Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10427
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 23, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10427
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text









NICARAGUA :


NICARAGUA :
PANAiLA DONNERA
ASILE AU GOLiVERPNE
MENT DE RECONSTRUC
TION NATIONAL
PANAMA AIFP)
Le Gouaernement de Pa-
nama va donner asile au
gouvernement de reconstruct
lii, national du Nicara-
gua constitue par le Front
Sandiniste et les principles
forces de opposition nicai
ragualenne; apprend-on de
source proche du Ministere
des Allfaire s Etlranigeres de
Panama.
Trois des cinq membres
du gouvernement provisoi-
re; don't on ignore pour
l'instant I'identitd doivent
arriver a Panama le 25 juin
et seront revus ayec les hon
neurs dus aux chefs d'Etat
Pour l'instant seuls les
gouvernements de Cuba et
de Panama .ont reconnu le
gouvernement de reconstruct
tion national.
I. X X X

DEAX COLOMBIENS
PARMI LES.CHEFS
MILITAIRES
SANDINISTES

BOGOTA (AFP)
Deux colombiens command
dent au Nicaragua des co-
loenes de guerilleros sandi-
nistes sur le Front Sud; at
la frontiere costa-ricaine; a
declared un journalist co-
lombien; qui s'est rendu


IRAN

L'Avatollah
Khemeinv propose
a la presidence
a vie

TEHERAN (AFP)
L'Ayatollah Rouhollah
Khomeiny a ete propose
verdredi come president
ai Vie de la Republique is-
lamique iranienne par I'A-
yatollah Sadegh Khalkhali;
president de l'organisation
efedayines Islam- (islami-
ques integristes).
S'adressant; a Teheran;
ua n auditoire d'un miller
de personnel; 1'Ayatolah
Khalkhali a estime que;
dans les circonstances actuel
les; nul autre que l'Ayatol
lah Khomeiny ne pouvait
etre plus competent pour
occuper; a vie: la presiden-
ce de la rdpublique-
Apres avoir invited l'assis-
tance a. se rendre chez I'A-
yatollah Khomeiny pour le
prier d'accepter cette propo
sition: l'AiatolIah Khalkha
li s'est declare hostile a l'e-
lection d'une assemble de
75 experts charge d'a-
mender le project de la cons
titution islamique iranienne
etait On leyn du prophete.


sur place; dans une inter-
view a la Chaine de Radio
colombiesne eCaracol.
Plusieurs centaines de co
lombieas se battent an Ni-
caragua dans la brigade
sandiniste (Simon Bolivar*
centre les troupes du Gene
ral Somoza; rappeUe-t-on.
Le journalist a indique a-
soir egalement vu des vo-
lontaires allemands et palia
meens aux cotes des gueril
leros.
x x x x

LE PRESIDENT SOMOZA
PREDIT LA DEFAITE
DES SANDINISTES
MENDOZA

ARGENTINEE) (AFP)
Le president Somoza a
predit vendredi la defaite
des guerilleros sandinsites
au Nicaragua; grace a l'ac
tion de la Garde Nationale;
dans une declaration accor
dee a une radio de la ville
Argentine de Mendoza; si-
tuoe i 950 km a l'Ouest de
Buenos Aires.
La garden national agit
Voir suite page 8)


BACARDI VIOLETTE : 1-0

Un champion tenu en echec


Apres la victoire du Ra-
cing aux depends de l'Etoile
Haitiene (1-0; but de Ed
dy. Atoine a la 33e m.)
jeudi dernier au Stade Syl
vio Cator; les Diables Rou-
ges; sur le mime score; ont
realism un resultat flatteur
aux prises hier soir avec
le Violette A.C. Une victoi-
re qui aurait tout son e-
clat si la formation aBlea
et Blanca n'etait pas ampu
tee de ses meilleurs titulai
res. Ceux-ci font parties de
l'equipe national presente-
ment au Canada.

Le seul goal de la rdu-
nion qui avait attire seule-
ment 1 miller de suppor-
ters au temple du foot ball
de la capitIle; a et6 inscrit
par Carlo St-Vil a la 63e.
minute de jeu. Le portier
du VAC Philemon Francil-
Ion avait laisse sa cage a -
lors que le defenseur Lega
gneur essayait de contre-
carrer St Vil qui evoluait
en position d'extirieur gau
che. Ce dernier n'avait plus
qu'a pousser la balle qui al
lait s'immobiliser au fond


Les 28 ans
de l'Aigle Noir
Le Comiti de l'Aigle Noir
fera chanter Ic Mardi 26
Juin A LI neurer A M. une
messe d'action de grace en
la Chapelle de Notre Dame
du Perpetuel Secours.

Le lendemalr 27, 11 done
ra le premier coup de plo
che- & la construction du
local devant loger le club
(terrain situe a 1 angle des
Rues Tiremasse et de: Peu
ple.
Lea cereinonies marque -
ront le 28 m anniversaire
dai grand Club.


des filets violettistes.
Auparavant; a la 50e m;
Dieuseul Philippe faillit
plutot ouvrir le score pour
le champion premature sur
un tir qui a du froler le
montant droit des buts gar
des par Gerard Toussaint.

Le Bacardi avait pris son
match en main dlotamment
en second mi-temps. En
depit. de leur manque d'i-
magination les eRouges"
ont pu maintenir leur mai
gre advantage jusqu'au
coup de sifflet ddfinitif.

La parties d'une maniere
general a iet pratique-
ment sans histoire. Les ac-
tions vraiment transcendan
tes se faisaient de plus en
plus rares.


CAMPE COMME L'ARBITRE

Nous mourrons en applau
dissant ceux don't le talent
ou le mdrlte nous dmulent,
car nous puisons notre plus
grande jole dans le success
des autres. Nous disons le
succes quant c'est le fruit
d'un talent d'un effort ou
d'un acted mdritolre. qu'll ne
faut pas conlondre avee las
favcur qul est le prix d'un
abalssement ou implement
la part jethe & 1'etonnante
mddiocrlte qui semble Agall
ser tous lea Indivldus pour
etre la veritable cause de
tant de malheurs.
Notre coeur saute de jole
quand nous voyons Andy
Craig journallste-photogra-
phe de Ia Revue dW COL-
GATE UNIVERSITY (Bamil
ton, New York) appeler le
Dr. Abel E. Oouse qul felt
cavalier saml s i t
-. ...f


EN BREF

Haiti triompher
Au Stade Claude Robil-
lard de Montreal; la selec-
tion Olympique de foot-
ball d'Haiti a dispose de
1'equipe du Quebec par 3
buts a 1 hier soir. La ren-
contre se disputait dans le
cadre d'un quadrangulaire
francophone pour la Coupe
International de la Ligue
de Foot Ball de Montreal.
Les buts de i'equipe hai-
tienne ont ete marques res
pectivement par Fritz Bo-
bo; Jn Marie Jn Baptiste
et *Carlo BriviL A la mi-
temps; les bicolores me-
naient par 2-1.

Haiti est done qualified
pour rencontrer en finale
lundi apres midi le vain-
queur du match selection
Olympique de Paris et une


DE L'ELEGANCE AUX E.U.

de la misnre Silod, Jacmel,
le SCHWEITZER D'HAITI
ou le SAINT VIVANT, ou
quand Ellen Woods de A-
LUMNI JOURNAL le decrit
comme 'A REMARKABLY
HUMAN MANz.

Notre coeur saute aussi
de lole quand dans la ru-
brlque Lookine Oood ou Bel
le prestance. de DAWN MA
OAZINE IEditlon de Juin
791 nous voyons un haitlen
prestlgteux, Carmelo aFren-
chles CASIMIR I 1 1 u s-
t r er cette pnge su -
perbe intitulee THAT NEW
YORK IMAGE I Cette ima-
ge de New York I Ecrite par
Jeanne Parnell.
cDans les diverse sections
de Manhattan, ecrit Jeanne


du Canada : 3-1
formation canadienne qui
aura lieu ce soir. Cette for
nation canadienne supple
i la selection de Maroc qui
ne s'est pas presented pour
le tournoi.
Un match de classement
se jouera domain pour la
3eme place.

x x x x

Foot Ball:

aTOUP POU YO a BAT
CAP : 2-0

Emmanuel Sanon a enco
kre une lots co7quis l'impo-
sant public capois qui a-
vait fait le deplacement;
hier apres midi au Stade
du Cap pour assisted i la
rencontre FICA (tquipe lo-
cale) et sToup Pou You for
nation representative des
anciennes vedettes nationa-
las.
Ti Manno qui s'6talt ren-
du au Cap en compagnie
des copains Tom Pouce;
Vorbe; Frantzy Mathleu et
co; a realisi les 2 buts de
I'Equipe des rescapis de Mu
nich.
Une second rencontre de
valt se Jouer cet apris-mi-


x x x x

FOOT BALL
HAITI USA

La selection universltaire
amnricaine rentrera lundl
martin a 8h par Ie vol de la
Panam venant de Santo
Domingo.
Les nord-am6ricains oune
rent lndt apres-midi & Leo
Cane centre I'Assoclatlon
Sportive Ltoganalse et sa-
medi & Jaemel centre la s6
leetion de Jacmel.
La reneontre prop amae
pour maudi npro "a.M.,Ie
a ry est pas enedag


COLUEMBUS R
LIE3R MEMOM


i.inl uIUifIBASE= Z23 3um z --rt
-DIMA.NCHE 94 JUl1 1979
No. 81.109










yarND EN 1806 LE PLUS ANGAMIN #AUOTIJ~IM 13 DAM NEM33ER DR VABEOCIATION MMTHAMERICAINE DR PRERLR


DIRECTEUB : LUCITE WrONTA8
ADMINISTRATEUR : Mmine Max CHAUVr W


T616phaem : Z-2114 Bottee Ps'le : 1316
Rue da Centra Ne 212


LES PAYS LATINO AMERICAINS S'OPPOSENT


A LA PROPOSITION AMERICAINE

D'INTERVENT;ON COLLECTIVE AU NICARAGUA


WASHINGTON CAFP)
L'Organisation des Etats
Americans (OFA) s'est reu-
nie, a nouveau, samedi, a
Washington, pour confirmed
son refuse de suivre les Etats
Unis dans une politique
intervention pour mettre
fin la gueire civil qui
ensanglante le Nicaragua.
La plupart des vingt-sept
pays participant a la reu-
nion ministeie.le de l'Or-


ganisation inter-americaine
souhaitent le depart du prd
sident Anastasio Sjmosa,
mais ls ont du mal a se
mettle d'accord sur la meil
leure fagon d'y parvenir. .
Le plan en six points pre
sent jeudi par M. Cyrus
Vance, Sectetaire d'Etat des
Etats-Unis, n'avalt plus sa-
medi l'appui de nersonne.
Le Gdneral Somoza y a
vu un moyen a pine degui


MI-FIGUE MI-RAISIN



AIMEZ VOUS BELLE MAMAN?
par Mona GUERIN


S'it fallait analyser les
raisons multiples, confuses.
ilavouees valables et non
valabl b quL rendent souvent
sl diflcilels les rapports bel-
le-mere et belle-fille, belle-
niere et gendre, il faudralt.
premierenent. que cet arti-
cle occupe tout ce numnero
du Nouvellis'te. t deu -
xlniememcnt. apitelor a no-
tri secours les psychologues.
les soc ologuies les observa-
',is d une part. Ile tripoO
Ileres et les sources bien
nformees. d'autre part et
peut-e:re ggatlemrnt la po-
lice et les pompiers apres
la parution du journal Aus-
si. riutot que d analyser.
i ai prefer interroger.
Je sais que le sujet est
delicate, epineux et -j'avue
avoir un peu hdsite avant.
de laborder. Une amie a
qui je faisa's part de mon
project m'a dit sur un ton
desabuse : ,A quoi bon ? Le
problem est. vieux comme
le monde et les belles-meres
sons tellement imbues de
leur bon droit que c'est per
dre son temps que d'essayer
de leur fire comprendre
quoi que ce soit ..,

Mais qu'on se rassure ma
retention n est pas dessa
yer de faire comprendre
quoi que ce soit aux belles-
meres. pour la bonne raison


qu elles ont deja sans doute
tout comprise, saul ce qu'el
les. iou si lton prefer, sauf
ce que beaucoup d'entre
elles I ont dl'beremen et
fermnllenlt decide de lie pas
comprendre que leurs en-
fants, helas. ne leur appear
tit inent plus une lois qu'ils
sont marlis. Ma;ils 'al .luge
quil serapi profitable de con
troler st cette faneuse ani-
mnosit legendaire existed au-
tant qu'on le dit La mell-
leure facon de le savoir t llt
d'Interroger onelques belles-
filles et quelques gendres
pour commencer
Cettc enquete m'a donned
I occasion de fare quelques
constatations prlin'iinairea
sympiomtaiique-s le.. fem-
mc.; aont plea ranchess. plus
agfesslAWVSt i omons poluon-
nes que les hommes quand
il s'agit de ce probldme.
Toutes. elles ont accept de
repondre spontanement a la
question tries directed que ]e
leur posais iAimez-vous
votre belle-mere ? nPlusieurs
hommes. eux. ont refuse ca
tegoriquement de repondre.
ce qui prouve. tout d'abord
qu'ils sont infiniment pru-
dents iserait-ce cette pru-
dence oui fera d'eux plus
tard cs beaux-pires pacifi-
ques centre lesquels les gen
dres et les belles-filles n'ont
en general aucune animosi-


t o .. et ce oui prove, en-
suite, qu' ls n'aiment pas
leur belle-mere car, autre-
ment 11ils auraient r6pondu
par l'affirmative et l'inci-
dcnl serait clos...
Quo qu'il en solt. chers
lecteurs. je livre a votre m6
ditation et surtout it celle
dies belles-mjres, les rdpon
ses reques.

QUESTION Almez-vous
votre belle-mere '

REPONSES:
Une bell-fille aia cinquan-
ta'he :I J'al fini par lal-
mer quand elle est devenue
vieille et quand j'al sent
qu'elle avait besoin de moi.
Mals au dhbut c'talt nm-
posaible. Tout ehez elle talt
mrZite et condescendance.
La naissance des enlants a
beaucoup arranged les chose.

UNE BELLE-FILLE
(LA TRENTAINE) : Non je
ne I'aime pas. Depuls que
son ils m'a epousee. j'ai
impression qu'elle a cesse
de s'occuper de son mari,
qui aurait pourtant besoin
de sa presence et de ses
sons, pour s'interesser uni-
quament a notre loyer. Ses
conseils sont faussement
blenveillants et elle s'arran

ivoir suite page 51


se de le force a abandon
ner le pouvoir cn le rempla
qant pai un gouvernement
ite:.inmirc de reconcilia-
ion natlonalt-
* Les rebelles du Front San
liniste y ont vu, au con-
traire, un moyen de don-
ier une dernifre chance i
Somoza et de lI's river de
la yictcrel complete qu'ils
sent-nt i.. leur purtde.
L'Organisation des Etats
America'ns, quant a elle, y
a vu une forme d'interven-



La crise
a la Dominique

ROSEAU (AFP)
La crise polu;que qui se-
couait La Dominique depuis
plus de trois semaines a
pris fin jeudi i Roseau, ca
pitale de cette lie anglopho
ne situ6e entire la Martini
que et la Guadeloupe, a-
pris que l'Assembl6e Lgias-
laflte cut elu un nouveau
president de la R6publlque
et un nouveau Premier Mi-
nistre Intrimniare. Le nou-
veau Chef de 'Etat, Jenner


tion dans les affaires inte-
rieures d'un pays membre,
contraire h la fl s a sa char
te et a ses traditions.
Les pays latmno-americains
cherchaient done 6 conclu
re leurs trols jours de de-
bats par une resolution pro
nant le remplaement du re
gime Somoza par un gouver
nement democratique for-
md par ses adversaires, mais
laissant au people du Nica
ragua le soin d'y parvenir.
Cette resolution finale ne
devait pas ctre tres eloi-
gnee du project present ven
dredi soir par une coalition
de treize pays et qui pose
comme prmncipe que l'ex-
clusion immediate et deft-


nitive du rdgime Somoza>
est la condition indispensa-
ble du retouu a la paix.
Les Etats-Unis. qui ont dd
jS pratiquement abandonne
l'homme qu'its ont contri-

(yoir suite page 3)


- JIM rL RI LU


DANS LA VIE CULTURELLE

Le spectacle ,Theme el Variations.
de l'Academie de danse RMT

ON EN PARLE ENCORE...


On en parole encore dans
les divers milieux de la ca
pitale, dans loc cercles cul
turels et artistiques. Le spec


Nicaragua: 1'attitude

des Etats Unis a 1'OEA

WASHINGTON, (AFP) propositions nericainets
pour resoudre t la rse nic
Le brusque changement sont pas sulfflFanment ra
d attitude du gouvernement dicales.
americain it 1 gard du re


Armour, et le Premier Mi- gimne Somoza au l icaragua Le Prnsldutl Anantas-o do
nistre. Oliver Ser aphi ont n a pas impressonne la plu oz est dernier dune
ensulte pret6 serment au part des pays d Ameriquc in des Ce der d tine
qwuartler Leneral de la Po- Latine, qui estIment que les ligna e NdcarEtatua parn
nsa la tate du Nicaragua par
ce, devant un Juge les Etats-Unis 1i y a 46 ans
Longtemps alili tradition-
D sT e _'Aanel de Washington le NI
L aCCalaUreat caragua fut notamient, a
vec le Guatemala, 1-un des
di bute Lu n if ,deux pays qui preterent
-.....: Js aa leur territotre pour lancer
eno, o 1961 la c6lebre opela
Cest le Lundi 25 Julni, vangelilte, I I otitnution Ste tion de xla Bale des Co-
Sh,, ur du, martin tlue d Rose de Lima, le College chonsIt Cuba.


buteront a Port-au-Prince,
au Cap-Haitien et aux Ca-
yes les epreuves ecrites de
la Session Ordinaire du Bac
calaureat 197i9.

Comme prevu. les candi-
dals du Cap-Haitien et de
Fort-Liberte, au total 964,
compose'ont au Cap meme,
au local du College Notre
Dame du PerpAtuel Se -
courn Ce siege comptera 27
sales pour le.a Philos A et
C et les Rheus B et C Les
candidates des Cayes et de
l'Anse a Veau, soit 270, su
biront leurs examens dans
la ville des Cayes, au local
du Lycee Philippe Guerrier.
10 sales groipant les can
didats des Philos A et C, des
Rhetos B et C, aceueilleront
ces candidates.
Le siege de Port-au-Prin-
ce reunira, outre les candi-
dats de la Crpitale. ceux de
toutes les autr s provinces,
Port-de-Paix, Gonaives, St
Marc, Arcahaie. Hinche, Mi
rebalais. Petit Goave, Jac-
mel. Jiremie. 11 va sans dl
re que ce siege aura le plus
grand nombrf de candidates,
8912. repartis dans 10 lo .-
caux d Examens : le Lycee
du Cent-Cinquantenalre, le
Nouveau College Bird, 1 Ins
titution St-Lruis de Gonza
gue (Rue du Centre), l'Ins
titutlon de Soeur du Sacrt
Coeur de Turgeau, le Colle
ge Stint Pierre, Le Sdmin'al
re College Saint Martial,
le College St Francois d'As
sises, 1'Eccle St, Jean I'E -


La Revue de la
Societ d'Histoire
Le dernier numdro de la
Revue de la Socletd d His-
tolre, de Ot-otraplile et de
g6ologie (No 102) Avril 1979
vient de paraitre
En voicd le sommaire :
quelquce considerations
au sujet de Ievolutlon so-
clo-economlquic de St Do -
mingue par Giovanni Ca -
prio
L'enelgncment de l'Hls
tolre d'Haltl 'it nlveau du
primalre par Odette Roy -
Fombrun
Dc St-Dominguc b Hal
tl 11804-1915) par Ouy
Alexandre
Lhistoriolraphie d'Halt
pendent ces 20 dernieres an
n6es oar HWnock Trouillot
OonEld6rations sur la
ville du Cap-Frangals. Isle
de St Domingue par De Lat
;tre,
Toussaint Iiouverture 6
,l14 "


Roger Anglade.

Des samedi, les candidates
de la Province commence-
ront a se dinger vers lea
Centres oh ils seront heber
ger. au Cap-Haitien, aux Ca
yes et a Port-au-Prince.
Tout a e'ae nrivu par les
Responsables pour leur as-
surer dans lea meilleures
conditions logement. nour-
riture et un 9ejour agrea-
ble. Cette annee d ailleurs,

(voir suite page 5)


Aujourd'hui, les Etats -
Unis demandent publique-
ment la creation d'un ngou
vernement de reconciliation
Nationale... Qui rompe ayec
le passeI : un haut fonc -
tionnaire du Departement
d'Etat a admis de bon gre
que des communists de -
vraient sans doute partici
per a ce future gouverne -
ment. Washington va meme

(voir suite page 4)


La deuxieme tragedie

de MaiTagua


MANAGUA (AFiP)
Managua; qui pendant
I'insurrection de septembre
1978; etait restee pratique-
ment en marge des com-
bats; est actuellement de-
vastee par le deuxieme sou
levement du people centre
les forces gouvernementa-
les; en moins de deux ans;
au Nicaragua.
Cette tragddie est la deu
xieme que vit la capital ni
caraguayenne; la premiere
etant le seisme qui la ditrui
sit partiellement en 1972 et
qui fit des milliers de vic-
times.
Cette fois-cl les victims
se competent par dizaines



Le Directeur
de 1804v
Invite en
Rdpublque
de Chine

Nous avons appris avec le
plus grand plaisir le depart
de l1'ngKnleur Isaac Sal-
vant; Directeur-Fondateur
de I'Hebdomadalre Politico-
Social 1804; & destination
de la Ripublique de Chine
oi II s'est rendu en visit
sur I'aimable invitation du
Gouvernement de ce pays
ami.
II y skjournera du 22 au
30 Juin et profitera de son
stkjour pour recueillir lea In
formations necessaires saur
tout ce qui a trait a I'evolu
tion de eatte nation; an
point de vue social: econo-
mique eat ducationnel.
Ce voyage qui est interest
sant & plus dun titre; per-
mettra & 'lnIenteur Sal-
vant. d'en. trer le Vics
grawd profit: en se readant
compete des mmenses preo-
grtO r6ealiss par cette Jea-
r tea tU Nb S)


de milliers; selon une en-
quete extra-officielle; et
les maisons eventrdes mon-
trent par leurs entrailles
beantes la violence des cornm
bats que la garde nationa-
le du president Anastasio
Somoza a soutenus centre
la population soulevee.
Aux tirs; aux explosions
et aux bombardments in-
cessants: denuis presque 15
jours; II faut m-jouter le
maiioue d'eau et d'Mlectrici-
(Voir suite page 3)


tacle nTh6mes et Varia -
tions> prdsente le Week -
end dernier par 1'Academie
de danse Reg'ne Montro -
sier Trouillot fut un success
plein et colossal. Salle com
ble aux trois seances. Une
organi-ation impeccable, re
levan' du proless'onnalis -
me consomme Une program
nation agencee dans le amil
leur sen: possible Line re-
clierche de b'll (to t dans
le choix d 0d C Ill.,, des cos
tuites, du maquil l:e
Tout etait aiu punt pour
tare de co ln t :le, nrn
seiltmientil 1111 inmtl le mil,
aiussi une repr ell'.a l on ar
tistiqu ein l'I il

Au progranir'"
Gaiete paris'einn, must
quc : offenbuaul
Hansel et Gretel, musl

(Voir suite page 3)


Cuba et la CEE

LA HAVANE -- (AFP)
L attitude negativen de
la ccmmunau.e economique
europeenne et des Etats-U-
nis al regard de 1 accord in
ternational sur le sucre a
ete mise en cause jeudi par
le Ministre ubhain du Corn
merce Exterieu:-. M. Marce-
lo Fernandez-Font lors de
1 inauguration a La Havane
du 3eme. sem.naire sur la
commercialization interdia-
tionale du suc:e.

Pour servir
les habitatts du
Morne Calvaire

Ie Nouvelliste; etendant le
reseau de distribution du
Journal) a Petionville est
heureux d'annoncer qu'il
est a meme de desservir de
sormais les hauteurs du
Morne Calvaire jusqu'au res
taurant Les habitants de la zone
du Morne Calvaire, desireux
de s'adonner ail Nouvelliste,
peuvent d'ore et dejin nous
contacter.
Nous sommes heureux de
pouvoir ainsi repondre a
qui voulaient recevoir cl;ez
l'attente de pliSeurs habi-
tants du Morne Calvaire
cux leur

Le Sermon de ]a Semaine
Par le Pasteur Luc NEREE
COMMENT LUTTER CENTRE LE DOUTE ?


Celui qui doute est sem-
blable au flot de la mer;
agitl par le vent et pousse
de cote et d'autre. Qu'un
tel home ne s'imagine
pas qu'il recevra quelque
chose du Seigneur. C'est un
home irresolu; inconstant
dans toutes voiess (Jacques
1:6-8).


II n'y a pas de plus sk-
ricux handicaps aux expe-
riences spirituelles que It
doute. La tentatio n de dou
ter de la rialisation des pro
messes que Dieu nous a fai
es dana sla Bible eat use
pierre d'achoppement dans
nos relations aver Dieu.
C'est I'engin le plus effica-
ce don't fait usage I'adver-
saire pour nous empecher
de connaltre la paix d'es-
prit t t la victoire face a
nos petits ennuls quoti-
liens. C'est le doute qul
rentrarie Pexaurement de
nr5 prieresi.et cniaest aus
si t cause de nos inqalilu-
des ot de nos frustrations.
El wt done important que
1s6 bs atM f


Pour nous encourager a
letter sans reliche centre
le doute; le Saint-Esprit
nous enseigne que Dieu ne
promet aucun success Si cc-
lui qui doute. Ainsi le doute
conduit a I'echec. II ne fa-.
vorise ni la determination
ni I'action. Voili pourquoi
aI Parole de Dieu prisente
celui qui doute sous un jour
difavorable; en declarant
qu'il est semblable au flot
de la mer agiti par le vent;
at poussi de cote et, d'auw
tree.

Notre but W'et pas de
dissorter sur les effete to-
r(ft du doute. Nous vouioa
plutot indiquer les mnoyGM
a suivre pour vaincre I6
doute. II est vrai que la SI
ble ne present pas de ver
sets spEcifiques sur la tactl
que i employer pour ilimi
ner le doute cbez nous. Ce
pendant; les grand princi-
pes etabtis dans la Parole
de Die .pour la latte q-
tre les influeneqet de rad-
versaire; et pa i 1'difica-
tion de la fe~: peuvent
(1a sate p 4w


IIMDEDFFP-T 'IN IRIAI1


.4

LES EVENEMENTS


AU NICARAGUA


LES SPORTS


Carmelo

"Frenchie" Casimir


~~~c


L - ---- -i ~-- _-i----LI_ --I- ~ __


---I---~~- Y-IC- ---Lurr~Y---_ _~~- --


i


...^; as~~..a a ~ ^-j.


L


Echoset -
Informations

A la reunion extraordi -
naire de 1'OEA qui examine
la situation an' Nicaragua,
notre pays est reprdsente
par le Secretaire d'Etat aux
Affaires Etrangeres, Mon -
sieur Gerard Dorcely
0 -

De grandes manifesto -
tions ont marq'ie hier la
journee du 22 Juin Un Te-
Deum fut change en la Ba
sllique Notre Dame, auquel
assistralent Ie President a6
Vie oe la Republique, Son
Exceller.ce MN..i.sleur Jean-
Claude Duvaliei et la Pre
miere-Dame do. la Republi
que Madame Simone 0. Du
valier
0 -

Une nouvelle Galerie
d'art ela Gamel Galeries
a et4 inaugur6e au 139 de
Delmas. A occasion de 1'ou
verture, elle present jus-
qu'au 30 Juin, une exposi-
tion des oeuvres rdcentes de
Roland Mecklembourg.






BAM6DI 23 JUIN ET DIMANCHE 24 JUIN .1979


1 ~r~S
~'.i '~


*Rencontrez vs voisins.



1


--;- MIAMI .. -
. ..... A ,- HAITI


7- --,-


PUERTO-RICO


7Z.






..........'


- --- - --


ST MARTIN _


GUADELOUPE






2MARTINIQUE













TRINIDAD _
UA- -- "- ":L -/- --







GUYANA-- ----- -
-SUR-NAM -_
-- - _; CAYENNE


Rencontrez vos voisins: San Juan est si proche, just 6 c6te de chez vous, 6 1 h 10 de vol avec
le Boeing 737/200 dAir France. Vos voisins, vous pouvez les rencontrer tous les jours,
une liaison sons escale est assure en fih d'pres-midi au depart de Port-ou-Prince. Et si vous preferez
vous eloigner dovantoge, laissez-vous conduirejusqu'o Saint-Martin, Pointe-d-Pitre ou
Fort-de-France, c'est la route que suit tous les jours, depuis: plus de dix ans, lovion d'Air France.
Choisir Air France, c'est opter pour la pondtualite, un service "en frangais" et les attentions
particulieres des hotesses attentives ou bien-etre des passagers. Pour rencontrer vos voisins,
contactez votre agent de voyages agree Air France
ou telephonez au 21700 6 Port-au-Prince. |S R F A
A Le meilleur de la France vers le monde.


Ii -


.p % ,..--
- - - - - - -


~---- I LII as knna~n~8nrawaaaslbl aslr Ib ~s~sa~-rs~i~8~ ,Rur~


PAGE 2


I a -


m


I~-=-


I~- -L-.----J


E-Q-_


.1A~~~-~









PAGE 3 -


TI ~- .sEN




.~siou. a tesipsw uri LJI5MU


6 MIn, r W tULNT5PE m OOMGU


r


60000000


d'Americains


referent Colgate!


NNWI


LES PAYS LATLNO AMERICAINS


(Suite de la lere page)

bue a installer au pouvoir,
s'accommoderaient bien d'u
ne condemnation aussi ex.
plicite. Mais UIs espdraient
susciter une action collecti-


ve de 1'OEA qui aurait rd-
duit les risques de voir rem
placer Somoza par un regi-
me marxiste qui ferait du
Nicaragua un nouveau Cu-
ba.
La majority des membres


La deuxieme tragedie


(Suite de la lere page)

te don't administration a
ete couple par le gouverne
ment dans la majority des
quarters.
La population; un peu
plus de 400.000 habitanits;
essaie de survive avec une
poignde de riz ou de hari-
cots noirs par famille et
doit fair nl,,usies ilm_


le fameux eBunkerN de So-
moza; au Sud; les maisons
sont intactes et seule la
queue former par les vehi-
cules qui. attendees de l'es-
sence de la seule station
ouverte provoque un move,
ment inusite. A quelque me
tres de la se trouve l'Hotel
Intercontinental; lui; deser
te.


tres pour trouvcr le liqui- piderniers joura es
de qui servira a cuisiter intrbpidoui y restaient
ces maigres rations sur des ount adreandonne les lieuxr
feux improvises, vendredi devant les dangers
feux improviis.d'une violent campagie

Dans les centres de refu- dechain1e a la radio d'Etat
gies de la Croix-Rouge; le et dans le seul journal qui
seminaire national etant continue a paraitre nNove-
le plus vaste (Ouest de la dadest:; du gouvernement.
ville; l'un des secteurs La vie dans cet hotel semr
chaudss) des dizaines de blait etre une mauvaise co
milliers de femmes; d'en- pie du film de Luis Bunuel
fants et de vieillards ainsi lW'adge exterminateurv; di-
qu'un petit group d'aveu- sait un journalist; fai-
gles; path6tique; essaient sat allusion a la, tension
de s'installer tant bien que et la quasi impossibilit. de
mal sur quelques metres sortir de limmeuble; de
pour pouvoir dormir. Il peur de recevoir une ball
faut qufe 'un d'eux surveil- perdue.
le lendroit sinon la uit Ce a"quoi; il faudrait a-
ils nWont pas de places; s'ex joute I'hostilite; a peine d&
lame I'un des responsa- guisee; des Ministres et des
blues. hauts fonctionnaires qui;
par crainte de represailles
La greve general; qui a du front; se sont installes
commence le 4 juin;un pen pour vivre a I'hotel.
avant l'insurrection; s'est Le personnel; une trentai
vu prolongee par les pilla- ne de personnel; qui dans
ges de la population affa- bien des cas avaient des
mee mais ces vivres arra- parents dans les quarters
ches aux magasins se sent pauvres bombards; ont ser
A leur tour epuisees et la vi jusqu'au bout avec une
grande obsession mainte- dignite forsait l'admin7istra-
nant c'est : oh chercher lekI tion; d'autant plus que plu
lait pour les enfants; ies i sieurs des servers; par
medicaments pour les bles- xemple; ont perdu des pa-
ses et la subsistence pour rents dans le quarter de
tous? San Judas gSud-Ouest).
La guerre a touch tous Une des femmes de cham-
les quarters. Qu'il s'agisse bre a su que ses 4 freres
des quarters bourgeois corn sont morts dans un bombar
me El Dorado; quarter ge dement.
neral du Front Sandiniste Vendredi: ils o7t exprime
de Managua; DGn Bosco; leur impossibility de conti-
Ciudad; Jari": Altamira; nuer le service et se sort
Bello Horizonte ou de la unis aux milliers de compa-
(ceinture de misires que triotes qui essaient de sor-
representent l'Opentres: le tir de la ville autrefois
Raparto Schick; Nicarao; prospere et aujourd'hui
San Judas on le 14 septem stransformee en un gigar,-
bre. Itesque cimetierem; come
Par centre; sur la colline l'a qualified I'un de ses ha-
de Tzcapa; oil est construit bitants.





Au Lambi |





Night Club


Samedi soir

SOIREE EXTRAORDINAIRE AVEC LE BOSSA COM
BO ET LE SHOOGAR COMBO. UNE FUSION MER-
VEILLEUSE. DEUX STYLES CHARMANTS.
Adm. $ 3.00


Dimanche 24

A PARTIR DE 3h. P.M. BOOM COCKTAIL'
AVEC AMBASSADEURS $ 1.00


Dlmanche soir

SHOOGAR COMBO $ 2.00


Lundi 25

ENS SELECT S 1 00

Mardi 26

BOSSA COMBO S 200

tzerredl 27

ENS. SELECT S 200
BAL D'ADIEU

SJeudi 8

D. P. PRENS $ 200

^F4 ItubMmmma ma


de l'Organisatilon inter-ame
ricaine semblaient, toute-
fois, resolus, samedi, a refu
ser l'envoi au Nicaragua
non seulement d une force
de maintien de la paix,
mais meme d'une delega-
tion dde OEA charge de su
perviser des elections li-
bres.

M. Cyrus Vance a indique,
samedi soir. a les journalis
tes qo'il ne pensait pas que
les Etats-Unis intervien-
draient uniiateralement si
I'OEA refusaiL toute forme
d'intervention collective.
x x x x
NICARAGUA :
LA REUNION )E L'OEA

WASHINGTON (AFP)
Avant la seance 'pleniere
de la reunion ministerielle,
la delegation americaine,
dirigee par M Viron Vaki
Secretaire d'Ltat Adjoint
pour les affairs inter-amen
ricaines, a teru une seanets
de travail avec las represes
tants des treize pays ayan
present le pro;et de reso-
lution deu vendiedl dolr
Cell e ullillnie '..enltalive de
conciliation n about h 1;'
colsltlituion d tll comilte de
redactionl dc sept sneiubrea
(Etats-u is; Perou Mexi-
que, Barba-de .lanilqsil. E-
qualeur et V'nitz uet char
ge d a;isn idit-" l i reso:iio)n
des trel'se> poul l;i rendre
acceeplabIc pla ies EtataUs-U-
ii s.
Le gotivernlITent ameri-
catin souhitaitL en particle
lier. l's deux modifications
suivantes dans la resolution
finale :
-- Preconiscr I exclusion
'du gouvernemtent actuels.
mais sans mentionner le
nom du president Somoza.
Prevoir un role quel
conque de 1'OEA dans i Or-
ganisation d'dlections 11-
bres detinees A doter le Ni
caragua d'an .,ouvernement
authentiquement democratic
que.


AU FIL DES RENCONTRES

M Feter 1eb -interior
Decorators i Sarasota. Flo-
ride est ari-'e jeudi avec
sa aziarmnante femme Bar-
Dara, de la Galerie The Ca
ribbran Tout li. passe une
semaine en Haii. Ils logent
au Grand Hotel Oloffson.
Ils ort vlsile oe martin la
collection d Aubelin Joli-
coeur ell con.p'agnie du Pro
Icsseur Bryant Freeman de
l'Universite du Kansas.
x x x x

Iylaryse Brecou line beau-
te a la p e a u de
1 u n e a choisi Haiti
comme d'autres chcisissent
la beaut ou la litberte. Elle
est franchise come i'dtait
Josephine, c'est-l-dire des
Miles. Elle est Hoteliere, de
Saint Mar in. E.le est bell
Ds fair Derdrc la tte le un
ror.

Le spectacle
hmTheme et
(Suite de la lire page)
que Mumperdlnck
bal de graduation, mu
siquc :Tohan Strass
les Jazz group, etc...
Dan b les n'ervalles sepa
rant deux nuretros, Raoul
Denis Jr. as 1 orue electri-
que tenant le public sous le
dharme de son grand ta-
lent.
Le but de vt premier spec
tackle etaltq de presenter au
grand publ' lea flives de
1'Acaddmle, et de montrer
le travail accompli en li
peu de temon L'acsnde-m'
de danse RMT ne date quo
de Septembre 1978
L'ldee essrcntlille qili
s'est degagee de cc spectsa-
cle est que le potentlel 'I'
venlr de l'ecole et de ses rle
veS est Immense.
Nos fellcitaticns 6 Repi-
ne i que nous proposons de
rencontrcr prschalnemront
et & outere son 6qulpe. don't
l'amhltson eat de former
des bailertnes haitlennes a
fin qu Hiltl tro'tve 1 place
qui tl| revtent dana le mon
de de is danscs.


AVIS DIVERS


ADMINISTRATION
GENERAL DES
CONTRIBUTIONS *
AVIS
L'Admin istration Gdndrale
des Contributions ayant pro
jetd des operations cadastra
les devant commencer le 19
Juin en course dans l'aire des
habitations Putts-Blain, Co
rail-Fr6re, Boni, Bots de I'E
tat, Caradeux, Section Ru-
rale de Saint-Martin, Com-
mune de Port-au-Prince, de
made aux propridtaires d.
terrains situes dans ces re
gions de communique a la
Division du Contentieux
tous titres et pieces pou-
vant dtablir urs drolts.
Odonel FENESTOR. Av.
Directeur Gdndral
x x x x
AVIS
COURSE INTENSIFS D'ETE
DE CUISINE PATISSERIE
- BAR COUPE ET
COUTURE DECORATION
I est porte a la connals-
sance des interessds que ces
course commnenceront a fone
tionner ia partir du 5 juillet
prochaln.
Les Inscriptions sont ou-
vrltes tQus les jours de 8 h.
A M a midl et de 2 h. P.M.
a 5 hI P.M. a Turgeau asu
-No. 19 o0 tdldphoner au:
'2-5506. ett Pdtion-Vllle, a
:la Riue Geffrard, pros de I'E
glise St. Pierre, ou tidlpho-
ner au 7-0793. pour les ren-
selgnements complomenstal-
res.
La Directrice
Mme Gjlberte Pailliere
BENOIT
276

X X x

Avis Professionnel

Le Docteur Jean-Michel
Guerin. diploma de l'Ame-
rican Board of Internal Me
dicine. specialist en Cardio
logie Pneumologie. instruc
teur de Mddecine a 1'Ecole
de Medecine du Mount-Si-
nai a le plaisir d annoncer
I ouverture de son cabinet a
la Clinique lechnico-Medica
le sise au 98 Chemin des
Dalles.
Ses heures de consultation
sent de 8 10 heures A.M.
4 6 heures P.M.
Telephones a Clinique :
2-5015 R6sidence : 7-0981.
wk 286
x x x
Avis de la
Secretairerie
d'Etat a la
Jeunesse et
aux Sports
DIRECTION EDUCATION
PHYSIQUE ET SPORTS
Considerant que la Se -
cretairerie d'Etat la Jeu
nesse et aux Sports et les
Federations Nationales con
cernees ont de grands be-
soins en CadreF sportifs spo
cialisas.
Considerant que la form
lion de ces cadres dolt etre
dispenses en priority par la
Secretaircrie d'Etat d la
Jeunesse et aux Sports et
les differentes Federations
Nationales (Basket-Ball,
Foot-Ball, Vol ley-Ball).
Considdeant que les be -
soins nouveaux nes de la
formation perhuanente qnces
silent der stages de recy-
clage et de perfectionne -
ment dans ces disciplines
( Basket-Ball, Foot-Ball,
Volley-Ball)
La Secrdtalrerle d'Etat a
la Jeunesse et aux Sports
(Direction de l'Educatlon
Physique et des Sports), en
vue d'encadrer la jeunsses
Sportive de la capital ci
deii provinces. d educateurs
sporllfs hautrcmeLi qiiall -
fids, Invite tifs entralneurs
t particlper ai un stage de
rccyclage et dr perfection -
nement du 16 dilll(t anu 4
Aout prochaln, A I instilu-
lton St Louis de Oonzague.
L.s condltilops d .idmis-
sion Is c( stage sont les sul
rantes :
I- Etre Tl ulpire du dl-
plole, certlfiBat d'entrad -
neuar dune TmIderaton natlo
isale ou 00rantcre.
2- Etre aqd de 25 ant au
molns et de 45 nns au plus
3- Etre e"n poaseslsm
d',ftt certiflcat medcRl deli
vre par un nmd'ecln
4- Avoir dirig6 pendant
2 & 3 ant la Selection reglo


nale d'une ligue
Toutefols, a titre execep -
tionnel, la Secretairerie
d'Etat a La Jeunesse et aux
Sports pourra accorder des
derogations aux candidates
possedant la quaite d athli
te international du plus
haut niveau.
Antoine TASSY
Directeur Gdenral.-
N B.- La date limited des
inscriptions est flxde au Jeu
di 12 Juillet 1979 a 2 hres
PM X
xK x x

AVIS
L'Administration Ginera-
le des Contributions so fait
le devoir de mettre en gar-
de les notaires et les arpcit
teurs; tant de Duvalier Vil
le que de la Croix des Bou-
quets; centre toute transac
tion de quelque nature que
ce soit relative aux SIX
CENT CINQUANTE SIX
CARREAUX de terre (656
ex) don't les heritiers Ber-
nard ont et, reconnus pro-
prietaires en vertu d'un de
cret en date du 28 Novem-
bre 1968.
Tant que le partage
prescrit n'a pas eti effec-
tui; les parties restant et
demeurant dans l'indivi-
sion; les acquereuirs even-
tuels ne pourralent pr6ten-
dre qu'aux droils et prten
tions de leurs vendeurs.
Port-au-Prince; le 12
Juin 1979
Odonel FENESTOR; Av.
Directeur General


Petites Annonces


A VENDRE
A BABIOLE
GRANDE MAISON A-
VEC ACCESS SUR 3
RUES.
4 CHAMBRES A COU-
CHER
5 CHAMBRES A REZ
DE CHAUSSEE.
5 CHAMBRES AU SOUS

VUE IMPRENABLE
GRANDE COUR JAR- I
DIN
PEUT-ETRE VISITEE
A N'IMPORTE QUEL
MOMENT
PHONE: 24790 25686
23921



Hall a ve-dre

A I'Avenue Jean Jacques
Dessalines aa No. 396 cons-
truite sur propri6dt de 180
pleds de profondeur entiera
ment cloture en mur
Grand d6dpt "I'intdrleur.
Cld en main.
Pour Relndez-Vous, sonnez
le 2-3849 de 8 heures 30 A.M.
S1 hesi", 30 P.M
courtierr s'at ,eniir.

xx X x

A vendre

1 Tuble A manager et 8 chat
ses Ah ltat e2?vf.
Tdldphone a pnrtir de 6
heures P M 6-0955


Offre d'Eimp
Socidtd Agricolp cl
Agronome pour itre
sable ferme agricole
levage.
Envoyer : Curiculu
et redfrences a in
Service Emploi
P.O. Box 823
Port-au-Prince

xxxx
A vendre
Vends Jeep V
Annee 1676 E
Etat Tdl : 608-67
xxx x

Offre d'Emi
Socidte Industrielle
Textile cherche :
1) Ingenieu- Ele
canicien pour etre
ble t-roduc0on e
technique.
21 Suj erviscur p
tr61e de quality d
tion.
Envoyer Currice
tae et references e
Service Emplol
P. 0. Box 823
Port-au-Prince


Offre d'Em
Ji'lles Ifilli's 2 in
pdrln'e" 'pose de si
L's nI' tl ressas's so
d'-..voyer lei'r lciir
Lae et linle photo i
sulvnie -
P 0. O.ox 195 -
Princs, IHalti.


o10i Cours d'Elt
herche : Le nCours de Cuisine Pra
e respon tiquen organism a 1 inten-_,
et d'e- tion des jeunes un course de
am Vitae vacances du 3 Juillet au 7
Septembre 1979
Le programme : CUISINE
PATISSERIE BAR sera.
dispense les Mardi et Ven-
236 dredi de 4 : 00 i 7 : 00 p m
Les inscriptions sont ou-
vertes au local de 1 Etablis
Wagoneer segment sis au 31 Ruelle
Excellent Carlstroem tous les jours a,
236 partnir de 8 : 00 a m
Hatez-vous, les places
south limitees. 236
plo0 x xx xx
dans .e Ef*r d'ets plIoi
Society de construction
ectro-Me- cherche : chef des Achats
response Langues : Francais creole
S ecl Bonne connaissance de
l'Artisasat HIaitien T61l.

our con- 608-67 236
e produce x x x x
Avis aux parents
ulum Vi- Piupoin ere du Psetl P.,
C_ eel ,is le ,'ntUs d, Pi-
2 tl: ''-Vllh ,'l rlt P 'itr S

] HI" nsle i. t i l r *m" tl e
ti i 'i i t !'





lisl it vi
L adresse 1liet lI;is i, lle 'T"b i i
n:i li do el
Port -all- .1 et i 1'
2 I76 ,,- nt e ue Melte
276 lus et M.N'inv


*.e. -


1-EIBS


SAMEDI 23 JUMN ET IACE2J=17


I


!.








BAMDI 23 JUIN ETI
A -


ANTIDOL


Vainqueur de la dotuleur ne.detruit pas vos globules


LE SERMON DE LA SEMAINE


(Suite de la lOre page;

nous servir de guide dans
nos efforts de vaitcre le
doute; par example: la foi
dans le sacrifice de Christ
qui nous a delivre do tout
pAche; l'attitude confiant'e
face a toute promesse divi-
ne; la culture de la pensee
positive; l'habitude de louer
Dieu sans cesse; I'affirma-
tion de la Parole de Dieu;
la demonstration de la con
fiance en Dieu; la. pratique
de la Parole de Dieu et la
reconsecration de soi a
Dieu.

I

LA FOI DANS LE SACRI-
FICE DE DIEU est un 61e-
ment indispensable pour
vaincre le doute. Car pareil
a la calomnie ou au men-
songe; le doute est un pe-
che. La Bible declare que:
Atout ce qui nest pas le pro
duit d'une conviction; est
peche) (Rom. 14:23). C'cst
le doute quie Satan a .-it u-
tilis6 pour porter Adam et
Eve a d6sob6ir at Cr6ateur.
Satan a contest l'ordre
que Dieu avait donned a nos
premiers parents au sujet
de l'arbre de la connaissan-


ce du bien et du rmaL Par
sa question it Eve aDieu a-
t-il i'eelement dit..* Sa-
tan a accuse Dieu de men-
songe et a 6branli la con-
viction de Eve sur la viritd
de la declaration divine.

II ne nous vieit pas sou-
vent ia 'esprit que le dtoute
est. un pichi; parce que
lorsque Satan nous instill
le doute; il obscurcit en
m6me temps notre intelli-
gence. Nous accepts sin-
si le doute; come un exer
cice mental normal; et
nous nous en complaisons.
Or le doute est, un peche
don't le croyant doit se 0.6-
harrasser. Christ est mort
pour wos pechis quel que
nom qu'ils puissent porter.
Les Ecritures proclament
rotre possibility d'etre li-
bres de tout doute. Car it
est crit que: eSi nous con
fessons nos peches; II est
fidele et just pour nous
les pardopner;et pour nous
purifier de toute iniquites
(1 Jean 1:9). (Il (Jesus-
Christ) est Lui-meme une
victim expiatoire pour nOS
peches.. (1 Jean 2:2).

Croyez dans le sacrifice
de Christ; demanded au Sei
gneur de vous purifier de


PORT-AU-PRINCE - MIAMI

Aller-Retour $ 99.00 plus taxes

PORT-AU-PRINCE LUXEMBOURG

Aller-Retour a partir de $ 481.-

plus taxec.


Southerland Tours

RENSEIGNEZ VOUS SUR LES CONDITIONs 1-- X-

QUELLES VOLS BFNEFICIEREZ DE CES TARIFS

EN APPELANT,LE : 2-1600 OU EN PASSANT A:










30. AVENUE MARIE-JEANNE L'AGENCE QUI NE

PERD JAMAIS DE VUE LUINTERET DE SES

CLIENTS '


ACHETEZ

VOTRE TELEVISEUR




CASH!


K PHIUPS ADMIRAL
NOIR ET BLANC AOVIRAL

12" S 28300 COULEUI
17'* $ 36900 13 62
19"' $ 2300.
20' S 431019

24" 565" S25 ff' $s1 4300


CURACAO RADIG E


K:U PAE O >LA


4out doute quand U s'agit
de la Parole de Dieu; de
Ses Ordres et de Ses Pro-
messes. Ets ous verrez vo-
tre foi s'edifier; grandir
et se fortifier pour accom-
plir des miracles on vous
et par vous au fur et i me
sure que vous prenez la Pa
role de Dieu au serieux.
I1

L'ATTITUDE CONFIANTE
VIS-A-VIS DES PROMES-
SES DE DIEU dans la Bi-
ble; aide. pulssamment a
vaincre le doute; parce
qu'ele contribute a I'exauce
meont de Ia p there. ('est
pourquol le Seigneur Jesus
-nous dit: vous demanderez en priant;
croez que vous I'avez recu;
et vous la verrez s'accom-
plirs (Marc 11:24). Nombre
de prieres restent inexau-
cees: pare que ceux qui
les font ne present pas
assez au serjeux I'intigrite
de Dieu pour s'attendre a
une response. Dieu est un
Dieu fidele. II ne petit pas
docevoir ceux qui s'atten-
dent; de sa part; a la ri-
ponse de leurs prieres. 11
s'est en-ag6 par Sa Parole
qu'll nous a donnee. Quand
& l'occa-ion du figuier qui
a seche immediatement a-
pres la malidiction que le
Seigneur a prononcee con-
tre lui; les disciples dirent:

comment ce figuier est-il
devenu see en un instant?
Le Seigneur rdpoidit: Si
vous aviez de la foi et que
vous ne doutiez point;; non
seuiemnent tvous feriez ce
qui a et& faith a ce figuier;
11atss quand vouts diriez i
cette montagne: ote-toi de
Ia et iette-toi ai la mer; ce
la se feraits (Math. 21:20:
21). La response du Seigneur
est une assurance A tous les
croyants; quce la priere fal-
e a Dieu; sains le moindre
doute; sera honorne. Notre
mal a nous eroyants; c'est
que nous mettons en soup-
cons la fidclite de Dieu. Et
sans trus en rendre comp-
te; nous acceptons les pro-
messes de Dieu avec une at
titude mefiante.

III

LA CULTURE DE LA
PENSEE POSITIVE est de
toute utility dans la lutte
contre le doute. C'est a no
tre esprit que 'adversaire
plarle. L'esprit est la porte
par laquelle le doute pene
tre en nous. Si nous culti-
vo s la pensee positive; le
doute ne pourra pas elire
domicile dans notre esprit.
C'est a cet regard que la Pa
role de Dieu nous dit: aQue
tout ce qui est vrai; tout
ce qui est honorable; tout
ce qui est just; tout ce


qui est pur... salt I'objet de
vos pensees (Philippiens
4:8). Le doute n'est ni
vrai; nl honorable; ni jus-
te; nJ iar. Nous devons
nous pr6munir centree eI
doute; parce quo; lorsqu'UI
occupe notre esprit; non
seulement il le deforme;
mais if grossit nos difficul-
tes et bande nos yeux de-
vant la puissance de Dieu.
II est donc absolument ne-
cessaire que nous refusions
la moindre idie wgative;
et cela d'une maniere system
matique.
IV

L'HABITUDE DE LOUER
DLEU SANS CESSE peunt ai-
der a maintenir un courant
de pensees positives dans
nos rapports avec Dieu.
C'est ce que I'Apotre Paul
salt quand l i ous dit :
eQue la Parole de Dieu ha-
bite parmi vous abondam-
ment; instruisee-vous et ex
hortez-vous les nns les au-
tres en toute sagesse; par
des Psaumes; par" des hym
nes; par des cantiques spi-
rituelles; chant a Dieu daLns
vos coeurs sous l'inspira-
tion de la Grace. Et q-uoi
que vous fassiez; en parole,
ou en oeuvre; faites tout
au nom du Seigneur Jisus;
en rendant par Lui des ac
lions de grces ia Dieun
(Colos. 3:16-17). 11 n'y a

pas d'armes plus puissan-
tes que lea antiques spiri-
tuels et les actions de gra
cos pour chasser loin de
notre esprit; les doutes et
les mensonges de Satan.
L'adversaire s'iloigne du
ehretien qui cotatiuelle-
ment rend graces a Dieu.
Alisi; celui-ci ne peut con
naltre nl dprossion; ni
lourdeur d'eWprit; w doute.
Peut-itre est-ce pour coela
que le Psalmiste David s'6-
erie: aJe bnltrai l'Eternel
en tout temps; Sa Louange
sera toujours dans ma bou
che> ('s. 34:2).

V

L .IfFFIRMATION DE LA
PAROLE DE DIEU idifie la
foi et nous garde contre
la tentation de douter. Les
Proverbes disent que: sEa
mort et la vie sont au pon
voir de la langues (Prov.
18:21): cPar le fruit de la
bouche on jouit du biena
(Prov. 13:2). Lorsque Dieu
nous a parle par un verset
de la Bible; par example;
nous devons garder ce ver-
set et J'affirmer mime an
sein des situations qui sem
blent difier la declaration
de Dieu. 11 doit dtre comme
une idee fixe; laquellh
on revient constamment:
parce qu'on attend avea
certitude sa realisation. Lea
hommes du monde connaia
sent bien' ce principe spiri-
tuel. L'histoire rapport
que Caton l'Ancien etait s
convaincu de la destruc-
truction fatale de Carthage
qu'll ne ratalt aucune oc
casion de l'affirmer; en ter
minant tous sea discourse
par la fameuse phrase: Di
lenda Carthago*. L'affirms
tion falte avec le langage
de la fol engendre et pro
duit la delivrance; le sue
ces et la victoire.
VI

LA DEMONSTRATION Dl
LA CONFIANCE EN DIEU
est encore une autre tacti
que de defense dans la lut
le contre le dole. Elle co,
site ia refuser d'iecouter le
propos d'increduliti; de
scepticisme; d'incertitude
qui peuvent miter et affa
blir notre foi. Elle consist
aussi & ne pas discuter a
vec ceux qul sont faible
dans la foi; les problem
don't nons attendons a
Dieu la solution; en non
appuyant sur une certain
promeese divine. L'adversal
re peut facilement profit
de tells occasions pour se
mer habtlement tlvraie d
donte dans notre espril
Nous pouvouns ainil corn
prendre la feliciti qu
chanted le Psaume ler ei
eC termed: sHeureux I'bos
me qul ne march pas p
Ion le consell des muG-
chants; qui ne 'arrete pa
sur sla vole des pieheurs a
qul ne 'amssied pas en em
pagule des moqueurs; mal
qut trouve aon platnur Gas
In lot de I'Eternels (Ps. 1:

VII

LA PRATIQUE DE LA
PAROLE DE DIEU est le
mede le plus eftloaee a
tee Ie donte. Car e -*
me; c'eat la fol aem Ja P
role de Dieu qul cham I
toute. 31 eelt Grt: *Las i


vient de ce qu'on entend
et ce q u' o n e n -
tend v I e n t dc la Pa-
role de Christs. C"est pour-
quoi Pierre encourage les
croyants a se iourrir de la
Parole de Christ. II dit:,De
sires; comme des enfants
nouveau-nes; le lait spiri-
tuel et pur afin que par lul
vous croissie% pour lesalut
(1 Pi 2:2). Cette vroissance
depend de. la mise en prati
que de la Parole. Aussi I'A-
potre Jacques complete I'et
hortation de Pierre; en di
saot: SMettez en pratique
la Parole et ne vous bornez
pg a i'ecouter; en vous
trompant vous memes 'par
de faux raisonnemenals
(Jacques k;22).

La pratique de la Parole
nous permet de resister au
doute -et ofre ia Dieu ides
opportunitis d'bonorer no-
Ire foi par de nerveilleux
exaucemets de la priere.
VIII

LA RECONSECRATION DE_
SOI A DIEU. Le doute ne
convent pas au croyant
qui east appeie a partager
avec d'autres la certitude
absolue des promesses divi-
nes. Reconsacrez-vous au
Seigneur.Dites Lui de venir
au secours de votre foi et
mettez-vous au travail pour
Le fire connaitre a d'au-


Nicaragua: L'attitude

des Etats Unis I'OEA


surprise; pen de temps a-
pres s'mtre attele a l'oeuvre
du Seigneur; Thonias cons-
ata que. ses'doutes s'e-
talent 6vanouis. La. leqon
de ette legande est qu'l -
nous fatt noas nmettre an
travail pour alder d'autrea
a trouver la Lumltre. EtI
alors le Saint-Esprit pren-
dra soit, de oos doutes qu'll
fera disparaltre come le
brouillard au lever du solely

x x x

Vous qui navez pas enco
re lilre votre vie an Sei-
gneur Jesus; reagtssem fer-
nmement aujourd'hul centre
les actions norives du dou-
te. Acceptez Jesus-Christ.
Abandonner-vous a Lui;
pour goiter et \oir com-
blen II est bo,,. Vous aurez
la garatie de votre sajut
eternel; votre intelligence
.era eclairee par I'Esprit-
Saint; vous saisirez les cho

ses spirituelles et vous .pour
rez les experimenter pour
asseoir votre conviction
chretienne. Ainsi vous ferez
face a la vie de chaque
jour; avec la profonde cer-
titude que de toute lutte
vous sortirez plus que vain
queur. Qu'il en soit ainsi
pour vous. Amen..
Rev. Luc R. NEREE


tres. A ce propose. pourtr -er _a 2 a400-W 9 >
miner; laissez nous vous

fire part d'uie lgcde sr Attention Attention !
Saint Thomas; le douteur. 1ti n AVl
On raconte que quelques
annoe apres son preeiuier
doute str l a rest rreetin COMMERCANTS, INDUSTRIES ET PARTICULIERS,
du Seigneur; Thomas clier PILACEZ TOUTES VOS COMMANDOS URGENTES DE
cha a' p.irtagir .ave les n N'IMPORTE QUEL ARTICLE DISPONIBLE AUX
disciples d'aulre doutct
survenus dans son esprit ETATS-UNIS D'AMERIQUE, A LADRESSE SUIVAN-
au stijet du Seigaeur. Matis TE :
I'u t apres I'attre; les disci- ef
ples trop ocupi-i. s'exeusi,- serves
rent de ine pas pouvoir le s seices
encounter. Tho mas alia ComnmerciauX et industrielS

pas 6te d g; car Dorcas ../Rue du Peuple, Port-au-Prince Phone : 2-1720
tait trop prise pour 'entre- LIVRAISON RAPIDE ET A DOMICILE EN 48 OU 72
tenir. Ne pouvant tre ac- H EURES
ceuilli nulle part; Thomas EURES
se rendit a PArthes pour y
enseigner I'Evaagile. A sa .o oe BO a< s ay ,


(suite de la lre page) t
jusqu'b I-roppser la creation
d'uAe .-eorce aiter-amrtinal
nQ de .matntInA de la paix
pour asitstdr c- gouverne-
ment das. ass premieres ae
tivites.
.Mals ce revirement. pour
spectaculatre qu'll soit, n a
pa sauffit a convaincre lea
representants des autres
pays d'Amrlrjpe latlne reu
nls au sitge d- 1 OEA

La mtjorit. d entire eux ea
timent que les propLalilotic
amtertleines Jala-.ent la por
te ouverte a une presence
Somozlste dans le tutur gou
vernenment et propo-ent en
revanche un texte recia -
mant explliettenent l'ex-
cluslonr doTlnitlve du regi-
me d.u Presiaent Sqromza.
Pour eviter de tomber
dansa le piege de linterven
tionnisme, qu. lut i1 va-lu
des debolres dans le passe,
le gouvernemtit atinrictan
:'abrite derriere I'OEA., sou
lignatit qu'aueune measure
ne seran prise sans l'aiecord.
de l'organisation.,
Mais mjme cette attitude
prudent eat consideree corn
me une forme d Interven -


N VEUXAUSSI


. .-- :.^--.. .:-


--~--- r' m~R ------~-_r-~------ ----.


),ndANRCH e 24 JM 197%,)ig


PA OF


tion. Lea pays Membres de
I'OE'A. r6affirment t toute
acce on le p icipe de la
tmon-tteTventint, consider
come 'un des plus acres
de la Charte.
Le repreaenLtnt du gou-
vernement provisoire pro -
clame par les mnsurges, qui
assimte aux deliberations de
1 OA. a violmrnment de -
nonc- Vcndrecl 'attitude a
mericaru., Ltancts que quel
ques ceritalne ae manifes-
lants ant reclpi:ie aevarlt la
Malson Blanche et le Depar
tement d Etal le droit du
people anu NicUaguat a oe
terminer lant-nsmcre aon ave
nir.
Le, Etats-UI'ls evitent
Ualileurs ae reconnaltre ce
government jine trop res
treuni. et souiigumnt que le
movement S.anainlste est
dbmine par :lee elements
MarxtFtns.

"Le Secritaire d'Etat Cy -
ru Vance g dcton&.le nro
le joue par Cuba dansa le
cOnfllt. Un hul ftqntiton-
natre du Departemerif d'E-
tat a confirmed Vendredi que
les Sandinistes dtaient par
tiellement arms et entral-
nes par Cuba et que des ar
mei et dps Munitions venues
de ce pays avalent transis-
tes par Panama et Costa Ri
ca.
A la fin de la deuxieme
journey de debat Lau siege
de 10OEA, Vendredl, lesa
propositions americalnes
semblalent avooi perdu tou
te chance d'abcutir, enle-
vant alnsl aux Elats-Unis
tout espoir d'mlleancer le
course des cOvnements au Ni
caragua.
Interrog6 sur ce qui se pas
seralt' en cas d'chec des
propositions am6rlcalncs etc
d'un refuse du President So
moa a de se dmnieltre volon
tairement, un haut function
naire du Depprtement d'E-
tat a declared : <,Je suppose
que les combats continue-
ronts.









SAMEDI 25 JUIN ET DIMANCHE. 24 JUIN 1979


-A41MEZ- VOUS -BEIJiE-M4AMAN


(suite de la ltre page)

ge toujours pour me les glis
ser en presence de son fils.

UNE BELLE-FILLE
(38 ANS) I J'aime beaucoup
ma belle-mere. Je m'ent4nds
avec elle bien mieux qu'a-
vec ma propre mere. II y a
plus d'affinitts entre-hous.
Elle est plus calme,.plus con
ciliante.

UN GENDRE
(LA TRENTAINE) : Si j'ai-
me ma belle-mere ? Je suls
le marl d'une fille unique.
J'espIre que ma rIponse est
assez claire...

UNE JEUNE FEMMEJ Un
jour, 11 n'y avait pas d'eau
chez mtol; j'al axpedie ma
lessive et celle de mon mari
chez ma belle-mtre pour
qti'on s'en occupe pour nous.
Elle a faith laver le linger de
son fils et m'a retourn6 le
mien, tout sale. Comment
voulez-vous aue j'aime une
femme pareille !

UN GENDRE
(LA TRENTAINE) : Ma bel-
le-m6re a une facon de croi
re que je ne peux pas vivre
sans ses conseils. Je Faime
bien mats elle est souvent
agapante.

UNE BELLE-FILLE
(37 ANSI : Je ne 'ai iamais
aimae. je ne l'aime pas et


Phamracies
assurMat i service
cette nuit

SAMEDI 23 ULN 137:

DU COIN
F, Mgr Guilloux
CHRIST ROI
Christ Roi
DES DALLES
Ave Fouchard.

DIMANCHE 21 JUIN 1979
ST RAPHAEL
Carrefour Feu'lle
APOTHICAIRE
3eme Avenue BHlos.se
LECLERC
Martissant


je ne 1'aimerai jamals.'Et
elle me le rend bien. Je lui
reproche tant de choses que
je n'en parole meme plus.

UN GENDRE (30 ANS) : E-
videmment il y a de bonnes
et admirables belles-meres,
mais 1'erreur a ne pas cornm
mettre au depart, c'est de
vivre sous le m6me toit
qu'elles. Je suls tombd dgns
ce.tte erreur Et "cela m'a va-
lu bien des dfboires. Tou-
jours des frictions, des dis-
cussions, car m a belle-mere
a toujours orjs le part de
ma femme. Dans ces cas-lA,
il faut une belle-mtre aui
ait assez le sens de psycho
logie pour anpuyer de prdfd
rence son beau-fils. meme
aptjaremment. De plus, il v
a les positions de caract,
rps : mn1 oar exemblpe. ai-
me les livres, li trcnquilllttd,
la solitude; ma belle-mere,
au contraire, atme le tripo-
taEe les cancans et elle bge
varde interminablement swr
le dos des autre: -En ddfi-
nitive ie *' pas bealicnim
de svmnathie pour elle;
c'est d'ailleurs partage,

UN GENDRE 138 ANS) : Ma
belle-mere n'es: pas me-
chante may's rdellement elle
parle trop !

TUNE JEUNE VENDEUSE :
En bien .. s' ou rinmin Meu-
caeu-a ou bie fbce rinmin
manman-li..


LUNDI 25 JUIN 1979

TOTAl.
RiT Front F 'rt
REM:ED
Rue Tsamirre
DILIGENCE
Carrefour
x x x x
PFTIO)N Vl, [F
'AiEl't I 2:jJL -.IIN j979
'iT JtAN ITVANrELItI-
DtAmis Pi'i'l, V'tIle

Dt)iNCilit 2. "'IN 1979
R G(JINA
Plact' du Mar."i -

I.UNTI l:5 ,; 'N ]p97
;rU OQUAHTIEHi
Ruen Out


MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME.'

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAL I


UNE JEUNE FEMME
(22 ANS) : A bien rftlIchir
je n'al rien & reprocher ac "
tuellement. a Ada-belle-mere
et dans tin sens je l'alme
bien. Mais elle availt agi tribs
maladrolttement a mon 6-
gard au ddbut de mon ma-
riage, manctuant de discrd-
tion Ilimentaire aet da *psy
chologie' et nela. je n'arrive
pas a ioublier. -
UNE FEMME 146 ANSI Ma
belle-mere eat utne icemme
aci.,ve eLi Irnteli!lgemte J'ai
unre certain admiration
pour elle. Ma's elle est eau-
-nrlaiire et elle a toujours
domind ses fils. -Je-rends
grace i Dieu de m'avoir per
raise de ne pas habiter chez
elle. .

UN GENDRE
(LA QJNQUANTAINE) .: OutI
j l.aia.me. C'est une almable
femme, pleine de- diploma-
tie. Je ne "'ai tfamlas prise
en dlfaut. -

UNE BELLE- FILLE
(LA QUARANTAINEi : Non
je'ne 'a!me pas et e l'ap-
pelle i'Emmerdeuse! Et ce
que je n'aime pas aussi c'est
son Ingerence dans mes af
fairs ariv6es et la compa-
raison latente que mon maria
cultive dans notre'fover en
tre nous, deux. MmV' les bou
quets de flours JU taut que
je les ; arrange. iamne sas
mre Moat ii- trevaille; te-1
iele rest aoute it ljouarnie
chez elle a;'ec Li possbilOec
de fire ce qu'elle veut. On
ne compa Ts la .l arofea-
sionnelle It. la menagere.
C'est injuftq. D'ailleuirs j'es-
time que guq je plan coamp-
table Maa bualat-e est plus
positive. Je'nali done aucun
records de ne pas fare ce
qu elle peut fare. Mais je
m analyse avec luciditA et
3e me rends compete qu'en
reason de ces prrptilielles
cnmpara'sons j'i hfili pUT
develupper uine ia!ousle li-
stinli lh.sngard dde nit belle-


UNE JUNE FEMME Je va
supAter de 1io11 Intl-1. 1i
eti e condult d uine laotl
aboinlnabli vuiVrs piut Sit
m ere lhi a dun luc toit Ell,
S'I i tUI css t I n i. !I(, iI0
gaae. e;le ga:tl .s i ftin s
Elkl (st conmme line mIre
pour mot rt je 1 aime bieau
coup

UNE REVENDEUSE Bel-me
mrin pas ileite' iLa'cailll-
mrin ce bel-se rarin qui
ch6che-a M',mm papie call
le man-m ac baptiste-11. c6
i, qui quimbe-1.

Lt'E JEUNE FEMFME Ma
beile mtere n'a .a "n-
:, i ui men mar; rr 01


nous puissions avoid: envie e
d'etre en tle a IPeP .fe ta U
vailli, trds durement L'"s s-pt d
heures du martin Q(alid Ji e
rentre chez mol li1als bi e p
alm6 me reposer en paix s
et ne pas tWre oblige de su q
bir constainment sa prdsen q
cea Je l'appelle la sangsue.
C'est co.mpllqui d'almer une T
sangsue b
UNE JEUNE FEMME s
(26 ANS) : Elle ne s'occupe t
pas de moi et ,e ne m'occu
pe 'as d'elle. Ii faut dire t
que nous travalUons beau-
coup routes les deux. COP-
xhitence pacifique oun si vous c
prtfPre*, palx armiue 1 I

UN CHAUFFEUR ,
Es TAXIt-Bel-mt mrin ?..
Mols dnid lougarou-a man
que p6te titte moin ac ou n
f& tuyau I

UNE VIEILLE DAME : Ma oi
bielle-mIre est more, 6vi-
demment, mals, je. Ve .sOU- I
viens que je n' tl pas pu ac
coaucher de mon premier en
fant tant qu'ette 6tait dan.
la police. D's qirelle est ,
sortie pour aller faire une
commission, je me suls sen
tie deltivree avant mrme la
dlivrance qil est arrive
tout de suite. En tout cas
paix & son: Ame.

UN COMMIS DE MAGASIN:
Mrin rinminli ample. Sl
ce patt bel-ime mrrin, pititt
mrin-yo pas ta mange tous
l2s jou."
UNE .:EMME
LA QUARANTINE : J'al
beaucoup d idnmiration pour
ma belle-mere. J'ai tou-
jours admired son courage et
son esprit Je decision. Je
I aime blen mals parcel
quelle nhablte ias la mb
me ville que mol Je suls
persuade quw route cohabl-
tatioii serait difficile entree
nII us en ralslon, d son ien)
plrauiiellt exig4iint, set .1 -
raits fnli par ie plus 1 il-
Ill'"r s1i motts ivions Otius le
l<'lmo e tojt

UN OENDRE 27 ANSi Mai
'1111nin o in ohblge a caller voir
s n milre di-ux fols par jour
SOUs des p1I'e ixtes divers
r' rlols qui sl *e li tOVy is
in
U'NE BELLE VI"LLE
30 ANS) ( est mon marl
qui m a faith deitster ma
belle-m re II passe son
temps a cla anter, t la pr6
senOr cum'ne un rnodile
Alle oue II lalt ses com
missions pt pas ;(s miennes.

11 nmmine ei promenade
b:en qu elle a.. mnari et voi
ti-e Et ell-. de son c6te,


sUlmP que son Ills
r6sor don't person
igne, sauf -elle.
lle se conduit comic
tersonne qui a ouba
on ills est marl. J
uelle va fLnir par
,uer notre manage

UNE JEUNE FEMMEI
beau my foacer, je n
Pas 1 aimer. II y a u
e cordiallt ddins so
tUde at mon- egard
crois jalouse dI am
on fils ppur m ri. N
aons un. couple unl
auralt prdfer4 jouei
Consolatrice des afft

UN GENDRE
LA QUARANTAIN1
belle-mere .-st un c
Elle est plus xive, p
Plus bavarde qtle m
me. J adore asa 6om

UNE MARCHANDE
man mari-mrin qui
pa jam gain ctnq co
14 peu-lI; chague
mand 1i cob 1i re
bali. Lap babl6 nou
lap bali

1NE BELLE 'TLLE
(LA TRENTAINE)
me considTrs pas c
belle-fille mals co
fille, Nous nous en
parfaitement.

TJNE JEUNE FEMM
I aims ? Vous pou'
ger : elle est tells
train de se m tler
affaires; tde -atltite
son et surtout de
ber dun tas de Ct
d histoires qu neie
sent pas que je
1 Intendant Barb6
boLs

Colime vous a
tatt. la baliinri. )I
che nettement d ci
pas du melll-ur.
bli h a conclure
animostit le_-rdic
nullemen t falbl
sens qu IIares toui
ponses je dols
mainteanant t 1' in
tion des belles mo
1 laitre son de cli
Rn" an tirlbuilaI,I
i In lii dL e''l'TIoe
dant. mere a ltoul
les-fillee si lrane
Merci igacemc
quelques gend-es
blen voulu rpon
Quant aux ailr
refuse sl pruder
'partYOiperi' a ctti
craignaient-ils qu
riv? la memo m
que nous conti u
'jenne chanson
nomme devenii e:
c? que sa belle-mn
mordu ?...


Carmelo
-.-.- ...-


et. un C .. it
ie nest iSulte de la tare page) le
Parfols Parnell, dlfftrrantes modes Ly
me une sont porties. Mats cette Ima pa
416 que ge de New York elle par re
Je crotl !e de Frenchie Casimir. no- de
r dislo- tre Frenchie Casilmr 1I
quelle que s-)t la section d,
de la vllle, s'impose ou faith au
E Jal. lot pour le reste du pays. is
ne peutx Frenchle dans ceLte photo te
me anus oI 11 est montir come l'ar di
on atti- bitre e l't1gance dans la a.
1. Je la plus nImprtelsonnante ville ci
nour de du monde, New York deve n'
4oUB for nue Il'enclume de la Re- n
e.t ell nomiee, succedant a'nsi a d
ir It la la Paris de Victor Hugo, .e
llg. est avec sa t te aristocrati- a
que courongde d'une chleve- t
lure abondante eel ea pol-
E) : Ma ire at es lavorls luxurlants q
hiarme de la me nuance que com 0
lus gale plltent dans I'harmo.nie d'e s
na rem- ldgants verres fumnes, un
pagurle I complete de grand couturier

S releve d'un oeillet ravissant
: ma et des details crees par pe a
f6 mrin magicien d'Yves Saint L.au l
)b. Pitit- rent. come un dieu sort n
fois 11 d'une boite, avec le sourire a
inte pas majestueux ct le geste qun t
-pa.. miln va avec.
s
L'Ielgance de Frenchie 1
': imme celle de Peponne,
: Je ne comme celle diI poete Ro-
omme sa bert de Molotesqulou est de
imme sa venue proverbial, aux E- '
ntendons tats-Unis. Elle sera-it pas-
see inaperque ou ridiculisee
en Haiti. Mals restons aux
HE : Si je Etats-Unis, plus precisement
vez en ju a New York ot le programs
sement en qu'engendre la liberty est
r de mes une loi reconnue par tous
er ma ral apres que chacun l'efit crte.
me bar- sCasaulj.n ictrit Jeanne
onqells a.t Parneil iiue au 125 th.
nmintltres Street ist un 6tablissement
1 appelle et une institution a, Har-
de Mar- lom. dirigd par Frenchie Ca
simir. Frentl i de Haiti
rgn, cinimme Coiffeur. 11
vez lnns- coiffe les -,heads of slate
ldlas pen there, ou aJes personnaliles
'1n 1 eCt at lea pus i minentes de lai r
Ce qui o- gion. (On sai t que les vedet
que cete tes s110res de Hollywood v!ei
dih'1 1na nent s e f uie coiffer cliz
Mais J lui quand plies ne linvltent
Ftis It vecniir Hollywoodd
mtes its rr Freni.hlie continue Jeanine
me tfn, ir Parnell est le tyIipe d u11
drtsosl bcl hollllne noir.
-res pour.
oche Coin Conlnei'nt nos iommlilos
la parole 'i s .iT l,,li i, I, lat beau
En aiten t69 demaunde Jeainne Pai-
tes res bl nell Frenhlil.
ches
nt Ia cpos Uie femnie conlinuera
s qul ont de frequenter le salon de
dre. beauty jusqu'au jour de sa
es .qui ont mort, pace que les femmes
nment 6f se soignesit et n'ont pas
etiqtie peur dele fairere remarquer
S11 leur ar dit Frenchie. Les hommes
esaventure viennent oune fois come
ne trbs a.n ia come mus par une fan
celle d un taisie. Et quand la fantalsie
nrage par es. passee, a'nsi d:spara5s-
.ere 1 avalt scnt-ils.
Aubelin JOLICOEUR


PAGE 5


suite de Ia l6re page

es Directeurs ,de tous no-
,cees de Province accom-
igneront les cindldats et
-teront avLc eux ceux
e Fort-Llbert- au Cap. de
Anse h \eau aux Cayes,
*s autres localiea "h Port-
u-Prince durant toutc
a dlrie deE epreuves ecri-
es, du samedi 23 P vendre
i 29 Juln. De.. trais ont ete
llouis It ces Dire-teurs a
et effect par Ie Dep.'lte -
tent de lEducation Natio -
ale. De cetie tfon les can
Idats de la Province ne
e sentiront plus Isolcs I's
pront avec eux les Direc-
eurs' r":i pourront apres cha
ue epreuve let rencontrer
u encore a tout moment
informer de lIurs besoins.
Pour assurer la. supervi-
ion der, Examens au Cap-
laitter. et aux Cayes, la Sec
ion decondai're du Departr
ment de 1'Education Na1tio-
rale a detache deux In-pec
eurs Mcneleur Jean Saint
Fort pour le Cap et Mon-
,ieur EnerAo G-ssant pour
les Cayes. Ils tturon -'v- -


/C


me Assistants directs, le pre
mier. Monsieuw Josu6 La -
indur, Diretleur du Lycee Phi
lippe Guerrier du Cap, .e--'
second, Monsieur Antoine
Amazan, Direcleur du Lycee
Philippe Guerrier des Ca -
yes. Ils seront entourds, au
Cap. du Pere Marcel Be -
dard, Directeur du Collbge
No're Dame dl 'Perp6tuel
Secours, de Monsieur Geor
ges Pierre, Directeur du Ly
cde de Fort-Libert6 et aux
Cayes de Monrleur Wilson
Ciceron, Directeur du L'/Cee
Bolsr6nd Tonnvrre de l'An
se a Veau, du Pere Constant,
Directeur du College St Jn
des Cayes.
La preparation de tons les
locaux d'Examens tant a'
Port-au-Prince ao cai Pro -
vince s..: achevee des s.'rne
di de tell sort 4ue les
Examens puibsent debuter
exac emcic a 3 heures du
matin lundi. Les candidates
sont d nc avcrtis. Qu'lls
soient t 1'heure au rendez-
vous dans les locaux respect
tifs oft 'Is doivcnt compo -
ser.


Vons invite a voir


Deux grande 3euvres qui marqueront a jamaisl'histoire du cinema: contemporain


Le Rareilaur efat


oftomol me I $1'--.--r~r~ L~~~~-~9~


$03ac w ilmlaaam, I~n-IU~-\~


- "I ""' ""`~`~ ^`""`~""1^'~"~~`"- --------YII-


~%ilc~%W~%r~n/Y~v-r~"~?ltr~ocrJc~r~/s~Ts













A~~I 93 JOIN rr DIMANCHE 24 JUIN 1970 j


DANS NOS CINEMAS


CARNET SOCIAL


tE "fIOMiPHE
SALLE 1
LA CAGE AUX FOLLES
Entree : $ 1.0o.0e 2.UU

S LLE 2

UN PAPILLON SUB
L'EPAULE
-intree : $ 1.50 et 2.00

SALLE III
L'AMOUR EN QUESTION
Entree : $ 2 00

SALLE IV
MIDNIGHT EXPRESS
Entree : $ 1l'



ETOILE CENE
Samnedi R h 30 et 8 h 30
LA GUERRE DES ETOILES
Entree G 1-50 et 2-50
Dimanche 6 h 30 et 8 h 30
CHEN TSE LL
DRAGON NO' R
Entree Gdes 3- h30
Luniidi 6 h 3, e, hres 30
LE RETOUR
DES TITANS
Entree Gdes 1-50 et 2-50
h.irt: 6 hires 0 w" 8 lures 30
CIHEN OSE LL
DRAGON NOIR

RANCHO CINE

S,im cdi 23 ITu:i
IE FAUVE
DIMANCH5 2i JUIN 1'79
LTE RENARD
TDL' TANGFR
L'-i':.l 25 Juiu 1979
AGFNT 'iRLS .t'P-CIAL
.M .: "U Iil:' '973
!. PIENAR1) iL
iiiG :


Rex Tbatrer

Samedi 12 2 4 6 3 10 hres
'LA FIEVRE DU
SAMEDI SOIP
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 tires
Entree Gdes 3-00 et 5-00
Dimancne 12 2 4 6 8 10 hres
Attention : Avant 5 hres
Entree Gdes 2-0'0
A Partir de 5 hres
Odes 3-00 et 5-00
12 2 4 6 8 10 hres
Entree Gdes 2-00 3-0 et 5.00
LES REQUINS DU DESERT
Lundi 12 2 4 6 b 10 hres
Avant 5 tires
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree G 3-00 et 5-00
LES REQUINS DU DESERT
Mardl 12 2 b 10 hres
Avant 5 nres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree 3-0n et 5-00
LES REQUIS DU DESERT
MARCO POLO
xxxx

PARAMOUNT

Samedl 12 2 4 hres
Enlisre Gde 1-:u
6 h 8 h 10 hres
Entree OGdes 3-00
SUN FIDELE
COMPAGNON
Dimancli, 12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes 2-00
LE HIER(S TI.TOUE
6 h 8 h 10 hres
En ree Gdes 3-00
Lunidl 12 hi 2 hi 4 hres
Enlti-e Gdes 7-jf
6 nl 8 in 10 litre
Enliret- LOdes t -00
1., HEROS 'IA:OUE


\ \ / ^B~n^---- 040

TRANSCONEX, INC












Depuis dela Dpuseu's an'ees 'a TRANSLONE X
oHre un service tapde economique el coDplel En
coa-ne, sce' e de MIAMI a PORT AU PRi"N([
Ma-nttean' nous oHfons auss' eUn sefvce Odr 'ere
des eats les plus ,mpo'arn"ts des U S A a HAITi
vos documents sont auss, preda'tes DPr ous el nous
'a,'r s auss l'a consoldator,"
Pou, O D'lus arnpes nfm-omrOn contacle'

W MEMBRE CHAMBRE DE COMMERCE D HAITI
TRANSCONEX CONTAINER SERVICE S.A
21 Rue Du Certe e E'ae Ralp- Perry I
PORT AUPRINCE HAITI I
L .... m. TEL. 21555 'k__


CAPITOL

CAPITOL 1
Samedi 23
Dimanche 24 Lundi 25
Juln 1979
12h 2h30 5h 7h30 10h
COUP DE SAr.O
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres, 2 hres 4 hires
8 hres 8 heures 1) hresa

CAPITOL 2
-- Samedl 23
Dimanche 24 Lundl 25
Juin 1979
12h 2h 4h 6h 8h 18h
LES ANGES GARDENS
Avant 2 hires 30
Entree Odes. 3-00
Apres 2 hres 30
Entree Gdes. 5-00
12.h 2 hres 4 hrea
6 hres. .8 hres, 10 tiles
CAPITOL 3

Samedi 23
Dimanche 24 Lundl 25
Juin. 1979
12hl5 2h15 4115
LES OIES SAUVAGES
Avant 2 hres 30
Entree Odes 3-00
Apr6s 2 hres 30
Entree Odes 5-00
12 h 15. 2 h 15 4 h lt.
6 hres 15 8h ies 15, 0o a 15

CAPITOL 4
Samedi 23
Dimanche 24 Lundi 25
Juin 1979
LE KID DU KUNG
FU DU SHAOLIN
PRIX UNIQUE $ 1-Ou
1i h 45. 1 hre 45, 3 h 45
5 heures 45
7 hres 45. 9 nres 1

L'INSTITUT
FRANCAIS
D'HAIR I
ACTIVITIES
CULTURELES

Lundl d2-5 17 h('st 30
CINEMA 1lilm de J1icqt us ueray ;n ie
Alain l elun l J(a .i [.,ul's
Tl'rllltlgwlint l R ll;:.u) Saliall lo
rl.
SUli c li.'haNs ;'i I liunlnc dci
iruols ail, It !!'( ;inlbltlctu.
aura-t-l' li p, -u du redouu
table ti uand ')
Enltre( 2 2Gouides
,1 pop sur pre'intation dc
la carte de la bibliotheque'
Du 26 au 29 Inst.antanes
sur I Ailque cuntpmporal -
ne- 'Longs m'-trages et do
cumnetalres en coulcurs,
Maroi 26 18 heures
Mauritane. 1 Afrique du de
sert
Fntr,'e 1:bre 'Car'es a re
tirer au Secretariat
x x x x

MAGI CI NE
Samedc 6 h ei nres
SECTION DE CHOC
Entree Gdes 3-CC et 4-00
Dimanche 5 1, 7 n e' 9 hres
LES IFENS DU SANG
Entree Gdos 5-00 6-00
Lund, F hies eL 8 hres
LES COMMA'-DOS
PASSENT A LATTAQUE
Entree Gdes 5-0 -- 4-00
Mard; 6 h et hres
LES GUERPIERS
DE LENFER
AVEN-TURES
Entree C-des 3-00 4-00


CINEE LIDO
Samedi 12 h 2 h 4 bres
Entree 0 1-50
6 h 8 h 10 hrms
Entr6e G 1-50
ATTENTION ON VA SE
FACHER
Dimanche 10 h 12 h 2 h 4 h
Entree G 1-50
LA PANTHERE JAUNE
6 h 10 heures
Entree Odes 3-00
LE RETOUR DU HEROS
Lundi 12 h 2 h 4 hres
Entree G 1-53
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3-00
LE RETOUR D" HEROS

MAGIC

Dimanche 5h 7h 9h
LES LIENS DU SANG
Un film de CLAUDE CI1A-
BROL.
avec : DONALD SUTER-
LAND; AUDE LANDRY;
STEPHAN AUDRAN; LAU-
RENT MALET etc
Un sujet tragique qui se
deroule dais une famille
apparemment bourgeois onu
riet ne semble ne devoir ap
peter le drame; et ou pour
tant le drame existe; ou la
passion explose. Tandis que
deux jeunes files ont etc
attaquees pkr un incontiu:
MURIEL I'une d'elle; a 6t6
violee et tuee. Une enquete
s'ouvre et commence. C'est
le comissaire CARELLA
qui est charge de mener
l'enquete. Plusieurs sus-
pects sont accuses. Confron
tatiots; interrogations; mal
gre tout lenquete pietine.
Serait ce un policies desi
gne: par la jeune fille qui
serait le meurtrier de MI'-
KIEL? QUI EST L'AUTEIR
DE CE CRIME CRAPU-
LEt'X? La decouverte de
I'armne ne fait guere decou-
vrir l'agresseur. Par ull
coup 'de theatre du coipa-
ble I'atroce verite sera de-
Inasqutee.


IMPERIAL 1

Samedl 23
Dimanche 24 Lundi 25
Juin 1979
12h 2h 4h G 5:00
6h 8h 10h G 8;00

L INEVITABLE
CATASTROPHE

IMPERIAL 2

Samodl 23
Dimanche 24*t- Lundi 2b
Juin 1979

12h 2h30 5h G 5;00
7h30 10h G 8;00

L'ARBRE AUX SABOTS
PALME D'OR CANNES 78
A L'UNANIMITE .DU JURY

IMPERIAL 3
Samedi 23
Dimanche 24 -- Lundi 25
Juin 1979
LE GENDARME
ET LES EXTRA
TERRESTRES

CINE OLYMPIA

Samedi 12 b 2 h 4 hres
6 h 30 8 h 30
Entree G 1-50
BRUCE LEE EN
NOUVELLE GU NEE

Dimanche 12 h 2 h 4 hres
Entree G 1 50
6 h 30 et 8 hres 30
Entree OGdes 2-00
MARCO POLL
Lundi 12 h 2 1 4 hres
Entree G 1-50
6 h 30 et 8 h 30
Ent roe Odts a.-U
MARCO POLO
Mardi 12 h 2 1': 4 hits
Entree G 1- 0
6 h 30 el 8 n 30
En tri' Odes 2-00


BISTROT

LE ler. GOLF MINIATURE

DE PORT AU PRINCE


<(HAITI MINI GOLF>>

Dans les Jardins du


BISTROT

UN JEU NOUVEAU ET PASSIONNANT

UN AMUSEMENT POUR TOUS

UN PASSE TEMPS IDEAL

UNE DISTRACTION SAINE

POUR UN MOMENT DE DETENTE


LE BISTROT -LE MANOIR

146 Lalue -Tel : 2 1809

Tous les jours apartir de Kidi


WIPERIALU Ddch di DMm
iimrwa koltAfwatm


NEE ALTAGRACE DESIR '

Les Pompes Funebres Pa-
ret-Pierre-Louis vous annon
cent le dec6s survenu L Pe
tion-Vllle de Madame LUon
ce, Belfond nde Altagrace
Ddslr.
A sa fille Georgette Bel-
fong ainsi qua tous le au
trees parents et allies, MM
Pierre Louis adressent leurs
vives sympatih'es.
Les obseques seront cele
brees le Lundi 25 Juin & 4
heures P M en 1'Eglise du
Sacre-Coeur de Turgeau. Le
convol partira du salon fu-
neraire de 1'cntreprise t
236
x XX x

Dfces de Mine
Cecile
Marguerite Blot

Pax Villa announce le de
ces survenu le 19 Juin 79
en sa residence privee apres
une longue maladie coura
geusement supported L 1 age
de 87 ans de Madame Cecl
le Marguerite Blot.
En cette penible circons-
tance Pax villa et Le Nou
velliste presentent leurs
sympathies a ses enfants
Monsieur Lionel Jean Bap-
tiste Blot, Monsieur et Ma
dame Calisthenes Calixte, L
son beau fils Monsieur 1 n
genieur Nicolas Lefevre, a
ses petits enfants Monsieur
et Madame Roger
Dejean Madame nee Marie
Josee Lefevre, Madame veu
ve Belony Marcellus nee
Jacqueline Calixte, a Mon
sieur et Madame Emmanuel
Calixte actuellement au Ca
nada. b Mademoiselle Rose
Marlie Lefevre, 5 M et Mada
lil' Monlort Jn Baptiste Ca:
llxte actuellenient au Ca-
nada, a Mademoiselle Kes-
lie Calixte, it Monsieur et
Madame Alexandre H Ca-
lixte, M.ademouselle Berna
dette Calixte. Mademoisel
le Lena Cal.xle, Monsieur
Roland Calixte A ses arrie
res p'tIts enfanlis Genevie-
ve Calixte, Maxime Dejean,
Eirnmanuel Junior Calixte,
Stanley Calixte, Nerley
Alexandre Calixte, a ses ire
res et soeurs Madame Elda
Blot et famille, actuelle-
ment aux USA Monsieur et
Madame Fernani Blot et fa
mille actuellement aux
USA, Madame Veuve Eusta-
che Medar nee Yolande
Blot et famille, a ses cou
sins et cousnes M et
Madame Mario Blot et fa-
mille, Madame Veuve Hec-
tor Louis et fqmille. Ma-
dame Madeleine Pascal et
famille, Mada l2 Michaelle
Chrazard et 'imille, Mon -
sleur 1'Ingenieur Joseph Ma
thurin, Monsieur et Mada
me Marie Therese Cherie et
famille, a Monsieur Dal -
phe Louis. Aux families : Ca
lixte, Blot, Lefevre, Dejean,
Louis, -Pascal, Cherazard,
Mathurin, Chery. et a tous
les autres parents et allies
eprouves par ce deull


CELICA AERODYNAMIQUE




POUR CEUX QUI NE PEUVENT TOLERER LA BANALITE ...


Les nouvelles lines fluldes de la CELICA out etW proqrammees sur ordinateur pour lai assurer an minimum de

resistance a rair ainsi qn'un maximum de stability d haute vitesse

PASSED NOUS VOIR A LA



HINOTO S. A. Rue Pavee Tel. 2-0658

p awA1>rab)|1^>v>>>>> >>- mwvr% 3,3&10w>^ > aIW .m1a -0 0smahahMa?liD ^ G 0Q2


Les funerailles de Mada
me COclle Marguerite Blot
seront chanties le Lundi 25
Juin & 4 heures P M en 1E
glise du Bacr6-Coeur de
Turgeau.
Le convoy partira de Pax
Villa Sacr6-poeur oiL la de
poullle mortelle sera ex-
posde des 2 heures 236


D6css de M
Louis Noel

Les Pompes Funebres Pa
ret Pierre-Louis vous annon
cent le deces de Monseur
Louis Noel survenu mardi.
A sa Veuve nep Clara Mal
lebranche, ses enfants : Na
thalle et Patrice Noel; sa me
re Madame Willmina Gar-
raud, son pete adoptif Mon
sleur Gerard Dambreville,
sa grand'm6re Madame Des
moulins Garraud, sa belle-
mere Madame Cora Malle-
branche; sem freres et
sour Ing6mnieur Lionel
Noel et Madame, Doctour
Guy Dambreville et Mada-
me, Parnel St-Louis et Ma
dame, Guy Bernaird Wolff et
Madame: ses beaux-freres
et belles-soeurs : Jean Mal
lebranche et Madame, Lio-
nel Pierre-Louis et Madame
Clark Behrmann et Mada-

me, Gary Mallebranche et
Madame; ses oncles et tan
tes : Madame Carmen -St
Louis, Alphonse St Louis
Monsieur et Madame Ges-
sin Joseph, Madame Car -
mel St-Louis, Suzettle S1
Louis, et Ghisla'ne St Louis
Edmond St Louis et Mada-
me. ses cousins et cousins,
Jacqueline Dorleatis, Oes-
ner Toussaint, tt Jcelyn
Dorismond et Ma:idaine HRoi
brt Alexis et Matame Biu-
tier Jean-Louis et Madanimet'.
Jeain-tob-oert Jos tph. Sa.uii t:
Vinciit et MdulMande, ,Bitili
li Jisepll, Marc Arllihai J(
sephl. Matide S Louis. Jel'a
Regnllor St Louis, Anldrlle
lMarcelln. Kelly Pi1rri ;iti.
fainililes N( l, (.iarraud. Daiii
breville. Mallebranche, St
Louis Woli, Joseph, a tonis
les .tILres parein eti a ll:)l
MM Plerre-Louls et Le Nou
velliste address i I .leti s plu,
vives sympal hies
Les obseques (i Louis Noel
seront chantees le Lundi 25
JUIN h 4 hcures P M en 1 E
glisc du Sacre-Ctiemi d- Tui
geau Le convoi partira ou
salon funeraii. de I entre-
prie ,.(223C



Deces de M.
Job Nathan
Lamour

Les Pompes i-.nebres -Pa
ret Pierre-Loui. vous an -
noncent le deces survenu le
Mercredi 20 Juin 1979 vers
10 heures 30 du soir en sa
residence A Lalie de I'Evan
geliste Job Nathan Lamour
El cet'e penible circons-
tance. MM Pierre-Louis pre
sentent leurs ,3mpathles :
A son epouse, nee Anna-
Ida Augustin, S ses enlants


Emmanuel Lamour et family
le, Madamrc Denise Lamour
et famille, Madame Odet:e
Laniour et en!ant, Made -
moiselle Gabricle Lonuour,
lungenieur Philuippe La -
mouI et famille, Luc-Elit
Lamour et lamille Andre-
Daniel Lamiour et lamille
Marc-Clement Lamour et
famille Lisei- Paul Hcklir
et Madame. Monlque Da-
niella Lanmour A ses Irers
et soeur Cauvin Naciurs et
Naomle Lamouur et famille
A ses neveux tl nieces A
ses petits-enfants et arrierc
petits infants Edelyne Jes
sy, Evans, Stelphan. Victor,
Magalle, Elsie. Allan Mar-
cus, Paule-Ingrld. Alain,
Tamara, Gregory. Anne-Do
minique, Johnnne, Sophia et
Shaina Lamour A ses cou-
sins et cousins R6verend
Pasteur Ruben Marc et fa-
mille, Monsieur Georges
Marc et famille, A Madame
Veuve Andrd Holly et famll
le, a Monsieur David Mare.
Monsieur et Madame Simon
Desmangles nee Esther Marc
et famille, Mademoiselle
Lydle Marc.

A ses Oelles-soeurs : Ma
dame Fritz Brenke, Madame
Alexandre Legros, Made -
molselle Marle Laporte.
Aux lamilles : Lamour,
Augustin Jean-Jacques Jean
Louis, Salvant. Marc. Holly.
Prophbte, Desamours, Tous-
saint, Desmangles, Richard,
Laporte Milard. Lalonde.
Valme. tialaby. Mode. Pier
re. Meraid et tou.ws les nu
tres parents et allies cprou
ves par ce deuil.
Les funerallLes auront lieu
le Dimanche 24 Juln 1979 A&
IEglise Baptiste sle a la
Rue de la Reunion. A 4 heu
res P M 236


Deces de M
Wranck ,esroches

Les Pompes Funebres Pa
ret Pierre Louis-vous an -
noncent le deces de Mon -
sieur Franck Desroches


.


A sa mere Veuve Cenivoix
Desroches nee Lucie Roc,
ses trees et soeurs : Jean-
Claude, Jeanmne, Marie-Car 8
melle Dresroceis; Yvon St
Gtyr, aiA, rx'eLZ et Myrianae O
St-Cyr; Joseph Yves Chrales
Carhdad Blrno, ses oncles
et tantes Monsieur et Mada C
me Di)lus Desrcches, Mon-
sieur et Madame Andre' Vil
larceau Maoame Salomon -
Fortune, Dacina Desroches: M
ses cousins et couslnes : Al- 2
fred, Jeanty, Charles, Ma -
re-Therese, Gisn le, Yvon, ;,
Adeline, Fenelon et Offa-
uon Desrocnes, Ulrick Ro,
Veuve Antoisn Tessier, Jo
seph Blanchard Julie Foin
tin, Madame Sylvie Ra -
phael, eiux lauilles Desro-
LuO, Slt-Cyr, Villarceau,
uoc, hluraune, Blanchard,,
Fontin, Borm, Tessier, Myr "
thil, Calixte, tous les au
tres parents et allies, MM m
Pierre--Louis ct Le Nou -
velliste adiessent leurs vi-
ves sympathies.,"
S Les obseques du regretted 6
Franck Desroches seront
chaniees Mardi 26 Jiun l.
n 4 heures P M a !a Cathedra
-l de de Ptrt -au-Price
Lt clnvoi par)1 -a du Sa- '.
* l ll o l erair(- (ei l eilLrepri
se a la Rire dil Celntre.
d 23c
SX X X

Entre les epoux
J.G.L. Pauti
Duchateflier
I- la e I l iet-e, DM.
tlh'lcr v CADElT'l
oPAR Cl-la Mm(Yrla'a S le
l Trl lal ,i .ti)l'.^ (rXa Lnn
1 fltJ [ ]e. /Illi)y(i'is , IIl'IH l cc tsix ii iumi i priio
1I b Ipit l l Il ,ih' i-tile i' lI)e-
Cl;alu hle ndee lo a ti oll ( dI l,,
x de ll:iiidert esae. CAlnietl It di
Svorce dS la d.iIne ine(i l)-
_nie'Ia MariFe lrtirenc c Ca(ltI
d avrc si)n ei pux Jt'a ell e
raruud Edoutiard 'iiiul Deihlia-
I teller. Priononce la dissialu
tloni des l-ells natrinsoniaux
aalit existte etret eiux ,(Or
done a i()flcier se I Etat
Civil de Ja Section Nord
iEst de Port -au-Prince de
transc-nre sur le5 Registre-s ,
a ce destbiles le disposilif
du present jugemednt, DiL
qu un Extrait sera public
dans un Quotidien seditan'
S la Capitale, sous peine
de ilommages-interets en-
vers les tiers; s 11 y echet
confie a la mere la garden
des deux enfanLis communts;
les drolLs de visite reserves
au pere selon la convenan
ce des parties. Condamne
le defender a verser a son
Uepouse la some CINQ
CENTS DOLLARS, a tutre
de provision ad item: Comn
penses les depensa en rai-
son de la quality des parties
Ainsi juge et pronounce
par Nous. Theophile Jean-
Franrcos Juge en audience
publique et extraordinaire
de ce lour six Avril mil
neuf ent soixante dix neuf
e-n presence de Monsieur
Ferdinand Antoise. Substitut
du Comm!ssaire du Gouver
metri de ce ressorl avec I is
sistai:se (ieMonsiour Ascen
cio Juimelle Greffier du sie
ge Hiut renvois bolns.

II est ordonnee a toins
hulssiers. sur ce rquis. de
mettre le present lugeimcnt
a du Mlnlstpert Public prpi
les Tribunaux Civils d'y te
nir hia nain L touso cos-
maadants et autres Offl-
clers de la force publique
d'y priter main forte, lors
qu'll, en seront legalement
requis -
En foi de Dqiol. la mnsu
du present jugement est
slgnee dii Juge et du Gref
tier Alnsl sign Th Jn-
Francols. A Jumelle -
Pour expeiition conform r
collationnee Le Commis
Greffier :

Pour cople confirnme
Pierre Marle MICHEL
Wilfrid N. Kclly Avocat
x I X X

Avis de Divorce

I1 est porte h la connais
sance de itOs Int.eresses que
le tribunal Civil de Port-.
au-Prlnce, Jugcnti eta ses at
trlbutlons civllcs, par son
jugement contradlctlore du
22 Deccmbre 1978, a ad
mIs ,et prononct le divorce
entrm lea epoux Keuel Ce-
lea! i it In chi-lir it Mtir-
p.arllih Scrny ,I qm Ic diSu-
poa:lll du dll lutgemelil a
ct tlranscrlt tir le r1e 'lsH
ire & cc des-tin pn 1 Itoft -
cler de 1 Etla Civ-il de Port
au-Prlnce Section Sud i tel
les tins da Drolt le 21
Juin 1979
Joseph MiXI. Avocat


----------------.


;' -~ ~'~ "-""~-r~'T~~-'~ -~---`--;-` -x-1---~-'r-----~--`-~"`~"~~-`~-p--- ~ ~---T-- ---- --'~"'`P'~L'r~-~Pi.ir-~,.1C:rl I C-.- I -. -- I r -~II.-~~~ I*~*(erll~~--~-YCcim


I ---


197


RAMEDI 23 JUIN ET


DIMANCHE 24 JUIN




. ;. ." .... . . ?T. ... .. .. .. ... .' .." . .
-.. . . . . . . . .


SrAMEDI 23 JUIN ET DIALhNCHE 2:


JirlN 197I


AU


PAG E 7


CINE TRIOMPHE


SALLE


4-


v 0 0' v lve :,.-

p. W7,.,=~
'f"g
Lo)

lob <)

CH-MOP
7LUi 7, r kp..I.p~


Vous rentrez dans le principal hospital d'une.
grande ville .LE BOSTON MEMORIAL
HOSPITAL, pour une intervention benige; tun
incident se product Tire d'un best
seller du mystere et de l'angoisse (COMA)
Veici l'ur des plus grands films a suspense du
moment. interorete par GENEVIEVE BUJOLD ET
MICHAEL DOUGLAS ET RICHARD WIDMARK
MORTS SUSPECTS VOTRE VIE OU
VOTE M01T SUSPENDED A iN FIL

SALLE 4


Au festival de Camns a la fin de la projection d'un
film, le piulic la critique et la prisse international furent
bouleversdes an point qu'ils event unanimes dans un
tonnerre d'applaudisse meat an film qui retrace une histoire
rieourensement authentique


SALLE 2
MARCELLO DANON present
UGO TOGNAZZI MICHEL SERRAULT

la Cage a x Folles
d'apres la piece de JEAN POIRET


unfilmde
EDOUARD
SMQOUNARO


scenario et adaptation de FRANCIS VEBER EDOUARD MOLINARO MARCELLO DANON et JEAN POIRET
avec CLAIRE MAURIER REMY LAURENT BENNY LUKE- CARMEN SCARPITTA LUISA MANERI
et avec la participation de MICHEL GALABRU musique de ENNIO MORRICONE
une coproduction franco italienne les productions ARTISTES ASSOCIES DA MA PfODU27ONE SPA distribue par LES ARTISTES ASSOCIES

D'apres la piece 6e JEAN P l3lLL Ie if. & adi success tiealrale
adapted a u cinema 2 ass ct demi u a Lu 1 em as la consecration de
3 super star: UGO TACif4.., i...CLEi ^.r.'. ET 4 ,1LHEL CALABRE
dans un super film LA CAGE AUX FI LLL,,. i. t.. E nd..al Un evenement
cinkmato7p aphique


- -y a CG'--aoc.S<5aSaSO(5 -S^ CC


SALLE 3


ANDRI CATATTE nous revient avec Annie Gfrardot et Bibi Anderson dans
in implacable affroatement et s'iBtdrese a Phemme dsarmi face a l'intustice


Ar m p OAs u -- Y-RR ---~~e3~~ ))3)~3)3)0j03G%-~>'-% D~if~~~Y ;~~BLL~~II-)~~O~M~~=:=__q _L Q


''


m










PAGE 8 SAMEDI 23 IDIN ET DIMANCHE 24 JUIN 1979


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT
Midi 2 heures 4 heures '(en permanenceO 4 heares 30 et 8 heures 14

CE SOIR 1


SALLE I $ 1.50 et 2.00
LA CAGE AUX FOLLES


SALLE II $ 1.50 et 2.00
UN PAPILLON SUR L'EPAULE


SALLE III


$ 2.00


L'AMOUR EN QUESTION


SALE IV


MIDNIGHT EXPRESS


~~___________~~~~~~~~ _u -,~cic- -~:okrrru~a~C;U OY~~~~Oc


LIVRAISON D'EA


2.800 Gallons

SERVICE RAPIDE

TeL. 2-3193 ou 2-56(

PORT-AU-PRINCE DELMAS

o PETIONVILLE LABOULE

*^c~ooeog~occcooGiocosocc


BOUC(OR

?PEST C9NT L



Protegez votri


centre les termites et

Delmas 48, Building Curacao 1


'""LES EVENEMENTS AU NICARAGUA stragiques
IT 8 aux Etats-Unis
U (Suite de la lere page) son pays et a reconnu que nement militaire avant de Le Jeune haitien Fritz
de maniere defensive; de les sandinistes avaient lan- pouvoir participer aux corn- Boutin, pompiste dans une
maniere satisfaisante et ce; il y a deux Jours; ue bats. station de gazollne, de New
conformemeit aux plans attaque adrienne i Mana- x x x x York, a ete assassin par des
mis en oeuvres; a-t-il a- gua memo.tir clients mecontents. Ceux -
Sjou4e; soulignant que l'ar- 11 a enfin conclu en lan NICARAGUA ci, pllotant des voitures pri
mee ne faisait qu'accomplir Vant un apple l a l'Q.gani-- L ARMEE AURAIT ci pilotanpod voitu ei
ses devoirs constitutionneis. nation des Etats americajis REFOULE -dvees, ne pouvaient obtenir
Le president Somoza a re pour qu'elle ouvre les yeux LES SANDINISTES du carburant, ce samedi, en
grette la mort du journalis ssur la flagrante violation DANS LE NORD raison de la measure des an
te americain Bill Steward; des lois du Nicaraguai) par DE MANAGUA torites le de'cndant.
9 tue par l'armee; et a assu- les rebelles sandinistes. MANAGUA AFPi Fritz Boutim a ete pierce
02- r6 que le counable etait x x x La Garde NaLionale a de de pluseurs coups de po1 -
l'heure actuelle au ju- DES BOLIVIENS -clenchd une offensive ven- gnard. C est. a la suite de cet
gemeet. REJOINDRONT LES dredi qui semble avoir obli assarsinat, que le Maire de
S at RANGS SANDINISTES g9 les guerilleros a. se reti New York a decide de reser
Le chef de l'Elat nicara- AC NICARAGUA rer en partle de Managua ver des jours different aux
guayen a accuse d'autre LA PAZ AFPI et a se refugier dans trois vehicles portant des nume
part le Costa Rica de favo- Quatre vingts jounes boll quartiers a l'extreme-nord ros d'immatriculation termi
riser les aressions cntre viens se rendront dans les de la capital ies par un chiffe pair ou
prochains ours au Nicara- Selon le colonel Aquiles impair.
gua, oi Uls renforceront les Aranda porte-parole de Les stations bont mainte-
rangs du Front Sandiniste larmee, les guerilleros ont nant protegets par la Poll
ta u.l en litte centre la Gardr Na du abondonner Ipurs posi- ce et les files sont longues
tionale du Pr6sident Somo- tions fortifiees dans les de pres d'un k'ometre.
za. a announce vendredi a quarters La Paz le .comite bolivien ils avaient leur quarter ge Gerard Lominy, de Jac -
KI mnOUXr de solidarity a. le people neral. Luls Somoza. et el a ,aroue I mort dans
Jo du N:caraguai <'Don Bosco,. qui bordent un accident teIl9ment blzar
Un porte-oarole du comn le centre-ville a I'Est et re quil a ete 1 senate e a la
te a precise iue les volontal all Sud-est. television
~ ij m.res auront "s.jii d enilal- Les guerlleros ot pu se television
FatlU 1S, repher grace- a til lreseau C lail dans la fluvre du
..e r cr a Vendredi solr, debut du
Note dc la Mairie de tunnels el de passages I
Nopratte us la Maie ers des week-end Une volture, con
de Petionville maiso.ns de ces quarters dulte par u n drogue. fllalt
La Maille d, PE TIIONVIL populalres passablonment de a ulne vitsbe de 200 kmi-heu
-' lu. LnnaFittLE ole i, ill In rcl platl ruits Les sandinistes mnin re Le v'hicult a percute un
10. le iOnne FrOl si l l tlls di i r';lillS qurl:ileillt apipareminiient do pont avec violtlrce Le capolt
iaU i;.la s ill i sl' T' muniilltions poir 'polisser du natleur s i ell est detaci l
l, Il-l t ILIr i ll ('O 'i ies sold;it.s. dontl les latla- alver line lorce lelle qu ll a
Tel 2-1520 ,l cl a 'inn. l l s t u's sont piecedes (d1 iiom 1 oupeI la voliiure qui sulvlit
S tlo120s l, 11 c i tl dI' Inll I eI., s operes p;tr ides \aio\ s I t o ldst'capile Ii cI laiulleur elt
"n disol<, 1t,r l quI si t Ia ba demi n' ts *I dP miiratl a ci l ll ( l l eall it ses cotes"
il t Ill 1 re patI l Ill it rea'l'olls d 'e iii te O( l d i,0un1y1iV
1 P1toll ml Larmet indlque da;tutre Appelee par des conduc-
Ad Cu i ne Mi i e ,t Si i lign p (, a ui s ur rond s tid tiNls d Ia tires v liicuIlets. i
r n tiuiPnL 1.NE t0,o0 dm qudll t i "1 frtillnerr 111 Costa-HI Police :i Ipls !ne lieure
H A IT I i ,x 1n1ell c (tille lc rcpous ees ae p ur le'S l,00 e S l le
HAluI 1,sCt S del colns d 26 apltes do Gerarle Loiny
{ H 't t o t'Ill 1 t i 0 enoi' ns l o 111 tlle et dtl conducleur
P Nd -Pi de oue30 die iinetrIrr :In Nicartaguia t -
Pa 113h00 c 20h00 GMT. et A Miami.ont ete assassi-
Son\os liers Lv notre Com voir subi deb perlese preci cai: qui soiropalent de aLo
Deratisation e ll P n ne ry Number ,o borlete
8 o.ILe LO"e d. 8. P Toa.rrt a in trjouhs c viag landis quoil compiait le uro
Ti FnVde Zapoa. proche de la
X U x xx front tire reconnait f ar- 1 Ia t miluntira e e
e mVoeux e-t rirli I ar- Parmi les oupables arre
Tou ours selon 'armee, sserovai dux hai-
invitation de la la situationrs erat station- tens.
Exterm nation Mairie de nadre a Leon a Estel u et a
Petionville Matagalpa o I larmee en-
La Mainre de PETIONVIL cerele les rebelles situts a
LE renouvelle cs Voeux les l'intarieur. Sauf a Leon oil Mercredi Medical
Smell1eurs I a Populationl Ta caserne a ele prise, les
itoute enuere i 1 occasion de guerilleros dolvent egale- Confeience du Mercredi 27
la ST PIERR i ment se battre centre les Juin 1979 a5 Q heures P M
En vue d une Celebration Un olficier superineur de 'LA STERILISATION PAR
particullere je cette Fete l'armee a tidlque a 1 AFP MINILAPAROTOMIE >
Ps6rona n 4 S Comic de p bastions urbains de I amnee Par le Di Adline VERLY
e m aison ProaFesiitese a pC e oe granque I armee prepare une con
de Fire durar, t les 29 30 tune ontre-ofnlensve pour AVIS
uJun, et ier Jul11et den, 5 hel reprendre Leon a Managua
Schauve sours rs PM sur la Place les habitat ont profile du On trouvera la deuxieme
c PIERRE a:'.c in Grand Ba. calme relatif dins la ville edition de louvrage de Me
populaire au Rond-Point du pour se reaprovlsionner en Achilne Aristide: CULTU-
rrading Tel 6-043! Marche le Samdi 30 Juin s ruant sur Is marches RE. CIVILISATTON ET DE-
d3 e 8 heures 1' M de fruits et iegumes impor VELOPPEMENT' dans tou-
Joyeuse Prochaine Fete a vises dans les voles d'acces tes les librairics de la Capi-
............. Tous a la capital. tale et de Petion-Ville.


irtrii it


us

'Ii
-3

w


lavoiture economique

pour leconomie daujourd'hui


-auoma 0eaR
a4WUc SUBARU

autoreca, route de Iaeroport


- - -'--~~ -s--.- .----'--' ~ -----.- -', -- e.. tt~ -


Le Directeur
de ,1804n
(Suite de la lire page)
ne Republique tant sur le
plan industrial -que celui de
lal Formation Professionnel
le.
On sait avec quel devoue
ment et oquel sens du devoir
Isaac Salvant s'acquitte des
obligations de sa function La
la Direction Generale du
Travail pil il occupe l'impor
tant poste de Chef de la
Division de la Preparation
Professionnelle qui lui pro-
sure l'occasion d'employer
ses activities au service de
nos analphabetes en vue
de leur promotion educa-
tionnelle et social.
Nous lui souhaitons un
fructueux et agreable se-
jour en Republique de Chi
ne.


Gerard Salomon
Xeurt dans
un accident
(Suite de la lere page)
Les lunerailles du jeune
Gerard Salomon ont ete
chantees Jeuom Matin en
1"Eglise Catholique de New
Jersey. Age de 14 ans, le
jeune home avait ele gra
due le sa'medi precedent au
course d'une cAremonie so-
lennelle en son ecole. r
II montait S byciclette sa
media dernier quand il a etc
frappe par une automobile
et est mort sur le champ.
os condolean-es a ses pe
re et mere, le Docteur et Ma
dame Hubert Salomon, ses
oncles et tantes. 1i'mbassa-
deur Georges Salomon et Ma
dame. Mademoiselle Yolan
de Salomon


Sommes interests |es
A considered 1'achat de terrains propices a la cons
truction de masons de residence.
Au choix Achat cash ou
DEVELOPPEMENT EN PARTICIPATION
Toute dimension ralsonnablei t dans tnvilrns Port-au
Prince nous interesse
Contaclte-nous auiourd'hui nlenic
ROLACO Lalue 102
TELEPHONE 2-5735
IN


VACANCES DE REVE
A MEXICO ET A ACAPULCO
Avec

Les Agences Royales

du 8 au 19 Aout 1979
RECLAMEZ VOTRE PROGRAMME
At BUREAU DES AGENCIES ROYALES
126 RUE MGR. GUILLOUX
EN FACE DE L'ECOLE JEAN MARIE GI'ILLOUX
TEL : 2-0968




QUICK CARE

Import Export Custom service ,
ACCEPTED QUELQUE SOIT LA COALMANDE POLR
LES ETATS UNIS, ET ASSURE LE TRANSPORT DES
MARCHANDISES VERS PORT-AU-PRINCE.
S'OCCUPE DES FORMALITES DE DEDOUANEMENT.
OFFRE UN SERVICE DE VERIFICATION DOU1- l
NIERE ULTRA RAPIDE ET DANS UN MINIMUM


DE DELAI.

QUICK CARE
FACILITY LA LIVRAISON DES COLIS A DOM (II.E. -
ETAGE ALL AMERICA CABLE TEL. : 2-4362



A petit St. Pierre

BIJOUX DE MER
PETION VILLE
A I'occasion de son
peme anniversaire d'ouverture le 29
.--2- Ma --- n-slan A-e-2r, UnK rain#


juln 79, un Rabats de 25 pour cen*
sera accorded du 15 au 30 join sur
tout achat cash des articles
suivants
- BIJOUX EN OR ET ARGENT
- CORAIL ROUGE, ROSE, BLEU, MARRON.
BLANC. MAUVE ET NOIR
- PERLES DE CULTURE
- JADE, LAPIZ, OEIL DE TIGRF. PIERRES
PRECIEUSES
- DES BIJOUX ET OBJETS DART FN IVOIRF
DES BUOUX EN ECAILLE. COQUILLAGES
ET CORNE DE BOEUF
- D'AUTRES BIJOUX DE FANTAISIE
- PARFUM COSMETIQUE. ARTICLES
POUR CADEAUX
PFtbe 7-1744 t 0H -Vlle


$ 1.50


I I I i13 III W- .7 --4


,~H~n~e~u~wnl~urr~/~U3C~V. I


T~O~D3I


L~ L~


mwo 11,


f I


~


r)f:i(ZCz0- "


I Mffoff


IK: YUODK:;-YCI Lk-JUL




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs