Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10369
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 17, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10369
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


elM PuFLcrI* h*


od F7I~l.ttI`I


Relations

Haitiano Dominicaines


PI'lOJi'T I)'ANNEXION Dl.I LA lREPUBLIQUE
ItIMINIC(,\INEI 1AUX ElITATS UNIS (1870-1871) DI)EJOUE
I'll I.A IiDI'IPOMATIEI DE NISSAGE SAGET
viar Laurore ST. JUSTEI
Ice. 'Partic


SI' on peint repliroeilher it
1 I r.i t lMoy Ponll' dt it'
\i(. alins nil expose atussi
hollr >et1nsac1 - .i ti alilt h i p eril e (11870-
S171). I 'une lets pils exal-
I.intles tie I'istoire des Rie
I. ions Ilaitiano-Douninicai-
or,. en ivain cherchcruit--on
uos information danis I'lns
loire dipliinlatique d'Abel Le
tier. puiislqu'clle s'cst mallienu
i ou'einent arretee it a cihu
Itic ie iiioulouiue. Et quant
.in Dr. i'rice Mars, c'est
peltl-etre a notre avis, le
S h.ipitre le plus iaible de
-i i maitre-livre (Chapitre
I\ (it sctuoid Tome de la
. |p)il u e (rI'.u:i et la 1ie
ll' (lh que IDomninicaine), oil
I ilt ie sent pasI lt l aine
i ltitt dans lah tranie des
n m,, nent, n Is tl e ,on( de-
rioilfs .1 I '<'lipoque. enrore
uil e t Ic l)octeur aitt
parl i de S;iaet, nientionne
.1 pilisieurs reprises le nom
die Pre,'-in, enfii de comp-
te (in rested sous I'iniprei(-
jOiii quei 1S71-1871 n'etait
ii uine affaire doiminicaine.
'im liple question tie rivaltte
entire deux leaders se cou-
r:ntin de deshonneour en of
frant ai la suite de Sanlana,
leur pa)s a line autre puis-
..tice elrangere. Le Dr. P'ri
ce Mars tgeneralement .si
lerspicace, si prudent dans
la. critique des sources, s'est
bas sur une depeche du
'iiniitre americain a Port-
.iii-Prince, adreu,see au De-
l.itniement d'Etat, se faisant
ii tch(i d'une pretendue con
itrtation avec le leader na


' o'vne de
SrTosDection
commerciaIe
za.6 EuroDe

Le Secretaire d'Etat au
Commerce: 1M. Guy Bauduy
is informed qu'avec la co
operation de l'Organisation
iOevloppement Industriel
ti(tMDI un voyage de
prospection e, Europe vieni
id'tre e'fectue pour le comp
te de sti, vMiinistire.

II avail pour but.de di-
lerminrr le, possibilities d't
toulimiinit en FEurope des
piiroilt, mnlanuiactures par
jle Initli ires di le ous-trai-
t,knveT h tt ltnnle.
'( ,rnmpagti" c die 11. iK.
DltImtns ; Ionctionnaire du
Iiv*|>;irtein ',,t ( rta lic tau
Ilurea' Ilaitien dile Proi nto-
li i li'in iitrielle; IMonsieur




r (!, Ir i )s. 1 ;it vi,-ih 1 in





e ilt.ii's dI ce Vione gr.i e
d i, ii r 'lli' ine.ls l 'il r len
.li< r on irer : tions
( 1. l *I ; a l: salle duc

n itron t till ehmlbr des



(onimerce' de IPort-au-P'rin-


tiinaliste, pour inoettre en
doute I'lionnctot6 du patrio
lc Ca(ibrl au point de lao-
cuiser lul aiiUss, et imme le
premier avant Baez, a avoir
entrepris des demarches au-
pres dtie Washington, en vue
tie It cessation de la Baie
de Samana et du protecto-
rat americain.

Tandis qu'on y est, demand
dons a John T. Morse, au-
teur de American States-
Men, don't le volume XXX
est consacri a Charles Sum
mer, heros americain de I'e
check du project d'annexion,
de designer, du cote donii-
nicain : de Baez a Caliral,
lequel avait effeetivement
pris la regrettable initiati-
ve ?

En 1868, ecrit Morse, Baez
avait le control de la Re-
publique Dominicaine. Chas
ise pour un moment par Ca
bral, sans perdre une second
de, il se mit a la recherche
d'un concours des Etats-U-
nies. De retour au pouvoir,
Btaez depecha un Envoye a
Washington dans le but de
jeter les bases d'un traits
visant l'annexion de son
pays i la Republique etoi-
lee; project qui fut soumis
au ('ongres sous I'Adminis-
tration de Johnson. Le suc
cesseur de ce dernier, le Ge
neral Grant, devenu Presi-
dent des Etats-Unis, beau-
coup plus intfress a ce
project, s'empressa d'envoyer
a Santo Domingo le Gene-
ral Babcock muni d'inttruc
tion precises du Secretaire
d'Etat Fish, celle;s entire au
tres. de proteger 16 gouver-
nement de Santo-Domingo
de toute attaque ennemie
specialement d'Haiti; de
prendre possession de la
Baie de Samana et d'y his
ser le drapeau etoilee. La
flotte place sous les ordres
du General Babcock etait
charge de maintenir Baez
au pouvoir centre Cabral,
jusqu'a ce que le trait pro
jete arec les Etate-Unis, fut
concit. (1)
Quelle version differente
de cplle de notre Price Mars?
(p. 25R) du second Tome, oil
t(il affirme que Cabral fut

(Voir suite page 7)


Le Docteur Louis

I'ouvraqe d'Ed
P(i-rt-au-Prnole' i 4 Avril
M. Edcouard C PAUL
C/O CONAJEC
Piorl-au-Prince.
Chlr PAUL,

Trop) d( lire.s spirintu' ls
i, iin s t- poiuri t qti Je i
l1ik viis, (list im inec de re
i('('Vii'r Votii'- lVIi' La Pro-
I)icllaique i ll t11 'lll. H t, Fill
lri,' nlioii des Ma ss-Ml'cla,
iirni di iiie t rIes alltti ble di
dww(te.
Vii s ve. :itll-te (" -

l)in dll lilli c. ie notre- il-
l,iu ]irs ]angiues,. le th6eA rc
rl I *s I1 i,5s(srs-m'nccldli;, la rrst
p in l.- lae. i( t- IEll;t 'I t lde
i ini, ell, s vih-i;-vis di nos
I-( i-i '. iiirb1 lnlVi ti riiralles.i
(U c.0l un ouvracg: scilertifi-


MARDI 17 AVRIL 197I
No3 06


No. 31.00 **
IO a AUT I -









IONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN DVHAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PREE3E


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


.Tl16phone : 2-2114 Bolte Poshsle : 1316
Rue du Centre Ny 212


Nicaragua / Plusieurs centaines de morts au course des dernii


jours selon un bilan provisoire


MANAGUA (AFP)

Plusieurs centaines de per
sonnes auralent trouve la
molit au cours des combats
des derniers jours au Nica-
ragua, selon un bilan pro-
visoire, et la ville d'Esteli, a
150 kms. au Nord de Manat
gua, a presque 6et entire
ment detruite, indique des
temoignages dignes de foi
recuelllis a Managua.

Esteli, occupde par des
commandos du Front Sandi
niste de Liberation Nationa
le (FSLN), et reprise same-
di quelques jours plus tard
par les troupes gouvernemen
tales, a ete aux deux-tiers
detruite par la pluies d'o-


bus de mortiers et de rocket
tes qui s'est abattue sur elle
pendant les quatre jours de
sa reconqufte.
Le gouvernement n'a ad-
mis officiellement jusqua
mardi, quo soixante dix
morts, civils et militaires
mais, dans un communique
aiffuse lundi, le Front a de
clare quant a lui avoir abat
tu cent vingt soldats. De
source journalistique, on in
dique d'autre part, qu'il au
rait execute environ trente
< ne aux indicateurs de 'ar-
mee, juges par des tribu-
naux populaires pendant
occupation d'Esteli.
La Croix Rouge fait etat
par ailleurs de plusieurs cen


Les hotels du Cap pourront-ils
Heberger un tres grand nombre de
congressistes ?


Le Cap-Haitien possede
quatre grand Etablisse-
ments Hoteliers, 1'Hotel
Mont-Joli, l'Hostellerie du
Rot Christophe, I'Hotel
Beck et 1'Hotel Imperial qui
totalisent 95 chambres dou-
bles. A ce chiffre, il fau-
drait, il est vrai, ajouter eel
les don't dispose Brise de
Mer et certaines pensions
don't le standard impose. En
tenant compete aussi du fait
que quelques families pour-
raient hebergei des congress
sites avec qui elles ont des
relations de parents ou d'e-
troite amitie, la ville du
Cap, tout compete fait, arri-
vera sans trop de difficulties
a procurer du logement A
'me centaine de congressis-
tes durant les trois ours



; Price Mars et

Ionard C. Paul
que sarieux qui mnerite tou-
te l'af'tention do nos sociolo
gues it nos t ducateuurs.
Par le biais d-' l, theories
(ie la i 'ommunicatioiis de-
SHANON, vouls pri'sen''ez des
donnees imiorl anteis (tui
ptuvenlt omern-r a la rn,-lle
comiiiprehenIsioni de la iti-
glonl populaire diramatiquei
't qui rejoignenti m.as rt -
chrches.
J 1 m1'n rel ouis t, snuhaii
te que' vous interies-ii'z- a
examiner ce distour.s rll--
gieux avec un si formiida-
ble outil intlll"ctuO l don't
peu d'ilntellectuels haitiens
perqoivent, 1'int6ret-
Je vous renouvalle, mon
cher PAUL. mes chaleureux
compliments.
Louis PRICE MARS


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


A v'AINT MARC
DANS LE CONTEXT
D UN CENTENAIRE-
Itl h(oi d- t ,,I -l;ato-senlsu-la
(r1 l ( l oI ild ( so(let la col
liilc dei ba.st d(- Loulte une
rlt11 pr( n f, d,, Loule une
generation d homess .
Or, depuis, des tiemps im-
mit-unoraiaux, cet conct])l a elt
minan nlni nt inti. la'ex-
)pei'lnice 1'a aussi demontre
a travel's le temps et l'espa


Par Roger MILCENT
ce. EL partout Dans le me
me ordre d'idees, la ville de
St Marc semble tenir le haut
du pave au cours de ce mois,
(ar un ivenement sans pre-
cident va bientot sensibi.li-
ser plusicurs g6narations de
Saint-Marcois forms a 1 e
cole dres Freres et chez les
Soeurs, les 19 et 20 Avril
1979. Nous disons bien :
Toute une generation de St.
Marcois. Qu'ils solent ici, ou


Le Congres de

linguistique creole

a St. Thomas

par Dr. Ernst MIRVILLE Directeur de 'I.L.A.


de Port-au-Prince
RECRUTEMENT
DES PARTICIPANTS
Cormm-' il a ete annonce
dan:; la Presse locale, un
Congres de linguistique s'est
tenu a St. Thomas (Iles
Vierges) du 28 Mars au ler.
Avril 1979. Ce Congres a de-
battu de tries nombreuses
questions autour du theme
central suivant : 'Considdra
tions Theoriques sur des E-
tudes du Creole,. C'est un
proja-t qui a tA conqu et
raltis6 sous les auspices du
tions des Etats-Unis d'AmA-
rique, du College des Iles
Vierges et de 1'Universit6
d'Indiana.
Au total 148 personnel re


prAsentant plus d'une cin-
quantaine d'Universites ont
pariticipe de fagon active a
cs assists de Linguistique
Creole. Sur le plan quanti-
tatif les Haitiens de i'lnt&-
rieur et de la diaspora re-
presentaient I? plus fort con
'Utngent. Ce qu'on a pas o-
mis de souligner au moment
des cdr6monies de cl6ture.
Parmi les Haitiens 16 sont
venus directement du pays.
Exception fate de Mme E-
velyne D6elenne Carrdnard
qui a rejoint la d6l6gation
haltienne A St. Thomas, les
15 autres ont 6t6 les h6tes
de 1'Ambassade Americaine,
via la U.S. AID Mission to
Haiti. Au nom de cette frac

(Voir suite page 6)


ailleurs, dans ce monde ou
<,dans lautre,. I1s seront
tous, touches de la fete. 11s
y participeront; car une mes
se du souvenir sera chantee
en 1'honneur des Freres. pro
fesseurs et anciens elves
decades, le 19 Avril a 6 heu
res du soir en 1 Eglise parois
sale de St-Marc, soil a. quel
ques jours de la fete patron
nale.

En effet, les responsables
de ces deux (2) importantes
Acoles congreganistes s'accor
dent dejia a celdbrer, en gran
de pompe, le centenaire de
leur Atablissement scolaire
fondA en 1879, sous Boisron-
Canal.
En la circonstance un ri
che programme a otA Alabo
rd. Le Frere Paul Henry
nous autorise a en donner
echo : .i f,"

19 Avril, 6 h. p. m. : Messe
du souvenir en 1'honneur
des Frires, professeurs et an
clens 61eves disparus.
8 h. p. m. : Sdance th6Atra
le ur la Cour de 1 Ecole
Frere Hervd. La piece s'Inti
tule : Mariage de Ti Yass
avec chants et danses. La f8
te sera animde par la musi-
que envofitante de lorches-
tre tLes Formidabless de St.
Marc.
20 Avril, 8 h 30 A. M. : Mes
se daction.de grAces c616-
br6e par Monseigneur Em-
manuel Constant en 1 Egli.-
se Paroissiale ,locale.
Sur la cour de 1 cole
(Voir suite page 8)


itl Mai, ler et 2 Julni que
durera la Convention.
Mais au rythme qu'arri
vent les reset vaLions de
chambre au Secretariat de
I'Association iEtage de l'Eco
le Hotehlere, phone: 2-3551)
et ctant donne 1'enthousias
me que provoque chez les
membres de 1Association,
presentement au nombre de
77, l'on se deniande si tous
decidaient d'y aller 'et au
surplus faisaient le voyage
en compagnie oe leur family
le tleur epousp avec un ou
deux enfants), comment le
Comite d'Organisation de la
ville du Cap s'arrangerait
pour aire face ice surplus
de vi.iteurs.

Cette hypothese nest pas
Secarter: La Corc.ie.:,'ni,
aura lieu le jeudi 31 Mat. le
vendredi ler Juin et le sa-
mcdi 2 Juin. couivrira done
tout un weck-end. Madame
ett !es eniants accepteront-
ils de rater l'oecasion d'aller
visitor en compagnie de
leur 6poux ou de leur pere,
( Notus nt- le ptnsonns pas.
Ci sscra done i ihospitalic-
re Cite C(apt'ise de faiirc'
preiuve d'iiige'ni ;site a n la
circolnstlanee.


Un diplomat
Dominicain
arrete


SANTO DOMTNGO Le
Premier Sceritaire de l'Am
bassade Dolinicaine iut Pe
roi Aquiles Andiujar a ete
arrete par li police per.i-
vienne avec 20 kilos de Co
caine en ses baagges tandis
qu ll allait prendre I'avion a.
destination de Panama.

Aquiles Andijar, dit Ba-
rahona, du suirom qu'il a-
vait adopted lors de la guer
re civil constitutionnaliste
en Avril 1965, arrivera de-
main & Santo Domingo. [i
sera arrete par la Police do
minicaine A sa descent d'a
vion, emprisonnd au Peni -
tencier National de < torias, puis juge conform6-
ment aux lois dominicaines
sur l'usage, le transport et
la vente des stupefiants.


taines de morts et elle a
precise que, dans la major
6'e des cas, il s'agit de civil
lues pendant les combats et
i1 est a craindre que qles xm
cutions sommaires qui se
rursulvent. selon des sour
ces dignes de foi a Mana-
sita. ne fasse monster ce
chiffre A pros d'un miller.
Les sinistres et sans-abris
sonit estimds A pris de dix
Mrille, de source officieuse,
sur une population d'envi-
ron 40.000 habitants.
II est cependant difficile
0'etablir des bilans des vic-
times tant soit peu exacts
compete tenu que Sandinis-
t-,s comme membres des for
ces regulleres emportent


leurs blesses et leurs morts
peu apris l'action loin du
champ de batallle.
Sur la plan economique,
selon les homes d'affaires
et les commerqants d'Esteli,
soixante dix pour cent de
ceux qui avaient d6cid6 de
reprendre leurs activists a-
prls lea bombard ments de
la ville ft l'insurrection po
pulairb de septembre 1978,
ont tout perdu car non seu
lament les tirs ont ddtruit
les boutiques, banques et au
tres ndgoces. mais de nom-
breux pillages se sont pro
duits, la population ayant
ete affamee par 1-? blocus
douvernemental impose pen
dant le siege.


Un decret historique
par Antoine R. HERARD


Si notre illustre champion
Sylvio Cator vivait encore,
il aurait, la semaine dernie
re execute un second saut-
record, mais cette fois-ci un
saut de joie en apprenant
la creation, par decret pre-
sidentiel de la Secrdtaire-
rine d'Etat A la Jeunesse et
aux Sports. Car c'est pour
lui, comme pour moi, un
reve de toujours qui devient
aujourd hui une exaltante
reality. En 1949, l'annee me
me de la celebration du bi-
centenaire tie Port-au-Prin-
ce, Sylvio faisait parties du
staff de Jean Fouchard,
Commissaire General a l'Ex
position Internationale. II
etait charge de la parties
sportive des festivities pro-
grammees avec pour la sec
tion culturelle, Richard Cons
I int. Roussan Camille et
"d'iutrre- dont j'oublie los
noms. A moi, President de
la F.F.A. et aussi reporter A
fa H1t2S, etait devolue la
section press et propagan-
de.


I'n ilour Sylvie, tres en ver
ve, evoqua dans le detail
pour notre edification, son
fameux bond de 7 m.90l au
Stade de Colombes, a Paris.
hi nous apprit, en termi-
nant, que c'et Ai partir de
son exploit Vtie I'Europe en
tiere cessa de confondre Hai
ti avec Tahiti, cette colonies
franvtaise de i'archipel poly
n'sien. II tait lui-mfme 0-
bligA a tout moment de de-
signer sur la carte la posi-


tion geographique de son lie
caraibeenne pour mieux
prouver a la foule de ses ad
mirateurs qu'il etait IIaitien
et non Tahitien.

Cette amusante histoire
retint mon attention et
m'inspira une chronique hu
moristique dans laquelle je
disais que Sylvio Cator, par
ce seul record olympique (a
'epoque) et le Rhum Bar-
bancourt, par sa suprematie
universelle, avaient fait,
pour le renom favorable
d'Haiti A i'etranger, beau.
coup plus que tous nos am

(Voir suite page i


Un convoi de la Cro
ge a apport6 mardi
des vivres et des n
ments qui man(ruaiet
element aux esteliens
D'autre part, sclon
formations recueillies
a Managua de sour
gnes de foi. les for
dinist-s sont toujou
ves dans la region I
pays, en particulier
zone proche de la f
avec le Honduras.
lance, depuis la chi
t1li, et encore mard:
de nouvelles attaque
rations d'harcelemea
tre la Garde Nation

Totrtefois. les infor
sur ces operations
rent vaguies a Mana
aucun communique
n'a et public depu
quatre heures.


La semailn c a into tv(,iquce
pour tous les longs .-week-
end. les voyages ein Republi--
qule dcminlicailn oin ni pay.s
loulttaillns

Pourquiil laut-ll alors (tue
je proafite det cette salsont
pour essayer doi me fairer
pardonner It's sept pieces
capitaux que j'ai commis du
rail toute 1'lnnee a '
Voici, en ellet la priere


Colombie :
Audacieux coup de main du ,


CALI (COLOMBIE), (AFP)
Des gu6rilleros colom -
biens ont invest lundi les
locaux d'un quotidien de Ca
li, ont faith tire el diffuser
un nummro du journal enl
y incluant un manifeste rei
volutionnaire. avant de s'en
fuir en enlevant le Direc-
teur, apprend-on mardi dans
cette ville situee a 300 km.
au Sud Ouest de Bogota.
Le Directeur du eCalenos,
remls en libertA quelques
heures apris, a indique a
I'AFP qu'une quinzalne de
membres du iM-19i le plus
important movement de
guerilleros du pays d6gui
ses en prutres et diriges par
une fausse religieuse, Ataient


Dans les spheres qouvernementales

et administrative


Les divers seateurs de 1'Ac
tivitd Nationate, en cette
rentr6e de Paques, s'interes
sent d'une fagon particulie-
re A la vie poitique du pays,
qui, en ce dtbut d'annee,
avec les elections legislati-
ces, a connu des tons et des
colors nouveaux que cer-
taluns observatcurs interpre-
tent comme etant les signes
marquants d',m tournant
d'un changement. Et on se
demand avec quelque ral-
son dans quelle measure, cet
te rentree de Paques ne se-
ra pas aussi une nouvelle
rentree politique.
L'approche de la date du
22 avril et de l'ouverture en
Assemble Nationale des tra
vaux de la 42e L6gislature,
la creation d'un nouveau
MinistAre, allmentent les
commentaires.

A ce sujet, des rumeurs
persistantes clrculaient dans
le milieu depuis le debut du


mois de mars. Les uns et les
autres se livraient au jeu
traditionnel oes supposi-
tions.

Le secteur qui occupe le
devant de l'acttiallte est de
puts une A deux semames,
celui du nouveau minister
des Sports. Qui sera le Mi
nistre des Sports ? C'est a
ce jeu que se livrent, de
plus en plus nombreux, les
observateurs. La listed s'allon
ge de jour en (our. Mais tou
jours est-il que ton s'attend
g6ndralement a la nomina-
tion d'une personnalit6 qua
lifide et ayant assez de ver
tus pour dirigeI dans le mell
leur esprit, un ministere aus
si important que celui de la
jeunesse et des sports.

D'autre part, des change-
ments important ont eti o-
pedrs dans quelques sec-
teurs de l'Adminlstratlon pu
blique.


entr6s dans la soiree au sie
ge du Journal.
Apress avoir coupe tele -
phones et Telex, ils ont conl
train le personnel, sous la
menace de mitraillettes et
de grenades, a mettre en
march les rotatives.

Le commando a fait impri
nmer 10.000 exemplaires du
,Caleno.,, avec, en premiere
et derniere page, des textes
denonqant la violation des
droits de 1 homme en Colom
bie, et appelant le people a
prendre le pouvoir par les
armes.

L'operation a dur6 six hen
res. Les guerilleros se sont
ensuite enfuis A board dune
camionnette de 1 imprime -
rie, emmenant avec eux le
Directeur du journal, pour
Atre strs que le journal se
ralt diffuse.
La Police, une fois infor-
mee, a saisi les exemplaires
en vente. Les guerilleros
n'ont pas ete retrouves.



Accidents de
La Semaine Sainte
au Venezuela

CARACAS vMlille quatre
vingts accidents d'automobi-
les ont AtA enregistres au
Venezuela du mercredi saint
au dimanchte de PAques. La
Police signal que la plu-
part dse accidents ont ete
provoques par l'ingestion de
boissons alcooliques et i'ex-
ces de vitesse. Cent treize
morts rdsuitent de ces acci
dents. Pour la mmea pdrio-
de la Semaine Sainte, 40
personnel sent mortes no-
ydes sur les plages mariti-
mes ou dans 10 lit des fleu.
ves et rivieres.


(le .]';il adrc.s. a f Dicu ain
s q '.' .Sa int- .luTlde piatroln

coti.'tsi (tir J.sit.s

I' (i ntit-snlsts t munilt Dli{-t.

leI/. inll (;('t(' tx~lure q(le 3u
portals tl n 'll l coilnite i illt
talt(ouag'. Vl. n i n'li iiiis n lntit
iell s pa l i i-nv i't i' m a rt -
gi' p uti" itll li-l a|l)pr'-
ciler idav-iit i u' leI ai- t*i-e-
lfei- es o u tI ll t I i idt- iilt'
le gouIt 110 be IIi-,lIlt qllt' par
Iil coinpar.il. t '-I t (ill' les
I an eulll rs il i r, ((It ch- evi t 1i
nissent Ltoujui l.r a r *
PardionnlleZ l it- itn Imnill
ORGUEIL. Le, cuolihLra-
teutirst l's pilus i)I t e.' dci l)
tIre Seigntutir -Cn-ls taprecicl
d'cxenmple et i: gis- ie lll ca
racterl.se niItu lt'.l t sail s t
les grands hIo-2lal0s qui -I
orgtieil iniquea 't aveugl ?
Pardonez-moi mon Dieu
d'etre AVARE. Les religions
ne mettent-el pas totis
les avares dar,lc ltie ie sac
alors que I'a Trice comment
ce toujours <0o la pauvreie
cesse.,)

Pardonnez-moi d etre EN-
VIEUX. Devores de tols les
desires, notre ambition nei

(Voir suits page 7)


Vers la R. D.

DEPART DU CONFRERE
D. CHARLIER ET DE
M. BRANDT

Notre confrere et ami D.
Charlier du Matin ltindus-
triel et exportateur Clifford
Brandt -ont parties .A desti-
nation de la R. D. Ils repon
dent A des invitations pour
assister A Sane) Domingo et
a Santiago cette semaine A
des receptions qui seront or
ganisees en l'honneur du
nouvel Ambassadeur de Hai
ti Dr Fritz Cintas.

Elles seront offertes en la
residence du Banquier A.
Grullon et de M. Jose Ber-
m u n d e z Ir s veu-
lent en falicitant la tAche
de l'Ambassadeur ameliorer
les excellentes relations ac-
tuelles entire les deux peu-
ples.
Nous souhaitons une mis
sion fructueuse en R. D. A
MM. Charlier et Brandt.


Projets de


developpement (79-82)


La Banque Interamericaine
de Developpement se reser-
ve de finance jusqu a con-
currence de 186 millions
700.000 dollars des pro]ets
de developpement mis au
point par le Gouvernement
pour la pariode allarit de
1979 a 1982, a-t-on announce
de bonne source. Le catalo-
gue des projects se present
come suit :
1) ANNEE 79-80
A) Sante Publique : 7 mail


1:ions dollars Qnnlt 4 mil-
lions die la BID et 3 mil-
l1 nJs du Guoiverneement hai

Bi Agriculture 8 mil -
lions de dollars don't 7 mil
lions, de la BID et un mil
1ion du Gouvernement hai
tien.

c, Eau potable 17 mil-
lions de dollars don't 14 mil
lions de la BID et B mil-
lions du Gouvernement hai-
tien.
Di Ressources Naturel -
les tpechesi : 5 millions de
dollars. Financement de la

iVoir suite page 5)


La semaine sainte
en Province

Nois correspondants dans
le Nord, dans le Sud et le
Sud-Ouest nous signalent
1'aliiettnce de tourists hai
S-',u el die pelerm'ls au Cap,
:i ix (itye s rtu i- Jac tnel. Las
hlit lt eti t ilt coni ble.s enl
(c'.s triols villes. ,ans e'omnp-
l r tous ceux quil talent he
bcre.s eni des families amies
(iu parentles.
D.tns les environs de la Ca
pitale, il ) avail des Joules
imnlenscs de pelermns a la
Croix des Missions, a la Croix
cdc. Bouquet.s ct au Calvaire
dis Miracles a Ganthier.
Deux charters, ont amend
bon nombre de compatrio-
tes on Republique Dominl-
icain pour les Jours Saints.
Plu t.eurts autobus .sont par-
tis rempli.s pour les R. D.
Une dizaine d'autobus nous
ont amene des turistes do
inilicains, qui ont effectue
pa, mal d achats et etaient
d. tribes entire une dizaine
d hotels, de guet-houses et
de pensions de famille.

Des armes
cubaines auraient
etc livrees a
la Grenade
SELON LA RADIO DE
TRINIDAD ET TOBAGO

PORT OF SPAIN IAFP)
Une cargaison d'armes en
provenance de Cuba aurait
ete debarquee A la Grenade
durant le week-end de Pa-
que, a aflirme lundi le cor-
respondatnt de la Radio de
Trinidad et Tobago A St
Georges (Caoitale de 'Ile.
Des caisses de diverse
tailles auraient ete dechar
gees dans la nuit de samedi
a dimanche d'un cargo cu-
bain, le tMatanzas), arrive
quelques heures auparavant
avec une cargaison official
le de ciment, tandis qu'une
animation inhabituelle 6tait
observe au" quarter gene-
ral de l'armee rdvolutionnai
re, a prdcis@ le correspon-
dant.

Interrogd, *ui porte parole
du Gouvernement de la Gre
nade s'est refuse a tout cornm
mentaire.

Cette livraison d'armes,
si elle 6tait confirmee, in-
terviendrait done peu sprps
1 etablissement de relations
diplomatiques centre Cuba et
le nouveau Gouvernement
,rdvolutionnaire de la Grena
de, annonce dimanche.


LES POINTS SUR LES I

N.D.L.R. : A lire ]usqu"a la fin.


Que mangez vous

en Careme?

Par Ernest CENNETT


~- -~ -~-~~ -~~-~' I-I~-~~ I --. .. ..I..-.. sm


Pour un
rapprochement'
6ventuel entire les
Associations
Hoteliires et
Touristiques
d'Haiti et de la
Republique
Dominicalne

Au course de son dernier
voyage aux Etats Unis, le
President de 1'Association
Hotellere et Touristtque
d'Haiti, Joel Th6baud, a eu
l'occasion de rencontrer Joe
Jessen';> Manager-Gdrant de
iSanto Iomingo Sheratone
ers et Directeur-Ex6cutif de
l'Associatlon Hotelire de la.
Republique Dominicaine.

Cette prise de contact.a"a
)ix Ru vec son college de 1'autre
Smat cote de la frontier, a don-
medica- ne lieu A d'intaressants A-
nt cruel changes de vues sur le d6ve
. loppement du Tourisme en-
tre Haiti et la Republique
mds irI Dominicaine et les efforts A
ces di- employer en common pour

ces san la promotion du Tourisme
rs acti- dans toute l'ile.
Nord du
dans la M. Jessen rendra tries pro
rontiere chainement une visit offi-
Ils ont cielle a l'Association Hote-
ute d'Es liere et Touristique d'Haiti.
i martin. 11 figure d'ailleurs parmi
s et ope les personalities etrange-
nt, con- res qui ont et, invitees A
-ale. participer A la Premiere
Convention Annuelle de
ma ions AssueiaLlon Hotellere et

agu' o1 TouristLique d'Halti, qui. on
oficil-D voudra bien se le rappeler,
is vingt se deroulera au Cap-Hai-
tiLn, du 31 Ml;t au 2 Juin.






MARDI 17 AVRIL 1979


SAN'NONCES_ CRE7)U PE


AGENT I.XCL.rSIP
POUR IfAITl'
SONAVIESA
TMi. : 2-0833


C0COC M


l:\aculencnt ce qu'il vous
h ml pour c-ancher natur-el
Iliment votre soiFl


REBO
tlFNEZ IIN BON DEPART
AV' I UN BON CAF .




SUPER

MARKET

SERVICE

Tout pour monter tin mar
ket no une cpicerie 232 La
: 2-3792


]PM


Pour vos produils alimen
taires pour votre hygiene
personnelle pour 1'entre
en de votre Maison
Yves I'OITEVIEN agent
le'l : 2-3792


Lunettes e hasite quality
optiques et solaires en ex
clusivit6 chez J. M. Maxime
Celestin optcien diploma 98,
Chemin de;, Daltes
Tel : 2-5.i15










rOYOTA
l.a marque viable, robuste
61cgante, la Marque que
choisissent les gens senses.
IIINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03;I


KIIV ovvr ItITIMAT
Aff'ROMN~A i4'iit-'Vcn(6 -'LhlO
DR LA 5~11AMtQ~IEFORMIWCA


FC lIfIIIOCIQA


Qualitex

LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince. TIl. : 2-3132


n- P Enxetia


rus de 400 broduits ali-
mentaires a votre choix.
LAD TRADING-
)11- 1 RIBSTEURS
Lue de 1FEntrerrement
Tel. : 2-3727


NUTRAMENT

Les sportifs. LCtudiants. horn
nme: act;iif, boivent NUTRA
MIT'T la bolsson de Santo
N!.N P'OIN GRO NOG SAN
NL TIAMENT








L.1; I'l BIlCITES ROSSARD
Cp;e I:nr-ha
ItIlillots imnprim s
Cj'-ation iublicitaire -e
I'%n de ville i'anneaux
S .-1 ,I f,.,i,,n -- Cadeaux
k ,il r, I,r ,4.

ICltEIn. I'll ZIURAIK Noi
2W1 Grand'Rue oh le client
e0 Roi.
'.22Challis Voile de Cotton
" Broderie Nepped -
Iropical 'TO les T ss us 78


AMUSEZ-VOUS BIEN
POUR REUSSIR
VOS SOIREES
PHONE : 2-3497 7-1632

CENTER





Si vous payez cInq dollars
le Disque Hlait en c'est que
vous ne {'avez pas achet6 a
la Rosenthal
126 Rue Pav6se

TOUT A GOGO
Disques et cassettes enre-
gistrees Radios et coubinus
- materiel Electrique arti-
cles pour caleaux, repro -
Ruclion de clefs
9, Rue Paivee
T6l. : 2-;I439


Petion-Ville Tel. : 7-0082.





266 Lalue TIl. : 2-0737
Soil-N ttemrnts pbur gar,
sonnets et fillettes chthus-
settes et demi-bas Artf
cle pour Bebe Prix spe-
cial.





Le Magasin qui tranfsfdr-
me vos enfants en' oPetit!
BijilUx avec ses prft-a
porter 39 Rue des Mira
cles


Pour la confection devo:
habils. Voyez Monsieur Ge
rard Prophete ( .archan
Tailleur) Angle Rues di
People et des Miracles Nc
121. Port-au-Prince, Haiti.


;ARNAVALo i


Si vous soulhaitez avoir 1e
diiablel iiI corps. Faites
vkte de sauter jusqu'a Mini-
IRecords.


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT


Les danses mondaines : Sal
sa, Disco, tango, meringue
etc... a Cabane Choucoune
Transports Gcndraux P. et i i'llotel le Palace en
0. Box 73, Port-au-Prince Ville
TEL. 2-0853 Iloraire elastique
S Appelez Harry Policard
au 2-1389 7-2010 2-3344




1 'SERGE S. GAILLARD'
V AGENT GENERAL I /
. RuI tdu Montalaif T1 2 3131
Pui-au-Prnce. Halti'

L'Europe ou l'Amirique du
Sud Via Santo Domingo' et 1,
San Juan.


CENTRE DES
RgTS MARTIAUX
- Club de Karat6 Japonais
aour votre plein 6panouisse
pient physique, mental et
Kpirituel (SENSED. Maitre
It6nock Lercius (Affilld L la
Tnallfornia Karate Acadethmy
10889 Blaney Ave Cupertino
Ph. 253.4044). Local Tur-
"geau 41.


Avis agX
Inoqtneurs
Tous types de Fermeturet
roulantes m6talliques da Si
ret6 TURIN, ITALIE -
- Grilles articultes extenst
bles
- Rideaux m6talliques avec
ou sans marivelle Epals-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
Haiti Franco Douane : 60
-Portes glissantes mdtalli-
ques etc...
D1lai de livralson- CIF
ours


CONTROL
INSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
cliez vous contacted con
trol Insecterat 2-4991



[E2i DONTJ
ANTI-PLAQUE)
ANTI PLAQUE '
PATE DENTIFRICE
LAD TRADING
DISTRIBUTEURS
Rue de l'Interrement,
fel : 2-3727


PHARMACIE SANTA MARIA
Rue dou, Centre face au
NouvelPste Execution d'or
donhances, soins, conscien-
ce professionnelle Jean Par
do pharmacien







CIMENT A GOGO
La Maison Ernest Bennet
Rue Traversiere assure la I
vra'son de votre' cimeltt i
Domicile. Let clienits pen
vent s'approvisiblnter dire
tement a son depot de 1'av
nue J. J. Dessalines, ao co6t
du Akola Moyses ou us
stock tries important est toi
jours maintenu pour la coi
modite des clients.





Al


S'adresser au Magasian VI MATERIEL ELECTRIQUE
tiello Frores 303 Blvd JIJ., Hvdraullque Sanitalre 81
DessallueSb Phon ': 2-3741' RUtO d3u Q I .


t1lie uUQuI l 77


SPENCERS
LA YEi'IES
KANTWET
LITS PARCOB
CHlAISES POUR ENFANTS











Grand Rue en face BATA




ICmOndol(

Tout ce qui fait la d ff4-
rence entire une femme nor
male et une femme 1degan
te 39 Rue des Miracles

RODOLPIIE RUSSO
Optique. Bijouterie, Horlo
gerie, Argenter e La Qua
litc sans le Prix c'est toute
la Difference.
66. Rue Bonne Foi Tl1. :
2-1567


ATT MTIUN

Lea NERVURES por
bes di' ConlhtlIunilb' ,o
'lles t L'AIOUrLLE N
125 i5ue di Oent

Voyez L'AIOLILLE MI
que pour vos Boucies
tons Boutonnlieres -
broder Gabkirdlhi et

125 Rue du Centre
Bloc Rues Bonne-fol.e
Pronts-Forts.

PHONE : 2-2284


La .Nouvelle Bombe, 6e MI!I


JERUSALEMI AF'P


Uno Operite pphrasei du
Minlstre dL, Affalrea Etran
geles "Moshe Dayan sur le
Gulan, proilonce- dimanche
les rn devs-ns ILs hoblian i du
ni rOa point do peuplemeni do To
IAOI- mer oh COlsjou'dnle. a soul
tre. ve ufle tempite da is la vie
polltgque lsradllonne.
lAOI -I
- Bou LA ftactid ptrldrhtetal-
FI1 AI re ct la direction politique
c. du sLlkoud ont ddcid6 lun
dl dans I'aprns midi de te-
nir uhne reunion sp6ciale
et des t6uS de suite aprbs la fbi
des fetes de Paques juive,
pour discuter de cette decla
ration.


Le Premier Ministre Me-
MA BEAUTE nahem Begin a lul meme de
made h voir M. Dayan
STUDIO ECOLE pour entendre de sa bouchi
les 6claircissements neces
mgf em nn Bf-+,i saires.


serle di Cuisine et de Cosmd
tologie vous tous qui vou-
lez acquerir des connais -
sances en ces domaines vo
yez Ma Beautd' Studio Eco
le.

Rue Mgr. Guilloux


Octte tempdo- a etd provo
qude par line demand d'ex
plication formulde par un
des auditeurs du kibboutz
Tomer, apres la fin de 1'ex
pos6 de M. Dayan dimanche
soir. Le Ministre avait de-


Iran : Premiers signs de Rupture :


Agenbte idlitbjiliefdt N6
P0" Lalue
Ball ,E1timlftin etc...
e616phone, : 2-5735-

JOLItgs*
SALON DEf BMAUTE
.56; Rue des Miracles, 156
Entre des Rues Mtoitalais
t Geffrard)

Photo Chiappini 142 Rue
locteur Aubry, Port-au-Prin
e, Haiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Mariages
Receptions N'tr et Blanc
iu Couleurs.

COLLEGE NELSON
DE PORT-AU-PRINCE
Pour une meilleure forma
tion intellectuelle et mora-
le. Tous ceux qui veulent
reussir du premier coup aux
exanmens du' Bac se rend'ent
directenient au College Nel-
son de Port-au-Prince.
BOIS-VERNA


A Silhouette
8 f, tolrwi'on
Vous trouverez : blofdses -
T. Shirts Foulards-Maro-
quinerie, en cuir seulement.
Passez nous voir vous ne
serez pas dedu.

Arcade
87. Bbutdon
Pour o6h peaits cadetuX et
les grands aussi, cadeaux
raffines qui classent celui
ou celle qui les choisit.

CUKAKO Club de Karatt
Corden pour votre pleir
6panouissement physique .
Mental et Splrituel Profe:
seur M. Ldo Cartright. Lo
cal Ecole St. Jean lEvan
geliste.





COLOR
LAB


Pour- e mellleUres Phi
tos Service' CIaranti 2
h'eures' Tout pbur l'ama
teur et le profession'rel 1i
IRe du Centre : TO1. : 2-094

PIVERT GUEST-HOUSE
SAINT-MARIO
Cadre' repotant' chan
bres confortabtes toilet
ridividuelles Ddjeuner
Souper Prix Moderd


,mULTISPDHT.

LA QUALITY EST AU SE
VICE DU SPORT Punm
Spalding Speedc. Maresi
Fred Perry, Iecurdage de
quettes.
73, Lalue TeI. : 2 4991


DONNEZ VOUS
UNE CHANCE
D'APPRENDRE
Club Croissance d'Hait
Turgeaun Impasse Ban
No. 22 Tel. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic,
Danse, enlant et adult.
Natation
Epanouossement personnel
Droit usuel
Bricolage
Conseils beauty
Maqtkillage'

COUCOUILLE,
La collection HaRtien
qui vous propoSp des livi
sur- la linguistique, la Som
logie, la Psychologie, P'A
thropologie etc... Actuell
ment en Librairie : la 2&n
p Edition de ,Sirolin) et
Sprdeis de graismaire creo
cpmp3ree. et consdrratio
Etlhno-Pychanalytiques s
l1' Carna*Aalt Haitiens.

e Plastique en 45", 54",
72" de large pour table
u rideaux, serviettes de be
supdrieur, crpe george
et minlcare blanc.
Rue du Magasin de 1'El
89.

AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la Rfuni
et Pav e, Ddposltaire de
marque de tampons Tan
pax c Ilts en fer Mi
las impottfs vetementsa
3 sons-"ntementd lingerie
quality -


cla
sur
rat
Sit
SUl
Cil
PU
tot
col
de
da
pa

It
cil

d-

gy
so
ni
G
g(



v(
ti
t;
cl
jl

p
a
d
p
f
n
n
m


Enfin; contrairement a
.'Ayatollah Khomeiny; plus
nt6griste; I'Ayatollak Tale-
ghani est un pragmatique.
Pendant que le premier lan
cail des appeals a la revol-
te depuis ses terres d'exil;
I'Ayatollah Taleghani ren-
contrait en prison des mili
tants des differents grou- (
pes qui combattaient le
Chah.

II serait premature de fai
re de 1'Ayatollah Taleghani
un challenger; le leader
d'une opposition de gauche.
Selon certa'nes rumeurs;
I Avatollah Taleghani se se
rait mme rendu ha Kom
ou reside 'Ayatollah Kho-
meiny et 'un de ses fils;
arrnte jeudi dernier par los
ogardiens de la revolutionri
eP serait entretenu avec le
fils 1 Ayatollah Khomeiby.
'Mais les raisons d'Ayatol
lah Taleghani rejoigneot
largeoment cells qu'a invo-
quees M. Karim Sandjabi
pour d6missionner. Dans
les deux cas le message est
clair ct pourrait se rdsu-
mer ainsi : La situation
dou pays est grave. Les ba-
vures; acceptable au lebde
main de la revolution; sont
de plus en plus durement
ressenties par la popula-
tion.

Plusieurs dizaines de mil-
liers d armes cnt disparu
des casernes pendant I'ie-
surrec/ion. Les autorites re
coi, naiss'ent elles -memes
que des odllinquants ae
droits common et des i61ic
merits ineotrolto )e soe snt
infiltrds dans les comites.
( ertains el6ments islami-
ones conserval eurs dispo-
sa'rt d'appuis dans le-s cer-
cle-s du pouv;ir s-mblent
voiuloir remplir le vide de
lttat en constitualt dres
milices rmniecs. Les mani-
festations d'intol6rance ii
I heardd des marxistes ou
minme des lib raux se multi
plient. Ainsi; Iq esque ouo-
tidiennemeot des manifes-
tatis vicnnent demander
aux journaux de rectifier
leurs informations dans oun
seos plus aislamique)).
Fnfin; plus que les au-
tres leaders; I'Ayatollah Ta
ghani est conscient des dif
ficultes economiques. C'est
a lui que se sont addresses
des milliers de chomeurs
pour qu'il tente de leur
trouver du travail.


.re qup tanutsi -q.Ae pr-
ine nO coMtdst 14 Bsouve' 11
nnet6 gyptlenne sur lc p
ina ce cullo de la Syric e
r i Onlan., le statute de In d
sJordunte eat different. s
Isquo la commntrn UI1 I II
rnatidnale n'a jamals re- l
nnu le droit de'cotflqic'O
ce torritoiro par la Jrr- e
nle en,,1948; q, iia prl-fls'
r'la guerte de Juin 10607 r

M. Dayans dtvait alors pt& c
er 6n peniee en precl -
tii. 0od -sl l Sykle devatc
meander a ngocier la pnht 0
r les minliys bbses que I'E
pte, Israel 'd ,rait cholsir:
It ceder le Ocrlan et obte-
r la paix, suit garder le
olan et repou.i'er ls ned-
)ciatlohs de palxi.


Ces declarations ont proe
oqu6 une stupefaction d'at.
ant plus grande qu'il est e-
abli que M Moshe Dayan,
ontre I'avis de l'Etat Ma-
or israellen, avait donned
ordre d'attaquer et de
rendre le Golin trois jours
vant la fin de la guerre
e Juin 1967, pour ne pas
erdre l'occasion ainsi of-
erte de r6gler ce probl6-
me, comme 11i a ecrit lui-
nme dans son autorisation
neme dans sc i autobiogra-
phie.

A la reaction particulie-
rement vigourec'ie de 1'oppc
i'ion Travailliste s'cst join
e celle de la fraction par-
cmentaire ma. ritaire.


r



s
t










l


TEHEIAN -_ (AFP) L'Affai
re Taleghani et; dans une 1
moi7dre measure; la ddmis- i
sion de M. Karim Sandja-
bi; sont les premiers signes
de la rupture de I unanimis
me officiellement constate
en Iran lors du rfd6ren-
dum sur la Republique is-
lamique il y a quieze jours.
L'Ayatollah Taleghani ;
don't le silence dure maiite
nant depuis trois jours; est
une pefsonnalit6 d'envergu
re natio iale. II jouit d'une
popufaritd qui ve cesse de
croitre. Dinianclhe et lundi;
manifestations en sa fa-
vent et messages de solida-
ritd se sont multiplies.
C'est une des rares person
nbalitfs du Clergd Chiite a
b6i6fieier dIe la confiasce
des minorities nationals
sunhites. Ainsi; lundi: le
leader religieux des Kur-
des; Chelkh Ezzedine Hus-
seini; hit' a- eivoe6' un mes-
sage' lTi' proposant de l'ac-
cudilltr au Kurdistan.

Progressiste; il a le sou-
tien des organizations de
gauche. Les d'e Khals ont declare dans
uo communique public lu.i
di' placer toutes leurs for-
ces nlittantes et militaires
a sa disposition et sous son
commandment.


Remise du prix
Pulitzer 1979
NEV YORK -- (AFP)
Le Prix Pulitzer pour le
meilleur reportage interna-
tional a te remis lu'di a-
pres-midi it New York; I
Richard oen Cramer dou
(( Philadelphia Inquirer Y
pour ses articles sur le IMo
yen Orient.

Les Prix Pulitzer ont c/l
crds ec 1917 par Joseph Pu
litzer; fondateur du quoti-
dien new yorkais aujour-
d'hui disparu siThe New
York Wolds. Ils sont dbcer
nes par I'Univs.rsiti de Co-
lumbia (New York) dans
a des, domaines aussi varies
que le jotirnalismeo la litt6
nature; la photo et la po6-
sie. Les laurdats recoivent
1.000 dollars chacui; et l'or
gane de press qui est ju-
ge avoir le mieux servi la
cause publique se voit de-
cerner une1 medaille d'or .
n Cette annee; c'est un pe-
tit hebdomadaire de Cali-
fornie; sLights; tirant h 2.
700 eXeMipllires-; qui a reou
la mddaile d'or pour son
enqun'te sur un centre de
rdhabilitatiop pour drogues
et alccolilques de la Cote
Ouest.

Void lie palmares des prin
cipaux prix Pulitzer 1979.
Service rendu a la cause
publique: I'hebdomadaire
SLights.
s
0 Reportage international :
- Ri-hard Ben Cranmer du
S P'hilidABilphia Inquirer)).
e Editotialite0 : Russel Ba-
e ket dai' ,New York Timess.
e OaicatuHlste : Herbert
SBlOck ((HerblOck*) du' shington Stari).
Rom5n : John Cheever
pour The Stories of John
A Cheever,.
S Thflt'tre : Sam Shepard
n pour ( e Poesie: Robert Penn War
t ren pour :Now and Then
Poems 1976 1978s.
Reportage aux Etats U-
nis: James Riesser du (Des
Moines Register) (Illinois);
n pour sept articles sir la
- pollution agricole.
te Photographie: Bdoston He
- raid Americans pOur des re
r portages sur les templtes
de 6tilge de fivrier 1978ti


-1 e-I I-Iro --0 Z44c1osQ--l Z., -%


/


218 LALUE



Tel: 2-2073 |


PRODUCTION


Uik paremen,'-le Tli ali-
i'e a affilrt qUid *Ddyan
ropose lul m'mc ,ux Etats
rtli et a l'Egypte la m6tho
I par laquellv' 11 sira pos-
Ible' de ilfhe presslon' sur,
srael'. La' DvpUt6 Travall-
Iste Zeev KaVi a propose
4ue ldS Ddpiiiu':-e s rendent,
'd cdPps co-'titue au Golan
)but mnifestcr letursolida-
rlt' avee les lhabltantr d
25 poihts- d'1 pupllihient
credsa dbptiW 1967.

Enflsf' iB. Yigael Horowiti,
anlien Ilinldtie' de- lIndiig-
trie, qul a %oft conltie ld'
Tralt6 di5 P-l: avet 1 '.typtO
a d'lclar6 au" sujet de M Di
yarf : sOi noc peut plhs.
comnpter sur personnel. Le
defaitisme et Ie P'aciflsme. A
tout prix domnlnent les es-
prits.

Les obServatenus fiotent
que cette levee de boucliers
centre le Ministre se mani
feste au moment ou des fis
sures apparaissent dans la
collaboration qui avait ca-
racterise ses rapports avec
M. Begn au course des der-
niers mois. i

Ii y P quelque? jours, la
press avait rapport qu;
M. Dayan avait refuse, de
presider la commission mi-
nisterielle qui devait me-
ner les negotiations avec
l'Egypte sur I'autonomie.
parce que le Premicr Minis
tre lui refu sit la liberty
d'action, .


DISTRIBUTION


-- La seule maison ouverte de 9 A.M. a 7 h P. M.

-- Prix imbattable

- Parking aist
RECLAMEZ TOUJOURS VOS COUPONS -

Avec 10 coupons payez 3.99 pout un-. bisque Haitien

------.---- -com n---a -


LE BISTROT

RESTAURANT. PIZZERIA -

BAR- GRILL- CREPERIE

-- Votre rendez vous

de midi a I h du matin

Menu Special lunch

Chasua Soir DIner Dansant

aver ,Bistrot ConBbo,,

Mard'i Soir


<(Ouanga Haiti Show>>

Vendredi soir


<


2 Spectacles DiEerents

Chaque semaine


Le Bistrot Tel. 2-180

- - -


AMERICAN SUGAR HAY'TfAN

COMPANY S. A,

iSUCnE MI RAFFINE ',POPULAIRE .

PORT AU PRINCE, HAITI


USINE HASCO

SOCIETY ANONYME HAITIENNE


(Planteurs et Fabricanto


MINI RECORDS MAXI SOUND


-- Disques Latino Anericains, Haitlens. Jazz etc.

Enreastrements sUB cassettes

-- Radios, Calculatkices,


I____^_~ __ ------~___1C-il~L~-~i~EB~I~


?r;~YI/Zb~rY~:~'"~'~IY~v--~~crrr~rurers


H 1 m ..


I


TLn


2


s'







MARD 17 AVR 0 PAE
F MARDT 17 AVRTL lO7 0 T


Deces de M. c
Edner Hall i
t
Les Pomnpes Funobres Ph a
rel Pierre-Louis vous annon
cint l dcecas survenu A PA-
liiqi-Vllle de Monsieur Ed- s
nor Hall
v
A sa reuve nte Concep -
otn Geuliino. A Monsieur et p
Madame Clement Cameau,
Madanme Gladys Kabalkln.
a son fllleul Pierre Ca-
menau. a Madame Corine
(- .. '.r' Monsieur Georges
Durant. Monsieur elt Madame
Victor Saliba. a tous les au
Ires parents et alllss nous
adressons nos vives sympa-
thles.
Les obs'ques seront clian-
tees domain Merrerdi a 4 hei
res p. m. en 1 Eglise du Sa
cre-Coeur de Turgeau. Le
convoi partira du salon fu
neraare de 1 Entreprise 174
X x x

Deces de M.
Leiio Cherubin
Pax Villa announce le dd-
ces survenu le 11 Avril 79
en sa residence Privee de 1
Monsieur Lealo Cherubin.
En cette penible circons -
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leurs
sympathies a sa veuve nee
Corina Victor, a son fils M.
et Madame Joseph Cheru -
bin actuellement a New
York, a Elisabeth, Joseph,
Carole, Marie Line, Joe Che
rubin, actuellement a New
York. a sa fille Madame Al
bert Joseph. nee Andrea Che
rubin a Aline Mario, Garry
Joi(-ph. a Madame Claude
Abraham nee Dieudonne Che
rubin, a sa ,soeur Madame Ait
loune Dorvelus nee Luciana
('herubin, Monsieur Emma -
nuel Chierubin Madame Ob
s Iiguaro nee Carmelite
iherubiami, Monsieur et Mada
ni Dumiond Edme actuellc-
nu1l' a New York, a ses ne
Venx it to acca K0olson, Guir
lilu. IultuiCs Edme, Mada-
In Itiemy Thelu. nee Acefic


hdrubin. Aux families :
hlrubin, Victor, Abraham,
Dorvelus, Figaro, Edmn, et b
ous les autres parents et
llids eprouves par ce deuil
Les fun 1railles de Mon-
ieur Lelio Chirubin seront P
chantees Ie Mercredi 18 A n
vril a 4 heures P. M. en la t
Loge La Verite 47 of la de- d
eouille mortelle sera expo- r
see des 2 heures. 174 e
I
xxxx 8

Deces du t
Professeur d
Rene Carre

Pax Villa announce le de-
cbs survenu le 15 Avril 79
a Delmas du Professeur Re
ne Carre.

En cette penible circons -
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leurs
sympathies a sa veuve nee
Marie Denise Beliard, A ses
infants Monsieur et Mada-
me Georges Carre, Monsieur
Bernard, a Mademoiselle Ma
rie Florence Carre, A sa bel
1e Mere Veuve Henri B6 -
liard, a ses beaux-freres et
belles soeurs Monsieur Max
Beliard, Monsieur et Mada-
me Frantz Beliard et family
le, Monsieur et Madame Ro
ger Trouillot et famille. M.
et Madame Lesly Beliard et
famille, Mireille et Eddy Be
liard, Monsieur et Madame
Edouard ValmA et famille
A ses cousins et cousins.
Aux families : Carr&, Be-
liard, Trouillot, ValmA, So
ages. A. V. Carrd, Hubert
Carre et a tous les autres
parents et allies Iprouves
par ce deuil.

Les funerailles du Profes
seur RenA Carre seront chan
tees le Mercredi 18 Avril A
4 heures P. M. en 1 Eglise
du Sacrl-Coeur de Turgeau.
Le convoi partira de Pax Vil
la Sacre Coeur oi la depouil
le mortelle sera exposee des
2 heures. 174


Mtihmoud Taleghani L'Ayatollah

Rouge))


'ITEllAlAN (AFP)
L. Ayaioiall Mahmoud Ta
Iet lttn t clia h J'iiieoux de
'lT (.herf;I1 qiUi s'est ,exlJjC
v lidrLidi pour prot.ester con
I'( 1< ( exactiisns, de cer-
tlil S ( comit,'s khomeiny.,
ttl. (oiisi idcr(' comme iun des
h i iihr i, ('ll, '.s s plus pro
't' i.'i-,:l,'a I 'Iran. On le sur
linitlmme parlois ,l'Ayatollah
Roug r.

Nc a Tlieran en 1904, I]
conmmncc Itres june la lut
te con tre les Pahlavi. Dans
ia ville Saint d;. Qom, ouh
11 el udie la .-...,. ,i,,.l il dirl
gf in group de tmoudjahe
dine,, organisation islaml-
quc progressiste.
Condamne a plusieurs re-
prises pour son opposition
au Chah, il pasnFra en tout
onze ans de sa vie en pri-
son.


Le 30 ocLobre dernier, a-
lors que le regime dsn Pha
lavi est morlbond, l'Ayatol-
lah Taleghani est enlin li-
bere, sous la pression poptu
laire. Plus de 250.000 person
n saliuent sa sortie de ia
prison de Qasr a Tbheran.

Tres vite. il cievient l
(,grand reconciliateuri.. C'es
lui qul apaise l'insurrec
Lion feminine, provoque
par l'obligation de porter l
voile. C'est encore lui qu
est dnpeche pour apaiser la
colere kurds, apres les san
giants incidents de Sanan
dadj. II devait se rendre at
Balouchistan Va Sistan
quand, contre n'oute attend
te, deux de ses fils et sa brt
ont Lte arrltes. Il a alor
choisi de s'aabritern de la
scene politique iranienne.


Lemerciements
le la famille
larbot
Madame Veuve Philantro-
e Barbot n1e Eliane Etien-
ne et ses enfants. Le Doc-
eur Mddrick P. Barbot Ma
iame et enfants. L'Ing6 -
iieur GOrard Blot Madame
t infants. Monsieur Felix
iarbot. Maitre Antonio Geor
aes Madame et enfants, Les
amilles Barbot, Etienne,
tgnant, Blot Brierre, Gau-
hier et tous ceux que ce
leuil afflige, remercient
bien sincerement les emplo
yes et le personnel du pavil
1on priv6 de 1 hopital de
L'Universite d'Etat d Haiti
les mldecins, les Laboratoi
res, Boncy-Pereira, les reli
gieux et religleuses, L'aumo
nier de 1'hopital, Le D6ca-
nat et les 6tudiants de la
Faculty de Mldecine, Les ml
decins et le personnel du
Centre Medical 17-19- che-
min des Dalles. Les Autori
tes Civiles et militaires. Les
amis tant de l'Etranger que
de la Capitale, de 1'Arca-
haie, de Duvalier Ville, des
Gonaives, et du Cap-Haitien,
qui leur ont done toute leur
assistance et t6moign6 leur
sympathie a 1'occasion de la
maladie et du deces de leur
regretted maria, pere, et grand
pere enleve a leur affection
le Dimanche 25 Mars 1979 et
les print de croire en leur
sentiment de profonde gra
Port-au-Prince, le 17 avril 79
titude.
174



Avis de Divorce


Port-au-Prince, le 6 Avril 79
II appert d'un jugemcnt
en date du deux Fevrier 1979
que le Tribunal Civil de
Port-au-Prince, jugeant enA
sns attributions civiles, a ad
mis le divorce et prononce
la dissolution des liens ma
trimoniaux ayant exists en-
tre les Ipoux Jean Joseph E
tienne, la femme nie Robes-
tine Bazelais.
La transcription du dispo
sftif de cette decision a t6L
uparee sur les registres de
'Officier de 1 Etatr Civil de
la Section Nord-Est de Port
auo-Prince, aux requotes,
poursiit e tl l ,Lii. -. de 1 6
pouse demanderesse.
Port-au-Prince le 6 Avril 79
Emmanuel NERETTE, Av.
Franc.ois E. NERETTE, Av.
174


e
L



I-
e
]i
a


u

u
s
a


L'Egypte exclue de I'OPAEP


XOWEIT (AFPi
L'Egypte a iet exclue de
I'OPAEP (Organisation des
pays arabes exportateurs dp
petrole), a-t-on annonc6 o
ficiellement mardi a Kowelt
Cette decision a etA prise
au course d'une session extra
ordinaire A huls close, et an
nonc6e par M. Abdallah
Mountasser, President de la
Session.
x x x

REACTION DF 1'EGYPTE
A SON EXCLUSION DE
L'OPAEP

LE CARE (AFP)
tExclure l'Egypte de 1O-
PAEP n2 nous fera pas plus
ce tort que noire exclusi:ui
d'un Ciubii. a-t-on declare
mardi de source otlcleile au
Minlslere eg:,ptlien du pat.ro
le en commentant la decl-
sion prise 6 Kowelt par I Or
ganisatlon des pavs arabes
exportateurs de petrole.


M. Ramzi El Leissy, Presi
dent de l'Organisation du pe
trole et numero deux de ce
Ministere, a affirmed de son
c6te que cette measure n'au
rait aucune consequence
sensible pour l'Egypte, affair
mant : xLa decision de 1'O
PAEP ne nous porter pas
pr6judicen,

M. El Leissy a soulign6 A.
ce sujet que l adhesion de
l'Egypte A I'OPAEP n'avait
donnd lieu jusqt'A present
A aucun project concrete dans
le domain de la coopera-
tion, et que cette decision
n'aurait par consequent au
cun effet sur le Gouverne-
ment Agyptlen.
L'exclusion d.rcldle 5 Ko-
v.eir n influencera pas non
piu.. 0 s.oni als les amolb
ti.ons petroilt-res de I Egyp-
Ite on le transit du petrole
Arahe pa- 'c C.knal de Suez
et le pipe-line Suez Alexan
drie.


- O


Avis de Divorce
II est portA A la connais-
sance de tous intdresses
qu'appert jugement du vingt
A -- l lf


PROJECT EDUCATION
GOUVERNEMENT
HAITIEN
BA.NQUE MONDIALE
BOITE POSTAL : 2162
Wef. No. :

Avis d'Appel
d'Offres
La nlrecnon an Projet
d'Education No. 2- Gouver
nement Haitien Group
de Ia Banque Iiondiale,
dans le cadre de I'Accord
de Credit 770/HA, se propo
se d'acuuerir Dix (10) Vehi
cules tout Terrain dunn
countenance de cinq per-
sonnes. Ces VWhicules se-
ront mis A la disposition
du Project d'Education No
2 en vue de son exdeution.

Les documents d'Appel
d'Offres peuvent, Wtre reti-
res tous les Jnurs ouvrables
du 28 Mars 1979 au 25 mai
1979 de 8 hres a.m. a 4hres
p.m. a 'adresse suivante:

Project a'Eaucation No. 2
Government Haitien Ban
que Mondiale

C/o Ddpartement de I'Edu-
cation Nationale
Cite ae I'Exposition
Port-au-Prince Haiti

P.O. Box 2162

Adresse tel6graphiqus
PEGHBM


ADMINISTRATION
GENERAz; DES
CONTRIBUTIONS C
AVIS II

Le Directeur General des 1
Contributions confirm dar
touted sa former et teneur l'a ]
vis en date du 13 Fevrier
1979 public dans les jour (

naux de la Capitale.
Cet avis est ainsi llbell :
II est demand aux p D-
prietalres et a tous les mt6
resses de communiquer, dans
le meilleur ddlai, a la Divi
sion du Contentieux de 1'Ad
ministration Gdnerale des
Contributions tous les titres,
papers, pieces ou documents
justifiant leurs droits sur
une proprittd fonds et bAtis
ses, sise ai 1i'Habitation MATHES, Section de l'Etang
du Jonc, Commune de P6-
tion-Ville.

Cette proprleti d'une con
tenance de 5364m2 37, decla
ree d'Utilit6 Publique par Ar
ret6 en date du 19 Septembre
1978, Moniteur No. 71 du 12
Octobre de la mIme annee,
est borne au Nord par Gol
bert BIGIO pretendu pro-
prietaire, au '3ud par la Nou
velle Route de Kenscoff, et
a 1'Est par une route de pL_ 6
tration donnant access a
la route de Kenscoht et
Sl'Ouest par Madame B6da,
'insi connue, pretendue pro
prietaire.


DANS NOS CINEMAS


CAPITOL

CAPITOL I
siercredi 18 Avril 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
12 h 2 h 4 hres
Sh 8 h 10 hres.
LEGOITIME VIOLENCE

CAPITOL 2
Mercredi 18 Avril 1979
Ivant 2 h 30
Gdes. 3-00
Aprns 2 h 30
Odes. 5-00
12 h 2 h, 4 hres
6 h 8 h 10 hres
LE RETOUR DU CAPITAINE
NEMO
CAPITOL 3
Mercredi 18 Avril 1979
Avant 2 h 30
Gdes. 3-00
Aprls 2 h 30
Odes. 5-00
12 h 15, 2 h 15 4 h 15
G h 15 8 h 15 10 hres 15
FORCE NOIRE
CAPITOL 4
Mercredi 18 Avril 1979
PRIX UNIQUE $ 1-00
11 h 45, 1 h A5 3 h 45,
5 h 45, 7 h 45 9 h 45
QUI A TUE BRUCE LEE

X X X V

Rex Thafitre
Mardi 12 2 4 6 8 10 hres
L'INCOMPRIS
Avant 5 hres
Entree Odes. 2-00
A Partir de 5 hres
Entree G. 3-00 et 5-00
L'INCOMPRIS
Mercredi 12 2 4 6 8 10 hres


ror-au-rnnce, ce 27 Port-au-Prince, le 27 Mars L'INCOMPRIS
Mars 1979 1979 Avant 5 hres
Ing. Nicolas SAINT-LAU- Entree Odes. 2-00
RENT ODonel FENESTOR, Av. A Partir de 5 hres
Directeur Directeur. Gendial Entree Gdes. 3-00 et 5-00
L'INCOMPRIS
Jeudi 12 2 4 6

Petites Annonces Avant 5 hres
Entree G. 1-50
A Partir de 5 hres
A LOUER A LALUE Entr6e Gdes 3-00 et 5-00
-O-S1-CCOcccc-.-o- o c", Jeudi 8 heures 30
Grand local au rez de A VENDRE LA TROUPE
chaussee avec Mezzani- LANGUICHATTE
ne convenable pour Bueau A BABIOLE PRESENTE :
ou commerce Bonne posi- 2 a is LANGUICHATTE
tion Tel6phoner de 9 hres A VENDRE A BABIOLE CANDIDATE
30 a 5 heures 30 2-3792 GRANDE MAISON A- Prix Unique $ 2-00


x x


A VENDRE
A VENDRE


Refrigerateur Marque Amo
na A 1 Itat neuf 16 ft A 2
portes Telephoner 2-0795
174



Uue tries belle Maison Mi
derne au Village W. Lamo
the au No. 27 Rue PatricE
Lumumba parage Ing. PieLt
St Come Tout confort eau
froide, eau claude (chauff
eau de 30 Gallons) Grand
Cii.-rne 3 chambres Lcou -


VEC ACCESS SUE 3
RUES xxxx
4 CHAMBRES A COU-
CHER CINE OILYMPIA
CH5 CHAMBRES A REZ CINE OLYMPIA
DE CHAUSSEE Mardi 12 h 2 h 4 hres
5 CHAMBRES AU SOUS Entree G. 1-50
SVUE IMPRENBLE 1 6 h 30 et 8 hres 30

GRANDE COUR JAR- FURIE CHINOISE
EUT-ETRE VISITEE A Mercredi 12 h 2 h 4 hres
PEUT-ETRE VISITEE A Entree 0. i-SO
o N'IMPORTE Q.L MO- Entree G 50
- MENT 6 h 30 et 8 hres 30
e PHONE: 24790 25686 Entree Odes. 2-00
e 4790 25686 FURIE CHINOISE
S- Jeudi 12 h 2 h 4 hres 6 hr
e F MM'aos cccocsacvr Entree G. 1-50


le


POUR UNE POIGNEE DE
DIAMANTS


IMPERIAL CINE TRIOMPHE


IMPERIAL I
Mercredi 18 Avril 1979
12 h, 2 h, 4 hres
Entrde Gdes. 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree Odes. 8-00
JULIA

IMPERIAL 2
Mercredi 18 Avr.1 1979
12 h, 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
Entrde Gdes. 5-00
Entrde Gdes. 8-00
DE L'AUTRE COTE DE
MINUIT

IMPERIAL 3
Mercredi 18 Avril 1979
12 h 2 h 4 hres
Entree Odes. 5-00
6 h 8 h 10 hres
Entree Odes 8-00
ENFANTS Odes. 3-00
LES NAUFRAGES Dh
LILE PERDUE

Sxx

ETOILE CINE

Mardi 6 h 30 et 8 hres 30
DOSSIER ODESSA
Entree Gdes. 1-50 et 2-50
Mercredi 6 h 30
Seance Unique
LE MESSAGE
Entree Gdes. 3-00
Jeudi 6 h 30 et 8 hres 30
FURITE CHINOISE


E


SALLE I

LA CARAPATE
Entr6e : $ 1.50 et 2.00

SALLE II

AU NOM DU PAPE ROI
Entree : $ 1.50 et 2.UU

SALLE III

LA RAISON D'ETAT
Entrde : $ 2.00

SALLE IV

CONNECTION CHILNOISE
Entree : $ 1.50
x x x

RANCHO CINE
Mardi 17 Avril 1979
LES DRAKKARS
Mercredi, 18 Avril 1979
LES DRAKKARS
Jeudi 19 Avril 1979
AUSSI LOIN
QUE L'AMOUR
'L x A

L'INSTLU



ACTIVITIES
CULTURELLES


;ntrle 0. 1-50 et 2-50 Jeudi 19 19 hres 30
CONFERENCE par M. Ma:c
Dufumier :
x .3 X loppeinent,
VINE L IDO Entree libre.
CINBE! L O Vendredi 20 1 13 hins ,0
Mercredi 12 h, 2 b. 4 hba Yves Griosel, Grand Confe-
Entree Gdes. 2-00 rendcer Cineaste de langue
6 h 8 h 10 hres tfrasaisa, present
Entree Gdes. 3-00 20 heures
LES DEUX GRANDS LES ILES GRECQUES
CAVALIERS (Rhodes et son colosse, Kos
JULIA et le Temple d'Esculape. Pat
DE L'AUTRE COTE mos oif St Jean Icrivit l'Apo
DE MINUIT calypse, etc.)
LES NAUFRAGES DE Entree-Scolaire : 3 Gourdes
ILE PERDUE Adultes : 15 Gourdes.





Tous les Mercredis


C'EST LA FETE


A

SI ."1 Tnr"TI F


res


deux Decembre mil neutt l ......... ........... ...
cent soixante dix neuf, le cher, 3 toilettes balgon log -OCGCC CCOCCC00-0O,0 8 heures 30
Tribunal Civil de Port-au- gia Gallerie d attente office Horaire d'Et PARTIES RAIDES
Prince a admis le divorce Cuisine grande Cour et Jar i Entre Gdes. 2-
des 6poux Jean-Claude La- din. La ATTORAMA S. A. x x
bady, la femme Anne Marie port a connaissanceMAGIC CINE
Carmelle Beauduy, et pro- Gagnez jusquA $ 2.000 en des in tressns que du
nonc6 la dissolution des achetant diectement ler. Mal 1979 au 30 Sep Mardi 6 h et 8 hres
liens matrimoniaux ayant tembre 1979 ses heures RAID SUR ENTEBBEE
exists centre eux. Pour renseignements ap- de travail seront les sui Entrle Gdes. 3-00 4-00
La transcription du dispo pelez le : 2-1155 de 2 heu V antes Mercredl 6 h et 8 hres
sitif de cetgo decision a 6ti resa6 4 heures p. m. le 6-1523 FISTS
opre le seie sei Avril mil de 6 heures 7 heures p. m. Du lundi au vendre- Entree Gdes. 4-00 5-00
neuf cent soixante dix neuf di : 8 h. a.m. 2 h. p.m. Jeudi 6 hres et 8 hres
sur les Registres de 1'Etat Ci a 'n_. 204 Samedi : 8 h. a.m. 12 FISTS
vil de la Section Nord de h. p.m. Entr6e Gdes. 4-00 5-00
Port-au-Prince, requIte, pour xx x x x xxxx
suite et diligence de 1 6pou AUTORAMA S. A.
se. A VENDRE 65 D LUX:E CINE
Port-au-Prince, le 17 Avril
1979 Un compresseur, deux mal --'ccosoasoosoIc o- Mercredi 7 h et 9 hres
Me. Lamartine CLERMONT, teaux piqueurs et ses 6quipe A VENDRE Entrde $ 2-50
Avocat 174 ments. Le tout A 1 'Etat Neulr ASSAUT
O Telephone 2-3274 Une grande mason, sise x xx xx
Avis de Divorce x x la Ruelle Cameau au No.
A i deDvrex x X x 10................fl~lF%


Il est port A la connals
sance de tous intlressds qu'ap WANTED
pert jugement du vingt deux
D6cembre Mil Neuf Cent Executive Secretary with
Soixante Dix Neuf, le Tribu experience. Excellent Ty. -
nal Civil de Port-au-Prince ping Skills and Spanish
a admis le divorce des A mandatory.
poux Dieujuste Ulysse, la High Salary
femme nde Micheline Jean Call : 6-0361 6-2431 214
ty et prononc6 la dissolu-
tion des liens matrimoniaux xxxx x
ayant exist entire eux.
La transcription du dispo AVAILABLE
sitif de cette decision a WtA EXPERIENCED MANAGER
operee le Six Avril mil neuf WITH 8 YEARS MANAOE-
Cent Soixante dix neuf sur MENT AND FINANCIAL A
les reglstres de I1 Etat Civil NALYSIS AT IBM tInterna
de la Section Est de Port- tlonal Business Machines"
au-Prlnce, request poursul desrcs to return to Haiti
te et diligence de 1 6poux. and apply education in
Port-au-Prince le seize areas of management, tfinan
Avril 1979 ce, accounting, economics
Me. Lamartine CLERMONT. and electronic data proce-
Avocat 174 sing. Call 7-0317 214


Pour renseignements, tele
phone au No. 2-0788 de
3 h. A 4 h. p.m.
304
XXX X
LES BONNES
sOCCASIONSa DE
SONAVESAs. DELMAS
TEL. : 6-1445 6-1935).
Simca 1508 GT. grise (air
cond) Alpha-Sud Verte.
Lancia coup6 2.000 (marron)
(air cond)
Buick Electra 225 (air cond)
Subaru marron lair cond).
Autobianchi blanche
Autobianchi notre
Jeep Cherokee quadatlac air
cond automatlque.
BMW 2002 grise sair cord)
ainsi qu'un lot de Simca
pickup, et de Bus EPro en
parfalt 6tat de fonctionne
ment.


AUDITORIUM
Mardi 7 hres
L'AILE ET LA CUISSE
Mercredi 7 heures
RENCONTRE DU
36me TYPE
Entree Gdes. 3-00
Jeudi 7 heures
CAR. WASHT


Entr&e




Mercr

6 heu
Entree
LES I
DU S
3 h e
Enitre
JUST.


ILIi x '. L J .i


ROYAL HAITIAN



Une soiree-show

mettant en vedette




Les Balind'jo DIencers



dans un spectacle etonnant.



Plus un delicieux

buffet-barbecue au rythme de



L'Orchestre du Roi




VOThE RENDEZ VOUS


CE MERCREDI


CARNET SOCIAL


AVIS DIVERS


e Odes. 2-00


PARAMOUNT TTTf,

edi 12 h 2 h 4 hres L ,U 1" L J
e Gdes. 2-00 6


VBS ROYAL HAITIAN!'
HAOLIN
t d0O hres ... ....5..
e Odes. 3-00
ria rCT Tini irre. .kn^^^jaaL. a ^.^ui~~a~eif>a


I


SL~vrcr~ vrrrrrrrwr~


I


1
1
(
]
]


111Z Ll JUIIMLIM






r *I-1 !VU A


NOUVELLES DE L'ETRANGER


;IFINAII 'UIRA :
11 1 %II I tl 1|1 I'.S
I I I1 I'O .
\t 1ll11 IO' N -- i.ll 'lP

i i ienil*i II ie ll I( | IIr|
. 1i' t.. p ci< ., ililrl palir l.
, Ie ntu ll. 1 alit ahwelo'.l i


il. li.i i ll e l 1tii .. ila le,


fiI I)pDeparl lentl ( d Etat; 51.
*oiim Heston.

l'Aniiassadeur des Etats
I'nis a, Saint George's (Gre
i:de); M. Frank Ortiz; a;
selon le poirle-parole; re-
in i jeidi dernier u1e 6 note
ffiricusc), stir les relations
Gren;iae-Etats Imnis an nou
\ c:ii premier Ministre de
I ile; MI. Mauriee Bishop.
Ce dernier aurait rdem-
nicnt declare que I'Ambas-
sadeur liii availt exprimf la
conutrariet6 des Etats Unis
devant leventualit6 de 1'6-
tahlissemecit de liens e-
troitls entire Iile de la Gre
nade et Cuba.

IM. Reston a de son cote
prcrise que la demarche de
I Ambassadeur ne compor-
ait lIa premise d'Maucune no
te diplomatique)) officielle;
ajoutat que les Elats I'-
nis n'etaient pas opposes
ail renforcemet des liens
d'amiti6 entire la Grenade
et n'importe lequel de ses
voisins et qu'ils n avaient
pas I'i'tention de lui dieter
invcc qui elle pouvait lier
des relations.
La (note)); selon M. Res-
ton: ne concernait que l'&


I nhli.;isse.n0it evoeniliel de

ie anillil.tirl' 1 lit e la sarli
1i : ri/ s n.'ll, n'l II11U s
I|I|I1 hi s lr'ite dehl- hi. I

('llhl a el 11 6 rl4ln111e 1111
,. il si elation il plunnl
111114, ,IInedll idelniel.



I;SPI1..NS-BIESI'L

BRASILIA (AFP)
Un porte-parole dn Minis
tOre bresilien des Affaires
Etrangeres a d6clare lniidi
que rien ne conifirmait line
inormatiion publi6e diman-
rie paler I (Jornal Do Bra-
sil) slcion laquelle plusicurs
membres de la Mission Di-
plomatique am6ricaine au
Bresil seraient des agents
de la CIA se livrat it des
aetivit6s d'espionnage.

,Nous n'avons connaissan
ce d aucune activity illgcale
oni hours de leur competence
des personnel cities par le
journal et auiiune ii/forma-
tion ne nous indique qu'el-
les oni agi de maniere i,,-
compaltible aver leur statute
diplomasique)); a-t-il dit.
Ie t.lornal Do Brasil): se
rixf'rant ai des informntions
transmi-es par Uit collabo-
rateur de la revue americai
ne (iouhnterspy)); a citix di-
manche les noms de plu-
sieurs memnibres de l'Ambais
sade des tlats Unis i Brasi
lia et dii Consulat des E-
tats I'nis ii Rio de .Iameiro
qui scraient des agents de
Ia CIA.


Ma:gasin Mon Reve s


Chaussures Italiennes solids

pour fillettes et garconnnets

colors : Blnc, ni -- Bottines

pour enfant de Ian a 5 as

ERNST GAUTIE


37 RUE DES MIRACLES, 37

Phone 2-1155


(Coui,,ersp' ; pinhli6e piar
il iit'grn, ell pltl ris de lit
C1.\; e, i si-A iaillsee dul ,l Ii
di i ll'a.liton l 's a unms ier
mn llrn're, lde I CIA Iln pm-
t I l'rlijin ger.

\ \ x \

IO iVl,1,lUR I 1)1,
I.'AS ; till I I Ii
If A.1.1 .l.N I' LAI IN AMERItAIN

BOGOTA (AFP)
L'Assembl6e du Parle-
muent Latino-Am6ricain s'est
ouverte; lundi; a Bogota;
sur u, appcl a I'intixgrration
dn sous-continent et ine
violent attaque centre les
Etats Unis.
Ul delegue mexicain; M.
Victor Manzanilla; a doeion
c Ie Igouveriiement nord-a
nericain; qui: a-t-il decla
r&; tout en insistant sur le
respect des droits de I'hom
me; continue h soutenir m(e-
conminiiitinie'nt et militaire-
ments des diclatures en A-
rmerique Latine; come eel
les du Nicaragua; de 'Uru-
guay; de 'Argentine et du
('hil oiu I'on assassine et
et torture les genso).

Te sri cotle; le Ministre
colormlien des Affaires E-
trangeres; M. Diego Uribe;
qui a ouvert la reunion; a
lanc6 un appel en faveur
de, rintegratioit des pays
latino-alitricains.

L'A;semliele parlementai-
re; tuuii doit durer deux
jours; regroup de nombreu
ses personnalit6s poliiiques
d'Amnrique Latine et d'En-
rope; nolamment les an-
cieso presidents Eduardo
Frei (Chili) et Fernandlo
Belauoude (Prou) : le Prosi
dent du Parlement Euro-
pen Emilio Colombo; I'an
cien Premier Ministre por-
tugais Mario Soares et le
dirig-ant socialiste espagnol
Felipe Gonzalez.



NICARAGUA :
QUELQUE,; HEURE?
AYA>T LE RETOJUR DU
PRESIDENT

MANAGUA, -- (AFP)
Quellues lieures avant le
retour du Pr6sident Anastasio
Somoza: le Nicaragua etait
i (ujours; lund;; la proie de
combals entire In garde na-
tionale et le Front Sandinis


le de Llhiration Natlo.ale
(FSLN i.
Lia reprise samedl dTstell
(150 kin n u Nord ite Mantn-
/IIuI par les forces gouver
,,ementiles n'll pas arrlti
I'iifensive du FSIAs qul con
Ilinlii d'atlinquer dans Ju
igi-lin Nord du pays a, In
liniili-re du Iloduras el
(dii Nicaragua: apprend-on
liidiid ii Managun.

D'autre part; le journmalis
te espagnol Alfonso Rojo
de oCambio 16I; a 64 Hb06
re lundi apres-midi par Pen
tremise de I'Ambassade de
son pays. Mais il a du quit
ter le Niearagsua volonqtai-
rement; selon un coirnmu-
niqui 'de la pr6sidence .
iNterviewe a I'alroport;
il a signal avoir utn eonpri
sonn6 avec environ 1d50 ni-
caraguayens qui lui ont de
nonce les s6vices et les tor
tures don't ils avaient etc
'objet.

It a aussi affirm que les
jeunes geis rifugi6s dans
le college Notre Dame du
Rosaire; t Esteli; e6taient
menacts d'etre ex6eutes
sommairement; etant soup-
connes d'apparteoir au
FSLN. Le Journaliste a ci-
te A ce propose une conver-
sation de deux soldats.
Les operations de d6blaie-
ment d'Esteli continuent.Les
labitants essayent d'organiser
une vie precaire. De ehi-
ches rations leur sont distri
bukes; ne leur permettant
qu'un maigrere pas par
jour.

Des citernes d'eau ont mto
amen6es dans t'hopital et
le college des franciscaines
ou sont eotassps plus de
2.000 r6fugies. Mais le de-
nuement des refugies est
tel qu'ils manquent mrsme
de recipients pour faire
bouillir les biberons des en
fants sur des feux de bois
improvises
Dans le centre; la plu-
part des maisons qui W'ont
pas ete tventrdes ont et6
tellement touches qu'elles
peuvent s'ecrouler d'ln ma
met a it autre. Certaines
rues ne sont plus que des
craltres.
I.e President Somoza;
don't 'heure d'arriv6e n'est
toujours pas connue; re-
trouve un pays ou la guer
re faith encore rage; malgr6
sa victoire d'Esteli.


PI IBLICATION
PROCHAINE D'UN
Ait'TICLE D'UN ANCIENT
AGENT; DE LA CIA EN
OUGANDA

IPOItTLAND (OREGON)
iAlIT'
Le Directeur d'un men-
suel amrricain a annone6;
lundi: -.i., intention de pu
blier lan article d un an-
cien agent de la CIA a'
Kampala dont la ce'ntrale
de renseignemoents s'efforce
depmns la semaine dezrdtire
de fare supprinter pitisiurs
passages.

Au cours d'une conference
de presse; M. Tom Bates .
Directeur de l'lOregon Ma
gazine,; un mersuel de la
Cote Ouest tirant it 46.000
exemplaires; a fait valoir
qu'il avait dcja accept de
supprimer 28 passages de
la narlrationi de ancientn es
pion; et que les derniers
changements demands par
la CIA videraient article
de toute sa substance.
L'article doit paraitre
dans le numnro de mai du
magazine; sous le titre :
mJ'6tais le tsar du basket
Ball d'idi Amins et avec le
sous titre a< donn6 un coup de poing it
Idi Amin et ai survecu pour
le raconter".
Son auteur; Jay Mullen;
reconverti depuis dans l'a-
griculture; avait 6t6 envo-
ye au debut des annies
1970 par la CIA en Ougan
da avec come couverture
un poste it 'Universite de
Kampala.
La semaine derniere; la
CIA avait affirm qu'une
publication des passages in
criminis serait pre.judicia-
ble A la security national.



LES PERSONNEL
ARRETEES
SOUPCONNEES D'AVOIR
TREMPE DANS
LAFF(AIRE

PADOUE (ITALIE) (AFP)
Douze personnel arretees
en Italie lors de operation
vril soot soupgonnees d'a-
voir participe au rapt d'Al-
do M1oro; a anonce lundi
le SubstiLut du Procureur
de la Republique de Padoue
(Italic); Ml. Pietro Caloge-
ro.
Pour la premiere ois de-
puis I'operatio n manti-terro
di-,me,, tren e t arrest l- tin .
dans >ini vIt| d'lila i ,
tle Ma5Ln.lrat a alnnne dr,
explt .a I.n, .a I.i t re-s c
i ur c e pi i de I lf l t Seln
IcAl agli-lr i dIuze de. per
s an. f( Irrlct-.. iehpib e.
ie I .i iloni.o mie n i ri re
-era lent I reclt-me. i me-
I .- a I'cnled m entl I 'Mll d.

(cu di/e -udl-pei t-. i ill

dc .ii ni r, i |iral in uii
Ire I I- t.ll1.. I d llr dell
l'c..re Ceii- de parl' ip i
lirn au r.ipt d'Ald, tiro,,
ser i Ir In I I.l UIIt i 'ti l 11r in


l t' .ii .'ii, n .1 I n llitll
111'1 l dit iiii-l l ile .dic i.-
inent- el dc lemolr'nmge-
-irieui\. aIani molai(e e.C
i (rulpa(Io, el atroinlt I'.ur
iisilaiiou dt parli ipalioin a
I enltvemena d'AIld Moro
Olia"n al defen-eur dii Pr
'.f.n% Negr : Princiel|al incul
pe -oup o ne d l tre 'tide-olo
Laue de brgale- rouie-..
il a hiclare lundi: .11 n'e\i
i .atulrin indie econtre Ne-
gri .

x x X X

Irs. INNDATION.- AL'X
r'IATS IiNIS

NFIt d(PRKa -- uIFPi
I.e iilan in ndalion- dan-
le centre el le Ud de i r-

l ha ; A ,r k a n s T ;' it i- tl o '




tnille hahi.inl' le ei-s aeAl'
ont du re ix .eu s" au
ourtS du 1.oe0 end. Les de-
ga.s depaentl pluoieur-
millions de dollars.
'e"sl la region de la ca-
hifale du 'isiissipi: Jack-
son; qui a p las plus sese-
rement louheie et deelaree
zone 'iiolree des samedi
soir. 17.00 residents de
J.iukton oni [ui leur domi-
cile ou ont e1e nacues de-
pui.. samedi: apres la mon
lee des eaus de la ririere
Pearl; la plus forte erue
iamais enregistree pour 0e
tleuie EIle a Iransforme le
centre de la cite en un gi-
gamlesque Iac alteignaitt 2
mietre-. de profondeur par
endtroils. La circulation


dans la ville est paralysee
et l auloroute Nord-Sud qua
Ila traverse a ete couple.
Les services mnethorologigUes
Indiquaient lundi que la rl


vire continuaft grossir.
En revanche: la cote ma-
limale des autres, fleuves
en crue; notammewrt le Mils
sisslpl: la Rivibre Alabama
et la RIhireo lllnote; a 6tM
nttelnte. Mals lundi; trols
mille habitants du centre
de I'llinois; plus d'un mil-
ller dans ilEst du Missouri
et plusieurs centalnes dans
I'Alabama; evacuks deputy
vendredi; ,'avaieot pu en-
core regagner leur loge-
ment.

URSS :
Debut d'une
important
semaine politique

MOSCOU (AFPP
Une importance semaine
polltiqiue a debate lundl i
Moscou avec en lever de ri
deaux la reapparition de M.
Leonid Brejnev.
Le Secretaire General do
Parti Comnmuniste de 'UR
SS, don't 1'etat de sante, il y
a trois semaines. avait ren
du necessaire le report de
la visit du President fran-
qals Val6ry Giscard dEs-
taing, a d6montr6 qu'il a-
vait repris ses activities a
temps pour la rAunion du
Comite Central et la premier
re session du nouveau So-
viet Supreme.
Le gout de M. Brejnev
pour le hockey ,,ur glace I'a
en effect amene &i assister sa
media et dimanche, en soi-
ree, i. deux parties du chami
pionnat du monde, URSS -
Pologne et Tchecoslovaquie
Canada, au Paais des
Sports du Stade Leuine, en
depit d'un froid ia nouveau
glacial t Moscoru, ot le their
mometre est descendu i
molns 6.
Au Stade L6nine, les jour
nalistes etaaient trop dloi-
gnes de la Tribune d'hon-
neur pour pouvoir juger
dans quelle fo-me est main
tenant M. Brejnev, mats les
cameras de la television de
vraient no'molement 6tre
braquees sur lui au grand
Palais du Kremlin. mercre-
di et jeudi, pendant la sea
asion du Soviet Supreme.
Cette session est la pre-
mibre du nouveau Soviet Su
prcme eiu pour cinq ans le
4 Mars dernier Les 1.500 De
putes doivent oroceder a tle
election d'un nuuveau Prae-
.Idium, M. Brejnev a ajou-
to i ses autres tires celui
de President du Praesidium
rn Mai 1977. et nul ne sem
ri douter qu'il sera reelu
'issi longtemps qu'il sera
"'.lide.
Chsaqtue Session du Soviet
Supreme est, traditionnelle-
rr.'.nt preceded d'une reu-
m.n5 du Comi,,6 Central du
P.,rti Communaste de 1UR
'.-_ don't M. Brejnev est le
S'5cretaire General. Mais la
r, .inion. qui dure un jour
,, deux, se tient a huls clos,
Si nest jamais annonoe t
I .vance
Les preparatifs de la rcu
i-i)n talent d6jt visible
si Kremlin dimanche, mais
,icqu ici il a e;,6 impossible


WASHINGTON IAFI
Leo divisions se'coentuent
au soln de la famille royal
le saouulenne centre les par
tisans d une crllaborallon a
vee les Etats Unis et cOux
qul seulent plindre leurs
distances avec Washilrnglon,
estimee-t-on lundi dans les
milieux informs amceri-
cains.
Seldn un rIpp.,rt coitiLdern-
tf1l des services de rcn-,t-"
gnement ame6icain, que le
quotidlen Washington Post
a pu obtenir, de nouveaux
preblemes de sant6 sem-
blent empeener le Prince
Faltd, consider, come. .le.
membre de la famile uR Ro,
le Saoualenne tle plus favo-
rable i des liens troits a-
v"ec les Etats Unis, d'exer-
cer son autorites au jour le
jour.

Le Prince Fahd avait a-
journ6 ,fin F6vrier, une visi
te qu'il devait fire aux E-
tats Unis. D'aitre part, se-
on I'hebdomadalre s tNews-
week). l'Administration a-
mnricaine a rejete recem-
ment ene initiative du Prin
ce pour trouver une solution
au problem palestinien.
Cette perte d'influence don
nerait davantage d'autorite
au Prince Abdoliah, com-
mandant de la Garde Natio
nale, et au Minictre de la de
fense, le Prince Sultan. 1%
cet regard, on souligne i Wa
shington que o1 Prince Fahd
etait absent du recent som
met de Bagdad oi lArabie
Saoudite, avec d'autres pays
arabes, a pris position con
tre l'Egypte pour avoir si-
gne le Traite de Paix avec
Israel.


Washington rest cepen-
dant convainct que I'Arable
Saoudlte n a pas lotialement
Lourne le dos A InlitIative
de paix am6rlcalne au Pro-
che Orient Le Secreta're
d Etat Cyrus 'ance indl-
qualt rdoetmment devant me
Cungres que Ryadl restalt
prt A fmincer I'achat de
50 chati-eurs F-5E, amen-
oaln-s par rllgypte

L'attitude de-s saoudlens a
l'1gard dek\nouveaux be- -
soins d'asslistce de l'Egyp- .
te est en revanche plus in-
certaine et les diplomats a
maricains s efforcent de de-"
terminer avec qutelte viguenur
les saoudiens sant prets ia
appliquer les sanctions econo
miques dacidtes contre le
Caire au sommet de Bagdad
La potitique petrolienre de
l'Arabie Saoudrte peut d'au-
tre part constituer une sour
ce de discord avec Washing
ton-. La voonte de ce pays
de limiter sa production ge-
ne la politique energ6tique
americaine, aprss les pertur
nations de la production ira
nienne et la hausse des prix
dIcid6e par I'OPEP.

Par ailleurs Ia publication
par le Con,;res d'un rapport
affirmant que les reserves
de petrole saoudien ont etc
largement surstim6es par
ce pays a irrite les saou-
dsens. Le Departement d'E-
tat. aprcs avoir vainement
essaye de dissuader le Con-
gres de publier l'integrallto
dlu document, s'efforce main
tenant pir voie diplomati-
quie, indique-t-on de source
mformee. de calmer cette
irritation.


,I- savor si le Plenum a efw
f, ,livement debuted.




Pour voitures et camions

ACHETEZ A


LA MAISON DU PNEU


19, RUE DE L'ENTERREMENT, 19


LES PNEUS DUNLOP



Radial, Nylon, Polyester


DUNLOP POUR PLUS DE DURABILITY

DUNLOP POURPLUS D'ECONOMIE

-- --------


Ls relations Arabie Seuidlte --

stats UIs


Ei 1 L3l amel








MA)RDI 17 AYR W.19

I ,vI,.' O tF.\w1I*. Educati
i 1 E1 ENCORSE l N
S1E0,IaiON 1I rINITIVEi
:,lilt I,A DATE DO LA
SCK1.MONiN 1)L PArmni tous
RATIFICATION DU (11 oetivre po
TRAITEl I F: AIX olitlllon aI no1
nUollulX tic Ia
L I CAI RE I APP) I'tdu'ltion 111
i .il idatc i id chlligeC den don't. 1'aimple
hii .ti: i lli ts dl i ( I ritlficn tioll pillh s I'llO plus,.
du Traitc (de I'lliX igyp(,o -
1:i11iih'lle n i> loljours pal CoIttc dduca
i i ( di'c l i( Ie d ll ni1it' l re IV bl ll :ns d es r
dc illlvti 1, i ct ',r1r iol st ais dens crl"
' p i 0 i\ Oil h;lsliba, (dans radio tlnlt Cd
I i Sliuii pou1rrlit tivoir lie u11ie do d ii l pro
entre' It' 22 et le 2(6 Avril lit d e Ioltiv lion
niq m rmnll ILe Preinlier so de console
Mtini.tr' gypticn, M. Mous d'uno plus
tapil 1la,1 i. de In popul
t dPnhal11 'dns les dif
,..c C ief dui G-ouverne- dan Isdif
mlaIux, revues
mno11 Ogyptlen a cstim6n que revuet (d
les pr6paratlfs de la c0refi:o mcnt leputs
lilte pollrrolenl nle pas e]tI mestre de I a
achevis n 2l 2 AvrJ! date 6ldvision a
pr'evue Inllalemeint et qui dans ce oirouj
suirvient A Ii vellle de ha en effet, d6p
gypte. passe suo le
11 a precise cn outre que fois par semi
le niveui de la representla- gramme est
lion des deux pays :i cette Division d'Hy
cerormm n'a -avait toujours Ie et T6le-HI
Pis Mei decide. Cette vastc
Dn sn rcoil M Boutros education et di
Ghlall Minislre d'Etat pour
l's affairs e'rangeres, se
repndra. sclon iui. i\ Om Ha- OUGANDA :
shiba sl Israel est represen
t' A cettc ccprmonlie par IP e
chef de la DiplomnAti, M. Londres
Moshe Dayan. i InOUVea


Ll IOUVEULLIB TE


ion Sanitaire -- Les objects


A atteindre


l1s toyeyns mis
inr trolver 1ino
a problismni's 6
nlo6 publiquoe,
ent, uine place
iur accroit do


tion s f1'ullt par
missions dllffu
Slalns posts do
e la capltale
Vince, di',artcles
1, pour lune pri
since plus large
grande portion
atlon, publits
f6rcnts 'Juour
dii pays. e tout
plus precise -
le dernier, tri-
inn6e 1978). la
dt1 int)gr6e
tit d'dduoation;
its Novembre,
TELE SANTEs
petit 6cran une
sine. Ce pro -
prepare par la
pgline Famllia-
altl..
champagne d'6
e Iormnatloi lan





reconnait
au re6ime


Dautre part. M Hosni ES
Mloubarak. vice President LONDRES (Al P)
d' la Repubhlique. a conlir- La Grande Bretagne a
m1c que le President Sadate reconnu le nouveau regime
se rendra comme prevu le ougandais, a indlque lundi
27 Mal prochain A El Arich. un porte-parole du Foreign
chef lieu du Sinai puis visi Office.
tera Beersheva. dans le Ne
uv. en Israel, en Compa- De meme sourc on p-
g rle de M. Begin. cise que lenv( ye special bri
tannique A Kampala, M. Ri
Interroge str tune inter- chard Posnett, a rencontre ,
vention egyptienne aupres dimanche soir le nouveau
des Etats U'nis pour un dia Ministre ougandais des Af- I
logue direct a c1' lOrganisa faires Etrangeres, M. Ote-
tion de Liberation palesi- ma Alimadi, et que ceci
nienne. M. Moubarak s'cst constitute un < borne A declarer : eNous in naissance diplomatique,s.
citons toujours les Etats-U-
nis a entamer un diaogue Les liens diplomatiques
avec les palestiniens I1 complete entire les deux
s est refuse ba precise s'il pays, rompus en 1976, se -
s agissait de I OLP. Je par ront retaures ,bient6ts, a-
le. a-t-il dit. des palesti- t-on ajoute at Foreign Of-
niens en general.> fice.


Le Plenum du Comite Central du PCUS :
Stabilite du personnel diriaean.
MOSCOU iAFP) lais du Kremlin. done la
Lai reunion plenicre du meme image d une society
Comite Central du Parti bloquee, estimmnt les obser
Communiste de I'URSS. qui vateurs. En apparence les
a (iI liii mardi matin a elections du 4 Mars ont ap
Moscou a l]a veille de la Ses porte un vastc renouvelle-
sion de Printelps du So- ment du personnel mais ce
visit Si]upreme l) lliistre la sla renouvellement n'atteint pas
}litii l d personnel dirigeant les personalities.
'i l]; lin de I 'i'e Brcjnevion Parmi les co'nlucteurs de
n,, Prtacteurs et les mergers me-
riltants, les nlios sont soii-
A J;li ]ls' de's 29 person- vc'lt change, mais le man-
nliilie '.s i l.(l le : ;'ll pouvoir dat des acadmiciens c. des
inembreni ni' l1 mcmbres hauts loncltionnalres a ete
slpiiill;iint's d(u PoIlltburo, presque invari.ihlement re-
mi(nilre.s dii St ('reluriat dut conduit pour ni)q nouvelles
Cillilti" Cent.ii ee b)rcf ani'.s Faite de chanlge-
PlcmiIiim li a apportl' quiin ll ntis plus imp'rlrtants, le s
i ll) hllaii 'ii 'i i 'i', il (l1 (ixpei'is nofel( ,a prl 'sence
niii;ii.' miin i,!r, le depiin de 7 mililtair s parmni les
Ide M Y;tkov Slabov. i 'u I I 111 1 i500 (p e ,,, ', rs qu, il y
I's plus jeuni. membres du avalt 67 mi i:i/irces polu
Secrelarl;nit i/'U Politburo, 1 517 Deputes dullns le prece
i .six niiembres siir treizi dchnt Parlcmif.l Ce qui
,illt (lej';i passe le cap des passe pour signilicatif siir
0( llns. le pouvoir continue inle listed aui,.si solgneuse-
it vicilllr palsiblement avec nient dosee. Les kremlinolo-
M. Ieonid Brejnrv Le Minis gu s calculent uilssi le noni
lr-e des Affair s Etrangeres. bre des circonscriptions qui
M Andr(ei Gromyko, lera demandent A etre represen-
paisser la major! ii(, aux sep tes par telle ou telle per-
tuaginalres en Juillet. sonnalit6,. dans 1'espoir de
La composition du Soviet detector des hausses ouil des
Supreme. le Parlement So- baisses, mals ce d6compte
viltique. qui se reunira mer n'a apporte cette foi-ci au-
credl et jeudi au grand Pa cunc surprise.

ISRAEL : POSSIBLE RECRUDESCEN
CE DES ATTENTATS A I'ETRA.NGER .

TEL AVIV -- (AFP) mant qu'il relevait de la
Les attentats palestiniens A l'etra, ger pourraient Les sources israeliennes
coniaitre une certain re- informees soulignent cepen-
crudescence; ont indique daut que; apres la confd-
mardi a Tel Aviv des sour- rence de Bagdad; les orga-
ces israelicennes bien infor- nisations palestiniennes ont
mees au lendemaiv de 'at- d6cid6 de trava.-'-- en e-
tentat centre un) avion trOite collaborate in. all
D' EL Alb a Bruxelles. nest pas exclu; 1. 'ur cells
Selon ces sources; plu- ci; que l'operatiot de Bru-
saleUrs inmtbres des 2 plus xt'1Oes soilt le rsu -.t de' cet
importantes organizations te coordination.
palestiniennes; le ,jFATAH) II est en tout ca-, certain;
de M. Yasser Arafat et le selon ces m8mes sources;
< Front Populaire pour la que la decision pri: il y a
Liberation de la Palestines quelques ann6es p: les or
du Dr Georges Habache; ganisations pales iennes
ainsi que des militants de de cgeler les o '--atidns
Ia sSadka (d'obedience ba- conduites horse d'Is .1; no-
siste syrienne); sent arri- tamment en -Europe' t 6et
Ves r6cemment en Europe annulee.
pour y perpetrer des atten- Pour le quotidien /''lad-
fats. rival; ades contacts 'olts
entire palestiniens et ani
II n'est toutefois pas eta- stations terrorists en. :ten
tbli; pour ces sources; si nes ont &t6 6tablis cee .,er-
I'organisation (Mars Noir> rope' des, armes et dt inll
don't les auteurs de 1'atten niers temps. Les p. it-
tat de Bruxelles se sont r6 niens ont fait venir en En
clams; est une branch nations; par le Canal du
d'une unite mlise sur pied courier diplomatique : '.:,es
du eFtitah>; oil s'il s'agii se a certaines ambas-. 'S
par d'autres organizations arabes des pays de la L
palestiniennes Avetuelle- ter.
ment de concert. sToutes les informati
Le represeatant de I'OLP reunies convergent vers
A Bruxelles; rappelle-t-on; seule conclusion: Les alt
a condamne l'acte de vio- lats vont se poursulvre
fuecee do Bruaaes alfir- coAclit le daia1rive.


l
s








1

s


'I



























































I


1od par lo D6partement do
lit Bslnn6 PlubIlqiiuC pir- to1
bials do ll Divl,,iln ( OyiPli-
no amillialo a pour but .
lo) d intirmer dlioctoniont
lit popultihtto linl.inm tlullio
uanitaire, condilto A tealir
duins ,tl ou ltel 0as, 6C...
20 do IloLiver ctolie pOPU
latlon dais o sells d'uione
melloratlon ,des conditions
(g6ndrales ot; purtlicull'iro )
de santril

3o) de motiver tous les sec
teurs de la poputiation de
telle sorte que les seoteurs
les plus oupables pli seait
Itre amen a servla iusti
l'lnterm6alsres et dOe vee-
teurs d'lnformation et de for
nation.

Ainsi tous les niveaux,
I individu, le citoyen est ap
pel6 a jouer un rtle de pre
oier plan dans ce processus
d education, en Atant pour
son entourage immfdiat et
accessible, une source dinflor
matiqn, un vecteurT de pro-
gr1s. II aura rempiit aussi un
dovoir auquel il a fallit plus
d'une fois dans le pass, en
se bouclant dans sa tour d'i
voire et en ne faisant pas pas
scr 1 information et la for
nation qu'll a eu la chance
entire tous de recevoir.

La champagne d'6ducation
information et de mOtiva
tion, reclame la participa-
tion de chaque individu qui
relaiera chaque informa-
t 1 o n, chaque 6l -
ment d education pour les
transmettre A la premiere
occasion a un autre qui n at
tend que d ttre informed et
delie des affres de 1 ignoran
ce.


(ulfe do l1 0bre paget

BID' : 4 million. Contreparr
tie haltlonno : 1 million.

E) Agrl nullture (Reuois--
moant t eoslion9 : 5 mil -
lions de dollars don't 4 ril
lions de la BID at un mil-
lion du Gouvernement hat-
tien.

F) Seeteur agrte-le : 8 mil
lions de dollars dent 6 roMil-
lions de la BID et 2r inl'l -
lions du Gouverniement.
G) Dfveloppetoenlt ovboln
et Industrlel des vlleos inter
mcdlaires de Port-au-PEincee
2R millions de la BID et 4
millions du Gouverhnnien1t
hatlien.
h) ProJets de construction
de Santd ruraux de StnitA I
9 millions de dollars don't
8 millions de la BID et An
million du Gouvernement
haltten.
II) ANNEE 1981
a) Credit .Industriel : 6
millions de dollars dont 4
millions de la BID et 2 mil
lions du Gouvernement.

b) Centres d'Education
Technico-industrielle (Agri-
cole et industrial) : 5 mil-
lions dont 4 millions 5 de
la BID et 500.000 du Gou-
vernement haltien

c) Complex hydro-dlectri
que de la Chapelle : 60 mil
lions dent 45 millions de la
BID et 15 millions do Gou-
-ernement haltien,

d) Exploitation industries


PAGE


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITTE


developpement (79-82)


t :1 millions de dollarsR
Mo construction routr Mirr
bliilul Pol Sondi6 iVallt6
de I'Artlbonltl r-. ro11te, ri,
pin6trationi 0 millions i.,
dollars don't 4 millions 6 de
In BID ei I million 5 du O ou
vurnementi

g) projot industrlel d'ex-
ploltatlon d'asphalte. Le
montant nest pas encore d6
termin6.

a) D6veloppement agrico-
le de la Vallde de 1'Artlbo
ntte :. 14 millions de d0ol-

lars dont 12 ri.llions de la
BID et 2 mililkts du gouver
nement.

b) Developpement agrico-
le de la Palne du GCul-de-
Sac (2Ime utape) : 12 mil
lions ,e dollars don't 10 mnil
lions de la EID et 2 mil-
lions du O'ouvernement

c) Dfveloppement rural
du Plateau Central : 30 rmil
lions de dollars don't 25 mil
lions de la BID et 5 mil-
lions du Gouvernement

d) Prise d'irrlgation et d'6
nergie (P6rinsule du Sud):
3 millions de dollars don't
2 million 7 de la BID et 300
000 du Gouvernement hai -
tien.


La Contrepartie haitienne
s'eleve a envirop 46 mil-
lions de dollars. Toutefois
ces project de financement
ne sont pas encore approu
1 v6s.


1


tBulte de la lore page)

re icerv6E Parade SportlveI
par le C lives des IP'tres et
dnnse par ios lives de '6A
cole dos Boeurs, Discolurs du



Phannacies
assurant le service
gette n lt
PORT-AU-PRINCE
MARDI 17, AVRIL 1979
PF-PETUEL 'SECOUIB
Rue qti--,Centie
DAY
Chemrn 0es Dal,'es
SAINT MARTIN
Delmnas

MERGiRED 14 A VRAL L197

MODERNE
Rue Pavde
LUMIERE
Avenue Pouplard
THORLAND
Thor

JEUDI 19 AVRIL 1979

CASTERA
B. JJ. Dessalines
COTE PLAGE
Carrefour

x x x x

PETION VILLE
Mardi 17 Avril 1979
VILLEJOINT
Rue Faubert

MERCREDI 18 AVRIL 1979
HAITIENNE
, Pan American
JEUDI 19 AVRIL 1979
DU SIECLE
Rue Darquin


TOUTE L'ANNEE,






DEGUSTEZ LE JUS DES FRUITS HAITIENS


Projects de


loctew OepIb M".. ,PD6 1
dent du comltA du coeneal
re. DilotirS de' M ltnldtr4 d% 1
'Edlbennfloi ilatlonale. Doc- :
teur Rnonol Pierre LOsB. Dime
cowm du Pr6fet de 8M. Mre',
Monsieu' MaVcci l. OrWe.
Discourse dan rbre-iDlreoteur
Paul Henry, Aoeption en
i'honneur des Invit4s de mar
que. etc... etc...
Le frbre Paul Henry neus
prie de blen vouloir lancer
un appel A 6ous los aneliens
elves de 1 Ecole des Freres
et des Soeurs de St. Marc a
fin qu'lls pulssent aider le
cumntti du cenoenaire a faL
r- fae a hses premsaetie obli
gallons. FA jarml Ites inv6ts,
le Frer eleve :

a) L'ambassamle~I de FR-an
ce en Haiti, Monsieur Louis
Debl6
b) L'Aebbssadeur dvi Ca-
nada, Monsieur Pierte Gar
ceanu
c) L'Ambassadeur d'Espa-
gne en Haiti : Monsieur Va
lentin Alzima.
d) Les 4 d6put6s du Bas-
Artibonite (tois, anciens 616


FRUW ITANA








Une rehssite haitienne!


- -1-- ---- ..z-7-30 00"U r3SSSU 1





- ---- -U"-y~a~----~O~r~:X~3~W~%W/~5~W/t/lXY// SV~/bC/~/~YIS/l~er/~S60VECNb~%l~DL~KZb~;


-- .__-..;c;-I- -- -- 1 __lrirLicir~;L*-.~*^il-:M1Tri ~---"-UILnUlrrUPYY*II*-1~IIIYs~lh(


vs de 'icele des Frlres) :
Me. ThertIltus Hyppolite.
Monsieur Pierre EtLeOO.e M.
Leroy Pr6val et Andrt OCTry
eostome. iDr&le de cooti, -
dence)
i) Le Direoteur g6ndral de
1 IMlucamton Natlogfale : Doc
teut Josea@h St. Viil
f) Le Directeur & 1 Ensql-
gneMent Primaire : Mon -
sleur Edouard Perpignan
g) Le Secrltaire-glnkral
de 1 Education NaLiorale qui
,est un ,t Marcois et. anclen
616ye de l.6cole Frbre Her-
v6, Moinsleur Edwlge Ketni
zan.

{.. B.- ~ln maruere de pr6
Suple a ceLe frte du souve-
nir, Monsieur Hebert G,.ull-
laurme de St Marc prononce
ra unre conference au COf-
saire. L atnrionce tienrit lieu
d invitation. C'est pour fe
Lundi 16 Avrl prochain. A
7 heures du soir. CA present
texte n'est pas le reportage
integral promise aux St. 1Mar
cols. Notus sommes en train
de compiler des notes ..

Roger MILCENT


r
s



1



1
Is
li


LE NOUVELLISTE |

QUOTIDIEN FONDE EN 1896

PROPRIETAIRES : PIERRE CHAUVET

ET MAX CHAUVET

DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS


ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET

tery^w mazf^^a-JA ~e^edded/ICT


'MIL








- MARDI 1' AVRIL 1


Rhodesie Elections
LES DIVISIONS TRIBALES AU GRAND JOUR


BU1LAWAYO

1,1i1 i Visloizi trib lhde uleit
p p01 0 ii la d ii A frilea l ie iii iflir
diimlvuit 5. apploiruivallgrland
Iotir M ardi h I nellsiun (di

I0 it'I (..1 1. o( I os eit'II es, 1 IIOV

1 11 ),1 '1 l o l l Iii m c clv i' A 131111
w a eu. (li'ix i~lre vii Ii' d oi

(tvNdu be Ic.


do anees do sable et, protl6g6s
par do policlers ou dos sol-
dua.a fortI'IoIlLnt Itrindl on
1lii|son radio constanilto. Plu
silr's eilltailllles d'arresl a -
ltons ont, 6galeenoi on u lielu,
'on parlticuller i Bulawayo,
parall0elentntl. A In mobill-
sant.ion gdndrale.

Los tlocteuirs noirs Shonas
ont vot6 en grand nombre
imardi mnat.n. Au bureau de
vote do Tshabalalh, plu -


Chanls il, danscs afrl sleurs cenLaines
iliins talent presents de- falsait la file en
vant les bureaux do vote slogans et cha
des faubourgs noirs de Bula grande majority
xiayoi ot les dlecteurs se ne cachalent po
sontl presents en grand noma tien i 1 Eveque
bre mais ceux-ci apparte- rewa, quli devien
talent, presque exclusive to le Premier c
meint A ethnic Shona qui vernement noir
I epreseite 75 pour cent de
la population africalne Bu Des portraits
lawayo compete 40 pour cent Muzorewa d
de Shonas parmi ses 286.000 Muzorewa d6<
habiltants noirs. slogans comme
Joshua Nkomo, co-leader (1e plus grand)
du Front patriotique et chef
d( gileri lleros natloana lis -
te.s bases en Zambie. recrI- NICARAGUA
tI bon nombre dc ses parti-
sans A Bulawayo et dans le
Matabeleland. le Sud-Ouest Retour
de la Rhodesie. of. selon des
sources militaires, oporent MANAGUA (A.F
environ 2.300 guerilleros ar
I 0es. i T ,t. A


Ironilquement. un bureau
de vote a itOe installe de-
vant la mason. das s le
faubourg- africain de Palen
daba, de Monsieur Nkomo,
qui, de son exil a Lusaka, a
promise de perturber le do
roulcment du scrutiny.
Les bureltux de vote de.,
cites noires de Bulawayo.
comme dans le reste du pays,
ont ete transforms en veri
tables fortresses, entoures


d'Arlcialns
I lanoannt des
ntant. La
d'entre cux
as leur sou-
Abel Muzo-
dra sans dou
chef de gou-
du pays.

de 1'Eveque
crit dans les
eHurayadzoa
- etaient


portdis par sos partisans i1
1'onthousiasmio dillrant.
L'Ev6qlue va nous ame-
lir ln paix t lit prosp6rl-
1,6, a d6clar6 un june noir
chonmeur dans la file d at-
tlnte. Plusicurs d'entre eux
so sont, d6clar6s prbts & pron
dro los armeos centre la
guriilla pour d6fendre un
gouvernement de 1 Ev6que
Muzorewa.

Au total, une tournde de
plusieurs bureaux de vote a
montr6 que plusieurs mil-
llers de personnel ont voted
des le premier jour, mals seu
le une infime minority de
Ndebeles. Si cette division
apparue mardi se mainte -
nait, elle confirmerait se-
lon de nombreux observa-
teurs les risques dune guer
re civil aux connotations
tribales dans 1'aventr pour
le Zimbabwe Rhod6l1e.


Sdu President Somoza


P)

nciara uaven,


M. Anastasio Somoza, a re-
gagne undi buir Managua a
pres neuf ours dle va.'iant -s
passes aux Etats Unis et
alors quc des combats se
pour.suitvaient Cins plusieurs
villas du pays centre la Gar
de National It des Sandi-
nistes.

A son arrivt-. M. Somoza
a quplifle les altaques me-


une nouvelle fois accuse 'U
nion Sovietique d'armer
les rebelles par l'intermediai
re de Cuba, du Costa Rica
du Venezuela et de Panama.
Concernant les operations
de snettoyage a Esteli, ville
du Nord du pays reprise sa
media aux sandlnistes qui s'y
etaient retraneces, il a note
que i'on ne pouvait pas par
ler de (genocirle< Selon lum,
il y a eu seulement une eli
mination des opposants a


notes par les Sindinistes de son regime.


AEROCONDOE


Peut vous faire econon




Oui, vous economiserez



.. $111.00



En choisissant




AEROCONDOR


Pour vous rendre a Mi;



VOTE AGENT DE VOYAGES VOI

EXPLIQUERA POURQUOT

VOUS POUVEZ AUSSI APPEL]




AEROCONDOR
La Ligne Aerienne de la Colombie



2-3675 -- 2-0101 Angle des rues Pavee <


ou

6.1090 -- 6-0790 AMroport International Fra

(2 heures avant le depart des




Shcoaoosooooooo~ooossseoi so~xsas


AMM Aga


paOR 6


Ennfants d'Haditi


\~r~----------------- ,rrrrr,,z~-zlcs~,ss,,~rr--~------~rr 'i


Y


W. coc-clccocll-l


niser




jusqu'a"


x












RIF
ami.



us,




ER

IN
s
Pr'







et du Peuple





3ncois Duvalier

vols)


EGYPTE ETATS-UNIS.'
LA RENCONTRE
DU PRESIDENT SAVATE
AVEC LA DELEGATION
ECONOMIQUE
AMERICAINE

LE CAME (AFP)
Lo prdsident Anouar El-

Sadato a tenu mardl uno
s6ria do r6unions avec les
membres do la d6l6gation
6conomique amdricaine, dl-
rigdo par M. Robert Strauss,
Conseiller commercial du
Pr6sident Carter.

Le Chef de I'Etat Egyp-
tien a expos6 au respqnsa
ble amdricain les probl6mes
dconomiques de FEgypte et
l'importance qu'il actorde
aux Investissements am6ri-
cains.

M. Robert Strauss a indi-.
qud L ce suiet & la presse
que sa mission au Calre se
bornait L od6finir les pro-
blmes de I'Egypte et k les
classer par ordre de prior
t6l'.
<(Nous ne 5ommes pas lk,
a-t-il dit, pour r6gler ces
problmes. NoUs sommes en
train d'6crire les deux pre-
mi&res pages d'un long ou
vrage sur la coop6ration en
tre nos deux pays>).


donner aussi h FEgypte au
tre chose que des armes et
da8 prts. Il faut encoura-
ger le secteur privd qui
doit jouer un role 66 ot pro
mouvoir les investissements
am6ricains,, a-t-il conclu.

M. Strauss a remis au Pr6
sident Sadate un message
du Pr6sident Carter.


~Am~e~Y~Y~LYA~Cls~rrrHuw~C~C~u~~


----------------------~a --.


a


Le ciel blou d'azur
MoMorind de b1ftnes nuages
Qui, vers les, dix-sept heures
.9'assemblent on colonnes
D'cau et de fum6e
Pour s'abattre avec s6r6nM
Sur un sol toujours avide
De boire et de produire.
Au Printemps qui renalt
S16mancipe une temperature
alant6t fraiche,
tant6t e mbu6e
De douce chaleur...
Aux fleurs des
jardins printaniers
Succ6dent des fruits
tropicaux
Ananas, corossols, mangots
Qui titalent avec voluptd
Lm r1chesses des
greniers de production
De notre Belle Haiti;
Les fleurs de nos jardins
Ibiscus, roses et lilds
pougainviliers et cam6lias
Adressent pour nous
avec C-loquence
Leurs majestueux
hommages
Au Grand des Grands
Qui dota ce Pays
D'une si belle nature;
Et avec la Coumbite qui.,
De nos jours, h
Favant-garde,

L'Op6ration dynamiqu2
Perquisitionne les m6faits
Abrutissants de I'Erosion,
Pour les corriger et faire
Renaitre la vie et la couleur
Sur les sols brfil6s et mang6s
D'abattage, de Soleil
et d'oubli...
Et, d'autres arbres
comblen vivants
A c6t6 de ces arbres inertes
Eclosent et grandissent
Sous nos yeux...
Tableau de vie,
tableau d'amour
Les voilk nos chers petits
Les yeux fix&s
en cette ann6e ,1979
Sur le grand miroir
De Pattente et d2 I'Espoir
Quatre mois d6jA venus
On parle de lui
On le magnifie en paroles
Mais les yeux grand ouverts
Il attend 1'enfant de 1979
Il attend, I] vous attend
Toujours avee
sa petite confiance
Si simple et si tendre...
Il vous attend, dis-je,
Et ses petits bras
ouv2rts 6L taus
Ne choisissent point
Une cat6gorie, mais bien
-Vous tous, frres et saeurs'
De mon beau Pays d'Haiti...
C'est la Coumbit.- g6n6rale
Et le Cosolma s'est pench6
Sur le sort de tous ces petits
Fr6les et ch6tifs
Abandonn6s sur on lit
De M6pital de I'Universit6,
Aux yeux remplis d'espoir
Aux levrps battant.
a tous moments
R6elarnant avee insistance
La rpufte de lait
Propre L leur SUbsisuance,
CLS petits, aux cris
de mille mercis
A leur Maman Simone
Et 6. toutes
ces g6n6reuses Dames
Pench6es chaciue jour
sur lour lit,
Leur sort et leur vie
Tanit6t h la Cit6,
a Carrefour, a ailleurs
Tant d'abandonn6s recuefflis
Et pour lesquels sont requis
Soins, aWention
et protection
Sous demande expresse
De la Premi6re Dame
NI, Visages d'oeuvres nationales
3 L
11111 R6pandus h travers
R la R6publique;
Pacourons les
R Orphelinats priv6s
R Les Centres
RI
R d'enfants n6cessiteux
R Ouverts par des haitiens
I et des Etrangers
Voulant tou-, prix
Apporter une pierre
A cette initiative
Digne de tout 6loge
Le tableau se signifie
Pourtant le travail
'I Ne fait que commence
11 y a encore beaucoup
b. faire,
La population se multiplie
Chaque jour davantage
L'inflation, cette maladie


FOOT-BALL EN BREF


81


H










LEOPIAD


noel mill 10=3MOMMA
ILI
,4'j
81


MOSQUITO CUIL

Pocr ceux qui Wont pas

dIdlectricild

En camping, en vacances,

les spirales Lopard tuent

Ilk, ies moustiques sans varden
Dominique Hailly

et Co Distributeur Tel. 2,0021

En vente partong




GRAND CONCERT CLASSIQUE

avec

NICOLE ST. VICTOR SOPRAY)

JULIO RACINE FLU'MISTE

JAMES SMITH PIANISTE


A 19Auditorignt Ste. Trinitd

le Samedri 21 Avril -i 9 h. p.m.

-iU PROGRAMME DES OEUVRES DE BACH HAEN

DEL, BLAVET. HINDEMITH, ETC


Entrde 2.00 et 1.00


Du temps
gagne le monde
Les peuples se nomadent
De plus en plus,
L'on devlent chaque Jour
Plus PrLs Pun de I'autre,
11 ne s'agit plus de
fermer les yeux
Pour ne pas voir
11 faut davantage
les ouvrir
Pour blen voir et aider,
L'ann6e de l'Enfant
Aura, dit-on, apportd
Plus de sensibilit6,
Plus d'amour et plus
d'Humanit6 au Monde
Universel ot d'Haiti.
Merct
Merci encore
Pour tout ce que Votre coeur
Vous dictera de faire
Pour tous ces enf ants
Vous ouvrez un bain
gratuit priv6
C'est une pierre,
Vous abritez
pour quelques heures
De la journ6e
De petits qui errent
C'est une pierre,
Vous alphab6tisez
Dans quelque solt le milieu
Ou vous vous trouvez
C'est encore une pierre
'Vous partagez ce pain
GagnLs h la sueur
de votre front
Avec deux ou trois infants
Qui n'ont pas la facilit6
De le recevoir chaque jour
C'est votre contribution
A continued,
Pierre de solidarit6
A I'Ann6e de GrIlce
De Paix et d'Amour
Ofi beaucoun
de gouttes d'eau
Resteront sur le tapis cir6
Cette Ann6e 1979
Ott tout un chacun
Cherche hL se retrouver
Dans les grandes lignes
Du Coeur
Pour se donner
Aimer et Aider
Merci encore
10 Avril 1979


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER)
Les heures de travail ver
ront des conflits, mais vous
trouverez plus tard une so
lution, quand vous ne serez
Plus dans le feu de Vac-
tion.

20 AVRiL -ju 2o mAx
(TAUREAU)
Du sang-froid au sujet
d'un probl&me qui a son ca
dre au loin. Plus tard, vous
recevrez une ing6nieuse pro
position qui mettra d'accord
tous ceux qui sont concer-
n6s.

21 MAI AU 20 JUIN
(GEMEAUX)
Pas de moyens douteux
pour accroitre vos revenus.
Le mieux est de mettre k
l'oeuvre votre honntet6 au
suiet dune r6alisation pro-
fessionnelle.

21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER)
Pour 6viter des discussions
avec des proches, il faudra
leur consacrer du temps. Les
partenaires professionnels
ne suivent pas vite votre im
pulsion.

23 JUILL-T AU 22 a0UT
LION)
Evitez le heurt avec des
coll6gues. Surprenez-les en
ayant avec eux une r6union
amicale. De proches allies
vous aident.

23 AOUT AU 22 SEPT.
(VIERGE)
Evitez les sujets contro-
vers6s pour tirer le meil-
leur parti dune situation so
ciale. Dans la soir6e, le
temps consacr6 aux r6alisa
tions cr6atrices est utile -
merit employ6.


Ne vous retirez pas derrikb
un secret. Trouvez, au con-
tralre, une autre faqon de
vous exprimer.

22 NOV., AU 21 DEC.
(SAGIWTAIRE)
EvItez les d6penses hbti-
ves. Prenez le temps d 6v&
luer vos besoins. Apr6s re-
cherche, vous entendrez par
ler d une occasion ou d'une
bonne affaire.

22 DEC. AU 19 JANVIER
(CAPRICORNE)
Le meilleur rem6de con-
tre Vaggravation est de re
nouveler votre horizon. Ac- i
ceptez les invitations et cher
chez de nouvelles fagons de
vous distraire.

20 JANIvIER AU 18 FEVRIER
(VERSEAU)

Attention aux accidents
quand vous vous d6placez en
ville. Gardez suffisamment
de temps pour une analyse
int6rieure et vous trouverez
la solution.

18 FEVRIKR AU 20 MARS
(POISSONS)
Evitez entre amis les d6-
Penses excessives. Truvez, au
contraire, des ditstractions
Communes moins on&reuses
Et sachez innover.

SI VCUS ETES NR
AUJOURD'HUI

Vous avez lesDrit socia-
ble et ftes un bon adminis
trateur. Le droit, la politi
que et le service public vous
attirent et vous 6tes sou -
L cieux de 1 am6lioration du
bien-Rre g6n6ral. Parfois
1MPulSif, vous gasnillez sou
vent vos forces a votre d6-
triment. Puissamment dyna-
mique, vus 6tes un bon avo
cat pour Jes les causes en
L lesquelles vous croyez. Que
votre esprit conservateur ne
L VOus empfthe pas de voir
grand. Vous aimez attirer
I'attention, mais ne vous me
lez pas totalement d autrui.
Vous r&ussirez sur tous les
plans ot vous Pouvez faire
appel a vs qualit6s intellec
. tuelles.


Mme Andr6e M. PIERRE



Le Congrs de
Linguistique
Cr6ole A St Thomas

(Suite de Ia 1re page)

tion de la ddldgation haitien
ne, nous profitons de 1* oc-
casion pour remercier pu-
bliquement M. Allan Fur-
man et M. Raymond Etien-
ne respectivement directeur
a.i. et employd supdrieur de
la U.S. AID Mission to Haiti.
Non seulement, ils ont cru
bon de nous inclure dans la
delegation haitienne mais
ils nous ont assist6s de leur
presence et de leurs con-
seils a touLes les phases de
nos d6niarches.

LES ILES VIERGES

Les diff6rentes sessions
on't t;6 organis6es respecti-
vement hL la salle de confe
rence du Sapphire Beach Ho
tel et au college des Iles Vier
ges.

Les Jles Vierg,2s appartien
nent L I'Archipel des Peti-
tes Antilles. Les ones com-
me les Leeward Islands ap-
partiennent au Common-
wealth et relvent par con-
sequent du secteur britan-
nique. Les autres, c'est-b.-
dire Saint Thomas, Sainte
Croix et Saint John 6-
taienit sous contr6le danois.
Le Danemark les ont vzn-
dues aux Etats-Unis d'Amdri
que en 1917, pour la ronde
lette somme de $ 25.000.000.
La plus forte somme jamais
payee par les Etats-Unis
pour I'acquisition d'une ter
re amdricaine. L2s Etats-U-
nis ont tentd par six fois
mais en vain d'acheter les
Iles Vierges. Et d'apres les
a u t e u r s i I s o n t
c o n s e n t I hL payer ce
prix-lb. A des fins 'touristi-
ques et strat6giques. Charlot
te Amalie, la Capitale de
St. Thomas, est r6put&e en
2ffet pour avoir 4e plus
beau poft des Antilleso
Dans une perspective g6opo
litique d'autre part, ]a pr6
sence das Am6ricains aux
Iles Vierges leur permettait
de mieux surveiller le Ca-
nal du Panama et de prdve
nir toute chute dventueIle
de cette base aux mains des
Allemands.

La population compt2 en-
viron 40.000 habitats rdpar
tis sur urie superficie de 32
miles carrds (soit 12,4 k1lom&
tres carrds).

NOTE,: I.L.A. de P-au-P,
est l'abrdviation pour Ins-
titut de Linguistique Appli-
qu6e d2 Port-aq-Prince, fon
dd eit dlrig6 par votre ser-
viteur et dont le si&ge prin
cipal se trouve actuellement
k la Bibilothque du Centre
Culturel de I'Impasse La-
vaud.


23 SEPT. AU 22 GCTCBRE
BALANCES

Pour garder la paix h la
maison, faites un petit ca-
deau. Vous surprendrez agr6a
blement autrui par quelques
mots aimables.

23 OCTOBRE AT) 21 NOV.
(SCORPION)
Coll6gues ou employ6s
sont daccord avec vos id6es.


(A uire "~oja a A


VOTRE HOROSCOPE
Par Frances Drake I
@Y--NC 694 QU 8A 84;

MERCREDI 18 AVRIL 1979


cv~v~u~ev~v~


De'ratisation


..Prote~gez votre maison








MARDI 17 AVRII. 1979


Relations Haitiano Dominicaines


PAO k'


Qtuer maegem -Voios- en. Cariime.?


t Sullie Ic l M'e puge)

.i irileIIIIIIil 1liI0 A ldes (ld -
aIIntr lipo a 1u'l l llton pouilr
SIle I rn Itl' affer)llnr ha Icitle
Ieo S]nIlliad ln itcl ilh lqnt hlie
a q4uell filn Ullhine a11it
ablillr uinle tell denirche !
Aglla que IInoi I'nvions
Ini,4 enll(liildrc (IlS' IV d hblt,
It D)r. Price Mars it etH in-
(ilt en crreir pair le rap>-
|poi duII reirdsuentalllt atlcrl
vain Asl Prt-aiu-Prlinee, al
Dcpartement d'Ehat, M. J.
S. Smith.
Avnit-il, le Dr Mars coti
sule. Ic Mroniteir, Journill
Offidclr de dht qo l i esi a
(I llniti (Ind 11 Mar-, 1S7 iF1
cu: pris le rapbdkrt de 'Eni
vov6 des Etats-Unis avec
grain de sel.

SIosez, je vous prie, la let
tre quie voici di' GFn6ral
.lose Maria Cahbral et dites
mol si ce patriote faron-
ihe. serait capable des idiiA
Vt decmarches qu'on lui aq
pprylces d

I I1BERTE
PIFU PATRIE
IKPUBIJ QUE
DOMINICAINE
QUARTER G- n6ral du YA
QUE. 3 MARS 1871

A Melssieours BENHADE, SA
MUEL HOWE.
WHITE Membres de dla Corn

Unlls d Amerpioue.
Messleur.s.

Prne"tre dlu contend de vo
tre dcipnchiv. en dite du 21

1ionnellr do!ee d'Azua du 28
(!i mtnme mois. j'ai 1 hon-
in ir de vous repondre ques
i! ayant pas le pouvolr pour
.mnt r dans aucune espece
(i' nenrciation ol fare au-
i'-l tlraire qui.iLende a an-
Sx r mon pays et ayant d
.i protes'e ainsi que a 'ont
mli au mois de Mars de 1 an
n -ee passee. 1 armee et les
populations que .l'ai 1'hon-
li ur de commander. 11 me
-imble quP 1 entrevue que
ious me proposed est complex
trment inutile. Si vous avez
ces instructions de vote gou
vrpiememnt pour etudier 1 o-
)inion et le desir du people
(loi]n;nicain voulant I an -
nvxion comme vous me 1 ex
primez dans votre commune
ration, la meilleure manio.
re de romplir votre mission
.'rnit de venir visitr ir ces po
pulatlions. (IT cette facon
vous poirriez vouA assurer
nmleux de Ce que je volus ai
ditl danw ma depeche du 22
ecoul, voiils vorrcz par vouis
mpme qfue non spulement
nous avons prottste par


TV SANYO 19 Pouces

91 T 51 KW


r'It control lannexionI maIa
eticoro de falt depuls plus
('illin un qlio nouls snolilli; A
'protltoslr leo arines L nla
min ll -
Moislcuras ls O 6nL6irilix'
Nuncesliho Alvarez, ot TraviA
zo sont, n mlissioln pr)s do
vous, ) iur volls Invlter lA ve
Lir lli tililln d(d edtis pop0l3at'
tons, sl vouS volls d6tcldez hi
inolS h'onb t6' d6' vote visited,
e(s Messloeurs sont char-
gos de voius' accompnagnl"
)usui'h nmoil quarter gond-
Il Aw'tc mos .ernilnr, 1 doe
")lLiidi' .'I lion o. d 'iii'.
j'al 1 honnetib u d m 0sous-

Vutre devou6 sevilteur
Jose Maria CABRAL
nal Officiel de la Rspubll
que d'Haltl 11 Mars 1'7! -


BRUXELLES -- (1FP)
Trois oti quatre arabes
ont tUntd lundi apr's midi
a I'auroport de Bruxelles-
Zaventem de commettre un
atlentat centre un avion
de la conmpagnie israelienme
((El Al en provenance de
Tel Aviv.

Selon le porte parole de la
Gewdarmerie belge; le Colo
nel Devos; leo terrorite.s:
des jeunes gens a",es centre
20 et 25 ans; avaient lin-
tcntion d'attaquer lavion
D' 1i ANl a son arrivee sur
la piste a 11h 15 Gmt.

Apres s'&tre rendu comp-
te que lavior eftait garden
par deux voitures blindees;
les terroristres; a poursuivi
le portc-parole; ont change
d'avis ct ont jetd leurs on-
gins explosifs depuis une
place-forme intdrieure de
l'aeroport sur la salle, de
transit oil sont situees des
boutiques vendant des pro-
duits horse taxe. Une dizai-
ne de personnel ont ete
bleissirs legerement par les
engis explosifs.

Les auteurs de lattentat
se sont refugies dans le res
taurant de 'aeroport. La
gendarmerie 'belge et des
gardens de l'Avioi (EI Al)
sont alors intervenus.

(Les terrorists) ont tire
des rafales de mitraillette
dans le plafond du restau-
.rant. Deux d'entre eux ont
finalement pu etre arrdtes
doat un leIgrement blesse
h 'Ipaule. Un troisieme et
peut tre un quatridme; se


('Cotl Iletr' do GCniralr
Cain, l IP le liol a1m cl-isi n drl
lu tlil .iii in, l Ilnv dt le l l t
dollie, l.hde nl iu(', i i "im-
pr)llirdO' In qIhllahor'laion IIn-
tale quIIil sut trctivr en laI
peorstnne des dirlgeants hal
1lens. (11sdans sa iiite t lellalr-
neeo pour eilpicloher Panne-.
x!on du territoire domini-
ciAn ih In grande lpulsance
t.oaile,

Co'e participation' lalticeh
IIe dlnns les evnements de
1870-1I71, II n'y a pas que
Ie- lii.loriens domlnlcains t
ne pas la' mentionner. Putbl
c.stes etringers et anmri-
caius. quand, ilg n en, font
pa autant,- difurinent au
moins la-- vitiS6: C'est ainsi
lque, pour un Firmin ILRo
par exemple, Ie grand res-


Ion le porte-parole; ont
reussi it s'enfiir. .
in des (terroristesu avait
en sa possession uh' niesa-
gfe rcdige en arabe dean
dat que le Preosier Minis-
tre beige et le Chef de. la
Police vienneit F l'adroporp
et qu'un av-ors soit mis
t leur disposition pour s'en
furi. Ce message 6tait p06-e
vu' pCur te cas oa l'atten-
tat aurait rlussi.
Le Colonel Devos a enfin
declare que les deux oter-
roristese arrdtes staient por
teurs de passports liba-
aist. L'a6roport de Bruxel-
les-Zaventem a 6t fermine
pendant plusieurs heures et
entierenment fouilld. 11 a dt
rouvert h la circulation 'a-
rienne i 15h35 Gmt.
Solon la police beige; laF
tderroristess se sont r6cla-
msu de. l'Orieamuatioii de Li
beration de la Palestine
(OLP). Toutefois; un cor-
respondant anonyme se rd-
clamant de I'organisition
< la resposabilitd de 'opdra
tion dans une communica-
tion rescue a 'AFP.

C'est la premiere lois qu'u
ne personnel revendiqud un
attentat au nom de cette
organisation qui: selon des
journaux libanais; aurait
6tl crce par des oradicaux
arabes en vue de rdpon-
dre par la violence I la si
nature du Traitd de Paix
i.gypto-israelien iiterveour
le 2G Mars dernier.


IRAN :

Declarations de
l'Amiral Turher

NEW YORK (AFPP
Les Etats Unis ne pour-
ront compenser avant 1984
la p irt'e doe le rs statiwlo
d'observation diou territoire
soviotlque en Iran, a d6cla-
re aui Suat 1e Directeur de
I'Agenee de R(o',seilg'nemenL
am n:rlericn0 (CIA', I'Amiral
Stansfield Turner, indique
mardi le <,New York T men .

Ie Journal, 'iul i oe des
solurel s parll r"' a les. p.'e
cirse que s:, propos de l'Ami
rl T.riner, (,rLecndu mardi
dernier a lIuis clos par une
commission sirna!oriale, ont
aggrave les cra'ntes des par
lementaires opposes a l'a st
nature du taite <,Salt-2,'.
Ce traite, actuellement au
dernier stade de la negocia
tion, doit porter, jusqu'en
1985, sue la limitation des
armements strateglques en-
tre les Etats UnIs et 1Union
Sovi6tique.

Plusieurs Senateurs esti-
ment que, depuis la perte
des Stations d Iran, les E-
tats Unis :se sont plus en
measure de verifier le respect
des clauses do Traite par
les soviltiques. L'Adminis-
tration Carter avat indiqus
qu'il faudrait au maximum
deux ou trols ans pour rem
placer crs stations, par !e
jeu combine de satellites ct
de systimes d'observation
arilens ct terre-tres.


TV'RA 19 Pouces

AB 19: W


$320.00

DECORAMA 243, LALE,

OVERT TOUS LES JOURS DE 9 H. A 6 H. P.M. TEL.: 2-2257

jaoea.aeM>?yggegqaedai a ai ait oeg


.]


(voir suit
nurncro).
Laurore



Attentat

hReapati
cUu pal

BRUXELLES
Les deux I
on',, manque
centre un av
pagnie Israe
lundi ab l'ae
xelles Zav
inculpes mar
d'assassinat,
Bruxelles de
re.


e au prochain

e ST. JUSTEI






pn des
e'tlinens

- (AFP)
palestinlens qui
e leur attlntat
vion de la cor
lienne
report de Bru-
entem ont et6
rdi d? tentative
apprend-on a
source judicial


Conformement f la lol bel
ge, les deux inculpls da-
vront comparaltre cette se-
malne, jeudi probablemeint,
d2vant une Conseil,l charges de confirm
mer ou non le mandate d'ar-
ret lance centre eux. L'ad-
roport de Bruxelles sa trou
vant dans la region flaman
de entourant la capi ale, la
procedure se fera vralsem.-
blablemant en Flamand, les
accuses ayant drolt a un in
terprdte.
Le maximum rnsqu6 par
legs deux pales.tinens es la
prison a pit :Plidte.
On confirm maintenance
de source udiciaire a biru-
xelle que 'un des deux ter
rorlstes, celui qui avait un
paiss:port Irnrieh au nOm
de Krj:aildDasrKhh Dock, a
un o[li de %erre.
Selon certaines informia-
tions non confirmdes offi-
clellement, ies membres des
services de Securl'.:e rdlltie
stationnls a I'aeroport de
Bruxelles auralent Ite au
courant de 1'imminence d'un
attentat et auralent reu it
ravance le signalement du
terroriste i 1'oeol de verre.
Oe 'ont d'alil?urs des gar
des arms et en evil de la
compagnie Israellenne eEl
MAl qui se son. salsis des
deux homms i 1'Intdtleur
de I'alroport., les ont ddsar
m"s el Ilvres a la gendar-
merie beige. Ces gardens ss
i trouventAi I'aaroport. de Za
ventem lors de I'arrlvie ou
du depart des avlons d',EI-
0, Al. avec l'accord des auto-
( ritd belges.


tuonahlen de 1'6rdhlc du pro
jet d Ainltesimic e I hdn' Id'
WeFre itilrp d'l'lt.l Ii l'h. tnll-
WFti liu1e d0ina lur Manuel
devenlin h'iqshlue, New ,T 1I
ile Hlitoury of thle Ul*"It'*
S('e :. Charles. Mary e
WIVIIIllinam leard acicuIleri'ld
F isit nl i"rlriinh. Pour -
rn eiI-Il4, rieT nuIleWl. 1 sou1'
gInner un instant qlle der-
ert re leSennt samridai'ln'. 11
y avait le jeu 1lulille. -slu-
c'eux de la dibltbmlait httt-
tienne 7
Cortes, les specialistet a-
mericains die la question
nont point ignore IIaiti. Un
Dr. kayfofd' Logan', ant'
teur de oThle Diplomatie Re
lation of United Statli with
Haiti (1776-1891). Si danyo
ce li'vre remarquable. notri
sosigdhere inmme dans les
eh=apitres Rival in linperia
linriss, llahind divided a-
gaints itself)), ne souffle mot
de notre prise de position
rdans la controeerse. il de-
vait se rattraper aux envi-
ron3 de 1968, par un voli-
me entidrement consacr6
aux relations haitiano-da-
ninicaines, public par la
Oxford University Press.
De son cted, Ludwell Lee
Montague, bien connu pour
son ((Haiti and United Sta-
tes (1714-1938) paru en 1939,
a tout un chapitre; Anhlbta
tionq, traitant de lta ques
tion qui nous pltobdiupe.
Dos la pkrface. il n'e s'es
cache pas, en d6cliaant soins
pirer de' soutcet ambricai-
nes et parfois anglaises; il
pretend' que les Archives Di
plonatiques haitiensnes a-
vaient 6td ddtruitei pir l'n'
cefidie de 1883; ce qui nWest
pas tout a faith exact.

Ce sont justement ces do
cuments ethumds de la pdul
siere des Archives Nationa-
les, (bien entendts avant
leur vente it l'etrangel en
1974, quand le Departement
de la Justice Ise substituant
a celui de l'Education Natio
nale, it defaut d un Ministe
re de la Culture), prit sans
reason apparent, (du moins
connue seulement du MiniB
tre de I'epoque), prit pos-
session du Service des Ar-
chives hautement cote jus-
que Ia au Conceil Interna-
tional des Archives et d'au
tres Institutions Internatio
nale, pour y institute la dd
soreanisatid0n et le desordre
quon est unanime it ddtlo-
rer)).
Grace it ces documents
done. intacts jisqu'en 1974,
et pourvus d'invenitaires,
nous allons etaler au grand
jour le r6le considerable
joue par la diplomatic hai-
tienne dans le(o evenements
de 1870-1871, qui aboutirent
a Techec du project d'anne-
xion de la Republique Do-
minicaine aux Etats Unis
d'Amerique.


Mais
tout droit
tai-je.


vous menvoye2
en Enfer protes-


Non, au Paradis pace
que vous almez les cfrults
de mer> et qu'il n'y aurait
aucun sacrifice t manger,
on Car6me, die ces chooses 1i.
Mais le texte est for-


Championnat de

'f emsi SMiple

,,OPEN a toeusles

Tennsmian d'Haiti






Coupes offertes

oart Ia


BNP


(Sulle do in lro Ppagu)

nous porte-i-ell-i pups a cono
volter ardtmr.lunt tout ce
tlt lcton toi' itlir. nature inLias
1l0able 'O Ouliii qic. les ima
Ips moliI iiitu l l.a/intiL. eL Ic
inauvals riche no sauraltelit
nous fiirle cnvier le sore de
Lt2arre, un grand ecrivilli''
catholique ne dlsalt-ll pas-
qu'e devant la richesse, It
sentiment le plus ordinaire
nest pas le r..-pect. c'est
lenvie ?b. El no dlt-on' pns
toujouI's qWill' vaYt' nil'dti
fare' envi6' qAe pltl'd9

Pnrdonrne-mu d 6tre, 0-
LERIQUE. Quoi de plus Irri
tablt, en effect que I a para-
bole de lenfant prodigne ?
La moutarde ne me monte'-
t-elle pas au .ier en r6fle'-
chissant a la morale qui
s'en d6gage ,

Pardornicz-i ti ausB-- c'C-
tre PATMESSETU1. Les saints'
Evangiles ont-lls cite un
seUl des apotres A fire oeu
vre de sos dix d6lgts, apr1s
sa conversion. Tous rte tour
nalent leurs pouces que pour
se grater le blanc dcs yeux.
Et c'est al examplee de ces
saints homes qu'll m'arri-
ve de madcagnarder aussi
lourdement. .

Je me sums pourtant gar-
de d'lmplover le pardon de
Dieu pour nia GOURMAN-
DISE qubolqdd je sois persua
d6 que 16S nommes Aplditus,
Sardanapale Lnculluts et con
sorts, tout ceux qul avaient
les dents l6ng'aes et fal-
saient un dieu oe leur ven-
tre, ne sont pas en train de
faire barbecue en Enfer.
La raison en est fort sim-
ple. Alors que tout le mon-
de, en Careme, s'empiffre
de poissonnailles, de beauw
sounmons roses, de sardines
et de homD rds, ma. femtne
elle, m'oblige a manger de
la viande et rien que de la
viande.


mel : Vendred, chair no
mtdngeroa...
D'anccrdd mtw I Eglise
a pril cc decret pour lalie
plleitr i certatt' ap6tres
qul talent deb p6cheurs...
- No. to rc-nds-lu pas comp
to que bl toLi los homes
talent comme tol, II ny au
:ilt pns ul *-c-itl anisil- '
dans t'Unlvers lilqulde ?.

Pourquoi le Christ a-t-
11' dbn'e permits une' piche"
miraculeuse ? Et pourquol
l'obligation fate a tos loes
Chrdtiens de manger des
fruits de mer'en Onrdme eh'
d6pit du fait que les hom-
mes dan's Ilur imvndnse' ma-
jorftl' soit' p'iuvrbs et no
poLu.ent' plus nclleter Ia nib
rue. I hareng saur ou' I'hh-
ieng-uarrlque l'ux prls affi-
ches ? Au'pbit que J'ai en
tendu cent fot's, durant cet
te saison det artme, ce pro
verbe creole : ski miel bon
Die nan granc gofit chin?s...
Toutes ces reflexions, y
comp!ries mon dialogue avec
ma femme remimord de-
vant une croix ont port le
Christ a sortir de son mu-
tisme :
eNon, mon fils, tes argu-
mehts ne sont pas valables
et tu iliurrses h merveille le
drame du monde moderne
qul sne crolt en rien, pas


memo & aIatlismec. Pas
plus qu'un auu. ILIrn.ro I.-
forme une combinulsuon, lcs
pdch6s capitaucx ne Bau-
ralent touvrir los portes de
I Enfer si tu pratlques iei
L.ilinLnuUIILLnL supreme :

rlime ton procnaln comme
tul *nimnes. NI portes-tu
pas :n tol un grai.d senti-
ment que oL.s homes appel
lent la scharitL ? Evidem-
ment, le m6nde, teluqt'fitiprva-
tique la charlte, came le
mal sans en ret'er': er le
remade. Mais qu'lmrporte !
Ohaque alcte charitable -c-
meure un boa point don't je
saural tenir:cdshitjte; Etl 'e'
Coranr nfime; cett6 pald' iil'
station' d- A nbri- E'VaA1l16i
n adidnt-ill pAs qud la, pile-
re notis mohtnt' 16 chbmnri
de' bieu, nitss fait a arriver aX
la porte de sot, p'i: li, rntis
que' s6tls"Ild clhc' t'5 6aus en
proc&6' l' .Yni'rit ,,.

Au surplus, est-il blen vrat
que le blaspntne dcnt Lu
viens de to rerdre coupalts
en me psrlant sur ce ,ton;,
toi qui te crois un grand
esprit, salt plus cagrdable t
Dieu que la prlire intdres-
see de Phommte vulgalreos ?
Rien nest mo'ns sur puls-
qu'en g6hratl 'es grand es
prits crient. ces blasphfntfes
sur tour's les toilets et affec-


CURAfAO TRADING C

Sue Payvee et Delmas


LE PLUS GRAND

TOURNOI DE L'ANNEE







A parlir dI 18

avril 1979

4h30 p.m. sur les

courts du Cerchl Bellevue


Mathles patronnes pOW Ir Banque Nationale de Paris -- Distributions de

prix aux participants, tbuiours une courtoisie fe la B.N.P.

Joetienne

Promoter


Entree libre


5aaauagm ulloa -agea(2lE:seuH-K *ass--eadeabagr>m>SadO-A*ia< ------


..... . ... .. ...


DECORAMA

Le No l dans la decoration int60ieure


I 1 11111 11 1&11 ~--28 B~~ I


YlrSDl~.i jAH'Anr Als-`~- Y+~*i~~CiirC4-W---.ozrl=/


i


M Jl IA l


tent les croyanres ( ie l'on
devralt respecter. II nest
pas vral (i 11110 tie oyance
dullt 'oeuvit de l'espcit de
lhomnie C'ost une parcelle
de Dieu ul 11 porter en lul
commc u1n ~eupulaire De
I homme qyl s'ecrla : eJc
suls un a hte, mercl mon
Dibu ] i celus qui ecrivlt
que I athl''m eat plutuO
dans is '. e. que dans le
coeur de i'homme, iA y a
cotte tri'... coi..txlnten qUe
l'athee'-re her.lco une fol en
core- plus- franche que les
grades v6rites que d6nie
t'athelsnie...,

'Icoutaid; ve ,dredi' sdli,
ies lanes ?.a" yeuk, cts
cohsolantgs roless di'
Chfist que m. oemme, ou-
vrant la porte ae la cham-
bre' et me surprenant a ge-
noux, les bras en croix, me
dit :
oCesse a present d'im-
poa'er le pardon de Dieu
pour la viande que je t'al
porter a manger durant los
deux premiers repas du jour,
dans un esprit de pdniten-
ce. Tcs pridres sont d'all-
leurs exaucees car au diner
qui vient d'tre servi, i1 n'y
a que des fruits de mer.
E nest BENNETT.
Prochains articles : 1)
1) Les Seer t'-tres:
25 Mounes Vmnls.


Vattlettlat d ae Brauxelits.






PAOE 8 1


J CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heares 4 heures i4n permanence) 6 heares to et 8 heares It

CE SOIR


$ 1.50 et 2.00
0 La Carapate

,aMwworW-a-WP0


Chers Parents
N'natendez pas los der-
niers momeitai pour
preparer ;a robe de

de lere

Communion

AU MONDE CHIC

a un large choix de tis
sus Broderle Suisse sur
batiste et organdi, mi-
nicare en 56" de large,
crdpe georgette, tergal,
voile, dacron. dentelle et
entre deux Valencienne.
grand assortment de
nappe. cretonne, plast,i-
que. serviette et mous-
liqualres.

Pour les Bebes
robes, chemises, brassie-
res et draps brodes aln-
sl que les draps four-
reaux pour les grands
berceaux, moustiquaires
et autres articles.

Pour la peau
Le savon Duvex pour
uaux seches.

.Au KOnde Chic

Vous reserve toujours le
meme accueil.
Rue du Magasin de I'E-
tat 89 Tel. 2-2672


SALLE II 1.50 et 2.00

Au non du Pape Rol


Port-au-Prilnce
Ce 15 Avrl1 1979

Billet a M. Laurore St. Juste
c/o Le Nouvelliste Nouvelliste No. 31.059 : E
J'al lu avec un interet Ires changes intellectuels hal-
soutenu vos derniers arti tiano-dominicains, par le
cles publids dans les colon massacre de nos compatrlo
nes du Nouvelliste (Nos tes en 1937 paralssent avoir
31054 au 31059) relatant les un regain d'intdrdts, en te-
conferences de Messieurs Sl molgnent les deux dernieres
lie et Moya Pons tous deux conferences des universitai-
universitaires dominicains. res dominicains, je suls de
votre avis pour que notre jeu
Vos pertinentes remarques nesse soilt mieux armee afin
concernant les fais non re qu'elle puisse appr6cler Na
veles ou partiellement re- leur just valeur les ele -
veles. et qut sont d'une capi ments d'analyse fournis par
tale importance pour celui les chercheurs dominicains.
qui veut apprxhender cette Elle pourra y arriver toutes
parties de notre histoire, vont les fois que nos professeurs
aider la jeunesse d'aujour- d'histoire essayent d apprd-
d'hui. comprendre mieux hender avec elle les ques
1 occupation de la zone orlen tions haitiano-dominicalnes
tale de 1 lle par les haitiens, et aussi si elle dispose dune
car N 1 ecole nos professeurs abondante documentation en
d'histoire mettent surtout la matidre
l'accent sur les remarqua- A ce sujet j'aimerals vous
bles faits d'armes r6alises demander si vous ne pour-
1ors de la champagne de riez pas suggerer la rd6di -
1 Est en laissant dans l'om tion du capital ouvrage du
bre le role jou6 par la diplo Docteur Price Mars cernant
mate a 1 epoque. les rapports haitiano domini
Combien sont ils les pro- cains, et signaler a vos norm
fesseurs d'histoire de nos ly breux lecteurs d'autres Ini
cees et colleges a comment portants ouvrages traitant
ter le magistral outrage du le problem tout en conseil
Docteur Price Mars ? plant de les rddditer s'ils ne
Je doute fort que le nom figurent plus sur les-rayons
bre soit elevd. de nos libraries :
Au moment ofn les rela nos libraries :
tions haitiano-dominicaines Recevez mes respectueuset
semblent connaitre une nou salutations.
velle pulsion, ou il n'existe Lionel NARCISSE
plus. du moins officielle Etudiant a la Faculte d'Etl
ment de politique anti-hai- nologie
tienne en Republique Domi
nicaine, ou les changes cul L'A d'itorium
turels interrompus, aselon LA ditorium
Monsieur Gerard Jolibois in St Louis de


Position Open


PRODUCTION MANAGER

ASSISTANT PRODUCTION

MANAGED


WE NEED TALENTED INDIVIDUAL WITH PRO-

VENT RECORD F OR LARGE SEWING PLANT.

DITY INCLUDES: LABOR PLANNING, QUALITY

CONTROL AND SHIPPING.

GOOD OPPORTUNITY FOR RIGHT PERSON.

SEND CUIRICULUM AND SALARY DESIRED.


TO P. 0. BOX 75


PORT-AU-PRINCE





Professionnels, amateurs on millomanes avertfi
Pour tout materiel electro-acoustique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tola apparel de haute fid6llt6
Voyes Aux Ondes Sonores
Pour tout mas6riell tectronlqe
Vcyea Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel electrique courant
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout en matiere de Television
Dle 1'antenne an rdeepteur
Vayez Aux Ondes Sonores
Pour enrichir votre cultrTre musical,
votre discotheque et asscrer l'en-
tretien de vos disques
Noyes Aux Ondes Sonor s
Pour chblslr vore guiltare classique
ou electrique
V6:ezs Aux Ondes Sonore
Violonlsles, Allstl.s, Violoncellstes
pour yos cordes professionnelles
%'Voez Aux Ondes Sonores
Pour vos radios et cassettes pour voionre
Vovez Aux Ondes Sori-reR
Pour vos enregistrements : tape on
ruban magnitique, eissettes, C-mr-
Iridges sont necessalres
Voyez Aux a*ndes Sonores
Vous avet beEin de cables Alectro-
nlques On 6lectrique
Voyez Auxi O(des Sonores


Aux Ondes Sonores

rout... dans tous les domainef
1 41, Rue Macaloux T616Dhone No 2-8824
An Service do message sonore

--j vt4-W,.,


Gonzague
Premise de Prix
Hier aprds-midi, A l'Audi-
torium du College St .Louis
de Gonzague, s'est deroulee
la cerdmoni2 de premise des
prix aux laureats du con-
cours d'oeuvres litteraires
theitrales organist par la
Secretairerie d Etat di. ]:
Coordination et de t inior-
mation, a l'occasion de la
journey mondiale du thdea-
tre.
I.a c6drmonie. a laquelle
assistant plusieurs offi-
clels du Gouvernement s'est
derould sous I? haut patro-
nage de leurs Excellences
le President a Vie et la Pre
miero Dame de la Rdpubli
que e0 a 6td marque par
trois allocations que pronon
qcaent M. Edouard Dupont,
Directeur du Conservatoir
National d'Art Dramatique,
membre du Jury, M. Char-
1-s Alexandre Abellard, Di-
recteur de la Section du
Thelitre Populaire au Ddpar
tement de la Coordination
et de Iinformation at le Se
cretalre d'Etat a la Coordi-
nation ct N L'Information
Dr. Rony Gilot.
La soire, a ete cloture par
la partie-spcctacle au course
de laquelle la Troup? Fol-
klorioue Nalionale a execu-
t Dplusieurs danses et ont
Ite jouees par les Etudiants
du Conservatoire d'Art Dra
matique les pieces qui ont
prime au concourse :
- La Route de de 'Espoir, pre
mier prix, oeuvre de Antho-
ny Dessourcas.
- aMaladi Kochon. deuxid
me prix, oeuvr- de Clara 0-
bas.
- Faux Pas, troisidme prix,
oeuvre de Pierre Blain

PEROU :.
Exwulsior d'un
Dinlomate
dominicain pour
traffic de drolue
LIMA (AFP)
Le Perou a decide l'expul
sion immediate d'un diplo-
mate dominicain, M. Aqui-
les Andujar, accuse d'avoir
tente de sortir du pays un
charement de cocaine. a an
1,-,i'? lu 'i, Lirna i, i-
rlir de. Alif ire- Et.r3nr,
ri,. M Cariou., OGarcila Bedo

"LI Diplfi3tre. qul est trol
-ileme S-cr.,taire a I Amna0
sade de ia RL.Jpuiique Doim
ricmine a Lirm., ai ete arre-
t.- le 11 A' lr par le: doua
niers alors qu I! essayalt ae'
S embarquer a hord d un a-
vcn pour ]a Cuolomble po'r-
ttur d une ric lse contenan'
19 kilos de cocaine.



AVIS
On trouvera la :me Idi
lion de 1'ouvrage uCulture,
Civilisation et DWveloppe
ment de Me. Achille Aristi-
de dans tounes les lbrairles
de la eapitale et de Petion-
Ville.


SALLE III $ 2.00

La Raison d'Etat


iLIBRES OPINIONS.

ALe Temps. au service de

i'Economie -- proposition Juscitde par :

uPenser le d6veloppement,,


L in t el l ec tu e'l
ialtien qui aime- vralment
on pays et souhalte le voir
present au gala des nations
livillsees est foredment un
engagl qul dans chaque jour
volt le jugement dernier.
Car, ce n'est cartainemnip
pas impunement que l'ou re
fuse d'utiliser la force de tra
vail du people.

Ainsi pour lul, 1'intsllec-
tuel, haitlen, pas un seuI ins
ant A perdre, sa fonctl6i:'
mleux, sa vocation est de
proposer inlassablement et
au politique d'extcuter pour
nous en sortirz. A ce point
ie vue, nous proposons N M.
le professeur Rony Durand
de prendre initiative de la
creation, a Port-au-Prince,
d'un conomistes haitiens i fin
d'introduire, dans la politi-
que de la science dconomi-
que, la notion edu temps-.
D'ailleurs dans les pages de
, Pensar le ddveloppements
que nous prenons la liberty
de reproduire ici, 11 est fait
un appel pressant dans ce
sins au niveau spiritual :
N la page 24... Comment
peut-on demander a 1'Uni-
versitaire du Tiers Monde-
de tenir pour universelle l'ex
perience occidentalle du de
veloppement, marquee du
sceau de la singularity histo
rique. Nous qui sommes de
la race de Toussaint Louver
ture, heritiers d'un genie po
litique, d'un cr6ateur d'his-
toire, d'un innovateur, nous
qui avons suced au berceau
le lait de la crdativit6 histo
rique, nous ne saurions co
pier le modele occidental
dans la nature de notre peu
de d6veloppements. II est
pie d'inventer son propre
itineraire. Toussaint Louver
ppre vit dans note esprit,
dans notre coeur, dans no-
tre ame. Toussaint Louver-
ture, c'?st la mtthodologie
haitienne de initiative his
toriwie. L'universitd haitien
ne fait sienne la methodolo
gi2 Louverlurienne, etc...
etc... et plus loin loppement c'est line rdvolu-
t:on copernlcieine. II n'y a
pas d? developoement sans
une nouvelle problimatique
de 1'Histoire d'Haiti. Et la
tiche fondamentale de l'u-
niversitd haitienne, c'est de
constituer cette nouvelle
probldmatique de i'histolre,
c'est-a-dire une nouvelle ma
niere de comprendre notre
temps, de le vivre, de le
changer, en puisant nos res



Communique de
l'Institut Francais
d'Haiti
Yves Griosel; Grand Con
fcrencier-Cineaste de la,-
gue franqaise; presentera ia
l'auditorium de l'Institut
frasais; le vendredi 20 a-
vril 1979; son film :

eLES ILES GRECQUES
(Rhodes et son colosse; Kos
et le Temple d'Esculape;
Patmos ou St-Jean dcrivit
l'Apocalypse; etc).

Pendant 1'entr'acte; Yves
Griosel dedicacera son ,U-
vre :
eSpiros; le petit pecheur
d'eponges grec))
Entree Scolaires : G. 3
16 h 30

Adultes : G. 15 20 heures.
Les billets sont en vente
a I'lIstitut francais; du lun
di au vendredi; de 8hb 14h
et de 16 h 30 a 19 heures.



Communque de
I'Institut Francais
d'Haiti

L'lnstitut francais d'Haiti
porte i la connaissance dui
public que la conference d(
51. Marc Dufumler; Assis-
tat N 1Institut nations
agronomique de Paris;
Charge de recherches
I'lnstitut de Recherche el
d'Application des metho--
des de developpement (I.
RAM); sur le theme : sRi
formes agraires et develop
pement.; prlvue au pro
gramme pour le jeudi I!
avril: est repartee au mar-
di 24 avril 1979; & 19h30;
raudltorium asde rnstitut.
Le public y est cordiale-
ment invlt6.


sources en nous m6mes,
sous le drapsau du plus
grand revolutionnaire de
tous les temps et de tous les
lieux : Toussaint Louvertu-
re. Sous ca signe nous vain
crons. Que le developpement
solt I Et encore... tout net, pour qu'll y alt d6
veloppament, il faut des
dNructures intellectuelles neu
Yes, une Universltd neuve,
un enseignement neuf qui
marie mondialitd et haitiani
t6, universalitd et singular
t,, university e t socidtd glo
bale.

Avec cela, les sptcialistes
de la planification auront
du pain sur la planche en
ne laissant rien au hasard
et aussi les dirigeants ver-
ront pas mal d'eau venir au
moulin puisque, l'Etat, sera
acheteur, du stempsi pour
la production des besoins
fondamentaux de ensemble
du groupement human hai-
tian. Et, de surcroit, le Club
des nouveaux economists
haftiens passer N l'immor-
talitl, pour la suppres-
sion de la guerre faute du
< y6 pour la tuerie et la des-
truction Charte que le
club des nouveaux dconomis
tes haitians prdsentera N
'ONU pour application uni
verselle.

Fernand Aux ROY

Pdtion-Ville, au bas de Ste
Therese, le 8 Avril 79.



L'Ingenieur
Emmanuel
Armand
Le distingue Ingenleur
Emmanuel L. Armand se
trouve actuellement N Penn
sylvania Pittsburg (Etats -
Unis d'Ameriquc) ouf il par-
ticipera durant un mois N
un seminaire p-ur Techni-
cal Managersa N Carnegie
Institute of T'chnoogy.

Nul doute qu 1lIngenieui
Emmanuel L. Armand se dis
tinguera A ces assises. II s'e
tait rendu aux Etats Uns
d'Amerique le vendredi 13
Avril.



Un decret
historique

(Suite oc la enre page)

bassadeurs reunis. Et je sa
sissalis cette opportunity
pour lancer I'idee de la cres
tion hbref delai d'une Se-
cretairerie d'Etat a la Props
gande et aux Sports, sugge:
tion appuyee avec chaleui
par notre grand champion
J opinais que, dans aucui
domaine, la petite Haiti n'.
les moyens d'entrer en con
petition avec des nation
plus favorisees N l'exceptioi
du domaine sportif ot de
chances de triompher peu
vent nous sourire. Et je ci
tais en example la Finland,
et la Jamaique, deux pay
aussi modestes que le nbtr,
don't pourtant, les jeune
r thlites, dans plusieurs di
ciplines olympiques, decro
chaient, sur tous les sta
der du monde, des mtdail
les d'or et d'argent. Aujou
d'hui, il faudrait ajouter Ci
ba, Kenya, Ethiopie etc. A
yant lu notre article, le Pr
sident Dumarsais Estim
nous fit savoir que la Lc
crlant le Miniistre en que
tion etait deja a I'etude e
qu'elle serad promulgue
I'annee suivante au plu
lard. lelas. I'annee suival
le c'elait le 10 Iai 1950 dat
a laquelle ce Chef d'Elta
honnete et progressiSte fu
brutalement renserse d
i pouooir au milieu de so
immense popularize .
e En 1919 Jean-Claude Du
valier n'etait pas encor
I ne, el pourtant 'est i h
fue le dentin avait reserve
le merite historique de pre
dre ce mniagnifique decret d
t 6i Avril 1979, apres trente a
nees d'attente impatient. 1
- ne reste plus qu'a I'appli
auer avec foi, sdrieux et m
thode pour que, dans un pr
che utur, den resultats me
Sveilleui et sr,--'"ants co
ronnent nos efforts.
h Merci. Excellence, la jeu
nesse reconnalsiante you
le rendra.
Antoine R. HEARD


Plusieurs changements ont
dte opdrds ia semaine der-
ni1re au D6partement de
'ylntfrieur ect as la Defense
National. Selon les premli-

A Occasion de la
premiere
convention
annuelle de I'AHTH,
de tres fortes
personalities
etranaeres
viendront au Cap-
Haitien
Les prdparatifs en vue dr
la pleine reussite du Pre-
mier Congres Annuel de
l'Association Hotelidre et
Touristique d'Haiti, voni
bon train. De nombreases
invitations ont ete lancees
aux grands dignitaires du
Tourisme dans le Bassin
des Caraibes et aux Direc-
teurs des pius importantes
Agencies de voyages qui a-
limentent le Tourisme damn
cette zone.

L'engouement qu'a suscite
lannonce de cette Conven-
tion est de bon augure. La
perspective d'y participer
dans 1'enceinte de la Metro
pole du Nord, N deux pas
de ces hauts- ,ieux de no-
tre Histoire que sont le Pa
lais de Sans-Souci et la
Citadelle Laferriere. a pro-
voqud de 1'enthousiasme
chez la plupa-t de nos invi
tes de marque
C'est ainsi que le Presi-
dent de la CHA (Caribbean
Hotel Association) Martin
Donawa, le Directeur-Exe-
cutif de cet Organisme John
Bell, ainsi que le Sales Ma
nager de la American Air-
lines, Michael Youngman,
honoreront l'i-vitation qui
leur a ete adressde en la cir
constance.

Exposition agro -
industrielle

AVIS

La Division de l'Agricultu
re informed qu'apres avoir mis
en relief 1 Annee derniere,
r dans les expositions central
s les et regionales, le theme
6 de 1 Artisanat comme base
I de fixation des populations
3 rurales dans leurs commu-
naute, le Departement de
1 Agriculture entend a 1 oc
casion de la celebration de
la Fete du Travail et de 1
agriculture le ler Mal pro-
chain ddmontrer que 1 Agro.
Industrialisation est appe -
lee a fournir des structures
d'accueil N la migration rt
rale..
i II sera N cet effect tent
sur le campus de Damien
a les 6,7 et 8 Mai 1979 un0
- grande exposition Agro-In -
i dustrielle.
s Cette Division prend pla
r sir l inviter toutes leen-
. treprises Agro-Industrielles
in participer N la rdalisatioi
I de ce project don't le succe
1 contribuera assurement i
s la promotion de 1Agro-In
n dustrie Nationale.
s La Division de l'Agricul-
- ture se tent N la dispositloi
- des Entreprises intdressdes
e pour les informations con
i plmentaires.
e Ernst VAVAL, Agr.
s Directeur de la Division d
s 1 Agriculture Coordonnateu
- du Comitd d'organisation.
- VU ET APPROVE :
- Marcel DEPESTRE
ir Directeur General


res prdcisions obtenues, M.
Bonlvert Claude a dte nomr
m6 Comptable en* chef en
replacements de M. G.
Dunbar.



Jeudi 19 Avrll, & 10 nres
A.M., aura lieu la seance
inaugural du congress des
Associations Dentaires Fran
cophones. Cette seance se
deroulera, dans la Capitale,
au Gine Theatre Tnomphe
sous le patronage du Presi-
dent et de la Premiere Da
me de la Republlque.


La ville du Cap-Haltien
et celle de la Louisanu (E-
/'tats-Unis d'Amdrique) se-


ront jumeldes blent6t, infor
me-t-pon.
xx xx

L'averse d'hler soir a cau
se beaucoup de ddghts ma-
ceriels dans certain sec-
teurs de la Capitale, et "plus
precisement a Delmas.

X X X X

Cs soir a lieu l'inaugUra-
tion de 1'exposition de pein
ture de l'artiste am.,lcair
Verrier au Musee 0 Anr Has
tien du Collega St. Pierre.
L'Association des Maltres
Brassaurs d'Amtrique tien-
dra, du 18 au 22 Avril, sa
convention annuelle qui se
deroulera a 1'Hotel Villa
Creole, sous les auspices de
la Brasserie Nationale.


Yves Griosel,

Grand Conferencier Cineaste

de Langue Francaise

PRESENT SON FILM

aLES ILES GRECQUESa (RHODES ET SON CO-

LOSSE, KOS ET LE TEMPLE D'ESCULAPE, PATMOS

OU ST-JEAN ECRIVIT L'APOCALYPSE, ETC).


AUDITORIUM DE L'INSTITUT

FRANCAIS

Vendredi 20 avril 1979

ENTREE 16 h. 30 SCOLAIRE : Gdes. 3.00

20 h. ADULTES : Gds. 15.00

PENDANT L'ENTR'ACTE YVES GRIOSEL DEDI-

CACERA SON OUVRAGE :
SPIROS, LE PTIT PECHEUR D'EPONGES GREC&.



-


Depuls dela plusteurs annees la TRANSCONE X
offre un service rapide dconomique el complete en
container scelle de MIAMI a PORT AU PRINCE
Maintenant nous offrons dussi un service par terre
des etats,les plus imporlants des U S.A a HAITI
Vos documents sont aussi prepares par nous et nous
ta,5Ons aussi la consolidation
Pou' de plus ample informations contact,

SMEEMBRE CHAMBRE DE COMMERCE O'HAITI
TRANSCONEX CONTAINER SERVICE, S.A.
123 Rue Du Centre E rage Ralph Perry
PORT AU-PRINCE HAITI
I.- TEL,2- 55155


SALLE IV $ 1.50

Connection Chinoise


Echos et Informations


ji ffVgff/PoR~u PRINCE


M~nD 17 VRM1979


--- --- -------m~B~;aOl~;l~YrYP~D30'Yl~ni~~~DQ~_ HsruvyZ~L~I~ANm~ uY~g-,~lOryH3~lr~rf)rX~'~I~~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs