Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10374
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 23, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10374
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

SIMPERFECT -GINAL
_.... ,r f ^i^ *-L .--^^ f ^ ^ .


Message du Pr6sident


a vie de la Republique

a I'Assemblie Nie' d I'occasion de

I'ouverture de la 420. Legislature


MNiih''ieur lm Priesldent de
I A:, ,eil)l' e Natilonalo,
Mtillmc:i. Messieurs les


.1 VmiUlr l.s Ins reor lv fas
l pi'iilillnhhi di iII solIn-
S'- li l huir ilii vS lo preti' er
a.,, i pal-l le enltaire I-al -
Si tI .ixtr Mon dialogue
*m1. eliiinie Lgislature
..i li iraI cl' hre des ltlo-
I.1s mi tii congros de i'Arca


N s-I 11 pas just et legi
I :n en efhet, que vous et
N 'i q. eon.stitlltuons ici., dans
tr i -iee'inte. la rencontre
i urteie de la volonti po
I lalre Nous Nous rnfu-
.tins a 1lautomatisme des cy
( cs ceremoniels ct que Nous
n, redlons point s la peril
I I, ii i rallr etion des aippro-
i1 *- Dl ill1ic i niI es q'li privi
li-'ilent les apparences et
1 i|']i;ral al (letrilnrm ul des
iiiIC'I 'll d (Ne c l .s!1 olre eL
i( c l ,Il' LIIres i revolutlon-
I ll i' '

S l..i dy iini'(e'I actuelle
1 i \IL'< la Nalion Elle-me
Il" ils Ie t(inmm ande 11i
ii.t : ibsil uniit. Mesdalmes
S.M 1 ...;:,s lhs Deputes, emIn
I',' 1 T" ;' ie (ilulltion po.ssi
S1 (ie la hervcur oriinel-
, &tl le conlort sterile
(ii l (e' tes parlemenltaircs:
il l.it pluitOt am plifier Its
i ,'illtia pupopulaires de
i let ii I remiper dans la iu
.'i de c routes premieres conl
ii onis historiques des
1 :i, : I, it1s;i ('llie 's lin insttr
.' 'i i (till ciqii h r unable de
,i-in 'r" i(.ll permannei-'' et
-, i.t- S isi aux postu-
1 ir I tlon de a11 Doe
'. i et d' 1 Action Jean-
l..udis' e<

11! ta, draper l'ouverture
ci' la 42, me Leellature dans
1i .ulinte du printenps hai
:i : de 1803 qu1 illhuinine le
c memoire" et lancant le
I.l( ul rejetant un linge
a' memoir. et lqa-ant le
Noir et Rouge a 1'assaut des
di. 11es cc redoutes du colo
iall-nle. Car c'est dans le
r illii'ieimelit des demar -
('li. s al e.strales de gran -
deuri patriotique qu" vous pui
iirez 1 ind-cip(nsable res -
I()it d abnin a lilo ( ecl'heois
i pour ccrire, avec le Peu
S! Hlaltiien. le chaipitre Jean
(l: .idiei( dei la Rovoluti.on
i,, i. islivel t cu Develop
uvaliI I.l rcJt-a-c ire 1'e
ir C' ] i 'i ; -'! Ir 1 e d i'i c a t ionl
i i l ]i v i ;irvez t' 6 eCtlus.
S11, I l 'll A:,seml -

ii, i l|)! i il en l 'ctl' : 'Irv.-olu


I. i~i I.- ci li-i- i


Progr'4s programinm6 par Na
lre Doctrine pour le salut et
I'enrlchlssementl do0 ti a i
Il rh Commune.
Dians le p6rlm6tre Id6ologl
que oil les cadres suprloieurs
du Departemont de la Coor
rlination et de 1 Information
perfectlonnent des v6hicules
politiques de 1'harmonle so
elile se realise concurem-
Imiit l'nventaire des i6mer
gences Ih la Cooperation et
au DLveloppement Commu
nautaixes. La gdographle po
litique issue de ces travaux
rend aisde la vision d'ensem
ble des regressions et des
progressions, et c'est k par-
tCr de donndes rigoureuse-
nient objectives que Nous
sommes en droit, aujour -
dhiul de manifester un opti
misme ldgitime quant Is la
mobilisation progressive de
toulls lie' sciteurs de Notre
society.

Ma Doctrine, en propa -
geant ses precepltes fonda -
mentaux dunite national,
a roussi la demystification
des aniiiens racismes so -
ciaux. a stimule la circular
lion du dialogue entire mi-
norites et majorities, et susci
to 1 epanouissement d'une
grande solidarite collective
grd.ce aux passerelles d'iden
lite culturelle, ethnique et
historique jetees par-dessus
les points de rupture et les
fosses jadis creuses par 1'es-
pril de caste et de classes.
L'eclosion spontanee de Co
mites de Relbvement dans
plusiteurs de Nos villes indi
que l'engagement croissant
de routes les couches dans
la Revolution Economique
et conforte Notre philoso-
phie politique dans sa re-
cherche du bien-etrc genera
Ulse et de la fraternity Hai
tienne.

J e veux vous faire parta-

iVoir suite page 4)


La journee

La celebration de la jour
nee du 22 Avril; marquant
cette annee le huitieme an
aiversaire do L'faccession Ia
]a presidency de M Jean
Claude Duvalier s'est d6rou
lee sr'lon le protoco'e eta-
bit; al'.ant d Te Deum a
la Basilique Notre Dame
a Iouverture dle la Cham-
hre I ,g'slative en Asseim-
blee Nat i0calc

I,e Te Deum: aurquel assis
tIlncl t le Chef de I'Etat
Mr Jean Claiudcl Duvalier
la prmiuler( Daime de la Re
IIIIi)(puie Mme Simone 0


h i, e i; i ',r pi s li -l i-


1 ,, i il, Ii I ql-. el i"tn hi 1i llepcs l' i)ifl]


'.Ii .[ ii il ii li'i'iisl Iieva' t lm'sp


', lii all- sd nes-, inaller, aux alel
i i I 'l. I n ii("I iS. e 'e- f nest aeiiit. plusil
i n l li,.1i(l, > lai tl' di i-is lpiip ula iri-s a u S

i I'i]n ( i' 1 1 'lv' 1 ll itis la m ill
1 .11.' i 'ill .. I ,., ii .i- i nlstile II (it llL elly
iI I l, mm Le President dt
(1, 1. 1"'111111);111011CDevamtm uI-









il ,iU I.I f e't. 1 ':,Vei iemeIlt LeisCh lambre L.v-,le

dt )'icl.riil, I dilel.lpi;e au se( n et Nevers Consta r
iJ1r I1. 1,(,ills I de'. Comite.s 'uduverIure dr

Pill-r.miSiui diu CONAJEC. Car pendui ; ,quel
'i I. d ,i la plihlne onsclien apri.s c 'appel nA
Ii' d e, l.ur.e itrrts indivi- a e; pour chart

"' due'ls it, eolleti.ls et la con tes Weber Ki
naissaiie ac I'rue des it no- Max Adolphe;
rair. du Preogrers qu'elles
I, uilt (i vo us liceurs redupre
Is vl:tnii. L "e peilu1e attend
en viii 1 exploUration preu
i'1a tIi- it I mi mmcone LePrsiden ded











q,,e ., Ivanl ,e d-.s Comites louverture Li

S du CONAJEC. Cll 1 'u;s cquemunai
Sla plsl con dan apre modres appel n
replis It a expcimi sa con s Weber K
acrue des n quin sul- Max Adola matri
se du Proree t qu'ell e P
trayitl peut vousl. garantir Directi
unel participation valuable,
oire presigiexplor, a ta ionsate

gie global tde Duveloppe I,ER SESSIONS
ment conduite par Mon Gou ACADEMIQUES


virnement.

Et c'est pour permettre a
i'haeun d'enLre vou; de jouer
une partition digne du grand
conei(-t national du duve -
loppcment, pour ouvriur a cha
que parlementaire les ave-
nues de 1'action gouverne-
mentale et lui faciliter une
prestation efficierte dans
l'implantation de la society
nouvelle, que Je convie 1'As
semblee Nationale du jour
I la lecture reflechie des
dos:.jers de travail des Depar
tements ministdriels de Mon
Gouvernement. L'analyse et
la synthuse des rapports is-
sus de l'encadrement spdcia
lis6 de ces organismes soull
gnent les dimensions remar
quables' de 1'entreprise et
1'ampleur des rdalisations,
et projettent en pleine lu-
miere les contours de cette
society future de Palx et de


iilil Mme Ma
ivalieS; a reu
ce nibreuse
eielsT de Par
d'ei mploycs
fldeles
)anatde de la
1 a'lait
1;1 premiere
emblee Natio
ntours grianI i-
curs banides
son des vacci-
-Tamec
iron 11h30
la Chambre
Dhpute Victor
it annonQait
la seance sus
ques minutes
nominal d'usa-
ger les depu-
ersaint; Mme
Elsie Cox;


La session de recyclage des
professeurs de Mathemati-
ques et de Franqais organi-
see par la Section de IEn-
seignement Secondaire du
Department de 1'Education
National a pris fin vendre
di midi par une grande re-
ception offerte par le De-
partement aux animateurs
et aux professeurs. Pi's d.-
350 personnel participaient
I& cse joyeuses agapes. Visa
blement satisfaits de b'ac-
cueil qui leur avait ete reser
ve par les organlsateur',l a-
nimateurs, protesseurs fra-
terniserent, durant deux
bonnes heures avec le Res-
ponsable et leO Inspecteurs
de la Section die 'Enseigne
ment Secondaire. On etait
unanime & mettre l'accent
sur le success de ce recycla-
ge, le premier de ce genre,
tant par le nombre des par
ticipants, plus de 350, des
animateurs 18 que par les
questions d'importance de-
battues au course des diffe-
rentes seances. Depuis de
nombreuses annees, en ef-
fet, aucun recyclage de Pro
fesseurs de Frangais n'avait
dte entrepris.
C'est ce qui a exp'ique
l'engouement des profes-
ssurs pour cette initiative
de la Section. La compete
ce, la conscience profession
nelle, le savoir des specialis
tes de 1'dducation qul ont
animn les differentes sdan-
ces, solt de Math4matlq.ues,
soit de Frangais, dgalement
I'assiduitd et l'enthousiasme


COL-UI4WSIIJ l


LUNDI 23 AVM, 19lp


S. 31.065











FONDE EN 18915 .1 LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D EII MEMBRE DE L'ABSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESS


DIRECTEUR LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mmine. Max CHAUVET


Relations

Haitiano Dominicaines
-X-
5EME PARTIES
L'ANEANTISSEMENT TOTAL DU PROJECT D'ANNEXION
DE LA REPUBLIQUE DOMINICAINE AUX ETATS
UNIS EN 1870-1871 TRIOMPHE DE LA DIPLOMATIC
IHAITIENNE
Par Laurore ST. JUSTE
(Suite et fin, voir le numero du Vendredl


Les debates ont durd trois
jours, COMPLETE VICTOI-
RE pour noun dans l'opi-
nion publique.Les Plenipoten
tiaires des pays de 'Ameri
que Latine nous ont accor-
de leur sympathie. Le Con-
gres du Chill avait protested
centre l'annexion qu'il con-
sidere come une menace
aux petites Republiques de
1 'Amerique du Sud. Nous a-
vons pu empecher I'anne-
xioni au commencement de
'annee passee, elle n'aura
pas lieu avant la fin de cet
te annee, si elle doit etret,.

Stephen Preston d'ajou-
ter : %Il faut qu'a tout prix
Cabral avanc., sans retard,
que par ses movements, ii
donne le dementi aux asser
tions du Gouvernement des
Etats Unis que lui aussi, 11i
veut l'annexion, et qu'il en
aurait fait part aux Minis
tre Americain Ia Port-au-
Prince, Mr Ebenezer Bassett
Le dementia de Cabral
nous lavons eu dans sa let


hl 22 Avril

Andre Simon: Alexandre Le
rouge d'inviter Ia cette pre-
miere seance le President
Jean Claude Duvalier et la
premiere Dame de la R6pu
blique Mme Simone 0 Du
valier.

Apr6s I'arrive tdu Chef de
FEtat; qui a 6et introduit
au sein du Assemblee par
une autre delegation de par
lementaires (Jabon et Can
delon Lucasi: le President
de la Chambre Legis'a-
live: se coniformant a la
constitution a declare over
te la scanuce en Assembleen
National. '

II a sailue en Mr.
Jean Claude Duvalier le DG
mocrate et le Liberateur
Vou.s etes un Chef d'Etat
au dessus de tout reproche
signifia le Presihlent de la
Chambre Lgislative.
Prenant a son tour la pa-
role; le Chef die 'Etat a
dressed le panorama de la
vie Nationale

Le President, Jean Claude
Duvalier a annonce la de-
couverte de deux important
gissements de cuivre exploi
table dans l'immddiat; et
le projel de creation d'une
ecole de la magistrature et
d'une Chambre de Notaires
d'Haiti. ,I


Le Congress

nguistique Creole

i St. Thomas

ar le Dr. Ernst MIRVILLE,
eur de l'ILA de Port- au-Prince
IV -


Le programme trus dense
du Congrs detait rnparti sur
9 sessions, AI raison d'au
moins 3 par jour tenues res
pectivement les Jeudi 29, ven
dredi 30 et samedi. 31 mars.

- LA PREMIERE SESSION
traitait de : L'Analyse des
variations dans les Idiomes
Creoles.

- LA DEUXIEME SESSION
parlait de : La Standardisa
tlon et de 1 Instrumentalisa
tion des Langues Creoles.

- LA TROISIEME SESSION
consid6ralt : Les Modules de
Politique Educationnelle
dans les commuhaut6s de
Langue Crdole.
Dans cette mime session
a 6td inclus un expose sur
ne d'Expression Creole. ,


- LA QUATRIEME SESSION
6tudiait : L'Expansion Struc
turale et le Processus de
Crdolisation.

- LA CINQUIEME SESSION
agltait le theme de : L'Ex
pension Lexicale dans les
Langues Creoles.

- LA SIXIEME SESSION se
subdivisait en deux sous -
themes : "l
a) La Creolisation et 1E
tude des Langues Secondes.
b) Les Etudes Linguisti -
ques publi,6es aux Iles Vier
ges Amdricalnes.

LA SEPTIEME ET LA
HUITIEME SESSIONS entire
nalent, les deux, de : La Dd
crdolisation et du Continu
um post-crdole.

LA NEUVIEME ET DER-.
NIERE SESSION devait faire

(Voir suite page 2)


tre parue au Moniteur hai-
tien de Mars 1871. Mais le
Machiavelisme du jeu diplo
matique etait 'el qu'on peut
aisement s'expliquer com-
ment un Price Mars se soit
laisse prendre au piege. au.
point de doutci de Cabral
(1).

Les famillers de la criti-
que des temoignages arri-
vent a deceler la verite dans
cette histoire liar une sim-
ple chironologie des faits et
des evenements. Les ecrits
americains, parlant de ce
double visage de Cabral, di-
sant meme qu il etait dispo
se Ia deposer les armes mo-
yennant une some de
$ 150.000 dollar-s quil vou
lait lui aussi de l'annexion,
ces ecrits portant e ltitre
de : "Haiti Despaches IV,
No 41>, datei, du 6 Juillet
1870. Or la viurante lettre
de Cabral du 11 Mars 1871
est assez e'oquinte par elle
mmem pour, nous dispenser
d'un trop long commentai-
re.
Dans tous les cas, en de,
pit des accusations et sus-
picions, les haitiens tenalent
I remplir leur devoir jus-
qu'au bout vs is des com
battants de la parties de
l'Est, en leur fournissant
des armes, de largent et
des homes.
De ]'Etat Mnior ce i'AT-
mee haitienne un General
sera detach6, puis envoy
sur le thdetre des opera-
tions dans l'Est. A Philan-
trope Noel, nom de ce Ge-
neral, voici la lettre signal
ficative qui lui fut ecrite 1e
23 Janvier 1872, par le Presi
dent Nissage Saget

(1I D'apres l'ecrivain Lal-
Aier C. Phareaux. Mars etait
au courant de la lettre de

(Voir suite page 5)


T616phone : 2-2114 Bolte PosStle : 1316
Rue du Centre Nr 212


LA SITUATION AU NICARAGU


MANAGUA (AFP)
Un ca me precaire s'est
instaure ce week-end au Ni
caragua, ofi la deuxieme
grande offensive du Front
Sandiniste de Libdration Na
tionale semble avoir pris fin
sans apporter de change-
ments notables S la crise po
litique qui secoue le pays
depuis dix-huit moils.
Les combats entire les
gueriLleros sandinistes et la
Garde Nationale du Presi-
'dent Anastasio Somoza, qui
s'etalent deplaces de la pro
vince h la capita'e apres la
reprise de la ville d'Esteli
par l'armee ont subitement
cesse.
Mais le climate de peur
subsiste plus fort que ja-
mais. Le soir seules quel-
ques jeeps transportant qua
tre so'dats, mitraillette au
poing, sillonnent les arte-
res vides et desolees de la
capital. Desolees parce que
la ville, aux trois-quarts ra
see par le seisme de 1972,
n'a pas etd reconstruite et
que so dressent encore au
milieu des terrains vagues
quelques ruines lezardees.
Dans les trois centres corn
merciaux construits depuis
en dehors de la vil'e, des ci
vils arms de fusils de chas
se au canon scie ouvrent
l'oeil: ell y a autant de
bandits cherchant IA faire
des hold-up que de sandi-
nistess, dit 'un d'eux.

Le quotidien d'opposition
eLa Prensa> don't le, Direc-
teur,. Pedro Joaquin Chamor
ro. fut assassin en janvier
1978, affirme que la repres
sion continue., i public en
premiere page des photos
montrant en premier plan
degx cq84,yres.


Echos et
Information

18 animateuis unt appor-
to une collaboration digne
d'eloges a la Section de l'En
seignoment Secondaire pour
le recyclage de Paques 1979.
Ce sont pour 'e Francais
MM. Pradei' Pmrnpulus, Rys-
wick Jean. Rosny Desroches.

IVoir suit p1'ge 61


Fermeture du Seminaire

sur [a estion des Cooperatives


Le Sdminaire sur la ges-
tion des Cooperatives orga
nise conjointement par le
Conseil National de la Cos
operation iCNCi) et le PNUD
a intention dI'un group de
grants de cooperatives ve
nus de divers points du
pays, inaugure le Lundi 16
Avril en course par le Dr.
Raoul Berret, Secretaire
d'Etat au Plan a Chateau
Host Hotel, Petion-Ville; a
ete cloture vendredi 20 A-
vril.
Le Programme de la c6-
r6monie comportait les
points suivants :
ler. Couplet de la Dessa
linienne
Propos sur le Seminaire
par M. Jean Even, Conseil
ler Technique en chef du
Programme de Formation
Cooperative
Allocution de cloture par
le Secretaire d'Etat de I'A
agriculture
Remise de Certificats aux
participants
Dernier couplet de la Des
salienne.
sLe Maitre de CUermonie
M. Francis Defay. Secre-
taire Gdneral du CNC, avec
son aisance coutumnifre a
su presenter comme il con
venait l'Expert du BIT M.
Jean Even, qui au course de
sa Mission de plus de cinq
ans dans le pays a rempli
sa function avec comp6ten
ce et ddvouement. M. De-
fay a soulign6 que le pro-
chain depart de M. Even
a suscit6 des regrets una-
nimes tant chez les tech-
niciens, le personnel du
CNC que chez les Diri-
geants et Membres des coo
p6ratives avec lesqgels 11 a
eu 1'habitude de travailler
6troitement.
M. Even, dans un exposed
clair et trus lucide mit 1'ac
cent sur la place -importan
te de la gestion et de la
comptabilit6 dans la con-
duite des affaires des coop6


ratives, demarches qui ex-
plique et justifie lorganisa
tion de ce Sdminaire.
La formation un llnou-
veau cabinet minist6riel et
la ceremonle d'Investiture
des Nouveaux Mtnistres par
le Chef de 1Etat a ndces-
site une modification du
Programme.
Bien presented a l'assis-
tance par M. Defay, 1'Agro
nome Marcel D6pestre, Di-
recteur Gendral de 1'Agri-
culture et Vice-President
du CNC a su tout en d6plo
rant 1'absence obligee du
Ministre Edouard Berrouet,
prononcer avec une rare
maitrise une brillante allo
cution dans laquelle on sen
tait toute la confiance qu'il
plagait dans l'avenir du
movement cooperatif et
son impact sur le mieux-
etre des masses rurales et
urbaines.
Les Certificats i signs du
President du CNC, I'Agiono
me Felix Hilaire et de I'A
gent de Liaison Plan-CNC
le Spucialiste Julien Lautu
re, ont etU remis a chacun
des participants par les per
sonnalitus suivantes prusen
tes aI la cdrmonie : L'Agro
nome Marcel Depestre; Me
Julien Lauture; les Mema-
bres du CNC, Me. L. Max
Fouchard; Me. G6rard Ma
thurin, Mme Arlette Kap-
mann; les Experts dtran-
gers et les Spdclalistes hal
tiens.

Les participants ont ma
nifest6 leur satisfaction
pour les course suivis.

Notre Journal pense que
de telles Initiatives sont
trs 'Oalables et pr6sente
tant au CNC qu'au PNUD
ses felicitations pour ces
d6mit ches qui s'inscrivent
en ^onne place dans le
Plan de DBveloppement E-
conomlique du Gouverne-
ment.


L'un, dit le 4votidien, est
ce'ui d'un ditigeant syndi-
caliste, Manuel Rugama,
ipolgnarde apr's avoir ete
capture par une patrouille
de la Garde Nationale,. L'au
tre est celui d'an gargon de
15 ans tue par une patrouil
le dans la ville de Leon, au
Nord-Est de Managua.

D'autre pert le neuviome
congress de la Ligue Mondia
le de la Jeuneose anti-comn
muniste, qui s est acheve sa
media Managua, a apporte
s 1i'unanimite son total au Presirdent Somoza,
aI la Garde Nationale et au
people du Nicaragua).

Le congress, qui groupait


des representants de
et qui a elu cumm
veau president le
guayen Chester Esco
sident de la jeuness
le somoziste, a cond
President du Costa
Rodrigo Carazo, et
presidents panameel
Torrljos et veneziie
los Andres Pe'ez p
ingerence dans laI
interne du Nicara
pour leur soutien
la subversion con
dans ce pays.

Le congress a en
firm son soutien a
qui maintienncnt i
mes anticommunis
que le Chili et I'Ar


L'Instalation du nouveau
Secretaire d'Etat a la Coordina
et a I'Information


En prononcant son dis-
cours d'investiture ce ma-
tin, le nouveau Secretaire
d'Etat I la Coordination et
a l'Information le brilliant
journalist et intel'ectuel U
lysse Pierre Louis plaide,
semble-t-il, pcur un nouvel
ordre information. Cet o'
dre sera fait d'objectivite et
devrait marquer la fin d'un
systome entsm e tide sensa-
tionnalisme, d' passion, d'u
ne tendance d6liberee vers
la deformation des faits.
Certes, le nouveau Titulai-
re ne nie pas le role de la
subjectivite. Mais, souligne-
t-il, elle doit itre raisonnee
et raisonnable

Militant chevronn6 du
jgoaalisme, le Secretaire
d'Etat Ulysse Pierre Louis
resentt a just titre ce be-
soin de i'application, de l'ob
jectivite, 1lun des gages les
plus suirs du p.ofessionnalis
me. Si le ourna'iste en impo
se ;i I'Histoire d'Aujourd'hu
et dc remain m est l'objec
tivite qu'li doll ce privilege
Au niveau unY relations
de son Ministere avec 'a
Presse. il assure qu'elles s'e-
tab'.iront sous le signed du
dialogue et de lobjectivite.
La grande ou erture san-
n11once Cei que les journalis
tes souhaitaient assez long-
temps s'accomplit aujour-
d'hui : l'accese'bilite garal i
tie des sources d'informa-
tion.
S'adressant auc personnel
de ce minister, le nouveau
Secretaire d'Etat a rappeli
a ses membres !es directives
lancees par le Chef d'Etat
I l'investiture du nouveau


Cabinet d'inventorie
ces d'inertie et de
I un nettoyage -Je
gerai toujours les
les tripotages. I.es
teres valab'es sont
la competence, l'
et la loyaute. issue
lysse Pierre Louis.
La nomination
distingue confrerer
ete trees favor.'blei
mentee dans les mI
la press a et sal
matin par le Mini
tant de ce mnliste
plait b. voir en M
Pierre Louis un gr
lectuel, un militan
que.
Le Nouvelliste s
de cette dist.intion
nofielP Un bor'"'nt
de la Corpor.t.'on.
plait-il Ia renoiuvele
cretaire d'Etat U'y
re Louis sps meiliei
d'un miiistere fruc


S1 IAL


Instalstion s
IIUV UX --
membres du
Cabinet

ues nouveaux membres
du Cabinet Ministerliel ont
Wt6 Installds, cc martin. dans
leur Ddpartement respectif.
Au D6partement de la
Coordination et de 1'Infor-
matlon Ie Di Rony Gilot,
Secr6taire d'Etat sortait, a
proceed a installation dv
Secretaire d'Etat Ulysse Pier, ,
re .uouls.
x x X x
Celuivpl devait tout de sui-
te, au usein meme de son
A Departement proc'de : h tins
TA tallation du Secretaire d'E-
tat et edu Sous Secretaire
58 pays d'Etat au Sport et a la Jeu
Niara o nesse, MM. Gerard Raoul
ar, Pre ouzier et Dr Henri Remy.
lbar, Pre xx a x
se liberal Au Departement de l'Int6
amne Ie ur t de la Defense Na-
ica. tionale. le Seciftaire d'Etat
les ex Bertholand Edouard a 6td
ien Car instal'e par son prececes-

our leur seur, Dr Achiile Salvant.
x politique X X X
politique Vers .es 10 h 30, le Dr
agua ert Raoul Pierrc Louis. Secretai
ouvert a re d'Etat sortant procedait
mmuniste L!'installation du Serertai-
re d'Etat Joseph C. Bernard.
fin reaf- Celul-ci prononcait un veri
table discours programme
aux pays ceteie occasion.
des repi-
ites, tels
gentine. Anniversaire de la
Radio Nationale

Hier 22 Avri'. ramenait le
dcuxv ,me anliversnirp de la
tion RNdin NatiIt(in' dont. le Dl-
I n rIteuiir e st nntrp ami et con
fere- P.'my Mathieu.
A "nI ,.fl 'on *e Direc
er les for tour t, e o 'tion de ra
pruceder di--rwti: op "bilie un do
e decoura cnim-nt ';''i, nossier Pro
inr-ues., vinre'fs o'" 'i' diffe
souls e r rn cts-i' renor,' r_ i'liss par
pour moi les m''li eir c (' ': Redac-
effiie neie tiln li ] -i 'i n rofile aussi
ra M. U- pour oc"- o:- div-,;ses ma
niiic'sr.at'. '- n;'i v !nt de con
de nore '' festi-
i a ie l pu airn : nm( au Bi
nenu coirn centon'ire n.r different or
i ieux de ches'res ct groupes thek-
traux. Toutcs cos manifesta
lstre so- tions rerorlert, sans doute,

ire l loIutsti"- d cette Radio
2 tUlysse eC pou nou toutt,.
nd te deuiem anniversaire
t dynami marqe une tape significa
t dynami tive dans la vie de cette im

se rejouit prtnte station de radio-
Sronitb diffusion qui voit s'accroitre
a donbre son rayon d'ecoute grace A

ussi tie lu eventall de programmes
r aussi e cultuiele, educatifs, infor-
er au Se- matlfs mis au point par la
sse Pier- Direction.
urs voeux Aun.t! I oct ,llis' crend
etueux. Vu i stl i ri 6 nd
'Voi .stl .. page a,


Haiti: Un Match nul

a Willemstad


La SeNlectioni Nauullah,
ide l(olball a lail malch nlul
1 1 d ulnmaille upr)e.s nIg
(i a Willhniil. tald iCur,can
colntre I EluIl)(. dia Aintillhs
Nec rlandail.is,..

Pa:ris salinedl i)l'.s iulldi
ls lolballiieurs hl-aenls rei
poll daltiel a lille livilatli)i
dle la Ligue ProfesSllonelle
ide Curaao clui letalt. I an
niversaire dce ,s;I ilhnllieon
I 'eluipe Anitilla,.s atta -
que d entree de leu et ets-
saysa de bouiisculecr la delen


(i ll'-Cli 'resisLa bien a
i-i!c' ci ''ii 'ii;,.1S ,r ( e butll ( 's
inaiix rnargIle a la 40erne
In'n 'llie.
L eqipe haitienne 'tait
cli( mene a la 1 arlie
enl dclpit de ses nliultlips
P.5s5il.s pour prendre I'avan
ae. Ehe' allait iraltraper
]( c'heinill perdu alu course
de la reprise.

Une be!le c('mntre offenll ve
amorci(e a partir des ligines
deltnsives aboulissait slir
Jeanl Marie Jean qu dun tir p-'isant outi
alhsatIion pour inotreu Se-
lect'ion.
En fln de match Carlo
Brevil Inarqua un but ap-
paremment valuable mais
que I'arbitre local refusa de
valider
La delegation haitienne di
ri'en par MM. Josaphat et
Leconte respectivement, tre
sorier et conseller de la
F.H.F rentrcra le mardi 24
avril par 'avion regulier de
la ALM.


des participants ont nit is
a la Section de moner Am
bien un tel recyclage et d as
surer le success que ceite ses
sion a connu.

Les professeurs ont faith
ample provision de connais
sances don't ccrtainement
leurs chers elves seront les
heureux beneficiaries.


Sanglant week-end


au Moyen Orient
Le 22 Avril (AFP) (AFP) un pere et ses deux fillies
Sanglant week end au agees de 2 et 4 ans. uNous
Proche-Orient: En Israel; sommes des apotres de
uie attaque d'un comman- paix et non des tueurs; tel
do palestinien a fait six etait le message don't les
morts. Au Liban; huit per- fhdayine 6taient porteurs
sones ont et tules et dou precise le Front de Libera-
ze blessees dans un accro- tion Nationale Palestinien
change entire partisans de
I'ancien chef de I'Etat Solei (Voir suite page 5)
mai Frangie et des phalan
gistes chretiens pres de Bey Mort de MrAxi
routh. Et Dimanche aI l'au
be la Capitale libanaise a Duvivier
connu de violent bombar-
dements d'origine syrien- Nous avons appris avec
ne dissent les phalangistes- pine la mort survenue jeudi
qui out pris fin I 9 heures soir de notre 'imi Maxi Du-
30 locales; (7 heures 30 vivier.
Gmt);a annonce Radio Li La nouvelle a consterne
ban. ses nombreux amis qui ap-
L'attaque lance dans la preciaient les qualitis de
nuit de dimanche par un homem, toujours jovial, ra-
commando venu de la mer yonnant de sympathie.
centre la ville cotiere i-ae_ En cette douloureuse cir-
lievne de Naharlya; a couo instancee, nous adressons
la vie i deux des quatre f6 n s sinceres condoleasnes
dayiie et aux trois otages aux parents sl crue'lement e
don't ils s'6taient emparis: ouves.
1 !


Cloture de la session de recyclage de

Irancais et demathemafiques


~_1


Llr:--~;--~--~----- -------- ------C-I~---YI~iTW~~~t(*rT_lll~l~





PLUiU 1O t1VNOMELW 1US


Le Congres de Linguistique .C


Mi hele Scotch Club



VENDREDI ET SAMEDI






Disco Nights



avec






La nouvelle Formule J


SARNE.T SOCIAL


H em e c e is
et Messe

)I et Mm,. Paruil-r;m"
( hal les e lnamille; 11. ct
Iinie Vic'tor (Charles eit fa-
imille: 31. hI Diutleur etl Vne
31.trlial P:uvo;: les ilautres
'.;irien s e lt ;ill : rem er-
wi nt chalelreuscrnclt less
cmii, iets or gai-,nces pu-i
hO ,s: e 'lW lne '.icon spoee:!t
le la Directi dn e( I'Adnris
,'r:ition (;Ge ral( des !)uj-
lls et c 'isail ] la )1l
rrc.Aion de 1. l)Doiu:ne de
I',rt-alu-Prince et son per-
s- ) un lies fami!;es rit/ i V.
Denis: Clara eat R,' ,- Baze-
Iits: le Rerirend F['re Lu-
dwi; c Brierre. p sur le ctn
( 'ii- i et I .n; y... liic l is
* pir ni ( itdo n ; 1 I'pm cs -
;n de la mr '' a leur re
rettie li P,i"s '" i in-
im anuti I 'lisa r: ,: 'I, I- t ,
'a alena nl a i t c it i-l...
letion ;e lvrI i '( .! : "
1", print d'.e .' ;-r
tri. si. (ere gr.is itu t .



Messe de 7.^^^
A
I. INTrENVI '\ PF 'MIME
\va. E1MIANT[EL

ine meis e de requin m se
r il': t lintecntion de "la
(1l l'l, etf a I'l-1li e S-('"-
r-.rt If, M e rc re

( ( ( ;]i n, ric l c / irnt ]';lli
(It in llt l in a Ix :i utr- p i
rent,; ;Oh- t v! ;l hi% d ,
la illlieef -plorce -
." ;1


X x x

Messe


i d(ls .tis n : d ,t sr'; dili
le % X r,)I pro(lc in a i,
Ic r 1 ivi ci I I mIn
tde Mine s' i s oine 51 '.'




el sic4 ca111 sioc'slemens t 'a.%


(;l)is l:ine Tare- Vol.sinc ;
Yves et I d usr TI h C(,ns'\e
2!I1


1'.ic ,s de Vve
Ergene Ferdinand
I (i' Po(mpes Funi'bres Pa-
re: PCierre l.ouis vous an-
. oncent le dIces de Vv
Ilugene Fi-erdinand nee Mi.
r;aca l Dorcely.


.1 ses s oiurs et frires :
C(',sar liaticn nee L.amer-
cie D)orcily; RPene Valentin
et time nee Esther Dorcely;
Sermni.e Mell,on; Vve A -Ate
intr Fraincois nse tpaie Dor
cely Montas; St Louls; Moe
niuma : Murat et Raoul Dor
ciy. A ses tantes : Vve
C;,or'es Cantave et Vve
Ma;ssonieuve Jeai,tv: a se
'ou'inse: Yvonne I.ahens (t
I l,;e Bincr: a ses neveuix
et ris: au' a families Fer
it"nan : Drcely; Cantave;
i (e; at'..tlcn; a tous les
.t1res parents .ous adres-
r.o '-. n 's V'ves sympathies.
E t ni'.us seront chan-
: n-ma;rn mardi i t4 her's
i i Cathedrale de
" a'" :' ,ie onvoi partira
cit ."cn I'ilnerpaire de l'en-
.p :- s a ias ue du Ce lre.
I. .-kruaion se fera a la
(-oit dci Bouquets.
231






tn nl,,. prc.; d'annoncer
I ts ( .'. itrvenu le 19 A-

: o i' t I d s' du sia' -
a,1:-)r t i- si c- is ca' .t
F.n ettei p ;;I e c'ircon -
innrc, no, ; rewonl nos
,'Mcie 1-o 'dole -nve( s a "oi
op n s G r ,s- a tril 'le Civil.
Ss'eC efants : Dr. Rotpex'frt
Asilnloille (Oa isi eat lse
v. e C sli]'lf 'erlsr n IM Ces
!'me ( irl I al) ,.' sare n t'
'-n tille I(,tit :; M et Mme
Acr Iir eliIe r se,, nel-nso
'(t'', ; 1 i ect Mlie M1arit.
I ar'o nee I 1 i Ia (iirlsi;
;i ses pei'ts enlfatni,,: C(arl-
..indr,' P' lrisk : .Iliha is
Ias Iss:arc;: Regine et RI;-
tini etl R li;hard-Antoine
( oecn: )D inivil;i ts rvec. A
rir-re'. et s ioeur' : IM.
ea Nime ?aiuiil coisu; M.
o', ',ime SFranr'i -o So lim'ne(
sce Cilot( e (Coicou; Melle


", '-IT'1", :='.. 'TW IX






t-i ii i' ) o



S Southerland Tours

RENSFIGNEZ-VOL'S SCR LI.U CONDITIONS
DE CES TARIFFS A



Sout erland Tours

OU VOUS VOUS PROCUREZ AUSSI
%VOS CHEQUES DE VOYAGES AMERICAN EXPRESS

Not z la i:ouvelle adressep e











30, Avenue Marie Jeanne

le stme t6ldphone: 2-16-00


Luce Coicou; Mme Odette
Coicou; Mme Fritzne-r Dou-
ge nee Raymonde Coicou;
a ses oncles et tantes :
time Lia Abrahams et en-
fants; M. et Mme Genario
Martii.ez; M. et Mme Andr6
I)ouge et famille;M et Mme
Georgio Terminiello; a M5
et Mme Clement Jn-Louis
et famille; M. ct Mme Ge-
rard Abrahams et famille;
MI. et Mme Reme Arnoux et
iamille; M. le Colonel et
Mme Max Civil; a ses ne-
veux et nieces: M. et Minme
Serge Rameau; M. et Mme
Rhenalt Rimpel; Mes. Pa-
trick et Guy Coicou; Melle
Gemma Silome',e; Lesly;
Ralph; Ronald; Marjory et
Gilbert Douge; M. et Mme
Antonio Fenelon; Dr et
Mime Jean-Claude Comeau
31. et lime Daniel Arnoux;
M. et Mme Claude Arnoux;
MIM. Rene Jr. et Max-Hen-
ry Arnoux. Aux families
Coicou; Civil; Douge; Abra
hams; Prizeau; Andr6; Bo-
namv; Madiou; Cajuste;
Bataille; Prophete; Sale-
mon; Lubin; Byron; Dppes
tre; Lamy; lI.eon et a tous
les autres parents et allies
aprouves par ce deuil

Les fuerailles du Major
(ret) Antoine Coicou se-
ront chantees it une date
ulterieure.

234

x X v

P ces de Mme Vve
Wildas Delpeche

NEE OGESICA (;ACHETTE
Pt.x Vill;sa annon'e le dc-
c.ts survrniu le 20 Avril 79
); r Iesidelnce privNe de
Mie Vve Wildias DelpN-che
n.' Gt' Ue" Gaichltte.p
I n n 't, peniblell circons-
tiLiC IPax Villa 0l le' Nou
velli'.tl 1.resententt It-IUr symn
1) 'll C ti s s i ntltlts M et
Mim, '!(,rr De.sinor, Mine
w- Menly Dielpct'he et f[:-
Inill,. M. Alphonsp Delpl)
the It Ianillh'; Mile Yolan
de Dclpecihe; M. Oscar Del
prche (t Mine n6e Marie Jn
Lpq)tlstlo el enfants, act.
Iux USA: M. Gerard Delip
che; a ses petits enfants :
e I'lnoinetlr Jn-Luc Desinor
el. lIme: au Dr. Michel d'A
lexis et Mme nee Gyslaine
Desinor, a Kettly; Edner;
Mara4ar'lth; Pierre-Richard;
Lc.sly, R(i;tnald,; Nadine
P'tttric D, sinor: f' Myr-
tho; Colette; Dominique;
Patrick, C.regory; Valtry
S !]p )(che: ac M et Mme n
Robert Bias nre Florence
De.p che; a ses arritres pe
tits entants Michael Delpi
che: Stephane Bias:; Ra-
c'lelle ('Alexis; a s' cous.
ie Mine Vve Milien Josiu;
et fam ille: a. ses beaux-fr'
reip et belles-soeurs : M. et
Ilnme Georges Delpk-chc el
fa.mille; M. et, Mme Levy
PDlpeche et fam'lle, M. ea
Mme Duquesnel Delptche
et famille; a son neveu M.
et Mme Antony Lamur e
fami le; aux fImi'.les : Del
Spche; Gachette: JosuL
SDsinor; d'Alexis; Michaud
Jean-Baptiste; Bias; La
mur; Rabel.
Les funtrailles de Vve Wi
das Delpiche nee Gesic
Gachette seront chant6e
le Mardi 24 Avril a 4 1
p.m. en I'Eglise du Sacrd
Coeur de Turgeau. Le co
voi partira de Pax Villa S
cr6-Coeur oi la d6pouill
mortelle sera exposee di
2 heures p.m.
f t 234


DeWes de M.
Odilon Casimir

Pax Villa announce le d
cas survenu Ie 21 Avril e
sa residence & s'hopltal d


( Suite de In' 10ee Page)

Sdte considirationls sur : Los
Orientations dans 1hs Re -
cherhes Soclo-lingulsiique,-.

SOROANISATION DES
DEBATE

Ohaque session 6tait con
dute par une dqiuipe dstl-
gn6e a 1'avance dans le pro
gramme. Dans chaque 6qui
pe se retrouvalent un Prtsen
tateur charge d'exposer le
sujet de base, un deuxilme
membre charge de discuter
le sujet f o n d a m e n-
t a 1 et un t r o i s 1 e-
me membre intervenant corn
me moddrateur et president
aux travaux de ce Bureau
Principal de la Session.
Dans cette dquipe de lin-
Sguistes dtsignds A l'avance
pour agiter les multiples
questions des diffirentes ses
t sons se recrutalt un deuxie
me group d'animateurs. II
s'agissait de gens charges de
faire des interventions 6cr
tes h 1 advance sur le thbme
de la session. Leur nombre
pouvait varier de 4 A 8. C'est


Canape Vert de M. Odilon
Casimir.

En cette p6nible circons-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leur sym
pathie a son spouse nee
Georgette Jacob; a ses en
fants Mme Liliane Casimir,
M Jean-Claude Casimir et
Mine ne Jacqueline Lafo-
rest; M. Andre St. Cloud
et Mme nee Micheline Casi
mir; a Mile Marie Josee Ca
simir; M. Georges-Max Ca
simir et Mine nie Ana-
bella Craan, Mile Claire Ca
simir; M. Reynold Casi-
mir et Mie nee Marie Jo
se Austin, Dr. Louis Casi
Mir; M. Pierre Casimir;

Dr. Danielle Casimir; A
ses petits enfarits Philippe,
Sabrina et Patrick Casi-
mir: Nadlia et David St.
Cloud: it Ma gale Casimir.
a M. et Mine Urbain Pio-
che,; A ses neveux et niA-
cos M. l'Ambassadeur Geor
9(s Salomon. et Mme; Dr.
Gabriel Jean-Gilles et Mine
n'e Jeanine Salomon: Dr.
Hubert Salomon, et Mine
Miles Yolande et Monique
Salomon: Dr. Claude Potel
et Mine nee Claudette Sa-
lomon; l'Inginieur et Mm"r
Jepques Salomon: Miles Lit
cille. Simone. Gisele et Ge
nevitve Morin. M. et Mine.
Andrd Maguet et enfants:
Mime Suzanne Ferriere; M.
Ie Docteur et Mme Roper
Kernizan : ai ses bells
sours Mine Bin-Aim. at
enfants: a Mmine Vve Kil-
berf Georges Jacob et eon-
fants: a', ses coiisines
M!los Renbe et No6mie La
fnnt:nt. Dihbois et Aiidlp.
Aux families Casimir:
Salomon: Morin: Plaisi-
monid, R'enoit; Lafontnnti
Bien-Aime Jacob: Aiidir:,
D'lbols et a tons les antrrs
pttrents at als i"'; affll'it's
par ce deuil.

l.a date des fundraillhes
dcl M. Odilo C..sin'ir Serai
announce ulterieurement.
234

xx x x

Deces de Mine Vve
Philognae Joseph
NEE ALICE VIELOT
Pax Villa announce Ie di
ces survenu le 19 Avril en
sa residence a l]a Riviere
Froide de Mine Vve Philo-
p ne Joseph n6e Alice Vie-
lot.

En cette pinible circons-
tar.ce Pax Villa et Le No0
velliste prcsentent aleur sym
pathie a ses enfants M. Li
chard Joseph et Mme; M
Victor Joseph; M. Wesnre
Joseph et Mmne; M. Fr't;
Joseph et Mine; a ses
t sneurs et fr6res Lucia, Vii
t g'nie; Dambreville Vielot;
v ses beaux-freres M. Fvi
t n- Joseph et Mme; M. Es
e riqrez Guillaume; i ses ns
veux et nieces Loubert, E-
t dits Joseph; M. Guy; Da
- nfellt; Yolande; Lowell; G
nette; ia ses petits enfantt
; M. et Mme Joel Joseph
- Fredo; Kekette; Yolette;
Connie Frances; Chanta
l Mc Arthur; Wesly; Nadine
a Erinkate et Wesner Junior
s M. et Mime Franck Joseph
. M. et Mine Gis6le Hyacil
- the et Mite. Martial Loui
n sor.
a Aux families : Josep-
e Vielot; Dolrin; Juste; Bleun
s Lefranc; Guillaume; et
tous les autres parents e
allies dprouvds par ce deul
Les' funirailles dei Mit
Vve Philogine Joseph ni
Alice Vielot seront chan
tdes le Mardi 24 Avril 7
en lEglise St. Charles d
Carrefour of6 la ddpouill
16 mortelle sera exposee dis
n heures.
u 234


le moderateur qul devait
leur passer la parole. '

Enfin, se manifestait le
gros du troupeau. A ce ni-
veau c'6talent les partiel -
pants si6geant dans 1'Assem
bl6e g6nerale qui interve-
naient a chaud dans les d(6
bats. Ils posaient des ques
tons, faisalent des remar -
ques ou des suggestions.
A ce trolslime et derniei
pAtler des discussions c'etait
le moderateur qui devait, ,r
corder la parole. Si on ne
clisposait plus de temps, Irt
moddrateur pouvait laisser
certaines questions en sus-
pens. 1i

NOUVELLES
TERMINOLOGIE ET
ET FORMULATION
GRAMMATICALES


soin le primlier d'uniplo0(,r
la notion de 'erut L It
deuxi6dle I i 1ollon cI ii,
terminanl i. Je vouiifti leur
dire que da-is mes derniers
travaux sur la grammaire
creole J'fJal rejct compote-
ment la, terminologle tradi-
tilonielle pour une formula-
tion 6taborte avec des chief
fres et des lettres.

Approche, justement, oul
rencontrait certain points
de vue de Gustave Guillaiu
me dcvelopp6s dans la pr6-
scntation de H. Tinelli et
concernant la restructura-
tion lin',uistique. Je voulais
fire mon intervention en 3
langues : Anglais, Fran -
qais et creole J'avais m6-
me redige le texte anglais.
Mats, bouscule par le temps,
le moderateur de la session
a dO cloturer .ans m'avoir
accord la parole. Le jeune
collgue gouadelounten, Jn
Bernabe, du des et de Recherches de la
Crco'.ophonme CGERECU at-
Lache au Centre Universitai
re Antilles-Guyane, a, touted
fois fait une intervention
oui rejoint dans les grande
lines l'esprit des rear -
ques que je voulais forrnu
ler.

A CESAR CE QUI EST
A CESAR

Je ne terminerai pas cett
quatri0me parties de mon
compte-rendu suns nommne
Molnsn'.ur ChaIrlss Wildin'
White. charge dc 1 Educa-
tion, de la Fornmation et dc
Ressources Hulmaines .
1 AID. et Mo-irsieur I.awrene
Hut prison, Dir'ctt.ur ie 1 U
SAID.
M0nli;ietur Charle's Wildin"
White en tanIt 'iu'Amerienat
m'a 6tonne dii fLit qut:l ]pi
le un Francais plutit san
accent. Arfablo et simtpl
11i etat pre-;'I t atvx (n: to d
delagues venus i Haiti
vant. p-nidan et ap:'.-; 1


Quantt i Monlae Lnawren
ce Hrirlsio.n Je rae le con -
nals pas physlquetent. II1
dolt, sans doute ne pas me
connaltre physlquelent non
plus. Tiel dolt etre le cs
de la ,plupart des asres.
menabres. dq )a d'blgaitlon
hailfenr.e. El pourlant, 11 ft
donn6 le feu vedr pr4ur la
charge ds Res--ource-s Hu-
d6l6gatior choisle par- Son
mainess. D'aucuns P1),'n:e -
raient qu'll s'agit lh d'un
geste banal. Mais dans le
context 6of nous 6voluions


~3~)~S4bbfFauaau-A~.~r~~-m~c ~I~C~C~P~X~L~~ 'prr~;l~MP~V~CRVI~''


Soulagement rapide .
pendant
ces jours critiques





centre toute douleur .


CONTRE LA GRIPPE

CONTRE LA POi1SSIERE


SUCEZ









-DECO NGESTIO'It PEMP"TT TDE I 'A GORGE
RR SI IATION FACI-E
HALEINFE FReAICHE A


GRACE A~fJ


C'est ainsi que dans la ma congris. Au chaud du Con- uISIR. A ET G IZMERY
tino e du Vendredi.. a la Ses 'rc-s il dc-m:nda., t aux t unsi t i i
sion IV, j'ai voulu fire une et aux i.us dr c prxci"or I PHONE : 2-2144 2-0119
intervention concernant le o la dff(rpoure entre & ,O
presentations de deux cotn Pidgingt e' Cr:oo( .
patriots et d'un autre lin-
guiste diploma e p i'Un sisve l t 2 r-C./.c -..o :-
t6 de Colorado.
Les sujets traits dans cet
ia session -a m eitaient plu-
t6t families. It s'atissait '
dtudes grammaticales. Et 218 LALUE
j'entreprends depuis qutal-
que temps des recherches enA
morpho-syntaxe creole. Le
premier Haitien etait Dr Tel: 22073
Grard V. ctullmtien a Univrsit 2
priscnt ax un et-un Lde Jazz etc.

avaimorphmesitverb son travailux en An

empoi daTns le mode indic
tifduacrtoleduNNorddHai- IN RECORDS MAXI SOUND


ti-,. Le detrmuxinm s Haie n 4
elait Yves Joseph .. S 2diat
actuellerminant s i l'Unives rt6
dfinis dans CrIol 11 -HaiIeTs. Sazz etc.





nlini M atis s1 litavt it p1 t rn A t* -

gtists 'lu. sappelait H -i 0
avali te son ttravai rla i i



definiGustave derGuillan ers I ein th le
r.lstn rucura.ticn lirtdu.sti -- Ra o Ca! Iu.tris,
Jo vouai s dinn an.. cI le t "3,, -"




une s ha :itiens, Gerard Eleti n 1
tc' it ir:....ttLas I ,titc list, -- ia'- .r ,,a cu vert" (2 9 A .H A 7 h P. M .

nels s't stilt tixte pal.r.l:1 d(,. -- "' ., & lr.:...,:5L,
-Gustave Gistl las ePa ciLl




ne et Yves Joseph, que i les AVC s payez p Disque Haien
trouvais un peu trop t inides
dans Icur ailtprIc e r -r stq -- t


NECChII OH CETRA

Atosmatie r-19 a pOdales v"re machine ccoldre est a la

Curacao Trading Co.


ULietez-'a s, ou A cr64it et emooresz u fnon de

$10.00

valuable pour l'achat du tissa de votre choix

Sdance &famsiarisation gratuite

UInE NOUY'ELLE OFFRE SPECIAL DE LA CURACAO TRADING CO.

t Rue Pave et Delmas

eaa~taoo~aeaaaaaoo~agoeoooaooaoeooooeoooot~eaaota~ija ~ oo=ggooa


-- ~ - .a.~a2L .-. .. .- .....


AN- v~--~~


LUDIUL


Pttit)tde dfl Monlet2r Law
rence Harrison mirlte touted
notre gratitude puilsqie -d'an
Fires ont cru bon d'6vlter et
d'ecarter des ltattlens de ren
conutres cl-ntliqu-3s .(?) sur
e C i c.le QUI o1 i eu lie) u
dans notre proper pays.
0( suivre)

Notes .: Voir les articles
I, I,, III, dans Le Nouvel-
liste des mardi 17, foerfredl
18 et vendre-di 20 Avril 1979.
Dr. E. MIRIVILLE


7-ff -77c7r ibx/M/CP OS


ware wwwarve.*wa <------ --------


...............~_._. --Y C~~;~b~BP~~f~Y -I- -~~~~ -~YL~IIL~*ppld8~~.)_: 1~~L~_~;;;~~Ipd~~~


VAUL 1


'i







I "' iiiAVR1L^ ^ ^ w ^ ^- 17 A-OK S-- ...............9 PA


Petites Annonces


AVIS DIVERS


DANS NOS CINEMAS


A V'NDRIE to:COO. SSCSSa

Une grande mason. si Chane888e n
a ht Ruelle Camneau au No
102. d'adresse
Pour renseignements. tel INA LIBRAIRIE LA
110107.o au No. 2-0788 de PLEIADE
3 h. a 4 h.p.m. anct.nnement situde a
30 la Rue Pave. est heu-
(ls, d annloncer a sa fi
Sxx x (h-le client le et au pu I
*ll e ll general qu elle
OFF'l E D'IEM L(I c t dosormals au
No 8,3 de la Rue des Mi
Ein reprise Indu.sl riel le re e loc copris '
hercr i. Mecall icnllln n A; l ,, Ritl diu Peuple et
il t hauitmenilt qu alille l. Hui, e du Centre

d l'i e et sac. l beN Tclephone 2-4561
p1 tler langlhT ks Potur t> (I!'ec 254
M applei li 6i-0690 2.14



Horaire d'Etc ^ 0 LotIR
1 Appartement a louer
La A 'TORAMA S A pour celihiataire ou rop1l.1
porte o 'a connaissaneon ] 1 Avenue ll,
des inti'res es que d (h Cirstopheo No. 81
lr Mm t 1979 au 30 Se. 2, PI' ens ai 1 etage pour
embr dpf : se'oin 1h de ts ir l t- rr.in t Asneat oti ntttdociit
Vdi). a.n sont It S u H 'il1 nour commerce site a
vant, 'lc dp la rue des Caser

D,i tndi a vndre- al, i i t ni
Samdi 8 tb. am 2 ) lt : IfeI 2-3202 de 7 a
h.. d 5 7 P. M
Rx x x x
AUTORAMA S A.

trxwe~r~ososc=.;- c.= O re deSMploi

S aOransnime International
OCCES BONNES DE i(>rche deux employs hai
OCCASIONSG DE 'l iour positions sui -
.SONA'VESA DELMAS S',s 1i Assislant -mispec-
TEL -14.45 -- 6-193>. l'tir 2) A.istlant de' Program
FEL 6 1445 -- 6 937t. Ill
Cnin l, ]tl GOT. rr i. air QualificatJin s : Bacca-
c n (d 1- ,, ''1- Vte rl.,. i,,l '('- re ], :Ir,, ,ie
I Iltirc i ctfl,)(' 2 0 o0 ,n:iiitrrol) i''lti> i colldutre.
11r "1 t, I.',so;se a Voyager frequem-
ui.K kIl-r r.i :22) air condli nif-nt.
;ltl);Iill ri ltl1'. r,, i (:i" ( lit Experience de travail avec

A hl 1 il w h i lI ) 1 i al p l e pi l y s i n h a llt io n .
All ohiiiichi nolr'u t(',lln.iitsams e du Cr6ole, du
1I'i i' ii,,.; .tt d" 1 Anglais.
[ "i.. l i tii l, :l.Kp'll," IR)'l, i* (':1 A 1. ,'11 1 w llo lls
MW :> .~, m' I (Inmr c' iir n l I A nro no i
*(n'ilfwc',i I 1, 1: r ( deO; Scienrc es
:fillr.t i I u ] (11 'I'I If" (, It I11tLaItI'fi .
],;iff ''t J la IUn f 1 't r Ir.e1m1-
iti','/:hl ti ]4""*]'") )i ] ) ;ii it S t",o I Pi rt-i i
] [ i d *'' c[ll ,x i r n pr''< l ssii" nnell I

A VENI .D ET A I Ul) ,,IW n V uI IhRlU i. s LE.

iH, '.' : pi( j im:t r des pro








hi' S E 'li P 1.0( T'- I. O ;,S t SA O Picard.
l n V ,till -nr 1 J 0 1 '4 '






M.E Ut/LET 07NS LE%1 l >0 ti.. FT1 ,0 AVE. PETIT
DJNE AEll C TNillNTONs Ct




JKiam' Hotel



SUR IA PLACE DE PETION-VIILE. RUE LAMARRE

PHONE 7-01)2 PO BOX 12t


AMNONCE


Sa reouverture

SES PRIX, TOUJOU;I-, TIEES ABORDAB, 'S DE-

MEURENT DANS LES $ 1000 ET 12.00 AVE, PETIT



DEJEUNER AIR CONDITIONNE PISCINI:


p^OOGOCCGOSCOSOCOSGCCOCOCOCGC OCO=f


DEPARTMENT DE LA
SANTE PUBLIQUE
ET DE LA
POPULATION
PORT-AU-PRINdCE, HAITI
PROGRAMME
D'LXPANSION ET
D AMELIORATION DES
CENTRES DE SANTE
RURAUX UNITE
D'EXECUTION ET DE
COORDINATION

Avis aux
Fabricants et
Distributeurs de
villiculeS tours
terrains

Les fabricants et les dis-
tributeurs de v6hicules tout
terrain des pays membres
Cligibles de la Banque Inter
amnericaine de DeVeloppe-
ment sont invites a partici
per a l'appel d'offres lance-
par le D6parteme)t de la
Sante Publique et de la Po
pulation pour 'acquisition
de Quinze (15) v6hicules
ltut terrain do t les speci-
fications sont fournies dans
les documents d'offres et
de contract.

Le programme est finan-
ce d'une part par le prit
447/SF-HA de la Banque
Interamericaine de Develop
pement au Gouvernement
Hlaitien sign le 13 fevrier
1976; et d'autre part par le
IPudget de Developpemrnent
tic la Republique d'Haiti.
Par consequent; l'eligibilite
does dstributeurs par ra so,
de nationality; ainsi que
lorigine des biens et servi-
ces relui;s pour execution
du project seront determi-
nes en suivant les regles ap
plicables a l'uiilisation de
ces ressources-la.

les pays membres ligi-
hlles de la BID) sont
1 -. I C.
Barbades
Bolivie
Bresil
lanada
C('hll
Col.in hi
Co('usita Rica
E.u;ilteur
IlI Salvador
1talns I'nis
d'Am6riqule
(G ATEMAI.A

Ilonduras
.l:tmnlique
Mexique
Nicaragua
Panalna
Paraguay
Perou
R6p. Dominicaine
Trinidad et Tobago
Uruguay
Venezuela

Le delai consent a la li-
vraison de ces vehicles se
ra de Deux Cent Dix (210)
jours civils consecutifs a-
pres la date d'approbation
du contract liant le DSPP
et le fournisseur.
Les interess6s pourront
obtcnir les documents d'of-
fre apres le ler mai 1979
en adressant leur demand
accompag6ee d'une remise
de Treiie Cinq dollars ($35).
au : Bureau du Directeur
de l'Universit6 d'Ex6cution
6t de Coordination; DSPP
Port-au-Prince; Haiti
ou Buckley; Inc .
1201 Connecticut Ave. N.W.
Washington; D.C. 20036
Suite 712
USA .-
Les offres devront parve-


ir au plus tard a 11:00
heures A.M. (houre d'Haiti)
le 15 juin 1979 au Bureau
du Directeur de I'Unite d'E
execution et de Coordina-
tion; DSPP; Port-au-Prin-
ce; Haiti. Les offres en re
tard ne seront pas consider
rees.
Docteur Francisque MI-
LORD
Directeur de 1'Uiversite
d'Ex6cution et de Coordina
tion DSPP

x x x x

AVIS
L'Admlnislration G6nerale
dos Contributions rappelle
au Public en general et. en
particulier. aux Contribua -
bles assiijettis a 1 Imput sur
le Reveru : Base Locative.
Base Forfaitaireo, Chiffres
d'Affaires et Bose Profession
nolle que la date de paie
ncnto, ideuxieme Semostre)
de ces Impots arrive a eh0anu
ce le 30 Avril en course.
Celte Administration de-
mando et n consq,,tuence attx
it' rescs. s deo ote'Ire en 1re
ple acint la susdioe date a
fin r'i ne pis encourir les
surtaxes de 10 nour cent par
moisO Ot fraction de mois
qui commenceront a eourcir
A partir du 2 Mai prorhain.
Port-au-Prince, le 17 Avril
1979
Odonel FENESTOR, Avocat
Directeur G6ndral.
x x x x

AVIS

L.e D,"partemren ."u Com-
merce et de 1 Industrie advise
le public en general et les
producteurs et exportatcurs
d'epices en particulier que
dans le cadre de son pro -
gramme de promotion des
deportations il organise de
encert avec 1111 expert du
Centre flu Commerce Inter
national un ,Sminilaire sur
la; production et 1 epeorta-
(ion des 6pices. (e Si.minaire
Irevui pour le 25 Avril au lo
cal de cet(e Secrctairerie
d'i lat1 s seri ivi de consulla
lions individuelie s ou c mol-
i)'ivyec. Le'; intercss-s sent
pries de s'adresser pour de
Illus alples inflornal ions i
sa Ilirection du 'Coinnlierce
Exterieur.
Gily BAUDTIY '
Secretaire d'I t.at 231:

X x x x

RO".IJET D'l'DI'C.ITION
(i. IUVI:3.N, 1) E:"ST
1IIA IEN
IANQ I MONDIALE
BOITE POSTALE : 2162
tef. No. :

Avis d'Ap el
d'Offres
La direction een Frojet
d'Education No. 2 Gouver
nement Ilaitien Groutei
de la Banque ,iondiale,
dans le cadre de l'Accord
de Credit 770/IHA, se propo
se d'accuarir Dix (10) Vehi
cules tout Terrain d une
contenance de cinq per-
sonnes. Ces Ve hicules se-
ront mis i la disposition
du Project d'Education No
". e vue de son execution.

I.es documents d'Appel
d'Offres peuvent, Atre reti-
res tous les .hturs ouvrables
du 28 Mars 197Q au 25 mai
1979 de 8 hres a.m. a 4hres
p.m. A l'adresse suivante:
Project alEGucation No. 2
Government Haitien Ban
que Mondiale
C/o D partement de 1'Eau-


cation Nationale
Cite ae I'Exposition
Port-au-Prince Haiti
P.O. Box 2162
Adresse telegraphique
PEGIIIBM
Port-au-Prince, ce 27
Mars 1979
Ing. Nicolas SAINT-I.AU-
RENT'
Directeur

xx x x

ADMINISTRATION
GENERA:.o .rES
CONTRIBUTIONS
AVIS

Le Directeur tieneral des
Contributions confirm dars
vis en date du 13 F6vrlet
1379 public dans les jour -
naux de la Capitale.

Cet avis est ainsi libelle :
I oast demand aux p 7)-
prietaires et a tons les iont
resses de communiquer, dans
le meilleur dilai, A la Divi
sion du Contentieux de 1'Ad
ministration Generale des
Contributions tous les tires,
papers, pieces ou documents
-stiflant leurs droits sur
une propriete fonds et bliis
ses. sise a 1'Habitation < M tTHEE, Section de 1'Etang
du Jonc, Commune de PA-
ion- Ville.

Cette proprltt _June con
tenanee de 5364m2 37, decla
re d Utilite Publique par Ar
i* en date du 19 Septembre
1173, I-onlteur No. 71 du 12
Octobre de la meme annee,
(cst borne atu Nord par Gol
bert BIGIO pretendu pro-
prietaire, au 3ud par la Nou
velle Route de Kenscoff. et
1 tEst par une route de ppe e
r'a ion donnant access A
Ia route do Kenscoht ,01
a 1"Ouest par Madamrr Bd'Ta.
-in:,i connue, pr6tendue pro
pri.taire.
Port-au-Prince, le 27 Mars
1079

ODonel FENESTOR, Av
Directeur Genei'li



Pbiarmacies
assmrant le service
ceute nuit

LUNDI 23 AVRIL 1979

TOTAl,
Rue din Fronts Forts

DE LA SANTE
Rue Paovee

SIMON "
SIr R. Beauboeuf

MARDI 24 AVRIL 1979

SERMA
Rue des Casernes

ST ANDRE
Ruelle Alix Roy

ST CHARLES
Carrefour

MERCREDI 25 AVR1L 1979

DU COIN
R. Mgr. Guilloux

POSTE MARCHAND
Poste Marchand
DELMAS
Delmas

JEUDI 26 AVRIL 1979

QUATRE SOUS
Sans Fil
BON REMED
Rue Lamarre
DE CARREFOUR
Carrefour

xxxi

PETION VILLE

LUNDI 23 AVRIL 1979

DU QUARTER
Rue Og0

MARDI 24 AVRIL 1979
ST PIERRE
Place du March6

MERCREDJ 25 AVRIL 1979

STE THERESE
Rue Villate

JEUDI 26 AVRIL 1979

VILLEJOINT
Rue Faubert
PORT-AU-PRINCE '


CAPITOL IMPEIlAL CEt TRIOM!
CAPITOL I
LUNDI 23 AVRIL 1979 IMPERIAL I SALLE I
MARDI 24 AVRIL 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00 LUNDI 23 AVRIL 1979 L'INVASION DES
12 h 2 h 4 hres MARDI 24 AVRIL 1979 PROFANATEURS
6 h 8 h 10 hres. 12 h, 2 h, 4 hres Ehtrde : $1.50 et 2.00
JULIA Entree Gdes. 5-00
CAPITOL 2 6 h 8 h 10 hres SALLE II
LUNDI 23 AVRIL 1979 Entr6e Gdes. 8-00 LA PETITE
MARDI 24 AVRIL 1979 COOL -.ntree : $ 1.50 et 2.01
Avant 2 h 30
Gdes. 3-00 IMPERIAL 2 SALLE III
Apres 2 h 30 LUNDI 23 AVRIL 1979 LA RAISON DETAT
Gdes. 5-00 MARDI 24 AVRIL 1979 Entree : $ 2.00
12 h 2 h, 4 hres 12 h, 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres 6 h 8 h 10 hres SALLE ICARAPAT
LEGITIME VIOLENCE Entree Odes. 5-00 LA CARAPATE150
Entre6e Odes. 8-00 Entree : $ 1.50
CAPITOL 3 DE L'AUTRE COTE DE x x x x
LUNDI 23 AVRIL 1979 MINUIT
MARDI 24 AVRIL 19)79q S LUI'E C
Avant 2 h 30 IMPERIAL 3
Odes. 3-00 LUNDI 23 AVRIL 1979 Lunli ;h 9h $ 2.50
Apres 2 h 30 MARDI 24 AVRIL 1979 LE CHASSEUR DE C
Gdes. 5-00 12 h 2 h 4 hres MAXIM'S
12 h 15, 2 h 15 4 h 15 Entree Gdes. 5-00 $ 2:50
6 1h 15 8 h 15 10 hres 15 6 h 8 h 10 hres Mardi 7 h et 9 hres
FORCE NOIRE Entree Odes 8-00 Entree S 2-50
ENFANTS Gdes. 3-00 LA PFUR AUX TRIP
CAPITOL 4 LES REQUINS DU DESERT x x x
LUNDI 23 AVRIL 1979
MARDI 24 AVRIL 1979 X X X X MAGIC CIN
PRIX UNIQUE $ 1 00
11 hh45,71-1145 3 11 45, AUDITORIUM I.und' 6i 8t G 3 00
5 h 45. 7 h 45 9 h 45 TRpAITSON
LES NAUFRAGES Lundi G 2;00 Mardi 6 ares eOt hi
DE L ILE PERDUE CRIS ET MEURS COMMISSAIRE X 8C1
Mardi 7 heures TROIS SERPENTS D
xs x LA PRISON DU VIOL Entree Gdes. 3-00 -
Entree Gdes 2-00 Mercredi 6 h et 8 hi
CINE OLYMPIA Mercredi 7 heures UN FLIC SUR LE T(
SON DERNIER CONCERT Entree Gdes. 4-00 -
Lundi 12h 2h 4h G 1;50 Entree Gdes. 3-00 Jeudi 6 h et 8 hres
6h30 3h30 G Jeudi 7 hres UN FLIC SUR LE Ti
GUNN LA GACHETTE 24 HEURES DE LA VIE Entree Gdes 4-00 -
D'UNE FEMME x x x x
Mardi 12 h 2 h 4 hres Entree Gdes. 2-00
6 h 30 et 8 hres 30 x x x x r d?a'
LA CITE DES
DANGERS ETOILE CINE L.undi i h Gh O 1 7-0
Entree Gdes. 1-50 SIMON LE PFCIHEU
M Wcredi 12 hres 2 h 4 hres Lundi Gh30 8h30 G 2,50 3:50 Mardi 6 h 8 htrs
Eht9Ae Odes. 1-50 LFS DEUX GRANDS LE REQUIN DU KAR
6 h 30 et 8 hres 30 CAVALIERS Mercredi 6 h R hris
EntreO Gdos. 2-00 Mardi ft 6 h 30 et 8 hres 30 Entr, G. 1-50 '-0(
LA LUTTE LFS DEUX GRANDS BRU'CE LF L'INVI
Jeiudi 12 h 2 h 4 hres 6 hres CAVALIERS Entree G 2-00 2-50
Enlrte Gdes. 1-50 Entree 2-50 et 3-50 Jeudi h et 8 thres
SHIBA Jou-li 6 h 30 ct 8 hres ?i0 EMMANUELI ET
8 hros 30 LE CHEVAL ET L'ENFA. NT FIIANCOISF
Entro Gdeo. 2-00 Entree Odes 1 -50 et 2-50 Ei ree G 1-50 2-0
PARTOUZES SUEDOISES
Fntree Gdris 2-00

Sx x x x AMERICAN SUGAR HAYTIAN

CINE LED0 ^COMPANY S. A,

ILundi 12 h. 2 h., 4 hres 6 h.
En lie GdO. 1-50 (SUC(ri F MI RAFTINE POPULAI1FI,.
DRAGON NOIR CENTRE
DRAGON ROUGE PORT AU PIINt'E H1AITI
8 h el 10 heures
F'ntrce Odes 2-00
LE BOUCHE TROU UJSINE IIASCO
Mardi 12 h. 2 h. 4 h,
Entree Gde. 1-50 SOCIETY ANONYME HAITIENNE
6 heures
Entree Gdes. 2-00
DRAGON NOIR CONTRE (Plantesirs et FabRicants
DRAGON ROUGE
Ao 11 o I n h I -- --...- - -- --.- -


8 h et 10 hres
Entree Gdes. 2-00
LE BOUCHE TROU



Rex Theatre

Lundi 121 2h 4h 6h 8h 10h
ADIEU: JE RESTE...
Avant 5h G 2:00
A partir do G 3;00 5;00

Mardi 12 2 4 6 8 10 hres
ADIEU, JE RESTE...
Avant 5 hres
Entree Gdes. 2-00
A Partir de 5 hres
Entree Gdes. 3-00 et 5-00
Mercredi 12 2 4 6 8 10 hres
Avant 5 heures
Entr6e Gdes. 2-00
A Partir de 5 heures
Entree Gdes. 3-00 et 5-00
kDIEU, JE RESTE...
Jeudi 12 2 4 6 hres
LE CYNIQUE,
L'INFAME ET LE VIOLENT
Avant 5 hres
Entree Odes. 1-50
A Partir de 5 heures
Entree 3-00 et 5-00
Jeudi 8 hres 30
PELIN TET
PRIX UNIQUE : $ 2-00


x xx x->

PARAMOUNT VOUS

Mardi 12 ha h 4 hres AVE
Entrede Gde. 1-50
6 heures
DRAGON DANS LE LE
Entree Gdes. 3-00
TRIANGLE D'OR H x!
8 h et 10 hres
Entrie Gdes. 3-00
EXCESS
PORNOGRAPHIQUES


PAE


I .r I


I


'p~/~//E~//J~'~3C/~/CPC/~PIJ/~'l'/"/dc//


. .. . .. "I'l", ..... ..... .. .


LUNDT 23 A\VRIL 1979-~


PHE



















INE'


2HEZ




'ES


E

4:00

res
T LES
)'OR
4-00
res
OIT
5-00

OIT
5-00




2:00
tR

RATE


NCIBLE
- 3-00



0

z..,rid


-






PAGE I


DA YLAX


Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


Message du President a vie de la Republique


i ifllh (1I t 1 re tr'palge)

l vr Ivs tt l tiaintllnts duii






la satisfaction profonde 0
priile l par lei Penseur de-
I tiel tpar opinion nationa-
ii ti inircniationale. D6ten-
tcur do ets iftres de nobles-
di inl lsranlltids courant
itft'lrrhgiqItts des temps no
dernes le Jean-Claudismet.ar
iltilllocs a ton profotrnde -
f h ix uilt itt1oreoitir Hii-t
I i;kllI Ipti le PllSpller du-
\in.uit i icucl taer t Sa Doc
l iic|Ut purF l'opini o I nationa-




iwr dc s.s t1tres dee nobles-
Kieologlques des temps mo




nIu]'.tl'l' t.^ a 1 itirr de r'iil.soin.


A co rayonnolinent Nos liat canlsme el, M6tropol culCtu
tititonts lt tnltie prix qtu'u relle du Panafricanlsmo, de
salaire consent par I'huma cotte double plate-formo oft
tiisme universal it Nos poll- l'identl.t6 des int6rets et des
(qItIIs d'ouverture ttur le aspirations humanistes n6-
tnOtidl. L'actueille Diploma- gres confond Notre destin a
'th Hatltienne, cnrichle par vcc celul de l'Amdrlque ct
des traditions nationalists de Nos freres AfIricaans, No
d' prestlige et de dignity, mul tre Polltlque Etrangere ex-
tiplie les fronts nouveaux ploite toutes les possibill-
dans le m nie temps qu'elle t6s de cooperation avec la
approfondit lamiti6 du Peuvleille Europe et ouvre des fe
ple Haitien avec d'autres netres sur le Moyen-Orient
Peuples des deux h6misph6 en axant le dialogue sur les
res. Notre Chancellerie a principes essentlels de la
place sous le sigte de la per non-ingerance et du respect
manence Panamdricaniste mutuel entire les Peuples.
les changes cullturels, spl-
ritucls, techniques et 6con Pour 61alrer la prestation
mlques avec les deux Ameri Hattienne au concert des Na
ques et accentue Notre pre- tions pr6occup6es de la s6cu
seie c'ihz les nations sou- rite mondiale et de t'instau
verameins de 1'Afrique. ration d'un novel ordre 6co


De Port-au-Prince, Capilta
tl hisitorique du Panameri-


nomique qui garantisse une
coexistence pacifique fruc -
tueuse entire sociltes d6ve-


lopp6eBs et pays nsufflisam on service d'agents de sant6
ment d6velopp6s, Jo vous rd en milieu rural et l'am6lio
flre h ce quo Jc disals, danI ration du reseau sanitaire
Mon Message du 2 Janvler. existent. II vient d'ajouter &
de 1'Homme Haltien confron 1'actuel panorama de ses
t6 f la conjoncture des rela realisations la rfcente Inau
tons Internationales. (Seul guration d'une Section de
1'Homme Haitlen dtvelopp6, M6decine Communautaire,
tant au niveau physique instrument nouvel et logi-
qu'intellectuel, affirmals-Je que de extension des servi
avec conviction, est a meme ces de sant6 aux popular -
de mettre en place et d'utill tions rurales. Avec cette ac
ser valablement les rampas tion qui rend accessible h
de lancement, vers 1'extd term 1'objectif de la sant6
rieur..., Ma Politique de san pour tous, le D6partement
t6 et d'education avait d6ja de 1'Education continue si-
pris en charge lillustra multandment de revaloriser
tion de cette approche. 1'enseignement primaire et
secondaire par le recyclage et
Le D6partement de la San la bonification du curricu-
td Publique et de la Popula lum des institutions, d'ap-
tion progressait systemati pliquer des measures de dd
quement dans 1'exdcution de centralisation adapt6es aux
la Couverture sanitaire du contextes r6gionaux et d'ac
territoire par 'limplanta c61lrer un processus de Post
tion de dispensaires, la mise alphabetisation orlent6 vers
la rentabilitd accrue des ac


/ ---SPECIAL

DU MOIS D'AVRIL


MA la Curacao


ITrading Co.
HiFi/Stereo tuner amplifier,


RABAIS

... SUR TOUS LES APPAREILS HI Fl

PHILIPS

.. ... DE LA GAMME 1979:
STOURNE-DISQUES, AMPLIFICATEURK,
.... .. .HAUT-PARLEUR, RECEIVER, TUNER,
Output power 2 \ 35 W at 4 Ohms according to the FTC standard
.harmonic distorion less than (I.s stchable AtC for FM fine tuning CASSETTE DECK
.FM mute for noise uppresion. volume unt meter for tuning to
.. ...u't.. .r.., .. 20 o/o POUR ACHAT CASH
oilng youth igohfrequencies
*romnourknobforcorrictirqtrebles and bassestat low 10
voIum.aonitortoenabf i ibbyri stom. dubandadda 10 o/o POUR ACHAT A CREDIT
commentarV. T
There'scendrtinlyefnouafii0rUOs5ti5fyti expert 3 DISQUES DE 33 TOURS

PHILIPS Curacao Trading


Rue Pavee et Delmas







I AMPROSA


SvOus sug( ere de compare

1 Beaucoup d'entre vous pense t que acheter un Moteurhors board EVINRUDE

o aux Etats Unis revient moins cher qu'en Haiti. Cela semble normal.

SMais re lchissez :


X Nous reproduisons ici un extrait du Magazine <
(Boating est le Magazine qui fait autorite oins le monde de la navigation

plaisancel
1979 OUTBOARD MANUFACTURERS.


USA HAITI (AMPROSA)


MODEL EVINRUDE 6 HP short shtaft $ 670 650 long shaft


" 9HP


" 880


S 25 HP 1155


" 35 HP

, 50 HP


" 1310

" 1850


889 9


1125

1275

1725






,, ,,


NOTEZ BIEN Que ces prix aux Etats Unis sont F.O.B. Milwakee

Wisconsin et n'incluent done les taxes de vente ni le transport a terre,

ni le transport adrien pour acheminer 'otre moteur en Haiti.


Vous comprendrez aussi que vous devrez vous passer du service de

reparation et dentretiens du IiMaasin aux Etats Unis, tandis

qu'a la AMPROSA, vous beneficiez du service avec sa garantie de

Philippe Herisse, technician diplo6m de OMC Service School EVINRUDE


ANALYSES BIEN et VISITEZ NOUS


Rue Pavee


REF : BOATING OCT 78 Page 103.
' ..


fiscal comme Instrument de
la politique conomlque et
financtlre, 1accroissement
de 1'eff icence fiscal.

D'importantes measures tra
dulsent ddjf l'esprlit rdallste
de Notre r6forme fiscal et
administrative, don't Nous cl
terons: la nouvelle lol du
ler Octobre 1977 sur l'imp6t
sur le Revenu qut augment
ra la participation aux char
ges de l'Etat de la categorle
imposable f revenues Ileves,
particullerement cell des
professions ltbra les; le re
maniement du tarif doua -
nier dat6 du 5 Juin 1978 et
destiny t induire une aug-
mentation sensible des re -
cettes; la consolidation du
systeme de perception des
recettes fiscales et leur intd
gration au Budget Gen6ral
de la R6publique. Des 1'exer
cice 1978 1979. la rpprce-


quis. tion des recettes fiscales
est assure conformbment &t
Mesdames, Messieurs les la Loi Budg6taire du 30 Aofit
Deputts, 1978, par l'Administration
G6ndrale des Contributions
Un home haitien est en et 1'Administration Gdn6ra-
train de mirir, reg6nbr6 phy le des Douanes. En outre, la
siquement et mentalement, simplification du systime
tel que Ma Doctrine desire des comptes courants. fa
qu'il se prdsente dans les a savoir une llste rbduite de
tellers de l'avenir. Je veux 19 comptes courants au nom
que la politique specifique- des D6partements minist6 -
ment social de Mon Gou- riels et organismes autono-
vernement b6neficie du po- mes ainsi que 12 comptes ou
tentiel d'616ments humans verts au nom des 12 Arron-
aux faculties en plein epa- dissements financiers de la
nouissement, qu'ils soient ou R6publique, en replace -
vriers, contremaitres ou ar- ment des 272 fnctionnant
chitectes aux chemins de la ant6rieurement, rend effi
Revolution Economique. Le cace et rapide le control
Department des Affaires So de la gestion budg6taire.
Scales attend de vous tous
et d'eux tous un grande ca A cot6 de la rbforme flsca
pacitd d'absorption aux Pro le entreprise et soumise aux
gres de la technologies mo- ndcessitds de correctifs opd
derne. rationnels en vue d'une
meilleure utilisation des res
Dans 1'optique de Mes sources disponibles, la rbfor
Sproccupations prugressistes me administrative propre -
de reduire la distance entire ment dite suit le course des
les socidets les plus sophis actions, enquftes et rd -
I tiques du si cle et la corn- flexions program tes par
I munaut6 national, il vient les instances compbtentes
0 de Nous ouvrir les voies mo de I'Administration Publi-
\ dernes de 1'Informatique et que. II convient de soull-
d'acc6lerer par elle Notre gner 1'effort port sur la for
strategic de domination cons nation des cadres tendant
cilente de 1'environnement fa dynamiser les structures
physique et human, administrative pour les ren
De grands efforts concep- dre plus adapt6es aux exi-
5 tuels seront certes requis gences du d6veloppement na
Spar les mutations plus quetional, ainsi qu'une plus gran
Sprobables de cette conjonc- de ad6quation du systeme de
ture, mais les Affaires So- gestion de la chose public -
I ciales ne s'ecarteront pas de que a la mise en oeuvre des
14 leur mission prioritaiTe de solutions approprides par la
garanLir l'6quilibre des rap creation des nouveaux Minis
ports entire le patronat et teres du Plan, des Mines et
la main d'oeuvre et de pro- dcs Ressources Energ6tiques,
mouvoir sans reldche le ren de la Jeunesse et des Sports.
forcement des structures des En consequence directed de
tinees par Ma Philosophie ces remaniements et en de-
du Travail a Stendre le pit de la suppression de cer-
bien-6tre materiel et moral taines taxes de nuisance qui
a la classes ouvriere. auraient pu 6reinter la fra-
gile 6conomie du contrtbua
J'apporte done au Peuple ble, une croissance senst -
Haitien don't vous tes l'une ble a etd enregistree : Les
des secretions les plus carac recettes internes ont 6volu6
teristiques, je lui apporte la a un rythme moyen de 30
possibility continue d'assu- pour cent environ par rap-
Smer et d'enrichir sa propre port aux deux premiers mois
identity dans la connaissan de l'exercice fiscal antd -
ce approfondt.e de ses res rieur. De leur cote, les drolts
sources materielles, psycho de Douane, a 1'importation
logiques et culturelles. Et, ont 6galement marqu6 une
pour soutenir 1'6clairage de nette augmentation.
ce panorama de promotion
.et d'6quilibre sociaux, Ma Pour 1'exercice fiscal -
Doctrine y maintient le 77 78, le montant des in-
Flambeau de la Justice a vestissements decaiss6 par le
vec la plus grande fermet6. Budget de D6veloppement
J'ai instruit les response s'est chiffr6 h 752 millions
N bles du D6partement de la de Gourdes environ. Le fi-
Justice d'etudier le project nancement nLt.onal est in-
d'une Ecole de la Magistra tervenu pour 33,3 pour cent
ture et de programmer la et 1'apport externe pour 66.7
creation d'une Chambre des pour cent. Nous attendons
Notaires d'Haiti, dans le ca de l'accroissement certain
dre de Ma Politique d'insti- de e montant de 752 mil-
tutionalisation indispensa lions 1'appui d6sir6 pour dd
ble A 1'encadrement de la velopper et elargir Notre po


Revolution Economique.
Mesdames, Messieurs les DC
puts,
Ma vision de l'organisa -
fion 6conomique de la Na-
tion s'ajuste aux conjonctu-
relles et ope.re la mise en
place d'une structure cen-
trale de Planification apte
A jouer un r61le moteur de
plus en plus dynamnique
dans le remodelage des con
tours de la Cit6, 1'61abora-
tion des plans ft court et mo
yen terme et la formula -
tion d'une politique Icono-
mique social et spatiale de
d6veloppement.
Mon gouvernement s'est at
tachd6 la codification des
measures operationnelles qui
a la R6forme fiscal et ad
puissent servir d'instruments
ministrative. Le rOle de r6gu
lation accrue qui permit A
1'Etat d'dtendre de plus en
plus sa fonction d'organisa-
tion collective, de partager
6quitablement la charge de
travail1 et la charge de
sacrifices, implique de choix
sobres et pr6cis. Cette polite
que fiscal intimement south
dee aux efforts de d6velop-
pement de la Nation retient
deux objectifs de travail :
1'amdlioratifo du syst6me


litique de la main-d'oeu -
vre.
En gros plan, le secteur
primaire de la production 1b
sorbe plus de 70 pour cent
de la population dconoml-
que active. Cependant, les
debuts des ann6es 70 vo -
yaient une expansion du sec
teur secon6ire.et un trans-
fert corrlatlr dine parties
de la main-d'oeunre notam
ment dans les/ indiistries
d'assemblage por 1'expor-
tation. \
Notre objectif a long ter-
me, le plein employ de Nos
resources humaines, Nous
impose un cheminement sur
un double palmer : d'une.
part reduire le taux du dch
mage en milieu urban, d'au
tre part freiner 1'exode ru-.
ral, par la creation de nou-
veaux marches de 1'emplo.
Divers projects de travaux
publics ruraux sont essen -
tiellement bases sur 1'utilt-
sation maximale de la main
d'oeuvre intensive. Et ia
promotion de 1'artisanat S
ouvrira certainement un nou
veau champ d'action ot0 se-
ront constitutes des structu
res de fixation. ..,
L'expansion du secteur in
dustriel Itant une consta%


toe de extension de 1'em-
plol, des polltiques lnerg6tl
ques et minleres blen pen -
iees entreprennent de lib6-
rer la production national
des servitudes externes en 6
inergie et en matlres premier
res. L'Impact prdvisible de
la nouvelle flambe du p6
trole sur 1'ensemble de 1'ac
tivit6 bconomlque national
a cristallis6. Notre d6termi
nation d'organiser 1'explol-
tation m6thodique et ex -
haustive de nos resources
propres. En t6moignent la
r6cente inauguration de la
Central HIydrodlectrique de
DROUET, la recherche sou-
rIn et la designation des si-
le sous-sol et les travaux
glie solaire. Ces deux derniie
d'exp6rimentation en 6ner-
reg operations avancent a
Notre satisfaction f travers
1'dtude gbologique du Bas-
sin Miocene de Camp-Per-
rin et la designation des si-
tes installation de pom
pes et de fours solaires.
Simultandmeng se poursuit
l'exploration d'autres riches
ses minibres : des travaux
de prospection ont permis
de mettre en evidence, dans
la region de Blondin, un
gisement d'environ 50 mil-
1 1 o n s de tonnes de
cuivre a 0,56 pour cent
La ddcouverte f Douvray
d'une masse de 90 millions
de tonnes du m6me mineral
ft 0,6 pour cent autorise et
justified 1'exploitation imm6
diate.

Come loute economic
place dans la dynamique
de la croissance, la notre
exerce la plus grande vigi-
lance au niveau de son sup
port infrastructure qui en
globe I'Industrie, les Tra -
vasux Publics, Transports et
Communications et 1'Agri-
culture.

Au titre des Travaux Pu
blics, un programme d'acti-
vit6s envisage des transfor-
mations soclo-dconomiques
profondes et durables qui se
dlfintasent dans 1'extenslon
et l'am6lioration du rdseau
rbutier, l'lnstallation de sys
t me modernes de communi
cation, le developpement du
sabotage et la refection de
plusieurs wharfs de provin-
Wes sans omettre les plans
de reconditionnement du
paysage physique de la ca
pitale.

Notre volonte d'amonager
le territoire dans le sens du
rationnel et du mieux etre
pour tous va se concretiser
une nouvelle fois dans la co
dification du Cadastre Na-
tional, 1'eliboration d'une
Legislation sur la Construe
tion et les lotissements et
l'ex6cution de projects visant
t la disparition des taudis
Cette distribution du con
fort dans 'habitat, Mesda-
mes, Messieurs les D6put6s,
rejoint la politique agricole
de Mon Gouvernement don't
l'une des priorities est d'ap-


LE BISTROT
RESTAURANT BAR GRILL
PIZZERIA CREPERIE

Votre Rendez Vous de midi
a 1 h. du matin


MERCREDI 25 AVRIL

Special Bistrot


avec" DjoJack'
DANSE ET SPECTACLE


MARDI SOIR

<>'


VENDREDI SOIR

(Bistrot Show>>
2 SPECTACLES DIFFERENT CHAQUE SEMAINE


TOUS LES SOIRS
Diner dansant avec ((Bistrot Combo,


LE BISTROT
Tel. : 2-1809

*aa B0B


I'll, ."1 11, ,, ,I ","m", "T, T 1777TM,77 ,


I I


(


c~~////////l~'Xr/~ir3rr/ZIPllll/J~%%%%% ~3tr~rZCC~


____________________


provisionner les populations
en products alimentalres de
premiere nbcessit6. Plusieurs
Indicateurs sont suscepti --
bles de renseigner sur les
actions miss en oeuvie don't
quatre (4) projects d'implan
tation'-de structures mlcanl-
ques oeth vg6tales dans 'les
bassins versaits de P6ligre,
Limb6, Petit-Gol.ve. Ravine
du Sud; le reboisement d'u
ne superficie de 1.500 hecta
res au moyen de un million
trois cent vingt cinq mille
cinq cent soixante deux
(1.325.562) plantules; l'irri-
gation de nouvelles superft
cies qui a faith passer lasur
face total arrosae de 70.000
a 82.676 hectares au course
de la premiere d6cennie.
6.870 autres hectares seront
bient6t mis en eau.
Les b6nefices imm6 -
diats de ces actions se lisent
dans la croissance de la pro
duction c6rlali6re don't le
volume global de 800.000
tonnes repr6sente, par rap-
port a la r6colte de 1'an pas
s6, un accrolssement d'une
demi-livre en moyenne par
jour et par habitant.
La promotion caf6i6re a 6
galement connu une impul
sion appreciable, mise en re
lief par les donn6es suivan-
tes : le cafe export est pas
sa de 15.889 ka pour 1'exerci
ce 1976-1977 a 18.916.260 kg
pour 1'eyercice 1977 1978,
soit une augmentation de 16
pour cent.

Toutes les lois oft 11 est
ainsi donned a notre commer
ce extlrieur de puvoir faire
osciller la balance des paie
ments en notre faveur, la
Revolution Economique re-
decouvre de nouveaux motifs
d'acceleration. D'autant
que dans le domaine du
commerce et de l'industrie
1'action gouvernementale, se
voulant preventive, curative
s'articule autour de quatre
grandes options :

-La lutte contra inflation;
-La defense des consomma
teurs;
-la promotion des investisse
ments;
-La protection et la reliance
de l'industrie national.

En s'efforiant d'identifier
les structures les micux a
daptees a la promotion du
commerce et de 1'industrie,
Mon Gouvernement recher-
che, sous la bannicre de la
Palx et du Progrbs, 'Harmo
nie entire les aspirations in-
dividuelles et le destiny col
lectif. II est decide a utili-
ser tous les moyens offers
par la Charte Fondamenta-
le pour maitriser les pous-
sees inflationnistes sur les
products de premiere neces-
sitl, attdnuer los effects ne
fastest de inflation impor-
tee et placer le consomma-

iVoir suite page 61


i,


LUNDI 23 AVRIL 1919





LUNDI 23 AVRIL 1979



Relations Haitiano Dominicaines


' 111lt" dc la lt 're l tg1 ei
IC. Nit i 1 i i 1: ii 'ot pn
I.I itehn II ii II, it I la nuit iin

01111HAl.

alh Itit qu vous dlvei /
% tW i lr s>i i 't r nir Il t Iroit
no't' |v virens l uo s chal' r
I I in'doi n su stiiiiite :
Itls totnird hiln voiis rIn
tp A (Cin'iiindor oil vous
\it us mtrot rez on rl'It.on a-
\r It l Gt: C:.iIti et les all
it t; nunibres du C(ouverne
11 it rlvoniltt nalre, vous
\v suinl llosinorni'W do 1'6
' t itcl de la revolution,
lri. FsturoI flout rc'I dis
pi.st n e hoianiss narmes ie
IrunlllioIs, die la quantlit


ld homnilies quit se troutveit,
(IanniS les Post's, calltpi onti
Vi l's, vouti chcheihereiz i noll
nallre leniplol que l'on f'alt
des soiiienii d'argent qut
sllnl exp'(dil(es --vo.s pruinll
dlrvea des. rInoellplnemleil!,s Sull
sIts rehitionH s t ill exisl lnt, en
Ire les lI',volutit hlllnlft li'es d(i
Suld et du Nonm'd. Vouts til:c
re.', de stvoir s'lls ungliss.'nt
de concert ot s'll y a uisithn
ci0 dt' sncbes Sel'oh touts
. pp)arlnces qIepis sont les
ihomntlles qul 1intrin in6Cnti
mouvemunolt, q'uel est le cr6
dli don't its joulssont et sin
quelles force peuvent-i's
coMpt"r au besoln. Vous
clhercherez A pendtrer l'es-
prit rItel des rtvoutionn i-
rs, Si oi'n petit so baser stir
Icir covoiu'i-'ri, ]ilur reso-


i Tous les Mercredis


SC'EST LA FETE


A


L'HOTEL



ROYAI HAITIAN


I1


I


Les Balind'jo Dancers



dalas HS Spectacle ItetOnas t.



Pi-s un deicideux

, buiet-barbecie au rythme de



L'Orchestre du Roi




V OTTiE RENDEZ VOUS


CE MERCREDI

A


L'IHOTEL


S0YAl1 HAITIAN!
8 L &. o a -1.2 E -j. ry/O A


lution et lour fol dflli lt h
cause qu'llas sil It nlct mni
\i',t clitclite'res connaitre
les CAUI;ESI QUI RETAR-
DENT' is progr-s de la re-
vol l llni ett, n ti etC ixposer'z
its Inotlf.'s anti'it qu'll vous
soTe puIOssiMbli de Jo failure.
Vious poilrre'v. dire qtue le
otlverneltie'ltnt est dispJO. 6 i
pretir stin concours si la re
volution so maniel'stalt sur
dcs acts qui donlent L'ES
PERAANCIE qu' lle pulsse e-
tenlirb le circle de son tc-
tion Vous recevrez toutes
los Cenlcidences qu'on vou-
dra vous faire et vous ne
laisseresz detapper aucune
occasion qui pulsse nous
mottre A mime d'approfon-
dir la situatiot

Jo me repose pour le res-
to sur votr'e prutience et
sur vos lumtlrEs

Agreez, etc, etc,.

Dans le memo esprit, dans
le bu- d'avoir une vue reel-e
.0; 'a situation ct apprenant
tl soitlcvetineit de Jn. Ogen
uo, I tin des Lieutenants de
Ca;.bra: centre it Gouverne
itm'nt provisoire de St Jean,
)i Prt silent, haitien ddpeche
ra sur les lieux d'autres ge
neraux de division tels :
L. A. i,eijamln ti iM. :ys a-
veC les 3ncmes Instructions
0L l.s mimses pouvoirs que
:e Gal. Phillantrope Noel.
Prin.titl en riinn de cette
laqon, la situation domini-
caine, Haiti etait assure
de la Victoire. Cette victol-
rs. el!e 1'obtint enfin, et ce,
(c's le 23 Avril 1871. en
croire une deptclhe de Ste-
plien Proslon.i


blotl.ntt t,' dorOlt, dispainL l-
trobr couniii un ealutet LI
carteos, cost du moins, co
que de Lai Matuis, Ie 12 Jan
vltr 11)74 aiLnonie0 COibyll' au'
President. d'Ilaltl; ot n70n
Bans exprnier son regftt d I
lover do vd6hit'ntiieo protes-
tations, pbur avoir 6tdS 6ctr-
,I pd 1 nouveau gouver-
ntfllnt.

Co noutvetu Gouverlement
preside par le d6n6tra! Igna
clo M. Gr.nzn. s, enivbya de
Puerto Plata un Message
d'amitle celuil d'Halti. qui,
en r6pbnse disitt conslderer
comme un des precleux blen
fats de la %Divine Ptoildenl
ce qu'il lul alt dtL donna l
d'assster sau t.'iomiJhe d'une
cause qui s'est profits d'6tft
b Ir uine esitente cordialOe et
ddfthittve entire les deux Re
publiques qui nont pas etc
p!ackts en vain sur un 0ol
conihttun, et de pouvoir con
courier avec Ie Prtsident do-
minlieain et son gouverne-
ment. a rkaiso'r des ddsir'
si vivement partage. par
deux peoples, ue tout con
vie I 'a p'uis Itroite union
pour l'accomplissement de
leurs hautes destinies dans
leur aulonomie et leur lnde
pendonce mut'iel'e.s

Et c'(.tait justmrnet !e but
onvisgi dos le depart par
Haiti. C'est pour y arriver
qu'el'e utilise toutes les res
sources de sa Wp'omatie, u-
no bonne parties de sa fort
ne..., de ses armes et muni
tions, qu'ellc fit le sacrifice
de bon nombre de ses sol-
dats Le rejet da prolet d'an
nexioi de la Republique do
miniralne en 1870 est i'oeu-
vre de la Republique d"Hal-


<,Aprcs beauccoup d'opposi- ti.
tion, ecrivit-il au Prescienlt
d Haiti, Sumner reuss-t a aors qu dans son
fairo ouviOr 1, debavs au fameux ivre, l'historlen a-
Congits, Lui e e Scnateur inmeiicain Ludwll Lee Mon-
Senintz ont attaque rude- tague, dans :es pages 106 et
mcnt le Gvt du General 107. reconnaisse la main hai
Grant et out demand aussi ttenne dans le mouvemente
tot, un vote de blame pour insurrectionnot de Santo -
scs 1violences envers Haiti Domingo, si vrai dit-il que
et la Repubique' domlnicai- Baez se plaignait beaucoup
ne, violences exercoes cn plus des attfques haltlen-
dehors des lois et de la Cons lis q de elnons de Catra;
tiution des Etats Unis. Ja alors qu'il dennnqait i'hypo
mais encore or. a vu pareils crisie de Nissgo Saget plain
debates aux E. U.. depuls la dant non coupab'e, stand s
mise en jugument du Presi- qu'il ermalt les yeux su0
dent A. Johnson. Dix mille les contrebandes d armes
pirsonnes ocouataient la sur la frontier. sur l'ncor
grande voix dc aCh. Sum er portion en nombre inmpo-
200.000 e xempaires de 'so'i"sant ae contingents haitiens
disvours distribues a tous dans les rangs dominicalns,
les journaux de 'Union le saxon chez Montague par
l'ont rnproauit Les dbats un orguell bien comprehen-
nt duro trolls jours, compile stble, declare que : <'ni Ca-
t," Victoirc pour notls dans bral ni Haiti ne pouvaient
t'op,1ion Ipourtn.qous. c. et. onpclier I'annexion. mais
s(iul 'e Stnat am6ricain .e


A ceci, nous alouterons
quo 1'opinion pubique ame-
ricaine constotuiit ia premise
re (.itlp'. ':ir c' opro's Molnta
P.ue'. hI' P'sici'nt GOrnnt pro
fitin.lt de s:i re section, an-
non' 'it dmns un solonnel]
dis'fmirs -ida a ition Io roe-
non-errnelt situ p'oilet d';an
nixinl de 'Ti'. ole San1to-Do
m ingl ()' i
II in restr 'it plus q'lOi
Baz c.t sa fac'ti,ln. mais qtui


Le S6nat am6ricain solt !
Mnis par qui cc corps avait-
it1 it manoeuvre ? Qui a re
mud 'opinlon publique ame
rie-ine ? Qui a- utilise avant
la 'tfre touots les armes
de In Propaancle ? Qui a
onQiu tle paint de formation
sur Ie tIrrito-.e dominicain
r' un front ,de liberation a-
vec Cabra' ? Qui proposal
lu'on souloenne ce front eT
hommrs, argent, armes et
munitions tjusqu'au 'pnP'-'
sement de Baez et de sa fac
tion ?

Un home. uln Diploma-
to. dirne emitue d'un Talley
rind et d'un Methernich .
Stephen Preston, Minisitre
Plenipotentia",e et Envoye
Extra.)rdinairr de la Repu-
b'iue' dcl'Hilt 'i Wn.s!ington
sous 'e prestigieux GluVeron
ment, du I'restcent Niss".gic
Saget 1 Et voil !

Laurore ST JUST.



R. srai ev ix
WOnloe di
.iRirature,
MOSCOU, (AIPP)
,,Ce prix Lenlne do Littdra
ture 1979z a t6 attribu6 t
Monsi, nir Lonlido Brejnev,
S e c r e ttaire Gen6e-
ra' dt c o m 1 t 6 con-
tral du partly communist et
President dui praesldlum du
Soviet Suprmmd de I'URSS.,
announce Samedi radlo-Mos-
cou.
Cette distinction litthral-
re, lui a 6td ddcernde par le
scomit6 des prix Lenine et
d'Etat de 1'URSS dans le do
maine de la Littirature, de
1'Art et de 1 Architectures, a
joute la radio, pour ses 11-
vres dla petite terre, xla re
naissance dtes rerris vier-
ges) et pour sa lutte infati
gable en faiveur de la palx.
La ddc'sodl de 'aittrlbu -
tion du PrIx Lenine d& Lltte
rature A Mnsictir Brejnev a
Wtl adopt -e par le coiirht
central du part cottiMunis
te et le cunliell dks MinlBtres
d'URSS.


Sanglant week-end

au Moyen Orient


(Suite do la 16ro page)


Au Cnlrc; 1AA liti ie.du



re eurendumd o jedUal OU
rLP: qul a revendlqu0 pins de 99 p ar cent des
rndpraltfon. 6leteurs out approuv6 l'ap
LO Premler Ministre Me profondissement doe la d6-
nahem Ieogin a utilise dl- mocratle; le Parlement a
inanche martin le titlephi,- ite dissous samiedi; des dece
no pour dire an Prsildent, tions IlgNlatives auront
Sadate que la visite au Cai lieu 16e sept jumn; et I'ouvcr
re duI Ministre de la D6fet ture duh trineail plArlement
se Ezer Weizmai tait a- le 23. Le Pr6sident Sadate
journ6e. 'Ce defnier devait a decld6 de porter le nom'-
s'entretenir dimanthe avec bre dd d6putes de 360 a
son homologue le G6nhAal 38t; 8 cotiditlot, qiue 51
Kamal Hassan Ali; de 1'6va pour cent d'cntre eux
cuationt dt Sinai. Ut, com- soient des paysans Ou des
muhtfqii1 'gyptiew indiqUe ouvriers. Le Premier Minis-
qu rlajournement est duf tre M6ustapha Khalil a proe
,it desO problmes relatifsa cls6 que cette dissolution
la fetiltE tntt-ieu'e d'ls- permettrait la creation de
rael> & la sotl6 de ld attaque parties nouveaux.
du comttna do.
Les neits attentats en LUr iMini-Etatt proclaim
Isriitl et 8 I'6trariger ont rcerhinent par les milrces
domin' la reunion htbdo- chr6tleisnes con'servatrices
madaie dfu gduvernement au Stid Liban fait parler
israilien. La Syrie en est de lui. Leg tCasques Bltusit
respdiisable; aftfiritment les de la fore tintcrimaire des
mieicux militaires israe- Nations Unies sont en tsat
liens: Elle veut obliger Is- d'alerte en raison de l'ulti-
rael h ripShter en frappahit matumr adress6 par le coinm-
les bases palestiviennes a. mananit Saad IHaddad au
Liban; pour saboter le Trai village d'Ibl El Saki; t(en
t6 de Paix avec i'E1gypte majoritU ehrdticn et bruze)
et compromettre le Presi- pour qu'il se rallied ia l'Etat
dent Sadate. du Liban Libre)s.
Quant au blocus du quar
tier general de Finul t Na
qoura; il a etc partielle-
Pile a IEvdrogene ment et provisoiremeit level
pou Ve r idimarche cpar es miiices qui
poulr V610t e avalent degag6 la route du
littoral menant a Tyr et
N. Y., automobile fonctin- Beyrouth. Samedi; les trou
nant 8 lhydrogdne obtenu lies du commandant Had-
pr dissociation de molecu- dad ava-ent autorise la cir
les dso'eau fera ses premiers culation pendant deux heu-
esnals dbs I'et6 prochain a res pour permettre l'ache-
v'c au volant son inventeur, miiement des vivres au
le multimillionnaire Sam quarticr general de la Fi-
Les'ie Leach indique le nul. Enfin; en risposte au
sNew-York Times, de Same process tIn Absentias du
di. Commandant Haddad qui
s'ouvre 8 Beyrouth lusdi;
Monsieur Leaci affirme a le mme jour; les milices
voir mis au point un proce- commenceront a Marjayou-
de qui permit, grace a un ap nc;(principale enclave chrd
pareil gendrateur de rayonstiee au Sud Liban); le
Ultra-Viole.s, de seprurer p ibn 1
par Photo-Chimie IHydroge iprocsci des presidents Sar
par kis (Liba,,) Assad (Syrie);
ne et 1'oxygne contends et du chef de I'OLP Yaaser
dans la vapoeur d'eau, precise Arafat iaccuseis de genoci-
li ilUotidient New-Yorkais. Arafat eaacuses de genoci-
e qnvtidien New-Yorka qil dei; rapporte la press is-
L'.nvnteur indique qu'il raclicne.
_.- _- qnn nan' rn ui


a essay6 avoc su,:ccs son pro
cddd, en fatsant fonctionner
11 machines piles expdrimen
tales de ce type. Un module
plus elabord est actuelle -
ment fabriqud et, selon son
inventeur, pourra dinner ab
une voiture une puissance
de 24 chevaux. T
Monsieur Leach qui a ded
ja invent plusieurs proce-
des optiques, a essay, sans
success depuis 1976, d'obtenir
1'appui du gouvernement a
mdricain et de 1'Industrie
pour la mise au point de sa
pile a hydrogen
Si invention de Monsieur
Leach se revile pratique.
1'hydrogdne bon march pour
rait remplacer d'autres sour
ces d'energie comme le p6-
trole ou 1 'nergie nucleaire.


Israel et le Chef des mili
ces cliretiennes (ilui part
soutenu par le gouverne-
meit israflien,; ott etc vi-
vement critiques par le Se-
critaire Gindral des Na-
yns.i, is- t. ,Kurt .Wal-
dlfeifffi'dans une lettre au
Premier Ministre Metiahem
Begin: le 15 avril; publiee
Samedi par I'ONU. Mais le
Ministre israelien de la D -
fense M. Ezer Weizman
vient justement de souli-
gner a la Radio de l'armee;
tles interets communs d'ls-
rael et de la communautd
chrrtiente au Sud Libhii et
l'importance de la ceinture
de savuriteu dans ce sec-
teur.


P GE 5




LE NOUVELLISTE
QUOTIDIEN FONDE EN 1896

PROPRIETAIRES : PIERRE CIIAUVET

ET MAX CIIAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONfAS


ApMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET





/,~tE hOROSCOPEl
PaRr Fr Des Drake


MARDI 24 AVRIL 1970


21 MARS AU 19 A.V RlL
(BELLE,(
Quoique vout3 soyeb cer -
ta'n de ce Quae vous voulez,
autrui sera lent a accepter
vos idees, notamment vos
colleagues. Moderez vos de-
mandes.
20 A iTu. rvU 205 l.-A
(TAUIREAU)
Un souci au stJet d'un etre
cher peut vous mettre dans
une humeur antl-sociale. I1
y a des chances pour que
vous n'aimlez pas dire h au
trui la ralson ae vos preoc-
cupations.

21 MAI AU 20 JULTJ
IGEMEAUX)
Questions domestiques en
conflict avec vos projects man
dalns. Les supdrleurs criti-
queront votre choix d'amis.

21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER;
Il sera difficile oe com-
muniquer vos idees a autrui
Ceux qui ont la responsabi
litt semblent peu apprecier
vos vues. Gardez la tete hau
te.
23 jUTTt-T AU 22 ABOUT
t LION)
Les conseillers n'approu-
vent pas votre programme fi
nanc.er. Si le coit vous en
preoccupe, il vaut mieux gar
Icer vos fonds.

23 Al)UT AU 22 SEPT.
VIERGEl
Vous htsitez sur un sujet
financier. Quoique votre pru
dence pulsse etre critique.
restez ferme dans votre opi-
nion.

23 SEPT. AU 22 C 2"CBRE
BALANCES
Questions conjugales ou
professionnelles vous en -
nuient intdrieurement. Ne
regarded pas le cote noir des
choses. Au contraire, clari-
fiez vos pensees.

23 OCTOBRE AU 21 NOV.
I SCORPION )
Les amis semblent se de
sinttresser de vo problems


dc travail. N'attendez au-
c tni sympathie. Progressez
cai s votre routine quoti -
dienrie aver le minimum de

22 NOV. AU 21 t1r=.
(u.AGITTAIRE)
En depit de vos efforts,
les suprieurs restent scepti
ques. Que vos preoccupations
professionnelles ne gatent
pas vos hcurcs de lolslr.

!2 EEC. AU 19 JANVILI

Ramifications judicialres
possibles au sujet dc une af-
faire. Vos amis lointains ne
paraissent pas pouvoir venir
goiter votre hospitality.

20 JANVIER AU 18 FEVRIEI?
iVEASEA,,
Lcs contracts ont besoin
d etre renegocies. Lisez les
clauses imprimees en petilts
caracteres. Il sera difficile
de conclude definitivement
des affaires en course.

18 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS)
Un partenaire ou un pro-
cie alli6 esa concern par
un problrme d'argent. Mal
heureusement, un don de
vous n'est pas suffisant pour
ie 0Lt'r d a-tairt-.

S1 VCCuS ETES NP,
-'UJWOURD HUI

Vous etes dynamique et
pratique. Votre sens de la
responsibility vous destine
L des teaches socials iou.ci
viqups.Dansa les affaires,
vous "reussiriez dans l1immo
bilier, la banquet, les gran-
des entreprlses mais votre na
ture artiste vous pousse aus
si vers le theatre, la peintu
re et la musique. Votre plus
grand success viendra quaind
vous aurez 1 audace d'etre
oi.'linal. Que votre besoin
detre l approve par aut tti
ne vous rmndche pp,- d(';air
selon votre inspiration. Vous
Sivrz des do!s remarquatbl.s
d crivain et c dorailr.


CURAA.




"The Caribbean






Connection"

"*JAMAICA f.ITI
Chaque Semaine ALM offre
2 vols pour KINGSTON: Mardi
et Jeudi.
4 vols pour CURA(AO: Mardi, Mercredi.
Jeudi et Samedi ON AIRF
avec corretpondances immediate a AUTRINIDAD

CuraqCao pour: ARUBA et BONAIRE
CARACAS, V6nezuela
GEORGETOWN, Guyana
PARAMARIBO, Surinam CARACAS EOIGETOWN
PORT OF SPAIN, Trinidad

PARAMARIBO

Pour reservations codltaclez votre agent de voyage ou ALM
Madsen Export-Import S.A., Agent General e Teliphone: 2-3476, 2.0028 et 2.0317






AMC ___L___ ANwTILLEAN AIRLINES

A* .4 ..^* -


.11^--^~---1~_. -^-


UHL,~ sairrkshew






LUNDI 23 AVRIL 1970


- -- -- -- -- -- -a - - -


CINE THEATER

Midi 2 heures 4 heur




$ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00

L'INVASION DES PROFANATEURS LA PETITE



ECHOS ErI Message du President ia vie
iMflPT~4'ATfiiN 6t;0leUUi tMllll/A A


Hut ie' de' la lore Pi' IlIge

i 'IIe V''i I Me're Iin -
'.'iItr 't. cai l;i li n t". i'
: t .ill t ll Cl i' l1t'll l', .
Al < (il 11 e c III m: u

INll iAt l iel nii Dire
I r I I Is tI'rI'x. i n o1 l D
A .'\i l\ C. l','i a i ,l ,es ':t-
S'" 1 ,i lle Ja' t' 1i e Ki lie














i \ x' '
C 1 M li : l 1i, l, e L





c h ; t 1.,i 11 J r, ] .








1 ,. t l 1 ,t liit : 11e '


'. I 1 i D i|''T (i i 'Il i T':

I '.rii (***1 I (.; ] A J" -,e ..ji 'n 1 S






I' li' t l itial t'l da pari
It! ti l t) :c t id ;, ii ,,a


).1r'' 'itt li l110 ti : Av i' dIt
1 1 li tI a I i t t to .s i ,

1 Uu Deparci'tel.i lt'I d 1 ]Ed i


lut ite e !a t i pilRge

ieur et le pays ihaitien sous
dits olmbrulles de protection
('est la line 11LLe de 1 hai
it, porl e e .paLriutique et 11 Ile
st ail lias dalls le: tradi -
toln.s de lhailtianilte iquunei
lelle entreprise nt rencon-
re i approbatLion et le con
ours inconlditlionel de totis
les fIlls authentiqites de la
tit'lre.

S1 nous eoilttitnluons a iO're
iio' l lant I i li vers .sItu in-

ill a mu els r ae ill valour le
pI- 5 lil it'..e I it t'lonal dans-

ill Wi et io i llilient renl l a
1 i Notis lurll nt t ii'i -
i in 'i (|iie iiiditstln li .i-
lilt i it' pa'li i )IeUli' .stra 'lla-
I}tit(it 'iu iii dIlV t tl.k I'I I'tu i 'mpl
pii aIlt l elii ti ;Iliv lets I'-
dt 11h b lu1c ,s.1 1 inupot
it. l' d de- I { i''i" {l ls ( c Jil
1m : L:;IliiX i' IId llutIlu sl ill
t ie.,. dans le codle d'unll

pri{)c l.'in slln llti ti.et de.'
lt'el lS:,t' el!ls I (! la ]eu
l' iid l is-lie l 'iiaii 1, le. N ious

\ii', tse p lte b t, i 'l N ut is 'e-

I o t impatlilt bls h 't'' c Notre
mode' de developmentt oen
ecu ino llie ui i ver e.

Dans cete i-men loulee.
'.It o Goiiv rn m t as .lt-e les
b .t d ;11ii. Bian;iit de Deve
lopx'imenl capable de sltimu
I r No.s )ililt l.-. c itrepreneurs
ct de les on-enter vers des
aetlvites de production.


de bataille trop coflteuse
pour 1'haztien vertical qui
a choisi de roster libre et soil
vera n, maitre de son destiny.
Le gouit de la lutte et le
port alter au milieu de la
bataille, Nous les avons re
cius en heritage, tous tant
que Nous sommes qui pou-
vons Nous reclamer du sang
d'un des fondateurs de la
Patrie. C'est une certitude
qui Nous a bien souvent con
duit au depassement dans
les lies que le sport ame-
naie aux affrontements pa
cifiiiues centre touted les jeu
nesses du Monde. Mais Nous
savons egalement que, quel
le que soil la somptuosite
d tilun palrlnmoine, il eat d'a-
vance condtamne la dnsue
tude et a la ruined sans 'in
lassable veneration de ses
depositaires.

C'est pourquoi J offre a la
ei'ness.e' de Mon Pays cette
Si reltarerle d'Elat a la Jeu
insse et aux Sports, afin que
dcis militanIts hauttment qua
lilies ili appirenneint le res-
pect, de soin corps. de son
ulentite et de touts les va
hiurs iitrinseques de 1'Hai-
l:minte, afin de lui faciliter
I apprenlissage des discipli-
lIis cullturelles et sportives
cgi fi.ee auxr I lles la jeunes
se dtvient legataire engage
des gloires du passe, eligi-
ble des entreprises grandio-
aes de 1 avenir et digne d'e-
ite domain les elites respon
ba:bles de son pays.
Mesdames, Messieurs les
Deputies,


Je fais depot do ce ollan
L entreprise du aevelopoe positif de Ma Gestion Gouver
nMelnt tst une oeuvre de lon nementale sur les bureau
pile haleine eIt qui exige beau de la 42cme Legislature,
c'oHup de courage et une vigh par devant une Assemblee
itiCe de tlou.s ile. instants. don't le manda' chevauche
11 nest point de sacrifices doux decennies oil la second
trou) grand pourd une Na- de fleurit de3a des promes-
ionl qui vtutl a 'ndcer a la lu ses de la premiere. gg O gva
riir i, et au buon1lur, tout te appartient desormais a
'{ il'11 n1i' asturait exister histoire, a 1 'histoire de cette


50 Ans NOUVEL HORAIRE


ECO ESNCE A partir du
1% EN HAITI
1, 1 lundi 29 Avril


S MIAM! Vol Quotidien Depart: 8 h.20 a.m.

SONTO-DOMINGO Vol Quotidien Depart : 5 h.00 p.m.

8 De Miami, correpeondances immediate peur toutes

destinations

k Consu cz vagre Agent de Voy~ae il est un expert .


HAITI


A IN jr %F A14 M.Its A a %p AN UP I


Anniversaire de la Un reportage de Mode Und Wohnen Entrainement de
Radio Nationale en aiti terrostes
en oitiuest Allemand


(Suite de la 16re page)


terre Haitienne ensemencee
d'espor par les marrons des
commencements et toute vi
brante des certitudes fina -
les et exaltantes des fonda-
teurs de la Patrie.
Nous sommes de la llgnde
superbc de ces Hommes et Je
descends d'un Politique 11-
lustre. Des uns et de l'au-
tre Nous viennent ce natio-
nalisme farouche et ce pa-
triotisme intr6pide par les
quels ne se congoivent de vo
cation pour Haiti hors du de
passement ni de salut pour
son people hors de la gran
deur. Etouffant stoiquement
le cri de la douleur filiale
devant le catafalque de
I'Homme de bronze, dans le
prolongement tragique de
i1 sonnerie-aux-morts de
1971, J'edictais dejk les mo
yens de Mes ambitions
d'Homme dEtat pour dyna
miser la conbooncture d'qul
1,ibre et de Paix social lI-
guee par l'une des Rovolu-
tions les plus exemtplaires
du Tiers-Monde. ,

Le seul ensemble de con-
cepts et de moyens Iprogres
sistes qui fat a la hauteur
du destin HaAtien d'alors et
d'aujourd'hui, Je 1'ai choisi;
et le Peuple, depuis, conti-
nue d'enrichir 1'option fonda
mental de Ma Politique en
alignant ses pas dans Ma
foulee conquerante tout au
long de 1'pre monte vers
les sommets du Developpe-
ment il ,y apporte le coura
ge et la fierte, l'abnegation
et 1'heroisme des premiers
temps, et c'est un homme
haitien ennobli par la lutte
qui abordera avec son Me-
neur Jean-Claude Duvalier
a la terre promise de la Nou
velle Haiti..

Chaque journee de depasse
ment abrege le voyage. Si
1'element majoritaire expe-
rimente chaque jour le bien
!fhd6 de cette assertion en
recueillant au Fur et a me-
sure les retombees bendfi-
ques de la Revolution Eco
nomique, vous partagez avec
les Elites Nationules, Ms-
damcs et Messieurs les Depu
tes du Peuple, une position
privlegice qui vous fail 1to
obligation d'apprecier au il
des heures la distance par-
iurure et de tout n mettre en
Oieuvre pour soutenir lintel
149ence e l'energie collect
vt's dans la reliance du de-
marrage permanent. Je vous
souhaite d'etre dignes de cet
te dynamique, et d'arriver
au terume de voLre mandate
la tele haute et ceinte de
ceLte aureole que I'Histoire
met au Iront du's homes im
mortallaes dans la celense
et la promotion des ideaux
qui font la grandeur de la
condition humaine, des civi
lIsations et des Pcuples.

Jean-Claude DUVALIER

President a Vie de la Repui
blique



Rabais a ia
Boulangerie
Saint Marc

En ce temps de vie chre,
pour alleger le budget des
families eb leurs permettre
de cellbrer dans la plus
tsrandle joie son anniversal
re, la Boulangerie Saint-
Marc accord des facilities
aux families de toutes ca-
tigories. En effet, un ra-
bais assez sensible est pr6
vu sur 1'ensemble des arti
cles debit6s dans ses diff6
rents rayons.

Le public voudra bien
passer a la Boulangerie et
profiter de cette occasion
unique pour se procurer
des marchandises varies a
un bon prix defiant toute
concurrence a partir du
Mercredi 25 Avril courant,
Jour de la fete de Saint-
Marc, jusqu'au Samedi 28
du mIme mois inclusive-
ment.


Marie Henriette
Bouhanna en Haiti

Marie-llenriette Bouhan-
na; arrive de Lille le lul
di 9 Avril a 6t6 accueillie a
l'1atroport PFranois Duva-
lier par Mine Paula Joli-
coeur spouse du Directeur
Technique de I'Electricite
d'Haiti; par son gedre;
I'lng6enieur Axel St Die ct
son cousin Aubelin Joli-
coeur.
Marie lienriette Boulania
a etW t'une des plus proches
camarades de la regrettee
Marie-Ange Jolicoeur quand
elle preparait son doctorate
en philosophic .A Lille. Elle
prepare la these de sa Mai
trise apres avoir faith subir
un arret a ses etudes de
philosophie.
Marie Henriette passe en
viron un mois it explorer
les beauties et les charmes
de la Perle des Antilles.
Dans son souci de retour-
ner a Lille avec un bon
bronzsage; elle a ete victi-
me d'une legere insolation.
Elle s'en remet pour cher-
cher son plaisir dans 'art
qui fleurit si abondamment
dans notre lIe. Elle a visi-
ti vendredi la collection
d'Aubelin Jolicoeur en corn
pagnie de Paula et de son
fils Ronald; un violoniste
de talent.

Avis
La ETASA (Volkswagen-
Audi) avise son almable
clientele qu'A partir du 2
Mal 1979 .jusqu'au 30 Sep-
tembre 1979; ses heures de
travail sont come suit :
Le garage : du lundi au
vendredi : de 7 h. a.m. a
2 h. p.m.
Le Samedi : de 7 h. a Midi
Les bureau : du Lundi
au Vendredi : de 7 h.30
a.m. a 2 h 00 p.m.
Le Samedi : de 7 h 30 h midi
La Direction
254


loule Ie cttonall.1 s lirs ati Ic mn lli ( s (.1i ,\st ti.cs
Musee d'Art till Co Sl-i'e Si- iW\ .l lt s at r`0, IOLS t i's
Pierr i drige l)ar t Pien e 2 t'. /
MotosiIt. .t~usm Ins ffl J

L'exposition p' aee sous l e IU l ( n I tO L, i j
haut patronage tde 1Amb:s SONY
s:dtcur des Ftals-Unis M. SUON i

pendant d eux -in liUsfillte a t, 11Cf \ .01'LvEl E1\\CILi V A
vngtaine cdoIuvret s inspirees u a' -.n /
plutot des fenmms haitien- t ... *A I C LntCP
nes dans les ].oses Ils plus
varies. Robert Andre VSr- SONY -ucllinq
rier est un grand artiste e t nu 7 '1IO L LL'

realize saisissante 1'hume ur i l
des belles femmes haitien-
nes avec leur sourire tan- ;-
tot magique tqntot simple-
ment malicieux qui leur
part des levres aux vetix VEN TE
pour vous percer le coeur
de part en part.
L'artiste Robert Verrier a EXCEPTIONNELLE
reus&s par le essos, par lc AJ.L4 I ONT TNJ2J LJ.
co ons come par 1'expres-
sion des oeuvres qui popular
risent les beles letes des
Iemmes de nos campagnes. 40 o/o 0 a 50 o/o
L artise a present ses
oeuvres dans do magnifiques r
encadrcinents qu'il a lui-me s
me realises en Floride. La e re L L L A &
beauty des oeuvres est com
pletee dans los encadre- A partr
ments d'une si be'le facture.A p i
Robert Andre Verrier
prend place parmi les grands
esthetes tonbes sous ie char d undi 23 avril
me de la fennle haiticnne. Vi
II Ltait entoLUre mardi soir
d'un grand noumbre d'amis
don't la bel.e artiste ameri Tap S -- TiSSus pour RideauX -"
caine Ann Irvine, l'excel-
lente photograph Catheri Papers points Vetements sport -
ne Strauss, lavocat Bill
Sherril, venus expressement
de Tallhassee, Floride; ceux C ache-pots -- Macramds etc.
de 1'Hotel Splendide compare
nant M. Wagner; M. et Mme r'-T '.ui A TVC
Grald Alexis; ceux de IDECORALY
I'Ambassade am6ricaine;
don't M Charles Dawson; ft No
Directeur des Affaires cultu Re Osee NO 4
relies. Lee et Lilly: les jour
.n..tes Pont Nadino Mn- (a co6t Cabane Choucoune)
gloire et beaucoun d'artis-
tea o.nt wNik Me.e. ouvert dp 9 fh A.M. d 6 h P.M.
rn(ipine Strpq 5 -toe hou+-
(-n T-q f 1 ";q+r"' r1


vant leur peinture prefer6e.


E TRIOMPHE PRESENT

'es (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 14

CE SOIR

SALLE III $ 2.00

LA RAISON D'ETAT


PAGE I


SALLE IV $ 1.50

LA CARAPATE


- ~ 1 ,OO@~CC~CMZ ~ OLCV I Cr~I


______,,,~~.


-----------------------------------------


i


2'~lr/~le~--r~lr-c~sllr~lor~lN,~us~cr


11 plaisir a presenter ses fe
licitations, jointcs A ses inell
leurs voeux, au Directeur
General de cette Station, M.
Remy Dathieu, a. ses colla-
Douraeurs immediate qui se
signalent 6galement par
leur devouement, leur com-
petence, leur dynamisme,
aussi qu'au personnel en-
tier de cette station de ra
dio-diffusion qui se justified
comme une necessite dans
le domain de la radio-dif
fusion educative en Haiti.
Encore. ad multos Annos I
Et Success !



Novel amour
pour Margaret
Trudeau

LIMA (AFP)
Margaret Trudeau a an-
nonce lundi qu'clle etait
eprofondement amoureuseb
du coureur automobile peru
vlen Jorge Koechlin Von
Stein, qu'elle a rencontre a.
Londres.

Interviewee par la revue
de Lima pouse separee du premier Mi
nistre canadien a souligne
qu'e!le etait tr4s heureuse:
eJ'ai rencontre un homme
de ma generation depourvu
de tout conformisme >. peux vivre en accord avec
moi-meme honnetement et
p!einement>. a-t-elle ajoute.
Margaret Trudeau, qui
vient de passer quinze jours
de vacancies au Perou, a re-
gagne New York, cepen-
dant que son nouveau che-
valier servant, qui travadile
en Grande Bretagne, s'es-
rendu h Lonires ouil i doit
dispute un -..rand prix de
formula 3.


Jeudi est arrive a Port-
au-Prince une equipe de Mu
de Und Wohnen, 1'equiva-
lent allemand de Vogue. Elle
se compose de :a celebre pho
tographe-peintre Elvira Bern
dorff, Antje Besser-Anthony,
Redactrice en Chef du Maga
zine et d Anna Baraz, manue
quin. Cette derniere c.At "a-
frusienne>, en ee sens qu'elle
est un melange de Senega-
lais et de Vieti amien.
Cette equipe don't larrivee
nous avait ete annoncee par
M. Theo Duval est prise en
charge par l'Office National
du Tourisme et dtes Relations
Publiques, en Ia personnel de
M. Reynald Perodin du dit
office
-La belle E','ira Berndorff
qui nous avait etc recomman
doe en novcmbre derner a
deja eu l'opportunite d' xplo
rer les points l'interet qui
doivent servir de fond au
reportage qu el'e prepare a-
vec la charmante Redaclrice


Leonard toujours
invaincu

LAS VEGAS iAFPP
Le welter amcricain Su-
gar Ray Leonaid, cinampison
olympique a Montreal, a en
voye samedi cdolfo Viruet
pour la premiere fois de sa
carrier au tapis et est de-
meure invanecu dans son
21eme combat professlinnell
samedi a Las Vegas.
Leonard, 22 ns,. class"e No
cinq mondial, a mis son ad
versaire knock down au qua
trieme round sir un direct
du droit au mention, mais il
n'a pas reussi l'emporter
avant la limited come dans
13 de ses precedents com-
bats.
Viruet, qul vvait tenu ia
limited devant Roberto Du-
ran, etait le premier Iiuii-
garde que r'.ncontrait de-
puis Montreal le boxeur a-
mn'ricain entrains par Ange
lo Dundee.


L'Exposition de
Robert Andre
Verrier

Le vernis.sap,, des oeuvie.s
du grand artite aeriieaiii
Robert Andre Verer a at-
tire le inardi 17 Avril lul


en Chel de Mone Und Woh-
non, Antlc k esser-Anthony
et la ravibsancC Anna Baraz,
sur la Mode et I'art de vivre
en Haiti.
Ce reportage nous dit Elvi
ra Berndorff cjuvrlra Ie lou
risme, la mode, l'archittcturoC
el le style de vie aux cou-
leuis de Haita. Les tiiaions
et les g-ns d'Haiti y seroInt
montiles agrcablement ainil
que les splendides paysagcs
et lea plages du pays.

Elvira est lune sommite
dans la photogS:'phic en ELa
rope. E 'e expoui' a Ia Pen-
tax Galiery de Lonor'es eL a
Tokyo. EIle exto'jse clt 'ite
alt Musec pour -Volk und
Wirtsc'i.,l L. de Du::seldorIf.
L'cqiip'e c' MoIe Und Woh
it10 logti( t I i 1 H ia'lo11 i -
clerc. E'l.e .a ( '
dl au rtind ll oll 0 olloni.

de p n iuri l d Aui 5l'n Joll-
coeuwr Du a nl:11 c'. elle a
dine ri' Ir {'" uir G llie
r:il l I di l l i C/Il t:i i N.I io
n1 1 du Ti)t'I'n t des Re
l'iion iPuli ni' ii 5i M T.."ln ii
vi ol c o,. 1 liii rr 11t ,l ii1
raise i' t Alnni, .'it I
Simn il ipr'e midl aiccdi -
pgiil-' dr Ani:i Ba tl" Elvi
ra t'[dit venue phol)g(ra-
pili" u lP parttli de .a collec
tion d A nlxnil Jo'icoeuir

Elle a passs" toutt e .l ,cur
nee dui oim'an.chc a photo'-ra
phiir Anna anns le cadre
spltnlidelc d I iabitatlon Le
clerr profitant .insi du sso-
elil si irre en ces temps de

L'cqtiupe d" Mode Und Wol
nen passer piu, d une sr,-
maine ei Haii


au Liban
SELON

BONN (AFP)
Le journal tag.. ffLume dimantche que
des terrorisles ou st-alle-
mands sanL' tinent au s'd
de B'eyr'utlh au manitment
d'armes bacteriologiqg.Ues et
d'auires d'arrrs sophist-
quees.

&S- -oon : 'leodo!. dil 41re. '.i<
perts de :'0ll11c F'ederal de
la Po,ce Cruniinelt'.e BKAi
en auri-ent etei iiorm-es

rae''llS i :Moos,.di et la
'a CIA.
QUa!nor/e (:' mis:,s. p,1i
1m i 'e.ilqu( .S ililn '\ -
b]l i Min(l1' FisM Ie p:'l lii-

ie bar tu'iwr" J\' i'"e-cli 'l )n' i,

ll,aire dans wn e.ip c!11
roli' it- i d te lla i i, iiti ')l Iit

pp er;t lne vi e P i





C oni e' i,, [. d. M1M, re,. 25
,|o rnita u C. ir '
A ltt 119', 9

tuel de 1 U tc'r G. ',, e

Par 'e D: ,J1 i.:n MO:iEF.

AVIS
On trouvera la z&me edi
tion de 1'ouvraie ,(Cul'ure,
Civilisation et Developne
ment de Me. Achille Aristi-
de dans toutes les libraries
de la capital et de Peition-
Ville.


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs