Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10407
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 31, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10407
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text






IMPERFE -cI CIN OIGINAll


Les presidents -haltien et
dominicain se so'nt rencon
tries ce matin sur la frontier
re haitiano aominicaine.
Cette rencontre officielle
s est deroulee en deux pha
ses : Le Pr6sident Guz -
m a n accueillit d'abord
le President D u v a -
lier qui devait quelques ins
tants plus tard rendre la
reciprocity a son homolo-
gue dominicain, a Malpas
se.


Des discours f,-
ges entire les deux -....
tat qui ne manquerent pas
de mettre 1 accent sur la
portee de la rencontre du
jour et d affirmer le renfor
cement es relations haitia
n o ddm i n i c a nes.
Un accord de base de coo-
peration a ete signed par les
presidents Duvalier et Guz
man. Cette cooperation in
teresse les domaines cultu
rel, technique, commer -
cial. economique et scien
titfique.

Les deux chefs d Etat ont
eu a la fin des ceremonies
officielles, une conversa -
tion en tete a tete.

C(ette rencontre Duva -
lier Guzman marque. de
I avis d observateurs. une
tape dans les relations hai
tiano-dominicaines, carac
terisee par un rapproche-



Ce que Fut le
protocole de la
rencontre





S s Aiix rl\ .-
k-,'i Ai A II I Iti 1,i



Ii -. d ii] n r I. t. '( F
i i '( :l i it i( I




i :tt' M lsiti A n' l i'i/

MIonsifur Je>n C..Du' -i
lier a iraverer la frontle-


Le Che! dE'a* Ha.l:en
11 umiia!line du Ci 'hi d Fat
D ,nniiicall rr cit -i hn -
-i'' m ilit..i.re Hrmi-.e.

d- 21 cip de Cci I



b':rne d honrlp,' ,i 'i }' P'e
sdint Guzman ad> c1

au President Dva.dtr Fe-i
Se d- Ch,"f d E. Ha-


Lcre uripant don- e d iE
-, in .ci' de i .Acord. d.
Ba e de Cooptra- *
si-= en t leo d .-x C1-:- c. E












d Te

b d Ho-e

2 Sor. Exdcellenice le Presi
d .r d Va i ie i.i Republi-


1) d1,n ICe a
I f- Ci Ci.a Dh1iie d Ri lii


..i i i !A dii Ch tef
c F' ii'.. n ecou tes



Iri fp on revue
11s iaen l-Ied Csie a ei
d'i 1 i :ir l d 1 lit. an



i .n1 I -,'a.ri (' d '. 'ru r
ii 2. 1 il r .l I ip c t't"'PS






I.), d iinniur n df Prst-
i' i i 'uslitr adresse q'] r
Pri s droprs de io Irvr tile

pn.oe du Chef d'Etat Domi
n Cain

Lectr r Est donne c d te P

Bas r de Cnpora on qupe si
inent lesi duex Chfs dhE-


Apres une breve conversa
tion I!s signen' Ie tpxtei
francais de la declaration
cIntoint1 It lectiCrl en est
donnee. Champaenre Toast
EnsuIre. le Prsidment Guz
man. accompagne du Ptresi
dent Duvalier. quitte la tri
bune et va recevoir les hot:
neurs militaires. Hymne Na
tional Dominicain.

Apres un snlrelicn prloi
sur la icane fronlAere. ld
deunx Chefs d'Etat s sepa
rent en se donnant accols
di el regagnent leurs Cap
tales respectlives


centre de ce matin.'
Cet entretien aqui durat
pres de 75 minutes eut lieu
apres les ceremonies proto-
colaires. aUl course desquel-
les furent signs une d6cla
ration commune et un ac-
cord de cooperation. Voici
le texte des deux docu -
ments :


Le Gouvernement de la*
Republique d'Hlaiti et le Oou
vernement de Isa Rpublicuei
Dominicaine.

Soucieux d- muintenir et
resserer leS i-. I -l,_il-h
et geographiqu *- qu uiins-
sent leurs deuY Peuples:
Conscients de la necessity


Declaration coniointe


particuller aux dispositions
des Tralles et Conventions
auxquels les ElaLs Halit nl
el Donlncairn sont parUes,

21 Leur decision conjoin-
le de mnener ulne poiltlqu'
de uoldarnie et dc collabura
tlion dans lous les domai-
les susc-ptlbiles d accelerer
it- de eloppenilenit eo'iolnl-
ue 5ti.ade dt Is Prol
p:.- I espe'tits
Liti (i S!ll! I it'ihll Cit Bai I t
1 i lin terl ,iilu siln qui.t ii

ii i O It dl .. i ii n li

[. I: tt l l it i t I N ) t


volonte au benefice des deux
Peuples
31 Leur ferme resolution
de se consulLer periodiqu.?-
nient pour determiner les
positnonlis respective d.,s
deux E'ats dans les OrgaD n
si 1Oln mnrondialies et recoi-
nales et n tV u '5s c'r -S
ances poth unI affectler la
pul e' hl -et'-ll'te delay Re
publilue d Haili el d:' In Ri
pnbllque Ditoll"i llt'a e


Pi'csidetn, a Vi' de i,, He-
i' i i:.. i, .. ii ] t.,.


NAI N1 / 'iti t I dIIl i-I
llt'upu) lilhqu 1)(o in icalliene


;JMIfU 31 'MM ID
By.~ S&Lal a


La rer centre


des Presidents Duvalier

et Guzman, ce matin


Les Presidents Duvalier et
Guzman ont eu un long en
tretien en tete a tVte, a 1 in
terieur d'une comfortable rou
lotte installed ehitre les
deux estrades d'honneur a
menagees de part et d au
tre de la frontier haitia-
no-dominicaine, a Malpas-
se, siege de 1 historique ren




Persuades que le terrioi-
re de I lie don't les deux
Etats partagent !a Souveial
ne'e sur un plan d egalite
et de respect muauel cons-
titite dans ia Mer des Ca-
ra:bes une entire historique
et gieographlque-
C(unvainus que le Peu-
Il-s Halitills et DomniliiLa iii
sult unls. par un detsint ill
sulals e culldn ti.e duli i er
lie1 it "Clleniflil' ltai't'lil' e.V












] dt'r *I;t!f ] I l
,; i Cl s orl,"i.









iti ie-ert aux pnnIipes d0'
a Charte- de ( iOr"anlsa'.elini
des Na.lons Unies aux re-
gle's d i droi positf du S t
teme In*erarmericain et -


ment sensible des deux peu
pies dans 1 identification
de leurs interests commons.
De grandioses ceremonies
ont ete organisees des deux
cotes pour marquer cette
rencontre historique. et nos
reporters sur place. nous fe
ront, une relation detail-
lee de ces manifestations.


^ I -^ -^"- '* ^











ONDE EN LE PLUS NCIEN QUOTiDN D- MEMBER D ASSOCIATION INTERAMRICAME DPR
roNDE EN 1890 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAIT MEMIBRE DE L'ABSOCIATION INTERAMERICAINE DE PREB3E


DIRECTEUR ; LUCIEN MONTA#8
ADMINISTRATEUR : Mme Max CBAUVET


T616phene : Z2- 4 Bolte Pw 1 : 1316
Bus du Centre MN212


de promouvoir leur cbopdra-
tion flaII.s les domaines
sclen lique. teennlque, cul-
ture! et economioue en vue
de stimuler ie developpe-
"economioue et social
dt- deux Days:
-Sunt convenus de ce Qul
suit

Article ler.- Les Hautes
Pai'.ies Conlractantes pre-
pareront et executeront d'un
coiiimun accord, des conven
tions. accords., programmes
et projects de cooperation
cilniifiique techiliqioe, cul-
tureiivi econor.iique eL com-
mereiale.

Article 2 Chaque Con-
venLtrii accord, program-
nme ou pro.jel de cooperation
feras oajet d'un instrument
conwirs entacnirc qui specific
ra. entree' aiutres, les objec-
tifs de la cion'vetltion, de l ac
orid du poigrinime oil du
irot.jct les sourlces de tilln
t lliellt la diirer de 1 execu
11011 ''t is oil- :il>iiiiiis di
Chi ei des a ant s lr.rtl s
Coil I arlan es


N CAHA AL'A


Appel du Presidents Somoza


MANAOUCA A i-
Le Presidt A!'.itaslta )
Somozaa 1riii'n m, d1; nll
pressalit app': ,ux inwi ai
tous le's cito\nis du Nicara
gua pour .doll.ndrle la sou-
verain'fet nol .:,. tanils
que la grande offensive sara-


d I'gll' cw dIttr iate I ln (o,1 1

munliqulI di P;'I ( iGo 'iverne
mnlillni. Libel; I Na' iunaliste
signr dWn ~cs.rcer-1- ... ,--


LA MISERE DE' L'EDUCATION


PRIMAIRE RURALE EN HAITI

IV Sulte '. Nr 1 No d ',i


L ambineuse p(clc:iique des 11 conv:.
poe tvrs p:ol'cs pour la qu O 1.:Nf
rehabil''taion d 1 horn tion du bh,
rn- H :I-in :, pari'culie developper
tm.en: CicanI'< 111re-0ays aOi,1ole
se d'n:-'-elle les movenis 1 ticice
dC condu:re a ben 'erme ceni du b
- -i e ,i nou.i'< :,llonw 'i:r GAT V

b ,aceair r. .11- ee- a -n
i':-emiltpi -)r:mna:r ral

t1.e a l' I d -r -i "ra
c,- i.. i a. eal.' 1 eTI
c:, d- prfr'-ea G 11cu 1

-ITar. d 'ci- d De
"f a lo apeme i 19.6-77 et
S7-7 on co.state rmal- iUSIC'A) -
Lre 1t- dti;bl. nlf I nt i.e', a- Le mercre
iur absIlu, de Irnvelop 00 AM. 1
pe h';dcetaire pour 1, po.ste Ftats i nis
Erduiaton 23782200 a Jones; au
62003575 gourd s que ce- one; am
lul -ci ne pr)gsr, e que la mote; ma
ires peu en nourcentatg des la simplic
autres postes budeetalres I'Hopital
4 27' pwnir 'ncit PI, 1976-77 d Etat d H
c, -,!. 6 91 ptr cent en d'une val
l9- 78 CP"e 'auementia desLini a
li.n re tulta ':ri:i:palement ce d'urge,,
d uni plus rande dotation Etaient
etrangere aux ,-ess;urces de Willy Ve
financement ile 1 educa d'Etat de
tion. 55413375 g'urd(I s pour quc et de
1977-78,. repr2sentant 89 le Dr. Jeal
pour cent du budget total Secretaire
de 1 education me dcparte


e. de s Ital
au c- la forms -r
n 1 axd, ::- (r

17 E 8 bF 5 pour
udie'-' ', i. (ui a
a Li-.e MANI -
oila c u devati:a
e woil rnetme-ia


Pl 1i f miss.:onnaires eran
c il \ 1 .) taires de la
P c.>x elI Iance'- les organli
s'i.i)n, S thari l,'h .- de 1 e-
ringf r sF m -';.-n. a a.,su-
rer lan', b.en r ;e mal Ino-
lammT -t. da.1 ls piro\n -
SIt 1 .fo.-i- )-L> element

'0 IF C p, pa2ce 2,


Don de I'AID


opital de 1'IJniversitpe


d'Etat d'Haiti


-di 30 mai, a 11:
Ambassadeur des
M. William B.
course d'une cere
arque au coin de
-ite; a remis a
de lI'Uiversite
aiti du materiel
leur de S 4.800.00
equipier le servi-
ce
presents : le Dr
rrier; Seeretaire
la Sante Publi-
la Population;
nnot Cadet; Sous
d'Etat a ce mc -
ement; M. Alan


Un evenement artistique
PACO RABANNE PRESENTERA
SES CREAT ONS EN HAITI


Certain aiment parlor
d Art d'ectgance de bpll-s
femmcs en un mot de spec
tacle d'autre, de bons vins.
de crus milllsimcs Et quand
on parole d? ces choses-la.
on volt la France en faire
la part du lion..
C'est le privilege d'un cer
lasin gofit ou d'un gofit cer
tain. le gofit francais.
Rend Marinl, President Dl
receteur-Gneral des Produc
tions artlstiques Rend Mari-
ni de I'Hotel Choucoune et
de Cabane Choucoune 6talt.
lundi soir au Grand H6tel
Oloffson pour preparer avec
lindustriel francats. Marcel
Andre iRhum Clmenti le
programme du spectacle sen
sationnel que presenter le
8- Juln a Cabane Choucoune
Hillustre cr6at?ur PACO RA-
BANNE qui arrivera le 6 a-


vcc dix superbcs mainequlins
et Ils Iforrndables tamboll-
rinours duo group GROS
KA. qul f/nt partly du
folklore traditionnel grounde
loiupeen et qu'll fnit drcoui-
vrir aux Etats-Unis et mimne
nu Japon.
Av-c eux se trouvalt M.
Xavier de Etzaguirre qui ve
nalt dp nous parlor de vins,
de l'incomparable vin de
Boirdau..
L'&me d e s crus milld-
simds de MOUTON ROTH-
CHILD et de MOUTON CA-
DET chantait dans ses pa-
roles. faute de le fire dans
les absentes bouteilles.
Tour a Tour MM Marcel
Anrire eT Rene Mnrunl ninou
exposalent les grandes lI-
gnes du programme de la

tvoir suite page 71


Furman, Sous Directeur de
I'Age ce Americaine pour
le Desvkloppement literna-
tional (AID); et MM. Jim
Wilson et Roland Romain
de la mmeme agency.
Le Sous-Secretaire d'Etat
Cadet et 1'Ambassadeur Jo
nes prirent l-a parole a cet
te occasion. Voici; ci-des-
sois; le texte du discours
de ce dernier :
(' est aver gra,,d plaisir
que nonus vous remettoss
auiourd'hui rce materiel
medical destine i equiper
le service d 'urcence de
l'lopital de l'UniversitU
d Haiti.
Nous sommes persuades
que ce nouveau materiel
permettra au service d'ur-
gence de remplir sa fonc-
tion J'assitiance k la corn
munautc haltiiene en ai-
dant a prodiguer des sins
immediate a ceux qui en
auront hesoit.
Nous pensons nalssi que
re service d'urgence ainsi
equlipi aiderl egalemerit
les specialists hnatiens ~
sauver oIli plus grand nomrn
bre de vies humnilnes tout
en permettant aux itu--
diants en medecine et in-
firmires d'acquirir de
plus slides connaissances
en niaticre de premiers
solins.
C'est pour nous I'occa-
sion de fillciter M. le Mi-
nistre de la Santi;le Souns
Secretaire d'Etat; le Dr
Jeannot Clkdet; pour cette
heureue initiative. NouW
souhaitons que toutes les
couches sociales haitienn"
bdnaficieront des facleili-
qui seroni mies & leur diA
position.


Lie dlls eolnbatl1 sc poior-
sulli'a.ell j.udi elie i ulr-
rill'ios du Front Sandilnistie
de Liberation e forces de la
Gan id. Natio:.Ile dans au
m. quatre villes du pays
, n .'' rlcans' P
N.r:erii. ri R, -. au 'Sud
Leon et Puerto Cabezas. au
Nord.
Silon uin p(i.rti parole de
SIinci. a Nalil-nlo pe' ite
lc. dcz a 000 habit ants, d 5
km dc la fronticre avec le
Costa Rica .c FSLN est con'
pu-lcrment enri rcle par I ar
mee mail la resistance des
gu( rnlieros es' tres forte
a-t-ll aJoute.
A PRis ou i (- guerilleros
resist'ni egaicinlent, larmee
a reprii une p -i' e de la vil
Al A Le(n g a 9 krm li ouest
do Ma eu:. e' a Puer a C:)
b,'zas ia iiu:', sc poursuilt
In Iis auculn d ual n11est cunl

En fait. apr' deux ours
dic coimat "- aiurIun des
(( ux ptar :es 'n i pu donner
c' buh i':'i dce v\iolire et la
1 ,it l'n dinl I irmnedlat
n, scrib'a;i c, (,s:ier Cl n I:-
,uiI Ill de i a (. -irde Naltl' i
nAle, ni du FF:.N qu; a pro




Quiestlion d hellu es
I Goll tIvi (ment. pour
s;i p;irt, a da e liu t ve il iaerIl
,si jcudi P''i 1n" I d avolr aser
t di basee s ieux aviorn.
Qil, o l altl,rr, I c week-eIrnd
dernier h Bontrnia nu nordi
du pays 'IvioanT- qui aurleint
npporte de munitions' et des
reInforts aux rebelles
La situation a Managua.
rn rivanctli. i'anl jeudi ,-
tr Imiionrt nca'nre Aricun
slgne d'lnsurrecllon iRgenetr-
Iv netallH percepllble au pro
mier aboard Qiieques rares
Dutroulllcis de iolda(s silllon
inalent, les grades arteries

fVoir suli.e page 7)


Article 3.- La Cooperation
sclentifique. technique et
culturelle pourra revEtir les
formes suivantes :
a) RealisaUton conjointe -
de conventions, d'accords."
de prograniies ou de pro-i
jets de recherche et de recy!
clage.
b) Creation d'Instituts de
recherche et de Centres de
perfectionnement et d'expe
rimentation.

ci Organisation de Semi-
naires et de Conferences
d) Exchange d informations
et de documents
a) Octroi de bourses detu
des. de specialisation ou d(
recyclage


f) Exchange de professeurs,
d experts, de chercheurs et
de techniclcns pour la pres-
tation de services d'ensel-
gnemenL, de consultation et
d'assislance dtans le cadre
de programmes ou de pro-
jets speciflquLs.

g) Toutes outres formes
convenes par les Hautes
Parties ContraCLantes.

Article 4.- La Coopera-
tion economique pourra po.
ter sur des conventions, ac
cords, programmes ou pro-
jets dans les domaines de
1 Agriculture, de la Peche.
de 1'Elevage, de la Conser-


I f-, y~


ovation des sols. du develop
pement forestier, de la pro
election des bas.sins versants
communs, de irrigation, de
la recherche inintere, de 1'ex
ploraticn du Sons ol. des
voies de commi'uication. du
commerce et de 'I industries
et de tous antres secteurs
convenes par les Hautes Par
ties Contractantes,

Aricle 5- Danes l'esprit
du Drisent Accord les Hau-
tes Parti(- Contlractanles
s'cenr'gent 9 fire les plus
grands efforts a leur por-
Ite pour sign,'r au plu tot
les Accords -ulvants qui

ivoir sulitle paI 31


LES ENQUETES DU NOUVELLISTE


HAITI: DOSSIER SANTE PUBIIQUE

Medecin 1 ilfirlie- re et 2 auxlllires pour 10 000 habi''1 0
S0,9 lit d hospital pour 1000 1
Pai Carlo A DESINOR


La Sane Publlque elts enr
Haiti 1 un des secteurs our
I ellipii toi e du sous develop
penl t lst la plus accien-
luei' Lis problems londa-
iCentaux qui caracterlsent
ce secteur sonti la plupart
tdu teilps des conlsequences
direcLes des limitations ren
countries dans dautres do-
naliies de I'Activite natlo-
nale,. tels lAgilculture, l'ins
truction publique, les tra-
vaux publics, les communi-
cations, etc...


Au course de 1 Histoire
d Haiti, les budgets alloues
chaque anne' au secleur
Sante Publique et votes par
It' t'ilSla'i see sont reveles
dei,r..ires. l u les besoms, la
comnpiexite et le endue des
proolemes a affronter. II est
a noter que. environ 70 pour
cent de ce budget au moitns
sont afleci s aii fonetionne
ment et que seuiement unt
pourcentage ridl"ule sere is
lequipement Depuis quel-
ques annee-. co budget con
nail, en valeur absolue. une
certlaine hausse que semble
deprecler dans une certain
mesuwe,. l ifla iun galopan-
te ct ie court e!eve de la vie
Laid.' liiltcrn:iionrale a ce
sec cur p"rnel toulefois
d envisager le developpe-
menet et la modernisation
de notre sysleine de sante
publique. dans Ile seni d u-
ne mnultiplicatlion des e a-


bllsseilellls dit ,-c lhie e t die:
services oiler'.s ft li popiil i-
Lionll

ETABLISSEMENTS DVI
SANTEI EN HAITI


Lets e'alissenienl's dr' sllU
te elln Halti sent de quatrt
ordres liopitt i dispensali-
re liopital cIInir de san-I
te et dispensaire. lohction-
nanrt a partlr de budgets dei
3 types.

budget sailae problem


l h i r a i dgI I s
uIhaIlt I I it l hi il 1



Pli i'x Ia tp it, 11 i, rel l -i
its. I c iopat l de tmlelC






vhle r shHiul pae hi1t
Ja( vll r s t "' er eS






+' (vodr suite papt- 81


Interview


de Mme Ali Bhutto


KARACHI. AFP)
La Begum Nui-rat Bhutli
Veuv( de 1 in .len Premier
Mini.stre Pakistarnals a an-
nolice Mercredi qu e11e se-
ra:t candida e au p(,ste de
Premit r Mniii're du Pak!'.
toll n si tel "a' l 1- souhalt
de sup. part
Danis sa or,"nil(re, decla-
ratilo depuls la pendalsonl
de soi eipoiux la BH pum
Bhiutto a nini,'iec qii ell.
onltilnueralt le cmnibat pull
tique de Zulf: .ir All Biuti
to Calr celul cile I li l a alt
expres'senlmet it ila idei,
Liberee de;.iin. nitoials dc
iltum 'i tiX ll i;' lit Be
gcurn Blltlto. i it..h, lj s(-


IES POINTS SUR LES I



CRISE ECONOMIQUE

par IErnest BIENNETT


DIepuWi que 1'I iratnalis Ani
line de Monilerestlen eln
ploya pour la premiere rlois
en 1615 le lermi economies
politique pour designer la
coniduite a adopter par les
ROis poinl lavorlser I'onrl
chlssement du Royaume de
France. 11i est d'usage le
frainQals donnan t Iioujours
It, ton que 1'on evoque
(etie expression pour parler
de I'acltlvlt6 conomnlqug des
soc(ieas modernes


Nicole St Victor travaille a un concourse
International de chant aux Etats Unis


SUSICA)
l.d. sI-, 11. Ni,(.le Saint
't,'l.*n it l-'I r de grand itu
lient iet enn conniie dalss tle
Imillu haltlln n i46n Invl-
l"e par 1 In .,illut Halliano-
Amnricain "A partlciper, du
30 Mal au 5 uliln i un con
coIrs international die
chant aux 2ftats-Unis.
Ce concourse est organls6
par le Centre John F. Keni,
nedy et la Fondatlon Rocke
feller en vue d encourage
les efforts d interpr6tation
de la musique cnitemporal
nr' imrlcitine et sa diffu-
sion A ravers le monde.
Mndemolsrl I' Saint Vic-
tor est part. Icf snmedl 26
m il polur Wailrhin'tn to)
so tlendra la premlere pha
s' dil concoir-s Elle devta
prasenltr ul0 ixclial de 60


iuinutes don't les premieres
40 minutes 'artnt resir -
ve s it lintripr6tation de
InI musique contemiorainet
aui(Irleanie et le rest du
Ltnmps des ri'uvres Inter
nationals tradltlonnelles.
Mndemolselle Saint Vic-
tor a choisi pour la premier
re partle de son recital des
oeuvres de Samuel Barber.
de Copland. die Swanson et
dv Garburo ct pour la se-
conde parties des compose
tons de Henri Schutz, dc
Mozart, de Respighi. de De
busty et D Olivier Messiaen
Un nccompnen'atrur sera
mis it sn deposition par
Its organsa.ieurs
Les deux nhases inaeles
du contours aitront lieu nu
ours du mots de sepiem -
bre.


D ele express'i decni
Ienvi necessairl'emenil dIus.ies
tlmels ltels que 'necesslles
econoiniquu-' ,s problevnes e-
conomnquesr el .,cri.ses i co-
nonilqlvis
SI les ne'Cs'sllts eConomil-
qiie.rs Sluis-i'enlrdenltes ser
vtludes auxquelletr s ls 1'-, uin
nmes soii aslreilnls pour teuri
survle. les ipoblonmes r eCiio-
miqu.?s supposed unii dtits-
quillbre .enlre les besomns
we desh's el les miovnis de
',s saillsfalres Tandis qul'u-
ne ecrlsre econoUiquei coni
ire son nom I'lnidlque. esl
cetflt irussec de fiievr. qui
s'nempare d'lun pays en prolet
antx problimens colnomliiques
p)os.s piar les n1ccessilts eco

De celte situation de fiiIt
que travers" utimourd'hul I'C
economic mondlale t, par
ricochelt I 'coirlnlic haltlenl
te. que pe>it-on augurer de
I'avenlr ?

Blen stir et depuls quel-'
ques annmes seulilment lesa
choses ne sont plus ce qu'el
les Mtalent depuls la derni
re guerre mnondiale et rien
ne laissalt prevoir au'en sl
pen de temps les donnies
fondamentales de l'actlvit,
6eonnminue connaitralent ce
descequilllbrc

Quelles s.rnt done les eau
ses du desequillbre et qucis

IVoli sulte page 6)


matr.i derrni('e commlnle Pre
di li diu l) u t.' dlu peu; le
Pakl'staal. p, 'p P i i
renmplacemrntli ol -oir s n!r
a declare a props de- ;i
i ur: rs( Ion l iiie ti' 1 in-
i.,,,r a\.lt i' l n urr a
. 1 d etrc nt' duii De- in
hluriilioin.s 'i tiii P l
apparurs a -Ia t 'I D t>I; -
tri,. l ii l I I i
I al peur 1:1 I l les so.' IlI

In lit-.ls liti;il:. i, '- i harba-

(voir suite paCe 1)


Halte du Jeudi

i)1.: McMl- .iIAi-iC^I
('ARDI)UC(1I

FARDEAU

.e I ,I lilt I .i
t'I'ill ient Ii I':' rI r'r i l 1




Des meres de 'ianllle


J I al vuile. 'n guenlilles.
Avet- I l tle re:se
Dais ii tle ilmulte
De cc qilait'vi ),pulalre
0 -


O 1 (,n jioul en ore
A !a poutilp .
Por'ia i un l'ardeall
l,e lIIs '.e Iesilltat.
De 'e quii pol' tol
N aval t'tie,
N 1 dt'.lr ir i jole
0. --

Je tIal vue. triste victims,
Poriant le. c It'. eqlueices
Du fortaltl lniriin
De tons beal ii're
Tol, bafoute, torture,
A qui pour pri:
De I'acte vulgare.
Ce mia!itrable promit la mort.
St tu osals violer
Le silence Impos6.
0-

La nature part
Et je tat vue
Avec ton deseFpoir. ,
S, till- t ret: -
D ,iii i it h..dal,
Dc.s rudlit. surh.liuifees
Di cc bidonvi."'

Mme Marcel rIARDUCCI


CE MARTIN SUR LA FRONTIER HAITIANO DOMrNICAINE oir suite page 7)


LES PRESIDENTS DUVALIER ET GUZMAN SIGNENT UNE DECLARATION


COMMUNE ET UN ACCORD DE COOPERATION


L--.`-- --I----I -- ---


COLvrhj[3U MEF.IOR,.L


La situation au
Salvador

SAT' SALVADOR. (AFP)
S It Emissaire du Gouverna
m3t Frkncais. Monsienr
PFilippe CuvilUier, qui dolt
a*ever a San Salvador, Mer
edi. poqr neeocier la lih,
ration de I Ambaseadeur
de France, Monsieur Michel
Dondenne, va letrouver une
situation rendue encore
plus difficile apres 1 assas
sinat du charge d Affaires
Suisse
Le Meurtre commis tat
dans la matinee, an coeur
meme du quarter resident.









PAG JEUDI 131 MAM 1979


MicheIe Scotch Club



VENDREDI SOIR



DISCO PARTY


UNE FEERIE "SONSET LUMIERES"


SAMEDI SOIR











AVE C



D. P. EXPRESS

ENTREE $ 3





LA MISERE DE L'EDUCATION


PRIMAIRE RURALE EN HAITI


(suite de I:. lere pagest

e stdont At is ll Is ,!,,'
!,is I s serv!'' bils ( d,
1 .. it e l des r ll i- i t(1'
Sales ILe bO i n i 'i i'
lte une ou~tv( dI i
41 lus Oc1aPin (t t xplollt
parr Iu regime (s(msrmIs s ]
d -i Pt tIul t( fOTl etrai;-
e ;rs etant )par neflli;'im n PtI
to':; naturell i-ment de.s rea
lIsations dul i.:uvo:r 1 plat


cr I, Etatl a pt-rdu pl sens
(it SeS devoirs, les citoyens
.!l i p s idI I(- ecri dce letrs
di(l ot il(
Nt!i! Itpropos Ist ,pas de
pi, e 5)o 1si t sur l ort-
'ni' diss londs idestinki't '
'sly i-.'nnier le b-udget
II, '' r;.l In >is d voIr c('nI
p i sitt dIs- iri yss tr sit!en
i[: I;" s' r SP r-p'ir'tssscn' s't
rir Ies d:ffers'lnt.s postI s
ul pltll noius fournir une
bonin indicathun sur la po


Tous les Samedis


C'EST LA FETE

A


L'HOTEL



ROYAL HAITIAN



Une soiree-show

metan!t cn vadette



Les Balind'jo Dancers



dans un spectacle etonnant.


Plus un delicieux

bufket-barbecue an rythme e t



L'Orchestre du Roi




VOTE RENDEZ VOUS


CE SAMEDI

I A


L'HOTEL


ROYAL HAITIAN!


lltique reelle mi nee dans
Ite pays en 'a\eui de 1 du
cation
S1 MANIGAT i. Mastriser
Ia conjuncture

La liarllr-pa--l n 1 F-
.at Haiitlen owur I nn6e?
197--78 ah u seie *Educa -
tnn s( lievp I 6590200 gour
ties nvecr 1i 't vral un ap
port 9trang,'rs de 55413375
gourdis oes chiih'ee ,ur -
toit Ie premier sent 6 rap
procher avec crux (ourn s
par le budget de tonction-
nement pour la mtsme pP
riode. Le premier pose ,bud-,
getaire en importance quan
titative de ce dernier,. e.st
celui des Forces Arm6es
d Haiti pour un montant de
52051584 gourds, ce qui per
mIt d avancer et ce. comp
t.e tenu des in 'estissements
militaires non comptabili-
ses que la part national
consacree A 1 Education re
prdsente 12.6 pour cent des
depenses militaires.
Le second paint intkres-
sant est 1 etude de la ven
dilation du budget de 1 E-
ducation entree la ville et
la champagne. les fonds depenses, tant en
investissement qu en fonc-
tionnement representaient
une valeur total de
55157027 gourdes. Le secteur
urbain uttlisaut 74 pour
cent de 1 ensemble. Il a
bait particulierement 82.4
poor cent des expenses d in
vestissement et 63.4 pour
cent des depenses de fonec
tionnement> '2)

La Doctrine officielle ne
manque pourtant pas dic
gdnerositt 'Je vois se pro
filer a 1 horizon une g6n6
ration d Haittens dcbaras-
ses du carcan ie la mitere
et de 1 ignorance. plus ap-
tes & assurer pleinement
leur appartenance oune
collectivite rsellement in-

La mLsere et 1 Ignorance
sont en Haiti, cosmme dans
la plupart des pays sous-
S dveloppts, les qualifica -
tifs d une society rural nu
mdrlquement supdrieure et
Aconomlquement domln6e.

Le systime ,;colaire hal -
tien est le reflet objectlf
et I enjeu des Intdrfts des
diverse classes de la so-

Lm etmrorts a entreprendre
pour *la Consiruclion de
la Nouvelle H.ihiW ne con
sintent pA A lemplacer la
maase actlelle danalpha-
b6tes m is-eux par une ar
mie dintellectuets. candi-
d tdats A lexode rural oiA


1 migration mals i tron-
ver la politiq:e bconomil
que et soclale capable dts
surer la nm'illieuri inttgra
tion possible pour la formnia
Lioi et 1 6panlouissemenil
des forces product l'vt'se 11
serait vain t ittitrle dei for
ni'r umwe geunrnticcn d hons
ni iioiunt veaK pirm legs la
csr duns des vitlli' sInrur-
tures La mobtlisation pour
In 'Crolsades du d&velop-
pemnIt ne pourra se faire
qu it celic condition.

2is CONADEP opus cit p 209
* Extrait du Message Pr6
sidentWt&'l I la iChKmbmb5'L
tjlativte a lI occasion du de
p6t des budgets de function
nement et de Developpe -
ment pour 1 exercise fiscal
1977-78

11 ne faudralt certes pas
tomber dans 1 illusion sim
pliste de la c gentralisation
de 1 education comtne re
mede universal. Un systemem
d enseignement n est rlen
d autre qu un moyen, un ins
trument au service S utne
conception ddtermin6e de
la scciet6, de sse structu -
res. de ses valours et de ses
perspectives.
Les obstacles de la struck
ture du system scolaire en
Haiti ne peuvent 6tre oue
partiellement recevables
pour 1 explication de son
echec en milieu rural. Les
causes reells et profon -
des proviennent des condi
tions sociales et Aconomi -
ques qui bloquent le deve
loppement de 1 enseigne -
ment et qui sont Incapa -
bles de promouvoir le de-
veloppement economlque.


L Ecole Haitlen
lieu et 1 enjeu di
classes typiques
tA duallste et. ce
en versant lians
lisme qu 11 sra
de mobiliser les
au service du E
ment

cl. L Eduoation
aprds avoir rmrr
le d oppression
sea. se retourne
pays tout enUtle-
nisme apres rav6
tie les couches
provoque la rifl
le syst6me. Len
haitlen esat arrlv
(e 1 lilDasse, (




(3) DOUYON R.
DI.veloppement
135


FOOTBALL.

"Mmardjitc

mAE ( AFP)
aNMnjUias ohe Bampa-
(eiqam oran, hablse aux
falOMs de o iqilpe s'Espa
om; potent aa bnllon
soa la matM gauche; est
d'rw at 049 la pswmUe
grande vedeLtt du aMnn-
dialb 82 de football qui au
ra lieu en Espagne.
eNaranjila; ql Mme6ode
ain1oin fM anaJo apenMtin
sera en efft la masnotte
d la m.ohaB w bftdae atd
monde don't le Comite Or-
galisateur Espapnol; an
corrs de sa tinldeinme rei-
nion de travall; A Madrid;
a sivid dt b nWtux ea*-
pecti emun sokr.
Cshoft de "la thaSdtt
avaLt wet llisa6e aur soins
des agencies' d publlclt e6s
paAoes. Elles ont propb-
se plus de 600 themes;
don't 50 pour ce t avalentt
un rapport avec le monde
taunda.
Le Comite d'organisation;
finalement; a ceissi come
thsme do tMesnitala use
orange; personnalisee en
footballeur; aux couleurs
de l'equipe d'Espagne natu
rellement. Une orange de
nuomn6te Naras>ltos (petite
orange) qui a ate desslnee
par une andaloise; Maria
Dolores Saleto Zamora.
QUATORZE MATCHES
SUPPLEMENTAIRES -
Naranmjito; qui trappsrte
Un million de pesetas (60.
00 F') a son auteur; eat
arrive en tte; deviant tun
jeune gargon habille en
footbalieur; portant une ca
pe de matador et une maon
tera.

1e Comite d'organisation
eptignol coet aussi penchi,
sur tde problimes plus sa-
tieux. 11 est revenu; notam
ment; stir la derniere riil-
nion de Zurich au ours de
laquelle a ete officialise
l'tlarg isOetntent du oMun-
dials a 24 Aquipes.
Baymundo Saporta; Prb-
dent du Cotiti d'organisa-
tion; i a precise ique cet
flargissensenti eltrainerait
quatont matches suppli-
mtentaires; pour on seul
jour de campetiton de
pits; et quw les dehx fitna
listes devraient dispute
six Trenrcotres a-ant de s at
frontier pour le titre nmot-
dial.
Un pre-calendrier a deja
6te etabli. Les derieires in
connues concernent, unique
ment; la designation des
tites de series (vraisembla
blement les six 6quipes qui
eot Ieja temportt Ie titre
mnondial) et le choix des
villas espagnoles qui ac-
eneilleront des rencontres
at la Coupe do Monde.
Ls isieges seront official
lenient annottees le 1? juil
let 1979. Deij ; M. Saporta
a souligne que le deuxie-
me tour; ainsi que la peti-
te finale et la finale pour
la premiere plane; au-
raient lieu datis les quatre
stades de Madrid et de Bat
celone.

LE MATCH INAUGURAL
A BARCELONE


Un premier tour; compare
nant six groups de quatre
iquipes;aura liUeu dans 12 sta


dem espag on 1 s. Bar
nne est 1 oelo-ne accueillera le
e luttes do match inaugural; avec 1 Ar
d une socid gentine; mais touted les
nest pas autres reneontres de ce pre
le popu- anter tour se derouleront
possible dams des villes autres que
energies Madrid et Barcelone.
lDveloppe- C oest la prmilere fois
que 1 *Mundial soe re-
trouv*,; poar le second
donc bou- tour; eonoentrs dans deux
de las greaMdes villes; Madrid ei
pil son r6- Barcelone. M. Saporta esti-
des mas -M 4e ". sgit ode 1a for
centre lc mule la plus honnete*.
A servi can Mal da"it. les milieu,, spe-
explolt es. ifas espagnois; on pen-
ne de tout .o pleute -quoe ote fotmnu
isegnement lle etttra dv iter tout
Sall fond ProbIe set* e les divnr-
3). m t c natiel %tr W ano-
rill 05 su earctticon rigionA
htett -tri auarqute.
D'autre part Ae PrJal-
IFERNAND demt ds eotmit d 4ertgnsa-
tiet a rappd Sue m la trol-
Culture et ltim panse tmwa.clte du
eMn Hait p MniMetahl aatilt lieu a
Serich vec 4a vented; a Aa


LES SPORTS


i": Premiere vedette du "Mundiar 82


mdliit angl -mMsegasqueI
sW 2i1 Nallm; i la corm-
merslisatlit *u aMun-
dial jimar Ote aumme de
tmb k miMime e marks;
nod plus b 8600 patts qu'en
o2n3 ta Argeilae.

- SUCCESS FINANCIER
ASSURE -
M. Maparta .a ,t&aliamnt
reAvi6 qu Ae Lirage an
sest de Ia phaan faslet aiu
rait lieu le 6 janvier 1982;
test-a-stre mI s fl'ue sq-
nsim e apr1s le ernitr
match de quallTication.
MnS;ni 74 bdtAi wmisa-
teur empauell; qi earte
sysldlnttlqbelntnt toute 1-
dee de spolltiatlion du
mundlan; a pe015s que les'
entiafts seralet vabdues
par abonnement; obli-
geant ainsi les candidates
speciateuri j acheter un
billet. pour la. premiere
phae... S'ils vedlent assis
ter pr tear suiTA*t6.
Ces entries seront: ven-
dues dans des g1ences de
voyages hors d'Espaguge et
uauxsigos des clabs; ainsi
U* denis -les unonlcipalltes
rece&Mvt .,le IMatndiallanst
la peninsule.

La 4designati n des villes
espagnoles relevant le
.Mandital 1982 rests de tc
le umdl point polmitique de
la lsase prdllitlnafe. Le
rappbt de la Federation
International de Football


tiendra on role important
dcm eBtc -dsioMiejaenn etl
Il U eGMtf lanleatour es-
pag a o se funBghWaa; I&uns
deowe: Asnldeme f meroas
d IL I WA pewr meacer

A tul man ma coup d'en
PmOUOALL


voi de la Coupe du Monde;
la* L6 .inst LB2; & Baretlo
no; A e clndiols sat dIja
amue d:mn impehtant asc-
can aasiuier. U slet pour-
v da'ne maseetbe qmi va
rap emet einvazr les
marehM weadflat...
k A 7 r.


1i














\


mttinlmtm owur la ormflbfl lids


MUNICH (AFP)
Nottingham Forest bat
'Maluoe 14 (mi-temps
|40).
But : Francis (44eme).
Pelouse bonne;temps doux.
70.000 spectateurs.

Ar itre: M> Linemayer.
ReoMplaements : Tapper
paws arlbeigM (S4eme) et
Hausson par T., Anderssoun
(81Ume).
Dix seconds de trop en
premiere mi-temps auront
i fatales aux suidois de
Maltee; en finale de la
Coupe d'Europe des cham-
pions. Ils ont du laisser la
victoire et le trophee aux
anglais de Nottisgham Fo-
reset; yainqueurs pour la
premilift fois d'une compe-
tition europeenne.
On s'attendait ai ce que
les asiglais devorent llt-
teralement ces suedois
don't on faisait peu cas.
Mais on ne qualified pas a
la finale d'une coupe d'Eu
rope sans possder certai-
nes qualities. Les suedois ne
figurent peut-Atre pas des
teciluicilens superieurement
douts encore que cela ne
suit pas prouv minas ils
ouit dau cocur a revendre;
une ta ,oiu bien n i eux de
jouer et surtout une defen-
se intraitable.
Pourtaot; Nottingham m6
rite aintplemenit son sueces.
Les anglais; avec leur trio


MMESSIEURS


AIMEt VOTRE FEMME !

PRuJEXzz LA FATES LA

PLANIFICATION FAMILIALE !
g 6 6a ^ o


r.


Confiez-nous


d'attaque 'nagtqne; Pranrls
Birtles-Robertson; abo,,dam
ment pourvus en amuni-
itns. par tun remarquable
Woodook; se sont crees de
multiples occasions. Seule;
la maLehance comee ce
tir de Lebertson sur le o
teau & la lease minute)
les a empisies de remapor
ter one plus ample victoi-
re
Mats l'essentlel pour Not
tingham; mnercretli soir a
Munich; consistait iL no
pas manquer sa premiere
finale europetne .
X xxx x


boxe et mange
(beauceuDn
LIONDRES. (APP)
Ir champion du Monde
Muthammad All a confir -
me Mardi soir, a Londres,
son intention de se retire
de la competition dans six
semalnes environ h 1 Issue
de sa tournee d adieu in Eu
rope.
All etait & Londres pour 11
vrer plusleuirs reprises
d txhibltion centre ditfe -
rents boxeurs y conlpris
le chailpion poid's lourd
Britanilque, ohn 1. Gard
uer au tournol du royal
Alber Itill elles -ci etant
destinet- s a io.ilre'r Lin aper
(,ti d s'es ail ltsnos quall-
L6s.
11 ;; rvc le qi t il accusait
113 kg pl)res dit 15s kg llu-
dessus de ,soin I'ld&s de for
ile ills Its pleds ila-,i un gymi
na1e depuis st*'I entraiie -
ni'it pour Is' combat con
tre Li oni SpinlCs, en Septem
bre dernier et qu 1' man
g(ait. desorl-nis. sans sou
cl dr la diei",ique
Enfin,. i a fait 1 loge
d HI-it'nry Cooper le seul
blanc at 1 avir envoy auo
tapis 11966l. Ce dernier,
present a la manifest -
tion, a recu un accueil
tres chaleureux du public.


F* L. TRADING COO

am, RmR BOBMU Fa: TEL 3455F


TOUT POUR LE BUREAU: Papeterie Fournitures -Meubles -


tos homes d'affaires



Vous ferez une bonne affaire


P J OUR

UN SJOU' R[USI


HOTEL CASTELHAITI


2-06-24 /2 37-77


NgOIIPr0 m rU


w


-


------ -------


~_~ _~ L1~-----__-L-_.- I-)--i-^--_-- ---YY----..--;-. Ili-ijZ-~---*ll*C.-;i.-Y-iill~~iClj-- -illl-ili--^~L;l~iII~~U~~^5~I~~iL









JEUDI 31 MAI 1979


DANS NOS CINEMAS


IMPERIAL
IMPERIAL 1
JEUDI 31 MAI 1979
LES OIES SAUVAGES
VENDREDI ler JUIN 1979
JAMAIS JE NE T'AI
PROMISE UN JARDIN.DE
ROSES
12 hres00 2 h 30 5 lues
7 hres 30, 10 hres
Entrde Gdes. 5-00
Entree Gdes. 8-(0t
IMPERIAL 2
JEUDI 31 MAI 1979
LES CHAINES
VENDREDI ler JUIN 1979
LE PIECE INFERNAL
12 h 2 hres 4 hres
6 hef-ures 8 heures 10 hies
Entree Gdes. 5-00
Entree Gdes. 8-00
IMPERIAL 3

JEUDI 31 MAI 1979
LA SANCTION
VENDREDI ler JUIN 1979
LES OIES SAUVAGES
12 h, 2 h, 4 hres
6 hres, 8 hres 10 hres
Entree Gdes. 5-00
Entree Gdes. b-00
x x T

CINE OLYMPIA

Jeudi 12 hres 2 hres 4 hres
6 heures
Entree Odes. 1-50
EVIL SLAUGHTER
8 hres 30
Entree Gdes 2-00
VENDREMI
Vendredi 12h 2h 4h
h30 8h30"
G 1;50
BLACK FORCE
Samedi 12h 2h 4h
h30 8h30
G 1;50
TAMO

xxxx

ETOILE CINE
Jeudi 6 hres 30 et 8 hies 30
CLEOPATRE UNE REINE
POUR CESAR
Entree Gdes 1-50 et 2-50
Vendredi h30 8h30
G 1:50 2:50
DANCE MY LOVE
Samedi h30 8h30
G 1;50 2;50
LE CYNIQUE L INFAME.
ET LE VIOLENT
xxxx

PARAMOUNT
Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entree Odes. 1-50
6 heures Entree Gdes 3-00
6 heures Entree Gdes 3-00
COUP DE TONNERRE
8 h et 10 heures
Entree Gdes. 3-00
A PLEINE BOUCHE
Vendredi 12h 2h 4h G 1.53
h 8h 10h G 3;00
COUP DE TONNERRE

AuDITORIUM
Jeud, 7 hres
UNESI OENT'LLE
PETITE FILLE vTf i
Entree Gdes. 2-00 "]
Vedredi G 2;00
BLACK SUNDAY
Samedi G 2;00
DANGER PLANETAIRE


CAPITOL

CAPITOL 1

JEUDI 31 MAI 1979
FRENCH CONNECTION
No 2
VENDREDI ler JUIN 1979
UNE HISTOIRE SIMPLE
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 hres, 2 hres 4 hres
6 hres 8 heures 10 hres

CAPITOL 2
JEUDI *1- MAI 19 7
LA MARIEE SANGLANTE
VENDREDI ler JUIN 1 79
ROBERT ET ROBERT
Avant 2 hres 30
Entree Odes. 3-00
Apre: 2 hres 30
Entree Odes. 5-00
12 h 2 hres 4 hres
6 hres, 8 bres, 10 eres

CAPITOL 3
JEUDI 31 MAI 1979
L ARGENT DES AtlTRES
VENDREDI ler JUIN 1979
NOUVEL AMOUR DE
COCCINELLE
Avant 2 hres 30'
Entree Gdes :3-00
Apres 2 hres :30
Entree Gdes 5-n00
12 1 15. 2 h 15 1 Ih 15
6 hres 15 8h ria 15. 10 h 15

CAPITOL 4
JEUDI 31 MAI 1979
DETOUR DU tiliROUS
VENDREDI ler JUIN 1979
KUNG FU CHINOIS
CONTRE LE
PRIX UNIQUE $ 1-0(0
BRIGADE MONDAIME'
Film interdit aux molns de
18 ans
PRIX UNIQUE S 1 00
1I h 45 1 hre 45, 3 h 45
5 hi-ures 45
7 bres 45, 9 ores 4 9 hres 45



Pharmacies
assurant ie service
cette nuit

JEUDI 31 MAI 19-9

LAVOISIER
Lalue
DU SUD
B JJ Dessalines
TIIORLAND
Thor

VENDREDI ler JUIN 1979

SEJOURNE
Rue du Centre
PROVIDENCE
Rue de la Reunion
POUR TOUS
Avenue Fouchard

x x I

PETION VILE

JEUDI 31 MAI 1379

ST THERESE
Rue Vilatte

VENDREDI ler JUIN 1970

VILLEJOINT
Rue Faubert


Rex Tlaktre
Jeudi 12 h 2 h 4 hres
MAMA "DOLORES
Avant 5 hres
Entr6e Gdes." 2-00
A Partir de 5 heures'
Entree Gdes. 3-00 et- 5-00

Vesdredi 12 2 4 6 8 10 hres
UNE FEMME LIBRE
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 hres
Entree Gdes. 3-00 et 5-00
Samedi 12 2 4 6 8 10 lires
LE MAITRE ROUGE
DU SHAOLIN
Avant 5 hres
Entree Gdes 2-00
A Partir de 5 tires
Entree Gdes. 3-00 et 5-00

xxxx

CINEL LilO

Je.ud; 12 2 4 6 3 10 hie-s
Entree Gdes 2-00
6 h 8 h 10 lieures
Entree Gdes. 3 00
MARCO POLO

Vendredi 12h 2h 4h G 2;00
tih 8h lOh G 3;00
MARCO POLO

x x x x

CINE TRIOMPHE

SAI.LE 1
MIDNIGHT EXPRESS
Entrde $ 1.50 et 2.00

SALLE II
LA BELLE EMMERDI)EUSE
Entree : $ 1.50 et 2.UU

SALLE III
CREASE
Entree : $ 200

SALLE IV
L'EMPIRE DU GREC
Entree : $ 1.50

x x x x

MAGIC CINE

Jeudn 6 h et 8 heures
BLACK OUT A NEW YORK
Entree Odes. 4-00 -- 5-00
Vendredi 6h 8h G 3;00 4;00
LES MAFIOSIS
Samedi 6h 8h G 3;00 4;00
BIG GUN
A v x x x x

DE LUKS CINE

Jeudi 7 hres et 9 hres
Entree S 2-50
LE MASQUE DE LA
MORT ROUGE
Vendredi 7h 9h $ 1;50
ADIOS AMIGO


AVIS

L Administration Gene -
rale des Contributions in-
forme le Public en gene-
ral et les proprietaires en
particulier qu il sera proce
de i partir du 31 Mai cou-
rant a une operation d ar
pentage cadastral dans le
but de determiner une su-
perficie approximative de
250 carreaux de terre sur
1 Habitation FRERES,
Section rurale de Bellevue
Charbonnieres, Commune
de Petion-Ville, pour etre
mis a la disposition du Rec
torat de 1 Universite.
Le terrain en question est
born comme suit : Au
Nord par la Route de Fre
res, au Sud par le reste de
1 Habitation frnres. it 1Est
par 1 Habitation Pernier et
it 1 Ouest par le reste de
1 Habitation Frires.

Port-au-Prince. le 28 Mai
1979.-
Odonel JENESTOR. Av.

xxxx

CHAMBRE D)
COMMERCE HAITI
AVIS
11 est port it la connais
sance des interests que pen
dant I absence du pays du
Secretaire de la Chambre
de Commerce d Haiti, Mon-
sieur Jean-Claude Fanini
Lemoine. attach au Secri
tariat a la signature des
piiees administrative.
Port-au-Prince, le 31 Mai
1979
CHAMBRE DE
COMMERCE D HAITI
Julien LAUTUREI
Secr6taire 16


A VENDRE

A BABIOLE

GRANDE MAISON A-
VEC ACCESS SUR 3
RUES.
4 CHAMBRES A COU-
CHER
5 CHAMBRES A REZ
DE CHAUSSEE.
5 CHAMBRES AU SOUS
SOL
VUE IMPRENABLE
GRANDE COURT JAR-
SDIN
PEUT-ETRE VISITEE
A N'IMPORTE QUEL
MOMENT
PHONE : 24790 25686
- 23921


Hall a vendre
A I'Avenue Jean Jacques
Dessalines a-4 No. 396 cons-
truite sur propridti de 180
pleds de profondeur entlere
inent cloturee en mur.
Grand depot a l'interieur.
Cle en main.
Pour Rendez-Vous, sonnez
le 2-3849 de 8 heures 30 A.M.
a 1 here. 30 P M
Courtier s'astenir.
X

X X X X

NOTICE
BASEBALL PROMOTION
An\ Person Intereste(l In
Promoting Baseball Little
League in laiti. Pleaw
call 6-1624 1-2509
ASK FOR AAY
K Xx

AVIS
Toute personnel dssireuse
de lancer le baseball (cate
gore minimesi petite 11
gue. Voudra b'en appeler
aux Nos. suivants :
Tel. 6-1624 ct 6-2509
Demandez pour RAY 26
x XxX
A VENDRE
Snc camionette pick-up
GMC 1977 a 1 etat neuf.
Sonnez jour 2-:,165 soir
6-0437 26
xxxx
On recherche
Jeune dame ayant a la
fois des notions de coupe -
couture, le sens des cou -
leurs et du dessin, de 1 es
prit d organisation, et de
la maturity, pour une pla
ce de technicienne super
viseuse en confection d or-
n m',nts de tiss&i. Experience
industrielle prealable non
necessaire, formation assu-
ree par 1 entreprise. Ecrire
avec curriculum, referen -
ces, pretentions salariales
et photos c/o B P. 415 26
xXXX
AVIS
La Secretairerie d Etat des
Affaires Sociales invite les
Directeurs des sales de
spectacles a participer i
une reunion qui aura lieu
en ses bureanx le Vendre
di ler Juin courant a midi
a 1 occasion d une rencon-
tre avec la sous-commis-
sion interministerielle de
visionnement des films et
spectacles.
Port-au-Prince, le 30 Mai
1979 I
Dr Hubert DE RONCERAY
Secretaire d Etat.- 315
xxxx
Horaire d'EtO

La Maison Ralph PERRY
sise a la Rue du Centre No
123 porte a la connaissande
de son aimable clientele
que du 4 Juin 3179 au 30 Sep
tembre 1979 sea beures de
travail seront les sulvan -
tes :
Lundi Vendredl 7 : 30
(heures) 1 : 30 (heures)
Samedl 7 : 30 (Illeures) -
12 : 00 (Heures) 1H 2
xxxx
Job Offers
lob Offers : New corpora
tion looking for Plant Ma
nagel to start socn. Good
background required. Per-
son must be fluent in En-
glish in order to deal with
parent company In the U R.
Salary based on experience
Minimum 5 yrs experience
in manufactu.-ing
ALSO : Bilingual secreta-
ry. Good In typing, filing,
teletype Fluent In Freach
and Btglish Good Educa-
tion.


FIRESTO
INTERAI
a une p
un tech
tion. mu
de condi
dispensal
Veuillez
riculum
887 ou t4




Le Mag
(Georges
Dessaline,
ble client
ler. Juln
1979, son
sera : du






La Centre
tropolitali
des zon2s
qu'lls s
durant u
de. par s


reglstries aux galettes de
Desplumns et Ttle de l'Eau
A Pdtion Ville, durant In sol
rie du Mcrcredi 30 Mai 1970.
Les connexions sulvantes
ont Wt6 emporttes par les
caux :
11 Ligne 2" Plerin
21 Ligne 2" Morne Cal-
vaire
3) Ligne 2" Bols Monquet

4) LUgne I" Boli Monquel

51 Llgne 1" Ibo LeidU
La CAMEP nric les nbnn
nas branches sur les lines
cl-dessus mentlonnd2s d'u
ser d'un peu de comprehend
slon jusaouk l'achkvemenit
des reparations
Merci


LES PRESIDENTS DUVALIER

ET GUZMAN SIGNENT


UNE DECLARATION


(Suite de la ltre page)

ont deja fait l'objet de n6
gociations :
a) Un Accord commercial.
dont l'objet sera de promou
voir l'expansion de 1'activite
4conamiaue. de d6velopper
les sources de travail. I'aug
mentation de la productivi-
te. l'utilisation rationnelle
des resources. moyennanL
une elimination progressive
des droits oe douane entire
les deux Dpas:
bl Un accord sur les trans
ports, ayant pour but d'ame
lorer leurs systems de corn
munications maritimes. ad-
riennes et terrestres en vue
de faciliter le traffic front
lier; et
ci Un Accord do Credit
reciproque entire la Banque
National d Haiti et la Ban
que Centrale de la Republi
que Domiticaiine pour faci-
liter eles paeiements entire les
deux Daya.
Article 6- Les Hautes Piar
ties Contractantles pourront.
d un coinniun accord. solli-
citer I assurance financire
el technique d'Etats tiers
ainsi au> celle ctOranilsmes
ir eioII.ux ot intornaItlonaiux
en vue dIe I ltboratlon et de
I'ex(t'cullctil dd o Convintlionsi
d'accords. d- p,'otgranes it
de proje's do cooperation
conivenuis.
Article 1 Aux fins d
xtdcitl.-n du present Accord.


lea Hautes Parties Contrac-
tantes convirnnent de la
creation d une Commission
Mixte de CooDperation Haitia
no Dominicaine. charge
a) de determiner les ser-
teurs prioritaires pour 1'ela
boration e. l'x&cution de
conventions, accords. pro-
grammes et projects sDecifi-
Ques de cooperation.
bi de cvordonner l'execn-
lion de conventions. d ac-
cords de programmes et de
Drojets convenus oar its
Hautes Parties Contractani-
tea
c) d'evaluer les rbsultn's
de l'exdcutoln Ces rotram-
ries et profits.
Article 8. Chauoue des
deux Hauu s .Parties Conr-
traclantls uIt,rni''ra sts RP
presentants i la Coinmmi-
sion Mixte -out ie rniiiti a" t
ternalivement ft Port-ln-
Prince et it Santo) DominiLi
Chaoic n iinet eo cliIIttII1
fols (u>t'. d 11n conuiniin !ir
cord leit HtMolt,, Parties Cou
trnctaint s 1''eslimneroint no-
cessalri s
La (Colillitsi lis n Mt, I I' si t
I'ti p 'sud It I '- I S I '
re d'Etal des Affaire' lF:r:,
g'eres dil Pi.V d:ii:., lIetilln
se tiil'dr:1 l t i t nlion
Arlicle 9 9 I.s .
Prttltcs fioaI' r:iti t
giagenl i recouirMr aux m111
yens pa,'-fique(' admii, pTI
le Droll litier atit onnil :ill,
de resoudre louite._ qol.t-ty


se qui pourrait naitre de 'in
terprctation oa de l'applico
tion dru present Accord
Article 10.- Le present.
Accord entrera en vi.ueur
a la date de ;a notification
de l'accompilise-ment des for
malittes iegales necessaires
a cette fin
Article 11.- Le present
Accord. conclu pour une du
ree de ciniq ainees coisecu
tives, e-t renouvelable par
lacite reconduction pour des
periods egiles, a moins qua
lune des Hautes Parties
Conltraclt.i.t s i ,> lnolifie 0
lautre pat la \uie diploma
tolue sa \Inn' d'y mltiro
fon slx mols a',anit la date
d exp;iiati:on
Article 1 Le p, .sent
Accord pourr.t eiOre dnuonce
par I one qu', nqui des
1 ,ui s P'ar i (t mii 1 ,.Ii.-
Its
I 1 d! :ll l l :
eftht - ,.9

diprll 1): (m h a ]


ti-i.



l I: ' iI I... i I c ,



P, la Ii hl t' n l t i-.

I Z I. d I.. [olOO I A 11c I <


Experience Supervisor for
sewing Operation Acquain
tance with leather work
preferable
pood mechanic, Good sala
ry' Must be experienced in
industrial sewing machi-
ne. English required
Send resume to P 0 Box :
392 26
xXxx

Port-au-Prince, le 28 Mai
1979
La Direction du SANYO
CENTER avise son aimable
clientele qu a partir du ler
Juin 1979 jusqu au 30 Sep-
tembre 1979 ses heures de
travail seront les suivan-
tes : Du Lundi Lu Vendredi
7 hres a 2 hres
Le Samedi de 8 hres a 1 hre
La Direction 66
xxxx

A vendre
Un vehicle nIEEP SCOUT
11. 8 Cylindres module 1975
Demande $ 3200.00
Peut 'tre inspect au :
PLAN DE PARRAINAGE 34
Rue du foyer (Delmas-3)
Tel. : 6-1102 de 7 h 30 am
a 2 hres pm
Les droits tie douane 'et
autres frais seront a la
charge de I acheteur
Port-au-Prince, le 25 Mai
1979 16
XXXX
AVIS
II (Ptitrale Autoionito Me
tropolll alno d'Eaui Potable
ICAMEPi avlsr ses clients
de Dernaus que, par suite
dess Crus ienregistr6eies a Ia
Galette de Millet. Freres 11is
seront prices deau momltn-
tanement.
-Comptenb sur la comprE,
hension de tous. la CAMEP
prie ses aimables clients de
crolre en son enter devoue
ment.
Direction
'xxx
A LOUER
Hall pour commerce situ6 i
1 angle de la rue des Case)
Des et de la Reunion.
Pour renseignements ap -
;elez le 2-3202 de 7 A
A. M. de 5 a 7 P. M.
xxxx
Occasion unique
Mason a Vendre a Rivie-
re Froide Tres grande pro
prite -t 66 metres de pro
fondeur 55 metres de lar
geur bordant la Riviere -
Temperature agreable Am
biance de champagne.
Sonnez le 2-5185, pour tous
renseignements.
9"


aux epoux Rodrigue.
Gontran, Karl Clarel -
Harry Lissade et enfants -
Aux epoux Franek Paul et
enfants aux 6poux MI -
chel Willy et enfants -
Aux 6poux Andre Henri et
enfants it son filleul Du
val Henri et enfants i
ses neveux Francois et Eus
tache Montas Henri, i ses ne
veux Felix elt rancoi. Pier
re Pierre. aux epoux Nes -
to Damour et enfants it
es nieces Clivic et Virgi-
nie Blaise aur epoux
Fritz Blalse et enfants Aux
6poux Carm61eau Cleophat
et enfants sesa nieces
- Rose Marie, Curmela et
Gabrielle Charistin a


ses neveux et nieces Jean
Pierre Fils :t Clemence
Alexandre aux epoux Mo-
za-t Demesmin et enfants
- aux families Beaubrun
- Dumont Lambert -

Henri Lissade Blaise -
Cleophat .leannot Da
mour Anto.ne Pierre -
Pierre Charistin Jean
Pierre et a tous lee parents
et amis affects par ce
deuil nous prnsentons nos
sinceres condoleances

Les funerailles de la re
grettee delfunte se -
rout chantees le Ven -
dredi ler Juin en 1 Eglise
Ste Rose de Leogane oil la
depouille mortelle sera ex
posees des 2 heurs p m 315

xxxx

Deces de Vve

Mocaus Guerre

NEE SYLVIA lEIDEE

Pax Villa rappelle que
les funerailles de Veuve
Macaus Guerre nife Sylvia
Side seront h'linties le V IV
dredl 31 Mai A 4 lieures P
M en 1 Eglise du Sacr- -

Coeur de Turgeaii. Le convoi
partira de Iax Villa Sacre
Coeur oi la dipouiillc mor
telle sera expose des 1
heures vl5


Avis d'actmission
de Divorce

11 est porte la connais
sance du pu)llc en gene-
ral que selon Un Juge -
ment de defaut rendu par
le Tribunal Civil de Port-
au-Prince, juucant en ses
attributions civles de di-
vorce. la demand en di
vorce presentee par la
dame Marc Mathieu nee
Louise Mikette Saint-Juste
centre son epoux a ete ad
mise par le lit Tribunal.-
Le present ivis est public
en c,,nf'rmite de la loi.-
.Andre BRLUTI'S Av 315

t xxxx

Avis d'ad'rission
de Divorce
II est porter i la connais-
sianct du puli'lt Ln general
tiuei selon un iugement de
default renduii par le Tribu
nal Civil de 'Port au-Prin-
ce. jugeant .'n se. attribu
tions dmninde de t lioitie present
ece lpar la diarnl- Pierre Em
inaniiiel T1o 1"liin lie An-
ne Marie Orielus contre son
epoux. a ete tadmise.-
Le present ivis est pu-
I'lie en conformity de la
lii.-

Port-au-Princ,. ]'e 12 51ai
1979
Andre BRUTIUS. Av. 315


For sheer delight...
Toblerone Switzerland's
world famous chocolate
with milk,
almonds and honey








Chocoial Tobler

Known the world over





PAGE 3'


Petites Annonces


CARNET SOCIAL


x x -i X Christian Dumont Madame
nee Marie Lucie Beaubrun
)NE et enfants Anthony -
MERICA Carlos Patrice Maxi-
)lace vacante pour me et Sabine Dumont- aux
nicien en refrngera epoux Alfred Lissade Ma
ini de son permis dame nee Stanela Lambert
uire. Experience in Madame Venve Alphon-
ble. se Lambert nee Agnes Lam
z adresser votre cur bert et enfants, Madame E
vitae a P. 0 Box luma Lambert, Madame Ter
*lephoner au 2-3008 zuma Lambert t ses ne
X-56 veux et nieces Paul -
x x x x Emmanuel -- Magloire -
Privoit Andre Fresnel
AVIS Mimose Alcionne Cli
gainLE SOLEIL risse Marie Threse An
Jaar) 309 AvOLE.IL tonine Carmen Lambert -
Jaav 309 Ave. J.J. _- Au mare de Liogane M

avlse son artlm- Roger Antoine et Madame
le quit pairr du aux epoux Edner Bou-
au 30 Seprembre cher Madame nee Alta -
horaire d e travail cheMamen t
ndi s samedl gr&ce Lambert ai son
lund au samedl: beau-Frere Hiram Beau -
16 brun et enfants a Clai-
re. Alida Beaubrun et en-
fasts it Madame Veuve
Maxi Beaubrun et enfants
AVIS it Madame Veuve Ra -
ale Autonome Me- phael Liandre et infants
ne d'Eau Potable aux epoux Dorsainvil Jn
avise les aboimns Jacques et enfants. Aux k
cl-apres dcsglees. ploux Ludner Jeannot Ma.-
eront privis d -au dame nie Vivianne Lissade
ne certain p6rlo- aux poux Wilfrid Dbstir,
uiLe des crues en- Mme n6e Atalie Lissade,


aaa a I ar I II a I ,~ 1 111 1 a II 1 IIII1II]] a II 1 111 1 laaaa


Deces de Mme Vve
Chenier Beaubrun

NEE rEMMA LAMBERT>
L'Entreprise Sacre-Coeur
de Leogfne 'it Le Nouvel-
liste annoncent avec inli
niment de pine la mort de
Madame Veuve Chenier
Beaubrun nee (.Emma Lam
bert.-


A


qj,


A son fils Monsieur le De
pute Gerard Ch Beaubrun
et enfants Evans Ha-
rold ijnmy, et Betty
Beaubrun. aux epcux Felix








PAGE 4


AN NONCES G-RO UPEES


= ~j e


Center
Si vous payes rwnq crollars
le Disque Haltien c'est que
vous ne Paves pas achetad
la Rosenthal
136 Rue Pavte


Exactement ce quil vous
haut pour etancher nature
element votre soif


Nutrament
Les sportifs, etudlants, horn
men actifs boivent NUTRA
MENT, la bolsson de Sant6
NAN POIN GRO NEG SAN
NUTRAMENT


ft Am


m
CE


Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853


SERGE S GAILLA
AGENT GENERAL
38. Rue du Montalai Te
Put-su- Pr"nce Hal
L'Europe ou l'Amir
Sud V'a Santo Domi
San Juan.







AGENT EXCLU
POUR HUTI
SONAVESA
TeL : 2-0853


TOYOTA
La marque viable,
elegante, la Marque
choisissent les gens
HINOTO S. A. Rue
Tel. : 2-03'J


RD
2 3131


KID POWEB
ABSOUBA.
Sous-VWtements Maillots
SPENCERS
LAYETTES
KANTWET
LIT6 PARCS
CHAISES POUR ENFANTS










Grand Rue en face BATA






Tout ce qui fait la diffi-
rence entire une femme nor
male at une femme elegan
te 39 Iue des Miricles


Au Petit Bateau

Angle rues d Ila lReunlon
et l'avee, DepOsitaire de la
marque de tampons Tam -
Pax llts en fer Mate
las imports vetements -
sous-vetements lingerie de
qual'tt -


SILHOUETTE
87, Bourdon


rique du Vous trouverez : blouses -
ngo et T. Shirts Foulards-Maro-
quinerie, en cuir seulemenL
Passez nous voir vous ne
serez pas dequ.


ARCADE
87. Bourdon
Pour fos peits cadeaux et
SIF lee grands aussi, cadeaux
affimes qui classent celui
ou celle qui lea choisit.


ImULTISPDRTSS

LA QUALITY EST AU SEB
robust VICE DU SPORT Puma
e que Spalding Speede Maresub,
senses. Fred Perry, Recordage de ra
Pavee q uettes.
73. ,alue Tel. : 2 4991


Dansez bien
en apprenant








les danses mont.aineim s alsa.
Disco Tango meringue etc
%aller No. 16
llcraire elastique
Appelez Ilarry POLICARD
au 2-1389.


D.P. EXPRESS
POUR REUSSIR
VOS SOIREES
PHONE : 2-3497 7.1632


Rodolpho Russo
Optique. Bijouterle, iorlo
gerie, Argenterie La Qua
lite sans le Prix c'eat toute
la -ifference.
66, Rue Bonne Foi TeL :
2-1567


Qualitex

LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Pripce, TOl. : -3132
Petion-Ville Tel. : 7-0082.






00 Laaue T1. : 1-0737
Bons-Vt neeits pour gar.
Vonnets et fillettes ejbans-
setles at delI-bas -- ArU
cle pour Sib Prix ap6.
cial.


Jolesse
Salon de Beaut6

156, RDe des Miracdea, 5
(Bntre des Rues MpNtatlas


Ciment Goo
La Malson Ernest I
Rue Traversiere assu
vraeson de votre cie
Domicile. Les clients
vent s'approvisionner
tement a son depot d
nue J. J. Dessalines,
du ekola Maysex ou
stock tries important
Jours maintepu pour
modite des clients.






BATIMAT
Achat -e Venute L
BATIMAT DISTRIBi
DE LA MARQUE FO
Rue du Quai 77

Avis aux
InqtWeurs
Tous types de rer
roulantes m6talllque
ret TURIN, ITAL
Orillks artiuulles
blues
RlldcauX nietalliqu
ou sans nmal''elle
scur 10-10; 12 10;
lialti Franco Douan
-Purtes glissantesV
ques etc
Delai de livraison
jours
S'adresser au Mae
tiello Freres 3U3 B
Dessalines Phone :


Pour do mellMpum rho-
tos Service i tl 8424
beur -w Topt pam 'ama.-
teur it it profgtolamw; L"I
Bug du OCutre : I 3-0940


OGrqilaatw s-paolwu"-
OhIaGgoue, Praticlen Rue
Paul 9 po. 30 en face du
No 71 reoilt F 8 enire. a
1 heure et do 4 heurea & 6
hotuil Tous aes louro o..vra
blast. Mercredt et Samedl
pri Slocial Toutes lg sia
ladie8 peuvoenft tre a ula
gis Tpus ift probl't" peu
vent trotiver lour solution
Des miller 4 r6sultats
beureux l'Rtatent.


Pivert Guest -
House NICARAGUA
i Saint Macrc
Cadre reposant chamn- E ffort
bres confortables toilettes gA,&za 6r6s)
tdAivltuells Dijuner "M
soupe r Pri Modri dU P r it lent
eo _--T 7 some"

re la 1 INTERNATIONALIST
nent SITUATION hELO
speu L OPPOSITION
r dire4
e 'av 1 Lunettes ae bapte qualit MANAGUA. (APP)
Sc6tj optiques Pt solaiies en ex Le President Bom
u uN c luivfti. tkx J. M.KMtr r force desesper%6mei
est tou Celestln opticlen diplom 68 nFttonallser la lul
a or Cheu4sin dp, Wj pie Nicarag'iayer
a o TeI, : 2-I5 son regime r[lp d'
--- turers. ont estime-
soir & Manag'tm
dirlgeants p0lltiq
A opposition peu a
-0I.ACO declarations du
A g 0 saeslon lesqueesd (
S A g e n e '&imnuoblllere cubains et Panae
No 1it La. -tue ralent 6te utilisd
Bail EstimatIon ate... (andlnlstes au c
ocaktlor telephone : 2.515 leur dernitre offer
UTEUR
)RMICA Selon 1 oppose
COeCOu iO tentative du Prks
moza pourrait av
La coliteom Halte.nne fets contraires a
I4 vot propose dos livef compts. car 1 or
spr Ia l&t utatique, Ia Soele des rtats amrnric
Iltgj, la Psyeholedle, I'Ant- pourralt blen 6ta
meturet iW0qpWoalre ete... Actuelle- frontlire aveo le
s de .i ment en Librairfe : la iume ca tne force r
IE Editi4o d4 SruirUn et le de palx, const itu
extensl preci0 d4e tuumalae or6ole dats de pays tier
comp:A4, at oonstald tion. caltns. A la demand
0es ,Cvec Etbno-Plylcaalytiquea sua nagua, falsant 6
Epals- le Carnaval ltaltiens. lnvaslonp de so
15-10 re par le Oostj
ne 60 consell permai;enm
m6ull- dolt se r6unir Lm
ATTirOTIKU chain.


n C1F
gasin VI
;lvd J.J.
2-3741


Michel Ph Zuraik
No 294 Grand'Rue ouii le
client eat Roi.
Challis ooile de Cotton
- Broderie Nepped -
Tropical Toas les Tmsus 78





Plastique en 45", 54", et
72" de large pour table et
rideaux, serviettes de bain
superieur, crepe georgette
et minicare blanc.
Rue du Magasin de l'Etat
89.


Mattriel mlectique
Hlydranlique Sanitaire 83
Rue du Qual







MA BEAUTE
Studio BCo'p
Lemons de coupe r P 'F ls
aerie de Cuislne t de rnam,6
tologle vous tolus nill voll-
lez 2tcqutrlr des cnnn:ilq -
sances en ccs dnmrlnrne vo
yez Ma Beauth Btudin Eco
le.
Rue Mgr. 0(iHlloux

PiGOTO CRIAPPIHI
142 Doeteur Aubry; Pnrt-
u-Prtne: Haiti.
Photographies en tnus een-
rea Reportages M 4riatir
R6capttons NeAr et Blanc
ou Couleurs.


Les NERVURES pour Ia I
bes de Communion so-- en
lisees a L'AIGU-II.E MAGI-
QUE. 125 Rue du Centre.
Voyez L'AIGO iLEg MAGI-
QUE pour vos Boucles Bou
tons Boutonnieres Fil a
reader r etc...
125 Rue du Centre
Bloc Rues Bonne-foi et des
Fronts-Forts.
PHONI : 2-2284

YOGA
Le Temple de la 8ant6
Institute de Hatha Yoga et de
gymnastique medUcale 402
Blvd. J. J. Dessalines Pho
ne 2-4041.
Vous Invite a sea seances de
Hathna Yoga et
d e. G y mn as tl que
MWd. qui ont lieu tous les
jours Matin et apjrts-Mldl
Minium Cayeinltte en col-
laboration avec sa fille Dr
Naomie Caysmitte.

TAO
Centre Inltiatlque mystlca
- religleux I caractkre artlis
tlque et soclo-culturel don't
le siege se trouve & PetIon-
Ville Rue Gooqard (Place
Boyer prolonged No. 32. VduA
invite sea s6asices du Di-
manche matin qui ont llei
A partir de 14 heures. ,.
Pour tous reviseignements
adresses-vous an Rlevrend
Pasteur Blen-A'm6 ou Tal]
phoner. Au '7-0032 ou aui 7-
1631.


CENTRE DES
ARTS MARTIAUX
Club de Karate Japonais
pour votre plein 6panoulgse
nment physique, mental et
aprltual (BEsBE':. Maltre
Hdnock iarolus (Affillf i la
CalifoPift Karate Aeademy
10889 tanep Ave Oipurtln<
Ph. 263A044". Loal Tur-
geau 41.

CONTROL
INSUTERAT
Ettennhrr tplidemeft
lee Inseots t le s fneur
obez vToU contate cor
trol Inseeterat 2-4991
PRARMACIN


MURSAMO SANTA
~AChrien Clobr4eltra I tdMAPARIA

qS voos saohalt~cI avoir Ne muyuenvasnita en 4 tial M Wena t prit Ca1-P"ittaDu
dimbl au corps. Fates Bijouxb &aee sea "at 4 et14. L09EL a albb.t- Nuoeelbl. ~anaMd
A- -sAftowa AS ML aSr...25 IL e k __ 1au, idesnaaam. sdi- -e. sAn


-ftrade scoal er AWS ""A


an


Mercredi, alors q
bats se poureutl e
lltalres et Sandl
divers points du
President Som
rouni avec son
ment. 1 tat Ma
rnte et lea diril
part liberal (a
afin de procedel
men de la situ
on appris 0 Ma
toutes les station
et de television
depuls mardi d-
cune Informati
dvlnernents.

Selop certain
les gudrilleros
le tidveloppeme
bats dans leas a
du pays pour pa
tion dans la ca


SER LA,
)N


oza asef
nt d iner
te du pen
S centre
la d6na
Mercredl
lusleurs
ques, dd
apres les
President
des 4vions
imdens au
s par les
;ours de
ensive
tion, cette"
dent So-
'oir des ef
ceux es -
ganisatlol
ins (QEA)
ablir A la
e Costa RI
permanent,e
Ie de sol
s aminrl -
nde de Ma
6tat d vine
On territol
1 IR[Io lel
it de 1 OEA
ndi pro -

iue les corn
nt entro Tlil
inlstes en
pavs, Ie
ioza s est
gouverne -
jor de I Ar
agents du
au pouvoir)
r t un exa
nation, a-t-
nagua, oil
ns de radio
ne peuvent
ffuser au-
on sur les

s milieux
attendent
nt des corn
autres point;
passer a 1 ac
apltale.


sa -Chie- di~demltev -31 33 Mldecue -taiiremaemiele


PEKIN (APP)
La QW a a 41c4U6 moat
tre ra co4 sug la M6OeMl-
no tradnitidnnleo hulas
dana pa aouel dg6Mamwnle
"$ do Caofttloa awe w 'e .
tr~m a wort* seArere
di a 'AF u u remablre eo
I'Asoalstbn pour w I M6de
caie tra4Uttouelte hAin l-
se; r6cemment ort"i Pd-
kin.
Cette d6elaration a 6t6
fate a doux jouNr d I'ou
verturv 4aas la eapitale
chinotse du plus grand fo-
rum national ur I'auapuac
toM Jausalt r6nm a Cht.-
,e; anuuel particlperont
plus de 300 speclalistes chi
nois et 150 etrangers. Ce-
loui-ci so poursuivra Jus-
qu'au 6 juit .l
Le professeur de: MdgcPi-


no tradltionnlle; qui a as
i"ad as dAtas 6 pmarawtl
Ms; a r&U 'ipateasUn ado
Is China dao 6velopper 1'a
onpaHum at1 lutiJlsation
de pisWNag m dlinaLmes;t
d'quuePtf sensiblement t
Ie xombrd oI ess m6ie-
ofa traittlanels. 11s 6-
taent .0 en 1977 con-
tre 380.000 mdtecins prati-
qusat La ad"eclne occiden
tale. En 1949; a la-n4oa-
tips do la RHpubllque Popu
laire de bChne la situa-
tion 6talt inverse; a prbid-
a6 Ie professear.
Chaque province deva
d6sormats computer un Ins-
titut formant des m6decnus
traditionnels; a-t-11 ajoute.
Aujourt bhul; 21 provinces:
Ipq4dotpa1tti6 et r6gions au
tqnonms sur 29 possedent


Interview

de Mmine Ali Bhutto

(Suite de la tore page) des questions crates et de
transcrire les rIponseb.


res qu lul ont t1 Infll-
gls au course des vtngt et
un mols de +a detentIon et
rien ne les surpasse,.
La tille de Monsieur
Bhutto. Benazlr. a precist
a 1AFP que des ilormla -
tions ques par a famillle indi -
quatent quoe Mon.leur Bhut
tq, se debattant pour ne pas
signer un document quon
lui presentait, aurait et.
assomme d un coup de
crosse de pistolet dans la
nuque et qu en dlpit des
traltements qu on auratt
voulu lui donner, 11 n au-
rait jamals rcpris connais
sance dans la nuit preoe-
dant sa pendalson.
Lea deux femmes, qui se
pr~sentent come is delen
trices de 1 heritage spiri -
luel de 1 tnojei; leader,
ont announce que le eder-
nitir message de Monsieur
Bhutto a son part et a son
people serait tendu pu -
blic lors d line union de
masse( avatl l s 1 elections
prevues po'l le 17 Novein
bre.


Benazir Bhutto a quitt6
Mercredl Karachi pour le
berceau 'familial de Naude
ro, dans le S!nd, plusteurs
centaines del personnel
ont ten, lul presenter
leurs condoleances lors de
Son passage a Karachi et
les observateurs s attend -
dent it un accuell triom -
phal dais sa province na
tale.


La Begum Bhulto a estim6 J J
que Its appeals de la com
nmunaut lnternatlonalc en
f:avemr de so im narl avalent
td ,sufflsantso et que
-n importe qui, ayant uneI
statl re minimal d horn- .
me d stat, lea auralt accep MOSQ Ot Ot L

La Begum r hutto. qui ob Por ceux qui n'ont pas
serve me Musulmaue qui veut d'lectriclte
qu une yeyve ne volt au-
cun homme durant quatre En camping, en vacances,
mois et lix jours apres son
veuvage pour evitel les con 1 lea SPiralcs Leopard tent
flits de paternity, vit total
element recluse depuis sa i S moustiques sans PfdOn
liberation dans sa Maison .
de Karac. DIminQue Bailly

L Interview iia 6t6 possi et Co DiStribUteWr Tel. 2.0021
ble que grace un mem- .
bre fminin de lafamille-l E _vente partout
qui a accepted de lui passer -.


Cura ao






aler/retour





seulement $126I
se le en* (plus taxes)


Ce que vous e onomiysrez
stlr vos achats

peut vous payer le voyage!

L'ile aux pri \ de port I ranch
(free port prices)

Quatre (4) \10| par seinaine Pas de lisa d'entree

|'our recwralnitfn- t inl l/ n i lrte iore n ag it dl i ndle nu '\1 M
Madaen f por-lImporl I 4.. Agenl Gineral 1 telephone 2-.347. 2-4)028 2-0317





L.U S ANTILA-EAW ASUtNESS
A*


F-


JEUDI 31 MMu'1s79


.0m. .&-.M.94zu-


I-


::W= llWMDmlf mm-


-------------- ----- ------- --------------- ---- ---------- -- ------- -r -------------- -----


so mwuAd I I
WOOMU80, 4WOC,


-.Unb.w,-Jkouw "" 4flam .64044u-
SO"


mn tel instatt.
Ls muios invoquies
pour iuBiie. Ma shoix; a
Indlque le profess r; sont
notamment 14 simplicity;
n eoAt pen elav6; 'ite-
r&t qpe les pays 6traigers
Commeneent a carter a la
question et enlha le retard
de la m6deetie ageidentale
en Chinae.
L'aeupannture ft la m4de
sine par le plates pre-
sentent lnaoonv6gient ma
jour de no pas asnir d'ex-
plieaton astenatiflue. Le
professeq do m6decine a
fault 6tat & ce propos de de
bats anu sel des milieux
medicaux chinois entire par
tisans des deux midecines
(oceidentale et traditionnel
1ej; les premiers accu-
sant les seconds de ne pas
avoir do tb6orif scientifi-
que.

Les participants au fo-
rum ppurront asslster h
plosieurs Interventions ehi
rurgicales sous acupuncture;
a precise recemment 1'Agen
ce Chine Nouvelle; preci-
sant par ailleurs que plus
de deux millions de chi-
nois avaien8t subi de tells
operations.
Les ieussites lea plus
spectaculaires out ete onre
glstrees dans lea cesarien-
nes (98 pour cent de riussi
tea); dans lea operations
de- la thyroid; du cerveau
et mime dans certaines in
terventions a coeur ouvert.


et oGferard)

















Les Etats Unis
prets a fournir de:
chasseurs
,Phants.n>> :a I
i'Eevnte -
Washington --. AFp)
Les Etats Unis sorit prit
it livrer a 1'Egypte jusquo
douze chasseurs KPhantom
F-4 avant le mois d'octobr
pour renforcer aviation
egyptienne ; indique t-oe
jeudi de source gouverne
mextale a Washington.
Seize aviateurs ieyptiens
qill apprendront it piloted
les avions doivent arrived
luadi aux Etats Unis pour
suivre un course de quatrn
semaines dans ;n1 centrp di
1'armne de Pair americain
i San Antonio (Texas).

A la fin de ces course;
les Etats Unis et I'Egypte
coiclueront formellement
un accord sur 5les douze
Phantom; ont precise ces
memes sources qui ont d a -
mande a garder l'anon1-
mat.

Les avions seront fitancis
par un credit de 1;5 mil-
liard de dollars que 14
Congress est sur le point
d'approuver dans le cadre
deI 1'aide speiciale accords
par les Etats Unis it Israe
et 1'Egypte pour les aider A
appliquer le Traite de
Paix.


MOSCOU (AFP)

Les musulma-dns de 1I' S
ccendamnent fermementd i
s Israel pour l'vannexion de
a territoires arabess; et
s croient que la paix au Pro
Sche Orient ne saurait l6-
tre assure sans la partici-
n pation de stous les pays a
rabes de la region et do
l'OLP>; a declare jeudi i
1 Agence Tass le Moufti
Mahmoud Gektiev; chef re
r ligieux des musulmans du
r Caucase Seotentrional.

e Le Moufti a ajoute qu'ett
e de i'H1gire; les musulmanpi
e cette aube du 15eme siecl;
de 1 URSS out lance 4n ap
pel a leurs coreligionvaires
; du monde entier a (faire
D de ce siece un siecle de
t paix et d'amitie entire les
peoples*. aLa paix et la
comprehension mutuelle;
voili tout ce don't notre
people a besoin. Nous fon
dant sur le saint Coran at
les had'ihs du prophet
Mohamnutd; nous nous de-
vons d etre dies heraults de
la Paixn; a souligne le
Moufti.

S II a ln''1u queC le mu
I sulmans sovietq'-es (mni'
i tieniiient des contacts ani-
caux avec des coreligionnai
re' ae noml reux pays; les


DES AFFICHES DE MARQUE

AU LAMBI NIGHT CLUB CE

WEEK END




Au Lambi




Nigth Club


VENDREDI ler JUIN

TOTO NECESSITE ET SHOOGAR COMBO ler. BAL

DE RETOUR DE TOTO. SOIREE EXTRAORDI ..IRE

S 5 2.00


F SAMEDI 2 JUIN

A PARTIR DE 3h. P.M:

COCKTAIL JEUNESN AVEC SHOOGAR COMBO

ADM. $ 1.50


SAMEDI (SOIR)

SEPTEN SOIREE DE GALA $ 3.00


DIMANCHE


3 JUIN


rencontrant notamment aux
i es a Mecque.
Enfin; le Moufti (Gktiev
s'st Ou a dire fqu 4 1 anti
qua moIsqqee d4 .1"P_ (ro
bent Caucase); edifike as
7 me siele pr. .le ,Calife
Omar; Jes fiddles des ole-
diences chiite at sunnite;
print maintenant cote a
cote sans que cela cree des
problpmuos.
x x x

discussions Sun0 "
Americaines sur
l'Energei

WASmNGtVON, (AFP)
Les problems des rela-
tions nomllques Sino-At
merlealnes et plus particu
librement la cooperation
bilateiale dans le domaiL-
ne de 1 energie ont! dth au
centre des discussions,
Mardi et Mers:redi a Was-
hington, du Vice-Premier
Ministry Chinois, Monsieur
I ang Shien et.sa delegation
st tro,.vent ,epuis depx
jt' :rs dans la capitale ami
r.caine a 1 invitation du So
crrtaire a 1 Energie. Mon-
sieur James R. Schlesin -
ger. Mercredi, il devait en
treprendre un voyage d etu
des a travers las Etats-Unis
pour visiter iliverses mines.
hastallations hydroalectt
ques et petrol ires, notam-
ment en Alaska. en Penn-
s'-.anie et au Texas.
A Washington. le Vice-Pre-
mier Ministre Chinois a rer
du une visit de courtolsie
au President Jimmy Carter.
11 sest entretenu avec di-
verses hautes personnalites
don't plusieurs consell lers
du Chefi de 1 Etat et le So
cretaires t 1 Energie, au Tre
hor. a 1 Interor e at nu TrA
%or
i.a delegation des 18 ex-
verts Chilnoti a eu pendant
toe temips une .erit de con-
tacts .t de discussions avec
des representants de diver
seh grande firomes amirl-
raines qui pourralent, evenu
tulellement, -ipporter leur
aide au ddveloppeuel i des
sources d Energie en Chine.
notamment en ce oul con-
cerne le charbun et le pe-
trole.


La plus grande discre -
tion a entoure ces conversa
tions qui, indique-t-on dans
les milieux competent.
pourraient se poursuivre
pendant le voyage d eta -
des de la delegation.
Monsieur Kang Shien et
sa delegation reprendront
I avion pour I'ekin le 12
Juin a 1 issue de ce voyage
d etudes. Leur ienue aux
Etats-Unis. rappelle-t-on.
'it suite aI la visit quo
Monsieur Schlesinger arait
fait en Chine cn Octobre
dernier. Cette visit avait
ete suivie par la signature.
en Jan-ier deraier, d4un pre
mier accord scientifiqu. en
tre les deux iays dans le
domain de 1 Energie.

x xx X

invasion de
super-mouches
sur les boards de
la Tamise
LONDRFS (AFP)
Un village des bords de
la Tamise est litterale-
ment envahi; depuis plu-
sieurs jours; par des nuees
de mouches geantes qui
provoquent la crainte des
habitants et laissent leI
specialists pantois.
Les villageois d'Eton Wick
(Berls6hire; dans I'Ouest
de Londres) en ont assez et
ont demadte aux autorites
de fare quelque chose
pour les debarrasser de ces
insects. Ceux-ci prolife-
rent un rythme inquie-
tant et semblent provenir
d'un marriage proche de
la Tamise: autrefois pol-
lu6 par les eaux d'un 6-
gout municipal.

Plus grave enfin; lox
*super-mouchesi resistant
i tous lea insactieides cou-
ramment onmploy4s dans et
type de situation et leg
geng on sont,.reidulte i no
plus pouvoir orhtr sans un
chatse-mouonees.
Le responsible regional
de l'envfronnement: M.
Fred Mandle: a dclar6
que ses services enque-
talent sur ces mouches qui
%sont d'un type particu-
liers. La solution pour so
dibarrasser de ces indisira
blebles. a encore Indiquo
M. Mandle: serait d'emplo
yer des produite inseetiel-
dm iris pulssants dana 19
maareoare lui-mame: mala
leam sMvlee des eauz soout
oppose; eraignant aque ee-
lI n'entraine one pollu-
tion important de la Ta-
iAM.


BID : Le-Bilan de- la 20e Assemablee
Annualle


MONTEGO BAY (AFP)
Apres trois jours de ddli-
beration, la 206me. Assem-
0ble Annuelle de ila Ban-
que Intsr-AmerlCalne de D6
veloppement ,BIDi a achieve
mercredi ses travaux en j-3-
tant 13s base de ce que son
president, leMexicain Anto
nio Ortiz Mena, a appele
xune nouvelle strat6g'e Oae
copedrations centre les 41
pays membres de cet orga-
njsme financier.
Ouverte lundi dernier par
l Premier Ministre jamai-
cain Michael Manley en pre
sence de quelque deux mil-
le banqulors, diplomats et
fonctionnaires natlonaux et
intermationaux d'Amerique
Latine et du Nord et des Ca0
ralbes, la 20mnis Assemblde
r. enregistr6 des suoc6s dans
t eux domaines :

Elle a notamment con
venu d'accroltre de 9.750 mlI
lions de dollars entire 1979
et 1982 les resources quell?
mettra i la disposition des
pavs affilies a la BIQ et a
d'autre part decade d'linves-
tir sos liouldites dans les
pays en voie de develoope-
ment et non plus exclusive
mpnt dans oms pays indus
triallses.
L'accrolssement des res-
sources disnonibles pour les
prets de developpemOnt aux
pays Latino-Americains et
Cgraibes profiteront dans
Lne proportion fixee It 50


pour cent aux pays a bas
revenues ..
-L? -Aewd&me domain
oil des progress ant 6t6 en-
registr6s concern la redefi
nition des functions et de la
politique g6dnrals de la BID
en- vue, precisment, d'adap
ter la enouvelle strategic d,
cooper :on de c-t organs
me .lniAsAcloer aux n6cessites
Scnan,cante6 de see affilIle
pClr la decepule a venlr. Un
g-oupe de tr ;.allss est deji.
attel6 th eette tiche et un
rapport finat sra soumnts -
ce sujet a'cl a la fin dt
1'ann6en ail mit des direct
teurs ex6cutifs:.

Un point noit cependant
a l'issu. des travaux de
l'Assemblie : l'absende d'un
accord spr une definition
qsprcise et chiffr6e, de 'ce
r? quest un pays hbas re
veni$.i.,L'echec sur ce olan
es.: l'autant plus Important
que I'appartenance ou non
Q'un pays a cette cat6gorie
d6termtne le montant e'
1'urgence aes prets a accor
der.

Le groune de iravail cha"
g6 de cette question des jan
vier dernier n'a en effet pre
duit qu'un rapport jug(
trop vague et un nouveal
rapport sera donc labor'
d'ici a la fin du mols d'aofit
pour etre adopted 6ventuellf
men' avant le 31 octobrc
procham.
K xx


MANILLE lAFPi
L OPEP niiaccepte aioucu-
ne responsabillite dipa lIes
difflcultes d-' 1 econonnlli
niondhile' l organisat.lon ai
denonieOi jtudi it Manile lie
role essentlel jout6 pjir li'
Coiplll inlli- ptil lli'el tSI Ois
lnlillonal's dilns Ila hII us.
tides pri.x pi ioull.is p ill ic.
clisionnlnateurs.
Au course d iune reunion
de press- Itoiu epn mlnit ft
dc In Coiinforence des Nationls
lii'; sur IN Conimll rcl iC t
Il Devrclippelnewn 1CNUC(
ED) M Adnan Al-Janibl
rhef de la division con1i-
mious et finanrlre' de I'0
PEP. aloutl que les ten-
sions qui existent sur 1I
march petrolier etaient
ditq A la politique de stock
kagie des pays industrialises
Au lieu d'utiliser l's stocks
de reserve pour soulager la
demand siir fe march a-
t-11 dit cs pavs ont decide
d'accroitre leurs reserves.
II a affirme que !a Dro-
duction des pays de 1OPEP
a augmented ?n movenne de
un million de barils 'jour
au premier trimestre de
cette annee par rapport anx
trois premiers mois de 1978
Les 'prix exorbitantss pra-
tiques par les comoagnies
petrolieres ont permits, selon
M. Al-Janabl. aux six prin-
cipales americaines dp rea-
User un b6enfice de 2 5 mil
liards de' dollars an nremler
trimestre 1979 Repondant
aux critiques adressees a
IOPEP par certain pays en
devwloppement au course de


CNUCED : Proj,

du Tier
MANILLE (AFP)
Le tiers monde a present
It jeudi a la CNUCED de
Manille un project de reso-
lution demandant une etu
den sur les peuples de Na
mibie; de la Palestine; de
1'Afrique du Sud et du Zim
babwex. IA texte econside-
re que ces petiples sont en
core soumis a une domina-
tion coloniale ou une occur
pation etrangerea.
Les pays arabes ont obte
nu 1'appui de tous les pays
en developpement asiati-
ques; africains et latino -
americains pour ce pro-
jet present par Cuba au
nom du group des 77)>
(119 pays en developpe-
meat). Le texat appelle le
Seeretaire General de la
CNUCFD at entreprendre
ades 6tudes dans le domail
ne de la coManptenoe de la


MANILLE (AFP)

Los Etats Unis ont lrmac
une mise en garde au tiers
monde: it la CNUCED de
Manllle: on soulignant les
consequences que pourraltst
avotr le vote de rosolutionss
i acaractire politiqueos *ar
1'attitude de l'opinlon pu-
bllque *t du Congris amirl
cans vis-i-vls de cotte ow
gaksation lmterationale.
C'm es qu'a dtelard a
I AFP aus dltgui des Etatl
Unit i la Sime CNUCED;
o taosnt leas eMttUm M


la CNUCED, il a Indlque
que I organisation lie pouvaltt
pais il'corol6r Ies prix prali
ques par I ls transporteurs
raffinvurs et distributeurs.
iultinationaux dins I's
pays pal vit''s
C'estsl ux pav' s In1dustri-a
11Cst(S iqleI' rviill In respond I
s:bilili d(i ofatl'r qleilquple
chose> dans c dolinalli
por lo Is pays iit vote de de
'eloppemicint, en conlrilan'I
I's nativills dl:s & cnmipla lniie:
Till1111 liltn,!o i les. a poitlrsull
M A 1-. ana hi
Lis ierpI l'ilssionS Ades 11 11
t's de prix it' OPEP sit
I inflatl i1 n mondale soni
iris lairem"i'nl exa rt pS. a
!-11 All Silon lu line hau'
so de 20 t 30 pour cent ni
? tratult que par iun ac
croissemn'tr d04 0.7 pour
cent dPe la hausse moyenni
des prix. et -eullm-nt dans,
les pays qui important Is i
plus grande part de leurs
brsoins en-'rgtiques
M Al-Janabi a ajoule qur
les producteurs de petrole
de 1'OPEP ont souffert plus
mie ouiconque d ,Tl'infla-
tion imported des pays In-
dus'riels Un baril de petro
le a-t-11 dit. plus d ach 'ter quiun tiers
ou un quart de ce qu'il poll
valt acheter en 1973.'. Nous
avons beaucoup de motifs ai
nous plaindre. comme les
autres pavs en developpe-
men' a-t-ll aloute. solIll-
mnant que la valeur irellei
des venues de petrole avait
diminue d1 40 pour cent ell
1977 et 1978


et de resolution

s monde
('NUCED en ce qui concer-
ne ces peoples et ces pays;
en collaboration avec leurs
movements de liberatio i
national respectifs recon-
nus par des orgaiisations
intergouvernementales re-
gionales; et de presented
des rapports d'activite pe-
riodiques au Conseil du
Commerce et du Diveloope
ments 7
Selon des sources dignes
de foi; les Etats Unis ont
vivemeht re4gi t la public
tioin de ce projet. lUs au-


ralent propose; dans
dre des imarchani
qui ont lieu dans la
finale de la conferen
Nations Unies sur le
merce et le d6veloppe
d' c h a n g e r
re r a i I p a r
pays occidentaux dee
texte coucernant la


de I'energic.
xx x x


le Ca
agess,
phase
ce des
com-
mnent,
I e
1 e '
leur
cruise


Ji manifestoes par le cons
gres amerileabi pour voter
sa contribution croilsanto
au budget de 1'ONU doit
dependent les finances de
la CNUCED. 11 West elevw
oontre la resolution pr6om
ritaires occup s en Palesti-
tle par lea c77s (pays en
developpement) sur les ter
me: centre l'aspiratlon ed6
ralsonnables du Secretariat
de la CNUCED d'ctendre
ai pouvoirs dans le sYst&-
;ne de I'ONU et contre 1at
tainte portFe au prinoipe
doe le'niversali-t des Na-
tions Uniea.


PAGE 5






COUPE CL O UE


A DIT:


A present je peux




saourer la cigarette



grace a FRIENa HOLDER


le taux de la nicotine

* Le Fume-cigarettes Friend Holder vous

donne vinet ans de plus.

* Le Fume-cigarettes FriendHolder arrktz net la nicotine

. Avec Friend Holder vous pouvez maintena.

savourer fn toute quietude une bonne ciartte

Nous vous garanlissons I'afficacite de Friend Holder,

si vous n' tes pas satisfait ratournez le nous

it vous serez rembourse immediateMtent, ......-


Points de vente des fume cigarettes



Friend Holder


Port-au-Prince


Qualitex

Haiti Color Lab

Patrick Color Lab

Fleurimpex

Bazar Lapostp

Oriental Mark-et

Centre photogri'phlquo

A ET G Super Maiket

Lalue Market


Pharmacie Ie Port-au-

Prince

Pharmacie Moderne

Electricite Sen-ice

Boite i Musique

Sond of Muicv

Rosentlhal Trade Center

Coles Market

(; Market


Ville des Per-uques

('araibei Market
I-,id Store

Jo
LExpress Market

Caridad iark, t

Librairie Aclion iociale

Ilie et l ui

Zenillth Market


Ption Ville


Qualitex


Alimentation gencrale


Centre d'achats de Martissant


Lalue Market


Pharmncle du Centra


('les Market


Ideal Market


Tomassin
Jaboule Market

Route de Carrefour


Artylos

Delmas
Coles Market


Cap Haitlen
Market' Lai'Pt l isieine


Mlime Jacques Itcrnadind

Caves
Claudel Sicard

J6remie


Antoine Jran


Ial.ue Mar' el


Mini lPrix Ibo Shop
La Princesse


Bazar Soleil Levant


Fume cigarettes Friend Holder



Distribue par Rosenthal


Trade Center Tel. 2-0419

sea~pagy apeas~w oo~oeow ww~knneerd


JEUDI 31 MAI 1979


NOUVEttES DE L'ETRANGER


Prote~ -: Orient 0.L'opinion des
vtusuIw~ans d'URSSes


,taucune responsabilite,


CNUCED Petrole L'OPEP n'accepte .Le Fume-cigarettes Friend Holder reduit de 57 0/0


Mise en garde des Etats Unis au

Tiers Monde


A PAJITIR DE 3h. P.M:
oaBOOM COCKTAILs AMBASSADEURS ADM. $ 1.00


IMANCHe (SOIu)

SKAH SHAH 3 dollars
-----a-o----- w~mic :


Audialerk









PAGE 6 3 9


DfY LA X Laxatif au chocolatVainqueur' de la constipation




CRISE ECONOMIQUJE HAITI: DOSSIER SANTE PUBLIQUE!


(suite ae a 'ere page) m i q u e e c o nomhique
adoptee, n'a jamais connu
peuvent en etre les reme- une trop longue stability, la
medes. notion d'dquilibre n'appa-
CAUSES. Au premier chef raissant jamais que comme
sa Majeste le Roi Petrole une vue de l'esprit...
qui, reveille d'un sommeil De ce qui precede, ne s'en
lethargique s'avise de dic- suivrait4t-tl pas que le noU
ter ses lois. Le prix du bar veau bond donn 5 a. notre
rll ayant quintuple, et me, economic par la politique
me soxtupl6 et les derives d'ouverture et d'inddstriali-
du petrole formant les com station de notre Prsident
posantes de presque tous les station de note President
bposantes de conresque tous les souffre aussi de ces lois eco
bins de consommation, il nomique d'equilibre toujours
s'?explique que le couft de la insable ?
vie sen ressente. Le deficit de notre balan
Les grands pays industrial ce commercial estimee ba
lUses confronted a ces pro- quelqu-s 290 millions de dol
blemes economiques etablis- lars par le' Directeur de no
sent N.ors un system d'ac- tre Banque Centrale et. seu
tivite economique en se don element pour les 3 dernieres
nant des organizations a- anneas, s'explique evidem-
dap:ees a la cruise. ment par notre consomma-
En depit de tous leurs ef tion de gasoline (environ
forts po'ir jugu.er la cruise 23 millions pour le seul en
elle couve touwours comme 78-79. nos importations d au
1k feu sous la cendre. parce tomobiles '70 millions pour
ou'il est prove qu-I 1 econo les 3 oxI et dautres impor
mie d'un pays quelle que stations de produlits de pre-
0 1 1 l a d V n a- mieres necessite sucre. riz.



LE BISTROT

S RESTAURANT. PIZZERIA -

BAR- GRILL- CREPERIE

-- Votre rendez vous

de midi a 1 h du matin

Menu Special lunch

S Chaoue Soir Diner DansaitA

avec ,Bistrot Combo,,

Mardi soir


S>


Vendredi soir


<>


2 Spectacles Differents


Le Bistrot Tel 2-180


mals etc. tandis que le re-
venu de notre cafd, princi-
pal pourvoyeur de devises
dceroit dans des proportions
catastrophlques.
S'attaquer a la sous-pro-
duction ne paraibsait-il pas
aux moins clairvoyants corn
me le remede le plus indl-
quo la cruise ?

Toutefois nos paysans qui
avaient jadis desert les sec
tons rurales pour s'enr61er
dans le corps des VSN se
sont aujourd'hul mutes dans
la borlette quand ils ne vien
nent pa's encombrer les ar-
tres de Port-au-'Prince et
des autres communes 'pour
s'adonner au petit commer
ce de mercerie.
Dans la region du Borgne
seulement oil I'on comptait,
ces vingt dernieres annees,
un seul camion pour dessert
vir la region, une fols par
jour. dix v6hicules du me-
me tonnage ne suffisent pas
aujourd'hui a transporter
les paysans, trois fois par
jour.

D6tournes de 1'agriculture,
devenus tous des pigeons
voyageurs. ils se muent en
commerqants a la petite
semaine, radios suspendus
a leurs cous ou a leur tail
le a la place du tradition-
nel halefort Le meme phe
nomene observe partout
dans les auires communes.
El de a etonner qu un Mi-
listre tres controverser iais
quelquefols clairvoyant all
pu repetcr a la 'Trele ell penl
saen a ct aspect de
la qL.estoll qite le Co tlitume
cc esl lai rtiule d un lia) s>i '
N tvat-il lpas evidein qu l
n evoqualt pIas -" tommnn
ce t)ul lit ladis la tttilin '
de (tartiage et constltior dr
tious !mipsn til c'rateur dr
rihli cse.st ti iilslN 'es tiifi's
it l it -ll t U x, Ititisitles a 1:i
ite t-conoilique d liun pays
dela aux prises avte la
sous production 'i
T'oit. -fiols ptiusel1I t les -
(itinil-n lcs il va cdit sid l que
loulite inrllerventlon dans It
('oiurs spnt'ati' de actilvle
ecolncmiqule ne peut aboutir
a seis fils que dans la mi-
'ure o P ele resperte les don
Iee's fondameniitales de rel
te activity et ne se propo'-
nas des buts contradictoi-
re, ou inconclliables aver


la grandeur des moyens dis
ponibles...

Sans recourir 8 el'6cono-
m6trie, ce system derivI
des Atudes"de Cournot et de
Watras, certain Aconomis-
tes d'ojitre-mer, animds cer
tes de bons sentiments mais
peu soucisux des consoquen
ces d%. leurs actes tout
s'enchaine en Aconomie -
se mettent a poser de ces
actes contralres A la con-
joncture 6conomique en
bousculant tous les elements
de l'ensemble ecoromique.

Il en rgsulte alors queo i,
tumeur maligne qui se d6-
veloppalt seulement dans
un des visceres membraneux
de 1l'conomie. gagne t'orga
nisme tout enter. Certains
products de premiere neces-
sit6, revendus au dessous de
leurs prix de revient se
mettent 8i retrcir. Certain
industries repugnant 8
jouer au uqui perd gagneot
s'en trouvent paniques. Les
institutions de credit fer-
ment les vannes et l'argent
devient rarissime Et c'est
la CRISE au majuscyle I

Ce dirigisme a sens uni-
que. toujours plein d'enmbui-
ches. inspire pas mal
d'inquietude. Et s 11 est
rassurant de penser que ca
ni'arrive quaux autres les
exenples d autres pavs pii-
armes pour se defendre de,'
ravagis du virus et qui outi
tOitt de inemie aiteinit ite c-,p
't.i s init d LI a11111te I)ou-
voir,

Commintcll dians ces t'onlt
ti' s si el t nli (r quil Ct'rlalis'
cal)lttau\ t mit's t |I I i )OlIu .
]IP t, gag 111i d ai ltr s I.\' >

v i'btl 'les'lix lbi s nw!;.il
VPS lIltdi\ litlt ll' h Iis l a !i ,
It's c(p l'rcs dp Iall(pii : ;: :
vidtsqu i nitn prison d'iI V

i 1 ul pl !ii sit it'm 'it hl i

t mre ill :i IIi)p(p i! di :,I *` 1i
l1s indlviduiiis p .ll u x ,t, i'
trairlle it ordi i il'ii i



fonidampnita.e de B I(T:\i(
ec'onomiquI n

Ern st BI-NNFTT


DU N OUVEAl A


1PAGENCE

CI1ADELLE





Pour mieux vous servir l'Agence Citadelle respond



a present a un nouveau numero de telephone



Le 2-5900 ayant 5 lines groupies





L'Agence Citadelle representant exclusif



de la American Express vous propose'



les TRAVELLERS CHEQUES,



les CARTLES DE CREDIT,



et les VOYAGES ORGANISES




A .INERICAN EXPRESS



POUR VOTRE PROCHAIN VOYAGE PASSEZ AU NOUVEAU LOCAL DE


L'AGENCE CITADELLE


35, Place du Marron Inconnu ou Telephonez au


2 5 9 0o 0

2 5 9 0 0


25900
25900-----


LI


(suite de la 16re page)

etc... On compete deux ou
trois hopitaux publics A bud
get prive : Deschapelles,
a Leogine H6optal Ste
Croixi, a Grus Morne, a
Camp Perrir.,
11 y a un an i'Etat ne dis
posait que de dispensaires
hopitaux th Jean Rabel,
Grande Riviere du Nird, a
Terrier Rouge, a la Petite
Riviere de 1 Artibonite, a
Verrettes. A Bainet et a
1'Anse A Veau d'une quin-
zaine de centres de Sante
a( computer ceux de la zone
metropoliaine,. plus de 133
dispensaires. It existed dau-
tre part, les cispensaire -
hopitaux mixtc 'Lh Ferma-

the par exr- drives (A Pila
te. Fouche. Lin.-e. Iortn & pi
ment, a Paillant a Jeune
dans le Nord Est). It existed
des centres de sante mixtes
(a Anse Rouge, a Jean Ra-
bel.. des dispensaires h bud
get mixte iMombin Crochu,
Cap Rouge. Marbial. Sava-
nette, au 1 nonIre de 8 et
environ 87 foi.ctioninaiit a
partir de budgets prlxies

Si 1le plan d, santt, es etxe
cute cnnre p' U., on devra
computer a pa:':L di cette

an nee
dans .I ri in S (-| I
Centre de 20 h t a Mliagoa
it' 1 CCent i, 1d iu Ils At A-
qiln Ca\ iilop. Camlp Pir-
1i"i it.5 Aitgpla 4 ('tFit.,s
lIIa Ire I l iutet (,



Apres I'echec des
neeociaticns sino -
americahnes
P/l KIN' AFP)
l.i Clhin e a endi ls 1-
tat, t1 is leac 1po,0 able, d'si
Vl 'het des nel'oiticln1 ai
n>-a;nieriasines stir les (ex
tiles: e(l lc Vice-Premier
.lMinistre Ii Deng Xiaoping
a laisse entendre Que ecela
Pourraient a;IVir des (ounse
ue tesa sur les exchanges
rominerieaux entire les 2
pays.

)ans un commentaire
1 Agence olficiel le mthina
sur l'echec des discussjios;
Nouvelle), a estime jeudl
tu aen depil des efforts et
des concessions de la par
tie chinoise: la parties aine
ricaije s'etait tenue a ;e
propositions de quotas limi
tes en varieties et quantitpe.
Selon lagence; .M. Deng
Xiaopirg a indique mercre-
di a .M. Robert Srauss; le
nepociateur special du pre
sident Carter;: que la Chi--
ne devait considered I'itro
duction de technologies mo
aerne (etranvere en Ifonnction
de ses possibilities fi-ancir-
res. 11 a mis I accent sur
le fait que c'est seuleme, t
en accroissant sa capaeitri
de pavement que la Chine
pourra introduire de nou-
velles technologies.

Les, ltatsa 'nis netgolient
, deputs le 21 Mal i Pekin,
pour obtenir de la ('hie
I. signature d un aIrcord fi
\anl des quotas aLIux eximor-
lI ltions textilpI chinoisps
vers les Itaits I'nis. Aucln
accord n'litant interveiI ;
les llats ',,is vjnt Stijs
Jloilc allouer ces qalots',s
d office et unilatrralement.
L'agence a souligni que
les Eiats Unis avalent exl-
r'r des quotas pour sept ty
Pie de textiles aCeci; a
commeite iChine Nouvel-
le:; signifierait une limit
tion gen6riule de 90 pour
cent des exhortations do
textiles chinois vers les E.-
latis l'nist I.e volulne dies
textiles dlitlois exports
aux Eiats Unis en 1978 6-
lait: selIn 1 agiele; lie
106i millions de dollars:
soil 1;' pour rent dc las v
leur tu(I de dollars- des textiles im
port6S par les tatat UIlnis.
Compete tenn di) (lal'1s1nili
lire commercial entire les
deux pays; 'sagence a esti
me que soutenlir les exlnor-
latinos textiles thinoilses
verss les Etits Ilnis renfor
cerailt la capacit chlnolnise
de paiement de ses importia
tiois des Etats Unis; el

des relations commerelales





la possibility d'une novel
Ie renonrne de ncagela.
tilons pour parverlr a un
accord.


dans la Grand'Anse : 2 m
centres reconstruits. de 12
lits 8 Corail et a Anse d'Hai
nault, 4 centres sans lits
(Pestel, Beaumont, Dame-
Marie, Moron) et 10 dispen
sabres.

dans le Nord : 6 cen-
tres de 12 lits et 15 dispen
saires.

LITS D'HOPITAUX
Dans le plan de sante, il
a ete prevu d- disposer au
moins de 1200 nouveaux lils
d'hopttaux pour maintenir
jusqu en 1980. le taux actuel
de disponible de lits qui
est de 0.9 lits pour 1000 ha-
biPants Ola Population esti-
mee en 1980 est de 6 mil-
lions d'habltan,s).

ameliorer l'utilisation
des lits d'hospitalisation
1'espoir qu'en 1980, avec un
tota de 4.800 lits le taux
d exeat atteindra 25 par
1000 h. 11 est actuellement
de 12.4 sur la base d'un se-
Jour moyen de 8 jours et
d'un 'aux doccupalion de
70 pour cent

MATERIEL HUMAN

II existe en Haiti 1 Mede
c0n et 1 inft' iere pour
10 000 habitants et 2 auxi-
Ilal'es par intit ill ecr Dans
it p1l.i de samp ii a et c pre
\ut de former dians la perlo
de t 1975 1980 600 miede-
till.s ail oit its 100 paiir till).
690 nliillnliere, p l 1620 auxi
dIllres 1 11 irnl1'ns
M i., Portl- a l'lic' 11i
tP -t e i\ri lln (i ml de lls
ipo it 1I1 000(t It tll de e t1il
Ie tlitlx loin l)e ial 0".'2 pour
101 00 & d:,ns 1 i Provlnc t 11
i' x tis 3 .1 ll lnii' -, poi ll 11
I00 hi h 1 itt1sl li :I pI (3 il I It0
i1 P'tm ilttt i'll t Ic sttlli' (ilt
p out ll t e l t t( l i1t1 i't 1 l "
d i t Il al i p In lia i t
Id l (I ( ti 1ll' l tit P ic l, ]


It ill, di' c tltwil' t illl lp i
I. ll ldei s d is I h hititnre s

d iiifra.,l'ruciurv ,ailw (ic IP
I label is:mlintl di tposalnt de
p.it lis tbl 'is va'ihspls. onl pro

E i Haiti ex Iecutlion )ll
la reussite de lout program


ne sanitaire rftose presqu'ex
clusivem4nt sur les jeunes
mfdecins, les jeunes cadres
nouvellement diplomas. Le
medecins et l'infirmiere,
'auxiliaire sont des cadres
important. Mais sont-ils.
traits comme tels ? levi-
tons de faire la comparison
avec les antres cadres, elle
serait deprimante i.
S- Un interne Touchee no
minalement 191 gourdes. Eni
reality : 180.
Un medecm resident de
lere annee 289 gourdes.
En realite 275
Un Med-cin resident
de 2enme annec 387 gourde's
En pratique :72 En 3e an
nee de residence' a IHUEH
487 gourdes.
Un medce tr resident
en province tilie et 2eme
anneesi : 632 r,des
Une infirmiere resident
te touche 200 gourdes
Une infirmiere licen-
ciee : 500 gourdes

Le june cdire iMedecin.
infirmieie l eslt mal tralte
Voilhi pourquol tres sou-
vent. il sen ll t vers des h o
nrizolins plus Ot ni'to- I it
petit tant blet (.uie mal i a-
vec le nIena10 t' prit di sa-
cerdoce. jolr de meillieures
conditions ecolonnOtlqiles e!
de vil Voil] por(J ul( l a( ss].
qiuand 11 ll esti i s aidolne it
d autres ac' v I', pout It
pas I r-'e t dt :Aimn 1-i I
devii ll di pntin 'l i pplus clh



1. I lP'. ANCI': 1)': V1E
IEN HAITI

hk i t] d Hati ; I h
4I ;3 1-1 62ii li;ili it lit ,i




IPt at II )s d atl p ilt nt i at
I ;ill I I) i ti( i i Il




lias111 liq l d t'l t'til t' 11
illt de la i'Sant Publtiqiei l
41 6 pour ventilt deIllt pIoptla-


d 5 lb nils a 0 poill, cent
par 1 u aut di dce 60 :5a
1I' 1971 i ltI( mtlil'c td' e '
ell IHil : it. l e l ll'
47 58 al-


Ah fil des renicontres
I.ES VISITEURS RECOMMANIDE'S PAR NANCY SOKOL
DE EMPRESS TRAVEL


Nallncy Sokol. letlune I nll
haIlInailnte a decouvtrl H ii
1 1 pollss quie (ttlie m ftm pe
Ell' I 1, eS, r'e s l m a!q di



O otto slte lit t s


l,,k Ell pesl Mana|tpl dtt
I ;vEMPRESS TRAVE ;un I
d, s pls in p:re.ssa( ils ;, d n

S d i is d iih;itla Granv


di Ville
I' 1 pa' 11 .1 el' i lletlt i t<1.
dun sti' il ple r di I 'thliL .i'
Ph ]a a cili t i ii m-i
pIi iP Htarripll a t "' ni
.Shoe M Idh fcI ll du I,'(-
s!dpnli! ]di E "nd i t T:nt i




p 'es'ii'pw ia Nnncv pour Jil
dema/ndt r de Iur pletnal 'I
il1l tour dans les ilts de la
('aralbe qimitnd cilte f milnit
epia' ile letir dtl 11 n'y
q(i'un lie dan;, li CanI ;b
quil) vallth la peiJn- di bire
visit( lpar des geils cher-
chail ti n ci rt.Jiln arlt de vi-
Ve I liu c 'rinile oril inall-
lit, "s l' allt El ell eIpiIr
( ait IP no e d'Aubellnt .o-
i'olt lstr ti I ,1r 1lit 'sall U.lne
r('s i vaio 'In ia 'abllation

W eII (11'll soilt lin habllud
d'Alht il lalInt On itlln tlcep
1l1 l nsi 'i, slistloin tl Nancy
Ii rpet( lna Ih l"I se nlle it
.Ildv Sal l. .ne I niine eti
ran vissuill t r( Ss. produc- e
l (]dr llhntims H 1,os Anve-
1Is ,il 't New York el it
sion beal, MIhlluiel .1 We-
Ibet. t l hllr tn l revointil ao
dP(s Hi'l abll I lon LLeclrc
t e il Auiib-lln .lollco MIr
Jndy RSabe) el MIc0halv
Weber se so(nt 'rvels d-ns
anlpleurs dc III peinhltrc hal


d'Albelln Jolicoeur el ont
cl A6nnnl pnor les oiaivre d
dicbe Rhure WllEon BMnT d.
dl Guade Clonrles Darfranc.
Plus lard. nr6s-ntes au
Grand H6tn] Oloffson nar
Aubelln Jolicoeur A M. Mar
cel Andr6. prolpHrtaire, diu
celebre Rhum CLEMENT de
la Guadeloupe. arrive avec


MI X;vi Ir do Ei ni I1
poulr p: i" ] r v
I~i.tl dp, I.'tI Io abalnp ;i~rr
M Relne MAr:n11 Prils dln'
dil, Produ t llut Arl .t i!(ius
R us Alit ]' I I ii uti liii
r 1 1 1 61 11' r t t
artl lqiue IP 8 P' Mw 1 X, \i l
d E Ia. /uIrt' t p timr ]P!t i dt Ot
il ias, i-it lltti l; .1. liii t]it lii's
d ins dE Flacf dc.'

:. nt ItIpr I ni ts i I It I
pa:l I letilit M oultie I,-, (it
Gc'portse Moull,'-
.Jud>' S ibt ]J p! N llch;: W r
ui )ito t i ttl t lni lt -) I
;i\ ,t Mai tl Alindi( X.
vi d1 Ii!zt IZ rr.s ;r-i : 0 11 ll
.tt'l: I I''u l> ll0 rIlle ii ii It

I I l Ftz-'iw I;idt it I -

Fl' ( i 'lII 1d ( I l t-i,11 1,h :'
oltm01 tl : i ie'6

di II c i:i % I l(It's t Iit itI ;I' II

(lirard
Lundl soir aprvs avoir as
sist,6 avec Aub ln it la a pie-
'e prlst's nti' l pal Isa pI lil-
I -s dalls tI prot nulI lmi dp
.Ieanll (os.s lin sur l lnv'i -
tlln d cu' dernlit q(li availl
rmlouinl MuIt I] Andre Xa
vier do' Il' (-tIrr. it Aulbi -
liO l J)ollpoiul I a I : I. Ai'vrnl

din r a:i Bl lvt di rt i Ic d'-
It' e st itioliloil S al i elli tlli ,
VlI t1 V01 atS P ll|iP!r II slt' I ll (,
Sur Peltonvlle m sur n orl-n-
Pr itnue u sest be ii;l s qu'll
fallt ,voirl a loill
A volil F:i hinll Ihlaklnm.
M iss H lil d6telPlltrir d':|u-
itrs Illrhes nllt rniItonaiiix, dit
ttiuit't' tout I 't'ir e' l virol -

sonaill: t(l, atvpc It ourlre.
.I itldv halbllmp' alt'x vedeiats
(dit ollywood n1" polivia
s'eimnlplher dte s't el r Cet
t.c f nlle t llroie e a il up-
roltlit lt uux anoll-wood
Far M. Ht Mm ne f o tr Ar-
Illo it \VPIe n bril DIIl 'rI .
MWitre d'Hotel dirm etel, 4l
gatill 1e11 no01s tNvolls eC011-
menrt- i h ptnr6cier h El Ran
c!o ?i i aid tronvo aql Belv
dipre pin mll ll'ell rroprp A son
6voli',on. tiln heureux tnn-
dem dont dotvent se felici-
ter M. et Mine Patrice Ar-
mand. heureux proprietal-
rue du Belredrc.,


Le taux de mortality in-
fantile en Haiti serait de
150 A 200 pour mille (le plus
6leve en Amerique).

LE CONCEPT DE SANTE
DE L'HAITIEN

Nous -ecrivions il y a quel
que temps que chacun de
nous a son concept de san-
te qui depend largement de
son education, de son mo-
de de vie, de sa personnali-
te. en tant qu'clement d'un
milieu determ'n avec tout
ce qu'll peut en tirer de phi
losophie, d'habitudes, de
coniportement. etc...
En general i'hialien n'ad-
met qu il est malade que
loraquil] est ob;ige de gar-
d( . 11'.. II pout trainer un
sb Ilptol..L pendant d e s
temps et ne s.' resigned a
voir le medecin qu'a la der
niere minute. Un fort pour-
centage de gens meurent en
Haiti id'enfants surtout)
parce qu'ils veinnent trop
tard a 1I H6pital Ceci est cer
tainemlent du au sous deve
loppement avec ce que tout
cela ctienid o gnoilance, de
nisere tt de nientalite ne-
gp.1liv A cela il laut ajou-
il cettortl.s t.'leiur.s cult u-
imlc I haI ll let ,;Vlip t sI-
ptcl 1titi x de (ltill tomb
inaladt Lt. M,'deAn d a-
btordi l ol it ".
(.,tl Iil I lt\ I PII d( I ihal-
util IP prpil iti d i I tl.
CTCI it 1 i: ti h i'itli i t sa Itol

iiI' p.,.i i il ir l sou Cl latl
l Iot it -11 t 1it .ti i t' ti, t tail
It 1.,dl l 1 1 i' -

titi" c [ ) I Im II tIl.,








1 Irit i limmt Car
M :ilt I ititid I11 i 14 l 11t. c 111



Ine poit ii l ne l ei til(
It l di I' I)"i" 11 itlit'l


1 ,' uaIrnd i Iens( 'la pli








Mercredi de source s'1re.l
Vt At'l -ll llO ti'11, i t










Le President ajouteton (a
de meme sonvoije reudi lra
aendisedn les anieants diries-
geanls die, grindes comps
gntes petrolieres ams.ricai
nes pour etidier le probe
que d apo eux les mements
petr(tliers des itats-'nis et
leir demander de expli-n
ttie ration les rceentes pa
nuries et hausies des prix

.lercredi de source sure.
Le President. ajoute-t- on
die meroain en preoduirts
vendiedi lea, drigeants des
principales js ceiations des
trlir mmat eur la pour evour
qpour are le u'ins m ves lasu

n ('ellfe intlatires e imine
aier Caerteroier duie t admi
deter:out partiuln reente, tant
enr le plan forte haussantite
uente rdes prix des prix. des
a lpronseillnents du Pri ar
ihe aiserctain en prodnits
et pour let a lutt clenteur.
lr1 ldiron. IcOlins.ieur Al-
ilelrle ('oirpaesie pe:inine
Ie ilanls tctroler de I admni
nistrattion
len roi it sa lr qu auen
('I rei N des ent rtlens adirec

liperoliire, le t'ienl de 1It
Maison Blanche mettra
tolit parti' rinrement e ac
Vein sr la fonrte hausse ri
ene 1 esprisence. -t-e preissence
tio A et s-n rdis. a
e que les eir do Presi -
de l itlur la luftte contre
I infl mtion. nsieur Al-
red Ir toFiin,'1ta uCusi, Met
red s e pouriit, se tiuipetro
lipar saccrols se. t ane -
inuel de aoir. a Is pour cen
te titi llOn'erie ttes prix de
Stax de I ess elatonles direa-
tiles presidentieulea de ouo






















i-il ajomut ...


~~___ __ _1_1__ __L_______________________________I ____ ~ ____ ___ ___ ____ __ _______ ______ ___ ____________ ____ _______ __ _________


JEUDI 31 BIM 1979


. I////~~~~CI'IcVCX 5WIX~;>%~3Kr


1IUV~WL~-~'~b~\\~.UI~M~Y~U~f~-f\~)Y ~Ur----------------U--u--


i









PAGE 7


SLa situation au


IVOTRE HIRO14v'COPE!
S Par Frances Drake 3


VENDREDI ler JUIN 1979


21 MARS AU 19 AVR1L
(BELIER) '

DWveloppemenits financiers
brusques conduisant a un
conflict avec autrui. Les sen
timents seront intenses; ex
citables et difficiles a con-
troler.

20 AVHiL Lr.n z( IVC AiT
'(TAUREAU)

Comportement imprevu
de la part d'un conjoint
ou d'un alli6 proche vous
laissant perplexe. Evitez
1'activite nocturne qui gia-
te le boi equilibre physi-
que.

21 MAI AbJ 20 JU]1I
xGEMEAUXI

Vous ltes sur le terrain
dangereux d'une intrigue
de coeur. La vie au foyer
et les sorties ne se melan
gent pas favorablement
dans 1'apres-midi.

21 JUIN AU 22 JUILLET
CANCERE)

Un coup de foudre qui
n'evoluera pas comme pre-
vu. Attendez-vous a une
situation suprenante. Des
sentiments intesses marque
ront vos entretiens avec lei
membres de la famille.

23 JUILL"' AU 22 AOLTT
O10N)

MIler affaires et plai-irs
auia des repercussions im-
pre ues. Ne surprenez pas
les membres de la famil-
le par des invites inatten-
du, au di,,er.

23 ABOUT AU 22 .SEPL
VIERtlE)

De rencontrues romaneh-
ques aipportent des resul-
tat, surpcenants., )anse ui.e
question financier 'e
vous montrez pas inflexi-
ble.

2? SEPT. AU 22 C-TCBRE
BALANCES

L.es problems sentimen-
taux vous rendent nerveux.
L'element de surprise ajou
te i votre excessive seitM
bilite. Restez raisonnable.

?3 OCTOBRE AU 21 NOV.
(SCORPION)

Assez independent dans
vos contacts avec autrw:
essayez de refrener le de-
sir de faire naitre l impre-
vu. Ne soyez pas aussi her-
metique a 1'egard d u-rja-
mi .

22 NOV. ALU 21 t1
(SAGITTAIRE)

Un evrfement en cours
bouleverse vos sentiments
ou occasionne un change-
ment de plan.s. Un ami qui
est demandeur agit pour
des raiso,,s remontant lain.



SALVADOR
L'assassinat du
Charge 4,Alfaires
de Suisse "
peut etre une
tentative
d'enlevement
mannuee
SAN SALVADOR. (AFP>
Les pol' ctes chargIs de
1 enquete sur 1 aassaassinat
du charge d rfffaire de Suls
se sen.blent con'aincus que
le D.plomate *J ete victim(e
d une tentative mannuee
d en's"vempnt.-
Aprps avoir recoup1 leS
nombreux temoignages d c
personnel qui Fe tiouvaient
sur place tbt tAercredl its
ont pu etabltr pue le grol
pe de terrorists comoos6
d tu momins iutre jeunes a
va t bien prlpard un guet-
ap, ns pour prendre. sclor
un offlcier de Pollue, Is
Pln',potentitsre Hirltkcut
en otae.
En effet lorsvlue la voiti
re amergcalne du Dinlomt
te. tres reconnassable Dna
sa eculeur nordeaux, eat a'
rtvee a la hauteur d un ca
refour. un vlhlcule ft torcn
Ie charge d Affaire a xtOi
per. Un homme trie jeune
d apris divers t1molgna r
est descendu de 1 automot
le bleue et a :ent6 d extl
per le Diplomate de sa vc
ture mas .tt'li-cil aural
resiste et a fart une ma -
noeuvre pour se dlgager e
reculant et tenter ainsi d
a enfuir. C est i ce momen
1A que le terrorist aural
tird At travers la vltre ave
un revolver dtie gros calibr
tuant sat le coup le Diplo
mate.


12 DEC. --U 19 JANVIER
:LCAPRICORNE)

Assurez-vons que 1'aItre
pattie est ihtiressde avant
de prendre une decisiona sin
timentale. Des amis sor-
tant de 1ordinaire agisset
de fagon surprenante .

T0 JANVIER :,U as FEVRIEB
(VERSEAU )

Si une affaire se present
brusquenient; assurez-vous
que la famille est infor-
mi&e du changement de pro
jet. Les avis n6gatifs d'au-
trui devront ltre ignores.

18 FEVRIER AU 20 MAItR
(POISSONS)

Ce n'est pas le moment
pour des aspirations senti-
mentales deraisonables.
Un changement de plans
vous laissera une sesation
d abandon. Atrui aura une
opinion different de la vo
tre.

.il VCUS ETES NI
iuo~)LuitD HUI

Vous etes divers mais ne
f-nissez pas toujours ce
que vaus avez commence.
Vous vous appuyez sur vosu
contacts et reussiriez com-
me acteur; jour,,aliste; con
ferencier ou vendeur. Sou-
vent a la tete d'une affal-
r- perso,,nelle: vous avez
les qualities d'un dirigeant.
Quel que suit votre champ
d'actiuon; vous mnettez ,otre
marque personnelle sur ce
qtue vous taltes. Spiritualhs
te par nature. viotre plus
ground sut.es viendra de
uotre dii loppement et de
iotre philosophic de l'exis-
ten, t. .Iquilibrez rutre cu-
riruitv- lr un e volotntr d'r-
tude et rout Ureur.ssrez dan-
lee tait'e- intellectuelles
I.e droit: la i science, .I'e -
,eignement et I architectu-
re sont d autres champs
d'action qui ,vous sonit O
verts.



Mari Toussaint
DIRECTRICE -
FONDATRICE DE
THE THOROL GHBRED

MODELS DE NEW YORK
Une a'.ure 'ole hain'pen.e
qui a reussi a etraneer
Mari; T.js. an. orn:::sa.
d- Mordon cr.m ine d Je-

Marln Tousa:nt don, la
derniere vs. en Ha:;. a-
vsc sa ravssarie f:. e Tu'a
actu ilemen 5-:pep de vinc:
ans remont' a1969 est la
D:rec:r:ce-fo.ndatrice d .une
imnortante agence d? Man-
nequins des deux sexes The
Thoroughbred Mod-is avec
Michae! Lark n come 'Bu-
sinfss Manaier e-t Fatima
cimme Ad'n'st ra'ive As-
--tant 7'2 MontoTmery St
N;i 84 Brooklyn New York
11213 .


Marl vi nt ds passer une
diza:ne de ours en Haiti
Flle loaealt au Plaza Hotel
Ell se propose d amen-r ici
vers la fin de I'annee ses
mannequins pour une prl-
s'nta'lon de mode
x x x x

Marcia Wolf assistant
Ori Slnatiur Williams dp
Nw Jersev A Washingtonn.
D C. a faith un saut en ville
nour voir Port-au-Prince
Pe Aubelln Jolicoeur. come
Plie pascait en transit mar
d' apres-midi. vinant de la
J.qmilnine Pn ro'" vprs la
Guadeloupe oil lle allait
voir les N'noleaui av-c Is-
nuels ellp avalt visit Haiti.
il v a sept an,
Mnrcla Wolf 1tal A la Ja
nmaitoe onl Misslon nour Il,
Senateur Williams. Ell- nous
a annoneO I'arrlve lieudi do
son amte Deirdre niu loge-
ra au Orand H6tel Oloffson. I
x x x x

Joachim Bauer, dans I?
commerce dis artilels en
cuir en Rdpublique FAcdera-
le d'Allemagn? er sa jcuneM
el belle femme Mnrion vien
nent de fairdt un court sl-
jour a Port-au-Prince. A'r' j
vs mardi martin venanpt do
Puerto Rico. ils sont pi rl-
tis mercredl martin sur Mia
mi. Ies sont de Franclort.
Joachim Baue-r et Marion
qui lodealent arn Orand HO
tel Oloffson ont vislt 6 le
Centre d'Art et la collection
de pelnture d'Aubelin Joli-
coeur. Chez ce dernier Uls
ont At& impresslonnsls par
les ocuvrns de Oesner Ar-
mand, Inatace Alphonse,
Benson Hllatre.
Joachim Bauer qui achtte
les products en cuir de la
Colomble et de 1'Aroentlne
passe souvent en Haiti.
A. J.


stitte tie la 1*i- pa gel

tiel de *n S~alvader, a L .
te la stupeur la tes ml-
lieux gouvrenemeintaux e,
diploenmatiques.

eL audace de ces terroristes
n a pas de limited. a remar
oue un comnitssaire de Pu
lice. Le scenario du guet-
apens a Wte parfaitemen$
exicuE, avec une telle rapt
dit n que les nombreUx ti-
me&t" "1 Ottt a wdte 40-
puissants a la scene n out
pu fetmrnr que trft ,penu d
details precis sttr its horb
mes de main qui ont. abat
tu Ie iMpltomate Helvetti.
quA, Monsieur ttlgo Wey, 49
ans. originalre tie Lucerne,
marie, sans enfant

C est dans ce clmat tde
terror sme urailtn quI avati
mareut utte pose dUrant le
derAier week etia que vont
reprenare, des Mercredi
soir. les discussion entree
les reprdsentants A du Wou -
vernement franCgas et les
dirigeauts du ablcc popu-
laire revolutionnaiiee.



Appel aux armes
du PrEsident


fSuite de la lere page)

de la Ct Jitalo tanils que
,lis employes Pu service pu
hi:c plantaient du gazon sur
le terre-ple.1 soparant les
deux coaes de I'autoroute
menant a Aeioport.
4SI si. qa va. idi. decla-
rait. ironique iun chauffeur
de 'axi -Mvis au Salvador
I's ont de la chance, ca v'%
('nCOre bien rIInleIu chez
tuxt


Un evenement artistique


(ani.e de 4- Jere pagea

prl ntatron que tate per-
Rontwllemenit lun des plus
Itlustlesa outurlers du mon
de, que dlsons-nous, I1 plus
polyvalent d-s Artistes du
monde. Quand 11 ne C 6e pas
lul-meme, come c'ei un
elan de 'sa nature de cr'@Y,,
il se fait le mdckne des ,ar-
tiste? et en iltt it notis ait
rlallser ou'aprei le -gd te ou
l'artiste, ce qidgt iresenmble
13 plus, c'est celu qui a le
Ooi Oiir -te te, fteaanaltte et
de l'admirer.

,ie hasartleral-je JUstlu'b
dire qu'en certain cas, ce
sont les Auguste et les M6-
cene qui font les Virgile,
comme l'a djha tilt audacleu
sem nt quelou'un avant
mol PACO RARANNE, j u-
ne et beau comnme un dieU.
Et eomme un dieu, 11 crede.
Extremment sensitif. nous
le decrit Marcel Andr6 quilt
re connatt blen. II a un dor
de perception extraordinai-
re: Ce qui lI place I'avant-
garde de toutes les creations
artistiques dans tous les do.
ma'nes dans lesqu?ls il s'a-
venture. C'est un revolution
natre. Marcel Andre predit
que cet hommne a l'sprlt
Inteli cent et riche va ado-
rer Haiti
Lui qui aime tant Part.
son element., va vibrer au
contact de la peinture hai-
tienne. Il est en train de
lancer en France un peintre
martniqualis Mare Latami
qu'il a oresente au Fau-
bourg Saint Honore.
C'est cet home complete
s'interassant a toutes les e-x
pressions artistioues comme
si Vinicius de Moraes par-
lait aussi de lui quand 11
dit Tout en lii est express
s'on. tout s 'vole de lui
cominle uliel dctpllte de I-V
me- gil va narrlver It ,ner-
'redlf 6 Jtitin tA Port-,u-Pr in


cs avec un spectacle uni-
que qui sera un grand evA-
nemernt artistUque a Cahane
COlouooune' le vedredl 8a
Juln, nous dit n R ne Marltl.
A ce qu'on nous a dit de
PACO RABANNE. II est habi
td par un r~ve de beaute-
n*'vers,! _tf. rl est d'oirelne
espagno'e diplp6m de I'Eco
le des Beaux Arts de Parls.
Vivant dans un acces d-
creation dans lauoelle pren
,nent forme s--s reve et son
esl.hetque. PACO RABANNE
s'inspire de. toutes les mr
nifestations artistlques du
*mond- pour mrinager utine
eattsraction d oeuvres oltgi-
nales aux soect'teucs. car
tout c qn'ill nroduit faith
soectPcle. *1 s1ltalt inspire
'ann~e derhniAr.- nous dit
M. Marcel Andre d'un cos-
tume flminin sntUtllas nour
caver ri n o al'il Xi a
value le D d'Or. Is pi's 1bau
te recomiense dAns 1I Go-
tha de la Haute Coilture.

Cerl.qine cp't. inns d'e PA
0O RIABa4N"E t1lls is ro-
hgs faste do nCoir de nlifs
tinue et de m6lnl chappent

,'dkles come des oeuvres
d'art.

C'eS' nro'u" n(eoy "v''- un
unqvi riont Me i Ao-i' ct
ppnAe Marun'i 111i O rnit in
iri s erand bi'n rl"'1 -irtvp
10i rnorr "dl aver (d'-I Man-
npnuinse Ior nI's ausci siper
bes nip lf o alt-Pes T1 v "-






trer me dan i' 1n ,n',ne n

rniussie" de sole)t du miAon-
de
Pse lo.i B.. et o ..n


lille-de Jean GosselIn et de
Michele Mehx. Babeth a
commence & viaLter Haiti
quanni elle n'6talt qu'una
fillrtte. foTt Itl e La ve Jean
Goseelln, acteur. Direct ?ur
de In Comddie de Paris, et
Michleie Melix. actrice. rlgis
seus:- de la Troupe C es:
une danseus- epatan.e que
nous avions accompagnee a
se course de danse ch?z un
danseur choregrap4he noir a-
mrrletan A Par.s,
I manne A nsIDA C'J5


msa .d JAmbour de Oros Ka
lque PACrD ft Rftft ptt-
sente personnellement s:'s
crLations portdes par les
plus belles fills du monde.
RenA Marlni nous dit que
la soiree ddbutera AL 9 beu-
res par tn Champagne de
Bl.nvenue. 11 y sera servl
ie LANSON CARTE NOIRE.
II v ayra ensultte un tour
de chant de JOBY VALAN-
rE, avec l'accomnamn ment
dp CARIBB.qN SEXTET qul
animera la soIrb,.


Les mannequins ae PA'u CO .
RABANNE sont des danseu- Pilus cc sera 1'c rhIpnent
sas, car c'est stir is ryth- art.stique ian: at: ,iJ PA


CO RABANNE p-6- 'tera'
les tianietins port.:nt ses
creations.
.Le programme coriaporte-
ra a la f n une tombola au
ours d? laquelle deux prix
trees allechiants seront of-
ferts une robe signee PA-
CO RABA';NE et un atta-
che-case. d i meme createur.
Outre cs rieux cadeaux prin
c'paux. 11 v aura, nous dit
Ren MaT ni. une abrereuse
d'str billon ic Toulards. de
crava'es, a objets de fantal-
sa2 citgtts Paco Rabanne.
Aubelil JOLACOEUR


wRor,


FRUITANA


Une reIssite haitienne!


TOUTE L'ANNEE,







DEGUSTEZ LE JUS DES FRUITS HAITIENS










ft A


_ I I


:JEUD)I 31 MAT 17


Do a 03 03 0,2 &---1 a -v W3 1 W, 0 W-3 ,0- JONWW- NE


MINI RECORDS MAXI SOUND I

Di- Ds ues Latine Aakricalmts, Raltlens. Jazz etc. l

SEnr2strements sBP cassettes

Radios, Caculatrlces,


218 LALUE



Tel: 2-2073



PRODUCTION DISTRIBUTION

- La seule malson ouverte dt 9 A.M. a 7 ft P. M.

.. Prix imbattable

-- Parking aise

RECLAMEZ TOUJOURS VOS Coupons

Avec 10 coupons payez 3.99 pour un Disque Haifien









PAGE 8 JEUDI 31 MAI 1919




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence 4 heares is et 8 heures te


CE SOIR

$ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALLE IV $ 1.50

MIDNIGHT EXPRESS LA BELLE EMMERDEUSE CREASE L'EMPIRE DU GREC


S ... .. -- hitudes La Planification SA L"LLE -.4- T.-- .... r ...0


Lintroduction uu fume cigarettes uan i -a uuaw'u i. -- -
S FamliUale pour les
du Eumeur haitien couples stfiriles


La cigarette et le tabac
en general sont, dans la
plupart des pays du monde,
lobjet d'une mise en ques-
tion permanent depuis que
les medecins et les cher-
cheurs etablirent de fagon
tangible, les effects nocifs de
ces products sur i'organis-
me human: Et de plus en




Clhers Parents

N'attendez pas tes der-
niers moments pour
preparer la robe de

lere Communion


AU MONDE CHIC

a un large choix oe tis-
sus : Broderie Suisse sur
batiste et organdi. mi-
nicare en 56" de larte
crepe georgette, t roa!
voile, dacron dentelle et
entire deux Valencilenne
grand assortment de
nappe, cretonne, plasti-
que. serviette et mous-
tiquaires.

Pour les Bebes
robes, chemiis brassy' -
res et draps. brode, atl-
sl que l"s drap.i foir
reaux your les ",Franfid
bercealix, rnoustiqualres
et autres articls

Pour la peau
Le savon Duvex pourr
teaux seches.

Au Monde Chic
Vous reserve touuurs le
mdme accuell

Rue du Magasio de I E-
tat 89 Tel 2-2672


plus. on les retrouve
1'etiologie de nombre d
ladies, parmi lesquel
cancer d? la langue. d
mon et des voies resp
res en general.

Un peu partout as
monde, a grands renfo
propaganda el de publ
des associations. des
contre le tabas et le
meurs on't ete foromees.
nous. en Haiti, la lutt
tre la cigarette? a eu u
tain echo. Mals les
tats comee dalleurs
tranger' n oin pas eti
vaincants La consoI
tion des cigarettes n
pas d.minue 'e a au11
te dans cer'a'.ns pa\
on s est rendu onmp'e
l tce du tab' (,' e:a:
enracine qu on ie it-
salt danll' itS ihab .d
maitn' e' socl.ates I
done par-\pIIr a ,ne
1e ( h"ti d11 t"
!'1V1S "'%'r (- t t

'bi t-T n' . I






W 1 '' ,


S TRANSCONEX, IN












C'Dpu's dela plus'eus annees 'a TRANSCONE X
o'fre un service rapde conomique et complete ,n
conlaine, scelle de MIAMI a PORT AU PRINCE
Maintenant nous otirons auss, u" service Da' terre
des elats,les o us impoiants des U S A a HAITI
Vos documents sont auss, oleDares Dar mus el nous
dla sos aussi la consolidahsor,
POu' de plus arnples informedons contacle'

r MEMBRE CHAMBRE OE COMMERCE 0 HAITIl
TRANSCONEX CONTAINER SERVICE S.A
123 Rue Du Cente [ 'age Ralph Perry
PORT AUPRINCE HAITI
TEL 2 1555


dans sentant exclusivement la
le ma marque de lumn?-cigarette
les le FRIENS-HOLSER, a permis
u pou de se faire une idee du ryth
iratol me d'introduction de ce nou
veau procede dans notre
milieu. Les responses sont
ans le tres significatives. En voidc
rts de quelques unes :
cites, -- .Avec le fume cigarette
ligues Friend-Holder, la nicotine
s fu- ,ne me sallt plus les dents
Chez et ne casse plus mon esto
e con mace.
in cer
resul- ,Avec Friend-Holder, j ai
a le recouvre 1 appetite .
e conIl J funme beaucoup. mnals
mnina- avec le fume-cigarette. je
avalt me sens protege
gmen t11 est plus pratique de
%s' e" tfuner abec Friend-Holder
e noe 'A\ec le flume-cigarette
tpls Je ne Iousse plus t .)e lme
pen porte mil ux.t ott etc .
es hta 1,
Ials'.a- Le fumne-cilgarete elimine
t1o"4ni le gourdron de la cigarette.
. d- qui pti'nie au fumeurr
D ,,oe de jouir de tout 1 arome du
1)nsai- abac L,. cartouhe conle-
its ef nu- dans le funie-cigaret-
n1 >me *:- el.:iln- ll e .aca'tlnit le
it .a- 'ondrd'i 10ontenu dians 20




Le Venezula
deplore la position
anti-OPEP de
certain pays
Latino -
americains
Sa la CNUCED

C (UA( AS ( II '
S Ile'l Ialla 1 In I- ill.ll( I
'' i'" 5 .iIoll the1. i 1 I'Exporia
tIurs Lit' d p r1,le l(iPi l)
r 1 d nt Lll p iltre c ser i i 0
au. l hien a l(ux -1Uilles
1 1|qu au tiers ninder, a esli-
l'r mrercredi soir a1 Caracas
le Ministre vtne'zuellen de
S IT ergie et des Mines, M.
S Ifu' uberto (Calderon Berti.

I 1-;antl reference a la
positiinn de certaal, pa)s
d .Am union de la ('N[CE.I) a Ma
nille. le Ministre a ajou-
t` que ces pas ,oublient
que I'OPP est le pri, pal
instrument du tiers monde
pour la defe se des pnrix de
sies matieres premieres.

M Calderon Beiti a de-
pl re ,ue la position anti-
(PI P alt ete le fait de
pa,,, "avant retu une aide
t du \fnezuela. en meto, -
S na.l-ance de la solidarite
de lI()PEP aver cle tiers
monde et des efforts teotcs
par le \enezuela aupres de
plusieurs pa's du Moyen 0
rient et d'%frique en vue
de renforrer le Fods d as-
sistance de 1'OPEPA. Le Mi
nistre a precLse a cet egard
que la proposition venezue-
liene d'injecter 800 mil-
lions de dollars au fonds
de FoPEP avait ele bien
accueillie par les gouverne
me,,ts de certain pays ara
bes et devrait dtre concrete
see fin juin; lors de la pro
chaine reunion, de I'OPEP
a Geneve.

Par ailleurs; M. Humber
to a reaffirm que I'OPI.P
Sn'envisage pas de consentir
des tariffs petroliers alx
)a1 s pauvres les plus dm -
pourvus en re domai ;"'
mais compete mcttre en pla
ce dans le courant de 'a
nee un

LC11tJs eL in


Les programmes de plant
fiction familiale ne consis
tent pas seulement a Ainfor
mer la population et a la
porter a profiter de la pos
sibillte qui lul est offerte de
pratiquer la regulation des
naissances, c'est-a-dire' de
. fire des enfanits au mo-
melLt choisi par les parents.
sulvalnt un nombre conrpta-
ble avec les resources de
ces derniers>.
II est un autre aspect de
la planificatlon famlllale
qui est aussi important
mals qui malheureuseiment
tend. dans i'esprlt de la po
pulation. a etre de plus en
plus secondaire La planlfi-
cation familiale consiste e-
galement a alder les cOu-
ples sterile a fonder eux-
aussi une famille.
Blen entendlu. tenant
compete des urgences et des
proportions, la Division d'Hy
gene Familiale charge de
mener ce programme de pla
nfication familiale idu De-
partement de la Sante Pu1
bliquel s attele emne e au
niveau de ses emissions e-
ducatives) a corner 11l pre
mnier temps le pheinomene
de la surpopulation et se
coIne''11tre si le count role
de nalss.tnces sIll I]edulca-
I1on des couples pour la pla


IN I I IicI dlneI t' jotit'5e
|i o nIaniii a pomt bi ega
Ilnl'ns d alder les couples
s!eith,,, sa (voii des n vls lls
Dc ItI lieh ,OI I1'0dec' I~sll

I ta e, ,, sonl pa" Sule
it-ll l. si l ll al l' I ,l .it'll !a






Grave danger
a Freres

In camion dc la IIATEC
;i chavire dinis lfs Iialel.s dc
!: I-asn']lo de Frercs (on de

i" Id -~dI N 1u0"
Ciub 'D'-oumb:l:,)
is 'r(, ocam r ion 1es deve
'I inmmnf uin ba rrat'c 'o s;
i', Vl !II't 11' but r i'
rl i slts d(e~los r I) lours
I_. f x oc ru ssp!]a P;on F r'1
i;hSS' lesP propr''6sl aid-
-, r -.>' s ' mpnacon l Ia se
c'rite des maisons

I a HATEC ne pouirra.-
('- f1Lire dpp'acer ce cam.,n-
;:I dt r.n ere pa resDor'011'a
bep de p!us grand' malhel:rs
D. Depar'srmsnt d-s T:a-
\ '.i\ P,;bhic. aurait au-si
son rnot a dire dans la
q-i.stion vu I urgence.



L'Affaire des
,DC-10,

WASHINGTON ,AFP)
Une vngtalle des 65 DC
10. Geja inspec.cs aux Etats
Un.s aevront r( ster au slol
a la suite de -la decouver e
de delauts daas le system
de lIxaton des reactelurs
d atles. a anlihon'e jcudi 1 ad
ministration i'd>l ale de l a
aviation civil FAA a Wa-
shing on.

Seioo. 11 Ch rirs Foster,
1n des respon~)abl's de la
I'AA interrove par le sWa-
shiingion Posi, ccs defauts
concLi i:i;nI l 0 n des points
d at it' princpaux du py
lone ,A I Iin des deux long
rons composant I armature
de I aile.
La Lotte d, 'DC-t1Ol me'
ricalns compete 134 apparells
exp!oltes par ulit compa-
gnles L'inspec''on des sysl.t
nmes de fixation des reac-
teur availt etc decide la
sulte de la catastroDhe de
I Arroport Oe Chicago, ven-
dredl dern er. ou un DC-
10> s' 'ahll ccra' au sol. fal
sant 274 morts, apres avoir
perdu son r6acl 'ur galiche.

M. John Burlon. Presi-
dent de la sous CommlssIon
de In Chambrr des Repre-
sentants sur Jes actlvitds
gouverncmentales et le
transport, a mndlque qu'll
rmblalt -presi(uc certain
QUO I FAA a.'Mt l rrtotlc
confor'mes des Il1lnents du
DC-10 qul so s.ont rveles t
la base de la tragedle de
v'ndredli Ii a annlonet
dans une lettle au Dirce our
dp la FAA. qil une (enquite
semit ouverte le nlus tlt
Doaslble a ce tujet. '


L UlI lL.UIl5 1"
avalent pu rencontrer en
cette occasion le Pr6sident
de Morehouse College, le Dr
Hugh Gloster.

La Federation Haitlenne'
de Volley Ball invite a la
cer6monie de cloture des,
championnats inter scolai-
res et Divisilo ,Nationale le
vendredi ler juin au Colle-
ge St. Pierre de la Rue Ca-
pols a partir de 4 hres p.m.
Au programme figure, en
tre autres choses des mat-
ches et la remise de Coupes '
Trophies et de Cadeaux.
xxxx x
Le Directeur Gendral de
I'OFATMA, Me. Chassagne
St. Louis 6tait parti, 11 y a
trots semaines pour les lE-
tats-Unis et le Canada of
11 avait represent le pays
a des Conferences Interna-
tionales sur la Securite So-
ciale.


Le cDeveloppementb sem-
ble n'6tre pas un vain mot
a Jacmel ofi I'on signale la
h6cessite qu'll y a de doter
cette metropple du Sud-Est
des structures qui lul font
besoin, depuis le percement
de la route dite de 1'AmltlU.
Parml ces structures, Pa-
norama parole des services
bancaires et l'on pourrait
citer bien d'autres encore.
xxxx

La Cite de Jacmel a requ
cette semaine la visite de
Me. Edouard C. Paul, Mem
bre du Comit6 Ex6cutif du
CONAJEC qui 6talt accom-
pagne de Me. GOrard Bre-
tou. M. Paul a 6tudl6 avec
les autorit6s et les person-
nalit6s de la ville les pro-
blemes majeurs de la cit6
au course des entretiens qu'll
a eus avec elles.
xx xx
Une loi votee a la Cham-
bre hier martin sur la deman
de du Ministre du Commer
ce. M Guy Bauduy a appor
te une modification a la
*taxation des produits im-
portes telle quelle se fault a
la position 27-10-01 du ta-
rif douanier)
x x x x
L orchestra Ste Trinite
donne un grand Concert
Classlque a 1 Auditorium
Ste Trinite le samedi 2 jluin
a 7 lire.s 30 pin
L- Consell de Diretllon de
1 Olchestre patronitn ce C(on

x x x x
Le giouptl d'etudianis d A
Ilaintl eni sejour d elude Ic
: vlsislee llatisn It, Muiseer
Nailunlal d lHalt a i'lurgeInu
sons l[:t tondildit de le I r

Lr, groLupe litne dolizalne
('ll\'l oll est I ir s .snI lshfill
liqll hIi dt )soil progl m all
lil In' sO)t\.l En dehors dci
la caipltale 11 I ui des pro
graininies d excurslon dans
le Nord ilu Limb i no Cap-
lilothn a lt Ctladelle et
dans le' Stid-Est a Jaemel.
x x x x
I." group' deliidiants de
.rshcr ('Colleglt e il utrienlal
DC 5v5miro 01onlin <' cegalc
mnwi son piogranism d' se
tur l d etude chez nOuS
pmi l une duiee duin mnis
Ili- iivent en parliculier
d s. course de francais d his
toire et de culture haitienne
LUn grope de Gosher ar
rite ch'z nous chaque an-
nee depuis environ cinq ans.
X X X X
La pline continue de torn
ber chaque soir dans les
q,,.arti"rs de Port-au-Prince.
paralysant les activities noc
"urnes
Dans la banlieue Sud eP
a Petionville. 11 se met a
pleuvoir de< quatre h'ures
de l'apres-midi On ommen
C a enrevistrer des dom-
magpes materials du fait d,
la persistance de la pluime.
Dans la zone de Damien
plusieurs proprletes et plan
nationss ont e'e inondes
x x x x
Le President de Morehou
so Coll 0e un des Cinq Cen
Ires d E' uds enui romposent
1'Universlt d Atlnnta a etc
l'Oqu a d &1p0npr oe midl
par I Ambassadeur Ameri-
cain M Wilhlam B Jon's
I, Dr Hugh Glos'er est alr
rvi6 ce martin 0t renart ce
soir a dos'nanlon d Aflanti

QswlqiJues -p rsonnalitles du
monde intellectuel haitien



Avions U-2 :
D6menti du
Gvt Turc

ANKARA (AFI I
Le Ministr, Tore des Af-
falre. Etrangercs a (ementi
jeudi des Infoimations solon
lesouelles les avions esplons
a;nri,':alns tt1-2,, auraient
d&ii commence leurs vols
de surveillance au dessus
du terrltoire sovlltique In
passant par I space aiirlen
lure.
Ce demeiti) est. donne a
la suite d Inlinnations I)la-
rlu s jiJiud Inati-i fn la une1 '
dli qlfotldler d'l stambul
eHurrlyeto ilnIdIpendant, le
Dplus grand tirage 0n Tur-
quie.)
Ces Informatlons sonlt od j
pourvues de lout fonde-
ment, ont diclar6 les rea-
ponisables du Minlsi re (k'c
All ilrt. Eltrang rits On ra
pellet Que Is Etlts Unis a-
valent d' m.ind ii In Tur-
quit' ] i.uinrl.2:lon aor i lrdi
.urn.ler ,ux U-:? ba'es I
Chylipre I ti rritolre turec
pour pouivoir ..-rlfler 1 appll
rlat.,n p'sr 1 L'HSS d,.' A'-
corn Snlt-2 I


Au Cine Theatre Triomphe


JE M'APPELLE "LUCKY LUKE",


et, je fais la joie de millions



de jeunes du monde entier.


JE SEkAI EN HAITI AU CINE THEATRE TRIOMPHE

LE VENDREDI ler ET LE SAMEDI 2 JUIN A MIDI

2 HRES, 4 HRES ET 6 HRES 30


r~c~-,,,,,,,,,,,,,,,,/ZZ,///~-///J-/l///


A VENDRE


Renault 12 -- 4 roues motrices


en excellent ,etat


Sonnez le 2-2114 onu le 2-4754






r"uicOiuunoc, aiiasIeuL S oU I imieliuiines averLLs
rour Lout mauLLeiel elecLro-acuusLIque
Voyez Aux Onnes boaores
Pour tout apparel ue haute ldedite
Voyez Aux UOndes onores
Pour tout materiel electronique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour Lout materielellectrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De l'antenne au recepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre culture musical,
votre discotheque et assurer
V'entretien de vos d'sques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou electrique
Voyez Aux Ondes Sonores
lVolonistes, AltIstes. Violnciellistes
pour vosi hordes prolessioninellet
Vovez Aux Oldes Sonore-
Pouir vos radios el 'assetller pour voilure
V'ove All\ (Ondes Sonores
Pour vos enrregistrenments tape nlU l'uruban mannitn4tique
assetlest. cartridges snit nI't'cessailres
V'ove'z ,tl ( An 0n ono1res
lI a hPe l in de el-hi"s
elee m ionll e Ill. ,i hctl rilla l.s
'oivez / AoI) Ond-es So(norU s


Aux Ondel Sonores


'Tout dains tous les dolmainel
41 iuelt Macajoux Te'lephone No 2-:3821
Au Service du message sonore


VAGUE D ARRESTATIONS
EN COLOMBIE

BOGOTA, (AFP)
Une vague d arrestations
a eu lieu en Colombie au
course des dernieres heures,
a announce Mereredi i Bogo
ta le comite de defense des
prisonniers politiques.
Selou celui-ci. qui a de-
nonce ces arrestations des
religieux, des en-eignants,
des medecins, des avocatl
et des etudiants figurenl
parrni les personnes arre -
tees, qui seralent plus de
trente. IElles sont ac-
sees d appartenir ii des mIno
vements subversifls


A l'Institut
Francais d'Haiti

Mardi 5 Juin lIl1979. 201
hures,. i 1 auditorium de
I Institute franclls d Haiti
aulra lieu le Concert :
# La Belle Meuniereo. (I'-
cle de melodies de I rantz
Schubert sur des poemes de
W' Muller
Avec Alzire Dejean. Mezzo
Soprano et Serge Ville -
drouin, au piano.
Entree : 15 Gourdes.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs