Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10395
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 17, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10395
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
I I I I II I -*'-*-- ,- -. -


11 y a cent soixante seize
ans, 1'ARCAHAIE vivalt un
des evenements les plus inw
portants de la guerre sam-
te: la creation 0u Drapeau
Dans la serie des lUttes e-
piques qui devalent fculmi-
ner par la naissance a Lnm
dependance de notre com-
munaut6, c'est ine date-ja
ion 6 partir de laquelle nos
pieux signifiaienr leur vo-
lonte de promouvoir 1'hu-
manisation des anciens es-
caves attaches come des
Soojets aux plantations pour
assurer les aises et les loi
sirs des colons et de ce fail
laisser un testament ideolo
g..to moral aux generations
futures.
La Creation du Drapeau
Lessalinmen Noir et Rouge
postulait la reconciliation
des different groups so-
claux et la convergence de
leurs aspirations visant a
restituer le Negre a la Civi
lisation.
Le 18 Mal I503, Dessali-
nes le Grand, tous les he-
ros et soldats anonymes
nimbes d'une espece d'aura
mystique inscrivirent dans
les plis du Bi'tolore symbo
lique la pr6figuration de
la Patrie Nouvelle. Et chez
tous. ce fut la meme volon
tc de laver la terre haitien
ne des sequel'es du feoda-
lisme. des refllxes haineux
de casLe et de ciasse. La re
conciliation de TARCAHAIE
preludant d la destruction
de l'ordre colonial base
oir 1'exploitation la plus
S monstrueusem( ni inhumane
de :'effort de nos peres ]e-
t'- dans la gehenne saint-
dorninguoise et considered
come des machines a bat
tit monnale. Dans les plis
du fier Blcolior Dessall-
iiiet -e protil, it deji 1 ima
ce martiale d- 'af second
rIpublique di Continent et
C' la premier> civilisation
edthice par le ntgre dans Iv
Nouveau Mondr
L'exaltation de 1 emble-
mn- noir ct ro.teC. synibole
-df la liberato-. de tout uni
people, se comprend blend.
C est Lne tradition qui me-
rite d etre respected Pour-
ruint. it est. plus important
que les generations novel
ies d'haitiens. a 1'instar du
f'rotche depositaire de 11I-
copal Dessalinien quest le
P:asident l Vit de la Repui
blique. Son Excellence M
J-an-Claude Duvalier. sef-
forrent de vivre le contend
du message du Drapeau. en
integrant dans leur vie quo
t.d:.enne I editinite leqon
d abnegation ct de depasse-
ment de I iinv;cible emble-
me noir et rouge.
C est d aillpe a Io, mrl._e
cure facon d c:,e finaele au
Drapeau On n aura rien
fai! si ce theme n esr qu un
pre'exte a des sortles ora-
toires et a d s fors de ly-
r.s-ne Ce levrlit etre 1 oc
ca ri.: une introspectionr
Oa!l',';e p :!l ruer en SCI
le viel! n-mme. Le Presi-
den, DUVALIER le disa t
dans son vibrant message
du 18 mai lo05 -La Lecon
du Drapeau tt de 1 Area-
hale nest pas terminee.
elle -xige dc cI'sqcer le re
noncement a 1 immediate et
1 effacement du passe pour


AIGLE NOIR VIOLETTE .


Regain d'es

le Ra:

Les quelques 12.000 spepc-
tateurs presents hier soir
au Stade Sylvio Cator soit
sor:is pour le moins rassa-
sies a l issue du derby assez
chaudement dispute entire 1b
Violette. leader de la compe
tuition et 1 Aigle Noir 3e. au
classement Its ont assisted
sans aucun doute a lune
des plus effervescentes soi-
rees de In salson actuelle.
Certs la parties na pas
ete d un niveau technique
assez eleve. mais la farouche
determination et lI grand
desire de vaincre des 2 prota
gonlstes devalent apporter
une nouvclle dimension a la
reunion
Pourtant nrn n annon-
gait un score aussi serre au
*depart d autant plus que lesa
Aiglenoiristes sa montrdrent
beaucoup plus dangereux des


IMPERFECT IN ORIGINALl


que la terrq iaitale mon'e
comme une colonne de clar
tc ie jailllssement de la Cl
te de Lumierex..

Renoncer : 1 immediai,
se depasser cheque jour, fal
re preuve de discipline.
c'est ce a quo nous engage
le Drapeau noir et Rouge.
Dans ce sen.-, la jeunesse
naltienne deviatil murr ses
pensces el, reas ier quiti lu
revient aussi de considdrer
la nation cotnmme le patri-
moine qull doit sans cesse
assainir.

Ainsi, devrait-il choisir
ses actilites. ne pas se 11-
,vrer a des actions abisives.
L'avenir d'une nation est
llee & la protection et A la
formation de sa jeunesse
et tout partlcullerement de
celle qui est en danger phy
sique ou moral. Et c'est
pour cela que tout Corps
Executif, que ce solt en
France. en Espagne ou aux
Etats Unis d'Amerique, a
pour devoir o intervenir en
bon pere de famille pour
reprimander. corriger ou di
riger. Ceci est d'autant plus
necessaire, que dans un
pays come le notre ot les
jeunes sent lies au develop
pement. les amines doivent
non seulement s assurer du
bien etre moral de leurs
enfar.ts, de leur famille.
mals aussl permettre le
plein epanouLssiment de la
jeunesse. ,La Leion du Dra
peau exige de chacun le re
noncement i i mmedlat et
1'eftacement d" passed
Cest ainsi. que se cristali
se le national isme ce-t
aiiial que nous devons dirl
ger notrt- Jeunesse cat c est
d (lli qut depntd I avenlir
d Ialtil

Max A ANTOINE

nvi' Plo-v


Monsieur le Directeur.
Rentre aujourdhuii de
mon voyage a Lome. Togo.
al lu dans ,l edition du 9
Ma: de votre quotidian
Le Martin> une note infor-
mant de mon depart en vue
de participer a un seminai-
re sur la Nutrition et !a Pla
nofication Familial? Je vous
en remercie.
J ai cependan: troupe quel
qua peu ose que votre re-
dacteur en alt pri occa-
sion pour fare mention
.-des millers de dollars du
Tresor Public debourses
pour des representan's de
notre pays a des conferen-
ces. des seminaires. sans
q';. a 1eur retour ces Mes-
siur ne Se soucient nul;e-
ment de renselgner le peu-
ple hai.ien sur ieurs activi-
tes -n 'erre eiraneere>
En asulse de reponse a a!l
legation tendancieuse de vo-
Ire redacteur en c' qu me
concern e vous informed
que jamais a L occasion de
mes departs, je n ai eu a re


2 2


spoir pour

cing


les premieres echa
ball. A la 4e. minute
corner execute par Y
nes. Paul Maxi. l'i
keeper du VAC du
tuer un plong-on s
laire pour conjurer
iVoir suite page

L'Edillte de
Port-au-Princ
Par arrete du Prc
Vie de la Republiqu
te du 14 Mai en co
Commission Commu
Port-au-Prince a et
reconstituee :

Georges J. FIGA
sident

Carl Hiratd.
Ludovic Louisdhon,
bres


.nges de
sur un
Yves Ju
imposant
ut Pffp


DIRECt MU:W WNolea"
A.DMIOMWZTATNUR :EUw. w xCHAUVET


ONUCED: du dialogue Nord Sud a.

Confrontation Sud-Sud


MANILLE (AFP)
Le petrole empoisonne
chaque jour davantage les
debates de la 5dme CNUCED
a Manille 'oil le eDialogue
Nord-Sudi entree pays indus
trialises et tiers monde me
nace de ceder la place A
une confrontation sans pre
cedent entire -continents
cpauvress du Sud.
L'Organisatlon des pays
Producteurs de Petrole (0-
PEP) don't les membres
font partie di group des
<77> (pays en developpe-
ment) est au centre de cas
sure du front du tiers -mon
de. Neuo pays latino-ameri
cams ont expose au grand
jour leur angoisse devant
les consequences des haus-
aes de prix de l'OPEP sur
le economies sous-develop-
grante des discussions qui
sujet fassent parties intm
pees Ils ont exige que ce
-ap ai spidap lualnojap as
but du mois dans las capital
le Philippine et qui dol-
vent s- pourstii\ re jusqu au
ler Juina

Ce s ountestatalres,. A, la
tete desquels se trouvent
notanilenet le uCosa Rica el
le Guateinala alltilinent
-que 1 OPEP a excrce des
,pressionsi. voire un schaln
tage A 1 iappriivloniSiCneltient,


pour obLenir que les grou-
pes de pays airicains et a-
siatiques garden le silen-
ce .....

II est vrai que la emannes
du petroJe distribuee par
1 OPEP est trea inegale-
ment repartle entire les
grands groups de pays Les
latino-americains en ont
pergu, en 1976, la some
presque insigniillante de 15
millions de dollars sur un
total de 4,7 milliards re-
partis entire 5 pays d'Afri-
que et d'Asie.

Ce problmep de Ezone
d'influer.ce, de I'OPEP au


sein do group des 77 se
complique dune subtile ri
vElite geopol'ique qui op-
pose, au seum meme du group
pe altino-americaln. le Vd-
nt-uela -membre de '10-
PEPI.a.u Mexique. Ce der-
ni-c', qul accede a grands
pa sU club des egiants
du pitrole. sa'tache, selon
ce: aIns diplomates A atti-
rei les pays d'Amerique
Centirle <,lans son worbites,
au detriment du Venezuela.
Les-fexicains semblent en
effect marque- de points,6 a
Manille oil ls appuient for
temrn1i, en coulisse, les inl
tat "es anti-OPEPs de

tVofIr suite page 6)


cevoir du Tresor Public pas
meme un centime de gour-
de pour m'aider a couvrir
mes frais de voyage.

Membre ,Alumnni de 1 U-
niversite de Columbia. New-
York. o .i'ai fai n mes etu-
des de sante publique et de
nutrition de 1960 a 1962
grice a une bourse de la
Research Corporation. Mem
ore actif de piusieurs orga
ntsaaions ou institutions in-
:ernationales don't I Ameri
can Institute of Nutrition.
la International Union of
Nutritional Sciences. la So-
ciete Beige de Medecine Tro
picale. la Mission Health

iVoir suite page 5)


Halte du ieudi

De Mine Marcel CARDUCCI

RIEN QUE CELA
Dans un immense jardin,
Je me suis promenee
Au milieu des fleurs,
Des arbres ants
Et de I here
sur un pergola.
Toutes les nuances
Di bongainvill tes
Avaicnt leur icndez-vous.
De la verdure partout
Et des rosiers,
Des jasmins, des oeillets,
Des poinsettias. des mar -
guerites,.


ue erec_-
pectacu- Une vraie feerie
le dan- Et les senteurs
8) De toutes ces fleurs
Enivraient 1 atmosphere.
Ca et la, serpeniaient
Des plants sur des pieux
'e sortant de terre.
sident a I'lus loin des fruits :
ue en da Cerises, goyaves, ananans,
ours. la Mangues de routes sortes,
nale de mns..
te ainsl grenades, oranges, cachi -
mans...
que je n ai pas eu
Let coeur d en manger
RO Prc- Mais j oubliais !
Ce n etait qu un rive.
Un amour de -ttve
que l on voudralt
mem- Durer toujours ..
]P Mine Marcel CARDUCCI


Le cinq avril dernier, je
beneficial d'une invitation
de la part du Gouverne-
ment Americain par I'inter-
meidaire de son Ambassade
et de l'Agence Internationa
le pour la Communication
iri. ia sejourner durant un
ino,s aux FEats Unis d'Ame
ri|que. a titre de Visiteur In
terng'tional. i

Aujourd'huk je me propo-
se de relater briivement le
sejour d'une semaine que je
l.i. .1 a Atlantia dasI le ca
dre de cette invitation. Sc-
Ion l'esprit meme du pro-
gramme il s'agit d'un erhan
ge de personnal'tes qui sont
engagees durant leur sejour
--a U. CA daas m e eas*ivi-
de give and take profitable
aux intierts des uns comme
des autres. C'est ansi que
mes activities se resumaient
dans un premier temps, a
me mettre a la disposition
d'un group d'etudiants de
ITniversiti d'Atlanta qui e-
ta.ent en instance de se ren
dre en Haiti dans le cadre
d'un programme qui s'appel
le eStudy Abroad et dans
un deuxieme temps, a me
trouver libre de me Uvrer e
des occupations de mon
choix. J'avais chois' alors
d'entreprendre une tournee
d'information a travers les


NOUVELLES VIOLENCE
AU SALVADOR

SAN SALVADOR (AFP)
De nouvelles actions vio-
lenles onl eu lieu mercredi
au Salvad,.r alors que les

Gloire a Toi,
Drapeau de 1803

0 PRAPEAU, DE 1803
Traverser les course d eau,
Escalader les collins.
Et, bitir des champs d ac-
tion
Aux confins des dntraves,
11 fallait aux :ndigines,
Un signe palpable dp de-
fense,
De conviction et d espoir..
Dans leurs listtes face a
I adversaire
Et alors, tu fus choisi, cher
Drapeau,
Pour encadrer leurs revenrt
d;cations
Et entourer leurs patheti-..
ques resolutions !
Tu fus, drapeau de 1803,
A 1 honneur, pour defendre
Les interiets de ces gueux
de 1F03.
Ecras d abus d esclavage!
Et partout cher Drapeau,
On te present. pour briser
Monts et barriers,
Parcourir les ravine,
Etablir des points,

(Voir suite page 6)


M a 'n" u n1m


Centres et les Universites A-
mericalnes ou I'on s'occupait
de aParaptyvchologie., Je me
propose d'en rendre compete
dans an de mes prochains
articles.

Atlanta comme metropole
de I'EtaW de Georgia m'a im1
pre~slonn6o normement -
iant dot un qu'elle s'est pr<'
sentie & met comme une vil
le de)& heorme ma.'s qui rna
lise une course contre In
mon!re pnor accroitre dtvan
tage son developpement phy
sique selon la vites-e et la
dimension de ton avenir e-
conomique, cuturel et social.
Melropole amiericaine. Allan
In est" i an bastion du
pat*eawme lout couri *
I'homme noir americain.
C'est la ville typique des E
tats du Sud oft leI Noir est
encourage a donner toute la
mesure de ses postsibilites
dans les domains les plus
divers. C'est la ville on na-
quit Martin Luther King jr.
et je dois dire en passant
que j'a eu le privilege de
me recueillir sur le monu-
ment qui content ses res-
tes, presqu'en plein coeur

de la vIlle.
L'hospitalit6 proverbial
de la ville je Fai appreo;e a
travers les attentions qui me


occupations de centres ec-
clesiastiques et d'Ambassa-
des se poursuivent, announce
t-on de source officielle a
San Salvador.

En debut d apres midi un
group de svmpatlhisants
du bloc populaire revolu-
tionnaire i(BPR a occupe
une nouvelle eglise situee
dans le Nord de la Capita-
le et 300 personnel ont ma
nifeste leur soutien au BPR
devant la Cathedrale.
leur continent.
Certain membres de 10O-
Par ailleurs, un group
clandestine desr .orces popu
laires de Libirations (FPL)
a bloquo la route reliant
Chalateuango, ville natale
du President Romero, A Ar-
cato (80 kilomitrc5 au
Nord de la capitals. Au
mime moment la mairle de
San Rafael Obrajuelo, (40
kilometres au bud de San
Salvador) a el mitraill6e.

x x x x

MEXIQUE:
DEMISSION DE TROiSt
MINISTRES

MEXICO (AFP)
Les Minlstres mexicains
'de l'Interleur, des Affaire.t
Etrangbies, du Plan et du
Budget. ont dimisslonni,


venaient et des professeursa
de 'Universite d'Atlanta
charges de la realisation de
mon programme et de tou-
tes les autres personnalites,
etudiants et gens du com-
mun que j'ai eu l'honneur
d'aborder. Certains jours, il
me faudrait me multiplier
par deux, par trois pour ri

(Voir suite page 6)


Messieurs les Avocats,

Le BAtonnier et son Con
soil sentiment heureux d'a-
voir pu organ'ser, 48 heures
avant la St-Yves, ,Jour des
Avocats, cette Assemblee
Gendrale des Avocats d- la
Juridiction de Port-au-Prin
ce.
In limine litis. ils remer-
cient tous les confreres v?-


nelless, a a.nnonce mercre-
di soir a Mexico un commu
nique de la p.esidence de
la Republique.

Ces demisslons simulta-
nees, sans pr-cedent dans
1 hitoire contemporaine du
Mexique, et qiii Intervien-
nent a deux riots des ele-
tions legislative, ont cau-
se une grande surprise
dans les milieux polltlques
du pays.

La demisslon du Chef de
la Diplomatic M. Santiago
Roel, seralt tlde, selon les
observateurs, a certalnes er
reurs qu'auralt commises le
Minkstre lors d'un recent
voyage aux ELats Unis.

Quant au M lnistre de l'In
tdrleur d6missionnaire, M.
Jesus Reyes Heroics, 11 -
tait conmid6r6 comme 1'un
de principa'ix ideologues
du regime. Aucune explica-
clon n'a Ut6 d'lind Sur son
depart.

MM. Enrlque Santana ct
Jorge Castaneda occuoeront
d6sormals respectivenienti
les portefeulllcs de 'Int6-
ricur ct des Affalres Etran-

(Suite page 4)


COLUMBUS WmEMORI
LIBRARY


nus I cette reunion de la
confraternite et de la com-
prehension pour prendre
connaissance du rapport du
Conseil sur I execution de
son programme d'action et
poser. ensemble, certain
prbolemes d'interit general
concernant I avenir de notre
noble profession.

Ceres. il n est pas encore
dans la tradition de nos Bar
reaux de constiluer de tre-
quentes asseniblees genera-
les. La raison en est qua ] a
vocat de chez nous. singulie
rement happe par une ex-
treme diversity de difficul-
tea quotidiennes, se volt con
traint de pratiquer la .bou
tique du droitd II se con-
gois, dans ces conditions oin
difference apparent affi-
ch6e pour l1s questions d'in
tiret general, relatives aux
conditions d exercise de la
profession

Ces particulariles n echap
penl a p-rsonnc et lc pro-
bleme, maintes fois. a ete
agitO en Consell. Mais. le
Consell. pour sa part, en
butte ma des defallianc-s
strucluire'les. et conf ronti
par des difficults aussi e-
pineuses qu'urgentes. a ma
nifrst6 une apparent Im-
pulssance. La ltche n'dtalt
done pas facile. Elle nc lest
pas plus aujourd'hui. L'ac-
tuel Conseil, en tout cas, a
tenu, d'uns facon toute par
ticullire, A distinguer les ac
tivltis du Conseil de Disci-
pline, excluslvement invest
des attributions disciplinai-
res. de cells sp6cifiques du
Conseil de I'Ordre plut6t
charge de veiller aux Inte-
rets giniraux de Il Corpora
tlion au bniflce de tous les
avocats.
L'avocat de chez nous
falt fliiur de hiros solitai
re. 11 liil faut l'occaslon de
fare entendre les problfmes

Voir suite page 8)


La- Lecon du Drapeau

n 'est pas term inee

Par Marx A. ANTOINE


L'Affaire des Faux Green Back

NOUVELLES ARRESTATIONS:
2 DOMINICAINS 1 JEUNE HAITIENNE 1 CUBAIN


L'enqukte men6e tambour
battant depuis samedi 12
Mai par la Police haittfn-
ne autour de la fabuleuse
affaire de fabrication et d'6
coulement de faux billets
de banquet amdricains a con
duit a de nouvelles arrest
tons et a la d6couverte d'un
reseau Important.

En effet. au ours de la
journde d'hier, la Brigade
de policies des Recherches
Criminelles mobilisde par
leur Commandant, le Major
Claude Jean, a pu mettre
la main sur plusieurs dom
plices de cett_ combine mon
tee en territoire domlnicain.
II s'agit d'un dominicain. Ra
fael alias Ramon Diogenes


Frias,d'une haitienne et d'un
cubain Andres Roberto Ber
ta. Ce dernier est entire en
Hait) le samedi 12 Mal en
compagnie de l'haltienne,
36 ans, mrea de quaore en-
fants pour s'approvisionner,
disent-ils, en eplantes me-
dicinalesa. Ils ont ete arre
tds 1l'Atroport Franigois Du
valler au moment de s'em-
barquer a bord d'un avion
pour 1'itranger.

L'un d'eux Ratael ialha
Ramon Diogenes Fria- qui a
pris logement a I Hot-lI
Choucoune des le prrmi-r
jour de son arrive, le .i-u
di 10 Mai. a loue deue'.,:'i-
tures, l'une a Her '5r,


lui mime icrou6 actuelle-
ment a Santo Domingo -
de remettre A R a -
fael alias Ramon Diogenes
Frias, la malette contenant
les 250.000 faux gack> (dollars am6ricains).

(Voir suite page 3)


Rent a Car, et l'autre a D
et Z Rent a Car. 11 i.rcr
lait a tour de r6le au \-
lant de cis voitures immrra L-t
triculees respective. nir
10089 et 10547 -

Tous ces prevents .-... t '
tredisent dans leurs .l. i .
rations la Police, i.uni Pr :.
dro Dilone le premier do
minicain arrete sur le terrl
tore na-ltonal qul ,eml)le 1 FIh I i.n I-,lo (. .-utista Ve
se r1.sil er a rIevilr toii I,1 ; ,, n e t 11 ell
la verite Devant 1'hlsistan- :ia inpress l i .-tl, lalise danI
ce de Rafael Aleas Rmitn oit ti r t a1 .( e tlx bl-
Diogenes Frias a nter toute ls de bInuLiie C eost lu
particlpatorn A cltte naffai qu; ia c..i i .: Dilont
re, 11 n repris I'ul e de ses Veliasa Phot o no t de rec
premieres deiitra!nonh s s iltile ti Ii 11i m Rafael
lon laqutelle 11 a tIe hlitr ge D logienss ,( photo 31
par ill curtail i Fernl dezliii a 1 1lo .l 1, ti


II- Pedro Dilnne. 36 ans,
faux monnayeur domini-
cain arrete en Haiti le sa-
medi 10 Mai. 11 a fait bien
de revelations a la Police
au sujet de cotte combine.
II avoua memt avoir ecou-
le deja une premiere fois
en Haiti 10(00 faux dollars
que lui avail donnes un
certain Lernando Marco i?)


IlI- Rafael Diogenes Frias,
professeur apprehend de
justesse hier apris-midi &
l'Aeroport Frangois Duva-
lier Duvalier au moment
de prendre un vol pour 1'ex
tUrleui. Vraisemblablement,
1 'un des cerveaux de cette
r,mbine, 11 -.', t refuse A
tiuilt" r5v> ltiirn malgre les
(accusations) pertinentes de
Pedro Dilone, au course d'u-
ne confrontation entire les
deux.


En vente chez les bijoutiers de la rue Bonnefoi PORT au PRINCE

IURAT et aux GaeresBERNARDIN CAP HATEN Egez UXa marque


MIDT etaux Galeries BERNARDIN CAP HAITIEN. Exigez la marque


MURAT


No. 31.08






CKfW C W t TO MMB aTO I




?ONDE EN 1896 LE PLUS ANCIEN gUOTIRI .A MEMBRE DE LASSBOCIATION INTEMARIMCAINME DE PRESRB


M.

Ddmueta tde
FAmbasuadeui du
Canada I
PORT-AU-PRINCE (AFPi
L'Ambassadeur du Canada
A Port-au-Prince, M. Pierre
Garceau. a dementi jeudi
les Informations selon les-
quelles les credits de l'aide
canadienne au principal
project de developpement
Haitiano-Canddien aJlaient
etre dimmnues de 30 pour
cent
Certain budgets d aide bl

,Voir suite page 81


Til6phbae3a -2114Bol" faae :13L16
Rum do GCentbe ,w 1


Un Sejour fa Atlanta

par Garson ALEXIS


Le Dr. William Fougere


fail unemise a upoin

a Dfireeteu, du Guoildie. uL NMatlu,


250000 laux collars


Propos de Monsieur

le BItonnierE. Trouillot

-A ocasmon de I'assemiblee

Mnerale des avocats de la

juridiction tenue le 17 ma! 1979


Nouvelles de 1'Amerique Latine


-0- 70: *- J- 4P&7*6 Af P- -p-


I


s
-
I


l




- ~ -~ --


PAG EJEUDI 17 MAI 1979


Livres


et


Lectures


L ann6e scolaire se pr6pa
re-t-elle a la veille doctor
bre ?
Pas du tout. Elle se pr6
pare des maintenant pour
les libraries et' les dcoles
serieuses.
C est maintenant quitl
faut prdvoir. lchoisir et cornm
mander les livres qui se -
ront mis sur le march dOs
le debut de septembre.

C est done maintenam;
qu il faut penser a prendre
les measures ecessaires
pour que leas lies soient A
iL, portie des bourses hal
tiennes. C est maintenant
que parents, directeurs de
color. librairis, Ministere du
Commerce et Ministere de
1 Education dolvent penser
au problime cs livres.
II faut dans ce domain
comme tant duties sa -
voir planifitr.. II faut sur
toti- eviter de prendre en
dernimre minute des deci-
sions qui penaliscnt cEr -
t, i .. .... ..... .. -,


Et en tout premier lieu. par
ce quils nous Atennent- de
France. Alors. Est-de aux -li
braires de payer les errers
des directeurs d Accle qui
choisissent et changant de
livres comme bon leur
semble ? Est-ce au libral-
res a payer 1is erreurs des
parents qui choisissent pour
leurs enfants let e coles
qu-1* iunget cMpalles dea
"io,,x les preparer, mats
qui le leur font payer cher
nen que par le caoix des
lives classitlt's ?

Pourquoi ueut-on prift-
rer un livre danatomre et
d hygiene qui cOfte Gdes
33.00 a un aul.re des mimes
editions plus ccmplet 1 ex
cEption d un eiul chatitre
et qui cofite G. 15,60 ? Poue
quote doit-on prrIlre,' in 11
vre OBSERVER POUR COM
PRENDRE de G. 14,00 A un
livre du mem' rditeur et
sEnsiblement pareil et QuJ
coute Gdes. 5.00


tasi secteurs .t leur ae- Pourquoi dott-r n fixer les
viennent aimi tres prejudi pri,: des lives alors quun
enables. Cela veut dire que veritable marche parall-
1 on doit faire preuve de le de polycopi.-s existe sans
competence. de comprehen aucur, contrile Souvent
sior. et de prdvoyance. cea polycopies sent mal re
Nous croyons justement digets. encore t,lus souvent
q;ue le nouveiu et dynami mal presenters et combien
qe ministry de e 1 Indstrie de fois illisibles : Elles se
ct du Commerce saura re- vendent meaiuellement ;t-
poncre aux i.tt'ntme dani ,I:mestriellem--nt a Ces
cs domaine. Di)a il P ,alt prix apparemment aborda-
montre de "o01 nterct en ble, mais tn nn d anne,.
exanerant i, papier de elles totalisenit sre sopr -
vant servir a mprimer les mt plus ilevae qu un livre
livres scolaires, alors qua bien fait venant de Fran-
c-i pLis des i nnets deja. ce livre pouvant ,i" re
in'us avions soahaite avr i' v(ndu l annee, su.\ante a
dt d an trles c"'' heLireas,l lurs qu lets polycopes ne
d(eCisin '" ,nt souvenlt alors que
1 .s obi n. Lc rs (Oul! blnes pour le paler


AMERICAN SUGAR HAYTIAN 1

COMPANY S. A,

I (SU'CE MI RAFFINF ,POPI'LA1RE>.

PORT AU P1NC(F H ,ITI


USINE HASCO

SOCIETY ANONYME HAITIENNE


(Pfanteiers et ..Fab-icats




DES AFFICHES DE MARQUE

S AU LAMB! NIGHT CLUB CE
HWEEK END


81
SAu Lambii





| Night Club


SAMEDI 19 MAI

9 h P.M. -- 3 h A.M. Le Jovial Coupe

Croure et son Ens. Select

Soiree Extraordinaire Adnt. $ 3.00

BIMANCHE 20 MAI

S9.00 P.M.-- .00 A.M. I Lambi vn.


propose :Orlaiido Contreras le plus

grand de teus les e

timps et le Bossa

Combo. Soirde merveillust

Adm. $ 4.00

; )WLRCREDI 16 MAI
BOSSA COMBO $ 2.00


JEUDI 17 MAI
COUPE CLOURE (Ens. SELECT) $ 2.00


VENDREDI 18 MAI

A PARTIR DE 2h.30 P.M.

"BOOM COCKTAILs AVEC AMBASSABEUR S 1.00


VENDREDI ($OIR)
aSHOOGAR COMBO S 2.00


SAMEDI 19 MAI
A PARTIR DE 3 h. P.M.
aCOCKTAFL JEUNESn .%VEC DEUTZ ET StiOOGAR

51.00





,-* .

't... a'., ,...,,>r*> *~s


Qette ann4e, verra-t-on
let llbrtlres se refuser a
commander des-M- Mtwe se-
coadaires de peur d avoir &
les vendre avec des pro.tJs
trop bas pour Icur perr.n t
tre de couvrir leurs frals go
ndraux et la maige des 11
vres invendus ?
Honnt~ament. l Rfu -
drtit que Les libraires puls
-efit fMI" ley Mmeanmft -
des- en connalssance de cau
se, sachant a I sevance les
toIleA de jeu tixdes par le
ministfre. et non s exposer
a dea surprises desagrda -
blei alors qu 4s ont dtjk ex
por- Ide' 1 argent.
Depuis :;-.eptembre 1978,
" certalns librairces ont de -
mand6 au ministere de 1 In
austrie et, du Commerce de
penser des No, embre h cet
te question de livres. 11 est
deja presque trop tard
pour la rentrie doctobre
1979.

Li ministry Eauduy sau-
ra-t-il rattraper le temps
perau avant lul ? Nois you
lons 1 Esptrer, car 11 s agit.
a 1 occasion de la prochai-
ne rentrde scolaire, des in
tirets primordlaux des fa-
milies et de nombreux sec
teurs du commerce.


Chers lecteurs, si vous n'a
vez pae' encore lu l'ouvrage,
laissez-moi vous dire Ia dis
cipline adoptee par I'auteur.
Le livre se divise en se-
maines.
Pour chaque semaine il y
a un centre d'lntert bast
sur le fait important de la
semaine. Pour celle du dix
huit novembre par exem-
ple, le centre d'interet se-
ra Vertlires. L'auteur se
concentrera sur Vertueres.
Q D'abord une page h lire
de l'un de nos auteurs ofa
le courage e.t Ia bravo-eee
de nos ancetres est magni
* fl6e.
Ensulte un o>ibtlaire :
explications de/ mots pour
la comprdhenslon du texte.
Ensulte explications sur
i'ortographe de certain
m ots du texte.
E n s u i t e quelques
q u e s t i o n s sur Ver-
titres : sa position, la ba-
taille,' les pr'ncipaux he-
ros etc.
Ensulte des explications
gur la gramminlre. Comme
an est i%'tu'ee des pro-
noms personnel, 1"auteur
propose quelqucs exercices
sur eertaing prcaomW per-
sonnels da t* 4c.
Le voc'abulal et '.1naly


Meme pour le primaire, les
prix des des lvres d'orlkine
franCalsj sont devenus ina-
bordables.
D'apres les derniers cata-
logues requs pour 1979 nows
sommes en measure de le
montrer aux Interesase.
Vtcl quelques exempls :
DeS llvre5 poTrT apprendre
seulement a lire vernant de
France devralent se 2vedre
ici, de Gdes. 9,60 a 21,45 1
Or nous avons tout c2
qu'li faut pour I'nitlation a
la lecture dans les dltlofAs"
haitiennes :
, Syllabaire Doret, Tl Mali-
ce, Liasons avec entrain, En
riant, Methode FIC, Ren4 et
Rita.
Un livre de Franiais pour -
le course pr6paratoire 2 ou le
course l66mentaire venant de,
France: GOds. 21,45 i 27,95.
Aux Editions de l'Action
Social et du Soleil, nous a-
vons prepare les mmrai.s l-
vres avec des texts )hitiens
et nous )ls debitons de Gdes
7,50 a 1 ,,50.
Pour le course moyen. c'est
encore plus grave. On ne
peut rien trouper en des-
sous de Gdes. 35,00.


Sociologie du faitflRaitien
Par Hubert Dc RONCERAY


Les Editions de I Actio:1
Social et les Presses de IU
university du Quebec vous an
noneent la parution de oSo
clologli du lait Haltlent
jin livr eat apr le a devenir
ull ,iest Set r eln iHaiti
Un ouvrage pousvant conve-
nit et alder elfilccemtent
dans tout travall de rechier
ches sur le tiliu I haltien elt
qui s adresse f to1s les or-
ganllslnes natlonaux el Inter
nalt1onaux s litere'ssalt aux
problems soclaux de lnotre
pays, aux sociologues, aux
responsab'es Ae develop e-
merit communattaire, auux
animateurs de moiUvementt
de jeunesse aux ntiwdeCrIs
et inflrmieres, aux protes-
seurs et &ducateurs. aux'Pre
tres. Pasteurs. Religieux et
Rellgheuses. aix Etudiants
en Philosophie et en Theolo
gle et tout Hattien qui s in
t.eresse a son milieu
Les etudes raunies dans
cet ouvrage sont le temoi-
gnage des ef;rrts d un grou
pe de jeunes chercheurs qui.
de 1966 & 1976. s'est attele.
sous la direction d'Hubert
de Ronceray. aux travaux
du Centre Hai*ien dinvesti
gatfon en sciences socia'es
,CHISS, Its ont surmonte
le defi de la recherche em
pirique dmns un milieu et
& une epoque oouune tale
action et.ait pcu souhaitee.
Ils ont tous. solt titre de
consultants techniques, d'as
E'stants d e recherche, d'in-
vestigateurs, i'enqueteurs
ou de staglaires parcouru
'es quarters d-s villes, les
sentlers de campagnes hai-
tiennes. pour vislter des fa


miles des lnslttutions sco-
laires. tconomiques, rellgleu
ses. recueillir et analyser
des donnees, cisaifier les dli
terents problitnes socib 0-
conltniques. a l chelle de
1I eOiliiulnaute de la vil'e
et du pays. Soti.oloIogie du
liat haltien se divlse en qua
tre parties. Apres l'6labora-
t1,on 1 lne vue d:ensemble
de la realite hialtlene et
d Ilnnovatiors mithodolo-
giques introdultes par le
CHIIS3 oour ine' analyse
plus ectentifique de cette
really it nsows propose d'a-
bord l'ttude der traits tIeedt
tionne's de la famille hat-
tienne don't on analyse les
poInta de resistace socio -
cultu:elle et le processus de
changement. Dans la deu-
xieme partLe sont etuduls
les prob enes de l'education
en Haiti. La troisieme par-
tie traite de la vie urbane
et etudle les migrations cam
pagne ville avec leurs re-
percussions sur l'ecologic,
aes occupation., le logement
a Port- au-P. since surtout
La quatricme partte analyse
que'ques problems du deve
loppement rural dans le
nord du pays. Fn conclusion.
cet cuvrage est un temol-
gnage du tournant d6cisif
que le CHISS a imprimt a
la recherche sociologique hai
t'enne.
Une co-idition :
Les Editions de I'Action So-
ciale
Les Presses ie l'Universite
du Quebec. Avril 1979
270 pages
En vente maintenant en
Librairie


se occupent une place Irdn-
portante dansa Fran-
qais par la lecture expli-
quee."
L'utlliti d'un tel livrie
est evidence et le ivre lxi
mbme peut platder sa caiue
grace it 'L'nport-ance de sea
textes et la clart6 us corn
mentaires. ,
A noter que le livre eat
abondamtntent illustrT. A
part des dessins assez sug-
gestitfs sur Vertilres, la
creation de hoire drapeau
et la fite des meres, nous
en trouvons plnsieurs au-
tres sur une coupe dt can
ncs, un combat de coqa, sur
les travaux champ6tres etc.
Bien sir, je n'al pas men
tionn6 toutes les qualiths
du livre. J'al vculu simple
ment montrir son uolllt-1
Je fillclte mon june col
lgue pour la rialisatilon de
ce travail de ploclteur que
je voudrals avoir accompli
et je demeure persuade que
lea directors /et dlrectrices
d ecoles ne manqueront d'a
dopter te itvre fault pour
lee petlts Hall'ens per -un
Haltien de grande vnalur.
Marcel DAUPHIN

Rxtralt du Nftuvelllste du
20 Fdvrier 1997


Airua un lvre unique de
Franqals pour le course mo-
yen 1 devrlAt Wt-e -vend au
public & Odes. 36.16 et au
course moyen 2 toujours au
mbme prtx de Odes. 8615.
Ca qui feralt 0 72,30 pour
lea deux anndes. n
C'est pou uol nt nous
somrnmes mis au tiravtl pour
preparer un lIvre unique de
frajna pour le cours ao-
y?n et 2 classes "de 86 et
de 76. des collegesi que nous
esonrons fire raraitre a la
fin de septembre et que
rpus pourrons vendee I G.
o,oo ou 0. 22.50 poOu les
deux annres.
Ce sera un livre de plus
de 350 pages avec des tex-
tes intelligibles pour le pet
tit cooler haliLien et compare
inant lecture, vocabulalre.
grammairs, exercices, dictates.
posies, analyses, redac-
tions, lexique etc...
Ce sera un volume compa
rable a notre Frangais par
la lecture expliqude pour le.
course Olementaire 2 'ui a
6tI tres apprecid et dont on
continue a dire tant de bien.
Des specimens de la pre-
mitre leqon seront disponi
bles des le lundi 21 mat.
Pour le calcul les Classi-
ques africains (editions fran
-alses) offrent encore des
llvres allatt de Gdes. 10,00
pour Ia eours pr6paratolre h
G. 23,40 pour I's autres
course. Mais ce sent les meil
leurs prix que nous puls
sions trouver en France.
lei notre livre d'Arithmt-
tlique du course prfparatoire
se vend it Odes 5.00.
II y a encore les lives
de Mme Paul qul he d6bittnl
0 7.50. 0. 8.50, 0.
9.50 et h 0. 0i.00O
Les lecteurs peuvent fali-
re les cotuparaisons et tllrer
les conclusions
Les mlnlstirls concerns.
les directeurs et directrices
d ecol?. les libraries n'ont
plus qu'une chose Af fire
s'ils veulent aider les family
les haltiennes. c'est de tir-
vailler efficaement h la pro
motion du livre hatien fnit
par des Mducateurs et des
ouvrlers haitlens nour les
petits dcoliers d'Halti.


Une nouvelle carte mura
le d Haiti vie'.t de paraitre:
elle est aussi dtroutante
dans le domaine de notre
geographic que cL space
haitieni ou 'Mon pays d Hal
ti 1I avalent et votil q1u0l
cues ann6es; elle est uissit
faussement difficile que
les manuals pouvalent 14
tre. Reconnais3ons simple-
ment que la tiouveauta
scientifique a du mal ,1
bouger nos vieilles habt .i
des quo 50 wns Pd nomen-
claturts tradiLionnellcls
des routes. montagne.;
course d eau villes, bourgs.
communes, .irrondisse -
ments. ont fin par faire
croire que par del ces des
criptions il i y vavailt plus
rinn en giovraainip
11 y a pourtLant autre clhi
se beaucoup d autres cho
ses
I1 y a dejc lhez nous. au
tre chose en geographic.
Et vollh nMaIntenant la
carte don't chaque Ocolier
d e v r a longuement
s i m p r 6 g n e r au
enir-;c dpo s anndes d Initia-
tion a notre espace natio-
nal; in carte -:,-,si que les
r.duites pourront utile -
ment mt-diter.
Se peyl pa ~tsa. foa sa
,iie ,cf-ti f0tl p i tonntn
Ouverture i in coni+ittu no
trr. dans me langue quti
nous lst propte.

LEOENDE POUR OIRA
L EEPAOE CENTRAl f.tE

La eeT6pumlquO do Ppoit
au-Prfnme, est le tfi(ioi m'
ne dominant 1 lespace ac
tiull. Toils les canaux pro'n
nent source I la cWttate
pour les fluti dc prodislts,
la erulthratin des ol$ 1?s IIt
diffusion des m&iWssagS. 1
rimiulatOn dt s pAoflts,. etc.
Nous avoflt r espeOn**110 aos
sanure dun riaslu don't les
carr-ctouts soqt lts mar -
ch6a. bourgs et villes. Les
triangles neirs sont les
marches r6glonaux. 11 fai.t
apprendre t accepter que
cec snt les nueuds princi-
pnux dp notre spacec, les
cits. hebdomadali jr de la
paysannerle -,roductrice. 11
faint apprendre h ronapre a
vcc le coup 6 otil tourlstl-
qu'- et le regard importO
qui sapcnt .-ournotaement
toutp valorlsllonli de sol.
Ct- sont les m-arch6s. nos


Des liwres pour les Ecoles hitiiennes


Les Livres Francais

InAbordables


Le Fl'rant elts ;i
Priparaitoire I
Le Collbri d'Or,
de lecture


course
0 7,50
livre
2.50


POUR LE COURSE
ELEMENTAIRE

Le Frangnis au course
Elimentaire 1 G. 9.25
adaptation par E. Tardieu
J'aime mon Village.
Livre de lecture' 4.50
tar Soeur Irdnee
Le Franqals par la lecture


Ave 1'approche de la fin
de I'ann6? scolaire, beau-
eoujp de irtaiem et de di-
reerieeg d'6oole et di col-
lege vont penser a la pre
paratlon de leurs llstes di
ivrei pour l'annee scolai-
re 1979-1980.
C'est sans doute le mo-
ment d'lndiqu.r a ceux qul
l'ignoent que lea Editions
de I'Actlon Sociale e t ies
Edilon s du Soleil ont pr6
pftrt t m s deja en circula
tlon des ouvrages r6pqndant
aux exigendes dA la p"da-
gogie nodemre tet au be-
solns des dcollers haitlens.

De plus, les livres Venant
de l'tranger cofAtent main
tenant terriblement cher.
II est ainsi difficile, mt-
me pour sle primaire d'avoir
ces temps-ci un livre impor
t6 a mons de 10 gourdes
C'est done le moment de
promouvoir les livres hal-
tiens du moins pour le pri
maire.
Ce r6le revient aux libral
res, aux directeurs et direc-
trices d cole, et m6me aux
inspecteurs des tcoles.

Void ce que nous propo-
sons dans ce sens:

POUR LE COURSE
PREPARATOIRE

Initiation a la Lecture
En Riant 1 G. 4.00
En Riant 2 4,00
Rent et Rita 1 6.00
Rend et Rita 2 6,00
Arllhnmetique colors
Preparatoire 1 5,00

FRANCAIS


expliquee, courg Elemntaire t
2 par Edouard A. Tardieu
prlx 0. 1650
avec grammaire, lectures,
poebses explication des mots.I
preparation a la dicte a-
nalyse. questiormaire, etc..
Mon Pays d'Halti par
Georges Anglade G. 10,00

EN PREPARATION

Le Frarlgis par la lecture
expliqu4e course Moyen 1 et
2. Sera prtt pour octobre.-

POUR LA PREPARATION
AU BREVET
Cours abreg6 d'Histblre
Universelle G. 15,00

A RECOMMANDER
POUR LE PRIMAIRE
LE COLIBRI D'OR

Livre de lecture courante
pour le C.P. 2 avee des exer
cices d'clocution.
Ce livre a 6td prepare par
l'Instltut ptdagogique natio
nal.

L2 Franqais au Cours Prepa
tatpire II et le Frangais au
Cor:rs Flementaire I.

Adaptation pour Haiti du
livre-des Classiques africains
avec des visagss et des pay
sages haltiens et des pages
en couleurs varies.
Approntissage de la Lecture
En Riant ler et 2e. livrets
La Lecture sans Larmes
des Editions Fernand Na-
than. adaptee pour Haiti
par les Editions du Sol .11

RENE ET RITA

Petits Ecollers Hallie-ns
par une commission dlinstl-
te'llrS
M otlhode llll.\:e tX itle'til
lellan e lt pte des rel leh l-
cli's rallse s eli Hallli suil
I'enselgl nem ntiI dui fria l'ais
lanlgue secoilde.

PLAN TYPE D'UNE
LECON DE CET OUVHAGE

1 Enlretien rapid si
une gravure sinmplh abo.utis
sant i la phrase servant
point de d6part it I analyse
2 Cett? phrase e.st anai
lyste on isole mots. sylla-


quelque 550 m:irch6s. qui
sont les points de soudure
de lp charpente du pays.

LEGEND POUR DIRE
L ORGANISATION DE
L SPACE

Communes. ar-ondiss -
ments, denarteinents nous
sont continuellemenit pre
sentis. Or. c x't au 1iveu
de la Stction Rurale. des
quelque 550 sections rura-
let de la carte, 4ue se )ouo
notre vie de people. Qr
cherche a contr6ltr. a
gerer. a encadrer ce rnseau
(I sections rurales ? Dun(
part les former locales de-
p( uvo!r en milieu rural.
au sein dces regroupemen' i
paysans que sont les
Bourgs-Jardins et d autr'
part les leux ae converge i
ce et de contacts Oconoml-
ques. culturels. politlquesI
qua sont les marches. Ln
tre le. 5 pour cent de '. ',V
sais ais s., l .i' 15 pour cent
de paysans nyvens, le-.; 3
pour cent de petits paysans
et de paysans sans terre.
s organisent aussi des ap-
pareils de tontrfile politi-
quc. da gestlo' Oconomi -
que.d encadriment Idiolo -
glque qul vo.int sexp('."r
et se rdallser dans les
groups de travel. Ii's re
latiens flnanclrtes. In ',-
nure des terry's, le vodoi,
la comninercdlaistion, etc.
La section rural eat le
point de ddpa'ft obligC de
la reflexion et deI 1 inter-
ve-ntioh.

1LFGENDE POUR DIRE
1. SPACE SOCIAL DE
PORT-AU-PRINCE

10 quaritera forment une
mosaique d upp.sitions qul
sexpliquerit f In fois par
1 obllsation Ie gtraner dea
I espttce intlorrlil rti p r le
rcle de rela's de -h-g-
moni IntermIationalt. Den-
sitks, prix du sot. loyers, di
menstons sconomiques, so-
clales, culturelles, etc, va
rient pour former cinq re
groupements principaux al
lant des stal,'s les plus
bas des quartiler popu -
leux aux status h's plus
flevs des quarters r&sl-
dentlels de la bourgeotsle.
La carte st bhiFe suggesti-

Cslte murale dit les fon


La Nouvelle Carte d'Haiti
Par Georgts ANGLADE


dcments sur lesquels se
sont construits les tro:s ma
nuels de geographic. Elle
est aussi la synihese et
1 anionce de 1 ATLAS EsF
paces et cartes d Haitis qui
offtra. cette annee. 18 car
tea en coulea:'s aux classes
terminals po'- le travail


dc not-c giographie nation
nale.
Si p6y"i pa nonl. fnk se
jeo'-rafi-li nou pi konnin
Georges ANGLADE

Disltribute ur Librairie
1 Action Sociale. 147 Rue
Roux, Port-aU -Prince.


L 'ACTION SOCIAL

LIBRAFIrE PAPETERIE
Tres grande variete d'atlicles de papetirie et de bu-
rtaux. Tout pal ticullercmnt a tres Don march
Registris pour la comptabilite
Blocs, Por.e-blocs. Papers a le!tres, cahiers divers
d2 la marque franoaise
de haute distinction
R H ODIA
Los plus belles CARTES DE VOEUX pour LA FETE
DES MERES ET LA FETE DES PERES ol poir lol-
P s ls circonstiinces
Poir la PREMIERE COMMUNION vous y trouver z
les artlcl's sii.vantis : Images, cares. albums, livres.
chapelets. m6dailles ct d-s cadeaux de choix






Villa Bel SOLEIL

102, LAFLEUR DUCIIENE PORT-AU-PRINCE

T616phone 2-5787
Ambiance familiale. Cadre tranquilla et reposant.
Vues splendides surI la mer, la ville et les monta- 4
gn s. Pisclne.
Les mellleures conditions d H. ltiii it de confort.
Chambres cllinatilReio oi non sulvant le choix des
len ts. Badminton.
Salle de reception pour marlage es autres circons-
Lane Lc tout, & des prix trbs abordables.



Soulagement rapid '

pendant
..2 ces jours critiques





centre touted douleur
011


B .... ....... .... ...


Le Problem des lives clssiques


bes et enfln 1'61 ment nou-
veaRu lettreat.
3 Cst element est .tu
did en trols tapes. oan le
pronnce, on l'observe. on
l'-crlt.
4 Synth6se: 6tude de
syllabes. d? mots facilltant
la lecture d'un texte. etc...
Bref done et Rita eat une
methode eprouvee qul per-
met a l'enfant d'apprendrs
& lire saris effort et en rei
tant dccontractl
ARITHMETIQUE

Cours d'initation : Cours
Prtparatoire I
Encore un_ adaptation
d'un ouvrage des c.assiques
africains qui ont fait leur
chen.in en Halt' et qui ont
sl bien apprcth(s par nos ins
titut'urs. Illustralons en
couleurs, exercise' samples
et progressifs.

Un petit livre m-'rveil-
leux, pas cher, et conte-
nant toute l'initiation au
calcul du course pr6paratoi-
re I

C oOGRAPHIE
Mon Pays d'Haiti, par Geor
ges Anglads.
Un volume de plus de. 112
pages. 20 tableaux, 28 car
tes, 18 figures, 10 plans re-
prtsentant 13ss rues et les
monuments des principles
vills du pays leglises eco-
les. terrain de football), 1
carte hors-l?xte en 4 cou
leurs representant les 9 di
parlenents agop "aphirlules
les 36 arrond!ssemniinls elt
tleuirs cilefs- Ilelx ollonfrmm'-
nii t -i la I lot de 1'il76 fixant
le? nl1iavel les divisions ad-
IlllllSl lt ll\, I s

Un I(1el-'d'oUI'vre qlie cet-

1l'TOi'E

C(ours Abliti ;' d'Hlstolre UnI
vcrsl I ien 2 volunmes
C(e llvre renmpla-e ;ivanta
''usemenllt retix (i x Recond
et de Malet. Isaace Be)enn.
tres demnndis suir le mar-
che ,mals comply 'ment e6
pulses en France
Ii sera tries utile pour la
preparation au brevet


Le Francais par la

Lecture Expliquee
D'Edouard TARDIEU


PAGE 2


Wdc-=e-n. -, -








PAGE'


1


CARNET SOCIAL


DANS NOS CINEMAS


Deces de Mr
Dieudonn6
APOLLON
Les Pompes Funebres Pa-
ret Pierre-Luuis VOUs annon
cent le deces survenu .a I'A
venue Magny de M. Dieu-
donne Apollon.
A sa veuve nne Cleante
Day; a ses enfants Mine
Andree Apollon, M. Louis A-
pollon et Mme nee Gisele


Petit, KM Max Ap'cllon et
Mme nee Suzel Emmanuel,
M. Raymond Apollon- et Ma
dame na e Corah Johnson,
AM. Jacques Apolln. M. Wil
ly Apollon et Mme nee All
ne Marie Corrigian. M. E-
douard Gourdol et Mme nee
Bernadette Apollon. 1 artiste
Ellah Apollon, a ses pe-
tits-enfants. beaux-freres et
belles-soeurs, neveux et nme
ces. cousins et cousins.


Tous' les Samedis r


C'EST LA FETE
A

A .


L'HOTEL
d


ROYAL HAITIAN v,
p


Une soiree-show 8

mettant en vedette

M


Les Balind'jo Dancers ,
M

Lu
dans un spectacle etonnant.


Ic
Plus un delicieux

buftet-barbecue au rythme de f.



L'Orchestre du Roi s




VOTE RENDEZ VOUS


CE SAMEDI

A


L'HOTEL


ROYAL HAITIAN!

pooso.aJ oseoo/i oosc//oeosooosoc/cccccoeooC.


VINYL


Hinterieur


n
c
v
*t


rt
p


PAINT


Aux families Apollon, Day,
St Aromand, Petit, Emma-
nu2i, Johnson, Corrigian,
Gourdol. Brutus, Manigat,
Valcin.'Martin. Zephir,: Bou
ca.d, Voley; s tous les ua-
tres parents et allies nous
renouvelons nos vives sym-
pathies., v

Les obseques auront lieu P
e samedi 19 Mai a 4 hres. r
Sm en l'Eglise du Sacr6- H
lu Sacre-Coeur de Turgeau. F
Le convoy partira du salon s
uneraire de 1'entreprise. K
/entree au cimetiere se fe- s:
a par la rue Mgr Gutlloux. F
175 K
x x x x .
tl
leces de Mine a
undre s
InBaotist.-
FE. ADRIENNE JOSEPH
Pa Villa innoe' le de-
as .suritnu le 16 Mii a 1 A
n'i- Magny de Mme An- \
re Jean Baptiste d
It
E1 ellct Ii-lbl A e tRIc ns
ti[,'c P;x V elli c'. Ie Nil-
llalti )ires tr 'en t l '- ni -\ i
i 1 a l at I t:)i.x 1\ Anll
4re J!, ip t a i S '11-
*' 0 M et Mi tll Yve, JIll- i
,i tt,i 1 1i st 1 l't0 1t
S l I i il t M I l 1



, tla 't. M iN i
,, ,t( ,.s r M < :i : l M C a r l o o
aard -- t Mit. tin 'i

LU( Mi'ltiard :t Sa cousin
it,' Vertulle JiohalsOn i
S aau-lnreres rt bntll s-
ii- \M e" Mmr' Flit' Jn-
iltis-i e t, -n :isl,s. Mi cI
Im, L,.clerc Jn Baptist etl
nri-ts M et Mme B auma
ot:r ,n Baptiste, Mme Vvc
'av-ii Jn Bap'.iste ei en-
ani.T M et Mme Jacques Jo
p t, e:inants. M. Renan Jn
3B a;'~ Min me Emile
S'. J,!3en et enla;its. M Be
la': Pierre et enlaints. M
e- Mine Marc Joi.-iji et en
SM Lv-tort Surline M.
e* Mme Toussaint Hyppoll-
f amille Aux iamilles
Jn Bapt:se J3- ph Michel.
Xavitr Menard. Johnrson,
StPrli eI r Hyplolite etI
ttnu Ifit 'r'.r parents et
allie. epr'i 'es par ce deuil.
Les 1nierait r't de Mme
AiiOrt J:-- Bap'iEt-. nee A-
dritr.ne J,,seph s(.ront chan
te-' IP Samedl i9 Mal 79 a
8 hres AM en 1 Etllse du Sa
cre-Co,, ur de Turgeau Le
convoy par'ira de Pax Villa
Sacri Coeur ,i la depouil
1 mortelle sera expose des
6 heuies 30 AaM.
NB L mihuimatin aura lieu
aux Gonaives .
175


Deces de Monsieur
HENRY KHAWLY
Pax Villa announce le de-
ces survenu tragiquement le
15 Mai de Monsieur Henry
Khawly. <
En cette pVnible circons-
ance Pax Villa et Le Nou-
'elliste presentent leur sym L
tathie ia Mme Andrd Vale-
y, a ses enfants Ralph et
Huguette, a sa mire Mme '!
Francesca Reyes. a ses D
oeurs Mireille et Yolaine I
Dhawly, ii ses freres Mes-
ieurs Jacques et Maurice
'lambert. Aux families :
Khawly, Duroseau, Pasquier.
Hilaire, Bouzi, Moretta, et I D
ous les autres parents et
allies eprouves par ce deull.
Les funerailles, de Mon- 1!
leur Henry Khawly seront E
hantees le Samedi 19 Mai 6
S4 heures P.M. en 1 Eglise E
Ste Anne, E

Le convoi partira de Pax
iliaa Chamip de Mars oh la r1
epouiillle nortelle sera ex
o.,et des 2 he,:res.
175

Deces de Mmine
Raphael Chtvry, "
iEF FERNAADE FRANCOIS E
P.ix Villa rappelle que A
r, i ltuiaitll'c de Mmie R-
lalitl Chtvry nlie Fernalnde
S;it1t; s sO S c(olt eh' lltat'es Ie 1
.linrd i 1i Mal a 4 hres PM
n I Eglist lIl Satre i'-Cocir
(' Tulgeiai lie convol partl-
;t di Pax-Villa Sacr'-Coeur 1:
i l depiouill mnortel'le 6
i :t tpose dc.i 2 lirecs PM. C
E
x x x x E

Avis de divorce
En execiuion d un jute-
n ilt r' ndu lar le Tribunal
Civil de Port-au-Prince. 10
fic.er de 'Etal Civil de la
Sti lton Nord de la Capilalee
L les lormaliles legalas
prealablement remnplies
I.anscritl ur les registres a
cc destines. 1? dispositif du
cementnt admettant et pro
n ant;an' le divorce des e-
piux Joseph Eugen? la fern
me nee Jeanne Anna Grace
Leveille.
Marc L RAYMOND- avocat.
175
XXX X
Avis de divorce
I aillpert d un Jugnement
du Tribunal Civil de Port-
au-Prince, rendu en ses at
tributions 'civiles. en date
du douze Fevrier 1979 qu il
a etc admis et prononce le
divorce de cepoux Franiz
Max Gedeon. la temme niee
Liliane Hogartn.-
La transcription du dispo
sitif de cette decision a eti
operee sur les registres a
ce d.stineos par I Officier de
1 Etat Civil de la Section
Nord Est de Port-auPrince.
aux requete, p)ursuite -t
diligence de 1 epouse de-
manderesse.
Port-au-Prince. le 12 Mai
1979
Emmanuel NFRETIE, Av.
Francois E. NERETTE, Av.
175

Pharmacies
assurant le service
cette nuit

JEUD1 17 MAI 1979
CASTERA
B. JJ. Dessalines
ZEMBLA
Rue Lamarre
THORLAND
Thor

VENDREDI 18 MAI 1979

CHEVALIER




SAMEDI 19 MAI 1979
SANTA MAKIA
Rue du Centre
DE LEURGENCE
Lalue .
ST CHARLES
Carrefour
JEUDI 17 MAI 1979
PETIOri VILLE
Pue Plamblrt

VENDREDI 18 MAI 1979

ST. JEAN L F.VANGF.LI STE
Delras letlon-Ville
SAMEDI 19 MAI 1979
REGINA
Place du Marchb


Rex Tltatre
eudi 12 2 4 6 8 10 hres
.A FIEVRE DU
AMEDI SOIR
vant 5 hres
ntree Gde. 1-50
Partir de 5 heures
ntree Gdes. 3-00 et 5-00
Vendredi 18 Samedi 19
Mai 1979
12 2 4 6 8 10 heures
LA FIEVRE DU
SAMEDI SOIR
Avant 5 hres
Entree G. 1-50
A Partir de 5 heures'
Entree Gdes. 3-00 et 5-00

CAPITOL
APITOL 1
JEUDI 17 MAI 1979
Vendredi 18 Samedi 19
RIX UNIQUE $ 1-00
i h 2 h 4 heures
ires, 8 hres. 10 heures
tAL. TSE, LE DRAGON
NOI
eAi i'OL z
MERLtREDI 16i MAI 179i
JEUDI 17 MAI 1971
Vnidi'cdi 18 Sameui 19
Shares 2 Ihres 4 iiiures
ri, 8 a hres, 10 heures
.E TEM01N A ABAFITRE
Ail 1i L s
JlulDi 17 MAI 1979
Vendredi 18 Sainedi 19
Snilt's, 2 ih 4 hleb
Ilts el it lii''s
itlrt'e Odes I 00 i0t [-00
: IVIASQUE DE LA
OI.)i' ROUGE
L.D, ilDASSFS AU
I'. NSIONNAT
APITOL l
l endredi 18 Saincdi 19
ili1X UNIQUE $ 1-u00
11 hi 45, 1 li 45 3 l 45,
5, i 41.7 h 45. 9 hres 45
tiN COUPLE EN FUI'TE

GREEN BACKSi
LAI'-FAIRE DitG FAUX
6uilte uc la Icre page)


PARAMOUNT
Jeudi 12 h 2 h 4 heures
Entree Gde. 1-50
MAITRES ROUGES
DU SHAOLIN
6 hres, 8 h 10 heur, 0 heures
Entree Gdes. 3-00
ANGOISSE
Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gde. 1-50
6 h 8 h 10 heires
Entree Gdes. 3-00
FURIE CHINOISE
Samcdi 12 h 2 h 4 hres
Entree Gde. 1-50
6 heures, 8 hres, 10 heures
Entree Gdes. 3-00
FORCE NOIRE

x x x x

RANCHO CINE
Jeudl 17 Mai
ATSSI LOIN Ur: L'AMOUR

VE:'DREDI 18 MAI 1979
MIROIR AUi ESPIONs

SAMEDI 19 MAI 1979
LES DRAKKARS

x x x x

CINE OLYMPIA


CI E TRIOMPHE
SALLE I J
L'EMPIRE DU GREC L
LEntr$e : 1.501 et 2.00
L'AMANT DE POCHE E
:Entre : $ 1.50 et2.00 A
SALLE RII E
JA RAISON D'ETAT
Entre : $ 2.00
SALLE IV
CHAP LAe OU LA
)EROBADE
Entre : $ 1.50
x x x

IMPERIAL
IMPERIALL 1
JEUDI 17 MAI 1979 C
Vendredi 18 Samedi 19
2 h, 2 h, 4 hres
ntree Gdes. 5-00 P
h 8 h 10 hres P
ntree Gdes. 8-00 '
N L'AUTRF EORD
'NE IIISTOIRI, SIMPLE

IMPERIAL 2 (
JEUDI 17 MAI 1979)

Vendredi 18 Samedi 191 2
2 h, 2 heures. 4 heures 6
hres, 8 heures. 10 heures LI
ntree Odes. 5-00
intree Odes. 8-00
NQUETE
L'ITALIENNE
LlI TEMOIN ]-

ClPERIAL 3 E L
JEUDIl 17 tAIA 1!9791

Vendredi 18 S.mhedi 19
'-: Ilurcs "2 hlros. 4 heures
, u, is. i i heul'es, li0 hres
ASCADEURS DE LA MORT
Ontrc Gdes 5-00t
ntirec Gdes 8-00'
N O'VEL AMOUR I)E

x x x x

CINE SENEGAL
Vendredi 6 h 8 heures
DRAGON MISSILE
Entree Gdes. 1-50 2-00
Samedi 6 hres et 8 heures
SALOPARD EN ENFER
Entree Gdes. 1-50 2-00

x y x

MAGIC C INE
Jeuci 6 hres el 8 hres

UN ESPION DE TROP
Ptnlie Gdes. 4-00 5-00
Vendredi 6 h et S hres
PASSE SIMPLE
Entree Gdes. 3-00 4-00
Samedi 6 h et S heures
LES GRAND
MOMENTS OU MONDIAL
1978
Entree Gdes. 3-00 4-00
x v x x x x

CINE LIDO
Jeudi 12 h 2 h 4 hres

Entree G. 1-50
6 hres, 8 heures, 10 heures
COUP DE TONNERRE
Entrice Gdes. 2-00 3-00
Vendredi 12 h I h 4 hres
Entree G. 1-50
6 hres. 8 heures, 10 heures
Entree Gdes. 2-00
COUP DE TONNERRE
Samedl 12 h 2 h 4 hres
Entree Gde. 1.50
FURIE CIIINOISE
6 heures, 8 hres. 10 heures
Entree Gdes. 2-00 et 3-00


J(



cl


Flias tenalt jusqu'a ce mi-
di a l mer.

L'haitienne. pour sa part,
a decline ausai toute res-
ponsabilite aans cette lou-
cite aiialre.Je i e unnals rie n
de cette alfaire. Seulement,
j' suis v uone guerisseuse
traditiuonne.le,, vernaculaire
ment. mambol qui n'a pris
contact avec Frias et Rober
ta qua ce litre. Et sur re I
commendation de clients
haiiiens et etrangersv, se
plait-elle a repeter a la Po
lice. Comme les premiers,
elle va aussi de contra-
diction en contradiction.
Les premiers resultats de
ce lenquete policiere reve-
lent que des int',rmedlal-
res haiticns se sont meles ah
c tte combine. Eux, ils e-
taient charges sans nul dou
tc decouler ces laux bil-
lets.
L's victims jusqu'lei con
nu es de ce coup audaieeux
son lies tenanciers de Bor-
lel"' des commerqants et
des petits dAtalllants Enco-
re esl-on loin de reciueillr
les 250.000 taux billlts Ce
Matin, un dealer a envoye
A, la Police quclques-uns
echangi6s A ses comptoirs
Ceux qul sont actuellement
n u x Rechlerehes C r I -
minelles sont en majorllt
des coupures de 20 dollars.
PIREAU


tudi 12 h 2 h 4 I Il l1" '10
tllret 1-50
hemes 30
ES DOlGT'l'S D'ACIER
UI TUENT'
it rt( Odes. 2-00t


ETOILE CINE
Jeudi 6 h 30 et 8 heures 30
LES 7 BERETS ROUGES
Entree Gdes. 1-50 et 2-50
Vendredi 6 h 30 et 8 hres 30
LES INVINCIBLES \
DU SHAOLIN
Entree Gdes. 1-50 2-50
Samedi 6 hres 30 et 8 hres
Samedi 6 hres 30 et 8 h 30
SON FIDELE COMPAGNON
Entree 'Gdes. 1-50 2-50

i AIX X

D S LU S CINE
Jeudi 7 h et ") hres
Ectree $ 2-50
M1 ARIANELLA
Vendredi 7 hres et 9 hres
Entree $ 1-50
SISSI FACE A SON DESTIN
'all-edi 7 h et 9 heures
Fnlree $ 2-50
PLEIN LA GCEULE

X X x x

AUDITORIUM
iiu 7 htt ires

L.A tQ-ESTION
Enlelle odes '/0
e ndredi 7 'lheures
I11.I lultll X
aliit li (ide- 2 00
Nabnlxrdi 7 ihnures
( A'IT'I'AINI. NIMO
,nIltree (ties. 2-00
xx sx


CORPS A CORPS
eudl 12 Ii 2 h .1 hlies 8 h :i0 LINST
trd6t Gdei i 50
A MALLE 11U CAIRE FRANCA
he3tres 30 D'HAI'iI
ORPS A CORPS
Vendredi 12 1i 2 h 4 heures ACTIV'T-EIS
6 heures 30 et Vl heures 30 (fULTURELLES
Entree Gde. 1 -30
BRUCE LEE EN jeudi 17 17 h
NOt VELLE GUINEE ENSI M BLE VO(
Sam(di 12 2 h 4 heures HILT'IESt (18
Gi hres 30 et 8 lres 30 chanicurs am,.-
Entree Gde. 0-i0 a 23 ans) : flol
LE 7Tme VOYAGE sique.
DE SIMBAD Entree Sco!:


TUT
IS


h 30
CAL : aLE
ihanteuses et
ricains, de 18
k, pop et class

aire : 3 Gdes.


Au Cine


Theatre Triomphe


LES 23 ET 25 MAI 1979


Spectacle


Annuel de Ballet


DE L'ECOLE DE DANSE GERTRUDE


BOUDA

SDirigee par Rachel Jean-Louis

Cartes en vente au

Cine Theatre Triomphe

ENTREE : $ 6,00


FLASH-DERNIERE HEURE



LES SKAJI-SHAH donnentleur


i Premier grand Bal au LAMBI


Ce Lundi Madi al'occnsion du 22 Mai


La Soiree Lawt attendue enfin narrivee


SKAH-SIL4HI AU LAMBI



Lundi 21 Mai -- Adm.--4.00


JEUDI 17 5TAI 1979


J
E
1,
L

E
C
J
l

8
C








EJ UDI 17 MAI 1979


A N NON C E G RO U P NuvaelleR *& I'Atdrique Latine


CAFE MOCKA
ECONOMIQUE
ET PRATIQUE






Exactement ce qu'il vo.ii
haut pour etancher natural
element votre soif



Nutrament
Les sportifs,4 tudlants, horm
me:i actifs boivent NUTRA
MENT, la boisson de Santd
NAN POIN GRO NEG SAN
NUTRAMENT


E3RU1


Transports i6oneraux P.
0. Box 73, Port au-Prince
TEL.. 2-0853














SERGE S GAILLARD
AGENT GENERAL
38 Rue du Montalai Toe 23131
_Pun-au- Prnce Haal

L'Europe on 1'Amerique du
Sud Via Santo Domingo et
San Juan.








AGENT EXCLUSIF
POUR LLITI
SONAVESA
T1el. : 2-0853


TOYOTA
La marque viable, robuste
6legante, la Marque que
choisissent les gens senses.
HINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03-J



o,


Dansez bien
en apprenant








Les da ses mondames : Sal
sa, Disco, tango, meringue
etc... a Cabane Choucoune
et & 1'Hotel le Palace en

Iloraire ilastique
Appelez Harry Policartf
an 2-1389 7-2010 2-3344


D.P. EXPRESS
POUR REUSSIR
VOS SOIREES
PHONE. 2-3497 7-1632


g, vms soubEaltO5 avoir le
dlwb"e an -cor -Own
owi deaasuter ,tlsls& inI
F&Ko~rdiL


O ta

Center
Si vous payees cnq dollars
le Disque Haitien e'est que
vous ne I'avez pas achetA A
Ia Rosenthal
126 Rue Pav6a



--- D *


Joliesse
Salon de Beaut6

156. Rue ies MsraMles, 156
(Entre des Rues Montalaib
et Geffraus)


.... lld. .


Pour de mellleuns Ph.e-
tos Service GarsaMti M
beares Tout poor Pama-
teur et t pro essfontell I
Rue du Centre : T6L : I-0 6


PivertM- uern -
aiOUse
Saint Marc


Cadre reposant ham.-
bres confortables tollettes
indlvlduelles Dejeuner a
; souper Prt Mod6r
OediCZKS CimetGo

KID POWER La Matson Ernest bennett
ABSORRA Rue Traversiere assure Ia li
Sous-Vetements Maillots vrason de vote eimeut b
SPENCERS Domicile. Les client peu
LAYETTES vent s'approvisionner dire
KANTWET tement a son depot de l'av t Lunettes d* hate quallt6
LITS PARCS nue J. J1. Dessalines, c6ts optiques et solaires en ex
CHAISES POUR ENFANTS du okola Moysen oun u clusiviti chess J. M. Maxine
stock tris important est tou Celestin opticiaen diploma 98,
ours maintenu pour la coor Chemin de5 Dalles
Smodit des clients. Tel : 2-5A15

uu IROLACO


MuM




Grand Rue en face BATA






Tout ce qui faith la d ffs-
rence entire une femme nor
male et urine femme n in gav
te 39 Rue des Miracles


Au Petit Bateau

Angle rues de la iReunlon
et Plavee, Dipositaire de la
marque de tampons Tam -
Pax lits en fer Mate
las imports vetements -
sous-vet-ments lingerie de
-i-4 te--


SILHOUETTE
87, Bourdon
Vous trouverez blouses -
T. Shirts Foulards-Maro-
quinerie. en cuir seulement.
Pa-ssez nous voir vous ne
serez pas dequ.


ARCADE
87. Bourdon
Pour ros pecits ca.eaux et
Ilc grands aussi, cadeaux
raffines qul classent celu.
oL celle qui les choisit.


MULTISPDRTS
LA QUALITE EST AU SER
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedc Maresub
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, Lalue Tel : 2 1991


Rodolpho Russo
Optique. Bijouterie. Florlo
gerie, Argentere La Qua
lite sans le Prix c'est toute
la difference .
66. Rue Bonne Foi TeL :
2-1567


Qualitex

IA MASON DER
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Petion-Ville Tel : 7-0092.







2<4 Lalue T-I. : 2-0737
Sor.s- etemrints pour ar.
onunets et fillettes chaas-
settes et demi-baS ArtU
cle pour Bibe Prix spS-
claL


a.. auastrn Gui tmaisfori


me oM enfants en aPetits
ma... ... *- prt-a-
poeter S Beae des Mra-
cMe


BATMAT
Achat Vente Locatlor
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77

Avis mux
InAtMneurs
Tous types d~r rern-cturet
roulantes n t;cl.,ILkl, de st
rete TURIN. ITALIE -
- Grilles articulees extenst
bic's
- Rideaux metalliques avec
ou sans marivrlle Efpais-
seur : 10-10: 12-10; 15-10
Halti Franco Douane : 60
-Portes ,;i-.tlt mltulli-
ques etc
Delas de livralson CIF
jours
S'adresser au Magasin VI
tiello Freres 303 Blvd JJ.
Dessalines Pnune : 2-3741


Michel Ph Zuraik
No 294 Grand'Rue oi le
client est Roi.
Challis Voile de Cotton
Broderie Nepped -
Tropical Tous les Tissus 78


Plastique er
72" de larg?
rndeaux, serv
superieur. cr
et minicare bt
Rue du Ma
89.


A

Materiel l1
Hlydraulique -
Rue du Quali


Agenve lmoeMbiliire No
10.1 Lalue
- Bait KEtilsatlon ete...
fili1ho1e : 1-5T35


Coucoule

La collection Haitienne
qui vous propose des livres
sur la Unguistique, la Sook.
logie, la Psyehologie, IAn-
thropologle etc... Actuelle-
ment en Librairie : Iato me
Edition de Sirolina et le
precis de graumalre eriole
conparae, iet considiratlon'
Ethno-Psychanalytiques a s
le Carnaval Italtlen.


ATTENTION


Les NERVURES pour I- ,
bes de Communion so--. a
lisees a LAIGUT-'.E MAGI-
QUE. 125 Rue du Centre.
Voyez L'AIGUiLE MAWi-
QUE pour vos Boucles Bou
tons Boutonnieres Fil &
-ader etc..
125 Rue du Centre
Bloc Rues Bonne-foi et des
Fronts-Forts.
PHONE : 2-2284


YOGA


aLe Temple de la Santd
Institut de Hatha Yoga et de
n 45". 54". et gymnastique m6dleale 402,
pour table et Blvd. J. J. Dessalines Pho
iettes de bain ne 2-4041.
Ape georgette Volus invite a ses seances de
,lane H a t h n a Yo g a e t
gasin de 1-Etat d e G y m n as tlq ut
M6d. qui ont lieu tous les
jours Matin et apjres-Mldl
Minium Cayemitte en col-
laboration avec sa fille Dr
SNaomie Cayemitte.

TAO


Centre Initiatique mystico
religieux a caractire arts
tique et socio-cufturel don't
le siege se trouve A P6tlon-
Ville Rue Goulard iPlace
Boyer prolong6e No. 32. Vout
invite A ses s6ac.ces du Di-
ectrique manelo martin qui ont liel
Sanita're 33 A partir de 10 heures.
Pour tous renseignements
adressez-vous au Reverend
Pasteur Blen-Acm6 ou T616
phoner. Ac) 7-0632 ou au 7-
Q W 1631.


MA BEAUTE
Studio Ecole"
Leqons de coupe, do -i,'s
serle de Cidisine et de GCismd
tologle vous tous nWu vil-
lez acqu6rir des conn;ts -
,ances en ces domaties vo
yez Ma beauty Situdi, Ero
Ie.
Rue Mgr. Iulllnux

PTOTO CHIAPPl

142 Docteur Aubry; Port--
u-Prince; Haitil
Pholograohles en ion,. n'-%-
res Reportl.iu'r. M ,r .,, ,
Receptions N-'r e Biunc
ou Coulours

CUKAl0O
Club de KnTr'tt
Cor6en pour votre picin
4panoulssement physique -
Mental et Spirituel Profes
seur M. Lo Cartright. Lo-
cal Ecole St. rea~n iEvaln-
g61Bte.


CENTRE DES
ARTS MARTIAUX
Club de KaratWi Japonals
pour votre plein panoulssr
ment physique, mental et
spyrltuel f(ENSI.i. Mattre
H6nock Lercius (Affill & la
California Karate Academy
10889 Blaney Ave Cupertino
Ph. 253.4044'. Local Tur-
sau 41.

CONTROL

INItIa'hKAT

Rttermaltm rapldement
es lasectem et les rongemi-u
chess vous contacted co,-
trol Insecterat 2-4991

PRARMACIE


SANTA MAR
JEAN PARDO

Dya Ba dastra I
-iloBg Beinf
eon lame B oaset
s protmsomldle


IA


taoe
.<**_


fenolo.


(S eam a. oro2fteegsate,
J) 5O fres. B. a Cmage Bna. qu
Oudrlssew. i-sycbologue- quite le ptefteUiI1 dAo
Chirol gue, Prtclen ue Plant et du up., at otrem
Paul 6 Ib. 30 en face du plaW par L. MIguel de in
No 1'* regott de 8 heures & tMdrt.
1 here et de 4 heures 6 6
heures TOUB les ajors ouvra zx x x
bles. Mermredl et Bameudi
prix Sp6acllI Toutes lea ma HAU88E DU PRIX DU
ladles peuvent tire soula- pETROLE
ges Tous lea ploblMPm -s e VENNEUE.JLEK
vent trouver leir solution
A- uteSG CmltkAR------- PP


WASHINGTON. '.A?'P
Le Presiden' Jimmy ".r-
ter a prisenti Mercredl a
la press un plan en plu
sieurs points pour letter con
rte. la p6nurle d essence
aux Etats-Uu'ns.

Lune des .irlnclp9l14.Mi
sures. porte ,s -la. rvision
des quotes xttribu6 a cha
que Stat en function de sa
population. LEuit de Call
fornle, don't la population
s esat recemmnent accrue
dans des proportions except
tionanelles, ecevra en con
sequence daviiatge d essen
ce au detriment des etats AL
moinde crolssance d6mogra
phiq'ue.
En accord avec' le DPpa'r
t.mEnt de la aocense, toute
utilisation d esseafce pour
des' actlvItts non easentiel
less dans les bases mill-
tclres amiritcaines sera in
terdit.
Le Ministire de la' Justi
ce est d autre part Invit6 a
ouvrir une ,mnqite sur les
grandes companies pitro-
llires pour assurer qu elle
ne freinent pas d61tb6r6 -
ment lS production et la
dtstcr, ution atnl de fare
winter leg prix.
Le plan prsatdentiel s ap
pule sur lea reooeinanda-
tions d un rapport du D6par
ti mount de 1 Energie.

Monsieur James Schlesin
ger, Secr6taire i 1 Ener -
gle. qut prisentall le plan
avec le Prisident, a expril
mt 1 espoir 6talt passed.
Ce programme a apparel
meant convainiLU. au moin
provipirement, le gouver
neur de Californie, Mon-
sierr Jerry Brown. qui a at
ccpt6 dattendre 1 effet des
-nesures aprbs avoir ddfen
dii son cas Me,'rcdi a la
Mason B:anche.
Cependant, le President
Carter A une nouvelle fol.
stigmatis6 le congress Me:
credit en le rendant respond
sable de cette situation. LI
congr6s a en elfet reject
il y a quelques jours uc
plan gouvernemenotl di
citation a la reduction de
ccnsommatin d essence.


Ut



ci

qu

a
d

d
l


Des mlLers de rautatlusr
beureux l'attestent.


centre la penurie
d'ssence (UK)


ks #our eBAfrdaons de fonds
7auSM Ih ist la Pat s
anS Juan (Coao Rica),
n vue otammnt de proe-
nouvoir tles relations padi
ques entire les Etata, le
14asrMefelntle respect des
rolta de 11'bmme eo la
ualimt de la vies.
Le project de creation de
sste university qui-dlspen-
sesn u enseignement p6-
BaOgague de la Palx, aval
ti prBM B ftn 1978 AL 1'O
J]. par le Pr,'ident, du
LAla P-ica, hi aortwgo Ca
L V .eil Bea66aitf p4ei
e qut a d6cidi de soute-
ilr la creation de cette u-
alvruit,- daws le cadre
les Natins ftites, en rai-
son de cla grande tradition
paclflque et democratique
du Costa Rica et de son
lystoeme 6ducatif exemplai-,
re quI lul conarent une
iutoritL morale exception-
rielle.
Le 12 juillct proohsan,
le President Carazo vien-_
dra, Paris pour y rece-
voir, & la Mea.son de 1'U-
NEBCd, le tPrix de la
Patit qui lul a 6t6 attribue
par V'otganlsat'on Interna-
tionale Progr6s,, cr6ke en
1978 j Vienne pour promou
voir la comprehension et
la paix dans le monde.


r z : CaUttre
" tortures


Un centre de tortues et
un cietmere c-andestins
utilisas par, des agents de
la Police techalque Judi-
claire out 6L d6couverts
par les antosilt6 vinizue-
llennfs, rapport Mercra'.
la- presse de Caracas.
Situds A promtet ae Ca
racas, Oe detx endroits S
tabmt utilieq6s pour torturer
Le- t"-epcts et fire dispa
raltre les tnmoIns gtnants.
apper.d-on dans les mi -
lleux judicaia es
Dens le .'eni-e de trlrtu
res. qui a e visited Lundi
par un Juvp et i Ln Procu-
reur des in-sirimnts de
Vtrtt.rLs 'ont ti decouverts.
notan'ment un fouet et une
chaise domt le dessus avait
OtI rEmplaci par -un four-
neau electriqne. ajoute-t-on
doe mme source.
te dcouv.-rte de ce cen
tre tntervj-ent dans le ca-
dre de 1 enqute centre un
group d agents de la Po-
lice Judiclaire emprisonn6s
qui sont soup onnTs d avoir
assassin 1 avocat Ramon
Carmona. Ils appartien -
nent tous au cgroupe Gatos
(eChats) d op6ertions spd-
ciales-contre lequel 1 avo-
cat pr6parait des poursui-


Le Consell Executit de
1 UNEBCO a approunv mer .
credit la croatton d'une


r





A U RAQ^AO...


'jChaque SeanianoALM~offic -
[2vols pour KINGSTON: Mardi
eti Jeudi.

4 vols pour CURA4AO; Mardi, Mtircrcdi.\ 1a -
Ijeudi et Sgmdi, 0AR

t vec corllipondances immkdiales A
~-Curuac" posar: ARUBA elBONAIRE,
CARACAS, Wntzua'Ha

,PARAM4ARIBO, Surinam reCARAC&S GLORCETowv
\.PORT orSPAIN. Trin"dd .

PAAMARiP~

Volur r~servatIansi-con arlace? vOV0 agent de VyOYgc,01,uAL1\ '
Madsen Export-Import SA, Agent GtntrauI0 T**pbooe: 2-3476, 240(28 el 2-0317_-




AaPA

mono__ AYLEA SUIU


- W-SAW v Ipw .- -- '- -- .. -.. -- ---. W'. I .


r. 1 rip, 3


PAnV A


r.


CARACAS ( FP) I
Le Vnmuela a sugmente
mescredl de bO cents par ,
bati la prii de 'marcid
de son petrole brut afln de c
'lharmonisaer avec cell r
pratiqtuc par lea autres
pays, epdnrtattti Goat icsd
primes venst ,80 & 6 a
dollars, a anionc6 le MIl-
nistre de 1'Energle at des
Mines.
A la suite des cette iaesu
re, le prix du patrole vta6
zuellen passers h 17,30 dol
lars tie barrll t4 1e brut
16ger et 16i,Q 6: daill
pour le brut nmyen. Le aix
du brut lourd demeure In-
chadg.. .
X.X X X

VIOLENCE AU'
NICARAGUA

MANAGUtA .Al? i
Quatorse personnel on5
6th tu6es mercrqri. dans di-
verses regions" du 4kicara-
gua, victimes de -la violen-
ce polltique rigsant dana
le pays. annorce la pseie
nicaraguayenne.
-Depuis saniedi dernier,
48 personnes onit ainit trou
ve la mort, prectOent les
joumnaux.
D'altre part,, Indlque-t-on
de mime source, des- com-
bats ont oppose le mIme
jour la Garde Natlonale
et des membres du Front
Sandinlste da Liberatlon
National (FSLNt en hult
points du pays.
Un commando A notam-
ment attaqu6 le poste nica
,aguayen de Guas ule & la
I frontiere hondutllenne, a
180 km au Nord-Est de M:
Snagua. fl s'agnL de l un des
- deux postes servant au pas
e sage par vole terreatre des
marchandises entre les 2
Spays.
S D'autres f affontementt se
s sont products pros de la vil
le d e Rama, pria de e'At-
lantique, et a Wiwili, dana
le Nord-Est dn pays, ainta
qu'A Morrito dans le Sud
et Juigalpa dans 1'Est.
x X
UNESCO : vers
la cr6aeio d'une
r ,Unfvetrsftitre
n pour la paxi ,au

SCosta Rica
n PARIS -. i AFl-I










PAGE 5


Un Sejour a Atlanta


(Suite de la lre nage )
pondre alux invitations qui
venaient pour prendre part
it des manifestations cultu-
relles, arfistiques, intellec-
tuelles el aussi & des recjep
tions:
J'etais particut6rement
frappe par Fint~r rt que les
etudiants montraient ,& 1,-
dee de leur prochains se-
jour en Haiti et Is tenaient
a en avoir un avant goit
en m'utiAisant come un
(Resource Person. IUs e-
talent programmes a me ren
contrer soit en mon appar
tement privi, soit dans leurs
sales de ciasse, soit f un
lunch, soit a une conferen-
ce formelLe pout me poser
telles questions qu'ils ju-
geaient d'interkt pour eux.
C'est ainsi que f7t's amene
a dialoguer avec eux sur des
sujets comme : le Vodou en
Haiti, la ptatique Midieale
legale, la M ldeolne populai-
re versus la Medecine ortho


doxe, la Sorcellerie, les Pro
blames de- Conservation de
Sol (Forestation and Defo-
restation I'alphabtilsatis-
me ou luanalphabit'sme, la
Condition de la femme hai-
tienne, le Systeme, les Pro-
blames de Sant,, I'Economie
et le system pettique ea
Haiti, "e Systome de mar-
che in'.erae, le problem des
Caste c ( j des Classes en Hai
ti.
Les etud~ans z-.aienit Ate
tout d'abord rinitis a. ces
questions par certain de
leurs pro'esseurs quu sint de
fervent? amis d Haiti, tel un
Dr. Ri nard Long qui do't
animer en aofit prochain io'
1 Port-au-Prince. I Deuxiu
me Festival' de 'Art Negre,
un Dr. Paul Mc. Girt qui a
etutdi en Haiti vers les an
nees 55, 56 et quW a pr6sen
te sa these sur le Creole hal
tien a travers les Romans
paysans haitiens.
Le Dr. Paul Mc. Girt ae-


LEOPARD










MOSQUITO CuIL

Pour ceux qui n'ont pas

d'electricite

En camping, en vacances,

les spirales Leopard tuent

i2s moustiques sans pardon

Dominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.002!

En pvesse partout
-^-ss^aF-^oe^Ti -u ^-ytno ar : .oo-?o

compagne le group des treat
ze Atudiants qui est d'ai-
ileurs dans nos murs depuis
mardi. Les autres profes-
seurs accompagnateurs sont
Mme Ida Rousseau Mukenze
(de .naienalte airolse at
, qui est i son deuxieme vo-
yage en Halti), lew iZl-m-B
le D. CMlowny, Valo it.itAs,
BII Ranson, James Mlec Jui
kins. Je regrette de ne npas
y trouver les noms des pro
fesseurs Joseph Agee, Hu-
bert Johnson qui trees proba
blement aceompagIent un
autre group dcetudisats a
un programme semblable en
Republlque Dominfraine
L'objeci.f premier de e
programmea gftfay abad
esl de minlariser 'e6tudiant
4mericlitn avee la rIs tit tel
le qu ell se aflatleste
dehors des rAves de toi Bs
blique EtoHlt. ." t-mvie
commenicer par dire que t-
laura l tniv5irY, n cntte
universitaire d'un genre pO
c.al, frequent prneiplie-
ment par Ies 8irs anmdri-
cains, Un professeur m'a cots
fie : e(Nous avens peur qu'lls
ne realisent pas (les etMu-
diants) le privilege qu'hls
ont de berifriier de tant
d advantage et Qu'lls ne tra
vail'ent pas pour les m'ri-
ter, les conserver
Cela me ramene a Fesptrt
des propos aussi moroses
que m'avait tenu une fois un
professeur d'une Uaiversite
noire a Baltimore. 11 m'a-
vait tt : gnous so umes a la
veille de perdre certain de
nos privileges, car lorsqu'un
professeur noir s'en va, il
est remplae W par un blanc,
la relieve, etant mal assure
dans nos rangsa. I1 fast re-
lier ces paroles a ee que je
disa"s tantot en comparant
Atlanta a un champ drexpe-
rience exceptionnel pour le
Noir American. Le program
me Study Abroad est une
strasegie it dimetsitons ia lu
fo.s nationals et clasiqutie
l.es deux doivent toujo'.-c
se complete pour assurer
I'originaliti de cette pwtrie
amer.caine de laqnalle tous
les groups se rlsinament, en
definitive.

Nuos souhailunsb un bon
sejour en Hail. a : Walter
Scote', Brenta Barley. Lisa
('. Perry, Peggy A. Fulle-.
Galen Grayson. Ingrid Wil-
son. Kare4 Smith, Sherell
V eks. Fred Crear, Derry E.
Dents, Gloria .. Bowell. Ki
lo Matson; ces douze etu -
diants eRa out pris legemnntn
depuis mardi a I'Hotel Plaza.
Gerson ALEXIS


LOS ANGELES, IAPF)
Jane Fonda. qul lAent
d obtenir an Oiar pour son'
interpretation dans iCo -
ming Homes ,le retour),
fera prochainement ses dd
buts a la t ldvision.
La chain adCs, qut
Vtent de signcr un contract
avec f Actrice pour une dra
matique. a refuse de rtve
ler quiet role lul serait con
fiV.
O --

N. Y., (AFP)
eUnited Artistsi qui dis-
-tribue (voyage au bout de I enfer)
evec Robert ac Niro a an-
noned New York qtke le
film de Michapl Cimino a
vat '%.itttu tons ses records
d entries a Paris.

Selon la cumpagnie. en
cinq senialnes de pr6sen-'
tation dans 18 sales part
siennes, le film a rea-lis
un ehlffre d cfaires de
1.149 million de dollars.
-- -

LOS ANGELES
La cTwentir~h Century
Foxs a Indiqu6 que Bbb R&
ft Ison avait ocild& d aban-
donner la mise en sc6ne du
dernier film de Robert Red
forde Brubaker.>

Stuart Rosenberg. qui a
vatt deja mis ec scene ,The
Laughing Policeman> a
ete choisi par la Fox,
pour le remplacer.
U -

N Y
NAu dela de 1 venture du
Poseidont d Iving Allen, la
slle du filinm catastrophe,
u1 Aventure du Poseldoni
feia ses debu s le 25 Mal
proclhain A NA' York

Michael Caine, Sally
Fil ,! Telly ]I Saalnals sent
lett herob dt ivette Iprodue


Liin qul raconte le comb*'
quc se llvrent Oes aventu-
riers pur rcuperer un trd
sor immergA av-c le ee
lebre Paquebot.
O --

N. Y. Ken Russell a
coimmanoe a tournsbr rec' Statesp avec Williawt
'Hur. et Blair FPrwn. da-
pres un roman de Paddy
Chayefsky, 1 auteur de eNet
Chayefskf, 1 auteur de &Net
work:*
Produit par sWarner
Bros.s. Altered Statess, est
1 histoire extraordinaire aes
reactions d un savant qui
exqorimente our lui de nou
velles drogues.'


N. Y. John Travolta,
la' Star de la Generation
)itcos, aura le r6le prin
cipal du prochamn filfn de
la Cowl oys.

Le .tournag- du film corn
mencera- en Tuillet pro -
chain a Houston. I1 sera
dirige par James Bridges
Le scenario ost d Aaron Lat
-i., t, base sur line de ses
ncuvelles ": The Ballad
Of The Urban Cowboys
-

Le metteur en seine John
Avildsen. qui remporta un
Oscar pour uRockys,. dirige
ra la version cin6matogra
phique de la celebre bande
dessinee amrlicaine Fu
Manchui.
Peter Sellers (la panthA
re rose tieniha le role
principal de vette produe-
1tim don't le sch-ario a ite
coOlfie a Jim Moloney
O --

LOS ANGELES -
Richard ZanilRK et Davio
Brown. lis producteury de
sJai\s)) (les Dents de la
Mer)
Jarvi 2i. aThe Sting)
i. Arnnqult i 'Maic Ar
thullir ut aillmltnc'' h'le r In
(entlton de ,.ess r our (ol
labor' tion ave U intvr -
sil Itl de ireiolntorT Twe'n
lleth Cen'tulr V l'x
ils protduiroil ]'prochaialle
nment uine veisiin humnoris
llqu ic t s I-s D.nts der la
Mi' Jarts 3 P.'ople Or lis
tIl \;ill lent ega lenlent a'
tueliement :'Ir une sullt
cdi (cltt hnr G(o With The
Wind, AwAtain; tn Iemnor-
le 1, Vtnt, oi t seralt pro-
dultc cOln xOtlmell ]t par la
M( tro-Goldwin-Mayers et
Ur'nversali.


Le Dr. Willtiam Fougere- fi.ft unemise


(Suite de la lere page

Foundation et r6cemment.
nomme membre consultant
de l'Organisation Mondial?
de ia Sante iGenevel pour
des programmes de pr6ven-
tion de la e6cit6 due & la
malnutrition et aux mala-
dies infectueuses, je suis rd
gulltrement invite a partici-
per, a leurs frais, aux r6u-
nions qu'ell3s organisent.
Je souligne cependant a
votre attention qu'en main-
tes fois, j'al eu h ddpsnser
de ma poche pour permet-
tre aux programmes que je
dirigs de bindficler davanta
ge de r'aide ext6rleure.
J'en prends pour preuve
Ia voyage effectul i Bonn
en 1978 a la suite de la r6u
union de Geneve et au- course
duquel j'ai sdjourn6, a mes
frais, a l'H6tel Bthoven.
Le but de ce voyage 6talt
deo fire include a nouveau
au programme d'assistanc3
de la Deutsche Welthunger-
hilfe c e r t a i n s pro
jets q u 1 avalent e t e
rayes de sa lists. Grice a
mon intervention, ces pro-
jets ont ete reconsideres en
faveur de la HACHO (Fonds
Agricole:).

J? vous suggere done. M.
le Directeur, de bien vou-
loir vous adresser au Minis
tre responsible du Tresor
pour lui dmander s'il de-
ties't dans ses archives une
pece notifiant qu'une va-
,eur quelconque aurait ete


rmise en ma faveur pout
cause de depart, et au cau
echsant, j'accorde mon auto
risatlon pour que photocopic
en soit tir6? pour *tre pu.
bl16? dans votre quotidie-.
au pius tot.
Par ailleurs, les qommum
cations que je prdiente aux
Rdunions Internationales alv
partlennent & laurs comitd,
d'organisation. qui ont 1'ex-
clusivit de leurs publica-
tions' Je vous refere en I'oc
curence au rapport dditd
par D.B. Jelllle et E P. Jel
lille, publl6 en 1973, dans
lequel figure a la page 163
la communication que j'al
eu s presenter & Zagreb.

Pour terminer, je tiens h
vous faire savoir qu'avant
raon depart pour Lome, j'ai
adreise au Minlstre de la
Santd Publlique et au Direc


teur Gendral d3 ce DOpar-
temnt. une cope de la corn
munlcation don't vous aver
lait mention.
Je vous fats parvenJr, pour
votre informLation personnel
le. photocople d, la s ettre
d'Invitation reque de Inter-
nalional Planned Paren-
thood a cet eff-.t, dans la-
quelle vous trouverez le mon
tant des allocations qul
m'ont Lt6 consentles ($ 50.
00 par jour oi 10.700 CFA)
pour couvAtr 'mes frais de
s-lour a Lome.
EsperanLt -que vous ferez
paraltre au plus t6t cette
mise au point dans votre
quotIdien, a la m6me place,
ot a 6t6 public la note me
concernant, je vous prie d'a
gr&er, M. le Directeur, 1'ex-
pression de mes sentiments
distingu6s.
Dr. William FOUGERE


LE NOUVELLISTE N

QUOTIDIEN FONDE EN 1896

PROPRIETAIRES : PIERRE CHAUVET

ET MAX CIIAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS

ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET


daae** ea"oSSDSRoseoogog^:afsciseoo^-=c^^siQa e-'a


If .ERICAMG AIRLINES


Contaotez, Is ou appelez: 60100 pour renseignemnts a t ervat e Ions
_- -- I I I IIII II I III--' I II .. ... .. 11 .


Courier du Cinema


JEUDI 17 M AI 1979










JEUDI 17 MA 1979


PAGE 6


D A LT A X Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


Petites Annonces


Job Offers
Job Offers : New corpora
tion looking for Plant Ma
nager to start socn. Good
background required. Person
must be fluent in English
in order to deal with parent
company in the U. S., Sala-
ry based on experience. Mi-
nimum 5 yrs experience in
manufacturing.

ALSO : Bilingual secretary,
Good in typing, filing, tele-
type. Fluent in French and
English. Good Education.
Experience Supervisor fot
sewing Operation Acquain-
tance with leather work pi
ferable.
Good mechanic, Good sala-
ry. Must be experienced in in
dustrial sewing machines.
Engli-ih required
Send resume to P. 0. Box :
392 175
xxxx
AVIS
On desire appartement
pour 3 personnel. Tel.
2-2751


Nouveau Collete '.,.,. -. .',,
Bird A R
Les inscriptions an Non A VEND E
veau College Bird, pour leOLE
classes de la 14eme (Jardint A BABIOLE
d'enfants) a la Philosophie. GRANDE MAISON A
seront revues au Secretariat VEC ACCES SUR "3
de 8 hres a 12 hres, du Lun RUES
di au Vendredi. 4 CHAMBRES A COU-
Les elves ayant fait la CHER
leme et desireux de prepa 5 CHAMBRES A REZ
rer. en trois ans, un diploma DE CHAUSSEE
conduisant aux carriers corn 5 CHAMBRES AU SOUS
mcrciales, peuvent s'inscri SOL
re a la Section Moderne. PtO VUE IMPRENABLE: -
sieurs options possibles : .' GRANDE COUR JAR-
cretariat, Comptabilite, Aa- DIN
ministration Commercial PEUT-ETRE VISITEE A
etc N'IMPORTE Q-UEL MO-
Pieces a presenter pour tou\ MENT
te inscription : PHONE : 24790 25686
a) Deux photos 23921
bi Acte de naissance 23921
c) Carnet scolaire de la3s -s O >- 0T


derniere ecole frequented
d) Certificat die transfers
La Direction X
x x x

Offre a'Empioi
Cuimtpai gni H.til enIn chtr-
rIoC des mec.iI:criens ajlus-
teurs aPec exoerit,c 3 as hs
minimum p.ir mnonage de
m cililile et cii.-vi urs
Lt. hi' ereass -L ouw pries
d a)ppeCi ali 6-0666 pul i i
I rmlatill' s


x x x x

A vendre
le-rtin 100


A louer
a Petion-ville
Grande Maison de trois
chanbres it voucher Pritre
de h adresser au 2-5529 195

x x x

A vendre
a Delmas


215 Emplacement de 50 x 100
,is a 'angle de Delmas 62
et de I autoroute de Delmas
P'rix S 7.500 dollars. Phone
S. 3 el2-31de ndi a 5 h p. m.)
S Del 295


143 lwto Lle Tel
X I t 4in2 1 25


Gustave Valme(

S(Real Estate Broker --
Agent Immobilier)
Pour de melliture a:;i: l, th,)' tI7 ,rit (ii
S maisons, terrain,. l O ti,:!, Lo. 'a n : i B13a )
lentes affaires t.i jour' dip, nibl Huonnli e it
compctep.ce
RUE Dr AUBRY N,) 147
A COTE DU MAGASIN LE. STOP,
TEt 2-2326


Retraite
i t i ill ; I la ('i 1millnilli tnlll'
S', N .tIIi 1- i i it 1,. a OduI Iie
S 1 i a ,l .il 21 J M I 79 4 liiie
IT"i *I ( 11oo lrc Illlliallelii
S. M.. lt11';9 3 hiI.s 30
I''1l i rr I c i sf cI,, ile icil t .N
1.,]>]. -'ill ll ',a l I "s Te 1 '2-
Al ,I Id FIIENNiE 225


A LOUER
Hiall pour commerce situi f
1 a-le de la ru d ds Cause
0s et de la Reunion.
Pour renseignements ap -
'lez le 2 3202 de 7 &
S'. d e a 7 P M.


GLOIRE A TOI,DRAPEAUDE 1803

Par Mme Andrke Momplaisir PIERRE


(Suite de la 16re page)

Tu fus, Drapeau de 1803
Beau, sublime
Lorsque fouette,
Par le vent poossiereux des
mitrailles,
Troue de ballet, macule
de sang,
Tu fus encore la. pour flot
tei.
Et encourager les espoirs
.De nos invincibles preux
Tu fus toujours present,
Aux inhumations forces,
Pour casquec les courage,
Et donner a ceux qui res-
taient
Unt Ame de ter,
Un coeur de pierre,
Pour defendre leurs droits
Sau\er la liberte
Et continue lei bataillec!
On te vit, Drapeau
De Petion, de Christophe
De Dessalines Le Grand.
Partout flotter,
A la Ravine a Couleuvre,
Au Cap.. a Breda
A la Crete a Pierrot
Partout flotter, dis-je
A Vtrtieres. 1 Immortelle.
Tu vibras pour donner
Une Aime double de Vertu
De courage, d Heroisme,
A ceux qui savaient
Puurquoi ils combattaient
Or te vit preeder les to-
ionnes decides
Auttiur des gViitrilux de p.)
tirc armee,

H to uns aaienit n 1111 seil
idta ,

Pr1'ltuilse lir I: l)risenct'e
A I a intI des raiigs
(<\'t re libres on initiirir
( .itiernie Fl.i, I In linor
eIlle
I'll te tousant. ne s iiit a i
nail.
e liquelle Ame It ;allla:.1
I ialr vibrer I es ranks ,
Il'ur conduire I Armee In
digene,


A la gloire, a i Independ.n
ce
A la victoire de 1804 '
Beau Drapeau de 1803
Flambeau noir ct rouge
De vie. d espoir, dOrgue],


L'INSTITUT HAITIANO AMERICAIN


35 Ans au service de la collectivite haitienn'e



UNE METHOD D'ENSEIGNEMENT QUI A FAIT LARGEMENT SES PREUVES

DES CLASSES REPARTIES EN GKOUPE DE NOMBRE RESTREINT

UN DIPLOME TRES APPRECIE EN HAITI

ET UN NOUVEAU SYSTEM D'ENSEIGNEMENT AUDIO VISUEL :






New



j Horizons in





SE1 G LISH






Prochaine Session: 28 Mai -10 Juillet 1979.


- Inscriptions ouvertes des maintenant.


- 6 7 h. a. m.

- 8 9 h. a. m.

-3 4 h.p. m.


$ 17.00


-7 8 h. a. m.

- 5 6 h. p.m.

-6 7 h. p. m.


$ 20.00


que le people haitien Emouvantes et historiques p
Par la voix de son Chef De notre chant National d
Jean Claude Duvalier L Incomparable Dessali q
Immortalise chaque matin nienne 1
A 1 heure historiqur aPour le Pays, pour les An
Des randonnees nationals! citres P
Flotte et Vivre avec eclat, Marchons Unis !.
Sous la brise fraiche et le 0 Dieux des Preux !
gere Sous ta garde infinie !
De notre Printemps iter Formons des Fils
nel, Libres, forts et prosperes
chante et parle, Beau Dra Toujours nous serons fr&- 1
Seau, res I
ans tes sublime mouve- Pour le Drapeau pour la
ments, Patrie
Pour nous redire Mourir est Beau
Les chansons immortelles Mourir est Beau !
, De Mai 1803; 15 Mai 1979
Toujours vivantes a nos Mme. Andree Momplaisir
souvenirs, PIERRE
Et que nous redirons
Apres toi (
Avec amour et foi AU FIL DES
Ardeur et conviction RENCONTRES
A ton 177ime anniversaire
Mfiris d ideal Dessalinien L ATMOSPHERE DANS
Au souffle Euflime LES 6OITES
D un passe toujors prisontM erred soir, quand nous. nou
Poui encore mieux te chan emires arrites au Bistrot
ter pour prendre le pouls de
Te glorifier et d apotheoser 1 atmosphere, come nous
Et a ces vocables epiques venions de le faire k 1 Ha
Nous ferons venir bitation Leclerc ou la pe-
quelques strophes lyriques tillante aPuhlic Relations))
Isabelle Guilbert et le
aMaster MDs G6rard Dor
sainville epuisaient leur
savoir-faire uur les clients
INSTITUT d une salle cl:iirsemee. au
DEVELOPPEMENT Royal Haitian Hotel ou une
AGRICOLE FT pluie fine chxssait les ra-
RICSLTRIFL res clients des abords de
INDlSTRIEL la piscine pour les porter
j se refugier au Casino o6
AVIS reellement les altendaient
les dirigeants de ce centre
11 est porte it lIa tontn.lis d activities ludiques, a By-
ancite des interessti. que blos oft le Patron se rejouit
I INSTITI'T oIE I)IEVEI haque soir d avoir trouve
PErIIi;lNT AG(IlilE F'lT IN It secret pour attirer les
DItISTIIEI IIDAl iorganise toiiristes mill'ss, certain aC-
tilt (toncours ler lundi 2. omnpagnes pIlarfois de leurs
Mai 1979, ia I henures A. i. poutes, lit charmante ho-
;a sa Succursalc de Mitrba- tesse de la Creperie-Res -
lkis, eii vue du recrute tanurant-Boite de nuit nous
ment d oint Comptable poir dit : 11 ne 'nanquait que
le Centre des Verrettes vous ?
Sur la piste dansaient
Les poslulants devrort I exquise Carine Sabatier a
remplir les co.aditioni. si vec le Profe:,seur Gerard
vantes et siumettre, outre Armand Joseph, et le li-
une photo d identilh, les do braire Pierre Ilie, avec one
cuments y affernnts : charmante haitienne, aux
rythmes entrainants de
1) Etre de nationality I ensemble du Bistrot.
haitlienne; Jean Sabatier. le debon-
2 Avt1ir parc turu Ie cy naire, etait a Ia table des
cle d Etudes Secondaire- danseurs avec MM Sidney
classiques jusqi au Bacea- T ouen s aPublic Room Ste-
laureat; ward), et Gordin Manbys)
Dining Room Wine Ste -
3) Detenir un diplome de ward), de Cunard Countess,
Coniptable delivre par une qui lors de la visite de ce
Ecole de Commerce recon luxueux Paqeichot dans no
n"ut tre port la semaine dernie
re avaient servi ai table le
4; Etre de bonnes vie et President Jean-Claude Du
moeirs. valier. Ils )unt ete si en-
chantes du pays qu ils nont
Les inscriptions seront rc pps pu resister au desir d y
icues au local d( la Suo- revenir pour deux semai-
cursale tous les jours on nes de vacancies pendant
vrables, de 9 heures a Mi- que le navire fait changer
di. son moteur it Curacao.
Arrives dimanche, Sidney
Port-au-Prinne. le 15 Mai Youen s et Gordon Manby
197 ) logent au Palace Hotel.


INSTITU T DE DEVELOP-
FEMLNT AGIICOLE ET IN
DUSTRIEL 215
-
INSTITUT DE
DI VELO PPE M ENT
AGIKICOLE iET
INDIUSTRIEL

AVIS
II est porte a la connais
1 INSTITUTE PR DEVEOIA)P
PEMENT AGICOLE ET IN
DUSTRIEL (IDAl) organise
un Concours le Lundi 28
Mai 1979 a 9 heures A M
it son Bureau Central sts
a li rue Americaine a Port
au-Prince en vue du recrn
tement d un Cumptable
pour Ic Centre deii Verret
tes (Succursale de Mircba-
lais).
Lcs postulants devront
renipllr let tinilitions sni
vantcs et sounmettre, outre
unc photo d idiinlitfe. les do
cuments y aflerents :
I) Etre de natlionailte hal
tienne,
2) Avoir ppircouru' I, cy-
clI d Etudes Secondaires
cLisslques jUSilq il aU laccai -
I aurat;
{) I):terr on dipliime I e
Comptauil; dilire par ,itle
Ecolc de Commerce recon-
nue:
4) Etre de bonne vie et
moeurs
Les inscriptions scront re
,ues jusqu au .5 Mai 1979
an Service du Personnel de
1 IDAI. Port-au .Prin'e
tous les jeurs ouvrablts de
9 heures it Mid'.
Port-au-Prince, le 13 Mal
1979

INSTITUTE DE DEVELOPPE
( MENT AGRICOI.E ET IN -
DUSTEIEL si


CNUCED: du dialogue
(Suite de la lere page)


PEP n'ont pas tard6 & voir,
derriere ce remue-menagp
ui secoue le tiers monde,
ombree perfide des grandes
pulssances occidentales reso
ues a diviser pour r6-
gnert. Le Ministre alge-
len de l'economie, M. Ab-
delghani Akbi, a denonce
mercredi devant l'asembl6e
pleniere de le CNUCED
il'offensive ideologiques des
industrialises.
Les pays latino-amern-
cains recusent violemment
cette affirmation Les ques-
tions d'energie, estime-ils,
sont un aspect essential du
odecollage economique des
nations les plus defavori-
sees. Les pays en develop-
pement non producteurs de
petrole, ajouteit-ils, sont
saignes a blanc par les
effects conjugues des haus-
ses de 1'OPEP et des rele-


ment ocompensateurss de
prix auxquels precedent au
tomatiquement les pays in
dustrialLses. cC'est nous, en
definitive, qui payons l'ad-
dition du petroles, a decla
re un chef' de delegation.

La conference de Manilie
qui s'est done pour tache
1'edification d'un cnouvel
ordre economique mondial,,
n'a pas su non plus echap
per aux incidents diploma-
tiques desormais tradition-
nels dans les enceintes in-
ternat,lonales. C etait, jeudi,
au tour du Kampuchea De
mcratique de M. Pol Pot
d'assister. au moment ofi
son representant s'est pre-
sente h la Tribune, a la
sortie collective d'une ving
taine de delegations diri-
gees par le Vietnam et 'lb
union Sovietique.


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIALE !

-aco o O cd-e-- --


Ayez un Coupon souvenir


de Construction du College

JULES ANDRE MARtC
NOM
PHENOMM
ADRESSE
VISA .
No.
LIMITED 18 MAI AU 27 JUIN 1979
Aidez-nous a procurer au college JAM son pro-
local a P-au-P en payant ce coupon au prix de
deux dollars
- Detachez-le et postez-le avec un cheque de $ 2-
a 1 ordre du College Jul?s-Andre Marc
Ce geste vous donne drotll a une 1/2 bourse ler
trimestre i en octobre prochain au college
- Cette participation vous done droit desperer
a une Ford-Mercury et une prime variant de
Cent Dollars a Dix Dollars t5. au total
- Aidez-nous a construire un temple de lumiere
qui servira tant a la patrie qu I'ahumanite.
MERCI -

COLLEGE JULES-ANDRE MARC ,36 RIle ROY.
PORT-AU-PRINCE HAITI
i /


Confiez-nous




vos homes affairess



ous ferez une bonne affaire


UPI SUp01Russo


HOTEL CASTELHAITI


2-06-24/2 37-77


- -- -- -


- 4 5 h.p.m. "

-7 8 h. p. m. "




Pour informations appelez le 2-3715


"go"71 WWVW- -- --- I 0


F


5O-6


-
s


x x xA


>DDOO


lR i
R
R

L









JEUDI 17 MAI 1979


SVOTRE HOROSCOPE

V Par Frances Drake |

VENDREDI 18 MAI 1979


21 MARS AU 19 AVkIL
(BELIER)
La tendance est plut6t
au repos qu 1 action. La
tension dans les finances
aura un effet contrariant
sur les amiti0s.

20 AVhIL L u ZO IA'
(TAUREAU)

Vous vous aeurtez a quel
qu un qul a autoritE. Le
tout est de savoir qul sera
le patron. Evitez d 6tre en


21 MAI AU 20 JUT.T
IGEMEAU7X4
Vcus sere utin peu sur la
riseive. t vovous voyage, fai
tei de vote lmedx pour pltr
ticiper. Evitrz d 6tre de
mouvaise nunieur on d6sa
greable avec autrui.

21 JUIN AU 2 JUTLLET
(CANCER)
Une entreprlse financier iu
commune av c un ami np
dornera pas les resultats
pi.us. quoiqoe la chance
vous aide. Fa:t' s coniancen
a 1 intuition.

23 JU-.I T AU 22 ACUT
LION)
Unc bonnie Irspiration
sur le plan di s distrac -
tdon fortifie -otre amour
d- la vie. Ne ius malez
pas d affairs iitl&nd v'us
pret.ez du reios in compa-
enie d amis.

23 ABOUT AU 22 SEPT
VIERGE)
Pi 'occ ilps ti (i '- salii'
ai vousI Oly -', l iez-vou,
.:; rcoitstan- ;--- Ne VOLLS
iaaieiiz pas di rfutli1te
2' SEPT AU 22 C-.TCI3RF
BALANCES
Ae:eabl, anbii'ei ma.:;
di problhrm,-s n ifi pli.,.-
ir ti viiiiiit II dalin lis
( llt l t II "- 'r( l i.. l 3 eL Is
( iint de crier dr la disseni


23 OCTOBRE AU 21 NOV.
*SCORPION)
SuveP7 votre intuition
,dans. un achat pour la mai
sio Pos.ibil.'e G( tension


at: foyer. Jouiez votre role
et restez coopfratif.

22 NOV. ALT 21 "'t"
S,AGITTAIR E)
Belles perspectives pour
des visites locales et des
plaisirs de fin de semaine,
mals vous n aurez pas suf
fisamamtet de -temps pour
remplir vos engagements
professionnels.

22 pEC. AU 19 JAlVI ER
iCAPRICOtNE) .
Un deptacelnent inatten
du conduira a un achat ex
ceptionnel, rmats. dana vots
rencontres amondaines. evi-
tez dinutiles d(4penses.
30 JANV1ER .U 8 FTVRIEB
(VERSEAU
De nouveaux amis vous
intriguent et vou.i les fascl
nuz. mais quelqu un chPe
vous vous critique. Evit".e
in heurt de valontes avec
un membre de la tI mille

18 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONSI
Jcuez votre jeu dans le
respect des oq'lsiol-s dt- c -r
riere Plus tard viendri un
nrobleme de commiunica -
tion La convril itionl est
nr rou'e ofo i on circle
dans les deux sens

S1 VCUS ETES Nr
iUJOUR) HLIU

vius tes in'ellt c'tut 1 e'
b1n. acdinlnisratui Au:,
pir lirs grandrd (liiritpi
ses vosn a n,,7. pas Q'I
drolut la piliti '' It ,
VIC- pul v o lt s t ,
ttrelliein -i 1 ftOi l 'I
irt,n C Vul ," i.iiniioti. *v" i.
r-ii'm;si'nz cornmini t(crl van
phil'.soplhr ,'i .iti,i c i i .'u;

c ver ou acitur D.I's I a-
fAilrr s vo S -'. I i' i;i )')ii
d'r( ci -ur de- nazi.- I i'' -,
la uindiance a perdr r :
sang-froi:d 1, 1' ai'ng -
ment et la :varnite font sor
tir ce qu 11 y .1 J-' meelicur
In vous-


ETATS UNtB -
CONTRE CAfRT~R :
EXAMEN "
PSYCHIATRIQUE POUR
RAYMOND LEE HARVEY

LOS ANGELES. (AFP)
Raymond Lee Harvey. 35
ar-s arrtte a Los Angeles
le 6 Mai dernier et accuse
d avoir complete en vue
d as'asassiner le Pr6sident
Carter, a Wtd examine. Mez
zceJl par un psychiatre.
Cet exam-n a Me6 demand
de par les nautnwffeh Judl--
c'ales de Californie etant
donn6 le pass de Lee Har
vey. qtdl a declare avoir pas
se la moitie de sa vie dans
des institutions psychlatri
ques et avoir tentt une di
za'nr de fois de se suicider
Raympnd Lee Harvey a
vait et6 arrlt* & Los Ange
les porteur d un pistolet de



LE BIl

RESTAURANT

BAR. GRILl

-- Vtre re

de midi a I

SMenu SOi


NOUVELLES DE L 'ETRAN-GER


carter. dans- is mlte- o01
le President ueat t pronorl
etr un discors. 11 avatt af
flime particiner a un corn
plot en rue d a assiner le
President. Ses declarations
avaient conduit a I arrest
tion d un deuxieme homine,
Osvaldo Ortlz Esplnoza.
qui se trouvait. a troli me
tres du Pr6sident pendant
le discourse.



URSS 4 ETATS -UNIS

normalisation de
relations
eemmerclales.
WASHINGTON, (AFP)
Le President Jimmy Car
ter a dteldd te demander
au congress de suspendre



STROT

r. PIZZERIA -

L- uKmrsKIE

endez vous

h du martin

Wcial lunch


Chatue SoIr Diner Dansaut

avec ,Bistrot Combo,,

Mardi Soir


S
Vendredi seir


<)


2 Spectacles Diff6rents


Le Bistrot Tel. 2-180u


pendant unm an Lea obsta-
cles sopposant a des fela
tons commercials norma
Its entire les Etata-Unis etC
1 Union Sovielque. apprend
on Mtrcredi d.? source ofil
dcelle.

A un mois de la rencontre
Brejnev-Carter. cette ddci-
sion, a et& prise sur recon.
mandation du Secretaire
if Etat. Monsiear Cyrus Van-
ce.. indique-t-,n de minme
source. Le Prcsident va no
tamrr-Ent dernanoer 're
prochainement au longrtes
d accorder mq ornq rerneDt
A 1URSS le benfilce de :
la clause de la nation la
plus favorisee.


En 1974 le congres avait
vott, un amendement inter
lisant 1 octrol de cette clau
se 6 1 URS8 ant qu elI1 1Im
poserait des restrictions it
1 emigration de ses ressor
tissants. Or selon les dhif
fresh obtenus n Washington,
le nomnbre des juifs autori
ses a quitter 1 URSS aurait
double en moins de deux
ans pour atteiadre 50.000 a
60.000 cette annee.


Selon la legislation en
vigurur, le congres dispose
de deux mois pour se pro-
noncer sur la cemande du
President. Les autrites ame
ricaines savlnt que la nor
mallisation i ulu commerce
sera soulevee par les diri
giants Soviddiques lors du
sommet de Vienne. du 15 au
18 Juin, lors dc la signature
du second traile sur la li
mutation des ai'menin ts
stiategliques SALT 2).

x x x x

MC- FOOTBALL
LE BARCELONE PC
REMPORTE LA COUPE
DES COUPES


IIALF i SUISSE,. IAFPPi
Pour sa troislibme inair:le
c'i i cpconni le Bair'a ion
iF C 1 enfln triomph finals
MlO]' sl'y s ital Far 4 buts
S niclli'i- 3trinw Asi iisl 24t.,
teixoch 102 et Krankl 11061
a; 3 iThonas Ali(fs 6(-me,.
S(e(1 43,me el ]136me) 11
a dulfcilucm-n battu apr-s


proloagatli~I Fortuas Dus
geldorf Mereredl sOir Ba
le en. finale de la coup-
d Europe des vainqueurs de
coupes.
'Mi-temps : 2-2. Score i,
la fin du temps r6glemen-
taire : 2-2.
58.060 specit'eurb Arbi
tr( Monsieur Pulctai tHon
grie).

Blen que batius, les Al
lemands de (' Ouest. sor -
tlnt grand's dte c-ve av,-n
tare En efftt, 1 equtp EEs
ingitole Ti a j.iarl's pu rfipo
ser franchement son jeu a
un adversaire qui avec so
briEt et effic3cite a tou
jours su donner une. r6pli
que d 6gal a 6rfal, ne S'inlcl
nant que durant la prolon
nation o0( 1 encore l a
failli tout remettre en ques
tion.

Le Barcelone FC de son
cot.e n o pas dispute a bale
son meilleur match. La ral
son en est sans doute que
1 adversaire etalt de taille,
in peu plus quon ne le

_ 64-1o "M. 11.


pensalt. Mais r u sein de
I equipe de Barcelone deux
homes ont .;u finalement
tiret les ficl'!es au mo -
ment propice. Aienst et
Neeskens. que 1 on a tou -,
Jours trouves alt depart, oft
a IL conclusion des mouve-
ments les plus daagereux.
Du cotd Ali-.nmimd. la r-
velation est ,!iui des fre-
res Allofs t o- Scel q-l
ont en attaque- a'ich6 beau
coup plus de quallies que
1e- Eivan',s es.,i,1rrlo der-.t
KiLnkl que on a retr.ue
V &t une ou (L.U-i occr.s!o-;.
I.1 est vral quo le buteur
Attrich'eri, une des vedet
tes de la coupe du Monde
en Argentine. ftait prdoccu
pe par l1 tat de sand de,
sa femme, victime recem-
ment d un grave accident
de la route.
X X X 'c

Salt: D -a .i'aoi
da Pres :nt
Carter
WASHINGTON, (AFP)
Monsieur Leuonid Brejnev
a fait part ;u President


Jimmy Carter dc on de
sir d ouvrir des negocla -
tlons sur SALT-3, Itrolsie
me phase de limitation des
armements strateglquesi, a
declare M&.Mrrtdi le chef
de la Ma'son Blanche.

Le Prds dent Carter, qui
a donn6 cette indication au
court d une conference a
la Ma'son Bl inche en fa-
veur de 1 accord SALT-2, a
licli'- quae .Man'eur Brej
nev Otalt fa: '*able A fin a
btissemeni des plafonds du
nombre total di Missiles
deternus par .:haque pays.

Le Prisid, -it umr6ricain .
a e noune pl.d- de nou-
veau en faveur de la ratifi
cation de 1 accordd SALT-2
par le SUnat. 11 a soulignd
que si 1 accord reconclu entire
les gouverneinents amrti-
ca'n (t Sovl6tiqne n etait pas
,f afi6. 11 serait impossible
p ur lul-mftme. cou m6me
)n ur son su.ccesseuro, de re
lancer les negotiations avec
1 Un'on Sovie1tque pour une
reduction concertde des ar
moments strategiques.


218 LALUE



Tel 2-2073


MINI RECORDS MAXI SOUND A


-- Disques Latino Americains, Hafliens. Jazz etc.

-- Enregstrements sur cassettes

-- Radios, Calculatrices,

PRODUCTION DISTRIBUTION

-- La seule mason ouverte dt. 9 A.M. a 7 ht P. M.

-- Prix imbattabl2

-- Parking aisk
RECLAMEZ TOUJOU.S VOS COUPONS --

Avec 10 coupons payez 3.99 pour un Disque Haitien

cea3oc sssGofsa acsooGoe>


Pt.QE









page 8) JEUDI 17 MAI 1979




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

I Midi 2 heMres 4 heures (en permanePce* 4 heures 0 et 8 heures 3

CE SOIR


$ L50 et 2.00 SALLE IA $ 1.50 et 2.00 SALLE m $ 2.00 SALLE IV $1.50

L'EMPIRE DU GREC ,L'AMANT DE POCHE, LA RAISON D'ETAT ,CHAP LAD @U LA

-5@ao@-Mcaas


Propos de Mo nsieur le...


Regain d'espoir pour le Racing
(Suite de la lere page)


(Suite de la lere page) ronnements dauto satisfac-
tion dans lesquels 1il sem-
qfi le hantent et le vieillis blait se complaire, lactuel
sent. Sa vie est partagee Conseil a mis en oeuvre un
entire la lourde besogne du programme d'action en vue
Cabinet et les activates de- d'assurer le relevement in-
pnimantes du Palas. Il ai- tellectuel et moral de lOr-
merait, parait-il, vivre la vli dre.
de l'Ordre avec lequel il fait 1 a ete entrapris, au sie-
corps. ge du Conseil. des travaux
Pour definlr les grandes d'amenagement qui oni total
lines ?s perspectives qui lement modified aspect phy-
doivent situer orientation sique d-s locaux affected a
de notre vie professionnelle, ses travaux.
11 nous ssmble a nous du
Conseil de l'Ordre que rien Dans une premiere phase.
ne peut remplacer la tenu? les contributions volonaires
des Assemblees Generales ex des member ?s du Conseil ont
traordinaires. C'est par ce permits de fare face a des
moyen. en effect que chacun depenses s'elevant a Mill?
est appele se sentir soii- Six Cent Quarante et Un
daire d? F Ordre. que FOrdre Dollars Soixante Cinq Centi
lui-meme prendra conscien mes en vu? de la fabrica-
ce de son existence en tan! tiii de douze fauteuils de
qu'ntite vivante Aussi no- I acquisition d une chaise
tre voeu. c'est qu'a lavenir de bureau destinee a une se
se multiplient les assemblies cretaire permanen'e de la
generals extraordinaires reparatoin d un bureau de la
pour le plus grand bien de pentur, de locaux de la
tous les avocats de la juri- fabr:cation d un mobilier a-
d'ction et de chacun en par dequa' pour ;a b:bliotheque
ticulier. de I Ordre Ia creation de
('tele bhlio' heq a- a .ie
Distingues Coinfrer s .CTii doute e i" d t lionls
et Chers Ami. ptiortaires d e p i train-
PIour ei ar'd'e, 0 1 a\ .i. denieu
Pour so degager des rl re t -if e


troleanuun"tH ntncu,3 ou u,.,..m ,t


voyelz A U. UIluC:s ullOirts
Sour lOut ap)areil die haute I.iioc
U)e Aux Undtes bolnures
Pour tout materiel electrunique
'Vo)yez Aux Undes sonores
Pour tout materiel electrique courant
I Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
De l'antenne au recepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir vote culture musical,
votre discotheque et assurer
l'entretien de vos d"ques
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour choisir votre guitar classique ou electrique
Voyez Aux Ondes Sonores
V olonistes, Altistes. Violoncellistes
pour vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Sonores
i Pour vos radios et esettes pour voiture
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos enregistrements : tape ou ruban magnetique
cassettes, cartridges sont necessa;res
oyez Aux Ondes Sonores


Vous avez beson de cables
6lectroniques on electrioues
Voyez Aux Ondes Son



Aux Ondes S

Tout. dans tous les domaines
41 Rue Macajoux Telephone No.
Au Service du message sonore


ores


onores


2-3824


diant. La bibliotheque reste general, qui seront indiques
ra ouverte a tous les avo-, plus loin.
cats de la jurisdiction, corn Pour fare face aux nou-
me aussi a nos Etudiants de velles contraintes economi-
la Faculty de Droit et des ques qu'entrainent ces ml-
Sciences Economiques. En ses en place. 11il a ete decide
vue de la garnir d'ouvrages,' de placer, au siege du Con
il a -te dcide d'organiser sell, un photocopieur don't
une tJournee du Livre Juri les recetLes permettront le
dique., -l'occaslori de la pavement des salaires de Ii
commemoration de'la St-Y- Secretaire-Dactylo. De nou-
ves, le 19 Mal. en l'occuren velles dispositions ont ete
ce, apres-demain. D'ores et prises pour assurer le recou
deja, nous exprimons icii a vrement des cotisations, gr5
tous ceux qui apporteront ce i la creation d'un Regi-s-
leur contribution genereuse tre de cotisations. 11I a 6te
a la realisation de ce project egalement cree un Reglitre
nos plus profonds remercie- des dispenses. en vue des
ments. certificates qui peuvent etre
requis par les avocats et du
Dautres travaux sav- contrdle strict de l'emission
Drautres travaux sncave- des dispenses de plaider. De
ralent egalement necessal- sormais. les avocats qui le
res. monter la bieliotheque, desirent ont la possibility de
cest une chose, en assurer deposer en toute quietude,
le fonctionnement regulier lear toge au siege du Con-
et continue, au benefic de seil. Les toges seront gar-
tous, cen est une autre. Ce dees sous clefs et sous la
la requiert evidemment les rsponsabilite de la secritai
services permanents d une spna te serra
re permanent. 11 sera prepa
secretaire remuneree au re bient6t des cartes de
mois La presence de cette membres sur plastic. avec la
-employee iermet qu? 1 s bu photo de avocat.


reaux du Lonseil rest
verls enl permanence
tacilitera enormement
c'halntes enlre le Con
I-es avoca'is de la jurid
La' ls oue ee re(o(11\
!EX;t'o )lsa01 ( Imn tlisl
\ :so i! Ial ltC lll'CIIt
deltw l.st-s a ifecluer
i,;i~ e dts 11-\au cx se
'.itllit (1 es vi ron Mll ilit
(irw's Dollars pour Il
d un tapi)s I ;'ha!
tm thitne a ti(t ire et

f .i I i h' lanrie No




m pnt ,, el> : ', dc" (
s,'6 Une listed eHe don
a P' dres6e' II a ete


]-), n r T n '


S a r ( 'ic' a rexe
d aucr amraux dri




En visit
Dr Francis Fra
Back et sa charmant
me Joyce arrives a P
Prince vendredl ont p
gemen- au Prince Ho'
Dr Francis IFra
,Black biochimiste es
fesseur a Yale Univ
Connecticut
Sa f-mme Joyce B:a
institutrice
Dr et Mme Franck
don't la flile Meta
Mahihews est une arti
talb-nt. portent bea
d interest a i art haitie
clalement aux oeuvre
Charles Dufranc et de
ner Alphons decouv
dans ia comiection d
lin Jolicoeur


& '~f n POURINCI


tent Ou
ce qui Quant a la Revue du Bar
les e- reau. elle sera sur les chan
sell et tt ctrs des le 19 de ce miois
llciion Me Jean Vandal, Mennbre
r-1ment dui Conseil, a ete charge par
itlell a I Bqtonnlei de recevolir les
ts L1.- c'o isatulls de plallln er Ites
p projects ,jes realisei de st-
i rlelni p'eniser los YliXva x d alne-
c'hil i.ipenilent de note local 11
''l Cin a st l ac ijtte jusque la a ve
I nose tnliulo de sa t'cheli 11 n
d lli" drolt a nots appl iidlisse-
d Ill in iln s
pil de
S .n t ('c is(' ConIlreres et Anils.
S Touus its ieIforts n ont etl
Nou.s (possibhls qur graoe a ivous
it'llr 'crtes o sl ciit e core loin dc
'o'n' I bb.lectiI a atteilndr' Mals
)i;i: .5,s premieres bases nous tont
geutro semble indlspensables pour
aulire In t-#alisation des tliches ftu
coll-r tures qui attendent le pro
R 1RP9 chain BAtonnier et son Con
de !a spel Pour malaise que puis
'nlx se etre le chemin pensions
.. d i to.iours a !e ])oursu:vre mal
a'p etre ies sacrlfics queo Ion
Ore-, devra s imposer Le role de
cui ri- :avocat dans la distribution
ntdert do Ia 'istlcre ne merite pas
d e'r' sous-"s'ime
Quant a Vous Stagiaires
Seunes Confreres, espoir
de la Famille Judicialre.
anck, lous allez vous mouvoir au
e fem pi'-m d un Bureau d Assistan
or'-au ce pour indigents. Ce sera
prls ;o votre ecole pratique. Le vo-
te!l age de votre Bitonnier a
anck, Santo-Domingo. voici seule-
st pr ment une quinzaine. se si-
ersl:y tualt dans le cadre des pre
paratifs ,de ce system de
ck est defense en faveur d'-s degnu
nis Le Barreau et la Magis
trature, deux voies dune
Black meme ligne prennent leurs
e de sources du stage. Lzur ter-
me est la Justice. L assistant
Sscoup O e judiclaire vous mettra en
Sd onfiance Venez nous voir
Sau local renovu. devenu
Fritz fonctionnel du BAtonnAt.
vertes Messieurs les Avocats
Aube- Dans le contexte de ces
idees generals. la parole
(st passed aux avocats de
I Assemble? Gnedrale. pour
produire leurs observations
sur la nouvelle lol sur 1 Or
dre des Avocats. Ce nouveau
t-xte a provoque tout un
courant de protestations et
meme des desirs d'abandon.
C est encore ee qui motive
la tenue de cette Assemblee
Generale Extraordinalre. En
attendant et )our termlner,
je profile pour vous annon-
cer que deux Comit6s seront
forms pour ]examen de
I'actuel Tarif Judiclaire et
une 6tude sur un project de
tariflcation professlonnelle.
Le BAtonnler s'estime heu
S rux de pouvolr vous passer
la parole. en vous exhortant
Sa ne pas vous d5partlr de
vos princlpes tradltllonnels
de moderation et de sagas-
se. Proces-verbal sera tenu
de l]a sance pour les obsher
nations produl',es d(-vant 6-
tre transmlses (n synthese,
S qul dc drollt pour les sui-
tes necessares.
Me. Ernst TROUILLOT
Blatonnler


ger. Les co6quipiers de Jean
Joseph reslstera.nt pendant
longtemps. aux menaces ad
verses avant de retabllr 1'e-
quilibre puis de passer au
contr6le de la situation.
On touchait la fin de la
premiere perlode quand le
sif ouvrit la marque. A 15
seconds de la mi-temps
Ernst Jn-Joseph exploit u-
ne erreur des delenseurs du
club du Bel Air pour mar-
quer de la tete apres un cor
ner bottle par Jacques Jan-
Louis. le premier goal de la
rencontre, permettant a son
equipe d'aborder la second
mi-temps avec beaucoup
plus de quietude.

Il fanait neanmoins croire
que Ie mot definitif n'etait
pas encore lache. Le but
marque par les <,Bleu et
Blanc% ne fit plut6t que de
stimuler la bande a Maza-
rin. Parti en effect a la li-
mite du hours ]eo. Bobo seul
avec Maxi n'etait pas trop
embarasse pour obtenir l'ega
lisation on etalt a la 48e.
minute de jeu. Le but mar
que par Bob allait par con
tre attirer les protestations
des violettistes vers le direct
teur du ]eu qui aurait piu
reagir Lout aiussi blen autre
inent

a1 renlonlitre st poulirsli
ail mialgire itoult sur le me
tle lythllne aveer des mnencte
pallols assel e explosives elI
des ioiibinalssoils bein inlls
piree det parittt i d I alire I ,
Violette n' liltaid i iias par


AVIb

DP LA SECR,'TAIIERIEHI
D ETAT DES FINANCES
ET DES AFFAIRES
ECONOMIQUEK.
La Sectetairerie dEtat des
Finances et des Affaires I'-
conomiiqiues a I advantage dc
porie ,i la eoiinaissaltnice
des Commner' ntts. des Indus
tri .ls et des C ,ntribuables
Haitle-ns en g mineral que lo
Nouvctu Suppltment du Co
de Fiscal Halten 1958 -
1978 Tome svra mis el:
vente parti.i du Lundi 21
Mai 1979. au Departement
des Finances t des Affai-
res Economiqu(.s iDirection
du Revenue Pihlic)
Artaud TO'REAUX
Directeur General



Chers Parents

N'attendez pas ies decr-
niers moments pour
preparer ia robe de

lere Communion


4U MONDE CHIC
a un large cholx oe tis-
sus : Brodrle Sulsse sur
batiste et organdi, ml-
nicare en 56" de large,
crepe georgette. tergal,
voile, dacion. dentelle et
entire deux Valencienne.
grand assortment de
nappe, cretonne, plastil-
que. serviette et mous-
tiqualres.

Pour les Bebas
robes. chemlsc,., brassie-
res et draps brodds ain-
sl que lIs draps four-
reaux pour les brands
berceaux, moustlqualres
et autres articles.

Pour la peau
Le savon Duvex pour
oeaux seches.

Au Monde Chic
Vous reserve touJours le
mdmc accuell.

Rue du Magacslu de I'E-
tat 89 Tel. 2-2672


centre a reprendre I avanta
ge au tableau d'allichage.
Carlo Brdvll herlant d'une
balle de Jn-Joseph MaLiLe-
ller ne s falsalt point prier
pour avolr raison ,de Hdrode
Camille
Preseitte-t-on deja la der-
n'ere griffade de 1'Aigle ? A
chaque occasion en ettet l at',aquants Vert e Nuir diiu-
rent capituler face aux de-
fenseurs assez combattlifs de
1'equipe adverse.
A la 87e. m enfin, Bubo
realisa son 2e. but de la sol
ree arrachant ainsi un
match nul 2 2 devant Ie
champion metropolitan qui
allait vraiment trop vite.

II faut dire dans 1'ensem
ble que le resultat nul ? -
tre les deux rivaux rested
tout a fait equitable en ana
lysant la presltation et les
possibilities techniques des
22 acteurs. Face al leader


Dementi de
l'Ambassadeur du
Canada
(Suite de la leret page

lateral ollt elit C ll O it" i
alisonl de 1 a t le d'l'

I it litt1 Itn I I i Il Ii i
,ad.>dci 11,11l S U it'
(it a Hall tel t l," \;l
l)l tl ls5 I t 'P r dt'lil t it A
t-eilce C allad ,illn t' 1)" I It
dtiv Iloppenllle l nt I in. i"11
nal> iAC1Ii. M MMi l I
puy e I d eien hri' I r n t ,
it
ill ny auI ra .,i dc i(iti,
sance mals pua- Illol pIlu.- i
(,uini utiol l it li l(' i t'1I -
nintis du gtio W V itttiev l 't
eiadi'n dune (Luil rinlt 11it,
de millions do dollars poIl
5 ans demeurlnill iil :l.
Ili plus d LunIi 'l ii' l i tl ll'.
S) le illm in i l( d iI-
*1. i l !) min llll r (l I lt I'
pour tui projp I d electrilic.;

la Banque Mondiali a tsill
line M GarClaul
Selon 1 Amb:. sadcdii d;
Canada. <,I1 n" Iau' pa15 ;ip
pelt'i ,.coupurc dc bLdPct
1 eipoir d une tugmenleatioii
budgetaire qu. lie s. st pas
cilncetiset e et Ienst mble
du b'idp't du proict coner
ne i developpemrtnt rural in
tegre de Petit-Goave et or
PellL Trou de Nippes
DRIPP puuir lequel dix
millions de d,i:lars ontoill
depenses c's tro s dernieres
aninees et auq ;l 4 mil-
lioins de dolli-rs seront al-
lectes l annee prochalnIe nI
scra pas touch(
M Garceau a precise da
tre part quil ii'y avail pas
tu de licecimrnentA.' d ts rtin
ploye hlaltilen.', de 1 aid( ca
nadienne dant.- It p 'a
mals ides drp. 'ts q4 11 "'ll
dus I (.ert;in 's plh:as.s d'
travaiux 1,terlni. s i Si Pl
sieurs hatlltt 'n i(nl ti rlinTl
leur ,r'vall i iln st 1 di
motme pou) p I1isieurs o'()-
perants canadlinsi quIl tilt
egalnmcent t ertinince Iu
mandate a In .,11 1 Anttmbas
sadeur


e, 1 Coupe Pradel, les Algle
ristes ont lourni un specta
cle assez valuable On a su
encore apprecier les belles
qualities individuelles d'un
Fritz BBobo qui jusqu'lci re-
presentie le foot-balleur le
plus tranchan} de la season
el d'un Yves Jeunes qui a
lopris du poll de la betr ct
fait passer cde iauvails mo
m W'i s aux equipiers oppo-
saill ,


Un semi victoire done pour
les fans du Bel-Air qui al-
lauenL perdre tout espoir a-
pres le second but encaisse.
Les racinlstes de leur c6tle
reTIarleni confiants dane la
'()In iLpetliont Un nouveau
match nul ou une defaite
du VAC aurait blei arrange
1tiurs alfalres
Mais le problem Il Biane> pent-iil c'e re rso-
lu aussi facilemrenl


PROGRAMME

Orlando Contreras Bossa Combo


CINE THEATRE TRIOMPHE

jeudi 17 mai a 8 hres- P,M,

IBO LELE

Orlando Contreras Bossa Combo

Entrees : 6 et 8,000 dollars

VENDREDI 17 MAI

Orlando ContrerasBossa Combo

Entree : $ 6,00

CALANE CHOUCOUNE

17 et 19 mai

Olando Contreras Bossa Ceombo

Entree : 8,00 dollars












MSTRANSCONUXJ








TRANSCONEX, INC












Depu's dela plusseus anees la 1 RA.? AN,. ONI x
otire un service rapde economique el co lmiule -
conla'ne, scelle de MIAMI a PORT AU P'I I
Madntendnt nous offrons dU i usn se/viCe- pd ferfre
des elat sle5 plus impoldnts des U S A a HAll i
vOs documents sonl auss, preparesP pdr cinu el r uus
'd 1'"s d 'u I Id consoldation
P(,u, (i<' plus amples niorndt iOnm s on tlacie,

MIMBRE CHAMBRE DE COMMERCE D HAITI
STRANSCONEX CONTAINER SERVICE S A.
123 Rue Du Cenu, E jlaqe Ralph Perry
*PORT AUPRINCE HAI I
TEL 2 1555


TOO UT POUR LA USIQUo


TOUT POUR LA MUSIQUE


TOUTE LA MUSIQUE





-






oil vous trouverez les disques que vous desirez

ainsi que les fameux instruments de musique

et les chaines li-fi stereo






O YAMAHA


aeaQ/cQcsi


I


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs