Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10414
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 8, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10414
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text












'he secteur oriental de la
Mitropole du Sil a t6d inon.
d( avant-hier par suite des
dibordements de la rivitre
de IIslet et de, ses af -
fluents. '
Les avenues aies 4 che -
mins .et des dabions sort
impraticables, Bien qu aient
baissdes les eaux de la Ra
vine du Sud, son lit ne peut
6tre encore franchi par les
camions Les eaux qui s -
tendent sur le secteur occi
dental de la ville des Ca
yes ont baisse de deux
pieds de hauteur ce matin
Le quarter de Camp Per
rin, connu sous le nom
ad En bas camp est enva-
hi par les eaux de meme
que la place du march et
les maisons de commerce
situees dans cette zone.

Maniche est inonde par
les eaux en crie de la Ri-
viere de Cavaillon, une par
tie de Cavaillon est aussi
inondee et 1 in craint que
n y soit en danger le chan
tier du Dispensaire Hopital
Pere Ludavic Brierre, me-
nace par les avalasses d u
ne ravine.
Sont attaquees par les de
bordements des ravines et
cours d eau les chaussees
de la route national en cons
tructioh par la Sangamo
Barter. entire Cavaillon et


WASHINGTON-- (AFPj
La decision du Presid ont
Carter de maiaeniir les sanc
tions e(onomiques contre la
Rhide'sie I'a immediatemnnti
entraine dans un nouv -au
conflis avfec Ie Senat don't
]a premni'el bataillci la .e
derosilcr lunlld proch lin
Les pa r'.i-sns de la 1-vee
des sanctions ontu annonce
vendredi leur volonte de
joindre tiun ameindenmnt en
C" selns a tous les proJets
d loi n Qui vont venir de-


IMPERFECTT IN ORIGINAL]


Vieux Bourg d Aquin. Se
rlvtlent beaucoup trop -exi
gus les ponceaux appelds
a' server d exutolres en
temps de crue aux eaux des
torrents et rivieres.
II y auralt eu des morts
dans plusleurs villes 'de
1 arrondissement des Co -
teaux et prts dune cental
ne de masons gravement
endommagdes a Port-Salut.
Damassins, Roche k Bateau
Coteaux, Port-k-Piment.
Les Angidis.

Toutes les routes du Pla
teau Central sont Imprati-
cables. Notamment entire
Mirebalals et Lascahobas.
Lascahobas et, Belladere,
Mirebalais et Thomonde,
Thomonde et Hinche. Hin
che et Maissade, Hinche et
Cerca Carvajal, Hinche et
Pignon, Hinche et Cerca la
Source. Des vdnicules sont
profondement embourb'is
I la traverse de la ville
de Thomonde.

Des eboulements sont a
nouveau signals au Bedo
ret et aux Puylboreau.
Hier martin. a Petion-Vil
le. une grosse pierre, deta
chee de la montagne pro-
che. a erase une porte et
blessed gravement un en-
fant, qui se trouvait der-
riere le battant.


vant le Senat Le premier
amandement anti-sanctions
completera lundi la loi de
finances annuelle sur les
fournitures militaires
La decision du President
Catler praise parce que se-
l Jul il Ies elections genera
li-i du nais d'avrl] en Rlho
deiv owuni etc 7i 'tbr?.s ni
iustes' a provuque Ia cole
re de la mainrlt des Stna
teurs qui avaient approuve
It niol.s dernier par 75 voix
-our. 19 line ret'olutlon re


Lettre ouverte

a Madame Mona Guerin

Madame. pot, de chercher 1 origin
de ce mol en 'non 'dictlen
- a j r-: iWr'fals '-IepIs' rIT Ptymitm'olo)gique de '7t'
toujours a'ec plaislr, votre langue Irangaise,. par Al-
derwer billet, charmant pit bert Dauzat. J y ai trove
oresque, pamu en I'dition lfouille au pot-, invented -
du Nouvellist;, du samedi apparemment par Saint
2 courant, Vout rencontrez S'mon i Louis de Rouvroy,
en esprit; la Contesse de S3 pour preciser) au dix-septie
gur. qui raisonnat: iTout me stecle. L'hynothese sem-
se dis; condition que ce ble plausible dc deduire que
sot- bien dits.- et ar-si, Vol le term haitien nest que
taire: .Meme je vous hais la suiavit-ance d-- desuet vo-
se dit poliment's Veuilez cable franqais.
effacer-hais-et vous souvenir
entendre !e p'-te Santeu': c Je partage votre avis en
Castigat ride-do mores's ce oui concerns I arbitraire
car. il ne saur''t we're ques- misogyne. qui chasse : foul
tion de hair. *e votre part. lapot., au feminmn !- A nro
Cela va de so pos de cette chamaillerie.

Ja: eu la curiosite -fouiia ivoir suit-e page 8)


commandant la levee des
sanctions
'Je pense que nous avons
les voix pour gagner au Se
nat. mais cela va @ire une
lutte Apre ei- 'anl'P'e-' a
declare le S-niij'-ui h'in ,irid
Schwelker republican de
P-nnsylvaneit en annn -
snat que lasiendemenet sur
la levee des sanctions sera
)proposi tlusqu'Ia ce qu'il soil
devenu loi

Le Pres'denl Carter nest
oil ielols uas sails appui all
Senate. Plusieurs Senate.urs
democrats liberaux don't
M. Edward Kenn dy ont an
prouve sa decisIon de main
tenir les sanctions.

Le Senateur Paul Tson-
gas tdlmocra'e du Massa-
ch 'sse't, a declare' par
-Jllie!i'? I~ laqin mflrOiT- en:
faveur de la levee des sane
tlons serait sans doute bat
(voir su'te page 3)


-1-
Je fus dans un taxi, ce
midi, a me demander a qui
prof;te au fond, le commu-
nique fixant le tarif d'une
course en taxi, a G. 1,25.
Au piston ? Non...


Conference de press a la Chambre


La Mission Commerc.a.e
e: Industrielle de iEtat de
F)oride qui e,* arrivee hier
a midi a Port-au-Prince a
eu son premier contact:
avec la Presse Halitenne.
au course d une conference
de presse donnee vers 13 h.
P.M a la Chambre de Corn
merce d Haiti.

La president de la Mis-
sion. Mme Sarah Deban. Re,
presentante du D6partement
du Commerce de 1'Etat de
Florid? a assigned dans des
propos liminaires. a l'objec
tif de la mission le res-


le Commerce

serrement des liens commar
claux entire Haiti et l'Etat
de Floride.

En reponse a une ques-
tion Iun des membres de
cette mission a souligne que
des negotiations seront -en-
gagees a Miami avec les a-
gents des lignes maritime
pour des arrangements corn
merctaux. Ainas, espkre-t-ll,
une -politique de tarifs pri
ftrentlels pourra Wtre appli
ques et favorisera du m6me
coup l'intenslfication des 4-
changes.
M. Richard S. Marcus, Re


presentant d'une firme spt
cialisee dans :a fabrication
de products textiles, a faith
part de 'intention de cette
fire de s'installer n Hai-
ti. Cependant. nous devons
avoir 1 assurance de pouvoir
nous approvisionner suffi-
samment en cotton, matter
qui sera traltee sur place,
signifia M. Marcus.
*llalgre la restriction du
quotas mposi par le Gouver
menent ambricain & 'lmpor
talon, sur son march&. des

(voir su-te page 3)


Problem social un haome a la


problem institutionnel de Mat ie


Mme YOLANDE PLUMMER
CONSULTANT SOCIAL


MSW


Dais la grille de nos
problems sociaux; un car-
re s'est subitement ejecte
de Ensemble quadrille; et
nous parait flagrant et ur-
gent. C'est un problem so
cial qui stagnait et qui su
bitement a surgi de sa ta-
niere a la conscience clai-
re des technicieis avises.
Vloil nous avons inorme-
rment d'institutions pour
enfants: les unes etatiques
les autres pricees, el les
sont tantotl ationales tan-
tot etrangeres: evoluant
sur motre territoire et ope-
rant de vrais sauvetages de
nos enfants en detresse.
Ces Institutions sot heu-
reusement controlees par
te Department des Affai-
res Sociales au niveau de
la L fislatlon social et
par la Commisnoln MWdiea
le Chritieano; tres blen or
i


ganisee; qui pre-id la cho-
se etp main i un niveau
global. Cette Commission
fait trees bien les chooses et
a ite une heureuse innova
tion qui fonctionne de fa-
qon concommitante avec le
Departement des Affaires
Sociales. Mais nous Vou-
Ions attirer 'alltention de
ces deux puissants organis-
mes a a laois de defense et
de protection des orpheli-
nats sur un creux formida
ble qui existe dans le sys-
time; nous voulons dire
dans le syst-me des Insti-
.tutions. Quand un orpheli-
nat ou uie Institution de
bienfaisance recueille an
petit enfant 11 serait bon
qu'elle sr souvienne qo'en
un cllgnemett d'oeil; cot
infant devient un adult*.

(vuir suite pape '7)


La firme aerner Products
Company ainsl que la Mal
son Joseph Nadal et Cle
distributrice en Haiti des
products pour beb6 Gerber,
ftlicitent la Socsi4t Hal-
tienne de P6diatrie pour
l'heureuse Initiative quel-
le a eue : organser du 12
au 16 juin 1979, dans le ca
dre de 1 annce de 1'enfant,
la Conference RAglonale
de P6dlatrie ayrnt pour
theme cLENFANCE NECES
SITEUSEi. Ce-it une oppor
tunit olfenre au Corps M6
dical Haitten -ie h6nelicler
dcs Idees nouvelles qu'ap-
porteront les divers conferen
clers strangers Invitts A
participer a re Cengres.

Le Docteur Georges Pur-
vis P.H.D. Chef de Nutri-
tion A la malson Gerber
Products Company entire
ttendra assistance sur le
sulet suivant -
Mesures de orot"tUon dans
I 'approvialonnement en
nourriture


Au chauffeur ? on eut pu
le croire..-.
Le prix de la gasoline a
augment certes. Mats, nous
dit un chauffeur. les proper
lions de ceue augmnentat'on
du tari de la ourse en taM.
nouns as gne a a a pnible
oblgatim de router et de
consomme du carbaranl a
ride. Les gmes ne prennreo
plus le taxi. Avee 2 goardes.
le client ne peut plus faire
une course alfer-retour. U-
ne augmentation du tart a
une gourde feraf aussi no-
tre affaire.

Ca e'est 'Pepa'n d'un
chauffeur qui onsidere les
choses de fa om pragmati-
que et avec des dennees pal
pables. C'est uli qu connatl
le nmarhe e se.e powibUites.
Neut-il ppe e6W plus sage
de lee coulter avant de
prendre uae d6ei oa qu'on
crolt 1 tre em leor faveur ri
qut, a tend, de I'avis de
beaueoup centre eux, ne
I'est pas telleamt. lls s'en
rendent osapte Sheque soir
en falsant lear ea'se e( en
evaluant lear elrligfe.

Un autre nu0e dImH tan
tot : pour notre malheur,
les gens ne vant plis pren-
dre le tzLaxL. l le pr'x v
'~er. On a's Jamals vu en
Haiti an prix monter et
ueCendre enselte.

Sans commentaires !.!


VENDREDI 8 JUIN 1979
N.1r 1 inn


_-......mI- MiMrRIAlRL


Dgafts des averses


par tout le pays-


CHRONIQUE DE L ACTUALITE



Historique des rencojitres


Seminalre sur
le Journalism
USICA

L Agence Amsricalne pour
la Communnicion Internma
tlonale tUSICA) prend plal
'' sir A inviter les Directeurs
' de journaux. do stations de
radio et de television, et les
journallstes cn general a
un seminaire sur le journa-
linme quell crganise a
leur intention du II au 15
juin a pareir dn 10 : 00 A M
dans la salle de conference
de 1 Annexe de 1 Ambassade

(voir suite page 4)


Nicaragua: Bombardement d'une


ville control par les Sandinistes


Presidenfielles Haitiano Dominicaines TEGUCIGALPA (A4P)
1Des avions des forces ae-
S I rienne nicaa:iayennes ont
L'Entrevue Dominge Gozaz bombard jeus la ville dO
a .-cotal (Nord du Nicaragua)
Par Gerard JOLIBOIS qui se trouvent aux mains


La premiere entrevue of-
hicielle de deux Chefs d E
tat Haitien et Dominicain
eut necessairement de tries
longs prolegomenes
Buenaventura Baez. Pre-
sident de la Ripublique Do
minicaine. successivement (en
1849-53. 56-58, 65. 68-73 et
1877) vint en Haiti a plu
sieurs reprises conferer a
vec nos dirigeants. Mais


lors. il n assumait pas la
Magistrature Supreme et re
cherchait .les mnoyens de re
turner au pouvoir de nim
porte quelle manire
De 1861 a 1865, 1 Espagne
annexa a nouveau son an -
cienne colonie. Accorderent
la plus large collaboration
aux patriots dominicains.
non seulement le Presi -
dent Geffrard, ses minis -
tres (notamment ceux des
Relations Exterieures : Vic
torin Plesance, Janvier
18tO-Juillet 186i2; Theodate
Philippeaux, Juillet 62 -
Janvier 63; Alexis Dupuy.
Janv 63 Janvier 64; Au
guste Elie, Jani 64 Aout
66; Thomas Madiou, Aout
66 Mars 67; Linstant Pra
dines 7-13 Mars 67 -
ceux de la Guerre : Obas
Jeune. Aout 61 Janv 63!
Th Philippeaux. Janvier 63
- 66; Jean-Pierre Hlector,
Aout 66 Mars 67; Jean
J St. victor. 7-13 Mars 67),
ses collaborateurs, tels le
Ministre d Hiatti i Madrid,
'lThomas Matiou. le Gene
ral P1hilantrope Ndel, le Co
lonel E. Rouain.. le Corn
missaire C Ooucet, mais
aussi les coarniniandanis des
arrondissements etl de corn
munes de la iigne frontii
re
Put etre ainbi assuree le
16 About 1865 la RESTAURA
TION de I Indipendance de
la R D.. grace a la mMd-'-
ltion du President GelJrrrd
= LTKpos Gnieral de la
situation de la Republique
d Haiti. en 77 signal :
Dies 1865. se sont manifes
te les premiers essais d u


nhe Convention d oi est sor
tie six ans apres le Traite
sigtne le 9 Novmbre 1874
(...)
Au President Salnave (14
Juin 1867-19 Decembre
1869) et a son ministry des
Relations Extcrieures, De-
mesvar Delorme (Juin
1867 Mai 1868) revient
1 initiative de ces essais
Mais Salnave, vaincu par
les Cacos oblige de travel
ser en R D, fuit livre a ses
ennemis pour TRENTE
DENIERS par le General
Jose Maria Cabral Cet ex-
President de la Republique
Doininicaine en 1865; en
1856 68. en guerre contre
Baez (President pour la
3eme fois 1868-73) n avait
pas voulu suiv-e le lumi
neux example d humanity.
de misericorde, de philan-
thropie de Fanstin a 1 egard
de Manuel Jimenes Et

Ivoir suite page 2


du Front Sandiniste de Libd
ration Nationaie (FSLN) m
dique-t-on Tegucigalpa se
Ion des renseignements par-
venus d'Ocoial


Les memes sources preci-
sent que les guerilleros san
dinistes ont ordonne 1'eva-
cuation dans la nuit de jeu
di h vendredi, de la popular
tion civil, avant I'aLtaque
aerienne qui a toutefois fur
pris des centaihes de family
les qui navalert pu quitter
ia ville. Les attaques de 1 -
viation regulieir ont cause


Les representants de la

Pree"a h la


plusieurs morts et de nom-
breux blesses parmi la popu
lation civil. L-s blesses onio
ete transported a la frontier
re hondurienne of ils attend
dent d'etre adniis dans les
prochaines heures comma
relugies.
Les forces sandinistes ont
livre jeudi matin un combat
acharne avec ia Garde Na
tionale, appuycc par l'avia-
tion, qui tentait de repren-
dre Ocozal, occupy par le
FSLN.
cX xX


rin- Violents combats
Maine de Petion-Ville a nasaya


Uls talent assez nombreux
les reprlsentants de la Pres
se parlee, ecrite et televised
hier apres-midi i la Mairie
de Petion-Ville pour repon-
dre sl'aimable invitation
duii President de la Cbmmis
sion Communale de' ctte
locality. le Professeur Max
Penetle. Celui-ci avait ex-
prime le desir de dialogue
avec les membres du quatrie
me poivour.
Le Maire Max Penette l1?
'it objectivemlent en entrant


Pape / Pologne:

De la montagne au Synode


CIRACOVIE t(AFP)
La seance de cloture du
Synode de 1 Archidlocese de
Cracovie presidee vendredl
apres I idi par Jean Paul
11 a coincide avec la public
cation par des sources pro-
chls de-t'~4p*wet d-un rIe--
quislioire de I:tn' pages aut
t_?s U5ii.-lventaiui du Gou-
vernenent (lpolonaia) pour
decourager les gens desi-
reux de voir sle Papes.
Ce texte fai t tat des ru


public pour l'i-.'rayer it Ia
veille de la visite pontifica
le' deux cents cercueils ras
sembles AL Zakopane pour
les victims d'Iventuels
bousculades, la ville de Cra
covie fermee a toute circu
Tn'To,OPdans fn rayon dr 30
km. annulation des trains,
Invasion de pickpockets etc
Le document assure que
des ouvriers ant me'n6 6t6
menaces de rcprlsailles s'ils
qu'ttaient leur travail, et af


meurs systema'iquement a-
larmistes repandues dans le (voir suite page 5)


La nationalisation

des banques en, Iran


TEHERAN (AFP)

Le Premier Ministre Ira-
nien a annonc vendredi la
nationalisation des Ban-
ques. measure qui peut enta
mer le credit du nouveau
regime dans les milieux eco
nomiques internatlonaux,
mais aussi, sur le plan inte
rieur. reconcilter la gauche
nationalist avec le pouvoir
Cette premiere nationali-
sation depuis le debut de la
revolution en fevrier a ete
rendue publiqul par M. Meh
di Bazargan, dans une allo
cutlon retransmise par voix de la revolutlona.

M. Bazargan a expiiqud
qu'elle avait ete rendue ne
cessaire du faith de la mau
valse situation financllre
dans laquelle SP trouvalent
les Banques. Cette measure
permettra 6gac.ment, a-t-
11 ajout,; de garantir l'6par
gne et d'arreer la fulte
cirralsonnee, des capitAux
vers 1'etranger.

Cette natlonalLsatlon Inter-
vient alone queI lIran con-
nailt une sltuit on economl-
que dlicat? .: les invstilsse
ments sont quasbunent In'er
rompus. de nombreuses usi-
nes ne tourne, I plus. 1'lnla


LES SPORTS
COUPE PRADEL

VICTORY BACAkDI I 1


Un score nul ae 1 ou. piar
tout a sanctloinc leas -ebdl.
entire 1 Victory et le Bac.i
dl hier. soir au tade Sylvio
Cator dans le erdre du tour
not de Port-au Prince.
La partle s'est dernulee
dans trie atmosphere serel-
ne et frolde, dl.vant des gra
dina caitrsemts 1500 specta-
teurs environ L'arbitraico
a dt4 ast-ure par M. Georg.a
Baptiste (Juge principal i,
Wlnser Bnmne Annie et Ed
ner Duchard fluges de II..
gne).


L'agarr.-.r equilper Ernst
Legros ouvrlt le score pour
la formation du.Bas Peu do
Chose, profitant de Ja non-
chalance momcvtan6o des
dfenseurs adverses et d'u-
ne petite contmflon au msein
de ces demler. ,Le Victory
semblalt prendre carrnment
la direetton de la reunion
des les premiers changes
de ball.
Les Rouges rtLaallsnt
par conlre l'ventualltA d'u

(voir suIte page 4)


tion aurait at*eint, depuis
ftvrier, un taix annuel de
30 35 pour cent. Seule la
conjoncture petroliere est
favorable I l'Iianqui pro-
duit actuellement. selon M.
Hasan Nazih, President Di
recteur General de la So-
cilte Nationale du Petrole
(SNIP quatre millions de
barils par jour soit plus de

(voir suite page 4)


immediatement dans le vif
de son sulet aprs clueloues
mots de cordiale bienvenue
a l'adr-sse de ses invites.
II s'agissait precisement
pour la Commission Commu
nale de Petion-Ville de ren
seigner opinion sur le Ira
vail que realise cette Edilli
t6 pour Ie bien-etre et la
satisfaction de ses adminis
Ires en tenant compete d'un
prograinnmm bien aiaence et
des normes qui nalt relle-
nl llt et c el nl fipn it ellielfl
doive-ni n onr silfi ir ]I batse
d'une :ldnlnissrationii dlne
de ce noin
.,e PrOsident de la Com-
llnis'on (Colmniiiini'ir de Pc-
(Ion-Vil"I' nit'cluf ir'ti'elii sios
ss' .scsu'ii5rs Pc i)n BIpliso ic el
Vlctior P David il dans lun
expos(i lout ;I a i lliii'i 'lt"X
le bllals d'1n1'e s it dei rPa
lisatlons d'aiiulnnl plus im-
portnnt ".s qit''lls is son- ;
produlies dans des donmal-
nes oil elles aieni d'une
Wvidupnie utility.
Cev t l... CouIIlin'it: d-
OtIon Wlte conmme dail-

(voir suite page 5)


MANAGUA AFP
De., di.aies -a' ppeiol ie 's
tlyaient vendredi la ville
de Masaya, a jl km nau Sud
cst (ine Man:ai,-i us sc derou
lal'int d" -s<)tc combats
enltre los p 'r i-ro:- andl-
1l'Le e I L.,nGo, N.Atilo-
le du Nieaiagi .
Lei Comnati ndO '.:'.- .- e t'ar
mee daln cel I' vilt' i( alt


111 .11 : t 1 t i
ta'ilv s'I oi i iri i n. i


Ville t' o a%111 I 6" ( i roc-
kutsl s 'is l''". '..ils c''5


Des comib.i,; p isi's':; -
vaeiintl daili p:i.i a Maia-
galpa, Ilt2u .i :ni: m nori 'de
la Capitaleh ou itots ir-upel)s
hllportces onl ert' cnvoyess
en renilort Dcs tires sporcdi
'ques etlaient nregistres a.
Lo'uj Sanl Aii..i-lio >-t Chili-
'chigpipa'' ma;. I'sim:.:c af-

(Voir suite page 8)


Rencontre avec Mme

Frantz Fanon

J'epouse et la Journaliste
par Laurore St. JUSTE


L'elegante demeure des
epoux Rene Piquion est de-
venue dcpuis quelque temps,
un de ces hauts lieux oa
defilent les representants
les plus qualifies ds la cul-
ture. Professeurs e etatu-
diants d'Universits d'outre-
mer. historians. artistes, e-
crivains et journalists. L'u
ne des toutes dernieres cele
brites a y passer, aura ete
Mme Frantz Fanon. femme
de l'immortal auteur et corn
battant
La renommee de Mme


Signature du Programme du PL-480


USICA -
Pendant cinq annles con
secutives, la Rlpublique
d'Haiti et les Etats Unis
d'Amerique ont signed un ac
cord d6nommd Nourriture
pour la Palxa dans le cadre
du PL-480 Tilre I. Cet ac-
cord prmet a la R6publi-
que d'Haiti de s'approvi-
slonner en bl6, riz et en hul
le vdg4tale pour une valour
di 9 millions de dollars sur
la base d'un crddlt i long
term .(40 ans, concedO i
un taux tras falble (3%).


Mort aux USA de
M. Georges Polley

Des Etats Uns, nous ,ar-
vient la tristc nouvelle de
la mort de M. Georges Pol-
ley. Son norm est 1li & I'his-
toire de la CUmpagnie Elec
trique en Haitl. 11 en fut, en
effect, le Directeur GOneral
pendant 25 ans, de Fevrler
1931 A Juir 1956B

II n' ala;.si notre pays
que pour aJi.r 4,ccuper unc
aUrc et iropo.:ante lonc-
tion aux Etatl Unts.

II avael su rf crkcr de
nombreus s amities chez
nous 0oQ est marine sa /file
unique Cynthla qui a epou
Sa6 Carl Min'or, membre
de la direction de la Texaco
en Haitl.
iM. Georges Puley est mort
en Florlde le ,nardi 5 luin
Wious adressons nos plus
vives sympalhit A son epIuU
oe, A M. ct Mare Carl Minor


Depuis 1975. la Republi-
que d'Haitl a requ. dans Ie
cadre du PL-480 Titre 1.
plus d2 .27 millions de dol
lars en denrees qui. impor
thes sur dautres bases, au-
ralent epuise les reserves
exlterieurles des revenues dP-sti
nes aiux program es de de
veloppement agricole sani-
taire et de travaux publics
en vue d'am6liorer Ilinfras-

(voir suite page 6)


Fanon,
maria a
tFmps.
France


comme celle de son
depasse depuis long
les frontier s de la
et de l'Algerie.


Venue en Haiti a tire oiu
recent prtve. comm- simpIle
invite de ses amis les doc
teurs Bernard et Marlene
Liautaud. el!e avait espere
passer inapercue. or lec nou
velles gallant vite. de par-
toil ont brusqucemsnt sur-
Vi de nombireux admira-
teurs de feu Docteur Fanon,
mantiestan t ardent desire
d, reicontrer la femme qui
partagea sa vie. ses idees,
son reve d'une humanite
plus uiste pour les damnes
de la Terre'.

N'empeche qu'a notre ren
conire ] etais nmons in'e-
resse iA dssert c sir les -wu
\(-s du man di'a salueos
par les cri!iques intcrrnato-
rnale ou a n:'y renseigcner -'Ir
le hnsard qui sut unir sois
le ciel de Ia France. deux
iasulaires, l'un sorti des

ivoir suite page 4)


Coin du Jardinier

Pour on centre la tallfe


Certalns voient dans la
taille une panache. Dau-
tres lut d6nient toute va-
leur rIelle il la croientl
pernicJiuse. 11 rst certain
qui elle sulel. la tiller ne
peut suffire a assurer 1 equi
libre et la vigueur d une
plante. mals, en general,
elle peut y contrlibuer lar
gement.

..n sante io -.n inetl1 p.ut
e'.re danger -mt.int com-
promise par un cmondal'e
frop severe ri'll c-trave ]a
function d(.- .'-gancs nour
rlcdrs les deteriore en r6
dulsant 1 allmrntatin. ren
verse la bala.tne cntrt. la
frondaison -?t ie system ra
diculalre La piane ase na
niflfe et decline. Dans le
cas des arbre.s iru!tlers l
production ast retarded ou
annulie Si I1 abL.1ige des
racines ne S accompagne
d un emondap. proportion
nel de quelquts paruesa a


riennes pour maintenir I1
quilibre entire I absorption
de 1 eau par les racines et
l evaporation par les full
J, la plante se fletrit et
peut meme sooner. Si les
plates sur les branches se
cicatrisent rmal et ces
places sont d autant plus
large que les 6e6ments
tallies sont plus develop-
rps elles v-nstitelint au
.tant ac por t,, (,u.L trtt a

C linrslvn irn:q nlo sr .n Ilas
Cts cha'mplnpigis ni.il-
Silnt d abord 'ur i.s e tllui
lh's morir.a. pults F niant et
detruibent les c ilt'l.,: \I-
vantcs. II arri\.. (licre qlue
la sare .v echli .npr en c.',u-
lee de la bl'o;',' alIre L'ne
ignt. pilu pa.r rxmri'le.
s.;igner ainsit nani.nt oes
Ijoirs Apre- i' pr-' lie ci-
rurgle ct parvil1 hemorrna
gle. elle a :out.-s les chan

iVuir sut; pLCge Si


4 A 1 1 L113RARY






NDE EN 1890 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN DHAITI MEMBRE DE L'ABSOCIATION INTERAMERICAINE DE PREE3E

DIRECTEUR LUCIKN MONTA T616phone : 2-2114 Bolte Poe-'.e : 1316
ADMINISTRATEUR : Mne Max CHAUV'T Bue du Centre Nr 212


Rhodesie: Avant la premiere bataille

entire le President Carter et le Senat


Hier, Aujourd'hui

et Peut-atre Demain
Par Carlo A DESINOR


f


I- --- -..--'-~r- I -~L~C----3 yl.-l ---~-r.-_- ------- -I-YYIYI --- Y-l-il-l;_~l LI_ sr--i~-5-rr- -L1-i-1Li~i~i-rl-~.u-- --L)iy.~l~i~lii~~.-- -I-S*Y-Uu----~-W~Li-C-----L--y ^-W----I-U-^ IUII~UI` I)Y'-lil~Li~l~ii~W~-.~21d


It




r -.- - -- S-n R~I~fwsrsn- tPCflec;~- ibfltA/lmu~


VNDREDI S JUIN 1979


PQULR SA rB SEYMPATIQUEMENT LE RETOUR
PARMI NOUS DJU ORAND HISTORIEN- SOCIOLOGUE,
L'ESTEMABLE AMI LAURORE'ST. JUST,
CETTE EVOCATION MELODIEUSE DU
CREPUSCULE DE JUITJ LUI EST DEDIEE...


Cr puscule de Juin

par Mine. Andr6ee Momplaisir PIERRE


Dans les champs meas
Couverts de brunme du solf
Aulour des p hatuds
Et des therbes foUes
Las insectes nocturnes
Percent les trous
De leur cache-cache
Pour venir avec Moiphee
Cilebrsr la majesty
de la nult
Qui s'annonce d.ja
Mille papillons jatbes
Regagnent lentement
Leurs branches ermdes
Et les pagpWUqs wqs
Soulevent dejA
Ailes flottantes
Leurs tites agiles
Aux caresses du vntr
Tourbillonnant de Juln
C'est Juin
C'est le soir
Et mille dchos dans 1air
Remuent la
Sersine atmosphere
Des oiseaux blancs
Passent en troupes
Avee au bee
Des brindllles d' nin
Courant vers l'inflnl
Vers le soleil couchant
Pour attraDer
De cr soleil qui nart
Un simnlp regard rose...
C'est Juin
C'est le soir
Chauve-souris noirs
Messaee-s d6tst6s
S'en vont vers les fovers
Oi les lamnes du soir
P.les et iaunAtrqs
Illuminent des chaerins
Crtpuscul? de Juln !

Aux couleurs magiques


D arbres feuitius
Discutant a [a potomnbre
Leurs couleurs verdoyanaes
CrepLscul? de Juln i
Aux caller s attardtes
Sure 1s routes d'azur
Lajssan fiotter
Au gre du vent
Leurs sacs eld6s
Cr6puscula de Juin!
Qti la brise dM soir
CVresse aRe pinpour
Jusqu'aux dernieras tiges
Des corossollers brunls
Dan l'ai seroeW
Morose el calme"-
Une chanson de Juin
A la douca Hatti
Brune et belle
Hablde de vert d'eau
Ce1Cirant A elle saule
Le soir
Crdpuscule de Juin 1
Dgp grillons
De tourterelles
Atard6ss au loin
Sur les rives lointalnes
Et qui, allies battantes
Ddflent los Infints
Pour arriver a nous
Crlouscule de Juin
Couleur d'eau
De marbre
De verdure
Tu succederas
A tant de crepuscul-s
Pour fire de touw
Une Aurore
Ce sera done
Sans bavures
L'Aurore de Juill't

6 Juin 1979

Mme Andree M. PIERRE


CONTRE LA GRIPPE

CONTRE LA POUSSIERE


SUCEZ









DECONGESTIONNEMENT DE JA GORGE
RESPIRATION FACILE
HALEINE FRAICHE

GRACE A

MENTHO-LYPTUS

en venate partsoaut

UlIs5R. A ET G IZMERY
PHONE : 2-2144 2-0149
vucn-dsanic..-.air. i ,frJ'Ka. .aix^.fv


TOQUETTE NEST PAS UN SHOP ,TOURISTIQUE,
RESERVE A TOUS CEUX QUI VEULENT APPORTER
VENIR DE CHOIX.


Coafection executq en Haiti
CHEMISES BLOUSES BOBES PEIGNOIRS

File Brodere
NAPPES SERVIETTES NAPPERONS MACRA

Articles en cair

POUR HOMMES ET FEMMES SACS A MAIN, SACS


Acajou plus Peinture
GRANDE VARIETE D'OBJETS EN BOIS SCULPTE, S
ASSIETTES SALADIERS TABLEAUX D'ARTIS]

Cade SabriqWos exclasivemet e
POUPEES VOOCOU COUSINS COUVRE-LITS
TICLES EN ECAILLE.

-'TOQWElTIE EST EGAILMENT LA BOUTIQUE D
STANCE OU DE PASSAGE, QUI NE VEULENT PAS PA
E EST: MADE IN HAITI.

c TOQUI'rTE VO S ATTEND. AMRESSE : 139 EWE
kisw ;-I. aoIc". -. .


Historique des reneontres Presidentielles


(Su:ie de la le-e pager


14o) Paul E Magloire -
Truiillo


Dieu saait i ce uve ---
PAt dou adir.a avail de S5ol Feaaijs IKv&lir -
puissants enacmis Trijillo


SEIZE RENCONTRES
En ouvrTimt a MalpaAse -
jIlasi son amimssin du Jon
di 31 Mai dernier. la Ha
dio Television Dortiaeai
ame a msdiqu quo c ltaUl La
oneteme ren'-'ontre presi -
deotielle Ha iiano-Domini-
caine Radio Jeaqi-lnter, de
sa eot-. a noth que c etalt


LA RENCONTRE
DOMINGUE GONZALEZ
L edi:o du Samedl 1i
Mars du Journal Officiel
aLe Monlteur. itrig+ lors
par A Laforestrie. done un
compete rendu detailtle de
cette entrevue. qui eu lieu
les 26 et 27 Fevrier 1875 a
Cabesa Caehlsn. sur la s tve


et de la fanfre proiden-
tielle.
iesque eqi ume tmApis
quoe omngam pntrai a
CbAin Cacbo) Ia rWsi -
tnt dIe la Bis pskuq Do
miniclne. Ito Getiml Igna
ot M. Gomilez. ontourd
de M istbiM CarMto, ela
lions Ext6rleurrs, Castro,
Justleo, Pabl' Vtlanueva.
Guerce at Macloe. dioni-
ciers de son etat-major

ACCUEIL
CUALEUREUX


la scpnciii. uccinentale uu d ac '..bu-
quillo, entire limani et Ney 4sLes deux chefs c Etat, .no
ba. Nous resumons ci-des- te le ridacteur dq conipte.
A mon -vis, reprdesente le sons cette longue relation rendu, s embrasserent avec
seizime tite-a-tte,. entire e(fusion, restbenat long -
D? 0djoasts dw deux -t ps dans '@ Uet atuAtAe
Stits de-noIre le I istori Le President Michel Do- et ne parent cacher 1 audi
que Entrevue te Leurs Ex- 'mingue partait de la capi toire les larmas ade joie
cellenea le President a VIe tale' le 25 Fetrier A, 6 le qu Eis voudciont gagder
de la Epaullique d Mati, res a m arrivait A Thoma-" dans leur coeur. maiq ilue
Monsieur J5en-Ctai B- zeau s 6 heures p m pour ye reveialent leurs yeux (...)
valler et le Presidtnt de la passer la nuit. L lende' Les deux Gotnvernixs et
Republique Domilicaine, main apres la messe et le les personalities de leur
Don Antonio Gusman y Fer Te Deum a 1 Eglise. le suite lchangdrent ,des visi.
nandez. Chef de 1 Etat reprenant la tea protocolaies au couKr
route et parvenait A 5 heu do la soiree.
Los quinze colloques prre pe s p m A Cabeza Cachon, q l
cedents s atablissent cornm- apr avoir franchi sun tche La m qsiMe de la Gar-
me il suit : min vicinal tscarpt, mon de. dgBe par le Gal 0Ot
tueux tries difficile parse de Jeanty (1) -oua durwA
lo) Michel nomingue m6 de grosses pierres, de toute la soiree (..)
Ignacio Gonzalez rocs et d agaves.
2e) Florvil ilyppolite Le President Michel Do Le Samedi 27 Fivrser, A
Ulysse Heureaux i minguen etat accompagnt 9 heures A M, les deux Pri
3o) Florvil ilyppolite du vice-president du Con- sidents passarent en revue
to) Tiresias Sim n Sam sell des Secredtaires d Etat, 16 troupes haitiennes (ran
Ulysse Hureaux Septimus Rameau. du Se- gies en carried. Puis s s a
5o) Tirsias Simon Sam critaire d Etat a 1 Instruc donnirent 1 accolade fra-
Ulysse Heureaux tion Publique, charge par ternelle au centre de I1 ar-
Go) Sadre Darniguenave interim du porteftuille de mie aux cris de Vive Gon-
F. Henriquez y Carvajal la Guerre, et de la Marine, zalei Vive Domingue Is
io) Louis Borne Hora Thomas Madiou. du Charge A midi, le President Gon
cio Vasquez d Affaires. de la Rd D; A zalez offrait nn diner en
So) Louis Borno Hora Port-au Prince, Carlos 1 honneur du President Do
cio Vasquez Nouel de membres de 1 As- mingue. Auquel partici -
9o) Stenio Viaeent Ra semblee Constituante de patient les Secretaire d E -
fael LSonidas Trujillo y notabilitts tie I ordre civil tat et les notabilites de
Molina et milita" I|. i otficiers su leur suite.
lOo) Stenio Vincent Ra pereurs de 1 Et.t-Major, des
fael L. Trujillo Copps de la Garde du Gou DANS LA PAIX ET LA
11o) Stenio Vincent Ra vernement. represents par JUSTICE
fael L Trujill- 96 cavaliers. un d6tache -
a o) Stenio Vincent Ra ,ient de tirailleur s par 250 Des toasts furent aortes
fal L. T"rujillo tIones dei infanterie et par le Constituanl A. Duin
13o) Elie. Lesout TIru en outre pltisteurs comnpa- bar. ler Secretaire de 1 As
Jillo gaies d in'fa tnrce de line semblee et le Genkral
Sentimeu Rx meu vivePr


QI'IU'BEC

AprtS le cares du PQ
MONTREAL (AFI) de diclarationr unilateral
d indipendance de la part
Le chemin qui menera ai du gouverneinent quibecois
uns evenitelle souveraine- le people quebccois serat
te politique Au Quebec apple lors du iprochai, re
s'allongt. La strategic dite lerendum, a liautomne ou
de al etapisme (etape par au printemps 80 ia se pro-
ttape) du geuirne ant in 'noacer sot taw mandate
dependandlste de M. Ile'n"pour negoc.er la souveras-
Levesque a en elet triom- note -Association avec le
phi au congris national du government d'Ottawa
parti quebecois qui a siege (souverainete politique as-
dana la fievre pre-rdferen- sortie d'un lien economique
daire a Quebec durant trois avec le reste du Canada);
jours en fin de semaine. enfin: en cas d echec d'une
,elle negotiation; une not
Trois pobits out ete clai- velle consultation 6iectora-
rement definis au course de le aurait Lieu au Quebec
ce congris: il y aura pas (second referendum on elec
dans un avenir pr6visible tions generales provincia
les) sur le seul theme de
-MIaAO" independencee.


Done dans un premier
temps;le gouvernement que
bkcois soulignent les obser
vateurs; continuera a met
tre en weilleuse le concept
de souverainete absolute au
Profit de ce qui semble -
tre une solution plus satis
faisante pour les adeux Ca
nada, : un reamenagement
IL EST UN PETIT COIN du lie confodiral sur la
AUX LEURS UN SOU- base de i'egalite des deux
Apeuples londateurs" (an-
Sglophones et francophones)
suivant la thase du PQ.

/ Comme I'a aflirme sans
ambages M. Levesque at
Congres; le part quebiecois
ne dit pas pour le moment
Sanon au Canadav. Au con
ME V traire -I invite la partie
oppose au dialogue cons
Structif. Ce stratdgie pa
Strait A bon nombre d'obser-
Svateurs particulirenmenti ha
DE VOYAGE 4 bile. Elle vise soulignent-
U is a la lois a susciter le
SouiA majbritaire au pro-
Schain referendum et a met
TATUETTES BOLS tre en garde le nouveau
TATUETES -o BOLS gvernement conservater
TES RENOMMES. de M. Joe Clark a Ottaa-
4 wa sur la responsabilit6
Squtl prendrait en cas d'un
.n Haiti refus d'accider au souhait
I 0B demcratiquemert exprimi
TISSES POTERIE AR- par les qubcols de rom-
pre avec le pass.

ES HAITIENS EN PAR- M. Levesque qui est ausw
YER CHER, ET OU TOUT cois a en tout ear prqu
qu'il avait ss troupes bbin
en main pour la bataffle
CARLSTROEM. rdf6rendaire qui vient de
S, commencer et qui promet
e>3BOOM 0^M:d'tre chaude.


sident du Conseil des Se-
cretaires d Etat.

De ce dernier discourse,
nous extrayons les passa-
ges suivants : aLa cause
qul avail faith naitre la guer
re entre deux socurs aussi
intlases que i R)ipubliqun
liaitienne et la Republi-
que Dominicaine 1 une
franchise par ies moeurs et
loes habitudes, 1 sautre eut4p
gnole par les mimes me-
tifs etait la seule diff6ren
ce qui pouva.t les distin-
guer mais sans jamais les
diviser n avait iete qu une
fiction politique. une fol-



Le proiet de
Constitution

TEHERAN iAFP)
Le project de la nouvelle
Constitution ranienne sera
prochainemente approve
par le eConsei' de la Revolu
tionu (Organe dirigeant du
pays don't la composition
est secrete pv.us ra'itie par
une Assemblee de quarante
membres avant d'etre sou-
mis au Referendum, a indi
que M. Amir Entezam.

7e porte parole du Gouver
nement, qui a done ces ex
plications jeudi soir A la te
levlsion, n'a four aucune
precision quant A la compo
sition de cette Assemblee dc


quarante membres. Theorl-
quement, celle-ci devrait re
presenter le plus large even
tall d'opinions possibles et
comprendre notamment des
representants des dlfferen-
tes minorities du pays.

M. Entezam 'est borne 6
Indiquer que le Mintistre d(
I n'erleur devralt announcer
prochalnementr es modall-
bts selon 1equenles cette ts
sembl6e, qut, selon lu', tien
dra eu de econstituantea.
eroa totM6e.
Le porte parole a Ogale-
ment declare que le bombar
dement lundl derniJr de qua
tre villages de Ia Wovite
de l'A7erbaldjan occidental
par I'aviation irakienne 6-
tait tunR geste inadm'asible,
qu'l alt rtisult d'une erreure
des tosces de Sgdad ou
non.
Enfin, M. En'ezam a Indli
qud que i lwo souhbltalt en i
tretenir de bones relations
avec les Etats Unls.


le Idde des eriess de I dpo
que. La queotlm detail trout
ver des rloa aa solution
daw I ordre dee 1dtes paci
tiueas et ps-oeomntalres,
quia ttent et resteront lea
plus belles omiquktes du
slide pour lea peoples ap
o &so a sntendr et cqui ne
rueherchent leur bonheur
que damn La pai et la jus
lice qui constituent la
vrale libertl.

DEPART as
eApres un cntretien du
neo eure tes deux chefs dE
tat se rcetirerent dams
leurs habitations respecti-
ves (...)

S y eut dies rejouissances
durant toute la- nuit Le Gd
nedal Qxyde Jeanty offrit
aux deux Proeidenti, ux
beau amooceau u 11 avai.
cotnops sur lea lieux.
Le 28, a 4 heures du ma-
Lta lte doux chefs d Etat
prirent cong- et se donn1
rent A nouveau 1 accolade.
A heures 30. ils mon -
talent A cheval en vue de
retoupher a lI'rs capitalee
respectlves
Le President Daomnngue ar
rivaiu a Thomazeau n nil-
di, en repartalit a 4 heures
p m. passait la nuit a la
Cx des Bouquets, continua't
le Lundi ler. Mars pour
Port-au-Prince. II y fai-
salt ason entr&o au bruit
du canon et au milieu de
1 enthousiasme gdn6ral'.)

dUn photographer, qui a
vait accompagne le Presi-
dent dl Haiti, prit les diffe
renters scenes de 1 entire
vue et du canmpenent des
troupes.)
Ces photos existeraient -
elles encore ?
Gerard JOLIBOIS

x x x x

PROC1AIN ARTICLE
Ill LES ENTREVUES
IIYPPOLITE
lIEU REAU X
x x x y
NOt''ES 1DE1 L AUTFUR


(1) Le Gdn6
.leanty etait Ie
neral Occide J
rigea la Musiqi
dthrunt une
d anneess ju,4u1


0" OP a.A Q~~


VOTE HOROSCOPE
Pa r Frances Jrke

AvI ec e4 ", e19 a

S&IM lI 9 JUIN 1979


21 MARS AU 19 AVRIL
(BLlHRit I-
Tension & i1'gard des pro
ches.a Vous m osoillee de l'op-
ti~mismo an polmlisme.
Tronvets qunltbre exast.

20 AVkiL. A.' v 31t-
(TAUI?';AU).
La suggestion exception
nelle d'un proche agit
sur vos finances. Passer son
temps en famille se r6vile
ra plus agreable qu'aucunen
autre occupation de loisir.

21 M4I AU 20 TJU-N
,3"F" AUX "
Les erfs seront votre sou
ci essential. Un came
week-end ou une visit au,
proches vus emplchera de
vous ennuyer. Varies votri
routine.


21 JUIN AU 2z JUILLrrT
( CANCER)
Un changement dans vos
projects de detente peut
vous mettre daso l'humeur
de remplir vos obligations
menageres ou de cbercher
des moyens d'ameliorer vo
tre revenue

23 JUILL'T AU 22 A&OUT
'LION)
Un membre de la famil-
le se heurte a un anei. Bon
ne ambiance si vous ne lais
sez pas les soucis dargent
vous mettre de mauvaise
Iunmeur.

23 AItUT AU 22 SEPT
VERGEG(
Consacrez quelques mno-
niL'es de solitude a vius
changer les ideas. Sinon:
I ambiance risque u'etre
uine onuhre sul toule la 11a1a
sinllne.


2" SEPT AU '22 C .7CBIRF
ral Oxyde BALANCES"
pere du Ga' Les voyageurs pre((dront
eanlv -qui di garde de ne pas mall pj.i-
ue du Palais -er les valeurs. Les cover
cinouantaine sa.ous entire amis donnse-
ein 1J37 rount une note optimist
instis; neanimoins; vous
J. vous sotire z parfois crarte.


A LOUER .
ANCIEN LOCAL DE LA SINTRA INC., 9', RUE DES
MIRACLES EST A LOUER. D

? POUR TOUTE INFORMATION VEUIILEZ NOUS
CONTACTED AUX NUMEROUS SUIVANTS :
2-3034 2-2656

_ _ _ rnr w r


U3 eCTOBRE AU 21 NOV.
ISCOrsPLON)
Los prolblmes de dopen-
ses seont rlcolus par une
cinversatloani avec vos al
lis. Saissse lesa pealsbili-
tis ProfesioueUeso,; mAis
surveIlloez vote argent.


22 NOV. ALJ 2u 1 iT -
(SAGntTA5RW
Un partenaire agit de fa-
con imprevue. Un change-
ment de cadre ambliorera
la sante et 1'ambiance.
Chassez les soucls profes-
sionnels. Soyez Vous-mLme.


22 DEL. AU I19 ANV-,
SCAPRICOGNE)
Un ami derange votre rou
tine.\Vie privee sortant des
chemuns battus. Vous en
dpro ivez du plaisir; mais
jugez bien toutes les consd
quences possibles de vos ac
tes.

20 JANVIER AU 18
FEVRIER (VERSEAU)
Meler affairs et plaisirs
ne peut conduire qu'a de
desagreables surprises. A-
mis et ttres chers vous en-
tourent de leur affection.
Exteriorisez-vous.

18 FEVRIER AU 25 MARS
IPOISSONS)
Un &venement domestique
conduira a des discussions
familiales. Le travail sup-
pltmentaire paiera; mais
gardez du temps pour les
p.rtenaires et pour ceux
que vous aimneL.


:il VCUS ETE, N[s

Vos avez line affinity na
turelle pour le service pu-
blie. Vos qualities de chef
vous designeait pour les
grades entreprises; sur-
Lout cells concernant le
momde entier. Tres createur
par 1'art; la literaturee;
la musique; vous pouvez
atteindre le cocur dc l'hiu-
manite. .Votre int ret a 1
gard des droils de 'hom-
me peut se satisfaire dans
la prtlrise; le droit; la psy
chologi: la polliilue; l 'e
seignement et la philan-
thropie. Les carriires du vo
yage vous conviennent aus
si. Sans un cadre pour vo-
tre idealisme sur le plan
de votre carrier: vous n'ob
tiendriez pas tous lea r6-
sultats atteidus et risque-
riez de vous trouver perdu
dans la foule.


rn/~y~r~lrwacoraccoranrnararzrrvc


AMPFOSA INTRODUIT





4 turtle wax






La plus large game du monde de products pour


le nettoyage: Ie lavage It lustrage de votre vpiture...


CIRAGE en pate en creme, en liquide



COMPOUND en paite en liquid

VIIL 1 OP CLEANER, cn spray, en drape

PROTEGE CHROME

Prodipt por It aettovige d cafvsIoRmage edes otbssts.



mes pneus. 6u tableau t board etc...


S POUR UNE VOITURk COME MA icr JOU'

AMIP75A Rve Pav& <

, i
de]G # D DBOO 336433 >S> ^ > *^> MMAN Q"%.. & S


NI F* L. TRADING CO. &

58, RUE BONNE FOi TEL ,41550


TOUT POUR LE BUREAU: Papeterie Fournitures -Meubles -





-... ...............- . - - - "'I I


PAGE 2


PAOE




.. .. ..........- .


VENDREDI 3 JUIN 1979


NOWeMWUEI GE ALNT 5jEth


RHODESIE :

Les divergences entire Londres et Washington


LONDRES (AFP)
La decision du President
Jimmy Carter sur le main-
tien des sanctions economic
ques centre la Rhod6sie a
fait apparaitre au grand
jour les divergences entire
Washington et la nouvel-
le administration britanni-
que de Mme Margaret That
cher a Londres.

En fondant sa decision
sur le faith qu a son avis les
recentes elections rhodesien
nes n avaient etd ni equitables>, le President
Carter semble avoir consider
rablement embarrassed le
gouvernement de Londres.
Officiellement, la Grande
Bretagne estime que les e-
lections qui onL mtne a 1 ac
cession au pouvoir a Salisbu
ry de 1 Eveque Abel Muzore
wa ont non sculement ete
libreo et equitables. mais de
vraient aussi ouvri la vole
a unt levee des sanctions
et a la reconn-issance du
nouveau regime.

Cela dit, Mm Thatcher
est pleineient conisciCiite
des dangers qu0 pourralent
entrainer pour l economile et
la politique .rangere de
son pays une prLsu de posi


tion trop hative en faveur products britanniques s'ele-
du nouveau regime rhode ve A un' milliard de livres
sien. par an, a de j fait savoir
Sur le plan de la politi- qu 11 r6agirait vivement &
que interieure britannique. la levde par Londres 'ou
la decision du President. par Washington des sanc-
Carter comporte cependant tions imposes centre la
un element positif Rhodesie en 1965.
En consequence, les ob-
Le Premier Ministre bri servateurs estiment peu pro
tannique, qui cherche a ga bable que le Royaume-Uni
gner du temps dans 1'affai prenne dans 1'immddiat des
re rhodesienne, est en ef- decisions concretes sur la
fet desormais en measure question des sanctions. en
de faire valoir a 1 aile depit du renvoi de la bal-
droite de son parti que tou le rhodesienne dans le
te decision de lever les camp britannique par le
. . .., r..n. 1. i R h nod e- P resid en t C arter.


sie nuirait gravement aux
bonnes relations entire Lon
dres et Washington.
Tout en poursuivant un
politique de reconnaissance
a pas feutres ou regime de
Salisbury. les dirigeants
britanniques .oulhalient e-
viler toute confrontation a
vec les pays africains mem
bres du Commonwealth,
surtout a delx mt-S envi-
run de la remuion au sum-
in-t de cette otrganisatluin

I. Nigeria CQil tourn1 15
pour cenil des besolSa enll
pletrolv des I: itC Uis et
dont la va.I'eir dtis nipuor-
tatiunti d( ,maiiterll et de


MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALE !





PORT-AU-PRINCE -- MIAMI

S Aller-Retour $ 99.00 plus taxes

PORT-AU-PRINCE LUXEMBOURG

Aller-Retour a partir de $ 481.-

plus taxes.


Southerland Tours

RENSEIGNEZ VOUS SUR LES CONDITION-. AUX-

QUELLES VOUS BENEFICIEREZ DE CES TARIFFS

EN APPELANT LE: 2-1600 OU EN PASSANT A:













30. AVENUE MARIE-JEANNE L'AGENCE QUI NE

PERD JAMAIS DE VUE L'INTERET DE SES

CLIENTS !


Camp d'ete


'Lilliput Kindergarten'

Le 1 overture de son Camp d Etd pour enfants de 2 ,9
8 ans. Le Camp fonctionnera du 2 Juillet au 15
Aofit 1979

Un programme varied a etd conqu pour IpanouWs
segment de vos enfants : Poterle. macrame, crochet
de.4in, pelnture, chant, vannerie, paper mache.
bricolage, basket ball. cinema etc...

Pour tous renselgnements supplementalres. pas
sez au iLilliput Kindergarten? 64. Turgeau, Ave Jean
Claude Duvaller, Tel. : 2-2405.


e


Petites Annonces


Hall a vendre
A l'Avenue Jean Jacques
Dessalines aa No. 396 cons-
trulte sur propridtd de 180
pleds de profondeur entire
mere# cloture en mur.
Grand dep6t a l'intdrieur.
Cl1 en main.
Pour Rendez-Vous, sonnez
le 2-3849 de 8 heures 3P A.M.
a 1 heure 30 P.M
Courtier s'alstenir.
xxxx


Horaire d'Eti
La Maison Ralph PERRY
sise a la Rue du Centre No
123 porte i la connaissanCe
de son aimable clientele
que du 4 Juin 1979 au 30 Sep
tembre 1979 ses heures de
travail seront les suivan -
tes :
Lundi Vendredi 7 : 30
(heures) 1 : 30 (heures)
Samedi 7 : 30 (Heures) -
12 : 00 (Heures) 126
x x x x

A LOUER
Hall pour commerce situ6 1'
I angle de la rue des Caste
Ues et de la R1union.
Pour renseignements ap
ftelez le 2-3202 de 7 &
/ Al de 5 A 7 P. M.
x x x x

A vendre
I Tibl h niS mrilger et 8 chal
sCs ai leitit .'uf
Telephone a partir de 6
ihures P M 6-0955



Recherchons

Candidates iayant de soli-
des connaissances en matie
re de Droit Commercial et
en Comptabilite. Les int6-
resses devront egalement
etre au courant du mecanis
me des operations de Ban-
que et du ;redit bancaire
en particulier.
Pour tous renseigne
ments complementaires o0
candidature, Ecrire au Jou
nal qui transmettra. Dis
creation assuree. 8
xxx

Avis aux parents
Pouponniere du Petit Pot
cet avise le parents de P6.
tion-Ville et dcs environs
qu elle organism un camp d'l
te de Juillet a Septembre
pour enfan.s & partir de
mois et demi.
Pour tous renseignement
s'adresser a la pouponnier
de 7 heures A. M. a 5 heure
P M.
Ou telepnoner aso 7-1868
partir de P heures P.M.
Mme Pauette Thlesfeld
Salgado et
Josette Salgado


S Confrenc de
PresSe

'suit, de la lere page i

products textiles, M Marcus
s est montre trees optimist,
et espere elargir le champ
du travail elln Haiti
En outre inota- 1it nt. e
file s'ilteresse a lexporta
l10o11n. 110non11 p vers u t a11
che parsliuller finals vei,
tous les nairches C etalt le
p llint le plus esseitlel d'
ce[[e coll.feel'lltce a laqutlle
(til assisted plusituri journal
llM des collnll(,f("ina s et
iinduslriels halitllns

V:)l l :t a I'siti s:,s iinemliri i
d" la deleciition de l E'at
de F"lorlde
RlIrhaird St M8arel.,
Aneriualn Wooltni Complny-
ILuIs A lRidrltcutez D,'l
M t.otr Int'
avid (Garvis lDixie A-
gricultural Chemical Co
John J Gcrb r. H G
Multitrade.
Kenneth L Me Elvain
Kennco Manufacturinof Inc
Sandor Marshall. Mars
hail: Overseas
A Mishael. Mishael Im
porl Pt Supply Inc.
Jerome Browniee. Tru-
F., Corpora-ion.
-- Michr! Addad. All Ame
rica Si.es
Col Donaluve of Port
of Palm Beach
Mrs Sarat Deben Sta
o, nf Florida Departnmrnt
of Commerce



< serait extrade
vers 1'Ouganda

NAIROBI AFT
Un Juge Kenvan a ordon
ne .endredi c I extradition
vers IOugards de I ancient
Conseliler europeen du Pre-
sident Idi Amin M Robert
As'es afm qu!' y reponde
des accusations de meurtre
portees contre lul. a-t-o'.
appris a Nairobi.

Le Juge a cstime qu 11 y
avalt suffisamiment de preu
ves de la necessi'e de rein
voyer tBobi Astles en Ou-
ganda pour qu'il y soit juge
Le juge a toutefois indiqu(
h M. Astles qi l avait lI
posslbilitd de faire appel di
la dealsion.

Mais de son cote Radii
Kampala indique que M A
ties dorigine britannl
que mais qui avait pris 1I
nationality ougandaise ei
( 1975 a ete rcmis entire le
mains de policlers ougan
dais a 1lissue du jugement
et qu'il pourrait we're rame-
Sne i Kampala avant d'avol
pu faire usage de son Droll
d'appel.

Les nouvclles autorites oi
gandaises opt demand au:
Sautorltes K e,-annes l'extr:
ditlon de 48 rponsablecs c
vils et milital eF du regime
militaire ougandais qui s'e
talent refuge s au Kenya.



Rhod6sie : Avant
la premiere
bataille

(suite de la lere page)

tue si 12 Nigdria, deuxlimi
fournisseur de peirole des E
tlats-Unls. prenati des mesi
res de rprsailles. aggra
vant encore la p#nurie d'e,
sence qul compllque dtj& hi
vie des automobiltstes ame
m ricalns.


Position vacant
para Ineeniero
Civil
Inbtitucion rinanclera bus
ca ingenlern civil haltiano,
minimo a n o s experencia
respoasabilliader', creclen-
tes, sin comptomiso desde
por la menos 6 meses, en
adminis'.-acion public hai-
tiana. Minirno 40 horas se-
manales tiempo complete,
para :

anallizar solicitudes ti-
nanciamlento.
revlsar planos, especlfi
caciones, listas de 6quipos,
cos'os.
Inspecclones inverslo-
nes.
ayadar en .a se'eclon
de consultois y reahzar sc
gulminnto sus labores.
-- -repar'tr informes tec-
nicos, analisits evaluaclnnes
Remuneracloni basda ex-
perlencia y las mejores esca
las nacionale., excelente
plan de seguro enferme-
dad.
Someler. an'eo 8 de junior
proximo. Curriculum Vltae
Incluyendo experienclas de,
talladas y fechas disponib,
lidad para en'revista y co-
mlenzo trabajos a :


REF. INGENTERO CIVIL
Boite Postale 795
Port-au-Prince, Haiti.
xxx x
Inscriptions
Les Soeurs Salsiennes
du 14 Blvd J J Dessalines,
portent & la connalssance
des families intkresswes que
I inscription et les exa -
mens pour 1 admission en
enme Technique sont fixds
au Samedl 16 .luln a 7 heu
res du matin, au local de
I 6tablissement
PIECES A APPORTER ET
CONDITIONS D ADMIS -
SION :
2 photos d identity
A2te de naissance
Certifical d Etudes primal
res, ou Fiche d Inscription
aux axamens du CEP do
Juin 1979
Carnet Scolaire du dernier
dtablissement frequent6
Aptitudes pour les Cours
Techniques
2 gdes pour lrs frais d exa

N B Le Cycle d 6tudes est,
de 3 annets rt cimprend :
Le martin : l'is Cours Clas
slques (60me 5eme 46me)
L apr~s-mldl Les Cours
Techniques 'Coupjx. con -
fection broderse, dessln -'en
tretlen du foyer. Art cull
nalre, Pitisserie, Bar) 156


DANS NOS CINEMAS


A VENDRE
A BABIOLE

GRANDE MAISON A-
VEC ACCESS SUR 3
RUES.
4 CHAMBRES A COU-
CHER
5 CHAMBRES A REZ
DE CHAUSSEE. "
5 CHAMBRES AU SOUS
SOL
VUE IMPRENABLE
GRANDE COUR JAR-
DIN
PEUT-ETRE VISITEE
A N'IMPORTE QUEL
MOMENT
PHONE : 24790 25686
23921



Desire acheter
une mason
Paiera jusqa a $ 70.000
pour une mason ayant 3
on 4 chambres a. catcher et
situee dans les regions sul
vantes : Pacot, Turgeau, Ca
nap)-Vert. Bourdon, Milus
seau, Petion-Ville
Envoyez description dd-
tallle, sinsi (que le prix
a T C Boite Postale L,
Portl I u-Prin'c
(Considrera auss) appar-
teinent aynnt 2 on 3 chanum
bros a couchwr et dans les
Inl'mnes regions 126
96
x x x x

A vendre
Maison sur terrain de
16000m2 a Bizoton $ 4-00
le m2
Terrain de 100' x 200
dans les hauteurs domi -
nant Petion Ville $ 1.40 le
pied carren el : 2-0713 en
tre 8 hres a Tn et midi 96
x x x x
A VENDRE
PEUGEOT 304 S 80.000
kms 2 000 S H T
CITROEN 2 CV -
- 55 000 kms 750 S 11 T
u MOTO KAWASAKI
r SUPER 90 2 000 MILES
- Etat Neuf Avec Casque
6 Neuf $ 500
Priere de Teleponer au
au 2 4253 le matin de 9
heures a 13 heures 96
X x X X

u A Elie Dubois
6 Le Comite d- lAmicale
e des anciennes Eleves de I'E
cole Elie Dubois announce a
routes qu uno reunion spe
cale aura lieu a l'F1 Ie No
tre Dame du Perpdtuel Se-
e course, au Bel-Air. autour
s ds Anciennes Maitresses de
1Elablissement de la Rue du
Centre, le dimanche 10/6 a
10 heures a.m.
Soy"z fideles a ce rendez-
vous du souvenir.
96


CAPITOL


CINE OLYMPIA


CAPITOL 1 Vendredi 12h 2h 4h
6h30 8h30 G 1:50
VENDREDI 3 JUIN 1979 LA GUERRE DE L'ESPAC'P
SAMEDI 9 JUIN 1979 Samedi 12 hres 2 hres 4 hres
HORIZONS EN FLAMES 6 hres 30 et 3 res 30
PRIX UNIQUE $ 1-00 Entree Gde .-50
12 hres, 2 hres 4 hies LES FANTASTIQUES
6 hres 8 heures 10 hres SUPERMEN (HtINOIS

CAPITOL 2 xxx.


IMPERIAL
IMPERIAL 1

VENDREDI 8 JUIN 1979
SAMEDI 9 JUIN 1979
FUKE BOX
[NTERDIT AUX ENFANTS
12 hres00 2 h 30 5 lues
7 hres 30, 10 hres
Entree Gdes. 5-00
Entr6e Gdes. 8-0"

IMPERIAL 2

VENDREDI 3 JUIN 1979
SAMEDI 9 JUIN 1979
JAMAIS JE NE T AI
PROMISE UN JARDIN
DE ROSES

12 h 2 hres 4 hres
6 hures 8 heures 10 hies
Entree Gdes. 5-00
Entree Gdes. 8-00

IMPERIAL 3

VENDREDI 3 JUIN 1979
SAMEDI 9 JUIN 1979
LA LOI ET LA PAGAILLE
12 11. 2 h, 4 hres
6 hres, 8 hrea 10 hres
Entree Gdes. 5-00
Fitree Gdes. b-00
AXXX

RANCHO CINE
Jeudi
POUDRE D'ESTAMPETE
Vendredl
LE RENARD DU
'ANGER

Saniedl 9 Juln 1979
MAJOR DUNDEE

X x x x

CI4, TRIOMPHE
EN SALLE I VENDREDI
8 ET SAMEDI 9
LUCKY LUKE DE MIDI
A 4 H. ET A H. 6.30
SALLE 1
Entree : $ 1.50 et 2.00

SALLE 2

MIDNIGHT EXPRESS
2ntree : $ 1.50 et 2.0U

SALLE III

COURT APRES MOI
QUE JE T'ATTRAPE
Entree: $ 200

SALLE IV
UNE FEMME FIDELE
Entree : $ 1.50

x x x x

CINE LIDO
Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gde 1-50
6 hres 8 h 10 heures
Entree Gdes 2-00
SISSI FACE A sON DESTII
Samedi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gde 1-50
6 bres 8 h 10 heures
Entree Gdss 2 00 et 3-0
LES NAUFRAGFS
DE L ILE PERDUE
xxxx

MAGIC CINE
DUO t) AU 17 JUIN 1978
Dimanche a 5h 7h et 9h
RENCONTRE
DU TROISIEME TYPE
Un film sur les O.V.N.
fait Id 1'objet d'une 6tud
Sapprofondle et srieluse dan
la plus gigantesque produce
tion du cinema.
Ce film demure une rd
lisation unique. rendue plu
spectaculaire et plus gran
diose par des moyens tech
nlturs avaneds et des effet
scdniques Inimaglnables pou
rendre la venue de cet OVN
d'une lumlire ebloulssanti
avec une f drle multlicolore
Une Soucoupe Volante je
Lunt sur des points du glo
be la panique, I'angoissa, UI
ddsolatlon et In lerreur I Ur
gosse de dix ans vient d'-
tre enlev6 par tin OVNI. Le;
families font aptel au goi
vernement des USA pour ex
pliquer cos falls etranne.s. e
on d6voller les secrets insor
dables. Chaque 6tre sur ter-
r' est. direetement concerns
par I'ampleur de ce drame
D'oi vlennint-elles ro:
Souotip pes Voilnnl 9 D'uri
monde extra terrestre ? Oue
oPS ti-.r but ? L.'an'nlss.
d'un univrs lrouibl d'mri
re et la panlque s'l ntensl-
fie.
RENCONTRE DU TROI.
SIEME TYPE un spectaclI
rare d'tatme vale"r exeptio
nelle.
Entr6e : G. 5.00 et 6,00


ETOILE CINE
Jeudi 6h30 8h30 G 1:50 2;50
LE CERCUEIL VIVANT
Vendredi 6h30 8h30
LES SEPT VAMPIRES
D OR
Entree G 1;50 2.50
Sami di 6 hres :10 et 8 h 30
PLEIN LA GUEULE
Entiee Gdes. i-50 et 2-50
Dinmaiele 6 lres 30 et.
8 li tiures 30
1iE 'lLS DU KLTUN-FU
Entlree Gdes -00
x x x x

AXoP ITCTWl??
Vindlrldi
HAL1,'L EEN I T(('A' 1 IN

7 Ih uiit-
I- MIt lii 1 i Hiii il '

Elanc' (ides 2 50
I) l t tlhtl it 10 Jti' n I :)

I i l; 1 INS "i 1 "' I'
K il'lt t ,t ( )-
Ltndi 11 Juliin 19i
ili:RTINAT IlON
PiI.AN ETI HIiV A
]'-it it-,' t lts 2 itt
M :, ;il 12 .I 1 ] 17'1
1': ,MASQl' ;I. 'K LA
MOST ROUGE
EntlreceG (di' Ot
x x X

PARAMOUNT
Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gdes 2 00
6 h 8 h 10 hres
Entree Gdes 3 00
VINGT MILLLE IIEUES
SOUS LES MERS
Simedi 9 Jumn :979
12 h 2 h 4 heu-es
Entree Gdes 2-00
6 hltes 8 hG rs i0 hel.res
Entree Gdes 3-00
LEGITIME VIOLENCE
X X X X

INSTITUTE
FRANCAIS
DWHAII I
A(TIVITES
(ILTURMLLES

V,-ndri di ilentre, libre .
u CONFERENCE
LA DEFENSE DE
L HOMME SELUN ILE
PAPE JEAN PAUL II
PAH MONSEIGNER
IULIGI CONTI NONCE
APOSTOLIQUE


qpq .


PAGE'S


60000000


d'Americains


rdfdrent Colgate!


VENDREDI 3R JUIN 1979
CASCADEURS DE
LA MORT
SAMEDI 9 JUIN 1979
LES CHAINES
Avant 2 hres 30
Entree Gdes. 3-00
Apres 2 hres 30
Entree Gdes. 5-00
12 h 2 hres 4 hres-
6 hres. 8 hres, 10 1 ies
CAPITOL 3

CAPITOL 3

VENDREDI 3 JUIN 1979
SAMEDI 9 JUIN 1979
LA SANCTION
Avant 2 lhres o
Entree Gdes ;' 00
Apres 2 hres 30
Entree Gdes 5-0O
12 h 15 2 11 15 i h 1:
6 hres 15 8h aI s 15, 10 1 i

CAPITOL 4
VENDREDI 8I J'IN 1979
LA COLLINE DU
LO1P' BLANC
SAMEDI 1.) JUIN 1979
MADEMOISELLE
KUNG FU
PRIX UNIQUE $ 1l-0i
il h 45 1 hre 45, 3 1, 45
5 houres 45
7 lhres 45. 9 nres 15

X X I X

Rex Tbheatre
Vendredi 12h 2h 4h 6h 8h11
LE RETOUR DU
CAPITAINE NEMO
10h
Avaint 5h G 2.00
A partir de 5h G 3,00 5;00
Samedi 9 Juin 1979
1 hre 30 -
3 hres 6 hres 9 hies
Avant 5 heures
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 heuies
Entree Gdes 3-00 et 5-00
LA MELODIE DU
BONHEUR
Dimanche 10 Juin 1979
12 hres 2 4 6 1 10 hres
UN COUPLE
EN F'UITE
Entree Gd-s 2-00
3-00 et 5-00
X X X X

MAGI. CINE
Vendredi 6h 8h G 3.00 4.01
PAS D'OR POUR LES
REQUINS
Sami di 6 hres Pt 8 hres
FILM D ACTION
Entree Gdds i-0 4-00
PATROUILLE DU CIEL


- -- -----;--- -~- ---,- --


.00 colr~*T~""- ^-'""~~


ow


I-----;- ----------- ---


oc::oi 9 te

700THPA


~


E- WIJMIQUU


e
e


5-


AVIS DIVERS


I


a








PhO1 4


VEDDREDI 8 JUIN 1979


Rencontre avec Mifme Frantz Fanon


S(Suite de la lard page) 4 De leur union naltra O11-
vier qut a actuellement 24


auna. p, Lstwe les Sciences
Pofltlques.
Laiur marlage marque le
d6but d'une collaboration
fructhieuse que la mort du
marl.n'a pas su arreter.
De sa presence elle honor.
dee Centres de Psychlatrie,
d'outre mer, notamment,
des. Etats Unis, portant le
nom de Frantz Fanon; ele
rtjmd a J'appel d'ftudlants
d lversi ts amelicalnes
pour des con-tWrenc_?s sur la
vie et ['oeuvre de son illus-
tre dpoux.


fiots hlmlltueux s I mer
des Antilles de tija Martin
que). et 1'autre. podult d'un
sturire de ]a Medterane :
la Corse. Cela se -pasa A
Lyon oa ils talent deux
6t udlants d'Universitt, I'un
s"'donnant aux etudes a?
*1declne, et I'auLre a ceiUes
des Lettris Ils talent si
piess6s, st impatiejnta.d'unir
leurs detlnbes. uls a vaJent
tIpt de grandes choses a
accomplir ensemble, que Jo-
sle n'aura pas attepdu le
Bac pour fair l.a Npce.


r


En vente
et service a,
-


L.4 Electronics -

LA BELLE CREOLE rue bonne fok
.r -


Que de fols, n'a-t-elle re
pris pour 'dilfication de ses
nombreux auditeurs, la re-
lation du film quest sa vie
avee le medecin psychiatre
qUl demeure dans I'imaglna
tion des foules l'exemple de
I'lntellectuel transform8 en
soldat et. I'arme A la main,
debout aux cotes du peu-
ple, luTte pour l'ind6pendan
ce et la liberty ?
Que de fols n'a-t-elle rap
pele leur arrive en Algerie,
en 1953, Frantz, n'ayant pu
4rouver un post, son inter
nat termind, ni au Senegal,
n L4 la Martinique, ce quI
eut Wtd son r ve. Et, coinci-
dence de l'histoire, ils d6bar
querent en Algerie un an
avant la guerre. Affect A?
I'h6pital Blinda, on comprend
als6ment ..qu'a l'ouverture
des hostiliths, 11 ne pouvait
se cantonner a soigner sau-
lement des blessds, le er6pl
tement des balls incltalt A
1'action, d'of l'expulston du
couple Fanon, en 1957 de
I'Alg6rie, par les autorites
franqalses.
Etablis en Tunisia, siege
du Front de Liberation Na
tionale, on retrouvera les
Fanon a Acra. au Ghana, en
1960. ot Frantz remplissait
le role de membre du gou
vernement provisoire de I'Al
gerie.
Si le Dr. Frantz Finon est
mnrt et lindependanee de
l'Alg6rie proclamee. pour
Josie Fanon le combat n'est
pas terminal. l'objectif est
1'ind6pendance d- I'Afrique
entire et par delay I'Afrique,
la liberation du Tiers-Mon-
de des forces d'oppression,
ainsi s'explique le sons de
sa collaboration, apres la Te
revision. la Radio et d'au-
tres hebdomadairns. le sens
de sa collaboration au Bi-
Mensuel Demain I'Afrique.
don't I'un des dernlers nu-
meros en vente A Port-au-
Prince. traite sous la signal
ture de Josie Fanon de la
Question de Ia Femme Ira-
niseine
Telle est done cette Dame
de grande culture que )'Pus
I'hdnneur de reneont rei
Josie Fanon i)ournalise spe
calls & d(t poliilque Interna
tionale heroine dc la dguer
re dAl ri' r nillitarite des
droits dr ihomme d &lols
les homes
Laurorp St JUSTE


Seminaire sur
le Journalism
(suit? de la 1ore page
Americaine Ru' Oswald Du
rand. en face de la Faculteo
de Droit et des Sciences Eco
nomioues
L-e Docteur Cailos Boker.
ProfessEur e Journalisme
et ayant une longue expd -
rience dans le domain des
media, viendra ,pe(ialement
ak Port-au-Prince pour ant
m r ce semina:re. Le Doc-
te ,r Boker prononcera ega
element une renterence pu
blique a I Instiutut Haitia-
no-Americain. le mercredi
13 Juin a 7 hres P M.. sur
le theme 1 UNESCOM les
Agences de No'uvelles et le
Tiers Monde.


)


TYR (AFP)
Les f6dayine palestlnfens
avalent prat.queament dispa
ru vendredl de lt ville de
Tyr oh les seals at rares ed-
lements armdas encore vsal-
bles appartlennent a quel-
ques petites organizations
progresslstes libanaises et
aux forces de s'curltd int6-
rlure.
Les Majors said et Azml,
responsables palestlnfens de
la region de Tyr, ont d'all-
leurs rendu .ytlA 3v w4ed
martin au Calmacam .(Pre-
fet) de Tyr pour lui signi-
tier la fin de l'ivacuation
par la resistance de ses lo-
caux et psrmaneneeg, con
form6ment A la decision pri
se mardi dernier wpr le Corn
mandant mlittatre de i'OLP.
Les deux offliclds palesLi-
niens ont ensuite effect i
avec 1'Envoy6 Special de
I'AFP an tour de la vills. Le
siege central du Fatah, prin
cipale organisation palesti-
nienne, est vide et la porte
d entrfe a et6 murde avec
des blocs de parpaings. Les
bureaux des autres organisa
tons se trouvant dans le
quarter de Ramal sont 6-
galement vides.
Pour des aralsons nillital-
res,, les deux responsables
palestlliens n'ont toutefois
pas voulu dire combien de
fddayine avalent ainsi quit- I
t6 la vlle ni ol) ces derniers
s'ktalent rendus. Cependant,
on paut encore voir ici ou
la quelques miliclens liba-
nais en armes qui, selon le
Prdfet. M. Ghassan Maidar,
devralent eblentot partirs.
Isstiniens de rtgler ces pe-
tits details, a encore dit le
Ma.or Said pour qul cette
question dolt dtre rdsolue A
Beyroult par In direction
d~s parts concerns.
Si M. Ohassan Haidar
,crolt fermemnent que le ges
te de I'OLP aura des rdper
cusslons positives pour tou
to la rdglon. et note que
dix A quinze mille person-
ncs sont dai revPnu'rs de-
pris les derniers bombarde
ments Isradliens iI n'en dd
Iplor: pas moins Ia tension
(lil rcgne A nolveauSi l Ia
lsulit' du pilonnage de Naba
tiii vit ses environs depuls
rudi.
Vendredi. les explosions
d obus qui se poursulvalent
et qu'on po'alit entendre
dtstinctement au loin. join-
tes aux passages rdp6dts de
I'aviation israelienne au-des
sus de la ville rendalent I,
climate ouelque peu angois-
sant nir a tout moment. vous
n'imaginez pas come c'Pst
fa-iguant pour les nerfss,
nous dit un epicier. La vlle
a de I'electricit,. de l'eau et
un masasin sur trois a rou
vert. Mais le coeur n'y est
pas eNous oeuvrons pour en
lev-r tout pretexte aux is-
raeliens mais s'en soucient-
ils seulement,. se demand
un chauffeur de taxi.
Pour le Pr6fet. eles israd
liens doivent d'abord mon-
trer leur sincerity avec la


region de Tyr, car, s'Ul leur
est possible de nous bom-
border, personae ne peut
atteindre Israel A partir de
notre ville, distante de tren
te kilometres de la frontle-
re.
Comme leur Prifet, la plu
part des habitants de Tyr
estiment que les prochains
Jours seront d6cisits. SBI le
reitralt des pilestiniens se
confuirme, alors les gens re
vlendront en grand nom-
bre., affirme un gendarme.
Un auLre signe qut sassu
reralt la population serait
la lev6e de l'embargos d6
cretE par Israel sur le port
.de Tyr. souligne M. Ohassan Hal-
dar, pas un bateau, de Zah
rahl (A trente kdlometres au
'nord de Tyr) A Tyr sur la
c6te mradlterrandenne. nest
'autorise A Jeter I'anre. Ce-
la est tres ,g6nant pour le
ravitaillement de la ville>.

La nationalisation
des Banques
en ban
(suite de la lire page)
vingt milliards de dollars de
revenues annuelsa.
II est difficie de savoir
ce que cette nationalisation
represent exactement sar
e plan financier dans la me
sure ou indique-t-on de
source bancaire, les Ban-
ques iranlennes n'ont pas
public de brlan bancaire de
puts le 21 Mars 1978. On es
time dans ces milieux qu'u
ne tell decision opeut jeter
la susplscion sur la quality
des services bancalres Ira-
niens*, et entamer le credit
de 'Iran dans les milieu fl
nanclers Internitlonaux, no
tamment au cos oi TVhle-
ranl souhalterait lancer des
emprunts sr (e marcle Uin
ternational.

II rest que wes besoins ft
nancters du poys, notam-
meint aprs 1 ahandon de
tous les grands p r o-
lets. ont ete volontiilrinemnt
lmlts Les mnlileux bancal-
re's remarquenl que M Ba-
zargan n'a pas Indique ce
que I Etat coniptalt fair
quant au remboursement
des Interets strangers En-
fin. et en I absence de tou-
te Information sur la polltl-
que economique du nouveau
regime, on soutigne de m'
me source que cet'e mesu
re pourrait OIre le proluoe
Sd'autres nationallsations,
Mais cette nationalisation
iapres celle du petrole eo
1953 et des eaux et forets
en 1963) est de nature a re
concilier la gauche avec le
pouvoir. Tres attachees A la
tradition sMossadeghisteo,
des formations come le
eFront Nationals ou le
eFront Democratique Natio-
nal, de M. Matinee Daftari.
qui n ont cesse depuis quel-
ques temps de prendre leurs
distances avec la hlerarchie
religieuse, ne peuvent qu'al
prouver une te'le decision.


LES SPORTS
(suite de la lere page)


VICTORY -
BACARDI 1-1
ne defaite qui se dessinait
sortirent peu a peu de leur
engourdlssement navant de
retablir t'equilibre.
Ils nlveltrent le score sur
penalty A lta 3leme minute
par t'intermddlaire de l'im-
posant Hdrold Bonaparte.
La sanction a etd signaled
par l'arbltre Baptiste apres
un ar:et irrdguller de la bal
le dans eo car-E de rTpara-
tion par I'arrilre lateral Ju
de Desir alors que le Bacar
dl venalt d'anmorcer une
centre offen-:Ive et que lea
defenseurs victortstes se
t rouvalent nettoment bat-
tus
Le r6sultat acquis A lja
mi-temps 1-1 rest inchangd
au tableau d'afflchagfe jus-
qu'au coup de Fifflet deflni
tif. Les 2 proti onilies evsa
ydrent en value d'aggraver
la marque.
On remarquera dans I'cn
semble que la piestation des
joueurs de pa't et d'autre
n'talt pa d'un tris haut
niveau technique en dapli
d'une 16gbre domination du
Victory.
N B Une dElegation de
'Hatuey Bacardi a priS l&
Air France ctt apres midli
en direction de Ban Juan
de Porto Rico. Les Diables
Roules comnme d.)& anno-
ce dolvent disputer deux
mathies au nouveau Sta-
dium de Juan, respectivw-
ment face a I'equipe Reman
so et A la selection porto-
ricalne de footr.al.


INTER REGIONAL

se JOURNEE
Les premiers resultats en
reglstres au course de lia se-
rie return de la premiere
phase ellminaloire du tour-
noi Inter regional :
a) Gonalves Desdunes:
0-0
b) St Marc Estere : 2-0

ci Duvalier Vlile Dessa
Lines : 0-0
d) Grand Gof ve Port-
au-Prince : 1-P
el Croix des Bouquets -
Jacmel : 1-0
f) Leogane Croix des
Missions : 0-0
2 rencontres n'ont pu a-
voir lieu. La premildre quil
devil opposer les selections
de Petit Ooave et des Cayes
a'etA report6e pour impratl
cablilth de terrain. La second
de (Moetrouts -- La Gona-
ve) a 6 6 anntul6e f cause
de ambulance tries peu ami
cale qui r6gnalt avant le
match.
L'equlpe visleusc tLa Oo
nave cutlnmant quCe Ie ic
mat n'.talt point favorable
et quo lea Jnueurs n'ttalent
pan en sceurei t d ) rebrous
ser chemln.
On attend Il verdict dao
organisateurs qrl pourralent
mime former temporaire-
ment le terrmin de Mont-
rouls A la pratique du loot-
ball.


COUPE CLOUE


ADIT:


GRAND CONCERT

CLASSIUUE

Orchesb'e P lhtarmoeique

Salnte Trinite
Direction : Julio RACINE
Oeuvres de : Haydn Mozart Bruch Berns-
tein etc.

Solistes : Marjorie GARNIER : violon
Magloire CASIMIR : olon alto
Sylvain CASIMt : violoncelle

Samedi9 Juin a 7 h 30 P.M.

AUDITORIUM SAINTE TRINITE


Entree : Adulte : $ 2.-

Enfant: $ 1..
N.B.- Les billets d'entree au Concert du 2 Jwn,
qui n'ont pas pu Atre .utilises, A cause de la pluie,
sont toujours valables.


QUALITEX
HAITI COLOR LAB
PATRICK COLOR LAB
FLEURIMPEX
BAZAR LA POSTE
ORIENTAL MARKET
CENTRE
PHOTOGRAPH;QUE
A ET G SUPER MARKET
LALUE MARKET


PHARMACIE
DE PORT-AU-PRIN
PHARMACIE MODE
ELECTRICITY SER
BOITE A MUSIQUE'
SOND OF MUSIC
ROSENTHAL
TRADE CENTER
COLES MARKET
0 MARKET


Pe6ton Ville
COLES MARKET
ALIMENTATION GENERAL
QUALITEX
IDEAL MARKET


Route de Carrefour
CENTRE D'ACHATS DE MARTISSANT


AREYTOS


LALUE MARKET


Cap Haitien
PIHARMACIE DU CENTRE
MME JACQUES BERNADIN
MARKET LA PARISIENNE
LA PRINCESS

IBO SHOP MINI PRIX


VILLE DES PERRUQUES
CE CARAIBES MARKET
ERNE FOOD STORE
VICE JOSY BOUTIQUE
EXPRESS MARKET
CARIIAD MARKET
LIBRAIRIE
ACTION SOCIAL
ELLF IT LItI
ZENITH MARKET


Delmas
AUDIOTECK
COLES MARKET
LALUE MARKET


Jerkmie
BAZAR SOLELL LEVANT
ANTOINE JEAN


Tomassin

JABOULE MARKET



Caves
CLAUDEL SICARD


Fume cigarettes Friend Holder


Distribue par Rosenthal


Trade Center Tel. 2-0419

- - - -_-_- -_ _--.- -_ - . - _--_-- -


". -... .....


Lifani: Le refrait

Palestinien de Tyr


A present je peux


savourer la cigarette




grace a FRiNQW HOLDER



* Le Fume-cigarettes Friend Holder redult le 7 0/0


le taux de la nicotine

* Le Fume-cigarettes Friend Holder vous

donne vingt ans de plus.

. Le Fume-CigarettesFriendHoldcr arrite net la nicotine

. Avec Friend Holder vous pouvez maintenant

savourer en toute quietude une bonne cigarette

Nous vous garantilsson l'efflcacite de Friend Holder,

si vous n'etes pas satisfait retournez le nous

ft vous serez rembourse immediatement


Points de vente des fume -cigarettes


Friend Holder



Port-au-Prince


AUTOROUTE DB *DELMAS TEL. 6-2180
TOUTE LA MUSIQUE HAITFNNE
TOItS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ
SUR DISQUE8
OU NwREGISTRS POUR VOUS
BUR MINI-CASSET
SUR CATOUCE & TRACK
SUR BOBINE MAbNETIQftlE
PAR UNE EQUIPS tiE-rSPECIALISTES
EFFICACE GARAkR PAR UNE
HA LUTE TH MCPTTE
LUNDI A VENDREDI U : AM 5 PM.


Los

c alculatrnces ectroniques

Texas Instruments,


mettent la vitess,

a precision, a memoire

et... les rsultats

A au bout de vos doigts.





m


-------------------------- --


-~.-- r


J





iIZ . - .. ,


VENDREDI 3 JUIN 1979

PAUL NEVER CONSTANT
A UN SEMINAIRE SUR 'LA POLITIQUEi
EXTERIEURE DE ETATS UNIS


USICA -
M. Paul Nevers Constant,
Directeur des Affaires Po-
litiques au Departement des
Affalres Etrangdres- d'Haiti,
a participe a un ienminaire
de trois semaines (du 7 au
26 mai) sur la Idfrmulatior
de la politique 6trangere a-
mdricaine.
Ce sedminaire, tenu sous le
pa ronnage de l'Agence A-
mericaine pour la Commu
nication Internationale (U
SICA), reunissait des jour-
nalistes et sp&cialistes en
politique etrangere de quin-
ze pays dae a1'mrque La'i
ne et de la Caraibe :'Haiti,
la Bollvie, le Brdsll, le Chi
11, la Colombie, le Costa Ri-
ca, la Republlque Domini-
caine, 1'Equatcur, le Guate-
mala, la Jamaique, le Mexi-
que, le Nicaragua, le Perou
et le Venezuela.
Les conferenciers etaient
tous des specialis'es de la
politique americaine et e-
taient recrutes tant dans le
secteur public que prive. Les
discussions furent centre,
autour des changes didees
et les moyens de faciliter la
communication sur la com-
plexite de la politique etran
gere americaine.
Ont ete aussi examines d.
vers aspec's de la politique
exterieure americaine : de-
puis l'impact de l'economie
Fur la formulation de la pc
litique jusqu'A la balance
des pouvoirs entre le Con-
gres et i'Executif. L'influer
ce e 1'interet public et r('..
des different groupements
ont ete aussi explorees ani
si que le role important de
agencies et corpora ion- mu.
t'nationales dans !i pol;:t
que exteerlure.
Au course die 'ur sinour a
Washington., ;es partial
pants au serr naire on' Ol.
cute des questions ;is\':'.
trait aux affairs etrans, -
res sous la coniu:'e de spc-


PAGE 5

\_^r^-~ ^^ALc ">K > <- '..*a.


1


clalistes teis que ie Dr John
Joseph Murphy, Professeur
d'Economie l'Universite
Catholique de Washinpton,
le Dr Riordan Roett, Profes
seur de Sciences Politiques
et Directeur dn programme
d'E udes Latir.o Amzricai-'
nes du John Hopkins Schqol
pour les Haute: Etudes In-
ternationales, ie Dr Robert
Pranger, Direcreur des Etu-
des' de Politique de Defense
Etrangere A l'Institut Ame-
ricain d'Entrenrase pour la
Rechercne Politique Publi-
que et M. John A. Bushell,
Secretaire d'E'at Adjoint
pour les Alfaii-s Interamd-
ricaines.
De plus, le goupe a ren-
con re des rercesen.tants de
l'Association Nationale d'E-
ducation et lea Senateurs
Edward Zorins!'y. d6mocrate
de 1'Etat de Nebraska et pre
s'den' du Sous Comitd pout
les Affa:res de l'Hemisphe-
re Occidental cuCoomite des
Relations Exterieures du Se
nat et Richa'-d Lugar. repu
blica'n de I Et.c.t de 1Ind a
no.a membre dc ce meme co
mite. 4
Un programme special a-
vait ete prepare a New York
a Minneapolis ,it Miami a
linte'tioni res participants.
Iis y ont en effet rencontre
les editeurs du T:me Maza-
z.ne e: es inembres du
Cons'il des Ar'ierique-
Le trait niiquant ce la
visit A M.nr' dpoi s a ere
I entr ',.Lie i,' les dir-
gea',t lfe:!a lfs de i Etal
du Minnh,',)ta a vec qui 11s
ont d ne li 1a it au'si renl
count n. e ouv rneur
11 etaii eealrrene prev(u
c t i, p:rtr, c aqnts v i, 0 --
rl en' t .e- (' e s de' E a,
t- nr, ,,';a actran' uilt

p'l 1)ti n4 v t v I -n-
Ira I- a'is n a C i riere n -

menr" ;a M .[ r' ,..)''


N Soulagement rapide r
pendant

ces jours critiques




centre toute douleur .




Magasin Mon Reve

Chaussures Italiennes solids

pour fillettes et garconnett

colors Blnc, noir -*- Botines

pour enfant de lan a 5 ans

ERNST GAUTIER

37 RUE DES MIRACLES, 37

Phone : 2-1155


Afganistan:La situation, son le "Wa.lhingtii-Post'"

WASHINGTON IAFP) pertes de cons?llers soviet presence amdricalne en In- lers sovietiques avalent en-'
Leis laimiles des dteux prtk' ques clitls eL rtiltaires. qul dochlne au somm0 t de la voy6 leur famille en URBB,
cipaux difgeants de I'A gha sont maintenant p us -de guerre. atnsi d'ailleurs que le G nd
nstan, Is President Moha- 3.000. Celles-cl s? situ ralent Selon les memes experts, ral Taraki et le Premier Mi
med Tarald et" le premier entire quelques dizaines et Moscou est place devant un nis're HalJzuIlah Amin.
Ministre Haflzullah Aniln plusleurs centalnos, s' l'on tripl cboix : accroitre son Par allleurs, seion des sour-
onrt dt U rcemment mise ase refere aux chefs de l'in engagement. remplacer M. Cs ind4pendan'- esI ees par
l'abri en -URBS, affirm? yen surrec:iaon., .-- -Taraki oar un dirigeant plus cAsiaweek,, le_ combats se
dredi le *Washington Poste Les m6mes mUileux esti- acceptable pour les rebAlles, poursuivent e" 'intensifient
en citant les Services de ment que le d6part soudaln ou ne rien faire en lais- rldan. e nrno,vn*r-p e dp Ku-
santnla situation se decau-


Renseignaments amdricains. et secret des famill-s Tara
Les memes satifces signa- ki et Amin pour 1'URSS, a
lent un accroissement sign la fin du mols drniler, est
fcatif dee combats au course le signed 3 plus clair enrepis
de ecs dernires semaines. trd )usqu'icl de la fragliitt
entire les ouelque 90.000 hom crolssante du rgime de Ka
mes du regime pro-soviklitt- boutl*et, de son possible 6-
que de Kaboul et les gueril croulemsnt.
leros recrutes dans toutes-
les tribus Afehanes farou- Moscou aurait aussi d'all
cement indmpendants qui leuri decide de r apatrier tou
contrdjent malntenant au tes les families de consell-
moins deux provinces au cen lers aprds la pris? tempo-
tre du pays. Fare de la ellle de Herat
par- 4sa ..orces-anli-rsLi


Selon ds tmoins visuels,
la sitatlion autour de Ka-
boul, n'est pas loin de rap
peler- celle qul pr6valait A
Phnom JPenh avant la chu-
te du r6gima Lon Nol. Du
centre de la, ville, on peut
voir et entendre 1'avtation
gouvarnementale attaquer
des p.-itions rebelles dans
!esa colines ei turant la ca
pitale.
Les Services ae Renseigne
ments americalns n'avan-
cent pas de chiffre sur les


par les forces anti-Taramki
en a'vril dernilr. au cours
de laquelle 300 sovid tques
auratent trouv6 la mort, si
l'on en croit un dirigeant
rabelle, M. Mohamed Rab-
bani.
Les spdcialistes amdri-
cains sont convaincus que
i'Afghanistan risque de de-
venir pour les soviftiques
un fardeau aussi dangereux
que le Vietnam pour les E-
tats-Unis. bien que leur en
gagemant soilt sans aucune
measure avec ce qu'etait la


Les representants de la

Presse a la

Mairie de Petion Ville


S Suite de la lere page)
leurs routes les autres comn
munes, a des besoins speci
tiquas LAdministration qui
en a la charge dogt pouvoir
bouger Elle dolt. dans tou
te la mnesure du possible
relpm dre a ses obligations
Eil- dolt en principle rem-
pllr totalement son devoir
Elle dolt faire son travall
it plevoir toit ce qu'il y i
a met're en plitc' lout c-e
uil pent etre fait. pour a-
iellorer les structures or-
ganiiquli di l;t locallite d:t
aonu. ii en garantir I'avan-
creniri t le prolars-
Cl'st vra''eniblablem Int
vr (tlu le Maire Max Penet
Sa 'wu n mettr- en v'idn'
c" quand ll fit par! a la
P,'-se des measures aul pir
son administration, onit ("
prsec dans le domain? de
]:i'.. grn, publique. dans 'e
d-nmaine des travaux piu-
bl'cs dans le dnmane de )i
Security publiqu,. dans le
doma'ne de la Sante publ',
CqI et dans plus'eurs autres
Oc*mf lq'nes pour Si'eJP- P
precaser 4'oeuvre de 'Edilite
Quand un dortoir a e:e
frige pour que nos laborieu
ses er couraseuses paysan-
nes n alen- plus a s? cou-
Scher a ia belle etoile pour
s'exposer aux mefaits des
intmperies Quand un Ser-
vice d'incendie a ete oreani
se et mis en place pour as
surer la securnie des famil-
lis Quand d-s measures sa
nilaires ont ete objective-
ment prises et que des tra
vaux d? drainage et d as-
sainissement ont ese effect
vemnt realises, il y a l1i


Pour voitures et camions


ACHETEZ A


LA MASON DU PNEU


19, RUE DE L'ENTERREMENT, 19


LES PNEUS DUNLOP


Radial, Nylon, P lAyester


DUNLOP POUR PLUS DE D -ABILITE

DUNLOP POUR PLUS DW 10NOMI1



- - -


sant la situation se decan-
ter. II est peu probable. es
time-t-on que les dirtgeants
du Kremlin cholslssen] la
premiere solution.


AFGHANISTAN

La bataiile entire
dams sa pIase
finale selon les
rebelles


C

rE
n

l:
ti
to


d
w
b
A
p

m


des faits qui parent d'eux
inemes.
Et si M Max Pentre a
voulu personnellement y fai
re allusion c'est. a-l-11 sou-
lane pour mieux determi-
ner sa position el presenter
lsaelionI de sonl adminlstra
lion devant l'optnion, dt-
vant ses collaboraleurs, de
vant ceux qui Ie conmprin
nstrIt et qui lui present ill
concours desilnteressf e ils
si eo surilout devsnt Soin Ex
cell ner le President i Vi\e
do lal RPa-uhlique. M Jean-
C('iude Duvl'pter nvIr les oh
Ie'tIfs paltrIotqul(es d" qu II
ess:llpe iilalin' que possible
d" InS i .' t p-i irSu-re di'
Tn)slh d irinmoniser Il'c-
ron dri sin adminn'sloion
Iy)ir mrneui repondre aI ai:-
t'n'e lel6tilme du Chef de
I 'Eat.
Cpst celttl' phase de son
"evesc que le Matte ,V'i
Penttpe reconnait snlennl-
lament lanoui manifes'e d,"
Premier Magistrat d' In Re
nblanlie ai er que realise
I'Edit e die Petion-V'ile p nur
le nroqres et 1I- devlonpe-
mnut de cette Commune.
Encourages comrn~ no"q IP
sommes devait enfin detie
rer le ProfessPur Max Pe-
ne'tes mps collabora'ours et
moi m mi" sommes plus que
jamais decides a poursui-
vre notre mission pour oue
I'Edilitd ait de plus en plus
et de mieux en mieux la
possibility td'accomnlir une
oeuvre sans cesse bfn@firme
au service de la Col'ectvite


Pape Poloane :
De la Montagne
au Synode
,suits de la lere page)
fire eque }es autorites ont
tout falt pour reduire 1 im
pact de la visit pontificale
sur la populatlon.s
La journee a donne lieu
Sun' autre ccntroverse A
propos dui caractfre epolitl-
que des allocatilons du Sou
verain Pontife.
Le bruit a couru que les
autorits tn talent offus-
quees. Un porte parole du
Gouvernement a jug6 utile
d'opposer un dfmenti & ces
informations. La matinee a-
vait com'menct pour le Pa
pe par une visite dans la rt
gion des tatras a laquelle 11
est tres attachL. Les amon-
tagnardso ont. r6serv6 au
Souverain Poutife un ac-
cuell exceptionnel.
Ils talent un deml mil-
lion dans leurs costumes fol
kloriques sur le terrain de
l'A6ro Club de Nowy Tark
pour aasistcr kI la messe Pon
tificale que Jean Paul 2 a
celdbrde A lemr Intention
sous une 6tonnente char-
pente de poutres entrecrol-
saes evoquant lea Eglises de
bois si caractkrirtiques de la
region.
Aprks la messe, le Pape a
longuement traverse la fou
le sur un dnorme camion de
covert Jaune et blanc pour
regagner l hdlilcptbrr qul
devait le ramentr & Craco-
vie.
C'est aux accents du chant
populatre M,,ntagnard 'Was
tU pas la nostalgic de tts
montqgnes ?* qu'll a ddcollW
alors qu'un orage Wclatal'
sur les sommet, envlron-
nants. 'empinciant de por-
ter un dernier regard sur
sa, montage.


nar et de Pak'ja. et autiur
des villes de Jalalabad ien-
tre Kaboul et la passe de
Khyber) et Kandahar atu
Suod.- '
Cependant, I Ambassadeur
d Afgha.aistnan au Pak.stin
a cons!dere cc'nme naires. certaih'es informa-
tiousn ,elon lesq'ille5. la pp
sition' du Q ouvprnement e-
tait si precaire que Les trou
pes Aifghanes iL les Coniei.
lers sovidtiques ne" pou-
vaient mmne pas se re irer


IONG KONG (AFP) en sitrete, nd
Le President Afghan le weeks
general Nu 1.Mohamed Ta-
aki, est parti ce'te semai-
re te Kaboul pour un camp
n:1itaire site a 19 km de DISSIDENTS :
a Capital, et la bataille en
re les troupes gouvernemen Assuram
miles et les rebelles musul-
mans entire dens sa phase Wtartl
iahle, affirme i'hebdoma- amnrici
aire de Hone Kong Asia-
seeke, citant des sources rn WASHINGTON
elles. A une sema
Asiaweek rappe'le & ce pro mete Carter -
os que des .itplomates a- Vienne les aul
ailent remarque 11 y a six sa cames ont ass
oaines que les 6000 conseil- sidents soviet
ment liberfs q
Unis poursuivi
forts deploys
L t at n a respect des di
La situation au me dans le-n
Liban MM. Mark
Guergul Bins,
BEYROUTH. 'AFP) dissidents doi
L evacuation des principal a ete obtenue
Its villes du Sud du Liban exchange de c
Jeudi par les forces Pales p.ons sovsitli
tino-Progressistes a ete res aux Etatl
presque simnultanmnent ac- refus h la h
compagsee de bombarded respectivemei
ment., des artilleries A Ion guiew Brzezi
gue portee Isracell nne et dent Carter
conserval rice Lioanaise sur
hullt villages de cetle r- l
pioni, notent is observe a nIr en
teurs a Beyrouth ia otatlmen
sciller de M
Principalementt destiny des Allffairs
a desamorcer la situation tionate Ai M
explosive dans la region lul a reins
1ronticliere avec Israel en sidents julf
otan tlout aprelexter d a URSS.
gression a Isirl, cottc mi M. Carter
sure a done lieo Jeudi. i part entretel
pour la premi-re Cois. a un lo avec M.
veritable festival de :1 te, qu11l acv
chasse Isradlienne au des pour un off
stis de Beyrouth. provo m'nlcil en
quant des tirs ncurrirs,*eas M Dvmch
DCA palestinienne ft de la igner q
sFAD* iForce Arebe de dis suligner qu
suasion'. et une certain ap cun doudte
preh(nsion narmi les habi par l Admin
tants de la capital Liba- sur la defend
naise. 1 Homme av
Dans certain milieux mi lee pour ob
litaires, on n exclut pas que tion d'un ci
la chasse israelienne. ce fai sovietique.
sant. veullle emousser la Un nouve
vigilance et les reflexes I'Adminis'ra
des Palestiniens et de la estime par
,FADT comme prelude a 45.000 et 50
une operation israflienne record pc
d envergure contre une re- autorises de
gion Libanaise. nee 1 Union


lique 4.Asia-





ices des

lines
(AFP)
ine dui Prejnev de
Lorites amen-
i 1e ceux dis-
.ques rcc!.-
ue les Etats -
ront leurs ef- 4
en faveur du
rsits oe iMh "i
ninde.
Dymc:i--z et
deux cies cinq
nt la liberation
le 27 Avril en
ellP de deux es
qu.s incarce-
S TTnis, ont ete
tiaMson Blanche
nt par MM. Zbl
nski et le Pres'


n a etl. oublleo
I assure le Conll
ICarter charge
dc St-curl e Na
Dymchitz. qui
une listed de d s
s interns en

s'fet pour so
nu une second
V'ns, un baptis
ai. deji convie
ice religleux do
Avrll
lit: a tenu I6
Il i'y avait sa
que 'accent mis
listration Cartet
ase des droits de
ait ete tres ut.
ltenir sa libera-
amp de travail
au rapport de
tion americaini
ailleurs qu'entr(
.000 juifs un
ourraient se voir
quitter cette an
Sovietique.


QUCTTDIEN FONII EN 1896

PROIPRIETAIRES : PIERRE CHAUVEI

FT MAX CHAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS

ADMINISTRATEUR : Mne. MAX CHAUVET
oai~ o^o~a<.~goaacBeoocga0


rLA VISION DU YOGA

La vision du, Yoga publide par 1 Association Haltien

ne du Kripalucentre de Yoga

Revue Nationale bt Internationale de Yoga. Md-

taphyslque, Didtetique, Sport, Etc...

Au Sommaire ce meois-d :

LA SCIENCE DU SOUFFLE

L ART EGYPTIEN

3INSENG. LE PREMIER REMEDE MIRACLE

hA PREPARATION A LINITIATION YOGIQUE


LA QUETE DE L E

L ASTROLOGIE A

L ESPRIT SPORTIF

ET DE NOMBREUX

P APTIVANTS.


ESPRIT

L OEUVRE


X ARTICLES SUR DES SUJETS

BONNE LECTURE !


5000/ZYV'~~I"~~J~I~LN~ OJ~


LE BISTROT

RESTAURANT.PIZZERIA -

BAR- GRILL- CREPERIE

Votre rendez vous
de intdl a 1 h du matin

Menu Ss0clal lunch


avw' Bistrot Ccmn;c


1 [2arff soir


(<0uanga Haiti Show>>


Vendredi soir

(Bistrot Show>)


2 Spectacles Diff6rents

Le Bistrot TOl. 2-180S
Bioeooaoaosoosostro 18 0 c.,aa>


Cura ao






alier/retour






seulement$ 2
$126 0(pusa iaxe)


Ce que vous economiserez

sur vos achats

peut vous payer le voyage!

L'ile aux prix de port franc
(free port pricess.

Quatre (4) vols par semaine. Pas de visa d'entree.

S Pour rewritlmns -onitatrcie lr aent de %o age ou Al.M
Madsen Fxpori-Imporil S... Ageni General 9* Tlephone" 2-3476. 2-0028 el 24)317





ANTILLEAN AIRLINES

At


Is-- UC--YL-LYPilil~L _II__.-C~~-IPi-eY .----CiU~--C-~CL--I L~UL~1UYI~Llpl~l(~ilB1-~a~lCLIi5a-


j









ENDREDI 8 JUIN 979


ANTIDOL


Vainqueur de la douleur ne detruit pas vos globules


For sheer delight...
Toblerone Switzerland's
world famous chocolate
with milk,
almonds and honey







Chocoiat robler
Known the world over


TEMOIN IRASCIBLE
TURIN (AFPI
eDites. je le jures. Un te
moin italien, mrn.-mntent que
le president diu Tribundl de
Turin, lui ait demanded yen
dredi de prononcer cette
phrase rituelle avant sa de
position, l'a bless a coups
de chaise sur la tete.
Nino Pira. 27 ans, con-
darmnd a la prison a vie
pour le meurtre dun poll
cier en -janvier 1976. com-
paraissait vendredi en qua
lit6 de temoln au course
d'un proc6s pour outrage.
Se declararlt anon croyants>,
il a refuse de prEter ser-
ment. N acceptant pas les.
explications du president, 0.-
g4 de 60 ans, qul lul assu
rait quV la formule dtait
prevue par le Code P6nal.
le temoin 1 a subitement
frappe a la tete a 1 aide
dune chaise.
Blesse au crane et al 1o-
reille, le President devra
rester au mopins quinze
ours a L'hopital. '


REGIME MONTROSIER TROUILLOT

ELEVE DE GEORGES BALANCHINE (N. Y. CITY BALLET)

PRESENT


LE CORPS DE BALLET DE


! L'ACADEMIE DE DANSE (RMT)


IT




i~eSE*p .. -


^--,^-ipi


AVEC LE PRECIEUX CONCOURS DE :

SALLY GAGE, Soliste et Professeui

a I'Academie oyale de Danse de Floride et

Professeur a l'Academie RMT


DAVID ADAMS, Danseur avec le N. Y. City Ballet,

le Stu-gart Ballet, les Ballets de Bejart, etc.


CARL HAUSE, Danseur avec le N. Y. City Ballet,

dans:

THEME et VARIATIONS.-

Gaiete Parisienne (Offenbach)

Hansel et Gretel (Humperdinck)

Bal de Graduation (Straussi


IHeme PARTIES


Les Jazz Groupes


Rex Theatre

VENDREDI 15 JUIN

SAMEDI 16 JUIN 20:00 HEURES


Tickets en Vente

A QUALITEX
(PORT-.'U-PRINCE PETION-VILLE)
DECORALYS i PFrON-VILLE)
ACADEMIC RJMT PETION-VILLE)
LA BOITE A MUSIQUE tPORT-AU-PRINCE)


yI& &2 > M V 16


Messe de prise Remerciements
de Deull et Messe de
Renniem


Une messe de prise de '-
deuil sera ch'antee le Lun
di 11 Juini a 7 heures du ma le
tin a 1Eglise Saint Pier ta
re de P6tionville pour le ta
repos de 1 me de Madamep
Veuve Edwin Vincent nee r
Annie Beauduy decidee ler
ler Juin dernier.
Cette announce tient lieu g
d invitation aux parents, a Il
mis et allies de la difun- et
te. 86 va
sel
xxxi U
te
Deces de M. 1
VMrcel Caze l,
c!
Pax Villa announce le de cr
ces survenu le 2 Juin 79 en, r
sa residence a la Ruelle ce
Waag de Monsieur Marcel q
Caze e
En cette penible circons- e
tance Pax Villa et Le Nou 1l
velliste presenient leurs 1
sympathies a sa veuve Ma q
dame Marcel Caze nee An s
tonine Jn-Bat, a sa Mere
Madame Felix Lacrete, nee
Marceline Beaufort, a ses
enfants Nancy, Ronald, Re
ne, Ralph, Sheila. Daph -
nee Caze. a s's soeurs et
freres Marie T.icrese Caze
actuellement a New York, a
Monsieur Yves Lacrete, a sa
Belih Mere Madame Lusiri
ne Dominique actuellemenit
a Nev York. ses beaux fre
rts et belles soeurs Mun -
sieur et Madame Leonel Jn
Ban. Monsieur el Madani,
Aub-l Jean Bal I Mon -
sleur t'Madame Andire an
Bart. Monsle-lu et Julo Jnl
Bart, Monsleur Siige Jcrin
H13 rf M:ideniuselhl Yole
ii .l.'ia Unrl, Pro-ipcr Jialn
13.. I iilonileur el dMadluiie
A, iii Jean ii .n-Barl M
S I l.o.,.me Alphoiise iJean
Bi Me' G. iliauie Jia.
13 ri Monsieur Leys Jeanll
3ir [ .i s(s IK les c t Tall
i'- .1. -.Ileurs Pascal el Guss
I..- Baulort, a Monsieul
UtLivi Duval. Monsilur OC
i.,:1 Drinianhe.. Madame Au
gustin Hilaire. Monsieur

sa Se.. cousins : cousins M
\iclt: Beaulort. Duclt ur
R En r e J 1 i e n e t
Ml o.rm-. Messieurs Serge
i C'i'.ide Julien. a Mada-
m,- Mariette Be.uIlort. Moll
i j tr el Madame Emmanuel
Lesperance. Madame neuc
Yvrose Delo.,se. Mademoi-
selle Yolaine Ferdilus. M
et Madame Andre Jeantv.
Auix families Caze. Jean
Bart. Lacrete. Beaufort. Du
val, Dimanche. t a tous les
autres parents (t allies e
prouves par ce dull
Les funerailles de Mon
sieur Marcel Caze strong
chantees le Samedi 9 Juin
a 4 heures P M en 1 Eglise
du Sacre-Co,'ur de Turgeau
e convoy ijaitlir de Pax
Villa Sacre-Coear ofi la de
poillle mortelle sera expo
see des 2 heur s 86



Deces de Mnme
Fernand Julien
NCE ELIZABETH
ERSULIA
Pax Villa annorce ir- adI
dcs survenu le 3 Juin 79 a
6 heures 30 A M a St Fran
gois de Sales acres une Ion
gue maladle iourageuse -
ment supported de Mada -
me Fernand Julien, nee Eli
zabeth Ersulla
En cette penihle circons -
tance Pax Villa et Le Nou
velliste prdsenuent leurs
sympathies 'h son fils Mon'
sleur Fethiere Henry et Ma
dame nee Ma.ie Therese
Baudouin, a ses petits n-
fants Joseph I.lie Pierre. -
Baudouin Lesly Henry, Jn
Patrick Henry, Marmelle
Henry actuellement a la
Jamaique, a sis nevcux et
nieces Monsieur Dieujuste
Clermont et Madame. ac -
tuellement aux Etats Unis,
Mlllery Clermont actuelle
menit aux Etans-Unls, et M'
dame n6e Paile Ch6ry, Ma
ryse Clermont, Eddy Cler-
mont, Lidger Clermont, Yo
lette Clermont actue-lle -
ment aux Etals-Unls, Hernas
Roman, Lleie Remain.
Aux families Julien, Hen
ry, Pierre, Malivert, EXu -
muo, Brunet, Clermy, Sa -
non, Romain, et a tous lea
autres parents et alieIs
prouves par ce deull
Les luneraliles de Mada
me Fernand Jillen n e Ell
zabeth Ersulla Mallvcer. se
ront chant&es le Samedi 9
Juln a 4 heurcs P M en l E
glise Baptiste Rut de la
Reunion ol Ic depouille
mortelle sera cxpos~e des
2 heures
N. B.- L Entrde au clne
tlre se fera par la Rue
*.AMonseigneux Jullluux 86
#


Les Famille Laurent, Co-
s, Siclait, Camille, Neres-
ant, Titus, Gilbert, Lafon-
ant, Duchatelier, Juste, .Du
erval et tous les 4autres pa
ints et allies remercient
-es slncarementi Nos Sel-
neurs Albert Dorilien, Ein
ianuel Kebreau, Jean Noel
t les Reverends Peres Del-
a, Lespinasse et Ulrick Jc
eph qui ont bien voulu dire
ne messe concelebree d'en
errement pour le repos de
ame de la ties regrettee
aurisda Laurent, decedee
e 8 Mat 1979, munie des Sa
rements de I'Eglise; la Che
e Soeur Carmelle, Directrl-
e du Groupe Charismati-
ue de Bourdon, qui a fait
ntendre de beaux chants
t d'edifiantes prieres avant
a levee de la biere vers 1'E
glise; les nombreux amis
iui ont eu la delicate pen-
see d'envoyer des fleurs
pour manifester leurs sym-
pathies en cette douloureu-
se occasion; ies Etablisse-
ments Scolaires et Speciali
ses qui se sont fait repre-
senter par dcs delegations;
- tous ceux nui, de Port-
au-Prince, des Villes de Pro
vince ou de I Etranger, ont,
d ue n aniere ou dune sau-
Ire. emnoigne leur attache-
ment en cette penlbie eir-
consltance

A tous les amis qui vou-
dront blen uiiilr leurs prie-
reis 1 celies de hi limesse qui
Serni dlt? il E' I .sF Sic All-
ne. le ssanedi 16 Juin 1979
i 6 hieulis 30 AM pour le
repos de lIall-le de la tries'
here delunte, la Famille
gardera ulie .riande recon-
lialssanl'(




Non Alirnes.
Debats et
Discussions
en coulisse

COLOMBO -AFP)
Le bureau ae coordinatloi
des payv-, non alignes a pour
suivi vendredl ses travaux
en seance pleniere en lais-
sant aux negotiations de
coilisses le soin de dega-
ger un evenuel cons nsus
sutr les questions de la sus
pension de 1Egypte et d? la
representation du Cambod-
pe.

Dc source prone de la
conference rn indique qu'un
comr'e de cinq pays a etce
desiane pour e'udier specla
cement la d-mande de II-
rak de la Syne de 1IAlge-
rie ei dp eOrganisation de
Liberation de la Pal-stine
'OLPi d'inscrire la suspend
slon de I'Egypte a lordre
du jour
En seance pleniere. le Dr.
Ismat Abdil-M?guid. repre-
sentan' permanent de 1'E-
aypte aux Nations-Unies. a
vionure-usementl def -ndi la
polt.ique do son gouverne-
meni landis que le Minis
Ir- d Etal vietnamien Ngu-
yen Co Tach s'es' livre a.
line af'alue ern rgp'le( con-
tre la Chine. accusee entr-?
aulre's de voiloir relnstaller
au pouvoir M Pol Pot

Le Ministre yougoslave des
Affaires Etrangeres. M. Jo-
sip VrjhQvec, a lance un vi-
brant appel au respect des
grands prinetpes du non a-
lignment imiti par le Ml-
ristre Ihdonkciin, Mochtar
Kriiumai[maojri, qui a de-
mand6e galement l)'6ablisse
ment d'une zone de paix,
de liberty et de neutraltti*
en Asle du Sud-Est.
De son eDtl., le Minlstre
des Affaires Etrangeres du
Sri Lanka. M. A.C.S. Hameed
a rcpt la proposition d?

ta lersc uc sden du move
ment. I1 a e'n outr; demon
di si la difintion d'un co
de de conduite ne scralt pals
nicessalre pour evuter qii'un
pays membre n'abandonne
Apres son entree dans le
mouivemint les principos
quil nivnient priside & son
admission.
Une vinchtiune d'aires n-
rnicurs devaleni prendr- In
parole ce vendredl soir ei
d 'main que le bureau na-
borde IP point suimant de
son order' du lour. un exa
men de la situation Dolltl-
que International' et de son
evolution depuls le dernfer
sommet du movement en
1976.


cebs de M..
Georges W. Polley
ANCIEN DIRECTEUR
GENERAL DE LA
COMPAGNIE D'ECLAIRAGE
ELECTRIQUE

L'Entreprise Celcis annon
ce la triste nouvelle de la
mort de M. Georges W. Pol
ley survenue aux Etats-Unis
le mardi 5 Julin 1979.

L'Entreprise Celeis' prdsen
te ses condoliances a sa veu
ve Mme Georges W. Polley
et ses enfants M. et Mme
Carl Minor Mme nee Cyn
thia Polley et famille.
86

xxxx

Deces de Mile
Jeanne Glaude
Pax Villa announce le dE-
cis survenu le 6 Juin 79 de
Mademoiselle Jeanne Glau
de
En cette pninble circons-
)ance Pax Villa et Le Nou
vel'iste preseument le rs
sympathies & ses neveux et
nieces Monsieur et Madame
Roger Booey et famille,
Monsieur et Mime. Franck
Boncy et fam: le. Madame
Marcelle Boncy et family
le, Madame Paul Buocy et
famille. Docteur et M.iada-
me Georges Nicolas. Mad-a
me nee Boncy el famille
Madapme Gabrnelle Boney.
Monsieur et Madame Cai
los Padilla Msadume nee
Bone-y. Docteur et Madame
Alix Adam, Madame nee
Boney et lfanilll Docteul
elt Midaune Serge Ferrere
Madame nee Boncy et ia-
milt Monslenur el Mada
in Georges Miot, Madamen
nie Boney et m.iillle. a. se
il, is neveiux e l nieces,
Aiux liamillies Glaud'
Bonley. Nnico'as, Briere.
Adam, Shambrook. Delva



Signature du
programme du
PL 480
(sults de l:a 'ere page)
tiricture ru pays et les con
di.ions de vie des classes
pauvres.


Ferrbre. TardieT, Hyppoli-
te, Miot. Kllne. et k tous
les autres parents et al -
lis 6prouv6s par ce deuil


Pharmacies
assurant te service
cette numit

VENDREDI 8 JUIN 1979
QUATRE SOUS


Les funirailles de iMaae osanstt
moiselle Jeanne Slaude se POTHICAI
ront chantdes le Samedi 9 Ave Bolos
Juin 79 a 4 heures P M en DE DELMAS
1 Eglise du Sacrd-Coeur de De LMAS
Turgeau. Le convoi partira D i
de la salle ParoirSiale oh SAMEDI'9
la dpoulle mortelle sera
expose des 2 hieures 16 ......


xxxx

Remerciements
Les families Allien, Blan-
chet. Eyler, Gros, Lebrun.
tries touchees d4s nombreux
t6moignages de sympathie
regus a 1 occasion du de-
cs de leur regrettee Alice
Allien decedee le 17 Mai 6
could. prient tous ceux qui
se sont associes a leur pei
ne de trouver ici leurs re-
merciements emus 86


I


I


Le programm- du PL-4830.
signe aujourd'hul, est une
parie de lout.e une series
de programmes a travrs
lesquels le Gouvernement
des Etats Unis assisted le
Gouvernement d'Haiti dans
ses projects de developpe-
m2nts.


E
5$6


JUIN 1979


Rue Mgr Guilloux
ST ANDRE
Ruelle Alix Roy
DSS DALLES
Avenue Foucnard

PETION VILLE
Rue Oge
DU QU ARTIER
SAMEDI 9 TUIN 1979
ST THERESE
Rae Vilatte


DES AFFICHES DE MARQUE

POUR CE WEEK END




Au Lambi




Night Club



Samedi soir

(COUPE (1LOUIE s$ 3.00


Dimanche 10 Juin

DE 10 II. A.M. JUSQU'A 3 II. A.M. MARATHON -
LONG PLAYING 'COCKTI'AIL AVEC LES OICIIES-
TRES SUIVANTS :
SKAI-SHAHI D.P. EXPRESS COUPE CLOURE
TOTO NECESSITEF AMBASSADORS SIOO-
GAR COMBO SKAH-SHAiH. SHLEUX-SIHLEUX
TI-CAROLE
ET D'AUTRES ORCIIESTRES INVITES
C'EST AUSSI LA DERNIEHE FESTIVITE DE SKAH-
SHAH EN HAITI.

Admission : $ 2.00

Ch. LONG PLAYING PRENDRA FIN JUSQU A 3 H
DU MATIN.
CEPENDANT SAMEDI APRES-MIDI A PARTIR DE
3 H.30 P.M. COCKTAIL POUR LES JEUNES AVEC
uSHOOGAR COMBO $ 100

Lundi 11 Juin
COUPE CLOURE QUI REPREND SON PROGRAM-
ME ,LUNDI CHIC, AU LAMBI Adr S 2 00

Mardi 12 Juin
LA FOLIE DU JOUR SHOOGAR COMBO Adm S 1 00


CARNET SOCIAL


1 --~-~--~~------ ;- ~ as II I I __- _.-- % 7 ---7


ieBBBOBOB>SOSX.i09BgO&QOBOQgOOBlBCOBOBQQOBC7


MY~YV~~rrrr---r~-rrr


I ,,


''' ..''' '':. . . . . .. .',


I


~i-;;i"~i~;~5~;,; i;~i;i~:i;~i i ~ri~iri'i)+---5 ri;---kl~'' -C~~~Y~Ym47(7~~_1ERIP------









VENDREDI 8 JUIN 1979


Problime fccial probUlme institutional


PACE 7

La question du transfer d Il'Ambassade du Canada a JhEusalem


(Sullt de la 16re page)

On ne pense pas A plani-
fier 1'avenir c'est a dire
1'age' mature de cet enfant
qui arrive le plus vite
qu'on ne le penserait. C'est
a croire evraiment que le
Monde tourne plus vite
ces jours-ci; car l1 pheno-
mine Temps nous joue 'des
tours pendables. II. n est
pas pensable que des Phi-
l a n t h r o p e s exo-
tiq'ies ou autochto n e s
s'appliquent a reitliser de
si belles oeuvres de sauve-
tage pour se voir perdre a-
pris 10 ans ou 15 ans; tout
le benefice de leur action.
On est l'economie de 1'af-
faire? Or; ce problem qui
a toujours exist et auquel
probablement on accordsit
des solutions de fortune
mirite qu'on le prenne au
srieTux qu'on y vpie de
plus pris maintenant et
qu'on lui trove une solu-
tion rationnelle car il comn
mence a gagner les rues et
les bienfaiteurs commen-
cent a en etre sensibilises
puisque dans 1'espace d'u-
ne quinzaine: le Departe-
ment des Affaires Sociales
a recu quatre (4) cas du
meme genre de trop grands
enfants qui sont encore a
I'orphb linat et qui ont des
troubles de comportement
ou tout implement qui
commencent A donner des
problems parce qu'ils s'en
nuient. A tout problem: il
y a une solution mais cel-
le-ci ne peut surgir sponta
nement; il faut que le pro
bleme soit increment etu-
die et que des Tables Ron-
des soient organisees au ni
veau des Directeurs etati-
ques on prices des Institu-
tions pour enfants. Nous
permettons de suggerer
vu 1 faudrait avoir quel-
eu"s centres de transition
specialisee etatique ou bien
privee pour recevoir les en
fants des orphelinats
qua,,d i 1 s deviennent
brands; qu'il y ait une for
ma'ion prevocationnelle a
ce Centre pour premunir le
ieune homme on la jeune
fille pour son entree dans
l'a-"ee de la vie car jus-
ou':;i; on en conviendra il
etait en couveuse.

Noun savons que plu-
sicurs orphelinats ont une
geozraphie a travers Port-
au-Prince mime A travers
le pays. Au lieu de multi-
plier les Orphelinats du
mime genre "e serait-il
pas possible d'affecter un
de ces etablissements au
transfer des enfants plus
gra ds 15 ou 18 ans pour
la preparation de leur ave
nir pour seconder aun peu
len actions de l Etat da s
ce sens. C'est surtout a l'a
venir rie vos petits proteges
qu'il faut penser: si nuus




Chaque si


deux soirees


au board d:





n' T A T


-4ie voulons pas courir le-
risque de voir nos enfants
que nous avons sauvds du
peril; tomber dans un pe-
ril encore plus grand : se
retrouver sur le pavd ne
sachant que faire ni oil al
ler ou bien se retrouvtr en
prison ou dans un lupanar.
Ces enfants ont deux pro-
blemes qui se posent pour
eux.

A) L'Intdgration social
de cet enfant.

IB) Sa deterioration pos-
sible a l'interieur de 1 Inb-
titution a cet age-la.

A) Le probl6me d'integra
tion de 1'enfant .dans une
society nouvelle est une
question de technique. Ce-
la ne peut ni ne doit se
faire de n'importe quelle
fagon.

L'enfant s'est deja adapted.
a un mode de vie a 1'inte-
rieur de institution il vi-
vait dans une society d'en-
fants organisee tout express
pour lui. Maintenant il est
devenu ut adulte: il doit
affronter la society des a-
dultes et descendre dans
1 arine de la vie.

Le moyer. le pus direct
et le plus logique est de
lui trouver un emploi. Par
consequent; il doit avoir
un metier ou meme une
profession exception/elle-
ment qu il acquerrait ta,-
dis qu'il est au Centre de
transition don't nous avons
fait la suggestion. Nous
sommes un peu inderise
pour fixer 'age auqouel u,
Lnfant duit etre deplace
d u, urphelinat un Centre
d Accueill pour formation.
Serait-ce 15 ans serait ce
18 ans ? Nbus jetons re
sVus problemne dans les
debas: ;. -u bun jugement
des Tabl' I todes. Le faith
social -,t plus important.
()u en ore on peut initres-
sr les idustriels qui n'he-
siteront pas aider a solu-
flonner de problem natio-
nal prendre ces raids en-
fints en stage appropri'
aux types d'orcupations de
leur atelier les biens for
mer pour les engager e
suite.
BP Parre que a) le sie-
jour trop prolonged de len
fant a l'orphelinat risoue
de fare trainer e,, lui des
reliquats d hospitalisme.
Nous avons deja expliquo
dans un lointain article:
en se le rappelle: que 'bhos
pitali me est ui manque
d'affection ou'eprouvent le
enfants a I'hopital: par r"
cochet: ei Institution et
mime dans sa propre famine
le si on ne faith pas atten-
tion a lui de facon special
le. Cette care.cc en affec-
-----------ys aef


cmaiue


sdecantracle 25


2 la viscine





IT A TJTT A XNT


KUYIAL nAIIIAIN




HOTEL



Le mercredi : deliux buffet -


barbecue



L- samed!, : soirie show



avec fes BALIND'JO DANCERS


et un somptu2ux 1 uHet



,cuisine de tous l~s pys,.



L'Orchestre du Roi



Animera les 2 soirees,



pour le plus grand plaisir des

amateurs de bone musique



Asp f>>^>>->>>^>


tion; vous vous en souve-
nez; est dfUte justement au
faith que le trop grand nom
bre empiche de se pencher
sur chaque enfant de fa-
gon special.
b) N'oublions pas non
plus ce fait psychologiqie
don't. nous avons parole 11
y a quelque temps idji
que 'les trois grands besoins
humains primordiaux au ni
veau psychologique sont. :
a) Le besoin d'aimer et
d 6tre aimed.
b) Le besoin d'etre pro-
ductif c'est a dire de se sen
tir utile A soi et a la soci6
te; de travailler; de pro-
duire.
c) Le hbesoin d'etre oonsi-
dere; d'&te.e apprecie.
cie.
C'est done le second be-
soin (b)" qui eaonerne no-
tre jeune protege. Alriv6 at
un certain ate 11 a besoin
de faire un travail utile; i1.
a besoin d'argent; pourquoi
pas? il a besein de se sen
Lir ind6pendalt; de pour-


voir a ses besoins lui-me-
me et il a hate de vair le
monde; tous ees ,besomin i
ne son't pas rencontres pro
Voguent assez souvent des
troubles de comportement
chez le jeune homme-en la
jeune fille., i .
II nous faut onir nos 1-
dees et chercher ensemble
pour trouver une solution
conte que cofiAe; A ce pro-
blime cuisant. Nous nous
courbons bien bas devant
le courage; le devouement
et.la bohet de coeur de
tons ceu-la.lLAqul oa eholsi
de se sacrfiier pour le bon-
heur des paetts d4shdriais.
L'epoque n'est plus aux ac
tions inacbheves. Que eba-
cun prenwe sa piochoe et tas
se tes chases, de fagon or-
thodoxe at sartoult cotople
te. est I'sms Aeas aspects
les Dlias Importants d'un
d6veloppeient rational.
Mie Yolande PLUMMER
M.S.W
Consultante Sodiale


par Antoine MERLINO
OTTAWA (AFP)
Le declsw'n du nouveau
gouvermement caadlen de
t-qnsferer I'Ambassade du
Canada en Isra2s de Tel-
Aviv a Jerusalem est Irre-
vocamble.

Le message a dti lance
mardi d'une manire claire
et ferme par M' Joseph
Clark,' Premier Ministre (pro
gressiste conservateur) au
course de sa premiere conf6
rence tde press teaue apris
son entrde en fonctlon offlt
ciel Ottawa.

La vigueur de la prise df
position de M. Clark, sur un
sujet qui avalt suscie: une
vive controversy au COUrs de
la campagne edlectorale n'a
paq marque de surprendtr?
observateurs et dtnlornates
dout certain y violent la d6
termination du gouverns-
jnent de M. Clark d'lntli-
chir la politque exteieure
canadienne 'au Proche 0-
rient dans un sens qui ris-
que de lui faire perdre son ca


DC-10 : L'avenir de Mc Donnell Bouelas


N. Y. AFP)
L avtur de Mc Donnell
Douglas. consaructeur des
DC-10. suscite ne plus en
pies tdinquletuue dans les
mlUieux adroua-itlques et ft
nanciers amincains apre.s
le rctrait du ce;tificat de
navigabilite de 1 anpareil
La plupart des aralystes
de Wall Stre. t avaient es
t-me que le.s DC-10 repren
draient rapidetment leurs
vcls it que la, ident du 25
Mai a Chicago. tans lequel
275 personnel tnt trouve la
mi,:'. serait ,e oublie. Au
jord huL. ils estiment
qu 11 es; possible qlt 1 atc-
Sdi nti a)l cai 32e 'ait coup Ila
tal a1u 1 1'10 entrainant
pt ', tr l-e I ,raitr de M
DI 'tllh IDou'-: >. otroisienis
runtlltructif i 1 .i0e1o1i tLquetLh
ait llletC :.. J' I aviationl
ClOc lit nll ol a I s qu

(1 ii iir I' ( is 1. )1 IC t l
. la ilu art ,, sr p,

Svie i ii s les I I( LD iim
i.c, tr ,.

Vcrs une large"
victoiree eu Parti
du President
Sada1*

LE CARE (AFF)
Les premiers resultats
parties des elections legis
latives egyptiennes annon-
c e s dans la niut de
Jeudi a v'e'nded i a I s -
sent p r c v o i r une
grande victoire du par
ti national dimocrate
IPND) du President Sada-
te.
En effect: les candidates
du PND l'oepont emporte das
routes les circonscriptio,,s
don't les resultats sont de-
ia connus.


Au Caire: les premiers
resultats indiquent une
tres large victoire du Pre-
mier Minlstre: M. Khalil
ainsi que du Ministre de
I',terieur M. Ismail et de
son epouse qui seront proba
blement elus avec plus de
90 pour cent des voix.
A Alexandrie; les candi-
dats du PND out reported i
les quelques 15 sieges don't
les resultats ont kt6 con-
nus; battant ainsi trois fi
gures de proue de l'opposi-
tion: M Aboul Ez El Hari-
ri; ancien deputy et candi-
dat du rassemblement pro-
gressiste unionist (RPU-
gauche); M. Mahmoud El
P Kadi; ancien depute et
chef du parti en formation
. du nFront Nationaai (desi-
.rant grouper 1'opposition
tant de droite que de gau-
che) et enfiv le Cheikh A-
chour; ancien depute ct
candidate independent.
D'autre part; le vote a
St6 annule dans la circons
cription de Chebin El Ka-
q nater (Nord du Caire) a la
suite ad'irrdgularitis dans
les bulletins de votes.
Le Ministre de l'Intirieur:
M. Nabawi Imnail a dd-
clarid A 1'issue d'une tour-
Sne d'iospection que 'les
elections se diroulaient
days le calme malgre quel
ques incidents mineurst. La
press: quan a elle; signal
le deji deux ,norts et dou
re bless.s i la suite de ba
garres a coups de feu centre
candidats; notamment A
Kafr Chokr (Delta) ou le
chef du PRU (gauche); M.
Khaled Mohle El Din; est
candidate. .
La press qui fait tat
de nombreuses bagarres a ,
coups de lriques: ote qu'un
candidate a inddpendant .
s'en est pris i u- commis- i
saire de Police.
Les resultats officials des
elections seront pabli d
I vendredi tandis qe ie Me-
cond tour de seuratin dedpar
tagera le 14 bitn les canldt
dates en ballotage.


dernier. 11 a p.rdu 60,3 mil
lions de Dollars sur ses ap
pareils commerciaux et en
registry 230 millions de dol
lars de benfices sur ses
contracts militaires.
Mats si 1 administration
de 1 aviation civil am6ri-
caine (FAA) 1 obligealt a
redefinir la conception du
DC-10 il subirait d enor -
m-s pernes ftnnaneieres, sou
lignent les analysts
Mr Donnell Douglas es-
perait que ion plogramme
de DC-10. land er 1968. de
viendrait profitable en 1981
MaintenUnL. dans la mtiJ-
I kir, des hyposihises. le
,,it de 1 accidtit, o et ses con


P'ROCHtE ORIENT
Accusaticnqs
sovietiques
SLa i Soi .c '.: a ;i.o''sia
deinonce vteniidrd. I.s plua
diu 1 Pitnl tgionl dj's i111'S i1
t. 111). im n ot' dcs .dulS ri's 1)'.
trolletn-cs ian f ')]'e Per-
it p. lenni l I it
Li, (5 ,1 d,i :, s;'v'".,'t it;
a.' i.rnrt( qut it E a s LI I s
)iu ;r in: ( i I tll-.yir en i '.S
dc cri.'c aiu Prr-Ie Orienl I
ni lorce d cn 'rnn 100 000
homes qui aitraient pour
mu, soon de .dleih'bt'fiO in-
tcirc.- v:taux d,'s Etats U-
n s en assarai:' le ravlta'l-
lement en pOerole du payr,
SSovietrkays Ross'a* sou'li
ge e ecaracepre provoca-
tour, de cc genre de pans
et cst me que 'es Etatc Un s
enLendent defendre a n ins-
port que' pr'x dans cettfe e
gion du monde leurs pos.-
t:.'ns affo'biile apres la chu
te du Chah d Iran


sequences sera de 20 mil-
lions de dollars.dont 10
millions d tnremnit6s aux
families des victims. indl
quent les analysts
Selon eux. 1 abandon
du programme de DC-10 fe
rait perdre a Mc Donnell
Douglas 100 -nillions de
Dollars. sans computer les
process des companies oui
se retrouveraOlnL avec des
appatels .inu lisna bcs.


ractere de eneutralite et d'6
Quiltbrea.
Ainsa les Ambassadeurs a
Ottawa des pays membres
de la Ligu. Arabe ont vigou
reusemert protestL mercre-
di dans un communilue,-con
tre un project qui, s'll ae con
ereftsalt, constltuoralt, affair
ment-11s, une grave attein-
te a la souveratmet6 et au
patrimoine moral, cultur-1.
reUgleux ct historloue des
pays arabesi..
Pour le moment, aucune
reaction n'a tke enregistr6?
dans les mileux offitcels ca
nadiens a Ottawa. Les Am-
bassadeurs arabes viennnt
de sals'r le Ministre des Af
fires Extirieeures. Mmne Lo
ra Macdonald, d'uhe deman
de d'audienoe urgente pour
dibattr,' de cette question.
et Us ont tous I intention ao
prend-on de source Infor-
mde, d'assister A cette rou-
nion.

L'orage sons S1quel d6bu-
te l'activiti diplomatique de
la nouveUlle quipe conserve
trice a Ottawa 6tait prdvisi
ble au chapitr? des rela-
tions arabo-canadienne. sou
ilgnent lea obseryateurs.
mais la v'vacit6 de la r6pon
se des Etats arabas laisse
prisager des remous et une
tension inhabltuel enntr' Se
canada et les capitales ara
bes.
Sous le precedent regime
liberal dn M. Trudeau, la di
plomatie canadienne. so';11-
gne-t-on n'6tait en effet par
venue grAce a son non--nga
'rnm"nt h',a'-ti-er lPs svm-
pathies a la for's d'Israel et
d s pays arabes.


M Clar'l h'a pas enEior
pr4eae A & q)aue dale eralt
rdaPsl le transfer ide 1nAm
bassade, Indiquant slmpl'-
ment qu'll apprtenalt a
present au Minlstere des Af
fares Exterleures de ritll--
s'r cet engagement pohti-.
que.

SI l'on en juge gar la de
march canadcennd qui se-
lon l'Agence d'lnformat'on
du Moyen-O.r-nt ti.lena, a
rait djh elre [a r autprt- dta
gouvernement egyptien. Ot-
tawa se '%ut rp -"nr I
I'6card de ses lntrlocuteure
arabes d'autant que It. !r.-
teri,s conomlques liant le
Canada a un certain nom-
bre de pays arab-s sont loin
d'etre nigligeables.
Les observateurs rappel-
lent en particuller que prds
de la moltld de 1'approvl-


etornetneent en -pt ite de
I'Est du Canada y c mprls
le Qutbee "st assar, ar lea
pays producteurs dr Oolfe
et que de puissantes socid-
te canadlennes t li'? Bell-Ca
nada imaterel le tleptonlque
et el'ctroniqrel ont palse ces
dernolres anodes d'mpor-
tants eont-'uts av.c eotam-
ment I'Ar.Able Saoudlte, '1-
ran et I'Alg.Eie.

D'ctte essintielleamnt par
le souci do se rallier 1'impor
t a n t electorate us ,ocasa-
dien (Montrdal e Toronto
comotent ensemble peAs de
500000 julfs originaires en
majority des pays. de IEst
europ6en). La decision de M.
Clark pourrait, estiment les
observateus aussi par con-
tre coun entrainer des e-
mous Tolitiaues et c conomi-
ques A l'intirieur mime du
pays.


Attention! Attention!

COMMERCANTS, INDUSTRIES ET PARTICULIERS,
PLACE TOUTES VOS COMMANDER URGENTES DE
N'IMPORTE QUEL ARTICLE DISPONIBLE AUX
ETATS-UNIS D'AMERIQUE, A L'ADRESSE SUIVAN-
TE :
Les services

Commerciaux et industriels
71, Rue du Peuple, Port-au-Prince Phone : 2-1720
LIVRAISON RAPIDE ET A DOMICILE EN 48 OU 72
HEURES.

wge- .Azsvso a6sooeasos/o/o.*oc


rages aaigssantes



Oragees amaignssantes.- 11


lestr aintenantlsitaciled'avoiruneligne Si votre gourmandise est plus forte que
partaite si vous &tes a un age o 1'em- vnr bonnes resolutions..
btonoiint menace
S. voir activitL sedentaire favonse les Fugoa depot
oourreetst de graisse.. JA En vence dans routes les pharmacies ,
S to'.,ue e" Repubiqeue lederale 0 Alemagne 1 E Scteurct Pharmwerk GmbH Apoenweer/ Badent


-I" -gag e



L mining tabtets
SDfagees amaignssantes


uuv-a


raeog.iaaagogoooooooao'go :


PENSEZ A L'AVENIR!


Les prix du petrole montent en fleche...


TOYOTA


La fagon la plus conomique de beneficier


de la quality TOYOTA


LA STARLET A EN PLUS une suspension ind6mendante, 6quio6e de resorts a boudins aux

4 roues, ce qi ui permaet d'etre aussi souple .et stable qu'ne grosse volture.


HINOTO. S.A. Rue Pave Tdl: 2 0658
, -


STARLET


' ~rsrra Irr U- II~ ""I ?I~ ~-- ---


7


-~cn-TloruK~n,~-~ar~wwJarvruu~-


I,.., In -0roe 1nca.,TIa.


I~,,,.,-l~a~,rruL,1 U--L1---YjYy~i I~_I1YI--LP --~ LI^-I~C;L~-~--- C.I-~L~L-~ilL~;Jii;~-*iTiLl~iL-iYL*_









VENDREDI 8 TUIN 1979


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT


En Salle I Vendredi. et Samedi 9
LUCKY LUKE de midi a 4 h et h 6.30


SALLE I $ 1.50 et 2.00
L'AMOUR EN QUESTION


Midi 2 heures 4 heures en permanence% 4 heures 10 et 8 heures W

CE SOIR


$ 1.50 et 2.00


iSALLE III


$ 2.00


Cours apres moi que je t'attrappe


cour Lout apptLeil de nauue ,"ucule
'voyez Aux unaes nonores
Pour tout materiel electronique
Voyez Aux Onues Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Unaes bonores
Pour tout en matiere de Television
De l'antenne au recepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
l'entretien de vos disques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou electrique
Voyez Aux Ondes Sonores
Violonistes, Altistes, Violoncelliistes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonpres
Pour vos radios et cassettes pour voiture
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos enregistrements : tape ou ruban magnetique
cassettes, cartridges sont n6cessa'res
Yovez Aux Ondes Sonores
Voons aver besoin de cables
Slectroniques nou lectrioiies
Vovez AuN Ondes Stnores


Aux Ondes Sonores


Tout... dans tous les domains
41 Rue Macajoux Telephone No 2-3821
Au Service du message sonore


Bombardement Communique du
d'une ville Directeur de
controlee par les l'Institution
(Suite de la 1ore page) Oswald Durand


fire axoir ces villes sous
son contr6le.
Dans sa premiere referen
ce depuis 36 heures a la ba
taille dans le Sud, pres de
la frintiere avec le Costa Ri
ca, 'le cofhmunique declare
que les pluies intense .qui
se sont abattues sur la re-
gion ont ralenti les opera-
tions
Larmee nicaraguayenne a
valt announce mardi une
grande offensive pour en Ii
nir avec les commninistest q'ui occupent
depul onze 1 ,'irs plusieurs
collides voisin's de la fron
tiere
Les guerrilla os seilon tIar
mee. auralent eu 120 morts
et 80 blesses.
Dans la Cae.-ale qui est
paralyyee dep'us lundi par
la greve eii. t .ile declen-
che i A appe! 6's ' t+ i ctnl .:.t 'd activity
avail rtprlis Il, s ;es ani e-
rts tnctees palr 1a plule bat
laltt iunr' p e d'' s i' au o-
erBa q es lt ar ; intl

p t- Mil i- i ill- 't ri t .' I c



1 ,. M l .\ t'. , I( A l ,, -
; oil ',I Pll i Illt


Puisque; pour prix des ,e-
minents services rendus i
la Patrie depuis trente -
huit ans; en formant pour
le pays des elements qui
brillent dans tous les do-
maines; tant en Haiti qu':
l'etranger; en fondant; dd-
puis 1941; cinq grands col-
leges qui fonctionnent it
plein rendeme ut dans le
pays; et beaucoup d'autre.
oeuvres d'ordre cultural et'
social; une certain pressed*
ignorant tout de 1'ethique
professionnelle; se fait
complice des elements de
desordre et des delinquants
de tout poil pour tenter de
briser ue oeuvre de haute
portee patriotique et porter
atteinte a ma personnalite;
en me causant des domma
ges materials et moraux;je
suis enfin decide a appli-
quer sans faiblesse la Loi
sur la press centre tout
contrevenant. Et je passe a
l'actiot immediatement;
cest trop ecoeurant ce qui
se passe depuis quelque
temps dans un large sec-
teur de la press haitienne.
11 faut en finir.
Fernand VICTOR
Avecat I
Normialien diplomnc
SN.B- Je rends hioniiiage
1U l)ir't-leur de La Vorx du
etiiple. le Pasteur Azor;
tOin eU I io lon esprit d'ab;a
iidoner uii jolur ses 'ecrasan
t" octm uations pour venr
oe reii eigner et ecinpioflt'
dIe d tlOltitillis coniplle('
sipr I,'Od,).cssc do d Fernti)l
\Niltor e dtie sot, Institu-
linn>, t.oninli I 'a crit tit
ancletn Clve de l'ctablis-
senient dans un poeme de-
die au Dircctcur: qu il a
intitule ainsi
re le soleil: parce qu'il a
des taches?; a ecrit feu
Louis Mercier.
x X X X
Dt CL RATION
('()PIE
Dans la bataille a mort
que mene le Pasteur Vic-
tor; notre sero,,d pore et
notre bienfaiteur; centre
les forces d diable: nous
atoussirnces: pensionnaires
a 'lInstitution Oswald Du-
rand: declare's que le
Pasteur Victor est un
grand chretien et un grand
educateur: qui nbus harce-
le perpetuellement a tous
les instants pour veiller
minutieusement a L otre for
mation morale.
Port-au-Prince; ce 7 juir
1979
suivnt les signatures: unt
trentaine de demoiselles


Coin du Jardinier


(Suite de la lere pEge)
ces de ne pas epousser.
Mais le refus de la tail
le, un 6mondage trop le-
ger et mal dirigd causent
egalement des torts consi-
ddrables. Ils aboutissent a
une domination general
des functions vfegetatives sur
les lonctions Iepioducti -
ves. Qoujiqe sans'lleurs et
sans fruits, la plante sa
nemie et vieillit. Dans le
cas dre arbrs frultiers. les
plants atteignent une hau
teuti demesuree qui rendent
la cueillette et .1 entretien
cnereux. On aboutit a une
density exag6ree de la fron
daison, une production bien


Affaire Heritiers
Alice Dalencour -
Carmelle Heraux
IMPORTANT ARRET DE
LA COURT D'APPEL DE
PORT AU PRINCE
Hier 7 Juin; la Cour d'Ap
pel de Port-au-Prince s est
pronounce sur le litige op-
posant les Heritiers Alice
Daletcour ia M a d a -
me Carmelle Heraux.
Elle a coifirme le juge-
ment du Tribunal de Com-
merce condamnant cet te
derniere au deguerpisse-
mnnt iuisnediat et aux donor
images pour occupation ilii
cite depuis le 28 fevrier
197:3 de l'iinmeuble logeat
I'lhotel Ouisqiieyva.


nale ou triennale, des rd-
coltes de fruits maigres.
La meilleure taille est
une taille annuelle qui
tient compete, suivant les es
pieces, du temps de floral
son et de fructification. Ce
pendant, une tajile mode-
r6e. une tallle d entretien
se fait en tout temps Elle
elimine les branches mor
tes. les tiges cassaes. les
fleurs fanees, le gour -
mands, les brindilles qui
se genent. Elle supprime
une branch indeslrable
tandls que cette branch
est encore }eune et que la
blessure ainsi ouverte est
de fable dimension. Elle
assure toujours une coupe
franche sans bavure et 1 u
sage doutils fonctionnels
a toute son importance.
11 est pour la taille des
moments plus propices que
d'autres. Les jardiniers
h a i t i e n s f i x e n t
volontiers leurs o p e -
rations de taille annuelle
au 2 fevrier. C est genera
element valaole pour beau
coup d espees qui. apres
une period Je repos de la
vegetation eti une mise en
reserve de -naueret nutriti
ves se preparent au prin-
temps caraibe

Ce ii est po'nrI'ant pas une
regie iminuanIta,' et Ie ca-
price d une a.nitee seche ou
pluvlt use pett fi, tisser bien
des calceuis
Courtoisle de la
DARBOUCO


LA DARBOUCO
a recu pour vous des semences et des engrain
SEMIENCES DE LEGUMES VERTS
SSEMENCES DE POMMF DE TERRE
DES ENGRAIS POUR EN ACTIVE LA CROISSANCE
LES MEILLEURES SEMENCES

LES MEILLEURS ENGRAIS
A LA DARBOUCO
DARBOUCO S.A. Rue du QUAI





A VENDRE

Renault 12 -. 4 roues motrices

en excellent etat

Sonnez le 2-2114 ou le 2-4754


Activites
Culturelles
Lundi 11 17 hres 30
CINEMA : tistesa. Un film de Marc
Allegret. avec Bernard
Blier, Carette Dalio et Odet
te Joyeux.
(Des etudiants du Conser-
vatoire jouent a 1 amour et
a la mort Une jeune fille
ne se reveillera pas).
Entree : 2 Gourdes
(1 gde sur presentation de
la carte de la Bibliotheque
Mercredi 13
THEATRE -: -Ti Crab et
Grenadines par le Centre
dramatique franco haitien
(seance r6serv6e a la Socid
td haitlenne de pddiatrie),
x x x x
LE CENTRE
DRAMATIQUE FRANCO -
HAITIEN PRESENT :
VENDREDI 8 JUIN 1979
Saint Marc

XX x
La Bibliotheque de 1 Ins
titut Frangais d Haiti est
ouverte du Lundi au Same
di, de 8 heures 30 & 12 hres
30 et de 16 heures 30 a 19
heures


LE DEPARTMENT DE
EDUCATION NATIONAL
INFORMED

Circulaire aux
Directeurs et
Directrices des
ecoles primaires
nationals
Conformnmeent au pro-
gramme d'amelioratio, pro
fessionnelle des cadres de
I'Education Nationale envi-
sagee par le Gouverne-
ment; la Secritairerie d'E-
tat de i'Education Nationa
le porte a la connaissance
des dirkcteurs et directrices
nus; battnt ainsi trois fi-
des EcoleA, Primaires Natio
nales que les lIspecteurs
de 1'Enseignement Primai-
re seront desormais nom-
mes par voice de concours.
En attendant qu'une le-
gislation adequate en fixe
les modalites; le coicours
sera organise par les sins
des Inspecteurs Departe-
mentaux
11 convent cependant de
noter d'ores et deja que
n'y pourront etre admis
que les postulants qui reu
niroit les conditions suivan
tes :
1.- Etre age de 30 ans
au moins et de 40 ans au
plus.
2.- Etre detenteur du Bacca
laureat 2eme parties ou du
diplome de fin d'etudes
normales.
3.- Avoir ete directeur d'e-
cole pendant 5 ans au
moins; ou avoir milite
dans I'enseignetmeet pen-
dant 10 ans; don't 3 ans au
moins dans 'Enseignement
Primaire. 1 1
4.- Etre de bones vie et
moeurs; selo" iattestation
du luge de Paix de son do
micile.
En conseouenee; cette Se
cretaere d'Etat leur dean
de de bien vouloir s'abste-
nir de toutes demarches en
vue de bencficier de promo
tion au poste d'Inspec-
eur.
Los Conseillers Pedagogi
nues ne seroet pas admis
ja particiner ce c oncours.
Josenh C. BERNARD
Secretaire d'Etat


S1-4 n .. ..


I Soiree d'adieu des


Skah-Shah

Grand bal d'adleu des Skah Shah a

Cabane Choucoune oreanist par at

ieroupe de jeunes samedi 9 Juin de

9 h P.M. a 14 A.M.

DISTRIBUTION DE MAILLOTS ET DISQUES
SKA SHA


Show et blagues a minult avec

Fito Pope.

Admission: $ 4.00


2


i


S SALLE II
MIDNIGHT EXPRESS


SALE IV $1.50
UNEFEMME FIDELE


II ~ ~PoffTj PRINCE


le passe-partout


la voiture economique


pour I'economie d'aujourd'hui





S41 S UBA RU


automeca, route de laeroport


-i~ -p-p--~-s~--~C~4Plnrnrr A r ~aaeh~s~maan~ &uda I ~aa~a~Pli~


- ------------
WAMAAWl sun


~w~L0~333D~3300e~ ~3~J~VrC~C~L~r~


.. ..... .r r
------------


Il


CA'~S-~-~'*H~YYn~'~L~-/~-/a~C)~~-~Nr//


~_ -t-- Ic~- IB- a ~--LC-- -, C I I ~-C


~I - , ,- - - -- --


- ----


i


RHODESIE :

Reaction a la
decision
americaine de
maintenir les
sanctions
economiques
SALISBURY 8 JUIN (AFP)
L'eveque Aoel Muzorewa,
premier ministry de Zimba
we-Rhodesie, a declare ven
dredi que la decision du pre
sident Carter oe maintenir
les sane ions economiques
contre son pass etait sun ac
te innumain de la part d'un
bon chretien>.
ce nest pas la fin du mon
des, a ajourte 'Eveque Mozo
rewa.
Le Premier Ministre de-
vait faire une declaration
plus tard dans la journee,
apres avoir examine avec
ses proches collaborateurs
la situation creee par la de
cison du President ameri-
cain, indiquait-on de sour-
ces proches du Gouverne-
ment.


Lettre ouverte a
Madame Mona
Guerin
ISuite de la lere p)ge)
Soulfrez que j' rappiellc eel
Le pIereniptolir, ipliqtue de
Clement Vatlt''l. iti iW Ie-
ninllste. Insulllsaizeiiielt re-
Ilechle. qui riprociail a la
gent mnasculin d accap.irer
tles mots avec eL sins ti,
niuet Ilinal Le ,,pirlitul -hro
nliqueor de souimeltre, ae- I
ameil pluy at enti de l1. pro
testataire. lIa : 1' nte, goile-
reuse courtoli c cities Immor-
tels academic.eL'ns qui. brj-
vant le courroux de Saint -
Pierre, se reservent vicei
lavec <,e, muet final) et, en
change elegani.. .donn'ent
aux files d'Eve vertu.. '.
iJe umini donni par-
ce qu,' amn'' que cliacun
salt 1- origin e e yvmloigl -
que de 'verCi;h e:'t 'latin,
Q virtus>. geni f de vir,
soil : home. en franc-'.i
Veuillez aer'er, Madminim.
avec mes htm' les et respect
tueux hommn -. mes s.ilu-
tation.sa o *i., ..
Maurice IZAIRE
Madame Mona Guerin
+Le Nouvelliste,
Rue du Centre
Port-au-Prince. Haiti


GAMBLE :
EPIDEMIC DE FIEVRE
JAUNE
UN MILLER DE MORTS
NATIONS UNIES
(GENEVE) (AFP)
Plus de 1.000; et peut-e-
tre 1.700 des 535.000 habi-
tants de Gambie soit morts
de la fievre jaune ces der-
niers mois; a an ponce ven
dredi l'Organisation Mon-
diale de la Sante.
L'OMS precise que 95
pour cent de la population
a iet vacciice ia la suite
de cette epidemie qui a
commence en octobre der-
nier et semble mainteiant
jugu lee.
L'OMS estime que 20 pour
cent de la population a t6
vraiment malade; et un
tiers infected mais sans gra
viti; l'organisme humain
ayant cpombattu le mat
sans aide med.cale.


I


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs