous parviennent
les &Chos d associations
pour la defense des droits
du ConsommIteur, tous
ces gcstss prouent eloquem
ment que le Consomma -
te r ne veut as., n entend
pas -trO cctte vache a 1 a-
battoir

Quand qu.ilqu un prend
position en lav-ur d une



OPEP

Ultimes efforts
de debloquage de
la situation

GENEVE (AFP)
La conference de 1'OPEP
est entrde mercredl soir a
Oeneve; dans une phase
dramatlqut. qui a conduit
1t presiJent de l'organlsa-
tion a tenter une ultime o-
pdration de sauvetage.

M. Manah A] Oteiba; a
decidd subliement dc s'en-
tretenir en partlcul!er avec
les soliis douz<; mtn'stres
dans son appartement do
1'hi crcontlitenntl

La situation an'est pas
encore debloqu6e; a affhr-
m6 un d61dgu6 algarlen, On
role l'6chee; a ajout6 une
autre source informee.
Un accord est certes dd-
JA acquls sur un prix plan
cher de 18 dollars par ba-
rlt. Mgts l'obstlnation des
saoudlcns & ne pas alier
su dtla de ce chlffre peut
conduire la conference &
une ca sure anu sein de 'O-
PKP. Dana retie hypothoec:
les pays producteurs rest
talent llbres de fixer les
prix qu'lls entendent; cc
qui perpdtueralt I'actuelle
situation de desordre des


prim


cause. just. jts atsotllec -
t1.ls laimuensI n auraient
pas dO se ranger '6 es co-
tes dMtuit personses mais
plutat en tqnotion des
idees Tout 30omme je leur
reconnaip le droit de com-
battre par des arguments
solides ces -id s emises.
Je n at pas cu encore l op
portuntIe de lire t! plai-
doyer d- Me Gregoire Eu-
gene pcur la Creation de-
Partis Politiques Toujours
est-11 la pre-sie .1 quiallfie
ce fascicule de 2?l:-'-o.ller
de la salson C- iU tili .a
tIf, malgre son ipecti mer
cantile, ituralt iu entrails -
rar d:s prises O:. poittioiis
atprtls unr analyse serllueI
Oi s est seulenil-'lt conien
te d:- lellcter i.l, Grn olire
Eugel-n e petraonie n oise
dire &i O oui o non "le ap
puij: les I,:.e3 cenl:-nur
du.s oe fasicihl.: Celle con-,
piration du d .l'lc poUIl0
ire prejuoici.-till-- a r iit l
Ifslitt hia tl. ast' l' i a: to ni -

veau de la ir)nduction
Les-. in itcll-e e la- [ -
tl:nsi cher .ons:eur Deua-
nor. dt vraitlent ,iic m pr._ndrn
qtI 1t s_; U oi a .o n10 lmi': a
marchers 1 I lili dan.- la
manl-. A. --i iti', aIl-,
t eid lOe ; lr','', ,, Ir'.- -
driesisiL em I n par 1 liUI
d rairi t u .-l.ll. a D i O -..-
el I e 1 app,:i nr:'r l aI-OE
uj;.r .s solrt ili 'q..an i

laIt ur ac lO I 0: li
ii lOiitilis.tiii O a itrnc"S
PlU 1 pulb l h.C I l du nI
%,- I ag 'I e' .. .''-I I d -
L11-, i hI ) -....* .it-i -
stl,t dt Iit h.il a ii,
k1 I J< I1E n i i r Iii i. I Il r,

realities hailtinnes etc.
"tc La liiie IHaitllnne
des Drolls -timainal .I ou-
nils reCi inlniilt aLi Public,
a r lstl Ist il tt ili 'ais. 1v bi
1n11 de ses' al a :tltns a
p iRs un 11 id e xli.stln'e,
Comptae L' u lii d real' llos
dil mille hal' 1111 ce bilan
est positifi St bcl 1 0nl les
Iddes qIue ] i ii ls ienlseis
dans nina Plaidiri0e Pour ia
Del'f lnse di ConF,-inlna -
teiar iavailent Lil('ieiie d iun
appul massif d un qu:lcon
que secteur de o1 pinion pui
blique haitlenne. i n un
point quelconque du t"rri
toire haltien. peut-etre nos
consommat urs ite se re
trouv.'raient pas aujour -
dhuit a1 abal oir

"t puisque. cher Mon -
situr Desinor, nuus avons
en face de inos une maju
rite analphaot-Le n est-ce
pas notr? devoir a nous de
la press parlee et ecrite
de lui montrer la voie a
suivre dans le respect de
l ordre. de la litdrarchie et
surtout de 1 Etat don't 1 au
torite est intangible Cetta
tahe est b'll. cette tdche
est exaltante vrirs sont peu nombreux>.
Recevez, Cher Monsieur
Desitior. mes salutations
distinguees
Reynold iRANCISQUE


(/eW


FETE DW' PERES

V C'EST L'AFFAIIE DE JOETIENNE

$ I00 de Primes sur iou atihat

cash a partir de $ 10.

Plus 20 pour cent de rtducton sur

tout achta cash a partir de $ 20.

Le rcEC'f'-vous ds gerns ,chic.-

Joetienne

1377 Rue Carlstroem F 29 ielmas

S eriede du 19 au 3?T 1uin.


1 . ... .. .. .. .'. .- S ... ...... o_ .... I. .......
: ,. : . .o . .....


ACHETEZ

VOTE TELEVISEUR




CASH!


ADMIRAL

COULEUR
13" $ 624.0

19" $ 923!"

25" S 143900


CU AI .03RAIN C


II II II C1 ':J-9 low.; .Fv--


JE=I3 28 JUIN 19795


~r~'~ rrs~)~,~;uu~_~w~-_~_A~r~~_ L~T--1IU~Y-~UU- CLIYPI~LI~




- -m .-"-~s- -~u-r---~-^-C- a--n


JEUDI 28 JUIN 1979


DAN


CINE TRIOMPHE
SALLE 1
LA CAGE AUX FOLLES
Entrde : $ 3.50 et 2.00

SALLE 2

UN PAPILLON SUR
L'EPAULE
str6e : $ 1.50 et 2.00
SALLE III
L'AMOUR EN QUESTION
Entree : $ 2.00

SALLE IV
MIDNIGHT EXPRESS
Entrde : $ If.rJ

Sx x x

MAGIC CINE
Jeudi 6 hres -t 3 hres
LES LIE'3 DUi SutNii
Entrde Gdes 4-00 5 .00
Vendredi 6 h et 8 hres
RAID SUR ENTEBBE
Entrde Gdes 3-00 4-00
Samedi a 6h et 8h
A TOUT COEUR A TOKYO
Entrde G 3.00 et 4.00
x x x x

RANCHO CINE
Jeudi 28 Juin 1979
AUSSI LOIN, QUE
L AMOUR
Vendredi 29 .uin 1979
MAJOR DUNDEE


rS NOS. CINM

IMPERIAL
JEUDI 28 JUIN 1979

12h 21h 4h G 5:00
6h 8h 10h G 8;00

L INEVITABLE
CATASTROPHE

IMPERIAL 2

JEUDI 28 JUIN 1979

12h 2h30 5h G 5;00
7h130 10h G 8;00

L'ARBRE AUX SABOTS

IMPERIAL 3

JEUDI 28 JUIN 1979

LE GENDAR1ME
ET LES EXTRA
TERRESTRES


xxx I


ETOILE CINE

Jeudi 6 h 30 et 8 hres 30
LA GUERRE DE L SPACE
Entrde Odes 1-f3 et 2-50

V"ndredi 6 h I33t t 8 hres 30
MARCO POLO
Entree G 1-50 et 2-50


Attention Attention !

1 COMMERCANTS, INDUSTRIES ET PARTICULIERS,
PLACE TOUTES VOS COMMANDER URGENTES DE
N'IMPORTE QUEL ARTICLE DISPONIBLE AUX
ETATS-UNIS D'AMERIQUE, A L'ADRESSE SUIVAN-
TE : i

Les services

Commerciaux et industries
71, Rue du Peuple, Port-au-Prince Phone: 2-1720
LIVRAISON RAPIDE ET A DOMICILE EN 48 OU 72
HEURES








Au Lambi





Night Club






Jeudi 28

D. P. EXPRESS S 2.00

Vendredi 29

'OUR LA PREMIERE FOIS AU LAMBI CLAUDETTE
?IERRE-LOUIS ET TI PIERRE DIE RETOUR D UNE

TOURNEE TRIOMPHALLE AUX ETATS-UNIS. LA SOI-

REE SERA AUSSI ANIMEE PAR LE SHOOGAR COM-

BO S 2,00


Samedi 30

'A PARTIR DE 3 IH. F.M. PILE. COCKTAIL D OU-

VERTURE VACANCES 79 AVEC BOSS COMBO

SUNl RENDEZ-VOUS POUR TOUS LES JEUNES ADM.

S 1.00

Samedi soir (30 Juin)

SOIREE DOUVERTURE VACANCES 79 AVEC LOR-

CHESTRE SEPTENTRIONAL, C EST AUSSI LE DER-

'NIER BAL DE SEPTEN A P-AU-P AVANT LES FETES

CHAMPETITES C EST UNE SOIREE QUE PERSON-

SNE NE DOIT RATER ADM. S 3.00

Dimanche ler Juillet

DANS LA SOIREE BOSSA COMBO ET SHOOGAR
COMBO $ 2,00


AZDamarteww>>>yw -ywvv^an M~amattay


CASP

CAPITOL
CAPITOL 1

JEUDI 28 JUIN 1979
12h 2h30 5h 7h

JUKE BOX
PRIX UNIQUE $ 1-0
12 hres.. 2 hres 4 hre
6 hres 8 heures 10

CAPITOL 2

JEUDI 28 JUIN 1979

12h 2h 4h 6hI
LES OSES SATTVAG,

Avant 2 hres 30
Entrde Gdes. 3-00
Apres 2 hres 30
Entrte Gdes. 5-00
12 h 2 hres 4 hres
6 hres. 8 hres 10 r

CAPITOL 3

JEUDI 28 JUIN 197

LES VEINARDS
12h15 2h15 4
Avant 2 hres --a
Entree Odes 3-00
Apres 2 hres 30
Entree Odes 5-00
12 h 15. 2 h 15 4 hs
6 hres 15 8sh ies 15,
REVE DE SINGE

CAPITOL 4

1,E KID DU KUNG
FU DU Sli.V1)1.IN

PRIX UNIQUE $ 1
il h 45. 1 lire 45, 3
5 hours 45
7 hres 45. 9 nres 49
x x 3. >

PARAMOUNT'
Jeudi 12 h 2 n 4 hr
Entree Gdes 2-00
6 h 8 hres 10 bres
Entree Gdes 3 00
IE HEROS 'TATOUE
Vendr?di 12h 2h 4h
6h 8h 10h G 2-00
LE FILS DU KUNG



REX THAT

Jeudi 12 b 4 6 3 103
L INCOMPRIS
Avant 5 hres
E:nree Odei. 2 (J
A Partir de 5 hre;
Entrde Gdes 3-00 el
Vendrdl 12 2 4 6 8
LES BIDASSES
AU PENSIONNAT
Avant 5 hres
Entree Gdes 2 00
A Partir de 5 hres
Entree Odes 3-00 et
amX-l


CINE OLYMP
Jeujdi 12 h 2 h 4 h
Entree G 1-',0
DRAGON NOIR CC
DRAGON AOUGZ
8 ;ires ])
Entree GCus-, ? Ou
JU-iTINE ET JULL
Vendredl 12! h h4
Entree 3 1509
6 h 30 et 8 hres 30
LA FIEVRE DU
SAMEDI SOIR


CINE LID
Jeudi 12 h 2 h *. 1
Entree Gde l-a0
6 h 8 h 10 hre.s
Entree Gd-s 2--00 e
LA SANCTION
Vendredi 12h 2)h 4
6h 8h 10h G 2,00
LES DEUX GRAN:
CAVALIERS


L'INSTITUT
FRANCAIS
D'HAITI
A CTTIVITEW'


CULTURELES

Jeudi 28 18 hies
Gabon, 1 Afrique de
de forkt
Entrde libre (Carti
rar au Ser6tariat)
Vendredl 29 18 1
Ile Maurice : c6tes africaines, ut
sour
esucre blanc. rncre
une illustration d
ports entire paIs 3
IlSls et pays cn d
ment
Entre' llbre. iCart
tirer au Secrktarla


Messe du bout de
lan
M. Marcel Fendlon et ses
enfants font chanter mne
h30 10h messe de requiem le same
dl 30 juln 1979 l'Eglise
St. Pierre de P6tion-Vllle
0 a r heures 30 A.M. a la m6
S moire de Mine Marcel F6-
e'ris ndlon; nde Gladys Augus-
tin ddcddd le 30 juin 1978.
Cet avis utient lieu d'in-
vitation aux parents et a-
mis de la defunte.
P-au-P. le 25 juin 1979
8h lOh 286
ES xxxx
Avis de Divorce
11 appert i un jugement
rendu par le 'Iribunal C -
vil de Port-au-Prince. en
sos attributions civiles. en
i date du 27 Avril 1979 qu '1
a et6 admis et prononce le
divorce des epoux Jean Ma
rius Louis et Jean Marius
79 Louisius Louis la femme
nee Jacqueline Doublette
La transcription du dis
ihl5 positif de cette decision a
lte operee par I Officier de
1 Etat Civil de la Section
Nord-Est de Port-au-Prin-
ce. aux requc6e, poursuite
et diligence de 1 spouse da
f. 'enderesse
Port-au-Prince. le 27 Juint
1979
Emmanuel NERIETTE. Av
Fran'ois f 4EIRFTTE. Ave
cat 281
Remerciements
Iees families Pradieu
-00 Jean. Sainlt-lu.te. Prerre -
h 45 Louis Blemir, Alexis. Piel
re-Noel. Lainery Joseph
9 Itemilien Cesar F'ran
cois I"llcher RIftgs -
Mehu Micenl Supre
T me Vixamar Ceaneac
Pean *\vr:l Beau-
"es plan Leroy Joachim
Derenoncourt remer-
cient bien sincrrement tous
les parents et am's tant en
E Jaiti qu i I extirieur qui
G 1.50 leur ont apporte le recon-
fort de leur sympathie i
SFU 1 ocas'on de la mort de
leur tres regrettee mere
belle-mere, grand mere
tante ou cousime Madamen
RE Daniel Pradieu nee Julie
Justamar Saint-Juste enla
hres vee a leur affection le !
Juin 1979 281
X X X
Deces de Mme
5-00 Antonine Riche
10 hres Les Pompes lunibres Pa
ret-P:erre-Louis sous annoi
cent le ddeces de Madame
Antonin6 Riche
A son pere adcptf Mon-
sieur Antoine Paul a seo
5-00 enfants : Lesly Sanz. Ma
rie-Carmel, Herve et Fritz
ner Riche, lea.i-Guy Sain
'IA tus a ses freres et soeurs
Monsieur le Consul Alexan
Srs dre Paul et Madame M
le Major Jean-Claude Pau
.TR-R et Madame Emmanue
Paul et Madame Ante
nio Paul et Madame Fe-
lix Paul et Madame J
'TT_ seph Sance ct Madame -
SFTTr Madame Laura Paul M
c4 hr dame Ermite R:chd -
ses oncles et tantes : Oi
phanise Dieudonne Piel
re Sance et Madame Ve
ve Florian Mode ClIt
Bazile. Vergn and Riche i
Madame Eugenie Richd -
0 Angelina Constant Ve
ve Christian Boisvert -
hres Edgard Il;laire a ses cc
sins et cousins, ses ne n
veux et nieces. Aux family
?t 3-00 les Paul .Riche, Sanz Sa,'
tus. Dieudonne Sance -
h G 1.50 D)elsoin Seide Jasmi
3.00 Desvarieux Baptist
DS Mc Guffy, lexis. Eucub,
Lefcvre Dessources -
Constant Hlilaire M
d6. Boisvert, Bazile Sanon
r Lallemand Labr'ere -
Erie Trevan & tous
les autres parents et al-
lies nous adressons nos v
ves sympathies.
Les obseques auront lieu I
Samedi 30 Juin i 4 heuret
p m i a la BaIlique Notr
Dame Le convoi partira di
la gran salon fundraire de I entr.
prise S la Rue du Centr
3 & reti La lamille se r6unira Ves
dredi soIr de 6 hres a 8 hre
hres au salon de i entreprise i
large des la Rue du Centre 28
ne lie x x xx
Dechs de Monsieur
e roux : Jean Claude
tes rap-
ndustria- ueoVoSs
lveloppe Pax Villa announce le de-
ces survenu le 25 Juln 709
tes re A IHopltal de l'Unlniverusltd
it) d'Etat d'Haltl de Monsieur


PAGE 3


CARNET SOCIAL

Jean Claude Georges tech- ves par ce deuil. sieur Achille Braumanoir sitif de cette decision a ti.
niclen en Laboratoire a l'a- Les fundrailles de M. Jn- seront chantdes le samedi sitif de cette decision a etu
ge de 29. Claude Georges serolt chan 30 Juin a heures P.M en 1 E operee le Lundi 11 Jut'n 79
En cette pnlble circon tdes le vendredi 29 jtuin 4 glise du Sacrd Coeur de par 1 Officier de 1 Etat Ci-
tance Pax Vniblela circons- heures P.M en l'Eglise du Turgeau. Le convoy partira vil de la Section Est de
velliste Prisentent Le Nou- Sacrd Coeur de Turgeau. de Pax Villa Satrd Cowur Port-au-Prince sui les re
pathle Prsentent leur sym Le convoi partira de Pax ofi la d6pouille mortelle g'stres aL ce destines aux re
pamothie Mine Marguerite Villa Sacrd Coeur ou la dd sera expose des 2 heures. quotes, poursuite et diligen
mother; Mm Jean Claude ouille mortelle sera expo- N.B- La family se reunira ce de 1 epouse demanderes
Morea ad Ra nlaud e yp 2 heures ia Pax Villa Secrd-Coeur se.
pol Mle Ramonde Hyp z z le vendredi 29 Juin de 6 a Port-au-Prince, le 7 Juin
Polite; Melle Elsabeth Mo 8 heures du s'r. 1979
,destine; s 0 frdres t D6ces de Monsieur 286 Alcan DORMEI5S, Av 286
soeur Eddy; Frantz; Gusta-
..i a A...illa P U* ,aniu z z x x X x


ve; Ernest; Yanick; a ses
oncles et tantes Raoul; Her
riot; h Mme Miralda Geor-
ges; Suzanne Anna; Mme
Polux St Laurent; Mme
Constant Pierre nee Ger-
maine Lamothe act aux E-
tats Unis; a ses cousins et
cousiines Roger; Dief;Raoul:
Gerald act au Canada; Ro
bert; Frantz-Eddy Pierre
act au Canada; a Tatiana;
* Nancy; Marjory; Zette; Mi
5 reille; Nicole; i M. et Minme
Fritz Lamothe; a M. et
Mme Frantz Gregoire; h
Melle Dr Gabrielle Georges;
Nirva Georges; a M. et
Mmine Frantz Pierre Minme
nee Marie Florence Paille-
re; a M. Germain Ciis;, a
M Herve Georges. Aux fa-
milles Georges; Lainothe,
Salonoon. Gregoire, Hypploli
* te, Moreaii; Pierre, Simon,
Vllme, Monestime, Jeanly,
Belgarde: elt, a tous ls a1l-
ties parents et allies aprou


Pax Villa announce le d6
cds survenu le 26 juin 79 h
3 heures du martin par sul
te dune longue rhaladie
courageusement supported
de Monsieur Achille Beau-
manoir.
En cette pdnible circons-
tance Pax Villa et le Nou-
velliste presentent leur
sympathie a sa vwuve nee
Gabrielle FequiSre. h ses
enfants M Ernst Achille et
Mine nee Gina Villefran-
chi; it Yolette Achille act
a N.Y, is son Irere Clalrius
Achille et famille; a sa
soeur Olga Achille; a ses
neveux et n ews. Aux fa
millles Achille; Fequiere;
Villefranche; Doniel; Ber-
nadotte; Armund, Ray-
mond; Bazelais. Monumia,
Dalzon; Romain. Coln,'e;
Lallemand; et a Itous les
1tl.lres' pir.''ilts etl allies 6-
L)oives par ci deull.
Les flincrailles de Mon-


Le creole dans

I'enseignement

(sutfe dc a lIre pag('l r"Or au BILAP No. 10 (Julin


moutia Idanse d'origine a-
rricalne:c nos contest popu
laires n'a aucune va.-
leur. La laneue uttlisue en
pre-scolaire sera le crdole
Dans le primaire; nous con
seillons aux maitres d'utili
ser au maximum le crdole
pour faciliter le contact
maitres-eleves, l'explica -
tion de notions nouvelles
et eviter tout blocage pre-
judiciable a 1'enfant.

Peu ia peu; par le biais
de ce que nous appelons
1'eveil cultural;: se fait l'in
production du frangais
L'enseignemenz de matieres
artistiques: la musique no-
tamment; des les premieres
classes: facility cet dveil
cultural. Dans le secondai-
re; certain course sont a-
lors dispenses soit tout en
anglais, soit tout en fran-
pais. Apres les neuf annees
de scolarite obligatoire; les
colegiens sont orients vers
des instltuts de formation.
Cette formation; profes-
sionnelle et technique, nous
la voulons adapted aux be-
soins du pays metiers de
I'hotellerie; des transports;
de 'agriculture: de I'arti
sanat; de la pdche et de
]a mer d'une maniere gene
rale; etc. Cette formation
se fait partiellement sur
place; les jeunes effectuant
ensulte des stages en Eu-
rope ou en Afrique; scion
la spdcialita. Dans notre
notre pays; oil la tradition
orale est tres Importantc;
la radio a un role d6termi
nant A jouer quant s 'Fen
vironnement cultural et d-
ducatif : quatre heures quo
tidlennes consacrecs A 'd-
cole et h la culture d'une
mani6re ia6ndrale. En ou-
tretre; 1'6colc dolt selon
nous: assurer la formation
civlque et le ddveloppement
de la conscience natlonale.
C'est un travail de ties
longue halelne. Pour i" me
ncr A bien nous avons be
soin de la participation ac
live de chaque beychelloise
et chaque Scychellols. Le
d*veloppcment. 6conomlque
est une batallle: la digni-
id; c'est aussi une autri
bataille; les deux notions
sont insdparables.

C'est ainsi que s'exnrl-
matt le Ministre seychel-
lots dans interview i Jean
Philllpe Rividre de Demain
I'Afriquec (D6c. 7). CorM-
me on peut le constater;
cette fola-cl du cot6 hal-
ilen; Ie nroblme de base
est le meme : Introduire
1e Cole dans I'enseigne-
ment; et d'abord dans le
primalre... Pour plus de de
tails; on n'a qu'A se rof6-


Une minsse votive, Avis de Divorce


unique et
solennelle
Pour marquer les 40 ans
d'intronisation du Doux
Coeur de Jesus dans leur
famille; notre charmante
et distinguee compatriote
et amie; Mmine Caridad A-
pollon Dorsainville et sa
rav:ssante fille Taina out
faith chanter le 22 Juin dh
l'Eglise Saint Vincent de
Paul; plein coeur de Laboa
le; une messe votive; uni-
que et solennelle qui reu-
nissait de nombreux pa-
rents et anmis.
II fallait voir en effect;
le nolmbre de gges quil t
talent deplaces eet apres-
mindi du vendredi 22 Jliin
pour aller adml irer la de-
votiin di Carldaid l tIde
Talina; .sourin'tes eL litri '.,
z z
Avis de Divorce

Par d''rision coin'traditictoi
re du Tribuin:l Civil de
Port-au- rinte en duale diu L
Avril 1979, il a te admisd
et prononiic I.I tssol ution
ds l iens nta trI.nonian ix


En execution a un luge -
ment du Tribnal Civil de
Port-au-Prince en date du
27 Avril 1979 dmettant et
prononcant la dissolution
des liens matrimoniaux
ayant exists entire les e
polix Vila PierTe, la fern
me ne? Soma Elvil Blot
1 officoer de I Etat Civil de
la Section No-d de la Ca
pitale a tralnscl '. le dis-
positif de celete decision
da is les reg:.s-,t's a ce oec
tines aux reqlji-e ]e Ilirslis'-'
?t diligence ( II denI n -

Purt -a -Prii LI .11in

Thieoleu s ABE1. Av 'i

AVIS )1 D1) V(I'!,


S i n I 1 dt II : I (C \

6 A\ l l n) i


tli c clI | 1 ir
I 1 .1 1n i t llih i -
l d M .I :IIl 1 :, '1


/V- I U I.. .. .. .... . ''','u o M ,,,1 ; A1sa, :1 f ,; i- s
x xx x ayaint cxist cntre la dame e i le da.ssisl iO ilti-
A cot6 de cette experlen nee Maryse Theitaud :yvant decision dans l"s i> 1 s 'i.
ce intdressante a suivre; pour conseil et av''<;at Mai a ce delstines si.x ]Rils
on peut lire avec non molns tre Alean Dormous, et le li ursuitse etl ,d ligence du
de plaisir unie lettre de Ma sieur ,lean-Bautste Cler demandLeur
e lne Le e po a mond Desanges s)ant pour Port-au-Prince,. cc 28 Juin
rio Jocelyne Levy exposant cpnseil et avocat Maitre Da 1979

ly de maintienir les hai- rid Jean-Pierre Iheocles ABEL AiL 28'
tens des Etats-Unis dans
le sillace de leur culture
d'origine. Ensuite: on peut
se referer h Ilarticle du Dr 9 '
Mirville sur Phondtique Cam p d ete
Phonologie. Graphic on i]
a mis l'accent sur les con
sonnes occlusives; et un lli t i
texte du pasteur Pauris Jn- rg r
Baptiste : Konsenan son
eW nan Kreyol Ayisyen. Le ,Lilliput Kinder'arten aon,,i'e au, parents
Et pour finir; des nouvel- L "Lillinut Kinderwartent annn e aux parents
ts poir finir; des nouvel- I overture do son Camp d Ete pour 'ifanis de '2
les des zins les unes 8 ans. Le Camp fonctionnera du 2 Juillet au 15
plus abouluess que les au- Aout 1979
tres. ( i
Nous recommandons vive Un proguamme vane a ete concu pour 1 eparouis
ment ce numdro de BILAP segment de vos enfants Potere. macrame. crochet.
a nos amis lecteurs et pred dessin, peinture. chant. vannerie. paper mache.
sentons nos felicitations a bricolage, basket ball. cinema etce
son directeur fondateur, Pour r eme
M. Ernst Mirville pour la Pour tous renLslgnemCents supplementaires pas -
rdgularite de sa publica- sez au Lilliput Kindergartenl 142 Turgeau, Ave Jean
tion trimestrielle et aussi Claude Duvalier, Tel. 2-2405.
la quality des etudes qui y
sont publiees. IR .* J., .%,-. -. .


VINYL 4 PAINT.


- interieur exterieur


II' ` "-"~~~ ~








PAGE 4 JEUDI 28 '~Uin 1i19


@


SMichele Scotch Club




SELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO 79
@



@ PATRONNEE PAR



ETASA (Volkswagen Audi)



QUI SERONT MISS ET MONSIEUR DISCO 79 "
@


@ GAGNEZ $ 3.000 DE PRIX.

@ &

@ AVEC :



I VOLKSWAGEN : $ 1.000 CASH

@ AIR FRANCE : 2 Billets aller detour P-A-P Miami

AI3R JAMAICA : 2 Billets aller retour P-A4.P Kingston

@ on Montigobay

HAITI AIR INTER : 2 billets an choix

SANYO CENTER : Un t l1viseur SANYO
@ A
@ OMNI SUPPLIES : Un refrig6rateur KENMORE SEARS


@ PLUS :


( DES BIJOU : DES MONTRES DES ROBES, DES RADIOS, DES

@ DISQUES ET' TANT FT TANT DAUTRES CHOSES ENCORE QUI

@ FONT I)E CETTE ELECTION ELECTION EI LANNEE !

@ @



@ Miss et Monsieur Disco 79 ...Un programme

@
@ @
@ M.SC.



( (Renseignements et inscriptions tons les soirs an M.S.C.)




Petites Annonces


A VENDRE
A vendre pou cause .le
depart Jeep Toiota Land
Cruiser Model 75 Peu-
geot 504 Model 77 W/A AM
FMI Radio C-.ssette Occa
sinn allechante Appelez .
2-0921 2-2016 7-2233
306

X X X x

A LOUER
A Louer Grandie T"-a-son
n'tuee a De Bussy avec qua
ire (4t chambers a coucher.
de nombreuses terrasses a
vec vue splendid sur Port
au-Prince et le Morne Ho
pital Pour renseigne -
ments complementaires.
Sonnez le 2-0012 ou le 2-
0,154 entire 8 heures A SM et
2 heures P MI ou le 4-0981
entire 4 heures et 8 heures
P M3 286
x x x x
A VENDRE
A vendre Eu plus offrant
une voiture PEUGEOT -304
Annee 1974. apparlenant au
Programme des Nations
I'nes pour le Developpe -
ment
Ce vehicule sera vendu i
I endroit et dans 1 etat oui
il se trouve.
TI peut etre inspected au
Bureau des Nations Unies
20 Avenue Ducoste, Port-
au-Prince

L overture des p's ca-
chetes et adresses an Bu-
reau du Programme des Na
tions Unies poor le Deve-
loppement aura lieu le 10
Juillet 1979 '
Tous les droits de Douane
sont a la charge de I ache
teur
Le Bureau du PNUD se r6
serve le drbit de rejeter
n imported quelle offre 296


Hall a vendr
A IAvenue Jean Ja
Oessalm?s aj No. 396
rulee sar propriete d
pleds de p:ofondeur ei
ment cloturee en mur
Grand d6dpt a "'tr.it
Cle en main.
Pour Rendez-Vous. so
le 2-3839 de 8 heures 30
a 1 heur 30 P.M
.-ourtier s'a+penir

xxx x
Avis important
Les m e m b r e s
1Association d e Di
mees en Cosmetologied
ti se r6unissent le di
che ler. Juillet ba 1
Sans Souci a 10 heure
matin.
Mer
Pour le Comit6 "
J. BIJOUX
3
X X X X

FOR SALE
Volkswagen aCAM
in -good condition sle
w'th sink, refrigerate:
table, pop up roof
1 Citroen GS air
tion
Call 2-3626 between
and 4 p m

X xx X

A VENDRE
1 Volkswagen CA
C.ARAVANE en parfa
pouvant coucher 4 p
nes avec evier et ref
teur. table a mange,
ouvrant
Une Citroen GS asr
tionner parfait etat
Poor tons renseil
ments supplpmentaire
lephoner au 2-3626 d
a m 1 4 hres p m


Pour cause d'Inventaire

Les ETS RAYMOND FLAMBERT avisent leurs fldi

clients et It public on general que leurs portes res

ront fermees du Jeudi 28 au Samedt 30 Juln en co

ncluslvcment, ce pour cause d Inventalre annuel-

Port-au-Prince. le 25 Juln 197


j0i>^W^aia^i>,,


e Avis Professioni
cques
cons- Le Docteur Jean-Mic
e 183 Guerm. diplomS de 1'Ai
ntiers rican Board of Internal
dicine. specialist en Car
rieur logie Pneumologie. inst
teur de Medec'nme it Ec
nnez de Medecine du Mount-
A.M. nai a le pla'sir d'annon
1 overture de son cabinet
*. la Clinique lechnico-M6d
X le sise au 98 Chemin
Dalles.
nlt Ses heures de consultant
s de sent de 8 10 heures A
plo- 4 6 heures P.M.
pd-'H Telphones Cliniqu
2-5015 Residence : 7-0)
man -
Hotel X X X
es du

ci Cours d' et
Inscriptions
AVIS
06 La Direction du Fo
d Art Culinaire avise les
rents que les cours d
auront lieu les mardi i
IPER, credl jeudi h partir
meps 4 23 Juillet de 8 heures
r and heures.
Elle profit pour an
condi- c r 6galement oue les
criptions pour les course
2 a m gullers d octob-.e corner
ceront au mils d( Jutl
ces course auront li1u les
di et Judl de 4 hres
heures pour un pIer
group et le Samedi d
hres t 6 hres pour les
MPER cond group.
it itat La Directrice
erson- Mme Ida Desinor C(O's
frigira
r, toit x x x x

condi- Jeep a evndre
Diplomate devant q
ne ter Haiti tres b!entot
es. ti- sire vetrdec Dodge R;
e 8 b charger 1976 : v6hli
tous terrains avec dot
diff6rentiel; climat'sei
t radio; moteur 8 cyl'ndn
en trs .bon dtat Pr!x
5.500. Appelez 2-0407
2-0626.
296
bles ixx x
Pour con6. 8PPow
s5e- 0 Le Magasin *L.e Pav'lli
u 335 Blvd. JJ. Dessal
Sura P-au-P; annonce &t ses
) mables clients et le pul
en general qu'll sera f
9 I m pour conger annuel
ler an 16 juillet 79.
Le Pavwllo1
d 206


ief A vendro
1 able a manger
;hel ses A 16tat n-?uf.
me- Telephone a pa
Me heures 0 M 6-0955
dio xx x
rue
~le Offre (dEmplo
Si- Societi Commerc
cer cherche pour orga
t a cherche pour organ
ica riseau -ventes i d
des demaicheuses bonn
sentation;
ion Telephone : 1-0855
.M.
uexxx
981.
286 A VENDOR
Un Camion Interi
Modele 1968, Mott
sel, 6 cylindres. 10
Peut etre vu au i
la TEXACO i Biz
lundi au vendredi
Dyer res ouvrables.
pa Adresser offre n
1td $ 3,000,00. sous pli
mer le 10 juillet au p
du a :
fi 2 TEXACO CARIBB
INC. P.O'. Box 86
non Port-au-Prince, H
ins
s re
>en- x x x x

n,,r Offre d'emn
a 1 Recherchons emp
mnei Bureau Dactylogjr
.e 2 vec minimum ex
sr-- Le poste est pou
Cap-Haitien; 6crire
nal qui tranamettra

307 Commudion
Le IMpartemernt
merce et de l'Indw
te A l]a cofinalsanc
ult- blic en g6nirail et
i6- portateurs en pa
a1- qu'en raltoh de la
ule td d'asitter l'appr
11 'c nement des Industr
Ir; les; 11 eSt Interdir
rc-; de la publication du
: $ sent communique;
ou ter la pite (pito till
d6corUqu6e m6can
ment; d6chets de sis
Ce Department
oi en outre que; dans
on> d'exceptlon: 1'exp
nes de ee product exige
al blement I'obtention
bilc permas d'exportatli
er- meat igod par Re I
du re d'tat.
Ouy BAUDUY; B
re dI'at


et 8 chal

rtir de 6



Di
iale re-
anisation
inisation
omiciles
e pro-


286


E
national,
eur Die-
roues.
diept de
zoton du
aux heu

minimum
cachete.
lus tard

3EAN,
'7
[aitl.
286


iloi
loyae de
aphe a
Kplrlence
Irvoir au
au Jour
a- 286


du Corn
trie pot-
e d" pu
des ex-
irtlculler
nteecsl-
rovlblon-
ties lota
& partur
pr6-
d'expor.
6e; pite
iique -
al; ete).
rappelle
les cas
ortation
pr6ala
Sd'un
on df-
Secretal

6eertal-

296


AVIS

DEPARTEMPT DE
L AGRICULTURE, DES
RESSOURCES
NATURELLES ET DU
DEVELOPPEMENT
RUBAL

Damlen le 21 Juin 1979
Anx : Agronomes do Dis
triet

Objet : Concours d admis
slon i 1 Ecole Moyenne d A
agriculture et 'a I Ecole d In
flrnmlers VItlrtnaires.

Un concours pour le re-
crutement d une a nouvelle
promotion d etudiants pour
1Ecole Moyenne d Agricul
ture et l,Ecole dInflrmiers
Veterinanes'i attia lieu a
Damien le mardi 25 septem
bre prochain 5a partir de
7 h 30 a; m; au local de
la Faculted Agronom,'e et
de Medecine Vetlrinaire
(FAMV)

La Direction G6enrale
invite les Agronomes de Dis
trict ~ proceder it une pre-
select'on des candidates le
mardi 28 aomot. a 9h30 a;m;
au sige de leur District res
pectif Cette pre-selection
se basera sur une epreuve
icrite en franSais, don't les
elements leur seFrnt four-
nis en temps oppertun par
la FAMV. englobant les
matieres snivantes : arith-
metique. sciences naturel-
les, geographic physique et
economique. Cette pre-se-
lection visera A degager
les aptitudes du candidate
aux fonctions agricoles et
son adaptability au milieu
rural

Le postulant doit prisen
ter au moment de 1 inscrip
tion qui se fera exclusive
ment au bureau du Discrit
don't relive son domicile.
les pieces suivants :

lo) Un certif'cat du dernier
etablissement frcquent6 at
testant qu il a teimine les
coors de la classes de second
de

2o) L acte de naissance
(I Age maximuui requis est
de vingt ei in (21) ans nr
volu it dAte dincr'ption)
3o) Un certificate du Prlsi-
dent de 1 Administration
Communale de sa localite
notifant qu il est resident
et domicili6 d.Ins une corn
munaute rurale sans inter
ruption de 1974 h Cette date
4o) Un certificate de bonnes
vie et moeurs

5o) Un cert-cat medical de.
date recent -ttestant :

a) quil na cucune mal
formation physique ou ne
sonffre d aucune maladies
mental;
b) qu il est en bonne san
te

6o) La carte d identity et
une photo de date recent
seront annex-es A la feuil
le d examen du cand:dat
Chaque postulant se pre
sentera A cet examen de pre
selection avec quatre feuil
les vierges de paper qua-
drille et un stylo

L agronome de District
transmettra it la Direction
Generale dans It meilleur
des dllais. apres les exa-
mens, les epreuves pour
leur corruption A cet effect
;1 sera former un comite in
tegrant des membres de la
Faculty et des Techniciens
professeurs a la Facult6
Les resultats seront envo-
y6s i la Direction Generale
qui communiquera ia chaque
agronome de district les
noms des postulants rete-
nus pour 1 examen V'nal
de selection Ca dcrnier au
ra lieu le mardi 25 septem
bre de 1 annie en course i
Damien sous la responsabi
lit6 do Dmcanat de la Fa
cult d Agronomie et de
MAdecine Vtlrnnaire

Lea inscriptions auront
lieu danas le Ia districts agri-
coles cl-dessous ment'on-
ncs du 16 au 24 aouit pro-
chain

1 District de Port-au -
Prlinee M C6pna Cl61estin
2 District du Cap-Hait'en
Agr; Jacques Dolce
S Distrist Je St-Marc
Agr; Mihbel Lajole
4 District des Cayes
Agr; Max Mondes'r
5 District de Port-de-Paix
Agr; Gerard Nomine
6 District de Pet't-Goflve
Agr; Lesly Martell.y
7 District de Belladcre
Agr; Jacques Myrthil
8 District de Belle-Anse
Agr; Fequiere Maihurin
9 'strlet die Jacmel
Arr; Erick Noallles
10- District de $6remie
Agr Antoine .In Baptiste
11- District de R'nche
Agr; Jean Gulchard
12- District des Gonalves


Age; uiimonsel Fablen
Mateel D~pwStle
Plweateur Olafral


Dans la liffne de sa pollU-
tique de renovation du sys-
teme 6ducatif haiUen de
I'Education Nationale; Son
Excellence Jean-Claude Diu
valier; President a Vie de
la Republique a instruit
Son Ministre de I'Education
National de mettre au
point un statut du corps en
seignanti_primaire. 11 y sera
notamment fix, les condi-
tions de nomination ; de
classification; de promo-
tion; de perfectionnement
des insti(uteurs et du per-
sonnel d'encadrement: Ins-
pecteurs; Conseillers Pedi-
gogiques.

En attendant la publica-
tion des textes liga ux ap-
propries; et a titre 'transi-
toire; un ensemble de mesan
res administrative ost et6
ilaborees visant i r6glimen
ter I'accis aux functions
d'Inspecteur de I'Enseigie-
ment Primaire.

Desormais :

- La nomination it un pos-
te d'Inspecteur d'Eniseigne-
ment Primaire est assujet-
tie it des conditions preci-
ses qUi tiennent compete des
qualifications; de Il compel
tence et de l'etat de service
des candidates.

- Les vacances dans le
corps des corps des Inspec-
teurs ne pourront itre corn
blees et les nouveaux pos-
tes pourvus que par voie de
contours.

- Les concours pour le re-
crutemen.t des Inspecteurs
d'Enseignement Primaire se
front sur la base r6giona-
le; dans les chefs lieux des
Departements ou aux sie-
ges des CPR.

CONDITIONS D'ACCES At'
POST D'INSPIECTEURI
lini l IK.NIMI I'
PIlIMAlRE

Pour etre nomlmll Inspec-
teur d'Enseigineiment lPri-
Iniire; il failt :

1) Etre haitien eit ge de
:i0 ans lu nIoiill onil 40 alas
anu plus.

2) Detenir un diplome dc
F:n d'Etudes Normales on
de Baccalaureat (2e. par-
tie).

3) Avoir occupy le post
de Directeur d'Ecole durant
5 ans au moins on avoir
enseigne 10 ans don't 3 ans
au moins daus 'Enseigne-
met Primaire.

4) Produire un Certificat
de bonnes vie et moeurs.

5) N'avoir encouru aucu-
ne sanction grave pour in-
competence ou raisin disc
plinaire e, course de carrie-
re.

6) Produire un certificate de
sante.
7) Reussir au concours d'ap
titude organise i cette fin.

CONCOURSE :
1.- MODALITES.

Les candidates recrutes
sur la base regional passe
ront un concours qui sera
organise selon les modalites
suivantes :

A) EPREUVES ECRITES :

1) Francais
a) Comprlihension orale
(questions sur un texte: lit
tUrature; histoire )

b) Connaissance de la lan-
gue i partir d'un texte.
2) Pedagogic (questions sur
un texte de pedagogic ou
de methodologie).


Le eoncours sera organic
a Port-an-Prince a I'lnsti-
tut P6dagoglque National
et en province an siege des
CPR et administer par us
Jury compose de :

l'Inspecteur Departemen
tal; president 11

- le Directeur-trice d'une
Ecole Normale ou son re-
pr6sentant
I memre du Bureau
Central de l'Education Na-
tionale et on de I'IPN.


Les copies des 6preuves e
writes redigies sur feuilles
i souches et numerotees se
rout achemi.nes sous pih
scell a 1'IPN (les souches
par matiere seront places
dans des enseloppes special
les egalement scellies) par
les soins de I'lnspecteur De
partemental et du Repre-
sentant du CPRj pour cor-
rection.

La listed des candidates ad-
missibles aux epreuves pra-
tiques sera communique
immedlatement aux diffe-
rents sieges du concours.

II) Rcsultats.

La compilation des notes
des epreuves ecrites et pra
tiques se fait a i'IPN i la
diligence de l'Equipe de
Formation de l'Institut a-
vec I'assistance des Equipes
disciplinaires concernees.

Une listed des candidates
ayant r6uni les conditions
satisfaisantes (60 pour cent
au moins des points pour
1'ensemble des 2 psries) est
etahli par ordre de merite
pour chaque siige.

Les nominations aux pos
tes d'lnspecteur a I'Ensei-
gnenient Primaire ia pour-
voir (vacance on creation
nouvelle) se front au fur
et a insure confornmeintiit
a' cette liste d'aptitude.

Avant d'entrer en function
le, candidats admis de-
vroI necessairemeit sui-
vre line pride d'entraine-
nient on un stage de 15
jours a It'PN.

Les inscriptions seront
rescues au siege des Inspec-
tions Departementales du
18 juin au 20 juillet 79. Les
pieces suivantes seroAt pr6
sentecs :


1) Cn extrait d'acte de
naissance.

2) Le diplome de fin d'Etu-
des Normales ou de Bacca-
laureat (2e. parties .

3) Une attestation de la
Section du Personnel con-
cernant les postes occupies
(nature et annees de servi-
ce). ,i

4) Un certificate de bonnes
vie et moeurs.

5) Un certificate de sante.

6) Une photo d'identite.
Les epreuves 6crites du
concours debuteront le lun
di 3 septembre 79 a 8h30
aux sieges precedemment
mentionnes.

CALENDRIER
1.- Choix des sujets : 6 au
22 juin 79

2.- Inscription: 18 juln au
20 juillet 79

3.- Concours (ecrit): 3 anu
4 septembre 79

4) Correction (crt) :
10 au 14 Septembre 79


3) Lettre administrative 5.- Concours (pratique)
17 au 21 septembre 79


4) Matliematiques (ques-
lions et problems prati-
ques: de pri6frence relev6
et correction des erreurs les
plus caract6ris6es d'un de-
voir).


5) Connaissances
(HIistofre Gbo
Sciences etc. nivec
condaire).

B) EPREUVES PR

Ne peuvent pre
nux iepreuves prat
les candidates ayaan
aut moitis 50 pour
points i I'6crit; sa
llminatoire (0 ou

Les 6preuuves
comptennent :

1) Une observation
se it la suite de l
postulant aura
tien, avee le Maltr
Directeur et redi
rapport.

2) Entretien avee

C) Administration
cours JURY.


6.- Stage du 24 septembre



AVIS


'Mlfres
II est porter A la connals
sance des Firmes de Cons
tructlon Prequ iafltes pour
I execution des Ecoles du
Project CEIDER que le Bu
reau d Ex#cution du Projet
compete lancer un Appel
d Offres pour les Ecoles
des Celdr de Chatard et de
Damlen, Groupes F A, II B,
I'l A, III B t 11I C
Les documents de soumis
sion seront disponibles h
partir du 29 Juin 1979 et peu
vent tfie retir's par les Fir
mes, tdut les ours ouvra-
bles entr6 10 hres A.M. et
2 hres p mr au Bureau Ex6
cutif du Projet. Departe -
ment d 1 Agriculture, des
Ressources Naturelles et du
Dtveloppement Rural, a Da
mian contre un cheque cer-
tifl de US $ 120.00 lCent
Vingt & 00/100 DollaTs)
qui d6fraie le corit de repro
duction des documents.
Seules les Entreprises
Prequalifiees pourront par-
ticiper a cet Appel dOf -
fres La premise aes docu-
ments dfiment remplis au-
ra lieu le 13 Aofit 1979 au .
meme local a 11 hres a m,
heure d Haiti 296
x x x X

ADMINISTRATION
GENERAL DES
CONTRIBUTIONS
AVIS
L'Administration Generale
des Contributions ayant pro
jet6 des operations cadastra
les devant commencer le 19
Juin en course dans faire des
habtationis Puits-Blain, Co
rail-Frtre, Boni, Bois de 'E
tat, Caradeux, Section Ru-
rale de Saint-Martin, Com-
mune de Port-au-Prince, de
mnande aux proprietaires d,
terrains sites dans ces r6
gions de communiquer ii la
Division du Contentleux
tous tires el pieces pou-
vant eiablr "Iur's drolts.
Odonel FENESTOR, Av.
Direct) ur OG6nral
xxx x
AVIS
i'Adlninisil rloon Genera-
Ie des Contributions sem-
presse d' inirriner le Public
enll gne al e(', en partlcu-
lier. nls proper! tires des
masons d'habitntlon, com-
merianis, Indautriels. Pro-
fessionneis et tous ceux qui
sont assujettis A la Patente
que le rcensernent general
des Immeu.leI: ct des Eta-
blissements Commerciaux,
Industries el Profession-
ne!s de la Capitale a debu-
te le lundi 25 Juin 1979.
A cet effet, des Brigades
d'Inspecteur noes Contribu-
tions. munis de leur insi-
gne et de leur carte dIden-
tite Aaministrative ainsi
que de fiches d'Inspection,
dfiment signees du Direc-
teur General. sont delegues
en vue d'entreprendre ce
travail en collaboration a-
vec les Representants de
1'Administration Communale
de Port-au-Prince.
En conrequence, il est de
made aux interesses de fa
ciliter la tache de ces Ins-
pecteurs et de teur fournir
tous les renseignemenis ne
cessair 's don't ils auront be
so'n
De plus, les proprietaires
d immeubles sont informed
que ie Bureau des Affaires
Communales se tient entie-
rement a leur disposition
pour entendre leurs dolean-
ces et tranrh(-r tout diffe-
rend qui, le ras echeant,
pourralt surgir entire eux et
les Inspecteuri;
Port-au-Prince, le 25 Juin
1979 w
Odonel FENESTOR. Av
Diereleur General.
-- 0 --

ORGANISME DE
DEVEIOPPEMENT DU
NORD
Avis aux
Entrepreneurs
Les Entrenreneurs sont
invites a soumettre leur
qualification a entrepren-
dre les travauix ndcessaires
& la consolidation de la
structure midtallique du
March Clugny au Cap -
Hattlen Les travaux consis
tent A reconditlonner la
gharpente mitalllque de fa
1on i la rendre stable
Les entreprises Intlres -
sbes sont invites it sou -
mettre un resumn de leurs
qualifications. Elles pour-
rount retailer les dossiers au
Bureaux de 1 ODN au Cap
Haltlen oil au Bureau de la
HATEC 62 Rue des Caser-
nes. Port-au -Prince. t par-
tr du lundl 9 Juillet tous
les jours ouvrables (rreep
te le samedl do B : 00 A M
A Midi et de 2 : 00 P M &
4 : 00 pm
Les doumenria scellis de
vront etre remis directe -
miet Bu Bureau de 1 ODN
au Cap-Haltlen au plus
ta-d le ler Aout 1979 & 2
hes 30 296


AVIS DIVERS


AVIS DU DEPARTMENT DE L'IDUCATIO NATIONAL


g6nlrales L'Administration Gbnera-
)graphice le des Contributions se fait
au 4e. se- le devoir de mettre en gar-
de lea notalres et les arpen
teurs; tant de Duvalier Vil
tATIQUES le que de la Croix des Bou-
quets; centre toute transac
ndre part tion de quelque nature que
tiques que ce soft relative aux SIX
.t obtenu CENT CINQUANTE SIX
cent des CARREAUX de terre (656
ans note ex) dont lea hiritiers BHt-
1). nard ont 6te reconnus pro-
prietaires eit vertu d'uni .d
pratiques cret eo date du 28 Novem-
bre 1968.
Tant que le partage
n de class prescrit n'a pas etA effee-
aquelle le tut: lea parties restant et
n, entre- demeurant dans Pinliti-
re on le slon; les acquereurs 6ven-
gera as tuels ne pourraient pr6ten-
dre qu'anx droifs et pr4ten
tons de lears vendeurs.
le Jury. Port-an-Prince: le 12
Join 1979
du eon- Odonel FENISTOR; Av.
Directeur G6n6ral


I I


--


I~,.,--,c----~--- ~----- Y.~~L--------------.- y_~--~-----LILIIYIIC-----I--I~YILI








JEUDI 28 JUTN 139





/ --^ -;










Exactement ce qu'il vo -,
haut pour Staneher nature
element votre soif



ulvtrarsent

Les sportifs, 6tudlants, hoom
meal actifs bolvent NUTRA
MENT, la bolsson de Sante
NA T POIN ORO NEG SAN
N'UTRAMENT


Center

Si vous payez o rq Collasr
le Disque Hait-en c'est que
vous ne 1'avez pas achete i
la Rosenthal
126 Rue Pavie




-SiBSN -


KID POWER
ABSORB.;
Sous-VeteEnts Ma Hllots
SPEIRCERS
LAYETTES
KANTWET'
LITS PARCS
CHAISES POUR EN.1NTS


Transports Generaun P.
0 Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853


0D"


SERIES. GAILLARD
AGENT GENERAt4 ,
38. RueduMontala5i Tea 2 313'
Pun-au Prince Hal.

L'Europe ou 1'Amerique dlu
Sud V'a Santo Domingo et
San Juan.








AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI
SONAVESA
Til. : 2-0853


TOYOTA
La marque viable, robnste
elIgante. laI Marnua que
cl.oisissent les gens senses.
HiNOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03-J


Grand Rue en face BATA






Tout ce qui fait la d fli-
retnce entire une femrme nor
male et une femm'e elegant
te 39 Rue des Mimrules


Au Petit Bateau
Angle rues de la Reunlon
et Pavyee, Dpositaire de la
marque de tampons Tam -
Pax lits en fer Mate
las imports vtements -
sous-rettments lingerie de
nunit( -



SILHOUETTE
87, Bourdon
Vous trouverez blouses -
T Shirts Foulards-Maro-
quinerie, en cuir seulernent-
Passez nous voir vous ne
serez pas decu.


ARCADE
87. Bouurdon
PG'dr "-- iS caceauox et
lt-' grands a'.ssi. cadeaux
I af:nes a)i classent celui
c,. ceI le qil ies chosi t.


mULTISPDIHTS
LA QUALITY FST AC SEB
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedc Naresub,
Fred Perry, Recurdage de ra
quettes.
73. -.alue "l. : 2 1991


^ Rodolpho Russo
Optique. Bijouterie, Florlo
gerie. Argenter e La Qua
lit6 sans le Prix c'est toute
'a difference
66. Rue Bonne Foi TeL :
2-1567
Dansez bien
en apprenant


Ies danses mondaines: Salsa,
Disco. Tango. meringue etc...
valier No. 16
licraire Slastique
Appelex Harry POLICARD
au 2-1389.


D.P. EXPRESS
POUR REUSSIR
VOS SOIREES
PHONE: 2-3497 7-1632


St voul asuhattes avotr le
disable au corps. Faites
vte de sauter jusqu'k Mtni-
Records,


Qualitex

IA MAISON P "S
PRODICITS DE Q \LITFE
Port-au-Prince, Tel. .-3132
Pt nn-Ville T6l. : 8982.


26 Lalue TOl. :
Sovs- ielments pour
Vonnets et fillettes c
settes et demi-bas -
cle pour Bbe Prix
eial.


Le a3


Le Magasit qut ira
Me oes enfants en a
Bijouxa avec ses P
porter 39 Rue des
eles


-


Joliesse

Salon de Beaute
156, Rue des Miracles, 150
(Entre des Rues Montalais
et Geffrard)


BATIMEAT
Achat Fente Locat'or
-BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue di Qural 77








Michel Ph Zuraik
No 294 Grand'Rue oil le
client est Roi.
Challis- Voile de Cotton
- Broderie Nepped -
Tropical Tous les T.'ssus 78


toile de fil pair napp. 600
de large volley Iat hallss Imn
prim(, sersealetes de bain
suptritlur pl.)ariitiC 72>" et
nappe
Rue du Magaln de I Fint-
89











AB

Materiel electrique
llydrauliquP Sanita-re 63
Run du Quai

W/AW-


PHOTO CHIAPPINI
142 Dncteur Aubry; Port-
u-Prince: Haiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Manages
Receptions N-'-r et Blanc
cl Couleurs

CUKAIKO
Club de KaratO
Coreen pour votre plein
epanouissement physique -
Mental ct Spirituel Profes
seur M. Leo Cartright. Lo-
cal Ecole St. fean !iEvan-



Pivert Guest *
House
Saint Marc
Cadre reoosant chain-
bres*confortables toilett,-s
individuelles D&jeuner -
Souper Prix M iddr6

India Palace
Le Bazar dee cadeaux exo
tiques Tout 1'Orient et
ses mystires pour plaire ct
charmer.
Bicentenaire du c6te de
la Dounare grndes facilities
de Parking.


PHARMACIF

SrSANTA MARIA
JEAN TARDO

: 737 Rue do Centre face an
-" ste ftecution d'ov
I donnanes, soins, conscien-
/ ; ce profe-rsionnellp

Coucouille
La collection Haltienne
qui vons propose' des litre
- sur la linguistque, ia Socle
t logic, la Psychologic, I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 26me
nsfe; Edition de erioUlina et It
iPetil- prcits de gUramaire er6ole
pret-ia omparse, et consideration.
Mira Ethno-Psychanalytiques sun
le Carnaval Hafltens.


Les NERVURES pourr laM ')
bas d( Conmunion so-- I,"
11s(s a L'AIGU'!'.E MAGI-
QUE. 125 Rue du Centre.
Voycz L'AIGUiLLE MAGI-
QUF pour vos Voucles Bou
tons Boutonnisres Fil i
a-ader etc .
125 Rue du Centre
Bloc Rues Bonne-fol et des
Fronts-Forts.
P" '"E : 2-2284



YOGA

Le Temple de la Sant6
Institute de Hatha Yoga et de
gymnastique medlcale 402
Blvd. J. J. Dessallnes Pho
ne 2-4041.
Vous invite A ses seances de
Hathn n Yo ga et
de G y mnastique
Med. qui ont lieu tous les
jours Matin et apjrts-Midi
Minium Cayemitte en ccl-
laboration avec sa fille Dr
Naomie Cayemitte.


TAO

Centre Initiatique mystier
- religieux a caractere art',
tique et socio-culturel don't
le siege se trouve a Petion-
Ville Rue Goulard iPlace
Boyer prolonged No. 32. VOuw
invite i ses spaces dut Di-
man 're martin qui ont liel
a partir de 10 heures.
Pour to'i renseignements
adressez-vous au Reverend
Pasteur Blen-Ailm ou T616
phoner. Au 7-0632 ou au 7-
1631.


CENTRE DES
ARTS M&RTIAUX
Club de Karate Japonals
pour votre plein 6panoulsse
meant physique, mental et
splrltuel (SENSE:). Maitre
jnocucK Leiclus tAffili6 a la
California Karate Academy
10889 Blaney Ave Cupertino
Ph. 253.4044). Local Tur-
geau 41.

ROLACO
A K e n c e immobillire
No 102 Lalue
Bail Estimation ete...
telephone : 2-5735

Avis ax
Inqenieurs
Tous types de Frermeturet
roulantes mtalltqurs deo fs
ret6 TURIN, ITALIE -
Grilles artlculdes extensi
bles
Rideaux mntalliques aveo
ou sans martvelle Slpabt-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes mktalll-
ques etc...
D6lal de livraison CIF
Haiti Franco Douane : 60
jours
8'adresser an Magan
VITIELLO FRERES 303
Blvd JJ. Dessallnes, Phone
2-3741.


CONTROL
IMSUETRAT


OLOR



Poni'yde meilleures Pho-
tos Service Garantl 24
beatres Tout pout I'ama-
teur et le profess-onrel ISF
Ru6 de Ceoutre : T6L : 2-094






Luneites ac haute qualIt
optiques at solaires en e:
Sciusivite c eet J. M. Maxim
Celestin opt clen diplonm6 93
Chemlo def, Dar.es
lel : 2-5015

Cenfre de
MttaphyslqUe
Unite Universelle en A
sociation avec la SIRD.
Soci&te Internationale d
realisation Divine. Rue L
marre No 12 Part-au-Princ
La SIRD est foindee pa
un gand Maitre de l'Indt
Spirituelle. le Swanm Gun
Devand Sarasvati Ji Mah
raj plus connu sous 1
noin de Swami
Pour tdous renseignement
complementaire adressez
vous a India' Palace (Bice-
ternaire)
N.B- Le M Y M ou Mantr
Yoga niditation ne demar
de auctiie prfpaiation a
prealable pour passer a 1
phase pratique.


ATTENTION


4
I,








\


pa We PAUQUEUX


NEW YORK (AFP>

Un cas celebre de discri-
mination raciale ch Re-
bours: celul du Metallo
blanc Brian Weber: a ele
tranche mercredi par la
Cour Supreme des Etats-
Unis; qui a debout4 Weber
de sa plainte.

II y a cinq arns: Brian
Weber attaqual. en Justice
son employeur la farm.
CICalser Aluminlumi. pour
I'Lvolr exclu d'un stage oe
formation reserve en prio-
r.e aux members de mino
rites raclales. Deux noirs;
ayant moins d'aiclennete
que Brian Weber; avaient
ete ainsi admis hce stage.
Saisie de cette arfaire; la

Cour Supreme des Etats-
Uniis vient de d6bouter le
plaignant en decidant par 5
voix centre 2 qu'une entire
prise avait le droit de fixer
des quotas raciaux pour ai
der les noirs A se perfec-


MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME!

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALE !



































Er. cam ping, en vacances,
les Spiraes /Loard tuent

i s moustiques sans -e7don
Dominique Balfly

et Co Distributeur Tel. 2.0021

En vente partout
" '^ "" a


2-06-24/2 37-77


NATIONS UNIES
(GENEVE) (AFP)

La soixante cinquieme
Conference Internationale
du travail. qui s est sepa -
ree Mercredi soir sur un bl
lan assez important au
point de vue technique, n a
pas servi d? tribune pour
les problimes politiques in
ternatlonaux

11 y a la, notent les ob-
servateurs. un developpe -
m"nt qui ne setait pas pro
duit depuis de nombreuses
annees

Les quelque mlle sept
cents del6guis gouvorne
mentaux. patronaux et syn-
dicaux de cent Trente-deux
pays ont. notamment. vote
deux conventions internal -
tionales sur la protection
des Dockers et des chauf-


-14 -


elation Nftonale pour le
progress des gens de cou-
leur INAACPi qul avalt af
firm 1 y a un an; apres
I'affa're Bakke Nom-
breux sont ceux qul vou-
dralent nous voir a nou-
veau dans les plantations.
X X X K


I


ftours routlirs. t adopt unll
budg' enll nette allumenta-
1.io (203 779 1 1 Dollars
p)Ur" 1980-1911. contra
169 074 000 pour 1978-1979).
Ils ont egi1. ment adpott
un rapport d cxp( rts sur
1 application des convene
tions sociales international
les. notamment -ur c?lle
qui interdit 1. travail for
c6 qui est encore pratique.
sous une forme ou sous une
autre. dans d-s dizaines d 6
tats Enfin. ils ont condam
nd la politiqne scciale dp
sept petits pa s. mais en
terms tres mod6ifs.

Cette moderation, cotte
absence de debats politu-
qu-s. notammrnt sur le Pro
che-Orient. sont des faits
nouvNaux dans cette enceln
te que les Etais-Units ont
qutte en 1977. i denon-
tant sa poh.isation crois
sante>' Les obstrvateurs se
demandent si le bilan dp
la Conference qui vient de
s achevr traduira Washing
ton a revenir sir son attitu
de

Tous les ora:lurs qui se
sont succedes i i- tribune
ont insists 3ur hlur sou -
halt d etre r .joints par
leurs colleges cmericalns.
et it rtains )n' pronostiquo
le rItour all sein de 1 organ
nisation d uin p:iys qui pa-
yatt le quart (i s. depenses
de 1 OIT
En priv. e ai r vanchp,
nombrep d occidntaux ont
ele moins ontimistes ,
cc sujet. et ePrtiain.s ont m8
me franchemcnt soulignp
1 advantage iue represents
h leurs yeux. I absence des
amnricains

Cest un fault, selon les
observateurs, que I2 depart
des Etats-Unis a modifid
les debats de 1 OIT en rem
plagant les habituells con
troverses Est-Ouest sur les
drolts de 1 Ihomme par un
dialogue Nod-Sud

L.s observatours atten -
dent done, avec inttret une
decision des Ei'ats-Unls A
propos de 1 OIT qul pour-
rait inllirvenir toitt-on sll
voIr en Sept''mnbrc ls no
tent que Wiislhington n e-
intl nu reste pan. comprl
tement nbsiene d.,s Itr -
vnux qul viennent de pren
dre fin MM .iarnes Qua -
ck.'nbush et John RdImrrt
son. functlonnrlres respecti
vement nu ODep:uricmcmlt d F
tat et c alul du travail, et
Monxilcur Irving Brown.
niembre du pais ant syndl
cat AFL-CIO. longtempI
loratcur le plus favorable
au retralt amfn-icaln. se trou
valent souv:nt daun. les cou
loirs de la conference


PFAGIi 5'


N()NCE ( iRO U PE-ES- - -- Dieriminatio -raeiale- -'Arebor"-


Bilan de la 65e ConfE knce

Internatienale de I'OIT


Confiez. nous



vos homines d'affaires



Vous ferez une bonne affaire!


P4SsrP011 pOUt
um SIJOUR Rss


HOTEL CASTELHAITI


I I __ __ I I II I Il~dlk~


_. .. __. ------rVC-~~~ ~~----_~,rl.~~~~~-u-l- ~..~.......~..__~. ~_Y1~~~ r- .-. ............ ~-. .~r~.~~.~~~~~ __.~_~ .~___~_~__~T~~~~~;;~~__~~_


I I


A


Exterminer rapidement
les inSetes et les rongeurs
tbe z ons contacted coi,
irol Insecterat 2-4991



i Pharmacies
5 assurant le service
cette nuit
JEUDI 28 JUIN 1979
PADRE PlO
B JJ Dessallnn
PRO MEDICAL
6 Chemmn des Dalles
t ST CHARLES
e Carrefour
, XXX

* PETION V1LLF,
JEUDI 28 JUIN 1979
VILLEJOINT
Rue' Faubert


tMdnner et- ft obtenir des em
plols mieux remunerds.
Cette decision va exact
meat & l'encontre de celle
praise par la Cour Supreme
dans I'affalre eBakkeb; au
tre cas celebre de discriml
nation racial a rebours;
et survient un an jour pour
jour apres le denouement
de cette demrie-fe. Ii y a
un an, rappeile-;-on-; la
plus haute juridlction des
Etats Un's reconnaismair
pour la premire olos qu'un
b'anc Allan Bakke; avail
ete victim de discrim'na-
tion raclale en se voyant
uefuser en 1973 ladm ts'on
S ia FaIcult de Miedeclne
de I Universite de Califor-
hie..
La Cour Supreme avalt
alorS jug6 abusf -le syste-
me de quotas applique as
1'Universit6 de Californie;
ofi sur les 100 places dispo
nibles chaque annie; 16 6-
talent automatiquement oc
troydes a des noirs ou des
amdricains d'orfgine asia-
tique et hispanique; mime
sl leurs resultats e6talent
moins bons que ceux des
blancs; comme ce fut le
cas avec Bakke.

En rendant leur verdict
dans l'affaire Weber; les
Juges de la Cour Dupr6me
ont laisse toutefois sans re
ponse une question qul va
d6sormais se poser : dans
quelles circonstances les
quotas sont-ils legaux et
dans quels cas ne le sont-
ils pas ?

La communaut6 noire des
Etats-Untils qul avait inter-
nrte lea denouement de l'af
faire Bakke comme un are
tour a 1'epoque de 1'escla-
vagismex; n'a pas cache sa
,,I[ -1.Ciiuln de voir Brian
Weber debout& par la Cour
tiupremie.
aCe jugement est raison-
nable et conlortle ma tfo.,
a d6clar6 M. Benjamin
Hooks; pTesident de l'Assi


Discrimination
racial : Reactions
NEW YORK iAFP)
La decision de la Cour
Supreme des Etats Unts
dans I'affaire Brian Weber
a ete favorablement ac-
cuellhe mercredi par le gou
vernement fd46ral et les
syndicate./

Le vice president des E-
tats Unis Walter Mondale
a notamment d6clare que
la decision de la Cour dis
sipe tous les doutes sur la
16galit6 des ptogrammes
d'action en faveur des mi-
norites raclalesa.

Le president de la Cen-
trale Syndicale AFL-CIO
George Meany considered
pour sa part que cet ar-
rft est tous ceux qui crolent dans
la justice raclalea.

La press new yorkaise
de jeudi matin se ftlicite
egalement de la decision.
Pour le la Cour ca permis encore
Sune fois la poursuite de
Inaction en faveur des mi-
norites rac'aless.

Brian Weber, un m6tal-
lurgiste; avait introduit
une action en justice con-
tre son employer qui 1'a-
vait exclu fun stave de
formation reserve aux tra-
vailleurs appartenant aux
minoritLs raciales. La Cour
a deboute Weber mercredl,
consid6rant qui'une entre-
prise avait le droit de fl-
xer des quotas rl;i'iai1x pour
i leur programme d'alde aux
) lnuiorit6s


R~lBjq`r'~









PAGE 6


Pierre Bambou ecrit A Jean L. Domifique


JEUDI 28 JUIN 1979


Cloture des course a I'Association Culturelle


-4i
(suite de la 16re page)


impression qu'elles parta-
gt-l une onigine in nune.
t Lravers le enmps et i es-
pace, les elements tonaa-
luidntaux se seratent dile-
rencies en mcorporant ,les
apports ae nouveiles cultu-
tob daccutil. Dapres moi,
cette communalLee d origuie
strait parLmculleremen, vala
bie pour les ritueis judeo-
ciretiens, la tranc magon
nerie et le vodoun. Je ne
peux pas, pour le present,
prouver la validity d une tel
ie hypotnese. Je ne dispose,
en etlet, que de donnees dis
pares, d indices epars. Ce-
pendant, mune inituitlon de
plus en plus puissante me
porte a penser dans ce sens.
Au course de mes etudes
diAnthropologic mon pro-
lesseur de folklore qui est
egalement un venerable de
Loge repetait a qui voulait
1 entendre 4I initiation est

une,.. Si mai memoire ne me
fart pas delaut c est egale-
m etnt l'ope i ion tit i'iisIie vo
QoUIt Milo higaud. Lors
de mes enque'e-s au Hounlo
j'ai cru deceler dts iappoits
p'uo, que trolblanrLs entire !a
di-position des temples, ieb
riltuels ou menie les cosmo
gonmes du jurdaisme. de la
Iranc inagn it rie du vo
doun et du Ciunstianisme.
I; ila tatlu lire le Colo-
n,' James Churchward pour
,nistar er qt, rmia sttn intLiti,
Ittminere i Ldj:t pas neces-
sLilrtirnit delu.n' e de toute
v\ .ea, J'ai lu ieux lIvres du
Co uset Chur. .s, aid sMu
At ('t'olnsit pr'lad ,L LU
1il m r' ; tcri G r tuM MI
I il o.ntlsi ,, erast i Atlan
ai. i u: p.,ci|u Li C0( )-


refeiant aux tablettes, c'est
sur la terre de Mu que 'hom
me a fait son apparition. Di
vers documents prouvent
nous dit-il, que Mu of l'hom
me tit son apparition cor-
respond au Jardin d'Eden
de la Bible. Le Continent
Mu setendait hi l'ouest de
lAmcriique et i l'Est de l'A
sie. soit au mileu de 'O-
cean Pacifique Le deluge

don't paile la Bible est en
rapport avec la submersion
de Mu Mais certames par-
ties de Mu n'ont pas e'.e en
tierement englouties Sur
ces parties le Colonel a
trouve des ves'.ges de tem-
ples des tradl'ions, des sta
tudes des symbols sacres
dnot les inscriptions indl-
utlillt u it .aglt des ouve-
tr ,'i !a 1"P.t"t' dl':)atue de
Mini D autres eCrrits des
(.'c d1-. c d-,s Cotutulnes,


L


AVIS

La uInternational Corporation S A representant, la N C R advise les interessy Q
que le concourse pour le recrutement d uin employee du sexe masculin qui devait a
voir lieu le Vendredi 22 Juin a etc report au vendred! 13 Juillet 1979 a 4
Sh, sires prccis.,

Pour etre admits a y pa-'tiiper. les candidats de vront presenltr 3u momenL
de I inscription les pieces suivantes

1 n ext.ra;t oa, i acted dt naissance

2- Etre de nationalite ha tienne

3- Etre a.e de 18 a 30 ans

S4- Le Certificat de fin deLudes secondaires 2eme parties

5- Le d plome en Electro unique d une ecole reconnue
en Haiti ou de 1 etranger

N B Connaissance de I anglais necessaire

Un registre d inscription 'era ouvert a cet effet a la International Corporation
S A jusqu au Vendredi 13 Juillet 1979 de 7 hres 30 A M a 2 hres P M a 1 adres
I e suivante : 158 Rue du Centre 306


nel aurait eu la rdvilation
de ce continent aux Indes
o il a ete inmitid par le
grand pretre aux Indes oil
11 a ete initid par ie grand
pretre Rishi au divryptage
de tablettes sacrees entre-
posees dans le temple de ce
pretre indou. Dans la suite
douze ans d tudes et de'm6
ditation apportirent & Chur
chward la preuve que ces ta
blettes representaient les
dernieres traces du premier
language ecrit de I'homme et
qu'elles racontaient 'histol-
re des debuts de l'humani-
te. Au Tibet, en Egypte, A
la Nouvelle 7eiande, a 1'Ile
de Paques, Churchward de-
couvrit de nomoreux textes
ecrits dans la langue multi-
millenaire de Mu. Les decou
vertes archeologiques de Wil
liam Niven lui ont permits
de parachever son oeuvre.
D'apre-, Churchward, se


des langues, des traditions
viennent confirmer l'authen
ticitd de. ces premiers vesti-
ges.

D'apr6s le Colonel James
Churchward, la premiere re
liglon fit son appatition &t
Mu. Et de la auralt tet
transmise dans routes les
autres parties du monde. La
base de cette religion 6talt
rl'amour, l'adoratlon du
Crdateur, note Pere Cdles-
te, et glamour oc tous les
homes. nps trtress. C'dtalt
une religion tres simple
dans sa forme consistent
dans la veneration la plus
pure du Grand Infini. Une
religion menothsiste dans
laqueIle 'on n'adoralt qu'un
seul Dieu ou Createur jouis
sant de nomnhreux attributs
repreoentes -chacun par un
symbol comme le Cercle, .le
Triangsn Equilateral, le '
Triangle avec des Etolles a
l'Interleur, le Double Trian
gle, oe Serpent ..
Le Cercle representalt le
soleil appel Pps. C'etait le
symbjie monotheiste ou col
lectif de tous les attributes
de la DivinitL. Le cercle
constituait un excellent sym
bole de l'infin. et'de 1'eter
nite puiequil n'a ni com-
mencement ni fin.
Le triangle c'etait le sym-
bole de 'a rrinite

Quant au Setpent s'il est
orne il symbols l'attribut
createur de la deite: s'il set
simple i: represent les eaux
lieu d origine de la vie Le
serpent simple s'appelle
Khan.
Le Colone' Churchward in
site pour dire que pour
I lomme prinlif un symnbo
le auque il aava.t recours ne
representaltl pa,,- pour lIul
1 objet qtiil voyait Inais sell


element sa signification spi.
rituelle. AuLrement les sym
boles ne sont joint des Ida
les mais de simples repr6-
sentations (dans un but di
dactique) de notions abstrai
tes.
Je me permits, mon cher
Jean, de rappeler Id qu'on
retrouve le symbol du ser-
pent au Centre de la Cos-
moognie vodhoun. I1 est par
foise garden en; vie dans une
cage au hounfd. II se mani
feste parfols sous la forme
du iwa Dambala. Il est tries
souvent dessine autour du
epotomitans. Il est tout aus
sat blen representd par les
movements ondulatoires
des danseurs du Yanvalou.
Mes tres fables connalssan
ces musicales ne me permes
tent pas de dire si le ryth-
me Yanvalou Dar sa structu,,
re auralt quelque rapport a:
vec le serpent.

Churchward nous apprend.
que le serpent encore appe
le Khan) representant les
eaux torigine de la vie) est
tries souvent associe au so-
lell ou a un arbre. Le Soleil
par ses rayons (source d'e-
nergie) feconde les eaux (fi
gurees par le serpent) des-
quelles sort la vie symboli
see par l'arbre. Churchward
nous fasl comprenure que
c'est ceLte as2oclatAon sym-
bolique qu nous retrouvons
dans la Bible (le serpent
sur I'arbre de la connaissan
ce du bien et du mal au pa
radis terrestre'. dans le ca
ducee (symbol" des connais
sances medicales qui don-
nent ou prol(n igent la vie,.
Or 1 initie Milo Rigaud dans
son maitre ouvrage nous
laisse en endre que la Vi:o-
klan du vodhoi !i est oin eiu
de concentrate on des puls-
sances solaires La Villhokan
els I eqitvalenit esot.elqite
du putoinltan 11 i iolu o est
done peiqil s d t relt'i tia t, le
Serpent elirouoe sur le p"o1
inllamn vodhouu r.)oiUl !e
sylnbolislnw lo i(a inel ltal ide
la fecondation des aiux par
ile solely L ptitulintiln pI) VUt
etre egalerlint ili erprle t
comnine 1 itrb (la vie, qui
einmrge des eaux
Tu coiivienLdra- avecr iol.
mnon chuir Jear, qur ; avAIs
vraimnent raisol i r ildre
davantage or',lle lorsque
Je a:1i ontttndu par'er dhsC
formes de serpents graves
dans la gorge aux Roches a
I Inde et du ctute voue au
serprnt par de- paysans Iou
des abitan' de It zone
Le travail de M William
Hodges public dans le der-
niler numern rid Conionction
ne nous permct-11 pas de re
monster aux sources oe la
pensee religie%.c de 1 Huma
nite E: les Roches 1 IIn-
de ne dcivent-elPes pas nous
faire penser aux Roches a
Mu ')
En toute airttie.
Pierre BAMBOU
Jean L. DOMINIQUE
Radio Haitr-InTtr
I Place dep 'Hotel de Ville
Port-au-Prince. Haiti


(suite de la !6re page)


est eriveloppde .dun mesa
ge qui le conduit ainsl que
son acolyte a la Villa No
fretete oit ils d6couvrent le
corps d un certain Daniel
O Murphy Cat incident
n est que la premiere dune
serie d aventures, dans la-
quelle s engagent nos deux
detectives qui se Jetrouvent
bientot enfermes dans une
cave prlsonniers d un eden
-tiste, Ce dernier. personna
ge tres singulier, n hdsite
pas i tirer des crops de feu
sur les tuyaux a gaz pour
mettre fin .A la vie de ros
hdros Tentatives vaines.
puisque ces dernicrs sont
blentot sur une nouvelle
piste. Cette fois un tbarbus
semble etre impliqu6 dans
ce traffic de drugue. Bob et
Noumann .s arrangenit pour
une rencontre h bord de
1 Express-Orient ott lls en
ferment ia leur tour le bar
bu dans une toilette. Un ha
sard offre ensuite a nos '-n
vestigateurs une occasion
exceptionnelle de pen6trer
dans le mystdrleux cha -
teau de Greifdinklau LiA ils
decouvrent, a leurs frais.
la trappe qul mene & 1 en-
ceinte meme de la table
d execution : Un divan fait
sur command (t don't le md
canisme infernal aboutit a
on bain d acide. Daniel 0
Murphy d abord. Jimmy. le
proprietaire dun bar iqui
lui aussi a appartenu A la
bande) sont ,passes Ilr cet
te machine infernale

Qui done dirnge ces exe-
cutions sommaires ? Dans
quel but ? Bob Pinkerton et,
son assistant Naumann d6e
cid'.nt d aller le demanded
a la gentille Lu. tenante
du bar de Jimmy C est alors
que finaleneitL le ]our se
ail auslour du linysFletre du
chiiteau de Orclfenklau.

Madame iHewg Gaillrid
r est beaucoup depensee du
rant trols nmois et ce. lchta
que Jour, pour preptirer les
acttrins s expi nanit dans
iinr langute qtil n esi, pasS
la leur. leur mposailt le
imaiximtiui d i.atl 1rei dtis
Iiur interpretationl La riti-el
(i scene fut donl des plut
parlaiti cs


Dr Philippe rassy
Gilbert Rigaud
Ing Archange Malvolsin
Antoine Jeudl
Dr Yves Guirand Renaud
Ing Archange Malvoisin
Rodney Dorsainvil
Phen Pierre Saint
Hedwige Monosiet
Docteur Yves Guirand 'Ra
naud
Carlos Porsenna
Andrde F Gulgnard
Docteur Yves Guirand Ra
naud


Le public ne m6nagea pas
ses applaudissements aux
acteurs et metteur en scene
Madame Hedwig Gaillard
Par une allocation dans
la langue de Goethe. Son
Excellence 1 Ambissadeut
de la Rlpublique Fedorale
dAllemagne. Le Docteu-
Karl Heinz Kunzmann ou-
vrit la distribution des
prix. Furent dabord a 1 hon
neur les 6tudiants des court
termlnaux de 4Ome annie
Ils sont tous medecins. r6
sidents Intern.es, etudlants
de la FacultO des Sciences
citons : Joseph Adrien. L
cien Adam. Philippe Tas-
sy. Archatnge Malvoisi
Yves Guirand Reriaud, A
drde F Guignard, Rodne
Dorsainvil. Hedwige MOn
slot. Antoine Jeudi, Pier
Saint Phen, Carlos Porser
na

Des prix furent ensuite (
cernes, aux etudiants de 1
3eme annde .t aux laurea
des ldres et 2ime annde
En 1 accuelllante dem
re de Monsieur et Madar
Roger Gaillard. 1 Ambas
dear de la Republique F
derale Allemande, Son ]
cellence Docteur Kar
Heinz Kunzmann. 1 Atta
Che Culturel Monsie
Gunther Sambsle et M
dame, les membles du i
mite Directeuir de 1 ACI-
et les etudiants de la IX
anllnee purent il lter le
rituel aioniaterlel. D
)Iats c uropeens. les


S'OCCUPE I
OFFRE UN
NIERE UL'
DE DELAI.

(


FACILITY 1
ETAGE A


COURSE I

L'Ecole de Comme
Inaugure le mardi 26 Juin p

A.- COMPTABILITi
1) Pren er Cycle

2) Deuxieme Cycle

SB.- DACTYLOGRAF

C.- IBM KEY-PUI

Vo. 89, A L'ETAGE.


RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

jours fries, a L'ECOLE DE COMMERCE

et Rue 6,, de 8 h. du martin ai nmdi et df


DES FORMALITES DE DEDOUANEMENT,
SERVICE DE VERIFICATION DOUA-
TRA RAPIDE ET DANS UN MINIMUM




QUICK CARE

LA LIVRAISON DES COLIS A DOMICILE.
iLL AMERICA CABLE TEIL. : 2-4362


D'ETE

rce Julien CRAAN
rochain les Cours suivants:
E AMERICAINE
: Juillet Septembre.

: Aofit Decembre.

PHIE BILINGUE : 8 6 10 MOIS.

NCIH, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT,



: tous les jours, sauf le samedi et les

E JULIEN CRAAN, Avenue Christophe

e 2h. a 6 h. p.m..


C)C~//ICZZ/~~ cC~/c~--~-- ~2---rn;~lc~ Y~~''zccYW~.WYoY~ro~3I


Fumer avec Friend Holder, c,est decouvrir




la vraie ,saveur de votre Cigarette




POINTS DE VENTE DES FUME- CIGARETTES FRIEND HOLDER


1.1 Fl


Port-au-Prince

QUALITEX
BAZAR LA POST
A ET G SUL ER MARKET
ORIENTAL MARKET
PATRICK COLOR LAB
(,I:NTRE
PHOTOGRAPHIQUE
HAITI COLOR LAB
ELECTRICITY SERVICE
LE STOP
FLEURYMPEX
I'PHAPlACIu" MOUERNE
1"-.RMAC1I
DE PORT-AU-PRINCE
FOOD STORE
CAIlAIBES MARKET
EXPRESS SUPER MARKET
CARID)AD MAHKIrT
ZENITH M1RKI.T
0 MARKET
C('OLES MARKET
SOUND OF MUSIC
BOITE A MUSIQUE
ROSENTHAL
TRtADE CENTER
VILLE DES PERHUQUES
JOYV BOUTIQUE
DANIKAT


Delmas

LALIUE MARKET
COLES MARKET
AUDIOTECK
SbUND STUDIO


Pktion Ville

COLES MARKET
QUALITEX
ALIMENTATION GENERAL
IDEAL MARKET
LE CALUMET
MARKET SAIN' PIERRE
SANI QUEEN


Thomassin

LABOULE MARKET

Route de Carrefour

CENTRE D'ACHATS
DE MARTISSANT
AREYTOS
LALUE MARKET


Saint Marc
LORMEUS DENEUS
ROSENTHAL TRADE
CENTER



Gonalves


Cayes

CLAUSEL SICARD


j~r~mht


FLAMINGO DE W ZUREIK
PHARMACIE DU SACRE- BAZAR SOLEIL LEVANT
COEUR ANTOINE JEAN


Cap Haitien

PHARMACIE DU CENTRE
MME JACQUES BERNADIN
MARKET LA PARISIENNE
LA PRINCESS
IBO SHOP
MINI PRIX


Petit Goave
SUPERMARKET DE PETIT
GOAVE


FRIEND HOLDER
5--


SLa preuve eloquente de son success, c'est que des milliers d'haitiens I'utilisent et en sont satisfaits.-



>9
^ .. ... . .. . ., > * .. -- ^** -


tail~~iIi


'A~'--~bbIYL~HMI~~~LYI~~CYCLW/~'~~?r


------------------------~ANn


vmb -f~--~~~rrW~CrNN1ICJN~/I=Y;rJTJT~I~II


- -- -----`--- )If mmwoocoo.-/J'~n~


;~i'"~lp`~.^Y"UPna~Fa:jl-d~:ll--ll-ll I:~I_~E~IOF1III- 1^._ -_I.___ -~II~~


Goulash s assoc!6rent a des Nous felkcitons de ce suc
mets locaux pour compo- ces Madame Rjger Gail -
ser une sorte de symblose lard Directrice des course
gastronomique germano dallemand a-iprts de LAs
Haitienne qm plut & tous sociation Cultuielle Hal -
les palais En prolongeant teano-Allemande en tant-
jusqukA 11 : 30 h p m. Cette que charge ae course de
reception des plus cordia- 1 Institut GoeLhe. ainsl que
les, le dpirituel demontra ses collaboratrices Mesda-
qu il ne cedait pas au ma mes Anne Artnur. Marion
teriel. en depit de la succu N6rette, Andrde F Guignard
lence de celui-ci et Maria Comeau



OFFRE D'EMPLOI
Jeune compagnie avec excellent marque de pro
duits de beauty recherche jeune fille ou dame dy-

1 namique, lh'lingue, charmante personnalite. intelli
gente. esprit d initiative pour seconder et ouvrir
- nouveau,x marches. moyen de locomotion prefera-
n ble, Salasre plus commissions plus assurance plus
autres advantages
S Envoyez curriculum Vitae a la boite postal No 13479
-






n QUICK CARE
3y

re Import Export Custom service

ACCEPTED QUELQUE SOIT LA COMMAND POUR
d6 LES ETATS UNIS, ET ASSURE LE TRANSPORT DES
La MARCHANDISES VERS PORT-AU-PRINCE.


r


:i::i


Aussi certains etudarnts
ont interpreted Jeux et mpe
me trois roles VoId les per
sonnages eIt t's initerpretes.-
Malties de cfr6monle .

Prof J Adrien et Lucieni
Adam
Bob Pinkerton
Naumann
Gendarm?
Le mort dans la cave
Le Barbu
Le conducteur de 1 express
Orient
ler smballcur
2eme emball'ur
La joyeuse Lu
Jimmy I
Le garqon de cafe
Mademoiselle de Possniz
La voix du dentist
Prof J Adritn et Lucien
Adam







. JEUDI 28 JUIN ,1979 ,





Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation




La souffrance, maitresse de vie


(suite de la 1re page)

nue Intolerable 'et permet-
tant d'y entrevbir une is-
sue; mIme si cette issue
dcvait 6tre la mort,.

Quel est l'avenlr de mil-
liers de gens qui sont frap
pes de &ecitd; de" surdite;
de handicaps phys'ques ou
mentlux susceptibles de
les jeter hors de la soclktd.
A I'admirable dlvouement
des soeurs de l'Ecole de St.
Vincent de Paul s'ajoute
l'espoir Immense que soul
vent actuellement les pro-
grds fantastiques de L'infor
matique; de l'dlectronique;
de I'automatlque. D'aprds
le du 11 Janvier
1978; des techn.ciens ont
mis au point des appare'13
sophistiques tel qu'un nar> pour aveugles par un
seus Leslie. Kay: qui per-
met de remplacer l'oeil par
loreille. < des ultra-sons: don't la fre
quence varie regulifrement
au course du temps. Les e-
chos sont renvoyes par !us
obstacles vers un recepteur
inuxtant 1'emetteur; avec
un retard d' tItan' p!':s
prand que l'obstacle est
p'us e:o ne Pr 'nt.erfe-
r-nce centre les ultra-sos'-
'mis et les ultra-sons re-
cus: on eneendre un son'
acid;ble dont la hauteur dei
rdnd de la distance de Icb
iet qui a renvoye l tcho
ILe sys' me net! rcte is
S m'^e dans tune mont'-
( uinettes: portant tin e-
r-Oteur central et deux 10
c- Otlmrs lhtetraux ,h no
r'- rhai(t'n etant e.vmue w
I ",re'!!p correspoidane O
oihint itnsi un teffet t' -
r.-ophonique ow i'.n l!tue la
direction de e1,6ho0

La revue i1'me. d'Avril
1974 a expose le cas de Da
vid Hartmatnn. aveugle q:p
cntra a lecole de MWdec!-
ne de Temple University a
Philadelphie. a 1 age de
vingt-quatre ans et devint
i un des meilleurs eleves de
cette haute Institution gra,
ce a son intelligence. sa
tenacite. sa force de voioni
te et la cooperation hab'ile
c' sa ftmme. ses profes-
seurs et ses camarades. 11
fIit dispense d'une seue.
rnaue-re la rad'ologie 11
s est spc alise en psych.a
tre. Que'le lecon d ener-
21e '


Qui ne se rappelle la sur
dit6 de Beethoven a i'hge
de vingt-huit ans; sa lutte
pathenque centre cette ,in-
firmite; la plus redoutable
paur un musicen; la ma-
ladle ddbilitante de Chiq-
pin; la geole de Dostolevsky
et de Toussaint Louvertu-
re; les tourments intolera
bles de Robert Schumann
et de Freddric Nietzsche
avant l'emprlsonnemeht
dans la folie; avant l'enfer
moment dans 1'a.lleurs; 1'a
phase de Baudelaire; la cei
cIte de Milton; les turpitu
des de Maglolre 'Saint-Au
de et de Carl Brouard h tra
vers les faubourgs de P-
au-Pce. : tous d6miurges;
isolds dans leur exil inte6
rneur ?

< veut ces cesures violentes
Car celui-la seul conna'i
loute la vie qui conna:t I'ia
fortune. Seuls les revers
donnent a lhomme sai plei
ne force d attaque.

Le genie createur, sur-
tout a b oin de temps en
temps d une teile solitude
force, afin de mesurer:
de la profondeur du descs
po r. des 'lointauis de 1 e-
x:l, 1 horizon et 1'etendue
de sa veritable mission
Vorxi les propres term-s
de Beethoven extra ts de
son -.Testament de Heill-
i:.istadit iQuelle h milia
t on quanil quelqu un qui se
t(nt a met rotes t;.!>'t id
tin soni de late et mi rI, e.
Pare!) incident mnIle ii- W
.J1 board du, d(-eslcpo I Un
itci] de p'.us 1 aurals III's
lin a rn:a vit Setl i A-!"
men ernpecihe All ii uiin
be !'l)posibli- de lt s' r .- e
monde jusquia cc quit- ji
pniis)dse tout re. (uJ e sui
appelv produ1inre. Joi coll-
tinueial a stupportir celit
in'serabt' .sItence>

Quand 11l 'trmin: la SyNIn
phone Pastoraile en Juin
1807.; le MaitIre fut tro.)
sourd pour 1 entendre Qu1'
le tragedie '
J'eus le bornhlur de vis;-
ter en Avril 1967 son an-
clenne residence a Vienne-
On y accede par un pe-
tit escaillr rti de Je ceco"i
vris un vieux p'.ano des
meubles fripes ronges- des
manuscrnis et des lie'-re '
d'amour prec-eu.es reli-
ques de ihomme: temoins
irrecusables de !a Soufl-ra


ce. Mon guide et moi; nous
nous times devant la prd-
ca'rlt des moyens et l'im-,
mensit6 de 1'objectif at-
leint : miracle du gdnie.
Je ne sais si le Muske de
ponn provoque un pareil
frsson. Je fie le cOenais
pas.
Ila journoe se terminal
par une profonde deception.
Apres nous etre rendus h
une" maison oui des jeunes
Lflles ont inspire a Erantz
Schubert quelques lieds; je
demandai au Consul hono-
raire d'IHaiti de m'emme-
ner yoir la mason ot SBig
mund Freud suivit ses pa-
tients et conqut la psycha
nalyse.
IL me ripond.t : cFreud
fut un Juif. Sa maison n'a
pas req.u la consecration
qu'elle meritait,. Erreur ca
p'tale reparee depuis lors.
Un home s'est avance
tout seul dans la nuit de
linconscient; il a sondei
Jlabime et decouvert un
continent nouveau. Apres
s etre moque de lui pendant
des decenn'es: le monde en
tier en a faith un heros in-
telectuel. Son nom s'est
objective et ses travaux ba
nalises.

La psychanalyse., enri-
chie d apports nouveaux;
demeure une grande oeu-
vre sc'entifique.
Comme le dit RD. Chessik;
dans la revue Diogene No.
67-1969. scest. en etfet.
dans 1 oeuvre de Freud que
I on trove les vues les plus
pet lliiantes sur la person-
nal:ie lhui aine II ne nous
a pas seuleieicnt done la
prienier desicript'on dyna-
nique du lonctionnement
de ,'esprit hunai;ll con-
tributllon dillllorlt .1alice ea-
pitale -- c st liii aussi qul
a attire note attention suri
l intportainct du inonide des
plih,ltaslmeis que lia iph:lso
phie a iitndallce 1 al n gll-


Freud. pourchasse par le
nazisme. connut a Londres
la souffrance de 1'exil et
les rmseres d'une maladle
incurable- 1l -rutnerent son
existence

Fn 1939. s eteignit I'un
des plus hardis explora-
tejrs de 1 space interieur
E: qpu:lte agonie fut plus
traimaou que celle de Tous
saint Louveriur" '


Arrach4 de o'esclavage et
hisse sur le pavols cdmme
* Ooqyerneur de Sapt pominm
* gue par le Destin; -apres
avoir montr6 la finesse et
la grandeur de son g6n'e
en y instaurant une saine
admin'stratlon et congu L'in
dependiancr ou pass dans I'in
terd6pendance avec la m6-
tropole; a la grande stu-
pefaction de Bonaparte;
premier Consul; reveiarnt
ainsi qule le Genie ca de
L'avenir dany lesprlt.: car
la formple devalt 8tre re-
'd6cquverte deux siecles
plus- tard: Toussa'nt Lou-
verture fut arrOte traltreu
segment le 7 Juln 1802 rt
exili au Fort de Joux dans
le Jura en France.

La tragldie du CHRIST
NOIR

chot froid et humide; au
sommet de la montage:
L'homme des tropiques so'.if
fre de douleurs; 'de maux
de tete; de maux de reins;
de fievre; de rhumatisme.
Au lieu de s'occuper de
les adoucir un peu; Baille
(le garden) continue a d6
pouiller le malheureux. II
lui retire plume; encre et
paper. II le foullle; et sa
paillasse de fond en com-
ble. Le mal s'aggrave. Les
douleurs se generalisent
dans toutes les parties du
corps.

Letat du prisonnier em-
pire Des sa second lettre
le 28 janvier 1803. Amlotl
crolt devoir en adviser le
Ministre Les douleurs con-
tinueiit avec access de tie-
vre Ce qui est plus grave,
lint ltioux tres seche derhire
Lsa peitrlitl .

Puls pendant quelques
lour, I, le nallheureux est
ti prole ai unle forte indis
position Que lul dounne-t
(in ? Riinc Le 7 le\vrier. A
ses douleurs anrlcelnes. sibn
ji oui-eit de nouvielles ]1
souffre maint.enant beau-
coup de i'estomac et ne
mange plus cumme a son
ordinaire.

Les maux d'estomac sem
blent s'attenuer, mais des
vomissementz le prennent
Et. symptome alarmant: de
puis le 17 fevrier. sa figu-
re commence a enfler.
Les semaines secoulent:
crueiles et monotones. Le


mal pursuit rapid ses pro
grls.

AmnoL n-a jamaa-s eu au-
une pitl. Tandls que son
ptisonnier siteignait ainsi
d'upe spuffrance atroce:
lente et accrue; A quon s'o:
cupalt le geol'er ? 11 samu
salt; en pleine nuil; a sur
gir devant son cachet; 11, le
faisait lever afirk de tout
fouiller; vktements. linger
et paillasse.. II bouleversnic
tout, Et le geoller regarta!t,
sans avoir rfen troupe. Mals
le plaisir d'avoir falt un
peu ouffrir le malheureux
valait le derangement et
ecompensalt l'insuccs.

Depuis le 16: le geolier
s'eta t apergu de 1'alt6ra-
tion de la voix. Signe cer
tain et grave d'affaiblissp -
ment. Puis le malheureun\
tut oblige de siotenir en
6charpe son bras gauche:
lnerte et douloureux; pres
que mort. Le Dauvre corns
aue dlvorait et seehait la
phtlsie; que brfilait la fid-
vre; achevalt de se consi-
mer.

L'enveloppe d'une grande
Sme meurt doulourells'-
ment Afin de compl6ter
la SINISTRE TRILOGIL
au rocher de Promethee; h


la croix du Christ; 11 fl-
lait ajouter le cachot di
Fort de Joux.
Volla ce qu'll en a coftle
d'avoir voulu liberer I'hu-
manite.

Deplorable ranqon obll-
gee de tout rachat Qui
pourra en expliquer la fu-
neste ralson.

Amiot dans la main
du D.estin; lamnentable ins-
trument; comme i'avalent
&t6 le vautour dlvorant at
la lance romaine s'arrl-
te; plein d ai migration et
de respect. I1 ne m'a Ja-
mais demand de m6decin'
avoue-t-il.

Inconsclent et cruel; corn
me Baille; il tient son role
dans la sombre tragddie.
Et comme Baille auss); qui;
dans sa victime decouvralt
cdes etincelles de lumileres-
la grandeur du supplic'e
la frapp6. Leur cri; a tous
les deux; le prouve.

L'horrible agoltle se pro-
longe pendant trois semal-
nes

Et brusquement ces sim-
ples lignes : sle 17 germi-
nal (le 8 Avril) a onze heu
res et demie du martin; lui


Au fil des rencontres


BRENDA DEROSA-IIOWES
EN VOYAGE
DE FAMILIARISATION

Mercredi soir nous avons
rencontre au formidable
Restaurant La Lanterne
Brenda DeRosa-Howes. Di-
reetrice de Tours by DeRo
sa-Howes de Philadelphile
arrlvee hundil avec un grou0
pc en t oyage de fainllnarl-
sat!on patl ron le p])ar VO-
YAGES CHATELAIN.

Nous tonss A La Lantcr
ne en compagnic du jeune
et symniathiquc banquier
frangats Frederic Dubois et
sa captivante femme Clau-
dine Dupy Pbois; char-
ge de la gesiton de It'llti
des nombreuses cliniques
de son pere: Dr. Raymon Dupuv. Claudine et Fredle-
ric sont marines le 9 Juin.

ls sont arrives en Haiti en
voyage de lune de miel a-
vcc une recommendation
du Dr. Regine Asseraf; du
Department d'anesthesiolo
gie-reanimation de la Cli
unique Turin; rue de Turin
que gere Claudine.
II y avail aussi avec nous
Jean-Pierre BTuneau; jour-
naliste francais: venu en
Haiti come Charge du De
partement Cara)be de Del-
ta Voyages ill' rue E-
douard Jacques: 75014 Pa
ris) qui fait un guide neces
sitant une exploration des
attraits d'Haiti.
Georges et Edwige Kenn
de Balinthazy et le person
nel de La Lanterne lais-
stipent s-'panouir leur urban
nite come la rose ses Pe


tales sous la caresse de la
rosee.

Brenau DeRosa-Howes 6
talt venue en T'aiti I'an-
nee derniire pour jeter les
bases d'une series de voya-
ges de groups avec l'Agen
ce Chatelain. Nous I'avionsi
renrontreu alors avec sa1
charnmante mire: Mine DoI
Posa-Howes.

Brenda est, line june
fonmmel nniainult. C'est une
cong6nire. Elle est arrivc6e
tIvec un igroupie icomlnos6 de
Gigi Rouse-Purnell: de
Tours by DeRosa-Howes;
Narristown: Pennsylvanle.
Joyce Powell de Tours by
DSRosa-Howes a Atlanta:
Georgie: Jo-Ann P. Kenne-
dy de Tours by DeRosa-Ho
wes 6 Camden: New Jersev:
John H. Hammond de Phi-
ladelphie. Lenore P. Perns
ley de Pennsyl anile et Ja-
mes Boldeni: de Philadel-
plie.


Le group loge a 1'Hotel
Ibo-Lele. ertains sont re-
partis ce matin; Brenda et
les autres restent en Haiti
jusqu'a lundi.

Hier soir: aprse leur di-
ner 6 La Lanterne: Brenda
DeRosa-Howes: aussi belle
que distingu6e: et les memr
bres du group conduits
par Pierre de Chatelain
Tours; ont vis'ti la collect
ton de peintures d'Aubelin
Jolcoeur: 9: Rue 3 Port-
at-Prince avant d'aller ter
miner la soiree au Royal
Haitian Club Htotel & Casi
no of Mickey McLaney leur
a fourni la ,locumentatlon
rlunie sur Haiti.


portent les vivres; ]e I'ai
trouve mort; assis sur sa
chase aupres da,.son feu:.

Toussalnt Lo.iverture a
p;rdu la vie dans d'atroces
souffrancer pour .1'- d'au-
tres vivent un jour la leepr
dans la pleine joul.:ance
de la librt6.

En abordant le vaisseau
de guerre dressant au chef de divi-
sion. Savari qul le commran
dalt; U dlt avt c calme et,
ncrmetl :
t<,En me renvefrsit: on
p'a abattu A Pn '-)ommi--
gue que le trons- d t ai'bre
cl la liberty des Nnir, II1
repoussera par les rac'nes
parce qu'elles sont profoin-
deis Pt, nombreuses*.
11 n'a pas fallu long-


tpmos aliras cette proph6-
tique pirob Dour que tous
les esclpves se soulevent.
Tout d abord: dans un im-
pltuoux courage de dlsor-
dre; i.s incendlent les plan
tationns de canne A sucre:
mettant la colonie a feu
et a sang. Plus tard; sous
d hablies strateges. ls s'or
gansent en armees r6gulle
res; investiss-nt les vill6a-
culbutent les troupes fran-
qaises a la mer et fpndent
le ler. Janvler 1804 la" pre
-nire nation nolre du mon
de.
Toussaint Louverture a.
pe-'du la vie dans d'atroces
,s ,,:'ances pour que d'ais-
vt vent un jour la leur
di ,; la pl6nitude-de leurs
dr,it.s.
La souffrance; maltresse
dep vP


t r~ COXTUE LA.GRIPPE

CONTRE LA POIJSSJEEIE


SUCEZ


- DECONGESTIONNEMENI' DE LA GORGE
- RESPIRATION FACILE
lHALEINE FRALCHE

GRACE A

MENTHO-LYPTUS

en venite partout

IJ1lSI'R. A ET 0 IZMERY
PHONE : 2-21,4 -4 2-0149





MERCREDI 4 JUILLEA

LE BISTROT


GRANDE"

OUVE.RTURE DES VACANCIES


Super Spectacle de


de Frantz Courtois


et des meffleurs Musiciens Haitiens


SJazz. PoP Musique


Bresilierine Haitienne.

SOIREE UNIQUE

Rdservez Vos Places

LE BISTROT
j Tel. : 2-3 809 ._


Unae .Vagueea

Uin~eVaguei


iTEEDm


Fra cheurf


4


- L


rAGE I


a I I


- - - - - -- - - - - -


r


~I


~kCSI\Q










J.1UDI 28 JUTN 1979





CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heares 4 heures (en permanencel 4 heures l0 et 8 heures I


CE SOIR

S ALL I $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV $ 1.50 ,

LA CAGE AUX FOLLES UN PAPILLON SUR L'EPAULE. L'AMOUR EN QUESTION MIDNIGHT EXPRESS


ATTP D A PTT A DU I-(rqPTTlr1XTO Combat a6rien : R6actions du I[ fitfntirn dlinlnminfinn, rln Nitmrao'n


(suite de la lere page) internationals ep course.


congras nicaraguyen. con-
voque pour recherch-r une
solution constitutionnel -
lee a la crise En fault 1 or-
dre du jour portrait prin
cipalement sur la succes-
sion du general Mardi le
President de la Chambre
des Ddputes, Monsieur Fran
visco Urcuyo, qni est un des
successeurs possibles avail
prdcise que le congress se
rdunissait pour enormali -
ser la vie dans le pays n
la lumidre des discussions


Quelques hours plus
tard. les Etats-Unis fai-
salent une proposi.ton dai
de economique au Nicara-
gua ed une sore de plan
gnsment du President So-
moza Washington, a decla
re un responsible nicara-
guyen a 1 AF?, envisav;, do
faire beneficier le Nicara
gua ed une sort de plan
Marshall destine a remet
tre sur Died 1 economic d.i
pays.

Rien na rIlltre sur le de


A petit St. Pierre

BIJOUX DE MER

PETION VILLE

A I'occasion de son

3eme anniversaire d'ouverture le 29

juin 79, un Rabais de 25 pour cent

sera accord du 15 au 30 juin sur

tout achat cash des articles

suivants :
BIJOUX EN OR ET ARGENT
CORAIL ROUGE, ROSE, BLEU, MARRON,
BLANC, MAUVE ET NOIR
PERLES DE CULTURE
S- JADE, LAPIZ, OEIL DE TIGRF, PIERRES
PRECIEUSES
DES BIJOUX ET OBJETS DART EN IVOIRE
DES BUOUX EN ECAILLE, COQUILLAGES
ET CORNE DE BOECF
D'AUTRES BIJOI DE FANTAISIE
PARFUM COSMETIQUE. ARTICLES
POUR CADEAUX I

Phone 7-1744 Petion.Ville
':S.O~KKiOBOSSOOOO~CCCCCSO


-i


tail des -tractations entire
Washington et Managua
Les observateurs ont touTe
fois remarquo avec intidrt
I? va et vieflt de personna-
lltes de haut niveafi. ces
derniers jours. entire les
deux capitales Venant de
Washington Mercredl, Mon
sleur Jullo Quintana, Minis
tre des Affaires Etrangeres
a longuement confere avec
le President Somoza Du c6
te amdericain un represen-
taut Democrate de 1 Etat
de New Yor.<. Monsieur
John Murphy a sejourne
mardi a Managua.

Pour sa pail le novel
Ambassadeur amdricaln, M
Lawrence Pezzlto qui ne
presenter oas ses lettres
de creance a g.gne au pos
te Mtrcredi. It a ete char-
ge dt vitller a 1 applica-
ton de la solution de
menrcalis dem.inaant le
1 organisation des Etats a
replacement diu regime So-
muza Monsi-l" Pezzulo. a
precise un Pore Parols du
Departemenint id Etat pren-
dl'i. contact .i ec tous les
Slelint ls it te 1 position
Uti llat ii ooLi.inloialre dU
Ut-pal l'inei lld 'Kla 1 Mon-
s,-Ul Willaill Bossdlei doll
rt'orltpel a S in Jose de
li .- du d OL,.' "! iitll ill
e;tii.atlIi) l t ell i Il La Mal
soin Blit 'hes n p; ])li recol
oue i'.q iil I1c Iee 1 nd 11 t


S PIn tluton 5 11 nllv



qi I'El ompose nli Pi, st

onl te recus ;anr U( Presi-
dent Panamen Ar"I tldes

1 l'nslauralion d it' conseil
d Elt1 compose de 30 person
nes apparlenan" a ',u. 1-s
c'uurants ayan tu,)er co,,'tre
Somoza


n Ke4 IY uiM1 u1 ". 1 3 I IA-JI VJ1 I. -L Jei'


AMERICAINES A SOMOZA


WASHINGTON tAFP)
Le combat aerien, mercre
di, entire avions syriens et
israelions au-dessus du Sud
Liban, est consider comme
etrds graves car 11 ccompro
met 'les negoclations en
course pour rsmcner la paix
au Proche Orients, a de-
.clare, mercredi, un porte-pa
role du Departement d'Etat,
M. Tom Reston.
Ces negotiations, qui ont
repris le 2o Juin A Herzliya
(Israel) et qui ont ete Inter
rompues au b t. de deux
jours, porien' sur t'autono
mie oe la Cisjordanie et de
la Bande de Gaza.
Dans un long communi-
que, le De-partement d'Etat
rejette les responsabilites
du combat sur les deux pro
tagonistes et appelle les
Gouvernements syrien et is
raehen a exercer 4la plus
grande moderation possi-
bles
.Les israelienT ont Imenn
une strategic de bombarde-
ments preventifs centre les
bases et les concentrations
palestinitaines au Liban a


SALT

Depart pour
Moscou du
Senateur
am ricain
Robert Byrd
A AtIING ON tAIT)
I NelAalui ;inwriv.ain H10
13 II Iy)d lieadicr de la tma-
u] 11 lDinocramt< al Sontal
esl .pirll 1eudi po)ur VIloscoU
puulr 'txpl),Ou ;inu Gouvrn 111
tin Ilt Sove 1QUt. qu i' doit
alte-i dre ( q eIt Senat a-
inerlcain Itcr quelques mo-
d:tications au 'Iraite de 11i-
mitalion dt. armementfs
siralegiques signt le 18 luin
a Vienne ent:e l( s deux pays
Le Senateul estime que le
S..lat pcuna rantifier le
Trau.te a :najorite des
doux tiers s 11 est complete
0e reserves -i dinterpreta-
i ons complementaires umi-
iatseraIes qui n obligeron'
pas ies Gouve-nements amrne
ricamn e' sovietique a. rene-
goclor .: document
Le leader des Senateur,
Democrates. qtL' se promel
ce rencontrer le President
Leonid Brejncv. a touteioll
Smntent.:on de rappeler at
Gouvernemone sovetique
que le Sfnat america'n n esi
pas uno simple chambre
o cnregistrement et ne peu
accepted a priori les mise:
en dcmeurc venues de Mo:
cou de ratilie, le Train
sans aniender
Ces mises en demeure ont
par'lculieremc n' mecont n-
te le leader de ila minority
PFpublicaine. le Senateu
Howard Baker. qui a denor
ce I attitude suvietlque et as
sure qu; n_ vuterait pas l1
Trai'e si ceiui-c, n tait pal
assorti d'amendements subs
tantels.

Retour de
Emmanuel Eugene
Le DLectcur Propridta
re de la Radio Cl'adelle di
Cap Haltile. le confrere En
manuel Eugen, est rentr
lundl de ci te semaine d'ui
seour aux Etats Unis d'A
merique.
It regagne domain le Cal
HaJtten ofi 11 va s'occupe
d'organfser eus fetes d'ann
versaire le 15 Aofit prochat;
de la Radio. 11 ( sperc aust
appor er son melloeur con
course dans I organlsatlou
du champlonnat annual d
vacance de football pour I
Coupe Radio Citadelle
champlonnat auquel 48 dqi
pcF oe toutes les rdglons d
Nord et du Nord Eat avaler
par' cIcp6 1annoc derni re
Nous souhaltcns bonnie be
gne au confrere Eugdne.


la suite d'une vague crois-
sante d'actions tetroristes,
a declared M..Reston. Cer-
taines des cibles etaient ex
trememont proches des po-
sitions militaires syrlennes
En meme temps, 1'aviation
syriennes a fault des sorties
Cte temps en response aux ac
tions israeliennes.v
aCette combination danger
reuse d'evenements, r. ajou
te M. Reston, a eu pour re-
sultat le combat aerien d'au
j ourd'hui.,
x xx x

Sel(;n ie DepaiTement dE
tat,, il est pivs que temps
que routes les parties adop
tent une attitude plus res-
ponsable. y compris lto pa
lestinlens don't les actions
terrorists en Israel ont pro
voque un nonibre egal de
reactions isra-'iemnes.,
Par lintermediaire de ses
Ambassades a Tel Aviv, Da
mas, et Beyrouth, le Gou-
vernemenit americain s'ef-
force de trouver les moyena
d empecher de nouvelles vio
lences:.
Le President limmy Car-
ter. et le Secretaire d'Etat
aniericain. M. Cyrus Vance,
qui se trouvenli Tokyo
pour le somnme economnique
des pays Industriels, serolnt
tenus au courant du resul-
tat de ceA .l orts

D auilr, part. elon le De-
parlcement d'Etal. des clihs
selins F-15. viit'dus par les
Etals Unis ,a Israel. onl
'pcut elire>l 01, utl.llses par
It GoOuvernemeint israeleln
lors de ce combat aerelie En
vertu di n accord en re les
deux pays. aincen materiel
militaire americatn vendu a
Israel nc peu, etre ullise
dans cette region

D apres les informations
du Department' dEtat, le
combat a ete declenche par
iattaque d objectils au sol.
Les syriens auratent perdu
de quatre a ijx avions. Les
pertes israeliennes, s'll y en
a. ne sent pas connues.


Au sommet de Tokyo : La Journee


TOKYO i AFPe
Les grinds n puissances oc
ciden'ales paraissaient de-
termmees. jeudi soir, a I'is
sue de la premiere journey
du oSommet, dc Tokyo, a
surmonter leurs divergences,
pour ecarter la menace d un
re face a la ciie de t dner-
gle.

Dans une atmosphere ten
due. creee par les profon-
dc.s divergences apparues a-
vant la conference et par
1 announce des prochains rc-
levements de prix de 1'O-
PEP, les sept Chels d'E'at
et de Gouvcr',i-'ment sont
tout de mei o parvenus a
defniir ies graiides igncs
d un compromise possible sur
la limitation de leurs lmpor
tatlons 'e petrole.

Ce compror'p.'. essentiel
pour evlter l-s surencheres
et de nouvetles hausses
de prix su'- le marched
mondial du potrole. compor
terait dc.s ob)ectlfs chiflre.
pour les achats de brut on
1980 et peat etie 19t9, lixes
pays par pays. Les curo-
peens, qui s opposalent A
cette procedure obtlen-
drahjt en cniintrroarlle la
fixation d'obj(ctlfs pour



AVIS

On trouveran In deuxitme
edition de I'ouvrage de Me
Achllef Arlmilt orCULTU-
RE, CiVil ISAT'ON ET DE-
VELOPPEMENTe dans tou-
tes les llbrairlcs de la Capi-
tale ct de Pttlon-Vllle.


lannce 1985 pour les Etats
Unis. le Japon et le Canada
II restalit de difficile ne-
gociations en perspective sur
le chiffrage des efforts de
chacutin. Chaque pays "P
trouve confront a la redou
table logique eolon laquelis
une reduction des importa-
tions de petroic peut se tra
duire par une diminution
de 1'activite 6 cenomique et
done par un accroissement
du chomage. Une logique
qui. devant les echeanccs e
lectorales, ne pousse guere
aux concessloni,

Les parlicipanws cu osom
met de lene,tle, semble
sur let noint d'autre pa;r'.
de parvenir i un accord sur
l'Institution d un enregis-
trement obligatcire des tran
sections elfectuees sur les
marches tlibri(a du petrole
Les uropec.ns. qui etaient
convenus d insilItuer ce me-
canisme pour le march de
Ro'terdam, ins;..l.atent pour
qu une action internationa-
le solt entreprise

Les prix pratiques sur ces
marches, qui ont recem-
ment a.ileint le double des
prix olficlels de 1OPEP. e-
talent cites oar les produc-
teur de petrolc pour justi-
fier des lausses de prix
MaIs uin control' reel de ces
marches comportant notam
ment las lxantin d'un prix
p!afond, au de'A duquel au
cune transaction ne seralt
nilltorisde, nl s-urI stauns dou
te pas retenumii It suite du
refus ca',6gorique de la RFA

En ce qui cncerne le re-
cours aux nu re sources d'e
ni.rgie les dirigeants occl-
dentlaux sont onvenus, ye
]on tle Premier Ministre Nip
pon, M. Masayoshi Chira,
de ne pas retarder leur 6qul
pement Electro Nucl6aire,
malgre leflolt necessalre
pour assurer la security des
Installallons.
Enlin. un ttx'e common
a cte rendu public jeudi par
lequel let sept pays les plus
r'ches de I Occident senga
gent a Intenaifier leurs ef-
forts en faveur des refugees
indochinois.


rits a Managua; M. Lawren
ce Bezzulo ne prdsentera
pas ses lettres de creance.
II velllera a application
de la resolution de 1'OEA
et prendra contact avec
tous les 616ments de 'op-
position. En outre; un haut
fonctionnaire du Departe-
ment d'Etat; M.' William
Bowdler; dolt rencontrer a
San Jose de Costa Rica des
reprdsentants du gouverne-
ment provisoire- en exile:
form par cinq groupements
de l'opposition; sandinistes
inclus; a annonc6 le porte
parole du Ddpartement d'E
tat; M. Tom Reston.

Panama;; Grenade et Cu
ba ont dejh reconnu le
gouvernement de recons-
truction national> consti-


tud le 18 juin a San Jose
et qui est 6tabli desormais
a Panama. Le Mexique a
annonc6 son intention de
reconnaitre; a son tour; ce
gouvernement en Exil.

De leur cot6; les pays
du Pacte Andin (Bolivie;
Equateur; Perou; V6nezue-
la et Colombie) ont recon
nu le droll a la lutte ar-
mee des insurges sandinis-
tes.

Seuls le Nicaragua et le
Paraguay avaient vote con
tre la resolution de I'OEA
demandant le remplace-
ment du President Somoza.
Pour leur part; le Chili;
le Guatemala: le Hondu-
ras: le Salvador et I Uru-
guay s'etaient abstenus.


Department d'Etat am6ricain


LIVRAISON D'EAU



2.800 Gallons


SERVICE RAPIDE


Tel. 2-3193 ou '2-5602

PORT-AU-PRINCE DELMAS


PETIONVILLE

r/oo~oooooatocGcccco


- LABOULE


(Suite de la l1re page)

ze autres pays membres de
1'OEA;' la resolution de-
mandant son replacement
par un gouvernement dmo
cratique don't lls exeluent
ddsormais toute represen-
tation somoziste. cLa solu-
tion dolt commencer par
une rupture nette avec le
passed, a declare mercredi
le Secr6taire d'Etat Ad-
joint; M. Viron Vaky.

En change du d part du
President Somoza; don't la
famille rdgne sur le pays
depuis pres d'un deml sie-
cle; Washington serait dis
pose a offrir au Nicaragua
une aide ai la reconstruc-
tion; cune sort de plan
Marshall,; selon un respon
sable nicaraguayen.

D'autre part; le novel
Ambassadeur des Etats-U-



Attentat
ex-Chah d'lran :
L'Ayatollah
Khalkhall
maintient ses
declarations

TEHERAN (AFPI
LAyaltollah Sadegh Khal-
khall ,qut a ligne personnel
lenient iatiret de mort con
Ire I ex Chah c Iran, a real-
li'llm jeudt qte le Imouve-
ient des oF'dayin e d<' l'ls
lain' reveindliqualt latI elLn-
tal nianqlue" perpetre & Cuer
inavaca. au Mexique, contre
lex-Souverain iianlen.

11 a enx outre prec.,e que
edeux tois helicopters,
et non un seul _alsalt partic
de la tMissiont charge d e
xeculter la ser tence.

L Ayatollah lKhalkhali a
a]oute qu'une edeuxieme
phases cotait on preparation.
Un proche du Chah avait
ct-goriquIIemc,;I dementia
ceL atentat leudi a Cuer-
navaca.


Offshore Antilles


FLY FREE TO MIAMI

Well reimburse you for your round trip air fare

to M'ami plus S 100.00 for expenses ,when you bu0

one of our boats

We offer you the following boats

OIFFSHIORE TRAWLERS 33' () TO 5:1 0 ,

OFFSIIOtRE SAIL BOATS .5' TO 53, 0,

TRYI US YOU WILL NOT IIE' DISAPPOINTED

I'PRICES AT 15% TO 20%, less then if you ioiuld

buy yourself a boat anywhere in the S 1

What a great way to buy a boat to your choice :

save thousands and have fun doing it

Financing for 10 to 15 years ava. able

Contact 4-0412 or 7-1561 for information


2l


U S A A H A I T


Deptus deja plusieus annees la TRANSCONt x
offre un service rapide economique *t complex en
container scelle de MIAMI a PORT AU PRINCE
Maintenanl nous otirons ussi un service p' let et
des elats,les plus important des U SA I HAITI
Vos documents sont auss prepares er nous et nous
*I'0"'5 dauss Id consoldeoton
"Ou def DuS am*p M lnformefion% c"OreIte

SMEMBPE CHAMBRE DE COMMERCE O'HAITI
TRANSCONEX CONTAINER SERVICE. S.A.
123 Rue u Centre E age Relph Perry
PORT AURPRINCE HAITI
TEL. 2-1559


r--------------------l---~ailu~'"-`u~ ~~:---- I--_~~ --- -------~~


iei! lC~r3 a~iaaeaoaB~SCio&


~_j ~L_-~~__~Li--~di~;-ilj~/l*ljll i ^iil_-;hi-; i-L~j: CL-.L~LC-I-- -^r---py*SjlLI^ -)lii~i~L~-~il~y-Bi;rWPIILLi~-~i~.i~


A-" OLACL'YX .XVLkKLCIL4lL % L.UttL S L


o




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs