Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10430
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 27, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10430
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text






I IM PERFECT IN -I COLUMBUS 1TEMORIA


NICARAGUA


Le point de la situation


Le 27 JUIN (AFP)
Le president Anastasio
Somoza du Nicaragua ne
d6missionnera pas; et ne se
demettra qu'A 'l'occasion
ad'elections libress>.
Dans une interview accor
dee a une radio 'colombien-
ne; le general Somoza a
rkaffirm6; mercredi; sa vo-
lontd de se thaintenir au
pouvoir alors que le Con-
grbs du Nicaragua se reu-
nit; jeudi; pour rechercher
sune issue constitutionnel-
le >; la crise du pays;
c'est-k-dire; en fait; selon
les observateurs; pour exa-
miner les problems de sa
succession.

aJe resterai au pouvoir>;
s'est ontentd de r6pondre
le general Somoza lorsqu'un
journalist colombien lui a
fault remarquer que; selon
le Departement d'Etat ame
ricain; il n'y aura pas de
solution tant qu'il restera
a !a presidency.

Pourtant; depuis quel-
ques jours; Anastasio Somo
za et son regime ne peu-
vent plus computer sur le
moindre appui du gouverne
ment americain. Le novel
Ambassideur des ELats U-
nis aux Nicaragua: M. Law
rence Pezzulo: rejoindra
Managua dans les pro-
chains jours avec mission
d intensifier les pressions
pour amener le president
ncairaguayen a dmiission-
ner.

(Aucune neeoolinlion, me
dli:-ion ou compromise niest
possible avec un gouverne-
ment Somoza;.: avail t.ui-
me niardli M Viron Vaki
Sei-i eltaire d'Et.,t Adjointi
principal re ptois.iblt- de la
tolitique inIterainei It(oiIti
dc Wasiiti6itin

La position d( Wtasilt'L-
tt)P. roiirliS line .,-nslble
tV'iutlIon p);r rapport a la
iecante tentl've dc ia Miai
Bilaii ll e de lt iic i ,' l-
(' (les eeil r .n '- uiin/s-

S a ine' lieLitcialio ell
r,.( aau Niciri,. 't, lice
'-- n 'cl1ure i,'. -:i u,)uver
ent tIauin o;i:r i(tL.


Cependant. le regime du
:rud. Sm,'.:a se-
L' i E. s tU i iniqueti
,'u vtornement exis amn.


. pour le moment; au Nicara
gua. M. Vaky a reaifirme a
cet egard, que Washing-
ton n'avait pas I'lntention
de rompre ses relations a-
vec le gouvernement de MI;
nagua.
Les sandinistes quw m'b-
n-nt i insurrection centre
le regime Somoza depuis
trois semaines interpr6tent;

(Voir suite page 5)


L:/-rab;" Sao.,: "e .- en re

m.litairs cdans la re-
c r So Ou



Ta: ilf v r
,.." !-s ETrib' .b.e G..1'e i -
..n r ecn t
r d:r; du Go'
,- d- K Ch:.01:

a B, mad A.-Tha
- -e Prs. d ,.' de Eb ,'


WASHINGTON iAFli
Le Nouvel Ambassadeur des
Etats Unis au Nicaragua.
M. Lawrcnce Pezzulo. re-
joindra son poste dans le
courant de cette semaine
avec mission dintensifier
les pressions pour amener
le president Anastasio So-
moza a demissionner, a-t-
on appris mercredi a Wa
shington
I! est clair en effect. de-
puts quelques oursr. que
M. Somoza et son regime


Monsieur le Directeur,

Sous ce titre. LP Matin des
22 et 23 Juin en course pu-
b;ia une belle note pour
saver de la hache un mo-
nument historique; La Villa
cLe Hasard-.
' Mon propos a pour but
de renforcer la solicitation
de ees 61 intellectuals en
fournissant plus de details
sur cette construction de sty
le victorien.
D'abord jP me permets de
reliever une petite erreur au
suJt de la date de la cons-
truction qui eut lieu en 1915
et non en 1905.
En effect, la propriet# ap
partenait a& tdolphe Tip-


deo Ew. a:- .rabes UnJ S
KEEAU C'er Zayed Ben
SuO:an A.-N'ah.are. .e Vice
Em:r ae Bar.re n C.e:kh Ha
mac B:-. Issa A -Khaulta
LiJn-" qc .c t :f-mler M.nis-
,:e N\'rd YPrpen::e M Ab
EnI ur nvl+ on cU RoIa
Kna.d c Arab Saoud:ae
cef manoeu. r,< q.'. .- de-
roj ent dans "n-. region pro
che au Yemer d un'- p,,-
to. --c:rat'eiq., certa:ne.
L :-portanc're accor-dee a

'Voir sutie pa''- 5


ne peuvent plus computer
sur le moindre appui. mill
taire ou moral, du gouver-
nement americain.
Ce.ci resort nettement
des declarations fates mar
dl au congress par le princi
pal responsible de la politi
que interamenrcaine de Wa
shington. le Secretaire d'E
tat Adcioint. M. Viron Vaky.
,Aucune negociation; me-
diation ou compromise nest
possible avec un gouverne-
ment Somoza. La solution


penhauer, meubre environ
151 carreaux dt terre don-
nant d'une pa-t 'ur l'Ave-
nue Christophe au Nord et
au Sud et l'Est sur l'Ave
nue Toussaint Brave, pres-
qu'en face de la Malson Cor
dasco, un autrc joyau d'ar
chitecturc victorienne, con-
que par l'Architecte Maxi-
millien. Au course de la pre-
miere guerre mondiale 1914-
1918, la propriitl revlnt &
I'Etat et vend.ue b Alexan-
dre Villejoint.
Cette proprie,l qui a une
forte pente a et6 tracee
pour permettre la montee
facile par I'Ingenteur Gentill

iVoir suite page 5)


dolt commencer par une
rupture nette avec le pas-
sec. a affirmed M. Vaky.
C'est ce message que M.
Luis Pallais: Vice-President
du Congress nicaraguayen;
a etS charge de transmet-
trZ a son cousin germain;
10 president Somoza. M. Pal
lais 6tait venu & Washing-
ton pour plaider la cause
somoziste aupres du Depar-
tement d'Etat. II a mainte
nant regagn6 Managua.
La position adoptee par
les Etats Unis constitue une
nette evolution par rapport
au souhait; exprim6 encore
rdcemment a Washington,
de fare participer des 5l1-
ments du regime Somoza
a la n6gociation sur une so
lution politique au Nicara-
gua et de les inclure dans
un gou'oement de transit
lion. N
Les moyens de pression
des Etats Unis sur Somoza
sont limltes et on le recon
nalt A, Washington. Toute
aide militaire et 'conoml-
que au Nicaragua a 6t6 en
effet suspendue i11y a plu
sleurs mois dejl.

'Lanc6e par le Secretaire
d'Etat M. Cyrus Vance a la
reunion ministerielle de l'or
ganisation des Etats amrri
cans (OEA) la semaine der
niere;: 'ld e d'un recourse A
une ,Force de Paixr s'est
heurtee A la resistance fa-
rouche des latino-amerl-
calns qui redoutalent une
r6dltlion de intervention
americalne en Republique
Dominicaine en 198665.


MERCREDI 27 JUIN 1979
?J- 21 111


TEL AVIV iAFPt
Ciilq avions syriens ont ete
aba.tus mercredi matin au
course d un combat aerien
avec des apparells israeliens
ellec'uan't -an raid au Sud
Liban. announce un commu-.
nique.
Tors les avions israeliens
sont rentres. precise le corn
unique.
Les cinq appareils syriens
ont ete abattus mercredi
main en comLrt aerien au
dessu." du Libin, alors qu l.s
tentalent diinte cepter des
avions des forces de 'air
israeliennes eifcctuant un
raid sur des concentrations
de tedayinme. onnonce un
communqu du porte paro
le militaire.

Le comminiJoue precise
que tous les ctparells israc
liens sans exception sont
rentres indenines A leurs
bases apres avoir ellectue
leur mission.
Le combat aerien s'est de
rould vers neul heures Gmt
lonze heures locales.



LE COMBAT AERIEN
ISRAELO-SYTnIEN :
LE PREMIER DEPUIS
PLUS DE CINQ ANS

TEL-AVIV i &FP)
Le combat arien qui s'est
d6roulei mercredl martin en-
tre avions synien et israc


liens. es le premier depuis
plus de cinq ans: pendant
la g.erre d usure qui suivit
la guerre d'octobre '73. les
appareils israe'iens avalent
abatou. "e 29 avnl 1974. qua
tre avious sy' ens.
C est aussi le premier
dans le cel libanais. A main
tes reprises. durant l'opera-
tion Litani 'Mars 785. tes a-
vions israeiien, et syriens
setaient trcuv%- S distance
relativnm.ent fable les uns
des autres. Mai le combat
avalt oe evite Sc!on les cor
respondent', mill'alres israc
liens, ce sont les syrlens
qui ont pris cette fois l'ini-
tiative. en la-ncant une es-
cadrlle tde appa:eilF isratiiens qui bom
bardaient des hases de feda
yne pres de Sidon iSaidai.

Les commenateuns milli-
talres sraelicln a interro-
gent sul les r.':sons de ceO-
te intervention 118 estiment
que la nerwvolte qui regne
au sin de l'armee' synrenne,
a la suite des ierniers deve
loppements eni Syrien pour-
rail en etre I ane des cau-
ses, tandis que dans les mi
lieux militaires israellens au
torlsds, on continue de de-
mentir los informations en
provenance de Beyrouth, se
Ion esquelles tin ou peut -
etre meme deuvs" avions Israe
liens auralent ete abattus.
Le porter parnlJe a riaffirme
que Lous les aoparells Israe
liens talent ienitres Indem-
nes a Icurs bauaes.

Mais Us sc demandent
Sgalement s'll i'y a pas u
une d6cialon des autorites
polltiques et militaires sy-
riennes de s'opposer par la
force K la nouv.elle tactique
Isratdlienne, qut consist a
s'attaquer systematiquement
aux bases de d6dayinc, sjus
qu'A ce qu'lls nalent plus
la force de lever le doigt
centre Israeln, ainsi que l'a
rip6tle I premier Ministre
Menahem Begin lundi soir,
A Klryath Chniona.

Israel n'6tant pas prct A&
renoncer & cette tactique,
on pourralt done enter
dans une pha-t assert dangp
reuic. ajoutent les commin-
laLeurs.
Ils soullgnent i ce propose
que le Liban deviendrait a-
Jors un chimp de bataille.


LIERAr '"


oU. 31.11


8see- DAN








FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN DHAITI MEMBRE DE L'ABSOCIATION INTERAMERICAINE DE PREE


DIRECTEUR : LUCIER WONTAS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


A pronos des rdformes annoncees dans 1'enseignement


ENTRETIEN AVEC LE MINISTRY


DE EDUCATION NATIONAL

INTERVIEW RECUEIJLI PAR CARLO A. DESINOR


-- Vous avez iait part. le
18 Mai dernier, d un vaste
programme de sestructura-
lion de 1 enseignement on
Haiti Par quoi comptez -
vous commencer ? Quels
moyens dispos:z-vous pour
ccncretiser tant de projects ?
Et enfli, quel delai esti-
mez-vous raisonnable poiur
1 iboutissment de cette res
tructuration de 1 enseigna
ment enBalti '?


Les efforts cau Dpar-
tement de 1 Edutat;on na
tinc:al, porteront sur 1 en-
seignement primaire qui
constitute le secitui le plu.3
ini:;-.rtant de iotr- syste-
natr educatf No'u.s sommmes
eiraini d elab )It in nou-
etau urrirnculuI.i pour 1 eco
le haltiti-nne C't noutveau
t:irric1ulum onwiv'a'- la :c
v; d't -t prI II glunn I


:1- lnu -ll e t noryta
1 l'a rcnu ; ) t' ,1 dil" 1 e ]-

dispIosilit i, h'iltuionnrel ni.'
' li I ul ,,. i: l,. D ep 1 rt e


h JpN ]< ;'.; 1 i radio e
P It ti tt' hI a ll t





) I Ut li C ,, ,;Io -
l, I, i:: |> pre- 1 vUi(- d
c :..'.ir 1 a r, :nct;,

!;:, coles niumales. Le
Pc':. EIDER rsaulc a n
ac a'i-ri aec la BD i' t'u
de ,-,~,truire t. c-hoe


normales et des ecoles vo-
cationnelles Je dois souli-
gner tres fortement que tou
te reform en profondeur
demand du temps Par ex
emple, le programnime de la
lere annee du primaire se
ra experiment en 79-80. ce
n est qu apres cette expert
mentation indispensable
que nous envisagerona 1 ex
tinsiion de ce p{ogramme.
Il faudra au mions at'mn-
dre dix ans avanit de voir'
sortir les premieres promo
tions ayant suavi 1enseigne
n-nt remove, ce qui est une
course perlode dans la vie
d une nation


Votrn pros' anime d en-
segihemenot en ( :eole a 1 e
cole primaire conastitole une
sort de revol aion Vousn
bouleversez des structures
tradi'Jt:onntltles Ne craligint
\ ri s d etre a court de
8y'lnu a ])pour lontrer "ntl
Ct) Iatine oppositloin a VO lt
piogi almiint ?I


Ce qui est primordial
pour nous. c est 1 instaura
tion dun dialogue entrd
toutes les per-onnes lnt&-
ressees a la refonte de no
tre system educatif. Tant
que la discussion est possi-
ble. il est ouo qu il y ait
c est par la discussion que
noas ferons progresser les
ides. Ceci dit. ncus avons
commence une champagne
d explication sur les nou-
veaux programmes, dans
"plusieurs villes de provin
ce; des debts organises a
vec des educateurs, des pa
rents nous out ptrmis de re
Caeillir des questions, des sug
g stions qui -leont analy-
sees nar le cnmite du curri


A qu01. at.ribuez-vous
essentielleini.'t la baisse
du Ilveau de lnseigitne -
nit'l; en Haiti Et coin -
ment colnc'vez2-vouis un eveon

'Vo1r suite page 7t


Iran: La tentative


d'attvntat centre le Chah


tPatr H ne FL;POi
MEXIC'O AFi'

Tr;iva l d .mtr1n.ic o" d0"

iaronuu onu Iertisse'mtit a
vanil unt operi:ion d'- coin
manido contre le Chalh ')
L artt"'' .l..uw-li, aus pioto-
let-mttraille i a partir
d un helicrp'.pre non iden-
tioe, con'tr p la rvsidencp-
for-rtisse de 1 ancient Mo-
n.arque iranipon a entraine.
a C'-ernavaca. un renforcre-
ment des mwsu'es deoa dra
c nonn-s prs's pour pro
tear Moham- .i Reza Pr.hle
vi et sa famille
Interroges par des jour-
nalistes dans citt- ville
proche de M'x:cro les voi-
sin< de la resod-nce que le
Chah cccup? di put deux se
marines sont former ls Lun
di apres-m.di un helicop
there au fusttl.e rougle som
bre strike de lines bleupes
a survole en "ase-mottes la
silla Serena,. 'serenitei
que le souv, ran dechu
loue d;'-on a un banqouer
mexicain Au fracas des ba
les s est melee pendant une
demi-minute 1,- claque -
mant des ra:.les dun pis
tolet-mitraill-ur, avant
que l apparel, apres avoir


( ', St\ r sti" tSit]i, iititttlt; ]t'
Iltl di t ts rvI C.SS di d! sthcurit',
d;.-parals;. -
Lat Polic' ,i( C't'rnavact .
,ti It,-ait meicrcdi. A tout
c mn'lI (-nla!ril s'ir Iaffaire
Selon dls 'aoitantis Ic la
ville, les ru..les fouirmi
lent. toutefois. dcpuis 1 in-
cidentl dun numbre inuisi
te de tourism > t(t plus
noambreustS a' ue ae coutu-
me sont l's Sttitures quI
rcrculent au pas pour per
mcitr? a le u's occupants
d ,admirer, !es joyaux de
1 ar(hitecture tiocniale Es
pagnole de Gu ernavaca.
:,e Chah. I :'iperatrice Fa
ran etl ls m-mbres de leur
family sont indemnes. se-
lcn d-s sour-?s officieases.
et la press ae Cuernavaca
a rapport. -'rcredi que
1 ancien souva'rtin iranien
a etle a-rcu Mtardi. dans
Un ouartier comrnr-cjatl o
il deambulait (ntoure d u
ne nuee dage'its de securl
teo
L chece dei assailants de
la Villa Serf na, met en
evidence les obstacles qua
si insurmontables auxquels
se 'eurterait tout command
do qui monteriit evitntuel
element une opeer ttlon Cou-
tre la rdsidnt oe du Chth.
Douze mille rinetres ar-
res de superficle. quarante-
sept chambres I lus de dix
patio,, Le cadre paradisia
que de la Villa. agr6mente
ae piscines, de jcts d eau,
de plants fronic-o es r'
d un foisonnement de bou
gainvillies pourpres. est
trompr'r. .
Cent gard'-s du co-p *
membres du FBI sont sur
les lieux. et la residence
communique dir ctement a
vec quatre maisons adja
centers uniqugment desti -
naes a loger li personnel
de security.
La rue qui mene a la villa eSere-
na-, conduit h une grille
de fir forg6 qui n est qu une

(Voir suite page 5)


Exposition artisanale


itinerante

DE L'AGENCE DE COOPERATION CULTURELLE ET
TECHNIQUE AU MUSEE D'ART HAITIEN

Par W6bert LAHENS


Co qui nous a partlculld
recent frappe dans cotte
exposition international
d'artisanat de pays d'expres
sion franqaise, c'est la va-
riett des products exposes,
lesquels sont, le plus sou-
vent. caracterlstiques du
pyas exposant parcel que
ces objets d'artisanal, min-
me si c'est de Iart nmineur,
refletent parfuis le quotil-
dien, le cultural, le rell-
gleux, les croyances. les prel
juges, les mours., en un
mot, le folklore tie savoir'


du people) du pays expo-
sant.
Vingt deux pays, la ma-
joure parties est africalne.
ont participd S cette expoMs
tion itindrante organisee
par 1 Agenct' de Cooperation
Culturelle et Technique
(crS6e le 20 Mars 1970 A
Milamcy, Niger' Cettl expo
slton tourne depuls 1975 A
travers les pays membres
tels que I Ile Maurice. lie
Seychelles. RA .nda, Burun-

(Voir suite page 7)


Ted6phone : 2-2114 Bolte Pohtsle : 1316
Rue du Centre Nr 212


CHRONIQUE DE L'ACTUALITE


Historique des rencontres


Presidentielles Haitiano Dominicaines

VII -

Raisons et r(sultats de P'entrevue de la Baie de Mancenille


Diverses raisons semble-
ralent expliquer a mon a-
.vis, ceitt cordial entrevue
de la Bale de Manceril le
entire les Pr6sidents Hyp-
polite et Heureaux.
Cette rencontre allait -
elle desormals orienter plus
favorablement le cours'des
relations haitianc-domini-
caines y avait-il des resul
tats enregistres dks cette
meme annee 1893 ?

Nous allons cssayer d a-
nalyser tour a tour ces rai-
sons et ces resultats.

MEILLEURE SITUATION
FINANCIERE HAITIENNE

La situation financier
s etait beaucoiup ameliorce
en notre Republique de-
puls 1890. Ds amortisse
ments substantiels, I enmii
sion de bons de substitution
avalent pu red'ilr- le mnoo-
tant de la doelt.' lnteri rei
consolidee, des beins coln-
petnsables, de la dl-tite flot
lant des pi'it n.)rultii n a it,i -
r'!uiir's lD's ilOI'altoilres t-
\,tonlil (c ob''mius pour in
c lit xit r'ur't" cl It 'tailin's
series dt s culpruii.s lllthi
1c linrs. L'e oiUVtTrimetllInl
d H\)ltpoli.e avail pu fai're
face aux 1Iremhniors Ocliean
ces des ncinlbr-uy contracts
d travaux publics, entre-
rpis dans le Nord ou dans
Sud, dans 1 Ouest et le
.'titi-OustI Comm'? dans
1 Artibonite ct a la Capita
le tn vue ie grades r6ali
stations d une incontestable
utility publique.


par Gerard JOLIBOIS

Cet heureux redresse- duciaire soutenue par une
ment financier s'appuyait couverture bancaire plus
sur deux causes : ou moins satistaisante.


lo) 1'augmentation du vo-
lume de la recolte de cafe;
qui a atteint lora 600.000
sacs de 80 kilos (1)

2o) l'elevation des course
du cafe; qui ont plafonne
au prix extraordinaire a
cette epoque de VING'I
DEUX DOLLARS le sac.
Des fonds ont done pu
etre transfers a Ulises
Heureaux et calmer ses
exigences; en raison du pre
cleux concours octroyc a la
Revolution d'Hyppolite. Mal
heureusement; il nest pas
question de trouver trace
de ces operations, datns
les rapports financiers an
nuels. Des artifices cunip-
tables les enveloppaient e-
videmmuent et nie perlet-
tent pas de les distinguer
dans l'ensemnble des chapi
tres budgetaires ou des cre
dits extl aordinaires.

Le Gollvericniient d U-
lises lur'ea.ux se debat-
talt 'in des crises financio
res algues, offrait la pros
quile de Samana a. un sy!i
dicat d'entreprises euro-
pelnnes, devait fair face
a des ultinmatumns de puis-
sances 6trangeres, niotam-
ment de la France. Pis en
rnre: i1 avait du Amettra
pour quatre millions de
dollars de papier-monnale.
I2) sans aucune garantie.
en plus de la monnaie fl-


GONZALEZ
DEMAND ASILE

A l a fin d e
1892; le General Ignacio
Maria Gonzalez; ancien
President de la R.D. a trois
reprises; continuait a fai-
re parttl du cabinet, en
quallte de Ministre des Re
nations Exterieures. II a-
vait cru qu'Ulises Heu-
reaux ne se presenterait.
pas pour un nouveau ter-

(voir suite page 2)


C'- pays soultrI- d til es-
pritt lint iilnle le colo

C(lal;ine hall, 11 I st uno ro
Ion poltnli:l out n atlentld
quc suno hil'

Le comupolteilli'nt dc:; (b -
lii s et des p'ivil glets. i.ou
au couirs do noi rit hsltoire


n a et qu ul
toe de celu
maitr'es blta
le covert d
mie de mauv
la commiseo
leuse.


Le Nouvel
Ambassadeur
americain
Sne presentera pas
ises lettres de
creances
WASHINGTON (AFPi
M. Lawrence Pezzulo; le
nouvel Ambassadeur ameri-
cain au Nicaragua; ne pre
sentera pas ses lettres de
creances au gouvernemer..t
du general Anastasio Somo
za.


L'Ambassadeur; qui a ga
gnp son poste; mercredi; a
6t6 charge de veiller a 1'ap
plication de la resolution
de t'Organisation des Etats
Amdricains (OEA) deman-
dant le replacement du
regime Somoza par un gou
vernement d6mocratique; a
precis6 mercredi; a. Wa-
shington; le porte-parole
du Departement d'Etat; M.
Tom Reston.
M. Pezzulo prendra con-
tact non seulement avec le
gouvernement en place;
mais kgalement avec tous
les elements de i'opposi-
tion;' a'-t-il ajoute.
Un haut fonctionnaire du
Department d'Etat; M.
William Bowdler; a 6et
charge6; pour sa part; de
prendre contact; a San Jo
se de Costa Rica: avec le
gouvernement nicaraguayen
de reconstruction national
former par cinq groupement
de opposition; sandinistes
inclus; a announce M. Res-
ton.
Les Etats Unis '1onit pas
reconnu jusqu'a present, ce
gouvernement en exil qu ils
ine le coinsiderent pas com-
me sillfis:smmentl represen
tatif de routes ,is tendan
ces pohtlquets bd pays..


L c In ( 1 1 ( .1 1, i lr
t ll l d, ] 1





larnit's. li i t i I
de siballtrn s


ne ciple adap- Le cion
Il des anclens Htitl.l Dans I clminisi tra-
,c- Moi6 sons tion..Daris les c',( clfs Intel
'in paLtrnalhis- lectuals Dai. le. A",r: CClihez
'ass alo oil de vob s. Parlto l
ration acanda- 1 1 siltii d,' t 'it Ir er : "i;l-
toLur do sol )Oir voir I' re
-sultat dc- o't w i< gachlt
Faudra-;-:l tt'f, 1oim-7 'as;
Fttus a....... uI ,,it-il
lus IIcoI's un ;l i-e 1Sn- 04 patur
u(s, chasser et n :i ,s-ni i ct. c -
colon qui ,V, o, v! c ,


Les commentateurs se de-
mandent quellP o :--",-.i la po
sitee. d i Egyp;tp. si la si-
ltanlon continualt de oe dc
terlirer.

x x x x

COMBAT AERIEN
CONFERENCE DE PRESSED
DU CHEF D'ETAT MAJOR
ISRAELIEN

TEL AVIV (AFP)

Le Chef d Etat Major is-
raelien. le general Raphael
Eytan a declare: mercred'
que < malgre l'intervention
syrienne; les appareils is-
raeliens eontinueront a
bombarder les bases des f6
dayine palestiniens au LI-
ban.

<,Nous ne changerons pas
de politique slir c pointl.
el c'est done aux syriens de
prcndre leurs responsabill-
ts>': a-t-11 ajoute 11 au course
d'une conference de press
aux correspondants militai-
res

Le general Eytan a soul.
gne que edepuls quelque

(Voir suite page 8)


dent le sou'Vn t r nOLlus salt
'J a' t doals 1 Cs cacti e-
Mlars les plus sambrea2



Quand un
noiagainaie
va rencontrer sa
sour ce-tenaire

La scnm ''ne i.cr.-iiert 1I 'I C
avon- rencontre mons'-ur
Beck propret- :'ce de i Hol.el
Beck cdi C..p Hal icn qu, a
96 anys appreta:t a se r:i'-
ir Port au-PrT:n>t' sur a
vion de Hal.ii Air Int r 1 r
vol annu'ie el r.ison dou nia
vais tt'ips INI Bec-k rIentiti
e1n tOul. pab r la n ultc

actil. il alla' p'i''l' ti1i -
V.)U pu.-r .*r 7(, ( .rre ( 11 ,A'+.
nA/;nc' eviol',il ,,i .sot '.: Rl
va cc'eibrr hipr l a'+a]n lI'n-
hint tin eCs tt..'" 1 i 1stn I
1, domaine "Ie hla i ; I t;
Beck au Cap l '.i st, ,i-
t ile stilr I ;tnlw i 'l I prtopit it -
t, di Lat Coi)pi; ime des Inl
IJs Occidenli'a'- r rgce (it

Irant;;lis's dis iiAn i' s doutl
le siege socal it t l Iu"rlvalt au
Cap Haitien.


Harold Courlander

UN HEROS DE L*AUTHETICITE FOLKLORIQUb
HAITIENNE
Par Aubelln JOLICOEUR
Le grand ecrivain Harold vre plagie par Alex Haley
Courl:lander a gagn6 so;n pro mnitlI au dev.int de la see
ces pour plagiat contre le i .,is du prices II s'agit
celebre auteur de Roots, A de The African, un roman


lex Halcy, mais nc savourc
pas ce pseudo succes. I1 r--
connait que c'rst une victol-
re A la Pyrrhus-.
Harold Courlander est' ar
rivt cette sesttilne en son
pays de predilectlon, Hailt
qu'il a commence & visitor
depuls 1932 q';and 11 n'a-
vait, que 24 ans. II est ac-
compagne de sa charmante
et devouee compagne Em-
ma.
Harold et Emma Courlan
der vivent A Washington
DC.
Harold Courhar der. auteur
de plus de tri-te ou\rage.
don't les plus eClebres sont
Haiti Saingig t19391. The
Drum and th- Hoe (1980i
-ur Halt v'cut de voir le i


public en 1967.
Harold qui aine utiliser
son temps au mieux de son
talent de cliercheur et d ecr
vain considered pIar le temps
quil a perdu itl les soudis
que ce process Iul a- deltiiun(
que ce n 6talt pas i1 au.'-
ces financier mats plu Ot de
principle. celut ae 1'6quitt et
de la justice qui prevaut
par les droits dauittur chez
les 6crivains.
Harold Courlander est na
le 18 Sep embre 1t9 & In-
dianl.-poils. Inaciin ) m i' i,
est come dt chli.: nI'..
car tries penu i .:lni; -in
naissEInt le vaiii pillpi !i.,.-
tien comme lui C tat qu :l

(Voir iuiit* pagt 6)


Hier, Aujourd'hui

et Peut-etre Demain
Par Carlo A DESINOR


Manoeuvre militaire


Saoudienne


Liban: Cinq avions Syriens ab


NICARAGUA


L'attitude des Nations Unies


Precisions sur la villa <,Le Hasard,,
23 Ju'n 1979

Monument en peril:

61 Intellectuels solicitent

intervention du Pouvoir


_ I ~_. .,,_.;._.. ...,.... ULU ____ i~ii~i~~i~ii~ii~i~~iElbow"~_


!




* -. .~e.~..S.4viii~c-O%.. ---cr544 1? ot Jc.at~.inc4-.. ~..............
-. --.-..-,.,l. s -


MERCREDI 27 JUIN 1979


Historique des rencontres Pr6sidentielles Haitiano Dominicaines


(sulte de la 1ere page

me et origuait A son tourt
l.Par eI-lant les colleges e-
i.ctoraux la residence au.<
c.tlciorn ju debut cde 1893.
Ma.I. |l:s _ouverneurs
de--. pr-vince.i da Nord dri
I1i R D notitierept a I uu
i.!s eanaindaits: 1.e Oen-raji
Inoma. Morales. que mZ--
ile 3 id tromipriait au: ur-
t- l ii: H-. reaux :;-ralt
ir-t' -dans IIntrtrd du
mli l'itoll : c e la paix..
Profitant de 1'absence da
President Heureaux; le G6
niral Gonzalez demand a-
s le sur la canonnif6re es-
pagnole < lique>; en vislte de cour-
toisie a Santo-Domingo.

Refugl6 a 'orto-Rico; a-
lors colonie espagnole; Gon
zalez d6clara oqu'il avait
abandonn6 le portefeuille.
Afin dene ne pas re com-
p-om's dans les n6goc'a-
Cons secretes entreprises
par Heureaux; en vue de
c-der la Bale de Samana
aux EUA).

'-Les part4'ans du Gou-
vernement dc'aicrent que
1P General Gonzales avail
adontd cette attitude par-ce
qx'i croyait ,'ecouvert .:1
-ia n rivolutonrnuaire da:';
tl-i'uel fisuraient et li pt
le Ministre d'Haiti en R.D.;
M. Thoby (3)

L'AFFMAIRE LUPERON

Le Gecn -ral Gregorio Lu-
peron 141 de mere ha !ten
r'e: dominant le Nord de
la R D.: le Cibao. II avait
Pice ]'un des principaux Iar
'anns ipde a Restauratio:u
de l'l:dependance Domin'-
C.-,:; cun Avr:l 18605 Le


chef des generaux Insur-
-rS centre l'Espagne en
1861: en 1863-1865 Gind-
raux qwi avalent bdndfilei
ae l'ajJe inestimable de
Geffrard en armes: muni-
t'eori, ravitadilement; ar-
cent. ,oldats; diplorratie;
mediation c Madrid. Lupe
ron avast fabrique de tou
res plces deux Chefs d'E
tat: le Pere Merino et
Heureaux '5-: factilte I'a:
Ce-clornx as pouvoir ddi par
ti a-ul ou blo.u i l76'

Sans Luperon; ies G4ne-
raux BiUlini (1884 85),
Woss y Gil (1885-87) n'an
raient pu non plus prten
dre au Pouvpir Supreme.
Voeid que Luperon en-
trait dans opposition A
Heureaux. Le N Moniteurs
du mercredl 29 Mars 1893
publiait le' communique sui
vant du Ministre de l'Int6
rieur; Nemours Pierre-LouIs
ain (6) : II a paru dans
le journal < courant un article intitulu
dit que le General Lupe-
ron; accompagne des G6ne
raux Horacio et Gonzalez:
parents de C. Moya et d'l
unacro Maria Gonza!ez; est
arrtiv au Cap; le 20 cou-
rant -
,Cet article contient en
outre d'autres apprecia-
tions sur le movement in
surretionnel; qui s est pro
uit dans la partle domini


I.e Gouvernement n'a-
yanli pas eu connaissance
de Iarrivee d'aucuns refu-
g:-s iominicains au Cap eL
n11'et:nt pas informed des
inuvellets nue pihllbe le Jou;,"
nal vLa Paix>. d m'ent for


Y t*c7rX? 4 JUILLE2 i

LE B STROT



e E C ....a -ti r



Surer SpectaIe de


d.e Frantz Courtois


h et dss siw-tJesrs Mixsidens !1:itier,s


Jazz PoP Muiauue


S rfsilienne Hat -nne. -



Syeervsz Vos Places


LE BISTRO
Tel. : 2-1S09
9 lyuwywy/w ^^w xocaKyoaoy


mellement ees communica-
tions et laisse la response
bilite personnelle de l'arti-
Scle cl-dessus vise au r6dac
teur du dit journal'.
Le General Horaio tas:-
il le General Horacio Vas-
quez: qw a epouse Trina de
Moya; devInt Prisident de
la R.D. en 1899; en 1902-03
et de 1924 a 1930 Le Gne
ral Samuel de Mlova s e-
lait souleve en 1889 control
Heureaux et se trouvait en
eitl II ,jeLint Ministre des
Finances et du Commerce
oe premier Gouternement
Vt cque Le CGeneral Can mi
r5 de M'y a avait 6t6 bat-
tu au:.: elect ton-: de 1886
par Heureaux, s'etait rdfu
giA lors en Haiti; puis a-
valt dirige plusieurs mouvea
ments tivolutionnaires.

L'AFFAIREr OSTEROSO
DE LA MARCHENA -

Lors de l'entrevue de la
Bali de Mancenille; se
trouvait enchaine dans les
cales du navire de guerre
dominicain iEl1 Presiden-
tes,; Eugenio Generoso de
la Marchena (71.

Celui-ci avait etA envoyS
en Haiti sous le Gouverna
ment du President Saleo-
mon comnme agent confi-
dentiel du Gouvernement
dominicain; nous signal le
Dr. Jean Price Mars; in
ne et la Republique d'Hal-
ti;: 2e. volume; p. 293. L'E::
pose General de la Situa-
tion de 1888 note; au cha
pitre des Relations Ext,-
rieures: s a ns r % v e-
l er s o n n o nm larr
vee de cet p gent confid-,i
tiel du Gouverwment do-
nitnicatn enioye en cet e.
Capitale danis le course' de
l'annece dernlcre I) e3
soiln sejourI inleureuse-
nienl" toI01) court q i n1 ;
'pas pe 3ucitts d arvl lt a -1
rsultat bicn i d' tni i
1c General: I .- (.
li roso diet Mlarchel: i jourl
t:lll:sti-. ;n'ta l ( ( M inislt r
dies FnIlaincts ct dui Coni-
n i-rci dIu ld a I r l i r' i>'ii i
ce d li3cureau t (183t2-'34
Ag('nt Fiscal d Hcureaux c-i
Europe. cll 1888 pour I t
0souscriptIon d'un rivpilin,
de pi.s de 3 inillions de
doiuia fondatteur d' laI
Banq'ep N-alionale dc Santo
Dominso lt88i'; charge e'l
1892 de reformer !es finan
ces domjn:ca'npei candidate
a la presidernce arrete I,
27 Dec. 1892 tandis qu';l
allait s mbarquer. muni
d'un passport diplomati-
que e- moyennant la ga
rant'e dHeureau-ix. FusIlle
le 22 Dec. 1893.
Pourquoi Heureaux a-
vait-il tenu a trainer Mar
chena: son vieil et fiddle
ami: dans ses bazages lors
de 1 entrev-e de la Baie de
tancen:1le ? Auralt-il pen
se que celul-ci aurait recut
de 'argent du Gouverne-
ment Haitien 9 Oil qu':l
urait compete sur 1'appui


d'HyppoUte pour acceder a
la president? I1 s etait
present comme candidat
en 1892

MORT TRAGIQUE 6
DE F, DEJEAN
2e. MINISTRY EN R.D.

En Jullet Aoit 1893;
6tait accredrlt et aeree le
deuxieme Minratre d'Haltti
en Republique Dominicai-
ne Clethit FelL\ Dejean
.81: haut lonctionnaire a
la Chancellerle.

Le lundi 4 Septembre;
dans la soiree, l dip oma
te s'embarquait ia bord de
la canonniere garde-cotes
-l Alexindrdre Petlon. II
pour se rendre a son post:
en companies du ad6putu c
minlcain Molina et d'autres
, personnalit6s. Le navire dis
paraissait le niorcredl 6 seio
ti:mbre a 4 iheures am; a
la hauteur de la Pointe A
Gravols du Sud. Un seul
survivant: Achillus Sansa-
ricrq. soutier fut recuelil
le Jeud: .4 septembrp 1893
A 8 heures a.m. Le Gouver
nement ne fut renseigni
que I 11 septembre (conm-
munlque du Secretaire d'E
tat a la Guerre et A la Ma
rine: du 15 septembre 1893;
public dans oLe Moniteurs
du samedi 16 septembre
1893: No 33).
La tradition orate; trans
mise par mes parents adop
tifs; les Benjamin (10) au
rait pretend lors que Li-
lis ou Lilitte; comme on
app'lait en Haiti le
President Ulyses Heureaux
en aurait et& responsabl'o.
Quil aurait fait couler le
navire parce que jugeant
trop faible la valeur qui
lui elalt adressee.

L AUDIENCE
DU PRESIDENT
IlYPPOLITE

Av-Int la decouverte de
cotitc catastr ophet iau J1 -
ImII: lv President FPlorvl
Hliypollte avail doNai ne IIo
;1 idrnl'ce publique soleililtl-
]e ;:I\ pIala's Natlonal 1 .'
Six-l;iti (Ic 10 l9'Dc-nlbr


Le Monit.cur du 27 sepl
1It93 'No 39 b1is res::mni;
uinsi ces ctdIclaratiois
< 3J nsistlrat saculetmnt
sur la question Domsticai-
ne qui avait atteilit u0,P
phase ass-z a'l.ue: c-e:t
dans le Nord surtout qu'
la situation presentait uneo
certain gravity. Une prise
d'armes avait eu lieu en
Dominicanie du cote des
frontifres et nous 6tions-
incriminds. Le President
Heureaux nous a-ait meme
denonce le fait et dema -
dait une entrevue; laquelle
eut lieu dans la Baie de
Mancenille (...) heureux de trouver chez le
President Heureaux les me
mes excellentes disposi-
tions a lentente cordial
qui m'animaient (...)


eNous avons reconnu que
le Trait4 d'Amitl6; qul nous
lie; est tomb6; je diral: en
desuetude; car 11 ne r6pond
plus aux nicesslt6s actuel-
les: a nos aspirations mu-
tuelles du moment ( i
S II en est ressorti 'ur-
gence d'une nouvelle base
de reglement; d'entente i I
*Tou, dernierement. ie
depute Molina; da Coners
dominlcain; est venu ni--
faire des communications
que je ne puls encore li-
Vrer au public. Mais. ]e
vous donne l'isuriirnc que
Sle bon accord centre les deux
R npubliques. dimlnircane
et haltienne, ex'str plts -.
lidement que ijmaia 11
n'en peut resulter qu'un r&
glemerit amiable; prochain
et d6finitif; qul tabilra
sur des bases slides et a-
vantageuses la situation
respective des deux Etats
au mieux de nos iht6rits
propres ...)

ASSAUTS
DE COURTOISIE

L'Expos6 General de la
Situation de 1893 indiquait
que ole Gouvernement do-
minicain; voulant montrer
au Gouvernement .haitien
la cordialit6 de ses rap-
ports actuels (...) avait in
vite le Pr6sident Hyppolite
A ,venir aslister; A Santo-
Domingo; le 16 Aofit ( ..) A
la f&t.e de la Restauration
de l'Ind6pendance Domini-
caine.

'NLe Gouvernement s'est
vu; avec regret : messieurs-
force de decliner une asi
gracieuse invitation : soan
devoir politlque le retenait
parnli vousi.o
L'Expose General de la
Situation de 1894 itti.i
inelitioniiait <.. S. Ex It-
President HIlt'uire ux ;v:ni'
ellen voull l accept.er )'in\i -
talion (11 l o iliii s lin l a 'vlo '
Iile all nom di (1 GoIlvsi'ti-
ei'it d'assister ;i la celio-
bration de lai If6to dt no
Ire Ind6penduince. Des c-ir
colstlanctes d'ordrc Inlll't
rI llcr in- liii o )llt p s ii'r
in!s dc tenir sa px p-oiiC.ss
l olit rendil inlitiil's lk's
prtparallls qti o vainlt Otle
cormmelnces pour le recc-
voir ( )

Pour bitn coinprenldre
ceS assaults deo courihlsie;
faudrait-il relire plus at -
tentivement Machliavel et si
tuer I action dans les intri
gues des multiples cou'rs
italiennes; a 'epoque du-
ia Renaissance ?
Le cadavre d'Alphonse
Grimard se serait-il dress,
entire les deux Chefs d'E
tat ?

QUESTIONS ENCORE
PENDANTES

L'Expose General de la
Situation de 1893 notait au
chapitre des Relations Ex-
tnrieures : <... Bien des
questions restent encole
pendantes entire la Domini
canie et Haiti. Le trace d -
fmitif des frontiers sur la
base de l'uti po-sidetis>.;
base reconnue par le Trai-
te de 1874; la rbglementa-
tion du commerce des Iron
tires, etc. etc : le Depnr
tement ne les perd pas do
vue. I1- salt quelle immense
importance il y a pour la
R6publique a les terminer
enfi:; et tous ses efforts
tendront a y parvenir i
L'Expos6 G06nral de la
Situation de 1894 prdcisall
c intervenu dans notre situa
tion politique avec la R(-
publique Dominicaine (...'
... La L6gation Domini-
caine qui; pendant lont-
i. mp-, a .i. lilt. ccri-, par
i- elre-Con t-il .1I P-o t *,
Prince, a e-.'. occup.c- par
un per.r.rnnr-I dillomin.iI nl-
comph I nlujourd'hul. d
mcmi raiic ,'*- lul l (t0
Il-nl. r ntri cl t n ns a S ii.io-
Domii' . a i i l Ih-ur-ux d ri.' \i.li
.I ]I F r Ii+. -n :i ,i i I 1 I'

ixr-Iln nil a' i :nil 0.-
lI' . r.l',l )ll'j .u '

-A S l t f3' irnl] -' I I ,-
nnrn blc- Mi Dili iIl',r ( il,
] ul 0ll1", 1 'i ni" al
'.-- trip piour qut It'- m ar
t-l i. a llli't nI lli liin i

jI ,i ., d(lrlil nlon-: l i ',i '"" 1-
I ', l i ]'n e r P N i nlt d d ,'|u l ,rI r
lit p e rric I

G-rirdI JOLIB3)IS

x x x

PRiOCIIAIN ARTICLE
VIII --

LES PRFIIMINAIRES
DE L'ENTREVUE
DE JACMEL
lxx x


NOTeB DB L'AUTEUR
(11 Depuls prts de 30
ans; & la suite des rtelama


tionr des associations de
debardeurs nord-americalns
et europeens: le poids des
sacs de cafe a toe redult
a SOIXANTE KILOS.

12' Le people Gom nl-
cain d6nommait ce papir'
monnaie d4pr6c'r papere -
letas., ou billets'- omr a-
res avec les expression: po
pualures haltic-,es .* ,' -
rille-s bourrioqu- pour I-.
billetdeb de bAs'iue di Sat-
ia -ve ou '3 --,Bons D P. poul
les bons de Davilmur Tlico
dore.

. (3) Curai-isaint I'- c.ar-..
t'rce d Arm-Inc Ti t;, un
peut consid6rer coltte c ons
piratioi r comm- l It'?i iveh-
tion a Uhi H-ul-,ul'-.,Uo eni
vue de se ddbarrasser d'un
dlplomate haitieti trop coin
patent.

Les renseignements no-
tns ici sont tire's de 'ouvra
ge de Bernardo Pichardo :
oResumen de Historia Pa-
triai,.

t41 Luperon avait MAtr
President de la IRepubli-
que. It avail tpris nais.sa-
ce a Puerto-Plata en i3113
et y mourut ein 1i97. Fn
1895; Heureaux '-ait alie
personnetllemeant !e c-ier-
criner Puerto Plata-

(5) Heureaux. se!on la
tradition or.-!e recuec-lI :e
du regretted Cline-it Ln,
ainsi que dan-s 1' 'e'ord
faisait le rco'.rmairce 6 -
boeufs entire le Nord et i
Cibao. Ses animaaux 'rert
voles par dcs rev'olui'on -
naires doni-i ic is. HIeu-
realiix: flir'itl: a;i :
dre a LieNron, Chii :' rI'I i
R. volut oin Ct'ui-c 1.i i -
poltlt ,.Voll,< n.ir /.. r
oeti- d eo du te dOs Voltiirs

d(s-dll-('o )) -; llll'l i
pist( ol !. tt p .n 11-
ranllt hW elIII la la Itllt"'
A3nst llh i'ure:ttIx d vint reI'-
voilat'ionll arl; 'o t, (t'(i n11n ,-
ca .soln eNt'i(ra )'t' ! <1 :1'-
ceis'oll pohliqwl vii1c n 1

I (6) Nmours Pir"" l,;'
1 :i' a eli I -onrle !t i t rs (l
t6 Pr(-:Adtcnl Provl!s' ,'i
sIph NAlmlouls P.'!w I-
Son ppiore avail t "I ]i' ll',!
pa-ir Sallnave. Son ajoull ilt
le collaboraleur do Pierrot
Son bisalcul: lun des e(du-
cateurs christophiens.

171 C'est le quiott;!'in tLe
Tcnips, de 1927 (,]'i r<-V it
cette partiicularit x lors de
la visite du President Vas-
quez en reprodu-sant le ma
gnifique coimote rendui
d'Henri Chauvet sur centre
rue de la Base dp Minnc,-
nille. Henri Chauvct -1i al
rait-il fourni cette infor-
mation ?

181 FlIfx Dejean a et( le
nere de Leon L. ,i. -. Mi-
nistre en R D. soims Borno:
Ambassideur en R.D. sous
Magloire: du commerqant


Charles Diiean; tous deux
decades .-

49' Commnand.-e aux clhan
tiers et Fories de Ia Medi
tr-rran.ie, mume de 5 boau-
ches a leu. 1: cancrornlre -
garde cotes Xm:.-.andre Pe
tion- n cit at- rr. o':- a Port
a'u Prince quJ en )ui 193.

,I0, Me :. parent ; auJ:'-
tio': IPe B'enjamirl ont 6i.e
deputy 1904: a.'.. ,rer-ni-:i
ra1 .g-1 ;' a 1 'pu';i1. . i, -
quoe i' -.a B ilii .r i i a .-
c'ierc' ;, u Initepe.-ia n.,-- t
r', e U o r L, ral lde
I i ll ,jiid I.I- ,in d. d& It l-
-balais. Ses deux fil;. : Louis
Ale-:ntdre Benjamin fuat Ad
iiinl.!-ll i-. ,ur CG .'.,,.'.ral des
Ti ii N i o- i 1n 1 ii strateur
G6n6ral des Domaines;
constituent DIpaute; Shna-
teur; Mont Morency Benija
min; Gal.; Commandant
d'arrondissement, Minis!trc
de la Guerre; Snateur dc


la Republique: candidate a
la presidence. L'une des ill
les de Benjamin Noel epou
sa l'n des fils de Chrysos-
tome Imbert. Pinganeau.
Mme Louis Alexandre Ben
ammn, qui fut mon aleule
adopttie; l1842-1928 i tait
n,.e Emeda PFrree Son ar-
ricre gland p-re: bianc
t'.?aue avait afftrarchi Ger
mairn Frc-re Et fut protege
par celui-lci n \l04. Soun
il-ind per,-. blanc: lut le
Itrelincr o iut- cI l i C'ro, :-.
.'; r,'.ui-r do- i d ,:--ii de tii

i I D a, ci l.-
'a ia-a iil .,J C- in lj l s ,

(ll -Le Dr.. Llenas avait
longtemps militd su Cap
comme doe-', en' mede-
I y avail bhnAficIA dl'un
prand rayonnenent qu'at-
teatoaent ses cdizaines de
classes de la socidte du
Cap et d2s viines du Nord.

G .TJ.


-( -: 1 .
I.


-I'tS


V.1


I~FPiERt


'I -
LI-:

Na


-' -- 2

-j /ll 'I

/ I H '

/-

[ I\.




4'i


-7m



P t L-IA A!2.E.


PAGE-2-.


seulement $ 6 (pI x)



Ce que vous economikcrez '

sur vos achats

peut vous payer le voyage.


L'ile au\ prix de port Iran ""

(free port prices)


Quatre (4) \ oi. par semaine Pas de visa d'entree

Pour reicral'itinlllla i n t '/ talre ageni dt ',mmage otin \I.~ %
Mad'en t \porl-Impurl A Agen (G neral Ielephone- 2-3476. 2-(M)2 cl 2.1-0.17






At lOt S ANTILLEAN AIRLINES



S. ...'* ** .'

is


II ~.~sa~~-- dF ra-l~-sas~-- ~-^L ICLILL L I]


-------------------- --- ------ ----1------- ----~------- -ilu~a~;a~L~a;~-.-~ur~;s~ru-.Lii,-a;-i ----i-` ii--;--r~L;~irji*p~rrripli;ljliiii~i*~


,I










PACfIS3"-*


MERCREDI 27 JUIN 1979


600000000


d' Americains


r6f6rent Colgate!


CARNET SOCIAL


Petites Annonces


Messe du bout de
IPan
M. Marcel FMnelon et ses
enfants font chanter une
messe de requiemG le same
di 30 juin 1979 L 1'Eglise
St. Pierre de Pdtion-Ville
a P heures 30 A.M. A la mI
moire de Mine Marcel FA-
ndlon; n6e. Gladys Augus-
tin ddcedA le 30 juin 1978.
Cet avis tient lieu d'in-
vitation aux parents et a-
mis de la d6funte.
P-au-P. le 25 juin 1979
286
x x x x

Deces de
Martuerite Valles
L Entreprise Celcis et Le
Nouvelliste annoncent a
vwc pine le ddrcs de Mar-
guerite Valls survenu le
Mardi 26 Juin vers 1 hcure
p m en sa residence
En cette doiilouruis.' cir
constance, 1 Entreprise Ci. 1
cis et Le Nou'velliste prd
sentent leurs sinceres coin-
dol6ance A as soeur Ma
demoiselle Macie Vplli's:
et a tous les autres parents


et allies affeztds. par ce
deuil
Les fundrailies de la re
grettde Marguerite Valles
seront chanties en 1 Egli-
se du. Sacr6-Ceosur de Tur-
geau le Vendredi 29 Juin
1979 a 4 heures p m Le con
voi partira du Salon Ange
Bieu de 1 Entreprise Cel-
cis oi 1 exposition aura lieu
des 2 heures p m
L Entrde au cimetidre se
fera par la barridre princi
pale ,276
1 x x x x
Avis Matrimonih
Je soussigni Ingdnieur.
Jean A Fernan-1 avise le pu
blic en g6ndral et le comn
merce er particul'er que je
ne suis plus re.sponsable
des actes et actions ue mon
epouse Madame Jean A.
Fernand nee Andremie Ba-
zil?. pour caus' dincompa
tibilitd de caact'art et d Ia-
bandon du toit marital.
En attendant ou une ae-
tion en divorce soit bien-
tot inittltee conti, 2!Ile.
PRt-au-Prince le 27 Jtllp
1979
Inie.iieur Jean A FERNAND
276


b AUTOROUTE DE DELMAS TEL: 6-2180
TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
i SUR MINI-CASSETTE
SUR CARTOUCHE & TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
EFFICACE GARANTI PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
S LUNDI A VENDREDI 11 : AM. 5 : PAL.


",O 'g'.eis.,e P./' ySI/e'sr j'.s'.Pgis-so'.e.seo


(7
/^




'f


Remerciements
L'lstitut' Cos Corn Art
et ses Anniiexes 1 et 2 re-
mercient le Pr6sident ia Vie-
de la Rdpublque; M. Jean-
Claude Duvalier et la Pre
midre Dame; Mine Simone
0. Duvalier et leur Repr6-
sentant M. le Colonel Max
Vales.

Les Magasins suivants :
Le Curagao Trading -
Fouad A. Mourra Le So
leil Madame & -Mademoi
selle le Bazar La Poste -
La Librairie Auguste Gay
Paris Albert Hage & Co. -
Varietes Mdnagdres de Ma
dame David Talamas Ver
sallies Shop du Canape
Vert de Mme Jean Jabon -
De Vos RRves un Concret -
La Librairie Stella La
Maison Yves Morailles Le
Magasin aLe Stops Abre
co (Abraham Rouzeau &
Co. N. Acra Fils & Co -
Nicky Beauty Supply -
Aux Bons Prix Maison
Orientale Chez Cienne.
Lea Ecoles Protessionnel
les Ecole Technique de
Cosmetologie de Mine Ger-
nmalne Beauvoir Pierre -
Louis Esthy-itlet ) La Mal
son M, nagere de Mine An
ne Marie Pre Paul Desva-
rieux l ,i .li ,*ui ii d
Mine Leclerc Tertulien -
Ecole de Coluni Iirce Matlei
ce Laroche MIles Geortit
te Guerrler de 1'Ec. Caroloh
Chai",:,u Lea Studios de
Beaut e La FIlNine No-
ye Joll Minois Reve de
Femme Le Dr. Jacquts
Carre Professeur des Cours
de Dermatologie de fIunsti
tuition Les Membres de
1'Administration et des Pro
fesseurs Mile Denise Louis
saint Mmne Rose Marie
Midi Mme Nicole Millery
- Mme Denise Petrus Du
pont Mme Maud Germain
Joseph Mme Flaudette
Clerveau Mme Anne Ma
rie Thomas Mame Maryse
Volcy Mme Elisaberth
Plantin Jn. Mary Mme
Marthe Paillant Mile Lec
ne Louissaint Mme Gla-
dys Val Mme Clarle LdUi
Lazaze Mile E. Auguste -
Mme Mie Therese Miche
Joamelus Mile Evelyni
Gabriel M. Daniel Deni
Mile Roselaine Ferdi
nand M. Faubert; Dire
teur du C. Culturel Le


Fleuristes:Mme Camille qon
tran Rouzier; Mlles lMagalie
Holly et Rita Clestin et
tous ceux quit a un titre4
ont contribu 6A la rdussite
de la Graduation du 24
Juin 1979; au Centre Cul-
turel de l'Impasse Lavaud..

x x x x

Deces de Mme
Charles Rousseau
NEE CELINE LEROUX

Pax Villa announce le de
ces survenu le 25 Juin 79
a 2 h.30 A.M. de Madame
Charles Rousseau nee CA-
line Leroux.
En cette penible circus
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leur
sympathie A son epoux le
Dr. Charles Rousseau; A
ses enfants Harry et Yves
Rousseau et leurs spouses;
A ses soeurs Anne-Marie et
Marie Marthe Leroux; h
ses peilts enfants nee Rous
seaut. a son nevcu M. Ernst
Millien; a ses cousins et
cousines M. Roger Moliere;

M Reine Moli're et Mine;
M raoul Mollere Mine et
euriis enilntts; M. Clement
Moliere Mille et leurs en-
lalnt, M.t Pierre Moliere;
Mill et lelurs entfants. Ma
dalne V\e Christ laun P'rpl-
I'liti( e1 cn lan t.s; Mille
FIr:aie Moliere tl enfants;
Mine Pierre Moi ere et n
tautls Miie Itllne Molie
re Mmfes Evelyne, Ghisiti-
lie. Eugeli a jourdain et
eitlalts. M Ryswick Jean.
Aux families Rousseau;
Lrroux; Moliere. Gouraitge;
Perpignanda Jourdain; Mi-
lieu et a tous les autres
parents et allies Aprouves
par ce deuil.
Les funerailles de Mme
Charles Rousseau; nee Ce
line Leroux seront chan
tees le Samedi 30 Juin A 4
heures P.M. en lIEglise di
Sacre-Coeur de Turgeau
Le convoy partira de Pa
Villa Sacre-Coeur os la d
s pouitlle mortelle sera expo
see des 2 heures.
1 276
e
s x x x x

-c Deces de M0n2
s Nectalie Lubin

Pax Villa announce le
ces survenu ie Samedi
Juin a 1 here de 1 c.pr
midi de Madame Necta
Lubin
En catte penihle circon
stance Pax Villa et Le N
velliste presentent leE
sympathies a ses enfar
1 Evangelists Jo:eph Die
donned et Madame nee I:
macula Gustavc. et leur:
enfants Natacha. Marie F
rence. Magalie, et Fritz (
rald Dieudonnd, a Mon
sieur Ancrd Dicrdonne
Madame nee Resia Valii
et leurs enfants Dally, D
ny, Rlginald Dieudonr
Madame Carl Br6dy nie
cienne. ieudonn6 et ei
fants. Herve, Gerald. Ro
nald, Kettelle et Nadege
sa belle fille Madame
ch:n Dic-udonnie net. Ri
M'arlP AuIIU.-'III et Ihurs
fani s Patrick. Clliltal. C
lInt Edeline. lierta S,
mu 1 Dicudonnd, a ses i
veux rs :l nlecis Mrnstilir
M-idaml Jean Damli:ca
Mon.Ieur et F; adame Lt
Jrtph. Mon il. ur cl Mi
mef Thern:- Ali'-.andi' IM
'ic-iir et Madj.ne Jiucilues'
rich Alexis. EIlvra Dciv
ricux. A s *iie-t've t fill
les Dada. Ermilhi. Odne
ActElla. Alix., Foilnipe
lie MIile, aux i,1iupti i
slontnalr de bunne volo
t*. sympalhli? Cl.Aest :
voix celeste, Atilvlte ch
tlenne de Tuigrnu AIux
mlle.-s Dleudonnie. Dt.
rieux. eanrt. D imicard.
sMr, Gustave. Vallere Jac
ques. ct a toi Ii ls ill
I)nrct'ls rt allies eprou
par cc deuil
Lcs funraiulle'm d Ms
me Ncctallc Lilhin -c ro!
chantldes le Jendl 28 Juir
4 heures P M en Egl
Baptiste Rue d, la Rcun:
ou la dtpoullle mortel
sera expose des 2 heur
2


Avis Matrimonial
Je soussigni. Prosper De
cimus, demeurart et'dom-ci
liV A Bel Air 15ene section
de Palmiste a Vin. Comsinu
ne de L4qgane declare au
public et au Commerce en
general que je ne s uis plus
responsible, des actes et ac-
tions de mon Apouse nee Ma
r-e-Solange Frasier, qui a
abandon mon toit maria
tal ce, depuis le 214 Mai 1979
en attendant qu une action
en divorce lui soit intentee
pour services et lilures gra-
ves et maauvais traitements
exerces sur ma peronne.-
Bel Air, ce 29 Juin 1979.-

Signe : Prosper D:CImiUSs
276
x x x x

Avis ne Divorce
II est porte a la connais
sance du public en general
que; par jugement ein la-
te du onze juin mil neuf
cent solxante-dix-neuf; Ie
Tribunal Civil de Port-au-
Prince a admis et pronon-
cc le Divorce des 6poux Mi
chael FORD, la felinme
nee Lesley Gaynor HIT-
CHCOCK de natlionalite AAl
glaise, Leas ormalities lIga-
les plrealablenient, reiiplies,
'Oflcier de l'E, ait Civil de
Ia Section Oties' a I rais-
crit le Dlsposit'l du sus-
dit jugeinent stir les Regis
tres aI ce dest'nes; le 12
juin 1979.
Port-au-Prince: le 27 juin
19711.
Me. Paulin A. DAMAS; Av.
276


Hall a vendre
A l'Avenue Jean Jacques
Dessalines- aj No, 396 cons-
'ruite sur proprlitd de 180
pleds de profondeur entldre
ment cloture en mur.
Grand ddpot .A "i-.terlaur
ClI en main.
Pour Rendez-Vous, sonnez
le 2-3849 de 8 heures 30 A.M.
A 1 heur 30 P.M.
,ourtier s'as, +entr.
X
X X X X
Cours d'Efe et
Inscriptions
AVIS
La Direction du Foyer
d Art Culinaire avise les pa
rents que les course d etd
auront lieu les imardi mer
credit jeudi a partir au
23 Juillet d3 8 htures A 2
heurei.
Elle profit pour annos
cer egalemient oue lts ins
criptions pour l12 course re
guliers d octobre conrlnen-
ceront au im)is dt Juillet,
ces cours auront lieu les nlir
di et Jeudi de 4 hres a 't
hleures pour tuil pIeiinle,
group et le Samedl de 2
her's ab 6 hres pour le se-
cond group.
La Directrice
Mine Ida Desinor Cory
307
xx x xx
Avi's important
Le in c iii b r e s de
l'Asstoclal tloll d e ilplo-
16es en( C.'1.1,I- h Ii -ri.r d'l ai
ti se runiissent le diliani-
elie ler. Juillet a h I olel
Sans Souci a 10 heures du
Ulat lill.
Merci
Pour le Comite :
J. BIJOUX
306


Avis Professionnel Offre d'Emploi


Le Docteur Jean-Michel
Gudrin, diplomA de l'Ame-
rican Board of Internal Me
dicine, specialist en Cardio
logic Pneumolqgie, instruc
teur de Mddecine a l'Ecole
de Medecine du Mount-Si-
nai a le plaisir d'annoncer
l'ouverture de son cabinet A
la Clinique Iechnico-Mddica
le sise au 98 Chemin des
Dalles.
Ses heures de consultation
sent de 8 10 heures A.M.
4 6 heures P.M.
Tdldphones : Clinique :
2-5015 Residence : 7-0981.
286
X X X X
A Venfld'
1 Table A manger et 8 chal
ses A letat neuf.
Td61phone a purtir de 6
heure-s M 6-0955
x x'
Je2p a vendre
Diplomate devant quit-
ter Haiti tres bientot dle-
sire vendre Dodge Ranm-
charger 1976 : vehicle
tous terrains avec double
difierentiel; clilniatseur,
radio; moteuir 8 cylildres,
en trIs bon 6tal Prix : $
5.500. Appelez 2-01107 ou
2-0626.
296
x x x x
Pour conge daniel
Le Maglasin Le Pavillon,
3:35 Blvd. J..,l. Dcs2allles
P-au-P; aillinoleu' Ises al
niables clients elt le Iublic
ell 01neral qu'il sel'a fer-
nIh( pourr Coullie, ;iuLel du
ler au 16 juillet 79.
Le Pavillon
296


Jeunes filles 2 annees d'ex
pdrlenca poste de secrdtaire.
Les intdressdes qont rides
d'e.'voyer leur curriculum vi
tae e une photo a l'adresse
suivante :
P. 0. 3ox 195 Pori-au-
Prince, Haiti.
276


Offre d'Emploi
Society Commerciale re-
cherche pour organisation
cherche pour organisation
reseau ventes A domiciles
demarcheuses bonne pre-
sentation;
Telephone : 1 -)855
286
x x X

A VEMP ?E
Un Camion litLernational,
Module 19l8, M1oteur Die-
s?l, 6 cylindres. 10 roues.
Peul, e'tre ,lu :tO dI6iot, dCI
la TEXACO .i B:zotOin du
lundi au v.:].' idi au.x hlou
res otivi tblis
Ac'ltssr lt, !, i'- n n ', 'n
$ 3000.00) soun )1! 'i 'I' '.
l(' 10 i 1111 1l I 1 L t t'd
TVI"l' v "o ," \'s
IN P ; .



P1 v I c 1

Bit. ;' I r I" i i
Ve m il] :in w n"-lien]"
l, p O'slte t i pouIvoir a'l
Cap-Haltien; cerire a'l Jtour,
nal qui traniisLttiLA 283


PEPSI...J N VEUXAUSSI


Les

calculatrices lectroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire

eta.. les resultats

ait! bout de vos doigts.


En vente
et service a .


jl8, Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne foki

\_ I I illll i "


I .- _____ I bC]III ~ZP-~ - --flSF. ~iBI~l-~1~-~41DFi~LII~~


'" --~ .~ ----- -- ---


ola.t


_ ,~ ..:I_ _~- ~-. ......i;~.r,-_.;. _I_-L- i-- -.i i i----^--- -


I :i


NUrUVEAHU TUBE GANT SUPE ErrNuMlQuE


v A- I


i









PAGE .4 '


@@@@@@@@@@@@@@@@@@oe@@@@@C@@@@@@@@@@@@@@@0



@ @
Mikhele Scotch Club




SELECTION MISS ET MONSIEUR DISCO 79 1


@ @

@ PATRONNEE PAR
@


@ ETASA (Volkswagen Audi)


I @
@ QUI SERONT MISS ET MONSIEUR DISCO 79 ?
@ @

@ GAGNEZ $ 3.000 DE PRIX. *@
@
@ @
@ AVEC: @

@
c VOLLrWAGEM : $ 1.000 CASH @
, @
A AIR FRANCE : 2 Billets aller retour P-A-P Miami @

3' AIR JAMAICA : 2 Billets aller retour P-A-P Kingston

@ ou Montigobay @

@ HAITI A~' ?ER^ : 2 bill ts au choix @

SANYO CET : Un televiseui SANYO @
@
OMN@ SVLIS : Un r eri-.ateur KENMORE SEARS |

@

@ PLUS :
@

) *q ; I; '!J()L Pi'S M.uNT'LS DIS HOBES DI-.S HAD1IOS 7FS 0

S;.' 1 'T Il, T'.NT DPALTES Oh)S S IENCOHE QUI


@ @
'II '~ .T,(. LA 1 ( 7 ION I A. AN E S
@ @

@0 @


@ @
I Eiss et Monsieur isco 79 ...Un programme





@ @

@ (-cFp ui- r.= s et iScri ntios tous les oirs au M.S.C.)



La Lr. retagna etle Zimbabwe -Rhodesie Les engagements
LONDRES A.a- c.m)te mardi mau" au Pre r connaissance d.. regime des Etats Unis A
ra dra:- Mr. Madame Mar de 1 EveNu 1 zorea. s,- egard dIsrael
LCra piochz.- -. -," 7: :- r.re ha:tL Cue la "i t.btUi' lonI
vaincre 1- *o -.7 .-. Ir- r.g>arn n.: s,,. m-d:fiee r ,u; qie If-- WAEHINGTON, (Al'vi
Z:mbabxe .- 1 :1 a', s lectral ,:Pr zn sut p ,
i.,6dfier sa ''...- : : ae ,-,q p; ys ce- to-lemen: lu Le Gouvernement ameri-
cons t'dre ;aq n -. :- .o :rere 1.: 'Bo-.swa- caln a public( Mardi le tex
Q- par P,'' : : .- I Z- mT)e anzan: :u De t.eis arrangements te d un accord sign le 2'z
I12,1 ~n'' do' m:"..V .-' y-i ie ;t zola, cron :t:utionn( ls. esiime-1 Juin avc Israel qui pre-
Ital la C1'',- s. on. a Whitehall, contrLnbue volt la fnurnmture de Pe-
~~i:err.a: L is-alent a la re-onna:ssance trole ambricain at 1Etat He
nrb tu- sr" d.' b tana nl- ae z:mlabwe-hlhoaesle et breu afu cas of2 les autres
1d a Lond!.-. qu.- rennn -h a ouvrnrair: 1, Soi- a des ne sources d approvisionne -
d '.utr h goel- nations en-tr- le overe, ment du pays viendraint
Lord Ha:'l-cn nv d., .'ur m d an"- n.-rnenti d( Sal.sbury et le A lui fair -e6faut pour des
C..I1 brtn.r,- .:; .".:: d ; .-:. r-.u.- r 1 -, FrC, Pan)!r quf d- MM motifs politiques.
S n: ,:tr- ;,,.. : ; CP4 re, s d Joshua Nkom) (-t Robert Mu
..s pr, 4:: n <, t;e t .t Ies! viulem cv .
SrneE- e A contestAe Far d? no'n Cet accord concretise un
trale II ,st p;.,T.-.: u pays afrcain, dont Un reexarnm-n de la cons engagement pris par ls
cr:an u rndra 'rains des p'Ius '"mode titutinn pourrait dIautre Etats-Unis le 26 Mars en
Salisbury pIr ,-ntret, part avoir pou-r efft d, con compl6ment du flaite o
n:r & v-c I1, "r mnir in::- fait qu ]ia-n des trois solider la position de 1 Eve npaix Isrlo- egyptipn. pour
ire. 1Ev(.Ut. 2l,, 1m,, million d locteurs afri que Muzorewa in prole minimiser les effects dun
wa cai'n d R des naient de graves diffi..ultes poli- evcntuel embargo des pays
pu ipar' c.r a 'repdum tiques d:pu]s la demission t6seur l ovets au r'
L.e pair Br. nique qc: cn ',muimonp 1 re-,rv aux de hulit Doarlementalres u le .Israel.
a r2 :,.e.w Tod -r. sam. d! 9300) vo'ants tl;ines. est a membres der s.,n part, Ile l
dr.f-r 1 *ss dri I tour 1 o riene du p-obleme. eConsel National Africain Aux terms d cet accord,
I-e dp 15 -nrs dang six Londrns. qui est au de- unfir iUANC). Aux terms d" eet accord,
pays d Afnrque. i rendu m2urant. en faveur de la s Etats-Url Is vendront du
petrole a Israel unique -
ment dans le ca oti les Is
Nirau : s rn procurer sur dautres
S Pas de dimissi on m i

JI M ce s() Oftl Le prix de ce petrole ,e

MANAGUA, ,AFPi march uonuial et Israel
I1 nest pneas qu:.ion m'r .mnoolrs ra aux 1itatls-Uns




la Republlqu, N'carn Cet accord, dune dur~o
^^tf-^^^Brt ^P^ puayenne, Monsieur Max de 1 ans, s applquera i1

t 8A auct""n mnT1 't. -I" r)
sident nsi -n,,, i; r m'ini': n Les Etats-Unis, niul ien.

R E C O N N U E D 'U T IL IT E P U B L 0 U E clar 5 en r- .pore -,am n ft iis n at aval en t ( h'tl u n !> -
tions de plusit'ns jounrrlis cord de mi-m, nature, avoc
COurs de Hatha Yoga respiration yogulque. anform tton "s f iv^ r ul- 197ai m h e In
reeducation des verttbres R elaxation .- equ i- d un e possible d nm o n d6 uoq t L a co n Iv m mt ll ,')li ti -
libre physique et psychique. sous la supervi- nterroge ..m r la cnnvoca pr:s ene motnn d,' un ? :> ur
Sion de pr0fesseurs hautement qualifies Lion du congress et 1 l sst cret de la coneioznmation a
I billit6 que ce dernicr elu- mcricalne


Tous les Lundis-Mercredis et Vendredis c.-in d u p-,;i id iu -,-io -Blen que -i accord puls
S.. .":ti lo za. Moanslear Ktll. .1 ioU- i eventuellemfnt Imposer
S- lil] i *Aa.i, v'im.ilnaiM un 16sgr lardeau sar le.-
K[ cuollegial n a a e a nli.,r Tl resources 'nergttlqucs a
% uTeittlien C-lIbaud Bourdon succession pIrc-s!deiiiillt -. m6rlcalnes. Indlque-t-on of
|La r7unlon du ennorcs. a- ficlellement Washing -
Tel 2-3274 11 t-11 ajoutl6 Pst une chose tIon. nous petnins que cest
-^'f P normal. car Its chambres un risque nkssalrp piur
sont en season pirlfmen- favorler lIa pai -au P laf
tltts. Orient*


AVIS

DEPARTMENT DE
AGRICULTURE, DES
RESSOURCES
NATURELLES ET DU
DEVELOPPEMENT
RURAL

Damien le 21 Juin 1979
Aux : Agronojnes de Dis
strict

Objet : Conenors d admis
sion a 1 Ecole Moyenne d A
-griculture et i 1 Ecole d In
firmiers Veterinaires.

Un contours pour le re-
crutement d aue nouvelle
promotion d'etudiants pour
1 Ecole Moyenne d Agricul
ture et 1 Ecole d Infirmniers
Vetrinaires aura lieu a
Damien le mardi 25 septem
bre prochain u partir de
7 h 30 a; m; au local de
la Faculty d Agronomn'e et
de Medecine Vaterinaire
(FAMV)

La Direction Generale
invite les Agronomes de Dis
trict a proceder ait une pre-
selecton des candidates le
mardi 28 aoiit,"a 9h30 a;m;
au siege de leur District res
pectif Cette pre-silection
se basera sur une epreuve
ecrite en francais. don't "les
elements leur Yerlnt four-
nis en temps opportun par
la FAMV. englcbant les
matieres suivantes : arith-
metique. sciences natural -
les, geographic iiysique et
economique. ('etle Ipt'c-se-
lection visera a dc,.agei
les aptitudes du candidalt
aux fonct.ons aericolcs el
son adaptabilite alu ri'.liel
rural

Le postulant doit prcsen
ter al nionuill de I insirip
tion qui se fer. excliius ve
nient au i nl-.i' i duii Oir- it
don't relieve son domitiile.
les piect'es sn\ lilts

lo) I'lli cerlif ';it dii tdie iie
eitablisse entii I I te iinin :ii
lesiantl q Cours de la hi ihlaisv deC de

2o) L acted lde naissanc lie
i rlI. naxi nh i C ii ilis etsl
de ringt el ti n illi aitns r
violui a dftle d incr;ption)

dent de 1 Administration
Communal de sa localite
notif'ant qu ; 1 est rcident
el domicillt i.lnis line i' -ln
munaute rurale sans ninter
ruption de lq7l a cette dalt
4o) Un certifi'atl de bones
vie et moeurs

50) Un certeat midlical de
date recent it'estant :

a) quil n i :ucune ma1
formnnation ph. ;irue ou nu-
souftre d auctune maladies
mental;
b) qu il est en bonne sanr
tc

60) La care d identity ec
une photo de date recent
seront annex,-es a la feuil
le d examen du cand d:il
Chaque po-tulant se pra
sentera a cet examen de proe
selection avec quaire feuil
les vierges le ppilier qua-
drille et un s ylo

L agronome di Distr'cl
transmettra a Ia Direction
Grenrale dans It meilleurn
des delais. apres leai exa-
mens. les ,-preuves polur
leur corruption A cet effect
'1 sera former un comiti in
tegrant des membies die il
Faculte et des Techniciens
professeurs a la Ficuille
Les result;its seront envo-
yis ii a Direction (Genrale
qui communiquera i clhaquiie
agronome de district le>'
noms des postulants rcue-
nus pour I examen n:iial
de selection C'.- dernier aui
ra lieu le mardi 25 septlcm
bre de 1 annee en course i.
Damien sous la responsiali
litc du Dicanat de la Fi'I




lieu dans les districts ari-
coles ci-des.ous men lion-
nis du 1( au 24 outil pro-
chain

1 District ae Por-auii -
Prince M C opna Ci-leslin
2 District du Cap-Irtaiten
Agr; Jacqueis uDolmr
: Dlistrict de Sl-Marc
AgSr; Muhel LajoleI
4 DIstrict desn Caiyes
Agr; Max Mo~mdei-r
5 District de lort-de-maix
Agr; Girard Noinei
6 District dle Pet.t-Gloftve
Aer; LeIly Martelly
7 District de BIelladire
Agr; Jacnques Myrtiril
8 District de Belle-Arise
Aer: Fequlere lclalliirin
9 [ uilrict ,le .Iacmel
,%cr, llrirk Notillc,
Il- Di.tricI ,le Jeremie
Aer Antoine .In Baplisle
11- Distrirt .le I nche
Acr: Jean Guichard
12- District laes Conaives
Agr: Emmanuel Fablen


Marcel Depestre
Directeur Geniral


AVIS DU DEPARTMENT DE L'EDUCATION NATIONAL


Dans la ligne de sa poli-
tique de renovation du sos-
leme educatlf bailien de
'Education isationale; Son
Lxcellence Jean-Claude IDu
valier; President a Vie de
la Republhque a instruit
Son M,, satire de I'Education
National de mettre au
point un statute du corps en
seignant primaire. II y sera
notamment fixed les condi-
tions de nomination; de
classification; de promo-
tion; de perfectionnement
des instituteurs et du per-
sonnel d'encadrement: Ins-
pecteurs; Conseiilers Peda-
gogiques.

Loi attendant la puoiica-
tion des textes l6gaux ap-
proprics; et a titre transi-
toire; un ensemble de mesu
rcs administrative oit 6t6
iclalorees visanit a rglemen
ler l'accrs aux functions
d'lispecteur de I'Enseigie-
inent Prinmaire.

Desormais :'

La nomination s un pos-
te d'lnspecteiiur d'Enseigne-
ment :Prinaire est assujet-
tie a des conditions., prrci-
ses qui ticnsent comnpte de.
qualifications: de la commpe
teice et de I'etat de service
des candidates.

- l.es vacancies dans le
corps des corps des lnspec-
leurs lie p.ourroni etre coin
b)leis et les cnGili\V ali\ pos-
iesi pourluiis que U.'ii voie (e
co-n'oiill 'S.

L- 1. ',coin-cos pnar le rc-
(c ote'lliel(It de s inspi)ct'tcIIl'I
di'lse inellle I -1'rina.ire seo
fteronilt r -i l ..-.i-se C c i- -


fl-i- ii l (I'llAt
i et,))1, RTY'l oft Mco tU -
( llll ITI(NS i' 'T R A'


Pi si : i i' iit I a t.
1i) fI I l e ill i ii n l'c

tlir I Tri- l nii ien-il 1'i li-
t( iv:It il, Ilhl : ( LI M -i '


.ill pin ..

d 1 ii(i- 1- ii 7 l 1 ionic ii'-
2) i*n~ te on jil l dso hnilc m hn

(1~ B a i r .liurcat i ';c I r-"'
tic'

:0 \voir i oculp;le potste
de Directeur diI't eot duran'.
t, ans au moins ou av ir
enseig-nc 10 ar-s dent : ans
au mi in s i a ,s I -nsais iie-
me.,t Prmimre.

41 proiduire u uI (' rtificat
ide bhonnes ie et mierirs.

5) N'-,nr enclouru auci-
ne sanction grase pour in-
comneiience ou raisin d--c
pinaire ea ours de carrie-
re.

C) rroduire un certificate de
-l ,. (
I j ti-ssir nol cncours d':ip
litude organism cette fin.

CiNCOUlRS :
I.- MODLIn I:1'.

L 1es caindilit- re'rut'll
,u.. r 1. 1 hie rtg ololl;f -,
ront un conciour, qui sV il
org ;nis-e silon les nmodallits
su-lli a es :



I Fralnl-als
;i) C( iin prhlisii io,, orale
iquie tiions sii r in lexte: hit
tcr.iturc, Iistoire i

Il Connaiss ,ncc de iH lan-
igue ai piarltir (I lln te'te' .
2 i'daldii;ql ri questions suri
uin tlxtes ( I(- pdiu;iLgle 0C i
Ile na ll hod loglie i.

3) Lef ire adnministira tiv

4) Mi a llimatiihur-s (5 IIK,-

ques: de pi -frecllc relev c
(t -'orrcrilio,i des crreiirc I,,-
plus carac.i-tirisees d'lin dc-
voir).

Si) Coniinaissances gini-raltsi
(i-istoire (Gi-otrl'apllie -
Scieices etc. liv<'al 4c. sc-
< ondairi).

li) -MI1-UlVES P1RATIQUES

Ni IuI-lnt prniendr part
aliiix 'llielivcs, prIt qliills q|uc
les candidate aya,"t (clhtenuu
au moiiis fill pour cent des
poinsa l'l ccrit; sIlls noti
iliininnatitire (0 ou 1).

Les iplrei'ves prailtique
coimprennent :

i I'p in I. sir lhrin Ilie i-.
-c Is -ill'e dle leqcucllc Ih
llosi l l il Illr.i II iillrr-
lien Inar le Ma5irc o-u li.
Direrl-rur el rcdigerj Un
rapport.

2) Entretien avea le Jury.

C) Adminiistration du con-
cours JURY.


Le concours sera.organise
a Port-au-Prince a I'lnsti-
tut Pedagogique National
et e., province au siege dei
CPR et administre par Un
.iury compose de :

I'lnspecteur Depar.emen
tal; president

- le Directeur-trice d'une
[cole Norcoale ou son re-
presentant

1 mere du Bureau
Central de 'Education Na-
tionale et ou de I'IPN.


Les copies des epreuves e
crimes redigies sur feuilles
a souches et numerotees se
rout acheminies sous pli
s mell a 'IPN (les souches
par maitiere seront places
dans des envelopes sp6cia
les 6gtlenlent scell-es) par
les soins de I'lInpecteur De
partemental et du Repre-
seentant du CPR; pour cor-
rection.

La liste des candidates ad-
minissibles aux epreuves pra-
tiques sera communique
immediatement aux diffe-
reats sieges du concourse.

I)l Risultats.

La compilation des notes
des epreuves i-crites et pra
tiques se fait i l'IPN a la
diligence de 1' quipe de
Folrmation de l'Institut a-
sic I'assistance tes EEquipes
iiscipllinaires concernees.

Uile lisle des candidates
ava, t ruini les conditions
satisfa .islnte's (GiO pour Ceho
.;I inloilns li'd poinls polar
I'enlselible des 2 series) c et
tabi p:ii r oudr di e inueite
illiir chlaqliil siege.

Le, no IltioAlohll's alx pios
trl s i 'lis.pecteliir `i Iri-sei-
liii llu I F'lhinairc i lire ti -

i'ill\Cll et iiI -Nir111e coinfor- i enlcelt
i rctec listed il'aptitude.

,\iant ii'eiitrer en lonl tiinl

v '( i, I1 ii cessaiiri!'lne stli-
vre ilne phrhide dentraine -
niutil l(i in Sitage de 15
.jiiii r" a II I'N.

le in-scrillions seronI
r- i als 11 sliige des Ins|pec-
til "- F);iarieme'ntales ritu
1 .i jU! :!I 2'0 jJillet 79. I.es
-ilc' i slivanle. serout p1i-)




.rai ani 'e.
P i extiai d'acte de


i Ie di-!u'ne de fin d''tu-
des iNornale, on doe at'ia-
l:unr al .e. parlic).

:) I ne aitestation de la
-Section du Personnel con-
ceor, a t les ostes occupies
(nature et anncrs de ser:.i-
ce).

41 (n certl icati de bonnes
vie et moeurs.

51 Un certifiat de sante.

61 I'ne photo d'identite
L.cs cprelive- irrite ridii
(iconcoiurs d-buteront le lu,,
ri 3 septiembire 79 a liSh0
aullx sites prwcedemmeti
ilentionn ls.

(CAI.I-ND)RIER
1- Choix tides uitlets i ai
'2l .Jiiiin 79

:,- Inscriplion- l juI i all
20 juilsle 7 i9

3 ('ncoirs (eCrrit) : :3
1 seItemlli b l 9

1) C irric(tion i (i riI .
101 au 1 1 Septllinbre 7.!

5 C'onit( ouris lipra lique) .
17 aill 21 sleptlibre 7!)

( Stage du1 241 septeinbre

x x x x



L'Administration Genera-
Il li- s (;oLrihllutions stc fail
Ii devoir de inetrie an gsc-
de les notalres at les arl-ii
liurs; lani de Duvalier Vili
le quii d lhi Croix des Bou-
qies; ionire toute traisae
tion dp qiliellic nature qUe
ce soil r-hltive aux SIX
CENT CINQUANTE SIX
CARREAUX de terre (;65;
ex) dent les li-ritiers Her-
nard ont itl' reconnus pro-
prietaires e veriu d'un di
crct an date du 28 Novem-
bre 1968.
Tant que le partage
ptae-lr n'a pus erl eifec-
lr: les panrlies resl.nt et
demeuiirant dans I'mdinm-
lloin. Is aicquereurs eren-
luels ne pourraient preten-
dre qu'aus drois el priten
tiu0,s de leurs e-ideuric.
Port-au-Prince: le 1"
Juin 1979
Odonel FENESTOR: Ar.
Directeur Ge-eral


Avis d'appel
d'offE es
II est port6e I'a connais
sanci- des Firm-s d& Cons
traction Prequ-u.tirefe pour
I ex&ecuitun des Ecoles du
Pro)?t CEMDER que le Bu
ri.au d ExecutLOn du Projet
complex lancer tili Appel
d Offres pur IC--; Ecoles
d&.- Ceid:-r de Chi-tara et de
Damlen Gr.opo.- i; A, II B,
III 1A, III B -t. TTI G
Les documents de soudis
sion soront disponibles a
partir du 29 Juin 1979 et peu
vent itrd retires par les Fir
mes, tous les .,ours ouvra-
bles entire 10 hres A.M. et
2 hres p m au Bureau Ex-
cutif du Proiet. DIparte -
ment, d? 1 Agriculture, des
Ressources Naturelles et du
Developpcment Rural, a Da
mi n countre un cheque cer-
tifi de US $ 120.00 (Cent
Vingt & 00/100 Dollars)
qui defraie le cout de repro
duction des documents.
Seules les Entreprises
Prequalifiets p1aurront par-
ticiper a cet Appel d Of -
fres La remi';ee as docu-
m.-int dfiment rcmplis au-
ra 11eu le 13 Aciu 1979 au
meme local a 11 hres a m,
Iheure d Haitl 296
x x x xk

ADIiINISTRATION
GENERAL DES
CONTRIBUTIONS
AVIS
LAdminitil tl.on Generale
de-s ('ontl.ibtlliions ayiut pro
jeie' dts operations cidastlra
It's dil\arl cim-inlI ic' ii 19
Jutiil (1 CiOIlo dlans I tlre des
ihabia'l.ons ls il s-BIilull C,)
r:til-]etOBl' Ot i Boic de 1 E
taI. C:iiadi-ux. i ciion Ru-
la ci, S::l -Mart Ill, Com-
t ia d -' Poi I -al iPrincef de
In du l rill p i -pIopt larl -s d'-
-I i.,A m d;il .,. re
tI' i t. i ;)l'l ( iin'ii iii la
illM i 'i ll i "11 1 "lti ii 0i x


Odil II FE NESTO1 Av.
i)ircci I GI- in imtl A
xxxa


I Ad n II I l t i. io ]i G 'r:i -
her h- ("irolprl'I lt'n (h s-
pre." d n rii rT .'r it Pubile


in:1isolIs (1 li ll:nt: loll, conm -
lllrrcni- s Ind i-' ripes Pri -
]""c ionn' i ( 'INml rColl qui
S ;i i' ss j t11 ;'i ia PRi'entp
qule i rvo--co disif 'in pencral
d ms Inm eu.-.e.: e d's Eta-
bs15 clneix. I C '-lnai r(O1Ux.
Indtl;a ril .r '' ProfcFsion-
no's de In Capi:tle a debu-
It ie uindi 25 .Tun 1979.
A c-t rfi-it. c"de Br pades

von,-t minis di 'our insi-
en:- (" d ', o rt! c ilcern-
tiIe Acm nl' r ive ainsi
oul l d e'o I-' P dc I1 pcc lon.
od~Imelt I s r du D'rec-
t,'ir G u'i- i "-i-f d(g-ursS
en Vui d cn reprendre ce
trava] .i 1 '1n rc 'bor.if on a-
i I F F at" Ode
.dm i I lr.i ioi Conmma. nale
dr Port-au -Pr -r
Fn ct (t quit .' i' et de
-mi i t I :i\ -i d ( t d II
c C: I ( r. i du c( .h -

.-- e!. '1 ,,
-:)urcrnt be

De plus. I'es roprltanirr-s
d inmru t 's .-. I 1 in frml'es
qi, H r -il A lalir s

r in i;.;l-n I'oc t don -

(e( 1' l n I t idll! '-


I's In!spec'i'l
le 25 Jii~n

O -,-c. F'"!: ,STO'i Av
-- 0 --


1:l' NORD
A"is aux


Les Enli itpetrers sont
Qual f-:ction P. i-rpprTn-
dre les travaNx h cressaires
ft la consolilti- ih f :1t


o', Les travaux consist
to .. rteond lionntier In
charpene r'.l i, de a
Laon la ndririr stsibl t
ta |i rtt' (iitch -rits trv taris -
Siees SeOtIl inv-i-is i soU -
imlactrc -n rdlsum' de leurs
ctii-t i 'l i. t Eiles iq )ur-
ron.lt itlrtr es doai ctrs au
rr mSx dI e 1OdiN as tib'i-
II Irr 11 i li ii--a iral dt A.I
HtATs0 (0; iue ties Caser-
;i t. For! -. P'-lne l a par-
rir u lIr o r 1'.dirsl. ra a-
It' 1 ', i dr.ll tti r( il A '.I
n M di r' t .i 0c 0 ( .*>I -
4 0 p m
Lel dir'amo'ed .Icelli" de
vron etr remi' acr?.-c'r -
m-'n au Bureau di I ODN
as Cap-HaIhiiii tsu plus
lard le cr Aou; 1979 A 2
rts 30 296


AVIS DIVERS


:--- -------c~~PeY~2~3~3~LI~WII~V; ~IR ~ICC~-R `---Yp----. -12~ g---~--- ~-liBI~1L~~-% C--~---~-- -- IBIILIIS1I~s~qCS1~E(~i~B~~


- -- -- ---


M1ERCREDI 7JI'19





___________________________________________ I


----U--~ C"T~rU~ "L~rrPU~:i5.-a~ j--


MERCREDI 27 JUfN 1979


.Au fi m des
rencontres
L'ingeneur Rooert Mtt
der T.P. montre les beau-
tek et Jes charmes d'Haiti
a" Traudi Scheerer, une jeu-
nrie et belie adiemande au
sourire eclatant.
Traudi Scheerer est pro
fesseur d'Ailemarna -aJ Col
lege allemand ALEXAN-
DER VON HUMrBOLDT 1Ben
jamin Hill 43. P.lelico 11.
D FP i du Me.dque
El i? itait accompagnde
dirmtnche z.ojr par son sym
p-ainlque cavalier .Crai-.
aMi Gr.-nd Hotel Ollifor
ou nous li-s a\ions ri-COll
tr.s Gaston Baussan et
nous.
Traudi fait .un grand'
tour du pays aavac Bob
Miot.
x x x x
Dr. RWgine. Asseraf, du
department d'anesthesio-
logie rdanimation de la
Clinique TURIN (7 9 rue
de Turin Paris 75008) vent
de recommander notre
attention la ravissante fil-
le de son -patron', Claudine
Dubois arrive avec son jeu
ne et eLigant maria Frede-
ric Dubois, banquier fran-
cais ayant vdcu au Br6sil.
Claudine et Frederic se
sont marines a Paris le 9
Juin et sont en voyage de
lune de miel. Claudine est
gdrante de l'une des nom-
breuses ciniques de son
pere justement celle de la
rue de Turin, ofl travaille
notre captivante .m'r Dr.
Rdgine Asseraf. Le couple
a prolonged son seiour a
1 Habitation L-,le rc


La tes~tat'J
d'attentat conK^O
le Chah
(suite de la le-e page)

fausse entrde. C ?st plo -
siPurs m stras a ti 'erieu
que des ports de mt.li
massif, blinds' s, ouron -
t.-s doeils ,!e t e-v.d uo
et encndrees c:O "-dr ar
mes. prot.,gen 1 acc,, ie
la residence de 1 -nciien o10
narque.
Des groups de 'rois ou
quatr.e gardcs inum:is de
fusils a longer p1ort1e0 vl
I nt en permanence olur
les quatre tolts en terrass c
de la residence.
Ainsi. la Villa S 'rna
n? parait vulnerable quec
du ciel.


PA0I'


Manoeuvre militaire Saouidienne


iFuite de la 'ere page-) military dans ls secteurs
npr mc r- nner tKur -


ce; e'.-rcice5 mlitatreti. les securlte de leur appro\.sion
premiers effecLues depuis la rLn e'i-t en Prut.
chute du Cha:. C Iran. est Ces crairnte r nt d-autre-
aue. selun 'e,.;mble de Ja part etc aggravees, par ies
pre:se du Go'' 1101on ps declarations d un leader re-
Lau iman-oeuvr c: proprement lg erix iranien, concernant
dite:. don't c i :,turce a, lIatenir des tEiois lies Arj-
juqn'a prercn; P7 -a- etr prs be o du C-oe : la petite :-t
ci-te. m-s st-nr.',-t a 1 oec1 la giande toroes c't Abod
iion ,inaml Ct-:,c..c pour lI-ea rc-. Mouia, occupe- par le
ponurabl- de ia a:g.on. de Chuah ct r.'eLdi.,quant cl'E-
-e concer-'er et dce metre lat ce B.aJireu' comme par-
eli p.a .uone '.r3t: C c- c-m .e in'egranie ce I Iran..
m'uruf .cC- iLIr-. proo'.c- meme cesA aftirmations
rn-e e comin. u.i' cnt -i c. cenosld'r es par le
L: .Chdt! ,11 Chh!-, f. ,'at GCaII" inim-cnlt iran:en -corn
til'di: 0,'s itlt L'rL l ace C.e .-. t d es p e.-ec dt po'-i-
a'jx oLc 1-no i-.r. q Jl n' L r 11,311 pei onnlr. c-
bouti all car al'. plic P de- r
g;[.,.- ', I I. r:. ,. r. c 0' ., F ..r -,lle u rc la sig n -itu re
b. n, t -., u .a! de pjix csepare,

ge-.ni, du Cl partcul.e LljltO Isracllent qIi a a-
rcrnleht i-ll ?i u ,- 1.1cufl a i'-lo' ei-" nt e I'-
le:.r el d Errt.ni'e re de d ,:7.-= d, ia p,. d- ..l i pral'loeh i dordre
quA mi- r. ,.i, D,: p. ,. nciiittiatc don't la dissolution
I.a n. roa ,r;su o i c ,I e 'Organi o1n1 A, aoDe
g u 1 indu.lstriilsatsonn mi


monies lP:sit n'i aux inor-
mations seon Ie'ouelies le.
Etats Un-s e .-i- agera'ent
une cv:-mi-r-j ,- i eivetliOn



L g poin it
la sitiasz L
(suite de la lere page)

quant a eux; I'annonce de
leventualite d'une demis-
sion jdu Generi l Somoza
come 'sune manoeuvre de
plus d'e limp6criaisme amr'
rica!n pour ass-urer la con-
tinuite du soa.ozisnie :..
Cet.e bee b saulage de
Somoza n e enol:cera ja-
nsa.'s volonialremen lt
souvoir-. as dei1iar- mer-'e
di. a Ioi e. M. Angei Bara
j101. t):'celliuil pour 1'E
rope du Fron t Sandinist
de Llbcrs liof- N1.;l]a 1i. J1

elon Ui' lls CiLba iousi -
S iliuti t p ..- ;ir x :n u! -

1.'envoi Ine f.rait rcue ji'u;i;r un
pree.x'.e d'n*ltrn-I ,i'on au,:

jii 0 S t I ,s...
uirnr:., .; par
l'intrmn'.dioare d'tsrael: u-
Ile aide mra-sive auilx .rou-
pecs du General Somoua.


lta.iri'. OAIM,. nirse Siul
p .. a c n E&ypte L I'aide ce
Capitaux essentiellement a-
vancis par l'Arabie Saoudi-
te. ie Qatar ct. les Emirats
Ar.-.bs Un's.
A'nsi, pour les observa-
teurs du Golfe, l'Organiisa-
tien de ces .maioeuvres est
notamment destine a de-
montrer aux Eats de la re
gtc .n que ct'armiee saoudien
ne n'cst vaas mniquement ga
rant'e d- 3a seeurite' de 'la
seu'e 'Arabie Saoudite ma's
plutot de ceile de Tensemble
de !a region. I
rI, elp-rent ansi que les
Emnrs et Ies oer-onnal" s
ac s monoeuvres
. . aborer u-
nle stratlg" e c'omune pour
garain'ir notamnins t les
L OIIS- d' Ionss- !;i's sill es


rabie S '0l01we A r111 1 0C
'nI AsVil d irn'r de II cIn,'-
t:ii;;rai :l d0 01 5rice ;' .,.il
tr c'fib g iO' I .
,';';a''tnt 1a r'i] dte 1 ainire (
coursD. Dc ', on 0 a ApprOs
Inardi la pwoclha n cons'rue




Roli Kialed:, e popurra abri
ier 70-000 pi.'ronn res. Sa


VOTRE HOROSCOC P
P JEUDI 8 JUIN 1es Dr979


JEUDI 28 JUIN 1979


cun.otruction oui necessite
un invesltssL-.-fnt de 85
nlihards de dclslars, sera as
suree par les EtILS Un.s
A t'lssue dcs manoeuvres
qul prendront .'.n mercredi
en debu; de s-.ree, les ho-
tes du Rol K-lialed, indique
la prese du G-,ife. partici-
perort a Iuac-iguration
drns la region d Abna. de
plus.eurs orr-i.!.' don't la nai
ture na pau e.. prec'-ee.


Monument
en peril

suite de Ia lre page'

Tippenl-.uerc e-: cI trace con
sistait en deux> cereles de
200 pleds de clianm-tre que
les :bus et buggi:. de 1 eo)
quie grais-aicint aisemeNt
grice au dece' ppemrnt pro
cure par ies ctreles reaul-
sant aino- le-i I1-ntes.
Avant la cor:- !rut on d,:"
la Villa iLe H'. 'ardi, iI y a1
ValL dUex iU'rt- m ai.-li:
piiu pet eitS ins -Ie ni,'mi
style viccorien G rim ir'L'c.nt
Houses>; I'in'- occupeC p-rr
Oswa'd -J. Br..i. ii.n'--
ment revenu dce la Jamai-
que et marie mune haftien
ne Theirese Barthe. I1 occu-
pait, un ecnarge au porte-
feuille de la Banque-Natio-
nale de la Repub'!ique d'Hai
ti. La second .naison occu
pae par son p-oprietaire Ro
dolphe Tippenhauer et lieu
de naisFance -e notre ami
I nre-n -i, Harry Tippen-
hauer, style victorien ega'e-
ment, a ete demoli pour per
miette lia ".*1..i r.Iti0,on ie la
Villa lite i G'' gcrbrervd ]louse>
ftalt bornee i l'Oucst par u
ne grande ier- oae dnvroen
dSO O plees- ccrres d'ci l'on
dolsiannit touip ll ba'" de P;,
au-noiince aims c:e l:1 'Il0e.
Cei quelqire dt ai's, Moil
,sicur loi D re(Alirl, ontl ), 1)111
but de rforr"el I'nilacon siil
", i ',' 1 ,' Ces 61 in'l ene-
ubCs linl.i ussi pour oleil-
drc e-4ti, aeeion 'i t ecssau'yo
de sanver toute la: proprie'e
i pu si- arervir d'un centre
di'rt unique dans e's antii-
les,
UN LECTVUR DU
NOUVELLISTE


menei a des piroles rghrct
tales. SI cist le cas, pour
quol ne paus vius amender
danis 1 apr-s-nidl Fortifita
l:-s ltiwtes de 1 cmltIe.
22 NOV AU 21 DEC
(SAGITAIRE)
Evitez la iiurvtslte dans i
les questions liencieres Lce
tableau se iompostra de
luit-mime en f:n de journee 1
Les sqperleurs vous aldent ,
22 DEC AU I. JANVIERM
(CAPRICORNE)
Autrul peuL pualuirt- crt
tlcque ou superficil., mais
cela ne f2ra que renforer
v..)3 convictions. Plus tard,
VLire drolt'ure iera tatrc les
critlqufss


.a-slJos -u'---fao wia 9Jv a




Au Lambi





Ni ght Club


WYercredi 27

BAL D ADIEU ENS. SELECT $ 2 00

Jeudi 28

D. P EXPRESS S 2.00

Vendredi 29


21 rIARS AU 19 AVRIL
BELIEFR)
Junement ,rrone sur les
queacLoors de c.rii.re daces
la matine:- Mctf'.. trop doe
--rs au feu I eaL pa.3, tavJ
raolce a la concentrjtion et
k I effort il;.rr.'ur dont
%.As atl.-ndz i reussit-.
20 AIVRL AllU 0 MAI
IT.AUBLAU
'rrcp de rdie"',lOrc t -n
d,--it coniuse la .-Uilutlun.
Ap'.-e-i cj-i i! l iu nl I d il -
tl1!. l a 1 melit1'0 vo;?s p jlr
air est dti- lester ndilc
au nit-Iliod.s lolilguenii.nt
c .i Jj .'ee3
21 UI AU ?0 JU'IN
GEMd IlIX)
Ls cifr, v p iu: n .'.-_j.'r
il1 prc O i e :- d :'e U -i.i-
S:-l fh s.ourc-,s 6 Ceia-r.l
n.i 1 rn t prs v'Otn i1'1:0 de
Sucet'. NerNm',in. miless mcm
br-ti de la sam:lie vues ;i
dent
21 JUIN AU. 2 JUILLET
(CANCER)
II n y a pas cli-e prisons de
battro les buissons Une con
versation smrielosde avec .cs
praches conduiu.i h des so
lotions enstriortives SoyLz
sa-n'- inqietude
23 .l'Ui L.T .T 22 AOUT
2; '.OL 1 22SEPT.
Apres 1 axplzrimEntatim n
de nouvelles teclin1viues pYo
fessionnelles, vous dcide-
rez que les m'lihodesn lassi
QUCS vous c.','i 'l.nen',l
Inieux Vous serez en'sitl evn
ensure de prlogresser
23 ABOUT AU 22 SEPT
VERGEG)
Voslls prentz unr ipor-
taneo detsione .ir Ion pitin
seliiinllntal Vo!'- s ,i''z bitn
It '1 i I m cSi' d io Vni1ncyI'"
volrei lnsltabilli tCl, d pPil're

23 SEPT AU ? OCTOBRE
i i. ( r', il l
i .('1'5 ii ;i)i!' O '' ., (i n cii u 11 -
l1:111 hI s d i)?.]sr s d(noeno ij
ques 1ro: 1p1)1)n ;t iss -'n t. m 1 11ais

is'i. vouils cis scapible, d as
rineiiIns tIirsines.
23 OCTOB' F AU 21 NOV
(SCORPION)
Une petite i -tintlon peut


Chaque samedi, un DC-8

d'Air Canada quite Port-au-Prince

a destination de Montreal.

Air Canada est la seule ligne aerienne

a offrir ce service sans scale.





Nous Sommes les seuls a rc-ler Po rlau-Prince a Monrreal sans scale.
Aucurn j'ot- ie iransi'l n'esl ainna. ncressaire
A Darlir de Mcntretal un cho,, de 'rre-pOnal r'cF- .c'us5 esl prcpOse, en direction
de 30 mie:s canadiennes
Au ,siol insialle:- a tord vous avez 'oil au)> orni alleniilset lamicaux des members


de noeir? equipa', .
Vous pouoe: rneme faire de bonnes daires Oanr nol e boutique hors-laxe.'


Noire personnel de board est bilingu :1 parie ausi btien le rancqais que I'anglais. -
El pour vous rendre les choses encc plus facles, nous vous proposons un tarif
excursion de 21 lours volre bill all relour ne vou..colutera que S353.00 *.
Vous I'avez compris Une seule comr. nie aerienne vods emmene i Montreal
a la manic-re d AIR CANADA Sans es, i -...-
Adopiez la laoon la plus simple de vis le Canada... AIR CANADA "

OEPART 3 n 20 PM
ARRIVEE A- MOrjT'REL 8 h 30 PM


AIR CANA 3A


, .-


* yi a OuelQue-S re slri cions a I application de C.
Appelrz.nous au 6-04411 42 ou conlactez voiCe
pour plus de details.


-nide voyages .#I


- .. .. &....


S


*


i


- --- -- ---


- --------


2i JANVIER l' 18 FEVR -
IV E RA-U) R .0'LIR LA PREMIERE FOIS ALI LAMBI CLAUDETTEL
Do Ii' iiJ i ;S Ii.ii-jt' v slices
Dc.s preoccuoa-ir. .lli, une II PERRE-LOUIS ET TI PIERRE DE RETOUR D L'NE
re-all-atlion prJ,i I.- LIE -
ti.nt utr oIt!l. :el7' vo TOURNEE THIOMPHALE ,AUX ETATS-UNIS. LA SOI-
Lalt ,sublih r ."- i'll 'ceui"ii' '
nil.iit- r,. ulti- l,: lilun REE SERA AlISSI ANIMEE PAR LE 11HOOG.\R COM-I
1- FER AUll 2) MARS ",
IPOISO0NS :s0 S 2.00
Sachez choisi'" it l invi-
tations que vous accepted
,Evitts celles qui vouls f 2 Saskadi
raient perdre votre- temps
Les .proches rcvelereo.n A PARTIR DE 3 II. F.M. ILE2. COCKTAIL DOU-'
etre votre minelL.: rr c,31 )' ,
gnie. EPTLiRE VACANCES 79 AVEC BOSSA COMBO -

SI VOUS ETES NEC 'N [UNDEZ-VOUS POUR TOUS LES JEUNES ADM
.'AU.IOUiRD lHUI
Vous etes in.is c' i'' 1.00
que mais pail'tis hesitant
Al.tirn par des 1 I 6 'S lfa
dav.t-gard,r dez de. S amedi soir (30 Juin)
d avant-ga'd de pis O
suites idealistes, la differ '
rence de la plupart des na :OL. D OUVERTURE VACANCES 79 AVEC L OR-1
tifs des C ii' ....0.'.. -. 1...u
vezvous i-i .1C.' ,L. C1ESTRE SEPTENTRIONAL, CHEST AUSSI LE DER-.
se. Meneurs di nnmns. NI' BAL DE SEPTEN A P-AU-P AVANT LES FETES
q oilind vollS ecroyv vollS ell
trained aulrui Vois av-'. lI t',lIMPE'TTES C EST UNE SOIREE QUE PERSON-
t It'llt (I tn ol n n eorc ialise-I

vos inlts sclmt! Sii als 1 NE DOIT RATER ADM. $ 3.00
rlissirlez Coi1i ;K(ltI..ur.
,i.onosll, e.ris iii ,1 1 Dimr^anche ler Juilfet
f6r'lreneier sIr s slliets qul
vous int6resscilt Qle votl a
bescil de sde' no port, D:,t*N- LA '. 0iII: BOSSA COMBO 1T SIHOOGAI?
pas li6.judi 'e c' iatrice. Ev't au.ssi !> siI $ 2,00
tenldalnce elmnprunter la
route la plus facile i-sss. .


%i


L


~ii~b-









PAGE 6 27 M 1 '
MEBOREDI 27 JxIN 19oq


DANS NOS CINEMAS


Harold Couladder


CINE TRIOMPHE
SMLIE I
LA CAGE AUX FCLLZS
IEntree E a30 eL JO

SALLE 2

UN PAPILLON SUn
L'EPAULE
ma-itr6e : $ 1.50 et' 2.00
SALLE III
L'AMOUR EN QUESTION
Entree: $ 2,00
SALLE IV
MIDNIGHT .EXPRESS
Entree : S l.F'J
xx x x
MAGIC CINE
Mercredi 6 h et 8 hres
LES LIENS DU SANG
Entrde Gdes 4-00 5-00
Jeudi 6 hres at 3 hres
LES LIE \3 DU S NR'r
Entree Gdes 4-00 5-0G
Vendredi 6 h et 8 hres
RAID SUR ENTEEBE
Entree Gdes 3-Jd0 4-00
x x x x

L'INSTITUT
FI-TANCAIS
DWHAITI

ACTIVITES
CULTURELFS
Mercredi 27 13 hres
NiMer. -,Imainan-'a: de la
tradition a la inodernate
Entre-, libre 'Cart(s a reti
rer au Secret,:i.- t'
J -uid 28 18 hies
Gab,' n. 1 Atriqelt de la gran
di- fret
En're' libre C:'rt a reti
r.r ail S eetari'.
V\ndredi 29 18 hres
Ii MaurIce- 1arge des
S i''i' u.t:a- Line l1e


1i i-iat r,, p-J
iildustlr -
li. ', rt l y' ";i 1.1', ljpp
intie- 1.b e. i '< ; re
L: u i a r; 'C ''; r l i


IMPERIAL
JEUDI 28 JUIN 1979

12h 2h 4b G 5;00
6h 8h 1Oh G 8;00

L 1WVITAl'dLEF
CATASTROPHE

IMPERIAL 2
JEUDI 28 JUIN 1979
lib 2h30 5h G 5;00
7h30 10h G 8;00

L'A'RBRE AUX SABOTS

IMPERIAL 3
JEUDI 28 JUIN 1979

LE GENDARME
ET LES EXTRA
TERRESTRES
xx x'x

ETOILE CINE
Meeredi 6 h 30 et 8 hres 30
CHEN TSE LE
DRAGON NOiR

Jeudi 6 h 30 et 8 hres 30
LA GUERRE DE L SPACE
Entrde Gdes 1-53 et 2-50
Vendredi 6 h '3 et 8 hres 30
MARCO POLO
Entree G 1-50 et 2-50

CINE OLYMPIA
M-rcredi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gde 1-30
6 h 30 el 3 hr-sa 30
Enree Gdes 2-00
MARCO POLO
Jc-ici 12 h 2 h 4 h 6 ires

Entree G 1-50
DRAGON NOIR CONr'REh
DRAGON iOULjG
8 *ires 50
En:iret Gu- I Uu
JU iTINE ET JULI'-TT'-
V\-ndrlidi 1 h :* h 4 bhrc.
Enlie 'u 1 i)9
6 i: 30 (t 8 lihrs .i0
LA FIEVRE DU
SA.'EDI SOIR


8 --ss3a -.. s- -
-_ L t pa2sae( a Port-au-Prince


i LJ TA ACRUZ
Sroiogus Voyant -
Para Psychologue
LT e A HOTEL LE PALACE

I Tel 2.3344 (sur rendez-vous)
^^aOSC~a'i~'SO&C'&''^ rsWn de'-v ous }^^^


CAPITOL
CAPITOL I

JEUDI 28 JUIN 1979
12h 2h30 5h 7h30 10h

JUKE BOX
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres. 2 hres 4 hbes
6 hres 8 heures 10 baes
CAPITOL 2

JEUDI 28 JUIN 1979
12 h 2h 4h 6h B h lOh
LES OIES .SAITVAGES
Avant 2 hres 30


(Stite de la 1ere page)

vient ict je vou le rappelle
depuis 1932 quand 11 naval
que 24 ans.
Diplome en literature de
l'Universite flu Michigan, U
obtmnt cet.e annee-li une
bourse lui per.nettant de
developper sa carrere dans
cete branch. II passa six
moLs en Haiti a observer Ia
culture haluenne dans les
campagnes. II y revmt deux
ans plus tard pour comple-
ter son observation et les
enregistrements faits de no
ire 'musique folklorlque.


A tee hres 30 Dans la suite, me dit-il,
Entree Odes. 5-00 ses visits en Haiti deve-
12 h 2 hres 4 hres naient si frequentes quil en
6 hres, 8 hres. 10 lres a perdu le compete. Ces vi-
sites etaient encourages
CAPITOL 3 par des universities et par
des foundations don't la Gug
JEUDI 28 JUIN 1979- genheim qui mises au cou-
rant de la mine culturelle
LES VEINARDS qu'il avait decouverte en
12hl5 2hl5 4hl5 Haiti mettalent tous les mo
Avant 2 nres yens a sa disposition, pour
Entree Odes 3-00 1'exploiter.


Aprds 2 hres 30
Entrde Gdes 5-00.
12 h 15. 2 h 15 4 h 11.
6 hres 15 8hb as 15, 10 i 15
REVE DE SINGE

CAPITOL 4


Lundi 25

Juin 1979
LE KID DU KUNG
FU DU SH.-.LIN
PRIX UNIQUE $ 1-Ou
1- h 45. 1 hre 45, 3 1t 45
5 heures 45
7 hres 45. 9 hres 15
> x : >

PARAMOUNT
Jeudi 12 h 2 n1 i hres
Entree Odes 2-00
6 hl 8 hres 10 hres
Entree Odes 3 00
LE HEROS TATOUE

xxxX


REX THEATRE

Mercredl 12 2 1 I 8 10 hres
LES REQUINS
DU DESERT
Avant 5 hrts
Entrde Gdes 2 30
A Partir de 5 bles
Entre? Gdes 3-00 et 5-00
Jeuili 12 b 4 3 -.J hres
L INCOMPRIS
Avant 5 hres -
Entree Gdes 2 tC
A Partir de 5 hinc
Entrde OGdes 3-00 et 5-00
Vendr?di 12 2 4 6 8 10 hres
LES BIDASSES
AU PENSIONNAT
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entrde Gdes 3-00 et 5-00


RANCHO CINE
Mercredi 27 Juin 1979
LE RENARD DU TANGErd
Jeudi 28 Juin 1S79
AUSSI LOIN GUE
L AMOUR
Vendredi 29 Juin 1979
MAJOR DUNDEE



CINE LIDO
Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entree Ode 1-oO
6 h 8 h 10 hras
Entr6e Gdus 2-00 et 3-00
LA SANCTION


Pharmacies
assurant te service
cette nuit
MERCREDI 27 JUIN 1979

QUATRE SOUS
- Sans Fil
ST JOSEPH
Rue Rempart
DE CARREFOUR
Carrefour

JEUDI 28 JUIN 1979

PADRE PIO
B JJ Dessallines
PRO MEDICAL
Chemin des Dalpes
ST CHARLES
Carrefour

VENDREDI 29 JUIN 1979
PERPETUEL SECOURS
Rue du Centre
DE LURGENtE
Lalu:;
THIIORLAND
Thor

x xx x


PETION VILLE
MERCREDI 27 JUIN 1979

ST THERESE
Rue Vllatte
JEUDI 28 JUDN 1979
VILLEJOINT
Rue Faubert

VENDREDI 29 JUIN 1979

Pan American


Ainsi part en 1939 Haiti
Singing sur la musique fol-
klorique d'Haiti.Ce fut le do
but de sa prodigieuse carrie
re d'ecrivain.


Son second ouvrage The
Caballero est un roman pit
ru sur Tiujillo en 1941. Le
Dictateur domlihcain fit en
lever tous les exemplaires
de ce livre des stands de
la Caraibe.


Aux Etats Unis mere, ce
livre n allait avoir du sac-
ces que quand Trujillo etunt
devenu un personnage illus-
tre, revelait tois le? traits,
qui y etaient decrits. Alors
le livre devint 'in class-que,
car ce fut en reality une
elude approfondle de lhom
ime eL de sa philosophies du
pouvoir.

Le Itrol triene ivre de 1H'-
role Courflander The Ulic c
BOuqiil v'.3t une !eiep d" r"ii
I.t. hIaifens p;rrue -n '9'1.,
1)Duranlt Ia g'-erre .1 n cu'
pas l'oc sion de visitor ston
lie favoInte. De 1942 a 1943,
11 travailla au Land Lease
Air Base uie r t citc' privr c
americaine insL-'I n EC -
thiople, a\ant de p'-ser &
l'Ofice of War lnlarinition
TOWIi dcs E-ats Un >- aux
Indes oa il res;t jusqu a .a
fin de la guernc en 1945. Il



Communique de
l'kinstitut rancais
d'Haiti
Une exposition photogra- 1
phique sur les tIndiens de
l'Ouet Canae'n ', grou-
pant 130 photographies mon
trant une esqui.sse de ieur
vie quotidienne, leur atUtiu
de, leur etat d'esprit, leur h
religion, leur culture, au
setn dun monde nord a-
mericain indusrialise et ci
vilise. sei-a prtsentee A la
Galerie de I'Institut fran-
cais, du 2 au G Juillet, par
Mine Sonia L?-)er, jeune re-
porter photograph e indd-
pendante. Elle a vecu, avec
sa fille Igee de 6 ans, deux
annees completes sur des
reserves indiennes en Alber
ta, Canada.

Cette exposition a dcjk etc
presentee dans plusieurs
Iles des Caraibes : Guade-
loupe, Trinittd, Barbadc,
Ste Lucie, Grvnade. Elle se-
ra exposee, apres Haiti, a
la Jamaique et 5 la Guyane.
Cet'e exposItion sera ou-9
verte au public a la Galerie
de lIInstitut Fiancals, di
lundi au vendiedi, de 11 h.b
& 13 heures ct de 17 h b 19
hres. '


,Une Semaine
Africaine.
I'lnstitut francais
Des Instantands sur I'A-
frique contemporaine (longs
md rages et documentaircs
en couleurs) scront projetdcs i
a 1 auditorium de l'Institut
Frangals, a partir du mardi5
26 Juin, selon I'horaire sul-
vant :
Mardi 26 Juin : oMnurita

18 hres li. L'agriculiu
re et Ie Ileuve
21 Imragen. Imragcn
3i Caravanierb de Maurita-
nie
Mercredi 27 Juln : Yan
Diga

Jeudi 28 Jum : Gabon
18 heures.
Vendredl 29 Jam : Ile Mau
rice
18 hres :
11 eM.de in Maurltlus
2) Sucre blanc. sucre roux
Entre libre caress reti
rer au Beer6ta-lat de 1rns
Utut FranalAs).


reprit ses activities litterai-
res en ls46 en. ecrivant des
articles pour les journaux et
Magazines des ELta.s Unts,
speciflement sur Hiuti pour
Senolarly Magazine.
11 iht paraitre son premier
ouvrage sur l'Afrique The
Cow Tau Switch en 1947.
C est une serie de cones
sur 'Afrique occidental.
Puts en 195d parut The Fire
on iie mioun.. .n, un autre
recue de cone- mai'S cette
iois sur I Ethiunie

o ceut aa si I occasion de
consiLter les Ioints corr-

muns qul existent entire 'A
frique ec la Caraibe. La plu'
part des contest de ces deux
regions cint des ressemblan
cse epatantes.

II fit paraits- en 1950 use
Orie de cones indonediens
sous le titre Kantenil's Lime
Pit qui est comme une his-,
toire de Bouqui et de Mali-
.c. a\ec rette excepiion qu'il
s agIt IL t d'un petit animal
ruse coamne le renard qui
j'emporte toujours par son
astuce sur de plus gros.
En 1960 11 publia The Pie
ce of Fire, un recueil de con
tes haitiens qui 6tablissent
les liens qui subsistent en-
tre l'Airique, et la terre
d'Haiti, car la plupart de
ces contest' sont dits aussi en
Afrique.


The Drum and The Hoe
paru en 1960 est son magis-
tral ouvrage sur Haiti. Si
Haiti Singing a ete le sque-
lette de sa vision d'Haitl
The Drum and the Hoe tLe
tambour et la houel en a
ete la forme parfaite.
eApres ltou.ea ces annees
et lue compilation n d'obser-
vations, j'ai pu arriver a ex
poser ma parfa:te compre-
hension des choses au sujet
d Haitio m2 dit Harold
Courlander.

En 1963, Harold Courlan-
der puboa Negio Folk Mus'c
USA dans lequel il montre
que la muslque des noirs a-
mericains a des liens etrojis
avec la musique de tradi-
tions africaine, et hkitien-
nes.

C'est dans -ce livre qu'il
mit 1'accent sur 'limportan-
ce de ces liens qui assurerit
la 'formation des groups a-
fro amnricains et les sur
vivances culturElles.
The Big Old World of Ri-
chard Creeks paru en 1963-
64 au sujet de- noirs ame-
ricains menant une vie ru-
rale dans le Sud des Etats-
Unis est based sur un person
nage reel qui comme un
griot va par les chemins et
dans les cabanes pour ra-
conter des histoires.
En 1967, il publia The A-


frican don't Alex Haley a
fait des extracts pour son
magistral ouvrage Roots
En 1968, U fit avec sa fern
me Emma un -rand tour du
Sud Ouest d5es Eats Unis
pour une jer.e d'enquetes
sur la vie ae. Indlens dHopi
ou Puebl;, les seulh indiens
ba'Asseurr des Etats Unis,
remarquables ausil pour leur
tissage qu'ls colorent har-
monieuseme.it
Cette serie d enquetes a
done lieu 9 r'nq outrages
sur une perior.r de cinq .
six ans

EniHe temp., .* avait. corn
pile a autres u-tidres sur le
folklore amdricain et afro-
amdrlcain don't 11 a tire
deux impresslonnantes col-
lections J) Treasury of Afri
can Folklore 2) Treasury of
Afro American Folklore
parus entire 1968 et 1974.
En 1977 11 fit paraitre un
roman The Mesa of Flowers
sur la vie des indiens dans
le desert du Sud-Ouest.

II a dcrit dans la suite
pour Albert Yava, un chef
indien son autobiographic
Big Falling Snow, la vie
d'un nmden moderne dans
son village.
Cette list des oeuvres de
Harold Courlander nest pas
exhaustive et on le com-
prendra bien quand on son


ge que lul meme a perdu le
souvenir de certain ouvra
ges ecrits.
Harold Courlander que je
commenqai k connaitre de-
puis ie debut des annees 50
au Grand Hotel Oloffson
n'a pas beaucoup change.
II eat reste BIoeie a sa pi
pe; sa quete de authenticc
te come Li i a toujours
moaire dins sa lut-e tena-
ce avec es rr.uslciens nai-
tiuna don't Andre Charles
qu a canonu garconnet ae
4 ou 5 ans eL qut a plui
oe 40 ans aujourd hui, pour
ler porter a n utinser que
les inscrumenis authenti-
ques du folklore haltien.

Je me rappLIe Ile temps
oti 11 ramenait de la camp
gne des instrumnets tels
que le tambour maringouin
pour le faire 3ouer par An-
dre Charles qui dirigeait le
pe it orchestra de i'Oloff-
son dans les omnees 50.

Harold Courlander est un
heros de l'authenticitd fol-
kxonque haticnne.
Haiti doit se rejouir d'a-
voir un tel homme, un si
grand ecrivain pour admi-
rateur et ami.
Ses ouvrages sunt des sour-
ces inepuisables sur le riche
folklore haitieu.
Aubelin JOLICOEUR.


OgeSaigsvelte

Oragees amaign s-tbs


i est maintenant si facile d'avoir une ligne
pariatte st vous etes a un age ou I'em.
bonDoini menace.:.


si vote activitO sedentaire favorite les Fugoa depot
bourrelets de graisse., En vente dans routes les pharmacies
"aoaue em Republique federae d Allemagnem E' Scheurich Pharmwerk GmbH Appenweier/Baden


f depth I





i Slimming tablets
Drag6es amaignssanteas
EB >,


---oo c-------occ -oor n



AMPROSA



vous suggere de compare


Beaucoup d'entre vous pensent que acheter un Moteurhors bord EVINRUDi

aux Etats Unis revient moins cher qu'en Haiti. Cela semble normal.

Mais refllchissez :


Nous reproduisons ici un extrait du Magazine -BOATING., d'Octobre 1978.

(Boating est le Magazine qui fait autorite owdns le monde de la navigation

plaisance)
1979 OUTBOARD MANUFACTURERS.


USA


MODEL EVINRUDE 6 HP short shaft $ 670


15
I,


" 9 HP


r 880


" 25 HP 1155

" 35 HP 1310


,, 50 HP


" 1850


HAITI (AMPROSA)


650 long shaft

885 ."


1125

1275

1725


5, 5


Rue Pavee


Si volre gourmandise est plus forte que
nsa b6nnes resolutions


NOTEZ BIEN que ces prix aux Etats Unis sont F.O.B. Milwakee

Wisconsin et n'incluent done les taxes de vente ni le transport a terre,

ni le transport adrlen pour acheminer 'otre moteur en Haiti.


Vous comprendrez aussi que voys devrez "ous passer du service de

reparation et d'entretiens diQu Maasin aux Etats Unis, tandis

qu'a la AMPROSA, vous btnificlez do service avec sa garantle de

Philippe Herisse, technicies dipl6mi de @MC Service School EVINRUDE


ANALYSES BIEN et VISITEZ NOUS

REF : BOATING OCT 78 Page 103.


9D~+~~,,,3~,)3 6~'C~UM~LU~-X"` z


~aru~.u;r---~~~u~u,,n*^^o--i-^^rr ~- ------~cr-r~ -L-rrsi;-~.u:i*r~-l_--L-cu;ut-i---~^ i-- ------; ;*.a--_----in-mryl-r~


I




.... .. .. ................. .- . .--.


MIERCREDI '7 JUIN 1979


ENTRETIEN AVEC LE MINISTRY


'3uite de la lere page'

tupl redressemcirt ?
Une rapid analyse
permet ds decaler les nrmn.
cipales causes sqivantes :

le manqn.e de forma-
tioi *des en :- "i.
.- 1 insuffisanre des lo-
caux
le niveau des salaires
grammes
-- 1 inadaptatin des pro
grammes

rout program visanet a
redresser le nihlv de 1 en
reign'nemnt ,devrl done sat
bla .er a ces cases. En,
plus dcs mrsOres envisa-
ges-dans la rloa n ae vo
tre premi'l-e -estion. je
vvux encore soe!'.iler qu tiun
r?drcssement du niveau de
1 enqeignement implique une
i_-ervention .1 0oi; le3 nii-
veo-ix. De la ? 1 ro anne,- de-
1 ?nsp'E; mnt!, prf 121ae a
la dernl -re i' ci 1 Uni
vcrsile nI pass-3.L ipvr 1 en


--D l i c rmcsure.
p "-"In 1 'ivr-






l'-"'. d .l ; ; -


seree d un ru d im .roieF
sei: 11111L.I LI f M me '.
5, ni .-r~eriti ion' que Cel1-
le _-, rep-~ni t- in' i su
die rw-r-nillieu. i.'

ni: -. I Edu 1 ii r s'1 ne:t:. 3

ve.,tir .; IdrnliiIaidn..a
detnai'su* etc L ucl1-Irti.
veP2~ "admije nat V.-; elia

vni-1 M a i tiic'* si,1pl3 a


gi .L I. en Ii ,'li r
le --1-- 1 A 17 ml-ti iiu
mSe tv Erm ,I- b,- -m CI,
LouI; I to '. nm. b

dl: mlii-
__ ta-t !I r-f 3 ;.- K itl

se. I C v-i -*~ .1,; i 1
en o'r aIi I ,-,rirIi''-
tio lie,' Ic, -,r



n 1;


C cc C Oil
*pC ,it copas ~ I

n i .1 rst
l ~e uC',7 c 2pos'ntes

11 mI" iacs ce npeel pas

Q e ne 121 "5.,_!zd-.,


C )I .I RCAINTS, INDI ST'TIF IS I T P I' TI CT'LIERS,
I FLi'C Z TOl'TS I 10 Ci(),3PIA.XND)ES L'RU:tGENT!S DE
N -'3 11'O :T".F Q[:iL AI:'T.iLE l DI ONIBLE A-AUX
IC T r S~. 1-sN I)'A 31'[ Q' 1 A 1,.' SI).'t I'O S sITAN-


Ci, -' e. e .-'2


S ,1., Rue du I'euiple. PIort-i-Prince Phline : 2-1:!0
S I.VilSON IA7.\l iD. IT .1 I C)() I('1LI;'1.N 8 OUL 72
t l t:I E:.S
HERI ,/wvw yccccecs%&~s

Possible modifjcaton des
F-111 americains


colt-rs dauiour-lhut Leir
f-con d-e considerer I eco-
le Etc

Ili- ent I ImeI de
I :rc'euI ha'ttenne .C tr-
a-cl .- on11 l lip c-,nriS.itU" rli
pa, tin bl ir i-rr.-nr n?. 1
i 'rn d ir d lai ccm-n-
rin'ir.'t-i national Ils i ont
d,-,. tra. r !: c'. lo.s c- :u
rair-, d- p'-tl-"e- q'u is3 trou
r.t danr leur miliLieu il
r c.ne.
Qu p-n -. ,ous d.s e
d ui,'..ur d .l tj u.d hul,
I ,r rfic .n nr C:I i.'.aoc rerr
I'ier tL.:he
lli sont (r.,:. ;bs ans
1l Iitte 'puul 1.1 i Les mniu
uailni-en de la 'a.c:-te hli.-
i' nj.e. tan- cti1 p. t'. JI
SJ :>cJi.-v l.ic que dLi
pint Q':- Lll i'"ononmique
le-s attetl.-nt De pils en
il 1- l-s edul-u.'eurs doi -
S..i ,t ronlr,-r de. probip-
nt [ 1.: ir iiTi. l i lls n unt
-- F'pr t:- I: chet -
Sd'ic t i i. Fieoudir
t 1'`17 1 t .1 .' T t i' r
1 i i I i Ci -

i r i .u'r,- .eo nijitni-

StSi puS prop:0 a l ense'-
gnemenic; c,u la rencontre
d alleurs dans dautres sc
turs dce 1a vie 5nationale.


II ya ass Ianucateurs de-
_voues, courax come il


WASHIINGrO.1, (AFP)
L armee de l,alr amTrieal
ne voudrait noavoir mtjdl-
fltr le n. : .-.'ur bni E',r
d er -F-Ill pout 1 tran- -
ronrmnr pn une sarne Ce
,Backfire> et disposer 3a1.
si riun ,avlon d' pen'tra-
ticn str'teglq'J cadable de
transp)rter une chalie noi
clia:re sans aller a I en-
contre du trait& -SALT-2,
appro.nd-on au cAn ;teil arn
rlea:n
M.ttant a prjf.: lIts dispo
sitlun d? cS.'.'-T-2s qu,
foot que le -Bankfire. Sivie
L Wne r est p. s coLnslitie-
co'mm-- n sect:i.rr rat.-ri
que. le commnid?menti i:
rnr sirategique rcn-rchie "
cobtinir in isoit e-n pal Ji
menli!r, pour u'i plan vi
sa't a la tr.:isformatlin
d, 8") des -IF-1l1D/ du cin,
mindement m .i'en ltanlqLe
.t de 66 :-FB-lAj qul foiiq
parties dt ses "esc-idrilles.
de nimanerre ou ll- pulssent
6ire ravitaill6s en vol et


exist- des m'd(ctns. des int CCoC-
genieurs. des W't'.L ns de h
v-ies et courag'tux QT

QuSst--e 1qui a chan-
gt fcndamnictnlenent dans E
1'- i nd- de IEClILE F- Import E.
cuelle adaptation estin z-
%,5;l^s d)ur n ] ACCEPTE QUEJ
Veat11 di d :2,e1 d1 ti 1-i
sei.n imcilnt -cn H i.l LES ETATS UNI
I MARCIIANDISEi
1 I1f lPt iLt t'P DES

Itncltce : L.Ie 1'C n c1 h1mcniit. OFFRE UN SE
SNIERE ULTRA
Ou s- rend cono, oe 1 (
n plus qu' I n in' : 1D DELAI.
lpis coit .ll;i "r cit i. spI) :1


1 Ecolt prolime ;>:l plis P T
l;a.n ncibri' 11 ;n111t. i qu
1 argent 1n1ls l- : d1 sposl- F ACILITE LA L]
stion dtie ditioi NNationa ETAGE ALL
1c S.' c irud'ou cil poru r le
pays, pour 1 lus gra nd i


6tre suscepttbies d att.in-
die afl le falldat 19 terit-
toire Sovitlquo..
Ce falsant ui arinie Be
1 air americainq dispostrait
a un nombre plus impor -
tant de vecte-.trs strat6giques
quell? nen a p.ts a lhre ac
(uelle sans que cEiux-cl ne
tombenL sous le coup de

Ls 30 preml-ra :F-1ll.
modifies pourraitn: etre
pr.tsi dans'un pLeu plus de
t.ros ans. solt a Lemps pour
contrecarrer en nombhro, le
tBackfire dont l nton Bo-
vielique a affirrUL q'i :lie
n era construlrai: pao plus
de 30 rx. *iplairc, par an.
sans leur donner li 'cpanci
te dattaindre les Ltat.-
UnUls.
Le.s dirigeaits du Pertra-
gone ne sont (-pcndant -pas
per.uadis j u IA ntcessite,
r d-- 1 opportunile.' O. d1-
pser dun eqi l'.acn. du
Backfire:.


Soulagement rapid
! des douleurs dorsales






centre toute douleur


ICK CAR


export Custom service

LQUE SOIT LA COMMAND POUR
IS, ET ASSURE LE TRANSPORT DES
S VERS PORT-AU-PRINCE.

FORMALITES DE DEDOUANEMENT,
RVICE DE VERIFICATION DOUA-
RAPIDE ET DANS UN MINIMUM




TICK CARE

IVRAISON DES COLIS A DOMICILE.
AMERICA CABLE TEL. : 2-4362:


(Suite de la lere page)
dl, Etnpire Centre Ar.cain
etc ou d'au ies qul you
dratent y adherer come le
Maroc et la Mauritanle. Ac
tuellemen', I'Agence compete
une trpntaine de membrea...
D'UN PAYS A UN AUTRE
La plupart des objets ex
poses sont -fabr!ques avec
des materiaux' tires de la
Nature L.uxquels chacun des
pays ajou e 'ee tradittons
de sa civilisatiln propre.
De la C6te d'IvL.'re la Hau
Le Volta, du Penmn ai 'to
go, au Mall au Nigtr. de
Rwanda au Burandl, 11 y a
t.oute Histoire de 1 Afrique
Notre chere bu coeur d un

Mar66 Noire -
Mxlaue :
Les Etots Unis
menaces
MEXICO. (AFPI
Les Etats-Unis sont me-
naces par la Mare': llulle
du putts p6tro'ter inexicain
aIxtok Uns et les c6tes duii
Texas seront .;ans doute at
teintes deins (jiuhlze ours,
a armonce mardi le c-ntre
de'sciences maritlnies de
lUniversit6 :-utonome de
Mexico
Sur la base di photogra-
phies aeriennes, le centric
a indiqu6 que plusieurs pla
ques formdes pai une par
Lie des quelque cent mil-,
lions de litres de petrol.
d6jit dOverses idn-. In ni-r
etaient devie:-s vers lea
Etats-Unis par Ln couraiti
d2 surface qui irend nals-
sance dens le Lulfe du Mexi
que et aboutit aux alen -
tours de Galveston.

La malr.a noir survel1ue
le 3 Juin avait d abord d#
r'.iv6 vers les ectes Mexica,
nes. prec6dde ae milliers
de poissons inorts. Depuis
la plaque de pistrole,
de prts de deux millies lile
m6tres carr6s, iE commen-
c6 a so dlriger vers la mer
des Caaibes, en direction de
1 Est.
Toute per6vlslon quiRnt au
course do la mnaie nolrei iiul
a maintanant Ltendnnce a
se deviser en plusleuirs pla
ques est rendue diffictile
par Is ouragans qui affect
tent la rdglon en ceLte sa;
sonl.


Ortatue, d'un. Delafose, d'un
Probenlus, tee. Cest que,
d'un pays a l'an're, on ren
centre las diverse modes
de vie dom'nantes dans ela
que society, et chacune dt
ces expression porte temol
gnage sur Ihi dviLlation du
pas consider:.
1-


On ne peut faciterorit chin
Fir les ar.tcies d un pays et
dire tout ocnnement qpe.
dans cet Eta.. l ttiilsalt.
esat. mleux qu'illiurs pire-
que chaque pays a une pj.n
te d'or'ginalitc don't iI f3i
en tenir compie C'eat -e
qul faith dailleurs la va!et'r
de cette expo,:tlon A 'i,te
des pays africiln. rep.ss
dan- 'ar'isan tt itly Ea 1-
prodults die I France. di.
LuxcmbnurL, c Ia Tunls'.e,
du Canadar'' '' .r" c
out ont. It, i' -i- ,n Irt-
'eret. Cepende-nt, it '-st 6 nr,
Ler que les oh.ults exposes
cholss Idl et it d'apres ao
qu'oo n' i, ;t til'l t l'.:ri r '
".1i. ire c 0. I i,.m-n'e p-i
slbillte de chacun de cp,
pein's C-'', a- nst cnue 1a
cc t'" -irleinene'etalr-ca
,a col'petlon l'irt pop'ilhI


re du Muse cart laltien.
auralt fait pAie fig tre.
Mk's ce tquIl convt at de
retenir, c'est oue lartlsanat,
d'apres ce que nous a reve
le cPt'e expnsttimn itineran
te, a millc 1t une possiblll-
tes qu'll fruit explo'ter parce
qu'il tradumi les sentiments,
1'6tat d'Atm3 mtne dun peu
pie


Nous devins rappe'er que
cotte expoasith.n d'artisatiait
a ete ouverte hier matin
vors 11 heures au Mtuse
d'Art Hait!en en presence
du Secrea'r: d Etat des Al
frjres 3ociiles M. Hubert
de Ro'icery, de M. SimDn
".enne ueberotsi du Beere
tar'iat de i'Ag"nce culiurelle
e' technique, die I'Ambasa-
d' ur d'" Carada en Haiti,
I P' rr'e Oaxeau, de repre
si,'r ints d'organisuaes inter
,.t O.lnnux en Haiti et gale
MTernt de M. Hedi Narbrouk
itlini.'eni ri ponsable de
'erpoitlion. Un public assez
nrm:,-eux a's'.italt a cette
ouerlure reli -J' a'e par u-
ne exp.- tick d( livres.

W. L.


CENTRE LA GRIPPE




SUCEZ.








DECONGESTIONNEMENm DE LA GORGE
RESPIRATION FAC"lE
HALEINE FRAICHE
GRACE A

MENTHO-LYPTUS

en vente partout

Ul1S R. A ET 0 1ZMERY
PHONE: 2-2144 2-0149
ycoo@aooQQQ.4oo0osoaoaia@ -OB>CoDaa aoo3


"r -L ,HA .TI .

-- HAITI


PUERTO-RICO


acC


__ VI
~-a~-

t50
~Z~d 5'


_ _- . :

" r---__ --.-'2--

-Z-- -------


":-7^-__ _. . "


"'.'-- .. -. -
-..'---... '..
_- - ._ '


'-1 - -. -_= I ':


SGUADELOUPE

M ---- ---"-.- -










*: MARTfNIQUE:


- ~NZ


RP, nontrez vos voisinS.


rTRINIDAD -- --

- GUYANA -NA -- ..


-SURINAM

.r-: CAYENNE:

Rencontrez vos volsins: Son Juan est si prochejuste 6 c6te de chez vous a 1 h 10 de vol ovec
le Boonq 737 200 dAir France. Vos voisins, VOus pouvez les rencontrer tous los jours,
un'?e hinlton onsn cscole est assuree en fin dopres midi ou deport de Poritou-Prince. Et si vous pr&f6rez
'.'ous ic'arn-r do'. antnQo. laissez vous conduirejusquo Soint Mortin. Pointe-6-Ptre ou
Fori do Fronceo -'.si la route que suit tous les jours, depus plus de dix ons Iavion dAir France.
C0 ioisir Air France. cest opter pour la ponctuolite. un service "en froncoas' or les attentions
porticulieres des h6tesses ottentives ou bien-etre des possogers Pour rencontrer vos voisins,
contoctez votre agent de voyages agree Air France
ou telephonez ou 21700 Q Port-au-Prince. AIR FRANCE I 7
Le meitleur de la France vers le monde.


Exposition artan itmnr


~pA-A1


,


; a.- ia -^KK^.,x


~mrr+r - ------ ----- -------- --vluln-- ----------------------cw~v


I - -


- I


:E I


f


n'mb 2


......g_
-- r_.._.-:'i'i'i'i'i' ..


"- ""'' :..


SWARTIN',-Z~


F-


aim.


t:, NN











PAOE 8 MERCREDI 27 JUIN 1979




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence' 4 heures 30 et 8 heures 1I


S"SCE SOIR
SALLE $1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALE IV $ 1.50
LA CAGE AUX FOLLES UN PAPILLON SUR L'EPAULE L'AMOUR EN QUESTION MIDNIGHT EXPRESS


Auression centre I'Ambassadeur de France au Pakistan Attentat manque TI L.... *--. 6L 1 ,1


ISLAMABAD (AFP)
'L'Ambassadeur de Fran-
ce au Pakistan M. Paul le
Gourrierec, 'et son premier
Secretaire, M. Jean Folo1,
ont etk agresse et routes de
coups par des inconnus press
d'Islamabad maidi, apprend
on mercredi do source poli-
clere.
Les deux diplomats, indi
que-t-on de meme sour.-e


s'ktaenL renduis en vouture
au vieux fort de Kahuta, s
environ 30 km de la Capita
le paokistanaiLa. Sur le che
min du retour leur vehiculc
fut force de s'arreter. unE
voiture et un cam on blo-
quan' la route. n
Letrs occupnrs. au nim
bre de six in ulterent alors
les deux diplcmates fran-
gais, les forqalit A sortir de


leur voiture et. les battan's
a coups de poings et de,
pieds Le Premier Secr6tai-
Sre, blessed d la tete, a perdu
connaissance. L'Ambassa-
deur a rcu des coups au vi
sage et a perdu une den..
Les agresseurs ont pris la
fUite.

La police pakistanaise a
ouvert une enquete.


TOUT POUR LA MUSIQUE


TOUTE LA MUSIQUE











ou vous trouverez les disqucs que vous desire

ainsi que les fameux instruments de musiQue

et les chaines hi-i stereo









I
OYA MAfHt A




















10, Rue Snne roi


i:-^^ ^ H !


HAITI


centre le Chah
d'Iran
MEXIQUE (AFU(
Un attentat contre le
Chah d'Iran a echoue mar-
di, A Cuernavaca, oif reside
actuellement 1'ex Souve-
rain iranien. a anngnce mar
di le journal mexicain cEl
Diarioz.
Selon les informatons qu'a
recuellies le journal aupreL
des gardens du dorps dt
Chah tm nelicoptere ,..1i1i
immatriculation R a mi-.riii-
le la mason du Chah en vo
lant en raise motte. LeoS
gardes ou corps ont repli-
que et helicoptere a dispp.
ru sans insisted, pursuit le
journal.
x x x x


L'ATTENTAT CONTRE
LE ZHAH D'IRAN
REVEINDIQUE
TEHERAN (AFP)
L Organisatio.i F dayine
IslamL iO nusulmals irtea-is 1
tes' a revenliquie, par 1lin-
ternitdia' i- de son Presi- "
dent. 1 Aytailiiah Sadegh ,
Khalkhali 1attentat mlan-
que onirt le Chah d Iran.
LAsato!l;hi, cI nls un1 dc (
(lra loln l i:t.' ineli redl 1
I AFsF a pi, l, quoe ,le Chah
a r; i i :-0 lifgt'liicl Dies
i- lu C(11U. i ;Id i i tl Qel
L Ay ;O .i| 1 -;l, 'att que;(


L A\ a v.llah adIlh Kihal -
Rliall a ('1111 d i ox (alieiei'
ill] alvil i slitilil[ a ,\llS illt
111
II- :. C ( ,1' 1 1 m' 0, qo 'l S


B11, lK I 's i "- I d"l~l*' n '
"{N '(* l It: 1 ,; I liii)S;
B~iI~.Ill(


Comr r, ip
Le Dep..irement du Coln
mnerce et de 'Industne por
'e a la connaissance du pu
bl;c en general et des ex-
P 0nI i-c:rrs en l particuller
ou en raLson de 'a necessl-
Te d assurer lapprovision-
nement des industries local
I5 : esli ilnterdnt a partir
de ia publication du pre-
s(5 communique, d expor
ter la pile 1pite tlllec. p'te
decortiquepe mecanlque -
min n dechets de sisal. etc'.
Ce DI-partemend rappelle
en ouilre que dans les ca-
d exception, 1'exportatoon
de ce product exige preala
blement lobtention d'un
permis d' exportation dl-
ment sidne par le Secretai
re d'Etat.
Guy BAUDUY: Secretai-
re dtEtat
296


tl1uiU1; uq avions iNyrierMs abattus


II a indiqud que les for-
mations de protection ont
du intervenir; mercredi ma
tin; lorsque huit a douze
oMig 21s ofit voulu s'atta-
quer aux chasseurs bombar
diers israeliens.

Selon le Chef d'Etat Ma
jor; cinq avions xMig) au
moins ont ete abattus et
deux ou trois autres ont 6t6


touch6sv au course de deux
combats s6par6s; le long dpe
la bande cotitre entire Tyr
et Damour.
Le Commandant en chef
des forces de 1'air israelien
nes; le, general David Ivri;
a precise que les combats
aeriens avaient durd cha-
cun deux a trois minutes
et des avions de tout type;
en particulier des americains; don't c'&tait le
baptime de feu; y avaient
pris part. Les F 15M israe-
liens n'avaient jamals part
cip6 jusqu'a present a au-
cun combat aerien.
Les syriens; a-t-il ajoute;
ont voulu envoyer des ren-
forts; ces derniers sont arri
v6s trop tard pour partici-
per au combat. Les appa-
reils israellens ont bombar
de les objectifs qui leur a-
vaient 6te fixes avec des .r6
sultats satisfaisants.
Le General Ivri a demen
ti une fois de plus les in-
formations de source ara-


Jazz et Pop pour
l'ouverture des
vacancies au
Bistrot


Les vacancies arrivent e
pour eioux qui ont joui de
moubliabIls soirees de ]az
au Bistrot les lt;s pr'ece
denlts avc Faiifl'an Cour -
tols les WIDMAIER BRO
THER .feannrilt MONTES e
bauiiouli) d Cnilit's fantasy
qill- iiUSiclerns haitienim un
bonnie nouvii ll viellt d
iolliber Le Mertrecdl
Juillet sLR BISTROT> V
ouvrir sasaison des vacar
ces par un iul)el spectacle
Fiantz Courtols td Jazz. pop
mulllsi.ui nlisiq-i-e breslli1ine
haitienne etc Les Wid
imaier Broth, rs Lionnl Vc
lel. Jacques ';itlir. Jman
nlot Mcntes et tous les ai
tres accompagn'-ront Frantz
Courtois dans ci'tte soiree
miLsicale qui icrmettra i
un nombreux public d ap-
p:recer ses mlsiciens mroder
nes don't le talent ne st
d.scutc pas -- 1 y aura de
1 ambiance au nsMercredl
Special dt' t5Lltrohi le 4
Jmuillet -


FETROLE :

Les resources
mondiales
pourraient etre
Squinlupiees
LONDRES. (AFP)
L2 professes Ken Ro -
sinl,, 0e 1 L nnv site Eras-
s mils de Rotloidam, a esti
me, mardi, a .ondres, que
les ressourc s r.iundlales de
petrcle pourraient qumitu-
plees grace a i exploit -
ticin du petrole ciissout sous
forine d? Metli'lt dan s les
gis 'Ientns d lu )jlesasurises
que renlermt la crout? ter
restirt notamlmi.llt en Loui-
siane et au I ',xas

Consider couinasi 1 un des
)1ril('.iaiix e xpvrts nionl -
diau. eon Inatihir't de gise-
nim.'nL: d hydi oc -bures, le
pIrolessionm t 1 a explique
que le petrole a etc absor
be par 1 eau a di's tempera
tures at des prvssions tries
levees.

La ttneur des liseanent-s de
Loulslane et diu Texas equi
vaudralt a ihull illlllons de
milliards de l'arlls, solt
cinq lois Its deserves mon
dial.' actuellhilent con -
nub de petrol,.
11 est otres possible,, a-
t-tl ajout. ami course d unn
colloque, qu l cx.l;te gale
ment des etgisetientsy coli-
sideraibls de cette ca l press
surisee sous lit iler tdh
Nord. en partlculler dans
lc sicteur Daoils ont dem
travaux de prospection sont
aetu1llenent ii iOFi't
Selon le orolesstur, les
gisements ordinalres de p6
trole d la lier du Nord
pourralcknt aussi se rv'lt'r
pls riches que pievu.

La prospec'.n -ist llml
ltee presqu ? .nicrr mint. jum
qu & presEnt. .t une scule
couches geoloqicqi ct deux
recent Iorat'cs cnt donne
des Indices tie pe role iau
dela de cette co,,che. II est
done vraistmbl.-ble. a-t-11
dit. que les compagniles en
treprendrent i' l avenir am
forages plus pnrfonds dama
certainms saes de IA m1
,Se giftk


(suite de la lere page)


-temps deja; on constatait
une volonte syrienne d'em-
pecher nos appareils de s'at
taquer aux f6dayine bases
au Liban. C'est pourquoi;
les appareils israeliens char
ges de ces bombardements
etaient proteges par d'au-
tres formations.


Pour cause d'Inventaire

Les ETS RAYMOND FLAMBERT avisent leurs fideles

clientss et le ptiblic en general que leurs portes reste-
:ont fermees du Jeudi 28 au Samedi 30 Juin en course
nclus-vement, ce pour cause d inventaire annuel-
Port-au-Prince. le 25 Juin 1979


SiieNloninUci, aainlt.lts oui Limeo.ianes averiis
I uur (ouL in.iiLitfi eliccLrtiu-acJusuLque
vuoz ;lUX Ixunach 5onores
I our Lo .i)i ,Lcie ue liaute t leline
o osz' Aux unties souores
'our tout ;materiel ciectronique
N oyez Au x Olfles Sionores
Iour tout Inatefiel electrique courant
So) ez Aux. Ondes Sonorcs
I'uuir loUt en niailcier de Television
D)e |'alliellue au :iceptcur
i0oe.z Aux Ondes Sonores
Four enrichli"r viotle culture musical,
votire discolhit'qiu el assurer
'en:retLeni de vos dsiques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir volre guitare classique ou electrique
Vovye Aux Ondes Sonores
V:olknistes. tlistcs, Violoncelli,stes
pour vos cordes professionnelles
Yovez Au\ Ondes Sonores
Pour vos rad;,s et cassettes rour voiture
Vovez Aux Ondes Sonores
Poor vns enresistrements : tape ou ruban magnetique
cas'ettes. cartridges sont necessaires
Yoyez Aux Ondes Sonores


I'ii ave7 bheoin de cables
Meectroniques nu Mlectriones
Vovez Aux Ondes Sonores


Aux Ondes Sonores

Tout dans tous les domaines
41 Rue Macajoux Telephone No. 2-3824
Au Service du message sonore


Ie passe-partout


L


p


lavoiture economique ,


pour leconomie daujourd'hui





4WD SUBARU


automeca, route de Iaeroport


bes selon lesquelles un ou
deux appareils isra6liens
auraient ete abattus.
Le Chef du service mili-
taire de renseignement; le
General Yehoshouha Saguy;
qui participait lui aussi a
la conference de press; a
estime qu'il n'etait spas im
possible que les dirigeants
syriens aient voulu detc)tr- r
ner attention de leurs pro
blames interieurs; et cana-
liser le ressentiment popu-
laire contre l'ennemie tradi
tionnel; Israelb.
Le President de la Com-
mission parlementaire' de
defense M. Moshe Arens a
indiqud; de son cot6; que
l'incident de mercredi se-
tait inevitable.
,Les syriens; a-t-il dit a
la radio; veulent nous em-
pecher d'attaquer les feda-
yine bases au Sud-Liban.
Or nous ne pouvons y re-
noncero.
II a ajoute que si les sy
riens transferent au Liban
leurs rampes de lancement
de missiles anti-aeriens
(Sam)i; on se trouvera ta-
ce a une escalade aux daln
gereuses consequences,.
L'ancien Ministre des Af-
faires Etrlangeres, M. Yigal
Allon, parlant lui aussi a


eI la radio israelienne,
es me que la supoiiot
z native de I aviation
lenne s a s t r i
lee Lille ois de
- Mals les sylriens c
' rlunit uc i'evaiIchi
t n o u s l a t elrtl 'f \ l p

x x x x

'a COMBAT AElW N
n ISRAEL A INI '(iZME
Le L EG YPTE


Ia ali~l


1)11 Is.
Ilitl-clii -
u 1 1
aIlIIs"


0- JERUbU-L.EM 'AFP'
- Lc Gouvern7 :4' ,1't islsrIt -
S 161ein a imm(diatemint a-
verti I' ey 'P!,' aes cliclni -
U lances ce col (qUenlcic dul
z combat aer:;2n. lau cuIrs di
quel cin, 'Mg 21,. :yr ens
ont ele abatt ..- a dssu
S du L'ba:" p- r 's av.o'.
israelieno. app ond-onl m.r-
cred aprns mid; dC s,.u ce
autorisee a J4 -imsalem
Des le debut des combats
le Prem:er MI:-ltre Mihna-
hem Beoem a,'-.r recu 1ii
rapport detau'i' des oprra-
tions.
On de'ment 1lt 1a nouvCai
mercredi apres mdi elln I-
radl. de source militairu au
torsee. is info,-mations ,n
provenalnce do Revi-Olh t-
0lon lesquelle' un ou dosux
appareilll s isa :nlls aura:lil
e'e abatt il''is l es apla-
relic so: t renl 0Is indemnes
a l o base. rpete-t-on i de
memc source


Attendu a
Washington
(AFPF
LI, Secreta:rC d Etat alie
ricain Monsic.ir Cyrus \Van
ce s est 1elc ,e d( ipoll
voir se ltr que Abel MNii )rewa. Pre-
mier Mnilsrit du Zimbb-
we Rhode.sie, lors de l
Visit dt e c' erin'r a Wrt,
hington au m llsv de Jull-
let. a indique mardl le "or
te Parole do Departe -
ment d Et;.t. Moi'wir Hod
ding Cartar
Le Porte-Pirole a dicia
re "tout igonrzir d ule even
tuelle entrevue de 1 lve-
que Muzorewa avec le L4
sidint Jimmy Carter, II a
iouligne que 1 entrevue du
nouveau leader rliodtslen a
vec Monsieur Vance n etalt
pas sans precedent L Eve-
que Muzorewa a en effect
deja 6t6 reiu a Washing-
tonl par le Secretaire d E-
tat et les Diplomates am6e
ricalns out eu des contacts
regullers A Salisbury avec
le nouveau .eginle.
Les Etats-Unis ne recon
ilissenit pas la letliitlil6O
du nlouveau gouvernelnent
de zimnbabwe-Rhodasl e t
ont refuse de lever les sane
tions 6conoiniques inipoi -
s6ess ce pays conform -
menit aux directives de
IONU en roi..idir.int que
le.si r it' 5 t'- li' ntlu ilii-
dcsiin:ui i tnv.int pa. (citl
llbrt ct limnirtlalI.,

AVIS
On troumera In deuxlcme
edition de l ouvrnpe dc Mue
Achllle Arlstlde: CLULTU-
RE. CIVILISATTON ET DE-
VELOPPEMEN-I1' dan5 tou-
tea les Ubralriea de la Capi-
; - ? a .'te. dfto w al


~yirsy~3rrew J~su~rN~tz"AawE~CllovI


N


;tCI-~%~_iU_/UZ~J~-~CP~C~ICIZSV~)~;I~I


r~ ~Err LI L~ LI~l _LI ~L1 YI -i:~--


-.9VI


L-'-- ,


III


"~"""""""""~"""-~"U~-~~~""~


ii .. -L-~ .


Ams


-.i


I


.;o0




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs