Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10394
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 16, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10394
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





[IMPERFECT IN ORIGINAL


r-cO-UTJM1LJrM,. i'E


LONDRES, (AFP)
Les relations entire les
Etats-Unis et 1 Union So-
vietique au cours ,des, pro-
chaines annies seront la-sees> en ddpit de la con
clusion de 1 accord SALT 2
intervene entire Moscou et
W ashington. estime Mer -
cred, 1 Institut Internatio
nal des etudes stratdgi -
quese dans son rapport an
nuel
CeL institute compose de
specialists de 50 pays se
declare inddpendant de tou
te pression gouvernementa
le et se defend detre 1 avo
cat ct interests particuliers.
11 public chaque annde en
Septembre min autre rap-
port sur 1 equalibre des for
ces dans le monde.
Le document public au-
eourdhui avait ete elabore
avant la Yponclusion de 1 ac
curd americano-Sovietique
sui la limitation des ar-
mements strategqiues. cA
vei ou sans 1 accord SALT.
I incertitude causee en
URSS par les problems de
la succession tie Leonid
Brejnev) et a Washington
par la question du cLeader
hitpt qui viennent s ajou-
ter aux nombreux litiges
regionaux et aux innova-
tionr strategiques qui appa
raissent a un rythme acce


PARIS. (AFP)
L Empereur Buokassa. qua
life de 'bounhEr de Ban-
guit par un journal ken -
yan. souleve 1 indignation
de la press mondiale et de
cer'-ains gouverneme nts a
pres la mort In detention
de pros dune cen:aine de
col:ers centrafricains, re
vc.let recemment par zAm
nesty Internautonals.
La press se souvient des
.extravagances- de 1 empe
rur dont le sacre en De-



Washington
precede a un
reexamen de ses
relations avec ie
Chili

WASHINGTON (AFPi
Le Gouvernement ameri-
cain a ordonne un reexa-
men complete do ses rela-
tions avec le Chill. et rap-
pelle en consultations son
Ambassadeur a Santiago, M.
George Landau. annonce-t-
on. mardi. au D6partement
d'Etat.

Cette decision fault suite
au refus du Prdsident de la
Cour Suprime chilienne. M.
Irael Borquez. d'extrader
trots anclens officers sup6-
neurs des Services Secrets
chillens. don't le General Ma
nuel Contreras. impllques
dans le meurtr? de M. Or-
lando Lelellier, Minlstre des
Affalres Eirangeres dans le
gouvzrnement Allende. le 21
Septembre 1976. A Washing
ton.


ler6. announce une period
difficile dans les relations
entire les super-puissances
au course des prochaines an
n6es>, crivent les auteurs
de ce rapport. L Institut es
time que cb.en que n etant
pas iddal aucun traite
sur le contrile des arme-
ments ne peat 1 dtre 1 ac
cord Carter-Brejnev est prd
ferable a 1 absence de tout
accords.
Le rapport souligne que
ale edebat sur les SALT aux
Etats-Unis porte moins sur
la limitation des armes stra
tegiques que sur la ques-
tion fondamentale de sa-
voir si 1 on peut faire con
fiance a 1 URSS si cette
derimere peut etre integr6e
dans un system interna-
tional de responsabilite oil,
au contraire, si elle conti
nuera d etre impermeable
a lout ordre international
compatible avec les va-
leurs et les interests de
1 Occidentl.
L Institute International
se penche 2nsuite sur la
concurrence acnarnee que
se livrent actuellement
dans 1 space Washington
et Moscou dans le domain
des Satellites militaires.
L un ou 1 aurre sE trouve-

(Voir suite page 6)


cembre 1977. rItpefia et in
digna par qon fast une
grande partle de 1 opinion
mondiale et :appelle la
violence de la repression
menee depuls le debut de
1 annee par .le premier des
dictate urs sais p'.tie d Anri
quei.
Sui le plan cflciel. seuls
le- Etats-Unis ont reagi.
Le charged d affaires centra
fricain a Washington a etl
convoqud mardi au Depar
tement d Etat pour aune
demand d explicationz. Au
Vatican, ,1 Osservatore Ro
manos et ,Radio Vaticans
ont qualified de aboulever
sante 1 information rdvd-
lee par cAmnesty Interna-
tionals don't le monde en
tier. ont-ils ajout6, attend
un d6mentis. Aussi les r6ac
lions lient-elles souvent
dans une mime reprobation
la conduite de l empereur
Bokasaa et le silence des
autoritds officielles.
#Si de semblables actes
de barbaric cruelle avaient
ted perpltrds en Afrique du
Sud ou en Rhoddsie, dcrit
par example eThe Nations
de Nairobi. 1 Afrique ind6-
pendante tout entire les
auralent condamnos. (...)
mais parce qu 11 se trouve
que 1 empereur Bokassa est
un noir et que son pays est
membre de I OUA. ses cr
mes sont passs sous sllen
cet
Dc son cot6. le fondateur
de l organisaLtln phllan -
thropique terre des hom-
mes-. Monster Edmond
Kaiser, a Interpelle le Di-
recteur de la division de

(Suite page 4)


NMCRDI 36 MAI 9W1


Etude Strlategique

des Relations

Sovieto-Americaines


D~iRCTK*: LUcm N ON&S
ADMI TRATKUR : Mm. Ekz CHAUVMT


Aprs la vis de '
M. Kurt Waldheimn
a MOscOu

MOSCOU iAFP)
M. Kurt Waldheim, Becre
taire General de l'ONU a
fait a Moscou une breve vi
site qui lui a 'permis de
s'entretenir avec M, Alexel-
KossygUiAe, Pr6sident du
Consell des Ministres de
I'URSS et Andrei Gromyko,
Ministre des Affaires E-
trangdres.
Les informations officiel-.
les donnies au course de la


(Voir suite page 4)


SEMINAIRE SUR L 'ENERGIE


Jusqu'i demain jeudi 17
Mal, plusieurs technicians,
reunis des ce martin, a la
Salle de Conference de 'U
SICA en Haiti, engageront
des discussions autour d'un
theme tres important, I'E-
nergie. Ce seminaire, le pre
mier du genre patronne par
1 USICA en Haiti, tombe a
pic surtout A un moment ofa
1'Energie devient, sur le
plan international, un pro-
bleme preoccupant, objet
de recherches profondes et,
sur le plan national, se
transform en un champ
vierge d'expdrimeiztations,
bien que timides.

Lagenda du -eminaire, o-
riente du point de vue aca


HOUGAN NOUVELLE VAGUE

VODOU ET PROGRESS

Par Gerson ALEXIS


Hier soir. a 1 Institut Frail
cui., d Haiti, I Ingenieur cin-
mn .t et hougatin 'pret ,,
clitI M Max Beauvoir a lall
..e comble a occasion de
i-. causerie sur le theme :
Vodou et Progres, Public
i (npose en trajorite de itii
11 i estl ral mais de Jeu
I,, travailles par lune quiet"
d a tvoir pour etre ulile.s a
ia communaute. Menme la
p ,le n'avail pas pu cha.sser
ds galleries exterleures mal
pio egres centre les intem-
penres. cette centaines de re
tardataires qui faute de pla
ces dans la salle, s'y acco-
modaient pour sulvre deboutu
expose qui leur venast d un
haul, parleur.
"Le conferencier a parle tel
-ment d'abondance qull a
risque de lasser certain de
ces auditeurs qui etaien'
pourant convenablement
:nstalles dans la sally Le
ceste discour'ois de l'un
d eux n'a pas eu pour effect
d'interrompre trop longe-
temps l'orateur qui a bel et
b's:n boucle a peu pres tent
cnauanc.e cinq minut-e de
discours.
Max Beauvoir e:- pa-r
d un mauvais pied r5 aussi
a utilise des premisse- et
des oresupnoses oui ne son:
aot des clauses de style. I1
d' i.n iimine, aue le vodou
cemmE RELIGION est natu
re -m~n- vpcteur de CI'I--
LISATION. Ces: le contraire
qui serait vrai. malr-e PSe
arnarences car toute reh-


g01n t-st tout simplenent a'
sli.per-'.t, u i'ct-e el ni un pas ,,
rrastruct ure.
Cependant. dans le ca.-
partli'ulle du vudtu el coil
me 11 1vi est dan-, presque
toii ler 0lea iceiu ,, 5 ",alcur,,
' raditioilnelles le ihelinteio
net pin ad une allure trail


ceisdaIilale et culndltlonne
ile reach ltions ,I- I ies plan.,
rrligleux et prolanes On et-'
Dour ,ela bten d accord a-
\ec Beauvoir qla;nd i 1! 'r
ritllge diu cote dte tretx itill
vivent le it dou l co inli i e unll
ensemble de \aleiurs tradli
'votr suite pa;i e 21


Arant la visited

au Mexique de F- Castro


PARIS -- AFPP
La visit de Fidel Castro
Chef de FEta-, Cubain. a':
Mexique les 17 et 18 Mat. a
moins de quatre mots du
6eme sommet des non ali-
gnes prevu a La Havane
pour debut septembre, sera
son premier retour dans ce
pays d ou il etait part en
1956 pour Tancer la rdvolu
tion cubaine qui i a mene
au pouvoir en 1959
Le Mxique est le seul pays
latino-americamin a n avoir
jamals rompu ses relations
avec Cuba deputs la revolu
:ion de 1959 malgre le blo
cus americain. En Juln der
nier ie Chef de YEtat mexi
cain avait assure qu i: fe-
rait oun maximum d'ef-
for'5> en vue d ameliorer les
rapports amdricano-cubains
sll etait fait appel a lui en
quahlte d in-trmediaire.
Les entretlens du Presi-
den- Lopez Porlillo avec Fi-


del Castro qui aurntn lieu
jeudil v1 endredl dans la
station balneaire de Cozu-
mel, sur la c6te des Caral-
bes. rdpondent a la v.tsis
officielle a Cuba du Presi-
dent Luis Echeverria, en
1975.

Selon les observateurs. Fi-
del Castro pourrait inviter
:e President Jose Lopez Por
tillo a assister au sommet
des non alignes, en qualite
d observateur L'. Mexique a-
valt deja assis:e en qualtd
d observateur au derni?r som
met de Colombo en 1976
Le gouvernement cubain
sembie souhaiter une plus
grande ouverture vers 1 exte
rieur tFidel Castro pourrait
se rendre tres prochamement
en Espagne, et notamment
vers ses voisins latino-amert
cains.
Sa recent invitation au
General Jorge Videla. Chef
de h'Etat argentln. a parti-
ciper au prochain sommet
des non alignes pourrait en
err une illustration
Les relations mexico cu
banes. qualifies d i.ndes-
tructibles> des deux coles
ont deja faith I objet d'uno
prejniere reunion d une corn
mission mixte inter-gouver
nementale. Un janvier 1978
I Mexico. Une inconnue sub
siste quelle sera la position
d' Cuba sur le traite de de
nuclearisation des pays d'A-
mdrtqae Latine. le sTrailt
de Tlstolcot ne d'une ini
ttative nexicaine.
Fidl Castro availt visit
en 1959 le Vdndzuela le Brt
sil, I'Argentine et l'Uruguay.
En 1971. 11 s'etait rendu au
Chill, au Perou et en Equa-
teur.
Le 21 novembre 1971. h Pun
ta Arenas (Chili). II avail
lanc6 avec le president Sal-
vador Allende un appel a
l'intdgration des peuples d'A
mdrique Latine cen dehors
de touted frontidre Iddologi-
quei et lI'6tablissement
d'une esoci6t6 plus justes.


demique plus vers les acti
vltds, les experiences et les
'aspects internationaux de
la question augure dtune e-
volutlon 4 sens unique de
la cconfirences. La chance(
qu'll y avait di tralter de la
situation energetique en Haiti
semble perduer Le conleren
cler, M. Fredeiick Ordway.
adjoint au Secretaire d'Etat
adjoint du Departement a-
mericain de 1 Energie, appe
le a se prononeer ce matin
sur la question en Amdri-
q u e Latine et e n
H a i t i ne I'a pas e-
tendue jusqu'A Haiti. Enco-
re est-il temp' de consa-
crer le point vide de l'Agen
da. reserve a lapres midi de
demaill. a une table ron-
de qui permettra aux tech-
niciens haitiens qualifies.
ceux du Ministt re des Mi-
nes notamment ,de fair le
point ou de tenter une ap-
proche aulour de la situa-
tion Energetique en Haiti.
On sail d aillhurs que de
puts :es asnnees 71-72 une
technologies d'uppoint oren
tee vers I utilisation de le-
in tgle sola.ir-e sc developpe
en H.tl iMais seilement
du point de vue experimnen-
tI ; EIn'iontl p r e nier
lit-ti elle a serv\l I la dessa
I l I a tloll on (1 I t i A Il11 deti
le Goil:lt\"
Eni sCeoildu li1 t'll ; a per
in1 i, la fabricationhi d ull
cii(iull<-a ill s ti d u1ine culsl-
ilerr, deux 'pparells -
oniictlonnlli ',. base d'd6ner
git solaire (qui on erte ex
poses lors de la Foirc agro -



Communique
Compete tenu ds evc-l..-
tions recentes de la crLse
energ6tique mondiale, et,
de ses repercussions sur 1 e
economic natio:'ale. les Se
cretaireries d Etat du Corn
merce et de 1 Industrie, des
Finances et des Affaires E
conomiques oortent a la
connaissance des distribu-
teurs de carbuasnts et du
public en general qu'il est
interdit proviscirement de
vendre de la gasoline aux
vehicles prives a partir du
19 mai 1979 du samedi midi
a dimanche minuit, dans
les limits geographiques
du Department de 1 Ouest
,les villes de Saint-Marc.
de Miragoane. de Jacmel ..
ne sont don pas concern -
neps par cet'e measure .
Is demeure par ailleurs
-ntend'a que ::i vente des
at.trcs types de carburants
t( Is que Gasoil Kerosene
reste libre durant cette pd
nrod.

Emmanuel BR,)S
Secrdtaire d ELM',' des Finan
ci(s et des Affaires Economi
ques
Guy BAUDUY
Secretaire d Etat du Com-
merce et de I Industrv-


Industrie!le du DADNDR,
cette annde.
L e s deux premiers
conilerenceles entendus jus-
tiie In MM Damadou Watt
. FredtricK Ordway.

Un trowsleme, Mme Pa
gtela Kacser, dconomiste e-
tait attend cet aprds mldi
selon M. Franck Paul (USI
(., qul a fait une brillan-
te presentation ii l'inaugu-
ration du seminaire ont
prononce. chaLsun, une cornm
isaunicatlon valuable. Si M.
Ordway se montre alarmis
te a p r o p o s de
la i i t u a tion dnerg6ti-
que prochaine du Monde,
Xi. Mamadou Wall, original
re du Senegal a dressed un
tableau des principles ex-
periences menees, en Afri
que. en Amerique Latine et
aux Etats Unis. sur 1'Ener-
gle Solaire En Amerique La
tne. particuli''-ement, les
pays tels la Co'ombie. !e Ve
nezuela Trinidad Tobago,
Mexique Guatemala sont S
une situation stechnologi-
qute> av'.ncee dans ce domnal
ne Le cas d,' la Colomble
est tentant et exemnplaire
Un Sociologue le Dr Gallu et
son &quipe poursuilvent, en
niliel rural ces expleri'ln-
Stuile page 3)


Les retombdes du Commu-
nique en date du 9 Mat sur
l'exercice d'un contr61e rl-
gdureux des reprdsentatitna
thtfitrales et des projections
cin6matographiquess sem-
blent, au fil des jours, fair
thche d'huile et intdresser
un secteur de plus en plus
large de l'opinion publique
haitienne.


Apres les reactions de pre
m i e r e minute, ce
qui avait done i;eu a des
prises de position. les unes
se confondant presque et les
autres, se heurtant violem-
ment, le context a semble-
t-il evolud qui sollicite de fa
gon particuliere attention
et le jugement de l'observa
teur habitue a lanalyse et
Fa 'evolution des choses hal
tiennes.


Une table ronde organi-
see a Radio Haiti-Inter au
tour du Communiqud et du
sujet qui semble le justi-
ficr (en l'occurence : la mo-
ralltd) a eu le plus large
echo. Des considerations pei
tinentes ont etd egalment
faltes a des emissions de
Radio Metropole et a d'au-
tres stations de la Capitale.


MANILLE (AFP)
cL'Affaire Petrolilerev a
brusquement pris le devant
de la scene a .a Conference
des Nations Unies sur le
Commerce et le Developpe-
ment, ob cependant la ten-
tative du groupe Latino A
mericain d'obtenir une dis-
cusson ouverte sur la ques-
tion semblait mercredi
vouer a l'echLt, en raison
de attitude aes groups a-
siatique et africam.

Certain pays Latino A-
mericains ayant ces der-
niers jours denonce les ef-
fets des hausse de prix de
1'OPEP sur les pays pauvres,
les producteurs arabes de
petrole -- qui sont mem-
bres du xgroupe des 77>
pays en developpement) --
auraient invcque l'lndispen
sable unite du Tiers Mon-
dec pour obtenir que les pro
blemes energetiques ne
solent pas inscrits S. l'ordre
dii jour de la conference
Nombre de delegues des
pays asatique., et africains
ont certes contenu qu'il e-
taillt absurdes de parler de
deveoppementl u tiers moon
de sans evoquer 1'energie


Dimanche, le Directeur du
Centre Haltien du Thdatre,
M. Gdrard ReSil inviait le-,
Ministres Bernard. Rouzier
et de Ronceray quf endts-
sent la responsabilit6 du
Communique en question, S
une table ronde tdld6vise.
Aucune suite n'a det donnee
a cette demarche


Hier mardi, une ddclara-
tion signee de gens de thea
tre auteurs, acteurs. met-
teurs en scene, etc...) et d'in
tellectuels en general etait
diffuse et publiee avec la
liste des signatures qui s al-
longe.


Dans la meme journey,
une reunion avait lieu au
Department des Affaires
Sociales entire les Ministres
Bernard, Rouzier et de Ron
ceray, a l'issue de laquelle
un avis autonrsant la repre
sensation de la piece sPe-
lin-Teta de Franck Etienne,
la Commission inter-mrniste
rialle de vislonnement et de
contr6le, apres analyse, ju-.
geant la piece nconforme a
1'esprit du Communique du
9 Mail.
Ce martin, une declaration
de Franck Etienne ipubli&e


Nouvelles de I'Amerique Latine


SALVADOR :
DECLARATIONS D'UN
ANCIE CANDDAT A LA
PRESIDENCY DE LA
REPUBLIQUE

SAN JOSE (APP)
La seule solution A la cri
se actuelle au Salvador est
un coup d'Etat, a affirmed,
mardi, a San Jose le Colo
nel Ernesto Claramount,
candidate malhcureux aux d
elections presidentlelles sal-


LES SPORTS


CONGRESS CARAIBE
M. Guy Dumesle consel'-
ler h la FHF, repr6sentera
notre pays au Congrds de
I'Unlon Caraibf de Foot-ball
qui s'ouvrira remain 6
Grand Caiman Guyane.
Dqmesle a pris l'avlon cet
apres midl et nous revien-
dra probablement lundl
ON MET LA DERNIERE
MAIN
Deux techniclens amerl-
cains se trouvent actuelle-
ment dans no: murs en vue
de mettre la dernlere main
aux travaux de construc-
tion de notre Stadium de
Basket Ball pistee en plan-
cehl, vdrificatlon des appa-


reils 6lectroniques ddj& Ins-
talida tec...
Les dernierr travaux ne
pourront durer molns de
six semnalnes On pnse dtonc
memc reporter 'lnaugu ra-
tion du gymnar.tum de la
Ruelle Romain au 22 aep-
tembre prochain-
On nous announce encore
que le MinUsteic A la Jeines
se el au Sport a appiortL
une collaboration appr~ la-
ble aux dirlgeanta de lat F6
duration de Basket Bal.L.
CANADO UNION
SCHOOL UNE FINAL'S
AU FINISH
Demain 17 Mat au nta-
(Voir suite page 6O.


vadorlennes d'll y a deux
ans.
Le Colonel, qui est rdfu-
gi au Costa Rica. avail t
cette occasion d6noncd une
fraud dlector.lIe, et pris la
tite d'un mouvoment popu
laire de protestation qui a-
vail did mdld 6 un affronte
ment sanglant avec l'arm6p
a San Salvador.
Dans une interview pa-
rue dans le quotidlen cLa
Nactons, le Colonel Clarn-
mount a declare que la scu
le alternative est un coup
d'Etat qui siealt foment
par une traction du Gouver
nement militaire actuel ou
la revolt populaire equl
plongerait le pays dans un
baln de shng.s
X x R F
VENEZUELA :
ENLEVEMENT D'UN
RESSORTISSANT
BRITANNIQUE
SAN CARLOS (AFT)
Un ressortlssant Britannl
que. M. David Storey, adml
ntstrateur d unr explolta-
tion agrlcole iAtuce & San
Car'os ik 250 km au Bud-
Esi de Caraca-,. a 6tc enle
vO mardi par sept homes
appartenant vralsernblable-
ment & un group de gue-
rilleros d extreme gauche. a
announce I'Aeence v6nnzuo-
elenne l nnseca.


ARRESTATIONS EN
COLOMBIE
BOGOTA (AFPl
P'usleurs personnel accu-
,skes d'activilts subversives
ont dWt arrftdes mardl b
Bogota, ont annoncd les
forces armies colomblen-
nes.
II s'agit de 1 lpoule d'un
dirigeant de l'armde de llbd
ration national (castriste),
Fablo Vasquez Castano, et
de ses freres, ainsi que de
deux prolesseurs d'Universl-
td.
D'autre part, vingt cinq
autre personnel, membres
prdsumds des forces armies
rdvolutionnaire de Colom-
ble (FARC, pro sovi6ti-
ques), arrtd6es au course de
rea derniers mois dans la
region de Mddcllln, seront
jug6es 1m 24 Mal, a-t-on ap
pris de m~me source.


DEUX POLICIERS TUES
PAR DE8 GUERILLEROS
DEVANT L AMIPASBADIE
D-AFRIQUE DU SUD
SAN SALVADOR IAFP)
Deux pollciers ont Wtl tues
et un autre blesic par des
guerilleros qul ont ouvert
le feu sur eux. aors qu'tls e
talent en faction aevant

(Voir suite page 5)


qui en est lme composAnte res pour imposer sa loi.
essentielle. Mais dans des II nest pat, etonnant, a-
conversation privees, ces de joutent ces memes d6dlgues,
league ont affirme que 1'O- que l'Anitrique Latine ait
PEP suffisast de pays par le
blals de ses aides financle- (Voir suite page 6)




PENURIE D'EA U

A PORT AU PRINCB

INTERVIEW AVEC ING. HENRI DOMINIQUE (CAMEF
Par Pierre Robeit AUGUSTE


Q.- M. L'Ingenieur, com-
ment expliquez-vous que
malgre 1es travaux d amelio
ration etfectues par la Ca-
mep, tine penurL d eau at-
fecte plusieurs secteurs de
la Capital tel ,e Bel Air et
le Bas Peu ode Chose ?

R i Letudie et les exe
cautions n out aIns ete com-
p'etes L ailleur:i; les valeurs
allouces ont et, It-erleures
aull devis presented On availt
du redusre le project De
plus, les seeteiirs que vouis
citez, Bel Air BHas IPeu de


dan notre edition du jour)
apportait u n 0 1 e -
_,Im e n t n o u v e a u.
Eln effect le briUant auteur
de sPdlin Tdta refute cette
autorisation et se solidarise
avec la protestation du mon
de haltien du theatre.
Nous en sommes :a... Et
'opinion publique suit de
tries ores les retombd's de
ce. desormais. fameux com-
mmtnique qui aura marque
d'une autre cette annee. 1'e

xxx


DIALOGUE AVE(

DE RO0

DES AFFAIR

Dans quelle measure vo
tre Departement participe-
t-il a cette champagne de mo
ralite, pronee depuis quel-
que temps ?
Le Ministere des Aifal
res Sociales compete un Ins
titut du Blen Etre Social et
de Recherches relevant de
la Direction General- de la
Security, Soclale. II est dit a
l'article 252 de la loi, orga
nlque que lInstiut du Bien
Etre Social et, d:ci Recherches
est charge de pourvoir aux
moyens de
1 Ameliorer les condi-
tions de vie d" la popula-
tion sur le plan econonmique.
moral et socill
2 Reehercher les cau-
ses qui compromrtitent 1 e-
quilibre physique, phycholo
gique, economique. moral de
l'individu, de la lamille, de
la communaut' et mener
touted action susceptible d'y
remddier.
3 Organiser la police
social.
4 Intdgrer dans l'actuel


CHRONIC


L'ARTII

LE CONAJEC A FAIT
PEAU NEUVE
A PETITE RIV1ERE DE
L ARTIBONITE
Par Roger MILCENT

Depuls la fondatlon de
cette institution. les Mem-
brei du Comite Central &
Port-au-Prince ae sont rcn
dus en malntes occasions a
Petltt-Rlviere ne I Artltoli
te en vue de founder un cr
mite rgtionral .-ec la par
Llcipntlon pleine et cntlrre
de toute la population rl
vartilbonitenne.

Les reunions puoliques -,e
tiennent toujuurs ou bicn
a la rotonde 1i pclals 1
yal aux 365 porite ou blen


Chose, ne figuraient pas
dans le plan d'ame'ioration
de notre system. En gene-
ral. on peut dire qu'il y a
amelioration Plus d'eau.
Plus de reservoirs. Un re-
seau plus etenrdu

Consciente de la question,
'a Banique lit Americal
ne de developpemenit BID)
qui nous avail ateepte de fi
ianrerl la 2' ptatse execu-
tee psr P.Iu! N Howard
11ou5 a ietrye i don cle

ullit Da -l i1





UNIQUE




evolution du context socio-
pOlitlque.

D'un alitre cot4, aprds la
publication samedi de notre
sondage d'opinions, et de
celle des interviews avec les
Ministres Bernard et Rou-
zier (voir les Nos. de lundi
et de mardit, nous rncon-
irons aujourd'hui le 3e. co-
signataire du communique
contest, le Ministre De Ron
ceray des Affaires Sociales.

x


C LE MINISTRY

NCERAY

ES SOCIALES

le politique de justice social
le les nouvelles techniques
de defense social tendant a
un? protection complete du
Corps Social.

Pensez-vous que la jeu
nesse actuelle soit vraiment
exposeo aux dangers que
vous avez denonces dans le
Communique du 9 Mai ? Pen
sez-vous vous attaquer aux
autres former de vic's. tels
la droue., la prostitution ?
Les diffilciltes econo-
miq.ues du pavs. la raret6
des opportuiites d employ.
les aspirations croissantes
des demunis provoquent
uni, situation d anomie ou
di vide normatif favorable
a des comportements de -
sordonnus, au rejet de cer
taines valeurs fondamenta
les du milieu. La jeunesse
haltienne est expose a des
courants culturels tradi -
tionnels et modernes qui se
contredisent parfols et qul

(Voir suite page 8)



QUE DE

RONITE

sur la Oplace publlque s )
si cen est un...
Lors des dernlires r6v-
nions, la foule avalt accA
me d Me Victorin Joseph.
Luckner Jn-Ollles. Roger
Blen-Almd., Loulsnd Le -
grand et Franta Louis. C e-
tait 1 ancien comitd. A
ce moment-lt, nous avans
diffuse la nouvelle s ns
commcintlalre aucun
Le temps a fail son petit
bonhomme de- chEmin lcs
ecauxa sont passes ous le
pony et brusauement une
voia retentlintr cannon -
calt hier a toute ta p3puli
tlion. I arrived des Membres
du Comltt Central d action

(Sutte page 3)


o o _18 PN1.MLT










PONDS EN 1896 E LE PLLO ANCIENT WQUOTIM DMHAIT LMBRE DE ASSOCIATION nTER&N=CAIHE DE PRESGE


Tdl~pbone :2-314 Bota te. F'le :1316
Rue du Centre Mr 212


CNUCED: Le petrole prend le devant


de la scene


LES RETOMBEES D'UN COMIC

Par Carlo A DESINOR


Apres le Massacre,

d'ecoliers central fricains


-C -


x

I(

IN

1j


I





'm~e.~ -s-s ~-


PACIE2


NOUVELLES DE L'ETRANGER
S.ATIFACTION A SALISBURY. APRES CEE. ACP. : MECONTENTEMENT. IRAN : LA RES


L'APPEL DU SENATE US ENFA'VEUR DE LA LEVEE
DES SANCTIONS ECONOMIQUES


SALISBURY (AFP) gestee sera sale par tous
les. citoyens rhudesimns; L'appel adrasse par le S6' .suis convaincu que le Presi-
nat amiricain au Prdsident dent Carter, qui e.t il-mi -
Jimmy Carter por a leve me un dfenseur -s drots
des sanctions economiluese 'homme nepour co
centre la Rhoddsie est stres nuer a ignorer pe qg l est ne
encourageant pour tous les possaire pour le bsn-,tre
rhoddsiens), a estime mer- aes citbyens du Zimbabwe,
credit M. Ian Smith, Premier pas plus qu'il pourra igno-
Ministre sortant.er les souhaits de son pro
pre congress, a-t-11 ajout6.


BRUXELLES (CEE),
(AFP)
Lc m6contentemEnt des
57 pays d Afrique. des Carai
bes et du Pacifique iAC(F)
devant la fa-)jn don Ila
CEE. meou?' 1 j-anouvelle-
ment de cetia convention a
ete exprime par leurs re-
ptientants a iruxeller.

Alors que la session Mi-
nistrielle finale de ndgo-
ciations doit avoir lieu les
24 et 25 Mat proMchain dans
la capital Beige, Monsieur
Donald Rainfort. Ambissa
deur de la Jamalque aupres
des coimmunaurfs. a dcela
re au nom des .ACP au course
d une conference de pres e
mardi que tisi des progress
suffisants n.etaient pas enl
registres dans es nigocia
tions au nimau des Ambas
sadeurs cette emaine,. i se
ra'tres difficile de term -
ner les negotiations fina-
les la semaitse prochal-iet.

Il a reproch5 A un haut
fonctionnaire Je la com-
miss on europeerne charge
du development Mon -
s'eu- Klaus Mayer. d avoi-
et( qgrossier e-t agressifi a
vi c les rerrerentart's del
pays ACP lors d une sps-
sl.on de negot.lation qui a
v,,I eu litu Ltiidi a Bruy,'l
les.

Mcnsieur Rainfold a aIou0
te que la CEI sva;L refuse
deliberement c1. colltin t-i
quer aux ACP .r.d decisions
q elly a deta p ises sur cer
tair, points delica,' de 1.
IlitIIOCla'.iO1, it l it s 1 .!1 1t I
i.1, 0 Un -yl;n.e Pdu.all,
i a i celul du S abetx stlabi
1 hin dts !'t t1i- Li ex-
l-.rtl.on appliquei a 1 hreu
1I aItutellv ;.i lill eilrai dit
; 1 aux ]).)Cdulls ag 'trit-
1 ti net i -l.iX t uII' de la


i.'n ui espel "i at i tit i' l t li
''IA it; ilt AtCP ,iC(tiI)tro ii

It ( 11101 t' I S I .l ,' i lt'ni l ll
qMI it 1. 1( Al mi' lAil- It
]n i'rut IM'n dr x i ;I \ i t i

dits proposii Os qui n au
*lit (! l it e Al dii l tff


t S'adressant aux journalis-
tes devant son bureau, M.
Smith a ajout6 : trns heureux de pouvoir di-
re que les Senateurs ameri-
cains semblent eire des gens
de principles decides a renir
leur paroles.


Dans les milieux officials
a Salisbury, on estime qu'u-
ne levee des sanctions, eco-
nomiques centre laRhode-
sie serait la "premiere etap.
vers la reconnaissance par
les Etats-Unis du nouveau


De son crte, M. Kasime regime mis en place apres
Malindi, co-Ministre des Af les premieres elections 16gis
'I faires Etrangeres dans l? la;:ves au suffrage univer-
gonvernement p r o v 1- sel direct sans discrimina-
soire. a estime q u e ce tbon racial?.





I- !











I D I

S AUTTOZOUTE DE DELMAS TEL 6-2160
iUUlrFE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCES LATINS
TOUS LES HITS AMERIICAIN. S DISCO JAZZ
SUR DISQUES
OU KNRF GISTIES 'OUR VOUS
t .16"R MINI CASSl-'TTE
S' i x "\ iOL "iCHl & TIIAC(K
S "' ,')B;\NF M.VNETIQL'U ,E
/'AH LUN. I< ,;; "'; IP': SI'PECIAI.I.STFS
P EI"IK'A 'I"_ C; \INAN '.I A'I 'M

IIA T "I',I: I T: !
LUNDI A VENDRE_' 1, AM 5 I'M
?I M


IDENCE DU CHAH A ACAPULCO


Pour feur part, MM. Sey
dina Sy et Alfaabi. respcL't
vement Amb-ssadelurs d.a
Senegal et du Nig6ria, a
valent 6galement depl)or.
la stactique dilatolreb adop
tee par la CEE dans les
adgoclatlons et lis. a'..i)ent
souligne 1 attachement des
paye ACPi la l creation d un
fonds -de doveloppemeutiln
dustrlel distinct du FELD.
IFunds Europfen de Dfva
loppement).

Lors du dernier conseil
des Ministres des Affaires
Etrangeres, lea neufi h a
vaient pas haumonLse- leur
position sur 1 Institution
d un ,systfme parallile au
Stabex pour les nalnerais,
innovation rnajegre de la
prochaine convention.

A Bruxell.s les 3bserva
teurs rappellent qU'ol est
habituel pour les negocia-
teurs de haussar le ton quel
quest jours avant l ouvertu
re de la session minist6 -
rielle finale. I's ajoutent
que lors de la negotiation
de 1 actuelle convention de
Lonu. qui expire en 1980,
ulic session finale avait
du etre ajoutee.
xx x
LE CHAH DIRAN
BENEFICIERAIT DE L'AIDE
DE RESPONSABLES
AMIERICAINS
LOS ANGELS (AFPI
es responsables amerl-
camins ont aide le Chah d'l-
ran a preserver sa security
eI a trouver une residence?
pei nianente en Amerique
Ceiitral.s affirme nsereredi
le Los Angeles Times>.
Le journal, qui eile de
,hutts l onetionnaires amnrl
caiNs. precise qug ces res-
poiis :ibles ont loulr l tul
(lhail des renseigleilneni.sl
it'llidtUlhlIs suisteppibl *s
d zildei .ses ta'dicS du corps
t itlt i t'l l U ite a dlltaiique e
v ill 'Jl PaI :llllurls selon
till -rspo[>ii(sibl c de a:1 M iIl-
sonil miin'c,( (dl's nnembres
(lt !; ; miln lllis 't lol l aln (,ll (';l
nli' illrtl l :l1id lIe Chllnh
dlunlm sa rchli che' d uille I(
sl il dec ipernianntK! datsi'
un i :it d Amnriquu (',enra
it or respons:t6,t Iit


(8tille de II leI e pa ig'

tlionllnelles (ill traiscndencn(,l .
rl d( loin. 1 l r'llgluoll
I'( ce'oillelWn ie'l a beau-
' iul) PIlus CaptIe I audltliri
par soin habiplet it Ilaniplu-
S I It jalroliil la niode danu s
I' dolilahi, de1 oeo lnniile p1i
lligque quet par .tlln expose,
Ir('l sul :la vocalion soil-
einoininlque dl vodoui S
fal que les r fer<-ncs octn'
suNOI nMe] es quI 1 IIa a ceI
Ilinlxs chalIts.. dieux et my-
lhes Vodoiiu :u11 vaudront plu
lot di donner 'illpression
de, fair du coq a l-tne. C'e-
ta Tfort -difficile de sulvre
M. Beuavoir Iorsqu'll falsait
ces sories dincursions, lieu
r?usemcnt breves, dans le
champ vodou car alors, on
sentait qu'il etait hautement
influence par la m6thode
conceptuelle ou par I'ethno-
logie mystique d'un Milo Ri
gaud d on Eliezer Cadet.
pour ne citer que ceux-lA.
Ecoutez Beauvoir qui infor-
me qu? ses recherches per-
sonnelles lui ont permis de
decouvrir que HAITI est un
mot d origin africaine de-
composable comma suil
AYI terre. TI proprie-
te el qui a partir de la se
lance dans des ratlonalisa-
tions fantasltiques

Beauvoir esL un croyant
(ls tant es't un pretre vo-
dou. par dessus le march.
comme tel. il lui est difficl
le d etre objctif a tous les
coups ct surtout. de s'empe
cher de fare du proselytis-
me autour de sa fol.
Son exposed a 6te pourtant
rellgleusement sulvi. II avait
I allure et la facture d'une
monographle du genre clas-
slqut' sur I oDdveloppe-
menip qui a d6bouche. en
conclusion. sur la formula-
tion d'un modele de socit-h
en diveloppement. propre-
menlt haltienne, sur le mode
de la socl6te du hounfort
du vodou, bref.

Cost lit. que lattendait
sans dout Ile professeur
Jean Domlniqde, t aussl
]'ftudiant Hubert Papalller
qui talent programmes
pour critiquer l'expos6 de
i Beauvoir. Jean iDomini-
que interrogera l'orateur sur
la nature, la structure, aI
dynamlque rielle ou fictivl,
de cetteI ,'.it"i thbocaratl-
que de houmfort. Lc public
fera auissi usag:,! dc li paro
le aprs les questions de
MM Dominique etl PapIller.
Cinquantc ans environ a-
pres l'apparition d" Alnsi
Parle I'OncleR on peut voir
un neveu do I't riverrnile do
Max Beauvoir hrlilluinn d
son irdi. n limer du podium
dc I Insliill FranCiiis d'Hal
ti des discussions stir Il Vo
dou rcomm( ifacteur dc pro
grest, A notre ails Beauvoir
raprOisente lr g )an d'une
phalange d'autres prilres vo
dous que nous sommes en-
clans Ih nppelcr houginns4
nouvelle vuag?s FEtanlt de
ccux-la quil sonl charges.
comme I'a M blcn dll Beanu
voir hier snir. d'ns;urer le
blen ire- materilel eL splrl-
tuel du people. les quatre
vinFt dix pour cent, ces houl
rins se dolvent bl-n de rre
tilfler leurs metthodes et tech


n hltes avee i'evtlulli des ?3 A)UT' AU 22 1E' I
i .l. its ( V I k i- lFI )


Car Ie grand secret dli
Vodou, quie ce soil vodou ire
ligion ou vodou cull lire c'esi
de sadalp'er I lou! pour sui
viv r'

i lie priochanl l l lis niui.S
comillptns blen reenir Sil
lin conlerenc'e de 1 Ingeniuei
Max Beauvoir qui s lon nous
a marque une dale dans leIs
ianniles de la vie culturelle
haltlenni

Gerson ALEXIS

SALVADOR :
Le Point de la
situation
SAN SALVADOR (AFPi
L'Archeveque de San Sal-
vador, Mgr Oscar Arnulfo
Romero, a lance mercredi
un appel au bloc pbpulaire
revol itionnaire (BPRi.pour
quil libere les otages des
ambassades de France et
du Vinezuela. ainsi qu'au
gouvernement pour qu'l
relache les trois membres
de l'organisation disparus
Dans un? interview pu-
bli6e par le quotidien sal-
vadorien chevique a affirm# quie l:i
-seille solution just- et ral
sonnable etait qugl le olti-
vernement reconnaisse qu
d's suballerines avalenl corn
mis I'abus de r.tenlr ill6ga
element ofi d'avoir assassi-
ne les trols leaders du BPR
disparus. et qu'll prenne dCs
sanctions contre les respond
sables de cette violation
des drots de Il'homme>

Ies autoriltis ont rela-
rhe deux d-s rinq mem-
bres du BPR donl et'e or
anilsation rselame Int lib-
ration et affirment qua a n
curt moment elles n'ont d<
t-nu les trols autres

I1 y a suffisamment de
raisons de penser que cvq
trols hommes ont 6td fails
prlsonnierse, a ajout6 I'Ar-
cheviqu". Mgr Romero a
cv';eImepni demand au BPR
(de mettre fin aux occupa-
it Iln des ambassades, des
fell-c. et des 6coles ainst
qu' I'.agllttluil dans Ie
pays, aciref qiue nous ne
pouvons approuver,.

Le BPR, a estim I 'Arche
vequet a attelnti ls objec-
tif qli'l s'6tl.all, flx6. 11 a
oblteniu In liba'raton de
deux de Is leaders et la
snlidaritt6 dS" millers de
pm!rsonnes qsui ont sulvl le
i'irti1' I 1Jtic b1rn des victl-
ni', dIu massacre du 8


Enfin, I'Arclhevtque a ex-
primo l'espoir que duns les
cointi(rinlons entire Its rc-
prssentants frangals et v6-
i.zuellns et la commission
dr negoclatlon du BPR. les
rieux parties solent rialson
nablcs el collaborrnt pour
une solution rnpide aux oc
clipatlons des nmb.eRade,)
M^r Romero a rappclr qu il
avrilt propose sa mediation
nux 6missalres franqails et
venezuelln ainsi qu'au
BPR. mals que ce dernler
l'avalt rejeLie


Lev- illilii'll,-it t rl I


ji)ll" prop:cIt ( i l 1 li

d :itr Itpll ( e ]; 1]) f1 1t

2" SEPT. AU 22 C ."'Clil
BALANCES

Un ami o0u Lu] etHL ci
est inflid "e s |i wi(
\on ll i lgemioam s. sUi l i's
litres de couIi t't suI 1
t:vite en perilde dc loi
n es i pas suir neC'Lelleni


p ANA


MEXICO, 'APP) '
La residence de trente -
cinq millions de dollars de
1 anclen Chah d Iran k Aca
pulco sera fin prete dans
une semalne.

L aiLcien souveraLn ira -
mei est attend depuis des
semaines :.dtis. la granLde
%ile balneaire de la cote
mexicalne du Faciflque, ei
la possibillie de I y voir ar
rver semble s etre rentor-
cee du fault que le visa ,qui
lul permit de Ejourner ac
tuellemtnt au Bahama ne
doi, pas eire enouvele it
pArtl d; la 4,in. u 1nol
Aussi, les runmeurs vont-
elles ben train a ce sujet
h Acapulco au monient ou
sont apportles les deriile-
'ie. touches du petit palais
M.', rEsque --rige pour le
Cha, dans 1 in des sites
les plus isl:.s et les plus
majestueux de ce paradise
balndaire. ,
. Evoquant les fastes de
1Orient, la- chambre prin
cipale de 1 habitation est
traverse par une iPviire ar
tificielle remulle de pois
sons exotioues.

Depuis le depart en Jan
vier de 1 Iran de 1 anclen
souverain. les autorites
mexicaines ant affich6 b
suia regard une attitude li-
berale. Elles lui ont don-
ne l assurance qu 11 pour
rait venir av5c sa famille
dans le pays en tant que
slouristes.

Elles n ont, toutefols, pas
Innique si (e1hIs lul accor-
d-railelit 1 asile polltlque
It- gouverlneinent Inexi -


I


0

sogatex


Hougan nouvelle vague


I,


cain a meme fait sEche -
ment savoir aux nouvelles
autorites tr.nienmes qul
I Ont mis en garden de rece
voir le Chah que les decl-
sions relatives aux visas
d entree au Mexique se pre
nalept a Mexico et non a
Teheran,.

L announce par les autorl
tes Iranlennes, la semalne
dernlere. que le Chah. son
spouse, 1 Imperatrice Fa -
rrh, et d autr-. mermbres de
son entourae avalent tW
condamnes a mort par con
tamace. et que des com-
lr-VCIIIos le tnLqueraleni
sar.s re'lIche d,: par le mor
de na jusquotii provoque
aucun commentaire de ','a
part des autorites mexica
nes.

Toujours est-il que la su
veillance sest sensible -
merit renforc4e, dans ce
derniers jours. tant sur le
voles d acc6s terrestres qu
maritimes de la retraite
construite pour le souve
rain dechu i Acapulco.
Plus de U ille ouvrier
et artisans., asststes de deu
celebres d6cprateurs euro
pens, ont partic!ip sous -1
direction de 1 Archileet
mexicain Aurello Muno
Castillo a 1 6dification d
pa lais-Forteresse.
Une luxueuse mason a
jacente, qui avait appart
nu h 1 ancienne actrice anm
ricalne Merle Oberon.
etc achetee par la soeur d
Chal qui dolt arrive
dans quelques jours h At
pllco elln prov-,iance d; Li
Angt les poar le loge
1n11nt dts doniest(iIltS,


JEUDI 1

21 MARS AU 19 AVRTIL
(BELIER) ; -

Un ton de ifirolite mal
que la scene teclale. maih
vous risquez a itre impru-
dent pour 1 argent ou le;
blens Ne nai[gez pas vo:
obligations.

20 AVIuL, U 20 mAI
(TAiYREAU)

Un mauvais depart et un
pensde irreo!-it laisseron
i leur emprein:- sur vos el
forts professioinels. Le r
sultat final 'era moins bo
quer prdvu. Soycz prudent

21 MAI AU 20 JUTIF
s (GEMEAUX'
e On vous do.nera des ri
sons pour ne pus voyage
actuellement. PaF de no-
s gligence da.n les repons1
aux communications tele
x phoniques ou dans le re;
- pect des promesses.
' 21 JUIN ti 2Z JUT.LET
)z (CANCER)

Complications finance
d res ou professionnelle
te pcssibles J.Iainltenant E
te tez les plans Ipecult;
a exigcant tin (c;ipilal
.u
er 23 JUIL- ,T AU 22 aCUT
;ca LION I
ts
e- Dans Ie'sr Il;ns
prellez ri(- n iTo';r Iicql'.s ,
t[rll se 1 10ont(re:'t r(litill .
voi> negl't .' il S
ll w oln il dl .l *








PAGE 3


NO~B-OE E1U$PM ECONOMIES p


CARNET SOCIAL


Deces de M. Raphael Chevry, nee Fer-
Dieudonne Apollon nande Frang


Les Pompes riuneibres Pa
ret-Pierre-Louis vous an -
noncent le de .-s de Mon-
sieu Dieudonne Apollon.
A sa veuve nee Cleante
Day. a ses enfants : Mada
me Andree Apollon. Louis
ApoHlon et Madame: Max
Apollon et Madame Ray-
mond Apollon et Madame:
Jacques Apollon, Willy
Apollon et Madame: 1 ar-
tiste Ellah Apollon. E
douard Gourdol et Mada-
me nee Bernadette Apol -
lon, a ses petits-enfants

Michaelle. Clvinte. Ramo
na. Tamara, Stephane El
lah Ricardo. Htrve. Rud-
dy, Jean-Edoir;d et Pas-
cal. a ses beaux-freres
Alfred Zephir it Madame
n',e Anna Vu.ciy. Antoine
St Alomand. a ies neveux *
HiI'ieS St Ar','mand et Ma
dame Fritz Bolivard et Ma
dame nee D.,nise St Ar, -
mind, a ses cousins Clai

r, Apollon. Marit Gerard
Raphael. Josm''ni Aipll li
Annia Brutus. C;(iard Max
(' Hern ain i A rrni: iid
Jacq'ues et ivta Manlla'l
GC .siier it l YAn:. Mail Vtil
(lil Veuve MC itlrli'i e Mairtlii
ne, Enmilte' V.ilci Aidi'
. Laure St Ari.m1nd Yxis
Arsine Apvll 1.1 Anu: l!.Ii.
If.- Apollon Day Gourd,)l
Sr' Aromand. Petit. Fmmav
nuel. JohnsonI BiIutu M I
m.Lat Valcin. Martin Ze-
phir Bouca:d 'ol' a
tousS les autrs lparelnts et
alle1s nOuIs ; Jrsoins n(o)
lvves sympathies.

Le. obseqi, s seront chan
tee., le samedi 19 Mal a 4
1hures p. m. in 1 E-livs du
Sacrt-Coeur de Trreau Le
convoi partira di salon fu
neraire de 1 Lni it praise
165


DECES DE Mme
RAPHAEL CHEVRY
NEE FERNANDE FRANCCIQS
Pax Villa announce le de-
ce- survenu le 15 Mal 1979
a .a ruelle Riviere de Mme


En cette penibIs circons-
tance et Le Nouyelliste pre
sentent leur sympathies a sa
Mere Mme Vve Eugene Fran
qois nee Maria Desire, a son
epoux M. Raphael Chevry.
a sa fill? et son gendre M.
e: Mme Philipp Sterling,
Mme nee Marilyn Chevry. a
ses lils M. Gregory et Yuri
Chevry. a ses p'tits fi s Ste
phani' et Samy Sterlin. a
ses soeurs et freres M. et
Mme Louis Alexandre. nee
Yolande Franilois e: famille.
M et Mme Franklin Regis
nee Denise Franoqis e' fa
mille. M. et Mine ViIhaie
Francois et famnille M t

M:nci Wiesner Josaphai ni:t
Jacqueince Franqouis I la-
Inlihi M et Mlme Utrialc s
FIrancuil, et iamuiile MM Guyi
et Jean ClaudI Franilois a

R[-Cv Maril- FIiIllsMi.Ni lt-\
ion.d Niutc M.nl Htlivivilt
Mireville Kettl FI ran.ui.
hiv Brtha Mascal Mnic
linlii, irihi lv.i- Ain



b kux f reil i t i- l ii'
Ilr, M i i Mim Ii Cii


M .tlc A Mi ilI Mn ,I''




Mnit i Paulr' ub ;l n
illmeD M Theiphy 1Jean-

Fran.:oi M l Mime Gerard
De.o'.. 'uri ti fami" ll Mi N I
Mm- Dr.rr t s Chevry t !,i
m'li M w'n Mme Gerard
Chvir; M Ci Mmi Lyonni'
Bv'ssainit h' n' fapmille M '
Mime Fr 7z B:.s.ain'hhe e'
mille M ThI MIme Lether D'
Lraph famille a son
neveu Herb'- Chevry

Aux fami'ves Chev-
Francoi. S-er.in. Alexandre.
Mascary Donias Cad-- De-
son. Paul G'.man- Dj.ub.e:l


te, Dessources, Byssa
Desgraphes, et a tous
tres parents et allies
ves par ce deuil.
Les fundrailles de Mi
phael Chevry. nee Fer
Francois seront chant
Samedi 19 Mai a 4
P.M. en T'Eglise du
Coeur de Turgeau. Le
voi partira de Pax Vil
cre-Coeur ofi la del
mcrtelle sera exposee
heures.




Deces de Mile
Alice Allien
Pax ''illa annonci
re. survenu le 15 Mal
resldeinue a p ion-Vi l
M a d c ln ion s e l l e n1 ct A
iln iie dts AI lit-e '
1 EIglse

D .. v 1", c I '
ti)i'tl \e Pax \'li:a
Nouivellisi i.'es" -

Mlit i 1 lNilIls i I It it i
In [Moneslr. N. M
AtlI.. id All .-o M
.1 1 1:1l:s h '!i i1
Madid K ll i,'n Alli
l; 'u l lci M aild.i '
E\ l,! liir A ll,
'i SN lieolm ur 1i l l'
N .tI..1111 CI l :d1 ("I')'

ihii e M.mi e. I '
1)r :, et u lain !. A',
minIl l Alllin

chet Jerom rr;.di 1
tou. les autres p:rir
all.er eprouv"s pal i
.i i funerailles- di
rrolselle Alice AllI
ron' chantees ie Je
Mai a 4 heures d&
midl rn 1 Eglise du
Coeui de Tureeau.
L, convoy Iartlra
Villa Sacre-Cocur n
poulle mortelle set
see des 2 hears
N B L En-ree a
iere Barriere pr-
d: Serc. des DcCe-


ainthe,
les au
6prou


CHRONIQUE'


DE L'ARTIBONITE


(Suite de la lere page) D
ime Ra
nme Ra .Jean-Claudiste a la Petite S
nands R:viere. s
tees le Tout le monde M.alt ,n- e
heures vite. seance tenant. a se e
Sacre- presenter a la rotonde du t
la con- palais royal aux 365 per v
la Sa- s c
pouille ts. c
des 2 Il fallait changer les
165 ,pieces d.i rnoteur, qui "is
que de cegeneier. a concl- c
'lin- I-aute persoinalite, ?-irt
cette deterioration lente s
du moteur) constitu line t
terrible pierre d achoppe v
ment au relefement de la R
Cite relcvement tant pro
.l de ne tant souhait.e. ii (st I
ell sa vral nimas eomnbitii paraly 1
lie de se amorphe 1
J squ lcl nous nous far I
its de doii de Itos coniieniital- a
ii Cependanlt. le muIli 1
qtL0 nuns pulSions di ..
i' qostl(I lia iler .te-, esid
d i dllie.s le Conlept du ten',is c
no |I| i 1iiti1 dans .sa inesure o

d',ii.'- ON) A REPONDU
,, 1 A L APPEL
.id.tiliii 1
tl.iii 11111 c it ip.llidti a 1 i-ppt 1 L.;i
W I i rc ill il dilt l0 I n i :1 i l I.tlivi
(; t ]: rotlnde du palais die
!. ll, i l i. h ll c-I I vl lr, a ri'e iI'
!If r l i L( ar l) ur R y Ci l
l. i h Ml ot l Monsieiur Jw i'lI l,'
Vl 1i 1, Iv' ad; 1ililS' 'I uiir lV I :1 :v I
,lvi \Il' ,r lu a- aii' I l )r'itii di)
1, I, .IihI ('l ; i [!dii'inm
xSill dies chil ti aux de 'lrli
B 1 a ii v ', huiires -. m a dobut i
la sea6nce dan.s une atms
et a phen tres Jetendue Les
Ints it opinins eniiss sont qucl-
S d utll ( q peu d', rgvnIlP', avant
MladI" l eletiton eI I installation
,n s' d in. nouvea comite regio
Idi 17 1al
1 apres- Le Notaire Marc(l Grand
Sacre- Piernr, avec ,1a enthousits
int cxemplaire ,- brossait un
:ableau iorl passionnant
de P emouxant dants lequel 11
ca d'i retrzcalt en iti-mes tres ex
ra ixpo plinqtes li pourquoi de .et
tc relormi-
'; cume Les assistants 1 ont ova-
nclpale tior e chaudcm unt. Le De
165 leur Rony Gilot it Joseph
Rene ont remeric- le Notai-
re Grand-Pie-r, de ss asug
P ionn.s constructives, et
de fait 1 an ii'i : cmilte
Pes passe au tamis Illico.
n.eimbre par membrp. Des
3 mttmbrt s lesI n- n.a de
d':, 'uli mnt ont ete rt
tI aIus ll s agil *lr Luckner
.In Gilles ,t Roger Bien-
A;mne
Puls le Doc'eur Gilot a
demanded a la foule bavar
de de proposer elle-meme
des citoyens Rivartiboni-
tiens uges Cdi, is du bai i
r( nom du Coinajec alln ui
completcr le c'nmite La fou
le i design les nomms



SEMINAIRE SUR
L'ENERGI1E
(Suite de la lere vage,

ces enrichissantes de pro-
duction d'energle sulaire.
A en crolre l'Agronome
Robert Cassalnol, le Dr Gal
lu est interesse .a transtcrer
s a i t e c h n o I o gle,
e n H a i si les ga -
ranties solides Jul sont offer
tes par le Gouvernement
haltien? Haiti qui dispose
d'une population rural ma
Joritaire a 80 pour cent est
le lieu iddal pour lapplica
tion d'une tell technologic.
rapporte M. Cassagnol cl-
tant le Dr Oallu qull a rcn
l contr' en Colomble. Pour-
quol aWors Haiti ne enforce
-telle pats sur cette base sa
cooperation avec ces pays
S interesses de I'Amdrique La
tine ? Vollh, la conclusion
1 a plus 1 m p o r -
t, a n t e, a laquelle aura
Sfait aboutir ce sciinaire
inaugure ce martin en prd
sence du Sectbtaire d'Etut
Sau Plan, Dr Raoul Berrll,
S du DIreteur dc 1 U-IC1A n
Haiti, M. Charles Dawson.
de la Directrice de I'Insti-
rtut Halttano Amrlcatin
Mil w [e M ildred Mceroo, de l'As
sislante & l'Information (U
SICA) Mmc Bengle Dural
PLIEAU


Doeteur Leroy Preval, Monl
ieur Franck Delva, Murat
it Juste et deux autres con
eillers : Me. Brunot Paul
et Felix Delva. Bonne note
est prise. Le nouveau colmi
e elu a 1 unaamiite d'es
oix. a 6te install sur-le-
;hamp par les Membres ou
'omile Centrall.

Dans une allocution de
irconstance le Docteur Gi
ot a prodigue de sages con
cils relatifs aux lourdes
aches qui attendent le nou
eau comite de la Petite -
Li'viere.
Docteur Rony Gilot et
Mlorsieur Joselin Rere, ora
curs tires eloquents dall-
eurs. ont tranismis leur e
moi dans 1 imen de 1 assis-
alice qui a -epondu par des
,pl)l' udisserents repeles.
L un ion. la paix. 1 esprit de
conclliation *-e ci llabola-
iin effective dans le adre
Iu Jean-Claudlsime eltc
int ete la toile dt fond de
eur- alloultions

Oin lnsistalt itlsi 'ir IaI

andei i par! i ii vllehi
etl ] r.it's l tI ,Il, l lla'tld"
T.alaive ofl ti l hI .s 0(i


Ro.er MILCENT


BRUXELLES (AFP)
La reunion des Ministres
de la Defense du %Coaite
des Plans de Defenses de
1'OTAN les pays de I'Al-
liance moins la France et
la Grece a confirm la
volOnte du nouveau Gouver
nement Britannique de
jouer sun role positif et dy
namique b LI'OTAN, indi-
que-t-on mardi h Bruxelles
de source diplomatique au
terme de 'a premiere jour-
nee de la conference.

Le MinistrL Britannique
de la Defense M. Francis
Pym, a lui-meme reaffirme
cl'engagement du Gouverne
ment de Sa Majeste a sou
tenir tot.alement I'OTANs.
Dans une conference de
press. M Pyin a de nou-
veau souligne I urgence
qu'attache le Gouvernement
de Mine Thatcher h 'a qui's
tion de la modernisation
des forces nucleaires du
theatre europen i Missiles
et avilon:, amnericains. bom-
bardiers Vulcan et Sous-Ma
rains Polaris Britanniques no
ta in ment
M Pylm S est lolllltC ae sea
pr'iiiirs cithallgii's de viues
sur ll question i aver' sOn lih
inliogle Onest Allemniid.
M illli Ape' .,Nous avolns
tu des e'lret' sll Ires lin-
li>. tl tll s i -e 11i I I n di lq ei
Ull enll tl. e en hver lt Svc Ire


2.99


Savon lioulde pour la vaisselle 32 ozs

Deodorant Dial 8 ozs


1.29


1.79


taire americaii. la Delen
se, M. Harold Brown, aura
lieu mercredl matin.
Les Ministres de la Defen
se ont, au course de la reu-
nion pleniere qui a pris fin
mardi soir, fixe a- 4.5 mil-
liards de dollars le budget
d'infrastructure de 10TAN
pour la parole 1979 1984,
soit deux fois et demie le
budget de la tranche prece
dente.
Ce budget est prevu, mdi
que-t-on de source militai-
re, pour couvrli notamment
la construction des equipe
ments (Aeroports, deno'.s
de munitions eic i necessal
res aux transports de Divl


A cet egard, on indiqualt
dans les milieu de la con-
ference que ice n'etait pas
l'argent qui manqualt mais
la confiance dans son utili-
sation,. La Turquie, a-t-on
precise, vient de recevoir
100 millions de Marks de la
RFA et 150 m'ilions de do!-
lars d'aide militaire suppe
mentaire des Etats Unis.
Enfin. les Ministres ont
reaffirme leur volonte
d'augmenter de trois pour
cent en terms reels par an
leur budget militaire et de
passer en revue le degre d'a
vancement du piogramme
de defense a long terme.


sons americaines en Euro- Mercredl matl', en session
pe en cas d'urgence rtstreinte, l'aide a la Tur-
Le Comite des plans de quie. les Salt et la modern
defense a examine dautre station d(s forci nulUc.eaires
part la question de aide a du thea'ire europeen seront
'a Turat.l evt au Poritu O.sl .'i ni,;veau e -'teonues




MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGE LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMIL!AIA : !

It7r-


SLALUE Super Market

1 2 3

LALUE DELMAS DIQUINI

136, AVE. JOHN DELMAS 27 ROUTE DE

BROWN CARREFOUR

2.0628 6-0417 4.0817


Jeudi 17 Vendredi 18 et Siamedi 19 Mal


PRIX NORMAL PRIX CHOC s

Poulets 95 C. 79 C. la Douz.
Poulets 9*5C

Oeufs $ 1.30 99 C. la Douz.

Bacon Importe 2.79 $ 1.99 la livre

Hot Dog beet Importe 2.59 1.99 la livre


Hot Doe imported Chicken

Frontage (Fondu) Atlas

Prix de lancement


$ 1.69 $ 1.49 3 pour

6.00


3.59

80 c

1.49

1.99

75 c

S 5.99

$ 9.50

$ 12.99


$ 3.99

4.99


Plus une douzaine d'oeuis

2.99

69 c 2 pr 99 c

1.19 3 pr 2.99

plus un Gratis

-69 c 3 p $ 1.9

S 4.99

$ 8.99

$ 10.99


2.99

99 c

3 or 4.99


OTAN : La reunion du Comite des plans de defense


Tide 49 ozs

Bleach 32 ozs

Tropical Fruit Punch 46 ozs

Insecticide Spray

Mixed Vegetable 16 gr


Pernod 450

Whisky Red Label

Whisky Brack Label

Grand Empereur

On

Mop complete


Napoleon Brandy 5.99 Si vous achelez 3 bouteilles

n vous donne une 4eme Gratis


Et plus ('une centaine d'articles aux Prix r4ellement choc !

Pour chaque .Achato cash de $ 20.00 on vous done

Un Poulet DesQuiron -Gratls.


MERCREDI 16 MAI 1979


60000000


d'Americains


r df rent Colgate!









PAGE 4





Sensationnel!


Sensationne1!

a L'Institution St. Louis
de Gonzague

le 19 mai, a partir de 7 hres P.M.
COMEDIE DRAMATIQUE
INEDITE EN 3 ACTES

Amour sans provision

De

Stephen Alexis

Mise en scene de
Frere Raphael Berrou
Entree Geierale $ 3.00


Apres la visit de
M. Kurt Waldheim
(Swtoe de la lere palge)
visit de M. Waldheim ont
msi en relief. 1'importance
que Moscou continue A ac-
corder A I'ONU et la con-
fiance qu'ell- manifeste a
son Secretaire G6neral, et,
l'iptfret particulier de
I'URSS aux problems du
ddsarmement a la veille de
la signature de l'Accord
Salt-2.
Le communique public
par i'Agence Tass A Lissue
de J'entretien de MM. Gro-
myko et Waldheim met
l'accent sur importance
particulifre accordde aux
problemes da L'arrft de la
course aux araements et A
la contribution que I'ONU
peut apporter a leur solu-
tions.
M. Gromyko a. profit de
catte occasion l5our infor-
mer son interlocuteur de
la. proposition de conferen
ce europ6enrie adopted mar
di a la reunion des Minis
tres des Affalres Etrangeres
des pays du Pacte de Var-
scvie a Budapest.


taire de 1 arrm,'e
a conduit 1 empire
fricain qu il dirn
13 ans. au board c


m gfusgoat ^
depot




Slimming tablets
Dragees amagnssagrnei


(Suite de la lere page)
10NU pour les Droits de
1 Home. c:A d6faut de
pouvoir supprimer les
' tueurs, au moins pourrlez-
vous les cotnd-mner publi-
quements, derit-il notam-
ment dans une lettre ad-
dress6 a ce dernier.
Le gouvernement fran
gals fiddle a sa politique
de tnon ing~rence., n a -
vait, Mercredi. pd's rdagi.
La press franaise, tant de
Droite que de Gauche, 1 ex
hcrt cependant a le
fire. Le parti socialiste
sest quant a lui dtonnd
L du silence 'lu Pi6sldent de
la Republique et du gou-
leur volonte de proclamer
vernement frangais, et de
1 amitie entire la France -et
lc regime de Bokassas.
Pour de nombreux obser
vateurs, la megLilomanle.
de 1 Empereur. anclen capt


frangalse, x x x x
*e Centra- Etats Unis :
e depruT Cnvocation au
Srui- partement
d'Etat du Ctharge
* d'Affaires
Centrafricain
WASHINGTON (AFP)
Le Charge d'Affaires de
1 Empire Centrafricain a Wa
shington, M Amedee Fanga-
Mbouroundai, a -t6 convoque
mardi au Departement d'E-
tat pour sune demand dex
plication sLif les recent
meurtres d'6tudiants qui Qnt
ee commis par la Garde InM
Speriale a Bauigui ces der-
niis molt, apprend-on offi
Ali Deparl.' mentl d'Etat. on
se decliret dans le le
e I dte confirilil-r routes 0 l-s
conclusions do rappr it pu-
blie ilndit i)r 1 Oralanisalion
IArlll iiisfi v iteri:f:ilo]a slls
i i; ntion Banligi S lon

i .' i. nii i i !,ill ,I i i
it, w ",h ,,
p ]e iiil D i'na
lIinl I it'Inlat M. llodding
( :;i'r ;, i i ii ni e. 1ti ,aelon
l is inloi nations non ll conli
llaoev don i il di iosailt un
12!l1;nd- nm:"'Ile d ,s tludltfailts
,rr0c : aan suite doires mili
Slest'l( no s arnia nl e re
: ii h s. 'nais ol entire 7 M' 41)
d','tl ir -x ;u ia"inle p ri el
plsii a la sulte de services.


MERCREDI 16 MAI 1979


ne malgre -Aes aerieuses po
tentialites agricoles et ml
nieres du pays
Celul quW appelait le ge
neral de Gaulle son .pe-
re. a toujours mnontre un
gofi; prononse pour les lutions radlcalesb en ma-
tiere de justice. II fit par
exemple. L-n 1972. couper
les oreilles a 47 voleurs
prealablemen: bastonn6s.
11 ne tolere na.s la. critique
et un journallste r nteri -
caj: qul 1 ignoralt fut em
prisorjne durant un mols
en juillet 1957 et cravache
au visage par 1 Emrpreur
en personnel.
Les f sttlvites 'retourant
son sacre couserent plus d.
100 millions de francs.
L mpere.ur fit renlarquer
A ce sujet A 1 epoque : ton
ne peut pas career une gran
de istoire sans sacrifi
ces ...


Maignr sans peine avec Fugoa depot


It est mainlenant si face d avoir une igne
parfaile si vous eles a un age ou I'em-
bonDornt menace ,
,. vole aclivite seodetare favorite les
bourrelets de graisse A
I o-, ee oub uQ "lee c. A .


si voire gourmaodise est plus forte que
vco< bonnes resolutions;
F ugoadepol
En venme cans toules espjharmacies
'a"', ... -.- r a m Apapenwe ,t, ,.


CNUCEDI:-Le .ptrole prend le:devant


te
do
st
do
do
bi
di
n
el
le



a
q
tl
k
V
cl
rr.


(Butte-.4e la ire-age- -

testation Inteprze .AU.. -mDe
des e77,. Ce conatneun-can-
sildrd comme le plus oceit-
dentala dans Ie tiers- on-
de. est aussi ie plus modest
benflctlaire des largeawes
de 1'OPEP. compete non te-
nu du *Fonds sp6tiala mis
en o'era en sa faveur par
e Vene;uela
Interroges par 1'AFP, les.
del0gues saoudiens et ira-
quiens ont tout implement
atflrme qu Il ia'stalt 3pas
question, de pirler dg p6-
troLe & la CNUOED, Un ,de
.egud llbyen, falsant fi de
l'Unite des spauvres, a d6-
clare que si les Latino -' A-
mericains veulent Is guerre.
Ils l'auront.i,
Les Occidentaux. qui ont
appele les proqurteursE de
petrole a piendri en' charge
une part plus important de
]'aide aux pays en develop-
pement, dissimulent mal
leur satisfaction devant ces
evenements, tout en se gar
dint bien de parler de scls'
sionw du tiers monde. a
La journee ac mercredl,
au demeurant a ete mar-


JOLIESSE



SALON DE BEAUTE
@ @


156- Rue des Miracles- 156



Le Rendez -vous des Femmes ,
SO

, Elegantes
,t 00


Chaque smedj,un DC-8

d'Air Canada quite Port-au-Prince

a destination de Montreal.

Air Canada est la seule ligne aerienne

6 offrir ce service sans escale. .





Nous sommen le souls a rrlior Port au- Princr a Mo treat ,v- scale
Aucun visa de transit n est a st neaessaire
A partlr de Montreal un choir de Corr dn Isr ocdc! c svaust J :,c n
de 30 vi'Ces canadnonnes
AuSsilot inslahe a bord vous avez droit aux sons attentifs et am du d s rnert:nr -, -.
de notre equipagic
Vous pouvez meme faire de bonnes affaires dans notre boutique hors laxe
Notre personnel de board est btilngue It parole aussi b ben le francas que I angla.s-s
El pour vous rendre les choses encore plus fac tles, nous vous proposons Lun tarI
excursion de 21 Jours votre billet aller/retour ne vous coutera uer S3 O0 *.
Vous Favez comprise Une seute compagnie aernenne vous emm'ne An Montreal
a la maniere d AIR CANADA. Sans escalet -
Adoplez a facon la plus simple de visiterle Canada... AIR CANADA

OEPART 5 n 20 PM
ARRIVEE a MONTPf At 8 h 30 PM


AIR CANADA)
i ,' ( ouC r -'itr' fShOnS a ptii, C3hiOn dece farf
.':: nu u 6..6 0441.42 Ou conaclezvolreagent de oyages -
pour oCius de deal s. *


.. '..- .


Apres -Ie -Massacre


u-etpar, 'p9arltiUon de pre -dveloppement. En dHi-uaxit
ralers projectss *de resolu- lea risques. 11 contrlbuerait
tionas commur.s des 77, no- en effet selon lui a rassu-
tasl t cn our UW themes du rer la communaute bandal-
tranlferts de tecinologle, re Internationale.'II permet
de la fulte des cerveaux, trait aussi, en consequence,
et Paide aux pays lea plus de rdduire lea travaux d'tn
pauvres. t- r t et de concentrer L'al-
de financelre sur les pays
x xx les plus pauvres.
MANILLE -- *AFPi
Israel a proposal mercredl Leas propos ae M. Oabay
alaI CW'CED un system nont ete entendus que par
international de co-finance unLe minortte des deiegues
meant du ddveloppement. de la S5ee conference des
pour aervir d'intermn6dlalre Natons-Unles sur le corn-
entre lea mares Interna- merce et le developpement.
tionaux de aorStaux eL les .une quarantine oe dele-
pays du tiers monde. sues arab.-bs suivg de ceux
de plusleurs pays islami-
Ce syst6me, a dkclar6 M. ques et africains et du Viet
Mayer Gabay, le d61 gu6 nam tont rn effect quitt6 la
tsradlten. permnectralt d'ac- sale lotque le d6lguA is-
croltre l'afflux des capl- rablien est monte a la. Tri-
taux dans lea projects de bune.


Soulagement rapid s c
pendant .
S .- ces jours critiques




contre touted douleur.


]








MERCREDT 16 MAI 1979


(Suite de la ldre page)
l'Ambas.ade dVAfTIque- du
Sud 6 San. Salvadpr, a-t.ron
appris mardi'de source offi
clelle.
Environ six guerilleros
appartenant a.ux efaroes pb
pulaires de libdratiops, ont
fait Irruption, pour uune ral
son inconnue ,dans limmeu
ble qui abrite l'Ambassade.
puls, remarquant la presen-
ce des police' s, ant ouverr.
le feu. L'Ambrssadeur de
Taiwan se tioavalt dan-
'limmeLuble au moment do
la fusillade.

x xx x

LIBERATION DF 16
PRISONERS
POLITIQUES CUBAINS
MIAMI '(AkP)
Seize pritonninrs politi-


Nounvelles de 1'Amrue Lati


,'es cubains sont arrlves'
c-m d a 'ild.i, '.enant de
la Elayane, A board d'un toi
special affrcte par deux or
ganisations d'exyes cubains
aux Etats Unis.
34 autres perEOnnes, pa-
rents des. seize prisonniers
liberes, se trouvaient egate-
ment A board. I's ont ete ac
cueillis a lour arrivee aux'
Etats Unis par des represent
tants des deux organisa-
tions d'exiles, l'Al'iance des
travailleurs de la commu-
naute cubaine "i l'etranger,
et tle Comite de 75,
Se'on I'agence de press
cubaine captee )1Miami, ces person
nes avalent et6 emprlson-
nees pour violations de Idis
sur la srcurlte d'Etat. 80 au
tres rcolitre rcvolutionnai-


Petites Annonces

Job Of fers
Joo Offers : New corpora A VEND-.E
tior. looking for Plant Ma -
nager to start socn. Good (; A BABIOLE
background required. Person:' MAISON A
must be fluent in English GRANDEA'ISN
in order to deal with parent VEC ACCES SUR 3
company in the U. S., Sala- RESHAMBRS A
ry based on experience. Mi-4 CHAMBRES A COU
nimum 5 yrs experience in DCHE R
manufacturing. DL CHA ASSEEE
5 CHAMB!ti'ES AU SOUS
ALSO : Bilingual secretary HABES ASOL
Good in typing, filing, tele- VI IMRENABLE -
type. Fluent "n French antd GIANDE COUR JAR-
English. Good Education. DIN
Experience Supervisor f '.l- .UT-ETRE VISITEE A
sewing Operation Acquain- NN';MPORTE (t.-EL MO-
tance with leather work p 7 MENT
ferable. I'iIONE 2*7M- 2a586
Goo, mechanic, Good sala- ,N 3921
rv. Must be experienced in in
dustrial sewing machines. .-7. '.r .
English required


Send resume to I'. Bo
392 175
xx x x

A vendra.
Terrain a D'- ln1u1
Rei.jult 5 TL modelI 75
tres bonne ocr.ision Tel
6-7029 entire 1 hres A M -
a 5 hres P. M. 6-0885 apre"
5 hres P. M 165

A vendre
Chevrolet Monte Carlo an
tomatic-Air conditioned
1 etl. neuf : 27000 Miles
Sonne- le 2-2788 ou l 2-
5081 165
X X X x

Retraite
Retraite a la Conumunaute
Ste. Marie poir les adults
Homes et femmes. Ouver-wa
r? Lundi 21 Mai 79 4 heu
res 30 Cloture : Dimanche
27 Ma; 1979 3 hres 30
Pour tous renseognements
supplementaires Tel. : 2-
5591

Alice Ed. ETIENNE 225


Offre d'Emploi

tiurs ,nee exri lnclCe 3 irans
nin niuilll oui m1 n'lliacU, de
machll-ne (", o yu f)'rs


Le(s Iim'l rss, I, sn
d appeler au 6-0666
formatli( s




A vendre
a Delmas
Emplacement de
sis a 1'angle de De
et de 1 autoroute de
Prix S 7.500 dollar.
2-5031 (de midi a 5

xx x

A LOUER
Hall pour commerce
1 angle de la rue
0es et de la Reuni

Pour renselgeneme
'lez le 2 3202
.' M de a 7 P.


xes et Leurs families sor4
^ allcidu&'j(i dl en yoir&U.

L'automne. denler, M., Fl-
del Castro avalt annonc6 la
liberation future de qiiel-
que 1 500 pris(rnniers politl-
ques. rappelle-t-on. Ilu-
sleurs cehtalsncz d'ehtre eux
sont deja arrI 'es aux Etats
Unis.


AFFAIRE LFTLLIER :
LE CHrLL REJEiTTERA
TOUTED PRESSION
AMLRICAINE -
SANTIAOO (AFP)
Le Chili a nmfor6 mardi
les Etats Unis, dans tine no
te, qas' rejettera touted press.
sion :susc.ptibe d'affrter
sa souverianete et sa digni-
te national, a annonc, a
Sanfago-, tiu. aom.nunlque
-.du -Ministere des Aiialres
E-rsagere-,.
Cette note intervlent a-
pres le rappel Washington
pour consultations, annon-
ce le mmem jour, de 1Am-
bassadeur des Ltats Unis I
Santiago. M. George Walter
Landau. Ce rappel faisait
lui-meme suite au refuse op
pose par la Cour SBulrme
du Chill a la demand d'ex-
tradition de trois officers
chiliens. agents de la police
politique, accus.Ls par !a jus
tice am-ricaine davoir par-
ticipe, en J976 b Washing-
ton,. a lasa.ssinat d'Orlan-
do Letellier, a'cien Min m-
tre du Gouveinement Aller
de


NICARAGUA
NOL VEAUX
AFFRONTEMENTS
ENTIRE LARMbE I~l' DES
G1l EHILLEROS
SANDINISTES
MANAGUA I('?P)


1)'5 gu lel1'eros sandinilstes
[);l attaquc ni;rdl mnatin nt


ut


nt pllrs Un couple
p ul i) amerlcain

215 traumatfri par
un Hambureer
SAN FRANCISCO. (AFF
Un couple de San F
c:sco a porter Ilainte
credit apris vweir trouv
50 x 100 bout de doigt aans un
lmas 62 buigaEr.
SPhDelmas Monsieur et Madame
hp. Pnt nes qui avaient achet6
295 v ande prl-emoalleI
sic urs jors &sparE
dans un grand magas
la ville demandent un
lion de dollars de do
ges et mintrts pour
matiLme 6motionneeI o .
ce situd tI
des Caset Madame Barnes, p
on. la plainte. a et6 at
de naus&es apile cetl
men's ap couverte a perdt du
de 7 a et developpe une comn
M. allcrgie is la viande.


P)
ra:
Me
r6
ha

B

plu
ava
sin
In
om:
ctre

rec


ne

la roquette un post de 1'ar
Mee nicaraguayenne b Ma- r
-,L 4, a une tre-ntalne de
kms A 1'Est de Managua.
Les affrontemUents ont fait
trols morts che les milital-
res, avant la retralte des
guerll'eros, vers midi.
Pendant l-atLacu-, les san ,
dinistes ont pris d'assait ,
les deux grandes Banques
de la ville, oh sont canton-
nes environ :!UC militaires.
Masaya (45.009, habitants)
est t'une des cminq villes du
pays partiellement detruites
au course de la guerre de~
Septemnbre 78.
D'autre part, 1'armne ni-
caraguayerine fait etat mar '
dl de la decouverte d'un,,
complot. visanL a declen-
cher une insurrection A Ma,
rragua, .au course des pro- I
chains j6urs. Ces -lan: a ete
revele A la suite d'une opek
ration de police qui a en-
tralie la mort .de onze per,
sonnes, don't trois mineurs, A
dans' la Capitale. Les autori;
tes affirment avoir decou-
vert au course de cette ope-
ration une grande quantite
d'expiosits. d'armes. de mu-
nitions et d'equipement chi
rurgical.
Enfin. plusieurs operations
militaires ont 6te menees
centre des sondinlstes, no-
tamment sur is: c6te atlanti
que. ou soixante guerilleros
occupent le village de Ra-
ma, ainsi qua a uanta Tere-
sa. A 55 km au Sud de la
Capital. .


PAGEg

~~ anmzw x!'-


Mikhele Scotch


Club


JEUDI 17


DISCO NIGHT


Une feerie "Sons et Lumiere"


VENDREDI 18



LES' SKASHA


Enfin en Haiti


Une soiree a ne pas manquer


SAMEDI 19


Saturday Night Express

avec


D. P. EXPRESS


- -* occcos~.c1,.


AU FIL DESRENCONTRES


DES CLIENTS DE
ImIEX INDUSTRIES S.A.
Lundl soir. M Seige Val-
me P)O di' IMEX Indus-
tries. S.A etlsa lemmiie nle
Jessie Ewald, ont dine au
Ol and lHotel Olofftson ave,
un1 ri'Oulei de lllents dc cet
te important ildusltrie spc
clllsez" dans Its arlltels aux
petitls points


Les In'ites de M e' Mint
Serre Valmn talent Caro-
lyn Yates Desigln Director>r
Columbia Minerva Corpo-
ration. New York, Evelyn
Bendick, Assltant Design
Director, Columbia Miner
n- va Corporation, N Y., Wil-
r- liam Skinner. Dlrectoi of
un Marketingi Wellington Pu
m ritan Mills. Atlanta. Georgie
et sa femme Myra. Jackie
Stephans, cArt Directors -
ar Wellington Purilan Mills. At
la lanta. Ca I Carla Patrick,
u- eAssistant Design Directorr-
nt Columbia Minerva Corpora-
rj- tion. New Yo-k.


Le group passe
maine en Haiti.


une S?-


x x x x


teinte HERBERT ET
e de- CHRIS DAVIDSON
poids DE L'ASSOCIATED PRESS
Iplete A NEW YORK

M. Herbert Davidson et
sa charmante fmme Chris,
une congenere. ont apporte
a Aubelin Jolicoeur de bon
nes nouvelles de M. Swinton.
un Executivex de 1'Associa-
ted Press a New York.

M et Mme Herbert Da-
vidson travalllant tous les
deux a cette grande Agence
International de Presse qui
a 6t6 reprlsent6e en Haiti
pendant de longues ann6es
par Aubelln Jolicoeur, lequel
a gard6 d'excellents souve-
S nirs de ses rapports avec M.
Swinton et M. Sims, deux
S gentlemen.
M et Mine Herbert David
son logent au Royal Haitian
Hotel.

x x .x x

Dr. Hinnerk Bimler, chl-
rurgien allemand de Munich
et sa june et belle femme
Margit Bimler, pratlquant la
( m6declne gcnerale, ont pris
logemsnt cette semalne a la
S Villa Saint Loula. Bourdon,
cormme le numrnallst, britan
nlque David Hassett et sa
gentille femme Sheila de
la British Airways.



Commandant Nichols C.
Baumann et sa femme Ca-
therlnc ont pris logemcni,
crlte semaine au Orand Ht
tel Oloffson. Le Comman-
dant Nichols C. Baumann
cst du Texis. Ga fentme Ca-
therine qui connalt nos char
mants amis Walter et Jackie
Rudish qui viennent en Hal
ti dans leur cLear Jets prive.
avec le cdlbre Dr. Charles
vante femme Pat. artiste d&
coratrice et dessinatrice, est
dans le dressage des che-
* vaux & Davie. Floride oil
Walter et Jackle ont leur
ranch visit par Aubelln Jo
llcocur.


LIESBETH WAECI1TER -
BORM CRITIQUE D'ART
AUTRICHIENNE ARRIVE
AVEC SON MAR1
ACTEUR ALEYj NDERl

Liindli soil, nouis o ve1ns
rerlconi re 1II Gra nd Hotel
O)lo0 son Mnie Llesbethi WVae
clilt Bohlni. e soni lnlll
M. Alexanlder Werlaht r
Bohmn di Vi'nni'
Liesbhi eslt Critique d'Art
en Autlche Cs con miari Ale
xandc r'.s! :el' 'i dec IhIS-
tie el de ileclvlsioi.

C oal. 11n pla'sir de poul
voir parlor avcc Liesbeth
d's grands arlistes autri-
chiens Fucks Brauer a qul
nous avail recoinmande le
grand Cratiaue Franqais Pier
re Restany. President de
1'Association d's Crit.llnus
de France. lors d'un diner
que nous avions el a Paris
avec Alain Bernardin. Presi
dent Fonda'teur de CRAZY


HORSE. notr, ami de lon-
gleidate lul Pierre Reslany
et sa belle coinpagne artiste
quli nous avail oltSrt Iune'
dc ses oelvrtes
I.lrsbeth el Alexander pas
sent tin seialline eln Haillll
lls logelnt til OGranla Hoiel
Oloftsonl 11s out vliisit' notre
coill1ctlon de |) ni ii(tur l' la
irue 3: No 9 pouri decouvrli
les oIeuvres die's 1iAlllllous peiw1


x x x x

ILES PROBLEMS
DE NOTRE TOURISM
Nous avons toujours sut
qu'll y a des forces conlre
nous. malts chaque jour d au
Fires forces adverse s? rove
lent Autrefois r'etaient les
jamaicatns qui s acharnaient
ron:re nous sn suggerant
aux tourists qui visitaient
leurs pavs de ne pas se ren
dre en Haiti. pour mill? rai


sons qu'lls crealenti'" D'all-
leuis, qLui n a pas connu ca
dans les annees 60. On nous
I a lztll au Btur'eau dte la
Pan Ain a New York, on1l la
fall a )any Mallebranchl
,Perisollal Service Managel'r
de la Pan Arnm i11 buiirie'
dt' la Pan Am a Klingston.
D)e lios joi.s (c.' sonl ls
donillilcans iravailllnt it
I a(rop)ort 1.1p, Keinnedy
Poull ux 1111al1l doll t',rv -
vI c e colniin' la il si'e I ls
0lon1 1 oul n :I rll pouvoirt
pour dirlitr les tourists qui
vellecnt venir en IHaiti vels
la Republique voIslne l's
ignorent le mot Ethlique
Nous en parlons aujourd'hui
parce que hier martin nous a
vons trouve tro:s couples a-
yant voyage par des vols dif
ferents a nous I? dire en
mme temps.
Nous avons demand au
brilliant avocat americain
Leonard Picar.ei'o. de New-


Yorc voyagpant avec sa jo-
ll? einimme Jilann dd cele
bre Agence d'Advel tlsing
Young & Rubliaml dte nouts
eiJvoye Line cople de la let
ltr' qu11T va ecnre au Mana
g'ei dt I Altlmerilan Airlines
relativelnenit a l'alltudt de
ces '"niployes qul leur aIl-
ralentl fatal ri'ltt'r I'occasion
de dectovrlr iln l'ial para-
di Car Leonard et Jilarnnll
PiCarlello Conslddll'Ieill Hal ll
commlle Uil pays ll'inoparia-
ble L's oeuvres d Art (lulls
y 1(nl! drcouvleries n 11'oni falt
111il outer a unr imnprosslon
merveillelius 11s on1 visited
pIlusl.'urs los in nollectilon
de peintures d'Aubelin Joll-
coeur. La derniere fois on
compagnie de Fall-y Pol-
lard, oFleld Engineer IBMo
a Coraopolls. Pennsylvanie et
sa femme Barbara Pollard,
ReRaltorc ou dans la vente
des biens immobiliers.

A. J


DU NOUVEAU A

AiENrE|





Pour mieux vous servir l'Agence Citadelle rdpond


a present h un nouveau numero de telephone


Le 2-5900 ayant 5 lignes groupies




L'Agence Citadelle representant exclusif |


de la American Express vous propose


les TRAVELLERS CHEQUES,


les CARTES DE CREDIT,


et les VOYAGES ORGANISES


LA AM ElICAN EXPRESS



POUR VOTRE PROCHAIN VOYAGE PASSEZ AU NOUVEAU LOCAL DE


L'AGENCE CITADELLE


I 35, Place du Marron Inconnu ou Telephonez au

2 5 9 0 0
2 5 9 0 0
2 59 0 0

25900

~ ) ~ w~~t*.) ~ #)~)D'X-X0


~~~~~~~~~. .. ., ._ .. ,. :-:. -. i. .. ,+- ..


I










PAGE 6

Penurie d'eau a Port-au-Prince


(Suite de la lere page) Q.) Ces projects d'ame
"ioration ne profiteront
100.000 pour une etude corn sans doute qu'e ceux qui
pldmentaire qui a ete execu peuvent se payer le luxe
tee par un consortium cana d'un abonnement. Comment
do haitien Eba Tecina. envisage-t-on de satisfaire
ies demunis 9


Cette -:use est achevee.
E le n'es, pas pour nous sa
tisfaisante pirce 'que les
sources d'alimentation e-
talent insuffisantes pour la
zone metropo' itaine develop
pee : Ptrt-au-Prince et en
virons.

La Compaglie reconnait
que cette etude presented ne
devrait pas eire executed
tell quelie, et exige un sup
p ement investigation de
sources nouvelles, surtout
dans les haute'.irs. Cette etu
de nous la faisrns complete,
par HaitV Consort.. Par all- .
leurs la BID est prete a
nous coisentBr de nouveaux
prets pour ces travaux.
Nous espero i., une certai-
ne amlliorati'jn, parce que
ces etudes ne comprennent
par Petion Vie. et les zo-
nes nautes de Bourdon, de
Delmas.

En outre, une troisleme
phase est envisagee cette
fois. pour un panic direc'euil
global qui fail 1 objet d une
etude dej0 consideree a\tec
la BID : recherches et pros
pections de ncuvelles sour-
ces. refection d'i reseau comn
plet de la zone metropolitan
ne.


R) Danas ie Pan Quin
quennal et ie Budget de De,
veloppement, nous sommes
en train d eta.Iir 75 fontai
nes publiques.

Pour les deux prochaines
annees a vent', nous instal
lerons 200 foutaines publi-
ques supplementaires. Et
nous pensions aussi que les
quarters pjpuoeux, come
vous le dites, oourront s'ap
provisionner en eau.

-Q) La Camep recourt
a des prets greves' d'inte-
ret pour le f nancement de
ces travaux. hst-ce que ce-
la ne risque tientrainer, a
court ou moyen term. une.
augmentation du prix de
1'eau ?

Ri Nous envisageons
d augnienter le prix de 1 a-
bonnement d eu. I1 y a de
ja dies elementss qui soul
prevus el. tinou ,e persons
-qui selont approves bien
tot Cela noUo' permettra
d amt.io-er neire system.
D autan: plu, que la CA-
MEP ne peu! .ub enir pre
seniiemenllt a s s propres be
solil. a plus forte ra-son, a-
in. lioreI so.i ''I mti


CONTRE LA GRIPPE

CONTRE LA POUSSIERE

SUCEZ




entho LyptGSA,




- DECONGESTIO',.NMENT DE 1- GOIRGE
- RESPIRATION FAC E
HALEINE FRAICHE
GRACE A

MENTHO-LYPTUS I

en vente partout

DISrR. A ET G IZMERY
PHONE 2-2144 2-0149 t


Haitiennes


Epaulez le programme o01

combattra le deboisement e

I'erosion en utilisant les


SRechaud a Kerosene


SS ifAI.PI de la


Haiti Metal



Prix actuel: $ 16.50

EN VENTE DANS LES STATIONS DE

GASOLINE DANS LES SUPER MARKETS

ET CHEZ LES DISTRIBUTEURS

DES PRODUCTS DE HAITI-METAL TANI

A PORT-AU-PRINCE

QUE DANS LES VILLES DE PROVINCE




Distributeur Exclusi



CURACAO TRADING

MKMMainar >awwk9fo>^,^y^amoA>


Q.) Quel est le taux -de
hausse envisage ?

R) Je ne peux rien di
re tant que le vote nest pas
effectif. Et je ne veux rien
avancer officiallement qui
ne soit approuvU.

Q) Quelle est la situa
tion des sources ?

R) Les sources ont bais
se par causes physiques et
naturelles. En plus, les sour
ces de captage sont deterio
rees.

Propos recueillis par PRA.



FOOTBALL
Important
reunion de la FIFA
BALE (AFP)
Au lendemain de la: fina-
le de la Coupe d'Europe de
Football .des vainqueurs de
coupe. la Federation Inter
national de Football (FI
FA entamera sur quatre
jours un cycle de reunions
don't plusieurs sont de pre
mere importance. Ses der-
nieres ont trait au cham-
pionnat du monde 1982 en
Espagne et au tournoi mon
dial juniors

Des jeudi matin la Com-
mission du Mundial 82 met
.ra Ia derniere main au
project de la phase finale.
project qui. vendredi. sera
soumis pour officialisation
au Comile Executif

La decision de retenir 24
equcpes *a iEspagne et a
SAirgentlile s ajoulteraleni
;t'.,ze equipes europennles.
lto,; sud-anierlcainies deLiux
aslas.iques deu ir\ lrlt'tlllnes
o! a x *ix dlit la CtOit'acli I
t.' pilsr 1 t, le I eglemi n till
p ljti i oui de 4
pI I.l 4 >j.oul),', di 3 debtl,
'l w iI >.l 1 d' 1 1t Il l lli l r.
I na tilIast nliei

1 .I luvl t\, it l ialntlli
I 1 ( 1, plh


itll. (" {I jj i i I i ( ( ll -(Jt

a acl) s (1 r fl n.sh>ll e .s dr '1\

X"I' im o nIaId
levisloll


Iran :
Interview de M.
Ibrahim Yazdi
TEHERAN -AFPi
M It -:), m YazdI MinI's-
"re iranien des Affai:-es E-
'ranceres a declare meercr,
di qu' Iran adhereral: au'
mouvemnen: des non allfne'
e: part'ciperain vraisemb.a
bi mnn'c, a ia conference d(
La Ha\ane


ir Dans une interview accor
dee a AFP. M Yazdi a r.p
S pC-.e que !a poliiq'.e e'ran
t Eere de Irar.n elai londe
sur ie non-ai'itent-men (
sur une neu'rai te positl-
S vet

S Nous 'e s,:rons pas par-
tie prenanti idans n .s q;c--
relces en're sup -r-pulssar-
ces a-t-i. precise a ce suo(,
.. Mais notr( polnlque rne v u'.
pazs etre passe mais acti
se Nous' vouionns avoir des
T- r,.; 0oi ai amiales. avec lUs
pa:'s souiceux d(e notre
ind(tpe-nda~nct- sur ia base
de no're in,'e:et national

In erroae sur les con'ra's
passes par I ancien regirnle
asf( ~-s paid's strangers I,
Minlstre s Pes pronounce en
substance pour une pol-it
que selective en la mansier
affirmani' qip Ie Rgoouvert -
ment aelal en tran d- los
passer On revue. mais qu au
ioune eepslion n avait encore
ete pric-

'I Clrtains contracts d armed
mentis passes avec les Etats
Unis et des pays occiden-
taux. seront dnonces, a-i-
il cependant ajoute.
SD'autres saront honors.
d'autres, enfin revises.

Le Mlnistre a cit6 pour
example la dcnonclatlon de
1'engarcement tranien, re-
montant a 1964, dit ilol de
la capit.ulationu. tlmposde
par l'etrangers et abrogec
l e I13 Mal dernier.
La cloi e la capitula-
tloni prevoyast que le oper
sonnel amdridain travaillant
en Iran n'avalt de competes
T P h rendre, en cas de crimes
et ddlits commis en Iran.
qu'a la seule justice mill-
taire amdrlcainei.

Interrogt sur les relations
entire la Libye et l'Iran a la
suite de la visit de quinze
jours dans le pays du Corn
f mandant Abdessalam Jal-
S loud, Numero Deux Libyen.
le Ministre a afflrme que
malgre I'absence de relations
S diplomatiques entire les deux
S pays. Les deux peoples &-
talent fIrresi et entretc-
naient des relations 6trol-
7"-0^ t^s.


dium Vincent, ie public vien
dra certainement en nom-
bre imposant pour assister
Sla finale du tournol open
de Basket "Ball interscolal-
re : Canado- Union School
Apres le defilt des delega
tions scolaires et extra sco.
laires les dirigeants fede-
raux, et !es Capitaines des
clubs et equip'i4 scolaires se
ront presents au Mintstre
des Sports et de la Jeunes
se Me Raoul Rouzier.

Les coupes, primes et tro
trophies seront remis a lis-
sue de ia finale.

NATIONAL SCOLAIRE
La 2e serie de la compe
tion national scolaire de
football debuteia au course
du week-end.

La ler semi finale aura
lieu vendredi apres midi au
Stade Sylvio Cator et met
tra a ax prises les equlpes de
terminees par le tirage aun'
sort qui aura lieu demain
apres midi en presence des
di egues mteress.es.

Les 2 autres qualifies se-
nm.Pyp.nt samedi or
mesureront samedi et la fi
nale se disputera le 20 mai.
On apprend 'ue la dernie
re rencontre du tournoi se
jouera la saison prochaine
'ans une ville provenciale.
COUPE PRADEL

Encore un match capital
pour i Excelsior Club qui au
ra firt fair en vuile de
be iet.ler dans sa mauvalse
p.1striii a clasocnleil de la
i lonl;tlllton de Pt-aii-Pett

1P( t i 11 enlcole se perml t-
lt d k Uit t'lallt '" l' 'F; e aui
ltl deinialn solar. la lil
t c rtv ..ssety s, t i C
(t ; i. tu. tior poue iail '
nt l ei q utl antI I j '
ii Ver t ) 1 .ll"' >
Lt classemientl di c Hlimn-

1, 111:0l N plrsrn'.W i "*llin"

ll R;,i '111 l ; tii depclis dr'
'. I prs'.tt il 1 cl ii:itrli 'ill

lory t .h l l< h. i l i ;i,
tiuolc \ ')'t' -- ,tlgic -
Noir.

"1 o'nltt "1 s'.ir 23
2, Racine 19 sur 30
3 Alple Noir 16 sur 30
4 Victor" -t 13acardi 15 sir
6' Don Bosco 14 sur 30
7 Excelsior 12 'ur 30


Le tournoi de football in-
ter' regional s'achemine .
vers sa 2eme journee et a
exception des formations.
respective du Cap Haitien,
des Cayes, de Port de Paix
et de Jeremie, toutes les au
tres ligues participants rer
treront en lice.

Le Bureau Federal nous a
d'ailleurs communique le ca
lendrier au complet'de tous
les matches prevus pour la
lere phase eliminatoire.
2E JOURNEE :
VENDREDI 18 MAI
1j Gonaives St Marc a St
Marc.

2) Arcahaie Mirebalals i
*Mirebalais
3) Potion Ville Grand
Goave 9 Petion Ville
4) Liancourt Desdunes
Liancourt

5) Cx des Missions Hin
che A Crx des Missions
61 Jacmel Petit Goave A
Petit Goave
7" Mont Rouis Estere 9

Mont Rouis
81 Dessalines -- Lescahobas
a Dessalines
9 Croix des Bouquets Pt
au-Pce i la Croix des Bou
quets

10 La Gonave Gros Mor
ne A La Gonave
11, Duvalier Vile Leoga
ne I& Leogane
31 JOURNEY
DIMANCHE 26 MAI
1 Port de Paix Cap zcu
Cap Haitie.i

2. Arcahaie Croix des
Missions A Croix des Mis-
sIons
3' Dessaline -- Mirebalais
; Mir'ebal.as
4 Duivaller Vl'l' llinche
a l liclict

5 1 Logane L.ascalioba.s A
Laiscallobii:s
6i Gonnives -- Llancoitrl il
Gouaive.e:
7 Month i Routs St Marc it
St Marc
8, La Gonai\ Desdunces
f Desdunes
,' Gros Morne Estere 0
Estere

101 Jacmel Cayes aux Ca
yes
11' Croix des Bouquets -
Petion Ville A !a Croix des
Bouquets
12, Porl-au-P.mnce Petit
Goat e a Port-au-Prince.


MMECEI 16 MAI M97


LES SPORTS

(Suite de la l1re page) 8) Etolle 8 su/ 32
INTER REGIONAL


Etude Strategique des
(Suite de la lrs stage ) ticulesb avant les annres
1990 Ce delai pourrait etre
Lit dans une position dd- mis a profit pour la conclu
Lvantageuse sBl en temps sion d an accord entire les
de cruise, il aitt priva de ce deux super-grands.
r'seau. Les deux pays sont Les auteurs du rapport
aujourdhul econscients de examinent ensuite la ques
La vuln6rabilite de leur sys tLon de la bombe a neu -
t1me et ont &te amends h trons qul continue de faire
examiner les moyens de la 1 objet d une vive contro-
difendre contre une atta- verse entire les tats-Unis
que preventives. Le rap- et leurs allies europdens.
port fait alors 6tat des ef L institute se demand a
forts d6ployds de part et vec scepticisme si 1 allian
d autre pour mettre au ce Occidentale a tire tou-
point des crayans-Lasers et tes les lemons de ce d6bat.
des crayons a particulesv A Au moment of 1 on se
haute 6nergie don't il nest repd de plus en plus comp
pas encore possible de mesu te en Europe Occidentale
rer 1 efficacite. de la n6cessit6 de contrecar
De toute fagon les rer la menace croissante
cRayons-Lasers ne seront que representent les armes
pas opdrationnels avant le nucldaires Sovidtiques a
milieu de la prochaine de moyen rayon d action. les
connie et les crayoni a par x x x x


Relations'
Etats-Unis 3nt failt claire
ment compren'dre. qu aucu
ne decision ne peut otre pri
se pour la production d u-
ne arme de riposte moins
que 1 Europe de 1 Quest ne
soit dlspos~e a partager la
responsabilite politlque dg
cette productions.
eL insistence de Washing
ton k souligner que la res-
ponsabilitd des decisions nu
cleaires dolt 6ctre partagde
plutdt qu unilat&rale sem
ble etre la consequence na
turelle d un nouvel 6quili
bre au sein de 1 alliance
compete tenu particullere
ment du fait quun ac-
c o r d des europenws
serait requis pour le dd -
ploiement des armes nu-,
dleaires en Europe7, soul
gne le rapport.


La puissance de I'URSS vue par


l'Institut des Etudes Strat6giques
LONDRES, (AFP'


La puissance de 1 Union
Sovietique ne saurait. en
terms absolus, rivaliser
avcc celle des Etats-Unis..-
Mais ce qui est significa-
tif. Cest la volont6 So
vietique de s en sevrir al 1 a
venirc cL Insuitut Interna-
tional des etudes strat6gi-
quesr lance cet avertisse -
ment aux puissances Occi-
dentales dans son rapport
de printemps public Mer -
credi a Londres.
Cette organisation, quo
group des specialistes de
50 pays, souligne que sIe
potentlel de 1 URSS s est
ameliore au point de per-
mettre a ses forces d ope-
rer loin de leurs bases na
tionalesc et que ss ils ne
rencontrent pas d oppose
tIon. ces effectlfs peuveht
elre expodlis en grande tor
ee h la fols par mner et pat
air vers des theatres dope
rations eloleitest
Li rapport pre\oit que
1 URSS s engagi'ra de plus
vin plus dans cette vole au
coins dei I prochaine dO
('niilc et au-dtela.
11 faith tat des interven
lionm Soviltiques en Afri-
quI par pays Interposd -
en 1 Ioccurence Cuba -- pour
fire remrnarqier que cette
co]iieration Sovleto-Cubil-
ni nest cependant pas la
seule a s etre manifest e
su0 le Continent nolr. I1
rappelle A ce apropos 1 in-
tervention des fo cees fran
raises en cooperation avec
des forces afncaines ma
rocaines notamment avec
1 appui logis ique aerien
d-s Etats-Umns dans la pro
vince zairoise de Shaba


Les auteurs 3u rapport es
timent que tes activities So
vietiques font que 1 on met
en doute la sincerite de
la politique de detente du
Ki emlin.
Ils soulignent que 1 ins-
tabilite croissante dans le
Tiers Monde est de nature
a susciter de graves problt
mes de securil. pour les
puissances industrialisees
dans les annees 1980
La situation sera particu
lierement difficile tant
que 1 Union Sovietique pa-
raitra plus -nclin6 a ex-
ploiter ces insbabilltes qu 9
le, empechers. estiment-ils
Selon le rapport, la re
evolution en han implique
un revers sur le plan stra
tegique pour 1 Occident et
un gaill pour 1 URSS. Mals
II serait errone d attribuer
citt revolution ai la poll
tiqu( de MosoiouI, s enipres
sent d a. joiter les experts
Ces de'rnUlers evoqucnt.
pal ailleurs. les incertitu
des quet susci'ient les pro-
blnnit, de la succession dti
Piesidient Leonid BrOj nel
ol URSS et, tdu Marclial Til
to ell Yotlgosl]:vl(e e,. 011-
t'' At linitqi,r e1it l di ( s
qualilltes de chel du Presl
dent lJimmy sCarter qui don
inc 1 I impr'ssion de passer
pal des p6rlodes de deter-
inillatioi et de manque
d assurance.
x x x x
L'Institut des
etudes statistiques
et [a ttentation
chinoise,
LONDRES. (AFP)
L dts Etudes Stratcgiqaess


meI les puissances Occiden
tales en garde contre la
tentation de .jotuer la car
te chinoise dans le lltige
actuel entire la Chine et
1 Union Sovietique II n ex
clut cependant pas la four
niture par 1 Occident d e-
quipement militaire a Pe-
kin.
Dans son rapport annual
public Mercredi 1 Institut
organism independent
reunissant des specialists
de cinquante pays esti-
me qu alors q. it pourrait
beneficier des tensions en
tre les deux 'rands pays
communists. 1 Occident
feralt montre dt, politique
a ecirte vue ,I tssayait de
le t xacerber,, L alliance
Oecldtintale It i ticll reti-
rei quelque avaitagt'ge sirate
lIqut, du tall 'Lie 1 URSS
doll ebauc(her (cs plans de
campagnie sur utux tronlts.
mnaIs les dti t*'.' 1 ieiiport e
raient sur ilet avaiitage ai
It's tnlsion.ts enl're Mos,)a
't Pekii deva. nt dl)eboiJ-
(clih r s rSi la 'r'e, decla
trnit les ailteir.i du do -
Ine I1
,Aussi loinlml'Inlpi q(ue la
(line et U ilihi So Vietql11e
ltit prcilvie dt lrnoderalt ,o,
1 (cci'idti'ii t ipent ort blend
ltIrtelilr de bones r(i a-
lion. \iv( lc ( l' -, s [is l la rr
S ot de l ati'ii-". L Inslltut
est d avis ,ILI 111" partici-
pationi Occldc'itaile a I1 l
lance antil- Sovicltiqle pr-
nee par Mout::.i, ur Teni Iisia
Fin,; of1 a la )Ioltique d em
baigo des lot.rnitures d ar
mes contre ia1 (hine reel.
mee par le Predidi.nt L(o-
nid Brejiev es e.iclue,


- *'' .. -s .~ ..~ ~ -


ra
d
.r
I
rt
se
c


POLSKI va de I'avant


en offrant actuellement une 1500 cc pour $6.195.00


Pour ce prix IA, POLSKI vous offre:



Un moteur de 1447 cc Radio AM-FM Cassette

4 Freins i disoues Suspension Avant 6 roues

Le Contort pour cinq passagers indeoendantes

Un coffre A bagages spacieux Amortisseurs Hvdrauliques

Une silhouette gracieuse Une tenue de route impeccable

et 616gante Deux Versions: Sedan
& Pick-up


Une 1500 cc pour $6.195.00 avec en plus



L'ECONOMIE, LE CONFORT, ET LA SOLIDITE



OUI DIT MIEUX?


AUTO VALSA
Concessionnaire exclusif:
Citd Militaire

Tel:6-0961 6-0971










MERCREDI IG MAI 1979


Pas 4e vols de reconnaissance


PA.0I 7


DANS NOS CINEMAS


AMERICAINS EN TURQUIE
WASHINGTON 'AFPP
La Turqule a inform les
Etats-Unis qu'elle n'6tait
pas prfte pour instantn, et
sans Paccord d3 Moscou, a'
autoriser les vols d'avions
de reconnaissance amdrl-
cains U-2b dans son space
adrien pour proceder a la
surveillance des essays de
missiles sovidtiques, a-t-on
appris mardi a Washington.
B'en qu'officiellement Fad
ministration Carter se refu-
s? a tout. commentaire sur
cette affaire_ impliquant les
ac:ivites des Services de Ren
seignem'nt amdricains, on
se montre tres inqulet dans
les milieux aouvernemen-
taux d? Washington.
Officiellement le gouverne
ment de M. Ecevit justifie
son attention en affirmant
n'avoir pas encore pris con
naissance du texte complete
des accords Salt. Un com-
munique public lundi soir a
Ankara. precise que Ks'il dta
blit que la contribution at
t ndue de la Turquie est


conform:- aux objectifs et a
]esprit de chaque parties in
tdressee par cet accord, 3lle
pourrait tre discutde par
les organizations compdten-
tess.
Le communique ajoute qu'il
?st nature que la Turquie
eprenne en consideration sa
propre sdcurltd ainsi que les
relations avec ses voisins ba
sees sur la confianc2 r6ci-
proques.
Les attermoiements .-jurcs
surviennent au plus mal-
vais moment pour, le Prisi
dnt Carter. Le dbbalt g6nd
ral sur la ratification des
accords sur la limitation des
armements strategiques, en-
tre en effect dans sa phas?
active, et les mecanismes de
verification des accords -
qui laissmnt sceptiques de
nombreux parlementalres a-
mdricains seront au coeur
meme des ddbats du Saenat.
Pour convaincre les Sna-
turs hdsitants, ladministra
tior; Carter dolt trouver une
solution de remplacement


pour ses bases electronlqu.s
de surveillance, r6ddtmeat
perdue.3 ?n Itas,. La Tgrqjue,
qui possede prps de. 50 il.lb
m6tres de frontlre commu-
ne avec i'URSS, non loin
des bass d'essals de missi-
les sovidtiques, reprdsente un
terrain ideal.

Mais le gouvernem2nt turc
qui n6gocie actuellement le
renouvellement de ses ac-
cords de defense avec les E-
tats-Unis, parallelement a
1'octrol d'uxe aide dconomi
que occidentale d'urgeo 4e
plus d'un milliard de dollars
(qui sera fournte essentiel-
lement nar Washl~rgton et
Bonn) lie etrottment .i"e
deux naeoclatlons et entend
jouer edonnant dohnantt.

Les Etats-Unis, en eat. Se
frouvent das un circle vi-
cleux. Consciepts de 4a sgra
vitl delay 1rlse econo9lq4.ue
turque. qui menace la stabi
lite da ce pays. vital pour
'alliance ailantique et le
maintien de leur r&seau de
surveillance de l'URSS, ils
souhaitent mettre au plus


h ,-0CO ./s.o,,o "5.r.r ^.M.o oz, :>30B OSDco.<<"( vite sur pled le

LE BISTROT

RESTAURANT, PIZZERIA 6e FAI

BAR- GRILL- CREPERIE ^LESTINLNY
BEYROUTH

** Votre rendez vous La resistance
ne riposLera '
'de midi a 1 h do martin la ren ontre

PMeriu Syecial lunch le Pr sadesi
S Premier Mni.-i

ChasuB Soir Diner Dansat Men

aver ,>Bistrot Comrbo

Mardi Nir FRANCA
D'HAII I

(> A- ,
ULTURELLS

Vendredi soir MerNredi 16-v
lite, 118 chant

<> ).s :amflk.Von
1"ntret : 10 Go
2 Spectacles Differents u


SLe Bistrot T 2-180c chanicisrE m er
a 23 ans) : foil
sique.
ft- Entri- Senli


plan oaide


iE WAFA
AFP)

pales tinien-
r 'es armes
prevue a Bir
isneba, entire
Sadakt , re Israelien
Begin. erlit



PUT
IS




?0 heures
CA. : aIes Ii
cuiles et chail
. de 8 1 23
01,e l s l


de reniflouement financier
Ankara.'

;,, ,Ml gouyernewM qr
r, a besoln d I'pp b-
tlon du congras, qui exami.
n? en ytre actuellement un
project, de rallonge financie-
re de 150 millions de dollars
h la Turquie. Tant ,, h la
Chambre qu'au Senat, ofh
influence du Lobby grac
n'est pas niable. la Turqule
compete oeu de partisans de
puis ['Invasion de Chypr?.
,et, l'amnijistragtn o4 At, cha
ique fols mener une dure bo
't(lle pour arendre d.s nme
spres en faseur d'Ankara
En fidsant moAfier les en
chores avc les Etats-Unis
et en menageant de nlus en
plus les susceptlbilits sovie
tiques la Turqule n'amello-
r? pas son Image de marque
ad conerr et donne des ar
mes suppldmentaires aux ad
versalres des Salt. ben 1au,
le eouvernement amdrlcain
continue a afflrrner qu'av'c
ou sans survol du terrtloire
turc oar les ses dil traits Salt seront v6
rifiables lorsnue accord en
trp'a Pn vigueur apras sa
ratification.


mardi soir l'Agence Palesti-
nienne d tnformations fas.
Dans un comerr.ntijire c in
sacre au .aci-r nruilversai-
re jde la creation de 1lEtal
d Israe', I Agence indique
que (cette rencontre a pour
but de laie p.tsser le colil
plot de autonomie palesti-
iirenne ten Cisjordanle etl
dans la band de GOzal qu1
coinstlue ''ine consacieatlon
die I uecplilo: M stloMsle,
steponIlanl, aux nmenaces
det M! I,,y 'i de< harc-rlr
rt'cslsstlncr ]) l nsllierli. c oi
l l( s l"( 1r-ouse t iWa >)
uilfhinr que 1, r6sisils lct

pos11ons s'ral0eqIIIes et ni
t nllltvi s i ln n m'llli i1lsi


L





<

e
F:


F


SI ,pi'iat!onn de Tiberaide
urdes s man'e .undl centre cetle
ie (t qui a falt. selon Te'
i 30 A~is. dcux mcr-., cet trente
CAL : (LE sept blesses ne sera pas la
hanteuses et dern:ere. Ele constltue la
ricaihs, de 18 riposte concrete aux mena-
k. pop et clas ces de Begn et a la trahl-
-son de Sadftc'. sou'igne en
re : 3 Gdes. fin 'Wala>


WE CtAltTOL
CAPITOL 1I
MEC~EnqpT 1S.. UA179
J UI 17 MAI 1979
PlIX UNIQUE S 1-0,
12 h 2 b,4 heures
6 hres, 68 hres. 10 heures
CHEN TSE LE
DRAGON NOIR
CAPITOL t
MERCpJEDI 16 MAI 1979
JEUDI 17 MAI 1979
12 bres 2 hres 4 hEures


.6 hres, 8 hres, 10 heures
x x x LE TEMOIN A ABATTRE


iW!Jit~L


IMPERIAL 1
MERCREDI 16 :4AI 1979
JEUDI 11 MAI 1979
1i 2 h. 4 hres
Entr&e Odes 5-00
6 h 8 b 10 hrem
IRntr#e Gdes. 8-,00
EN L'AUTRE BORD
IMPERIALFc2
MERCREDI 16 lyAI 3973
JEUDI 17 MAI 1979
12 h. 2 heures. 4 heures
6 hres, 8 heures, 10 heures
,Entre .Odes. 5-00
Entr6e Gdes. 8-00
ENQUETE
A L'ITALIENNE
IMPERIAL 3
MERCREDI 16 MAI 1979
JEUDI 17 MAI 1979
12 heures 2 hras, 4I heures
6 heuies, 8 heures. 10 hres
CASCADEURS DE LA MORT
Entree Odes. 5-00
Entr6e Odes 8-00
X X X x

SRex Tbietre
Jeouti 12 2 4 6 8 10 hresi
LA ,F1EVRF. DU
SAMEDI SOIR
Avani 5 hires
Entrec Ode 1 50
A Partir de s heuresr
Entrer Gides 3-00 t1 5 0o


CAPITOL, 3

MERCREDI 16 MAI 4979
JEUDI 17 MAI 1979

12 hres, 2 h 4 hres
6 hres et 9 hres
,Entree Gdes 3-00 et 5-00
LE MASQUE DE LA
MORT ROUGE
DE L'AUTRE COTE
DE MINUIT

CAPITOL j
MERCREDI 16 MAI 197J
PRIX UNIQUE t 1-00
11 h 45. lb 45 3 h 45,
5 h 4o 7 h 45. 0 hres 45
UN COUPLE EN FUITE
x x x x


Mr rci
LE F
Entr
Jeudo
LA Q
Entr


Me
U N
1,cit


AUDITORIUM
redi 7 heures
FINANCIER
et Gdes. 2-00
i 7 heures
QUESTION
-e Gdes 7-00
xx Y x

MAGXC CINE
credit 6 hres et 8 hres
ESPION DE TROP
tire Gdes 00 5-00


h.1t, I 6 hIres el 8 hres
UN ESPION DE TROP
Entlier Odes 4 00 5-011


x x x Pharmacies
assurant je service
PARAMOUNT cette nuit


Mi(rcredi 12 h 2 h 4 lires
Filel' Cl-a's. "2-00
]KI -l0i.. KURI
ANG01SSE
6 lirs. 8 hres 10 hliures
Enlrec Gdvs 3-0O

Jeudi 12 h 2 ih 4 heure:
Eutree, Gde., 1-50
MAILRES ROUGES
DU SHAOLIN
6 hres, heures. 10 heu
Entr6e tiles. :3-00
ANGOISSE


.FUDI 17 MAI 11;79
CAR'STFKA
It .1,1 Ii salinl s
7ZEMP.LA
Rue Lamarre
TIHORLAND
Thor
MERCREDI 16 MAI 1979
DU SIECLE
Rie Darquin
res JEUDI 17 MAI 1979
,,Pj'TION VILLE
Rue Flambert


. 1,7-1. .
RALLE T
L I 5RE 6tu GREO C
nMtr6p: $ .5o et 200)
BALLE nT
L'AMANT DE POCHE
.*ntr6e : S 1.50 et 2.10
SALLE Tp
A RAISON QETAT
F-tree : 2.00
FALLE IV
CRHAP LA, OU LA
pElOBADE
Entr6e: $ 1.50


'Mertd 6 b Sn'et B hres 3nI
DRAGON DANS LE
TRIANGLE D'OR
Entree Odes. 2-00 et 3-00
Jeudi 6 h 30 et 8 heores 30
LES 7 BERETS ROUGES
Entrde Odes. 1-50 et 2-50
-C x X. x

DV LUi:E CINE
Mercred( h et 9 hres
L'INCOMPRIS
Entree $ 2-50
Jcudi 7 h et ) htes
Ertree S 2-50
M %RIANELLA
X v X X X X,


Mercredi 12 h 2 h 4 hress
Entr6e G. 1-b0
6 hres 8 hres 10 heures
Ent.re Odes. 2-00 et 3-00
QUI A TUE BRUCE LEE
Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
6 hres, 8 heures, 10 heures
COUP DE TONNERRE
Entrde Gdes. 2-00 3-00


~~40@@CO~OC~O@WW


Au Cine


Thektre Tricmp-he


LES 23 ET 25 MAi 1979


Spectacle


Annuel de Ballet


DE L'ECOLE DE DANSE GERfTR"DE

BOUDA

Dirigtqe par Rachel Jean-Louis

Cartes en vente au

Cine Theatre Triomphe

ENTREE : $ 6 ,00
*'**-i ~ - --x-


)DOCOCOCOZ-400 1ac o~


PAYEZ





DESORMAIS






A [AIDE


pour



S .-'"" nnimporte
qui!











DE VOTRE








CHEQUIER PERSONNEL


BANQUE ROYALE DU CANADA,


on nous avons la solution

0w&w44a&: mae/mrzd face Affid. r tsfe fofl;t

.. .' _


-- --'., "*~*s.'*~**~** ~. -~. ~...-.. ~~--.s -- -


Mercredt 12 b '? h 4 hres
Entr6e 0. 1-50
6 h 30 et 8 hres 30
Entree Gdes. i' 00
LES DOTGT3 D'ACIELR
QUI TUENT
Jeudi 12 h 2 h 4 n 6 hres 30
Entrde G. 1-50
8 heures 30
LES DOIO TS D'ACIER
QUI TUENT
Entire Odes 2-00
CORPS A CORS ,
Jeqdi 12 h 2 h 4 hres 6 h 30
Entr6c Ode. 1 50
LA MALLE DU CAIRE
8 heures 30
CORPS A CORPS




Mercredl 6 h 8 heures
LA GUERRE
DE LESPACE
Intree 0. 2-00 2-50 3-00
Jeudi 8 b et 10 hres
DOUBLES
PENETRATIONS
Entree G. 1-50 2-00
Mardi 15 Mat 1979
LE RENARD DU TANKER
Mcrcredl 16 Mai 1979
LE RENARD DU TANNER
Jeudi 17 Mai
?USSI LOIN 4UE L'AMOUR


-ST!LE ME -anRB Oympw


te tsrael Commnentaire
xe i Ie Waesttfn"ene*aa


y;/////////y y


Lh


ia


0


e co a


x








MERCREDI 18 MAI 1079
page 8) -... .




CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

SMid 2 heares 4 heures (en permanence 4 heures 30 et 8 heures 1

CE SOIR


$ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE ill i .00. SALLE IV $ 1.50

L'EMPIRE DU GREC L, L'AANT DE POCHE. LA RAISON D'ETAT .CHAP LA. OU LA DEROBADE


.R.P.........sUNESCO DIALOGUE AVEC LE IINISI z. DE RONCERAY Une 6auipe de malfaiteurs opere


ieftlexions en


marge d'une visit


pastorale


Le rqportage comblen 6
mouvant public Dar le Nou
velliste sur la tourh6e pas
torale de Monseigneur 1 Ar
chevdque dans la par6lase.
d, Grand Bois mirite une
attention partlcuJiire. Ce
document eit 11 en eat
un I vient A son heUre
et. de plustl, a 6td dcrit par
le chef meme de 1 archidlo
cease. Son style est clair,
pregnant et Aral. J ajoute va
lontiers le pittoresque de
ses descriptions. surtout
quand 11 s6painche stir les
beauties de la nature de 1 ar
riure pays. Grand Bois luli
a mime rappe 6 son sdjour
sur Us bords du lac D An-
necy en Hauie Savole Et
comment ne pis mention
ner egalement le savoureux
reclt de la 4danse des cara
biniers> a laquelle assists
Monseigneur pour fair plat
sir a ses ouailles...

Les observations pene -
trantes de 1 ccrivain sacre
nous ont remis en mnimoure
1, s con'ditlo i exrlir' e -
mintl dit firllps de I I.psto
la1 'dans les ,n(nitrs. Nos
pit1ei s (itl oiit peinel dalns
ui ti(l (,1Aviro iiiemtiin" Oint
nrol a noire admiraltlon et
tllti'(i ri'onnII isance Nouus
alt i ;d itIs 1 historiien de
I E lies d Haiti quil viendra
ri-tracer leur vie di sacrlfl
I,-,. t de' d nv.)uemenit us-
qi a 1 u't!.scen- 'it Loiitl dic
liaur oqrcs 1);; yslqlutrs
11 faut etre t r a Monsei
gneur I Archli vequc d avoir
souligine Cce -'iavil de T-
tan, accomplI pai ci's horn
me: de Di( u dants le chinaipI
d i SclgniLur I1 laut. auss'
le ftllclt r d ci i r fl;oi l-
le le compor' 'ment anli.
piatrliotique de ces autiorltc'
qlui unt trup ouiil itt barri
1.- route aux i pcires d( I e
vangile Helas ci de souf
frances supporters par nos
biases curds 'te campaign
en face de I exposition mal
hrnintle de ceux rcui ;iu -
ra;ernt dii. au ccrtaire 1,'iur
tpp(.rter Lout leur cunicoars
Ien vertu meme du opiuvoir
cu ils detiennent. afin aue.
come le dit s bien Mon
seigneur S on puisse rcos
truire ensembip: une rou


te. un dispensaire. une 6co
le. Travail comrmunautai-
re., comme on le came tant
de nos jours Communau
tis de base. aussl, comme 11
Ren implanite partout a
traversI 1 Amdrlque Latlne
et don't un Don Helder Ca
mar. et le cardinal Evarns
tP Aolrna, archvf que de San
Paulo. se fonit les ardenita
protagonistes.


Conc
de de
d'enl
PARIS
Un
design<
I'UNES
premin
course
d'enfan
p6 plu:
flg6s d
res de
2Comn
.2000.


Le concile V', lueau II a
Inslste iisur Il' iiill (iue doll Mine
jotiie 1 lutlise dans la I via Bow,
di' lu Clti 'ti dims la pro OGeeri
motion de 1 honini' c rls Prtinlc
dauns su soi ll.6rllt c. corns oi nill
pit lln e Lts iaili'es de Pull it ei'tt
bla sl JI ni 'n bus.i i ill ctnciiu
mis ,iu point les graniics i 1I'UNES
Bin's dii progi niihi i : s
    vrc t i csqlulssb vil in inic tIloils
    tinium les r1 sill1t'.s 0 o"e ile"s a
    1 tsi dolt dcipeic!teI Pool ilntelrni
    ma part. j tsumlc l i 1i unIe Ixi J
    des plus be 1cs ciniLlet-(.i lalnrea
    dt Vatican II 1 i 'tivi
    IC De0i, -eti I I.. plit, heu. u
    rILiS' dits 1re dorinii e dIt ha 1ildil
    1 v'an't .lis t iont dt nos a lt 1
    i( tls ntmod ,ri ('s! I en
    v "- de I l. I elii Ii:il. S l il
    vuni t le i le .I t lse 1 s s r (t'i'' I'
    li"'- Iixees ili e SSi ii ie "
    l r I a p e Jl a '( i i il I 1 l rl t *ll1'
    d e (1 1' r io llp 'h ai l \ a' v' f- "
    it.o MN cxlq uit- \lit! rt in" k
    1va-ilm niunue turi b 1
    r' nlI( lit i r-' e( Ait'rlq i 1 I .a
    t' in ( I u l i ii ii d alIi i a i
    le reniad t() i, Vtil setc
    card:nuux ,, l\.;.iS tt Iu t t'
    SC' n I s l' i' ,uh tl,:w t
    Icars li niiii) tf itablr i lu t i
    VSI i tl i.'PilI] in I :l I '' '' '' '
    O ,: a ]1 l (tl'. (;,if i,, Ac








    chitii u i. 't *ii r s3 In m
    m O L : t l i ('}; ,', i (I d ow t K ll





    Mtu el a dI t-etut"' t 5i ulvilis.
    chev q ln p)'ir ':. c, ;' ment
    geux rit-p)ra..s >, c'ai):v.,,s t de dan
    (', si p tlei. d er.(t icnrmc n'ta de la
    LUr. mislonna:,e llique C %ille.


    ours mend
    essins
    Eants
    - (AFP)
    jury internati
    i mardl au si
    eCO & Paris
    rs laur6att d'u
    mondial de
    its auquel ont
    s de 600.000
    e 4 A 12 ans,
    86 pays ur Ie I
    sent Je \vivral


    Amnidou Mahl
    epoiise du Di
    >i de IUNESC(
    ssc CCaroline de
    partilclpee i llt
    munitlestatiol
    irs C t ll orlgilli
    ;CO. I UNICEF
    CiOllnlissa riat d
    Unles pour Ie
    LI OtcCusionu de
    illinale die len
    hury a designed
    ts lsuilvallts

    In tioullpei d
    lapi.i dlc Berlin

    l'a uidia C(lhelt

    allziivol Drv








    Ma li
    .P in '







    io Sirnia 1i9






    AVIS
    'rouvera l. l





    e I 1 .%o racip




    nationn et Devel
    de M. e Achille
    routes, l.es I
    capital et de


    flat


    (Suite de l1. 1ere Dage )


    la placent dans une situa
    tion d alternance prejudi-
    onal a cable a son equllibre psy
    ego de chologique et moral.
    leg deix I est vident qu une tel
    es dix le situation risque d central
    dessins nocr toute une game de
    partii cpmportements pouvant al
    nfants ler de la marginalite
    iginaln 1 agresslvite, la delinquan
    th0me c, s le vol, la prostitution,
    en l'anI 1 homosexuality, etc ..
    En vertu meme des ob-
    liar M' Jectils definis par la loi or
    recteur ganique du Ministere des
    O, vt hI Aflaires Sociales, nous a
    Mona- vonis pour devoir de preve-
    nintent ni" et de gudrir ces maux
    on Le sociaux.
    ise plar
    I't Ite
    ies Na- Declaration de
    Sreit- Franck Etienne
    iunneei Mercredi 16 Mai 1979
    fant Quand i ai signed la peti
    lhs dix tion pour protester centre la
    situation de censure insti
    tuier par le communique tri
    'Eant nministeriel du 9 mai der-
    S nier. situation de censure
    i- u ne pourrait etre is la
    it lngue qu un eteignoir. un
    rtouiffoir de la vie culture
    inllloii le dans notre pays, je me
    sui.s rallie tl group des
    signitaires .iu in d ii un
    principe inalienable : ce-
    iilnti i de la lib'rtue dans la
    rOu 1 creatiIn litteralre et artist
    3Jln lque.

    CIllnt t Mas protestatiou n navait
    ni ililnent pu ir iobjiertif
    '"' fIii nidanienta l ie recuperer
    ill,.s prprcai nieces de Ithel
    Ire d r I eit'nreaiie de In
    Sli t l ac li ensoril e. J m il
    ci Anit protiste Ipour iue les. tiles
    iri II de 1;> parole poUtiqiue lie
    p m eiient plus tirattlices upar
    i, 111 i'i le,, outeauxi du vent froid.
    l J ai protest pour ique les
    i 'l dienx du Iheiret lie suienl
    rt!i-' lni enrhaines, ni snunmis a
    ianni de ridicules examend de
    lassiage.
    En consequence, je nimop
    pose eategoriq'uementi a tou
    'i e di lte eventuelle representa-
    u lPure. tin de rmes pieces, notam-
    loppe ment ePelin let). tant que
    Aristi- la censure continuera a pe
    ibrairies ser sur I ensemble du theft
    Petion tre haitien.
    Frank ETIENNE


    S sx~oVol-, e


    Enf in vos films predtres

    preenregiStres sur le.petit 6cran

    en stock.6 lo AUDIO CENTER

    RUE DU QUAI


    iNOuS Ovv1ae votre disposition une VIDEOTHEQUE de plus de
    100 films 6 votre choix, a Icuer ou 6 vendre.


    Comment, d apres -
    vous, peut-on fire une ap
    proche de solution du pro-
    bleme de la prostitdtlon ?
    Les causes de la prostitil
    tion sont & la lois conomi
    ques, culturelles, sociales.
    politiques. psychologiques.
    La jeune paysanne qul e
    migre vers la capital en
    quetc d employ et de promo
    tion social et qui eprouve
    Ojes difficulties q satisfalre
    ses aspirations est dioponi
    ble pour la prostitution.
    La jeune fill dne family
    le nombreuse qui vit dans
    .'la promlscuitre et Ie denue
    ment se proitltue pour al-
    der se rs ou se lib6
    rer de etau economilque.
    I.- jeune homme qui veut
    paraitre et iialoguer siir
    un pied d dgalite avec des
    camarades mieux pourvus
    cede l 1 homrsexualite. Le
    plalsir d etre en companies
    d strangers -u de person-
    nes de rang social supe-
    rieur expose parfols a des
    comportements der'gles.

    La solution di point de
    tie sociologique est dans
    I amenagemn.tn de nouvel-
    les structures socio-econo-
    milques danis organisation
    et 1 eneadrement des diver
    t s ouches sociales par
    des activities conct ptut les
    odeecuverte du milieui des
    activities normatives ( iegn
    iaton appropriee i et dvs ac
    invites operaiionnel les i)ar
    tl lpation acwii'n titd la po
    IlMi.llon aux prtwl.ts de do

    PETROLE
    Le Ven nzuela
    approve
    la creation d'un
    fonds special de
    'OPEP oour les
    pays en voie de
    developpemnent
    ABOU DHABI (AFP)i
    Le Ministre venezuelien du
    peirole M Umberto Calde
    ron Berl. a declare maidi a
    Abuo Dhabl q u e Ice Ve-
    In Cz u 1 a approuvai lai
    creation d un Fonds Special
    de Organisation des pais
    exportsa'urs de petrolc )0
    PEP,. destine a venir en il
    de aux pavs en vole de de
    veloppemnit ,.

    M Bertl. actuellemeni en
    lournee dans le Golfe. a
    ajoute lors dune conference
    de press que son pays pro
    posera a sa prochaine reu
    mnion de I OPEP le 26 luir
    a Geneve. la mis? a la dis
    position des pays en voni
    de developpement, par le:
    13 pays mmbres de l'orea
    lnsatlon pe roliere doun
    Fonds Special de 800 mIl
    lions de dollars ain de con
    penser les rec?ntes augmei
    tatons d',s prix du bruit
    Le Ministry venezuelien di
    petrole dolt se rendre notan
    in1ni pn Irak en Alger1e e
    en Lybie

    Les comoagnies
    amtricaines
    et I'IATA
    WASHINGTON, (AFP)
    Le bureau i de 1 avia
    tioe civil sapprifte h re
    mettr en question 1 appa
    tenance des companies
    mnricaines a 1 association
    lrternationalc des trans
    ports aeriens ,IATA)
    II vient d ainnoncer I
    tcnuc prochai.e d uine s6
    rie d auditions auxquellt
    sont conviles les compa s
    Sgnlics arlennes am6rlcal -
    nes et Itrang'res desser -
    van'- les Etats-Unls pour d
    ternilner veris la ml-O
    tobr( sl la fixation de
    tarils acrlens plal 1 IAT.
    est toujours acceptable
    compete tenu des Imperatll
    dc la lo anti-Truist.
    Lc bureau di 1 aviation
    civlle rappelle-t-on. a A"
    cour.,gf ces derners teml;
    un< plus grande concirre
    cc dans le idomialne de
    transports airinns ct a 6t
    amen( notamnent is Ip-
    prouver des tarifs tran
    satlsantiquesa inlfrleurs
    ccUx dlcld's pal 1 lATA.
    All cas otf le bureau d
    I aviation civile concluo
    rait 1 llegallit de 1
    fixation des tarlfi' par 1 1.
    TA, les compagnles amfi
    canes n aurament plus 1
    drolt de parliciper a celt
    actlvItk de 1 association
    Le' companies efirtingrt
    qu. conilnu.rsletnt a liar
    cipc aux decisions tnrifl
    Iti, de 1 iATA pcurralen
    pour lis tartls rulatlls
    Iiui desserie aes Etats
    Uni.. O-ire pai isulvls poar
    linr.rialon ai la !ol antl
    Titut.


    veloppement).
    N y a-t-tl pas trop
    souvent une certain tole
    rance des pouvoirs face a
    cette plate
    Aucun problem social
    n est jamals entierement re
    solu. Le pouvoir intervient
    8 une conjoncture donnde,
    fait le point mais doit reve
    nir plus tard sur le meme
    problem pour corner ses
    nouielles dimensions et es
    sayer une noiavelle thera-
    peutique Le pouvoir peut
    contenir la prostitution
    dan. certaines linmites finals
    noni la suppi-lmer
    Qtiel schema de mora
    life d aprfs vous. est ideal
    a cette sociot c ?
    Vous soulevez Ia iun pro
    bleme tries complex. L'uni
    vers moral d unE soclete
    est function de ses rapports
    economiques, cultures. re
    ligicux. de son type privile
    gi' d organisation social.
    Le context ithique d un mi
    lieu industrial est necessai
    rement different de celui
    d une society agricole. Dans
    la famille etendue de chitz
    nous les forits de solidari
    te sont differ-iites de ci l-
    les de la famille nucleai-
    re En definitive, la delnini
    station diun t hema ideal
    de morality. se heurte ior
    ent' l allx ioarmnes aut \ a
    lelr.- prIuopres a la sOcile
    itl ili iinne. aux irleres die
    .]Uienent d Dreatellon ri
    de ulislillcailit)l qlle -cetl
    derniere se O d cl
    mneln a

    NEW YORK -- iAFPI'
    FOOTBALL
    Nouvelle recrue
    pour le Cosmos
    L Inleriinational ainnleail l
    Mark Liveric'. dorighilc you-
    goslav |>rolessloin el dcpl]Us
    si tix anlls aux Elails Unis, :i
    ele eni'[lgl ]ar Ic Cosmos dO'
    tNew York oil 11 avail di ta
    OU04 en 1974-75




    ...uLti it "t '
    Le traichl uc o i e Co1,


    i., aiait jOue pleceLceiiin 'iii,
    a ail jos e l a oaC ....;
    1i ail ti ega... llet la 1 '
    lpJ rtie 1 lequipe des Eltau
    ui. i 1t ii avail reucontre la
    I'ltl, ine le 2 Mal a New ,' oI
    x x x x

    S Le Bayern iaii ich
    e ace a trois
    equipes
    - americaines
    e NEW YORK- tAFP)
    s Le Bayern Munich renco
    irera trois equipes amenr
    caines, don't le Cosmos d
    New York. en juillet. a
    n cours d la tournce squi e
    n lectuera aux Elat.s-Unis
    Le match centre Ie Cos
    U mos esl deja conclu pour 1
    t 4 juillet Le 111 julle'. 1 eqc
    t p, bavaroise disputera ui
    match amical conlirei lcs D
    plomates die Wasliigtlon i
    le 8. 'elle sera olpptsec aut
    Lanic',rs. a Rochlislor. dan
    I'Etat de New York


    au Centre Ville facility par


    I'encombrement des trottoirs
    Depuis plus de deux mols Les miseres du centre
    une equipe de malfaiteurs villes, encombrements de
    travaillent par group de trottoirs, poussilre des rues,
    deux, soulagent avec une vi stationnement impossible,
    tesse eclaire els effects per mendiants,' se completent
    sonnels que le conducteur maintenant par un gang
    depose soit sui le siege e- qui opere avec audace.
    vant, solt sur Ie siege arrive
    re. alors que le,; deux mains Le problem est serieux,
    sont occupees a tenir le vo ri airporchanger
    lait et que l attention se visage soci du.entre -
    concentre au mornent de la ville ne faith ce retarder c
    inanoeuvie de demarrage chance d'une degradation
    La description robot est encore beaucouip plus gran-
    la meme jeune. i20 22 de.
    ansi grands dC' taille, blen
    mis, tres propre, visage bon
    enfant, Le problem est d'im-
    portance, crr il alimente en
    Us surveilleni la proie se core un autre mal. un Oe-
    melant la loule grouillan bouche anonyme de mar-
    te des trottoir, encombres chandises de contrebande.
    de marchandes, surnelilent C est ei volturt que ces mar
    les dames qui ouvrent la chandes debarquent a i'ou-
    portiere de leur voiture pol overture de la joulrnee leur
    Plant sac at m; ias o coils. pacolliIs.
    Le scenarlot qui leur reus
    sit es It sulvalt.

    La victinie di pose les cu-
    lis sur le siege se prepare a Depart du Dr.
    deiniirrer et es' conceniel i'i
    daltn Is lon i l.vre u, ni, i Lucie Paitre
    ne s ad i'St a il ( il-
    dueii', r p iur tlri lie i Ai,
    nirtiett iidi e ) ii t(al l .....1 a OUa





    LI1 il ) 1 hlk kl l
    dl .- l ;i" i n d l P :il ii:, MI ll)"
    Ii] r Li' i llv i-P llilc l;ii




    ll iiit d tiiiil li a A e l ll l ll iii l lu 1 mis
    Sa v : IVVC st' c' I C li'V Ni' l i' i'iiiC i 'i i ,




    1:quand 11 i ii l ',t\: iLi ti l I
    N) i s cs l iiis diIo pi lUsisui t (Ip'll t l d ll' ti n ll ll l s,.





    d as r e illi itcicc]w c di'mucg
    ni li h i 'ta 1 iiil la. i on ii' >A i-





    I'1 rs : i llli H at;l itr i ;l c'it






    I SOIREE DE GALA

    Orlando Contreras-- Bossa Combo


    I w CINE Theiatre



    1 Triomplhe

    e Jeudi 17 Mai 1979 a 8/h 30 P M.

    S01 Entree : 6 et 8 dollars
    ('11 is illrise y\' d os i(roto-o(,'1,os sclili":e& -





    SOR ED ds'' 'Le


    For sheer delight... ,





    Toblerone Switzerland's


    world famous chocolate with


    milk, almonds


    and honey








    ~A' ,'' C t AU A ll AM ,,l, -VtC AMANO S lT L









    Chocolat Jobler


    Knc w.n the world over




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs