Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10371
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 19, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10371
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
















SI\MEDII 1 AVIIlI, 1979

SIli 00 it.n. I'n ItiRgi-
iii'ni it sl F I'orces Arilees
il 1All l itdes Voloniitires
(I I lSecu'iirte Natioialc
ir il pilce stir l'eslalin lctle
d la C'atlliidrale.

1 h 30 a.ni Arriv6ec ii li
( .ilhi-drale des Officiers du
(, oicverclienient.

I i 15 a.m. Arriv6e des
Mitembres (lu Cabinet Minis
I vicl; des Presidents et
;menmbres des Graiids Corps
de I'Etat et des Memnbres
du( Haut Etat-Major des
I forces Armees.

Arriec v des Menibres du
Corps Dipinimatique et du
( orps ( ontilaire.

I 53 a nm Arriver de
"rn I .\ellence Mlns.ieur
.Ira -(l.tuide I)l'VALII':R ;
l'lii'-,d t ia Vie de l: fi plu
hlliuei. et di Son Excellen
,e Madame Franqois Duva-


0 -

PROTOCOI.E DES MANIFESTATIONS
MIIA QUANT LE Senme ANNIVERSAIRE DE
I, 1'VNNI:?,IENT A LA PRESIDENCY A VIE DE LA
-REPUBLIQUE DE SON
EXCELLENCE M. JEAN LAUDEE DUVALIER
I\I1N(CIIIl:. 22 AVRIL 1979 Hymne Presidentiel Sal
ve de 22 coups de canon.


S h 00 a.m. Un Regi-
menlt des Forces Armees
d ilaiti et dies Votontaires
de la Securite Nationale
p' ncl place sur 1'esplanade
dr la (athidrale.

S 3i 0 a.m -n Arrivee a la
( :,tiheirale des Officiels du
Giouernement .

8 h 15 a.m Arrivee des
M'miIlres du Cabinet Minis
teicel; des Presidents et
M1'-mbres des Gra,,ds Corps
dc I Iett et des Membres
du Haut Etat--Major des
Forces Armres.

*'rrivee des Membres du
( ,ips Diplomatique et du
c(orpi ('onsulaire.


9 h 00 a.m Messe solen-
nelle et Te Deum a la Ca-
thedrale de Port-au-Prince
et dans toutes les paroisses
des Villes de Prodimces.
Depart du Premier Man-
dataire de la Nation et de
la Premiere Dame de la Re
publique.
Hymne Presidentiel

11 l h 00 a.m Ouverture so
lennelle en Assemblee Na-
ionale de la lre Session
Ordinaire de la 42eme Legis
lature.

Message de Son Excellen-
ce le President a Vie de la
Republique.


A son arrive au Palais
t h 35 am -- Arrivee de Legislatif; comme a Son
sun fxi tlrence Monsieur crlpart: le Premier Manda-
(ea.-Claude DUVALIER ; taire de la Nation; accom-
Prc ident a Vie de Ia Rpu pagtin de la Premiere Dame
iiihule: e t de Son Excellen- de la Riepublique: recoit es
M. itdme Francois D'- lhonneurs du Regiment.
1. IIl. Premiere Dame
di. Ila R)ulhliiie. Tenue Sombre

.l I (IN( 1 -


Quand un cendrillon

tire les oreilles


I ii l






I i ,li l i / l : 10iH, l ul o1.t
iini(i p Vieux Lilon
l re position


S] t 'du champIiI n
in ll1' i t I f,



tmm o e .] i mi'm c plei









.lll e J;uP ;, dans la) I
C '.st I f .r i lmi, is
riti'm '' m Ii', I

o 0 ( a I ln Vi (!'(. saine








C o ut 'ein 1 11 semblait
ei d ro 'se qui o'iril le score
: la 16elil mi. ,Apres un coupl


















Irline ( xecu."1 p ;r Jacques
'Louis, DebroiIssi, eIctua une


















reprise du tct qui cut rapi
so ii. porter 1'binson Tar--
mI-. In elat e rctcr cesla



















jours-ci
La lpor mit mtem adeptes
dirolse di u m'niherone t e-
m.rale sous e ir' i, e dqui vie
qu libre avoc In ,' cmlpliquer
d;mlv lion re c i : utc. Dions des
Blew l(A Jaucm',- dans la
Lose c. ''is blait

les 2 concur rents Ei cher-
chrentop s de Gprvenld Ro-
tro r la faille On duvrt le scpluore
tot attndre lApres. m. poup
offensive scrouse pde la pars

reprise el i,.i:' qui eut cra
mson dui potier ''.,ibi'son TTi
m m, tnc( 't gelr e 'p es
ours -cir
Lhu I ere mi -c'rps s' 'st
deciroulee d'un( mniiere ge-
curislt sous I" ineO let 1i
quclibre savecm'm t5elee, do
mnic'ion recvltme.' Deis als
premieres ech ,s ces de balle
]e's cuoncuecurr(irt, ,secher-
chi'rent sqns parvenir i
trouver la fall s On dflt plu
t6t attendre la 14e. m. pour
voir dcclencher la premiere
offensive serieuse de la par
tie.

Tr', ceilm .' n'tr- rqii r. ,-

edict nl.nci i i'" ',Imircd .-I pi
tI tler AUl -A ( III i I.- 11'.i. _,Ir
Ies froltt. ,ulis' ne tarda pam
d ailllur is ortentic il egall-


,al imn i i li 22' im sur ulne
rpcls do t(ele de Mtercl-

A li repri'l animes ieI

I':milim.e is prli' i'l carrl'enti
Sd(i (rclin dc'., debalts. 11s
dilirelit i ins crre par l inter-
c ii(iicm, (1( '. trloi Ceceroln,
iil Ind ii ut .I la 49e. nm
ai l;m smutl d Iune erreur de
Ii'I"n r S.im veu I'. ''keeper du
Rt;icis'!, (Gtdeon Robert ra-
1: dce pul inll 3(c but alors
i s l( iih .ll, adverscs tc-
l mmcl '.okileinenlt video's.
Cirite. les ,quiipiers du
president t Desrouleaux ri-
l)ilt,reni stporadiquement.
Tour I tour Alliance, Romu
Ils, Deb(Mme;.,e current l'egali
saton 'illu boutl du pied mais
n arnivrent lamais ia indui
re en erreur excellent Ro-
bin-,on Thomans
Le coup de sifflet final
de 'arbilre Jein Vallon de-
vatic plut6o conerctiser la
vicolmie tort mcritoire dec

'Voir suite pag6 2)


IMPERFECT 4 MIIINALJ


Iler; Premiere Damoe dle la
IIepubllique.

8 1I 00 a.m. Ilynine Prssil-
dlentiel Salve, de 22 coups
die cnalOH,

Messe de Requiem i Ila Ca
thedrale de Port-au-Prince
of dans routes les paroisses
des villes do ProvinceS.
Aun course de la Crermonie
religieuse; Ic caion de
deuil sera tir e i des inter-
valles de 2 minutes jus-
qu'au nombre de 21 coups.
A l'issue de la c6remonie;
le Chef de 1'Etat; accompa
gne de la Premiere Dame
de la Republique et de la
Famille Presideetielle et en
tour des Membres du Cabi
net Ministeriel; des Grands
Corps de I'Etat: des Mem-
bres du IHaut Itat Major
des Forces Armies et des
Officiels du Gouvernement;
depose une couronne au Ci
metiere sur la tombe dte ilI
lustre Disparu.
Tenue : BLANC


Par Roger MILCENT
ment; e l'occurence; Me
Myrbel Jn-Baptiste. A en
croire; l'officier sortant; il
est aberrant de recomman-
der un indisciplind qui die
soit pas A la hauteur de
sa tache.
Ce poste voccant eiigen-
dre un desordre intolera-
ble. Comment ?

Les enfants v6s dans les
sections rurales de la Com-
mune de Petite-Riviere de
I'Airtibonite out te con-
duits au Bureau de I'Offi-
cier d'Etat Civil de Mar-
chand-Dessalines; de Lian-
court ou dans d'autres loca
lites... sacs que leurs pa-
rents; peu respectueux des
lois en vigueur; aient eu
le soin de specifier le lien
d'origi,,e de leur progenitu-
re. Le principe de billets
vertsc est automaliquement
mis en application: .(De-
va,,t green back nan poin
fe backs Done; plus on a


de clients ou de faux -
clients; plus la caisse est
renfloude...
Tandis qu'i la Petite-Ri-
viere de I'Artibonite; les ac
tes de naissance; de maria
ge et autres pieces impor-
tantes restent en souffran-
ce depuis ces trois (3)
longs mois de ciroue-libre)i.

Or; d'apres la loi regis-
sant la matiere; I'acte doit
6tre enregistrd au mois me
me de la naissance; bien
que ce icmois) soit conven-
tionnel; il ne doit pas d-
passer 30 jours. Bien enten
du; a computer a partir de
celui de la naissance... ou
de accouchementt.

Evidemment; le paysan
qui nest pas imbu de ces
lois; ne saurait les meltre
en pratique. Le paysa,. s'at
lache i ses ierres; a ses

(Voir suite page 6)


COtUllnUS wI/l:~r1nbi


Les Manifestations

des 21 et 22 Avril

PItO'rOL'it, E I), IA ClI lMONJiL IMARQUANT
II',E 1mic ANNIVIERSAIRIO DE LA MORT DI)U l.
I IIANCOISN DUVALIERI, IUITIEME PRESIDENT A
VIE I 1 LA REIIPl'lLIQUE


Tl16phone : 2-2114 Bolte PosEle : 1316
Rue du Centre Nr 212


accord6e a I'Agence Associa
ted Press; a precise que
son pays annulerait tous
les compromise des traits
si les Etats Unis arrctaient
les paiements auxquels ils
1 e s paiements auxquels
se sont engages onu vio-
laient l'esprit on la lettre
des traitss).
Les traits sur l'avinir
du Canal de Panama doi-
vect prendre effet le ler
octobre prochain; mais la
Chambre des representants
a decide ddbut avril de sup
primer 11;5 millions de dol
lars d'aidea conomique ame
ricaine iL Panama. La m&-
me assemblee avait decide
auparavant de supprimer
6galement 2;5 millions d'ai
de militaire.

De m me; la Commission
de la marine marchande de
la Chambre a approuve re
comment un project de loi
qui supprimerait a Panama
environ 10 millions de dol-
lars de droits de passage
dans le Canal; prevus par
les traits.
leSi ler Snat et la Maison
Blanche appuieit ces deci-
sions; a precise M. Lopez;
nous denoncerons ces at-
teintes aux traits et met-
trons en oeuvre les accords
un~lateralement; annulant
tous nos compromise avec
les Etats Ucis et porterons
I'affaire devant la commu-
naut6 internationale.
dI,e Congres d6pense des
millions pour aider l'Egypte
et Israel au nom des inti-
rets petroliers americains;
et refuse un sous a Pana-
ma; oubliant que le Petro-
le de 1'Alaska doit passer

(Voir suite page 6)


AFIFAIRE LETELIER :
LES ETATS UNIS
MAINTIENNENT LEUR
DEMAND D'EXTRAIDITION
SANTIAGO DU

CHILI (AFP)

L'Avocat Patricio Etche-
berry, qui represent le gou
vernement americainc de-
vant la justice chilienne; a
declare mercredi que les E-
tats Unis maintenaient leur
demand d'extradition des
trois militaires chiliens im
pliques dans l'assassinat;
en 1976 a Washington; de
l'ancien Ministre des Affai
res Etrangcres du gouverne
ment Allende; M. Orlando
Leoelier. Me Etcheberry a
ainsi implicitement demen-
ti les rumeurs qui faisaient
etat d'un retrait de la de-
mande americaine d'extradi
tion du Gencral Manuel
Contreras (ancien Chef de
la DINA police secrete dis
soute) et de ses collabora-
teurs; le Colonel Pedro Es-
pinoza et le Capitaine Ar-
mando Fernandez .
Le Procureur de la Cour
Supreme do Chili; M. Gus-
tavo Chamorro; avait re-
commande mardi de refu-
ser l'extradition de ces 3
hommes; en raison de l'ab
sence de preuves suffisan-
tes de leur collaboration a
cet assassinate.
La recommandatiot, du
Procureur a dte transmise
au President de la Cour Su
prime de Justice; M. Is-
rael Borquez; qui emettra
prochains jours. Ce verdict



Wiener Cadet
superviseur
des entreprises
mixtes et d'Etat

Co matin. a 10 heures 30,
en presence des employes de
cet organism, de delegues
de 1'ONA. le Ministre des
Finances. Monsieur Emma-
nuel Bros. a IproCede a 1 ins
t: llationn de IMonieur Wie-
ner Cidet (colnic'e suporvi -
seur geri"alIi des Enlreprises
Mixtes et, ('EIft. l,e Minis
tre Bros prolnona une subs
tint ielle allocation dans la
quelle 11 mitl en relief 1 im
porl hce et l,: dellealtesse
dc la tincie qui attend le
no1iivaciU Supervisieur GenO6-
ral. les problemnes a resou-
dre, 1 enquetc a poursuivre.
SI1 donna enstilte 1 investlttu
re a Monisieur Wiener Cadet
repondil par uni discourse dclii
ne belle facture. 11 maniles
ta ses sentiments de gratiti
de au Che de 1 Elta pour la
voir desi4nc a citle mission
de con'iiance et s'eiigagea a
rempifr sa tfiche a la satis
faction du President a Vie
de la Republique. I1 terminal.
en remerciant tous coux qui
ont tenu a etre presents a ect
te ceremonie installation.
Monsieur Wiener Cadet a
et6 successivement chef du
Personnel a 1 Office Natio-
nal d'Assurance Vieillesse
(ONAt, Tresorier de la Fede
ration Haitienne de Foot -
ball, Comptable au SNEM.
eLe Nouvclliste adresse ses
. felicitationon Monsieur Wie
s ner Cadet et ses sympa -
thies a Monsieur Francois
Murat.


Les travaux des deuxib -
m1s1 ji tirns scien tiiques 't
ci'l; urellhs du prouperment
dcss Associations dclcaires
lranl)io ionls ont etc inasc-
gures cc umaltn au CinS TheIt'
Ire' TrFlmipli'. ecs presence
du reprsenitaint de leurs Ex
cellences le President a Vie
elt la Premiere Dame de la
Republique le Major Max
Valles itG. P.) de deux Se-
cretlaires d'Etat Monsieur Ge
rard Dorcely iAffaires Etran
gires) Monsieur Willy Ver-
rir (SUnte Publique), et de
pluseurirs autres officials du
Gouvernement.
Les assises qui se prolon
geront des remain a 1 Hotel
Christopher lusqu'au 25 A
vril regroupent plusieurs d6
legations etrangeres et de
nombreux dentistes haitiens.
El1es sont places sous le
theme : L'Education Sani-
taire Buco-Deuntaire.
L'ouverture de la ceremo
nie, apres 1'execution de
1 Hymne National haitien, a
ete marquee par la present
tion des differences delega-
tions et des membres du Co
mite directeur des assises
compose de Monsieur Guy
Grapin. president du GA -
DEF, Monsieur Jacques Cha
ron, president d'honneur au
GADEF, de Modame N'DY
aid Secretaire de Monsieur


Andre Cantave, president de
1'Association Dentaire Hal-
tennc, el, de Monsieurl Ro
bert Michaud. president du
comite organisateur du con
gI's.
Tous les orateurs qui ont
pris la parole ce matin ont
exalted le role de la franco

(voir suite page 3)


Une Station de
Surveillance
Cotikre a la
Marine Haitienne

La Marine Haltienne vient
de mettre en operation une
Station de Surceillance Co-
tiereet d'alde & la naviga-
tion en cas de detresse
pour les navires qui se tien
nent dans les eaux territo
riales haitiennrs :
Un service de veille de
24 :00 sur la voie No. 06 en
VHF correspondent a, la Fre
quence de 156.200 MHZ i(me
gacycle) permettant d'eta-
blir des liaison, dans un ra
yon de 70 miles nautiques ai
partir de la Station Fixe
de Bizoton. Un service de
veille est egalement assure
en BLV (SSB) sur a Fre-
quence de ',.170 kcs permet
tant d'6tablir des liaisons a
tris longues portees et cou
vrant les eaux territoriales
de I'le.
Cette Station Possbde ega
element une liaison en VHF
sur la voie No. 16 ou la Fre
quence de 156.800 MHZ a-
vec la Station de Pilotage
de Port-au-Prince qui con-
trole quotidiennement le
movement des navires
dnns les eaux haitiennes.
Ce qui permit a la Marine
Haitienne d'intervenir tres
rapidement en cas d'urgen-
ce.
Des nouvelles possibilities
de liaison sur les bands de
4,6 et 8 MHZ en BLU (SSB).
Par Morse ou Phone sont
6galement as la disposition
du Public pour des navires
en; croisidre ou se trouvant
dans les eaux trangeres.
En project de nouvelles
petites Stations seront ins-
talle-es sur la vole No 16
1156.800 MHZ' au Cap-H.i-
lien., Port de Plix. CGonit
ves. St. Mare. Jeremle. Ca-
yes et Jaemel pour permet-
tre d'assurer plus effleace-
ment la secur.tL maritime.


JEUDI 10 AVRIL 191 \
SNo. 31.063












FONDE EN 18960 : LE PLUS ANCIENT' QUOTIDIEN D'DHAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PREE-;E


Importance des course de recyclage


en education


Il nest nullement degra-
dant de suivre un course de
recyclage organism par des
haitiens. Dans le domain
de la connaissance nous pos
sedons des valeurs shares,
des specialiste't qui en plus
de leur titres universitaires
se recommandent par leurs
productions et leur experien
ce. Il nest pas possible de
nier completement leur corn
petence, on peut seuilement
croire qu'on detient une i-
dee que les autres ignorent.
Ceci est souvent vrai. Mais
la meilleure ftacon de faire
profiter ia tout le monde de
cette idee est de participer
aux course de recyclage dans
sa discipline, meme si on
n'a pas ete choisi come
animateur. ou confmrencier
afin de 1'emettre dans les
debats. Elle sera examine
par tous les autres specia-


par Emmanuel A. BUTEAU
lists presents avec une cer
taine objectivity et la valeur
de cette idee n'apparaitra
que mieux. Un course de re
cyclage profit a tous les
participants, 1i'animatcur
aussi pour ne pas dire sur-
tout.
Puisque, ces iours-ci,l 'es
directions des ecoles privecs
pour la plupait sont cole
giales, il seralt bounque ceux
afiectes la supervision du
franqais et des mathemati-
ques par example prennent
part aux seminaires organic
ses par le Ministere de I E
education Nationale Cette
participation aurait l'avanta
ge de permettre une meiil-
leure supervision dt-s co-'s
et une eventuelle forminont
des professeurs non i ncre
recycles, par les co-dic rr-
teurs. Cette tiche serait la
cilitee si les nouvelles dispo


son verdict dans les cicq
sera alors communique a
une chambre du Tribunal
qui adoptera une decision
defintive.
On rappelle a Santiago
que les Etats Unis et le Chi
li out souscrit en 1902 a un
trait d'extraditions qui est
toujours en vigeur.
x xx x

NICARAGUA :
LA MORT DE DORA
MARIA, TELLES DEMENTIE
A MEXICO

MEXICO (AFP) La V'l6.
vision mexicaine a laementi
la mort de Dora Maria Tel-
les; Lieutenant d'Eden Pas-
tora;un des chefs du Front
Sandiniste nicaraguayen ;
annoncee mercredi par la
Garde Nationale.

La Tslevision officielle
mexicaine a precise que la
sandiniste tuee mardi dans
Ia ville de Leon; iL 90 km
i l'Ouest de Mavagua; e-
tait Araceli Perez; une me-
xicaine de 23 ans; membre
de la Direction du Front
Sandiniste.



PANAMA ET
APPLICATION DES
TRAITES SUR LE CANAL

NEW YORK (AFP)
Paiama ne restera pas
les bras crises si le Con-
ers americain place de
nouveaux obstacles devant
application des traits sur
le Canal; a declare mercre
di M. Carlos Lopez Gueva-
ra; Ambassadeur de Pana-
ma at Washington.
Le representant panamieli
au course d'une interview


Sur les conseils de son
competent et dynamique Re
presentant i Washington,
des 1874 le Gouvernement
haitien a commence ses ver
segments reguliers b. celui de
-la.,Re.publique Dommicaine
tel qu'on peut le voir par
le tableau que nous repro-
duisons integralement.
Une politique de grande
puissance, que nous eulmes
a 1'egard des voisins de
I Est. tellement cloignee de
celle qui nous met a la queue
des nations, presclte sous.
on ise salt quell' exact tu
tell, tant Hall, hia t ranci'.
la fire., la pn stile iit.- pi r
la lachete el l.i dtrnissim i
des uns et d's itllres e.st
devenue pre' iuie lhoioint
mladce dec.s Bi'kans
Voicl. sans (o nmeintaire.

les sommes d 'i y a un sis-
cle, nous pouvions nous peri
mettre t' luxe de donner
aux autres .

VALEURS COMPTEES
AU GOUVERNEMENT
DOMINICAIN
1874 Aout 10 Versement
en especes fault par 1'Admi-
nistrateur des Finances du
Cap-Haitien, depeche du Mi
nistre des Finances. No. 604
Lettre de l'Administrateur
du 17 courant No. 1112 ...
$ 4.000
24.- Vesement en especes
par i'Administrateur des Fi
nuances de Jacmel. entremi-
se de M. Bruce Commandant
du Steamer sL'Haitien, de-
peche du Ministre des Finan
ces No. 734......$ 6.000
Novembre 11.- Versement


en especes pa-" Mandiat a
1'ordre des Plil 11poientiaires
Carlo, Nouel. Coco et Cairl
nero sui la an:aison White
Hartmann & Co... S 20.000
Versement en traites sur
1'Europe tiree3 par le Minis
tre des Finances sur note
Charge dAlital'es en Fran-
ce, Chanrie L.;uorestrite a 180

IVoir suite pace 2)


sitions prises non seulement
pour les mathematiques
mais aussi pour les autres
disciplines etaient par ecrit
acheminees ia la direction
de toutes les ecoles.
Si par ces mots je par-
viens a faire changer d'a-
vis a. toute la generation de
professeurs q u i pensent
qu'lls savent assez de cho-.
ses pour se dispenser d al-

ler ecouter des egaux ou
des trop jeunes je ne serai .
que trop heurcux des effets
positils que ce changement
d'attitude entrainera sur no
tre enseignement. Mais ceux
'i qui Je vcux surtout ma-
dresser, cc sont les jeunes
pr.i'esseurs. nisirma ilens ou
nion. L'ameliorn i mon de no-
nr't ecg-einemn'-t depend de
Iliur bonne formation.

Cc n" so': p,> ssuiement
1. si .tnce I ai ('.Imnique me
caniqcie r '..L prongLrssent a
pas dc p '*: !rchcsr-
ches scuser mt e rcalisent
C!'; S. S. r. _.on a Ines
in ; iL x t cicl ie e l'edu
c. l,,i I t 5'. n: d 'nteres-
san'tes a 'cou'veiies. de ge-
niale's inventiii- Ainsi sur
la base de c-'innaissances
nouve!!%0es on corrige. recti-
lie r' riplacstC '- 'lsthodes
d'ensc n' isnit afxln de pro
ducre de meilleiurs resultais.
C'est en vertu de ces multi
pies trasaux qie education
cst devenue permanence. On
se voit lorce d'apprendre a
tout age sous peine d'etre
un iour inoperant, depasse,
detrone.
J ai pris une claire cons-
cience de la necessite de re
chercher Ilefficience par l ac
quisition d'autres methods
et de plus amp'es connais-

iVoir suite pa-e 5i


Apres I'arret de la Cour


Supreme americainc

en matibre de press


NEMW YORK 'AFi'P
Lau Conur Sup1 IIme (e '. i"-
tat." Uill s ci iW iiti l ix Ju

teiI r'lnil (I;(' iq c, 'ltl

cl',ii(' de d in i'n ti)ll
Cette ( 'ee I:-: *' pil ,m meImr
'redi plr six ','(c IX ('( III'
t lS, a V, l

les de press. :inui m'-ti'en,
ou I'on (i .'i 'in alt ijocudi cet
arrest come t:ie nuiive. e
atlemnte 0 la libertte de la
presse et aux (I'; l l e clI
premier amendment de la
coustitut ion.
Souniis i' obliatmion. de-

puis 1'affaire Fa'urber. de pre
sentcr les not, clde leurs re
portages et done de reveler
ieurs sources, los journa'ls-
tes americeains devront. c-
sormais, devoiler eVc.lement
leurs pcnsees. C(ote decision


Le premier jet:


Une lueur dans l'ombre

Par Fresnel LINDOR


Marie Marcelle FERJUS
TE est une adolescent pas
comme les autres: c'est un
enfant adult qui nous don
ne impression du d6jd trop

vdcu, un air blas6 qui d6no
te une ame inquiete i tra-
vers ole premier jete cette
some de tourment. A la re
cherche d'une indice, ale pre
mier jets n'emane pas d une
source fraiche don't la pure
tI de 1'eau nous hait penser
a 1'innoncence de ces mille
et un petits riens, qui se dero
bent A nos yeux songeurs,
ou qui, aiguisent chez nous
la nostalgic de ce que 1'on
n'a pas pu comprendre lors
que nouw dtions encore tout
petits. Il ne vient pas non
plus d'une fontaine publi-
que, encore moins d'une fon
taIne pr.vde oh tout ce qui
bouge. lout cc qul couple qeti
slnon synonyme diq before,.
mals du moins synoinime
d'abondance et d'lnsoucian-
ce. Pour tout dire. la trans-
parence de ce jet d'eau ne


reflete pas tout ce qui la
coule douce...

source dans les entrailles
des gueux, ces miserable
qui portent atrocement, en
dignes fils de Cham: la mar
que d'une malediction semr
pi-ternelle; et qui, paradox
element, forment un monde
i part, le monde des ou -
blies, des tiers au coetir d'u
ne society qui pratique la
fraternity.

Marie Marcelle est cons -
ciente de ce contrast so -
cial, et d'un geste spontand
elle sympathize avec ces en
fants affames qui v6getent
dans les corridors mal fa-
mes, veritable ghetto de
prostitution et de promiscui
re Feruiuste in- la[i pas e'o
le na plHce le position rt.
par iiou.' lle a nos yeu.<;
ellf- a ete acoptee par bier

IVoir til.te page 5)


11, lu! u lh m I)er' i )!I mlacim t
n111 p inlt, rl .i1n l nt Il.toI Ilt

(l't .into' .l x stXimi'il lt ('in i
'I D;Ite Lipmnian. rei(iael. tic'
,'11 (111 i d S.au i Louis Post
It.mpalchi .
L.I Cour9 S.iprem tr:n-

c(li;ll 111U pitourv'' de I'ancien
Cmmlinei AntholVny Herbert (lui
: ;i t 't( ` c eI'l d I i,iniation
I.t chti ilie de televislOn
CB3S.
L 'sincien Colonel Herbert

(Voir suite page 4)



HALTE DU JEUDI

de Mme Marcel CARDITCCI

MARCH !

Tu 1 as entendue chanter
Dans le soir. dans la nuit.
Sa voix semblait venir
Des profondeurs
0 -

Tu 1'as entendue,
Ton Sme s'est dmue.
Tu as connu la joie,
Une joie indicible.
Sa voix semblai-t venir
Des cieux...
0 -

Tu 1'as entendue,
Sa voix a ranimo
Ta force et ton courage;
Ton coeur s'est ouvert
A 1 Amour...
0 -

Tu 1'as entendue
Et tu es sorti l'orniere.
Tu as retrouve
Ton iame d'enfant.
0 -

Dans l'immense chantier
Ta place est marquee;
Tu as ton secteur,
Tu as ta mission...
Elle aussi.
O -

Tu n'as pas le droit
De livr' pour tol
AveC elle. m:Arceh, !
Et pierre a rierre
JOur apris Jour.
Construis le monde !

Mine. Marcel CARDUCCI


La D6legatl1n -
Haitlenne

A LA SECOND
CONFERENCE
SPECIALISEE DE
LOROANISATION DE8
ETATS AMERICAINS
SUR LE DROIT
INTERNATIONAL PRIVE
Au 23 Avril au 11 'Mat
1979 aura lieu a Montevi-
deo, Uruguay la Seconde
Conference spdclalisee', de
l'Organisation des Etats A-
mericains sur le Drollt Inter

(Voir suite page 6)


Inauguration


des travaux du GADEF'


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


Nouvelles de l'Amerique Latine


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


UNE SITUATION QUI
CREE DU DESORDRE

Depuis plus de 3 mois;
I'Officier d'Etat Civil de la
Petite-Riviere de I'Artiboni-
te; M. Garnier Belizaire; a
prcsente sa demissio aus
Commissaire du Gouverne-
ment a St-Marc.
M Belizaire en vient a
prendre cette decision en
raison de son Age av'ance;
de sa sante chaicelante; de
sa visibility imparfaite; de
son ecriture mediocre et
tremblotante.
Conscient de son etat;cet
officer avait engage quel-
qu'un pour I'aider a rem-
plir son devoir; en suppli-
ant a ses ddfaillances ou ai
ses ddpression,,s physiques
Mais il semble que certai-
ne irregularities et certai-
nes incorrections trop pro-
noncees sont souvent rele-
ices dans ses ecrits par le
Commissaire du Gouverie-


_~_ I I (II I II I ICLIIIAII IIII 11 II


,,


Relations


Haitiano Dominicaines

VIII -
ETAT DES VALEURS CONSENTIES AU
GOUVERNEMENT DOMINICAIN PAR CELUI
D'HAITI EN VUE DE L'AIDER
FINANCIEREMENT DE 1874 A 1830
par Laurore ST. JUSTE
3eme. PARTIES




- ,I-


PAGE 2


Michele Scotch Club




VENDREDI ET SAMEDI






NEDisco Nights



avec






La nouvelle Formule J





Relations Haitiano Dominicaines a


0,1.. II 1:1 1.1 11



lic



I l l 6G ,; t :Ll- 2 3


No 45 A 11 OnoIinl



:1 1) ll 580112*,C


Mil F-, f W! 33 V
-S LI 1 0(000

N ite tIll C,- l I 1".)l


11 ,c, [ i hiI,




1874 Po I 01 lit

Ill 1'co11"-(' 1.

di p 1 A VC1 ClAmp-c 1I1

30 010I I-il N-s !4 25,




w, If ,I -l 11 ll w I-t




rI, !H1,-lit, ill :111
iit l. (!3 01 Vile
P1 II I) -.- i I:1 rill I




II II II IllS .11

661 !(1 i, :)( 1 ,1 000 11


H.'111 I, 'lj(ol...I II

1111 (11 III 1 It ll11 (Ic

kI 11( 11 l f, II II No7 11 A15

I C;I r 1>1 II MIol t N-Ill,


1 I;75 Fevrier 26.- Verse-
liii' ei e p cljecos entire les
1.1 .iis ti iv.nihnttre des Rela
[imllS Lxtilltures Appert
ei .11 t p [1x)i1l i.i par Ie Tre
f(1 I illci'lelr du Port-
: -i' a ic l r .. $ 5.000

Ao.'I Li3 ,'I tsement 0en
S)- -'-,spar le Tresorner Ge
pri exptei- atu Commans
ti. e de 1 rr(itlissemt-nt de
L, C'..htb., charge de les
; .1 p-i 1el5 I'0 I 2 leur desa;-
I t k o, u cnc1 uite de
'.2.M Ju..n I'.ilicIn Montcdeo
ic i Justini i Ramirez Hi
a) l. date [1i 23 Aout...
5 000

Tlai7 S 220 C(O
;.5-5 Octlbr. Versement
,, n11 I,'1 d uiPe Ordonnan-
c'f i .'I r M. Carlos Nouel...

T mbre 8 Versement
S centre recu du
, 1-,~S $ 800
i l mlnt ('l espece con-
[* I :i m emo. $ 1.000
: \'( 'ment on espe-
", crne r"ci; du meme .

:a5 1Versement au Minis-
Sr,' (', a f 1. res Etrnn rc-
r ,; p,-r Ic Trisorier Genl-
!;,l 1-111 .loder de $ 10 000 ..


NOr -1 Au li l de $ 8.000,
tle ,111i It: ds Affaires E-
rl;:. L" s a iuse $ 8.699.70.
I.0 ti1l" 'r'( provient do
C, (,' 1" ( !]ii,inllant Brut
',' ( I r'1t l i 'en nl I*or-
I 1 i l 1500 p)u:r l;i CaI;sso
c, 1 ( o 11 1)(. 1 Inises

S1111, ll 111 ; .i i e v (l r('-
) t it 15111 iiipil .st r i por
I ll( I)i lll i' l cm ent Do-( ,
I II tI Itill i olOI (lliIlrre DspI
.r'r ;vrc" c Nouel des RIe


;75 Fi rr 1 Dilf(rence
.I si-, t iivri t l par ( I Gn lu-
II i ] 'll )111 D lllli vl111 lll].

i 1711 xSr l lactIure de
1 I0i 000O lTrrs)or G-enera
$ 1f)9 710
AutlInt, cIomptl- iI Carlos
N, -el $ 720 :30
Prim r :sir $ 10000 en or
$ 80


LEOPARD I










MOSQUITO CUL t

Pour ceux qui n'ont pas

d'electricit6

En camping, en vacances,

les spirales Leopard tuent

12s moustiques sans pardon
SDominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.0021

En vente partoul .
S 1 1-->- >


Fevrier 17.- Autant verse
2 Sto-Domingo par fentre-
mise du Commandant Bru-
ce. appert note reque par

du 17 courant No. 181 par
administration de Jacmel...
$ 2.000
Mars ler.- E'fetsa rece-
voir. En vertu de la depe-
che du Vice President en
date de ce jour au No. 484,
it a ete accepted trois Sriles
d( trailes en is'.s sur le Gou
vrrnement d Halti par )I
Gcusernement Donminicaii
faveur de B. Charmaaiil C( in
me 3uit :

Tralte No. 55 tirei par M.
Lucas Gibbes, Tresorier Ge
neral Dominicain a 30 jours
de vue... $ 4000
Traite No. 54 par le Treso
rier General Dominicain M.
Lucas Gibbes 2 30 jours de
vue en faveur M. JV. R.
Pharman... $ 2.000 Traite
No. $ 1.000

Especes etrangeres en ver
tu de la depeche ci-dessus,
ordre a ete done au Treso
rier Gen(ral de computer
cinq cents piastres a M. Car
los Nouel. Repr esentaht de
la Republique Dominicaine
rt sur Ie requ en double du
dit Repr .sentant, Valour a
regler sur le term de 'in-
demnte en conformity de
not re trait avec la Repu-
blique. 500 $ 10.500
$ 2.15.0C0
11880 Juin 5- Autant comp
tt sur rcu a CCoen... 200
Juin 19 Aui ant compete
reru :a (dit(,. 200
Jull.t 1G A.itant comp-
te sur re(u a C. dito 200
Octohre Autant, cumple
I son Dll'rilgue dlto 37..
:350
l)ecemlberc 4 ilant comp
t[ sur l'iI i C. Coen .. 50
27.- Aull'ta t 'Ilmpte sillr re
u dito 100
1881 Fevrier 20.- Autant
comptle sur Crequi dito 200
Fer er 26 Autant comp
te sur reQu 1 2di1o .. 600
Mars 15.- Alitant compete
sur recu a dito... 2.000
Avrl 18 Autant compete
sur recu 'l dito... 200
Avril 25- Autant compete
sur recu 2 dito .. 100
Juin 'Ir... Autant compete
sur requ 2 dito... 100
Juin 23.- Autant compete
sur recu a dito... 200
Juillet 15.- Autant compete
sur recu 2 dito. -300
Aouft 30.- Autant compete
sur recu a dit o .. 10.000
Aout 4.- Autant compete
sur requ dito... 5.000
Aofit ler.- Autant compete
sur requ a dito... 500

Septembre 22.- Autant
compete sur regu a dito... 200
Octobre 14.- Autant comp
te sur requ a dito... 200
Nov. 25.- Autant compte
sur regu a dito... 200
Autant compte par la Ban
que 2 M. C. Coen du 24 De
cembre 1881 au 20 Avril 1882
1.800.
Pour frais de rapatrle-
ment de trois Dominicains
59.800
Port-au-Prince, le 26 Mai
1882
P.- 304.800
Compte du Gouvemement
Haitien
P. 304.800
Compte du Gouvernement
Dominicain
221.994.2
Difference P.82.805.7
P. 304.800
1882 Report

Juin 2.- Versement a Mr.
Marchena. Dlegu6.
Piece tiree des Archives
Dominicaines.

Laurore ST. JUST
iVoir suole au prochain
numero).


A VNDREI
Uue tres belle Malson Mo -:.J
derne au Villaoe W. Lamo-
the aul No. 27 Rue Pntrice Cha- n cement
Lumumba paragon Ing. Pilero d'adresse
St Come Tout confort cau aa SS
frolde. eau rhaude (chauffe LA LIBRAIRIE LA
enau de 30 Gallons) Orande PLEJADE
Cl Lrne 3 ehambres cou- acl-.n,.mrnim, sltud6e t
che", 3 toilettes balqon log la Rue Pavde, est heu-
gla Gallerle d attente office reuse cannoncer h sa fi
Cuisine grande Cour et Jar dele clientele et au pu
din, blic en g e6nral quelle
Gagnez jusqu'k $ 2.000 en se tient desormals au
nchetant directement No. 83 de la Rue des Mi
racles bloc comprise en
Pour renseignements ap- tre la Rue du Peuple et
pelez le : 2-1155 de 2 heu la Rue du Centre
res a 4 heures p. m. le 6-1523
de 6 heures A 7 heures p. m. T616phone 2-4561
204 254
x x x x
.-_- Xcsss~oacaso


A VENDKRE
S Une grande mason, sise
a lu Ruelle Cameau au No.
102.
Pour renseigisements, tele6
plhonez au No. 2-0788 de
3 h. aL 4 h. p.m.
304


VOTRE HOROSCOPE
SPr Frances Drake



VENDREDI 20 AVRIL 1979


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER)

Les mondanitls sont uti-
les jusqu'a un certain
point. Si la reunion dure
trop longtemps; des malen-
tendus sont f pr6voir. At-
tetion a vos finances.

20 AVhiL tJI 20 MAI
(TAUREAU)
Pas trop de depenses
pour la maison. ElI coulis-
se; votre carrier vous don
ne des satisfactions; mais
il faut toujours rester sur
vos gardes .

21 MAI AU 20 JTJUIN
(GEMEAUX)
Un maladroit agira con-
tre vos int6erts. Les pro-
jets de voyage sont favori-
ses; a condition que vous
ne changiez pas de plans
en course de realisation.

21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER)
Attention aux dipenses
excessive dans les monda-
nitts. L'initiative apportera
des succes professionals.
Consolidea vos gains avant
d'espmrer progresser de nou
veau.

23 JIU.ILLT AU 22 AOOT
LION)
Vous etes confiant; mais
evitez toute arrogance. Un
elhangement de decor forti-
fiera les relations existal-
les. Dans l'aprls-midi; evi-
tez les discussions.

23 ABOUT AU 22 SEPT.
(VIERGE)
Vous ltes dispose a tra-
vailler dur; mais 1e vous
surmenez pas. Des nouvel-
les venant de loin sont exa
gcr6es. Attention 2 l'opti-
misme excessif.

23 SEPT. AU 22 C 0TCBRE
BALANCES
Un ami est; lui aussi; en
thousiaste au sujet d'une
affaire. Succes sentimental
a prevoir; mais ne wous in-
qui6tez pas de futilit6s.

23 OCTOBRE AU 21 NOV.
( SCORPION)
Attention A une rapide ex
pansiov ou a de la tension
dans les affairs. Vous etes
en measure de resoudre, vos
problems domestiques ;
mais attention a ne pas
tout bouleverser .

22 NOV. AU 21 lIEC.
(SAGITTAIRE)
Ftnissez votre travail a-
valt de vous lloigner pour
le week-end. De courts d6-
placements seraient agrea
bles; mais evitez de voya-
ger trop tard dans la nuit.

22 DEC. AU 19 JANVIER
( CAPRICORNE)
Gains financiers possi-
bles. Le tout est de ne pas
dissiper en frivolitls vos a-
vantages recent; oft vous
risquez de vous trouver d6
muni.

20 JANVIER AU 18 FEVRIEI?
(VERSEAIT
Savoir quand il faut par-
ler et quand il faut se tai-
re est la elI de toute pro-
gression. Vous tes convain
cant; mais il faut bien sa-
voir qui vous vous adres
sez.

18 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS)
Vous aeeomplirez davan-
tage en coulisses qu'ouver-
tement. Atent. Aentlo nA des im
prudences de language et a


des pens6es exag6r6ment
fantaisistes.
SI VCUS ETES NR
LUJOURD'HUI
Vous ltes crdateur et r6a
lisateur. Peu dispose aux
graBdcs entreprises profes-
sionnelles; Vlous prfe6rez de
petites teaches; notamme7rt
celles qui touchent 1 art.
Une fois acquis le sens de
la responsabiliti; votre na-
ture genereuse s'efforce de
rendre service au prochain.
Vous pouvez exceller sur le
plan de a politique ou de la
spirituality. Votre souci du
bien Etre d'autrui peut fai-
re de vous un medeci ap-
precie. La literature; la
conference; I'enseignement;
la musique et la scene sont
d'autres activities oin vous
trouveriez le bonheur.



Phanrmacies
assurant ie service
eette nuit

JEUDI 19 AVRIL 1979
CASTERA
B. JJ. Dessalines
COTE PLAGE
Carrefour



PETION VILLE
JEUDI 19 AVRIL 1979
DU SIECLE
Rue Darqulin


WANTED

Executive Secretary with
experience. Excellent Ty -
ping Skills and Spanish
mandatory.
flieh Salary
Call : 6-0361 6-2431 214
x x x x
ON RECHERCIIE
Comptables ayant au
moin 3 ans experience
- SUPERVISEUSE
Experimentee en quality
pour Couture Industrielle.
Envoyez Curriculum Vi-
tae et Salaire desire a :
Boite PosLale 2010
Port-au-Prince, Haiti 204
x x x

LES BONNES
I OCCASIONS- DE
SONAVESA ,. DELMAS
TEL. : 6-1445 -- 6-1935).
Shnca 1508 GT. rrnse lair
cond, Alpha-Sud Verte.
Lancia coupe 2.030 imarron)
t air cond)
Buick Electra 225 iair crnd)
Subaru marron lair cond).
Autobianchi blanche
Aitobianchi nolre
Jeep Cherok-e quadatiac air
cond automatique.
BMW 2002 rise lair cond)
ainsi qu'un lot de Simca
pickup, et de Bus Ebro en
parfait etat de fonctionne
ment.
X X -"
A LOUER
1) Apnartement a louer
pour celibataire onu couple.
meuble ou non a 1 Avenu.
Christophe No. 81
21 Pieces a 1 I- pour
bureau d'Avocat ou mddecin
Hall pour commerce situe a
angle de la rue des Caser
nes et de la nReunion.
Pour renseignements ap -
pchz Ie 2-?,202 do 7 a
A. M. de 5 a 7 P. M.
x x x x
AVAILABLE
EXPERIENCED MANAGER
WITH 8 YEARS MANAGE-
MENT AND FINANCIAL A
ANALYSIS AT IBM Internal
li(onail BLIusaIi i s M:a chillnes'
Ileshl-s to 'e trn lo Halti
1nd annly peduc:t in in
itrpis l m inapmp t. finan
tr. acc Ulltine. rlin. o irs: I
and iel iraic (1lda i pro (cs-
sng. Call 7-0317 214


N'DJ.,MINA rAFP)
L.a Libye poursult son a-
vace mllltalire depuls ven-
dredi dernier; dans I'extr&-
me Nord-Est et dans 'Est
(di Tchad; a annone mar-
di soir le Conseil d Ilte pro
visoire de la Ripublique du
Tchad; daws un communi-
qu6 diffuse par la Radio
National.
Le Conseil d'Etat assure
la gestion des affaires cou
rates en attendant la for-
mation d'un gouvernement,
Le communique a affir-
me que des colovnes libyen
ves avaient penetre en plu
sieurs points du territoire
tchadien notamment dans
le Tibesti; a quelque mille
kilometres a vol d'oiseau
de N'Djamena. D'autre part;
le village de Omchi; dis-
tant d'euviron 120 km de
la frontiere; et celui de
Wour; situ it 200 kilomo-
plus a I'Ouest et environ
220 kilomntres de la frontio
re; sont bombardiEs a Var-
tillerie lourde; indique le
communique.
Ces deux localit6s; noteot
les observateurs; se trou-
vent a 'exterieur de la ban
de de Aozou que la Libve
reveodique depuis juin 1973
en vertu d'un accord sign
solini. I/accord avait ete
denoic6; en 1938; par un
en 1935 entire Laval et Mius
changee de leltres entire Ie
CoImbe Ciano et M. Andre
'rancois-Poncet alors Am-
hassadeur de France it Ro
me. Tripoli evoque en outre
tre tn pacte secret passe
cn flcembre 1972 entire le
Colonel Mouamar F1 Kadha
ri et l'ancien p-Sidcent tlcha
Wden Francois limballnive.
Par ailleurs; da,,s Ie Sud
de Frncdi;: a environ u50
ki!imetres de la frontiere
Phvenne mals non loin du
Souda,,; une colonne de mi
litaires libvens a tte rdpe-
ree dans le lit dun ccurs
d'eau tetporaire: de Ou di
Haouach; pursuit le com-
munique.
De son cote: le Chef dE-
tat -Maior du Frolinat
(Front de Lib'ration Natio-
nale du Tchad); M. Adoum
Topoi: a precise a I'AFP
que les colonies libyennes



SiorairE d'Et6
S La A-TORAMA S. A.
port la connaissance
tn rde interesses que du
ler. ai 1979 au 30 Se

tembr, 1979 ses heurs
e p trnvail seront les sui


nui liindi au vendre-
dli 8 11. a.m. 2 h. pm.
:imi d 8t1li 1 h i 12
a pm.

AIJTORAMA S A.
S "


sont .trks Importnntqs et
dotdes dun armement so-
phistiqu6..
eldii des renselgnements
fournis par les combattlits
sur place; 11 a affirmin que
120 it 150 vkhicules atta-
quent actuellement la loca-
litM de Wour.
M. Togol croit savoir que
les forces qpe les forces ar
m6es du Nord (FAN) de
M. Hissene Habre auraient
accrdeh6 des elements li-
byens a'i puts de Bao Bilia;
en plein massif de Ennedi;
a quelque 110 kilometres de
la frontier soudasaise; et
a Koulbous situe; a 250 ki
lomitres plus au Sud sur
la frontiire mime; a une
50 de kilombtres de Guere-
da; sous prefecture du Bil
tine.
Lors de ces engagements;
les FAN; a-t-il indiqu6; au
raieit fait huit prisonniers
libyens.
Ces deux endroits se
trouvet effectivement af
proximity relative du fief
des Fan; le massif du Ma-
raone; mais leurs chefs it
N'Djamena nWont pas Wt,
en measure de confirmer ces
informations.
Le Conseil d'Etat a de-
nonce lde forfait expansion
niste de la Libve; son a-
gression delibdree et ses
comolo's centre l'int6egrite
terrItoriale: 1'indepe,,dance
et 'unite du Tehad).
Le Conseil d'Etat provisoi
re a demzirail enfln o(au
peunle tchadlen di Nord
au Sud; de l'Est a l'(luest;
do se mobiliser pour la dU-
fense de la patri'e, et a lan
c6 un appel l l'organlsa-
1 on des -'a, i".s I l' station de ITnit Af-;raine
et at l'opinio,,' internationa-
le (pour qu'e!lis prennent
leur' respopsabilites).


OUAND UN
CENDRILLON TIRE
LES ORESLLES
( Sul'- de 'a icre Pagei

proteges de 1 entralneur La
hens qui a dr'-'t a des fe.-
citations.
LES EQUIPES
ETOILE
Buts Robh son Thomas
Arrier-s : F itz Eugene
Ciceron. Bri-so'. Paiul Roc
Demis Per llsl. Python
Joseph
Avants Jet j, re Charles,
OGfdeon
RACING
Blluts : Eline Sauveur
A,'ri's C c (*t. Mahlne s,
Bayrd.l Loti-
PDen!'; La-l.nd. Antoinl.
Vaincni pu~; .il Vil
Av.l% t t r1'i-rcsse. Romta
luis. Alliance
N B Le Crih,-mpionn!At Sc
pollls lvra6. ( 1( p.11 sailr 1 v(n
dredli lco 1 I match Aiule
N )r -i V!tlrv'


Au profit des oeuvres de




l'Association des Anciens




Eleves de St. Louis de Gonzague:






Carole Dem esminl





Reprend son' tour de chant




a l'Auditorium de St. Louis de Gonzague




LE VENDREDI 20 AVRIL a Sh.p.m





Avec la participation de




RICHARD BRISSON




PRIX UNIQUE $ 3.00


LES CARTES SONT EN VENTE A IBO TOUR ET ST. LOUIS

A ST. LOUIS GONZAGUE

3ceacoaeee~ooa~oaooaeeoe ou.iOeoeeoouO~ei.aiuoa.aao iaaa


JEUDI 19 AVRIL 1979 \



Petites Annonces TCHAD.
La ILibye noursult son ava it( Ulltaire


" ,,,, I !' l


.................. ...... .......... .............
............... . .


, + -


. I


- .. 0,A I I -. .. ., -" -


I































AVIS
La Secretairerie d'Etat du
Commerce et de 1 Industrie
avise le Public en general
et le Commerce en particu-
licr que la Commission Con
sultative institute par les
Decrets-Lois des 13 Ma-rs
1963 et 8 Octobre 1969 sur
les Industries Nouvelles a
agree une demand produi-
te Ie 19 Juin 1978 par Pierre
L. Dominique pour CARIB-
BEAN CANADIAN CHEMI -
CAL CO. S. A., 'une entrepri
se de fabrication de serviet
tes hygidniques, couches-b6-
be disposables et de tissu fa
cial en paper destinxs au
marchie local et a 1 export
tion. et, dans son Rapport
du 27 Juin 1978 a recomman
de que cette entreprise bI-
neficie des avantages pre-
vus par les dits Ddcrets -
Lois.

En consequence, la fran -
chise douaniere est accor-
dee a r-tie entreprise sur
les articles suivants :
I Machine complement
automatique et accessoires
1 Machine pour la fabric
tion de tissue facial en pa-
pier et accessoires
1 Applicateur de colle ba
chaud : -


Poulets

Oeufs


Bacon Importe

Hot Dog Importe

Hot Dog (Chicken)


5 Stands pour rouleaux
1 Unitt d'emballage et de
mise en bolte
1 Systtme d'hudimifica -
teur et contr6le du taux d'hu
midlt6
2 Cllmatiseurs de 15 T cha
cun
5 Extin.cteurs aver products
chimiques sous presrion
1 G6nerateur d'61ectricl.te
de 100 kilowatts
2 Balances avec platefor
mes
1 Balance de prcision
MATIERES PREMIERES :

Pu'lpe de delfulose en rou
leaux
Tissu de cellulose non tiss6
Tissu de gaze trbs mince
pour envelopper
Plastique (film de polyethy
lIne
Papier sillcon6
Papier en rouleaux
Boites en carton imprimles
non fabriqudes en Haiti

Sachets en plastique impri
mes non fabriquds en Haiti
Papier gomme
Un d_ aji de 12 mois est ac
cord a 1 intlressl pour debu
ter ses operations.
Par a.lleurs, cette entire
prise devra se conformer
strictement auX dispositions
des articles 24, 25, 26 et 27
du Dlcret-Loi du 13 Mars


95 C.

$ 1.30

2.79

2.59

1.59


Fromage (Fondu) Atlas 6.00


Lait en Poudre


L'Huile Soya (Gallon)

Caft Rtbo

Deodorant Dial 8 ozs

Savon Lissa


6.00


5.60

1.70

2.40

29 C4


Pate d'Entifrice List='mine 4 3.60

Jeux de bols en plastic: 2.99

Pernod (Liqueurs) 4.99

Whisky Red et White L UeE 9,.50

Blathk Label 12.99

Grand Empereur Napol an Brandy
achetez 3 boutet 1es on v(


Mop complete


I Pour tout achat c


on vous donne
E~b~on -VO


3.99


Lh n


in Jo


1963.
Port-au-Prince, le 27 Ju
1978
Secretalrerie d'Etat du C
meice r(.- de 1 Industrie


AVis Importan
La dame Yvonne Berna
demn rant et domicili.e
l'endroit appel 6 NAN B
LE, section rurale de Ja
mel paysanne, assisted
son Avocat Me. Pierre A
MAND, rappelle aux Not
res de la Commune de P
:x-Prince que ceux-ci n
aucun droit de passer
leur 6tude et par leur m
there des actes de vente
autre transaction relative
ment aux terres des Bern
situdes dans la Commune
Duvalier-Ville (TITAN
YEN).-
Elle fait savoir A tout
taire qui., en violation du
cret-loi public au Monit
aux dates des 27 Novem
et ler Decembre 1969, ai
passe des actes de vente
cernant ces terres des B
nard, qu'une action judic
re sera di.rigle centre lui
Port-au-Prince, le 18 A
1971
Pierre ARMAND, Avocat


S1dE 8


Inauguration

des travaux

du GADEF
( Suite de la lore Page)
phonic, et 1'attachement
d Haltl i celte philosophies.
Cc sent lc Maire de Porl-au-
Prince Monsweur Georges Fi
garo le President de 1 Asso
ciation dentaire ihit lenne.
le Docteur Andre Cantave.
le President du Comitl orga
nisateur Docteur Robert Mi
chaud, le President du GA-
DEF Docteur Guy Grapin. le
Secr6taire d'Etat A la Santf
Publlque Docteur Willy Vei
river.

Le Pr-.,Ident. du GADEF.
Docteur Guy Grnpln. qui
s'cst rIvele d'une solid et
profonde culture a rendu
hnmmage au President Jean
Claude Duvalier pour avoir
accepted de figure conmen
membre du Comite d'hon -
neui du GADEF, et pour a
voir patronne cos assists. 11
a rtendu aussi cet hommaee
a la Premiere Dame de la
Republique.

L'organisation des asslses
a ete finance, en grande
parties, par le Chef de 1 E-
tat. a assure Monsieur Ro-
bert Michaud, president du
Comite Organisateur du cor
gres.


DANS NOS CINEMAS


In

lor
194

t
ard,
a
!RU
Lc-
de
kR
tal-
'ort
ont
en
inis
ou
e-
ard
de


no
de
eur
b-e
ura
con
3er-
iai-
vril



184


SALE I



ER MARKET


- Vendredi


I Avril 79


LL PRIX CHOC

79 C. la Douz.

99 C. la Douz.

$ 1.99

1.99

1.49 3 $ .99

4.99

4.99

4.99

1.49

1. 79 3 $ 4.99

4 $ 99 C.

4 $ 299

1.99

3- $12.99

J 8.99

10,99

5,99 si vous
ous donne une 4m c gratis

2.99

ARTICLES AUX PRIX
C !!!


minimum de $20


Di sacimprime

O


PROJECT D'EDUCATION
GOUVERNEMENT C
HAITIEN
BANQUE MONDIALE V
BOITE POSTAL : 2161 P
RRt. No. : 1

Avis d'Apsel C
d'OfFres
V
La Direction Tr Projet A
d'Educatlon No. 2 Gouver C
nement Haltien Groupe A
de la Banque Mondiale, C
dans le cadre de i'Accord 1
de Credit 770/HA, se propo 6
so d'acauurir Dix (10) Vehi L
cules tout Terrain d une a
contenance de cinq per-
sonnes. Ces Vehicules se-
ront mis a la dispositio. A
du Project d'Education No C
'1 er, vue de son executlo
", e.v'uiA


LDes documents d'Appei
d'Offres peuvent. 6tre reti-
res tous les ,'urs ouvrables
du 28 Mars 1974 au 25 mai
1979 de 8 hres a.m. a 4hres
p.m. a l'adresse suivante:

Project c'Eaucation No. 2
Gouvernment Haitien Ban
que Mondiale
C/o DWpartement de 1'Edu-
cation Nationale
Cite ae 1'Exp-osition
Port-au-Prince Haiti
P.O. Box 2162

Adresse telegraphiqua
PEGHBM
Port-au-Prince, ce 27
Mars 1979
Ing. Nicolas SAINT- LAU-
RENT
Directeur

X X X X

ADMINISTRATION
GENERAL: _nES
CONTRIBUTIONS
AVIS

Le Directeur General des
Contributions confirm dar,
toute sa forme et teneur l'a
vis en date du 13 Flvri i
1979 publlI dans les jour -
naux de la Capitale.
Cet avis est ainsi llbell :
11 est dcmande aux p a-
prietaires et id tous les int&
resscs de communlquer, dans
le meilleur d6lai. i la Divi
sion du Contentieux de lAd
ministration GOnerale des
Contributions tons les titres,
paplers, pieces ou documents
justifiant leurs droit sur
une proprifte fonds et bltis
ses, sise a 1'Habitation s MATHES, Section de l'Etang
du Jonc, Commune de Pe-
tion-Ville.

Cette oprilte J'une con
tenance de 5364m2 37, d6cla
rle d'Utillt6 Publique par Ar
ret6 en date du 19 Septembre
1978, Iionlteur No. 7 du 12
Octobre de la mIme annee,
est borne au Nord par Gol
bert BIGIO prdtendu pro-
pridtaire, au Bud par la Nou
velle Route de Kenscoff, et
i l'Est par une route de pL ~8
tration donnant aces h
la route d Kenscoht el
a 1'Ouest par Madame Beda,
,ainsi connue, pr6tendue pro
pritaire.
Port-au-Prince, le 27 Mars
1979

ODonel FENESTOR, Av.
Directeur Gnesal

xx x

AVIS
L'Administration Generale
des Contributions rappelle
au Public en general et, en
particulier, aux Contribua -
bles assujettis A 1 Imp6t sur
le Revenue : Base Locative,
Base Forfaitaire, Chiffres
d'Affaires et Base Profession
nelle que la date de pale
ment (deuxilme Semestre)
de ces Impdts arrive i tchlan
ce le 30 Avril en co'urs.
Cette Administration de-
mande en consequence aux
intlress6s de se mettre en r6
gle avant la susdite date a
fin de ne pas encourlr les
surtaxes de 10 pour cent .par
mois ou fraction de mols
qui commenceront a courier
i partir du 2 Mat prochain.
Port-au-Prince, le 17 Avrll
1979 1
)donel PENESTOR, Avocat I
Dlrecteur General. L


V.3
1
6
F
C
V
P
1
5
F
f


J
S
E
E
A
E
J1
L
L


CAPITOL IMWRIAL
APITOL I IMPERIAL J
JEUDI 19 AVRIL 1979 JEUDI i9 AVRIL 1979
ENDREDI 20 AVRIL 1979 VENDREDI 0 A VRIL 1979
RIX UNIQUE $ 1-00 12 h, 2 h, 4 hres
2 h 2 h 4 hres Entree Gdes 5-00
h 8 h 10 hres. 6 h 8 h 10 hres
-EGITIME VIOLENCE Entr6e Gdes. 8-00
CAPITOL 2 JULIA
JEUDI 19 AVRIL 1979 IMPERIAL 2
'ENDREDI 20 AVRIL 1979 JEUDI 19 AVRIL 1979
ivant 2 h 30 VENDREDI 20 AVRIL 1979
-des. 3-00 12 h, 2 h 4 hres
Ppres 2 h 30 6 h 8 h 10 hres
Ides. 5-00 Entr6e Gdes. 5-00
2 h 2 h, 4 hres Ejntree Gdes. 8-00
1 h 8 h 10 hres DE L'AUTRE COTE DE
.E RETOUR DU CAPITAINE MINUIT
NEMO IMPERIAL 3
CAPITOL 3 JEUDI 19 AVRIL 1979
JEUDI 19 AVRIL 1979 VENDREDI 20 AVRIL 1979
VENDREDI 20 AVRIL 1979 12 h 2 h 4 hres
Avant 2 h 30 Entree Gdes. 5-00
Ides. 3-00 6 h 8 h 10 hres
kpres 2 h 30 Entr&e Gdes 8-00
3des. 5-00 ENFANTS Gdes. 3-00
2 h 15, 2 h 15 4 h 15 LES NAUFRAGES DE
3h 15 8 h 15 10 hres 15 L ILE PERDUE
FORCE NOIRE Kx x xr
CAPITOL 4 CINE OLYMPIA
iENDREDI 20 AVRIL 1979 Jeudi 12 h 2 h 4 hres 6 hres
RIX UNIQUE $ 1-00 Entr6e G. 1-50
14h 1h 453 h 45 POUR UNE POIGNEE DE
Sh 46, hT1 45 9 h 45 DIAMANTS
-ANTAST QUES 8 heures 30
UPERM N CHINOIS PARTIES RAIDERS
x x x Entree Gdes. 2-00
Rex ThetrPe Vendredi 12 h 2 h 4 hres
eudi 12 6 Entree G. 1-50
3ISSI 6 6 h 30 et 8 hres 30
Avant 5 hres Entree G. 1-50
Entree G. 1-50 SON FIDELE
A Partir de 5 hres COMPAGNON
Entree Gdes 3-00 et 5-00 Samedi 12 hres 2 h 4 hres.
Jeudi 8 heures 30 6 n 30 et 8 hres 30
LA TROUPE Entree G. 1-50
LANGUICHATTE LA PLUS GRANDE
PRESENT : REVANCHE DE BRUCE LEE
LANGUICHATTE x x x x
CANDIDATE AUDITORIUM
Prix Unique $ 2-00 Jeudi 7 heures
Vendredi 12 2 4 6 8 10 hres CAR WASH
SISSI IMPERATRICE Entree Gdes. 2-00
Avant 5 hres Vendredi 7 heures
Entree G. 1 50 CAR WASH
A Partir de 5 heures Entree Gdes. 2-00
Entree Gdes. 3-00 et 5-00 Samedi 7 hres
Samedi 12 2 4 6 8 10 hres LA PLUIE DU DIABLE
SISSI FACE A SON DESTINEntr/1 Gdes. 2-00


Avant 5 hres
Entree G. 1-50
A Partir de 5 hres
EntreO Gdes. 3-00 et 5-00

RANCHO CINE
Jeudi 19 Avril 1979
AUSSI LOIN
QUE L'AMOUR
Vendredi 20 Avril 1979
PASSION POUR LE
DANGER
Samedi 21 Avril 1979
LES DRAKKARS
X X X x

MAGIC CINE
Jeudi 6 hres et 9 hlre.
FISTS
EntrSe Odes. 4-00 5-00
Vendredi 6 h et 8 hres
PASSPORT POUR L ENFER
.Eqtree Gres. 3-00 4-00
Simgdi 6 h et 8 hres
LE CIEL ET TOI
Entree Gdes. 3-00 4-00
xxxx

DS LUXE CINE
Jeudi 7 h et 9 hres
Entree $ 2-50
CE PLAISIR QU'ON
DIT CHARNEL
Entree $ 2-50
Vendredi 7 h et 9 heures
Entree $ 1-50
ANNE ET ANDY
x x x

CINE LIDO
Jeudi 12 h 2 h 4hres
Entrde Gdes. 2-00
8 h 8 h 10 hres
Entree Gdes. 3-00
LES DEUX GRANDS


CAVALIERS
Vendredl 12 h 2 h 4 hres
Entr6e Gdes. 2-00
6 h 8 h 10 hres
Entr6e Odes. 3-00
LES DEUX GRANDS
CAVALIERS


PARAMOUNT
Jeudi 12 h 2 h 4 hres 6 hres
Entree Gdes. 2-00
6, hres
Entrie Gdes. 3 00
LES INVINCIBLES
DU SHAOLIN
8 h et 10 hres
Entree Odes. 3-00
JUSTINE ET JULIETTE
Entree Gdes. 3-00
Vendredl 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
Sh 8 h 10 hres
Entree Odes. 3-00
L& LUTTE


CINE TRIOMPEit
SALLE I
LA CARAPATE
Entree : $ 1.50 et 2.00
SALLE II
AU NOM DU PAPE ROI
Entree : $ 1.50 et 2.00
SALLE III
LA RAISON D'ETAT
Entre : $ 2.00
SALLE IV
CONNECTION CHINOISE
Entre : $ 1.50


ETOILE CINE
Jeudi 6 h 30 et 8 hres 30
FURIE CHINOISE
Entree G. 1-50 et 2-50
Vendredl 6 h 30 et 8 hres 30
FURIE CHINOISE
Entree Gdes. 1-50 et 2-50
Samedi 6 h 30 et 8 hres 30
LE CORIACE
Entree Gdes 1-50 et 2-50

L'INSITUT

FRANCAIS
ACTIVITIES
CULTURELLES
Jeudi 19 19 hres 30
CONFERENCE par M. Marc
Dufumier :
loppementD
Entree libre.
Vendredi 20 1 16 hres 30
Yves Griosel. Grand Conf6-
rencier Cineaste de langue
franchise. present :
20 heures
'LES 'ILES GRECQUESs
(Rhodes et son colosse, Kos
et le Temple d'Esculape. Pat
imos of St Jean ecrivit l'Apo
calypEe. etc.c
Entree-Scolaire : 3 Gourdes
Adultes : 15 Gourdes.


p Tous les Mercredis 1


C'EST LA FETE

A


L'HOTEL



ROYAL HAITIAN


Une soiree-show

mettanit en vedette



Les Balind'jo Dancers


dans un spectacle etonnant.



Plus an delicieux

buffet-barbecue aSu ythme de



L'Orchestre du Roi



VOTE RENDEZ VOUS



CE MIKKituulI

A


L'HOTEL


ROYAL HAITIAN!


AVIS DIVERS


SUPER


AU 3 LALUES SUPI


Jeudi 19 Avril.


20 -et Samedi 21


PRIX NORMA


ET PLUS D'UNE CENT -6NE D'A
VRAIMI NT CHC


~-TFT- ~~r~-- i i-------_~___T I..r~r- -17---~~r~7--~-1-._ -_. 1-T~lT-~1 I ~-i_; .-l-~---TliFllpCTTI1;__~7 .~~SirT~-*7r~-l ~ r- -~n~;-p,,,,~c-~m~'~`.~~..li~ -~r~-prrla


J-EUDI 1,9 AVRIL III7.P


I L ~L II --- .~ ~-. ...... : 1-~~,.J1,


-- I c .. ._..


VSIwwsvS KWwpwc~w"wv


"rQd~rPo~Pt~,~-+sr~-z,~E~~ 9331~)390)~30-~


.


~wcKli~vrAU~vr~rsu3~










PAGE


ANNOUNCES CnRO UPEES


CARNET SOCIAL


GERARD
..____..____ PROPHETE
iPour ia confctioll
111 .t. Voyez2 Monlts
rnrd Prtp to i


CAFE MOCKA
ItCONOMIQUE






Exactenient ce qu'il vous
ha.tt pour ktanclier natural
element votre soif

REBO
RENEZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE..




-0


rus lde 400 nroduits ali-
mentaires a vote choix.
LID TRADING
DI S' RIBUTEURS
Iue de I E'tcrrement
Tel. : 2-3727


Nutrament
Les sportlfs. 6tudlants, horm
men: actifs bolvent NUTRA
MENT, la boisson de Sante

NA.N POIN GRO NEG SAN
NLTRAMENT






-


Im
aHSffm


Transports Gdneraux P.
0. Box 73, l'ort-au-Priac---
TEL. 2-0853















SERGE S GAILLARD
AGENT GENERAt .
38 Rue du Montals, To, 2 3131
P,r. au Pri.Tce Hd'l,

l,'Europe ou I'Amerique du
Sud Va Santo Domingo ct
San Juan.








AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI
SONAVL.-A
1Tel61. : 2-0853

TOYOTA

La marque viable, robust
e4igante, la Marque que
choisissent les gens senses.
IIINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03:J


D.P. EXPRESS
POUR REUSSIH
VOS SOIREES
PHONE : 2-3497 7-1632







Center
Si vous pa.e/ cinq dollar"
le Dimque Ilail on "esilt que
vous ne I'asez pas achete a
It Ro-centhal
126 Rue Patee

TOUT A GOGO
Disques el casselies enre-
gistrees Radios et coubines
- materiel -Electr'que arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9. Rue Pavee
Tel. ; 2-3439


St vous souihaiill.e avoir le
disable au corps. Flaitie
vlco do siiultr ljusu'it Mini-


Rec


n do vos
iluir 6-
.archand


l'aNlour) Angle Rues du
People ot des Miracles Nn.
'121 Port-aun-Prince. Haiti.


142 Docteur Aubry; Port-
u-I'rince; Hlaiti ,
Photographies en tous gen-
res Reportages Marlages
R lcptollos NAt' ot Blanc
ou Coulours.


lords. College Nelson
.Danzb de Port-au-Prince
D a n s e z b ien .... ... ...... -
en a nant -1Pour une mealeure forn
tion intellectuelle et mon
Se. Tous ceux qui voule]
riici iio rmprm na


0ar- 0I *


Joliesse
Salon de Beaute
156, Rue des Miracles, 156
Les danses mondames : Sal (Entre des Rues Montalai
sa, Disco, tango, meringue et Geffrard)
etc... a Cabane Choucoune
et i'llotel le Palace en
Ville
lloraire clastique
Appelez Harry Policard
au 2-1389 7-2010 2-3344


Cimest a Gogo
La Maison Ernest Bennett
Rue Traversiere assure la li
vraison de votre ciment a
Domicile. Les clients peu
vent s'approvisionner dire a
tement A son depot de 1'avt
nue J. J. Dessalines, a cot'j
du skola Moyses ou uK
stock tris important est toil
jours maintenu pour la cowr
modit6 des clients.


KID POWER
ABSORBA
Sous-Vatements Maillots
S PENCEtRS


CIIl


LAYETTES
KANTWET
LITS PARCS
LISES POUR ENFANTS
BATIMAT
Achat Vente Locator
S BATIMAT DISTRIBUTEUR
SDE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77


Grand Rue en face BATA






Tout ce qui fait la d;ff5-
rence entire une femme nor
male et une femme elegant
te 3!) Rue des Miracles

Au Petit Bateau
Angle rues de la Reunion
et l'avee, Deposilaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en icr Mate
l.s nportes vetenments -
soi-t xet-cments imhnerie ade
' t1 10 -

SILHOUETTE
87, Bourdon
Vouis t lrouvrez blouse's -
T. Shirts Foulards-Maro-
(Iuii t I lU i'n culr sculemcllt.
J'asez Iinous voir vous lie


Avis aux
Inqenieurs
Tous types de Fermeturet
roulantes metalliques de sfl
ret6 TURIN, ITALIE -
- Grilles articulees extensi
bles
- Rideaux m6talliques avec
ou sans marnvelle Epais-
sear : 10-10; 12-10; 15-10
Haiti Franco Douane : 60
-Portes glissantes m6talli-
ques etc...
Delai de livraison CItF
jours
S'adresser au Magasin Vi
tiello Freres 3U3 Blvd J.J.
Dessalines Pnone : 2-3741








Michel Ph Zuraik
No 294 (rand'Rue oil le
client est Rot.
Challis Voile de Cotton
Broderie Nepped -
Tropical Tous les T.ssus 78
' "


stzu pis deou.


8J. h y 'r O Plastiquee i 45", 54", et
PIt vo pt, cadeaux et 72" di largd pour table ec
1-s grands aussi, cadeaux rideaux, serviettes de bain
rat lines gui cl('1ssiIt, celui supcrieur, crepe georgette
ou c'lle qui lus choistt. et minicarc blanc.
Rue du Magasin de I'Etat
89.
L~iiS PDHRTIS


LA Qi'ALITE EST AU SEB
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speed. Maresub,
Hired Perry, Iecordage de ra
quettecs.
73, ualue T6l. : 2 1991

Rodolpho Russo
OpLique. Bijouterie, llorlo
gerie, Argenterie La Qua
lite sans le Prix c'est toute
'a difference.
66, Rue Bonne Iloi TOl. :


Oualitex


IA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-lPrince, Tel. : 2-3132
Pdtwon-Ville T6t. 7-0082.





?i.; I.alue -- TI. : -073
S,,'-- ,,tem' is pour gar,
.onnet- et liliclles chaus-
ceices or demi-bas Art;
cle pour Bibe Prix spe-
oral.




Le Magasin qu, transfor-
me vos enfants enl aPetits
Bijoux) avec ses prkt-h-
porter 39 Rue des Mira-
cles


S3DONTJ
[ANTI-PLAQUE)
ANTI PLAQUE
PATE DENTIFRICE
LAD TRADING
DISTRIBUTEURS
Rue de I'l.nterrement,
[el : 2-3727










AD

Materiel electrique
II)draulique Sanila re 63
Ki., du Quai








MA BEAUTE
Studio Ecole
Lecons de coupe de phtis
-erie de Cui-ine et de Cozrn6r
tologie vous tous qul vou-
lez acquerlr des connals -
sances en ces domalnes vo
yez Ma Beautl Studio Eco
le.
Rue Mgr. Guilloux


\a
na-
nt
,X


examens du Bac so rendent
directement au College Nel-


son de Port-au-Prince.
BOIS-VERNA

CUKAKO


Club de Karati
Coreen pour votre plein
6panouissement physique -
Mental et Spirituel Profes
seur M. Leo Cartright. Lo-
cal Ecole St. Jean l'Evan-
gelkste.




HAITI
OLOR
LAB
i
Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour F'ama-
teur et le professionnel 157)
Rue du Centre : Til. : 2-0945

Pivert Guest -
House*
Saint Marc

Cadre reposans cham-
bres confortables toilettes
individuelles Dejeuner
Souper Prix Moder6

YOGA

Le Temple de la Sant6
Institute de Hatha Yoga et de
gymnastique m6dicale 402,
Blvd. J. J. Dessalines Pho
ne 2-4041.
Vous invite a ses seances de
Hatha Yoga et de Gepu
Med. qui ont lieu tous les
jours Matin et apjres-Midi
Minium Cayemitte en col-
laboration avec sa fille Dr


PHOTO CHIAPPINI DWces de M.
L tesl I ahadl


On nous prie d'annoncer
le dc6cs de Monsieur Lesly
Lnbtdio survenu le 13 Avril
1979., A I ftge de 33 ans, aux
Etati-Unis d'Am6rique.
En cette penlble circons-
tance nous adressons nos sin
c6res condoltances a sa veu
ve et i ses enfants Natacha
et Nicolas Labadie; a sa m6
re Veuve Antonio Labadie
nde Ellna Lamothe, ba, es
fr6res et belles soeurs Mon
sieur et Madame Jean Laba
die, Monsieur et Madame
Robert Labadie, M Lionel La
badle, M. et Mine. Yvan La
mothe, a ses soeurs et beau-
frare Madame Carmen La
b a d j e .pouse G -
rard Martinez, Madame Ma
rie Claire Labadie, a ses ne
veux Jacques Sendchal Ju-
nior et Johny Labadle; L ses
tantes Mesdames Yvonne Le
mothe, e L othe, Luce
Lamothe, Prdvilus Gay, a ses
cousins et cousins Jacques
Bellony, Serge Clesca, Lour
des Ddlinois, les dames Car
men Armand et Marie Car
mel Lamothe Spouse Anto-
nio Doublette, a ses parents
Messieurs Andr6 Lamothe,
Frttz Lamothe, .Antoine La-
mothe, Me. Seymour Lamo-
the, Monsieur et Madame
Max Riboul n6e Lamothe,
Monsieur et Madame Ludo-
vic Fils Aime nde Lamothe
Aux families Labadle, La
mothe, Blanchard, Landrin,
Lafond, Chemaly, Watt, Dou
blette, Ritchle et tous les au
trees parents et allies dprou
vyes par ce deuil.
Les obseques du regretted
defunt seront chantees a
New York le 21 Avril cou -
rant 194
.X x X X

Deces de Mme Vve
Occilius Damas

NEE JUSTINE "OAMIN

Pax Villa announce le dd-
ces survenu le 15 Avril 79
en sa residence Priv6e Car
refour-Feuilles a 1 age de
83 ans de Madame Veuve Oc
cilius Damas nde Justine
Coamin.


My e


a umic uaeyeiite. En cette pdnible circons- m
tance Pax Villa et Le Nou t
COCOille vellise tehprdsentent leurs
sympathies ba ses enfants M. I
La collection Haitienne Antoine Damas, Monsieur 1
qui vous propose des lives Rigal Damas et famille, ac c
sur la linguist'que, la Socio tuellement a New York. Mon
logic, la Psychologie, I'An- sieur Duperval Damas et fa t
thropologie etc... Actuelle- mille actuellement a New
meant en Librairie : la 2I me York, Madame Thdomas St
Edition de (Sirolin) et le Louis n6e Ghislaine Damas
precis de grammaire er6ole et famille, actuellement ha
compare, et consi dration- Miami. Madame Sylvestre c
Ethno-Psychanalytiques sue Jean Leger nee Alma Damas,
le Carnaval llaitiene. Anne Damas actuellement a L
New York. Francine Coles, s
Claire Joseph et ses enfants,
Pharmade Yveta et Margareth Damas
actuellement h New York, a
SANTA MARIA ses petits enfants Nemours i
Damas, Frantz Daniel, Mary I
Rue du Centre face au se, Patrick, Jean Rigal Da
Nouvell.ste Execution d'or mas actuellement a New
donnances, soins, conscien- York, Sonia, Frantz, Yolet-
ce professionnelle Jean Par te, Jackson, Bayol, Weber et I
do pharmacien Richard Damas, Karys Du-
perval Junior, Maudeline Da
CENTRE DES mas. Evens, Ronald et Fritz
I UX ner Jean L6ger,. a ses cou-
A'RTS MAI1TIAUX sins et cousins le Notaire
Andre Dessources, Joseph
Club de Karat6 Japonals Dcssources, Erilus Dessour-
pour votre plein 6panouisse ces, Hilarion Dessources, Ro
mcnt physique, mental et second Dessources, Madam-
spirituel (SENSEID. Maitre Andre Midy nee Carmen Des
Henock Lercius (Affilid a la sources, Madame Decius Des
California Karate Academy sources noe Maria Dautru -
10889 Blaney Ave Cupertino che, Milleroie Gouamin, Ro
Ph. 253.4044). Local Tur- sanna Gouamin. Elyne Goua
geau 41. min, Madame Pierre Buteau
noe Odette Coles, Camilia
SCbuamin, Germaine Coua -
I/ Mm\ min, Franck Elie, Madame
W N c Rene Droseau, Ldida Damas
Z Madame Gdrard Coles,
Madame Veuve Alexandre Co
les, Madame Veuve Gervais
Lunettes de haute quality nde Eugdnie Coles. Madame
optiques et solaires en ex Arnold D6sir6 nee Chdristi,
clusivit6 chez J. M. Maxime ne Coimin, Madame Do-
Cdlestin opticien diploma 98, mingue nde Rosette Coles,
Chemin den, Dalles Madame Gdrard Christine
Tel6. : 2-5,15 nde Jeanine Coles, Madame
Pierre-Louis nde Flore Co-
les, Hugo Coles et families.
Aux families : Damas, Coua
ROLACO min, Jean L6ger, Bayol, St
Louis, Coles, Numa, Dessour
Agence immobilidre N6 ces, Alexandre, et a tous les
10? Lalue autres parents et allids d
-- Bail Estimation etc... rouvds par ee deuil.
T616phone 2-5735 Les fundrailles de Mada-
me Veuve Occilius Damas
CONTROl, nope Jstine Coamin ieront
c'l jantee.- cle Sameoi 21 Avril
INSECTERAT 1 lit n --. P. M. en 1 Eglise
St. Gerard oit la d pouille
r\terminer rapidement moniCtelle sera exposee oae
les inseeles et les rongecrs 2 heurea. 194


ehez vous confactez con
trol Insecterat 2-1991

ATTENTION
Les NERVURES por les ro
ber de Communion sont rea
Ilsees a L'AIOUILLE MAG[-
QUE 125 Rue du Centre.
Voyez LAIGL.LLE MAGI.
que pour vos Boucles Bou
tons Boutonnilres Fll ha
broder Gabardini etc.
125 Rue du Centre
Bloc Rues Bonne-fol et des
Fronts-Forts.
PHONE : 2-2284


Deces de M.
Alphonse Maguet
Les Pompes Funbbres Pa-
ret-Pierre-Louis vous annon-
cent le d6ecs de Monsieur Al
phornse Maguet.
A so fille adoptive Clau-
dette Oriol, A ses freres et
soeurs : Monsieur Jean Ma
rie Maguet, Monsieur Louis
Maguet Monsieur et Ma
dame Pierre Maguet, Made-


n
el
v
nf
et
n
Ji

b
ft
d
ti

1



l


n
s

C
r
r
















t
4






t





f

d
c
s

s
n

t
d
c
s
t
r


Messe de prise de deull
de Madame Veuve Paul Baze lais ate Hilda Fonging.


Les families Bazelals Fong-
iOlng, Pasquet Duqueres Pier
re, Sallba, Oundersen, Htrls
(6, Oulgnard, Berglle, Hey
nes, Corvington, Tassy, De
nis, Gardtre, Matos font
chanter une Messe de prise
de deull le Samedi 21 Avril
a 7 heures 30 chez les soeurs
de la Charlt6 de St Louis de


Bourdon h occasion de la
mort de leur regrett6e Hil
da Fong Oing Bazelals enle
vte ha leur affection le Dl
manche 8 Avril 1979. Ce pr6
sent avis tent lieu d'invita
tlon a tous les parents et
nombreux amis de ces family
les.


us r u m co p


noiselle Saglne Maguot, M.
t Madame Andr6 Maguet,
euve Marcel Maguet. I sea
eveux et nieces : Monsieur
t Madame Andr6 Th6zan Da
lel, Bagine, Raymond, Allc,
ocelynn, nette, Antoine,
lIchel, Lesly, Henry, Ro-
ert Maguet, I ses beaux -
r6res et belles soeurs : Ma
emolselle Frdd6rique Bre-
ous, Monsieur Wilfrid Oriol
- Docteur et Madame Amer
In Argant Monsieur et
ladame Charles Bretous,
Monsieur et Madame Sey -
mour Bretous; k ses cou -
ins et cousins. Aux family
les Maguet, Bretous, Argant,
)riol, Maximilien, Lominy,
'ressoir, Mlrambeau, Dor -
t6an, Collmon, Morin, Kan
nenberg, Fleurantin, Hen-
ys, h tous les autres pa -
ents et allies nous adres-
ons nos vives symnaithies.

Les obstques seront cl66-
br6es le Samedi 21 Avrtl a
heures p. m. en 1 Eglise du
Sacr6-Coeur de Turgeau.
Le convoy partira du salon
funtraire de 1 Entreprise.
194

XX x

Dispositif
du iugement

Rendu par le Tribunal Ci
vil de Port-au-Prince, en da
te du 29 Mars 1979 -
Entre : Le sieur Alfred LA-
BADY;

Et : La dame Alfred LABA-
DY, nee Genobia BERIGUET
TE.-

PAR CES MOTIFS, le Tri
unal, aprds examen, Main
ient le dtfaut prdcidem -
ment octroy6 centre la d6-
enderesse; pour le profit,
Declare fondue l action du
lemandeur; Admet le divor
:e de Alfred LABADY d'avec
on spouse, n6e Genobia BE
RIGUETTE; Prononce la dis
solution des liens matrimo-
uiaux ayant exists entire eux;
Ordonne a 1 Officier de 1 E
tat Civil de la Section SUD
le Port-au-Prince de trans-
crire sur les Registres, h ce
lestinds, le dispositif du pr6
sent Jugement; Dit qu'un Ex
trait sera public dans un
Quotidien s'editant h la Ca
pitale, sous petne de dom-
nages-intortts envers les
tiers s'il y 6chet; Commet
tour sa signification, vu que
.e Jugement est par defaut,
l'Huissier Paul St Jean de
ce siege; Compense les de-
pens, en raison de la quali
e6 des parties.-

Ainsi d6cid6 par Nous,
Thdophile Jean-Francois,
Juge, en audience publique
de ce jour vingt neuf Mars
mil neuf cent soixante dix
neuf, en presence de Mon-
sieur Ferdinand Antoine
Substitute du Commissaire du
Gouvernement de ce Res -
;ort, avec 1 assistance de
Monsieur Ascenclo JUMEL -
LE, Greffler du sl.ege.-

IL EST ORDONNE, ETC...
EN FOI DE QUOI, ETC...
Lucien Jacques LAPIERRE,
Avocat 194


ralent etre appeles a expli
quer tl'etat d'esprit, qui e
tait le leur au moment di
la r6daction d un article ou
de la preparation d'une e-
mission faisant l'objet d'un
process en diffamation ainsi
que leurs emethodes de tra
vails.

Cet arrit retire toute pro
tection constitutionnelle aux
qualities les plus precieuses
du journalist : sa pensee,
ses reflexions et son juge-
menti a estime le president
de la chaine CBS, M. Bill
Leonard. Pour M. James Goo
dale, vice-president du New
York Times, cet arret va
porter atteinte aux gran-
des enquetesb, car les jour-
nalistes saurcnt desormais
qu'ils peuvent tse retrouver
tout nus face aux tribunaux
qui depouilleront leurs pen-
sees;.


Confiez- nous




vos hommnes d'affaires




Vous ferez une bonne affaire!


PRSS T
UN SHJOUR REUss1


HOTEL CASTELHAITI



2-06-24 /2 37-77
y .,-


J


qel WADa 415 t a


r II 1 111 1 I


JM~I 19 A6VRJL 1979


PAOg


!Nh- 0- -&AhA"


A


s


I


Apres IarrCt de la Cour Supreme en
matiere de press


( Suite de la lere Page)

avait accuse en 1971 ses su
perieurs d'avoir 4couverti
des cas d'atrocites au Viet
nam. Une emission de CBU
Si avait en 1913 mis en dou
te la validity de ces accusa-
tions.

Pour etablir la diffama-
tion don't ele s'estime vic-
time, ia parties civil doit, de
puis 1964, etab.ir la mauvai
se foi de l'auteur de l'arti-
cle ou de l'emission mise
en cause. Les responsables
du programme de CBS, se
retranchant derriere le pre
mier amendment, avaient
refuse de rdpondre aux ques
tions. des avocats de lan-
cien mllitaire sur la prepa
ration de 1'emlssion. Ils de-
vront le faire maintenant,
la Cour Supreme ayant sta
tue que les journalists pour








JEUDI 19 AVRIL 1979


Importance des ours de r&'cyclage


Le premier jet: Une lueur dans l'ombre


(Sutle dci la Iro piage)

,i ':i u e i' i'] t i l oll 1
ciur;i t i iinr 'ec, in[rl' tle pro
hv 1: vH wl' p tC (W II I's1)( I ,U

iathlon des pri'iless irl's tie
Inli.i'ii ls il 's pI iyi I i'iii'i Oopho
tI:r n ii n ll sov pay:ir ['lnl stitu
F'rain::ls Clle dameln, unic
flr:miQ:dise I ill NoIIS Irani
(<;01. nulls iavons duns I eln-
ci lnlicni lldt (Iud I1 r niI-
< i i s. bt['in'ouip alpp)'ls
S c.s Intolhodt's ulllise'es .duns
1 inseitglnertlt des langups
It 'angeres .. J'al sursautl
cv jour A et cotte interioga
ion oI strgil d:ans non es-
prit, Ie francais serait-il
('evcnu line langue strange
re pour les franaics ?, A la
(ilestilon pourquol, la dame
Irponclit Avvec l'introduc-
lioln do la t lpvision dans
|iius lOS foyers l's conve'rsa
1inons famIiliIales sont deve-
nues rarrs et 'Fenfant- qui
:ipprend At parlor en parlant
no trouve pas beauconup d'oc
c:sinns d(.i poqr'r. Alnsi la
ile hode d enselgnement du


(!:i s Ios Ih il 'ides frainse -
'; J n cmrs ieo lonte
I : sui '(tlit li, notr insei-
[nl( ment Nous inc parlons
(q/'i (TIl -) i ;' i m aison -'t
pi)'i .ni iiii nous enseigne


lI frantii.ls coUllt i s'11 Otalt,
notre languo inaternello.
J n Ie flils ps Ie scul a
vtr' boulcve'rsi, car un lns-
pii'ectr, consci llt du draeno
qui I'ot vivalt diits cc do
tiliiie, ithublihnrint dceinai
da i la dnamieo quelques con-
svils, quolques directives.
Ele ne sSavait pas que sa re
poise italt accusatrlce. 'lion
nomoent je no poux rlen
VOtis dire. Je nie sals nII A
qul, nl dans quel but vous
rnseiEnepz le Franicqals. Ji'gno
re les conditions sociales, -
conomiques, linguist iques
etc. des 61loves. Sans des don
ndes prcises sur un grand
nombre de points je ne pour
ral rien vous proposer. J.e
no feral que parler dans le
videos.

Les jeunes professeurs
font souvent montre d'time
grande susceptlblilite qui est
peut-etre haltienne en cro-
yant que celuil qui leur don
no un consell est mu par
I unique d6sir de les huml-
lier. de leur prouver qu'ils
sont des ignorfnts. J'ai beau
coup profit des conseils
des aines et des directeurs
des ecoles o j'ail enseign6
et of ji'enseine actuelle-
ment. Je ne citeral qu'un
example. Fler de mes 4 ant
neecs d'etudes de l'anglais A


Soulagement rapid a
des maux de tate






centre toute douleur ,





^ LA SOCIETY. HAITIENNE D AUTOMO MILES S.A. AVI-
SON AIM-ABLE CLIENTELE ET LE PUBLIC EN
C ,IENEAL QU A PARTIR DU ler MAI PROCHAIN JUS
QU- AU 20 SEPTEMUIRE 1979 SES HEURES DE TRA-
\ VAIL SERONT LES SUIVANTES :

LUNDI AU VENDREDI 800 A.M. a 2:00 P.M.
SAMEDI : 8 00 A.M. a MIDI

SOCIETE IIAITIENNE D AUTOMOBILES S.A.
$ I


l'Instltut iLitaLLtno Amoil
ctiii et des trol. asiioes pis
stL esUus 'llablle d(ll CLIuIl
d l'exicellent pi,0J s-suI
run A l'Ecole Nornalo j'a
vils cru que Jo pouvals me
passer do toutc suggestion
am debut de ma carricre.
'Ou'ttrLtn Je dr's navocer que
Minme Adam, co-directricc du
Centre classique f6minin
mi'a bien aide. Sans me dis
penser un course magistral,
nmals unlqluement A l'aitde de
peiltes suggest' tons elle nc'a
fait comprendre que. quand
on enseigna une league les"
course ne dolvent pas etre
stereotypes. II y a une teeh
unique pour l'enseligement
du vocabulaire, une pour ce
lu1 de Ia grammaire, mne
pour celul de la con-versa-
tion, de la traduction, de la
redaction etc. T'ai pu aussl
comp-endre q run test dolt
6tre prdpar6 avec soln et
que sa forme dolt d6pendre
de- ce que 'on veut tester.
Cette acquisition m'a servi
non seulement en anglais
mais aussi en philosophic
qui est ma specialite.
Seuls les halciens peuvent
apporter une amelioration
A notre systime d'enseigne-
ment et a la pedagogie en
particuller. Un stranger
peut-il garder constamment
A l'esprit que le creole est
notre langue inaternelle et
que mime dais nos etablis
segment Ecolaires les mleux
quotes 1'effectif d'une classes
est d un minimum de 40 e-
leves.

Los jeunes professeurs de
franqais ae la classes de si-
xiamc et ceux de mathama
tinuvs qui n'ont pas pu par
ticiper A la session de recy
clage quil se droule cette
semaine ne rateront certai-
nement pas la prochaine.
Les professeurs de franqais
des autres classes et ceux
des autres disciplines attend
dent ieur tour sails aucun
doute.
Emmanuel A. BUTEAU
Errata Priere de lire A
l'avant dernier paragraph
de mon article la Philosophies paru dans
le numero du 9 Mars 79 du
Quotidlen se Nouvellistec
Fritz Valesco, alias Pitite
Feuilles tu lieu de Jean Ilfa
resco alias Piti'te Feuilles.


(Suite do la 16te page)

d'nutre. Cependant ello re
vit toujours un cahet BOU
veau lorsqu'elle oet "exprl-
mdo dans un language duont
la sincdrlt6 no fault pas de
doutel.c. ,
rNous no nous rendrons pas
sur 1 autel
nous irons dens les gros la
kous
voir mourir les enfants affa
mes

FRANCE:
M. Giscard
d'Estaina et
la diplomatic
francaiSe

PARIS IAFP)
La dipomatle frangaise
dolt 6tre emnoderne, ouverte
et dynamlque>, a d6clard
jeudl M. Valdry Giscard
d'Estaing au course de 1'allo
cution qu'il a prononcee
lors du dejeuner cl6turant
sa visit au Ministere des
Affairs Etra.-wires.
Pour Atre omodernes, a
diplomatic franqalse, a.pre-
cise le President de la Repu
blique, dolt disposer de
structures adaptees aux rea
lites du monde contempo-
rains. 11 a cite A ce sujet
installation prochaine d'un
nouveau service du chiffre
au Ministbre et d'une salle
sspciatlement equipee pour
le traitement des crises.
< franchise dolt r Itre, a ex-
plique M. Giseard d'Estaing,
car, a-t-il dit, nest prisonriere d'aucune
ideologie. Elle a des interlts
mais elle n'a pas tune con-
duite mercantile. Elie a des
preferences mais elle refuse
de s'enfermer dans des pr'f
juges ou des parties prissy.
Enfin, M. Giscard d'Es-
tafng a assure uc'e la diplo-
matie fiancaise devalt tre
odynamique> car ole role de
spectateur nWest pas celui
qui convient a la Frances
ni celui que <.e monde at-
tend d'elles. zbne bonne di
plomaties, a-t-il ajoute, est
notamment scelle qui est ca
able de coneevoir avant
les autres les solutions don't
chacun ensuite reconnaltra
la justesse)).


Nous irons dans tes cor-
ridors de sang
"pleurer notre madichon
Nous Irons danser avec les
oublihs
Qui n'nuront Jamals leur
norn
dans le calendrier.
C'est un tableau cra qui
n'6chapperalt A personnel,
dans la measure oh l1 on se
donne la pelne de discerner
non seulement ee qul est
bien et ce qui est mal, Bmais
aussi ce qui est le semcblant
d'etre; ce qu i rit et qul grtmn
ce dans la meme gehenne
humane. Marie Marcelle a
falt de ce tableau son vio-
lon d'Ingres qui constltue,
somme toute, 1 ossature de
son premier Jets. Cepen-
dant, son trop male dsitr
d'etre le porte-parole de
tout un monde a part, about
tit A une fausse rlalit6 des
choses, et denote chez elle
une certain tendance au
parti pris; parti qui est jus
tement la rlsultante d'une
certain valorisation des
choses, qui le plus souvent
ne sont pas justifl6es d'une
fagon positive, ou prltent
tout simplement a confu -
sion.
en costumes blanks
on les appelle home
de lol de science
.ls m'apprennent tout
parfois rien
mais j'aime davantage
les ti bos aux canons
rapidces aux chemises
blanches
UIs m'apprennent bien plus.
J'aime blen les medecins aux
blouses plissees
Ils rendent service A 1 hu
mantt6
mals j'aime davantage les
docteurs feuilles
ils exploietent les riches
ses de la nature
sans exploiter le coura
ge de mes frbres.:i


Puoriliti ou vision partial
le des choses ? Toujours est t
11 que Ferjuste s enfonce de
plus en plus dans des consi.
derations qui n apportent pas
l'ombre d une solution via
ble ces probltmes pi S
neux... D'ailleurs, de nos
jours, faire de la misere d'un
people la to'le de fond de
tout un recueil n'est gue
re de mise, puisque ces " blibes ne savent mime pas
de quol il retourne a leur
sujet. C'est l ann6e de l en
fant ou le champagne coule L


& flot dans des receptions
mondalnes, a l 'Issue de col
laques acadmiqtques ou abra
acaddbrants. alors que des
millIer d infants, ccs Inno
conts oubll6s, nalssent Pe
meurent dans 1 obscurantis
me ou crouplssent dans la
misere la plus crasse, sans
qu'll leur soit permis de gon
ter A un semblant de blen
ftre, encore molns de com-
prendre ce qui se passe au-
tour d'eux. Dans cetLe opti.
que 1'on pourrait tout auhst
blerin parlor dune llttnrraiu-
re d'exploitation que dune
fraternisation d exploitation,
fraternisation dans la me-
sure ou la r6sultante d'uhne
tell demarche faith 1 affal-
re et le prestige des profmo
teurs eux-mlmes I Ainsi, 1 on
se demand si la seule pre-
sence d'un polme pourrait
pallier les souffrances, chan
ger la face des choses et fai
re tAche dhuile. D'ailleurs
il ne suffit pas de d6llvrer
A la foule sun poeme dun
soir en deuil,; il ne suffit
pas de se rendre odans les
gros lakous voir mourir des
enfants affamlst; il faut
descendre de son pildestal
et leur parlor, non pas avec
commiseration, mats avec
cette chaleur du coeur qui
se d6gage lorsqu'on rencon
tre une viellle connaissan-
ce... Ce contact effecti.f vaut
blen davantage que mille
mots, qu'un pofme.

Marie Marcelle ne le sent-
elle pas quand elle avoue :


ilso sont partout les pitite I
so yette I
Je It-s rencontre dans la c
rue C
i1s me saluent rmol leur I
complice i
Je les sourts puts JE LES
FUIS.
Le ml<e de Marie Mar-
celle reside dans le fait i
qu'elle a dl61b6r6ment de- I
lass6 les allies romanes-
ques, pour tenter d ibau -
cher un tableau o social du
people. Contralrement aux,
jeunes de son ppr. elle nil
crit pas pour les amateUrs
d'1rotisme. Elle voudratt c*r
ner les rdealitds de son mi-
lieu A travers des polmes
qui dlnotent un certain en
gagement... Cette option de
sa part se retrouve a tra-
vers ces vers :

la jeunesse
actuelle ento.ne sans se
lesser
mais j'aime beaucoup
plus l oeuvre inedite
du pokte national que
nul n a..mera.s
C'est une prise de conscien
ce qui s impose dans la me
sure of l'on veut concider A
Ferjuste non pas une certal
ne experience des choses,
mais un vecu du quotidien;
une certain comprehension
de ce vecu qu'elle cotole. A
ce tournant l on veut blen
comprendre que notre jeune
poetesse a visited les royau
mes hnterditst, et 1 vecu lA
siecle des vaches maigres


En tLant que polet' '. ne
neutelle pils sIre c prince
les cleux don't parlit Bau
delnire ? si, tel estl e ca,
Ferjuste tinira pas vomir
ion message don't nous ne
Voyons quO la lueur, vdrlta
blie feu follet A travers son
premier jet*. La fin de son
souffle potiquc nest pas
pour remain; elle le salt
d'aillleurs :
cLes potes soont nes grands
'e ne say's pas du touit. i
on a besoln de nous
nous sommes les hmros Im
mortels.
Vigoureuse affirmation si
l'on peut dire, qui n'exclut
pas pour autant une certal-
ne apprehension!... Qu'lm -
porte 1 II suffit de croire A
la mislre de 1 autre qu'on est
ce dieu tombp qui se sou-
vient des cieux. Et Marie
Marcelle Ferjuste a confian
ce dans sa mission, malgre
ine certain crainte, la pers
pective dun long chemin A
fairc...
gotha qui veut nous
rancher le ciel en lam.
beaux
nous sommes les enfants
maudlts
qui cherchent le bout du
ciel..>
Qul salt ? Finira-t-elle
pas trouver le bout du ciel,
ce fil d'Ariane qui mene au
divin secret et fait la gran
deur de ces heros immor-
tels ?
Fressel LINDOR


DECORAMA


Le No I daiss la decoration interieure


TV SANYO 19 Pouce;

91 T 51 iW


TV RCA 19 Pouces

AB 197 W


$320.00

DECCIAMA 243, LALUE,

OUVERT TOUS LES JOURS DE 9 H. A 6 H. P.M. TEL. : 2-2257


* WC)sZCCO"sZGC


ro4


<"s





(

I







JBUDI 19 AVRIL 1979

- (


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi heures 4 lcures (in permanence) 6 heures 30 et 8 here

CE SOIR


$ 1.50 el 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III S 2.00

La Carapate Au non du Pape Roi La Raison d'Etat


s to


SALLE IV $ 1.50

Connection Chinoise


AIS C RRON I ,sUE D-YE L'ARTIBONITEa/"rr s"ess

CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


On trouvera l.a z'ime .edi
tIon de 1'ouvrage aCuilture,
( Ivillsatioh n et Dcvcloppe
ment de Me. Achille Aristi-
nel dans toutes les libraries
de la capitale et de Petion
S11lle.


pipe plui t lqu'au\ 1'. '
, t Ii l l. t- i t
Ise dt'Le t t l' .
Se b iel ii t'.'it 'l ,(I .- C.| S .


Position Open


S PRODUCTION I f :C" .

ASSISTANT FY 6 .





HS WE NEElD TAIL'ENl'. ItDiVIIt .\ L V,\ ii I O

VFUNT IECOD IO:; L. K. I>; '.

Di:FY INCI.DLS I 1.AHl,' i .N ; Q i i

-CONTOL AND 11',C;


G(tOOD 0i O"iiliIt



TO ,O !:






y/.a o;; "; t '';0 :i' l -;' P/f'/ ..< e .... ", ,


Prolessionnels. ainateurs on n imanrcs avetts a
SPour tout materie. elctro-acoustique
I '-
Voyez Au.x Odes Sonores
Pour toarl apparel de hautel idelAt c
Vodez Aux Ondes Sonores
four tout materiel electronique
Vi.lyez Aux Ondes Sr.ror, s
Poar tout materiel electrique courant
Vroyez Aux Onudes "onoies
Porl i iu en matler- dE Tlevisiln
D e lantenne au recepteurs
1.oyez Aurx ()hdPs (wnI(if'r vs
Pour enrichir vote culture musical, N
voilre dis.otheoue It assurer l'en-
tretirn le v1s disques
Vovcez Aix Ondes t! )Sonorls
Po-iur choisir vi're guitar classique 5
ou clectrique
Vo7ez Aux Ondes Sonores

ViolonisLes. Alti,I's. Violoncllistes
Sdiur evos 'c;rde, proftssionnel les
Vo'r(l AI ull Ondes irintrre5

SP"Mr tt Vs radlos eit a-sets poiur evoinre
'Vov ez Aiux Onde "or' s ,'r
Pour vis inrlegistrements : tape on
ruhan ma en ique, a a settes ca
lricdgcs nt o i 'e l ir's

Vous ave- ,I- in i i able~ t61ectro- ,
niqu's ou electr, r,
l r icz Aux inlies S'niiris -

/ L O kde '- Sonores




'rout... dans tons les doma!nets

41, Rue Matrjoux Tdeephone No 2-. 824
Au Service du message sonore
ON ,.c x O Tf t=.t rf ,


(I[Iitild fiiiira-t-on p. ir recui
-r trIlles les barri cs ide
I 'e O Ftrte qt.:i Jiunclhent Ic
i ., tie ht l a. p sian erie hai
t.enne?

A sT :\iU.t

1 : plu s ot i 'e riltue de la
,lti tic -t ilitari; Ia rue tPe
r i, 'niet; va I tre asphal-
to. I ie esl tperpeniiculaire
.1 lIai Iru Lous erture. La tu-
,l'.{,i s t'. raiii-rlinss qui Ion
;,e co i(tr m i n est dcj.i re-
Ini'Iso -"-.1 l rsll r:ule les ancies-
i i I e s" I -i,,c s at -ein s
1 h1.u:i!e. Le ,Cst'lme hy-
(l [ ''.2 I, ; l a s | a r c e s t
t r' in n. Cc i-rseatl fut
r- ali I nl 1 : so.i s llylppo
Lte.
Is p'ioni" r's auront a
siiltr iutels les pines du
jnr)rirl" ,l- r ,: t-I' -mr cet an-

C A LI f e s r uetlo e -, t e v e l l e -
-(rI'.'1 ,-.ii ,hit; ai~rilil e a



S' -1 !-" ne 1 -
nu(" ( Ill, : it' intl -il e
i-. ,i n e




'Ii .e n-











S i) !i ni -




i .o nt


l, p a'.runnia














I PV Ir .
.1 t' l t .i









1 ,. ,- = -, ".




I








T ,. :


'.. 197 i.
-., i 19.


date dIe 1.
le.




' I i ilii r

; ii ii I ite

ire de I \'ti-
S l.i)l r, .nde
; I; ,. it l i r,
,L- (I ilute 1'

























'i n, in' 1 Cli 1
i (It l i9 A-


oc I


ginal d'action Jean-Claudis
te de ceite commune.
Le theme de la reunion
tournait autour de 1tetat
lies lamentable de la route
coloniale reliant Carrefour-
Paye iat Pte-Riviire.
Dans l'assistance; on no-
tait la presence des mem-
bres du CONAJEC dent
Frantz Louis; Roger Biei-
Aime; Louisn6 Legrand; du
Representant de Radio Hai
ti Inter Arthur Pierre -
Louis; du Representait du
Nouvelliste; du Represen-
tant de la Prefecture de
Dessalines; dce I'DAI; et de
iiqueliiues autres notables de
la Cite...

l.'ett deplorable de la
roule coloniale est un des
points principaux qui re-
tient I'attentio; cear en sai
sn pluvitluse cc tronon
est rdellemeot impraticable
a;u pOint Iqtl'i clte epoque
les chauffeurs sont obliges
dce paser par rMarchand-
le-salines: Barriere-Bat -
i: lEti're rvir pour ren
r ,'r "i P ,ort-au-r--ce. D one
le- ,ilcmetres s'allongent;
fiir'ment le coit du vova-
n, :;i "m entIP.
.u mours de "'ette rbu-
I; ,n: lcs chauffeurs ont e-
ms leurs idles les unIs
Inlus constructives que les
atures. Ie chauffeur Julien
S.ieiCt est sienale par soi,
,, sa franchise et
sa 1, i ii. *i A cet effect;
un rriPet d'amilioration a
ti nr. sen-t par le Secretai
i Ciironiei' MVI. Frantz
It.uis a Ple-Rivi're de FAr
t ,Cnite.E

K..i..er MILCENT


N`'Uendcz pa's les r-r-
N tsd n1id p-it pte C
1iWr:' rniinst i-i W pollr
preparer I robe de

dIop



de de

b' I;I :"5 I'h( d' aiS-
-i ln l it..x d ts .I


-', C1 r t, -.- in ( sral .
-. iii. itt-sll t ili etl.


;i-l a.- i:_ortilni-ntl do

(srI I 'V 'l'. nmous-



I, i' I :." fl ( -
11.- ,'-l (-';ps br"o des aln-
-, ,l': our }t*'.. Rtrends
l en ('i;. Ix. nu u.-. iq Uares
-Ll i' artictils



I iVon Duvex pour




Vous reserve toujours le

Rue du Magasin de 1E-
t-lt 8) Tel. 2-2672


PARFUM CIE, LA FR .,C EN VOGUE
`0 K `' =


Nouvelles de l'Ameique Latine


ISuite de la l1re page)

par notre canali; a ajout6
I'Ambassadeur panamiin.
x x x x

NICARAGUA :
REPRISE DIE L'ACTIVITE
POLiTIQUE
PMANAGUA -- (AFP)
La situation au Nicara-
gua a 6te marquee mercre
di par une reprise de lacti
vite des parties politiques
d'opposition; alors meme
que des affrontements se
poursuivaient dans le Sud.
I'Ouest et 'Est du pays en-
tre la Garde Nationale et
(e Front Sandiniste de Li-
DCration Nationale.
Le Froit clargi d'opposi
tion (Frente Amplio de 0-
posicion-FAO) a protest
dans tine conference de
press a Managua centre
ce qu'il a appele tuine cam-
pagne systerhatique de de-
nigremeut et de deforma-
tion de ses objectifsr de la
part de certain secteurs du
Front Sandiniste.
((Certains veulent nous
presenter comme des trai-
ires prets a pactiser avee
le gouver)iement du Gere-
ral Anastasio Somoza a-
lors que nous voulons I'u-
nion; sous condition de res

Ligue haittenne
des droits humans

Port-au-Prince, le 18 Avril
1979.
MODIFICATION APPORTEE
A L'ARTICLE I DES
STATUS DE LA
LIGUE HAITIENNE
DES DROITS HUMANS,
CONFORMEMENT AUX
DISPOSITIONS DE
L ARTICLE 27 DES
MEMES STATUS

L Article I a ee modifie
come suit :
11 est fond6 a Port au-Prin
ce une Association, sans but
lucratif. qui. en se confor-
,iant aux lois de la Repu-o
blique et aux regleiClents de
rtlice. alira pour but objectil
essentiel de pronlouvoir le
rei-.pect des drits humains eti
dcs liberties ,.s.entielles, de
i rs piar la Constitution, les
lois dr' la Reiipubliqule it les
Irsolutii(ns de la Conven -
tirn In teranilricailne stir les
Droilts de 1 hoinme.

A ir)utir de ectte publica-
uin. les personnel des deux
sepx1s int cressces, sont il1vi-
'.i-s a s adresser h Porl t-all-
Pr nlc par lettres soil tan
Presidcnlt de la Linue. angle
Rue 6 et 0. souit au Secretai
re General 119-133. Rile des
Miracles, pour leur inscrip-
tion comme membres adhe-
rent s.

En province, en attendant
1 organisation des filiales,
les interesses se conforme-
ront aux memes lormalites.
saul qcue pour le Bas-Artibo
nite les lettres de demand
d inscriplion peuvent etre
adressees a Me. Dupleix Jn-
BAPTISTE Rue Liberte, Go-
naives.
Me. Lafontant JOSEPH
Secretaire General
Marie Irma RATEAU
President a. i. de la LHDH.


Le GRADEF
fieitt Son congress
arnuel a
Port-au-Prince

Port-au-Prince recoit cet-
te semaine la visit de Cent
deux membres du Groupe-
ment des Associations den-
taires francophones (GRA
DEF) conduits par leur. Pre
sident Dr. Guy Grappin de
France.
Ce Congress dont la s'0ance
inaugural s'est tenue ce
martin au C i n e Triom
phe se deroulera du 19 au
25 Avril. Les a-itres seances
ae derou'eront au Castel
Haiti oft logent les congress
sisters.
Ils sont requs en Haiti
par 1'Association des dentis
tes haitiens prtsldee par le
Dr. Andre Cantave.
Le Comitt d'Organisation
de ce Congres est preside
par Dr. Robert Michaud.
Ces congressistes viennent
de tous les pays francopho-
nes, c'est-a-dire de France,
d'Afrique, du Canada et des
Dtpartements frangais d'ou
tre-imer.
Nous soulhaitons la blen-
venue en Haiti aux mem-
bies du ORADEF.


pect mutuel et de complete
egalite; avec le Front Pa-
triotique National regroupi
pant depuis 1979 les parties
et syndicate de gauche));
a souligne M. Rafael Cordo
va Rivas, 1'un des leaders
du parti conservateur; qui
forme le FAO avec d'au-
tres tendances de la moyen
ne et de la grande bourgeoi
sie.
Le FAO; et particuliere-
ment son aile- droite; com-
mence; selon les observa-
teurs; a assumer une atti-
tude critique vis a vis du

Cancer :
d6couverte
sovietique
MOSCOU (AFP)
Des savantF sovietiquel
ont decouvert qu'une pro.
teine pouvait 'rcprimer, le
developpement des tumeurs
malignes, announce mereedi
l'Agence Tass.
Cette protein, continue
dans la molecule ADN lADN
Constituant essential det
provides du noyau cellulaire
et des chromosomes., tients, en quetque sorte i1
gene du virus qui provoque
des turiTeurs crez les aint
maux.
Il suffit de s,-parer la pnr'
teine de la molecule ADN
pour que le gene, qui ne cons
titue que son petit frag-
ment. ,declenchie le meca-
nisme> de la maladie, press
se 1'Agence.
Jusqu'o present, on pen-
salt que cete protein, dons
la presence dans les virut
cancereux etait connue, e.
tait scomplicea du processor
cancereux, indique lAgence
Les chercheurs sovietiqu(i
sont arrives d autre part )
la concussion que ce n'es9
pas le virus. rreis le giene
qui constitute un petit frae
ment de celui-ci, qui est a
l'origine de ia formation
des tumeurs. Le virus. lui
ne sert qu'h vehiculer le v(
ritable agent de la maladie
indique le professeur Tikh(
nenko. pr(cisait que les gt
nes sont deux A 3 fois plus
at'ifs que le virus.
i Agence T:,ss souligne
quil est trop tlot pour envi
sager 1 utilisation pratique
di, la nouvel e drcouverte


front; et; bien que ne le
condamnant pas explicite-
ment; il ne semblerait plus
dispose a I'appuyer. Cer-
tains representaits de cet-
te aile droite estiment; au
vu des r6sultats de la der-
niere offensive sandiniste;
que la voie armee nest pas
la solution au problem du
Nicaragua.

D'autre part; les rares
stations de radio non gou-
veriementales qui subsis-
tent a Managua out re-
transmis samedi la ceremo-
nie d'inauguration du 9eme
congress mondial de la jeu-
nesse anti-communiste pre-
side par le President Somo-
za. Ce dernier a de nou-
veau attaque 1'Union Sovie-


tique qui; a-t-il affirmed;
armed les sandinistes-. 11 a
de plus critique les Etats
Unis qui; selon lui; ont ef
fectue un ivirage substau-
tielb dans leur politique an
ti-communiste; mettant ain
si en danger riceux qui con
tinuent a se battre centre
ce perilt.

Pour leur part; les diri-
geants syndicalistes sont en
reunion depuis lundi soir
pour definir les m o -
d e s d'action qu'il a -
dopteront pour o b t e -
nir des augmentations de
salaires a la suite de la de
valuation de 70 pour cent
de la monraie nicaragua-
yenne intervene au debut
du mois.


I I AGO o
fRANS(ONfX



\^ TRANSCONEX, INC



->.ne








Deputs dela plusieurs annees la TRANSCONEx
offre un service rapid dconomique et complete en
container scelle de MIAMI a PORT AU PRINLE
Maintenant nous offrons dussi un service par terre
des etats,les plus imporlants des U S A a HAIT I
iVos documents sont aussi prepares pdr rnus et nous
nasdons auss[ la consolidation
Pou' de plus amples informations contact,

MEMBRE CHAMBRE DE COMMERCE O'HAITIA1
TRANSCONEX CONTAINER SERVICE S.A.
123 Rue Du Centre e E dage Ralph Perry
PORT AU-PRINCE HAIi
TEL. 2 15555


mais estime qu'elle laisse en
trevoir de nouvelles possib)i
lites dans ia tr.vent in el cves Griosel
le traemeest cGrioeaner.,
SGrand Conferencier Cineaste

Une belle fournee e de Langue Francaise
en perspective 11
e perspecve PRESENT SON FILM

C est le Dimanche 29 Avril
prochain qu'aura lieu dans MILES ILES GRLCQUES, (RHODES ET SON CO-
les jardins de 1 Hotel Sans-
Souci la grande fire qu'or- LOSSE. KOS ET LE TEMPLE D'ESCULAPE. PATMOS
ganise le Club des Femmes
de Carrieres Lib6rales et Comn OU ST-JEAN ECRvIIT L'APOCALYPSE, ETC.-
merciales de Port-au-Prin-
ce. au profit de 1'enfance ne
cessiteuse. UDITORIUM DE L'INSTITUT
Un programme riche et va
rie a ete prevu pour la cir- FRANCA1C
constance pour la plus com- FRANCAIS
plete delectation du public:
Tombola Piche a la li Vendredi 20 avril 1979
gne Bar et Restaurant -
danse course bourriquo
etc. ctc.
II ne fait aucun doute que 20 h. ADULTES : Gds. 15.00
le public ira particip en0
grand nombre .a cette grande PENDANT L ENTR'ACTE YVES GRIOSEL DEDI-
foire pour s'amuser folle -
ment et apporter en meme CACERA SON OUVRAGE :
temps sa contribution A cet
te fete place dans le cadre commemoratif de 1'annee in
ternationale de 1'Enfant. J


c. -~--- 1 ---------; -----l-------sn- .~-s~----;;-r


rnar i


W-1 u -


f




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs